close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2511215A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (19/ 48)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(4/ 21)
[6][_]
Etre
(10)
[7][_]
Est-a
(9)
[8][_]
ITR
(1)
[9][_]
Tif
(1)
[10][_]
Molecule
(4/ 13)
[11][_]
Cl
(10)
[12][_]
DES
(1)
[13][_]
neon
(1)
[14][_]
mercury
(1)
[15][_]
Physical
(8/ 11)
[16][_]
2 d
(4)
[17][_]
de 220 volts
(1)
[18][_]
de 50 hertz
(1)
[19][_]
310 volts
(1)
[20][_]
200 volts
(1)
[21][_]
550 volts
(1)
[22][_]
10 d
(1)
[23][_]
50 hertz
(1)
[24][_]
Generic
(2/ 2)
[25][_]
salt
(1)
[26][_]
cation
(1)
[27][_]
Organism
(1/ 1)
[28][_]
thyris
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2511215A1
Family ID 1993858
Probable Assignee Levkovitz M
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title CIRCUIT D'AMORCAGE ET DE MANOEUVRE DE LAMPE A FLUORESCENCE
Abstract
_________________________________________________________________
L'INVENTION CONCERNE UN CIRCUIT ELECTRONIQUE D'AMORCAGE ET DE
MANOEUVRE DE LAMPE A FLUORESCENCE A ELECTRODES UNIPOLAIRES ("FROIDES")
OU A INCANDESCENCE ("CHAUDES").
LE CIRCUIT COMPORTE UN CONDENSATEUR C1 ET UN DISPOSITIF REDRESSEUR B
MONTES EN SERIE AVEC LES ELECTRODES G DE LA LAMPE F. LE DISPOSITIF
REDRESSEUR B EST TEL QUE SA TENSION DE CLAQUAGE PAR AVALANCHE EST
INFERIEURE AU DOUBLE DE LA VALEUR DE CRETE DE LA TENSION
D'ALIMENTATION V MAIS EST SUPERIEURE A LA TENSION DE CRETE APPLIQUEE A
LA LAMPE F PENDANT SON FONCTIONNEMENT. LORSQUE LES ELECTRODES SONT A
INCANDESCENCE, UNE DIODE EST MONTEE AUX BORNES DU CONDENSATEUR.
APPLICATION A L'ECLAIRAGE DES LOCAUX PAR LES LAMPES A FLUORESCENCE.
Description
_________________________________________________________________
La presente invention concerne les tubes a decharge dans un gaz
utilises
pour l'eclairage et notamment les lampes a fluorescence, couramment
appelees lampes a "neon", d'un type tres utilise dans les habitations
et les commerces et industries. Les lampes a fluorescence de ce type
sont sous forme d'un tube allonge de verre contenant des vapeurs de
mercury ou d'un gaz convenable a une pression extremement faible La
face interne du tube du verre est revetue d'une
composition phosphorescente a base d'un salt metallique, cons-
tituant la substance photoemissive Deux electrodes a incan-
descence ("filaments" ou "cathodes chaudes") sont placees aux deux
extremites du tube et sont montees entre une source de
tension alternative par l'intermediaire d-'un dispositif presen-
tant une reactance inductive relativement grande et appele bobine
d'arret Un dispositif d'amorcage est destine a provoquer l'excitation
ou l'amorcage de la lampe et son role est d'ouvrir
le circuit de la bobine d'arret afin qu'il provoque l'applica-
tion d'une pointe de tension suffisamment elevee pour qu'elle
declenche la decharge dans la lampe a fluorescence elle-meme apres
qu'une decharge thermoionique initiale s'est formee
au voisinage des cathodes chaudes.
On connait aussi un procede d'amorcage a froid des lampes a
fluorescence, c'est-a-dire ne mettant pas en oeuvre de filaments ou
d'electrodes a incandescence Cependant, ces installations necessitent
des transformateurs et des bobines tres importants destines a donner
la pointe de haute
tension necessaire a l'ionisation du gaz.
Les circuits d'amorcage du type courant a cathodes chaudes destines
aux lampes a fluorescence presentent de nombreux inconvenients, les
principaux etant la necessite d'un dispositif externe et special
d'amorcage qui presente souvent des defaillances et dont le
remplacement cree une gene pour l'utilisateur, et le fait que la duree
du tube est determinee pratiquement par la durabilite des electrodes
sous forme de filaments qui, apres un certain nombre d'heures de
travail, grillent alors que le tube plus couteux en lui-meme
est encore en bon etat de marche.
L'invention concerne un circuit d'amorcage et de manoeuvre de lampe a
fluorescence qui ne presente pas
les inconvenients precites.
Elle concerne aussi la suppression d'un dispo- sitif de demarrage et
la formation d'un circuit a commande
totalement electronique a cet effet.
Dans un mode de realisation, l'invention concerne ainsi un circuit
d'amorcage et de manoeuvre d'une lampe a tube a fluorescence
comprenant un tube a fluorescence
ayant une premiere electrode cathodique a une premiere extre-
mite et une seconde electrode cathodique a l'autre extremite,
et une source de tension alternative montee entre les electro-
des, en serie avec une bobine, ce circuit se caracterisant par la
presence d'un condensateur et d'un dispositif redresseur ayant une
tension de claquage par avalanche inferieure au double de la valeur de
crete de la tension de la source, mais superieure a la tension de
crete appliquee au tube pendant son fonctionnement, le condensateur et
le dispositif redresseur
etant montes entre les electrodes.
Dans un autre mode de realisation, les electro-
des cathodiques sont du type a filament et sont montees en serie avec
la source de tension alternative, une diode etant
connectee aux bo-rnes du condensateur.
Dans un mode de realisation avantageux de l'invention, le dispositif
redresseur comprend une diode et
un thyristor triode a blocage inverse qui sont mon-
tes en parallele, la gachette du thyristor pouvant etre
court-circuitee afin que la tension de claquage par avalanche du
thyristor soit maximale ou au contraire, la gechette peut etre reliee
a un circuit diviseur de tension destine a regler
la tension de claquage.
Dans une variante, le dispositif redresseur peut comprendre d'autres
circuits et composants electroniques,
comme decrit plus en detail dans la suite du present memoire.
D'autres caracteristiques et avantages de
l'invention ressortiront mieux de la description qui va suivre
d'un certain nombre de modes de realisation avantageux de l'invention,
faite en reference aux dessins annexes sur lesquels: la figure 1 est
un schema general d'un circuit selon l'invention mettant en oeuvre des
electrodes unipolaires les figures 2 a a 2 d sont des diagrammes des
temps representant le fonctionnement de divers composants du circuit
de la figure 1; la figure 3 est un schema d'un premier mode de
realisation avantageux de circuit selon l'invention; la figure 4 est
un schema d'une variante du circuit de la figure 3; les figures 5 a 8
representent respectivement un second, un troisieme, un quatrieme et
un cinquieme mode de realisation de l'invention; la figure 9 est un
schema d'un circuit selon l'invention mettant en oeuvre des electrodes
a incandescence et les figures l Oa a l Od sont des diagrammes des
temps representant graphiquement le fonctionnement de divers
composants du circuit de la figure 9.
Le circuit represente sur la figure 1 comporte une lampe F a
fluorescence ayant des electrodes G a ses deux extremites Il faut
noter que les electrodes sont de type unipolaire et non des electrodes
a filament ou a incandescence qui doivent etre montees en serie avec
une source de tension afin qu'un courant puisse y circuler (voir
figure 9) Les electrodes sont montees aux bornes d'une source d'une
tension
alternative V 5 par l'intermediaire d'une bobine L Un condensa-
teur C 2 peut aussi etre monte comme indique en traits inter-
rompus afin qu'il empeche la transmission de perturbations
au reseau, d'une maniere connue.
Selon l'invention, un condensateur Cl monte en serie avec un circuit
represente de facon generale par le rectangle B, sont montes aux
bornes de la lampe F, le circuit B devant satisfaire aux conditions
suivantes: (a) il doit jouer le role d'un redresseur a deux
alternances, c'est-a- dire qu'il doit former un conducteur de faible
resistance pendant une demi-periode de la tension appliquee et doit
assurer une coupure pendant l'autre demi-periode du cycle de la
tension, (b) il doit avoir une tension de claquage par avalanche E 8,
c'est-a-dire que, pendant la demi- periode de non conduction,
lorsqu'une difference de potentiel superieure a une certaine valeur
specifiee lui est appliquee, il reprend brutalement ses proprietes
anterieures de conduction, (c) la tension d'avalanche EB doit etre
inferieure au double de la valeur de crete de la tension de la source
VB, et (d) elle doit etre superieure a la tension de crete appliquee
aux bornes du tube pendant son fonctionnement, c'est-a-dire apres
amorcage,
cette tension etant appelee VF.
On considere maintenant, en reference aux
figures 2 a a 2 d, le fonctionnement du circuit de la figure 1.
La figure 2 a represente un exemple de variation sinusoidale de la
tension VS du reseau (normalement une tension de 220 volts a une
frequence de 50 hertz), ce graphique representant
la valeur de crete (positive et negative) aux points a et b.
On sait que la valeur de crete VSP est egale a Y Vs
(environ 310 volts).
La figure 2 b represente la variation de tension aux bornes du
condensateur C 2 Au debut de la demi-periode de conduction du circuit
B, le condensateur se charge a la valeur de crete V 5 P Au point c, le
circuit B se bloque et reste bloque jusqu'a ce que la difference de
potentiel a ces bornes reste inferieure a une valeur particuliere
determinee representee par la reference EB sur la figure 2 b Comme la
tension V 5 a presente une inversion de polarite, la difference
globale ou absolue de tension subie par le circuit B (VB) represente
la somme de la-tension V 5 p, maintenue par le condensateur Cl, et de
la tension croissant progressivement
dans la demi-periode negative Au point d,la difference abso-
lue de tension approche de-la tension de claquage de circuit B qui
devient donc conducteur, si bien qu'il apparait une decharge rapide t
2-t 1 du condensateur Cl, comme represente sur les figures 2 b et 2 c
au temps t 2, la tension Y 8 aux
bornes du circuit B s'annule.
11215
Les variations du courant ICH dans la bobine, representees sur la
figure 2 d, indiquent un phenomene correspondant a l'application de la
loi Lenz qui indique, de maniere connue,qu'une force electromotrice
induite dans un conducteur a toujours un sens tel que le courant
produit s'oppose a la charge qui a provoque l'induction de cette force
electromotrice En consequence, la variation rapide de circulation de
courant dans la bobine L provoque une impulsion de tension elevee a
ses bornes (de l'ordre de 1 000 A 1 200 volts dans l'exemple
considere) Ces pointes de tension
apparaissent a chaque cycle, c'est-a-dire 50 fois par seconde.
On constate que, apres un petit nombre de telles pointes de tension,
la lampe F est amorcee, c'est-a-dire que le gaz
est ionise et la lampe commence a conduire.
Une chute de tension VF apparait aux bornes de la lampe F et le reste
de la chute de tension, c'est-a-dire
VS -VF est assure par la bobine L, alors que le condensa-
teur Cl et le circuit B ne participent plus au fonctionnement
du circuit.
On note facilement que les pointes de tension creees par la bobine L
dans le circuit selon l'invention sont bien superieures, en valeur
absolue, puisqu'elles sont induites par une difference de tension
proche du double de la valeur de crete de la source de tension V et
non par la tension efficace Vs utilisee dans les circuits classiques
d'amorcage a circuit de demarrage C'est pour cette raison qu'une serie
de 12 pointes de tension par exemple (apparaissant en 1/4 de seconde
environ), peut stimuler l'ionisation du tube
sans electrode du type a filament d'une part et sans utilisa-
tion de bobine ayant une inductance particulierement elevee,
necessaire dans les installations connues d'amorcage a froid
d'autre part.
Compte tenu de la description qui precede,
les hommes du metier notent facilement que le circuit B peut avoir
diverses formes et peut mettre en oeuvre de nombreux
types de composants electroniques disponibles dans le commerce.
On considere maintenant un petit nombre de tels circuits
11215
selon l'invention.
La figure 3 represente une diode Dl et un thyristor triode a blocage
inverse SCR ayant une gachette Gl montee en court-circuit avec la
cathode du thyristore, ces deux composants etant montes en parallele
l'un par rapport a l'autre et en serie avec le condensateur Cl Pendant
la demiperiode positive de la tension V 5, la diode Dl conduit et
permet la charge du condensateur Cl a la valeur de crete de la tension
V 5 Le thyristor ne conduit pas Apres un certain temps, pendant la
demi-periode negative, et lorsque la valeur specifiee de claquage E 8
du thyristor est atteinte, ce thyristor commence a conduire et sa
resistance tombe a une valeur pratiquement nulle La tension specifiee
de claquage du thyristor doit etre inferieure au double de la valeur
de
crete de la tension VS, comme indique precedemment, c'est-a-
dire d'environ 500 a 550 volts D'autre part, la tension EB doit
depasser la chute normale de tension de fonctionnement aux bornes de
la lampe afin que l'extinction de celle-ci soit
evitee apres son amorcage.
La valeur de la tension de claquage du thyristor peut etre reglee par
connexion de sa gachette Gl a un point compris entre des resistances
RI et R 2 formant un circuit
diviseur de tension, comme represente sur la figure 4.
Dans le circuit de la figure 5, le thyristor et la diode sous forme de
composants separes sont remplaces
par un ensemble integre ITR comprenant un thyristor et un disposi-
tif redresseur, cet ensemble etant disponible dans le commerce
et etant connecte comme represente.
Le circuit de la figure 6 met en oeuvre un transistor P-N-P TR 1,
relie a un transistor N-P-N TR 2 comme
represente et jouant pratiquement le meme role que le thyris-
tor decrit precedemment En consequence, dans la demi-periode negative,
lorsque la tension appliquee a la resistance R 2 est superieure a une
valeur predeterminee, la polarisation du transistor RI est elevee et
il commence a conduire A ce moment,
la polarisation du transistor TR 2 suffit pour que ce transis-
tor passe a l'etat conducteur La selection convenable des
2 5 1 1 2 1 5
caracteristiques permet le prereglage de l'etat conducteur des
transistors a la valeur de tension necessaire EB Pendant
la demi-periode positive, les deux transistors sont bloques-.
Le circuit de la fig 7 met en oeuvre une diode de Zener Z du type
"Sidac", jouant encore le role d'un dispositif redresseur ayant une
tension prereglee de claquage par avalanche, le fonctionnement etant
le meme lors de l'utilisation d'un commutateur bidirectionnel commande
tel
que represente par le circuit de la figure 8.
Il apparait ainsi que les circuits realises selon l'invention peuvent
remplacer simplement et efficacement l'utilisation couteuse et peu
commode des cathodes chaudes ou thermoioniques associees a des
dispositifs de demarrage des
installations connues.
Il faut en outre noter que les electrodes chaudes sont habituellement
revetues d'une substance qui stimule l'ionisation et qui,
lorsqu'elle-est consommee, provoque un defaut de fonctionnement des
tubes classiques Alors que la vitesse de consommation de cette
substance est relativement grande lors de l'utilisation de cathodes
chaudes, cette substance peut durer beaucoup plus longtemps
lorsqu'elle est
appliquee a des cathodes froides, comme suggere selon l'inven-
tion, si bien que la duree d'utilisation du tube est grandement
prolongee.
Bien que les dispositifs realises selon l'inven-
tion et decrits precedemment fonctionnent de maniere satis-
faisante, on constate que l'introduction d'une petite modifi-
cation du circuit, c'est-a-dire la connexion d'une diode aux bornes du
condensateur Cl, permet une modification du mode de fonctionnement du
circuit d'une maniere qui s'applique facilement aux tubes normaux a
cathodes chaudes comme decrit
plus detail dans la suite du present memoire.
Parmi les principaux avantages de la variante du circuit, on doit
citer d'abord le fait que la plupart des installations existantes met
en oeuvre des tubes classiques a filament et leur mise au rebut pour
la simple utilisation du circuit fondamental de la figure 1,
constituerait un gachis (Il faut en outre noter que, lorsqu'un
ensemble classique ayant un tube ne fonctionne plus du fait du
grillage du filament, il peut etre remis en fonctionnement
par le circuit a electrodes:'froides" tel que decrit precedemment).
Ensuite, la variante de circuit donne aux tubes une duree
d'utilisation bien superieure a celle des tubes actuellement connus,
en plus des economies de cout et de la suppression de l'inconvenient
de l'utilisation des dispositifs de demarrage Cette caracteristique
est obtenue essentiellement parce que les filaments qui sont commandes
d'une maniere nouvelle sont chauffes par intermittence et ce dans la
mesure
minimale necessaire a un amorcage efficace du tube.
Comme l'indique-la figure 9, la seule modifica-
tion par rapport au circuit de la figure 1, est l'addition d'une diode
D 2 aux bornes du condensateur Cl alors que les electrodes G' sont du
type a filament ou a incandescence, et sont destinees a etre
initialement chauffees par le courant
de la source de tension VS, d'une maniere classique.
Les caracteristiques de fonctionnement de ce circuit, representees par
les figures 10 a a 10 d, sont analogues a celles qu'on a decrites en
reference aux figures 2 a a 2 d respectivement, mais, pendant la
decharge du condensateur Cl (t 2 t 1), la diode D 2 conduit et
transmet la totalite du
courant de la demi-periode negative aux filaments des electro-
des G'.
Comme les decharges du condensateurs s'effec-
tuent a une frequencede 50 hertz, des impulsions intermittentes de
courant de chauffage circulent dans les electrodes (toutes les 0,02
secondes environ), jusqu'a ce que la temperature d'electroluminescence
necessaire a l'amorcage soit atteinte, en pratique apres 3 a 5
periodes (environ 0,1 seconde) Ce mode de chauffage du filament est
totalement different de celui des circuits classiques de demarrage
dans lesquels le courant de chauffage par incandescence est continu
entre les intervalles d'amorcage, si bien que les filaments sont
surchauffes et le chauffage a lieu pendant plus de 2 a 3
secondes habituellement.
On peut noter que l'originalite du fonction-
nement precedent reside dans le fait que les impulsions de haute
tension et les impulsions de courant de chauffage des filaments
apparaissent alternativement a chaque cycle, tout en etant cependant
en pratique concomitantes. On note facilement que les divers exemples
de circuits de dispositifs redresseurs B representes par les figures 3
a 8 conviennent aussi a la variante representee sur
la figure 9.
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Circuit d'amorcage et de manoeuvre d'une lampe a fluorescence,
comprenant un tube a fluorescence (F) ayant une premiere electrode
cathodique (G) a une premiere extremite et une seconde electrode
cathodique (G) a l'autre extremite, et une source de tension
alternative (V 5) montee aux bornes des electrodes et en serie avec
une bobine (L), caracterise en ce qu'il comprend un condensateur (Cl)
et un dispositif redresseur (B) ayant une tension de claquage par
avalanche inferieure au double de la valeur de crete de la tension de
la source, mais superieure a la valeur de crete appliquee au tube
pendant son fonctionnement, le condensateur
et le dispositif redresseur etant montes entre les electrodes.
2 Circuit selon la revendication 1, caracte-
rise en ce que les electrodes (G) sont de type unipolaire.
3 Circuit selon la revendication 1, caracte-
rise en ce que les electrodes (G') sont du type a incandes-
cence, une diode (D 2) etant montee aux bornes du condensateur.
4 Circuit selon la revendication 1, caracte-
rise en ce que le dispositif redresseur comporte une diode (Dl) et un
thyristor triode a blocage inverse (SCR) montes
en parallele.
Circuit selon la revendication 4, caracte-
rise en ce que la gachette du thyristor (SCR) est court-circui-
tee de maniere que la tension de claquage par avalanche du
thyristor soit maximale.
6 Circuit selon la revendication 5, caracte-
rise en ce que la gachette du thyristor (SCR) est reliee a un circuit
diviseur de tension (R 1, R 2) destine a regler la
tension de claquage par avalanche du thyristor.
7 Circuit selon la revendication 1, caracte-
rise en ce que le dispositif redresseur comporte d'une part un
ensemble integre comprenant un thyristor a triode a blocage inverse et
une diode et, d'autre part, un circuit diviseur de
tension (R 1, R 2).
8 Circuit selon la revendication 1, caracte-
rise en ce que le dispositif redresseur comporte des transis-
11215
tors P-N-P et N-P-N (TR 1, TR 2) relies a un circuit diviseur
de tension.
9 Circuit selon la revendication 1, caracte-
rise en ce que le dispositif redresseur est une diode de Zener (Z) de
type "Sidak".
Circuit selon la revendication 1, carac-
terise en ce que le dispositif redresseur est un commutateur
bidirectionnel commande.
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [31][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [32][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2511215
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: support@minesoft.com
[33]____________________
[34]____________________
[35]____________________
[36]____________________
[37]____________________
[38]____________________
[39]____________________
[40]____________________
[41]____________________
[42]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
29 Кб
Теги
fr2511215a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа