close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2522829A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (53/ 142)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(17/ 78)
[6][_]
Etre
(26)
[7][_]
Est A
(19)
[8][_]
Tre
(8)
[9][_]
Tif
(5)
[10][_]
Eti
(4)
[11][_]
DANS
(2)
[12][_]
Tir
(2)
[13][_]
Sepa
(2)
[14][_]
Suc
(2)
[15][_]
Ner
(1)
[16][_]
Vante
(1)
[17][_]
Fre
(1)
[18][_]
IOA
(1)
[19][_]
Dra
(1)
[20][_]
Cle
(1)
[21][_]
Plet
(1)
[22][_]
Appa
(1)
[23][_]
Physical
(29/ 52)
[24][_]
24 bits
(8)
[25][_]
a decade
(7)
[26][_]
6 bits
(5)
[27][_]
de 7,5 ms
(2)
[28][_]
16 bits
(2)
[29][_]
de 2,5 ms
(2)
[30][_]
de 10 ms
(2)
[31][_]
de 632,5 ms
(2)
[32][_]
4 bits
(2)
[33][_]
32 bits
(1)
[34][_]
de 4 bits
(1)
[35][_]
de 24 bits
(1)
[36][_]
11 s
(1)
[37][_]
de 0,625 ms
(1)
[38][_]
de 800 bits
(1)
[39][_]
de six bits
(1)
[40][_]
3 bits
(1)
[41][_]
de 1600 bits
(1)
[42][_]
de 28 bits
(1)
[43][_]
5 ms
(1)
[44][_]
de 1,25 ms
(1)
[45][_]
625 ms
(1)
[46][_]
de 19,375 ms
(1)
[47][_]
de 620 ms
(1)
[48][_]
de 11,5625 ms
(1)
[49][_]
0,9375 ms
(1)
[50][_]
de 16 bits
(1)
[51][_]
de 5 ms
(1)
[52][_]
19,375 ms
(1)
[53][_]
Molecule
(3/ 6)
[54][_]
DES
(2)
[55][_]
minee
(2)
[56][_]
CO
(2)
[57][_]
Disease
(2/ 3)
[58][_]
Tic
(2)
[59][_]
Confusion
(1)
[60][_]
Generic
(1/ 2)
[61][_]
cation
(2)
[62][_]
Organism
(1/ 1)
[63][_]
mani
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2522829A1
Family ID 29182989
Probable Assignee Sensormatic Electronics Corp
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title DISPOSITIF DE DETECTION DU PASSAGE D'ETIQUETTES A PROXIMITE
D'UN POSTE DE CONTROLE
Abstract
_________________________________________________________________
L'INVENTION CONCERNE LES DISPOSITIFS DE DETECTION D'OBJETS.
LE DISPOSITIF DE L'INVENTION COMPREND ESSENTIELLEMENT UNE UNITE DE
PORTE 15 QUI EST PLACEE PRES DE LA PORTE D'UNE PIECE DONT ON DESIRE
CONTROLER LES ENTREES ET SORTIES, ET DES ETIQUETTES D'IDENTIFICATION
13, 14 PORTEES PAR LES PERSONNES SUSCEPTIBLES D'ENTRER DANS LA PIECE
ET D'EN SORTIR. L'UNITE DE PORTE RAYONNE PERIODIQUEMENT UN SIGNAL
D'INTERROGATION CONSISTANT EN UNE CONFIGURATION DE CODE, SUIVI PAR UN
INTERVALLE D'ECOUTE. LES ETIQUETTES QUI SONT A PORTEE DE L'UNITE DE
PORTE TESTENT LES SIGNAUX D'INTERROGATION QU'ELLES RECOIVENT ET
REPONDENT AUX SIGNAUX VALIDES PENDANT UNE DUREE DE REPONSE GLOBALE
DONNEE, AU COURS DE LAQUELLE CHAQUE REPONSE EST EMISE PENDANT UN
INTERVALLE DE TEMPS SELECTIONNE DE FACON ALEATOIRE. L'UNITE DE PORTE
TESTE LES SIGNAUX DE REPONSE RECUS ET TRANSMET A UNE UNITE CENTRALE
L'IDENTIFICATION DE L'ETIQUETTE CORRESPONDANT A CHAQUE SIGNAL DE
REPONSE VALIDE.
APPLICATION AU SUIVI DES DEPLACEMENTS DU PERSONNEL DANS UN HOPITAL.
Description
_________________________________________________________________
La presente invention concerne un dispositif de
communication et porte plus particulierement sur un dispcsi-
tif destine a detecter et a identifier un ou plusieurs cir-
cuits parmi un ensemble de circuits d'etiquette independants, chaque
fois que de tels circuits viennent a portee d'un poste de contr 8 le
L'invention porte egalement sur les
circuits d'etiquette eux-memes.
Il existe de nombreuses applications pour un dis-
positif de communication capable de suivre les allees et venues d'un
objet particulier, qu'il soit anime ou inanime, et d'enregistrer
l'emplacement de cet objet On a developpe
jusqu'a present des dispositifs destines a suivre des vehi-
cules qui se deplacent sur des chemins relativement connus
passant devant des installations fixes Par exemple, le bre-
vet U S 3 859 624 decrit un dispositif interrcgateur-repon-
deur qui, d'apres l'abrege du brevet, utilise une etiquette repondeuse
qui recoit de l'energie lorsque le vehicule dans
lequel elle se trouve s'approche du poste interrogateur.
L'energie est recue par couplage inductif, et il est dit que
l'etiquette repondeuse genere un champ d'information codee
specialement qui est propre a l'etiquette repondeuse parti-
culiere Le champ d'information codee est recu par l'inter-
rogateur et converti en un signal d'information qui est
representatif de l'etiquette Lorsque l'etiquette est auto-
alimentee, il n'est pas necessaire que les moyens interroga-
teurs generent un champ d'energie alternative, et le coupla-
ge inductif entre l'etiquette et l'interrogateur est limite
au champ d'information codee D'apres la description du bre-
vet precite, l'etiquette repondeuse fonctionne de facon con-
tinue si elle est auto-alimentee, ou bien chaque fois
qu'elle recoit de l'energie emise par un poste interrogateur.
Le systeme utilise des techniques numeriques et emploie un format de
message pour la reponse qui consiste en 32 bits dont les sept premiers
representent une configuration de synchronisation Celle-ci est suivie
par un bit de parite, puis par six groupes de 4 bits chacun, en format
decimal code en binaire, ce qui donne un numero d'identification a six
chiffres L'etiquette repondeuse ne comporte que les composants
strictement essentiels et seul l'interrogateur comporte des moyens
pour valider le signal recu a partir de
l'autre element.
On a egalement utilise des etiquettes repondeuses dans le cadre d'un
dispositif de justification d'identite, pour identifier le personnel
autorise et contr 8 ler le passage
a l'entree et a la sortie d'une zone surveillee Un disposi-
tif realise dans ce but est decrit dans un rapport de projet
intitule "The Self-Energized Credential System for the Plutc-
nium Protection System" par Thurlow W H Caffey et David E Barnes,
disponible aupres du U S Department of Energy, P.O Box 62, Oak Ridge,
Tennessee 37830, document n O SAND 78-2156, imprime en decembre 1978
Dans ce dispositif,
une boucle placee au niveau d'une porte emet un signal conti-
nu a 110 k Hz, et la piece d'identite emet un code d'identifi-
cation par trains d'un signal a 55 k Hz Le train de signal a k Hz est
amplifie, converti sous forme binaire dans le decodeur et teste pour
determiner si certaines conditions de format et de parite sont
satisfaites Si le code binaire est valide, il devient disponible pour
la transmission vers un centre d'exploitation Le format de code
particulier comporte un groupe de quatre chiffres hexadecimaux groupes
en deux
paires, avec trois bits de synchronisation et un bit de pari-
te ajoutes a chaque paire Le mot de code complet a une lon-
gueur de 24 bits Le premier chiffre dans chaque paire hexa-
decimale est fixe respectivement a 1 et 0, ce qui fait que le premier
chiffre hexadecimal est toujours superieur ou egal a huit et le
troisieme chiffre hexadecimal ne depasse pas sept Du fait de ce format
de codage et du procede utilise pour la validation, le nombre de codes
disponibles depourvus
d'ambiguite n'est que de 16192, parmi 65536 codes possibles.
Aucun des dispositifs mentionnes ci-dessus n'est
capable de traiter le passage simultane de plusieurs eti-
quettes repondeuses devant un point interrogateur Cette
limitation peut etre toleree dans des situations dans lesquel-
les il est naturel ou prevu que le passage au point de con-
tr 8 le s'effectue en une seule file Il existe cependant de nombreuses
situations dans lesquelles on desire disposer d'une fonction de
controle en n'imposant qu'une contrainte
minimale, ou meme nulle, aux mouvements normaux du porteur.
Par exemple, dans un hopital, il serait extremement utile de pouvoir
connaitre a tout moment les endroits o se trouvent les medecins, les
infirmieres et d'autrespersonnels,pour faciliter la communication avec
n'importe quelle personne desiree On pourrait egalement desirer
connaitre les endroits o se trouve le personnel dans un but
d'enregistrement, pour
etre capable de determiner le moment auquel un membre parti-
culier du personnel etait de garde aupres d'un patient parti-
culier, ou etait dans une salle d'operation ou dans la phar-
macie Le nombre des utilisations n'est limite que par l'ima-
gination.
Cependant, lorsqu'on doit utiliser un tel disposi-
tif pour determiner les endroits o se trouvent certaines personnes, ou
pour un controle important, il est essentiel que ce dispositif detecte
de facon fiable des etiquettes repondeuses qui passent devant un poste
de controle, bien que plusieurs etiquettes puissent venir
simultanement a portee du poste de controle L'invention procure
precisement un tel
dispositif En outre, comme il ressortira de la description
qui suit, le mode de realisation du dispositif qui est con-
sidere actuellement permet de controler 65536 etiquettes
pouvant passer par un certain nombre de portes Le disposi-
tif est capable de traiter de facon fiable jusqu'a six eti-
quettes passant simultanement par une seule porte.
Un aspect de l'invention porte sur un dispositif de communication
destine a detecter chaque fois qu'un ou plusieurs circuits parmi un
ensemble de circuits d'etiquette independants viennent a portee d'un
poste de contr 8 le, et a identifier ces circuits d'etiquette qui
viennent a portee,
bien que plusieurs circuits d'etiquette puissent venir simul-
tanement a portee du poste de controle Ce dispositif com-
prend des moyens destines a etre places au poste de controle
pour rayonner un signal d'interrogation contenant une premie-
re configuration de code qui est caracteristique du poste de
controle; un circuit d'etiquette contenant des moyens desti-
nes a recevoir le signal d'interrogation chaque fois que le circuit
d'etiquette est a portee du poste de controle, et des moyens destines
a repondre au signal d'interrogation,
les moyens mentionnes en dernier comprenant des moyens des-
tines a rayonner une serie de signaux de reponse, chacun d'eux
contenant une seconde configuration de code predeter- minee differente
de la premiere configuration de code et
caracteristique du circuit d'etiquette, et des moyens desti-
nes a faire varier, au moins de facon pseudo-aleatoire, les
intervalles entre des signaux de reponse successifs; et des moyens
supplementaires destines a etre places au poste
de controle pour recevoir et tester tous les signaux prove-
nant d'emplacements situes a portee du poste, pour determi-
ner si ces signaux mentionnes en dernier contiennent une configuration
de code predetermine caracteristique d'une etiquette, et a transmettre
les signaux recus a une unite de traitement, uniquement dans le cas o
la configuration de
code mentionnee en dernier est presente.
Un autre aspect de l'invention porte sur un circuit d'etiquette
destine a communiquer avec un poste de controle et a fournir une
identification a ce dernier, chaque fois
que le circuit d'etiquette vient a portee du poste de con-
trole, et independamment de la presence simultanee d'un autre circuit
d'etiquette dans la zone de portee, ce circuit
d'etiquette comprenant des moyens destines a recevoir a par-
tir du poste de controle un signal d'interrogation ccmpre-
nant une premiere configuration de code, lorsqu'il est a portee du
poste, et des moyens destines a repondre au signal d'interrogation,
les moyens mentionnes en dernier comprenant
des moyens destines a rayonner une serie de signaux de repon-
se, chacun d'eux contenant une seconde configuration de code
predeterminee, differente de la premiere configuration de code et
caracteristique du circuit d'etiquette, et des moyens destines a faire
varier au moins de facon pseudo-aleatoire
les intervalles entre les signaux de reponse successifs.
L'invention sera mieux comprise a la lecture de la
description qui va suivre d'un mode de realisation et en se
referant aux dessins annexes sur lesquels:
La figure 1 est une representation schematique mon-
trant le cadre dans lequel on peut utiliser l'invention La figure 2
est un schema synoptique montrant les composants fondamentaux qui sont
utilises dans le dispositif de l'invention; La figure 3 est un schema
synoptique de la partie d'emetteur d'interrogation de l'unite
d'emetteur et de recepteur d'interrogation de porte de la figure 2; La
figure 4 est un schema synoptique de la partie de recepteur
d'interrogation de l'unite d'emetteur et de recepteur d'interrogation
de porte de la figure 2; La figure 5 est un schema synoptique du
circuit
qui est incorpore dans l'etiquette d'identification du dis-
positif represente sur la figure 2; La figure 6 est un schema logique
des composants representes sur la figure 3; La figure 7 represente une
serie de diagrammes
sequentiels utiles a la description du fonctionnement du
materiel decrit ici; Les figures 8 A et 8 B constituent un schema
logique des composants representes dans la partie de recepteur du
dispositif represente sur la figure 5; Les figures 9 A et 9 B
constituent un schema logique
des composants representes dans la partie d'emetteur du dis-
positif represente sur la figure 5;
Les figures l OA et l OB constituent un schema logi-
que des composants representes sur la figure 4; et La figure 11 est un
diagramme montrant la partie initiale de l'emission de signal a partir
de deux etiquettes separees, et la reponse qui est generee dans le
recepteur de
porte.
On utilise les mtmes numeros de reference sur tous
les dessins pour designer les elements identiques ou simi-
laires. On va maintenant considerer la figure 1 qui montre un plan
representant une piece 10 dans laquelle se trouve une baie de porte 11
s'ouvrant sur un couloir 12 Ceci ne
constitue qu'un exemple arbitraire envisage a titre d'illus-
tration On peut supposer que la piece 10 est dans un hopital et qu'il
s'agit par exemple d'une salle d'operation, et
qu'on desire disposer d'un enregistrement continu de l'iden-
tite des personnes qui entrent dans la piece ou en sortent,
ainsi que des instants auxquels elles entrent ou sortent.
Deux medecins 13 et 14 sont sur le point d'entrer presque
simultanement dans la piece 10 Ils pourraient tout aussi
bien se diriger vers la baie de porte 11 a partir de direc-
tions opposees, l'un entrant dans la piece 10 tandis que l'autre en
sort Une unite de porte 15 est placee a c 8 te de la baie de porte 11
Comme on l'expliquera ci-apres de facon plus detaillee, l'unite de
porte 15 est connectee a une boucle magnetique, non representee sur la
figure 1, mais associee a la baie de porte 11 Chacun des medecins 13
et 14 porte une petite etiquette d'identification, qu'on decrira
ci-apres en detail mais qui n'est pas representee sur la figure 1, qui
donne lieu a une interaction avec l'unite de porte 15, par couplage
magnetique avec la boucle magnetique de la baie de porte On peut
considerer que
l'unite de porte 15 et la boucle de porte qui lui est asso-
ciee constituent un poste de controle.
L'invention concerne le dispositif destine a eta-
blir une communication fiable entre l'unite de porte et les etiquettes
d'identification L'invention ne porte pas sur l'equipement situe en
aval qui utilise l'information collectee par l'unite de porte Par
consequent, pour eviter une complexite inutile, on a considere a titre
d'exemple la situation la plus simple On suppose que chaque fois
qu'une etiquette d'identification entre dans la zone de portee de
l'unite de porte 15, cette etiquette passe par la baie de porte Par
consequent, si on connatt a n'importe quel instant la position de
toutes les personnes suivies par le dispositif, on peut obtenir un
signal depourvu d'ambiguite qui indique que l'etiquette
d'identification particuliere
a ete amenee a l'interieur de la piece, si on savait prece-
demment qu'elle etait dans le couloir, ou bien qu'elle a ete amenee
hors de la piece, dans le couloir, si on savait
qu'elle etait dans la piece.
La figure 2 montre les composants fondamentaux du dispositif L'unite
de porte 15 comporte un emetteur et recepteur d'interrogation qui
communique avec un ensemble d'etiquettes d'identification ayant les
memes numeros de reference que les personnes qui les partent
L'information determinee par l'unite de porte 15 est transmise par une
sortie 16 vers un poste d'utilisation de l'information.
Celui-ci n'a pas ete represente, mais peut-etre une unite d'interface
pour un processeur central, ou le processeur
central lui-meme.
L'unite de porte 15 comporte une section emettrice representee sous
forme synoptique sur la figure 3 et en
detail sur la figure 6, qui produit un signal d'interroga-
tion periodique avec des intervalles de repos pendant lesquels la
section receptrice associee ecoute les reponses
eventuelles des etiquettes La section receptrice est repre-
sentee sous forme synoptique sur la figure 4 et en detail
sur les figures 10 A et l OB Chaque etiquette d'identifica-
tion de la figure 2 comporte un circuit represente sous
forme synoptique sur la figure 5 et en detail sur les figu-
res 8 A, 8 B, 9 A et 9 B. On va maintenant considerer la figure 3 qui
montre que la section emettrice de l'unite de porte comporte une
horloge a quartz 17 qui produit un signal porteur, par exem-
ple a une frequence de 25,6 k Hz, qui est transmis a un filtre
passe-bas et amplificateur de puissance, 20, par
l'intermediaire d'une porte 18 qui appartient a un modula-
teur 19 de type biphase M, ou Manchester Le signal de sor-
tie du filtre et amplificateur 20 est transmis a une boucle de porte
22 par l'intermediaire d'un element de commutation
21, lorsque ce dernier est conducteur, ou en circuit ferme.
La boucle 22 serait par exemple installee autour de l'enca-
drement de la baie de porte 11 sur la figure 1, et disposee de facon a
rayonner de l'energie pour produire un champ magnetique a proximite
immediate de la baie de porte 11,
pour donner lieu a une interaction avec une bobine receptri-
ce sur n'importe quelle etiquette d'identification suscepti-
ble de venir a portee du champ que produit la boucle 22.
Le signal d'horloge qui est emis par l'horloge 17 est egalement
applique a un diviseur/generateur biphase 23 dans lequel il est divise
par 32 et separe en deux phases
pour donner deux trains d'impulsions C'est une simplifica-
tion excessive que de considerer que les signaux de sortie du
generateur 23 sont simplement des versions dephasees d'un signal
soumis vraiment a une division de frequence Comme il ressortira de
facon evidente de l'examen du circuit detaille qui est represente sur
la figure 6, le signal de scrtie d'horloge a 25,6 k Hz est divise par
deux, puis il est divise dans un compteur binaire pour produire des
impulsions ayant une duree egale a deux cycles complets du signal a
25,6 k Hz,
c'est-a-dire une duree de 78,125 ps Ces dernieres impul-
sicns se repetent avec une cadence de repetition de 800
impulsions par seconde, et les impulsions de l'une des sor-
ties, par exemple la phase 1, sent decalees de 0,625 ms par
rapport a celles de la sortie correspondant a la phase 2.
Le signal de sortie du generateur biphase 23 qu'on a appele
arbitrairement "phase 11 " est applique a la fois a un sequen-
ceur 24 et a une autre porte 25 dans le modulateur 19 Le
signal de sortie correspondant a la seconde phase-du genera-
teur 23 est applique a un generateur de code d'identification 26 qui
recoit egalement un signal de sortie provenant du sequenceur 24 Le
generateur de code 26 recoit le signal du generateur 23 en tant que
signal d'horloge et il est sequence par le signal de sortie du
sequenceur de facon a produire un signal qui est transmis par la
sortie 27 pour commander la porte 25 dont le signal de sortie est
applique a un diviseur commute 28 Lorsque le diviseur commute 28 est
valide par un
signal provenant du sequenceur 24 par la sortie 29, ce divi-
seur transmet a la porte 18 un signal provenant de la perte
Les portes 18 et 25 et le diviseur 28, consideres con-
jointement, constituent un modulateur de type biphase M, qui, a partir
de l'horloge 17, applique au filtre et amplificateur
un signal porteur en modulation par impulsions Simultane-
ment, le signal de validation provenant du sequenceur 24 par la sortie
29 est applique a l'element de commutation 21 pour le faire passer a
l'etat conducteur, ce qui transmet le
signal module vers la boucle de porte 22.
Pendant que la section emettrice emet un signal d'interrogation, on
desire que la section receptrice soit deconnectee de la boucle de
porte 22, utilisee en commun, et cette fonction est accomplie en
appliquant le signal de la sortie 29 du sequenceur a un autre element
de commutation 31,
par l'intermediaire d'un inverseur 30, pour bloquer cet ele-
ment de commutation Comme il est represente, le signal d'en-
tree de l'element de commutation 31 provient du point de connexion 32
a la boucle de porte 22, et il est applique a un circuit 81 du
recepteur, represente sur la figure 4, qui comprend un
preamplificateur a commande automatique de gain
et un filtre.
Avant de decrire la section receptrice de l'unite de porte, il peut
etre utile de considerer plus en detail la section emettrice de
l'unite de porte, puis de considerer la structure et le fonctionnement
des circuits d'etiquette, apres quoi on envisagera la section
receptrice de l'unite de
porte La communication entre les etiquettes d'identifica-
tion et l'unite de porte s'effectue a une frequence de
25,6 k Hz, avec un format interrogation-reponse Comme indi-
que ci-dessus en relation avec la figure 3, l'information
est modulee sur la frequence porteuse de 25,6 k Hz, en utili-
sant une modulation biphase M auto-synchronisee L'informa-
tion d'interrogation apparatt a une cadence de 800 bits par seconde,
avec une longueur de message de six bits Les trois premiers bits
suivent une configuration fixe qui est 110, et les trois bits restants
sont utilises pour transmettre aux etiquettes un identificateur
d'etablissement, les trois bits
permettant de disposer de huit configurations de code diffe-
rentes En utilisant un format biphase M, les configurations
d'interrogation apparaissent de la maniere indiquee sur la figure 7
Comme on l'expliquera par la suite, la sequence d'interrogation occupe
une duree de 7,5 ms Toute etiquette d'identification situee a portee
de l'unite de porte recoit l'information provenant de l'unite de porte
qui est contenue dans la sequence d'interrogation Le circuit
d'etiquette effectue un controle pour verifier que la frequence et la
cadence de bits sont correctes, pour verifier la sequence de
preambule 110 et pour verifier l'identificateur d'etablisse-
ment a 3 bits sur lequel il est pre-programme, avant de con-
siderer qu'il doit repondre L'information de reponse qui retourne
d'une etiquette d'identification vers l'unite de porte apparait a une
cadence de 1600 bits par seconde, avec une longueur de message de 28
bits Les quatre premiers bits suivent une configuration fixe qui est
1110, les 16 bits suivants indiquent l'identite de l'etiquette, les 6
bits suivants contiennent un code de contr 8 le d'erreur et les 2
derniers bits sont actuellement en reserve et contiennent 00 L'unite
de porte recoit l'information provenant d'une
etiquette d'interrogation, effectue un controle pour veri-
fier que la frequence et la cadence de bits sont correctes et que la
sequence de preambule est 1110, puis elle effectue une acceptation
preliminaire de l'identificateur, du code de
contr 8 le d'erreur et de la configuration 00 qui suit.
Le format pour une reponse d'une etiquette est egalement represente
sur la figure 7, a la premiere ligne de celle-ci Le format comporte
une emission de preambule d'une duree de 2,5 ms, une emission
d'identification d'etiquette d'une duree de 10 ms, un code de
correction d'erreur qui dure 5 ms, puis une pause de 1,25 ms Ces
intervalles de temps, associes a une pause du format de pre-emission,
d'une duree de 0, 625 ms, donnent une duree ou un intervalle de temps
total de 19,375 ms Il y a 32 intervalles de temps de ce type dans un
cycle d'emission d'etiquette complet, soit une duree totale de 620 ms
A ceci s'ajoute un retard de post-emission de 11,5625 ms et une pause
de pre-reponse de
0,9375 ms, ce qui forme un cycle complet de 632,5 ms.
On va maintenant considerer la figure 6 sur laquelle on voit que
l'horloge a quartz 17 consiste en un oscillateur a quartz classique
qui donne un signal de sortie sous forme d'impulsions sur la borne 33
Ce signal est applique directement par une connexion 34 a une entree
de la
porte NON-OU 18 Le signal present sur la borne 33 est ega-
lement applique a la borne d'horloge d'une bascule de type D,
connectee de la facon representee, dans le generateur biphase 23
Connectee de cette maniere, la bascule 35 divise il par deux le signal
qui provient de l'horloge 17 Ainsi, un signal de sortie provenant de
la sortie Q de la bascule 35
est applique a l'entree d'horloge d'un compteur binaire 36.
Les bornes de sortie QO a Q 3 du compteur 36 sont connectees, de la
maniere representee, aux entrees de deux portes NON-ET 37 et 38 La
sortie de la porte NON-OU 37 est connectee par
le conducteur 39 a une entree de la porte 25 Un autre con-
ducteur 40 connecte la sortie de la porte 37 a la borne
d'entree d'horloge d'un compteur binaire 41 dans le sequen-
ceur 24 Les sorties QO a Q 2 du compteur 41 sont respective-
ment connectees aux entrees A, B et C d'un selecteur de donnees a 8
voies, 42 Les entrees X du selecteur de donnees sont utilisees pour
etablir les codes de preambule et d'identification pour l'installation
Comme le montre la figure 6, les entrees X 1 et X 2 sont connectees a
une source de tension representant un etat logique haut ou 1 La borne
X 3 est connectee a une tension representant l'etat logique 0, tandis
que les bornes X 4, X 5 et X 6 sont connectees a des interrupteurs
selecteurs individuels 43, 44 et 45 qui permettent de preselectionner
le code d'identification pour l'unite de porte de facon qu'il
corresponde a l'une des huit possibilites qui sont indiquees sur la
figure 7 On notera que lorsque les interrupteurs 43, 44 et 45 sont
dans la position ouverte, comme il est represente sur le dessin,
chacune des bornes auxquelles ils sont connectes est por-
tee de facon equivalente a un niveau logique O Si on desi-
re connecter la borne d'entree particuliere du selecteur de
donnees a une valeur logique 1, on doit fermer l'interrup-
teur respectif, ce qui connecte cette borne a la source de tension
positive Les bornes XO et X 7 sont destinees a l'introduction d'un
espace ou d'un intervalle de garde a la fois avant et apres la
configuration de code, afin de se premunir contre certains types de
brouillage Ces bornes sont representees connectees a la tension basse,
ou valeur
logique "O".
Le selecteur de donnees 42 comporte egalement une borne d'entree
d'invalidation a laquelle est connectee, par le conducteur 46, la
sortie d'une porte NON-ET 47 dont les entrees sont connectees ensemble
ainsi qu'a la sortie de la porte NON-OU 38 La porte NON-ET 47 inverse
le signal de sortie de la porte NON-OU 38, ce qui invalide le
selecteur de donnees 42 sauf pendant le bref intervalle au cours
duquel une impulsion de sortie est generee sur la seconde phase du
generateur biphase 23 Lorsque ceci se produit, la borne de sortie Z du
selecteur de donnees est connectee a celle des bornes d'entree qui est
determinee par les signaux binaires qui sont appliques sur ses bornes
d'entree ABC, a partir du compteur 41 Ces signaux sont appliques a
l'entree
de la porte 25 par la connexion 27.
Le signal de sortie de la porte NON-OU 25 est applique a l'entree
d'horloge d'une bascule de type D qui constitue le diviseur commute 28
La bascule de type D 28 est connectee de la maniere representee, avec
sa sortie Q connectee a la fois a son entree D et a une entree de la
porte NON-OU 18 La borne de restauration de la bascule de type D 28
est connectee a la sortie 29 du sequenceur 24, et le signal present
sur cette sortie provient d'une porte NON-OU 48 La porte NON-OU 48
fonctionne en inverseur, du fait que ses deux entrees sont connectees
ensemble ainsi
qu'a la sortie d'une porte NON-OU a entrees multiples, 49.
Six des entrees de la porte NON-OU 49 sont respectivement connectees
aux sorties Qi a Q 6 du compteur en cascade a 7 etages 50 La borne de
restauration de ce compteur est connectee a la masse, tandis que son
entree d'horloge est connectee par les conducteurs 51 et 52 a la
sortie Q 2 du compteur 41 Du fait que la sortie Q 2 du compteur 41
change d'etat chaque fois que sa borne d'horloge a recu huit
impulsions d'entree provenant de la sortie 39 du generateur
biphase 23, le signal qui est applique au compteur en casca-
de 50 represente le signal de sortie de la porte 37 divise
par huit.
Une entree supplementaire de la porte NON-OU 49 recoit le signal de
sortie d'une porte NON-OU 53 dont les trois entrees sont connectees
aux trois sorties du compteur 41 Ces trois memes entrees du compteur
41 sont connectees par des inverseurs respectifs 54, 55 et 56 aux
trois entrees d'une porte NON-OU supplementaire, 57 La sortie de la
porte NON-OU 57 est connectee a une entree supplementaire de la
porte NON-OU 49.
Les nombres a quatre chiffres qui sont portes sur les divers
composants logiques representes sur la figure 6
sont les numeros de type CMOS et ils identifient ainsi ccm-
pletement les composants consideres On pense que l'homme
de l'art sera maintenant capable de comprendre le fonction- nement
complet de la section emettrice de porte decrite en relation avec
la figure 6 On notera que le fonctionnement du diviseur commute 28 est
bloque aussi longtemps qu'un etat logique 1 est applique sur sa borne
de restauration, par le conducteur 29 Ceci se produit chaque fois que
l'une des entrees de la porte NON-OU 49 porte un signal
logique 1 L'analyse du circuit montre que lorsqu'il fonc-
tionne a partir d'une horloge a 25,6 k F Iz, la fenetre de
transmission pour le code a 6 bits occupe un intervalle de 7,5 ms,
tandis que le temps de silence occupe un intervalle de 632,5 ms C'est
pendant ce dernier intervalle qu'un signal est applique par
l'inverseur 30 a l'element de commutation 31 de la figure 3, pour le
rendre conducteur afin d'autoriser le fonctionnement du circuit
recepteur qui
est represente sur la figure 4 Qu'une etiquette d'identi-
fication vienne ou non a portee d'une unite de porte donnee, l'unite
de porte continue a emettre periodiquement un
signal d'interrogation puis a ecouter une reponse eventuelle.
Si une reponse apparait pendant l'intervalle d'ecoute, elle
est verifiee et enregistree Si aucune reponse n'est enten-
due le fonctionnement se poursuit neanmoins.
Les etiquettes d'identification qui sont utilisees dans le dispositif
considere sont de petits dispositifs a circuit a semiconducteurs
alimentes sur pile, qui disposent de leurs propres boucles d'antenne
pour le couplage avec les boucles de porte On va maintenant considerer
la figure 5 qui represente sous forme de schema synoptique le circuit
contenu dans une etiquette d'identification Ce circuit com-
porte une boucle d'etiquette 60, fonctionnant aussi bien pour
l'emission que pour la reception, dont les bornes sont connectees pour
la reception a un circuit preamplliicateur
et filtre 61, dont la sortie attaque un detecteur d'envelop-
pe de porteuse 62 Le signal de sortie du detecteur d'enve-
loppe de porteuse est transmis a un detecteur de transitions 64 par
l'intermediaire d'un filtre passe-bas 63 A partir du detecteur de
transitions 64, un signal de sortie detecte est applique par une ligne
65 a un separateur d'horloge et de donnees 66, dont le signal de
sortie est ensuite applique a
un circuit de reconnaissance de sequence d'interrogation 67.
Le signal de sortie du circuit de reconnaissance de sequence
d'interrogation 67 est applique a un point de connexion 68 a partir
duquel il est dirige par le conducteur 69 vers une
entree du circuit de porte 70 et il est renvoye par un con-
ducteur 71 vers le separateur d'horloge et de donnees 66.
Le point de connexion 68 est egalement relie par un conduc-
teur 72 et un inverseur 73 a une entree de chacun des cir-
cuits 62, 63, 64 et 66 Enfin, le point de connexion 68 est relie par
le conducteur 74 a une entree d'un compteur de
trames 75 et a un sequenceur 76.
L'horloge a quartz 77, ayant une frequence de,6 k Hz, comporte une
sortie connectee par le conducteur 78 a la porte 70, pour appliquer le
signal d'horloge commute sur les conducteurs 79 et 80 Le signal
d'horloge commute
present sur le conducteur 79 est applique a la fois au cir-
cuit de reconnaissance de sequence d'interrogation 67 et au detecteur
d'enveloppe de porteuse 62 Le signal d'horloge commute present sur le
conducteur 80 est applique a chacun des circuits 62, 63 et 64 De plus,
l'horloge 77 comporte
une sortie directe qui est connectee, a partir du conduc-
teur 78, au sequenceur 76, au separateur d'horloge et de
donnees 66, a un modulateur Manchester 83 et a un genera-
teur biphase 84 Ce dernier divise par 16 le signal qui provient de
l'horloge 77 Le compteur de trames 75 comporte
une sortie qui est connectee par le conducteur 85 au sepa-
* rateur d'horloge et de donnees 66, et une autre sortie qui est
connectee par le conducteur 86 a une entree de la porte 87 La seconde
entree de la porte 87 est attaquee par le sequenceur 76, par
l'intermediaire des conducteurs 88 et 88 A Le signal de sortie de la
porte 87 attaque une entree d'un compteur de reponses a sequence
binaire pseudo-aleatoire,
89 Le compteur de reponses 89 recoit egalement par un con-
ducteur 90 un signal d'entree provenant du sequenceur 76, et il recoit
par le conducteur 91 un signal d'entree provenant du modulateur
Manchester 83 Le signal de sortie du compteur de reponses 89 est
applique a un point de connexion 92 pour tre dirige vers des entrees
du modulateur Manchester 83 et du sequenceur 76 Le sequenceur 76
applique egalement un signal de sortie au compteur de trames 75, par
le conducteur 96, et un autre signal de sortie a un generateur de
Hamming, par l'intermediaire du conducteur 94 Le generateur de Hamming
95 recoit un signal d'entree supplementaire qui
provient de la sortie 01 du generateur 84, par le conduc-
teur 96 Un autre circuit est etabli du sequenceur 76 vers
le generateur de Hamming 95, par l'intermediaire d'une sor-
tie 97 et d'un generateur de sequence d'identification 98.
La sortie du generateur de sequence 98 est egalement connec-
tee par le conducteur 99 a une entree d'un circuit de
commande de sequence 100 Un second signal d'entree du cir-
cuit de commande de sequence 100 provient du generateur de Hamming 95
par le conducteur 101 Enfin, un troisieme
signal d'entree du circuit de commande de sequence 100 pro-
vient du sequenceur 76 par le conducteur 102.
Comme le montre egalement la figure 5, la sortie 01 du generateur
biphase 84 est egalement connectee par le conducteur 103 au modulateur
Manchester 83 La sortie 02 du generateur 84 est connectee par un
conducteur 104 a une entree du modulateur Manchester 83 Une autre
entree du modulateur Manchester 83 recoit un signal qui provient du
circuit de commande de sequence 100 par le conducteur 105.
Le signal de sortie du modulateur Manchester 83 est appli-
que par le conducteur 106 au circuit d'attaque a amplifica-
teur de puissance, 107, dont la sortie est connectee aux
bornes de la boucle d'etiquette 60.
Apres avoir decrit le circuit d'etiquette d'iden-
tification en termes generaux en relation avec les figures 5, on va
considerer les figures 8 A, 8 B, 9 A et 9 B pour presenter
une explication plus detaillee de la realisation des compo-
sants fonctionnels qui font partie du circuit de la figure En
commencant par les figures 8 A et 8 b, on voit que le circuit
d'horloge a quartz 77 est de structure classique et comporte une
sortie d'horloge 78, comme indique precedem- ment Les signaux recus
par la boucle d'etiquette 60 (voir la figure 5) sont transmis par un
conducteur 110 au circuit de preamplificateur et de filtre 61, pour
etre appliques aux entrees de positionnement de deux bascules de type
D,
111 et 112, dans le detecteur d'enveloppe de porteuse 62.
Comme il est represente, les signaux d'horloge commutes presents sur
les conducteurs 79 et 80 sont respectivement appliques aux entrees
d'horloge des bascules 112 et 111 De plus, l'entree 79 est connectee a
une entree d'horloge d'une bascule de type D supplementaire, 113,
tandis que l'entree 80 est connectee a l'entree d'horloge d'une autre
bascule de type D, 114 Toutes les bornes de restauration des bascules
111, 112, 113 et 114 sont connectees par le
conducteur 72 A a la sortie de l'inverseur 73, dans le cir-
cuit de reconnaissance de sequence d'interrogation 67 Les entrees D
des bascules 111 et 112 sont connectees a des niveaux de tension
logiques O tandis que la sortie Q de la bascule 111 est connectee a
l'entree D de la bascule 113 et la sortie Q de la bascule 112 est
connectee a d'entree D de la bascule 114 Les sorties Q des bascules
113 et 114 sont connectees aux entrees d'une porte NON-ET 115 dont la
sortie represente la sortie du detecteur d'enveloppe de
porteuse 62 -
Le filtre passe-bas 63 comprend un groupe de quatre bascules D, 116,
de 'type 4175, et quatre portes NON-ET 117, 118, 119 et 120 Les
elements 116 a 120 sont
interconnectes de la maniere representee sur le dessin.
Toutes les entrees d'horloge des bascules qui constituent le groupe de
quatre bascules 116 sont connectees a la ligne
d'horloge commutee 80, tandis que toutes les bornes de res-
tauration sont connectees a la sortie d'un inverseur 121
dont l'entree est connectee par le conducteur 72 A a la sor-
tie de l'inverseur 73 La sortie de la porte NON-ET 119 constitue la
sortie du filtre passe-bas 63 et elle est connectee a la fois a
l'entree D d'une bascule de type D 122 dans le detecteur de
transitions 64 et a une entree d'une porte OU-EXCLUSIF 123 L'entree
d'horloge de la bascule 122 est connectee a la ligne d'horloge
commutee 80, tandis que sa sortie Q est connectee a l'autre entree de
la porte
OU-EXCLUSIF 123 La sortie de la porte 123 represente la sor-
tie du detecteur de transitionset elle est connectee par le conducteur
65 a une entree d'une porte NON-ET 124 Cette derniere porte se trouve
dans le separateur d'horloge et de
donnees 66.
L'autre signal d'entree de la porte NON-ET 124 pro-
vient de la sortie du circuit de reconnaissance de sequence
d'interrogation 67, par la ligne 71 A Le separateur d'hor-
loge et de donnees 66 contient egalement une porte NON-OU, quatre
bascules de type D 126, 127, 128 et 129, un compteur a decade 130 de
type 4017, des portes NON-OU 131, 132, 133, 134, 135, 136 et 137, des
portes OU 138 et 139 et
des inverseurs 140 et 141 Les divers composants sont inter-
connectes de la maniere representee sur le dessin au moyen
des symboles habituels.
Le separateur d'horloge et de donnees 66 comporte une serie de
conducteurs'de sortie 142, 143, 144, 145 et 146 qui vont vers le
circuit de reconnaissance de sequence
d'interrogation 67 Le conducteur 142 est connecte de la sor-
tie Q 5 du compteur 130 a une entree D d'une bascule de type D 147 Il
est egalement connecte a une entree d'une porte NON-ET 148 Le
conducteur 143 est connecte de la sortie Q de la bascule 128, dans le
separateur d'horloge et de donnees
66, a l'entree d'horloge d'un compteur binaire 149 Le con-
ducteur 144 est connecte entre la sortie de la porte NON-OU 131 et une
entree de la porte NON-OU 150 Le second signal
d'entree de la porte NON-OU 150 est applique par le conduc-
teur 145 qui est connecte a la sortie de la porte 136 Le conducteur
146 est connecte de la sortie de la porte 137 a l'entree d'une porte
NON-OU 151 qui est retrocouplee avec une autre porte NON-OU 152, comme
il est represente Un inverseur 153 interconnecte la sortie de la porte
150 et une entree de la porte 152 La sortie du compteur 149 est
connectee de la maniere representee sur le dessin aux deux entrees
d'une porte NON-ET 154 et aux entrees A, B et C d'un
multiplexeur/demultiplexeur analogique 155, du type 4051 Ce dernier
est un dispositif a 8 voies dont les bornes de sor- tie XO a X 5 sont
connectees a des bornes respectives 156, destinees a recevoir des
cavaliers d'interconnexion, pour
permettre une interconnexion selective avec une borne corres-
pondante dans l'un ou l'autre des jeux de bornes 157 et 158.
Comme le montre le dessin, les bornes pour cavaliers d'interconnexion
156 qui sont connectees aux sorties XO et Xl du dispositif 155 sont
connectees a des bornes dans le jeu 158, tandis que la sortie X 2 est
connectee a une borne du jeu 157 Ceci represente des connexions fixes
destinees a predeterminer le preambule 110 qui est utilise dans le
cadre de la sequence d'identification d'etablissement On notera que
les autres bornes pour cavaliers d'interconnexion, qui sont connectees
aux sorties X 3, X 4 et X 5, doivent etre
connectees a l'un ou l'autre des jeux 157 ou 158, en fonc-
tion du code d'identification utilise pour l'etablissement particulier
dans lequel l'etiquette d'identification doit etre employee La borne X
6 du dispositif 155 est connectee a un potentiel logique 1, ce qui
applique un signal de blocage
sur une entree de la porte NON-OU 159, apres la reconnaissan-
ce d'un signal d'interrogation a 6 bits provenant d'une unite de porte
Comme le montre le dessin, la sortie de la porte
159 est connectee a une entree de la porte OU 138 du separa-
teur d'horloge et de donnees, qui fait partie de la section
de restauration du composant 66 On n'examinera le fonction-
nement du circuit decrit en relation avec les figures 8 A et 8 B
qu'apres avoir considere les details des figures 9 A et
9 B, qu'on va maintenant envisager.
En se reportant aux figures 9 A et 9 B, on voit que le generateur
biphase a division par 16, 84, consiste en un compteur binaire 160
dont les sorties sont connectees a une paire de portes NON-OU 161 et
162 La sortie provenant de la
porte 161 est appelee phase 1, tandis que la sortie prove-
nant de la porte 162 est appelee phase 2 Comme il est repre-
sente, la sortie 01 est connectee par le conducteur 96 aux bornes
d'horloge des bascules individuelles du groupe de six bascules D 163,
du type 4174, dans le generateur de Hamming 95 Comme il est
represente, toutes les bornes de restauration des bascules du
composant 163 sont connectees a la sortie d'un inverseur 164 dont
l'entree est attaquee par le conducteur 94 B, qui provient de la
sortie Qi d'un
compteur a decade/diviseur 165, de type 4017, dans le sequen-
ceur 76 Le generateur de Hamming 95 comprend egalement cinq portes
OUEXCLUSIF 166, 167, 168, 169 et 170 et une porte ET 171, toutes
connectees de la maniere representee sur le dessin Le signal d'entree
de commande de la porte
OU-EXCLUSIF 170 provient du point de connexion 99, a la sor-
tie du generateur de sequence d'identification 98, tandis que le
signal d'entree de commande de la porte ET 171 provient par les
conducteurs 94 A et 94 C de la sortie Q 2 du compteur a
decade/diviseur 165.
Le generateur de sequence d'identification 98 con-
siste en deux composants 172 et 173, du type 4051, qui sont des
multiplexeurs/demultiplexeurs analogiques a 8 voies Il existe un jeu
de paires de bornes 174 auxquelles on peut connecter des cavaliers, et
une borne de chaque paire est connectee a la sortie respective XO a X
7 des composants 172 ou 173, tandis que les autres bornes de chaque
paire sont reliees ensemble et sont connectees au niveau de tension
logique 0 Un circuit ouvert entre une paire quelconque du jeu de
bornes 174 represente un etat logique 1, tandis que
la presence d'un cavalier reliant une paire de bornes intro-
duit un etat logique O Les signaux d'entree de commande pour les
composants 172 et 173 dans le generateur de sequence
d'identification 98 proviennent du sequenceur 76 Plus preci-
sement, le sequenceur 76 comporte un compteur binaire rever-
sible 175, de type 4516, dont les sorties QO a Q 3 sont res-
pectivement connectees par le cable 97 aux bornes A, B, C et
d'invalidation des multiplexeurs analogiques 172 et 173, a la seule
exception qui consiste en ce que la connexion vers la borne
d'invalidation du multiplexeur 172 transite par un
inverseur 176 Comme il est bien connu, quatre bits permet-
tent de designer 16 conditions differentes et l'inverseur 176 permet
de faire en sorte que le multiplexeur 172 accomplisse son cycle de
commutation pendant les huit premieres valeurs
de comptage du compteur binaire 175, tandis que le multiple-
xeur 173 accomplit son cycle de commutation pendant les huit valeurs
de comptage suivantes Les multiplexeurs 172 et 173 consideres
conjointement assurent la selection sequentielle de 16 valeurs
binaires differentes, pour constituer un code d'identification. Les
sorties X des multiplexeurs 172 et 173 dans le generateur de sequence
d'identification 98 sont connectees ensemble et au point de connexion
99, et elles sont egalement connectees par une resistance 177 et le
conducteur 94 D au point de connexion entre les conducteurs 94 A et 94
C. Les sorties QO a Q 3 du compteur a decade 165 dans le sequenceur 76
sont connectees par une serie de portes OU 178, 179 et 180 aux entrees
PO et P 3 du compteur binaire reversible 175 La borne d'entree de
report et la borne de sens de comptage du compteur 175 sont reliees au
niveau de tension logique O Ceci fait fonctionner le compteur 175 en
compteur en sens decroissant La borne de validation de
prepositionnement, ou PE, du compteur 175 est connectee a la borne de
sortie Q d'une bascule de type D 181 La sortie Q de la bascule 181 est
connectee a la borne d'horloge du compteur 165 ainsi qu'a l'une des
entrees d'une perte NON-ET 182 Une seconde entree de la porte 182 est
attaquee par le conducteur 183 qui est connecte a la sortie d'une
porte OU 184 Ce conducteur 183 est egalement connecte a l'entree D
de la bascule 181 et a une entree de la porte NON-OU 185.
L'une des entrees de la porte 184 est connectee a la borne de sortie
de report, CO, du compteur 175, tandis que l'autre entree de la porte
184 est connectee a la sortie d'une porte NON-ET 186 La borne
d'horloge du compteur 175 est egalement connectee a la sortie de la
porte 186 L'un des signaux d'entree de la porte 186 provient du
conducteur
103 et l'autre provient de la sortie d'une porte NON-ET 187.
L'un des deux signaux d'entree de la porte 187 provient du conducteur
74 et l'autre provient de la sortie Q 4 du compteur Le conducteur 74
est egalement connecte a la borne de restauration d'un compteur en
cascade a 7 etages, 188, du type 4024, dans le circuit'compteur de
trames 75 La borne
d'horloge du compteur en cascade 188 est connectee au conduc-
teur 93 qui est lui-meme connecte a la sortie Q 4 du compteur 165.
Dans le compteur de trames 75, les bornes de sortie Qi et Q 6 du
compteur en cascade 188 sont connectees a deux des entrees d'une porte
NON-ET 189 dont le signal de sortie est dirige vers le conducteur de
sortie 85 en passant par un inverseur 190 Le troisieme signal d'entree
de la porte 189 provient de la sortie Qi du compteur 165 dans le
sequenceur 76 La sortie Q 6 du compteur 188 dans le compteur de trames
est egalement connectee par le conducteur 86 a l'inverseur 191 dans le
circuit de porte 87 La sortie de l'inverseur 191 est connectee a une
entree d'une porte ET 192 dont la seconde entree est attaquee par un
conducteur 88 A qui est connecte a la sortie QO du compteur 165 La
sortie QO du compteur 165 est egalement connectee par le conducteur 88
B a l'entree de
positionnement d'une bascule de type D 193, dans le modula-
teur Manchester 83 Les composants restants qui constituent le circuit
sequenceur 76 comprennent une bascule de type D 194, une porte NON-ET
195 et une porte ET 196, toutes
connectees de la maniere representee sur le dessin.
Le modulateur Manchester 83 comprend un inverseur 197, des portes
NON-ET 198 et 199, des portes NON-OU 200 et 201 et un autre inverseur
202 Tous ces composants sont
interconnectes de la maniere representee sur le dessin.
Le compteur de reponsesa sequence binaire pseudo-
aleatoire, 89, comprend un compteur en cascade a 7 etages, 203, de
type 4024, dont l'entree d'horloge est connectee au
conducteur 91 qui provient de la sortie du modulateur Man-
chester 83, et dont la sortie Q 5 est connectee a l'entree d'horloge
de trois bascules de type D 204, 205 et 206 Les bornes de sortie Q des
bascules respectives 204, 205 et 206 sont connectees aux entrees d'une
porte NON-OU 207 dont la sortie est connectee a chacune des bornes de
positionnement des bascules, dans le but d'empecher que ces bascules
prennent simultanement l'etat restaure, ce qui serait equi-
valent a un compte binaire egal a zero De plus, les scr-
ties Q des bascules 204 et 206 sont connectees aux entrees respectives
d'une porte OU-EXCLUSIF 208, dont la sortie est connectee a l'entree D
de la bascule 204 Ainsi, les trois bascules 204, 205 et 206 sont
interconnectees selon une
configuration de comptage en sequence binaire pseudo-
aleatoire Pour cet exemple particulier, la sequence de
comptage est 7, 6, 5, 2, 4, 1, 3 La valeur de comptage sui-
vante est 7 et la sequence se repete indefiniment Le compteur de
reponses est constitue par un compteur binaire
reversible 209, de type 4516, dont les bornes de preposi-
tionnement PO, Pl et P 2 sont respectivement connectees aux sorties Q
des bascules 204, 205 et 206 La borne de sortie de report (C 0) du
compteur 209 est connectee au point de connexion 92 a partir duquel
des connexions sont etablies vers la porte 201 et la porte 185 Le
compteur 209 comporte egalement une borne de validation de
prepositionnement (PE) qui est connectee au conducteur 90 provenant de
la sortie
Q de la bascule 194, dans le sequenceur 76 La borne d'hor-
loge du compteur 209 est connectee a la sortie de la porte
192, tandis que la borne de prepositionnement P 3 est connec-
tee a une valeur de potentiel logique 0 Le circuit de com-
mande de sequence 100 comprend des portes NON-ET 210, 211, 212 et 213,
ainsi qu'une porte NON-OU 214, toutes connectees
de la maniere representee sur le dessin.
Comme decrit ci-dessus en relation avec les figu-
res 3 et 6, l'unite de porte rayonne periodiquement un signal
d'interrogation qui contient une configuration de code
d'identification numerique a 6 bits Chaque fois qu'une etiquette
d'identification est a portee d'une unite de porte, sa boucle
d'etiquette capte un signal qui est applique a son circuit de
preamplificateur et de filtre 61 A partir de la, le signal est dirige
vers le detecteur d'enveloppe de porteuse qui convertit l'information
du train d'impulsions
en un signal de sortie a niveauxlogiques,en supprimant tou-
tes les transitions de signal qui se produisent plus fre-
quemment que la moitie de la cadence d'horloge interne de l'etiquette
Le signal de sortie du detecteur d'enveloppe de porteuse 62 est une
version reproduite de l'enveloppe de
modulation du train de signal de la sequence d'interroga-
tion Cette enveloppe de modulation est soumise a un traite-
ment supplementaire dans le filtre passe-bas 63 qui empeche la
propagation vers les etages suivants des transitions qui sont
mutuellement separees de moins de quatre periodes d'horloge Le signal
de sortie du filtre passe-bas est ensuite traite dans le detecteur de
transitions 64 pour produire une impulsion a chaque changement du
niveau de l'enveloppe de modulation Le signal de sortie du detecteur
de transitions 64 est transmis a la porte 124 dans le sepa-
rateur d'horloge et de donnees 66 Ce dernier est un compteur d'etats
dont les caracteristiques temporelles sont definies de facon que les
impulsions produites a partir de l'enveloppe de modulation se
propagent dans une direction parmi trois La premiere impulsion recue
apres une duree depassant la tolerance de temps maximal est consideree
comme etant la premiere impulsion d'un nouveau message, ce qui etablit
l'etat de message valide Pour comprendre ce qui se passe, il est
necessaire de considerer l'etat du circuit juste avant la reception de
cette impulsion La bascule 129 est dans son etat restaure avec
la-sortie Q a 1 Le compteur
149 est restaure et toutes ses sorties Q sont a l'etat logi-
que O Par consequent, le point de connexion 68 est a un etat logique 1
Ceci valide la porte 70, restaure le compteur de trames 75 et valide
la porte 124, le detecteur d'enveloppe de porteuse 62, le filtre
passe-bas 63 et le detecteur de transitions 64 Un etat logique O est
applique sur l'entree D de la bascule 129 La sortie du detecteur de
transitions 64 est a un etat logique 0 De ce fait, la sortie de la
porte 124 est a un etat logique 1 et la sortie de la porte 125 est a
un etat logique 0 La bascule 128 est positionnee, avec Q
a Q Le compteur 130 est a un compte de " 9 ", avec Q 9 a 1.
Par consequent, l'inverseur 141 applique a la porte 131 un
etat logique de validation 0.
Au premier changement du niveau logique provenant du filtre passe-bas
63, du fait de l'arrivee d'une impulsion, le detecteur de transitions
64 produit un signal de sortie a l'etat logique 1 Ceci fait passer la
sortie de la porte 124 a 0, ce qui positionne la bascule 129 par
l'intermediaire de la porte 131, et restaure le compteur 130 par
l'intermediaire de la porte 125 Lorsque l'impulsion provenant de la
porte retourne a 0 sous l'effet du passage a-l'etat haut de
l'impulsion d'horloge CLK, la bascule 128 passe dans son
etat "restaure" avec Q a O et Q a 1.
Une fois que le compteur 130 a ete restaure, il commence immediatement
a compter les impulsions d'horloge interne qui sont recues par
l'intermediaire des bascules 126 et 127 qui divisent la frequence de
l'horloge a quartz par un facteur de quatre Toutes les impulsions de
transitions suivantes que produit le detecteur de transitions 64
les tolerances de temps prevues pour une transition d'horlo-
ge de donnees sont emises par le separateur d'horloge et de donnees
66, par l'intermediaire de la porte 136 Tc_ G les impulsions de
transitions recues dans les limites de temps prevues pour une
transition de donnees 1 sont emises par le
circuit sous la forme d'une impulsion de donnees par l'inter-
mediaire de la porte 137 Enfin, toutes les impulsions de transitions
recues qui sont hors des tolerances prevues sont dirigees de facon a
restaurer le circuit en preparation d'un nouveau message Si ceci se
produit au moment auqu A¦
compteur 130 applique un signal de sortie sur l'une quelccn-
que de ses bornes Q 1, Q 2, Q 5 ou Q 6, l'impulsion de restaura-
tion est appliquee a la bascule 129 par l'intermediaire de la porte
135 et de la porte 138 Cependant, si l'impulsion co Incide avec un
compte de 11911 ou plus, la restauration est accomplie par le passage
a l'etat logique 1 de la sortie Q 9 du compteur 130, ce qui applique a
la bascule 129 un signal d'horloge qui la fait passer dans son etat
restaure, du fait qu'un etat logique O est applique sur son entree D
Dans tous les cas, meme si un signal de restauration est applique a la
bascule 129 par les portes 135 et 138, le compteur 130 con-
tinue a compter jusqu'au compte de " 9 ", de facon a appliquer un
signal de validation a la porte 131, pour la preparer a
la reception de la transition d'entree suivante, pour posi-
ticnner la bascule 129 La bascule 128 sera egalement posi-
ticnnee par la porte 139, ce qui valide la porte 125 pour la
transmission d'un signal de restauration vers le compteur Jusqu'a la
reception d'un tel signal de restauration par le compteur 130, l'etat
logique 1 sur sa sortie Q 9 empe- che ce compteur de poursuivre le
comptage, a cause de la connexion de reaction vers sa borne d'entree
de validation
d'horloge (CE).
Les signaux de donnees et d'horloge separes qui proviennent du
separateur d'horloge et de donnees 66 sont compares dans le circuit de
reconnaissance de sequence d'interrogation 67 avec une configuration
de code fixee a l'avance, qui est etablie par les connexions
effectuees
entre les bornes 156, 157 et 158, comme on l'a explique pre-
cedemment Le signal entrant est compare bit a bit avec la
configuration fixee a l'avance Le compteur 149 est incre- mente a
chaque bit et, a son tour, il sequence le selecteur Toute
difference entre la sequence recue et la sequence
fixee a l'avance provoque l'application d'un signal de res-
tauration, a partir de la sortie X du multiplexeur 155 et par les
portes 159 et 138, pour restaurer la bascule 129 et
le compteur 149 Le circuit prend alors la condition corres-
pondant au demarrage initial, et la reponse au signal recu a
la suite suit la procedure expliquee precedemment.
Si un signal valide a 6 bits, comprenant le pream-
bule 110 et les trois derniers bits fixes a l'avance, est recu, le
compteur 149 pourra atteindre un compte de " 6 ", ce qui fait qu'il
applique un etat logique O au point de connexion 68, ce qui remplit
plusieurs fonctions Cet etat logique est renvoye vers l'entree de
validation d'horloge du compteur 149 pour empocher tout comptage
ulterieur de ce compteur Il invalide egalement le passage ulterieur de
signaux par le detecteur d'enveloppe de porteuse 62, le filtre
passe-bas 63 et le detecteur de transitions 64, et il invalide aussi
la porte 124 La presence de ce signal au point de connexion 68
signifie fondamentalement la fin du mode de fonctionnement de
reception et le commencement du
mode d'emission.
En se referant aux figures 9 A et 9 B, on voit que
le signal a l'etat logique O sur le conducteur 74 fait dis-
paraitre le signal d'entree de restauration applique au compteur 188
du compteur de trames 75, ce qui autorise le debut du fonctionnement
du compteur 188 De plus, la porte 187 applique maintenant un signal de
validation a la porte 186, ce qui fait que des signaux d'horloge
provenant du generateur biphase 84, appliques par la connexion 103,
seront appliques a la borne d'horloge du compteur 175, qui est
connecte de facon a fonctionner en compteur en sens decroissant On
peut montrer que lorsque la partie receptrice du circuit d'etiquette
est dans le mode de reception, le compteur 165 est dans un etat dans
lequel il applique un signal de sortie a l'etat logique 1 sur sa borne
Q 4 Par consequent, du fait de la presence d'un etat logique 1 sur
le conducteur 74 pendant le fonctionnement en mode de recep-
tion, la porte 187 donne en sortie un etat logique 0, ce qui invalide
la porte 186 et interdit l'application d'impulsions
d'horloge au compteur en sens decroissant 175 Cette condi-
tion est inversee des qu'un etat logique O apparait sur le
conducteur 74.
Chaque fois que le compteur en sens decroissant 175 atteint un compte
de zero, sa sortie de report (CO) produit un signal de sortie a l'etat
logique O qui valide la porte 184 de facon qu'elle emette un etat
logique O Ceci valide la restauration de la bascule 181, avec Q a
l'etat 1, ce qui valide l'entree de validation de prepositionnement du
compteur 175 et permet a ce dernier de charger le nombre suivant
provenant du compteur 165, qui apparatt sur ses bornes d'entree PO a P
3 Lorsque le compteur 175 est ainsi positionne a une certaine valeur
numerique autre que zero, il emet un 1 sur sa borne CO Ceci ramene a 1
la sortie de la porte 184 Au moment de l'impulsion d'horloge positive
suivante sur le conducteur 78, la bascule 181 sera restauree
avec Q egal a 1 et Q egal a 0 L'etat logique 1 sur la sor-
tie Q du compteur 165 fait passer ce dernier a sa valeur de comptage
suivante La repartition des signaux provenant du compteur 165 sur les
entrees de prepositionnement du compteur est telle que lorsque la
sortie QO du compteur 165 est a l'etat haut, le compteur 175 est
positionne pour compter jusqu'a 3; lorsque la sortie Qi du compteur
165 est a l'etat haut, le compteur 175 est positionne pour compter
jusqu'a 15; lorsque la sortie Q 2 du compteur 165 est a l'etat haut,
le compteur 175 est positionne pour compter jusqu'a 7; lorsque la
sortie Q 3 du compteur 165 est a l'etat haut, le compteur 175 est
positionne pour compter jusqu'a 1 tandis que lorsque la sortie Q 4 du
compteur 165 est a l'etat
haut, le compteur 175 est positionne pour compter jusqu'a 0.
Le fonctionnement du sequenceur est tel que les 0,625 premieres
millisecondes etablissent un retard pendant lequel aucune emission n'a
lieu L'intervalle suivant du sequenceur, avec QO du compteur 165 a
l'etat haut, etablit
un intervalle de 2,5 ms Ceci correspond a une duree de qua-
tre bits, ce qui permet l'emission de la configuration de
preambule egale a 1110 Pendant l'intervalle suivant du tem-
porisateur, est defini un intervalle de 10 ms qui correspond a la
duree d'emission de 16 bits Pendant cet intervalle, le compteur 175
est sequence de facon a selectionner les 16 bits differents qui sont
programmes dans le generateur de sequence d'identification 98 Les bits
provenant du generateur de
sequence 98 sont transmis au generateur de Hamming par l'in-
termediaire des portes 170 et 171, et ils sont egalement appliques au
modulateur Manchester 83 par l'intermediaire du
conducteur 99 A et des portes 210 et 213.
Pendant l'intervalle suivant du sequenceur, d'une duree de 5 ms, les
donnees provenant du generateur de Hamming sont decalees en sortie par
les portes 211 et 213 pour
commander la porte 198 dans le modulateur 83.
On appelle une trame chaque reponse complete cons-
tituee par tous les etats du sequenceur 76, et le nombre de
trames generees est totalise dans le circuit compteur de tra-
mes 75 Trente-deux trames sont autorisees et pendant la tra-
me trente-trois, une impulsion est generee de facon a ramener
l'etiquette de son mode d'emission a son mode de reception.
Bien que le modulateur Manchester soit module pen-
dant chaque trame, il ne produit pas une porteuse de sortie modulee
pendant chaque trame, du fait que la porteuse est egalement transmise
selectivement sous la commande du signal de sortie present sur le
conducteur 92, provenant du
compteur de reponses a sequence binaire pseudo-aleatcire, 89.
La section de compteur de reponses formee par le compteur 209,
consiste en un compteur en sens decroissant qui est decremente a
chaque cycle du sequenceur 76, sauf apres la
trame 32 La porteuse n'est transmise a la sortie du modula-
teur Manchester que pendant l'etat zero du compteur en sens
decroissant 209 Chaque fois que le modulateur Manchester 83 applique
un signal de sortie au conducteur 106, il renvole egalement des
signaux d'horloge vers le compteur en cascade 203 dans le compteur de
reponses 89 Le compteur 203 divise le signal recu a partir de la
sortie du modulateur 8 du par un facteur egal a soixante-quatre, avant
de produire un signal
pour sequencer le circuit de sequence binaire pseudo-alea-
toire qui est constitue par les bascules 204, 205 et 206 A la fin de
n'importe quelle trame dans laquelle le compteur de reponses est dans
son etat zero, ce compteur est recharge avec un nombre aleatoire a
par-tir des bascules 204, 205 et
206, constituant le generateur de sequence binaire pseudo-
aleatoire. En retournant maintenant a la figure 5, on notera, bien que
ceci ne soit pas represente, que lorsque;t d'etiquette est dans le
mode de reception, l'amplificateur de puissance d'attaque 107 presente
une impedance elevee, afin de ne pas charger la boucle d'etiquette 60,
ce qui
reduirait le signal de celle-ci.
On va maintenant considerer les figures 10 A et l OB qui montrent les
details de la section receptrice qui se trouve dans l'unite de porte
15 Certains etages du circuit
de la section receptrice de l'unite de porte ont une structu-
re et un fonctionnement identiques a des etages appartenant au circuit
d'etiquette, en particulier ceux qui ont ete decrits en relation avec
la figure 8 A Ces etages sont representes simplement sous forme
synoptique sur la figure A Il existe des similitudes supplementaires
et, dans la mesure o les composants sont les m 8 maes et fonctionnent
d'une maniere similaire, ils sont designes par les memes
numeros de reference, auxquels on a ajoute "-1 " Par exem-
ple, le detecteur d'enveloppe de porteuse 62-1 de la figure l OA est
identique au detecteur d'enveloppe de porteuse 62 de la figure 8 A
Ainsi, si la section receptrice de l'unite de porte recoit des signaux
alors qu'elle est dans son mode de
reception, avec l'element de commutation 32 a l'etat conduc-
teur, ces signaux entrants seront testes et convertis en impulsions de
transitions par le detecteur d'enveloppe de porteuse 62-1, le filtre
passe-bas 63-1 et le detecteur de transitions 64-1 Le signal de sortie
de ce dernier sera ensuite applique par le conducteur 65-1 a une
entree de la porte 124-1 L'autre entree de la porte 124-1 est
connectee a la sortie d'un inverseur 300 dont l'entree est connectee a
un point de connexion 301 qui comporte des connexions
supplementaires qui seront decrites ci-apres.
Le recepteur de porte de la figure l OB comporte un
separateur d'horloge et de donnees 302 qui est presque iden-
tic au separateur d'horloge et de donnees 66 qui a ete
decrit en relation avec la figure 8 B La difference essen-
tielle reside dans les circuits qui attaquent l'entree d'horloge du
compteur a decade/diviseur 130-1 Comme il est
represente sur la figure l OB, l'entree d'horloge du disposi-
tif a decade 130-1 est connectee a la sortie Q d'une bascule de type D
303 dont les bornes D et Q sont reunies ensemble pour constituer un
diviseur de frequence L'entree d'horloge de la bascule 303 recoit un
signal d'horloge CLK qui provient du conducteur 304, retrocouple a la
sortie d'un inverseur 305 sur la figure 10 A, dont l'entree est
connectee a la sortie d'horloge 78-1 de l'horloge a quartz 77-1 Par
consequent, alors que la frequence d'horloge appliquee au compteur a
decade/diviseur 130 dans le circuit de la figure 8 B etait divisee par
quatre, la frequence d'horloge comparable dans le circuit de la figure
l OB est divisee seulement par deux La raison de ceci apparait
d'elle-meme, du fait que la cadence de baud de l'emetteur d'etiquette
d'identification est egale au double de celle de l'emetteur d'unite de
porte La cadence de baud inferieure de l'emetteur d'unite de porte
resulte de
la bascule supplementaire 35 qui est intercalee entre l'hcr-
loge 17 et le compteur binaire 36 dans l'emetteur d'unite de
porte qui est represente sur la figure 6.
Une autre difference entre le separateur d'horloge et de donnees 302
du recepteur d'unite de porte et celui du recepteur d'etiquette
consiste en ce que dans le premier, au lieu que l'une des entrees de
la porte 138-1 soit connectee
a la sortie du compteur de trames, cette entree est mainte-
nant connectee par le conducteur 306 a la sortie d'une unite de
traitement 307 Le conducteur 306 est egalement connecte par une
resistance 308 au niveau de potentiel logique 0 Par consequent, en
l'absence d'un signal a l'etat logique 1 en sortie de l'unite de
traitement 307, le conducteur 306 est amene a une valeur logique 0
Ceci se transforme en une valeur logique 1 lorsque l'unite de
traitement emet un niveau de tension logique 1 A tous autres egards,
le separateur d'horloge et de donnees 302 est identique au separateur
d'horloge et de donnees 66 et fonctionne de la meme maniere.
En supposant que des impulsions d'horloge et de donnees correctes
soient recues, elles sont transmises par le separateur 302 vers le
circuit de reconnaissance de sequence d'identification 309 Le circuit
309 comporte un certain nombre d'elements contitutifs identiques a
ceux qu'on trouve dans le circuit de reconnaissance de sequence
d'interrogation 67 qui est represente sur la figure 8 B Dans la mesure
o ils sont identiques, ces elements sont designes par les memes
numeros de reference, suivis par "-1 " Pour que le circuit de
reconnaissance de sequence d'identification
309 puisse tester le signal entrant qui provient d'une eti-
quette d'identification presumee, il existe un circuit qui est destine
a comparer bit a bit les quatre premiers bits,
ou le preambule, recus a partir d'une etiquette possible.
Ceci est accompli par la combinaison d'un compteur a decade/ diviseur
310, de type 4017, et d'un interrupteur analogique quadruple de type
4016, avec les sorties QO a Q 3 du compteur connectees respectivement
aux entrees de commande des quatre sections 311, 312, 313 et 314 de
l'interrupteur Les bornes
"-In" des sections d'interrupteur 311, 312 et 313 sont connec-
tees ensemble et a la sortie de la porte 152-1 L'entree de la section
d'interrupteur 314 est connectee a la sortie de
la porte 151-1 Les sorties de toutes les sections d'inter-
rupteur 311 a 314 sont connectees ensemble et sont connec-
tees par une resistance 315 au niveau de potentiel logique 1. Le point
de connexion entre la resistance 315 et les sorties des sections
d'interrupteur est connecte a l'une des entrees de la porte 159-1 La
borne de restauration du compteur 310 est connectee a la sortie Z de
la bascule 129-1, dans le
separateur d'horloge et de donnees 302 La borne de valida-
tion d'horloge (CE) du compteur 310 est connectee a la sor-
tie Q 4 de ce compteur, ainsi qu'a un conducteur de sortie 316 qui est
branche a un inverseur 317 dans le registre a decalage a 24 bits 318
Ce dernier est constitue par trois registres a decalage statiques
doubles, a 4 bits, de type 4015, connectes en tandem, comme il est
represente sur le dessin L'entree de donnees ou D du premier registre
a 4 bits 319 est connectee par le conducteur 320 a la sortie de la
porte 152-1 dans le circuit de reconnaissance de sequence
d'identification 309 Toutes les entrees d'horloge des registres a
decalage elementaires dans le registre 318 sont connectees ensemble
ainsi qu'au conducteur 143-1, lequel est
connecte a la sortie Q de la bascule 128-1 dans le separa-
teur d'horloge et de donnees 302 Toutes les bornes de res-
tauration des registres a decalage elementaires dans le registre 318
sont connectees ensemble ainsi qu'a la sortie
de l'inverseur 317 Toutes les sorties Q des registres ele-
mentaires dans le registre 318 sont connectees pour effec-
tuer un transfert en parallele vers l'unite de traitement 307 par
l'intermediaire du cable 321 D'une maniere connue, l'unite de
traitement comporte des etages tampons et des registres appropries
pour recevoir le message code qui a ete decale precedemment dans le
registre 318, pour effectuer un
traitement ulterieur.
Pour mesurer les caracteristiques temporelles du message entrant, en
procedant bit par bit, il existe un
compteur a 24 bits, 322, qui est constitue par deux cir-
cuits compteur octal/diviseur, 323 et 324, de type 4022 La borne de
sortie de report du compteur 323 est connectee a la borne d'horloge du
compteur 324 Le compteur 323 transmet ainsi au compteur 324 une
impulsion sur huit La sortie Q 3 du compteur 324 est connectee au
point de connexion 301 De cette maniere, les compteurs 323 et 324
fournissent une impulsion de
sortie toutes les 24 impulsions d'entree Les bornes de res-
* tauration des compteurs 323 et 324 sont connectees a la sortie de
l'inverseur 317, ce qui fait que le compteur a 2 A bits 322 est
restaure simultanement a la restauration du registre a decalage a-24
bits 318 Comme il est represente, les bornes de validation d'horloge
(CE) des compteurs 323 et 324 sent connectees au niveau de potentiel
logique 0 Ceci maintient ces circuits dans l'etat valide pour le
comptage, chaque fois que leurs bornes de restauration ne recoivent
pas un sigr a I
de restauration.
Le point de connexion 301 qui recoit le signal de sortie du compteur a
24 bits 322 est connecte a la fois a une entree de l'unite de
traitement 307 et aux composants qui ont ete decrits precedemment
comme etant connectes au point de connexion 301 Tout ceci est
clairement represente
sur le dessin.
Pour la commodite de la visualisation du fonctionne-
ment de la section receptrice de l'unite de porte, on peut egalement
se reporter au schema synoptique de la figure 4, qui porte des numeros
identiques a ceux qu'on trouve sur les figures IOA et l OB Le reste du
recepteur d'unite de porte fonctionne de la maniere suivante Les
quatre premieres impulsions valides recues sont comparees bit a bit
dans le circuit de reconnaissance de sequence d'identification 309
pour voir si elles suivent ou non la configuration 1110 qui
constitue une identification fixe pour une etiquette d'iden-
tification qui fait partie du dispositif global Si le signal entrant
remplit cette condition particuliere, le compteur 310 atteint un
compte de " 4 ", ce qui fait apparattre un etat logique 1 sur sa
sortie Q 4 et interdit toute operation de comptage ulterieure du
compteur 310, a cause de la connexion
de reaction vers son entree CE Cette sortie Q 4 agit egale-
ment par l'intermediaire de l'inverseur 317, de facon a faire
disparaitre le signal de restauration applique aux registres dans le
registre a decalage 318, et aux compteurs dans le compteur 322 Ainsi,
si 24 bits valides supplementaires sont recus, ils seront decales
sequentiellement dans le registre a decalage 318 et comptes par le
compteur a 24 bits 322. Apres reception du 24 ieme bit, le compteur
322 produit un
signal de sortie logique 1 qui demande a l'unite de traite-
ment d'accepter les signaux qui sont achemines par le cable
321 a partir du registre 318.
Simultanement, le signal au point de connexion 301 bloque les portes
1241 et 70-1 et restaure le detecteur d'enveloppe de porteuse 22-1, le
filtre passe-bas 63-1 et le detecteur de transitions 64-1 Toute
reception de signal ulterieure susceptible de perturber le transfert
du message complet dans le registre a decalage 318 vers l'unite de
traitement 307 est bloquee jusqu'a ce que l'unite de traite-
ment 307 ait termine l'acceptation d'un tel message par le cable 321
Une fois que cette operation est achevee, l'unite de traitement 307
applique un signal de sortie logique 1 sur le conducteur 306, ce qui
provoque l'application d'un signal de restauration a la bascule 129-1,
par l'intermediaire de la porte 138-1 Ceci a pour fonction de
restaurer le compteur 310, ce qui fait que sa sortie Q 4 retourne a un
etat logique 0, ce qui a pour effet de restaurer le registre a
decalage 318 et le compteur 322 Ceci fait alors retourner a un niveau
logique O le signal present au point de connexion 301, ce qui retablit
dans le mode de reception les composants du
recepteur d'unite de porte qui sont representes sur les figu-
res 10 A et l OB La reception ulterieure de messages succes-
sifs provenant d'etiquettes d'identification sera accomplie
pendant la duree de l'intervalle de temps de mode de recep-
tion qui est definie par le sequenceur 24 On notera que pendant cet
intervalle de reception, le recepteur d'unite de porte peut recevoir
des signaux d'identification provenant
de plusieurs etiquettes, mais du fait que ceux-ci apparat-
tront pendant des intervalles differents selectionnes de
facon aleatoire, en fonction du signal de sortie du genera-
teur pseudo-aleatoire dans l'etiquette respective, de tels signaux ne
se brouilleront pas mutuellement, dans la majorite des cas -Comme
mentionne precedemment, pendant chaque cycle d'emission complet a
partir d'une etiquette, il y a 32 intervalles de temps possibles au
cours desquels un signal d'identification peut etre emis Sur ces 32
intervalles de temps, pour une etiquette donnee, le nombre
d'intervalles
occupes ne sera que d'au moins 4, et il ne depassera genera-
lement pas huit Du fait que toutes les etiquettes sont synchronisees
sur un signal d'interrogation d'unite de porte,
leurs periodes d'emission respectives commenceront approxima-
tivement en meme temps La probabilite que les emissions pro-
venant de chaque etiquette apparaissent pendant des inter-
valles de temps differents est extremement elevee, au moins pour
plusieurs reponses provenant de chaque etiquette En
ayant a l'esprit le fait que chaque etiquette d'identifica-
tion comporte une configuration de signal d'identification qui lui est
propre, on voit que l'unite de traitement 307 dans le recepteur
d'unite de porte est capable d'identifier
chaque ensemble de signaux recus et de l'associer a une eti-
quette particuliere L'unite de traitement peut effectuer
une validation supplementaire, de la maniere desiree.
A cause de la transmission aleatoire, il y aura des cas dans lesquels
des emissions provenant de plus d'une etiquette apparaitront en meme
temps La nature des signaux utilises est telle que si les signaux
porteurs provenant des etiquettes sont dephases, les preambules seront
normalement perdus soit par annulation complete, soit par distorsion,
et les signaux ne franchiront pas les circuits de detecteur
d'enveloppe de porteuse, de filtre passe-bas et de detecteur de
transitions dans le recepteur d'unite de porte Il est cependant
possible que les signaux porteurs provenant de plusieurs etiquettes
soient suffisamment en phase pour que
les signaux traversent non seulement le detecteur de transi-
tions, mais egalement le separateur d'horloge et de donnees, pour
passer dans le circuit de reconnaissance de sequence d'identification
309 Dans ce dernier circuit, le preambule passera avec succes le test
de preambule, du fait que le preambule est le meme pour toutes les
etiquettes, ce qui fait que le registre a decalage 318 pourra recevoir
la partie suivante de l'emission Cependant, du fait que les codes
d'identification sont differents pour chaque etiquette, une
identification deformee serait acceptee par le registre 318, en
l'absence d'une commande exercant une action prioritaire. Les circuits
particuliers du recepteur d'unite de porte
empechent cependant que ceci se produise.
La figure 11 represente une condition possible
dans laquelle des emissions de reponse provenant d'etiquet-
tes A et B apparaissent simultanement et avec leurs preambules
respectifs en phase Les codes d'identification, dont on n'a represente
que les quelques premiers bits, sont supposes etre differents La
sommation des signaux provenant des deux etiquettes ressemblera a ce
qui est represente sur la ligne designee par (A + B) On voit
immediatement que dans la region dans laquelle les codes different, il
y a une perte
du signal d'horloge Ainsi, lorsque le signal arrive a proxi-
mite de l'endroit designe par la reference 400, du fait que
le signal d'horloge est supprime, le compteur 130-1 attein-
dra un compte de " 9 " avec Q 9 egal a 1, ce qui provoque la
restauration du circuit et interdit toute reception ulte-
rieure jusqu'a ce qu'un autre preambule valide soit recu.
Neanmoins, a cause des intervalles de transmission selection-
nes de facon aleatoire, la majorite des emissions provenant
de chaque etiquette sera recue, comme indique ci-dessus.
A titre de recapitulation, on peut dire que l'invention fait appel a
l'utilisation d'un format de code numerique particulier pour etablir
une communication entre une unite de porte ou un poste de contr 8 le,
et une etiquette d'identification La technique de codage utilisee par
les modulateurs consideres ici est connue sous le nom de codage
biphase M et est encore appelee codage Manchester Un tel codage est
caracterise par le fait qu'un 1 logique comporte
une seconde transition au milieu de la cellule de bit, tan-
dis qu'un O logique n'en comporte pas Le codage biphase M
est l'un des divers formats de codage qui ont la caracteris-
tic qui consiste dans la disparition de certaines au moins des
transitions a la cadence d'horloge incorporees au signal, dans le cas
o on fait la somme de deux configurations de code differentes dans ce
format C'est cette caracteristique qu'cn utilise, comme explique ci-
dessus, pour rejeter les signaux qui sont recus simultanement a partir
de plus d'une source.
Bien qu'une seule unite de porte ait ete represen-
tee sur les dessins, il faut noter qu'un etablissement donne tel qu'un
h 8 pital comporterait un ensemble d'unites de porte, dont le nombre
peut etre de plusieurs centaines, et toutes
les unites de porte seraient interconnectees a une ou plu-
sieurs unites centrales de traitement, pour accomplir la fonction
finale de commande et d'enregistrement Une unite centrale de
traitement peut identifier une unite de porte exactement comme une
unite de porte peut identifier une
etiquette En utilisant n'importe quelle technique de multi-
plexage connue, l'unite centrale de traitement peut extraire
sequentiellement l'information enregistree dans chan:c unite de
traitement de porte De cette maniere, l'unite centrale
de traitement peut obtenir l'information concernant l'empla-
cement de chaque etiquette d'identification.
Au niveau d'une unite de porte, l'emetteur d'unite de porte emet
continuellement un signal d'interrogation qui consiste en un preambule
qui indique de facon generale a -toute etiquette d'identification
recevant le sa_, celui-ci a ete emis par une unite de porte De plus,
le signal d'interrogation d'unite de porte comprend un i
teur de code designant l'h 8 pital particulier ou tc r -
etablissement dans lequel l'unite de porte est instai e.
Seules les etiquettes codees pour cet hopital ou cet ta-
blissement repondront a l'interrogation.
Toutes les etiquettes qui sont dans la zone de portee d'une telle
interrogation testent et valident le
signal d'interrogation Si le signal est valide, il est uti-
lise pour synchroniser le debut d'une emission de reponse, pendant
laquelle plusieurs reponses, toutes identiques pour
une etiquette donnee, sont emises a des intervalles selec-
tionnes de facon aleatoire pendant une periode d'emission.
L'exemple decrit ici fait intervenir 32 intervalles de temps
d'emission, ayant chacun une duree d'environ 19,375 ms On pourrait
evidemment modifier le nombre d'intervalles de temps, en fonction du
temps disponible pour la communication entre l'unite de porte et
l'etiquette, et du debit binaire utilise On peut aisement changer le
debit binaire en chan-
geant la frequence de l'horloge a quartz On peut donc con-
siderer que le systeme est capable de fonctionner avec "n"
intervalles de temps de duree "t".
Le circuit d'etiquette qui est decrit ici utilise
un generateur de sequence pseudo-aleatoire On pourrait uti-
liser une source aleatoire vraie, mais on a trouve que ceci
n'etait pas necessaire Cependant, il pourrait etre avanta-
geux d'effectuer un embrouillage supplementaire du signal de sortie a
7 chiffres dirige du generateur pseudo-aleatoire vers le compteur de
reponses Le choix depend du nombre moyen de reponses desire en un seul
cycle d'emission complet
a partir d'une etiquette.
Chaque etiquette repond avec un message a 24 bits qui comprend un
preambule fixe a quatre bits, 1110, destine a eviter une confusion
avec une emission d'unite de porte, et a constituer, pour l'unite de
porte, unidentificateur generique indiquant la reception d'un signal
provenant d'une
etiquette Ce preambule a egalement pour fonction de syn-
chroniser le recepteur d'unite de porte pour la reception des 24 bits
suivants qui contiennent l'identification de l'etiquette et un code de
contr 8 le d'erreur base sur les
principes etablis par Richard Hamming.
Bien que l'invention ait ete decrite en conside-
rant un dispositif destine a l'etablissement d'une communi-
cation entre un poste de controle et un ensemble de cir-
cuits d'etiquette, il faut noter que ces principes ont des
applications plus larges Ainsi, on peut les utiliser dans un
dispositif destine a etablir une communication simultanee entre un
poste interrogateur et un ensemble de circuits transpondeurs, dans le
cas o on desire interroger tous les
circuits transpondeurs pendant le meme intervalle de temps.
Dans un tel cas, les circuits transpondeurs correspondraient
aux circuits d'etiquette individuels et le poste interroga-
teur correspondrait au poste de contr 8 le.
Il va de soi que de nombreuses modifications peuvent etre apportees au
dispositif decrit et represente, sans sortir du cadre de l'invention
En particulier, il existe de nombreux composants a semiconducteurs
equivalents qui sont capables de remplir la meme fonction, et bien
qu'on ait utilise des composants logiques discrets, on peut realiser
les memes circuits ou des circuits equivalents sous forme integree,
par des techniques connues En fait, on peut programmer des puces de
microordinateur modernes pour accomplir des fonctions equivalentes
Toutes ces variantes
entrent dans le cadre de l'invention.
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Dispositif de communication destine a detecter
chaque fois qu'un ou plusieurs circuits d'etiquette indepen-
dants ( 13, 14) viennent a portee d'un poste de contr Cle ( 15) et a
identifier les circuits d'etiquette qui viennent a por- tee, bien que
plus d'un circuit d'etiquette puissent venir simultanement a portee du
poste de contrdle, caracterise en ce qu'il comprend: des moyens (
17-31) destines a etre places au poste de controle pour rayonner un
signal d'interrogation
contenant une premiere configuration de code qui est caracte-
ristique du poste de controle; un circuit d'etiquette conte-
nant des moyens ( 60-67, 70, 77) destines a recevoir le signal
d'interrogation chaque fois que le circuit d'etiquette est a portee du
poste de contr 81 e, et des moyens ( 60, 75, 76, 83, 84, 87, 89, 95,
98, 100, 107) destines a repondre au signal d'interrogation, ces
moyens mentionnes en dernier comprenant
des moyens destines a rayonner une serie de signaux de repon-
se, chacun d'eux contenant une seconde configuration de code
predeterminee, differente de la premiere configuration de co-
de et caracteristique du circuit d'etiquette, et des moyens
( 89) destines a faire varier, au moins d'une maniere pseudo-
aleatoire, les intervalles entre les signaux de reponse suc-
cessifs; et des moyens supplementaires ( 62-1, 63-1, 64-1, -1, 77-1,
302, 309, 318, 322) destines a 9 tre places au
poste de controle ( 15) pour recevoir et tester tous les si-
gnaux qui sont emis a portee du poste de controle, pour de-
terminer si ces signaux mentionnes en dernier contiennent une
configuration de code predeterminee caracteristique d'une etiquette,
et a transmettre les signaux recus a une unite de
traitement ( 307), seulement si la configuration de code men-
tionnee en dernier est presente.
2 Dispositif de communication selon la revendica-
tion 1, caracterise en ce que les moyens destines a rayonner un signal
d'interrogation comprennent un element sequenceur ( 24) qui est
destine a declencher periodiquement un cycle de
rayonnement de signal d'interrogation, suivi par un interval-
le d'absence de rayonnement de signal, d'une duree suffisante pour
recevoir pendant cet intervalle plusieurs des signaux de
reponse provenant d'une etiquette ( 14).
3 Dispositif de communication selon la revendica-
tion 2, caracterise en ce que le circuit d'etiquette comprend des
moyens ( 76, 100) destines a etablir "n" intervalles de temps de duree
"t", pendant lesquels les signaux de reponse
peuvent 4 tre rayonnes, le nombre de signaux de reponse reel-
lement rayonnes pendant un seul cycle de fonctionnement com-
plet quelconque est fonction des intervalles pseudo-aleatoi-
res qui sont etablis pendant ce cycle complet, et la duree de
l'intervalle d'absence de rayonnement de signal par les moyens de
rayonnement d'un signal d'interrogation est au moins egale
a (n x t).
4 Dispositif de communication selon la revendica-
tion 1, caracterise en ce que les moyens destines a rayonner
une serie de signaux de reponse comprennent une source de si-
gnaux a frequence porteuse ( 84) et des moyens ( 83) destines a
moduler les signaux porteurs avec la serie de signaux de reponse; et
les moyens ( 89) qui sont destines a faire varier
les intervalles entre les signaux de reponse successifs com-
prennent un generateur de sequence binaire pseudo-aleatoire
( 203, 204, 205, 206) qui comporte une entree d'horloge con-
nectee a une sortie des moyens de modulation ( 83).
Dispositif de communication selon la revendica- tion 4, caracterise en
ce que les moyens ( 89) qui c
nes a faire varier les intervalles entre les signaux de repon-
se successifs comprennent en outre un compteur binaire a pre-
positionnement ( 209) qui compte en sens decroissant; des
moyens qui connectent ce compteur en sens decroissant au ge-
nerateur de sequence pseudo-aleatoire ( 203, 204, 205, 206),
pour prepositionner le compteur en sens decroissant L va-
leur de comptage qui existe dans le generateur de sequence
pseudo-aleatoire, chaque fois que le compteur en sens decrois-
sant atteint le compte de zero; et des moyens qui appliquent
un signal d'horloge au compteur en-sens decroissant pour cha-
cun des "nu intervalles de temps dans lesquels un signal de reponse
pourrait etre rayonne, et qui rayonnent un signal de reponse pendant
chacun des intervalles de temps dans lesquels
le compteur en sens decroissant atteint un compte de zero.
6 Dispositif de communication selon la revendica-
tion 5, caracterise en ce que le circuit d'etiquette comprend des
moyens ( 76, 100) destines a etablir "n" intervalles de temps, ayant
chacun une duree "t";-et en ce que la duree de l'intervalle d'absence
de rayonnement de signal par les moyens de rayonnement d'un signal
d'interrogation est au moins egale
a (n x t).
7 Dispositif de communication selon la revendica-
tion 2, caracterise en ce que les moyens destines a rayonner un signal
d'interrogation comprennent des moyens ( 26) destines a produire une
premiere configuration de code, et ces moyens mentionnes en dernier
sont realises et branches de facon a generer une configuration de code
qui consiste en une premiere
configuration de code de preambule indiquant de facon generi-
que un signal emis par un poste de contr 8 le, et une premiere
configuration de code pouvant etre predeterminee qui identifie
un poste de controle particulier.
8 Dispositif de communication selon la revendica-
tion 7, caracterise en ce que les moyens destines a rayonner une serie
de signaux de reponse comprennent des moyens ( 98) realises et brancel
de facon a generer la seconde configuration de code avec une seconde
configuration de code de preambule differente de la premiere
configuration de code de preambule et indiquant de facon generique un
signal emis par un circuit d'etiquette, et une seconde configuration
de code pouvant etre predeterminee qui identifie de facon specifique
un circuit
d' etiquette particulier.
9 Dispositif de communication destine a detecter chaque fois qu'un ou
plusieurs circuits d'etiquette ( 13, 14)
parmi un ensemble de circuits d'etiquette independants vien-
nent a portee d'un poste de contr 8 le ( 15) et a identifier ces
circuits d'etiquette qui viennent a portee, bien que plus d'un circuit
d'etiquette puissent venir a portee en meme temps, caracterise en ce
qu'il comprend: des moyens ( 17-31) destines a etre places au poste de
controle pour rayonner un signal d'interrogation contenant une
premiere configuration de code caracteristique du poste de controle;
un circuit d'etiquette contenant des moyens ( 60-66, 70, 77) pour
recevoir le signal d'interrogation chaque fois que le circuit
d'etiquette est a
portee du poste de cor tr 8 le, des moyens ( 67) destines a tes-
ter le signal d'interrogation pour determiner si la premiere
configuration de code correspond ou non a une configuration de code
d'interrogation predeterminee, et des moyens ( 60, 75, 76, 83, 84, 87,
89, 95, 98, 100, 107) destines a repondre au signal d'interrcgation
dans le seul cas o le test determine qu'il y a correspondance, ces
moyens mentionnes en dernier comprenant des moyens destines a rayonner
une serie de signa Lux de reponse, chacun d'eux contenant une seconde
configuration de code predeterminee differente de la premiere
configuration de code et caracteristique du circuit d'etiquette, et
des moyens ( 89) destines a faire varier au moins d'une maniere
pseudo-aleatoire les intervalles entre les signaux de reponse
successifs; et des moyens supplementaires ( 62-1, 63-1, 64-1, -1,
77-1, 302, 309, 318, 322) destines a etre places au
poste de controle ( 15) pour recevoir et tester tous les si-
gnaux qui sont emis a portee de ce poste, pour determiner si
ces signaux mentionnes en dernier contiennent une configura-
tion de code predeterminee caracteristique d'une etiquette, et a
transmettre les signaux recus a une unite de traitement ( 307),
uniquement si la configuration de code mentionnee en
dernier est presente.
Circuit d'etiquette destine a communiquer avec un poste de controle (
15) et a lui fournir une identification, chaque fois que ce circuit
d'etiquette vient a portee du poste de controle, et independamment de
la presence simultanee d'un
autre circuit d'etiquette a portee du poste de contrele, ca-
racterise en ce qu'il comprend: des moyens ( 60-67, 70, 77) destines a
recevoir a partir du poste de ccntr 8 le un signal d'interrogation
contenant une premiere configuration de code,
lorsque le circuit d'etiquette est a portee du poste de con-
tr 8 le; et des moyens ( 60, 75, 76, 83, 84, 87, 89, 95, 98,, 1 C 7)
destines a repondre au signal d'interrogation, ces moyens mentionnes
en dernier comprenant des moyens destines a
rayonner une serie de signaux de reponse, chacun d'eux conte-
nant une seconde configuration de code predeterminee differen-
te de la premiere configuration de code et caracteristique du
circuit d'etiquette, et des moyens ( 89) destines a faire va-
rier au moins de maniere pseudo-aleatoire les intervalles
entre les signaux de reponse successifs.
11 Circuit d'etiquette selon la revendication 10, caracterise en ce
qu'il comprend en outre des moyens ( 76, 100)
destines a etablir "n" intervalles de temps de duree "t" pen-
dant lesquels les signaux de reponse peuvent 4 tre rayonnes, et le
nombre de signaux de reponse qui sont effectivement
rayonnee pendant un seul cycle de fonctionnement complet quel-
conque est fonction des intelralles pseudo-aleatoires qui sont
etablis pendant ce cycle complet.
12 Circuit d'etiquette selon la revendication 10, caracterise en ce
que les moyens destines a rayonner une serie de signaux de reponse
comprennent une source de signaux de frequence porteuse ( 84) et des
moyens ( 83) qui sont destines a
moduler les signaux porteurs avec la serie de signaux de re-
ponse; et les moyens ( 89) destines a faire varier les inter-
valles entre les signaux de reponse successifs comprennent un
generateur de sequence binaire pseudo-aleatoire ( 203, 204, 205, 206)
qui comporte une entree d'horloge connectee a une sortie
des moyens de modulation ( 83).
13 Circuit d'etiquette selon la revendication 12, caracterise en ce
que les moyens ( 89) destines a faire varier
les intervalles entre les signaux de reponse successifs com-
prennent en outre un compteur binaire a prepositionnement ( 203),
fonctionnant en sens decroissant; des moyens qui connectent ce
compteur en sens decroissant au generateur de sequence
pseudo-aleatoire ( 203-206) pour prepositionner le compteur en sens
decroissant a la valeur de comptage qui existe dans le generateur de
sequence pseudo-aleatoire chaque fois que le compteur en sens
decroissant atteint le compte de zero; et des moyens destines a
appliquer un signal d'horloge au compteur en sens decroissant pour
chacun des "n" intervalles de temps pendant lesquels un signal de
reponse pourrait 8 tre rayonne,
et a rayonner un signal de reponse pendant chacun des inter-
valles de temps pendant lesquels le compteur en sens decrois-
sant ( 209) atteint le compte zerc.
14 Circuit d'etiquette selon la revendication 13,
caracterise en ce qu'il comprend des moyens ( 76, 100) desti-
nes a etablir 'ln" intervalles de temps, ayant chacun une du-
ree "t"; et en ce que la duree de l'intervalle d'absence de
rayonnement de signal par les moyens destines a rayonner un signal
d'interrogation est au moins egale a (n x t). Circuit d'etiquette
selon la revendication 10,
caracterise en ce que les moyens destines a rayonner une se-
rie de signaux de reponse comprennent des moyens ( 98) reali-
ses et branches de facon a generer une configuration de code qui
contient une configuration de code de preambule indiquant de facon
generique un signal emis par un circuit d'etiquette, et une
configuration de code pouvant 4 tre predeterminee qui
identifie de facon specifique un circuit d'etiquette parti-
culier. 16 Circuit d'etiquette selon la revendication 15,
caracterise en ce que les moyens destines a rayonner une se-
rie de signaux de reponse comprennent en outre des moyens
( 95) destines a adjoindre a chaque signal de reponse une con-
figuration de code de correction d'erreur qui est liee a la
configuration de code pouvant etre predeterminee.
17 Circuit d'etiquette selon la revendication 16,
caracterise en ce que les moyens destines a adjoindre une con-
figuration de code de correction d'erreur consistent en un
generateur de Hamming ( 95).
18 Circuit d'etiquette destine a communiquer avec un poste de contr 6
le ( 15) et a lui fournir une identification, chaque fois que ce
circuit d'etiquette vient a portee du poste de contr 8 le, et
independamment de la presence simultanee d'un
autre circuit d'etiquette a portee du poste de controle, ca-
racterise en ce qu'il comprend: des moyens ( 60-66, 70, 77) qui sont
destines a recevoir a partir du poste de controle un signal
d'interrogation contenant une premiere configuration de code, lorsque
le circuit d'etiquette est a portee du poste de ccntrole, des moyens (
66) destines a tester le signal d'interrogation pour determiner si la
premiere configuration
de code correspond ou non a une configuration de code d'in-
terrogation predeterminee, et des moyens ( 60, 75, 76, 83, 84,
87, 89, 95, 98, 100, 107) destines a repondre au signal d'in-
terrogation, uniquement si le test etablit qu'il y a corres-
pondance, ces moyens mentionnes en dernier comprenant des moyens
destines a rayonner une serie de signaux de reponse, chacun d'eux
contenant une seconde configuration de code
predeterminee differente de la premiere configuration de co-
de et caracteristique du circuit d'etiquette, et des moyens
( 89) destines a faire varier au moins d'une maniere pseudo-
aleatoire les intervalles entres les signaux de reponse suc-
cessifs. 19 Dispositif de communication destine a detecter chaque fois
qu'un ou plusieurs circuits d'etiquette ( 13, 14)
parmi un ensemble de circuits d'etiquette independants, vien-
nent a portee d'un poste de controle ( 15) et a identifier les
circuits d'etiquette qui viennent a portee, bien que plus d'un circuit
d'etiquette puissent venirsimultanement a portee du poste de controle,
caracterise en ce qu'il comprend: des moyens ( 17-31) qui sont
destines a etre places au poste de contr 8 le ( 15) pour rayonner un
signal d'interrcgation qui est caracteristique du poste de contr 8 le;
un ensemble de circuits
d'etiquette ( 13, 14), chacun d'eux contenant des moyens ( 60-
67, 70, 77) destines a recevoir le signal d'interrogation chaque fois
que le circuit d'etiquette respectif est a portee du poste de
controle, et des moyens ( 60, 75, 76, 83, 84, 87, 89, 95, 98, 100,
107) qui sont destines a repondre au signal d'interrogation, ces
moyens mentionnes en dernier comprenant
des moyens destines a rayonner une serie de signaux de repon-
se, chacun d'eux contenant une configuration de code predeter-
minee qui est caracteristique du circuit d'etiquette respectif,
et des moyens ( 89) destines a faire varier au moins d'une ma-
niere pseudo-aleatoire les intervalles entre les signaux de reponse
successifs provenant de chaque circuit detiquette; et des moyens
supplementaires ( 62-1, 63-1, 64-1, 70-1, 77-1, 302, 309, 318, 322)
qui sont destines a etre places au poste de controle pour recevoir
tous les signaux qui sont emis a
portee de ce poste et pour rejeter tous les signaux de repon-
se qui arrivent au poste de controle a partir d'un circuit d'etiquette
en meme temps qu'un signal de reponse provenant
d'un autre cir
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
117 Кб
Теги
fr2522829a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа