close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2512783A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (13/ 56)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(6/ 34)
[6][_]
ETRE
(24)
[7][_]
Est-a
(5)
[8][_]
Tre
(2)
[9][_]
CES
(1)
[10][_]
Tric
(1)
[11][_]
Adhe
(1)
[12][_]
Chemical Role
(1/ 13)
[13][_]
ADHESIVES
(13)
[14][_]
Molecule
(2/ 4)
[15][_]
DES
(2)
[16][_]
paral
(2)
[17][_]
Physical
(3/ 4)
[18][_]
58 s
(2)
[19][_]
45 s
(1)
[20][_]
46 s
(1)
[21][_]
Disease
(1/ 1)
[22][_]
Rales
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2512783A1
Family ID 28673660
Probable Assignee Chevalier Pierre Andre Marc
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title EMBALLAGE MUNI DE PATTES ADHESIVES
Abstract
_________________________________________________________________
L'EMBALLAGE EST DU TYPE COMPRENANT DES ELEMENTS DEVANT ETRE RABATTUS
PAR PLIAGE: PAROIS, VOLETS, ETC.
IL EST CARACTERISE EN CE QUE L'UN DE CES ELEMENTS 1A COMPREND DES
PATTES SYMETRIQUES LATERALES 13 QUI DEPASSENT LE CONTOUR DE CET
ELEMENT 1A ET QUI DOIVENT ETRE RABATTUES PAR-DESSUS LES PAROIS 3
IMMEDIATEMENT ADJACENTES A CET ELEMENT 1A.
LES PATTES SONT MUNIES D'UNE BANDE ADHESIVE, DE PREFERENCE DU TYPE
"DOUBLE FACE" A RUBAN PROTECTEUR.
Description
_________________________________________________________________
Emballage muni de pattes adnesives.
Les operations de conditionnement automatique d'objets dans des
emballages,notamment en carton, sont effectuees par des machines qui
comprennent toutes les phases necessaires y compris la fermeture par
collage, agrafage, etc Lorsqu'il s'agit, au contraire, du
conditionnement a la
main, l'operation de fermeture est toujours delicate et re-
lativement longue.
C'est le cas, par exemple, du conditionnement de livres ou de disques
dans des emballages en carton pour l'expedition
postale -
Cette fermeture est obtenue generalement en rabattant par pliage des
elements tels que des parois ou des volets puis par collage de ces
elements au moyen d'un ruban adhesif de
tout type connu.
La presente invention vise en premier lieu a simplifier et a
rationnaliser l'operation de fermeture des emballages
pour ce type de conditionnement mais, bien entendu, est uti-
lisable pour toutes sortes d'emballages tels que des boites
parallelpipediques, des enveloppes etc Elle peut de la Mrem-e maniere
etre utilisee comme phase de conditionnement
dans des installations mecanisees automatiques.
Un emballage conforme a l'invention, notamment en carton, est du type
comprenant des elements devant etre rabattus par
pliage tels que des parois et/ou des volets, et est caracteri-
se en ce queln au moins de ces elements comprend deux pattes
symetriques laterales qui depassent le contour de cet element
et qui doivent etre rabattues, lors de la fermeture de l'em-
ballage, par dessus les parois de celui-ci qui sont immediate-
ment adjacentes a l'element dont les pattes sont solidaires,
une bande adhesive etant prevue sur toute la longueur de l Vle-
ment et des pattes.
Selon une variante de realisation, l'emballage comprenant de maniere
connue en soi une bande pliable formant base et sur
laquelle des renforts sont appliques, les pattes sont determi-
nees par une extremite de ladite bande et par des fentes pa-
ralleles a ladite extremite.
Selon une caracteristique de l'invention, l'emballage du type
ci-dessus ayant de maniere connue en soi deux faces laterales en
retrait sur une certaine profondeur par rapport aux bords lateraux des
quatre grandes faces, les pattes ont une longueur telle que leurs
extremites peuvent etre appli- quees contre la grande face de
l'emballage qui est opposee
a celle qui constitue l'element dont elles sont solidaires.
Selon une variante de realisation d'un tel emballage, les pattes sont
appliquees avec tension contre la grande face
de l'emballage qui est opposee a celle qui constitue l'ele-
ment dont elles sont solidaires, afin que les bords dudit -element au
moins et ceux de ladite grande face aussi, de
preference, soient deformes l'un vers l'autre pour caler la-
teralement les objets emballes.
Selon une variante de realisation d'un emballage du type ci-dessus,
celuici comprenant de maniere connue en soi des languettes devant etre
repliees chacune sur elle-meme pour constituer des cales destinees a
se trouver en regard des
faces laterales en retrait lorsque l'emballage est en posi-
tion d'utilisation, les pattes et les languettes sont syme-
tric par rapport a une ligne imaginaire mediane transver-
sale de la bande formant base, afinqu'apres constitution de
l'emballage, les pattes rabattues par-dessus les faces late-
rales en retrait se trouvent, au moins partiellement, en face
des cales.
Lorsqu'un emballage du type ci-dessus est realise de tel-
le sorte que les bords lateraux de deux grandes faces sont
munis d'encoches, les fentes paralleles a l'extremite des ren-
forts sont prolongees dans l'element dont les pattes sont so-
lidaires selon une distance egale a la profondeur des encoibes
afin que les pattes puissent etre rabattues contre le fond des-
dites encoches
L'invention sera mieux comprise par la description detail-
lee ci-apres faite en reference au dessin annexe Bien entendu,
la description et le dessin ne sont donnes qu'a titre d'exem-
ple indicatif et non limitatif.
La figure 1 est une vue en perspective d'une plaque de
carton ondule repliee sur elle-meme lateralement pour pre-
senter des renforts et des volets de maintien des objets.
La figure 2 est une vue en perspective d'un emballage termine et
contenant des objets a emballer, obtenu a partir
de la plaque representee sur la figure 1.
Les figures 3 et 4 sont des vues schematiques partielles
en coupe d'un emballage termine du meme type que celui de-
crit ci-dessus selon deux variantes.
La figure 5 est une vue en perspective d'une plaque de
carton ondule repliee sur elle-meme pour presenter des ren-
forts et des volets de maintien des objets a emballer du
type presentant des encoches laterales.
La figure 6 est une vue en perspective de l'emballage ter-
mine et contenant les objets a emballerobtenu a partir de
la plaque representee sur la figure 5 -
La figure 7 est une vue schematique faite en coupe selon
la ligne VII VII de la figure 6.
Les figures 8 et 9 sont des vues schematiques en perspec-
tive montrant l'application de l'invention a une boite paral-
lelepipedique.
Les figures 10 et 11 sont des vues analogues aux prece-
dentes et representant une variante de la meme application.
La figure 12 est une vue en plan d'une plaque de carton
decoupee et rainee conformement a l'invention pour l'obten-
tion d'une caissette.
La figure 13 est une vue en perspective de la caissette obtenue a
partir de la plaque representee sur la figure 12
et en cours de fermeture.
En se reportant a la figure 1, on voit un emballage du type connu qui
est compose d'une plaque de carton ondule formant base i sur laquelle
sont replies deux volets 2 et 3 ainsi que des renforts respectivement
4-5 et 67 situes
de part et d'autre des volets 2 et 3.
Ainsi que cela est connu en soi, les volets 2 et 3 sont maintenus
appliques contre la plaque formant base 1 jusqu'a une ligne
respectivement 8 et 9 notamment par collage Ou agrafage.
Par rapport aux plis longitudinaux 10 et 11 selon les-
quels les elements decrits ci-dessus sont replies sur la plaque 1, les
lignes 8 et 9 se trouvent a une distance x comme cela est
particulierement visible sur les figures 2 a 4. Conformement a
l'invention, deux pattes 12 et 13 sont
obtenues en meme temps que les renforts 6 et 7 et sont re-
pliees avec eux tout en etant separees de ceux-ci par deux fentes
respectivement 14 et 15 interrompues pour constituer
des ponts 16 et 17 grace auxquels les pattes 12 et 13 res-
tent convenablement appliquees contre la plaque de base 1, comme les
renforts 6 et 7, ce qui permet des manipulations sures.
A cote des renforts 4 et 5, se trouvent, ici, deux lan-
guettes respectivement 18 et 19 munies de lignes de pliage
transversales 20 et 21 grace auxquelles des pattes d'extre-
mite 22 et 23 peuvent etre engagees dans des fentes respec-
tivement 24-25 pour constituer, sur chaque cote de l'embal-
lage termine, des cales dont une est visible sur la figure 3.
Ces cales, constituees par repliement d'une languette,
se placent exactement dans l'espace de profondeur x qui sub-
siste entre le bord ou pli lateral de l'emballage (sur la figure 3 le
pli 11) et la ligne selon laquelle les volets
2 et 3 sont redresses (la ligne 9 sur la figure 3).
Pour conditionner des objets, et notamment des livres ou
des disques qui se presentent sous diverses hauteurs, on re-
dresse les volets 2 et 3 le long des lignes 8 et 9, puis l'on place
les objets directement sur la plaque de base 1, puis
l'on rabat les extremites libres des volets 2 et 3 sur le som-
met des objets empiles en utilisant, pour cela, l'une quel-
conque de lignes de pliage premarquees 2 a ou 3 a, ainsi que
cela est connu en soi.
Puis l'on constitue les cales par repliement des lan-
guettes 18-et 19 et l'on redresse l'extremite des pattes 12 et 13 en
brisant les ponts 16 et 17 qui sont de dimensions
suffisamment petites pour se casser sans effort.
On peut alors terminer l'emballage en pliant la bande 1
transversalement a elle-meme afin qu'elle enveloppe les objets places
sur la bande let que l'extremite la de cette bande soitrabattue par
dessus l'extremite opposee lb, ce qui donne un emballage du type
represente sur la figure 2. L'extremite la ainsi que les pattes 12 et
13 ont ete prealablement munies d'une bande adhesive 26 qui s'etend
depuis l'extremite de la patte 12 jusqu'a l'extremite de
la patte 13.
Lorsque l'emballage est forme, on rabat les pattes 12 et 13
lateralement pour qu'elles passent devant les faces en retrait de
l'emballage et se collent sur la grande face de l'emballage qui est
opposee a celle qui est formee par superposition des extremites la et
lb.
On voit que grace a l'invention, la constitution de l'em-
ballage lui-meme n'est en rien modifiee et en revanche sa fermeture
est tres facile puisque la bande 26 peut sans
difficulte etre obtenue avec un adhesif efficace et d'usa-
ge simple.
Il en resulte que la fermeture d'un tel emballage se fait de maniere
simple, rapide et quasi-automatique contrairement a ce qui se passe
jusqu'a maintenant o l'on doit utiliser un ruban adhesif independant
ou un lien tel qu'un elastique
ou une ficelle a nouer.
La figure 3 represente le mode de realisation selon le-
quel on prevoit des languettes 18 et 19 pour constituer des cales Dans
ce cas, les dimensions et les dispositions des differents elements
constituant l'emballage sont etablies de
telle sorte que les pattes 12 et 13 d'une part et les lan-
guettes 18 et 19 d'autre part sont symetriques par rapport a une ligne
imaginaire mediane transversale de la bande 1, afin qu'apres
constitution de l'emballage les pattes 12 et 13 rabattues par-dessus
les faces laterales en retrait se
trouvent, au moins partiellement, en face des cales 18 et 19.
Ainsi, les cales ne peuvent en aucun cas se dissocier ac-
cidentellement au cours du transport par extraction des pattes 22 et
23 hors des fentes 24 et 25 puisque les pattes
12 ou 13 sont situees en regard des cales.
De plus, les pattes 12 et 13 tendent a appuyer les cales Contre la
partie redressee des volets et, par suite, contre les objets emballes
A qui se trouvent ainsi convenablement
immobilises lateralement.
Mais, comme on le sait, un emballage de ce type peut aussi ne pas
comporter de cale c'est-a-dire etre demuni des
languettes 18 et 19.
Il peut aussi etre demuni de renforts 4, 5, 6 et 7.
Un emballage de ce type est donc plus simple et plus le-
ger, en particulier parce qu'il ne comporte qu'une epaisseur simple de
carton pour constituer la plaque de base 1 au lieu d'avoir
-uneepaisseur doublee par la presence des renforts
4, 5, 6 et 7.
Un tel emballage est correlativement plus fragile de sorte que,
conformement a l'invention, on renforce sa rigidite et l'on bloque
energiquement a leur place les objets emballes A en appliquant avec
tension les pattes 12 et 13 contre la
grande face de l'emballage qui est opposee a celle sur laquel-
le se trouvent les extremites la et lb, afin que les bords lateraux de
l'emballage soient deformes l'un vers l'autre,
comme cela est represente sur la figure 4, pour caler late-
ralement les objets emballes et donner aux faces laterales
de l'emballage une sorte de pre-contrainte qui contribue ef-
ficacement a sa solidite.
Lorsque l'on adopte la variante selon laquelle on utili-
se des cales laterales, on peut prevoir que celles-ci ont une section
sensiblement triangulaire ou trapezoidale comme represente sur la
figure 3 ou, de preference, une section rectangulaire grace a laquelle
la cale a un bord exterieur
non-plus incline comme represente sur la figure 3 mais ver-
tical de sorte que les pattes 12 et 13 peuvent s'appliquer sur toute
la longueur de la face exterieure de la cale On obtient ainsi un effet
comparable a celui obtenu avec le
pincement represente sur la figure 4 puisqu'en appliquant e-
nergiquement les pattes 12 et 13 on tend a bloquer laterale-
ment les objets a emballer A.
Naturellement, les dispositions qui viennent d'etre de-
crites sont encore plus efficaces si la bande adhesive 26 est
appliquee sur la face exterieure de la cale car, alors, celle-ci ne
peut en aucun cas se deplacer lateralement et l'emballage entier
presente une grande rigidite propice a
sa solidite.
En se reportantmaintenant aux figures 5 a 7, on voit un mode de
realisation d'un emballage du meme type que celui
qui vient d'etre decrit a quelques variantes pres.
En particulier, on voit que les languettes 18-et 19 n'existent pas
mais, en revanche, on trouve quatre encoches, 31, 32 et 33 prevues sur
les bords longitudinaux 10 et
11 selon une profondeur y.
Les memes elements que ceux des figuresl a 4 portent les
memes references.
Un emballage de ce type realise de maniere connue en soi, ne peut etre
ferme qu'au moyen d'un lien rapporte, qu'il s'agisse d'un ruban
adhesif, d'un anneau elastique ou d'une
ficelle nouee.
Generalement, un tel lien est place dans le sens longitu-
dinal par rapport a l'axe de la bande 1 c'est-a-dire trans-
versalement aux extremites la et lb lorsque l'emballage est termine.
Mais en prevoyant les encoches 30 a 33, il est possible
deplacer le lien transversalement a-'emballage termine en pre-
nant garde que ce lien passe dans les encoches alignees
deux a deux: 30 et 31 d'une part, 32 et 33 d'autre part.
Les bords de ces encoches assurent le maintien du lien
et s'opposent a son glissement.
Conformement a la presente invention, les encoches 30 a 33 sont
prevues de telle maniere que les pattes 12 et 13 se placent elles
aussi dans les encoches en passant devant les faces laterales en
retrait ainsi que cela est represente sur
les figures 6 et 7.
Pour que les bandes 12 et 13 puissent se replier au meme
niveau que le fond des encoches, les fentes 14 et 15, paral-
leles a l'extremite des renforts 6 et 7, sont prolongees dans l a
bande 1 proprement dite selon une distance egale a la profondeur y des
encoches, afin que les pattes 12 et 13 puissent etre rabattues contre
le fond desdites encoches 30 a 33.
La description qui precede fait reference a un type d'em-
ballage tres particulier constitue par une bande de carton
devant envelopper les objets.
Mais il est clair que l'invention peut s'appliquer a tout
autre type d'emballage.
C'est ainsi que l'on a represente sur les figures 8 a 10
une boite parallelepipedique 40 de tout type connu.
Sur les figures 8 et 9, on voit que conformement a l'in-
vention l'ouverture de la boite 40 se situe sur l'une de ses petites
faces et comprend des volets 41 et 42 devant etre
rabattus l'un sur l'autre.
Le volet 42 est muni de deux pattes laterales 43 et 44 et une bande
adhesive 45 est prevue sur toute la longueur du
volet 42 et des pattes 43 et 44.
Apres avoir rabattu le volet 41 puis le volet 42 par des-
sus le precedent, on rabat sur les petits cotes verticaux de la boite
40 les pattes 43 et 44 ainsi que cela est montre sur la figure 9, de
sorte que la bande adhesive 45 assure la fermeture parfaite de la
boite en maintenant convenablement appliques le volet 42 sur le volet
41 et les pattes 43-44
sur la boite elle-meme.
Sur les figures 10 et 11, on a represente une variante de ce mode de
realisation selon laquelle le collage s'effectue integralement sur le
corps proprement dit de la boite 40 et non en partie sur le corps et
en partie sur un volet rabattu
comme precedemment.
On voit sur la figure 10, que le volet 42 est surmonte
d'un volet 46 qui porte les pattes 43 et 44, la bande adhe-
sive 45 s'etendant sur ce volet 46 et sur les pattes 43 et 44.
Apres avoir, comme precedemment, rabattu le volet 41, on
rabat le volet 42 sur celui-ci et l'on rabat ensuite le vo-
let 46 sur la grande face de la boite 40 puis l'on rabat les pattes 43
et 44 sur les petites faces laterales de la boite 40
ainsi que cela est represente sur la figure 11.
L'avantage-de cette variante est de procurer un emballa-
ge plus solide et plus rigide mais a l'inconvenient de neces-
site une plus grande consommation de matiere premiere puis-
que la surface du volet 46 s'ajoute a celle du volet 42 et la surface
des pattes 43 et 44 n'est pas compensee par le fait qu'il n'y a pas de
matiere sur les cotes du volet 42 puisque cette matiere a ete otee et
constitue une chute
sans utilite.
En se reportant maintenant aux figures 12 et 13, on voit
un emballage du type caissette c'est-a-dire dont la ferme-
ture se fait sur une grande face et non pas sur une petite comme
c'etait le cas des exemples representes aux figures
8 A 10.
On voit que cette caissette 50 est du type connu selon lequel on
prevoit deux volets rabattus 51 et 52 non pas l'un
sur l'autre comme c'etait le cas avec les exemples des fi-
gures 8 a 10 mais l'un a cote de l'autre.
Conformement a l'invention, les volets 51 et 52 sont munis
de pattes laterales respectivement 53-54 et 55-56, deux ban-
des adhesives respectivement 57 et 58 s'etendant a la fois
sur les panneaux et sur leurs pattes respectives.
Ayant constitue la caissette par tous moyens connus et
qui presente a cet effet les faces, pattes et languettes ne-
cessaires, on rabat tout d'abord le volet 51 qui constitue la moitie
de la fermeture de la caissette puis les pattes 53 et 54 sur les
petits cotes de la caissette comme cela est
represente sur la figure 13.
On termine la fermeture de la caissette en rabattant le volet 52 qui
vient se placer de maniere adjacente au volet 51, puis l'on rabat les
pattes 55 et 56 sur les petits cotes de
la caissette.
On remarque que les pattes 53 et 54 sont plus courtes que les pattes
55 et 56 et cela a ete choisi pour montrer deux variantes possibles
mais dans la pratique il est clair qu'une
meme caissette doit logiquement avoir soit des pattes re-
lativement courtes du type 53-54, soit des pattes relative-
ment longues du type 55-56 selon les explications que l'on va
maintenant donner.
Pour constituer une caissette, on doit obligatoirement prevoir des
panneaux 60 et 61 articules au sommet des petits cotes 62 et 63 car en
l'absence de ces panneaux 60 et 61 la fermeture de la caissette par
les volets 51 et 52 laisserait
subsister des fentes laterales.
Sur la figure 12, on voit que la presence des panneaux 60 et 61
conduit a donner a l'ebauche de decoupe une largeur 1, de sorte que
toute partie decoupee en-deca des bords virtuels
ecartes de la largeur 1 est une chute irrecuperable.
Il en resulte que l'on peut prevoir des pattes 55 et 56
sur une longueur telle qu'elles s'etendent jusqu'auxbordsvir-
tuelsde l'ebauche c'est-a-dire que leurs extremites sont ali-
gnees avec les bords des panneaux 60 et 61.
Lors du rabattement de ces pattes, on voit sur la fi-
gure 13 qu'elles ont une longueur telle qu'elles s'etendent
non seulement sur les petits cotes de la caissette mais ega-
lement sur la face inferieure de celle-ci de la meme maniere
que ce qui a ete decrit en regard des figures 1 a 7.
Mais l'on peut aussi desirer avoir des pattes plus courtes dutype
53-54 qui s'etendent sur toute la hauteur des petits cotes 62-63 mais
qui ne vont pas au-dela c'est-a-dire qu'ils
ne peuvent etre replies sur le dessous de la caissette.
Cela est notamment le cas lorsque la caissette contient des objets
relativement legers ou que l'on doit absolument eviter l'instabilite
possible de caissettes empilees les unes sur les autres, instabilite
provenant de la presence sur
leur fond des extremites des pattes de type 55-56.
On voit que les bandes adhesives 57 et 58 ne s'appliquent,
sur la grande face de la caissette, que sur les panneaux 60.
et 61.
Lorsque les panneaux 60 et 61 sont ecartes l'un de l'au-
tre comme c'est le cas ici, la partie centrale des bandes adhesives 57
et 58 reste dans le vide ou est appliquee sur
le contenu de la caissette.
Lorsque la caissette presente des panneaux 60 et 61 dont la longueur
est telle qu'ils se placent l'un contre l'autre, les bandes adhesives
57 et 58 s'appliquent alors sur toute
leur longueur.
L'invention n'est pas limitee aux seuls modes de reali-
sation decrits et representes mais en embrasse au contraire
toutes les variantes.
En particulier, l'invention s'applique-a des emballages de toutes
sortes y compris de simples enveloppes et non
pas seulement aux exemples retenus ici pour illustrer l'in-
* vention. De meme, on n'a pas decrit de maniere detaillee les bandes
adhesives 26, 45, 57 et 58 car ces bandes peuvent etre de tout type
connu selon les applications retenues telles que auto-adhesifs, bandes
a ruban protecteur, etc.
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Emballage, notamment en carton, comprenant des ele- ments devant
etre rabattus par pliage tels que des pa- rois ( 1, 40) et/ou des
volets ( 41, 42, 46, 60, 61, 51 52) caracterise en ce que l'un au
moins de de ces ele- ments (la-42-46-51-52) comprend deux pattes
symetriques laterales ( 12-13, 43-44, 53-54, 55-56) qui depassent le
contour de cet element et qui doivent etre rabattues, lors de la
fermeture de l'emballage, par-dessus les parois de celui-ci qui sont
immediatement adjacentes a l'element (la,42, 46, 51, 52) dont les
pattes ( 12-13, 43-44, 53-54, -56) sont solidaires, une bande adhesive
( 26, 45, 57, 58) etant prevue sur toute la longueur de l'element (la,
42, 46, 51, 52) et des pattes ( 12-13, 43-44, 53-54, 55- 56)
2 Emballage selon la revendication 1, caracterise en-ce que comprenant
de maniere connue en soi une bande plia- ble formant base ( 1) et sur
laquelle des renforts ( 6-7) sont appliques, les pattes ( 12-13) sont
determinees par une extremite (la) de ladite bande ( 1) et par des
fentes ( 14-15) paralleles a ladite extremite (la).
3 Emballage parallelepipedique selon la revendication 2, caracterise
en ce qu'ayant de maniere connue en soi deux faces laterales ( 2-3) en
retrait sur une certaine profon- deur (x) par rapport aux bords
lateraux des quatre grandes faces, les pattes ( 12-13) ont une
longueur telle que leurs ex- tremites peuvent etre appliquees contre
la grande face de l'emballage qui est opposee a celle qui constitue
l'e- lement (la-) dont elles sont solidaires.
4 Emballage selon la revendication 3, caracterise en ce que les pattes
( 12-13) sont appliquees avec tension con- tre la grande face de
l'emballage qui est opposee a cel- le qui constitue l'element (la)
dont elles sont solidai- res, afin que les bords dudit element au
moins et ceux de ladite grande face aussi, de preference, soient
defor- mes l'un vers l'autre pour caler lateralement les objets
emballes (A).
5 Emballage selon la revendication 3, caracterise en ce comprenant de
maniere connue en soi des languettes ( 18- 19) devant etre repliees
chacune sur elle-meme pour cons- tituer des cales destinees a se
trouver en regard des faces laterales en retrait ( 2-3) lorsque
l'emballage est en position d'utilisation, les pattes ( 12-13) et les
lan- guettes ( 18-19) sont symetriques par rapport a une ligne
imaginaire mediane transversale de la bande formant base ( 1), afin
qu'apres constitution de l'emballage les pattes ( 12-13) rabattues par
dessus les faces laterales en re-. trait ( 2-3) se trouvent au moins
partiellement, en face des cales ( 18-19).
6 Emballage selon les revendications 2 et 3, caracterise en ce que les
bords lateraux ( 10 et 11) de deux grandes faces etant munis
d'encoches ( 30, 31, 32 et 33) les fentes ( 14 et 15) paralleles a
l'extremite des renforts ( 6 et 7) sont prolongees dans l'element ( 1)
dont les pattes ( 12 et 13) sont solidaires selon une distance egale a
la profon- deur (y) des encoches ( 30 A 33) afin que les pattes ( 12
et 13) puissent etre rabattues contre le fond desdites encoches ( 30 A
33).
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [25][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [26][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2512783
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: support@minesoft.com
[27]____________________
[28]____________________
[29]____________________
[30]____________________
[31]____________________
[32]____________________
[33]____________________
[34]____________________
[35]____________________
[36]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
33 Кб
Теги
fr2512783a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа