close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2518369A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (35/ 162)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Molecule
(4/ 74)
[6][_]
water
(63)
[7][_]
DES
(8)
[8][_]
quide
(2)
[9][_]
paration
(1)
[10][_]
Gene Or Protein
(11/ 43)
[11][_]
Etre
(22)
[12][_]
Est-a
(9)
[13][_]
DANS
(3)
[14][_]
Trai
(2)
[15][_]
Proteins
(1)
[16][_]
Tre
(1)
[17][_]
Fle
(1)
[18][_]
Reti
(1)
[19][_]
Appa
(1)
[20][_]
Sepa
(1)
[21][_]
Cou
(1)
[22][_]
Disease
(3/ 18)
[23][_]
Depression
(15)
[24][_]
Tic
(2)
[25][_]
Inflammation
(1)
[26][_]
Physical
(15/ 17)
[27][_]
de 1 kg
(2)
[28][_]
de 40 torrs
(2)
[29][_]
de 100 %
(1)
[30][_]
50 cm
(1)
[31][_]
4 atmospheres
(1)
[32][_]
10 s
(1)
[33][_]
2 min
(1)
[34][_]
1 kg
(1)
[35][_]
5 litres
(1)
[36][_]
de 260 torrs
(1)
[37][_]
60 torrs
(1)
[38][_]
de 410 torrs
(1)
[39][_]
20 min
(1)
[40][_]
3 bars
(1)
[41][_]
de 60 torrs
(1)
[42][_]
Organism
(2/ 10)
[43][_]
krill
(9)
[44][_]
cline
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2518369A1
Family ID 30494274
Probable Assignee Hansen Otto
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title PROCEDE D'EPLUCHAGE DE CRUSTACES, APPAREILS POUR SA MISE EN
OEUVRE, ET SEPARATION D'UN TEL APPAREIL
Abstract
_________________________________________________________________
L'INVENTION CONCERNE L'EPLUCHAGE DES CRUSTACES.
DES CRUSTACES INTRODUITS EN PETITS TAS SUBISSENT DANS UNE CUVE 2 UN
RECHAUFFAGE RAPIDE DE MANIERE QUE LES PARTIES DU CORPS DES CRUSTACES
PROCHES DES CARAPACES CONTIENNENT DE L'water EN PHASE LIQUIDE. LES
CRUSTACES SONT ALORS PLACES DANS UN CYLINDRE 14 QUI EST MIS SOUS VIDE
SI BIEN QUE L'water VOISINE DES CARAPACES SUBIT UNE EBULLITION QUI
DECOLLE LES CARAPACES DU CORPS. L'OUVERTURE D'UNE VANNE 18 ASSURE LA
PROJECTION DES CRUSTACES DANS UN BAIN D'water 22, LE CHOC ET LE
FROTTEMENT PROVOQUANT UN EPLUCHAGE DES CRUSTACES. LES CRUSTACES
TOTALEMENT EPLUCHES TOMBENT AU FOND ET LES CARAPACES ET LES CRUSTACES
PARTIELLEMENT EPLUCHES FLOTTENT A LA SURFACE ET SONT SEPARES, AVANT
RECYCLAGE EVENTUEL.
APPLICATION A L'EPLUCHAGE DES CRUSTACES TELS QUE LES CREVETTES.
Description
_________________________________________________________________
La presente invention concerne l'enlevement de la carapace des
crustaces
tels que les crevettes et meme le "krill", c'est-a-dire des petits
crustaces constituant une source immense de proteins, notamment dans
les oceans antarctiques. On a epluche ou pele habituellement les
crustaces a l'aide de rouleaux presseurs mecaniques destines a casser
les carapaces, mais on sait que ce type d'epluchage est tres peu
efficace et necessite beaucoup de travail manuel
posterieur.
On connait aussi plusieurs proposition de procedes et systemes
perfectionnes d'epluchage, mais, jusqu'a present,
sans aucun resultat pratique semble-t-il Ainsi, on a pro-
pose, selon les brevets des Etats-Unis d'Amerique N O 2 798 334
et 3 812 271, d'eplucher les crabes par congelation de ceux-
ci puis ensuite soit a) exposition a une chute de pression sous vide
tres elevee,soit b)-conservation a haute pression afin qu'une pression
elevee s'accumule dans les crabes, la pression etant ensuite
brutalement supprimee afin que la carapace explose, soit c) la
conservation dans un melange de gaz explosif comprime qui diffuse dans
les parties du
crabe qui se trouvent a l'interieur de la carapace, puis-
l'inflammation du gaz apres disparition de la pression, si bien que
l'explosion par combustion tend a chasser les carapaces Ces procedes
sont compliques, deja, entre autres choses,a cause de la congelation
et, de la meme maniere
que le procede a rouleaux mecaniques, ils presente l'incon-
venient de necessiter l'epluchage manuel d'une partie con-
siderable et inevitable du produit traite, c'est-a-dire de tous les
crustaces dont la carapace n'a ete retiree qu'en partie, car un
traitement repete des crustaces dont une partie de la carapace
seulement a ete otee ne presente
pratiquement pas d'interet.
Le brevet des Etats-Unis d'Amerique N O 4 251 902
et la demande publiee de brevet allemand N O 3 000 072 de-
crivent une autre proposition Dans ce cas, des crustaces-
sont soumis a un jet d'un liquide de travail qui est injecte dans un
courant de crustaces qui se deplacent, de maniere
que la vitesse elevee du jet de liquide le long des crus-
taces, avant que ceux-ci soient totalement acceleres, pro-
voque la creation d'une depression juste a proximite des crustaces
avec un effet de relachement de la carapace. Les crustaces acceleres
passent alors dans un troncon de tuyauterie ayant une paroi ondulee
contre laquelle les crustaces peuvent venir frotter et qui assure
ainsi un certain effet d'epluchage des parties de carapace deja
liberees Cependant, ce procede ne s'applique qu'aux crus-
taces externesdu courant et le rendement du procede doit
etre faible L'epluchage manuel posterieur est encore ne-
cessaire etant donne qu'un traitement repete des crustaces epluches en
partie seulement serait encore moins efficace, et la proposition
connue est elle-meme silencieuse a cet egard. L'invention concerne un
procede perfectionne d'epluchage des crustaces avec un rendement eleve
et une
grande simplicite, par mise en oeuvre d'un traitement pre-
sentant une difference de pression et d'un traitement me-
canique suivant destine a separer les parties laches de carapace des
parties de corps des crustaces, les operations etant realisees de
maniere que l'ensemble du procede soit efficace non seulement dans le
cas des crustaces entiers,
mais meme dans celui des crustaces epluches en partie geu-
lement, c'est-a-dire qu'il peut etre possible en realite de traiter en
outre des crustaces partiellement epluches
par simple traitement repete.
Selon l'invention, les crustaces, qui ont ete ebouillantes
prealablement, sont exposes a une chute de
pression d'une certaine pression a laquelle la masse du li-
quide a proximite de la surface des corps et juste a l'in-
terieur des carapaces est en phase liquide, a une pression plus
faible, suffisamment reduite pour que le liquide du corps qui se
trouve juste a l'interieur des carapaces passe a l'ebullition, les
crustaces subissant ensuite, pendant un traitement mecanique, un
deplacement rapide contre un liquide de freinage ou dans un tel
liquide qui est destine a assurer un frottement contre l'exterieur des
crustaces deplaces et a ainsi eplucher ou retirer les parties de
carapace deja liberees.
L'ebullition du liquide par depression juste a l'interieur des
carapaces est un poyen tres simple pour le decollage des carapaces
d'une maniere raisonnablement efficace, et le deplacement rapide des
crustaces dans le liquide de freinage est non seulement un moyen
simple mais encore un moyen assurant un traitement efficace de tous
les crustaces, car un frottement de surface peu important
provoque deja un certain epluchage Ces deux moyens en-
semble donnent une tres grande possibilite de repetition
du traitement dans le cas des crustaces qui n'ont ete eplu-
ches que partiellement ou dont la carapace n'a ete retiree qu'en
partie la premiere fois Ainsi, l'ebullition par depression assure
efficacement le decollage des carapaces meme lorsque la plus grande
partie de la carapace a deja ete retiree et, lorsque la carapace
restante a ainsi ete decollee de facon repetee, elle ne peut pas
eviter de venir en contact avec le liquide de freinage si bien qu'un
second traitement l'enleve avec une probabilite tres elevee En
consequence, comme les deux operations du procede convien-
nent bien a un traitement renouvele des crustaces -partiel-
lement epluches, aucune des deux ne doit presenter un ren-
dement tres important, et elles peuvent etre executees
d'une maniere relativement simple.
tes experiences ont montre qu'un seul traitement donne deja un
rendement considerable de crustaces dont
la carapace est totalement retiree et qu'un seul traite-
ment repete des crustaces partiellement epluches donne
un rendement total si proche de 100 % qu'un nouveau trai-
tement ne serait pratiquement pas avantageux.
Au cours des deux operations du procede comme indique precedemment,
les crustaces sont manipules d'une
maniere douce, et on a constate d'une maniere surprenante.
que les corps des crustaces deja traites peuvent presenter des details
tres fins qui sont normalement inevitablement
supprimes des corps lors d'un-epluchage mecanique clas-
sique. Il est tres important en pratique, notamment pour qu'un
traitement repete des crustaces seulement par-
tiellement epluches soit possible, que ces crustaces soient-
separes des crustaces totalement epluches et des carapaces
libres deja retirees On a constate qu'une separation ef-
ficace pouvait deja etre obtenue dans le liquide de frei-
1-0 nage lorsqu'il est en depression, mais qu'on pouvait uti-
liser une separation meme externe, de maniere connue dans
la technique Cependant, selon une caracteristique avanta-
geuse de l'invention, la separation correspondante peut etre realisee
d'une maniere tres simple dans un liquide
en depression.
D'autres caracteristiques et avantages de l'in-
vention ressortiront mieux de la description qui va suivre,
faite en reference aux dessins annexes sur lesquels: la figure 1 est
une elevation schematique d'une installation selon l'invention; la
figure 2 est une perspective d'une variante d'installation selon
l'invention; la figure 3 est une elevation schematique de
l'installation de la figure 2; la figure 4 est une perspective d'un
separateur externe compris dans l'installation des figures 2 et 3; la
figure 5 est une elevation laterale en coupe schematique de ce
separateur; et
la figure 6 est -une elevation laterale schema-
tic d'une autre installation selon l'invention.
La figure 1 represente une cuve hemicylindrique 2 remplie d'water et
dans laquelle un cylindre 4 formant rotor, ayant des godets qui
depassent, tourne de maniere que les godets viennent racler le fond de
la cuve de gauche a droite Des crustaces ayant subi une ebullition
prealable sont transmis a la cuve du cote gauche comme represente
par la fleche a, et, sous l'action deszgodets 6, les crus-
taces circulent dans la cuve 2 et sont retires de celle-
ci du cote droit afin qu'ils parviennent dans un canal 8 dirige vers
le bas dans lequel est disposee une vanne
d'arret 10 commandee par un verin hydraulique ou pneuma-
tic 12. Le canal 8 vient se raccorder a un cylindre vertical 14 dont
l'extremite superieure est fermee par une vanne 16 et la partie
inferieure est fermee par une vanne 18 alors que la partie inferieure
du cylindre est par ailleurs raccordee a un reservoir 20 qui
contient'un
bain d'water 22 delimite en partie par une paroi 24 d'extre-
mite relativement basse qui forme deversoir Une sortie descendante 26
partant du fond du bain 22 est placee pres de la paroi 24 et se
prolonge par un dispositif 28 a sas ayant des vannes convenables et
par une sortie 30 qui se
trouve juste au-dessus d'une glissiere inclinee 32 de ta-
misage Une sortie descendante 34 est placee pres de l'au-
tre cote de la paroi 24 et debouche vers le-haut, vers
le reservoir ferme 20, et elle se poursuit vers le bas -
par un dispositif a sas 36 et une sortie 38 qui se trouve
juste au-dessus d'une autre glissiere 40 de tamisage.
Le reservoir 20 a une vanne 42 d'entree d'
water
et une tuyauterie 44 reliee a une source de vide (non re-
presentee) Un transporteur alternatif 46 a raclettes est place dans le
bain d'water et est deplace alternativement
par un verin 48 de travail et il a une partie superieure-
disposee de maniere qu'elle puisse deplacer des objets flottant sur la
surface du bain vers la gauche et au-dessus du bord superieur de la
paroi 24, a l'aide de lamelles
52 qui peuvent pivoter d'un seul cotes et une partie infe-
rieure 54 de transporteur destinee de maniere correspondante a
deplacer les objets qui se sont deposes vers la gauche
et a la sortie 26.
Lors du fonctionnement, par exemple lors de l'epluchage des crevettes,
ces dernieres sont transmises a la cuve 2 le long de la feche a puis
sont deplacees dans la cuve par rotation du cylindre 4 La cuve est
chauffee,
soit afin qu'elle fasse bouillir les crevettes ou de pre-
ference qu'elle rechauffe des crevettes qui ont deja bouil-
li, pendant un temps suffisamment court pour qu'elles ne
soient chauffees qu'en surface Les crevettes ainsi chauf-
fees parviennent au canal 8 et une charge predeterminee de crevettes
est introduite dans le cylindre 14 par la vanne ouverte 10 qui est
fermee, les vannes superieure et inferieure 16 et 18 restant fermees
La vanne superieure 16 est placee entre le cylindre 14 et l'atmosphere
ou une
source d'air comprime (non representee).
Ensuite, les vannes 16 et 18 sont ouvertes, et lorsqu'une depression
existe dans le reservoir 20, la charge de crevettes est alors
"chassee" vers le bas, dans la partie sous vide, et accelere
rapidement vers le bain d'water qui se trouve sous le cyl indre 14 Les
conditions de temperature et de pression sont reglees de maniere qu'un
premier resultat de l'exposition des crevettes chauffees a la
depression dans le reservoir 20 soit une ebullition tres vive du
liquide contenu dans le corps des crevettes juste a l'interieur des
carapaces, celles-ci etant ainsi decollees des corps Un autre resultat
est que les cre vettes transportees par un puissant courant d'air
depuis le haut sont chassees dans le bain d'water 22, et l'water joue
le role d'un liquide de freinage qui decelere les cre-
vettes par frottement et epluche ainsi les parties de ca-
rapace deja decollees du fait de l'inertie des crevettes deplacees
Grace a ce traitement, de nombreuses crevettes sont totalement
epluchees alors que les crevettes restantes
ne sont epluchees qu'en partie En consequence, les;cre-
vettes totalement epluchees, les crevettes partiellement epluchees et
les parties libres de carapaces sont collectees dans le-bain d'water
22, et il faut donc qu'une'separationh
convenable de ces produits soit realisee afin que les cre-
vettes totalement epluchees soient d'abord recuperees,
suivant un traitement convenable.
On a constate un fait remarquable selon lequel, dans le bain 22, qui
est place sous vide, les produits des crevettes se separent
naturellement, car les crevettes totalement epluchees tombent au fond
du bain alors que
les parties libres de carapaces et les crevettes partiel-
lement epluchees se rassemblent a la surface du bain En consequence,
lorsque le transporteur 46 fonctionne, la
partie inferieure 54 deplace les crevettes totalement eplu-
chees vers la sortie 26 alors que la partie superieure du transporteur
deplace a la fois les parties liberees
de carapaces et les crevettes partiellement epluchees au-
dessus de la paroi 24 et ainsi dans la sortie 34.
Ainsi, grace au dispositif 28 a face, les cre-
vettes totalement epluchees sont transmises a-la glissiere 32
d'egouttage, et, lorsque l'water s'est ecoulee a travers le dispositif
d'egouttage, les crevettes deja epluchees sont transmises a la
glissiere 32 comme indique par la fleche A. Le dispositif 36 a sas
transmet les parties libres de carapaces et les crevettes
partiellement epluchees avec un exces d'water a la glissiere 40 et,
lorsque l'water s'est egouttee, le produit combine parvient a une
tremie 56 a partir de laquelle il est transmis a une zone qui
est affectee transversalement par un courant d'air cree-
par un ventilateur 58 si bien que les parties libres de carapaces sont
chassees par une-sortie B alors que les crevettes partiellement
epluchees traversent le courant d'air et parviennent a une sortie C a
partir de laquelle elles sont renvoyees vers le cEte d'entree de la
cuve 2
par une tuyauterie 60 Celle-ci peut evidemment etre rac-
cordee a un ventilateur ou un autre transporteur convenable
permettant une telle circulation.
Il-faut noter que, apres recirculation des cre-
vettes partiellement epluchees, ces dernieres sont soumises
a un nouveau chauffage dans la cuve 2 et une nouvelle ebul-
lition par depression du liquide des corps dans les parties restantes
de carapaces; une ebullition du liquide super ficiel a lieu meme sur
les parties deja epluchees du corps, mais apparemment, cette
caracteristique n'a pas d'effet negatif et le resultat est un nouvel
effet de decollage des parties restantes de carapace Lorsque les
crevettes heurtent ensuite l'water de freinage, les parties restantes
de carapace sont chassees des corps, a nouveau sans effet nuisible sur
les parties deja epluchees des corps Ainsi, le traitement des
crevettes qui circulent est relativement
doux tout en etant efficace et une ou deux recircula-
tions suffisent normalement pour la reduction de la pro-
portion des crevettes qui ne sont pas totalement epluchees
a une valeur minimale pratiquement negligeable.
Cette recirculation peut etre realisee d'une
maniere continue, c'est-a-dire en meme temps que le trai-
tement des crevettes prealablement bouillies et qui sont
juste transmises.
Les figures 2 et 3 representent un modede rea-
lisation avantageux de la partie de l'installation selon.
l'invention dans laquelle les crustaces subissent une ebul-
lition par depression et un decollement des carapaces.
Comme sur la figure 1, la reference 20 designe un reservoir
sous vide qui est raccorde par une tuyauterie 44 a un re-
servoir 64 sous vide relie lui-meme a une pompe a vide
66 Les crustaces sont transmis comme indique par la fle-
che a-a une cuve-2 d'un dispositif de chauffage et sont ensuite
deplaces dans la cuve par un transporteur 4 dont la vitesse est
reglable afin que les crustaces qui ont subi une ebullition prealable
et un refroidissement puissent etre rechauffes pendant-un temps
suffisamment coxurs pour que la temperature dela carapace atteigne la
valeur voulue
superieure a la temperature des parties internes du corps.
Les crustaces ainsi chauffes parviennent a une tremie 68
qui debouche dans une chambre 70 sous vide par l'interme-
diaire d'une vanne 72 La chambre 70 est placee au-dessus de la plaque
superieure du reservoir sous vide 20 et est destinee a communiquer
avec ce reservoir par une autre vanne 74 En outre, la chambre 70 peut
etre raccordee a
une source separee-de vide (non representee&#x003E; par l'interme-
diaire d'une vanne 76 et a une source d'air comprime par
l'intermediaire d'une vanne 78.
Lorsque les vannes 74, 76 et 78 sont fermees et lorsque la vanne 72
est ouverte, une charge de 1 kg de crustaces est introduite dans la
chambre 70 et la vanne 72 est fermee ensuite La vanne 76 est alors
ouverte afin que la chambre 70 soit mise a un vide qui est moins
pousse
que le vide regnant dans le reservoir 20 mais qui est suf-
fisant pour qu'il provoque l'ebullition rapide indiquee
du liquide rechauffe du corps juste a l'interieur des cara-
paces des crustaces Tres peu de temps apres, 10 secondes apres par
exemple, la vanne 76 est fermee et les vannes 74 et 78 sont ouvertes
si bien que la charge de crustaces est "chassee" vers le bas dans un
bain d'water 22, en etant acceleree par le courant d'air cree par la
depression accrue regnant dans le reservoir 20 et par la transmission
d'air
comprime par la vanne 78-.
Uni cylindre vertical 80, debouchant vers le haut, est place sous la
chambre 70 et passe a travers le fond du reservoir 20 ou penetre par
le fond de celui-ci,
ce cylindre etant plus large que la chambre 70 et compor-
tant a son fond une tuyauterie 82 d'introduction d'water qui comporte
une vanne 84 Le cylindre est completement rempli d'water 22 alors que
le reservoir 20 reste vide par
ailleurs comme decrit dans la suite du present memoire.
Une fonction du cylindre relativement etroit 80 est d'as-
surer que les crustaces sont bien "chasses" par projection a la
surface de l'water qui est aussi calme que possible,
car un tel calme semble favoriser l'enlevement des cara-
paces.
Apres -la projection, une soupape 63 destinee a casser le vide dans la
tuyauterie 44 est manoeuvree afin
que le reservoir 20 soit relie a l'atmosphere par une ou-
verture 65, si bien que toutes les parties de crustaces
qui se trouvent dans l'water tombent vers le fond Cepen-
dant, juste apres cette projection, la vanne 84 d'entree
d'water est ouverte afin qu'elle cree un courant d'water as-
cendant dans la cylindre 80 si bien que toutes les parties de
crustaces se trouvant dans l'water du cylindre ainsi que
l'water elle-meme debordent-par le bord superieur du cylin-
dre 80 et dans le reservoir 22 place autour De cette ma-
niere, les diverses parties de crustaces tombent vers le fond du
reservoir 20, alors que la surface de l'water dans le cylindre 80 est
rapidement debarrassee, en quelques secondes, de ces diverses parties
et est ensuite preparee
pour la reception dans le calme et comme au tout debut -
d'une nouvelle "charge" de crustaces provenant de la cham-
bre 70 La vanne 63 destinee a casser a le vide est commu-
tee afin qu'une nouvelle depression soit creee dans la
cuve 20.
Le fond de la cuve 20 est incline vers un dis-
positif 86 de sortie a sas, et l'water et les parties de crustaces du
reservoir descendent ainsi naturellement vers
ce dispositif 86 de sortie qui se prolonge par une tuyaute-
rie 88 par laquelle les parties liberees de carapaces et
les crustaces epluches en totalite ou en partie sont reti-
res de l'appareil.
Un raccord 90 d'egalisation des pressions est place entre le sas de
sortie et le reservoir 20,sous vide afin que le sas 86 puisse
fonctionner convenablement en
maintenant le reservoir 20 vide meme lorsqu'il existe une.
depression dans le reservoir.
Toutes les vannes decrites peuvent evidemment etre commandees par un
organe non represente de commande, et le processus de "projection"
d'une charge de crustaces
qui ont subi un chauffage prealable court puis une ebul-
lition par depression, dans l'water de freinage p Iacee dans
le cylindre 80, peut etre repete indefiniment.
Le produit total transmis par la sortie et par
la tuyauterie 88 peut etre separe par toute technique con-
venable, essentiellement par tri de toutes les parties
libres de carapaces et par tri de tous les crustaces to-
talement epluches afin qu'ils puissent etre manipules et -
emballes, puis, d'une maniere auxiliaire mais importante, par tri de
tous les crustaces partiellement epluches afin
qu'ils puissent etre traites a nouveau Un dispositif con-
venable de tri a deja ete decrit en reference a la figure
1 mais, en pratique, il est avantageux d'utiliser' un dis-
positif separe de separation tel que represente par exemple sur les
figures 4 et 5 Ce dispositif a un fonctionnement
qui correspond au principe decrit precedemment en refe-
rence a la figuire 1.
Le dispositif de separation represente sur les figures 4 et 5 comporte
un cylindre vertical 100 ayant
une entree laterale 102 reliee a une tremie 104 de recep-
tion par l'intermediaire d'un dispositif a sas A sa partie inferieure,
le cylindre 100 a un dispositif 108 a sas de sortie et une sortie 110
et, a sa partie superieure, il
depasse dans une chambre superieure 112 ayant un fond in-
cline 114 communiquant avec un dispositif 116 a sas de sortie et une
sortie associee 118 Vers la partie superieure, la chambre superieure
fermee 112 est munie d'une tuyauterie
qui est reliee a une source de vide (non representee).
Le produit transmis par la sortie 88 de l'appa-
reil represente sur les figures 2 et 3 parvient a un sepa-
rateur classique d'air &#x003C;non represente) dans lequel les parties
detachees de carapaces sont separees du produit et le produit restant,
comprenant les crustaces epluches
en totalite ou en partie, est alors-transmis dans un cou-
rant d'water a la tremie 104 du separateur represente sur les figures
4 et 5 Le produit est ensuite transmis par charge separee dans le
cylindre 100 par l'intermediaire
du sas 106.
Comme une depression regne dans le cylindre
, la separation est du meme type que celle qui est ef-
fectuee dans le bain d'water 22 de la figure 1, c'est-a-
dire que les crustaces epluches tombent au fond et les
crustaces partiellement epluches remontent vers l'extre-
mite superieure du cylindre 100 Lorsqu'une quantite sup-
plementaire d'water est transmise par la tremie 104, la
partie superieure du cylindre deborde si bien que les crus-
taces partiellement epluches penetrent dans la chambre
superieure 112 et peuvent etre extraits par l'interme-
diaire du sas 116 vers la sortie 118 Celle-ci est elle-
meme raccordee a la cuve 2 d'entree des figures 2 et 3 qui permet une
recirculation deja decrite des crustaces
partiellement epluches.
Les crustaces epluches qui sont prets sont ex-
traits par le sas 108 vers la sortie inferieure 110 du
cylindre 100 Ce produit peut lui-meme subir une recircu-
lation, en cas de besoin.
Il faut insister sur le fait que des types dif-
ferents de crustaces peuvent etre separes d'une maniere inverse dans
le cylindre, c'est-a-dire que, dans le cas de certains types, les
corps totalement epluches remontent vers le haut alors que les corps
partiellement epluches tombent au fond En outre, une separation
parfaite peut necessiter le reglage du vide en fonction de la nature
du produit.
L'water qui se trouve dans le cylindre 100 est de preference maintenue
a une temperature qui est juste inferieure a la temperature
d'ebullition de l'water dans le vide particulier utilise De cette
maniere, il se forme une certaine quantite de bulles dans l'eau,-et
les bulles
qui remontent favorisent une separation efficace -
Il faut noter que le separateur represente sur-
les figures 2-et 3 peut etre utilise avantageusement inde-
pendamment du fait que-les crustaces subissent un autre
traitement pour leur epluchage.
La figure 6 represente-un autre mode de realisa-
tion d'installation d'epluchage selon l'invention Elle comporte un
cylindre 130 destine a etre mis sous pression et ayant une vanne 132
d'entree de crustaces et une vanne
inferieure 134 de sortie placee par exemple a 50 cm envi-
ron au-dessus de la surface d'un bain libre d'water 136 pla-
* ce dans une cuve 138 Le cylindre 130 a en outre une vanne
superieure 140 destinee a raccorder la partie superieure-
a une chambre 142 contenant de l'air comprime En outre, le cylindre
130 a une vanne inferieure 144 d'entree de
vapeur d'water et une vanne superieure 146 de mise a l'at-
mosphere Un transporteur inferieure 148 est place dans la cuve 138 et
transporte les objets qui ont precipite vers un recepteur tel qu'un
transporteur de tri 150. Lorsqu'une charge de crustaces a ete
introduite dans le cylindre 130, la vanne 132 d'entree est fermee et
la vanne 144 de vapeur d'water et la vanne event sont ouvertes La
vanne 146 est fermee lorsque la vapeur d'water remplit le cylindre
130, et une pression de vapeur d'water de 2 a 4 atmospheres est
rapidement creee dans le cylindre,
par exemple par utilisation de vapeur d'water a 120 'C environ.
Peu de temps apres, par exemple 10 s, la vanne 144 de vapeur d'water
est fermee et la vanne 140 d'air comprime est ouverte si bien que la
pression dans le cylindre 130 peut encore
augmenter Peu apres ou immediatement apres 7 la vanne infe-
rieure 134 est ouverte si bien que la charge de crustaces est chassee
vers le bas dans le bain d'water 136 Comme dans le cas de
l'installation de la figure 1, les crustaces sont exposes a une chute
brutale de pression, dans ce cas jusqu'a la pression ambiante, tout en
etant prechauffes
si bien qu'une ebullition tres vive a lieu juste a l'inte-
rieur des carapaces et peu apres les crustaces viennent frapper le
bain d'water 136 et sont ainsi epluches Comme
le bain d'water est alors a pression ambiante, il ne pre-
sente pas normalement un effet de separation par flotta-
tion et toutes les parties du produit tombent au f ond et -
elles sont entrainees par le transporteur 148 et transmises
au transporteur 150 de tri.
On considere maintenant quelques exemples de
mise en oeuvre.
EXEMPLE 1
Epluchage de crevettes de la mer du Nord juste apres leur prise. Les
crevettes subissent une ebullition dans
l'water a 1000 C pendant 2 min et sont alors refroidies dans.
un courant d'water froide afin que leur refroidissement soit
-18369,
total Juste avant l'epluchage, elles circulent dans la cuve 2
del'appareil de la figure 3, le temps de passage etant d'environ 5
secondes dans de l'water a 1000 C, et une charge d'environ 1 kg est
placee dans la chambre 70 dont le volume est d'environ 4 a 5 litres La
pression dans la chambre est alors reduite a un vide correspondant a
une pression absolue de 260 torrs, et juste apres la charge est
projetee dans le reservoir 20 qui est a une pression encore plus
faible, c'est-a-dire une pression absolue d'environ 60 torrs Le
produit qui se trouve dans le bain
22 est alors retire par le sas afin qu'il subisse une se-
paration a l'exterieur et que les crevettes partiellement epluchees
soient recyclees Dans une variante, la separation
peut etre realisee dans l'water de freinage, sous vide (fi-
gure 1).
EXEMPLE 2 '
Epluchage de krill congele et degele, n'ayant pas bouilli.
Du krill congele en bloc est degele dans un courant d'water pendant 3
heures environ Le liquide en exces est egoutte et le krill est
soigneusement rince a l'water froide Juste avant son traitement
d'epluchage, le krill est rechauffe par lot de 1 kg pendant 15
secondes environ dans de l'water a 400 C, et est alors transmis a la
chambre sous vide 70 (figure 3) dans laquelle regne une pression
absolue de 410 torrs A partir de la chambre 70, le krill est projete
dans le reservoir 20 dans lequel la
depression correspond a une pression absolue de 40 torrs.
Le produit combine transmis par la sortie 88 parvient a un appareil
ordinaire de separation par flottation dans l'water qui separe les
carapaces libres du krill epluche
et partiellement epluche, et ce produit restant est trans-
mis a un separateur sous vide tel que represente sur la figure 5 dans
lequel le krill completement epluche est separ 4 du krill
partiellement epluche ou non epluche a une temperature d'water de 20 C
et a une pression absolue
de 40 torrs environ.
EXEMPLE 3
Epluchage de crevettes congelees du Groenland ayant subi une
ebullition a l'water de mer Des crevettes congelees separement sont
degelees dans un courant d'water pendant 20 min environ et sont trans-
mises par un dispositif 130 de chauffage par de la vapeur d'water
(figure 6) Elles y sont chauffees par de la vapeur
d'water a 3 bars ( 1210 C) pendant 10 secondes, elle sont en-
suite projetees dans un bain d'water a pression et tempera-
ture ambiantes Le produit combine est retire-du bain et
l'water en exces dans le produit est retiree par egouttage.
Les carapaces libres sont separees par separation dans
l'air et les crevettes partiellement ou totalement eplu-
chees sont separees dans un separateur du type represen-
te sur la figure 5, a une temperature d'water de 250 C et
a une pression absolue de 60 torrs Les crevettes partiel-
lement epluchees sont renvoyees dans le dispositif de chauf-
fage par de la vapeur d'water.
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Procede d'epluchage de crustaces, selon le-
quel ceux-ci sont soumis a un traitement en presence d'une
difference de pression afin que les carapaces soient de-
collees des corps de chair des crustaces et a un traite-
ment mecanique assurant une separation efficace des par-
ties decollees de carapaces des parties de corps des crus-
taces, caracterise en ce que les crustaces sont exposes a une chute de
pression depuis-une valeur a laquelle le liquide du corps, proche de
la surface des corps et juste
a l'interieur des carapaces, est en phase liquide, jus-
qu'a une pression plus faible qui est suffisamment faible pour qu'elle
provoque une ebullition de ce liquide des corps juste a l'interieur
des carapaces, les crustaces -15 subissant alors le traitement
mecanique qui comprend leur deplacement rapide contre une liquide de
freinage et dans un tel liquide qui coopere par-frottement avec
l'exterieur
des crustaces deplaces et provoque ainsi le pelage ou l'ar-
rachement des parties deja decollees de carapaces.
2 Procede selon la revendication 1, caracterise
en ce que, juste avant la reduction de pression, les crus-
taces sont chauffes depuis l'exterieur pendant une duree suffisamment
courte pour que la temperature du liquide
du corps juste a l'interieur de la carapace soit-supe-
rieure a la temperature de la masse restante du crustace
lorsque celui-ci est soumisa la chute de pression.
3 Procede selon la revendication 1, caracterise en ce que les
crustaces sont soumis a la faible pression dans un premier recipient (
70) qui peut etre ouvert vers un second recipient ( 20) contenant le
liquide de freinage, et le deplacement rapide des crustaces contre le
liquide de freinage est realise par ouverture du premier recipient
vers le second recipient qui est a une pression encore
plus faible.
4 Procede selon la revendication 1, caracterise en ce que les
crustaces qui n'ont ete que partiellement
epluches par le traitement mecanique sont separes des crus-
taces totalement epluches, par flottation dans le li-
quide de freinage et sous vide ou dans un liquide separe sous vide et
sont ensuite renvoyes afin qu'ils subissent a nouveau le traitement
par reduction de pression et les autres operations. Installation
destinee a la mise en eoeuvre du procede selon la revendication 1,
caracterisee en ce qu'elle comporte une premiere zone ou chambre de
reception
( 2, 130) comprenant un dispositif destine a elever tempo-
rairement la temperature et/ou la pression d'une charge recue ou d'un
courant de crustaces, la premiere zone ou chambre &#x003C; 2) pouvant
etre ouverte vers une seconde chambre
ou zone ( 70) dans laquelle la pression est inferieure a -
celle de la premiere zone ou chambre et qui communique avec une
troisieme zone ou chambre ( 20, 138) qui contient un liquide de
freinage ( 22), un dispositif etant destine a assurer le deplacement
rapide des crustaces contre le liquide de freinage et dans celui-ci a
partir de la seconde
zone ou chambre.
6 Installation selon la revendication 5, caracte-
risee en ce qu'elle comprend en outre un dispositif ( 46, 58) qui, a
partir du liquide de freinage, est destine a separer selectivement des
parties libres de carapaces,
des crustaces totalement epluches et des crustaces par-
tiellement epluches, et un dispositif &#x003C; 60) destine a faire
recirculer les crustaces partiellement epluches vers la
premiere zone ou chambre receptrice &#x003C; 2, 130).
7 Installation selon la revendication 5, caracte-
risee en ce que la seconde et la troisieme zone ou chambre sont
integrees sous forme d'une seule chambre &#x003C; 20, 138) dans
laquelle le liquide de freinage ( 22, 136) est contenu a une pression
inferieure a la pression regnant dans la
premiere zone ou chambre ( 2, 14, 130).
a Installation selon la revendication 5, dans laquelle la premiere
zone ou chambre est constituee par un ensemble de chauffage &#x003C;
2), alors que la seconde zone ou chambre suivante est constituee au
moins en partie par
une chambre sous vide ( 70).
9 Instal Iation selon la revendication 8, carac-
terisee en ce que la chambre sous vide ( 70) peut etre mise en
communication avec un reservoir sous vide ( 20) contenant le liquide
de freinage ( 22) sous vide dans un cylindre- relativement etroit-(
80) ayant une entree d'water ( 82) a son fond, le reservoir sous vide
120) a l'exterieur du cylindre ( 80) comportant un dispositif ( 86) de
transmission des produits des crustaces qui ont deborde du cylindre (
80) lorsque de l'water a penetre par son fond, par ladite
entree ( 82), par un sas.
Separateur destine a une installation selon la revendication 6,
caracterise en ce qu'il comporte un cylindre d'orientation
sensiblement verticale ( 100) ayant une entree ( 102) de produits des
crustaces a separer dans le cylindre ( 100) rempli d'water, un sas (
108) de sortie par le fond destine a transmettre des produits
precipites des crustaces, et une extremite superieure qui se raccorde
a une chambre sous vide ( 112) ayant un sas ( 116) de sor-
tie des produits qui debordent a l'extremite superieure du cylindre (
100) du fait de l'intrqduction d'un exces d'water, la chambre sous
vide ( 112) etant reliee a une source de
vide par une tuyauterie ( 120).
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [47][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [48][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2518369
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: support@minesoft.com
[49]____________________
[50]____________________
[51]____________________
[52]____________________
[53]____________________
[54]____________________
[55]____________________
[56]____________________
[57]____________________
[58]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
46 Кб
Теги
fr2518369a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа