close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Le Soir 21032018

код для вставкиСкачать
MERCREDI 21 mars 2018 / Edition Bruxelles / Brabant wallon / Quotidien / No 68 / 1,70 € / 02 225 55 55
LES TAXIS PARALYSERONT BRUXELLES LE 27 MARS PROCHAIN P. 6
GARDE À VUE
La vie rangée
de Sarkozy n’aura
pas duré
P. 14 & 15
CONTROVERSE
© PHOTO NEWS
LA PRIÈRE
DE CÉDRIC KAHN
ECCLESTONE AU « SOIR »
« Pour que ça
aille mieux,
il faudrait quatre
ou cinq Poutine »
Joey Starr,
le mâle alpha
selon « Playboy »
P. 19
Celui qui a fait de la F1 la machine qu’elle est devenue, avant de laisser la main aux Américains, évoque dans un entretien exclusif accordé au « Soir »
le « monstre » qu’il a développé pendant 40 ans. Bernie Ecclestone, dans son style direct, n’élude aucune question et ne craint aucun excès. P. 26 & 27
Dès novembre, les virements
seront payés à la seconde
Il ne faudra bientôt plus attendre un ou plusieurs jours pour voir l’argent
d’un virement atterrir effectivement sur le compte du bénéficiaire.
oilà une nouvelle qui ravira tous les clients des
banques belges et particulièrement les indépendants et
les petites entreprises. D’ici à novembre 2018, plusieurs grandes
banques du pays appliqueront le
virement instantané. Alors
qu’actuellement, il faut attendre
un jour ouvrable pour que l’ar-
V
gent d’un virement soit disponible sur le compte du bénéficiaire, le transfert sera effectif au
bout de quelques secondes.
Le délai actuel s’explique par le
passage des transactions de
banque à banque dans une
« chambre de compensation ».
Ce système a été conçu pour prévenir les fraudes et garantir la
bonne exécution de tout paiement. Le paiement instantané,
qui implique une compensation
immédiate entre les banques, nécessite donc une nouvelle infrastructure technique assez complexe. Un pas que le CEC (centre
d’échange et de compensation) a
choisi de franchir en collaboration avec les principales banques
belges.
Le système a ses limites : il ne
concernera au départ que les
transactions à l’intérieur du
pays. Aucun autre pays de la
zone euro ne pratique le virement
instantané
(Pologne,
Royaume-Uni, Suède, Danemark et Suisse offrent déjà cette
possibilité).
L
d’euros. L’attribution du contrat est attendue cet été et la livraison des nouveaux appareils doit s’écouler sur cinq ans environ à
partir de 2023.
Or, dans un mémo daté d’avril 2017, le
constructeur Lockheed Martin écrit qu’atteindre les 8.000 heures de vol effectives
ne doit pas être le seul critère de mise à la
retraite pour un F-16, et que certains appareils peuvent voler plus longtemps. « En
moyenne, l’avion peut rester en service
pour six années supplémentaires », ajoute
le document. Dans un second mémo daté
de février 2018, produit mardi après-midi
devant les députés par le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), Lockheed
Martin évoque même, dans certains cas,
une activité pouvant se prolonger « 27 années supplémentaires ».
Le ministre a assuré n’avoir jamais eu
David Goffin
saura à Miami
s’il est enfin bon
pied bon oeil
P. 29
UNIVERSITÉ
Rien ne garantit par ailleurs
qu’il sera gratuit pour les clients.
BNP Paribas Fortis explique
« qu’il est trop tôt pour donner
des détails ». ING précise : « Impossible de nous prononcer sur la
tarification, cette matière étant
éminemment confidentielle ». ■
P. 2 & 3 NOS INFORMATIONS
F-16 : la Grande muette n’a rien dit à son ministre
a durée de vie des F-16 de l’armée de
l’air belge pourrait être sensiblement prolongée, selon des mémos
de leur fabricant américain Lockheed
Martin révélés mardi, qui ont mis dans
l’embarras le gouvernement fédéral. On
sait que la Belgique a lancé en mars 2017
une procédure d’achat de 34 avions de
combat pour remplacer les F-16 vieillissants, un marché estimé à 3,6 milliards
TENNIS
connaissance avant mardi de ces deux documents, demandés par des gradés de l’armée de l’air au fabricant américain. L’opposition, déjà critique au départ, a dénoncé « le manque de transparence » dans le
remplacement des avions de combat, certains députés réclamant ouvertement l’arrêt du processus. ■
Une expérience
originale pour
que les étudiants
« osent penser »
P. 24 & 25
TOURISME
Voyages
à la démesure
des privilégiés
P. 23
P. 4 NOTRE DÉCRYPTAGE
L’ÉDITO
Joëlle Meskens
NICOLAS SARKOZY :
UNE GARDE À VUE
INDISPENSABLE
nze ans après, à quoi ça
rime ? » La remarque est
signée Christian Jacob, le patron
des députés de droite à l’Assemblée nationale française, qui
s’indigne ainsi de la garde à vue
de l’ancien président Nicolas
O
12
5 413635 081347
Sarkozy. La réflexion est juste
hallucinante de la part d’un élu
de la République. Parce qu’il est
aujourd’hui rangé de la vie politique, l’ancien président devraitil échapper à la loi ?
On n’insistera jamais assez sur la
présomption d’innocence. Personne ne dit ou n’écrit à ce stade
que l’ancien locataire de l’Elysée
est coupable. Mais puisqu’une
information judiciaire est ouverte
depuis cinq ans déjà pour des
soupçons de financement par la
Libye de sa campagne présidentielle de 2007, il était indispensable que Nicolas Sarkozy soit
entendu par les enquêteurs. Y
compris dans son propre intérêt
s’il est convaincu de pouvoir
dissiper les doutes. Car l’affaire
ne relève pas d’un « simple »
MARCHÉS
NÉCROLOGIES
RÉGIONS
dépassement de comptes de
campagne. Elle pourrait signifier,
si les charges étaient avérées,
que l’action internationale française a été orientée parce que le
pays était l’obligé de la dictature
libyenne.
L’influence du quatrième
pouvoir ne s’est jamais
démentie. Et c’est très sain
L’affaire met spectaculairement
en lumière le travail de la presse.
Le site Médiapart avait tout
déclenché en publiant en 2012
un document compromettant
attribué à un ancien dignitaire du
régime de Mouammar Kadhafi.
C’est le signe de la vigueur d’un
quatrième pouvoir dont l’influence ne s’est jamais démentie.
16
29 & 30
31 À 33
BON À DÉCOUPER
LOTERIE
MOTS CROISÉS
Sans « Le Canard enchaîné » et
ses révélations sur l’affaire Pénélope dans la dernière campagne
présidentielle, François Fillon
aurait peut-être été l’actuel
président français…
Depuis l’arrivée d’Emmanuel
Macron, de nouveaux rapports,
plus verrouillés, se sont instaurés avec les médias. Mais ceux-ci
continuent de jouir de la liberté
précieuse d’enquêter. On raille
les interviews bienveillantes du
nouveau « monarque » ? Les
médias restent malgré tout libres
de débusquer des affaires et de
révéler des scandales s’ils surviennent. Et c’est extrêmement
sain.
Dans ce nouveau monde que l’on
dit « disruptif », la toute première loi votée a été celle visant
34
34
34
à rétablir la confiance dans le
monde politique. Mais il va de
soi que cette confiance ne se
rétablira pas seulement en faisant la transparence sur le patrimoine des ministres ou en supprimant les emplois familiaux
des élus ainsi que les primes
perçues par les ayants droit des
députés pour leurs… obsèques.
Le financement de la vie politique, qui a longtemps donné lieu
à tous les abus (les affaires ont
touché la gauche comme la
droite), est désormais strictement encadré par la loi.
Il appartient au pouvoir judiciaire
de la faire respecter. Que l’enquête sur l’affaire libyenne aille à
son terme et la France aura
montré que chacun des pouvoirs
reste à sa place.
MÉTÉO
TÉLÉVISION
PETITE GAZETTE
34
35
36
Nicolas Sarkozy
mis en garde à vue
dans le cadre du dossier
libyen. Replongez-vous
dans cette affaire qui
met en cause l’ancien
président français grâce
à notre dossier :
archives, ligne du temps,
vidéos à consulter
sur notre édition
numérique.
1
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
2 L’ACTU
BANQUES
L’ACTEUR
LE KROLL
Le virement
bancaire
instantané,
c’est pour
bientôt
L’ASTÉROÏDE BENNU FASCINE
AUTANT QU’IL INQUIÈTE
L’astéroïde Bennu va frôler
la Terre en 2060 et en 2135.
Son étude permettrait de mieux
comprendre l’origine de la vie.
Face à un risque de collision,
les scientifiques ne restent pas
les bras croisés.
Près de 500 mètres de diamètre, en orbite
autour du soleil depuis la nuit des temps et
nommé par un écolier de Caroline du Sud :
l’astéroïde Bennu impressionne, si loin et si
proche à la fois, danger mortel mais infime. Car
ce qui le distingue des millions d’objets célestes
qui tournoient entre les planètes du système
solaire, c’est la probabilité qu’il rencontre la
Terre dans les prochaines années. Depuis sa
découverte en 1999, cet astre attise la curiosité
des astronomes pour deux raisons.
Premièrement, Bennu est un astéroïde carboné,
c’est-à-dire qu’il est formé de la matière originelle des planètes du système solaire. Ayant
gardé son indépendance, il est dans le même
état qu’il y a 4,5 milliards d’années. Son étude
permettrait de mieux comprendre la formation
de la planète Terre et l’origine de la vie. « On
cherche à vérifier si la matière organique que ces
astéroïdes contiennent est compatible avec la structure du vivant », explique Patrick Michel, le responsable de la mission AIDA, une collaboration
entre la Nasa et l’Agence spatiale européenne
qui travaille sur la réalisation d’un test de déviation d’un astéroïde en 2022.
Etudier la surface de Bennu, c’est la mission
d’Osiris-Rex, une sonde spatiale lancée par la
Nasa en septembre 2016. Sa rencontre avec
l’astéroïde est prévue pour 2018, date à laquelle
la sonde se posera sur sa surface pour en prélever un échantillon. Le retour de ce dernier sur
Terre est programmé pour 2023.
Deuxièmement, Bennu est un objet géocroiseur,
c’est-à-dire un objet du système solaire dont
l’orbite se rapproche régulièrement de celle de
la Terre. Et Bennu se distingue particulièrement
par sa propension à frôler la planète bleue.
Selon les chiffres de la Nasa, il devrait passer à
748.000 kilomètres de la terre en 2060 et à
seulement 600.000 kilomètres en 2135. À cette
date, l’objet céleste aura une chance sur 2700
de frapper la surface de la Terre, ce qui représente un danger certain de par sa taille, qui
dépasse de loin 140 mètres, « le seuil au-delà
duquel peu importe où l’objet tombe, les dégâts
atteindront des zones habitées », selon Patrick
Michel.
C’est pour cela que Bennu a fait l’objet d’une
étude américaine publiée en février dans la
revue Acta Astronomica. Réalisée conjointement
par la Nasa et l’Administration nationale de
sécurité nucléaire, elle s’interroge sur les
moyens d’éviter une collision entre un objet
géocroiseur et la Terre. Pour faire dévier de sa
course un astéroïde de la nature de Bennu, les
chercheurs préconisent d’y précipiter un vaisseau de 9 tonnes au nom évocateur : Hammer.
Une fois arrivée près de Bennu
en 2018, la sonde Osiris-Rex
en tirera le portrait
Une alternative consiste à faire détonner une
charge nucléaire à proximité de l’astéroïde.
Si la date de 2135 peut paraître un peu lointaine
pour s’inquiéter d’une apocalypse hollywoodienne, il ne faut cependant pas négliger le
temps que prendrait la mise en œuvre de telles
mesures. « Le retard est le plus grand danger dans
une mission de déviation d’astéroïde », déclare
ainsi Kirsten Howley, physicienne du Laboratoire
national de Lawrence Livermore, en préambule
de l’étude. Mais les scientifiques qui étudient
cette question ne voient pas dans les astéroïdes
que des extinctions de masse en perspective.
Une fois arrivée près de Bennu en 2018, la
sonde Osiris-Rex en tirera le portrait. « C’est la
première fois que l’on aura des images d’un astéroïde carboné », s’enthousiasme Patrick Michel.
Et donc des images de ce qui aurait pu apporter
la vie sur Terre. La mort et le recommencement.
Le nom de Bennu, oiseau mythologique qui
porte la coiffe du dieu égyptien démembré puis
ressuscité Osiris paraît très bien choisi.
SAMUEL KAHN (st.)
La Belgique veut jouer un rôle de pionnier
en la matière.
La fonctionnalité sera disponible dans
les principales banques du pays en novembre.
Bien que l’initiative soit partout saluée, la gratuité
de ce nouveau service n’est pas garantie.
ous évoluez dans un monde de plus en plus
immédiat. Où l’on poste sur les réseaux sociaux la vidéo du concert auquel on est en
train d’assister. Où l’on attend le livre commandé en
soirée sur Amazon, le lendemain sur la table de chevet à la maison. Et ainsi de suite. A cette tendance
« tout instagrammable », certains secteurs d’activité sont moins perméables que d’autres. Les
banques, par exemple
Programmée pour l’automne prochain, une petite
révolution se prépare pourtant dans les cercles financiers belges, avec l’arrivée du paiement instantané, « garanti en quelques secondes, 24h24 et
7j/7 ». Attention, cependant, à ne pas vous réjouir
trop vite : cette nouvelle offre, qui présente des
atouts non négligeables, ne découle pas d’une obligation européenne (il s’agit bien d’une initiative
belge et privée). Par conséquent, sa gratuité n’est
pas garantie.
V
1
Qu’est-ce que cela change pour moi ? Lorsque
vous effectuez un virement bancaire – même depuis votre application smartphone –, l’intéressé à
qui votre argent est destiné, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une entreprise, doit patienter avant d’en
disposer. Parfois durant plusieurs jours (sauf, il
s’agit de la seule exception, s’il est client de la même
institution que vous). Bonne nouvelle, le virement
instantané met fin à ce qui peut parfois se transfor-
J’Y VOIS CLAIR
Pourquoi les tarifs aériens devraient-ils rester « stables »
Les tarifs aériens et hôteliers devraient augmenter très modérément en 2018,
selon la dernière mise à jour des perspectives par le spécialiste mondial du
voyage d’affaires, BCD Travel. Explications.
’analyse des tendances
mondiales des tarifs aériens et hôteliers table sur
une augmentation moyenne du
prix des voyages aériens de 1 %
et des tarifs hôteliers entre 2 et
4 %. Compte tenu des prévisions
d’inflation, ces augmentations
sont donc très mesurées.
Quels sont les facteurs de
hausse ? Pour les tarifs aériens,
c’est principalement le prix du
pétrole et la conjoncture qui
expliquent la hausse des prévisions : « Nous avons revu à la
baisse nos prévisions concernant
les vols intercontinentaux en classe
affaires de 2 à 1 %, mais à la
L
Seules
des images
de synthèse
de Bennu sont
disponibles pour
le moment. © D.R.
mer en insécurité. « Nous voulons en Belgique être
pionniers en la matière », explique à ce sujet Rodolphe De Pierpont, porte-parole de Febelfin, la fédération du secteur financier. « D’ici à novembre
2018, plusieurs grandes banques du pays (entendez par là la vingtaine d’institutions « retail » qui
ont, chez nous, pignon sur rue, NDLR) seront capables de proposer cette fonctionnalité. »
Concrètement ? Lorsque vous effectuerez un
paiement bancaire de ce type, l’argent sera disponible, sans dérogation possible, quelques secondes
plus tard sur le compte du bénéficiaire. Une innovation technologique, d’abord. Qui ravit toutes les
parties concernées. De l’UCM, l’Union des classes
moyennes qui rappelle que « cela améliorera la trésorerie et facilitera la comptabilité des petites entreprises et des indépendants ». Jusqu’aux associations
de défense de consommateurs, chez Test-Achats
comme au Beuc (son pendant européen), qui soulignent « que la fonctionnalité est utile pour le
consommateur particulier ». Dans deux cas de fi-
hausse en classe économique de 0
à 1 % » explique le rapport. Les
tarifs des augmentations des
vols en classe économique ou en
business sont assez identiques à
travers le monde. On notera
juste une prévision d’augmentation de 2 % des vols en éco au
Moyen-Orient (mais 0 % en
classe affaires) et de 0 % dans
les deux classes en Amérique du
Sud.
Concernant l’évolution des tarifs
hôteliers, BCD Travel prévoit des
variations spécifiques à chaque
région du globe : +1 à 3 % en
Europe, + 2 à 4 % en Amérique
du Nord et du Sud ainsi qu’en
2
Asie, +3 à 5 % en zone Pacifique
sud-ouest et +5 à 7 % en
Afrique. Ces prévisions sont
basées sur une croissance économique mondiale moyenne de
3,2 % et un baril de pétrole à
une moyenne de 60 dollars.
A quoi faut-il faire attention ?
Les spécialistes du voyage d’affaires attirent l’attention de leurs
membres sur les suppléments
occasionnés par certaines compagnies aériennes : « De grands
transporteurs, tels que Lufthansa
Group et deux compagnies du
groupe IAG (British Airways et
Iberia), imposent désormais des
surcharges sur les billets achetés
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
L’ACTU
3
Le paiement instantané qui implique, par
définition, une compensation immédiate
entre les banques, nécessite donc une
nouvelle infrastructure technique,
complexe à mettre en place. © PHOTO NEWS.
EXPÉRIENCE
Un premier pas
(gratuit) chez ING
gure, surtout. A savoir le paiement de personne à
personne – vous achetez des objets sur une brocante,
par exemple – et les achats en ligne, « puisque le bénéficiaire sait immédiatement qu’il a reçu l’argent et
peut donc en toute tranquillité fournir le service promis. »
2
Pourquoi maintenant ? Si tout le monde est
content, il est légitime de se demander pourquoi
les banques n’ont pas proposé une telle fonctionnalité, avant. « Il faut remettre le tout dans le cadre de la
directive SEPA qui a pour but d’harmoniser le monde
des paiements entre les différents pays de l’Union »,
poursuit Rodolphe de Pierpont. Un virement SEPA
offre, depuis 2014, la garantie au client européen que
son ordre, s’il est réalisé durant un jour bancaire ouvrable, peu importe sa destination dans l’Union, sera
effectué le lendemain avant la fin de la journée. En
d’autres mots, si vous opérez la transaction en dehors
des heures de bureau, un jour férié, un jour de congé
bancaire ou durant le week-end, son délai d’exécu-
tion est forcément allongé…
Une échéance justifiée par le passage des transactions de banque à banque dans une chambre de compensation. « Le rôle de ses institutions, contrôlées par
les régulateurs, est d’effectuer la balance entre positions créditrices et débitrices des différentes
banques », précise-t-on chez Febelfin. Le système a
été conçu notamment pour prévenir la fraude. Et garantir la bonne exécution de tout paiement. De quoi
permettre également aux banques dans l’intervalle
de faire fructifier l’argent en transit ? « A l’heure des
taux bas, certainement pas. Les taux d’intérêts à
court terme sont négatifs, entreposer de l’argent coûte
donc à la banque. De plus, l’intervalle de quelques
heures est trop court pour effectuer quoi que ce soit »,
rétorque Rodolphe de Pierpont.
Le paiement instantané qui implique, par définition, une compensation immédiate entre les
banques, nécessite donc une nouvelle infrastructure
technique, complexe à mettre en place. L’Europe
n’impose pas cette évolution actuellement à ses
membres, mais a, tout de même,
prévu une série de recommandations afin d’assurer la mise en
place de certains standards techniques.
3
Si nos banques sont alliées
dans le développement et
l’implémentation du paiement instantané, en matière
commerciale, chacune tentera bien sûr de se différencier. Chez ING Belgique, on a
donc décidé d’aller un peu
plus vite que la concurrence
en offrant gratuitement aux
clients, « business et particuliers », explique Frank Stockx,
responsable du segment, le
virement en un jour ouvrable
(l’ordre doit être exécuté
avant 14h30 un jour de semaine). « La fonctionnalité
est disponible depuis le 18 janvier dernier et les retours sont
très positifs. C’est un premier
pas vers l’instantanéité qui
résout déjà pas mal de cassetête. Pour les professionnels,
cela permet d’améliorer leur
liquidité, également d’accélérer le paiement des salaires
et des fournisseurs. Pour les
particuliers, c’est un gage de
flexibilité, ils ne doivent plus
se soucier du jour d’exécution. »
L’instantané, une norme dès la
fin de l’année ? Non. D’abord
parce que si la Belgique – plus précisément,
le
CEC,
centre
d’échange et de compensation – a
pris la décision, avec nos principales banques, d’implémenter le
paiement instantané, ce n’est pas
le cas des autres pays de la zone
euro (Pologne, Royaume-Uni, Suède, Danemark et
Suisse offrent par ailleurs déjà cette possibilité). Parmi les pays frontaliers, France et Pays-Bas pensent à
l’implémenter pour 2019. Le système fonctionnera
donc à l’intérieur du pays en novembre prochain. A
l’extérieur, les choses se compliqueront sérieuse-
ment.
Ensuite, il n’est pas certain que
les banques généraliseront la
fonctionnalité, ni que ce nouveau
service soit proposé gratuitement. Chez BNP Paribas Fortis,
on précise « qu’il est trop tôt pour
donner des détails ». Même son
de cloche chez Belfius. « Impossible de nous prononcer sur la tarification, cette matière étant
éminemment
confidentielle »,
précise ING, tandis que KBC renA.C.
voie à Febelfin. « Nous ne commentons pas les décisions commerciales mais effectivement on peut imaginer que la
fonction instantanée sera proposée en package et
éventuellement facturée », répond la fédération. Le
« tout gratuit » en matière bancaire, il ne fallait pas
rêver. ■
AMANDINE CLOOT
Vous souhaitez vendre ou louer un bien immobilier d’exception?
cette année ?
ÉRIC RENETTE
par des canaux indirects. Air
France-KLM leur emboîtera bientôt
le pas. Ces surcharges entraînent
un surcoût pour les clients qui
achètent leurs billets via des canaux indirects, tels que les systèmes mondiaux de distribution
(GDS). »
Dans leurs prévisions générales
pour 2018, BCD conseille aux
voyageurs d’affaires européens
de choisir « des hôtels milieu de
gamme de haute qualité nouvellement ouverts ou remis à neuf ». Il
explique aussi que « Airbnb est
moins populaire auprès des voyageurs d’affaires en Europe qu’en
Amérique du Nord. Les gestion-
naires de voyages européens
tolèrent l’utilisation d’Airbnb,
même s’ils ne l’encouragent pas
activement. Certains étudient des
façons de l’intégrer dans leurs
programmes, mais sont toujours
préoccupés par la sécurité et le
service. » Enfin, mise en garde à
l’adresse des professionnels du
tourisme : « Assurez-vous de
bien comprendre ce que le règlement général sur la protection
des données (GDPR) signifie pour
vous. Savoir ce qu’il advient des
données passagers n’est plus une
question de bonne pratique ; c’est
maintenant une exigence statutaire. » Un voyageur averti…
B I E N S
D ’ E X C E P T I O N
Nos 930.000 internautes sont impatients de le découvrir!
Contact : Barbara Pantano 02/225 55 84
3
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
4 LABELGIQUE
Les F-16 secouent
fortement le ministre
DÉFENSE
Steven Vandeput a été obligé de se défendre devant les parlementaires
Des rapports affirment
que les chasseurs belges
peuvent encore voler
durant plusieurs années.
Faux, répond le ministre
disant que les documents
ne parlent que de la carlingue,
pas des équipements.
’agenda du ministre N-VA de la
Défense, Steven Vandeput, a été
violemment bousculé ce mardi.
Alors que la séance n’était prévue que ce
mercredi, il a été contraint de se soumettre d’urgence un peu plus tôt à un
flot nourri de questions, plus agressives
les unes que les autres, des membres de
la commission Défense de la Chambre.
En cause, deux rapports de l’avionneur
américain Lockheed Martin dévoilés
dans la presse le matin même. Tous
deux font état de la possibilité de prolonger la durée de vie des actuels F-16
de l’armée belge. Le premier parle d’un
rallongement de vie de 6 ans. Le second
L
parle même de 27 ans, à dater d’aujourd’hui.
Dès potron-minet, le ministre tentait
de se dédouaner en affirmant ne pas
être au courant de ces rapports. Pas suffisant pour les membres de l’opposition.
D’autant qu’en juillet prochain, le gouvernement doit annoncer le nom du
fournisseur des remplaçants des 54
F-16 de notre force aérienne. Un budget
de 3,5 milliards est prévu à cet effet. A
l’heure actuelle, deux candidats sont en
Le ministre de la Défense
Steven Vandeput (N-VA) a été assez
secoué lors de la commission Défense
de la Chambre. © BELGA.
lice et ont entré leur offre : Lockheed
Martin pour son F-35 et le consortium
BAE Systems pour son Eurofighter. Le
français Dassault attend toujours de savoir si l’offre qu’il a entrée pour son Rafale peut être prise en compte puisqu’elle a été effectuée hors appel
d’offres.
Pour le socialiste Ahmed Laaouej,
« dans ce dossier la responsabilité de
Steven Vandeput est clairement engagée.
Soit il avait l’information demandée à
Lockheed et il ne l’a transmise ni au
Parlement ni au gouvernement. Soit, il
a décidé de lancer l’appel d’offres pour
de nouveaux chasseurs sans avoir l’in-
formation complète. » L’Ecolo Benoit
Hellings estime, pour sa part, que ce
dossier « est un fiasco total. On constate
que le ministre de la Défense ne tient pas
son administration ».
Tant Steven Vandeput que le Premier
ministre Charles Michel ont demandé
l’ouverture d’une enquête interne afin
de faire la clarté sur les éventuels dysfonctionnements. De leur côté, plusieurs parlementaires souhaitent l’installation d’une commission d’enquête
parlementaire. Le ministre de la Défense a déjà annoncé qu’il y collaborerait sans problème. ■
FRÉDÉRIC DELEPIERRE
LES RAPPORTS
Que contiennent
ces documents ?
Devant la commission Défense de la
Chambre, le ministre de la Défense, Steven Vandeput, a pointé mardi du doigt
l’attitude des gestionnaires de la flotte
des F-16 de l’armée belge qui sont à la
base des documents mis en cause et
dont il n’avait pas connaissance. Ces
rapports du constructeur militaire Lockheed Martin ont été demandés par les
gestionnaires de la flotte qui, de la sorte,
se tiennent informés de l’état des avions
dont ils disposent. Ces renseignements
n’ont donc rien à voir avec le marché de
remplacement actuellement en cours,
selon le ministre. « La prolongation de 6
ans évoquée dans le premier rapport est
donc à comprendre d’un point de vue théorique, commente Steven Vandeput. En
fonction du nombre d’heures de vol réelles
ou équivalentes des appareils, certains
pourraient être prolongés, alors que d’autres
devront bel et bien être remplacés dès
2023, comme prévu, lorsqu’ils auront atteint 8.000 heures de vol. »
Deux rapports ont été remis. Le premier
date d’avril 2017. Le second, qui actualise
le premier, date du 12 février 2018. Il crée
encore un peu plus la confusion car il
évoque une prolongation théorique de...
27 ans. « Ces rapports disent dans quelle
mesure la carlingue peut encore être utilisée, précise le ministre. Mais ils ne disent
rien des radars et de l’armement qui sont
embarqués dans les avions. Avant de lancer
le processus en vue du remplacement de
nos chasseurs, mon cabinet a effectué une
étude complète envisageant toutes les
solutions, y compris la modernisation de nos
F-16 ou la création d’une flotte mixte comprenant des avions actuels et des nouveaux.
Ca n’a pas été concluant. Raison pour laquelle la procédure actuelle est en cours. »
F.DE.
LA PROCÉDURE
Faut-il stopper
le processus en cours ?
Ce mardi, plusieurs députés de l’opposition ont demandé au ministre de suspendre, voire d’annuler, le processus de
sélection du candidat au remplacement
des F-16. Pour le ministre, pas question.
Malgré la révélation de ces deux rapports, Steven Vandeput n’entend pas
suspendre la procédure en cours, pour
laquelle deux avions sont encore en lice
(le F-35 de Lockheed Martin et l’Eurofighter). « L’accord de gouvernement a repris la
décision de principe d’acquérir de nouveaux
avions de chasse », explique-t-il.
Des études et des travaux préparatoires,
faisant l’objet de documents confidentiels,
ont été menés. En mars de l’an dernier, la
procédure a été lancée. Les offres sont en
cours d’évaluation. Le jour où cette évaluation est prête, il appartiendra au gouvernement de se prononcer sur les pièces supplémentaires dont il faudra éventuellement
tenir compte. Les deux rapports dévoilés ce
mardi figureront au dossier pour que le
gouvernement prenne la bonne décision. »
« Je suis conscient que 3,5 milliards d’euros
est une somme importante qui va provoquer
un impact sur le budget de la Défense durant de longues années mais la décision a
été prise dans la transparence, poursuit le
ministre. Si on ne la prend pas, nos pilotes
vont voler dans des appareils qui auront 65
ans à la fin de leur vie. Avec quelle pertinence opérationnelle ? Certaines armées
utilisent de vieux appareils mais ils ne sont
plus efficaces dans le cadre d’opérations de
l’Otan. Peut-on étaler le processus ? Je veux
bien étudier la question au niveau opérationnel et stratégique. »
LE MINISTRE
L’AUTORITÉ
Le ministre a-t-il encore
le pouvoir à la Défense ?
Au sein de l’Etat-Major de l’armée, des
collaborateurs sont en charge de la gestion active de la flotte. « L’un de ces gestionnaires du matériel a demandé à Lockheed si nous pouvions avoir une photo de
l’état de nos avions, a expliqué ce mardi le
ministre Vandeput devant la commission
Défense de la Chambre. Lorsqu’ils ont reçu
les rapports, les gestionnaires ne me les ont
pas communiqués. Pas plus qu’au chef de la
Défense, le général Compernol. Il s’agit
d’une erreur d’appréciation majeure », a
reconnu le ministre de la Défense.
Plusieurs parlementaires se sont étonnés
du fait que des informations aussi importantes puissent passer sous le nez du
ministre. D’aucuns allant même jusqu’à
dire qu’il n’avait aucune autorité sur son
département et que la Défense avait
organisé un putsch contre son ministre
de tutelle. « La Défense vous mène en
bateau », a accusé Benoît Hellings (Ecolo)
tandis que Georges Dallemagne (CDH)
dénonçait une « atteinte grave à la démocratie ».
Le trouble est également palpable dans la
majorité puisque Damien Thiéry (MR)
demande au ministre : « Quel peut encore
être votre degré de confiance dans l’EtatMajor ? Cela doit être très difficile de fonctionner dans ces circonstances. »
F.DE.
Steven Vandeput est-il
sur un siège éjectable ?
Dans les cabinets ministériels, la question de la démission de Steven Vandeput
s’est posée, ce mardi. Le Premier ministre, qui a découvert le rapport dans la
presse, l’a même appelé pour obtenir des
éclaircissements. Mais dans l’après-midi,
après la défense du ministre en commission de la Chambre, le vent du boulet
semblait retombé.
Premier élément vital pour le ministre de
la Défense : l’opposition socialiste, qui a
dévoilé le rapport, n’exige pas la démission de Steven Vandeput. La pression
n’est donc pas maximale.
Deuxième élément : le principal reproche
que l’on pourrait faire au ministre, c’est
de ne pas avoir été mis au courant d’un
fait important. Si démission il y a, il faut
sans doute davantage chercher au sein
de l’armée, où personne, alors que le
débat sur le renouvellement des F16
faisait rage, ne s’est dit que les rapports
en possession de l’armée pouvaient opportunément être transmis au ministre.
Enfin, la « bourde » ne remet pas en
cause la procédure en cours, les dégâts
sont donc, à ce jour, limités.
Le ministre n’en sort toutefois pas indemne : sa réputation de ne pas être
proactif se trouve alimentée par cet épisode, et ce n’est pas idéal pour la crédibilité d’un ministre.
F.DE.
B.DY
4
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
LABELGIQUE
LESBRÈVES
Huit médecins
sur dix sont
conventionnés
U
n peu plus de 84 %
des médecins
adhèrent à l’accord
médico-mutualiste 20182019, et appliqueront dès
lors les tarifs conventionnés,
a indiqué mardi l’Institut
national d’assurance maladie-invalidité (Inami). En
détail, 89,49 % des médecins généralistes et 81,03 %
des spécialistes, toutes spécialités confondues, ont
accepté l’accord. Ces taux
d’adhésion sont globalement
équivalents à ceux des accords précédents. (b)
WALLONIE
Plus de 1.700 ha de terres
artificialisées chaque année
Chaque année en Wallonie,
une surface de 1.730 hectares
en moyenne, soit l’équivalent
de 2.420 terrains de football,
est artificialisée, c’est-à-dire
retirée de son état naturel, forestier ou agricole, selon une
étude publiée mardi par Fian
Belgium, une ONG qui se mobilise pour le droit à l’alimentation. En 2017, les terres artificialisées wallonnes couvraient
une surface de 2.602 km2, soit
environ 15 % du territoire wallon. Les Wallons utilisent une
superficie au sol moyenne de
600 m2 pour leur habitat (logement, jardin, cour, garage…),
soit une moyenne deux à trois
fois plus élevée que dans les
pays limitrophes. (b)
FLANDRE
Conflit sur les cannettes
consignées
La N-VA s’est opposée mardi à
l’introduction d’une consigne
sur les cannettes et les bouteilles en plastique (PET), un
veto mal reçu par la ministre
flamande de l’Environnement
Joke Schauvliege (CD&V) qui y
voit un coup de canif dans les
accords qui avaient été
conclus en ce sens au sein du
gouvernement. En Flandre, la
consigne fait de plus en plus
consensus. (b)
5
Un ajustement « ambitieux »
de 1,2 à 1,3 milliard d’euros
BUDGET
La suédoise s’est accordée sur le montant du trou à combler
Un kern décisif aura
lieu vendredi sur l’ajustement à réaliser pour
boucler le budget 2018.
Mais les partenaires
de la suédoise se sont
déjà accordés sur une
fourchette de 1,2 à 1,3
milliard d’euros. On y
entérinera les pistes à
explorer pour y arriver…
e mardi, un nouveau kern
avait lieu pour parler
« entre
autres »
des
chiffres du Comité de monitoring. Même si on a surtout beaucoup parlé de F16, les partenaires
de la suédoise ont réussi à s’accorder sur le montant du trou à
boucher en vue de boucler le
budget 2018. On sera donc dans
le haut de la fourchette donnée
par le Comité de monitoring la
semaine dernière (de 700 à 1,4
milliard d’euros) : de 1,2 à 1,3
milliard d’euros. « Un budget
ambitieux », nous dit-on. Si les
partenaires de la majorité n’en
sont pas encore à s’accorder sur
les mesures concrètes pour trouver ce montant, un autre kern,
prévu vendredi, devrait permettre d’y voir clair sur les pistes
à explorer pour boucler le budget
2018. Tout juste a-t-on appris
qu’il s’agirait pour une bonne
part de corrections techniques.
Notamment du côté des recettes
fiscales.
Certaines taxes, comme du côté du précompte mobilier et de la
taxe Caïman (Le Soir du
20 mars), ne rapportant pas
« comme attendu », seront remises sur les rails. Entendez que
le gouvernement va procéder à
des ajustements techniques : par
exemple (choisi au hasard), si la
taxe Caïman, qui devait rapporter 510 millions par an, n’en rapporte que 150, on va ajuster le
C
Pour boucler le budget, la suédoise veut s’assurer de remettre sur les rails les taxes qui ne rapportent pas comme prévu. © PHOTO NEWS
budget d’un « + 360 » pour rencontrer l’objectif budgétaire. Ce
qui ne dit encore rien, cela dit,
sur la manière d’y arriver…
Baisse des dépenses
Par ailleurs, des contacts avec
les uns et les autres, il ressort
d’abord que la compression des
dépenses publiques reste une
priorité. Le taux de dépenses publiques par rapport au PIB en
Belgique reste trop élevé. Il se
monte à près de 54 %, ce qui
place la Belgique parmi les élèves
les plus dispendieux de la classe
européenne. L’effort devra donc
aussi porter sur la réduction des
dépenses publiques, laisse-t-on
entendre dans plusieurs étatsmajors, même si, l’austérité à
tous crins ayant montré ses limites, il ne faut pas non plus brider la relance actuelle.
720 millions de bonus possible
Ce qui nous amène tout naturellement à l’un des autres points
essentiels qui traverse les discussions budgétaires : la piste du relèvement du taux de croissance
du PIB en Belgique n’est pas totalement abandonnée pour l’année 2018. Il faut dire que passer
d’un taux de PIB de 1,8 % à 2 %,
ce serait du meilleur effet sur le
plan budgétaire (0,2 % de plus,
c’est 720 millions d’euros de bo-
nus budgétaire) et d’un point de
vue électoral.
La conjoncture s’améliore nettement en Belgique depuis l’an
dernier ; il est donc fort possible
que le taux de PIB puisse être revu à la hausse si la confiance se
maintenait dans le chef des entreprises et des consommateurs.
Mais cette révision ne pourrait
intervenir qu’après d’éventuelles
révisions à la hausse en mai et
juin de l’ICN (soit la Banque nationale et le Bureau du Plan
réunis) et la Commission européenne. Auquel cas la bonne
nouvelle du PIB à 2 % pourrait
être plus facilement validée par
le gouvernement dans le cadre
des discussions budgétaires de
juillet 2018. Ce n’est finalement
pas si loin, juillet, et en termes de
timing de communication, c’est
même encore mieux, puisque les
élections communales se déroulent le 14 octobre.
Enfin, il ressort également du
tour de table, que les discussions,
qui portent aussi sur bien
d’autres points que purement
budgétaires (mobilité, pacte
énergétique, pensions, etc.),
pourraient aboutir plus tard, durant la première semaine de
Pâques. Mais pour le budget,
tous les espoirs portent sur un atterrissage vendredi… ■
FRANÇOIS MATHIEU
Au Samusocial, les mauvais comptes font les bons ennemis
BRUXELLES Licenciée pour faute grave en octobre dernier, Pascale Peraïta réclame des indemnités à son ancien employeur
protection court encore six mois après
le départ. Or, Pascale Peraïta a été licenciée avant la fin de ce délai.
La démarche de Pascale Peraïta n’a
rien d’inhabituel selon l’avocat du Samusocial, Olivier Rijckaert. La tournure judiciaire que prend l’affaire l’a
décidée à sortir du bois. « Les motivations d’un licenciement pour faute
grave sont choisies par l’employeur.
Dans la majorité des cas, la personne
licenciée va ensuite aller devant le tribunal du travail pour qu’un juge estime si elles sont fondées ou pas. »
Dans ce cas précis, le Samusocial est
plutôt sûr de lui.
n dit que les bons comptes font
les bons amis. Dans le cas du SaO
musocial, on aurait envie de dire que
les mauvais comptes font les bons ennemis. Souvenez-vous, en juin 2017, un
rapport accablant sur le fonctionnement de l’ASBL chargée de venir en
aide aux sans-abri à Bruxelles avait atterri sur la table du gouvernement
bruxellois.
On y apprenait que les dirigeants du
Samusocial avaient touché des dizaines
de milliers d’euros (155.000 entre 2014
et 2016) pour des réunions dont la tenue ne peut être prouvée. Cela a coûté
son poste de bourgmestre à Yvan
Maieur et celui de présidente du CPAS
de la Ville de Bruxelles à Pascale Peraïta. Cette dernière avait aussi été accusée de détournement de biens sociaux
par le Samusocial. Le nouveau conseil
d’administration avait décidé de la licencier en octobre 2017.
Mardi, Pascale Peraïta a décidé de
rendre publique sa contre-attaque.
Celle qui a dirigé le Samusocial pendant plus de dix ans, avant de le chapeauter par la suite, en tant que directrice du CPAS, exige des indemnités de
licenciement à hauteur de 290.000 euros brut devant le tribunal du travail.
« Mme Peraïta conteste le principe de
son licenciement, confirme son avocat
Quentin Wauters. Elle réclame les indemnités légales qu’elle aurait obtenues
directement si elle n’avait pas été licenciée pour faute grave. »
Dans le détail, elle fait valoir son
également leur être proposé. S’ils refusent, le Samusocial pourrait également saisir les tribunaux.
En attendant, Pascale Peraïta multiplie les angles d’attaque. Elle a également porté plainte contre la Cocom,
l’institution bruxelloise qui gère les
matières personnalisables de santé et
aide aux personnes. « La Cocom a usé
de toutes les pressions nécessaires et
utiles pour que le Samusocial, ASBL de
droit privé, procède à ce licenciement,
assure Quentin Wauters. Nous demandons
qu’elle
soit
solidairement
condamnée. »
Contactée, la Cocom s’abstient de
tout commentaire politique à ce stade.
Elle répondra par la voie judiciaire,
avec son avocat. Pour Olivier Rijckeart,
la stratégie de Peraïta de jouer sur plusieurs tableaux n’est pas surprenante.
« Elle veut s’assurer d’avoir un
deuxième débiteur. » Au cas où elle gagnerait son procès pour licenciement
abusif, elle pourrait se tourner vers la
Cocom, si le Samusocial n’a pas les
moyens de lui payer ses indemnités.
On n’en est pas là. La procédure devrait prendre minimum une année. S’il
y a appel de la décision, le jugement
définitif ne pourrait être rendu que
dans trois ans. ■
MAXIME BIERMÉ
M.B.
ME QUENTIN WAUTERS, L’AVOCAT DE PASCALE PERAÏTA
Pascale Peraïta réclame
des indemnités de licenciement
à hauteur de 290.000 euros brut
devant le tribunal du travail. © BELGA.
droit à une indemnité de rupture de
211.000 euros brut sur base de sa rémunération et de son ancienneté. Les
80.000 euros supplémentaires sont
une conséquence du fait qu’elle a été licenciée alors qu’elle bénéficiait de la
protection d’un mandat politique. Elle
avait quitté la présidence du CPAS de
la Ville de Bruxelles en juin 2017. La
– 30 %
Pascale Peraïta avait affirmé dans
une interview au Soir que l’argent
qu’elle percevait au Samusocial
n’était pas public mais provenait
des dons privés. La découverte que
ces dons servaient à rémunérer le
conseil d’administration pour des
réunions fictives a passablement
énervé les esprits, même les plus
généreux. Dans la foulée du scandale, de nombreux donateurs ont
supprimé leur domiciliation. Le
Samusocial estime avoir perçu
30 % de revenus en moins que
prévu. D’où la réclamation de
60.000 euros pour le dommage
matériel et moral à Pascale Peraïta.
Les conséquences du scandale sont
loin d’être anodines pour l’ASBL.
Alors qu’ils tablaient sur des rentrées d’environ 50.000 euros par
mois pour l’hiver 2017, le Samusocial a dû faire avec deux fois moins.
Les personnes bénéficiant de son
aide sont aussi les premières touchées. Vu le manque de moyens,
les équipes mobiles d’aide travaillent en flux tendu sur le terrain.
Il ne leur est plus possible d’organiser des maraudes auprès des sansabri tous les soirs. Plusieurs CDD
n’ont pas été reconduits. Selon la
période de l’année, le Samusocial
emploie de 300 à 450 personnes.
« Mme Peraïta réclame les indemnités légales qu’elle aurait obtenues
directement si elle n’avait pas été licenciée pour faute grave »
Au point de porter plainte à son tour
contre Pascale Peraïta. L’ASBL se base
sur les conclusions de la commission
d’enquête qui a fait suite au scandale.
Elle lui réclame 120.000 euros, somme
qui correspond au remboursement des
jetons de présence perçus pour les
réunions fictives. On y ajoute 60.000
euros pour les dommages causés par le
scandale. Les dons auraient baissé
d’environ 30 % (lire ci-contre).
Aucune plainte n’a été déposée, à ce
stade, à l’encontre des trois autres
membres du Samusocial qui ont touché des jetons de présence (à savoir
Yvan Mayeur, Valérie Vierset et Michel
Degueldre). Un remboursement va
CONSÉQUENCES DU SCANDALE
5
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
6 LABELGIQUE
Les taxis paralyseront
Bruxelles le 27 mars prochain
MOBILITÉ Un
plan devrait mettre les chauffeurs Uber sur un pied d’égalité avec les taxis
La fédération belge
des taxis réclame
la démission du ministre
de la Mobilité
à Bruxelles, Pascal Smet.
Elle considère
qu’il n’est plus
un interlocuteur dans
le cadre de l’élaboration
du plan qui vise
à imposer des nouvelles
règles au secteur.
mande une étude sur la rentabilité du secteur, ce qui leur a été refusé jusqu’à présent.
« Monsieur Smet a un comportement arrogant. Il ne nous
écoute pas, dénonce Philippe
Lescot, secrétaire permanent
CSC Transcom, qui représente
environ 1.000 chauffeurs. Il faut
s’attendre à des actions très dures,
peut-être des débordements mais
nous tenons à appeler au calme. »
« Il faut s’attendre à
de actions très dures mais
on ne touchera ni aux
biens ni aux personnes »
PHILIPPE LESCOT, SECRÉTAIRE CSC TRANSCOM
es taxis bruxellois sont en
colère et ils vont le faire savoir. Le mardi 27 mars, ils
organiseront une opération de
grande ampleur dans et aux
abords de la capitale. Elle devrait
durer toute la journée. Il sera très
compliqué de se déplacer à
Bruxelles. Certains envisagent
même de bloquer le ring et l’accès
à l’aéroport de Zaventem.
Cela fait des mois que les taxis
sont au bord de la crise de nerfs.
Ils s’opposent au plan du ministre
de la Mobilité Pascal Smet. Dans
le cadre de consultations demandées par le gouvernement bruxellois, les représentants du secteur
ont rencontré le ministre mardi.
Ils en sont ressortis avec l’impression de parler dans le vide.
Pour la fédération belge des
taxis, la Febet, Pascal Smet n’est
plus le bon interlocuteur :
« Même si on n’est qu’à un an des
L
Certains chauffeurs de taxi envisagent de bloquer le ring et l’accès à l’aéroport de Zaventem. © PIERRE-YVES THIENPONT.
prochaines élections régionales,
nous voulons adresser un message clair au gouvernement : le
ministre doit démissionner », affirme Sam Bouchal, secrétaire
général de la Febet.
Il n’est pas le seul à être sorti furieux de la réunion de ce mardi.
La CSC et plusieurs associations
indépendantes ont aussi l’im-
pression que leurs plaintes ne
sont pas entendues. Le plan actuel mettra les chauffeurs de type
Uber sur un pied d’égalité avec les
taxis. Ils s’inquiètent aussi du re-
lèvement du numerus clausus,
c’est-à-dire le nombre maximal
de chauffeurs autorisés en Région bruxelloise. Ils souhaitent
également que le ministre com-
Les taxis sont bien conscients
que ce genre d’initiative ne leur
attire pas la sympathie de la population. « Nous nous excusons
auprès des concitoyens mais c’est
une question de survie, insiste
Sam Bouchal. C’est la faute du
ministre qui refuse d’écouter et la
concertation. » Contacté, le cabinet de Pascal Smet n’a pas souhaité faire de commentaire. Il indique que la concertation est en
cours et se poursuivra après les
vacances de Pâques.
Il faut quand même s’attendre
à de gros embarras de circulation
à Bruxelles mardi prochain. Les
taxis belges seront épaulés par
des collègues européens qui
craignent que la future législation bruxelloise devienne un
exemple pour Nice, Marseille ou
Londres. ■
MAXIME BIERMÉ
Des règles pour concilier patrimoine et modernité
WALLONIE Un nouveau code pour régler les litiges potentiels avant les chantiers
a Wallonie compte sur son sol
L
50.000 immeubles présentant un
intérêt patrimonial, dont 4.243 biens
classés, parmi lesquels 218 lieux relèvent du patrimoine exceptionnel de la
Région et cinq ensembles sont inscrits
au patrimoine mondial de l’Unesco.
Mais c’est sans compter avec les milliers
d’éléments du petit patrimoine populaire et surtout avec les 12.500 sites archéologiques mis au jour de manière
fortuite ou à l’occasion de campagnes de
fouilles.
Une formidable richesse bien sûr.
Mais cette profusion nourrit aussi les
cauchemars des pouvoirs locaux, des
administrations et surtout des investisseurs qui craignent de voir leurs projets
freinés ou perturbés par un bout de mur
gallo-romain, une tombe mérovingienne ou la découverte inopinée de tessons de poterie témoins d’une époque
révolue.
Dans la foulée de l’adoption du code
wallon du développement territorial
(CoDT), le gouvernement wallon vient
d’approuver un code du patrimoine qui
a pour ambition de simplifier les procédures, sans brader pour autant l’étude
et la conservation des témoignages du
passé. La semaine prochaine, René Collin (CDH), le ministre du Patrimoine,
défendra son texte devant le parlement
régional.
La gestion du patrimoine historique
s’inscrit dans les règles d’ordre général
fixées par le CoDT. Les délais de rigueur
fixés par le Code pour l’obtention d’un
permis (75 jours ou 115 jours en cas
d’enquête publique) restent valables
pour des projets qui peuvent avoir un
impact sur des biens classés ou simplement remarquables. Les procédures
prévues par le nouveau code prennent
toutefois en compte les particularités
patrimoniales d’un immeuble ou d’un
site, histoire de le préserver sans entraver le développement économique (entreprises) ou social (logement, école…)
d’une commune ou d’une région.
Plus simple et plus rapide, comment
faire, en effet ? La Wallonie doit d’abord
avoir une connaissance parfaite de son
patrimoine. Cela passe par un inventaire précis de ses richesses : 50.000
biens immeubles, on l’a dit, mais parmi
eux un répertoire de 5.000 immeubles
dits « pastillés » parce qu’ils ont une valeur remarquable. Au point de revendiquer à terme un classement officiel :
chaque année, le ministre signe une dizaine d’arrêtés en ce sens, sorte de sésame pour la catégorie suprême.
Une carte archéologique
Les instruments d’aide à la décision
sont essentiels. La Wallonie veut ainsi
inciter les communes à s’impliquer
dans la réalisation d’inventaires exhaustifs du patrimoine de proximité. Elle
compte aussi beaucoup sur la carte archéologique de son territoire pour anticiper les difficultés plutôt que de les subir. Le sol et le sous-sol wallon sont
donc riches de 12.500 sites archéologiques répertoriés, mais ils recèlent
sans doute encore des milliers de trésors ou de « vieilles pierres » dont on
ignore tout.
La construction d’un parking sur le site du Grognon à Namur a donné lieu
à une importante campagne de fouilles. © BRUNO DALIMONTE.
Le nouveau Code du patrimoine veut
changer d’époque. Jusqu’à présent, l’approche est du genre empirique, au petit
bonheur la chance (pour les archéo-
logues) ou la malchance (pour les investisseurs). A l’avenir, l’objectif est de travailler de manière raisonnée en amont
de l’octroi du permis, afin d’éviter les
mauvaises surprises et les conflits potentiels entre l’intérêt patrimonial et le
développement économique. Bref :
place à l’archéologie préventive !
Facile d’accès pour les décideurs, la
carte archéologique de la Wallonie déterminera les zones sensibles, qui ont
déjà fait l’objet de fouilles concluantes
ou qui sont susceptibles d’intéresser les
chercheurs. Un avis de l’administration
sera obligatoire avant d’envisager tout
projet. En dehors de ces secteurs stratégiques, l’avis sera aussi requis pour des
investissements qui s’étendent sur plus
d’un hectare. En deçà, la porte restera
ouverte à des découvertes fortuites.
Sauf site classé, l’avis est dit
« simple ». Il ne s’impose donc pas à
ceux qui doivent accorder les permis.
Mais l’idée est bien d’évacuer les litiges
potentiels avant l’ouverture des chantiers. Faire barrage au point de vue des
spécialistes risquera d’ouvrir la voie à
des recours, à la colère des historiens ou
des riverains attachés à leur patrimoine
alors que des solutions sont désormais
organisées pour plus de sérénité. ■
ERIC DEFFET
LE CONTEXTE
DANS LES COMMUNES
LES CITOYENS
Immeubles et meubles
Vive le petit patrimoine populaire !
Le patrimoine préféré des Wallons
La Wallonie s’offre un nouveau code du patrimoine. Mais ce n’est pas tout : depuis le début de
l’année, l’administration du patrimoine et l’Institut du patrimoine ont été rassemblés sous un
label unique, l’Agence wallonne du Patrimoine
(Apaw) forte de 320 agents. Celle-ci devrait
s’installer à l’automne sur le site prestigieux des
anciens Moulins de Beez, près de Namur, délaissé par les cabinets ministériels. La Région est en
charge du patrimoine immobilier et archéologique, mais aussi du patrimoine « mobilier s’il est
immeuble par destination. » Cette dernière catégorie fait référence à des biens comme les ornements d’une église, les tapisseries d’un château…
A l’inverse, les biens meubles sont de la compétence de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Jusqu’à quand ?
Il n’y a pas que les cathédrales et les châteaux. La
Wallonie cherche à préserver et à mettre en
valeur des témoins plus modestes de son histoire. On parle alors de « petit patrimoine populaire » : fontaines, lavoirs, enseignes, chapelles…
Le ministre René Collin veut inciter les communes
à réaliser à leur niveau un inventaire de ces lieux
et de ces biens auxquels la population est souvent très attachée. Des subventions sont prévues.
Un appel à projets a été lancé sur le site de
l’Agence du patrimoine (Awap.be) en vue de
financer à concurrence de 15.000 euros maximum des expériences de valorisation du petit
patrimoine jugé cette fois « insolite ». Quelques
exemples : les bancs publics, les bornes-frontières, les piloris, les réverbères… L’appel à projets se clôturera le 16 avril prochain.
L’année 2018 a été choisie par l’Union européenne pour mettre le patrimoine à l’honneur. De
quoi donner des idées à la Wallonie ! Le ministre
du Patrimoine et son administration travaillent
actuellement à la mise sur pied d’un projet qui
rappellera l’émission à succès de Stéphane Bern
intitulée « Le village préféré des Français ». A la
mode de chez nous, cela donnera : « Le patrimoine préféré des Wallons. » Les communes
seront invitées à présenter leurs trésors majeurs.
Ceux-ci seront répartis en plusieurs catégories en
fonction de leur nature. Les citoyens seront invités à choisir leurs champions, qui seront ainsi mis
en valeur. Détails suivront…
E.D.
E.D.
E.D.
6
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
7
LABELGIQUE
La décision qui rassure les psychomotriciens
SANTÉ Le tribunal de première instance de Liège sollicite l’avis de la Cour constitutionnelle et de la Cour européenne de justice
té 2017… Pour la troisième année
consécutive, des hautes écoles de la
E
Fédération
Wallonie-Bruxelles
« lancent » sur le marché du travail des
dizaines de psychomotriciens et psychomotriciennes… désemparés. C’est qu’on
est face ici à une formation où les
chances d’employabilité sont plombées
par les réticences du ministère fédéral de
la Santé. Pour eux, et pour les centaines
d’homologues qui les ont précédés, une
éclaircie se profile pourtant à l’horizon :
le tribunal de Liège vient d’accepter de
poser à deux juridictions de niveau supérieur des questions préjudicielles. « Cela
signifie simplement que les demandes
des jeunes sont légitimes, c’est une première étape vers la victoire qui, nous l’espérons, sera suivie par d’autres », dit
Anne Taymans, présidente de l’Union
belge des psychomotriciens francophones (l’UPBPF)
Pour comprendre ce dossier complexe,
il faut remonter aux années 80 quand la
discipline a commencé à essaimer en Europe comme spécialité paramédicale.
Jusqu’il y a peu, chez nous, des formations fleurissaient, complémentairement à d’autres. Par contre, en 2012, la
Communauté française a lancé un baccalauréat comportant trois années à
temps plein. Parallèlement, elle a sollicité une demande de reconnaissance
comme profession de la santé. Sans suc-
psychomotriciens de travailler là où un
statut de professionnel paramédical
donne accès aux enveloppes Inami (hôpital, maison de repos…)
En juillet 2016, six étudiantes soutenues par la Fédération des étudiants
francophones et l’UPBPF ont introduit
une action en référé mais ont été déboutées. Elles ont remis le couvert, en ce début 2018, devant le tribunal de première
instance de Liège, avec plus de succès.
La décision de la justice liégeoise permet aux étudiants psychomotriciens
d’espérer acquérir un jour une vraie reconnaissance professionnelle. © SYLVAIN PIRAUX.
cès : en 2013 déjà (alors que Laurette
Onkelinx officiait comme ministre de la
Santé), la Commission nationale des
professions paramédicales a rendu un
avis négatif sur ce dossier.
En juin 2016, sous Maggie de Block, la
même commission a fait de même. Elle
estime, pour faire bref, que la psychomo-
tricité fait partie de la formation de base
des médecins mais aussi des ergothérapeutes, logopèdes, kinésithérapeutes…
Dès lors, seuls ces professionnels sont
habilités à accomplir des actes de psychomotricité (mais une tolérance est acceptée en milieu scolaire ou récréatif ).
Dans les faits, cette position interdit aux
Première étape ?
Que dit le juge cette fois ? D’abord que
l’action des jeunes sollicitant une reconnaissance du métier est fondée. Cependant, avant d’aller plus loin, il sollicite
l’avis de deux juridictions de niveau supérieur via des questions préjudicielles.
À la Cour européenne de justice, il sollicite un avis sur la position belge officielle
qui affecterait la libre circulation des travailleurs. À la Cour constitutionnelle, il
demande en quoi le fait d’exercer une
profession reconnue par un diplôme
créé par une autorité publique est une
infraction du seul fait de sa non-reconnaissance parmi les professions paramédicales.
Du côté de la FEF et de l’UPBPF on ne
crie pas encore victoire mais on parle
d’une première étape vers la fin d’un système discriminatoire. ■
ÉRIC BURGRAFF
RÉACTION
« Un réel soulagement ! »
Maxime Mori, président de la Fédération des étudiants francophone, ne cache
pas sa satisfaction.
« Cela fait trois ans
que nous travaillions
activement sur le
dossier, en front commun FEF-UPBPF,
afin de revaloriser la profession de
psychomotricien. Ce travail a été
principalement mis à mal par la ministre fédérale de la Santé et a plongé
bon nombre d’étudiants et professionnels dans l’incertitude. Aujourd’hui,
ces questions préjudicielles représentent un espoir de justice pour les
protagonistes, tant les étudiants que
les parents de ceux-ci, ainsi que les
professionnels. C’est donc une première victoire et un réel soulagement.
Cela démontre qu’il y a encore une
possibilité de poursuivre notre combat. Il faut continuer à développer, et
surtout à installer la profession de
psychomotricien, aussi bien par la
qualité de l’intervention de ces professionnels sur le terrain que par leurs
travaux de recherche. Pour cela, le
soutien de toute part sera nécessaire,
particulièrement des établissements
qui organisent aujourd’hui le cursus. »
42223546
33.000.000 de litres !
Choisir notre demi-écrémé
ça coule de source.
33 Millions de litres, c’est la quantité record atteinte par notre lait demi-écrémé
depuis sa création. Un lait équitable, pleinement savoureux et respectueux des
normes les plus sévères. La preuve que soutenir vos agriculteurs sans faire de
compromis sur la qualité, ça coule de source !
Il n’y a rien de meilleur pour aider nos agriculteurs.
TOUS UNIS CONTRE L A VIE CHÈRE
www.fairebel.be
7
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
8 LABELGIQUE
« On a nié l’aspiration
sacrificielle des jeunes »
ATTENTATS DU 22 MARS
Le psychiatre Philippe van Meerbeeck décode
éducation
« Il faut avoir
peur pour
changer
les choses »
Pour l’auteur des « Jeunes
dans l’apocalypse », Mai 68
a occulté l’envie de croire
de la jeunesse.
D’où sa quête de sens
de la vie.
Le salafisme s’est engouffré
dans la brèche.
ENTRETIEN
our quelles idées mourir aujourd’hui ? C’est en explorant cette
question épineuse à l’aune de
l’histoire des religions et de sa solide expérience de la psychologie des adolescents que le psychiatre Philippe van
Meerbeeck vise, dans Les jeunes dans
l’apocalypse (Racine), à faire comprendre comment nos sociétés désenchantées génèrent des kamikazes prêts à
nous exploser à la figure.
P
oint de solution miracle au malaise
P de ces jeunes. C’est aux adultes de
les guider, dans le dialogue.
Dans votre précédent livre, vous aviez
l’ambition d’expliquer aux parents ce
qu’il y a dans la tête de leur ado. Quel
message avez-vous envie de faire passer
à ceux qui s’inquiètent que leur enfant se
radicalise ?
Après le premier temps que constitue
l’envie de croire en vient un second pendant lequel les jeunes ont envie de comprendre. Ils veulent connaître, réfléchir.
Il y a un potentiel intellectuel adolescent
qui est probablement inégalable. Il découvre la pensée conceptuelle et abstraite. Un jeune de 16 ans, même converti, est prêt à débattre. Si on fait appel à
son esprit critique, si on fait l’effort de
comprendre le mouvement qui l’anime,
de lui expliquer comment on l’a vécu à
son âge et qu’on lui donne des moyens intellectuels pour comprendre, en dialoguant, c’est une prévention fantastique.
Car se crée alors une vraie rencontre, non
pas avec un gourou dogmatique, mais
avec un père, une grand-mère, un prof.
On les voit alors s’ouvrir à une autre dimension d’eux-mêmes qui va rendre
moins dangereux le côté fanatique de
l’envie de croire.
« Comment devenir soi-même dans un
monde où Dieu est mort et où l’idéal
est de devenir Dieu soi-même ? »,
interrogez-vous. La sécularisation et
l’individualisme seraient des machines
à produire des kamikazes, des jeunes
portés vers une forme
d’apocalypse, de négation de soi et des
autres ?
Cela fait 40 ans que je
soigne des adolescents et
je me suis beaucoup moqué d’une dimension
que je percevais cliniquement parlant mais
que je trouvais ridicule : l’envie de croire
des jeunes. Cela me semblait pathétique. Je suis
de la génération Mai
68. Il fallait être sceptique, cynique, ironique, ne croire en rien,
car toute croyance était manipulation. Ensuite, le Mur de Berlin s’est effondré. Il ne restait que le pétrole, l’argent, le sexe. Dans ce monde-là, l’envie
de croire des jeunes existait toujours,
mais était niée même par ceux qui les
soignaient. On se retrouvait donc avec
un grand mouvement de quête de sens
de la vie, sans plus personne pour rien
proposer. Ce vide-là m’a sauté à la figure le 11 septembre 2001. La négation de l’envie de croire et de l’aspiration sacrificielle pour une cause qui
dépasse l’individu nous est revenue de
plein fouet avec les jeunes kamikazes.
« L’envie
de croire
des jeunes me
semblait
pathétique.
Je suis de
la génération
Mai 68 »
Tous les jeunes n’aspirent pas à ce
destin funeste.
Depuis 40 ans, la première cause de
mort entre 15 et 25 ans, c’est le suicide.
Pendant les périodes de guerre, les
jeunes sublimaient leurs tendances
suicidaires en devenant héroïques par
un geste magnifié. Aujourd’hui, c’est
l’islam salafiste mondialisé, soutenu
par toute une série de puissances qui
se sont associées pour semer l’apocalypse en Occident, qui capte ces jeunes.
Il connaît l’aspiration sacrificielle des
jeunes, leur envie de croire et le vide de
sens du monde occidental et répond à
ce besoin en balançant des formules
métaphoriques qui font « tilt » dans
l’inconscient collectif : « Viens te sacrifier pour une noble cause ». Ils
rentrent comme dans du beurre dans
la psyché adolescente.
Vous écriviez il y a une quinzaine
d’années que le XXIe serait celui de la
perversion. L’attraction exercée par
Daesh en témoigne…
Clairement. Chez Daesh, l’autre est un
objet, dont on peut jouir, qu’on peut
détruire. Il y a une érotisation de la
haine qui est éminemment perverse et
qui fonctionne à plein tube dans un
monde qui n’a plus de références. C’est
totalisant, manichéen. Quelqu’un de
Les jeunes dans l’apocalypse
Pour quelles idées mourir aujourd’hui ?
PHILIPPE VAN MEERBEECK
352 p., 24,95 euros, éditions Racine
Philippe
van Meerbeeck
« Depuis 40 ans, la première cause de mort entre 15 et 25 ans, c’est le suicide »,
rappelle Philippe Van Meerbeeck. © MATHIEU GOLINVAUX.
plus grand que moi – Allah, le recruteur, le sergent – m’initie à faire remonter en moi toutes les pulsions que
j’aurais normalement dû apprendre à
contrôler, en les magnifiant. Toutes les
guerres du monde ont joué là-dessus,
en disant par exemple : « Donne ta vie
pour ta patrie ». On assiste au même
mouvement sacrificiel. La culture doit
faire barrage à cette violence sauvage.
D’où l’effort à faire pour dire aux
jeunes : « Je comprends que ça
t’anime, te fascine, mais je vais te
montrer autre chose ». (lire ci-contre)
L’absence de rituel du passage à l’âge
adulte est-elle en cause ?
Dans toutes les cultures du monde,
quand un enfant est pubère, on l’enlève à sa famille, on sépare les filles et
les garçons, on l’initie et ensuite il est
agréé. Aujourd’hui, on ne les sépare
plus, on ne les initie à rien, on n’a plus
aucun mythe explicatif et il n’est
même plus agréé, sauf peut-être par
un permis de conduire. Il y a une absence culturelle, sociétale, énorme de-
puis Mai 68. Plus personne ne pense
qu’il faut donner aux jeunes des outils, des métaphores, des concepts, des
idées, un rapport à l’Histoire pour
comprendre ce qui les anime et pour
leur permettre de grandir. Macron
parle d’un service civil. En Belgique
aussi, il faudrait chercher des alternatives au service militaire, qui avait
cette fonction-là.
Comment la démocratie libérale peutelle composer avec le besoin de sacré
– et donc l’envie de se sacrifier pour
quelque chose – sans verser dans la
violence, le sang ?
C’est la grande question contemporaine. 90 % des humains croient que
Dieu existe. C’est un réflexe infantile
qui se déploie à l’adolescence pour
supporter les carences parentales et
pour aller voir ailleurs. Etre athée,
sceptique, demande beaucoup d’audace, de maîtrise. Mais il y existe une
autre vision de la transcendance, qui
est horizontale. Je soigne beaucoup de
jeunes suicidaires. Je ne leur fais pas
Psychiatre, psychanalyste et
professeur émérite de la
Faculté de médecine de
l’UCL, il a fondé le département « adolescents et jeunes
adultes » du centre Chapelle-aux-Champs et le
Centre thérapeutique pour
ados des cliniques universitaires Saint-Luc. Parmi ses
livres, citons « Dieu est-il
inconscient ? : L’adolescent
et la question de Dieu » (De
Boeck, 2012) et « Mais
qu’est-ce que tu as dans la
tête ? » (Racine, 2015).
la morale. Je leur demande toujours :
« Pour quoi serais-tu prêt à donner ta
vie ? » Cela les inspire beaucoup. Tous
me disent : « Pour quelqu’un que
j’aime ». Construire sa vie sur l’envie
d’aimer est un puissant mouvement
adolescent : premier grand amour,
amitié, première trahison. Voilà la
bonne invitation à l’idée d’une transcendance, car elle peut se penser dans
un rapport à l’autre et pas à travers
un Dieu vertical, cruel. C’est l’idée
qu’il y a un divin potentiel chez
chaque humain. ■
Pourquoi la démocratie ne parvient-elle
pas à être une idée suffisamment transcendante ?
Parce qu’elle fait des compromis financiers tout le temps. Ce n’est pas encourageant pour des jeunes. Voyez le mensonge
sur les armes de destruction massive de
l’Irak, les moteurs diesel truqués de VW…
Daesh dit : Dans le monde où tu vis, tout
le monde te ment et nous, on détient la
Vérité. C’est d’une puissance de conviction incroyable et nous n’avons rien à répondre à cela.
La déradicalisation, vous y croyez ?
Tous ces programmes échouent, malgré
l’argent fou qui y est consacré. Les terroristes ne sont ni des malades mentaux,
ni des barbares, ni des petits migrants
mal intégrés à Molenbeek. Il s’agit de
jeunes intégrés et convertis au salafisme,
hurlant leur haine de l’Occident et exerçant des sacrifices humains au nom d’un
Dieu pervers. On doit faire l’effort de
comprendre cette haine de l’Occident.
Mais aussi comprendre l’aspiration sacrificielle des jeunes, qu’il faut respecter
et prendre au sérieux. Il faut aussi développer une culture générale indispensable sur l’histoire des religions et ce que
chacune doit à l’autre. Sans cette
connaissance, on rate le débat. Car depuis 2001, le religieux est revenu de
plein fouet à la face de l’humanité.
On a parlé de résilience, de continuer à
vivre normalement. Méthode Coué ?
C’est absurde. Il faut clairement avoir
peur pour changer un peu les choses. Raqqa est tombée, mais le Califat est complètement virtualisé. Ce n’est pas en faisant l’autruche qu’on va arrêter cela.
Mettre quelques militaires en rue est un
signe d’impuissance totale. La seule posPropos recueillis par sibilité, c’est de se poser les questions qui
CORENTIN DI PRIMA nous concernent et comprendre dans
quel monde les jeunes grandissent. Ils
P 20 L’INTERVIEW DE L’ÉCRIVAIN
cherchent des réponses. ■
AZOUZ BEGAG
Propos recueillis par
C.D.P.
8
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
LABELGIQUE
9
Le cri des magistrats dans le désert
JUSTICE
L’ordre judiciaire dénonce trois ans de non-écoute du gouvernement
Les économies minent
le fonctionnement
de la Justice.
Magistrats, greffiers,
avocats, obligés
de manifester à nouveau.
rois ans après une première mobilisation, qui
avait rassemblé 3.000
magistrats, greffiers, avocats
dans la salle des pas perdus du
palais de Justice de Bruxelles,
l’Ordre judiciaire s’est rappelé
mardi, sur le coup de 15h, au souvenir du gouvernement demeuré, selon les organisateurs (l’Association syndicale des magistrats (ASM), appuyés par l’Union
professionnelle des magistrats
(UPM), l’union des juges de paix
et de police, Avocats.be, etc.),
sourd à leurs inquiétudes. Un
budget de fonctionnement en
baisse de 20 % depuis 2014, des
cadres insuffisamment remplis
dans les Cours, tribunaux et parquets (80 %) : rien n’a bougé
trois ans après. « Économiser sur
la Justice, c’est faire l’économie de
justice » : au slogan proclamé le
20 mars 2015, succédait ce 20
mars 2018, la variante « faute de
Justice, la Justice devient l’injustice » ou « les robes et les pauvres
même combat », dénonçant plus
spécifiquement la complexification des conditions d’accès au
pro-deo (25 % d’affaires en
moins en raison, semble-t-il de la
mise en œuvre d’un « ticket mo-
CORRUPTION
Congo : 200 faux
magistrats identifiés
T
Avocats, magistrats, greffiers : ils étaient près de 600 à s’être donné rendez-vous place Poelaert. © BELGA
dérateur » et de la hausse des
frais de justice).
Près de 600 manifestants se
sont rassemblés sur la place Poelaert, où ils ont formé en se répartissant sous la direction
d’étudiants en droit, les 11 lettres
de « Save Justice » (« Sauvez la
Justice »), un attroupement scénique photographié du ciel par
un drone. Le rassemblement
avait été initialement convoqué
« sur les marches du Palais de
Justice de Bruxelles », quasiment
condamnée depuis de longs mois
par des travaux massifs opérés en
façade afin de satisfaire, notamment, à la création de sas d’entrées sécurisées. La symbolique
de ce Palais en chantier faisait
écho à celui de démolition de la
Justice, dénoncé par les
membres de l’Ordre judiciaire.
Rien n’a changé en trois ans. Et
à entendre les magistrats présents, rien ne semble devoir s’arranger à court ou moyen terme,
tant le souci d’économies du gouvernement demeure une religion.
Elections menacées ?
Les cadres, non remplis, handicapent le fonctionnement de
certains parquets dont celui du
Luxembourg (en charge de l’af-
Les autorités de République
démocratique du Congo ont
identifié au sein de la magistrature « plus de 200 individus » ne remplissant pas les
conditions pour exercer
comme magistrat, a annoncé
le ministre de la Justice,
Alexis Thambwe Mwamba.
Une commission d’enquête
instituée par les autorités
depuis octobre « a examiné
notamment les qualifications,
la régularité des conditions de
recrutement des magistrats
des sièges et des parquets »,
selon un enquêteur. Environ
4.000 magistrats civils et
militaires sont actuellement
en fonction dans le pays.
« Plus de 200 individus » vont
devoir être « extirpés du
corps de la magistrature pour
n’y maintenir que des vrais
magistrats », a affirmé le
ministre. (afp)
faire Véviba), en déficit de 50 %
du cadre prévu (même si d’autres
raisons sont invoquées par un
rapport du Conseil supérieur de
la Justice mettant en cause le
management local). « Comment
voulez-vous que cela fonctionne ? », dénonce Manuela Cadelli, la présidente de l’ASM. A
Bruxelles, les trous dans les effectifs impliqueraient la fixation des
affaires en appel du tribunal de la
Famille jusqu’à 4 ans. Eric Janssens, magistrat « jeunesse » à Nivelles, dénonce aussi le délabrement de toute la chaîne pénale.
En amont et aval de la Justice, les
économies produisent leurs effets cumulatifs : la police se doit
de faire des choix d’enquête et les
prisons demeurent des éteignoirs pour ceux qui y échouent.
La magistrature n’attire plus les
vocations, en raison notamment
de la mobilité induite au sein des
arrondissements judiciaires qui
interdit à un impétrant de savoir
quel sera son lieu d’affectation.
Un récent rapport du Conseil
supérieur de la Justice décrivait
la « débrouille » des tribunaux de
première instance face aux
manques de moyen qui handicape Thémis. L’informatique demeure problématique : les systèmes utilisés dans les tribunaux
ne sont pas nécessairement compatibles avec ceux de la police, ce
qui complique la lecture de DVD
lors du procès pénal.
Les magistrats n’excluent pas
d’envoyer d’autres signaux que
symboliques, comme la manifestation de mardi, au gouvernement.
Manuela Cadelli a brandi la
menace d’un boycott de l’organisation des prochaines élections,
reprenant ainsi celle proférées à
Verviers par les quatre juges de
paix suppléants (des avocats), en
charge de l’organisation des
scrutins, ulcérés par le départ à la
retraite du titulaire de la charge. ■
MARC METDEPENNINGEN
42223539
On vous offre le soleil !
ÉCOUTEZ BEL RTL JUSQU’AU 24/03
ET TENTEZ DE GAGNER JUSQU’À 3.400 EUROS DE VACANCES
Infos et règlement belrtl.be
9
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
10 LASOCIÉTÉ
Comment l’affaire Veviba
éclabousse tous les acteurs
La Chambre se penche à nouveau sur les responsabilités dans le scandale
n vous garantit l’ambiance des
grands jours, ce mercredi matin, à la
commission Economie et Santé de la
Chambre. Les députés débattront une nouvelle fois des fraudes constatées chez Veviba
(Verbist viande Bastogne) par la Justice, la
police et l’Agence pour la sécurité de la chaîne
alimentaire (Afsca). Ces discussions-ci seront
alimentées par le rapport que l’Afsca a remis
© PHOTO NEWS.
O
AFSCA
Manque de zèle
Le 3 octobre 2016, l’Agence
pour la sécurité de la chaîne
alimentaire, dirigée par
Herman Diricks (notre photo), constate une fraude à
l’étiquetage au Kosovo, au
départ de l’abattoir de Bastogne géré par Veviba (Verbist). L’Afsca transmet le
dossier à la justice et semble
ne pas s’occuper avec le plus
grand zèle de Verbist jusqu’à
la grosse perquisition du 28
février 2018. Sa ligne de
défense : il fallait respecter
l’instruction judiciaire en
cours.
Mais l’argument est mis à
mal par un document pioché
par Ecolo dans les 4.000
pages d’annexe au rapport
de l’Afsca. Il s’agit d’une note
interne émanent du service
juridique. Extrait : « Une fois
que la direction revient au
juge d’instruction, ce dernier
décide qui procède à quel
devoir d’enquête. Vous ne
perdez pas vos compétences
de contrôle (…) mais lors de
l’exercice de ces dernières, il
est veillé en concertation à ce
que l’instruction reste garantie. » L’Afsca dit avoir relancé
le juge, ce que la justice
dément. Piqûre de rappel
pour l’Afsca en novembre
2016 : elle prend connaissance d’une autre suspicion
de fraude économique chez
Veviba. Par ailleurs, l’Agence
était au courant de « l’attitude nonchalante du secteur
(celui de la viande) face à
l’hygiène. Le management des
abattoirs reste, dans de nombreux cas, lent à comprendre
(les normes d’hygiène) ».
Malgré tous ces signaux
d’alerte, l’Agence n’a pas
augmenté son nombre de
contrôles chez Veviba et
encore moins pris l’initiative
d’aller fouiller en profondeur
les installations frigorifiques
du géant de la viande. « C’est
non seulement incompréhensible mais aussi inadmissible, » juge Muriel Gerkens,
députée Ecolo et coprésidente de la commission
Economie et Santé de la
Chambre.
JUSTICE
Lenteur patente
S’il a fallu près d’un an et
demi pour qu’une perquisition soit effectuée chez
Veviba, c’est aussi en raison
de la lenteur de la Justice.
L’enquête ne semble pourtant pas, de prime à bord, si
complexe à mener, d’autant
que l’Afsca a alimenté le
parquet du Luxembourg et le
juge d’instruction avec une
série d’éléments troublants.
Oui mais… « Nulle part dans
les procès-verbaux de l’Afsca,
il n’est indiqué qu’il y avait
urgence en raison d’un risque
pour la santé publique et la
sécurité alimentaire. Comment
voulez-vous qu’un juge d’instruction détermine cela ?
Seule l’Afsca pouvait le dire, »
réplique Christian De Valkeneer, procureur général de la
Cour d’appel de Liège (notre
photo).
Cela ne dédouane pas le
juge d’instruction d’avoir pris
autant de temps. Un argument que balaye De Valkeneer d’un revers de la
jeudi dernier à son ministre de tutelle, Denis
Ducarme (MR), document que les membres
de la commission ont reçu lundi et qui a fuité
dans la presse. En outre, ce mardi matin, Ecolo a présenté ses premières conclusions, après
une nuit d’étude des 4.000 pages annexées au
rapport, éclaboussant à peu près tous les acteurs de l’affaire au passage. La RTBF dévoilait par ailleurs ce mardi soir que Veviba avait
manche. « En fait, c’est parce
que la justice a bien travaillé
qu’il y a un scandale Veviba
aujourd’hui. Si le juge d’instruction s’était contenté d’une
gentille petite perquisition
chez Veviba avec quatre
membres de la PJ et trois
fonctionnaires de l’Afsca, il
n’aurait rien trouvé du tout.
C’est parce qu’il a mis les
moyens en descendant avec
60 personnes qu’on a découvert toutes les infractions,
inconnues auparavant, comme
des plaies de saignée utilisées
dans la préparation de haché. »
Il est, par contre, probable
que la perquisition aurait pu
avoir lieu plus tôt si le juge
d’instruction n’avait pas été
débordé de travail et si la
police judiciaire et l’Afsca
avaient pu lui prêter très
rapidement main-forte avec
des effectifs musclés. Mais
on touche là aux limites des
moyens budgétaires accordés par le politique aux
services public. « Ce n’est pas
nouveau, nous ne roulons pas
sur l’or, » rappelle De Valkeneer.
régularisé de nombreux travailleurs la veille
de la perquisition dans ses locaux. De quoi
doper les questions des parlementaires aux
invités de ce mercredi, dont Denis Ducarme,
Herman Diricks, administrateur délégué de
l’Afsca ou Koen Geens (CD&V), ministre de
la Justice. ■
JULIEN BOSSELER
© PHOTO NEWS.
Afsca, Justice, gouvernement fédéral, tous
les trois doivent répondre devant les députés
de leurs éventuels manquements dans la gestion
de la fraude alimentaire présumée chez Verbist.
Le point avant la nouvelle tempête annoncée
pour ce mercredi matin à la Chambre.
© PHOTO NEWS.
© PHOTO NEWS.
VIANDE
GOUVERNEMENT
La sécurité alimentaire n’est plus prioritaire
Denis Ducarme (notre photo) dit n’avoir rien su de l’affaire Veviba avant qu’elle n’éclate. Mais le ministre de tutelle (MR) de
l’Afsca pouvait-il ignorer les besoins criants de l’Afsca ? Il ressort
d’un des documents annexés au rapport qu’à ce jour, « 219 dossiers de fraude actifs en cours sont traités par 17 (agents) équivalents temps plein disponibles au sein de l’Unité nationale d’enquête
(UNE, le service anti-fraude de l’Afsca). L’UNE néerlandaise (IOS
NVWA) compte 125 équivalents temps plein qui disposent de compétences de police étendues. » Par ailleurs, Ecolo accuse Ducarme
« d’un détournement et d’une perversion de la mission de l’Afsca. Le
ministre de l’Agriculture est dans une logique de vente. C’est inacceptable par rapport à la protection du consommateur. L’Agence doit
donc revenir dans le giron du ministre de la Santé. » Les verts
basent leur critique notamment sur une déclaration du ministre
l’occasion d’une mission en Chine : « Je souhaite que nous gagnions des marchés pour nos produits agricoles. La mise en place
d’un attaché Afsca à Pékin y participera. »
Mais c’est la responsabilité de l’ensemble du gouvernement
fédéral qui est engagée dans l’affaire, estime Ecolo, constatant
qu’« il a retiré la sécurité alimentaire du plan national de sécurité
2016-2019. » Une source gouvernementale a confirmé l’information au Soir. Cela fait lourd, si l’on ajoute cela aux restrictions
budgétaires imposées à la justice par l’équipe Michel. Celle-ci
conteste en brandissant de nombreux chiffres, dont ceux-ci : en
2017, le budget de la justice a été renforcé de 67 millions d’euros,
passant de 1.738 millions à 1.805 millions. De plus, la Belgique
consacre à la justice un euro de plus par habitant par rapport à la
moyenne européenne.
J.BO.
422233;7
Dès ce mercredi
Surendettement
Nos conseils
pour s’en sortir
À l’occasion du centenaire
de la Grande Guerre Soir mag
vous propose
une collection
de livres inédits !
6,90
€
Soirmag+
Votre magazine
sur tablette, PC et
smartphone
www.soirmagplus.be
+ Le prix
du magazine
Cette semaine
La tranchée, toile d’araignée mortelle
Abonnez-vous dès maintenant ! 12 mois au prix de 115 €
au lieu de 150,80 € (prix de vente au numéro). Tel. 078/05 05 10 - Fax. 02/225 59 01 - www.soirmag.be
10
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
LASOCIÉTÉ 11
Sortir du tabou
des règles douloureuses
SANTÉ
L’endométriose, qui concerne une femme sur dix, de plus en plus médiatisée
La maladie, encore peu
connue, provoque
de très fortes douleurs,
et peut causer l’infertilité.
Une campagne
de sensibilisation française
tente d’émerger en Belgique.
ertaines nuits, je rêvais qu’on
m’éviscérait. Puis, je me réveillais
de douleur. Mon rêve était en fait la
traduction de ma souffrance. » Valérie a
44 ans. Il y a une quinzaine d’années,
quand elle décide avec son mari de fonder
une famille, le calvaire commence. L’arrêt
de la pilule révèle des cycles de plus en plus
douloureux, mois après mois. Et elle ne
parvient pas à tomber enceinte. Celle qui
est aujourd’hui maman de deux enfants
s’estime « chanceuse » : il n’aura fallu
« que » deux ans pour que le diagnostic
d’endométriose soit posé, maladie qui
concerne une femme sur dix. Deux ans de
douleurs extrêmes chaque mois, au point
de s’absenter du travail (« impossible d’aller travailler »), et sans savoir quel mal la
ronge. Deux ans qui commencent, comme
souvent, par le déni de certains médecins :
« Ma gynécologue de l’époque ne voulait
pas me croire quand je lui parlais de mes
douleurs. Pour elle, c’était normal et j’avais
simplement perdu l’habitude durant les
années où je prenais la pilule. J’étais tellement à bout qu’elle a fini par m’envoyer
chez une psychologue. » Cette dernière
s’étonne que la gynécologue en question
n’ait fait passer aucun examen à sa patiente. Et l’envoie vers une autre praticienne. Cette fois, la spécialiste questionne
la douleur de Valérie. Quand celle-ci liste
les médicaments qu’elle prend et qui, malgré leur nombre, ne soulagent pas sa douleur, la gynécologue est formelle : « Je ne
sais pas ce que vous avez, mais je peux vous
assurer que vous avez quelque chose. Et on
va trouver. »
C
14 millions d’Européennes atteintes
Ce mercredi 21 mars, Valérie témoignera lors d’une table ronde organisée par la
conseillère communale (MR) Assita Kanko, également auteure, très engagée pour
la cause des femmes. Cette dernière a été
contactée par l’association française « Info-Endométriose » pour être leur représentante au niveau belge. A travers le slogan « Les règles, c’est naturel, pas la douleur ! », l’organisation a lancé dans l’Hexagone une première campagne de
sensibilisation afin de faire connaître cette
pathologie extrêmement douloureuse, qui
est aussi la première cause d’infertilité
dans le monde. Avec 14 millions d’Européennes atteintes, la maladie coûte par
ailleurs 30 milliards d’euros par an en arrêts maladies. Assita Kanko souhaite importer cette campagne côté belge : « Il
s’agit de rendre cette maladie visible et la
voix des femmes audible, explique la députée. En France, l’association a réussi à mobiliser les pouvoirs publics et à signer des
conventions avec le ministère des droits
des femmes et celui de l’éducation. Le but
est par exemple d’organiser des sensibili-
sations dans les écoles ou dans les plannings familiaux. Car plus on tarde à diagnostiquer, plus les conséquences sont
graves et irréversibles. » Valérie, sur ce
point également, s’estime chanceuse. Elle
est aujourd’hui mère de deux enfants et n’a
subi, à ce jour, « que » trois interventions
chirurgicales. La première fois, les médecins ont constaté que l’endométriose avait
littéralement « collé » une partie de son
intestin à son utérus. Le kyste qui s’était
formé a ensuite percé la paroi de l’intestin
et le chirurgien a dû retirer une partie de
cet organe.
Pour le docteur Pierre-Arnaud Godin,
fondateur et directeur du Centre Liégeois
d’Endométriose, c’est précisément pour
éviter des interventions chirurgicales
lourdes qu’il faut diagnostiquer le plus tôt
possible. « Or, souvent, les patientes nous
arrivent assez tard, constate-t-il. Psychologiquement, elles sont fragilisées : elles
ont souffert pendant des années et on les a
prises pour des dérangées, ou des
douillettes. Ensuite, comme il s’agit d’une
maladie évolutive, plus elles arrivent tard,
plus la maladie est avancée. » Le Dr Godin
plaide pour qu’on sensibilise davantage les
jeunes filles, voire les adolescentes : « On
ne parle pas assez des douleurs menstruelles, y compris dans le milieu médical.
On considère cela comme normal. On peut
certes avoir une sensibilité, mais ces douleurs ne doivent jamais empêcher d’aller
travailler ou nécessiter des traitements antidouleurs importants ». Le responsable
du centre pluridisciplinaire liégeois observe cependant une évolution : de plus en
plus de confrères renvoient leurs patientes
vers le centre spécialisé, qui reçoit en
moyenne quarante patientes de façon hebdomadaire. En diagnostiquant la pathologie relativement tôt, la chirurgie est moins
lourde et des traitements préventifs
peuvent être proposés… Bloquer les règles
apparaît comme une forme de prévention.
Même si la recherche est encore loin de répondre à toutes les questions.
Stimuler la recherche scientifique est
également un des objectifs de la campagne
d’information sur l’endométriose, souligne Assita Kanko : « D’où l’importance
d’entendre et de relayer la voix des femmes
à ce sujet. Plus on les entend, plus on en
parle, plus les ministères et les scientifiques s’en saisiront. Cela doit cesser d’être
un tabou ! Si les hommes avaient leurs
règles, on aurait trouvé une solution depuis longtemps ! » ■
ELODIE BLOGIE
La photographe Georgie Wileman, elle-même atteinte d’endométriose, a décidé de documenter visuellement l’impact
de cette maladie sur son corps. Son travail, actuellement exposé à la National Portrait Gallery à Londres,
a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. © GEORGIE WILEMAN
L’EXPERTE
« Un biais
de genre »
Marina Kvaskoff est chargée de recherche à l’Inserm (Institut
national de la santé et de la
recherche médicale) en
épidémiologie. Elle travaille
spécifiquement sur l’endométriose depuis 2005.
L’endométriose est souvent
mal diagnostiquée en partie
en raison d’un biais de
genre : on se préoccupe peu
des femmes qui ont des
douleurs pendant leurs
règles. Ce ne sont jamais
que des « affaires de bonnes
femmes »…
On peut parler d’un biais de
genre dans le milieu médical.
La plupart des femmes atteintes d’endométriose ont un
parcours de soins assez similaire. Une étude réalisée dans
dix pays différents révélait
qu’en moyenne, le diagnostic
prend sept ans ! Quand elles
parlent de leurs douleurs à
leur entourage, à leur famille,
à leur médecin : personne ne
les prend au sérieux. Il s’agit
d’une maladie invisible, que
les femmes vivent dans l’isolement. Par ailleurs, les règles
restent un tabou, donc l’endométriose l’est aussi. C’est
cependant en train de changer : depuis deux ans, on en
parle davantage.
Ce « biais de genre » s’applique aussi dans la recherche…
Le biais principal dans la
recherche consiste à ne pas
analyser les résultats qui
diffèrent selon le sexe. C’est
l’exemple de l’infarctus du
myocarde : on a constaté qu’il
était sous-diagnostiqué chez
les femmes. En réalité, les
symptômes diffèrent chez les
hommes et chez les femmes.
Or, on ne communique jamais
que sur les symptômes des
hommes. En épidémiologie, on
étudie également les effets
d’une exposition à tel ou tel
environnement. Or, il existe
des différences biologiques
importantes entre les sexes et
une même exposition peut
avoir des effets différents chez
l’homme et chez la femme. Le
minimum serait de noter s’il
s’agit de cellules mâles ou
femelles. Or, l’analyse différenciée est encore loin d’être
systématique, même si de plus
en plus de voix s’élèvent pour
sensibiliser à la question.
E.BL.
la maladie L’endométriose est la première cause d’infertilité féminine
our comprendre ce qu’est
l’endométriose, rappelons
P
d’abord que l’endomètre est la
muqueuse interne de l’utérus. Au
fil du cycle féminin, en réponse à
la stimulation par les œstrogènes
produits par les ovaires, il s’épaissit. Si aucun embryon ne s’y est
implanté, il est éliminé en fin de
cycle. Ce sont les règles.
Bien que son origine ne soit pas
clairement établie, l’endométriose est définie par la présence
anormale en dehors de l’utérus
de tissus ayant les mêmes caractéristiques histologiques que
l’endomètre. Ces îlots de tissu
étrangers, implantés le plus souvent dans la cavité fermée de l’abdomen – sur les ovaires, l’intestin, la vessie, plus rarement les
poumons –, saignent chaque
mois au moment des règles.
L’importante irritation qui en
découle est à l’origine de douleurs souvent très intenses et invalidantes.
Une femme sur 10
Alors que cette maladie touche
une femme en âge d’être mère sur
10 en Belgique, elle demeure relativement taboue. « Le problème
est que l’on banalise les plaintes
de règles douloureuses (symptôme de l’endométriose chez
79 % des patientes, NDLR) en disant qu’il est normal que les
règles ça fasse mal. Alors que non,
ce n’est pas normal », explique Dr
Jean-François Simon du CHU
Ambroise Paré de Mons où un
centre dédié à l’endométriose a
été ouvert en mars 2017.
Les lésions étant influencées
par les variations hormonales, la
plupart des autres symptômes
sont cycliques et accentués lors
des menstruations. Pas moins de
45 % des femmes atteintes d’endométriose se plaignent de dou-
leurs lors des rapports sexuels,
particulièrement lorsque ceux-ci
sont profonds. Aussi, 36 %
souffrent de troubles du transit et
26 % d’infertilité.
L’endométriose est la première
cause d’infertilité féminine. Pour
la rendre réversible, la chirurgie
vient en renfort. Par la paroscopie, un laser à CO2 détruit les lésions découvertes tout en préservant la fonction des organes. Si
l’endométriose est à un stade
précoce, des traitements médicamenteux « hormonaux » peuvent
l’empêcher d’évoluer.
L’endométriose est une mala-
die à caractère progressif, c’est-àdire qui évolue dans le temps.
Dès lors, pour augmenter les
chances d’un diagnostic précoce,
il est crucial que les femmes
évoquent spontanément leurs
symptômes à leur gynécologue.
Les femmes minces ainsi que
celles d’origine caucasienne et
asiatique seraient davantage susceptibles de développer l’endométriose. C’est aussi le cas des
femmes qui n’ont pas eu de grossesse aboutie, qui ont eu leurs
premières règles à un âge précoce
ou la ménopause à un âge tardif.
Aussi, « une femme dont la mère
ou la sœur présenterait l’endométriose aurait de 3 à 10 fois plus de
risque d’en être atteinte également », précise-t-on au Centre
Liégeois d’Endométriose.
Créé en 2010 par le Dr PierreArnaud Godin, il se compose
d’une équipe pluridisciplinaire –
gynécologue, chirurgien, urologue, gastro-entérologues, ostéopathe, sexologue etc. – assurant la prise en charge globale de
cette maladie féminine complexe. Des centres similaires
existent à Louvain, Mons et
Bruxelles. ■
LÆTITIA THEUNIS
11
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
12 LASOCIÉTÉ
Le déclin des oiseaux s’aggrave
ENVIRONNEMENT
Effondrement des populations de volatiles en France
Deux institutions
scientifiques françaises
inquiètes de l’évolution
des effectifs d’oiseaux.
Partout, les effectifs
baissent. Surtout
en milieu agricole.
La perdrix rouge est en
déclin en France. Chez
nous, la perdrix grise ne se
porte guère mieux. Un
tiers des effectifs ont
disparu depuis les années
90. La boulotte est victime
de l’industrialisation de
l’agriculture qui a ratiboisé
ses habitats et l’a privée
de sa nourriture habituelle.
L
MICHEL DE MUELENAERE
Avec sa grosse tête, ses
joues blanches, son bonnet et sa bavette noirs, la
mésange boréale ressemble à sa cousine, la
nonette. Espèces sédentaires de nos forêts, elles
régressent. La boréale a
quasiment disparu de la
Région bruxelloise, et en
Wallonie, elle connaît un
« fort déclin ».
Gros soucis
pour le serin
On pourrait croire que le
changement climatique
profitera aux espèces
« sudistes » en facilitant
leur implantation et leur
reproduction. Ce n’est que
partiellement vrai. En
atteste l’évolution des
populations de serins cini
qui sont proche de zéro,
malgré l’interdiction de la
tenderie dont cet oiseau
facile à satisfaire était une
victime régulière.
ET CHEZ NOUS ?
110
100
90
80
70
60
50
40
0
Les résultats glanés en
France sont en quasi parfaite
corrélation avec les résultats
constatés en Belgique et
plus particulièrement en
Wallonie. Les chiffres rapportés par le dernier état de
l’environnement sont peu
réjouissants : globalement,
les populations d’oiseaux
communs ont chuté de 25 %
entre 1990 et 2015. Sur les
75 étudiées, 41 sont en déclin, 18 sont stables. Ce sont
les espèces de milieux agricoles qui encaissent le coup
le plus rude : – 47 %. Même
si elles résistent un peu
mieux, les autres espèces
sont aussi à la baisse : – 11 %
pour les oiseaux forestiers,
– 20 % pour les espèces
généralistes. La tendance
Evolution des efectifs d’oiseaux communs en Wallonie
Base 100 (1990 = 100)
La Belgique perd
aussi des plumes
199
Alarme en milieux agricoles
Si des espèces de tous les milieux déclinent, c’est en zone agricole que les constats sont les plus
alarmants (– 33 % d’effectifs d’oiseaux depuis 2001). Les pratiques agricoles industrielles figurent aux premiers rangs des
facteurs explicatifs. Monocultures, utilisation de pesticides et
abandon des jachères ont mené à
un effondrement de la biomasse
d’insectes, nourriture de la quasitotalité des oiseaux à un moment
ou à un autre de leur développement. Une étude allemande a
montré une chute de 75 à 80 %
des insectes en une trentaine
d’années, y compris dans des réserves naturelles. « Nous ne disposons pas d’étude de ce type, dit
Fontaine, mais il n’y a aucune
raison que ce soit différent en
France. » Privés d’une source es-
sentielle de protéines, les oiseaux
se reproduisent moins et survivent plus difficilement.
« Certes, on n’utilise plus les
pires pesticides, comme les organochlorés qui ont fait des ravages
parmi les rapaces, détaille JeanYves Paquet, patron du service
d’études de Natagora. Mais les
nouveaux produits, comme les
néonicotinoïdes, sont extrêmement “efficaces”. Des études aux
Pays-Bas ont montré une corrélation entre l’utilisation des néonicotinoïdes et la baisse des insectes
et, dans la foulée, des oiseaux. »
C’est précisément cette semaine
que la Commission et les Etats
membres discutent du statut des
néonicotinoïdes dans l’Union.
Alors que 11 pays soutiendraient
une interdiction définitive, une
cinquantaine d’ONG et des députés européens ont demandé à
la Commission de mettre ce point
à l’ordre du jour d’une réunion
des experts nationaux.
Les causes sont connues, le
constat a déjà été posé ; il s’aggrave. « Le discours commence à
infuser dans la société », constate
Fontaine. Les solutions ? « Les
mesures actuelles ne sont clairement pas efficaces. Il faut un
changement général de paradigme, repenser entièrement
l’agriculture et inventer de nouveaux modes de production qui
rémunèrent l’agriculteur de façon
satisfaisante et soient respectueux de l’environnement. »
Agroécologie,
bio,
circuits
courts… il n’y a pas de solution
unique, conclut Fontaine. « Il
faut s’adapter au niveau local,
aux besoins, aux caractéristiques
du milieu. Mais une chose est
sûre : il faut faire quelque chose et
repenser en profondeur. » ■
La boréale
a quitté Bruxelles
Espèces des milieux forestiers (20 espèces)
Espèces généralistes (38 espèces)
Toutes les espèces (75 espèces)
Espèces des milieux agricoles (17 espèces)
199
2
199
4
199
6
199
8
200
0
200
2
200
4
200
6
200
8
201
0
201
2
201
2014
5
e CNRS (Centre national
de la recherche scientifique) et le Museum d’histoire naturelle ne sont pas précisément des institutions coutumières d’effets de manche. C’est
dire si leur communiqué
conjoint, ce mardi, doit être pris
au sérieux. Il relaie des chiffres
éloquents. Alouette des champs :
– 26,8 % ;
perdrix
rouge :
– 34 % ;
fauvette
grisette :
– 28,6 % ;
bruant
proyer :
– 26 %. Voilà comment ont évolué les effectifs de quelques oiseaux entre 2001 et 2017. Avec
une accélération de l’érosion au
cours des dernières années.
Sans attendre la rédaction d’un
article scientifique résumant le
suivi temporel des oiseaux communs, les deux centres de recherches ont lancé l’alarme. « Catastrophique, qualifie Benoît
Fontaine biologiste au Centre des
sciences de la conservation du
Museum. On n’a pas l’habitude
de faire ce genre de déclaration à
la légère. Les chiffres ne sont pas
une surprise : ils correspondent à
des tendances constatées depuis
un moment et pas seulement en
France. Mais si les résultats ne
sont pas étonnants, leur ampleur
nous a estomaqués. »
Ça caille
pour la perdrix
lourde est évidente et l’accélération de l’érosion enregistrée en France aux alentours
de 2008-2009 semble aussi
notable en Wallonie où on
peaufine la synthèse des
derniers recensements.
« C’est assez préoccupant »,
relève Jean-Yves Paquet,
directeur des études chez
Natagora, pourtant d’un
naturel optimiste. « Cela
montre qu’il se passe quelque
chose à l’échelle des paysages. » Comme en France,
certaines pratiques agricoles
industrielles sont en cause :
utilisation des pesticides,
réduction de la nourriture
des insectes et des oiseaux
granivores présente dans les
bandes enherbées ou fleuries, suppression des jachères et des chaumes au
profit des « engrais verts »,
fauche trop précoce qui
détruit les nichées…
Quelques nouvelles positives
comme la bonne santé du
Milan royal, du Faucon pèlerin ou du Tarier des prés ne
peuvent masquer les mauvaises. Du côté des progrès,
on note le vieillissement des
forêts où des arbres plus
vieux, voire morts, offrent
gîte et couvert aux oiseaux,
la mise en place de mesures
agri-environnementales qui
bénéficient à certaines espèces, mais même ici, on le
constate : les mesures actuelles ne sont pas assez
ambitieuses pour enrayer le
déclin des oiseaux.
M.D.M.
42223544
Vous êtes abonné(e) ?
Profitez d’un vélo à prix exclusif
n
n
Une
réduction de
600 € !
Vélo électrique Minerva
au prix de 1295 € au lieu de 1895 €
(modèle homme ou femme).
3 ans de garantie full service à domicile sur tout
le vélo. Garantie de 3 ans sur la batterie (100 km de
radius garanti).
Pour recevoir ce vélo ? Rien de plus simple : versez sur le compte BE61 310-0761575-17 la somme de 1295 €
(frais de port gratuits) en mentionnant dans la communication ˝ Vélo Le Soir homme ou femme ˝.
Vous souhaitez l’essayer
avant de vous l’offrir?
Rendez-vous
n Samedi 24/03 de 11h à 14h à Nivelles
n"Dimanche 25/03 de 11h à 14h à Namur
n"Samedi 31/03 de 11h à 14h à Bruxelles
n"Dimanche 01/04 de 11h à 14h à Liège
n"Samedi 07/04 de 11h à 14h à Namur
n"Dimanche 08/04 de 11h à 14h à Mons
Plus d’infos sur
www.clubdusoir.be/veloelectrique
(ou www.clubdusoir.be/veloclassique
pour un vélo de ville classique)
Attention, l’adresse du donneur d’ordre sera l’adresse de livraison. Livraison en Belgique
uniquement, par envoi postal, dans la limite des stocks disponibles et par quantités normales.
Action sans obligation d’achat. Offre valable jusqu’à épuisement du stock.
12
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
Andrej Kiska, le président de Slova-
quie, a refusé d’avaliser, mardi, la composition du nouveau gouvernement,
donnant jusqu’à vendredi au Premier
ministre désigné Peter Pelligrini pour lui
présenter de nouveaux noms. © REUTERS.
13
MONDE
Etat de droit : les juges
font de la résistance
POLOGNE
Les magistrats tentent de freiner leur mise en coupe réglée par le PiS
Varsovie répondait ce
mardi - négativement aux recommandations
de la Commission
européenne visant à
restaurer l’Etat de droit.
Sur place, la Justice
s’organise pour tenter
de sauvegarder
son indépendance.
VARSOVIE
DE NOTRE CORRESPONDANT
L
a Pologne avait jusqu’à ce
mardi pour « résoudre les
problèmes » identifiés par
la Commission européenne et
constitutifs selon celle-ci d’une
« menace systémique pour l’État
de droit ». Bien que la Commission ait déjà adressé en deux ans
pas moins de quatre recommandations au gouvernement polonais pour qu’il mette fin aux attaques contre l’indépendance des
tribunaux, le contentieux entre
Bruxelles et Varsovie avait atteint
en décembre dernier un niveau inédit avec le déclenchement d’une
procédure de sanction (lire cicontre).
ments irréversibles qui inscriraient dans le marbre des situations anticonstitutionnelles. Première juridiction à être tombée
sous la coupe du PiS, la Cour
constitutionnelle a ainsi reçu en
2016 et 2017 deux fois moins de
saisines que lors des années précédentes, car les juges d’instances ne
veulent pas lui donner la possibilité d’avaliser des lois manifestement contraires à la Constitution
ou au droit international.
En janvier, leur boycott du
Conseil national de la magistrature « réformé » a également porté ses fruits : seuls 18 juges
s’étaient portés candidats aux 15
places à pourvoir. Le Parlement ne
s’est pas donné la peine de sauver
les apparences, et a élu début mars
un nouveau Conseil sans audi-
tionner les futurs membres. De
façon analogue au Conseil supérieur de la Justice belge, le
Conseil national de la magistrature (KRS) joue en Pologne un
rôle central dans la nomination
des juges. Mais composé, avant
les récentes réformes, en majorité de magistrats choisis par leurs
pairs, il était pour cette raison accusé par l’actuel ministre de la
Justice Zbigniew Ziobro de former un « État dans l’État » avant
tout soucieux de ses « intérêts
corporatistes égoïstes ».
Au prétexte de « démocratiser » le KRS, le PiS en a pris le
contrôle de fait, tandis que l’opposition libérale, pourtant forte
de plus d’un tiers des députés à la
Chambre, n’y disposera d’aucun
représentant. En bloquant de-
puis deux ans la nomination de
centaines de juges, le ministre de
la Justice, qui cumule cette fonction avec celle de Procureur général, ne laisse d’ailleurs guère
planer le doute sur la volonté du
PiS de promouvoir d’un seul
coup, grâce au Conseil « réformé », une nouvelle génération de
magistrats qui lui sera redevable.
Toutefois, le passage de relais
entre ancien et nouveau KRS se
heurte à une dernière formalité.
Dans l’état actuel du droit polonais, le Conseil ne peut être
convoqué que par son président
ou, à défaut, le premier président
de la Cour suprême. Or, en signe
d’opposition à une réforme
qu’elle estime « contraire à la séparation des pouvoirs », la présidente du KRS Małgorzata Gers-
dorf vient de démissionner de
cette fonction… tout en demeurant premier président de la
Cour suprême. Elle se refuse
pour le moment à installer les
nouveaux membres du Conseil
en raison de « doutes de nature
procédurale » sur la régularité de
leur élection.
Cette résistance relève néanmoins davantage du symbole, car
avec l’entrée en vigueur, le 3 avril
prochain, d’une réforme de la
Cour suprême également critiquée par la Commission européenne, Małgorzata Gersdorf sera mise à la retraite anticipée
d’office. Comme plus d’un tiers
de ses confrères de juridiction,
d’ailleurs. Leurs successeurs seront désignés par le président de
la République sur proposition…
ROMAIN SU
RÉPONSE
Un « niè » catégorique
Varsovie, qui a attendu le
dernier jour des trois mois de
délai fixé par Bruxelles, a
rejeté selon l’agence de
presse Pap toutes les demandes de modification des
réformes au système judiciaire, demandées par la
Commission européenne.
Mardi toujours, lors d’un
Conseil ministériel de l’UE à
Bruxelles, le ministre polonais des Affaires européennes a encouru les vertes
critiques de ses collègues
allemand, français et espagnol : ceux-ci estiment
fausses ou inappropriées les
comparaisons avec leurs
systèmes judiciaires, à l’appui desquelles Varsovie a
défendu ses réformes dans
un « livre blanc » présenté
pour sa défense le 8 mars
dernier.
La présidente du Conseil
de la justice réformé refuse
de le convoquer. Mais elle
sera bientôt écartée...
Afin de faire retomber la température, l’exécutif polonais s’est débarrassé en janvier de ses ministres les plus controversés et a
rouvert le dialogue avec la Commission. Le 8 mars, il a aussi rendu public un « livre blanc » pour
mieux expliquer sa réforme de la
justice. Cependant, sur le fond, le
parti au pouvoir Droit et Justice
(PiS, ultraconservateur) se refuse
à tout pas en arrière et rejette les
accusations portées par l’UE.
Dans ce jeu de dupes, les magistrats polonais s’efforcent de gagner du temps et de bloquer, dans
la mesure du possible, les change-
du KRS réformé ! Le PiS achèvera
ainsi de mettre sous tutelle le pouvoir judiciaire en Pologne…
Les magistrats polonais ont par
contre trouvé un soutien en leurs
collègues européens. Lundi 12
mars, dans une décision retentissante, la Haute Cour d’Irlande a
suspendu l’extradition d’un citoyen polonais poursuivi par son
pays d’origine sur la base d’un
mandat d’arrêt européen. « Le démontage par la Pologne de l’indépendance de la Justice » pose un
point d’interrogation sur le respect du droit de l’accusé à un procès équitable et par conséquent,
sur la légalité de sa remise aux autorités polonaises. La haute instance irlandaise a dès lors adressé
une « question préjudicielle » à la
Cour de justice de l’UE, afin
qu’elle se prononce sur ses doutes.
Si elle venait à les confirmer, la Pologne se retrouverait mise en quarantaine du système judiciaire européen… ■
Manifestation pour l’indépendance de la Justice devant le siège du parti conservateur au pouvoir, le PiS, l’été dernier à Varsovie :
les magistrats tentent de freiner au maximum la mise en place des « réformes » controversées. © REUTERS.
J.KZ
Un remodelage politique attendu lors des municipales
PAYS-BAS Le résultat d’un référendum consultatif sur une nouvelle loi sécuritaire antiterroriste sera aussi observé de près
sondages, plus d’un tiers des suffrages
(34 %) sera emporté par des formations
politiques n’ayant pas pignon sur rue,
contre 28 % lors du précédent scrutin de
2014.
AMSTERDAM
DE NOTRE CORRESPONDANT
ontée en puissance attendue des
partis anti-immigration et antiM
européens et des formations locales : les
élections municipales de ce mercredi aux
Pays-Bas promettent une refonte du paysage électoral néerlandais. Quelque 12,5
millions d’électeurs sont appelés aux
urnes dans plus de 330 villes. Particularité du scrutin, il est assorti d’un référendum populaire.
Ce référendum dont le résultat n’a
qu’une valeur consultative pour le gouvernement, porte sur une nouvelle loi sécuritaire antiterroriste. Les Néerlandais
doivent se prononcer « pour ou contre »
un élargissement des compétences des
services secrets et de renseignements, visant à leur permettre d’enquêter sur Internet en accédant aux mails, chats,
tweets et autres messages électroniques
des citoyens.
Quant aux élections municipales, les
grandes tendances sont déjà connues.
Mark Rutte en campagne à Amstelveen : le Premier ministre redoute
un vote-sanction contre sa coalition
au pouvoir à La Haye. © AFP.
Les petites formations locales et les
nouveaux partis « anti-establishment » apparus récemment sur la
scène politique, devraient conforter
leurs positions au détriment des
grands partis traditionnels. Selon les
Enjeux concrets
« Cette situation n’est pas propice à
une politique nationale cohérente car La
Haye délègue aux mairies de plus en plus
de compétences, comme en matière de
santé et de logement », estime un commentateur politique de la chaîne de télévision NOS.
D’après les pronostics, les partis de la
coalition actuelle risquent de « mordre la
poussière ». Le parti libéral VVD du Premier ministre Mark Rutte ne devrait obtenir que 11 % des voix et son allié, les démocrates du D66 (centre gauche) que
7 % (12 % en 2014).
Ce décrochage attendu provient de
l’intérêt grandissant des électeurs pour
des enjeux locaux concrets. Pour les citadins comme pour les ruraux, l’environne-
ment et le développement durable
font partie d’une des principales préoccupations, révèle une étude du cabinet de consultants Citisens.
Un autre enjeu concerne le vote des
immigrés et notamment celui des
grandes communautés d’origine
turque et marocaine. Cherchant à
marquer des points auprès de ces
électeurs, nombre de partis de
gauche, dont les travaillistes du PvdA
et les socialistes du SP (extrême
gauche) ont placé en tête de leur liste
des candidats issus de l’immigration.
Wilders veut s’étendre
Cette tactique vise entre autres à
barrer la route au parti Denk uniquement composé de jeunes immigrés
musulmans de la troisième génération. Ce parti déjà présent à la
Chambre depuis les dernières élections législatives, cherche une assise
au plan local en participant pour la
première fois à des élections munici-
pales dans 14 villes.
C’est aussi sur ce terrain du multiculturalisme que sont attendus les scores de
formations résolument anti-conformistes. Tentant une percée au niveau local, le parti d’extrême droite de Geert
Wilders, le parti de la liberté (PVV) se
présente ce mercredi dans trente villes
du royaume, contre deux seulement auparavant.
Propre à faire de l’ombre au PVV avec
des idées conservatrices teintées de xénophobie et anti-européennes, le Forum
pour la démocratie (FvD) emmené par
son leader médiatique Thierry Baudet,
cherche encore sa voie au niveau local.
Ce parti ne se présente que dans deux
municipalités (Amsterdam et Rotterdam). Mais sachant que celui-ci est crédité de 16 sièges à la Chambre en cas
d’élections législatives anticipées, contre
deux actuellement, selon les sondages, le
FVD cristallise actuellement l’attention
de l’ensemble de la classe politique. ■
DIDIER BURG
13
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
14 LEMONDE
Ce dossier libyen qui vise Nico
FRANCE
L’ex-président doit s’expliquer sur des soupçons de financement libyen de sa campag
L’ancien président français a été placé en garde
à vue ce mardi.
Un coup de tonnerre dans la vie rangée
de l’ancien chef de l’État.
PARIS
DE NOTRE ENVOYÉE PERMANENTE
D
epuis son échec à la primaire de la droite, dès le
premier tour, il y a un
an et demi, Nicolas Sarkozy savourait son nouveau rôle. Certes,
il avait dû renoncer à un retour à
l’Elysée. Mais le président Emmanuel Macron, à qui on le
compare parfois, le traitait avec
maints égards. Les cadres de la
droite venaient le consulter
comme un vieux sage. Le nouveau patron de LR, Laurent
Wauquiez, venait lui baiser les
pieds pour s’excuser après l’avoir
calomnié devant des étudiants.
Les militants continuaient de
l’aduler. Et les invitations aux
conférences à l’étranger n’en finissaient pas d’arriver. Une vie
huilée comme la chaîne de sa bicyclette avant que la Justice la
fasse dérailler ?
Ce mardi, l’ancien président a
été placé en garde à vue à Nanterre, près de Paris. Une audition qui peut durer jusqu’à 48
heures. « À chaque fois qu’il a été
placé en garde à vue, il en est ressorti sans rien », relativise une
fidèle, la députée « Les Républicains » Valérie Boyer, à l’unisson
d’une droite qui crie à l’acharnement. Mais cette fois ?
Une première note explosive
L’affaire qui le rattrape
concerne un possible financement libyen de sa campagne
présidentielle victorieuse de
2007. C’est tout simplement « la
plus grave affaire d’État de ces
dernières décennies », selon
Edwy Plenel, le fondateur de
Médiapart, qui l’avait révélée. Il
est question de financement occulte sur fond de relations
troubles avec le dictateur
Mouammar Kadhafi…
Voilà cinq ans qu’une information judiciaire a été ouverte.
Cinq ans que les investigations
de Médiapart et du Monde
étaient tournées en dérision.
« Purs fantasmes » ! », s’indignait l’ancien président. Jusqu’à
ce que l’accumulation de documents et de témoignages
conduise à l’entendre, de même
que son fidèle bras droit, l’ancien ministre Brice Hortefeux,
auditionné comme suspect libre.
En 2012, une note explosive
est publiée par Médiapart. Datée de 2006, elle est prêtée à
l’ancien chef des renseignements extérieurs libyens, Moussa Koussa. Le document évoque
un accord de principe pour le
versement de 50 millions d’euros par le régime de Kadhafi à
l’équipe de Nicolas Sarkozy. Celui-ci, alors ministre de l’Intérieur, brigue l’Elysée. « Un faux
grossier ! », a toujours juré l’exprésident. Mais la Justice valide
la note.
Des transactions
qui intriguent
Ce n’est pas le seul élément à
charge. L’intermédiaire francolibanais Ziad Takkiedine, mis en
examen, a admis avoir transporté lui-même 5 millions d’euros
vers la France pour les remettre
ensuite à Claude Guéant, nommé secrétaire général à l’Elysée
quand son champion devient
Président. Guéant a été mis en
examen il y a trois ans déjà.
Certaines de ses transactions
intriguent : l’achat d’un appartement de plus de 700.000 euros
à Paris réglé en liquide, ou la
perception d’une somme de
500.000 euros pour la vente de
deux tableaux dont la valeur est
largement surestimée. L’équipe
de Nicolas Sarkozy maniait à
l’époque la monnaie sonnante et
trébuchante. Le trésorier de la
campagne de 2007, Éric
Woerth, a lui-même été entendu
à propos de primes versées en
espèces aux collaborateurs.
Plusieurs anciens dignitaires
libyens ont aussi parlé. C’est le
cas d’Abdallah Senoussi, l’ancien
directeur du renseignement militaire de Kadhafi. De Bechir Saleh, son ancien directeur de cabinet, blessé par balles en
Afrique du Sud. Sans parler de
l’ancien ministre du pétrole,
Choukri Ghanem, dont le corps
a été retrouvé en 2012 noyé dans
le Danube à Vienne. Dans des
carnets, cet homme avait évoqué
plusieurs versements. Sans parler du fils de Kadhafi lui-même,
Saif Al-Islam, qui avait lancé en
pleine guerre de Libye en 2011 :
« Que Sarkozy rende l’argent ! ».
Un intermédiaire proche des
réseaux Sarkozy, Alexandre
Djouhri a par ailleurs été arrêté
à Londres en janvier. La France,
qui veut l’entendre, demande
son extradition. Troublant aussi : piégés par des écoutes téléphoniques, des proches de Nicolas Sarkozy semblent redouter
l’affaire.
Les soupçons qui pèsent sur
un possible financement libyen
de la campagne présidentielle de
2007 donnent un relief particulier à certains épisodes de l’histoire : la négociation, menée par
Claude Guéant et Cécilia Sarkozy elle-même, pour la libération
des infirmières bulgares détenues par le régime de Kadhafi,
dès l’été 2007, ou la réception en
très grande pompe du raïs libyen
à Paris en décembre de la même
année avant que la France ne
participe finalement en 2011 à la
guerre durant laquelle il trouve
la mort (lire par ailleurs).
Le temps des sourires
et des accolades : en juillet
2007, vingt-quatre heures
après la libération des
infirmières bulgares, Nicolas
Sarkozy s’était rendu à Tripoli
pour remercier le chef de l’Etat
libyen, Mouammar Kadhafi,
et normaliser les relations
avec son régime.
© REPORTERS/ ABACA.
toile de fon
de Nicolas S
a garde à vue imposée à Nicolas Sarkozy ce 20 mars
L
vient à point nommé pour
conforter la thèse du « complot »
relative à la guerre de 2011 en Libye. La thèse se fonde sur le fait
incontestable que le Français
avait été le dirigeant le plus décidé en mars 2011 pour convaincre
le monde (l’ONU) et les Occidentaux (l’Otan, donc les États-Unis
d’Obama, d’abord très réticent)
d’intervenir en Libye où une rébellion armée faisait face à la répression du régime. Et que ce zèle
belliqueux de « Sarko » était motivé par le souci non d’empêcher
un massacre comme clamé mais
d’éliminer un témoin gênant,
Mouammar Kadhafi, qui, selon la
thèse, avait financé la campagne
électorale du Français en 2007.
Tant qu’à faire, insiste ce scénario, la France espérait bien de son
activisme guerrier des récompenses du futur pouvoir libyen
sous la forme de plantureuses
commandes à ses industries.
En tout cas, comme l’écrivait
dans Le Monde Natalie Nougayrède le 21 août 2011, « Nicolas
Sarkozy s’est investi dans l’aventure libyenne comme rarement
un dirigeant occidental ne l’a fait
sur une crise de l’après-guerre
froide ». Et de décrire « sa guerre
dont Nicolas Sarkozy n’a voulu
ignorer aucun détail. Il a appris
les noms de faubourgs des villes
libyennes à capturer. Il a étudié
la carte des routes d’accès à Tripoli. Cette intervention armée l’a
captivé. Il en a été l’initiateur. Il a
retenu la topographie des lignes
de front, celle des villes de Brega et
de Misrata, lieux d’une lutte révo-
Déjà un renvoi
en correctionnelle
À l’issue de sa garde à vue, Nicolas Sarkozy risque une mise en
examen. À 63 ans, l’ancien président n’en a décidément pas fini
avec les affaires. Le feuilleton
Bettencourt ou le dépassement
de ses comptes de campagne en
2012 ne sont plus que de mauvais souvenirs depuis qu’il a bénéficié d’un non-lieu. Mais le
dossier
Bygmalion
(qui
concerne sa campagne de 2012)
lui vaut un renvoi en correctionnelle et l’affaire des écoutes téléphoniques sur la fameuse ligne
de « Paul Bismuth » a conduit à
sa mise en examen pour trafic
d’influence et corruption, depuis
que l’enquête a révélé qu’une
promotion aurait pu être proposée à un magistrat en échange
d’informations sur un dossier en
cours.
Si Nicolas Sarkozy devait être
jugé dans l’affaire Bygmalion et
peut-être dans l’affaire libyenne,
ce serait la deuxième fois qu’un
ancien président comparaîtrait
pour des affaires politico-financières. En 2011, Jacques Chirac
avait été condamné à deux ans
avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.
Lorsqu’il était maire de la capitale et président du RPR, il avait
mis en place un système de vases
communicants pour utiliser des
salariés de la ville à des fins politiques. ■
JOËLLE MESKENS
14
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
LEMONDE 15
olas Sarkozy
Une taxe sur les géants du net
qui risque de braquer Trump
UE La Commission présente sa proposition sur les Gafa
gne présidentielle de 2007
LES « POLITIQUES »
LES INTERMÉDIAIRES
LES « LIBYENS »
Claude
Guéant
Ziad
Takieddine
Béchir
Saleh
Ancien préfet,
Claude Guéant
est devenu
secrétaire général de la
présidence de la République
française le 16 mai 2007, le
jour de l’investiture de Nicolas Sarkozy. Il quitte ses
fonctions le 27 février 2011
pour devenir ministre de
l’Intérieur, de l’Outre-mer,
des Collectivités territoriales
et de l’Immigration, fonction
qu’il exerce jusqu’au 10 mai
2012. En 2014, il est mis en
examen pour « faux, usage
de faux et blanchiment de
fraude fiscale ».
L’intermédiaire
franco-libanais
est l’homme de
tous les dossiers douteux.
Mis en examen dans l’affaire
Karachi (un autre financement occulte, celui de la
campagne de Balladur en
1995), Takieddine affirme
avoir transporté, en trois
fois, 5 millions d’euros entre
Tripoli et Paris. Il dit avoir
été reçu à plusieurs reprises
au ministère de l’Intérieur
entre novembre 2006 et
janvier 2007. Le 5 mars 2011,
il est arrêté à son retour de
Tripoli avec une valise de 1,5
million d’euros en espèces.
Diplomate
comptant
parmi les plus
fidèles de Mouammar
Kadhafi, Béchir Saleh était
en disgrâce quand la guerre
éclate en 2011. Selon Mediapart, il serait mêlé aux transferts de fonds pour Sarkozy
en 2007, ce qu’il nie. Exfiltré
en France après 2011, il n’y
reste pas, trouvant refuge en
Afrique du Sud. Il est recherché par Interpol pour détournements de fonds, mais
espère jouer un jour un rôle
politique en Libye.
Brice
Hortefeux
Alexandre
Djouhri
Choukir
Ghanem
Ministre délégué aux Collectivités territoriales dans le gouvernement
du Premier ministre Dominique de Villepin, Brice Hortefeux est ministre de
l'Immigration du temps de
Sarkozy (2007-2009), du
Travail (2009) puis de l'Intérieur (2009-2011). Le gouvernement était alors dirigé
par François Fillon. Hortefeux siège actuellement au
Parlement européen tout en
étant conseiller régional et
deuxième vice-président du
conseil régional d'AuvergneRhône-Alpes. Il a été auditionné comme « suspect
libre ».
Ce Français de
59 ans est
l’homme de
l’ombre des réseaux financiers de la droite à la fin des
années 2000. Il est soupçonné d’avoir mis en place
les montages financiers
permettant de faire passer
l’argent libyen en France.
Son nom apparaît dans une
transaction suspecte avec la
Libye ainsi que dans l’exfiltration d’un personnage clé
du régime Kadhafi, Bachir
Saleh. Il a été arrêté à
Londres le 8 janvier dernier
et placé en détention. Son
audience d’extradition doit
avoir lieu en juillet.
Le corps de cet
ancien ministre
libyen du Pétrole a été retrouvé dans le
Danube à Vienne entre les
deux tours de la présidentielle française de 2012. Un
carnet lui appartenant a été
retrouvé dans lequel il
évoque les millions d’euros
que la Libye aurait versés en
2007 pour la campagne de
Sarkozy. Au fait de nombreux flux financiers occultes, l’homme savait beaucoup de choses et il semble
que la police autrichienne ne
soit pas convaincue par la
thèse d’une mort par noyade
après une crise cardiaque.
nd La guerre très personnelle
Sarkozy contre Mouammar Kadhafi
lutionnaire dont il s’est fait le héraut ».
Mais pourquoi cet empressement plutôt inattendu à guerroyer de la part du président
français ? À l’époque, des explications
rationnelles
fusaient,
comme la (trop) romantique défense de la liberté des peuples,
alors que Paris avait raté le train
des
premiers
« printemps
arabes » en janvier (on se souvient de la choquante proposition
de la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie de collaboration policière avec la dictature tunisienne pour mater les pre-
mières secousses populaires en
janvier de la même année 2011).
En réalité, complot ou pas, Sarkozy avait de toute évidence un
contentieux avec Kadhafi. Le
Français avait cru apprivoiser le
Libyen. Il lui avait rendu visite
quand il n’était que ministre de
l’Intérieur, l’avait ensuite invité à
Paris en grande pompe après son
élection en 2007 – une visite finalement humiliante pour la
France, critiquée sur place par le
fantasque « guide » libyen qui
avait obtenu de pouvoir planter
sa tente dans le parc de l’hôtel
Marigny. Qui plus est, les pro-
UNE QUESTION TOUJOURS SANS RÉPONSE
Qui a tué Kadhafi le 20 octobre 2011 ?
L’armée et les services français sont-ils directement responsables de l’assassinat de Mouammar Kadhafi le 20 octobre
2011 ? Certains l’affirment. Ils ne le prouvent pas.
La scène se passe au matin, près de Syrte, dernier repaire du
« guide » libyen et de ses fidèles. Encerclés par les rebelles, ils
craignent l’hallali. La décision est prise de tenter de fuir vers le
sud. Une colonne de 4X4 lourdement armés s’ébranle vers 8
heures du matin. Des avions de la coalition occidentale qui
appuient la rébellion repèrent la colonne et frappent sa tête.
Des rebelles surgissent et s’attaquent aux fuyards. Finalement,
Kadhafi et l’un de ses fils, Mouatassem, sont pris puis exécutés
dans des conditions abjectes (une baïonnette aurait été plantée dans le rectum du chef libyen). S’exprimant en 2012, Mahmoud Jibril, ex-chef de l’éphémère exécutif rebelle, accusera
« un service de renseignement étranger », qui « voulait que Kadhafi se taise à jamais ». Des sources diplomatiques citées la même
année par le Corriere della Sera et The Daily Telegraph affirment
ensuite que les services français ont joué un rôle direct dans la
mort du « raïs » libyen. Il serait question d’une infiltration des
groupes rebelles à Syrte par des agents français… Mais la thèse
de l’implication française néglige le fait que l’élimination d’un
homme ne supprimait pas tous ceux qui connaissaient les
dossiers compromettants dans l’entourage du « guide ».
B. L.
messes de contrats mirobolants
ne s’étaient jamais concrétisées…
Comment Kadhafi avait-il décroché une telle visite ? Contre la
libération, en juillet 2007, des fameuses infirmières bulgares
condamnées à mort en Libye, une
réussite diplomatique triomphale
pour un « Sarko » à peine installé
à l’Élysée, qui avait envoyé à Tripoli son épouse Cécilia…
La tête du « guide »...
Comme l’a consigné dans un
rapport publié le 14 septembre
2016 la commission des Affaires
étrangères du Parlement britannique, les capitales qui ont mené
l’intervention militaire en Libye
en 2011 aux côtés des rebelles
avaient négligé les possibilités
d’actions alternatives, comme les
pressions diplomatiques, les
sanctions, la négociation… Un
peu comme si la chute à tout prix
du régime du « guide », il est vrai
sanguinaire, s’imposait chez certains… La chute ou même l’élimination physique de sa tête,
Mouammar Kadhafi ? C’est la
thèse du complot poussée à son
paroxysme. À ce propos, des témoignages, fiables ou non, se
sont multipliés, visant à corroborer la responsabilité directe de la
France dans la sordide exécution
sommaire infligée au no 1 libyen
le matin du 20 octobre 2011 à la
lisière de Syrte.
Il reste que ces thèses, jusqu’ici,
ressemblent surtout à des supputations. Indices et soupçons ne
valent pas preuves. L’Histoire dira si la justice française finira par
valider ces spéculations. ■
ous les regards seront probablement braqués sur le
T
compte twitter de Donald
Trump, ce mercredi, quand la
Commission européenne présentera sa proposition de taxe
sur les géants du net. C’est que le
timing laisse à désirer : le jour
même, la commissaire européenne au Commerce, Cecilia
Malmström, s’affairera à Washington pour convaincre ses homologues américains d’exempter
l’Union des taxes annoncées sur
l’aluminium et l’acier.
Le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, a dit
tout haut ce que tout le monde
semble penser tout bas. « Je me
demande, alors qu’une guerre de
l’acier menace, s’il est bon de lancer un mécanisme qui aboutirait
à taxer, pour l’essentiel, des sociétés américaines », a-t-il confié
lors d’une interview au quotidien
français Le Monde.
Cette inquiétude a également
gagné le commissaire européen à
la Fiscalité, Pierre Moscovici, qui
a assuré par courrier au secrétaire américain au Trésor, Steven
Mnuchin, qu’il ne s’agissait en
aucun cas d’une taxe sur les
« Gafa » (Google, Amazon, Facebook et Apple). « Je veux préempter toute méprise selon laquelle cette taxe ciblerait les entreprises américaines » sur les liquidités
desquelles
l’UE
voudrait mettre « le grappin »,
écrit-il dans le courrier que Le
Soir a consulté.
120 à 150 entreprises
Pourtant, notent de nombreux
fiscalistes, la proposition à venir
de la Commission semble avoir
été taillée sur mesure pour cibler
les entreprises américaines. Elle
touchera uniquement les entreprises qui réalisent un chiffre
d’affaires mondial annuel de 750
millions d’euros. Et qui sont, soit
un réseau social, soit un moteur
de recherche, soit un service
d’intermédiation à la Uber ou
Airbnb. L’Europe a bien
quelques champions en la matière, comme Blablacar ou Deliveroo, mais leurs chiffres d’affaires sont bien en deçà du seuil
requis pour être capturé par la
directive.
A la Commission, on nous assure que 120 à 150 entreprises
TENSIONS INTERNES
Des membres divisés
En s’interrogeant sur le timing,
Xavier Bettel, Premier luxembourgeois, a traduit un sentiment très partagé. © AFP.
seront touchées, dont la moitié
sera des entreprises américaines.
Et un tiers d’européennes. Le
reste sera des sociétés asiatiques,
principalement chinoises. La piqûre du fisc (de 3 % sur les revenus bruts) a été calculée par la
Commission pour rapporter cinq
milliards d’euros par an. Pour les
150 entreprises sur lesquelles ces
nouvelles recettes fiscales seront
engagées, c’est donc « peanuts ».
Mais ces estimations ont été calculées sur le peu d’informations
publiques du chiffre que font ces
entreprises dans l’UE. « On est à
mi-chemin entre le doigt mouillé
et la grosse louche », nous explique-t-on. Et c’est bien l’autre
problème : pour que les fiscs européens puissent mettre la main
sur les revenus que génèrent ces
géants sur les données personnelles des citoyens de l’UE, cela
nécessitera la coopération administrative de Washington. Qui
pourrait donc se braquer mercredi en interprétant la taxe européenne contre une mesure de
rétorsion aux annonces faites sur
l’acier.
« Amalgame facile »
« Ils savent que l’on va faire
cette taxe depuis septembre dernier. Ce n’est qu’après qu’ils sont
venus avec leurs mesures sur
l’acier. Mais pour quiconque
veut faire l’amalgame, c’est facile », reconnaît une source à la
Commission.
Reste enfin qu’alors que beaucoup se demandent pourquoi la
Commission dévie des règles fis-
La taxe sur les géants du net
risque aussi de cristalliser
les tensions entre pays européens. L’Irlande et le Luxembourg, qui abritent le siège
européen d’Apple et d’Amazon, ont déjà fait savoir
qu’ils n’en voulaient pas.
Mais les Français, qui la
réclament, semblent estimer
que tous les coups sont
permis pour assurer que les
géants du net paient leur
juste part d’impôt, alors que,
dématérialisés, ils ont tout le
loisir de gérer leurs activités
européennes depuis les pays
où ils sont le moins taxés. La
France n’exclurait donc pas
de se servir de la négociation à venir sur le prochain
budget européen pour faire
plier les plus réticents. Tant
avec le bâton que la carotte.
Avec le départ du RoyaumeUni, l’Irlande va devenir
contributeur net au pot
commun. Or, la taxe sur les
géants du numérique doit
rapporter cinq milliards, soit
la moitié de la contribution
britannique. Les recettes
pourraient donc être, même
en partie, allouées au budget
européen. Difficile de prédire l’attitude de la Belgique
dans ce dossier, puisqu’elle
estime déjà que la ponction
des ressources TVA en faveur du budget européen
pourrait être abolie.
E. LR.
cales internationales en proposant de taxer le chiffre plutôt que
le bénéfice, la raison touche aussi à la coopération internationale. Taxer les bénéfices aurait
nécessité de renégocier les accords fiscaux entre les deux côtés
de l’Atlantique.
Mais la Commission n’a pas
froid aux yeux, elle le proposera
aussi mercredi, sans attendre
l’OCDE, qui travaille à une solution internationale sur la taxation des géants du net, mais qui
sera freinée jusque 2020 en raison des désaccords justement
américains. ■
ÉLODIE LAMER
LESBRÈVES
Catalogne : Jordi Sanchez
envisage à son tour de renoncer
L
’actuel candidat à la présidence de la Catalogne, l’indépendantiste Jordi Sanchez, incarcéré depuis la mi-octobre, envisage de renoncer à la politique, a-t-on appris mardi de
sources concordantes. Si cette décision est confirmée, les indépendantistes, majoritaires au parlement catalan, pourraient désigner
un nouveau candidat « viable », qui ne serait pas incarcéré ou à
l’étranger comme l’ex-président Carles Puigdemont et enfin former
un gouvernement. « Le scénario à ce stade (pour lui), c’est d’envisager la possibilité de quitter la politique », a déclaré Eduard Pujol,
porte-parole d’Ensemble pour la Catalogne, la formation de Jordi
Sanchez. Selon une source de l’équipe de défense de M. Sanchez,
celui-ci a évoqué ce scénario devant le juge de la Cour suprême,
qui l’entendait sur une demande de remise en liberté. (afp)
SYRIE
Une roquette rebelle frappe
un marché de Damas
Au moins 35 personnes ont été
tuées mardi dans un tir de roquette des rebelles qui a visé un
« marché » dans le quartier de
Jaramana, dans la banlieue Est
de Damas, selon un nouveau bilan de l’agence officielle Sana.
C’est l’attaque la plus meurtrière
qu’a connue la capitale syrienne
ces derniers mois pour les tirs
d’obus et de roquettes menés
quotidiennement sur Damas par
les rebelles, en représailles aux
bombardements incessants, et
particulièrement meurtriers, du
régime sur leur fief dans la
Ghouta orientale. La roquette
s’est abattue non loin d’un point
de contrôle de l’armée, qui était
sans doute la cible visée. (afp)
ETATS-UNIS
Trump sort le grand jeu pour
le prince héritier saoudien
Donald Trump a loué sans réserve mardi à la Maison-Blanche
sa « grande amitié » avec le jeune
prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, sans évoquer
à aucun moment devant les caméras les points de friction avec
le royaume sunnite, du Yémen au
Qatar. « La relation n’a probable-
ment jamais été aussi bonne, nous
nous comprenons l’un l’autre », a
lancé le président américain, 71
ans, en recevant le nouvel
homme fort du premier exportateur mondial de pétrole, 32 ans.
Déployant devant les journalistes présents dans le Bureau
ovale de grands panneaux résumant, photos à l’appui, les ventes
d’équipements militaires des
Etats-Unis à l’Arabie saoudite
(photo EPA), il a longuement insisté sur l’impact de ces dernières sur l’économie américaine. « L’Arabie saoudite est un
pays très riche et vous allez j’espère donner une part de cette richesse aux Etats-Unis sous la
forme d’emplois et d’achats du
meilleur matériel militaire qui soit
au monde », a-t-il ajouté. Avec
cette visite dans le Bureau ovale,
« MBS » entame une vaste offensive de charme de près de trois
semaines aux Etats-Unis, (afp)
BAUDOUIN LOOS
15
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
16
Vincent Bolloré, patron de
Vivendi, a annoncé la vente de sa
part dans le capital d’Ubisoft pour
2 milliards d’euros, renonçant ainsi
à la prise de contrôle de l’éditeur
de jeux vidéos. (afp)© REUERS
ÉCONOMIE
Les ménages
riches
grâce à la brique
La BNB a estimé la valeur du patrimoine immobilier
Les Belges, collectivement, sont riches.
Leur bas de laine est bien garni.
Mais la valeur de leur patrimoine immobilier
est encore plus importante.
Le logement, principal actif
de la « classe moyenne »
Le patrimoine des ménages belges
865,6
- 137,9
2005
1.000
1.176,8
800
700
600
500
1.412,5
Valeur moyenne en milliers d’euros, par quintile de patrimoine
Patrimoine financier
Activité indépendante et autres actifs réels
Autres biens immobiliers
Logement propre
Endettement
400
300
200
- 197,3
2010
C
’est une rengaine : les Belges ont
une brique dans le ventre. 70%
des ménages sont ainsi propriétaires de leur logement – un pourcentage plus élevé que chez nos voisins. En
moyenne, au sein de l’Union européenne, seuls six ménages sur dix sont
propriétaires. On sait aussi que les
Belges sont riches et là aussi, en
moyenne, plus fortunés que la plupart
des peuples européens.
Cependant, si la Banque nationale de
Belgique (BNB) publie chaque trimestre
l’évolution du patrimoine financier des
ménages, voici plusieurs années qu’elle
n’avait pas actualisé la valeur de leur patrimoine immobilier.
1
Une brique qui pèse lourd. Et pour
cause : la Banque et l’Institut des
comptes nationaux (ICN) planchaient
sur une nouvelle méthodologie, rendue
nécessaire par les obligations européennes en matière de données statistiques. L’exercice a été mené à bon terme
et la BNB a rendu public, ce mardi, le résultat de ses travaux.
Si l’on additionne toutes les propriétés
immobilières des ménages – non seulement les logements, mais aussi les terrains agricoles et forestiers, les terrains à
bâtir et d’autres terrains et bâtiments
non résidentiels – la valeur de leur patrimoine immobilier peut être évaluée à un
peu plus de 1.400 milliards d’euros. Notons que les bâtiments résidentiels (y
compris celle des terrains sur lesquels ils
sont bâtis)représentent un peu plus de
80 % de ce montant.
Deux précisions s’imposent. D’une
part, ce chiffre porte sur 2016, l’année la
plus récente disponible. D’autre part, il
ne reprend que les possessions immobilières en Belgique. La BNB ne possède
pas d’informations sur les propriétés que
détiennent des Belges à l’étranger.
2
Patrimoine net 2.477,6
1.014,0
900
La hausse du marché immobilier.
N’empêche, le montant est appréciable. Et il a considérablement augmenté au cours des dix années précédentes. En 2005, en effet, le patrimoine
immobilier des ménages était estimé à
- 266,3
2016
Source : ICN - BNB
0
866,4
Qui possède quoi ? Composition et répartition du patrimoine
1.331,4
Patrimoine net 1.993,5
Patrimoine net 1.594,1
En milliards d’euros
Patrimoine financier
Patrimoine immobilier
Endettement
866 milliards d’euros.
Globalement, depuis le début du nouveau siècle, sa valeur a plus que doublé.
La raison : pour une bonne part, la
hausse des prix immobiliers, puisque
dans le même temps, le volume cadastré
total est demeuré pratiquement stable.
La disponibilité de ces données permet de reconstituer le patrimoine total
des ménages. Il suffit d’ajouter au patrimoine immobilier, le bas de laine financier – dont on va voir qu’il est également
bien garni – et de soustraire les dettes.
3
Un bas de laine et des dettes. À la fin
de l’année 2016, les ménages possédaient ainsi un patrimoine financier de
1.332 milliards d’euros, composé de dépôts bancaires, d’assurances-vie, de
titres, obligations et actions cotées, de sicav, ou encore d’actions non cotées et
d’autres participations (nos éditions du
12 janvier).
Les Belges ont également des dettes.
On notera d’ailleurs que l’appétit pour la
brique a contribué à endetter nos concitoyens. Il y a une quinzaine d’années, la
dette des ménages ne représentait que
40 % du PIB, un ratio nettement inférieur à la moyenne de la zone euro. Aujourd’hui le ratio atteint 60 % et dépasse
très légèrement la moyenne européenne.
À la fin de l’année 2016, la dette des
ménages – à 80 % des emprunts hypothécaires – s’élevait à 266,3 milliards.
4
Cinq fois la dette publique. De sorte
que leur patrimoine net total atteignait la coquette somme de 2.478 milliards d’euros.
On notera que l’immobilier représente
près de 60 % du patrimoine des ménages. Cela s’explique en grande partie
par la hausse des prix immobiliers. Cette
proportion était en effet inférieure à
50 % au début des années 2000.
On soulignera encore que le patrimoine net des ménages représente plus
de cinq fois la dette publique (446.8 millions d’euros à la fin de l’année 2016).
Car si les Belges sont riches, leur État est
pauvre… ■
DOMINIQUE BERNS
100
0
- 100
Quintile I
Quintile II
Quintile III
i les Belges, collectivement, sont
S
riches, certains d’entre eux ne le sont
pas. Car le patrimoine est inégalement
réparti. Les statistiques, cependant, sont
rares en la matière. Ou plutôt, elles
l’étaient. Mais les choses s’améliorent.
Les experts de la Banque nationale
(BNB) ont en effet décortiqué les résultats de l’enquête sur le comportement financier des ménages commandité, au niveau européen par la Banque centrale
européenne (BCE) et menée en Belgique
par la BNB (Household Finance and
Consumption Survey – HFCS).
Cette enquête permet d’analyser la
composition du patrimoine net des ménages selon leur niveau de richesses et
donc, de voir de quoi est composé le patrimoine des ménages les plus riches
comparativement à celui des moins aisés. Autrement dit : de savoir qui possède
quoi.
Dans l’infographie ci-dessus, les ménages ont été classés selon le montant de
leur patrimoine, par quintile : du premier quintile reprenant les 20 % des ménages les plus pauvres au cinquième
quintile, qui couvre les 20 % des ménages
les plus fortunés.
A peine 3.000 euros
Les avoirs des ménages du quintile le
plus bas sont très faibles – à peine 3.000
euros, déduction faite des dettes – et
consistent pour l’essentiel en dépôts bancaires et en autres actifs réels, un véhicule
et quelques menus objets de valeur.
Le patrimoine des trois quintiles intermédiaires – que les experts de la BNB
qualifient de « classe moyenne » – comporte principalement le logement
propre, auquel s’ajoute un modeste patrimoine financier composé surtout de dépôts et, dans une moindre mesure, de
pensions complémentaires et d’assurances-vie individuelles.
L’image s’inverse pour les 20 % des ménages les plus fortunés (le cinquième
quintile). Si ceux-ci possèdent une habitation propre dont la valeur moyenne dépasse celle des ménages des trois quintiles intermédiaires, cette habitation représente nettement moins de la moitié de
Quintile IV
Quintile V
Source : BNB
PATRIMOINE
MODE D’EMPLOI
Des quintiles ?
Dans cette infographie, les ménages
sont classés selon la valeur croissante de leur patrimoine et classés
en cinq parties égales, qu’on appelle
en statistiques des quintiles. Le
premier quintile couvre donc les
20 % des ménages les plus pauvres.
Le deuxième, les 20 % suivants, et
ainsi de suite jusqu’au cinquième
quintile, qui regroupe les 20 % des
ménages les plus fortunés. Pour
chacun des quintiles, on représente
la valeur moyenne de leurs actifs
réels (le logement propre, les autres
biens immobiliers, et les autres
actifs réels, dont les actifs professionnels des indépendants), de leur
patrimoine financier et de leurs
dettes.
D.B.
leur patrimoine total. Celui-ci est également composé d’autres biens immobiliers (notamment une seconde résidence
ou des logements mis en location) et d’actifs financiers.
88 % des actions cotées
L’enquête HFCS permet également de
chiffrer la concentration des différents
actifs auprès des 20 % des ménages les
plus riches. Ainsi, ceux-ci détiennent
88 % des actions cotées figurant dans le
portefeuille des ménages belges, mais
aussi 84 % des fonds de placement et
81 % de la valeur des biens immobiliers
autres que le logement propre.
En revanche, le logement propre est
l’actif dont la réparation est la moins inégalitaire entre les ménages. Si ceux du
cinquième quintile en possèdent 37,5 %,
la « classe moyenne » en détient 61,8 %.
Petit bémol : la « classe moyenne » assume pratiquement les trois quarts de la
dette des ménages, alors que les 20 % les
plus riches en supportent moins de
20 %. ■
D.B.
16
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
L'ÉCONOMIE 17
Nethys cherche un repreneur
pour ses activités congolaises
LESBRÈVES
Controverses
minières
Un rapport rendu public mardi par l’ONG flamande Broederlijk Delen, dénonce l’implication des banques belges
dans des projets miniers et
énergétiques controversés en
Amérique du Sud.BNP Paribas, Deutsche Bank, ING et
KBC investissent par exemple
dans l’entreprise minière
Glencore au Pérou et BNP
Paribas dans l’entreprise
énergétique EPM en Colombie. Une délégation d’Amérique du Sud est venue à
Bruxelles mardi, présenter un
rapport sur la violence liée à
l’exploitation des ressources
naturelles en Amérique latine.
Les études de cas présentées
concernent des conflits autour de l’extraction de cuivre
au Pérou et en Equateur,
l’exploration pétrolière et son
impact sur les communautés
indigènes dans l’Amazonie
bolivienne, ou la construction
d’un barrage en Colombie. (b)
ÉNERGIE
La justice enquête
sur les investissements
de Nethys au Congo.
En cause : un mélange
des genres public/privé.
Pour éteindre la polémique, Nethys va vendre
son activité congolaise.
C
UNION BAYER/MONSANTO
© EPA
L’UE va donner son feu vert,
sous conditions
La Commission européenne va
donner son feu vert, sous
conditions, au rachat par l’allemand Bayer de l’américain
Monsanto, spécialiste des pesticides et des OGM, ont indiqué mardi plusieurs sources
européennes à l’AFP. La commissaire à la Concurrence,
Margrethe Vestager (sur la
photo), doit faire une annonce
mercredi sur le rachat par
Bayer de Monsanto, a précisé
une source. « Tout pointe dans
la direction » d’un feu vert assorti de concessions de la part
des entreprises, a précisé une
autre. L’exécutif européen
avait annoncé en août dernier
l’ouverture d’une enquête approfondie, craignant que le
mariage Bayer-Monsanto ne
réduise la concurrence sur un
marché déjà très concentré. La
Commission a théoriquement
jusqu’au 5 avril pour rendre sa
décision. (afp).
▶ PERQUISITIONS
CHEZ BMW
Le constructeur automobile allemand BMW a fait
l’objet mardi de plusieurs
perquisitions menées par
le parquet de Munich, qui
le soupçonne d’une manipulation sur les émissions
des milliers de véhicules
diesel, ce qu’il nie. A la
suite d’une enquête préliminaire contre X ouverte le
27 février en raison de
soupçons de fraude sur
environ 11.400 véhicules,
« une perquisition a été
menée (mardi) au siège
social de BMW à Munich et
à un autre endroit en Autriche », a annoncé le parquet de Munich dans un
communiqué. Les enquêteurs entendent vérifier
l’installation par la marque
premium d’un logiciel utilisé pour manipuler les
émissions polluantes de
moteurs diesel de modèles
des séries 5 et 7, après
avoir été avisés fin février
par l’autorité allemande du
secteur KBA. (b)
Le groupe liégeois veut éteindre les soupçons de conflit d’intérêt
lap de fin sur les activités
congolaises du groupe liégeois Nethys, filiale opérationnelle de l’intercommunale
Publifin. Le conseil d’administration de la société, réuni ce mardi,
a annoncé qu’il cherchait un « repreneur du projet ». Une façon de
se débarrasser d’une affaire devenue encombrante, sur laquelle se
penche la justice liégeoise depuis
plusieurs mois.
Reprenons depuis le départ. En
août 2016, quatre parties se retrouvent chez le notaire pour
créer la société belge « Electricité
du bassin de Ivugha » (EBI). Une
société ayant pour but d’investir
dans un projet de centrales hydroélectriques au Congo, dans le
Nord-Kivu, aux côtés d’un partenaire local privé.
Les quatre actionnaires d’EBI
se sont réparti le capital en quatre
parts égales, en déposant une
mise initiale de 200.000 euros
chacun. 800.000 euros, au total.
On trouve, dans ce quartet, du
très beau monde. Pierre Meyers,
actuel président du CA de Nethys ; Stéphane Moreau, CEO de
Nethys ; Marc Beyens, en charge
des activités internationales du
groupe liégeois ; et la société Elicio, filiale de Nethys spécialisée
dans la production d’électricité
verte.
Cette structure actionnariale
étonne. Certains y voient un curieux mélange des genres entre
l’investissement d’Elicio, filiale
d’un groupe détenu à 100 % par
le public, et celui de managers du
même groupe, à titre privé.
« Ce mélange des genres est
d’une légalité absolue. Il a été validé par le cabinet Linklaters »,
assure un cadre de Nethys. Mais
ça n’a jamais été l’avis de la com-
Un dossier judiciaire a été initié
en janvier 2017 sur le cas
congolais, puis mis à l’instruction en mai pour « abus de biens
sociaux ». © REUTERS
mission d’enquête Publifin, qui
s’est penchée sur cet investissement, y voyant « une apparence
de conflit d’intérêts ». Les commissaires ont également dénoncé
le fait que « certaines notes de
frais relatives à des missions accomplies à l’étranger, en France et
au Congo, sont prises en charge
par Nethys », alors que ces missions sont réalisées « au profit
d’Elicio et d’administrateurs investissant à titre privé, voire au
profit de la société Electricité Bassin d’Ivugha ». Ce n’était donc
pas à Nethys de régler la note.
La commission d’enquête Publifin a dès lors transmis au par-
Stéphane Moreau, CEO
de Nethys et administrateur
de la filiale Elicio. © BELGA
quet de Liège 15 indices d’infraction pénale, dont un point sur ce
cas congolais. Un dossier judiciaire a été initié en janvier 2017,
puis mis à l’instruction en mai
pour « abus de biens sociaux »,
selon nos confrères du Vif. Des
perquisitions auraient même été
menées chez Nethys.
Racheter pour mieux vendre
Ce mardi, le conseil d’administration de Nethys s’est réuni pour
examiner « la pertinence du projet (congolais) et son adéquation
à l’objet social de Nethys ». Il a été
décidé de « désinvestir des pro-
Marc Beyens, ex-dirigeant du
fonds de pension Ogeo, aujourd’hui en charge du département
international de Nethys. © D.R.
Pierre Meyers, actuel président
de Nethys chargé de trouver un
repreneur au projet congolais.
jets hydroélectriques au Nord-Kivu », annonce la société liégeoise
par communiqué. Le président,
Pierre Meyers, est chargé de
« mener à bien la recherche d’un
repreneur du projet global ». Il y
aurait déjà des marques d’intérêt,
nous glisse-t-on.
Reste une question : Nethys
peut vendre les parts de sa filiale
Elicio, mais pas les 75 % du capital détenus par Pierre Meyers,
Marc Beyens et Stéphane Moreau, en personne privée. Une solution a été trouvée : « En vue de
constituer une gestion unique et
cohérente de cette participation,
le conseil d’administration de Nethys a décidé de procéder au rachat des participations aux valeurs d’acquisition initiales des
actionnaires privés », écrit la société. Autrement dit : Nethys rachète toutes les parts d’Elicio et
du trio d’investisseurs privés
dans EBI, pour mieux les revendre d’un seul coup.
Quid si la vente se solde par une
moins-value ? « La question ne se
pose pas, car le projet a déjà réalisé une plus-value. Et c’est Nethys
qui l’encaissera », assure un
proche du dossier. ■
© MICHEL TONNEAU
XAVIER COUNASSE
Vers le tout wifi gratuit dans l’UE ?
RÉSEAUX La Commission européenne veut y croire, mais ne se donne pas vraiment les moyens de son ambition
u wifi gratuit dans toutes les villes et
D
tous les villages d’Europe ? La Commission européenne veut y croire, mais ne
s’en donne pas vraiment les moyens. Elle
a annoncé, mardi, l’ouverture du portail
sur lequel les communes pourront candidater pour recevoir des fonds qui couvriront l’installation de hotspots wifi gratuits dans les lieux publics (parcs, grandes
places, bibliothèques…).
Concrètement, la Commission a mis sur
la table une enveloppe de 120 millions
d’euros du budget européen disponibles
jusqu'à 2020. Quand ce montant avait été
annoncé à l’automne dernier, dans le
cadre de son plan Wifi4EU, cela avait directement fait saliver Charleroi. Mais la
ville ne candidatera finalement pas. Elle a
déchanté lorsqu’elle a compris que
chaque commune sélectionnée aurait
droit à une enveloppe de 15.000 euros.
Cet argent ne pourra couvrir que l’installation des hotspots wifi. Les communes
devront prendre à leur charge les frais de
fonctionnement et de maintenance du réseau. Elles seront tenues de maintenir le
réseau pendant au moins trois ans, sous
peine de devoir rembourser les sommes
allouées par la Commission.
Or, Charleroi a calculé qu’elle aurait besoin de près de 700.000 euros pour déployer un réseau gratuit qui couvrira à
peine « quelques espaces publics de l’hy-
Aucun critère n’a été établi pour choisir
les villes qui bénéficieront de l’aide. © D.R.
percentre ». Et vu les contraintes que représente la demande de fonds européens,
il faut notamment certifier que les travaux pourront être réalisés dans les 18
mois après le feu vert de la Commission,
le jeu n’en valait pas la chandelle.
Namur nous a aussi dit ne pas être intéressée, étant déjà à la pointe sans avoir attendu l’initiative européenne. D’autres
grandes villes, comme Bruxelles et Liège,
partiellement couvertes, y voient quant à
elles l’occasion de compléter leur réseau.
La secrétaire d’État bruxelloise à l’Informatique et la Transition numérique
Bianca Debaets nous a affirmé qu’elle allait « inciter les différentes communes
bruxelloises à introduire une demande ».
Avec déjà 200 hotspots, « il y a encore de
nombreux endroits où il n’y a pas de couverture gratuite ».
Même refrain à Liège, où l’on nous a
fait savoir que la ville est intéressée, à
condition qu’elle trouve comment combiner le projet européen avec celui déjà mis
en place : Digital City. Mais les autorités
locales craignent de devoir imposer à
leurs utilisateurs de s’inscrire sur deux
comptes différents pour pouvoir accéder
aux deux réseaux, selon l’endroit où ils se
trouvent dans Liège. On note aussi la
maigre enveloppe. Pour cette raison, si
l’idée était de couvrir les bâtiments communaux grâce aux fonds européens, la
priorité serait donnée à ceux qui sont le
plus fréquentés.
La Commission a mis sur la table
une enveloppe de 120 millions
d’euros du budget européen,
disponibles jusqu'à 2020
Deux eurodéputés belges nous ont aussi
confirmé qu’ils candidateraient pour les
communes dont ils sont bourgmestres,
Marc Tarabella pour Anthisnes, et
Hugues Bayet pour Farciennes. Mais les
petites entités craignent une ruée des
zones rurales et des pays de l’Est, qui avaleraient l’entièreté de l’enveloppe. La
Commission n’a établi aucun critère pour
sélectionner les villes : ce sera premier arrivé, premier servi. Mardi après-midi,
1.210 communes s’étaient déjà enregistrées, mais aucune belge. Cela n’est pas
trop grave, a priori, puisque ce sera quand
l’appel d’offres sera lancé le 15 mai qu’il
faudra être rapide. De plus, pour assurer
une couverture géographique, la Commission veut assurer que 15 communes
par pays ont accès aux fonds européens.
Avec le premier appel d’offres, elle espère
financer l’équipement wifi de 1.000 villes,
et 7.000 autres à terme.
La Commission a par ailleurs voulu
faire taire les critiques du secteur sur le
fait que son investissement soutiendra le
déploiement du wifi, quand les acteurs du
numérique estiment qu’il faut miser sur
la 5G. La commissaire européenne au
Numérique, Mariya Gabriel, a rappelé
qu’il y avait de larges différences de
connectivité entre les zones rurales et les
zones urbaines. « La valeur ajoutée de ce
projet est de permettre aux municipalités
locales de pouvoir bénéficier de cette
connectivité. On n’est pas là pour doubler
un service qui existe ou couvrir une zone
déjà couverte », a-t-elle dit. Mais dans ce
cas, peut-être que ses critères auraient dû
être plus sélectifs, quand les plus rapides
seront les villes sélectionnées. Et dans les
petites communes, on souligne que ce
sont souvent les grandes villes qui sont le
mieux organisées. ■
ELODIE LAMER
17
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
18 LESMARCHÉS
LE POINT SUR LES MARCHÉS
LES INDICES
dernier indice
Les Bourses européennes toutes en hausse,
entraînées par Wall Street
Les Bourses européennes ont toutes progressé mardi, encouragées par le rebond de Wall Street après sa lourde chute de la
veille, sur fond de réunion de la banque centrale américaine
(Fed) qui devrait, selon les analystes, remonter ses taux d’intérêt d’un quart de point. Vers 17h15, l’indice Dow Jones progressait de 0,46 % à 24.724,52 points, le Nasdaq de 0,18 % à
7.357,26 points. « Les investisseurs effectuent des mouvements
techniques de portefeuilles avant la publication mercredi du communiqué final de la Fed dont la véritable clé sera le ton plus ou
moins dur quant au nombre des prochaines hausses de taux cette
année », a observé Peter Cardillo de First Standard Financial.
L’Eurostoxx 50 a terminé en hausse de 0,54 %. A Paris, le CAC
40 a pris 0,57 % à 5.252,43 points. A Francfort, l’indice DAX a
engrangé 0,74 % à 12.307,33 points. A Bruxelles, l’indice BEL 20
a progressé de 0,39 % à 3.935,78 points. Parmi les sept valeurs
dans le rouge, le groupe postal bpost a connu la plus forte
chute : -3,87 % à 18,88 euros. A l’autre extrémité, le groupe
belge de métallurgie Umicore a gagné 5,75 %, à 47,11 euros.
(afp)
UFRANCFORT / DAX
12 307,33
0,74%
UPARIS / CAC 40
5 252,43
0,57%
02/2018
01/2018
02/2017
106.54
106.22
128.67
130.01
146.39
149.42
176.49
183.39
248.09
382.08
523.44
622.32
106.37
106.06
128.46
129.82
146.15
149.19
176.21
183.11
247.71
381.51
522.65
621.38
105.06
104.67
126.88
128.12
144.35
147.24
174.04
180.71
244.47
376.51
515.80
613.24
PRIX PÉTROLIERS
Essence(euro/l)
Super sans plomb 95 10ppm : 1,4220 (+0,0170)
Super sans plomb 98 10ppm : 1,4690 (+0,0120)
Diesel(euro/l)
Gasoil routier à faible teneur en soufre : 1,3910
Gaz(euro/l)
LPG : 0,4940 (+0,0000)
Propane Vrac >2000l : 0,4942 (+0,0000)
Mazout(euro/l)
Gasoil de chauffage, min.2000 l : 0,5951
Gasoil de chauffage extra, min.2000 l : 0,5942
UPétrole brent en dollar par baril
67,42
+1,37
(+2,07%)
UMADRID / IBEX 35 ULISBONNE / PSI 20
9 681,60
5 421,36
0,18%
0,46%
BEL20
AB InBev
Ablynx
Ackermans & vH.
Ageas
Aperam
Clôt. Cl. Veil.
91,78
91,25
43,96
43,90
144,10
144,20
43,52
43,21
39,25
39,89
bpost
Cofinimmo
Colruyt
Engie
Galapagos
18,88
105,10
44,00
13,46
83,72
19,64
105,40
44,00
13,44
83,32
GBL
ING
KBC Groupe
Ontex
Proximus
93,26
14,12
73,00
21,40
25,00
93,08
14,07
72,84
22,04
25,14
+0,19
+0,38
+0,22
138,80
115,05
53,60
66,16
47,11
138,80
114,10
54,50
67,36
44,55
+0,00
+0,83
Sofina
Solvay
Telenet Groupe
UCB
Umicore
1 an
-0,320
0,450
2,300
1,910
0,867
2,620
-0,191
-0,590
-0,065
1,850
3 mois
-0,410
1,100
-0,395
2,120
1,600
0,376
2,300
-0,329
-0,380
-0,750
0,765
-0,085
1,730
Couronne danoise
Couronne norvégienne
Couronne suédoise
Dollar aus.
Dollar can.
Dollar H.K.
Dollar U.S.
Euribor (360j)
Euro
Franc suisse
Livre U.K.
Yen
Zloty polonais
Diff %
Return
+0,58
-8,69
+0,14
272,23
-0,07
-0,40
+0,72
23,83
-1,60
-16,76
-3,87
-0,28
+0,00
+0,11
+0,48
-2,90
-0,56
-1,65
-1,78
+5,75
-14,27
4,38
-0,09
14,49
9,64
Vol.
1152609
129327
39089
642468
338567
1831457
33014
246791
4155623
284356
14,20
206868
3,14 10485665
22,69
433885
-29,81
285159
-9,48
707139
8,62
6,69
-3,48
-6,23
80,98
6916
234112
172029
316399
1323495
AUTRES ACTIONS
Euronav
Evadix
EVS Broadcast Equip.
Exmar
Fagron
Clôt. Cl. Veil.
6,89
6,80
0,60
0,60
27,15
27,20
5,86
5,89
12,85
12,34
Diff %
Return
+1,40
-4,85
+0,00
185,71
-0,18
-18,99
-0,51
-21,33
+4,13
5,03
Fluxys 'D'
Fountain
Genkyotex
Gimv
Global Graphics
27,00
0,97
1,61
50,50
3,04
26,60
0,97
1,62
50,60
2,98
+1,50
+0,00
Greenyard
18,18
Growners
1,80
Hamon
0,51
Home Invest Belgium 85,00
IBA
19,50
18,20
1,80
0,51
84,80
20,30
ICE Concept
Iep Invest
Immobel
Immopool
Intervest Offices &
0,50
6,05
54,60
0,01
23,00
0,50
6,10
55,00
0,01
22,85
+0,00
Jensen-Groupe
KBC Ancora
Keyware Tech.
Kinepolis
Leasinvest
43,80
51,30
1,53
55,10
96,20
Vol.
406400
2000
7550
6959
162887
1447
130
25569
17942
9972
Solvac
Sucraf A & B
Suez
Team Kalorik
Ter Beke
133,00
1,71
11,68
0,10
173,50
4,10
227,27
-85,92
-6,74
-61,71
29562
500
7700
496
90356
Tessenderlo
Texaf
ThromboGenics
Tigenix
Total
33,65
29,20
4,00
1,71
46,24
33,90
28,80
3,98
1,71
46,20
+0,00
+0,66
-12,28
-5,02
2,09
—
-2,89
600
333
836
2000
10671
Tubize (Fin.de)
U&I Learning
Van de Velde
Vastned Retail Belgium
VGP
62,30
1,89
39,50
56,20
64,00
63,20
1,89
40,00
56,00
64,20
43,70
50,90
1,52
54,40
96,00
+0,23
+0,79
+0,99
+1,29
+0,21
6,18
25,28
27,50
13,98
-3,98
739
41376
1000
63665
807
Vranken-Pommery
23,50
Warehouses
53,50
WDP
103,80
Wereldhave Belgium 95,00
Zenitel
13,80
23,30
53,50
103,80
95,00
14,00
2310,00
220,00
3,95
0,01
86,40
2290,00
220,00
3,72
0,01
84,50
+0,87
+0,00
+6,33
+0,00
+2,25
-2,30
35,77
-27,03
—
4,84
479
40
584886
1000
25401
3,57
1,76
-1,24
—
-54,52
80
4917
25
20
1184
403435
380
4657630
82442
599
-0,11
+0,00
-0,39
+0,24
-3,94
-0,82
-0,73
2Valorise
ABO-Group
Accentis
Aedifica
Agfa-Gevaert
Clôt. Cl. Veil.
5,60
5,65
3,30
3,48
0,04
0,04
76,80
76,50
3,09
3,15
Diff %
Return
-0,88
79,15
-5,17
41,63
+2,56
-0,50
+0,39
19,79
-2,03
-31,17
Vol.
144
200
460500
12336
1165682
Lotus Bakeries
Lux-Airport
MDxHealth
MediVision
Melexis
Ahold Delhaize
ArcelorMittal
Ascencio SCA
Atenor
Banimmo A
18,69
26,15
52,80
46,00
3,27
18,53
25,76
52,40
46,00
3,24
+0,83
+1,49
+0,76
+0,00
+0,93
-5,08
3,04
-9,79
-3,57
-17,84
3482232
5362628
2031
2341
11016
Miko
Montea
Moury Construct
Neufcour
NewTree
118,00
44,30
138,00
6,37
0,96
118,00
44,20
138,00
6,37
0,96
+0,00
+0,23
+0,00
+0,00
+0,00
102,00
52,20
105,00
1,30
49,75
99,80
52,40
107,00
1,31
49,25
+2,20
14,37
5,81
7,73
0,00
6,45
18873
17126
129
400
5729
Nyrstar
OIM
Option
Orange Belgium
PCB
6,12
0,05
0,06
15,56
7,65
6,06
0,05
0,07
15,42
7,65
+1,07
+1,10
+0,91
+0,00
-1,51
-8,00
-66,80
-24,74
31,90
Campine
27,00
Candela Invest
5,65
Care Property Invest 18,75
Celyad
30,20
CFE
107,60
28,00
5,65
18,90
30,18
106,60
100,73
-16,14
-6,02
44,08
-15,93
1976
700
7420
15451
10188
Pharco
Picanol
PNS
Quest For Growth
Realco
0,66
95,40
2,42
9,72
19,50
0,55
94,80
2,42
9,72
19,50
+20,00
+0,63
+0,00
+0,00
+0,00
160,99
4,38
-33,15
33,52
6,22
2300
564
1360
8223
440
Cie du Bois Sauvage
Connect Groupe
D'Ieteren
Deceuninck
Dexia
410,00
1,11
34,16
2,84
9,48
402,00
1,11
34,04
2,89
9,56
27,71
7,98
-20,49
18,52
-12,42
347
199
44473
17671
2511
RealDolmen
Recticel
Reibel
Resilux
Retail Estates
36,80
10,18
2,52
141,20
73,10
36,80
10,22
2,52
142,00
72,90
+0,00
46,66
45,38
-58,00
-15,52
-2,27
19386
77740
585
1143
9352
Eckert-Ziegler
Econocom Groupe
Elia
Emakina Groupe
EMD Music
8,75
5,92
49,75
14,10
1,35
8,85
5,93
49,70
14,10
1,35
-0,02
-13,89
3,87
-5,31
-20,12
669
309199
22037
500
440
Rosier
Roularta Media
RTL Group
Sabca
Sapec
164,00
23,00
68,05
24,00
60,40
163,00
23,10
68,25
25,00
60,40
2,17
-14,97
-1,50
-10,11
26,64
43
3650
5354
100
201
-0,38
-1,87
-0,76
+1,02
-3,57
+0,00
-0,79
+0,07
+0,94
+1,99
+0,00
+0,35
-1,73
-0,84
-1,13
-0,25
+0,10
+0,00
+0,00
Clôt. Cl. Veil.
13,52
13,52
30,00
30,05
60,70
60,50
14,78
14,50
2,26
2,26
133,00
1,87
11,55
0,10
172,00
+2,01
-5,01
-0,39
+0,00
-0,56
+0,27
+0,61
-0,43
-0,29
-4,00
+0,00
970,38
2709,32
20905,86
5901,53
5413,31
2373,47
909,90
24501,99
64884,00
1121,40
19968,55
19521,59
-0,47
+15,14
3412,08
(+0,39%)
+17,29
(+0,51%)
OBLIGATIONS SECTEUR PUBLIC
Settlements
Sioen Industries
Sipef
smartphoto
Softimat
7,09
-46,11
—
1,30
-6,17
-0,49
-0,20
il y a un an
+0,57
+0,06
+0,47
+0,27
+0,31
+0,15
+0,05
+0,11
+0,38
+1,19
+0,73
UEuro Stoxx 50
3935,78
BRUXELLES / AMSTERDAM
UBel 20: 3 935,78 0,39%
UBel All-Share: 12 820,86 0,30%
UBel Mid: 5 260,94 0,50%
UBel Small: 16 312,39 0,24%
UAEX: 535,45 0,74%
UAMX: 806,80 0,47%
UAScX: 1 050,31 0,78%
UZURICH / MARCHÉ SUISSE
8 847,29
0,41%
diff. en %
1025,01
2904,04
24727,27
7364,30
6885,92
2716,94
923,47
31549,93
84231,13
1256,00
22798,15
21380,97
EURONEXT BRUXELLES - ACTIONS BELGES ET ÉTRANGÈRES
Barco
Befimmo
Belreca
Beluga
Brederode
TAUX D'INTÉRÊT
U Euronext 100
U Next 150
U DJIA
U Nasdaq
U Nasdaq 100
U S&P 500
U S&P/TSK index (Canada)
U Hang Seng (Hong Kong)
U Bovespa (Brésil)
U RTS (Russie)
U Mibtel (Italie)
D Nikkei 225 (Japon)
UBEL 20
PRIX À LA CONSOMMATION
Indices
santé 2013
normal 2013
santé 2004
normal 2004
santé 1996
normal 1996
santé 1988
normal 1988
Base 1981
Base 74-75
Base 1971
Base 1966
STOCKHOLM / COPENHAGUE / HELSINKI
UStockholm: 1 551,97 0,29%
DCopenhague: 987,41 -0,05%
UHelsinki: 4 081,95 0,59%
LONDRES
UFTSE 100: 7 061,27 0,26%
UFTSE Eurotop 100: 2 822,09 0,54%
Diff %
Return
+0,00
—
-0,17
14,39
+0,33
-7,59
+1,94
-9,87
+0,00
-3,00
+0,00
+9,36
Vol.
15000
4136
2334
521
550
12,32
-17,26
-13,65
—
8,30
2093
97
1327842
260
149
-8,31
-18,40
29,67
129,53
5,93
53164
80
41775
429489
5726286
-0,31
-2,37
46,51
-27,41
12,18
-8,81
6078
100
3320
2193
1025
-1,43
10,45
-8,03
23,13
-8,61
-17,86
1653
362
28734
5500
70
-1,07
+0,00
-0,86
-0,74
+1,39
+0,38
-0,23
+0,09
-1,42
+0,00
-1,25
+0,36
+0,86
+0,00
+0,00
+0,00
Libellé
04.06.18
04.09.18
04.12.18
04.03.19
04.06.19
int. facial
3,00+
2,75+
3,00+
3,75+
3,75+
cjour
100,57
101,41
102,04
103,54
104,48
c.préc. Volume
100,89
3000
101,41
200
102,04
1200
103,59
78000
104,53
75000
04.09.19
3,50+
04.12.19
4,20+
04.03.20
3,10+
Rég. Wall. int. facial
28.09.19
0,66+
08.04.30
4,25+
105,06
107,11
106,01
cjour
—
—
105,12
50000
107,12
6000
106,02
75000
c.préc. Volume
—
0
100,00
0
SO SOIR ET LE SOIR
CHAQUE SAMEDI
DANS VOTRE BOÎTE AUX LETTRES
+ L’ACCÈS À L’OFFRE NUMÉRIQUE
9€
PAR MOIS
Abonnez-vous sur www.sosoir.be/abo
BOURSES ÉTRANGÈRES
DTaux Belge 10 ans
0,867
-0,003
(-0,34%)
COURS INDICATIFS EN €
20/03
0,8146
1,1401
0,8532
0,0994
0,1054
0,1343
0,6234
0,0076
0,6276
0,5869
0,0681
Dollar US
Livre britannique
Franc suisse
Couronne suédoise
Couronne
Courone danoise
Dollar canadien
Yen japonais
Dollar australien
Dollar néo-zélandais
Rand sud-africain
19/03
0,8124
1,1417
0,8535
0,0992
0,1050
0,1343
0,6209
0,0077
0,6252
0,5860
0,0672
DEuro en dollar
1,2242
-0,0093
(-0,76%)
LES ACTIONS EUROPÉENNES
Titre
Bourse
ABB
Aegon
Ahold Delhaize
Air Liquide
ALLIANZ SE NA O.N.
Zurich
Amsterdam
Amsterdam
Paris
Francfort
Devise Dernier Cours ± %
cours précéd. 1 an
CHF
22,92
22,72 -2,11
EUR
5,68
5,56 7,53
EUR
18,69
18,53 -7,88
EUR
100,70
100,25 -4,69
EUR
189,20
185,78 9,03
Alstom
Anglo American
ArcelorMittal
AstraZeneca Plc
Axa
Paris
Londres
Amsterdam
Londres
Paris
EUR
PNC
EUR
PNC
EUR
35,56
1705,60
26,15
4868,00
22,46
34,79
1695,00
25,76
4847,50
22,33
33,53
31,14
3,04
-1,01
-5,79
Banco Santander
Barclays
BASF
BAYER AG NA O.N.
BBVA Banco Frances S
Madrid
Londres
Francfort
Francfort
Madrid
EUR
PNC
EUR
EUR
EUR
5,36
215,95
84,43
94,23
5,90
5,36
217,00
83,60
93,67
5,90
-5,15
-5,82
-6,39
-12,34
17,30
BHP Billiton Plc
BNP Paribas
BP
British American
Carrefour
Londres
Paribas
Londres
Londres
Paris
PNC
EUR
PNC
PNC
EUR
1407,80
61,60
463,90
3988,00
17,00
Crédit Agricole
Daimler
Danone
Deutsche Bank
Deutsche Boerse AG
Paris
Francfort
Paris
Francfort
Francfort
EUR
EUR
EUR
EUR
EUR
13,68
68,68
66,68
12,66
111,05
Deutsche Telekom
Diageo Plc
E.ON SE NA O.N.
Enel
Engie
Francfort
Londres
Francfort
Milan
Paris
EUR
PNC
EUR
EUR
EUR
13,20
2417,50
8,87
4,88
13,46
13,27 -17,60
2414,00 4,10
8,90 25,69
4,85 15,20
13,44 7,85
ENI
Ericsson A
Generali
GlaxoSmithKline
HSBC Holdings
Milan
Stockholm
Milan
Londres
Londres
EUR
SEK
EUR
PNC
PNC
14,13
52,90
15,74
1297,40
699,10
13,94 -6,58
53,80 -7,24
15,69 7,47
1301,80 -22,86
695,60 5,54
1388,60 4,17
61,73 3,27
459,75 -0,70
4030,00 -22,38
16,96 -21,98
13,62
68,53
66,24
12,55
108,45
11,72
-3,70
4,19
-21,27
33,41
Madrid
Amsterdam
Milan
Paris
Paris
EUR
EUR
EUR
EUR
EUR
5,92
14,12
3,06
181,65
251,55
5,95
14,07
3,04
181,10
246,00
Munich Re
Nestlé N
Nokia Oyj
Norsk Hydro
Novartis N
Francfort
Zurich
Helsinki
Oslo
Zurich
EUR
CHF
EUR
NOK
CHF
192,20
75,80
4,68
47,01
77,54
187,65 4,25
75,90 -1,68
4,66 -8,14
47,39 -10,92
77,36 2,33
Orange
Philips Koninklijke
RDS 'A'
Renault
Repsol
Paris
Amsterdam
Londres
Paris
Madrid
EUR
EUR
PNC
EUR
EUR
13,90
32,57
2198,50
95,24
14,05
13,95
32,44
2175,50
94,49
13,79
-5,92
10,58
2,47
19,45
-5,29
Roche Holding
Royal Bank of Scotland
RWE
Saint-Gobain
Sanofi
Zurich
Londres
Francfort
Paris
Paris
CHF
PNC
EUR
EUR
EUR
221,00
263,50
19,99
45,81
65,80
221,60
257,60
20,05
45,82
66,17
-12,06
5,62
36,58
-1,76
-20,47
SAP
Schneider Electric
Siemens
Société Générale
Statoil
Francfort
Paris
Francfort
Paris
Oslo
EUR
EUR
EUR
EUR
NOK
85,40
72,72
105,82
45,46
178,65
85,79
71,46
105,36
45,58
175,85
-5,67
7,46
-15,27
-2,71
17,70
STMicroelectronics
Telecom Italia
Telefónica
Tesco
Total
Paris
Mila,n
Madrid
Londres
Paris
EUR
EUR
EUR
PNC
EUR
19,90
0,80
7,99
206,90
46,24
19,50
0,81
8,12
206,60
46,20
38,86
-0,29
-23,40
10,27
0,40
UniCredit
Unilever Cert.
Vesuvius
VINCI
Vivendi
Milan
Amsterdam
Londres
Paris
Paris
EUR
EUR
PNC
EUR
EUR
17,24
43,51
616,00
80,82
21,40
17,16
43,38
607,00
80,64
21,45
17,51
-6,53
13,99
12,74
24,64
Vodafone
Volkswagen AG
Volvo A
Londres
PNC
Francfort EUR
Stockholm SEK
196,74
162,00
151,90
198,64 -6,04
160,60 13,98
149,40 16,63
OR : PIÈCES ET LINGOTS
Napoleon
Souv. Ancien
Souv. Nouv.
50 pesos mex.
Maple leaf
Florin
Louis suisse
Krugerrand 1/1
50 ECU
Belge
Lingot (kg.)
DOr USD/once
1312,35
cours du jour
acheter
vendre
197,75
203,00
250,75
257,00
249,50
255,75
1271,75
1303,75
1065,50
1092,00
205,00
210,50
196,75
202,50
1065,50
1092,00
527,25
540,75
197,25
202,50
34000,00
34510,00
Source: www.GoldForex.be
-4,88
(-0,37%)
-7,66
-1,12
22,48
2,69
25,78
Iberdrola
ING
Intesa Sanpaolo
L'OREAL
LVMH Moet Hen.
LES ACTIONS AMÉRICAINES
Titre
Bourse
3M Company
Alcoa Corporation
Alphabet-Cl.C
American Express
Amgen Inc
Nyse
Nyse
Nasdaq
Nyse
Nasdaq
USD
USD
USD
USD
USD
Apple Inc
AT&T Inc
Bank of America
Boeing Company (The)
Caterpillar Inc
Nasdaq
Nyse
Nyse
Nyse
Nyse
USD
USD
USD
USD
USD
175,24
36,34
31,98
337,79
154,02
175,30
36,58
31,98
331,76
152,15
Chevron Corporation Nyse
Cisco Systems
Nasdaq
Citigroup Inc
Nyse
Coca-Cola Company Nyse
E.I. du Pont de NemoursNyse
USD
USD
USD
USD
USD
114,50
44,37
72,92
43,16
83,93
113,89 5,77
44,27 29,33
72,70 20,42
43,26 2,93
83,93 4,36
eBay Inc
Nasdaq
Exxon Mobil CorporationNyse
Facebook
Nasdaq
General Electric
Nyse
General Motors Co
Nyse
USD
USD
USD
USD
USD
41,96
73,99
168,15
13,64
36,89
42,09
74,15
172,56
14,07
37,01
24,90
-9,55
23,40
-52,91
1,87
Home Depot
HP Inc
Intel Corporation
International Business
J P Morgan Chase & Co
Nyse
Nyse
Nasdaq
Nyse
Nyse
USD
USD
USD
USD
USD
178,16
23,28
51,55
156,20
114,66
177,10
23,20
50,83
157,35
114,53
18,38
32,12
44,12
-10,42
26,30
Johnson & Johnson
Nyse
McDonald's CorporationNyse
Merck & Company
Nyse
Microsoft Corporation Nasdaq
Nyse
USD
USD
USD
USD
USD
131,21
159,38
54,64
93,13
47,05
130,24
159,01
54,63
92,89
51,95
1,70
23,61
-14,51
43,19
13,78
Pfizer Inc
Procter & Gamble
Tesla
Twitter
United Technologies
USD
USD
USD
USD
USD
36,33
78,33
310,55
31,35
127,16
36,33
78,66
313,56
34,98
127,20
5,86
-13,56
19,91
131,96
12,13
Nyse
Nyse
Nasdaq
Nyse
Nyse
Devise Dernier Cours ± %
cours précéd. 1 an
232,45
231,56 20,38
46,47
46,36 32,57
1097,71 1099,82 29,07
94,95
94,84 19,67
182,03
182,55 8,27
25,22
-14,15
28,64
84,21
63,76
Verizon Comm.
Wal-Mart Stores
Walt Disney Company
Yahoo! Inc
Nyse
Nyse
Nyse
Nasdaq
USD
USD
USD
USD
47,69
87,95
101,35
52,58
48,31
87,45
101,48
52,58
-4,13
25,13
-9,20
38,51
AUTRES ACTIONS
Titre
Bourse
Barrick Gold Corp
Bombardier
Canon Inc.
China Mobile Ltd
China Oceanwide
Toronto
Toronto
Tokyo
Hong-Kong
Hong-Kong
Devise Dernier Cours ± %
cours précéd. 1 an
15,71
16,02 -36,28
3,73
3,78 69,51
3859,00 3876,00 9,55
72,85
72,70 -16,58
0,51
0,52 -34,18
Gazprom
Gold Fields
Harmony Gold Mining
Hitachi
Honda Motor
Moscou
USD
Johannesbo ZAR
Johannesbo ZAR
Tokyo
JPY
Tokyo
JPY
4,30
45,44
25,98
783,80
3642,00
4,30 10,54
44,75 2,19
25,45 -11,91
789,80 25,68
3678,00 2,97
Lukoil
Marubeni Corp.
Mitsubishi Corp
Mitsui & Co.
NEC Corporation
Moscou
Tokyo
Tokyo
Tokyo
Tokyo
USD
JPY
JPY
JPY
JPY
59,35
777,10
2882,00
1852,50
3190,00
59,35 3,94
779,20 6,27
2868,00 16,02
1879,50 9,90
3200,001018,88
Nomura Holdings Inc.
NTT
NTT DOCOMO Inc
PetroChina Co Ltd
Sony Corporation
Tokyo
Tokyo
Tokyo
Hong-Kong
Tokyo
JPY
JPY
JPY
HKD
JPY
630,70
5043,00
2769,00
5,34
5138,00
635,00 -16,94
5028,00 1,87
2762,00 1,25
5,34 -8,87
5144,00 41,36
Sumitomo Corp
Tokyo Elec. Power
Toyota Motor Corp.
Tokyo
Tokyo
Tokyo
JPY
JPY
JPY
1785,00
398,00
6853,00
1768,00 16,20
390,00 -7,14
6884,00 7,06
Cours
précédent
126,32
69,95
103,33
138,45
116,24
194,77
194,77
166,09
154,34
154,34
108,60
110,41
105,37
182,63
188,08
256,73
439,05
93,01
186,60
259,18
Rendement
1 an
5,91
1,93
1,81
2,70
1,75
4,27
4,27
5,09
3,06
3,06
4,23
5,19
3,01
2,84
1,43
5,24
4,72
2,95
2,04
5,99
CAD
CAD
JPY
HKD
HKD
FONDS
FONDS D'ASSURANCE
Titre
Date
Devise Dernier
cours
Cours
précédent
Rendement
1 an
ALLIANZ
Capital Life Bonds Euro-c
Capital Life Invest-c
Capital Life Invest Euro-c
Capital Life Security-c
1603
1603
1603
1603
EUR
EUR
EUR
EUR
177,73
802,89
160,18
227,54
177,30
804,47
160,49
226,99
3,11
11,79
11,79
3,12
LES AP ASSURANCES
DVV Horizon 1-c
DVV Horizon 3-c
DVV Horizon 5-c
DVV Horizon 7-c
DVV Horizon 9-c
1903
1903
1903
1903
1903
EUR
EUR
EUR
EUR
EUR
11,21
14,02
13,52
12,15
13,50
11,23
14,01
13,49
12,11
13,42
-2,01
-2,64
-1,89
-1,22
2,58
AXA ASSURANCES
AXA LI AXA IM Euro Eq-c
1603
Piazza Carmignac Inv-c
1603
Piazza Carmignac Patrimoine-c 1603
EUR
EUR
EUR
53,82
183,46
159,42
53,86
183,93
159,50
5,04
2,68
-2,19
ETHIAS ASSURANCES
BOOST Invest Dolce-c
BOOST Invest Europ-c
BOOST Invest Wrld-c
EUR
EUR
EUR
115,13
197,58
181,75
114,91
195,75
179,46
0,90
7,11
-0,29
1503
1503
1503
ING ASSURANCES
Managed Fds-Balanced-c
Managed Fds-Dynamic-c
Managed Fds-Stability-c
Multicolour Mix Blue-c
Multicolour Mix Red-c
Multicolour Mix White-c
2003
2003
2003
1503
1503
1503
EUR
EUR
EUR
EUR
EUR
EUR
2,53
2,03
2,01
334,29
382,44
361,68
2,53
2,03
2,01
333,03
377,58
359,19
2,02
2,53
0,50
-4,82
-1,08
-3,73
DELTA LLOYD LIFE
DLL BelEquity-c
DLL Empl Ben Strat Hg-c
DLL Empl Ben Strat Low-c
DLL Empl Ben Strat Med-c
DLL EuroEquity-c
DLL WorldEquity-c
2003
2003
2003
2003
2003
2003
EUR
EUR
EUR
EUR
EUR
EUR
829,47
85,14
98,56
93,26
95,11
85,00
843,13
85,32
98,50
93,34
95,18
85,33
-0,13
2,29
1,84
2,01
9,64
3,43
L’information financière complète sur www.lesoir.be/bourse
FONDS D’EPARGNE PENSION
Titre
Date
Argenta Pensioenspaarfonds-c
Argenta Pensioenspaarfds Def-c
Belfius Pension Fd Bal Plus-c
Belfius Pension Fd High Eq-c
Belfius Pension Fd Low Eq-c
BNPP B Pens Bal C-c
BNPP B Pens Bal F-c
BNPP B Pension Growth C-c
BNPP B Pension Stability C-c
BNPP B Pension Stability F-c
Crelan Pens Balanced Classic-c
Crelan Pens Growth Classic-c
Crelan Pens Stability C-c
Hermes Pensioenfonds-c
Int-Beurs-Hermes-Pensioen-c
Metro-Rent Growth Classic-c
Pricos-c
Pricos Defensive-c
Star Fund-c
VDK Pension Fund-c
1903
1903
1903
1903
1903
1903
1903
1903
1903
1903
1903
1903
1903
1403
1403
1903
1903
1903
1903
1403
Devise Dernier
cours
EUR
125,52
EUR
69,75
EUR
102,74
EUR
137,46
EUR
115,83
EUR
193,74
EUR
193,74
EUR
164,88
EUR
153,82
EUR
153,82
EUR
108,02
EUR
109,61
EUR
105,01
EUR
183,78
EUR
187,57
EUR
254,86
EUR
436,20
EUR
92,70
EUR
185,45
EUR
260,58
Les sicavs, les actions, les taux de change, ...
Calculez aussi vos prêts, votre pension, etc.
Source:
18
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
Le studio de cinéma des
frères Weinstein a déposé le
bilan et a annoncé mettre fin
aux accords de confidentialité
imposés aux victimes
et aux témoins des abus
sexuels d’Harvey Weinstein.
© PHOTONEWS
CULTURE
+ MÉDIAS
JoeyStarr nu, le mâle coup
de poker de « Playboy »
PRESSE
Le rappeur de NTM pose nu dans le dernier numéro du magazine masculin
l’experte « Ce choix
brouille le message
qu’il prétend délivrer »
Fragilisé par l’affaire Weinstein,
le magazine signe un coup
médiatique.
Pour la première fois
de son histoire, c’est un homme
qui fait la Une.
Le choix de JoeyStarr, shooté
par une femme, fait controverse.
S
l n’y a pas si longtemps, aux lendemains
de la révélation de l’affaire Weinstein, la
célèbre affiche du film Blow up (1967),
d’Antonioni, était soupçonnée de sexisme.
Sur le poster, un photographe penché sur sa
proie. La femme-objet, un jouet érotique
entre les doigts du créateur masculin. Or,
voici qu’avec la couverture de son numéro de
printemps, Playboy France inverse les rôles.
C’est une femme, Sidney Carron, qui est derrière la caméra. Devant elle, en homme-objet, habillé sur la couverture mais à poil commercial à l’intérieur des pages... JoeyStarr !
Le rappeur de NTM a été choisi, explique la
photographe, pour « son air animal, sa virilité ».
C’est la première fois qu’un homme fait la
Une de Playboy France. A l’étranger, seuls
Clooney (avec une couverture, pour un horssérie paru en Allemagne)... et Donald Trump
(en 1990, dans Playboy US) ont eu droit à ce
singulier honneur.
Raphaël Turcat, corédacteur en chef de
Playboy, assume ce choix inattendu. « Ce qui
nous intéressait, c’était de renverser les valeurs : les über-mâles sont capables de
prendre du recul, de se mettre des oreilles de
lapin et de poser à poil dans le magazine. On
a sauté sur cette opportunité de renverser les
rôles pour appuyer notre message : on ne fait
partie d’aucun camp – ni pro-Weinstein ni
#Balancetonporc – mais celui de libre-penseurs qui ne refusent aucun questionnement
sur les rapports hommes-femmes, qui ne
suivent aucun dogme, qui ne se soumettent
pas à la radicalité de pensée. »
I
« JoeyStarr a payé »
Si le choix de JoeyStarr pour entrer dans
l’histoire de Playboy France pose problème,
c’est que l’artiste traîne derrière lui une réputation d’homme violent, qui lui a d’ailleurs
valu de faire de la prison, pour violence
conjugale.
Marquer l’histoire du célèbre magazine en
« glamourisant » la figure de l’agresseur
masculin, cela au moment où cette figure
suscite la colère, était-ce la bonne idée ? A la
rédaction de Playboy France, relancée fin
2016 par le Belge David Swaelens-Kane, on
temporise. « Pour la très grande majorité,
reprend Raphaël Turcat, JoeyStarr, c’est surtout une énorme figure du rap qui a bercé
notre adolescence et auquel nous nous
sommes tous identifiés à un moment ou à un
autre. C’est une rock star dans la plus pure
tradition des rock stars avec son énorme présence, ses excès, sa violence, ses dérapages.
JoeyStarr a une telle identité que même sa
part sombre est constitutive de ce qu’on aime.
Ça ne nous empêche pas de condamner ses
actes quand il frappe ou se bat avec sa compagne. Il a payé pour ça. »
Cette Une, qui signe un joli coup médiatique, pose d’autres questions. Faut-il la voir
comme un aveu de culpabilité, de la part
d’un magazine qui a installé dans son ADN,
depuis sa création par Hugh Hefner
(l’homme qui ne se séparait jamais de son
harem de bunnies girls), une forme de
sexisme à l’ancienne ? Ou alors exprime-telle, tout à l’inverse, la réponse des hommes
virils, bien décidés à ne pas se laisser castrer
Que penser de la femme, sur la
photo ?
Plus formellement, sur cette
Une de Playboy, il faut remarquer que la femme mannequin
est placée plus bas et à
l’arrière-plan, le visage à moitié caché par
l’artiste. Rien de très
neuf ici non plus puisqu’il
s’agit
d’une
constante dans la sémantique visuelle qui
place généralement les
La photographe dit
femmes au second
avoir voulu capter
Sylvie Lausplan ou en bas d’illus« l’incarnation du mâle berg © D.R.
tration. Mais la photo
alpha, celui qui crie le
ne me choque pas ; ce
plus fort. » Le casting
sont les arguments avancés
vous semble-t-il adapté avec
pour expliquer ce choix soi-diJoeyStarr ?
Ce qui est visé par l’expression sant novateur qui sont contra« mâle alpha » est une idéalisa- dictoires.
tion d’un stéréotype selon lequel
les garçons, les hommes, se- Justement, chez « Playboy », on
raient directifs, brutaux et do- dit vouloir se remettre en quesminants. Alors que cette cover tion suite à l’affaire Weinstein.
est censée sortir du lot, ceux qui D’où cette idée d’une femme
l’ont choisie revendiquent la photographiant un homme
valorisation de « celui qui crie dénudé.
le plus fort, une chose très com- L’inversion des rôles entre phopréhensible pour les garçons ». tographe femme et homme phoEn quoi l’image d’un homme tographié est de fait stimuqui crie le plus fort, relève-t-elle lante, mais n’est pas non plus
du subversif ou de l’inhabi- révolutionnaire. De même, artuel ? En revanche, il est assez guer du climat de l’affaire
désespérant de continuer à pro- Weinstein pour mettre un
poser aux garçons un tel modèle homme en couverture, très bien.
identificatoire au moment Sauf que jeter son dévolu sur
même où ils sont de plus en plus quelqu’un qui a été condamné
nombreux à vouloir et pouvoir et emprisonné à de nombreuses
reprises pour violences, notamenfin sortir de ce carcan.
ment envers ses ex-compagnes,
Elle parle aussi de « son anima- cela laisse songeur… L’argument avancé est ici aussi inlité, sa virilité ».
En ce qui concerne ce côté ani- compréhensible, sauf si l’objecmal, remarquez que la photo- tif était de remettre rapidement
graphe précise qu’elle a souhai- en selle le couplet selon lequel
té mettre en tension « le petit les hommes sont violents et que
herbivore » – emblème de Play- les femmes aiment ça. Cela ne
boy ici grâce à ses longues bouscule donc nullement les
oreilles noires – et le « préda- idées reçues et encore moins les
teur ». Ce dernier mot en dit fondamentaux de ce magazine
long. On retrouve ce même pa- basés sur des mises en scènes
rallèle, et c’est paradoxal, dans érotiques traditionnelles. A ce
l’actuelle campagne française sujet, il est essentiel de faire la
contre le harcèlement qui met différence entre l’image, le désir
Le numéro
en scène des femmes seules me- fantasmé, la représentation de
de « Playboy » France
nacées par des animaux sau- la séduction, et la réalité brudu printemps 2016
vages (1). Cette notion de « bes- tale des actes de domination
est sorti en France
tialité » laisse entendre que les posés « dans la vraie vie ». C’est
ce 17 mars.
agresseurs ne pourraient pas se en cela, à mon avis, que le choix
contrôler, comme si l’agression de JoeyStarr brouille le message
qu’il prétend délivrer : que, deétait « naturelle ».
puis l’affaire Weinstein, les
Qui est qui ?
codes et les mentalités auraient
Un mini-lexique pour éviter les amalgames.
changé. Manifestement, il n’en
1. Le mâle alpha. En biologie, c’est le mâle dominant. Le chef qu’on
est rien et nous avons encore
suit, auquel on obéit et on se soumet. Indiana Jones avec son fouet,
beaucoup de pain sur la planJames Bond qui gifle les filles puis les embrasse. Celui qu’on n’ose
che ! ■
pas présenter à papa.
Propos recueillis par
2. Le bad boy. Cinématographiquement, c’est le héros ténébreux,
JULIE HUON
mèche dans l’œil et blouson de cuir. La star qui détruit les chambres
d’hôtel. Celui qu’on n’ose pas présenter à maman.
(1) Où un requin, un loup et un ours
3. L’homme viril. Historiquement, la virilité s’est construite sur
illustrent la campagne de la RATP et de la
ces valeurs : la force physique, puis le courage, l'héroïsme guerrier,
SNCF contre le harcèlement dans les
la masculinité hégémonique et enfin la puissance sexuelle.
transports.
Celui qu’on n’ose pas présenter aux copines.
ENTRETIEN
ylvie Lausberg, historienne,
psychanalyste et vice-présidente du Conseil des Femmes
Francophones
de
Belgique
(CFFB), est l’auteure de
Toutes des salopes (éd.
du Silo), plongée édifiante dans l’histoire
des injures sexuelles.
Elle réagit à la Une de
Playboy.
Le rappeur de NTM
a été choisi, explique
la photographe,
pour « son air animal,
sa virilité ». ©
SYDNEY CARRON/PLAYBOY.
par la première féministe venue ?
Raphaël Turcat refuse, dit-il, l’idée selon
laquelle Playboy serait ce magazine sexiste.
« S’il a beaucoup utilisé des images de
femmes nues, c’est aussi un magazine qui
pousse à la réflexion. Alors oui, on peut être
un mâle à l’ancienne et faire preuve de sensibilité, de recul et d’humour sur soi-même.
Dans cette période agitée que nous traversons, le point positif c’est que les repères sont
en train de bouger. Le point négatif c’est
l’hystérie qui autorise certains à tirer au bazooka sur tout ce qui pourrait passer pour
politiquement incorrect. »
Le tsunami provoqué par l’affaire Weinstein aura, au bout du compte, posé à Playboy un problème de repositionnement stratégique. Tout profit pour JoeyStarr, qui tente
de se racheter, avec cette surprenante mise à
nu, une virginité inespérée. ■
NICOLAS CROUSSE
J.H.
19
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
20 LACULTURE
« Il faut retrouver
de nouveaux
psaumes »
FLAGEY
Azouz Begag oppose la poésie au terrorisme
« Ces jeunes terroristes se sont laissé
assécher par les discours
fondamentalistes et idiots, antithèse
des Psaumes de David. » © REPORTERS
Azouz Begag
Flagey propose
une plongée
contemporaine dans
ces poèmes ancestraux.
L’écrivain Azouz Begag
participe ce mercredi
soir à l’un des débats
qui précèdent les six
concerts de la « Psalms
experience » organisée
au sein du Klara Festival.
ENTRETIEN
eptante cinq psaumes seront interprétés par trois
chœurs de renommée internationale ces 21 et 22 mars à
Flagey et à l’Abbaye de la
Cambre. Célébrés autant par les
catholiques, les juifs et les musulmans, ils seront au centre du
Klara Festival, avec en filigrane,
ces interrogations : ces poèmes
ancestraux qui parlent de la
condition humaine et de
l’homme, de sa relation à Dieu,
aux autres et à lui-même ne
manquent-ils pas à notre
monde ? Ont-ils leur équivalent
profane aujourd’hui ?
S
En quoi les Psaumes, qui s’adressaient à Dieu il y a plusieurs
siècles, feraient-ils sens aujourd’hui ?
Que sont les Psaumes, sinon des
écritures ? Cela rentre donc parfaitement en ligne avec ce dont je
fais la promotion depuis une
trentaine d’années : la lecture et
l’écriture dans les quartiers défavorisés et les banlieues de France,
pour aider tous les enfants de
migrants et de familles modestes
à trouver leur voix dans la société française. Voix avec un « x » et
aussi avec un « e ». Les Psaumes
rendent aussi compte du lien qui
existe entre la voie liturgique et
le chemin sur terre. C’est enfin
une formidable passerelle entre
les religions, entre David et
Daoud, via un immense message
d’humanité et de libération.
Pourtant, quand on lit ces textes
à froid, on entend un croyant qui
s’en remet totalement à Dieu,
son sauveur et son protecteur
omnipotent face à lui-même, à la
maladie ou aux autres. Or ce
Dieu auquel l’homme se soumet,
est aujourd’hui plus suspect que
jamais ?
Le plus important est d’arriver à
passer 70 à 80 ans de vie sur
cette terre en ayant le sentiment
qu’on s’est trouvé. Non pas qu’on
a réussi mais qu’on « s’est réussi ». Le psaume invite à la lecture, à l’écriture et à la méditation, c’est uniquement comme cela que je les considère, et non
comme une incitation à se réfugier derrière Dieu pour chercher
les solutions à nos tristesses et
tourments. Cela me fait penser
au petit livre de dix pages du
Suédois Stig Dagerman, Notre
besoin de consolation, qui a fait
le tour du monde – on peut le
trouver sur internet – et qui raconte tous les tourments de l’espèce humaine. Il ne faut pas se
contenter des lectures divines –
Bible, Coran, Torah –, mais aller
chercher en soi et parmi les êtres
humains, ce qui nous aide à
trouver notre chemin et à nous
consoler.
Quelle serait leur version profane et moderne : le rap, cer-
« Ce que fait
votre M. De
Wever, en distinguant
les juifs
des musulmans, est dégueulasse »
taines chansons ou musique ?
Quand David /Daoud chantait,
c’était tellement magique que,
sous le charme des psaumes, les
oiseaux s’arrêtaient de voler et
les rivières de couler. La voix et le
chant sont un formidable liant
pour rassembler les humains.
Vous pouvez entendre une chanson dans n’importe quelle
langue : si elle est fascinante, elle
l’est pour tous. Il faut intégrer les
psaumes dans ce système où la
musique est pour l’être humain
un moyen de mesurer sa capacité
à être ému et à aimer. Je suis très
content d’avoir cette rencontre à
Flagey avec Mohamed El Bachiri, ce Bruxellois marocain de
Molenbeek qui a écrit son Jihad
de l’amour, après avoir perdu sa
femme Loubna au métro Maelbeek.
C’est
exactement
cela
les
Psaumes. C’est aussi Brel ou Barbara. Quand comme moi, on a
10 ans, des parents algériens en
France qui ne parlent pas français et qu’on entend Brel à la radio chanter « Amsterdam », on a
envie de lui ressembler, de chanter comme lui et d’apprendre sa
langue. Pas seulement la langue
française mais la langue de
l’amour et du partage. C’est
comme cela qu’on fait la jonction
entre David et Brel. Incroyable,
non ?
Les actes terroristes sont-ils la
seule expression trouvée par des
jeunes qui ont raté tous les
moyens de dire/chanter ce qu’ils
ressentent ?
Absolument ! Ce sont des jeunes
qui sont à sec, comme une oued
asséchée : il n’y a rien dedans, le
cœur et toutes les vibrations de
l’être humain ont séché. Ce sont
des gens qui ont accepté cette
horrible idée que la vie dans l’audelà vaut mieux que la vie icibas. Nous avons, nous, la capacité d’émotion et l’intelligence pour
nous rapprocher des autres êtres
humains. Mais tous ces jeunes
terroristes n’ont jamais été des
lecteurs de quoi que soi. Ils ne
savent peut-être pas que le premier mot qui ouvre le Coran est
« Lis ! ». Tous ces jeunes se sont
laissé assécher par les discours
terroristes, fondamentalistes et
idiots qui sont l’antithèse des
Psaumes de David.
Dans votre dernier livre « Mémoires au soleil », on découvre
les réactions très différentes de
votre frère Nabil et de vousmême, face à l’humiliation vécue
en France par vos parents, algériens et analphabètes. Il se fracasse, va en prison alors que
vous devenez ministre...
Chez les musulmans, il est spécifiquement noté dans un hadith
qu’un savant vaut mieux que
mille croyants. Le Coran invite à
aller en Chine si le savoir s’y
trouve. Il pousse à se cultiver, à
s’éduquer et à s’élever par tous les
moyens disponibles, dans le djihad, c’est-à-dire dans un effort
constant et intérieur sur soimême, pour résister aux facilités
de ce monde, et notamment aux
charlatans qui, à Molenbeek ou
ici, à Vaulx-en-Velin ou à Vénissieux, sont toujours à l’affût de
votre ignorance et de vos faiblesses pour vous emmener le
plus vite possible en enfer. Et
l’enfer, c’est celui qui a sévi dans
le métro et à l’aéroport de
Bruxelles, comme à Paris ou chez
Charlie Hebdo et où on a vu des
jeunes gens assassiner froidement et à l’aveugle d’autres êtres
humains en rue. C’est la pire
barbarie qui puisse exister.
Dans cette atmosphère où l’ignorance gagne du terrain, et la violence avec elle, le rôle de l’école et
des profs est absolument essentiel. Que ce soit à Saint-Gilles,
Molenbeek ou à Lyon. Il faut vénérer et aider les profs car ce sont
eux qui sont au charbon tous les
jours avec les jeunes qui risquent
d’être abusés et aveuglés par les
charlatans.
Quid du monde politique ? Le
Né à Lyon de parents algériens, chercheur en sociologie urbaine au CNRS, Azouz
Begag a été ministre
de la Promotion de l’égalité
des chances de 2005 à
2007. Il est l’auteur d’une
cinquantaine de romans
et d’essais parmi lesquels
« Le Gone du Chaâba »,
« Un mouton dans la baignoire ». Son dernier roman
est autobiographique
et s’intitule « Mémoires
au soleil ».
leader nationaliste belge Bart De
Wever a suscité des accusations
de racisme, en déclarant que les
musulmans cherchent le conflit,
au contraire des juifs orthodoxes ?
J’ai été ministre durant deux
ans et hélas, la politique se nourrit des clivages et des peurs. Le
discours de M. De Wever est celui
d’un homme politique qui a
compris qu’en clivant les gens et
en les opposant, on aiguise les
peurs et donc, on est plus entendu par le grand public. Celui-ci a
de grandes raisons d’avoir peur,
mais le politique en fait une exploitation commerciale éhontée
pour pouvoir récupérer des électeurs le moment venu. Ce que fait
votre De Wever n’est absolument
pas nouveau, cela date de plusieurs siècles. C’est médiocre.
Les Belges ont compris comme les
Français que les assassins qui
ont tué à l’aveugle dans la rue,
ont tué tout le monde à la mitraillette ou avec des bombes :
des musulmans, des chrétiens,
des juifs, des athées. C’est vraiment dégueulasse, aujourd’hui,
d’essayer de tirer son épingle du
jeu, en distinguant les juifs des
musulmans.
Nous sommes tous confrontés à
cette violence inouïe et nous devons rester solidaires. C’est en
tournant le dos aux discours politiques et religieux extrémistes
qu’on arrivera ensemble à chanter un hymne à l’amour pour
l’humanité et à donner à nos enfants des raisons d’aimer la vie
et de la célébrer jour après jour
avec, et pas contre les autres. ■
2 DÉBATS, 6 CONCERTS
The Psalms
Experience
75 psaumes par 75 compositeurs et trois chœurs de
renommée internationale
(The Tallis Scholars, Nerderlands Kamerkoor et De
Norske Solistkor) pour six
concerts à Flagey et l’Abbaye
de la Cambre : « The Psalms
Experience » propose un
moment de réflexion dans le
Klarafestival. Chaque
concert est précédé de débats : en quoi ces poèmes
ancestraux qui parlent de la
condition humaine, de
l’homme, de sa relation à
Dieu, à la vie et ses semblables, sont-ils universels,
intemporels et source de
spiritualité, qu’on soit ou
non croyant ? « Psalms experience » est une étape de
« La Religion dans la Cité »
dont une nouvelle édition est
programmée début 2019 par
Flagey, Le Soir et l’ULB/VUB.
– mercredi 21 mars, 18h30 :
« Les psaumes peuvent-ils être
une source d’inspiration pour
un humanisme en crise ? »
avec l’écrivain Azouz Begag,
Mohamed El Bachiri (« Jihad
de l’amour ») et le père
Charles Delhez.
– jeudi 22 mars, 18h30 :
« Quel est le rôle des psaumes
dans les religions monothéistes » avec le Cardinal De
Kesel, Salah Echallaoui,
président de l’Exécutif des
musulmans de Belgique et
Philippe Markiewicz, président du Consistoire Central israélite de Belgique.
B.DX.
Mémoires au soleil
AZOUZ BEGAG
Seuil
185 pages
Propos recueillis par
BÉATRICE DELVAUX
20
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
LACULTURE 21
« Il faut sauver le cinéma Plaza Art »
CINÉMA
Les frères Dardenne et les Grignoux lancent un appel qui se veut un sursaut
Suite à la fermeture
forcée du Plaza Art
à Mons, le monde
du cinéma se mobilise.
« Le Plaza Art est
un arbre qu’on coupe
en pleine vie », nous dit
Jean-Pierre Dardenne.
Di Rupo dire
que la solution n’est pas
dans une association avec
le privé mais
dans un sursaut du service public. Il
Jean-Pierre
ne peut pas
Dardenne
laisser tom© LESOIR
ber ! Le Plaza
Art est un moteur d’humanité.C’est important de préserver
ce genre d’endroit vivant. Notre
combat n’est pas que symbolique.
ENTRETIEN
es frères Dardenne et les
Grignoux nous ont fait
parvenir une lettre (lire
ci-dessous) dans laquelle ils expriment leur stupeur face à la
fermeture forcée et subite du
Plaza Art, cinéma d’art et essai
implanté au centre de Mons depuis 1994. Ils sont déjà suivis par
près de 40 signataires. JeanPierre Dardenne, joint par téléphone, nous dit pourquoi il est
vital de sauver ce cinéma.
L
Bruxelles, Namur, Charleroi et
Liège ont mis tout en œuvre
pour avoir des salles dédiées
au cinéma d’auteur. Mons
ferme la sienne !
On est stupéfait. Cela nous
étonne d’autant plus que Elio
Di Rupo, bourgmestre de
Mons, a toujours été un des politiques qui a pu coaguler la
confiance de tout le secteur du
cinéma en Belgique. Nous serions heureux d’entendre Elio
Pourquoi la piste du repreneur
privé fait peur ?
C’est une illusion de croire
qu’un privé va préserver une
activité d’art et essai à l’intérieur de son cinéma. L’activité
du Plaza Art comme Le Sauvenière à Liège, ce n’est pas simplement projeter des films.
C’est aussi une occasion d’éducation permanente, de travail
avec les associations, avec les
écoles. Et ça, c’est fondamental.
Que représenterait la disparition du Plaza Art ?
Ce sera un trou noir pour nous,
les spectateurs, l’art et essai européen. C’est un arbre qu’on
coupe en pleine vie ! ■
Propos recueillis par
FABIENNE BRADFER
Le 14 mars, le Plaza Art à Mons fermait pour des raisons de sécurité. Tout le secteur du cinéma se mobilise pour sa sauvegarde. © D.R.
la carte blanche
Un collectif de signataires* (parmi les quarante premiers signataires, notons les noms des frères Dardenne, de Jaco Van Dormael, de Lucas Belvaux, de Fabrice du Welz, de Joachim
Lafosse, de Bouli Lanners, de Thierry Michel, de Frédéric Fonteyne, de Guillaume Malandrin, de Anne Levy-Morelle ou de Savina Dellicour)
Le Plaza Art de Mons a fermé ses portes : stupeur et réflexions
Le conseil d’administration du
Plaza était au courant de la
déliquescence de l’infrastructure. Il a été incapable de
prendre ses responsabilités
d’autant plus que la Ville de
Mons est propriétaire des
murs depuis quelques années.
lors que Namur vient de réA
nover les cinq salles du Caméo, que Charleroi a inauguré
les quatre nouvelles salles du
Quai 10, et que Bruxelles voit enfin le Palace revivre… Mons voit
son cinéma historique fermer ses
portes. Un jour noir pour le cinéma d’auteur en Belgique francophone.
Il n’est pas inutile de rappeler
que l’équipe du Plaza s’est investie sans compter dans un travail
exemplaire depuis 25 ans : choix
éditorial pertinent, accueil des
talents, animations, liens étroits
avec le monde associatif de la région, travail pédagogique avec les
écoles, festivals, événementiel
aux différentes facettes.
Ainsi beaucoup de personnes
vont regretter la présence de cet
acteur incontournable de notre
communauté : les professionnels
(réalisateurs, producteurs, dis-
tributeurs), les établissements
scolaires de la région ainsi que
tous les Montois passionnés de
culture et fidèles à une offre cinématographique diversifiée.
Devant le fait accompli
Les premières victimes de cette
« mésaventure » sont assurément les travailleurs de cette entreprise culturelle qui ont été mis
devant le fait accompli et ont été
prévenus de l’arrêt de leur activité par voie de presse. Notre
étroite solidarité avec les travailleurs et le projet nous
poussent aujourd’hui à dire qu’il
y a des solutions alternatives
pour sauver le Plaza, sans nous
empêcher par ailleurs de pointer
du doigt les responsables de ce
séisme dans l’art et essai montois.
La Ville de Mons s’est appuyée
sur un rapport défavorable des
pompiers concernant la sécurité
des lieux et a décidé l’arrêt de
l’exploitation du cinéma. Mais
l’obsolescence de l’infrastructure
existait depuis belle lurette. Les
pompiers ne sont pas de méchantes fées Carabosse qui
tombent du ciel pour néantiser
les salles de spectacle. Ils ont
l’habitude de travailler en étroite
collaboration avec la sécurité des
bâtiments publics. Et en amont,
ils inspectent et donnent leurs
avis, injonctions, recommandations…
Les responsables du Plaza (son
conseil d’administration) étaient
au courant de la déliquescence de
leur infrastructure. Ils ont été incapables d’anticiper et de
prendre leurs responsabilités.
Depuis 2014 (rapport des pompiers), ils avaient largement le
temps de proposer et de prendre
des initiatives pour trouver des
solutions. Et ceci d’autant plus
que la Ville (via Mons Rénovation, filiale de la régie communale autonome) est propriétaire
des murs depuis quelques années, ce qui est un geste essentiel
et un très grand pas vers l’autonomie publique du Plaza.
Des alternatives publiques
Faire appel aux capitaux privés
(purs et durs) n’est en aucun cas
une solution car il n’y a aucun dénominateur commun entre les finalités lucratives recherchées par
un investisseur privé et par une
salle d’Art & Essai. Des alternatives publiques existent pour
mettre en conformité l’installation cinématographique et la
confier à l’expertise de ceux qui
ont veillé à son rayonnement
pendant 25 ans.
Une première certitude : les
travailleurs doivent être les artisans de l’avenir du Plaza Art. Ce
sont eux qui donneront les
meilleures pistes à explorer pour
remettre leur cinéma sur pied. Ce
sont les travailleurs culturels qui
doivent prendre en mains la gestion de ce lieu et de cet outil…
Pour trouver les fonds nécessaires aux projets qui seront mis
sur la table, les possibilités sont
nombreuses. Du côté des fonds et
invests publics, d’abord. Pourquoi ne pas utiliser le Fond start
– invest1 dont les actionnaires
sont les régions et la Fédération
Wallonie-Bruxelles, et dont l’objet est le soutien aux investissements dans la culture ? Pourquoi
ne pas solliciter Wallimage Entreprise2 pour soutenir les investissements nécessaires ? Pourquoi ne pas faire appel ni avoir
fait appel aux aides d’infrastructures de la Fédération Wallonie
Bruxelles3 ? Malheureusement,
aucune de ces trois portes n’a été
vraiment ouverte jusqu’ici…
Signe encore du manque de
proactivité du conseil d’administration montois…
Les Villes peuvent également
permettre aux alternatives culturelles d’exister sur leur territoire.
Citons l’exemple des villes de Namur ou de Charleroi qui ont largement investi dans leurs salles
de cinéma (Namur via la Régie
communale et avec une partie
d’investissements – projection et
caisse – de l’exploitant ; Charleroi sur ses fonds propres et avec
des aides européennes Feder).
Les spectateurs ont un rôle
Enfin, une autre piste à explorer est à chercher du côté de
celles et ceux qui font vivre le Plaza Art au quotidien, qu’ils soient
des cinéphiles assidus, des amateurs en herbe, des visiteurs d’un
soir, des parents d’enfants du
maternel, du primaire, du secondaire, des partenaires associatifs,
des curieux… Le succès des appels à obligations lancés par les
opérateurs pour le Caméo à Namur ou le Quai 10 à Charleroi le
montrent : les spectateurs montois peuvent jouer un rôle dans
l’histoire de leur cinéma, dont ils
ne voudront sûrement pas être
amputés.
C’est pourquoi il faut souligner
que la première urgence est de
maintenir l’activité cinéma et
tout ce qu’il y a autour, pendant
les travaux. Ne laissons pas les
acteurs qui gravitent autour du
Plaza Art perdre leurs bonnes
habitudes. Charleroi a maintenu
l’exploitation de sa salle historique alors que le chantier de ses
futures salles battait le pavé, Namur a animé un Caméo nomade
pendant les travaux de rénovation du Caméo. Garder les liens
avec les différents publics est essentiel pour ne pas repartir d’une
page blanche lors de la réouverture !
Les signataires de cette carte
blanche sont prêts à apporter
leur soutien au profit des travailleurs du Plaza Art, dans la recherche de solutions alternatives, pour que Mons conserve
son cinéma authentique au cœur
de la ville. ■
Vous y trouverez l’intégralité
de l’interview avec Jean-Pierre
Dardenne ainsi que la liste
des signataires de la carte blanche.
www.banad.brussels
42223325
21
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
22 LESMÉDIAS
La mutation de la presse
en six recommandations
ÉDITION
Les politiques ont reçu les doléances du secteur
l’expert
Éducation
essentielle
TVA réduite,
règles de concurrence,
protection des données…
Le Conseil central
de l’économie a transmis
l’avis des partenaires sociaux.
ENTRETIEN
’avis du Conseil central de
l’économie insiste sur l’éducation aux médias comme levier
de croissance pour le secteur de
l’édition. Patrick Verniers, président du master d’éducation
aux médias à l’Ihecs, revient sur
ce point.
ire que le papier s’efface lentement au profit du numérique, ce
n’est plus une information.
Reste à mettre en place les conditions
optimales de cette mutation. Quelles
conséquences sociales ? Quel écosystème
pour la presse écrite ? Quelles règles de
concurrence ? Quels enjeux de société ?
Cela fait plus de 20 ans que les éditeurs
réinventent leur stratégie à coups d’investissements babyloniens dans les nouvelles « rotatives numériques ». Plus de
20 ans que, dans les imprimeries, les
« rotativistes » s’inquiètent pour leur
avenir, alors même que le papier demeure toujours la principale source de
revenus des éditeurs.
D
Bousculer le politique
Accélérer la transformation digitale,
tout en pérennisant l’activité historique,
c’est l’équation sur laquelle se penche,
depuis 2014, un groupe d’experts au sein
du Conseil central de l’économie. Il en
ressort une étude fouillée, établie en collaboration avec la VUB. Et surtout, une
première, un avis rédigé d’une seule
main par les partenaires sociaux du secteur (syndicats et éditeurs). Objectif :
bousculer le politique. Les recommandations ont d’ailleurs été envoyées à tout ce
qui bouge comme ministre en Belgique,
jusqu’à Jean-Claude Juncker ou Pierre
Moscovici, commissaire européen aux
Affaires économiques.
Premier point sur lequel tous les acteurs du secteur sont sur la même longueur d’ondes : la presse est « un pilier
de la démocratie ». Cela va sans dire,
mais c’est sans doute mieux en le disant.
Dans un monde de fake news, « il est capital que chaque citoyen ait accès à des
actualités objectives parce qu’un citoyen
bien informé est autonome et fait des
choix fondés et intelligents ».
Pilier économique
Second point : « Le secteur de l’édition
est un pilier de la vie économique et sociale ». L’industrie des médias constitue
« l’huile dans les rouages du développement de services culturels, de sport et de
voyage, de l’e-commerce et de services de
vente au détail, immobiliers, de télécom,
etc. ». De ce fait, « la contribution de l’industrie des médias à l’économie globale
est donc bien plus importante que son
poids économique ». Pour affronter ces
défis, le secteur en appelle donc aux pouvoirs publics en formalisant une série de
recommandations, que nous résumons
en six axes (voir ci-contre). ■
L
FISCALITÉ
TVA harmonisée
Pour les éditeurs de journaux,
« un alignement du taux de TVA
pour les supports numériques sur le
taux de TVA applicable aux supports papier est d’une importance
capitale ». Cela signifie que les
publications papier (dont la TVA
est actuellement de 0 %) devront
aussi bénéficier d’un taux de 0 %
pour la version numérique.
CONCURRENCE NATIONALE
Subventions aux chaînes
publiques
Le secteur de l’édition entre en
concurrence avec les chaînes publiques (RTBF, VRT), « qui bénéficient de dotations publiques et offrent
des informations gratuites sous forme
écrite via leurs sites web ». Difficile,
dans ces conditions, estime le CCE,
de lancer un modèle de revenus
durable basé sur les abonnements
payants. « Il est essentiel que les
pouvoirs publics ne subventionnent
plus les chaînes publiques pour concurrencer la presse écrite. »
DONNÉES PRIVÉES
Distorsion de concurrence
Pour que les éditeurs puissent développer leur stratégie marketing, il est
nécessaire « d’adopter une législation
adaptée sur la protection des données
et de la vie privée qui tient compte de
la réalité numérique ». Sont visées,
ici, les plateformes comme Google
ou les réseaux sociaux tels que
Facebook, qui ne sont pas soumis
aux mêmes obligations que les éditeurs en matière d’utilisation des
données de navigation de leurs
utilisateurs.
©
INTERNATIONAL
Concurrence des Gafa
DROITS D’AUTEUR
Au niveau international, insiste le
CCE, « il y a un rapport de force asymétrique entre les maisons d’édition et
les plateformes internationales puissantes (comme Amazon, Apple, Facebook…) qui offrent des produits médiatiques. Ce sont les éditeurs qui, par
le biais de leurs publications, créent
l’essentiel de la valeur ajoutée dans la
chaîne de distribution numérique, mais
la majeure partie des revenus va aux
propriétaires des plateformes internationales ». Les partenaires sociaux
demandent donc que les autorités
de la concurrence « consacrent une
attention particulière au respect des
règles de concurrence dans le cadre de
la concentration déjà forte dans le
secteur de la distribution numérique,
afin de garantir des négociations
honnêtes dans le secteur. »
Adapter la législation
La viabilité des médias est tributaire d’une protection adéquate
des droits de propriété intellectuelle. Les partenaires sociaux
exigent donc « un même droit pour
les publications de presse que pour
les autres ouvrages collectifs »
comme les films, la télévision ou
la musique. Par ailleurs, les éditeurs rappellent qu’ils ne reçoivent rien pour la reproduction
de leurs éditions numériques sur
papier. Les partenaires sociaux du
secteur demandent dès lors
« avec insistance l’adaptation de la
législation de manière à ce que les
publications numériques et imprimées des éditeurs de presse bénéficient d’une même protection. Les
éditeurs doivent aussi à nouveau
être ajoutés comme ayants droit de
la rémunération dans le cadre de
l’exception de copie privée. »
PHILIPPE LALOUX
42223255
NUMÉRIQUE
15 jours
irrésistibles
JUSQU’AU 26 MARS
RHODE-SAINT-GENESE
198 - 200 chaussée de
Waterloo
Tél. 02 354 56 91
890 € * 1290 €
Studio des plantes - Photo non contractuelle
100% CUIR DE BUFFLE
*CANAPÉ 3 PLACES DUOMO (L. 182 x H. 87 x P. 92 cm) : 890 € au lieu de 1290 €, prix de lancement TTC maximum conseillé, hors livraison (tarifs en magasins),
Valable du 09/03/2018 au 26/03/2018 inclus, uniquement en cuir TULUM coloris rouge. Cuir de buffle, fleur corrigée pigmentée. Existe dans d’autres coloris (tarifs en
magasins). Coussin déco en option.
CHARLEROI - CITY NORD
6041 Gosselies
Tél. 071 37 01 45
Magasins ouverts de 10h à 18h30,
y compris le dimanche et jours fériés.
Fermés le mardi.
Découvrez la sélection
15 Jours Irrésistibles
en magasins et sur
www.cuircenter.com
Une infrastructure
efficace
Pour se transformer, le secteur rappelle aussi qu’il faut
« une infrastructure (de télécommunication) neutre, efficace, conviviale et accessible à
tout le monde à des prix raisonnables ». En outre, le développement des produits médiatiques numériques n’a de
sens que si le lecteur possède
les compétences numériques
nécessaires pour gérer ce
type de médias. La « stimulation de la littératie numérique
de la population » est dès lors
un must absolu pour les
éditeurs.
PH.LX.
Pourquoi une éducation aux
médias est-elle importante ?
Aujourd’hui, les sources d’information ne sont plus seulement
celles de la presse. Du côté des acteurs économiques et politiques,
il y a unanimité pour investir
dans l’éducation aux médias,
mais dans le secteur éducatif,
c’est relativement timide. Il y a, à
la fois, une prise de conscience et
une difficulté structurelle à
mettre cette éducation en place.
Des projets comme « Ouvrir mon
quotidien » ou « Journalistes en
classe » font un vrai travail éducatif. Ils permettent d’apprendre
aux élèves à développer leur esprit critique, à comprendre les
différents registres de l’information, à décortiquer et à analyser
les dérives, y compris dans les
médias traditionnels. Il est clair
qu’aujourd’hui, l’attention portée
aux médias est différente. On
parle de théories du complot, de
fake news… Ce sont des symptômes qui renvoient au déficit
chronique de compétences médiatiques de la part du citoyen.
Mais les fausses nouvelles ont
toujours existé…
Oui, ce ne sont pas des symptômes nouveaux, mais ils se renouvellent dans leurs modes de
diffusion. Ce sont des phénomènes « up and down ». Et je ramène les médias professionnels à
leur propre responsabilité, ils ont
aussi un travail d’autocritique à
faire. Contextualiser, reconnaître
quand on s’est trompés…
Une meilleure éducation aux
médias aiderait-elle la presse à
gagner en popularité ?
Si des journalistes s’engagent auprès des jeunes, c’est aussi pour
permettre aux médias de retrouver une certaine confiance. Après,
il ne faut pas confondre les objectifs. L’éducation aux médias n’est
pas là pour rehausser les audiences. Mais développer des
compétences médiatiques, c’est
renforcer la confiance que l’on
peut avoir dans le travail journalistique. Il faut réintroduire de
la nuance dans le débat, c’est aussi le but de l’éducation. ■
Propos recueillis par
CAROLINE QUEVRAIN (st.)
Patrick Verniers est président
du master d’éducation aux médias à l’Ihecs. © D.R.
22
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
LESTYLESOIR 23
SAVOIR-FAIRE
Les boutons de manchettes Haute Joaillerie
COACHING MODE
GASTRONOMIE
Les acteurs du voyage de luxe
ont en commun l’exigence et l’exception.
Un concept appelé « haute villégiature »,
à destination des très riches.
Comment bien choisir et porter le costume
10 adresses sans chichi et leur plat signature
THOMAS GUNZIG CHAUSSE LES GANTS
SPÉCIAL HOMMES
UN NUMÉRO QUI FAIT MÂLE
LE MAGAZINE LIFESTYLE SELON
24
03
18 #043
w w w.sosoir.be
Ce samedi dans So Soir, un
numéro spécial Hommes :
des créations, des conseils,
des découvertes, des suggestions… Et une interview
boxe avec Thomas Gunzig,
converti au sport le plus
tendance du moment.
Se la jouer « Out of Africa » en
plein milieu de nulle part, entouré des ethnies locales : un rêve
accessible à certaines bourses.
© CHEMCHEM SAFARIS.
CHEZ LES PROS
Tendances
et destinations
retombées économiques sont
importantes. Nous avons aussi
une responsabilité. C’est comme
ça que des quotas ont été établis
pour voir des gorilles au Rwanda,
par exemple. Les droits d’entrée
vont directement à la protection
des primates. Aujourd’hui, les
forêts sont protégées par des types
armés. » À 1.500 dollars par jour,
l’approche de ces gorilles, sans
compter le déplacement et le
logement, on peut raisonnablement déduire que l’activité n’est
pas à portée de toutes les
bourses. ■
Selon Traveller Made, sept
tendances actuelles définissent les envies d’évasion
des clients fortunés : le
voyage émotionnel (aventure privée, glamping, immersion au cœur de la nature…) ; le voyage expérimental (à la recherche de
sensations fortes) ; l’intimité
(qui peut se traduire par la
privatisation d’une villa avec
service cinq étoiles) ; le
« slow » (voyages en train ou
séjours détox) et enfin le
voyage au contact de l’univers (centré sur la spiritualité et le développement personnel).
En ce qui concerne les destinations, le réseau de professionnels du voyage de luxe
distingue les indémodables
des tendances nouvelles.
Parmi les indétrônables, le
Japon figure en tête du classement, suivi par les Maldives et les Etats-Unis.
L’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande, la France,
l’Australie, l’Inde, le Chili et
la Grèce complètent le
top 10 des destinations les
plus prisées.
Le patron de Traveller Made,
Quentin Desurmont, note
que la croissance a été exceptionnelle pour les
membres de son réseau en
2017 et croit savoir que
l’Afrique effectue son grand
retour avec une hausse de
deux points. Les voyages
effectués par les agences du
réseau confirment la donne :
le Rwanda est sur la première marche du podium et
le Botswana sur la troisième.
Pour les professionnels que
nous avons interrogés, dont
les Belges de Quinoa (lire
ci-dessous), rien de bien
neuf : « L’Afrique a toujours eu
le vent en poupe bien qu’elle
soit chère à cause notamment
de l’isolement des lodges »,
estime Bruno Van Den
Bossche. Pour lui, les destinations les plus prisées
aujourd’hui sont la Zambie
et le Zimbabwe.
ANNE-SOPHIE LEURQUIN
A.-S.L.
La démesure
des voyages sur mesure
C
DEAUVILLE
DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
omme cela arrive dans
le monde pensé pour les
très riches – les UHNW,
des personnes « d’ultra
haute valeur » avec un
portefeuille gros de plusieurs
dizaines de millions –, assister au
symposium Essence of Luxury
Travel, à Deauville, est déjà un
voyage en soi. Ici, pas de stand ni
de brochure, dépliant ou
catalogue, mais un peu plus de
300 « tailleurs de voyages sur
mesure » de 60 nationalités, qui
échangent expériences et cartes
de visite dans le palais des
congrès de la cité normande.
« Ce ne sont pas simplement
des organisateurs de voyages
d’exception. C’est du sur-mesure,
de la haute couture, de la création. D’où le concept de haute
villégiature. Ils connaissent leurs
clients et modèlent leurs voyages
pour en faire des souvenirs inoubliables », détaille Quentin Desurmont, créateur du réseau Traveller Made, qui regroupe depuis
cinq ans ces acteurs du voyage de
luxe sous un même label.
« Le luxe a changé, décrypte
pour sa part Winston Chesterfield, expert britannique du secteur et directeur du cabinet de
consultance Wealth-X. D’une
part, le design s’est démocratisé et
propagé. Ce qui va désormais
faire la différence, c’est l’exclusivité, l’artisanat. D’autre part, les
réseaux sociaux ont mené les
UHNW à rechercher la niche et la
rareté. Il faut s’assurer qu’ils
aient ensuite envie de raconter
leur voyage. »
Rien n’est impossible
Atterrir avec de vieux avions
sur le Malecón à Cuba, se mesurer aux meilleurs joueurs de golf
du monde à Dubaï, murmurer à
l’oreille de chevaux sauvages dans
la pampa, approcher des gorilles
au Rwanda, réserver une villa ou
un yacht de grand luxe avec chef,
sommelier et personnel… Rien
n’est impossible pour ces voyageurs qui peuvent se payer leurs
envies d’évasion d’exception, privatiser les endroits qu’ils veulent
ou se donner rendez-vous en
terre inconnue. Autrement dit,
en anglais, The Sky is the Limit.
Et encore, le ciel n’est plus une
limite si l’on suit les ambitions de
tourisme spatial d’Elon Musk.
L’imagination au pouvoir des
tailleurs de voyage très haut de
gamme repose à la fois sur leurs
propres expériences et sur un
maillage serré d’acteurs de terrain appelés DMC, dans le but de
choyer les quelque 0,003 % de
millionnaires et milliardaires qui
peuplent la planète. D’ailleurs,
ces organisateurs de l’ailleurs de
rêve sont aujourd’hui considérés
comme des artisans du sur-mesure. Cette année, un nouveau
concept est né pour définir ces
voyages premium, avec la caution
scientifique d’Anne-Flore Maman Larraufie : la haute villégiature, en français dans le texte, en
référence à la haute couture/
joaillerie/gastronomie/horlogerie.
En visant (très) haut, les agents
de voyage d’exception se distinguent aussi de leurs concurrents en se targuant de connaître
aussi bien les endroits qu’ils
recommandent que les besoins
spécifiques de leurs clients. « Je
voyage quatre mois par an. Je
connais toutes les personnes avec
qui je travaille et je ne vends que
les endroits où je suis allé »,
illustre Manuel Chablais, le fondateur suisse de l’agence Ailes,
membre de Traveller Made.
Une dépense qui rend riche
Ce voyagiste au long cours défend son expertise aussi bien que
son business qui aligne les trips à
30.000 euros en moyenne : « Ce
sont des chiffres impressionnants, admet-il. Mais pourquoi
le seraient-ils davantage pour un
voyage que pour une montre ou
une voiture ? Le voyage, c’est la
seule dépense qui vous rend plus
riche. Cette dissolution d’argent
peut paraître indécente, mais les
VOYAGE RESPONSABLE
« Poser
son avion
sur le Malecón »
« Rêvez votre voyage.
Nous le réaliserons » :
c’est la promesse de l’agence bruxelloise de voyages sur mesure Quinoa,
membre du réseau Traveller Made. Les
voyages (appelés « créations ») garantissent à la fois de sortir des sentiers
battus du tourisme de masse et de
voyager responsable avec un tiers des
revenus reversés à l’ASBL Great Plains
Conservations.
Associé à Aurélie Ferrant, avec qui il a
créé Quinoa, Bruno Van Den Bossche
plante d’emblée la notion de sur-mesure : « Nous nous déplaçons pour rencontrer nos clients là où ça leur convient,
souvent en dehors de leurs heures de
travail, pour déterminer ensemble leurs
envies de voyage. Nous sommes aussi
parfois des psychologues. On essaie de
comprendre ce qu’ils veulent et on anticipe. Quand on connaît bien un client, on
peut prévoir des petites attentions pour lui
avec un patron d’hôtel. »
L’agence, qui fête ses dix ans cette année, a pu rencontrer son public, même
si Bruno Van Den Bossche concède que
« des clients prêts à dépenser 10.000 euros par jour et par personne, il n’y en a pas
tant, en tout cas pas sur un marché
comme la Belgique ».
Pas lilliputien pour autant, avec environ
150 voyages par an, Quinoa peut revendiquer environ 3 millions de chiffre
d’affaires. « L’essentiel de notre clientèle
veut se faire plaisir, pas forcément avec un
budget illimité, mais avec un voyage
exceptionnel, que ce soit en couple, en
famille ou entre amis. »
En novembre prochain, l’agence accompagnera le Vintage Air Rallye, un tour
des deux Amériques par 15 avions historiques qui survolera 19 pays, de l’extrême pointe de l’Argentine jusqu’en
Floride. « Cela promet d’être un voyage
exceptionnel et très varié, qui partira aussi
bien à la rencontre de la tradition baroque
en Bolivie que de l’élevage d’œufs d’esturgeon en Uruguay en passant par la visite
de la fabrique de cigares Cortès, qui sont
d’origine belge. Les avions se poseront
notamment sur le Malecón à Cuba ou sur
une île entre deux volcans au Nicaragua »,
se réjouit déjà le grand voyageur qui
était déjà de la partie pour le précédent
rallye aérien organisé par Sam Rutherford, en Afrique cette fois.
A.-S.L.
23
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
24 FORUM
le dossier
Une expérience sociale pour en
Testant l’esprit critique de certains
étudiants, l’UGent a observé
que la soumission à l’autorité
l’emporte souvent.
out n’est pas correct dans la
théorie de l’évolution de Darwin », « Les jeunes sont les esclaves de Steve Jobs », « Les étudiants
n’ont pas d’idées innovantes ». Comment réagir à de telles affirmations ?
S’insurger, bien sûr. Contredire, peutêtre… Mais face à un professeur, au milieu d’un auditoire et entouré de centaines de condisciples, la critique et
l’argumentation sont-elles vraiment si
évidentes ?
C’est la question qu’ont voulu poser le
recteur de l’Université de Gand
(UGent) et trois de ses professeurs à
leurs étudiants, au travers d’une expérience sociale réalisée avec – ou plutôt
sur – certains d’entre eux. En les
confrontant à de fausses affirmations,
volontairement proclamées par leur
professeur dans le cadre de son cours,
l’UGent a voulu tester l’esprit critique
de ses étudiants. Ce fameux esprit critique, censé sous-tendre l’enseignement universitaire en général, et érigé
au cœur de la philosophie de l’université gantoise en particulier, qui en a
même fait son credo : « Durf denken »
(ose penser).
T
Un, au moins
Or, le bilan de l’expérience est déroutant : dans les trois auditoires, la soumission à l’autorité semble avoir pris le
dessus sur l’esprit de contradiction des
étudiants. Seule une poignée de mains
ont osé se lever, après quelques dizaines
de minutes, pour contredire les inepties débitées par les professeurs complices. Pour Anne-Cécile Collignon,
responsable des relations publiques au
sein de l’agence de communication qui
a suggéré cette expérience à l’UGent,
cela prouve la nécessité d’un tel projet :
« Dans le monde de 2018, avec cette surconsommation d’informations, il est
encore plus essentiel qu’avant de rappeler l’importance de ne pas seulement assimiler des informations mais d’oser
penser par soi-même. »
L’idée de la campagne fait donc clai-
rement écho à l’ère actuelle des fake
news et théories complotistes qui se
propagent sur les réseaux sociaux. De là
à en conclure que les jeunes d’aujourd’hui risquent de perdre leur esprit critique ? Dans chaque auditoire soumis à
l’expérience, un étudiant, au moins, a
tout de même fini par prendre la parole
pour marquer son opposition. Et si les
réactions étaient certes timides, « les
étudiants qui osaient parler argumentaient de façon calme et réfléchie ; le débat ne s’est pas transformé en dispute
ou en coup d’état », commente AnneCécile Collignon.
Marquer les esprits
Cette expérience sociale n’a pas la
prétention de tirer des conclusions
scientifiques, mais plutôt celle de
« choquer » et marquer les esprits des
étudiants. Pour autant, elle a permis,
selon Anne-Cécile Collignon, de souligner certains facteurs explicatifs : « La
taille des classes jouait un rôle, puisqu’il est beaucoup plus impressionnant
de prendre la parole devant six cents
étudiants que devant cinquante… Le
charisme du professeur et l’âge des étudiants semblent également influencer
la prise de parole. » Enfin le contenu du
cours a son importance : « Le professeur ayant remis en cause la théorie de
l’évolution a reçu moins de réactions
parce que c’est une matière très complexe. Par contre, vis-à-vis des professeurs qui critiquaient les nouvelles
technologies ou l’esprit d’entrepreneuriat des jeunes, les retours étaient plus
vifs et accompagnés d’une argumentation, parce que ça touchait personnellement les étudiants. » ■
CLARA VAN REETH
Les éléments influençant la prise ou non
de parole : la taille des classes,
le charisme du professeur, l’âge
des étudiants, la matière concernée...
© BRUNO DALIMONTE.
c’est vous qui le dites
Une étude récemment menée par l’université
Saint-Louis qui compare la pratique du redoublement à la réussite à l’université conclut que le
redoublement dans le secondaire nuit à la réussite
dans le supérieur.
Tendance à la baisse
Ce n’est sans doute qu’une partie de l’explication,
mais j’ai constaté une corrélation entre le début de
la baisse du taux de réussite (2004-2005) avec
l’entrée en vigueur du Décret Mission (1998), qui
prônait l’acquisition par l’élève des seules compétences au détriment des savoirs. Ces derniers ne
pouvaient plus alors être évalués en tant que tels.
Or, une première année à l’Université exige de
l’étudiant (outre l’esprit d’analyse, de synthèse, une
capacité de réflexion et de critique) une faculté à
maîtriser en peu de temps une grande quantité de
matières. Depuis le Décret Mission, apprendre aux
élèves à étudier un contenu avec une méthode
efficace n’est plus à l’ordre du jour.
Toutes les réformes vont dans le même sens : l’enseignement secondaire n’est plus conçu comme
une préparation aux études universitaires. Il y a
donc un écart d’exigences qui s’est creusé entre les
deux cycles. C’est pourquoi les politiques s’attachent maintenant à baisser le niveau d’exigence
des universités (la réussite d’un cours à 50 %, la
réussite des études basée sur un crédit d’heures…).
TIM VAN LEEN
L’essence de l’apprentissage
Trop souvent l’enseignement ignore les mécanismes
mentaux mis en œuvre dans les apprentissages
ainsi que les spécificités mentales de l’enfant, sa
gestion.
La gestion se veut de groupe. Des classes de
20 élèves sont un non-sens tant au primaire qu’au
secondaire. Si l’apprentissage ne passe pas chez tel
enfant, ses spécificités, refaire exactement la même
chose ne sert pas à grand-chose si ce n’est lui dire
qu’il est à côté de la plaque et progressivement lui
donner une mauvaise image de soi, voire un dégoût
de l’école. La relation est l’essence même de
l’apprentissage.
MICHEL CLAEYS
Trop d’échecs
Le passage automatique est-il la solution, même si
des remédiations, activités de soutien sont instaurées dans la grille horaire ? Regardons ce qu’il se
passe aujourd’hui dans certaines classes de 2e secondaire, où parfois 50 % des élèves ont « réussi »
la 1re année avec 20 h d’échecs et avec une
moyenne de 40 % !
LUC PARMENTIER
LERECTIFICATIF
Malheureuse
confusion
Jean-Pierre Kerckhofs n’est
pas Nico Hirtt. Notre débat
de ce lundi sur le redoublement scolaire (« Comment
mettre fin aux conséquences
négatives du redouble-
ment ? », dans le « rendu »
des deux pages Forum) a
donné au second la possibilité de s’exprimer… sous
l’identité du premier. Malheureuse confusion que
celle-là : c’est bien Nico Hirtt
que nous avons eu en ligne
pour recueillir sa position
sur le redoublement scolaire
et les options pour s’en
passer. Les deux hommes ne
parlent pas d’endroits bien
différents. Si Jean-Pierre
Kerckhofs préside l’Appel
pour une école démocratique (Aped), Nico Hirtt en
est son chargé d’études.
#lettre du Brexit
Marc Roche Journaliste
« Jeu, set et match, m
e
29 mars
2019,
le
Royaume-Uni
quitte
L
l’Union européenne. Le Brexit
met fin à quarante-cinq ans de
vie commune. Pro-Européen de
la première heure, l’écrivain
britannique William Boyd m’a
récemment confié qu’il était
trop tôt pour écrire un roman
sur ce qu’il qualifie de « terrible
tragédie. Les politiciens qui négocient en notre nom sont pathétiques et nuls ». A l’écouter,
« la littérature doit attendre
une génération pour prendre du
recul face à un événement
comme le Brexit ».
Malgré l’admiration qu’il
porte à son interlocuteur, votre
humble serviteur a décidé de ne
pas suivre son conseil. Il s’est
attelé à la politique-fiction qui,
dans le cas du Brexit, n’arrive
pas à la cheville de la réalité.
Par provocation, j’ai choisi une
version en rose de ce qui pourrait se passer après la sortie de
l’Union européenne.
Imaginons la date butoir
quand les yeux de la planète
entière vont converger vers
Londres. Ce soir-là, deux à trois
millions de personnes se sont
massées le long des rives de la
Tamise pour célébrer le retour
de la souveraineté nationale.
Lorsque Big Ben sonne le douzième coup de minuit, après le
rituel God Save The King, le roi
Charles III allume le feu d’artifice grandiose qui marque le
début d’une ère nouvelle.
Quand les fusées aux couleurs
de l’Union Jack explosent dans
le ciel, le souverain cache mal
sa jubilation. Son règne n’est
plus écrit en pointillé. Sous son
sceptre, le Royaume-Uni va démontrer qu’en dehors de l’UE,
une nation peut non pas se défaire, mais se refaire.
A l’évidence, les hommes
d’affaires plébiscitent cette
nation libérée des pesantes
régulations bruxelloises
En prévision du départ de
l’UE, le Foreign Office a remodelé sa doctrine diplomatique
en se drapant dans la philosophie énoncée en 1946 par
Winston Churchill. En fonction
de cette philosophie impériale
remise au goût du jour, le
Royaume-Uni se trouve à nou24
veau à l’intersection de trois
cercles sans appartenance exclusive à l’un d’entre eux : l’Europe, les Etats-Unis et le Commonwealth. Et grâce au siège
permanent du Royaume-Uni au
Conseil de sécurité de l’ONU,
les plénipotentiaires d’Albion
peuvent nouer de nouvelles alliances avec les pays d’avenir
d’Asie comme d’Afrique sur la
scène internationale multipolaire.
Si le pays est resté la destination favorite des investissements étrangers, il le doit à
cette special relationship tripartite. A l’évidence, les hommes
d’affaires américains, européens
et chinois plébiscitent cette nation libérée des pesantes régulations bruxelloises. Les attraits
de la déréglementation totale
du marché du travail, de la faiblesse des syndicats et de l’utilisation de la common law universelle ont eu raison des effets
négatifs de la sortie du marché
unique et de l’union douanière.
La Chine tient désormais le
haut du pavé. En effet, l’Angleterre est la ligne d’arrivée européenne de la « nouvelle route
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
FORUM 25
ncourager à « oser penser »
la professeure « C’est un changement culturel
et ça nécessite du temps »
ENTRETIEN
irjam Knockaert est l’une des
trois professeurs ayant pris part à
l’expérience. Face à son auditoire de
sept cents étudiants en économie, elle a
prétendu que les jeunes étaient incapables d’idées novatrices ou de s’engager avec succès dans un projet d’entrepreneuriat en parallèle à leurs études.
M
Comment vos étudiants ont-ils réagi à
vos propos ?
D’une certaine façon, mes collègues et
moi avons été un peu déçus à l’issue de
l’expérience, parce qu’on s’attendait à ce
que les étudiants réagissent de façon
plus explicite. Comme je tenais des propos selon moi assez offensants, leur disant qu’ils étaient incapables de créativité ou d’avoir de bonnes idées, je pensais vraiment qu’ils allaient s’insurger.
Mais il a fallu attendre une dizaine de
minutes et que je leur demande s’ils
étaient d’accord avec mes propos pour
qu’un étudiant ose réagir. Mais même
son opposition n’était pas vraiment très
radicale…
Cela vous inquiète-t-il ? L’esprit critique
risque-t-il de disparaître, même sur les
qui a probablement inhibé leur prise de
bancs de l’université ?
parole, c’est que je sois une professeure
Non. Pour être honnête, je pense qu’au- d’université et qu’ils me voient comme
cun d’entre eux ne me croyait vraiment. une figure d’autorité.
Je les voyais s’échanger des regards,
froncer les sourcils. Je suis sûre qu’ils L’université doit-elle évoluer pour facilipensaient tous que je racontais n’im- ter l’expression des étudiants ?
porte quoi, mais aucun d’eux
Oui, et je pense que tout cela est
n’a osé lever la main pour s’opune affaire de culture. Si l’on
poser à moi ou me donner tort.
compare par exemple aux
Je voyais que mes propos les
Pays-Bas, la culture universidérangeaient,
mais
ils
taire y est beaucoup plus oun’osaient pas s’exprimer ververte d’esprit et les étudiants
balement. C’est un phénomène
osent davantage dire ce qu’ils
que j’observe souvent dans les
pensent. Je pense que notre
auditoires ; les jeunes viennent
système éducatif a besoin d’alme trouver à la pause pour po- Mirjam
ler dans cette direction.
ser leur question ou me faire Knockaert.
D’ailleurs, les choses ont déjà
une remarque… Mais prendre © D.R.
fort évolué depuis l’époque où
la parole devant les autres,
j’étais étudiante et où l’on
c’est une barrière qu’ils n’arrivent pas à écoutait passivement nos professeurs.
franchir. A mes yeux, cette pression du Aujourd’hui, les jeunes sont constamgroupe est la première raison de leur ment encouragés à être plus actifs et
manque de réaction durant l’expé- l’université cherche des moyens d’enseirience. D’ailleurs, quand j’enseigne à gner qui soient toujours plus innodes petits groupes, les étudiants vants. A l’UGent, par exemple, nous
prennent beaucoup plus facilement la avons les « classes inversées », où les
parole, ils travaillent ensemble et sont étudiants se présentent mutuellement
plus communicatifs. La seconde raison ce qu’ils ont appris, et nous, les profes-
seurs, avons plutôt le rôle de coachs,
pour les aider à comprendre. Il y a de
nombreuses nouvelles formes d’enseignement qui se mettent plus facilement
en place avec des groupes d’élèves restreints, en master par exemple. Mais
même avec des grandes classes de huit
cents étudiants en bachelier, il est possible de stimuler leur prise de parole, en
les interpellant régulièrement, en
créant des moments de discussions. Je
pense que les choses évoluent, mais il
s’agit d’un changement culturel et ça
nécessite du temps.
Pour amener les étudiants à « oser
penser »...
Nous voulions en effet vérifier si ce slogan de l’université de Gand était bien
réel ; si les étudiants agissaient selon
son message, ainsi qu’on les y encourage. Nous avons observé que s’ils osent
bien réfléchir, ils ont par contre davantage de difficultés à exprimer leurs pensées. On pourrait donc élargir ce slogan : de « Ose penser » à « Ose agir,
t’exprimer et afficher tes opinions… » ■
Propos recueillis par
CL.V.R.
LES PIONNIERS
L’Homme est influençable
et plutôt lâche...
Pas si simple de s’insurger contre une affirmation
ou un ordre scandaleux quand il émane d’une
figure d’autorité, ou quand personne ne semble
être du même avis que vous. Deux expériences
célèbres – et passablement inquiétantes ! – menées au milieu du XXe siècle ont bien mis en lumière cette difficulté de penser par soi-même.
La première fut imaginée en 1950 par Solomon
Asch, un pionnier de la psychologie sociale, futur
professeur à Harvard, à l’époque chercheur au
Swarthmore College, en Pennsylvanie.
L’objectif était de mesurer la pression d’un groupe
sur un individu. Asch constitua un panel de huit
personnes, officiellement pour participer à un
test de perception visuelle. En gros, on présentait
des séries de trois lignes sur un écran et chacun
devait dire laquelle était, à ses yeux, la plus
longue. Les membres du groupe étaient amenés à
donner leur avis à voix haute, les uns après les
autres.
En réalité, sept des huit personnes étaient des
comédiens. Le « vrai » sujet testé était systématiquement interrogé le dernier – on l’appellera donc
le « no8 ».
Au début de l’expérience, les complices avaient
pour consigne de donner la bonne réponse, mais
au bout d’un moment, tous choisissaient systématiquement une réponse fausse. Résultat : les
trois quarts des « nos 8 » testés finirent par suivre
l’avis du groupe – alors qu’en conditions normales, on enregistrait moins de 1 % de réponses
fautives.
À la fin du test, Asch recueillit trois types de
réactions : contre toute évidence, certains sujets
étaient intimement persuadés qu’ils avaient toujours donné la bonne réponse, d’autres avouèrent
s’être laissés convaincre par l’opinion unanime du
groupe et, enfin, d’aucuns avaient la bonne réponse, mais ne voulaient pas dénoter. À chaque
fois, d’une manière ou d’une autre, la puissance
du groupe voila leur faculté de jugement.
Au début des années 60, un élève de Solomon
Asch, Stanley Milgram, professeur à l’université
Yale, mena une autre expérience saisissante. Elle
cherchait à évaluer l’obéissance aveugle d’un
individu face à une autorité qu’il juge légitime.
Concrètement, un professeur en blouse ordonnait
d’envoyer des décharges électriques de plus en
plus fortes à un homme – en réalité un comédien
– à mesure que celui-ci ne parvenait pas à mémoriser un texte. La majorité des participants continuèrent à infliger des (prétendus) chocs jusqu’au
maximum prévu – 450 volts, soit une valeur potentiellement létale ! – en dépit des plaintes et
des supplications de l’acteur…
WILLIAM BOURTON
ma chère : l’Angleterre a gagné la bataille ! »
de la Soie », les grands travaux
décidés par Pékin. Dans le
cadre des ambitions hégémoniques de l’Empire du Milieu,
des pans entiers de l’industrie
britanniques à la pointe de la
révolution technologique – l’automobile, la santé, les sciences
de la vie, la pharmacie, l’aéronautique – sont passés sous pavillon rouge. La Chine contrôle
une grande partie des infrastructures portuaires et ferroviaires mais aussi le parc nucléaire. Pékin finance la supercentrale
d’Hinkley
Point
construite avec la technologie
française.
La City est redevenue « la
vieille dame permissive » qu’elle
était avant l’adhésion au Marché commun, en 1973. Pour
compenser la perte du « passeport financier européen », la
place de Londres s’est transformée en une zone offshore foncièrement libre. Londres a été
rebaptisée « Singapour-sur-Tamise », dotée de tous les atours.
L’abandon des limites imposées
par l’UE sur les bonus des banquiers permet également d’attirer les meilleurs éléments de la
terre entière. La capitale britannique est devenue le pivot mondial de la finance de l’ombre
non réglementée.
Quand les fusées explosent
dans le ciel, le souverain
Charles III cache mal
sa jubilation
La prééminence économique
s’accompagne d’une primauté
stratégique moyennant le rôle
clé dans l’Otan du RoyaumeUni aux côtés des Etats-Unis.
L’une des deux puissances nucléaires européennes (l’autre est
la France) dispose d’une armée
professionnelle, certes amoindrie, mais d’une formidable efficacité. L’excellence des services
de renseignement de Sa Majesté n’est plus à démontrer. Forte
de son accord sécuritaire avec
Washington, Albion règne en
maître sur l’espionnage électronique en Europe.
Charles III a un autre motif
de satisfaction : la sortie de
l’UE a paradoxalement cimenté
l’unité du royaume menacée
après le référendum du 23 juin
2016. Car tel des bourgeois de
Calais se rendant la corde au
cou aux envahisseurs anglais,
les Ecossais sont rentrés au
bercail. La province a été
contrainte d’abandonner son
rêve d’indépendance par peur
de perdre les énormes subventions du gouvernement central.
Il en est de même des Irlandais
du Nord et des Gallois, plus
que jamais attachés au cocon
anglais en ces temps tourmentés.
Dans la voiture qui ramène le
couple royal à Buckingham Palace, la reine Camilla demande
à son époux d’expliquer son optimisme quant à l’avenir de son
royaume qui a repris sa course
au grand large. Charles III lui
répond, le regard pétillant de
malice : « Jeu, set et match, ma
chère. Le Royaume-Uni a gagné. » ■
Dans une version romancée
du Brexit, la City pourrait notamment se transformer en zone
offshore. Londres redeviendrait
ainsi la « vieille dame
permissive » qu’elle était avant
l’adhésion au Marché commun,
en 1973... © REUTERS.
25
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
26
SPORTS
Alejandro Valverde a remporté, mardi, la 2e étape du
Tour de Catalogne et a pris le maillot de leader. Profitant de
l’élimination des principaux sprinteurs dans la dernière difficulté, l’Espagnol de 37 ans s’est montré le plus rapide à Valls.
C’est déjà, cette saison, le 6e succès (3e dans une épreuve du
WorldTour), de Valverde, parfaitement remis de sa blessure
en juillet 2017 au Tour de France. © PHOTO NEWS.
« Il faut comprendre une fois p
que la F1, c’est du show-busines
FORMULE 1
Bernie Ecclestone évoque le « monstre » qu’il a développé pendant quarante ans
Entretien exclusif
avec celui qui a fait la F1
aujourd’hui gérée
par des Américains.
La domination
de Hamilton, la sécurité,
la télé à la demande,
tout y passe.
Y compris les recettes
de Vladimir Poutine…
ENTRETIEN
LONDRES
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
e matin-là, Londres s’est
parée d’un manteau tout
blanc alors que nous rejoignons les bureaux mythiques
du « Six Princes Gate », là où se
sont noués les plus grands accords de la Formule 1 au cours de
ces dernières décennies. Une rutilante Range Rover frappée de
la plaque « F1 XXX » trône devant le bâtiment dont la façade
moderne jure un peu avec ses
voisins plus classieux qui font
face à Hyde Park. Pas de doute,
le maître des lieux est bien là. La
chose nous est confirmée par
l’une de ses fidèles collaboratrices, Chiho, qui nous accueille
et nous installe dans la salle où
se fera l’entretien, baptisée la…
« Playboyroom » ! L’ombre de
Hugh Hefner plane sous la
forme d’une litho représentant
une bonne centaine de unes du
célèbre magazine.
Mais ce qui attire le regard
avant tout, ce sont les trois
bronzes qui trônent sur un
meuble bas : une réplique du
Penseur de Rodin figurant le
« World Business Award » obtenu en 2002, une poignée de
mains et, surtout, un imposant
buste de Mister E. Alors que
nous nous en approchons, le
« vrai » fait son entrée dans la
« Playboyroom ».
Chemise
blanche, comme toujours, il
nous salue par un traditionnel
trait d’humour dont il a le secret.
Mais, au moment où nous l’interrogeons sur la provenance de
ce buste, sa mémoire flanche.
Chiho tente bien de lui venir en
aide, mais l’origine reste confuse.
« Hongrie ? Je ne sais plus. » De
toute façon alors que nous avons
attiré son regard sur ce meuble,
C
Mister E s’en approche promptement pour s’emparer d’une espèce de cache-pot coloré figurant un visage d’homme aux imposantes bacchantes. « On va cacher Chase », murmure Bernie
Ecclestone avant de s’emparer de
l’objet et de le mettre au pied du
meuble, en le poussant de son
soulier. Notre franc tombe : avec
un peu d’imagination, la similitude est évidente entre ce
« cache-pot » et Chase Carey, le
« nouveau Monsieur Formule
1 », le successeur de notre hôte
de ce jour… « Dès que je l’ai vu
dans un magasin ,j’ai pensé à
Chase, sourit Bernie Ecclestone.
Mais ne faites pas de photos, il
pourrait ne pas comprendre… »
Pendant une bonne heure cependant, notre interlocuteur va
parler sans trop
de ménagement
de ceux qui ont repris la F1, son bébé. Tout en n’oubliant pas qu’il
reste un employé
de Liberty Media
jusqu’en
2020,
pour un salaire
annuel de plus de
5 millions d’euros,
selon la rumeur…
J’ai une plantation de café au
Brésil et un hôtel en Suisse. Pour
le reste, je m’occupe de quelques
propriétés à gauche et à droite.
Ça tombe bien car j’ai maintenant un peu plus de temps…
Allez-vous vous lever dimanche à
l’aube pour assister au départ de
la saison, en Australie ?
Probablement, oui. Et je visiterai
peut-être l’un ou l’autre Grand
Prix même, en Europe.
A Francorchamps par exemple ?
Pourquoi pas ? Je me suis toujours senti bien chez vous. L’atmosphère, les gens, j’ai toujours
bien aimé. J’ai même aidé vos
fermiers à tenter de résoudre les
problèmes qu’ils vivent en raison
des quotas laitiers. J’espère que
ça va un peu
mieux
pour
eux…
« Je dois bien
admettre que
la situation
actuelle
de la F1
ne me réjouit
pas... »
M. Ecclestone, ce
bronze qui figure
une poignée de
mains, c’est vous ?
Pas besoin de contrat, la parole
suffit ?
Bien sûr ! Le problème, c’est
qu’aujourd’hui, il n’existe plus
beaucoup de personnes prêtes à
fonctionner de la sorte. Avant
d’entreprendre quoi que ce soit,
ils doivent d’abord interroger
leurs avocats, leur docteur, leur
grand-mère, etc. On ne va nulle
part comme ça…
Vous le feriez encore ?
Bien sûr que oui ! Et certainement avec les gens avec lesquels
j’ai fait des accords dans le passé.
Le problème aussi, c’est que les
gens avec qui vous négociez aujourd’hui ne sont plus les gens
qui décident. J’espère avoir négocié plus de bons deals que de
mauvais dans ma vie mais, bon
ou mauvais, quand un accord est
pris, il faut s’y tenir.
Avez-vous d’autres activités ?
Pourtant, à une
certaine époque,
quelques mandataires politiques
belges n’avaient
pas été très
tendres avec
vous ?
Dans les westerns, il y a toujours un cow-boy
qui rêve d’avoir
un plus gros revolver que les
autres. Dans le monde des affaires, ce n’est pas différent. Si je
m’attendais à être confronté à ce
genre de personnages ? Bien sûr.
Mais ils ne m’ont jamais fait
peur : j’ai toujours tenu mes engagements, et je savais dès lors
qu’on ne pouvait rien me faire,
même avec un gros revolver.
Mais au fait, nous voilà occupés à
parler de Formule 1 ; celle-ci
fait-elle toujours partie de vos
pensées ?
Bien sûr, à 100 % ! J’ai adoré
cette vie, je l’adore encore. N’oubliez pas qu’à 16 ou 17 ans, j’étais
déjà sur les circuits. Et depuis
1970, je suis actif en F1. D’abord
comme manager, ensuite comme
patron d’écurie (Brabham),
avant de m’occuper des aspects
commerciaux de la F1. La F1 et la
course sont dans mon sang. Sincèrement, j’aimerais que, quand
je serai sur mon lit de mort, je
puisse me dire que la F1 va bien.
Que les gars qui l’ont reprise en
main font leur boulot convenablement. Au contraire, si
elle devait maintenant se déglinguer et ne plus ressembler à rien, je serais fâché et
surtout triste. Je n’ai pas envie d’attribuer la responsa- Bernie Ecclestone, qui a
bilité à qui que ce soit, mais aujourd’hui 87 ans, a
je dois bien admettre que la longtemps été surnommé
situation actuelle ne me ré- le « grand argentier » de
la F1. Après avoir été
jouit pas.
40 ans
de pouvoir
Vous auriez espéré un plus
beau passage de témoin ?
J’ai fait une série de propositions, mais je ne suis jamais
parvenu à mettre tout le
monde d’accord. Avant, les
équipes arrivaient beaucoup
plus rapidement à un accord. Les gens qui dirigent
les écuries aujourd’hui sont
différents. Ils ne pensent
qu’à leur pomme.
pilote (modestement),
manager de pilotes et
propriétaire d’écurie
(Brabham), Ecclestone
fédère, dans les années
70, les principales écuries
au sein de la Foca (Association des constructeurs
de F1) qui va « commercialiser » la F1 (accord
avec les organisateurs de
GP, droits télés). A partir
de 1987, il gère les droits
de promotion des GP. Son
pouvoir prend fin le 23
janvier 2017 avec le rachat des droits commerciaux de la F1 par Liberty
Media.
Même Ross Brawn ? Lui fait
partie de la vieille école…
Ross est parti pendant six
ans. Je me suis laissé dire
qu’il avait tout mis en œuvre
pour reprendre la direction
d’un team, mais ça n’a pas marché. Vu la position qu’il occupe
chez Liberty Media, il est désormais dans une situation privilégiée pour veiller à ses propres intérêts ! Via la F1…
Beh, vous avez quand même fait
la même chose à l’époque !
L’intérêt de la F1 est toujours
passé avant le mien. Vous savez,
j’ai la chance de ne jamais avoir
eu besoin de l’argent que la F1
m’apportait. Je voulais simplement préserver l’intérêt du sport,
m’assurer que les teams pourraient bien rouler car ce sont eux
qui sont à la base du show.
Quand le spectacle perd de son
intérêt, vous perdez vos clients…
Vous savez qu’organiser un
Grand Prix est voué à l’échec
financier : l’an dernier, Francorchamps a battu tous les records
d’assistance grâce à Verstappen,
et a encore enregistré une perte !
Comment expliquez-vous ça ?
C’est simple : soit ils paient trop
pour le plateau, soit ils ne demandent pas assez au public… ■
Propos recueillis par
THIERRY WILMOTTE
spectacle « Avant d’acheter la F1, les gens de Liberty Media n’avaient jamais
de la fièvre en me levant ce matin, mais je suis venu au bureau pour
Jvous’avais
voir : ça fait du bien de partager un
moment avec ceux qui se souviennent des
“good old days” », nous dit Bernie Ecclestone, visiblement en petite forme, en effet…
Merci pour cette délicate attention,
mais vous voulez dire par là que vous
êtes déjà « oublié », que les « anciens »
ne vous appellent plus ?
Non, pas à ce point-là. Tous les jours, je
reçois encore des coups de fils de promoteurs ou de personnes impliquées en F1
qui me demandent conseil. Je les leur
donne bien volontiers, et gratuitement !
Je vous dis, la F1 est dans mon sang,
c’est toute ma vie… Quant aux autres
qui m’ont peut-être oublié, je dois vous
avouer que j’y prête aussi peu d’atten-
tion qu’à ce que les gens pensent de moi ;
de toute façon, la plupart ne me
connaissent pas. Ou plutôt, ils me
connaissent et ne sont surtout pas vraiment conscients de l’époque où tout cela
a commencé. La plupart des gens qui
tournent autour de la F1 aujourd’hui
ne savent même pas de quoi il s’agissait
il y a 5 ans.
Vous voulez parler des gens de Liberty
Media peut-être ?
Non, mais, eux, ce sont des Américains
de toute façon. Avant d’acheter la F1, ils
n’avaient même jamais vu un Grand
Prix ! Tout ce qui compte pour eux, ce
sont les sports américains.
Ces Américains ne vont-ils pas changer
l’ADN du sport ?
Je pense qu’ils vont simplement s’adap-
ter à la situation actuelle. Le monde
change, ils doivent bien suivre, c’est inévitable.
Ces changements vous conviennentils ?
La question n’est pas là. Il faut de toute
façon s’y faire. Et voir si tout cela va durer, ou au contraire disparaître aussi
vite que c’est arrivé. Regardez ces smartphones : je n’en reviens pas de ces gens
qui ne peuvent plus s’en passer. Ils sont
dessus tout le temps ! D’accord, c’est un
moyen extraordinaire pour se tenir informé en temps réel ; mais en a-t-on
vraiment besoin ?
Vous en avez un ?
Oui, mais je l’utilise raisonnablement.
Donc, à vous écouter, la F1 ne fait ja-
mais que refléter et suivre ce qui se
passe dans le monde ? Ne trouvez-vous
pas que cette F1 est tout de même
moins attirante, qu’elle ne fait plus
rêver les gens ? Où est cette part de
risque, notamment, qui faisait tout son
sel ?
J’ai parlé avec Sebastian (Vettel) l’an
dernier… ou non, c’était avec Lewis
(Hamilton), enfin je pense en avoir parlé avec les deux. Et on évoquait cette
prise de risques. Ne croyez pas que ces
gars soient des têtes brûlées, et certainement pas Sebastian qui est devenu papa. Mais ils me disaient tous les deux
qu’ils avaient le sentiment d’avoir pu
faire des choses que le commun des mortels ne pouvait pas faire, et que c’est
pour ça qu’ils étaient admirés. Regardez
l’acrobate qui, dans un cirque, se trouve
à 6 ou 7 mètres du sol à passer sur un
fil, et que personne ne quitte des yeux.
Bien sûr, ils sont admirés. Mais, si le
public est là, c’est d’abord parce qu’ils
prennent des risques et sont si haut.
S’ils faisaient la même chose à un mètre
du sol, personne ne viendrait les voir !
Que voulez-vous dire ?
Que c’est la même chose en F1. Les voitures jouissent désormais d’une sécurité
au-dessus de la moyenne, et c’est très
bien, ne me faites pas dire ce que je n’ai
pas dit. Mais ce halo ! (NDLR : Bernie
Ecclestone lève les yeux au ciel à l’évocation de protection des cockpits)…
Comment peut-on présenter les choses
comme une science exacte, et donc laisser entendre que les solutions proposées
sont infaillibles. C’est un non-sens. La
seule chose qui demeure, c’est que ce halo
laisse entendre que la F1 est aujour26
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
2,2 millions
Hendrik Van Crombrugge, comme
l’indiquait le « Grenz Echo », est sur la
liste d’Anderlecht. Le gardien d’Eupen
vient de changer d’agent, passant de
Gunter Thiebaut à Jacques Lichtenstein
qui a une bonne relation avec Luc Devroe et Marc Coucke. © PHOTO NEWS.
Le lauréat et la lauréate de l’édition 2018 du tournoi de Roland-Garros (27 mai – 10 juin) empocheront chacun 2,2 millions d’euros, soit 100.000 euros de plus qu’en 2017, pour une dotation
totale de 39,197 millions. En 2017, le prize money était de l’ordre de 36 millions. En 2018, le
perdant au premier tour recevra 40.000 euros, soit 5.000 euros de plus qu’en 2017.
our toutes
ss ! »
27
télévision « Il faudrait installer 4 ou 5 Poutine »
a télé, et surtout la gestion
L
de ses droits, a toujours fait
partie des principales préoccupations de Bernie Ecclestone.
Qui assiste à de gros changements à ce niveau…
Dès cette année, Liberty Media
va proposer la F1 en télé
à la demande. Vous avez
longtemps été opposé
à ce genre de chose…
Ma seule préoccupation était
de défendre les diffuseurs.
Dans tous nos contrats, ces
diffuseurs ont toujours eu la
possibilité
d’exploiter
les
images sur internet. Mais aucun d’entre eux ne l’a fait.
Maintenant que cela va s’ouvrir, je ne sais pas comment ça
va se passer. Ce que je crains,
c’est que les contrats télé vont
être très différents à l’avenir.
que ça.
Par ailleurs, la F1 a fait enfin
son apparition sur les médias
sociaux. Encore quelque chose
dont vous ne vouliez pas
entendre parler !
Cela participait de la même
idée : défendre les diffuseurs de
télé. Ils avaient payé cher des
droits d’exclusivité, et personne
d’autre ne pouvait montrer ces
images, quel que soit le canal
de diffusion. Il y a trois ans,
Lewis (Hamilton) m’avait
demandé s’il pouvait être suivi
par une équipe de tournage.
J’ai trouvé que c’était une
super-idée. Jusqu’au moment
où il a voulu l’amener sur les
circuits. Impossible pour moi
car cette équipe n’avait pas
payé les droits, aussi simple
Cette télé payante, elle colle
mieux aux Américains ?
Je ne sais pas, mais ce qui est
certain, c’est que les Américains, eux, collent à la télé !
Aux States, les enfants sont assis devant depuis le jour de leur
naissance ! Tout leur est alors
proposé de manière hachée. Le
sport également. Tous les sports
sont les mêmes : une action suivie d’un time-out. Dans ce
contexte, je comprends qu’on
trouve de moins en moins de
gens capables de s’installer
devant la télé pendant deux
heures pour regarder une
course ; et ce encore plus s’ils
savent déjà en s’installant qui
va la gagner ! Et les jeunes,
eux, mais pas seulement aux
Bernie Ecclestone, à 87 ans, est toujours un passionné de F1. © GVE.
États-Unis, sont à la recherche
d’événements qui doivent aller
plus vite, être plus intenses,
plus directs, etc. En fait, le
monde entier devient comme
l’Amérique.
Cette télé payante, est-ce une
bonne chose pour la F1 ? L’Allemagne n’en veut pas, la France
fait un timide retour en arrière
en ayant obtenu quatre courses
sur TF1. Bref, ça change…
Ce qui est le plus dommageable,
c’est si cela commence à se balader d’une chaîne à l’autre. Les
gens vont y perdre leurs habitudes et vont se lasser de devoir
chercher. Même chose pour le
changement de l’heure de départ ! Qu’ont-ils été me faire là,
les promoteurs ? Le départ à
15 h 10 ! Qui va retenir ça ?
Avant, tout le monde avait
14 heures en tête, c’était facile.
Et dire que cela va permettre
aux diffuseurs de faire monter
la sauce et de faire participer
les téléspectateurs à la montée
du show, c’est une blague !
Toutes les télés avaient pris
l’habitude d’ouvrir l’antenne
dans les minutes qui précédaient le départ.
Liberty Media ne serait pas la
première entreprise à pratiquer
la politique de la « terre brûlée » en s’employant à changer
tout ce qui a été mis sur pied…
C’est vrai, tout ce que j’ai fait
doit disparaître. Ils veulent
sans doute montrer que le sport
était mal géré avant, et que tout
va aller mieux maintenant…
De quoi nourrir de la rancœur ?
Vous savez, si l’on veut
vraiment que les choses aillent
mieux, il faudrait simplement
installer quatre ou cinq
Poutine…
Pardon ?
Mais c’est l’évidence : je ne
parle pas de ses idées ou de sa
philosophie. Je parle de sa
manière d’opérer. Il sait ce qu’il
doit faire, et il le fait bien. Chez
nous, on est 150 pour décider
quelque chose, et on remet tout
en question le lendemain.
Regardez ce qui s’est passé avec
le Brexit : ils étaient au moins
60 autour d’une table trois fois
plus grande que celle autour de
laquelle nous nous trouvons à
l’heure où je vous parle. Tout
cela pour quoi ? Pour discuter à
nouveau d’un sujet qui a été
voté. La décision est tombée,
non ? Eh bien alors, faisons en
sorte de l’exécuter, et point à la
ligne. Bonne ou mauvaise, peu
importe : la décision est
tombée, menons-la à son terme.
Assumons ! ■
Propos recueillis par
T. W.
s vu un Grand Prix »
Cela dit, bon nombre de pilotes qui
pourfendaient le halo il y a quelques
temps se sont désormais déclarés pour
cette évolution ; Alonso en fait partie…
C’est vrai ? Tiens donc, j’aimerais bien
connaître le fond de sa pensée… En tout
cas, je suis certain qu’il y a quelques années, il n’aurait certainement pas dit la
même chose…
ment pas comment ils doivent se comporter ! En fait, tous ces gars, qui sont
de grands sportifs, devraient simplement comprendre une fois pour toute
que la F1, c’est du show-business ! C’est
aussi simple que ça. Malheureusement,
beaucoup de gens aujourd’hui impliqués dans ce sport ont oublié ça. Souvenez-vous : il y a 10 ou 15 ans, les stars
du Festival de Cannes se “battaient”
pour pouvoir assister au GP de Monaco.
Et maintenant, ce sont les teams qui
doivent se battre pour tenter d’en faire
venir une.
Après Hamilton et Vettel, voilà qu’on
évoque Alonso : des stars en voie de
disparition. Difficile de distinguer les
stars de demain quand on observe les
jeunes pilotes qui sont tous si lisses…
Mais ces gars-là ne savent tout simple-
Ça, c’est précisément quelque chose
que Liberty Media veut visiblement
faire revenir ! Plutôt une bonne nouvelle, même si on a alors l’impression
que le sport passe au second plan. Ou
alors est-ce parce que la F1 en elle-
d’hui moins dangereuse, et donc moins
fascinante et attrayante pour une série
de personnes, celles qui vont au cirque
pour voir tomber le gars de son fil…
même est moins attirante ?
(Notre interlocuteur soupire et s’offre
un moment de réflexion) Soyons réalistes : la F1 n’est aujourd’hui plus aussi
passionnante qu’elle ne l’a été et qu’elle
devrait l’être encore. Qui va gagner le
titre cette année, pensez-vous ? Hamilton, bien sûr ! Alors d’accord, il peut se
passer plein de choses, mais pour le public en tout cas, la cause est entendue.
Aussi, pourquoi serait-il encore excité à
l’idée d’aller voir un Grand Prix ? Ils
vont regarder à la télé ; en se disant que
de toute façon, à la fin, c’est Lewis qui
gagne…
Parlons du promoteur, et c’est effectivement lui qui est en première ligne pour
assurer l’avenir de la F1. Mais, en même
temps, celle-ci fait-elle encore partie
des préoccupations de la FIA ? On a
beaucoup vu son président Jean Todt
s’investir énormément dans la Formula
E ces dernières années…
(Il sourit) Peut-être est-ce parce que son
fils Nicolas a une grosse participation
dans la société qui l’organise ? La Formula E n’a pas de spectateurs, pas de
sponsors et donc pas beaucoup de valeur…
Pourtant, vous avez récemment dit que
l’avenir de la F1 résidait dans l’énergie
électrique !
Oui, je pense que c’est inévitable et ça va
dans le sens de ce que je vous disais tout
à l’heure à propos de l’évolution du
monde. La seule chose qui manquerait,
ce serait le bruit, même s’il est acquis
qu’on ne reviendra plus jamais au bruit
que faisaient les F1 dans le temps. Je
pense qu’in fine, ce que l’on pourrait
imaginer, c’est une F1 toujours aussi
forte, mue par l’énergie électrique, et la
Formula E qui pourrait en devenir
l’une de ses formules de promotion,
l’une de ses voies d’accès.
Une telle évolution a déjà fait dire à
Sergio Marchionne qu’elle se traduirait
par le départ de Ferrari !
Je ne pourrais pas imaginer la F1 sans
Ferrari. Ni Ferrari sans la F1. Je
connais Sergio depuis plus de 35 ans, il
adore la F1. Mais sa préoccupation
principale est désormais de vendre des
Ferrari “de route”, pas des F1. Je doute,
en tout cas, qu’il puisse être le genre de
gars qui ne ferait pas ce qu’il a menacé
de faire. Il sera donc intéressant de voir
la suite de ce débat. ■
Propos recueillis par
T.W.
27
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
28
SPORTS
Se considérant comme
un médian, Dendoncker
est prêt à faire
des concessions
pour aller en Russie.
Sa polyvalence
est peut-être
son meilleur argument.
ENTRETIEN
ous les joueurs du Sporting d’Anderlecht vivent
une drôle de saison suite à
la reprise du club par Marc
Coucke. C’est encore davantage
le cas pour Leander Dendoncker.
Le milieu de terrain de 22 ans a
cru dur comme fer à un transfert
tant en été qu’en hiver mais est
toujours à Neerpede où son entraîneur, Hein Vanhaezebrouck,
a décidé de le placer en défense
centrale tant par nécessité à la
suite de la blessure de Kara que
par conviction car il croit beaucoup en l’avenir de Dendoncker
à cette position. Ce n’est pas
l’avis du joueur dont les prestations sont souvent moyennes depuis le début de la saison. Pourtant, malgré toutes ses péripéties, son nom a bien été coché
par Roberto Martinez pour affronter l’Arabie Saoudite mardi à
2 mois de la liste finale pour la
Coupe du monde. Une liste où
Dendoncker n’est pas encore sûr
de figurer. Une bonne raison de
retrouver toutes ses sensations
durant les PO 1 avec Anderlecht.
T
Leander Dendoncker, avez-vous
craint de ne pas être dans la liste
de Roberto Martinez ?
Je me suis dit qu’il était possible
que je ne sois pas repris. Mais, ce
qui me préoccupe le plus, c’est de
refaire des bons matchs et de retrouver ma meilleure forme.
Comment expliquez-vous cette
saison si difficile ?
Je ne peux pas nier que ce n’est
pas ma meilleure période. Je ne
cherche pas d’excuse. Au début,
l’équipe était moins bien et j’étais
à son niveau. Il y a eu les mercatos. Cela a été dur en été. J’ai été
occupé par cela tous les jours,
pendant deux mois. J’ai essayé
de ne pas y penser et de me
concentrer sur le terrain mais ce
n’est pas facile. Dernièrement,
Raman n’est plus un joueur du Standard. Düsseldorf, qui devrait retrouver la Bundesliga (il possède
7 points d’avance sur Nuremberg), a levé, mardi, la
location (qu’il avait prolongée en janvier) pour acquérir définitivement l’attaquant gantois (9 buts et
2 assists depuis son arrivée au Fortuna). Le contrat
de Raman court désormais jusqu’en 2022. © EPA-EFE.
Dendoncker :
« J’aurais
compris si
je n’avais pas
été repris »
L’Anderlechtois
veut être au top en Playoffs 1
DIABLES ROUGES
Lucide sur son niveau, Leander Dendoncker sait que sa Coupe
du monde passe par de bons playoffs. © JIMMY BOLCINA/PHOTO NEWS.
j’ai fait de moins bons matchs
avec mes cartes rouges et mes
buts contre mon camp. C’est lié à
la confiance mais il faut faire de
bons matchs pour la retrouver.
Mais, malgré tout, vous êtes là
avec les Diables. On y voit un
bon signal de la part du sélectionneur…
Oui ! Visiblement, il croit en moi.
Depuis qu’il est là, j’ai toujours
fait partie du groupe. Cela me
fait toujours plaisir d’être là.
C’est bien de pouvoir changer
d’atmosphère, de faire des entraînements ici où le niveau est plus
élevé qu’en club. J’aurais été déçu
de ne pas être chez les Diables,
cette fois-ci, mais j’aurais pu le
comprendre sur base de ma
forme et de mes prestations avec
Anderlecht.
© HANDOUT KETCHUM/BELGA.
LE MAILLOT EXTÉRIEUR AU MONDIAL RUSSE
Les Diables en jaune mardi soir
A moins de trois mois du Mondial (14 juin – 15 juillet), a été
dévoilé le maillot extérieur que les Diables (ici Chadli) porteront en Russie : une tenue jaune (avec short noir) qu’ils étrenneront ce mardi 27 mars (20h45), lors du duel amical avec
l’Arabie saoudite, au stade Roi Baudouin. Déjà, il y a quatre ans,
les Belges étaient partis au Brésil avec des vareuses jaunes
qu’ils n’avaient jamais portées. © Handout Ketchum/Belga.
Roberto Martinez vous voit-il
davantage comme un défenseur
ou un milieu de terrain ?
Il me voit comme un joueur capable de jouer en défense et au
milieu. J’ai déjà joué aux deux
positions avec la sélection. Je préfère jouer au milieu de terrain. Je
l’ai déjà dit suffisamment. Mais,
si je dois jouer en défense en
équipe nationale, cela ne me pose
aucun problème. Pour aller à la
Coupe du monde, il n’est pas possible de se plaindre si on ne joue
pas à sa position. Je ne peux pas
être trop exigeant.
De votre coach à Anderlecht aux
consultants, tout le monde
semble vous promettre un
meilleur avenir en défense…
Cela ne me dérange pas. C’est
peut-être lié au fait que je joue en
défense depuis quelque temps à
Anderlecht et que les gens ont vu
quelques bonnes choses de ma
part. Moi, je me vois toujours
comme un milieu de terrain.
C’est là que j’ai toujours joué.
Mais, si je peux faire une plus
grande carrière en défense centrale, pourquoi pas.
Ressentez-vous un manque de ne
pas évoluer dans l’entrejeu ?
Je cours moins et je participe
moins aux offensives. Je mentirais en disant que ces choses-là
ne me manquent pas. C’est logique. La saison passée, je jouais
là et on a été champion. Puis, il y
a eu la blessure de Kara et le
coach m’a mis en défense. Je ne
me plains pas. Je fais de mon
mieux même si ce n’est pas ma
position naturelle.
Reste que le fait de pouvoir jouer
à deux positions pourrait être
votre meilleur argument au moment de la liste des 23 pour la
Russie…
C’est vrai. Cela peut être une
bonne chose.
Craignez-vous de ne pas aller à la
Coupe du monde ?
Ne pas être dans les 23 est encore
possible. Ce serait dommage car
j’étais toujours là depuis que le
coach est là. Je fais partie du
groupe. De plus, en tant que
jeune footballeur, on rêve tous de
participer à une Coupe du
monde. Ce serait vraiment dommage, mais il y a beaucoup de
facteurs qui entrent en jeu.
durant les Playoffs 1…
Oui ! Le plus important aujourd’hui, c’est de retrouver mon
meilleur niveau le plus rapidement possible. Je sais que je peux
et dois faire mieux en playoffs.
Croyez-vous encore au titre ?
Oui ! Si on parvient à faire six
sur six et puis, battre Bruges, je
pense que tout sera possible.
En résumé, votre fin de saison
parfaite serait : le titre, une place
dans les 23 en Russie et un transfert cet été dans un club qui vous
voit comme un médian. Non ?
Tout dépendra de quel club,
quelle position et du coach. Je
tenterai de faire le meilleur choix
possible pour ma carrière. ■
A commencer par vos prestations
avec le Sporting d’Anderlecht
Propos recueillis par
GUILLAUME RAEDTS
Martinez « Preud’homme ? Ça ne m’affecte pas »
i pour la première, ni pour la dernière
fois, et ce, à moins de trois mois du déN
but de la Coupe du monde en Russie, Roberto
Martinez a été interrogé sur son futur à la tête
des Diables rouges après le tournoi et sur la
rumeur entourant son possible successeur en
la personne de Michel Preud’homme, alors
que l’avenir de ce dernier semble plus proche
de Sclessin que du stade Roi Baudouin. « Je
ne peux pas empêcher les gens de parler et les
rumeurs de circuler, mais je n’ai pas grandchose à dire là-dessus. Cela ne m’affecte pas »,
a rétorqué Roberto Martinez avant d’ajouter
que le temps n’était pas vraiment à parler de
ce sujet-là. « J’aime vivre en Belgique, être
responsable des Diables rouges et je vois une
ambition à long terme avec la Fédération
belge. Mais, ce qui importe le plus pour le moment, c’est la préparation de la Coupe du
monde en Russie. Après le tournoi, la Fédération belge fera le bilan de mon travail et décidera si elle veut continuer ou non avec moi.
Mais, je le répète, je vis au jour le jour et, pour
l’instant, l’important, me concernant, c’est la
préparation du Mondial. »
Une Coupe du monde durant laquelle la
Belgique est assurée de jouer contre trois adversaires durant la phase de groupes : le Panama (le 18 juin), la Tunisie (23 juin) et l’Angleterre (26 juin). Des adversaires qu’il est
évidemment grand temps d’observer pour en
connaître les qualités et les faiblesses. « J’ai
des scouts qui vont regarder les matchs, mais
j’ai également envie d’être impliqué dans le
processus, indique encore Martinez. Je n’ai
pas souvent l’occasion de voir les matchs en
direct mais je les regarde plus tard. » Et visiblement, le sélectionneur des Diables
pensent qu’ils peuvent réussir quelque chose
de spécial. Ils peuvent devenir des héros nationaux après avoir déjà réussi quelque chose
de très spécial en se qualifiant. Il ne faudra
pas regarder le classement mondial au moment du premier match. »
2
Robert Martinez vit au jour le jour et, pour
l’instant, l’important, c’est la préparation du
Mondial. © BELGA.
connaît déjà bien les trois adversaires des
Diables.
1
Le Panama. « C’est une équipe dont la majorité des joueurs évoluent en Major
League Soccer, une compétition qui en sera à
la moitié de la saison durant la Coupe du
monde. C’est une équipe très bien organisée
avec un entraîneur (le Colombien Hernán
Darío Gómez) qui a beaucoup d’expérience
dans les grands tournois. Il en a déjà connu
avec 4 sélections. Il a réussi à mettre sur pied
une équipe très compétitive et ce sera un
match très difficile. Il ne faut pas oublier que
le Panama s’est qualifié aux dépens d’une
équipe comme les Etats-Unis dans une confédération très difficile. Quand je les regarde
jouer, je vois beaucoup d’enthousiasme. Ils
La Tunisie. « C’est une sélection très forte
dans la manière de défendre. Ils ont onze
joueurs qui savent ce qu’ils doivent faire et le
font. Et puis, ils ont des joueurs plus techniques que vous pouvez l’imaginer et qui sont
très à l’aise dans des situations d’un contre
un. Il faudra vraiment être conscient de cela
sur le terrain. C’est une très belle équipe à regarder quand elle développe son jeu. Elle n’a
rien à perdre et peut vous faire très mal sur le
plan tactique. »
3
L’Angleterre. « Ce sera un match spécial
pour les deux sélections qui sont chacune
un livre ouvert pour l’autre. Les joueurs n’ont
pas de secret les uns pour les autres car ils
partagent au quotidien les mêmes vestiaires
dans les plus grands clubs de Premier League.
Je pense que l’Angleterre fera mieux que lors
des derniers tournois où elle ne répondait pas
aux attentes. C’est une équipe plus jeune que
les autres années qui est gérée par Gareth
Southgate. Il fait un très bon boulot à la tête
de la sélection anglaise. Il connaît ses joueurs
depuis longtemps car il les a eus sous son aile
chez les U21. Ensemble, ils ont connu un tournoi international et c’est un avantage, selon
moi. De plus, ils ont une approche plus collective et compte moins sur les individualités
pour faire la différence. » ■
G.R.
28
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
LESSPORTS
LANÉCROLOGIE 29
:4;25582
Goffin à Miami pour
un vrai test… oculaire
TENNIS
Madame Marie-Louise GROSJEAN-FRAITURE,
son épouse ;
Madame Aline GROSJEAN
et Monsieur Geofroy BEGASSE,
Madame Danièle GROSJEAN,
ses filles ;
Monsieur Raphaël GERARD,
Monsieur Damien GERARD,
ses petits-fils ;
Et les familles apparentées
ont la profonde tristesse d’annoncer le décès de
Le Liégeois espère relancer sa saison en Floride
Le no1 belge est resté
plus d’un mois sans jouer
mais a limité la casse
au classement ATP.
A Miami, il cherchera
avant tout à se tester
et à se rassurer.
avid Goffin, bon pied,
bon œil ? On sera assez
vite fixé avec sa reprise
(vendredi ou samedi) au Masters
1000 de Miami, plus d’un mois
après son accident du 17 février
en demi-finale de Rotterdam.
D
1
Un début de saison 2018 plus
difficile que prévu, mais attendu… Avec un départ raté à
l’Open d’Australie (battu dès le
2e tour par Benneteau), Goffin
affiche un maigre bilan de 8 succès pour 3 défaites en 2018.
Juan-Martin Del Potro qui vient
de remporter Indian Wells, en
est, par exemple, à 17 victoires
pour 3 revers. Le Liégeois a, il est
vrai, été stoppé net par cette fichue balle rebondissant du cadre
de sa raquette vers l’œil gauche
en demi-finale contre Dimitrov,
à Rotterdam. Un accident,
certes, mais il vient toucher un
joueur qui avait tout donné en
fin d’année 2017, jusqu’à cette finale de Coupe Davis à Lille. Il est
quand même curieux que tous
les joueurs de simple de cette fameuse finale à Lille, soit Goffin,
Darcis, Tsonga, Gasquet et
Pouille sont tous, actuellement
blessés. Ce n’est pas qu’une coïncidence… Il fallait s’attendre à
un retour du boomerang, d’une
manière ou d’une autre, après
avoir épuisé les organismes en
2017.
pu digérer sa surcharge de
2017… »
3
Ne pas attendre de miracles.
A Miami, Goffin s’est déjà
mis en évidence puisqu’il a procédé, lundi, au tirage au sort de
l’épreuve. Et le Liégeois s’est plutôt bien « servi », puisque bye au
premier tour (il est tête de série
no7), il a évité Federer, Del Potro,
Dimitrov, Nishikori ou Djokovic
dans son quart de tableau. Mais
il est hors de question de déjà tirer des plans sur la comète pour
le no1 belge. « Il va falloir que
David retrouve le rythme de la
compétition, souligne encore Joris. Et ça commence par cet œil,
soigné, qui va devoir retrouver
sa vitesse de réaction avec le cerveau dans des conditions de sollicitations à nouveau extrêmes.
Ça prendra un peu de temps… ».
On suivra donc, déjà, son premier match (deuxième tyour,
vendredi ou samedi) contre
l’Américain Ryan Harrison (ATP
53) ou le Portugais José Sousa
(80), avec attention.
4
Il a lui a fallu du temps pour
revenir après chacune de ses
blessures. Goffin est avant tout à
Miami pour réussir son test…
oculaire et se rassurer. C’est
connu, le Liégeois est un diesel.
Il a besoin de se sentir à 100 %,
d’enchaîner quelques succès ou
belles performances, pour relancer complètement la machine.
Lors de ses deux précédents
longs arrêts (fracture du poignet
en septembre 2013 et entorse de
la cheville en juin 2017), il lui
avait fallu près de trois mois
pour être de nouveau compétitif.
Il s’était même occasionné une
tendinite au genou par compensation après son entorse à Roland-Garros. Rien de comparable avec une blessure à l’œil ?
Attention… « David commençait
déjà à compenser son déficit oculaire au niveau de sa position, à
l’entraînement, mais on a de
suite corrigé tout ça », commente encore le docteur Joris.
2
Il a raté pas mal d’occasions
en un mois, mais il a limité la
casse. Plus d’un mois sur la
touche, Goffin a raté l’occasion
d’engranger pas mal de points à
l’ATP avec, peut-être, quelques
performances qui lui sont passées sous le nez, à commencer
par cette demi-finale abandonnée à Rotterdam. Le Liégeois a
dû déclarer forfait à Marseille et
au premier Masters 1000 de la
saison, à Indian Wells. Avec tous
les blessés de renom sur le circuit actuellement, il y avait de
beaux coups à jouer… Mais finalement, le no1 belge limite la
casse. Ce lundi, il vient juste de
perdre ses deux premiers rangs
au classement ATP (de la 7e à la
9e place) depuis le début de l’année. Et il est encore solidement
accroché au Top 10 (855 points
d’avance). Peut-être même que
cet arrêt forcé aura été un mal
pour un bien, comme le lâche,
du bout des lèvres, le Docteur
Joris, son médecin. « Pendant ce
mois, David a pu bien retravailler ses bases physiquement.
Il est très bien à ce niveau-là et a
Il a fallu près de 3 mois à David Goffin pour redevenir compétitif
après ses deux précédents longs arrêts. © M.JEUSETTE/PHOTO NEWS.
MONSIEUR
5
L’objectif est un retour en
force sur la terre battue.
Miami est donc un vrai test pour
Goffin, avec, une fois le tournoi
terminé, un retour immédiat en
Belgique pour un nouveau
contrôle complet de l’œil (lire cicontre). L’objectif est de revenir
en forme, et en force, pour la saison sur terre battue qui débutera
le 15 avril à Monte-Carlo. Goffin
enchaînera ensuite avec Barcelone, Madrid, Rome et il a même
ajouté Genève au programme
(!), avant un retour à RolandGarros où il voudra à tout prix
prendre sa revanche sur le mauvais sort. La terre battue, puis la
saison sur herbe à laquelle il
avait dû complètement renoncer
l’an dernier : Goffin aura ainsi le
temps de refaire le plein de sensations et de… points ATP avant
une fin de saison qu’on lui souhaite aussi trépidante que l’an
dernier. Il n’est donc pas encore
trop tard pour se relancer en
2018, mais il est temps… ■
Iwan GROSJEAN
Licence en sciences commerciales et financières ULg
Membre de la Brigade Piron
Commandeur de l’Ordre de Léopold II
Médaille du Volontaire de guerre combattant
Médaille commémorative de la guerre 1940-1945
Titulaire d’autres distinctions honorifiques
Président honoraire de l’AFAC
Inspecteur du Budget honoraire à l’Administration belge d’Afrique
Conseiller honoraire à l’Administration belge
né à Verviers le 24 novembre 1925
et décédé à Woluwe-Saint-Lambert le 19 mars 2018.
La cérémonie religieuse aura lieu en l’église Saint-Julien
à Auderghem le lundi 26 mars 2018 à 10 h 30.
Elle sera suivie de la crémation et de la dispersion des cendres
au crématorium de Bruxelles (1180 Uccle, avenue du Silence, 61),
où l’on se réunira à 12 h 45.
Le défunt repose au funérarium Ergo & Poncelet, chaussée de
Wavre, 1141 à Auderghem, où les visites seront reçues en présence
de la famille le samedi 24 mars 2018 de 10 à 12 heures.
Tout geste de sympathie peut s’exprimer par un don au compte
bancaire BE17 0880 5046 2021 de l’Asbl « Les Coquelicots »
à Nandrin avec la mention « En souvenir d’Iwan GROSJEAN »
Annonce en ligne sur : enmemoire.sudinfo.be/recherche-avis
Condoléances : https//www. ergo-poncelet. be/fr/condoleances
:4;25:32
À un mari, un père, un grand-père,
qui a fait de nos vies un bonheur de chaque instant.
YVES SIMON
COUPE DAVIS
Marie-Thérèse TYTGAT-MINIQUE,
« C’est impossible »
Dominique et Bernadette TYTGAT-WATTEYNE,
Guy TYTGAT et Barbara WADLINGER,
son épouse ;
Beaucoup n’ont pas compris
pourquoi Goffin, de retour à
Miami, ne pouvait pas enchaîner la semaine suivante
avec le quart de Coupe Davis contre les USA, à Nashville. La réponse du Dr Joris
est on ne peut plus claire.
« C’est juste impossible ! Et
Dieu sait si j’aime la Coupe
Davis… Non, il faut être réaliste. On a évité la cata avec
l’accident à Rotterdam. Ce
n’est pas rien une blessure à
l’œil et encore moins pour un
sportif de haut niveau et un
joueur comme David dont la
réactivité oculaire est un des
atouts ! Ici, son œil a été bien
soigné, mis au repos même,
avant de reprendre les entraînements peu à peu. Sa pupille,
dilatée avec les gouttes du
traitement, a dû se réadapter.
Mais il va falloir du temps à
cet œil pour se réathlétiser au
niveau sensoriel. La vitesse
d’exécution et le suivi oculaire
de la balle sont tellement
élevés que tout ça ne revient
pas d’un coup. On va voir
aussi, à Miami, comment l’œil
va réagir à la sollicitation en
compétition, au soleil et à la
réflexion sur surface dure.
David doit d’ailleurs porter des
lunettes solaires dès que le
match est fini pour permettre
à son œil de récupérer… Et au
retour de Miami, il faudra
refaire tous les contrôles via
son ophtalmologue qui, seul,
connaît parfaitement l’œil de
David. Sinon, ce n’est pas la
peine. Tout est en bonne voie,
mais c’est très fragile un
œil ! »
ses enfants ;
Aurore TYTGAT et Cédric DEKEYSER,
Amandine TYTGAT,
ses petits-enfants ;
Les familles TYTGAT, MINIQUE et apparentées
vous font part avec tristesse du décès de
MONSIEUR
Emmanuel TYTGAT
Commandant de bord Sabena e.r.
né à Gand le 5 mars 1930 et décédé à Rixensart le 19 mars 2018.
Un hommage peut lui être rendu au funérarium
ce vendredi 23 mars 2018 de 18 h 30 à 19 h 30.
(1330 Rixensart - rue de la Gare, 9a)
Le service religieux, suivi de l’inhumation au cimetière de Rosières,
sera célébré en l’église paroissiale Saint-Nicolas
le samedi 24 mars 2018 à 11 heures.
Réunion à l’église.
(1310 La Hulpe - rue de l’Église)
Le présent avis tient lieu de faire-part.
Funérailles Delbrassinne - Rixensart - 02.653.72.53
:4;24592
Les familles MATON, NORMAIN, VERNIMMEN
et apparentées
ont l’immense douleur d’annoncer le décès de
MADAME
Juliette MATON
veuve de Monsieur Edouard NORMAIN
1924-2018
une mère et grand-mère extraordinaire
La cérémonie d’adieu, suivie de l’incinération au crématorium
de Bruxelles, aura lieu le samedi 24 mars 2018.
Réunion au crématorium à 10 h 45.
(Avenue du Silence, 61 à 1180 Uccle-Calevoet)
Funérailles Tumulus, tél. 0484/694.364
Y.S.
LESBRÈVES
La Panne : trois jours en un jour
FOOTBALL
Une enquête ouverte
après Eupen-Mouscron
utrefois épreuve de référence qui permettait à des favoris du La cellule « fraude et football »
Tour des Flandres de se chauffer les mollets au fil de 4
de la police fédérale a ouvert une
étapes (dont un contre-la-montre final), les Trois Jours de
enquête judiciaire, suite au
La Panne ont maigri. Sous le nom de Trois Jours Bruges-La Panne,
match disputé entre Eupen et
c’est devenu une épreuve d’un jour (catégorie 1.HC), qui proposera
Mouscron. Soit la cellule a déci202 km en Flandre-Occidentale, avec comme difficultés, les Monte- dé d’enquêter de sa propre initiaberg, Kemmelberg, Rodeberg ou Sulfelberg, avant deux circuits
tive, soit une plainte a été dépolocaux de 25 km chacun. Victime d’un intense lobbying des Flanders sée par une tierce personne. Par
Classics, La Panne, a dû changer de date et se court ce mercredi,
ailleurs, le secrétariat du Conseil
une semaine plus tôt qu’à l’habitude. Le plateau est fragile : pas de
de l’Europe (division des convenGilbert, vainqueur sortant, ni de Van Avermaet, Benoot, Sagan,
tions sportives) a émis une alerte
Kwiatkowski, Matthews, Naesen ou Vanmarcke au départ. (E.Cl.)
« jaune » pour cette rencontre.
A
C’est le deuxième degré sur
quatre des activités suspectes
liées ou non aux paris. (S.H.)
LESAVISDECÉRÉMONIE
HOCKEY
Ce sera les 20 et 27 avril
La journée de championnat des
divisions nationales masculines,
remise ce 18 mars, sera jouée le
27 avril. Celles de femmes sera
joué le 20 avril. Pour les
hommes, on aura donc les 2 dernières journées de championnat
qui seront liquidées en 2 jours.
(L.T.)
:4;23362
On nous prie d’annoncer le décès de
MADAME
Jeannine STRONARD
veuve de Luc POUILLON
La messe des funérailles, suivie de l’incinération au crématorium
de Court-Saint-Etienne, sera célébrée en l’église Notre-DameAlerne de Chastre le jeudi 22 mars 2018 à 10 heures.
29
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
30 LANÉCROLOGIE
:4;24492
:4;24732
:4;24642
« Ô Dieu, mon Ultime Réalité, encordée à Jésus, j’arrive !
Entre tes mains, je remets ma vie. »
Maby
Baron et Baronne MOORKENS,
Monsieur et Madame Jacques van MEERBEECK,
Monsieur et Madame Pierre HANCE,
Monsieur Dominique van MEERBEECK (1),
Monsieur et Madame Jean-Marie VANDEPLAS,
Paul GENTON
1928-2018
Je salue mes amis, tout particulièrement mes T 8 C 8 F 8 en leurs
grades et qualités, et les informe de mon passage de l’autre côté,
fidèle à mes convictions philosophiques.
Madame Magda DIERCKX,
Je pars confiant dans une justice immanente qui, si elle fera fondre
le malheur sur les méchants, ne manquera pas d’apporter dans
le même temps tout le bonheur du monde aux gentils dont, tout
particulièrement à ma très chère Liliane qui a partagé avec moi
pendant toutes ces années un idéal fait de liberté, d’égalité et de
probité.
Après avoir mis mon corps à la disposition de la médecine, je confie
sans regret mes cendres aux vents pour qu’elles retournent là d’où
elles viennent... et qu’un jour tout recommence !
Monsieur Olivier LESCALIER,
Madame Alexandra LESCALIER
et Monsieur Didier VANDEWAUWER,
Monsieur Lucas LESCALIER,
Hugo et Emma,
ses enfants ;
ses petits-enfants ;
Monsieur et Madame Alain et Aryane DEPREZ - LESCALIER,
et leurs enfants,
sa sœur et son beau-frère ;
Ses fi lleuls,
:4;24:42
Ses neveux, cousins et cousines,
Ainsi que la famille apparentée
Le Médecin Colonel e.r. André FLION,
son époux ;
Monsieur et Madame Daniel et Christine ANTONIOU-FLION,
leurs enfants Alexia et Geoffrey,
Monsieur Jean-François FLION,
ses enfants Séverine, Victoria et Gauthier,
ses enfants et petits-enfants ;
Monsieur et Madame Robert VANDERPERRE-FLION,
et leur fils,
Monsieur et Madame Michel FLION- NDIAYE,
leurs enfants et beaux-enfants,
ses beaux-frères et belles-sœurs,
neveux et nièces ;
ont la tristesse de vous faire part du décès de
Bernard LESCALIER
né à Binche le 25 avril 1950 et décédé à Waudrez le 16 mars 2018.
Les funérailles religieuses seront célébrées en la collégiale
Saint-Ursmer à Binche le vendredi 23 mars 2018 à 9 h 30 et
seront suivies de l’incinération au crématorium de Mons, chemin
de l’Oasis, pour 11 h 30.
L’urne cinéraire sera inhumée dans le caveau de la famille au
cimetière de Binche vers 14 h 30.
Réunion à la collégiale Saint-Ursmer pour 9 h 30.
Dans l’attente du service funèbre, le défunt repose au
funérarium Générales Obsèques, rue Bard, 13 à 7130 Binche, où un
hommage peut lui être rendu les mercredi 21 et jeudi 22 mars 2018
de 17 à 19 heures.
Ses cousins, cousines et les familles apparentées
ont la profonde tristesse de vous annoncer le décès de
MADAME
Générales Obsèques - Binche. 064/33.52.76.
Condoléances sur www.generales-obseques.be
Jeannine FLION
née VERGAUWEN
à Etterbeek le 3 janvier 1936
et décédée à Woluwe-Saint-Lambert le 16 mars 2018.
La messe de funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière de
Woluwe-Saint-Lambert, sera célébrée en l’église Saint-Henri
à Woluwe-Saint-Lambert le vendredi 23 mars 2018 à 11 h 30.
42222937
Réunion à l’église.
(Parvis Saint-Henri)
Le présent avis tient lieu de faire-part.
Adresse de condoléances :
pompesfunebresvangossum@skynet.be
1050 Bruxelles - place Fernand Cocq, 19.
Van Gossum
:4;22752
La Baronne van den BRANDEN,
son épouse ;
Monsieur et Madame Michel FOUCARD,
Le Baron et la Baronne Jean-Charles van den BRANDEN,
Le Baron et la Baronne Laurent van den BRANDEN,
ses enfants ;
Aurore, Jean-François et Domitille, Fanny,
Louis, Charles, Thibaut, Manon,
ses petits-enfants ;
ont la tristesse de vous faire part du décès du
BARON
Jean-Louis van den BRANDEN
Docteur en droit
Officier de l’Ordre de Léopold
%RXY\
ses enfants et beaux-enfants ;
Monsieur et Madame Nicolas MOORKENS,
Ishtar, Christophe, Benjamin et Emilie,
Madame Catherine MOORKENS,
Maximilien, Amaury, Réginald, Dorian, Ségolène
LEFÈVRE,
Monsieur et Madame Philippe MOORKENS,
Pauline, Jean et Philippine,
Monsieur et Madame Yannic HULOT,
Alexandre, Hadrien et Aymeric,
Monsieur et Madame Geoff roy de HAES,
Harold, Maud et James,
Monsieur Tanguy van MEERBEECK,
Monsieur et Madame Robin VANDEN STEEN,
Jonah, Eliott, Emma et Lou,
Madame Sittelle HANCE et Monsieur Andrea ALIANI,
Sasha et Alice,
Monsieur et Madame Nathanaël HANCE,
Eline, Achille et Tibère,
Monsieur et Madame Alec HANCE,
Lukas-Balthazar,
Madame Serti THONUS-van MEERBEECK (1),
Madame Cindy van MEERBEECK,
Esther OSTOJA-KUCZYNSKI,
Monsieur et Madame Gilles ROELANTS,
Jérôme, Aurore, Loïc et Grégoire,
Madame Corinn van MEERBEECK,
Matteo et Elisa MASTROSIMONE,
Monsieur Gaétan VANDEPLAS,
Mademoiselle Laurence VANDEPLAS,
Mademoiselle Virginie VANDEPLAS,
Monsieur Sébastien VANDEPLAS,
ses petits-enfants et arrière-petits-enfants ;
Les descendants de feu
Monsieur et Madame Charles-André GORIS,
Les descendants de feu
Monsieur et Madame René-Albert VAN BELLINGHEN,
Monsieur Emmanuel GORIS, ses enfants et petits-enfants,
Monsieur (1) et Madame Marcel DIERCKX de CASTERLEE,
ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants,
Les descendants de feu
Monsieur et Madame Pierre de DECKER,
Les descendants de feu
Monsieur et Madame Marc van MEERBEECK,
ses frère, sœur, neveux et nièces ;
ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de
DAME
HWILOV
Paul van MEERBEECK
dite Maby
née Marie-Gabrielle GORIS
Enfant de Marie
)81e5$,//(6%(*5$)(1,66(1)81(5$5,80
Réconfortée par les sacrements de Notre Sainte Mère l’Église
et entourée de l’affection de tous les siens,
est entrée avec Foi et Espérance dans le mystère de Dieu.
Née à Saint-Josse-ten-Noode le 11 avril 1919
et décédée à Uccle le 17 mars 2018.
%UX[HOOHV3URYLQFH(WUDQJHU$JUppHVSDUOHVDVVXUDQFHVGpFqV
)XQpUDULXPDYHFVDOOHGHFpUpPRQLHSRXUSHUVRQQHVDVVLVHV
´3RXVVLqUHG·(WRLOHV6WHUUHQZRONµ
5XH-HDQ3DTXRWVWUDDW%UX[HOOHV
La famille tient à remercier toute l’équipe de la Résidence
« Les Fleurs d’Aubépine » pour les soins compétents, chaleureux et
attentionnés.
Le service religieux sera célébré en l’église Sainte-Anne à Uccle
le lundi 26 mars 2018 à 11 heures.
Réunion à l’église.
(Place de la Sainte-Alliance, Uccle)
La famille vous accueillera à l’entrée de l’église à partir de 10 h 30.
Le présent avis tient lieu de faire-part.
ZZZIXQHUDLOOHVERXY\EH
Ni fleurs ni couronnes.
époux de Madame Bernadette van ESSCHE
né à Ixelles le 14 janvier 1928
et décédé à Bruxelles le 14 mars 2018.
La célébration religieuse a eu lieu dans l’intimité familiale.
Les personnes désireuses de manifester leur sympathie
peuvent le faire par un don à KickCancer.
Bénéficiaire : Fondation Roi Baudouin - Fonds Kica
Compte : BE10 0000 0000 0404
Communication spécifique : ***016/1960/00979***
75, rue Langeveld, 1180 Bruxelles.
37, rue Davioud, 75016 Paris.
24, rue de l’Aurore, 1050 Bruxelles.
43, rue Beaufaulx, 1410 Waterloo.
:4;25422
Marcel et Vivienne RAYEZ - FRÉSON,
son fils et sa belle-fille ;
Florent et Guillaume RAYEZ,
Jean-Luc et Caroline DARDENNE - AMEYE,
Alexandre AMEYE,
ses beaux-enfants ;
Achille et Alessio RAYEZ,
Simon DARDENNE,
Clara AMEYE,
:4;25982
ses arrière-petits-enfants ;
Jean-François RAEYMAEKERS,
ses enfants et petits-enfants,
son filleul ;
Daniel et Bernadette DELANGE - RAEYMAEKERS,
leurs enfants et leur petite-fille,
sa nièce ;
ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de
Rubrique nécrologique
Pour transmettre un avis
dans cette rubrique, adressez- vous
à la société de pompes funèbres
de votre choix.
Présence dans Le Soir et sur le site enmemoire.be
Un avis nécrologique est déjà possible à partir de 250 € HTVA
Nous contacter en direct :
du lundi au vendredi de 9 à 18 h, le dimanche et jours fériés de 14 à 18 h
Mail: necrologie@rossel.be - Fax: 070/22 44 54 - Tél. : 02/225 53 12
MADAME
Francine RAEYMAEKERS
née à Ixelles le 2 avril 1930
et décédée à Braine-l’Alleud le 17 mars 2018,
à l’aube de ses 88 ans.
La cérémonie religieuse aura lieu en l’église
Saint-Joseph à Waterloo
le vendredi 23 mars à 11 heures.
Réunion à l’église (place Albert 1er).
L’incinération se déroulera au crématorium « Champ de Court »,
1490 Court-Saint-Etienne, à 13 h 30
(entrée par la rue Defalque).
Un dernier hommage peut lui être rendu au funérarium Val, 231,
chaussée de Bruxelles à Waterloo,
ces mardi 20 et mercredi 21 mars 2018 de 16 à 19 heures.
Funérailles Val. 02/354.65.61 - Waterloo.
Danouta LIBERSKI-BAGNOUD,
Barbara LIBERSKI-MEURISSE, Stefan LIBERSKI,
ses enfants ;
Jean-Raymond BAGNOUD, Henri MEURISSE,
Anne-Catherine KENIS,
leurs conjoints ;
Louis BAGNOUD, Corentin et Thomas MEURISSE,
Casimir LIBERSKI,
ses petits-enfants ;
ont la profonde douleur de vous faire part du décès de
Jacqueline LEFEBVRE
veuve de Marian LIBERSKI
survenu ce 19 mars 2018, à l’âge de 90 ans.
La cérémonie aura lieu au crématorium d’Uccle, avenue du
Silence à Uccle-Calevoet, le lundi 26 mars 2018 à 13 h 30.
Elle sera suivie de l’inhumation de l’urne dans le parc cinéraire
du crématorium.
La défunte repose au funérarium Gilson (salon A),
rue de Neuville, 70 à Philippeville.
Cet avis tient lieu de faire-part.
P. F. et Funérariums Gilson à Frasnes et Couvin - 060/31.13.35 - 060/34.40.32
Philippeville 071/61.37.01.
30
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
BRUXELLES 31
« Notre démarche reste constructive
mais le dialogue est rompu »
FOREST
63 parents de Sept Bonniers se constituent partie civile contre la commune
Une partie des parents
de l’école des Sept
Bonniers a introduit
une plainte
pour non-assistance
à personne en danger.
Le bourgmestre
se défend et reste serein.
ous avons été tenus dans
l’ignorance
pendant
trois mois et nos enfants
n’ont pas été pris en charge durant cette période alors que des
rumeurs couraient. Nous avons
donc décidé de nous constituer
partie civile et de porter plainte
pour non-assistance à personne
en danger à l’encontre du pouvoir organisateur. » Les parents
de l’école de Sept Bonniers à Forest ne baissent pas les bras.
Après la révélation d’une suspicion d’abus sexuel dont aurait été
victime une fillette de 4 ans dans
le cadre d’une classe verte, ils ont
entamé une procédure de médiation, aujourd’hui rompue et accuse le bourgmestre de Forest,
Marc-Jean Ghyssels (PS) de ne
pas avoir pris les mesures adéquates avant de laisser partir un
second car d’enfants dans le
même centre.
Pour comprendre, il faut revenir sur la chronologie des événements. Du 7 au 10 novembre, les
enfants partent en classe verte à
Palogne. Le 13 novembre, la direction apprend par les parents
de l’élève que des abus ont eu lieu
sur place. Le lendemain, un second car d’enfants doit partir
pour un séjour dans ce même
N
Actuellement, 63 parents ont rejoint la procédure à l’encontre du pouvoir organisateur de l’école communale des Sept Bonniers. © MATHIEU GOLINVAUX.
Les parents n’apprennent les
faits que le 5 février dernier via
un mail anonyme. Le lendemain,
une réunion en urgence est organisée entre les parents, la direction et la commune. Une permanence téléphonique pour répondre aux questions des parents est mise en place. Une
« Nous constatons aujourd’hui que le pouvoir
organisateur ne s’est pas comporté en partenaire loyal »
JULIEN TRUDDAÏU, MEMBRE DE L’ASSOCIATION DES PARENTS DE SEPT BONNIERS
centre. SOS-Enfants qui a mené
un examen psychologique et médical juge les faits probables mais
le car part quand même. La veille
du retour du second groupe,
Marc-Jean Ghyssels est informé
qu’une plainte est déposée et sur
les conseils du procureur du Roi,
les enfants sont restés sur place.
méditation est aussi entamée et
présidée par le Délégué général
aux droits de l’enfant, Bernard
Devos.
Le 12 mars, l’avocat de la commune qui s’est constitué partie
civile pour avoir accès au dossier,
Marc Uyttendaele, envoie un
courrier qui a été transmis aux
LESPETITESANNONCES
parents. On peut lire : « Il peut
cependant d’ores et déjà être affirmé qu’il n’est pas crédible qu’un
enfant ait subi un attouchement
pendant ces classes de dépaysement dans les conditions dénoncées à l’époque ». Pour les parents
et Bernard Devos, la coupe est
pleine. Bernard Devos décide de
rompre la médiation et les parents de porter plainte au pénal.
Actuellement, 63 parents ont
rejoint la procédure. « Nous
constatons aujourd’hui que le
pouvoir organisateur ne s’est pas
comporté en partenaire loyal en
agissant toujours en solo, en ne
partageant jamais ses informations avec nous, en ne nous tenant pas informés des décisions
prises dans le cadre du dossier,
explique
Julien
Truddaïu,
membre de l’association des pa-
rents de Sept Bonniers. Nous
avions demandé la transparence
et nous ne l’avons pas. »
L’avocat des parents, Maître
Olivier Stein, souhaite que le
juge d’instruction qui sera nommé, identifie les personnes qui
sont dans la chaîne de décision.
« Dans la doctrine, la non-assistance à personne en danger est
clairement définie. Le bourgmestre s’est contredit et a menti à
plusieurs reprises. On peut donc
mettre en doute ses choix. » ■
Il n’y avait pas de volonté
d’étouffer l’affaire mais nous
ne voulions pas amplifier une
rumeur tant que l’enquête
n’avait pas abouti. Nous voulions éviter la situation que
nous connaissons actuellement. Nous avons aussi mené
une enquête interne et la
secrétaire communale est en
train de la finaliser. Elle sera
remise au collège vendredi
puis aux conseillers communaux. »
Par rapport à cette plainte,
le bourgmestre ne souhaite
pas se prononcer. « Je suis
serein. C’est une bonne chose
qu’une autorité indépendante
fasse la lumière sur cette
histoire puisque nous sommes
dans un dialogue de sourds.
Nous voulons poursuivre la
médiation mais la confiance
est rompue. » Une réunion
aura lieu avec les parents ce
jeudi matin.
VANESSA LHUILLIER
RÉACTION
« Je suis serein »
Le bourgmestre Marc-Jean
Ghyssels est clairement
pointé du doigt par les parents qui lui reprochent son
manque de réaction, de
prise en compte des faits et
de communication. « J’ai agi
comme je le devais, se défend
le bourgmestre. Tout comme
l’école et la directrice qui font
un travail remarquable mis à
mal actuellement par un petit
groupe de parents déchaînés.
V.LH.
On accélère le tempo au Général Jacques
EMPLOI
HORECA
IXELLES Le chantier sera terminé en septembre, deux mois plus tôt que prévu
OFFRES
OFFRES
e la théorie à la pratique. La
semaine, dernière, le miD
nistre des Travaux publics Pascal
L’agence immobilière ERA Châtelain à Ixelles recherche un négociateur en immobilier (F/H) motorisé.
Expérience ds la vente exigée ceci
afin de rejoindre une agence dynamique à haut potentiel. Anglais et
véhicule sont des plus. Conditions
attractives et évolutives. Intéressé(é)? Merci d’envoyer votre CV
si possible avec photo à : ERAjob@immochatelain.be A l’Att. M.
Fulci REF:VLAN
2342724
Espace Environnement
rech. un(e) responsable de
projets de mission
en matière d’environnement et
alimentation durable.
Profil de poste complet sur :
www.espace-environnement.be,
2342068
rubrique "Actualités"
OUVRIERS
OFFRES
Pâtisserie à Koekelberg cherche un pâtissier de nuit qualifié
avec bonne expérience à temps
plein 38h/semaine. Rens. àpd
2341646
9h au 02/414.75.40
PERSONNEL
HORECA
Brasserie A remettre (cause
santé + âge 71ans) ds centre
commercial. Libre de brasserie
70 pl. int. + 60 pl terrasse. Seul
établissement horeca s/le site.
Plusieures boutiques + Delhaize
+ Brico. Parking non payant. Cur.
et non solv. s’abstenir. Tél:
0477-266.311
2342839
SAUNAS
MASSAGES
OFFRES
BCBG Nathalie 40 ans. jolie
caline, se déplace de 10h à 2h
du mat. 0475-36.21.43. 2259811
ANTIQUITÉS
OFFRES
Collectionneur achète porcelaines, faïences, grès + livres s’y
rapportant. T. : 0494/19.05.78.
2342028
OFFRES
DIVERS
Restaurant Rugbyman Nº Two
Marché aux poissons 1000
Bruxelles recherche : Chef de
partie 4 services : vendredi
midi/soir et samedi midi/soir.
Expérience en homards et poissons exigée. Tél: 02/512.37.60
2342775
Gsm : 0477/445.451
OFFRES
OBJETS ANCIENS DU CONGO JVO collectionneur ach. tt objet anc. du Congo
: masques, fétiches, objets guerriers africains 0475/28.28.02
2227762
Smet (SP.A) présentait les grands
axes du projet de refonte de l’ordonnance chantier. Au programme, la réduction de la durée
des chantiers notamment à travers l’allongement des plages horaires et le renforcement des effectifs sur le terrain.
Et c’est ce même dispositif que
la Région a décidé de mettre en
branle du côté de l’épineux chantier lancé au boulevard Jacques,
à Ixelles. Pour rappel, les travaux
lancés en novembre dernier prévoient une rénovation lourde en
vue de réaménager le secteur en
boulevard urbain à travers notamment la création de pistes cyclables sécurisées.
Initialement, les grandes manœuvres qui entraînent d’importants embarras de circulation
aux heures de pointe devaient
durer jusqu’à la fin du mois d’octobre prochain. « Ce planning
devait permettre de travailler
par phase et par sens de circulation en maintenant deux bandes
de circulation. Ainsi l’accessibilité restait maintenue et la sécurité
Le ministre des Travaux publics,
Pascal Smet. © HATIM KAGHAT.
sur le chantier garantie », rappelle-on au cabinet de Pascal
Smet.
Depuis, des négociations ont
été menées avec l’entrepreneur et
ce, en concertation avec la commune d’Ixelles. Avec succès
puisque le rythme du chantier sera accéléré dès la mi-avril. Et ce,
grâce à l’augmentation du
nombre d’équipes présentes sur
le chantier. « Pour se faire, la Région a débloqué un budget supplémentaire et a décidé de reporter le chantier du boulevard Albert II. Les équipes prévues sur ce
chantier iront ainsi renforcer les
équipes au boulevard Général
Jacques », indique-t-on encore
au cabinet.
Les horaires du chantier seront
élargis entre 6h et 18h. Les ouvriers travailleront aussi certains
samedis. « Afin de permettre le
bon déroulement de cette nouvelle
phase, la rue des Saisons sera fermée d’ici peu pour permettre les
réparations de la voirie, le nouvel
asphaltage prévu la semaine du
26 mars et les marquages au niveau du carrefour ».
Une dernière phase
de quatre mois
Bilan des courses : la dernière
phase des travaux sera réduite
d’un tiers et limitée à quatre
mois. Le boulevard Général
Jacques new-look sera donc entièrement rendu à la circulation
dès le 1er septembre. « Nous
sommes conscients que la trans-
formation actuelle de la ville impacte fortement la vie dans notre
ville, voilà pourquoi quand nous
pouvons accélérer les chantiers,
nous le faisons, a souligné Pascal
Smet. Le contrat avec l’entrepreneur date de 2014, voilà pourquoi nous avons négocié avec lui
des modifications à sa mise en
œuvre afin de répondre aux habitants, commerçants et autorités
qui depuis un an vivent dans les
alentours d’un chantier. »
La satisfaction est également
de mise côté communal où la
bourgmestre salue le nouveau
calendrier. « C’est une vraie
bonne nouvelle pour les riverains
et commerçants du quartier,
pointe Dominique Dufourny
(MR). A la commune, nous
sommes régulièrement interpellés quant à l’exécution de ce chantier, sa durée, son impact sur l’activité économique ainsi qu’en
termes de mobilité. Les contacts
avec la Région ont été nombreux
et je me réjouis que nos échanges
aient pu se solder par une proposition satisfaisante permettant
de réduire les travaux de deux
mois ». ■
PATRICE LEPRINCE
31
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
32 BRUXELLES
A Bruxelles, tourisme
et affaires font la paire
AFFAIRES
Le secteur du tourisme
d'afaire bruxellois
en chifres
Les nationalités les plus dépensières
en euros par jour
es patients admis en urgence aux soins intensifs
ne sont-ils pas trop nourris ? » ou « faut-il traiter les hémorragies cérébrales comme
d’autres saignements actifs ? ».
Autant de questions sur lesquelles les quelque 6.200 participants qui se bousculent actuellement dans les couloirs de l’Isicem vont avoir le plaisir de cogiter d’ici vendredi. Le plus grand
symposium international des
soins intensifs et la médecine
d’urgence au monde se tient
cette semaine entre les murs du
Square, le palais des congrès de
Bruxelles planté au beau milieu
du Mont des Arts. Mais les participants de cette grand-messe
médicale qui se tient sans relâche depuis 38 ans dans la capitale belge ne sont pas simplement là pour acheter les derniers
bouquins des plus grands spécialistes mondiaux. Car, au-delà des
soins, nos congressistes ont aussi
la réputation de pratiquer des
dépenses intensives.
L
Gros portefeuille
400 euros par jour. Un chiffre
très fréquemment cité dans les
milieux politiques et qui correspondrait à ce que dépense quotidiennement un touriste d’affaires, en comparaison aux 150
euros en moyenne que dépenserait le touriste de loisirs. Un
chiffre qui témoignerait presque
à lui seul de toute l’importance
du secteur pour l’économie et
l’emploi bruxellois, même s’il nécessite d’être pris avec des pincettes (lire par ailleurs). Dans les
couloirs de l’Isicem, les participants n’ont en tout cas pas trop
de mal à parler ouvertement de
leur porte-monnaie. Ni à confirmer qu’ils ne se coupent gère les
cheveux en quatre quand il s’agit
de dépenser de l’argent en
voyage.
« Je viens ici tous les ans, et le
prix des hôtels a grimpé de
300 % à cause du congrès. Donc
ça rend la chose assez chère »,
constate John, jeune docteur
australien, qui se considère déjà
presque comme un habitué du
congrès. Cela ne l’empêche néanmoins pas de dormir la nuit. « Je
compte dépenser au moins 1.000
euros pour la semaine. On reçoit
de l’argent de l’État australien
pour couvrir cela, mais ce n’est
pas le cas de la plupart des Européens. »
Les enchères peuvent encore
monter. Le docteur saoudien
Eyad Alsayed, spécialisé en anesthésie, pratique actuellement en
Allemagne. « J’ai étendu mon séjour jusqu'à dimanche soir, au
cas où je voudrais visiter quelqu’un ici » dit-il.« Je pense que la
chose la plus chère pour moi a été
l’hôtel, car j’ai choisi un endroit
en plein centre de Bruxelles. Pour
les 8 nuits de mon séjour ici, l’hôtel me coûte 1.500 euros. » Au total, coût de l’inscription compris
(550 euros), le docteur prévoit de
dépenser 2.500 euros sur sa semaine. On comprend également
que les congrès sont particulièrement courtisés vu la régularité à
laquelle
leurs
participants
semblent revenir à Bruxelles.
« Je viens ici tous les ans en
mars » nous explique le docteur
italien Sabino Scolleta. « Normalement, je viens deux jours en
amont du congrès, car j’ai des relations à l’hôpital universitaire
Erasme » poursuit-il. « Quand je
viens ici, je dépense environ
2.500 euros. Peut-être 1.000
pour l’hôtel, 500 euros pour le
congrès et un millier pour le
reste, pour un total de 10 jours. »
Le temps révolu des visites
à l’Hôtel de ville
Contrairement à ce que l’on
aurait pu s’imaginer vu les
moyens de la « cible », les efforts
mis en place pour vendre
Bruxelles sur les lieux du congrès
restent assez modestes. Pas de
stands de chocolat ou de pro-
« Pour les 8
nuits de mon
séjour ici, l’hôtel me coûte
1.500 euros »
EYAD ALSAYED, DOCTEUR EN ALLEMAGNE
grammes pour visiter les nombreux musées qui entourent le
Mont des Arts, mais une discrète
échoppe Visit.brussels. Pour Danaé et Sevgi, les deux étudiantes
qui gardent les lieux, cette première matinée de congrès est assez calme. « Ce qui importe pour
les gens, c’est de se procurer rapidement un guide ou un plan
pour pouvoir se retrouver après
le congrès. Après, des questions
vraiment plus spécifiques, c’est
surtout sur la restauration. Mais
à part ça, c’est rare qu’on nous
« Je viens ici
tous les ans en
mars. Normalement, j’arrive deux jours
en amont du
congrès »
SABINO SCOLLETA, DOCTEUR ITALIEN
272
France
272
266
Allemagne
Le tourisme de congrès est une manne stable pour la capitale
Bruxelles se plie en
quatre pour accueillir
les congressistes,
réputés pour être
plus dépensiers que les
touristes « classiques ».
Au plus grand congrès
de médecine intensive
du monde,
les participants ne
dérogent pas à la règle.
Etats-Unis
demande plus d’informations
dans ce genre de congrès. »
En marge des allées du Square,
on tombe sur le Baron JeanLouis Vincent, grand maître de
cérémonie de l’Isicem depuis 38
ans. Ce dernier semble un brin
nostalgique
d’une
certaine
époque où congrès rimait davantage avec détente en société,
chose qui avait selon lui l’avantage de faire profiter davantage
d’agents économiques locaux.
« Avant, nous avions un petit
programme social pour les participants, ce qui permettait effectivement de faire vivre l’une ou
l’autre salle, des traiteurs etc.
Mais maintenant, nous sommes
sous une telle pression de la part
du comité régulateur des congrès
(NDLR : le MDEON, la plateforme déontologique de la santé)
que l’on ne peut quasiment
plus » raconte celui qui est aussi
professeur de soins intensifs à
l’ULB. « Il y a deux ans, nous
avions simplement mis en place
une visite à l’Hôtel de ville de
Bruxelles, en fin de journée. Ils
nous ont dit “mais qu’est ce que
c’est que cette histoire, vous ne
pouvez plus faire ça ?” C’est
moche quoi, on voudrait bien que
les gens puissent un peu découvrir Bruxelles et qu’ils puissent
apprécier la ville. Mais on a dû
arrêter ça, car il faut, selon ces
autorités, que l’on s’embête à un
congrès. » ■
255
Pays-Bas
Revenu total du secteur
632 millions €/an
Les trois meilleures opérations
hôtelières de 2017
(en % d'occupation)
1. La manifestation catalane
du 4 au 10 décembre
87,1
2. Le salon Seafood Expo Global
du 24 au 30 avril
85,6
3. Les Open Days dans la cadre
de la semaine européenne des Villes
et des Régions du 9 au 15 octobre
84,9
ARTHUR SENTE
Taux d’occupation moyen en 2017
70,7
Sources: Visit.Brussels, SPF statistiques, Actualisation
des indicateurs socio-économiques relatifs au tourisme
en Région bruxelloise
ANNIVERSAIRE
Le Palais des Congrès
souffle 60 bougies
6.200 congressistes se bousculent actuellement dans les couloirs de l’Isicem. Un public prisé par le secteur du tourisme. © BRUNO D’ALIMONTE
économie Une poule aux œufs d’or ardemment défendue
n ne rigole pas avec le marché du
« Mice » (de l’acronyme anglais
O
« Meetings, incentives, conferencing, exhibitions ») en Région bruxelloise. C’est
que pour la capitale, qui revendique jusqu’au bout des ongles son statut de première ville hôte au monde pour les rassemblements d’associations internationales, cette forme de tourisme est une
affaire qui roule.
Selon les chiffres de 2015, le secteur
du « Mice » aurait rapporté cette annéelà un revenu de 632 millions d’euros à la
Région. Selon la dernière actualisation,
en 2014, des indicateurs socio-économiques du secteur, ce seraient environ
60 % des emplois salariés du tourisme
au sens large qui dépendraient des
congrès et des événements « corporate ».
Soit quelque 16.890 emplois. Ce mardi, à
la réception de célébration des 60 ans du
Palais des congrès de Bruxelles (voir en-
cadré), les représentants politiques présents ne tarissaient d’ailleurs pas d’éloge
pour une niche qui aurait permis de
maintenir le secteur touristique à flot
dans la tempête qui a suivi les attentats.
Le congressiste, lui, est loué pour sa fidélité et pour sa générosité dans les dépenses. La formule « un touriste de loisirs dépense en moyenne 150 euros par
jour à Bruxelles, et un touriste d’affaires
350 à 400 euros. » est devenue l’un des
fétiches du bourgmestre de Bruxelles
Philippe Close (PS). Les chiffres méritent néanmoins une petite remise en
contexte, les dernières statistiques de
l’agence régionale pour le tourisme Visit.brussels affichant plutôt une moyenne
de 242 euros de dépense par jour et par
congressiste. Interrogé sur ce point, Patrick Bontinck, CEO de l’agence en question, explique cette différence par le fait
que le chiffre si fréquemment cité prend
aussi en considération les dépenses liées
à l’organisation de l’événement en luimême, en plus des dépenses personnelles des touristes. « Il faut bien se
rendre compte que derrière le tourisme
d’affaires, il y a non seulement les dépenses du congressiste, avec l’hébergement, le restaurant trois fois par jour
mais également tout ce qui tourne autour de la conférence, que ce soit la location de salle, le matériel audiovisuel, les
interprètes. Donc on arrive à une dépense moyenne par participant très importante. »
Désirs de grandeur
Pour défendre sa position mondiale,
Bruxelles peut compter sur 20 espaces
de congrès d’une capacité de 1.000 personnes ou plus. Ce week-end encore,
l’homme d’affaires Philippe Lhomme expliquait dans l’Écho que Bruxelles dispo-
sait déjà, avec son Parc des Expositions
de la « meilleure infrastructure globale
de Belgique », « en partie sous-exploitée ». Cela n’empêche pas la Région
bruxelloise et la Ville de Bruxelles de
vouloir pousser un cran plus loin leurs
désirs de grandeur, avec le méga-centre
de congrès qui doit voir le jour sur le
plateau du Heysel dans le cadre de la seconde phase du projet Neo. Au risque de
créer un trop-plein d’offre à Bruxelles ?
Patrick Bontinck jure, lui, que la demande existe pour un lieu de cette envergure. « Pour tous les congrès notamment liés à l’associatif, la taille a tendance à très fortement augmenter avec la
mondialisation et le fait que maintenant
tous les pays et tous les continents sont
présents. Donc les congrès qui faisaient
avant 10.000 personnes vont vite arriver à 15.000 ou 20.000 personnes. » ■
Construit à l’occasion de
l’exposition universelle 58, le
Palais des Congrès a fêté ses
60 ans ce mardi. Les lieux,
situés au cœur du Mont des
Arts, avaient subi en 2003
une rénovation en profondeur après la découverte
d’amiante, pour mieux rouvrir en 2009 affublés d’un
grand cube de verre en surface. Rebaptisé Square pour
l’occasion, l’espace accueille
notamment chaque année la
cérémonie des Magritte.
Depuis sa naissance, le
Palais des Congrès peut se
targuer d’avoir accueilli
quelque 10 millions de visiteurs, qui ont pris part à un
peu plus de 17.500 événements. À eux-seuls, les
congressistes qui fréquentent l’endroit dépenseraient quelque 60 millions
d’euros par an sur Bruxelles.
A.SE.
A.SE.
32
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
BRABANT WALLON 33
Le MR pense déjà à l’horizon 2040
POLITIQUE
Des pistes pour assurer le bien-être de 35.000 nouveaux habitants
Ni « bilan »
ni « cocorico »,
juste pointer les enjeux.
Un contrat
de développement
territorial est attendu.
onsieur
Environnement et Madame Économie ont un enfant
qui s’appelle Bien-être. »
Voilà qui n’est pas une nouvelle
histoire écrite par Jean-Paul
Wahl, le président de la fédération MR du Brabant wallon. Ce
n’est qu’une phrase bien tournée
qui esquisse les enjeux pour une
province qui a besoin de
40.000 nouveaux
logements
d’ici 2040 pour absorber la pression démographique.
Pour la première fois depuis
cinq ans, on entend donc le Mouvement réformateur parler du futur. Jusqu’ici, il est contenté d’affirmer que ses mandataires, dans
24 majorités communales sur 27
et à la Province, savaient très bien
comment travailler pour assurer
le quotidien. Mais voilà, pour appréhender demain, il faut assimiler le présent. Ce travail sera rendu public le 18 avril avec le
Contrat de développement territorial du Brabant wallon.
Mathieu Michel, le président
du collège provincial, peut déjà
pointer une province avec un endettement limité à 6,5 % et un
taux d’investissement de 142 % :
M
Mathieu Michel et Jean-Paul Wahl esquissent déjà un avenir où le bien-être serait la clé d’un Brabant
wallon qui aura su développer l’économie et préserver son environnement. © J.-P. D.V.
« Cela signifie que le renouvellement des infrastructures est chez
nous plus important. Au cours de
cette législature, nous avons investi 67,5 millions d’euros dans
1.400 projets répartis dans les
27 communes. »
Comme l’accueil de la petite
enfance, avec un taux de couverture de 45 %, 150 logements créés
par l’Agence de promotion immobilière et des projets pour peser sur 10 % des besoins à venir,
262 places financées pour les seniors ou 8 km de cheminements
cyclables par an.
Un « Amazon » local
« Nous aurons cependant besoin des échelons supérieurs pour
assurer une meilleure mobilité,
ajoute le duo. Car oui, nous
sommes pour les contournements
de Wavre, de Jodoigne, de Tubize… Qu’on le veuille ou non, les
Brabançons wallons privilégient
encore la voiture. Mais un
contournement, c’est vingt millions d’euros, soit ce que la Province peut dépenser par an… Ce-
pendant, allez voir à Charleroi ou
à Liège. C’est nickel là-bas ! Même
pour les subsides européens, le
Brabant wallon a été écarté. Il aura fallu toute la pugnacité du
bourgmestre Vincent Scourneau
et l’aide du socialiste André Flahaut pour que la route bas carbone soit finalement retenue. »
La poursuite du RER est également un enjeu, de même que le
VER, le Vélo express régional. La
Province se dit prête à financer la
sécurisation des cyclistes le long
des voies de chemins de fer.
Sur le plan économique, c’est la
révolution digitale qui doit être
pilotée par l’intercommunale
« in BW ». Mathieu Michel « rêve
déjà d’un “Amazon” local où l’on
pourrait acheter compulsivement, le soir dans son lit, des
chaussures d’un magasin du
coin ». Digital pour les communes, avec une généralisation
du système de participation citoyenne Fluicity ouvert à Wavre.
Digital encore pour aider les personnes âgées à rester plus longtemps chez elles.
L’aide aux seniors dans une
province où, du fait du coût du logement, la population vieillit plus
vite, et l’accueil de la petite enfance seront aussi des enjeux,
« sans oublier qu’à Tubize ou
dans l’Est, il faudra développer
d’autres services à destination
des familles. Le Contrat de développement territorial va nous offrir des pistes de travail pour les
vingt prochaines années. » ■
Le Brabant wallon n’a pas
toujours été une province
riche. Il y a 23 ans, lors de la
scission de la Province de
Brabant, Jean-Paul Wahl, le
président de la fédération
MR du BW, rappelle que
« nous dépendions financièrement de Bruxelles et du Brabant flamand. Nous avons été
obligés de tripler les centimes
additionnels au précompte
immobilier. Aujourd’hui, nous
pouvons passer pour modèle,
mais sans pousser de cocorico,
j’estime que c’est la présence
majoritaire de mandataires
libéraux qui aura permis cette
évolution. »
Révolution digitale Il n’en
reste pas moins que cela
risque de se modifier. Ce que
craint le président du Collège Provincial, Mathieu
Michel : « Nous sommes sur
le haut de la vague, mais pour
éviter de tomber dans le prochain creux, nous devons
préparer la prochaine, la
vague de la révolution digitale.
Important dans une province
où 90 % des sociétés sont du
secteur tertiaire. La Province
va devoir lancer une école de
codage, en extrascolaire, mais
avec un coût pouvant passer
de 50.000 à 150.000 euros
par an. Ce n’est qu’un
exemple. »
JEAN-PHILIPPE DE VOGELAERE
J.-P. D.V.
PROVINCE MODÈLE ?
« Préparer
la prochaine vague »
4222336:
42223232
LA LAÏCITÉ EN ACTION :
EN 2018, PARIEZ SUR LA JEUNESSE !
Conférences et spectacle
LES 21 ET 24 AVRIL I À NIVELLES
Tout le programme sur www.escales.be
ous
e départ ?
bienvenue dans
le Monopoly
Prévente sur réserv
du 5 au 25 mars à ation
30€
Wavre !
Au Syndicat
(rue de Nivellesd’I1nitiative
à Wavre)
Débat
Conférence
Société
Théâtre
Philo
Psycho
Échange
Découvrez le jeu en avant-première et faites une partie en famille ou entre amis
Dimanche 25 mars de 14h30 à 18h30 à l’Hôtel de Ville de Wavre
Inscription obligatoire au 010 23 26 27 ou par mail : monopolywavre@wavre.be
rendez-vous
?
t
r
a
p
é
d
e
s
a
c
a
l
sur z-vous
rendeéserv
ans
d
e
u
n
e
v
ation débpia
n
?
e
t
r
e
s
sur la rscàa30€ le Monopoly
tiative
à Wavre)
ESCALES
SPÉCIALES
JEUNESSE
bienveWnavre !
Découvrez le jeu en avant-première et faites
Dimanche 25 mars de 14h30 à 18h30
Inscription obligatoire au 010 23 26 27 ou p
www.wavre.be
© 1935, 2018. HASBRO. ALL RIGHTS RESERVED
33
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
34 LADÉTENTE
LES MOTS CROISÉS
LE SUDOKU
Grille n° 5272 de Guy Hachette
FACILE
HORIZONTALEMENT.
VERTICALEMENT.
1. Abbaye sur le lac du
Bourget. 2. Exposé à
tous les rayons. Il portait
la robe et l’épée. 3. En
faisant toute une tartine.
Pronom réfléchi. 4.
Plus de 135 carats. Ne
manque pas de courage.
5. Un engagement réussi.
Catastrophe. 6. Effectif. Il
est abondamment illustré.
7. Mention réservée
aux diplomates. Mis en
lumière. 8. Symbole du
temps. Court... 9. Plus
silencieux. 10. Étoiles
sur un drapeau. Pièces
anciennes.
LA MÉTÉO
2
3
4
5
7
8
9
10
1
HORIZONTALEMENT.
A. Porte-parole. B. Livrais la
formule. C. Juste un fond.
Petite place carrée. Saint
normand. D. Il finit souvent
sur un siège. Minimum
alloué. E. Pourvus de tout.
S’ajoute au drink. F. Bonne
remarque. Bon chœur. G.
Pris la fuite en quelque sorte.
Morceau d’histoire. H. Père
italien. Carrément éteint. I.
Impossible pour lui de ce faire
un nom ! Entame d’édam. J.
Elle s’apprécie en fin de repas.
Abuse aussi ?
1
2
3
4
5
6
7
8
VERTICALEMENT.
9
10
Solution n° 5271
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
6
1. Mal comblés. 2. Dont la
résistance n’est plus à prouver.
3. Lieu noir. Permet de
mettre le feu n’importe où. 4.
Symbole chimique. Planches.
5. On peut jouer avec lui. A
tirer du gîte. 6. C’est mieux
que le bogey ! Instrument de
culte dans l’Egypte antique.
7. C’est du passé. N’y voyez ici
que du blanc ! 8. Son intérieur
est délicieux. Nourrir la poule
au blé. 9. Fabuleux animaux.
10. C’est moi ! Vieille relation
de voyage.
2
3
4
5
6
7
8
9
10
A
7
2 9
4
B
7
C
3
D
4
E
8
1
7
9
2
F
8
1 5
7
G
H
I
5
1 8
9 4
J
2
3
Solution n° 1358
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1
R
E
F
O
R
M
I
S
T
E
2
E
N
A
M
O
U
R
E
3 4 5
S E R
C R E
O U
I S S
S I S
V I
R E E
E S
A
G
S C R O
6 7
V I
N
R S
I O
L
C E
L
E V
R A
C
Les prévisions à 14 jours en Belgique et en Europe sur plus.lesoir.be/meteo
8
S
A
I
N
E
F
E
N
D
9
T
I
N
U
R
E
I
D
E
10
E
N
S
O
R
C
E
L
E
R
1
2
4
3
7
8
5
6
9
6
3
5
9
1
2
8
4
7
9
7
8
6
4
5
3
1
2
2
1
3
4
8
9
7
5
6
5
4
6
7
2
1
9
3
8
8
9
7
5
3
6
4
2
1
3
5
1
8
6
7
2
9
4
4
8
2
1
9
3
6
7
5
7
6
9
2
5
4
1
8
3
LA LOTERIE
EURO MILLIONS tirage du 20/03
26
29
37
39
44
9
KENO tirage du 20/03
11
JOKER+ tirage du 20/03
9
3
1
Chiffres corrects
3
7
2
13
14
15
17
28
30
33
36
37
39
41
45
47
48
56
60
63
66
68
9
Gagnants Gains (EUR)
6+signe astrologique -
min 200.000
6
0
20.000
5
3
2.000
4
20
200
3
193
20
2
2.103
5
1
19.869
2
Signe Astrologique 9.015
PICK 3 tirage du 20/03
5
9
Directeur général
Olivier De Raeymaeker
SA ROSSEL ET Cie
Rue Royale, 100
1000 Bruxelles
Rédacteur en chef
Christophe Berti
Président et éditeur responsable
Patrick Hurbain
Rédactrice en chef adjointe
Véronique Lamquin
Administration générale
Rue Royale, 100
1000 Bruxelles
Tél. : 02-225.55.55
Rédaction centrale
Tél. : 02-225.54.32
Fax : 02-225.59.14/225.59.10
Courrier des lecteurs
Fax : 02-225.59.14/225.59.10
forum@lesoir.be
9
La Loterie nationale signale que les lots
inférieurs à 1.000 euros sont payables dans
les centres Lotto/Joker à partir du lundi.
Ces résultats sont donnés sous réserve.
Les résultats définitifs seront disponibles
dans votre centre Lotto/Joker.
1,50
Jackpot du prochain tirage : 1.400.000 €* à gagner.
* Si vous êtes le seul gagnant au rang 1
lesoir.be (internet)
http://www.lesoir.be
Ce journal est protégé par le droit d’auteur, tous droits réservés. © Rossel & Cie S.A. – Le Soir,
Bruxelles, 2017. Si vous souhaitez copier un article, une photo, une infographie, etc., en de
nombreux exemplaires, les utiliser commercialement, les scanner, les stocker et/ou les difuser
électroniquement, veuillez contacter Copiepresse au 02-558.97.80 ou via info@copiepresse.be.
Plus d’infos : http://www.copiepresse.be.
PUBLICITÉ
Rossel Advertising
Annonces téléphonées
Tél. : 02-225.55.00
Fax : 02-225.59.06
annonces.tel@lesoir.be
Publicité nationale
Tél. : 02-542.10.10
Fax : 02-542.10.11
Annonces
Tél. : 02-225.55.55
Fax : 02-225.59.08/225.59.00
Prix de vente à l’étranger
France 2,60 € (en semaine)
2,90 € (le week-end)
Luxembourg 1,90 € (en semaine)
2,90 € (le week-end)
Prix de l'abonnement Premium
(papier + PDF + accès au Soir+)
32 €/mois soit 1,26 €/jour
Service clientèle du lundi au vendredi de 8 à 18 h.
et le samedi de 8 à 12h. Tél. : 078-05 05 10
Fax : 02-225 59 01 - e-mail : abonnements@lesoir.be
Site : www.clubdusoir.be
bon à découper
1. Subordination. 2. Fait
antérieur. 3. Comme
râpée. États unis... 4.
Souvent profilée. Il pue. 5.
Lourde antilope africaine.
Il était dû au seigneur
du fief. 6. Dans l’axe. 7.
De l’aile. 8. Maître bref.
Première cicatrice. 9.
Le travail ne lui fait pas
peur. Gardé en mémoire.
10. Il combattit les Grecs
pendant le siège de Troie.
Hétéroclites.
1
Remplissez la grille de sorte que chaque ligne,
chaque colonne et chaque carré contiennent
les chifres de 1 à 9.
Grille n° 690 de Guillaume Zweig
VOUS SOUHAITEZ ACQUÉRIR
UN LIVRE, UN CD, UN DVD OU
UNE COLLECTION PROPOSÉ(E)
PAR LE SOIR ?
Ce bon est valable pour autant de produits au choix issus de collections différentes* que vous le
souhaitez. Remettez-le à votre libraire avec la somme équivalant au prix de votre (vos) achat(s). Avis
aux libraires : ce bon est à renvoyer dans le mois au moyen de l’enveloppe Rossel « retour bons ».
*non valable pour l’achat de plusieurs produits identiques.
Dans la limite des stocks disponibles.
42223534
PERCEZ LES SECRETS
DE L’UNIVERS,
DE L’INFINIMENT PETIT
À L’INFINIMENT GRAND
Une collection essentielle
présentée par Hubert Reeves
LE LIVRE N°4
L’ESPACE-TEMPS
QUANTIQUE
9,99 € *
SEULEMENT
* En vente en librairie. Hors prix du journal Le Soir. Suivant disponibilité des stocks. 1,99 € (1er livre) et 9,99 € (livres suivants). Valable du 15/03 au 21/03/18.
34
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
LATÉLÉVISIONMERCREDI 35
cl u b
8.00 Le 8-9 9.00 C’est vous
qui le dites 11.00 On n’est pas
des pigeons 12.00 Les feux de
l’amour 13.00 JT 13h 13.45
★ Inspecteur Barnaby Le mystère de la tombe. Téléfilm de
Moira Armstrong (GB, 2000).
15.25 ★ Joséphine, ange gardien De toute urgence ! Téléfilm
de Vincent Monnet (Fr, 2006).
17.05 Demain nous appartient
17.35 Affaire conclue, tout le
monde a quelque chose à
vendre 18.30 On n’est pas des
pigeons 19.30 JT 19h30 20.10
Tirage Lotto-Joker
8.35 La boutique 9.05 Best of
Shopping 10.35 La boutique
11.40 Martin bonheur 11.50
Chasseurs d’appart’ 13.00
RTL info 13 heures 13.45
★ Ma maison chérie Téléfilm
de Kai Meyer-Ricks (All, 2016).
Avec Nadja Becker. 15.30 Les
reines du shopping Ayez du
style avec de la maille. 16.30 Les
rois du shopping Séduisant à la
campagne. 17.25 Chasseurs
d’appart’ 18.20 Faisons
gagner la vie 18.30 Septante
et un 19.00 RTL info 19 heures
19.45 Les orages de la vie
20.20 Questions à la une
20.45 ★★ NCIS :
enquêtes spéciales
7.55 20:02 8.20 Livrés à domicile Invitée : Nadine Monfils. 9.30
Le meilleur de l’humour express
10.00 Demain nous appartient
10.30 Si près de chez vous
11.50 Plus belle la vie 12.20
Max et Vénus Invité : PE. 13.05
Bienvenue chez nous 13.55
L’addition, s’il vous plaît 14.45
Cyclisme Bruges - La Panne. Trois
Jours de Bruges-La Panne-Coxyde.
Classique messieurs - En direct.
17.05 Tout le monde veut
prendre sa place 18.00 Max et
Vénus Printemps des sciences
18.50 Mon oncle Charlie Massage dorsal. 19.10 Problèmes de
communication. 19.40 Plus belle
la vie 20.15 20:02
7.10 Heidi La fugue. 7.35 Pokémon 8.15 Power Rangers
Super Megaforce L’union fait la
force. 8.40 Best of Shopping
10.40 La boutique 11.40 Top
Models 12.00 La boutique
15.30 Souvenir éternel 15.45
Les experts : Miami Leçon de
haine. 16.35 NCIS : Los Angeles
Sexe, mensonges et vidéo. 17.25
L’honneur des voleurs. 18.10 Les
experts : Manhattan 1987.
19.05 Ce qui est fait est fait.
20.00 ★★ Bone Collector
20.40 L’arme fatale
Magazine d’actualité. Présenté
par Franck Istasse.
L’immersion : Le centre de crise
national. C’est au cœur du
centre de crise national qu’ont
été prises les décisions les plus
importantes pour la gestion
des attentats de Bruxelles en
mars 2016. Comment fonctionne ce centre, créé il y a
trente ans ? L’enquête : Quelle
politique de prévention de la
radicalisation à Bruxelles ?. Des
habitants de plusieurs communes et quartiers de
Bruxelles sont partis rejoindre
l’Etat Islamique en Syrie. Si
certains acteurs de terrain luttaient déjà contre cette radicalisation, les attentats de 2016
ont accentué la volonté politique de prévention. Le portrait :
Les pompiers de la 10e compagnie deux ans après les attentats.
Ils étaient de garde au moment
des attentats de Bruxelles en
2016 et sont intervenus à
Zaventem et à Maelbeek.
21.45 A votre avis Emission
politique. Présenté par Sacha
Daout, avec la participation de
Pierre Kroll. 22.55 Matière
grise fête ses 20 ans 23.50 On
n’est pas des pigeons 0.45 JT
19h30 1.20 A votre avis
Série. Avec Scott Bakula, Lucas
Black. La boîte de Pandore
(Saison 14, épisode 15/24).
Intégrée à un groupe de
réflexion de la Sécurité intérieure, Abby a conçu et exécuté une fausse attaque au gaz
sarin dans les suites VIP d’une
salle de concert. Lorsqu’une
bombe et du gaz véritables
sont retrouvés sur les lieux, le
NCIS doit découvrir qui a réellement conçu cet attentat.
L’enquête conduit les agents à
La Nouvelle-Orléans où leurs
confrères, Pride et LaSalle,
suivent l’affaire de près. La
découverte du cadavre d’un
activiste et le vol d’un livre sur
la stratégie de la terreur les
inquiètent au plus haut point.
21.35 NCIS : Nouvelle-Orléans
La boîte de Pandore. 22.25 New
York Unité Spéciale Série. Avec
Mariska Hargitay, Kelli Giddish,
Ice-T. Le signal fort. Après le
meurtre d’un adolescent transgenre, tué par un autre adolescent, le bureau du procureur, qui souhaite une peine
exemplaire, prend des mesures
strictes. 23.10 Responsables et
coupables. 0.05 RTL info 19
heures 0.50 Jeux de nuit
Série. Avec Clayne Crawford,
Damon Wayans, Thomas
Lennon. Le petit oiseau va sortir
(Saison 2, épisode 7/22).
Lorsqu’on retrouve un corps, le
crâne fracassé, en bord de mer,
Riggs et Murtaugh mènent
l’enquête dans l’univers des
surfeurs. Des investigations qui
ne sont pas de tout repos,
entre un gang de surfeurs violents, un homme d’affaires qui
délaisse son fils, et un sombre
groupuscule suprématiste.
21.25 Oublie-moi si tu peux
(Saison 2, épisode 8/22).
Riggs et Murtaugh enquêtent
sur un meurtre survenu dans
un hôpital. Riggs passe plus de
temps avec son amie d’enfance. Le vrai nom de
Scorsese est révélé.
22.30 Vews 22.55 Donald
Trump est-il (vraiment) fou ?
Documentaire de Victor Robert
(2017). Selon Duty to Warn, un
collectif de quelques-uns des
plus grands psychiatres américains, Donald Trump manifesterait des signes évidents de folie.
0.25 OpinionS : CSC 0.55 Vews
1.20 20:02 1.40 Tellement ciné
15.05 Jeunesse… 16.55 Les
enquêtes de Mirette 17.20 Les
Niouzz 17.25 Son altesse Alex
18.15 Organisation super
insolite 18.40 Oggy et les
cafards 18.55 Walter et Tandoori 19.20 Tom et Jerry Show
19.45 Les Niouzz avec traduction gestuelle 19.55 En quête
de sens 20.30 JT traduction
gestuelle 21.05 L’invitation
21.15 Quartier des banques
Série. Avec Laura Sépul, Brigitte
Fossey, Féodor Atkine. Les
confessions d’un banquier privé
(Saison 1, épisode 1/6).
A Genève, en 2012, la sœur du
directeur d’une grande banque
suisse récupère son poste de
dirigeant et mène une enquête
sur un crime supposé.
22.05 Baptême du feu
(Saison 1, épisode 2/6).
23.00 True Detective Série.
Avec Matthew McConaughey.
La chambre forte. Cohle et Hart
interrogent un 23.54 Qui est là ?
0.50 JT traduction gestuelle
1.25 Europe hebdo
Thriller de Phillip Noyce (USA,
1999). Avec Denzel Washington,
Angelina Jolie, Queen Latifah,
Michael Rooker. 2h00.
Un grave accident a définitivement cloué sur son lit l’expert
en criminologie Lincoln Rhyme.
Lorsqu’un serial killer commence à semer la terreur dans
les rues de New York, Rhyme
accepte de guider les investigations et de travailler avec
une inspectrice débutante,
Amelia Donaghy, qui va devenir ses «yeux» et ses «jambes».
Comme la plupart des tueurs
en série, le psychopathe qu’ils
traquent est avant tout un provocateur, qui ne peut pas s’empêcher de laisser des indices
partout où il passe. Aidé
d’Amelia, Rhyme entreprend
de décoder ses mystérieux
messages. Petit à petit, grâce à
sa jeune collaboratrice, particulièrement douée et intrépide,
il reprend goût à la vie.
15.25 Private Practice Ecart de
conduite. 16.10 Fous d’amour.
16.55 Drop Dead Diva La taupe.
17.40 Haute trahison. 18.25 Dr
House L’erreur est humaine.
19.10 Une mère à charge.
22.10 Homeland Série. Avec
Claire Danes, Damian Lewis,
Mandy Patinkin. Opération
Téhéran. Brody est à Téhéran et
tente d’approcher Danesh
Akbari, le chef des services
secrets iraniens. Carrie se rend
également sur place pour
coordonner l’opération. 23.10
Héros malgré lui. 0.05 Unibet
Casino 1.05 Best of Shopping
21.30 ★ American Pie 4 Comédie de Jon Hurwitz et Hayden
Schlossberg (USA, 2012). Avec
Jason Biggs, Thomas Ian Nicholas, Seann William Scott. 23.20
★★ Retour à la fac Comédie de
Todd Phillips (USA, 2003). Avec
Luke Wilson, Will Ferrell. 0.45
Le jour où tout a basculé
20.00 ★ Bad Teacher
Comédie de Jake Kasdan (USA,
2011). Avec Cameron Diaz, Lucy
Punch, Jason Segel. 1h30.
Une jeune enseignante, vraiment pas faite pour son
métier, entame une course
effrénée pour séduire un riche
professeur remplaçant. Mais
la concurrence est rude.
12.30 Shopping Hours 14.15 La
boutique 14.50 Touche pas à
mon poste ! 16.40 Les
vacances des Anges, bienvenue chez les Grecs 17.20 Beauty and the Beast Haute tension.
18.05 Les vacances des Anges,
bienvenue chez les Grecs
18.50 Les reines du shopping
Sexy avec une petite poitrine.
20.00 Touche pas
à mon poste !
Divertissement. Présenté par Cyril
Hanouna, avec la participation de
Titoff, Géraldine Maillet, Valérie
Benaïm, Isabelle Morini-Bosc,
Julien Courbet, Rachid Arhab,
Renaud Revel, Rokhaya Diallo,
Christine Lentz, Pierre Ménès…
L’humour et la bonne humeur
sont les maîtres mots de cette
émission qui traite de l’actualité
en s’intéressant plus particulièrement à celle de la télévision.
6.15 X:enius Quelles habitations
pour l’avenir ? 6.40 Jardins d’ici
et d’ailleurs 7.15 360°-GEO
8.00 Invitation au voyage
8.40 Indochine sauvage 9.25
Naachtun 11.10 Stonehenge
12.05 Fascinants insectes
12.50 Arte journal 13.00 Arte
regards 13.35 ★ Hawking, la
tête dans les étoiles Téléfilm de
Philip Martin (GB, 2004). Avec
Benedict Cumberbatch, Lisa
Dillon, Michael Brandon. 15.15
Jardins d’ici et d’ailleurs 15.45
Contes des mers 16.30 Invitation au voyage 17.10 X:enius
Question de flair : les animaux
renifleurs en action. 17.35 Jardins d’ici et d’ailleurs 18.05
D’outremers 19.00 Coucous &
co 19.45 Arte journal 20.05
28 minutes
20.55 ★★★ Talons aiguilles
21.55 Nouveau look pour une
nouvelle vie Magazine. Présenté
par Cristina Cordula. Line et
Sébastien. 23.10 Touche pas à
mon poste ! 1.00 Astro voyance
10.45 Arabesque Cinq épisodes. 15.20 Walker, Texas
Ranger Le flic qui venait du
froid. 16.10 La grande peur
d’Alex. 17.10 Pièges dans les bois.
18.05 Haute sécurité. 19.00 Un
ranger peut toujours servir. 19.55
Otages en direct.
20.50 ★★ Columbo
Téléfilm de et avec Patrick
McGoohan (USA, 1998). En
grandes pompes. Avec Peter
Falk, Rue McClanahan, Sally
Kellerman. 1h35.
Un entrepreneur de pompes
funèbres tue son ancienne
maîtresse, une journaliste.
Puis, pour masquer son crime,
il l’incinère à la place d’un
autre cadavre.
22.30 ★★ Columbo Ombres et
lumières. Téléfilm de James
Frawley (USA, 1989). 1.35 Alice
Nevers, le juge est une femme
Blessures invisibles.
Comédie dramatique de Pedro
Almodóvar (Esp, 1991). VO.
Avec Victoria Abril, Marisa
Paredes, Féodor Atkine. 1h55.
Becky Del Paramo, qui connut
son heure de gloire dans les
années 60, est de retour à
Madrid, après quinze années
d’absence. Sa fille Rebeca,
illustre présentatrice d’une
chaîne de télévision, et son
mari Manuel l’accueillent.
Celui-ci, qui fut l’amant de
Becky, est toujours sensible à
son charme.
22.45 Histoires de cinéma
Documentaire de Florence Platarets (2016). Histoires de sexe.
Montrer le sexe à l’écran a
toujours été un défi pour le
7e Art ; de grands réalisateurs
connus pour leur audace dialoguent par montage interposé. 23.40 ★★ Lucía et le sexe
Comédie dramatique de Julio
Medem (Esp/Fr, 2001). Avec
Paz Vega, Tristán Ulloa, Najwa
Nimri. 1.40 Vénus : confessions à nu
Het Journaal 13.30
één 13.00
Iedereen beroemd 13.55
6.25 TFou 8.30 Téléshopping
9.20 Petits secrets entre voisins 10.25 Demain nous
appartient 11.00 Les feux de
l’amour 12.00 Les douze
coups de midi Invitée : Florence
Thune. Spécial Sidaction. 13.00
Journal 13.55 ★ Vous avez un
message Téléfilm de Kevin Fair
(USA, 2015). Avec Eric Mabius,
Kristin Booth, Crystal Lowe.
17.10 Quatre mariages pour
une lune de miel Amélie et Enrico. 18.15 Bienvenue chez nous
Patrice et Cathy. 19.20 Demain
nous appartient 20.00 Journal 20.35 Le 20h le mag 20.50
C’est Canteloup
6.30 Télématin 9.35 Amour,
gloire et beauté 9.55 C’est au
programme 10.50 Motus 11.25
Les Z’amours 11.55 Tout le
monde veut prendre sa place
13.00 Journal 13h00 13.55 Ça
commence aujourd’hui Trisomie 21 : des enfants presque
comme les autres. 15.10 Je
t’aime, etc. 16.20 Affaire
conclue, tout le monde a
quelque chose à vendre 18.00
Tout le monde a son mot à dire
18.45 N’oubliez pas les paroles
20.00 Journal 20h00
6.10 Shaun le mouton 6.40
Titeuf 7.25 Anatole Latuile
8.15 Goûtez voir 8.50 Cap
Sud-Ouest 9.20 Les gens des
Hauts 9.50 9H50 le matin
10.50 L’instant R 11.20 Midi en
France A Bergues 12.00 Le
12/13 13.00 Météo à la carte
13.55 Rex Le faux coupable.
14.40 Sissi. 15.25 Retour à
Vienne. 16.15 Des chiffres et
des lettres 16.50 Personne n’y
avait pensé ! 17.35 Slam 18.15
Questions pour un champion
19.00 Le 19/20 20.05 Tout le
sport 20.35 Plus belle la vie
21.00 ★★ Le rêve français
21.00 Pédophilie,
un silence de cathédrale
21.00 Grey’s Anatomy
Série. Avec Ellen Pompeo, Justin
Chambers, Martin Henderson.
Apparences trompeuses (Saison
13, épisode 23/24).
Les médecins du Grey Sloan
s’occupent d’un patient qui
s’avère dangereux. Alex a
engagé un détective privé pour
retrouver la trace de l’ex-mari
de Jo, Paul Stadier. Lorsque
celui-ci donne une conférence,
Alex décide d’y assister. Mais,
après maintes hésitations,
Alex quitte finalement la salle,
sans se confronter à lui.
21.50 Embrasement
(Saison 13, épisode 24/24).
Les médecins sont menacés
par un patient dangereux qui
s’est échappé de sa chambre.
Alex doit prendre une décision
quant à sa relation avec Jo.
22.45 Night Shift Série. Avec
Eoin Macken, Sarah Jane Morris,
Scott Wolf. L’insoumis. Les
équipes de l’hôpital prennent en
charge les victimes d’un accident survenu sur une expoitation de pétrole. 23.30 Braver l’interdit. 0.25 Mariages en urgence.
1.10 Les dernières volontés. 2.00
Programmes de la nuit
Téléfilm de Christian Faure (Fr,
2017). (1/2). Avec Aïssa Maïga,
Yann Gael, Aude Legastelois. 1h30.
Samuel et Doris, originaires de
Guadeloupe, tentent de bâtir
une vie meilleure en métropole. Ils ont bénéficié d’un dispositif mis en place par l’Etat,
suite à l’effondrement de l’industrie sucrière. Dès 1963, le
Bureau de migration d’Outremer proposait aux Ultramarins de refaire leur vie en
Métropole. Charley, de la
Réunion, a lui aussi décidé de
franchir le cap en saisissant le
«rêve français» que leur font
miroiter les autorités. Mais
leur arrivée ne se fait pas sans
affronter difficultés, préjugés
et discriminations. De génération en génération, la douleur
de l’exil s’amenuise-t-elle ?
22.35 Dans les yeux d’Olivier
Magazine. Présenté par Olivier
Delacroix. Pardonner l’impardonnable. Olivier Delacroix est
allé à la rencontre de femmes
et d’hommes dont la vie a basculé à la suite d’actes d’une
extrême violence. 0.15 Nés
sous X : le secret de Reine. Environ 600 enfants naissent
chaque année sous X. 2.00
Emissions religieuses
Documentaire de Richard Puech
(2018).
Enfants, ils ont été abusés par
un prêtre pédophile, et sortent
aujourd’hui du silence. Des victimes de tout âge, originaires
de toute la France, ont choisi
de témoigner à visage découvert pour raconter leur calvaire,
mais aussi dénoncer les
silences de l’Eglise et son système ancien d’étouffement des
affaires. A travers leur parole
enfin libérée, ce film révèle
l’ampleur du fléau dans l’Eglise
catholique de France. Il dévoile
également la complicité d’une
partie du clergé, sa culture du
silence et ses stratégies coupables de dissimulation.
22.35 Débat Présenté par Carole
Gaessler. Prêtres pédophiles : et
maintenant que fait l’Eglise ? Invités : Luc Crépy, Isabelle de
Gaulmyn, François Devaux, Stéphane Joulain, Olivier Savignac.
Pour discuter de la position de
l’Eglise après les nombreux
abus révélés au cours des dernières années, Carole Gaessler
accueille plusieurs invités
venus témoigner. 23.40 Soir 3
0.15 Des racines et des ailes
6.00 Le Petit Prince 6.35 Les
Pyjamasques 7.10 Petz Club
8.10 Yakari 9.00 LoliRock
10.05 Elena d’Avalor 11.20
Grizzy et les lemmings 12.00
Zouzous 13.40 Zip Zip 15.05
Les lapins crétins : invasion
15.55 Teen Titans Go ! 16.30
Minikeums T’lèves pas si tôt
19.20 Défis cobayes 20.00
Une saison au zoo
20.55 ★★ Mission :
Impossible, protocole fantôme
Film d’action de Brad Bird (USA,
2011). Avec Tom Cruise, Jeremy
Renner, Simon Pegg. 2h10.
Des agents, soupçonnés de
terrorisme, sont lâchés par
leurs soutiens alors qu’ils opéraient en Russie : ils doivent
trouver qui les a trahis.
23.00 ★★★ Mud : sur les rives
du Mississippi Drame de Jeff
Nichols (USA, 2012). Avec Matthew McConaughey, Tye Sheridan, Jacob Lofland. 1.10 Festival
des Francofolies 2014 2.00
Programmes de la nuit
15.45 L’Europe sauvage 16.40
Des mamans modèles 17.30 C
à dire ?! 17.50 C dans l’air
19.00 C à vous 20.00 C à vous
la suite 20.25 Entrée libre
20.50 Enquête de santé
Magazine de la santé. Présenté
par Michel Cymes, Marina
Carrère d’Encausse et Benoît
Thévenet. Thyroïde, peut-on
faire confiance aux traitements ?
Invités : Martin Schlumberger,
Philippe Touraine, Béate Bartès,
Philippe Autier.
Prescrit à plus de trois millions
de personnes en France pour
remplacer les hormones que la
thyroïde ne produit plus, le
Levothyrox est aujourd’hui, à la
suite d’un changement de formule en mars 2017, au cœur
d’une vaste crise sanitaire.
22.40 C dans l’air 23.50 C à
vous Talk-show. Présenté par
Anne-Elisabeth Lemoine. 0.45 C
à vous la suite 1.05 Entrée libre
8.40 Le jardin extraordinaire
9.15 L’art et la matière 9.35 Les
escapades de Petitrenaud
10.00 Patrimoine immatériel :
chef-d’œuvre de l’humanité
11.00 Le journal 11.15 Tout le
monde veut prendre sa place
12.00 Les basiques de piqueassiette 12.30 Hooké 12.55
Questions pour un champion
13.30 Journal (RTBF) 14.00
★★ Marcel Dassault, l’homme
au pardessus Téléfilm d’Olivier
Guignard (Fr, 2013). Avec Denis
Lavant. 15.35 Patrimoine
immatériel : chef-d’œuvre de
l’humanité 16.30 Escapade, le
magazine des patrimoines
17.00 Le point 18.00 64’, le
monde en français, 1re partie
Invité : Emmanuel Grand. 18.30
2e partie Grand angle : Alain Krivine, Mai 68/2018 ? 18.50 L’invité 19.05 #versionfrançaise
19.35 Tout le monde veut
prendre sa place 20.30 Journal (France 2)
7.05 L’info du vrai 8.20
★★ Chez nous Drame de Lucas
Belvaux (Fr/Belg, 2017). Avec
Emilie
Dequenne.
10.15
★★★ Chocolat Biographie de
Roschdy Zem (Fr, 2016). Avec
Omar Sy, James Thierrée. 12.10
★★ Kubo et l’armure magique
Film d’animation de Travis Knight
(USA, 2016). 13.45 La boîte à
cartoons 14.50 ★★ Jamais
contente Comédie d’Emilie
Deleuze (Fr, 2016). Avec Léna
Magnien, Patricia Mazuy. 16.15
★★ The Edge of Seventeen
Comédie dramatique de Kelly
Fremon Craig (USA, 2016). Avec
Hailee Steinfeld, Haley Lu
Richardson. 18.00 Le tube Invités : Anne Nivat, Jean-Luc
Lemoine. 18.50 L’info du vrai :
l’info 20.45 Canalbis
21.00 ★★ Arès
21.00 Objectif Monde
Magazine de géopolitique.
Présenté par Dominique Laresche.
C’est fini ! La révolte des femmes.
Invités : Sandra Muller, Sébastien
Faure, Julien Duponchel, Marion
Faliu, Tamara Alteresco.
Au sommaire : Redresseurs de
porcs. Droit de cuissage, l’insupportable tabou. C’est lourd une
ville la nuit. Sexe sans consentement. La Suède confrontée au
mouvement #metoo. Séduire à
l’ère du #moiaussi.
22.30 Journal (RTS) 23.05 Les
pays d’en haut Série. Avec Gilles
Leclerc, Sarah-Jeanne Labrosse.
Séraphin se remet peu à peu de
sa maladie et se montre plus
machiavélique que jamais.
0.40 Le journal Afrique 1.10
Questions à la une Sexe sans
consentement : pourquoi elles
n’ont pas su dire non ?
Film de science-fiction de JeanPatrick Benes (Fr, 2016). Avec
Ola Rapace, Eva Lallier,
Hélène Fillières. 1h20.
A Paris, en 2035, le dopage
est devenu légal. Le corps
humain est une marchandise.
Un laboratoire pharmaceutique cherche un cobaye pour
tester son nouveau produit. Il
jette son dévolu sur Reda, qui
gagne sa vie en combattant
sur un ring. Puissant physiquement, il est le seul capable
d’assimiler le produit.
22.20 ★★ Seuls Film de
science-fiction de David Moreau
(Fr, 2017). Avec Sofia Lesaffre,
Stéphane Bak, Jean-Stan Du Pac.
Alors qu’il n’y a plus d’humains
sur Terre, cinq adolescents survivants tentent d’échapper à un
brouillard étrange et à un
maître des couteaux. 23.55
Baron Noir Haram. Conversion.
1.45 ★★★ Moonlight Drame de
Barry Jenkins (USA, 2016). Avec
Ashton Sanders, Mahershala Ali.
35
Clips 14.00 Villa politica 14.45 Sporza : Driedaagse Burgge - De
Panne Bruges - La Panne. Trois
Jours de Bruges-La Panne-Coxyde
2018. Classique messieurs - En
direct. 17.10 Wild Ireland 17.35 Buren
18.00 Het Journaal 18.15 Dagelijkse
kost 18.30 Blokken 19.00 Het Journaal 19.40 Iedereen beroemd 20.10
Thuis 20.40 Down the Road 21.25
Pano 22.00 Het Journaal 22.20 De
Ronde 23.15 Major Crimes 0.05
Dagelijkse kost 0.20 Iedereen
beroemd 0.35 Het Journaal 0.55
Villa politica
Ketnet 12.20 W817 12.50 Shaun
het Schaap 13.00 De
mooiste sprookjes van Grimm
14.10 Twirlywoos 14.20 Stoppeltje
14.30 Q Pootle 5 14.45 Biba &
Loeba 15.10 Go Jetters 15.25 Robin
Hood 15.50 Zorro : The Chronicles
16.15 Miss Moon 16.25 Helden 16.40
Ketnet Musical 16.50 Mega Mindy
17.15 Nachtraven 17.30 De regel van
3S 17.55 Karrewiet 18.05
Nachtwacht 18.30 Helden 18.45
Nachtraven 18.55 Karrewiet 19.05
Ketnet Musical 19.15 Galaxy Park
19.40 4eVeR 19.55 Interruption des
programmes 20.15 Het journaal
met VGT
9.00 Lentebeelden 12.30
Canvas Rolkrant 14.00 Villa
politica 16.00 Rolkrant 19.05 Les
derniers secrets d’Hitler 20.00
Terzake 20.30 De Afspraak 21.15
Extra Time Koers 22.20 The Vietnam War 23.20 Winteruur 23.35
The Secret 0.25 Canvaslus
13.00 VTM Nieuws 13.40
VTM Familie 14.15 Spoed 15.25 All
Saints 16.20 Fresh Off the Boat
16.50 Monk 17.45 VTM Nieuws 18.00
Open Keuken met Sandra Bekkari 18.20 De Buurtpolitie 19.00 VTM
Nieuws 20.00 Familie 20.35 De
Zonen van Van As 21.10 Helden
van de Kinderkliniek ! 22.10 Telefacts 23.00 Bones 0.30 Q-Music
19.45 Modern Family 20.15
Q2 The Big Bang Theory
20.35 ★★ Cowboys & Aliens Film
de science-fiction de Jon Favreau
(USA, 2011). VO. Avec Daniel
Craig. 22.55 ★★ Underworld :
Evolution Film fantastique de Len
Wiseman (USA, 2006). VO.
Avec Kate Beckinsale.
15.00 Komen Eten UK 15.50
Vier Peppe’s Pizza 16.00 Desserts 16.15 Nuances 16.45 Grenspolitie 17.15 Huizenjagers 18.05 Chef in
je Oor 18.45 Two and a Half Men
19.45 Huizenjagers 20.35 Karen
maakt een plaat 21.30 Gent West
22.30 Control Pedro 23.25 Huizenjagers 0.15 Geen uitzending
Le Soir Mercredi 21 mars 2018
36 LAPETITEGAZETTE
42223329
Promotion Ligne Roset ...
... jusqu’au samedi 24 mars 2018,
remises exceptionnelles sur une
grande partie de la collection
de mobilier contemporain
Ligne Roset chez Dominique Rigo,
210 rue Stalle à Uccle.
02-649.95.94. Ouvert du mardi
au samedi de 10h à 18h30.
www.dominiquerigo.be
LES PENSÉES DU CHAT DE GELUCK
De la glace forêt-noire
Le parfum de glace de l’année sera la forêt-noire, a annoncé mardi
au centre Epicuris de Villers-leBouillet (province de Liège) l’Association royale des artisans glaciers francophones à l’occasion de
la Journée européenne de la glace
artisanale de ce 24 mars. Mettant
à l’honneur la célèbre pâtisserie
allemande, l’événement a pour
objectif de faire découvrir l’amour
que les glaciers artisans ont pour
leur métier et les produits, locaux
principalement, avec lesquels ils
travaillent. La « German Black Forest » est le parfum que les Allemands ont créé pour 2018.
Chaque année depuis 2013, un
pays de l’Union européenne développe un nouveau parfum que l’on
retrouve toute l’année chez les artisans glaciers participants.
Adieu rhino
Le dernier rhinocéros blanc du
Nord mâle est mort au Kenya à
l’âge de 45 ans, ne laissant plus en
vie que deux femelles de cette
sous-espèce. Nommé Sudan, le
rhinocéros souffrait depuis longtemps de complications de santé
liées à son âge et, après une sérieuse détérioration de sa santé,
« l’équipe vétérinaire a pris la décision de l’euthanasier », selon un
communiqué publié par la réserve
Ol Pejeta du Kenya où il vivait. Six
individus de cette sous-espèce
avaient été capturés dans les années 1970 au Sud-Soudan et
transférés au zoo tchèque de Dvur
Kralove. Ce zoo est le seul endroit
au monde où il a réussi à se reproduire en captivité. Les deux dernières femelles de cette sous-espèce encore en vie à Ol Pejeta,
Najin et Fatu, sont nées à DvurKralove. La dernière naissance,
celle de la femelle Fatu, remonte
au 29 juin 2000. Comme pour
conjurer le sort, son nom de Fatu
signifie Déesse de la vie éternelle
dans la langue massaï. (afp)
Dixit
« Voici le printemps ! Mars,
avril au doux sourire, Mai fleuri,
juin brûlant, tous les beaux
mois amis ! »
VICTOR HUGO
Une course pour célébrer…
… la fin de la Grande Guerre
Mondial : un ballon…
… dans l’espace
La première édition de la « Great
War
Remembrance
Race »
(Course du souvenir de la Grande
Guerre) aura lieu le 24 août. Elle
partira de Nieuport pour rejoindre
Ypres, afin de se souvenir de la
Grande Guerre, dont le centenaire
de la fin sera fêté le 11 novembre
2018.
La course partira de Nieuport, qui
a été le point de départ des
40.000 km de tranchées lors de
la guerre. Les coureurs prendront
ensuite la direction du Westhoek,
théâtre de combats, passeront
par les « Flanders Fields », des
villes du front comme Passchendaele et Dixmude. (b)
Le ballon, qui sera utilisé lors du
match d’ouverture de la Coupe du
monde, qui opposera la Russie à
l’Arabie Saoudite le 14 juin à Moscou, va au préalable faire un
voyage dans l’espace. « Nous allons emmener le ballon qui sera utilisé lors du premier match », a déclaré le cosmonaute russe Oleg
Artemyev depuis le cosmodrome
de Baikonur au Kazakhstan.
Artemyev et deux astronautes
américains Richard Arnold et Andrew Feustel vont entamer mercredi une mission au sein de la
Station spatiale internationale
(ISS), située en orbite à environ
400 kilomètres au-dessus de la
Terre. Le ballon reviendra sur terre
au mois de mai à l’occasion du retour du cosmonaute russe Anton
Shkaplerov.
L’actrice de « Sex and the city » gouverneure ?
© EPA.
Un gâteau bio
pour Harry et Meghan
Le gâteau de mariage du prince
Harry et de Meghan Markle sera
bio, au citron et à la fleur de sureau, et réalisé par la cheffe pâtissière Claire Ptak, a annoncé Kensington Palace. Le prince Harry et
sa fiancée américaine ont demandé à Claire Ptak, propriétaire de la
pâtisserie londonienne Violet Bakery, de créer « un gâteau au citron
et aux fleurs de sureau qui incorpore
les saveurs vives du printemps »
pour leur mariage, le 19 mai à
Windsor. Il sera « recouvert de
crème au beurre et décoré de fleurs
fraîches », a précisé le palais. Originaire de Californie, Claire Ptak
avait travaillé auprès d’Alice Waters, la « mère » de la nouvelle
cuisine américaine, au restaurant
Chez Panisse, à Berkeley, en Californie, avant de déménager à
Londres en 2005. Ses gâteaux incorporent des ingrédients issus de
l’agriculture biologique. (afp)
A l’ère Trump, nombreuses
sont les femmes démocrates
sans expérience politique
prêtes à descendre dans
l’arène électorale : l’actrice
Cynthia Nixon est de celles-là,
qui a annoncé lundi qu’elle
défierait à l’automne le puissant gouverneur sortant de
l’Etat de New York, Andrew
Cuomo, 60 ans, un vétéran de
la politique en poste depuis
2011. Héroïne de la série Sex
and the City, où elle jouait
l’avocate Miranda Hobbes,
récompensée par deux prix
Tony pour ses performances à
Broadway, Cynthia Nixon,
51 ans, mariée depuis 2012 à
une militante pour les droits
homosexuels, est mère de trois
enfants – dont deux d’un précédent mariage avec un
homme – et espère incarner
une politique plus proche du
peuple face au sortant. (afp)
Le burger détrône le jambon-beurre
Les ventes de burger dépassent pour la première fois en 2017 en France
les ventes du traditionnel jambon-beurre, avec plus de 1,46 milliard
d’unités vendues. « Cela fait trois ans que l’on parle d’euphorie, de folie
pour le burger et, là, on ne sait plus comment qualifier cet effet compresseur : c’est de l’hystérie » – la croissance en 2017 atteint 9 %, explique le
cabinet Gira Conseil. Le burger a cet atout « de réunir quatre produits
que l’on consomme énormément en France : le pain, la viande, le fromage et
la frite ». En 2016, « le burger et le jambon-beurre étaient au coude à
coude mais pour la première fois, le premier passe largement devant le second », précise Gira Conseil. La restauration rapide ne vend que 30 %
des burgers. Le service à table fait un raz-de-marée avec 70 %. (ATS)
Joyeux, un resto…
… ouvert aux différences
C’est l’effervescence chez Joyeux,
un coffee-shop au cœur de Paris
qui emploie une vingtaine de
commis de cuisine et serveurs
ayant un handicap mental ou des
troubles cognitifs. « J’ai déjà travaillé dans un restaurant, je préparais les plats. Ici je suis au comptoir,
ça me plaît. J’ai appris comment
faire le café, le service », confiait
Mathilde, 20 ans, lors d’un test
quelques jours avant l’ouverture.
Dans ce café-restaurant situé
entre l’Opéra et la place de la
Bourse, la commande de soupes,
quiches, salades ou sandwichs se
fait au comptoir. Un élément de
jeu Duplo est donné au client et
une pièce de même couleur est
posée sur son plateau qui, une
fois prêt, est apporté à sa table
par un serveur avec trisomie 21,
autisme ou autre trouble intellectuel. (afp)
42223548
p{yw{Ù‹
PRODUITS PHOTO
PERSONNALISABLES
En partenariat avec
Photobook, en partenariat avec le journal
« Le Soir », change de look pour vous offrir
de nouveaux produits et un service toujours
plus personnalisé.
Pour"pro«"ter"directement"de"tous"vos"
avantages dont 40% de réduction sur
les livres photo, cartes, calendriers
avec le code PHOTOBOOK40 et
25% sur les autres produits avec
le code PHOTOBOOK25*, surfez
sur www.photobook.be et passez
commande"en"crïant"un"nouveau"compte.
-40%
0U "xk"|grghrk"p{yw{Ùg{"9656:5867>2"nuxy"lxgoy"jk"vuxz2"
tut"i{s{rghrk"g|ki"jÙg{zxky"vxusuzouty"kt"iu{xy4
Ro|xky"Vnuzu"詐"J iu"S{xgrky"詐"Igrktjxokxy"詐"Igxzky"詐"Uhpkzy"Vnuzu
36
made in Belgium
marché de l’art PREMIÈRE EXPOSITION SOLO DE GLOWINSKI P.44
LA PRIÈRE
de Cédric Kahn
cinéma P.2
Anthony Bajon
www.lesoir.be/mad
Mercredi 21 mars 2018
LES TOPS DE LA
CINÉMA
La prière
Son apprentissage du respect de
lui-même passe par celui de la
communauté.
Le réalisateur suit l’évolution de ce loup
solitaire, comment il va découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour et la foi.
C’est âpre, sans jugement, sans fanatisme et sans effet au profit essentiel
d’une humanité brute, en quête. Le cinéma de Cédric Kahn se revendique ascétique pour cette histoire plus de dépassement de soi que film religieux, laissant au
spectateur assez de distance pour ne pas
lui imposer une voie. Mais il trouve les
moyens cinématographiques (les chants
en chapelle, les marches dans la montagne, l’écho dans le brouillard…) pour
faire ressentir la présence, l’invisible
dans un décor d’éternité.
Reste en suspens une question : le jeune
Thomas a-t-il vraiment trouvé sa voie ou
a-t-il troqué sa drogue (l’héroïne) contre
une autre (la religion) ? Cela pousse à
s’interroger sur l’essentiel : donner un
sens à sa vie.
★★★
De Cédric Kahn, avec Anthony Bajon, Damien
Chapelle, Alex Brendemühl, Louise Grinberg, Hannah
Schygulla, 107 mn.
Ni croyant, ni chrétien, ni ex-toxicomane,
Cédric Kahn (L’ennui, Roberto Zucco, Une
vie meilleure, Vie sauvage) trouve cependant la bonne voie pour raconter le chemin de croix et la rédemption de Thomas,
22 ans, qui, pour sortir de la dépendance,
rejoint une communauté isolée dans la
montagne tenue par d’anciens drogués
qui se soignent par la prière.
Comme les frères Dardenne avaient pu le
faire avec Rosetta, Cédric Kahn cadre
d’abord un visage balafré, expression
d’un être perdu, en mal-être. On saura
peu de ce qui le mena à cette addiction
destructrice. Mais sa bataille à lui est
plus contre lui-même que contre le monde. Anthony Bajon, jeune acteur d’une
expressivité viscérale où se mélangent la
rage et la candeur, impose un jeu totalement charnel dans ce cheminement
spirituel, ce qui lui valut le Prix d’interprétation au Festival de Berlin.
DVD
FABIENNE BRADFER
MUSIQUES
Petit paysan
Moby revient à
Le vrai de la ruralité son blues planant
MUSIQUES
SCÈNES
L’Avant-Garde
de 1888 à 1970
★★★
★★★
★★★★
De Hubert Charuel,
90 mn. DVD
SeptemberFilm
Moby :
« Everything
Was Beautiful,
And Nothing
Hurt » (V2).
Frémeaux
& Associés
Qu’est-ce qu’un
paysan ? Quel lien
le lie à ses bêtes ?
Entre la traite et les
traites, quelle place
ont l’amour, l’amitié, les copains ?
Comment la technologie se mêle
de la ruralité ? Pour son premier
long-métrage, Hubert Charuel
met en scène avec subtilité et
sensibilité le milieu qui l’a vu
grandir. Il dit la réalité de ce
monde, avec ses angoisses, le
déni et le poids de l’héritage. Et
donne un visage humain au-delà
des quotas laitiers ou d’une
épidémie comme la vache folle.
Cela lui valut le César de la première œuvre. Swann Arlaud,
formidable petit paysan, a reçu le
César du meilleur acteur.
Après les
punkoïdes
This System
Are Failing de 2016 et More Fast
Songs About Apocalypse, en 2017,
Moby a décidé de se calmer,
histoire de renouer avec son
(grand) public qui l’a découvert
avec Play et 18 en 1999 et 2002.
On retrouve donc ici son électroblues planant qui l’a rendu célèbre, avec ces voix féminines
éthérées de rigueur. Dans sa
chambre de Los Angeles, nous
dit-il, il a réalisé ce disque plus
spirituel (entre poésies de W.B.
Yeats et analyse de la place de
l’homme après le chaos). Le tout
sur un agréable air de trip-hop.
Ce coffret
de 3 CD
est passionnant
de bout
en bout.
C’est la musique en marche que
nous offre cette compilation de
musiques de tous styles et de
tous genres pourvu qu’elles
brisent des règles, qu’elles
innovent, qu’elles suscitent
l’incompréhension d’abord, la
curiosité ensuite, l’adhésion
parfois. On entend Satie,
Debussy, Schoenbeerg, Cage,
Varèse, Stockhausen, Nono,
Xenakis, Boulez mais aussi Jelly
Roll Morton, Charlie Parker, Duke
Ellington, Sun Ra, Ornette
Coleman, John Coltrane et John
Lennon. Revigorant.
FABIENNE BRADFER
THIERRY COLJON
JEAN-CLAUDE VANTROYEN
Page 2 Mercredi 21 mars 2018 Mad
King Kong
Théorie
★★★
Du 21/3 au 12/5 au TTO, Bruxelles.
Simone de Beauvoir peut se
réjouir. Avec King Kong Théorie,
Virginie Despentes sort les
femmes de leur cage grâce à un
récit plus libérateur que des
slogans fourre-tout sur seins nus.
Un discours cash porté par un
trio de comédiennes ni putes ni
gorilles. Loin du manifeste émasculateur, il s’agit d’un récit biographique qui puise dans une vie,
une vraie, avec ses victoires et
ses ratés. Une sorte d’aveu, un cri
lancé avec beaucoup d’humour.
CATHERINE MAKEREEL
SEMAINE
★ un peu ★★ beaucoup ★★★ passionnément
★★★★ à la folie ❍ pas du tout
cinéma
le
sommaire
Après la guerre, de Zambrano
P.5
musiques
Baloji publie son troisième album
le
concours
P.13
scènes
« Backup » au Festival XS
P.23
arts
Un portrait brut de Monsanto
P.33
marché de l'art
La collection Stern dispersée
P.46-47
Jean-Marie
Wynants
l’édito
www.lesoir.be/mad
À gagner cette semaine, 36 × 2 places pour le concert
de Marius Neset (photo) et du Belgian National Orchestra + répétition à Bozar, celui de Walk The Moon
au Botanique ou la pièce * * * Amadeus à Wolubilis.
ARTS P. 31
Yusuf Sevinçli
au Botanique
ARTS P.45
Une leçon d’histoire
tournaisienne
Il ne reste que quelques jours
pour découvrir le remarquable
travail de ce jeune photographe
turc né à Istanbul en 1980. Des
images où le noir domine, profond, intense, mettant parfois en
valeur des blancs aveuglants. Un
parcours fait de moments saisis
dans le monde réel mais magnifiés par le regard du photographe
qui en fait de purs moments de
poésie et de mystère.
Cette monnaie
de nécessité
émise le
5 octobre
1581
lors du
siège de
Tournai par
Alexandre
Farnèse est une
des pièces phares de
la collection Casterman qui sera
mise à l’encan ce 24 mars prochain. Ces 50 sols – dont la
date d’émission est coupée par
une tour sommée des armes du
gouverneur de la ville assiégée –
illustrent un fait marquant de
l’histoire de la dernière ville des
provinces du Sud restée fidèle
aux états généraux avant de
capituler le 30 novembre 1581.
Le destin de cette pièce fameuse se jouera autour des
10.000 euros.
JEAN-MARIE WYNANTS
LAURE EGGERICX
★★★
Jusqu’au 25 mars à la Galerie du Botanique,
du mercredi au dimanche, de 12 à
20 heures, entrée libre, www.botanique.be
RESPONSABLE
DU MAD
COMPRENDRE LE MONDE
À TRAVERS LES ARTISTES
Avec des informations qui se succèdent à une
vitesse insoutenable et font le tour du monde en
quelques secondes, avec des fake news qui se
diffusent plus vite encore que les infos bien réelles,
avec des avancées technologiques quotidiennes qui
font qu’on ne sait plus vraiment si qui que ce soit
parvient encore à les maîtriser, nous avons bien
besoin de trouver de temps à autre un moment pour
souffler et pour penser calmement à ce que nous
sommes en train de vivre. La chose est hélas ! devenue quasi impossible dans l’éperdue fuite en avant
qui gouverne la plupart des activités humaines.
Heureusement, il reste l’art et les artistes. Qui nous
invitent parfois à nous détendre, à rêver, à imaginer
d’autres mondes. Ou à regarder en face celui dans
lequel nous vivons et à nous poser les bonnes
questions. C’est le cas cette semaine avec les films
de Cédric Kahn (La prière) et Annarita Zambrano
(Après la guerre) mais aussi avec le photographe
Yusuf Sevinçli qui fige le réel pour mieux nous entraîner dans un monde de rêve. Autant d’occasions
de suspendre le temps et de repenser notre réel.
Un événement culturel
à annoncer dans l’agenda du
MAD ?
Rendez-vous sur my.out.be
Facile et gratuit
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 3
cinémas
SORTIES DE LA SEMAINE
Seule la terre Un « Brokeback Mountain » anglais
★★
De Francis Lee avec Josh O’Connor, Emma
Jones, Harry Lister Smith, Ian Hart…
105 mn.
Johnny travaille du matin au soir
dans la ferme de ses parents
perdue dans le brouillard du
Yorkshire. Il essaie d’oublier la
frustration de son quotidien en se
saoulant toutes les nuits au pub
du village et en s’adonnant à des
aventures sexuelles sans lendemain. Quand un saisonnier roumain vient travailler pour
quelques semaines dans la ferme
familiale, Johnny est traversé par
des émotions qu’il n’avait jamais
ressenties. Une relation intense
naît entre les deux hommes, qui
pourrait changer la vie de Johnny
à jamais.
Un Brokeback Mountain à la campagne anglaise ? Oui, mais Seule
la terre est avant tout un film qui
sent le vécu. Filmé au plus près
des personnages, souvent en gros
plan, le film met en évidence les
tourments d’un jeune homme de
ferme (excellent Josh O’Connor)
perdu dans une campagne isolée
du monde qui est la métaphore
de son for intérieur. Et si le réalisateur Francis Lee filme l’intime
avec une passion proche de la
grâce (c’est aussi son histoire
qu’il raconte), il nous laisse sur
notre faim dès qu’il s’agit des
questions de notre époque qu’il
pose pourtant, mais sans vouloir
s’y attarder : la misère des petits
agriculteurs et la vision de l’immigration dans l’Angleterre profonde. Dommage que Seule la
terre se réduise, en fin de compte,
à une simple histoire d’amour.
DIDIER ZACHARIE
L’usurpateur Comédie horrifique en pays nazi
★★★
De Robert Schwentke avec Max Hubacher,
Frederick Lau, Alexander Fehling…, 119 mn.
Ça commence comme une satire
sur la Guerre 40-45. Alors que
l’Allemagne nazie vit ses dernières heures avant la capitulation, un jeune brigadier allemand
sauve sa peau de justesse devant
un escadron prêt à exécuter
quiconque se trouve sur sa route
sans différencier déserteurs et
fantassins ayant perdu leur unité.
La chance semblant se trouver de
son côté, Willy Harold tombe sur
une voiture abandonnée, avec
nourriture et vêtements propres
hautement gradés. Et voici qu’il
devient malgré lui capitaine de la
Luftwaffe, un titre qu’il va falloir
assumer. Afin d’éviter d’être
démasqué, le jeune Harold va
ainsi jouer son rôle du mieux
possible, constituant un commando pour une mission secrète
que lui aurait directement assignée le Führer, de quoi lui ouvrir
toutes les portes. Le film vire
alors progressivement à l’horreur
de la guerre tandis que le « capi-
taine » prend goût à son nouveau
rôle. Ivre du pouvoir que lui
confère l’uniforme, il devient un
nazi pur et dur, massacrant des
centaines de personnes qui ont le
malheur de croiser sa route.
Réalisé de manière intelligente et
dans un noir et blanc stylisé par
le metteur en scène allemand
Robert Schwentke (qui revient
chez lui après quelques films
américains peu convaincants
– Flight Plan, Red), L’usurpateur,
qu’on voyait comme une fable sur
les horreurs du pouvoir militaire,
se termine alors sur un dernier
twist improbable qui glace un peu
plus le sang : il s’agit en réalité
d’un film historique.
D. Z.
Revenge#flinguetonporc
★★
De Coralie Fargeat, avec Matilda Lutz,
Kevin Janssens, Vincent Colombe,
Guillaume Bouchède, 108 mn.
Richard, Stan et Dimitri, quadras,
tous chefs d’entreprise et casés,
se retrouvent dans un coin désert du Maroc pour leur partie
de chasse annuelle. Vous savez
ce que c’est : il faut bien trouver
un moyen d’évacuer le stress et
de s’affirmer dans sa virilité.
Quitte à ce que ce soit les armes
à la main. Richard est arrivé un
peu plus tôt, accompagné par
Jennifer, sa maîtresse. Sa jolie
maîtresse, qui ne tarde pas à
attiser la convoitise de ses deux
amis. Jusqu’au viol… La jeune
femme, qui a fui dans le désert,
y est laissée pour morte, ce
qu’elle n’est pas exactement. Et
Page 4 Mercredi 21 mars 2018 Mad
le titre du film dit tout de la
suite !
Il est donc simple, le pitch de ce
long-métrage. Dans le ciné de
genre, il relève de ce qu’on appelle un « rape & revenge ». Le
défunt Wes Craven s’y est essayé en son temps (La dernière
maison sur la gauche en 72), Abel
Ferrara aussi (L’ange de la vengeance, en 82), et avant eux,
Bergman lui-même, quand il
adaptait une légende médiévale
dans La source, en 1960. Coralie
Fargeat, qui a suivi les cours de
Sciences po et de la très cotée
Femis à Paris, s’y attelle avec du
style, de l’esthétique mais,
certes, parfois jusqu’au too much,
un chouïa d’humour vachard
(vous n’imaginiez pas une
chasse à l’homme « comme ça »)
et, bien sûr, un propos.
Sélectionné à Sundance, à Gérardmer et à Sitges (où le jury lui
a attribué le trophée de la
meilleure réalisation), Revenge
est signé par une femme et
trouve donc doublement un écho
dans l’actualité. Mais rien de
plus normal après tout : le choix
du thème, du sujet, est complètement assumé, et le féminisme
de Coralie Fargeat s’exprime ici
sans didactisme ni intellectualisation, le temps d’une série B
qui va droit au but.
DIDIER STIERS
★★
De Annarita
Zambrano avec
Giuseppe Battiston,
Charlotte Cétaire,
105 mn.
Annarita Zambrano
a grandi durant
les années de plomb
en Italie. Sa génération a été une
victime collatérale
du terrorisme.
Cette blessure est
restée ouverte
entretien
P
our son premier film, Annarita Zambrano, née en
Italie en 1972 mais vivant
en France depuis une vingtaine
d’années, a voulu régler ses
comptes avec son pays, ayant
grandi dans une Italie sous l’emprise du terrorisme. Celle qui se
revendique plus viscontienne et
antonionienne que fellinienne
s’interroge sur la culpabilité, et
établit un parallèle entre la banalisation de la violence dans
l’Italie des années 70-80 et aujourd’hui.
Pour vous, cette histoire a-t-elle
à voir avec le terrorisme ou la
lutte politique ?
Quand je raconte cette histoire, je
parle de culpabilité avant tout.
La lutte politique et le terrorisme
sont un sous-texte que j’exploite
dans son rapport à la culpabilité.
A 18 ans, à cause des « années de
plomb », mes camarades et moi
avons eu l’impression que tout
avait déjà été décidé pour nous. Il
n’était plus question d’idéaux et
d’engagement politique. On allait basculer dans l’ère de Berlusconi et de la corruption. Si j’avais
été française, peut-être que j’aurais évoqué la guerre d’Algérie ou
le colonialisme. Je parle d’une
faute historique qui appartient à
mon pays, l’Italie. Cette faute est
très difficile à regarder dans les
yeux. Mon film part d’une réflexion : si quelqu’un ne paie pas
ses fautes, qui paie à sa place ?
Est-ce que les fautes des pères retombent sur les épaules des enfants ? Assumer sa culpabilité est
très difficile. Le personnage de
la
critique
« Le père, en Italie, c’est le père,
l’État, le pape. » © D.R.
Bologne, 2002. Le refus de la loi travail explose dans les universités. L’assassinat d’un juge rouvre des vieilles blessures politiques
entre l’Italie et la France. Marco, ex-militant d’extrême gauche,
condamné pour meurtre et réfugié en France depuis 20 ans grâce
à la « doctrine Mitterrand », est soupçonné d’avoir commandité
l’attentat. Le gouvernement italien demande son extradition.
Obligé de prendre la fuite avec sa fille de 16 ans, sa vie bascule
ainsi que celle de sa famille en Italie.
C’est le récit d’une fuite mais aussi le choc entre la logique de
l’activisme politique et ses conséquences humaines désastreuses.
Il y a donc quelque chose de vital dans le premier film d’Annarita
Zambrano, personnellement touchée par la période troublée et
troublante qu’ont été les années de plomb. Malgré quelques maladresses de mise en scène et des coups de mou dans le scénario,
la réalisatrice italienne résiste à la démonstration et croise tout en
finesse les destins d’une famille éclatée entre la France et l’Italie.
Elle pose un regard sans équivoque sur le passé, met en questionnement le sens de la culpabilité et opte pour l’analyse intime d’un
sujet politique.
F.B.
Marco, ex-militant d’extrême
gauche, est coupable. Or, il est le
fils de quelqu’un ! Face à un terroriste, on nie sa nationalité, le
fait qu’il est le fils de… Posonsnous la question de comment on
a généré des gens ayant tant de
haine plutôt que de dire qu’ils ne
sont pas nos enfants ! Or, c’est ce
qu’a fait l’Italie hier et ce que fait
la France aujourd’hui.
Vous dites que le terrorisme qui
a sévi dans les années 70-80 a
volé une certaine insouciance à la
jeunesse. Y voyez-vous un
parallèle avec aujourd’hui ?
Oui. Il y a une banalisation de la
violence comme quand j’étais gamine. Elle faisait partie de notre
quotidien. Il était courant de voir
à la télé ou dans un journal « Attentats : 2 morts ». On s’habitue
à vivre dans le danger pour
continuer à vivre. Mais la souffrance vient plus tard. Il y a un
temps immense d’introspection.
D’où le fait d’avoir conçu votre
film comme une tragédie
grecque ?
Le film commence et finit par un
meurtre. La tragédie grecque a
toujours parlé des erreurs des
hommes. Le pouvoir, l’amour, le
sexe, la vengeance, c’est ce qui
pousse les hommes vers des erreurs impossibles à rattraper. Le
personnage de Marco court à sa
perte. Il demande à sa fille de
16 ans d’être forte, intelligente,
mieux que les autres et en même
temps, il lui demande de se soumettre à lui. C’est incompatible !
Donc elle tue son père et c’est horrible. Elle perd une part d’amour
mais elle se donne la chance
d’une nouvelle vie. Son acte est
terrible mais peut-être nécessaire. Beaucoup d’enfants vivent
la vie de leurs parents, subissent
les décisions des autres car ils
n’ont pas la force de se libérer.
Pour vous accomplir, avez-vous
dû tuer le père ?
Bien sûr ! Le père, en Italie, c’est
le père, l’État, le pape. On vit
dans une société patriarcale depuis très longtemps. Donc, il faut
absolument tuer le père pour évoluer, pour avancer. Où sont les
femmes cinéastes en Italie ?! Il y
a Alice Rohrwacher et deux ou
trois autres… Lors du dernier festival du cinéma italien à Annecy,
c’était un concours d’hommes jugé par un jury d’hommes.
Quelle est votre position par
rapport à la « doctrine
Mitterrand », soit la promesse de
ne jamais extrader les anciens
terroristes ?
Je ne la partage pas. Si je pense à
toute la douleur provoquée, je ne
suis pas d’accord. Je sais aussi
que les torts provoqués, rarement
tu pourras les racheter. Mais
j’imagine que Mitterrand a pris
la meilleure décision pour la
France. Il avait peur que les centaines d’ex-terroristes italiens se
réorganisent en France et qu’ils
créent une situation instable.
Donc donner la chance d’une vie
à des gens condamnés à perpétuité, c’est donner une possibilité de
renoncer à la violence. La raison
politique et la raison humaine ne
sont pas toujours compatibles.
Propos recueillis à Paris par
FABIENNE BRADFER
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 5
cinémas
Après la guerre
SORITIES DE LA SEMAINE
« Assumer sa culpabilité est difficile »
ÀNEPASMANQUER
À L’AFFICHE
cinémas
Black Panther
★★★
De Ryan Coogler, avec Chadwick
Boseman, Michael B. Jordan,
Lupita Nyong’o, Forest Whitaker,
134 mn.
« Après les événements qui
se sont déroulés dans
Captain America : Civil
war, T’Challa revient chez
lui prendre sa place sur le
trône du Wakanda, une
nation africaine technologiquement très avancée.
Mais lorsqu’un vieil ennemi
resurgit, son courage est
mis à rude épreuve en tant
que souverain et en tant
que Black Panther. Un
conflit menace alors le
destin de son pays… et
celui du monde entier… »
Ce 18e film du « plan
Marvel » est à ce jour le
meilleur du lot. En filigrane des tribulations du
superhéros, derrière les
effets et les visuels
fouillés, il y a du fond
(l’identité et l’héritage
africains). (D.S.)
Bye Bye Germany
★★★
De Sam Garbarski, avec Moritz
Bleibtreu, Antje Traue, Tania
Garbarski, 101 mn.
Frankfurt, 1946. David
Behrmann et ses amis
n’ont qu’une idée en tête :
l’Amérique ! Mais pour
émigrer, il faut de l’argent,
beaucoup d’argent. En
inventant des numéros
incroyables, ils font du
porte-à-porte et vendent
des paquets de linge de
maison aux Allemands. Et
ils ont du succès. Alors
que le business fleurit,
David est rattrapé par un
passé sombre… (G.My)
Call Me By Your Name
★★★
De Luca Guadagnino, avec
Timothée Chalamet et Armie
Hammer, 131 mn.
1983. Un été chaud dans
un petit village d’Italie.
Des sentiments à fleur de
peau que le soleil ne fait
que raviver. Fils d’un
professeur spécialiste de
la culture gréco-romaine
et d’une traductrice, Elio
Perlman, 17 ans, passe
www.lesoir.be/mad
Toutes nos critiques
dans leur intégralité,
les bandes-annonces
et les séances.
Page 6 Mercredi 21 mars 2018 Mad
ses vacances dans la
maison familiale, dévorant
des livres, expérimentant
de nouvelles choses sur
son piano, flirtant avec les
filles. Une vie tranquille
qui va se retrouver bousculée par l’arrivée d’Olivier, un étudiant américain. Séduisant, mystérieux, Olivier va faire
naître chez Elio des sentiments inavoués. L’éveil
d’un désir qui va changer
leur vie à jamais… (G.My)
Coco
★★★
De Lee Unkrich, Adrian Molina,
105 mn.
Tout commence « El dia
de Los Muertos », le jour
des morts, fête traditionnelle religieuse au
Mexique. Ambiance festive au milieu des déguisements en squelette.
C’est là qu’on découvre
Miguel, guitare en bandoulière. Il rêve de devenir musicien comme son
idole, Ernesto de la Cruz.
Mais depuis plusieurs
générations, pour une
sombre histoire de famille, la musique est
bannie dans sa famille.
Décidé à prouver son
talent, Miguel se retrouve
malgré lui propulsé au
Pays des morts… (F.B.)
une Charlotte Rampling
éblouissante, qui a
d’ailleurs remporté le prix
d’interprétation féminine
pour ce rôle à la Mostra.
L’actrice britannique y
incarne une femme de
ménage solitaire, que la
vie ne semble pas avoir
épargnée. Son mari est en
prison pour des raisons
qu’on ne comprend pas
tout à fait. Ses enfants ne
veulent plus la voir. Elle
essaie donc de survivre
en occupant son temps
libre comme elle peut, par
des cours de théâtre, des
activités sportives… (G.My)
I, Tonya
★★★
De Craig Gillespie, avec Margot
Robbie, Allison Janney, Sebastian
Stan, 120 mn.
1994. Le petit monde du
patinage artistique est
bouleversé quand Nancy
Kerrigan est sauvagement
attaquée physiquement
avant les Jeux olympiques
de Lillehammer. Très vite,
sa rivale Tonya Harding
est accusée d’être à l’origine du méfait… Un des
plus grands scandales
qu’ont récemment connus
les États-Unis se joue
alors… (G.My)
Jusqu’à la garde
★★★★
Gaspard va au mariage
★★★
De Antony Cordier, avec Félix
Moati, Laetitia Dosch, Christa
Théret, Guillaume Gouix, Marina
Foïs, 103 mn.
Gaspard doit revenir dans
sa famille pour assister au
mariage de son père. En
chemin, il croise Laura et
lui propose de se faire
passer pour sa petite
amie. La jeune fille inattendue accepte et découvre une famille hors
norme. Mais pour Gaspard, c’est revenir sur les
lieux de son enfance, au
milieu des animaux du
zoo qui l’ont vu grandir...
(F.B.)
Hannah
★★★
D’Andrea Pallaoro, avec Charlotte
Rampling, 95 mn.
Portrait intime et énigmatique, Hannah est le
deuxième long-métrage
d’Andrea Pallaoro, réalisateur italien exilé aux
États-Unis. Au centre :
De Xavier Legrand, avec Denis
Ménochet, Léa Drucker, Thomas
Gioria, 90 mn.
Les premières images
laissent penser qu’on va
assister à un énième film
social. Avec une froideur
méthodique, une juge aux
affaires familiales règle
les détails de la garde de
Thomas, 11 ans, dont les
parents divorcent. D’un
côté, le père, dévasté par
cette séparation, qui veut
tout faire pour retrouver
son fils. De l’autre, la
mère, complètement
impassible. À vrai dire,
pendant longtemps, le
spectateur se retrouve
tiraillé face à ces personnages complexes et se
prend d’affection pour
chacun. Difficile de dire
qui sont « les gentils » et
qui sont les « méchants ».
(G.My)
La douleur
★★★
D’Emmanuel Finkiel, avec Mélanie
Thierry, Benoît Magimel,
Benjamin Biolay, 126 mn.
La promesse de l’aube
Au départ, Emmanuel
Finkiel a en main un texte
sublime, celui de Marguerite Duras qui raconte
l’absence et l’attente.
L’histoire de l’attente de
son mari, prisonnier politique dans un camp pendant la Deuxième Guerre
mondiale. Elle décrit ses
peurs, ses inquiétudes et
ses envies presque incessantes de retrouver son
mari prisonnier mais
aussi la sensation que ses
sentiments changent, que
son amour pour lui ne
sera plus le même. Emmanuel Finkiel, dont on
avait déjà aimé Voyages
et Je ne suis pas un salaud,
réussit admirablement la
transposition de l’écrit à
l’écran. Mélanie Thierry
s’approprie le rôle de
Marguerite avec une
formidable justesse. Elle
lui donne vie de l’intérieur
avec une sensibilité, un
aplomb et une liberté
épatante. Face à elle,
Benoît Magimel incarne
Rabier, l’agent français de
la Gestapo, avec assez
d’ambiguïté que pour
devenir touchant. Si, au
départ, on a la force du
texte, le film impose une
adaptation et une interprétation puissantes. Et
on est bouleversé de se
retrouver ainsi au cœur
des blessures intimes
d’une femme sur fond de
libération de Paris. (F.B.)
★★★
La passion Van Gogh
★★★
De Dorota Kobiela et Hugh
Welchman, avec la voix de Pierre
Niney, 88 mn.
Paris, été 1891, Armand
Roulin est chargé par son
père, le facteur Joseph
Roulin, de remettre en
mains propres une lettre
de Vincent Van Gogh à
son frère, Theo. Mais ce
dernier demeure introuvable. Armand apprend
alors par Père Tanguy, le
marchand de couleurs du
peintre, que Theo n’a
survécu à son frère que
quelques mois. Roulin se
rend alors à Auvers-surOise, où le peintre a
passé ses derniers mois,
pour essayer de comprendre ce qui l’a poussé
au suicide… (G.My)
De Eric Barbier, avec Pierre Niney,
Charlotte Gainsbourg, 131 mn.
De son enfance difficile
en Pologne en passant
par son adolescence sous
le soleil de Nice, jusqu’à
ses exploits d’aviateur en
Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale…
Romain Gary a vécu une
vie extraordinaire. Mais
cet acharnement à vivre
mille vies, à devenir un
grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina,
sa mère, qu’il le doit.
C’est cet amour fou, aussi
extravagant que dévorant,
voire castrateur qu’Eric
Barbier met en scène en
adaptant La promesse de
l’aube, à la fois roman
d’aventure initiatique et
autobiographie sublimée
qui retrace 20 ans de la
vie de Romain Gary et de
sa mère. (F.B.)
Le brio
★★★
De Yvan Attal, avec Camélia
Jordana, Daniel Auteuil, Yasin
Houicha, 95 mn.
Voici un film qui fait du
bien. Parce qu’il affronte
avec générosité des sujets
sensibles comme l’identité, le savoir, le respect,
les classes sociales, la
jeunesse qui se botte le
cul et celle qui glande...
sans prendre personne de
haut. En croisant les
chemins d’une étudiante
d’origine arabe et d’un
prof d’unif cynique pour
les associer dans la préparation d’un concours
d’éloquence, Yvan Attal
clashe pas mal de préjugés et rend hommage à la
France, à son patrimoine
culturel, à sa jeunesse, au
vivre ensemble, avec
piquant et humour. (F.B.)
Les heures sombres
★★★
De Joe Wright, avec Gary
Oldman, Kristin Scott Thomas,
Lily James, 125 mn.
1940. Dans une Europe
tiraillée par les conflits,
un homme politique se
démarque : Winston
Churchill. Pilier du Parlement du Royaume-Uni, il
devient de manière assez
improbable Premier ministre. Le contexte est
rude et même son propre
parti complote contre lui.
châtaignes, partir dans la
lune… Prix du jury au
Festival d’Annecy. (F.B.)
(F.B.)
★★★
Oh ! Lucy
De Sally Potter, avec Kristin Scott
Thomas, Timothy Spall, Cillian
Murphy Emily Mortimer, 71 mn.
(G.My)
De Atsuko Hirayanagi, avec
Shinobu Terajima, Shioli Kutsuna,
Josh Hartnett, 95 mn.
L’insulte
★★★
De Ziad Doueiri, avec Adel
Karam, Kamel El Basha, Rita
Hayek, 112 mn.
Beyrouth, de nos jours.
Toni (Adel Karam), chrétien libanais, arrose les
plantes de son balcon.
Accidentellement, de
l’eau tombe sur Yasser
(Kamel El Basha), réfugié
palestinien, contremaître
à l’œuvre dans la rue. Une
violente dispute éclate
alors et une insulte se
perd… Un conflit qui
dégénérera au point de
les conduire tous deux
devant les tribunaux.
Jusqu’à l’absurde, l’un et
l’autre poursuivront,
entêtés dans leurs convictions sans sembler
prendre conscience du
ridicule de la situation…
Pour peut-être enfin se
comprendre ? L’insulte
transpire l’Histoire du
Liban et plus généralement du monde arabe.
Subtilement, Ziad Doueiri
raconte son pays et se
rend accessible à tous.
Plus qu’un simple film sur
l’Histoire, L’insulte a
presque une vision pédagogique. Crucial et éclairant. (G.My)
Ni juge ni soumise
★★★
De Jean Libon, Yves Hinant, 99
mn.
Anne Gruwez est juge
d’instruction. Elle vit à
Bruxelles avec son rat,
roule en 2 CV, mange du
chocolat pour résister aux
cadavres de la journée,
pratique un humour à la
fois décapant et bienveillant. Un tempérament
et un moral d’acier. Dans
son bureau, défilent des
prévenus. Face-à-face
avec la réalité tragicomique du monde contemporain. Elle n’est dupe de
rien mais pour chacun,
elle prend le temps. En
guise de fil rouge, une
histoire réelle et non
★★★
Setsuko mène une vie
solitaire et sans saveur à
Tokyo entre son travail et
son appartement, jusqu’à
ce que sa nièce Mika la
persuade de prendre sa
place à des cours d’anglais très singuliers. Cette
expérience agit comme
un électrochoc sur Setsuko. Affublée d’une perruque blonde, elle s’appelle désormais Lucy et
s’éprend de John, son
professeur d’anglais ! (F.B.)
Patser
★★★
De Adil El Arbi et Bilall Fallah,
avec Matteo Simoni, Nora Gharib,
Saïd Boumazoughe, Junes Lazaar,
Ali B, Werner Kolf, 125 mn.
« Min of meer gebaseerd
op waargebeurde shit »,
prévient la bande-annonce. Soit : plus ou
moins basé sur un truc
réel. Le truc réel, c’est
avant tout Anvers, capitale de la coke en Europe.
Et l’or blanc, tout le
monde en veut. Pour se
mettre bien. Ou se faire
du flouze. Réussir, comme
se l’imaginent Adamo et
ses potes d’enfance.
Adamo, Italien par sa
mère et Marocain par son
père, aurait pu se contenter de traficoter un peu
de shit depuis la pizeria
de son oncle (un seul « z
» à pizeria, c’est moins
cher en néon), mais non,
il a vu Scarface, alors…
The Party
Tout commence sur une
image énigmatique. Tremblante, Janet tient un
pistolet pointé en direction du spectateur… Le
décor est ensuite planté :
Janet vient d’être nommée ministre de la Santé,
l’aboutissement de toute
une carrière. Pour célébrer cette nomination,
elle et son mari Bill (Timothy Spall) ont réuni
chez eux leurs amis
proches. Mais alors que
tout ce monde se retrouve peu à peu, une
révélation de Bill changera drastiquement la tournure prise par la petite
fête… (G.My)
Tout le monde debout
★★★
De Franck Dubosc, avec Franck
Dubosc, Alexandra Lamy, Elsa
Zylberstein, 107 mn.
★★★
En surfant avec délicatesse sur la thématique
du handicap, Franck Dubosc impose immédiatement sa petite musique.
D’abord celle qui le cantonne dans le rôle attendu
du dragueur macho avant
de faire très vite voler en
éclats cette image de
lourd pour plus de finesse
et de sensibilité. Les fans
comme les détracteurs
seront étonnés. Car pour
son premier film comme
réalisateur, l’humoriste
laisse de côté le rire gras
et joue habillement la
carte de l’émotion et de la
tendresse en racontant
avec humour et pudeur
comment un dragueur et
menteur invétéré tombe
amoureux d’une jolie fille
blonde en chaise roulante.
De Siri Melchior, 40 mn.
(F.B.)
(D.S.)
Rita et crocodile
Que peut bien faire une
petite fille de quatre ans
au caractère bien trempé,
découvrant le monde en
compagnie de son fidèle
ami, Crocodile, qui vit
dans une baignoire et qui
ne pense qu’à manger ?
Pêcher, faire du ski, apprivoiser un hérisson, camper en montagne, ramasser des myrtilles ou des
TOUTES LES SÉANCES,
VILLE PAR VILLE,
RÉGION PAR RÉGION,
SUR CINENEWS.BE
LES SALLES
BRUXELLES
CENTRE
ACTOR'S STUDIO
Petite rue des Bouchers, 16, 1000 Bruxelles ; 02512.16.96, http://www.actorstudio.be/
Bye-Bye Germany Sam Garbarski (102 mn, EA). VO s.-t.
bil. : tous les jours 14.40, 19.15. Gaspard va au Mariage
Anthony Cordier (103 mn, EA). VF : tous les jours 14.00,
19.35. Insyriated Philippe van Leeuw (85 mn, EA). VO s.-t.
bil. : tous les jours 17.15. La Douleur Emmanuel Finkiel
(127 mn, EA). VF : S. D. 12.15. La Promesse de l'aube Eric
Barbier (EA). VF : tous les jours 14.50. L'Apparition Xavier
Giannoli (140 mn, EA). VF : tous les jours 16.40. Le Brio
Yvan Attal (95 mn, EA). VF : tous les jours 16.00. Le Retour du Héros Laurent Tirard (90 mn, EA). VF : tous les
jours 17.50. L'Insulte Ziad Doueiri (112 mn, EA). VO s.-t.
bil. : tous les jours 21.35. Loving Vincent (La Passion Van
Gogh) Dorota Kobiela, Hugh Welchman (95 mn, EA). VF :
S. D. 13.00. The Florida Project Sean Baker (115 mn, EA).
VO s.-t. bil. : tous les jours 21.15. The Party Sally Potter
(71 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les jours 12.30.
AVENTURE BRUXELLES
Galerie du Centre, 57, 1000 Bruxelles ; 02219.92.02, www.cinema-aventure.be
After Image (Powidoki) (Les Fleurs Bleues) Andrzej Wajda (98 mn, EA). VO s.-t. bil. : Ma. 19.30. Centaur Aktan
Arym Kubat (89 mn, EA). VO s.-t. bil. : J. V. S. L. 13.00. Darkest Hour (Les Heures Sombres) Joe Wright (125 mn,
EA). VO s.-t. bil. : V. Ma. 14.30. Der Hauptmann (L'Usurpateur) Robert Schwentke (118 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. V.
D. Ma. 19.10 ; J. S. L. 17.10. Human Flow Ai Weiwei
(140 mn, EA). VO s.-t. bil. : D. 21.20. L'intelligence des
arbres Julia Dordel, Guido Tölke (EA). VF : Me. V. D.
Ma. 13.00. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant
(100 mn, EA). VO s.-t. néerl. : Me. V. S. D. L. 15.30, 17.30,
19.40 ; J. 15.30, 17.00, 19.40 ; Ma. 15.30, 17.30. Paddington
2 Paul King (103 mn, EA). VF : S. 13.20. Peter Rabbit
(Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 13.40,
15.30 ; S. D. 13.40. Phantom Thread Paul Thomas Anderson (130 mn, EA). VO s.-t. bil. : J. S. L. 14.50. That Sugar
Film (Sugarland) Damon Gameau (90 mn, EA). VO s.-t. fr. :
Me. V. D. L. 13.30 ; S. 15.30. The Shape of Water (La
Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t.
bil. : Me. 14.30, 21.30 ; J. S. Ma. 21.30 ; V. L. 15.00, 21.30 ;
D. 14.30. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les
Panneaux de la Vengeance) Martin McDonagh (115 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. V. Ma. 17.20 ; J. S. L. 17.20, 21.30. Tom
of Finland Dome Karukoski (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 16.50, 19.20 ; J. S. L. 19.20 ; V. D. Ma. 16.50.
GALERIES CINÉMA
Galerie de la Reine, 26, 1000 Bruxelles ; 0(0)2-514
7.4 .98, www.galeries.be
9 doigts F.J. Ossang (EA). VO s.-t. fr. : Ma. 19.00. Call Me
by Your Name Luca Guadagnino (132 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 16.30, 21.20 ; J. D. 16.25, 21.00 ; V. 15.20 ; S. 16.30,
21.00 ; L. 16.20 ; Ma. 16.20, 21.30. Early Man (Cro Man)
Nick Park (89 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 13.40 ; J. 13.10 ;
V. 13.30 ; S. D. 11.00. La Part Sauvage Guérin van de Vorst
(EA). VF : Me. 15.20, 19.00 ; J. 14.45, 19.00 ; V. 13.40,
19.10 ; S. 13.00, 19.15 ; D. 13.00, 19.00 ; L. 14.40, 19.00 ;
Ma. 13.00, 14.40. Lean On Pete Andrew Haigh (EA). VO
s.-t. bil. : D. 10.45. Lucky John Carroll Lynch (88 mn, EA).
VO s.-t. bil. : Me. 17.00 ; J. 13.00 ; V. 17.20 ; S. D. 14.40. Maria by Callas Tom Volf (113 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 14.15 ;
J. 15.00 ; V. 15.10 ; S. 13.50 ; D. 13.30 ; L. Ma. 13.00. Miss
Violence Alexandros Avranas (98 mn, EA). VO s.-t. angl. :
D. 21.00.
NOVA BRUXELLES
Rue d'Arenberg, 3, 1000 Bruxelles ; 02-511.24.77,
www.nova-cinema.org
A Prayer Before Dawn (Une prière avant l'aube) JeanStéphane Sauvaire (116 mn, EA). VO s.-t. bil. : J. 21.30. Armomurhaaja (Euthanizer) Teemu Nikki (85 mn, EA). VO
s.-t. fr. et angl. : J. 19.30. Caniba Lucien Castaing-Taylor, Verena Paravel (90 mn, EA). VO s.-t. fr. et angl. : Me. 21.30.
Dirty Duck Charles Swenson (75 mn, EA). VO : S. 23.00.
Fritz the Cat Ralph Bakshi (78 mn, EA). VO s.-t. bil. :
S. 19.00. Gutland Govinda Van Maele (107 mn, EA). VO
s.-t. fr. et angl. : V. 19.30. Heavy Traffic Ralph Bakshi
(77 mn, EA). VO : S. 21.30. Insects Jan Svankmajer
(98 mn, EA). VO s.-t. fr. et angl. : D. 19.00, 21.30. La Comtesse aux Seins Nus Jesús Franco (EA). VF : V. 21.30. Like
Me Robert Mockler (EA). VO s.-t. fr. : S. 17.30. Sex in the
Comics Joëlle Oosterlinck (52 mn, EA). VO : D. 00.30.
UGC DE BROUCKÈRE
Place De Brouckère, 1000 Bruxelles ; 02211-14. 1.4,
www.ugc.be
Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. S.
D. 11.00, 13.45. VO s.-t. bil. : Me. S. D. 16.30, 19.15, 22.00 ; J.
V. L. Ma. 13.45, 16.30, 19.15, 22.00. Call Me by Your Name
Luca Guadagnino (132 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D.
L. 19.15 ; J. V. 13.45, 19.15. Coco Lee Unkrich, Adrian Molina
(109 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30. Early Man (Cro Man)
Nick Park (89 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.10, 15.30. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30,
13.10. Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances plus
Claires) James Foley (105 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. L.
Ma. 22.00 ; J. V. 16.30, 22.00. Hurricane Heist (Hurricane) Rob Cohen (100 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les
jours 22.00. I, Tonya (Moi, Tonya) Craig Gillespie
(119 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les jours 16.30. Jumanji:
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 7
cinémas
résolue depuis plus de 20
ans… Deux prostituées
sauvagement assassinées
dans de beaux quartiers
du centre de Bruxelles.
LES SALLES
Pourtant, envers et contre
tous, il va lutter contre
l’invasion allemande et
refuser de négocier avec
Hitler. Dans le rôle de
Churchill, le remarquable
Gary Oldman qui prouve
une fois encore son talent
pour la métamorphose.
cinémas
LES SALLES
Welcome to the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la
jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. S. 11.20, 13.50 ;
D. 13.50. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. J. V. S. D. Ma. 14.00, 16.30, 19.30 ; L. 14.00, 16.30. La
Finale Robin Sykes (EA). VF : Ma. 19.30. La Prière Cédric
Kahn (107 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30,
19.30, 22.00 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.30, 22.00. Les
Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : tous les
jours 17.35. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight
(103 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30,
19.30, 22.00 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.30, 22.00. Peter
Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. S.
D. 11.00, 13.00, 15.05, 17.10. Ready Player One Steven
Spielberg (140 mn, EA). VO s.-t. bil. : L. Ma. 13.15, 16.10,
19.00, 21.50. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.00, 14.00, 17.00, 20.00,
21.50 ; J. V. L. Ma. 14.00, 17.00, 20.00, 21.50. Revenge
Coralie Fargeat (108 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. S. D. 19.40,
22.00 ; J. V. L. Ma. 13.00, 15.15, 19.40, 22.00. Rosie &
Moussa Dorothée van den Berghe (EA). VO s.-t. bil. :
D. 11.00. The Shape of Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. 13.50,
16.30, 19.25, 22.00 ; L. Ma. 13.50, 16.30, 19.25. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la
Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. S. D. 19.20 ; J. V. L. 14.00, 19.20 ; Ma. 14.00. Tomb
Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S.
D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.25, 22.00 ; J. V. L. Ma. 14.00,
16.30, 19.25, 22.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.30,
22.00 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.30, 22.00.
HAUT DE LA VILLE
UGC TOISON D'OR
Avenue de la Toison d'Or, 8, 1050 Ixelles ; 0228971. 3.5, www.ugc.be
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VO s.-t.
fr. : Me. S. D. 11.10, 13.10, 17.20, 19.30, 21.40 ; J. V. L.
Ma. 13.10, 17.20, 19.30, 21.40. Belle et Sébastien 3 Clovis
Cornillac (97 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.45. Black Panther
Ryan Coogler (134 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.00,
13.40, 16.20, 19.05, 21.50 ; J. V. L. 13.40, 16.20, 19.05,
21.50 ; Ma. 13.40, 16.20, 19.00, 21.50. Bye-Bye Germany
Sam Garbarski (102 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les
jours 15.10. Call Me by Your Name Luca Guadagnino
(132 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. 13.45, 19.00,
21.30 ; L. Ma. 21.30. Coco Lee Unkrich, Adrian Molina
(109 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.00. Darkest Hour (Les
Heures Sombres) Joe Wright (125 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. J. V. S. D. 16.30, 19.10, 21.50 ; L. Ma. 16.30, 19.10. Der
Hauptmann (L'Usurpateur) Robert Schwentke (118 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.10, 21.40 ;
J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.10, 21.40. Early Man (Cro
Man) Nick Park (89 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.00, 15.10.
Earth: One Amazing Day (Un Nouveau Jour Sur Terre)
Richard Dale, Lixin Fan (95 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.45.
Eva Benoît Jacquot (102 mn, EA). VF : tous les
jours 13.00. Fight club David Fincher (135 mn, EA). VO s.-t.
fr. : Ma. 19.00. I, Tonya (Moi, Tonya) Craig Gillespie
(119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. L. 14.00, 21.45 ;
Ma. 14.00. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA).
VF : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.15 ; J. V. L. 14.00,
16.30, 19.15 ; Ma. 14.00, 16.30. La Prière Cédric Kahn
(107 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.00,
21.30 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.00, 21.30. Larguées
Eloïse Lang (95 mn, EA). VF : Ma. 20.00. Maria by Callas
Tom Volf (113 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. L.
Ma. 14.00, 16.30 ; D. 11.15, 14.00, 16.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF : Me. S.
D. 11.00, 13.10, 15.20, 17.30, 19.40, 21.50 ; J. V. L. Ma. 13.10,
15.20, 17.30, 19.40, 21.50. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 11.00 ; S. D. 11.00, 13.00,
15.05, 17.10. Phantom Thread Paul Thomas Anderson
(130 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. L. 16.25, 19.00,
21.35 ; Ma. 16.25, 21.35. Ready Player One Steven Spielberg (140 mn, EA). VO s.-t. bil. : L. Ma. 13.00, 15.50, 19.00,
21.50. The Post (Pentagon Papers) Steven Spielberg
(115 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. L. 19.20, 21.45. The
Shape of Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro
(119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.10, 13.45, 16.20,
19.00, 21.40 ; J. V. L. 13.45, 16.20, 19.00, 21.40 ; Ma. 13.45,
16.20, 19.15, 21.50. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. 14.00, 16.30,
19.00, 21.45 ; L. Ma. 14.00, 19.00, 21.45. Tout le Monde
Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30,
14.00, 16.30, 19.15, 21.45 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.15,
21.45. Une Part d'Ombre Samuel Tilman (EA). VF :
Me. 17.15 ; J. V. L. Ma. 15.10, 17.15 ; S. D. 17.15, 19.20, 21.30.
VENDÔME
Chaussée de Wavre, 18, 1050 Ixelles ; 02502.37.00, www.cinema-vendome.be
Centaur Aktan Arym Kubat (89 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me.
S. 13.30, 21.10 ; J. V. L. 16.20, 20.45 ; D. 15.40, 19.40 ;
Ma. 16.20. Drôles de Petites Bêtes Arnaud Bouron, Antoon Krings (88 mn, EA). VF : D. 14.00. God's Own Country Francis Lee (104 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 13.40,
16.40, 19.10, 21.25 ; J. V. L. 14.00, 16.40, 19.10, 21.25 ;
Ma. 14.00, 16.40, 19.10, 21.40. Hannah Andrea Pallaoro
(95 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les jours 13.30, 15.30, 19.15,
21.35. Hikari (Vers la Lumière) Naomi Kawase (101 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 13.30 ; J. V. L. Ma. 16.40. Iqbal,
l'enfant qui n'avait pas peur Michel Fuzellier, Babak
42223375
Payami (87 mn, EA). VF : S. 10.30. Je n'aime plus la Mer
Idriss Gabel (68 mn, EA). VF : Ma. 19.00. La Part Sauvage
Guérin van de Vorst (EA). VF : Me. S. D. 17.30, 19.40 ; J. V.
L. 17.30, 19.00 ; Ma. 17.30, 21.30. L'Insulte Ziad Doueiri
(112 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. 16.50, 19.00 ; J. V. L.
Ma. 13.50, 19.00 ; D. 17.30, 21.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. S. 15.25 ; D. 15.30.
Petit Paysan Hubert Charuel (90 mn, EA). VF : S. 10.30.
Phantom Thread Paul Thomas Anderson (130 mn, EA).
VO s.-t. bil. : tous les jours 13.50, 16.25, 19.00, 21.15. Qing
mei zhu ma (Taipei Story) Edward Yang (119 mn, EA). VO
s.-t. bil. : Me. S. 17.15, 21.25 ; J. V. L. Ma. 14.15, 21.25 ;
D. 17.20, 21.25. Rita et Crocodile Siri Melchior (40 mn,
EA). VF : Me. S. D. 15.45. Un Conte peut en Cacher un
Autre Jakob Schuh, Jan Lachauer, Bin-Han To (61 mn, EA).
VF : Me. S. 15.30.
BRUPARCK
KINEPOLIS BRUXELLES
Bruparck, Boulevard du Centenaire, 20, 1020 Laeken ; 0900-005.55, www.kinepolis.com
Ailecek Saskiniz Selçuk Aydemir (EA). VO s.-t. fr. : Me. J. V.
S. D. Ma. 17.00, 19.45, 22.45 ; L. 17.00, 19.45, 22.30. Belle
et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF : Me. J. V.
S. 14.45 ; D. 11.45, 14.45. Black Panther Ryan Coogler
(134 mn, EA). VF : Me. 14.00, 17.00, 19.45, 22.15 ; J. V. S. L.
Ma. 14.00, 16.45, 19.45, 22.15 ; D. 10.45, 14.00, 16.45,
19.45, 22.15. VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. 13.45, 16.45, 17.00,
20.15, 22.30 ; D. 10.45, 13.45, 16.45, 17.00, 20.15, 22.30 ; L.
Ma. 13.45, 16.45, 17.00, 20.15, 22.45. Coco Lee Unkrich,
Adrian Molina (109 mn, EA). VF : Me. J. V. S. Ma. 17.00 ;
D. 11.45, 17.00 ; L. 16.45. VN : Me. V. S. 14.00 ; D. 10.45,
14.00. Den of Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn, EA). VF : Me. J. V. S. L. Ma. 20.30, 22.15 ;
D. 20.30, 22.30. Dügüm Salonu Hakan Algül (100 mn,
EA). VO s.-t. fr. : J. V. S. D. L. 16.45, 22.45 ; Ma. 16.45, 22.30.
Every Day Michael Sucsy (95 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 14.15, 16.45, 19.45, 22.45 ; J. V. 14.15, 17.15, 19.45 ;
S. 14.15, 19.45 ; D. 11.45, 14.15, 19.45 ; L. Ma. 14.30, 17.15.
Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. J. V. S.
L. Ma. 14.15 ; D. 10.45, 14.15. VN : Me. J. V. S. L. 14.15, 17.00 ;
D. 11.45, 14.15, 17.00 ; Ma. 14.15. Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances plus Claires) James Foley (105 mn, EA).
VF : Me. J. V. S. L. Ma. 14.15, 19.45 ; D. 14.15, 20.00. VO s.-t.
bil. : Me. J. V. S. D. 20.00, 22.15 ; L. 20.00 ; Ma. 19.45. Hurricane Heist (Hurricane) Rob Cohen (100 mn, EA). VO
s.-t. bil. : Me. V. S. L. Ma. 20.15. Jumanji: Welcome to the
jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan
(119 mn, EA). VF : Me. J. V. S. L. 14.15, 16.45, 19.45 ;
D. 10.45, 14.15, 19.45 ; Ma. 16.45, 19.45. VO s.-t. bil. : tous les
jours 14.15. K3 Love Cruise Frederik Sonck (100 mn, EA).
VN : Me. S. 14.15 ; D. 11.45, 14.15. La Ch'tite Famille Dany
Boon (107 mn, EA). VF : Me. J. V. S. L. Ma. 14.15, 17.00,
19.45, 22.45 ; D. 10.45, 14.15, 17.00, 19.45. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. J. V. S. L. 14.45, 17.15,
20.00, 22.30 ; D. 11.45, 14.45, 17.15, 20.00, 22.30 ;
Ma. 14.45, 17.15, 20.00, 22.45. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. S. 14.30, 17.00,
20.00, 22.30 ; J. V. 14.30, 20.00, 22.30 ; D. 10.45, 14.30,
17.00, 20.00, 22.30 ; L. Ma. 20.00, 22.45. VO s.-t. bil. : Me.
J. V. S. D. 14.00, 17.15, 19.45, 22.45 ; L. Ma. 14.00, 17.00,
22.45. Paddington 2 Paul King (103 mn, EA). VF :
Me. 17.00 ; D. 10.45. VN : Me. J. V. S. 16.45 ; D. 10.45,
16.45. Patser Adil El Arbi, Bilall Fallah (EA). VO s.-t. bil. :
Me. S. D. 17.15, 19.45, 22.30 ; J. V. L. 14.15, 17.00, 19.45,
22.30 ; Ma. 17.00, 19.45, 22.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. S. 14.30, 17.15 ;
D. 10.00, 14.30, 17.15. VN : Me. S. 17.00 ; D. 10.00, 17.00.
VO s.-t. bil. : Me. S. D. 14.45. Ready Player One Steven
Spielberg (140 mn, EA). VF : L. Ma. 13.45, 17.00, 20.15,
22.30, 22.45. VO s.-t. bil. : L. 14.00, 14.30, 17.15, 20.30,
22.30, 22.45 ; Ma. 13.45, 14.00, 16.45, 17.15, 19.45, 20.30,
22.30, 22.45. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VF : Me. V. S. 16.45, 20.15, 22.15 ; J. D. 16.45, 20.15 ;
L. 17.00, 20.30 ; Ma. 17.00, 20.15. VO s.-t. bil. : Me. V. S.
D. 14.00, 17.15, 20.30, 22.30 ; J. 14.00, 17.15, 20.30, 22.15 ;
L. Ma. 14.00, 17.15, 19.45, 22.30. Sajjan Singh Rangroot
Pankaj Batra (EA). VO s.-t. angl. : D. 16.45. Selfie Víctor
García León (85 mn, EA). VO s.-t. angl. : D. 16.45. The Maze
Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède
au cinéma le
28/03
WINNER
CANNES
QUINZAINE
WINNER
DEAUVILLE
GRAND PRIX
Mortel) Wes Ball (142 mn, EA). VF : Me. J. V. S. 14.00,
17.15, 20.30 ; D. 10.45, 14.00, 17.15, 20.30 ; L. 14.00, 17.00,
20.30 ; Ma. 13.45, 16.45, 20.30. VO s.-t. bil. : Me. J.
S. 20.15 ; V. 16.45, 20.15 ; D. 10.45, 20.15. The Shape of
Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 19.45 ; J. V. L. Ma. 14.15, 17.00,
19.45. The Strangers: Prey at Night Johannes Roberts
(EA). VF : Me. S. 20.00, 22.45 ; J. V. L. 14.30, 20.00,
22.45 ; D. 22.45 ; Ma. 14.30. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance) Martin
McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 20.00 ; J. V.
L. Ma. 14.30, 17.15, 20.00. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. J. V. S. 14.15, 17.00, 17.15, 19.45,
20.00, 22.15, 22.30 ; D. 14.15, 17.00, 17.15, 19.45, 22.15,
22.30 ; L. 14.15, 17.00, 17.15, 20.00, 22.45 ; Ma. 14.15, 17.00,
20.00, 22.45. VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. 14.00, 14.15, 17.00,
19.45, 22.30 ; D. 10.45, 14.00, 14.15, 17.00, 19.45, 22.30 ;
L. 14.00, 16.45, 22.30 ; Ma. 14.00, 17.00, 22.30. Tout le
Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. J. V.
S. D. L. 14.30, 17.15, 19.45, 22.30 ; Ma. 14.30, 17.00, 19.45,
22.30. Zombillénium Arthur de Pins, Alexis Ducord
(78 mn, EA). VN : Me. S. 14.30, 16.45 ; D. 10.45, 14.30,
16.45.
BRUXELLES
PALACE
Boulevard Anspachlaan 85, 1000 Bruxelles ; http://
cinema-palace.be/
Bitter Flowers Olivier Meys (95 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Page 8 Mercredi 21 mars 2018 Mad
J. 19.30. Breathe Andy Serkis (EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. L.
Ma. 14.05. God's Own Country Francis Lee (104 mn, EA).
VO s.-t. bil. : Me. L. 12.00, 14.15, 19.15 ; J. 14.15, 19.15 ; V.
D. 12.00, 16.45, 19.15, 21.30 ; S. 12.00, 14.15, 19.15, 21.30 ;
Ma. 19.15, 21.30. Hannah Andrea Pallaoro (95 mn, EA).
VF : Me. J. V. L. Ma. 12.00, 14.20, 16.20, 19.20 ; S. 14.20,
16.20, 21.30 ; D. 14.20, 16.20, 19.20. Hikari (Vers la Lumière) Naomi Kawase (101 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me.
V. 16.45, 21.20 ; J. 16.45, 19.10 ; S. 11.15, 16.45, 21.20 ;
D. 11.15, 14.15, 19.10 ; L. Ma. 14.15, 16.45. Jusqu'à la garde
Xavier Legrand (93 mn, EA). VF : Me. J. L. 12.15, 21.30 ;
V. 12.15, 16.50, 21.30 ; S. 19.15 ; D. 16.50, 19.15 ; Ma. 12.15,
16.50. Oh Lucy! Atsuko Hirayanagi (95 mn, EA). VO s.-t.
bil. : Me. 16.30, 21.25 ; J. 12.10, 16.30, 21.25 ; V. 14.15 ;
S. 12.30, 16.30 ; D. 14.15, 21.25 ; L. 16.30, 19.30, 21.25 ;
Ma. 12.10, 21.25. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VO s.-t. bil. : tous les jours 21.15. Rita et Crocodile Siri
Melchior (40 mn, EA). VF : S. 11.15 ; D. 11.15, 15.15. VN :
S. 11.15 ; D. 11.15, 14.00. Rosie & Moussa Dorothée van den
Berghe (EA). VO s.-t. bil. : S. 17.00. Une Part d'Ombre Samuel Tilman (EA). VO s.-t. néerl. : Me. 14.30, 17.00, 19.30 ;
J. 14.30, 17.00, 22.00 ; V. 14.30, 19.30 ; S. 12.30, 14.30,
19.30 ; D. 12.30, 17.00, 21.30 ; L. 17.00, 21.30 ; Ma. 17.00,
19.30, 21.30.
WHITE
Quai des Usines 163, Werkhuizenkaai, 1000
Bruxelles ; 02-240 7.8 .50, www.whitecinema.be
Ailecek Saskiniz Selçuk Aydemir (EA). VO s.-t. fr. : J.
S. 20.00 ; D. 18.00. Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac
(97 mn, EA). VF : Me. 14.30 ; S. D. 10.30, 12.30. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. J. 17.00 ; V. L.
Ma. 15.10 ; S. 10.30, 13.20, 20.30 ; D. 10.50, 16.30. VO s.-t.
bil. : Me. 20.00 ; J. 20.30 ; V. L. Ma. 17.50, 20.30 ;
D. 19.20. Early Man (Cro Man) Nick Park (89 mn, EA). VF :
Me. 14.50 ; S. 10.30, 12.20 ; D. 11.00. Jumanji: Welcome
to the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake
Kasdan (119 mn, EA). VF : J. V. L. Ma. 14.30 ; S. 10.30,
12.50, 15.10 ; D. 11.20. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 18.30, 20.40 ; J. V. S. D. L.
Ma. 14.30, 16.40, 18.50, 21.00. Le Retour du Héros
Laurent Tirard (90 mn, EA). VF : J. L. Ma. 14.30. Les Tuche
3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 16.40, 18.30 ; J. V.
L. Ma. 14.30, 16.30, 18.30 ; S. 14.10, 16.10, 18.30 ; D. 13.00,
16.00, 18.30, 20.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 18.50, 20.50 ; J. V. L.
Ma. 15.00, 17.00, 19.00, 21.00 ; S. D. 18.30, 20.30. Pacific
Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF :
Me. 16.30 ; J. V. L. Ma. 14.30, 16.40 ; S. 12.40, 14.50 ;
D. 15.00, 17.10. VO s.-t. bil. : Me. 18.40, 20.50 ; J. V. L.
Ma. 18.50, 21.00 ; S. 17.00, 20.40 ; D. 19.30. Paddington 2
Paul King (103 mn, EA). VF : S. 10.30. Peter Rabbit (Pierre
Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.30, 16.30 ; S.
D. 10.30, 12.30, 14.30, 16.30. VN : Me. 14.50, 16.50 ; S.
D. 10.30, 12.30, 14.30, 16.30. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. V. L. Ma. 20.30 ; S.
D. 20.00. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : J. V. 17.00 ;
S. 18.10 ; D. 19.50 ; L. Ma. 17.00, 19.40. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : J. 14.30 ; V. 14.30, 17.20, 20.00 ;
S. 13.50 ; D. 13.00 ; L. Ma. 14.50. VO s.-t. bil. : Me. J. 18.30,
20.50 ; S. 17.30, 20.30 ; D. 17.30, 20.10 ; L. Ma. 17.20,
20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn,
EA). VF : Me. 18.40, 20.50 ; J. 16.20, 19.40 ; V. L.
Ma. 16.20, 18.30, 20.40 ; S. 16.10, 18.20 ; D. 15.30, 17.40.
STOCKEL
STOCKEL
Avenue de Hinnisdael, 17, 1150 Woluwe-SaintPierre ; 02-779.10.79, http://www.cinemalestockel.com/
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VO s.-t.
bil. : J. L. 18.10. Darkest Hour (Les Heures Sombres) Joe
Wright (125 mn, EA). VO s.-t. bil. : Ma. 20.15. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : J. 20.15 ; S. 20.30 ;
D. 18.20. La Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF :
S. 18.20 ; Ma. 15.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 18.20 ; D. 20.30. Peter
Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. S.
D. 14.00. Phantom Thread Paul Thomas Anderson
(130 mn, EA). VO s.-t. bil. : L. 20.15. The Post (Pentagon
Papers) Steven Spielberg (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Ma. 17.45. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : V. 18.00.
Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55 ;
S. 16.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn,
EA). VF : V. 20.30 ; D. 16.10.
WALLONIE
ARLON
CINÉ ESPACE
Espace Didier, Rue de Diekirch ; www.cine-espace.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.10,
20.15. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn,
EA). VF : Me. 14.05, 20.10. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.20. Red Sparrow
Francis Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 20.00. Tomb
Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.00, 20.05.
Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 20.20.
ATH
L'ÉCRAN D'ATH
site Burbant, Rue du gouvernement ; mcath.be
The Shape of Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del
BASTOGNE
COUVIN
CINÉPOINTCOM BASTOGNE
Rue du Sablon, 195 ; 061-21.27.78, www.cinepointcom.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 16.00, 18.00, 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S.
DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 16.00, 20.00. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00.
Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 18.00.
Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 14.00.
CINÉ-ECRAN COUVIN
Place du Général Piron, 6 ; 060-34.41.36,
www.cine-ecran.net
Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA).
VF : Me. 20.00. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 16.00.
BOUILLON
BOUILLON-CINE
Rue du Nord ; 061-46.63.22, www.bouilloncine.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 16.00. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant
(100 mn, EA). VF : Me. 18.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Red Sparrow
Francis Lawrence (139 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 20.30.
BRAINE-L'ALLEUD
KINEPOLIS IMAGIBRAINE
Boulevard de France ; 0900-005.55, https://kinepolis.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 16.45. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 14.00, 17.15, 19.30, 22.15. VO s.-t. bil. : Me. 22.15. Coco
Lee Unkrich, Adrian Molina (109 mn, EA). VF : Me. 14.15.
Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. 14.15.
Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances plus Claires)
James Foley (105 mn, EA). VF : Me. 20.00. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle)
Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. 14.00, 17.00. La
Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.15,
16.45, 19.45, 22.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn,
EA). VF : Me. 14.45. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 17.15. Pacific Rim : Uprising
Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.30, 16.45,
19.30, 22.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.15, 16.45. Red Sparrow Francis
Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 22.15. VO s.-t. bil. :
Me. 20.30. The Maze Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn, EA). VF :
Me. 20.15. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 19.30.
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA).
VO s.-t. bil. : Me. 17.00. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn,
EA). VF : Me. 14.00, 17.00, 19.45, 22.30. VO s.-t. bil. :
Me. 19.45, 22.30. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 19.45, 22.30.
CHARLEROI
PATHÉ CHARLEROI
Grand Rue, 141-143 ; 071-28.04.28, www.pathe.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 13.15. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 14.00, 18.00, 20.45. Early Man (Cro Man) Nick Park
(89 mn, EA). VF : Me. 13.30. Ferdinand Carlos Saldanha
(106 mn, EA). VF : Me. 13.15, 15.35. Fifty Shades Freed
(Cinquante Nuances plus Claires) James Foley (105 mn,
EA). VF : Me. 14.15, 16.30, 18.45, 21.00. Hurricane Heist
(Hurricane) Rob Cohen (100 mn, EA). VF : Me. 15.30,
17.45, 20.00. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji:
Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 16.15, 18.45, 21.15. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 13.15, 15.30, 17.45, 20.00. Les Tuche
3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 13.15, 15.30, 17.45,
20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight
(103 mn, EA). VF : Me. 13.00, 13.45, 15.15, 15.30, 16.15,
17.40, 18.45, 20.15, 20.45, 21.15, 22.10. Peter Rabbit
(Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 13.40,
15.50, 18.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VF : Me. 20.30. The Maze Runner: The Death Cure
(Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn,
EA). VF : Me. 14.00, 17.00, 20.00. The Shape of Water
(La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA). VF :
Me. 17.55. The Strangers: Prey at Night Johannes Roberts (EA). VF : Me. 20.30, 22.25. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 13.00, 13.25, 15.30, 16.00,
18.00, 18.35, 20.30, 21.10, 22.15. Tout le Monde Debout
Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 13.30, 16.00, 18.30,
21.00, 22.15.
QUAI 10
Quai
Arthur
Rimbaud,10 ;
071-31.71.47,
www.quai10.be
Breathe Andy Serkis (EA). VO s.-t. fr. : Me. 18.00. Eva Benoît Jacquot (102 mn, EA). VF : Me. 20.30. Gaspard va au
Mariage Anthony Cordier (103 mn, EA). VF : Me. 16.00.
Hannah Andrea Pallaoro (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. La
Part Sauvage Guérin van de Vorst (EA). VF : Me. 18.00.
Les Aventures de Spirou et Fantasio Alexandre Coffre
(89 mn, EA). VF : Me. 14.00, 16.00. Mrs Mills, Une Voisine si Parfaite (Mme Mills, Une Voisine si Parfaite) Sophie Marceau (88 mn, EA). VF : Me. 18.00. Ni Juge Ni
Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF :
Me. 16.00. Oh Lucy! Atsuko Hirayanagi (95 mn, EA). VO
s.-t. fr. : Me. 14.00. Red Sparrow Francis Lawrence
(139 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 20.00. Revenge Coralie Fargeat (108 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 16.00, 20.30. Rita et
Crocodile Siri Melchior (40 mn, EA). VF : Me. 14.00,
15.00. The Mercy (Le Jour de Mon Retour) James Marsh
(101 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 20.30. Une Part d'Ombre
Samuel Tilman (EA). VF : Me. 18.00.
QUAI 10 / CÔTÉ PARC
Rue de Montigny, 58 ; 071-31.71.47, www.cinele-
Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. 13.45.
Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances plus Claires)
James Foley (105 mn, EA). VF : Me. 20.15. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle)
Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. 15.45. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 13.45, 15.45,
18.00, 20.15. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 15.45, 18.00, 20.15. Pacific Rim : Uprising Ste-
ven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 13.45, 15.45, 18.00,
20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn,
EA). VF : Me. 13.45, 15.45. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 13.45, 15.45, 18.00, 20.15. Tout le
Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 15.45, 18.00, 20.15.
GEDINNE
LIBRAMONT-CHEVIGNY
CINÉ GEDINNE
Rue de la Croisette, 11 ; 061-46.96.44, www.cinegedinne.be
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
CINÉPOINTCOM LIBRAMONT
Avenue de Houffalize, 56 ; 061-23.47.60, www.cinepointcom.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight
(103 mn, EA). VF : Me. 17.00. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.30. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.30. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 17.00.
HABAY-LA-VIEILLE
LE FOYER
Place Saint Etienne ; 063-42.45.18, www.cinelefoyer.be
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
HOTTON
PLAZA HOTTON
Rue Simon, 14 ; 084-46.63.17, www.plazahotton.be
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
HUY
KIHUY
Avenue Delchambre, 8 ; 085-25.14.01, www.kihuy.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 18.15. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 15.45, 20.00. Coco Lee Unkrich, Adrian Molina
(109 mn, EA). VF : Me. 13.45. Jumanji: Welcome to the
jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan
(119 mn, EA). VF : Me. 13.45. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.15. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 16.00, 20.30. Pacific
Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 17.00, 20.00. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00, 16.00, 18.00. Red
Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 19.45.
LIÈGE
CINÉMA SAUVENIÈRE
Place Xavier Neujean ; 04-222.27.78, www.grignoux.be
All The Money in the World (Tout l'Argent du Monde)
Ridley Scott (132 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 12.00, 19.30.
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.15. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VO
s.-t. fr. : Me. 16.30, 21.30. Early Man (Cro Man) Nick Park
(89 mn, EA). VF : Me. 14.15. Jusqu'à la garde Xavier Legrand (93 mn, EA). VF : Me. 12.10. La Ch'tite Famille Dany
Boon (107 mn, EA). VF : Me. 12.15, 17.00, 19.45. Patser Adil
El Arbi, Bilall Fallah (EA). VO s.-t. fr. : Me. 22.00. Stronger
David Gordon Green (116 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 17.00,
22.00. The 15:17 to Paris (Le 15h17 pour Paris) Clint Eastwood (94 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 12.05, 16.30. The Mercy (Le Jour de Mon Retour) James Marsh (101 mn, EA).
VO s.-t. fr. : Me. 19.30. Un Conte peut en Cacher un Autre
Jakob Schuh, Jan Lachauer, Bin-Han To (61 mn, EA). VF :
Me. 14.30.
KINEPOLIS LIÈGE
Chaussée de Tongres, 200 ; 04-224.66.00, www.kinepolis.com
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.45. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 17.30, 20.45, 22.30. Coco Lee Unkrich, Adrian
Molina (109 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00. Den of
Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn,
EA). VF : Me. 20.45, 22.15. Early Man (Cro Man) Nick Park
(89 mn, EA). VF : Me. 14.45. Ferdinand Carlos Saldanha
(106 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00. Fifty Shades Freed
(Cinquante Nuances plus Claires) James Foley (105 mn,
EA). VF : Me. 17.15, 20.00, 22.45. Jumanji: Welcome to
the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 19.45. La Ch'tite
Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.15,
20.00, 22.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA).
VF : Me. 14.45, 17.15, 20.15. Mrs Mills, Une Voisine si Parfaite (Mme Mills, Une Voisine si Parfaite) Sophie Marceau (88 mn, EA). VF : Me. 14.45. Ni Juge Ni Soumise
Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 17.30,
20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight
(103 mn, EA). VF : Me. 14.15, 14.45, 17.00, 17.30, 20.00,
20.30, 22.45. Paddington 2 Paul King (103 mn, EA). VF :
Me. 14.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.45, 17.15. Red Sparrow Francis
Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 17.00, 20.30, 22.15. The
Commuter (The Passenger) Jaume Collet-Serra (105 mn,
EA). VF : Me. 19.45. The Maze Runner: The Death Cure
(Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn,
EA). VF : Me. 14.15, 17.15, 20.30. The Shape of Water (La
Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA). VF :
Me. 20.00. The Strangers: Prey at Night Johannes Roberts (EA). VF : Me. 22.45. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 17.15, 20.00, 20.45,
22.45. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn,
EA). VF : Me. 15.00, 17.30, 20.15, 22.45.
LE CHURCHILL
Rue du Mouton Blanc, 20 ; 04-222.27.78, www.grignoux.be
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VF :
Me. 12.10, 17.45. Eva Benoît Jacquot (102 mn, EA). VF :
Me. 18.00. God's Own Country Francis Lee (104 mn, EA).
VO s.-t. fr. : Me. 14.00, 20.00. Hannah Andrea Pallaoro
(95 mn, EA). VF : Me. 20.00. Hikari (Vers la Lumière)
Naomi Kawase (101 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 12.05, 16.15.
La Part Sauvage Guérin van de Vorst (EA). VF : Me. 20.15.
L'Apparition Xavier Giannoli (140 mn, EA). VF :
Me. 12.00. Le Retour du Héros Laurent Tirard (90 mn,
EA). VF : Me. 16.00. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 15.45. Oh Lucy! Atsuko Hirayanagi (95 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 14.00. Rita et Crocodile Siri Melchior (40 mn, EA). VF : Me. 14.30. Une Part
d'Ombre Samuel Tilman (EA). VF : Me. 18.15.
LE PARC
Rue Paul-Joseph Carpay, 22 ; 04-222.27.78, www.grignoux.be
Breathe Andy Serkis (EA). VO s.-t. fr. : Me. 18.15. Early Man
(Cro Man) Nick Park (89 mn, EA). VF : Me. 14.00. La
Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 20.30. Three
Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la
42223227
The Maze Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le
Remède Mortel) Wes Ball (142 mn, EA). VF : Me. 17.45.
Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.15,
17.00, 20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.15.
JAMBES
ACINAPOLIS
Rue de la gare fleurie, 16 ; 081-32.04.40, www.acinapolis.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.00. Black Panther Ryan Coogler (134 mn,
EA). VF : Me. 14.30, 20.00, 22.30. Den of Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn, EA). VF :
Me. 22.30. Early Man (Cro Man) Nick Park (89 mn, EA).
VF : Me. 17.00. Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances
plus Claires) James Foley (105 mn, EA). VF : Me. 14.30,
20.00, 22.30. Hurricane Heist (Hurricane) Rob Cohen
(100 mn, EA). VF : Me. 22.30. Jumanji: Welcome to the
jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan
(119 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.30, 20.00, 22.40. La
Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.30,
17.00, 20.00, 22.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn,
EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF :
Me. 17.00, 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30.
Paddington 2 Paul King (103 mn, EA). VF : Me. 14.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF :
Me. 14.30. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA).
VF : Me. 17.00, 20.00, 22.30. The Maze Runner: The
Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes
Ball (142 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00. The
Strangers: Prey at Night Johannes Roberts (EA). VF :
Me. 22.30. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Tout le Monde Debout
Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00,
22.30. Wonder Steph Chbosky (113 mn, EA). VF :
Me. 17.00.
WINNER
‘SENSUAL, SURPRISING AND
INCREDIBLY AFFECTING’
J J J J J"
J J J J J"
J J J J J"
LITTLE WHITE LIES
‘CAPTIVATING’
‘BEAUTIFUL’
‘SPELLBINDING’
BBC.COM
HEYUGUYS
J J J J"
J J J J"
THE GUARDIAN
ATTITUDE
J J J J"
EMPIRE
‘UNMISSABLE’
METRO
JODOIGNE
CINÉMA L'ETOILE
Grand'Place, 40 ; 010-81.08.18, www.cinemaletoile.be
La Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 20.15. Ni
Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA).
VF : Me. 18.20. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 15.55.
SEULE LA TERRE
A FILM BY
FRANCIS LEE
LA LOUVIÈRE
CINÉ STUART
Rue Sylvain Guyaux, 16 ; 064-22.40.30, http://
www.cinemastuart.be/
Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. 17.45.
MAINTENANT AU CINEMA
www.septemberfilm.be
/septemberfilmbe
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 9
cinémas
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30.
parc.be
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VF :
Me. 18.15. Hikari (Vers la Lumière) Naomi Kawase
(101 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 16.15. La Prière Cédric Kahn
(107 mn, EA). VF : Me. 14.15, 20.00.
LES SALLES
Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 17.00. Three Billboards
Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
cinémas
Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. fr. :
Me. 15.45.
PALACE LIÈGE
Rue Pont d'Avroy, 21 ; 04-224.66.50, www.kinepolis.com
Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. 13.45,
20.00. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 20.15. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.15, 19.45. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.15,
17.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VF :
Me. 16.45, 20.00. The Maze Runner: The Death Cure (Le
Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn,
EA). VF : Me. 16.45. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn,
EA). VF : Me. 14.00, 17.00, 19.45.
LES SALLES
LOUVAIN-LA-NEUVE
CINÉSCOPE LOUVAIN-LA-NEUVE
Grand Place, 55 ; 010-24 33. 3.3, https://www.cinescope.be/louvain-la-neuve
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.00. Black Panther Ryan Coogler (134 mn,
EA). VF : Me. 14.30. VO s.-t. bil. : Me. 20.00. Den of
Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn,
EA). VF : Me. 22.15. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Fifty Shades Freed (Cinquante
Nuances plus Claires) James Foley (105 mn, EA). VF :
Me. 20.00. God's Own Country Francis Lee (104 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. 17.00, 20.00, 22.30. I, Tonya (Moi,
Tonya) Craig Gillespie (119 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 22.30. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji:
Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VO
s.-t. bil. : Me. 20.00. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. La
Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00,
20.00, 22.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA).
VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.40. Mrs Mills, Une Voisine si Parfaite (Mme Mills, Une Voisine si Parfaite) Sophie Marceau (88 mn, EA). VF : Me. 17.00. Ni Juge Ni
Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.15, 20.00, 22.40. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00,
22.30. VO s.-t. bil. : Me. 20.00. Paddington 2 Paul King
(103 mn, EA). VF : Me. 14.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 17.00, 22.15.
VO s.-t. bil. : Me. 14.30, 20.00. The Maze Runner: The
Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes
Ball (142 mn, EA). VF : Me. 17.15. The Mercy (Le Jour de
Mon Retour) James Marsh (101 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 22.30. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VF : Me. 22.30. Tomb
Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00,
22.30. VO s.-t. bil. : Me. 20.00. Tout le Monde Debout
Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00,
22.30. Une Part d'Ombre Samuel Tilman (EA). VF :
Me. 20.00.
MALMEDY
MOVIE MILLS
av de la Libération 1A ; 080-87.00.00, www.moviemills.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.00, 16.00. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn,
EA). VF : Me. 14.00. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.00, 16.10, 18.00, 20.10. Les
Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.00, 16.20.
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 17.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 18.20, 20.40. Peter Rabbit
(Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00,
16.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VF :
Me. 20.00. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 18.00, 20.30. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 18.20, 20.40.
MARCHE-EN-FAMENNE
CINÉPOINTCOM MARCHE
Place de l'Etang ; 084-31.45.18, www.cinepointcom.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 17.00, 20.00. L'Ecole Buissonnière Nicolas Vanier
(116 mn, EA). VF : Me. 14.30. Les Gardiennes Xavier Beauvois (138 mn, EA). VO : Me. 20.00. Pacific Rim : Uprising
Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 17.00, 20.00.
Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF :
Me. 14.30.
MONS
IMAGIX MONS
Boulevard André Delvaux, 1, Autoroute de Paris, sortie 24 ; 0900209.00, www.imagix.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 15.00, 17.30. Black Panther Ryan Coogler (134 mn,
EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Den of Thieves
(Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn, EA). VF :
Me. 22.30. Der Hauptmann (L'Usurpateur) Robert
Schwentke (118 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 22.30. Ferdinand
Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. 15.00, 17.30. Fifty
Shades Freed (Cinquante Nuances plus Claires) James
Foley (105 mn, EA). VF : Me. 15.00, 17.30, 20.30, 22.45.
Hurricane Heist (Hurricane) Rob Cohen (100 mn, EA).
VF : Me. 20.30, 22.45. Insidious: The Last Key (Insidious :
La Dernière Clé) Adam Robitel (103 mn, EA). VF :
Me. 22.45. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji:
Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF :
Me. 17.00, 22.30. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn,
EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. La Prière Cédric
Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 17.15, 20.00. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.30,
22.45. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant
(100 mn, EA). VF : Me. 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 15.00, 17.30,
Page 10 Mercredi 21 mars 2018 Mad
20.30, 22.45. Paddington 2 Paul King (103 mn, EA). VF :
Me. 14.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00. Red Sparrow Francis
Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 19.45, 22.45.
The Maze Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le
Remède Mortel) Wes Ball (142 mn, EA). VF : Me. 14.15,
17.00, 20.00. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VF : Me. 20.00. The
Strangers: Prey at Night Johannes Roberts (EA). VF :
Me. 22.45. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Tout le Monde Debout
Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 15.00, 17.30, 20.30,
22.45. Une Part d'Ombre Samuel Tilman (EA). VF :
Me. 14.45.
MOUSCRON
CINÉMA FOR&VER
rue de la Marlière, 27-31 ; http://www.cineforever.be/
Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. 14.00,
17.00, 22.30. Den of Thieves (Criminal Squad) Christian
Gudegast (140 mn, EA). VF : Me. 22.30. Fifty Shades of
Grey (Cinquante nuances de Grey) Sam Taylor-Johnson
(125 mn, EA). VF : Me. 20.15. La Ch'tite Famille Dany
Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 20.00, 22.30.
Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.00,
18.15. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn,
EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 20.00, 22.30. Peter Rabbit
(Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00,
16.05, 18.10. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA).
VF : Me. 16.45. The Maze Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn, EA).
VF : Me. 19.40. The Strangers: Prey at Night Johannes
Roberts (EA). VF : Me. 20.15, 22.30. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 20.00, 22.30.
Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 16.00, 20.15, 22.30.
NAMUR
CAMEO
Rue des Carmes, 45-49 ; 04-222.27.78, www.lecameo.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.00. Breathe Andy Serkis (EA). VF : Me. 12.15, 20.15.
Bye-Bye Germany Sam Garbarski (102 mn, EA). VO s.-t.
fr. : Me. 13.30. Early Man (Cro Man) Nick Park (89 mn,
EA). VF : Me. 13.45. Eva Benoît Jacquot (102 mn, EA). VF :
Me. 17.30. God's Own Country Francis Lee (104 mn, EA).
VO s.-t. fr. : Me. 16.00, 18.15. Hannah Andrea Pallaoro
(95 mn, EA). VF : Me. 12.00. Hikari (Vers la Lumière)
Naomi Kawase (101 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 16.00. La
Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 12.15,
19.45. La Part Sauvage Guérin van de Vorst (EA). VF :
Me. 12.00. La Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF :
Me. 12.00, 20.30. L'Apparition Xavier Giannoli (140 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Maria by Callas Tom Volf (113 mn,
EA). VF : Me. 18.15. Oh Lucy! Atsuko Hirayanagi (95 mn,
EA). VO s.-t. fr. : Me. 18.15. Rita et Crocodile Siri Melchior
(40 mn, EA). VF : Me. 14.15. Stronger David Gordon Green
(116 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 20.30. The 15:17 to Paris (Le
15h17 pour Paris) Clint Eastwood (94 mn, EA). VO s.-t. fr. :
Me. 17.45. The Post (Pentagon Papers) Steven Spielberg
(115 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 15.45. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance)
Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 15.15.
NISMES
CINÉ-CHAPLIN
Rue de l'Eglise, 1 ; 060-31.21.68, www.cinenews.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 17.30.
RIXENSART
CINÉ CENTRE
Avenue de Mérode, 91 ; 02-653.94.45, www.cinecentre.be
La Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 20.15. Ni
Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA).
VF : Me. 18.20. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 15.55.
SAINT-MARD
CINÉ NOS LOISIRS
Rue Léon Colleaux, 34 ; www.cinenews.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 15.00. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA).
VF : Me. 20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 17.00.
STAVELOT
VERSAILLES
Rue Hottonruy, 3 ; 080-86.24.34, www.cinenews.be
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VO s.-t.
bil. : Me. 18.10. Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac
(97 mn, EA). VF : Me. 14.00. La Ch'tite Famille Dany
Boon (107 mn, EA). VF : Me. 15.55. La Prière Cédric Kahn
(107 mn, EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Phantom Thread
Paul Thomas Anderson (130 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 20.15. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
TAMINES
CAMEO
Rue Notre Dame, 27 ; 071-71 1.0 .71, www.cinecameo.be
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
TOURNAI
IMAGIX TOURNAI
Boulevard Delwart, 60 ; 0900209.00, www.imagix.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 17.00. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 17.00, 22.30. Den of Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn, EA). VF : Me. 22.30. Der Hauptmann (L'Usurpateur) Robert Schwentke (118 mn, EA). VO
s.-t. bil. : Me. 22.30. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Fifty Shades Freed (Cinquante
Nuances plus Claires) James Foley (105 mn, EA). VF :
Me. 20.00, 22.45. Jusqu'à la garde Xavier Legrand
(93 mn, EA). VF : Me. 14.45. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Les
Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.45, 17.15,
20.15, 22.45. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant
(100 mn, EA). VF : Me. 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.45, 17.15, 20.15,
22.45. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Red Sparrow Francis Lawrence
(139 mn, EA). VF : Me. 17.00, 19.45. The Maze Runner:
The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel)
Wes Ball (142 mn, EA). VF : Me. 14.15. The Shape of Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA).
VO s.-t. bil. : Me. 17.15, 20.00. The Strangers: Prey at Night
Johannes Roberts (EA). VF : Me. 22.45. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00. VO s.-t.
bil. : Me. 22.30. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 14.45, 17.15, 20.15, 22.45.
VERVIERS
PATHÉ VERVIERS
Boulevard des Gérardchamps ; 087-53.93.63,
www.pathe.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 15.45. Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances
plus Claires) James Foley (105 mn, EA). VF : Me. 21.00.
Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji: Bienvenue
dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. 13.30,
16.00, 18.30. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA).
VF : Me. 13.15, 15.30, 17.45, 20.00, 22.15. Les Tuche 3 Oli-
vier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.15, 16.15, 18.15, 20.15.
Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA).
VF : Me. 13.45, 16.15, 18.45, 20.00, 21.15, 22.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 13.15,
15.30, 17.45. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA).
VF : Me. 17.40, 20.30. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn,
EA). VF : Me. 13.15, 15.45, 18.15, 20.45, 22.15. Tout le
Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 13.30, 15.45, 18.00, 20.15, 22.30.
VIRTON
PATRIA
Rue des Fosses, 20 ; 063-58.20.28, www.cinepatria.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 16.30, 20.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 18.30. Peter Rabbit (Pierre
Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 16.30.
WATERLOO
CINÉS WELLINGTON
Chaussée de Bruxelles, 165 ; 0-2 354.93.59, www.cineswellington.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 13.45. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF :
Me. 13.45. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA).
VF : Me. 13.45, 16.00, 18.15, 20.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 16.00, 20.30. Mrs Mills, Une
Voisine si Parfaite (Mme Mills, Une Voisine si Parfaite)
Sophie Marceau (88 mn, EA). VF : Me. 16.00. Ni Juge Ni
Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF :
Me. 18.00, 20.30. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 13.30, 15.30, 18.00, 20.30.
Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 16.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. 17.45, 20.30. The Post (Pentagon Papers) Steven Spielberg (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 18.00. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 13.30, 15.45. VO s.-t. bil. : Me. 18.00, 20.30. Tout le
Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 16.00, 18.00, 20.15.
CINEMATEK
BARON HORTA
Rue Baron Horta, 9, 1000 Bruxelles; 02-551.19.19,
www.cinematek.be
Me 21/03 à 18h: Classics: La Femme du vendredi,
d'Howard Hawks (92 mn). A 19h: Offscreen: Thierry
Zéno: Bouche sans fond ouverte sur les horizons +
Les Tribulations de saint Antoine + Artifice d'acier,
de Thierry Zéno (39 mn). A 20h: Classics: Hôtel du
Nord, de Marcel Carné (96 mn). A 21h: Offscreen:
Vampires Suck!: Le Frisson des vampires, de Jean
Rollin (94 mn).
J. 22/03 à 15h: Films de Jadis: Un taxi pour
Tobrouk, de Denys de La Patellière (91 mn). A 17h:
Classics: Miracle à Milan, de Vittorio De Sica (96
mn). A 18h: Hugo Claus: Petite Série: L'Amour est
un chien de l'enfer, de Dominique Deruddere (87 mn).
A 19h: Offscreen: Vampires Suck!: Une Nuit en
enfer, de Robert Rodriguez (97 mn). A 20h: Anthologie du cinéma muet: Dura lex, de Lev Kuleshov (73
mn). A 21h: Offscreen: Vampires Suck!: Blade, de
Stephen Norrington (120 mn).
V. 23/03 à 18h: Hugo Claus: Petite Série: Vendredi,
de Hugo Claus (96 mn). A 19h: Offscreen: Vampire
Suck!: Embrasse-moi vampire, de Robert Bierman (95
mn). A 20h: In Memoriam 2017: Batman The Movie,
de Leslie Martinson (104 mn). A 21h: Offscreen:
Vampire Suck!: Vampire, vous avez dit vampire ?,
de Tom Holland (106 mn).
S. 24/03 à 17h: Our Story: The Outfest Legacy
Project: A Year Without Love, d'Anahi Berneri (102
mn). A 18h: Hugo Claus: Petite Série: Le Village près
de la rivière, de Fons Rademakers (92 mn). A 20h:
Classics: Monsieur Verdoux, de Charles Chaplin (124
mn). A 21h: Offscreen: Vampire Suck!: Les Prédateurs, de Tony Scott (96 mn).
D. 25/03 à 15h: Jeunes Fans de Ciné: Jumanji, de
Joe Johnston (97 mn). A 17h: Offscreen: Vampire
Suck!: Génération perdue, de Joel Schmacher (97
mn). A 18h: In Memoriam 2017: Femme ou démon?,
de Joseph H. Lewis (87 mn). A 19h: Classics: À bout
de souffle, de Jean-Luc Godard (89 mn). A 20h:
Anthologie du cinéma muet: La Fille de l'eau, de
Jean Renoir (85 mn). A 21h: Our Story: The Outfest
Legacy Project: Totally F***ed Up, de Greff Araki (78
mn).
L. 26/03 à 18h: In Memoriam 2017: Rocky, de John
G. Avildsen (117 mn). A 20h: Hugo Claus: Petite Série:
La Famille Van Paemel, de Paul Cammermans (105
mn). A 21h: Fragments pour une mémoire cinématographique XIV: Cinéma & histoire: Goodbye Lenin!,
de Wolfgang Becker (120 mn).
Ma. 27/03 à 18h: Classics: Miracle à Milan, de
Vittorio De Sica (96 mn). A 19h: Our Story: The
Outfest Legacy Project: Diana's Hair Ego REMIX +
Absolutely Positive, de Cheryl Dunye, Ellen Spiro et
Peter Adair (96 mn). A 20h: Anthologie du cinéma
muet - Classics: Naissance d'une nation, de David
Wark Griffith (189 mn). A 21h: Classics - In Memoriam
2017: Performance, de Nicolas Roeg (103 mn).
Me. 28/03 à 18h: Classics: Hôtel du Nord, de Marcel
Carné (96 mn). A 19h: 50/50: Agulana + Ubu + À
l'ombre du voile (35 mn). A 20h: In Memoriam
2017: Rendez-vous avec la peur, de Jacques Tourneur
(94 mn). A 21h: Our Story: The Outfest Legacy
Project: Jeunes filles en uniforme, de Géza von
Radványi (95 mn).
FLAGEY
Rue du Belvédère 27, 1050 Bruxelles; 02-641.10.10
Me. 21/03 à 17h30: Bruxelles Transit - Ressortie en
version restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy
Szlingerbaum (80 mn). A 19h30: Contestations et
idées des sixties: Hôtel Woodstock, d'Ang Lee (120
mn). A 21h45: Aurore Clément: Demain on déménage, de Chantal Akerman (112 mn).
J. 22/03 à 17h30: Bruxelles Transit - Ressortie en
version restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy
Szlingerbaum (80 mn). A 19h30: Jean-Pierre & Luc
Dardenne (3): La Fille inconnue, de Jean-Pierre & Luc
Dardenne (113 mn). A 21h30: Benoît Mariage: L'Autre,
de Benoît Mariage (69 mn).
V. 23/03 à 17h30: Aurore Clément: Toute une nuit,
de Chantal Akerman (89 mn). A 19h30: Contestations
et idées des sixties: I'm not there, de Todd Haynes
(135 mn). A 22h: Bruxelles Transit - Ressortie en
version restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy
Szlingerbaum (80 mn).
S. 24/03 à 15h30: Contestations et idées des
sixties: Hôtel Woodstock, d'Ang Lee (120 mn). A
17h45: Bruxelles Transit - Ressortie en version
restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy Szlingerbaum
(80 mn). A 19h30: Aurore Clément: La Captive, de
Chantal Akerman (118 mn). A 21h45: Jean-Pierre & Luc
Dardenne (3): La Fille inconnue, de Jean-Pierre & Luc
Dardenne (113 mn).
D. 25/03 à 15h30: Inédits: Beyond The Waves,
d'Alain de Halleux (65 mn). A 17h30: Aki Kaurismäki:
Laitakaupungin valot + Valimo, d'Aki Kaurismäki (81
mn). A 19h30: Aki Kaurismäki: Laitakaupungin valot
+ Valimo, d'Aki Kaurismäki (81 mn). A 19h30:
Jean-Pierre & Luc Dardenne: Deux jours, une nuit +
Big Memory: Luc Dardenne, de Richard Olivier, Luc
Dardenne et Jean-Pierre Dardenne (107 mn).
L. 26/03 à 17h30: Bruxelles Transit - Ressortie en
version restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy
Szlingerbaum (80 mn). A 19h30: Jean-Pierre & Luc
Dardenne: Le Gamin au Vélo + Big Memory:
Jean-Pierre Dardenne, de Richard Olivier, Luc
Dardenne et Jean-Pierre Dardenne (100 mn).
Me. 28/03 à 17h30: Aurore Clément: Demain on
déménage, de Chantal Akerman (112 mn). A 19h30: Aki
Kaurismäki: Leningrad cowboys go America, d'Aki
Kaurismäki (78 mn). A 21h30: Benoît Mariage:
L'Autre, de Benoît Mariage (69 mn).
cinémas
The party
FILM ★★★BONUS★★
De Sally Potter, 69 mn. DVD Cinéart – Twin Pics
Une fête entre amis qui dégénère en règlement de comptes. Personnages en crise avant que ne se révèle la vérité. C’est fatalement cruel
et tragicomique. « L’humour sur une lame de rasoir », dira Sally Potter.
C’est effectivement cynique et dévastateur avec des joutes verbales
savoureusement affûtées et délicieusement acides. D’où le plaisir
qu’on prend à voir les personnages pris au piège de leurs petits secrets. Ce jeu de massacre vaudevillesque mais très british, filmé en
noir et blanc avec une certaine élégance, vaut d’abord par ses acteurs
(Kristin Scott Thomas, Timothy Spall, Patricia Clarkson, Bruno
Ganz…) que Sally Potter met en scène avec un sens du rythme et de
la répartie. On ne s’ennuie pas.
L’ACTU
dvd
F.B.
Une femme douce
FILM★★★
De Sergei Loznitsa, 143 mn. DVD Imagine
Portrait d’une Russie entre corruption, vodka et
absurdité administrative. Très librement adapté
d’une nouvelle de Dostoïevski, ce film de l’Ukrainien
Sergei Loznitsa raconte le périple absurde d’une
femme qui veut apporter un colis de vivres à son mari
incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Ainsi
commence l’histoire d’un voyage, l’histoire d’une
bataille absurde contre une forteresse impénétrable,
d’une descente aux enfers. Filmant en plans-séquences avec une maîtrise hors pair, Sergei Loznitsa
poursuit son portrait de la Russie dans ce qu’elle a
d’éternelle et de totalement corrompue en suivant
cette femme obstinée qui va se cogner à des situations kafkaïennes. Il met en scène les excès en tous
genres, les hypocrisies, le cynisme, la folie, les absurdités administratives, les sentiments exacerbés et la
violence. Son héroïne plus silencieuse que douce
pose son regard – qui est aussi celui du réalisateur –
sur cette Russie en déchéance et va en faire les frais.
Pour Loznitsa, elle apparaît comme le symbole d’une
Russie qui n’existe plus. Car même si les rêves sont
encore permis, la réalité propulse l’être humain dans
un véritable cauchemar. En mai dernier, Loznitsa
nous confiait : « Je pense que chacun d’entre nous est
responsable de ce qui se passe. »
F.B.
Un beau soleil intérieur
FILM★★★
De Claire Denis, 94 mn. DVD O’Brother
Comédie solaire étrange racontant les errements
amoureux d’une quinqua (Juliette Binoche) en
quête du vrai amour. Sur sa route, elle croise un
banquier goujat (Xavier Beauvois), un voisin trop
amical (Philippe Katerine), un acteur fragile (Nicolas Duvauchelle), un galeriste prétentieux (Bruno
Podalydès) et quelques autres… avant de la faire
asseoir chez un étrange voyant (Gérard Depardieu)
qui lui dit de rester open, de repérer le grand chemin pour retrouver un beau soleil intérieur. L’inspiration de départ vient de Fragments d’un discours
amoureux de Roland Barthes. Claire Denis a ensuite
développé le scénario avec la romancière Christine
Angot. Le film se centre sur Juliette Binoche belle,
libre, dansante, aimante, en minijupe et cuissardes,
totalement féminine, viscéralement femme, se
laissant glisser dans cette mise en abyme tout en
déployant avec une grâce et une puissance intérieure des émotions contradictoires face à ses
déboires sentimentaux. Claire Denis filme l’actrice
dans la légèreté de l’être et dans ses doutes, dans
ses fragilités comme dans sa séduction. Et la
confronte autant à l’élitisme méprisant et à la goujaterie ambiante qu’à sa propre quête d’amour. Car
c’est aussi l’air du temps qui est saisi là.
F.B.
The secret man Mark Felt
FILM★★
De Peter Landesman, 103 mn. DVD The Seachers
Après s’être intéressé à l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy dans
Parkland, Peter Landesman s’intéresse au scandale qui a contraint
Richard Nixon à démissionner : le Watergate. Il nous invite à vivre les
choses de l’intérieur en suivant pas à pas Mark Felt, agent spécial
devenu numéro deux du FBI (idéalement campé par Liam Neeson très
déterminé), connu sous le nom énigmatique de « Gorge profonde ».
On se laisse facilement captiver par ce thriller politique et biopic
efficace. Conçu de manière classique, il tient en haleine en brossant le
portrait de ce soldat de l’ombre qui ne lâche rien et en reconstituant
chronologiquement les faits qui vont conduire au scandale.
F.B.
www.lesoir.be/mad
Toutes nos critiques de DVD
et les bandes-annonces.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 11
musiques
La pop salope de Therapie TAXI
Le trio parisien
auteur du « Hit
sale » avec Roméo
Elvis cultive la pop
sexy au second
degré. Décodage
D
es petits malins, ces Therapie TAXI, il n’y a pas de
doute. Pour faire parler
d’eux, ils sont champions. Que ce
soit en récoltant un super featuring avec Roméo Elvis pour leur
« Hit sale » (en français) classé
en tête de notre Ultratop, ou en
balançant un « Salope » (« Va
bien t’faire enculer salope... ») qui
mérite une explication. Raph
Zaoui, 24 ans, la tête pensante et
moustachue du trio constitué de
la chanteuse Adélaïde Chabanes,
22 ans, licenciée d’histoire de
l’art à la Sorbonne, et de Renaud
Bizart, 32 ans, nous a raconté
tout ça.
Therapie TAXI et sa pop essentiellement électro, très catchy et
nourrie aux punchlines, nous
rappellent les tubes sexy de Niagara. Raph, auteur de la plupart
des textes, s’en souvient, mais ce
n’est pas vraiment ça qu’il écoutait gamin : « Nos sonorités années 80 viennent de groupes
contemporains qui écoutent
beaucoup cette musique, nous at-il avoué. On aime jouer avec les
synthés et les boîtes à rythmes
80’s. Ado, moi j’écoutais plus
Blink 182 et tous les trucs punkpop de l’époque. On retrouve
d’ailleurs dans Therapie TAXI ce
côté comptine avec des refrains
très évidents. Au début, avec Adé,
on faisait du folk guitare, mais ça
a vite dérapé vers la pop. Sur
scène, on est cinq, avec guitare,
basse, batterie en plus des boucles
synthétiques : c’est, disons, plus
organique que sur le disque. On
aime avoir le cul entre deux
chaises. »
Avec « Hit sale », TT détient un
joli tube relevé par la voix de Roméo Elvis. Pourtant le groupe ne
provient pas du milieu rap : « On
ne s’attendait pas du tout à ce que
le morceau devienne un tube. On
ne va pas se mentir : la présence
de Roméo Elvis y est pour quelque
chose. Moi, je l’ai découvert début
2017 et suis tout de suite devenu
fan. J’ai demandé au label s’il
était intéressé par une collaboration et deux jours plus tard, par
hasard, on l’a croisé. Il a bien aiPage 12 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Raph, Adé et Renaud en route pour un sexy Therapie TAXI. © JULIE OONA.
mé le morceau et a dit oui tout de
suite, sans nous connaître. On ne
vient pas du hip-hop, mais aujourd’hui le rap est la nouvelle
variété. Les meilleurs font du
rap. »
HÉDONISME
Raph assume totalement le côté ado de ses textes, entre provoc
et slogans faciles, le tout défendu
par la très sexy Adélaïde. Pour résumer, ce premier album parle de
sexe, d’alcool et de fêtes sans fin.
Un hédonisme qu’il explique aisément. Pour « Salope » (qui, au
premier degré, pourrait être réduit aux pires travers machistes
de certains rappeurs immatures),
il tient à s’expliquer : « On reste
de grands ados, des adulescents
qui ont un souci à entrer dans
l’âge adulte. C’est très générationnel. On veut à la fois entrer dans
le moule de la société et garder
notre liberté et nos idéaux. Je ne
me sens pas encore prêt à écrire
sur les grands sujets de société. Ce
serait faux-cul de notre part de
nier qu’il y a un petit côté opportuniste. J’assume totalement “Salope”. Pour moi, c’est une chanson
d’amour moderne, thérapeutique. Après le concert, des mecs
comme des meufs viennent nous
dire que cette chanson leur fait du
bien. On est aussi vachement suivis par la communauté gay qui
s’amuse beaucoup de la phrase
“Tu t’fais tourner comme une mst
dans une partouz de gays”. Le second degré est évident pour moi.
Je soigne le texte derrière. Mais je
n’ai rien inventé : j’ai travaillé
trois ans comme surveillant dans
un collège et salope comme
connard, ça fait partie du langage des ados. C’est une insulte
facile quand on se sent énervé ou
frustré. Moi je n’ai aucun souci
avec le trash ou le rire. Il faut
pouvoir rigoler de tout. Au début,
les Inrocks nous ont trouvés vulgaires. On a eu quelques dates annulées à cause de ça. Mais ça s’est
calmé. Le responsable des résidences des transes de Rennes
nous a invités en nous disant :
“Je n’ai jamais entendu une si
belle chanson d’amour.” »
Therapie TAXI fait aussi
preuve d’une solide dose d’autodérision, comme le confirme la
pochette de l’album : « Dans nos
textes, nous racontons la BO de
notre vie. Avec le recul nécessaire.
On est comme ça. Ceci dit, Adélaïde vit toujours chez ses parents
qui sont ses premiers et plus gros
fans. Moi, je viens d’arrêter le
boulot que j’avais pour me consacrer à 100 % au groupe. On bosse
déjà sur le deuxième album
d’ailleurs, avant les festivals
d’été. »
THIERRY COLJON
▶ Therapie TAXI sera au Reflektor de
Liège le 29/03 (complet), le 25/04 au
Welcome Spring ! Festival de LLN, le
22/06 à la Fête de la Musique à Charleroi, le 08/07 aux Ardentes, le 05/08 à
Ronquières, le 14/08 au BSF, le 25/08
aux Solidarités et le 16/10 à l’AB.
★★★
Panenka.
Boire, baiser, faire la fête
(dans le désordre), c’est tout
un art. Comme de réussir des
mélodies pop fortes et évidentes. Therapie TAXI décroche le gros lot avec ce
premier album très jouissif.
Les voix mêlées de Raph et
Adélaïde sont comme des
bolides fonçant dans la nuit
chaude et moite sur des machines synthétiques. C’est
frais et sexy : chaque chanson
donne envie de danser quand
on ne reprend pas en chœur
« T’es mille fois trop, mille fois
trop sexe », « Je veux ton âme
ou rien, te montrer mes seins,
lécher ta peau sale », « J’veux
m’envoyer en l’air, goûter l’atmosphère », « J’aimerais qu’tu
couches avec elle, ça me f’rait du
bien d’avoir un peu plus mal »,
« À tour de bras, tu suces des
queues, tu t’en mets plein les
yeux », « Et quand je frôle la
mort, je mords encore la vie,
avide de son or »… Qu’il est
bon de se lâcher un peu parfois !
T.C.
Enfin ! Huit ans
après « Kinshasa
Succursale »,
le chanteur belgocongolais publie
son troisième album.
Rencontre
n juin dernier, au festival
Sakifo de Saint-Pierre de la
Réunion, Baloji nous parlait déjà de cet album prêt, enregistré, mixé et mastérisé pour le
label anglais Bella Union (et Sub
Pop aux États-Unis). Il aura fallu être patient. Baloji, il est vrai,
a perdu beaucoup de temps avec
Universal-France qui s’était
montrée suffisamment intéressée pour le signer sur son nouveau label Island-Africa, et publier l’EP 64 Bits and Malachite,
avant de faire preuve « d’une incompétence crasse ». Il ne peut
en dire plus : « Par contrat, je ne
peux pas en parler, mais c’est
cela que j’évoque dans “Bipolaire”. J’en resterai là. » L’essentiel, finalement, c’est qu’à l’instar
de Domino avec François & the
Atlas Mountains, Bella Union
n’a rien trouvé à redire au fait
que Baloji s’exprime en français
dans ce 137 Avenue Kaniama.
★★★
Bella Union-PIAS.
En 78 minutes, Baloji nous
emporte dans son monde
multiple. Il y a de tout ici,
des mélodies très dansantes,
des couleurs et des noirceurs, de longues plages
parlées où Baloji règle ses
comptes avec lui-même, ce
long parcours qui l’a amené
là où il est. L’Afrique, ici, est
tout aussi présente que la
Belgique. L’électro est une
voix parmi tant d’autres, une
vraie colonie s’étant retrouvée au studio Soundwave de
La Hulpe. Même si, comme il
le dit, c’est aussi un disque
We Transfer, tous les musiciens n’ayant pas la liberté
de passer les frontières. Le
résultat est une jungle moite
et nocturne et on s’y sent
bien, en sécurité. Baloji est
seul à faire ce qu’il fait et
rien que ça…
E
MÉTAPHORE
Rien ne sert de chercher l’endroit dans Google Maps. Il
existe bien dans le quartier de la
Katuba, à Lubumbashi, où vit la
maman de Baloji, mais celui-ci a
changé le nom de la vraie rue où
il a retrouvé sa mère, histoire
qu’il raconte dans « Inconnu à
cette adresse » : « C’est une métaphore. J’aime l’idée que pour
trouver le bon numéro de la rue,
j’ai dû abandonner la voiture et
faire le reste à pied car à cet endroit, la rue n’est plus carrossable. J’ai changé le nom en Kaniama qui est ce gras, ce bout de
caoutchouc, autour de la masse
osseuse d’une viande, qu’on jette
aux chiens. Mais là, ça fait très
longtemps que je ne suis plus allé à Lubumbashi. Ma mère n’est
jamais venue en Europe… »
Pour tourner le court-métrage
qui accompagnera la sortie du
nouvel album, Baloji est allé à
Lusanga, à 300 kilomètres de
musiques
Baloji nous donne rendez-vous
137 Avenue Kaniama
Baloji, un mariage original de sape, d’afro-beat, d’électro et de rap
francophone. © KRISTIN-LEE MOOLMAN.
Kinshasa. C’est là aussi qu’il a
réalisé la pochette de 137 Avenue Kaniama : « On vient de
passer une semaine là-bas. »
Quand nous retrouvons Baloji, il est en cours de montage du
film aux studios L’Équipe à
Evere. Sa passion pour le cinéma ne date pas d’aujourd’hui.
Récemment il présentait en
avant-première au festival Afropolitan de Bozar le moyen-métrage Kaniama Show avant son
premier long-métrage produit
par la société liégeoise Versus et
qu’il doit encore tourner : « C’est
un faux show TV où, avec mon
groupe, je joue tous les rôles.
C’est une fiction scénarisée et
tout. Là, je suis occupé à monter
le teaser de l’album basé sur la
pochette de l’album et le titre
“Bleu de nuit”. La photo s’inspire des hôtels nuptiaux pygmées devant lesquels les mariés
sont photographiés et reçoivent
les offrandes de la famille et des
amis. Mon long-métrage, je dois
encore le tourner à Lubumbashi… »
Dans son disque, Baloji a tout
mis, en quatorze chansons divisées en trois chapitres : « Le premier, plus dansant, est un hologramme de la sueur. La
deuxième phase parle du cycle
amoureux et notamment de la
séparation. La troisième phase
aborde les questions d’identité.
J’y parle de ma mère, de l’intime
mais en passant à l’universel et
inversement, c’est ça qui est intéressant. Le mot Kongaulois n’est
pas de moi, mais je parle de ces
binationaux comme moi. C’est
l’essence de mon travail, l’acceptation du fait d’être multiple. Le
propos n’est pas de tout ramener
à l’afrocentrisme. Ma musique
est à mon image, multiple.
L’électro, je l’avais déjà utilisée
sur le EP. Je viens de la ville du
cuivre, Lubumbashi. Maintenant on parle du cobalt, après le
coltan. Le cobalt est stratégique
car destiné aux batteries électriques. Comme je fais de la musique assistée par ordinateur,
comme disent les professionnels,
j’aime l’idée que 30 % de mon or-
T.C.
dinateur vient du Congo. Avec
64 Bits And Malachite, je parlais de cette seule pierre qui n’a
aucune valeur sinon affective.
Pour des questions de survie, je
préfère ne pas parler de la politique congolaise même si je m’exprime de façon métaphorique
dans le disque. Je ne suis pas engagé mais concerné. »
Cette année, Baloji aura
40 ans. Il s’est fait connaître au
sein du groupe Starflam au moment où le rap était encore un
monde alternatif. Aujourd’hui, il
crée sa musique croisant en
français funk, afrobeat, rythmes
africains et électro : « Moi, je
trouve que je fais encore du rap.
Je ne me sens pas vieux. Tant
que j’ai des choses à dire… Chacun a son histoire, il n’y a pas de
règle. Moi, je suis dans le faire,
j’avance. Je tiens à mes différents projets et ça se passe plutôt
bien. »
THIERRY COLJON
▶ Baloji
sera ce 23/03 au Democrazy de
Gand et le 30/04 aux Nuits Botanique.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 13
musiques
La Contra Ola Compilation
★★★
L’ACTU
cd
www.lesoir.be/mad
Toutes nos critiques de CD, les clips
et les écoutes intégrales sur Deezer.
Les Disques Bongo Joe/ L’Autre Distribution
On n’en a pas fini de redécouvrir les années 80. Et pour cause ! Elles
semblent être le point de convergence de multiples courants qui nous
ont amenés ici, au XXIe siècle. L’explosion punk avait démocratisé la
création musicale, même les Européens pouvaient désormais faire du
rock ! Enfin, du rock… Un punk martelé à coups de synthés et de boîtes
à rythmes bon marché, qui allait autant muer en pop synthétique qu’en
techno minimale et qu’on regroupe désormais sous l’appellation « minimal wave ». De cette époque de créativité explosive, les scènes
britanniques, françaises, allemandes ou belges ont déjà été hautement
documentées. C’est aujourd’hui à l’Espagne tout juste sortie du franquisme d’être mise l’honneur par l’excellent label suisse Les Disques Bongo Joe. Sous-titrée « Synth Wave and Post Punk from Spain 19801986 », cette riche compilation sort de l’anonymat Do It Yourself des pépites dont on n’avait aucune idée,
y compris à l’époque de leur sortie. Des choses comme Diseño Corbusier, Derribos Arias ou Esplendor
Geometrica qu’on rangera désormais bien en évidence entre nos vinyles d’origine de DAF, Fad Gadget et
Guerre Froide. Vive l’Europe !
DIDIER ZACHARIE
Bon Voyage Organisation Jungle ? Quelle Jungle ?
★★★
Wedge/Sony
French Touch 4.0 ? C’est un peu plus compliqué
que cela. Comme son nom l’indique, Bon Voyage
Organisation, collectif parisien en route depuis
2015, est une invitation au voyage. Dans le temps
et l’espace. Après les concepts asiatisants et afrofuturistes de ses deux EP, BVO continue de jouer
les agences de voyages et parcourt cette fois le
globe le temps d’un album qui cite, en vrac et sans
préférence, disco, space-funk, jazz fusion, afrobeat,
krautrock, psyché, rock expérimental et pop française, le tout avec une affection avouée pour les
années 70 baba cool post-soixante-huitardes. C’est
à la fois direct et complètement barré, pop à outrance et expérimental à tout va. Et le pire avec ça,
c’est que ça fonctionne ! C’est que, tête pensante
de ce grand fourre-tout, le bassiste et principal
compositeur, Adrien Durand, a une vision précise
et chic de son projet : être flamboyant ! Et de fait,
flamboyant, le collectif BVO l’est, et notamment en
concert où il devrait nous revenir après un passage
aux Nuits Botanique en première partie de La
Femme il y a déjà deux ans. En attendant, le
disque est là. Bon voyage !
D.Z.
Stimming x Lambert Exodus
★★★★
Kryptox
Dans la nébuleuse néo-classique, on attendait l’album de référence, celui qui nous évite de piquer du
nez malgré nous et qui fasse la réelle jonction entre
electronica et musique classique. Le voici ! Martin
Stimming est un producteur originaire de Hambourg
qui a déjà quatre albums d’électro teutonne à son
actif. Formé aux instruments classiques dès son plus
jeune âge, il a pourtant évité de répondre seul aux
sirènes de la musique savante. Ayant composé la
plupart des titres d’Exodus, il a envoyé les sons au
pianiste contemporain Lambert, personnage à part
de la scène musicale hambourgeoise qui se produit
toujours avec un masque sarde sur scène et dont le
premier album a été mixé par nul autre que Nils
Frahm. « L’idée était de combiner certains grooves de
mon dernier album aux incroyables mélodies que Lambert m’envoyait, explique Stimming. En composant, je
me retrouvais à rêver de savoir faire du piano à un si
haut niveau, en me disant que j’aurais voulu composer la
musique que Lambert compose aujourd’hui. »
Le résultat est un chef-d’œuvre qui marie à la perfection musique de chambre et electronica et dont le
seul défaut est d’être trop court.
D.Z.
Stikstof Overlast
★★★
Frontal.
Dans notre paysage rapologique, on peut/doit désormais compter avec les vibes d’Omar G, Jazz, DJ Vega
et Astro(fisiks) ! Overlast est en effet leur 3e album en
4 ans, sans oublier qu’Omar G alias Zwangere Guy
s’est aussi aventuré en solo et figure sur la vraiefausse BO de Tueurs. Oui, mais au fait, c’est en néerlandais, Stikstof ! Voire en flamand ! Et ? On connaît
des gens qui ne sont pas anglophones et qui écoutent
quand même du rap US ! D’ailleurs, dans leur langue,
ça claque autant (« Frontal »), ça caresse autant
Page 14 Mercredi 21 mars 2018 Mad
(« Nat ») et ça virevolte autant (« Zoizo », flow ébouriffant) que dans d’autres idiomes. Et puis, ces garçons qui rappellent ne pas avoir écouté qu’Eminem
mais aussi des frenchies à la Lunatic, n’ont pas leur
pareil pour restituer les atmosphères urbaines.
Tantôt étouffantes (le cinématographique « Gele
blokken »), tantôt speedées ou bien WTF. Celles de
(leur) Bruxelles, ses quartiers, ses flics, ses profiteurs, ses exclus. « La critique sociale fait de toute
façon partie de notre ADN, confiaient-ils à nos collègues de Bruzz. La ville nous nourrit. » Fort !
DIDIER STIERS
Arthur H
★★★
★★★
Forest National, vendredi 23.
La Madeleine, mardi 27.
Élu artiste de l’année aux
dernières Victoires de la
musique, le rappeur français débarque une première fois à Bruxelles
avant de nous revenir cet
été aux Ardentes et au
BSF. (T.C.)
Le fils de Jacques, en
dehors des sentiers battus
de la chanson, continue de
publier des albums passionnant. En plus, le dernier est double. (T.C.)
batteur US Mark Guiliana
en quartet (jeudi 22) ; le
sax londonien Nubya
Garcia et la chanteuse
Zara McFarlane (vendredi
23) ; le Nasheet Waits
Equality Quartet et les
Sons of Kemet (samedi
24), plus les Belges Mélanie De Biasio (dimanche
25), Ewout Pierreux, De
Groote-Faes Duo, Peter
Verhelst et Mathias De
Craene vs Antoine Pierre,
Michel Bisceglia, Pierre/
Gyselinck/Schilders,
Samuel Ber, Stijn Cools,
etc. Infos sur leuvenjazz.be (J.-C. V.)
Da Silva
★★
Parov Stelar
Botanique, jeudi 22.
★★
Avec ce concert du producteur-DJ autrichien, on
assiste au retour en grâce
au Palais 12 de Live Nation. (T.C.)
Paru il y a un an dans
l’indifférence générale,
son dernier excellent
album L’aventure ressort
aujourd’hui. Comme quoi,
avec un peu de patience et
d’obstination… (T.C.)
Phoenix
Finale du F. dans le texte
AB, vendredi 23.
★★
Le groupe français, qui fut
un temps le chouchou du
public américain, remplace son concert à Forest
du 23 par celui, plus pragmatique, du 22 à l’AB. (T.C.)
Botanique, samedi 24.
Palais 12, jeudi 22.
Elia Fragione
Rhye
Mortalcombat
(20 heures), Circé Deslandes (20 h 45), Atome
(21 h 30) et ICO (22 h 15)
sont les finalistes du
concours du Conseil de la
musique. (T.C.)
★★
★★★
Igor Gehenot est en trio au Marni à Ixelles, le jeudi 23 à
20 h 30. Pas avec son piano, mais avec son orgue. Et ses
complices Quentin Liégeois à la guitare et Mathias De
Waele à la batterie. Un trio explosif. © ROGER VAN TILT.
« Souffrance ») et accompagnés de débats. (G.My)
★★★
Soolman Quintet
Bozar, samedi 24.
★★★
Le chef Yannick NézetSéguin prend la tête du
Rotterdams Philharmonisch Orkest pour interpréter la rare Symphonie
no 8 de Gustav Mahler.
Fondation Boghossian, Bruxelles,
vendredi 23
Tune-Yards
★★★
Le Canadien Mike Milosh
à la voix androgyne et le
Danois Robin Hannibal ont
enfin donné une suite à
l’album Woman et c’est
très bien. (T.C.)
★★
Salle Philharmonique de Liège,
vendredi 23.
Le duo percussif world
américain se produira à
l’Orangerie pendant le
concert de Da Silva à la
Rotonde. (T.C.)
Juicy
★★
ABClub, jeudi 22.
Les deux Bruxelloises du
R’nB viennent présenter
leur premier EP avant
d’aller représenter la
Belgique au concours
tremplin Les Inouïs du
Printemps de Bourges.
(T.C.)
Cavalleria rusticana
& Pagliacci
★★★
La Monnaie, jusqu’au 22 mars.
Damiano Michieletto met
en scène ce diptyque où
l’amour obsessionnel et la
jalousie donnent lieu à de
violentes émotions et à
des déchaînements musicaux passionnés. (G.My)
Delicate Music Festival
★★
The Psalms Experience
Brass à Bruxelles, samedi 21.
★★★
Ce festival offre la musique sans amplification,
au plus proche de nos
oreilles, en toute finesse.
C’est aussi la première
visite bruxelloise de
l’Américain Peter Broderick depuis 2013. (T.C.)
Flagey et abbaye de la Cambre,
du 20 au 22 mars.
Mosimann
★★
AB, jeudi 22.
Pour celles et ceux qui
regrettent son absence
dans le siège rouge de
« The Voice ». (T.C.)
Durant 3 jours, 3 chœurs
internationaux (The Tallis
Scholars, Det Norske
Solistkor et le Chœur de
chambre néerlandais)
interpréteront 75 compositions de 75 compositeurs basées sur des
psaumes, dans le cadre de
6 concerts donnés à Flagey et à l’abbaye de la
Cambre. Six concerts liés
à six thèmes d’actualité
(« Miroir de la société »,
« En fuite », « Parcours de
vie », « Gratitude », « Pouvoir et oppression » et
La chanteuse s’est entourée de Lorenzo Di Maio,
Cédric Raymond et Fabio
Zamagno pour sa musique
soul et brésilienne. (J.-C. V.)
Shéhérazade
AB, dimanche 25.
Botanique, jeudi 22.
Rotterdams Philharmonisch
Orkest
Caveau du Max, Schaerbeek,
jeudi 22
Dans le cadre des grandes
soirées de l’Orchestre,
l’OPRL (dir. Christian
Arming) et le violoniste
Boris Belkin s’emparent de
la mythique Shéhérazade
avec l’Ouverture de fête et
le Concerto pour violon no 1
de Dmitri Chostakovitch
ainsi que Shéhérazade
Nikolaï Rimski-Korsakov.
(G.My)
ORCW, Augustin Dumay et
Gérard Caussé
★★★
Arsonic (Mons), vendredi 23.
L’Orchestre royal de
chambre de Wallonie
retrouve son ancien directeur musical, le violoniste
Augustin Dumay, pour
une rencontre au sommet
avec son ami et complice
altiste Gérard Caussé.
Au programme : la Symphonie concertante de
Mozart. (G.My)
(G.My)
Calidore String Quartet
On a dit beaucoup de bien
ici de leur disque Letters to
Handenberg. C’est cet
album qu’ils développent,
avec sa musique entre
oud, violoncelle et sax.
(J.-C. V.)
★★★
Bozar, dimanche 25 à 11 h.
Fondé à Los Angeles en
2010, le Calidore String
Quartet fait partie de la
sélection Bozar Next
Generation. Dans l’écrin
de la salle Henry Le Boeuf,
il mettra à l’honneur la
musique des compositeurs russes Tchaïkovski
et Chostakovitch. (G.My)
Musicbanda Franui :
« Alles wieder Gut »
★★★
Bozar, dimanche 25 à 17 h.
Adrien Lambinet & Fabian
Fiorini
★★★
Jacques Pelzer’s Jazz Club, Liège,
vendredi 23
Belle rencontre entre le
tromboniste féru d’électronique et le pianiste
déchaîné d’Aka Moon.
(J.-C. V.)
Veronika Harcsa
& Bálint Gyémánt
★★★
Jazz Station, St-Josse, samedi 24,
18 h
La voix extraordinaire de
Veronika, la guitare fabuleuse de Bálint. Un duo à
ne pas manquer. (J.-C. V.)
Les mille et une nuits
L’ensemble autrichien
Franui et le baryton Florian Boesch interprètent
entre autres Franz Schubert, Johannes Brahms et
Gustav Mahler. Dans le
cadre du Klarafestival.
★★★
(G.My)
Salle philharmonique de Liège,
samedi 24.
Jazz Leuven
Jazz Tour, Jazz 9, Mazy, samedi
24 ; Heptone, Ittre, dimanche 25 à
17 h
Dans la continuité du
concert Shéhérazade,
l’OPRL propose un concert
pour enfants autour du
conte des Mille et une
nuits. (G.My)
★★★★
Divers endroits, Louvain, jusqu’au
dimanche 25
Des tout grands pour ce
festival. Le duo londonien
Binker & Moses et le
Loos Prins Walnier
★★★
Le piano de Charles Loos,
la guitare de Jeanfrançois
Prins, le violoncelle de
Sébastien Walnier. (J.-C. V.)
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 15
À L’AFFICHE
Orelsan
musiques
ÀNEPASMANQUER
VOS PROCHAINS CONCERTS
PLUS D’INFOS SUR LIVENATION.BE
La « St Luke »
une Passion du
THIRTY SECONDS TO MARS 21.03 - lotto arena - anvers
PAROV STELAR 22.03 - palais 12 - bxl
SUPPORT ACT : MOONLIGHT MATTERS
ARTHUR H 27.03 - la madeleine - bxl
CAMILLE 29.03 - ancienne belgique - bxl
NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS 06.04 - forest national - bxl
‘STRANDED ON THE EARTH WORLD TOUR’
SUPPORT ACT : BLOSSOMS
MACKLEMORE 11.04 - forest national - bxl
PIERRE LAPOINTE 11.04 - la madeleine - bxl
FALL OUT BOY 12.04 - forest national - bxl
‘MANIA TOUR’
OPENING ACT: MAX - SUPPORT ACT : AGAINST THE CURRENT
GEORGE EZRA 12.04 - ancienne belgique - bxl
SUPPORT ACT : WANTHANEE
THE ABBA STORY 13.04 - kursaal - ostende
‘THANK YOU FOR THE MUSIC’
DOMINIQUE A 13.04 - ancienne belgique - bxl
AIR TRAFFIC 14+15.04 - ancienne belgique - bxl
LANA DEL REY 17.04 - sportpaleis - anvers
complet
SUPPORT ACT : CAT POWER
ARCADE FIRE 19.04 - sportpaleis - anvers
ROY ORBISON 25.04 - stadsschouwburg - anvers
ACCOMPANIED BY SINFONIA ROTTERDAM ‘IN DREAMS : HOLOGRAM TOUR 2018’ – SUPPORT ACT : ANTON WALGRAVE
SHY’M 27.04 - le forum - liège
CALUM SCOTT 27.04 - la madeleine - bxl
nouvelle salle, nouvelle date
SUPPORT ACT : DANIEL DOCHERTY
NIALL HORAN 30.04 - forest national - bxl
PLUS SPECIAL GUEST: JULIA MICHAELS
AMIR
RONE
J. BERNARDT
BERTRAND CANTAT & AMOR FATI
ROGER WATERS
FUN LOVIN’ CRIMINALS
SOHN
THE VAMPS
DOTAN
WARHOLA
GAME OF THRONES
02.05 - le forum - liège
05.05 - ancienne belgique - bxl
05.05 - de roma - borgerhout
06.05 - ancienne belgique - bxl
11.05 - sportpaleis - anvers
12.05 - sportpaleis - anvers
12.05 - ancienne belgique - bxl
14.05 - ancienne belgique - bxl
15.05 - ancienne belgique - bxl
16.05 - ancienne belgique - bxl
18.05 - ancienne belgique - bxl
22.05 - sportpaleis - anvers
concert suppl.
‘LIVE CONCERT EXPERIENCE FEATURING RAMIN DJAWADI’
WHY DON’T WE 23.05 - ancienne belgique - bxl
‘THE INVITATION TOUR’
LOUANE 25.05 - forest national - bxl
G-EAZY 26.05 - forest national - bxl
‘THE BEAUTIFUL & DAMNED TOUR’
THOM YORKE 03.06 - ancienne belgique - bxl
SHAKIRA 07.06 - sportpaleis - anvers
‘EL DORADO WORLD TOUR’
tickets àpd 23/03 à 11h
SUPPORT ACT : SALVA
SPARKS 07.06 - arenbergschouwburg - anvers
LENNY KRAVITZ 15.06 - sportpaleis - anvers
WERCHTER BOUTIQUE 16.06 - parc du festival - werchter
PLUS D’INFO SUR WWW.WERCHTERBOUTIQUE.BE
AVEC BRUNO MARS, OSCAR AND THE WOLF, YEARS & YEARS, JESSIE J,
TOM ODELL, DJ RASHIDA & LIL’ KLEINE
ELVIS, THE MUSICAL 22.06 - kursaal - ostende
23.06 - stadsschouwburg - anvers
BRYAN ADAMS 23.06 - palais 12 - brussels expo - bxl
‘THE ULTIMATE TOUR 2018’
ROCK WERCHTER 05>08.07 - parc du festival - werchter
PLUS D’INFO SUR WWW.ROCKWERCHTER.BE
AVEC E.A. : PEARL JAM, ARCTIC MONKEYS, QUEENS OF THE STONE AGE,
THE KILLERS, NICK CAVE & THE BAD SEEDS, GORILLAZ, JACK WHITE,
LONDON GRAMMAR. CHECK ROCKWERCHTER.BE FOR FULL LINE-UP
MELODY GARDOT 10.07 - olt rivierenhof - deurne (anvers)
TW CLASSIC 14.07 - parc du festival - werchter
PLUS D’INFOS SUR TWCLASSIC.BE
AVEC E.A: EDITORS, THE NATIONAL, KRAFTWERK 3-D, DEUS,
NATHANIEL RATELIFF & THE NIGHT SWEATS
JUSTIN TIMBERLAKE 17.07 - sportpaleis - anvers
complet
concert suppl.
18.07 - sportpaleis - anvers
BONNIE RAITT 25.07 - olt rivierenhof - deurne (anvers)
SPECIAL GUEST : JON CLEARY
OH WONDER 02.08 - olt rivierenhof - deurne (anvers)
FEIST 04.09 - ancienne belgique - bxl
XAVIER RUDD 23.09 - ancienne belgique - bxl
concert suppl.
‘STORM BOY TOUR’
CHRISTOPHE WILLEM
SHANIA TWAIN
PER GESSLE’S ROXETTE
THERAPIE TAXI
BRIT FLOYD
09.10 - ancienne belgique - bxl
10.10 - sportpaleis - anvers
12.10 - ancienne belgique - bxl
16.10 - ancienne belgique - bxl
20.10 - kursaal - ostende
concert suppl.
‘THE WORLD’S GREATEST PINK FLOYD SHOW’
BLOC PARTY 20.10 - forest national - bxl
tickets àpd 23/03 à 10h30
‘SILENT ALARM’
ÓLAFUR ARNALDS
OSCAR AND THE WOLF
VANCE JOY
THE HUMAN LEAGUE
25.10 - salle reine elisabeth - anvers
26.10 - sportpaleis - anvers
30.10 - la madeleine - bxl
31.10 - ancienne belgique - bxl
‘RED LIVE 2018’ 17.11 - kursaal - ostende
KATIE MELUA 01.11 - palais des beaux-arts - bxl
NIGHTWISH 07.11 - lotto arena - anvers
PAVLOV’S DOG 14.11 - vooruit - gand
‘PAMPERED MENIAL & BEYOND – TOUR 2018’
WITHIN TEMPTATION
JETHRO TULL BY IAN ANDERSON
LES BODIN’S GRANDEUR NATURE
TAMINO
ARSENAL LIVE
STARS 80
SUPPORT ACT : SUNNY VEGAS
17.11 - lotto arena - anvers
23.11 - stadsschouwburg - anvers
24.11 - forest national - bxl
29.11 - ancienne belgique - bxl
08.12 - lotto arena - anvers
16.12 - forest national - bxl
‘TRIOMPHE’
TICKETS : PROXIMUSGOFORMUSIC.BE
L’an dernier, Stéphane Denève et Jean-Yves
Thibaudet nous révélaient son fantastique
troisième concerto pour piano. Au disque,
on le connaît surtout pour ses compositions
religieuses. Il dirigera le 30 mars à Bozar
sa « St Luke Passion »
J
ames McMillan est un
homme très engagé : viscéralement écossais, politiquement proche de la gauche libertaire, catholique (sa femme et lui
sont
laïques
dominicains).
L’homme n’a pourtant rien d’un
excité, il s’exprime très posément, avec une clarté exemplaire.
S’il a à son actif un nombre important de musiques religieuses,
il accumule néanmoins les compositions symphoniques et de
musique de chambre. Peu à peu,
son image apparaît comme celle
d’un des musiciens les plus novateurs de la Grande-Bretagne de
l’après-Britten et Tippett.
Il nous explique sa démarche :
« Les grandes fresques chorales
appartiennent
fondamentalement à l’histoire de la musique
en Grande-Bretagne : elles s’expriment aujourd’hui comme un
compromis entre cette longue tradition chorale et une volonté de
créer des choses nouvelles. Chacun essaie donc d’y adapter son
propre modèle. Pour moi, chaque
œuvre répond à une démarche
différente. Ainsi des “Passions”.
J’ai commencé en 2005 par la
“Saint Jean”, sans doute la plus
puissante, que je conçois comme
un drame humain. Je crois que
j’aborderai au fil du temps les
quatre Évangiles mais je ne sais
pas à quel rythme. La “Passion
selon Luc” est plus modeste : un
chœur d’enfants, un chœur
d’adultes, un orgue et un orchestre, mais pas de solistes et
pas d’arias sur des textes étrangers à l’Évangile. J’ai l’impression que mes “Passions” vont devenir de plus en plus modestes :
elles représenteront quatre façons
différentes de raconter la même
histoire. Chaque “Passion” est
donc une nouvelle manière de
présenter cette histoire, avec son
propre caractère qui se reflète
Page 16 Mercredi 21 mars 2018 Mad
dans sa propre sonorité. »
Considérez-vous ces pages
comme de la musique liturgique
ou de la musique religieuse ?
Certaines de mes pièces sont
écrites délibérément pour être
exécutées durant le culte : elles
ont donc un caractère liturgique. Le plus souvent, mes
compositions vocales revêtent
un caractère religieux, mais
sans vouloir s’intégrer dans une
démarche liturgique. Elles sont
destinées à la salle de concert.
Dans la « Saint Luc »,
vous faites précéder le récit
de la « Passion »
d’un préambule et vous la
terminez par un postlude.
J’ai voulu inscrire le récit de la
« Passion » dans une revue
complète de la vie du Christ.
Nous commençons donc par
l’Annonciation et nous terminons par la Résurrection et l’Ascension.
En confiant aux chœurs
les rôles de solistes,
ne gommez-vous pas un peu
la dimension théâtrale
de la « Passion » ?
Sur le plan opératique, certainement. Mais cette intégration
comporte aussi une dimension
symbolique. Confier les paroles
du Christ à un chœur d’enfants
n’est pas gratuit car la fraîcheur de ces voix restitue dans
les
passages
homophones
quelque chose de la pureté divine du Christ. D’autres passages sont écrits à trois voix et
offrent une vision de la complexité du mystère de la Trinité.
L’objectif de cette disposition
chorale est clairement d’échapper à une individualisation
trop directe des personnages.
L’apôtre Pierre ou Ponce-Pilate
sont aussi confiés au chœur.
C’est donc un travail communautaire qui renforce le poids
du texte et la personnalité du
Christ lui-même qui est tout
autre chose qu’un simple protagoniste théâtral.
Quelque part,
vous réinterprétez la lecture
de la « Passion »…
Mais il y a une multitude de
textes qui nous en parlent et ont
donné lieu à des interprétations
musicales très différentiées. Je
pense notamment aux « Chemin de croix », aux « Dernières
paroles du Christ en croix » ou
aux « Stabat Mater ». Et les
Évangiles eux-mêmes représentent la spécificité de leur auteur.
Quand vous composez ce type
d’œuvre, suivez-vous dès le
départ un schéma précis ou
vous laissez-vous inspirer
au cours de votre travail ?
J’ai toujours une inspiration de
départ sur l’approche que je
compte adopter, mais je me
laisse parfois conduire par les
idées qui surgissent au cours de
mon travail et qui peuvent parfois faire évoluer ma façon de
penser.
musiques
de James McMillan,
e
XXI siècle
le concert
DE LA
SEMAINE
Vous êtes très engagé
tant religieusement
que politiquement.
Oui je suis à la fois un très
ferme partisan de la liberté, y
compris celle de composer
comme je le veux en dehors de
toute nomenclature comme on a
tenté d’en imposer dans la seconde moitié du XXe siècle.
Mais attention, la liberté a ses
limites : aller trop loin dilue
votre pensée. En fait, je crois
que la vraie liberté pour un
compositeur est peut-être celle
de fixer ses propres limites.
Propos recueillis par
SERGE MARTIN
▶ McMillan,
St Luke Passion ; Chœur et
Orchestre National Danois, Mc Millan ;
Klara, Bozar, Pba, le 30 mars. Réservation : 02 507 82 00 ou www.bozar.be
Un parcours de création
très habité
1959 Naissance à Kilwinning
(Écosse).
1987 PHD de l’université de
Durham.
1990 Première de « The Confession of Isabel Godie » au Festival
des Prom’s de Londres.
1992 Création de « Veni, veni
Emanuel », son concerto pour
percussion qui deviendra son
œuvre la plus célèbre.
2008 Création par Colin Davis
au London Symphony Orchestra
et à Boston de sa « St John Passion ».
2010 Compose une Messe qui
réunit le chœur et la congrégation des fidèles à l’occasion de la
visite en Grande-Bretagne de
Benoît XVI.
2013 St Luke Passion.
S.M.
« J’ai toujours une inspiration de départ sur l’approche
que je compte adopter, mais
je me laisse parfois conduire
par les idées qui surgissent
au cours de mon travail. »
© DR
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 17
musiques
Close up5 Instants
★★★
Mogno Music
L’ACTU
cd
www.lesoir.be/mad
Toutes nos critiques de CD, les clips
et les écoutes intégrales sur Deezer.
Claude Evence Janssens joue du trombone et de la clarinette basse. Il
a écumé nombre de scènes jazz. Puis il a mis la musique de côté pour
devenir directeur de collection puis directeur général à la Médiathèque. Le voilà de retour au jazz avec ce quintet huppé : Jean-Philippe
Collard-Neven au piano, Michel Paré à la trompette, Félix Zurstrassen
à la contrebasse et Jérôme Baudart à la batterie. Claude Evence Janssens avait envie, pour ce retour, de créer une musique qui soit issue
du jazz, mais qui laisse moins de place à l’improvisation. Dix pistes sur
cet album, dix compos du tromboniste, dix chansons ciselées aux
mélodies un peu nostalgiques qui entraînent l’auditeur dans un beau voyage aux décors sonores veloutés
et chauds, au lyrisme affirmé. Et aux solos pertinents, à la trompette, au piano ou même à la clarinette.
Un album riche et tendre qui est du vrai jazz, inventif, même s’il ne cède pas à la folie.
J.-C. V.
Jarrett Peacock DeJohnette After the fall
★★★★
ECM
C’est puissant, frais, méditatif, énergique, enthousiasmant. On connaît les qualités superlatives du
trio fondé par le pianiste Keith Jarrett en 1983 avec
le contrebassiste Gary Peacock et le batteur Jack
DeJohnette, de nombreux albums en témoignent.
Celui-ci possède une histoire particulière. Il a été
enregistré en public au New Jersey Arts Center de
Newark le 14 novembre 1998. C’était le premier
concert de Jarrett après deux ans de silence dû à un
syndrome de fatigue chronique. Après un premier
gig avec ce trio, dans son studio, chez lui, Keith
n’était pas optimiste. Il réessaya une nouvelle fois
et il se dit que, s’il voulait rejouer, il fallait tenter un
concert en public, pas loin de chez lui, dans le New
Jersey. Keith proposa à ses complices de jouer des
standards de be-bop, de « Scrapple from the
apple » à « Doxy », de « Autumn Leaves » à « Boucing with Bud ». « On a aimé la salle, on pouvait bien
s’écouter l’un l’autre, mais je n’avais pas organisé
d’enregistrement officiel, raconte-t-il dans le livret du
CD. L’Arts Center avait cependant capté le concert. Et
la bande n’était vraiment pas mauvaise. » Voilà pourquoi ce concert de retour du grand pianiste US est
enfin diffusé. Et Keith a totalement raison : « Ce
n’est pas un document historique, c’est réellement un
grand concert. » Douze morceaux sur un double CD
qui sont du tout grand Jarrett Peacock DeJohnette.
JEAN-CLAUDE VANTROYEN
Tutu Puoane & BJO We have a dream
★★★
Soul Factory
La musique est un puissant véhicule. Pour transporter des émotions, donner du plaisir, mais aussi aborder la politique, l’humain, faire réfléchir, voire adresser des messages. De Billie Holiday à U2, de Bob
Dylan à Joni Mitchell, c’est ce que la musique a envoyé au monde. Le Brussels Jazz Orchestra voulait,
en cette année des 50 ans de l’assassinat de Martin
Luther King, travailler sur un projet musical autour
des droits de l’homme. C’est We have a dream. La
chanteuse sud-africaine Tutu Puoane et le directeur
artistique du BJO Frank Vaganée ont parcouru leurs
collections de disques pour choisir des « protest
songs » à reprendre. En voilà douze. Magnifiquement
chantés et remarquablement arrangés. On retrouve
Joni Mitchell (« Big Yellow Taxi »), Sting (« They
dance alone »), Nina Simone (« Four Women »)
Marvin Gaye (« Inner City Blues »), etc. Tutu Puoane
arrange elle-même, sans l’orchestre, « Not yet
Uhuru » de Letta Mbulu. Le BJO offre un énergique et
formidable « War », de Norman Whitfield et Barrett
Strong, sans la voix de Tutu. On ne sait ce qu’il faut
admirer de plus dans cet album : le choix des morceaux, leur réinvention, la précision magique du big
band, la voix de Tutu Puoane ? En tout cas, ça fonctionne formidablement. Rien à jeter. Avec des bravos
particuliers à « Four Women », magique, « Inner City
Blues », déchirant, et « War », enthousiasmant.
J.-C. V.
The Jazz Passengers Still life with trouble
★★★
Enja Yellowbird
Il y a 30 ans, le sax Roy Nathanson a baptisé son
band The Jazz Passengers. Un clin d’œil aux Jazz
Messengers et Jazz Crusaders. Et cela montre en
plus que les racines du groupe sont bien ancrées
dans l’histoire du jazz, quitte à détourner les traditions quand cela se doit. Sort aujourd’hui cet album
qui regroupe encore cinq membres originaux du
band et le guitariste Marc Ribot, qui était des débuts, joue sur un morceau. Ce band est enthousiasPage 18 Mercredi 21 mars 2018 Mad
mant. Leur jazz est décoincé. C’est du bop, bien sûr,
mais il y a tellement de références soul, r’n’b, pop,
punk même. Les solos de sax (Roy Nathanson), de
trombone (Curtis Fowlkes), de vibraphone (Bill
Ware), de violon (Sam Bardfeld) sont époustouflants. Et l’humour est omniprésent. Écoutez l’arrangement « Broadway » du morceau soul « Everbody
plays the fool », avec ces voix ironiquement
désuètes ou celui, genre Les Brown, de « Wake up,
again ! » Un album qui donne une pêche géniale.
J.-C. V.
WALLONIE
BOUSSU
Semaine Jacques Brel
Du 26/3 au 31/3 Avec Bruno Brel. Rens. : 06580.01.36
Hôtel de ville (Rue François Dorzée, 3.)
25.04 > 06.05.2018 I BOTANIQUE.BE
04.05.2018
MULATU ASTATKE ET
ORCHESTRA BAOBAB SN
30.04.2018
CHANCE BE
Æ"OkmqOkmq
GRAND BRUXELLES
Aquilo
S. 24/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1518722
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Arthur H
Ma. 27/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1525508
La Madeleine (14 Rue Duquesnoy, Bruxelles)
BANG! Festival
Jusqu'au 27/3
En divers lieux de Bruxelles
Bcuc
Me. 28/3 Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
Big thief
D. 25/3 COMPLET Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
Chorale Zamâan-Awsa
Jusqu'au 27/6 (Ma. de 18 h 30 à 21 h ; fermé L. et Me.
à D.). Rens. : 02-229.38.63 Rés. : 02-229.38.64
Boutique culturelle (Rue Van Lint, 16, Bruxelles ;
02-522.62.35 ; www.boutiqueculturelle.be)
Concert Rock & Metal
S. 24/3 (de 20 à 23 h 30). Par «Baxtage ASBL», dir.
«Mr», avec Le Prisonnier et The Washing Machines.
Rens. : 0496-96.16.12
Centre Federico Garcia Lorca (Rue des Foulons,
47-49, Bruxelles ; 02-513.84.99 ; www.garcialorca.be)
Da Silva
J. 22/3 Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
Delta
Me. 28/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1516426
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Dvsn
V. 23/3 (de 19 h 30 à 22 h).
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
02-218.37.32 ; www.botanique.be)
Finale Du F. dans le texte 2018
S. 24/3 (de 19 h 30 à 23 h 30). Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
George Fitzgerald
V. 23/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1525389
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Greta Van Fleet
Ma. 27/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1516425
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Jasper Release Party & Special Guest Bringhim
V. 23/3 (de 20 h 30 à 3 h).
Café Floreo (Rue des Riches-Claires, 19, Bruxelles)
Jeudredi: Kfé Flowréo
Jusqu'au 14/6 (J.).
Café Floreo (Rue des Riches-Claires, 19, Bruxelles)
Jonathan Wilson
D. 25/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1518719
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Juicy
J. 22/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1525388
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Karim Gharbi
S. 24/3 (de 19 à 23 h). Avec Karim Gharbi et Benjamin
Sauzereau. Rens. : 0498-32.97.71
Crix Café (Rue du Monténégro 44, Saint-Gilles,
Belgique, Bruxelles)
Marina Kaye
Me. 28/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1516589
La Madeleine (14 Rue Duquesnoy, Bruxelles)
Mona Mur feat. En Esch, Bettina Köster
S. 24/3 (20 h).
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
02-218.37.32 ; www.botanique.be)
Mosimann
J. 22/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1520716
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Orelsan
V. 23/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1509567
Forest National (Avenue Victor Rousseau, 208,
Bruxelles ; 03-400.69.70 ; www.forestnational.be)
Parov Stelar
J. 22/3 (de 20 à 23 h). Rés. : www.out.be/1504161
Palais 12 (Avenue Miramar - Miramarlaan,
Bruxelles ; 02-474.81.58 ; www.palais12.com)
Part-Time Friends
Ma. 27/3 (de 19 h 30 à 22 h). Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
LES NUITS 2018
ÉBBÈNE BE
LE MANOU BE
EUPEN
Dashboard Angels
D. 25/3 (de 11 h 30 à 13 h 30). Par «Dashboard
Angels», avec Skoob (voix, guitare), Böxle (guitare solo),
Malle (guitare basse) et Martin (batterie). Dans le cadre
de «Frührocken !». Rens. : 0087-74.00.28
Centre culturel Jünglingshaus (Neustrasse, 86, ;
087-55.23.73 ; www.out.be/1524914)
Glass Museum
V. 23/3 (de 21 à 23 h). Par «Glass Museum», avec
Antoine Flipo (piano) et Martin Grégoire (batterie).
Dans le cadre de «Foyer Libre». Rens. : 0087-74.00.28
Centre culturel Jünglingshaus (Neustrasse, 86, ;
087-55.23.73 ; www.out.be/1522424)
IZEL
Tourbillon d'émotions
Les V. 23/3 et S. 24/3 (de 20 h 15 à 23 h), S. 24/3
(de 16 h à 18 h) Par Les Copains d'Abord, dir. François
Levaque. Rens. : 0471-07.57.41
Centre culturel (Avenue Gilson 48)
30.04.2018
BALOJI BE
AYO FR solo
BACHAR MAR-KHALIFÉ LB
LA LOUVIÈRE
Showcase Exclusif Elams
V. 23/3 et S. 24/3 (de 21 h 30 à 4 h). Par «Luca
Arena». Rés. : 0485-61.11.60
Seven club 777 (Rue Léopold 2)
LASNE
Bérezina social club
Me. 21/3 (de 19 à 23 h). Rens. : 02-653.92.58
Le Rideau Rouge (Ferme de la Brire - Route de
Renipont, 70 ; www.lerideaurouge.be)
Elvis black star
J. 22/3 (de 20 à 23 h 30). Par «Elvis black star».
Rens. : 02-653.92.58
Le Rideau Rouge (Ferme de la Brire - Route de
Renipont, 70 ; www.lerideaurouge.be)
LIÈGE
Atome
Me. 28/3 (de 20 à 0 h). Par «Atome».
Reflektor (Place Xavier Neujean, 24, ; 04340.30.80 ; www.reflektor.be)
Capitaine Wilkin
Ma. 27/3 (20 h). Par «Capitaine Wilkin (b) chanson
française». Rens. : 0486-95.04.27
Blues-sphere Bar (Rue Surlet, 37 ; www.bluessphere.com)
Feder
J. 22/3 (20 h).
Reflektor (Place Xavier Neujean, 24, ; 04340.30.80 ; www.reflektor.be)
La Slamerie avec Baudour
D. 25/3 (de 15 à 22 h). Par «Baudour». Dans le cadre
de «La Slamerie». Rens. : 04-342.12.00
L'An Vert (Rue Mathieu Polain, 4, ; 049442.04.95, 0474-80.26.54 ; www.lanvert.be)
Madensuyu
Me. 21/3 (de 20 h 30 à 23 h).
KulturA (Rue Roture, 13, ; 04-222.12.46 ; www.kulturaliege.be)
Popsima - Release Party 2e album + Tyana Plewacki
(The Voice) en 1ère partie !
V. 23/3 (de 20 à 22 h 30). Par «Popsima», avec
Popsima et Tyana Plewacki. Dans le cadre de «Release
party pour la sortie du 2e album de Popsima». Rens. :
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 19
29.04.2018
TÉMÉ TAN BE
NAKHANE ZA
ESINAM BE
Æ"OkmqaOkmq"Uvwfkq
ROCK ET VARIÉTÉS
Phoenix
J. 22/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1509561
Forest National (Avenue Victor Rousseau, 208,
Bruxelles ; 03-400.69.70 ; www.forestnational.be)
Pleymo
S. 24/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1504858
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Puur Belge: Oko Yono + Echo Beatty
J. 22/3 (19 h 30). Rens. : www.out.be/1525625
De Vaartkapoen / Vk* concerts (Rue de l'école, 76
- Schoolstraat 76, Bruxelles ; 02-413.04.10 ; vkconcerts.be)
Rhye
D. 25/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1518720
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Sette & Quaranta
J. 22/3 (de 20 à 23 h 59). Par «Sette & Quaranta».
Rens. : 0475-78.23.78
Sazz'n Jazz (Boulevard Bischoffsheim 38b,
Bruxelles ; www.sazznjazz.be)
Slam - Scène ouverte
Jusqu'au 25/6
Théâtre de la Vie (Rue Traversière, 45, Bruxelles ;
02-219.11.86, 02-219.60.06 ; www.theatredelavie.be)
Stikstof
Me. 21/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1506445
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Zeezafana
J. 22/3 (de 22 h à 0 h) .
Café Floreo (Rue des Riches-Claires, 19, Bruxelles)
28.04.2018
SOOM T GB
Æ"FcpknqOqtqpk
▶AGENDA
musiques
04-223.34.44 Rés. : troca.be/popsima.html
Le Trocadéro (Rue Lulay des Fèbvres , 6a ;
www.troca.be)
Typh Barrow
S. 24/3 (20 h). Par «Typh Barrow».
Reflektor (Place Xavier Neujean, 24, ; 04340.30.80 ; www.reflektor.be)
LOUVAIN-LA-NEUVE
FLANDRE
BORGERHOUT
Cabaret des étrangers voyageurs
S. 24/3 (20 h 30). Dans le cadre de «Festival Les nuits
d’encre 2018». Rens. : 010-43.57.10
Ferme du Biéreau (Avenue du Jardin Botanique, ;
070-22.15.00 ; www.fermedubiereau.be)
MARCHIENNE-AU-PONT
FlashForward Hip-Hop: Afrika Bambaataa
S. 24/3 (20 h).
The Rockerill (Rue de la Providence, 136 ; www.rockerill.com)
L’AGENDA
WAVRE
Bai Kamara Quartet
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). Rens. : 010-22.48.58
Espace de Cultures (Chemin de Vieusart 162 ;
www.columban.be)
MONS
Slamons & Friends
Du 23/3 au 25/3 (de 18 à 23 h 30). Rens. : 006533.55.80
Maison Folie (Rue des Arbalestriers, 8, ; 06539.59.12 ; www.maisonfoliemons.be)
MOUSCRON
Barbara - Brel - Brassens
V. 23/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Avec Bruno Brel, Lou
Casa et Les Espadrilles à Moustache. Rens. : 05686.01.60
Centre Marius Staquet - Centre culturel (Place
Charles de Gaulle ; www.centrecultureldemouscron.be)
SERAING
Be Floyd plays Pink Floyd
S. 24/3 (20 h 30). Par «Be Floyd plays Pink Floyd».
Rés. : www.befloyd.com T
Centre culturel (Rue Renaud Strivay, 44, ;
04-337.54.54, 02-337.38.80 ; www.centrecultureldeseraing.be)
WATERLOO
Guinness Celtic Rock Festival
V. 23/3 (de 20 à 0 h). Avec The Clan et Selfish
Murphy. Rens. : 02-385.01.03
Ferme de Mont-Saint-Jean (Chaussée de Charleroi
591)
Amy Shark
V. 23/3 (19 h 30).
Muziekcentrum Trix (Noordersingel 28, ; 03670.09.00 ; www.trixonline.be)
Humo's Rock Rally 2018
S. 24/3 (19 h).
Muziekcentrum Trix (Noordersingel 28, ; 03670.09.00 ; www.trixonline.be)
Ski Mask The Slump God | Yizzy | Places+Faces
D. 25/3 (19 h 30).
Muziekcentrum Trix (Noordersingel 28, ; 03670.09.00 ; www.trixonline.be)
BRUGES
't Hof Van Commerce
Les V. 23/3 et S. 24/3 (de 20 h à 23 h 30) Rens. :
050-33.20.14
Cactus Club (Magdalenastraat 27 ; www.cactusmusic.be)
HASSELT
Het Schlagerfestival 2018
Du V. 23/3 au S. 24/3 (20 h 30), D. 25/3 (15 h), S.
31/3 (20 h 30)
Ethias Arena / Ethias Theater (Gouverneur
Verwilghensingel 70, ; +32-11.29.9499 ; www.ethiasarena.be)
KNOKKE-HEIST
Concert hommage à Brel
Les S. 24/3 et D. 25/3 (de 20 h 30 à 22 h 30), D.
25/3 (de 15 h 30 à 17 h 30) Avec Bernard Alexandre.
Rens. : 0498-37.25.03
Casino Knokke (Zeedijk-Albertstrand 509, ;
050-63.05.00 ; www.casinoknokke.be)
MERKSEM
Thirty Seconds to Mars
Me. 21/3 (18 h 30).
Lotto Arena (Schijnpoortweg 119, ; 03400.60.00 ; www.lotto-arena.be)
42223465
L I V E
W I T H
O R C H E S T R A
MUSIQUES DU MONDE
GRAND BRUXELLES
Amália Baraona & Bossa Flor in Bossa Nova Mood
J. 22/3 (20 h). Rens. : 02-217.29.20
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Claudia Levy
D. 25/3 (de 20 à 23 h). Rens. : 02-217.29.20
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Concert - Tablao Flamenco
D. 25/3 (19 h 30). Avec 'El Chani', Juan Torres et Claire
NGuyen. Rens. : 02-514.39.49
Le cercle des voyageurs (Rue des Grands Carmes,
18, Bruxelles ; www.lecercledesvoyageurs.com)
Danyèl Waro
Me. 21/3 (de 20 à 22 h 30). Rens. : 032-02.21.72600
Muziekpublique@Théâtre Molière (Square du
Bastion, 3, Bruxelles ; 02-217.26.00 ; www.muziekpublique.be)
Deleyaman Armenian Art Rock
S. 24/3 (20 h). Rens. : 02-217.29.20
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Guantanamo All Stars
V. 23/3 (de 20 h 30 à 0 h) Rés. : 02-217.76.22
Café Béguin (Place du Samedi 12A, Bruxelles)
Hempress Sativa
V. 23/3 (19 h 30). Rens. : www.vkconcerts.be/fr/
concerts/hempress-sativa
De Vaartkapoen / Vk* concerts (Rue de l'école, 76
- Schoolstraat 76, Bruxelles ; 02-413.04.10 ; vkconcerts.be)
Imarhan
Me. 21/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1516397
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Kanuni
V. 23/3 (de 21 h 30 à 23 h 59) Par «Kanuni».
Sazz'n Jazz (Boulevard Bischoffsheim 38b,
Bruxelles ; www.sazznjazz.be)
La Swing Jam
Jusqu'au 31/5 (J. 20 h ; fermé L. à Me. et V. à D.).
Rens. : 02-217.76.22
Café Béguin (Place du Samedi 12A, Bruxelles)
Lucibela
V. 23/3 (de 20 à 22 h).
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar (Rue
Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ; www.bozar.be)
Refugees for Refugees
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). Avec Asad Qizilbash
(sarod), Fakher Madallal (percussion), Robbe Kieckens
(percussion), Tammam Al Ramadan (ney) et Tarek
Alsayed Yahya (oud). Rés. : 02-672.14.39
La Venerie - Espace Delvaux (Place Keym,
Bruxelles ; 02-663.85.50 ; www.lavenerie.be)
Tablao Flamenco Claire Nguyen, Juan Torres, El
Chani
S. 24/3 (de 19 à 20 h 30). Avec Claire Nguyen, Juan
Torres et El Chani. Rens. : 0476-77.23.42
Casa Veronica (Avenue Capart 13b, Bruxelles)
Tchai Quartet- Tcha Limberger & Liana Gourdja
V. 23/3 (20 h). Rens. : 02-217.29.20
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Traditional Music from Bulgaria
Me. 21/3 (de 20 à 23 h).
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Tune-Yards
J. 22/3 (de 19 h 30 à 22 h). Rens. : +00-32.22.183732
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
02-218.37.32 ; www.botanique.be)
Urmuli
S. 24/3 (de 20 à 22 h 30). Rens. : 032-02.21.72600
Muziekpublique@Théâtre Molière (Square du
Bastion, 3, Bruxelles ; 02-217.26.00 ; www.muziekpublique.be)
Zad Moultaka et Ensemble Mezwej
S. 24/3 (de 20 à 22 h).
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar (Rue
Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ; www.bozar.be)
WALLONIE
EREZÉE
Vardan Hovanissian et Emre Gültekin
S. 24/3 (20 h 30).
Maison de village (Place du Batty)
LIÈGE
08.04.2018
PDODLV"45"̨"EUXVVHOV"H[SR
T I C K E T S : G R E E N H O U S E T A L E N T. B E
Page 20 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Awel Blues
S. 24/3 (20 h). Par «Awel Blues (B) blues-rock».
Rens. : 0486-95.04.27
Blues-sphere Bar (Rue Surlet, 37 ; www.bluessphere.com)
Chris Cain
Me. 21/3 (20 h). Avec Chris Cain : vocal, guitar / Jan
Korinek : keyboard / Walter Cerasani : bass, vocals /
Lorenzo Poliandri : drums. Rens. : 0486-95.04.27 Rés. :
www.chriscainmusic.com
Blues-sphere Bar (Rue Surlet, 37 ; www.bluessphere.com)
Jam-session de blues
Me. 21/3 (de 20 h à 0 h), V. 23/3, Me. 28/3 et V.
30/3 (20 h) Rens. : 0486-95.04.27
Blues-sphere Bar (Rue Surlet, 37 ; www.bluessphere.com)
LOUVAIN-LA-NEUVE
ReWind & ReMind presents Rockabilly : Sebi Lee,
Jelly & Ice Cream
Me. 28/3 (de 20 à 23 h 30). Rens. : 0474-34.24.93
Ferme du Biéreau (Avenue du Jardin Botanique, ;
070-22.15.00 ; www.fermedubiereau.be)
MARCHIN
Ghalia & Mama's Boys
V. 23/3 (de 20 h 30 à 22 h). Par «Ghalia & Mama's
Boys». Rens. : 085-41.35.38
Chapiteau Decrollier (Place de Grand-Marchin)
OUGRÉE
Les Concerts du Cœur
D. 25/3 (de 15 à 18 h). Par «Les Voix de l'Amitié».
Dans le cadre de «Au profit de l'ASBL Télé Service
Seraing». Rens. : 04-336.55.55
Centre culturel René Delbrouck (Rue René
Delbrouck, 40 ; 04-330.83.11)
SILLY
Karim Baggili
J. 22/3 (20 h 30).
Le Salon (Rue Ville Basse, 19, ; 068-55.24.37 ;
www.lesalonsilly.net)
WASSEIGES
Bal Folk avec Bruno Le Tron - Initium
V. 23/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Par «Initium», dir.
«Bruno Le Tron», avec Bruno Le Tron, Laurent Cabané et
Franck Fagon. Rés. : 0498-13.22.70
Ferme de la Dîme (Rue Baron d'Obin, 194, ;
081-85.63.74 ; www.fermedeladime.net)
Nihil Obstat
S. 24/3 (de 22 à 23 h). Par «Nihil Obstat», avec
Christophe Collignon, Martin de Roos, Julien Maréchal,
Emile Postic et François Postic. Rés. : 0498-13.22.70
Ferme de la Dîme (Rue Baron d'Obin, 194, ;
081-85.63.74 ; www.fermedeladime.net)
WAVRE
Dimanche à Mimesis - Concert Bijl Trio
D. 25/3 (de 14 à 16 h 30). Rens. : 0471-20.10.55
Salle Mimesis (Ruelle du Pré de Wildre 4)
FLANDRE
GLABBEEK-ZUURBEMDE
Hageland Blues & Roots Night 2018
S. 24/3 et D. 25/3 (de 17 h 30 à 1 h).
De Roos - Gemeenschapscentrum Glabbeek Bekkevoort (Grotestraat 33)
HASSELT
The BluesBones
J. 22/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Rens. : 011-25.45.45
Muziekodroom (Bootstraat 9, ; 011-23.13.13 ;
www.muziekodroom.be)
OOSTKAMP
live music @ cowboy up
Les D. 25/3 et D. 1/4 (de 15 h 30 à 17 h 30) Rens. :
0499-76.46.30
Steakhouse Cowboy Up (Kortrijksestraat 350)
PITTEM
Heimatkonzert
S. 24/3 (de 20 à 23 h). Rens. : 0175-89.23.58 Rés. :
0475-89.23.58
Zaal De Fontein (Fonteinestraat 22)
MUSIQUES CLASSIQUES
GRAND BRUXELLES
Art Base
Me. 28/3 (20 h). Due Di Duo Dancing Piano 4
Hands Rens. : 02-217.29.20
Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.art-base.be
Conservatoire Royal de Bruxelles
V. 23/3 (de 20 à 22 h). Petite Messe Solennelle Rossini Par Chœurs de l'Union européenne, dir. Dirk De
Moor, avec Clarisse Tribolet (accordéon), Mathias
Lecomte (piano), Luc Devos (piano), Elise Gäbele
(soprano), Marie-Laure Coenjaerts (contralto), Koen
Vereertbrugghen (ténor) et Marcel Vanaud (basse).
Rens. : 070-66.06.50
S. 24/3 (de 14 à 15 h 30). Avec Debussy: 1918-2018
Avec Elodie Vignon (piano), Vincent Dujardin (poésie).
Œuvre de Debusssy. Rés. : 02-511.04.27
Rue de la Régence, 30, Bruxelles ; 02-213.41.37,
02-500.87.22 ; www.conservatoire.be
Eglise Saint-Denis Forest
D. 25/3 (de 16 à 17 h 30). Dimanches musicaux de
Saint-Denis: Stabat Mater de Pergolèse Avec Marie
de Roy (soprano), Martine Gaspar (contralto) et Michel
Van den Bossche (orgue). Œuvres de Pergolèse,
Pachelbel. Rens. : 02-345.10.58
Chaussée de Bruxelles, 26, Bruxelles
Eglise des Minimes
D. 25/3 (de 17 à 17 h 45). La Chapelle des Minimes
VISÉ
Notre Dame du Mont Carmel
D. 25/3 (de 16 à 17 h 15). L'héritage de Bach Par
«Froidebise, Sauvenière, Vanmarsenille, Galyan», avec
Anne Froidebise, orgue Evgenia Galyan, piano Joëlle
Sauvenière, orgue Edward Vanmarsenille et clavecin.
Œuvre de Hindemith, Krebs, Rheinberger, Shostakovitch,
Vanmarsenille, Walther et J. S. Bach. Rens. : 04367.09.44
Avenue Franklin Roosevelt, 38 - Devant-le-Pont ;
04-379.11.09 ; www.vise.be
WATERLOO
Chapelle Musicale Reine Elisabeth
Me. 21/3 (15 h). I virtuosi - Marc Grauwels
residency Rens. : 0023-52.01.17
V. 23/3 (de 12 à 0 h). Trio Zadig: Chamber music
recital
Me. 28/3 (20 h 15). Trio Chamber music recital
Chaussée de Tervuren, 445 ; 02-352.01.10 ;
www.cmre.be
FLANDRE
BRASSCHAAT
V. 23/3 Concert Johannes-Passion van J.S. Bach
Rés. : 0486-34.15.19
BRUGES
Concertgebouw Brugge
V. 23/3 (20 h). Anima Eterna Brugge
't Zand 34 ; 070-22.33.02, 050-47.69.99 ;
www.concertgebouw.be
ENGHIEN
Eglise Saint-Nicolas
Me. 28/3 (20 h). Leçons de Ténèbres De François
Couperin, par «O», avec Marie de Roy, Elise Gäbele
(soprani), et Michel Van den Bossche (orgue). Rens. :
004-91.19.2603
Place Pierre Delannoy ; 02-395.92.36
HAM-SUR-HEURE-NALINNES
LIÈGE
Cathédrale Saint-Paul
S. 24/3 (de 17 à 18 h 30). Des Reines et des Rois
Par «chœur universiotaire de liège - ensemble Darius»,
dir. Patrick Wilwerth. Œuvre de Purcell - Handel Cherubini. Dans le cadre de «bicentenaire de l'ULiège».
Rens. : 0495-79.80.38 Rés. : 0474-21.29.61
Place de la Cathédrale
Salle philharmonique
V. 23/3 (de 20 à 22 h 10). Les soirées de l'orchestre
- Grands classiques : Shéhérazade Par «Orchestre
Philharmonique Royal de Liège», dir. Jesüs López Cobos,
direction, avec Boris Belkin, violon, Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Jesús López Cobos et direction.
Œuvre de Chostakovitch, Rimski-Korsakov. Dans le cadre
de «Série Les soirées de l'orchestre - Grands classiques».
Ma. 27/3 (de 19 à 20 h). Happy Hour ! Une brebis
parmi les loups ! Par «Open Slide», avec Aurore
Grailet, harpe, Open Slide : Olivier Haas, Thierry Istas,
Alain Pire, Nicolas Villers, trombone, Clément Monaux
et tuba. Œuvre de Rota, Fauré, Moussorgski, Bizet,
Ballard, Piazzolla. Dans le cadre de «Série Happy
Hour !».
Boulevard Piercot, 25-27 ; 04-220.00.00, 04220.00.10 ; www.oprl.be
MONS
Arsonic - la maison de l'écoute
L. 26/3 (18 h 30). Massage Sonore Avec Isa Belle.
Rens. : 0065-33.55.80
L. 26/3 (20 h). Sound Meditation #3 Par Musiques
Nouvelles.
Ancienne Caserne - Rue de Nimy
THANKSgalerie
V. 23/3 (de 20 à 21 h 30). Esjedon Duo Avec Alba
Reirís et Spyros Fakiolas.
Rue des Telliers, 5
OTTIGNIES
Monastère de Clerlande
V. 23/3 (de 20 à 22 h). Passion du Temps Présent
Par «Sturm und Klang», dir. Thomas van Haeperen, avec
Clara Inglese (soprano). Œuvre de Mozart, Haydn, Berio,
Lenot, Tsilogiannis, Oelbrandt. Rens. : 0010-42.18.35
allée de Clerlande, 1
SERAING
Centre culturel
D. 25/3 (15 h). Concert de l’Académie de musique
Par «Concert de l’Académie de musique». Rens. :
04-336.27.97
Rue Renaud Strivay, 44 ; 04-337.54.54, 02-
WALLONIE
ITTRE
Heptone
D. 25/3 (de 17 à 19 h). Loos / Prins / Walnier Avec
Charles Loos (piano), Jean-François Prins (guitare) et
Sébastien Walnier (violoncelle). Rens. : 0488-47.69.05
Rue Haute, 7 ; www.heptone.wordpress.com
LIÈGE
WALLONIE
Eglise Saint-Martin
D. 25/3 (de 16 h 30 à 18 h). Concert musique
classique Ham Sur Heure Rens. : 071-32.88.54 Rés. :
0497-26.11.76
Grand'Place
feat. Godwin Louis Avec Jérémy Dumont (piano),
Jean-Paul Estievenart (trompette), Godwin Louis
(saxophone), Damien Varaillon (contrebasse) et
Armando Luongo (batterie).
Jusqu'au 31/12/26 (S. de 16 à 5 h). Le Jazz après
shopping
Rue Antoine Dansaert, 6, Bruxelles ; 02-512.06.52 ;
www.archiduc.net
Sazz'n Jazz
Me. 21/3 (de 20 h 30 à 23 h 59). Buckshot Gala
Rens. : 0475-78.23.78
Boulevard Bischoffsheim 38b, Bruxelles ; www.sazznjazz.be
Sweet and Hot
V. 23/3 (de 20 h 15 à 21 h 15). Echos des festivals de
l'été 2017 par Guy Bridoux
V. 23/3 (de 21 h 30 à 22 h 30). Wynton Marsalis:
Swinging into the 21st par Thierry Ongenaed
Rue Wauwermans, 14, Bruxelles
Théâtre Marni
J. 22/3 (de 20 h 30 à 23 h). Igor Gehenot Organ
Trio Par «Igor Gehenot».
Rue de Vergnies, 25, Bruxelles ; 02-639.09.80 ;
www.theatremarni.com
OPÉRA ET OPÉRETTES
GRAND BRUXELLES
La Monnaie
Jusqu'au 22/3 Cavalleria Rusticana & Pagliacci Dir.
Evelino Pidò. Mise en scène : Damiano Michieletto.
Rens. : www.out.be/1502785
Place de la Monnaie, Bruxelles ; 02-229.12.00 ;
www.lamonnaie.be
FLANDRE
Jacques Pelzer Jazz Club
Me. 21/3 (21 h). Filippo Bianchini Quartet feat
Jean-Paul Estiévenart Par «Filippo Bianchini Quartet
feat Jean-Paul Estiévenart», avec Avec Filippo Bianchini
(saxophone), Nicola Andrioli (piano), Jean Louis
Rassinfosse (contrebasse) et Armando Luongo
(batterie) et Jean Paul Estievenart (trompette). Rés. :
www.filippobianchini.com
V. 23/3 (21 h). Jazz & More : Adrien Lambinet &
Fabian Fiorini Par «Jazz & More : Adrien Lambinet &
Fabian Fiorini».
Me. 28/3 (21 h). Trio Jazz : Hommage à Gainsbourg Par « Trio Jazz : Hommage à Gainsbourg», avec
Pierre-Alain Goualch (pn) et Gautier Laurent (cb) &
Franck Agulhon (dr). Rés. : https://www.deezer.com/fr/
playlist/48560202
Boulevard Ernest Solvay, 493 ; 04-227.12.55 ;
www.jacquespelzerjazzclub.com
L'An Vert
V. 23/3 (de 20 h 30 à 22 h 30). Mephiti Rens. :
04-342.12.00
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h 30). Ekem rencontre
Vincent Dujardin et Marc Frankinet
Rue Mathieu Polain, 4 ; 0494-42.04.95, 047480.26.54 ; www.lanvert.be
MAZY
Jazz9 - la Zy'coop
S. 24/3 (de 21 à 23 h 30). Loos/Prins/Walnier Avec
Charles Loos, Jeanfrançois Prins et Sébastien Walnier.
Rens. : 081-75.11.180472934347 Rés. : 0472-93.43.47
Rue de l'Usine, 9A ; 081-75.11.18, 0499-14.70.14 ;
www.jazz9-mazy.org
TROOZ
Auditorium Bovy
S. 24/3 (20 h 30). Barbara Wiernik & Nicola
Andrioli Par «Barbara Wiernik & Nicola Andrioli», avec
Barbara Wiernik & Nicola Andrioli.
Grand' Rue, 206 ; 04-351.79.09, 0477-77.59.55 ;
www.bovy-pianos.com
WASSEIGES
Ferme de la Dîme
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). Les Violons de
Bruxelles Par «Les Violons de Bruxelles», avec Tcha
Limberger, Renaud Crols, Alexandre Tripodi, Renaud
Dardenne et Sam Gerstmans. Rés. : 0498-13.22.70
Rue Baron d'Obin, 194 ; 081-85.63.74 ; www.fermedeladime.net
WATERLOO
Salle Jules Bastin
Me. 21/3 (de 20 à 21 h 30). Catharsis Avec Ivan
Paduart, Quentin Dujardin et Greg Houben. Rens. :
02-354.47.66
Rue François Libert, 28
CLUBBING
GRAND BRUXELLES
LAB Brussels_ at @LeTavernier
Me. 21/3 et J. 22/3 (de 21 à 3 h 30).
Le Tavernier (Chaussée de Boendael, 445,
Bruxelles ; 02-640.71.91 ; www.le-tavernier.be)
Organoise ntrp
S. 24/3 (22 h).
Café Floreo (Rue des Riches-Claires, 19, Bruxelles)
WALLONIE
LIÈGE
Bad Station invites La Tribu
V. 23/3 et S. 24/3 Avec NoDem, Olexa, Julien Bissot,
D-rich, Niobe, Helen, Riddin Wild, Lukas Mayers et
MacPils. Rens. : 0476-81.38.72
Studio 22 (Rue Saint-Hubert, 2, ; 04-375.47.09 ;
www.lestudio22.be)
Festival Emergenza - 1er tour Liège
J. 22/3 (de 20 h 30 à 23 h 30), Les V. 23/3 et S.
24/3 (de 20 h à 23 h 30)
Péniche La Légia (Quai du Barbou, 4/3, ;
04-349.07.68 ; www.legia.be)
Hommage à Thierry Ardus (Tchè)
V. 23/3 (18 h 30). Avec Karma Nova
Le Hangar (Quai Saint-Léonard, 43b, ; 047274.46.80 ; www.lehangar.be)
ANVERS
Opera Antwerpen
Me. 21/3, S. 24/3, Ma. 27/3, J. 29/3 et D. 1/4
(18 h) Parsifal
Frankrijklei 1 ; 070-22.02.02 ; www.operaballet.be
Stadsschouwburg
D. 25/3 (15 h). Pique Dame Rens. :
www.out.be/1517262
Theaterplein 1 ; 03-727.29.58 ; www.stadsschouwburgantwerpen.be
musiques
337.38.80 ; www.centrecultureldeseraing.be
42223376
JAZZ
GRAND BRUXELLES
Atelier Marcel Hastir
S. 24/3 (20 h). Duo Jazz Kolwiek People Par «Duo
Jazz Kolwiek People», avec Gra ?yna Bienkowski et
Pierre Hurty.
Rue du Commerce, 51, Bruxelles
Ferme Rose
Me. 21/3 (de 20 à 22 h 30). Kearo Zenn Quartet
Avec Kenzo Nera (harmonica), Nils Hilhorst (guitare),
Matteo Mazzu (basse) et Victor Goldschmidt (batterie).
Rens. : 0476-66.18.83
Avenue de Fré, 44, Bruxelles ; 02-375.89.27 ;
www.lafermerose.be
Jazz Station
Me. 21/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Julien Marga
quartet Rens. : 02-219.58.51
S. 24/3 (de 18 à 20 h). Veronika Harcsa & Bálint
Gyémánt Duo
Me. 28/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Loos/Prins/
Walnier Avec Charles Loos (piano), Jeanfrançois Prins
(guitare), Sébastien Walnier (violoncelle).
Leuvensteenweg 193 a, Bruxelles ; 02-733.13.78 ;
www.jazzstation.be
L'Archiduc
L. 26/3 (de 20 à 23 h). Jérémy Dumont Quintet
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 21
L’AGENDA
Par le Chœur et l’Orchestre de la Chapelle des Minimes,
dir. Thierry Fiévet, avec Anne-Hélène Moens (soprano),
Regula Boeninger (alto), Joris Bosman (tenore), Stefaan
De Moor (basso), Thierry Fiévet et direction. Œuvre de
G. B. Pergolesi, Claudio Monteverdi, Johann Sebastian
Bach. Rens. : 010-22.32.30
Rue des Minimes, 57, Bruxelles ; www.midisminimes.be
Espace Senghor
Me. 28/3 (20 h). Reviving Parmegiani
Chaussee de Wavre, 366, Bruxelles ; 02230.31.40 ; www.senghor.be
Flagey
Jusqu'au 28/3 Klarafestival 2018 Rens. :
www.out.be/1498205
Place Flagey, Bruxelles ; 02-641.10.20, 02641.10.10 ; www.flagey.be
La Venerie - Espace Delvaux
D. 25/3 (de 18 h à 19 h 30 et de 20 h à 22 h)
Méditations sonores / Concerts de bols tibétains
Avec Henri-Denis Golenvaux.
Place Keym, Bruxelles ; 02-663.85.50 ; www.lavenerie.be
Le Botanique
Me. 28/3 Lylac
Rue Royale, 236, Bruxelles ; 02-218.37.32 ;
www.botanique.be
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar
V. 23/3 (de 20 à 23 h). Music Chapel Gala Dir. Bart
Van Reyn, avec Sophie Koch, Bertrand Duby, Julia
Szproch, Cécile Lastchenko et Katarina Van Droogenbroeck. Œuvre de Mozart, Rossini. Rens. : 002507.82.00
S. 24/3 (de 20 à 22 h). Rotterdams Philharmonisch
Orkest
Rue Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ;
www.bozar.be
musiques
L’AGENDA
VOS PROCHAINS CONCERTS
ROCK ET VARIÉTÉS
Absynthe Minded
V. 30/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516427).
Air Traffic
S. 14/4 et D. 15/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ;
Rens. : www.out.be/1516436).
Akua Naru
Ma. 24/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516444).
Alaska Gold Rush
J. 5/4 (Le Botanique, Bruxelles).
Amen Dunes - Les Nuits Botaniques
V. 27/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Anne-Marie
D. 1/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1511321).
Antwon
J. 19/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525402).
Bahamas
J. 29/3 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Bcuc
Me. 28/3 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02218.37.32).
Blackwave @ les Nuits Botaniques
J. 26/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02-218.37.32).
Blaudzun Early Evening show
S. 14/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525400).
Brigitte
Me. 18/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516438).
Brns/Rpprs - Brns - Ropoporose
S. 28/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Caballero & Jeanjass
S. 31/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles).
Camille
J. 29/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1511319).
Chaton - Malik Djoudi @ les Nuits Botaniques
V. 4/5 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Christophe Wllem
Ma. 10/4 (20 h) (Ancienne Belgique, Bruxelles ;
Rens. : www.out.be/1511322).
DMA's
Me. 11/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Delta
Me. 28/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516426).
Dominique A
V. 13/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1520718).
Ebbène - Les Nuits Botanique 2018
L. 30/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02-218.37.32).
Everything Everything
Me. 18/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Fall Out Boy
J. 12/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525520).
Fall Out Boy Mania Tour
J. 12/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516474).
Findlay
Me. 4/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Freya Ridings
Ma. 17/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Gallops + Go March
S. 21/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525404).
Gengahr
V. 30/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516428).
George Ezra
J. 12/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525392).
Hinds
Ma. 24/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525407).
Isha
J. 12/4 (Le Botanique, Bruxelles).
James Elkington
Me. 18/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518708).
James Holden & The Animal Spirits
D. 8/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516434).
Joan As Police Woman
L. 2/4 (Le Botanique, Bruxelles).
Josef Leimberg: Astral Progressions
J. 5/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518710).
Juliette Armanet @ les Nuits Botaniques
V. 27/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02-218.37.32).
Kensington
Ma. 3/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518713).
Le mystère des voix bulgares
Me. 4/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles).
Lilly Hiatt
D. 29/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516448).
Lily Allen
Me. 11/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Mabel - Noah Slee - Ivy Falls
S. 28/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Macklemore Gemini Europe Tour
Me. 11/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1510416).
Mahalia
J. 29/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1520717).
Marlon Williams
Me. 11/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516435).
Noel Gallagher's High Flying Birds European Tour
2018
V. 6/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1509575).
PJDS
D. 15/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525401).
Porches
D. 29/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Rejjie Snow
S. 7/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02-218.37.32).
Samir Barris
J. 29/3 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Scorpions Crazy World Tour
Me. 4/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525519).
Sleaford Mods
S. 7/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516433).
Suuns
V. 6/4 (Le Botanique, Bruxelles).
Tak:til presents Joshua Abrams & National Information Society + Širom
J. 5/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles).
Taylor Bennett
Me. 11/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
The Academic
V. 13/4 (Le Botanique, Bruxelles).
The Orielles
Me. 4/4 (Le Botanique, Bruxelles).
TheColorGrey
S. 7/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Theo Katzman
J. 12/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525397).
Témé Tan - Nakhane @ les Nuits Botaniques
D. 29/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Vels Trio
Me. 4/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518712).
Walk The Moon
V. 30/3 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Young Fathers + Chino Amobi
V. 6/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518709).
Festivals de musique
BRDCST
Du 4/4 au 8/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles).
Finale Humo's Rock Rally
D. 22/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525405).
Her
J. 19/4 (Le Botanique, Bruxelles).
06 AV R . 14 AV R . 18
W. A . MOZ A RT
DIRECTION MUSICALE : CHRISTOPHE ROUSSET
MISE EN SCÈNE : E M I L I O S AG I
DÉCORS : DA N I E L B I A N CO
COSTUMES : GA B R I E L A S A L AV E R R I
LUMIÈRES : E D U A R D O B R AVO
CHORÉGRAPHIE : N U R I A CAST E J Ó N
CHEF DES CHOEURS : P I E R R E I O D I C E
ORCHESTRE, CHŒURS ET TECHNICIENS :
O P É R A R OYA L D E WA L LO N I E  L I È G E
I L C O N T E A L M AV I VA : MARIO CASSI
L A C O N T E S SA A L M AV I VA : JUDITH VAN WANROIJ
F I GA R O : LEON KOŠAVIĆ
S U SA N N A : JODIE DEVOS
C H E R U B I N O : RAFFAELLA MIL ANESI
D OT TO R E B A RTO LO : JULIEN VÉRONÈSE
M A R C E L L I N A : ALEXISE YERNA
B A R B A R I N A : JULIE MOSSAY
D O N B A S I L I O : ENRICO CASARI
A N TO N I O : PATRICK DELCOUR
NOUVELLE PRODUCTION :
O P É R A R OYA L D E WA L LO N I E  L I È G E
I N F O S & R É S E RVAT I O N S
W W W.OPE R ALIEGE .BE
R É A L I S É AV E C L’A I D E D E L A F É D É R AT I O N WA L LO N I E  B RU X E L L E S (A DM I N I S T R AT I O N G É N É R A L E D E L A C U LT U R E , S E RV I C E
D E L A MU S I Q U E) / AV E C L E S O U T I E N D E L A P ROV I N C E D E L I È G E E T D E S O N S E RV I C E C U LT U R E , E T D E L A V I L L E D E L I È G E
& +32 (0) 4 2 21 47 2 2
scènes
Festival XS : de l’art de couper court
Au Festival XS,
les spectacles ne durent pas
plus de 20 minutes.
Rencontre dans les coulisses
d’une de ces créations
en modèle réduit,
« Backup », où l’on travaille
à faire court mais bon
C
’est désormais l’un des événements les
plus courus du printemps : avec ses
formes courtes de théâtre, danse,
cirque, performance, marionnettes ou
théâtre d’objet, le Festival XS rassemble toujours plus de monde. Cette année, parmi les
21 spectacles (dont 15 créations) programmés dans tous les recoins du Théâtre national, nous serons particulièrement attentifs à
l’éclosion de Backup, nouveau spectacle de la
compagnie Chaliwaté (Josephina, Jetlag,
Ilô), alliée pour l’occasion à Julie Tenret, de
la compagnie Night Shop (Silence), valeurs
sûres s’il en est.
Attention : qui dit forme courte ne dit pas
travail raboté. Pour nous en rendre compte,
nous nous sommes glissés dans les répétitions de Backup, petite forme de 20 minutes
qui promet de nous emmener au pôle Nord,
sous des rafales de neige à faire plier un séquoia, où une petite fourgonnette en fin de
course trace son chemin sur la calotte glaciaire. A son bord, trois reporters animaliers
sont chargés de filmer les dernières espèces
en voie de disparition, alors que c’est la fin
du monde tel qu’on le connaît et que les
plans de sauvegarde écologique ont tous
échoué.
A la manœuvre de cette expédition polaire,
on retrouve Sicaire Durieux et Sandrine
Heyraud de Chaliwaté et Julie Tenret de
Night Shop. « Ça fait quelque temps qu’on se
suit sur nos tournées et qu’on se retrouve
dans les mêmes festivals », sourit Sandrine
Heyraud. « On s’est rendu compte qu’il y
avait pas mal de similitudes dans notre travail : le côté visuel, métaphorique, poétique,
renchérit Julie Tenret. On a des outils différents mais un langage très commun. Nous
avions donc envie de mutualiser ces outils :
le théâtre d’objet, le mouvement, la marionnette, le jeu d’acteurs, la vidéo. » Mélanger
ses savoir-faire, en somme.
SPECTACLE VISUEL
« On a des sources d’inspiration, des références en commun, sourit Sicaire Durieux.
Ça va de Sempé à Tati en passant par Buster
Keaton et Wes Anderson, avec chaque fois des
univers très visuels. » Pour l’instant, cette
marmite à idées mitonne une forme courte
du nom de Backup mais, à terme, c’est une
forme longue qui s’intitulera Dimanche que
le trio ambitionne. « Backup, c’est une étape
de travail mais, en même temps, on travaille
à ce que cette forme courte se suffise à elle-
Une planche de travail de « Backup », le nouveau spectacle de la compagnie Chaliwaté
et de Julie Tenret, de la compagnie Night Shop. © DR
même et qu’on puisse la tourner telle quelle,
nous souffle Julie Tenret. Dans Dimanche,
on retrouvera nos reporters animaliers à différents endroits du monde mais dans Backup, on s’est concentré sur la calotte glaciaire qui rassemble un peu les clichés sur le
genre avec l’ours polaire, tout ça. »
Spectacle entièrement visuel, sans texte,
Backup pourra tester son rythme auprès du
public dès ce jeudi, au Théâtre national,
grâce au public du festival XS. « L’atmosphère est très festive au XS, et l’on ressent
beaucoup de bienveillance parce que les gens
savent qu’il y a pas mal de créations en
cours, et donc un peu plus fragiles. Le XS est
un des rares lieux, en Belgique francophone,
où l’on peut montrer des formes qui parfois
ont moins leur place dans l’institution, des
écritures différentes, qui prennent le risque
de l’expérimentation. »
Preuve que les spectacles du Festival XS ne
sont pas que de frêles ébauches, Backup a
déjà été sélectionné dans le programme du
Fringe, sorte de off du Festival d’Edimbourg,
en août. La compagnie y jouera au Summer
Hall avant d’être, on le souhaite, repérée par
les programmateurs du monde entier.
« Edimbourg, c’est forcément plus accessible
quand on fait du théâtre visuel, sans texte »,
analyse Sandrine Heyraud. En attendant,
c’est à Bruxelles que ça se passe, dans le Studio du Théâtre national.
CATHERINE MAKEREEL
▶ Du
22 au 24/3 au Festival XS, Théâtre national,
Bruxelles.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 23
SORTIESDELASEMAINE
Arlette, l’ultime combat
scènes
W : halll
Zidani est de retour avec
son personnage de prof
irrésistible, obligée cette
fois de s’éloigner de son
école chérie et d’en
céder les rênes à sa
demi-sœur. Délire en
perspective. (W.M.)
humaine, également présenté au Singel, Ivo Van
Hove monte ce texte de
Ramsey Nasr (L’autre
voix) qui nous fait entendre la voix de l’amant
auquel téléphone l’héroïne de Cocteau. (W.M.)
Drôles de femmes
çais, un mât chinois, une
planche coréenne, du
lancer de couteau et des
bidons : voici les ingrédients de ce spectacle où
la virtuosité technique se
conjugue avec l’humour
et même des parties
chantées. Dans le cadre
du Festival Up. (W.M.)
Koeks
Battlefield
À L’AFFICHE
Théâtre de Liège
Née d’un conflit familial,
une guerre a décimé des
millions de guerriers. Le
vainqueur se demande
comment régner, comment vivre avec le remords qui le ronge.
Trente ans après sa
version du Mahabharata,
le créateur de théâtre
Peter Brook revient vers
le poème sacré de l’Inde
dont Jean-Claude Carrière a tiré une pièce.
Isabelle Parsy revisite les
meilleurs sketchs de
Muriel Robin, Sylvie Joly,
Michèle Bernier, Anne
Roumanoff et bien
d’autres. (W.M.)
Du désir d’horizons
deSingel, Anvers
La voix humaine
deSingel, Anvers
Sous la houlette d’Ivo
Van Hove, la comédienne
néerlandaise Halina Reijn
livre sa version du texte
de Cocteau dans lequel
une femme appelle une
dernière fois son ancien
amant. (W.M.)
spectacle qu’il est venu
voir. Une expérience pour
le moins originale. (W.M.)
Loopstation
KVS
Il y a des gestes que
nous répétons tous les
jours sans même nous
en rendre compte. Des
mouvements, des habitudes, des choix… Neuf
performeurs et une musique interprétée live sur
scène nous entraînent
dans cette célébration de
la routine et de notre
quête permanente de
choses familières. En
anglais. (W.M.)
By heart
Sali Sanou évoque les
thèmes de l’exil, du déracinement, de la solitude,
de la différence dans ce
spectacle né d’ateliers de
danse dans des camps
de réfugiés au Burundi et
au Burkina Faso. Un
spectacle pour sept
danseurs et une actrice.
Théâtre Les Tanneurs
(W.M.)
(W.M.)
Seul en scène, EricEmmanuel Schmitt incarne les deux personnages de sa pièce,
l’Arabe de la rue Bleue et
le jeune Juif dont il va
devenir le mentor. (W.M.)
Festival XS
Les bords du monde
Piel
Théâtre National
Théâtre, La Louvière
Théâtre de la Vie
Une centaine d’artistes
et une vingtaine de spectacles courts (de 5 à 25
minutes) à découvrir
durant trois soirs dans
tous les espaces du
Théâtre national. Lire
ci-contre. (W.M.)
Plongée dans l’univers
des favelas avec cette
création de Laurent Poncelet à laquelle participent des artistes venus
des favelas du Brésil, des
quartiers périphériques
du Maroc, des rues du
Togo et des comédiens
réfugiés politiques de
Syrie. Entre danse,
théâtre et musique, un
condensé de cette énergie de vie des périphéries du monde. (W.M.)
Constatant que, dans
notre société ultraconnectée, le rapport aux
autres passe de moins
en moins par le toucher,
les danseuses Florence
Augendre et Maria Eugenia Lopez (chorégraphe
du projet) s’interrogent
sur les sensations et
souvenirs intimes liés à
l’expérience du toucher
et aux traces qu’elle
laisse sur nos corps.
Les loups
Portés de femmes
La Balsamine
Wolubilis
Écrite et mise en scène
par Jean Le Peltier, voici
une histoire sur la solidarité entre les espèces et
la survie en milieu hostile à travers l’expérience
de trois biologistes se
perdant dans le désert
blanc de l’Antarctique.
Alors que, généralement,
on imagine plus facilement un porteur (un
homme musclé) et une
portée (une femme légère) au registre des
portés acrobatiques, une
meute de femmes renverse la donne tout en se
questionnant en tant
qu’artistes, femmes,
mères et individus. Elles
sont une douzaine sur la
scène et s’envoient en
l’air – acrobatiquement
parlant – pour parler de
grossesse, d’hormones,
de masturbation ou simplement de tendresse.
Dans le cadre du Festival
Up. (W.M.)
(W.M.)
Tiago Rodrigues mêle
l’intime et le politique
dans ce spectacle où les
spectateurs ont une part
active. Partant de sa
grand-mère aveugle qu’il
lui demandait de choisir
un livre qu’elle pourrait
apprendre par cœur, il
invite dix spectateurs à
apprendre un sonnet de
Shakespeare. Une expérience théâtrale et humaine dans un monde où
tout s’oublie de plus en
plus vite. (W.M.)
Corbeaux de jour
★★★
Centre culturel, Huy
Pedro Romero et Stéphanie Van Vyve avaient
séduit avec leur Belles de
nuit en 2014. Ils lui
offrent une suite, Corbeaux de jour dans le
même créneau d’une
comédie aux thèmes plus
noirs que roses (la mort,
l’exil, le désir d’enfant,
l’usure au quotidien)
qu’ils survolent avec
légèreté. Pedro Romero
(auteur acteur) et Stéphanie Van Vyve sautent
d’un personnage à
l’autre, avec une réelle
virtuosité et de la voix et
du corps. (M.F.)
Finding No Man’s Land
Théâtre Varia
Une Danoise et un Brésilien composent la compagnie Two qui propose
ici son premier spectacle.
Une histoire d’amour,
avec ses hauts et ses
bas, ses emballements et
ses complications. Mais
ici, tout se vit à travers
des relations littéralement acrobatiques poussant l’absurde jusqu’au
bord de la folie. Dans le
cadre du Festival Up.
(W.M.)
Monsieur Ibrahim et les
fleurs du Coran
Centre culturel, Manage
Théâtre royal, Mons
La conteuse Michèle
Nguyen (Amadouce, Vy)
nous entraîne sur les
traces d’un funambule
qui fait ses premiers pas
sur le fil de l’écriture.
Jonathan Lambert –
Looking for Kim
(W.M.)
Centre culturel, Uccle
Le sacre du printemps
L’humoriste français
s’intéresse à l’univers des
dictateurs, estimant
qu’un performeur de
one-man-show sommeille
en chacun d’eux. (W.M.)
Écuries de Charleroi-Danse,
Charleroi
De andere stem
L’avis bidon
deSingel, Anvers
Théâtre Varia
En parallèle à La voix
Quatre acrobates fran-
Page 24 Mercredi 21 mars 2018 Mad
La voyageuse
Le Sacre, encore et toujours. C’est ici Roger
Bernat qui en donne sa
version à partir d’une
chorégraphie de Pina
Bausch. Mais cette fois,
le spectateur est invité à
réaliser lui-même le
(W.M.)
Somos
Halles de Schaerbeek
Les six amis d’enfance de
la compagnie El Nucleo,
se sont formés à l’acrobatie en autodidacte
dans les rues de Bogotá
et racontent leur histoire
de gamins qui rêvaient
de faire du cirque. Un
récit où les gestes et les
acrobaties prennent la
place des mots. Dans le
cadre du Festival Up.
(W.M.)
Stranger
Kaaitheater
Datant de 2012, ce spectacle d’Emke Idema explore la frontière entre
théâtre, sciences sociales
et jeux électroniques en
sondant les premières
impressions que l’on peut
notamment ressentir à la
vue d’un visage inconnu.
En anglais. (W.M.)
Time Out
Halles de Schaerbeek
Créée au Festival Montpellier Danse, cette chorégraphie d’Oumaïma
Manaï a été entièrement
recréée pour les Halles.
Six danseurs y plongent
dans une quête du temps
perdu, entre rêves enfantés et chocs de la réalité.
Une vision dansée du
déchirement de la jeune
génération tunisienne.
(W.M.)
Un sacre du printemps
Kaaitheater
Treize jeunes danseurs et
deux pianistes livrent,
sous la houlette de Daniel Linehan, une nouvelle version du chefd’œuvre de Stravinski
dans une grande proximité avec le public. (W.M.)
Zazie
Théâtre Marni
La compagnie DLC (Debout sur la chaise) composée de jeunes comédiens issus du Théâtre
de Mons, propose une
adaptation de Zazie dans
le métro de Raymond
Queneau, entre bande
dessinée et dessin animé.
L’histoire d’une gamine
de 12 ans qui vit de
folles aventures durant
un week-end de grève du
métro parisien. (W.M.)
Centre culturel, Auderghem
Après une soirée au
restaurant, trois amis se
retrouvent le lendemain.
Axel, qui a payé l’addition, demande aux deux
autres de le rembourser.
L’un accepte, l’autre
s’énerve… Une comédie
de potes quadragénaires
qui règlent leurs comptes
à partir d’un incident
mineur. (W.M.)
Amadeus
★★★
Aula Magna, Louvain-la-Neuve ;
Théâtre de Namur
Le texte de Peter Shaffer,
dont Milos Forman a tiré
un film multi-oscarisé,
raconte l’émergence du
jeune Mozart et la jalousie du compositeur Salieri qui jouit alors de la
faveur de l’empereur.
Créé à l’abbaye de Villers-la-Ville en 2016,
dans une scénographie
utilisant les projections
d’images et enveloppée
des plus belles musiques
de Mozart, le spectacle
mis en scène par Alexis
Goslain est flamboyant.
(G.My.)
Bord de mer
★★★
Le Public
Reprise exceptionnelle
d’un « hit » du Public. Un
seul en scène bouleversant, celui d’une mère
qui voulait faire découvrir
la mer à ses enfants, et
qui va se retrouver au
bord de l’amer, de la
mort. Dans un magnifique décor, Magali Pinglaut nous ébranle dans
la peau de cet être fragile face à l’hostilité du
monde. La mise en scène
est minimale mais l’émotion est grande ! (C.Ma.)
Bruxelles, printemps noir
★
Théâtre des Martyrs
À l’origine composée de
morceaux de squelettes
et autres cadavres, la
« chose » créée par le
Dr Frankenstein est ici
fabriquée à partir de
lambeaux de souvenirs,
d’objets hétéroclites
récoltés auprès d’anonymes, en même temps
que les histoires qui vont
avec. Il en résulte une
marionnette géante,
fascinante d’étrangeté,
mais aussi une intrigue
parfois décousue, désincarnée, comme si la
pièce était dépassée par
sa propre créature. (C.Ma.)
Bug
★★★
Théâtre de Liège
Avec cette pièce de
Tracy Letts, Aurore Fattier signe un thriller
fantastique, digne de
Stephen King. Une pièce
qui n’a pas à rougir des
effets spéciaux du cinéma et pointe les dérives
de notre société paranoïaque. Le décor dévoile
d’inquiétantes trappes et
la vidéo s’insinue partout
pour évoquer notre société sous surveillance, le
tout dans une ambiance
hitchcockienne. (C.Ma.)
vérités à leur place.
(C.Ma.)
Constellations
★★★
Théâtre Le Public
L’amour selon Nick Payne
et la physique quantique,
ça donne une histoire
d’amour déclinée en
plusieurs univers parallèles possibles. Marianne,
jolie physicienne, rencontre Roland, apiculteur.
Il suffit d’un mot ou
d’une intonation pour
que le couple loupe le
coche du premier baiser
ou finisse par passer sa
vie ensemble. Chaque
scène se décline en
plusieurs variations dans
la très complice performance d’acteurs de
Marie-Paule Kumps et
Bernard Cogniaux. Original et émouvant. (C.Ma.)
Claque
★★★
Dernier coup de ciseaux
Théâtre de la Valette, Ittre
★★★
Un solo de Benoît
Verhaert qui force l’admiration mais dont on ne
peut rien vous dire sous
peine de gâcher la performance. Il nous faut
donc ruser, vous dire
qu’il s’agit d’un acteur
méditant sur ses illusions
et désillusions, et en
même temps, pas vraiment. Que le public joue
une part active, mais que
le comédien a ses astuces pour ne pas se
laisser faire. Que la démonstration est un tour
de force mais que l’artiste ne se prend pas au
sérieux. (C.Ma.)
TTO
Colon(ial)oscopie
Dernier lit
★★★
KVS
Les Riches-Claires
Dans Dernier lit, Hugo
Claus donne la parole à
Emily, ex-enfant prodige
du piano, réglant ses
comptes avec sa mère
hospitalisée et retraçant
son parcours et sa passion pour Anna, la fille
de la femme de ménage.
Le tout dans un hôtel
plus ou moins luxueux
de la côte belge… Une
mise en scène de Christophe Sermet. (W.M.)
Comme son titre l’indique, l’opération remue
de désagréables boyaux
mais, promis, c’est pour
votre bien ! La Cie Ah
Mon Amour ose aborder
un sujet encore fort
négligé dans les manuels
scolaires belges : le
passé colonial de la
Belgique. Nous voici donc
invités à une conférence
de l’Amicale des anciens
d’Afrique qui va tenter de
réhabiliter « le temps
béni des colonies ». Avec
un second degré infernal
et un cynisme féroce, la
Cie dézingue les stéréotypes et remet quelques
Chaque soir, un meurtre
est commis au-dessus du
salon de coiffure dans
lequel 4 protagonistes se
croisent pour… médire.
Rien de plus logique que
ce huis clos façon Mystère de la chambre jaune
que tente de démêler un
inspecteur zélé. Jusqu’au
moment où les lumières
s’allument et où le public
est pris à partie. Grâce à
ses questions, il déterminera qui est le meurtrier.
Une pièce interactive qui
demande une bonne
dose de déduction et de
répartie. (V.Lh.)
Elvire
Comédie Volter
L’histoire de cette aristocrate viennoise à laquelle
les nazis ont tout pris, à
commencer par son
identité et son passeport,
résonne étonnamment
avec l’actualité des migrants d’aujourd’hui. Une
mise en scène de Michel
Wright. (W.M.)
Francis sauve le monde
Centre culturel, Eghezée ; Théâtre
de Namur
Faible, égocentrique,
Francis le blaireau abandonne toute morale si
cela lui permet de satisfaire ses besoins essentiels. Une fable politicométaphysico-comique
inspirée de la BD de
Claire Bouilhac et Jake
Raynal. En théâtre d’objets. (W.M.)
par une maladie des os,
mari infidèle, voire nymphomane, et politique
pistonné par un père
rongé d’ambition. On y
croit complètement et on
se laisse emporter par ce
huis clos hanté par une
femme fantomatique.
(C.Ma.)
King Kong théorie
★★★
TTO
Voir p.2.
(W.M.)
La convivialité
★★★
Centre culturel, Braine l’Alleud
Entre fiction et réalité,
Dolores Bouckaert utilise
son corps comme instrument principal. Elle raconte ici, en dix tableaux,
l’existence de ce corps
souffrant d’une maladie
chronique, mêlant sa
performance à la musique et aux images
projetées d’un cheval au
galop. (W.M.)
Et si l’orthographe n’était
qu’un outil de discrimination sociale ? Dans La
convivialité, deux profs
– Arnaud Hoedt et Jérôme Piron – partent en
croisade contre un
dogme qui a des effets
bien plus politiques que
syntaxiques sur notre
société. Avec beaucoup
d’humour, ils retracent
l’histoire des absurdités
de la langue française et
questionnent l’entreprise
de sacralisation qui
étouffe tout débat. (C.Ma.)
Is there life on Mars ?
La liste de mes envies
★★★★
Ferme de Martinrou, Fleurus
Théâtre, La Louvière; Bozar
Cette pièce tirée du
roman éponyme de Grégoire Delacourt suit le
parcours de Jocelyn, une
modeste mercière mariée
à son premier amour, qui
comme elle s’appelle
Jocelyn. Un texte sur les
petits bonheurs du quotidien. (W.M.)
Galop
Kaaitheater
Héloïse Meire accomplit
un petit miracle de délicatesse sur un sujet
pourtant douloureux. Ni
édulcoré ni plombant, sa
mise en scène avance en
douceur, touchant au
plus près du quotidien
des autistes et de leur
entourage. La part documentaire (basée sur des
interviews retranscrites
sans pathos) est contrebalancée par des tableaux oniriques. La
danse, la vidéo ou le son
nous donnent à sentir
une façon d’être sans
jamais la fixer vraiment.
Bouleversant ! (C.Ma.)
Le contr’un
Centre culturel des
Riches-Claires
Partant du Discours de la
servitude volontaire de La
Boétie, Charlie Magonza
livre un solo où il s’interroge (et nous interroge)
sur le désir de se soumettre. (W.M.)
Kennedy
Le printemps des barbares
★★★
★★★
Centre culturel, Huy; Wolubilis
Théâtre de Poche
Thierry Debroux retrace
l’histoire de John F. Kennedy, dans une biographie romancée, teintée
d’atmosphère hitchcockienne grâce à la mise
en scène de Ladislas
Chollat. Alain Leempoel
déconstruit habilement le
mythe en président cassé
Dans cette pièce de
Jonas Lüscher, le capitalisme et ses golden boys
passent à la caisse. Invité dans une palmeraie
tunisienne à l’opulent
mariage d’un trader
londonien, un entrepreneur suisse chronique la
décadence puis la déMad Mercredi 21 mars 2018 Page 25
À L’AFFICHE
Addition
scènes
ÀNEPASMANQUER
scènes
ÀNEPASMANQUER
bâcle de ces loups de la
finance rattrapés par la
faillite de
l’ultralibéralisme. Dans la
mise en scène de Xavier
Lukomski, Pierre
Sartenaer joue d’un
cynisme pince-sans-rire.
(C.Ma.)
Les femmes savantes
★★★
À L’AFFICHE
Théâtre royal du Parc
À travers un trio de
femmes manipulées par
un faux intellectuel, Molière flingue une nouvelle
fois les précieux, les
pédants et les empêcheurs de s’amuser en
rond. Armand Delcampe
lui emboîte le pas dans
cette mise en scène
clownesque portée par
une très belle équipe
d’interprètes. (J.-M.W.)
Les Inouïs. 2
★★
Centre culturel, Ciney
Pourquoi parler d’expatriés pour désigner les
personnes se déplaçant
du Nord au Sud et de
migrants pour celles
faisant le chemin inverse ? Entre théâtre et
cirque, Patrick Masset
croise l’histoire de son
père, émigré au Canada
dans les années 50 avec
celle des migrants d’aujourd’hui, échoués sur
des rivages où personne
ne veut d’eux. Malgré
une démarche parfois
naïve, voire scolaire, le
spectacle recèle quelques
tableaux de toute beauté.
(C.Ma.)
Lettres à Nour
★★★
L’Hôtel de la dernière
chance
Magic Land Théâtre
Paris, 1945. La guerre est
presque finie, mais la
ville est toujours occupée. À l’Hôtel de la dernière chance sont réunis
un général allemand
protecteur, un collabo
proxénète, un résistant
planqué et le patron qui
ne pense qu’à être dans
les bonnes grâces de
tout le monde. Qui survivra à la libération de
Paris ? Une pièce et
Patrick Chaboud. (W.M.)
Moutoufs
★★★
Le Public
Suzy et Franck
Ils sont cinq comédiens
sur la scène, avec un
point commun : être nés
d’un père marocain et
d’une mère belge. Chacun a fait son petit bricolage personnel avec
ses racines et remonte
aujourd’hui le chemin
parcouru, confie cette
impression d’identité
délavée, les doutes sur la
religion ou la circoncision, le regret de ne pas
parler arabe, la crainte
qu’il ne reste rien quand
leur père ne sera plus là.
Subtile et pleine d’humour, cette mosaïque
humaine est un régal.
Centre culturel, Braine-l’Alleud
(C.Ma.)
Oorlog en terpentijn
Kaaitheater
Jan Lauwers adapte le
roman de Stefan Hertmans racontant la vie du
grand-père de l’auteur,
entre l’art et la guerre,
sur fond de lutte flamande. (W.M.)
Salle Jules Bastin, Waterloo
Échange épistolaire entre
un père, intellectuel
musulman, vivant sa
religion comme un message de paix, et sa fille
Nour, partie rejoindre en
Irak l’homme qu’elle a
épousé, un lieutenant de
Daesh, vivant sa religion
comme une déclaration
de guerre. À l’écriture et
la mise en scène, Rachid
Benzine veut détricoter
les certitudes des jeunes
sur l’islam ou la radicalisation. Suivie d’un débat,
la pièce parie sur l’intelligence de notre jeunesse.
Qui a tué Amy
Winehouse ?
(C.Ma.)
L’Ancre, Charleroi
Théâtre des Martyrs
Christine Delmotte met
en scène l’histoire de
Gauthier et de son ange
gardien Sambuca. Un
rêve éveillé en compagnie d’un jeune homme
devenu clown sans frontières se produisant
bénévolement auprès de
populations victimes de
la guerre, de la misère
ou de l’exclusion. (W.M.)
Reflets d’un banquet
★★★
Qui dit Platon ne dit pas
Page 26 Mercredi 21 mars 2018 Mad
forcément platonique.
Avec Reflets d’un banquet,
Pauline d’Ollone adapte
l’œuvre du philosophe
antique dans une forme
suave et charnelle. À
l’aridité du discours, la
metteuse en scène rétorque par un jeu ludique, excentrique, formidablement vivant. Il faut
une sacrée dose de
concentration pour suivre
ces joutes oratoires sur
l’Amour, mais la mise en
scène nous repêche
allègrement avec des
digressions rocambolesques et un jeu haut en
couleur. (C.Ma.)
Entre théâtre et documentaire, Didier Poiteaux
parle de ces condamnés
à mort qu’il a rencontrés,
de Suzy, cette Française
amoureuse de Franck, qui
attend la mort dans une
prison texane. Une réflexion sur la déshumanisation de notre société.
(W.M.)
Une famille modèle
Théâtre des Galeries
Mettant en scène une
sorte de famille modèle,
cette pièce d’Ivan Calbérac ne tarde pas à en
révéler toutes les contradictions et dysfonctionnements. Une comédie
de boulevard contemporaine entre fantaisie,
bonne humeur et
absurde. (W.M.)
Vergeef ons
Bourla Toneelhuis, Anvers
Du soap-opéra au
théâtre : c’est ainsi qu’est
présenté ce spectacle de
Guy Cassiers mettant en
scène des acteurs du
Toneelgroep Amsterdam
dans une sorte de farce
familiale où tous les
piliers de notre société
sont remis en question.
(W.M.)
▶AGENDA
THÉÂTRES ET DANSE
GRAND BRUXELLES
Centre culturel Jacques Franck
S. 24/3 (18 h). Shudder - Atomic 3001 De Ben Fury
et Louise Michel Jackson en collaboration avec le
compositeur Rodolphe Coster.
Chaussée de Waterloo, 94, Bruxelles ; 02538.90.20 ; www.lejacquesfranck.be
Centre culturel Kapelleveld
Jusqu'au 25/3 (J. à S. à 20 h 15 ; D. 15 h). Lily & Lily
Avec Claudie Rion, Jacqueline Paquay, JP Clerbois,
Benoit Strulus... Mise en scène : Bernard Lefrancq. Rés. :
0494-47.48.07
Avenue Albert Dumont, 10, Bruxelles ; www.kapelleveld.be
Centre culturel d'Uccle
Jusqu'au 22/3 (20 h 15). Un amour qui ne finit pas
De André Roussin, avec Laure Godisiabois, Julie
Duroisin, Pierre Pigeolet, Daniel Hanssens,... Mise en
scène : Daniel Hanssens.
Rue Rouge, 47, Bruxelles ; 02-374.64.84 ; www.ccu.be
Centre culturel d'Auderghem
Du 21/3 au 25/3 (de 20 h 15 à 22 h 30 et de 15 à
17 h 30). Mort de chien d'Hugo Claus De Hugo Claus,
par la compagnie Scenocity, avec Stefan Van Epperzeel,
Geneviève Arcq, Giacomo Ingoglia, Pauline Corvellec,
Laurent Vanderbeque et Yasser Achab. Mise en scène :
Philippe Cornette.
Du Ma. 20/3 au S. 24/3 (20 h 30), D. 25/3 (15 h)
Addition Avec Clément Michel, Stéphan Guérin-Tillié et
Guillaume Bouchède. Mise en scène : David Roussel.
Boulevard du Souverain, 183, Bruxelles ; 02660.03.03 ; www.cc-auderghem.be
Centre culturel des Riches-Claires
Jusqu'au 31/3 (Ma. et J. à S. 20 h 30 ; Me. 19 h ; L.
26/3 20 h 30 ; relâche L. et D.). Brèves de vestiaire
De et avec Caroline Le Noane et Justin Collin. Rens. :
www.out.be/1502499
Jusqu'au 31/3 (Me. 19 h ; J. à S. 20 h 30 ; relâche L.,
Ma. et D.). Le contr'un D'après Etienne de la Boétie,
avec Charly Magonza. Mise en scène : Agathe
Mortelecq et Charly Magonza. Rens. :
www.out.be/1502505
Rue des Riches-Claires, 24, Bruxelles ; 02548.25.70, 02-548.25.80 ; www.lesrichesclaires.be
Comédie Claude Volter
Jusqu'au 31/3 Elvire De Henry Bernstein, avec
Stéphanie Moriau, Jean-Claude Frison, Michel de
Warzée et Sergio Zanforlin. Mise en scène : Michel
Wright. Rens. : www.comedievolter.be/elvire Rés. :
www.comedievolter.be/places-hors-abonnement
Avenue des Frères Legrain, 98, Bruxelles ; 02762.09.63 ; www.comedievolter.be
Espace Magh
Du 21/3 au 31/3 (de 20 à 22 h). Un Homme Libre
De Malika Madi. Mise en scène : Vincent Vanderbeeken.
Dans le cadre de «Dans le cadre du Festival Femmes et
Migrations». Rés. : 02-274.05.22
Rue du Poinçon 17, Bruxelles ; 02-274.05.10 ;
www.espacemagh.be
Flagey
Me. 21/3 (de 15 à 16 h). Pic-Nic Rendez-Vous Avec
Perry Rose, Rachel Ponsonby.
Place Flagey, Bruxelles ; 02-641.10.20, 02641.10.10 ; www.flagey.be
Halles de Schaerbeek
Me. 28/3 et J. 29/3 (20 h). Time out Avec Nour
Mzoughi, Mey El Borni, Sonia Belkhiria, Ines Nasri, Fetah
Khiari, Oumaima Manaï. Chorégraphie : Oumaima Manaï.
Rue Royale Sainte-Marie, 22a, Bruxelles ; 02218.21.07, 02-227.59.60 ; www.halles.be
KVS - Koninklijke Vlaamse Schouwburg
Jusqu'au 30/3 (de 20 h 30 à 22 h ; L. et Me. à S. de
20 h 30 à 22 h ; Ma. de 18 à 19 h 30 ; relâche D.).
Dernier Lit De Hugo Claus, par la compagnie Cie du
Vendredi, avec Claire Bodson et Laura Sepul. Mise en
scène : Christophe Sermet. Rens. : 02-737.16.00 Rés. :
02-737.16.01
Quai au Pierres de Taille, 7, Bruxelles ; 02-210.11.12,
02-210.11.00 ; www.kvs.be
KVS Bol
Les Ma. 27/3 et Me. 28/3 (20 h) Loopstation
Rue de Laeken 146, Bruxelles ; www.kvs.be
Kaaitheater
Ma. 27/3, Me. 28/3, J. 29/3 et V. 30/3 (20 h 30)
Oorlog en terpentijn
Square Sainctelette, 19, Bruxelles ; 02-201.59.59 ;
www.kaaitheater.be
De Hugo Claus. Mise en scène : Christophe Sermet.
Boulevard Emile Jacqmain, 111-115, Bruxelles ;
02-203.41.55 ; www.theatrenational.be
Théâtre Royal des Galeries
Jusqu'au 8/4 (Ma. à S. à 20 h 15 ; D. 15 h et 20 h 15 ;
S. 24/3 15 h et 20 h 15). Une famille modèle D'Ivan
Calbérac, avec Martine Willequet, Hélène Theunissen,
Thomas Demarez, David Delaloy et Pascal Racan. Mise
en scène : Alexis Goslain.
Galerie des Princes, 6, Bruxelles ; 02-512.04.07 ;
www.trg.be
Théâtre Royal du Parc
Jusqu'au 31/3 (Ma. à S. à 20 h 15 ; D. 15 h ; S. 31/3
15 h). Les femmes savantes De Molière, avec Nathalie
Williame, Cécile Van Snick, Morgane Choupay, Pierre
Poucet, Patrick Brüll, Agathe Détrieux, Julien Lemonnier,
Valéry Stasser, Freddy Sicx, Marie-Line Lefebvre,
Mathieu Alexandre, Jean-François Viot.
Rue de la Loi, 3, Bruxelles ; 02-505.30.30 ;
www.theatreduparc.be
Théâtre de Poche
Jusqu'au 31/3 (Ma. à S.). Le printemps des
barbares De Jonas Lüscher, avec Pierre Sartenaer. Mise
en scène : Xavier Lukomski. Rens. : poche.be/saison.php
Rés. : 02-649.17.27
Chemin du Gymnase, 1a - Bois de la Cambre,
Bruxelles ; 02-649.17.27 ; www.poche.be
Théâtre de la Balsamine
Du 26/3 au 30/3 (20 h 30). Les loups De et mis en
scène : Jean Le Peltler, avec Pierrick De Luca, David
Koczij, Jean Le Peltier, Cécile Maidon.
Avenue Félix Marchal, 1, Bruxelles ; 02-735.64.68 ;
www.balsamine.be
Théâtre de la Toison d'Or
Du 21/3 au 28/4 (Me. à S. à 20 h 30). King Kong
Théorie D’après Virginie Despentes, avec Marie-Noëlle
Hébrant, Maud Lefebvre et Delphine Ysaye. Mise en
scène : Julie Nayer.
Jusqu'au 7/4 (Me. à S. à 20 h 30). Dernier coup de
ciseaux De Paul Portner, avec Jean-François Breuer,
Catherine Decrolier, Xavier Elsen, Pierre Lafleur, Frédéric
Nyssen et Marie-Hélène Remacle. Mise en scène :
Aurelio Mergola.
Galerie de la Toison d'Or, 396-398, Bruxelles ;
02-510.05.10 ; www.ttotheatre.be
Théâtre de la Vie
Du 27/3 au 31/3 (20 h). Piel De Maria Eugenia Lopez,
avec Maria Eugenia Lopez et Shantala Pèpe.
Rue Traversière, 45, Bruxelles ; 02-219.11.86,
02-219.60.06 ; www.theatredelavie.be
Théâtre des Martyrs
Jusqu'au 31/3 (Ma. et S. 19 h ; Me. à V. 20 h 15 ; D.
16 h ; relâche L.). Bruxelles, printemps noir
Jusqu'au 31/3 (Ma. et S. 19 h ; Me. à V. 20 h 15 ; D.
16 h ; relâche L.). Qui a tué Amy Winehouse ?
Place des Martyrs, 22, Bruxelles ; 02-223.32.08 ;
www.theatre-martyrs.be
Théâtre royal de Toone
Jusqu'au 24/3 (J. et V. de 20 h 30 à 22 h 30 ; S. de 16
à 18 h et de 20 h 30 à 22 h 30). La Révolution belge
de 1830 De Arthur Fauquez.
Rue du Marché aux herbes, 66, Bruxelles ;
02-511.71.37, 02-513.54.86 ; www.toone.be
WOLUBILIS
S. 24/3 (20 h 30). Kennedy De Thierry Debroux, avec
Alain Leempoel, Dominique Rongvaux, Anouchka
Vingtier. Mise en scène : Ladislas Chollat.
Cours Paul Henri-Spaak, 1, Bruxelles ; 02761.60.30 ; www.wolubilis.be
Fore !
aleshea Harris
Arnaud Meunier
29 > 31.03
#théâtre
En anglais surtitré français
En partenariat avec
CalArts Center
for New Performance
Los Angeles
WALLONIE
ANTOING
Foyer socioculturel
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h 30). Concept vidéoimprovisé: Improsfear Par la compagnie RTT
Improvisation, avec Nele De Smedt, Brian Dewilde,
Sarah Lima-Duret, Gaëtan Dewilde et Aurélie Delcourt.
Mise en scène : Alexis Canfin. Rens. : 0496-82.30.06
Rue du Burg, 23 ; 069-44.68.00 ; www.foyerculturelantoing.be
ATH
Palace
V. 23/3 (20 h). Un amour qui ne finit pas D’André
Roussin, avec Laure Godisiabois, Julie Duroisin, Pierre
Pigeolet, Daniel Hanssens. Mise en scène Daniel
Hanssens.
Grand-Place ; 068-26.99.99 ; mcath.be
© Julie Cabral
L'étincelle
Jusqu'au 29/6 (V. de 18 h 30 à 23 h 30 ; relâche L. à J.
et S. à D.). Le Vendredi des Rêveurs Par la compagnie des Rêveurs. Rens. : 0485-20.93.83
Rue de la Victoire 158, Bruxelles
La Venerie - Espace Delvaux
Me. 28/3 (de 15 à 16 h). Comme la pluie ... De Pierre
Richards, Philippe Léonard, par la compagnie Foule
théâtre, avec Philippe Léonard. Mise en scène : Pierre
Richards. Rens. : 02-218.79.35
Place Keym, Bruxelles ; 02-663.85.50 ; www.lavenerie.be
Le Basilic - Restaurant Spectacle
Jusqu'au 30/6 (S. de 19 h 30 à 23 h 59). Le Show
Brasil Rens. : 0472-89.17.29
Parvis de la Basilique, 8, Bruxelles ; 02-425.09.05 ;
www.restospectacle.be
Le jardin de ma Sœur
Du J. 22/3 au S. 24/3 (de 20 h à 22 h 30), du J.
29/3 au S. 31/3 (de 20 h à 22 h 30) La Tentation
d'Edouard De Elisa Brune, avec Delphine Charlier. Mise
en scène : Delphine Charlier.
Rue du Grand Hospice, 54, Bruxelles ; 02217.65.82 ; www.lejardindemasoeur.be
Les Brigittines
Du 22/3 au 24/3 (de 20 h 30 à 21 h 30). Go Figure
Out Yourself Dans le cadre de «Festival In Movement». Rens. : 0022-13.86.10
Du 22/3 au 24/3 (de 19 à 19 h 50). Piel Dans le cadre
de «Festival In Movement».
Petite rue des Brigittines, Bruxelles ; 02-213.86.10 ;
www.brigittines.be
Magic Land Théâtre - Théâtre du Hasard
Jusqu'au 25/3 (Ma. à S. à 20 h ; D. 25/3 15 h 30).
L'Hôtel de la dernière chance De Patrick Chaboud,
avec Loïc Comans, Sophie D’hondt, Philippe Drecq,
Thomas Linckx, Juan Marquez Garcia, Manon Hanseeuw,
Bénédicte Philippon, Stéphane Stubbé et Xa. Mise en
scène : Patrick Chaboud.
Rue d'Hoogvorst, 8 - 14, Bruxelles ; 02-245.24.53 ;
www.magicland-theatre.com
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar
Ma. 27/3 (12 h 40). Is there life on mars? Avec
François Regout, Muriel Clairembourg, Jean-Michel
d'Hoop.
Rue Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ;
www.bozar.be
Poème 2
V. 23/3 et S. 24/3 (20 h). Contre-dits ! De Henri
Michaux, avec Denis Lavant, Guylaine Cosseron et
Jean-François Pauvros.
Rue d'Ecosse, 30, Bruxelles ; 02-538.63.58 ;
www.theatrepoeme.be
Théâtre La Flûte enchantée
Du 23/3 au 15/4 (L. et J. à S. de 20 h 30 à 22 h ; D.
de 16 h à 17 h 30 ; relâche Ma. et Me.). Souffrez-Vous,
Madame? De Marc Helsmoortel, par la compagnie La
Flûte Enchantée, avec Jacqueline Préseau et Jean-Luc
Duray. Mise en scène : Jean-Luc Duray. Rens. :
0474-28.82.69
Rue du Printemps, 18, Bruxelles ; 02-660.79.50 ;
www.lafluteenchantee.be
Théâtre Le Public
Jusqu'au 24/3 (Ma. à S. à 20 h 30). Moutoufs De et
avec Myriem Akhediou, Monia Douieb, Jasmina Douieb,
Hakim Louk’man et Othmane Moumen.
Jusqu'au 31/3 (Ma. à S. à 20 h 30). Bord de mer De
Véronique Olmi, avec Magali Pinglaut. Mise en scène :
Michel Kacenelenbogen.
Jusqu'au 28/4 (Ma. à S. à 20 h 30). Constellations
De Nick Payne, avec Bernard Cogniaux et Marie-Paule
Kumps. Mise en scène : Pietro Pizzuti.
Rue Braemt, 64-70, Bruxelles ; 0800-94.444 ;
www.theatrelepublic.be
Théâtre Les Tanneurs
Du 28/3 au 30/3 (Me. de 19 h à 20 h 30 ; J. et V. de
20 h 30 à 22 h ; relâche L., Ma. et S. à D.). By Heart
De Tiago Rodrigues, par la compagnie Teatro Nacional
D. Maria II, avec Tiago Rodrigues. Mise en scène : Tiago
Rodrigues. Rens. : 02-502.37.43
Rue des Tanneurs, 75, Bruxelles ; 02-512.17.84 ;
www.lestanneurs.be
Théâtre Marni
Ma. 27/3, Me. 28/3 et J. 29/3 (de 20 h à 21 h), Me.
28/3 (de 10 h à 11 h), J. 29/3 (de 13 h 30 à 14 h 30)
Zazie ! Par la compagnie Debout sur la Chaise, avec
Charlotte Villalonga, Lénaïc Brulé, Colin Javaux, Réal
Siellez, Arnaud Van Parys, Allan Bertin et Virgile
Magniette. Mise en scène : Shérine Seyad. Rés. :
02-639.09.82
Rue de Vergnies, 25, Bruxelles ; 02-639.09.80 ;
www.theatremarni.com
Théâtre National
Du 22/3 au 24/3 (18 h). Festival XS Théâtre, danse,
cirque, marionnettes, théâtre d'objet et installation.
Jusqu'au 30/3 (L. et Me. à S. à 20 h 30, relâche du
Ma. 20/3 au Me. 21/3 et L. 26/3 ; Ma. 18 h). Dernier lit
BEAUVECHAIN
Théâtre des Quatre Mains
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). Sank (ou la patience
des morts) De Aristide Tarnagda, par la compagnie de
la Guimbarde, avec Alain Hema, Alberto Martinez
Guinaldo, Safoura Kaboré et et David Malgoubri. Mise
en scène : Aristide Tarnagda et Pierre Lambotte. Rens. :
010-86.64.04
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 27
Infos/Rés. : 02 203 53 03 – WWW.THeatrenational.be
Rue Longue, 103 ; 010-86.07.31 ; www.4mains.be
L’AGENDA
scènes
CHARLEROI
Charleroi danse | Les Ecuries
S. 24/3 (de 20 à 21 h). Ladies first Chorégraphie :
Marion Muzac.
S. 24/3 (de 17 à 18 h 30). Le sacre du printemps
Rés. : 071-31.40.79
Me. 28/3 (de 20 à 21 h 20). Leaves of Grass Par la
compagnie Bud Blumenthal/Hybrid. Chorégraphie : Bud
Blumenthal.
Boulevard Pierre Mayence 65c ; 071-20.56.40 ;
www.charleroi-danses.be
Eden | Centre culturel Régional
Jusqu'au 22/3 (20 h). Quartier 3 - Destruction
Totale De Jennifer Haley, avec Lucile Charnier, Stéphane
Fenocchi, Lode Thiery et Lise Wittamer. Mise en scène :
Olivier Boudon. Dans le cadre du Festival Kicks.
S. 24/3 et D. 25/3 Hip-Hop A6000
Boulevard Jacques Bertrand, 1-3 ; 071-20.29.95 ;
www.eden-charleroi.be
L'Ancre
Du 21/3 au 23/3 (20 h 30). Reflets d'un banquet
Avec ierange Buondelmonte, Adrien Durmel, Philippe
Grand’henry, Anne-Marie Loop, Achille Ridol , Jérémie
Siska. Mise en scène : Pauline d’Ollone.
Rue de Montigny, 122 ; 071-31.40.79 ; www.ancre.be
COMINES-WARNETON
Centre culturel
Me. 21/3 (de 20 à 22 h). La convivialité En
collaboration avec le service provincial des arts de la
scène, La Fabrique de théâtre, Province de Hainaut.
Rens. : 056-56.15.15
Rue des Arts, 2 ; 056-56.15.17 ; www.cccw.be
DINANT
Centre culturel Régional de Dinant
Ma. 27/3 (20 h). Les Bords du Monde Par la
Compagnie Ophelia Théâtre, avec Gabriela Cantalupo,
Abdelhaq El Mous, Luciana Gética, Zakariae Heddouchi,
Ahmad Malas, Mohamad Malas, Carol Miranda, Lucas
Pixote, Germano Santana, Clécio Santos et Sodjiné
Sodetodji.
Rue Grande, 37 ; 082-21.39.39 ; www.dinant.be
FLEURUS
Ferme de Martinrou
Du Ma. 20/3 au V. 23/3 (de 20 h 30 à 22 h), Me.
21/3 (de 19 h 30 à 21 h) La liste de mes envies De
Grégoire Delacourt, avec Lorette Goosse. Mise en
scène : Christian Dalimier.
Chaussée de Charleroi, 615 ; 071-81.63.32 ;
www.martinrou.be
GEMBLOUX
Foyer communal
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). L'Homme semence De
Violette Ailhaud, par la compagnie du Simorgh, avec
Marie Avril. Mise en scène : Annette Brodkom. Rens. :
081-61.38.38
Place Arthur Lacroix
HABAY-LA-VIEILLE
Le Foyer
J. 22/3 (de 20 h 15 à 22 h). Cpaiche au pays des
piratômes De Guy Denis, par la compagnie L'écolieu
de Nature Attitude. Mise en scène : Jacques Hernet.
Rens. : 063-42.41.07
Place Saint Etienne ; 063-42.45.18 ; www.cinelefoyer.be
LESSINES
Salle René Magritte
V. 23/3 (de 19 à 22 h 30). Veillée contée Maghreb En suivant les pointillés De Aude Droessaert, par la
compagnie comagnie du Chien qui tousse, avec
Abdeslam Hadj Oujennaou et Yann-Gaël Monfort. Mise
en scène : Alberto Garcia. Rens. : 068-25.06.00
Rue de la Déportation, 37 ; www.ccrenemagritte.net
LEUZE-EN-HAINAUT
CDHO
Jusqu'au 23/3 Pour qui sont ces enfants qui
hurlent sur nos têtes? De Marie Paules Kumps et
Bernard Cogniaux, par la compagnie du CdHo. Mise en
scène : Michel Voiturier. Rens. : 0474-95.33.58
42222;36
Théâtre Royal des Galeries
Directeur : David Michels
Du 14 mars au 8 avril 2018
Une
famille
modèle
d’Ivan Calbérac
Grand'Rue 41, 7900 Leuze-en-Hainaut, Belgique
LIBRAMONT-CHEVIGNY
Maison des Jeunes Libratoi
S. 24/3 (de 19 à 23 h). Soirée Cabaret De JeanCharles Magin, avec Sophie Didier. Mise en scène :
Jean-Charles Magin.
Rue du Village, 17 ; 061-22.50.95, 0474-65.80.08 ;
www.mjlibratoi.be
LIÈGE
L'An Vert
J. 22/3 (de 19 à 22 h). Jam de danse-contact :
Silent Jam Rens. : 04-342.12.00 Rés. : www.dansecontactimpro.weebly.com
Rue Mathieu Polain, 4 ; 0494-42.04.95, 047480.26.54 ; www.lanvert.be
Théâtre Arlequin
Jusqu'au 31/3 (V. et S. à 20 h 30). L'évasion de
Socrate De Armel Job, par la compagnie Théâtre
Arlequin, Royale, avec Catherine Ledouble, Jean-Louis
Maréchal, Serge Swysen et Alexandre Tirelier. Mise en
scène : José Brouwers.
Rue Rutxhiel, 3 - (Place St Christophe) ; 04222.15.43, 04-223.18.18 ; www.theatrearlequin.be
Théâtre
Me. 21/3 (de 19 à 20 h 30). L’Harmonie de la Gent
à plumes Par la compagnie Agora Theater, avec Sascha
Bauer, Karen Bentfeld, Gregory Carnoli, Boris Prager,
Fatma Girretz, Roger Hilgers, Line Lerho, Céline Leuchter
et Leila Putcuyps. Mise en scène : Kurt Pothen. Dans le
cadre de «Partenariat Centre Culturel Les Chiroux et
Théâtre de Liège».
Jusqu'au 24/3 (Ma. et J. à V. à 20 h ; Me. et S. 19 h).
Bug Avec Fabrice Adde, Yoann Blanc, Catherine
Grosjean, Eléna Pérez, Claude Schmitz. Mise en scène :
Aurore Fattier.
Me. 28/3 (19 h), du J. 29/3 au V. 30/3 (20 h)
Battlefield Spectacle en anglais, surtitré en français.
Place du 20-Aout, 16 ; 04-342.00.00, 04341.35.44 ; www.theatredeliege.be
LOUVAIN-LA-NEUVE
Aula Magna
Jusqu'au 24/3 Amadeus De Peter Shaffer, avec
Maroine Amimi, Denis Carpentier, Didier Colfs, Marc De
Roy, Pauline Discry, Julie Lenain, Aurelio Mergola,
Anthony Molina-Diaz, Camille Pistone, Michel Poncelet,
Jean-François Rossion et Lucas Tavernier. Mise en
scène : Alexis Goslain. Rens. : 0800-25.325
Place Raymond Lemaire, 1 ; 010-49.78.00 ;
www.aulamagna.be
IAD - Institut des Arts de Diffusion
Du Ma. 20/3 au V. 23/3 (de 20 h 30 à 22 h), S.
24/3 (de 19 h 30 à 22 h 30) Un jour pourtant Par les
étudiantes de l'IAD - section Seuls en Scène, avec Lola
Chuniaud, Céline De Bo, Sarah Gabillon et Sophie
Weynant.
Route de Blocry, 5 ; www.iad-arts.be
MONS
Théâtre le Manège
Me. 21/3 et J. 22/3 (de 20 à 22 h). Frankenstein Par
la compagnie Peachesandrooster. Mise en scène : Jan
Christoph Gockel. Rens. : 0065-33.55.80
Rue des Passages, 1 ; www.lemanege.com
NAMUR
Maison de la Poésie
J. 22/3 (de 20 à 22 h). 5e printemps poétique
transfrontalier : soirée de lectures Rens. : 08122.53.49
28 rue Fumal ; www.maisondelapoesie.be
Théâtre Royal
Du 27/3 au 31/3 (19 h). Francis sauve le monde
Avec Pauline Desmarets, Simon Wauters et Sébastien
Derock. Mise en scène : Jean-Michel Frère.
Du 27/3 au 29/3 (20 h 30). Amadeus Avec Denis
Carpentier, Didier Colfs, Julie Lenain, Michel Poncelet,
Marc De Roy, Jef Rossion, Lucas Tavernier, Maroine
Amimi, Camille Pistone, Aurélio Mergola, Anthony
Molina-Diaz, Pauline Discry. Mise en scène : Alexis
Goslain
Place du Théâtre, 2 ; 081-22.60.26, 070-22.88.88 ;
www.theatredenamur.be
PHILIPPEVILLE
www.trg.be
⁄"
02 512 04 07
Pascal Racan, Martine Willequet, Hélène Theunissen,
Thomas Demarez, David Delaloy
Mise en scène : Alexis Goslain
Décor : Francesco Deleo
Costumes : Fabienne Miessen
En coproduction avec La Coop asbl avec le soutien de Shelterprod, taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge
Page 28 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Centre culturel de Philippeville - Les Halles
S. 24/3 (de 20 à 22 h). Les Inouïs.2 Par la compagnie
Le Théâtre d'1 jour. Rens. : 071-66.23.01
Rue de France,1A
RAMEGNIES-CHIN
Saint Luc Tournai
S. 24/3 (de 19 à 0 h). One man show De et avec
Ludwig Forrest. Rés. : 040-36.31.34657763
Chaussée de Tournai, 7 ; 069-25.03.66
SAINT-GHISLAIN
Foyer Culturel
S. 24/3 (de 19 à 20 h 30). Passeport De Antoine
Cassar (traduction : Elisabeth Grech), avec Thierry
Hellin. Mise en scène : Vincent Logeot.
Grand Place, 37 ; 065-79.17.79, 065-80.35.15 ;
www.foyerculturelsaintghislain.be
TOURNAI
Centre de la Marionnette de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Me. 21/3 (de 9 h 45 à 22 h). Journée Mondiale de la
Marionnette Par la compagnie La Berlue, Cie Jordi L.
Vidal, Kevin Brooking, Collectif à l'Abordage. Rens. :
0069-88.91.40
Rue Saint-Martin, 47 ; 069-88.91.40 ; www.maisondelamarionnette.be
Maison de la culture
Ma. 27/3 (de 20 à 21 h 30). Axe ou l'importance du
sacrifice humain au 21e siècle De Agnès Limbos, par
la compagnie Gare Centrale - Une, avec Agnès Limbos
et Thierry Hellin. Mise en scène : Agnès Limbos.
Esplanade George-Grard - Boulevard des FrèresRimbaut, 2 ; 069-25.30.70, 069-25.30.80 ;
www.maisonculturetournai.com
VERVIERS
Centre culturel
J. 22/3 (20 h). Colon(ial)oscopie Par la compagnie
Cie Ah mon Amour !, avec Justine Verschuere-Buch et
Geneviève Voisin. Mise en scène : Geneviève Voisin.
Dans le cadre de «Festival Les Arts en Vesdre».
Boulevard des Gérardchamps, 7c ; 087-39.30.60 ;
www.ccverviers.be
WATERLOO
Salle Jules Bastin
S. 24/3 (de 20 à 22 h). Lettres à Nour De Rachid
Benzine, par la compagnie Théâtre de Liège, avec
Delphine Peraya, Rachid Benbouchta ou Tania Garbarski
et Charlie Dupont (selon disponibilités). Mise en scène :
Rachid Benzine. Rens. : 02-354.47.66
Rue François Libert, 28
WELKENRAEDT
Centre culturel de Welkenraedt
V. 23/3 (20 h). Kennedy
Rue Grétry, 10 ; 087-89.91.70 ; www.forumdespyramides.be
FLANDRE
ANVERS
deSingel
Ma. 27/3, Me. 28/3, J. 29/3, V. 30/3 et S. 31/3
(20 h) De Andere Stem van Ramsey Nasr di 27
maa - za 31 maa 2018
Desguinlei 25 ; 03-248.28.28, 03-244.19.20 ;
www.desingel.be
GAND
Capitole Gent
Me. 21/3 (20 h). Coppelia Het Balletsprookje Rens. :
www.out.be/1525684
Graaf van Vlaanderenplein 5 ; 03-400.69.99 ;
www.capitolegent.be
GENK
C-Mine - Cultuurcentrum
Me. 28/3 (20 h 15). Mijn lichaam van u
C-Mine 10 ; 089-65.50.00 ; www.c-minecultuurcentrum.be
HEIST-OP-DEN-BERG
CC Zwaneberg - Schouwburg
S. 24/3 et D. 25/3 (14 h et 18 h). Vrouw Holle
Cultuurplein 1 ; 015-25.07.70 ; www.zwaneberg.be
MALINES
Nona
Les Me. 28/3 et J. 29/3 (20 h 30) Evol
Begijnenstraat 19 ; 015-20.37.80
HUMOUR
GRAND BRUXELLES
Centre culturel d'Uccle
Ma. 27/3 (20 h). Jonathan Lambert - Looking for
Kim De et avec Jonathan Lambert.
Rue Rouge, 47, Bruxelles ; 02-374.64.84 ; www.ccu.be
The Black Sheep
Ma. 27/3 (de 20 h 30 à 23 h) What The Fun
Chaussée de Boondael 8, Bruxelles
Théâtre de la Toison d'Or
Ma. 27/3 (20 h 30) Dernier Coup de Ciseaux Dates supplémentaires De Paul Portner, avec
Jean-François Breuer, Catherine Decrolier, Xavier Elsen,
Pierre Lafleur, Frédéric Nyssen et Marie-Hélène Remacle.
Galerie de la Toison d'Or, 396-398, Bruxelles ;
02-510.05.10 ; www.ttotheatre.be
W:Halll - Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre
Du 28/3 au 31/3 (20 h 30). Zidani - Arlette,
l'Ultime combat
theatredeliege.be
© Dupuis
© Stefan Vanfleteren
© Mathias Schmitt
L’AGENDA
scènes
Avenue Charles Thielemans, 93, Bruxelles ;
02-773.05.88, 02-773.05.92 ; www.whalll.be
WALLONIE
CHARLEROI
Comédie centrale
L. 26/3 et Ma. 27/3 Renaud Rutten - Quand tu
seras petite De et avec Renaud Rutten.
Jusqu'au 1/4 Un Deano presque parfait - James
Deano Avec James Deano. Rés. : 071-30.50.03
Jusqu'au 20/9 (J. à S. de 21 à 22 h 30 ; D. de 17 à
18 h 30). Comédie Centrale de Charleroi - Abonnement Last Minute
Rue Grand Central, 33 ; 071-30.50.30 ; www.comediecentrale.com
Palais des Beaux-Arts de Charleroi - PBA
S. 24/3 (20 h), D. 25/3 (16 h) Sois Belge et
Tais-Toi!- Le 'Grand Vingtième' Rens. : www.soisbelge.be/t Rés. : www.out.be/1494007
Place du Manège,1 ; 071-31.12.12 ; www.pba.be
HUY
Institut Provinciale d'Enseignement Secondaire
V. 23/3 (de 20 à 21 h 30). La faute à qui ? de
Carole Matagne et Enzo Burgio De Carole Matagne,
par la compagnie «Châpeau l'artiste asbl», avec Carole
Matagne et Enzo Burgio. Dans le cadre de «Spectacle
au profit de DoMiSiLaDoRe et Au Fil de l'eau». Rens. :
0479-97.20.77
Avenue Delchambre 6, Huy, Belgique
LIÈGE
Comédie centrale
D. 25/3 (de 21 à 22 h 30). Renaud Rutten - Sans
blagues ! Avec Renaud Rutten.
D. 25/3, D. 25/3 et D. 25/3 (de 21 h à 23 h) Albert
Cougnet - Pour qui j’me prends svp bien? Avec
Alain Soreil.
Ma. 27/3 et Me. 28/3 (de 21 à 22 h 30). Dans la
peau de ma femme De De Benoit Labannierre,
Guilhem Connac et Pierre du Tremblay. avec Avec Jules,
Bérénice, Olivier Leborgne et Aurélie Machelart.
Jusqu'au 8/4 Richard Ruben - En sursis De Richard
Ruben, Arnaud Bourgis & Michel Kartchevski, avec
Richard Ruben. Rés. : www.out.be/1526594
Rue du Plan Incliné, 87 ; 04-254.05.00 ; www.comediecentrale.com
Comédie en Ile
Du 22/3 au 24/3 (de 20 à 21 h 30). Confusion Avec
Samuel Tits.
D. 25/3 Isabelle Hauben a des caractères De
Isabelle Hauben et Renaud Rutten, avec Isabelle
Hauben. Rens. : comedieenile.be Rés. :
www.out.be/1524917
L. 26/3 et Ma. 27/3 (de 20 à 21 h 30). One
belle-mère show ! - Carole Matagne De Carole
Matagne et Mathieu Debaty, par la compagnie
«Chapeau l'Artiste Asbl», avec Carole Matagne. Rens. :
04-250.05.00
Rue Méan, 11-13 ; 04-254.05.00 ; www.comedieenile.be
Théâtre La Bouch'rit
Jusqu'au 7/4 (J. à S. à 21 h). Bistro Didier
Rue Saint-Gilles, 161 ; 04-223.12.00 ; www.bouchrit.be
MARCINELLE
La Ruche Théâtre
Du J. 22/3 au S. 24/3 (de 20 h 30 à 23 h), D. 25/3
(de 16 h 30 à 19 h) Du vent dans les branches de
Sassafras De René de Obaldia.
Avenue Marius Meurée, 1 ; 0473-39.00.82 ;
www.laruchetheatre.be
NAMUR
Théâtre Royal
D. 25/3 (17 h). François Pirette fait son comic’out
Place du Théâtre, 2 ; 081-22.60.26, 070-22.88.88 ;
www.theatredenamur.be
NANDRIN
Live & Café
J. 22/3 (de 20 à 0 h). Spécial Marka De et avec
Marka. Rés. : 0477-58.77.82
Route du Condroz, 147
TUBIZE
Centre culturel
V. 23/3 (20 h). Zidani: Arlette, l'ultime combat
Boulevard Georges Deryck, 124 ; 02-355.98.95 ;
www.tubize-culture.be
VISÉ
Salle des Anciens Arbalétriers
Du V. 23/3 au S. 24/3 (de 20 h à 22 h), Les D. 25/3
et D. 1/4 (de 16 h à 18 h), du V. 30/3 au S. 31/3 (de
20 h à 22 h) Place aux Chaussons ! De Thierry
François, par la compagnie «Théâtràrires Visé». Rens. :
0471-64.74.91
Rue Haute, 46
CIRQUE
GRAND BRUXELLES
Centre culturel Jacques Franck
Me. 21/3 (14 h 30). Maputo-Mozambique
Chaussée de Waterloo, 94, Bruxelles ; 02538.90.20 ; www.lejacquesfranck.be
En divers lieux de Bruxelles
Jusqu'au 25/3 Festival UP! - Biennale Internationale de Cirque Rens. : 02-538.12.02
Halles de Schaerbeek
J. 22/3 (20 h). Somos - Festival UP! Par El Nucleo,
avec Wilmer Marquez, Edward Aleman, Jonathan Frau,
Jimmy Lozano et Cristian Forero et Diego Moreno Ruiz.
42223498
Rens. : 02-538.12.02
Rue Royale Sainte-Marie, 22a, Bruxelles ; 02218.21.07, 02-227.59.60 ; www.halles.be
Maison des cultures et de la Cohésion Sociale de
Molenbeek
Me. 21/3 (19 h). Loop - Festival UP! Par Stoptoï, avec
Neta Oren et Gonzalo Fernandez et Gaëtan Allard.
Rens. : 02-538.12.02
V. 23/3 (19 h). Lazuz - Festival UP! Par Cie Lazuz,
avec Ron Beeri et Itamar Glucksmann.
D. 25/3 (15 h). Mule - Festival UP! Par A Sens
Unique, avec Hélène Leveau et Aviva Rose-Williams.
Rens. : 02-358.12.02
Chaussée de Merchtem, 67, Bruxelles ; 02415.86.03 ; www.lamaison1080hethuis.be
Parc Victoria
S. 24/3 (16 h 15). Gadoue - Festival UP! Par Le Jardin
des Délices, avec Nathan Israël. Rens. : 02-358.12.02
S. 24/3 (15 h 30). Face A : Block Party - Festival
UP! Par Des hommes qui portent et des femmes qui
tiennent, avec Morgane Lenzi & Kurtis Garcia.
S. 24/3 (14 h 45). One Shot ! - Festival UP! Par Cie
One Shot, avec Foucauld Falguerolle & Maxime
Dautremont.
S. 24/3 (14 h). Copyleft - Festival UP! Par Nicanor de
Elia, avec Juan Duarte, Lucas Castelo, Nahuel Desantos,
Tiki Pardo et Gonzalo Fernández & Walid El Yafi.
Rue Léon Autrique, Bruxelles
Théâtre 140
V. 23/3 et S. 24/3 (21 h et 19 h). Brut - Festival UP!
Par Marta Torrents, avec Guilhem Benoit, Gina Vila
Bruch et Anna Von Grünigen et Nicolas Quetelard.
Rens. : 02-538.12.02
Avenue Eugène Plasky, 140, Bruxelles ; 02733.97.08 ; www.theatre140.be
Théâtre Marni
V. 23/3 et S. 24/3 (19 h et 17 h). Portmanteau Festival UP! De Mira Ravald et Luis Sartori do Vale,
avec Luis Sartori do Vale, Mira Ravald et Antonio
Alemanno et Jere Mönkkönen. Rens. : 02-538.12.02
Rue de Vergnies, 25, Bruxelles ; 02-639.09.80 ;
www.theatremarni.com
Théâtre National
Du 22/3 au 24/3 (19 h, 19 h et 19 h). Juventud Festival UP! Par Nicanor de Elia, avec Juan Duarte,
Lucas Castelo, Nahuel Desantos, Tiki Pardo et Gonzalo
Rodriguez & Walid El Yafi. Rens. : 02-358.12.02
Du 22/3 au 24/3 (19 h, 19 h et 19 h). O let me... Festival UP! Par Les Mains Sales, avec Colline Caen,
Hannah El-Kharusy et Sarah Lazerges & Serge Lazar.
Boulevard Emile Jacqmain, 111-115, Bruxelles ;
02-203.41.55 ; www.theatrenational.be
Théâtre Varia
Ma. 20/3 et Me. 21/3 (21 h et 21 h). Finding no
man's land - Festival UP! Par Cie Two, avec Katja
Andersen et Ricardo Gaiser. Rens. : 02-358.12.02
S. 24/3 et D. 25/3 (21 h et 17 h). L'Avis Bidon Festival UP! Par Cirque la Compagnie [FR], avec Boris
Fodella, Baptiste Clerc et Charlie Mach & Zackary
Arnaud.
Rue du Sceptre, 78, Bruxelles ; 02-640.82.58,
02-640.35.50 ; www.varia.be
WOLUBILIS
J. 22/3 (20 h 30). Projet PDF - Festival UP! Par
Cartons Production, avec L. Boute, P. Dahlmann, R. Do
Val , C. Froidevaux, C. Gilbert, M. Gorisse, C. Hays, M.
Hergas, C. Kolly, C. Lascoumes, F. Le Quemener, P.
Matéo, A. Roma, C. Ruiz et A. Serre et E. Van Gelder.
Rens. : 02-538.12.02
Cours Paul Henri-Spaak, 1, Bruxelles ; 02761.60.30 ; www.wolubilis.be
WALLONIE
DOUR
Centre culturel
S. 24/3 (de 18 à 23 h). Magica Dour Avec Gil Ouzier,
David Alan, Sadman Hypnotiseur, Vincent et Marie
Ancelin et Olivier Ace.
Rue du Marché, 1 ; 065-76.18.47 ; www.centrecultureldour.be
TOURNAI
Ancienne Bonneterie
Jusqu'au 27/1/19 (21 h). Spectacle de magie en
close-up Avec Yannick Magic. Rens. : 033-066.2759705
Rue As-Pois
JEUNES PUBLICS
GRAND BRUXELLES
En divers lieux de Bruxelles
Jusqu'au 31/3 Kidzik BXL: Festival de musique
jeune public Pour enfants dès 8 ans.
GC Essegem
S. 24/3 (de 11 à 12 h). Face à Face - Duo Laterna
Magica Pour enfants de 6 à 99 ans. Rens. : 02427.80.39
Leopold I-straat, Bruxelles
Maison qui chante
S. 24/3 (de 16 à 17 h). Kidzik: La Famille Handeldron - Theatre Loyal du Trac Pour enfants dès 5 ans.
Rens. : 0495-25.55.65
Page 30 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Rue du Viaduc 122, Bruxelles
Musée des enfants
Tous les Me. (relâche L., Ma. et J. à D.). Spectacle
'Chuuut…' Pour enfants dès 5 ans.
Rue du Bourgmestre, 15, Bruxelles ; 02-640.01.07 ;
www.museedesenfants.be
Théâtre La montagne magique
Me. 21/3 (10 h et 13 h 30), J. 22/3 (10 h) Petit
mouchoir Avec Julie Nayer et Renaud Tefnin. Pour
enfants dès 4 ans. Mise en scène : Ariane Buhbinder.
Rue du Marais, 57, Bruxelles ; 02-210.15.90 ;
www.theatremontagnemagique.be
Théâtre de la Roseraie
D. 25/3 (de 16 à 17 h). Je suis une danseuse étoile
Par Infusion Asbl De Florence A. L. Klein, par la
compagnie Infusion Asbl, avec Florence A, L et Klein.
Pour enfants de 6 à 12 ans. Mise en scène : Laurent
Capelluto, Milton Paulo Nascimento de Oliveira.
Chaussée d'Alsemberg, 1299, Bruxelles ; 02376.46.45 ; www.roseraie.org
WALLONIE
ARLON
Maison de la culture
D. 25/3 (de 15 à 15 h 45 et de 17 à 17 h 45). L'Histoire
d'une longue journée De Ania Michaelis, par la
compagnie Agora Théâtre, avec Sascha Bauer, Line
Lerho et Leila Putcuyps. Pour enfants de 3 à 7 ans. Mise
en scène : Ania Michaelis.
Parc des Expositions, 1 ; 063-24.58.50 ; www.maison-culture-arlon.be
BERTRIX
Centre culturel
Me. 21/3 (14 h). Le pain des invités Pour enfants dès
6 ans.
Place des 3 Fers, 9 ; 061-41.23.00 ; www.ccbertrix.be
CHARLEROI
Palais des Beaux-Arts de Charleroi - PBA
Me. 28/3 (10 h et 16 h). 9 Pour enfants dès 9 ans.
Chorégraphie : Hélène Blackburn.
Place du Manège,1 ; 071-31.12.12 ; www.pba.be
FLEURUS
Ferme de Martinrou
D. 25/3 (de 11 h à 11 h 40, de 15 h à 15 h 40) Cachecache Par la compagnie le Théâtre de la Guimbarde,
avec Pierre Viatour, Amel Felloussia et Sara Olmo. Pour
enfants de 2 à 8 ans. Mise en scène : Yutaka Takei.
Chaussée de Charleroi, 615 ; 071-81.63.32 ;
www.martinrou.be
LIÈGE
Le Forum
S. 24/3 (17 h). Lou
Rue du Pont d'Avroy, 14 ; 04-223.18.18 ; www.leforum.be
Salle philharmonique
S. 24/3 (de 16 à 17 h). Les samedis en famille : Les
milles et une nuits Par «Orchestre Philharmonique
Royal de Liège», dir. Jesús López Cobos, direction, avec
Mousta Largo, narration, Orchestre Philharmonique
Royal de Liège, Jesús López Cobos et direction. Œuvre
de Rimski-Korsakov. Dans le cadre de «Série Les
samedis en famille».
Boulevard Piercot, 25-27 ; 04-220.00.00, 04220.00.10 ; www.oprl.be
Théâtre
Ma. 20/3 et Me. 21/3 L’Harmonie de la Gent à
Plumes Avec Sascha Bauer, Karen Bentfeld, Fatma
Girretz, Roger Hilgers, Line Lerho, Céline Leuchter, Boris
Prager / Gregory Carnoli, Leila Putcuyps. Chorégraphie :
Catharina Gadelha.
Place du 20-Aout, 16 ; 04-342.00.00, 04341.35.44 ; www.theatredeliege.be
MONS
Théâtre le Manège
D. 25/3 (de 16 à 18 h). Piletta Remix Rens. :
0065-33.55.80
Rue des Passages, 1 ; www.lemanege.com
NAMUR
Centre culturel de Namur - Abattoirs de Bomel
S. 24/3 (14 h). La Bibliothèque rêvée de Peter Par
Théâtre du Tilleul, avec Carine Ermans, Carlo Ferrante,
Sylvain Geoffray et Alain Gilbert. Pour enfants dès 7
ans. Mise en scène : Sabine Durand.
Me. 28/3 (14 h 30). Sous l’abat-jour… De et avec
Isabelle du Bois et Kevin Troussart. Pour enfants dès 4
ans. Mise en scène : Bernard Senny
Traverse des Muses, 18 ; 081-25.04.03 ; centrecultureldenamur.be
Théâtre Royal
S. 24/3 (14 h). Les carnets de Peter De Carine
Ermans et Sylvain Geoffray . Pour enfants dès 7 ans.
Place du Théâtre, 2 ; 081-22.60.26, 070-22.88.88 ;
www.theatredenamur.be
WAREMME
Salle des Douches
D. 25/3 (15 h 30). Harry pottrarires : Spectacle
d'Impro Par la compagnie Otarires. Pour enfants de 5 à
12 ans. Rens. : 019-58.75.22
place de l'Ecole Moyenne, 9
WELKENRAEDT
Centre culturel de Welkenraedt
Me. 28/3 (15 h). Stoel Par la Cie Nyash. Pour enfants
dès 3 ans.
Rue Grétry, 10 ; 087-89.91.70 ; www.forumdespyramides.be
Présent au Botanique dans le parcours « Eyes Wild
Open », le jeune
photographe turc
a également une
exposition personnelle à la galerie
C
’est un arbre battu par les
vents au beau milieu de la
campagne. Le tronc penche
un peu sur la droite mais a su
garder une certaine raideur. Les
branches par contre filent vers
l’horizon, tordues depuis des années par un vent auquel rien ne
résiste. L’image est magnifique.
D’une simplicité totale, captant
un détail de la nature, et pourtant
d’une force bouleversante.
C’est l’une des plus belles
photographies de l’exposition
que le Botanique consacre, dans
sa petite galerie, à Yusuf Sevinçli,
jeune photographe turc né en
1980 à Istanbul où il travaille toujours aujourd’hui. On le découvre
tout d’abord au rez-de-chaussée,
dans le grand parcours Eyes Wild
Open conçu par Marie Sordat et
rassemblant une multitude de
photographes, des années 50 à
aujourd’hui, qui se sont détachés
des préceptes de l’instant décisif
pour donner naissance à une
« photographie qui tremble ». Et
déjà, Yusuf Sevinçli apparaît
Sans-titre, île d’Oléron. © YUSUF SEVINÇLI. COURTESY GALERIE LES FILLES DU CALVAIRE
comme l’un des plus intéressants
parmi la jeune génération.
« UN PONT
ENTRE LA VIE ET MOI »
En poussant jusqu’à la Galerie,
située au premier étage, le visiteur peut en découvrir plus. Et ne
risque pas de le regretter. Ici, le
noir et blanc règne en maître avec
surtout des noirs profonds,
denses, rappelant par moments
la gravure ou le dessin au crayon
gras. « Sans la photographie, je
serais muet, explique-t-il dans les
textes de l’exposition. Je vois, et je
presse le bouton de mon appareil
pour prendre une photographie,
et c’est mon commentaire sur la
vie, mon commentaire sur comment je vois, et comment je perçois les choses autour de moi (…).
Un pont entre la vie et moi.
Comme un instinct, venant du
plus profond de moi-même. En
tant qu’individu, c’est ce que je dis
au monde, c’est la question que je
lui adresse. »
Ses images sont prises un peu
partout dans le monde, au hasard
de ses pérégrinations. Mais on
aurait bien du mal à reconstituer
son itinéraire. Car ici, il n’est pas
question de photographies documentaires ou de journal de
voyage. Et si on croise de nombreux paysages, ceux-ci sont à
peu près impossibles à identifier
et à situer. Ils semblent par contre
refléter les rêveries et les tourments du photographe avec ces
arbres déformés, cette route déserte dans les collines en bord de
mer, ce nuage de fumée surgissant au beau milieu d’une rue ou
ce cygne d’une blancheur
éblouissante sur un plan d’eau
cerné par les ombres noires de la
nature. Ailleurs, on découvre un
baiser, une étreinte, une fleur, un
étrange jeu de main, un paon
mystérieux… Chacune de ces
images est saisie dans le monde
réel mais semble surgir d’un rêve,
d’une pensée, d’un questionnement. Porteuses de poésie tout
autant que d’étrangeté, parfois à
la limite de l’inquiétant, les
images de Yusuf Sevinçli nous
entraînent dans un monde parallèle, où le réel passe lui aussi de
l’autre côté du miroir.
JEAN-MARIE WYNANTS
▶ Jusqu’au 25 mars à la Galerie
Oculus-010, Paris 2014. © YUSUF SEVINÇLI. COURTESY GALERIE LES FILLES DU CALVAIRE
du Botanique, www.botanique.be
Yusuf Sevinçli est aussi présent
dans l’exposition « Eyes Wild Open »
(voir nos éditions du 16 mars), jusqu’au
22 avril au Botanique, www.botanique.be.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 31
arts
Les fascinantes rêveries de Yusuf Sevinçli
ÀNEPASMANQUER
Bip 2018
À L’AFFICHE
arts
★★★
Jusqu’au 1er avril à La Boverie
et divers lieux, Liège,
www.bip-liege.org
À Liège, la Biennale de
l’Image Possible propose
huit expositions dans
autant de lieux disséminés dans la ville. À la
Boverie, Fluo Noir, l’exposition centrale, accueille
une série d’œuvres dont
la photographie semble
parfois très éloignée. On
plonge dans cet étonnant
parcours en se demandant un peu où on est
tombé. Puis, petit à petit,
on découvre qu’en matière d’images, rien n’est
impossible. Vidéo, installations, sculptures animées, réalité virtuelle,
impressions 3D… chacun
explore de nouvelles
pistes. Au sortir de la
Boverie, le regard débarrassé de toute certitude,
on peut partir à la découverte des autres lieux
de la Biennale. Au Cercle
des Beaux-Arts, les
grands fusains fascinants
de Charles-Henri Sommelette passent pour des
photographies en noir et
blanc tandis que les
installations de João
Costa Leal prennent
constamment le visiteur
à contre-pied. À la Space
Collection, Michael Dans
et Pauline Salinas rassemblent une belle brochette d’artistes ayant
photographié des chats
(Sophie Langhor, Alain
Janssens, Aurore Dalmas,
Laetitia Bica, Charlotte
Lybeer…) de manière très
personnelle. Aux Chiroux,
sept jeunes photographes, issus des
meilleures écoles belges,
présentent une sorte de
prolongement à Fluo
Noir… Un vaste parcours
où tout est possible.
(J.-M.W.)
La gravure
selon Damien Deroubaix
★★★
Jusqu’au 1er avril au Centre de la
gravure et de l’image imprimée,
10 rue des Amours,
7100 La Louvière,
www.centredelagravure.be
Peintre venu à la gravure,
Damien Deroubaix
aborde chaque technique
en braconnier. Au Centre
de la gravure, son uniPage 32 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Antonio Ponce, Nature morte aux artichauts et vase de Talavera garni de fleurs, vers 1650-1660. A voir à Bozar
jusqu’au 27 mai. © COLLECTION ALBELLO, PHOTO JOAQUIN CORTES.
vers de signes et de
symboles transforme les
espaces avec des gravures de taille monumentale, des séries inspirées
de Picasso, Gauguin,
Dürer, mais aussi des
sculptures sur bois où la
matrice devient œuvre
d’art à part entière.
(J.-M.W.)
Fernand Léger
★★★
Jusqu’au 3 juin à Bozar, rue
Ravenstein 23, 1000 Bruxelles,
www.bozar.be
Le grand mérite de l’exposition présentée à
Bozar (après avoir attiré
les foules au Centre
Pompidou de Metz)
consiste à replacer Léger
dans son temps et de
montrer à quel point son
travail fut novateur et
singulier. Il s’intéresse à
tous les champs artistiques : l’architecture, la
photographie, le cinéma,
la danse, le cirque, la
musique, la littérature…
Il produit des œuvres en
lien avec tous ces domaines, collabore avec Le
Corbusier, les Ballets
suédois, Darius Milhaud,
Charlotte Perriand, Blaise
Cendrars, Abel Gance…
Mais il reste un peintre,
confiant en l’avenir de
son art. Même sans être
inconditionnel de son
œuvre, on suit ce parcours avec énormément
de plaisir et d’intérêt,
redécouvrant au travers
de l’artiste tous les bouleversements sociétaux,
politiques, techniques,
artistiques d’un vingtième siècle où la peinture a dû se réinventer.
(J.-M.W.)
Marc Trivier
★★★★
Jusqu’au 22 avril au Musée de la
photographie à Charleroi, 11
avenue Paul Pastur, Charleroi
(Mont-sur-Marchienne),
071-43.58.10,
www.museephoto.be
Ses photographies ont
fait le tour du monde,
figurent dans de nombreux musées et collections privées, mais Marc
Trivier, lui, ne s’est jamais laissé enfermer. Le
musée de la photographie lui consacre un
formidable parcours
revisitant l’ensemble de
sa carrière. Il y a les
formidables images des
débuts : portraits d’artistes et d’intellectuels,
portraits réalisés dans
divers hôpitaux psychiatriques, époustouflantes
images des abattoirs de
Bruxelles… Du noir et
blanc puissant, frontal,
en format carré, qu’il tire
lui-même et qu’il présente dans des encadrements en inox réalisés
par ses soins. Mais aussi
des images récentes,
nouveaux portraits, paysages et ces planchescontacts comme des
résumés de film saisissant le passage du
temps, l’évolution de la
lumière. Magique et
intemporel. (J.M.W.)
Spanish Still Life
★★★
Jusqu’au 27 mai à Bozar, rue
Ravenstein 23, 1000 Bruxelles,
www.bozar.be
Si la nature morte fait
aujourd’hui partie de
l’histoire de la peinture
occidentale, au point de
passer parfois pour un
genre démodé, elle fut à
ses débuts une petite
révolution. Bozar en fait
la démonstration avec
cette exposition consa-
crée à 400 ans de nature morte espagnole.
Démarrant avec deux
tableaux époustouflants
de Juan Sanchez Cotan,
le parcours permet de
voir l’évolution du genre :
début du naturalisme,
plongées dans les bodegones (les tavernes locales), peintures de
fleurs, apparition des
vanités… On découvre
ainsi un genre en
constante évolution où
les visions de Goya puis
de Joaquin Sorolla vont
s’éloigner de l’académisme pour mener à la
vision cubiste de Picasso
et Juan Gris ainsi qu’à
celle surréaliste de Dali.
Avec, en fin de parcours
les visions plus contemporaines de Francisco
Zobel, Equipo Cronica ou
Miquel Barcelo. (J.-M.W.)
www.lesoir.be/mad
Nos visites dans leur intégralité et toutes les photos.
À Anvers, à travers
une enquête
photographique
de plusieurs années,
Mathieu Asselin
livre un portrait
édifiant de la multinationale de l’industrie chimique
n avait découvert son travail l’an dernier aux Rencontres d’Arles. Dans les
anciens ateliers SNCF, on se retrouvait plongé d’un seul coup
dans un parcours aussi édifiant
qu’inquiétant. Durant plus de
cinq ans, le photographe français
Mathieu Asselin a enquêté aux
quatre coins du monde sur les
conséquences des activités de
Monsanto. Il en a tiré un livre remarquable (récompensé par
l’Aperture First PhotoBook
Award) reprenant les différentes
étapes de son enquête, ses
propres photographies mais aussi de nombreux fac-similés de
documents publiés par la firme :
publicités diverses, copies de
contrat, etc.
On retrouve tout cela dans le
formidable parcours d’une exposition qui, au-delà d’un travail
photographique remarquable,
aligne les faits pour mieux livrer
un constat implacable sur les activités de la multinationale. Mathieu Asselin a remonté le temps
En 1996, Monsanto® introduit ses
premières semences transgéniques. Il fait en sorte que les
fermiers ne puissent pas récupérer les graines, ne faisant ni plus
ni moins que les déposséder de
leurs propres semences. Conséquence, le pouvoir passe aux
mains des grands groupes, qui
détiennent aujourd’hui environ
80 % du marché du maïs transgénique et 93 % de celui du soja
transgénique. Les fermiers
doivent désormais racheter des
semences aux grands groupes
chaque année. Pire, ils sont forcés
de se conformer à la réglementation qui leur est imposée, évidemment à leur désavantage. Van
Buren, Indiana. © MATHIEU ASSELIN
O
à la recherche des publicités publiées par la firme pour vendre
ses produits, mais aussi pour
convaincre le public que ceux-ci
étaient sans danger. Un gamin
blond et son chien dans un écrin
de verdure servent ainsi d’illustration au slogan : « Sans produits chimiques, la vie ellemême serait impossible ».
Mais Mathieu Asselin est surtout allé sur le terrain. Tous les
Thuy’ Linh, à 21 ans. Troisième génération des victimes de l’agent
orange souffrant de malformation génétique, elle est née sans bras.
Thuy’ Linh a terminé le lycée il y a deux ans. Elle a envoyé des demandes d’inscription à plusieurs universités, mais aucune ne l’a acceptée à cause de son handicap. Sa mère a fini par lui trouver une école
qui voulait bien d’elle. Elle a fini sa formation en design il y a quelques
mois. Elle est actuellement à la recherche d’un emploi. Elle est entrée à
l’hôpital obstétrique Tû Dû à l’âge de 3 ans et y est restée jusqu’à ses
18 ans. Hô Chi Minh-ville, Viêtnam. © MATHIEU ASSELIN
terrains. À Anniston, petite ville
d’Alabama où 308.000 tonnes
de PCB ont été fabriquées entre
1929 et 1971 selon l’Agence américaine de protection de l’environnement. Des tonnes de ces
produits se sont répandues dans
l’atmosphère, d’autres étant déversées dans un canal tandis que
les déchets étaient entreposés
dans une décharge à ciel ouvert.
Asselin photographie Anniston aujourd’hui : des maisons
abandonnées, une ville désertée,
de rares habitants affectés par de
multiples maladies liées aux PCB
et des documents internes de
Monsanto prouvant que la firme
était depuis longtemps au courant des dangers de ses produits
mais n’entendait pas perdre un
dollar de son business…
Un autre chapitre du travail de
Mathieu Asselin concerne l’agent
orange, désherbant puissant que
l’armée américaine utilisa durant
la guerre du Vietnam. Asselin
photographie les sites pollués
par les recherches chimiques en
Virginie-Occidentale, les habitants de la région atteints par de
multiples cancers. Mais il retrouve également des personnes
atteintes de malformation après
que leurs parents, ayant participé à la guerre du Vietnam, ont
été contaminés par l’agent
orange. Les victimes sont nombreuses aux États-Unis et plus
encore au Vietnam où de nombreux enfants continuent à souffrir de troubles et malformations
génétiques à la naissance. Des
images dures, fortes et sans appel comme celles de ces agriculteurs dépendant entièrement aujourd’hui des produits de la multinationale grâce à des contrats
draconiens…
Un parcours dur et édifiant, à
voir absolument.
JEAN-MARIE WYNANTS
▶ Jusqu’au 10 juin au Fotomuseum,
Waalsekaai 47, Anvers.
« Monsanto : une enquête photographique », Mathieu Asselin, éditions
Actes Sud, 156 p., 55 euros.
David Baker (65 ans) devant
la tombe de son frère Terry.
Terry Baker est mort à l’âge
de 16 ans des suites d’une
tumeur au cerveau et d’un
cancer du poumon causés
par l’exposition aux PCB. Le
taux moyen de présence des
PCB à Anniston est 27 fois
supérieur à la moyenne
nationale. Cimetière d’Edgemont, West Anniston, Alabama. © MATHIEU ASSELIN
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 33
arts
Le vrai visage de Monsanto
L’AGENDA
arts
EXPOSITIONS
GRAND BRUXELLES
APDM - Au Pays des Merveilles
Jusqu'au 6/10 (de 11 à 15 h). B.E.L.G.A. by Nicolas
Witczak Photographies de Nicolas Witczak.
Avenue Jean Volders, 42, Bruxelles ; 02-539.01.51 ;
www.apdm.be
Art et design Atomium museum - ADAM
Jusqu'au 21/5 (de 10 à 18 h). Soviet design. red
wealth [1950-1980] Rens. : www.out.be/1504539
Square de l'Atomium - Atomiumsquare, Bruxelles
Artitude Gallery
Du 23/3 au 5/5 (de 14 à 18 h). Pierre Martens
Peintures, techniques mixtes. Rens. : 02-647.01.46
Rue de la Longue Haie, 23, Bruxelles
Atelier 34zero Muzeum
Jusqu'au 22/4 (de 11 à 19 h). Publicité pour une
œuvre d’art – Autour du portrait Reproductions
d'œuvres d'arts sur des bâches de Gilles Barbier, Darren
Coffield, Pierre Radisic, Frank Synowicz, Waclaw
Szpakowski et Stanislaw Witkiewicz. Rens. : 02428.33.06
Drève de Rivieren, 334, Bruxelles ; 02-424.24.12 ;
www.atelier340muzeum.be
Basilique nationale du Sacré-Cœur - Basilique de
Koekelberg
Du D. 29/10 au S. 24/3 (de 10 h à 16 h) Kim En
Joong Peintures, vases et fenêtres.
Parvis de la Basilique, 1, Bruxelles ; 02-421.16.67 ;
www.basilicakoekelberg.be
Bibliothèque des Riches-Claires
Jusqu'au 14/4 (de 12 à 18 h). Déclarations d'amour
Dessin à l'encre de Chine de Pascale.
Rue des Riches-Claires 24, Bruxelles ; 02548.26.10 ; www.brunette.brucity.be/bib/bibp1/
index.htm
Brussels Expo
Me. 21/3 (de 18 h à 23 h), du J. 22/3 au D. 25/3 (de
11 h à 19 h) Schiller Art Gallery : Eurantica 2018 Brussels Peinture, technique mixte, dessin, collage de
René Guiette, Raoul Ubac, Georges Collignon et Wout
Hoeber.
Place de Belgique,1 - Belgiëplein 1, Bruxelles ;
02-474.82.63 ; www.brusselsexpo.be
Centrale for Contemporary Art
Jusqu'au 27/5 (de 10 h 30 à 18 h). Private Choices
Œuvres de Jean-Michel Alberola, Korakrit Arunanondchai, Kader Attia, Enrico Baj, Stephan Balleux, Vincen
Beeckman, Pascal Bernier, Louise Bourgeois, Stephen
Brandes, Thierry De Cordier, Jo Delahaut, Wim Delvoye,
Leo Dolmen, Dialogist Kantor, Marcel Duchamp, Michel
François,...
Place Sainte-Catherine, 44, Bruxelles ; 02279.64.09 ; www.centrale-art.be
Centre d'Art de Rouge-Cloître
Jusqu'au 15/4 (de 14 à 17 h). Jonathan Bousmar.
L’expression au bout du crayon Illustrations.
Rue du Rouge-Cloître, 4, Bruxelles ; 02-660.55.97 ;
www.rouge-cloitre.be
Choco-Story Brussels
Jusqu'au 30/12 (de 10 à 17 h). Or bleu, or brun
Rens. : 02-514.20.48
Rue de la Tête d'or 9 - 11, Bruxelles
Espace Magh
Jusqu'au 24/3 (de 11 à 19 h). Le Faucon qui tourne
Photographies de Laura Lafon et Esteban Gonzalez.
Rés. : 02-274.05.22
Rue du Poinçon 17, Bruxelles ; 02-274.05.10 ;
www.espacemagh.be
E3 Sterput
Jusqu'au 21/4 (de 14 à 20 h). Daisuke Ichiba Dessins
de Daisuke Ichiba. Rens. : 0497-57.93.12
Rue du Pont Neuf 4, Bruxelles
Fondation Boghossian: Villa Empain
Jusqu'au 19/8 Melancholia Rens. : www.villaempain.com/expos/melancholia
Avenue Franklin Roosevelt, 67, Bruxelles ; 02627.52.30 ; www.villaempain.com
Fondation CIVA Stichting
Jusqu'au 15/4 (Ma. à D. de 10 h 30 à 18 h). Operational Aesthetics Sélection d’objets, de documents
historiques, contemporains, d’œuvres d’art, de photographies, de maquettes, de plans, de sources audiovisuelles,... Rens. : 0026-42.24.50
Rue de l'Ermitage 55, Bruxelles
Galerie La Forest Divonne
Jusqu'au 7/4 (de 11 à 19 h). David Décamp Terminarès Sculptures. Rens. : 02-544.16.73
Rue de l'Hôtel des Monnaies 66, Bruxelles
Irène Laub Gallery
Jusqu'au 14/4 (Ma. à S.). Tabou Dessins de Pedro A,
H et Paixão. Rens. : 02-647.55.16
Rue de l'Abbaye 8b, Ixelles, Belgique, Bruxelles
Page 34 Mercredi 21 mars 2018 Mad
L'iselp
Jusqu'au 22/4 (de 11 à 18 h). On sort en bande,
Labor of Love, Salad jours Performance, scénario,
affiches, enregistrements de Beatrice Delcorde. Rens. :
0025-04.80.70
Boulevard de Waterloo, 31, Bruxelles ; 02504.80.70, 02-502.45.26 ; www.iselp.be
La Bourse
Jusqu'au 15/4 (L. à V. de 9 h 30 à 17 h 30 ; S. et D. de
10 à 19 h ; jours fériés). Pompeii, the immortal City
Rens. : 02-549.60.49
Place de la Bourse, Bruxelles ; 02-509.12.11
Le cercle des voyageurs
Jusqu'au 31/3 This is Nepal Œuvres de Maud
Grommen.
Rue des Grands Carmes, 18, Bruxelles ; 02514.39.49, 02-514.39.48 ; www.lecercledesvoyageurs.com
MIMA | Millenium Iconoclast Museum of Arts
Jusqu'au 14/4 (Me. à D. de 10 à 18 h). Wonderland
Quai du Hainaut, Bruxelles ; mimamuseum.eu
Maison des artistes d'Anderlecht
Jusqu'au 30/3 Le Street Art au féminin Peinture
aérosol, techniques mixtes de Iota, Anthea Missy, Soaz
et Zouwi. Dans le cadre de «Journée mondiale des
droits des femmes». Rens. : 02-528.85.00
Rue du Bronze, 14 - 14, Bronsstraat, Bruxelles ;
02-521.91.48
Maison des cultures et de la Cohésion Sociale de
Molenbeek
Jusqu'au 31/3 (de 14 à 17 h). Danièle Aron Dessins.
Jusqu'au 31/3 (de 9 à 18 h). Smart City Dessins.
Chaussée de Merchtem, 67, Bruxelles ; 02415.86.03 ; www.lamaison1080hethuis.be
Manufacture 111 Bruxelles
Jusqu'au 25/3 (de 11 à 19 h). ICÔNES : Hommage
aux grandes figures noires Œuvres de HMI et SITOU.
Chaussée de Boondael 537, Bruxelles
Musée bruxellois du Moulin et de l'Alimentation
Jusqu'au 31/8 Patate ! De la papa à la Bintje
Rens. : www.out.be/1513950
Rue du Moulin à Vent, 21, Bruxelles ; 02-245.37.79,
02-245.34.94 ; www.moulindevere.be
Musée des enfants
Jusqu'au 30/6 (Me. et S. à D. de 14 h 30 à 17 h).
S'émerveiller
Rue du Bourgmestre, 15, Bruxelles ; 02-640.01.07 ;
www.museedesenfants.be
Musée du Cinquantenaire - MRAH
Jusqu'au 29/4 (Ma. à V. de 9 h 30 à 17 h ; S. et D. de
10 h à 18 h ; jours fériés ; fermé L.). Oceania Exposition
sur L'Océanie en collaboration avec le Musée royal de
l’Afrique centrale.
Jusqu'au 9/6 La Famille Royale fait la Une
Jusqu'au 30/12 Horta & Wolfers Rens. : www.kmkgmrah.be/fr/expositions/horta-wolfers
Parc du Cinquantenaire, 10, Bruxelles ; 02741.72.11 ; www.mrah.be
Musée du costume et de la dentelle
Jusqu'au 25/3 (de 10 à 17 h). Textile Box: Archivolte Œuvres de Alice Leens. Rens. : 0022-79.43.67
Jusqu'au 15/4 (de 10 à 17 h). Reflection by
Jean-Paul Lespagnard Œuvres de Jean-Paul Lespagnard.
Rue de la Violette, 12, Bruxelles ; 02-213.44.50 ;
www.museeducostumeetdeladentelle.be
Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
Du 23/3 au 19/8 (Ma. à V. ; S. et D. de 11 h à 18 h).
Michel Mouffe - Thinking the veil Peintures,
monochromes. Rens. : 0025-08.32.11 ;
www.out.be/1525447
Du 23/3 au 15/7 (Ma. à V. de 10 à 17 h ; S. et D. de 11
à 18 h). Promesses d’un visage - L’art du portrait,
des primitifs flamands au selfie Peintures, photographies, sculptures de Collections des Musées (Bouts,
Memling, Rubens, Van Dyck, Gauguin, Ensor, Chagall,
Delvaux, Bacon, Tuymans, Borremans, Fabre et
Vanfleteren…). Rés. : 0025-08.33.33
Jusqu'au 16/12 (Ma. à V. de 10 à 17 h ; S. et D. de 11 à
18 h). El Anatsui The Beginning and the End Rens. :
www.out.be/1524814
Jusqu'au 16/3/20 (Ma. à V. de 10 à 17 h ; S. et D. de
11 à 18 h). Bruegel Unseen Masterpieces Rens. :
www.out.be/1391625
Rue de la Régence, 3, Bruxelles ; 02-508.32.11,
02-513.88.26 ; www.fine-arts-museum.be
Muséum des sciences naturelles
Jusqu'au 26/8 (Ma. à V. de 9 h 30 à 17 h ; S. et D. de
10 à 18 h). Les Singes Rens. : 02-627.42.34 ;
www.out.be/1508588
Rue Vautier, 29, Bruxelles ; 02-627.42.38 ;
www.sciencesnaturelles.be
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar
Jusqu'au 15/4 (Ma., Me. et V. à D. de 10 à 18 h ; J. de
10 à 21 h). Henry van de Velde Awards 17 Rens. :
www.out.be/1515937
Jusqu'au 29/4 (de 10 à 18 h). Dirk Braeckman
Jusqu'au 29/4 Kehinde Wiley Lit Rens. :
www.out.be/1524902
Jusqu'au 27/5 (Ma., Me. et V. à D. de 10 à 18 h ; J. de
10 à 21 h). Spanish Still Life Natures mortes de
Picasso, Dalí, Miró, Velàquez, Goya,...
Jusqu'au 27/5 (Ma., Me. et V. à D. de 10 à 18 h ; J. de
10 à 21 h). Hugo Claus Rens. : www.bozar.be/fr/
activities/132193-hugo-claus
Jusqu'au 3/6 Benoit Platéus Schrank Rens. :
www.out.be/1524906
Jusqu'au 3/6 (Ma., Me. et V. à D. de 10 à 18 h ; J. de
10 à 21 h). Fernand Léger | Le beau est partout
Rens. : 02-507.83.36 ; www.out.be/1515917
Rue Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ;
www.bozar.be
Place Jourdan
Jusqu'au 3/10/26 (de 8 à 19 h et à 19:00). Le
tableau géant de Guillaume Bottazzi
www.etterbeek.be
Pop-Up Modern Blocks
Jusqu'au 31/3 (Ma. à S. de 11 à 19 h). Pop-Up
Modern Blocks Photographie contemporaine. Rens. :
0472-34.27.57
Rue de Flandre, 91, Bruxelles
Porte de Hal - MRAH
Jusqu'au 25/11 Little Life Jouets anciens. Rens. :
02-534.15.18
Boulevard du Midi, 150 - Zuidlaan 150, Bruxelles ;
02-533.34.52, 02-533.34.51 ; www.kmkg-mrah.be
Superdeals
Jusqu'au 2/4 Situation #1: Bianca Baldi
Chaussée de Waterloo 4, Bruxelles
Théâtre Marni
Jusqu'au 14/4 Imprévu Gravures de Hanna Van der
Valk.
Rue de Vergnies, 25, Bruxelles ; 02-639.09.80 ;
www.theatremarni.com
Tour & Taxis
Jusqu'au 15/4 (de 10 à 18 h). Real Bodies :
L'Exposition Rens. : www.out.be/1519088
Avenue du Port, 86C, Bruxelles ; 02-426.12.22 ;
www.tour-taxis.com
Wiels
Jusqu'au 1/4 (Ma. à D. de 11 à 18 h). Sophie Podolski
: Le pays où tout est permis Dessins et écrits. Rens. :
www.out.be/1515891
Jusqu'au 22/4 (Ma. à D. de 11 à 18 h). Saâdane Afif :
Paroles Rens. : www.out.be/1515892
Avenue Van Volxem, 354, Bruxelles ; 02340.00.50 ; www.wiels.org
XP4
S. 24/3 et D. 25/3 (de 14 à 18 h). XP4 - PeinturesSculptures Peintures aquarelles, acrylique, sculpture de
Pierre Bentein, Marie-Jeanne Bronzini, Joëlle Cambier,
Viviane Lesuisse, Suzy Maes (Sjem) et Nadine
Ackermans. Rens. : 02-215.99.69
Rue Victor Hugo, 52, Bruxelles ; 02-733.45.02,
0495-50.33.53 ; www.xp4.be
WALLONIE
ALLEUR
Château de Waroux
Jusqu'au 29/4 (Ma. à D. de 14 à 18 h). De Picasso à
Bacon: Portraits du XXe siècle
Rue de Waroux, 301 ; 04-247.72.73 ; www.chateau-waroux.be
ANLOY
Euro Space Center
Tous les lundis à D. Les Space Heroes débarquent
! Rens. : www.out.be/1418205
Rue Devant les Hêtres, 1 ; 061-65.64.65 ;
www.wallonie.com/eurospacecenter/index.htm
ARLON
Maison de la culture
Jusqu'au 29/3 (de 14 à 18 h). Dedans / Dehors
Peintures, sculptures, illustrations, photographies de
Martine Castagne, Ingrid Decot, Viviane Gillard, Michaël
Hardy, Sime Jadresin, Gabrielle Perrot, Géraldine
Scudetti et Marie-Charlotte Zaldua. Rens. : 063-24.58.56
Parc des Expositions, 1 ; 063-24.58.50 ; www.maison-culture-arlon.be
ATH
Palace
Jusqu'au 28/4 (de 10 à 13 h et de 14 à 18 h). Carolina
Fernandez Peintures de Carolina Fernandez.
Grand-Place ; 068-26.99.99 ; mcath.be
ATTERT
Centre Robert Schuman
Du 23/3 au 6/4 (de 9 à 17 h). « Des zones humides
à préserver » Découverte des milieux humides. Dans
le cadre de «Des Journées Wallonnes de l'Eau». Rens. :
063-22.78.55
Voie de la Liberté, 107
AWIRS
Préhistomuseum
Jusqu'au 29/6 Cro-Magnon – Prehistoric Challenge
Rue de la Grotte, 128
BARVAUX-SUR-OURTHE
Centre culturel de Durbuy
Jusqu'au 30/3 (Ma. à V. de 10 à 17 h ; S. et D. de 14 à
17 h). Agrinature Photographies.
Grand'Rue, 40a ; 086-21.98.71
BASTOGNE
Centre culturel
Me. 28/3 Loup où es-tu? Illustrations de François
Rogier.
Rue du Sablon, 195 ; 061-21.65.30 ; www.centreculturelbastogne.be
L'Orangerie, espace d'art contemporain
Jusqu'au 1/4 (de 14 à 18 h). Exposition Ah... l'amour
! Tanja Mosblech Peintures, dessins, photographies,
installation de Tanja Mosblech.
Parc Elisabeth, rue Porte Haute ; 061-32.80.17 ;
www.lorangerie-bastogne.be
Musée en Piconrue
Jusqu'au 14/10 (de 10 à 17 h). André Bosmans. La
fourche, la plume et le pinceau Peintures, poèmes
de André Bosmans. Rens. : 061-55.00.55
Place en Piconrue, 2 ; 061-21.56.14
BATTICE
Galerie Charlier Benoit
Jusqu'au 6/5 (S. et D. de 14 h à 18 h ; fermé L. à V.).
Exposition les quatre éléments Aquarelliste
paysagiste, portrait, sculptures de Urbain Ortmans,
Nouche et Francine Landrain. Rens. : 0497-61.63.52
Rue du Centre, 27
BOUILLON
Château
Jusqu'au 25/3 (L. à D.). Frédéric Polinard Photos
artistiques de Frédéric Polinard.
Esplanade Godefroid, 1 ; 061-46.42.02 ;
www.bouillon-initiative.be
CHARLEROI
BPS22 Musée d'art de la Province de Hainaut
Jusqu'au 8/4 (Ma. à D. de 11 à 19 h). Pauline
Beugnies | Derrière le soleil - Extra View Photographies. Rens. : www.bps22.be/fr/expositions/paulinebeugnies
Jusqu'au 27/5 (Ma. à D. de 11 à 19 h). Marcel
Berlanger |Fig. Rens. : www.bps22.be/fr/expositions/
marcel-berlanger
Boulevard Solvay, 22 ; 071-27.29.71 ;
www.bps22.be
COMBLAIN-AU-PONT
Maison des Découvertes
Jusqu'au 15/4 (de 10 à 17 h). La Vesdre et ses
affluents Photos. Dans le cadre de «Journées
Wallonnes de l'Eau». Rens. : 04-369.26.44
Place Leblanc, 7
DINANT
Galerie Lurquin
Du 24/3 au 15/4 (de 10 à 19 h). Marc Haeghens.
Trente ans de peinture. Peintures de Marc Haeghens.
Dans le cadre de «30 ans de peinture». Rens. :
0082-22.63.32
Rue Alexandre Daoust 104
FRAMERIES
Le Pass
Tous les lundis, mardis et jeudis à V. (fermé Me. et
S. à D.). La Waouh Zone et la Fabrique à Pixels
Rens. : www.out.be/1488937
Rue de Mons, 3 ; 070-22.22.52 ; www.pass.be
HERSTAL
Centre culturel
Jusqu'au 21/3 (L. à V. de 9 à 17 h). Expo photos : La
vérité nue Photographies de Ingrid Otto. Dans le cadre
de «Femmes en résistances».
Large Voie, 84 ; 04-264.48.15 ; www.ccherstal.be
La Charlemagn'rie
Jusqu'au 28/3 (de 8 h 30 à 17 h). Belles : portraits
de femmes en noir & blanc Photographies en noir &
blanc de Exposition réalisée par les FPS de Liège. Dans
le cadre de «Femmes en résistances, une initiative du
Centre culturel de Herstal. «. Rens. : 04-240.27.23
Jusqu'au 28/3 (L. à V. de 9 à 16 h 30). Belles
Rue Henri Nottet, 11 ; 04-264.95.66 ; www.charlemagnrie.be
HORNU
CID - centre d'innovation et de design au GrandHornu
S. 24/3 (de 17 à 18 h). Vernissage des enfants
Œuvres de Une exposition du Vitra Design Museum.
Dans le cadre de «TOGETHER». Rens. : 065-61.39.02
Du 25/3 au 1/7 (Ma. à D. de 10 à 18 h). Together !
ITTRE
Musée Marthe Donas - MIMDo
Du 24/3 au 13/5 (J. et S. de 13 h à 17 h ; D. de 11 h à
17 h ; fermé L. à Me. et V.). Francine Holley. La
musique du regard Peinture, dessins, sculpture de
Francine Holley. Dans le cadre de «Rétrospective».
Rens. : 0471-21.63.88
Rue de la Montagne, 36
LIÈGE
Axa Banque Carlisi
Jusqu'au 31/3 L'Art naïf de R-Artist aka Reno
Rés. : www.rgallery.be
boulevard d'Avroy, 40 ; 04-223.38.00, 048585.47.07
Espace Wallonie
Jusqu'au 25/4 (L. à V. de 8 h 30 à 17 h). La Fabrique
de la Démocratie Rens. : 081-32.15.35 Rés. : 08132.15.67
Place Saint-Michel, 86 ; 04-250.93.30, 080011.901 ; www.wallonie.be
Foyer culturel de Jupille Wandre - Espace Culture
Jusqu'au 28/3 (Me. et V. de 16 à 19 h). Les tchinisses à Mélo and Co Techniques mixtes (papier
mâché, tampons, encreurs, acrylique, pochoir, etc) de
Mélody Lambert. Rens. : 04-370.16.80
Rue Chafnay, 2
Gare de Liège-Guillemins
Jusqu'au 3/6 (de 10 à 18 h 30). J'aurai 20 ans en
2030 Objets futuristes. Dans le cadre de «Imaginons
ce que sera notre vie en 2030». Rens. : 04-224.49.38
Rés. : jaurai20ansen2030.be
Place des Guillemins, 2
Grand Curtius
Jusqu'au 1/4 (L. et Me. à D.). Corentin Laurent «
Humans – Each Side Story » Rens. :
www.out.be/1528763
Jusqu'au 27/5 (L. et Me. à D. de 10 à 18 h). Costa
Lefkochir
Féronstrée 136 ; 04-221.68.17 ; www.grandcurtiusliege.be
Institut de Zoologie
Jusqu'au 31/8 (L. à V. de 10 h à 16 h 30 ; S. et D. de
14 h à 18 h). Du poil de mammouth à l'œil du
cyclope Dans le cadre de «Bicentenaire de l'Université
de Liège». Rés. : 04-366.56.04
Quai Van Beneden, 22 ; 04-366.96.50 ;
www.ulg.ac.be/museezoo
L'Aquilone
Jusqu'au 28/3 (0 h). Au-delà Boulevard Saucy, 25 ; 0496-21.50.46 ; www.aquilone.be
La Boverie
Jusqu'au 1/4 (Ma. à D. de 10 à 18 h). Biennale de
l'Image Possible: Fluo noir Rens. : 04-220.88.88 ;
www.out.be/1517158 Rés. : www.bip-liege.org
Jusqu'au 1/4 (Ma. à D. de 10 à 18 h). Guy Vandeloise
- Juliette Rousseff
Parc de la Boverie, 3 ; 04-221.93.19 ; www.laboverie.com
La Cité Miroir
Tous les L. à V. (de 9 h à 16 h,) S. et D. (de 10 h à
16 h). Plus Jamais ça !
Jusqu'au 1/4 (de 9 à 18 h ; L. à V. de 9 à 18 h ; S. et D.
de 10 à 18 h). Oliviero Toscani : Razza Umana
Photographies de Oliviero Toscani. Dans le cadre de
«Razza Umana». Rés. : www.out.be/1518580
Jusqu'au 1/4 (L. à V. de 9 à 18 h ; S. et D. de 10 à
18 h). Incursions dans une Déclaration
Place Xavier Neujean, 22 ; 04-230.70.50 ;
www.citemiroir.be
La Zone
Jusqu'au 31/3 StarOne
Rue Méan, 27 ; 04-341.07.27 ; www.lazone.be
Dans la localité
Jusqu'au 1/4 Biennale de l'Image Possible Liège
(BIP 2018) Rens. : 04-220.88.88 Rés. : https://
www.bip-liege.org
Maison de la Métallurgie et de l'Industrie
Jusqu'au 15/4 (L. à V. de 9 à 17 h). Made in Longdoz
Rens. : 04-342.65.23
Jusqu'au 2/12 (L. à V. de 9 à 17 h). Arts mécaniques
- Les rouages de l'innovation
Boulevard Raymond Poincaré, 17
Maison des Métiers d'Art
LOUVAIN-LA-NEUVE
Bibliothèque publique - Ludothèque
Jusqu'au 24/3 Mise en valeur des jeux sur le
thème de la cartographie Jeux. Dans le cadre de
«Festival Les nuits d'encre». Rens. : 010-47.88.45
Place Galilée, 9a
Forum des halles
Jusqu'au 19/4 (de 9 à 17 h). Les nuits d'encre Frontière Histoire d'une transformation Photos et
vidéos.
Place de l'Université, 1
MARCHE-EN-FAMENNE
Maison de la culture Famenne-Ardenne
Du L. 12/3 au S. 21/4 (de 10 h à 18 h), Les S. 24/3
et S. 31/3 (de 9 h 30 à 12 h 30) Mouvement et Arts
numériques Arts numériques.
Chaussée de l'Ourthe, 74 ; 084-31.46.89, 08432.73.86 ; www.maisondelaculture.marche.be
L., Ma. et J.). Clément Lesaffre Monotype, photo,
vidéo. Rens. : 056-86.01.60
Place Charles de Gaulle
NAMUR
Centre Ville
Du S. 24/3 au D. 25/3 (de 11 h à 18 h) Chambres
avec Vues Peintures, sculptures, techniques mixtes,
photographie, design, fresque, reliure, céramique,
stylisme, vidéo, aquarelle. Rens. : 081-22.84.76
Musée Félicien Rops
Du 24/3 au 13/5 (Ma. à D. de 10 à 18 h). Pornocratès dans tous ses états
Rue Fumal, 12 ; 081-77.67.55 ; www.museerops.be
Musée africain
Du V. 23/2 au D. 27/5 (de 14 h à 17 h) Congo
Paintings, une autre vision du monde Peintures de
Moke, Cheri Samba, Sam Ilus, Pita Kalala, Shula, Kiesse,
Moke Fils et Pierre Pambu Bodo.
Rue du 1er Lanciers, 1 ; 081-23.13.83
NAM-IP
Jusqu'au 30/6 (Ma. à V. de 10 à 16 h). Codes &
Couleurs - Turing et Zuse Peintures, ordinateurs de
Konrad Zuse. Rens. : 081-34.64.99
Rue Henri Blès 192A
PointCulture
Jusqu'au 30/3 (de 12 à 18 h). Urbnexpo à Namur
Photos, sculptures, installations de Samuel Coisne et
Charles-Henry Sommelette. Rens. : 02-737.19.65
Jusqu'au 19/4 (de 12 à 18 h). 1.1.1. | Xavier Istasse
Photos de Xavier Istasse.
Place l’Ilon 19 ; 081-22.55.66 ; www.pointculture.be
NISMES
Parc de Nismes
Jusqu'au 31/5 Action Sculpture 2017-2018 Rens. :
060-31.01.60
Parc Communal ; 060-31.00.10 ; www.viroinval.be
NIVELLES
Bibliothèque publique centrale du Brabant Wallon
Du 24/3 au 31/3 (de 14 à 18 h). Les nuits d'encre Carte blanche Textes, dessins, sculptures, photographies de Anne Brouillard et Nathalie Skowronek. Dans le
cadre du «Festival Les nuits d'encre». Rens. : 06789.35.94
Place Albert 1er 1
OMAL
L'Omalienne
Jusqu'au 4/1/19 (V. de 19 h 30 à 23 h 30 ; fermé L. à
J. et S. à D.). Exposition permanente Photographies,
peintures, dessins et sculptures. Rens. : 0496-73.52.46
Rue de Ligney 27a
OTTIGNIES
Bibliothèque publique du Douaire - Ludothèque
Jusqu'au 24/3 Mise en valeur des jeux sur le
thème de la cartographie Jeux. Dans le cadre de
«Festival Les nuits d'encre». Rens. : 010-40.20.89
Avenue des Combattants, 2
Centre culturel d'Ottignies- Louvain-La-Neuve
Jusqu'au 26/3 (de 14 à 17 h). Les nuits d'encre - Le
pays de Killiok : à quoi rêve Anne Brouillard
Illustrations. Rens. : 010-43.57.16
Avenue des Combattants, 41 ; 010-42.13.02 ;
www.poleculturel.be
REBECQ
Moulin d'Arenberg
Du 24/3 au 22/4 (de 14 à 18 h). Philipe Sève Rens. :
067-63.70.67
Rue Docteur Colson, 8 ; 0476-36.60.33 ; www.rebecq.be
SAMRÉE
Sillon d'art
Jusqu'au 17/6 Maboge au fil de l'eau, au fil des
ans Cartes postales, tableaux anciens, photographies
argentiques actuelles de Collectionneurs et Christian
Deblanc.
Maboge, 8 ; 084-41.21.92 ; users.swing.be/
sillondart
SERAING
Centre culturel
Du 23/3 au 29/3 (de 10 à 17 h). Il était une fois
Exposition.
Rue Renaud Strivay, 44 ; 04-337.54.54, 02337.38.80 ; www.centrecultureldeseraing.be
THEUX
Centre culturel
Du 22/3 au 6/4 Anne Herbauts
Place Pascal Taskin, 1 ; 087-64.64.23 ; www.cctheux.be
Tennis Couvert de Maison Bois
Jusqu'au 20/4 Exposition des peintures de
Françoise Martin Peintures de Françoise Martin. Dans
le cadre de «Festival Les Arts en Vesdre». Rés. :
087-39.30.60
Drève de Maison Bois, 33
TOURNAI
Office du tourisme
Jusqu'au 22/3 (de 10 à 17 h). Académie des
Beaux-Art (cours du soir) Œuvres des lauréats.
Place Paul-Emile Janson, 1 ; 069-22.20.45 ;
www.visittournai.be
TAMAT, centre d'Art contemporain du textile de la
Fédération Wallonie-Bruxelles
Jusqu'au 31/8 (L. et Me. à S. de 9 h 30 à 12 h et de 14
à 17 h ; D. de 14 à 17 h). Collections permanentes Art
textile.
Place Reine Astrid, 9 ; 069-23.42.85, 06984.20.73 ; www.tamat.be
VERVIERS
MONS
Artothèque
Jusqu'au 25/3 (de 10 à 16 h). L'enfance de l'art
Rens. : 065-40.53.25
Rue Claude de Bettignies,3 ; 065-39.59.39 ;
www.artotheque.mons.be
Maison Losseau
Jusqu'au 20/5 (de 10 à 18 h). Sept femmes, cent
frontières Dessins, gravures, monotypes, peintures,
livre d'artiste de Nadine Fiévet. Rens. : 065-39.88.80
Rue de Nimy, 37
Mundaneum
Jusqu'au 20/5 Top secret ! Un monde à décrypter
Jusqu'au 24/6 Faites le mur !
Rue de Nimy, 76 ; 065-31.53.43 ; www.mundaneum.be
Salle Saint-Georges
Jusqu'au 6/5 (Ma. à V. de 12 à 18 h ; S. de 14 à 20 h ;
D. 14 h). Mons à l'eau et à l'huile Peintures,
aquarelles. Rens. : 065-40.52.06
Grand-Place ; www.bam.mons.be
42222;33
EXPO | 21.02 - 22.04.18
MONT-SUR-MARCHIENNE
Musée de la photographie
Jusqu'au 22/4 (Ma. à D.). Marc Trivier. La lumière
et les choses Photographies de Marc Trivier.
Avenue Paul Pastur, 11 ; 071-43.58.10 ; www.museephoto.be
MOUSCRON
Centre Marius Staquet - Centre culturel
Jusqu'au 15/4 (Me. de 14 h à 17 h et à 17:00 ; V. à D.
de 14 h à 17 h ; fermé L., Ma. et J.). Jean-Claude
L'Ernout Peintures de Jean-Claude l'Ernout.
Place Charles de Gaulle ; 056-86.01.60 ; www.centrecultureldemouscron.be
L'Ancienne Piscine
Du 24/3 au 22/4 (Me. et V. à D. de 14 h à 17 h ; fermé
arts
Jusqu'au 15/4 (L. et Me. à V. de 12 à 18 h ; S. de 11 à
17 h). Quand je serai grand(e)… Rens. : 04-232.86.73
Rue des Croisiers, 7 ; 04-232.87.10 ; www.opmaliege.be
Musée de la Vie wallonne
Jusqu'au 16/8 (Ma. à D. de 9 h 30 à 18 h). Le Jardin
du Paradoxe - Regards sur le Cirque Divers à
Liège Œuvres de Pierre Alechinsky, Michel Antaki,
Laurie Anderson, Fernando Arrabal, Glen Baxter, Silvana
Belletti, BEN Vautier, Jan Bucquoy, Jacques Charlier,...
Rens. : 04-279.20.31
Cour des Mineurs ; 04-279.20.16 ; www.viewallonne.be
PointCulture
Jusqu'au 27/3 (Ma. à V. de 12 à 18 h ; S. de 10 à 18 h).
Urbnexpo Rens. : 02-737.19.62
Espace SainMichel - rue de l'Official, 1-5 ; 04223.36.67 ; www.pointculture.be
Salle philharmonique
Jusqu'au 30/6 Back Stage Rés. : www.expobackstage.be
Boulevard Piercot, 25-27 ; 04-220.00.00, 04220.00.10 ; www.oprl.be
Tchèstê
Jusqu'au 31/3 (Ma. à J. de 9 à 21 h ; V. de 9 à
23 h 59 ; S. de 15 à 23 h 59). Luc Pilmeyer
Rue Souverain-Pont, 32 ; 04-234.07.29
Théâtre
Jusqu'au 31/3 (de 14 à 19 h et de 14 à 20 h).
Matthieu Litt : Tidal Horizon Photographies, textes
de Matthieu Litt. Rens. : 0042-23.60.19
Place du 20-Aout, 16 ; 04-342.00.00, 04341.35.44 ; www.theatredeliege.be
Trésor de la cathédrale
Jusqu'au 31/3 (de 13 à 17 h). Un autre regard sur le
Trésor de Liège
Rue Bonne Fortune, 6 ; 04-232.61.32 ; www.tresordeliege.be
ON A TREMBLING PHOTOGRAPHY
LE BOTANIQUE : RUE ROYALE 236 | 1210 BRUXELLES - INFOS : 02 218 37 32 - WWW.BOTANIQUE.BE
Cette exposition est réalisée avec le soutien exceptionnel de la Bibliothèque Nationale de France.
Eyeball (Setagaya-ku, Tokyo, 1986/2007) © Daido Moriyama Photo Foundation - Collection Jean-Kenta Gauthier
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 35
L’AGENDA
Rens. : 065-61.38.81 ; www.out.be/1510427
Rue Sainte-Louise, 82 ; 065-65.21.21 ; www.cidgrand-hornu.be
MAC's
Jusqu'au 8/4 Musées pour cible
Jusqu'au 3/6 (Ma. à D. de 10 à 18 h). Adel Abdessemed OTCHI TCHIORNIE Rens. : www.mac-s.be/fr/8/
87/adel-abdessemed
Rue Sainte-Louise, 82 ; 065-65.21.21 ; www.macs.be
arts
Centre culturel
Jusqu'au 20/4 Exposition des œuvres de Patrick
Regout et Charles Bottin Illustrations, céramiques de
Patrick Regout et Charles Bottin. Dans le cadre de
«Festival Les Arts en Vesdre».
Boulevard des Gérardchamps, 7c ; 087-39.30.60 ;
www.ccverviers.be
VILLERS-LA-VILLE
Abbaye
Jusqu'au 15/4 (de 10 à 17 h). Les folles machines de
Léonard de Vinci Maquettes, documents, illustrations.
Jusqu'au 15/4 (de 10 à 17 h). L’épreuve du temps
par Nikos Aliagas Photographies.
Rue de l'Abbaye, 55 ; 071-88.09.80 ; www.villers.be
L’AGENDA
WANZE
Place Faniel
Jusqu'au 23/3 Allô, Jack ? Installation de Elisabeth
Thise. Rens. : 085-21.39.02
www.wanze.be
WAREMME
Hexapoda - Insectarium Jean Leclercq
Jusqu'au 31/12 (de 9 h 30 à 12 h et de 13 à 16 h 30).
Le monde des Insectes
Rue de Grand'Axhe, 45e ; 019-32.49.30 ; www.hexapoda.be
WATERLOO
Espace Bernier
Jusqu'au 23/3 Géométrismes Œuvres de Jean-Pierre
Defraigne.
Rue François Libert, 26 ; 02-354.47.66 ;
www.centre-culturel-waterloo.be
Musée Communal de Waterloo / Musée Wellington
Jusqu'au 31/8 (de 10 à 17 h). Napoléon, de l'île de
beauté à l'île perdue Uniformes, vêtements civils
refaits à l'identique, objets XIXe.
Chaussée de Bruxelles, 147 ; 02-357.28.60 ;
www.museewellington.be
WAULSORT
Villa 1900
Jusqu'au 16/4 (S. et D. de 13 h à 18 h ; fermé L. à V.).
Les Decaux - Une histoire d'amour Rens. : 047661.79.10
Rue de la chaussée
WELKENRAEDT
Centre culturel de Welkenraedt
Jusqu'au 30/3 (de 9 h 30 à 17 h 30). Exposition
Rétro-Gaming Consoles rétro, bornes d'arcade vintage.
Dans le cadre de «Mois du jeu vidéo».
Rue Grétry, 10 ; 087-89.91.70 ; www.forumdespyramides.be
FLANDRE
ANVERS
Fotomuseum - FOMU
Jusqu'au 10/6 (Ma. à D. de 10 à 18 h). Harry
Gruyaert
Jusqu'au 10/6 (Ma. à D. de 10 à 18 h). Monsanto®: A
Photographic Investigation - Mathieu Asselin
Jusqu'au 10/2/19 (Ma. à D. de 10 à 18 h). Collection
en transit
Waalse Kaai 47 ; 03-242.93.00 ; www.fotomuseum.be
MAS - Museum aan de Stroom
Jusqu'au 15/4 De Schelde. Stroom in verandering
Jusqu'au 15/4 Teropong Indonesia - l'Indonésie à
l’honneur Rens. : www.out.be/1524819
Hanzestedenplaats 1 ; 03-338.44.00 ; www.mas.be
Maurice Verbaet Art Center
Jusqu'au 8/4 (S. et D. de 13 h à 18 h ; fermé L. à V.).
Caroline Verbaet Selection Peintures, dessins,
sculptures de Fred Bervoets, André Bogaert, Jan
Burssens, Stephane Mandelbaum et Antoine Mortier.
Jusqu'au 15/7 (S. et D. de 13 h à 18 h ; fermé L. à V.).
Caroline & Maurice Verbaet Collection
Mechelsesteenweg 64
Museum van Hedendaagse Kunst Antwerpen MUHKA
Jusqu'au 29/4 (Ma., Me. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de
11 à 21 h). IN SITU: Cevdet Erek – AAAAA Rens. :
www.out.be/1524883
Jusqu'au 29/4 (Ma. à D.). HUGO ROELANDT – A
Selection from the Archive Rens. :
www.out.be/1519831
Jusqu'au 29/4 (Ma., Me. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de
11 à 21 h). The Chronicle Rens. : www.out.be/1519829
Jusqu'au 29/4 (Ma., Me. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de
11 à 21 h). Above the Bay of Naples from Via
Partenope Rens. : www.out.be/1519830
Jusqu'au 13/5 AMVK Rens. : www.out.be/1519832
Leuvenstraat 32 ; 03-260.99.99 ; www.muhka.be
BERLARE
Cultureel Centrum Stroming
Jusqu'au 22/4 Woven Stories Rens. : www.ccstroming.be
Dorp 101
museumgent.be
Floraliënhal
Jusqu'au 1/4 (Ma. à D. de 11 à 19 h). DPR Korea
Grand Tour
Citadelpark
MSK Museum voor Schone Kunsten Gent
Jusqu'au 24/6 Medardo Rosso Rens. :
www.out.be/1524824
Jusqu'au 31/10 (Ma. à V. de 9 h 30 à 17 h 30 ; S. et D.
de 10 à 18 h). Metafloristique Rens. :
www.out.be/1457100
Jusqu'au 31/12 Written Room Œuvres de Parastou
Forouhar. Rens. : www.out.be/1496201
Jusqu'au 31/12/19 De Bosch à Tuymans: une
nouvelle histoire Rens. : www.out.be/1500778
Chaussée De Kerchovelaan 187 ; 09-240.07.00 ;
www.mskgent.be
SMAK - Stedelijk Museum voor Actuele Kunst
Jusqu'au 13/5 (Ma. à V. de 9 h 30 à 17 h 30 ; S. et D.
de 10 à 18 h). Hiwa K Vidéos, performances et
installations récentes d’Hiwa K. Rens. : smak.be/fr/
exposition/12656
Jusqu'au 13/5 (Ma. à D.). Teresa Burga | An Artist
or a Computer? Rens. : smak.be/fr/exposition/13128
Jusqu'au 13/5 (Ma. à V. de 9 h 30 à 17 h 30 ; S. et D.
de 10 à 18 h). Ars Viva 2018 Rens. : smak.be/fr/
exposition/12668
Jusqu'au 3/6 (Ma. à D.). There is a man and more
Jusqu'au 3/6 (Ma. à D.). Against the Wall? Rens. :
smak.be/fr/exposition/13201
Jusqu'au 30/4/19 (Ma. à D.). Broodthaerskabinet
Rens. : smak.be/fr/exposition/13210
Jan Hoetplein 1 ; 09-221.17.03 ; www.smak.be
STAM
Jusqu'au 27/3 ville et université. depuis 1817
Godshuizenlaan 2 ; 09-267.14.00 ; www.stamgent.be
HASSELT
Modemuseum
Jusqu'au 2/9 (Ma. à D. de 10 à 17 h). Forever
YOUNG
Gasthuisstraat 11 ; 011-23.96.21 ; www.modemuseumhasselt.be
LOUVAIN
BRUGES
XPO Center
Tous les L. à D. (de 10 h à 18 h). Picasso Rens. :
picasso-bruges.be/fr/picasso-fr/#picasso
Jusqu'au 30/12 Xpo Andy Warhol Rens. : https://
xpo-center-bruges.be/fr/accueil/#expo
Mariastraat 38
GAND
Design museum Gent
Jusqu'au 15/4 Hello, robot.
Jusqu'au 6/5 (L., Ma. et J. à V. de 9 h 30 à 17 h 30 ; S.
et D. de 10 à 18 h). Level Rens. : www.out.be/1528757
Jan Breydelstraat 5 ; 09-267.99.99 ; www.design-
4222288:
LIEGE GUILLEMINS TGV STATION
23/09/2017 > 03/06/2018
M van Museum Leuven
Jusqu'au 8/4 Edgard Tytgat Rens. : www.mleuven.be/fr/edgard-tytgat
Jusqu'au 29/4 (L., Ma. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de 11
à 22 h). Dirk Braeckman
Jusqu'au 27/5 (Ma., Me. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de
11 à 22 h). Au-delà de la frontière
Jusqu'au 19/8 (L., Ma. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de 11
à 22 h). Maîtres en sculpture Rens. :
www.out.be/1500945
Jusqu'au 21/4/19 (L., Ma. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de
11 à 21 h). Collectionner, c’est un art Rens. :
www.out.be/1500946
Jusqu'au 21/4/19 (L., Ma. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de
11 à 22 h). La puissance des images Rens. :
www.out.be/1500944
Jusqu'au 30/5/21 (L., Ma. et V. à D. de 11 à 18 h ; J. de
11 à 22 h). Cadran-calendrier Rens. : https://
www.mleuven.be/fr/cadran-calendrier
Leopold Vanderkelenstraat 28 ; 016-27.29.29 ;
www.mleuven.be
MALINES
KUNST CREA ZONE
J. 22/3 (de 18 h à 21 h), D. 25/3 (de 14 h à 18 h)
Chantal De Schauwer Rens. : 01555.29.280496729592
Nijverheidstraat 86
GALERIES
GRAND BRUXELLES
PROMO PÂQUES
TICKET FAMILLE :
2 ADULTES + 2 ENFANTS > 40€
VALABLE UNIQUEMENT LES :
31/03 - 01/04 & 02/04 2018
WWW.EUROPAEXPO.BE
+32 4 224 49 38
Page 36 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Almine Rech Gallery
Jusqu'au 7/4 (Ma. à S.). Jason Fox Beware of
Darkness
Rue de l'Abbaye, 20, Bruxelles ; 02-648.56.84 ;
www.alminerech.com
Braam Art Gallery
Jusqu'au 24/3 (de 14 à 18 h). Robert De Winne
(1893-1983). Peintures et sculpture Peintures,
dessins, sculptures de Robert De Winne.
Rue Fourmois, 9, Bruxelles ; 0478-56.19.30 ;
www.braamjp.be
CAB
Du Me. 21/3 au S. 24/3 (de 14 h à 18 h), du Me.
28/3 au S. 31/3 (de 14 h à 18 h) The Brutal Play
Techniques mixtes, sculptures de Carl Andre, Valentin
Carron, Emilie Ding, Ramon Feller, Karsten Födinger,
Donald Judd, Robert Morris, Charlotte Posenenske,
Alexander Rodechenko et Kilian Rüthemann.
Rue Borrens, 32-34, Bruxelles ; 02-644.34.32 ;
www.cab.be
Centre Rops
Jusqu'au 25/3 (J. à S. de 15 h à 18 h ; D. 15 h ; fermé L.
à Me.). Patrick Quinot Peintures.
Rue Brialmont, 9, Bruxelles ; 02-219.66.79 ;
www.centrerops.com
Coherent
Jusqu'au 14/4 (Me. à S. de 14 à 18 h). Hypertrophy
Rue Keyenveld 59, Bruxelles
Espace photographique Contretype
Du 28/3 au 30/5 (de 12 à 18 h). Propositions
d'artistes Photographies de Maud Faivre, Antoine
Grenez, Youqine Lefèvre, Lucas Leffler, Els Martens et
Jade Varidel.
Cité Fontainas, 4A, Bruxelles ; 02-538.42.20 ;
www.contretype.org
Galerie 100 Titres
Jusqu'au 1/4 (J. à D. de 14 à 19 h). Adverse. Bande
dessinée contemporaine & poésie graphique
Dessins, instalaltions, livresd'artistes, peintures,
planches, etc. Rens. : 0497-72.97.04
Rue Alfed Cluysenaar, 2, Bruxelles ; 02-534.03.43 ;
www.100titres.be
Galerie ABC
Jusqu'au 31/3 (de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à
18 h 30). Quentin Smolders Peintures, gravures et
sculptures de Quentin Smolders. Rens. : 0025-11.32.53
Rue Lebeau, 53 - Lebeaustraat, 53, Bruxelles ;
02-511.32.53
Galerie Didier Devillez
Jusqu'au 24/3 (J. à S. de 14 à 18 h 30). Calligraphy
of space Sculptures, dessins de Damien Moreau.
Rue Emmanuel Van Driessche, 53, Bruxelles ;
0475-93.19.35 ; www.galeriedidierdevillez.be
Galerie Fred Lanzenberg
Jusqu'au 19/5 (de 14 à 19 h). Nathalie Grenier
Peintures dessins gravures de Nathalie Grenier. Rens. :
002-64.73.01500475734015
Avenue des Klauwaerts, 9, Bruxelles ; 02647.30.15 ; www.galeriefredlanzenberg.com
Galerie Pierre Hallet
Jusqu'au 17/4 (Ma. et J. à V. de 14 h 30 à 18 h 30 ; S.
de 11 h 30 à 18 h 30 ; D. de 11 h 30 à 14 h). Stephan
Laplanche - Robin Vokaer Peintures, sculptures de
Stephan Laplanche et Robin Vokaer. Rens. : 047555.58.31
Rue Ernest Allard, 33, Bruxelles ; 02-512.25.23
Galerie Rodolphe Janssen - 35 Livourne
Jusqu'au 5/5 (Ma. à V. de 10 à 18 h ; S. de 14 à 18 h).
Sam Moyer
Rue de Livourne 35, Bruxelles ; 02-538.08.18,
02-538.56.60 ; www.galerierodolphejanssen.com
Galerie Templon
Jusqu'au 14/4 (Ma. à S. de 11 à 18 h). James
Casebere - Emotional Architecture Photographies de
James Casebere. Rens. : 053-71.31.7
Rue Veydt, 13A, Bruxelles
Galerie Verhaeren
Jusqu'au 1/4 Regards échangés - Papeteries
Photographies de Jean-Frédéric Hanssens et Micheline
Carpentier. Rens. : 02-673.87.17
Rue Gratès, 7, Bruxelles ; 02-662.16.99 ; www.facebook.com/GalerieVerhaeren
Group 2 Gallery
Du Me. 21/3 au S. 24/3 (de 14 h à 18 h), du Me.
28/3 au S. 31/3 (de 14 h à 18 h) Gouaches &
aquarelles de maîtres belges Gouaches et aquarelles
de L. Van Lint, G. Bertrand, A. Bonnet, M. Quinet, J.
Milo, J. De Clerck, M.-L. Baugniet, G. Vanden Borre, S.
Van Damme, B. Dubail, Z. Busine, R. Greisch, G. Decock,
P. Clarebout, T. Van Gindertael, C. Coppieters 't Wallant.
Rens. : www.out.be/1524625
Rue Blanche, 8, Bruxelles ; 02-539.23.09 ;
www.group2gallery.com
Hangar Art Center
Du J. 22/3 au D. 25/3 (de 11 h à 18 h, de 18 h à 22 h)
L'Art pour l'Accueil 2018
Place du Châtelain, 18, Bruxelles ; 02-538.00.85 ;
www.hangar.art
LKFF Art & Sculpture Projects
Jusqu'au 30/3 (Me. à S. de 12 à 18 h). Emergence sculpture show Sculptures de Armen Agop. Rens. :
0023-45.92.26
Rue Blanche, 15, Bruxelles ; 02-345.92.26 ;
www.lkff.be
La Part du Feu
Jusqu'au 25/3 (S. et D. de 10 à 18 h). Le soleil est
tout pres de l’horizon Photographie video de Noémie
Asper Antone Israel. Rens. : 0472-20.66.86
Rue Saint-Ghislain, 55, Bruxelles ; www.facebook.com/LaPartDuFeu
Macadam Gallery
Du J. 1/3 au D. 15/4 (de 11 h à 17 h) Babel Bruxelles
Sculpture, dessins, peintures, collages, video, installation
de Emmanuel Michel et Arthur Michel.
Place du Jeu de Balle, 58, Bruxelles
TERVUREN
Art Gallery Charlotte Van Lorreinen
Jusqu'au 1/4 (V. à D. de 14 h à 19 h ; fermé L. à J.).
'Reflexions' Aquarelles de Pierre Sentjens. Rens. :
0023-06.35.73
Nieuwstraat 16, Tervuren ; 02-306.35.73 ;
www.charlottevanlorreinen.be
WALLONIE
ARLON
Espace Beau Site
Jusqu'au 25/3 (de 9 à 18 h 30). Trait pour trait
Dessins, lavis, gravures de Jacques Calonne, MarieFrance Bonmariage, Edith Gistelinck, Michèle Laveaux.
Avenue de Longwy, 321 ; 063-38.02.14, 047852.43.58 ; www.espacebeausite.be
CHAUDFONTAINE
LIÈGE
Cupper Café
Du 21/3 au 7/4 Alcide Bolmain Peintures acryliques
de Alcide Bolmain.
Rue Saint-Barthélemy, 1 ; 04-250.46.00 ; www.facebook.com/cuppercafe
Galerie 23
Du S. 3/3 au D. 25/3 (de 14 h à 18 h) Exposition
photos
boulevard de la Sauvenière, 23 ; 0499-11.50.80,
0496-21.08.36 ; www.galerie23.be
Galerie Les Drapiers
Jusqu'au 1/4 (J. à D. de 13 à 18 h). Sous l'image
Dessin sur feutre, photographie de Léa Belooussovitch
et Jean Pierre Ransonnet. Dans le cadre de «BIP 2018».
Rue Hors-Château, 68 ; 04-222.37.53 ; www.lesdrapiers.be
Galerie Satellite
Jusqu'au 8/4 (de 13 h 30 à 22 h). Oonly last spring I
started wearing pink Rés. : www.nanowallenius.com
Rue du Mouton Blanc, 20 ; 04-224.70.50,
04-250.94.36
L'inventaire
Jusqu'au 30/3 (Me. à V. de 14 h 30 à 18 h). Dédale
Sculptures, peintures, dessins de Angel Beatove et
Patrick Marczewski. Rens. : 0497-88.47.48
Rue Saint-Léonard, 104
Quai4 Galerie
Du 21/3 au 26/5 (J. à S. de 14 à 18 h 30). Marie Jo
Lafontaine…It's spring time! Techniques mixtes de
Marie Jo Lafontaine. Dans le cadre de «biP OFF».
Quai Churchill, 4 ; 0476-91.28.01 ; www.quai4.be
SPA
Galerie Azur
Jusqu'au 29/4 (de 11 à 18 h). Exposition de Moyo
(Marc Dethier) à la Galerie Azur à Spa : Huiles sur
toile Peintures à l'huile de Moyo - Marc Dethier.
Avenue Reine Astrid, 48 ; 087-77.11.88 ; www.gale-
Triangle Bleu
Jusqu'au 15/4 (J. à D. de 14 à 18 h 30). Seriously ?
Peintures, sculptures, installations de Jean-Pierre Bredo,
Laurent Impeduglia, Arnaud Labelle-Rojoux, Souche et
Taroop & Glabel.
Cour de l'Abbaye, 5 ; 080-86.42.94 ; www.trianglebleu.be
VAUCELLES
Galerie des Collines
Du 24/3 au 21/4 (de 14 à 17 h). Exposition peintures, gravures, Laurence Burvenich Peintures,
gravures de Laurence Burvenich.
Rue du Moulin, 79 ; 0496-95.24.13 ; www.galeriedescollineshubert.com
VERVIERS
Espace'Art ABC & DESIGN
Jusqu'au 28/4 (de 14 à 18 h ; J. de 17 à 19 h ; V. et S.
de 14 à 18 h ; fermé L. à Me. et D.). noirs Peintures à
l'huile sur toiles de Denise Gilles. Dans le cadre de
«Collaboration avec l'IKOB».
Rue du Viaduc 28 ; 0475-23.93.50 ; www.abcetdesign.be
WAVRE
Espace 14eme Art
Jusqu'au 24/3 (de 10 à 12 h et de 14 à 18 h).
Pratiques Personnelles Techniques mixtes de Patrick
Brichard, Bernadette Brisquet, Julien Brunet, Guy
Coppens, Marie Delforge, Anne Deliège, Anne De Roo,
Monique Dohy, Dominiq Fournal, Léonard Garcia, Marc
Hujoel, Nicolas Mayné et Muriel Peers.
Rue Lambert Fortune, 14 A ; 010-24.20.14 ;
www.espace14emeart.eu
FLANDRE
ASSE
De Ziener
Jusqu'au 29/4 (de 15 à 18 h). Recent werk van Karel
De Meester Rens. : 004-72.55.2570
Stationsstraat 55 ; 02-452.77.86, 0472-55.25.70 ;
www.deziener.be
GAND
Galerie Tatjana Pieters
Jusqu'au 22/4 Tit For Twat
Nieuwevaart 124 ; 09-324.45.29 ; www.tatjanapieters.com
radio et télé de la rtbf (Média Rives) Par Michel
Champon (guide RTBF). Rés. : 0042-21.92.21
Boulevard Poincaré, 15 ; 04-344.73.11 ; info@mediacite.be
VISITES GUIDÉES
GRAND BRUXELLES
Chaussée de Haecht
D. 25/3 (de 14 à 16 h 30). Promenade guidée Rens. :
02-219.33.45
En divers lieux de Bruxelles
D. 25/3 (de 14 h à 16 h) Visite guidée graffiti et
street art Rens. : 0488-98.70.33
Musée des égouts de Bruxelles
Jusqu'au 1/12 (S. de 13 h 30 à 0 h). Visite guidée
gratuite Rens. : 0022-79.43.83
Pavillon d’Octroi – Porte d’Anderlecht, Bruxelles ;
www.sewermuseum.brussels
Place Sainte-Gudule
S. 24/3 (de 10 à 13 h). Visite guidée 'Bruxelles
1930 - Art Déco et Modernisme' Rens. : 02219.33.45
Place Sainte-Gudule 16, Bruxelles
WALLONIE
CHAUDFONTAINE
Office du tourisme
J. 22/3 (de 14 h 30 à 17 h) Le cœur historique
inattendu et insolite Par Jeannine Hardy (guide
régionale). RDV : office du tourisme, halle aux viandes,
13 quai de la Goffe. Rés. : 0042-21.92.21
V. 23/3 (de 14 h 30 à 16 h 30). Artistes et artisans
se retrouvent au cœur de Liège Par Jean-Jacques
Lorquet (guide régional). RDV : office du tourisme, halle
aux viandes, 13 quai de la Goffe.
S. 24/3 (de 14 h 30 à 17 h) À la rencontre des
délices de Liège Par Bernadette Monville ou Anne
Kopijasz (guides conférencières). RDV : office du
tourisme, halle aux viandes, 13 quai de la Goffe. Rés. :
022-19.22.1
Quai de la Goffe, 13 - Anc. Halle aux Viandes ;
04-221.92.21 ; www.liege.be
Place du Marché
Me. 21/3 (de 14 h 30 à 16 h). Le XIIIe siècle – Entre
baroque et classicisme Par Art&fact. Rés. : 004221.92.21
Serres du Jardin botanique
Tous les L. à V. (de 10 h à 16 h) et S. (D.). Serres du
Jardin Botanique de Liège
Jardin botanique - rue Fusch, 3
Source O Rama
D. 25/3 (de 14 à 16 h). Circuit du Thermalisme
Source O Rama - Parc des Sources - Chaudfontaine.
Avenue des Thermes, 78bis ; 04-364.20.20 ;
www.sourceorama.com
LIÈGE
Boulevard de la Constitution
D. 25/3 (de 10 à 12 h). Liège en courant Par René
Dufour (guide régional). RDV : hall omnisports, 82
boulevard de la Constitution. Rés. : 022-19.22.1
Collégiale Saint-Denis
D. 25/3 (de 14 h 30 à 17 h) Les collégiales SaintDenis et Saint-Jean-l’Évangéliste Par Anny Lecocq
(guide régionale). RDV : à l’intérieur de la collégiale
Saint-Denis, place Saint-Denis. Rés. : 022-19.22.1
Rue Cathédrale, 64 - Place Saint-Denis
Mediacité- Studio 40 Media Rives
Me. 21/3 (de 14 h 30 à 16 h 30) Visite des studios
arts
Espace B
Jusqu'au 25/3 (de 14 à 18 h). ... aller # retour ...
Photographies de Francesca Scarito.
Haute Rue, 33a ; 067-79.08.11 ; www.espaceb.be
STAVELOT
L’AGENDA
GLABAIS
rieazur.be
Église Saint-Jacques
S. 24/3 (de 14 h 30 à 16 h) 400 ans d’orgue à
l’église Saint-Jacques Par Pierre Thimus (organiste
titulaire). RDV : église Saint-Jacques (entrée par le parc
de la place Émile-Dupont). Rés. : 0042-21.92.21
Place Saint-Jacques 8
MONS
Ateliers des FUCaM
S. 24/3 (de 13 à 18 h). A la découverte du Musée L
Par Françoise Hiraux. Rens. : 065-66.69.14
Rue des Sœurs Noires, 2 ; 065-35.33.88
Artiste : Yves Clerc (1947-) – © BAILLY GALLERY – Organised by EASYFAIRS
Galerie de la Gare
Du S. 24/3 au D. 25/3 (de 14 h à 18 h) Goûts et
saveurs, d'ici et d'ailleurs Peintures, dessin,
sculptures de Aristes calidifontains. Rens. : 04-361.56.36
Esplanade
FINE
ART
FAIR
2018 – 37TH EDITION
INFO & TICKETS
WWW.EURANTICA.BE
l'activiste Vandana Shiva, la théologienne
Rosemary Radford Ruether... Par Mohammed Taleb.
Org. Le Singulier Universel.
D. 25/3 (de 9 h 15 à 12 h 30). Les Sorcières de la
Renaissance, victimes de l'obscurantisme religieux
et du capitalisme naissant Par Mohammed Taleb.
Org. Le Singulier Universel.
Rue de La Linière, 8, Bruxelles
L’AGENDA
arts
CONFÉRENCES
GRAND BRUXELLES
BRASS - Centre culturel de Forest
Me. 21/3 (18 h). Declic #4 : Les enfants et les
écrans Rens. : 02-332.40.24
Brass - Van Volxemlaan,364, Bruxelles
Balassi Institut
S. 24/3 (de 9 à 19 h 30). «Consonance» Par Mme
Boglárka Kertész-Farkas.
Treurenberg, 10 - Treurenberg, 10, Bruxelles
Bibliothèque des Riches-Claires
Ma. 27/3 (18 h 30) Histoire des Sciences
Me. 28/3 (18 h 30). Quelle connerie la guerre ! Par
Jean-Pol Baras. Modérateur : Charles Huygens.
Rue des Riches-Claires 24, Bruxelles ; 02548.26.10 ; www.brunette.brucity.be/bib/bibp1/
index.htm
Carpe Diem
D. 25/3 (de 17 à 19 h). Café Philo Org. Café Philo de
Belgique asbl. Rens. : 0496-25.59.00
Avenue de Tervuren 13, Bruxelles
Centre culturel d'Uccle
D. 25/3 (de 10 à 13 h). Exploration du Monde
Ethiopie - Sur la piste de nos orginies (PetitDéjeuner) Par Patrick Bernard. Organisé par Exploration du Monde. (modérateur : Centre Culturel d'Uccle).
Me. 28/3 (de 20 h 15 à 22 h 30), S. 31/3 (de 14 h 30
à 17 h) Exploration du Monde - Iles Grecques - Au
cœur du bleu Par Alain Basset. Organisé par Exploration du Monde.
Rue Rouge, 47, Bruxelles ; 02-374.64.84 ; www.ccu.be
En divers lieux de Bruxelles
Jusqu'au 4/5 (V. de 20 à 22 h 30). Made in Bruxsel
Par Hadja Lahbib (RTBF), Béatrice Delvaux (Le Soir),
Soraya Amrani (RTBF), Mirko Popovitch (Africalia), Eric
Corijn (VUB/ Brussels Academy), Andrea Rea (ULB),
Sabine Ringelheim (BX1). Rens. : 02-289.70.54
Espace 8
V. 23/3 (de 18 h 45 à 22 h). La sorcière Starhawk,
Flagey
Ma. 27/3 (20 h). Conférence: Quelle humanité pour
demain ?
Place Flagey, Bruxelles ; 02-641.10.20, 02641.10.10 ; www.flagey.be
L'iselp
Me. 28/3 (de 18 h à 20 h) Cycle de conférences
Zéro de conduite Par Olivier Lecomte. Organisé par
L'ISELP. Rens. : 0025-04.80.70
Boulevard de Waterloo, 31, Bruxelles ; 02504.80.70, 02-502.45.26 ; www.iselp.be
La Renaissance
Les S. 24/3 et S. 31/3 (de 19 h à 21 h) Philo - Le
verre d'eau
Avenue Adolphe Demeur 39, Bruxelles
La Venerie - Espace Delvaux
Du 21/3 au 24/3 (de 14 à 22 h 30). Démocratie(s)
et nous
Place Keym, Bruxelles ; 02-663.85.50 ; www.lavenerie.be
Le cercle des voyageurs
S. 24/3 (17 h 30). Conférence - Printemps littéraire
brésilien Par David Machado, Dulce Maria Cardoso,
Henrique Rodrigues, Marcia Tiburi, Simone Paulino
(auteurs brésiliens). modérateur : Sofia Santos et
Leonardo Tonus.
Rue des Grands Carmes, 18, Bruxelles ; 02514.39.49, 02-514.39.48 ; www.lecercledesvoyageurs.com
Les Sources
L. 26/3 (de 19 à 20 h 30). Causerie : Rien qu'une
vie Par Lefevre Anne-Françoise - Consultante, coac.
Organisé par CLÉSAUL. Rens. : 0484-61.86.13
Rue Kelle, 48, Bruxelles ; 02-771.28.81 ; www.les-
42223248
sources.org
Les ateliers claus @ CRICKX
Me. 21/3 (de 20 à 23 h). Greetings From Barcelona
by Flores y Prats
Crickxstraat, 15, Bruxelles ; www.lesateliersclaus.com
Maison de la Francité
Me. 21/3 (de 20 à 22 h). Diner littéraire - Des lieux
de plaisir à Bruxelles Par Gonzague Pluvinage.
Modérateur : Rony Demaeseneer.
Me. 28/3 (de 19 h 15 à 22 h). Apéro-conférence: Les
accords toltèques Par Claudia Aguirre. Modérateur :
Tamara Swuine. Org. Maison de la Francité.
Rue Joseph II, 18, Bruxelles ; 02-219.49.33 ;
www.maisondelafrancite.be
Maison des cultures et de la Cohésion Sociale de
Molenbeek
Jusqu'au 23/3 (V. de 10 à 12 h). Bruxelles et ses
imaginaires Par Jean-Louis Genard (ULB), François
Rinschberg (USL-B), Julie Neuwels (ULB), Eva Swyngedouw (VUB), Géry Leloutre (ULB), Claire Pelgrims
(ULB). Org. Brussels Academy. Modérateur : Jean-Louis
Genard (ULB). Rens. : 02-629.37.41
Chaussée de Merchtem, 67, Bruxelles ; 02415.86.03 ; www.lamaison1080hethuis.be
PointCulture Bruxelles
Jusqu'au 23/6 (S. de 11 h à 13 h et de 15 h à 17 h ;
fermé L. à V. et D.). Tricotez Vous
Rue Royale, 145, Bruxelles ; 02-737.19.60 ;
bruxelles.pointculture.be
Salle Ploef
Me. 21/3 (20 h). Pistes pour détecter et se libérer
d'un manipulateur Par Murielle Schiltz, Laurence Eta.
Organisé par Murielle Schiltz et Laurence Eta. (modérateur : Murielle Schiltz et Laurence Eta).
Rue Bonaventure, 100, Bruxelles
Théâtre Marni
Me. 21/3 (de 19 à 22 h). Deviens ce que tu es Par
Dorian Astor (philosophe).
Rue de Vergnies, 25, Bruxelles ; 02-639.09.80 ;
www.theatremarni.com
Union dans la lumière
Jusqu'au 21/6 (J. de 18 h 30 à 20 h 30 ; fermé L. à
Me. et V. à D.). Union dans la lumière Par Michael
Vallée Dessy. Rens. : 0486-50.33.08
Rue des Ménapiens 16, Bruxelles ; 0478-91.12.11
WALLONIE
CHARLEROI
Eden | Centre culturel Régional
Me. 28/3 (19 h). Sans égalité, pas de ville durable
Par Yves Raibaud (géographe).
Boulevard Jacques Bertrand, 1-3 ; 071-20.29.95 ;
www.eden-charleroi.be
HUY
Dans la localité
Jusqu'au 30/3 Nos voix, nos droits : 70 ans de
droit de vote à Huy-Waremme
LIÈGE
Zoom
sur la Culture !
Rendez-vous chaque jour dans nos pages
et dans le MAD.
PointCulture
S. 24/3 (de 14 à 17 h 30). Vie de quartier et
toxicomanie : deux regards sur la ville Rens. :
02-737.19.62
Espace SainMichel - rue de l'Official, 1-5 ; 04223.36.67 ; www.pointculture.be
MONS
UMons - Faculté Polytechnique - Site Dolez
J. 22/3 (de 14 à 16 h). Découvrir un peuple et son
histoire à travers sa musique Par Joëlle GrauwelsStrauss, Christophe Delporte (accordéon). Organisé par
Connaissance et Vie Mons. Rens. : 065-35.44.06
Boulevard Dolez, 33
MORLANWELZ
Musée royal de Mariemont
S. 24/3 (de 14 h à 16 h 30) Cycle de conférences:
Les aspects méconnus de Raoul Warocqué Rens. :
064-27.37.41
Chaussée de Mariemont, 100 ; 064-21.21.93 ;
www.musee-mariemont.be
NAMUR
DÉCRYPTE • ENQUÊTE • RÉVÈLE
PointCulture
J. 22/3 (20 h). Urbnagora-Nos quartiers, demain?
Un habitat pour tous Par Mathieu Van Criekingen
(chargé de cours en géographie), Pavel Kunysz (master
en architecture, aménagement du territoire, master en
sociologie) et Yves Hanin (sociologue, urbaniste). Rens. :
02-737.19.65 Rés. : 081-77.67.74
Place l’Ilon 19 ; 081-22.55.66 ; www.pointculture.be
NIVELLES
Page 38 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Waux-Hall Centre culturel
L. 26/3 (de 14 h 30 à 16 h 30) Haendel, le conquérant. Par André Van Oekel (musicologue). Organisé par
l'antenne inter-universitaire UCL-ULB des Aînés à
Nivelles en partenariat avec le Centre Culturel de
Nivelles et avec le soutien de la Wallonie. Rens. :
0476-29.00.17
Place Albert Ier ; 067-88.22.77 ; www.centrecultureldenivelles.be
VERVIERS
Temple Protestant
S. 24/3 (de 20 à 22 h). Comment ne pas aimer les
math Par Pierre Henrotay, ingénieur, prof de math.
Organisé par Centre Culturel Protestant de Verviers.
Rens. : 087-64.89.64 Rés. : 0499-19.29.34
Rue Laoureux 33, Verviers, Belgique
WELKENRAEDT
Centre culturel de Welkenraedt
J. 22/3 (de 18 h 30 à 21 h). Dialogue parents/ados
autour du jeu vidéo Par Maxime Verbesselt. Organisé
par CCW. Rens. : 087-89.91.72
Rue Grétry, 10 ; 087-89.91.70 ; www.forumdespyramides.be
ANIMATIONS
GRAND BRUXELLES
La Belladone
Jusqu'au 17/1/19 (Me. de 18 h 30 à 23 h 30). Soirée
jeux Rens. : 0485-83.58.11
Rue Moris, 17a, Bruxelles
Le Wolf
D. 25/3 (de 11 à 12 h 30). Curiocity : Les Dimanches
'Carte Blanche': Comment sais-tu si c'est vrai?
Rue de la Violette 18, Bruxelles ; 02-512.12.30 ;
www.lewolf.be
Little Food
Jusqu'au 13/12 (S. et D. de 11 h à 12 h 30 ; fermé L. à
V.). Future Farm Experience - Visite de l'élevage
urbain d'insectes Rens. : 02-219.21.29
Rue Dieudonné Lefèvre 37, Bruxelles
Musée du Cinquantenaire - MRAH
Jusqu'au 31/12 (Ma. à V. de 9 h 30 à 17 h ; S. et D. de
10 à 17 h). Parcours famille: Bison, jaguar et lama
Les animaux d'Amérique. Rens. : 02-741.72.15
Parc du Cinquantenaire, 10, Bruxelles ; 02741.72.11 ; www.mrah.be
Planetarium de l'Observatoire Royal de Belgique
Tous les L. à D. (16 h). Les colères du Soleil
Avenue de Bouchout, 10, Bruxelles ; 02-474.70.50 ;
www.planetarium.be
WALLONIE
ARGENTEAU
Etangs de la Julienne
Jusqu'au 31/3 (L. à D.). Balade organisée en
gyropode Balade organisée en gyropode dans les bois
de la julienne. Rens. : 032-49.84.39032
AUVELAIS
Quai de scène
Jusqu'au 27/6 (Me. de 12 h à 16 h et de 19 h à
22 h 30 ; fermé L., Ma. et J. à D.). Atelier Geekothèque.
Place de la gare, 9b ; 071-26.03.64 ; www.cracs.eu
AWIRS
Préhistomuseum
Tous les lundis à V. et dimanche (fermé S.).
Evolution I Labyrinthe végétal
Rue de la Grotte, 128
AYWAILLE
Monde Sauvage
Jusqu'au 18/11 (10 h). Saison 2018 du Monde
Sauvage d'Aywaille
Fange de Deigné, 3
BRAINE-LE-COMTE
Hôtel de ville
Tous les Me. (fermé L., Ma. et J. à D.). Point Culture
mobile Rens. : 02-737.19.66
Grand-place 39
CHARLEROI
Quai 10
Jusqu'au 22/3 (de 15 à 17 h 30). Les Filles aux
manettes
Quai Arthur Rimbaud,10 ; 071-31.71.47 ;
www.quai10.be
DISON
HEUSY
Plaine de jeux de Rouheid
D. 25/3 (de 13 h 30 à 16 h 45). L'eau : découvronsla, chouchoutons-la Rés. : 087-32.75.75
Rue de la Fontaine au Biez 200, Verviers, Belgique
ITTRE
Parking de l'administration communale
Tous les D. (fermé L. à S.). Repair Café
Rue de la Planchette, 2
Zoning des Primevères
SALONS ET FOIRES
LIÈGE
GRAND BRUXELLES
Brussels Expo
J. 22/3 (de 13 à 19 h). JobFair Brussels
Place de Belgique,1 - Belgiëplein 1, Bruxelles ;
02-474.82.63 ; www.brusselsexpo.be
Tour & Taxis
V. 23/3 (de 9 h à 18 h), S. 24/3 (de 10 h à 22 h)
Salon des Instruments Insolites Salon sur la
musique. Rens. : 0485-39.34.11
Avenue du Port, 86C, Bruxelles ; 02-426.12.22 ;
www.tour-taxis.com/fr
NIVELLES
Place Emile de Lalieux
Jusqu'au 3/4 (de 10 à 22 h). Laborator Escape
Game Rens. : 0475-90.16.54
SPA
Musée de la Lessive
S. 24/3 (de 14 à 16 h 30). Atelier « La lessive
naturellement... toute une histoire » Rés. :
087-77.63.00
rue Hanster, 10 ; 087-77.14.18, 0494-17.14.61
TOURNAI
Le Manège | Caserne Fonck
S. 24/3 et D. 25/3 Le salon des vins bio &
naturels
Rue Ransonnet, 2
VILVORDE
Office du tourisme
S. 24/3 (de 14 à 17 h). Martine visite Tournai
Place Paul-Emile Janson, 1 ; 069-22.20.45 ;
www.visittournai.be
CC Het Bolwerk
Du S. 24/3 au D. 25/3 (de 14 h à 18 h) Tentoonstelling Lentesalon 2018
Bolwerkstraat 17, Vilvorde ; 02-255.46.90 ;
www.hetbolwerk.be
MONS
Arsonic - la maison de l'écoute
J. 22/3 (de 18 h 30 à 20 h). Atelier de généalogie
des objets Rens. : 0065-33.55.80
Ancienne Caserne - Rue de Nimy
Quartier de Messines
Du 23/3 au 25/3 (de 6 à 23 h). 398è Ducasse
Folklorique de Messines Rens. : 0479-44.35.09
WALLONIE
ATH
Hall de CEVA
Jusqu'au 26/3 (de 11 à 19 h). Foire commerciale Ath
2018 Foire commerciale. Rens. : 0485-92.60.80
422234;8
"
Ejcwuufig"fg"Uckpv/Lqd"ṗ"85:"/"33:2"Dtwzgnngu"Vgn"<"241594";4"3;"/"kphqBufxw0dg"
Ch&R Eames /
H.Miller
J.Wabbes
Fl Knoll / Knoll
J.Wabbes
A.Lanskoy
A.Palisot
A.Cardenas
JF Detilleux
Knoll : 6 fauteuils
Suite de 4 fauteuils
L.Mies Van der Rohe / Knoll
arts
HABAY
Maison de Jeunes
Jusqu'au 30/6 (L., Ma. et J. de 16 h à 19 h ; Me. de
13 h à 19 h ; V. de 16 h à 20 h ; fermé S. et D.). Espace
Accueil de la Maison de Jeunes de Habay Rens. :
063-23.35.73
Rue de Luxembourg 4, Habay, Belgique
MONTIGNY-LE-TILLEUL
Ferme de Malfalise - Tavernel
S. 24/3 (de 14 h 30 à 17 h 30). Chasse aux œufs et
chasse aux bières
Rue de Malfalise, 143
H: 216, L: 151, P: 7,5 cm
Florence Knoll / Knoll International
Florence Knoll / Knoll International
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 39
MARCHÉ DE L’ART
Salle Luc Hommel
Me. 28/3 (de 14 h à 18 h) Thé dansant Rés. :
087-33.41.81
Place Luc Hommel
arts
4222354;
Hô t e l
des Ventes Elysée
M. Caron
Lundi 26 Mars à 18h
Mardi 27 Mars à 8h30 & 13h30
Mercredi 28 Mars à 13h30
Val St Lambert
MARCHÉ DE L’ART
Très belle Vente
Cataloguée
Expo: du 23 au 25 mars de 10 à 18h
Catalogue: www.ventes-el ysee.be
Blv. Cuivre & Zinc 28 - 4030 Liège Tél. 04.221.09.09
42222;:;
VENTE CATALOGUÉE
Lundi 26.03.2018 à 14h
Numismatique, ordres & décorations,
Souvenirs historiques, Asie, Afrique
VENTE BOURGEOISE
Vers 17h00, comprenant notamment
la liquidation d’un stock de bijoux.
EXPOSITION
Vendredi
Samedi
Dimanche
Lundi
FRANCE,
Louis XV, Louis d’or de Noailles
23.03.18
24.03.18
25.03.18
26.03.18
14h
14h
14h
10h
à
à
à
à
18h
18h
18h
12h
SPÉCIALISTES
Pour la numismatique :
Edouard Wyngaard
Pour les billets de banque, ordres
& décorations,souvenirs historiques :
Rodolphe de Maleingreau d’Hembise
CONTACT
Rodolphe de Maleingreau d’Hembise
44 avenue Charles Thielemans,
1150 Bruxelles
info@haynault.be • 02 842 42 43
www.haynault.be
ŁOPIEŃSCY FRÈRES
Sigismond III Vasa
Page 40 Mercredi 21 mars 2018 Mad
QI BAISHI (1864-1957)
Chrysanthèmes
arts
42222866
Exposition des lots :
Vendredi 23 mars
de 14 h à 19 h
Samedi 24 mars
de 10 h à 19 h
Dimanche 25 mars
de 10 h à 19 h
Lot 229 - HERMAN TEN KATE
(École hollandaise 1822 - 1891)
Huile sur panneau : La signature des baux.
Dim : 61 x 93 cm.
Lot 228 - BARON PIERRE PAULUS
DE CHÂTELET (École belge 1881 - 1959)
Huile sur toile : « Retour du travail ».
Dim : 65 x 80 cm.
Lot 108 - Bague « Jupe » en or blanc agrémentée
d’un saphir de Ceylan de couleur naturelle de
± 6,01 carats et de diamants, taille baguette,
pour ± 1,60 carat.
Lot 133 - Broche en argent sur or agrémentée
de diamants, taille ancienne, pour ± 5 carats, dont
diamant central taille coussin de ± 1,60 carat.
Lot 92- F. PALLAS (École italienne fin 19e).
Sculpture en marbre de Carrare :
Le baiser. Dim : H. : 117 L. : 53 P. : 56 cm.
Journées d’évaluations
gratuites en nos bureaux :
Samedi 24 et
dimanche 25 mars 2018
Lot 218 – DAVID GERSTEIN
(École israélienne 1944 - ) Sculpture en relief en
métal peint : « Shoe mania ».
Dim : H. : 80 L. : 100 P. : 10 cm.
Lot 195 - JEAN MICHEL FOLON
(École belge 1934 - 2005) Sculpture en
bronze à patine verte : « L’idée 2002 ».
Dim : H. : 9,5 cm.
Ð Tableaux, sculptures et mobilier
de 10h à 19h
70/74 Av. de Roodebeek
1030 Bruxelles
Tél. 02/741.60.60
Fax : 02/741.60.70
Website : www.horta.be
E-mail : Info@horta.be
Catalogues intégralement
illustrés sur internet
Lot 28 - BERNARD GHOBERT
(École belge 1914 - 1975) Dessin aux crayons de
couleur sur papier : « La cloison ajourée ».
Dim : 58 x 79 cm.
Lot 82 - PANCRACE BESSA
(École française 1772 - 1846)
Techniques mixte sur papier (lot de deux) :
« Pommes » et « Coings ». Dim : 49 x 36 cm.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 41
MARCHÉ DE L’ART
Prochaine vente : les 26 et 27 mars 2018 à 19 h 30
42222875
42223536
arts
Frédéric de Kerchove
Antiquaire
MARCHÉ DE L’ART
VENTE MARDI 27
& MERCREDI 28 MARS
Rachète vieux vins
à 19h30
0475 49 89 48
info@azienda-casalino.com
42223279
CLAUS Emile ( 1849 - 1924 ). Pastel sur papier " Vue de la Tamise". Signé
en bas à gauche et daté (19)16 à Londres. Ecole belge. Dim.: 32 x 24 cm.
VENTE EN PRÉPARATION
19 MAI 2018
ART ANCIEN, MODERNE ET CONTEMPORAIN
Clôture du catalogue 31 mars 2018
STARCK Philippe (1949 ). Série de six chaises en acier argenté et pailleté
munies d’une assise et d’un piétement en polypropylène vert.
Modèle Dr. Glob. Éditées par Kartell. Travail français. Epoque : vers 1988.
EXPOSITION
23, 24 ET 25 MARS DE 10 H A 18 H
HOTEL DE VENTES VANDERKINDERE S.A.
C H AU S S É E D ’A L S E M B E R G 6 85-687 - 1180 B RU X E L L E S
PARKING PRIVÉ • T ÉL . 02 344 54 46
info@vanderkindere.com
w w w. v a n d e r k i n d e r e . c o m
Théo Van Rysselberghe
Estimations à domicile sur rendez-vous
à Bruxelles, Anvers, Gand,
Knokke et environs
DE VUYST - KERKSTRAAT 22-54 - 9160 LOKEREN
Tél : 09/348.54.40 - herve.lescornez@de-vuyst.com - www.de-vuyst.com
Page 42 Mercredi 21 mars 2018 Mad
MARCHÉ DE L’ART
arts
42222:;4
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 43
arts
MARCHÉ DE L’A’RT
Vincent Glowinski
inaugure sa première
exposition solo en
galerie : s’y retrouve
la force de ses
fresques au format
d’une feuille
de papier
Secrets d’atelier
A
vec l’arrivée du printemps,
Mathilde
Hatzenberger
présente pour la première
fois une exposition solo de
Vincent Glowinski (Paris, 1986)
en sa galerie ixelloise. L’occasion
pour l’artiste autrefois connu
comme « Bonom » d’opérer une
sélection dans les cartons à dessins qui s’accumulent au sein de
l’atelier. A la fois réservoir de
formes et archives, il a été bien
difficile de choisir dans un fonds
si touffu, démontrant sa vitalité
et son foisonnement « comme
une maestria extraordinaire »
déclare la galeriste. Aussi
« Sketches » réunit-elle un ensemble d’œuvres sur papier à la
vocation diverse : feuilles pour
elles-mêmes, croquis, saynètes,
maquettes de fresques, projets
et souvenirs de performances
principalement à l’encre, mais
aussi crayons, techniques mixtes
et collages, ainsi qu’une petite
sélection de sculptures et marionnettes.
« Cette exposition est une première pour moi. C’est très différent des grosses machines institutionnelles », énonce l’artiste.
Ne réfutant pas la dimension
commerciale de cette nouvelle
collaboration, Glowinski reconnaît à quel point le travail des
galeries est nécessaire pour
trouver un équilibre économique et une viabilité en tant
qu’artiste : « J’ai plein de dessins dans mes cartons et c’est
l’occasion de les montrer au public. Il y a eu au départ de cette
invitation la volonté de les faire
vivre, de leur donner un statut
d’œuvres à part entière, de trouver une façon de les présenter.
Choisir un angle de vue, une façon de les regarder. Ce n’est évidemment pas exhaustif : j’en ai
exhumé certains pour les mettre
en valeur et leur donner un statut. On les a choisis pour que le
tout fonctionne ensemble, avec
un objectif commercial. Il s’agit
de donner une valeur à ces objets
et c’est ce qui m’intéresse. C’est
essentiel économiquement. »
Considérant qu’il s’agit de sa
première véritable collaboration
avec une galerie, Glowinski a
Page 44 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Vincent Glowinski, Maquette « Loups », 2009, techniques mixtes sur
papier, 21x29,7 cm, 1500 euros encadré. © DR
Vincent Glowinski, Oiseaux, 2018,
polyptique, encre sur papier,
9x29x7x21 cm, 4.500 euros
encadré. © DR
Vincent Glowinski, Ours, 2017,
encre sur papier, collage, environ
33x21 cm, 1.500 euros encadré.
© DR
« brouillons » réalisés dans le
cadre d’un projet comme la réalisation d’une fresque ou d’un
tableau (Forêt calcinée), que les
dessins « performances » jetés
sur le papier lors des événements qu’il organise ces dernières années, en musique et en
image. « Ces dessins de performance peuvent être figuratifs ou
abstraits mais sont reconnaissables à l’encre qui coule, au papier qui se déchire. Ça peut être
des feuilles de calepins déchirées
que je vais ensuite recomposer
en agençant les dessins entre
eux, comme avec les oiseaux :
l’œuvre était inexistante avant
que je les assemble et décide du
nombre. Tout le travail tient
dans ces décisions – la taille, le
nombre, la couleur de l’encadrement. Ils prennent vie d’une tout
autre façon. »
LE REGARD DE L’AUTRE
Pour la galeriste, cette première sélection assez radicale
propose une promenade dans le
monde terrestre, « celui que l’on
ne saurait dater avant ou après
l’ère de l’Homme, précise-t-elle :
Une vaste forêt peuplée d’animaux et de squelettes, un ébat
solitaire et allégorique, loin des
forces perturbatrices féminines
génératrices de chaos. Ici, un
monde apparemment pacifié,
parfois dur et inquiétant mais
aussi drôle et étrangement poétique. L’ivresse et l’excitation
mêlées d’une disparition annoncée ».
Evoquant le mur de dessins
qu’il avait choisi de montrer à
l’Iselp en 2014, Glowinski insiste sur l’importance du regard
de l’autre dans ce processus :
« L’avis de Mathilde et des encadreurs instaure un rapport de
confiance essentiel. Moi seul j’ai
du mal à faire ces choix parmi
tout ce que je garde dans l’atelier. Je dessine par à-coups : ce
sont souvent des essais convulsifs, spontanés, tandis que les
dessins les plus construits esquissent des projets pour des
peintures et sont parfois plus
aboutis que la peinture ellemême ! Je garde tout mais
l’œuvre n’existe pas sans l’agencement, le collage. J’ai besoin du
regard de quelqu’un pour m’aider à faire le tri. »
ALIÉNOR DEBROCQ
Vincent Glowinski, Maquette « Forêt calcinée », 2016, collage rehaussé, 50x65 cm, 2.500 euros encadré. © DR
choisi de repartir de zéro et de
revenir aux racines de son travail en montrant des dessins
courant de 2008 à 2017, soit dix
ans de création ! Opérant une
sorte de catégorisation personnelle parmi les œuvres, l’artiste
évoque aussi bien les dessins
▶ « Vincent Glowinski. Sketches »,
Mathilde Hatzenberger Gallery, du 22
mars au 28 avril, du jeudi au vendredi
de 11 à 18h, le samedi de 12 à 18h et sur
rendez-vous, 145 rue Washington, 1050
Bruxelles, 0478-84.89.81,
www.mathildehatzenberger.eu
Parmi les 1.981 lots qui composent
la 136e vente publique de la maison Elsen
figurent trois collections privées s’attachant chacune à une région de notre pays.
Gros plan sur Gand avec la collection exceptionnelle de Jean-Claude Martiny
L
’homme n’est pas un inconnu dans le monde de la
numismatique. Passionné
d’histoire dès son plus jeune âge,
Jean-Claude Martiny commence
par collectionner les timbres du
Congo avant de s’attacher aux
monnaies et billets des EtatsUnis. Après avoir participé à la
Convention numismatique de
Boston en 1973, il décide de se
séparer de sa collection américaine. Encouragé par son
épouse, son intérêt se porte alors
vers la numismatique de la
Flandre et plus particulièrement
de l’atelier monétaire de Gand,
sa ville natale. Son plaisir de collectionner va de pair avec de
nombreuses recherches sur les
monnaies.
Membre de plusieurs organisations de numismates, il publie
plusieurs volumes sur le monnayage de l’atelier de Gand et de
Flandre. Ces vingt dernières années, il a constitué une collection
riche d’éléments intéressants et
de parfaite conservation, dont
certains proviennent de la célèbre collection de Louis Théry
(comme ce demi-noble d’or frappé sous Philippe Le Hardi en
son château de Gand à partir de
1388 et qui devrait flirter
avec les 10.000 euros, lot
588). L’ampleur et la qualité
de l’ensemble qu’il a rassemblé ont rarement été égalées.
QUELQUES PERLES DE LA
COLLECTION
Plusieurs pièces rarissimes
ou uniques figurent dans cette
collection, pas toutes nécessairement impayables ! Certaines
pièces, comme par exemple certaines mites et doubles mites
(lots 622, 626, 631, 633),
portent des estimations en dessous de 100 euros. Mais les
pièces de plusieurs milliers d’euros sont abondantes avec, en
tête, la pièce (lot 583) aussi
spectaculaire que recherchée qui
figure en couverture du catalogue et qui est attendue autour
de 20.000 euros !
Frappé sous Philippe Le Hardi
à Gand en 1387-88, cet ange d’or
présente au droit de façon symbolique la réunion de la Flandre
et de la Bourgogne sous le gouvernement de la nouvelle dynastie. Cette pièce extrêmement
rare et belle montre au revers la
croix fleurie entourée de 4 lions.
Une autre pièce frappée à la
Lot 683. François d’Alençon, médaille, 1581.© DR
Lot 583. Ange d’or,
1387-88. © DR
même époque, un double
heaume d’or (remplaçant l’écu
d’or suite à la dévaluation monétaire menée par le même Philippe Le Hardi à partir de 1386),
présente au droit les armes de
Bourgogne et de Flandre sous
deux casques de tournoi et, au
revers, la croix fleurie en quadrilobe avec des roses dans les coins
(lot 579). Elle porte une estimation de 6.000 euros.
Un noble d’or plus tardif –
frappé en 1417-18 sous Jean sans
Peur – devrait également bien
tirer son épingle du jeu. Qualifiée de « très rare », cette pièce
de deuxième édition (au poids
de 6,77 g) témoigne de l’affaiblissement du monnayage de
Flandre décidé en 1416 par Jean
sans Peur de manière à s’aligner
sur la masse du noble léger
d’Henri V d’Angleterre. On y reconnaît au droit le Comte avec
épée et armoiries de Flandre et
de Bourgogne sur un navire (lot
608, estimation 7.500 euros).
Les collectionneurs ne manqueront pas les pièces (nobles,
demi-nobles, mites et même une
médaille) frappées sous François
d’Alençon affichant ses armes
(comme sur la rarissime quatre
mites de 1582, lot 691, estimation 2.500 euros) ou son portrait
(comme cette médaille de la plus
haute rareté qui le montre en
buste harnaché de profil, entouré de 18 boucliers, lot 683, estimation 3.000 euros).
LAURE EGGERICX
Lot 608. Noble d’or, 1417-1418. © DR
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 45
MARCHÉ DE L’ART
arts
Monnaies gantoises
arts
MARCHÉ DE L’ART
To Live with Art
Le 5 mars à New
York, Sotheby’s
clôturait la dispersion de la collection
de Jerome et Ellen
Stern
n septembre 2017, par voie
de presse, Sotheby’s ne cachait pas son plaisir d’avoir
été préféré à ses concurrents afin
de procéder à la mise en vente de
E
plus de 250 œuvres rassemblées
en l’espace de six décennies par
un couple de New-Yorkais. À la
fois investisseur, philanthrope et
grand collectionneur, Jerome
Stern s’était en effet éteint
quelques mois plus tôt à l’âge de
93 ans, laissant sa veuve, Ellen
(d’une vingtaine d’années sa cadette), à la tête d’un ensemble des
plus hétéroclites où se côtoyaient
aussi bien des créations modernes et contemporaines que de
l’art africain et du design. Valeur
estimée par Sotheby’s au-delà des
20 millions de dollars !
VOLTRI-BOLTON X
Pour s’en défaire dans les règles
de l’art, il fut décidé de programmer pas moins de neuf échéances
différentes entre l’automne 2017
et le printemps 2018, de part et
d’autre de l’océan Atlantique.
Après avoir été montrée au public
dans les prestigieux jardins de
Chatsworth House dans le Derbyshire, une monumentale sculpture en métal de David Smith datant de 1962 et intitulée « VoltriBolton X » fut ainsi rapatriée à la
mi-novembre à New York afin
d’être vendue lors de l’Evening
Sale d’art contemporain.
La fourchette d’estimation était
comprise entre 6 et 8 millions.
On offrit finalement un peu
moins de 8,7 millions de dollars,
tandis qu’une grande huile sur
toile de Marlène Dumas figurant
une jeune femme en sous-vêtements s’échangeait le même soir
contre 3,6 millions de dollars. En
1995, cette pièce issue de la série
des « Magdalenas » (en référence
à la Marie Madeleine de la Bible)
avait en fait été exposée à la Biennale de Venise, où l’artiste d’origine sud-africaine représentait
les Pays-Bas.
MARLÈNE DUMAS
À l’époque, Jerome et Ellen
Stern commençaient depuis assez
peu de temps à s’intéresser au
travail de Marlène Dumas. C’est
seulement après y avoir été
confrontés à l’occasion d’une
biennale en Afrique du Sud au
milieu des années 1990 qu’ils se
mirent en réalité à courir les galeries pour acheter ses peintures,
une quête qui se doubla bientôt
d’une réelle relation d’amitié avec
l’artiste. Ce qui explique sans
doute pourquoi Sotheby’s s’était
vu confier pas moins de quinze de
ses œuvres parmi lesquelles
« Small Dark Portrait (with white
teeth) », une huile sur toile de
1993-1999 que les Stern avaient
acquise à Amsterdam. En étant
adjugé 275.000 dollars, soit plus
du double de son estimation
haute (80.000-120.000 dollars),
ce tableau a réalisé la meilleure
performance de la vente du
5 mars 2018, intitulée To Live
with Art et la seule à être entièrement dédiée à « l’œil » du couple
de collectionneurs américains en
matière d’art contemporain.
Le même soir, une œuvre sur
papier (« Burn out Heart ») que
Marlène Dumas avait présentée
durant l’été 1992 à la neuvième
Documenta de Kassel s’est par
contre négociée de manière un
peu plus discrète à 27.500 dollars
(selon Sotheby’s, sa valeur devait
plutôt tourner aux alentours des
30.000 à 40.000 dollars).
ASIE
106.250 dollars, c’est la somme atteinte par ces photographies de Zhang Huan datant de l’année 2000. © DR
Page 46 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Au total, malgré près d’une
quarantaine d’invendus sur les
154 lots répertoriés au catalogue,
cette vacation de clôture a généré
un intéressant chiffre d’affaires
de 2,4 millions de dollars. Et ce
notamment grâce à quelques ré-
arts
MARCHÉ DE L’ART
sultats visiblement assez inattendus, à l’instar des 168.750 dollars
mis sur la table pour un panorama photographique dû à l’artiste
chinois Liu Wei dont la valeur
n’était pas censée dépasser les
50.000 à 70.000 dollars.
Lorsque l’on se rappelle que, en
septembre 2006, déjà chez Sotheby’s à New York, les Stern
n’avaient en effet eu à débourser
« que » 66.000 dollars pour s’offrir ce « Landscape – Celestial
Mountain » des plus poétiques,
l’on ne peut que saluer leur goût
visionnaire.
Pour terminer, l’on retiendra
encore ce marteau tombé à
106.250 dollars pour un ensemble de neuf photographies
(40.000-60.000 dollars) de
Zhang Huan regroupées sous le
titre de « Family Tree » et qui, en
2013, avaient fait la couverture
du catalogue d’une grande exposition (Ink Art) au Metropolitan
Museum of Art de New York.
Appartenant à une édition de
25 exemplaires, ces portraits
avaient effectivement de quoi
marquer les esprits…
JEAN VOUET
▶ Note :
tous les prix mentionnés cidessus s’entendent frais inclus.
Le 5 mars, un dollar valait 0,81 euro.
Dû à l’artiste chinois Liu Wei, ce travail photographique intitulé « Landscape – Celestial Mountain »
a été prisé 168.750 dollars.© DR
422234::
Mars
CALENDRIER DES SALLES DE VENTES
21
Vente Design - Hôtel des Ventes BERNAERTS – 2000 Anvers
21 / 22
Vente d’Art & d’Antiquités - Veilinghuis CARLO BONTE – 8000 Bruges
22
Vente de Lithographies, Art sur Papier - Hôtel des Ventes BERNAERTS –
2000 Anvers
23
Vente de Bijoux et de Vins - PHOENIX AUCTION - 1300 Wavre
23 / 24
Vente de Vins - Veilingen SYLVIE’S – 2000 Anvers
24
Vente Publique - JEAN ELSEN & ses Fils – 1040 Etterbeek
Vente de Livres & de Gravures - Les Ventes FERRATON - Damien Voglaire –
1060 Saint-Gilles
25
Vente de Photographies, Affiches et Livres - CORNETTE DE SAINT-CYR –
1060 Saint-Gilles
Vente Collection Brussels Airport - CAMPO & CAMPO – 2600 Berchem
Adjugé 275.000
dollars,
ce « Small Dark
Portrait (with
white teeth) »
de Marlène
Dumas a pris la
tête de la vente
To Live with
Art.© DR
26
Vente Numismatique, Souvenirs Historiques, Objets d’Asie et d’Afrique
– HAYNAULT Ventes Publiques – 1150 Woluwe-Saint-Pierre
Vente d’Art & d’Antiquités – Salle de Ventes UCCLE SAINT JOB – 1180 Uccle
Vente Cataloguée - Hôtel des Ventes ELYSÉE – 4030 Grivegnée
Vente d’Art & d’Antiquités - Salle de Vente AMBÈRES – 2000 Anvers
26 / 27 Vente d’Art & d’Antiquités - Hôtel de Ventes HORTA – 1030 Schaerbeek
27
Vente Bourgeoise - Salle de Ventes du BÉGUINAGE – 1000 Bruxelles
Vente de Bijoux et Objets divers - MONT DE PIÉTÉ – 1000 Bruxelles
Vente Bourgeoise - Hôtel des Ventes ELYSÉE – 4030 Grivegnée
27 / 28 Vente Cataloguée - Galerie MODERNE – 1050 Ixelles
Vente Cataloguée - Hôtel de Ventes VANDERKINDERE - Uccle
Vente d’Art & d’Antiquités - CAMPO – 2000 Anvers
Informations – Tél. 02/225.53.07
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 47
GALERIE MODERNE
ANTIQUITéS - TABLEAUX - OBJETS D’ART - MEUBLES ANCIENS
HÔTEL DE VENTE DEPUIS 1935
1. Rogier Van der Weyden (suiveur
de). Vierge à l'Enfant . Huile sur
panneau. 42 x 33 cm. 2. Nguyen Phan
Chanh (1892-1984). L'Acupunctrice.
Encre et gouache sur soie signée en
haut à gauche. 60 x 80 cm. 3. Suzanne
Van Damme (1901-1986). Paradigme.
Huile sur toile et collage, signé en
bas à droite. 111 x 104 cm. 4. Chen
Wen Hsi, dit Chen Wenxi (1906 -1991).
Nature morte. Huile sur toile signée
en bas à droite. 60 x 80 cm. 5. Emile
Claus (1849-1924). Vache le long de
la Lys. Huile sur toile signée en bas
à gauche. 100 x 130 cm.
2
1
VENTE
mardi 27 mars &
mercredi 28 mars à13h30
EXPOSITION
vendredi 23 mars de 14 à18h,
samedi 24 & dimanche 25 de 10 à 18h sans interruption,
lundi 26 mars de 9 à13h
3
Pour toutes nos ventes
et où que vous soyez,
participez aux enchères
sur www.drouotlive.com
5
Bureaux et expositions:
Rue du Parnasse 3 à 1050 Bruxelles
Ventes publiques:
entrée Rue Caroly 29-31
Tél : 02 511 54 15 - Fax : 02 511 99 40
info@galeriemoderne.be
w w w. g a l e r i e m o d e r n e . b e
Lot 4003
Copyright Hergé Moulinsart 2013
4
PROCHAINE VENTE
DE BANDES DESSINÉES
AU SECOND SEMESTRE 2018
Expertises de bandes dessinées, planches et dessins,
albums anciens : Johnny Kindt 0475 69 04 45
marché de l’art PREMIÈRE EXPOSITION SOLO DE GLOWINSKI P.44
LA PRIÈRE
de Cédric Kahn
cinéma P.2
Anthony Bajon
www.lesoir.be/mad
Mercredi 21 mars 2018
LES TOPS DE LA
CINÉMA
La prière
Son apprentissage du respect de
lui-même passe par celui de la
communauté.
Le réalisateur suit l’évolution de ce loup
solitaire, comment il va découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour et la foi.
C’est âpre, sans jugement, sans fanatisme et sans effet au profit essentiel
d’une humanité brute, en quête. Le cinéma de Cédric Kahn se revendique ascétique pour cette histoire plus de dépassement de soi que film religieux, laissant au
spectateur assez de distance pour ne pas
lui imposer une voie. Mais il trouve les
moyens cinématographiques (les chants
en chapelle, les marches dans la montagne, l’écho dans le brouillard…) pour
faire ressentir la présence, l’invisible
dans un décor d’éternité.
Reste en suspens une question : le jeune
Thomas a-t-il vraiment trouvé sa voie ou
a-t-il troqué sa drogue (l’héroïne) contre
une autre (la religion) ? Cela pousse à
s’interroger sur l’essentiel : donner un
sens à sa vie.
★★★
De Cédric Kahn, avec Anthony Bajon, Damien
Chapelle, Alex Brendemühl, Louise Grinberg, Hannah
Schygulla, 107 mn.
Ni croyant, ni chrétien, ni ex-toxicomane,
Cédric Kahn (L’ennui, Roberto Zucco, Une
vie meilleure, Vie sauvage) trouve cependant la bonne voie pour raconter le chemin de croix et la rédemption de Thomas,
22 ans, qui, pour sortir de la dépendance,
rejoint une communauté isolée dans la
montagne tenue par d’anciens drogués
qui se soignent par la prière.
Comme les frères Dardenne avaient pu le
faire avec Rosetta, Cédric Kahn cadre
d’abord un visage balafré, expression
d’un être perdu, en mal-être. On saura
peu de ce qui le mena à cette addiction
destructrice. Mais sa bataille à lui est
plus contre lui-même que contre le monde. Anthony Bajon, jeune acteur d’une
expressivité viscérale où se mélangent la
rage et la candeur, impose un jeu totalement charnel dans ce cheminement
spirituel, ce qui lui valut le Prix d’interprétation au Festival de Berlin.
DVD
FABIENNE BRADFER
MUSIQUES
Petit paysan
Moby revient à
Le vrai de la ruralité son blues planant
MUSIQUES
SCÈNES
L’Avant-Garde
de 1888 à 1970
★★★
★★★
★★★★
De Hubert Charuel,
90 mn. DVD
SeptemberFilm
Moby :
« Everything
Was Beautiful,
And Nothing
Hurt » (V2).
Frémeaux
& Associés
Qu’est-ce qu’un
paysan ? Quel lien
le lie à ses bêtes ?
Entre la traite et les
traites, quelle place
ont l’amour, l’amitié, les copains ?
Comment la technologie se mêle
de la ruralité ? Pour son premier
long-métrage, Hubert Charuel
met en scène avec subtilité et
sensibilité le milieu qui l’a vu
grandir. Il dit la réalité de ce
monde, avec ses angoisses, le
déni et le poids de l’héritage. Et
donne un visage humain au-delà
des quotas laitiers ou d’une
épidémie comme la vache folle.
Cela lui valut le César de la première œuvre. Swann Arlaud,
formidable petit paysan, a reçu le
César du meilleur acteur.
Après les
punkoïdes
This System
Are Failing de 2016 et More Fast
Songs About Apocalypse, en 2017,
Moby a décidé de se calmer,
histoire de renouer avec son
(grand) public qui l’a découvert
avec Play et 18 en 1999 et 2002.
On retrouve donc ici son électroblues planant qui l’a rendu célèbre, avec ces voix féminines
éthérées de rigueur. Dans sa
chambre de Los Angeles, nous
dit-il, il a réalisé ce disque plus
spirituel (entre poésies de W.B.
Yeats et analyse de la place de
l’homme après le chaos). Le tout
sur un agréable air de trip-hop.
Ce coffret
de 3 CD
est passionnant
de bout
en bout.
C’est la musique en marche que
nous offre cette compilation de
musiques de tous styles et de
tous genres pourvu qu’elles
brisent des règles, qu’elles
innovent, qu’elles suscitent
l’incompréhension d’abord, la
curiosité ensuite, l’adhésion
parfois. On entend Satie,
Debussy, Schoenbeerg, Cage,
Varèse, Stockhausen, Nono,
Xenakis, Boulez mais aussi Jelly
Roll Morton, Charlie Parker, Duke
Ellington, Sun Ra, Ornette
Coleman, John Coltrane et John
Lennon. Revigorant.
FABIENNE BRADFER
THIERRY COLJON
JEAN-CLAUDE VANTROYEN
Page 2 Mercredi 21 mars 2018 Mad
King Kong
Théorie
★★★
Du 21/3 au 12/5 au TTO, Bruxelles.
Simone de Beauvoir peut se
réjouir. Avec King Kong Théorie,
Virginie Despentes sort les
femmes de leur cage grâce à un
récit plus libérateur que des
slogans fourre-tout sur seins nus.
Un discours cash porté par un
trio de comédiennes ni putes ni
gorilles. Loin du manifeste émasculateur, il s’agit d’un récit biographique qui puise dans une vie,
une vraie, avec ses victoires et
ses ratés. Une sorte d’aveu, un cri
lancé avec beaucoup d’humour.
CATHERINE MAKEREEL
SEMAINE
★ un peu ★★ beaucoup ★★★ passionnément
★★★★ à la folie ❍ pas du tout
cinéma
le
sommaire
Après la guerre, de Zambrano
P.5
musiques
Baloji publie son troisième album
le
concours
P.13
scènes
« Backup » au Festival XS
P.23
arts
Un portrait brut de Monsanto
P.33
marché de l'art
La collection Stern dispersée
P.46-47
Jean-Marie
Wynants
l’édito
www.lesoir.be/mad
À gagner cette semaine, 36 × 2 places pour le concert
de Marius Neset (photo) et du Belgian National Orchestra + répétition à Bozar, celui de Walk The Moon
au Botanique ou la pièce * * * Amadeus à Wolubilis.
ARTS P. 31
Yusuf Sevinçli
au Botanique
ARTS P.45
Une leçon d’histoire
tournaisienne
Il ne reste que quelques jours
pour découvrir le remarquable
travail de ce jeune photographe
turc né à Istanbul en 1980. Des
images où le noir domine, profond, intense, mettant parfois en
valeur des blancs aveuglants. Un
parcours fait de moments saisis
dans le monde réel mais magnifiés par le regard du photographe
qui en fait de purs moments de
poésie et de mystère.
Cette monnaie
de nécessité
émise le
5 octobre
1581
lors du
siège de
Tournai par
Alexandre
Farnèse est une
des pièces phares de
la collection Casterman qui sera
mise à l’encan ce 24 mars prochain. Ces 50 sols – dont la
date d’émission est coupée par
une tour sommée des armes du
gouverneur de la ville assiégée –
illustrent un fait marquant de
l’histoire de la dernière ville des
provinces du Sud restée fidèle
aux états généraux avant de
capituler le 30 novembre 1581.
Le destin de cette pièce fameuse se jouera autour des
10.000 euros.
JEAN-MARIE WYNANTS
LAURE EGGERICX
★★★
Jusqu’au 25 mars à la Galerie du Botanique,
du mercredi au dimanche, de 12 à
20 heures, entrée libre, www.botanique.be
RESPONSABLE
DU MAD
COMPRENDRE LE MONDE
À TRAVERS LES ARTISTES
Avec des informations qui se succèdent à une
vitesse insoutenable et font le tour du monde en
quelques secondes, avec des fake news qui se
diffusent plus vite encore que les infos bien réelles,
avec des avancées technologiques quotidiennes qui
font qu’on ne sait plus vraiment si qui que ce soit
parvient encore à les maîtriser, nous avons bien
besoin de trouver de temps à autre un moment pour
souffler et pour penser calmement à ce que nous
sommes en train de vivre. La chose est hélas ! devenue quasi impossible dans l’éperdue fuite en avant
qui gouverne la plupart des activités humaines.
Heureusement, il reste l’art et les artistes. Qui nous
invitent parfois à nous détendre, à rêver, à imaginer
d’autres mondes. Ou à regarder en face celui dans
lequel nous vivons et à nous poser les bonnes
questions. C’est le cas cette semaine avec les films
de Cédric Kahn (La prière) et Annarita Zambrano
(Après la guerre) mais aussi avec le photographe
Yusuf Sevinçli qui fige le réel pour mieux nous entraîner dans un monde de rêve. Autant d’occasions
de suspendre le temps et de repenser notre réel.
Un événement culturel
à annoncer dans l’agenda du
MAD ?
Rendez-vous sur my.out.be
Facile et gratuit
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 3
cinémas
SORTIES DE LA SEMAINE
Seule la terre Un « Brokeback Mountain » anglais
★★
De Francis Lee avec Josh O’Connor, Emma
Jones, Harry Lister Smith, Ian Hart…
105 mn.
Johnny travaille du matin au soir
dans la ferme de ses parents
perdue dans le brouillard du
Yorkshire. Il essaie d’oublier la
frustration de son quotidien en se
saoulant toutes les nuits au pub
du village et en s’adonnant à des
aventures sexuelles sans lendemain. Quand un saisonnier roumain vient travailler pour
quelques semaines dans la ferme
familiale, Johnny est traversé par
des émotions qu’il n’avait jamais
ressenties. Une relation intense
naît entre les deux hommes, qui
pourrait changer la vie de Johnny
à jamais.
Un Brokeback Mountain à la campagne anglaise ? Oui, mais Seule
la terre est avant tout un film qui
sent le vécu. Filmé au plus près
des personnages, souvent en gros
plan, le film met en évidence les
tourments d’un jeune homme de
ferme (excellent Josh O’Connor)
perdu dans une campagne isolée
du monde qui est la métaphore
de son for intérieur. Et si le réalisateur Francis Lee filme l’intime
avec une passion proche de la
grâce (c’est aussi son histoire
qu’il raconte), il nous laisse sur
notre faim dès qu’il s’agit des
questions de notre époque qu’il
pose pourtant, mais sans vouloir
s’y attarder : la misère des petits
agriculteurs et la vision de l’immigration dans l’Angleterre profonde. Dommage que Seule la
terre se réduise, en fin de compte,
à une simple histoire d’amour.
DIDIER ZACHARIE
L’usurpateur Comédie horrifique en pays nazi
★★★
De Robert Schwentke avec Max Hubacher,
Frederick Lau, Alexander Fehling…, 119 mn.
Ça commence comme une satire
sur la Guerre 40-45. Alors que
l’Allemagne nazie vit ses dernières heures avant la capitulation, un jeune brigadier allemand
sauve sa peau de justesse devant
un escadron prêt à exécuter
quiconque se trouve sur sa route
sans différencier déserteurs et
fantassins ayant perdu leur unité.
La chance semblant se trouver de
son côté, Willy Harold tombe sur
une voiture abandonnée, avec
nourriture et vêtements propres
hautement gradés. Et voici qu’il
devient malgré lui capitaine de la
Luftwaffe, un titre qu’il va falloir
assumer. Afin d’éviter d’être
démasqué, le jeune Harold va
ainsi jouer son rôle du mieux
possible, constituant un commando pour une mission secrète
que lui aurait directement assignée le Führer, de quoi lui ouvrir
toutes les portes. Le film vire
alors progressivement à l’horreur
de la guerre tandis que le « capi-
taine » prend goût à son nouveau
rôle. Ivre du pouvoir que lui
confère l’uniforme, il devient un
nazi pur et dur, massacrant des
centaines de personnes qui ont le
malheur de croiser sa route.
Réalisé de manière intelligente et
dans un noir et blanc stylisé par
le metteur en scène allemand
Robert Schwentke (qui revient
chez lui après quelques films
américains peu convaincants
– Flight Plan, Red), L’usurpateur,
qu’on voyait comme une fable sur
les horreurs du pouvoir militaire,
se termine alors sur un dernier
twist improbable qui glace un peu
plus le sang : il s’agit en réalité
d’un film historique.
D. Z.
Revenge#flinguetonporc
★★
De Coralie Fargeat, avec Matilda Lutz,
Kevin Janssens, Vincent Colombe,
Guillaume Bouchède, 108 mn.
Richard, Stan et Dimitri, quadras,
tous chefs d’entreprise et casés,
se retrouvent dans un coin désert du Maroc pour leur partie
de chasse annuelle. Vous savez
ce que c’est : il faut bien trouver
un moyen d’évacuer le stress et
de s’affirmer dans sa virilité.
Quitte à ce que ce soit les armes
à la main. Richard est arrivé un
peu plus tôt, accompagné par
Jennifer, sa maîtresse. Sa jolie
maîtresse, qui ne tarde pas à
attiser la convoitise de ses deux
amis. Jusqu’au viol… La jeune
femme, qui a fui dans le désert,
y est laissée pour morte, ce
qu’elle n’est pas exactement. Et
Page 4 Mercredi 21 mars 2018 Mad
le titre du film dit tout de la
suite !
Il est donc simple, le pitch de ce
long-métrage. Dans le ciné de
genre, il relève de ce qu’on appelle un « rape & revenge ». Le
défunt Wes Craven s’y est essayé en son temps (La dernière
maison sur la gauche en 72), Abel
Ferrara aussi (L’ange de la vengeance, en 82), et avant eux,
Bergman lui-même, quand il
adaptait une légende médiévale
dans La source, en 1960. Coralie
Fargeat, qui a suivi les cours de
Sciences po et de la très cotée
Femis à Paris, s’y attelle avec du
style, de l’esthétique mais,
certes, parfois jusqu’au too much,
un chouïa d’humour vachard
(vous n’imaginiez pas une
chasse à l’homme « comme ça »)
et, bien sûr, un propos.
Sélectionné à Sundance, à Gérardmer et à Sitges (où le jury lui
a attribué le trophée de la
meilleure réalisation), Revenge
est signé par une femme et
trouve donc doublement un écho
dans l’actualité. Mais rien de
plus normal après tout : le choix
du thème, du sujet, est complètement assumé, et le féminisme
de Coralie Fargeat s’exprime ici
sans didactisme ni intellectualisation, le temps d’une série B
qui va droit au but.
DIDIER STIERS
★★
De Annarita
Zambrano avec
Giuseppe Battiston,
Charlotte Cétaire,
105 mn.
Annarita Zambrano
a grandi durant
les années de plomb
en Italie. Sa génération a été une
victime collatérale
du terrorisme.
Cette blessure est
restée ouverte
entretien
P
our son premier film, Annarita Zambrano, née en
Italie en 1972 mais vivant
en France depuis une vingtaine
d’années, a voulu régler ses
comptes avec son pays, ayant
grandi dans une Italie sous l’emprise du terrorisme. Celle qui se
revendique plus viscontienne et
antonionienne que fellinienne
s’interroge sur la culpabilité, et
établit un parallèle entre la banalisation de la violence dans
l’Italie des années 70-80 et aujourd’hui.
Pour vous, cette histoire a-t-elle
à voir avec le terrorisme ou la
lutte politique ?
Quand je raconte cette histoire, je
parle de culpabilité avant tout.
La lutte politique et le terrorisme
sont un sous-texte que j’exploite
dans son rapport à la culpabilité.
A 18 ans, à cause des « années de
plomb », mes camarades et moi
avons eu l’impression que tout
avait déjà été décidé pour nous. Il
n’était plus question d’idéaux et
d’engagement politique. On allait basculer dans l’ère de Berlusconi et de la corruption. Si j’avais
été française, peut-être que j’aurais évoqué la guerre d’Algérie ou
le colonialisme. Je parle d’une
faute historique qui appartient à
mon pays, l’Italie. Cette faute est
très difficile à regarder dans les
yeux. Mon film part d’une réflexion : si quelqu’un ne paie pas
ses fautes, qui paie à sa place ?
Est-ce que les fautes des pères retombent sur les épaules des enfants ? Assumer sa culpabilité est
très difficile. Le personnage de
la
critique
« Le père, en Italie, c’est le père,
l’État, le pape. » © D.R.
Bologne, 2002. Le refus de la loi travail explose dans les universités. L’assassinat d’un juge rouvre des vieilles blessures politiques
entre l’Italie et la France. Marco, ex-militant d’extrême gauche,
condamné pour meurtre et réfugié en France depuis 20 ans grâce
à la « doctrine Mitterrand », est soupçonné d’avoir commandité
l’attentat. Le gouvernement italien demande son extradition.
Obligé de prendre la fuite avec sa fille de 16 ans, sa vie bascule
ainsi que celle de sa famille en Italie.
C’est le récit d’une fuite mais aussi le choc entre la logique de
l’activisme politique et ses conséquences humaines désastreuses.
Il y a donc quelque chose de vital dans le premier film d’Annarita
Zambrano, personnellement touchée par la période troublée et
troublante qu’ont été les années de plomb. Malgré quelques maladresses de mise en scène et des coups de mou dans le scénario,
la réalisatrice italienne résiste à la démonstration et croise tout en
finesse les destins d’une famille éclatée entre la France et l’Italie.
Elle pose un regard sans équivoque sur le passé, met en questionnement le sens de la culpabilité et opte pour l’analyse intime d’un
sujet politique.
F.B.
Marco, ex-militant d’extrême
gauche, est coupable. Or, il est le
fils de quelqu’un ! Face à un terroriste, on nie sa nationalité, le
fait qu’il est le fils de… Posonsnous la question de comment on
a généré des gens ayant tant de
haine plutôt que de dire qu’ils ne
sont pas nos enfants ! Or, c’est ce
qu’a fait l’Italie hier et ce que fait
la France aujourd’hui.
Vous dites que le terrorisme qui
a sévi dans les années 70-80 a
volé une certaine insouciance à la
jeunesse. Y voyez-vous un
parallèle avec aujourd’hui ?
Oui. Il y a une banalisation de la
violence comme quand j’étais gamine. Elle faisait partie de notre
quotidien. Il était courant de voir
à la télé ou dans un journal « Attentats : 2 morts ». On s’habitue
à vivre dans le danger pour
continuer à vivre. Mais la souffrance vient plus tard. Il y a un
temps immense d’introspection.
D’où le fait d’avoir conçu votre
film comme une tragédie
grecque ?
Le film commence et finit par un
meurtre. La tragédie grecque a
toujours parlé des erreurs des
hommes. Le pouvoir, l’amour, le
sexe, la vengeance, c’est ce qui
pousse les hommes vers des erreurs impossibles à rattraper. Le
personnage de Marco court à sa
perte. Il demande à sa fille de
16 ans d’être forte, intelligente,
mieux que les autres et en même
temps, il lui demande de se soumettre à lui. C’est incompatible !
Donc elle tue son père et c’est horrible. Elle perd une part d’amour
mais elle se donne la chance
d’une nouvelle vie. Son acte est
terrible mais peut-être nécessaire. Beaucoup d’enfants vivent
la vie de leurs parents, subissent
les décisions des autres car ils
n’ont pas la force de se libérer.
Pour vous accomplir, avez-vous
dû tuer le père ?
Bien sûr ! Le père, en Italie, c’est
le père, l’État, le pape. On vit
dans une société patriarcale depuis très longtemps. Donc, il faut
absolument tuer le père pour évoluer, pour avancer. Où sont les
femmes cinéastes en Italie ?! Il y
a Alice Rohrwacher et deux ou
trois autres… Lors du dernier festival du cinéma italien à Annecy,
c’était un concours d’hommes jugé par un jury d’hommes.
Quelle est votre position par
rapport à la « doctrine
Mitterrand », soit la promesse de
ne jamais extrader les anciens
terroristes ?
Je ne la partage pas. Si je pense à
toute la douleur provoquée, je ne
suis pas d’accord. Je sais aussi
que les torts provoqués, rarement
tu pourras les racheter. Mais
j’imagine que Mitterrand a pris
la meilleure décision pour la
France. Il avait peur que les centaines d’ex-terroristes italiens se
réorganisent en France et qu’ils
créent une situation instable.
Donc donner la chance d’une vie
à des gens condamnés à perpétuité, c’est donner une possibilité de
renoncer à la violence. La raison
politique et la raison humaine ne
sont pas toujours compatibles.
Propos recueillis à Paris par
FABIENNE BRADFER
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 5
cinémas
Après la guerre
SORITIES DE LA SEMAINE
« Assumer sa culpabilité est difficile »
ÀNEPASMANQUER
À L’AFFICHE
cinémas
Black Panther
★★★
De Ryan Coogler, avec Chadwick
Boseman, Michael B. Jordan,
Lupita Nyong’o, Forest Whitaker,
134 mn.
« Après les événements qui
se sont déroulés dans
Captain America : Civil
war, T’Challa revient chez
lui prendre sa place sur le
trône du Wakanda, une
nation africaine technologiquement très avancée.
Mais lorsqu’un vieil ennemi
resurgit, son courage est
mis à rude épreuve en tant
que souverain et en tant
que Black Panther. Un
conflit menace alors le
destin de son pays… et
celui du monde entier… »
Ce 18e film du « plan
Marvel » est à ce jour le
meilleur du lot. En filigrane des tribulations du
superhéros, derrière les
effets et les visuels
fouillés, il y a du fond
(l’identité et l’héritage
africains). (D.S.)
Bye Bye Germany
★★★
De Sam Garbarski, avec Moritz
Bleibtreu, Antje Traue, Tania
Garbarski, 101 mn.
Frankfurt, 1946. David
Behrmann et ses amis
n’ont qu’une idée en tête :
l’Amérique ! Mais pour
émigrer, il faut de l’argent,
beaucoup d’argent. En
inventant des numéros
incroyables, ils font du
porte-à-porte et vendent
des paquets de linge de
maison aux Allemands. Et
ils ont du succès. Alors
que le business fleurit,
David est rattrapé par un
passé sombre… (G.My)
Call Me By Your Name
★★★
De Luca Guadagnino, avec
Timothée Chalamet et Armie
Hammer, 131 mn.
1983. Un été chaud dans
un petit village d’Italie.
Des sentiments à fleur de
peau que le soleil ne fait
que raviver. Fils d’un
professeur spécialiste de
la culture gréco-romaine
et d’une traductrice, Elio
Perlman, 17 ans, passe
www.lesoir.be/mad
Toutes nos critiques
dans leur intégralité,
les bandes-annonces
et les séances.
Page 6 Mercredi 21 mars 2018 Mad
ses vacances dans la
maison familiale, dévorant
des livres, expérimentant
de nouvelles choses sur
son piano, flirtant avec les
filles. Une vie tranquille
qui va se retrouver bousculée par l’arrivée d’Olivier, un étudiant américain. Séduisant, mystérieux, Olivier va faire
naître chez Elio des sentiments inavoués. L’éveil
d’un désir qui va changer
leur vie à jamais… (G.My)
Coco
★★★
De Lee Unkrich, Adrian Molina,
105 mn.
Tout commence « El dia
de Los Muertos », le jour
des morts, fête traditionnelle religieuse au
Mexique. Ambiance festive au milieu des déguisements en squelette.
C’est là qu’on découvre
Miguel, guitare en bandoulière. Il rêve de devenir musicien comme son
idole, Ernesto de la Cruz.
Mais depuis plusieurs
générations, pour une
sombre histoire de famille, la musique est
bannie dans sa famille.
Décidé à prouver son
talent, Miguel se retrouve
malgré lui propulsé au
Pays des morts… (F.B.)
une Charlotte Rampling
éblouissante, qui a
d’ailleurs remporté le prix
d’interprétation féminine
pour ce rôle à la Mostra.
L’actrice britannique y
incarne une femme de
ménage solitaire, que la
vie ne semble pas avoir
épargnée. Son mari est en
prison pour des raisons
qu’on ne comprend pas
tout à fait. Ses enfants ne
veulent plus la voir. Elle
essaie donc de survivre
en occupant son temps
libre comme elle peut, par
des cours de théâtre, des
activités sportives… (G.My)
I, Tonya
★★★
De Craig Gillespie, avec Margot
Robbie, Allison Janney, Sebastian
Stan, 120 mn.
1994. Le petit monde du
patinage artistique est
bouleversé quand Nancy
Kerrigan est sauvagement
attaquée physiquement
avant les Jeux olympiques
de Lillehammer. Très vite,
sa rivale Tonya Harding
est accusée d’être à l’origine du méfait… Un des
plus grands scandales
qu’ont récemment connus
les États-Unis se joue
alors… (G.My)
Jusqu’à la garde
★★★★
Gaspard va au mariage
★★★
De Antony Cordier, avec Félix
Moati, Laetitia Dosch, Christa
Théret, Guillaume Gouix, Marina
Foïs, 103 mn.
Gaspard doit revenir dans
sa famille pour assister au
mariage de son père. En
chemin, il croise Laura et
lui propose de se faire
passer pour sa petite
amie. La jeune fille inattendue accepte et découvre une famille hors
norme. Mais pour Gaspard, c’est revenir sur les
lieux de son enfance, au
milieu des animaux du
zoo qui l’ont vu grandir...
(F.B.)
Hannah
★★★
D’Andrea Pallaoro, avec Charlotte
Rampling, 95 mn.
Portrait intime et énigmatique, Hannah est le
deuxième long-métrage
d’Andrea Pallaoro, réalisateur italien exilé aux
États-Unis. Au centre :
De Xavier Legrand, avec Denis
Ménochet, Léa Drucker, Thomas
Gioria, 90 mn.
Les premières images
laissent penser qu’on va
assister à un énième film
social. Avec une froideur
méthodique, une juge aux
affaires familiales règle
les détails de la garde de
Thomas, 11 ans, dont les
parents divorcent. D’un
côté, le père, dévasté par
cette séparation, qui veut
tout faire pour retrouver
son fils. De l’autre, la
mère, complètement
impassible. À vrai dire,
pendant longtemps, le
spectateur se retrouve
tiraillé face à ces personnages complexes et se
prend d’affection pour
chacun. Difficile de dire
qui sont « les gentils » et
qui sont les « méchants ».
(G.My)
La douleur
★★★
D’Emmanuel Finkiel, avec Mélanie
Thierry, Benoît Magimel,
Benjamin Biolay, 126 mn.
La promesse de l’aube
Au départ, Emmanuel
Finkiel a en main un texte
sublime, celui de Marguerite Duras qui raconte
l’absence et l’attente.
L’histoire de l’attente de
son mari, prisonnier politique dans un camp pendant la Deuxième Guerre
mondiale. Elle décrit ses
peurs, ses inquiétudes et
ses envies presque incessantes de retrouver son
mari prisonnier mais
aussi la sensation que ses
sentiments changent, que
son amour pour lui ne
sera plus le même. Emmanuel Finkiel, dont on
avait déjà aimé Voyages
et Je ne suis pas un salaud,
réussit admirablement la
transposition de l’écrit à
l’écran. Mélanie Thierry
s’approprie le rôle de
Marguerite avec une
formidable justesse. Elle
lui donne vie de l’intérieur
avec une sensibilité, un
aplomb et une liberté
épatante. Face à elle,
Benoît Magimel incarne
Rabier, l’agent français de
la Gestapo, avec assez
d’ambiguïté que pour
devenir touchant. Si, au
départ, on a la force du
texte, le film impose une
adaptation et une interprétation puissantes. Et
on est bouleversé de se
retrouver ainsi au cœur
des blessures intimes
d’une femme sur fond de
libération de Paris. (F.B.)
★★★
La passion Van Gogh
★★★
De Dorota Kobiela et Hugh
Welchman, avec la voix de Pierre
Niney, 88 mn.
Paris, été 1891, Armand
Roulin est chargé par son
père, le facteur Joseph
Roulin, de remettre en
mains propres une lettre
de Vincent Van Gogh à
son frère, Theo. Mais ce
dernier demeure introuvable. Armand apprend
alors par Père Tanguy, le
marchand de couleurs du
peintre, que Theo n’a
survécu à son frère que
quelques mois. Roulin se
rend alors à Auvers-surOise, où le peintre a
passé ses derniers mois,
pour essayer de comprendre ce qui l’a poussé
au suicide… (G.My)
De Eric Barbier, avec Pierre Niney,
Charlotte Gainsbourg, 131 mn.
De son enfance difficile
en Pologne en passant
par son adolescence sous
le soleil de Nice, jusqu’à
ses exploits d’aviateur en
Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale…
Romain Gary a vécu une
vie extraordinaire. Mais
cet acharnement à vivre
mille vies, à devenir un
grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina,
sa mère, qu’il le doit.
C’est cet amour fou, aussi
extravagant que dévorant,
voire castrateur qu’Eric
Barbier met en scène en
adaptant La promesse de
l’aube, à la fois roman
d’aventure initiatique et
autobiographie sublimée
qui retrace 20 ans de la
vie de Romain Gary et de
sa mère. (F.B.)
Le brio
★★★
De Yvan Attal, avec Camélia
Jordana, Daniel Auteuil, Yasin
Houicha, 95 mn.
Voici un film qui fait du
bien. Parce qu’il affronte
avec générosité des sujets
sensibles comme l’identité, le savoir, le respect,
les classes sociales, la
jeunesse qui se botte le
cul et celle qui glande...
sans prendre personne de
haut. En croisant les
chemins d’une étudiante
d’origine arabe et d’un
prof d’unif cynique pour
les associer dans la préparation d’un concours
d’éloquence, Yvan Attal
clashe pas mal de préjugés et rend hommage à la
France, à son patrimoine
culturel, à sa jeunesse, au
vivre ensemble, avec
piquant et humour. (F.B.)
Les heures sombres
★★★
De Joe Wright, avec Gary
Oldman, Kristin Scott Thomas,
Lily James, 125 mn.
1940. Dans une Europe
tiraillée par les conflits,
un homme politique se
démarque : Winston
Churchill. Pilier du Parlement du Royaume-Uni, il
devient de manière assez
improbable Premier ministre. Le contexte est
rude et même son propre
parti complote contre lui.
châtaignes, partir dans la
lune… Prix du jury au
Festival d’Annecy. (F.B.)
(F.B.)
★★★
Oh ! Lucy
De Sally Potter, avec Kristin Scott
Thomas, Timothy Spall, Cillian
Murphy Emily Mortimer, 71 mn.
(G.My)
De Atsuko Hirayanagi, avec
Shinobu Terajima, Shioli Kutsuna,
Josh Hartnett, 95 mn.
L’insulte
★★★
De Ziad Doueiri, avec Adel
Karam, Kamel El Basha, Rita
Hayek, 112 mn.
Beyrouth, de nos jours.
Toni (Adel Karam), chrétien libanais, arrose les
plantes de son balcon.
Accidentellement, de
l’eau tombe sur Yasser
(Kamel El Basha), réfugié
palestinien, contremaître
à l’œuvre dans la rue. Une
violente dispute éclate
alors et une insulte se
perd… Un conflit qui
dégénérera au point de
les conduire tous deux
devant les tribunaux.
Jusqu’à l’absurde, l’un et
l’autre poursuivront,
entêtés dans leurs convictions sans sembler
prendre conscience du
ridicule de la situation…
Pour peut-être enfin se
comprendre ? L’insulte
transpire l’Histoire du
Liban et plus généralement du monde arabe.
Subtilement, Ziad Doueiri
raconte son pays et se
rend accessible à tous.
Plus qu’un simple film sur
l’Histoire, L’insulte a
presque une vision pédagogique. Crucial et éclairant. (G.My)
Ni juge ni soumise
★★★
De Jean Libon, Yves Hinant, 99
mn.
Anne Gruwez est juge
d’instruction. Elle vit à
Bruxelles avec son rat,
roule en 2 CV, mange du
chocolat pour résister aux
cadavres de la journée,
pratique un humour à la
fois décapant et bienveillant. Un tempérament
et un moral d’acier. Dans
son bureau, défilent des
prévenus. Face-à-face
avec la réalité tragicomique du monde contemporain. Elle n’est dupe de
rien mais pour chacun,
elle prend le temps. En
guise de fil rouge, une
histoire réelle et non
★★★
Setsuko mène une vie
solitaire et sans saveur à
Tokyo entre son travail et
son appartement, jusqu’à
ce que sa nièce Mika la
persuade de prendre sa
place à des cours d’anglais très singuliers. Cette
expérience agit comme
un électrochoc sur Setsuko. Affublée d’une perruque blonde, elle s’appelle désormais Lucy et
s’éprend de John, son
professeur d’anglais ! (F.B.)
Patser
★★★
De Adil El Arbi et Bilall Fallah,
avec Matteo Simoni, Nora Gharib,
Saïd Boumazoughe, Junes Lazaar,
Ali B, Werner Kolf, 125 mn.
« Min of meer gebaseerd
op waargebeurde shit »,
prévient la bande-annonce. Soit : plus ou
moins basé sur un truc
réel. Le truc réel, c’est
avant tout Anvers, capitale de la coke en Europe.
Et l’or blanc, tout le
monde en veut. Pour se
mettre bien. Ou se faire
du flouze. Réussir, comme
se l’imaginent Adamo et
ses potes d’enfance.
Adamo, Italien par sa
mère et Marocain par son
père, aurait pu se contenter de traficoter un peu
de shit depuis la pizeria
de son oncle (un seul « z
» à pizeria, c’est moins
cher en néon), mais non,
il a vu Scarface, alors…
The Party
Tout commence sur une
image énigmatique. Tremblante, Janet tient un
pistolet pointé en direction du spectateur… Le
décor est ensuite planté :
Janet vient d’être nommée ministre de la Santé,
l’aboutissement de toute
une carrière. Pour célébrer cette nomination,
elle et son mari Bill (Timothy Spall) ont réuni
chez eux leurs amis
proches. Mais alors que
tout ce monde se retrouve peu à peu, une
révélation de Bill changera drastiquement la tournure prise par la petite
fête… (G.My)
Tout le monde debout
★★★
De Franck Dubosc, avec Franck
Dubosc, Alexandra Lamy, Elsa
Zylberstein, 107 mn.
★★★
En surfant avec délicatesse sur la thématique
du handicap, Franck Dubosc impose immédiatement sa petite musique.
D’abord celle qui le cantonne dans le rôle attendu
du dragueur macho avant
de faire très vite voler en
éclats cette image de
lourd pour plus de finesse
et de sensibilité. Les fans
comme les détracteurs
seront étonnés. Car pour
son premier film comme
réalisateur, l’humoriste
laisse de côté le rire gras
et joue habillement la
carte de l’émotion et de la
tendresse en racontant
avec humour et pudeur
comment un dragueur et
menteur invétéré tombe
amoureux d’une jolie fille
blonde en chaise roulante.
De Siri Melchior, 40 mn.
(F.B.)
(D.S.)
Rita et crocodile
Que peut bien faire une
petite fille de quatre ans
au caractère bien trempé,
découvrant le monde en
compagnie de son fidèle
ami, Crocodile, qui vit
dans une baignoire et qui
ne pense qu’à manger ?
Pêcher, faire du ski, apprivoiser un hérisson, camper en montagne, ramasser des myrtilles ou des
TOUTES LES SÉANCES,
VILLE PAR VILLE,
RÉGION PAR RÉGION,
SUR CINENEWS.BE
LES SALLES
BRUXELLES
CENTRE
ACTOR'S STUDIO
Petite rue des Bouchers, 16, 1000 Bruxelles ; 02512.16.96, http://www.actorstudio.be/
Bye-Bye Germany Sam Garbarski (102 mn, EA). VO s.-t.
bil. : tous les jours 14.40, 19.15. Gaspard va au Mariage
Anthony Cordier (103 mn, EA). VF : tous les jours 14.00,
19.35. Insyriated Philippe van Leeuw (85 mn, EA). VO s.-t.
bil. : tous les jours 17.15. La Douleur Emmanuel Finkiel
(127 mn, EA). VF : S. D. 12.15. La Promesse de l'aube Eric
Barbier (EA). VF : tous les jours 14.50. L'Apparition Xavier
Giannoli (140 mn, EA). VF : tous les jours 16.40. Le Brio
Yvan Attal (95 mn, EA). VF : tous les jours 16.00. Le Retour du Héros Laurent Tirard (90 mn, EA). VF : tous les
jours 17.50. L'Insulte Ziad Doueiri (112 mn, EA). VO s.-t.
bil. : tous les jours 21.35. Loving Vincent (La Passion Van
Gogh) Dorota Kobiela, Hugh Welchman (95 mn, EA). VF :
S. D. 13.00. The Florida Project Sean Baker (115 mn, EA).
VO s.-t. bil. : tous les jours 21.15. The Party Sally Potter
(71 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les jours 12.30.
AVENTURE BRUXELLES
Galerie du Centre, 57, 1000 Bruxelles ; 02219.92.02, www.cinema-aventure.be
After Image (Powidoki) (Les Fleurs Bleues) Andrzej Wajda (98 mn, EA). VO s.-t. bil. : Ma. 19.30. Centaur Aktan
Arym Kubat (89 mn, EA). VO s.-t. bil. : J. V. S. L. 13.00. Darkest Hour (Les Heures Sombres) Joe Wright (125 mn,
EA). VO s.-t. bil. : V. Ma. 14.30. Der Hauptmann (L'Usurpateur) Robert Schwentke (118 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. V.
D. Ma. 19.10 ; J. S. L. 17.10. Human Flow Ai Weiwei
(140 mn, EA). VO s.-t. bil. : D. 21.20. L'intelligence des
arbres Julia Dordel, Guido Tölke (EA). VF : Me. V. D.
Ma. 13.00. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant
(100 mn, EA). VO s.-t. néerl. : Me. V. S. D. L. 15.30, 17.30,
19.40 ; J. 15.30, 17.00, 19.40 ; Ma. 15.30, 17.30. Paddington
2 Paul King (103 mn, EA). VF : S. 13.20. Peter Rabbit
(Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 13.40,
15.30 ; S. D. 13.40. Phantom Thread Paul Thomas Anderson (130 mn, EA). VO s.-t. bil. : J. S. L. 14.50. That Sugar
Film (Sugarland) Damon Gameau (90 mn, EA). VO s.-t. fr. :
Me. V. D. L. 13.30 ; S. 15.30. The Shape of Water (La
Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t.
bil. : Me. 14.30, 21.30 ; J. S. Ma. 21.30 ; V. L. 15.00, 21.30 ;
D. 14.30. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les
Panneaux de la Vengeance) Martin McDonagh (115 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. V. Ma. 17.20 ; J. S. L. 17.20, 21.30. Tom
of Finland Dome Karukoski (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 16.50, 19.20 ; J. S. L. 19.20 ; V. D. Ma. 16.50.
GALERIES CINÉMA
Galerie de la Reine, 26, 1000 Bruxelles ; 0(0)2-514
7.4 .98, www.galeries.be
9 doigts F.J. Ossang (EA). VO s.-t. fr. : Ma. 19.00. Call Me
by Your Name Luca Guadagnino (132 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 16.30, 21.20 ; J. D. 16.25, 21.00 ; V. 15.20 ; S. 16.30,
21.00 ; L. 16.20 ; Ma. 16.20, 21.30. Early Man (Cro Man)
Nick Park (89 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 13.40 ; J. 13.10 ;
V. 13.30 ; S. D. 11.00. La Part Sauvage Guérin van de Vorst
(EA). VF : Me. 15.20, 19.00 ; J. 14.45, 19.00 ; V. 13.40,
19.10 ; S. 13.00, 19.15 ; D. 13.00, 19.00 ; L. 14.40, 19.00 ;
Ma. 13.00, 14.40. Lean On Pete Andrew Haigh (EA). VO
s.-t. bil. : D. 10.45. Lucky John Carroll Lynch (88 mn, EA).
VO s.-t. bil. : Me. 17.00 ; J. 13.00 ; V. 17.20 ; S. D. 14.40. Maria by Callas Tom Volf (113 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 14.15 ;
J. 15.00 ; V. 15.10 ; S. 13.50 ; D. 13.30 ; L. Ma. 13.00. Miss
Violence Alexandros Avranas (98 mn, EA). VO s.-t. angl. :
D. 21.00.
NOVA BRUXELLES
Rue d'Arenberg, 3, 1000 Bruxelles ; 02-511.24.77,
www.nova-cinema.org
A Prayer Before Dawn (Une prière avant l'aube) JeanStéphane Sauvaire (116 mn, EA). VO s.-t. bil. : J. 21.30. Armomurhaaja (Euthanizer) Teemu Nikki (85 mn, EA). VO
s.-t. fr. et angl. : J. 19.30. Caniba Lucien Castaing-Taylor, Verena Paravel (90 mn, EA). VO s.-t. fr. et angl. : Me. 21.30.
Dirty Duck Charles Swenson (75 mn, EA). VO : S. 23.00.
Fritz the Cat Ralph Bakshi (78 mn, EA). VO s.-t. bil. :
S. 19.00. Gutland Govinda Van Maele (107 mn, EA). VO
s.-t. fr. et angl. : V. 19.30. Heavy Traffic Ralph Bakshi
(77 mn, EA). VO : S. 21.30. Insects Jan Svankmajer
(98 mn, EA). VO s.-t. fr. et angl. : D. 19.00, 21.30. La Comtesse aux Seins Nus Jesús Franco (EA). VF : V. 21.30. Like
Me Robert Mockler (EA). VO s.-t. fr. : S. 17.30. Sex in the
Comics Joëlle Oosterlinck (52 mn, EA). VO : D. 00.30.
UGC DE BROUCKÈRE
Place De Brouckère, 1000 Bruxelles ; 02211-14. 1.4,
www.ugc.be
Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. S.
D. 11.00, 13.45. VO s.-t. bil. : Me. S. D. 16.30, 19.15, 22.00 ; J.
V. L. Ma. 13.45, 16.30, 19.15, 22.00. Call Me by Your Name
Luca Guadagnino (132 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D.
L. 19.15 ; J. V. 13.45, 19.15. Coco Lee Unkrich, Adrian Molina
(109 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30. Early Man (Cro Man)
Nick Park (89 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.10, 15.30. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30,
13.10. Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances plus
Claires) James Foley (105 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. L.
Ma. 22.00 ; J. V. 16.30, 22.00. Hurricane Heist (Hurricane) Rob Cohen (100 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les
jours 22.00. I, Tonya (Moi, Tonya) Craig Gillespie
(119 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les jours 16.30. Jumanji:
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 7
cinémas
résolue depuis plus de 20
ans… Deux prostituées
sauvagement assassinées
dans de beaux quartiers
du centre de Bruxelles.
LES SALLES
Pourtant, envers et contre
tous, il va lutter contre
l’invasion allemande et
refuser de négocier avec
Hitler. Dans le rôle de
Churchill, le remarquable
Gary Oldman qui prouve
une fois encore son talent
pour la métamorphose.
cinémas
LES SALLES
Welcome to the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la
jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. S. 11.20, 13.50 ;
D. 13.50. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. J. V. S. D. Ma. 14.00, 16.30, 19.30 ; L. 14.00, 16.30. La
Finale Robin Sykes (EA). VF : Ma. 19.30. La Prière Cédric
Kahn (107 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30,
19.30, 22.00 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.30, 22.00. Les
Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : tous les
jours 17.35. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight
(103 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30,
19.30, 22.00 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.30, 22.00. Peter
Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. S.
D. 11.00, 13.00, 15.05, 17.10. Ready Player One Steven
Spielberg (140 mn, EA). VO s.-t. bil. : L. Ma. 13.15, 16.10,
19.00, 21.50. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.00, 14.00, 17.00, 20.00,
21.50 ; J. V. L. Ma. 14.00, 17.00, 20.00, 21.50. Revenge
Coralie Fargeat (108 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. S. D. 19.40,
22.00 ; J. V. L. Ma. 13.00, 15.15, 19.40, 22.00. Rosie &
Moussa Dorothée van den Berghe (EA). VO s.-t. bil. :
D. 11.00. The Shape of Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. 13.50,
16.30, 19.25, 22.00 ; L. Ma. 13.50, 16.30, 19.25. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la
Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. S. D. 19.20 ; J. V. L. 14.00, 19.20 ; Ma. 14.00. Tomb
Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S.
D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.25, 22.00 ; J. V. L. Ma. 14.00,
16.30, 19.25, 22.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.30,
22.00 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.30, 22.00.
HAUT DE LA VILLE
UGC TOISON D'OR
Avenue de la Toison d'Or, 8, 1050 Ixelles ; 0228971. 3.5, www.ugc.be
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VO s.-t.
fr. : Me. S. D. 11.10, 13.10, 17.20, 19.30, 21.40 ; J. V. L.
Ma. 13.10, 17.20, 19.30, 21.40. Belle et Sébastien 3 Clovis
Cornillac (97 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.45. Black Panther
Ryan Coogler (134 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.00,
13.40, 16.20, 19.05, 21.50 ; J. V. L. 13.40, 16.20, 19.05,
21.50 ; Ma. 13.40, 16.20, 19.00, 21.50. Bye-Bye Germany
Sam Garbarski (102 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les
jours 15.10. Call Me by Your Name Luca Guadagnino
(132 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. 13.45, 19.00,
21.30 ; L. Ma. 21.30. Coco Lee Unkrich, Adrian Molina
(109 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.00. Darkest Hour (Les
Heures Sombres) Joe Wright (125 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. J. V. S. D. 16.30, 19.10, 21.50 ; L. Ma. 16.30, 19.10. Der
Hauptmann (L'Usurpateur) Robert Schwentke (118 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.10, 21.40 ;
J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.10, 21.40. Early Man (Cro
Man) Nick Park (89 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.00, 15.10.
Earth: One Amazing Day (Un Nouveau Jour Sur Terre)
Richard Dale, Lixin Fan (95 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.45.
Eva Benoît Jacquot (102 mn, EA). VF : tous les
jours 13.00. Fight club David Fincher (135 mn, EA). VO s.-t.
fr. : Ma. 19.00. I, Tonya (Moi, Tonya) Craig Gillespie
(119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. L. 14.00, 21.45 ;
Ma. 14.00. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA).
VF : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.15 ; J. V. L. 14.00,
16.30, 19.15 ; Ma. 14.00, 16.30. La Prière Cédric Kahn
(107 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30, 14.00, 16.30, 19.00,
21.30 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.00, 21.30. Larguées
Eloïse Lang (95 mn, EA). VF : Ma. 20.00. Maria by Callas
Tom Volf (113 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. L.
Ma. 14.00, 16.30 ; D. 11.15, 14.00, 16.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF : Me. S.
D. 11.00, 13.10, 15.20, 17.30, 19.40, 21.50 ; J. V. L. Ma. 13.10,
15.20, 17.30, 19.40, 21.50. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 11.00 ; S. D. 11.00, 13.00,
15.05, 17.10. Phantom Thread Paul Thomas Anderson
(130 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. L. 16.25, 19.00,
21.35 ; Ma. 16.25, 21.35. Ready Player One Steven Spielberg (140 mn, EA). VO s.-t. bil. : L. Ma. 13.00, 15.50, 19.00,
21.50. The Post (Pentagon Papers) Steven Spielberg
(115 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. L. 19.20, 21.45. The
Shape of Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro
(119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 11.10, 13.45, 16.20,
19.00, 21.40 ; J. V. L. 13.45, 16.20, 19.00, 21.40 ; Ma. 13.45,
16.20, 19.15, 21.50. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. D. 14.00, 16.30,
19.00, 21.45 ; L. Ma. 14.00, 19.00, 21.45. Tout le Monde
Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. S. D. 11.30,
14.00, 16.30, 19.15, 21.45 ; J. V. L. Ma. 14.00, 16.30, 19.15,
21.45. Une Part d'Ombre Samuel Tilman (EA). VF :
Me. 17.15 ; J. V. L. Ma. 15.10, 17.15 ; S. D. 17.15, 19.20, 21.30.
VENDÔME
Chaussée de Wavre, 18, 1050 Ixelles ; 02502.37.00, www.cinema-vendome.be
Centaur Aktan Arym Kubat (89 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me.
S. 13.30, 21.10 ; J. V. L. 16.20, 20.45 ; D. 15.40, 19.40 ;
Ma. 16.20. Drôles de Petites Bêtes Arnaud Bouron, Antoon Krings (88 mn, EA). VF : D. 14.00. God's Own Country Francis Lee (104 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 13.40,
16.40, 19.10, 21.25 ; J. V. L. 14.00, 16.40, 19.10, 21.25 ;
Ma. 14.00, 16.40, 19.10, 21.40. Hannah Andrea Pallaoro
(95 mn, EA). VO s.-t. bil. : tous les jours 13.30, 15.30, 19.15,
21.35. Hikari (Vers la Lumière) Naomi Kawase (101 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 13.30 ; J. V. L. Ma. 16.40. Iqbal,
l'enfant qui n'avait pas peur Michel Fuzellier, Babak
42223375
Payami (87 mn, EA). VF : S. 10.30. Je n'aime plus la Mer
Idriss Gabel (68 mn, EA). VF : Ma. 19.00. La Part Sauvage
Guérin van de Vorst (EA). VF : Me. S. D. 17.30, 19.40 ; J. V.
L. 17.30, 19.00 ; Ma. 17.30, 21.30. L'Insulte Ziad Doueiri
(112 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. 16.50, 19.00 ; J. V. L.
Ma. 13.50, 19.00 ; D. 17.30, 21.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. S. 15.25 ; D. 15.30.
Petit Paysan Hubert Charuel (90 mn, EA). VF : S. 10.30.
Phantom Thread Paul Thomas Anderson (130 mn, EA).
VO s.-t. bil. : tous les jours 13.50, 16.25, 19.00, 21.15. Qing
mei zhu ma (Taipei Story) Edward Yang (119 mn, EA). VO
s.-t. bil. : Me. S. 17.15, 21.25 ; J. V. L. Ma. 14.15, 21.25 ;
D. 17.20, 21.25. Rita et Crocodile Siri Melchior (40 mn,
EA). VF : Me. S. D. 15.45. Un Conte peut en Cacher un
Autre Jakob Schuh, Jan Lachauer, Bin-Han To (61 mn, EA).
VF : Me. S. 15.30.
BRUPARCK
KINEPOLIS BRUXELLES
Bruparck, Boulevard du Centenaire, 20, 1020 Laeken ; 0900-005.55, www.kinepolis.com
Ailecek Saskiniz Selçuk Aydemir (EA). VO s.-t. fr. : Me. J. V.
S. D. Ma. 17.00, 19.45, 22.45 ; L. 17.00, 19.45, 22.30. Belle
et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF : Me. J. V.
S. 14.45 ; D. 11.45, 14.45. Black Panther Ryan Coogler
(134 mn, EA). VF : Me. 14.00, 17.00, 19.45, 22.15 ; J. V. S. L.
Ma. 14.00, 16.45, 19.45, 22.15 ; D. 10.45, 14.00, 16.45,
19.45, 22.15. VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. 13.45, 16.45, 17.00,
20.15, 22.30 ; D. 10.45, 13.45, 16.45, 17.00, 20.15, 22.30 ; L.
Ma. 13.45, 16.45, 17.00, 20.15, 22.45. Coco Lee Unkrich,
Adrian Molina (109 mn, EA). VF : Me. J. V. S. Ma. 17.00 ;
D. 11.45, 17.00 ; L. 16.45. VN : Me. V. S. 14.00 ; D. 10.45,
14.00. Den of Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn, EA). VF : Me. J. V. S. L. Ma. 20.30, 22.15 ;
D. 20.30, 22.30. Dügüm Salonu Hakan Algül (100 mn,
EA). VO s.-t. fr. : J. V. S. D. L. 16.45, 22.45 ; Ma. 16.45, 22.30.
Every Day Michael Sucsy (95 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 14.15, 16.45, 19.45, 22.45 ; J. V. 14.15, 17.15, 19.45 ;
S. 14.15, 19.45 ; D. 11.45, 14.15, 19.45 ; L. Ma. 14.30, 17.15.
Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. J. V. S.
L. Ma. 14.15 ; D. 10.45, 14.15. VN : Me. J. V. S. L. 14.15, 17.00 ;
D. 11.45, 14.15, 17.00 ; Ma. 14.15. Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances plus Claires) James Foley (105 mn, EA).
VF : Me. J. V. S. L. Ma. 14.15, 19.45 ; D. 14.15, 20.00. VO s.-t.
bil. : Me. J. V. S. D. 20.00, 22.15 ; L. 20.00 ; Ma. 19.45. Hurricane Heist (Hurricane) Rob Cohen (100 mn, EA). VO
s.-t. bil. : Me. V. S. L. Ma. 20.15. Jumanji: Welcome to the
jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan
(119 mn, EA). VF : Me. J. V. S. L. 14.15, 16.45, 19.45 ;
D. 10.45, 14.15, 19.45 ; Ma. 16.45, 19.45. VO s.-t. bil. : tous les
jours 14.15. K3 Love Cruise Frederik Sonck (100 mn, EA).
VN : Me. S. 14.15 ; D. 11.45, 14.15. La Ch'tite Famille Dany
Boon (107 mn, EA). VF : Me. J. V. S. L. Ma. 14.15, 17.00,
19.45, 22.45 ; D. 10.45, 14.15, 17.00, 19.45. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. J. V. S. L. 14.45, 17.15,
20.00, 22.30 ; D. 11.45, 14.45, 17.15, 20.00, 22.30 ;
Ma. 14.45, 17.15, 20.00, 22.45. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. S. 14.30, 17.00,
20.00, 22.30 ; J. V. 14.30, 20.00, 22.30 ; D. 10.45, 14.30,
17.00, 20.00, 22.30 ; L. Ma. 20.00, 22.45. VO s.-t. bil. : Me.
J. V. S. D. 14.00, 17.15, 19.45, 22.45 ; L. Ma. 14.00, 17.00,
22.45. Paddington 2 Paul King (103 mn, EA). VF :
Me. 17.00 ; D. 10.45. VN : Me. J. V. S. 16.45 ; D. 10.45,
16.45. Patser Adil El Arbi, Bilall Fallah (EA). VO s.-t. bil. :
Me. S. D. 17.15, 19.45, 22.30 ; J. V. L. 14.15, 17.00, 19.45,
22.30 ; Ma. 17.00, 19.45, 22.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. S. 14.30, 17.15 ;
D. 10.00, 14.30, 17.15. VN : Me. S. 17.00 ; D. 10.00, 17.00.
VO s.-t. bil. : Me. S. D. 14.45. Ready Player One Steven
Spielberg (140 mn, EA). VF : L. Ma. 13.45, 17.00, 20.15,
22.30, 22.45. VO s.-t. bil. : L. 14.00, 14.30, 17.15, 20.30,
22.30, 22.45 ; Ma. 13.45, 14.00, 16.45, 17.15, 19.45, 20.30,
22.30, 22.45. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VF : Me. V. S. 16.45, 20.15, 22.15 ; J. D. 16.45, 20.15 ;
L. 17.00, 20.30 ; Ma. 17.00, 20.15. VO s.-t. bil. : Me. V. S.
D. 14.00, 17.15, 20.30, 22.30 ; J. 14.00, 17.15, 20.30, 22.15 ;
L. Ma. 14.00, 17.15, 19.45, 22.30. Sajjan Singh Rangroot
Pankaj Batra (EA). VO s.-t. angl. : D. 16.45. Selfie Víctor
García León (85 mn, EA). VO s.-t. angl. : D. 16.45. The Maze
Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède
au cinéma le
28/03
WINNER
CANNES
QUINZAINE
WINNER
DEAUVILLE
GRAND PRIX
Mortel) Wes Ball (142 mn, EA). VF : Me. J. V. S. 14.00,
17.15, 20.30 ; D. 10.45, 14.00, 17.15, 20.30 ; L. 14.00, 17.00,
20.30 ; Ma. 13.45, 16.45, 20.30. VO s.-t. bil. : Me. J.
S. 20.15 ; V. 16.45, 20.15 ; D. 10.45, 20.15. The Shape of
Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 19.45 ; J. V. L. Ma. 14.15, 17.00,
19.45. The Strangers: Prey at Night Johannes Roberts
(EA). VF : Me. S. 20.00, 22.45 ; J. V. L. 14.30, 20.00,
22.45 ; D. 22.45 ; Ma. 14.30. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance) Martin
McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. S. D. 20.00 ; J. V.
L. Ma. 14.30, 17.15, 20.00. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. J. V. S. 14.15, 17.00, 17.15, 19.45,
20.00, 22.15, 22.30 ; D. 14.15, 17.00, 17.15, 19.45, 22.15,
22.30 ; L. 14.15, 17.00, 17.15, 20.00, 22.45 ; Ma. 14.15, 17.00,
20.00, 22.45. VO s.-t. bil. : Me. J. V. S. 14.00, 14.15, 17.00,
19.45, 22.30 ; D. 10.45, 14.00, 14.15, 17.00, 19.45, 22.30 ;
L. 14.00, 16.45, 22.30 ; Ma. 14.00, 17.00, 22.30. Tout le
Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. J. V.
S. D. L. 14.30, 17.15, 19.45, 22.30 ; Ma. 14.30, 17.00, 19.45,
22.30. Zombillénium Arthur de Pins, Alexis Ducord
(78 mn, EA). VN : Me. S. 14.30, 16.45 ; D. 10.45, 14.30,
16.45.
BRUXELLES
PALACE
Boulevard Anspachlaan 85, 1000 Bruxelles ; http://
cinema-palace.be/
Bitter Flowers Olivier Meys (95 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Page 8 Mercredi 21 mars 2018 Mad
J. 19.30. Breathe Andy Serkis (EA). VO s.-t. bil. : Me. J. V. L.
Ma. 14.05. God's Own Country Francis Lee (104 mn, EA).
VO s.-t. bil. : Me. L. 12.00, 14.15, 19.15 ; J. 14.15, 19.15 ; V.
D. 12.00, 16.45, 19.15, 21.30 ; S. 12.00, 14.15, 19.15, 21.30 ;
Ma. 19.15, 21.30. Hannah Andrea Pallaoro (95 mn, EA).
VF : Me. J. V. L. Ma. 12.00, 14.20, 16.20, 19.20 ; S. 14.20,
16.20, 21.30 ; D. 14.20, 16.20, 19.20. Hikari (Vers la Lumière) Naomi Kawase (101 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me.
V. 16.45, 21.20 ; J. 16.45, 19.10 ; S. 11.15, 16.45, 21.20 ;
D. 11.15, 14.15, 19.10 ; L. Ma. 14.15, 16.45. Jusqu'à la garde
Xavier Legrand (93 mn, EA). VF : Me. J. L. 12.15, 21.30 ;
V. 12.15, 16.50, 21.30 ; S. 19.15 ; D. 16.50, 19.15 ; Ma. 12.15,
16.50. Oh Lucy! Atsuko Hirayanagi (95 mn, EA). VO s.-t.
bil. : Me. 16.30, 21.25 ; J. 12.10, 16.30, 21.25 ; V. 14.15 ;
S. 12.30, 16.30 ; D. 14.15, 21.25 ; L. 16.30, 19.30, 21.25 ;
Ma. 12.10, 21.25. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VO s.-t. bil. : tous les jours 21.15. Rita et Crocodile Siri
Melchior (40 mn, EA). VF : S. 11.15 ; D. 11.15, 15.15. VN :
S. 11.15 ; D. 11.15, 14.00. Rosie & Moussa Dorothée van den
Berghe (EA). VO s.-t. bil. : S. 17.00. Une Part d'Ombre Samuel Tilman (EA). VO s.-t. néerl. : Me. 14.30, 17.00, 19.30 ;
J. 14.30, 17.00, 22.00 ; V. 14.30, 19.30 ; S. 12.30, 14.30,
19.30 ; D. 12.30, 17.00, 21.30 ; L. 17.00, 21.30 ; Ma. 17.00,
19.30, 21.30.
WHITE
Quai des Usines 163, Werkhuizenkaai, 1000
Bruxelles ; 02-240 7.8 .50, www.whitecinema.be
Ailecek Saskiniz Selçuk Aydemir (EA). VO s.-t. fr. : J.
S. 20.00 ; D. 18.00. Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac
(97 mn, EA). VF : Me. 14.30 ; S. D. 10.30, 12.30. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. J. 17.00 ; V. L.
Ma. 15.10 ; S. 10.30, 13.20, 20.30 ; D. 10.50, 16.30. VO s.-t.
bil. : Me. 20.00 ; J. 20.30 ; V. L. Ma. 17.50, 20.30 ;
D. 19.20. Early Man (Cro Man) Nick Park (89 mn, EA). VF :
Me. 14.50 ; S. 10.30, 12.20 ; D. 11.00. Jumanji: Welcome
to the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake
Kasdan (119 mn, EA). VF : J. V. L. Ma. 14.30 ; S. 10.30,
12.50, 15.10 ; D. 11.20. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 18.30, 20.40 ; J. V. S. D. L.
Ma. 14.30, 16.40, 18.50, 21.00. Le Retour du Héros
Laurent Tirard (90 mn, EA). VF : J. L. Ma. 14.30. Les Tuche
3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 16.40, 18.30 ; J. V.
L. Ma. 14.30, 16.30, 18.30 ; S. 14.10, 16.10, 18.30 ; D. 13.00,
16.00, 18.30, 20.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 18.50, 20.50 ; J. V. L.
Ma. 15.00, 17.00, 19.00, 21.00 ; S. D. 18.30, 20.30. Pacific
Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF :
Me. 16.30 ; J. V. L. Ma. 14.30, 16.40 ; S. 12.40, 14.50 ;
D. 15.00, 17.10. VO s.-t. bil. : Me. 18.40, 20.50 ; J. V. L.
Ma. 18.50, 21.00 ; S. 17.00, 20.40 ; D. 19.30. Paddington 2
Paul King (103 mn, EA). VF : S. 10.30. Peter Rabbit (Pierre
Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.30, 16.30 ; S.
D. 10.30, 12.30, 14.30, 16.30. VN : Me. 14.50, 16.50 ; S.
D. 10.30, 12.30, 14.30, 16.30. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. V. L. Ma. 20.30 ; S.
D. 20.00. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : J. V. 17.00 ;
S. 18.10 ; D. 19.50 ; L. Ma. 17.00, 19.40. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : J. 14.30 ; V. 14.30, 17.20, 20.00 ;
S. 13.50 ; D. 13.00 ; L. Ma. 14.50. VO s.-t. bil. : Me. J. 18.30,
20.50 ; S. 17.30, 20.30 ; D. 17.30, 20.10 ; L. Ma. 17.20,
20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn,
EA). VF : Me. 18.40, 20.50 ; J. 16.20, 19.40 ; V. L.
Ma. 16.20, 18.30, 20.40 ; S. 16.10, 18.20 ; D. 15.30, 17.40.
STOCKEL
STOCKEL
Avenue de Hinnisdael, 17, 1150 Woluwe-SaintPierre ; 02-779.10.79, http://www.cinemalestockel.com/
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VO s.-t.
bil. : J. L. 18.10. Darkest Hour (Les Heures Sombres) Joe
Wright (125 mn, EA). VO s.-t. bil. : Ma. 20.15. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : J. 20.15 ; S. 20.30 ;
D. 18.20. La Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF :
S. 18.20 ; Ma. 15.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 18.20 ; D. 20.30. Peter
Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. S.
D. 14.00. Phantom Thread Paul Thomas Anderson
(130 mn, EA). VO s.-t. bil. : L. 20.15. The Post (Pentagon
Papers) Steven Spielberg (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Ma. 17.45. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : V. 18.00.
Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55 ;
S. 16.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn,
EA). VF : V. 20.30 ; D. 16.10.
WALLONIE
ARLON
CINÉ ESPACE
Espace Didier, Rue de Diekirch ; www.cine-espace.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.10,
20.15. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn,
EA). VF : Me. 14.05, 20.10. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.20. Red Sparrow
Francis Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 20.00. Tomb
Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.00, 20.05.
Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 20.20.
ATH
L'ÉCRAN D'ATH
site Burbant, Rue du gouvernement ; mcath.be
The Shape of Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del
BASTOGNE
COUVIN
CINÉPOINTCOM BASTOGNE
Rue du Sablon, 195 ; 061-21.27.78, www.cinepointcom.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 16.00, 18.00, 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S.
DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 16.00, 20.00. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00.
Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 18.00.
Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 14.00.
CINÉ-ECRAN COUVIN
Place du Général Piron, 6 ; 060-34.41.36,
www.cine-ecran.net
Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA).
VF : Me. 20.00. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 16.00.
BOUILLON
BOUILLON-CINE
Rue du Nord ; 061-46.63.22, www.bouilloncine.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 16.00. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant
(100 mn, EA). VF : Me. 18.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Red Sparrow
Francis Lawrence (139 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 20.30.
BRAINE-L'ALLEUD
KINEPOLIS IMAGIBRAINE
Boulevard de France ; 0900-005.55, https://kinepolis.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 16.45. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 14.00, 17.15, 19.30, 22.15. VO s.-t. bil. : Me. 22.15. Coco
Lee Unkrich, Adrian Molina (109 mn, EA). VF : Me. 14.15.
Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. 14.15.
Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances plus Claires)
James Foley (105 mn, EA). VF : Me. 20.00. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle)
Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. 14.00, 17.00. La
Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.15,
16.45, 19.45, 22.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn,
EA). VF : Me. 14.45. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 17.15. Pacific Rim : Uprising
Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.30, 16.45,
19.30, 22.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.15, 16.45. Red Sparrow Francis
Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 22.15. VO s.-t. bil. :
Me. 20.30. The Maze Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn, EA). VF :
Me. 20.15. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 19.30.
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA).
VO s.-t. bil. : Me. 17.00. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn,
EA). VF : Me. 14.00, 17.00, 19.45, 22.30. VO s.-t. bil. :
Me. 19.45, 22.30. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 19.45, 22.30.
CHARLEROI
PATHÉ CHARLEROI
Grand Rue, 141-143 ; 071-28.04.28, www.pathe.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 13.15. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 14.00, 18.00, 20.45. Early Man (Cro Man) Nick Park
(89 mn, EA). VF : Me. 13.30. Ferdinand Carlos Saldanha
(106 mn, EA). VF : Me. 13.15, 15.35. Fifty Shades Freed
(Cinquante Nuances plus Claires) James Foley (105 mn,
EA). VF : Me. 14.15, 16.30, 18.45, 21.00. Hurricane Heist
(Hurricane) Rob Cohen (100 mn, EA). VF : Me. 15.30,
17.45, 20.00. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji:
Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 16.15, 18.45, 21.15. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 13.15, 15.30, 17.45, 20.00. Les Tuche
3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 13.15, 15.30, 17.45,
20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight
(103 mn, EA). VF : Me. 13.00, 13.45, 15.15, 15.30, 16.15,
17.40, 18.45, 20.15, 20.45, 21.15, 22.10. Peter Rabbit
(Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 13.40,
15.50, 18.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VF : Me. 20.30. The Maze Runner: The Death Cure
(Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn,
EA). VF : Me. 14.00, 17.00, 20.00. The Shape of Water
(La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA). VF :
Me. 17.55. The Strangers: Prey at Night Johannes Roberts (EA). VF : Me. 20.30, 22.25. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 13.00, 13.25, 15.30, 16.00,
18.00, 18.35, 20.30, 21.10, 22.15. Tout le Monde Debout
Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 13.30, 16.00, 18.30,
21.00, 22.15.
QUAI 10
Quai
Arthur
Rimbaud,10 ;
071-31.71.47,
www.quai10.be
Breathe Andy Serkis (EA). VO s.-t. fr. : Me. 18.00. Eva Benoît Jacquot (102 mn, EA). VF : Me. 20.30. Gaspard va au
Mariage Anthony Cordier (103 mn, EA). VF : Me. 16.00.
Hannah Andrea Pallaoro (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. La
Part Sauvage Guérin van de Vorst (EA). VF : Me. 18.00.
Les Aventures de Spirou et Fantasio Alexandre Coffre
(89 mn, EA). VF : Me. 14.00, 16.00. Mrs Mills, Une Voisine si Parfaite (Mme Mills, Une Voisine si Parfaite) Sophie Marceau (88 mn, EA). VF : Me. 18.00. Ni Juge Ni
Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF :
Me. 16.00. Oh Lucy! Atsuko Hirayanagi (95 mn, EA). VO
s.-t. fr. : Me. 14.00. Red Sparrow Francis Lawrence
(139 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 20.00. Revenge Coralie Fargeat (108 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 16.00, 20.30. Rita et
Crocodile Siri Melchior (40 mn, EA). VF : Me. 14.00,
15.00. The Mercy (Le Jour de Mon Retour) James Marsh
(101 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 20.30. Une Part d'Ombre
Samuel Tilman (EA). VF : Me. 18.00.
QUAI 10 / CÔTÉ PARC
Rue de Montigny, 58 ; 071-31.71.47, www.cinele-
Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. 13.45.
Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances plus Claires)
James Foley (105 mn, EA). VF : Me. 20.15. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle)
Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. 15.45. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 13.45, 15.45,
18.00, 20.15. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 15.45, 18.00, 20.15. Pacific Rim : Uprising Ste-
ven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 13.45, 15.45, 18.00,
20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn,
EA). VF : Me. 13.45, 15.45. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 13.45, 15.45, 18.00, 20.15. Tout le
Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 15.45, 18.00, 20.15.
GEDINNE
LIBRAMONT-CHEVIGNY
CINÉ GEDINNE
Rue de la Croisette, 11 ; 061-46.96.44, www.cinegedinne.be
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
CINÉPOINTCOM LIBRAMONT
Avenue de Houffalize, 56 ; 061-23.47.60, www.cinepointcom.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight
(103 mn, EA). VF : Me. 17.00. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.30. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.30. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 17.00.
HABAY-LA-VIEILLE
LE FOYER
Place Saint Etienne ; 063-42.45.18, www.cinelefoyer.be
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
HOTTON
PLAZA HOTTON
Rue Simon, 14 ; 084-46.63.17, www.plazahotton.be
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
HUY
KIHUY
Avenue Delchambre, 8 ; 085-25.14.01, www.kihuy.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 18.15. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 15.45, 20.00. Coco Lee Unkrich, Adrian Molina
(109 mn, EA). VF : Me. 13.45. Jumanji: Welcome to the
jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan
(119 mn, EA). VF : Me. 13.45. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.15. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 16.00, 20.30. Pacific
Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 17.00, 20.00. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00, 16.00, 18.00. Red
Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 19.45.
LIÈGE
CINÉMA SAUVENIÈRE
Place Xavier Neujean ; 04-222.27.78, www.grignoux.be
All The Money in the World (Tout l'Argent du Monde)
Ridley Scott (132 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 12.00, 19.30.
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.15. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VO
s.-t. fr. : Me. 16.30, 21.30. Early Man (Cro Man) Nick Park
(89 mn, EA). VF : Me. 14.15. Jusqu'à la garde Xavier Legrand (93 mn, EA). VF : Me. 12.10. La Ch'tite Famille Dany
Boon (107 mn, EA). VF : Me. 12.15, 17.00, 19.45. Patser Adil
El Arbi, Bilall Fallah (EA). VO s.-t. fr. : Me. 22.00. Stronger
David Gordon Green (116 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 17.00,
22.00. The 15:17 to Paris (Le 15h17 pour Paris) Clint Eastwood (94 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 12.05, 16.30. The Mercy (Le Jour de Mon Retour) James Marsh (101 mn, EA).
VO s.-t. fr. : Me. 19.30. Un Conte peut en Cacher un Autre
Jakob Schuh, Jan Lachauer, Bin-Han To (61 mn, EA). VF :
Me. 14.30.
KINEPOLIS LIÈGE
Chaussée de Tongres, 200 ; 04-224.66.00, www.kinepolis.com
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.45. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 17.30, 20.45, 22.30. Coco Lee Unkrich, Adrian
Molina (109 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00. Den of
Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn,
EA). VF : Me. 20.45, 22.15. Early Man (Cro Man) Nick Park
(89 mn, EA). VF : Me. 14.45. Ferdinand Carlos Saldanha
(106 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00. Fifty Shades Freed
(Cinquante Nuances plus Claires) James Foley (105 mn,
EA). VF : Me. 17.15, 20.00, 22.45. Jumanji: Welcome to
the jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 19.45. La Ch'tite
Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.15,
20.00, 22.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA).
VF : Me. 14.45, 17.15, 20.15. Mrs Mills, Une Voisine si Parfaite (Mme Mills, Une Voisine si Parfaite) Sophie Marceau (88 mn, EA). VF : Me. 14.45. Ni Juge Ni Soumise
Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 17.30,
20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight
(103 mn, EA). VF : Me. 14.15, 14.45, 17.00, 17.30, 20.00,
20.30, 22.45. Paddington 2 Paul King (103 mn, EA). VF :
Me. 14.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.45, 17.15. Red Sparrow Francis
Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 17.00, 20.30, 22.15. The
Commuter (The Passenger) Jaume Collet-Serra (105 mn,
EA). VF : Me. 19.45. The Maze Runner: The Death Cure
(Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn,
EA). VF : Me. 14.15, 17.15, 20.30. The Shape of Water (La
Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA). VF :
Me. 20.00. The Strangers: Prey at Night Johannes Roberts (EA). VF : Me. 22.45. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 17.15, 20.00, 20.45,
22.45. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn,
EA). VF : Me. 15.00, 17.30, 20.15, 22.45.
LE CHURCHILL
Rue du Mouton Blanc, 20 ; 04-222.27.78, www.grignoux.be
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VF :
Me. 12.10, 17.45. Eva Benoît Jacquot (102 mn, EA). VF :
Me. 18.00. God's Own Country Francis Lee (104 mn, EA).
VO s.-t. fr. : Me. 14.00, 20.00. Hannah Andrea Pallaoro
(95 mn, EA). VF : Me. 20.00. Hikari (Vers la Lumière)
Naomi Kawase (101 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 12.05, 16.15.
La Part Sauvage Guérin van de Vorst (EA). VF : Me. 20.15.
L'Apparition Xavier Giannoli (140 mn, EA). VF :
Me. 12.00. Le Retour du Héros Laurent Tirard (90 mn,
EA). VF : Me. 16.00. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 15.45. Oh Lucy! Atsuko Hirayanagi (95 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 14.00. Rita et Crocodile Siri Melchior (40 mn, EA). VF : Me. 14.30. Une Part
d'Ombre Samuel Tilman (EA). VF : Me. 18.15.
LE PARC
Rue Paul-Joseph Carpay, 22 ; 04-222.27.78, www.grignoux.be
Breathe Andy Serkis (EA). VO s.-t. fr. : Me. 18.15. Early Man
(Cro Man) Nick Park (89 mn, EA). VF : Me. 14.00. La
Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 20.30. Three
Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la
42223227
The Maze Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le
Remède Mortel) Wes Ball (142 mn, EA). VF : Me. 17.45.
Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.15,
17.00, 20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.15.
JAMBES
ACINAPOLIS
Rue de la gare fleurie, 16 ; 081-32.04.40, www.acinapolis.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.00. Black Panther Ryan Coogler (134 mn,
EA). VF : Me. 14.30, 20.00, 22.30. Den of Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn, EA). VF :
Me. 22.30. Early Man (Cro Man) Nick Park (89 mn, EA).
VF : Me. 17.00. Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances
plus Claires) James Foley (105 mn, EA). VF : Me. 14.30,
20.00, 22.30. Hurricane Heist (Hurricane) Rob Cohen
(100 mn, EA). VF : Me. 22.30. Jumanji: Welcome to the
jungle (Jumanji: Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan
(119 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.30, 20.00, 22.40. La
Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.30,
17.00, 20.00, 22.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn,
EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF :
Me. 17.00, 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30.
Paddington 2 Paul King (103 mn, EA). VF : Me. 14.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF :
Me. 14.30. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA).
VF : Me. 17.00, 20.00, 22.30. The Maze Runner: The
Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes
Ball (142 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00. The
Strangers: Prey at Night Johannes Roberts (EA). VF :
Me. 22.30. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Tout le Monde Debout
Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00,
22.30. Wonder Steph Chbosky (113 mn, EA). VF :
Me. 17.00.
WINNER
‘SENSUAL, SURPRISING AND
INCREDIBLY AFFECTING’
J J J J J"
J J J J J"
J J J J J"
LITTLE WHITE LIES
‘CAPTIVATING’
‘BEAUTIFUL’
‘SPELLBINDING’
BBC.COM
HEYUGUYS
J J J J"
J J J J"
THE GUARDIAN
ATTITUDE
J J J J"
EMPIRE
‘UNMISSABLE’
METRO
JODOIGNE
CINÉMA L'ETOILE
Grand'Place, 40 ; 010-81.08.18, www.cinemaletoile.be
La Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 20.15. Ni
Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA).
VF : Me. 18.20. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 15.55.
SEULE LA TERRE
A FILM BY
FRANCIS LEE
LA LOUVIÈRE
CINÉ STUART
Rue Sylvain Guyaux, 16 ; 064-22.40.30, http://
www.cinemastuart.be/
Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. 17.45.
MAINTENANT AU CINEMA
www.septemberfilm.be
/septemberfilmbe
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 9
cinémas
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30.
parc.be
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VF :
Me. 18.15. Hikari (Vers la Lumière) Naomi Kawase
(101 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 16.15. La Prière Cédric Kahn
(107 mn, EA). VF : Me. 14.15, 20.00.
LES SALLES
Toro (119 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 17.00. Three Billboards
Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
cinémas
Vengeance) Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. fr. :
Me. 15.45.
PALACE LIÈGE
Rue Pont d'Avroy, 21 ; 04-224.66.50, www.kinepolis.com
Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. 13.45,
20.00. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 20.15. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.15, 19.45. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.15,
17.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VF :
Me. 16.45, 20.00. The Maze Runner: The Death Cure (Le
Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn,
EA). VF : Me. 16.45. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn,
EA). VF : Me. 14.00, 17.00, 19.45.
LES SALLES
LOUVAIN-LA-NEUVE
CINÉSCOPE LOUVAIN-LA-NEUVE
Grand Place, 55 ; 010-24 33. 3.3, https://www.cinescope.be/louvain-la-neuve
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.00. Black Panther Ryan Coogler (134 mn,
EA). VF : Me. 14.30. VO s.-t. bil. : Me. 20.00. Den of
Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn,
EA). VF : Me. 22.15. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Fifty Shades Freed (Cinquante
Nuances plus Claires) James Foley (105 mn, EA). VF :
Me. 20.00. God's Own Country Francis Lee (104 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. 17.00, 20.00, 22.30. I, Tonya (Moi,
Tonya) Craig Gillespie (119 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 22.30. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji:
Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VO
s.-t. bil. : Me. 20.00. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. La
Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00,
20.00, 22.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA).
VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.40. Mrs Mills, Une Voisine si Parfaite (Mme Mills, Une Voisine si Parfaite) Sophie Marceau (88 mn, EA). VF : Me. 17.00. Ni Juge Ni
Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.15, 20.00, 22.40. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00,
22.30. VO s.-t. bil. : Me. 20.00. Paddington 2 Paul King
(103 mn, EA). VF : Me. 14.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 17.00, 22.15.
VO s.-t. bil. : Me. 14.30, 20.00. The Maze Runner: The
Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes
Ball (142 mn, EA). VF : Me. 17.15. The Mercy (Le Jour de
Mon Retour) James Marsh (101 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 22.30. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VF : Me. 22.30. Tomb
Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00,
22.30. VO s.-t. bil. : Me. 20.00. Tout le Monde Debout
Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00,
22.30. Une Part d'Ombre Samuel Tilman (EA). VF :
Me. 20.00.
MALMEDY
MOVIE MILLS
av de la Libération 1A ; 080-87.00.00, www.moviemills.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.00, 16.00. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn,
EA). VF : Me. 14.00. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.00, 16.10, 18.00, 20.10. Les
Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.00, 16.20.
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 17.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 18.20, 20.40. Peter Rabbit
(Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00,
16.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA). VF :
Me. 20.00. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 18.00, 20.30. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 18.20, 20.40.
MARCHE-EN-FAMENNE
CINÉPOINTCOM MARCHE
Place de l'Etang ; 084-31.45.18, www.cinepointcom.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 17.00, 20.00. L'Ecole Buissonnière Nicolas Vanier
(116 mn, EA). VF : Me. 14.30. Les Gardiennes Xavier Beauvois (138 mn, EA). VO : Me. 20.00. Pacific Rim : Uprising
Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 17.00, 20.00.
Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF :
Me. 14.30.
MONS
IMAGIX MONS
Boulevard André Delvaux, 1, Autoroute de Paris, sortie 24 ; 0900209.00, www.imagix.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 15.00, 17.30. Black Panther Ryan Coogler (134 mn,
EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Den of Thieves
(Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn, EA). VF :
Me. 22.30. Der Hauptmann (L'Usurpateur) Robert
Schwentke (118 mn, EA). VO s.-t. bil. : Me. 22.30. Ferdinand
Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF : Me. 15.00, 17.30. Fifty
Shades Freed (Cinquante Nuances plus Claires) James
Foley (105 mn, EA). VF : Me. 15.00, 17.30, 20.30, 22.45.
Hurricane Heist (Hurricane) Rob Cohen (100 mn, EA).
VF : Me. 20.30, 22.45. Insidious: The Last Key (Insidious :
La Dernière Clé) Adam Robitel (103 mn, EA). VF :
Me. 22.45. Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji:
Bienvenue dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF :
Me. 17.00, 22.30. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn,
EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. La Prière Cédric
Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 17.15, 20.00. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.30,
22.45. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant
(100 mn, EA). VF : Me. 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 15.00, 17.30,
Page 10 Mercredi 21 mars 2018 Mad
20.30, 22.45. Paddington 2 Paul King (103 mn, EA). VF :
Me. 14.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00. Red Sparrow Francis
Lawrence (139 mn, EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 19.45, 22.45.
The Maze Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le
Remède Mortel) Wes Ball (142 mn, EA). VF : Me. 14.15,
17.00, 20.00. The Shape of Water (La Forme de l'Eau)
Guillermo del Toro (119 mn, EA). VF : Me. 20.00. The
Strangers: Prey at Night Johannes Roberts (EA). VF :
Me. 22.45. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Tout le Monde Debout
Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 15.00, 17.30, 20.30,
22.45. Une Part d'Ombre Samuel Tilman (EA). VF :
Me. 14.45.
MOUSCRON
CINÉMA FOR&VER
rue de la Marlière, 27-31 ; http://www.cineforever.be/
Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF : Me. 14.00,
17.00, 22.30. Den of Thieves (Criminal Squad) Christian
Gudegast (140 mn, EA). VF : Me. 22.30. Fifty Shades of
Grey (Cinquante nuances de Grey) Sam Taylor-Johnson
(125 mn, EA). VF : Me. 20.15. La Ch'tite Famille Dany
Boon (107 mn, EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 20.00, 22.30.
Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.00,
18.15. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn,
EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 20.00, 22.30. Peter Rabbit
(Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00,
16.05, 18.10. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA).
VF : Me. 16.45. The Maze Runner: The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel) Wes Ball (142 mn, EA).
VF : Me. 19.40. The Strangers: Prey at Night Johannes
Roberts (EA). VF : Me. 20.15, 22.30. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.15, 17.00, 20.00, 22.30.
Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 14.15, 16.00, 20.15, 22.30.
NAMUR
CAMEO
Rue des Carmes, 45-49 ; 04-222.27.78, www.lecameo.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 14.00. Breathe Andy Serkis (EA). VF : Me. 12.15, 20.15.
Bye-Bye Germany Sam Garbarski (102 mn, EA). VO s.-t.
fr. : Me. 13.30. Early Man (Cro Man) Nick Park (89 mn,
EA). VF : Me. 13.45. Eva Benoît Jacquot (102 mn, EA). VF :
Me. 17.30. God's Own Country Francis Lee (104 mn, EA).
VO s.-t. fr. : Me. 16.00, 18.15. Hannah Andrea Pallaoro
(95 mn, EA). VF : Me. 12.00. Hikari (Vers la Lumière)
Naomi Kawase (101 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 16.00. La
Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF : Me. 12.15,
19.45. La Part Sauvage Guérin van de Vorst (EA). VF :
Me. 12.00. La Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF :
Me. 12.00, 20.30. L'Apparition Xavier Giannoli (140 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Maria by Callas Tom Volf (113 mn,
EA). VF : Me. 18.15. Oh Lucy! Atsuko Hirayanagi (95 mn,
EA). VO s.-t. fr. : Me. 18.15. Rita et Crocodile Siri Melchior
(40 mn, EA). VF : Me. 14.15. Stronger David Gordon Green
(116 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 20.30. The 15:17 to Paris (Le
15h17 pour Paris) Clint Eastwood (94 mn, EA). VO s.-t. fr. :
Me. 17.45. The Post (Pentagon Papers) Steven Spielberg
(115 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 15.45. Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Les Panneaux de la Vengeance)
Martin McDonagh (115 mn, EA). VO s.-t. fr. : Me. 15.15.
NISMES
CINÉ-CHAPLIN
Rue de l'Eglise, 1 ; 060-31.21.68, www.cinenews.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 17.30.
RIXENSART
CINÉ CENTRE
Avenue de Mérode, 91 ; 02-653.94.45, www.cinecentre.be
La Prière Cédric Kahn (107 mn, EA). VF : Me. 20.15. Ni
Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA).
VF : Me. 18.20. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck
(95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar Uthaug
(117 mn, EA). VF : Me. 15.55.
SAINT-MARD
CINÉ NOS LOISIRS
Rue Léon Colleaux, 34 ; www.cinenews.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 15.00. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA).
VF : Me. 20.00. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 17.00.
STAVELOT
VERSAILLES
Rue Hottonruy, 3 ; 080-86.24.34, www.cinenews.be
Après La Guerre Annarita Zambrano (92 mn, EA). VO s.-t.
bil. : Me. 18.10. Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac
(97 mn, EA). VF : Me. 14.00. La Ch'tite Famille Dany
Boon (107 mn, EA). VF : Me. 15.55. La Prière Cédric Kahn
(107 mn, EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin)
Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Phantom Thread
Paul Thomas Anderson (130 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 20.15. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
TAMINES
CAMEO
Rue Notre Dame, 27 ; 071-71 1.0 .71, www.cinecameo.be
Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn,
EA). VF : Me. 20.15. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will
Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 14.00. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 15.55. Tout le Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF : Me. 18.10.
TOURNAI
IMAGIX TOURNAI
Boulevard Delwart, 60 ; 0900209.00, www.imagix.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 17.00. Black Panther Ryan Coogler (134 mn, EA). VF :
Me. 17.00, 22.30. Den of Thieves (Criminal Squad) Christian Gudegast (140 mn, EA). VF : Me. 22.30. Der Hauptmann (L'Usurpateur) Robert Schwentke (118 mn, EA). VO
s.-t. bil. : Me. 22.30. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Fifty Shades Freed (Cinquante
Nuances plus Claires) James Foley (105 mn, EA). VF :
Me. 20.00, 22.45. Jusqu'à la garde Xavier Legrand
(93 mn, EA). VF : Me. 14.45. La Ch'tite Famille Dany Boon
(107 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00, 22.30. Les
Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.45, 17.15,
20.15, 22.45. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves Hinant
(100 mn, EA). VF : Me. 20.00. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 14.45, 17.15, 20.15,
22.45. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Red Sparrow Francis Lawrence
(139 mn, EA). VF : Me. 17.00, 19.45. The Maze Runner:
The Death Cure (Le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel)
Wes Ball (142 mn, EA). VF : Me. 14.15. The Shape of Water (La Forme de l'Eau) Guillermo del Toro (119 mn, EA).
VO s.-t. bil. : Me. 17.15, 20.00. The Strangers: Prey at Night
Johannes Roberts (EA). VF : Me. 22.45. Tomb Raider Roar
Uthaug (117 mn, EA). VF : Me. 14.30, 17.00, 20.00. VO s.-t.
bil. : Me. 22.30. Tout le Monde Debout Franck Dubosc
(107 mn, EA). VF : Me. 14.45, 17.15, 20.15, 22.45.
VERVIERS
PATHÉ VERVIERS
Boulevard des Gérardchamps ; 087-53.93.63,
www.pathe.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 15.45. Fifty Shades Freed (Cinquante Nuances
plus Claires) James Foley (105 mn, EA). VF : Me. 21.00.
Jumanji: Welcome to the jungle (Jumanji: Bienvenue
dans la jungle) Jake Kasdan (119 mn, EA). VF : Me. 13.30,
16.00, 18.30. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA).
VF : Me. 13.15, 15.30, 17.45, 20.00, 22.15. Les Tuche 3 Oli-
vier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 14.15, 16.15, 18.15, 20.15.
Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA).
VF : Me. 13.45, 16.15, 18.45, 20.00, 21.15, 22.30. Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 13.15,
15.30, 17.45. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn, EA).
VF : Me. 17.40, 20.30. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn,
EA). VF : Me. 13.15, 15.45, 18.15, 20.45, 22.15. Tout le
Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 13.30, 15.45, 18.00, 20.15, 22.30.
VIRTON
PATRIA
Rue des Fosses, 20 ; 063-58.20.28, www.cinepatria.be
La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA). VF :
Me. 16.30, 20.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn,
EA). VF : Me. 14.30. Ni Juge Ni Soumise Jean Libon, Yves
Hinant (100 mn, EA). VF : Me. 18.30. Peter Rabbit (Pierre
Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF : Me. 16.30.
WATERLOO
CINÉS WELLINGTON
Chaussée de Bruxelles, 165 ; 0-2 354.93.59, www.cineswellington.be
Belle et Sébastien 3 Clovis Cornillac (97 mn, EA). VF :
Me. 13.45. Ferdinand Carlos Saldanha (106 mn, EA). VF :
Me. 13.45. La Ch'tite Famille Dany Boon (107 mn, EA).
VF : Me. 13.45, 16.00, 18.15, 20.30. Les Tuche 3 Olivier Baroux (92 mn, EA). VF : Me. 16.00, 20.30. Mrs Mills, Une
Voisine si Parfaite (Mme Mills, Une Voisine si Parfaite)
Sophie Marceau (88 mn, EA). VF : Me. 16.00. Ni Juge Ni
Soumise Jean Libon, Yves Hinant (100 mn, EA). VF :
Me. 18.00, 20.30. Pacific Rim : Uprising Steven S. DeKnight (103 mn, EA). VF : Me. 13.30, 15.30, 18.00, 20.30.
Peter Rabbit (Pierre Lapin) Will Gluck (95 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 16.00. Red Sparrow Francis Lawrence (139 mn,
EA). VO s.-t. bil. : Me. 17.45, 20.30. The Post (Pentagon Papers) Steven Spielberg (115 mn, EA). VO s.-t. bil. :
Me. 18.00. Tomb Raider Roar Uthaug (117 mn, EA). VF :
Me. 13.30, 15.45. VO s.-t. bil. : Me. 18.00, 20.30. Tout le
Monde Debout Franck Dubosc (107 mn, EA). VF :
Me. 13.45, 16.00, 18.00, 20.15.
CINEMATEK
BARON HORTA
Rue Baron Horta, 9, 1000 Bruxelles; 02-551.19.19,
www.cinematek.be
Me 21/03 à 18h: Classics: La Femme du vendredi,
d'Howard Hawks (92 mn). A 19h: Offscreen: Thierry
Zéno: Bouche sans fond ouverte sur les horizons +
Les Tribulations de saint Antoine + Artifice d'acier,
de Thierry Zéno (39 mn). A 20h: Classics: Hôtel du
Nord, de Marcel Carné (96 mn). A 21h: Offscreen:
Vampires Suck!: Le Frisson des vampires, de Jean
Rollin (94 mn).
J. 22/03 à 15h: Films de Jadis: Un taxi pour
Tobrouk, de Denys de La Patellière (91 mn). A 17h:
Classics: Miracle à Milan, de Vittorio De Sica (96
mn). A 18h: Hugo Claus: Petite Série: L'Amour est
un chien de l'enfer, de Dominique Deruddere (87 mn).
A 19h: Offscreen: Vampires Suck!: Une Nuit en
enfer, de Robert Rodriguez (97 mn). A 20h: Anthologie du cinéma muet: Dura lex, de Lev Kuleshov (73
mn). A 21h: Offscreen: Vampires Suck!: Blade, de
Stephen Norrington (120 mn).
V. 23/03 à 18h: Hugo Claus: Petite Série: Vendredi,
de Hugo Claus (96 mn). A 19h: Offscreen: Vampire
Suck!: Embrasse-moi vampire, de Robert Bierman (95
mn). A 20h: In Memoriam 2017: Batman The Movie,
de Leslie Martinson (104 mn). A 21h: Offscreen:
Vampire Suck!: Vampire, vous avez dit vampire ?,
de Tom Holland (106 mn).
S. 24/03 à 17h: Our Story: The Outfest Legacy
Project: A Year Without Love, d'Anahi Berneri (102
mn). A 18h: Hugo Claus: Petite Série: Le Village près
de la rivière, de Fons Rademakers (92 mn). A 20h:
Classics: Monsieur Verdoux, de Charles Chaplin (124
mn). A 21h: Offscreen: Vampire Suck!: Les Prédateurs, de Tony Scott (96 mn).
D. 25/03 à 15h: Jeunes Fans de Ciné: Jumanji, de
Joe Johnston (97 mn). A 17h: Offscreen: Vampire
Suck!: Génération perdue, de Joel Schmacher (97
mn). A 18h: In Memoriam 2017: Femme ou démon?,
de Joseph H. Lewis (87 mn). A 19h: Classics: À bout
de souffle, de Jean-Luc Godard (89 mn). A 20h:
Anthologie du cinéma muet: La Fille de l'eau, de
Jean Renoir (85 mn). A 21h: Our Story: The Outfest
Legacy Project: Totally F***ed Up, de Greff Araki (78
mn).
L. 26/03 à 18h: In Memoriam 2017: Rocky, de John
G. Avildsen (117 mn). A 20h: Hugo Claus: Petite Série:
La Famille Van Paemel, de Paul Cammermans (105
mn). A 21h: Fragments pour une mémoire cinématographique XIV: Cinéma & histoire: Goodbye Lenin!,
de Wolfgang Becker (120 mn).
Ma. 27/03 à 18h: Classics: Miracle à Milan, de
Vittorio De Sica (96 mn). A 19h: Our Story: The
Outfest Legacy Project: Diana's Hair Ego REMIX +
Absolutely Positive, de Cheryl Dunye, Ellen Spiro et
Peter Adair (96 mn). A 20h: Anthologie du cinéma
muet - Classics: Naissance d'une nation, de David
Wark Griffith (189 mn). A 21h: Classics - In Memoriam
2017: Performance, de Nicolas Roeg (103 mn).
Me. 28/03 à 18h: Classics: Hôtel du Nord, de Marcel
Carné (96 mn). A 19h: 50/50: Agulana + Ubu + À
l'ombre du voile (35 mn). A 20h: In Memoriam
2017: Rendez-vous avec la peur, de Jacques Tourneur
(94 mn). A 21h: Our Story: The Outfest Legacy
Project: Jeunes filles en uniforme, de Géza von
Radványi (95 mn).
FLAGEY
Rue du Belvédère 27, 1050 Bruxelles; 02-641.10.10
Me. 21/03 à 17h30: Bruxelles Transit - Ressortie en
version restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy
Szlingerbaum (80 mn). A 19h30: Contestations et
idées des sixties: Hôtel Woodstock, d'Ang Lee (120
mn). A 21h45: Aurore Clément: Demain on déménage, de Chantal Akerman (112 mn).
J. 22/03 à 17h30: Bruxelles Transit - Ressortie en
version restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy
Szlingerbaum (80 mn). A 19h30: Jean-Pierre & Luc
Dardenne (3): La Fille inconnue, de Jean-Pierre & Luc
Dardenne (113 mn). A 21h30: Benoît Mariage: L'Autre,
de Benoît Mariage (69 mn).
V. 23/03 à 17h30: Aurore Clément: Toute une nuit,
de Chantal Akerman (89 mn). A 19h30: Contestations
et idées des sixties: I'm not there, de Todd Haynes
(135 mn). A 22h: Bruxelles Transit - Ressortie en
version restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy
Szlingerbaum (80 mn).
S. 24/03 à 15h30: Contestations et idées des
sixties: Hôtel Woodstock, d'Ang Lee (120 mn). A
17h45: Bruxelles Transit - Ressortie en version
restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy Szlingerbaum
(80 mn). A 19h30: Aurore Clément: La Captive, de
Chantal Akerman (118 mn). A 21h45: Jean-Pierre & Luc
Dardenne (3): La Fille inconnue, de Jean-Pierre & Luc
Dardenne (113 mn).
D. 25/03 à 15h30: Inédits: Beyond The Waves,
d'Alain de Halleux (65 mn). A 17h30: Aki Kaurismäki:
Laitakaupungin valot + Valimo, d'Aki Kaurismäki (81
mn). A 19h30: Aki Kaurismäki: Laitakaupungin valot
+ Valimo, d'Aki Kaurismäki (81 mn). A 19h30:
Jean-Pierre & Luc Dardenne: Deux jours, une nuit +
Big Memory: Luc Dardenne, de Richard Olivier, Luc
Dardenne et Jean-Pierre Dardenne (107 mn).
L. 26/03 à 17h30: Bruxelles Transit - Ressortie en
version restaurée: Bruxelles-Transit, de Samy
Szlingerbaum (80 mn). A 19h30: Jean-Pierre & Luc
Dardenne: Le Gamin au Vélo + Big Memory:
Jean-Pierre Dardenne, de Richard Olivier, Luc
Dardenne et Jean-Pierre Dardenne (100 mn).
Me. 28/03 à 17h30: Aurore Clément: Demain on
déménage, de Chantal Akerman (112 mn). A 19h30: Aki
Kaurismäki: Leningrad cowboys go America, d'Aki
Kaurismäki (78 mn). A 21h30: Benoît Mariage:
L'Autre, de Benoît Mariage (69 mn).
cinémas
The party
FILM ★★★BONUS★★
De Sally Potter, 69 mn. DVD Cinéart – Twin Pics
Une fête entre amis qui dégénère en règlement de comptes. Personnages en crise avant que ne se révèle la vérité. C’est fatalement cruel
et tragicomique. « L’humour sur une lame de rasoir », dira Sally Potter.
C’est effectivement cynique et dévastateur avec des joutes verbales
savoureusement affûtées et délicieusement acides. D’où le plaisir
qu’on prend à voir les personnages pris au piège de leurs petits secrets. Ce jeu de massacre vaudevillesque mais très british, filmé en
noir et blanc avec une certaine élégance, vaut d’abord par ses acteurs
(Kristin Scott Thomas, Timothy Spall, Patricia Clarkson, Bruno
Ganz…) que Sally Potter met en scène avec un sens du rythme et de
la répartie. On ne s’ennuie pas.
L’ACTU
dvd
F.B.
Une femme douce
FILM★★★
De Sergei Loznitsa, 143 mn. DVD Imagine
Portrait d’une Russie entre corruption, vodka et
absurdité administrative. Très librement adapté
d’une nouvelle de Dostoïevski, ce film de l’Ukrainien
Sergei Loznitsa raconte le périple absurde d’une
femme qui veut apporter un colis de vivres à son mari
incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Ainsi
commence l’histoire d’un voyage, l’histoire d’une
bataille absurde contre une forteresse impénétrable,
d’une descente aux enfers. Filmant en plans-séquences avec une maîtrise hors pair, Sergei Loznitsa
poursuit son portrait de la Russie dans ce qu’elle a
d’éternelle et de totalement corrompue en suivant
cette femme obstinée qui va se cogner à des situations kafkaïennes. Il met en scène les excès en tous
genres, les hypocrisies, le cynisme, la folie, les absurdités administratives, les sentiments exacerbés et la
violence. Son héroïne plus silencieuse que douce
pose son regard – qui est aussi celui du réalisateur –
sur cette Russie en déchéance et va en faire les frais.
Pour Loznitsa, elle apparaît comme le symbole d’une
Russie qui n’existe plus. Car même si les rêves sont
encore permis, la réalité propulse l’être humain dans
un véritable cauchemar. En mai dernier, Loznitsa
nous confiait : « Je pense que chacun d’entre nous est
responsable de ce qui se passe. »
F.B.
Un beau soleil intérieur
FILM★★★
De Claire Denis, 94 mn. DVD O’Brother
Comédie solaire étrange racontant les errements
amoureux d’une quinqua (Juliette Binoche) en
quête du vrai amour. Sur sa route, elle croise un
banquier goujat (Xavier Beauvois), un voisin trop
amical (Philippe Katerine), un acteur fragile (Nicolas Duvauchelle), un galeriste prétentieux (Bruno
Podalydès) et quelques autres… avant de la faire
asseoir chez un étrange voyant (Gérard Depardieu)
qui lui dit de rester open, de repérer le grand chemin pour retrouver un beau soleil intérieur. L’inspiration de départ vient de Fragments d’un discours
amoureux de Roland Barthes. Claire Denis a ensuite
développé le scénario avec la romancière Christine
Angot. Le film se centre sur Juliette Binoche belle,
libre, dansante, aimante, en minijupe et cuissardes,
totalement féminine, viscéralement femme, se
laissant glisser dans cette mise en abyme tout en
déployant avec une grâce et une puissance intérieure des émotions contradictoires face à ses
déboires sentimentaux. Claire Denis filme l’actrice
dans la légèreté de l’être et dans ses doutes, dans
ses fragilités comme dans sa séduction. Et la
confronte autant à l’élitisme méprisant et à la goujaterie ambiante qu’à sa propre quête d’amour. Car
c’est aussi l’air du temps qui est saisi là.
F.B.
The secret man Mark Felt
FILM★★
De Peter Landesman, 103 mn. DVD The Seachers
Après s’être intéressé à l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy dans
Parkland, Peter Landesman s’intéresse au scandale qui a contraint
Richard Nixon à démissionner : le Watergate. Il nous invite à vivre les
choses de l’intérieur en suivant pas à pas Mark Felt, agent spécial
devenu numéro deux du FBI (idéalement campé par Liam Neeson très
déterminé), connu sous le nom énigmatique de « Gorge profonde ».
On se laisse facilement captiver par ce thriller politique et biopic
efficace. Conçu de manière classique, il tient en haleine en brossant le
portrait de ce soldat de l’ombre qui ne lâche rien et en reconstituant
chronologiquement les faits qui vont conduire au scandale.
F.B.
www.lesoir.be/mad
Toutes nos critiques de DVD
et les bandes-annonces.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 11
musiques
La pop salope de Therapie TAXI
Le trio parisien
auteur du « Hit
sale » avec Roméo
Elvis cultive la pop
sexy au second
degré. Décodage
D
es petits malins, ces Therapie TAXI, il n’y a pas de
doute. Pour faire parler
d’eux, ils sont champions. Que ce
soit en récoltant un super featuring avec Roméo Elvis pour leur
« Hit sale » (en français) classé
en tête de notre Ultratop, ou en
balançant un « Salope » (« Va
bien t’faire enculer salope... ») qui
mérite une explication. Raph
Zaoui, 24 ans, la tête pensante et
moustachue du trio constitué de
la chanteuse Adélaïde Chabanes,
22 ans, licenciée d’histoire de
l’art à la Sorbonne, et de Renaud
Bizart, 32 ans, nous a raconté
tout ça.
Therapie TAXI et sa pop essentiellement électro, très catchy et
nourrie aux punchlines, nous
rappellent les tubes sexy de Niagara. Raph, auteur de la plupart
des textes, s’en souvient, mais ce
n’est pas vraiment ça qu’il écoutait gamin : « Nos sonorités années 80 viennent de groupes
contemporains qui écoutent
beaucoup cette musique, nous at-il avoué. On aime jouer avec les
synthés et les boîtes à rythmes
80’s. Ado, moi j’écoutais plus
Blink 182 et tous les trucs punkpop de l’époque. On retrouve
d’ailleurs dans Therapie TAXI ce
côté comptine avec des refrains
très évidents. Au début, avec Adé,
on faisait du folk guitare, mais ça
a vite dérapé vers la pop. Sur
scène, on est cinq, avec guitare,
basse, batterie en plus des boucles
synthétiques : c’est, disons, plus
organique que sur le disque. On
aime avoir le cul entre deux
chaises. »
Avec « Hit sale », TT détient un
joli tube relevé par la voix de Roméo Elvis. Pourtant le groupe ne
provient pas du milieu rap : « On
ne s’attendait pas du tout à ce que
le morceau devienne un tube. On
ne va pas se mentir : la présence
de Roméo Elvis y est pour quelque
chose. Moi, je l’ai découvert début
2017 et suis tout de suite devenu
fan. J’ai demandé au label s’il
était intéressé par une collaboration et deux jours plus tard, par
hasard, on l’a croisé. Il a bien aiPage 12 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Raph, Adé et Renaud en route pour un sexy Therapie TAXI. © JULIE OONA.
mé le morceau et a dit oui tout de
suite, sans nous connaître. On ne
vient pas du hip-hop, mais aujourd’hui le rap est la nouvelle
variété. Les meilleurs font du
rap. »
HÉDONISME
Raph assume totalement le côté ado de ses textes, entre provoc
et slogans faciles, le tout défendu
par la très sexy Adélaïde. Pour résumer, ce premier album parle de
sexe, d’alcool et de fêtes sans fin.
Un hédonisme qu’il explique aisément. Pour « Salope » (qui, au
premier degré, pourrait être réduit aux pires travers machistes
de certains rappeurs immatures),
il tient à s’expliquer : « On reste
de grands ados, des adulescents
qui ont un souci à entrer dans
l’âge adulte. C’est très générationnel. On veut à la fois entrer dans
le moule de la société et garder
notre liberté et nos idéaux. Je ne
me sens pas encore prêt à écrire
sur les grands sujets de société. Ce
serait faux-cul de notre part de
nier qu’il y a un petit côté opportuniste. J’assume totalement “Salope”. Pour moi, c’est une chanson
d’amour moderne, thérapeutique. Après le concert, des mecs
comme des meufs viennent nous
dire que cette chanson leur fait du
bien. On est aussi vachement suivis par la communauté gay qui
s’amuse beaucoup de la phrase
“Tu t’fais tourner comme une mst
dans une partouz de gays”. Le second degré est évident pour moi.
Je soigne le texte derrière. Mais je
n’ai rien inventé : j’ai travaillé
trois ans comme surveillant dans
un collège et salope comme
connard, ça fait partie du langage des ados. C’est une insulte
facile quand on se sent énervé ou
frustré. Moi je n’ai aucun souci
avec le trash ou le rire. Il faut
pouvoir rigoler de tout. Au début,
les Inrocks nous ont trouvés vulgaires. On a eu quelques dates annulées à cause de ça. Mais ça s’est
calmé. Le responsable des résidences des transes de Rennes
nous a invités en nous disant :
“Je n’ai jamais entendu une si
belle chanson d’amour.” »
Therapie TAXI fait aussi
preuve d’une solide dose d’autodérision, comme le confirme la
pochette de l’album : « Dans nos
textes, nous racontons la BO de
notre vie. Avec le recul nécessaire.
On est comme ça. Ceci dit, Adélaïde vit toujours chez ses parents
qui sont ses premiers et plus gros
fans. Moi, je viens d’arrêter le
boulot que j’avais pour me consacrer à 100 % au groupe. On bosse
déjà sur le deuxième album
d’ailleurs, avant les festivals
d’été. »
THIERRY COLJON
▶ Therapie TAXI sera au Reflektor de
Liège le 29/03 (complet), le 25/04 au
Welcome Spring ! Festival de LLN, le
22/06 à la Fête de la Musique à Charleroi, le 08/07 aux Ardentes, le 05/08 à
Ronquières, le 14/08 au BSF, le 25/08
aux Solidarités et le 16/10 à l’AB.
★★★
Panenka.
Boire, baiser, faire la fête
(dans le désordre), c’est tout
un art. Comme de réussir des
mélodies pop fortes et évidentes. Therapie TAXI décroche le gros lot avec ce
premier album très jouissif.
Les voix mêlées de Raph et
Adélaïde sont comme des
bolides fonçant dans la nuit
chaude et moite sur des machines synthétiques. C’est
frais et sexy : chaque chanson
donne envie de danser quand
on ne reprend pas en chœur
« T’es mille fois trop, mille fois
trop sexe », « Je veux ton âme
ou rien, te montrer mes seins,
lécher ta peau sale », « J’veux
m’envoyer en l’air, goûter l’atmosphère », « J’aimerais qu’tu
couches avec elle, ça me f’rait du
bien d’avoir un peu plus mal »,
« À tour de bras, tu suces des
queues, tu t’en mets plein les
yeux », « Et quand je frôle la
mort, je mords encore la vie,
avide de son or »… Qu’il est
bon de se lâcher un peu parfois !
T.C.
Enfin ! Huit ans
après « Kinshasa
Succursale »,
le chanteur belgocongolais publie
son troisième album.
Rencontre
n juin dernier, au festival
Sakifo de Saint-Pierre de la
Réunion, Baloji nous parlait déjà de cet album prêt, enregistré, mixé et mastérisé pour le
label anglais Bella Union (et Sub
Pop aux États-Unis). Il aura fallu être patient. Baloji, il est vrai,
a perdu beaucoup de temps avec
Universal-France qui s’était
montrée suffisamment intéressée pour le signer sur son nouveau label Island-Africa, et publier l’EP 64 Bits and Malachite,
avant de faire preuve « d’une incompétence crasse ». Il ne peut
en dire plus : « Par contrat, je ne
peux pas en parler, mais c’est
cela que j’évoque dans “Bipolaire”. J’en resterai là. » L’essentiel, finalement, c’est qu’à l’instar
de Domino avec François & the
Atlas Mountains, Bella Union
n’a rien trouvé à redire au fait
que Baloji s’exprime en français
dans ce 137 Avenue Kaniama.
★★★
Bella Union-PIAS.
En 78 minutes, Baloji nous
emporte dans son monde
multiple. Il y a de tout ici,
des mélodies très dansantes,
des couleurs et des noirceurs, de longues plages
parlées où Baloji règle ses
comptes avec lui-même, ce
long parcours qui l’a amené
là où il est. L’Afrique, ici, est
tout aussi présente que la
Belgique. L’électro est une
voix parmi tant d’autres, une
vraie colonie s’étant retrouvée au studio Soundwave de
La Hulpe. Même si, comme il
le dit, c’est aussi un disque
We Transfer, tous les musiciens n’ayant pas la liberté
de passer les frontières. Le
résultat est une jungle moite
et nocturne et on s’y sent
bien, en sécurité. Baloji est
seul à faire ce qu’il fait et
rien que ça…
E
MÉTAPHORE
Rien ne sert de chercher l’endroit dans Google Maps. Il
existe bien dans le quartier de la
Katuba, à Lubumbashi, où vit la
maman de Baloji, mais celui-ci a
changé le nom de la vraie rue où
il a retrouvé sa mère, histoire
qu’il raconte dans « Inconnu à
cette adresse » : « C’est une métaphore. J’aime l’idée que pour
trouver le bon numéro de la rue,
j’ai dû abandonner la voiture et
faire le reste à pied car à cet endroit, la rue n’est plus carrossable. J’ai changé le nom en Kaniama qui est ce gras, ce bout de
caoutchouc, autour de la masse
osseuse d’une viande, qu’on jette
aux chiens. Mais là, ça fait très
longtemps que je ne suis plus allé à Lubumbashi. Ma mère n’est
jamais venue en Europe… »
Pour tourner le court-métrage
qui accompagnera la sortie du
nouvel album, Baloji est allé à
Lusanga, à 300 kilomètres de
musiques
Baloji nous donne rendez-vous
137 Avenue Kaniama
Baloji, un mariage original de sape, d’afro-beat, d’électro et de rap
francophone. © KRISTIN-LEE MOOLMAN.
Kinshasa. C’est là aussi qu’il a
réalisé la pochette de 137 Avenue Kaniama : « On vient de
passer une semaine là-bas. »
Quand nous retrouvons Baloji, il est en cours de montage du
film aux studios L’Équipe à
Evere. Sa passion pour le cinéma ne date pas d’aujourd’hui.
Récemment il présentait en
avant-première au festival Afropolitan de Bozar le moyen-métrage Kaniama Show avant son
premier long-métrage produit
par la société liégeoise Versus et
qu’il doit encore tourner : « C’est
un faux show TV où, avec mon
groupe, je joue tous les rôles.
C’est une fiction scénarisée et
tout. Là, je suis occupé à monter
le teaser de l’album basé sur la
pochette de l’album et le titre
“Bleu de nuit”. La photo s’inspire des hôtels nuptiaux pygmées devant lesquels les mariés
sont photographiés et reçoivent
les offrandes de la famille et des
amis. Mon long-métrage, je dois
encore le tourner à Lubumbashi… »
Dans son disque, Baloji a tout
mis, en quatorze chansons divisées en trois chapitres : « Le premier, plus dansant, est un hologramme de la sueur. La
deuxième phase parle du cycle
amoureux et notamment de la
séparation. La troisième phase
aborde les questions d’identité.
J’y parle de ma mère, de l’intime
mais en passant à l’universel et
inversement, c’est ça qui est intéressant. Le mot Kongaulois n’est
pas de moi, mais je parle de ces
binationaux comme moi. C’est
l’essence de mon travail, l’acceptation du fait d’être multiple. Le
propos n’est pas de tout ramener
à l’afrocentrisme. Ma musique
est à mon image, multiple.
L’électro, je l’avais déjà utilisée
sur le EP. Je viens de la ville du
cuivre, Lubumbashi. Maintenant on parle du cobalt, après le
coltan. Le cobalt est stratégique
car destiné aux batteries électriques. Comme je fais de la musique assistée par ordinateur,
comme disent les professionnels,
j’aime l’idée que 30 % de mon or-
T.C.
dinateur vient du Congo. Avec
64 Bits And Malachite, je parlais de cette seule pierre qui n’a
aucune valeur sinon affective.
Pour des questions de survie, je
préfère ne pas parler de la politique congolaise même si je m’exprime de façon métaphorique
dans le disque. Je ne suis pas engagé mais concerné. »
Cette année, Baloji aura
40 ans. Il s’est fait connaître au
sein du groupe Starflam au moment où le rap était encore un
monde alternatif. Aujourd’hui, il
crée sa musique croisant en
français funk, afrobeat, rythmes
africains et électro : « Moi, je
trouve que je fais encore du rap.
Je ne me sens pas vieux. Tant
que j’ai des choses à dire… Chacun a son histoire, il n’y a pas de
règle. Moi, je suis dans le faire,
j’avance. Je tiens à mes différents projets et ça se passe plutôt
bien. »
THIERRY COLJON
▶ Baloji
sera ce 23/03 au Democrazy de
Gand et le 30/04 aux Nuits Botanique.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 13
musiques
La Contra Ola Compilation
★★★
L’ACTU
cd
www.lesoir.be/mad
Toutes nos critiques de CD, les clips
et les écoutes intégrales sur Deezer.
Les Disques Bongo Joe/ L’Autre Distribution
On n’en a pas fini de redécouvrir les années 80. Et pour cause ! Elles
semblent être le point de convergence de multiples courants qui nous
ont amenés ici, au XXIe siècle. L’explosion punk avait démocratisé la
création musicale, même les Européens pouvaient désormais faire du
rock ! Enfin, du rock… Un punk martelé à coups de synthés et de boîtes
à rythmes bon marché, qui allait autant muer en pop synthétique qu’en
techno minimale et qu’on regroupe désormais sous l’appellation « minimal wave ». De cette époque de créativité explosive, les scènes
britanniques, françaises, allemandes ou belges ont déjà été hautement
documentées. C’est aujourd’hui à l’Espagne tout juste sortie du franquisme d’être mise l’honneur par l’excellent label suisse Les Disques Bongo Joe. Sous-titrée « Synth Wave and Post Punk from Spain 19801986 », cette riche compilation sort de l’anonymat Do It Yourself des pépites dont on n’avait aucune idée,
y compris à l’époque de leur sortie. Des choses comme Diseño Corbusier, Derribos Arias ou Esplendor
Geometrica qu’on rangera désormais bien en évidence entre nos vinyles d’origine de DAF, Fad Gadget et
Guerre Froide. Vive l’Europe !
DIDIER ZACHARIE
Bon Voyage Organisation Jungle ? Quelle Jungle ?
★★★
Wedge/Sony
French Touch 4.0 ? C’est un peu plus compliqué
que cela. Comme son nom l’indique, Bon Voyage
Organisation, collectif parisien en route depuis
2015, est une invitation au voyage. Dans le temps
et l’espace. Après les concepts asiatisants et afrofuturistes de ses deux EP, BVO continue de jouer
les agences de voyages et parcourt cette fois le
globe le temps d’un album qui cite, en vrac et sans
préférence, disco, space-funk, jazz fusion, afrobeat,
krautrock, psyché, rock expérimental et pop française, le tout avec une affection avouée pour les
années 70 baba cool post-soixante-huitardes. C’est
à la fois direct et complètement barré, pop à outrance et expérimental à tout va. Et le pire avec ça,
c’est que ça fonctionne ! C’est que, tête pensante
de ce grand fourre-tout, le bassiste et principal
compositeur, Adrien Durand, a une vision précise
et chic de son projet : être flamboyant ! Et de fait,
flamboyant, le collectif BVO l’est, et notamment en
concert où il devrait nous revenir après un passage
aux Nuits Botanique en première partie de La
Femme il y a déjà deux ans. En attendant, le
disque est là. Bon voyage !
D.Z.
Stimming x Lambert Exodus
★★★★
Kryptox
Dans la nébuleuse néo-classique, on attendait l’album de référence, celui qui nous évite de piquer du
nez malgré nous et qui fasse la réelle jonction entre
electronica et musique classique. Le voici ! Martin
Stimming est un producteur originaire de Hambourg
qui a déjà quatre albums d’électro teutonne à son
actif. Formé aux instruments classiques dès son plus
jeune âge, il a pourtant évité de répondre seul aux
sirènes de la musique savante. Ayant composé la
plupart des titres d’Exodus, il a envoyé les sons au
pianiste contemporain Lambert, personnage à part
de la scène musicale hambourgeoise qui se produit
toujours avec un masque sarde sur scène et dont le
premier album a été mixé par nul autre que Nils
Frahm. « L’idée était de combiner certains grooves de
mon dernier album aux incroyables mélodies que Lambert m’envoyait, explique Stimming. En composant, je
me retrouvais à rêver de savoir faire du piano à un si
haut niveau, en me disant que j’aurais voulu composer la
musique que Lambert compose aujourd’hui. »
Le résultat est un chef-d’œuvre qui marie à la perfection musique de chambre et electronica et dont le
seul défaut est d’être trop court.
D.Z.
Stikstof Overlast
★★★
Frontal.
Dans notre paysage rapologique, on peut/doit désormais compter avec les vibes d’Omar G, Jazz, DJ Vega
et Astro(fisiks) ! Overlast est en effet leur 3e album en
4 ans, sans oublier qu’Omar G alias Zwangere Guy
s’est aussi aventuré en solo et figure sur la vraiefausse BO de Tueurs. Oui, mais au fait, c’est en néerlandais, Stikstof ! Voire en flamand ! Et ? On connaît
des gens qui ne sont pas anglophones et qui écoutent
quand même du rap US ! D’ailleurs, dans leur langue,
ça claque autant (« Frontal »), ça caresse autant
Page 14 Mercredi 21 mars 2018 Mad
(« Nat ») et ça virevolte autant (« Zoizo », flow ébouriffant) que dans d’autres idiomes. Et puis, ces garçons qui rappellent ne pas avoir écouté qu’Eminem
mais aussi des frenchies à la Lunatic, n’ont pas leur
pareil pour restituer les atmosphères urbaines.
Tantôt étouffantes (le cinématographique « Gele
blokken »), tantôt speedées ou bien WTF. Celles de
(leur) Bruxelles, ses quartiers, ses flics, ses profiteurs, ses exclus. « La critique sociale fait de toute
façon partie de notre ADN, confiaient-ils à nos collègues de Bruzz. La ville nous nourrit. » Fort !
DIDIER STIERS
Arthur H
★★★
★★★
Forest National, vendredi 23.
La Madeleine, mardi 27.
Élu artiste de l’année aux
dernières Victoires de la
musique, le rappeur français débarque une première fois à Bruxelles
avant de nous revenir cet
été aux Ardentes et au
BSF. (T.C.)
Le fils de Jacques, en
dehors des sentiers battus
de la chanson, continue de
publier des albums passionnant. En plus, le dernier est double. (T.C.)
batteur US Mark Guiliana
en quartet (jeudi 22) ; le
sax londonien Nubya
Garcia et la chanteuse
Zara McFarlane (vendredi
23) ; le Nasheet Waits
Equality Quartet et les
Sons of Kemet (samedi
24), plus les Belges Mélanie De Biasio (dimanche
25), Ewout Pierreux, De
Groote-Faes Duo, Peter
Verhelst et Mathias De
Craene vs Antoine Pierre,
Michel Bisceglia, Pierre/
Gyselinck/Schilders,
Samuel Ber, Stijn Cools,
etc. Infos sur leuvenjazz.be (J.-C. V.)
Da Silva
★★
Parov Stelar
Botanique, jeudi 22.
★★
Avec ce concert du producteur-DJ autrichien, on
assiste au retour en grâce
au Palais 12 de Live Nation. (T.C.)
Paru il y a un an dans
l’indifférence générale,
son dernier excellent
album L’aventure ressort
aujourd’hui. Comme quoi,
avec un peu de patience et
d’obstination… (T.C.)
Phoenix
Finale du F. dans le texte
AB, vendredi 23.
★★
Le groupe français, qui fut
un temps le chouchou du
public américain, remplace son concert à Forest
du 23 par celui, plus pragmatique, du 22 à l’AB. (T.C.)
Botanique, samedi 24.
Palais 12, jeudi 22.
Elia Fragione
Rhye
Mortalcombat
(20 heures), Circé Deslandes (20 h 45), Atome
(21 h 30) et ICO (22 h 15)
sont les finalistes du
concours du Conseil de la
musique. (T.C.)
★★
★★★
Igor Gehenot est en trio au Marni à Ixelles, le jeudi 23 à
20 h 30. Pas avec son piano, mais avec son orgue. Et ses
complices Quentin Liégeois à la guitare et Mathias De
Waele à la batterie. Un trio explosif. © ROGER VAN TILT.
« Souffrance ») et accompagnés de débats. (G.My)
★★★
Soolman Quintet
Bozar, samedi 24.
★★★
Le chef Yannick NézetSéguin prend la tête du
Rotterdams Philharmonisch Orkest pour interpréter la rare Symphonie
no 8 de Gustav Mahler.
Fondation Boghossian, Bruxelles,
vendredi 23
Tune-Yards
★★★
Le Canadien Mike Milosh
à la voix androgyne et le
Danois Robin Hannibal ont
enfin donné une suite à
l’album Woman et c’est
très bien. (T.C.)
★★
Salle Philharmonique de Liège,
vendredi 23.
Le duo percussif world
américain se produira à
l’Orangerie pendant le
concert de Da Silva à la
Rotonde. (T.C.)
Juicy
★★
ABClub, jeudi 22.
Les deux Bruxelloises du
R’nB viennent présenter
leur premier EP avant
d’aller représenter la
Belgique au concours
tremplin Les Inouïs du
Printemps de Bourges.
(T.C.)
Cavalleria rusticana
& Pagliacci
★★★
La Monnaie, jusqu’au 22 mars.
Damiano Michieletto met
en scène ce diptyque où
l’amour obsessionnel et la
jalousie donnent lieu à de
violentes émotions et à
des déchaînements musicaux passionnés. (G.My)
Delicate Music Festival
★★
The Psalms Experience
Brass à Bruxelles, samedi 21.
★★★
Ce festival offre la musique sans amplification,
au plus proche de nos
oreilles, en toute finesse.
C’est aussi la première
visite bruxelloise de
l’Américain Peter Broderick depuis 2013. (T.C.)
Flagey et abbaye de la Cambre,
du 20 au 22 mars.
Mosimann
★★
AB, jeudi 22.
Pour celles et ceux qui
regrettent son absence
dans le siège rouge de
« The Voice ». (T.C.)
Durant 3 jours, 3 chœurs
internationaux (The Tallis
Scholars, Det Norske
Solistkor et le Chœur de
chambre néerlandais)
interpréteront 75 compositions de 75 compositeurs basées sur des
psaumes, dans le cadre de
6 concerts donnés à Flagey et à l’abbaye de la
Cambre. Six concerts liés
à six thèmes d’actualité
(« Miroir de la société »,
« En fuite », « Parcours de
vie », « Gratitude », « Pouvoir et oppression » et
La chanteuse s’est entourée de Lorenzo Di Maio,
Cédric Raymond et Fabio
Zamagno pour sa musique
soul et brésilienne. (J.-C. V.)
Shéhérazade
AB, dimanche 25.
Botanique, jeudi 22.
Rotterdams Philharmonisch
Orkest
Caveau du Max, Schaerbeek,
jeudi 22
Dans le cadre des grandes
soirées de l’Orchestre,
l’OPRL (dir. Christian
Arming) et le violoniste
Boris Belkin s’emparent de
la mythique Shéhérazade
avec l’Ouverture de fête et
le Concerto pour violon no 1
de Dmitri Chostakovitch
ainsi que Shéhérazade
Nikolaï Rimski-Korsakov.
(G.My)
ORCW, Augustin Dumay et
Gérard Caussé
★★★
Arsonic (Mons), vendredi 23.
L’Orchestre royal de
chambre de Wallonie
retrouve son ancien directeur musical, le violoniste
Augustin Dumay, pour
une rencontre au sommet
avec son ami et complice
altiste Gérard Caussé.
Au programme : la Symphonie concertante de
Mozart. (G.My)
(G.My)
Calidore String Quartet
On a dit beaucoup de bien
ici de leur disque Letters to
Handenberg. C’est cet
album qu’ils développent,
avec sa musique entre
oud, violoncelle et sax.
(J.-C. V.)
★★★
Bozar, dimanche 25 à 11 h.
Fondé à Los Angeles en
2010, le Calidore String
Quartet fait partie de la
sélection Bozar Next
Generation. Dans l’écrin
de la salle Henry Le Boeuf,
il mettra à l’honneur la
musique des compositeurs russes Tchaïkovski
et Chostakovitch. (G.My)
Musicbanda Franui :
« Alles wieder Gut »
★★★
Bozar, dimanche 25 à 17 h.
Adrien Lambinet & Fabian
Fiorini
★★★
Jacques Pelzer’s Jazz Club, Liège,
vendredi 23
Belle rencontre entre le
tromboniste féru d’électronique et le pianiste
déchaîné d’Aka Moon.
(J.-C. V.)
Veronika Harcsa
& Bálint Gyémánt
★★★
Jazz Station, St-Josse, samedi 24,
18 h
La voix extraordinaire de
Veronika, la guitare fabuleuse de Bálint. Un duo à
ne pas manquer. (J.-C. V.)
Les mille et une nuits
L’ensemble autrichien
Franui et le baryton Florian Boesch interprètent
entre autres Franz Schubert, Johannes Brahms et
Gustav Mahler. Dans le
cadre du Klarafestival.
★★★
(G.My)
Salle philharmonique de Liège,
samedi 24.
Jazz Leuven
Jazz Tour, Jazz 9, Mazy, samedi
24 ; Heptone, Ittre, dimanche 25 à
17 h
Dans la continuité du
concert Shéhérazade,
l’OPRL propose un concert
pour enfants autour du
conte des Mille et une
nuits. (G.My)
★★★★
Divers endroits, Louvain, jusqu’au
dimanche 25
Des tout grands pour ce
festival. Le duo londonien
Binker & Moses et le
Loos Prins Walnier
★★★
Le piano de Charles Loos,
la guitare de Jeanfrançois
Prins, le violoncelle de
Sébastien Walnier. (J.-C. V.)
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 15
À L’AFFICHE
Orelsan
musiques
ÀNEPASMANQUER
VOS PROCHAINS CONCERTS
PLUS D’INFOS SUR LIVENATION.BE
La « St Luke »
une Passion du
THIRTY SECONDS TO MARS 21.03 - lotto arena - anvers
PAROV STELAR 22.03 - palais 12 - bxl
SUPPORT ACT : MOONLIGHT MATTERS
ARTHUR H 27.03 - la madeleine - bxl
CAMILLE 29.03 - ancienne belgique - bxl
NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS 06.04 - forest national - bxl
‘STRANDED ON THE EARTH WORLD TOUR’
SUPPORT ACT : BLOSSOMS
MACKLEMORE 11.04 - forest national - bxl
PIERRE LAPOINTE 11.04 - la madeleine - bxl
FALL OUT BOY 12.04 - forest national - bxl
‘MANIA TOUR’
OPENING ACT: MAX - SUPPORT ACT : AGAINST THE CURRENT
GEORGE EZRA 12.04 - ancienne belgique - bxl
SUPPORT ACT : WANTHANEE
THE ABBA STORY 13.04 - kursaal - ostende
‘THANK YOU FOR THE MUSIC’
DOMINIQUE A 13.04 - ancienne belgique - bxl
AIR TRAFFIC 14+15.04 - ancienne belgique - bxl
LANA DEL REY 17.04 - sportpaleis - anvers
complet
SUPPORT ACT : CAT POWER
ARCADE FIRE 19.04 - sportpaleis - anvers
ROY ORBISON 25.04 - stadsschouwburg - anvers
ACCOMPANIED BY SINFONIA ROTTERDAM ‘IN DREAMS : HOLOGRAM TOUR 2018’ – SUPPORT ACT : ANTON WALGRAVE
SHY’M 27.04 - le forum - liège
CALUM SCOTT 27.04 - la madeleine - bxl
nouvelle salle, nouvelle date
SUPPORT ACT : DANIEL DOCHERTY
NIALL HORAN 30.04 - forest national - bxl
PLUS SPECIAL GUEST: JULIA MICHAELS
AMIR
RONE
J. BERNARDT
BERTRAND CANTAT & AMOR FATI
ROGER WATERS
FUN LOVIN’ CRIMINALS
SOHN
THE VAMPS
DOTAN
WARHOLA
GAME OF THRONES
02.05 - le forum - liège
05.05 - ancienne belgique - bxl
05.05 - de roma - borgerhout
06.05 - ancienne belgique - bxl
11.05 - sportpaleis - anvers
12.05 - sportpaleis - anvers
12.05 - ancienne belgique - bxl
14.05 - ancienne belgique - bxl
15.05 - ancienne belgique - bxl
16.05 - ancienne belgique - bxl
18.05 - ancienne belgique - bxl
22.05 - sportpaleis - anvers
concert suppl.
‘LIVE CONCERT EXPERIENCE FEATURING RAMIN DJAWADI’
WHY DON’T WE 23.05 - ancienne belgique - bxl
‘THE INVITATION TOUR’
LOUANE 25.05 - forest national - bxl
G-EAZY 26.05 - forest national - bxl
‘THE BEAUTIFUL & DAMNED TOUR’
THOM YORKE 03.06 - ancienne belgique - bxl
SHAKIRA 07.06 - sportpaleis - anvers
‘EL DORADO WORLD TOUR’
tickets àpd 23/03 à 11h
SUPPORT ACT : SALVA
SPARKS 07.06 - arenbergschouwburg - anvers
LENNY KRAVITZ 15.06 - sportpaleis - anvers
WERCHTER BOUTIQUE 16.06 - parc du festival - werchter
PLUS D’INFO SUR WWW.WERCHTERBOUTIQUE.BE
AVEC BRUNO MARS, OSCAR AND THE WOLF, YEARS & YEARS, JESSIE J,
TOM ODELL, DJ RASHIDA & LIL’ KLEINE
ELVIS, THE MUSICAL 22.06 - kursaal - ostende
23.06 - stadsschouwburg - anvers
BRYAN ADAMS 23.06 - palais 12 - brussels expo - bxl
‘THE ULTIMATE TOUR 2018’
ROCK WERCHTER 05>08.07 - parc du festival - werchter
PLUS D’INFO SUR WWW.ROCKWERCHTER.BE
AVEC E.A. : PEARL JAM, ARCTIC MONKEYS, QUEENS OF THE STONE AGE,
THE KILLERS, NICK CAVE & THE BAD SEEDS, GORILLAZ, JACK WHITE,
LONDON GRAMMAR. CHECK ROCKWERCHTER.BE FOR FULL LINE-UP
MELODY GARDOT 10.07 - olt rivierenhof - deurne (anvers)
TW CLASSIC 14.07 - parc du festival - werchter
PLUS D’INFOS SUR TWCLASSIC.BE
AVEC E.A: EDITORS, THE NATIONAL, KRAFTWERK 3-D, DEUS,
NATHANIEL RATELIFF & THE NIGHT SWEATS
JUSTIN TIMBERLAKE 17.07 - sportpaleis - anvers
complet
concert suppl.
18.07 - sportpaleis - anvers
BONNIE RAITT 25.07 - olt rivierenhof - deurne (anvers)
SPECIAL GUEST : JON CLEARY
OH WONDER 02.08 - olt rivierenhof - deurne (anvers)
FEIST 04.09 - ancienne belgique - bxl
XAVIER RUDD 23.09 - ancienne belgique - bxl
concert suppl.
‘STORM BOY TOUR’
CHRISTOPHE WILLEM
SHANIA TWAIN
PER GESSLE’S ROXETTE
THERAPIE TAXI
BRIT FLOYD
09.10 - ancienne belgique - bxl
10.10 - sportpaleis - anvers
12.10 - ancienne belgique - bxl
16.10 - ancienne belgique - bxl
20.10 - kursaal - ostende
concert suppl.
‘THE WORLD’S GREATEST PINK FLOYD SHOW’
BLOC PARTY 20.10 - forest national - bxl
tickets àpd 23/03 à 10h30
‘SILENT ALARM’
ÓLAFUR ARNALDS
OSCAR AND THE WOLF
VANCE JOY
THE HUMAN LEAGUE
25.10 - salle reine elisabeth - anvers
26.10 - sportpaleis - anvers
30.10 - la madeleine - bxl
31.10 - ancienne belgique - bxl
‘RED LIVE 2018’ 17.11 - kursaal - ostende
KATIE MELUA 01.11 - palais des beaux-arts - bxl
NIGHTWISH 07.11 - lotto arena - anvers
PAVLOV’S DOG 14.11 - vooruit - gand
‘PAMPERED MENIAL & BEYOND – TOUR 2018’
WITHIN TEMPTATION
JETHRO TULL BY IAN ANDERSON
LES BODIN’S GRANDEUR NATURE
TAMINO
ARSENAL LIVE
STARS 80
SUPPORT ACT : SUNNY VEGAS
17.11 - lotto arena - anvers
23.11 - stadsschouwburg - anvers
24.11 - forest national - bxl
29.11 - ancienne belgique - bxl
08.12 - lotto arena - anvers
16.12 - forest national - bxl
‘TRIOMPHE’
TICKETS : PROXIMUSGOFORMUSIC.BE
L’an dernier, Stéphane Denève et Jean-Yves
Thibaudet nous révélaient son fantastique
troisième concerto pour piano. Au disque,
on le connaît surtout pour ses compositions
religieuses. Il dirigera le 30 mars à Bozar
sa « St Luke Passion »
J
ames McMillan est un
homme très engagé : viscéralement écossais, politiquement proche de la gauche libertaire, catholique (sa femme et lui
sont
laïques
dominicains).
L’homme n’a pourtant rien d’un
excité, il s’exprime très posément, avec une clarté exemplaire.
S’il a à son actif un nombre important de musiques religieuses,
il accumule néanmoins les compositions symphoniques et de
musique de chambre. Peu à peu,
son image apparaît comme celle
d’un des musiciens les plus novateurs de la Grande-Bretagne de
l’après-Britten et Tippett.
Il nous explique sa démarche :
« Les grandes fresques chorales
appartiennent
fondamentalement à l’histoire de la musique
en Grande-Bretagne : elles s’expriment aujourd’hui comme un
compromis entre cette longue tradition chorale et une volonté de
créer des choses nouvelles. Chacun essaie donc d’y adapter son
propre modèle. Pour moi, chaque
œuvre répond à une démarche
différente. Ainsi des “Passions”.
J’ai commencé en 2005 par la
“Saint Jean”, sans doute la plus
puissante, que je conçois comme
un drame humain. Je crois que
j’aborderai au fil du temps les
quatre Évangiles mais je ne sais
pas à quel rythme. La “Passion
selon Luc” est plus modeste : un
chœur d’enfants, un chœur
d’adultes, un orgue et un orchestre, mais pas de solistes et
pas d’arias sur des textes étrangers à l’Évangile. J’ai l’impression que mes “Passions” vont devenir de plus en plus modestes :
elles représenteront quatre façons
différentes de raconter la même
histoire. Chaque “Passion” est
donc une nouvelle manière de
présenter cette histoire, avec son
propre caractère qui se reflète
Page 16 Mercredi 21 mars 2018 Mad
dans sa propre sonorité. »
Considérez-vous ces pages
comme de la musique liturgique
ou de la musique religieuse ?
Certaines de mes pièces sont
écrites délibérément pour être
exécutées durant le culte : elles
ont donc un caractère liturgique. Le plus souvent, mes
compositions vocales revêtent
un caractère religieux, mais
sans vouloir s’intégrer dans une
démarche liturgique. Elles sont
destinées à la salle de concert.
Dans la « Saint Luc »,
vous faites précéder le récit
de la « Passion »
d’un préambule et vous la
terminez par un postlude.
J’ai voulu inscrire le récit de la
« Passion » dans une revue
complète de la vie du Christ.
Nous commençons donc par
l’Annonciation et nous terminons par la Résurrection et l’Ascension.
En confiant aux chœurs
les rôles de solistes,
ne gommez-vous pas un peu
la dimension théâtrale
de la « Passion » ?
Sur le plan opératique, certainement. Mais cette intégration
comporte aussi une dimension
symbolique. Confier les paroles
du Christ à un chœur d’enfants
n’est pas gratuit car la fraîcheur de ces voix restitue dans
les
passages
homophones
quelque chose de la pureté divine du Christ. D’autres passages sont écrits à trois voix et
offrent une vision de la complexité du mystère de la Trinité.
L’objectif de cette disposition
chorale est clairement d’échapper à une individualisation
trop directe des personnages.
L’apôtre Pierre ou Ponce-Pilate
sont aussi confiés au chœur.
C’est donc un travail communautaire qui renforce le poids
du texte et la personnalité du
Christ lui-même qui est tout
autre chose qu’un simple protagoniste théâtral.
Quelque part,
vous réinterprétez la lecture
de la « Passion »…
Mais il y a une multitude de
textes qui nous en parlent et ont
donné lieu à des interprétations
musicales très différentiées. Je
pense notamment aux « Chemin de croix », aux « Dernières
paroles du Christ en croix » ou
aux « Stabat Mater ». Et les
Évangiles eux-mêmes représentent la spécificité de leur auteur.
Quand vous composez ce type
d’œuvre, suivez-vous dès le
départ un schéma précis ou
vous laissez-vous inspirer
au cours de votre travail ?
J’ai toujours une inspiration de
départ sur l’approche que je
compte adopter, mais je me
laisse parfois conduire par les
idées qui surgissent au cours de
mon travail et qui peuvent parfois faire évoluer ma façon de
penser.
musiques
de James McMillan,
e
XXI siècle
le concert
DE LA
SEMAINE
Vous êtes très engagé
tant religieusement
que politiquement.
Oui je suis à la fois un très
ferme partisan de la liberté, y
compris celle de composer
comme je le veux en dehors de
toute nomenclature comme on a
tenté d’en imposer dans la seconde moitié du XXe siècle.
Mais attention, la liberté a ses
limites : aller trop loin dilue
votre pensée. En fait, je crois
que la vraie liberté pour un
compositeur est peut-être celle
de fixer ses propres limites.
Propos recueillis par
SERGE MARTIN
▶ McMillan,
St Luke Passion ; Chœur et
Orchestre National Danois, Mc Millan ;
Klara, Bozar, Pba, le 30 mars. Réservation : 02 507 82 00 ou www.bozar.be
Un parcours de création
très habité
1959 Naissance à Kilwinning
(Écosse).
1987 PHD de l’université de
Durham.
1990 Première de « The Confession of Isabel Godie » au Festival
des Prom’s de Londres.
1992 Création de « Veni, veni
Emanuel », son concerto pour
percussion qui deviendra son
œuvre la plus célèbre.
2008 Création par Colin Davis
au London Symphony Orchestra
et à Boston de sa « St John Passion ».
2010 Compose une Messe qui
réunit le chœur et la congrégation des fidèles à l’occasion de la
visite en Grande-Bretagne de
Benoît XVI.
2013 St Luke Passion.
S.M.
« J’ai toujours une inspiration de départ sur l’approche
que je compte adopter, mais
je me laisse parfois conduire
par les idées qui surgissent
au cours de mon travail. »
© DR
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 17
musiques
Close up5 Instants
★★★
Mogno Music
L’ACTU
cd
www.lesoir.be/mad
Toutes nos critiques de CD, les clips
et les écoutes intégrales sur Deezer.
Claude Evence Janssens joue du trombone et de la clarinette basse. Il
a écumé nombre de scènes jazz. Puis il a mis la musique de côté pour
devenir directeur de collection puis directeur général à la Médiathèque. Le voilà de retour au jazz avec ce quintet huppé : Jean-Philippe
Collard-Neven au piano, Michel Paré à la trompette, Félix Zurstrassen
à la contrebasse et Jérôme Baudart à la batterie. Claude Evence Janssens avait envie, pour ce retour, de créer une musique qui soit issue
du jazz, mais qui laisse moins de place à l’improvisation. Dix pistes sur
cet album, dix compos du tromboniste, dix chansons ciselées aux
mélodies un peu nostalgiques qui entraînent l’auditeur dans un beau voyage aux décors sonores veloutés
et chauds, au lyrisme affirmé. Et aux solos pertinents, à la trompette, au piano ou même à la clarinette.
Un album riche et tendre qui est du vrai jazz, inventif, même s’il ne cède pas à la folie.
J.-C. V.
Jarrett Peacock DeJohnette After the fall
★★★★
ECM
C’est puissant, frais, méditatif, énergique, enthousiasmant. On connaît les qualités superlatives du
trio fondé par le pianiste Keith Jarrett en 1983 avec
le contrebassiste Gary Peacock et le batteur Jack
DeJohnette, de nombreux albums en témoignent.
Celui-ci possède une histoire particulière. Il a été
enregistré en public au New Jersey Arts Center de
Newark le 14 novembre 1998. C’était le premier
concert de Jarrett après deux ans de silence dû à un
syndrome de fatigue chronique. Après un premier
gig avec ce trio, dans son studio, chez lui, Keith
n’était pas optimiste. Il réessaya une nouvelle fois
et il se dit que, s’il voulait rejouer, il fallait tenter un
concert en public, pas loin de chez lui, dans le New
Jersey. Keith proposa à ses complices de jouer des
standards de be-bop, de « Scrapple from the
apple » à « Doxy », de « Autumn Leaves » à « Boucing with Bud ». « On a aimé la salle, on pouvait bien
s’écouter l’un l’autre, mais je n’avais pas organisé
d’enregistrement officiel, raconte-t-il dans le livret du
CD. L’Arts Center avait cependant capté le concert. Et
la bande n’était vraiment pas mauvaise. » Voilà pourquoi ce concert de retour du grand pianiste US est
enfin diffusé. Et Keith a totalement raison : « Ce
n’est pas un document historique, c’est réellement un
grand concert. » Douze morceaux sur un double CD
qui sont du tout grand Jarrett Peacock DeJohnette.
JEAN-CLAUDE VANTROYEN
Tutu Puoane & BJO We have a dream
★★★
Soul Factory
La musique est un puissant véhicule. Pour transporter des émotions, donner du plaisir, mais aussi aborder la politique, l’humain, faire réfléchir, voire adresser des messages. De Billie Holiday à U2, de Bob
Dylan à Joni Mitchell, c’est ce que la musique a envoyé au monde. Le Brussels Jazz Orchestra voulait,
en cette année des 50 ans de l’assassinat de Martin
Luther King, travailler sur un projet musical autour
des droits de l’homme. C’est We have a dream. La
chanteuse sud-africaine Tutu Puoane et le directeur
artistique du BJO Frank Vaganée ont parcouru leurs
collections de disques pour choisir des « protest
songs » à reprendre. En voilà douze. Magnifiquement
chantés et remarquablement arrangés. On retrouve
Joni Mitchell (« Big Yellow Taxi »), Sting (« They
dance alone »), Nina Simone (« Four Women »)
Marvin Gaye (« Inner City Blues »), etc. Tutu Puoane
arrange elle-même, sans l’orchestre, « Not yet
Uhuru » de Letta Mbulu. Le BJO offre un énergique et
formidable « War », de Norman Whitfield et Barrett
Strong, sans la voix de Tutu. On ne sait ce qu’il faut
admirer de plus dans cet album : le choix des morceaux, leur réinvention, la précision magique du big
band, la voix de Tutu Puoane ? En tout cas, ça fonctionne formidablement. Rien à jeter. Avec des bravos
particuliers à « Four Women », magique, « Inner City
Blues », déchirant, et « War », enthousiasmant.
J.-C. V.
The Jazz Passengers Still life with trouble
★★★
Enja Yellowbird
Il y a 30 ans, le sax Roy Nathanson a baptisé son
band The Jazz Passengers. Un clin d’œil aux Jazz
Messengers et Jazz Crusaders. Et cela montre en
plus que les racines du groupe sont bien ancrées
dans l’histoire du jazz, quitte à détourner les traditions quand cela se doit. Sort aujourd’hui cet album
qui regroupe encore cinq membres originaux du
band et le guitariste Marc Ribot, qui était des débuts, joue sur un morceau. Ce band est enthousiasPage 18 Mercredi 21 mars 2018 Mad
mant. Leur jazz est décoincé. C’est du bop, bien sûr,
mais il y a tellement de références soul, r’n’b, pop,
punk même. Les solos de sax (Roy Nathanson), de
trombone (Curtis Fowlkes), de vibraphone (Bill
Ware), de violon (Sam Bardfeld) sont époustouflants. Et l’humour est omniprésent. Écoutez l’arrangement « Broadway » du morceau soul « Everbody
plays the fool », avec ces voix ironiquement
désuètes ou celui, genre Les Brown, de « Wake up,
again ! » Un album qui donne une pêche géniale.
J.-C. V.
WALLONIE
BOUSSU
Semaine Jacques Brel
Du 26/3 au 31/3 Avec Bruno Brel. Rens. : 06580.01.36
Hôtel de ville (Rue François Dorzée, 3.)
25.04 > 06.05.2018 I BOTANIQUE.BE
04.05.2018
MULATU ASTATKE ET
ORCHESTRA BAOBAB SN
30.04.2018
CHANCE BE
Æ"OkmqOkmq
GRAND BRUXELLES
Aquilo
S. 24/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1518722
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Arthur H
Ma. 27/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1525508
La Madeleine (14 Rue Duquesnoy, Bruxelles)
BANG! Festival
Jusqu'au 27/3
En divers lieux de Bruxelles
Bcuc
Me. 28/3 Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
Big thief
D. 25/3 COMPLET Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
Chorale Zamâan-Awsa
Jusqu'au 27/6 (Ma. de 18 h 30 à 21 h ; fermé L. et Me.
à D.). Rens. : 02-229.38.63 Rés. : 02-229.38.64
Boutique culturelle (Rue Van Lint, 16, Bruxelles ;
02-522.62.35 ; www.boutiqueculturelle.be)
Concert Rock & Metal
S. 24/3 (de 20 à 23 h 30). Par «Baxtage ASBL», dir.
«Mr», avec Le Prisonnier et The Washing Machines.
Rens. : 0496-96.16.12
Centre Federico Garcia Lorca (Rue des Foulons,
47-49, Bruxelles ; 02-513.84.99 ; www.garcialorca.be)
Da Silva
J. 22/3 Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
Delta
Me. 28/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1516426
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Dvsn
V. 23/3 (de 19 h 30 à 22 h).
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
02-218.37.32 ; www.botanique.be)
Finale Du F. dans le texte 2018
S. 24/3 (de 19 h 30 à 23 h 30). Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
George Fitzgerald
V. 23/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1525389
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Greta Van Fleet
Ma. 27/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1516425
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Jasper Release Party & Special Guest Bringhim
V. 23/3 (de 20 h 30 à 3 h).
Café Floreo (Rue des Riches-Claires, 19, Bruxelles)
Jeudredi: Kfé Flowréo
Jusqu'au 14/6 (J.).
Café Floreo (Rue des Riches-Claires, 19, Bruxelles)
Jonathan Wilson
D. 25/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1518719
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Juicy
J. 22/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1525388
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Karim Gharbi
S. 24/3 (de 19 à 23 h). Avec Karim Gharbi et Benjamin
Sauzereau. Rens. : 0498-32.97.71
Crix Café (Rue du Monténégro 44, Saint-Gilles,
Belgique, Bruxelles)
Marina Kaye
Me. 28/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1516589
La Madeleine (14 Rue Duquesnoy, Bruxelles)
Mona Mur feat. En Esch, Bettina Köster
S. 24/3 (20 h).
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
02-218.37.32 ; www.botanique.be)
Mosimann
J. 22/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1520716
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Orelsan
V. 23/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1509567
Forest National (Avenue Victor Rousseau, 208,
Bruxelles ; 03-400.69.70 ; www.forestnational.be)
Parov Stelar
J. 22/3 (de 20 à 23 h). Rés. : www.out.be/1504161
Palais 12 (Avenue Miramar - Miramarlaan,
Bruxelles ; 02-474.81.58 ; www.palais12.com)
Part-Time Friends
Ma. 27/3 (de 19 h 30 à 22 h). Rens. : 02-218.37.32
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
www.botanique.be)
LES NUITS 2018
ÉBBÈNE BE
LE MANOU BE
EUPEN
Dashboard Angels
D. 25/3 (de 11 h 30 à 13 h 30). Par «Dashboard
Angels», avec Skoob (voix, guitare), Böxle (guitare solo),
Malle (guitare basse) et Martin (batterie). Dans le cadre
de «Frührocken !». Rens. : 0087-74.00.28
Centre culturel Jünglingshaus (Neustrasse, 86, ;
087-55.23.73 ; www.out.be/1524914)
Glass Museum
V. 23/3 (de 21 à 23 h). Par «Glass Museum», avec
Antoine Flipo (piano) et Martin Grégoire (batterie).
Dans le cadre de «Foyer Libre». Rens. : 0087-74.00.28
Centre culturel Jünglingshaus (Neustrasse, 86, ;
087-55.23.73 ; www.out.be/1522424)
IZEL
Tourbillon d'émotions
Les V. 23/3 et S. 24/3 (de 20 h 15 à 23 h), S. 24/3
(de 16 h à 18 h) Par Les Copains d'Abord, dir. François
Levaque. Rens. : 0471-07.57.41
Centre culturel (Avenue Gilson 48)
30.04.2018
BALOJI BE
AYO FR solo
BACHAR MAR-KHALIFÉ LB
LA LOUVIÈRE
Showcase Exclusif Elams
V. 23/3 et S. 24/3 (de 21 h 30 à 4 h). Par «Luca
Arena». Rés. : 0485-61.11.60
Seven club 777 (Rue Léopold 2)
LASNE
Bérezina social club
Me. 21/3 (de 19 à 23 h). Rens. : 02-653.92.58
Le Rideau Rouge (Ferme de la Brire - Route de
Renipont, 70 ; www.lerideaurouge.be)
Elvis black star
J. 22/3 (de 20 à 23 h 30). Par «Elvis black star».
Rens. : 02-653.92.58
Le Rideau Rouge (Ferme de la Brire - Route de
Renipont, 70 ; www.lerideaurouge.be)
LIÈGE
Atome
Me. 28/3 (de 20 à 0 h). Par «Atome».
Reflektor (Place Xavier Neujean, 24, ; 04340.30.80 ; www.reflektor.be)
Capitaine Wilkin
Ma. 27/3 (20 h). Par «Capitaine Wilkin (b) chanson
française». Rens. : 0486-95.04.27
Blues-sphere Bar (Rue Surlet, 37 ; www.bluessphere.com)
Feder
J. 22/3 (20 h).
Reflektor (Place Xavier Neujean, 24, ; 04340.30.80 ; www.reflektor.be)
La Slamerie avec Baudour
D. 25/3 (de 15 à 22 h). Par «Baudour». Dans le cadre
de «La Slamerie». Rens. : 04-342.12.00
L'An Vert (Rue Mathieu Polain, 4, ; 049442.04.95, 0474-80.26.54 ; www.lanvert.be)
Madensuyu
Me. 21/3 (de 20 h 30 à 23 h).
KulturA (Rue Roture, 13, ; 04-222.12.46 ; www.kulturaliege.be)
Popsima - Release Party 2e album + Tyana Plewacki
(The Voice) en 1ère partie !
V. 23/3 (de 20 à 22 h 30). Par «Popsima», avec
Popsima et Tyana Plewacki. Dans le cadre de «Release
party pour la sortie du 2e album de Popsima». Rens. :
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 19
29.04.2018
TÉMÉ TAN BE
NAKHANE ZA
ESINAM BE
Æ"OkmqaOkmq"Uvwfkq
ROCK ET VARIÉTÉS
Phoenix
J. 22/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1509561
Forest National (Avenue Victor Rousseau, 208,
Bruxelles ; 03-400.69.70 ; www.forestnational.be)
Pleymo
S. 24/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1504858
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Puur Belge: Oko Yono + Echo Beatty
J. 22/3 (19 h 30). Rens. : www.out.be/1525625
De Vaartkapoen / Vk* concerts (Rue de l'école, 76
- Schoolstraat 76, Bruxelles ; 02-413.04.10 ; vkconcerts.be)
Rhye
D. 25/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1518720
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Sette & Quaranta
J. 22/3 (de 20 à 23 h 59). Par «Sette & Quaranta».
Rens. : 0475-78.23.78
Sazz'n Jazz (Boulevard Bischoffsheim 38b,
Bruxelles ; www.sazznjazz.be)
Slam - Scène ouverte
Jusqu'au 25/6
Théâtre de la Vie (Rue Traversière, 45, Bruxelles ;
02-219.11.86, 02-219.60.06 ; www.theatredelavie.be)
Stikstof
Me. 21/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1506445
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Zeezafana
J. 22/3 (de 22 h à 0 h) .
Café Floreo (Rue des Riches-Claires, 19, Bruxelles)
28.04.2018
SOOM T GB
Æ"FcpknqOqtqpk
▶AGENDA
musiques
04-223.34.44 Rés. : troca.be/popsima.html
Le Trocadéro (Rue Lulay des Fèbvres , 6a ;
www.troca.be)
Typh Barrow
S. 24/3 (20 h). Par «Typh Barrow».
Reflektor (Place Xavier Neujean, 24, ; 04340.30.80 ; www.reflektor.be)
LOUVAIN-LA-NEUVE
FLANDRE
BORGERHOUT
Cabaret des étrangers voyageurs
S. 24/3 (20 h 30). Dans le cadre de «Festival Les nuits
d’encre 2018». Rens. : 010-43.57.10
Ferme du Biéreau (Avenue du Jardin Botanique, ;
070-22.15.00 ; www.fermedubiereau.be)
MARCHIENNE-AU-PONT
FlashForward Hip-Hop: Afrika Bambaataa
S. 24/3 (20 h).
The Rockerill (Rue de la Providence, 136 ; www.rockerill.com)
L’AGENDA
WAVRE
Bai Kamara Quartet
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). Rens. : 010-22.48.58
Espace de Cultures (Chemin de Vieusart 162 ;
www.columban.be)
MONS
Slamons & Friends
Du 23/3 au 25/3 (de 18 à 23 h 30). Rens. : 006533.55.80
Maison Folie (Rue des Arbalestriers, 8, ; 06539.59.12 ; www.maisonfoliemons.be)
MOUSCRON
Barbara - Brel - Brassens
V. 23/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Avec Bruno Brel, Lou
Casa et Les Espadrilles à Moustache. Rens. : 05686.01.60
Centre Marius Staquet - Centre culturel (Place
Charles de Gaulle ; www.centrecultureldemouscron.be)
SERAING
Be Floyd plays Pink Floyd
S. 24/3 (20 h 30). Par «Be Floyd plays Pink Floyd».
Rés. : www.befloyd.com T
Centre culturel (Rue Renaud Strivay, 44, ;
04-337.54.54, 02-337.38.80 ; www.centrecultureldeseraing.be)
WATERLOO
Guinness Celtic Rock Festival
V. 23/3 (de 20 à 0 h). Avec The Clan et Selfish
Murphy. Rens. : 02-385.01.03
Ferme de Mont-Saint-Jean (Chaussée de Charleroi
591)
Amy Shark
V. 23/3 (19 h 30).
Muziekcentrum Trix (Noordersingel 28, ; 03670.09.00 ; www.trixonline.be)
Humo's Rock Rally 2018
S. 24/3 (19 h).
Muziekcentrum Trix (Noordersingel 28, ; 03670.09.00 ; www.trixonline.be)
Ski Mask The Slump God | Yizzy | Places+Faces
D. 25/3 (19 h 30).
Muziekcentrum Trix (Noordersingel 28, ; 03670.09.00 ; www.trixonline.be)
BRUGES
't Hof Van Commerce
Les V. 23/3 et S. 24/3 (de 20 h à 23 h 30) Rens. :
050-33.20.14
Cactus Club (Magdalenastraat 27 ; www.cactusmusic.be)
HASSELT
Het Schlagerfestival 2018
Du V. 23/3 au S. 24/3 (20 h 30), D. 25/3 (15 h), S.
31/3 (20 h 30)
Ethias Arena / Ethias Theater (Gouverneur
Verwilghensingel 70, ; +32-11.29.9499 ; www.ethiasarena.be)
KNOKKE-HEIST
Concert hommage à Brel
Les S. 24/3 et D. 25/3 (de 20 h 30 à 22 h 30), D.
25/3 (de 15 h 30 à 17 h 30) Avec Bernard Alexandre.
Rens. : 0498-37.25.03
Casino Knokke (Zeedijk-Albertstrand 509, ;
050-63.05.00 ; www.casinoknokke.be)
MERKSEM
Thirty Seconds to Mars
Me. 21/3 (18 h 30).
Lotto Arena (Schijnpoortweg 119, ; 03400.60.00 ; www.lotto-arena.be)
42223465
L I V E
W I T H
O R C H E S T R A
MUSIQUES DU MONDE
GRAND BRUXELLES
Amália Baraona & Bossa Flor in Bossa Nova Mood
J. 22/3 (20 h). Rens. : 02-217.29.20
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Claudia Levy
D. 25/3 (de 20 à 23 h). Rens. : 02-217.29.20
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Concert - Tablao Flamenco
D. 25/3 (19 h 30). Avec 'El Chani', Juan Torres et Claire
NGuyen. Rens. : 02-514.39.49
Le cercle des voyageurs (Rue des Grands Carmes,
18, Bruxelles ; www.lecercledesvoyageurs.com)
Danyèl Waro
Me. 21/3 (de 20 à 22 h 30). Rens. : 032-02.21.72600
Muziekpublique@Théâtre Molière (Square du
Bastion, 3, Bruxelles ; 02-217.26.00 ; www.muziekpublique.be)
Deleyaman Armenian Art Rock
S. 24/3 (20 h). Rens. : 02-217.29.20
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Guantanamo All Stars
V. 23/3 (de 20 h 30 à 0 h) Rés. : 02-217.76.22
Café Béguin (Place du Samedi 12A, Bruxelles)
Hempress Sativa
V. 23/3 (19 h 30). Rens. : www.vkconcerts.be/fr/
concerts/hempress-sativa
De Vaartkapoen / Vk* concerts (Rue de l'école, 76
- Schoolstraat 76, Bruxelles ; 02-413.04.10 ; vkconcerts.be)
Imarhan
Me. 21/3 (20 h). Rens. : www.out.be/1516397
Ancienne Belgique (Boulevard Anspach, 110,
Bruxelles ; 02-548.24.84 ; www.abconcerts.be)
Kanuni
V. 23/3 (de 21 h 30 à 23 h 59) Par «Kanuni».
Sazz'n Jazz (Boulevard Bischoffsheim 38b,
Bruxelles ; www.sazznjazz.be)
La Swing Jam
Jusqu'au 31/5 (J. 20 h ; fermé L. à Me. et V. à D.).
Rens. : 02-217.76.22
Café Béguin (Place du Samedi 12A, Bruxelles)
Lucibela
V. 23/3 (de 20 à 22 h).
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar (Rue
Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ; www.bozar.be)
Refugees for Refugees
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). Avec Asad Qizilbash
(sarod), Fakher Madallal (percussion), Robbe Kieckens
(percussion), Tammam Al Ramadan (ney) et Tarek
Alsayed Yahya (oud). Rés. : 02-672.14.39
La Venerie - Espace Delvaux (Place Keym,
Bruxelles ; 02-663.85.50 ; www.lavenerie.be)
Tablao Flamenco Claire Nguyen, Juan Torres, El
Chani
S. 24/3 (de 19 à 20 h 30). Avec Claire Nguyen, Juan
Torres et El Chani. Rens. : 0476-77.23.42
Casa Veronica (Avenue Capart 13b, Bruxelles)
Tchai Quartet- Tcha Limberger & Liana Gourdja
V. 23/3 (20 h). Rens. : 02-217.29.20
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Traditional Music from Bulgaria
Me. 21/3 (de 20 à 23 h).
Art Base (Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.artbase.be)
Tune-Yards
J. 22/3 (de 19 h 30 à 22 h). Rens. : +00-32.22.183732
Le Botanique (Rue Royale, 236, Bruxelles ;
02-218.37.32 ; www.botanique.be)
Urmuli
S. 24/3 (de 20 à 22 h 30). Rens. : 032-02.21.72600
Muziekpublique@Théâtre Molière (Square du
Bastion, 3, Bruxelles ; 02-217.26.00 ; www.muziekpublique.be)
Zad Moultaka et Ensemble Mezwej
S. 24/3 (de 20 à 22 h).
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar (Rue
Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ; www.bozar.be)
WALLONIE
EREZÉE
Vardan Hovanissian et Emre Gültekin
S. 24/3 (20 h 30).
Maison de village (Place du Batty)
LIÈGE
08.04.2018
PDODLV"45"̨"EUXVVHOV"H[SR
T I C K E T S : G R E E N H O U S E T A L E N T. B E
Page 20 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Awel Blues
S. 24/3 (20 h). Par «Awel Blues (B) blues-rock».
Rens. : 0486-95.04.27
Blues-sphere Bar (Rue Surlet, 37 ; www.bluessphere.com)
Chris Cain
Me. 21/3 (20 h). Avec Chris Cain : vocal, guitar / Jan
Korinek : keyboard / Walter Cerasani : bass, vocals /
Lorenzo Poliandri : drums. Rens. : 0486-95.04.27 Rés. :
www.chriscainmusic.com
Blues-sphere Bar (Rue Surlet, 37 ; www.bluessphere.com)
Jam-session de blues
Me. 21/3 (de 20 h à 0 h), V. 23/3, Me. 28/3 et V.
30/3 (20 h) Rens. : 0486-95.04.27
Blues-sphere Bar (Rue Surlet, 37 ; www.bluessphere.com)
LOUVAIN-LA-NEUVE
ReWind & ReMind presents Rockabilly : Sebi Lee,
Jelly & Ice Cream
Me. 28/3 (de 20 à 23 h 30). Rens. : 0474-34.24.93
Ferme du Biéreau (Avenue du Jardin Botanique, ;
070-22.15.00 ; www.fermedubiereau.be)
MARCHIN
Ghalia & Mama's Boys
V. 23/3 (de 20 h 30 à 22 h). Par «Ghalia & Mama's
Boys». Rens. : 085-41.35.38
Chapiteau Decrollier (Place de Grand-Marchin)
OUGRÉE
Les Concerts du Cœur
D. 25/3 (de 15 à 18 h). Par «Les Voix de l'Amitié».
Dans le cadre de «Au profit de l'ASBL Télé Service
Seraing». Rens. : 04-336.55.55
Centre culturel René Delbrouck (Rue René
Delbrouck, 40 ; 04-330.83.11)
SILLY
Karim Baggili
J. 22/3 (20 h 30).
Le Salon (Rue Ville Basse, 19, ; 068-55.24.37 ;
www.lesalonsilly.net)
WASSEIGES
Bal Folk avec Bruno Le Tron - Initium
V. 23/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Par «Initium», dir.
«Bruno Le Tron», avec Bruno Le Tron, Laurent Cabané et
Franck Fagon. Rés. : 0498-13.22.70
Ferme de la Dîme (Rue Baron d'Obin, 194, ;
081-85.63.74 ; www.fermedeladime.net)
Nihil Obstat
S. 24/3 (de 22 à 23 h). Par «Nihil Obstat», avec
Christophe Collignon, Martin de Roos, Julien Maréchal,
Emile Postic et François Postic. Rés. : 0498-13.22.70
Ferme de la Dîme (Rue Baron d'Obin, 194, ;
081-85.63.74 ; www.fermedeladime.net)
WAVRE
Dimanche à Mimesis - Concert Bijl Trio
D. 25/3 (de 14 à 16 h 30). Rens. : 0471-20.10.55
Salle Mimesis (Ruelle du Pré de Wildre 4)
FLANDRE
GLABBEEK-ZUURBEMDE
Hageland Blues & Roots Night 2018
S. 24/3 et D. 25/3 (de 17 h 30 à 1 h).
De Roos - Gemeenschapscentrum Glabbeek Bekkevoort (Grotestraat 33)
HASSELT
The BluesBones
J. 22/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Rens. : 011-25.45.45
Muziekodroom (Bootstraat 9, ; 011-23.13.13 ;
www.muziekodroom.be)
OOSTKAMP
live music @ cowboy up
Les D. 25/3 et D. 1/4 (de 15 h 30 à 17 h 30) Rens. :
0499-76.46.30
Steakhouse Cowboy Up (Kortrijksestraat 350)
PITTEM
Heimatkonzert
S. 24/3 (de 20 à 23 h). Rens. : 0175-89.23.58 Rés. :
0475-89.23.58
Zaal De Fontein (Fonteinestraat 22)
MUSIQUES CLASSIQUES
GRAND BRUXELLES
Art Base
Me. 28/3 (20 h). Due Di Duo Dancing Piano 4
Hands Rens. : 02-217.29.20
Rue des Sables, 29, Bruxelles ; www.art-base.be
Conservatoire Royal de Bruxelles
V. 23/3 (de 20 à 22 h). Petite Messe Solennelle Rossini Par Chœurs de l'Union européenne, dir. Dirk De
Moor, avec Clarisse Tribolet (accordéon), Mathias
Lecomte (piano), Luc Devos (piano), Elise Gäbele
(soprano), Marie-Laure Coenjaerts (contralto), Koen
Vereertbrugghen (ténor) et Marcel Vanaud (basse).
Rens. : 070-66.06.50
S. 24/3 (de 14 à 15 h 30). Avec Debussy: 1918-2018
Avec Elodie Vignon (piano), Vincent Dujardin (poésie).
Œuvre de Debusssy. Rés. : 02-511.04.27
Rue de la Régence, 30, Bruxelles ; 02-213.41.37,
02-500.87.22 ; www.conservatoire.be
Eglise Saint-Denis Forest
D. 25/3 (de 16 à 17 h 30). Dimanches musicaux de
Saint-Denis: Stabat Mater de Pergolèse Avec Marie
de Roy (soprano), Martine Gaspar (contralto) et Michel
Van den Bossche (orgue). Œuvres de Pergolèse,
Pachelbel. Rens. : 02-345.10.58
Chaussée de Bruxelles, 26, Bruxelles
Eglise des Minimes
D. 25/3 (de 17 à 17 h 45). La Chapelle des Minimes
VISÉ
Notre Dame du Mont Carmel
D. 25/3 (de 16 à 17 h 15). L'héritage de Bach Par
«Froidebise, Sauvenière, Vanmarsenille, Galyan», avec
Anne Froidebise, orgue Evgenia Galyan, piano Joëlle
Sauvenière, orgue Edward Vanmarsenille et clavecin.
Œuvre de Hindemith, Krebs, Rheinberger, Shostakovitch,
Vanmarsenille, Walther et J. S. Bach. Rens. : 04367.09.44
Avenue Franklin Roosevelt, 38 - Devant-le-Pont ;
04-379.11.09 ; www.vise.be
WATERLOO
Chapelle Musicale Reine Elisabeth
Me. 21/3 (15 h). I virtuosi - Marc Grauwels
residency Rens. : 0023-52.01.17
V. 23/3 (de 12 à 0 h). Trio Zadig: Chamber music
recital
Me. 28/3 (20 h 15). Trio Chamber music recital
Chaussée de Tervuren, 445 ; 02-352.01.10 ;
www.cmre.be
FLANDRE
BRASSCHAAT
V. 23/3 Concert Johannes-Passion van J.S. Bach
Rés. : 0486-34.15.19
BRUGES
Concertgebouw Brugge
V. 23/3 (20 h). Anima Eterna Brugge
't Zand 34 ; 070-22.33.02, 050-47.69.99 ;
www.concertgebouw.be
ENGHIEN
Eglise Saint-Nicolas
Me. 28/3 (20 h). Leçons de Ténèbres De François
Couperin, par «O», avec Marie de Roy, Elise Gäbele
(soprani), et Michel Van den Bossche (orgue). Rens. :
004-91.19.2603
Place Pierre Delannoy ; 02-395.92.36
HAM-SUR-HEURE-NALINNES
LIÈGE
Cathédrale Saint-Paul
S. 24/3 (de 17 à 18 h 30). Des Reines et des Rois
Par «chœur universiotaire de liège - ensemble Darius»,
dir. Patrick Wilwerth. Œuvre de Purcell - Handel Cherubini. Dans le cadre de «bicentenaire de l'ULiège».
Rens. : 0495-79.80.38 Rés. : 0474-21.29.61
Place de la Cathédrale
Salle philharmonique
V. 23/3 (de 20 à 22 h 10). Les soirées de l'orchestre
- Grands classiques : Shéhérazade Par «Orchestre
Philharmonique Royal de Liège», dir. Jesüs López Cobos,
direction, avec Boris Belkin, violon, Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Jesús López Cobos et direction.
Œuvre de Chostakovitch, Rimski-Korsakov. Dans le cadre
de «Série Les soirées de l'orchestre - Grands classiques».
Ma. 27/3 (de 19 à 20 h). Happy Hour ! Une brebis
parmi les loups ! Par «Open Slide», avec Aurore
Grailet, harpe, Open Slide : Olivier Haas, Thierry Istas,
Alain Pire, Nicolas Villers, trombone, Clément Monaux
et tuba. Œuvre de Rota, Fauré, Moussorgski, Bizet,
Ballard, Piazzolla. Dans le cadre de «Série Happy
Hour !».
Boulevard Piercot, 25-27 ; 04-220.00.00, 04220.00.10 ; www.oprl.be
MONS
Arsonic - la maison de l'écoute
L. 26/3 (18 h 30). Massage Sonore Avec Isa Belle.
Rens. : 0065-33.55.80
L. 26/3 (20 h). Sound Meditation #3 Par Musiques
Nouvelles.
Ancienne Caserne - Rue de Nimy
THANKSgalerie
V. 23/3 (de 20 à 21 h 30). Esjedon Duo Avec Alba
Reirís et Spyros Fakiolas.
Rue des Telliers, 5
OTTIGNIES
Monastère de Clerlande
V. 23/3 (de 20 à 22 h). Passion du Temps Présent
Par «Sturm und Klang», dir. Thomas van Haeperen, avec
Clara Inglese (soprano). Œuvre de Mozart, Haydn, Berio,
Lenot, Tsilogiannis, Oelbrandt. Rens. : 0010-42.18.35
allée de Clerlande, 1
SERAING
Centre culturel
D. 25/3 (15 h). Concert de l’Académie de musique
Par «Concert de l’Académie de musique». Rens. :
04-336.27.97
Rue Renaud Strivay, 44 ; 04-337.54.54, 02-
WALLONIE
ITTRE
Heptone
D. 25/3 (de 17 à 19 h). Loos / Prins / Walnier Avec
Charles Loos (piano), Jean-François Prins (guitare) et
Sébastien Walnier (violoncelle). Rens. : 0488-47.69.05
Rue Haute, 7 ; www.heptone.wordpress.com
LIÈGE
WALLONIE
Eglise Saint-Martin
D. 25/3 (de 16 h 30 à 18 h). Concert musique
classique Ham Sur Heure Rens. : 071-32.88.54 Rés. :
0497-26.11.76
Grand'Place
feat. Godwin Louis Avec Jérémy Dumont (piano),
Jean-Paul Estievenart (trompette), Godwin Louis
(saxophone), Damien Varaillon (contrebasse) et
Armando Luongo (batterie).
Jusqu'au 31/12/26 (S. de 16 à 5 h). Le Jazz après
shopping
Rue Antoine Dansaert, 6, Bruxelles ; 02-512.06.52 ;
www.archiduc.net
Sazz'n Jazz
Me. 21/3 (de 20 h 30 à 23 h 59). Buckshot Gala
Rens. : 0475-78.23.78
Boulevard Bischoffsheim 38b, Bruxelles ; www.sazznjazz.be
Sweet and Hot
V. 23/3 (de 20 h 15 à 21 h 15). Echos des festivals de
l'été 2017 par Guy Bridoux
V. 23/3 (de 21 h 30 à 22 h 30). Wynton Marsalis:
Swinging into the 21st par Thierry Ongenaed
Rue Wauwermans, 14, Bruxelles
Théâtre Marni
J. 22/3 (de 20 h 30 à 23 h). Igor Gehenot Organ
Trio Par «Igor Gehenot».
Rue de Vergnies, 25, Bruxelles ; 02-639.09.80 ;
www.theatremarni.com
OPÉRA ET OPÉRETTES
GRAND BRUXELLES
La Monnaie
Jusqu'au 22/3 Cavalleria Rusticana & Pagliacci Dir.
Evelino Pidò. Mise en scène : Damiano Michieletto.
Rens. : www.out.be/1502785
Place de la Monnaie, Bruxelles ; 02-229.12.00 ;
www.lamonnaie.be
FLANDRE
Jacques Pelzer Jazz Club
Me. 21/3 (21 h). Filippo Bianchini Quartet feat
Jean-Paul Estiévenart Par «Filippo Bianchini Quartet
feat Jean-Paul Estiévenart», avec Avec Filippo Bianchini
(saxophone), Nicola Andrioli (piano), Jean Louis
Rassinfosse (contrebasse) et Armando Luongo
(batterie) et Jean Paul Estievenart (trompette). Rés. :
www.filippobianchini.com
V. 23/3 (21 h). Jazz & More : Adrien Lambinet &
Fabian Fiorini Par «Jazz & More : Adrien Lambinet &
Fabian Fiorini».
Me. 28/3 (21 h). Trio Jazz : Hommage à Gainsbourg Par « Trio Jazz : Hommage à Gainsbourg», avec
Pierre-Alain Goualch (pn) et Gautier Laurent (cb) &
Franck Agulhon (dr). Rés. : https://www.deezer.com/fr/
playlist/48560202
Boulevard Ernest Solvay, 493 ; 04-227.12.55 ;
www.jacquespelzerjazzclub.com
L'An Vert
V. 23/3 (de 20 h 30 à 22 h 30). Mephiti Rens. :
04-342.12.00
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h 30). Ekem rencontre
Vincent Dujardin et Marc Frankinet
Rue Mathieu Polain, 4 ; 0494-42.04.95, 047480.26.54 ; www.lanvert.be
MAZY
Jazz9 - la Zy'coop
S. 24/3 (de 21 à 23 h 30). Loos/Prins/Walnier Avec
Charles Loos, Jeanfrançois Prins et Sébastien Walnier.
Rens. : 081-75.11.180472934347 Rés. : 0472-93.43.47
Rue de l'Usine, 9A ; 081-75.11.18, 0499-14.70.14 ;
www.jazz9-mazy.org
TROOZ
Auditorium Bovy
S. 24/3 (20 h 30). Barbara Wiernik & Nicola
Andrioli Par «Barbara Wiernik & Nicola Andrioli», avec
Barbara Wiernik & Nicola Andrioli.
Grand' Rue, 206 ; 04-351.79.09, 0477-77.59.55 ;
www.bovy-pianos.com
WASSEIGES
Ferme de la Dîme
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). Les Violons de
Bruxelles Par «Les Violons de Bruxelles», avec Tcha
Limberger, Renaud Crols, Alexandre Tripodi, Renaud
Dardenne et Sam Gerstmans. Rés. : 0498-13.22.70
Rue Baron d'Obin, 194 ; 081-85.63.74 ; www.fermedeladime.net
WATERLOO
Salle Jules Bastin
Me. 21/3 (de 20 à 21 h 30). Catharsis Avec Ivan
Paduart, Quentin Dujardin et Greg Houben. Rens. :
02-354.47.66
Rue François Libert, 28
CLUBBING
GRAND BRUXELLES
LAB Brussels_ at @LeTavernier
Me. 21/3 et J. 22/3 (de 21 à 3 h 30).
Le Tavernier (Chaussée de Boendael, 445,
Bruxelles ; 02-640.71.91 ; www.le-tavernier.be)
Organoise ntrp
S. 24/3 (22 h).
Café Floreo (Rue des Riches-Claires, 19, Bruxelles)
WALLONIE
LIÈGE
Bad Station invites La Tribu
V. 23/3 et S. 24/3 Avec NoDem, Olexa, Julien Bissot,
D-rich, Niobe, Helen, Riddin Wild, Lukas Mayers et
MacPils. Rens. : 0476-81.38.72
Studio 22 (Rue Saint-Hubert, 2, ; 04-375.47.09 ;
www.lestudio22.be)
Festival Emergenza - 1er tour Liège
J. 22/3 (de 20 h 30 à 23 h 30), Les V. 23/3 et S.
24/3 (de 20 h à 23 h 30)
Péniche La Légia (Quai du Barbou, 4/3, ;
04-349.07.68 ; www.legia.be)
Hommage à Thierry Ardus (Tchè)
V. 23/3 (18 h 30). Avec Karma Nova
Le Hangar (Quai Saint-Léonard, 43b, ; 047274.46.80 ; www.lehangar.be)
ANVERS
Opera Antwerpen
Me. 21/3, S. 24/3, Ma. 27/3, J. 29/3 et D. 1/4
(18 h) Parsifal
Frankrijklei 1 ; 070-22.02.02 ; www.operaballet.be
Stadsschouwburg
D. 25/3 (15 h). Pique Dame Rens. :
www.out.be/1517262
Theaterplein 1 ; 03-727.29.58 ; www.stadsschouwburgantwerpen.be
musiques
337.38.80 ; www.centrecultureldeseraing.be
42223376
JAZZ
GRAND BRUXELLES
Atelier Marcel Hastir
S. 24/3 (20 h). Duo Jazz Kolwiek People Par «Duo
Jazz Kolwiek People», avec Gra ?yna Bienkowski et
Pierre Hurty.
Rue du Commerce, 51, Bruxelles
Ferme Rose
Me. 21/3 (de 20 à 22 h 30). Kearo Zenn Quartet
Avec Kenzo Nera (harmonica), Nils Hilhorst (guitare),
Matteo Mazzu (basse) et Victor Goldschmidt (batterie).
Rens. : 0476-66.18.83
Avenue de Fré, 44, Bruxelles ; 02-375.89.27 ;
www.lafermerose.be
Jazz Station
Me. 21/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Julien Marga
quartet Rens. : 02-219.58.51
S. 24/3 (de 18 à 20 h). Veronika Harcsa & Bálint
Gyémánt Duo
Me. 28/3 (de 20 h 30 à 23 h 30). Loos/Prins/
Walnier Avec Charles Loos (piano), Jeanfrançois Prins
(guitare), Sébastien Walnier (violoncelle).
Leuvensteenweg 193 a, Bruxelles ; 02-733.13.78 ;
www.jazzstation.be
L'Archiduc
L. 26/3 (de 20 à 23 h). Jérémy Dumont Quintet
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 21
L’AGENDA
Par le Chœur et l’Orchestre de la Chapelle des Minimes,
dir. Thierry Fiévet, avec Anne-Hélène Moens (soprano),
Regula Boeninger (alto), Joris Bosman (tenore), Stefaan
De Moor (basso), Thierry Fiévet et direction. Œuvre de
G. B. Pergolesi, Claudio Monteverdi, Johann Sebastian
Bach. Rens. : 010-22.32.30
Rue des Minimes, 57, Bruxelles ; www.midisminimes.be
Espace Senghor
Me. 28/3 (20 h). Reviving Parmegiani
Chaussee de Wavre, 366, Bruxelles ; 02230.31.40 ; www.senghor.be
Flagey
Jusqu'au 28/3 Klarafestival 2018 Rens. :
www.out.be/1498205
Place Flagey, Bruxelles ; 02-641.10.20, 02641.10.10 ; www.flagey.be
La Venerie - Espace Delvaux
D. 25/3 (de 18 h à 19 h 30 et de 20 h à 22 h)
Méditations sonores / Concerts de bols tibétains
Avec Henri-Denis Golenvaux.
Place Keym, Bruxelles ; 02-663.85.50 ; www.lavenerie.be
Le Botanique
Me. 28/3 Lylac
Rue Royale, 236, Bruxelles ; 02-218.37.32 ;
www.botanique.be
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar
V. 23/3 (de 20 à 23 h). Music Chapel Gala Dir. Bart
Van Reyn, avec Sophie Koch, Bertrand Duby, Julia
Szproch, Cécile Lastchenko et Katarina Van Droogenbroeck. Œuvre de Mozart, Rossini. Rens. : 002507.82.00
S. 24/3 (de 20 à 22 h). Rotterdams Philharmonisch
Orkest
Rue Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ;
www.bozar.be
musiques
L’AGENDA
VOS PROCHAINS CONCERTS
ROCK ET VARIÉTÉS
Absynthe Minded
V. 30/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516427).
Air Traffic
S. 14/4 et D. 15/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ;
Rens. : www.out.be/1516436).
Akua Naru
Ma. 24/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516444).
Alaska Gold Rush
J. 5/4 (Le Botanique, Bruxelles).
Amen Dunes - Les Nuits Botaniques
V. 27/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Anne-Marie
D. 1/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1511321).
Antwon
J. 19/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525402).
Bahamas
J. 29/3 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Bcuc
Me. 28/3 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02218.37.32).
Blackwave @ les Nuits Botaniques
J. 26/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02-218.37.32).
Blaudzun Early Evening show
S. 14/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525400).
Brigitte
Me. 18/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516438).
Brns/Rpprs - Brns - Ropoporose
S. 28/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Caballero & Jeanjass
S. 31/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles).
Camille
J. 29/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1511319).
Chaton - Malik Djoudi @ les Nuits Botaniques
V. 4/5 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Christophe Wllem
Ma. 10/4 (20 h) (Ancienne Belgique, Bruxelles ;
Rens. : www.out.be/1511322).
DMA's
Me. 11/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Delta
Me. 28/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516426).
Dominique A
V. 13/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1520718).
Ebbène - Les Nuits Botanique 2018
L. 30/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02-218.37.32).
Everything Everything
Me. 18/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Fall Out Boy
J. 12/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525520).
Fall Out Boy Mania Tour
J. 12/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516474).
Findlay
Me. 4/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Freya Ridings
Ma. 17/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Gallops + Go March
S. 21/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525404).
Gengahr
V. 30/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516428).
George Ezra
J. 12/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525392).
Hinds
Ma. 24/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525407).
Isha
J. 12/4 (Le Botanique, Bruxelles).
James Elkington
Me. 18/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518708).
James Holden & The Animal Spirits
D. 8/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516434).
Joan As Police Woman
L. 2/4 (Le Botanique, Bruxelles).
Josef Leimberg: Astral Progressions
J. 5/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518710).
Juliette Armanet @ les Nuits Botaniques
V. 27/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02-218.37.32).
Kensington
Ma. 3/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518713).
Le mystère des voix bulgares
Me. 4/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles).
Lilly Hiatt
D. 29/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516448).
Lily Allen
Me. 11/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Mabel - Noah Slee - Ivy Falls
S. 28/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Macklemore Gemini Europe Tour
Me. 11/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1510416).
Mahalia
J. 29/3 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1520717).
Marlon Williams
Me. 11/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516435).
Noel Gallagher's High Flying Birds European Tour
2018
V. 6/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1509575).
PJDS
D. 15/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525401).
Porches
D. 29/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Rejjie Snow
S. 7/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : 02-218.37.32).
Samir Barris
J. 29/3 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Scorpions Crazy World Tour
Me. 4/4 (Forest National, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525519).
Sleaford Mods
S. 7/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1516433).
Suuns
V. 6/4 (Le Botanique, Bruxelles).
Tak:til presents Joshua Abrams & National Information Society + Širom
J. 5/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles).
Taylor Bennett
Me. 11/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
The Academic
V. 13/4 (Le Botanique, Bruxelles).
The Orielles
Me. 4/4 (Le Botanique, Bruxelles).
TheColorGrey
S. 7/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Theo Katzman
J. 12/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525397).
Témé Tan - Nakhane @ les Nuits Botaniques
D. 29/4 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Vels Trio
Me. 4/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518712).
Walk The Moon
V. 30/3 (Le Botanique, Bruxelles ; Rens. : +0032.22.183732).
Young Fathers + Chino Amobi
V. 6/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1518709).
Festivals de musique
BRDCST
Du 4/4 au 8/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles).
Finale Humo's Rock Rally
D. 22/4 (Ancienne Belgique, Bruxelles ; Rens. :
www.out.be/1525405).
Her
J. 19/4 (Le Botanique, Bruxelles).
06 AV R . 14 AV R . 18
W. A . MOZ A RT
DIRECTION MUSICALE : CHRISTOPHE ROUSSET
MISE EN SCÈNE : E M I L I O S AG I
DÉCORS : DA N I E L B I A N CO
COSTUMES : GA B R I E L A S A L AV E R R I
LUMIÈRES : E D U A R D O B R AVO
CHORÉGRAPHIE : N U R I A CAST E J Ó N
CHEF DES CHOEURS : P I E R R E I O D I C E
ORCHESTRE, CHŒURS ET TECHNICIENS :
O P É R A R OYA L D E WA L LO N I E  L I È G E
I L C O N T E A L M AV I VA : MARIO CASSI
L A C O N T E S SA A L M AV I VA : JUDITH VAN WANROIJ
F I GA R O : LEON KOŠAVIĆ
S U SA N N A : JODIE DEVOS
C H E R U B I N O : RAFFAELLA MIL ANESI
D OT TO R E B A RTO LO : JULIEN VÉRONÈSE
M A R C E L L I N A : ALEXISE YERNA
B A R B A R I N A : JULIE MOSSAY
D O N B A S I L I O : ENRICO CASARI
A N TO N I O : PATRICK DELCOUR
NOUVELLE PRODUCTION :
O P É R A R OYA L D E WA L LO N I E  L I È G E
I N F O S & R É S E RVAT I O N S
W W W.OPE R ALIEGE .BE
R É A L I S É AV E C L’A I D E D E L A F É D É R AT I O N WA L LO N I E  B RU X E L L E S (A DM I N I S T R AT I O N G É N É R A L E D E L A C U LT U R E , S E RV I C E
D E L A MU S I Q U E) / AV E C L E S O U T I E N D E L A P ROV I N C E D E L I È G E E T D E S O N S E RV I C E C U LT U R E , E T D E L A V I L L E D E L I È G E
& +32 (0) 4 2 21 47 2 2
scènes
Festival XS : de l’art de couper court
Au Festival XS,
les spectacles ne durent pas
plus de 20 minutes.
Rencontre dans les coulisses
d’une de ces créations
en modèle réduit,
« Backup », où l’on travaille
à faire court mais bon
C
’est désormais l’un des événements les
plus courus du printemps : avec ses
formes courtes de théâtre, danse,
cirque, performance, marionnettes ou
théâtre d’objet, le Festival XS rassemble toujours plus de monde. Cette année, parmi les
21 spectacles (dont 15 créations) programmés dans tous les recoins du Théâtre national, nous serons particulièrement attentifs à
l’éclosion de Backup, nouveau spectacle de la
compagnie Chaliwaté (Josephina, Jetlag,
Ilô), alliée pour l’occasion à Julie Tenret, de
la compagnie Night Shop (Silence), valeurs
sûres s’il en est.
Attention : qui dit forme courte ne dit pas
travail raboté. Pour nous en rendre compte,
nous nous sommes glissés dans les répétitions de Backup, petite forme de 20 minutes
qui promet de nous emmener au pôle Nord,
sous des rafales de neige à faire plier un séquoia, où une petite fourgonnette en fin de
course trace son chemin sur la calotte glaciaire. A son bord, trois reporters animaliers
sont chargés de filmer les dernières espèces
en voie de disparition, alors que c’est la fin
du monde tel qu’on le connaît et que les
plans de sauvegarde écologique ont tous
échoué.
A la manœuvre de cette expédition polaire,
on retrouve Sicaire Durieux et Sandrine
Heyraud de Chaliwaté et Julie Tenret de
Night Shop. « Ça fait quelque temps qu’on se
suit sur nos tournées et qu’on se retrouve
dans les mêmes festivals », sourit Sandrine
Heyraud. « On s’est rendu compte qu’il y
avait pas mal de similitudes dans notre travail : le côté visuel, métaphorique, poétique,
renchérit Julie Tenret. On a des outils différents mais un langage très commun. Nous
avions donc envie de mutualiser ces outils :
le théâtre d’objet, le mouvement, la marionnette, le jeu d’acteurs, la vidéo. » Mélanger
ses savoir-faire, en somme.
SPECTACLE VISUEL
« On a des sources d’inspiration, des références en commun, sourit Sicaire Durieux.
Ça va de Sempé à Tati en passant par Buster
Keaton et Wes Anderson, avec chaque fois des
univers très visuels. » Pour l’instant, cette
marmite à idées mitonne une forme courte
du nom de Backup mais, à terme, c’est une
forme longue qui s’intitulera Dimanche que
le trio ambitionne. « Backup, c’est une étape
de travail mais, en même temps, on travaille
à ce que cette forme courte se suffise à elle-
Une planche de travail de « Backup », le nouveau spectacle de la compagnie Chaliwaté
et de Julie Tenret, de la compagnie Night Shop. © DR
même et qu’on puisse la tourner telle quelle,
nous souffle Julie Tenret. Dans Dimanche,
on retrouvera nos reporters animaliers à différents endroits du monde mais dans Backup, on s’est concentré sur la calotte glaciaire qui rassemble un peu les clichés sur le
genre avec l’ours polaire, tout ça. »
Spectacle entièrement visuel, sans texte,
Backup pourra tester son rythme auprès du
public dès ce jeudi, au Théâtre national,
grâce au public du festival XS. « L’atmosphère est très festive au XS, et l’on ressent
beaucoup de bienveillance parce que les gens
savent qu’il y a pas mal de créations en
cours, et donc un peu plus fragiles. Le XS est
un des rares lieux, en Belgique francophone,
où l’on peut montrer des formes qui parfois
ont moins leur place dans l’institution, des
écritures différentes, qui prennent le risque
de l’expérimentation. »
Preuve que les spectacles du Festival XS ne
sont pas que de frêles ébauches, Backup a
déjà été sélectionné dans le programme du
Fringe, sorte de off du Festival d’Edimbourg,
en août. La compagnie y jouera au Summer
Hall avant d’être, on le souhaite, repérée par
les programmateurs du monde entier.
« Edimbourg, c’est forcément plus accessible
quand on fait du théâtre visuel, sans texte »,
analyse Sandrine Heyraud. En attendant,
c’est à Bruxelles que ça se passe, dans le Studio du Théâtre national.
CATHERINE MAKEREEL
▶ Du
22 au 24/3 au Festival XS, Théâtre national,
Bruxelles.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 23
SORTIESDELASEMAINE
Arlette, l’ultime combat
scènes
W : halll
Zidani est de retour avec
son personnage de prof
irrésistible, obligée cette
fois de s’éloigner de son
école chérie et d’en
céder les rênes à sa
demi-sœur. Délire en
perspective. (W.M.)
humaine, également présenté au Singel, Ivo Van
Hove monte ce texte de
Ramsey Nasr (L’autre
voix) qui nous fait entendre la voix de l’amant
auquel téléphone l’héroïne de Cocteau. (W.M.)
Drôles de femmes
çais, un mât chinois, une
planche coréenne, du
lancer de couteau et des
bidons : voici les ingrédients de ce spectacle où
la virtuosité technique se
conjugue avec l’humour
et même des parties
chantées. Dans le cadre
du Festival Up. (W.M.)
Koeks
Battlefield
À L’AFFICHE
Théâtre de Liège
Née d’un conflit familial,
une guerre a décimé des
millions de guerriers. Le
vainqueur se demande
comment régner, comment vivre avec le remords qui le ronge.
Trente ans après sa
version du Mahabharata,
le créateur de théâtre
Peter Brook revient vers
le poème sacré de l’Inde
dont Jean-Claude Carrière a tiré une pièce.
Isabelle Parsy revisite les
meilleurs sketchs de
Muriel Robin, Sylvie Joly,
Michèle Bernier, Anne
Roumanoff et bien
d’autres. (W.M.)
Du désir d’horizons
deSingel, Anvers
La voix humaine
deSingel, Anvers
Sous la houlette d’Ivo
Van Hove, la comédienne
néerlandaise Halina Reijn
livre sa version du texte
de Cocteau dans lequel
une femme appelle une
dernière fois son ancien
amant. (W.M.)
spectacle qu’il est venu
voir. Une expérience pour
le moins originale. (W.M.)
Loopstation
KVS
Il y a des gestes que
nous répétons tous les
jours sans même nous
en rendre compte. Des
mouvements, des habitudes, des choix… Neuf
performeurs et une musique interprétée live sur
scène nous entraînent
dans cette célébration de
la routine et de notre
quête permanente de
choses familières. En
anglais. (W.M.)
By heart
Sali Sanou évoque les
thèmes de l’exil, du déracinement, de la solitude,
de la différence dans ce
spectacle né d’ateliers de
danse dans des camps
de réfugiés au Burundi et
au Burkina Faso. Un
spectacle pour sept
danseurs et une actrice.
Théâtre Les Tanneurs
(W.M.)
(W.M.)
Seul en scène, EricEmmanuel Schmitt incarne les deux personnages de sa pièce,
l’Arabe de la rue Bleue et
le jeune Juif dont il va
devenir le mentor. (W.M.)
Festival XS
Les bords du monde
Piel
Théâtre National
Théâtre, La Louvière
Théâtre de la Vie
Une centaine d’artistes
et une vingtaine de spectacles courts (de 5 à 25
minutes) à découvrir
durant trois soirs dans
tous les espaces du
Théâtre national. Lire
ci-contre. (W.M.)
Plongée dans l’univers
des favelas avec cette
création de Laurent Poncelet à laquelle participent des artistes venus
des favelas du Brésil, des
quartiers périphériques
du Maroc, des rues du
Togo et des comédiens
réfugiés politiques de
Syrie. Entre danse,
théâtre et musique, un
condensé de cette énergie de vie des périphéries du monde. (W.M.)
Constatant que, dans
notre société ultraconnectée, le rapport aux
autres passe de moins
en moins par le toucher,
les danseuses Florence
Augendre et Maria Eugenia Lopez (chorégraphe
du projet) s’interrogent
sur les sensations et
souvenirs intimes liés à
l’expérience du toucher
et aux traces qu’elle
laisse sur nos corps.
Les loups
Portés de femmes
La Balsamine
Wolubilis
Écrite et mise en scène
par Jean Le Peltier, voici
une histoire sur la solidarité entre les espèces et
la survie en milieu hostile à travers l’expérience
de trois biologistes se
perdant dans le désert
blanc de l’Antarctique.
Alors que, généralement,
on imagine plus facilement un porteur (un
homme musclé) et une
portée (une femme légère) au registre des
portés acrobatiques, une
meute de femmes renverse la donne tout en se
questionnant en tant
qu’artistes, femmes,
mères et individus. Elles
sont une douzaine sur la
scène et s’envoient en
l’air – acrobatiquement
parlant – pour parler de
grossesse, d’hormones,
de masturbation ou simplement de tendresse.
Dans le cadre du Festival
Up. (W.M.)
(W.M.)
Tiago Rodrigues mêle
l’intime et le politique
dans ce spectacle où les
spectateurs ont une part
active. Partant de sa
grand-mère aveugle qu’il
lui demandait de choisir
un livre qu’elle pourrait
apprendre par cœur, il
invite dix spectateurs à
apprendre un sonnet de
Shakespeare. Une expérience théâtrale et humaine dans un monde où
tout s’oublie de plus en
plus vite. (W.M.)
Corbeaux de jour
★★★
Centre culturel, Huy
Pedro Romero et Stéphanie Van Vyve avaient
séduit avec leur Belles de
nuit en 2014. Ils lui
offrent une suite, Corbeaux de jour dans le
même créneau d’une
comédie aux thèmes plus
noirs que roses (la mort,
l’exil, le désir d’enfant,
l’usure au quotidien)
qu’ils survolent avec
légèreté. Pedro Romero
(auteur acteur) et Stéphanie Van Vyve sautent
d’un personnage à
l’autre, avec une réelle
virtuosité et de la voix et
du corps. (M.F.)
Finding No Man’s Land
Théâtre Varia
Une Danoise et un Brésilien composent la compagnie Two qui propose
ici son premier spectacle.
Une histoire d’amour,
avec ses hauts et ses
bas, ses emballements et
ses complications. Mais
ici, tout se vit à travers
des relations littéralement acrobatiques poussant l’absurde jusqu’au
bord de la folie. Dans le
cadre du Festival Up.
(W.M.)
Monsieur Ibrahim et les
fleurs du Coran
Centre culturel, Manage
Théâtre royal, Mons
La conteuse Michèle
Nguyen (Amadouce, Vy)
nous entraîne sur les
traces d’un funambule
qui fait ses premiers pas
sur le fil de l’écriture.
Jonathan Lambert –
Looking for Kim
(W.M.)
Centre culturel, Uccle
Le sacre du printemps
L’humoriste français
s’intéresse à l’univers des
dictateurs, estimant
qu’un performeur de
one-man-show sommeille
en chacun d’eux. (W.M.)
Écuries de Charleroi-Danse,
Charleroi
De andere stem
L’avis bidon
deSingel, Anvers
Théâtre Varia
En parallèle à La voix
Quatre acrobates fran-
Page 24 Mercredi 21 mars 2018 Mad
La voyageuse
Le Sacre, encore et toujours. C’est ici Roger
Bernat qui en donne sa
version à partir d’une
chorégraphie de Pina
Bausch. Mais cette fois,
le spectateur est invité à
réaliser lui-même le
(W.M.)
Somos
Halles de Schaerbeek
Les six amis d’enfance de
la compagnie El Nucleo,
se sont formés à l’acrobatie en autodidacte
dans les rues de Bogotá
et racontent leur histoire
de gamins qui rêvaient
de faire du cirque. Un
récit où les gestes et les
acrobaties prennent la
place des mots. Dans le
cadre du Festival Up.
(W.M.)
Stranger
Kaaitheater
Datant de 2012, ce spectacle d’Emke Idema explore la frontière entre
théâtre, sciences sociales
et jeux électroniques en
sondant les premières
impressions que l’on peut
notamment ressentir à la
vue d’un visage inconnu.
En anglais. (W.M.)
Time Out
Halles de Schaerbeek
Créée au Festival Montpellier Danse, cette chorégraphie d’Oumaïma
Manaï a été entièrement
recréée pour les Halles.
Six danseurs y plongent
dans une quête du temps
perdu, entre rêves enfantés et chocs de la réalité.
Une vision dansée du
déchirement de la jeune
génération tunisienne.
(W.M.)
Un sacre du printemps
Kaaitheater
Treize jeunes danseurs et
deux pianistes livrent,
sous la houlette de Daniel Linehan, une nouvelle version du chefd’œuvre de Stravinski
dans une grande proximité avec le public. (W.M.)
Zazie
Théâtre Marni
La compagnie DLC (Debout sur la chaise) composée de jeunes comédiens issus du Théâtre
de Mons, propose une
adaptation de Zazie dans
le métro de Raymond
Queneau, entre bande
dessinée et dessin animé.
L’histoire d’une gamine
de 12 ans qui vit de
folles aventures durant
un week-end de grève du
métro parisien. (W.M.)
Centre culturel, Auderghem
Après une soirée au
restaurant, trois amis se
retrouvent le lendemain.
Axel, qui a payé l’addition, demande aux deux
autres de le rembourser.
L’un accepte, l’autre
s’énerve… Une comédie
de potes quadragénaires
qui règlent leurs comptes
à partir d’un incident
mineur. (W.M.)
Amadeus
★★★
Aula Magna, Louvain-la-Neuve ;
Théâtre de Namur
Le texte de Peter Shaffer,
dont Milos Forman a tiré
un film multi-oscarisé,
raconte l’émergence du
jeune Mozart et la jalousie du compositeur Salieri qui jouit alors de la
faveur de l’empereur.
Créé à l’abbaye de Villers-la-Ville en 2016,
dans une scénographie
utilisant les projections
d’images et enveloppée
des plus belles musiques
de Mozart, le spectacle
mis en scène par Alexis
Goslain est flamboyant.
(G.My.)
Bord de mer
★★★
Le Public
Reprise exceptionnelle
d’un « hit » du Public. Un
seul en scène bouleversant, celui d’une mère
qui voulait faire découvrir
la mer à ses enfants, et
qui va se retrouver au
bord de l’amer, de la
mort. Dans un magnifique décor, Magali Pinglaut nous ébranle dans
la peau de cet être fragile face à l’hostilité du
monde. La mise en scène
est minimale mais l’émotion est grande ! (C.Ma.)
Bruxelles, printemps noir
★
Théâtre des Martyrs
À l’origine composée de
morceaux de squelettes
et autres cadavres, la
« chose » créée par le
Dr Frankenstein est ici
fabriquée à partir de
lambeaux de souvenirs,
d’objets hétéroclites
récoltés auprès d’anonymes, en même temps
que les histoires qui vont
avec. Il en résulte une
marionnette géante,
fascinante d’étrangeté,
mais aussi une intrigue
parfois décousue, désincarnée, comme si la
pièce était dépassée par
sa propre créature. (C.Ma.)
Bug
★★★
Théâtre de Liège
Avec cette pièce de
Tracy Letts, Aurore Fattier signe un thriller
fantastique, digne de
Stephen King. Une pièce
qui n’a pas à rougir des
effets spéciaux du cinéma et pointe les dérives
de notre société paranoïaque. Le décor dévoile
d’inquiétantes trappes et
la vidéo s’insinue partout
pour évoquer notre société sous surveillance, le
tout dans une ambiance
hitchcockienne. (C.Ma.)
vérités à leur place.
(C.Ma.)
Constellations
★★★
Théâtre Le Public
L’amour selon Nick Payne
et la physique quantique,
ça donne une histoire
d’amour déclinée en
plusieurs univers parallèles possibles. Marianne,
jolie physicienne, rencontre Roland, apiculteur.
Il suffit d’un mot ou
d’une intonation pour
que le couple loupe le
coche du premier baiser
ou finisse par passer sa
vie ensemble. Chaque
scène se décline en
plusieurs variations dans
la très complice performance d’acteurs de
Marie-Paule Kumps et
Bernard Cogniaux. Original et émouvant. (C.Ma.)
Claque
★★★
Dernier coup de ciseaux
Théâtre de la Valette, Ittre
★★★
Un solo de Benoît
Verhaert qui force l’admiration mais dont on ne
peut rien vous dire sous
peine de gâcher la performance. Il nous faut
donc ruser, vous dire
qu’il s’agit d’un acteur
méditant sur ses illusions
et désillusions, et en
même temps, pas vraiment. Que le public joue
une part active, mais que
le comédien a ses astuces pour ne pas se
laisser faire. Que la démonstration est un tour
de force mais que l’artiste ne se prend pas au
sérieux. (C.Ma.)
TTO
Colon(ial)oscopie
Dernier lit
★★★
KVS
Les Riches-Claires
Dans Dernier lit, Hugo
Claus donne la parole à
Emily, ex-enfant prodige
du piano, réglant ses
comptes avec sa mère
hospitalisée et retraçant
son parcours et sa passion pour Anna, la fille
de la femme de ménage.
Le tout dans un hôtel
plus ou moins luxueux
de la côte belge… Une
mise en scène de Christophe Sermet. (W.M.)
Comme son titre l’indique, l’opération remue
de désagréables boyaux
mais, promis, c’est pour
votre bien ! La Cie Ah
Mon Amour ose aborder
un sujet encore fort
négligé dans les manuels
scolaires belges : le
passé colonial de la
Belgique. Nous voici donc
invités à une conférence
de l’Amicale des anciens
d’Afrique qui va tenter de
réhabiliter « le temps
béni des colonies ». Avec
un second degré infernal
et un cynisme féroce, la
Cie dézingue les stéréotypes et remet quelques
Chaque soir, un meurtre
est commis au-dessus du
salon de coiffure dans
lequel 4 protagonistes se
croisent pour… médire.
Rien de plus logique que
ce huis clos façon Mystère de la chambre jaune
que tente de démêler un
inspecteur zélé. Jusqu’au
moment où les lumières
s’allument et où le public
est pris à partie. Grâce à
ses questions, il déterminera qui est le meurtrier.
Une pièce interactive qui
demande une bonne
dose de déduction et de
répartie. (V.Lh.)
Elvire
Comédie Volter
L’histoire de cette aristocrate viennoise à laquelle
les nazis ont tout pris, à
commencer par son
identité et son passeport,
résonne étonnamment
avec l’actualité des migrants d’aujourd’hui. Une
mise en scène de Michel
Wright. (W.M.)
Francis sauve le monde
Centre culturel, Eghezée ; Théâtre
de Namur
Faible, égocentrique,
Francis le blaireau abandonne toute morale si
cela lui permet de satisfaire ses besoins essentiels. Une fable politicométaphysico-comique
inspirée de la BD de
Claire Bouilhac et Jake
Raynal. En théâtre d’objets. (W.M.)
par une maladie des os,
mari infidèle, voire nymphomane, et politique
pistonné par un père
rongé d’ambition. On y
croit complètement et on
se laisse emporter par ce
huis clos hanté par une
femme fantomatique.
(C.Ma.)
King Kong théorie
★★★
TTO
Voir p.2.
(W.M.)
La convivialité
★★★
Centre culturel, Braine l’Alleud
Entre fiction et réalité,
Dolores Bouckaert utilise
son corps comme instrument principal. Elle raconte ici, en dix tableaux,
l’existence de ce corps
souffrant d’une maladie
chronique, mêlant sa
performance à la musique et aux images
projetées d’un cheval au
galop. (W.M.)
Et si l’orthographe n’était
qu’un outil de discrimination sociale ? Dans La
convivialité, deux profs
– Arnaud Hoedt et Jérôme Piron – partent en
croisade contre un
dogme qui a des effets
bien plus politiques que
syntaxiques sur notre
société. Avec beaucoup
d’humour, ils retracent
l’histoire des absurdités
de la langue française et
questionnent l’entreprise
de sacralisation qui
étouffe tout débat. (C.Ma.)
Is there life on Mars ?
La liste de mes envies
★★★★
Ferme de Martinrou, Fleurus
Théâtre, La Louvière; Bozar
Cette pièce tirée du
roman éponyme de Grégoire Delacourt suit le
parcours de Jocelyn, une
modeste mercière mariée
à son premier amour, qui
comme elle s’appelle
Jocelyn. Un texte sur les
petits bonheurs du quotidien. (W.M.)
Galop
Kaaitheater
Héloïse Meire accomplit
un petit miracle de délicatesse sur un sujet
pourtant douloureux. Ni
édulcoré ni plombant, sa
mise en scène avance en
douceur, touchant au
plus près du quotidien
des autistes et de leur
entourage. La part documentaire (basée sur des
interviews retranscrites
sans pathos) est contrebalancée par des tableaux oniriques. La
danse, la vidéo ou le son
nous donnent à sentir
une façon d’être sans
jamais la fixer vraiment.
Bouleversant ! (C.Ma.)
Le contr’un
Centre culturel des
Riches-Claires
Partant du Discours de la
servitude volontaire de La
Boétie, Charlie Magonza
livre un solo où il s’interroge (et nous interroge)
sur le désir de se soumettre. (W.M.)
Kennedy
Le printemps des barbares
★★★
★★★
Centre culturel, Huy; Wolubilis
Théâtre de Poche
Thierry Debroux retrace
l’histoire de John F. Kennedy, dans une biographie romancée, teintée
d’atmosphère hitchcockienne grâce à la mise
en scène de Ladislas
Chollat. Alain Leempoel
déconstruit habilement le
mythe en président cassé
Dans cette pièce de
Jonas Lüscher, le capitalisme et ses golden boys
passent à la caisse. Invité dans une palmeraie
tunisienne à l’opulent
mariage d’un trader
londonien, un entrepreneur suisse chronique la
décadence puis la déMad Mercredi 21 mars 2018 Page 25
À L’AFFICHE
Addition
scènes
ÀNEPASMANQUER
scènes
ÀNEPASMANQUER
bâcle de ces loups de la
finance rattrapés par la
faillite de
l’ultralibéralisme. Dans la
mise en scène de Xavier
Lukomski, Pierre
Sartenaer joue d’un
cynisme pince-sans-rire.
(C.Ma.)
Les femmes savantes
★★★
À L’AFFICHE
Théâtre royal du Parc
À travers un trio de
femmes manipulées par
un faux intellectuel, Molière flingue une nouvelle
fois les précieux, les
pédants et les empêcheurs de s’amuser en
rond. Armand Delcampe
lui emboîte le pas dans
cette mise en scène
clownesque portée par
une très belle équipe
d’interprètes. (J.-M.W.)
Les Inouïs. 2
★★
Centre culturel, Ciney
Pourquoi parler d’expatriés pour désigner les
personnes se déplaçant
du Nord au Sud et de
migrants pour celles
faisant le chemin inverse ? Entre théâtre et
cirque, Patrick Masset
croise l’histoire de son
père, émigré au Canada
dans les années 50 avec
celle des migrants d’aujourd’hui, échoués sur
des rivages où personne
ne veut d’eux. Malgré
une démarche parfois
naïve, voire scolaire, le
spectacle recèle quelques
tableaux de toute beauté.
(C.Ma.)
Lettres à Nour
★★★
L’Hôtel de la dernière
chance
Magic Land Théâtre
Paris, 1945. La guerre est
presque finie, mais la
ville est toujours occupée. À l’Hôtel de la dernière chance sont réunis
un général allemand
protecteur, un collabo
proxénète, un résistant
planqué et le patron qui
ne pense qu’à être dans
les bonnes grâces de
tout le monde. Qui survivra à la libération de
Paris ? Une pièce et
Patrick Chaboud. (W.M.)
Moutoufs
★★★
Le Public
Suzy et Franck
Ils sont cinq comédiens
sur la scène, avec un
point commun : être nés
d’un père marocain et
d’une mère belge. Chacun a fait son petit bricolage personnel avec
ses racines et remonte
aujourd’hui le chemin
parcouru, confie cette
impression d’identité
délavée, les doutes sur la
religion ou la circoncision, le regret de ne pas
parler arabe, la crainte
qu’il ne reste rien quand
leur père ne sera plus là.
Subtile et pleine d’humour, cette mosaïque
humaine est un régal.
Centre culturel, Braine-l’Alleud
(C.Ma.)
Oorlog en terpentijn
Kaaitheater
Jan Lauwers adapte le
roman de Stefan Hertmans racontant la vie du
grand-père de l’auteur,
entre l’art et la guerre,
sur fond de lutte flamande. (W.M.)
Salle Jules Bastin, Waterloo
Échange épistolaire entre
un père, intellectuel
musulman, vivant sa
religion comme un message de paix, et sa fille
Nour, partie rejoindre en
Irak l’homme qu’elle a
épousé, un lieutenant de
Daesh, vivant sa religion
comme une déclaration
de guerre. À l’écriture et
la mise en scène, Rachid
Benzine veut détricoter
les certitudes des jeunes
sur l’islam ou la radicalisation. Suivie d’un débat,
la pièce parie sur l’intelligence de notre jeunesse.
Qui a tué Amy
Winehouse ?
(C.Ma.)
L’Ancre, Charleroi
Théâtre des Martyrs
Christine Delmotte met
en scène l’histoire de
Gauthier et de son ange
gardien Sambuca. Un
rêve éveillé en compagnie d’un jeune homme
devenu clown sans frontières se produisant
bénévolement auprès de
populations victimes de
la guerre, de la misère
ou de l’exclusion. (W.M.)
Reflets d’un banquet
★★★
Qui dit Platon ne dit pas
Page 26 Mercredi 21 mars 2018 Mad
forcément platonique.
Avec Reflets d’un banquet,
Pauline d’Ollone adapte
l’œuvre du philosophe
antique dans une forme
suave et charnelle. À
l’aridité du discours, la
metteuse en scène rétorque par un jeu ludique, excentrique, formidablement vivant. Il faut
une sacrée dose de
concentration pour suivre
ces joutes oratoires sur
l’Amour, mais la mise en
scène nous repêche
allègrement avec des
digressions rocambolesques et un jeu haut en
couleur. (C.Ma.)
Entre théâtre et documentaire, Didier Poiteaux
parle de ces condamnés
à mort qu’il a rencontrés,
de Suzy, cette Française
amoureuse de Franck, qui
attend la mort dans une
prison texane. Une réflexion sur la déshumanisation de notre société.
(W.M.)
Une famille modèle
Théâtre des Galeries
Mettant en scène une
sorte de famille modèle,
cette pièce d’Ivan Calbérac ne tarde pas à en
révéler toutes les contradictions et dysfonctionnements. Une comédie
de boulevard contemporaine entre fantaisie,
bonne humeur et
absurde. (W.M.)
Vergeef ons
Bourla Toneelhuis, Anvers
Du soap-opéra au
théâtre : c’est ainsi qu’est
présenté ce spectacle de
Guy Cassiers mettant en
scène des acteurs du
Toneelgroep Amsterdam
dans une sorte de farce
familiale où tous les
piliers de notre société
sont remis en question.
(W.M.)
▶AGENDA
THÉÂTRES ET DANSE
GRAND BRUXELLES
Centre culturel Jacques Franck
S. 24/3 (18 h). Shudder - Atomic 3001 De Ben Fury
et Louise Michel Jackson en collaboration avec le
compositeur Rodolphe Coster.
Chaussée de Waterloo, 94, Bruxelles ; 02538.90.20 ; www.lejacquesfranck.be
Centre culturel Kapelleveld
Jusqu'au 25/3 (J. à S. à 20 h 15 ; D. 15 h). Lily & Lily
Avec Claudie Rion, Jacqueline Paquay, JP Clerbois,
Benoit Strulus... Mise en scène : Bernard Lefrancq. Rés. :
0494-47.48.07
Avenue Albert Dumont, 10, Bruxelles ; www.kapelleveld.be
Centre culturel d'Uccle
Jusqu'au 22/3 (20 h 15). Un amour qui ne finit pas
De André Roussin, avec Laure Godisiabois, Julie
Duroisin, Pierre Pigeolet, Daniel Hanssens,... Mise en
scène : Daniel Hanssens.
Rue Rouge, 47, Bruxelles ; 02-374.64.84 ; www.ccu.be
Centre culturel d'Auderghem
Du 21/3 au 25/3 (de 20 h 15 à 22 h 30 et de 15 à
17 h 30). Mort de chien d'Hugo Claus De Hugo Claus,
par la compagnie Scenocity, avec Stefan Van Epperzeel,
Geneviève Arcq, Giacomo Ingoglia, Pauline Corvellec,
Laurent Vanderbeque et Yasser Achab. Mise en scène :
Philippe Cornette.
Du Ma. 20/3 au S. 24/3 (20 h 30), D. 25/3 (15 h)
Addition Avec Clément Michel, Stéphan Guérin-Tillié et
Guillaume Bouchède. Mise en scène : David Roussel.
Boulevard du Souverain, 183, Bruxelles ; 02660.03.03 ; www.cc-auderghem.be
Centre culturel des Riches-Claires
Jusqu'au 31/3 (Ma. et J. à S. 20 h 30 ; Me. 19 h ; L.
26/3 20 h 30 ; relâche L. et D.). Brèves de vestiaire
De et avec Caroline Le Noane et Justin Collin. Rens. :
www.out.be/1502499
Jusqu'au 31/3 (Me. 19 h ; J. à S. 20 h 30 ; relâche L.,
Ma. et D.). Le contr'un D'après Etienne de la Boétie,
avec Charly Magonza. Mise en scène : Agathe
Mortelecq et Charly Magonza. Rens. :
www.out.be/1502505
Rue des Riches-Claires, 24, Bruxelles ; 02548.25.70, 02-548.25.80 ; www.lesrichesclaires.be
Comédie Claude Volter
Jusqu'au 31/3 Elvire De Henry Bernstein, avec
Stéphanie Moriau, Jean-Claude Frison, Michel de
Warzée et Sergio Zanforlin. Mise en scène : Michel
Wright. Rens. : www.comedievolter.be/elvire Rés. :
www.comedievolter.be/places-hors-abonnement
Avenue des Frères Legrain, 98, Bruxelles ; 02762.09.63 ; www.comedievolter.be
Espace Magh
Du 21/3 au 31/3 (de 20 à 22 h). Un Homme Libre
De Malika Madi. Mise en scène : Vincent Vanderbeeken.
Dans le cadre de «Dans le cadre du Festival Femmes et
Migrations». Rés. : 02-274.05.22
Rue du Poinçon 17, Bruxelles ; 02-274.05.10 ;
www.espacemagh.be
Flagey
Me. 21/3 (de 15 à 16 h). Pic-Nic Rendez-Vous Avec
Perry Rose, Rachel Ponsonby.
Place Flagey, Bruxelles ; 02-641.10.20, 02641.10.10 ; www.flagey.be
Halles de Schaerbeek
Me. 28/3 et J. 29/3 (20 h). Time out Avec Nour
Mzoughi, Mey El Borni, Sonia Belkhiria, Ines Nasri, Fetah
Khiari, Oumaima Manaï. Chorégraphie : Oumaima Manaï.
Rue Royale Sainte-Marie, 22a, Bruxelles ; 02218.21.07, 02-227.59.60 ; www.halles.be
KVS - Koninklijke Vlaamse Schouwburg
Jusqu'au 30/3 (de 20 h 30 à 22 h ; L. et Me. à S. de
20 h 30 à 22 h ; Ma. de 18 à 19 h 30 ; relâche D.).
Dernier Lit De Hugo Claus, par la compagnie Cie du
Vendredi, avec Claire Bodson et Laura Sepul. Mise en
scène : Christophe Sermet. Rens. : 02-737.16.00 Rés. :
02-737.16.01
Quai au Pierres de Taille, 7, Bruxelles ; 02-210.11.12,
02-210.11.00 ; www.kvs.be
KVS Bol
Les Ma. 27/3 et Me. 28/3 (20 h) Loopstation
Rue de Laeken 146, Bruxelles ; www.kvs.be
Kaaitheater
Ma. 27/3, Me. 28/3, J. 29/3 et V. 30/3 (20 h 30)
Oorlog en terpentijn
Square Sainctelette, 19, Bruxelles ; 02-201.59.59 ;
www.kaaitheater.be
De Hugo Claus. Mise en scène : Christophe Sermet.
Boulevard Emile Jacqmain, 111-115, Bruxelles ;
02-203.41.55 ; www.theatrenational.be
Théâtre Royal des Galeries
Jusqu'au 8/4 (Ma. à S. à 20 h 15 ; D. 15 h et 20 h 15 ;
S. 24/3 15 h et 20 h 15). Une famille modèle D'Ivan
Calbérac, avec Martine Willequet, Hélène Theunissen,
Thomas Demarez, David Delaloy et Pascal Racan. Mise
en scène : Alexis Goslain.
Galerie des Princes, 6, Bruxelles ; 02-512.04.07 ;
www.trg.be
Théâtre Royal du Parc
Jusqu'au 31/3 (Ma. à S. à 20 h 15 ; D. 15 h ; S. 31/3
15 h). Les femmes savantes De Molière, avec Nathalie
Williame, Cécile Van Snick, Morgane Choupay, Pierre
Poucet, Patrick Brüll, Agathe Détrieux, Julien Lemonnier,
Valéry Stasser, Freddy Sicx, Marie-Line Lefebvre,
Mathieu Alexandre, Jean-François Viot.
Rue de la Loi, 3, Bruxelles ; 02-505.30.30 ;
www.theatreduparc.be
Théâtre de Poche
Jusqu'au 31/3 (Ma. à S.). Le printemps des
barbares De Jonas Lüscher, avec Pierre Sartenaer. Mise
en scène : Xavier Lukomski. Rens. : poche.be/saison.php
Rés. : 02-649.17.27
Chemin du Gymnase, 1a - Bois de la Cambre,
Bruxelles ; 02-649.17.27 ; www.poche.be
Théâtre de la Balsamine
Du 26/3 au 30/3 (20 h 30). Les loups De et mis en
scène : Jean Le Peltler, avec Pierrick De Luca, David
Koczij, Jean Le Peltier, Cécile Maidon.
Avenue Félix Marchal, 1, Bruxelles ; 02-735.64.68 ;
www.balsamine.be
Théâtre de la Toison d'Or
Du 21/3 au 28/4 (Me. à S. à 20 h 30). King Kong
Théorie D’après Virginie Despentes, avec Marie-Noëlle
Hébrant, Maud Lefebvre et Delphine Ysaye. Mise en
scène : Julie Nayer.
Jusqu'au 7/4 (Me. à S. à 20 h 30). Dernier coup de
ciseaux De Paul Portner, avec Jean-François Breuer,
Catherine Decrolier, Xavier Elsen, Pierre Lafleur, Frédéric
Nyssen et Marie-Hélène Remacle. Mise en scène :
Aurelio Mergola.
Galerie de la Toison d'Or, 396-398, Bruxelles ;
02-510.05.10 ; www.ttotheatre.be
Théâtre de la Vie
Du 27/3 au 31/3 (20 h). Piel De Maria Eugenia Lopez,
avec Maria Eugenia Lopez et Shantala Pèpe.
Rue Traversière, 45, Bruxelles ; 02-219.11.86,
02-219.60.06 ; www.theatredelavie.be
Théâtre des Martyrs
Jusqu'au 31/3 (Ma. et S. 19 h ; Me. à V. 20 h 15 ; D.
16 h ; relâche L.). Bruxelles, printemps noir
Jusqu'au 31/3 (Ma. et S. 19 h ; Me. à V. 20 h 15 ; D.
16 h ; relâche L.). Qui a tué Amy Winehouse ?
Place des Martyrs, 22, Bruxelles ; 02-223.32.08 ;
www.theatre-martyrs.be
Théâtre royal de Toone
Jusqu'au 24/3 (J. et V. de 20 h 30 à 22 h 30 ; S. de 16
à 18 h et de 20 h 30 à 22 h 30). La Révolution belge
de 1830 De Arthur Fauquez.
Rue du Marché aux herbes, 66, Bruxelles ;
02-511.71.37, 02-513.54.86 ; www.toone.be
WOLUBILIS
S. 24/3 (20 h 30). Kennedy De Thierry Debroux, avec
Alain Leempoel, Dominique Rongvaux, Anouchka
Vingtier. Mise en scène : Ladislas Chollat.
Cours Paul Henri-Spaak, 1, Bruxelles ; 02761.60.30 ; www.wolubilis.be
Fore !
aleshea Harris
Arnaud Meunier
29 > 31.03
#théâtre
En anglais surtitré français
En partenariat avec
CalArts Center
for New Performance
Los Angeles
WALLONIE
ANTOING
Foyer socioculturel
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h 30). Concept vidéoimprovisé: Improsfear Par la compagnie RTT
Improvisation, avec Nele De Smedt, Brian Dewilde,
Sarah Lima-Duret, Gaëtan Dewilde et Aurélie Delcourt.
Mise en scène : Alexis Canfin. Rens. : 0496-82.30.06
Rue du Burg, 23 ; 069-44.68.00 ; www.foyerculturelantoing.be
ATH
Palace
V. 23/3 (20 h). Un amour qui ne finit pas D’André
Roussin, avec Laure Godisiabois, Julie Duroisin, Pierre
Pigeolet, Daniel Hanssens. Mise en scène Daniel
Hanssens.
Grand-Place ; 068-26.99.99 ; mcath.be
© Julie Cabral
L'étincelle
Jusqu'au 29/6 (V. de 18 h 30 à 23 h 30 ; relâche L. à J.
et S. à D.). Le Vendredi des Rêveurs Par la compagnie des Rêveurs. Rens. : 0485-20.93.83
Rue de la Victoire 158, Bruxelles
La Venerie - Espace Delvaux
Me. 28/3 (de 15 à 16 h). Comme la pluie ... De Pierre
Richards, Philippe Léonard, par la compagnie Foule
théâtre, avec Philippe Léonard. Mise en scène : Pierre
Richards. Rens. : 02-218.79.35
Place Keym, Bruxelles ; 02-663.85.50 ; www.lavenerie.be
Le Basilic - Restaurant Spectacle
Jusqu'au 30/6 (S. de 19 h 30 à 23 h 59). Le Show
Brasil Rens. : 0472-89.17.29
Parvis de la Basilique, 8, Bruxelles ; 02-425.09.05 ;
www.restospectacle.be
Le jardin de ma Sœur
Du J. 22/3 au S. 24/3 (de 20 h à 22 h 30), du J.
29/3 au S. 31/3 (de 20 h à 22 h 30) La Tentation
d'Edouard De Elisa Brune, avec Delphine Charlier. Mise
en scène : Delphine Charlier.
Rue du Grand Hospice, 54, Bruxelles ; 02217.65.82 ; www.lejardindemasoeur.be
Les Brigittines
Du 22/3 au 24/3 (de 20 h 30 à 21 h 30). Go Figure
Out Yourself Dans le cadre de «Festival In Movement». Rens. : 0022-13.86.10
Du 22/3 au 24/3 (de 19 à 19 h 50). Piel Dans le cadre
de «Festival In Movement».
Petite rue des Brigittines, Bruxelles ; 02-213.86.10 ;
www.brigittines.be
Magic Land Théâtre - Théâtre du Hasard
Jusqu'au 25/3 (Ma. à S. à 20 h ; D. 25/3 15 h 30).
L'Hôtel de la dernière chance De Patrick Chaboud,
avec Loïc Comans, Sophie D’hondt, Philippe Drecq,
Thomas Linckx, Juan Marquez Garcia, Manon Hanseeuw,
Bénédicte Philippon, Stéphane Stubbé et Xa. Mise en
scène : Patrick Chaboud.
Rue d'Hoogvorst, 8 - 14, Bruxelles ; 02-245.24.53 ;
www.magicland-theatre.com
Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - Bozar
Ma. 27/3 (12 h 40). Is there life on mars? Avec
François Regout, Muriel Clairembourg, Jean-Michel
d'Hoop.
Rue Ravenstein, 23, Bruxelles ; 02-507.82.00 ;
www.bozar.be
Poème 2
V. 23/3 et S. 24/3 (20 h). Contre-dits ! De Henri
Michaux, avec Denis Lavant, Guylaine Cosseron et
Jean-François Pauvros.
Rue d'Ecosse, 30, Bruxelles ; 02-538.63.58 ;
www.theatrepoeme.be
Théâtre La Flûte enchantée
Du 23/3 au 15/4 (L. et J. à S. de 20 h 30 à 22 h ; D.
de 16 h à 17 h 30 ; relâche Ma. et Me.). Souffrez-Vous,
Madame? De Marc Helsmoortel, par la compagnie La
Flûte Enchantée, avec Jacqueline Préseau et Jean-Luc
Duray. Mise en scène : Jean-Luc Duray. Rens. :
0474-28.82.69
Rue du Printemps, 18, Bruxelles ; 02-660.79.50 ;
www.lafluteenchantee.be
Théâtre Le Public
Jusqu'au 24/3 (Ma. à S. à 20 h 30). Moutoufs De et
avec Myriem Akhediou, Monia Douieb, Jasmina Douieb,
Hakim Louk’man et Othmane Moumen.
Jusqu'au 31/3 (Ma. à S. à 20 h 30). Bord de mer De
Véronique Olmi, avec Magali Pinglaut. Mise en scène :
Michel Kacenelenbogen.
Jusqu'au 28/4 (Ma. à S. à 20 h 30). Constellations
De Nick Payne, avec Bernard Cogniaux et Marie-Paule
Kumps. Mise en scène : Pietro Pizzuti.
Rue Braemt, 64-70, Bruxelles ; 0800-94.444 ;
www.theatrelepublic.be
Théâtre Les Tanneurs
Du 28/3 au 30/3 (Me. de 19 h à 20 h 30 ; J. et V. de
20 h 30 à 22 h ; relâche L., Ma. et S. à D.). By Heart
De Tiago Rodrigues, par la compagnie Teatro Nacional
D. Maria II, avec Tiago Rodrigues. Mise en scène : Tiago
Rodrigues. Rens. : 02-502.37.43
Rue des Tanneurs, 75, Bruxelles ; 02-512.17.84 ;
www.lestanneurs.be
Théâtre Marni
Ma. 27/3, Me. 28/3 et J. 29/3 (de 20 h à 21 h), Me.
28/3 (de 10 h à 11 h), J. 29/3 (de 13 h 30 à 14 h 30)
Zazie ! Par la compagnie Debout sur la Chaise, avec
Charlotte Villalonga, Lénaïc Brulé, Colin Javaux, Réal
Siellez, Arnaud Van Parys, Allan Bertin et Virgile
Magniette. Mise en scène : Shérine Seyad. Rés. :
02-639.09.82
Rue de Vergnies, 25, Bruxelles ; 02-639.09.80 ;
www.theatremarni.com
Théâtre National
Du 22/3 au 24/3 (18 h). Festival XS Théâtre, danse,
cirque, marionnettes, théâtre d'objet et installation.
Jusqu'au 30/3 (L. et Me. à S. à 20 h 30, relâche du
Ma. 20/3 au Me. 21/3 et L. 26/3 ; Ma. 18 h). Dernier lit
BEAUVECHAIN
Théâtre des Quatre Mains
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). Sank (ou la patience
des morts) De Aristide Tarnagda, par la compagnie de
la Guimbarde, avec Alain Hema, Alberto Martinez
Guinaldo, Safoura Kaboré et et David Malgoubri. Mise
en scène : Aristide Tarnagda et Pierre Lambotte. Rens. :
010-86.64.04
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 27
Infos/Rés. : 02 203 53 03 – WWW.THeatrenational.be
Rue Longue, 103 ; 010-86.07.31 ; www.4mains.be
L’AGENDA
scènes
CHARLEROI
Charleroi danse | Les Ecuries
S. 24/3 (de 20 à 21 h). Ladies first Chorégraphie :
Marion Muzac.
S. 24/3 (de 17 à 18 h 30). Le sacre du printemps
Rés. : 071-31.40.79
Me. 28/3 (de 20 à 21 h 20). Leaves of Grass Par la
compagnie Bud Blumenthal/Hybrid. Chorégraphie : Bud
Blumenthal.
Boulevard Pierre Mayence 65c ; 071-20.56.40 ;
www.charleroi-danses.be
Eden | Centre culturel Régional
Jusqu'au 22/3 (20 h). Quartier 3 - Destruction
Totale De Jennifer Haley, avec Lucile Charnier, Stéphane
Fenocchi, Lode Thiery et Lise Wittamer. Mise en scène :
Olivier Boudon. Dans le cadre du Festival Kicks.
S. 24/3 et D. 25/3 Hip-Hop A6000
Boulevard Jacques Bertrand, 1-3 ; 071-20.29.95 ;
www.eden-charleroi.be
L'Ancre
Du 21/3 au 23/3 (20 h 30). Reflets d'un banquet
Avec ierange Buondelmonte, Adrien Durmel, Philippe
Grand’henry, Anne-Marie Loop, Achille Ridol , Jérémie
Siska. Mise en scène : Pauline d’Ollone.
Rue de Montigny, 122 ; 071-31.40.79 ; www.ancre.be
COMINES-WARNETON
Centre culturel
Me. 21/3 (de 20 à 22 h). La convivialité En
collaboration avec le service provincial des arts de la
scène, La Fabrique de théâtre, Province de Hainaut.
Rens. : 056-56.15.15
Rue des Arts, 2 ; 056-56.15.17 ; www.cccw.be
DINANT
Centre culturel Régional de Dinant
Ma. 27/3 (20 h). Les Bords du Monde Par la
Compagnie Ophelia Théâtre, avec Gabriela Cantalupo,
Abdelhaq El Mous, Luciana Gética, Zakariae Heddouchi,
Ahmad Malas, Mohamad Malas, Carol Miranda, Lucas
Pixote, Germano Santana, Clécio Santos et Sodjiné
Sodetodji.
Rue Grande, 37 ; 082-21.39.39 ; www.dinant.be
FLEURUS
Ferme de Martinrou
Du Ma. 20/3 au V. 23/3 (de 20 h 30 à 22 h), Me.
21/3 (de 19 h 30 à 21 h) La liste de mes envies De
Grégoire Delacourt, avec Lorette Goosse. Mise en
scène : Christian Dalimier.
Chaussée de Charleroi, 615 ; 071-81.63.32 ;
www.martinrou.be
GEMBLOUX
Foyer communal
S. 24/3 (de 20 h 30 à 22 h). L'Homme semence De
Violette Ailhaud, par la compagnie du Simorgh, avec
Marie Avril. Mise en scène : Annette Brodkom. Rens. :
081-61.38.38
Place Arthur Lacroix
HABAY-LA-VIEILLE
Le Foyer
J. 22/3 (de 20 h 15 à 22 h). Cpaiche au pays des
piratômes De Guy Denis, par la compagnie L'écolieu
de Nature Attitude. Mise en scène : Jacques Hernet.
Rens. : 063-42.41.07
Place Saint Etienne ; 063-42.45.18 ; www.cinelefoyer.be
LESSINES
Salle René Magritte
V. 23/3 (de 19 à 22 h 30). Veillée contée Maghreb En suivant les pointillés De Aude Droessaert, par la
compagnie comagnie du Chien qui tousse, avec
Abdeslam Hadj Oujennaou et Yann-Gaël Monfort. Mise
en scène : Alberto Garcia. Rens. : 068-25.06.00
Rue de la Déportation, 37 ; www.ccrenemagritte.net
LEUZE-EN-HAINAUT
CDHO
Jusqu'au 23/3 Pour qui sont ces enfants qui
hurlent sur nos têtes? De Marie Paules Kumps et
Bernard Cogniaux, par la compagnie du CdHo. Mise en
scène : Michel Voiturier. Rens. : 0474-95.33.58
42222;36
Théâtre Royal des Galeries
Directeur : David Michels
Du 14 mars au 8 avril 2018
Une
famille
modèle
d’Ivan Calbérac
Grand'Rue 41, 7900 Leuze-en-Hainaut, Belgique
LIBRAMONT-CHEVIGNY
Maison des Jeunes Libratoi
S. 24/3 (de 19 à 23 h). Soirée Cabaret De JeanCharles Magin, avec Sophie Didier. Mise en scène :
Jean-Charles Magin.
Rue du Village, 17 ; 061-22.50.95, 0474-65.80.08 ;
www.mjlibratoi.be
LIÈGE
L'An Vert
J. 22/3 (de 19 à 22 h). Jam de danse-contact :
Silent Jam Rens. : 04-342.12.00 Rés. : www.dansecontactimpro.weebly.com
Rue Mathieu Polain, 4 ; 0494-42.04.95, 047480.26.54 ; www.lanvert.be
Théâtre Arlequin
Jusqu'au 31/3 (V. et S. à 20 h 30). L'évasion de
Socrate De Armel Job, par la compagnie Théâtre
Arlequin, Royale, avec Catherine Ledouble, Jean-Louis
Maréchal, Serge Swysen et Alexandre Tirelier. Mise en
scène : José Brouwers.
Rue Rutxhiel, 3 - (Place St Christophe) ; 04222.15.43, 04-223.18.18 ; www.theatrearlequin.be
Théâtre
Me. 21/3 (de 19 à 20 h 30). L’Harmonie de la Gent
à plumes Par la compagnie Agora Theater, avec Sascha
Bauer, Karen Bentfeld, Gregory Carnoli, Boris Prager,
Fatma Girretz, Roger Hilgers, Line Lerho, Céline Leuchter
et Leila Putcuyps. Mise en scène : Kurt Pothen. Dans le
cadre de «Partenariat Centre Culturel Les Chiroux et
Théâtre de Liège».
Jusqu'au 24/3 (Ma. et J. à V. à 20 h ; Me. et S. 19 h).
Bug Avec Fabrice Adde, Yoann Blanc, Catherine
Grosjean, Eléna Pérez, Claude Schmitz. Mise en scène :
Aurore Fattier.
Me. 28/3 (19 h), du J. 29/3 au V. 30/3 (20 h)
Battlefield Spectacle en anglais, surtitré en français.
Place du 20-Aout, 16 ; 04-342.00.00, 04341.35.44 ; www.theatredeliege.be
LOUVAIN-LA-NEUVE
Aula Magna
Jusqu'au 24/3 Amadeus De Peter Shaffer, avec
Maroine Amimi, Denis Carpentier, Didier Colfs, Marc De
Roy, Pauline Discry, Julie Lenain, Aurelio Mergola,
Anthony Molina-Diaz, Camille Pistone, Michel Poncelet,
Jean-François Rossion et Lucas Tavernier. Mise en
scène : Alexis Goslain. Rens. : 0800-25.325
Place Raymond Lemaire, 1 ; 010-49.78.00 ;
www.aulamagna.be
IAD - Institut des Arts de Diffusion
Du Ma. 20/3 au V. 23/3 (de 20 h 30 à 22 h), S.
24/3 (de 19 h 30 à 22 h 30) Un jour pourtant Par les
étudiantes de l'IAD - section Seuls en Scène, avec Lola
Chuniaud, Céline De Bo, Sarah Gabillon et Sophie
Weynant.
Route de Blocry, 5 ; www.iad-arts.be
MONS
Théâtre le Manège
Me. 21/3 et J. 22/3 (de 20 à 22 h). Frankenstein Par
la compagnie Peachesandrooster. Mise en scène : Jan
Christoph Gockel. Rens. : 0065-33.55.80
Rue des Passages, 1 ; www.lemanege.com
NAMUR
Maison de la Poésie
J. 22/3 (de 20 à 22 h). 5e printemps poétique
transfrontalier : soirée de lectures Rens. : 08122.53.49
28 rue Fumal ; www.maisondelapoesie.be
Théâtre Royal
Du 27/3 au 31/3 (19 h). Francis sauve le monde
Avec Pauline Desmarets, Simon Wauters et Sébastien
Derock. Mise en scène : Jean-Michel Frère.
Du 27/3 au 29/3 (20 h 30). Amadeus Avec Denis
Carpentier, Didier Colfs, Julie Lenain, Michel Poncelet,
Marc De Roy, Jef Rossion, Lucas Tavernier, Maroine
Amimi, Camille Pistone, Aurélio Mergola, Anthony
Molina-Diaz, Pauline Discry. Mise en scène : Alexis
Goslain
Place du Théâtre, 2 ; 081-22.60.26, 070-22.88.88 ;
www.theatredenamur.be
PHILIPPEVILLE
www.trg.be
⁄"
02 512 04 07
Pascal Racan, Martine Willequet, Hélène Theunissen,
Thomas Demarez, David Delaloy
Mise en scène : Alexis Goslain
Décor : Francesco Deleo
Costumes : Fabienne Miessen
En coproduction avec La Coop asbl avec le soutien de Shelterprod, taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge
Page 28 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Centre culturel de Philippeville - Les Halles
S. 24/3 (de 20 à 22 h). Les Inouïs.2 Par la compagnie
Le Théâtre d'1 jour. Rens. : 071-66.23.01
Rue de France,1A
RAMEGNIES-CHIN
Saint Luc Tournai
S. 24/3 (de 19 à 0 h). One man show De et avec
Ludwig Forrest. Rés. : 040-36.31.34657763
Chaussée de Tournai, 7 ; 069-25.03.66
SAINT-GHISLAIN
Foyer Culturel
S. 24/3 (de 19 à 20 h 30). Passeport De Antoine
Cassar (traduction : Elisabeth Grech), avec Thierry
Hellin. Mise en scène : Vincent Logeot.
Grand Place, 37 ; 065-79.17.79, 065-80.35.15 ;
www.foyerculturelsaintghislain.be
TOURNAI
Centre de la Marionnette de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Me. 21/3 (de 9 h 45 à 22 h). Journée Mondiale de la
Marionnette Par la compagnie La Berlue, Cie Jordi L.
Vidal, Kevin Brooking, Collectif à l'Abordage. Rens. :
0069-88.91.40
Rue Saint-Martin, 47 ; 069-88.91.40 ; www.maisondelamarionnette.be
Maison de la culture
Ma. 27/3 (de 20 à 21 h 30). Axe ou l'importance du
sacrifice humain au 21e siècle De Agnès Limbos, par
la compagnie Gare Centrale - Une, avec Agnès Limbos
et Thierry Hellin. Mise en scène : Agnès Limbos.
Esplanade George-Grard - Boulevard des FrèresRimbaut, 2 ; 069-25.30.70, 069-25.30.80 ;
www.maisonculturetournai.com
VERVIERS
Centre culturel
J. 22/3 (20 h). Colon(ial)oscopie Par la compagnie
Cie Ah mon Amour !, avec Justine Verschuere-Buch et
Geneviève Voisin. Mise en scène : Geneviève Voisin.
Dans le cadre de «Festival Les Arts en Vesdre».
Boulevard des Gérardchamps, 7c ; 087-39.30.60 ;
www.ccverviers.be
WATERLOO
Salle Jules Bastin
S. 24/3 (de 20 à 22 h). Lettres à Nour De Rachid
Benzine, par la compagnie Théâtre de Liège, avec
Delphine Peraya, Rachid Benbouchta ou Tania Garbarski
et Charlie Dupont (selon disponibilités). Mise en scène :
Rachid Benzine. Rens. : 02-354.47.66
Rue François Libert, 28
WELKENRAEDT
Centre culturel de Welkenraedt
V. 23/3 (20 h). Kennedy
Rue Grétry, 10 ; 087-89.91.70 ; www.forumdespyramides.be
FLANDRE
ANVERS
deSingel
Ma. 27/3, Me. 28/3, J. 29/3, V. 30/3 et S. 31/3
(20 h) De Andere Stem van Ramsey Nasr di 27
maa - za 31 maa 2018
Desguinlei 25 ; 03-248.28.28, 03-244.19.20 ;
www.desingel.be
GAND
Capitole Gent
Me. 21/3 (20 h). Coppelia Het Balletsprookje Rens. :
www.out.be/1525684
Graaf van Vlaanderenplein 5 ; 03-400.69.99 ;
www.capitolegent.be
GENK
C-Mine - Cultuurcentrum
Me. 28/3 (20 h 15). Mijn lichaam van u
C-Mine 10 ; 089-65.50.00 ; www.c-minecultuurcentrum.be
HEIST-OP-DEN-BERG
CC Zwaneberg - Schouwburg
S. 24/3 et D. 25/3 (14 h et 18 h). Vrouw Holle
Cultuurplein 1 ; 015-25.07.70 ; www.zwaneberg.be
MALINES
Nona
Les Me. 28/3 et J. 29/3 (20 h 30) Evol
Begijnenstraat 19 ; 015-20.37.80
HUMOUR
GRAND BRUXELLES
Centre culturel d'Uccle
Ma. 27/3 (20 h). Jonathan Lambert - Looking for
Kim De et avec Jonathan Lambert.
Rue Rouge, 47, Bruxelles ; 02-374.64.84 ; www.ccu.be
The Black Sheep
Ma. 27/3 (de 20 h 30 à 23 h) What The Fun
Chaussée de Boondael 8, Bruxelles
Théâtre de la Toison d'Or
Ma. 27/3 (20 h 30) Dernier Coup de Ciseaux Dates supplémentaires De Paul Portner, avec
Jean-François Breuer, Catherine Decrolier, Xavier Elsen,
Pierre Lafleur, Frédéric Nyssen et Marie-Hélène Remacle.
Galerie de la Toison d'Or, 396-398, Bruxelles ;
02-510.05.10 ; www.ttotheatre.be
W:Halll - Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre
Du 28/3 au 31/3 (20 h 30). Zidani - Arlette,
l'Ultime combat
theatredeliege.be
© Dupuis
© Stefan Vanfleteren
© Mathias Schmitt
L’AGENDA
scènes
Avenue Charles Thielemans, 93, Bruxelles ;
02-773.05.88, 02-773.05.92 ; www.whalll.be
WALLONIE
CHARLEROI
Comédie centrale
L. 26/3 et Ma. 27/3 Renaud Rutten - Quand tu
seras petite De et avec Renaud Rutten.
Jusqu'au 1/4 Un Deano presque parfait - James
Deano Avec James Deano. Rés. : 071-30.50.03
Jusqu'au 20/9 (J. à S. de 21 à 22 h 30 ; D. de 17 à
18 h 30). Comédie Centrale de Charleroi - Abonnement Last Minute
Rue Grand Central, 33 ; 071-30.50.30 ; www.comediecentrale.com
Palais des Beaux-Arts de Charleroi - PBA
S. 24/3 (20 h), D. 25/3 (16 h) Sois Belge et
Tais-Toi!- Le 'Grand Vingtième' Rens. : www.soisbelge.be/t Rés. : www.out.be/1494007
Place du Manège,1 ; 071-31.12.12 ; www.pba.be
HUY
Institut Provinciale d'Enseignement Secondaire
V. 23/3 (de 20 à 21 h 30). La faute à qui ? de
Carole Matagne et Enzo Burgio De Carole Matagne,
par la compagnie «Châpeau l'artiste asbl», avec Carole
Matagne et Enzo Burgio. Dans le cadre de «Spectacle
au profit de DoMiSiLaDoRe et Au Fil de l'eau». Rens. :
0479-97.20.77
Avenue Delchambre 6, Huy, Belgique
LIÈGE
Comédie centrale
D. 25/3 (de 21 à 22 h 30). Renaud Rutten - Sans
blagues ! Avec Renaud Rutten.
D. 25/3, D. 25/3 et D. 25/3 (de 21 h à 23 h) Albert
Cougnet - Pour qui j’me prends svp bien? Avec
Alain Soreil.
Ma. 27/3 et Me. 28/3 (de 21 à 22 h 30). Dans la
peau de ma femme De De Benoit Labannierre,
Guilhem Connac et Pierre du Tremblay. avec Avec Jules,
Bérénice, Olivier Leborgne et Aurélie Machelart.
Jusqu'au 8/4 Richard Ruben - En sursis De Richard
Ruben, Arnaud Bourgis & Michel Kartchevski, avec
Richard Ruben. Rés. : www.out.be/1526594
Rue du Plan Incliné, 87 ; 04-254.05.00 ; www.comediecentrale.com
Comédie en Ile
Du 22/3 au 24/3 (de 20 à 21 h 30). Confusion Avec
Samuel Tits.
D. 25/3 Isabelle Hauben a des caractères De
Isabelle Hauben et Renaud Rutten, avec Isabelle
Hauben. Rens. : comedieenile.be Rés. :
www.out.be/1524917
L. 26/3 et Ma. 27/3 (de 20 à 21 h 30). One
belle-mère show ! - Carole Matagne De Carole
Matagne et Mathieu Debaty, par la compagnie
«Chapeau l'Artiste Asbl», avec Carole Matagne. Rens. :
04-250.05.00
Rue Méan, 11-13 ; 04-254.05.00 ; www.comedieenile.be
Théâtre La Bouch'rit
Jusqu'au 7/4 (J. à S. à 21 h). Bistro Didier
Rue Saint-Gilles, 161 ; 04-223.12.00 ; www.bouchrit.be
MARCINELLE
La Ruche Théâtre
Du J. 22/3 au S. 24/3 (de 20 h 30 à 23 h), D. 25/3
(de 16 h 30 à 19 h) Du vent dans les branches de
Sassafras De René de Obaldia.
Avenue Marius Meurée, 1 ; 0473-39.00.82 ;
www.laruchetheatre.be
NAMUR
Théâtre Royal
D. 25/3 (17 h). François Pirette fait son comic’out
Place du Théâtre, 2 ; 081-22.60.26, 070-22.88.88 ;
www.theatredenamur.be
NANDRIN
Live & Café
J. 22/3 (de 20 à 0 h). Spécial Marka De et avec
Marka. Rés. : 0477-58.77.82
Route du Condroz, 147
TUBIZE
Centre culturel
V. 23/3 (20 h). Zidani: Arlette, l'ultime combat
Boulevard Georges Deryck, 124 ; 02-355.98.95 ;
www.tubize-culture.be
VISÉ
Salle des Anciens Arbalétriers
Du V. 23/3 au S. 24/3 (de 20 h à 22 h), Les D. 25/3
et D. 1/4 (de 16 h à 18 h), du V. 30/3 au S. 31/3 (de
20 h à 22 h) Place aux Chaussons ! De Thierry
François, par la compagnie «Théâtràrires Visé». Rens. :
0471-64.74.91
Rue Haute, 46
CIRQUE
GRAND BRUXELLES
Centre culturel Jacques Franck
Me. 21/3 (14 h 30). Maputo-Mozambique
Chaussée de Waterloo, 94, Bruxelles ; 02538.90.20 ; www.lejacquesfranck.be
En divers lieux de Bruxelles
Jusqu'au 25/3 Festival UP! - Biennale Internationale de Cirque Rens. : 02-538.12.02
Halles de Schaerbeek
J. 22/3 (20 h). Somos - Festival UP! Par El Nucleo,
avec Wilmer Marquez, Edward Aleman, Jonathan Frau,
Jimmy Lozano et Cristian Forero et Diego Moreno Ruiz.
42223498
Rens. : 02-538.12.02
Rue Royale Sainte-Marie, 22a, Bruxelles ; 02218.21.07, 02-227.59.60 ; www.halles.be
Maison des cultures et de la Cohésion Sociale de
Molenbeek
Me. 21/3 (19 h). Loop - Festival UP! Par Stoptoï, avec
Neta Oren et Gonzalo Fernandez et Gaëtan Allard.
Rens. : 02-538.12.02
V. 23/3 (19 h). Lazuz - Festival UP! Par Cie Lazuz,
avec Ron Beeri et Itamar Glucksmann.
D. 25/3 (15 h). Mule - Festival UP! Par A Sens
Unique, avec Hélène Leveau et Aviva Rose-Williams.
Rens. : 02-358.12.02
Chaussée de Merchtem, 67, Bruxelles ; 02415.86.03 ; www.lamaison1080hethuis.be
Parc Victoria
S. 24/3 (16 h 15). Gadoue - Festival UP! Par Le Jardin
des Délices, avec Nathan Israël. Rens. : 02-358.12.02
S. 24/3 (15 h 30). Face A : Block Party - Festival
UP! Par Des hommes qui portent et des femmes qui
tiennent, avec Morgane Lenzi & Kurtis Garcia.
S. 24/3 (14 h 45). One Shot ! - Festival UP! Par Cie
One Shot, avec Foucauld Falguerolle & Maxime
Dautremont.
S. 24/3 (14 h). Copyleft - Festival UP! Par Nicanor de
Elia, avec Juan Duarte, Lucas Castelo, Nahuel Desantos,
Tiki Pardo et Gonzalo Fernández & Walid El Yafi.
Rue Léon Autrique, Bruxelles
Théâtre 140
V. 23/3 et S. 24/3 (21 h et 19 h). Brut - Festival UP!
Par Marta Torrents, avec Guilhem Benoit, Gina Vila
Bruch et Anna Von Grünigen et Nicolas Quetelard.
Rens. : 02-538.12.02
Avenue Eugène Plasky, 140, Bruxelles ; 02733.97.08 ; www.theatre140.be
Théâtre Marni
V. 23/3 et S. 24/3 (19 h et 17 h). Portmanteau Festival UP! De Mira Ravald et Luis Sartori do Vale,
avec Luis Sartori do Vale, Mira Ravald et Antonio
Alemanno et Jere Mönkkönen. Rens. : 02-538.12.02
Rue de Vergnies, 25, Bruxelles ; 02-639.09.80 ;
www.theatremarni.com
Théâtre National
Du 22/3 au 24/3 (19 h, 19 h et 19 h). Juventud Festival UP! Par Nicanor de Elia, avec Juan Duarte,
Lucas Castelo, Nahuel Desantos, Tiki Pardo et Gonzalo
Rodriguez & Walid El Yafi. Rens. : 02-358.12.02
Du 22/3 au 24/3 (19 h, 19 h et 19 h). O let me... Festival UP! Par Les Mains Sales, avec Colline Caen,
Hannah El-Kharusy et Sarah Lazerges & Serge Lazar.
Boulevard Emile Jacqmain, 111-115, Bruxelles ;
02-203.41.55 ; www.theatrenational.be
Théâtre Varia
Ma. 20/3 et Me. 21/3 (21 h et 21 h). Finding no
man's land - Festival UP! Par Cie Two, avec Katja
Andersen et Ricardo Gaiser. Rens. : 02-358.12.02
S. 24/3 et D. 25/3 (21 h et 17 h). L'Avis Bidon Festival UP! Par Cirque la Compagnie [FR], avec Boris
Fodella, Baptiste Clerc et Charlie Mach & Zackary
Arnaud.
Rue du Sceptre, 78, Bruxelles ; 02-640.82.58,
02-640.35.50 ; www.varia.be
WOLUBILIS
J. 22/3 (20 h 30). Projet PDF - Festival UP! Par
Cartons Production, avec L. Boute, P. Dahlmann, R. Do
Val , C. Froidevaux, C. Gilbert, M. Gorisse, C. Hays, M.
Hergas, C. Kolly, C. Lascoumes, F. Le Quemener, P.
Matéo, A. Roma, C. Ruiz et A. Serre et E. Van Gelder.
Rens. : 02-538.12.02
Cours Paul Henri-Spaak, 1, Bruxelles ; 02761.60.30 ; www.wolubilis.be
WALLONIE
DOUR
Centre culturel
S. 24/3 (de 18 à 23 h). Magica Dour Avec Gil Ouzier,
David Alan, Sadman Hypnotiseur, Vincent et Marie
Ancelin et Olivier Ace.
Rue du Marché, 1 ; 065-76.18.47 ; www.centrecultureldour.be
TOURNAI
Ancienne Bonneterie
Jusqu'au 27/1/19 (21 h). Spectacle de magie en
close-up Avec Yannick Magic. Rens. : 033-066.2759705
Rue As-Pois
JEUNES PUBLICS
GRAND BRUXELLES
En divers lieux de Bruxelles
Jusqu'au 31/3 Kidzik BXL: Festival de musique
jeune public Pour enfants dès 8 ans.
GC Essegem
S. 24/3 (de 11 à 12 h). Face à Face - Duo Laterna
Magica Pour enfants de 6 à 99 ans. Rens. : 02427.80.39
Leopold I-straat, Bruxelles
Maison qui chante
S. 24/3 (de 16 à 17 h). Kidzik: La Famille Handeldron - Theatre Loyal du Trac Pour enfants dès 5 ans.
Rens. : 0495-25.55.65
Page 30 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Rue du Viaduc 122, Bruxelles
Musée des enfants
Tous les Me. (relâche L., Ma. et J. à D.). Spectacle
'Chuuut…' Pour enfants dès 5 ans.
Rue du Bourgmestre, 15, Bruxelles ; 02-640.01.07 ;
www.museedesenfants.be
Théâtre La montagne magique
Me. 21/3 (10 h et 13 h 30), J. 22/3 (10 h) Petit
mouchoir Avec Julie Nayer et Renaud Tefnin. Pour
enfants dès 4 ans. Mise en scène : Ariane Buhbinder.
Rue du Marais, 57, Bruxelles ; 02-210.15.90 ;
www.theatremontagnemagique.be
Théâtre de la Roseraie
D. 25/3 (de 16 à 17 h). Je suis une danseuse étoile
Par Infusion Asbl De Florence A. L. Klein, par la
compagnie Infusion Asbl, avec Florence A, L et Klein.
Pour enfants de 6 à 12 ans. Mise en scène : Laurent
Capelluto, Milton Paulo Nascimento de Oliveira.
Chaussée d'Alsemberg, 1299, Bruxelles ; 02376.46.45 ; www.roseraie.org
WALLONIE
ARLON
Maison de la culture
D. 25/3 (de 15 à 15 h 45 et de 17 à 17 h 45). L'Histoire
d'une longue journée De Ania Michaelis, par la
compagnie Agora Théâtre, avec Sascha Bauer, Line
Lerho et Leila Putcuyps. Pour enfants de 3 à 7 ans. Mise
en scène : Ania Michaelis.
Parc des Expositions, 1 ; 063-24.58.50 ; www.maison-culture-arlon.be
BERTRIX
Centre culturel
Me. 21/3 (14 h). Le pain des invités Pour enfants dès
6 ans.
Place des 3 Fers, 9 ; 061-41.23.00 ; www.ccbertrix.be
CHARLEROI
Palais des Beaux-Arts de Charleroi - PBA
Me. 28/3 (10 h et 16 h). 9 Pour enfants dès 9 ans.
Chorégraphie : Hélène Blackburn.
Place du Manège,1 ; 071-31.12.12 ; www.pba.be
FLEURUS
Ferme de Martinrou
D. 25/3 (de 11 h à 11 h 40, de 15 h à 15 h 40) Cachecache Par la compagnie le Théâtre de la Guimbarde,
avec Pierre Viatour, Amel Felloussia et Sara Olmo. Pour
enfants de 2 à 8 ans. Mise en scène : Yutaka Takei.
Chaussée de Charleroi, 615 ; 071-81.63.32 ;
www.martinrou.be
LIÈGE
Le Forum
S. 24/3 (17 h). Lou
Rue du Pont d'Avroy, 14 ; 04-223.18.18 ; www.leforum.be
Salle philharmonique
S. 24/3 (de 16 à 17 h). Les samedis en famille : Les
milles et une nuits Par «Orchestre Philharmonique
Royal de Liège», dir. Jesús López Cobos, direction, avec
Mousta Largo, narration, Orchestre Philharmonique
Royal de Liège, Jesús López Cobos et direction. Œuvre
de Rimski-Korsakov. Dans le cadre de «Série Les
samedis en famille».
Boulevard Piercot, 25-27 ; 04-220.00.00, 04220.00.10 ; www.oprl.be
Théâtre
Ma. 20/3 et Me. 21/3 L’Harmonie de la Gent à
Plumes Avec Sascha Bauer, Karen Bentfeld, Fatma
Girretz, Roger Hilgers, Line Lerho, Céline Leuchter, Boris
Prager / Gregory Carnoli, Leila Putcuyps. Chorégraphie :
Catharina Gadelha.
Place du 20-Aout, 16 ; 04-342.00.00, 04341.35.44 ; www.theatredeliege.be
MONS
Théâtre le Manège
D. 25/3 (de 16 à 18 h). Piletta Remix Rens. :
0065-33.55.80
Rue des Passages, 1 ; www.lemanege.com
NAMUR
Centre culturel de Namur - Abattoirs de Bomel
S. 24/3 (14 h). La Bibliothèque rêvée de Peter Par
Théâtre du Tilleul, avec Carine Ermans, Carlo Ferrante,
Sylvain Geoffray et Alain Gilbert. Pour enfants dès 7
ans. Mise en scène : Sabine Durand.
Me. 28/3 (14 h 30). Sous l’abat-jour… De et avec
Isabelle du Bois et Kevin Troussart. Pour enfants dès 4
ans. Mise en scène : Bernard Senny
Traverse des Muses, 18 ; 081-25.04.03 ; centrecultureldenamur.be
Théâtre Royal
S. 24/3 (14 h). Les carnets de Peter De Carine
Ermans et Sylvain Geoffray . Pour enfants dès 7 ans.
Place du Théâtre, 2 ; 081-22.60.26, 070-22.88.88 ;
www.theatredenamur.be
WAREMME
Salle des Douches
D. 25/3 (15 h 30). Harry pottrarires : Spectacle
d'Impro Par la compagnie Otarires. Pour enfants de 5 à
12 ans. Rens. : 019-58.75.22
place de l'Ecole Moyenne, 9
WELKENRAEDT
Centre culturel de Welkenraedt
Me. 28/3 (15 h). Stoel Par la Cie Nyash. Pour enfants
dès 3 ans.
Rue Grétry, 10 ; 087-89.91.70 ; www.forumdespyramides.be
Présent au Botanique dans le parcours « Eyes Wild
Open », le jeune
photographe turc
a également une
exposition personnelle à la galerie
C
’est un arbre battu par les
vents au beau milieu de la
campagne. Le tronc penche
un peu sur la droite mais a su
garder une certaine raideur. Les
branches par contre filent vers
l’horizon, tordues depuis des années par un vent auquel rien ne
résiste. L’image est magnifique.
D’une simplicité totale, captant
un détail de la nature, et pourtant
d’une force bouleversante.
C’est l’une des plus belles
photographies de l’exposition
que le Botanique consacre, dans
sa petite galerie, à Yusuf Sevinçli,
jeune photographe turc né en
1980 à Istanbul où il travaille toujours aujourd’hui. On le découvre
tout d’abord au rez-de-chaussée,
dans le grand parcours Eyes Wild
Open conçu par Marie Sordat et
rassemblant une multitude de
photographes, des années 50 à
aujourd’hui, qui se sont détachés
des préceptes de l’instant décisif
pour donner naissance à une
« photographie qui tremble ». Et
déjà, Yusuf Sevinçli apparaît
Sans-titre, île d’Oléron. © YUSUF SEVINÇLI. COURTESY GALERIE LES FILLES DU CALVAIRE
comme l’un des plus intéressants
parmi la jeune génération.
« UN PONT
ENTRE LA VIE ET MOI »
En poussant jusqu’à la Galerie,
située au premier étage, le visiteur peut en découvrir plus. Et ne
risque pas de le regretter. Ici, le
noir et blanc règne en maître avec
surtout des noirs profonds,
denses, rappelant par moments
la gravure ou le dessin au crayon
gras. « Sans la photographie, je
serais muet, explique-t-il dans les
textes de l’exposition. Je vois, et je
presse le bouton de mon appareil
pour prendre une photographie,
et c’est mon commentaire sur la
vie, mon commentaire sur comment je vois, et comment je perçois les choses autour de moi (…).
Un pont entre la vie et moi.
Comme un instinct, venant du
plus profond de moi-même. En
tant qu’individu, c’est ce que je dis
au monde, c’est la question que je
lui adresse. »
Ses images sont prises un peu
partout dans le monde, au hasard
de ses pérégrinations. Mais on
aurait bien du mal à reconstituer
son itinéraire. Car ici, il n’est pas
question de photographies documentaires ou de journal de
voyage. Et si on croise de nombreux paysages, ceux-ci sont à
peu près impossibles à identifier
et à situer. Ils semblent par contre
refléter les rêveries et les tourments du photographe avec ces
arbres déformés, cette route déserte dans les collines en bord de
mer, ce nuage de fumée surgissant au beau milieu d’une rue ou
ce cygne d’une blancheur
éblouissante sur un plan d’eau
cerné par les ombres noires de la
nature. Ailleurs, on découvre un
baiser, une étreinte, une fleur, un
étrange jeu de main, un paon
mystérieux… Chacune de ces
images est saisie dans le monde
réel mais semble surgir d’un rêve,
d’une pensée, d’un questionnement. Porteuses de poésie tout
autant que d’étrangeté, parfois à
la limite de l’inquiétant, les
images de Yusuf Sevinçli nous
entraînent dans un monde parallèle, où le réel passe lui aussi de
l’autre côté du miroir.
JEAN-MARIE WYNANTS
▶ Jusqu’au 25 mars à la Galerie
Oculus-010, Paris 2014. © YUSUF SEVINÇLI. COURTESY GALERIE LES FILLES DU CALVAIRE
du Botanique, www.botanique.be
Yusuf Sevinçli est aussi présent
dans l’exposition « Eyes Wild Open »
(voir nos éditions du 16 mars), jusqu’au
22 avril au Botanique, www.botanique.be.
Mad Mercredi 21 mars 2018 Page 31
arts
Les fascinantes rêveries de Yusuf Sevinçli
ÀNEPASMANQUER
Bip 2018
À L’AFFICHE
arts
★★★
Jusqu’au 1er avril à La Boverie
et divers lieux, Liège,
www.bip-liege.org
À Liège, la Biennale de
l’Image Possible propose
huit expositions dans
autant de lieux disséminés dans la ville. À la
Boverie, Fluo Noir, l’exposition centrale, accueille
une série d’œuvres dont
la photographie semble
parfois très éloignée. On
plonge dans cet étonnant
parcours en se demandant un peu où on est
tombé. Puis, petit à petit,
on découvre qu’en matière d’images, rien n’est
impossible. Vidéo, installations, sculptures animées, réalité virtuelle,
impressions 3D… chacun
explore de nouvelles
pistes. Au sortir de la
Boverie, le regard débarrassé de toute certitude,
on peut partir à la découverte des autres lieux
de la Biennale. Au Cercle
des Beaux-Arts, les
grands fusains fascinants
de Charles-Henri Sommelette passent pour des
photographies en noir et
blanc tandis que les
installations de João
Costa Leal prennent
constamment le visiteur
à contre-pied. À la Space
Collection, Michael Dans
et Pauline Salinas rassemblent une belle brochette d’artistes ayant
photographié des chats
(Sophie Langhor, Alain
Janssens, Aurore Dalmas,
Laetitia Bica, Charlotte
Lybeer…) de manière très
personnelle. Aux Chiroux,
sept jeunes photographes, issus des
meilleures écoles belges,
présentent une sorte de
prolongement à Fluo
Noir… Un vaste parcours
où tout est possible.
(J.-M.W.)
La gravure
selon Damien Deroubaix
★★★
Jusqu’au 1er avril au Centre de la
gravure et de l’image imprimée,
10 rue des Amours,
7100 La Louvière,
www.centredelagravure.be
Peintre venu à la gravure,
Damien Deroubaix
aborde chaque technique
en braconnier. Au Centre
de la gravure, son uniPage 32 Mercredi 21 mars 2018 Mad
Antonio Ponce, Nature morte aux artichauts et vase de Talavera garni de fleurs, vers 1650-1660. A voir à Bozar
jusqu’au 27 mai. © COLLECTION ALBELLO, PHOTO JOAQUIN CORTES.
vers de signes et de
symboles transforme les
espaces avec des gravures de taille monumentale, des séries inspirées
de Picasso, Gauguin,
Dürer, mais aussi des
sculptures sur bois où la
matrice devient œuvre
d’art à part entière.
(J.-M.W.)
Fernand Léger
★★★
Jusqu’au 3 juin à Bozar, rue
Ravenstein 23, 1000 Bruxelles,
www.bozar.be
Le grand mérite de l’exposition présentée à
Bozar (après avoir attiré
les foules au Centre
Pompidou de Metz)
consiste à replacer Léger
dans son temps et de
montrer à quel point son
travail fut novateur et
singulier. Il s’intéresse à
tous les champs artistiques : l’architecture, la
photographie, le cinéma,
la danse, le cirque, la
musique, la littérature…
Il produit des œuvres en
lien avec tous ces domaines, collabore avec Le
Corbusier, les Ballets
suédois, Darius Milhaud,
Charlotte Perriand, Blaise
Cendrars, Abel Gance…
Mais il reste un peintre,
confiant en l’avenir de
son art. Même sans être
inconditionnel de son
œuvre, on suit ce parcours avec énormément
de plaisir et d’intérêt,
redécouvrant au travers
de l’artiste tous les bouleversements sociétaux,
politiques, techniques,
artistiques d’un vingtième siècle où la peinture a dû se réinventer.
(J.-M.W.)
Marc Trivier
★★★★
Jusqu’au 22 avril au Musée de la
photographie à Charleroi, 11
avenue Paul Pastur, Charleroi
(Mont-sur-Marchienne),
071-43.58.10,
www.museephoto.be
Ses photographies ont
fait le tour du monde,
figurent dans de nombreux musées et collections privées, mais Marc
Trivier, lui, ne s’est jamais laissé enfermer. Le
musée de la photographie lui consacre un
formidable parcours
revisitant l’ensemble de
sa carrière. Il y a les
formidables images des
débuts : portraits d’artistes et d’intellectuels,
portraits réalisés dans
divers hôpitaux psychiatriques, époustouflantes
images des abattoirs de
Bruxelles… Du noir et
blanc puissant, frontal,
en format carré, qu’il tire
lui-même et qu’il présente dans des encadrements en inox réalisés
par ses soins. Mais aussi
des images récentes,
nouveaux portraits, paysages et ces planchescontacts comme des
résumés de film saisissant le passage du
temps, l’évolution de la
lumière. Magique et
intemporel. (J.M.W.)
Spanish Still Life
★★★
Jusqu’au 27 mai à Bozar, rue
Ravenstein 23, 1000 Bruxelles,
www.bozar.be
Si la nature morte fait
aujourd’hui partie de
l’histoire de la peinture
occidentale, au point de
passer parfois pour un
genre démodé, elle fut à
ses débuts une petite
révolution. Bozar en fait
la démonstration avec
cette exposition consa-
crée à 400 ans de nature morte espagnole.
Démarrant avec deux
tableaux époustouflants
de Juan Sanchez Cotan,
le parcours permet de
voir l’évolution du genre :
début du naturalisme,
plongées dans les bodegones (les tavernes locales), peintures de
fleurs, apparition des
vanités… On découvre
ainsi un genre en
constante évolution où
les visions de Goya puis
de Joaquin Sorolla vont
s’éloigner de l’académisme pour mener à la
vision cubiste de Picasso
et Juan Gris ainsi qu’à
celle surréaliste de Dali.
Avec, en fin de parcours
les visions plus contemporaines de Francisco
Zobel, Equipo Cronica ou
Miquel Barcelo. (J.-M.W.)
www.lesoir.be/mad
Nos visites dans leur intégralité et toutes les photos.
À Anvers, à travers
une enquête
photographique
de plusieurs années,
Mathieu Asselin
livre un portrait
édifiant de la multinationale de l’industrie chimique
n avait découvert son travail l’an dernier aux Rencontres d’Arles. Dans les
anciens ateliers SNCF, on se retrouvait plongé d’un seul coup
dans un parcours aussi édifiant
qu’inquiétant. Durant plus de
cinq ans, le photographe français
Mathieu Asselin a enquêté aux
quatre coins du monde sur les
conséquences des activités de
Monsanto. Il en a tiré un livre remarquable (récompensé par
l’Aperture First PhotoBook
Award) reprenant les différentes
étapes de son enquête, ses
propres photographies mais aussi de nombreux fac-similés de
documents publiés par la firme :
publicités diverses, copies de
contrat, etc.
On retrouve tout cela dans le
formidable parcours d’une exposition qui, au-delà d’un travail
photographique remarquable,
aligne les faits pour mieux livrer
un constat implacable sur les activités de la multinationale. Mathieu Asselin a remonté le temps
En 1996, Monsanto® introduit ses
premières semences transgéniques. Il fait en sorte que les
fermiers ne puissent pas récupérer les graines, ne faisant ni plus
ni moins que les déposséder de
leurs propres semences. Conséquence, le pouvoir passe aux
mains des grands groupes, qui
détiennent aujourd’hui environ
80 % du marché du maïs transgénique et 93 % de celui du soja
transgénique. Les fermiers
doivent désormais racheter des
semences aux grands groupes
chaque année. Pire, ils sont forcés
de se conformer à la réglementation qui leur est imposée, évidemment à leur désavantage. Van
Buren, Indiana. © MATHIEU ASSELIN
O
à la recherche des publicités publiées par la firme pour vendre
ses produits, mais aussi pour
convaincre le public que ceux-ci
étaient sans danger. Un gamin
blond et son chien dans un écrin
de verdure servent ainsi d’illustration au slogan : « Sans produits chimiques, la vie ellemême serait impossible ».
Mais Mathieu Asselin est surtout allé sur le terrain. Tous les
Thuy’ Linh, à 21 ans. Troisième génération des victimes de l’agent
orange souffrant de malformation génétique, elle est née sans bras.
Thuy’ Linh a terminé le lycée il y a deux ans. Elle a envoyé des demandes d’inscription à plusieurs universités, mais aucune ne l’a acceptée à cause de son handicap. Sa mère a fini par lui trouver une école
qui voulait bien d’elle. Elle a fini sa formation en design il y a quelques
mois. Elle est actuellement à la recherche d’un emploi. Elle est entrée &