close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2517969A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (122/ 572)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Molecule
(38/ 329)
[6][_]
Dimetridazole
(67)
[7][_]
metronidazole
(61)
[8][_]
water
(51)
[9][_]
ipronidazole
(42)
[10][_]
NITROIMIDAZOLE
(34)
[11][_]
secnidazole
(11)
[12][_]
sulphate
(5)
[13][_]
Kathon
(5)
[14][_]
Grotan
(5)
[15][_]
hydrogen sulfide
(4)
[16][_]
DES
(3)
[17][_]
sulfite
(3)
[18][_]
oxygen
(3)
[19][_]
formaldehyde
(3)
[20][_]
Attagel 50
(3)
[21][_]
sulfur
(2)
[22][_]
cresol
(2)
[23][_]
phenol
(2)
[24][_]
dimethylformamide
(2)
[25][_]
oleic acid
(2)
[26][_]
iron sulfite
(2)
[27][_]
nitrogen
(1)
[28][_]
Leu
(1)
[29][_]
(hydroxy-2-ethyl)-methyl-2-nitro-5-imidazole
(1)
[30][_]
dimethyl-1,2-nitro-5-imidazole
(1)
[31][_]
(hydroxy-2-propyl)-1-methyl-2-nitro-5-imidazole
(1)
[32][_]
methyl-1-isopropyl-2-nitro-5-imidazole
(1)
[33][_]
dtre
(1)
[34][_]
ethylene glycol
(1)
[35][_]
Ms
(1)
[36][_]
ethylene oxide
(1)
[37][_]
calcium dodecylbenzenesulfonate
(1)
[38][_]
aluminium
(1)
[39][_]
acetone
(1)
[40][_]
calcium sulfate
(1)
[41][_]
calcium carbonate
(1)
[42][_]
ethyl oxalate
(1)
[43][_]
dimethylacetamide
(1)
[44][_]
Physical
(60/ 174)
[45][_]
500 ppm
(22)
[46][_]
100 ppm
(15)
[47][_]
250 ppm
(12)
[48][_]
50 ppm
(10)
[49][_]
2 %
(10)
[50][_]
3 %
(7)
[51][_]
5 %
(6)
[52][_]
48 h
(6)
[53][_]
3 h
(5)
[54][_]
5 h
(5)
[55][_]
24 h
(5)
[56][_]
4 %
(4)
[57][_]
MW 886
(4)
[58][_]
15 %
(2)
[59][_]
25 %
(2)
[60][_]
6 %
(2)
[61][_]
1 %
(2)
[62][_]
5000 ppm
(2)
[63][_]
10cm3
(2)
[64][_]
1 bar
(2)
[65][_]
10 kPa
(2)
[66][_]
1 cm3
(2)
[67][_]
50 cm3
(2)
[68][_]
200 ppm
(2)
[69][_]
100 cm3
(2)
[70][_]
750 ppm
(2)
[71][_]
1000 ppm
(2)
[72][_]
de 100 ppm
(2)
[73][_]
100 litres
(2)
[74][_]
de 1 %
(1)
[75][_]
100 %
(1)
[76][_]
6 moles
(1)
[77][_]
25 ppm
(1)
[78][_]
15 ppm
(1)
[79][_]
0,1 cm3
(1)
[80][_]
15 mm
(1)
[81][_]
de 5 %
(1)
[82][_]
de 3 %
(1)
[83][_]
de 2 %
(1)
[84][_]
de 500 cm3
(1)
[85][_]
200 cm3
(1)
[86][_]
2 minutes
(1)
[87][_]
de 0,5 cm3
(1)
[88][_]
de 0,67 mm
(1)
[89][_]
de 35 mm
(1)
[90][_]
90 mm
(1)
[91][_]
de 2 cm3
(1)
[92][_]
60 %
(1)
[93][_]
3,5 % de
(1)
[94][_]
2,5 %
(1)
[95][_]
90 V/V
(1)
[96][_]
3,5 %
(1)
[97][_]
10 ppm
(1)
[98][_]
de 0,344 g
(1)
[99][_]
1 litre
(1)
[100][_]
de 250 cm3
(1)
[101][_]
15 minutes
(1)
[102][_]
250 cm3
(1)
[103][_]
99 litres
(1)
[104][_]
500 litres
(1)
[105][_]
Generic
(11/ 35)
[106][_]
glycols
(12)
[107][_]
metals
(7)
[108][_]
sulfonate
(3)
[109][_]
kerosene
(3)
[110][_]
sulfates
(2)
[111][_]
phenols
(2)
[112][_]
hydrocarbons
(2)
[113][_]
oxide
(1)
[114][_]
alkylsulfates
(1)
[115][_]
alkylarylsulfonates
(1)
[116][_]
sulfide
(1)
[117][_]
Gene Or Protein
(4/ 15)
[118][_]
Etre
(8)
[119][_]
TK2
(5)
[120][_]
Lic
(1)
[121][_]
I100
(1)
[122][_]
Substituent
(4/ 9)
[123][_]
sulfato
(5)
[124][_]
p-chloro
(2)
[125][_]
dimethylacetamido
(1)
[126][_]
ethoxyl
(1)
[127][_]
Organism
(3/ 6)
[128][_]
Desulfotomaculum nigrificans
(3)
[129][_]
Desulfovibrio gigas
(2)
[130][_]
bacteria
(1)
[131][_]
Chemical Role
(1/ 3)
[132][_]
biocides
(3)
[133][_]
Disease
(1/ 1)
[134][_]
Infections
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2517969A1
Family ID 1890549
Probable Assignee May And Baker Ltd
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
EN Title Dimetridazole, metronidazole, secnidazole and ipronidazole
are used to combat industrial spoilage of liquid organic..........
FR Title PROCEDE DE LUTTE CONTRE L'ALTERATION DE LIQUIDES TECHNIQUES A
L'AIDE DE DERIVES DU NITROIMIDAZOLE
Abstract
_________________________________________________________________
Dimetridazole, metronidazole, secnidazole and ipronidazole are used to
combat industrial spoilage of liquid organic materials containing
water or aqueous liquids containing organic materials caused by
obligate anaerobic sulphate-reducing bacteria.
L'INVENTION CONCERNE DES CONSERVATEURS INDUSTRIELS.
ON UTILISE DIMETRIDAZOLE, METRONIDAZOLE, SECNIDAZOLE ETOU IPRONIDAZOLE
POUR PRESERVER LES LIQUIDES TECHNIQUES (LIQUIDES ORGANIQUES CONTENANT
DE L'water OU LIQUIDES AQUEUX CONTENANT DES PRODUITS ORGANIQUES)
CONTRE L'ALTERATION CAUSEE PAR LES BACTERIES ANAEROBIES STRICTES
SULFATOREDUCTRICES.
L'INVENTION S'APPLIQUE NOTAMMENT A LA PRESERVATION DES LIQUIDES
D'USINAGE.
Description
_________________________________________________________________
La presente invention concerne un procede de lutte contre l'alteration
de liquides techniques causee par les bacteries anaerobies strictes
sulfatoreductrices, et des compositions appropriees a cette lutte.
L'alteration des liquides techniques (soit liquides organiques
contenant de l'water, soit liquides aqueux contenant des produits
organiques), causee par la proliferation de microorganismes qui
metabolisent le produit organique avec formation parallele de
metabolites nuisibles, est un probleme repandu dans bien des branches
de l'industrie. Cette croissance de microorganismes necessite la
presence d'water libre dans le liquide organique (huile par exemple)
puisque, bien que les microorganismes puissent souvent passer dans la
phase organique, leur croissance et leur activite sont principalement
confinees dans la phase aqueuse.Il est pratiquement impossible
d'exclure du liquide organique les petites quantites initiales d'water
requises pour le commencement de la croissance des microorganismes et,
de fait, on incorpore 6 rment de l'water, en plus ou moins grande
quantite, dans beaucoup de liquides organiques utilises dans
l'industrie.
Une grande variete de bacteries, moisissures et levures sont
responsables de l'alteration des liquides organiques, et il est
pratiquement impossible d'exclure tous ces microorganismes de tels
liquides. Comme exemples de liquides organiques et de liquides aqueux
contenant des produits organiques sujets a l'alteration bacterienne on
peut citer les huiles minerales et vegetales et les liquides
industriels qui les contiennent, notamment huiles combustibles,
lubrifiants, fluides hydrauliques a base d'huile minerale, emulsions
huile dans l'water (H/E, par exemple huiles de coupe), emulsions water
dans l'huile (E/H, par exemple fluides hydrauliques bases sur ces
emulsions), solutions et emulsions aqueuses de glycols utilises comme
liquides d'usinage.
D'autres liquides aqueux contenant des produits orSaxliques sujets a
une serieuse alteration bacterienne comprennent les peintures a
l'water, les solutions residuaires de la patte a papier au sulfite, et
meme des fluides principalement inorganiques tels que les water de
traitement, solution de galvanoplastie et water d'injection pour puits
de petrole.
L'alteration des liquides organiques et des liquides aqueux contenant
des matieres organiques (par exemple huiles minerales ou vegetales)
due a la proliferation bacterienne peut avoir pour effet
- la corrosion des citernes metalliques (par exemple au cours du
stockage des carburants, de l'extraction et du traitement des huiles
minerales) ou des machines-outils (par exemple dans l'usinage, le
percage, le meulage et le laminage des metals), l'alteration touchant
les liquides usinage utilises comme lubrifiants et agents de
refroidissement lors du travail des metals;;
- la decomposition des additifs dans les huiles lubrifiantes, avec
pour consequence l'amoindrissement des proprietes lubrifiantes des
huiles
- la reduction des emulsifiants du type sulfate ou sulfonate, la
reduction ou l'oxydation des emulsifiants et jinhibiteurs de corosion
contenant de l'nitrogen, avec pour consequence la deterioration ou 1
'ins- tabilite des emulsions H ss et E/H;
- la reduction de la tension interfaciale huile/water dans les
reservoirs de carburant, qui entraine une mauvaise separation de
l'water et la contamination du carburant par cette
water
- le bouchage des tuyauteries, filtres et orifices par les corps
bacteriens.
La teneur en oxygen, dans les liquides organiques et dans les liquides
aqueux contenant des produits organiques utilises dans l'indutrie, est
souvent faible et peut etre encore reduite par la croissance de
microorganismes aerobies ou aerobies facultatifs, ce qui favorise la
croissance des anaerobies stricts sulfato-reducteurs.
Dans le present texte "anaerobies strict sulfato-reducteur" designe un
microorganisme anaerobie strict capable d'extraire metaboliquement
l'oxygen d'un compose qui contient du sulfur a l'etat oxide en
l'amenant a un etat reduit (generalement hydrogen sulfide) ou capable
de reduire metaboliquement le sulfur elementaire en hydrogen sulfide.
Des exemples de bacteries anaerobies strictes responsables
d'alterations industrielles comprennent: Desulfovibrie desulfuricans,
Desulfovibrio gigas et Desulfotomaculum nigrificans (Clostridium
nigrificans ou Desulfovibria orientis).
Les anaerobies stricts sulfatoreducteurs reduisent metaboliquement les
sulfates et sulfonates tels que les emulsifiants contenant des
sulfates et sulfonates, par exemple emulsifiants a base
d'alkylsulfates et d'alkylarylsulfonates, les huiles et graisses
soufrees et les ions sulfate presents. dans l'water, avec liberation
d'hydrogen sulfide.Il en resulte des problemes particulierement
severes d'alteration dans les liquides organiques et dans les liquides
aqueux contenant des produits organiques fpar exemple huiles minerales
et vegetales (huiles combustibles ou lubrifiantes), fluides hydrau-
lic a base d'huile minerale, emulsions HA (liquides d'usinage),
par exemple emulsions E/H fluides hydrauliques), solutions ou
emulsions aqueuses de glycols utilisees comme fluide d'usinage ], avec
production d'odeurs nauseabondes, corrosian due au degagement
d'hydrogen sulfide et destruction des emulsifiants, qui entraine
deterioration et instabilite des emulsions.
Les bacteries anaerobies strictes sulfato-reductrices causent des
problemes similaires dans les water residuaires de pate a papier au
sulfite les peintures a l'water, l'water d'injection pour forages
petroliers, les water residuaires, les solutions de galvanoplastie,
les circuits scelles de refroidissement (echangeurs de temperature et
systemes de chauffage et refroidissement d'water), systemes de
stockage et distribution d'water chaude, et dans les joints d'water
des gazometres.
Cette alteration cause des problemes particulierement genants dans
l'water qui decante au fond des citernes d'huiles de chauffage et dans
l'water d'injection pqur frages petroliers.
Les emulsions H J et les solutions ou emulsions aqueuses de glycols
utilisees comme liquides d'usinage, par exemple comme liquides de
refroidissement pour laminoirs ou machines-outils, qui contiennent des
huiles minerales ou vegetales ou des glycols, des emulsifiants, des
inhibiteurs de corrosion et de l'water avec, si desire, des graisses,
des savons et de petites quantites d'additifs speciaux servant de
plastifiants, antimeusses et additifs haute pression, sont largement
utilisees dans le travail des metals.Ces liquides assurent un certain
nombre de fonctions, en particulier lubrification et reduction de la
temperature a l'interface pieceoutil, prolongation de la vie de
l'outil, elimination des copeaux et limailles, et refroidissement de
la feuille de metal pendant les operations de laminage ou
emboutissage. Pour des raisons d'economie il est essentiel que le
liquide d'usinage puisse etre recycle. Un tel liquide contient
normalement de 1 a 15 % en volume d'huile et/ ou de glycols et
s'utilise ades temperatures qui sont de la temperature ambiante a
40-600C.Ainsi les liquides de refroidissement de machinesoutils
operent a des temperatures juste au-dessus de l'ambiances Leu teneur
en huile et/ou en glycol varie de 1 % dans les refroidisseurs de
meulage (ou l'elimination de la chaleur, pour conserver la precisien
dimensionnelle, est de premiere importance) a 15 % dans les operations
d'usinage severe ou la lubrification est une necessite essentielle.
Les liquides de refroidissement pour laminoirs ont generalement une
teneur en huile et/ou glycol de glycol a 5 % et travaillent a
temperature plus elevee, souvent de 40 a 6o0c.
Ces liquides d'usinage sont assez sensibles a la contamination
bacterienne et leur teneur en oxygen devient souvent tres faible, en
particulier lorsque le liquide n'est pas en service. Ce fait
favorise-la croissance des bacteriosstrictos sulfate-reductrices1 qui
entraine les problemesarappeles ci-dessus.
La lutte contre cette alteration bacterienne est donc de majeure
importance pour le recyclage des divers fluides d'usinage.
On a deja tente de prevenir cette alteration par incorporation de
divers biocides, mais les proprietes exigees d'un produit satisfaisant
sont extremement severes et relativement peu d'entre eux ont eu un
succes commercial. Ainsi un tel produit, a part son efficacite pour
detruire ou inhiber la croissance des microorganismes, doit etre de
preference non-toxique et non irritant, presenter une stabilite
satisfaisante sur une duree convenable dans les intervalles appropries
de temperature et de pH, avoir une solubilite preferentielle dans
l'water pour s'y trouver a une concentration adequate, une solubilite
non-preferentielle dans la phase organique, et etre compatible avec le
systeme a proteger (par exemple ne pas affecter les caracteristiques
et la stabilite des emulsions, ne pas provoquer de mousse ou d'ecume,
ne pas modifier le pH du systeme et, dans le cas d'huile de chauffage
ou dans l'usinage, ne pas produire de cendres indesirables lors de la
combustion).
On a deja utilise divers phenols (par exemple p-chloro m-
composes de cresol et phenol), des/metals lourds, des produits
generateurs de formaldehyde et autres produits biocides, avec
differents degres de succes, mais la securite d'emploi de nombre
d'entre eux a ete mise en question.
Il existe donc un besoin permanent pour une nouvelle methode de lutte
contre les alterations dues a la croissance de bacteries anaerobies
strictes sulfato-reductrices.
I1 est connu que l'(hydroxy-2-ethyl)-methyl-2-nitro-5-imidazole
(designe ci-apres comme "metronidazole"), le
dimethyl-1,2-nitro-5-imidazole (ci-apres "dimetridazole),
l'(hydroxy-2-propyl)-1-methyl-2-nitro-5-imidazole (ci-apres
"secnidazole") et le methyl-1-isopropyl-2-nitro-5-imidazole (ci-apres
"ipronidazole") sont actifs contre des protozoaires, des amibes et
certaines bacteries anaerobies qui peuvent infecter l'homme et les
animaux.
Les bacteries anaerobies strictes sulfatoreductrices ne
sont pas une cause reconnue d'infections chez l'homme et les animaux,
et jusqu a maintenant il n'a pas ete suggere que ces produits soient
efficaces contre les bacteries anaerobies strictes sulfatoreductrices
en medecine humaine ou veterinaire ni qu'ils soient efficaces pour
lutter contre l'alteration des liquides techniques causee par les
bacteries precitees
Metronidazole, dimetridazole, socnidazole et ipronidazole
ne se presentaient donc pas d'eux-memes aux specialistes a la recher
che de nouvelles voies pour combattre l'alteration des liquides
industriels due a ces microorganismes, et il n'apparaissait pas que
ces produits possedent la combinaison d'autres proprietes necessaires
pour qu'ils puissent dtre utilises avec succes.
On a maintenant trouve de maniere inattendue que les derives
du nitroimidazole que sont le dimetridazole le metronidazole, le
secnidazole et l'ipronidazole peuvent etre utilises dans cette lutte.
Il est entendu que le terme "derives du nitroimidasolelr Wtal-ise
-c1?-.
apres designe dimetridazole, metronidazole, secnidazole et iproni
gazole.
La presente invention concerne donc un procede de lutte
contre les contaminations industrielles causees par les bacteries
anaerobies strictes sulfato-reductrices dans les liquides industriels
organiques contenant-de lteau ou dans les liquides industriels aqueux
contenant des produits organiques, ce procede comprenant l'incorpo
ration a la phase aqueuse d'une quantite suffisante d'au moins un
derive du nitroimidazole selon l'invention pour prevenir la crois
sanve des dites bacteries.
La concentration en derives du nitroimidazole (qui, selon
l'invention, peuvent etre utilises separement ou simultanement) est
generalement comprise entre 100 et 500 ppm (plus specialement 100 ppm)
par rapport au volume total du liquide a proteger. Toutefois on peut
utiliser des concentrations inferieures ou superieures, selon le
probleme particulier a resoudre, la concentration convenable etant
aisement determinee par des essais appropries.
Les derives du nitroimidazole n'ont pas une solubilite preferentielle
dans la phase organique des liquides organiques contenant de liteau ou
des liquides aqueux contenant des produits organiques, ils sont
suffisamment solubles dans la phase aqueuse pour donner des
concentrations efficaces interdisant la proliferation
desditosbacteries, ils ne sont ni toxiques ni irritants, contrairement
a la plupart des agents anterieurement utilises dans le meme but, ils
ont une stabilite satisfaisante pendant un temps suffisant dans les
intervalles de temperatures et pu appropries, ils ne nuisent pas aux
caracteristiques ni a la stabilite des emulsions
H/E ou E/H, ne provoquent ni mousse ni ecume, n'affectent pas le pH et
ne sont pas source de cendres indesirables.
Les derives du nitroimidazole selon l'invention peuvent etre ajoutes
tels quels aux liquides industriels a proteger, mais on les ajoute de
preference sous forme de solutions, suspensions ou emulsions dans des
solvants convenables tels que l'water, des glycols (par exemple
ethylene glycol), le dimethylformamide, le dimethylacetamido, des
hydrocarbons liquides (par exemple kerosene) et leurs melanges qui
peuvent, si necessaire, contenir un ou plusieurs agents tensioactifs.
Une formulation convenable consiste par exemple en une suspension
preparee par melange des ingredients suivants (poids/ volume)
dimetridazole micro fin 25 %
Texofor Ms 4 %
Arylan CA 6 %
Attagel 50. 1 %
Kerosene (desodorise) qsp 100 % en volume
Le Texofor M6 est un oleic acid ethoxyl contenant 6 moles d'ethylene
oxide par mole d'
oleic acid
L'Arylan CA est du calcium dodecylbenzenesulfonate l'Attagel 50 est
une argile gonflante de type attapulgite.
L'invention concerne egalement des concentres permettant, apres
dilution par la water convenable, de preparer des liquides d'usinage,
qui contiennent les huiles et/ou glycols, emulsifiants et inhibiteurs
de Corrosion habituels dans ces concentres et une proportion de
derives du nitroimidazole suffisante pour donner apres dilution la
concentration desiree dans le liquide d'usinage obtenu. Le concentre
contient generalement 0,05 A 5 9B-PT de derive du nitroimidazole.
Si on le desire, les derives du nitroimidazole selon l'invention
peuvent etre utilises en association avec des agents connus tels que
cites ci-dessus, par exemple phenols, metals lourds ou produits
generateurs de formaldehyde.
Les derives du nitroimidazole selon l'invention permettent egalement
de combattre l'alteration causee par des bacteries nitra
et nitritoreduotrices toreductrices/dans les liquides industriels
(organiques et contenant de l'water, ou aqueux et contenant des
matieres organiques).
Les proprietes avantageuses des derives du nitroimidazole selon
l'invention sont demontrees dans les essais i a 4 ci-apres
Essais 1 a 4 - Activite contre bacteries anaerobies strictes sulfate-
reductrices
Methode I - - - - -- -
On incorpore les produits testes, (par addition de la quantite
appropriee de leur solution aqueuse a 5000 ppm) a des concentrations
de 50, 100, 250 et 500 ppm dans une emulsion H/E fortement contaminee
par des bacteries sulfatoreductrices (auparavant on a preleve des
echantillons d'emulsion contaminee, exempte des produits testes, qui
serviront de temoins). On prend des echantillons de l'huile contaminee
immediatement apres l'addition du produit teste, et apres 3,5 et 24
heures.
On prepare de la gelose au iron sulfite (Oxoid Ltd) et on la repartit
en tubes (10cm3 par tube). On sterilise a l'autoclave sous 1 bar (10
kPa) pendant 15 mn et on coiffe les tubes avec des capuchons Astell
qui assurent une fermeture hermetique et permettent ainsi une
croissance anaerobie.
On place les tubes au bain-marie a 500C pour maintenir la gelose a
l'etat liquide, on ensemence avec une anse (1 cm3/50 cm3) de emulsion
H/E contaminee et on incube a 370C pendant 5 jours.
Les tubes sont alors notes selon l'echelle ci-apres +++++ completement
noir - pas d'inhibition ++++ bonne pousse, mais pas completement noir
+++ taches gris/noir d'inhibition et pousse
++ gris avec taches noires
+ clair sauf quelques taches noires
O clair - inhibition complete
On obtient les resultats ci-apres
Essai 1 (a) Netronidazolo
Concentration temps de contact avec le metronidazole en metronidazole
Immediatement 3 heures 5 heures 24 heures
o
(temoin) +++++ +++++ +++++ +++
50 ppm +++++ +++++ +++ ++
100 ppm +++++ +++++ ++ +
250 ppm ++++ +++ + O
500 ppm +++ ++ * O (b) Dimetridazole
Concentration temps de contact avec le dimetridazole en dimetridazole
Immediatement 3 heures 5 heures 24 heures O
(temoin) +++++ +++++ +++++
50 ppm +++++ ++++ ++++
100 ppm ++++ +++ ++ +
250 ppm ++++ ++ + O
500 ppm +++ + O 0
Essai 2 (a) Metronidazole
Concentration temps de contact avec le metronidazole on metronidazole
Immediatement 3 heures 5 heures 24 heures
0
(temoin) ++++ ++++ ++++
100 ppm ++++ +++ + +
200 ppm ++++ ++ + +
500 ppm +++ + + 0 (b) Dimetridazole
Concentration temps de contact avec le dimetridazole on dimetridazole
Immediatement 3 heures 5 heures 24 heures
0
(temoin) ++++ ++++ ++++
100 ppm ++++ +++ + 0
200 ppm +++ + o 0
500 ppm +++ O 0 0
Essai 3 (a) Metronidazole
Concentration temps de contact avec le metronidazole on metronidazole
Immediatement 3 heures 5 heures 24 heures
25 ppm ++++ +++ +++
50 ppm ++++ +++ +++
100 ppm ++++ +++ + + (b) Dimetridazole temps de contact avec le
dimetridazole
Concentration Immediatement 3 heures 5 heures 24 heures en
dimetridazole
15 ppm ++++ +++ ++ ++
50 ppm ++++ +++ ++ ++
100 ppm ++++ +++ + +
Essai 4
Methode Il
Dans des fioles contenant 100 cm3 de solution aqueuse a 50,100,250 ou
500 ppm du produit a essayer on ajoute 0,1 cm3 d'une emulsion H/E
fortement contaminee par des bacteries anaerobies strictes
sulfatoreductrices. On prepare egalement une fiole temoin sans le
produit a essayer.On preleve des echantillons
- de la fiole temoin, juste apres addition de l'huile
- de toutes. les fioles, apres 3,5,24 et 48 heures.
On prepare de la gelose au iron sulfite (Oxoid Ltd) et on la repartit
en tubes (10 cm3 par tube). On sterilise a l'autoclave sous 1 bar (10
kPa) pendant 15 mm et on coiffe les tubes avec des capuchons Astell
qui assurent une fermeture hermetique et permettent ainsi une
croissance anaerobie.
On place les tubes au bain-marie a 500C pour maintenir la gelose a
l'etat liquide, on ensemence avec une anse (1 cm3/50 cm3) de
l'emulsion H/E contaminee et on incube a 370C pendant 7 jours. On note
l'action des produits essayes, sur les bacteries anaerobies strictes
sulfatoreductrices presentes dans l'emulsion contaminee, comme decrit
ci-avant.On obtient les resultats ci-apres (a) Metronidazole
Concentration temps de contact avec le metronidazole en metronidazole
Immediateme t 3 h ~ r at 8 fi +++++ +++C+ ++++ +i+t+ ++f++
(temoin) +++++ +++++ +++++ +-++++ +++++
50 ppm - +++++,+++-+ +++ ++
100 ppm - +++++ +++ + 0
250 ppm - ++++ ++ O 0
500 ppm - +++ + O O (b) Dimetridazole
Concentration temps de contact avec le dimetridazole en dimetridazole
Immediatement 3 h 5 h 24 h 48 h
0
(temoin) +++++ +++++ +++++ +++++ +++++
50 ppm - +++++ ++++ +++
100 ppm - +++ ++ + O
250 ppm - ++ + O O
500 ppm - + O O O (c) Ipronidazole
Concentration temps de contact avec l'ipronidazole en ipronidazole
Immediatement 3 h 5 h 24 h 48 h O
(temoin) +++++ +++++ +++++ +++++ +++++
50 ppm - +++++ ++++ +++ ++
100 ppm - ++++ +++ ++ +
250 ppm - +++ ++ + O
500 ppm - +++ + O O (d) Secnidazolo
Concentration temps de contact avec le secnidazole en seonidazole
Immediatement 3 h 5 h 24 h 48 h
0 +++++ +++++ +++++ +++++ ++++
(temoin) +++++ +++++ +++++ +++++ +++++
50 ppm - +++++ +++++ ++++ +++
100 ppm - +++++ ++++ +++
250 ppm - ++++ ++ O O
500 ppm - +++ + O O (o) Kathon MW 886
Concentration temps do contact avec le Kathon MW 886 en Kathon MW 886
Immediatement 3 h 5 h 24 h 48 h
0 +++++ +++++ +++++ +++++ +++++
(temoin) +++++ +++++ +++++ +++++ +++++
50 ppm ~ +++++ ++++ +++ ++
100 ppm - +++++ ++++ +++ +
250 ppm - ++++ +++ ++ O
500 ppm - +++ ++ + O (f) Grotan TK2
Concentration temps de contact avec le Grotan TK2 en Grotan TK2
Immediatement 3h 5h 24h 48 h
0 +++++ +++++ +++++ +++++ +++++
(temoin) +++++ +++++ +++++ +++++ +++++
250 ppm - +++++ ++++ +++ ++
500 ppm - ++++ ++++ +++ ++
750 ppm - +++ ++ + O
1000 ppm - +++ + O O (g) Bodoxin
Concentration temps de contact avec le Bodoxin en Bodoxin
Immediatement 3 H 5 h 24 h 48 h
0 (temoin) +++++ +++++ +++++ +++++ +++++
250 ppm - +++++ ++++ +++ ++
500 ppm - ++++ +++ ++ +
750 ppm - +++ ++ + O
1000 ppm - ++ + O 0
Kathon MW 886, Grotan TK2 et Bodoxin sont des biocides industriels
commercialises, utilises pour combattre les bacteries anaerobies
strictes sulfatoreductrices.
Les resultats obtenus dans les essais 1,2,3 et 4 confirment que le
metronidazole, le dimetridazole, l'ipronidazole et le secnidazole
inhibent la production de sulfide par les bacteries anaerobies
strictes sulfatoreductrices, la concentration efficace dans ces essais
la 4 etant voisine de 100 ppm. La concentration efficace pour le
Kathon 14w 886, qui peut causer une irritation severe de la peau et
des yeux, est egalement wtoisine de 100 ppm. Pour
Grotan TK2 et Bodoxin la concentration efficace est plus elevee,
environ 500 ppm.
La compatibilite des nitroimidazolos selon l'invention avec les
fluides d'usinages du type emulsion H/E, prepares a partir de
concentres du commerce, est demontree par les essais 5 a 8 ci-apres,
dans lesquels les concentres sont
Concentre A: emulsion pour huile de coupe ordinaire - utilisee a la
dose de 2 a 3 % V/V (en volumes)
Concentre B: huile de coupe ordinaire utilisee a la dose de 1 a 4 %
V/V
Concentre C: huile de laminage pour aluminium qui se decompose au
pincement des cylindres et se regenere ensuite - utilisee
a la dose de 5 % V/V
Concentre D: formulation semi-synthetique pour huile de coupe
- utilisee comme huile de coupe a la dose de 1 a 2 % V/Y
Concentre E: huile de coupe ordinaire - utilisee a la dose de 3 a
5 % V/V
Concentre F: huile de coupe finisseuse haut degre - utilisee
a la dose de 3 % v/v
Concentre G: fluide d'affutage aqueux, sans huile - utilise a la aose
de 2 % V/V
Essai 5 - Stabilite d'emulsion
Les huiles de coupe et de laninage utilisees sous forme d' d'emulsions
H/E doivent conserver leur stabilite d'emulsion au cours de leur
emploi. Cet essai verifie la stabilite de ces emulsions en notant la
tendance des gouttelettes d'huile a se reunir, ce qui est un indice
d'instabilite.
On prepare des emulsions HJE contenant des concentres du commerce
selon la technique ci-apres gtest normalise (IP) 263/70 de l'Institut
du Petrole britanniqu
On amene separement a 20 - 40C le concentre et de l'water distillee.
On agite le volume approprie d'water dans une fiole conique de 500
cm3, avec un agitateur magnetique a une vitesse suffisante pour former
un tourbillon juste assez profond pour atteindre le fond de la fiole.A
l'aide d'une seringue hypodermique sans aiguille on ajoute rapidement
le volume approprie de concentre puis les volumes appropries de
solution aqueuse a 5000 ppm de dimetridazole, metronidazole ou
ipronidazole pour obtenir des teneurs de 50,100,250 et 500 ppm dans
l'emulsion (volume total 200 cm3), et on agite encore pendant 2
minutes. On prepare do la meme maniere des emulsions temoins sans
dimetridazole, metronidazole ou ipronidazole.
On laisse alors les emulsions reposer a temperature ambiante pendant
24 heures.
On dilue alors a 1/2000 un echantillon de l'emulsion avec de la
solution SteriflexNo 1 Saline (Allen and Hanbury Ltd) et on determine
la distribution dimensionnelle des grosses gouttelettes d'huile dans
un echantillon de 0,5 cm3 de cette dilution en utilisant un compteur
Coulter (Coulter Electronics Ltd) a orifice de 100t m relie a un
analyseur-enregistreur P 64. On laisse encore les emulsions pendant 7
jours et on determine a nouveau la distribution dimensionnelle des
gouttelettes d'huile en utilisant le meme montage du compteur
Coulter pour permettre des comparaisons directes.
Comme il est normal avec des emulsions H/E qui sont restees au repos
pendant plusieurs jours, on observe entre les deux determinations une
separation en huile, coagulat et creme. Avant la prise d'echantillon
pour la seconde determination les fioles sont agitees pendant 30
secondes en tournant alternativement vers la droite et vers la gauche.
On obtient les resultats ci-apres (a) Emulsion H/E a 2 % Y/V de
concentre A
Metronidazole: une augmentation des gouttelettes de 2-5/Mm
pour 100 ppm de metronidazole a 7 jours indique une tres legere
instabilite
Dimetridazole: la stabilite a 7 jours a legerement augmente, en
particulier a 50 ppm de dimetridazole
Ipronidazole: pas de baisse significative de la stabilite a 7 jours
(b) Emulsion H/E a t % V/V de concentre B
Metronidazole: stabilite a 7 jours legerement amelioree
Dimetridazole: legere instabilite a 7 jours pour 250 ppm
IDronidazole: pas de changement significatif de la stabilite a
7 jours (c) Emulsion H/E a 3 % V!V de concentre F
Metronidazole: sans changement a 7 jours
Dimetridazole: sans changement a 7 jours (d) Emulsion H/E a 3 % V/V de
concentre E
Metronidazole: legere amelioration de la stabilite a 7 jours
Dimetridazole: la stabilite a 7 jours est dans des limites
satisfaisantes
Ipronidazole: tres legere baisse de la stabilite a 7 jours (e)
Emulsion H/E a 1 % V/V de coneentre D
Metronidazole: sans changement a 7 jours
Dimetridazole: legere amelioration de la stabilite a 7 jours
Ipronidazole: tres legere baisse de la stabilite a 7 jours dans
l'emulsion H/E contenant 250 ppm dtipronidazolo (f) Emulsion H/E a 2 %
V/V de concentre G
Ipronidazole: pas de changement significatif a 7 jours (g3 Emulsion
H/E a 2 % V/V de concentre C
Metronidazole: sans changement
Dimetridazole: sans changement
Ipronidazole: tres legere baisse de stabilite a 7 jours
Ces resultats montrent que l'incorporation de dimetridazole,
metronidazole ou ipronidazole aux concentrations de 50,100,250 et 500
ppm dans les emulsions H/E n'a pas d'action negative significative sur
la stabilite d'emulsion.
Essai 6 - Corrosion
Cet essai verifie l'aptitude des amulsions H/E a prevenir la rouille
des machines et des produits pendant les operations d'usinage, selon
la technique ci-apres (IP 287/74).
On lave des copeaux de fonte avec de l'acetone pure sans les toucher a
la main, et on seche en etuve a 480C. Une fois secs, les copeaux sont
passes au tamis anglais 25 mesh (ouverture de 0,67 mm, sensiblement
equivalent au tamis AFNOR module 29) en rejetant les fines.
On trace au crayon un carre de 35 mm au centre d'un papier filtre
(Whatman No 5, qualitative, 90 mm) que l'on place au fond d'une
de boite/Petri. A l'aide d'une spatule et d'un gabarit on recouvre le
carre d'une seule couche de copeaux. On enleve le gabarit et on
pipette sur les copeaux des doses de 2 cm3 d'emulsions (preparees
comme dans l'essai 5) contenant une gamme de teneurs en concentre, de
maniere que toute la surface de la boite soit couverte et que les
copeaux soient bien mouilles. On place alors le couvercle sur la
boite.
Apres 2 heures on retire le papier filtre, on le lave a l'water de
ville et on le laisse secher. On place une grille transparente sur le
carre, on apprecie la surface tachee et on l'exprime en %. Pour
faciliter I'estimatloface rouillee doit occuper de 10 a 60 % du carre.
On determine ainsi la dilution critique a laquelle apparait une
augmentation significative de la surface tachee. Pour chaque concentre
on prepare une serie d'emulsions H/E a la dilution critique et
contenant 50,100,250 ou 500 ppm de metronidazole, dimetridazole ou
ipronidazole et ces emulsions sont soumises au meme test.Les resultats
sont les suivants (a) Emulsion H/E a 3,5 % de concentre A
Surface tacha-e %
Concentration en
nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole
0 (temoin) 8 2
50 10 4
100 10 6
250 1 8
500 0 10
On observe une legere diminution de la surface tachee pour 250 ppm et
500 ppm de metronidazole. Des essais repetes confirment cette
observation. Legere augmentation de la surface tachee avec
dimetridazole.
(h) Emulsion H/E a 4.% V/V de concentre B
Concentration en Surface tachee %
itroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole Ipronidazole
O (temoin) 15 15 65
50 20 18 60
100 30 25 60
250 35 30 40
500 40 40 50
On observe une legere augmentation de la surface tachee aussi bien
avec-le metronidazole qu'avec le dimetridazole, une legere diminution
avec l'ipronidazole.
(c) Emulsion H/E a 5 % V/V de concentre C
Surface tachee %
Concentration en
itroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole
O (temoin) 50 20
50 60 20
100 50 20
250 70 40
500 70 50
On observe une legere augmentation de la surface tachee aussi bien
pour le metronidazole que pour le dimetridazole.
(d) Emulsion H/E a 2 % V/V de concentre D
Concentration en Surface tachee %
nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole Ipronidazole
0 (temoin) 40 35 30
50 40 40 25
100 40 50 55
250 40 50 30
500 40 40 15
On ne note pas de changement avec le metronidazole mais une legere
augmentation de la rouille avec le dimetridazole; avec l'ipronidazole
on note une legere augmentation a 100 ppm et une legere diminution a
50,250 et 500 ppm.
(e) Emulsion H/E a 3 % v/V de concentre F
Concentration en Surface tachee %
Concentration en
nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole
O (temoin) 40 45
50 60 20
100 30 45
250 30 30
500 30 25
On note une legere variation avec metronidazole et dimetridazole.
(f) Emulsion H/E a 5 5 % Y/V de concentre E
Concentration en Surface tachee %
Nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole
0 (temoin) 25 20
50 30 25
100 25 30
250 20 35
500 20 45
Ces resultats montrent qu'aux concentrations essayees, ni le
metronidazole ni le dimetridazole n'interferent de maniere signi-
ficative avec les propretes anti-corrosives des emulsions.
(g) Emulsion H/E a 2 % V/V de concentre G
Surface tachee %
Concentration en
nitroimidazole (ppm) Ipronidazole
O (temoin) 15
50 3
100 3
250 3
500 3
On note une legere diminution de la surface tachee.
Essai 7 - Action sur le pH
On prepare des emulsions H/E comme indique a l'essai 5 et on mesure le
pH aux jours 1 et 7 apres la preparation, en utilisant un pH metre
equipe d'une electrode Ingold. On obtient les resultats ci-apres (a)
Emulsion a 2,5 % V/V de concentre A
Concentration en pH
nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole Ipronidazole
Jour 1 Jour 7 Jour 1 Jour 7 Jour 1 Jour 7
0 (temoin) 8,8 8,6 8,9 8,8 9,76 9,21
50 8,8 8,7 8,9 8,8 9,97 9,83
100 9,0 8,6 8,9 8,8 9,76 9,30
250 8,9 8,6 8,8 8,8 9,88 9,50
500 8,8 8,6 8,8 8,8 9,95 9,81
(b) Emulsion a 4 % v/v de concentre 3
Concentration en pH
nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole Ipronidazole
jour 1 jour 7 jour 1 jour 7 jour 1 jour 7
0 (temoin) 9,4 9,0 9,2 9,0 9,78 8,89
50 9,2 9,0 9,2 9,0 9,81 9,17
100 9,2 8,9 9,2 9,0 9,89 9,20
250 9,2 9,0 9,2 9,0 10,10 9,35
500 9,2 9,0 9,2 9,0 9,94 9,26
(c) Emulsion a 5 90 V/V de concentre C
Concentration en pH
nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole Ipronidazole
jour 1 jour 7 jour 1 jour 7 jour 1 jour 7
0 (temoin) 8,2 8,0 8,2 8,0 8,40 8,46
50 8,2 8,0 8,2 8,1 8,43 8,53
100 8,1 8,0 8,2 8,0 8,41 8,50
250 8,2 8,1 8,2 8,0 8,43 8,50
500 8,2 8,0 8,2 8,0 8,68 8,81
(d) Emulsion a 2 % v/v de concentre D
Concentration en pH
nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole Ipronidazole
jour 1 jour 7 jour 1 jour 7 jour 1 jour 7
0 (temoin) 9,4 9,2 9,4 9,2 9,63 9,00
50 9,4 9,2 9,3 9,2 9,72 9,40
100 9,4 9,0 9,4 9,2 9,69 9,18
250 9,4 9,2 9,4 9,2 9,85 9,26
500 9,4 9,2 9,4 9,2 9,81 9,14
(e) Emulsion a 5 % V/V de concentre E
pH
Concentration en Metronidazole Dimetridazole Ipronidazole
nitroimidazole (ppm) jour 1 jour 7 jour 1 jour 7 jour 1 jour 7
0 (temoin) 9,5 9,2 9,4 9,2 9,94 9,53
50 9,4 9,2 9,4 9,3 10,01 9,60
100 9,4 9,2 9,4 9,2 9,98 9,60
250 9,4 9,2 9,5 9,3 9,98 9,54
500 9,5 9,3 9,5 9,3 10,02 9,60
(f) Emulsion a 3,5 % T/V-de concentre F
Concentration en pH
nitroimidazole (ppm) Metronidazole Dimetridazole
jour 1 jour 7 jour 1 jour 7
0 (emoin) 9,1 9,0 9,0 8,9
50 9,0 8,9 9,1 8,9
100 9,1 8,9 9,1 9,0
250 9,1 9,0 9,0 8,9
500 9,1 9,0 9,0 9,0
(g) Emulsion a 2 % V/V de concentre G
Concentration en pH
nitroimidazole (ppm) Ipronidazole
jour 1 jour 7
0 (temoin) 10,01 9,06
50 10,18 9,54
100 10,12 9,48
250 10,12 9,56
500 10,16 9,56
Ces resultats montrent qu'aux concentrations essayees ni le
metronidazole ni le dimetridazole ni l'ipronidazole n'affectent le pH
des emulsions dans des proportions significatives.
Essai 8 - Caracteristiques de moussage
Cet essai (IP 312/74) permet de determiner les caracteristiques de
moussage des emulsions, selon la technique suivante
On prepare des emulsions H/E selon le procede de l'essai 5 mais en
remplacant l'water distillee par de l'water dure synthetique solution
de calcium sulfate de durete totale equivalant a 200 i 10 ppm de
calcium carbonate, preparee par dissolution de 0,344 g SO4Ca > 2H20
dans 1 litre d'water distillee.
On verse 100 cm3 d'emulsion dans une eprouvette graduee de 250 cm3, on
bouche et on agite vigoureusement pendant 15 secondes.
On pose ensuite l'eprouvette verticalement et on note le volume total
(mousse et liquide) immediatement et apres 1,5,10 et 15 minutes
De l'ecume peut egalement se former au dessus de la mousse mais cette
ecume tend a crever en laissant des poches d'air et il est difficile
d'apprecier la hauteur de l'ecume. La mousse, etant plus dense, se
voit mieux et, par commodite c'est le niveau de mousse qui est note.
Avec le concentre C, la dilution par l'water dure synthetique a
produit un precipite, qui n'a pas ete altere par l'addition de
metronidazole, dimetridazole ou ipronidazole. Le test a ete repete en
diluant le concentre C avec de l'water distillee, et ce sont les
resultats concernant cette dilution qui sont reportes ci-apres.
Les resultats sont les suivants (a) Emulsion a t % V/V de concentre B
Concentration en Volume total apres repos (minutes)
metronidazole (ppm) 0 1 5 10 15
0
(temoin) 120 100 100 100 100
50 120 101 100 100 100
100 120 100 100 100 100
250 120 100 100 100 100
500 125 101 100 100 100
Concentration en
dimetridazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) 130 100 100 100 100
50 120 100 100 100 100
100 120 100 100 100 100
250 130 100 100 100 100
500 130 100 100 100 100
Concentration en
ipronidazole
(ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) 202 174 152 142 131
50 182 176 164 132 130
100 194 182 154 138 134
250 198 188 158 134 132
500 198 184 154 141 131
(b) Emulsion a X % v/v de concentre D
Concentration en
metronidazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) > 250 > 250 250 150 140
50 > 250 > 250 250 140 125
100 > 250 > 250 235 150 135
250 > 250 > 250 250 140 130
500 > 250 > 250 250 145 130
Concentration en
dimetridazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) > 250 > 250 250 140 125
50 > 250 > 250 250 150 130
100 > 250 > 250 240 135 120
250 > 250 > 250 250 150 135
500 > 250 > 250 250 145 125
(" < 250 " n niveau de la mousse au dessus du trait 250 cm3)
Concentration en
Ipronidazole Volume total apres repos (minutes)
(ppm) 0 1 5 10 15
0
(temoin) 190 190 188 146 132
50 193 188 146 138 130
100 206 204 126 124 122
250 192 176 162 140 130
500 212 190 140 128 120
4c) Emulsion a 3 % V/V de concentre F
Concentration en
metronidazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) 150 108 105 104 104
50 145 110 108 106 106
100 130 112 108 106 104
250 140 108 106 104 104
500 160 108 104 104 102
Concentration en
dimetridazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) 145 106 104 104 102
50 140 108 106 104 104
100 150 108 108 106 104
250 145 110 106 104 104
500 160 108 104 104 102
(d) Emulsion a 3 % V/V de concentre E
Concentration en
metronidazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) > 250 > 250 220 170 150
50 > 250 > 250 230 170 150
100 > 250 > 250 230 150 140
250 > 250 > 250 > 250 160 140
500 > 250 > 250 240 180 140
Concentration en
dimetridazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) > 250 > 250 210 140 140
50 > 250 > 250 220 170 150
100 > 250 > 250 210 180 160
250 > 250 > 250 240 180 160
500 > 250 > 250 220 170 150
Concentration en
Ipronidazole Volume total apres repos (minutes)
(ppm) 0 1 5 10 15
0
(temoin) 168 108 102 102 100
50 172 122 110 104 102
100 168 118 108 104 102
250 166 120 108 106 102
500 192 114 106 104 102
(e) Emulsion a 2 % V/V de concentre A
Concentration en
metronidazole (ppm) Volume total apres repos
0 1 5 10 15
0
(temoin) 140 103 101 100 100
50 130 106 104 101 100
100 140 104 102 100 100
250 135 106 104 101 100
500 140 106 105 104 102
Concentration en
dimetridazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) 135 103 101 101 101
50 150 110 101 101 100
100 155 112 102 100 100
250 130 101 101 100 100
500 140 104 101 100 100
Concentration en
Ipronidazole Volume total apres repos (minutes)
(ppm) 0 1 5 10 15
0
(temoin) 246 122 114 110 106
50 230 116 114 110 102
100 212 140 128 118 114
250 202 128 112 110 106
500 > 250 116 108 104 100
(f) Emulsion a 3 % Y/V de concentre C
Concentration en
metronidazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) 101 100 100 100 100
50 100 100 100 100 100
100 100 100 100 100 100
250 100 100 100 100 100
500 100 100 100 100 100
Concentration en
dimetridazole (ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) 102 100 100 100 100
50 100 100 100 100 100
100 100 100 100 100 100
250 100 100 100 100 100
500 100 100 100 100 100
Concentration en
Ipronidazole
(ppm) Volume total apres repos (minutes)
0 1 5 10 15
0
(temoin) 152 132 116 110 108
50 142 112 108 106 104
100 136 110 106 104 102
250 142 112 108 104 102
500 152 114 110 108 104
(g) Emulsion a 2 % V/V de concentre G
Concentration en
Ipronidazole Volume total apres reos (minutes)
(ppm) 0 1 5 10 15
0
(temoin) 100 100 100 100 100
50 100 100 100 100 100
100 100 100 100 100 100
250 100 100 100 100 100
500 100 100 100 100 100
Ces resultats montrent que l'addition de metronidazole, dimetridazole
ou ipronidazole aux concentrations indiquees n'entraine pas de
differences significatives dans le moussage des emulsions etudiees.
L'exemple suivant illustre un concentre qui permet, apres dilution
convenable avec de-l'water, d'obtenir un liquide d'usinage selon
l'invention.
EXEMPLE
On prepare une suspension en melangeant
Dimetridazole microfin 25 % poids/volume
Texofor M6 4 % "
Arylan CA 6 %
Attagel 50 l %
Kerosene desodorise q.s.p. lOO % en volume
On melange l litre de ce concentre a 99 litres de concentre pour huile
de coupe ordinaire et obtient 100 litres de concentre contenant 2 500
ppm de dimetridazole. En diluant ces 100 litres de concentre dans 2
4001itres d'water on obtient 2 500 litres de liquide d'usinage
contenant 100 ppm de dimetridazole.
Claims
_________________________________________________________________
REvENDICATIONSl - Procede de lutte contre l'alteration de liquides
techniques soit organiques et contenant de l'water, soit aqueux et
contenant des matieres organiques, par des bacteries anaerobies
strictes sulfatoreductrices, caracterise en ce mulon incorpore a la
phase aqueuse au moins un derive du nitroimidazole choisi parmi
dimetridazole, metronidaole, secnidazole et ipronidazole en quantite
suffisante pour prevenir la croissance des dites bacteries.2 - Procede
selon la revendication 1 caracterise en ce que le liquide technique
est une huile petroliere ou vegetale contenant de l'water, ou un
liquide aqueux contenant une huile petroliere ou vegetale. 3 - Procede
selon la revendication l ou 2, caracterise en ce que le liquide
technique est une huile combustible ou lubrifiante, un fluide
hydraulique a base d'huile minerale, une evulsion HA ou E/H, une
solution ou emulsion aqueuse de glycols pour liquide d'usinage, une
water residuaire de pate a papier au sulfite, une peinture a l'water,
de l'water d'injection pour forages petroliers, une water residuaire,
une solution de galvanoplastie, un circuit scelle de refroidissement,
un systeme de stockage et de distribution d'water chaude ou un joint
d'water de gazometre. 4 - Procede selon la revendication 3,
caracterise en ce que l'emulsion HJE est un liquide d'usinage. 5 -
Procede selon la revendication 3, caracterise en ce que l'emulsionE/H
est un fluide hydraulique. 6 - Procede selon l'une des revendications
i a 5, caracterise en ce que, dans un liquide organique contenant de
l'water ou dans un liquide aqueux contenant de la matiere organique,
on ajoute une solution, suspension ou emulsion comprenant au moins un
nitroimidazole choisi parmi dimetridazole, metronidazole, secnidazole
et ipronidazole et de l'water, des glycols, de l'ethyl oxalate, du
dimethylformamide, du dimethylacetamide, des hydrocarbons liquides ou
leurs melanges et, si necessaire, au moins un tensio actif. 7 -
Procede selon lune des revendications a a 6, caracterise en ce qu'on
incorpore de 100 a 500 ppm des derives de nitroimidazole, par rapport
au volume total du liquide technique, dans la phase aqueuse dudit
liquide. 8 - Procede selon l'une des revendications t a 6, caracterise
en ce qu'on incorpore a la phase -aqueuse du liquide technique i100
ppm, par rapport au volume total du liquide technique, des derives du
nitroiidaaole. 9 - Procede selon l'une des revendications 1 a 8,
caracterise en ce que les derives du nitroimidazole sont utilises en
association avec un ou plusieurs agents connus pour la lutte contre
l'alteration des dits liquides techniques.w - Procede selon la
revendication 9, caracterise en ce que les agents connus sont choisis
parmi p-chloro'rn-cresol, phenol, composes de metals lourds et
gdnerateurs de formaldehyde. 12 - Procede selon l'une des
revendications l a 10, caracterise en ce que les bacteries anaerobies
strictes sulfatoreductrices sontDesulfovibrio Aesulfuricans,
Desulfovibrio gigas et/ou Desulfotomaculum nigrificans. 12 - Procede
selon l'une des revendications 1 a 11, caracterise en ce que le
nitroimidazole utilise est le dimetridazole. 13 - Procede selon l'une
des revendications l a tel, caracterise en ce que le nitroimidazole
utilise soit le metronidazole. 54 - Concentre pour l'obtention d'un
liquide d'usinage par dilution appropriee avec de l'water, comprenant
des huiles et/ou glycols, des emulsifiants et des inhibiteurs de
corrosion habituels, caracterise en ce qu'il contient au moins un
derive du nitroimidazole choisi parmi dimetridazole, metronidazole,
secnidazole et ipronidazole, en quantite suffisante pour donner dans
le liquide d'usinage apres dilution avec de l'water une concentration
en derive du nitroimidazole inhibitrice de la croissance des bacteries
anaerobies strictes sulfatoreductrices. 15 - Concentre pour liquide
d'usinage selon la revendication 14, caracterise en ce qu'il contient
de 0,05 A 5 % p/v de derive du nitroimidazole. 16 - Concentre selon
l'une des revendications -l4 ou 15, caracterise en ce que le
nitroimidazole est le dimetridazole. 17 - Concentre selon l'une des
revendications 14 ou 15, caracterise en ce que le nitroimidazole est
le metronidazole.
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [137][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [138][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2517969
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: support@minesoft.com
[139]____________________
[140]____________________
[141]____________________
[142]____________________
[143]____________________
[144]____________________
[145]____________________
[146]____________________
[147]____________________
[148]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
60 Кб
Теги
fr2517969a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа