close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2521605A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (8/ 35)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(6/ 32)
[6][_]
Etre
(18)
[7][_]
Trou
(9)
[8][_]
Est-a
(2)
[9][_]
DANS
(1)
[10][_]
Seml
(1)
[11][_]
Dars
(1)
[12][_]
Molecule
(1/ 2)
[13][_]
DES
(2)
[14][_]
Physical
(1/ 1)
[15][_]
128 s
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2521605A1
Family ID 8124567
Probable Assignee Prouvost Sa
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title DISPOSITIF DE DETECTION DE LA LONGUEUR D'UNE COUTURE, MACHINE
A COUDRE MUNIE D'UN TEL DISPOSITIF, ET PROCEDE DE COUTURE
PARTIELLEMENT AUTOMATISE
EN Title MEASUREMENT OF SEAM LENGTH IN SEWING ELASTIC MATERIALS -
USING ELECTRONIC MONITORING OF PULSES PRODUCED BY KNURLED MEASURING
WHEEL
Abstract
_________________________________________________________________
L'INVENTION CONCERNE LA DETECTION DE LA LONGUEUR D'ETOFFE COUSUE PAR
UNE MACHINE A COUDRE.
ELLE SE RAPPORTE A UN APPAREIL DE DETECTION DANS LEQUEL UNE MOLETTE
128 EST MONTEE SUR UN ORGANE BASCULANT 88 DE MANIERE QU'ELLE SOIT AU
CONTACT DE L'ETOFFE A PROXIMITE IMMEDIATE DE L'AIGUILLE DE COUTURE. LA
ROTATION DE LA MOLETTE 128 EST TRANSMISE A UN CODEUR ANGULAIRE 136 QUI
TRANSMET DES IMPULSIONS REPRESENTATIVES DE LA LONGUEUR D'ETOFFE SE
DEPLACANT A PROXIMITE DE L'AIGUILLE.
APPLICATION A LA COMMANDE DES MACHINES DE COUTURE AUTOMATIQUE
D'ETOFFES EXTENSIBLES.
A sewing machine has a device for monitoring the length of the sewn
seam which is suitable for use with extensible fabrics, comprising a
knurled wheel mounted closely alongside the needle and resting on the
workpiece such that the movement of the fabric past the needle turns
the wheel at a corresponding rate. A pulse generator connected to the
wheel by a chain drive transmits pulses to an integrating circuit
which computes the length of seams produced, and stops the machine
after a pre-programmed distance. The first workpiece is sewn by hand,
with the control circuit in a programming mode in which it stores the
data for use in sewing subsequent workpieces automatically. The device
enables elastic materials to be sewn by a semi-automatic procedure
which relieves the stress on the operative.
Description
_________________________________________________________________
La presente invention concerne la detection de la longueur des
coutures formees sur les etoffes, notamment extensibles, et elle se
rapporte plus precisement a un dispositif de detection de cette
longueur, a une machine a coudre munie d'un tel dispositif, comprenant
un guide approprie dont la mise en place peut transformer la machine
en robot, et a un procede de couture partiellement automatise.
Dans l'industrie de la confection et de la bonneterie, ainsi que dans
toutes les industries utilisant des machines a piquer (chaussures,
maroquinerie, etc...), le personnel reproduit en grandes series des
operations rigoureusement identiques les unes aux autres, a l'aide de
machines a coudre, a piquer ou a effectuer des operations specifiques
de l'industrie consideree. Par exemple, une ouvriere occupant un poste
particulier de travail coud de facon repetitive un fond de pli de jupe
ou execute une surpiqure d'un col de chemise. Dans une telle
operation, certaines parties necessitent une attention particuliere.
C'est notamment le cas du debut et de la fin d'une couture ou d'un
changement de direction, par exemple au niveau des pointes d'un col de
chemise.
La tension nerveuse du personnel est donc tres importante et on a deja
cherche a la soulager, pendant une partie au moins de l'operation.
On a ainsi cherche a automatiser de telles operations repetitives par
enregistrement initial d'une operation type puis par commande de la
machine en robot afin qu'elle forme des pieces successives. I1 existe
ainsi des appareils et des procedes de couture automatique dans
lesquels les operations sont commandees d'apres des informations
obtenues par comptage des points cousus.
Les procedes connus mettant en oeuvre le comptage des points donnent
des resultats quelquefois peu encourageant lorsque l'etoffe cousue est
extensible. En particulier, ces systemes connus posent des problemes
lors de la couture d'etoffes telles que les tissus mailles ou les
etoffes tricotees utilisees en confection et bonneterie par exemple.
Lors de la couture de ce type d'etoffe,par comptage des points
executes, la position des coutures n'est determinee que tres
approximativement et, compte tenu des forces appliquees pour
l'entraine- ment, il arrive que certaines pieces cousues presentent
des plis.
Bien entendu, de tels defauts ne sont pas acceptables.
L'invention est destinee a remedier a ces inconvenients.
Plus precisement, l'invention concerne le pilotage d'operations de
couture par detection de la longueur d'etoffe cousue. Cette longueur
peut etre determinee directement par mesure de la longueur cousue ou
par determination de la vitesse de defilement de l'etoffe et par
integration de cette vitesse au cours du temps.
Plus precisement, l'invention concerne un dispositif de detection de
la longueur cousue a la machine sur une etoffe, notamment extensible,
comprenant un mecanisme de support destine a etre monte sur une partie
fixe d'une machine a coudre associee, et un capteur porte par le
mecanisme de support tres pres de l'aiguille de la machine a coudre et
destine a detecter un parametre du deplacement de l'etoffe cousue a
proximite immediate Qe l'emplacement de couture par l'aiguille, et a
former un signal representatif de ce parametre detecte.
Dans un mode de realisation avantageux, le parametre detecte par le
capteur est directement la longueur de l'etoffe qui defile a proximite
immediate de l'aiguille. Le capteur peut alors etre avantageusement
une molette tournant a proximite immediate de l'aiguille, dans un plan
parallele a l'aiguille et a la direction de deplacement de l'etoffe
sous l'action d'un mecanisme d'entrainement de la machine a coudre.
La molette entraine de preference un codeur qui transmet un nombre
d'impulsions proportionnel a la longueur de l'etoffe cousue.
Dans un autre mode de realisation, le parametre de tecte est la
vitesse de l'etoffe qui defile a proximite immediate de l'aiguille, et
le dispositif de detection comporte en outre un integrateur destine a
integrer un signal representatif de cette vitesse en fonction du temps
et a former un signal representatif de la longueur cousue.
I1 est avantageux que le mecanisme de support soit reglable et
permette ainsi le reglage de la position du capteur dans deux
directions sensiblement perpendiculaires l'une a l'autre et
sensiblement paralleles au plan dans lequel est disposee l'etoffe a
l'emplacement de couture.
Dans un mode de realisation avantageux, le mecanisme de support
comporte une partie fixe et un organe basculant, portant le capteur et
articule autour d'un axe sensiblement parallele au plan dans lequel
est disposee l'etoffe a l'emplacement de couture. Dans ce cas, le
mecanisme de support comporte avantageusement un dispositif de rappel
de l'organe basculant, sollicitant ce dernier dans un sens tel qu'il
tend a eloigner le capteur de la partie fixe du mecanisme. Il est
alors aussi avantage que le mecanisme de support comporte en outre un
dispositif de manoeuvre destine a deplacer l'organe basculant en sens
oppose a celui dans lequel le dispositif de rappel tend a faire
tourner l'organe basculant.
L'invention concerne aussi une machine a coudre de type
semi-automatique, destinee notamment a la couture d'etoffes
extensibles, comprenant un dispositif de detection de la longueur
cousue sur une etoffe, du type indique precedemment, et destine a
former un signal representatif d'un parametre du deplacement d'une
etoffe cousue a proximite immediate de l'emplacement de couture, et un
organe de commande destine a recevoir ce signal representatif, a le
comparer a des informations memorisees, et a interrompre le
fonctionnement de la machine lorsque la comparaison donne un resultat
determine.
Par exemple, lorsque le dispositif de detection est du type a molette
qui entraine un codeur formant des impulsions proportionnelles a la
longueur de l'etoffe, l'organe de commande comprend avantageusement un
dispositif de comparaison de ce signal du codeur a des donnees
memorisees dans l'organe de commande.
I1 est avantageux que la machine comprenne un dispositif manuel de
commande de la mise en route du fonctionnement de la machine, et que
l'organe de commande comprenne un microprocesseur et des memoires et
un dispositif de commande de l'arret du fonctionnement de la machine.
L'invention concerne aussi un procede de couture d'une piece, a l'aide
d'une machine a coudre seml-automatioue ccraprenant la commande de la
mise en route du fonctionnement de la machine, la detection de la
longueur d'etoffe cousus par la machine et la formation d'un signal
correspondant, la comparaison de ce signal a des informations
memorisees correspondantes, et la commande de l'arret du
fonctionnement de la machine lorsque la comparaison indique une
relation determinee entre le signal de detection et les informations
correspondantes.
Il est avantageux que la commande de la mise en route du
fonctionnement de la machine soit effectuee manuellement et que les
autres operations soient effectuees automatiquement.
Dans un mode de realisation avantageux, le procede comprend, avant les
operations precitees, la memorisation des informations necessaires par
execution d'une operation de couture d'une maniere totalement manuelle
et par enregistrement d'informations correspondantes directement par
la machine.
De preference, le procede selon l'invention comprend la commande de la
vitesse de piquage de la machine, la commande dispositifs
peripheriques ou accessoires qui sont geres a l'enregistrement et a la
reproduction par un microprocesseur et la mesure du temps d'execution
en sequence des differentes operations.
D'autres caracteristiques et avantages de l'invention ressor tirent
mieux de la description qui va suivre, faite en reference aux dessins
annexes sur lesquels:
La figure 1 est une elevation schematique d'une machine a coudre selon
l'invention, comprenant un dispositif de detection de la longueur
cousue sur une etoffe la figure 2 est une elevation laterale d'un mode
de realisation du dispositif de detection de longueur cousue; la
figure 3 est une perspective eclatee, avec des parties arrachees, du
dispositif de detection de la figure 2; et les figures 4, 5 et 6, sont
des vues en plan d'etoffes cousues par mise en oeuvre de l'invention.
La figure 1 represente de facon generale une machine a coudre selon
l'invention. La machine est d'un type bien connu ayant un bras 10
portant une tete 12 qui porte une aiguille a] ternative ou deplacee en
zigzag et un pied presseur. L'aiguille est entrainee par un mecanisme
loge dans le corps et le bras 10 de la machine, a partir d'un volant
14 lui-meme entraine par une courroie
16 dont le mouvement est commande par un moteur classique 18.
Les elements cites jusqu'a present sont de type claE sique. I1 peut
s'agir de machines de divers types. En partict lier, l'entrainement de
l'etoffe peut etre assure par un dispositif a griffe, a entrainement
simple ou double; il peut aussi s'agir d'un dispositif a entrainement
triple, par griffes et aiguilles. Toutes ces machines sont bien
connues des hommes du metier et on ne les decrit donc pas plus en
detail.
Selon l'invention, la machine representee sur la figure 1 comporte un
dispositif 20 de detection de la longueur d'une etoffe cousue a
proximite immediate de l'aiguille. Ce dispositif est represente plus
en detail sur les figures 2 et 3 et est decrit dans la suite du
presentmemoire. Ce dispositif 20 de detection transmet des signaux
representatif de cette longueur a un organe 24 de commande, par une
ligne
22. Cet organe 24 de commande est essentiellement un circuit
electronique decrit plus en detail dans la suite du present memoire.
Ce circuit commande par un fil 26 un organe 28 destine a arreter le
fonctionnement du moteur 18.
Les figures 2 et 3 representent plus en detail le dispositif de
detection proprement dit. Sur la figure 3, on note l'extremite de la
tete de la machine 12, avec le porteaiguille 30 qui se deplace
alternativement en direction verticale sur la figure 3, et le support
32 du pied presseur, qui peut etre souleve ou abaisse et qui glisse
dans un mancho
34 ayant une surface externe cylindrique.
Le dispositif de detection comprend un support 36 de montage. Celui-ci
a la forme d'une plaque percee d'un ale sage 38. Une fente 40 debouche
dans l'alesage et jusqu'a l'ex terieur de la piece afin qu'elle
delimite de part et d'autre deux bras legerement elastiques. L'un des
bras a un trou liss 42 destine au passage d'une vis 44 qui coopere
avec un trou taraude, non represente, forme dans l'autre bras. De
cette maniere, les deux bras peuvent etre serres l'un vers l'autre et
permettent la fixation du support 36 sur le manchon cylindrique 34
depassant sous la tete 12 de la machine.
Le support 36 a, dans sa partie avant sur la figure 3, une echancrure
46 destinee au passage du support 30 de l'aiguille.I1 a aussi deux
ailes 48 dont une seule est utilisee. La disposition de ces deux ailes
permet le montage de l'appareil soit a droit soit a gauche de
l'aiguille, essentiellement en fonction du fait que l'ou vriere
utilisatrice est dans l'obligation de presenter son travail soit a
droite, soit a gauche en fonction de sa nature, tout en liberant toute
la place necessaire a un guide eventuel.
Chaque aile 48 a une rainure 50 dans le fond de laquelle est formee
une gorge allongee 52 destinee au passage d'un boulon 54 bloque contre
la face inferieure de l'aile 48 par une rondelle 56.
Le boulon 54 se visse dans une glissiere 58 et plus precisement dans
un trou taraude 60 d'un bras 62 de la glissiere 58. Celle-ci a en
outre une partie avant 63 d'epaisseur superieure a celle du bras 62,
comme represente clairement sur la figure 2. Cette partie 63 a une
gorge 64 qui est destinee au passage d'un boulon 66 muni d'une
rondelle 68 de blocage.
La partie epaisse 63 de la glissiere est destinee a se loger dans un
etrier 70 et plus precisement dans une rainure 72 de celui-ci. Un trou
taraude 74 est forme au milieu de la rainure et est destine au passage
du boulon 66 afin que la glissiere 58 puisse etre rendue solidaire de
l'etrier 70.
L'etrier 70 comporte en outre deux bras 76 perces chacun d'un alesage
78. Enfin, la partie arriere de l'etrier
(sur la figure 3) porte un doigt 80, plus clairement repre sente sur
la figure 2, perce d'un trou taraude destine au passage d'une vis 82
de butee.
La partie avant de l'etrier presente une rainure 84, dans laquelle
sont perces deux troues taraudes 85, destines au vissage de deux vis
86 de fixation d'un support decrit dans la suite du present memoire.
Une bascule 88 a un corps dont la partie superieure 90 est percee d'un
alesage 92. Celui-ci est destine a loger un axe 94. Les extremites de
celui-ci ont un diametre reduit et sont destinees a se loger dans la
bague interne de roulements a billes 96 qui se logent dans les
alesages 78 des bras 76 de l'etrier 70 dans lesquels les roulements,96
sont retenus par des vis 97. En outre, l'axe 94 a un plat 98 afin
qu'il puisse etre serre par une vis 100 de blocage vissee dans un trou
taraude 102 de la partie superieure 90 de la bascule 88. Ainsi, la
bascule 88 peut pivoter par rapport 3 l'etrier 70, avec l'axe 94.
La partie centrale de la bascule 88 a un alesage 104 destine a loger
un verin pneumatique 106. Celui-ci a une tige 108 de piston qui
depasse a une extremite et une tubulure 110 qui depasse a l'autre
extremite. Le verin est maintenu dans l'alesage 104 par une vis 112
d'arret, cette disposition apparaissant clairement sur la figure 2.
La partie inferieure de la bascule 88 forme un flasque 114 perce d'un
alesage 116 qui s'elargit a ses deux extremites en formant des
chambrages. Ceux-ci sont destines a loger deux roulements a billes
120. Un axe 122 est destine a tourillonner dans les deux roulements
120 et il a un plat 124. La partie de l'axe 122 qui comprend le plat
124 est destinee a depasser lateralement au-dela de la bascule afin
qu'un pignon 126 et une mollette 128 puissent y etre fixes par serrage
de vis d'arret, de maniere classique. L'axe 122 est retenu a son autre
extremite par une bague elastique 130 se lo gelant dans une gorge de
l'axe.
Le flasque inferieur 114 de la bascule 88 comporte enfin une anse 132,
dirigee vers l'arriere et ayant un orifice 134 destine au montage d'un
codeur 136 a impulsions. Celuici a un arbre qui porte un pignon 138
dont les dents ont un pas identique a celui du pignon 126. Le codeur
136 est destine a transmettre des impulsions par l'intermediaire d'une
ligne 140, analogue a la ligne 22 representee sur la figure 1. Les
pignons 126 et 138 sont destines a etre relies par une chaine 142
montee entre eux.
Le dispositif de detection comporte enfin un support de tension 144.
Celui-ci a une partie superieure 146 de section transversale en forme
de T et un bras 148 qui depasse vers le bas, en di rection inclinEe
cmne indique sur la figure 2. Des trous 147 formes dans la partie
superieure 146, dont ltextranite arriere, correspondant au pied du T
de la section est recue dans la rainure 84 de l'etrier 7O,par les vis
precitees 86. Le bras 148 a une ouverture allongee 150 et la partie
avant du support 144 a un trou taraude 152 dont la disposition
apparait clairement sur la figure 2.Un manchon filete 154, ayant une
extremite moletee'156, est destine a se visser dans le trou taraude
152, et une bague 158 est destinee a venir en butee contre la surface
superieure du manchon 154. Plus precisement, un ressort 160 de
traction est destine a s accrocher d'une part a une goupille 162
disposee diametralement dans la bague 158 et d'autre part a un orifice
forme a ltextremite d'un goujon filete 164 destine a se visser dans un
trou taraude 166 de la partie su perieure 90 de la bascule 88. De
cette maniere, le ressort 160 tire la bague 158 contre la face
superieure du manchon 156, et la rotation de ce dernier permet le
reglage de la force de traction exercee sur le goujon 164.
Les divers elements decrits precedemment sont montes les uns sur les
autres comme represente sur la figure 2. Celleci indique que le
support 36 de montage est fixe sur le manchon cylindrique 34,
solidaire de la tete 12 de la machine.
La glissiere 58 est fixee sur le support 36. L'etrier 70 est lui-meme
fixe sur la glissiere 58. Enfin, le support 144 est fixe sur l'etrier
70. Toutes ces pieces forment donc un tout rigide. Cependant, elles
permettent divers reglages. En effet, la forme allongee des gorges 52
et 64 permet le reglage de la position de l'etrier 70 par rapport au
manchon 34 dans deux directions perpendiculaires l'une a l'autre et
comprises dans un plan sensilement horizontal.
Comme l'indique la figure 2, le reglage de la position de la glissiere
58 dans la rainure 50 permet le reglage de la molette 128 d'une
maniere telle que, lorsque celleci est au contact d'une etoffe 168
placee sur le dispositif d'entrainement de la machine, l'axe de
rotation de la molette 128 recoupe l'axe de deplacement de l'aiguille,
repere par la reference 170. Par ailleurs, le reglage de l'etrier 70
en direction transversale, sur la partie avant 63 de la glissiere,
permet la disposition de la mollette 128 tres pres de l'a; guille,
comme indique sur la figure 1. De cette maniere, le point de contact
de la molette 128 et de l'etoffe 168 peut etre tres proche de
l'emplacement auquel l'aiguille forme un point.
La bascule 88 et les elements qu'elle porte sont par contre mobiles
comme l'indique la figure 2. En effet, la bascule est montee sur l'axe
94 qui peut tourner dans les rou lements 96. Cependant, le pivotement
permis est tres limite.
En effet, la vis 82 constitue une butee venant en appui contre une
pastille 91 logee dans la partie superieure 90 de la bascule.En
consequence, celle-ci ne peut pas pivoter, dans le sens horaire sur la
figure 2, au-dela de la position indiquee sur cette figure. Par
contre, la bascule peut pivoter dans le sens anti-horaire sur la
figure 2 lorsque de l'air comprime parvient a la tubulure 110 et fait
sortir la tige 108 du verin 106. La tige, prenant appui sur
l'extremite du bras 148, souleve la bascule si bien que la molette 128
s'ecarte de l'etoffe 168. Dans cette position, une etoffe peut donc
etre mise en place sous le pied presseur. Des que le verin 106
n'ecarte plus la bascule, cell ci est rappelee par le ressort 160,
avec une force reglee, si bien que la molette 128 revient au contact
de l'etoffe 168, en position de detection de la longueur cousue.
Ainsi, le dispositif de detection a une partie fixe et une partie
mobile entre une position de travail dans laquelle la molette est au
contact d'une etoffe et une positio de repos. La commande est assuree
par le verin pneumatique 106.
Le dispositif de detection decrit jusqu'a present f me, a la sortie du
codeur 136, un signal sous forme d'impulsions, en nombre proportionnel
a la longueur d'etoffe deplace a proximite immediate de l'aiguille. Ce
signal parvient avant geusement au circuit de commande 24 represente
sur la figure 1. Celui-ci comprend avantageusement un microprocesseur,
une memoire vive et une memoire programme. Ce circuit peut etre
programme de maniere connue des hommes du metier afin que d'une part
il puisse enregistrer des informations representatives d'une operation
de couture a executer, comme decrit plus en detail dans les exemples
qui suivent, et que d'autre part il commande ensuite les operations en
mode de reproduction.Il est cependant avantageux que l'organe 28
commande par le circuit 24 n'assure que l'arret du moteur 18 et la
regulation de sa vitesse, la mise en route du moteur 18 etant
commandee manuellement par l'operatrice, par exemple a l'aide d'une
pedale.
On considere maintenant des exemples de mise en oeuvre d'une machine a
coudre selon l'invention.
Dans un premier exemple, la machine est utilisee pour la couture d'un
fond de pli de jupe, comme represente sur la figure 4.Lorsque
l'operation est executee manuellement, elle comprend la disposition
l'un sur l'autre de deux panneaux textiles 172, 174, leur presentation
sous le pied presseur de la machine, l'execution d'un premier point
d'arret 176, au debut de la couture, puis la couture sur une certaine
longueur qui est inferieure a la longueur totale de la jupe, et la
formation d'un point d'arret 178 a l'extremite de la couture.
Lors de l'execution de l'operation sur la machine a coudre selon l f
invention, il faut d'abord proceder a un enregistrement, c'est-a-dire
a la mise en memoire des informations necessaires a l'operation. A cet
effet, l'operatrice met la machine en mode d'enregistrement et souleve
le pied presseur. Elle superpose les deux panneaux 172, 174 et les
presente sous le pied presseur qu'elle abaisse alors au point 176.
Elle dispose un gabarit de piquage entre les deux points 176 et 178,
et pointe alors les panneaux. Elle pique le point d'arret avant 176,
puis elle pique jusqu'au point 178. Elle execute alors le point
d'arret arriere 178. Elle commande le dispositif coupe-fil qui
provoque le soulevement du pied presseur. Elle indique enfin a la
machine que l'enregistrement est termine. Les informations ont ete
alors memorisees dans le circuit 24, par exemple sur une cassette
amovible.
Bien entendu, comme cette operation doit etre repro duite en fonction
des informations memorisees, elle doit etre executee avec beaucoup de
soin. Le pointage des panneaux et la pose du gabarit representent
ensenble a peu pres la moitie du temps total d 'execution.
L'operatrice peut alors utiliser la machine en mode de reproduction.
Lorsque la machine est ainsi reglee, l'operatrice presente les deux
panneaux superposes sous le pied presseur. Elle enfonce ensuite la
pedale afin de mettre en route la machine. Ensuite, elle n'effectue ni
pointage, ni pose de gabarit et n'a plus a toucher a la machine
jusqu'a la fin de l'operation, les differentes phases etant identiques
a celles de la phase d'enregistrement, mais etant executees
automatiquement.
Dans un autre exemple, decrit en reference a la figure 5, un motif
decoratif est ajoute a l'extremite de la couture executee comme decrit
en reference a l'exemple precedent.
Plus precisement, la couture decrite en reference a la figure 4 est
executee entre un point d'arret 180 et un point 182, et est terminee
par une mouche et un point d'arret reperes par les references 184 et
186. Les premieres operations, jusqu'a la descente du pied presseur,
sont analogues a celles qu'on a decrit en reference a l'exemple
precedent, pour le mode d'enregistrement. L'operatrice place ensuite
le gabarit de piquage sur la piece et pointe les points 182, 184 et
186. Elle execute alors la couture entre les points 180 et 182, en
faisant un point d'arret en 180. Elle arrete le piquage en 182, releve
le pied presseur, fait pivoter la piece de 900, descend le pied
presseur puis pique entre les points 182 et 184. Elle leve alors a
nouveau le pied presseur, fait pivoter la piece de 1350. descend le
pied presseur et pique entre les points 184 et 186.
Elle execute alors un point d'arret au point 186. Ensuite, elle
termine l'operation d'enregistrement comme decrit precedernment, c
'est-a-dire qu'elle commande le dispositif coupe-fil provoquant la
relevee du pied presseur. Elle indique ensuite que l'enregistrement
est terminer celui-ci etant alors dans la memoire de l'uni te
centrale, le contenu de cette memoire peut-etre transfere dans une
cassette, ainsi d'ailleurs et successivement que tous les
enregistrements realises: on peut alors disposer d'un ensemble aussi
vaste que l'on veut d'enregistrements et les rappeler a l'execution a
volonte.
Lorsque J 'operation doit etre realisee autcmatiqusment, en mode de
reproduction, l'operatrice n'execute que les operations deja decrites
en reference a l'exemple precedent.
On considere maintenant un troisieme exemple dars lequel certaines
operations sont executees automatiquement et d'autres manuellement.
Ces dernieres correspondent en particulier aux parties les plus
delicates de la couture. Le circuit 24 (microprocesseur) est concu de
telle sorte qu'il provoque l'arret delta marche automatique, des lors
qu'a l'enregistrement1 l'operatriee lui indique en enfoncant le bouton
d'arret programme, qu'il aura a reproduire cet arret.
La machine retrouve alors son fonctionnement a commande ma nuelle.
Elle reprendra sa marche automatique et poursuivra l'execution du
programme, lorsque l'ouvriere aura talonne la pedale de la machine
(ou, a son gre, aura actionne le bouton convenable de la face avant du
boitier de commande).
On decrit ce mode de realisation en reference a la surpiqure d'un col
de chemise, comme indique sur la figure 6.
L'operatrice place d'abord la machine en mode d'enregistrement, leve
le pied presseur, presente le col sous celui-ci au point 188 et
abaisse le pied presseur. Elle pique la couture entre les points 188
et 190, ce dernier se trouvant a quelques millimetres au point 192 qui
represente la pointe du col. Elle enfonce alors le bouton d'arret de
programme et pique entre les points 190 et 192 avec la precision
voulue.Elle leve alors le pied presseur et fait pivoter la piece de
maniere qu'elle puisse ensuite coudre entre les points 192 et 194.
Elle remet alors la machine en position d'enregistrement et pique
entre les points 192 et 194. Ce dernier se trouve a quelques
millimetres du point 196 qui constitue la seconde pointe du col.
Au point 194, l'operatrice enfonce a nouveau le bouton d'arret de
programme et recommence les operations decrites en reference aux
points 190 et 192. En effet, elle pique entre les, points 194 et 196
puis leve le pied presseur et fait pivoter la piece vers le point 198.
Elle abaisse le pied pres seuroet remet la machine en mode
d'enregistrement. Elle coud ensuite entre les points 196 et 198. A ce
dernier point, elle commande le dispositif coupe-fil qui provoque la
relevee du pied presseur. Elle indique ensuite que l'enregistrement
est fini. Celuici est alors memorise par exemple sur une cassette
interchangeable.
Lorsque la machine doit fonctionner en mode de reproduction,
l'operatrice place la machine en mode de repro duction et presente le
col sous le pied presseur. Elle enfoncez alors la pedale de commande
et la machine assure la couture automatique entre les points 188 et
190. Elle s'arrete alors automatiquement. L'operatrice coud alors
entre les points 190 et 192, leve le pied presseur, fait pivoter la
piece et baiss le pied presseur. Elle enfonce a nouveau la pedale si
bien que la machine execute automatiquement la couture entre les
points 192 et 194. La machine s'arrete alors et l'operatrice execute
la couture entre les points 194 et 196, leve le pied presseur, fait
pivoter le col et abaisse le pied presseur.
Elle enfonce alors la pedale a nouveau et la machine execute
automatiquement la couture jusqu'au point 198.
Ainsi, dans ce dernier mode de realisation, la machine execute
automatiquement la plus grande partie des coutures mais laisse a
l'operatrice le soin d'executer avec precision les parties les plus
delicates. De cette maniere, la tension nerveuse de l'operatrice est
tres reduite par rapport a une operation manuelle car cette tension
peut se relacher pendant que la machine fonctionne automatiquement.
Bien qu'on ait decrit l'invention en reference a un type particulier
de machine a coudre, elle s'applique pratiquement a tous les types
existants de machine.
Bien que le dispositif de detection decrit precedemment soit d'un type
a molette qui detecte directement la longueur de l'etoffe defilant au
niveau de l'aiguille, d'autr modes de realisation sont possibles. Par
exemple, dans une variante, le capteur peut detecter la vitesse de
l'etoffe au niveau de l'aiguille et le circuit 24 comprend alors un
integrateur qui integre le signal de vitesse et determine ainsi la
longueur parcourue. L'appareil peut aussi detecter d'autres parametres
du moment qu'il permet finalement la determination de la longueur
d'etoffe reellement cousue, surtout dans le cas des etoffes
extensibles.
L'avantage de l'invention est que la mise hors circuit du circuit 24
de commande permet l'utilisation directe de la machine selon ses
possibilites habituelles.
Il est bien entendu que l'invention n'a ete decrite et representee
qu'd titre d'exemple preferentiel et qu'on pourra apporter toute
equivalence technique dans ses elements constitutifs sans pour autant
sortir de son cadre.
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1. Dispositif de detection de la longueur cousue a la machine sur une
etoffe notamment extensible, caracterise en ce qu'il comprendun
mecanisme de support (36, 58, 70, 88) destine a etre monte sur une
partie fixe de la machine a coudre associee, etun capteur (128, 136)
porte par le mecanisme de support tres pres de l'aiguille de la
machine a coudre et destine a detecter un parametre du deplacement de
l'etoffe cousue a proximite immediate de l'emplacement de couture par
l'aiguille, et a former un signal representatif du parametre detecte.
2. Dispositif selon la revendication 1, caracterise en ce que le
parametre detecte par le capteur (128, 136) est la longueur d'etoffe
defilant a proximite immediate de l'aiguille.
3. Dispositif selon la revendication 2, caracterise en ce que le
capteur (128, 136) comporte une molette (128) tournant a proximite
immediatement de l'aiguille dans un plan parallele a l'aiguille et a
la direction de deplacement de l'etoffe sous l'action du mecanisme
d'entrainement de la machine a coudre.
4. Dispositif selon la revendication 3, caracterise en ce que la
molette (128 greater than entraine un codeur (136) transmettant un
nombre d'impulsions proportionnel a la longueur d'etoffe cousue.
5. Dispositif selon la revendication 1, caracterise en ce que le
parametre detecte est la vitesse de l'etoffe defilant a proximite
immediate de l'aiguille, et le dispositif de detection comporte en
outre un integrateur destine a integer un signal representatif de la
vitesse en fonction du temp et a former ainsi un signal representatif
de la longueur cousue.
6. Dispositif selon l'une quelconque des revendication precedentes,
caracterise en ce que le mecanisme de support (36, 58, 70, 88) est
reglable et comprend un dispositif (52, 54) de reglage de la position
du capteur (128, 136) dans une premiere direction sensiblement
perpendiculaire a l'aiguille, et un dispositif de reglage (64, 66) de
la position du capteur (128, 136) dans une seconde direction
sensiblement perpendiculaire a l'aiguille et a la premiere direction.
7. Dispositif selon l'une quelconque des revendications precedentes,
caracterise en ce que le mecanisme de support comporte une partie fixe
(36, 58, 70) et un organe basculant (88) portant le capteur (128, 136)
et articule autour d'un axe (94) sensiblement parallele au plan dans
lequel est disposee l'etoffe a l'emplacement de couture.
8. Dispositif selon la revendication 7, caracterise en ce que le
mecanisme de support comporte un dispositif (160) de rappel de
l'organe basculant (88) dans un sens tel qu'il tend a eloigner le
capteur (128) de la partie fixe (36, 58, 70) du mecanisme de support.
9. Dispositif selon la revendication 8, caracterise en ce que le
mecanisme de support comporte en outre un dispositif de manoeuvre
(160) destine a deplacer l'organe basculant (88) en sens oppose a
celui dans lequel un dispositif de rappel (160) tend a faire tourner
l'organe basculant (88).
10. Machine a coudre automatique notamment pour etoffes extensibles,
caracterisee en ce qu'elle comprendun dispositif de-detection de la
longueur cousue sur une etoffe, notamment extensible, selon l'une
quelconque des revendications 1 a 9, destine a former un signal
representatif d'un parametre du deplacement d'une etoffe cousue a
proximite immediate de l'emplacement de couture, etun organe (24) de
commande destine a recevoir ledit signal representatif, a le comparer
a des informations memorisees, et a interrompre le fonctionnement de
la machine lorsque la comparaison donne un resultat determine.
11. Machine selon la revendication 10, caracterisee en ce que le
dispositif de detection de la longueur cousue est selon la
revendication 4, et l'organe de commande (24) comporte un dispositif
de comparaison du signal du codeur (136) a des donnees memorisees dans
l'organe de commande (24).
12. Machine selon l'une des revendications 10 et 11, caracterisee en
ce qu'elle comprend un dispositif manuel de commande de la mise en
route du fonctionnement de la machine, et l'organe de commande (24) de
la machine comprend un microprocesseur et des memoires ainsi qu'un
dispositif (28) de commande de l'arret du fonctionnement de la
machine.
13. Procede de couture a l'aide d'une machine a coudre, caracterise en
ce qu'il comprendla commande de la mise en route du fonctionnement de
la machine,la detection de la longueur d'etoffe cousue par la machine
et la formation d'un signal correspondant,la comparaison dudit signal
a des informations memorisees correspondantes, etla commande de
l'arret du fonctionnement de la machi ne lorsque la comparaison
indique une relation determinee enti le signal de detection et des
informations correspondantes.
14. Procede selon la revendication 13, caracterise en ce que la
commande de la mise en route du fonctionnement de la machine est
effectuee manuellement, et les autres operations sont effectuees
automatiquement.
15. Procede selon la revendication 13, caracterise en ce qu'il
comprend, avant les operations precitees, la memorisation des
informations par execution d'une operation de couture de facon
totalement manuelle et par enregistrement des informations
correspondantes directement par la machine a coudre.
16. Procede selon la revendication 15, caracterise en ce qu'il
comprend- la commande de la vitesse de piquage de la machi ne,- la
commande de dispositifs peripheriques ou accessoires qui sont geres a
l'enregistrement eta la reproduction par un microprocesseur,- la
mesure du temps d'execution en sequence desdifferentes operations.
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [18][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [19][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2521605
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: support@minesoft.com
[20]____________________
[21]____________________
[22]____________________
[23]____________________
[24]____________________
[25]____________________
[26]____________________
[27]____________________
[28]____________________
[29]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
45 Кб
Теги
fr2521605a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа