close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2520767A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (70/ 174)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Molecule
(14/ 63)
[6][_]
water
(42)
[7][_]
urethane
(6)
[8][_]
DES
(3)
[9][_]
isocyanate
(2)
[10][_]
cyanate
(1)
[11][_]
ammonium
(1)
[12][_]
acetate
(1)
[13][_]
vinyl chloride
(1)
[14][_]
propylene
(1)
[15][_]
benzoate
(1)
[16][_]
depen
(1)
[17][_]
siloxane
(1)
[18][_]
fluorine
(1)
[19][_]
glyoxal
(1)
[20][_]
Physical
(29/ 50)
[21][_]
100 mm
(5)
[22][_]
80 g/m
(5)
[23][_]
5 mm
(5)
[24][_]
de 10 %
(4)
[25][_]
15 kg/cm
(2)
[26][_]
0,2 mm
(2)
[27][_]
10 mm
(2)
[28][_]
51 mm
(2)
[29][_]
de 108 %
(2)
[30][_]
150 %
(2)
[31][_]
50 mm
(1)
[32][_]
25 kg/cm
(1)
[33][_]
1 l
(1)
[34][_]
300 mm
(1)
[35][_]
5 g/m
(1)
[36][_]
40 cm
(1)
[37][_]
de 1,5 d
(1)
[38][_]
30 g/m
(1)
[39][_]
de 1,5 mm
(1)
[40][_]
120 %
(1)
[41][_]
de 32 kg/cm
(1)
[42][_]
de 0,13 mm
(1)
[43][_]
de 1 mm
(1)
[44][_]
de 120 %
(1)
[45][_]
190 %
(1)
[46][_]
de 1,4 d
(1)
[47][_]
20 g
(1)
[48][_]
40 g/m
(1)
[49][_]
70 g/m
(1)
[50][_]
Gene Or Protein
(12/ 39)
[51][_]
Etre
(17)
[52][_]
Est-a
(5)
[53][_]
Trai
(4)
[54][_]
Eti
(3)
[55][_]
DANS
(2)
[56][_]
Seu
(2)
[57][_]
Cou
(1)
[58][_]
Adhe
(1)
[59][_]
Surfa
(1)
[60][_]
Appa
(1)
[61][_]
Trou
(1)
[62][_]
Munir
(1)
[63][_]
Polymer
(9/ 16)
[64][_]
Polyurethane
(4)
[65][_]
Polyester
(4)
[66][_]
Polyethylene
(2)
[67][_]
Cellulose
(1)
[68][_]
Nylon
(1)
[69][_]
Silicones
(1)
[70][_]
Dimethylpolysiloxane
(1)
[71][_]
Polysiloxane
(1)
[72][_]
Polyvinyl Acetate
(1)
[73][_]
Generic
(3/ 3)
[74][_]
metal
(1)
[75][_]
acryl-ester
(1)
[76][_]
ester
(1)
[77][_]
Substituent
(3/ 3)
[78][_]
vinylidene
(1)
[79][_]
acryl
(1)
[80][_]
carboxy
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2520767A1
Family ID 5033620
Probable Assignee Uni Charm Corp
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title ETOFFE NON TISSEE, A FIBRES IMPLANTEES DANS UNE FEUILLE DE
MOUSSE, ET PROCEDE DE FABRICATION
Abstract
_________________________________________________________________
A.ETOFFE NON TISSEE, A FIBRES IMPLANTEES, ET PROCEDE DE FABRICATION DE
CETTE ETOFFE.
B.ETOFFE CARACTERISEE EN CE QUE LES FIBRES COURTES 3 SONT IMPLANTEES
SUR L'UNE AU MOINS DES FACES DE LA FEUILLE DE MOUSSE 2, DE MANIERE A
PENETRER PROFONDEMENT DANS CELLE-CI EN FORMANT DES BANDES CONSTITUEES
PAR DES ZONES ALTERNEES DE FORTE DENSITE 4A ET DE FAIBLE DENSITE 4B.
C.L'INVENTION CONCERNE LA FABRICATION D'ETOFFES NON TISSEES.
Description
_________________________________________________________________
Etoffe non tissee, a fibres implantees, et procede de
fabrication de cette etoffe ".
L'invention concerne une etoffe non tissee, a fibres implantees,
constituee par une combinaison de
fibres courtes et d'une feuille de mousse elastique eti-
rable Plus precisement, l'invention concerne une etoffe non tissee, a
fibres implantees, dans laquelle ces fibres courtes sont non seulement
enchevetrees entre elles sur une face au moins de la feuille de
mousse, mais encore accrochees au materiau de la feuille de mousse,
sur la
surface et dans la masse de celle-ci L'invention concer-
ne egalement uh procede de fabrication de cette etoffe
non tissee, a fibres implantees.
Les etoffes non tissees, a un seul element, realisees a partir d'un
materiau fibreux, presentent une elasticite et des caracteristiques
d'etirage si mauvaises
qu'elles ne sont absolument pas adaptees a la fabrica-
tion de produits destines a etre appuyes ou maintenus,
en cours d'utilisation, contre la peau du corps humain.
D'autre part, une feuille de mousse elastique etirable, bien qu'elle
presente des proprietes plus favorables, ne
convient pas non plus pour realiser des produits desti-
nes a venir en contact direct avec la peau du corps hu-
main, car une telle feuille de mousse est desagreable au toucher. Il
est bien connu d'implanter des fibres extremement courtes sur la
surface d'une feuille de mousse par un procede dit d'implantation
electrostatique,
ou de former plusieurs couches de matieres fibreuses com-
prenant, par exemple, une couche ou un revetement fibreux faisant
corps avec la surface de la feuille de mousse, avec interposition de
colle ou directement par fusion, de facon que la surface de cette
feuille soit recouverte
par le revetement fibreux et donne au toucher la sensa-
tion d'une etoffe Cependant, les feuilles ainsi obtenues
par les procedes classiques presentent toujours l'incon-
venient que la feuille de mousse proprement dite et la
couche fibreuse de surface presentent des caracteristi-
ques trop nettement distinctes: en effet, les fibres sont simplement
deposees en couches sur la feuille de mousse, de sorte que si
l'elasticite initiale de la feuille de mousse reste la meme dans le
sens de son epaisseur, cette elasticite se trouve considerablement
deterioree dans la direction superficielle, car la cou-
che fibreuse est fixee sur cette surface par collage ou
par fusion.
Par suite, aucun effet multiplicateur n'est obtenu en combinant ces
deux elements dans les feuilles selon l'art anterieur et ces feuilles
ne constituent pas
un materiau approprie a la realisation des produits indi-
ques ci-dessus L'utilisation des feuilles selon l'art
anterieur est donc extremement limitee et, en particu-
lier, les feuilles utilisant un collage de la couche fibreuse sont
medicalement inadaptees a la fabrication de produits destines a venir
en contact direct avec la peau
du corps humain.
Pour obtenir un produit nouveau de ce type, permettant de pallier les
inconvenients ci-dessus, les
inventeurs ont effectue un certain nombre d'etudes con-
duisant a la conclusion qu'on obtient le produit recher-
che en implantant des fibres courtes sur une feuille de
mousse elastique par un traitement a haute energie met-
tant en oeuvre des Jets d'water sous pression, sans utili-
ser la moindre substance particuliere telle qu'un adhe-
sif ou une colle, et sans faire appel a un moyen particu- lier tel que
la fusion L'invention est basee sur ce principe. Ainsi, selon
l'invention, les fibres courtes de longueur et de poids voulus, sont
implantees, sans adhesif ou colle particuliere, sur la feuille de
mousse elastique etirable, cette implantation se faisant de la surface
vers l'interieur de la feuille de mousse
pour donner une etoffe non tissee dans laquelle les fi-
bres courtes sont, non seulement, enchevetrees entre elles sur la
surface, mais encore emprisonnees de facon tres compliquee dans le
materiau de la feuille de mousse, a la fois au niveau de sa surface et
a l'interieur de celle-ci De cette facon, l'etoffe non tissee obtenue
presente une elasticite d'etirement sensiblement identi-
que a celle de la feuille de mousse elle-meme, tout en
donnant l'aspect et la sensation au toucher d'un tissu.
De plus, l'etoffe non tissee selon l'in-
vention ne presente pratiquement aucun risque que les fibres courtes
se detachent et tombent facilement de la feuille de mousse Par suite,
cette etoffe est tres bien adaptee a la realisation de produits
destines a venir s'appuyer elastiquement sur la peau du corps humain
Le procede selon l'invention permet l'usage repete de Jets d'water
sous pression pour obtenir un traitement efficace du materiau
elastique initial, ce qui permet de produire en grande serie et a un
cout raisonnablement bas, une
etoffe non tissee presentant d'excellentes proprietes.
A cet effet, l'invention concerne une etoffe non tissee, a fibres
implantees, telle que celle decrite ci-dessus, ainsi que le procede de
fabrication de cette etoffe, ce procede etant caracterise en ce
qu'il comprend les differentes etapes consistant a eta-
ler une nappe de fibres de longueur inferieure a 100 mm et de poids de
base compris entre 5 et 80 g/m, sur une feuille de mousse d'epaisseur
inferieure a 5 mm et de type a pores ouverts constituant le materiau
initial a traiter; a placer ce materiau initial a traiter sur des
supports impermeables a surfaces lisses dont ces surfa-
ces lisses au moins sont suffisamment dures; et a sou-
mettre ce materiau initial a un traitement a haute ener-
gie utilisant des jets d'water sous une pression superieure a 15 kg/cm
3, la feuille de mousse etant etiree de 10 %
ou plus, les jets d'water sortant par des orifices dispo-
ses suivant un pas donne dans le sens transversal du materiau initial
et au-dessus des supports respectifs,
ces jets d'water formant des colonnes projetees verticale-
ment vers le bas contre le materiau initial, a partir du cote de la
nappe de fibres, de facon que les fibres courtes de cette nappe soient
implantees sur l'une au moins des faces de la feuille de mousse en
penetrant profondement dans la masse de celle-ci et en formant des
bandes definies par des zones alternees de forte densite
et de faible densite, les fibres courtes etant non seu-
lement enchevetrees entre elles sur la surface de la feuille de
mousse, mais encore accrochees au materiau de cette feuille de mousse
sur la surface et dans la masse
de celle-ci.
L'invention sera decrite en detail au moyen des dessins ci-joints dans
lesquels:
la figure 1 est une vue de-dessus frag-
mentaire, representant schematiquement l'etoffe non tissee selon
l'invention
les figures 2 et 3 sont des coupes sche-
matiques effectuees suivant la ligne X-X de la figure 1 la figure 4
est une coupe schematique
effectuee dans le sens de l'epaisseur du-materiau ini-
tial a traiter, cette coupe etant destinee a illustrer le principe
selon lequel les Jets d'water sous pression agissent sur le materiau
initial dans le procede selon l'invention; la figure 5 est une vue en
perspective
de l'un des rouleaux servant de support, dont l'un seu-
lement est represente sur la figure 4, ainsi que des moyens d'ajutage
associes a ce rouleau;
la figure 6 est une vue de cote represen-
tant schematiquement un appareil permettant de mettre en oeuvre le
procede selon l'invention; et
la figure 7 represente des coupes verti-
cales de formes de realisation possibles d'un orifice a
former dans le fond des moyens d'ajutage.
Aux figures 1, 2 et 3, l'etoffe non tissee
1 est constituee d'une feuille de mousse elastique eti-
rable 2 et de fibres courtes 3 Ces fibres courtes 3 sont implantees
dans la surface de la feuille de mousse 2, de
maniere a penetrer profondement dans celle-ci pour for-
mer l'etoffe non tissee 1 de la figure 2 Dans l'etoffe 1 de la figure
3, les fibres courtes 3 sont implantees de la meme maniere que
ci-dessus, mais dans les deux faces
de la feuille de mousse 2.
Dans les deux cas, les fibres courtes 3 sont
implantees dans la feuille de mousse 2 de maniere a for-
mer des bandes definies par des zones de forte densite
4 a et des zones de faible densite 4 b alternativement dis-
posees a intervalles reguliers dans le sens transversal de l'etoffe
non tissee 1 Cette forme d'implantation est caracterisee en ce que les
fibres courtes 3 sont non seulement enchevetrees sur une face (dans le
cas de la
figure 2) ou sur les deux faces (dans le cas de la figu-
re 3) de la feuille de mousse 2, mais encore imbriquees de maniere
tres compliquee avec le materiau de la feuille 2, sur la ou les
surfaces de cette feuille et
dans la masse de celle-ci.
*La feuille de mousse 2 peut etre constituee
par des mousses de polyurethane telles que celles obte-
nues par des reactions entre polyester sature et iso- cyanate,
polyester et isocyanate, et huile de castor et
isocyanate, ou par des mousses de cellulose, ces mate-
riaux devant, dans tous les cas, presenter des pores ouverts Une
feuille de mousse de type a pores fermes rendrait tres difficile
l'imbrication des fibres courtes
avec le materiau de la feuille de mousse et, par conse-
quent, l'implantation des fibres dans celle-ci De plus,
une feuille de mousse de type a pores fermes ne permet-
trait pas d'obtenir la permeabilite a l'air et a l'water de l'etoffe
non tissee selon l'invention, lorsque cela
est necessaire.
Les fibres courtes 3 peuvent etre des fi-
bres de longueur inferieure a 100 mm Des fibres de lon-
gueur superieure a 100 mm donneraient moins d'extremite de fibres et
un enchevetrement trop faible entre ces fibres pour les empecher de
tomber de la feuille de mousse en cours de manipulations de l'etoffe
non tissee 1, dans la mesure ou ces fibres seraient de meme poids que
celles de longueur inferieure a 100 mm Aucune limite inferieure
particuliere n'est imposee a la longueur des fibres, mais
l'utilisation de fibres uniformement plus
courtes que 5 mm conduirait a un enchevetrement insuffi-
sant pour les empecher de tomber de la feuille de mousse 2, meme si
cela facilitait leur implantation sur la
feuille 2 -
Par suite, les fibres plus courtes que mm ne peuvent, en fait, etre
utilisees qu'en combinai-
son avec des fibres de 30 a 50 mm ou plus Comme mate-
riaux de base pour la realisation des fibres courtes 3,
il est possible d'utiliser, independamment ou en combi-
naison, des fibres naturelles; fibres de soie, de coton
ou de lin, ou regenerees; de rayonne ou de rayonne cupro-
ammonium; des fibres semi-synthetiques, ou synthetiques designees par
les appellations techniques ou commerciales courantes; acetate,
premix, nylon, vinylon, vinylidene,
vinyl chloride, polyester, acryl, polyethylene, poly-
propylene, polyurethane, benzoate ou polycar Bien qu'aucune limitation
particuliere ne soit imposee a la finesse de ces fibres courtes, il
est preferable d'utiliser des fibres aussi
souples que possible.
La figure 6 represente un exemple d'appa-
reil permettant de mettre en oeuvre le procede selon l'invention Cet
appareil comporte un certain nombre de
rouleaux 6 servant de supports impermeables a l'water, dis-
poses a intervalles donnes le long de la trajectoire du materiau
initial a traiter 5 (materiau de depart), et des moyens d'ajutage 7
disposes audessus de chacun des supports respectifs 6 (figure 5)
Chacun des moyens
d'ajutage 7 est constitue d'une longueur de tuyau munie,.
le long de sa paroi inferieure, d'un certain nombre d'orifices
presentant chacun un diametre de 0,05 A 0,2 mm, disposes avec un pas
de 0,5 a 10 mm dans le sens longitudinal du tuyau, de maniere a venir
en face de la
surface superieure du support associe.
L'appareil represente par la figure 6 comprend egalement un convoyeur
a courroie 8, une paire de rouleaux d'alimentation 9 et un rouleau de
guidage
places d'un cote des supports 6, et une paire de rou-
leaux de tension Il presentant une vitesse peripherique superieure a
celle des rouleaux d'alimentation 9, ces
rouleaux Il etant places de l'autre cote des supports 6.
Chacun des moyens d'ajutage 7 est relie, par l'interme-
diaire d'une soupape de regulation associee 12, a un reservoir de
distribution 13 lui-meme relie, par un
tuyau 14, a un reservoir-filtre 15.
Le reservoir-filtre 15 est relie a une pompe de pression 17 entrainee
par un moteur 16 Cette
pompe 17 est reliee, par un tuyau 18, a un reservoir 19.
Dans l'espace situe au-dessous des supports 6 et des rou-
leaux de tension 11, est monte un reservoir de recupera-
tion en forme de plateau 20 relie par un tuyau 21 et
une botte-fittre 22 au reservoir 19 Une certaine quan-
water placee dans le reservoir 19, est mise en pres-
sion par la pompe 17, filtree par le reservoir-filtre 15,
envoyee du reservoir de distribution 13 aux moyens d'aju-
tage 7, puis projetee sur les supports 6 par les orifices
perces dans les moyens d'ajutage 7.
Le materiau initial a traiter 5 est consti-
tue par la feuille de mousse elastique etirable 2 arri-
vant des rouleaux d'alimentation 9 sur les supports 6 sous l'action du
rouleau de guidage 10, et par une nappe 3 a de fibres courtes, guidee
par le convoyeur a courroie
8 de maniere a venir s'etaler sur la feuille de mousse 2.
La feuille de mousse 2 est ensuite etiree dans le sens longitudinal,
entre les deux paires de rouleaux 9 et 11, puis soumise-au traitement
a haute energie produit par les colonnes de jets d'water sous pression
sortant des
moyens d ajutage 7 par les orifices perces dans' ceux-ci.
Apres avoir effectue son travail sur le materiau initial et perdu son
energie, l'water des jets sous pression est recuperee dans le
reservoir de recuperation 20, filtree par la botte filtre 22, puis
recyclee vers le reservoir 19. La figure 4 illustre le principe selon
lequel les jets d'water sous pression agissent sur le ma-
teriau initial Les jets d'water sous pression 23 a agissent sur le
materiau initial non seulement en penetrant dans la nappe de fibres
courtes 3 a et dans la feuille de mousse 2, mais encore en
rebondissant sur les supports 6 et en penetrant de nouveau dans ces
deux elements Ainsi, la feuille de mousse 2 et la nappe de fibres
courtes 3 a se trouvent traitees par interaction avec les jets d'
water
sous pression 23 a et avec les rebonds de ces jets d'water.
Par suite, les fibres courtes 3 de la nappe 3 a se trou-
vent entrainees dans les trois dimensions et effective-
ment implantees dans la feuille de mousse 2 de la ma-
niere deja decrite en figures 1, 2 et 3.
Pour permettre a ce traitement d'etre
effectue avec le maximum d'efficacite, il faut satisfai-
re au moins aux quatre imperatifs (A), ( 13), (C), (D) suivants: (A)
La feuille de mousse 2 doit etre du type a pores ouverts et presenter
une epaisseur inferieure a 5 mm; (B&#x003E; Les Jets d'water sous
pression doivent etre appliques avec une pression superieure a 15
kg/cm 2 et, de preference, superieure a 25 kg/cm 2; (C) La durete des
couches de surface des supports 5 doit etre suffisamment grande,
c'est-a-dire superieure a 500 et de preference a 700 dans l'echelle
JIS (Japanese Industrial Standard) K 6301 Hs; et (D) Pendant le
traitement du materiau initial 5 par les jets d'water sous pression,
la feuille de mousse 2 doit etre maintenue etiree de 10 % ou plus,
dans le
sens longitudinal ou transversal.
Quand ces imperatifs ne sont pas complete-
ment satisfaits, il est difficile d'obtenir un encheve-
trement mutuel efficace entre les fibres courtes 3 de la nappe 3 a et
un accrochage effectif de ces fibres dans le materiau de la feuille de
mousse 2, c'est-a-dire qu'il est difficile d'obtenir une implantation
fiable de ces fibres courtes dans la feuille de mousse 2, meme si le
traitement du materiau initial 5 par les jets d'water sous pression se
poursuit pendant une longue periode de temps ou si les orifices de
projection de ces jets d'water sont places aussi pres que possible de
ce materiau initial, cela etant essentiellement du au fait que la
feuille de mousse 2 presente intrinsequement un effet de coussin
amortisseur absorbant l'energie des jets d'water agissant
sur la nappe de fibres courtes 3 a.
De plus, la charge due a la masse d'
water
ayant termine son action sur le materiau initial et per-
du son energie risque d'engendrer des vagues ou des
rides sur toute la longueur du materiau initial a trai-
ter en rendant ainsi le traitement difficile si la
feuille de mousse 2 n'est pas etiree de 10 % ou plus.
Au contraire, lorsque la feuille de mousse 2 est suffi-
samment tendue pour obtenir cet etirement, l'effet de coussin
amortisseur de la feuille de mousse 2 se trouve reduit, c'est-a-dire
que l'epaisseur de cette feuille 2
est reduite et que les cellules de celle-ci sont suffi-
samment etirees pour faciliter l'enchevetrement mutuel des fibres
courtes 3, l'accrochage de ces fibres dans la feuille de mousse et,
par consequent, leur implantation dans celle-ci Comme decrit
ci-dessus, l'invention a pour but d'assurer l'elasticite de l'etoffe a
la fois dans le sens de l'epaisseur et dans le sens lateral,
c'est-a-dire de permettre a celle-ci a la fois de s'eti-
rer et de jouer un role de coussin Cette elasticite ne
peut etre obtenue que lorsque le traitement d'implanta-
tion des fibres est effectue en presence d'un etirement
longitudinal ou transversal de la feuille de mousse 2.
Il est a remarquer ici que l'elasticite de l'etoffe non tissee 1 dans
les deux directions depend, d'une facon generale, de l'elasticite de
la feuille de mousse 2, mais que la plage d'elasticite de celle-ci
depend de la force avec laquelle les fibres courtes sont enchevetrees
et accrochees au materiau de la feuille 2 sur la surface et dans la
masse de celle-ci, comme 1 l l'exprime la formule ci-apres a = b + c d
dans laquelle: a: plage d'elasticite de l'etoffe non tissee 1 b:
elasticite de la feuille de mousse 2
c: etirement des fibres courtes 3 accrochees au mate-
riau de la feuille de mousse 2 a la surface et dans la masse de
celle-ci;
a d: force d'enchevetrement des fibres courtes 3 (depen-
dant du poids de base des fibres et du materiau de la feuille de
mousse); b* o: lorsque la feuille de mousse n'est etiree que dans
le sens longitudinal, mais pas dans le sens trans-
versal.
Pour placer la feuille de mousse 2 sous une contrainte de tension
appliquee dans sa direction longitudinal, on etire cette feuille
longitudinalement entre la paire de rouleaux 9, 11, comme deja decrit
en figure 3 Pour placer la feuille de mousse 2 sous une
contrainte de tension appliquee dans sa direction trans-
versale, on peut etirer cette feuille par des moyens bien connus de
l'art anterieur tels qu'un tendeur a tiges
et crochets.
Les supports 6 sont, de preference, consti-
tues par des rouleaux de 50 a 300 mm de diametre permet-
tant d'obtenir une resistance convenable a la haute pres-
sion des jets d'water et une evacuation efficace de l'water sur ces
supports Les rouleaux peuvent etre en metal, en caoutchouc ou en
matiere plastique, ou comporter une
construction a couches multiples constituee d'une combi-
naison de ces materiaux, dans la mesure o ces rouleaux
presentent des surfaces suffisamment dures.
La nappe de fibres courtes 3 a peut etre une nappe en forme de feuille
obtenue par un procede de cardage ou de fabrication du papier, a
condition que les
fibres courtes 3 de cette nappe puissent penetrer faci-
lement a l'interieur de la feuille de mousse 2 Cette nappe de fibres
courtes 3 presente, de preference, un poids specifique compris entre 5
et 80 g/m Des fibres courtes de poids inferieur a 5 g/m 2 sont mal
adaptees a la mise en oeuvre de l'invention, car un poids aussi faible
donne une nappe dans laquelle les fibres courtes
se repartissent de maniere irreguliere.
Au contraire, avec une nappe de poids superieur a 80 g/m, la quantite
de fibres est tellement excessive, par rapport a la feuille de mousse
2, que les cellules de cette feuille se brisent facilement De plus, la
couche de fibres a implanter sur la feuille de mousse devient alors si
epaisse que l'energie des jets d'water se
trouve completement absorbee pendant le traitement hy-
draulique et que le rendement de ce traitement diminue
alors considerablement.
De preference, les jets d'water se presentent sous la forme de
colonnes produites par des orifices de 0,05 A 0,2 mm de diametre
disposes verticalement avec un
pas de 0,5 a 10 mm sur les surfaces superieures des sup-
ports associes 6 Plusieurs exemples de moyens d'ajutage
munis de ces orifices, sont representes en figure 7.
Comme indique, chacun des orifices 24 comporte, en sec-
tion verticale, une partie conique se retrecissant vers le bas 24 a,
et une partie droite 24 b pour laquelle le rapport L/D de la longueur
au diametre de cette partie 24 b, est de preference choisi inferieur a
4/1 et encore mieux inferieur a 3/1, de maniere a rendre negligeable
la perte de pression du jet d'water par resistance au
debit dans l'orifice 24.
Si l'on donnait a l'orifice 24 une forme cylindrique de diametre
constant et de rapport L/D egal ou superieur a 4/1, la chute de
pression par resistance au debit dans l'orifice 24, augmenterait
jusqu'a une
valeur economiquement defavorable.
De plus, le debit moyen transversal des
jets d'water a projeter par les orifices 24 est, de prefe-
rence, inferieur a 40 cm 3/sec cm, et mieux inferieur a cm 3 /sec cm
Le terme de "debit moyen transversal" designe un rapport F/W dans
lequel F represente le debit total projete sur chacun des supports 6,
et W la largeur effective des moyens d'ajutage places au-dessus de ce
support.
Quand ce debit moyen transversal depasse cm 3/sec cm, le materiau
initial 5 a traiter se trouve
inonde par insuffisance de drainage, et les fibres cour-
tes risquent de flotter dans l'water d'inondation Par suite, les jets
d'water sous pression agissent sur ces fibres courtes avec une energie
tellement reduite que
l'efficacite du traitement devient pratiquement inexis-
tante. L'etoffe non tissee ainsi obtenue selon l'invention, par le
traitement ci-dessus, peut deja etre utilisee telle quelle pour de
nombreuses applications, sans necessiter de traitements ulterieurs
Cependant, cette etoffe non tissee peut etre soumise a un traitement
hydrofuge lorsqu'on desire l'utiliser pour realiser des
produits necessitant des proprietes hydrofuges et resis-
tant a la pression de l'water.
Le traitement hydrofuge est effectue en
immergeant l'etoffe non tissee dans une solution hydro-
fuge, ou en etalant cette solution sur l'etoffe non tis-
see a la fin du traitement par les jets d'water La solu-
tion hydrofuge peut etre ajoutee a l'water des jets sous
pression, de facon que le materiau initial 5 soit simul-
tanement soumis au traitement hydrofuge pendant son traitement a
l'energie hydraulique des jets d'water sous
pression.
On peut controler sous vide, puis par sechage, la teneur en solution
hydrofuge de l'etoffe non
tissee ou du materiau initial ainsi traites par une solu-
tion hydrofuge de dosage convenable.
Les agents hydrofuges pouvant etre utilises pour ce traitement
comprennent ceux, bien connus, de
l'art anterieur, tels que, par exemple, les agents hydro-
fuges de type silicones (dimethylpolysiloxane, hydropoly-
siloxane, epoxypolysiloxane, aminopolysiloxane, carboxy-
polysiloxane), les agents hydrofuges de type cires, les agents
hydrofuges de type savons metalliques, et les
agents hydrofuges de type fluorine Tous ces agents peu-
vent etre utilises, en combinaison avec des resines de type a
condensation (glyoxal) et des resines de type a haute fixation
moleculaire acryl-ester, acetate de polyvinyl acetate, de maniere a
munir le materiau initial d'un
remplissage de texture partiel, et a ameliorer sa resis-
tance a la pression d'water.
Ce traitement donne a l'etoffe non tissee ces caracteristiques
hydrofuges et de resistance a la pression d'water environ trois fois
plus grandes que celles de la feuille de mousse (polyurethane), et
environ 1,5
* fois plus grandes que celles de la nappe de fibres cour-
tes seule Cette amelioration est due au fait que la densite de pores
de la feuille de mousse a ete amelioree par les fibres courtes
implantees ou noyees dans ces pores.
Exemple 1
Cet exemple montre qu'il est essentiel, pour la mise en oeuvre de
l'invention, d'introduire la nappe de fibres sur la feuille de mousse
de type a pores ouverts pendant que celle-ci est maintenue etiree, ce
qui permet d'obtenir l'implantation optimale de ces
fibres courtes sur la feuille de mousse.
On utilise comme materiaux initiaux a traiter, un ensemble comprenant
une nappe parallele de rayonne de 1,5 d x 51 mm 30 g/m 2 obtenue par
cardage au rouleau, et une feuille de mousse d'urethane de type
polyester de 1,5 mm d'epaisseur, sur laquelle on etale la nappe de
fibres parallele Ces materiaux initiaux sont traites par l'appareil de
la figure 6 dans lequel la feuille de mousse est comprimee entre les
paires de
rouleaux respectives 9, 11 et etiree du fait des diffe-
rences de vitesses de rotation de ces paires de rouleaux 9, 11, les
etirements etant de 108 %, 120 %, 150 % et %, et la nappe de fibres
etant ensuite appliquee sur cette feuille Les materiaux initiaux ainsi
assembles sont ensuite soumis au traitement des jets d'water a haute
energie sortant a une pression de 32 kg/cm 2 par les moyens d'ajutage
respectifs 7 disposes entre les paires de rouleaux 9, 11, en passant
par les orifices de 0,13 mm de diametre disposes avec*un pas de 1 mm
dans le
sens longitudinal des moyens d'ajutage respectifs 7.
Pour une difference de vitesses entre les paires de rouleaux 9, 11
conduisant a un etirement de la feuille de mousse de 108 %, cette
feuille s'incline vers
le bas dans les zones definies par les deux moyens d'aju-
tage 7 adjacents, par suite du mauvais drainage de l'water projetee
par les jets sortant des moyens d'ajutage 7 correspondants, il en
resulte que, non seulement, la nappe de fibres tombe en desordre mais
que, de plus, la feuille de mousse presente des ondulations
indesirables
rendant le traitement voulu impossible.
Pour les autres differences de vitesses conduisant a des etirements de
120 %, 150 % et 190 %, le traitement est certainement possible, mais
lorsque l'effort de tension applique a la feuille de mousse est
supprime, celle-cise plisse en crevassant la nappe de
fibres qui la recouvre.
Le profil de surface de l'etoffe non tis-
see ainsi obtenu forme des bandes correspondant au pas
des orifices.
Exemple 2:
Cet exemple montre que l'etat du materiau de depart est important pour
obtenir le produit voulu.
On utilise comme materiau de depart l'en-
semble constitue par une feuille de mousse d'urethane de
type polyethylene et par des nappes paralleles de poly-
esterde 1,4 d x 51 mm pesant respectivement 20 g/rm 2 40 g/m 2 et 70
g/m 2 Le traitement est effectue dans le meme appareil que celui de
l'exemple 1, le rapport des vitesses des paires de rouleaux 9, 11
etant regle a X%.
Tableau
No Epaisseur Poids de base Remarques d'urethane de la nappe (mm) (g/r
2)
1 0,6 20
2 1,2 20
3 2,0 20
4 5,0 20 La nappe n'est pas noyee dans l'urethane
* 1,2 40
6 1,2 40
7 1,2 80
8 * 1,2 70 La nappe n'est pas noyee dans l'urethane Dans ce tableau,
la marque * indique que l'echantillon correspondant a ete obtenu en
etalant la nappe de fibres sur la feuille d'urethane, en traitant
l'ensemble, puis en etalant une autre nappe de fibres sur
la face arriere de la feuille et en recommencant le trai-
tement (figure 3).
Claims
_________________________________________________________________
R E V E N D I C A T I O N S
) Etoffe non tissee, a fibres implantees, comprenant une feuille de
mousse elastique etirable de type a pores ouverts, presentant une
epaisseur inferieure a 5 mm, et des fibres courtes de longueur
inferieure a mm et de poids de base compris entre 5 et 80 g/m 2 $
etoffe caracterisee en ce que les fibres courtes ( 3) sont implantees
sur l'une au moins des faces de la feuille de
mousse ( 2), de maniere a penetrer profondement dans celle-
ci en formant des bandes constituees par des zones alter-
nees de forte densite ( 4 a) et de faible densite ( 4 b), et
en ce que les fibres courtes sont non seulement encheve-
trees entre elles sur la surface mais encore accrochees au materiau de
la feuille de mousse sur la surface et
dans la masse de celle-ci.
) Etoffe selon la revendication 1, carac-
terisee en ce que les feuilles de mousse sont choisies
parmi les feuilles de type polyurethane et de type cellu-
lose. 30) Etoffe selon l'une quelconque des
revendications 1 et 2, caracterisee en ce que les fibres
courtes constituees par des fibres naturelles, des fibres regenerees,
des fibres semi-synthetiques ou des fibres synthetiques, sont
utilisees separement ou sous forme de
melanges.
) Etoffe selon l'une quelconque des re-
vendications 1 a 3, caracterisee en ce que la surface et
l'interieur de l'etoffe non tissee sont soumis a un trai-
tement hydrofuge.
50) Procede de fabrication d'une etoffe non tissee, a fibres
implantees selon l'une quelconque
des revendications 1 a 4, procede caracterise en ce qu'il
comprend les differentes etapes consistant a etaler une nappe de
fibres de longueur inferieure a 100 mm et de poids de base compris
entre 5 et 80 g/m 2, sur une feuille de mousse d'epaisseur inferieure
a 5 mm et de type a pores ouverts constituant le materiau initial a
traiter a placer ce materiau initial a traiter sur des supports
impermeables a surfaces lisses dont ces surfaces lisses au moins sont
suffisamment dures; et a soumettre ce
materiau initial a un traitement a haute energie utili-
sant des jets d'water sous une pression superieure a kg/cm 2, la
feuille de mousse etant etiree de 10 % ou plus, les jets d'water
sortant par des orifices disposes suivant un pas donne dans le sens
transversal du materiau initial et au-dessus des supports respectifs,
ces jets d'water formant des colonnes projetees verticalement vers le
bas contre le materiau initial, a partir du cote de la nappe de
fibres, de facon que les fibres courtes de cette nappe soient
implantees sur l'une au moins des faces de la feuille de mousse en
penetrant profondement dans la masse de celle-ci et en formant des
bandes definies par des zones alternees de forte densite et de faible
densite, les fibres courtes etant non seulement enchevetrees entre
elles sur la surface de la feuille de mousse, mais encore accrochees
au materiau de cette feuille de mousse sur la
surface et dans la masse de celle-ci.
) Procede selon la revendication 5, caracterise en ce qu'un effort de
tension longitudinal
ou transversal est applique a la feuille de mousse.
71 &#x003E; Procede selon la revendication 5, caracterise en ce que la
surface et l'interieur de l'etoffe non tissee sont traites par un
agent hydrofuge" ) Procede selon la revendication 7, caracterise en ce
que l'etoffe non tissee est immergee
dans une solution d'un agent hydrofuge.
) Procede selon la revendication 7, caracterise en ce qu'une solution
d'un agent hydrofuge
est etale sur l'etoffe non tissee.
100) Procede selon la revendication 7, caracterise en ce qu'un agent
hydrofuge est ajoute a
l'water des jets sous pression destines a traiter le mate-
riau initial, de facon que ce materiau initial soit
soumis simultanement au traitement hydrofuge et au trai-
tement hydraulique a haute energie effectue par les jets d'water sous
pression
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [83][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [84][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2520767
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: support@minesoft.com
[85]____________________
[86]____________________
[87]____________________
[88]____________________
[89]____________________
[90]____________________
[91]____________________
[92]____________________
[93]____________________
[94]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
43 Кб
Теги
fr2520767a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа