close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

L'Express - 07 11 2018 - 13 11 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PÔLE EMPLOI
UN MILLION DE BUGS
DEPUIS JANVIER
LES FRÈRES CLAIN
LE DUO QUI HANTE
LES ATTENTATS FRANÇAIS
ÉTATS-UNIS
AU TEXAS, TRUMP A
TOUJOURS LA COTE
lexpress.fr • no 3514 semaine du 7 au 13 novembre 2018
SANS
GLUTEN,
VIANDE, LAIT,
ALCOOL...
ENGUEULADES
À TABLE
(et casse-tête en cuisine)
M 01722 - 3514 - F: 4,50 E
’:HIKLRC=WUYZUV:?n@f@b@e@k"
belgique : 5 € • Afrique CfA : 3 200 CfA • TOM : 780 XPf • esPAgne, grÈCe, DOM, AnDOrre, PAys-bAs : 4,70 € • iTAlie, POrTugAl, finlAnDe : 4,80 € • luXeMbOurg : 4,90 € • AuTriChe : 5,10 € • AlleMAgne : 5,50 € • CAnADA : 6,99 CAD • usA : 6,99 uDs • MArOC : 37 MAD • Tunisie : 4,80 TnD • suisse : 6,50 Chf
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
BMW SPEED DATING.
DES OFFRES COUPS DE CŒUR JUSQU’AU 21 NOVEMBRE.
JUSQU’À -16 000 €* PAR RAPPORT AU PRIX DU NEUF
SUR LES VOITURES DE DIRECTION DU RÉSEAU BMW
DISPONIBLES IMMÉDIATEMENT.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le plaisir
de conduire
Pour ne rien rater rendez-vous sur www.BMWspeeddating.fr
* Exemple de montant pour une BMW Série 5 de direction par rapport au prix du neuf valable jusqu’au 21 novembre 2018 dans la limite
des voitures de direction disponibles dans les concessions BMW participantes. Voir conditions sur www.BMWspeeddating.fr.
BMW France, S.A. au capital de 2 805 000 € - 722 000 965 RCS Versailles - 3 avenue Ampère, 78180 Montigny-le-Bretonneux.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
The Breitling Cinema Squad
L’Escadron Breitling Cinéma
Brad Pitt
Adam Driver
Charlize Theron
TERRE
PREMIER
AIR
ME
R
#SQUADONAMISSION
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cette semaine
dans
Mon mari aime la
viande rouge, saignante.
Moi, je mange bio et je
suis flexitarienne. Ma
fille privilégie la viande
blanche. Quant à mon
fils, il est végétarien
page 34
La semaine
12 On en parle, la planète
express, la découverte...
13 Les exclusifs
20 Le roman du président,
par Christophe Barbier
Opinions
24 Anne Rosencher, Christian
Makarian, Anne Levade,
Laurent Alexandre,
Jacques Attali
Le dossier de l’express
page 46
“A la fin de l’enregistrement, Fabien Clain
évoque le bruit des balles.
Il paraît très proche de la ligne de front”
34 Sans gluten, sans viande… :
ILLUSTRATION DE UNE : E. TERRIER
COLLECTION PARTICULIÈRE - B. DAEMMRICH/POLARIS POUR L’EXPRESS - L. ABIB/SIGNATURES - KTSDESIGN/SCIENCE PHOTO LIBRARY
engueulades à table
 “Le véganisme, une
radicalité politique”
 Les dangers des régimes
restrictifs
France
46 Les frères Clain : une traque
sans fin
Dans le coin, on est comme
ça. Notre mentalité, c’est :
on croit au bien et au mal,
on croit en Dieu, on bosse dur
tous les jours
page 58
52 Zemmour-Glucksmann :
ils vendent, les politiques
achètent
Monde
58 Les cow-boys texans,
64
tous avec Trump !
Boualem Sansal : “Le système
Bouteflika a tout détruit”
Economie
DEPUIS PLUSIEURS MOIS,
PÔLE EMPLOI ACCUMULE
UNE EXTRAORDINAIRE
SÉRIE DE DÉFAILLANCES
QUI LUI COÛTENT
UNE FORTUNE page 66
66 Bugs en série à Pôle emploi
72 Air France : la méthode
80
82
Ben Smith
Déchiffrage
Innovations
Découverte
84 Graphène : à un cheveu
88
du miracle
Sous l’océan, Internet
“Le graphène peut
supporter un poids
de 2 tonnes exercé
sur une surface
de 1 millimètre carré !”
page 84
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
9
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
“DESPENTES, ELLE
ÉTAIT TELLEMENT
PEU DANS L’ESPRIT
GONCOURT QUE,
RAPIDEMENT,
NOUS ÉTIONS
UNE MAJORITÉ
À TROUVER L’IDÉE
GÉNIALE”
Cette semaine
dans
page 90
90 Virginie Despentes au pays
Le récit de l’express
des Goncourt
Culture
102 Cinéma : tout feu, tout femmes
106 Marlène Jobert et Eva Green,
La fiction de genre
(policier, action,
fantastique) n’est plus
exclusivement réservée
au mâle dominant.
A lui de devenir
un faire-valoir ! page 102
d’une même voix
108 Barjavel, toujours
aussi ravageur
110 La librairie de L’Express
118 Le guide des arts et spectacles
Idées
122 L’écologie est-elle forcément
antimoderne ?
125 “Les migrants réveillent
L. CRESPI/PASCO AND CO - MES PRODUCTIONS/MONKEY PACK FILMS STARS - A. ADJOU/SDP - S. RAMILLON/SDP
la question coloniale”
“Maman
partait presque
tous les jours
en impro. Ma sœur
et moi lui donnions
des contraintes,
comme de faire
intervenir
une sorcière très
méchante, et hop,
elle démarrait !”
127 C’était dans L’Express…
Max Gallo, 1980
Styles
128 L’évasion : le Nîmes sublime
d’une esthète
130 La forme : gym, le grand mix
132 L’auto : Ford Focus, crème
de compacte
133 La montre : Longines Heritage
134
138
Military, devoir de mémoire
Les tables : Bien ficelé (Paris)
Le style de… Ahmed Sylla
page 106
Ce numéro, toutes éditions confondues, a été tiré
à 271 430 exemplaires.
L’Express : cahier no 1 (édition générale : 140 pages).
Déposé : hors-série Horlogerie sur une sélection
d’abonnés ; encart Histoire sur une sélection d’abonnés.
Jeté : catalogue Galeries Lafayette horlogerie joaillerie
sur une sélection de kiosques.
en ligne
Les éditions numériques de L’Express
sont disponibles sur votre tablette
ou votre smartphone.
Avec l’ouverture du musée de la Romanité,
face aux arènes bimillénaires, Nîmes a donné un coup
de projecteur à son patrimoine historique
page 128
10
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Photo Michel Gibert, non contractuelle. Stone Sculpture museum of the Fondation Kubach-Wilmsen.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mah Jong. Design Hans Hopfer.
Habillé de tissus dessinés par Kenzo Takada.
OUVERTURES LES DIMANCHES * 11 ET 18 NOVEMBRE.
DANS TOUS LES MAGASINS PARTICIPANT À L’OPÉRATION. * SELON AUTORISATION. LISTE DES MAGASINS SUR WWW.ROCHE-BOBOIS.COM
www.roche-bobois.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la semaine
L’ITINÉRANCE
Macron s’en
va à l’est
E
12
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
ON EN PARLE
Quelles sont les étapes
de l’itinérance?
J. DEMARTHON/AFP
mmanuel Macron
invente le déplacement
à tiroirs. Du 4
au 9 novembre, il visite
11 départements du nord et
de l’est de la France durement
éprouvés par les combats
de la Grande Guerre. L’objectif
est triple : célébrer le centenaire
de la fin du premier conflit
mondial ; manifester l’intérêt
du chef de l’Etat pour ces
territoires souvent oubliés de
la République et de l’économie ;
se réconcilier avec les élus
locaux. Cette itinérance
mémorielle – le concept vient
du président – passera par des
lieux hautement symboliques,
comme Les Eparges ou Verdun.
Cérémonies militaires,
dépôts de gerbes, sonneries
aux morts, minutes de silence :
Emmanuel Macron renouvellera
ces gestes à chaque étape
du périple.
La séquence est militaire,
mais pas trop. Au risque
de mécontenter l’armée,
Emmanuel Macron veut
honorer ces ouvriers, paysans,
instituteurs, etc., montés
au front. Des civils devenus
soldats. Il entend célébrer
la paix, laquelle ne fut apportée
qu’après un second et meurtrier
conflit, la guerre de 1939-1945.
La politique n’est jamais
très loin de l’Histoire.
A ces terres, souvent séduites
par le Rassemblement
national, frappées par
la désindustrialisation, le chef
de l’Etat veut dire qu’il croit
en leur « capacité de rebond
et de réinvention », tout en
prenant acte de leurs difficultés.
Exercice toujours délicat…
A leurs élus qui s’estiment
Espoir Le chef de l’Etat entend reconquérir
le cœur des Français issus de territoires
parfois oubliés de la République.
malmenés par le pouvoir
macroniste, il veut dire qu’il
les aime. Il les a vus à Paris avant
son départ, il les chouchoutera
à nouveau sur le terrain,
multipliant les rencontres,
les déjeuners républicains.
Le triple objectif sert un espoir
évient : reconquérir au moins
l’esprit, sinon le cœur,
des Français, en travaillant
les deux extrêmes de la chaîne
du pouvoir, la verticalité et
la proximité. Macron a bien
observé le quinquennat de son
prédécesseur. Il sait donc que,
si les séquences mémorielles
ne font pas de mal, elles ne font
pas forcément du bien. En 2013,
quand François Hollande
lance la commémoration
du centenaire de la Grande
Guerre, ça va mal pour lui,
il est confronté à une révolte
contre la fiscalité écologique,
encore plus violente
que celle d’aujourd’hui.
La célébration n’aura pas
aidé le socialiste à remonter
la pente. Corinne Lhaïk
Du 4 au 9 novembre,
Emmanuel Macron parcourt
11 départements : Bas-Rhin,
Moselle, Meurthe-et-Moselle,
Meuse, Marne, Ardennes,
Aisne, Nord, Pas-de-Calais,
Somme, Oise.
Quel en est le programme
économico-social?
Le président visite
des entreprises (Novasep,
à Pompey ; Renault,
à Maubeuge), il participe à
la conclusion d’un forum
économique régional à
Pont-à-Mousson et à une table
ronde sur les services publics
de la santé à Rozoy-sur-Serre
(Aisne). A Lens, il sera
question du plan pauvreté.
Comment sera célébré
le 11 Novembre?
L’itinérance prend fin
le 10 novembre, avec une
cérémonie franco-allemande de
commémoration à la clairière
de l’Armistice, à Compiègne, en
présence d’Angela Merkel.
Le 11 s’ouvre alors une phase
diplomatique de trois jours à
Paris. Environ 80 chefs d’Etat
et de gouvernement sont
attendus. Le Forum de Paris
sur la paix sera ouvert par la
chancelière le même jour.
Suivez tous les jours On en parle
sur la nouvelle appli de L'Express.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES EXCLUSIFS
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
13
L. BONAVENTURE/POOL/AFP
Privés de fête
Pour inaugurer ses locaux
rénovés, le ministère
de l’Intérieur avait envisagé
une petite fête. Avec
les anciens occupants
de la Place Beauvau
en invités de choix.
Mais les organisateurs
ont dû renoncer à cette
manifestation, car plusieurs
des ex-ministres intéressés
ont interdiction de se
rencontrer pour cause de
contrôle judiciaire : Nicolas
Sarkozy (dans le cadre de
l’enquête sur les soupçons
de financement libyen
de sa campagne de 2007)
n’a pas le droit d’avoir
de contacts ni avec
Claude Guéant ni avec
Brice Hortefeux. X. M.
V. KESSLER/REUTERS
Personnel non grata
Petite vexation pour les
assistants parlementaires
macronistes à l’Assemblée.
Depuis l’élection de Gilles
Le Gendre à la tête des
députés LREM, ils sont
souvent privés d’accès
à la réunion hebdomadaire
du groupe, le mardi matin.
« Avec des réunions à huis
clos, on peut s’engueuler
entre élus, se réjouit une
députée francilienne. S’il y
a des fuites dans la presse,
on ne pourra s’en prendre
qu’à nous-mêmes. » J.-B. D.
Face à la mauvaise performance attendue pour les
élections européennes, la majorité espère seulement limiter les dégâts. Les derniers sondages lui
accordent entre 19 et 20 % des suffrages, score qui
semble encore optimiste. Les stratèges de la Macronie espèrent pourtant rester dans cette fourchette,
ce qui leur accorderait 17 sièges au Parlement
européen. Au pire, ils descendraient à 17 %, soit
14 sièges. « Ce chiffre, c’est le socle du socle, l’électorat pur et dur, celui qui votait Macron avant que
n’éclate l’affaire Fillon et que François Bayrou renonce à se présenter », dit un proche du président.
Preuve de l’importance de ce scrutin et de sa
difficulté, le chef de l’Etat vient de se séparer de son
conseiller politique : Stéphane Séjourné devient
directeur de la campagne des européennes. Dans le
même temps, Philippe Grangeon, jusque-là
conseiller de l’ombre d’Emmanuel Macron et
actuel délégué général par intérim de LREM, sera
officiellement conseiller spécial à l’Elysée à partir
du 1er décembre. Mais il n’épouse pas strictement
les fonctions de Séjourné et un remplaçant de ce
dernier devrait être embauché. C. L.
Embauche
maritime
Richard
Ferrand
(photo),
président de
l’Assemblée
nationale,
veut en faire
une chambre des
territoires. Parmi
ses initiatives,
l’embauche
au sein de
son cabinet
de Pierre Karleskind, viceprésident de la région
Bretagne, comme conseiller
chargé de la mer. Ferrand
a également plaidé pour
la création, au sein du parti
LREM, d’une fédération
des élus progressistes
(nom provisoire),
confiée à Stéphane
Travert, ex-ministre
de l’Agriculture. J.-C. P.
C. PETIT-TESSON/POOL/AFP
Européennes :
comment limiter les dégâts
Précision
Le général d’armée
Richard Lizurey, directeur
général de la gendarmerie
nationale, nous écrit : Dans
L’Express du 10 octobre,
« vous affirmez que le
colonel de gendarmerie
qui a organisé la sécurité
de la visite du président de
la République [aux Antilles],
en 2018 comme en 2017,
aurait […] exprimé son
souhait de ne plus être à la
tête d’un tel dispositif sur
le territoire de Saint-Martin.
[…] Il ressort que cette
allégation n’est absolument
pas fondée. Je fais part
de ma totale confiance
et de mon entier soutien
aux chefs opérationnels
potentiellement visés
par ces allégations […]. »
En fait, nous écrivions que
le colonel de gendarmerie
chargé d’organiser la visite
d’Emmanuel Macron
s’était exclamé : « J’espère
que c’est la dernière fois
qu’il vient ici ! » Et nous
présentions ce propos
comme un cri du cœur
après que le chef de l’Etat
a défié les règles de
sécurité. En aucun cas,
nous n’avons écrit ni
suggéré que les gendarmes
avaient failli à leur tâche,
ni qu’ils cherchaient
à y échapper. C. L.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
R. MORAES/REUTERS
la semaine
LA PLANÈTE EXPRESS
Brésil : promotion
empoisonnée
pour le juge Moro
A
quoi Sergio Moro (photo),
46 ans, doit-il sa prochaine
montée en grade ? Est-ce
pour son opiniâtreté dans la mise
au jour du plus grand scandale de
corruption de l’histoire du Brésil ?
Ou serait-il remercié d’avoir jeté
en prison le leader de la gauche
et ancien chef d’Etat, Luiz Inacio
Lula da Silva ? L’ascension rapide
de ce juge de première instance,
affecté jusqu’à présent à Curitiba,
dans le sud du pays, ne fait plus
aucun doute : dès le 29 octobre,
au lendemain de son élection
à la présidence de la République,
Jair Bolsonaro a expliqué que
Sergio Moro sera bientôt nommé
à la Cour suprême, ou ministre
de la Justice. Autant dire que
le « petit juge » est destiné à gagner
les plus hautes fonctions
du pouvoir. Adulé par les partisans
de Bolsonaro, le magistrat se veut
modeste et demande un temps
de réflexion. Mais l’affaire est
dans le sac, semble-t-il, et Moro
devrait accepter l’un ou l’autre
poste. Ce faisant, l’« Eliot Ness
brésilien » risque de perdre l’une
de ses qualités les plus précieuses :
son image d’impartialité et
d’indépendance. Car le futur chef
de l’Etat est un admirateur
de la dictature militaire (1964-1985),
qui méprise ouvertement les
institutions démocratiques et les
contre-pouvoirs. Pour le juge,
nul doute que l’ascension prendra
bientôt l’allure d’une chute. M. E.
LA DÉCOUVERTE
Marcher à nouveau
EPFL/J. CAILLET/SDP
Une avancée spectaculaire. Trois patients devenus paraplégiques
après des accidents ont pu recouvrer un usage de leurs jambes
grâce à une technique de stimulation électrique. Cette prouesse
est née de l’imagination et de la ténacité d’un chercheur français,
Grégoire Courtine, rattaché à l’Ecole polytechnique fédérale
de Lausanne. Les trois participants à l’essai ont été implantés
avec un stimulateur délivrant un courant dans leur moelle épinière
à des moments bien particuliers, synchronisés avec les mouvements
de la marche. Combiné avec un entraînement intensif, il a permis de
rétablir un lien entre le cerveau et la partie de la moelle commandant
les membres inférieurs, lien qui, dans leur cas, existait mais
n’était plus fonctionnel. Même s’ils restent très loin de pouvoir
remarcher normalement, cette découverte ouvre l’espoir
de nouveaux traitements pour les personnes paralysées. S. Bz
14
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MILLE MIGLIA CLASSIC CHRONOGRAPH
*
Chopard est partenaire historique et chronométreur officiel de la Mille Miglia,
la plus belle course automobile du monde. Fièrement créé et assemblé
au sein de notre Manufacture, ce chronographe unique d’un diamètre
de 42mm témoigne du meilleur de l’expertise, de l’inventivité et de la
qualité cultivées par la Maison Chopard.
BOUTIQUES CHOPARD:
PARIS 1 Place Vendôme - Printemps du Luxe - Galeries Lafayette - 72 Faubourg Saint Honoré - CANNES - LYON
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
N. ECONOMOU/NUR PHOTO/AFP
la semaine
L’HISTOIRE ÉCO
Ryanair : très cher
bagage à main
L
16
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
LA PERSONNALITÉ
Mounia Haddad, élue
LREM séquestrée
Sa famille voulait la forcer à épouser son
cousin, un bon parti, en Algérie. Mais son
cœur appartenait déjà à un autre homme,
petit-fils de harki. Mounia Haddad,
conseillère départementale La République
en marche d’Indre-et-Loire, a été séquestrée
deux jours par sa propre famille, hostile
à son projet de mariage. Sa disparition avait
été signalée par son conjoint le 18 juillet dernier, près de Cannes,
où le couple avait fui après son union religieuse en mars. La jeune
femme avait été retrouvée le lendemain, au domicile familial dans
la périphérie de Tours, grâce à la géolocalisation de son portable.
Lors de son audition par les enquêteurs, l’élue de 29 ans racontait
avoir été embarquée de force dans une voiture par son père et
deux oncles. « J’étais terrorisée », témoignait-elle, en larmes, lors
de leur procès, fin septembre. Les trois hommes, ainsi que le frère
de Mounia Haddad, connaîtront le jugement le 8 novembre. Douze
à dix-huit mois de prison ferme ont été requis contre eux. E. T.
J.-F. MONIER/AFP
’irlandais Ryanair n’en finit pas
d’alourdir la facture. Depuis le
1er novembre, à moins d’être un
client premium, il faut désormais payer
pour son bagage de cabine ! Il vous
en coûtera entre 6 et 25 euros, selon
que vous l’aurez enregistré en ligne
ou présenté au dernier moment devant
la porte d’embarquement du leader
européen de l’aérien. Ajoutons quelques
euros pour accéder en premier à la
carlingue, une poignée de plus pour
choisir son siège ou s’offrir une boisson,
et l’addition explose.
Avec cette nouvelle politique relative
aux bagages, notamment critiquée par
l’Autorité de la concurrence italienne,
qui vient d’ordonner la suspension
de ce nouveau système pour les vols
au départ de son territoire, Ryanair dit
vouloir réduire les délais en incitant
davantage de passagers à enregistrer
leurs valises en soute. Pour la
compagnie, les retards seraient ainsi
moins nombreux, ce qui profiterait, in
fine, aux voyageurs. Cela représenterait
aussi une sacrée économie pour
l’entreprise du fantasque Michael
O’Leary, avec la réduction du temps
de stationnement des avions et
l’accélération des rotations.
L’ingéniosité de Ryanair pour
développer de nouvelles recettes
semble sans limites. Le patron irlandais
ne rêvait-il pas, en 2010, de faire payer
l’accès aux toilettes dans ses avions? S. P.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE CHOIX DE L’EXCELLENCE
NOS BRIQUETS, STYLOS ET ACCESSOIRES SONT FABRIQUÉS À LA MAIN
EN FRANCE PAR NOS MAÎTRES ARTISANS. POUR DES CADEAUX EXCEPTIONNELS.
UN MONDE D’EXCEPTION
WWW.ST-DUPONT.COM
BOUTIQUE S.T. DUPONT 10 RUE DE LA PAIX 75002 PARIS
GALERIES LAFAYETTE - LE BON MARCHÉ - LE PRINTEMPS
LISTE DES REVENDEURS AGRÉÉS : WWW.ST-DUPONT.COM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la semaine
LES EXCLUSIFS
Mélenchon : la
contre-offensive
des avocats
La perquisition mouvementée
du 16 octobre au siège de La France
insoumise (LFI) ne s’est pas illustrée
seulement par les protestations
de Jean-Luc Mélenchon (photo) et
les bousculades dont les images ont
largement été diffusées sur Internet.
Les avocats ont immédiatement
préparé la riposte juridique. Mathieu
Croizet, conseil de Bernard Pignerol,
président de l’association satellite de
LFI L’Ere du peuple, soupçonnée de
surfacturation par le parquet de Paris
et domiciliée à la même adresse que
le parti, a fermement critiqué le fait
que des officiers de police judiciaire
empêchent son client d’assister à la
perquisition le concernant. Sur place,
le juriste a remis aux enquêteurs
une note manuscrite à annexer au
procès-verbal de perquisition. « C’est
tout de même incroyable qu’un
policier avertisse le représentant
légal d’une association que son siège
sera perquisitionné et de l’empêcher
d’être présent, confie Me Croizet
à L’Express. C’est une irrégularité
de procédure. » Mais L’Ere du
peuple est-elle réellement localisée
à l’intérieur des bureaux de LFI ?
Les enquêteurs semblent en douter.
Afin d’éviter de nouvelles suspicions
sur une procédure menée
par des magistrats du parquet,
hiérarchiquement soumis au garde
des Sceaux, les avocats du « camp
Mélenchon » demandent qu’un juge
d’instruction indépendant soit
rapidement nommé. F. K.
18
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Par
Elodie Emery
Un grand coup
de latte dans
les dents
Chroniqueuse
bien le français, voire pas du tout.
Non qu’il soit tamoul ou sri
lankais, bien entendu, ici comme
ailleurs, ceux-là travaillent dans
l’ombre, en cuisine. Le barista
est australien ou anglais, il étudie
l’histoire de l’art et, d’ailleurs,
il est lui-même artiste. Il est
donc en mesure de discuter
de la Fiac avec ses clients. Ce
qui est tout de même plus « good
vibes » (bon esprit) que d’écouter
un immigré clandestin raconter
son parcours pour arriver
jusqu’ici (#BadTrip).
O
n le savait, on s’y était
presque habitué :
passer commande dans
un restaurant parisien relève
de la gageure. On ne comprend
pas toujours ce que dit le serveur,
qui affirme sans ciller que,
« aujourd’hui, on est sur
un velouté d’asperge » – ce qui
semble techniquement
impossible. Parfois, il ajoute
des formules mystérieuses et
inquiétantes, telle « émulsion
d’huître », dans le seul but de
mettre ses clients mal à l’aise.
Dorénavant, les choses se
compliquent aussi à l’heure
du café. Surtout si vous aimez
le boire avec du lait. Oubliez
la « noisette » (un expresso avec
une pointe de lait) et même le
« crème » (un long avec un peu
plus de lait), il faut désormais
vous familiariser avec l’univers
du « latte » – le « lait » en italien,
à prononcer « laté », en insistant
bien sur le « é » à la fin. Et à ne
pas confondre avec une « latte
de parquet » ou un « grand coup
de latte dans les dents ». Le latte
n’est pas un café, oh non, c’est
une expérience. Il est servi dans
un « coffee bar » ou « coffee shop »,
nom donné aux établissements
exigus à chaises inconfortables
qui n’ont pas obtenu de
licence IV. Vous les reconnaîtrez
aux panneaux en ardoise
disposés sur le trottoir qui
enjoignent aux passants de « keep
smiling » (garder le sourire).
Si cette proposition vous donne
envie de shooter dans le chevalet,
n’allez pas plus loin, vous vous
feriez du mal.
Le latte est préparé non par
un « serveur », mais par un
« barista ». Lequel ne parle pas
C. JASPERSEN/DPA PICTURE-ALLIANCE/AFP
V. KESSLER/REUTERS
MODERNITÉS
Si vous avez tenu jusque-là,
félicitations. Mais n’espérez pas
vous en sortir en commandant
un latte avec un clin d’œil
entendu. Un latte quoi ?
Un « matcha latte » ? Un « soy
latte », un « golden latte »,
un « peanut butter latte » ?
Insistez pour avoir un « latte
latte », histoire de ne pas vous
retrouver avec des confettis
de brocolis dans votre café
(ça existe). A la fin de votre
épopée, vous aurez le privilège
de vous délester de 4,50 euros
en échange de votre latte latte.
Si ce tarif vous étonne, c’est
que vous n’avez pas bien
regardé votre tasse : le barista
a dessiné un ravissant motif,
en général une feuille, avec la
mousse du café. Quel talent !
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PASSEZ EN MODE TRAIN
Lyria SAS - 80 000 € - RCS Paris B 428 678 627 - 25 rue Titon 75011 Paris - France - Crédit photo : Ivan Guilbert / LaPetiteGrosse.
POUR VOS DÉPLACEMENTS EN SUISSE
tgv-lyria.com
BUSINESS 1ÈRE
>
SERVICES
HAUT DE GAMME
CONFORT
FLEXIBILITÉ
POUR CEUX QUI NE RENONCENT À RIEN.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la (fausse) semaine
Le journal, mi-réel, mi-rêvé, de la vie d’Emmanuel Macron.
LE ROMAN
DU PRÉSIDENT
Où le président tente de prendre du repos à Honfleur,
tandis que Christophe Castaner fait du zèle,
et Ségolène Royal, des siennes. Episode LXXVI.
Ronfleur
à Honfleur
29 octobre, 11h13
« Allô ? Monsieur le Président ?
Je tenais à vous féliciter pour
votre… » « Te fatigue pas, petit
Français. Je sais ce que tu
penses de moi, c’est pas la
peine de faire des salamalecs.
Avec Donald et nos amis européens, on va vous botter les
fesses, à tous les démocrates ramollis. Profite bien des prochains mois, ce seront les derniers que tu passeras tranquille
à l’Elysée. » Et Jair Bolsonaro, le
nouveau président du Brésil,
raccroche au nez d’Emmanuel
Macron.

30 octobre, 10h09
Le Conseil des ministres,
avancé pour que le président
puisse partir en vacances, a
commencé presque à l’heure.
Le chef de l’Etat, mine pâle et
paupières lourdes, prend la parole : « Françaises, Français, je
vous ai compris. Il faut laisser
du temps de repos au temps et
20
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
donc j’ai décidé de dissoudre
l’Assemblée nationale. Ça a fait
pschitt, casse-toi pauvre con, je
suis un président normal, les SS
20 sont à l’Est, l’inversion de la
courbe est complètement à
l’ouest, la maison brûle et nous
regardons la France au fond des
yeux. Au revoir. » Et Emmanuel
Macron s’effondre sur la table
du Conseil des ministres, endormi. Il ronfle. « Bon, on quitte
la salle un par un et en silence »,
murmure Edouard Philippe.
30 octobre, 15h17
Christophe Castaner lance l’opération « tétines propres » contre
l’insécurité en milieu scolaire.
Le ministre de l’Intérieur a demandé une démonstration probante. L’école maternelle RosaLuxemburg du Blanc-Mesnil a
été choisie par son secrétaire
d’Etat, Laurent Nuñez : des renseignements concordants de la
DGSI et de la brigade des stups
y signalent un trafic de crack.
« Go », lance Castaner dans son
talkie-walkie. Et le Raid entre
en action. Déguisé en Winnie
l’Ourson, un premier policier
d’élite, d’un roulé-boulé, entre
dans le dortoir des petits, mais
glisse sur Sophie la Girafe et
se retrouve le nez dans une
couche-culotte emplie d’une
pâte brunâtre qui ne relève pas
de la catégorie des opiacés, bien
qu’elle soit d’évidence à placer
sur une liste de produits dangereux. Un deuxième officier
rampe au milieu des pupitres,
mais doit reculer, pris sous les
rafales de fraises Tagada. Un
troisième, rompu à la lutte
contre le djihadisme, repère un
individu sanglé dans un vêtement suspect, propre à dissimuler une ceinture d’explosifs.
Quand il tente de le maîtriser, il
ressent une vive douleur à la
joue : le petit Nordine, 4 ans,
pourtant entravé par sa turbulette pendant la sieste, lui a
planté un crayon de couleur
dans le visage. « Repli général »,
ordonne Castaner, effaré.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EXERCICE EN GROUPE
EXERCER EN GROUPE,
C’EST UNE AVENTURE
HUMAINE.
RENCONTRONS-NOUS.
Dial
& Diag
Demandez votre diagnostic sur-mesure.
Vous exercez en groupe ou envisagez de vous
lancer dans ce projet ?
Votre structure est unique et présente des
caractéristiques que nous comprenons bien,
en tant que 1er assureur des professionnels
de la santé. Ensemble, nous effectuons un
diagnostic sur-mesure afin d’éviter les risques
non couverts et les doublons d’assurance.
Votre conseiller vous apportera des préconisations
ajustées à votre mode d’exercice.
Prenez rendez-vous :
nos conseillers vous rencontrent
sur votre lieu de travail.
ou
macsf.fr/Exercice-en-Groupe
PUBLICITÉ
MACSF assurances - SIREN n° 775 665 631 - SAM - Entreprise régie par le Code des assurances - Siège social : cours du Triangle - 10 rue de Valmy - 92800 PUTEAUX.
Adresse postale : 10 cours du Triangle de l’Arche - TSA 40100 - 92919 LA DÉFENSE CEDEX.
18_258 - 04/2018 - Crédit photo : Getty Images -
macsf.fr/rdv-exercice-groupe
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la (fausse) semaine
Le journal, mi-réel, mi-rêvé, de la vie d’Emmanuel Macron.
C. TRIBALLEAU/AFP
« Bibi, je m’ennuie…
On rentre à Paris ?
Ça passe vite,
un quinquennat.
Je veux m’amuser… »
31 octobre, 14h29
Arrivé à Honfleur, Emmanuel
Macron visite le Petit Musée Alphonse-Allais, humoriste natif
du port. Au milieu d’autres aphorismes absurdes, il note celui-ci :
« Il faut demander plus à l’impôt
et moins aux contribuables. »

31 octobre, 16h19
Christophe Castaner lit la dernière note de la préfecture de
police sur la recrudescence des
rixes dans Paris. « Une bande,
menée par un certain Mounir
Mahjoubi, surnommé “Big Data”,
a attaqué à coups de batte de
base-ball les partisans de Benjamin Griveaux, dit “Benji le Bobo”,
qui se sont défendus avec des
Taser, quand une troisième
équipe, armée de compas et
d’équerres, s’est mêlée à la
bagarre, entraînée par Cédric
Villani, alias “Spider Dandy”.
Eparpillés par l’arrivée de la
police, les belligérants, d’après
les réseaux sociaux, prévoient de
se retrouver bientôt pour d’autres affrontements. »
31 octobre, 19h12
C’est Marlène Schiappa qui, la
première, lance la discussion, sur
le groupe « maroquins en PLS » de
la messagerie Telegram où les ministres s’épanchent : sur la feuille
de paye des membres du gouvernement, la baisse des cotisations
n’apparaît pas nettement. « Pour
moi, 1,63 euro de plus qu’en sep-
22
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
tembre », confirme la garde des
Sceaux. «Veinarde! Pour moi,
c’est 0,76 euro», renchérit François de Rugy, à la Transition
écologique. « 4,30 euros, mais j’ai
la prime d’ancienneté », poursuit
le septuagénaire Jean-Yves Le
Drian. A 22h12, Gérald Darmanin
poste le message suivant : « Chers
collègues, à la demande du président, j’ai fait supprimer sur vos
payes la baisse des cotisations
sociales. Il s’agit d’alimenter une
cagnotte qui permettra de financer les pots de départ des prochains remaniements, les derniers ayant épuisé le budget
prévu à cet effet. »
atomisant le plateau du petit
déjeuner. « Salaud! Pourquoi tu
ne m’as pas prise au gouvernement ? » Acculé dans la salle de
bains, Macron ferme les yeux,
résigné, quand la fenêtre vole en
éclats : Alexandre Benalla, accroché à un filin, fait une entrée
fracassante et plaque Ségolène
Royal au fond de la baignoire de
la suite présidentielle.
1er novembre, 21h20
Christophe Castaner n’est pas
peu fier d’envoyer au président
le bilan du ministère de l’Intérieur au terme des festivités
d’Halloween : 1 627 citrouilles
suspectes ont été désamorcées
par les services de déminage,
43 tonnes de bonbons à la composition inconnue ont été saisies
par les douanes, 9 712 individus
louches ont été interpellés, dont
834 Dracula, 528 Joker, 411
« Scream » et 18 Sarkozy.

1 novembre, 11h47
er
Allongé sur son lit, en chaussettes, et absorbé par la dernière
saison de House of Cards, Emmanuel Macron ne l’a pas reconnue.
Il est vrai qu’avec sa coiffe normande et son petit tablier ajouré,
elle incarne la parfaite femme de
chambre. Mais soudain, elle arrache le tuyau de l’aspirateur et le
brandit en escaladant la couche
présidentielle. « Tu vas payer,
Manu! » Macron évite de justesse
la longue matraque de plastique
qui s’abat sur son oreiller, mais la
furie le poursuit à travers la
chambre, explosant un miroir,
brisant un vase de porcelaine,

Par
Christophe
Barbier
A retrouver
du lundi
au vendredi
à 6 h 50 et
à 7 h 50 sur
2 novembre, 5h12
« Bibi, tu dors? » « Mais oui, biquet,
il est 5 heures, il fait nuit… » « Bibi,
je m’ennuie… On rentre à Paris?
Je veux téléphoner à Trump,
engueuler des ministres, passer
des troupes en revue… Ça passe
vite, un quinquennat. Je veux
m’amuser. » « Bon… Passe-moi
mes pantoufles. »
A suivre…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
TOUT EST D’ÉPOQUE, PAR
aussi très chatouilleux sur les
questions de liberté. Un sourire
retroussé sur ses dents du bonheur, Tignous crobardait pour défendre, entre autres prédilections, la liberté d’expression et
son corollaire made in France : le
droit au blasphème.
Tignous ne vivait pas, comme
Charb, sous la menace d’une
fatwa nominative, et il n’était pas
protégé par des policiers. Mais il
savait que Charlie Hebdo était
sans cesse visé. En 2011, il y avait
eu dans les locaux un incendie au
cocktail Molotov. Puis, quelques mois plus tard, l’arrestation d’un jeune homme – dénoncé par sa sœur –
fomentant déjà le pire pour le journal satirique. Mais
Tignous avait continué d’y dessiner, malgré la peur.
J’ai été saisie de lire dans le magnifique Lambeau de
Philippe Lançon (3) que, selon le rapport de police,
Tignous était mort le stylo à la main. Tenu droit,
entre le pouce et l’index. Vertical dans l’enchevêtrement des corps criblés.
Alors, le nihilisme, je n’y crois pas. La violence
symbolique surinvestie du terrorisme, pas plus. Le
jour de sa cérémonie d’enterrement, à Montreuil, c’est
bien Bella ciao, le chant des partisans italiens, qui fut
chanté par un ami de Tignous, en hommage au dessinateur tombé. Et c’est bien la dernière strophe dudit
chant – « E quest’è il fiore del partigiano / Morto per la
libertà » (4) – qui fit frissonner, qui fit sangloter.
ANNE
ROSENCHER
TERRORISME :
LES MORTS ONT UN SENS
L
a France s’apprête à commémorer les attentats du 13 novembre 2015,et comme à chacun
de ces funestes anniversaires, tribunes et débats vont se succéder pour fouiller l’irruption
fracassante du terrorisme islamiste dans
notre histoire contemporaine. Certains, émules du
politologue Olivier Roy (1), défendront que ces tueries
sont l’œuvre d’un nouveau « nihilisme » ; d’autres, à
l’instar des chercheurs au CNRS signataires d’une récente tribune dans Le Monde (2), expliqueront que la
violence djihadiste « ne constitue qu’une violence
parmi d’autres », qu’elle fait moins de morts que « la
maladie ou la misère », et que se focaliser sur cette
violence-là « formate les esprits ».
Les attentats qu’a connus notre pays ces quatre
dernières années sont-ils, comme le suggèrent ces
deux thèses et d’autres encore, surinvestis en projections symboliques et en idéologie ? Les quelque
250 tombés sous les rafales, les bombes, les pneus et
les couteaux des djihadistes sont-ils morts comme on
meurt « de misère ou de maladie » ? Je ne le crois pas.
Les premiers à donner du sens à ces attentats, au reste,
sont les terroristes eux-mêmes, en guerre déclarée
contre nos mœurs, nos droits et nos valeurs. En tuant
ceux qu’ils nomment les mécréants et en se tuant euxmêmes, ils utilisent la mort « comme un coupe-file »
vers une promesse de paradis, pour citer Régis Debray.
Rien de nihiliste là-dedans. Bien au contraire.
Mais encore. Il se trouve que j’ai travaillé plusieurs
années avec l’une des victimes des attentats du 7 janvier 2015 : en plus d’œuvrer chaque semaine à Charlie
Hebdo, le dessinateur Tignous
était l’un des meilleurs talents
Il n’y a
de l’hebdomadaire Marianne,
où j’étais également employée
aucun
à l’époque. Toujours prêt à dénihilisme
fendre les discriminés, les
dans ces
ghettoïsés et les damnés de la
assassinats
terre quels qu’ils soient, il était
24
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
B
ien sûr, tous les assassinés ne sont pas des
« héros » ; tous n’ont pas été figés le stylo à la
main en défendant la liberté d’expression :
c’est le projet des assassins qui donne un
sens commun au destin des fauchés du terrorisme. Bien sûr, aussi, il est sain dans une démocratie de droit et d’opinion que l’on débatte et que l’on
exégèse. D’ailleurs, je ne prétends pas, loin de là, détenir la vérité sur les pans multiples du terrorisme islamiste. Mais la certitude émue et déterminée qui
m’étreint en écrivant ces lignes est qu’il n’y a aucun nihilisme dans ces assassinats. Les morts ont un sens. Et
Bernard Verlhac, dit Tignous, est mort pour la liberté.
(1) « Le djihadisme est une révolte générationnelle
et nihiliste », dans Le Monde du 24 novembre 2015.
(2) Tribune signée dans Le Monde daté du 25 octobre .
(3) Le Lambeau, de Philippe Lançon, Gallimard.
(4) « Cette fleur est celle du partisan / Mort pour la liberté. »
Anne Rosencher est directrice déléguée de la rédaction
de L’Express.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SANDRINE N’A PLUS
UNE MINUTE À ELLE
Son entreprise grandit très vite. De plus en plus de contrats, de plus en plus
de clients, de plus en plus de commandes, notamment à l’international.
La dernière en date est pour la Corée du Sud, un marché qu’elle ne maîtrise
pas. Pour l’accompagner, le Crédit Agricole lui a permis de se mettre
en relation avec des partenaires locaux sélectionnés. Pour Sandrine,
c’est un nouveau challenge…
11/2018 – Édité par Crédit Agricole S.A., agréé en tant qu’établissement de crédit – Siège social : 12, place des États-Unis,
92127 Montrouge Cedex – Capital social : 8 599 311 468 € – 784 608 416 RCS Nanterre. Crédit photo : Nicolas Guiraud.
MAIS ELLE ADORE ÇA
VOUS ÊTES EN QUÊTE DE NOUVEAUX MARCHÉS À L’INTERNATIONAL ?
LE CRÉDIT AGRICOLE VOUS ACCOMPAGNE AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE
TRADE CLUB*.
PARLEZ- EN AUX CHARGÉS DʼAFFAIRES ENTREPRISES DE VOTRE CAISSE REGIONALE.
Service disponible dans les Caisses régionales de Crédit Agricole participantes et soumis à conditions.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
AFFAIRES ÉTRANGÈRES, PAR
CHRISTIAN MAKARIAN
MACRON, LE TEMPS
ET LE CONTRETEMPS
I
l y a certes des ressemblances, des réminiscences, des résonances qui laissent à penser ;
mais la comparaison globale entre le temps
présent et le contexte des années 1920, à laquelle s’est livré Emmanuel Macron, n’est pas
la plus heureuse.
Les électeurs de 2017, qui avaient vu en ce jeune
président plein d’allant le nouveau héraut de l’Europe, fer de lance de son combat victorieux contre
Marine Le Pen, s’étaient montrés sensibles à une
vision résolument dynamique. Or ils découvrent que
le président français verse désormais dans la dimension tragique de l’Histoire et qu’il entérine en quelque
sorte la fracture qui menace le Vieux Continent.
Entre le camp des nations progressistes, dont la
France veut prendre la tête, et celui des pays qui ont
déjà versé dans le populisme, il ne s’agit pas de creuser des tranchées et le parallèle avec l’entre-deuxguerres est à double tranchant. La commémoration
du centenaire de la victoire de 1918 et le souvenir du
désastre qui l’a suivie sonnent comme une trompette
fêlée sitôt qu’on procède au
rapprochement avec la situaL’expérience
tion actuelle, en 2018, alors que
récente de l’UE l’Europe apparaît bien davanprouve que les tage désarmée qu’en marche
fissures initiales vers un nouveau conflit. A
la mémoire; à 2018, l’avepeuvent évoluer 1918,
nir. La comparaison historique
en brisure finale avec les années 1920 est inappropriée ; elle est très éloignée
de la cassure sociologique actuelle entre les classes
moyennes et les élites, vraie cause du populisme.
C’est en France, au milieu des années 1980, que la
montée des extrêmes a précisément débuté sur ce
thème-là. Aujourd’hui, les différentes vagues populistes qui secouent l’Union européenne ont pour point
commun le rejet de la classe politique dirigeante des
cinq dernières décennies (dans l’Allemagne ultraprospère comme dans l’Italie superdéficitaire), laquelle
recourt systématiquement aux mêmes arguments
pour arracher un ultime sursis à son déclin : stigmati-
26
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
ser la part du peuple qui se laisse bercer par le discours
nationaliste, entonner le chant de la paix menacée,
agiter le spectre du fascisme, en appeler la main sur le
cœur aux forces de progrès, seul rempart contre la
« lèpre nationaliste ». Apparemment, ce n’est pas ainsi
que le populisme se trouve délégitimé.
Il est étonnant de voir Emmanuel Macron se livrer à la théorisation d’un nouveau clivage qui ne fait
que scinder l’Europe en deux sans ramener pour autant au bercail des démocraties paisibles les électeurs
identitaires énervés ; certes, son envolée rejoint ses
convictions profondes, mais elle laisse de côté le rôle
de rassembleur qu’il a su incarner. En 2017, Macron
avait réussi à désélectriser une France qui était survoltée ; désormais, il semble remettre de la tension à
travers un continent déjà hérissé par la mondialisation et ses défis. Sauf que les peuples européens cherchent désespérément des solutions ; ils ne se reconnaissent plus du tout dans une cassure entre
bien-pensants et esprits malintentionnés…
L
’Europe a besoin d’une nouvelle cohésion
beaucoup plus que d’une division entre les catégories de gouvernements qui la composent.
L’expérience récente de l’UE prouve que les
fissures initiales peuvent évoluer en brisure
finale, sur le modèle du Brexit. Ce qui pose la question
du « momentum Macron » : les populismes, la tornade
Trump et l’arrogance des régimes illibéraux ne sontils pas des facteurs qui rendent le président français
injustement anachronique ?
En conviant à Paris 80 chefs d’Etat et de gouvernement, le 11 novembre, Emmanuel Macron souhaite
prolonger la célébration de la victoire en sommet
du multilatéralisme, jusqu’au 13, autour de « projets
concrets pour la paix ». C’est le seul chemin qui reste
à la France, Trump et Poutine seront déjà repartis
après s’être vus brièvement : la multitude n’exclut
pas la solitude.
Christian Makarian est directeur de la rédaction délégué
à L’Express et éditorialiste.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
I
l est rare que l’on se réjouisse de la victoire du
et en 2007, donnant progressivement à ce territoire
« non » à un référendum. Pourtant, dimanche
une autonomie de plus en plus grande. Nul doute que
4 novembre, la classe politique était presque
le vote du 4 novembre revêtait une importance partiunanime à se féliciter du résultat du scrutin
culière. Elle tient aussi aux difficultés qui ont émaillé
organisé en Nouvelle-Calédonie. La question
son organisation : un corps électoral « gelé », pour
posée était dénuée de toute ambiguïté : « Voulez-vous
éviter que les deux camps en présence ne soient
que la Nouvelle-Calédonie actentés de le manipuler ; une
cède à la pleine souveraineté et
question, dont les termes ont
devienne indépendante ? » La
été mûrement pesés ; une camparticipation a été significative :
pagne, au cours de laquelle les
80 % des près de 175 000 élecpartisans du « oui » et ceux du
teurs convoqués se sont dépla« non » avaient accepté de s’excés. Et le résultat tranché : un
primer à stricte égalité. Autant
peu plus de 56 % des votants ont
de raisons pour lesquelles,
souhaité qu’elle reste française,
outre son enjeu, le référendum
même si certains pronostia été à juste titre scruté de maquaient un score plus élevé.
nière détaillée.
Il faut préciser que ce scruourtant, malgré son
tin était hautement symboimportance, ce scrulique, bien qu’il n’ait pas clos le
tin ne résout pas la
débat sur le statut de l’archipel
L’ENVERS DU DROIT, PAR
question de l’après.
au sein de la République.
En premier lieu parce
On a beaucoup dit qu’il met
que deux autres référendums
un terme à trente ans de négopourraient être organisés. L’acciations, dont la première étape
cord de Nouméa le prévoit : en
fut les accords de Matignon,
cas de victoire du « non » à
conclus sous l’égide de Michel
la proposition d’accéder à la
Rocard en juin 1988. On a, en repleine souveraineté, un tiers de
vanche, quelque peu oublié que
membres du Congrès de Nouc’est un autre référendum, à
velle-Calédonie peut demander
l’occasion duquel était posée
qu’un nouveau référendum soit
quasiment la même question
organisé dans deux ans et, une
et que les indépendantistes
fois encore, dans les mêmes
avaient boycotté, qui, en sepconditions, si le deuxième réfétembre 1987, entraîna la flamrendum devait donner le même
bée de violences dont le point
résultat. Les membres du
culminant fut la prise d’otages
Congrès devant être renouvelés
d’Ouvéa, au printemps 1988.
en mai de l’année prochaine,
C’est pourquoi la situation de la
rien ne dit que le référendum du 4 novembre sera le
Nouvelle-Calédonie donna lieu à une succession sans
dernier. En second lieu parce que la Nouvelle-Calédoprécédent d’étapes juridiques conduisant au référennie pourrait, tout en restant dans la République, voir
dum de dimanche dernier : un référendum national
son statut évoluer. L’accord de Nouméa le dit expliciautorisant la préparation du processus d’autodétertement : l’autonomie acquise par la Nouvelle-Calédomination, en novembre 1988 ; la signature de l’accord
nie à la date du scrutin est irréversible, mais les instide Nouméa, le 5 mai 1998, par lequel le gouvernetutions qu’il met en place ne sont pas nécessairement
ment français, les indépendantistes et les anti-indéson organisation politique définitive.
pendantistes actaient qu’un
Au soir du 4 novembre, la Nouvelle-Calédonie
référendum d’autodéterminaDeux autres
reste donc française… pour l’instant, mais il faudra ention serait organisé ; un réfécore quelques années pour savoir si elle entend l’être
rendum en Nouvelle-Caléréférendums
de manière irrévocable et dans quelles conditions.
donie
approuvant
ce
nouvel
pourraient
accord, en novembre 1998 ; et,
encore être
parallèlement, deux révisions
Anne Levade, professeure des universités, est agrégée de droit
organisés
public et préside l’association française de droit constitutionnel.
constitutionnelles, en 1998
ANNE
LEVADE
LA NOUVELLECALÉDONIE
FRANÇAISE…
ET APRÈS ?
28
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
P
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
n’est, par ailleurs, pas clair dans
les études antérieures.
L’aspect déclaratif pose problème pour le Pr John Ioannidis,
de Stanford, qui affirme que la
majorité des études nutritionnelles sont fausses. « La plupart
des gens, y compris moi, seraient bien incapables de dire
précisément quelle quantité de
nourriture bio ils mangent.
L’étude a 3 % de chances d’avoir
trouvé quelque chose d’important, et 97 % de propager des
résultats absurdes et ridicules. »
Plusieurs travaux ont montré que les personnes
qui mangent bio sont protégées du cancer de multiples autres façons : elles fument moins, sont plus
minces, ont un meilleur équilibre alimentaire,
plus de diplômes… Les auteurs n’ont probablement corrigé qu’une partie des biais, ce qu’ils ne
contestent pas.
Pour les chercheurs de Harvard, la médiatisation de cette étude est dangereuse : « Alors que le
lien entre cancer et alimentation biologique est
encore incertain, il existe des preuves convaincantes qu’améliorer d’autres facteurs, comme le
poids, l’activité physique, le régime, peut diminuer
le risque de cancer. La crainte concernant les pesticides ne devrait pas décourager la consommation
de fruits et de légumes conventionnels, notamment du fait que les produits biologiques sont
souvent plus chers et inaccessibles pour certaines
populations. »
Il est donc bien trop tôt pour affirmer un lien de
cause à effet, et d’autres études seront nécessaires
pour affiner ces résultats. Les corrélations accidentelles sont la hantise des scientifiques, mais la
presse et les politiciens ne prennent aucune des
précautions que les excellents auteurs de cette
étude ont prises.
DEMAIN SERA VERTIGINEUX, PAR
LAURENT
ALEXANDRE
POSSÉDER UN PICASSO
PROTÉGERAIT DU CANCER
U
ne étude française très médiatisée suggère que les gros consommateurs de
produits bio auraient un risque 25 %
moins élevé de développer un cancer.
Cette étude menée par des chercheurs
de l’Inra, de l’Inserm, du Cnam et de Paris-XIII
est sérieuse et a été publiée dans la prestigieuse
revue Jama. La baisse est évaluée à moins de
34 % pour le cancer du sein chez la femme ménopausée et à moins de 76 % pour le lymphome non
hodgkinien, mais n’est pas significative pour les
autres cancers.
Les chercheurs ont suivi 68 946 participants de
la cohorte NutriNet-Santé pendant cinq ans, qu’ils
ont classés en fonction de leur consommation
autodéclarée de produits bio. Mais cela ne veut pas
forcément dire que le bio réduit les risques de cancer de 25 %. Cela n’est pas non plus une preuve que
les aliments non bio donnent le cancer. C’est d’ailleurs ce que reconnaissent très honnêtement les
auteurs de l’article. Ces résultats sont en effet à relativiser, soulignent trois chercheurs de Harvard.
Etablir une relation de cause à effet entre alimentation et santé est difficile : l’étude de 2013 sur
les bénéfices du régime méditerranéen a dû être
retirée à cause de failles méthodologiques. La
grande étude « Million Women Study » de 2014 sur
600 000 Britanniques n’avait trouvé aucune différence entre les consommatrices de bio et les autres
sur le risque général de cancer, mais avait noté un
risque réduit pour le lymphome. Plusieurs problèmes méthodologiques
ont été relevés dans l’étude
Les corrélations française. Les traces de pesticides n’ont pas été mesuaccidentelles
rées systématiquement chez
sont la
les participants et le lien
hantise des
entre consommation de bio
scientifiques
et pesticides dans le sang
30
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
C
orrélation ne veut pas dire causalité.
Les gens qui possèdent un Picasso font
peu de cancers et vivent quinze ans de
plus que les pauvres. Est-ce dû à l’émission de rayons protecteurs par les toiles
du peintre ? Non. Il y a un facteur confondant : les
riches vivent beaucoup plus longtemps que les
pauvres et développent beaucoup moins de cancers.
Or les propriétaires de tels tableaux sont riches.
Chirurgien, énarque, entrepreneur,
Laurent Alexandre est aujourd’hui business angel.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
RENDEZ VOTRE VILLE
PLUS VIVANTE
avec un partenaire privilégié des territoires, intégrateur immobilier qui développe,
valorise et gère des sites industriels, des nouveaux logements et qui exploite
  m de surfaces commerciales.
Groupe RATP, la ville a de l’avenir.
ratpgroup.com
Moving towards a better city : la ville a de l’avenir
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
P
as un quinquennat qui n’ait
PERSPECTIVES, PAR
été empoisonné, en France,
par la question du prix de
l’essence. Car il est clair
qu’on poursuit, avec cela,
deux objectifs contradictoires, aussi
légitimes l’un que l’autre.
Pour certains, il faut l’augmenter
pour inciter un maximum de consommateurs à utiliser moins de pétrole,
donc réduire leurs émissions de carbone. Pour d’autres, il faut au contraire
baisser ce prix, parce qu’on ne peut pas
demander à ceux qui n’ont pas d’autre
moyen de transport disponible de
payer plus cher leur essence. Le choix est purement
technologiques et sociaux. En revanche, les gens qui
politique : entre l’urgent et l’important. Il est à la fois
resteront dans les campagnes, et qui sont si essentiels
urgent de calmer la colère des électeurs et important
à l’alimentation des citadins et à l’équilibre de la nade préparer le monde des générations futures. Tous
ture, sont et seront trop peu nombreux pour attirer les
les présidents précédents ont cédé devant les exiinvestissements qui leur seraient utiles et spécifiques.
gences de l’urgence, en bloquant les hausses de
Et pourtant, la ruralité devrait être un champ priol’essence, ou au moins de sa fiscalité.
ritaire de progrès technique et social.
A priori, ce n’est pas ce
n devrait, par exemple, pouvoir utiliser
que
s’apprête à faire l’actuelle
La ruralité
massivement des drones pour livrer des
majorité, qui tient ferme sur
devrait être
marchandises sur ces territoires à habitat
la hausse des prix pour les
un champ
dispersé. On devrait installer dans les camannées à venir. J’approuve
pagnes des systèmes de transport par
ce
choix.
Mais,
pour
moi,
la
prioritaire
véhicules autonomes, faciles à gérer sur des routes peu
bonne réponse suppose une
de progrès
encombrées. On devrait penser, inventer, animer des
vision beaucoup plus large
technique
services de télétravail, de télémédecine, de télé-enseiencore et s’articule autour des
gnement, de téléassistance, de télésurveillance, spéciatrois principes suivants :
lement pour ces territoires. Ils assureraient à ces habi1. Maintenir la trajectoire carbone, c’est-à-dire la
tants la même qualité de service que ceux dont
hausse prévue de la fiscalité sur l’essence pour préserdisposeront ceux qui seront entassés dans des villes, à
ver l’incitation à changer de mode de transport.
proximité de bureaux, d’hôpitaux, de crèches, etc.
2. Faire financer par l’Etat, et gérer par les départePartout dans le monde, ces technologies pourraient
ments, c’est-à-dire au plus près des gens les plus
radicalement changer le rapport au travail, à la convidémunis et contraints, des subventions compensavialité, à l’habitat, à la nature, aux migrations, à la
toires minimales dégressives, très personnalisées,
culture, à l’ordre social. En France, en particulier, elles
pour éviter les effets d’aubaine et de seuil.
pourraient aider à inverser la désertification de nos
3. Donner la priorité aux moyens de transport de
territoires, si désastreuse, et le sentiment d’abandon, si
substitution (bus, train, taxi collectif, prises pour
maléfique, dont souffrent les ruraux d’aujourd’hui.
batteries électriques) dans les zones rurales.
Encore faudrait-il que chacun pense à partager
Car là est l’essentiel du problème, et pas seulement
des moyens de transport, à mettre en place de noudu problème français. S’il est assez facile en ville de
velles organisations du travail. Et, plus généralement,
trouver un substitut à l’usage d’un véhicule polluant,
à mieux connaître ses voisins, pour partager tout ce
cela l’est beaucoup moins dans les territoires ruraux, où
qui peut et doit l’être.
rien n’est prévu pour donner accès aux bornes pour voiMieux encore que le progrès technique, l’altures électriques ou aux autres moyens de transport.
truisme est l’avenir.
De plus en plus de gens habiteront dans des villes
et d’innombrables technologies et services sociaux
permettront aux citadins d’y vivre le mieux possible,
à moindre coût. Parce que le marché urbain sera assez
Ecrivain, auteur de nombreux romans et essais,
Jacques Attali est président de la fondation Positive Planet.
vaste pour attirer les innovateurs et les entrepreneurs,
JACQUES
ATTALI
RURALITÉ
ET TECHNOLOGIE
O
32
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SANS
GLUTEN,
VIANDE,
LAIT,
ALCOOL…
Engueulades à table
(et casse-tête en cuisine)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Allergies, régimes, convictions éthiques… A table,
les Français font de plus en plus la fine bouche,
au risque d’abîmer le rituel du repas en commun.
Par Gérald Andrieu. Illustrations : Erwann Terrier
ERWANN TERRIER POUR L’EXPRESS
C
’est l’histoire d’un
vegan, d’un crudivore
et d’un intolérant au
lactose qui se retrouvent autour d’une raclette. C’est l’histoire
d’une blague qui n’a même pas besoin
de chute pour raconter notre époque.
Allergies ou intolérances alimentaires, régimes sélectifs ou restrictifs,
interdits religieux ou simples préférences de goût, voilà autant de comportements particuliers qui, peu à
peu, s’invitent à nos tables. Pour des
raisons légitimes, parfois. A commencer par les obligations médicales (voir
page 44), ou le souci des bêtes. Mais, à
l’heure où nous nous interrogeons sur
notre capacité à « vivre ensemble »,
cette question plus légère et néanmoins pertinente nous taraude :
sommes-nous encore capables de
manger ensemble ?
Dans un pays comme le nôtre, qui
a fait de sa cuisine un bien commun,
une certaine idée du bonheur même,
cette tendance à l’individualisme et
au particularisme, jusque dans l’assiette, a de quoi dérouter. A minima.
Au milieu des années 1950 – ce n’est
pas si lointain –, Roland Barthes listait les fameuses Mythologies de la
« vie quotidienne française ». Quatre
produits retenaient son attention.
Quatre produits censés réunir autour
d’eux la patrie tout entière. Le vin et le
lait, le bifteck et les frites. Soixante
ans plus tard, le buveur de lait se fait
de plus en plus rare (1), le consommateur de vin est surveillé de près et le
« viandard » est pointé du doigt ou, du
moins, sérieusement travaillé par sa
conscience. Il ne nous resterait plus
que la frite – « le signe alimentaire de
la francité », selon Barthes – et encore,
beaucoup la jugeront trop grasse…
Voilà une vision catastrophiste de
la situation, diront certains, qui n’estiment pas la commensalité (le fait de
manger ensemble) en danger. Tout
juste serait-elle égratignée par des
comportements marginaux. Mais que
répondre à Camille*, 36 ans, traiteur
indépendant ? Que les « cauchemars
en cuisine » qu’elle connaît régulièrement, elle les a rêvés ? La jeune
femme, qui a appris à marier les saveurs et à doser les épices en observant sa mère, a notamment pour
Une question nous
taraude :
« Sommes-nous
encore capables
de manger ensemble ?
client une société parisienne d’événementiel. Le cahier des charges est toujours le même : concevoir un déjeuner
– entrée, plat, dessert –, avec un budget très serré, pour 80 personnes :
« Parmi elles, une est allergique aux
fruits à coque, une autre est intolérante au lactose, deux sont intolérants
au gluten, cinq suivent un régime surprotéiné, trois un régime crétois, une
exige toujours du riz à disposition à
table, une quinzaine ne mangent pas
de porc, vingt sont végétariens ou
vegan, dix sont flexitariens [NDLR : ils
cherchent à réduire leur consommation de viande]…» Et Camille de s’agacer de ne pas parvenir, sans l’aide d’un
papier et d’un stylo, à un décompte
exact de « ceux qui se nourrissent normalement [sic] ». A l’écouter, on comprend presque pourquoi notre pays a
tenu à faire inscrire en 2010 le « repas
gastronomique français » sur la « liste
représentative du patrimoine culturel
immatériel de l’humanité ». Au même
titre que la dentellerie croate, le chant
polyphonique géorgien ou les dessins
sur sable du Vanuatu. Comme si ce
monument était en péril. Comme s’il
fallait transmettre aux générations
futures la mémoire, peut-être bientôt
perdue, de cette tradition.
Certains, cependant, se plient à
ces nouvelles pratiques sans rechigner. Sophie par exemple. Quand
toute sa famille est réunie le weekend, cette rayonnante employée dans
la publicité ne doit nourrir que quatre
personnes autour de la table. Mais
composer avec presque autant de façons de manger ! « Mon mari aime la
viande rouge, saignante, les pâtes, le
fromage. Moi, j’ai toujours considéré
l’alimentation comme un médicament. Je mange bio, de préférence. Je
suis flexitarienne. Ma fille a 24 ans.
Elle aime les légumes, mange aussi
peu de viande. Elle privilégie la
viande blanche. Quant à mon fils de
20 ans, il est végétarien. C’est récent.
Depuis quelque temps, il ne mange
plus de laitages non plus. » Résultat,
Sophie a opté pour le modèle du buffet : « Je fais plusieurs petits plats : il
peut y avoir une viande rouge, un
poisson, une ratatouille, un quinoa
avec des lentilles, une soupe, une salade, du houmous, etc. Je pose tout au
centre de la table et chacun se sert. »
Ne lui parlez pas de « cauchemar »,
elle n’y voit que du « plaisir », mot
qu’elle répète plusieurs fois pour
convaincre son interlocuteur : « Il faut
prendre du plaisir à manger. Ça
m’embêterait que mon mari et mes
enfants n’en aient pas. » Mais si So-
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
35
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le partage du repas
est de plus en plus
numérique, réservé
à ses abonnés
Instagram plutôt qu’à
ses voisins de table
question complique la tâche de la
maîtresse de maison, celle-ci devant
s’arranger souvent de façon à composer un menu dans lequel ses hôtes
puissent trouver quelques-uns des
aliments permis. » Il n’y aurait donc
rien de neuf sous le soleil de 2018 ?
Sauf qu’immédiatement après, Liselotte précise que « tout invité soumis
à un traitement n’en embarrasse pas
ses hôtes, lorsque ceux-ci l’ignorent ;
pour une fois, il y fait infraction, mangeant peu et choisissant de préférence les plats qui lui semblent le
plus se rapprocher de ceux qui lui
sont prescrits. »
C’est là toute la différence avec
l’époque actuelle. Aujourd’hui, l’« infraction » paraît moins évidente.
ERWANN TERRIER POUR L’EXPRESS
phie prend « plaisir » à en donner, elle
passe quand même, chaque fin de semaine, toute une demi-journée aux
fourneaux. « Une journée complète, si
je reçois aussi des invités le samedi
soir », ajoute-t-elle. « Ça me complique un peu la tâche, mais ça ne
m’ennuie pas tant que ça. »
Alors, question tarte à la crème
(allégée) : était-ce vraiment mieux
avant ? Après tout, Sophie se souvient
des tripes cuisinées par sa mère auxquelles, enfant, elle ne pouvait pas
échapper. Par le passé, la chose était
en tout cas plus simple pour qui
recevait chez soi. Il suffit pour s’en
convaincre de se plonger dans un de
ces vieux guides des bonnes manières
– avant même que Nadine de Rothschild n’en devienne la spécialiste –
que de nombreuses familles possédaient. Ils y trouvaient des conseils
pour rédiger leurs vœux de nouvelle
année, annoncer les fiançailles d’un
proche ou un décès. Ils y apprenaient,
aussi, comment accueillir au mieux
leurs invités. Dans une édition de 1931
du Guide des convenances signée
d’une certaine Liselotte – notons au
passage qu’elle n’a pas droit à un
nom… –, on lit que, déjà, à l’époque,
« la mode est aux régimes » : « Cette
36
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Parce que le moi est devenu roi, le
bien-être est privilégié au savoirvivre, l’épanouissement personnel est
préféré au rituel. En somme, sans trop
culpabiliser, on choisira son intestin
plutôt que le repas commun. Et tant
pis si cet individualisme entre en
contradiction avec l’esprit de partage.
Le partage du repas, aujourd’hui, est
de plus en plus numérique, réservé à
ses abonnés Instagram, sous le hashtag #food, plutôt qu’à ses compagnons de table. Quant à l’esprit, il importe peu dans cette affaire, tellement
nous sommes devenus – il faut bien le
dire – des obsédés du corps et de ce
que nous lui donnons à ingérer.
Un travers qu’explique très bien
Claude Fischler, directeur de recherche au CNRS, sur l’antenne de
France Culture, quand paraît, en 2014,
un livre collectif essentiel sur le sujet
dont il a dirigé la rédaction (Les Alimentations particulières. Mangeronsnous encore ensemble demain ?, Ed.
Odile Jacob) : « Il n’est plus tellement
question d’alimentation, mais plutôt
de nutrition. C’est une vision extraordinairement réduite, rétrécie. Il n’est
plus question non plus d’aliments,
mais de catégories d’aliments ou de
nutriments : les protéines, les lipides,
les glucides, pour ne pas parler des
micronutriments, des fameuses vitamines, des sels minéraux… »
Focalisés sur l’idée de trier et de
quantifier ces « petites choses » que
nous avalons, obnubilés par ce nouvel
hygiénisme pratiqué du bout de la
fourchette, sombrant dans l’orthorexie – cette recherche obsessionnelle
de la maîtrise de son alimentation –,
on en vient à oublier de plus grandes
considérations. Le bonheur, encore
une fois, que procure un repas à
plusieurs. Sa dimension sociale donc,
mais aussi culturelle et civilisationnelle. Pourtant, comme le rappelle
Fischler en introduction de son essai,
ce n’est pas anodin si, « en français, le
même mot (“hôte”) désigne indifféremment l’invité et l’invitant » : « La
nourriture offerte honore l’invité,
mais celui-ci doit faire honneur au
repas et à l’hôte qui le lui a servi », et
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Engueulades à table
et casse-tête en cuisine
ERWANN TERRIER POUR L’EXPRESS
nations même, toute la panoplie. Je pesais 42 kilos pour
1,72 mètre. » Aujourd’hui, il explique être capable d’« apprivoiser son intolérance » : « Je
peux faire quelques écarts. S’il
y a du gluten dans le plat qui
m’est proposé, je ferai un effort, je trierai et je mangerai en
petite quantité. » Et s’il trouve
que sa sociabilité est « toujours particulière », il la considère néanmoins en progrès :
« Avant, c’est simple, je ne
pouvais même pas sortir. »
Une enquête réalisée par
Fischler en 2008 montre que
« les raisons médicales [sont]
les mieux acceptées » par les
Français. Pour le reste, leur tolérance « varie selon les motifs
de restriction ». Elle est en tout
cas nettement moindre que
celle des Américains et des
Anglais. « Quasi unanimement (entre 91 et 97 % des répondants), écrit-il, ils considèrent comme normal qu’un invité
annonce à son hôte ses dietary requirements [NDLR : ses « exigences diététiques »]. » Des comportements peu
étonnants dans des sociétés où l’individualisme a été érigé en principe
fondateur et moteur.
Mais il n’y a pas que son bulletin
de santé que l’on peut inviter à table.
Il y a aussi ses convictions éthiques,
philosophiques, politiques et même
écologiques. A ses risques et périls.
C’est le cas par exemple des végétariens, dont certains arguments – notamment les critiques portées contre
l’industrie agroalimentaire ou l’agriculture intensive – sont sensés et méritent d’être discutés. Dans notre pays
où le magret de canard serait en tête
des plats préférés (2) – devant les
moules-frites, le couscous, la blanquette de veau et la côte de bœuf –, le
nombre de ceux qui bannissent la
viande de leur alimentation est en
progression. Les végétariens seraient
un peu moins de 2 %, selon une récente étude de l’Agence nationale de
sécurité sanitaire de l’alimentation.
« ne pas accepter un aliment, un plat
ou une boisson, écrit-il, peut purement et simplement signifier la méfiance ». Le repas, ajoute le sociologue,
est le moment où « les “manières de
table” sont inculquées aux enfants et,
avec elles, à travers elles, les règles les
plus fondamentales du rapport à autrui et aux proches, du partage, de la
responsabilité et de la solidarité, de la
hiérarchie dans le groupe, de la morale religieuse : comment et combien
se servir ou être servi, dans quel ordre
de préséance, selon quelle répartition
des quantités ou des morceaux, etc. »
Aujourd’hui, tous ces mots – « règles »,
« partage », « responsabilité », « solidarité », « hiérarchie », « morale » – ne
semblent plus peser très lourd face à
l’individu qui peut et se doit même de
faire entendre sa différence. Quitte,
parfois, à inviter à table – sans gêne ni
pudeur pour les autres convives – ses
derniers résultats d’analyses et son
gastro-entérologue ! Gilles en a bien
conscience. Quand il est invité par des
gens qui ignorent ce qu’il nomme son
« inadaptation », ce commercial va-
rois prend soin de ne pas mentionner
qu’il est « intolérant au gluten ». « Un
vrai », précise-t-il d’emblée, conscient
que la mode et le marché ont su s’emparer du phénomène. « Quand tu
parles de ça à table, ça focalise immédiatement l’attention. J’imagine à
quel point c’est désagréable d’avoir
cette conversation alors qu’on est
censé partager un moment convivial. » Et pourtant, ce quasi-quadra
d’origine italienne, élevé aux pâtes,
pourrait raconter à ses hôtes combien
il a souffert de la maladie cœliaque
avant d’être diagnostiqué : « C’était il
y a dix ans. J’avais de la tendinite, des
maux de ventre et de tête, des halluci-
Une enquête montre
que « les raisons
médicales sont les
mieux acceptées »
par les Français
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
37
ERWANN TERRIER POUR L’EXPRESS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
3 % d’après une enquête datée de
2017 de l’institut de sondages OpinionWay, qui montrait au passage
que 10 % des personnes interrogées
envisageaient de le devenir. L’idée de
simplement manger moins de
viande, et mieux, fait aussi son chemin dans la population, même si ce
comportement est en partie guidé
par la hausse des prix (3). Au final,
des flexitariens seraient présents
dans un tiers des foyers français (4).
En revanche, le véganisme, son
maximalisme, sa radicalité, eux, crispent beaucoup plus. Et génèrent vifs
débats et engueulades à table. La
preuve par Nadia, 67 ans, et quarante
années passées à exercer comme médecin anesthésiste-réanimateur en
hôpital. Elle ne décolère toujours pas
38
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
d’avoir eu à recevoir à sa table, cet été,
le fils d’un couple d’amis adepte de ce
genre de régime : « Je n’ai pas supporté. Ça, non. Pas supporté du tout…
Déjà, je n’avais pas grand-chose à lui
offrir, à part des carottes. J’ai commencé par lui dire que je voyais de
plus en plus de patients anémiés,
qu’il devrait faire attention. Pendant
que je lui disais ça, ses parents m’en-
Le véganisme
devient un précepte
quasi religieux
qui s’impose à tous
courageaient ! Et quand je lui ai demandé pour quelles raisons, il était
vegan, il m’a répondu : “C’est parce
que je ne veux pas qu’on tue des animaux !” Mais il avait un sac et des
chaussures en cuir. Même les sièges
de sa voiture l’étaient ! »
La colère de Nadia, le philosophe
Thierry Hoquet en décrypte en partie
les ressorts dans une tribune parue
dans Libération : « Au départ, écrit-il,
on peut penser le véganisme de manière privative, comme la soustraction de certains aliments […]. Mais
cela va au-delà : le véganisme n’est
pas juste une question de diète. La
présence d’un vegan à table intrigue
l’ensemble des convives, si bien que
la conversation glisse irrésistiblement vers ce sujet. Redoutable efficacité du dispositif : nul n’ose plus
manger, de peur de gêner ou d’incommoder. Ainsi, au-delà de la dénonciation de la mort des bêtes, c’est
le repas comme manière de faire société qui devient un crime : c’est la
gourmandise, le plaisir gustatif et la
nourriture même qui deviennent associés à un lancinant sentiment de
culpabilité. La nourriture change de
signification : le régime vegan n’est
pas seulement une restriction drastique du champ des possibles gustatifs, c’est une vigilance rigoriste sur
ce qui a droit de cité à ma table, et est
légitime à entrer dans mon corps. »
En somme, le véganisme, dans sa recherche de pureté absolue, deviendrait un commandement quasi religieux qui s’imposerait à tous (5).
D’ailleurs, quand le mari de Sophie
plonge avec « plaisir » son couteau
dans une pièce de viande saignante,
il arrive parfois que leur fils prenne
« plaisir », lui, à le titiller en lui demandant si « ça ne [le] dérange pas
trop de manger du cadavre » ?
La religion, voilà une autre raison
qui peut conduire au particularisme
et au séparatisme alimentaire. Une
tendance bien moins nouvelle que
celle du gluten free, il est vrai. Difficile
d’avoir accès à des chiffres précis sur
ce sujet, comme le halal par exemple
(sa définition étant elle-même peu
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
7h-9h
Deux heures d’info
avec Nikos Aliagas
Avec Audrey Crespo-Mara, Nicolas Canteloup, Jean-Michel Aphatie
et toute la rédaction.
Du lundi au vendredi
claire). Différentes études signées du cabinet Solis ou de
l’Ifop montrent néanmoins que
le marché et la consommation
de produits halal sont à la
hausse. Par ailleurs, il y a encore deux générations, beaucoup d’enfants de religion ou de
culture musulmane se contentaient de ne pas manger de
porc. Aujourd’hui, le halal apparaît de plus en plus réclamé,
comme le montre cet épisode –
qui n’est pas un cas isolé – survenu lors d’un voyage scolaire
et raconté tout récemment sur
Europe 1 par Iannis Roder :
« Sur une cinquantaine
d’élèves, explique ce professeur
d’histoire en Seine-Saint-Denis
et coauteur des Territoires perdus de la République, trentecinq d’entre eux ont refusé de
manger la cuisse de poulet qui leur
était proposée au dîner, parce que
elle n’était pas halal. Nous n’avions
pas été prévenus, donc nous avons
été contraint de jeter ces trentecinq cuisses de poulet et ils n’ont
mangé que des frites. »
La frite comme aliment rassembleur. Roland Barthes avait donc vu
juste ! Nous avons encore la pomme
ERWANN TERRIER POUR L’EXPRESS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
de terre en partage, ce n’est pas rien.
Et la table, aussi. Comprendre : le
meuble (voir l’encadré). Certes, les
Français ne sont plus vraiment d’accord sur ce qu’ils posent dessus.
Certes, un bon tiers d’entre eux ont
désormais tendance à lui préférer le
canapé du salon, l’écran d’ordinateur
ou de télévision et même le lit (6).
Mais au moins continuent-ils, pour
De l'importance de la table en France
U
n détail, l’attachement si
singulier des Français à
cette pièce de leur mobilier ?
Pas vraiment. Outre le fait que
la fameuse « commensalité »
tire son nom de la table (mensa
en latin), cette dernière est dans
notre pays une sorte de conquête
sociale. Ce n’est qu’à partir de
la seconde moitié du XVIIIe siècle,
semble-t-il, que les Français
modestes ont fini par s’approprier
cette pratique réservée jusque-là
aux plus fortunés*. Etonnamment,
c’est cette fidélité à la table – qui
a traversé les âges jusqu’à nous –
40
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
qui expliquerait pourquoi
McDonald’s aurait mis tant de
temps à lancer en France son
service de livraison à domicile.
Parce que même quand nous
optons pour un hamburger d’une
chaîne de fast-food, comparés à
d’autres pays, nous avons plutôt
tendance à l’avaler sur place et en
groupe, installés à une table d’un
de leurs nombreux restaurants…
* A écouter : le passionnant
podcast « Plan Culinaire » de Louie
Media « Est-ce qu’on arrêtera un
jour de manger à table ? »
une grande majorité, à se nourrir attablés. Alors, au moment des fêtes de
fin d’année, quand il ne sera plus
question de frites, mais de dinde, de
foie gras et de chocolat ; lorsque viendront les inévitables accrochages
entre tata vegan et cousin bidoche,
entre petit-fils sans gluten et bellesœur chasseuse de glucides ; quand
surgiront les débats sur la souffrance
animale, le vin nature ou l’usage du
glyphosate ; il faudra se rappeler qu’il
nous reste encore (pour combien de
temps ?) la table en commun. Et s’y
accrocher. Des deux mains. G. A.
* Certains prénoms ont été modifiés.
(1) Selon Syndilait, la consommation
de lait en 2017 était en baisse de 3,8 %
par rapport à 2016.
(2) Un classement réalisé
par Leslie Gogois, auteur des
100 Plats préférés des Français
(Hachette pratique).
(3) Selon le Crédoc, la consommation
de viande en France a diminué de 12 %
en dix ans.
(4) D’après une étude réalisée par
Kantar Worldpanel en 2017.
(5) D’où le titre de la tribune de Hoquet :
« Tu ne mangeras point ».
(6) D’après un sondage YouGov
pour AlloResto (Just Eat) de 2017.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Un numéro
exceptionnel !
En vente chez votre marchand de journaux
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
« CHACUN SE BRICOLE UNE
RELIGION ALIMENTAIRE »
Industrialisation de la production, individualisme anglo-saxon… Pascal Ory, professeur
d’histoire contemporaine à la Sorbonne, décrypte l’essor des nouveaux
particularismes culinaires. Le phénomène pourrait menacer l’art de vivre à la française.
Propos recueillis par François-Régis Gaudry
l’express Comment expliquez-vous
l’émergence en France des
particularismes alimentaires, comme
le régime sans gluten, le régime sans
sucre, le végétarisme, le véganisme… ?
Pascal Ory C’est la combinaison de
deux grandes tendances. La première
est le déclin du monde rural au profit
d’une société citadine qui entretient
un tout autre rapport à l’alimentation
et aux produits ingérés. Jadis, on
cohabitait avec l’animal, qu’on avait
tendance à individualiser, à affubler
d’un petit nom, etc., et que, dans la
foulée, on tuait, pour le manger :
aucune contradiction pour un omnivore. Aujourd’hui, cette relation est
complètement clivée. D’un côté,
l’animal-aliment est industrialisé, et
d’autant plus éloigné de l’humanité ;
d’autre part, nos animaux de compagnie, qu’on ne va certainement pas
consommer. La deuxième tendance
profonde, c’est la progression de l’individualisme, qui concerne aussi bien
le convive que le cuisinier. Le souci de
soi et l’hygiénisme, de plus en plus
personnalisés.
Ces comportements ne sont-ils
pas aussi des réflexes de protection
face à une industrialisation
de notre alimentation souvent perçue
comme anxiogène ?
P. O. Dans sa version la plus politique,
le discours diététique moderne trouve
sa source dans la critique du productivisme, voire, plus au fond encore, dans
42
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
sa méfiance atavique à l’égard de la
technique, qui est par principe aliénante, et de l’industrie, qui est par
principe destructrice. J’avancerais la
thèse que le mouvement vegan – forme
extrême du mouvement végétarien –
est aujourd’hui dans les pays occidentaux l’un des principaux lieux de
refuge de la radicalité politique, un
substitut à d’autres utopies, présentement en crise. J’ai déjà défini la radicalité comme la combinaison de l’utopie
et de la guerre. L’activisme vegan se
situe tout à fait dans cette perspective.
Le végétarisme ou le végétalisme
touchent aujourd’hui une minorité
de la population mais ont un impact
médiatique fort. Est-ce que ces
régimes sont amenés à se renforcer
dans les prochaines années ?
P. O. Ils sont certainement amenés à se
renforcer puisque c’est un phénomène
lié à l’urbanisation et à l’occidentalisation, tous deux en progression. Des
abîmes persistent entre des pays mitoyens : le végétarisme est solidement
« Le mouvement
vegan est l’un
des principaux lieux
de refuge de la
radicalité politique »
implanté aux Etats-Unis alors qu’au
Mexique il est encore minime. De
larges pans de notre planète peuvent
encore être conquis par le végétarisme.
Je crois que le grand enjeu des
prochaines décennies, et je ne suis
pas le premier à le dire, est d’ordre
écologique. Ecologique et non pas
économique, car on finit par oublier
que les pires destructeurs de l’environnement ont été en leur temps les
régimes étatiques et productivistes
qu’on appelait « communistes ». Le
végétarisme met en avant une préoccupation écologique, ce qui est de
bonne guerre mais très discuté : la disparition de nos paysages agricoles
aurait des effets catastrophiques sur
notre écosystème, etc. Mais, peu importe, la démarche végétarienne peut
bien instrumentaliser l’écologie ou
l’économie, elle n’en demeure pas
moins ce qu’elle est depuis ses origines : aucunement scientifique et
toute philosophique. Ça lui assure un
bel avenir dans une humanité appelée à superposer l’angoisse de la fin et
le ressentiment à l’égard de l’autre.
Est-ce que ces nouveaux
particularismes alimentaires sont
importés de la culture anglo-saxonne ?
P. O. Majoritairement, oui. Les EtatsUnis, par leur poids économique, diffusent leur culture protestante et son
modèle puritain dans la plupart des
domaines. Ce phénomène est parfaitement illustré par l’un des fameux
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cauchemars en cuisine
et engueulades à table
P. MATSAS/LEEMAGE
gastronomique des Français » [inscrit
par l’Unesco au patrimoine culturel
immatériel depuis 2010] ?
Modèle « Ces habitudes sont importées de la culture anglo-saxonne », dit Pascal Ory.
cartoons de la dessinatrice Roz Chast,
qui a fait la Une du New Yorker en
2016. Sur cette Une, intitulée « The
Last Thanksgiving » – à savoir la grande
fête identitaire des Etats-Unis –, dix
personnages sont assis autour de la
traditionnelle table de réception,
ovale, vide, et tous les convives affichent un visage fermé. Une bulle qualifie le régime alimentaire de chacun :
gluten free, intolérant au lactose, strictement casher, vegan, etc. Ce cartoon,
preuve de la lucidité d’une partie des
Américains sur la question, met en
lumière la menace d’une régression
fondamentale du « commun » par rapport au « particulier ».
J’ai parlé de « puritanisme » : en
culture catholique, on ignore que le
mot signifie d’abord, en anglais, une
sorte d’intégrisme protestant. La victoire culturelle du protestantisme
depuis deux siècles a donné une structure éthique à l’hygiénisme (voire à
l’eugénisme) moderne. Prenez l’exemple des frères Kellogg, à la fin du
XIXe siècle : l’un, John, est un militant
et un théoricien puritain (« adventiste »), qui devient médecin pour
mieux propager ses idées. L’autre,
Will, est un homme d’affaires. Le couple parfait. Ils sont végétariens et partisans de l’abstinence absolue d’alcool
et de l’abstinence relative – une fois
par mois maximum… – de sexe. Ils ont
dans leur collimateur le breakfast
infâme des immigrés : bière plus charcuterie. Ils inventeront donc, entre
autres, les fameux corn flakes et, en
1900, le premier lait végétal. Accessoirement, John proposait aux femmes
de s’acidifier le clitoris pour calmer
leur fureur utérine. Tout cela est très
cohérent. L’invention, à la même
époque, du Coca-Cola est sur le même
patron : la substitution du sweet au
côté alcoolique des vins toniques.
Dans quelle mesure ces nouvelles
habitudes menacent-elles l’idée
de la commensalité à la française, telle
qu’elle a été codifiée dans le « repas
P. O. Je n’adopterais pas le discours de
la menace, qui serait symétrique du
discours puritain. Ce qui est clair, c’est
que la société postmoderne doit trouver un équilibre entre l’individualisation croissante des pratiques alimentaires et la convivialité de la vie en
société. Ce qui paraissait normal à nos
parents est de plus en plus difficile à
expliquer à nos enfants. Les tabous
alimentaires se dissocient du médical
(souffrez-vous d’allergies ?) et deviennent des revendications symboliques :
ce qui me reste d’identité « quand on a
tout oublié » (la langue, la religion…),
c’est mon identité alimentaire, tabous
compris, et maintenant je me bricole
ma religion alimentaire personnelle,
comme je customise ma voiture.
Pays de culture catholique, laïcisée, la France peut témoigner du rôle
de son clergé dans la construction,
siècle après siècle, d’une gastronomie
(culture du manger et du boire) plus
hédoniste que puritaine. Pensez, par
exemple, au rôle des monastères dans
l’histoire de la vigne et de l’alcool, du
fromage ou de la confiserie, etc.
Chaque religion génère des postures
puritaines ; reste à savoir dans quel
sens va la tendance générale. L’autodiscipline protestante a beaucoup
moins favorisé l’hédonisme.
N’y a-t-il pas un paradoxe entre
cet hygiénisme et une passion
pour la gastronomie qui se développe
partout dans le monde ?
P. O. La globalisation a contribué,
entre autres, à la diffusion, minoritaire mais dynamique, d’un modèle
hédoniste. Au reste, l’individualisme
vaut aussi pour les cuisines, où
triomphe, à travers le monde, le
modèle, inventé en France, du chef
artiste. La prise au sérieux des enjeux
gastronomiques progresse plutôt,
et des cultures comme la culture
chinoise rejoignent, à partir de bases
religieuses différentes, le modèle
hédoniste. La victoire finale du puritanisme n’est donc pas certaine.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
43
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES DANGERS
DES RÉGIMES
« SANS »
Par Romain Scotto
L
’homme a beau être omnivore, il fait parfois le tri dans son
assiette. Certains éliminent même toute une catégorie d’aliments de leur repas. Dans l’air du temps, ces régimes d’exclusion sont dénoncés par les médecins lorsqu’ils ne sont
pas encadrés. Sans pathologie, aucun régime restrictif n’est
donc recommandé, sauf à courir un risque de trouble du comportement alimentaire à long terme. Cinq médecins nutritionnistes ou diététiciens* décortiquent les bienfaits supposés et les périls de ces
diètes trop souvent mal appliquées.
SANS LACTOSE
LA VIE N’EST PAS TOUJOURS
PLUS ROSE
Une mise au point pour commencer :
un régime sans lactose n’est pas un
régime sans produits laitiers. « Les
gens confondent les deux », amorce
Grégory Debrus, nutritionniste. Il
existe bien des intolérants au lactose,
qui sont contraints de se passer de
lait s’ils veulent éviter ballonnements
44
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
et diarrhées. Mais ils peuvent tout à
fait finir leur repas par un morceau de
fromage, source majeure de calcium,
qui ne contient pas de lactose. Idem
pour « les yaourts, dont les bactéries
permettent une digestion du lactose », détaille Florence Foucaut,
diététicienne-nutritionniste.
Les vrais intolérants (de 20 à 30 %
des personnes d’origine caucasienne
et 10 % des Asiatiques, selon les chiffres de l’Inserm) ont aussi la possibilité de boire des laits délactosés,
réhabilitant ainsi un breuvage de
plus en plus diabolisé. Le « grand
méchant lait » serait notamment
responsable de problèmes d’ordre
rhumatologique. « En termes de
santé publique, rien n’a prouvé la
véracité de ces propos », atténue Grégory Debrus, tout en reconnaissant
l’effet placebo d’un régime sans lait
chez certains patients.
C’est le régime tendance du moment.
Pas une semaine ou presque sans
qu’un nouveau livre de recettes « céto »
soit édité. Au menu, très peu de glucides, beaucoup de graisses et de
protéines. Proposée à des patients
cherchant à perdre du poids, cette
diète n’est pas sans risque cardio-vasculaire à long terme, selon Dominique Cassuto, endocrinologue-nutritionniste. L’enjeu étant d’augmenter
les « bonnes » graisses présentes dans
les huiles, les noisettes ou les poissons gras, sans forcer sur les « mauvaises », que l’on retrouve dans la
crème fraîche ou la viande rouge.
Par ailleurs, quand on supprime
les glucides, l’organisme puise son
énergie dans les corps cétoniques. Cet
état dit « de cétose » est parfois source
de mauvaise haleine. « Les gens dégagent une odeur de pomme pourrie »,
résume l’endocrinologue.
SANS GLUTEN
POURQUOI TANT DE HAINE?
Là encore, l’effet de mode et les
croyances semblent l’emporter sur la
médecine. La science pose pourtant
GETTY IMAGES/ISTOCK PHOTO
Entre effet de mode et réelle pathologie,
les diètes sélectives attirent de nombreux adeptes,
pas toujours avertis.
CÉTOGÈNE
GARE À LA MAUVAISE
HALEINE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cauchemars en cuisine
et engueulades à table
un postulat clair : aucune étude ne
montre qu’on a un intérêt à se passer
du gluten si on n’est pas atteint de
maladie cœliaque, une pathologie à
l’origine de graves troubles du tube
digestif. « Les personnes concernées
– autour de 1 % de la population – risquent un lymphome au niveau de
l’intestin », assène Florence Foucaut.
Quant à celles qui succombent au
au marketing du gluten free sans raison médicale, elles ne courent aucun
danger. Certes, elles diminuent leur
apport en protéines, le gluten en
étant une parmi d’autres, présente
dans les céréales (seigle, avoine, blé,
orge). Mais elles peuvent tout à fait la
remplacer. « C’est comme si on enlevait trois perles jaunes à un collier.
Cela change le collier, mais il est toujours là », explique la nutritionniste.
Quant à ceux qui prétendent mieux
digérer ou maigrir, ils se fourvoient,
selon elle : « En fait, ils ont juste arrêté
les féculents, le pain, les gâteaux. Forcément, ça fait perdre du poids. »
L’objectif de la démarche est triple :
se rapprocher des besoins primaires de
l’organisme, perdre du poids et prévenir certaines maladies modernes dites
« de civilisation », comme le diabète ou
l’hypertension. Encore faut-il éviter
« certaines carences en calcium, minéraux ou vitamines », prévient Raphaël
Gruman, diététicien-nutritionniste. Et
réussir à adapter cette diète ancestrale
à un mode de vie contemporain. A
moins de fuir la cantine du bureau et
de refuser tous les apéros, difficile
d’échapper aux produits transformés.
CRUDIVORE
ÇA PEUT CAUSER DU TORT
E. TOMEEV/GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTOGETTY IMAGES/I STOCK PHOTO
VÉGÉTALIEN
DANS L’ASSIETTE, T’AS
(PRESQUE) PLUS RIEN
PALÉOLITHIQUE
C’EST PAS AUTOMATIQUE
Sortez la pierrade et les silex. Pour les
inconditionnels du régime paléo, il
convient de revenir 2,5 millions d’années en arrière, quand l’homme
n’était encore qu’un chasseur-cueilleur. Chez ces Pierrafeu modernes,
point de céréales, de sucres, de féculents, de produits laitiers bovins et
d’aliments industriels. Que se mettent-ils donc sous la dent ? Tous les
légumes et les fruits de saison, l’huile
d’olive, les noix et le fameux tiercé
protéiné œufs-viande-poisson.
anémie et dégradation du système
nerveux. « Un régime végétalien sans
complément en B12, c’est la mort
assurée au bout de dix ans », alerte
même le Dr Debrus.
C’est le pendant alimentaire du véganisme. Ici, tous les produits d’origine
animale sont proscrits. L’intérêt, ou
plutôt la motivation des adeptes, est
avant tout éthique, puisqu’il s’agit de
reconsidérer le rapport entre humains et animaux. Problème : « Les
végans semblent plus occupés par le
bien-être animal que par leur propre
santé », déplore Ariane Grumbach,
diététicienne à Paris, où elle reçoit de
plus en plus de végétaliens carencés.
Pour avoir une alimentation équilibrée, ils doivent d’abord trouver un
apport suffisant de protéines végétales (céréales, légumes secs). Mais
aussi compenser l’absence de vitamine B12, nutriment essentiellement
présent dans les produits animaux.
Certains prétendent trouver leur
apport dans la levure de bière ou la
spiruline. Il n’en est rien. Les végétaliens avertis doivent recourir aux compléments alimentaires pour éviter
Parce qu’ils sont persuadés que la
cuisson altère la qualité des aliments
et qu’elle peut être source de cancer,
les adeptes du crudivorisme ont décidé d’éteindre leur gazinière. Une
attitude radicale dénoncée par les
médecins, qui ne voient aucune justification à manger uniquement cru.
« A la vapeur ou à basse température,
vous ne dénaturez pas les aliments.
Ce qui est dangereux, c’est de les brûler, de générer des dérivés de carbones qui, eux, sont cancérogènes »,
rétablit Raphaël Gruman.
Dans ce régime extrêmement restrictif, composé majoritairement de
fruits et légumes, les intestins sont
soumis à rude épreuve puisque c’est
la cuisson qui permet une meilleure
digestion des fibres. Il y a également
le risque d’avoir une alimentation
très peu calorique, pauvre en énergie. D’où ce paradoxe : à manger trop
de crudités, on peut finir complètement cuit. R. S.
* Les intervenants déclarent sur
l’honneur n’avoir aucun conflit
d’intérêts avec l’industrie
agroalimentaire, à deux exceptions
près : Raphaël Gruman représente
le kiwi et les amandes en France.
Dominique Cassuto est médecin
consultante pour les sucriers.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
LES FRÈRES CLAIN
UNE TRAQUE
SANS FIN
Convertis en famille à l’islamisme le plus radical, ils ont revendiqué
les attentats du 13 novembre 2015, devenant du même coup
la voix française de Daech. Révélations sur une fratrie djihadiste
devenue une cible prioritaire des services spécialisés.
Par Claire Hache, Benoist Fechner et Boris Thiolay
I
ls sont peut-être cachés dans
une maison anonyme, à Hajin,
petite ville syrienne bordant
un méandre de l’Euphrate, en
plein désert. Ou bien planqués
dans un de ces villages accrochés à la bande de terre fertile qui
longe le fleuve, près de la frontière
irakienne. Où qu’ils soient, ils n’utilisent plus leurs smartphones. Leur
survie est à ce prix.
Car les frères Fabien et Jean-Michel Clain, connus depuis novembre 2015 pour avoir revendiqué en
français les tueries de Paris et de SaintDenis au nom de Daech, sont aujourd’hui probablement terrés dans un
dernier réduit à l’extrême sud-est de la
Syrie. Là où seraient retranchés
3 000 combattants du groupe Etat
46
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
islamique (EI), dont Abou Bakr alBaghdadi, son calife autoproclamé.
Selon une source de premier plan au
sein du renseignement français, les
frères Clain étaient toujours en vie il y
a une dizaine de jours. Une sorte d’exploit, sachant que, depuis janvier 2016,
les autorités françaises ont lancé secrètement des opérations « Homo » (pour
homicide) – des assassinats ciblés –
visant les responsables des attentats.
La plupart d’entre eux ont ainsi été
éliminés ou tués au combat.
Mais trois ans plus tard, les Clain
demeurent introuvables.
L’un d’eux aurait été
blessé. Seule certitude :
TURQUIE
la voix de Fabien Clain,
40 ans, a été authentiKobané
fiée, pour la dernière fois,
Raqqa
Alep
le 2 avril 2018. Ce jour-là,
al-Bayane, la radio en
IRAK
ligne de l’EI, diffuse un
Hajin
SYRIE
message intitulé « ComLIBAN
ment devenir un allié
d’Allah ». « L’enregistreDamas
Zone de refuge
ment semble avoir été
supposée
des frères Clain
JORDANIE
COLL. PARTICULIÈRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Poisson-pilote Jean-Michel, le cadet, rejoint la Syrie en février 2014.
effectué dans des conditions difficiles, commente Romain Caillet, spécialiste des mouvements djihadistes.
A la fin de l’audio, Fabien Clain
évoque le bruit des balles. Il paraît très
proche de la ligne de front. » L’enregistrement est impossible à dater avec
certitude. Depuis, silence radio.
UN LIEN ÉTABLI AVEC LES
COMMANDOS DE PARIS
Aujourd’hui encore, le rôle exact des
deux frères dans l’organisation des attentats reste à préciser. Ils font en tout
cas l’objet d’un mandat d’arrêt international, alors que les derniers développements de l’enquête menée en
France et en Belgique ont, pour la première fois, en avril dernier, établi un
lien matériel entre Fabien Clain et le
commando responsable des tueries :
les policiers de la Direction générale
de la sécurité intérieure
(DGSI) ont reconnu Mylène
Foucre, alias « Fatima »,
l’épouse religieuse du frère
aîné, sur une fausse carte
d’identité belge, ainsi que
l’a révélé Le Parisien. Or ce
document falsifié provient
Gourou Son aîné, Fabien, est le premier converti de la famille.
de la même série que ceux utilisés
par les tueurs de Paris et de
Bruxelles… Pourquoi sa femme at-elle bénéficié d’un tel sésame ? Mystère. Mais ce détail met en lumière un
aspect fondamental de l’histoire : derrière les frères, un vrai clan djihadiste,
d’une quarantaine de membres, s’est
constitué en vingt années, au fil de
mariages arrangés et d’activités clandestines. L’Express est aujourd’hui en
mesure d’apporter des informations
inédites sur cette improbable confrérie, formée entre Toulouse (HauteGaronne), Alençon (Orne) et l’Ile-deFrance, avant d’émigrer – telle une
tribu arabe des premiers temps de l’islam – vers le « Sham », cette Syrie originelle fantasmée par les djihadistes.
A l’origine, la famille n’a aucun
lien avec l’islam. Les parents quittent
La Réunion en 1977 pour s’installer en
LEUR MÈRE, CATHOLIQUE
PRATIQUANTE, DONNE DES
COURS DE CATHÉCHISME
AUX BAMBINS
métropole. Mais le père, Jocelyn, militaire de carrière, retourne bientôt
sur son île natale. La mère, MarieRosane, élève seule ses trois enfants.
Anne-Diana est née à La Réunion
en 1975. Fabien voit le jour à Toulouse
en 1978, comme Jean-Michel, en 1980.
Catholique pratiquante, MarieRosane donne des cours de catéchisme aux bambins. Ils déménagent
à Alençon, puis la famille s’agrandit
en 1986 avec l’arrivée d’Amélie, issue
d’une nouvelle union.
A la fin des années 1990, la fratrie
« cherche [sa] voie ». Ils mettent bientôt en doute la « véracité » du catholicisme et embrassent l’islam de manière fulgurante à la fin de 1999. « Le
premier qui s’est converti, ç’a a été
Fabien, ensuite il y a eu moi avec ma
belle-sœur Mylène Foucre [l’épouse
de Fabien], ensuite ma sœur Amélie
Grondin, avec Dorothée Macquere
[l’épouse de Jean-Michel] et ensuite
Jean-Michel, puis maman », relate
Anne-Diana, l’aînée, devant un juge
d’instruction, en février 2017. Porc,
shit, alcool et cigarettes – « le plus
dur » – sont bannis du quotidien. En
revanche, Fabien et Jean-Michel ne
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
47
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
renoncent pas à leur passion commune : la musique. Ils rappaient des
thèmes d’inspiration catholique. Ils
composeront désormais des anashids, ces chants censés galvaniser les
djihadistes. Fabien écrit les textes.
Jean-Michel les interprète.
Derrière leur conversion éclair :
Mohamed Amri, le mari d’AnneDiana Clain. Tunisien, ce dernier est
installé à Toulouse et les Clain décident rapidement de le rejoindre car
la communauté musulmane y est
« plus importante » qu’à Alençon. Là,
dans le quartier du Mirail, les Clain
sont bientôt surnommés les « Belphégor » : les épouses ne sortent que
gantées et couvertes d’un jilbab
– tenue ne laissant apparaître que le
visage. La mère de Mylène Foucre
s’alarme et convoque son gendre
pour une explication. « Il défendait la
religion musulmane comme s’il prêchait. Il avait toujours le dernier
mot », dit Nicole B. aux enquêteurs,
en septembre 2016.
LES « FIGURES DE PROUE
DU SALAFISME LOCAL »
Fabien Clain, alias Abou Omar, fait
désormais figure de chef de clan. Ce
colosse – 1,88 mètre pour plus de
100 kilos – passe le plus clair de son
temps à embrigader les jeunes du
quartier. Il arrange les mariages, choisit l’époux de sa nièce Fanny.
Au tournant des années 2000, les
Clain attirent l’attention de la police,
qui les considère bientôt comme les
« figures de proue du salafisme local ».
Leur nom apparaît dans nombre de
dossiers terroristes. En 2004, Fabien
et Mylène s’installent à Artigat
(Ariège), un village perdu où vit en
autarcie une communauté radicale.
L’endroit héberge des volontaires pour
le djihad en Irak et, en 2009, Fabien
Clain écope de cinq ans de
prison pour sa participation
à cette filière.
Mais c’est son cadet,
Jean-Michel, alias Abdelwahid, ou Abou Othman,
qui franchit le pas le premier. Le 14 février 2014, il
“CEUX QUI PARTICIPENT
À LA GUERRE MÉDIATIQUE
DE L’ÉTAT ISLAMIQUE
ONT DES AVANTAGES”
prend le chemin de la Syrie
avec sa femme Dorothée et
leurs six enfants. De Barcelone, ils gagnent Istanbul,
puis la frontière turcosyrienne. Jean-Michel
Clain est ensuite localisé
dans la région d’Alep, puis à
Kobané, théâtre d’une violente offensive de Daech. Il joue aussi le poissonpilote pour la famille restée en France.
Ce n’est qu’un an plus tard, le
20 février 2015, que Fabien entreprend de le rejoindre. Il prend la
route avec sa mère malade, son
épouse et leurs trois enfants. Ils sont
aussi accompagnés de djihadistes
français, dont certains deviendront
des figures de l’EI : Adrien Guihal,
Thomas Mayet, Macrème Abrougui
– tué par un drone en 2016. Leur périple dure trois mois : l’Italie, jusqu’à
Venise, puis la Grèce, où leur itinéraire est alambiqué. A Athènes, Fabien Clain reste en retrait et envoie sa
famille en éclaireur vers la Turquie.
L’équipage, intercepté par la douane,
est invité à rebrousser chemin. Le
lendemain, pourtant, la mère réussit
à franchir la frontière en bus, seule.
Rentrée en France, Mylène Foucre
est entendue le 19 mai 2015 par la
DGSI. « Fabien a quitté Athènes aux
alentours du 11 mai. Il ne m’a pas
expliqué comment il allait faire »,
assure-t-elle. En revanche, elle a des
nouvelles de sa belle-mère : « MarieRosane est en Syrie, où elle habite
avec sa fille [Amélie]. »
Au mois de juillet suivant, Mylène Foucre et ses enfants réussissent
à déjouer la surveillance pour rejoindre Fabien Clain. Sa sœur, interceptée en Turquie en septembre 2016
puis expulsée vers la France, est la
dernière du clan à demeurer dans
l’Hexagone. Elle est mise en examen
“FABIEN CLAIN [...]
EST INFORMÉ À L’AVANCE
DES ACTIONS DE
L’ORGANISATION [DAECH]”
48
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
pour association de malfaiteurs terroriste et incarcérée depuis lors à
Fleury-Mérogis. « Connaissez-vous
des personnes en Syrie ? », lui demandent les enquêteurs. AnneDiana Clain répond : « Toute la famille de mon côté est partie. Mes
frères, ma sœur Amélie, mes filles
Fanny et Jennyfer, leurs époux, leurs
enfants… » Sa mère, quant à elle, est
décédée trois mois après avoir posé
ses valises à Raqqa.
Jonathan Geffroy, un djihadiste
capturé par l’Armée syrienne libre
début 2017, puis extradé en France,
éclaire la DGSI sur les fonctions du
cadet des Clain : « Je sais que JeanMichel est parti combattre avec la
katiba Anwar al-Awlaki. Mais, comme
d’habitude, ils sont revenus en
marche arrière, car ils sont incompétents, ridicules. » Selon lui, « JeanMichel a cherché une spécialité car,
quand on n’en a pas, on va en première ligne ». Et celle de Jean-Michel
Clain est toute trouvée : ce sera le
chant et la propagande. Il dispose
d’un studio aménagé dans un bunker
de Raqqa. Son fils aîné, Othman, parfait geek, s’occupe d’informatique. Ils
sont bientôt rejoints par l’aîné qui,
avant de partir, a acheté en France du
matériel audiovisuel dernier cri.
Daech a trouvé sa voix française.
« Nous pouvons [supposer] que
Fabien Clain est un des principaux
acteurs de la propagande non arabophone de l’EI et que, à ce titre, il est
informé à l’avance des actions de l’organisation, telles que les attaques du
13 novembre », consigne en mai dernier un magistrat. Pour les enquêteurs, il en va de même de son frère
qui « chante à la gloire des kamikazes ». « Fabien était à la radio, mais
[…] il était en lien avec les plus hautes
instances de Daech », appuie Geffroy.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les frères Clain Une traque sans fin
« Officiellement, il ne faisait que ça.
Mais, selon Othman, il était plutôt
dans les opérations extérieures. »
Parmi ses prérogatives supposées,
« l’encadrement et le choix des gens
envoyés pour les attentats ». Il prête
d’ailleurs à Fabien Clain des projets
inquiétants, comme celui d’envoyer
des enfants élevés en Syrie, difficilement identifiables, jouer les kamikazes en Europe.
ILS SORTENT « TÊTE VOILÉE,
DE PEUR D’ÊTRE DRONÉS »
Recherché En septembre 2016, Interpol diffuse une notice rouge sur Fabien Clain.
AP/SIPA – COLLECTION PARTICULIÈRE
Clan Fabien Clain et sa mère,
Marie-Rosane (à g.), décédée
en Syrie. Ci-dessous, il pose
avec sa femme, Mylène Foucre.
La vie des Clain à Raqqa jusqu’en
2016 s’esquisse au gré de propos rapportés. Les deux frères ne se déplacent jamais sans leur « djellaba, tête
voilée, de peur d’être dronés », raconte Geffroy. « Dans les rues, des
bâches sont tirées entre deux bâtiments. Les Clain y attendent un taxi,
montent, se déplacent jusqu’à un endroit où il y a d’autres bâches, changent de taxi », poursuit celui qui dit
s’être rendu chez le cadet. Il décrit un
« bel appartement, très grand et très
bien équipé », qu’occupent le couple
et ses sept enfants (le dernier est né
sur place). Au sol, de la « belle céramique blanche » ; dans le salon, un
grand canapé en cuir, un écran plat.
« Ceux qui participent à la guerre médiatique de l’EI ont des avantages »,
explique le revenant.
Mylène Foucre, elle, raconte à
Anne-Diana « une vie de tous les jours
là-bas, mais avec l’option feu d’artifice ». C’était avant la débâcle de
Daech et la perte de Raqqa, en octobre 2017. A la même période, une divergence théologique divise les rangs
djihadistes, au sujet du pardon
possible pour certains « mécréants ».
Quelques compagnons de route
jusqu’au-boutistes des frères Clain
font scission. Tentant de se replier
vers le nord-est de la Syrie, ils sont
capturés par les forces kurdes, fin 2017.
Les deux frères, restés dans le giron
historique de Daech, se retrouvent
donc aujourd’hui autour d’Hajin, le
dernier refuge de l’organisation en
Syrie. Un guêpier dont ils ont peu de
chances de s’extirper. C. H., B. F. et B. T.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
49
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
P. DESMAZES
Hommage Une marche à Bamako pour Ghislaine
Dupont et Claude Verlon, après leur meurtre en 2013.
JOURNALISTES TUÉS AU MALI
Que savait
Hollande ?
L’avocate de leurs proches demande l’audition
de l’ancien chef de l’Etat.
Par Laurent Léger
C
inq ans après l’assassinat
au Mali des deux journalistes de RFI, Ghislaine
Dupont et Claude Verlon,
la vérité se fraie un chemin à pas comptés. Selon un document signé des juges en décembre 2017, les investigations ont déjà
permis de cibler six suspects :
quatre membres du commando ayant
enlevé et exécuté les deux Français
en reportage à Kidal, et deux possibles commanditaires, dont Abdelkrim « le Touareg », un émir lié à AlQaeda au Maghreb islamique (Aqmi),
« neutralisé » depuis par la DGSE.
Ainsi que 27 autres individus éventuellement impliqués – dont le chef
d’Ansar Dine, Iyad ag-Ghali, supérieur du « Touareg », aujourd’hui
donné pour mort sans que cela soit
confirmé. Mais pour ces quelques
certitudes, combien de mystères
n’ont pas encore été dissipés ?
50
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
De nouveaux éléments dirigent
l’enquête vers des terrains plus mouvants. Un journaliste d’investigation
malien qui connaissait bien Ghislaine
Dupont, entendu le 4 octobre, relate
qu’une de ses sources lui a récemment
confié que « quelqu’un dans le commando était en relation avec un officiel
malien ». Une piste étayée, dit-il, par un
contact ultérieur avec un « ancien officier français » : selon cet ex-militaire,
une conversation téléphonique entre
un membre du commando, Baye
ag-Bakabo, « et l’ancien ministre de la
Défense malien Soumeylou Boubèye
Maïga » aurait été interceptée par les
Américains. Maïga n’est pas n’importe
qui : c’est l’actuel Premier ministre du
Mali. Il n’est pas un inconnu de la justice française : apparaissant au détour
du dossier Tomi, une figure corse du
jeu en Afrique, il avait subi une garde à
vue. Ancien chef du renseignement, at-il frayé avec des djihadistes? Aurait-il
couvert le fameux Bakabo, qui évoluerait désormais tranquillement entre
le Mali et l’Algérie ?
Par ailleurs, l’association des amis
des deux journalistes a relevé des propos de François Hollande dans le livre
de Gérard Davet et Fabrice Lhomme,
Un président ne devrait pas dire ça.
Selon l’ancien chef de l’Etat, « ceux qui
ont tué les deux journalistes » de RFI
auraient aussi « tué » un autre Français
et détiendraient, « sans doute », disaitil, un homme d’affaires enlevé au Mali.
Christophe Boisbouvier, confrère et
ami des journalistes, avait également
dévoilé – il y a quatre ans – une confidence du même Hollande, le 7 décembre 2013 : « On a entendu une conversation après le drame dans laquelle ce qui
ressemblait à un commanditaire reprochait à un membre du commando
d’avoir détruit la marchandise. » Rappelons que les journalistes (la « marchandise » ?) avaient été retrouvés
morts, à côté d’un pick-up abandonné,
à une douzaine de kilomètres de Kidal.
LIEN AVEC D’AUTRES RAPTS
L’Etat a-t-il collecté des informations
qui n’ont pas été communiquées au
dossier d’enquête? L’Express peut révéler que l’association, via son avocate,
Marie Dosé, a déposé mardi 6 novembre une demande d’audition, en tant
que témoin, de François Hollande. Elle
pointe aussi le lien possible entre l’affaire des otages du Niger, libérés le 29 octobre 2013, l’assassinat – quatre jours
après! – des journalistes de RFI, et un
autre dossier de rapt au Mali. « Certains suspects identifiés dans l’enquête
sur Ghislaine et Claude ont été gardiens
des quatre hommes retenus au Niger,
d’autres ou les mêmes, parfois membres de la même famille, sont liés
directement à l’enlèvement d’un autre
otage libéré en 2014 », note PierreYves Schneider, son porte-parole. Le
8 novembre, les juges reçoivent les
familles et amis des journalistes pour
la première fois depuis juin 2017. L. L.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ON A TELLEMENT
DE CHOSES À SE DIRE
RTL MATIN
LAISSEZ-VOUS TENTER
© William BEAUCARDET/RTL
DU LUNDI AU VENDREDI 9 H-9H30
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
ZEMMOUR - GLUCKSMANN
Ils vendent,
les politiques achètent
Destin français et Les Enfants du vide, leurs derniers essais, trustent la tête
des ventes. Eric Zemmour et Raphaël Glucksmann mettent des mots sur le
malaise des électeurs, de droite pour l’un, de gauche pour l’autre. Courtisés
par les partis, ils refusent de rentrer dans la case qu’on veut leur assigner.
Par Alexandre Sulzer et Jean-Baptiste Daoulas
ÉRIC ZEMMOUR
L’ARMURIER
DE LA DROITE
«
e sera pour Marie-Hélène… »
Presque timidement, l’ex-député européen FN Jean-Yves
Le Gallou tend son exemplaire de
Destin français (Albin Michel) à Eric
Zemmour. Ce 26 septembre, l’ancien
cadre mégrétiste s’est pressé, comme
près de 400 autres aficionados, devant une librairie du VIe arrondissement de Paris, pour se faire dédicacer
le dernier best-seller de l’écrivain.
« Pourquoi avez-vous fait la queue ? »
s’étonne le polémiste, qui le reconnaît aussitôt. L’ancien ministre
Thierry Mariani, lui, a rebroussé chemin à la vue de l’affluence. Ce n’est
pas grave. S’il veut entendre du Zemmour, il dispose de 122 podcasts de
son ancienne émission sur RTL, On
n’est pas forcément d’accord, téléchargés sur son smartphone. « Je les
écoute et réécoute en marchant dans
la rue, en prenant l’avion… Il y a toujours des idées à reprendre », s’enthousiasme-t-il.
C
52
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Il n’est pas le seul à le penser. « Sa
vision alimente ma réflexion, que j’essaie de traduire concrètement dans
mon action locale », abonde le maire
de Béziers, Robert Ménard. Le 5 novembre, il l’invite pour la troisième
fois au palais des congrès de sa ville.
Et fait placarder pour l’occasion des
affiches vantant la « potion magique
de Zemmour » et grimant le fils de
rapatrié d’Algérie en Astérix. Les
hommes politiques seraient-ils les
plus enthousiastes à tomber dans la
marmite zemmouriste ?
«Je passe moins de temps avec
eux aujourd’hui. Avant, c’était mon
métier », répond l’ancien journaliste
politique au Quotidien de Paris et au
Figaro. « Pendant dix ans, j’ai assisté à
l’université d’été du PS à La Rochelle,
je les connais tous », se vante celui qui
a aussi suivi le centre, la droite et le
FN. Pour lui, le journalisme à la française ne distingue pas les faits des
commentaires. Et il en est fier. Avant
d’être le bateleur que l’on sait, no 1 des
ventes de livres et des clashs cathodiques, Eric Zemmour entretenait
déjà une relation peu classique avec
ses sources. « Quand je rencontrais
des politiques, je ne cherchais pas des
informations. Je ne posais pas de
questions. Je débattais avec eux. Ce
qui m’intéressait, c’était de comprendre ce que chacun avait dans la tête »,
glisse-t-il. « Récemment encore, Régis
Debray m’a dit que j’avais une capacité de pénétration exceptionnelle. »
Depuis Le Suicide français, sorti
en 2014 et écoulé à un demi-million
d’exemplaires, Eric Zemmour assume
son « engagement métapolitique ». La
mission qu’il s’est assignée ? « Offrir
aux Français une grille de lecture historique » de l’actualité. Mais, confiet-il, « il est aussi important de faire
passer les idées chez les politiques
que chez les lecteurs ». Par exemple,
s’est-il convaincu, si Nicolas Sarkozy
n’a pas mis en œuvre la ligne préconisée par son conseiller Patrick Buisson,
c’est « qu’il est imprégné de l’idéologie
soixante-huitarde ». Entrer dans la
tête des politiques, c’est justement
son dada. Avant, il lisait en eux ;
désormais, ce sont eux qui le lisent.
Eric Zemmour multiplie les bons
repas – dans « 70 % des cas, des déjeuners » – avec le tout-Paris conservateur et identitaire. Il se souvient que,
lors d’un dîner au printemps dernier,
Laurent Wauquiez prend des notes
quand il lui parle du pouvoir des
juges. « Je ne suis ni un conseiller ni
J. SAGET/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SON DADA : ENTRER
DANS LA TÊTE DES
HOMMES POLITIQUES
un gourou. Les idées circulent et je discute avec tout
le monde », précise-t-il.
D’ailleurs, il refuse de dire
pour qui il vote. Tout juste
concède-t-il qu’il a glissé
un bulletin François Mitterrand dans
l’urne, dès le premier tour, en 1981, et
qu’il a opté pour Jean-Pierre Chevènement en 2002.
Sa famille politique est pourtant
connue, c’est celle du non à Maastricht.
Dans un entretien en 2013 avec le magistrat Philippe Bilger, il dit « assumer »
à la fois Philippe Séguin, Charles Pasqua, Philippe de Villiers, Jean-Pierre
Chevènement et Jean-Marie Le Pen.
Aujourd’hui, il qualifie les deux premiers, méditerranéens comme lui,
d’« amis » disparus. Maintient avec le
troisième le principe de dîners à La Rotonde, quand leurs agendas le permettent. Patrick Buisson se joint aux
agapes. Avec Chevènement, qu’il voit
régulièrement, il nourrit une « grande
tendresse réciproque ».
S’agissant de Jean-Marie Le Pen, il
évoque une « relation personnelle et
amicale ». Pour ses 90 ans, en juin, le
vieil homme n’a pas omis d’inviter l’essayiste ; lui-même n’a pas manqué de
prendre des nouvelles quand le « Menhir » a été hospitalisé, fin septembre.
La chanson préférée de Zemmour ?
Sympathy for the Devil, des Rolling
Stones. Une prédisposition pour s’entendre avec ce diable, qu’il connaît depuis la fin des années 1980. C’est un
collègue d’Eric Zemmour au Quotidien
de Paris, Martin Peltier, qui organise la
rencontre lors d’un déjeuner à trois
dans la salle à manger du château de
Montretout. « Le courant est bien
passé tout de suite, se souvient l’entremetteur. Eric Zemmour parlait déjà
d’immigration et évitait d’évoquer les
sujets qui fâchent, comme le “détail de
l’Histoire”. Quant à Jean-Marie Le Pen,
il prenait sa voix flûtée, signe qu’il lui
faisait du charme. »
Trente ans plus tard, les deux
hommes continuent de déjeuner ensemble une fois par an. Bien plus
qu’avec Marine Le Pen, qu’Eric Zemmour tutoie mais voit « très peu ».
« J’ai écrit des choses un peu rudes sur
elle », reconnaît-il. Le polémiste ne
cesse de la dépeindre en « bobo de
gauche » et reproche même à JeanMarie Le Pen d’avoir soutenu sa fille
pour la présidence du FN. La passion
pour le récit national les réconcilie.
Dans la famille Le Pen, Marion Maréchal « pense beaucoup de bien » de
Zemmour. Le 14 novembre, elle l’invite
à une conférence dans son école lyonnaise. Elle n’a pas, selon l’essayiste, la
culture historique de son grand-père.
Mais elle y travaille. « A la différence de
sa tante, elle veut apprendre. Elle a
compris que c’est important »,
tranche-t-il. D’ailleurs, « enraciner la
discussion sur les sujets d’aujourd’hui
dans l’Histoire », comme il aime à le
faire, est « impossible avec 99 % des
hommes politiques ».
Vantard ? C’est bel et bien son érudition qui électrise ses interlocuteurs.
« Les gens très intelligents, ça me
bluffe. Ça m’honore qu’il discute avec
moi », s’enflamme sa vieille copine
Isabelle Balkany. « Il sait lier n’importe
quel événement, aussi ridicule soit-il,
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
53
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Influence Bruno Gollnisch
et Jean-Marie Le Pen, en 2011.
Ci-contre, Robert Ménard
et Eric Zemmour.
MAXPPP/PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE
à deux mille ans d’Histoire. Ça laisse
pantois les politiques, qui n’ont pas la
même profondeur », souligne Alain
Madelin. Alain Carignon s’émerveille
également : « Sa connaissance de l’Histoire et sa façon de la raconter sont
fascinantes. Il est incollable sur les détails. » Durant son quinquennat, Nicolas Sarkozy l’invite à trois reprises à
l’Elysée pour échanger, aux côtés des
écrivains Denis Tillinac et Yann Moix.
Sous François Hollande, Eric Zemmour n’a pas accès au palais présidentiel. Croisé
récemment, l’ancien chef
de l’Etat lui aurait avoué
qu’il se devait de le traiter
comme un « opposant ».
Les deux se connaissent
pourtant bien. Le socialiste a été son chargé de
TD en économie à
Sciences po Paris. Pendant plusieurs années, ils
ont souvent pris un petit
déjeuner ensemble au
Flore. « Hollande est
drôle. Mais, à l’époque,
j’étais le seul à le savoir »,
sourit Eric Zemmour. Ses amitiés à
gauche ne s’arrêtent pas là. S’il est
brouillé avec Jean-Luc Mélenchon,
qu’il avait invité à ses 50 ans en 2008,
il voit toujours Julien Dray et entretient des « relations très chaleureuses »
avec Jean-Christophe Cambadélis. Le
jour de la sortie du Suicide français, le
premier secrétaire du PS d’alors déjeunait avec l’auteur dans un établissement cossu du VIIe arrondissement.
Les politiques de gauche n’ont pas répondu à L’Express sur leurs liens avec
l’icône de la droite réac.
Impossible de parler avec lui à une
terrasse de café sans être interrompu.
Toutes les cinq minutes, un fan reconnaissant vient lui serrer la main,
l’encourager. Selon Philippe de Villiers (Valeurs actuelles du 30 mai
2013), Eric Zemmour serait même le
« dernier homme politique français ».
Au point de finir par enfiler leur
costume ? « On me fait régulièrement
des offres de service », lâche-t-il. Plusieurs sources au FN confirment avoir
P. HERTZOG/AFP
france
54
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
pensé à lui pour le grand bain électoral. « Ce n’est pas une vie qui me tente.
Peut-être que ça ruinerait ma liberté
de parole et de conceptualisation », assure l’intéressé. Certes, il est populaire. « Mais c’est précisément parce
que je ne suis pas un homme politique », rétorque-t-il, lucide. Beaucoup
de ses amis le voient mal sauter le pas
de l’engagement électoral. « Selon
moi, la politique ne correspond pas à
son profil psychologique, observe Isabelle Balkany. Sa liberté de pensée
s’accommoderait mal des contraintes
de la sémantique politique. »
IL A SOUFFERT DE SON
ÉCHEC À L’ENA
Plus jeune, il rêvait pourtant d’action
publique. D’où sa tentative, deux fois
avortée, de faire l’ENA. Selon l’un de
ses amis, il aurait voulu intégrer le
système pour prendre une revanche
sociale, lui, le petit juif séfarade venu
d’un milieu modeste. « Dans les années 1970, il existait un antisémitisme
larvé à Sciences po. Je me
souviens d’un maître de
conférences qui, le premier jour, lui a demandé
s’il était de la famille des
frères Zemmour, des figures du milieu », raconte
son copain de promo
Pierre Bédier, aujourd’hui
président (LR) des Yvelines. « Eric a
survécu grâce à son intelligence. Mais
son échec à l’ENA lui a interdit d’aller
jusqu’au bout de la subversion et il en a
beaucoup souffert. Alors, aujourd’hui,
il le fait autrement, en devenant un
serviteur de la métapolitique. »
Tourner le dos à une aventure électorale, vraiment? Eric Zemmour laisse
la porte entrouverte : « Je réfléchis tout
le temps. » A la dernière présidentielle,
plusieurs figures de la droite dite « hors
les murs » l’ont poussé à se présenter.
« C’était chimérique. Mais j’ai senti
chez lui une hésitation », regrette le
souverainiste Paul-Marie Coûteaux.
Robert Ménard confirme qu’Eric Zemmour l’a sondé à ce sujet dans un bon
restaurant italien, près du siège du
Figaro. « Forcément, quand tu vends
un bouquin à 500000 exemplaires, tu
te poses des questions. Mais ce qu’il dit
ne fait pas un programme. Il est plus
utile au niveau où il est. Il nous donne,
à nous politiques, des armes pour
réfléchir. » A. S.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
RAPHAËL
GLUCKSMANN,
L’AGITATEUR DE
LA GAUCHE
«
l nous appelle à nous réapproprier
l’espace collectif. Il est excellent ! »
Ce cri du cœur est celui d’une députée… de La République en
marche. Le 17 octobre, Sonia Krimi invite Raphaël Glucksmann à un petit
déjeuner avec des élus et assistants
parlementaires LREM. Le casting ne
manque pas de piquant. Dans le salon
Visconti, tapi dans une annexe du Palais-Bourbon, le pourfendeur du macronisme vient évangéliser les brebis
égarées de son aile gauche. Il douche
leurs espoirs en faisant le parallèle
entre Emmanuel Macron et Matteo
Renzi, porté aux nues en Italie avant
de s’écrouler face aux extrêmes. « Le
miroir que leur renvoyait Raphaël
Glucksmann a dû les faire réfléchir »,
se réjouit le député Jean-Michel Clément, réélu sous l’étiquette LREM en
juin 2017 avant de rompre en votant
contre la loi asile-immigration.
D’habitude, c’est plutôt la gauche
qui fait les yeux doux à l’essayiste. Le
25 octobre, il sursaute en écoutant
France Inter. Invité de la matinale de
la radio publique, le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, vient d’employer l’expression « les
enfants du vide » pour décrire le désarroi des électeurs de gauche. C’est justement le titre de son
dernier livre. Clin d’œil à peine plus
subtil de Benoît Hamon : le même
jour, l’ancien candidat à la présidentielle signe une « Lettre aux orphelins
d’une grande idée » dans le quotidien
Le Monde.
Eparpillée façon puzzle, inaudible
depuis la débâcle de 2017, la gauche
ni-ni (ni Macron ni Mélenchon) envie
son succès de librairie. Les Enfants du
J. SAGET/AFP
I
FAIRE SES COURSES
DANS LA SOCIÉTÉ CIVILE,
C’EST FINI
vide (Allary éd.) s’est hissé en tête des
ventes d’essais et documents dès la
semaine du 15 au 21 octobre, selon les
classements Edistat et GfK. Devant
un certain Eric Zemmour (voir
page 52). Plus seulement essayiste,
pas encore politique, le fils du philosophe André Glucksmann, passé par
le documentaire, le journalisme et le
conseil auprès de l’ex-président géor-
gien Saakachvili, ne sera pas facile à
récupérer. « Le côté “je fais mes
courses dans la société civile parce
que ça fait chic”, c’est fini », lâche-t-il.
Plutôt que de jouer les utilités au
premier rang d’un meeting, le jeune
intellectuel s’engage sur ce qu’il appelle une « ligne de crête ». La création
de Place publique, un mouvement citoyen non partisan élaboré avec l’économiste Thomas Porcher et la militante écologiste Claire Nouvian. Ni
concurrente ni satellite, la plateforme, lancée officiellement le 7 novembre, est un objet politique non
identifié pour les partis classiques.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
55
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
A. FACELLI/DIVERGENCE
france
Rassemblement Avec Daniel Cohn-Bendit et Romain Goupil, en février 2016, il milite
pour une primaire « des gauches et des écologistes » en vue de la présidentielle.
« Nous voulons assurer un débouché
commun à toutes les initiatives qui
fonctionnent : les marches pour le climat, la démocratie participative, la
lutte contre les boues rouges », énumère l’essayiste.
Raphaël Glucksmann est à l’offensive, c’est lui qui fait son marché
parmi les élus. Au printemps, il sollicite Jean-Michel Clément, après son
départ du groupe LREM. Le député lui
parle de son désir de créer une association dans son département pour
réunir les militants de gauche en déshérence. L’initiative trouvera sa place
dans la galaxie Place publique, et Raphaël Glucksmann sera le 8 décembre
à Civaux, dans la circonscription du
député de la Vienne. Autre recrue, Jo
Spiegel, le maire de Kingersheim,
pionnier de la démocratie participative. Raphaël Glucksmann le découvre
dans un documentaire diffusé par
DataGueule au printemps 2018. Il le
contacte aussi sec. Jo Spiegel sera l’un
des dirigeants de Place publique.
A la dernière présidentielle, Raphaël Glucksmann a voté pour Benoît
Hamon, alors qu’il s’était « juré de ne
plus voter pour le PS ». Par amitié, il a
transmis une simple note au candidat
pour l’aider à préparer son grand discours de Bercy, le 19 mars 2017, sans
56
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
pour autant intégrer son équipe de
campagne. Les deux hommes échangent encore régulièrement. Ils se rejoignent sur la critique de l’ultralibéralisme, la taxation des robots et le
revenu universel. Reste une divergence de méthode. Benoît Hamon
parle de « passions positives ». Raphaël Glucksmann, lui, préfère dramatiser les enjeux démocratiques et
écologiques. « Je pense profondément
que le moteur du changement, c’est le
tragique, développe-t-il. Transmettre
trop d’optimisme, c’est de la communication hors-sol. Il faut partir du sentiment général que ça part en vrille et
qu’il y a un réel danger. » Plus facile à
écrire dans un essai qu’à vendre à des
électeurs ? « On ne pourra pas conquérir le pouvoir en désespérant les gens
et en les enfermant dans une négativité permanente », objecte Mehdi Ouraoui, porte-parole de Génération.s.
UNE LISTE COMMUNE
AUX EUROPÉENNES
Le 18 décembre 2017, Raphaël Glucksmann est aux manettes du lancement
du Nouveau Magazine littéraire, avec
comme morceau de choix un long
texte de Najat Vallaud-Belkacem sur
l’avenir de la social-démocratie. Toujours en retrait de la vie politique,
l’ancienne ministre de l’Education
nationale sort de sa réserve pour louer
la démarche de l’essayiste. « Il est à
l’avant-garde, je l’espère, d’un mouvement de retour des intellectuels de la
gauche sur la scène politique »,
confie-t-elle à L’Express. Olivier Faure
est un autre interlocuteur régulier de
l’écrivain. Le premier secrétaire du PS
refuse de détailler la fréquence ou la
teneur de leurs échanges. « Je ne veux
pas donner le sentiment que l’initiative qu’il prend est commanditée par
telle ou telle formation politique, s’excuse-t-il. Beaucoup jouent déjà à ça. »
L’accueil réservé à Place publique
est nettement plus passif-agressif
chez Europe Ecologie-Les Verts. « Des
plateformes de ce type-là, c’est très
bien. Il s’en crée une tous les quinze
jours, minimise le secrétaire national
d’EELV, David Cormand. Nous portons depuis longtemps les concepts
que défend Raphaël Glucksmann aujourd’hui. C’est une forme de victoire
idéologique. » Tête de liste écologiste
aux européennes, Yannick Jadot entretient de bonnes relations personnelles avec l’essayiste. En décembre 2016, ils ont coécrit une tribune de
mobilisation pour la population
d’Alep, en Syrie. Aujourd’hui, leurs intérêts divergent. Traditionnellement
favorable aux écologistes, le scrutin
européen ne les incite pas à s’ouvrir.
Or l’ambition de Place publique est de
mobiliser l’opinion de gauche pour
forcer le PCF, Génération.s, le PS et
EELV à faire liste commune. « On n’est
pas à la boum du collège. On n’a pas
besoin d’entremetteurs pour inviter
quelqu’un à danser », s’agace David
Cormand. Raphaël Glucksmann assume une forme de conflictualité.
« Les structures politiques ne peuvent
bouger que si on les menace un tout
petit peu », théorise-t-il. L’hostilité est
encore plus franche à La France insoumise. Les mélenchonistes soupçonnent une opération destinée à les
affaiblir. « Je remarque que nous
sommes la cible principale de leurs attaques », tance le député Eric Coquerel. A peine créée, la Place publique
risque d’être désertée. J.-B. D.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Où partir ?
Le palmarès des villes où il fait bon vivre,
travailler et entreprendre
En vente chez votre marchand de journaux
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
monde
A mi-mandat, les supporters du président
américain en redemandent. Au Texas,
ils sont déjà en ordre de bataille pour 2020.
De notre envoyé spécial, Axel Gyldén, avec Bob Daemmrich (photos)
TEXAS
LES COW-BOYS
AVEC TRUMP!
58
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
B. DAEMMRICH/POLARIS POUR L'EXPRESS
Sud profond
Au Arkey Blue’s
Silver Dollar Saloon,
à Bandera, une
bourgade au cœur
de « Trumpland ».
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
59
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
monde
OKLAHOMA
Dallas
TEXA S
El Paso
Bandera
Hondo
Uvalde
ARKANSAS
LOUISIANE
Austin
Houston
San Antonio
Sutherland
Springs
Golfe
Golfe
Mexique
du M
e xique
Bible Belt
MEXIQUE
ohn Wayne est mort
en 1979, mais à Bandera, il est partout.
Dans la « capitale
mondiale des cowboys », un titre officiel validé par le Congrès américain,
le voici en photo par centaines sur les
murs de l’Old Spanish Trail, un restaurant où il a traîné ses santiags à
l’époque du tournage de Fort Alamo,
non loin d’ici. On le croise aussi de
l’autre côté de Main Street, la rue principale, dans le Arkey Blue’s Silver
Dollar Saloon où, parmi les clients
en Stetson, sa silhouette cartonnée,
posée près du billard, vous fusille
du regard. Dans cette bourgade de
900 âmes, le géant hollywoodien est
dans toutes les pensées, car chacun
sait pour qui l’acteur aux 31 westerns
et aux solides convictions républicaines voterait aujourd’hui. Pour
Donald Trump, pardi !
« Lui et le président sont de la
même trempe », estime Roy
Dogush, président de la
commission historique municipale qui, comme d’autres ici, se déguise souvent
en cow-boy, afin de préserver la tradition et d’enchanter les touristes. « Comme
John Wayne, Trump a des
J
PHOTOS : B. DAEMMRICH/POLARIS POUR L'EXPRESS
NOUVEAUMEXIQUE
tripes. C’est le genre de type droit, pas
impressionnable, qui fait ce qu’il dit.
Regardez le président nord-coréen :
quand il a menacé les Etats-Unis,
Trump lui a dit que son bouton nucléaire était plus gros que le sien. Ça
l’a dissuadé de jouer au plus malin,
pas vrai ? Dans le coin, on est comme
ça. Notre mentalité, c’est : on croit au
bien et au mal, on croit en Dieu, on
bosse dur tous les jours. Et on n’a pas
beaucoup de respect pour les subventions, la Sécurité sociale et tous ces
trucs-là », explique Roy en caressant
son Colt, l’une des 15 pièces de son
armurerie personnelle.
Bienvenue au Texas ! Dans cet
Etat de 28 millions d’habitants réputé
pour son pétrole, son centre spatial, à
Houston, ses ex-présidents Lyndon
Johnson et Bush, père et fils, sa série
culte Dallas et ses compétitions de
rodéo, Donald Trump a emporté haut
la main, en 2016, le duel contre « Hillary » : 52 % contre 43 %. A l’écart des
ON CROIT AU BIEN
ET AU MAL, ON CROIT
EN DIEU, ON BOSSE
DUR TOUS LES JOURS
60
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Viril Roy Dogush, figure
locale de Bandera :
« Comme John Wayne,
Trump a des tripes. »
Pragmatique Amanda Hulley, taxidermiste
à Hondo : « L’immigration, je suis pour,
mais dans les règles. »
villes, sa popularité atteint même
70 %, voire 80 %. Ici, c’est « Trumpland ». L’endroit où il faut aller pour
(tenter de) comprendre comment, à
mi-mandat et après des milliers de
tweets, le 45e président des Etats-Unis
subjugue encore son électorat, qui en
redemande. « Le Texas n’est pas seulement un “red state”, un Etat rouge
[la couleur du Parti républicain], c’est
un “bloody red state”, un Etat rouge
sang, pointe, à Austin, Evan Smith, le
patron du Texas Tribune. La dernière
fois que les Texans ont élu un gouverneur démocrate, c’était en 1990. »
«Don’t mess with Texas ! » (Ne
cherchez pas des noises au Texas !)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Texas : les cow-boys avec Trump !
Grande gueule Le rancher
Jim Colvin et sa famille,
à Ulvade : « Font chier,
ces médias libéraux. »
La devise officieuse de l’Etat
cadre avec le style Trump. « Ce
qui m’amuse le plus chez lui,
c’est qu’il rend dingues les démocrates », s’amuse Jim Colvin, un rancher au caractère
trempé, dont la propriété se
trouve à Uvalde (15 000 habitants), à
deux heures de la frontière
mexicaine. Ici, lui, sa femme
vétérinaire et leurs quatre
enfants coulent des jours
heureux dans leur grande
maison bordée d’un étang
où leurs sept canassons
viennent se désaltérer. Un
petit bout de paradis. Pas
compliqué de savoir où
penche le vote de Jim : il suffit d’observer sa démarche et de sentir sa poignée de main. Virile !
« Je vote avec mon portefeuille et,
depuis que Trump est là, mon chiffre
d’affaires a doublé », se réjouit cette
sympathique grande gueule qui est
aussi businessman. Ingénieur diplômé de l’université A&M du Texas,
il a fondé, en 2010, Energy First, une
société de services du secteur pétrolier dont le nom évoquait avant
l’heure le slogan trumpien, « America
first ». « Ces damnés démocrates sont
tellement tordus, reprend-il, qu’ils
n’admettront jamais que le bond
actuel de la croissance économique à
ON DIRA CE QU’ON VEUT,
MAIS CE GARS-LÀ
SAIT S’Y PRENDRE POUR
FAIRE DE L’ARGENT
3 % [et même à 4,2 % au cours du dernier trimestre] résulte des baisses
d’impôts et des dérégulations lancées
par Trump. On dira ce qu’on veut,
mais ce gars-là sait s’y prendre pour
faire de l’argent. Rien à voir avec ces
politiciens de Washington, qui n’ont
jamais eu un vrai boulot de leur vie.
Maintenant, nous avons le mode
d’emploi : après Trump, il faudra à
nouveau élire un autre businessman », conclut-il, accoudé à une barrière. Derrière lui, sa fille Carly-Rae et
son fils Tres, 11 et 14 ans, galopent à
mille à l’heure : la prochaine saison de
rodéo démarre dans quatre mois et
l’entraînement ne peut pas attendre.
Au soleil couchant sur l’Ouest
sauvage, notre hôte nous emmène
en buggy faire le tour de sa propriété
de 25 hectares. Dans un virage, un
daim s’enfuit. Puis on visite la
grange, où il dévoile sa collection
d’armes – 77 pistolets, carabines et fusils d’assaut – stockée dans trois vieux
coffres-forts sortis d’un album de
Lucky Luke. Dans le salon, aux murs
ornés de lynx, pumas, antilopes,
daims, cerfs, tous abattus dans les parages, Jim peste contre les médias,
« donneurs de leçons » : « Je vais peu à
l’église, confesse-t-il, mais j’ai grandi
ici dans la “Bible Belt” [zone géographique du Sud où vivent de nombreux
croyants] et je crois au mariage traditionnel : un homme et une femme.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
61
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
monde
… tel Frank Pomeroy, pasteur à Sutherland Springs,
qui a pourtant perdu une fille dans la tuerie qui eut lieu
le 5 novembre 2017 dans sa petite église baptiste.
Or il suffit de dire ça pour être qualifié
d’homophobe raciste. Font chier, ces
médias libéraux… »
Pour l’analyste politique George
Friedman, qui vit près d’Austin, la fracture se résume ainsi : « L’élite du NordEst (Washington, New York, Boston,
Chicago…) se considère légitime et
fondée à imposer ses valeurs au reste
du pays. Elle traite avec condescendance les gens élevés dans l’Eglise,
voire regarde les électeurs de Trump
comme des gens malades. L’Amérique
d’en bas le sent, bien sûr, et elle se
tourne vers celui qui l’écoute : Donald
Trump. » Consultant et patron du Parti
républicain à Austin, la capitale
texane, Matt Mackowiak est d’accord :
« Trump ne cherche pas les faveurs de
l’élite, au contraire, il lui fait des bras
d’honneur en permanence. Et les électeurs raffolent de son côté
fighter, bagarreur. »
Dans la Bible Belt, le
style Trump, ses provocations et ses frasques passées avec l’actrice porno
Stormy Daniels ne choquent pas grand-monde.
Même parmi les femmes.
PHOTOS : B. DAEMMRICH/POLARIS POUR L'EXPRESS
Pro-armes Jim Word, dans sa boutique, à Hondo. Au Texas, qui compte 6 500 armureries,
beaucoup sont de farouches défenseurs du fameux deuxième amendement…
« Aucun propos du président ne m’a jamais
offusquée », constate la
sympathique trentenaire
Amanda Hulley, taxidermiste chez Realistic Taxidermy, au bord de la
route US 90, à Hondo
(8 000 habitants). Nous,
les gens du Texas comme,
plus au nord, ceux du
Wyoming, nous sommes plus décontractés et moins coincés que la
moyenne. L’humour de Trump, on s’y
est vite habitués. » Quand on l’interroge sur Stormy Daniels, elle dégaine :
« C’est juste une femme qui veut se
faire de la pub pour gagner de l’argent. Tellement évident… » Puis
ajoute : « Avez-vous oublié que Trump
était le propriétaire du concours de
ICI, LES FRASQUES
DE TRUMP NE CHOQUENT
PAS GRAND MONDE,
MÊME PARMI LES FEMMES
62
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
beauté Miss USA ? Il aime les femmes,
et alors ? Moi, comme plein d’autres
enfants, j’ai rêvé de devenir miss
Etats-Unis. »
Les préoccupations de la taxidermiste sont ailleurs. « L’immigration
clandestine, voilà un vrai sujet que
Trump a mis sur la table après des
décennies de laisser-faire. L’immigration, je suis pour, mais dans les règles.
Si tout le monde rentre d’un coup, les
salaires des gens comme moi vont
baisser et je risque même de perdre
mon boulot », s’inquiète-t-elle, pragmatique. Un autre sujet brûlant mobilise l’attention de cette jeune femme,
dont la maison abrite un mari, deux
enfants et une vingtaine de pistolets
et carabines : le contrôle des armes à
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Texas : les cow-boys avec Trump !
Un Etat (d’esprit)
indépendant
« Midterms » A Del Rio, pendant la campagne, les supporters du sénateur républicain
sortant Ted Cruz n’envisagent pas sa défaite face à son chalenger démocrate, Beto O’Rourke.
feu que certains démocrates voudraient imposer. « Au détriment de
ma liberté et de ma sécurité », dit-elle.
Dans les environs, les habitants ne
se font guère prier pour argumenter
en faveur du fameux deuxième amendement de la Constitution qui garantit
aux Américains le droit de posséder et
porter des armes. Tous remercient le
ciel que Donald Trump soit
de leur côté. « Quelle bande
de naïfs, ces “libéraux” qui
ne connaissent rien… », se
désole Jim Word, vendeur
chez Mumme’s, l’armurerie
de Hondo – le Texas en
compte 6 500. Du matin au
soir, c’est un défilé continu
de chasseurs, d’amateurs
de tir récréatif et de clients soucieux
d’autodéfense. « L’ennui, dit le vendeur, c’est le manque d’éducation et
les jeux vidéo. Ces problèmes se règlent à la maison, dans les familles.
Pas en interdisant la vente d’armes.
Car si les armes deviennent hors la loi,
alors seuls les hors-la-loi seront
armés », résume ce commerçant à
longue barbe de cow-boy.
100 kilomètres plus loin, au bord
de la route US 87, les 600 habitants de
Sutherland Springs partagent cet avis.
Pourtant, voilà un an exactement, le
5 novembre 2017, un ancien militaire
a surgi dans l’église baptiste pendant
la messe dominicale et abattu 26 personnes à l’aide d’un fusil d’assaut.
C’est la plus grande tuerie de l’histoire
SI LES ARMES DEVIENNENT
HORS LA LOI, ALORS
SEULS LES HORS-LA-LOI
SERONT ARMÉS
des Etats-Unis dans une église. Alerté
par les détonations, un voisin saisit
alors son semi-automatique, bondit
dans la rue en pyjama et blesse l’assaillant au moment où celui-ci sort de
l’édifice religieux. Le tireur parvient
néanmoins à s’enfuir en voiture. Mais
le héros et un passant le prennent en
chasse ; il termine sa course dans un
fossé, mort.
Rebelle et indépendante,
la mentalité texane puise à la
source d’une histoire singulière.
En 1835-1836, les Texans se
rebellent contre le Mexique, dont
ils font partie. A la tête d’une
armée de plusieurs milliers de
combattants, le général mexicain
Santa Anna part mater
la lointaine rébellion du nord.
A San Antonio, 200 combattants
héroïques, dont Davy Crockett,
lui résistent deux mois durant
à Fort Alamo. Tous les résistants
périssent. Mais le Texas triomphe
deux mois plus tard, à l’issue
d’autres batailles. En mai 1836,
c’est l’indépendance, que
la France est le premier pays
européen à reconnaître.
La République du Texas vit
durant neuf ans. En 1845,
elle rejoint les Etats-Unis par
un traité signé entre les deux
nations, sur un pied d’égalité.
«Un an plus tard, les plaies sont loin
d’être cicatrisées », dit le pasteur Frank
Pomeroy, dont l’un des six enfants, Annabelle, 14 ans, est mort dans le massacre. « Nous tentons d’aller de l’avant,
chacun à son rythme, en nous concentrant sur l’espoir et la lumière plutôt
que l’obscurité et le désespoir », poursuit l’homme d’église, qui porte habituellement une arme à la ceinture – pas
pendant la messe, toutefois. « Je demeure opposé à l’interdiction des fusils
d’assaut, ou des semi-automatiques,
car, comme disait Thomas Jefferson, je
préférerai toujours une liberté dangereuse à un esclavage pacifique. » Puis,
il se livre à cette exégèse : « Au Texas,
nous tenons à notre liberté, y compris
vis-à-vis du gouvernement. Si Donald
Trump voulait transformer ce pays en
dictature, nous serions en mesure de
l’en empêcher, vous voyez? » Maintenant, même le président est prévenu :
« Don’t mess with Texas! » A. G.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
63
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
monde
BOUALEM SANSAL
Rien ne changera-t-il donc jamais
en Algérie ?
« Bouteflika ?
Un raïs entouré
de sa smala »
B. S. Les choses ne doivent pas changer. Le monde arabo-musulman est
immobiliste par nature ; il s’est
construit sur ce que, en Algérie, on
appelle les « constantes nationales »,
c’est-à-dire les valeurs éternelles de la
religion, de la tribu, de la umma [communauté des croyants]. Le réformisme, le progressisme, le changement organisé, la démocratie ne sont
acceptés qu’à des doses homéopathiques et seulement lorsqu’ils viennent renforcer les constantes nationales. Les pouvoirs ne sont pas
produits par le droit et le jeu démocratique ; ils sont la prérogative naturelle
de la caste dominante, légitimée par
la religion ou la « légitimité historique ». Depuis l’indépendance, le pouvoir est
détenu exclusivement
par ceux qui ont conduit
la guerre de libération,
autant dire le FLN, qui,
avec le temps, a formé
une noblesse féodale, organisée sur l’équilibre
des forces entre les clans
et l’allégeance de tous au
roi, père de la noblesse et
garant de sa survie.
L’annonce de la candidature à un cinquième
mandat du président sortant algérien indigne
l’écrivain, très inquiet pour l’avenir de son pays.
Propos recueillis par Romain Rosso
ans son dernier ouvrage,
Le Train d’Erlingen (Gallimard), le grand romancier et essayiste algérien
Boualem Sansal dénonce
la mainmise de l’extrémisme religieux, favorisée par la lâcheté ou
l’aveuglement des dirigeants… Pour
L’Express, il réagit à l’annonce d’une
nouvelle candidature du président
sortant, Abdelaziz Bouteflika, 81 ans.
l’express A six mois de la présidentielle,
Djamel Ould Abbes, secrétaire général
du Front de libération nationale (FLN),
a affirmé, le 28 octobre, qu’Abdelaziz
Bouteflika « sera le candidat du FLN
en 2019 » pour un cinquième mandat.
Ce dernier souffre pourtant d’une
santé vacillante. Faut-il le croire ?
Boualem Sansal Oui, il faut le croire.
Il dit ce que Bouteflika ou son frère
Saïd lui ont ordonné de dire. On s’en
convainc lorsqu’on place les propos
du sieur Ould Abbes dans la logique
de ce qui se déroule sous nos yeux
depuis plusieurs mois : mise au pas
de l’armée, purge au sein des services
de sécurité (police, gendarmerie, services secrets), renforcement du
contrôle administratif à tous les niveaux – interdiction de tout rassemblement, répression brutale de toute
64
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
U. ANDERSEN/AURIMAGES/AFP
D
Pouvoir « Le monde arabo-musulman est
immobiliste par nature », constate le romancier.
manifestation politique, syndicale ou
autre non autorisée, arrestation de
nombreux journalistes… Ajoutons à
cela la multiplication des promesses
et des mesures sonnantes et trébuchantes en faveur des agriculteurs,
des jeunes, des confréries et des associations religieuses, du logement social… Toutes ces mesures sont financées par la planche à billets que
Bouteflika fait tourner vingt-quatre
heures sur vingt-quatre, dans le
contexte d’une économie dont tous
les indicateurs sont au rouge depuis
plusieurs années. La faillite économique finance la faillite politique, et
vice versa.
Comment les Algériens
réagissent-ils ?
B. S. Les Algériens réagissent, bien sûr, mais
pas comme on le fait dans les pays
démocratiques. Ils ne disposent pas
des droits et des instruments de droit
qui leur permettraient d’exercer leur
citoyenneté. Ils n’ont que ce choix : se
soumettre, se révolter ou quitter le
pays. Perdants dans les trois cas. La
religion, qui a dressé ses filets partout, en récupère beaucoup.
Qui dirige vraiment le pays ?
B. S. Un raïs entouré de sa smala – sa
famille, son clan, sa tribu, ses amis,
ses obligés, bref, une camarilla qui a
mille tours pendables dans son sac.
Le maître passe le plus clair de son
temps à tenter de discipliner son petit
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
faites-vous des quelque
vingt années au pouvoir
d’Abdelaziz Bouteflika ?
R. BOUDINA/REUTERS
B. S. Il est facile de vérifier que le système Bouteflika a ruiné le pays. Il y
avait une industrie, il n’y
en a plus. Il y avait un
Etat et une administration, il n’y en a plus. Il y
avait du pétrole, il n’y en
a plus beaucoup. Il y
avait des cadres, il n’en
reste plus. Il y avait une
culture, il y a le désert à
la place. Le système a engrangé des centaines de
milliards de dollars, tirés
d’une exportation excessive du pétrole, qui a
épuisé les puits mais permis de rembourser la totalité de la dette nationale. Après quoi, au lieu
de développer une véritable économie de production moderne, le
Corruption Pour Boualem Sansal, « il y a des réticences à tous les étages de la société, d’où la
même système a ouvert
politique répréssive de Bouteflika (au centre) et de sa clique. Il faut désarmer ici, casser et diviser là ».
en grand les portes au
bazar, à l’islamisme d’affaires, à la corruption. Le
résultat est que l’Algérie importe tout
monde corrompu et insatiable et de
sixième, septième et huitième mande l’étranger, jusqu’à sa nourriture
donner au peuple l’image d’une fadats, car il est évident qu’Abdelaziz
quotidienne.
mille royale unie et bienveillante.
Bouteflika a peu de chances d’achever son cinquième mandat.
Cinq généraux, hommes forts de
l’armée, ont été placés en détention
préventive par la justice militaire,
le 14 octobre. Est-ce le signe
qu’il y a des réticences dans
l’armée à un cinquième mandat ?
B. S. Il y a des réticences à tous les
étages de la société, d’où la politique
répressive de Bouteflika et de sa
clique. Il faut désarmer ici, casser et
diviser là, amadouer et corrompre ailleurs, menacer tous azimuts, acheter
des soutiens à l’étranger. Bouteflika
excelle à ce jeu. Le cinquième mandat est déjà dans la poche. Ce cinquième mandat a surtout pour but
de permettre à Saïd Bouteflika, dit
« Monsieur Frère » ou « le Régent »,
de confirmer son pouvoir et de faire,
en son nom propre, cette fois, les
Etes-vous inquiet pour l’avenir ?
De grandes manœuvres semblent
aussi en cours à l’Assemblée
nationale, paralysée par une crise
institutionnelle…
B. S. Cette chose ne compte pas. Elle
fait partie du décor démocratique que
la dictature met en avant pour séduire
les Occidentaux et les Algériens qui
croient à ces choses. Il y a des députés
honnêtes, c’est sûr, mais que font-ils
dans cette galère ? Je me le demande.
Pour les autres, la Chambre est une
pépinière d’oligarques : ils y entrent
pauvres comme Job et en sortent
riches comme Crésus.
Alors que la croissance du pays
est qualifiée de « léthargique »
par la Banque mondiale, quel bilan
B. S. Comment ne pas l’être ? Le système Bouteflika a tout détruit. Comment reconstruire sur du sable ? Les
Algériens sauront-ils se reprendre
et redonner un cours normal à leur
vie ? Ceux qui ont fui le pays reviendront-ils aider à son redressement ?
L’armée, les services de sécurité et
les oligarques rentreront-ils dans le
rang, au seul service du pays ?
Qu’est-ce qui pourrait amener les
investisseurs étrangers à s’intéresser
à l’Algérie ? Beaucoup de questions,
aussi angoissantes les unes que les
autres. Je suis très inquiet, je ne vois
pour le moment aucune force capable d’inverser le cours calamiteux
des choses imprimé par Bouteflika
and Co.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
65
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
BUGS
EN SÉRIE
Selon nos informations, l’agence a fait… 1 million
d’erreurs de calcul depuis janvier. Des défaillances
qui coûtent cher, en plus d’empoisonner la vie
de centaines de milliers de Français. Enquête.
Par Domitille Arrivet et Nicolas Prissette
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
strid* n’en revient
toujours pas. A la
fin du mois de septembre, cette commerciale de 44 ans
reçoit un courrier
de Pôle emploi. L’agence de Vannes lui
réclame 621 euros. Une somme qu’elle
aurait reçue « indûment » en juin, à un
moment où elle était pourtant au chômage. Interloquée, Astrid répond
qu’elle a fourni tous les justificatifs,
qu’un conseiller lui avait certifié ses
droits. Elle entame des
recours… Un dialogue
1 milliard d’euros
de sourds. « La direcde “trop-perçus”
trice locale m’a dit que
en 2017, soit
je n’avais aucune
chance de me faire enun bond de 36 %
tendre du médiateur »,
en deux ans
s’étonne-t-elle. En octobre, la délivrance
tombe sur son répondeur : elle avait
bien droit au chômage. Elle conserve
l’enregistrement du message. Utile
précaution. Quelques jours plus tard,
un nouveau courrier lui demande
encore de rembourser…
Le problème, c’est qu’Astrid n’est
pas un cas isolé. Depuis plusieurs mois,
Pôle emploi accumule une extraordinaire série de défaillances qui lui coûtent une fortune. Sur le premier semestre 2018, ce type de « bug » s’est produit
1 million de fois, selon les informations
de L’Express. L’ex-ANPE a ainsi provoqué la surprise – et, souvent, la colère –
de chômeurs qui auraient reçu trop
d’argent. Ce phénomène n’est pas nouveau, il prend de l’ampleur. Les « tropperçus » (dans le langage maison)
explosent : 1 milliard d’euros en 2017,
un bond de 36 % en deux ans. En
moyenne, 456 euros à restituer.
A l’heure où le gouvernement exige
3 à 3,9 milliards d’économies de l’Assurance-chômage en trois ans – les négociations entre patronat et syndicats
démarrent vendredi 9 novembre –, le
simple fait d’avoir des processus qui
fonctionnent permettrait au régime de
réaliser une partie de cet effort.
J.SAGET/AFP
A
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
67
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La politique de Pôle emploi commande aux agents de récupérer les
montants dus supérieurs à 77 euros…
« Or rien n’est plus difficile que de collecter une multitude de petites
sommes auprès de gens qui n’ont pas
grand-chose pour vivre », explique un
fin connaisseur du dispositif. De facto,
jusqu’en 2017, les agents ne reprenaient en fait rien au-dessous de
650 euros, selon un autre audit, dont
nous avons eu connaissance. Et, alors
que l’objectif officiel de Pôle emploi est
de recouvrer les deux tiers des indus
sur l’année, il n’en collecte qu’une
grosse moitié ! Au total, la perte annuelle avoisine sans doute 400 millions d’euros. « C’est très lourd au regard d’un budget de financement de
Pôle emploi de 4,6 milliards », assène
un haut responsable patronal.
L. ABIB/SIGNATURES
économie
enquête
l’agent au moment de l’inscription des
chômeurs. Ce type d’erreur humaine
représente 200 millions d’euros d’allocations erronées. Le montant a été découvert par l’Assurance-chômage en
1 MILLION DE COUPS DE FIL
contrôlant a posteriori 40000 formuSans compter les coûts induits, imposlaires, pris au hasard, complétés par les
sibles à mesurer : il faut recommencer
agents de Pôle emploi.
les opérations à la main, recevoir les
Comment est-ce possible ? L’opéchômeurs désemparés, courir après les
rateur a mené ses propres investigachèques… Une perte de temps et
tions. En cause, dans la majorité des
d’énergie considérable. « Il a fallu
cas : la situation des demandeurs
dix échanges de mails et trois rendezd’emploi qui cumulent chômage et
vous pour que mes droits soient enfin
contrats courts, CDI ou revenus
établis de façon claire », se désole Jeand’autoentrepreneur. Ils sont près de
Marc*, qui s’est mis à
900 000 et leur nomson compte après
bre grimpe sans cesse.
L’agence est
vingt années de salaOn les appelle les
incapable de
riat achevées sur un
« permittents », un
suivre la situation
licenciement économot qui contracte
mique. Sur la période
« permanence » et « indes “permittents”
2015-2016, les appels
termittence ». Selon
avec précision
téléphoniques d’allol’Unédic (l’Assurancecataires à propos de
chômage), la part d’alleurs indemnités ont augmenté de
locataires qui travaillent a doublé en
33 % (plus de 1 million de coups de fil)
vingt ans. Près de 2,2 millions de
Français pointent à Pôle emploi tout
et les sollicitations par mail pour le
même sujet ont été multipliées par
en ayant un job. C’est le cœur de la
mutation du marché du travail.
trois (1,7 million de courriels), selon des
Aussi surprenant que cela paraisse,
données confidentielles.
l’agence est incapable de suivre leurs siAu chapitre des défaillances onétuations avec précision. Autrement dit,
reuses, on peut ajouter les défauts d’enla « flexisécurité » à la française déraille.
registrement : par exemple, une mauLe système devait permettre aux salavaise date ou un niveau de salaire
riés d’alterner sans coup dur les péerroné rentrés dans le logiciel par
68
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Saturation Rendez-vous,
courriels, appels... les
sollicitations se multiplient.
riodes d’emploi et de chômage, y compris dans des temps rapprochés. Au
contraire, il est un facteur d’insécurité.
Les cas les plus inextricables
concernent les chômeurs qui ont plusieurs activités, avec différents employeurs et des revenus d’autoentrepreneur. La réglementation n’est pas
assez claire. « Les textes négociés par
les syndicats et le patronat sont quasiment inapplicables pour eux », déplore un haut fonctionnaire spécialiste des questions d’emploi. Il n’est
pas rare que les experts juridiques de
Pôle emploi et l’Unédic rafistolent a
posteriori les accords signés par les
partenaires sociaux, pour combler les
failles. Mais, entre-temps, leur application entraîne des milliers de chômeurs dans des allers-retours kafkaïens. « Il leur a fallu quatre mois
avant d’enregistrer mon dossier, j’ai retrouvé du travail pendant cette période et ils ont fini par me réclamer de
l’argent comme si je l’avais volé », peste
Marie-Claude*, laborantine à Angers.
Les dirigeants de Pôle emploi se
défendent de toute mauvaise volonté.
« Il y a beaucoup de sous-déclarations
et d’informations tardives », clame un
haut responsable de la maison. Autrement dit, les entreprises et les chômeurs transmettraient mal leurs données, ou trop tardivement, suscitant
des corrections permanentes.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L. ABIB/SIGNATURES
économie
enquête
Ubuesque
L’agence exige
trois fois les
mêmes données
pour connaître
la situation
d’un allocataire.
tôt rendu public soulignera l’ampleur de ces succès. Les taux « officiels » de satisfaction des chômeurs dépassent tous 72 % !
En fait, personne ne suit l’évolution des « bugs » avec précision.
« Pôle emploi se contente d’évaluer l’enregistrement du chômeur
et le paiement de la toute première indemnité qui en découle.
Rien n’est observé pour les mois
qui suivent, quand viennent les
difficultés. Donc ils disent que
tout va bien », déplore un dirigeant de la maison, consterné.
« L’offre de services n’est ni suffisante ni adaptée », reconnaît prudemment Patricia Ferrand, la présidente (CFDT) de l’Unédic.
UN DISPOSITIF INABOUTI
d’infortune enrage : « On n’est jamais
En réalité, l’agence s’est sacrément
prévenu en cas de souci. Mes indemnicompliqué la tâche. Pour connaître la
tés ont été bloquées pendant deux
situation d’un demandeur d’emploi,
mois sans que personne ne m’alerte. Je
elle exige trois fois la même chose : une
suis allé à l’agence, devinez quel était le
actualisation mensuelle des chômeurs
problème? Ils avaient mes feuilles de
– qui peut être imprécise –, les fiches
paie en double, ça bloquait le logiciel! »
de paie et les attestations d’employeur
Toutes ces histoires ubuesques
déposées en ligne par ces mêmes
passent au-dessous des radars. Au
chômeurs, confiées en partie par
cabinet de la ministre du Travail, on
Pôle emploi à deux sous-traitants en
admet avoir peu d’insaisie informatique,
formations sur ces siet, enfin, les mêmes
“J’ai vu trois
tuations réelles. Les
données transmises à
conseillers, j’ai
indicateurs officiels
l’agence par les entreeu trois ordres
montrent au contraire
prises – parfois avec retard. Le résultat ? Un
– de façon étonnante –
différents. On est
que Pôle emploi
bazar très prévisible…
chez les dingues !”
tourne à merveille.
Et de quoi faire
s’arracher les cheveux
« En 2017, nous avons
rempli l’intégralité des objectifs insdes principaux concernés. « J’ai vu
trois conseillers, j’ai eu trois ordres difcrits dans la convention tripartite
férents. L’un m’a dit d’envoyer mes
conclue avec l’Etat et l’Unédic. Nos infeuilles de paie très vite, l’autre, le plus
dicateurs de qualité et de traitement
tard possible, et le troisième, de ne surdans les délais sont supérieurs à 95 %.
La satisfaction de nos usagers a fortetout pas le faire ! On est chez les
ment progressé ces dernières années.
dingues », s’étrangle Gérard*, ex-cadre
dans la communication, qui s’oblige à
Tout est au vert », se félicite Michael
visiter son agence parisienne tous les
Ohier, directeur général adjoint de
mois pour être sûr que ses droits sont
Pôle emploi chargé du réseau, qui inbien calculés. Un de ses camarades
siste : un futur rapport IGF-Igas bien-
70
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Mais il y a encore plus surréaliste. Ces dysfonctionnements auraient pu être évités. Depuis 2017,
toutes les entreprises sont tenues
d’envoyer à l’administration sociale
les chiffres de paie de leurs salariés,
via un nouveau système informatique appelé DSN (Déclaration sociale nominative). Il s’agit d’une simplification considérable pour la Sécu.
Le dispositif sert aussi de pièce maîtresse pour le prélèvement à la
source de l’impôt sur le revenu.
En théorie, depuis un an et demi,
Pôle emploi aurait donc pu connaître
précisément la situation des salariés,
évitant bien des sueurs froides aux allocataires comme aux agents. Sauf
que le système n’a pas été intégralement mis en place entre les entreprises et l’agence. Aucun interlocuteur
sollicité par L’Express n’a su expliquer
pourquoi. Cela se fait « progressivement », dit-on à Pôle emploi. Dans
l’entourage de Muriel Pénicaud, on
parle d’un « mystère » et on reconnaît
une urgence absolue à brancher les
bons « tuyaux » informatiques. Il est
grand temps. D. A. et N. P.
* Le prénom a été modifié.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Un leader mondial de l’assurance
De nouveaux territoires de croissance
Un bilan solide
Un rendement attractif
Un Groupe proche de ses actionnaires
Rejoignez le Cercle des actionnaires d’AXA
Prêt
pour
l’action
Plus d’information sur axa.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
enquête
SA CARRIÈRE
AIR FRANCE
La méthode Ben Smith
Alors que de nouvelles négociations s’ouvrent cette semaine, notamment
avec les pilotes, comment le Canadien Benjamin Smith, le nouvel homme
fort d’Air France-KLM, compte-t-il imposer son style ? Par Sébastien Pommier
72
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
entre chez
Air Ontario
comme agent syndiqué
chargé des ventes.
créé une
société
de voyages
d’affaires.
1992
É. GRÉGOIRE/SDP
1990
C
«
hampagne mesdames et
messieurs ! » Vendredi
19 octobre, sitôt l’accord
sur les augmentations de
salaires adopté par une
majorité de syndicats (représentant
76,4 % des salariés, toutes catégories
de personnels confondues), la nouvelle direction d’Air France a souhaité
marquer le coup, en offrant le sien.
« Ils ont voulu que tout le monde soit
intègre Air
Canada
et pilote sa filiale
régionale Tango.
2002
lance la
compagnie
low-cost Air
Canada Rouge.
2013
nommé
directeur
général d'Air
France-KLM le 6 août.
2018
d’une grande compagnie. Dans le milà pour immortaliser cette sortie de
lieu, pas grand monde ne s’attendait à
crise », se remémore un participant.
le voir arriver », confie un spécialiste
Ce compromis offre une première et
du secteur. Pour les salariés, c’est un
belle victoire pour Benjamin Smith,
inconnu. Au passage, la compagnie
le nouveau directeur général d’Air
brise un tabou : pour la première fois
France-KLM. Mais il tient autant à la
de son histoire, (quatre-vingt-cinq
volonté du dirigeant de ne pas rater
ans), elle ne sera pas dirigée par un
son entrée en piste qu’à celle des synpatron français issu de Polytechnique
dicats de sortir de l’impasse et d’éviter
ou de l’ENA.
un nouveau conflit à une entreprise
Pour les présentations, les équipes
fragilisée : les 15 jours de grève du
de celui que tout le monde appelle
printemps dernier ont coûté 350 milBen Smith ont opté pour une vidéo de
lions d’euros à la compagnie. Preuve
huit minutes, diffusée sur le Net et sur
du dialogue renoué, le week-end préles écrans TV du siège de la compacédant la signature, les grandes lignes
gnie. « J’aurais préféré me présenter
avaient d’ailleurs déjà été adoptées.
devant chacun d’entre vous, mais
Le texte prévoit une hausse de salaire
entre Air France et KLM, vous êtes près
collective de 2 %, rétroactive au 1er jande 90000, et tout ceci n’est pas possivier 2018, puis une augmentation de
ble en une journée »,
2 % au 1er janvier 2019.
explique-t-il dans un
Le document fixe égaLes 15 jours de
français hésitant teinté
lement au mois d’ocgrève du printemps
d’un léger accent antobre 2019 les prodernier ont couté
glais. « Ça se voyait
chaines négociations,
qu’il lisait un prompqui seront condition350 millions
teur, mais ce n’est pas
nées à « la perford’euros à Air France
évident comme exermance économique »
cice », concède un
de l’entreprise, a prémembre du conseil d’administration.
cisé la direction. Un critère jugé trop
Tant pis si la forme n’est pas vrai« ambigu » par le syndicat majoritaire
ment réussie, cette vidéo avait avant
de pilotes, le puissant SNPL, qui a retout pour objectif d’éteindre la poléfusé de signer. Tout comme la CGT,
mique sur son salaire. Pour le
pour laquelle l’effort n’est pas sufficonvaincre de franchir l’Atlantique,
sant : « La proposition de M. Smith
le board d’AF-KLM a fait voler en
n’est supérieure que de 0,85 % à celle
éclats sa grille salariale : un fixe de
de M. Janaillac, rejetée par 55,44 %
900 000 euros annuel, plus un variades personnels lors du référendum »
ble d’1,35 million d’euros, auxquels
qui a coûté son poste à l’ancien PDG.
s’ajoutent 2 millions d’euros de bonus
Malgré ces critiques, le Canadien a
sous forme d’actions. « Nous lui avons
remporté cette première manche.
déjà dit que ça allait être compliqué
L’affaire était pourtant loin d’être
pour lui de parler de modération sagagnée d’avance. Quand, le 16 août
lariale, alors que son salaire est supédernier, son nom sort du chapeau,
rieur de 358 % à celui de son prédécesl’homme semble faire l’unanimité
seur ! » explique un représentant
contre lui. L’intersyndicale d’Air
syndical. En face de cet élu, le nouFrance-KLM le menace même d’une
veau patron s’est contenté d’un lacogrève de bienvenue ! On lui reproche
nique « Je comprends ». Cependant,
notamment de n’être qu’un second
en gage de sa bonne volonté, il a anchoix. Le no 2 d’Air Canada n’était en
noncé aux salariés qu’il placerait
effet pas en tête de liste des prétenchaque année 450 000 euros de sa
dants. « Pour Air France, on pouvait
paie en actions AF-KLM. « Une façon
s’attendre à voir débarquer un cador
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
73
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
enquête
LE GROUPE
AIR FRANCE-KLM
EN CHIFFRES (2017)
25,8
milliards
d’euros de CA.
98,7
millions
de passagers.
Communicant Sur le terrain, le nouveau
patron va à la rencontre des équipes.
Il tutoie facilement ses interlocuteurs.
74
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
AFIKLMEM
DE SIMPLE AGENT
À DIRECTEUR GÉNÉRAL
Pour imprimer son style et marquer le renouveau de l’entreprise,
le nouvel homme fort n’a pas hésité à ouvrir la table des négociations aux syndicats non représentatifs. « Il veut écouter tout le
monde. C’est une forme d’ouverture d’esprit », se félicite Jérôme
Beaurain, pourtant très opposé à l’accord signé par ses collègues. « Il ne faut
pas oublier que « Ti Ben », comme on
l’appelle ici au Canada, est le fruit d’un
couple mixte [NDLR : ses parents sont
originaires de Hongkong et d’Australie], raconte Mehran Ebrahimi, directeur du groupe d’étude en management des entreprises de l’aéronautique
de l’université de Montréal. Cette double culture fait de lui un homme patient, pas du genre à aller à la guerre ou
à taper du poing sur la table. »
Derrière le manager consensuel se
cache un grand professionnel, qui
connaît l’aérien sur le bout des doigts.
destinations
dans 116 pays.
É. GRÉGOIRE/SDP
de montrer qu’il s’investit totalement
dans l’entreprise », souligne un haut
cadre du groupe, clairement séduit
par le bonhomme. Sur le terrain, le
nouveau DG va au contact, tutoie facilement et ne se montre pas avare en
selfies. « C’est un bon communicant,
ça se voit. Cela tranche avec certains
de ses prédécesseurs », tacle Jérôme
Beaurain (Sud Aérien). « C’est un modèle de management à la nord-américaine, où la convivialité sert à capter
les réalités du terrain et à cerner ses interlocuteurs », décrypte un professionnel qui l’a côtoyé dans ses précédents postes. Seul petit souci :
Ben Smith n’est pas encore totalement francophone et doit, parfois, se faire assister d’un traducteur. « C’est vrai qu’il y a un peu
la barrière de la langue, confirme
Philippe Evain, le président du
SNPL. On lui parle en français, il
comprend, mais il nous répond
souvent en anglais. »
314
En vingt-huit ans de carrière, Ben
Smith s’est frotté à toutes les facettes
du secteur : agent d’escale, personnel
au sol syndiqué, fondateur d’une
agence de voyages d’affaires, directeur général d’une ligne régionale au
Canada avant de gravir, quatre à quatre, les échelons au sein de la compagnie à la feuille d’érable. Ce qui lui
donne, de l’avis général, une grande
ouverture d’esprit. « Quand je l’ai vu
pour la première fois, j’ai senti
quelqu’un de très axé vers l’opérationnel. C’était plutôt rassurant de voir
un patron qui veut toucher à tous les
métiers et pas juste vous parler d’un
projet de réduction de coûts »,
raconte Christophe Dewatine, le
secrétaire général CFDT d’Air
France. « Il connaît vraiment
bien le secteur et les métiers de
l’aérien. Ce sera compliqué pour
les syndicats de lui dire “on ne
peut pas faire ça”, ou “ça ne
marche pas comme ça chez
nous” », poursuit Arnaud Aymé,
spécialiste des transports au cabinet Sia Partners.
Reste que derrière cette
image d’ouverture et de coolitude nord-américaine, l’homme n’est
pas tendre. Lui, c’est plutôt « main de
fer dans un gant de velours ». « Il définit un cadre de discussion, dans lequel tout est ouvert, mais il ne faut pas
sortir du cadre », prévient Mehran
Ebrahimi. Pour signer son plus joli
coup, à savoir la création en 2013 de la
compagnie à bas coût Air Canada
Rouge, assortie d’un accord collectif
prévoyant plus de flexibilité entre la
maison mère et sa filiale, il n’a ainsi
pas hésité à jouer de la menace. Depuis 2012, le Parlement canadien peut
en effet faire voter un projet de loi
pour interdire la grève d’une partie du
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
enquête
En interne, le ménage
a commencé
«
I
l a nettoyé assez vite, et ce n’est
pas fini », prévient une source
interne chez Air France-KLM.
Les cadres et le haut management
sont prévenus. Ben Smith va
« remettre à plat la gouvernance.
Il veut travailler avec un comité
exécutif ultra-restreint ». Exit
Franck Terner, ex-DG d’Air France
(photo de g.), et Gilles Gateau
(photo de dr.), ex-DRH, les deux
hommes qui incarnaient l’échec
du dialogue social. Le Canadien
reprend la main et ne fait pas
dans le détail. Pour piloter les
négociations salariales, il a
donné carte blanche à Oltion
Carkaxhija, ancien directeur
de la stratégie et de la flotte
chez Air Canada. « Ils sont très
76
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Apaisement Dans sa vidéo de présentation, le Canadien a voulu éteindre
la polémique sur son salaire, trois fois supérieur à celui de son prédécesseur.
témoins, le Canadien aurait tendance
à enrober. « Il fait des réponses très
longues, a remarqué un syndicaliste.
Mais ça ne l’empêche pas d’avoir des
idées assez précises sur les marques,
la flotte et les chantiers à mener. »
Ainsi, Ben Smith estime que la
nouvelle compagnie Joon, petite
sœur d’Air France censée séduire les
« millennials » par ses destinations
branchées et exotiques, « n’est pas
assez lisible », raconte un de ses visi-
complices, prévient Mehran
Ebrahimi, professeur à l’université
de Montréal. Dans la compagnie
nationale canadienne, c’est lui
qui faisait le sale boulot. Quand
il y aura des coups à prendre,
il sera en première ligne. » Pour
piloter les ressources humaines,
c’est Patrice Tizon, ancien
directeur des relations sociales,
qui occupe le poste par intérim.
Quant à la direction générale d’Air
France, c’est Ben Smith lui-même
qui gère les affaires courantes
jusqu’à la fin de l’année.
É. PIERMONT/AFP - C. MORIN/IP3/MAXPPP
personnel de la compagnie nationale,
notamment des pilotes. Or cette
année-là, le Premier ministre, Stephen
Harper, estimait justement que l’interruption des vols risquait de porter un
préjudice grave à l’économie de tout le
pays… Un argument massue qui a permis d’étouffer la contestation dans
l’oeuf. Dès lors, on peut comprendre
que le DG n’a pas laissé que des bons
souvenirs dans les rangs des syndicats canadiens. « Avec les pilotes, ça
n’a pas été facile. Ils ont dû se battre
pour arracher des miettes », raconte
un ancien collaborateur.
Pas sûr qu’il ait la partie aussi
facile dans ses nouveaux habits. Le
SNPL a ainsi balayé l’accord collectif,
concentrant ses efforts dans une négociation catégorielle, ouverte depuis
le 5 novembre, où il espère obtenir
10,7 % d’augmentation. La partie s’annonce serrée, et la menace d’une
grève plane déjà au-dessus de Roissy.
« Il y a beaucoup de préjugés à notre
égard, déplore Philippe Evain. Ce que
je constate pour le moment, c’est qu’il
reste très flou. Il a du mal à dire les
choses clairement. » Selon plusieurs
CAPTURE D’ÉCRAN YOUTUBE
La méthode Ben Smith
teurs. Le dirigeant n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat en relevant
bon nombre d’incohérences. Il se pose
notamment beaucoup de questions
sur le partage de la flotte entre Air
France et KLM, les deux compagnies
faisant voler des Airbus et des Boeing
plutôt que d’avoir chacune son type
d’appareil, ce qui réduirait les coûts.
« Nous avons aussi senti qu’il était très
hésitant sur la poursuite du programme A380, c’est pourquoi je lui ai
rappelé que c’était aussi une source de
revenus importante en matière de
maintenance », détaille Christophe
Dewatine (CFDT). Si le très gros-porteur est apprécié des clients, la gestion
des dix appareils d’Air France s’avère
en effet être l’une des moins rentables
du groupe. Mais avant de remettre la
compagnie en ordre de marche et de
conquête, le directeur général devra
d’abord s’atteler aux chantiers prioritaires que sont la restructuration des
lignes régionales (Hop !), le développement de Transavia et la renégociation des redevances aéroportuaires
qui plombent les comptes du groupe.
Des sujets d’ores et déjà mis sur la
table. Pour le nouvel homme fort
d’AF-KLM, le chantier est titanesque.
Comme on dit à Montréal : « Attache
ta tuque, Ti Ben ! » Ce qui pourrait se
traduire par : « Attache ton bonnet, ça
va décoiffer ! » S. P.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
analyse
Devialet veut
jouer sur toutes
les gammes
Avec sa nouvelle enceinte, plus accessible,
le spécialiste français du son entend élargir
son public sans perdre son aura. Par Matthieu Scherrer
U
78
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Fidèle à son mantra d’origine, « Un
jour, tout le monde aura un Devialet »,
elle commercialise ce mois-ci un
nouveau modèle, la Reactor, plus
compact et plus accessible, à « seulement » 990 euros. Objectif : faire
décoller les ventes de 50 000 unités
par an à plusieurs centaines de milliers. Le défi est de taille : changer
d’échelle, toucher un public beaucoup plus large, sans perdre son aura
ni galvauder sa marque.
« Pour y parvenir sans faire fuir sa
clientèle initiale, une entreprise doit
rester la meilleure sur chacune de ses
catégories de produits, en transférant
les technologies et les bénéfices des
gammes supérieures vers les gammes
inférieures », schématise Delphine
Dion, professeure de marketing à l’Essec. C’est ce qu’a réussi à faire Mercedes avec sa Classe A, petite voiture
qui conserve les atouts des grandes.
Devialet semble en avoir
pris de la graine.
« Nous travaillons
depuis trois ans
sur la Reactor,
qui représente
Performance La
Reactor promet un
son « déraisonnable ».
plus de 500 000 heures de R & D »,
détaille Franck Lebouchard. Il a fallu
miniaturiser les solutions imaginées
pour la Phantom afin de les faire tenir
dans un volume quatre fois inférieur,
équivalent à celui d’un ballon de handball. Un casse-tête lorsqu’on sait que
des basses profondes dépendent
d’abord de la quantité d’air déplacé.
Le travail des designers a consisté à
épurer sa forme ronde, évocatrice de
simplicité, tout en laissant apparent
un radiateur à l’arrière, ce côté brut
suggérant la puissance.
EXIT LES APPLE STORES
Une fois le bébé né, pas question de
confier sa production à un sous-traitant. Devialet a ainsi fait sortir de terre
une usine au Châtelet-en-Brie, en
Seine-et-Marne, capable de fabriquer
une Reactor toutes les 49 secondes.
« La difficulté pour construire une
telle enceinte est notre meilleure protection contre ceux qui voudraient la
copier », explique Franck Lebouchard.
Reste à la mettre entre les mains
du plus grand nombre. Pour cela, impossible de miser uniquement sur la
J. MANIGAND/SDP
n joyeux capharnaüm
règne dans la salle. Les
baies vitrées offrent un
panorama unique sur les
toits de Paris, mais les
salariés sont bien trop affairés pour
y jeter un œil. Leurs bureaux sont
recouverts d’écrans, de circuits imprimés et de morceaux de haut-parleurs.
Un paradis pour geeks. C’est ici que la
centaine d’ingénieurs de Devialet
conçoit les enceintes et les amplis qui
font la réputation de cette marque
française haut de gamme. « Vous trouvez que ça ressemble aux locaux d’une
entreprise du secteur du luxe, vous? »,
sourit le PDG, Franck Lebouchard.
Et pourtant, c’est bien de luxe que
l’on parle. Devialet s’est rendu célèbre
en lançant en 2010 une gamme d’amplificateurs dont les prix s’échelonnent
de 5000 à… 24000 euros. En 2015, ce
fut l’apparition des enceintes Phantom, sortes de sphères blanches
à la puissance diabolique
(jusqu’à 4 500 watts),
vendues entre 1 500 et
2900 euros pièce. Des
produits bourrés d’innovations, qui ont
permis à l’entreprise
d’atteindre en 2017 un
chiffre d’affaires estimé
à 100 millions d’euros.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Production La nouvelle usine
de la marque est capable de sortir
un modèle toutes les 49 secondes.
La concurrence
française se réveille
M. CHAUMEIL/DIVERGENCE
L
vente directe et quelques distributeurs
spécialisés. Devialet va conserver ses
20 magasins mais étoffe le nombre de
ses partenaires dans le monde avec
– entre autres – Amazon, une centaine
de Microsoft Stores aux Etats-Unis,
Harrods ou le Printemps. Exit les
Apple Stores, où la Reactor serait en
concurrence avec le HomePod. En revanche, les liens avec la Fnac se resserrent : les nouveaux modèles seront
disponibles dans 60 magasins, contre
15 auparavant. En passant en tout de
460 à 1 000 points de vente, le fabricant vise un public qui n’aurait jamais
franchi le seuil de ses boutiques.
Il doit pourtant continuer à se distinguer. « Dans les Fnac, nous allons
conserver les cabines d’écoute consacrées aux Phantom, mais nous avons
imaginé un autre dispositif original
plus facile à répliquer, explique Olivier
Garcia, directeur produits du Groupe
Fnac Darty. Les Reactor disposeront
en effet de leur propre pan de mur afin
de les mettre en avant. » Pour faire
passer un tarif qui reste premium, Devialet va bénéficier d’un phénomène
bien connu en marketing : l’ancrage.
« L’esprit des consommateurs est
ancré sur les 2 500 euros de la Phantom, en face desquels les 990 euros de
la Reactor semblent raisonnables, plutôt que sur le prix de modèles moins
facilement comparables », explique
Delphine Dion, de l’Essec.
UNE FORTE CROISSANCE
C’est que les enceintes Bose ou Sonos
ont aussi une solide réputation et valent entre deux et trois fois moins
cher… « Elles ne sont pas sur le même
segment et le marché des enceintes
connectées est en croissance ininterrompue depuis sept ans. Il y a de la
place pour tout le monde », estime le
directeur produits.
Pas d’équivalent, c’est en tout cas
ce que martèle Devialet. Il promet le
son « le plus pur ». Celui des Phantom
est « implosif ». Celui des Reactor est
lui qualifié de « déraisonnable ».
« Nous sommes encore petits. Pour
émerger, il fallait que notre message
porte fort », justifie Franck Lebouchard. Au risque de faire fuir les clients
fortunés épris de grande musique et
d’atmosphères feutrées? Impensable,
e succès de la Phantom a donné
des idées à quelques-uns des
fabricants d’enceintes français
les plus réputés. Le breton Cabasse
vient ainsi de dévoiler son modèle
Pearl, sphérique et connecté, capable
de faire trembler vos fondations pour
la somme de 2 790 euros. La AIO 3,
conçue par Triangle, est rectangulaire,
moins tape-à-l’œil et promet
un son haute-fidélité pour 499 euros.
Cette année, les soirées du réveillon
s’annoncent animées.
car tout comme dans la mode, c’est le
haut de gamme qui assure la crédibilité de la marque. Ces derniers ont
donc reçu récemment un courrier personnalisé les assurant que leurs produits continueraient dans l’avenir à recevoir de nombreuses mises à jour et
évolutions. Le partenariat lancé en
2017 pour une durée de dix ans entre le
fabricant et l’Opéra de Paris, qui passe
par l’ouverture d’une boutique au sein
du palais Garnier et la vente de produits au nom des deux marques, est
une autre façon de les rassurer.
Et c’est d’autant plus important
que l’entreprise ne compte pas s’arrêter là. En Grande-Bretagne, elle a cédé
une licence de certaines de ses technologies à l’opérateur Sky, qui propose
ainsi à ses clients une barre de son labellisée Devialet à 340 euros. Selon le
site Frenchweb, Free pourrait proposer
une solution comparable aux clients
de sa future box, dévoilée bientôt. Et
d’autres accords de licence seraient en
discussion, avec Renault notamment,
afin de sonoriser les futurs véhicules
de la marque. Les geeks de Devialet
n’ont pas fini de se faire entendre. M. S.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
79
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
déchiffrage
François de Rugy, ministre
de la Transition écologique
et solidaire, le 31 octobre
dans une interview
au Parisien.
B. COUTIER/AFP
LA RIPOSTE
Canal + réduit l’écart.
Avec la perte des droits télé
de la Ligue 1 à partir de 2020, et
de la Ligue des champions dès cette
année, la chaîne cryptée était en
passe de devenir orpheline du ballon
rond. Mais son président,
Maxime Saada (photo), vient
d’arracher les droits du
championnat d’Angleterre
de football pour la période
2019-2022. Ce dernier
s’est dit « très fier »,
ajoutant que « la roue
tourne » enfin pour
le diffuseur historique
du football en
France. Avec cette
acquisition, dont le
montant pourrait
atteindre 115 millions
d’euros par saison, la
direction de Canal +
dispose désormais
d’une solide monnaie
d’échange, face à
l’espagnol Mediapro
et à SFR, pour récupérer
la diffusion de matchs
français ou européens
dans les années à venir.
80
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
S. LAM/REUTERS
“Les constructeurs
automobiles
sont d’accord
pour travailler
sur un doublement,
à partir de l’an
prochain, de l’effort
que l’Etat fait déjà.”
FRANÇOIS DE RUGY ET LE
MINISTRE DE L’ÉCONOMIE
ET DES FINANCES, BRUNO
LE MAIRE, ont rencontré
lundi les constructeurs pour
les engager à financer une
« surprime » à la conversion,
afin d’inciter les Français
à acheter des véhicules non polluants.
Les conditions de l’aide pourraient
cependant grandement varier en
fonction des groupes. PSA ne verserait
ainsi cette surprime que pour l’achat
d’un véhicule électrique ou hybride
rechargeable neuf, tandis que Toyota
opterait pour une aide comprise
entre seulement 500 et 1 000 euros.
Ford souhaiterait de son côté
que les véhicules thermiques profitent
également de cette prime.
G. FUENTES/REUTERS
LE COUP
DE POUCE
-10,2%
LE TROU D’AIR
+ 0,2 %, il s’agit tout simplement
de la plus faible croissance affichée
par la zone euro – les 19 pays ayant adopté
la monnaie unique – depuis quatre ans.
En cause, notamment, les difficultés
ponctuelles de l’industrie automobile
allemande, dont la production a été perturbée
par les nouvelles normes antipollution
adoptées par l’Europe, et l’activité stagnante
en Italie. Et cela ne devrait pas s’arranger.
Plusieurs indicateurs laissent présager d’une
croissance molle au cours des prochains
trimestres, à commencer par celui mesurant
la confiance économique dans la zone euro
calculé par la Commission européenne, qui a
nettement reculé en octobre. Seule bonne
nouvelle, la croissance française a repris des
couleurs, avec une hausse de 0,4 %.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA LIBRAIRIE DE L’ÉCO
PAR EMMANUEL LECHYPRE
La méritocratie
en question
LE DÉBRAYAGE
Google vient de connaître son premier
mouvement social d’ampleur. de singapour
à New York, en passant par londres
et le siège mondial en californie, des milliers
d’employés ont posé souris et clavier pendant
toute une journée, afin de dénoncer la gestion
du harcèlement sexuel au sein de l’entreprise.
a l’origine du mouvement, un article
du New York Times affirmant que le géant
du Web avait couvert ces dernières années
une série de cas impliquant des hauts
responsables. le pdG, sundar pichai, a fait
savoir dans une déclaration écrite qu’il
soutenait les employés qui choisissaient
de débrayer. selon lui, Google a « adopté
une position très stricte » concernant
les comportements inadéquats, mais « des
moments comme celui-ci montrent que la
société ne l’a pas toujours fait correctement ».
C’EST LA BAISSE DU NOMBRE DE PERMIS DE CONSTRUIRE ACCORDÉS
EN FRANCE au troisième trimestre 2018 (par rapport à 2017). Les mises en
chantier accusent elles aussi un recul de 7,9 %, selon les derniers chiffres
du ministère de la Cohésion des territoires. Et même si le niveau des
logements en construction reste élevé (122 100), ce repli, dû à la frilosité
des maires et à la baisse de ressources des acteurs du logement social,
semble très inquiétant pour l’avenir. En 2019 et en 2020, c’est certain,
le choc de l’offre voulu par le président Macron n’aura pas lieu.
Croissance dans la zone euro
(variation du PIB en %)
0,70 %
0,50 %
mmanuel macron a placé au cœur de son
projet présidentiel le rétablissement de l’égalité des chances. chacun pourra réussir ensuite
selon son « mérite ». ah, la méritocratie! une notion quasi sacrée que personne ne remet en
question. et pourtant, elle exige qu’on se penche
sur elle. quels résultats la méritocratie a-t-elle
produits ? engendre-t-elle des effets opposés à
ceux souhaités en entretenant de faux espoirs
chez ceux qui sont en bas de l’échelle? et cette
égalité des chances n’est-elle pas biaisée dans
une France où la mobilité sociale est de plus en
plus difficile? a toutes ces questions, david Guilbaud, énarque, et Nicolas Frémeaux, maître de
conférences à l’université de paris-ii, apportent,
chacun dans son essai, des réponses aussi accablantes qu’éclairantes.
la méritocratie, d’abord : l’ascenseur social
est en panne. Ça, on le savait. mais ce que montre david Guilbaud, c’est à quel point le système
est devenu pervers. parce qu’il ne récompense
plus les plus méritants, mais les catégories sociales qui vont déjà bien. et aussi parce qu’il protège les élites de la contestation populaire. si des
personnes sont en haut de l’échelle, c’est qu’elles
ont réussi, si elles sont en bas, c’est qu’elles n’en
avaient pas la capacité. un système qui fait plus
de perdants que de gagnants.
les règles de la méritocratie sont d’autant
plus biaisées que la réussite sociale se fait de
plus en plus par héritage, montre quant à lui
Nicolas Frémeaux. avec, à la clef, un enjeu démocratique, puisque cette situation affaiblit le
sentiment de destin collectif. Généreux en statistiques, Nicolas Frémeaux l’est
aussi en propositions pour aller
vers davantage de démocratie et
de croissance et revenir à une
vraie société du mérite.
E
LES NOUVEAUX HÉRITIERS
0,40 %
par Nicolas Frémeaux.
la république des idées/seuil,
105 p., 11,80 €.
0,20 %
L’ILLUSION
MÉRITOCRATIQUE
par david Guilbaud.
odile Jacob, 256 p., 22,50 €.
1er trim.
2017
T2
T3
T4
1er trim.
2018
T2
3ème trim.
2018
La librairie de l’éco par Emmanuel Lechypre
chaque vendredi à 21 heures sur BFM Business
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
81
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
innovations
CAROLE
JUGE-LLEWELLYN
DU TAC AU TAC
Qu’est-ce qui vous a décidée
à lancer Joone ?
J’ai pris conscience que les
mamans étaient mal informées
sur la composition des produits
utilisés pour leurs bébés. Un
constat que j’ai fait en devenant
à mon tour maman. Quand
nous avons lancé Joone, la
« transparence » était un mot
inexistant dans notre secteur.
Cela devient la norme, et nous
en sommes fiers !
Engagée Carole
Juge-Llewellyn,
fondatrice de
Joone.
Joone, les couches
écolo par abonnement
La start-up propose des couches pour bébés
sans chlore, ni parfum ni parabens ou phtalates…
et fabriquées entièrement en France. Par Ghizlaine Badri
allant de 65 à 125 euros (selon que l’on
’est ce qu’on appelle une
commande en plus des lingettes et des
entrée en fanfare. En août
produits cosmétiques). Ce qui a poussé
dernier, la start-up Joone a
la jeune femme de 34 ans à se lancer en
vu ses couches plébiscitées
par le magazine 60 Millions de consom2017? « Plusieurs enquêtes qui avaient
révélé la présence de produits toxiques
mateurs – qui a testé les principales
dans la composition des couches pour
marques du marché – en raison
notamment de l’absence de résidus
bébés », raconte-t-elle.
toxiques. « Nous essayons d’offrir les
Une aventure de plus dans la vie de
couches les plus naturelles possible,
cette Auvergnate au parcours détonant. Tout commence en 2004,
explique la fondatrice, Carole Juge-Llewellyn. Elles ne contiennent ainsi ni
lorsqu’elle quitte la France pour les
chlore, ni latex, ni parfum, ni parabens
Etats-Unis afin d’étudier la littérature
ou phtalates, mais ont beaucoup de
américaine. Six ans plus tard, elle déstyle ! » explique-t-elle. Inutile d’aller
croche un doctorat, puis décide de renfouiller dans les rayons
trer pour enseigner à la
de votre supermarché
faculté de lettres de
pour vous en procurer :
Rennes. Elle n’a alors
LES CHIFFRES
ces couches made in
que 26 ans. En paral1 million d’euros
France ne sont dispolèle, elle suit des cours
de chiffre d’affaires
nibles que sur le site
d’art dramatique et dé10 % de croissance
mensuelle
Joone.fr, via des forcroche un petit rôle
5 millions de
faits sans engagement
face à Liam Neeson
couches vendues
en 2017
C
•
•
•
82
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
SDP
Joone, ça vient d’où, au fait ?
Joone, en persan, signifie
« ma puce ». C’est un terme
affectueux, qui est à l’image de
l’attention que nous portons
aux parents qui nous suivent.
Pourquoi avez-vous fermé
votre start-up Mommy Ville ?
Il s’agissait d’un réseau social
destiné aux jeunes mamans.
Nous n’avons pas réussi à lever
assez de fonds pour assurer
sa survie. Au bout de deux ans,
nous avons dû fermer boutique.
Vous pensez à commercialiser
des couches recyclables ?
C’est une piste de réflexion,
qui va dans le sens de notre
démarche écoresponsable. Mais
nous avons beaucoup à faire
avec nos gammes actuelles.
Et sinon, ça fait quoi de
tourner avec Liam Neeson ?
Liam Neeson est un grand
professionnel. Je garde
de ce tournage de Taken 3
de très bons souvenirs.
dans Taken 3 ! L’hyperactive ex-Miss
Auvergne entame alors la rédaction de
son premier roman, Une ombre chacun
(Belfond), tout en préparant le lancement de sa désormais florissante startup. En un peu plus d’un an d’activité,
Joone a en effet enregistré un chiffre
d’affaires de 1 million d’euros, avec une
croissance mensuelle de 10 %. Jamais
rassasiée, la jeune femme espère lancer Super Parents, des journées
d’échanges entre parents et professionnels de la petite enfance. Des futurs clients de Joone? G. B.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
découverte
GRAPHÈNE
À UN CHEVEU
DU MIRACLE
En dépit de ses propriétés extraordinaires,
ce dérivé du graphite n’a toujours
pas révolutionné les transports
et l’électronique. Mais l’espoir perdure.
par Sébastien Julian
84
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
es observations les
plus simples naissent parfois les plus
grandes découvertes.
En regardant une
pomme tomber de sa
branche, Isaac Newton imagina la
fameuse loi de gravitation universelle. Près de trois siècles plus
tard, la science pourrait franchir
un nouveau pas de géant, grâce à
un rouleau de Scotch.
L’histoire démarre en 2004
dans les laboratoires de l’université
de Manchester, au Royaume Uni.
Deux physiciens d’origine russe,
André Geim et Konstantin Novoselov, pèlent des couches de graphite
à l’aide de rubans adhésifs. Après
un travail méticuleux, ils parviennent à obtenir un feuillet de l’épaisseur d’un atome, 200000 fois plus
fin qu’un cheveu : le graphène. C’est
le début d’un tsunami scientifique
et médiatique. Car les deux compères – qui ont reçu le prix Nobel en
2010 – n’ont pas seulement créé une
catégorie, celle des objets en deux
dimensions (si fins qu’ils n’ont plus
KTSDESIGN/SCIENCE PHOTO LIBRARY/AFP
D
Atomique En fabriquant avec
du graphite ce feuillet de l’épaisseur
d’un atome, le graphène, les
scientifiques ont créé un objet si fin
qu’il n’a plus d’épaisseur, et réussi
à manipuler un matériau fantastique,
qui fait rêver la high-tech.
vraiment d’épaisseur), ils ont aussi
réussi à manipuler un matériau
aux caractéristiques extraordinaires.
Dans une conférence donnée à
Rennes, en 2016, Annick Loiseau,
directrice de recherche à l’Office
national d’études et de recherches
aérospatiales, détaillait ces fameuses propriétés, devant un auditoire captivé. « Le graphène possède des liaisons atomiques très
courtes, si bien qu’il peut supporter
un poids de 2 tonnes exercé sur une
surface de 1 millimètre carré ! »
Outre sa résistance mécanique,
il est léger, quasi transparent et
constitue également une barrière
infranchissable pour l’eau et les
gaz. Mieux, « sa mobilité électronique s’avère 140 fois plus élevée
que celle du silicium. Sa structure
en forme de plan rend les électrons
si mobiles qu’ils se comportent
comme des photons, des particules
sans masse. Ils peuvent donc se
transporter sur de longues distances, sans perte. De quoi faire
rêver les fabricants de produits
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
85
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
découverte
I. ALAVARADO/REUTERS
« Difficile de trouver un
high-tech », expliquent
produit final standardisé
Bernadette Bensaude-Vindont les propriétés ne sont
cent, professeure émérite à
pas altérées », reconnaît
l’UFR de philosophie de
Alain Pénicaud. « Ce n’est
l’université Paris-I Panpas rédhibitoire pour certhéon-Sorbonne, et Sacha
taines applications, comme
Loeve, maître de confécelles qui visent à fabriquer
rences à l’université Jeandes éléments conducteurs
Moulin Lyon-III, coauteurs
transparents », nuance le
du livre Carbone, ses vies,
scientifique. Cependant,
ses œuvres, paru en octobre.
Invisible Il était là, sous nos yeux depuis toujours. Il suffisait
plus il y a de tranches, plus
Les tests effectués en
d’un adhésif et d’un microscope électronique pour l’apercevoir.
on se rapproche du gralaboratoires laissent panphite expansé, un vieux
tois. Intégré dans du plasproduit aux propriétés banales qui se
électronique », confirment Bernadette
tique, le graphène peut multiplier par
vend à la tonne.
Bensaude-Vincent et Sacha Loeve.
sept la conductivité. Dans une peinCependant, malgré les milliards
ture, il peut doubler la résistance à la
de dollars investis en Asie, aux Etatscorrosion. Bref, il bat tous les records.
RUPTURES TECHNOLOGIQUES
Unis ou en Europe, la révolution se
« Et on n’a pas tout vu ! On s’est
Consciente de ces limites, la société
fait attendre (voir l’encadré).
aperçu, dans le domaine médical,
française Carbon Waters, installée à
La faute à son procédé de fabriqu’il constituait un bon substrat pour
Bordeaux, commercialise uniquecation, très imparfait. « Sa producl’élevage de cellules », note Vincent
ment des feuillets comportant de 2 à
tion industrielle ne repose pas encore
Bouchiat, directeur de recherche à
10 couches. « Nous sommes à mi-chesur des méthodes fiables permettant
l’Institut Néel de Grenoble (une unité
min entre le laboratoire et l’industrie :
d’obtenir de grosses quantités », obserdu CNRS).
nous fabriquons de 250 à 500 mètres
ve Alberto Bianco, chercheur au CNRS
Avec de telles propriétés, ce dérivé
carrés de matière première par mois »,
et à l’université de Strasbourg. La
du graphite pourrait bien devenir le
avance Alban Chesneau, le dirigeant
décomposition catalytique à haute
matériau du XXIe siècle. « Depuis sa
de l’entreprise. Carbon Waters vend
température d’un gaz carboné, par
découverte, les spécialistes s’attendent
ses produits aux industriels de l’aéroexemple, utilise du méthane et des
d’ailleurs à une rupture technonautique, du bâtiment, du spatial et
chocs électriques pour créer des délogique avec des applications qui
de l’électronique pour des projets enpôts de graphène sur une plaque méchangeraient tout aussi bien dans
core confidentiels. Son concurrent
tallique. « Ce dispositif marche bien,
l’optique, les transports ou la microGraphene Production, basé à Grenomais il est très coûteux », indique
ble, commercialise, lui aussi, son graLégère La raquette
Alain Pénicaud, chimiste au Centre
phène pour des industriels qui l’utilien graphène d’Andy
de recherche Paul Pascal, à l’universent comme additif. « Nos clients sont
Murray.
sité Bordeaux-I et au CNRS. De plus, il
encore en phase de test », assure
ne peut être répliqué à grande
Julien Petrizzelli, fondateur de la
échelle. Cela consommerait
société. Au point qu’ils se trompent
beaucoup trop d’énergie.
souvent dans les dosages !
Sans parler des risques
Ces tâtonnements tranchent avec
uatorze ans après son apparition dans le monde
d’explosion liés au gaz !
les ruptures technologiques annonscientifique, le graphène commence à peine
Les chercheurs explocées depuis plusieurs années. « Avec
à entrer dans notre quotidien. On en trouve
rent donc d’autres médu graphène, on peut en théorie tirer
désormais dans les pneus de vélos
thodes aux noms barbares
des câbles jusqu’à la lune et bâtir un
de course, les semelles de chaussures,
comme
l’épitaxie
ou
l’exfoascenseur spatial. Mais, en pratique,
les raquettes de tennis, les montres,
liation par voie chimique.
il y a encore du boulot », résume Alain
les vêtements. L’intégration de
Avec des résultats variables :
Pénicaud. Ce produit miracle permetce produit apporte de la légèreté
et de la résistance. Elle permet
parfois, les feuillets obtenus
tra peut-être un jour de remplacer
aussi aux objets de devenir
comportent des trous ou
avantageusement les matériaux complus facilement connectés.
bien ils sont trop oxydés. Le
posites utilisés dans l’aéronautique,
« Mais jusqu’ici, il s’agit
résultat peut aussi inclure
qui peuvent exploser lorsqu’ils sont
surtout d’opérations
plusieurs
couches
de
grafrappés par la foudre. « Mais, pour le
marketing », regrette
phite. De fait, ce n’est plus
moment, il ne fait pas mieux que la
un expert. Gare
véritablement du graphène.
fibre de carbone, qui date pourtant
à l’effet de
mode.
Un effet marketing
S. BOTTERLILL/GETTY IMAGES/AFP
Q
86
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Graphène : à un cheveu du miracle
AVEC DE TELLES PROPRIÉTÉS,
CE DÉRIVÉ DU GRAPHITE
POURRAIT BIEN DEVENIR
LE MATÉRIAU DU XXIe SIÈCLE
des années 1950 ou 1960 »,
tranche un expert. La frilosité de certains industriels,
qui ne souhaitent pas
changer leurs habitudes ou
travailler avec de nouveaux
fournisseurs, ne favorise
pas le basculement. En dehors des procédés de fabrication, il
reste aussi des défis scientifiques à relever avant d’envisager un déploiement à grande échelle. « Bien qu’il soit
imbattable pour transporter rapidement les électrons, le graphène souffre d’un handicap : contrairement aux
matériaux dont sont faits les transistors de nos ordinateurs, il n’est pas
semi-conducteur. Il ne possède pas de
bande interdite, une propriété qui
permet “d’éteindre” et “d’allumer” à
volonté les composants électroniques
et de produire ainsi les 0 et les 1 du
NEWSROOM MEDIA LIBRARY/MANCHESTER.AC.UK
Asie, en novembre dernier,
les experts de Samsung ont
annoncé qu’ils avaient mis
au point des billes de graphène capables de recharger nos smartphones cinq
fois plus vite. En Espagne,
la start-up Graphenano
monde numérique », souligne un arcommence à produire des batteries
ticle récent du CNRS. « Les efforts
permettant à des vélos électriques
pour en créer une n’ont pas été
d’atteindre une autonomie de 250 kiconcluants jusqu’ici. C’est pourquoi
lomètres. La France compte elle aussi
les recherches se tournent aussi vers
quelques expériences prometteuses,
d’autres matériaux concurrents
comme celle menée par Vincent Boucomme le germanène », précise Isachiat, qui développe des pansements
belle Berbezier, chercheuse à l’Instiau graphène. Une fois en contact avec
tut des matériaux, de microélectrola plaie, ces compresses d’un nouveau
nique et des nanosciences de
genre accélèrent la cicatrisation.
Provence.
« Leur but est de soigner les blessures
Ce casse-tête scientifique n’emdes personnes âgées ou diabétiques.
pêche heureusement pas certains
Bien souvent, celles-ci ne guérissent
projets d’avancer rapidement. En
pas, même en plusieurs semaines et
elles sont responsables,
chaque année, d’un demiCasse-tête Avant tout déploiement à grande échelle, il faudra trouver un moyen plus simple
million d’amputations »,
et moins coûteux de produire du graphène. Les chercheurs explorent donc plusieurs méthodes.
explique le chercheur entrepreneur. Après avoir passé
avec succès plusieurs tests
de toxicité, les pansements
au graphène entrent en
phase préclinique. Il faudra
attendre au moins quatre
ans avant de voir ces produits arriver sur le marché.
D’ici là, d’autres innovations auront sans doute
émergé. « En permettant
aux véhicules électriques
de tripler leur autonomie et
en multipliant la puissance
des transistors intégrés
dans nos appareils électroniques, le graphène peut
provoquer deux séismes
majeurs », pronostique Julien Petrizzelli.
Le passé a montré qu’il
fallait parfois de trente à
quarante ans avant qu’un
nouveau matériau ne soit
pleinement adopté. Or le
graphène n’a véritablement
pris son envol qu’en 2004.
Il a donc encore du temps
pour s’imposer. S. J.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
87
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
découverte
Sous l’océan,
Internet
La quasi-totalité des données numériques voyagent
dans des câbles sous-marins, comme celui qu’Orange
a déployé entre la Martinique et Kourou.
Par Victor Garcia
S
autre câble sous-marin appelé ECFS,
ix heures du matin. Sur la
lui-même relié au continent amériplage de la Cocoteraie à
cain, et donc au reste du réseau monKourou, en Guyane, les
dial (voir la carte ci-dessous). « L’objecmarins du remorqueur
tif est d’anticiper la croissance de la
Ella F, opéré par Orange,
louera sa précieuse autoroute de l’inconsommation Internet de la Guyane,
s’activent déjà, sous une chaleur
formation. Un business juteux qui
galopante. Mètre après
permettra au groupe de rentabiliser
mètre, sous le regard d’une
les 30 millions d’euros investis d’ici à
poignée de journalistes
une quinzaine d’années.
curieux, ils déroulent
Mais l’opération n’est pas uni« Kanawa », un câble sousquement financière. « C’est aussi un
marin destiné à renforcer
moyen de sécuriser l’accès à Interle maillage Internet de la
net », souligne Thierry Kergall. En
région. Sur la terre ferme,
mars dernier, les deux seuls câbles
dont 80 % sont à destination des
tout est prêt pour accueillir ce serpent
reliant la Guyane au réseau Internet
Etats-Unis, où se trouvent les serveurs
de mer en fibre optique. Une tractomondial – le filin sous-marin Ameride Google, Facebook, Netflix, etc. »,
pelle a creusé une tranchée, tandis
cas II et un cordon terrestre passant
explique Thierry Kergall, directeur
que des ouvriers le tirent jusqu’à la
par le Suriname – ont été coupés à
exécutif d’Orange Antilles-Guyane.
Beach Manhole, une structure en
quelques heures d’intervalle. La faute
Au fil des besoins, l’opérateur français
béton enterrée sous le sable.
à la foudre et – probablement – à la
« Notre câble fait
trajectoire malheureuse
1 746 kilomètres de londe l’ancre d’un bateau.
gueur. Il va jusqu’à la
Ce double accident a
Martinique et la Guaplongé
l’ensemble du
Me r
Mer
département dans une
deloupe. Nous allons le
de s Caraïbes
C ar aïbe s
des
PORTO
RT RICO
Guadeloupe
oupe
« nuit numérique » de
raccorder à la station
Orange la plus proche,
neuf heures, alors qu’une
elle-même reliée au reste
fusée devait décoller du
Martinique
Centre spatial de Kourou
du réseau Internet de
Guyane », détaille fièreet qu’une élection législament Sébastien Tesio,
tive partielle se déroulait
Kanawa
chef de projet Kanawa,
quelques jours plus tard.
les baskets plantées dans
Cet épisode embarle sable. Kanawa ne sera
rassant rappelle combien
VENEZUELA
pas opérationnel avant
notre société reste dépenfin janvier 2019, le temps
dante des câbles marins.
GUYANA
de l’interconnecter à un
Car, contrairement à une
Guyane
SURINAM
COLOMBIE
fra
raançaise
se
française
ARTPRESSE
DES BATEAUX-CÂBLIERS
GUIDÉS DEPUIS DES
CENTRES ULTRASECRETS
88
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COMBOVA/ORANGE
Maillage Le serpent de mer
en fibre optique déroulé par
le remorqueur Ella F. en Guyane.
ORANGE/SDP
« Kanawa » Ce câble sous-marin
a été coupé avant d’être raccordé
au département d’outre-mer.
idée reçue, l’essentiel des données
numériques ne voyage pas par satellite, mais via un immense réseau
sillonnant la planète, dont une grande
partie repose sur les fonds marins.
Mises bout à bout, ces liaisons immergées transportent 99 % du trafic
Internet intercontinental et s’étirent
sur une distance de plus de 1,3 million
de kilomètres. De quoi effectuer
32 fois le tour de la Terre !
« Au cœur de ces câbles se trouvent des fibres optiques fines comme
des cheveux (0,2 millimètre) et pourtant extrêmement puissantes : celles
de Kanawa permettent, chacune, de
transporter 10 térabits de données
par seconde, soit l’équivalent de
10 000 gigaoctets par seconde [environ 5000 films en qualité HD], détaille
l’ingénieur Sébastien Tesio. Un tube
de cuivre permet également de transporter l’électricité qui alimente les
répéteurs. » Disposées tous les 80 kilomètres environ, ces pièces de 300 à
400 kilos, dont le prix atteint
880 000 euros l’unité, amplifient le
signal laser de la fibre et empêchent
ainsi les données de ralentir lors de
leurs longs trajets. Enfin, une gaine
d’acier, de silicone et de gel antipression assure la protection physique et l’étanchéité du réseau.
Mais, en dépit de ces multiples
couches, les câbles restent fins – environ la taille d’un poing, dans leur version la plus renforcée – et fragiles. Ils
subissent donc régulièrement des avaries. La faute aux requins ? « Il s’agit
d’une légende urbaine. Les squales
n’ont jamais sectionné nos câbles »,
s’amuse Jean-Luc Vuillemin, directeur
général Orange des réseaux internationaux. Les ancres des navires et
les phénomènes sismiques sousmarins, en revanche, occasionnent
des dégâts bien réels. Pour réparer les
segments endommagés, Orange, Alcatel Submarine Networks, TE SubCom,
NEC, AT&T et Nippon Telecom – les
principaux acteurs – font appel à des
flottes de bateaux-câbliers. Leurs équipages sillonnent les océans, guidés
depuis des centres ultrasecrets situés
sur la terre ferme. En France, il n’en
existe qu’un seul. Contrôlé par Orange,
il se niche dans le cœur historique de
la capitale. L’adresse reste confidentielle, et les locaux discrets : aucun
panneau n’indique qu’il s’agit d’un site
stratégique. Et pour cause, 95 % des
communications internationales françaises sont supervisées ici. « C’est aussi
là que nous détectons les défaillances
sur les câbles », explique Jean-Luc
Vuillemin, qui mène la visite des lieux.
La carte mondiale étalée sous nos
yeux affiche de belles disparités : alors
que des dizaines de câbles jaillissent
de l’Europe en direction de la côte est
des Etats-Unis et de l’Asie, d’autres
pays, principalement en Afrique,
dépendent d’une ou deux liaisons.
Ces zones enregistrent pourtant une
forte croissance des usages numériques. Un marché à prendre ? « La
pose des câbles est en pleine expansion sur l’ensemble de la planète »,
confirme Jean-Luc Vuillemin.
Loin de notre métropole, ces
grands chantiers maritimes ne passionnent guère le public. Les scientifiques, en revanche, s’y intéressent
de plus en plus. « Une équipe internationale de chercheurs est récemment venue nous voir pour nous
proposer un plan ambitieux de surveillance des mouvements telluriques
et du climat », confie Carole Louedoc,
responsable du déploiement des systèmes sous-marins chez Orange. Leur
idée ? Installer des capteurs le long
des câbles afin de surveiller la température des océans et de détecter les
tremblements de terre pour mieux
anticiper les tsunamis. Le projet, complexe, pourrait améliorer, à terme, la
prévention des catastrophes.
Reste cependant à savoir si
Orange sera sensible à cette fibre…
humanitaire. V. G.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
89
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Ils sont des personnages de l’époque.
Voici leurs quêtes, cheminements,
révélations, combats et raclées.
le récit de lexpress
VIRGINIE
DESPENTES
AU PAYS DES
GONCOURT
Comment se vit l’idylle nouée entre l’auteure de Baise-moi
et les caciques de la littérature française ? Propos des convives
de Drouant. A lire entre les mets.
Episode 1
OÙ L’ON APPREND COMMENT LES MEMBRES
DU JURY DU PRIX GONCOURT ONT SURMONTÉ
LEURS RÉTICENCES POUR INVITER VIRGINIE
DESPENTES À LES REJOINDRE EN 2016
Nancy est la ville natale d’Edmond de Goncourt, l’un des
deux frères fondateurs. C’est aussi celle de Virginie Despentes. Elle y a vu le jour le 13 juin 1969 et a grandi dans
ses faubourgs. Là réside, a priori, le seul trait d’union entre
l’univers feutré d’une Académie vieille de plus d’un siècle
et sa dernière recrue. Catégorisée écrivaine trash depuis
Baise-moi, un premier roman sur le viol qui mêlait le sang
au foutre à travers la chevauchée sauvage de deux amazones, Virginie Despentes a, depuis ses débuts fracassants, dégoupillé neuf romans explosifs. Strip-teaseuses,
trans, ex-stars du porno y côtoient blancs-becs fumeux,
bobos paumés, déclassés prêts à en découdre. Avec sa trilogie Vernon Subutex, la dégringolade d’un ex-disquaire
90
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
devenu chômeur, elle éclaire pleins phares les angles morts
d’une société gavée de réseaux sociaux, écrivant avec la virtuosité des meilleurs scénaristes de séries américaines.
Despentes? Un riff de guitare perçant, que l’on imagine difficilement résonner sous les lambris de Drouant, le restaurant cossu du IIe arrondissement de Paris, devenu depuis
1914 le bureau officiel des Goncourt. Et pourtant.
C’était en janvier 2016. Le mois précédent son arrivée,
la réunion habituelle tenue dans le petit salon du premier
étage réservé aux jurés du plus prestigieux des jurys littéraires avait revêtu des airs de conclave papal. A la suite de
la défection de Régis Debray, l’écrivain-essayiste détracteur effréné de la modernité, un couvert, le septième, était
à pourvoir. Chez les Goncourt, les entrants sont élus par
cooptation, ainsi que le stipule le règlement. Personne ne
peut candidater. Au moment de l’élection d’une nouvelle
recrue, des noms sont lancés par les jurés. Il suffit d’un
seul refus émis par un membre de l’Académie pour que la
personnalité proposée soit écartée du tour de table, sans
qu’il ait besoin de se justifier.
L. CRESPI/PASCO AND CO
Par Aurélie Jacques
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Trash Dans ses romans,
Virginie Despentes éclaire
pleins phares les angles
morts de notre société.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
91
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Qui a, ce jour-là, avancé en premier celui de Virginie
Despentes ? Nul parmi les jurés ne s’en souvient ou ne
souhaite dévoiler les dessous d’un scrutin organisé sous
le sceau du secret. « Son nom courait », confie Didier
Decoin, prix Goncourt en 1977 pour John l’Enfer, avant
de lâcher : « Il avait déjà été proposé du temps de François Nourissier », tout-puissant académicien Goncourt
jusqu’en 2007. Philippe Claudel, le cinéaste et auteur des
Ames grises, concède qu’il a été « l’un de ceux » qui ont
« ouvert le débat », sans en dire davantage. Quant à Patrick Rambaud, pamphlétaire et pasticheur de haut vol,
il ne fait pas mystère qu’il a beaucoup insisté pour que
ce soit elle. « Mais, étant un “écrivain Grasset” comme
Virginie, je ne pouvais pas prendre cette initiative,
reconnaît l’auteur de La Bataille, lauréat 1997 du prix.
J’ai dit à Pierre Assouline : “Si tu te lances, je t’appuie.” »
Parmi ces mandarins de la littérature, le nom de Virginie Despentes surprend a priori. « Certains ont souri,
d’autres se sont esclaffés, quelques-uns se montraient
dubitatifs », se remémore Pierre Assouline, romancier et
biographe à succès. Mais l’écrivaine déjantée suscite vite
l’engouement. « Elle était tellement peu dans l’esprit
Goncourt que, rapidement, nous étions une majorité à
trouver l’idée géniale », poursuit Pierre Assouline. Bernard Pivot, président de la noble assemblée, lui, s’est déclaré séduit d’emblée. « C’est une vraie romancière, elle
porte en elle un monde, celui de la musique, des marginaux, un univers cosmopolite, analyse l’ancien patron de
Lire, avant de poursuivre : son succès vient de ce qu’elle
introduit le lecteur chez des personnes qu’il n’a pas
l’habitude de rencontrer. » Philippe Claudel,
quant à lui, se réjouit de ce qu’elle incarne un
genre de littérature jusque-là absent du
monde des Goncourt. « Elle donne de la chair
et des tripes au monde contemporain dans ce
qu’il a de plus âpre et violent. » Lauréat du
Goncourt 1987 pour La Nuit sacrée, Tahar Ben
Jelloun loue le « courage » qu’elle démontre à
parler sans fard de son homosexualité, mais
aussi du viol qu’elle a subi à 17 ans et de son
expérience personnelle du « tapin », vécu
ensuite comme une « entreprise de dédommagement », selon les termes employés par Virginie
Despentes, la féministe iconoclaste. « Elle tire de ses
épreuves passées une richesse que nous n’avons pas,
relève l’écrivain franco-marocain ; en cela, elle est l’héritière de Jean Genet », l’auteur transgressif de Journal du
voleur. Son roman Baise-moi, c’est pour Didier Decoin
« une fenêtre qui s’ouvre en laissant passer l’air frais. C’est
saisissant mais ça fait du bien ».
Peu à peu naît au sein du vénérable jury une jubilation à l’idée de surprendre, voire de choquer le Landerneau littéraire. « Se mettre à porter du cuir à l’Académie
n’aurait pas eu plus d’effet, insiste le fils du cinéaste
Henri Decoin. On entendait dire : ils sont gonflés ! Et on
A. MARCHI/PHOTOPQR/L’EST RÉPUBLICAIN/MAXPPP
le récit de lexpress
Philippe Claudel.
avait envie de l’être. » Est-ce l’effet d’une lecture intensive de faits divers pour celui qui en a fait la matière de
plusieurs romans et y a même consacré un Dictionnaire
amoureux ? Decoin confesse avoir eu « très peur » en votant pour elle. En raison de « sa réputation de fille non
seulement très libre, mais aussi de pétroleuse ». Par trois
fois au moins, des amis écrivains lui ont demandé, le
plus sérieusement du monde, s’il connaissait le nouveau
plan de table : « Ils voulaient s’assurer que je n’étais pas
assis à ses côtés », affirme-t-il.
Les réticences vaincues au sein de l’Académie, Pierre
Assouline tâte le terrain pour ne pas s’exposer à un revers.
C’EST UNE VRAIE ROMANCIÈRE,
ELLE PORTE EN ELLE UN MONDE,
CELUI DE LA MUSIQUE,
DES MARGINAUX, UN UNIVERS
COSMOPOLITE
92
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
« Certains craignaient qu’elle ne nous considère comme
une institution de vieux cons », se souvient-il. Car, aussi
étonnant que cela puisse paraître, les refus ne sont pas
rares. Etre juré du Goncourt est un honneur, mais c’est
aussi un nombre invraisemblable de livres à engloutir
dans l’année, des étés entiers à compulser une autre production que la sienne. « Je connais beaucoup d’auteurs
qui n’ont pas cette générosité-là, mais Virginie Despentes
était déjà membre du jury du Femina, ce qui démontrait
un grand appétit de lecture », insiste le biographe.
C’est Bernard Pivot en personne qui se charge d’annoncer la bonne nouvelle à l’intéressée. Il était environ
12 h 45. Le déjeuner n’était pas encore servi. L’ancien
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
G. JULIEN/AFP
Virginie Despentes au pays des Goncourt
Pierre Assouline.
avions d’elle l’idée de son portrait-robot public », notet-il. En 2006, dans son essai féministe King Kong Théorie, Virginie Despentes racontait : « A la longue, c’est un
gag d’être la fille qui a fait Baise-moi. C’est simple, j’ai
parfois l’impression d’être Bruce Lee. » Ce n’est pourtant
pas le champion toutes catégories des arts martiaux au
cinéma qui se présente aux jurés, ce matin-là. « Elle m’a
fait l’effet d’une petite fille arrivant dans une nouvelle
école, découvrant ses nouveaux camarades, poursuit
Didier Decoin. Elle était d’une gentillesse et d’une modestie confondantes. »
Episode 2
J. SAGET/AFP
OÙ VIRGINIE DESPENTES PARLE DE SES DÉBUTS
CHEZ DROUANT EN BUVANT DU CHAMPAGNE
ET OÙ LES JURÉS LOUENT SA DISCRÉTION,
SA DÉLICATESSE ET SON AMOUR
DES UNIVERS SOMBRES
Tahar Ben Jelloun.
animateur d’Apostrophes s’isole dans un couloir. « Allô,
Virginie Despentes ? Bernard Pivot. J’ai l’honneur de
vous annoncer que vous avez été élue à l’Académie du
Goncourt. » A l’autre bout du portable, l’élue n’a qu’un
mot : « Super ! » Comme s’il était encore sous le coup de
ce bref échange et toujours enchanté de la réponse, Pivot
raconte : « Elle n’a pas eu une seconde d’hésitation, elle
était très, très contente. »
L’annonce officielle de son élection aura lieu en
même temps que celle d’Eric-Emmanuel Schmitt, le romancier à succès et auteur de pièces de boulevard, élu
quelques semaines plus tôt au couvert d’Edmonde
Charles-Roux, présidente de l’Académie pendant douze
ans, jusqu’en 2014. « Une partie de la presse était hostile
à l’un et se réjouissait de la présence de l’autre, et inversement, raconte Bernard Pivot. Le formidable contraste
qu’ils formaient nous a permis de réaliser un joli coup. »
Au sein même des jurés, il y a eu de petits tiraillements.
Un Goncourt reconnaît qu’il a accepté de donner sa voix
au dramaturge, à la condition que Virginie Despentes
soit élue. Auteur de Du côté de chez Drouant, un ouvrage
truffé d’anecdotes retraçant l’histoire du prix, Pierre
Assouline considère que l’écrivain « Colette [1873-1954],
la première femme à présider un jury Goncourt, et Virginie sont les deux membres par lesquelles l’Académie
a démontré qu’elle savait faire un pas de côté ».
A en croire Didier Decoin, les autres Goncourt étaient
aussi intimidés qu’elle le jour où ils l’ont accueillie. « Nous
Trois coups brefs à la porte de la loge et, de l’autre côté, la
réponse fuse dans les basses. « Ouais! » La scène se déroule
au théâtre de Chelles, où, ce soir-là, Virginie Despentes
donne une lecture du sulfureux cinéaste et romancier Pier
Paolo Pasolini. Un tee-shirt noir à l’effigie du groupe de
heavy metal Motörhead sur le dos, elle m’ouvre la porte,
accorte. Dans la petite pièce, des bières, des bouteilles de
vin et de champagne, un sachet de chips éventré, des
fraises Haribo et quelques poires encombrent deux
modestes tables. Sur le carrelage blanc type salle de bains
gît une paire de bottines aux très hauts talons compensés.
Ce sont les chaussures de scène de Béatrice Dalle, que la
romancière dirige dans l’adaptation de son livre Bye Bye
Blondie. Dans deux heures, les amies se produiront en
spectacle, accompagnées des trois musiciens du groupe
de rock Zëro. L’écrivaine les présente un à un et lâche : « On
peut se tutoyer ? » Elle prend une bouteille de champagne,
me guide vers une pièce adjacente, au calme, et fait sauter
le bouchon. « Je ne sais pas s’il est bon », prévient-elle.
Pendant des années, dix-sept exactement, Virginie
Despentes n’a pas touché une goutte d’alcool. « Je m’y suis
remise chez Drouant, et puis après, à l’occasion d’autres
événements. » L’ancienne punk qui a connu la défonce à
l’alcool et aux stupéfiants s’était astreinte à un régime
strict. Avant son sevrage, elle buvait de la bière. A présent,
à la table des Goncourt, elle déguste des vins millésimés,
sélectionnés par le sommelier, quand ce n’est pas par Bernard Pivot lui-même, amateur de grands crus bourguignons. Virginie Despentes ne saurait citer le nom de l’un
de ces nectars, mais elle sait apprécier ceux qu’on lui sert :
« C’est super bon. Drouant est une très bonne cantine et
ce n’est pas rien. Ça contribue à l’humeur générale. »
La première fois qu’elle a poussé la porte tambour de
l’illustre maison, foulé la moquette à pois et monté la
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
93
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
le récit de lexpress
volée d’escaliers qui mène au salon d’angle, elle a été saisie par la charge symbolique du lieu. Le Goncourt,
jusque-là, représentait pour elle quelque chose de
« charmant », quoique « un peu désuet et bizarre »,
quelque chose de « joli de la France, ce pays où tu allumes la radio et où il y a toujours quelqu’un pour parler
d’un livre ». Désignée jurée, elle a été submergée d’émotions. « Peu de choses dans ma vie ont eu sur moi cet
effet, confie-t-elle. Tu penses que tu es plus malin que ça,
mais découvrir ton nom gravé au dos d’un fauteuil, sur
les couverts, avec ceux des écrivains qui t’ont précédée…
Je venais de loin pour m’asseoir là. » Fille unique de postiers syndicalistes, elle a multiplié les petits boulots,
comme baby-sitter, vendeuse chez Virgin ou chroniqueuse de films X, et garde en mémoire les polémiques
qui ont émaillé ses débuts, tandis que son premier roman, refusé de toutes parts, n’a dû sa
parution qu’aux réseaux du rock alternatif.
C’est en arrêtant l’alcool, à 30 ans, que
Virginie Despentes a découvert qu’elle était
« très timide ». Je cherche à comprendre comment ce trait de caractère l’a conduite à l’injonction Baise-moi.
– Les deux vont très bien ensemble ! Comme
la timidité va bien avec l’alcool, et avec toutes
les stratégies pour la contrer.
– La reconnaissance n’a pas aidé à la
surmonter ?
– La reconnaissance vient toujours avec son lot de
jugements, alors ça ne change rien.
Les premiers temps, chez Drouant, elle parlait « si
doucement », raconte Pierre Assouline, son voisin de
gauche autour de la table ronde, qu’il lui fallait tendre
l’oreille. Depuis, elle a pris de l’assurance. Assis en face
d’elle, Bernard Pivot, confessant une faiblesse auditive,
doit encore mobiliser son attention pour capter la voix
de la romancière. « Certains écrivains parlent comme ils
écrivent, Marguerite Duras avait le phrasé haché de sa
prose, Vladimir Nabokov s’exprimait en phrases rondes
et balancées comme dans son œuvre, se souvient le journaliste qui a reçu les auteurs d’Un barrage contre le Pacifique et de Lolita sur le plateau d’Apostrophes. Mais
tous les écrivains ne sont pas tenus de ressembler à leur
littérature, heureusement ! »
Presque trois ans après son élection, la discrétion de
Virginie Despentes continue de frapper les Goncourt.
« Elle a cette réserve qui n’a rien de méprisant, au
contraire, elle est délicate et manifeste des élans d’affection d’autant plus charmants », relève Paule Constant.
Bernard Pivot la décrit rieuse et très à l’écoute, « à part
quand elle parle avec son voisin de droite », Philippe
Claudel, féru comme elle de séries télé. Loin de la noirceur de ses romans, c’est l’aspect solaire qui frappe Didier
Decoin. « Elle crée des univers sombres par besoin de
contrastes, analyse-t-il. Edgar Poe, lui, s’y vautrait, il est
d’ailleurs mort dans un caniveau. » Chez Drouant, dont
les murs ont, dans le passé, vibré de violentes colères
– comme celles ayant opposé Robert Sabatier, l’auteur
des Allumettes suédoises, à Daniel Boulanger, le scénariste de Philippe de Broca –, personne ne l’a prise en
défaut de perte de sang-froid. Auteure de L’Allée du roi,
devenu un classique du roman historique, Françoise
Chandernagor lui trouve même un côté « rangé », en
regard de sa « vie underground et trash ».
Sous le calme apparent, Didier Decoin décèle toutefois un « bouillonnement intérieur ». Une intensité que
Virginie Despentes exprime à la lecture des textes politiques de Pasolini. « Elle a un coffre d’actrice extraordinaire », atteste Paule Constant, prix Goncourt 1998,
après l’avoir entendue un soir à Nancy lire des extraits
DÉCOUVRIR TON NOM GRAVÉ AU DOS
D’UN FAUTEUIL, SUR LES COUVERTS,
AVEC CEUX DES ÉCRIVAINS QUI T’ONT
PRÉCÉDÉE… JE VENAIS DE LOIN POUR
M’ASSEOIR LÀ
94
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Bernard Pivot.
H. FOERSTER/GETTY IMAGES/AFP
W. DE TERRA/OPALE/LEEMAGE
Françoise Chandernagor.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Patrick Rambaud.
des Météores, de Michel Tournier, un ancien pilier du
Goncourt. La scène du livre se passe au Maroc, un
homme suit un gamin. « Elle est parvenue à rendre cette
chasse sexuelle extrêmement dangereuse », observe
Paule Constant. Enfant, Virginie Despentes a beaucoup
lu Michel Tournier. « A l’époque, je ne l’avais pas perçu
comme ça, se souvient-elle. Il y a chez lui un côté hyperpédé, super bien. » Didier Decoin, qui assistait lui aussi
au spectacle lorrain, la compare à Anna Magnani, la
grande tragédienne du cinéma néoréaliste italien. « Elle
a cette voix posée, sonore, étrange, c’est le volcan avant
l’éruption, considère-t-il. Un cinéaste qui la dirigerait ne
pourrait jamais anticiper comment elle va dire sa réplique. »
Et chez Drouant, comment s’y prend-elle pour défendre les livres en vue de la remise du prix ? Un déjeuner doit bientôt se tenir. J’y suis conviée, non pas à la
table des délibérations, mais au restaurant, le temps de
rencontrer les jurés avant et après les agapes, et les discussions animées.
Episode 3
OÙ L’ON ENTRE CHEZ DROUANT
SUR LA POINTE DES PIEDS, COMME L’A FAIT
VIRGINIE DESPENTES À SES DÉBUTS
Il est 10 h 30, ce mardi 2 octobre. C’est l’avant-dernier déjeuner avant la remise du prix durant lequel s’opère une
nouvelle sélection : 8 titres sur 15 seront retenus. En cuisine, des canards colverts sont fin prêts pour la rôtissoire.
Ils seront servis aux jurés, accompagnés d’un château
d’Escurac, un médoc 2010. Assis en terrasse, Patrick Ram-
P. MATSAS/LEEMAGE
Virginie Despentes au pays des Goncourt
baud, engoncé dans son col roulé, l’avant-bras prolongé
d’une cigarette, affiche la mine sévère des pince-sans-rire.
Il est le premier arrivé, et le rendez-vous qu’il m’a donné
avant le déjeuner n’est en rien responsable de cet ordre
d’apparition. Il est toujours le premier.
Dans le style caustique qui a fait le sel de ses chroniques des règnes de Nicolas Ier, alias Sarkozy, et François le Petit, entendez Hollande, il répond aux questions,
laconique. Pour lui, Virginie Despentes « se situe entre
Fantômas et Henry Miller ». Le premier, dont la célèbre
cagoule s’est promenée dans pas moins de 32 romans, lui
rappelle le goût du feuilleton qu’elle a démontré avec la
trilogie Vernon Subutex. Quant au second, l’auteur de
Tropique du Cancer, « il est entré en littérature par un
scandale chez les puritains américains, alors qu’au fond
c’était un gars plutôt sympathique ».
En dépit des clichés qui la voudraient excentrique,
Virginie Despentes fait preuve d’une remarquable normalité. « Pas dans le sens de Hollande, précise Rambaud. Elle
est courtoise. » Elle manque rarement les déjeuners mensuels. Il faut qu’elle soit frappée par une grippe ou qu’une
grève généralisée des transports la retienne à Barcelone,
longtemps sa ville de prédilection, pour qu’elle se soustraie à ses obligations chez Drouant. Elle s’y présente,
chaque premier mardi du mois, ponctuelle, mangeant de
tout, buvant du vin – avec modération. Polie envers le
personnel, elle ne se permettrait pas de renvoyer un plat.
« Ce n’est pas le genre », atteste le maître d’hôtel des Goncourt depuis dix ans, Christophe Samy. Dans Du côté de
chez Drouant, Pierre Assouline affirme que l’« on pourrait
tracer le profil des commensaux à travers leurs préférences culinaires ». A cette aune, comment décrirait-il
Virginie Despentes? « Comme moi, elle doit avoir une faiblesse pour le chocolat. » Pour le reste, il sèche. « Un observateur qui ne saurait rien d’elle et ne l’aurait pas lue ne
pourrait pas la distinguer des autres, ajoute-t-il. Il noterait
simplement que, parmi les convives, deux se lèvent avant
le dessert : Patrick Rambaud et elle, les fumeurs, qui ne
peuvent attendre la fin du repas. »
De là à imaginer Virginie Despentes chez la reine
d’Angleterre, il n’y a qu’un pas, que Didier Decoin, amusé,
franchit aussi vite que l’Eurostar la Manche : « A Buckingham Palace, elle ne détonnerait pas ! » Pas plus qu’elle ne
détonne au sein des Goncourt. « Pourtant, plus jeune, ça
m’aurait agressée, je crois. Car mon parcours ne s’est pas
fait en un jour », reconnaît Virginie Despentes. Paule
Constant se dit frappée par « la façon simple et immédiate
avec laquelle elle s’est intégrée au groupe, là où d’autres,
comme Régis Debray, n’y sont jamais parvenus ». Philippe
Claudel, qui partage avec Virginie Despentes une adolescence « no future », lui reconnaît cette « capacité à s’adapter à tous les milieux », même si, insiste-t-il, « on se fait
une idée fausse de l’Académie, qui n’est pas “une armée
de séniles radoteurs. C’est très convivial!” » Le tutoiement
est la règle, que Pierre Assouline et Bernard Pivot ont mise
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
95
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
en application dès leur premier déjeuner ensemble chez
Drouant, malgré leurs quinze années de vouvoiement au
magazine Lire.
Pour le reste, le rituel est à peu près le suivant. Les
jurés arrivent entre 11 heures et 11 h 30. Une fois les Dix
attablés, le maître d’hôtel ferme les portes du salon en
rotonde. Il ne les rouvre qu’à 13 heures pour servir le déjeuner, avec le moins possible d’interruptions pour
poser eau et cafés. Autour de la table, chacun a sa place
assignée. La séance s’ouvre par la lecture du procèsverbal du déjeuner précédent, une tâche qui revient au
secrétaire général de l’Académie, Didier Decoin. Il y
retranscrit dans les grandes lignes les idées exprimées
et les saillies marquantes. Rien d’exhaustif. « Avec Patrick Rambaud, on passerait son temps à relever les mots
d’esprit ! s’amuse Didier Decoin. Il les aligne comme un
malade éternue. » Virginie Despentes le rejoint : « C’est
un vrai punk, il se fout de tout et se montre très incisif,
quand tu passes après lui, tu ne peux plus rien ajouter. »
Les débats requièrent de la vivacité d’esprit. « On a
très peu de temps pour défendre un livre, relate Paule
Constant. Pour peu que vous soyez suivi d’un membre
plus éloquent, vous perdez vite la parole. » Cela n’a rien
d’une foire d’empoigne, mais les Dix sont loin d’être toujours d’accord. « On s’engueule tout le temps », s’amuse
Pierre Assouline. « Nous formons une curieuse société »,
marmonne Patrick Rambaud. « Disparate », formule de
son côté Virginie Despentes. Ce qui rend les débats très
compliqués. Autour de la table, chaque voix compte à
égalité, le livre élu est celui qui forme le plus grand dénominateur commun. Ce qui occasionne des frustrations. « Ça me fait rire quand les journalistes disent en
juin que c’est plié, poursuit Pierre Assouline. Ça se joue
parfois cinq minutes avant l’annonce, et très souvent à
une voix près. » Les majorités sont plus franches lorsque
les couverts votent pour réclamer au chef un plat qu’ils
ont apprécié lors de précédents déjeuners. La choucroute
et les crêpes Suzette ont récemment reçu un plébiscite.
Discrète sur la forme, Virginie Despentes trace, sur le
fond, des lignes droites. « C’est quelqu’un de très direct,
elle dit les choses, ce qui n’est pas fréquent dans un milieu
où tout le monde s’entoure de précautions et prend des
chemins méandreux, relève Philippe Claudel. On sent
chez elle une solidité, le poids de l’intellect. » Un ancrage
qu’Eric-Emmanuel Schmitt, en homme de théâtre, observe dans son maintien : « Elle se tient droite,
elle a beaucoup d’allure, elle ne flotte ni dans
sa vie ni dans son corps. » Tahar Ben Jelloun
lui reconnaît un « regard très pointu », « jamais
dans la tiédeur ». Seul Didier Decoin la juge
« mesurée » dans ses coups de cœur. Verbalement, en tout cas, car lui faisant face au côté
de Bernard Pivot, il a tout le loisir d’observer
ses grands yeux « en CinémaScope » : « Quand
elle aime, dit-il, c’est pas de la blague. »
A. MARCHI/PHOTOPQR/L’EST RÉPUBLICAIN/MAXPPP
le récit de lexpress
Eric-Emmanuel Schmitt.
Episode 4
OÙ L’ON DÉCOUVRE LA GRANDE LECTRICE
VIRGINIE DESPENTES BOSSEUSE,
DÉCOUVREUSE ET HEUREUSE DANS SON TRAVAIL
AU QUOTIDIEN DE JURÉ GONCOURT
Virginie Despentes a toujours eu pour les livres un appétit
vorace. Heidi, et Sans famille, d’Hector Malot, références
populaires par excellence, ont bercé son enfance. Autant
en emporte le vent, de Margaret Mitchell, a été son « premier grand roman ». A l’adolescence, elle dévore les romans de Milan Kundera, de Marguerite Duras et surtout
d’André Gide, dont elle use les pages des Nourritures terrestres au point d’en connaître des passages par cœur.
A ses 18 ans, c’est une prose qui « lui ressemble plus »
qu’elle découvre : les picoles et les baises de l’autoproclamé « vieux dégueulasse » Charles Bukowski, les récits
de taule de l’écrivain-délinquant Edward Bunker, la
langue argotique des drag-queens et des junkies de Hubert Selby, la verve acide d’un des maîtres du polar, James
Ellroy. Une littérature américaine de la marge et des
tripes, qui ne l’empêche pas de dévorer les classiques :
Balzac, Dostoïevski, Stendhal, avec une prédilection pour
Maupassant. « J’ai toujours acheté beaucoup de livres,
beaucoup plus que je ne pouvais en lire, je me rends
C’EST QUELQU’UN DE TRÈS DIRECT,
ELLE DIT LES CHOSES, CE QUI
BIZARREMENT N’EST PAS FRÉQUENT
DANS UN MILIEU OÙ TOUT LE MONDE
S’ENTOURE DE PRÉCAUTIONS
96
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
U. ANDERSEN/AURIMAGES/AFP
P. MATSAS/OPALE/LEEMAGE
Virginie Despentes au pays des Goncourt
Didier Decoin.
Paule Constant.
compte que c’est un comportement irrationnel », confiet-elle. A cet égard, le Goncourt l’a « calmée ». Plus la peine
de dévaliser les librairies, des tombereaux de livres lui
arrivent par la poste. « Chaque année, à partir du 15 mai,
c’est le déluge, lâche Patrick Rambaud. Heureusement, la
plupart tombent très vite des mains. » Selon les années,
ce sont plus de 300 romans qui leur parviennent.
Du flot originel, chaque juré sauve environ 80 ouvrages qu’il lit attentivement, à raison de plusieurs
heures par jour. Dans ces premiers filets, il y a les évidences, les titres attendus, et puis les découvertes, que
chacun déniche selon sa sensibilité. L’objectif est d’encourager les camarades de tablée à les lire, à travers des
notes de lecture partagées par mail. « Virginie est un
poisson-pilote, lance Eric-Emmanuel Schmitt. Dès juin,
on reçoit ses premières recommandations. »
Des trois sélections successives, celle de septembre a
sa préférence. « C’est là qu’on définit le terrain de jeu », explique la romancière, qui s’amuse d’être la « bonne élève
de la fiche de lecture ». De fait, tous sont frappés par le sérieux et le détail de ses notes. « On y sent l’implication,
c’est une découvreuse », constate Philippe Claudel. Beaucoup de premiers romans passent à travers son tamis.
« Elle lit parfois des ouvrages de très petits éditeurs qui
auraient tendance à se perdre dans les piles de livres »,
explique Tahar Ben Jelloun. « Son succès en librairie,
énorme, lui donne les moyens de son indépendance face
aux pressions », estime Pierre Assouline. A ce propos, elle,
qui publie chez Grasset, que pense-t-elle de l’oligopole
« Galligraseuil », terme utilisé depuis des décennies pour
dénoncer ce que beaucoup considèrent relever d’une
attribution incestueuse du Goncourt à Gallimard, à Grasset et au Seuil? « Au vu du nombre de lauréats issus de ces
trois maisons dans l’histoire du prix, je ne vois pas qui
peut nier le phénomène ! » reconnaît la romancière en
riant. « Depuis quelques années, j’ai l’impression qu’il y a
une réelle volonté de s’en affranchir. » En 2008, de nouvelles règles ont été édictées, interdisant à un salarié de
l’édition de prendre son couvert à la table des Goncourt.
Après réflexion, elle ajoute : « C’est un fait, ces éditeurs,
Gallimard notamment, regroupent des auteurs reconnus
et logiquement, en tant que juré, tu as envie de savoir ce
que tu en penses. » La plupart des autres jurés notent
qu’elle a l’œil sur des livres qu’ils n’auraient pas repérés.
« Ce sont généralement des ouvrages non pas sur la société, mais “les sociétés”, ses groupes marginaux et cosmopolites », précise Bernard Pivot. Aucun de ses neuf
camarades n’est cependant en mesure d’en citer un, invoquant le secret professionnel quand ce n’est pas la mémoire qui fait défaut. Elle-même s’y perd, trop de noms
défilent. Avouant un penchant pour la « littérature prolotte » et les « auteurs qui travaillent sur l’oralité », elle précise qu’elle lit « d’autres choses ». « Son absence d’a priori
la rend imprévisible, note Didier Decoin. Devant une locomotive, vous ne pouvez pas deviner si elle va dire “quel
horrible engin à vapeur” ou “que c’est romantique, ça me
rappelle Anna Karénine” ! » Françoise Chandernagor
atteste qu’elle fait preuve d’une « grande ouverture », et
rapporte que lorsqu’elle a invité ses camarades à se plonger dans L’Eté des quatre rois, de Camille Pascal, une
somme de 500 pages sur la République de 1830, seule
Virginie Despentes l’a suivie.
En un mot comme en cent, c’est une bosseuse. Tous
le diront. Question de santé mentale, selon l’intéressée.
« J’adore avoir une charge de lecture, confie Virginie
Despentes, qui a été présidente d’une commission au
Centre national du cinéma et de l’image animée et jurée
au Femina pendant six mois, avant d’être débauchée par
les Goncourt. Lire est à peu près la seule chose que je
peux faire sans m’angoisser. Ça structure ma journée. »
L’après-midi, particulièrement en été, elle se ménage de
larges plages horaires, y compris dans les périodes
d’écriture. Contrairement à beaucoup d’auteurs, elle ne
redoute pas les interférences. « Si ça arrive, c’est que j’ai
été séduite, ça m’imprègne pour un bien. L’influence
peut jouer sur trois pages, pas sur un livre entier. »
A son arrivée dans la petite société des académiciens
Goncourt, certains l’imaginaient renverser la table de
Drouant, brandissant des avis à l’hétérodoxie tranchante.
« Elle n’est pas plus avant-gardiste ou jeuniste que d’autres jurés, juge Paule Constant, qui lui trouve des goûts
voisins de ceux de Patrick Rambaud et de Philippe
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
97
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
le récit de lexpress
­Claudel.­En­tout­cas,­je­ne­l’ai­jamais­vue­seule­dans­la­défense­d’un­livre. »­Pour­Tahar­Ben­Jelloun,­elle­est­moins
en­quête­d’une­écriture­que­d’un­style :­« Elle­ne­défendra
jamais­un­livre­au­seul­motif­qu’il­traite­d’une­histoire­lesbienne. »­Son­féminisme­militant­imprègne-t-il­ses­interventions ?­Celui­de­Françoise­Chandernagor­serait­« plus
perceptible »,­à­en­croire­Paule­Constant.­Quant­à­Didier
Decoin,­il­ne­se­souvient­pas­l’avoir­« jamais­vue­descendre­en­flammes­un­auteur­pour­le­plaisir­d’un­bon­mot,
ou­pour­faire­passer­un­chouchou ».­Certains­n’hésitent
pas­à­le­faire,­comme­Patrick­Rambaud,­un­aficionado
d’Eric­Vuillard,­couronné­l’année­passée­pour­L’Ordre du
jour, Thomas­B.­Reverdy,­en­lice­pour­la­troisième­fois,­ou
encore­Romain­Slocombe.­
Episode 5
OÙ L’ON PARTAGE (UN PEU) LE SECRET DES
DÉLIBÉRATIONS QUI ONT PRÉCÉDÉ LE NOUVEAU
PRIX GONCOURT ET (BEAUCOUP) LES RÉFLEXIONS
DE VIRGINIE DESPENTES SUR SA NOUVELLE VIE
DE NOTABLE DE LA RÉPUBLIQUE DES LETTRES
De­peur­que­les­plats­ne­refroidissent,­Bernard­Pivot­a
frappé­la­table­du­plat­de­la­main­« Mangez !­Mangez ! »­La
séance­est­ce­jour-là,­paraît-il,­animée.­« C’est­souvent­le
cas­cette­année,­observe­Eric-Emmanuel­Schmitt.­Probablement­parce­qu’aucun­livre­ne­se­détache­du­lot. »­Les
débats­se­sont­prolongés­au-delà­de­l’horaire­habituel,­un
petit­incident­ayant­perturbé­le­scrutin.­Des­huit­romans
sélectionnés­pour­le­carré­final,­Virginie­Despentes­en
avait­oublié­un,­qu’elle­appréciait­particulièrement.­Au
moment­des­décomptes,­faute­de­voix­suffisantes,­le­titre
a­été­éliminé.­Un­débat­s’est­engagé­pour­savoir­si­le­respect­du­règlement­devait­prévaloir­sur­le­choix­des­livres.
« L’ouvrage­a­finalement­été­récupéré,­mais­Virginie­était
prête­à­y­renoncer,­reconnaissant­son­erreur,­raconte­Didier
Decoin.­En­cela,­elle­est­plus­docile­que­d’autres. »­EricE
­ mmanuel­Schmitt­ne­garde­pas­le­même­souvenir­de­la
scène.­Quand­je­l’interroge,­il­réplique :­« Vous­prêchez­le
faux­pour­savoir­le­vrai. »­Et­n’en­livre­pas­davantage.
Dépourvue­d’arrière-pensées,­Virginie­Despentes­affiche­en­général­la­couleur,­fournissant­sa­liste­complète.
Mais­ les­ votes­ ne­ sont­ pas­ toujours­ exempts­ de­ petits
­calculs.­Dans­le­passé,­il­est­arrivé­que­des­jurés­proposent­quatre­ou­cinq­titres­au­lieu­des­huit­exigés,­ pour­ éviter­ de­ donner­ leur­ voix­ à­ des
auteurs­susceptibles­de­faire­de­l’ombre­à­leur
poulain.­L’Académie­en­a­connu­certains­peu
soucieux­ du­ protocole.­ Michel­ Tournier,­ un
« classique »­de­son­vivant,­était­connu­pour
s’en­affranchir.­Lors­de­la­dernière­sélection,
celle­qui­retient­les­quatre­finalistes­une­semaine­ avant­ la­ proclamation­ des­ résultats,
l’auteur­du­Roi des aulnes pouvait­prendre­un
« Disparate » Les dix membres de l’académie Goncourt
dans leur QG, le petit salon du premier étage du restaurant
Drouant, à Paris, en mai 2017.
malin­plaisir­à­en­proposer­un­cinquième­au­titre­souvent
fantaisiste,­dont­personne­n’avait­jamais­entendu­parler.
« On­protestait,­ça­l’amusait »,­se­souvient­Didier­Decoin.­
Au­cours­de­cette­séance,­le­premier­roman­de­Pauline
Delabroy-Allard,­30 ans,­Ça raconte Sarah (éd.­de­Minuit),
le­récit­d’une­passion­saphique,­a­recueilli­six­à­sept­voix,
dont­celle­de­Virginie­Despentes.­Un­score­remarquable,
mais­qui­ne­l’a­pas­empêchée­d’être­évacuée­de­la­troisième­liste.­Les­jurés­ont,­par­ailleurs,­bien­conscience
– ils­en­ont­débattu –­qu’attribuer­pareille­récompense­à
un­jeune­auteur­peut­constituer­un­handicap­pour­la­suite,
le­défi­étant­de­faire­aussi­bien,­voire­mieux.­« Le­Goncourt,­c’est­Miss­France­pendant­un­an,­il­faut­être­costaud,
c’est­un­coup­sur­la­gueule »,­intervient­Patrick­Rambaud,
en­ référence­ à­ l’exposition­ médiatique­ à­ laquelle­ est
confronté­le­lauréat.­Primé­en­1997­pour­son­roman­napoléonien­La Bataille, il­avait­mal­encaissé­la­« course­folle »
ÇA CHANGE TON STATUT, TU LE SENS,
DANS LES SALONS LITTÉRAIRES,
DANS LE REGARD DES AUTEURS
QUE TU CROISES, TU AS LA SENSATION
D’APPARTENIR À UN CLUB D’AUTEURS
98
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
P. MATSAS/LEEMAGE
Virginie Despentes au pays des Goncourt
promotionnelle, à raison d’une ville par jour. Cet « isolant
puissant » vous fait « perdre des amis », observe-t-il. En
revanche, intégrer le prestigieux cénacle des Dix vous en
ferait plutôt gagner, nul ne pouvant nier l’influence de ses
membres dans le monde clos de l’édition.
A cet égard, Virginie Despentes est-elle devenue une
notable de la république des lettres ou serait-elle en passe
de le devenir ? Avant de répondre, elle se sonde. On est à
Chelles, dans sa loge, toujours à boire du champagne.
– Ça change ton statut, tu le sens, dans les salons
littéraires, dans le regard des écrivains que tu croises, tu
as la sensation d’appartenir à un club d’auteurs. Il faut
le reconnaître et le prendre pour tel.
– Dans des interviews, tu parles, ici et là, de ton « embourgeoisement ». As-tu peur que le confort stérilise ta
créativité ?
– Pour l’instant, non, je suis tellement angoissée que je
peux en profiter sans que ça me rende inerte. Se laisser
endormir, je crois que c’est plus une question d’âge. Je
suis contente d’avoir apporté un peu de calme dans ma
vie, j’ai tellement été fragile, ça n’aurait pas pu continuer.
Des éclats de voix nous parviennent de l’autre côté
de la cloison. N’y prêtant pas attention, elle poursuit :
« Je ne suis pas totalement fascinée par la reconnaissance qui est la mienne aujourd’hui, elle ne suffit pas à
balayer ce que j’ai connu. Et puis, les lectures avec Béatrice et le groupe Zëro me permettent de garder des liens
forts avec mon univers. »
Il est temps de passer dans la loge de maquillage, où
Virginie Despentes doit se repoudrer le nez avant de monter sur scène. « Sinon, ça brille », s’amuse-t-elle. Elle
retrouve ses camarades artistes. Après un moment
d’hésitation, Béatrice Dalle se résout à retourner pour la
énième fois aux toilettes « en hommage à David ». Quel
David ? « Bowie, me répond un musicien. Avec le trac, il
pouvait faire pipi quatre, cinq fois de suite. » Virginie Despentes, elle non plus, ne tient pas en place. Elle fait les
cent pas en agitant les mains vers le bas, impatiente. A
l’avant-bras gauche, elle porte le large tatouage d’un aigle
encerclé. C’est sa compagne, Tania, qui l’a réalisé récemment. « Le dessin est la réplique exacte de celui de Lemmy
Kilmister, le chanteur de Motörhead », précise l’académicienne, un sourire aux lèvres. Un clin d’œil codé dont il
n’est pas certain que tous ses camarades de chez Drouant
auront saisi la référence à l’icône du hard rock. A. J.
Droit de réponse de M. Philippe Wauquiez
« Si je ne nie pas qu’il y ait eu
des tensions entre mon fils
Laurent et moi-même,
celles-ci remontent
à l’époque de ses années
d’étudiant, il y a maintenant
vingt à vingt-cinq ans !... A lire
votre article, vos lecteurs
pourraient penser qu’elles
perdurent encore
aujourd’hui : il n’en est rien !
Il y a bien longtemps que
ces tensions sont oubliées et
les relations que j’entretiens
avec mon fils sont très
affectueuses et marquées
d’un grand respect mutuel.
Pendant toute son enfance, je
n’ai jamais failli à mes devoirs
de père, et si mes obligations
professionnelles m’ont enjoint
à m’expatrier en Suède
pendant dix-huit ans, Laurent
séjournait durant chacune
de ses vacances de Noël,
de Pâques et d’été chez nous,
en Scandinavie, pour
des périodes d’au moins
huit jours à un mois. Nous
lui avons également fait
découvrir d’autres pays
étrangers comme l’Egypte,
la Russie, les Etats-Unis
et la Côte d’Ivoire.
Vous présentez ma demande
de révision de pension
alimentaire comme un geste
de profonde malveillance tant
à son égard qu’à l’égard
de sa mère, ce qui l’aurait
traumatisé. Je ne nie
absolument pas cette
demande. Elle était
simplement justifiée par le
changement de mon statut
très avantageux d’expatrié
à celui, beaucoup moins
rémunérateur, de recruté
local qui est intervenu
en 1990 lorsque que j’ai
quitté la Banque Indosuez.
Laurent a toutes les raisons
d’être fier de ses origines
familiales Motte et Wauquiez
et de ses deux parents. Les
divorces sont toujours source
de souffrances, mais Laurent
trouve aujourd’hui tant dans
la famille de sa mère que
dans celle – y compris
recomposée – de son père, les
encouragements nécessaires
à son équilibre et à la
poursuite de sa carrière. »
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
99
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TOFDRU POUR L'EXPRESS
culture
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
De Halloween à Millénium, d’Engrenages au Bureau des légendes,
les héroïnes prennent le pas sur le mâle dominant. Enfin.
CINÉMA, TÉLÉ
TOUT FEU TOUT
FEMMES
PAR CHRISTOPHE CARRIÈRE
gnaler qu’ici ou ailleurs, la fiction de
genre (policier, action, fantastique)
n’est plus exclusivement réservée au
mâle dominant. A lui de devenir un
faire-valoir ! Les scénaristes se sont
enfin décidés à troquer la sempiternelle poêle à frire de Madame contre
un flingue, et ses tâches ménagères
contre des missions périlleuses. La
tendance, amorcée il y a quelques
années, a évidemment pris un coup
d’accélérateur avec l’affaire Weinstein
et le mouvement #MeToo. Gaffe à ne
pas crier victoire, tout de même. La
remise à niveau est sur la bonne voie,
mais il reste du chemin à parcourir.
Un seul chiffre pour s’en convaincre : en France, seulement 25 % des
cinéastes sont des femmes… et c’est
le seul pays du monde à atteindre ce
pourcentage ! Les héroïnes ne sont
pas au bout de leurs peines.
Parce qu’il ne faut pas se leurrer.
Les lignes ne bougent devant la
caméra que si elles bougent aussi
derrière. Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma
et de l’image animée (CNC), l’a bien
compris en lançant, au printemps
dernier, le premier appel à projets
en faveur de la production de films
de genre. Et ce n’est pas innocent si,
à la tête du jury chargé de sélectionner trois projets de long-métrage
fantastique ou d’épouvante (qui bénéficieront chacun de 500 000 euros),
on retrouve la cinéaste Julia Ducournau, qui secoua le monde entier (mais
oui !) en 2017 avec son premier film,
Grave, récit d’une étudiante en école
vétérinaire, végétarienne,
qui se découvre anthropophage.
Halloween Jamie Lee
Curtis, en mamie badass
« Un film d’horreur
prête à en découdre.
cannibale, musclé et élégant », titrait le magazine
Variety, bible des professionnels du cinéma.
L’événement était de
taille. De mémoire cinéphile, on n’avait jamais vu
une réalisatrice française
s’attaquer au gore aussi
frontalement et avec autant de talent. « C’est une
date dans l’histoire du
UNIVERSAL PICTURES
L
’homme, plutôt bien
mis, se sert un verre et
parle posément à son
épouse, qu’on découvre
prostrée dans un coin, le
visage tuméfié. Surgit
une femme qui pend le fumier par les
pieds avant de le convaincre de laisser
tous ses biens à la malheureuse. La
réjouissante séquence d’ouverture de
Millénium. Ce qui ne me tue pas (sortie
le 14 novembre) avec Lisbeth Salander, la justicière iconique de la saga
suédoise créée par Stieg Larsson,
annonce la couleur : les mecs n’ont
qu’à bien se tenir.
De l’autre côté de l’Atlantique,
Jamie Lee Curtis, dans le Halloween
qui fait suite à celui de 1978 (et qui
caracole au box-office américain), est
passée de la baby-sitter
persécutée à celui de la
grand-mère vengeresse.
Et en France, tandis que
Caroline Proust promet
de mener une enquête
encore plus musclée
dans la septième saison
d’Engrenages (sur Canal +
en janvier 2019), Florence Loiret-Caille a pris
la direction du fameux
Bureau des légendes (actuellement sur Canal +).
Quelques exemples
parmi d’autres pour si-
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
103
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRÉDIT
culture
Millénium Avec Lisbeth Salander,
les hommes n’ont qu’à bien se tenir…
7e art, confirme l’historien Michel
Marie, auteur de La Belle Histoire du
cinéma français en 101 films (Armand
Colin). La tradition veut que les films
de genre soient faits par des hommes.
Grave écorne avec brio ce diktat et
transgresse un tabou culturel. »
Ledit tabou n’est pas forcément
celui qu’on croit. Après tout, ce n’est
pas tant le cannibalisme qui a étonné
que le sexe de la cinéaste. C’est que,
dans l’inconscient collectif, formaté
par des siècles de patriarcat, ces
demoiselles sont incapables d’imaginer de telles histoires… Coralie Fargeat, réalisatrice de Revenge (sorti en
février dernier), où une jeune femme
exécute un à un des chasseurs qui ont
Un programme 100 % féminin
D
’après le site
Womenandhollywood.com,
71 longs-métrages réalisés par
et avec des femmes sont dans
les tuyaux à Hollywood (parmi
lesquels des films de Madonna,
Halle Berry, Natalie Portman ou
Kristen Stewart). C’est bien. Mais
voilà que les studios, soucieux
de prouver leur engagement
féministe, font de l’excès de zèle.
Après SOS fantômes et Ocean’s 8,
les adaptations 100 % féminines
se multiplient. Dans le genre
sont annoncés un remake
des Expendables écrit par les
scénaristes de La Revanche
d’une blonde, ou une version
du Portrait de Dorian Gray avec
104
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
Annie Clark, musicienne connue
sous le nom de St. Vincent, dans
le rôle-titre. Le projet de trop,
c’est Sa Majesté des Mouches
(d’après le roman de William
Golding), où tous les jeunes
garçons livrés à eux-mêmes
sur une île et soumis à la loi
du plus fort seront remplacés par
des jeunes filles. Beaucoup de
femmes critiquent l’idée, arguant
que le but initial de l’œuvre était
justement de dénoncer les travers
nocifs d’une société machiste.
Surtout, cette version, produite
par Warner, est écrite et réalisée
par Scott McGehee et David Siegel
(Les Mots retrouvés, avec Juliette
Binoche). Ça fait mâle.
abusé d’elle, a testé la sidération du
public : « Combien de fois m’a-t-on
répété : “On n’aurait jamais pensé que
le metteur en scène était une
femme !”… Normal, les gens n’ont pas
l’habitude. Nous sommes si peu nombreuses. Ce n’est pourtant pas l’envie
de toucher au genre qui manque, mais
beaucoup ne s’y autorisent pas, car
convaincre les décideurs demandent
une détermination hors normes. »
D’où l’importance d’avoir, en haut
lieu, des décideuses.
Comment croyez-vous qu’une
jeune fille, Daisy Ridley, s’est retrouvée en tête d’affiche de Star Wars ? Ce
n’est ni un hasard ni un coup de folie.
La décision appartient à Kathleen
Kennedy, ex-associée de Steven Spielberg devenue, en 2012, patronne de
Lucasfilm. Son mot d’ordre était sans
appel : le prochain Luke Skywalker
sera une femme ou ne sera pas. Résultat : plus de 3 milliards d’euros de
recettes pour les deux volets « nouvelle formule ». Pour la dénomination
« sexe faible », on repassera !
Rayon triomphe, il y a également
la saga Hunger Games, avec Jennifer
Lawrence en championne de la
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tout feu tout femmes
Revenge La vengeance
meurtrière, filmée par
Coralie Fargeat.
2017 LUCASFILM LTD. ALL RIGHTS RESERVED
Star Wars Daisy
Ridley, championne
du box-office.
MES PRODUCTIONS/MONKEY PACK FILMS STARS
2018 CTMG, INC. ALL RIGHTS
WILD BUNCH
Grave Une pépite
du cinéma gore, réalisée
par Julia Ducournau.
chasse, dont la deuxième partie,
Moine dans Les Femmes d’action au
sortie en 2013, dépassera en entrées
cinéma (Armand Colin). Après une
Iron Man 3. Avec une recette avoisipremière époque du New Hollywood
nant les 800 millions de dollars, c’est
[…] où le public féminin était consile premier film mettant une femme
déré “soit comme une niche commeren haut de l’affiche à se retrouver en
ciale, soit comme un complément au
tête du box-office depuis quarante
public jeune et masculin”, les studios
ans – pour L’Exorciste,
décident […] de produire
« Le seul fait de
dont le genre féminin
des films plus fédéraétait représenté par une
teurs et de toucher le puparler de “femme
fillette possédée par
blic des femmes adultes
de tête” montre
le diable et une mère
notamment, au motif
à quel point les
désespérée… Passons.
qu’elles seraient décimentalités ont
Revenons plutôt à Hunsionnaires de la famille
du mal à évoluer »
ger Games pour une prétout entière. » En ce
cision importante : sur les 12 persens, un pas de géante sera effectué
sonnes de l’équipe de production,
en 2017 quand la Warner confie la
6 sont des femmes. CQFD.
mise en scène de Wonder Woman à
Dans ces conditions se met en
Patty Jenkins (Monster, avec Charlize
place « une stratégie d’ajustement au
Theron). Une exception à une règle
marché de la politique commerciale
qui semblait jusque-là immuable :
des studios, soucieux d’élargir le puqu’il s’agisse de Sigourney Weaver
blic du film d’action, écrit Raphaëlle
dans Alien, Uma Thurman dans Kill
Bill ou, plus près de chez nous, Anne
Parillaud dans Nikita, seuls les
hommes étaient habilités à diriger ces
femmes de tête. «Le seul fait de parler
de “femme de tête” montre à quel
point les mentalités ont du mal à évoluer, remarque Garance Marillier, héroïne de Grave et actuellement de la
série fantastique Ad Vitam sur Arte.
Parle-t-on d’« homme fort quand il
s’agit de Bruce Willis ou de Tom
Cruise » ? Non, effectivement.
Et Thomas Cailley, réalisateur des
Combattants, avec Adèle Haenel en
para déterminée, et d’Ad Vitam, va
dans le sens de sa comédienne :
« Il faut se battre contre ces idées
reçues et ces archétypes sexistes. »
Pas si simple. « Le premier jour de
tournage d’Engrenages, se souvient
Caroline Proust, la coiffeuse me
demande quelle coupe je désire. Je lui
ai répondu aucune, car la capitaine
Berthaud n’est pas du genre à se coiffer. En trente ans de métier, elle
n’avait jamais entendu cela. » Le fait
est que, sur le sujet, la France évolue
bien moins vite que les Etats-Unis.
Aux effets de l’électrochoc Weinstein
s’ajoutent les bénéfices d’une mutation entamée il y a une bonne vingtaine d’années. « On en était encore à
Julie Lescaut que les Américains diffusaient Alias [série avec Jennifer
Garner en James Bond féminine],
s’exclame Anne Azoulay, actuellement dans les séries Ad Vitam et
Le Bureau des légendes. Un vent souffle d’outre-Atlantique, mais il met du
temps à s’installer durablement. »
Entre les mesures drastiques du
ministère de la Culture en faveur de
la parité (avec, notamment, l’octroi
d’un bonus de 15 % aux productions
dont les huit postes principaux respecteront la stricte parité hommesfemmes), et des réalisatrices comme
Julia Ducournau ou Coralie Fargeat,
qui planchent déjà sur leurs nouveaux projets (pour l’une, le parcours
d’une serial-killeuse, pour l’autre,
celui d’une « héroïne de film de
genre »), tous les espoirs sont permis.
Ce n’est qu’un début, elles continuent
le combat. C. Ca.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
105
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
culture
parsemant, avec entrain
et détermination, les comédies tricolores de ses
taches de rousseur. Eva,
elle, aborde des personnages plus étranges, parfois marmoréens, qu’elle
défend avec une sorte de
froideur chaleureuse. Ensemble, elles soutiennent
l’appel à l’interdiction des
pesticides « Nous voulons
des coquelicots ». D’une
seule et même voix.
Inventive Marlène Jobert
et Eva Green : « Maman
improvisait presque
tous les jours. Ma sœur
et moi lui donnions
les ingrédients et hop,
elle démarrait ! »
l’express Quand vous
êtes-vous intéressée
à l’art du conte ?
A. ADJOU/SDP
Marlène Jobert Je l’ai
découvert sur le tard,
lorsque je racontais des
histoires à mes filles [Eva
et sa sœur jumelle]. Tous
les pédopsychiatres disent l’importance de ces
récits qui divertissent, mais aussi permettent aux parents de transmettre
certaines valeurs, certaines idées. J’ai
d’abord lu beaucoup de livres pour la
jeunesse et, petit à petit, j’ai inventé
mes propres contes, en utilisant le vocabulaire de mes enfants. Le point de
départ était souvent un événement de
la journée puis j’improvisais. Mes premiers contes étaient donc oraux avant
qu’une amie me pousse à les écrire. Je
l’ai fait pendant des vacances, j’y ai
pris beaucoup de plaisir, puis un éditeur en a entendu parler qui m’a aussi
demandé de les interpréter.
Eva Green Maman partait presque
tous les jours en impro. Ma sœur et
moi lui donnions des ingrédients, des
contraintes, comme de faire intervenir une sorcière très méchante, et
hop, elle démarrait ! On était tellement fans de ces histoires que ça a
duré jusqu’à l’adolescence.
M. J. Ce que j’aime, c’est empoisonner le quotidien avec du fantastique.
Le processus est un peu magique, je
ne sais pas où je vais. Je regarde ce sucrier [posé sur la table] qui ressemble
à une tomate, et ça part. Lorsque
j’écris, il y a plusieurs étapes : l’idée à
Marlène Jobert publie un nouveau conte, Les Sorcières
de la rue des Tempêtes. Sa fille, l’actrice Eva Green, a participé
à l’enregistrement du CD. L’Express les a rencontrées.
D’une même voix
PROPOS RECUEILLIS PAR ÉRIC LIBIOT
C
e qui frappe – l’oreille en
l’occurrence –, c’est la
voix. Les voix. Celle de
Marlène Jobert, dont le
piment chantant reste reconnaissable entre 1000. Celle d’Eva
Green, plus grave, plus sombre,
comme habitée par un double maléfique. Les entendre de si bon matin
ensoleille une journée. La mère et la
fille sont assises dans les fauteuils
du salon. Marlène, au bord de l’un,
mains croisées, attentive. Eva, au
fond de l’autre, plus observatrice, à la
fois lointaine et présente. Le personnage principal de cette rencontre est
Marlène Jobert, qui publie un nouveau conte pour enfants, Les Sor-
106
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
cières de la rue des Tempêtes. L’exercice est aujourd’hui familier à celle
qui écrit depuis 1988 dans différentes
collections – elle a interprété des
contes du monde entier, fait aimer la
musique à travers des histoires et fini
par écrire les siennes.
Mais, pour la première fois, sa
fille Eva, vue chez James Bond (Casino Royale) et chez Tim Burton (Dark
Shadows, Miss Peregrine et les enfants
particuliers), donne de la voix et de la
vie à deux des quatre sœurs sorcières
qui font souffler un vent terrible rue
des Tempêtes. Les deux échangent
avec bienveillance, enthousiasme et
admiration mêlés. Marlène a été l’archétype de la comédienne française
ILLUSTRATION : F. PILLOT/GLÉNAT
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
transmettre, la structure générale, la
amies, mais pour nous, c’était juste
fin, le suspense. Dans Le Petit garçon
normal et quotidien. Je les ai tous lus.
qui mordait les chiens, par exemple, je
Elle est très perfectionniste. J’adore
voulais décrire la douleur que peut resécouter toutes les voix qu’elle prend
sentir un enfant à l’arrivée d’une petite
puisqu’elle interprète tous les personsœur. C’est son chien qui raconte l’hisnages. C’est l’actrice qui revient. Cette
toire, et l’enfant en est si perturbé qu’il
fois, je lui ai proposé de travailler avec
le mord. Maman a engagé une sorcière
elle. Elle m’a dit : « Chiche ! » Ça s’est
est l’histoire d’un enfant choqué par la
fait en famille. C’était drôle. J’adore
laideur de la femme de ménage ; il la
jouer, je fais ça depuis que je suis petrouve à ce point horrible
tite. Mais ce n’est pas un
qu’il est persuadé qu’elle
exercice facile.
« Ce que j’aime,
M.
J. Tu te débrouilles
est une sorcière. En plus,
c’est empoisonner
très bien. Eva aime jouer
elle ne parle pas français.
le quotidien avec
les méchantes. Tout le
On apprend que c’est une
du fantastique.
immigrée polonaise, socontraire d’elle. Au ciLe processus est
néma tu as beaucoup
liste virtuose. Elle va lui
un peu magique »
joué des personnages
enseigner le piano et il
Marlène Jobert
violents. Mais je ne vais
lui apprend le français.
pas parler pour toi…
Je voulais ainsi dire qu’il
ne fallait pas se fier aux apparences.
E. G. J’aime les choses et les rôles qui
sortent de l’ordinaire. Quand on joue,
Pourquoi ne pas faire des scénarios
on a envie de divorcer de soi-même.
de toutes ces histoires ?
Ma mère est très instinctive, très
M. J. J’aimerais bien. Je ne sais pas si
spontanée. Je suis plus cérébrale. Je
je vais avoir envie d’écrire encore
ne suis pas douée pour l’écriture,
longtemps. Oui, un film avec ces quamais j’aimerais avoir ce talent.
tre sorcières qui veulent saboter la
M. J. Moi-même je ne pensais pas y arriver quand j’ai commencé. Toutes les
fête de la musique. La musique, c’est
leur ennemi, qui les transforme en
mamans qui racontent des histoires
devraient les écrire, au moins
statue. Alors elles aspirent toutes les
notes. Mais ça se passe très mal, sauf
pour les souvenirs. Un album de
pour la petite sœur, Fleur de lune, qui
contes, comme un album de
photos. Moi, je me sers de ce que
a le pouvoir de jouer de la musique.
je sais faire. Je continue mon méMais pourquoi je vous raconte tout
ça ?
tier d’actrice, ça me plaît bien. Toutes
E. G. Oui, pourquoi ?
les deux nous avons une voix singuM. J. Plus j’y pense, quand même, plus
lière. L’une et l’autre avons une grande
j’imagine un long-métrage en dessin
tessiture. Nous aurions pu être
animé. On n’en est pas encore là.
chanteuses.
E. G. Hou là !
Eva, quels souvenirs
M. J. Tu devrais essayer.
gardez-vous de ces contes ?
Eva m’a envoyé une
E. G. Je n’ai pas appris à lire avec ses
maquette de chanlivres, mais j’ai appris à grandir. Que
son. Mais ça ne
notre mère écrive des livres pouvait
l’intéresse
pas
paraître étrange aux yeux de nos
trop, je crois…
E. G. Moi, j’aime le parler chanté. Je
voudrais fredonner des poèmes. Ceux
de Pablo Neruda, par exemple. Je
pense que c’est une bonne façon de
rendre la poésie plus accessible.
L’idée me trotte dans la tête.
M. J. Je découvre des choses ce
matin !
E. G. Dans Penny Dreadful, la série
télé dans laquelle j’ai jouée, il y avait
souvent de la poésie. C’était très culotté, mais ça passait très bien. L’exercice m’en a redonné le goût. C’est apaisant pour l’âme. Faire comprendre et
entendre de la poésie à l’école est souvent compliqué. Il faut trouver de
nouveaux moyens. Vous avez écouté
ma mère récitant les poèmes de Prévert ? C’est extraordinaire.
M. J. C’était il y a quarante ans. J’ai
fait ça et un disque de chansons.
E. G. On devrait le ressortir. C’est un
chef-d’œuvre ! !
M. J. Tu exagères… Tu crois que ça
marcherait ?
LES SORCIÈRES
DE LA RUE DES TEMPÊTES
PAR MARLÈNE JOBERT,
AVEC LA PARTICIPATION D’EVA GREEN.
LIVRE ET CD, GLÉNAT JEUNESSE.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
culture
Les romans du précurseur de la SF française de
l’après-guerre ont gardé tout leur pouvoir de séduction.
Notamment auprès des jeunes.
Barjavel, toujours
aussi ravageur
PAR MARIANNE PAYOT
L
108
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
par trop onéreuse. Durant deux ans, il
a multiplié les versions. Sans succès.
Du coup, il en a fait un roman, dont
on perçoit la genèse : dès les premières pages, on a l’impression de lire
un découpage pour un film. » Denoël,
sa maison d’édition, refuse le manuscrit, Les Presses de la Cité s’empressent de l’accepter. Bien leur en prend :
La Nuit des temps reçoit, dans la foulée, le prix des Libraires, et totalise
aujourd’hui, toutes éditions confondues, 2 620 000 exemplaires – il continue de s’en écouler chaque année
en Pocket quelque 50 000. Mais Denoël a de quoi se consoler, notamment avec Ravage, un roman d’antici-
Manuscrit L’ouvrage est imposant : deux volumes cartonnés comprenant
929 feuillets noircis d’une écriture ronde au feutre bleu.
SDP
’ouvrage est imposant :
deux volumes cartonnés
comprenant 929 feuillets
noircis d’une écriture
ronde au feutre bleu. Avec,
en en-tête, juste avant le titre, La Nuit
des temps, une note précise à l’attention de la dactylo sur les interlignes,
la marge, etc., et, au fil du roman, des
ratures, beaucoup de ratures ; des
ajouts, en rouge ou noir ; et des indications typographiques, l’ensemble
s’achevant par un tonitruant FIN,
en majuscules, et une date, 11 h 22,
le 10-3-68. Deux mois avant les barricades… Encore un cinquantenaire,
donc, salué en majesté par les éditions des Saints Pères, qui sortent une
version luxueuse du manuscrit de La
Nuit des temps. Une publication qui
aurait ravi René Barjavel (1911-1985),
croit savoir son fils, Jean, ingénieur à
la retraite : « En tant qu’ancien chef de
fabrication chez Denoël, il aimait le
travail bien fait de l’artisan, à l’instar
de ce coffret. » Une publication qui
rappelle aussi la modernité de cet auteur reconnu comme l’un des précurseurs de la SF française, particulièrement prisé par la jeune génération.
Plus de 900 feuillets, donc, pour
imaginer un monde englouti depuis
neuf cent mille ans à l’aplomb du pôle
Sud et découvert par des scientifiques
internationaux. Le tout écrit en six
petits mois. Explications de Jean Barjavel : « Au départ, il s’agissait d’un
scénario rédigé avec son ami André
Cayatte. Mais sa réalisation s’avérait
pation (en 2052, Paris se retrouve
privée d’électricité) publié en 1943 et
vendu à 1 670 000 exemplaires en
grand et en petit formats, Folio multipliant les éditions depuis 1972.
C’est que – hosannah! –, le romancier est étudié au collège. Comme l’explique Marianne Chomienne, professeure de français qui a réalisé le Folio
Plus sur Ravage, « les écrits de Barjavel
sont souvent choisis par les professeurs en 3e pour illustrer le thème utopies et dystopies, mais aussi au lycée
quand on débat des différentes visions
littéraires de l’avenir. Bien sûr, certains enseignants continuent de voir,
dans Ravage en particulier, un relent
des années 1940 et du pétainisme, et
donc ne le prescrivent pas. Je n’adhère
pas plus qu’eux à la nouvelle société
biblique amorcée à la fin de son
roman, mais il y a là une belle source
de réflexion pour les jeunes, qui participe à l’éveil de l’esprit critique. Les
élèves apprécient beaucoup, car il
évoque des inquiétudes actuelles,
comme la dépendance à l’énergie. De
même, La Nuit des temps, et son histoire d’amour inimaginable entre Eléa
et Païkan, mais à laquelle on croit,
convient bien à l’adolescence, avec ses
aspirations à la pureté, à la perfection
et au sacrifice de soi ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
BRIDGEMANIMAGES
Inspirateur Ses ouvrages
d’anticipation plaisent aux
adolescents qui y retrouvent
un monde familier.
Confirmation de cet engouement
auprès de Violette, 15 ans, qui a étudié
Ravage en 3e. « C’est très bien écrit,
très beau et très intéressant, lorsque
la civilisation se met à dégoupiller,
par exemple, déclare la jeune Parisienne. Cela correspond à des préoccupations très modernes. L’auteur
parle notamment d’exploitation de
poulets dans des bocaux. Ce type de
lecture nous change de Molière, que
j’aime beaucoup au demeurant. »
Même enthousiasme de la part de sa
camarade, Pénélope : « La Nuit des
temps est très émouvant, confie-t-elle,
j’adore l’histoire d’amour. Quant à la
civilisation enfouie, c’est au fond
assez réaliste. Même si l’on sait que
cela n’est jamais arrivé, ça sonne juste.
Et puis l’auteur dénonce les conflits
entre les nations sur fond de guerre
froide, une atmosphère qui fait écho à
nos sociétés actuelles. Il délivre un
message pacifiste, j’aime bien. Il dénonce aussi les abus de la science et
de la technologie qui font que l’humanité court à sa perte. C’est à la fois
effrayant et intéressant. »
de choses invraisemblables. Il revendiquait luimême n’avoir aucune
imagination. Son moteur
est la déduction avec
pour point de départ :
“Que se passerait-il si… ?”
D’où une certaine logique. Et l’on s’aperçoit
qu’il a anticipé des objets
désormais bien réels et
émis des prophéties, il est
vrai autoréalisatrices,
c’est-à-dire qu’il a inspiré
des technologies, telle la
carte à puces bancaire.
C’est tout cela qui plaît
aux jeunes dans cette
œuvre qui leur propose
finalement un monde
familier. »
Jean Barjavel, lui, a une affinité
L’ingénieur Pierre Creveuil a été
particulière pour d’autres écrits paterjeune, lui aussi, et a découvert Barjanels, comme Le Voyageur imprudent
vel à l’âge de 15 ans, en 1973, avec La
ou Colomb de la lune. « Des romans
Nuit des temps. Dans l’élan, il a lu
d’une très grande poésie, dit-il, où l’on
toute son œuvre, passionné, jusqu’à
retrouve son goût de la vie. Avant
créer avec quelques autres fans, le
tout, mon père était
24 novembre 2000, quinquelqu’un qui chérissait
zième anniversaire de la
“ Il évoque
la beauté tout en étant
mort de l’écrivain, l’étondes inquiétudes
effrayé par la sauvagerie
nant et riche site Barjaactuelles comme
du monde et de la naweb, et fonder, en 2003,
la dépendance
ture. Les jeunes apprél’Association des amis de
à l’énergie”
cient cette sensibilité et
René Barjavel, très préce don qu’il avait d’ousente lors des Journées
vrir les yeux devant les choses extraBarjavel de Nyons, le village natal de
ordinaires. Il aimait d’ailleurs beauce fils de boulanger. « Son message
coup la jeunesse. A la fin de sa vie, il
éclate comme une formidable source
de fraîcheur et d’espoir dans un
ne se déplaçait plus que pour renconmonde dont l’emprise de la guerre,
trer des jeunes dans leurs classes. » Ils
l’économie, la violence asphyxient,
le lui rendent bien aujourd’hui. Pas
aujourd’hui plus encore qu’hier, notre
sûr qu’ils se jettent sur le manuscrit,
quotidien », peut-on lire sur Barjaweb.
onéreux, de La Nuit des temps, mais
Une déclaration qui résonne comme
ils n’ont pas fini de glisser ses romans
celles de nos jeunes lectrices. « En fait,
dans leur poche. M. P.
précise Pierre Creveuil, sa science-fiction est beaucoup moins artificielle
LA NUIT DES TEMPS
que celle de notre époque. Barjavel ne
MANUSCRIT, PAR RENÉ BARJAVEL.
ED. DES SAINTS PÈRES, 992 P., 240 €.
s’embarque pas dans des descriptions
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
109
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la librairie de l’express
SULFUREUX
De mots
et de marbre
l y a Meg, l’aînée sage et coquette
qui ne pense qu’à trouver un
mari ; Jo, l’intello téméraire et
féministe avant l’heure ; Beth, la
timide fragile au grand cœur ; et
Amy, la vaniteuse petite dernière.
Héroïnes du cultissime roman
paru en 1868 outre-Atlantique, Les
Quatre filles du Docteur March ont
marqué l’imaginaire de jeunes lectrices par générations entières.
Intemporelles et archétypales,
elles ne sont pourtant pas les seuls
personnages sortis de l’esprit foisonnant de leur créatrice. Ecrivaine méconnue car éclipsée par
la renommée de ses best-sellers,
Louisa May Alcott (1832-1888)
gagne à être redécouverte à la lumière de son étonnante modernité.
Emancipée Louisa May Alcott se redécouvre
Comme y invitent les éditions Finià la lumière de son étonnante modernité.
tude, en publiant pour la première
fois en France l’un de ses romans
pour adultes. Fervente abolitionniste et défenseuse de l’émancipation des
feuilleton en 1865 dans une gazette de Bosfemmes, Louisa May Alcott n’a jamais mis
ton, La Femme de marbre contient déjà tout
les pieds à l’école. Son père, un philosophe
le piquant et la fougue du style d’Alcott, en
utopiste passionné d’éducation, est le
version plus sulfureuse. Un sculpteur
fondateur d’une éphémère communauté
misanthrope adopte une enfant orpheline,
agraire végétalienne, dont les membres viCecil, pour en faire une troublante copie
vaient au plus près de la nature, ne buvaient
vivante de sa plus belle statue.
ni lait ni alcool et se lavaient à l’eau froide.
Devenue une femme obéissante, habiProche du mouvement transcendantatuée à cacher ses sentiments pour satisfaire
liste, sa famille fréquente des intellectuels
son maître, Cecil sert ensuite de miroir
parmi lesquels Ralph Waldo Emerson,
dans lequel se reflètent les obscurs penHenry David Thoreau, ou encore Nathaniel
chants des hommes qui la courtisent…
Hawthorne. Sous la plume de la
Etude de caractère aux accents
petite Louisa, l’écriture est la
gothiques et pleine de fantaisie,
chose la plus naturelle du
ce roman subtilement licenmonde. Mais c’est pour subvenir
cieux moque, entre les lignes,
aux besoins des siens (tirant le
certains archétypes de la psydiable par la queue, les Alcott déchologie masculine. E. Le.
ménagent une trentaine de fois
en moins de vingt ans) qu’elle puLA FEMME DE MARBRE
blie ses premiers textes, des thrilPAR LOUISA MAY ALCOTT, TRAD.
lers à sensations très en vogue en
DE L’ANGLAIS (ETATS-UNIS)
ces temps d’essor de la presse poPAR PAULINE TARDIEU-COLLINET.
pulaire. Publiée sous forme de
FINITUDE, 224 P., 18 €. 15/20
110
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
BRIDGEMANIMAGES
ROMANS
I
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DARKTOWN
L’IVRAIE
PAR THOMAS MULLEN, TRAD.
PAR BRUNO LAFOURCADE.
DE L’ANGLAIS (ÉTATS-UNIS)
L’HUMEUR DE LA RÉDACTION
ED. LÉO SCHEER, 324 P., 21 €.
PAR ANNE-MARIE CARRIÈRE.
16/20
A Brive abattue
Le monde des amateurs de polars
se divise en deux catégories : ceux
qui aiment un univers, et s’en
repaissent jusqu’à plus faim ; et
ceux qui préfèrent explorer de
nouveaux territoires. En dévoilant
un pan méconnu de l’histoire
américaine, Darktown ravira sans
conteste les seconds. Atlanta,
1948, sous la présidence Truman.
Le polar nous plonge dans le
quotidien de la première brigade
de policiers noirs de la ville.
Un groupe constitué de vétérans
de guerre, méprisés par les
Blancs, qui ne les voient pas
comme des égaux ; dédaignés
par les Noirs, peu habitués à ce
qu’on se mêle de leurs affaires.
Un soir, deux d’entre eux repèrent
un homme au comportement
étrange au volant d’une Buick.
A son côté, une jeune femme
de couleur à robe jaune. Quelques
jours plus tard, cette dernière
est retrouvée dans une décharge.
L’enquête qui s’ouvre est le
prétexte à une passionnante
immersion, très documentée,
dans ce qui est alors
une avancée majeure
pour la communauté
noire. Elle n’est pas
sans faire écho
aux débats actuels
sur le racisme
outre-Atlantique. Ces hommes
sont-ils vraiment des flics à part
entière ? Parqués dans un bureau
à l’écart du commissariat, ils n’ont
le droit de boire de l’alcool ni de
batifoler, sous peine d’être virés.
Ils sont chargés de faire régner
l’ordre dans les quartiers noirs
de la ville, mais seuls les policiers
blancs ont le droit d’y arrêter des
suspects. Et lorsqu’ils témoignent
au tribunal, le juge leur demande
d’ôter leur uniforme pour se
présenter en « habits de nègre ».
Nouveau venu sur la scène
policière française, même s’il est
déjà l’auteur de cinq romans
aux Etats-Unis, Thomas Mullen
inaugure, ici, une singulière
saga. La première aventure est
formidable. Même les plus
réticents aux séries mettant
en scène des héros récurrents
voudront connaître la suite.
C’est dire. A. L.
C’est bien connu,
tous les « profs » de
lycée sont de gauche.
Enfin, tous sauf un,
le héros du roman
iconoclaste de Bruno
Lafourcade. Lui
vote carrément Front national.
Ecrivain raté, physique de sanglier
flirtant avec le quintal, peu
sociable, il se retrouve affecté dans
un lycée professionnel de
Bordeaux. Dès qu’il pénètre
dans la salle des profs, avec ses
« cafés imbuvables et sa Xerox en
panne », il comprend qu’il est fait
comme un rat. Et quand la
proviseure lui demande de
« renseigner » son dossier, cet
amoureux de la langue manque de
tomber en syncope. On s’en doute,
ce ne sont pas les copies des
Kevin, Marlon et autres Kimberley
qui vont lui remonter le moral.
Florilège orthographique :
gronion, magnère, nassion,
prainten… Voilà pour le canevas
général. Il faut bien l’avouer, tout
était réuni pour produire un
roman manichéen, peut-être
même légèrement méprisant.
Miracle, L’Ivraie, par sa radicalité,
regorge de scènes justes, cruelles,
dérangeantes. On peut le lire
comme un anti-Entre les murs,
le roman de François Bégaudeau,
dont l’adaptation au cinéma avait
obtenu la Palme d’or à Cannes.
La langue fluide et classique
de Lafourcade parvient même
à intégrer les tics de langage de
l’époque sans tomber dans la
caricature type Les Inconnus.
Evidemment, derrière la nostalgie
des temps anciens et la mélancolie
des petits cafés bordelais,
le propos est parfois rude. Et
pas toujours totalement nouveau :
ses tirades contre les skaters
rappellent Philippe Muray,
ses attaques contre la critique
du Monde Josyane Savigneau
arrivent un quart de siècle après
celles de Jean-Edern Hallier, et
sa déploration de l’avachissement
général a les accents d’un Renaud
Camus. Des références qui situent
bien le background intellectuel
de Lafourcade. Mais on le sait
depuis Gide : on ne fait pas de
bonne littérature avec des bons
grains. J. D.
Comme son nom l’indique, la Foire
du livre de Brive, en Corrèze, est une
vraie foire. Avec ses divas, ses bateleurs, ses intrigues, ses clameurs, ses
saveurs, ses champignons… et ses détracteurs. Il est de bon ton, parmi les
collets montés, de dénigrer cette manifestation populaire, qui, sous la halle
Georges-Brassens, ovationne aussi
bien les lauréats des grands prix que
les « vus à la télé ». Et puis il y a le foie
gras, les graissons, la liqueur de figue,
omniprésents, des agapes du ParisBrive, train dit « du cholestérol », au
marché du samedi matin, des déjeuners chez Francis aux dîners à la
Truffe noire (deux institutions corréziennes). Pas très vegan tout ça…
Et pourtant, n’en déplaise aux ascètes,
la scène littéraire française ne cesse
de s’y produire depuis des lustres. Les
politiques aussi, avec ou sans livre,
aiment à s’y montrer. C’est que, bon
an mal an, le Salon draine quelque
100 000 visiteurs, et presque autant
d’électeurs. Parmi les aficionados,
outre Jacques Chirac, on signalera
l’assiduité de Jean-Louis Debré,
d’Alain Juppé, ou encore d’un François
Hollande en terre conquise. Côté ministres de la Culture, on connut aussi
de jolis tours de passe-passe, comme
lorsque, en 2012,
Valérie Trierweiler
vola la vedette à
Aurélie Filippetti…
Verra-t-on notre
nouveau ministre,
Franck Riester, sur
le dance floor du
Cardinal, boîte de
nuit très années
1970, célèbre pour
avoir abrité les
frasques de feu le
couple Angot-Doc
Gynéco ou les déhanchements de
Jean Teulé et d’Alain Mabanckou ? Ce
serait là un beau baptême de l’air… Et
la littérature dans tout ça ? Delphine
de Vigan, présidente de cette 37e édition, y veille, auprès d’Amélie Nothomb (26 romans, 26 foires), de Maylis de Kerangal, de Serge Joncour, de
Tobie Nathan, d’Eric Fottorino, de Nina
Baraoui et des 290 auteurs attendus
à Brive du 9 au 11 novembre. De quoi
satisfaire les plus guindés ? M. P.
RIVAGES, 500 P., 23 €. 17/20
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
111
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la librairie de l’express
VOUS AVEZ DIT CLASSIQUE ?
La Chartreuse
de charme
Tous les mois, l’écrivain Charles Dantzig
relit un classique de la littérature.
a Chartreuse de Parme est la version romancée de la chanson La Poupée qui
fait non. Fabrice del Dongo n’agit qu’une
fois de tout le livre, quand il quitte son Philippe de Villiers de père pour s’enrôler dans
l’armée de Napoléon. Il rate son Waterloo
dans la prodigieuse scène de comédie
parmi les boulets de canon, du deuxième
au cinquième chapitre de la première partie. C’est là que Stendhal, auteur d’un
Racine et Shakespeare en faveur du second
et contre le premier, est shakespearien, par
le mélange de malentendus et de morts, de
gros mots et de courage, d’eau-de-vie et
d’yeux crevés, de généraux et de cantinières. Revenu en Italie, Fabrice tue un
homme par mégarde, d’où une série
d’aventures où il n’est plus, malgré ses
résistances, que l’instrument de la
vengeance ou des intérêts des uns et des
autres. Le personnage qui agit, c’est sa
tante, l’énergique et adorable Gina.
Stendhal n’arrête pas de railler les FranLe roman a
çais au bénéfice des Italiens (ces Italiens
été publié pour la
très teintés d’imagination de sa part, tels
première fois en 1839.
qu’il les présente ils ont l’air de spadassins
espagnols de 1600), mais La Chartreuse de Parme est
Balzac que Mosca, à 50 ans, craint que l’amour et
un roman on ne peut plus français par l’emploi
Gina ne le quittent. Stendhal, un peu plus âgé que
incessant du mot « ridicule ». Je l’ai compté 65 fois
son personnage quand il écrit son roman et qui avait
en 550 pages, c’est-à-dire qu’il est là plus d’une fois
vu les femmes le fuir comme de l’eau, a des phrases
toutes les dix pages. Stendhal se moque de l’esprit de
émouvantes à ce sujet. « Le comte avait atteint la cincourtisanerie, mais chacun de ses personnages a
quantaine, c’est un mot bien cruel et dont peut-être
peur d’être ridicule ; pour ceux qui ont du cœur, cela
un homme éperdument amoureux peut seul sentir
consiste à ne pas suivre son idéal.
tout le retentissement. »
Ce livre si souvent enchanteur (Waterloo, les inMosca, le flegmatique amoureux, a peur, et c’est
trigues de cour) a attendu dix mois, vous m’ententrès beau. J’en ferai le prochain thème de la revue du
dez, dix mois de silence le plus complet, avant de
Stendhal Club, que j’ai recréé il y a quelques années.
faire l’objet d’une critique. Bonne revanche,
Ma distribution idéale pour un film tiré de
c’était un éloge de Balzac. Comme on lit
La Chartreuse de Parme, aujourd’hui ? Gina :
beaucoup, y compris moi, en regardant en
Ludivine Sagnier ; Mosca : Javier Bardem ;
partie l’auteur et en partie ses propres pasla femme du prince : Chiara Mastroianni ;
sions, Balzac s’enthousiasme pour le comte
Fabrice : Nahuel Pérez Biscayart. C. Dg
Mosca. Ce qu’il a pour lui plaire, ce Mosca la
Mouche, est qu’il est un fin politicien, un
LA CHARTREUSE DE PARME
stratège comme on en voit peu, un Henri de
PAR STENDHAL.
GARNIER-FLAMMARION, 654 P., 4,90 €.
Marsay, en quelque sorte. Il n’intéresse pas
112
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
COSTA/LEEMAGE
L
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CETTE FOIS JE NE
T’ATTENDRAI PAS
PAR CHRISTIAN ASTOLFI.
FLAMMARION, 128 P., 14 €.
ROMAN
17/20
Petite Marguerite, tu
n’es plus une enfant
depuis longtemps.
Le grand âge a rétréci
ta charpente. Ces
jambes dont tu étais
si fière sont grêles, la
chair drue de tes lointains 20 ans
coule sur tes os. Une chute, et toi
qui déjà te tenais aux murs de ta
maison pour te déplacer, te voilà
à jamais incapable de marcher.
Hôpital, résidence médicalisée.
Tu es un paquet qu’on transporte,
manipule, lave, lange. Ta dignité
dérobée court après tes hiers,
l’amour noué dans un tango à
reins frissonnants, les robes en
popeline qui enserraient ta taille
fine. Tu étais belle, ton garçonnet
lançait des rires pomme d’api
devant les vitrines de Noël.
Tu n’as plus que lui maintenant,
toujours pressé, agacé,
qui cache tes flétrissures sous
des survêtements. Cela fait
des lustres qu’il refuse de voir
l’obscurité que tu habites,
vieille chatte blottie dans la
solitude. Tu remâches vos paroles
tues, les pas vifs de ton fils que
tu as attendus et attends encore.
La vieillesse est la somme des
renoncements de l’esprit et du
corps, tu le comprends à présent.
Marguerite, tu es tous ceux que
l’hiver ferre dans ses glaces. Plus
la force de se débattre, seulement
celle de rembobiner le passé, le
compte des jours perdus. Journal
intime d’un déclin, troublant
par la lumière nue qu’il jette
sur l’indicible, pénétrant
par ses réminiscences de roses
et d’épines, Cette fois je ne
t’attendrai pas donne à entendre
le pouls ténu d’une vie au
purgatoire. Sa clairvoyance affole
nos dénis et nos sentiments
enfouis. Elle invite à tomber
le masque devant ces visages
éboulés, à s’imprégner des gestes
menus de ceux que la mort épie
dans une chambre anonyme,
à mémoriser tendrement la carte
de leurs érosions au lieu de
les ignorer. Avant qu’il ne soit
trop tard. C’est cela que tu nous
enseignes, Marguerite, avec tes
printemps mis à sac. Allez, encore
une caresse, rien qu’une. S. B.
SPLENDEURS
DU JAPON IMPÉRIAL
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la librairie de l’express
33 TOURS
LA REVUE QUI RENAÎT
PAR DAVID CHARIANDY,
TRAD. DE L’ANGLAIS (CANADA)
PAR CHRISTINE RAGUET.
Embarquement immédiat
ÉD. ZOÉ, 176 P., 19 €.
16/20
114
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
l se présente comme le premier mook (magazinebook) de voyages, et c’est peu dire que Long Cours
tient ses promesses de dépaysement ! La preuve avec ce
9e numéro qui nous entraîne du Venezuela au Botswana en passant par la route de la Soie, et dont le dossier principal rend hommage aux océans et aux mers.
Quand on pense qu’ils constituent les trois quarts de
la planète Terre ! Vaste sujet, donc, décliné ici sur
les modes les plus variés : une nouvelle inédite de la
romancière Maylis de Kerangal, fille et petite-fille de
capitaine au long cours, qui nous fait vivre le premier
embarquement d’un élève de la marine marchande ;
le qrécit des expéditions insensées de Lapérouse, au
XVIIIe siècle, et celui, très actuel, d’une croisière transatlantique de Lisbonne à Recife ; une analyse des « monstres marins » comme thème littéraire et sujet de légendes ancestrales ; ou encore le témoignage alarmant
d’une férue de plongée, l’écrivain Estelle
Nollet, intitulé « Le
monde du silence… et
du plastique », à propos des plus beaux
spots menacés par les
dégâts irréversibles
de l’activité humaine.
Retour sur la terre
f e r m e ave c J e a n Christophe Rufin,
dont le passionnant
reportage nous mène
au cœur des montagnes du sultanat
d’Oman – pays dont on apprend qu’il est « en train de
devenir la deuxième destination touristique des Occidentaux désireux de se rendre dans un pays arabe ».
Sans oublier un focus sur l’équipée indochinoise d’André Malraux, une longue interview du grand chef breton Olivier Roellinger, un portrait fouillé de l’amiral
Loïc Finaz, ainsi qu’une fiction polardeuse de Jean-Luc
Coatelem, illustrée par le génial Loustal. Liste non
exhaustive du menu particulièrement copieux de cette
revue trimestrielle à la maquette élégante, mêlant dessins originaux et photographies de qualité. Voilà assurément un beau passeport pour des ailleurs méconnus,
abordés de façon atypique, qui renoue avec l’esprit des
grands explorateurs en nous incitant à prendre le
temps. A commencer par celui de la lecture ! D. P.
I
ROMANS
Adieu vastes plaines,
jolis lacs, chalets
enchanteurs, accent
pittoresque et
affabilité séculaire.
C’est un autre
Canada que nous
révèle David Chariandy avec son
deuxième roman, 33 tours. Celui
du bitume, de la boue, des
immeubles collectifs, du bruit,
du métissage et du mépris.
Semblable à toutes les banlieues
défavorisées du monde, celle de
Scarborough, à l’est de Toronto,
charrie son lot d’heurs et de
malheurs. C’est ici qu’est né
David Chariandy, 49 ans,
professeur à l’université de
Vancouver, et c’est ici qu’il plante
ses personnages : Michael, le
narrateur, Francis, son aîné d’un
an, et leur mère, dite manman,
qui enchaîne les ménages nuit et
jour depuis que le père est parti.
Originaire de Trinidad, elle a dû
remiser son rêve de devenir
infirmière pour assurer le
quotidien de ses deux fils, élevés
« à la dure », mais laissés souvent
seuls. Francis, le protecteur, est
aussi vindicatif et rebelle que
Michael est timoré et soumis.
En cet été étouffant des années
1990, la température monte, aux
sons de la radio Planet Rock et de
Nina Simone. Tandis que Michael
connaît ses premiers émois
amoureux avec Aisha, Francis
mixe avec ses copains dans un
club souvent visité par les flics.
Premières fusillades, nervosité
ambiante, Francis tombe, victime
d’un méli-mélo teinté de racisme.
Manman est effondrée. Dix ans
plus tard, elle n’a toujours pas
récupéré. Sous le regard inquiet
de Michael, Aisha et les amis
d’alors se réunissent auprès
d’elle… Le présent pour ces
retrouvailles, l’imparfait et le
passé simple pour les événements
d’hier : l’auteur enchevêtre
à la perfection les temporalités,
comme il excelle à dépeindre
l’amour filial et fraternel du
narrateur. C’est cette tendresse,
merveilleuse, contrastant avec
la rudesse du décor, qui irradie
ce beau roman. M. P.
Guide réalisé
par Eric Libiot,
avec Sandra
Benedetti, Jérôme
Dupuis, Alexis
Lacroix, Agnès
Laurent, Estelle
Lenartowicz,
Marianne Payot
et Delphine Peras.
LONG COURS, N° 9
SOUS LA DIRECTION DE TRISTAN SAVIN.
ÉD. DE L’OBSERVATOIRE, 146 P., 15 €. 15/20
OCCUPATION
PAR PIERRE ASSOULINE.
ROBERT LAFFONT/BOUQUINS,
1 376 P., 32 €.
17/20
Le père de Pierre
Assouline a servi
comme brigadier
dans la deuxième
armée de libération
du général Leclerc.
Ce héros de mont
Cassino avait pris l’habitude de
raconter à son fils ses
campagnes à travers la Provence,
l’Italie et l’Allemagne. C’est lui
aussi qui a parlé au jeune Pierre
du château de Sigmaringen,
investi par les collabos français,
ou de Berchtesgaden, le nid
d’aigle de Hitler, en Bavière.
Une sensibilisation précoce et
décisive, qui a orienté une large
part des curiosités d’Assouline.
Il devait consacrer, en effet, bien
plus tard, plusieurs romans et
essais à l’élucidation des
ESSAI
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
« sombres temps » – tous repris
ces jours-ci dans une somme
volumineuse, intitulée
Occupation. Cette réédition est
une invite à reparcourir les
années noires et leur cortège de
forfaitures et de crimes. On relira
ainsi la biographie du sulfureux
Jean Jardin, une figure de la
technocratie vichyste, ou encore
Sigmaringen, qui met en scène un
majordome dans ce lieu maudit
où Céline séjourna et qui inspira
son roman D’un château l’autre.
Avec beaucoup d’ironie est
dépeint le huis clos piégé et
venimeux qui rassemble le
« gratin » collaborationniste, de
Laval à Darnand et de Déat à
Doriot. Quant au Fleuve Combelle,
il livre un exemple de l’esprit de
collaboration. Avant guerre,
à l’instar de Drieu la Rochelle ou
de Chardonne, Lucien Combelle
vitupérait la IIIe République et
son libéralisme politique. Pour
lui, la relève viendrait de
l’Allemagne hitlérienne et de
Palmarès Le top 15
des meilleures ventes de BD
N° Titre Auteur (Editeur)
1 L’Arabe du futur (t. IV). Une jeunesse au Moyen-Orient (1987-1992)
Riad Sattouf (Allary éd.)
2 Le Chat du rabbin (t. VIII). Petit panier aux amandes
Joann Sfar et Brigitte Findakly (Dargaud)
3 L’Arabe du futur (t. I). Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)
Riad Sattouf (Allary éd.)
4 Moi, ce que j'aime, c’est les monstres
Emil Ferris (Monsieur Toussaint Louverture)
5 Moins qu’hier (plus que demain) Fabcaro (Glénat)
6 Les Passagers du vent (t. XIII). Le sang des cerises (t. I)
François Bourgeon (Delcourt)
7 Silex and the City (t. VIII). L’homme de Cro-Macron Jul (Dargaud)
8 Zaï zaï zaï zaï Fabcaro (Six pieds sous terre)
9 Mortelle Adèle (t. XIV). Prout atomique
Mr Tan et Diane Le Feyer (Tourbillon)
10 Les Légendaires. Origines (t. V). Razzia
Patrick Sobral et Nadou (Delcourt)
11 Le Spirou d’Emile Bravo (t. II). Spirou, l’espoir malgré tout (t. I)
Emile Bravo (Dupuis)
12 Les Vieux Fourneaux (t. II). Bonny and Pierrot
Wilfrid Lupano et Paul Cauuet (Dargaud)
13 Les Profs (t. XXI). Rentrée des clashs
Simon Léturgie, Erroc et Sti (Bamboo)
14 Mortelle Adèle (t. XV). Funky moumoute
Mr Tan et Diane Le Feyer (Tourbillon)
15 Les Vieux Fourneaux (t. IV). La magicienne
Wilfrid Lupano et Paul Cauuet (Dargaud)
Retrouvez le palmarès le mercredi avec Yves Calvi, dans Laissez-vous tenter,
à 9 heures, sur RTL. Réalisé par Edistat, du 6 août au 28 octobre 2018,
à partir de 800 points de vente, librairies, grandes surfaces spécialisées
et sites Internet.
l’Italie mussolinienne. Il adhérait
sans réserve au fascisme. Cet
ex-secrétaire d’André Gide devint,
à la faveur de l’installation du
régime pétainiste, le véhément
patron de la revue Révolution
nationale, avant d’être condamné
à quinze ans de travaux forcés
à la Libération. Las ! Comme
le rappelle l’auteur, cette peine
n’entamera en rien son
enthousiasme pour la violence.
A feuilleter cette copieuse
anthologie, on croise des
itinéraires plus ambigus qui
relèvent davantage des
clairs-obscurs de la « zone grise »,
ainsi que la nommait Primo Levi.
Des hommes parfois hésitants,
happés un moment par la
collaboration, et qui rejoindront
peu à peu le parti de la liberté. Il
faut évoquer la troublante figure
de Claude Roy, un temps
rédacteur au fasciste Je suis
partout, avant de prendre ses
distances et de rallier la France
libre puis le PCF, en 1943. A. Lx
Abonnez-vous à
Numérique
8€
>
Abonnez-vous directement sur www.lexpress.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la librairie de l’express
Palmarès Les meilleures
C
’est une incongruité qui en dit long sur rentrée littéraire un peu morne : alors que le prix Goncourt
devait être décerné le mercredi 7 novembre, aucun des
quatre finalistes ne figure dans notre palmarès des
meilleures ventes de romans. Si Leurs enfants après
eux, de Nicolas Mathieu, et Frère d’âme, de David
Diop, se sont respectivement écoulés à 18 000 et
10 000 exemplaires, L’Hiver du mécontentement, de
Thomas B. Reverdy, et Maîtres et esclaves, de Paul Greveillac, n’ont pas dépassé les 4 000 lecteurs jusqu’à
présent. Autant dire que l’un de ces quatre-là va voir
ses ventes littéralement exploser du jour au lendemain grâce aux jurés de chez Drouant. Il faut dire que
les éternels poids lourds des librairies – Amélie Nothomb, Bernard Werber, Harlan Coben, Laurent Gounelle, Haruki Murakami – trustent plus que jamais les
hautes marches de notre palmarès. On saluera donc
avec plaisir la présence pour la troisième semaine
consécutive de Fabrice Caro, qui parvient, avec son hilarant Discours, à se frayer une petite place au milieu
de ces cadors. Du côté des essais, l’effet « star » joue à
plein : outre Lorant Deutsch (voir ci-dessous), Muriel
Robin et Me Eric Dupond-Moretti font leur entrée
dans notre classement. Raphaël Glucksmann, lui,
semble bien installé dans le haut du tableau avec ses
Enfants du vide, nouveau succès pour la jeune maison
Allary, l’heureux éditeur de L’Arabe du futur, de Riad
Sattouf, dont le quatrième tome vogue allègrement
vers les 150 000 exemplaires…
LE SIGNAL
PAR MAXIME CHATTAM.
«Avez-vous eu déjà vraiment peur
en lisant un livre ? » La punchline
publicitaire concoctée par Albin Michel
donne bien le ton du nouveau thriller
fantastique de Maxime Chattam. Tous
les ingrédients habituels sont à nouveau
réunis pour cette enquête d’Ethan Cobb. Une recette
qui a permis au romancier de fidéliser 100 000 lecteurs
pour chacun de ses derniers ouvrages.
ROMANESQUE. LA FOLLE
AVENTURE DE LA LANGUE
FRANÇAISE
PAR LORANT DEUTSCH.
De La Grande Librairie à C à vous,
difficile d’échapper à l’enthousiasme
communicatif du comédien pour notre
langue. Des Gaulois aux SMS en passant
par les troubadours, il explore en vulgarisateur tous
les recoins de notre idiome. Fera-t-il aussi bien qu’avec
Métronome. L’histoire de France au rythme du métro
parisien ? Ce serait un exploit : cet ouvrage avait
pulvérisé la barre du million d’exemplaires… J. D.
Retrouvez le palmarès le mercredi, à 9 heures, avec
Les livres ont la parole, une émission animée par
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ventes de livres en France
N°
Nbr
Cla
précss. sem e de
aine
éde
nt
s
Titre Auteur (Editeur)
FICTIONS
–
1 ➲ Le Signal Maxime Chattam (Albin Michel)
1
2 ➘ Le Meurtre du Commandeur (t. I). Une idée apparaît
Haruki Murakami (Belfond)
3 ➘ Je te promets la liberté Laurent Gounelle (Calmann-Lévy) 2
6
4 ➚ Salina. Les trois exils Laurent Gaudé (Actes Sud)
4
5 ➘ La Vraie Vie Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste)
3
6 ➘ Les Prénoms épicènes Amélie Nothomb (Albin Michel)
5
7 ➘ J’ai encore menti ! Gilles Legardinier (Flammarion)
7
8 ➘ Piranhas Roberto Saviano (Gallimard)
8
9 ➘ Par accident Harlan Coben (Belfond)
9
10 ➘ Le Meurtre du Commandeur (t. II). La métamorphose
se déplace Haruki Murakami (Belfond)
10
11 ➘ A son image Jérôme Ferrari (Actes Sud)
12
12 ➙ La Boîte de Pandore Bernard Werber (Albin Michel)
17
13 ➚ Ça raconte Sarah Pauline Delabroy-Allard (Minuit)
16
14 ➚ Le Discours Fabrice Caro (Gallimard)
–
15 ➚ J’ai couru vers le Nil Alaa El Aswany (Actes Sud)
–
16 ➚ Un monde à portée de main
Maylis de Kerangal (Verticales)
17 ➘ La Révolte Clara Dupont-Monod (Stock)
11
18 ➘ La Nuit du cœur Christian Bobin (Gallimard)
15
19 ➘ Munkey Diaries. 1957-1982 Jane Birkin (Fayard)
14
20 ➲ L’Epouvanteur (t. XV). La résurrection de l’Epouvanteur –
Joseph Delaney (Bayard Jeunesse)
ESSAIS-DOCUMENTS
1 ➲ Romanesque. La folle aventure de la langue française
Lorànt Deutsch (Michel Lafon)
2 ➘ Les Enfants du vide. De l’impasse individualiste
au réveil citoyen Raphaël Glucksmann (Allary éd.)
3 ➲ Idiss Robert Badinter (Fayard)
4 ➘ Inch’allah. L’islamisation à visage découvert
Sous la direction de Gérard Davet et Fabrice Lhomme
(Fayard)
5 ➘ 21 leçons pour le XXIe siècle
Yuval Noah Harari (Albin Michel)
6 ➚ Sortir du chaos. Les crises en Méditerranée
et au Moyen-Orient Gilles Kepel (Gallimard)
7 ➚ Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi
des machines Stanislas Dehaene (Odile Jacob)
8 ➘ Sorcières. La puissance invaincue des femmes
Mona Chollet (Zones)
9 ➘ Sapiens. Une brève histoire de l’humanité
Yuval Noah Harari (Albin Michel)
10 ➙ Brèves réponses aux grandes questions
Stephen Hawking (Odile Jacob)
11 ➘ Destin français Eric Zemmour (Albin Michel)
12 ➲ Fragile Muriel Robin (XO)
13 ➘ Mimi Jean-Michel Décugis, Pauline Guéna
et Marc Leplongeon (Grasset)
14 ➘ Robespierre. L’homme qui nous divise le plus
Marcel Gauchet (Gallimard)
15 ➘ Le Dictionnaire moderne Mcfly et Carlito (Michel Lafon)
16 ➲ Le Droit d’être libre. Dialogue avec Denis Lafay
Eric Dupond-Moretti (L’Aube)
17 ➘ Après... Quand l’au-delà nous fait signe
Stéphane Allix (Albin Michel)
18 ➲ Une autre fin du monde est possible Pablo Servigne,
Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle (Seuil)
19 ➚ No Society. La fin de la classe moyenne occidentale
Christophe Guilluy (Flammarion)
20 ➘ Rock Philippe Manœuvre (HarperCollins)
pas de changement
en baisse
Yves Calvi, dans Laissez-vous tenter, et dans
Bernard Lehut, le dimanche, à 7 h 40, sur RTL.
2
4
8
10
3
4
4
2
10
5
8
3
2
10
2
3
4
1
–
1
1
3
–
2
1
2
3
5
17
2
–
5
6
7
4 131
10
2
5
–
7
7
1
2
11
2
9
–
5
1
16
5
–
1
–
3
13
4
Retrouvez tous les chiffres de l’édition sur www.edistat.com
Réalisé par Edistat, du 22 au 28 octobre 2018, à partir de 400 points de vente,
librairies et grandes surfaces spécialisées.
en hausse
1
3
nouvelle entrée
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
le guide des arts et spectacles
HIGH LIFE
DE CLAIRE DENIS. AVEC JULIETTE
BINOCHE, ROBERT PATTINSON,
ANDRÉ BENJAMIN... 1 H 51.
8/20
Des maux sans les mots
Elle s’appelle Odette. Comme l’héroïne du Lac des cygnes
qui meurt à la fin du ballet. Odette, 8 ans, meurt aussi, symboliquement, entre les bras de Gilbert, pédophile et ami de
la famille. Odile, le double noir d’Odette, habite son corps depuis ces moments passés dans la salle de bains à faire « chatouilles » avec Gilbert. Les mots ne servent plus à rien, pendant longtemps en tout cas. Ils se cachent au fond du
gouffre, au fond du corps, avant de pouvoir remonter à la
surface. Alors Odette danse. Pour faire sortir sa rage. Pour
faire sortir sa douleur à travers ces gestes transformés en
cri. Et puis les mots renaissent. Mais il faut maintenant tout
affronter. La réalité, la société, la culpabilité, les parents sidérés (Karin Viard, plus impressionnante que jamais, Clovis
Cornillac, si juste), le procès, la reconstruction. Odile et
Odette dans la même eau, dans le même bain. Ensemble.
Pour vivre.
Les Chatouilles, c’est l’histoire d’Andréa Bescond, chorégraphe et comédienne, d’abord adaptée sur les planches,
avec succès et retentissement, puis portée à l’écran, écrite
et réalisée en duo, et en couple, par Andréa Bescond ellemême et Eric Métayer. On voit là comment l’expression artistique (théâtre puis cinéma) a servi de résilience. Si ce
n’était que cela, ce serait déjà heureux pour cette femme
victime d’actes si immondes. Mais puisque c’est un « spectacle », one-woman-show et film, il s’agit également de
transmission, de regard, d’émotion, de témoignage, toutes
choses qui nécessitent un point de vue, un discours, pour
s’afficher. On n’entre pas si facilement dans une salle de
théâtre ou de cinéma pour regarder et entendre de telles
histoires.
C’est toute la qualité du film que d’être à ce point en osmose avec le récit, qui ne cesse de jouer en allers-retours
entre imaginaire et réalité, fantasmes souriants
et dureté du bitume. Comme si le long-métrage
imposait une distance entre lui et le public afin
d’être visible et supportable – distance dont on
peut supposer aussi qu’elle fut nécessaire à Andréa Bescond pour mettre en scène son histoire. Ces ruptures de ton – humour, drame,
danse – apportent de la douceur dans un monde
de brutes et crée l’empathie nécessaire pour
instaurer cette émotion intelligente qui fait
souvent défaut à ce type de films.
LES CHATOUILLES
D’ANDRÉA BESCOND ET ÉRIC MÉTAYER. 1 H 43.
EN SALLES LE 14 NOVEMBRE.
16/20
Retrouvez Eric Libiot le vendredi, dans l’émission
Grand bien vous fasse! sur France Inter, de 10 à 11 heures.
L’histoire avait fait
quelque bruit :
Robert Pattinson
avait déclaré haut
et fort vouloir
tourner avec Claire
Denis. Soit
l’alliance de la star de Twilight,
souhaitant se bâtir une virginité
d’acteur, avec l’une des
réalisatrices les plus
intellos-branchées du cinéma
d’auteur (White Material,
Un beau soleil intérieur).
Résultat : un film de genre arty
(science-fiction) situé dans une
navette spatiale en route vers
nulle part avec, à son bord,
des criminels chargés de trouver
de nouvelles ressources – Robert
a tout de même l’air sympa.
High Life semble en apesanteur :
l’intrigue se déroule au ralenti,
les comédiens jouent sur un faux
rythme ; la mise en scène avance
doucement. Il y a quelques beaux
moments et beaucoup d’ennui.
Une fois de plus, le film de genre
est pris avec des pincettes par une
cinéaste qui n’ose jamais (se) faire
plaisir. Agaçant. E. L.
CINÉMA
LE CHOIX CINÉ D’ÉRIC LIBIOT
KURSK
DE THOMAS VINTERBERG.
AVEC MATTHIAS SCHOENAERTS,
LÉA SEYDOUX... 1 H 57.
7/20
Le 12 août 2000,
le sous-marin russe
K-141 Koursk était
touché par deux
explosions, qui
ont entraîné son
naufrage. Pendant
neuf jours, les marins se sont
battus pour leur survie, tandis
qu’au sol, familles et proches
remuaient ciel et terre pour
assurer leur sauvetage.
Metteur en scène doué (Festen,
La Chasse), Thomas Vinterberg
semble s’être égaré. Autrefois
précis dans son analyse du
comportement humain, le Danois
réalise ici un long-métrage d’un
ennui aussi abyssal que les eaux
renfermant l’épave du Koursk.
Grosse coproduction calibrée
pour l’international, Kursk pâtit
également du fait que les
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ONIRISME SOCIAL
comédiens jouent en anglais,
alors qu’ils sont censés
interpréter des Russes. Une
incohérence de plus dans
ce film qui prend l’eau. A. L. F.
UN AMOUR IMPOSSIBLE
DE CATHERINE CORSINI.
AVEC VIRGINIE EFIRA,
NIELS SCHNEIDER... 2 H 15.
Rachel, c’est
Virginie Efira. Elle
est belle, donc.
Pourtant, à 25 ans,
elle vit toujours
chez sa mère et n’a
pas d’amoureux.
Ah si ! Elle vient d’en trouver un,
Philippe, également très beau,
puisque incarné par Niels
Schneider. On est à la fin des
années 1950, on danse le rock,
c’est la fête. Tout irait pour
le mieux si Philippe n’était pétri
d’un machisme hérité d’une
famille très bourgeoise. Il aime
Rachel mais ne veut pas vivre
avec elle. Lui fait une petite fille,
Chantal, mais ne veut pas
la reconnaître. Charmant.
Dix ans plus tard, il réapparaît
comme une fleur. Et ce n’est pas
forcément une bonne nouvelle.
Ne pas en dire plus pour ne pas
dévoiler la suite à celles et ceux
qui ignorent (encore) l’histoire de
Chantal/Christine Angot – le film
est l’adaptation de son roman
autobiographique. C’est d’ailleurs
élégamment mis en scène, avec
une certaine pertinence dans
les cadrages. En revanche, la voix
off monocorde de Chantal
n’était vraiment pas indispensable,
troublant le point de vue
de Rachel, qu’on adopte du début
à la fin. La narration a ainsi le cul
entre deux chaises, alourdie par
une explication de texte en guise
de conclusion, des fois que
le spectateur n’aurait pas compris
le pourquoi du comment. Cela
dénote un manque de confiance
dans le public. Ou dans la
structure du scénario, ce qui
est plus embêtant. C. Ca.
UN HOMME PRESSÉ
D’HERVÉ MIMRAN. AVEC FABRICE
LUCHINI, LEÏLA BEKHTI... 1 H 40.
10/20
Cela faisait un certain temps que
l’on n’avait pas vu un « Fabrice
Luchini movie », un genre à part
TEMPESTA 2018
12/20
Miracle à l’italienne
l’Inviolata, hameau perdu
au fin fond de la campagne
italienne, on vit socialement
comme au Moyen Age. Il y a d’un
côté la marquise dans sa belle demeure, de l’autre les paysans
qu’elle exploite sans vergogne,
heureux malgré tout de leur sort,
même s’ils n’ont qu’une ampoule
pour 18 pièces. Ils ne sont pas
payés, trouvent normal d’être des
serfs et ne manquent pas de se réjouir quand un mariage s’annonce,
comme c’est le cas au début du
film. Et puis il y a Lazzaro, candide
jeune homme dont tout le monde
profite sans remords. Un ravi de la
crèche, simple d’esprit auquel,
c’est connu, le royaume des cieux
appartient. De fait, quand il tombe
d’une falaise, il meurt, pour revenir, sans crier gare, des décennies
A
entière par la seule
présence du
comédien. Habitué
aux litanies
soulignant son
amour des mots,
l’acteur joue une
partition quelque peu différente
dans Un homme pressé. Il est
Alain, un homme d’affaires dont
le rythme de vie trépidant est
brusquement freiné par un AVC.
Un traumatisme qui lui cause
de sérieux troubles de la parole
et de la mémoire. Jeanne (Leïla
Bekhti), une jeune orthophoniste,
va l’aider dans son long processus
plus tard, retrouvant les siens
désormais éparpillés dans la ville
– et toujours aussi pauvres.
Le mot n’est jamais prononcé,
mais il s’agit bel et bien d’une résurrection. Un miracle au service
d’un film plus métaphorique que
religieux, racontant la générosité,
l’injustice sociale et beaucoup
d’autres choses. C’est très beau
dans le fond, mais trop long dans
la forme. La première partie, d’une
heure, aurait gagné à être coupée
de moitié. La seconde, impeccable, aurait mérité d’être allongée.
Bref, c’est joliment bancal. C. Ca.
HEUREUX COMME LAZZARO
D’ALICE ROHRWACHER.
AVEC ADRIANO TARDIOLO, ALBA
ROHRWACHER, AGNESE GRAZIANI...
2 H 07. 13/20
de rééducation. De ce premier
film en solo d’Hervé Mimran
(après deux coréalisations avec
Géraldine Nakache), on ne peut
pas dire que l’originalité prime.
Cet Homme pressé ne surprend
pas. Mais il fait rire. Pour de vrai.
Car entendre Fabrice Luchini
marmonner du charabia (un
comble !) est assez irrésistible.
Sans éviter la naïveté, le film pose
un regard bienveillant sur ses
personnages, confrontés aux
aléas de la vie. Il ne révolutionne
pas le cinéma, mais se révèle être
un divertissement plutôt
sympathique. C’est déjà ça. A. L. F.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
119
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TÉLÉ
I. MATHIE
le guide des arts et spectacles
HISTOIRE
SANS FIN
’action se déroule dans le
futur, au cœur d’une ville
française tentaculaire. A première vue, ce monde ressemble
étrangement au nôtre : les voitures ne volent pas, les robots
n’ont pas encore pris le pouvoir
et les astronautes n’ont toujours
pas foulé le sol martien. Cependant, des scientifiques ont mis
au point une formule révolutionnaire permettant d’arrêter
le vieillissement des cellules : la
« régénération ». Autrement dit,
L
l’homme a vaincu la mort. Et ça,
ça change tout. Un matin, alors
que la doyenne de l’humanité
fête ses 169 ans sur tous les
écrans de la planète, les corps de
sept jeunes suicidés sont retrouvés sur une plage. Darius Asram
(Yvan Attal, photo), un flic dépressif de 119 ans mène l’enquête, aidé par une ado rebelle,
Christa Novak (Garance Marillier, l’héroïne du film Grave).
Ad vitam est la troisième
série d’anticipation produite par
Arte. Trepalium (2016) était
franchement mauvaise. Transferts (2017) était moyenne. Celleci est plutôt réussie. Saluons
d’abord la persévérance et les
progrès de la chaîne francoallemande. Aux commandes,
Thomas Cailley (auteur de l’excellent Les Combattants, 2014)
signe une mise en scène branchée et aguicheuse. L’univers
visuel, soigné et très coloré,
lorgne du côté de la BD SF.
La bande-son électro, minimale
et dansante, est entêtante.
L’atmosphère mélancolique est
immédiatement contagieuse.
Dans la peau de leur person-
nage, Yvan Attal et Garance
Marillier imposent un jeu délicatement lunaire. L’alchimie
fonctionne à merveille. Et le
constat s’impose : Ad vitam est
une série qui a du cachet.
Et des idées. Au fil de l’enquête policière, en filigrane, les
questions philosophiques se
bousculent. Comment l’homme
vit-il sa condition d’immortel ?
Comment supporter le poids
des années sans se faire cannibaliser par son passé ? Pourquoi
continuer à avoir des enfants ?
Autant d’interrogations intéressantes et intelligemment incarnées. Un bémol tout de même :
la deuxième moitié pâtit d’une
baisse de régime et d’une narration confuse (le quatrième épisode est étrangement centré sur
un personnage secondaire).
Malgré ces critiques, cette production est une réussite qui impose dans l’univers des séries
télé un style français de l’anticipation. I. H.-L.
AD VITAM
À PARTIR DU JEUDI 8 NOVEMBRE,
À 20 H 55, SUR ARTE.
14/20
HUMEUR
Succès oblige, M6
décline ses émissions
de télé-réalité culinaire
à toutes les sauces.
Par exemple, Le Meilleur
Pâtissier a donné
naissance à des
spéciales « célébrités »
et « professionnels ».
Cet automne, la
locomotive Top Chef
(prochaine fournée
début 2019) est
précédée à l’antenne,
comme en 2016, par
Objectif Top Chef (photo).
La recette ne change
pas. Une brochette
120
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
d’apprentis cuisiniers
s’affrontent au fil
de défis, orchestrés
par l’indéboulonnable
Philippe Etchebest,
autour de plats assez
simples : macédoine,
croque-monsieur, bœuf
bourguignon… But
du jeu : gagner son ticket
pour la brigade Top Chef,
l’originale. La jeunesse
des concurrents
(18 ans en moyenne)
est touchante. D’une
timidité maladive, ils
sont d’ailleurs présentés
par leurs mômans. Trop
mignon. Mais ne nous
laissons pas attendrir
comme une escalope de
veau. Il s’agit avant tout
oignon. Et à quand
un Objectif objectif
objectif Top Chef ?
Des enfants
de 9 ans revisitant
les coquillettes- jambon.
Dans Objectif objectif
objectif objectif Top
Chef, Philippe Etchebest
pourrait aussi
départager des
nourrissons dans une
crèche autour du fameux
petit pot brocolis-carotte.
Le jeunisme est dans l’air
du temps, mais il y a des
limites. Non aux bébés
Top Chef ! I. H.-L.
W. SIMITCH/M6
De l’assiette
à la dînette
de faire tourner la
popote de la chaîne
et d’entretenir l’appétit
des 1,7 million de
téléspectateurs, en
moyenne, par diffusion.
Seulement, si on pousse
les feux de cette logique
jusqu’au bout, cela
devient inquiétant.
En effet, pourquoi
n’existerait-il pas
un Objectif objectif
Top Chef ? Des ados
de 15 ans s’affrontant
autour d’une recette
de kebab salade-tomate-
OBJECTIF TOP CHEF
DU LUNDI AU VENDREDI,
À 18 H 40, SUR M6.
Retrouvez Christophe Carrière dans Entrée libre, présentée
par Claire Chazal du lundi au vendredi à 13 heures et 20 h 20 sur France 5.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
riste concours de circonstances. Après
l’album posthume de Johnny et en attendant celui de Bashung, voici l’opus de
Maurane. Au début de 2018, l’interprète de
Toutes les mamas enregistre des reprises
de son maître à chanter et compatriote
Jacques Brel, sans pouvoir mettre un
point final au projet pour cause de cordes
vocales abîmées. Le 7 mai 2018, Claudine
Luypaerts – de son vrai nom – est victime
d’une chute fatale à son domicile bruxellois, à l’âge de 57 ans. Sa fille, Lou Villafranca, termine alors l’habillage des 12 titres avec l’aide du pianiste Philippe
Decock. Maurane n’avait laissé que des
maquettes et pas d’enregistrement studio.
Difficile donc de faire abstraction du
contexte pour appréhender ce disque iné-
G. COSSON/SDP
DE MAURANE (POLYDOR/UNIVERSAL MUSIC).
14/20
MUSIQUE
...
FONDUS AU NOIR
e Centre Pompidou-Metz consacre une exposition originale à un thème pourtant abordé par
de nombreux peintres modernes et contemporains : la nuit. Baigné dans une obscurité apaisante,
le visiteur se détache du monde pour s’abandonner
à un vertige des sens. Tout au long du XXe siècle, de
Monet à Ruscha, en passant par Delaunay, Van
Gogh, Munch ou le méconnu Auguste Elysée Chabaud, la nuit est le temps des mystères, parfois surréalistes, que la palette tente de traduire. Le parcours, non limité à la peinture, est une expérience
immersive. La nuit altère notre perception, trouble
la vision. Chercher à représenter ce théâtre d’ombres et d’éclats lumineux, au milieu de la nature ou
L
au cœur des métropoles électriques, c’est brouiller
la frontière entre figuration et abstraction.
« Peindre la nuit » peut s’entendre aussi
comme le moment où une faune s’éveille pour
s’adonner à ses vices, où les noctambules déambulent, où les artistes papillonnent avec leurs muses
dans l’isolement de leur atelier. La nuit comme
royaume de l’inconscient, parfois effrayant, mais
aussi de l’errance pour insomniaques en quête
d’explorations intérieures. On croise alors des œuvres de célèbres nightpainters, comme Francis
Bacon ou Henri Michaux (Le Prince de la nuit).
Quand le soleil abandonne le ciel aux étoiles,
l’homme s’interroge sur sa place dans l’univers et
entame un voyage cosmique : un étonnant Picasso (Nu étoilé), des « bols de
Nocturne La voie lactée,
nuit » de Navid Nuur contenant des résiselon l’artiste britannique
contemporain Peter Doig.
dus célestes, un paysage lunaire (Moonscape) de Roy Lichtenstein… L’exposition aboutit à un cube noir, création
d’une nuit artificielle de Lucio Fontana,
dans laquelle le visiteur perd ses repères.
Fin du cycle. Il est temps de reprendre ce
fabuleux parcours au début. J. B.
Découvrez tous les jours nos chroniques Arts et Spectacles
sur la nouvelle appli L’Express.
P. DOIG. DACS/ARTIMAGE. PHOTO : J. LITTKEMANN/ADAGP PARIS.
EXPO
BREL
BONNE
QUESTION
Guide réalisé
par Julien Bordier
et Eric Libiot,
avec Christophe
Carrière, Antoine
Le Fur et Pascale
Tournier.
gal. Mieux vaut aussi oublier le jeu si
intense du chanteur du Plat Pays. C’est la
personnalité de Maurane qui se déploie.
Les fans y trouveront largement leur
compte. La voix est là, généreuse, mais
moins solaire, parfois triste et souvent
fragile. Il y a des ratés avec Vesoul et Rosa,
où la production est trop appuyée. Accompagnée au piano, la voix d’or s’accommode mieux au clair-obscur de La
ville s’endormait, Fils de... et Voir un ami
pleurer. Par sa sombre tonalité, Ne me
quitte pas, qui ferme le disque, prend forcément un relief particulier. P. T.
T
MAURANE
FAIT-ELLE
ENTENDRE
SA VOIX ?
PEINDRE LA NUIT
AU CENTRE POMPIDOU-METZ, METZ
(MOSELLE). JUSQU’AU 15 AVRIL 2019.
18/20
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
121
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
I D É E S
L’écologie est-elle forcément
antimoderne ?
On a souvent fait grief à la pensée écologique d’entrenir un rapport
critique à la modernité. Retour aux sources.
Propos recueillis par Claire Chartier
U
ne fin de non-recevoir : c’est ce que la
pensée écologique a toujours semblé
opposer aux temps modernes. Et ce qui
lui a valu, sans doute, d’être reléguée
durant des décennies dans les marges
militantes de la société. Mais aujourd’hui que
les alertes rouges environnementales la rendent incontournable, la question resurgit : l’écologie est-elle
vraiment l’utopie antilibérale que dénoncent certains, ou le sésame vers un nouveau monde, amendé
de ses folies démiurgiques ? Les réponses sans ambiguïté du philosophe Dominique Bourg*, membre du
comité scientifique de la Fondation Hulot et professeur à l’université de Lausanne.
apparaîtra un autre trait de ce mouvement de pensée,
la critique de l’anthropocentrisme.
D’emblée, la question de la confrontation
avec la modernité est donc posée ?
SDP
D. B. L’écologie remet en effet en question certains
fondements de la modernité. Mais, pour bien comprendre, il faut revenir à ce que l’on entend par celleci. La modernité commence entre la fin du XVIe siècle
et le début du XVIIe, en partie autour de l’avènement de
la physique moderne, qui impose une vision du
monde en rupture totale avec la vision antérieure, héritée de l’Antiquité. Pour Aristote, le monde se scindait
en deux parties : un monde céleste, inaccessible et
divin, nécessaire, ne connaissant de mouvement que
L’Express La pensée écologique n’est pas née dans
circulaire, et un monde sublunaire, habité par les
les années 1960, contrairement à ce que
hommes et les autres animaux, voué à
beaucoup pensent, mais au XIXe siècle.
la contingence. L’univers antique était
Pour quelle raison apparaît-elle alors ?
un univers hiérarchisé, saturé de sens.
Dominique Bourg Elle accompagne la
Au XVIIe siècle, la science moderne peint
naissance de la civilisation industrielle.
un tout autre tableau : la Terre n’est
En 1866, le biologiste et philosophe
qu’un agrégat de particules matérielles
allemand Ernst Haeckel forge le mot
reliées les unes aux autres par des lois
« écologie » pour désigner la science
très simples, au premier chef la gravitades relations que nouent les êtres
tion universelle. Tout affleurement
vivants entre eux et avec leur milieu.
divin a disparu de la Terre ; les vivants
L’Américain George Perkins Marsh,
sont des « animaux-machines ». On en
Dominique Bourg est
dans son livre Man and Nature, paru
arrive à l’idée d’une humanité extémembre du comité scientifique
de la Fondation Hulot.
en 1864, s’interroge sur la compatibilité
rieure, étrangère à la nature, parce que
au long cours entre la civilisation indouée de conscience et d’intériorité.
dustrielle qui se développe dans les pays occidentaux
et la nature. L’écologie naît ainsi en réaction à un
Les monothéismes vont conforter cette vision…
contexte nouveau, celui d’une destruction accélérée
Oui, l’avènement de la science moderne est totaledes milieux. En Europe, le facteur déclenchant est
ment congruent avec une lecture de la Genèse selon
l’essor de l’industrie ; aux Etats-Unis, c’est la prise de
laquelle l’homme, seule créature à avoir été conçue à
conscience des ravages de la déforestation. Plus tard
l’image de Dieu, est appelé à dominer la Terre.
122
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Darwin introduit une première rupture en replaçant
l’homme dans la chaîne de l’évolution. L’éthologie en
produit une deuxième, à partir des années 1950, en remettant en question les critères de partition classique
entre humanité et animalité – il n’y a pas de différence de nature, mais de degré, entre nous et les
animaux. Nous en sommes aujourd’hui à la troisième
révolution avec la biologie végétale, qui nous apprend
que les plantes ne sont pas moins vivantes que les
animaux, qu’elles exercent les mêmes fonctions, y
compris une forme d’« intelligence ».
Le combat écologique conduit-il immanquablement
à contester notre
système économique,
politique et culturel issu
de cette modernité ?
artifice, en 1996, et je n’ai pas changé d’avis depuis.
Le problème des modernes, c’est qu’ils attendent de
la technique ce qu’elle ne peut leur donner. Ils la
considèrent comme une fin en soi, alors qu’elle n’est
qu’un intermédiaire. Elle est censée permettre de
substituer du capital reproductible au capital naturel
que nous détruisons. Mais c’est une absurdité : quand
vous passez d’une technique d’extraction de pétrole
conventionnelle à la fracturation hydraulique pour
extraire des hydrocarbures non conventionnels, par
exemple, vous ne substituez pas de la technique à de
la nature, vous exploitez un compartiment de la
nature qu’on ne savait pas exploiter jusque-là.
« Arrêtons la farce
du développement durable »,
disiez-vous en 2010. Vous n’avez
pas changé d’avis ?
W. RADWANSKI/AFP
D. B. La pensée écologique critique la moderD. B. Certainement
nité dans sa volonté
pas ! Avec le développed’arracher l’homme à la
ment durable, on est un
nature pour lui faire
peu dans la posture du
atteindre le bonheur.
pizzaiolo à qui on deLes guerres de Religion
mande de cuire une
ayant détruit toute
pizza de plus en plus
finalité commune, reste
grande avec de moins
l ’a c c u m u l a t i o n d e
en moins de pâte
moyens, l’enrichisse– l’énergie – et d’ingrém e n t m a t é r i e l . Au
dients – les flux de maxvIIIe siècle, cet arrachetière. Il s’agit de proment à la nature était
duire toujours plus en
perçu comme un
consommant moins de
Humanité « La technique
mouvement de marche
ces deux éléments. Le
est un intermédiaire,
pas une fin en soi. »
infinie vers le progrès.
développement duraA compter de la deuxième moitié du
ble repose sur le postulat d’une conciliaxxe siècle, la production de richesses à tout prix a
tion possible entre la croissance indéfinie du PIB (le
commencé à apparaître comme destructrice.
sens économique du développement) et la protection
de l’environnement. Il n’y a pas de croissance sans
Le système capitaliste qui, selon l’analyse du
contenu matériel et énergétique.
théoricien de la décroissance André Gorz, fonctionne
sur le principe de l’accumulation, est-il par essence
contradictoire avec l’écologie ?
D. B. A terme, oui. Mais une première partie du chemin est compatible car, pour changer, une société doit
partir de ce qu’elle connaît. C’est tout l’enjeu du dernier
rapport du Giec. Modifier nos infrastructures pour
réduire nos émissions de gaz à effet de serre et limiter
la hausse des températures à moins de 2 °C d’ici à 2100
ne peut, dans un premier temps, qu’accroître le PIB.
La technique, en soi, n’est donc pas incompatible
avec la philosophie écologiste ?
Bien sûr que non. Il n’y a pas d’humanité sans technique – c’était tout le propos de mon livre L’Homme
Mais n’est-ce pas parce que la décroissance évoque
une forme de rétractation, de repli ?
D. B. Il est sûr que si l’on renoue avec les techniques
du xIxe siècle, quand le rendement des terres était de
13 quintaux à l’hectare, nous crèverons tous de faim !
Nous n’allons pas revenir aux temps préindustriels ;
le problème, c’est que nous croyons que le même mécanisme, dans des conditions différentes, continue à
produire les mêmes effets. A l’époque des Trente Glorieuses, la croissance a, c’est vrai, débouché sur l’augmentation spectaculaire du bien-être, le plein-emploi
et la réduction des inégalités. Mais nous n’en sommes
plus là ! Le lien entre la hausse du PIB et l’augmentation du niveau de bien-être ressenti par les individus
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
123
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
I D É E S
n’existe plus, comme l’a montré le premier l’économiste Richard Easterlin dès 1974. Sortons du dogme
de la croissance !
m’exprimer et de lire une presse libre, si. Réinterpréter les droits humains de cette manière permet de
rééquilibrer l’individuel et le collectif.
A en croire certains écologistes, il est déjà trop
tard : l’humanité s’est condamnée par son « hubris ».
On l’a vu avec Nicolas Hulot, dont vous êtes proche,
les personnalités écologistes ont une réelle difficulté
à porter la bonne parole dans le champ de la praxis
politique. Comment surmonter cet écueil ?
Quels seraient
les contours d’une
démocratie « verte » ?
D. B. L’écologie politique n’a pas su se mettre à l’écoute
de la société, mais la question n’est même plus cellelà ; il s’agit désormais
de parvenir à l’écologisation rapide de la société dans son intégralité : soit nous faisons
de cet objectif un nouveau référentiel, et
nous aurons des
chances d’amortir le
choc écologique, soit
nous échouons, et nous
courrons au désastre.
Z. XIAOJUN/IMAGECHINA/AFP
D. B. Nous pouvons encore entamer la première étape
vers un autre monde. Si nous n’en faisons rien, la perspective d’un effondrement, qui se répand comme une
traînée de poudre chez les jeunes, sera inévitable. Sur
le plan politique, on l’observe déjà,
avec l’affaiblissement des démocraties, mises à mal par une négation
croissante du droit. Le numérique et
le néolibéralisme sont
les pires ennemis de la
démocratie.
D. B. Le libéralisme politique consacre les valeurs fondamentales de
Que pensez-vous
la responsabilité et de la
du courant écologique
liberté individuelles,
catholique et
Croissance « Nous
pouvons encore entamer
mais cette vision a fini
conservateur apparu
la première étape vers
par devenir incompatices dernières années ?
un autre monde. »
ble avec un univers aux ressources limiD. B. Ces gens voient dans l’urgence écotées. Au XIXe siècle, quand des penseurs
logique l’opportunité de réaffirmer un
comme Benjamin Constant, John Stuart Mill ou Alexis
principe d’autorité. Avec une obsession des questions
de Tocqueville défendaient les vertus du gouvernede mœurs : l’homosexualité, la PMA… Il faut faire très
ment représentatif, personne n’imaginait que les actiattention à ne pas tomber dans le piège de la légitimavités humaines puissent dégrader ces immenses systion d’une question par une autre.
tèmes naturels que sont les océans et l’atmosphère. Les
modes de vie, que le libéralisme laisse à la responsabiQue signifie le progrès pour un penseur écologiste ?
lité de chacun, ont fini par avoir un impact énorme sur
D. B. L’idée de progrès consiste à croire en un mécala « maison commune ». Ce sera encore plus vrai avec
nisme « automatique », capable de tisser ensemble les
près de 10 milliards d’habitants sur la planète. Il ne
différents fils d’une société pour conduire à une amés’agit évidemment pas de supprimer les libertés, mais
lioration matérielle et morale de la condition hude les rééquilibrer en réduisant la part des libertés « némaine. Or ce mécanisme n’existe pas. Pour ma part, je
gatives » – limitées à l’absence de coercition – tout en
crois au « mieux ». Une société écologisée à la fin du
insistant sur les libertés « positives », qui renvoient aux
XXIe siècle sera une société qui aura su trouver un nouchoix effectués rationnellement par les individus.
vel équilibre entre l’individuel et le collectif et renouer
sentimentalement avec le vivant grâce aux nouveaux
Selon quel critère envisagez-vous ce rééquilibrage ?
savoirs. Ce n’est pas un retour en arrière, mais une
Je défends une réinterprétation des droits humains
avancée étayée par les connaissances d’aujourd’hui.
en fonction de la notion de dignité. M’interdire de
rouler en 4 × 4 à Paris ne blesse pas ma dignité ;
* Une nouvelle Terre. Pour une autre relation au monde,
Ed. Desclée de Brouwer, 2018.
prétendre régler ma vie sexuelle ou m’interdire de
124
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
“Les migrants réveillent
la question coloniale”
Un échange entre le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne
et l’historien français Benjamin Stora.
Propos recueillis par Alexis Lacroix
Benjamin Stora
« Le marxisme a sous-estimé
la question nationale. »
L’Express Comment avez-vous
lu En quête d’Afrique(s) ?
U. ANDERSEN/AURIMAGES/AFP
Benjamin Stora On y voit
que la question coloniale,
que l’on croyait définitivement réglée au travers des
indépendances, en raison
de la domination du socialisme et du marxisme pendant longtemps, ne l’était
pas du tout. C’était l’époque
où la question nationale
paraissait résolue, et où la
question dite « coloniale » semblait également tranchée. L’idée prédominante était de travailler à l’édification d’Etats indépendants. Néanmoins, ce contexte
intellectuel n’empêchait pas le contexte idéologique
des années 1950 de demeurer présent.
Quel contexte idéologique ?
B. S. Dans les années 1970, on discutait de la magnifique phrase de Kateb Yacine selon laquelle la langue
française était un « butin de guerre ». L’histoire culturelle de la colonisation pouvait alors être perçue ainsi,
un trésor dont les peuples ayant accédé à l’indépendance devaient prendre possession sans naïveté. Déjà,
à l’époque, je ressentais une méfiance envers ces récits
d’aventure de type marxiste, indifférents au facteur
culturel et à la complexité du social. Car j’éprouvais,
comme jeune historien du nationalisme algérien, la
force avec laquelle les nationalistes s’étaient heurtés
aux marxistes, au cours des années 1950. Les marxistes
étaient convaincus que les questions culturelles – qu’on
qualifierait, aujourd’hui, d’« identitaires » et de « religieuses » – étaient entièrement solubles dans la révolution. La profondeur de la question nationale a donc été
gravement sous-estimée. Si le point de vue de Souleymane Bachir me captive,
c’est parce qu’il prolonge
cette mise en garde historique contre l’oubli du
facteur culturel.
S o u l ey m a n e B a c h i r
Diagne Entièrement d’accord ! En 1956, Aimé Césaire a démissionné du
PCF, qui garantissait, face
Souleymane Bachir Diagne
à l’universalisme capita« Un universalisme allant de soi
liste, un universalisme
ne peut plus avoir cours. »
convaincu que l’émancipation accomplie grâce à
la classe universelle serait l’émancipation de tous. Pas
la peine, dans cette perspective, d’introduire les questions de culture et de race. D’une certaine façon, nous
en sommes toujours à cette réticence de Césaire face à
la subsomption du culturel sous les catégories de
l’émancipation sociale. A l’image du PCF, les grands
partis de gauche, en effet, ne se sont jamais vraiment
occupés de la décolonisation. Simone Weil, dans les années 1930, découvrit l’ampleur du problème colonial
après les massacres d’Indochine et, dès cette époque,
elle déplora l’incapacité des partis de gauche à prendre
G. ARESTEANU/SDP
A
l’heure de la mondialisation, les symétries
semblent aisées entre les histoires. Mais le
sont-elles vraiment ? Ne nécessitent-elles
pas un effort de traduction ? En effet, les
regards croisés entre l’Europe et l’Afrique sont plus
complexes qu’on croit. Le Sénégalais Souleymane
Bachir Diagne, qui pense l’Afrique sous tous ses
aspects, notamment dans sa relation avec l’Europe, et
qui vient de publier, avec Jean-Loup Amselle, En quête
d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale*,
dialogue avec le Français Benjamin Stora, spécialiste
de l’histoire du Maghreb et des décolonisations et
président du musée de l’Histoire de l’immigration.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
125
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
I D É E S
pluralisme, et ce pluralisme peut être, pour reprendre
votre expression, le fil qui nous relie à l’universel. c’est
la force actuelle des migrations maritimes, qui repose
et rejoue dans notre présent la question coloniale. le
fait que les migrants atteignent les rives septentrionales
En 1955, la revanche du pluriel s’est affirmée avec
de la méditerranée, avec la conviction qu’ils devront se
la conférence des « non-alignés » en Indonésie...
battre pour un aspect essentiel de leur identité, nous
S. B. D. ce fut le moment, encore d’actualité, où les
oblige à revisiter la question coloniale.
masses afro-asiatiques se sont désalignées par rapport
B. S. dans les années 1950, 1960 ou 1970, le monde était
à la conception « eurocentrée » de l’universalisme. ces
moins « mondial » : le débat mettait aux prises les (ex-)
peuples se sont affirmés alors comme cofacteurs de
métropoles et les pays en voie d’indépendance ou noul’Histoire universelle, à l’égal de l’europe. dans son
vellement indépendants. la mondialisation néolibétexte sur mauss et lévi-strauss, merrale a accentué la circuleau-ponty a bien perçu la puissance
lation des biens et des
de ce pivotement vers un « universacapitaux sans admettre
lisme latéral », comme il l’appelle.
qu’elle a également déB. S. Nous connaissons
cuplé la circulation des
infiniment mieux le
hommes. désormais,
monde qu’auparavant.
cette dualité géogramais à côté de l’homophique s’efface et appagénéisation, il y a aussi
raît, à la place, un entreune considérable fragdeux-mondes, où il est
mentation : quand un
difficile de se repérer.
migrant veut partir vers
S. B. D. l’opposition
un ailleurs, il s’assure
démocratie multicultuque son héritage culturelle à l’anglo-saxonne
rel va pouvoir s’y perpéversus république assituer. l’enjeu, dès lors,
milatrice à la française
Migrants Les « damnés
peut se formuler ainsi :
est trop simpliste.
de la Terre » se sont mués
en « damnés de la mer ».
comment épouser l’ouverture de champ maximal de l’HistoirePourquoi ? Etes-vous partisan
monde tout en ayant conscience que s’accélère la tend’une sorte d’« en même temps » pour dépasser
tation du repli, la tentation des groupes de s’arc-bouter
cette opposition ?
sur des identités fermées ? Frantz Fanon nous aide à
S. B. D. il faut une approche plus complexe. un mipenser cette double exigence.
grant de dakar arrivant à New York se rendra à little
Harlem, où il retrouvera d’autres exilés sénégalais ; la
Pourquoi Fanon ?
médiation communautaire sera, ainsi, sa porte d’entrée
B. S. parce qu’il reste attaché à cet universel! et ce, en
vers la société américaine. il n’y a donc pas, d’un côté,
dépit de la croyance collective qui le réduit à la préface
en amérique, un modèle d’exaltation des différences,
de sartre aux Damnés de la Terre. même sous les
et, de ce côté-ci, un modèle aveugle aux différences.
crachats, il se revendiquait comme Noir, mais voulait
B. S. il faut se demander pourquoi les penseurs de la
pouvoir continuer à se reconnaître dans l’humanité
complexité issus des anciennes puissances coloniales
générique. c’est un équilibre fondamental qu’il nous
sont à la fois si peu entendus de leurs pays d’origine et
propose là. les « damnés de la Terre » se sont mués en
de leurs nations d’adoption en occident. en fait, beau« damnés de la mer », mais l’exigence de Fanon reste
coup de ceux qui provenaient d’un monde historiquetrès actuelle : il nous permet d’envisager la pluralité en
ment complexe ont été écrasés après les indépengardant le fil de l’universel.
dances. une répression féroce s’est abattue sur eux, à
S. B. D. les relativistes estiment que chaque fait se jusl’image de celle qui a frappé les communistes libanais
tifie par son seul contexte. leur idée de l’universel est
ou égyptiens, si cosmopolites. cette élimination a cassé
celle de la juxtaposition, de la parataxe. ce n’est pas la
pour longtemps les transmissions.
mienne. entre l’« universalisme décharné » critiqué par
* Albin Michel.
césaire et l’abîme du relativisme, il y a l’entre-deux du
G. PINON/NURPHOTO/SDP
en charge les enjeux de la décolonisation. aujourd’hui,
un universalisme tranquille et allant de soi ne peut plus
avoir cours. ce avec quoi il ne faut pas rompre, néanmoins, c’est l’horizon de l’exigence d’universalité.
126
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
C’ÉTAIT DANS L’EXPRESS
LE 19 AVRIL 1980
Le sacrilège :
la mort du socialisme
Où l’on voit que même avant la présidence de Mitterrand,
certains déclaraient caduc le socialisme à la française.
Par Max Gallo
J
e déclare mort le socialisme et je cherche à hâter
la décomposition des idéologies socialistes » :
Alain Touraine, homme de gauche et sociologue, a, dans son dernier livre*, le mérite de ne
pas cacher ses intentions. Et, si les batailles politiques
se livraient dans la clarté, tout candidat socialiste à
l’élection présidentielle devrait répondre aux questions que pose Touraine, clairement et brutalement.
Son Après-Socialisme a les vertus d’un diagnostic sans
concession qui contraint, par la netteté de ses formulations, à prendre position. Mais, pour certains, répéter page après page que le « modèle
politique de la gauche française ne
correspond plus à aucune réalité, sinon
aux intérêts de quelques appareils », ou
bien que, « en France, comme partout
ailleurs, le socialisme est parvenu au
bout de sa route », c’est moins donner
les résultats d’une analyse qu’accomplir
un sacrilège. Et le livre d’Alain Touraine
risque de n’être que l’un de ces meurtres rituels que, périodiquement, les
intellectuels de gauche les plus lucides
commettent dans l’espoir que les
hommes politiques ouvriront les yeux.
Mais ceux-ci continuent de prêcher la
langue des vieux-croyants et, soucieux de préoccupations électorales, manœuvrent et dénoncent les iconoclastes. On se dit pourtant que, cette fois-ci, les circonstances se prêtent à l’entreprise de Touraine.
Le socialisme, selon lui, associait trois éléments :
l’action du mouvement ouvrier, l’idée que l’Etat renverserait les obstacles au développement économique et, enfin, la croyance au progrès naturel des
forces de production. Or, s’il y a épuisement et mort
du modèle socialiste, c’est que nous quittons la
société industrielle pour entrer dans la « société
programmée ». Touraine reprend, ici, les thèmes
connus sur l’époque « post-industrielle » et le déclin,
DESPATIN & GOBELI/OPALE/LEEMAGE
«
à la fois, du mouvement ouvrier et de l’industrialisateur. Il note aussi la fin de la période de croissance
forte et la crise de l’idée de progrès. Le socialisme est
donc atteint dans son essence même. Et les échecs
politiques, que Touraine rappelle, ne sont que le résultat de cette inadéquation aux réalités nouvelles.
Pour Touraine, l’Union de la gauche a permis à la
« vieille garde idéologique de savourer ses derniers
beaux jours ». Mais la rupture de cette Union, en septembre 1977, a fait entrer la France dans l’aprèssocialisme. Cela devrait signifier la fin du
« tout-politique ». Le « parti », qui est,
à gauche, une Eglise, un appareil, un
double de l’Etat, doit dépérir.
P
ourquoi, se demande Touraine, le
Parti socialiste ne deviendrait-il
pas, tout simplement, un « parti
démocrate » ? On mesure à cette question la profondeur de l’hérésie. C’est
que Touraine fait confiance non pas
aux partis, qui ne devraient être que des
agents politiques intermédiaires, mais
aux mouvements sociaux. Ce sont eux
qui produisent la société. Touraine,
dans les mouvements féministe, antinucléaire et régionaliste, voit percer cette nouvelle
manière plus efficace de contester la société programmée. Car les mouvements sociaux doivent être contestataires par nature. Et si Touraine est séduit par ces
« marginaux », c’est précisément qu’ils ne deviendront
jamais des gouvernants. De même, il souhaite la séparation radicale entre action syndicale et action politique. Des partis démocratiques, des mouvements
sociaux contestataires, un Etat qui assure la paix et
prépare l’avenir : tels sont les vœux de Touraine. Et le
mot socialisme n’est plus pour lui qu’un « archaïsme ».
* L’Après-Socialisme, par Alain Touraine. Grasset.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
127
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
styles
LE NÎMES SUBLIME
D’UNE ESTHÈTE
vec l’ouverture toute récente du musée de la
Romanité, en face des
arènes bimillénaires,
la capitale gardoise a
donné un formidable coup de projecteur à son patrimoine historique et
posé un œil neuf sur l’Antiquité. Sept
ans après le premier coup de pioche,
ce projet, mené par l’architecte Elizabeth de Portzamparc, espère bien,
dans les années à venir, obtenir une
inscription par l’Unesco au patrimoine mondial. Il faut reconnaître
que le bâtiment, spectaculaire, dialogue à merveille avec les arènes.
« D’un côté, il y a un volume circulaire entouré par les verticales des arcs
A
128
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
romains en pierre et bien
de famille du XVIIIe siècle.
ancré au sol, et de l’autre
La villa, propriété d’Anun grand volume carré
nabelle et de Christophe
comme en lévitation et
Valentin, un couple de
drapé d’une toge de verre
collectionneurs, est deplissé », explique l’archivenue mon refuge pentecte qui a joué avec
dant la durée des travaux
maestria la complémendu musée, de 2011 à 2018.
tarité entre les deux édiC’est une villégiature infices séparés par deux
timiste, truffée d’œuvres
Elizabeth
mille ans d’histoire. « Ce
d’art, d’antiquités et de
de Portzamparc.
musée dépasse la simple
meubles d’époque qui
fonction d’exposition ; il
se déploient sous une
est conçu comme une porte d’entrée
collection de lustres à pampilles. Le
pour la compréhension de la ville et de
jardin planté d’oliviers, de grenadiers,
son histoire. » Riche de quelque 5000
d’orangers ou de citronniers est un
pièces patrimoniales – dont beaucoup
havre de sérénité, comme son spa aux
jamais montrées – parmi les 25000 déallures de riad marocain. J’ai beautenues au musée archéologique, cet
coup voyagé dans ma vie mais ce lieu
écrin donne à comprendre de manière
reste pour moi un endroit rare et
chronologique l’histoire de la cité. Sa
un enchantement. » Chambre à partir
maîtresse d’œuvre nous dévoile ses
de 280 €.
bonnes adresses in situ.
3, rue Gaston Maruejols, 04-66-84-82-64
et www.jardinssecrets.net
S. MUREZ/SDP
Elisabeth de
Portzamparc,
l’architecte du musée
de la Romanité,
nous livre ses haltes
favorites dans
la cité antique.
L’HÔTEL JARDINS SECRETS
« Merveilleusement située dans une
rue paisible, à deux pas du centre historique, cette adresse confidentielle et
sélecte offre le charme d’une maison
LES PORTES SECRÈTES
« Il serait dommage d’arpenter Nîmes
sans visiter cette poignée d’hôtels particuliers XVIIe et XVIIIe, certes confiden-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ÉVASION
Par Sylvie Wolff
O. PASCAL/SDP
Oasis Les jardins
de la Fontaine.
B. PAOLI/SDP
Joyau L’hôtel
de Fontfroide.
9 rue de l’Etoile, 04-66-21-80-77.
« Jusqu’à la construction du musée de
la Romanité, c’était la seule terrasse
perchée de la ville. Surmonté d’ailettes
blanches, ce rooftop contemporain sur
le toit du musée d’art contemporain,
édifié par l’architecte Norman Foster
en 1993, offre une vue plongeante sur
la Maison carrée, l’un des temples les
mieux conservés du monde romain,
et les toitures aux alentours. Inutile
de vous préciser qu’une visite du
musée s’impose ! »
Le Ciel de Nîmes, place de la Maison carrée,
www.cieldenimes.fr
LE TOIT-TERRASSE DU
MUSÉE DE LA ROMANITÉ
Hâvre Jardins Secrets,
une villégiature intimiste.
SDP
LE RESTAURANT 9
« Derrière une imposante porte en
bois, se cachent une dizaine de tables
qui paradent en terrasse dans la jolie
cour pavée et théâtralisée d’une maison traditionnelle nîmoise. Beaucoup
d’habitués – artistes et personnalités,
notamment – viennent y déguster des
spécialités régionales telles les palourdes à la persillade, la friture d’anchois ou l’épaule d’agneau. Une carte
courte mais gourmande et saine. »
45 € environ.
LE CAFÉ DU CARRÉ
DES ARTS
Table La jolie
cour pavée du
Restaurant 9.
FROMAGERIE VERGNE
« Ouvertes tous les jours de la semaine, les Halles – le marché couvert
du centre-ville – sont un bonheur
pour les sens. Parmi la foultitude
d’étals, je conseille de s’arrêter chez ce
fromager, affineur de fromages d’auteur. Un remarquable artisan dont la
vitrine regorge de tomes d’Arles, de
Lozère, et de chèvres dont la navette
de Nîmes qui est un régal. Je recommande également la bûchette de
Banon, la petite fleur d’olivier et le
camembert de brebis. »
Rue des Halles, 04-66-67-44-88 et
61, av. Georges Pompidou, 04-66-68-72-30.
OT DE NÎMES/SDP
tiels – culture protestante oblige –
mais de toute beauté. Par-delà les
lieux renommés – les arènes ou la
Maison carrée –, ils constituent l’une
des richesses architecturales de la
ville et raconte son passé illustre. Les
très belles ferronneries, les escaliers
suspendus ou les cours intérieures en
témoignent. Pour les découvrir, il faut
être accompagné d’un guide à réserver auprès de l’Office de tourisme. »
8 € la visite.
Office de tourisme de Nîmes,
www.nimes-tourisme.com
OT DE NÎMES/SDP
Patrimoine
Le nouveau musée
de la Romanité,
face aux célèbres
arènes.
S. RAMILLON/SDP
Vue Ouvert sur le ciel,
le toit-terrasse du musée.
« Végétalisé, je l’ai pensé comme une
cinquième façade ouverte sur le ciel.
Point culminant du parcours, il offre
un belvédère avec une vue à 360° sur
Nîmes et ses vingt-six siècles d’histoire avec, en premier plan, les arènes,
puis la Tour Magne, érigée sur une
tour du rempart gaulois. »
Musée de la Romanité, 16 boulevard
des Arènes, 04-48-21-02-10.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
129
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA FORME
styles
Le Studio Rituel.
Le Studio Aopa.
GYM : LE GRAND MIX
F. BALI/SDP - SDP
L’Usine Opéra.
et les articulations », explique Anthony Vieira Barradas, éducateur
sportif. Au sol ou debout, on challenge son équilibre et son alignement
avec des positions proches du yoga et
du Pilates et des accessoires (échauffement avec un bâton, auto-massage
avec un foam roller, haltères et élastiques…). « Le cours peut aussi compléter une séance de sport intense, pour
préparer l’effort ou retrouver sa souplesse musculaire.» V. Hi.
L’Usine Opéra, 8, rue de la Michodière,
Paris (IIe). www.opera.usinesportsclub.com
GYROTONIC
AU STUDIO RITUEL
es derniers temps, nombreux
sont les cours en salle qui associent différentes disciplines :
yoga, danse, stretching, Pilates, cardio… Et proposent des pratiques plus
ou moins toniques, fondées sur le réalignement et l’étirement de la colonne,
pour à la fois tonifier, assouplir et réénergiser. Moins de dogmes et de routine, plus de feeling, d’exploration et
d’efficacité, c’est ce que proposent les
trois adresses parisiennes suivantes.
C
WUNDER BARRE
AU STUDIO AOPA
« Mon but n’est pas de courir après un
idéal esthétique, mais simplement de
proposer un cours vivant et bénéfique
pour chacun », raconte Anne Etchebarne, créatrice du Wunder Barre. Elle
s’est lancée dans la mise au point
d’une méthode qui lui ressemble et
allie tous les enseignements de son
parcours. Durant soixante minutes,
sur une playlist disco, on alterne à
130
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
un rythme soutenu exercices à la
barre, travail cardio d’aérobic, postures
de yoga, enchaînements de Pilates,
pour finir plus calmement au sol. On
souffre un peu, on cherche parfois son
souffle, mais on s’amuse et on se laisse
prendre par le tempo de la séance.
Ultradynamisant. M. L. D.
Studio Aopa, 38, rue du Docteur-Heulin,
Paris (XVIIe). www.studioaopa.com
TENSION OFF
À L’USINE OPÉRA
Cette bulle d’oxygène hebdomadaire
permet de relâcher la pression le
temps d’une pause de 45 minutes.
Idéal pour éviter les problèmes de dos,
ce cours s’inspire des exercices de
stretching, de l’ostéopathie et de la kinésithérapie. « L’objectif est de retrouver les mouvements naturels du corps
qu’on ne fait pas assez à cause de nos
vies sédentaires. Par des étirements,
des torsions, des ouvertures, on sollicite la colonne vertébrale, les hanches
C’était l’un des premiers centres de
Pilates de Paris, qui n’a cessé d’évoluer
sous l’impulsion de sa directrice,
Verena Tremel. « Les professeurs sont
choisis sur un critère fondamental :
leur capacité à réapprendre », résume
cette ancienne danseuse classique
qui a su très tôt faire évoluer sa pratique dans une approche holistique du
corps. Ici, on pratique yoga, Xtend
barre, Pilates ou Gyrotonic, dont Verena est l’une des ambassadrices en
France. Cette méthode proche du Pilates, fondée en grande partie sur des
mouvements circulaires, ondulants et
en spirales, permet de faire travailler
muscles, articulations, colonne et ligaments. Trois cours sont nécessaires
pour en éprouver les effets sur le plan
physiologique et psychique. Avant de
sentir, au fil des semaines, son corps se
délier et se tonifier de façon spectaculaire. A. Go.
Studio Rituel, 16, rue de la Grande-Chaumière,
Paris (VIe). www.studio-rituel.paris
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’AUTO
Par Camille Pinet
styles
FORD FOCUS 1.5
ECOBLUE 120 CH
TITANIUM BVA
Dimensions
L x l x h :
4,38 x 1,83 x 1,47 m
 Volume du coffre :
Confortable Le gabarit de
la Ford Focus lui permet
d’être aussi à l’aise en ville
que sur l’autoroute.
CRÈME DE COMPACTE
D
132
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
enfin aux utilisateurs de smartphones d’afficher le navigateur Waze
sur l’écran. Malgré son goût pour les
gadgets, la nouvelle Ford ne perd pas
le sens de l’essentiel. Elle offre ainsi
bouton rotatif. Elle accorde comme il
une grande qualité de confort, qui
se doit une place encore plus grande à
profite à la fois de suspensions très
l’électronique, capable de parquer
bien mises au point et d’une insonol’auto de manière totalement automarisation remarquable. On s’étonne
tique, sans aucune intervention du
tout de même des assemblages apconducteur. On peut même la démarproximatifs du mobilier intérieur, qui
rer à distance depuis son mobile, par
se fait bruyamment entendre sur les
exemple pour préchauffer l’habitacle
pavés. Les moteurs se révèlent au
pendant l’hiver. Elle profite d’un sysgoût du jour, depuis l’excellent trois
tème multimédia bien fait qui permet
cylindres essence 1.5 de
150 ch jusqu’à l’économique diesel 1.5 EcoBlue
de 120 ch aux émissions
de CO2 contenues. Mais
le vrai talent de la Focus
se découvre sur les petites routes de campagne.
Elle y rejoint la Peugeot 308 en matière de
plaisir de conduite, grâce
à un train affûté et une
direction extrêmement
précise. Cultiver le compromis n’est pas toujours
Technologie Le véhicule sait se garer de manière
automatique, sans intervention du conducteur.
synonyme d’ennui. C. P.
SDP
errière le déluge de nouveaux
SUV, l’automobiliste averti
saura reconnaître quelques
nouveautés plus discrètes mais sans
doute plus fondamentales. C’est le cas
de la dernière génération de Ford
Focus, qui furent un temps les voitures particulières les plus vendues
du monde. Elle ouvre le bal du renouvellement des principales compactes
européennes, qui battra son plein
l’année prochaine. Agréable à regarder, la nouvelle Ford refuse cependant d’être radicale, rançon d’une vocation mondiale. Un peu plus grande
que la Volkswagen Golf, elle conserve
cependant un gabarit acceptable en
ville. Bonne à tout faire, la Focus doit
être aussi à l’aise à la sortie de l’école
que sur l’autoroute. Les dernières
technologies lui permettent de pousser un peu plus loin la quadrature du
cercle. On s’en rend compte à bord
des versions à transmission automatique où le traditionnel levier de vitesse est remplacé par un étonnant
375 l
Motorisation
 Cylindrée : 1 500 cm3
 Carburant : Diesel
 Puissance : 120 ch
0-100 km/h : 10,2 s
 Vitesse maximale :
193 km/h
Consommation
 Cycle mixte :
4,2 l/100 km
 Emissions de CO2 :
111 g/km
 Ecomalus : 0 €
 Prix : 28 350 €
(gamme à partir
de 19 550 €).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA MONTRE
Par Vincent Daveau
Le saviez-vous ?
THE LONGINES HERITAGE
MILITARY
The Longines Heritage
Military est directement
inspirée de la pièce que
portait au poignet Stanley
Turner, radiotélégraphiste
dans les avions de la RAF
durant la Seconde Guerre
mondiale, plusieurs fois
décoré pour ses exploits.
C’est sa propre montre,
retrouvée et fournie
à Longines par un
collectionneur anglais,
qui a inspiré la réédition
d’aujourd’hui. Une façon
originale de célébrer
les 100 ans de la RAF.
 Boîtier en acier de 38,5 mm
de diamètre.
 Calibre à remontage automatique
L888.2, 64 heures de réserve
de marche.
 Fonctions : heures, minutes,
secondes.
 Bracelet en cuir vieilli
ou style Nato.
 Prix : 1 860 €.
 Tél. : 01-53-92-22-85.
Unique
Pour préserver son esprit
des années 1940 et séduire
ainsi les amateurs du genre,
Longines a fait le choix de
rester au plus près du dessin
de son modèle d’origine.
De fait, cette montre est
la première des collections
actuelles de la marque – dont
le logo est un sablier ailé –
à abriter un mouvement
automatique tout en
ne portant pas la mention
« Automatic » sur son cadran.
positive du public sur le
long terme, véhiculent une
histoire glorieuse. La montre,
unique véritable bijou de
l’homme, représente en effet un
élément essentiel de la panoplie de
tous les héros. Il ne faut donc pas
s’étonner que les garde-temps ayant
accompagné les soldats dans le feu
de l’action aient conservé une aura
particulière.
UNE COLLECTION DES
ANNÉES 1940 REVISITÉE
’est une source d’inspiration
récurrente. Si nombre de
montres déclinent ainsi l’univers militaire, c’est parce que ces dernières, en plus d’avoir un style intemporel garantissant une appréciation
C
Deauville à cœur
Le 22 octobre, la maison
d’horlogerie Longines
– implantée à Bienne, dans le
Jura suisse – est devenue le
partenaire officiel de la ville
de Deauville (photo) comme
elle l’est déjà de Saint-Moritz,
en Suisse. Cet accord
comprend la mise en place
de pendules en ville,
une collaboration avec
le pôle international
du cheval Longines
Deauville et le soutien
du concours photographique
de la 25e heure.
PHOTOS : SDP
COMME UN
DEVOIR DE
MÉMOIRE
Consciente de cette puissance de séduction aux petits accents virils, la
maison Longines a choisi cette année,
pour célébrer les 100 ans de la Royal
Air Force, de rendre hommage à son
passé en enrichissant sa collection
Heritage d’une réinterprétation d’un
instrument des années 1940 destiné
aux pilotes et personnels de l’armée
de l’air britannique.
Avec son design sobre et ses
38,5 millimètres de diamètre, cette
montre en acier, servie par un calibre
mécanique à remontage automatique, est à porter sur cuir vieilli ou
sur un bracelet Nato.
Cultivant le sens du détail, elle arbore un cadran argenté opalin subtilement pulvérisé à la main de fines
gouttelettes de peinture noire, dont le
but est de reproduire l’oxydation présente sur le modèle original. Le devoir
de mémoire jusqu’au bout ! V. D.
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
133
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
styles
BIEN FICELÉ
 51, boulevard
Voltaire, Paris (XIe).
 01-58-30-84-88.
www.bienficele.fr
Formules déjeuner
1
(semaine) :
14, 18 et 20 €.
Brunch (week-end) :
26 et 28 €.
Carte (soir) : 40 €.
Fermé lundi
et mardi.
BROCHE SANS
REPROCHE
Après leur bistrot
à viandes Bien élevé,
voici la rôtisserie
moderne Bien ficelé.
Tout dans la maîtrise,
en effet.
O
n a trouvé la frite parfaite. Ou, en tout cas,
l’une des meilleures
jamais goûtées, du
genre à truster les premiers rangs du top parisien, et à vous
faire traverser la capitale pieds nus
sur des charbons ardents. Au début,
on a suspecté une entourloupe, un
coup de l’industrie. Trop bonnes
pour être vraies. Mais le tout-fait, ce
n’est pas le genre de la maison. Les
pommes de terre agria arrivent en-
Retrouvez François-Régis Gaudry dans l’émission
Très très bon tous les dimanches à midi sur Paris Première.
2
3 4
tières, avec leur peau, de la ferme des
Pins sylvestres, l’exploitation de JeanPhilippe Le Fournis, dans la Marne.
Elles sont épluchées, taillées au
coupe-frites pour une section de
1 centimètre, puis cuites à la belge,
c’est-à-dire deux fois, dans deux bains
de blanc de bœuf.
Résultat : des bâtonnets beaux, réguliers, brûlants, dorés comme des
lingots, légèrement soufflés, avec une
fine croûte cassante comme du givre,
un cœur fondant et suave et ce petit
goût inimitable de la graisse animale.
Le risque, avec ces frites, c’est
qu’elles pourraient voler la vedette à
tout le reste dans cette rôtisserie moderne nommée Bien ficelé, deuxième
enfant d’Arthur Lecomte, Dimitri
Aboulker et Thibault Eurin, le trio de
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
F.-R. G. - SDP
LES TABLES
de François-Régis Gaudry
5
restaurateurs à qui l’on doit déjà le
bistrot à viandes vertueux Bien Elevé.
Il n’en est rien. L’élégant décor cuirchêne-céramique relève le niveau des
grosses brasseries sans âme qui font
leur beurre boulevard Voltaire.
Et les bonnes chairs qui bronzent
dans la rôtissoire nous embrochent
un coin, toutes issues d’élevages extensifs du nord de la France, soucieux
du bien-être animal : coquelets fermiers de Licques, agneau de Bruno
Mordacq, à Lisbourg, sans parler du
cochon de Benoît Duterte, fermier à
Audinghen, une vraie mascotte qu’on
a affectueusement prise par l’épaule.
Voilà une pièce maîtresse de
700 grammes à partager à trois. Dans
le plat de service, après trois heures de
rôtissage : une couenne croustillante
comme des chips, un gras juteux, des
et aussi…
1. Equipe Au centre, le trio
fondateur, Dimitri Aboulker,
Thibault Eurin et Arthur Lecomte.
A g., William Cottier et à dr.,
Shogo Kaneko.
2. Le tartare de bœuf, viande
angus, poireaux grillés et sauce
barbecue maison.
3. La maison a élu domicile
sur le boulevard Voltaire.
4. Les frites sont parmi
les meilleures de la capitale.
5. Epaule de cochon servie
avec sa couenne croustillante.
LE ROUGEMONT,
BISTROT BELLE GUEULE
chairs crémeuses que quelques gouttes
d’un jus corsé et scintillant, servi dans
une saucière à part, transforment en
pur morceau d’anthologie !
Comme Thibault Eurin, le cuisinier de l’équipe, veille sur les fourneaux, il se montre tout aussi convaincant sur le tartare de faux-filet de bœuf
(viande angus de la ferme de Châteauneuf, à Audincthun, dans le Pas-deCalais) agrémenté de poireau grillé et
de sauce barbecue maison, sur le velouté de laitue à la ricotta mousseuse
et aux croûtons de pain de campagne,
ou encore sur ce drôle mastodonte pâtissier en dessert, né des amours entre
un millefeuille et un Paris-Brest. Soit
des étages feuilletés, une crème pralinée, de la poire pochée et au moins
trois cuillères pour partager. Comme
le reste, (très) bien ficelé. F.-R. G.
lamelles de chorizo. Une entrée
bien mitonnée et calée dans
une impeccable formule à 20 €,
complétée par un filet de
maquereau parfaitement rosé,
servi sur un lit de lentilles beluga
al dente. Le reste de l’ardoise
cultive l’esprit bistrotier avec
les excellentes salaisons d’Olivier
Brosset, un charcutier installé
dans l’Anjou, une côte de cochon
fermier ou la poêlée de cèpes.
Parmi les sages références
versées à la ficelle, le mâcon
de Merlin (6 € le verre)
est enchanteur. C. P. O’ C.
Le Rougemont, 10, rue Rougemont,
Paris (Xe), 01-55-32-02-39. Formules :
16-20 € (au déjeuner). Carte : 35 €.
Fermé samedi midi et dimanche.
LES MARQUEURS
Le pain
Une miche de campagne
au levain fabriqué par
la star de la boulangerie
Jean-Luc Poujauran.
Impeccable.
J’aime…
Le vin
Un saumur-champigny
vieilles vignes du
domaine des Varinelles
2011 (32 € la bouteille,
6,50 € le verre).
… un peu
Le café
Un expresso « Malabar
moussonné », un pure
origine d’Inde signé
du torréfacteur parisien
Terres de Café, 3 €.
… beaucoup
… passionnément
Plus habitués à être biberonnés
aux grosses enseignes qu’aux
petites brasseries, les Grands
Boulevards affichent désormais
leur appétit. Installé entre les
hôtels et les banques, le petit
nouveau est un bistrot flambant
neuf avec de jolies teintes vertes,
des banquettes imprimées,
un sol tout en mosaïque et des
luminaires boules suspendus
au-dessus d’un comptoir central.
Si la décoration, signée Virginie
Friedmann, est toute coquette,
l’esprit de la maison est
nettement plus porté sur
la gouaille. Il faut dire que
le patron, Hugues Barretieri,
joue les excellents taverniers.
A peine l’assiette débarquée,
ce gaillard ébouriffé vous verse
une huile d’olive de Ligurie et
passe quelques tours de moulin
à poivre sur une ratatouille
fondante couronnée d’un œuf
poché et piquée de quelques
… à la folie
… pas du tout
7 NOVEMBRE 2018 L’EXPRESS
135
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
jeux
Mots croisés
1
2
3
4
Sudoku
5
6
7
8
9
10
11
12
1
1
2
2
3
3
4
4
5
5
6
6
7
7
8
8
9
9
10
10
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
2
9
5
4
9
1
Solution
Solution dunumér o3513
paru le 31 octobre 2018
Plus de jeux avec
l'application gratuite
Sport Cérébral !
®
136
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
7
3
5
1
3
7
8
6
2
1. Il est le maître à la maison. 2. Parfois suivi par des jumelles.
Qui glisse plus facilement. 3. Dans l’air ou dans l’eau. Sodome
et Gomorrhe. 4. Fourre son nez dans les comptes. A
Av
vant Martin ou après James. 5. Emission de timbre. Pointe en surface.
uteur » de maux
6. Héros profond. C’est que tout va bien. 7. « Au
fléchés. Faciliter le passage. 8. Pitoyable P R E D O M I N A N T E
R I T E
E V I D E E S
gâchis. Un peu cramoisi. 9. Sujet d’en- E P A N D R E M E N S
O E S T R E
T E
D O
vie . Pas Clair, for cément. 10.
0 C ou - A U C U N T I T R A
ronnent de s repas. 11. Inter-lutte s. Il ET T RI RE EI NE E ES T OE NT ET
pèse peu pour un « alterophile ». 12
12. En U R EE EE V I E R S TT
A T R E
R O U S S E S
S U R E
S O R C I E R
Vénétie
é
. Produit de la mine.
5
6
Horizontalement
Ver
e ticalement
9
3
12
1. Il passe son temps à se faire larguer…. 2. Se tord facilement.
Œuvres policières. 3. Avant certaines saisons. Monnaie. Charge
d’affaires. 4. C’est pas ça. Base de l’économie de la Rome antique. 5. Question. N’appartient pas au monde des nantis. 6. De
quoi sceller une amitié. Homme de compagnie. 7. Peu porté à
louer. Roi d’Iolcos. 8. Etreint. Entrer en service. 9. Peut être
précédé d’un contre. Vil champignon. Porte les armes. 10. Lapons ou bretonne. Demande bon pied bon œil.
sportcerebral.fr
4
3
3
4
Remplissez la grille av
avec des chiffres de
1 à 9 afin que, dans chaque ligne, chaque
colonne et chaque bloc de 3 cases par 3,
il y ait tous les chiffres de 1 à 9.
Solution
Solution du numéro 3513
paru le 31 octobre 2018
Société éditrice : Groupe L’Express
SA de 47 150 040 €
Siège social : 2, rue du Général Alain de Boissieu,
75015 Paris.
RCS Paris 552 018 681
Tél. : 01-87-25-85-00
CPPAP n° 0318 c 82839
ISSN n° 0014-5270
Président-directeur général : Clément Delpirou.
Principal actionnaire : SFR Presse.
Conseiller éditorial : Christophe Barbier.
Directeur de la publication : Clément Delpirou.
La rédaction et toute l’équipe de L’Express
sont à retrouver en ligne sur
www.lexpress.fr/contacts
SERVICE ABONNEMENTS
Pour nous contacter
De France : 01-55-56-71-04
Fax : 01-55-56-70-91
De l’étranger : (33-1) 55-56-71-04
Fax : (33-1) 55-56-70-91
Espace Abonnements : www.lexpress.fr
Adresse e-mail : abonnements@lexpress.fr
Adresse postale : L’Express, service abonnements,
4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex.
Tarifs abonnement
1 an, 52 numéros : 104 € (TVA 2,10 %).
Union du Nord et Suisse : 145,60 €.
Autres pays européens : 153,40 €.
Afrique : 137,80 €. Etats-Unis : 156 €.
Amérique (hors Etats-Unis), Asie, Océanie, TOM : 182 €.
Boutique abonnés : www.lexpress.fr/boutique
Conformément à la Loi informatique et libertés
du 6 janvier 1978, les abonnés disposent d’un droit
d’accès et de rectification des informations qu’ils ont
transmises, en adressant un courrier au service
diffusion de L’Express à l’adresse postale ci-dessus.
Les informations requises sont nécessaires au Groupe
7
5
843 916 572
976 325 841
215 784 963
638 152 497
754 693 218
192 478 635
569 837 124
427 561 389
381 249 756
L’Express pour la mise en place de leur abonnement.
Elles pourront être cédées à des organismes extérieurs
sauf opposition par courrier adressé au Groupe
L’Express à l’adresse postale ci-dessus.
Service diffuseurs n° vert : 0 805 01 4000
Imprimé en France (Printed in France) : Maury
imprimeur SA (45330 Malesherbes). Service de l’AFP
et d’AP. Accords spéciaux avec New York Times,
Los Angeles Times et Washington Post. Copyright 2004
SA Groupe L’Express. Sauf dans les cas où elle est
autorisée expressément par la loi et les conventions
internationales, toute reproduction, totale
ou partielle, du présent numéro est interdite
et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les
articles 425 et suivants du Code pénal. Droits réservés
ADAGP pour les œuvres de ses membres. L’Express
est membre actif de l’ARPP et s’engage à suivre ses avis.
Il s’efforce de lui-même d’éliminer de ses colonnes
la publicité mensongère, fallacieuse ou trompeuse.
Si cependant ses lecteurs avaient des réclamations
à formuler, il leur recommande d’écrire, pour les
annonces classées, au journal et, pour la publicité
commerciale, à l’ARPP (Autorité de régulation
professionnelle de la publicité), 23, rue AugusteVacquerie F-75116 Paris.
Abonnez-vous au 01 55 56 71 04
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE STYLE DE…
Par Christophe Carrière
styles
… AHMED SYLLA
évélé au Jamel Comedy Club,
il est devenu un comédien incontournable depuis le succès
de L’Ascension. Tête d’affiche de la comédie Chacun pour tous, il est également celle d’Access, nouvelle série comique où il joue une vedette du Web
qui rêve de devenir… acteur ! Cela ne
manque pas de mordant. Ni de style.
R
l’express Dans quel style rangez-vous
ce nouveau programme, Access ?
Ahmed Sylla C’est un programme burlesque, absurde, où tout se mélange.
C’est entre les Inconnus et les Nuls.
Les Inconnuls, comme on ose le dire
dans un épisode. C8, à travers son
directeur, Franck Appietto, nous a
accordé une liberté totale de ton. Avec
mon frère Moussa (qui est directeur
artistique) et tous les auteurs, on avait
carte blanche. C’est rare en télé. De
fait, la chaîne n’a pas bougé une virgule. Même quand ça se barre dans
vraiment autre chose. Une de mes
séquences préférées est celle dite de
« la touillette », je marche très longtemps sans dire un mot. Le sketch est
totalement à part. J’adore. Mon ADN,
c’est raconter une histoire à travers
des personnages qui ont un univers.
Comme dans mon one-man-show, où
on ne riait pas forcément, où on écoutait aussi avec son cœur. Je n’aime pas
les spectacles bourratifs où tout doit
être systématiquement drôle.
Quel style de téléspectateur
êtes-vous ?
A. S. Je regarde tout. Je peux rester
un bon moment devant Vendredi tout
est permis, je ne loupe aucun Touche
pas à mon poste en direct, je regarde
Quotidien en replay, je passe des
heures sur Netflix pour des séries
comme Life’s Too Short ou Casa de
papel, je vais me mettre au Bureau
des légendes sur Canal +… Tout, je
vous dis ! Tout, sauf la télé-réalité.
Quand j’étais ado, je regardais Loft
Story, Secret Story… C’était frais, ingénu. Maintenant, tout est calculé. Les
candidats ne viennent que pour être
connus. C’est à qui fera le plus de buzz.
Quand vous vous retrouvez dans
une situation propice au malaise (que
vous adorez jouer !), que se passe-t-il ?
A. S. De la gêne, évidemment. Le plus
classique, c’est quand quelqu’un, parce
qu’il est avec un humoriste, essaie de
faire une vanne et se plante quasi systématiquement. Mon regard cherche
de l’aide chez mon voisin qui luimême en cherche chez un autre, etc.
Mais le pire qui me soit arrivé, c’est
quand je venais d’emménager à Paris.
Je vais pour retirer de l’argent et, devant moi, une vieille dame au guichet
fait tomber un papier. Je l’aide pour le
ramasser et elle panique, persuadée
que j’allais l’agresser et lui voler son
argent ! Aujourd’hui, elle me demanderait un selfie !
Vous êtes sur quel style de réseau
social ?
A. S. Instagram et Twitter. C’est ce
qu’il y a de mieux pour se tenir au courant de l’actualité – et communiquer
sur la mienne. Pour toutes sortes de
choses : ça va d’un tournage à la playlist que je programme dans ma voiture
(de Joyce Jonathan à Aznavour, en
passant par Alvaro Soler). Je ne suis
pas trop victime de haters. Je ressens
même beaucoup de bienveillance. Qui
a explosé avec ma parodie de Karine
Le Marchand dans le Saturday Night
Live [sur M6, en janvier 2017]. Ça a été
un gros accélérateur pour ma carrière.
J’ai bien senti qu’un public féminin
s’était consolidé à ce moment précis.
TÉLÉ
 Access, les mercredis,
à 21 heures, sur C8.
CINÉMA
 Chacun pour tous,
de Vianney Lebasque.
P. GAILLARDIN/HANSLUCAS
Qu’est-ce qui vous rend hostile ?
138
L’EXPRESS 7 NOVEMBRE 2018
A. S. Les incivilités peuvent me rendre dingue. Je ramasse toujours les
papiers par terre, même quand ce ne
sont pas les miens. Si un mec fait ça
devant moi, je peux lui dire. Ils ne se
fâchent jamais. Ils ont tellement honte
qu’ils se taisent et ramassent. A bon
entendeur…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EN VENTE
CHEZ VOTRE MARCHAND
DE JOURNAUX
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE 1 ER SINGLE MALT GLENFIDDICH
TOURBÉ ET AFFINÉ
EN FÛTS DE RHUM
HORS-SÉRIE N°23 - LE MEILLEUR DES MONTRES - NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2018 / FRANCE MÉTRO 6,90 € - DOM 7,50 € - BELGIQUE, LUXEMBOURG 7,50 € - SUISSE 12,40 CHF - ITALIE, ESPAGNE, PORTUGAL CONT. 7,70 € - CANADA 11,99 $CAN -MAROC 76 MAD
ÉQUILIBRE MAÎTRISÉ
FASCINATION POUR LE CHRONOGRAPHE
L’ART DE COLLECTIONNER
Hors-série n° 23 - novembre - décembre 2018 - 6,90 €
3’:HIKNOD=^U[^U[:?a@k@c@d@p";
M 03439 - 23H - F: 6,90 E - RD
M 03439 - 23H - F: 6,90 E - RD
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE MEILLEUR DES MONTRES / HIVER 2019
HORS-SÉRIE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE MEILLEUR DES MONTRES / HIVER 2019
HORS-SÉRIE
CONCENTRÉ D’ÉLÉGANCE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L
e grand mage posa d’abord cette question : ‘Quelle est de toutes les choses
du monde la plus longue et la plus courte, la plus prompte et la plus
lente, la plus divisible et la plus étendue, la plus négligée et la plus
regrettée, sans qui rien ne peut se faire, qui dévore tout ce qui est
petit et qui viviie ce qui est grand ?’ Zadig dit que c’était LE TEMPS…
[Explications] L’assemblée convint qu’il avait raison .”
On aura bien sûr reconnu le héros de Voltaire (le philosophe des Lumières et pas l’associé du marchand de fringues) dans l’une de ses aventures, dite “des énigmes”.
Comment faire prendre conscience de la façon étrange dont chacun
gère cette matière précieuse qu’est le temps ? Tentons une métaphore ! Imaginons une immense machine à fabriquer de la pâte à tarte. A gauche, le
réservoir où se mélangent le lait, la farine, les œufs, le sel. En
somme, la pâte en devenir. Ce serait notre futur, qui attendrait
de se manifester. Après avoir été précuite dans le four intégré, la
pâte apparaîtrait comme par magie sous la forme d’un long rouleau parfaitement régulier déilant sur un immense tapis roulant. C’est notre vie au présent, faite de jours presque semblables,
éternellement recommencés. La comparaison s’arrête là. Alors
que pour la machine, un emporte-pièce vient découper à intervalles réguliers et sans états d’âme des carrés ou des ronds, c’est
nous qui sommes chargés de débiter la pâte de notre vie en
morceaux plus ou moins grands, plus ou moins savoureux, mémorables, utiles ou déterminants. Sommes-nous seuls à décider du cours de
notre vie ? Certainement pas, car il faut aussi compter avec les deux sœurs
siamoises, Chance & Malchance, la déesse Providence, le Hasard volage,
l’Air du temps impalpable et notre intuition pas toujours en éveil. Pas facile
de faire des fonds de tarte calibrés dans de telles conditions…
Oh, bien sûr, nous nous croyons forts parce nous pensons maîtriser le
temps. Mais dans la métaphore qui précède, qu’évaluerions-nous ? Le temps
de cuisson de la pâte ? La longueur des morceaux ? Broutilles et fariboles !
La seule question qui compte est : qu’avons-nous fait des meilleurs morceaux
de notre vie ? Combien en avons-nous eu ? Les a-t-on seulement identiiés
quand ils sont survenus ?
Vous avez quatre heures… Q
“
“
© JAEGER-LECOULTRE POLARIS CHRONOGRAPH OR ROSE
AIR DU TEMPS
Comment faire
prendre conscience de
la façon étrange dont
chacun gère cette
matière précieuse
qu’est le temps ?
9
Le Meilleur des montres
*Le voyage connecté. louisvuitton.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tambour Horizon
Your journey, connected.*
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉDITO
LES RÉVOLUTIONS NE
SONT PLUS CE QU’ELLES ÉTAIENT…
E
n ce cinquantenaire de Mai 68, c’est en France que l’on attendait du
tumulte et de la fureur. De fait, tout ce que le pays compte de mécontents structurels et de politiciens spécialistes du coup de menton
et du grand soir réunis, a roulé des mécaniques et donné de la voix
pendant des mois. En vain. On a pu alors croire que le monde avait
vraiment changé et que les délicieux hippies des seventies avaient laissé la
place à des traders cyniques, rêvant de belles bagnoles et de iestas torrides à
Ibiza. On se trompait. La révolution avait simplement muté.
Au même moment, et à seulement quelques
centaines de kilomètres de chez nous, de bons et
riches bourgeois suisses sans complexes ni états
d’âme se sont révoltés contre le mode de fonctionnement d’un pilier de leur économie : l’horlogerie
de luxe. L’immense Baselworld, LE grand salon
mondial de l’horlogerie – le nom le dit assez clairement – s’est mis tout à coup à vaciller sous les coups
de boutoir de plusieurs centaines d’exposants furieux d’être systématiquement tondus par une organisation dépensière, toute-puissante et peu encline
à écouter leurs doléances. Joignant le geste à la parole, ils ont claqué la porte par centaines en début
d’année, ce qui a ini par provoquer un débarquement à l’américaine de toute l’équipe dirigeante du
salon et la mise en place de managers plus jeunes et
présentés comme dynamiques. Cela n’a, hélas, pas
sufi. Au début de l’été, c’est tout le Swatch Group
– Breguet, Oméga, Blancpain, Longines, Tissot,
etc. –, l’entreprise qui symbolise le mieux le renouveau de la haute horlogerie helvétique, qui a rendu les clés de ses stands (un bon tiers du Hall 1,
quand même !), mettant en danger toute l’organisation de la vitrine horlogère du pays. Une sorte de révolution de palais… des expositions.
Dans le même temps, on apprenait qu’un des leaders du marché avait fait
l’acquisition du numéro un mondial des revendeurs de montres haut de
gamme de seconde main, une activité considérée jusqu’alors comme indigne
de la plupart des manufacturiers. Dans ce secteur à faible obsolescence et pour
lequel les invendus sont un vrai souci, l’occasion a pour sale habitude de mener la vie dure aux modèles neufs qui se renouvellent peu. Les affaires étant les
affaires, et les chiffres d’affaires imprévisibles, on enterre discrètement une
hache de guerre séculaire. Embrassons-nous, Folleville !…
Tout cela, en six mois et dans un pays où rien n’est censé avoir vraiment
bougé depuis la in du XIIIe. Question : comment dit-on déjà “Hasta la
muerte !” en vaudois ? n PAUL MARZOUK
Un mot, pour inir : Le Meilleur des montres, votre hors-série horlogerie, fait
également sa mue. Il devient L’Express XII, histoire de s’arrimer à sa maison
mère tout en intégrant, grâce au XII, code horloger par excellence, les
montres dans son ADN.
Le Meilleur des montres
n
11
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOMMAIRE
N° 23
32
76
9
L’air du temps
11
Edito
16
Repères
32
Nouveautés
Une nouvelle ère semble se dessiner avec
l’émergence d’une dissidence dans les modes
de communication et de distribution.
48
La montre préférée de...
Sept personnalités ont accepté de répondre
à nos questions sur leur montre préférée
et les raisons du lien si particulier qu’elles
entretiennent avec cet objet. Conidences.
48
56
Osez les paradoxes
Soigner ses codes vestimentaires pour faire
honneur à sa montre, tout en osant parfois des
associations en rupture avec les conventions : voici
le credo de l’amateur de belle horlogerie. Devenu
passionné, voire collectionneur, il n’a alors de
cesse que de rassembler les accessoires qui
mettront cette fois sa montre à l’honneur…
56
64
Le souci du détail
Le détail, même insigniiant, est déterminant
dans la reconnaissance d’un modèle par rapport à
un autre. Pour vous en persuader, tentez
l’expérience de notre petit jeu des différences.
70
Passions croisées
Si les marques horlogères sont des partenaires
historiques de l’équitation, c’est que ces deux
univers partagent les mêmes valeurs d’excellence.
64
76
Petites et tendance
Conçues pour conjuguer inesse, élégance et
discrétion, les petites montres féminines
font leur retour en force pour souligner
la délicatesse d’un poignet féminin.
13
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
BOUTIQUES
Big Bang Unico Red Magic.
Boîtier réalisé dans une céramique
unique en rouge vif. Mouvement
manufacture chronographe UNICO.
Série limitée à 500 exemplaires.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOMMAIRE
90
82
Glamour toujours
Avec la complicité du Studio Harcourt,
nos montres posent comme des stars d’un autre
temps, celui du noir et blanc…
82
90
94
A chaque génération son calibre
Ces dernières années, on a vu apparaître nombre
de nouveaux mouvements de montres. Zoom
sur les ressorts de cette évolution inéluctable.
94
Chronographe :
un modèle de reconnaissance
Complications récentes, les chronographes
font “craquer” les amateurs. L’image de technicité
qu’ils véhiculent n’y est pas pour rien. Toutefois,
cela ne sufit pas à tout expliquer !
100
100
Passionnément raisonnables
Voici douze montres capables de rivaliser avec
les modèles les plus convoités du marché du fait
d’un très bon rapport qualité/prix. Irrésistibles.
106
Le temps dans un écrin
Visite guidée de la nouvelle manufacture IWC
dans la campagne de Schaffhausen, en Suisse.
114
Collectionner est un art
Pour tirer son épingle du jeu, le collectionneur
en devenir doit connaître les tendances et suivre
les conseils des pros du secteur.
120
120
Société éditrice :
Groupe L’Express SA de 47 150 040 €
Siège social :
2, rue du Général-Alain-de-Boissieu,
75015 Paris.
RCS Paris 552 018 681
Tél. : 01 87 25 85 00
CPPAP n° 0318 C 82839 - ISSN n° 0014-5270
HORS-SÉRIE
M 03439 - 23H - F: 6,90 E - RD
M 03439 - 23H - F: 6,90 E - RD
ÉQUILIBRE MAÎTRISÉ
3’3’::HHIKNOD=^U[^U[:
IKNOD=^U[^U[:??a@a@kk@@cc@@dd@@pp";";
Principal actionnaire : SFR Presse.
Directeur général : Clément Delpirou.
L’ART DE COLLECTIONNER
124
132
LE MEILLEUR DES MONTRES / HIVER 2019
Hors-série n° 23 - novembre - décembre 2018 - 6,90 €
Quelques-unes des meilleures et des plus eficaces
références connectées du moment.
L’histoire secrète des marques
Certains passages oubliés des sagas des grandes
maisons horlogères ici remis en lumière.
106
FASCINATION POUR LE CHRONOGRAPHE
Connectées à l’aventure
MANAGEMENT
Directeur de la publication :
Clément Delpirou.
Editrice déléguée :
Anaïs Dupuis.
La trace Par Philippe Etchebest
RÉDACTION
Directrice de la rédaction : Anne Rosencher.
Directeur commercial du pôle News :
Pierre-Etienne Musson.
GRAND PUBLIC
61, rue Scheffer, 75016 Paris.
Tél. : 01 47 27 18 81.
Conception & direction éditoriale :
Paul Marzouk.
Rédacteur en chef : Vincent Daveau.
Rédactrice : Carine Lœillet.
Conception et réalisation graphique :
David Nunes Ruano / l’Agence Sans Nom.
Chef d’édition : Nathalie Maréchal.
Iconographe : Anne Daveau-Montenot.
Photographe : Studio Harcourt
Directrice de publicité :
Virginie Wolff.
PUBLICITÉ
Directrice régie : Caroline Arné.
FABRICATION / PRODUCTION
Chef de fabrication : Marie-Christine Pulejo.
Photogravure : Key Graphic.
Impression : Roularta Printing (Roeselare-Belgique).
Copyright 2018 SA GROUPE L’EXPRESS.
Tous droits de reproduction réservés.
Magazine imprimé sur du papier
certiié PEFC (sauf encarts).
Origine du papier : Belgique.
Taux de ibres recyclées : 0%
Eutrophisation, PTot : 0,056 kg/tonne.
COUVERTURE : STUDIO HARCOURT
MONTRES : ROLEX, IWC, PATEK PHILIPPE
15
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
repères
jaeger-lecoultre
célèbre ses 185 ans
Installée depuis 1833 au Sentier,
dans la vallée de Joux en
Suisse, cette manufacture appelée
la “Grande Maison” par
les connaisseurs rayonne plus que
jamais. Véritable conservatoire
de techniques et de savoir-faire, elle
continue de faire vivre son patrimoine.
C’est dans cet esprit que JaegerLeCoultre dédie aux collectionneurs
un modèle en platine édité à seulement
50 exemplaires : la Reverso Tribute
Tourbillon Duoface. Grâce à son
boîtier monté dans un brancard capable
de se retourner, cette montre possède
deux visages. Le premier présente sur un
cadran bleu les heures et minutes, ainsi
que le tourbillon à 6 heures. Le second
permet de découvrir l’arrière de
ce régulateur, ainsi qu’un second fuseau
horaire et un indicateur jour/nuit.
Animée par un calibre à remontage
manuel de manufacture réf. 847, cette
pièce incarne l’exception mécanique
qui devrait séduire les collectionneurs
assurés, avec cette référence hors
pair, de disposer d’un garde-temps
appelé à prendre de la valeur au il des
années. (Disponible en juillet 2019)
Frédérique Constant
30 ans de passion
pour l’accessible
Fondée en 1988 par Aleta et
Peter Stas, l’entreprise
Frédérique Constant, installée
à Plan-les-Ouates en Suisse
depuis 2006, est parvenue à
construire une belle personnalité
de marque alliant une exigence
de qualité à la volonté de proposer des
produits au meilleur prix. Reconnue
par les pros et plébiscitée par le public,
cette manufacture, qui a développé
pas moins de 24 calibres à l’interne
depuis 2004, mais aussi sa ligne de
modèles connectés depuis 2015,
appartient désormais au groupe
Citizen. Pour fêter ses 30 ans, Aleta et
Peter Stas, toujours à la barre, ont
lancé la montre Frédérique Constant
Quantième Perpétuel Tourbillon
Manufacture. Editée en série limitée à
30 exemplaires en or rose et à 88 en
acier, cette série mue par un calibre
automatique FC-975, régulé par un
tourbillon visible, afiche au cadran
l’heure, mais aussi les informations
calendaires de jour, date et mois
sans erreur possible jusqu’en 2100.
Royal Quartz
Nouveaux espaces
Après deux ans de travaux, le groupe Galerie
Lafayette-Royal Quartz Paris vient d’annoncer
l’ouverture de deux boutiques d’importance
au cœur de la capitale. La première, rue Royale, à
l’emplacement de la boutique historique, a vu sa
surface doubler pour atteindre 250 m2 répartis
sur deux étages. L’occasion de dévoiler un concept
marchand inédit à travers une “boutique appartement”
pour offrir une nouvelle expérience du luxe, dans un
univers à la fois contemporain et non conventionnel.
Avec le second écrin, situé au 11 rue des Archives, le
groupe devient le premier distributeur multimarque de
haute horlogerie et de joaillerie à s’implanter dans le
Marais, au cœur du 4e arrondissement parisien. A voir !
16
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Longines
partenaire
des Masters de Paris
Zenith
le sens de la visite
Le monde horloger est réputé élitiste. Pourtant, certains vont à rebours
de cette idée reçue et proposent de mieux connaître l’horlogerie au travers
de la découverte d’une manufacture. A l’origine de ce projet, se trouve la
rencontre entre Tourisme Neuchâtelois et la maison Zenith. Cette association
originale a permis à la marque, basée au Locle depuis sa fondation en 1865,
de mettre en place un parcours dans ses murs avec le concours de spécialistes
en muséographie. Véritable voyage initiatique, cette visite guidée baptisée
“Le monde étoilé de Zenith” invite à explorer l’univers horloger à la manière
d’une immersion à la fois didactique et fascinante.
Renseignements et réservations obligatoires : Explore Swiss Watchmaking, Espacité 1,
2302 La Chaux-de-Fonds. Tél. : +41 32 889 68 82, info@explorewatch.swiss, www.explorewatch.swiss
Durée de la visite (le vendredi uniquement) : 3 heures ; à partir de 14 ans. Prix : 40 CHF par personne.
à l’heure des fêtes
Louis Vuitton
Cette compétition équestre
de sauts d’obstacles se tiendra au
Parc des expositions de Villepinte
Paris Nord, du 29 novembre au
2 décembre, dans le cadre du Salon du
Cheval. Ce rendez-vous prestigieux est
la première étape des Longines Masters
qui se poursuivront à Hong Kong en
février 2019 puis à New-York au mois
d’avril. La maison horlogère suisse, très
impliquée dans cette discipline mêlant
performance et élégance, poursuit
sa collaboration avec EEM World,
société organisatrice de l’événement
qui mettra à l’honneur le sport dans
différentes catégories. De nombreux
divertissements sont également
prévus pour les publics de tous âges.
Programme et réservations sur :
www.longinesmasters.com
A l’approche des fêtes, les généreux
en quête du cadeau idéal pourront
pousser la porte du célèbre
maroquinier dont l’univers s’est
ouvert à l’horlogerie depuis quelques
années. Ainsi, la marque présente une
élégante malle au format mini (34 x 18 x
11 mm) conçue pour abriter huit montres.
Habillé de toile Damier Graphite, bordé de
cuir riveté et rehaussé de métal aux angles,
cet écrin préservera les pièces horlogères
Le Meilleur des montres
préférées
de leur
propriétaire.
La maison
propose
également,
pour ses lignes Tambour, un très large
choix de bracelets interchangeables,
taillés dans les cuirs dont elle a le secret,
dans ses célèbres toiles ornées de
diférents motifs ou en caoutchouc coloré.
17
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
repères
Montblanc
summit 2
Pour sa deuxième génération de montres connectées,
Montblanc s’est donnée pour ambition de produire
un instrument dont le luxe est de pouvoir développer
toute la puissance de sa technologie. Equipée du
chipset Snapdragon Wear 3100 de Qualcomm offrant de
meilleures performances grâce à la durée de vie prolongée
de la batterie et à son autonomie d’une semaine en
mode afichage de l’heure uniquement, cette pièce
dispose de fonctionnalités multiples aptes à aider
leur utilisateur dans le sport, le travail, les loisirs ou les
voyages. Référence ultrapersonnalisable, son seul outil de
coniguration du cadran permet de créer plus d’un millier de
combinaisons. Disponible en acier, en acier DLC noir, bicolore
et en titane, ce modèle de 42 mm de diamètre se pilote à l’aide
de la couronne rotative et des poussoirs de programmation.
Tissot
au cœur de l’automobile
Les partenariats entre les maisons
horlogères et les constructeurs
de voitures ont le vent en poupe. Celui
de Tissot et d’Alpine donne lieu à une
proposition originale sous la forme
d’un chronographe à l’élégance
intemporelle. D’un simple geste,
sa carrure se détache d’un fond relié
au bracelet, ain de rejoindre un
support de ixation au tableau de bord
de la nouvelle Alpine A110. D’un
diamètre de 45 mm, cette pièce en
acier baptisée Alpine On Board
est disponible en version automatique
ou à quartz, et se porte sur un
bracelet en cuir perforé très sixties.
18
Le Meilleur des montres
un Nouveau CEO
Girard-Perregaux
La célèbre marque du Swatch Group dédiée aux plus jeunes leur a
réservé une attention toute particulière en proposant un service de
personnalisation de leur bracelet de montre. Treize modèles de la collection,
dont neuf nouveaux, sont ainsi conçus pour recevoir jusqu’à 15 lettres
brodées, permettant d’inscrire un prénom ou même un petit mot doux sur le lien.
La pièce horlogère, avec son boîtier de plastique aux couleurs vives et fraîches,
devient de cette manière unique et exclusive à sa ou son destinataire. Ces créations
de fabrication suisse, étanches (lavables en machine), antichocs et animées par
des calibres à quartz, sont à choisir sur le site de la marque uniquement, livrables
en trois à quatre jours au plus. Une façon amusante d’afirmer son style dès les
bancs de l’école primaire... Renseignements : www.liklak.com/fr/your-liklak
© JOHANN SAUTY
Flik Flak
garder le lien
Après avoir pris l’an passé
la direction générale de la
maison Ulysse Nardin, Patrick
Pruniaux a été nommé à la in
du mois d’août à la tête de
Girard-Perregaux. Le groupe
Kering lui conie ainsi ses deux
entités de haute horlogerie suisse,
avec pour mission d’élaborer une
stratégie de développement à
l’international, tout en préservant leur
singularité, leur capacité d’innovation
et l’excellence de leur savoir-faire.
Ce dirigeant, doté d’une solide
expérience dans les secteurs des
biens de grande consommation et du
luxe, est apparu selon M. Albert
Bensoussan, directeur général du pôle
Horlogerie et Joaillerie, comme le
plus apte à renforcer le rayonnement
de ces deux marques à l’international.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Collection Clifton
Acier, 40 mm
* La performance au cœur du mécanisme
PERFORMANCE COMES FROM INSIDE*
AUTONOMIE
120 heures - 5 jours
PRÉCISION
-4s /+6s par jour
ANTI-MAGNÉTIQUE
jusqu’à au moins 1500 Gauss
DURABILITÉ
service > 5 ans
www.baume-et-mercier.com
PARIS Galeries Lafayette Haussmann / BHV / Royal Quartz - AIX EN PROVENCE Raynal - BORDEAUX Mornier - MONACO Bahri - ANNECY Heure Locale
Catalogue disponible sur demande au 01.58.18.14.39
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mido
swatch group
innovation toujours
Richard Mille
Ambassadeur princier
Impliqué à fond en matière de
recherche, le Swatch Group a
annoncé la mise au point d’un
nouveau spiral aux caractéristiques
paramagnétiques exceptionnelles.
Fruit d’une collaboration avec
Audemars Piguet, ce composant clé des
mouvements est réalisé dans un alliage
spécial baptisé NivachronTM. D’après ses
concepteurs, ce spiral constitué d’une base
en titane possède des qualités de résistance
aux champs magnétiques de plus en plus
présents dans notre vie, mais il est aussi très
performant face aux changements de
températures importants et se révèle d’une
solidité notable en cas de choc. Avec ce
produit, le Swatch Group aiche clairement
son ambition de rester à la pointe de la
technologie pour conserver sa position de
premier groupe horloger mondial.
Jean-Marc Pontroué,
CEO de Panerai
Récemment nommé CEO, Jean-Marc
Pontroué a bien voulu donner
sa vision de la marque à l’Express XII.
“Cette maison est différente de par ses origines,
son design identitaire et son sens de l’innovation.
Mais la devise ‘Laboratorio di Idée’, qui
accompagne toute notre communication,
résume tout cela. Bien établie, Panerai, seule
marque de montres dont l’inspiration historique
et actuelle est italienne, structure ses bases
iconiques autour des lignes Radiomir et
Luminor. Forte de son passé, elle a su rebondir
et devenir une marque sportive empreinte
d’un fort caractère maritime. C’est aussi
une maison dont les programmes de
recherches et de développement se concentrent
sur l’utilisation de matériaux atypiques.
Ces forces et ces valeurs puisées dans son
histoire nous ont incités à accompagner
des sportifs reconnus tels que l’explorateur
Mike Horn ou l’apnéiste champion du
monde Guillaume Néry. Au inal, authentique,
pionnière et italienne, Panerai se construit
autour des quatre piliers que sont
la Luminor pour la signature, la Luminor
Due pour l’élégance, la Radiomir pour
l’histoire et la Submersible pour l’esprit
sportif. Et à dire vrai, tout est là. Car,
comme se doit de le faire un ‘Laboratorio
di Idée’, il faut travailler dans la continuité
pour renforcer les origines italiennes
de la marque et entretenir la
différenciation qui a fait son succès…”
© RENAUD CORLOUER
rencontre
repères
Pierre Casiraghi, ils de la princesse
Caroline de Monaco, est le premier
navigateur partenaire de la marque.
Le jeune homme, vice-président
du Yacht Club monégasque et
compétiteur de voile acharné autant
que talentueux au vu de son palmarès déjà
impressionnant, associe avec enthousiasme
son image au nouveau chronographe
de régate RM 60 -01 : “J’adore son
architecture et de plus, c’est la première
montre mécanique que je vois posséder une
lunette bidirectionnelle avec rose des vents,
un outil indispensable pour la navigation.”
Cette rencontre permet à Richard Mille
de tester la résistance efective de son gardetemps face aux rudes conditions marines,
tout en contribuant aux actions caritatives
du jeune entrepreneur du Rocher au
sein de l’événement “Sail for a Cause”.
un siècle d’horlogerie
Fêter un centenaire est toujours un
moment intense dans la vie d’une entreprise,
en particulier lorsque sa vocation est de dire le
temps. Le sens de la mesure est bien ce qui
caractérise la marque Mido, incontournable
entité du Swatch Group. A l’occasion de cet
anniversaire, la maison dévoile une collection
“millésimée” de ses modèles emblématiques,
comme les lignes Commander ou Baroncelli.
Sobres, intemporelles et abordables, ces
montres aux belles initions sont équipées
de calibres ETA, souvent exclusifs.
20
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ADRESSE HORLOGÈRE PARISIENNE
12, B OULEVARD DES CAPUCINES  PARIS 9 E
BUCHERER.COM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
repères
Créée il y a cinquante ans, la
montre Ellipse d’or conserve une
aura à part dans la production
d’une manufacture réputée
pour ses créations à grande
complication. Cet ovale pur et mince
aux proportions dictées par le Nombre
d’Or est devenu un des archétypes de
la montre à deux aiguilles, ine et
élégante. La manufacture genevoise la
propose cette année dans une nouvelle
version en or rose, et en grande taille,
rehaussée d’un cadran noir. Mais elle
a aussi dévoilé une édition exclusive
de 100 exemplaires en platine dont
le cadran émaillé de noir présente
des volutes gravées dans les parties
réservées en or gris, selon un motif
inspiré de la croix de Calatrava,
emblème de Patek Philippe. Ces
modèles animés par le Calibre 240
extraplat à remontage automatique
sont livrés dans un écrin comprenant
des boutons de manchette assortis.
22
Comme chaque année, la boutique
Bucherer organise du 1er au
31 décembre des événements et des
expositions avec différentes maisons
horlogères parmi celles présentes
à l’adresse du 12, boulevard des
Capucines. Des ateliers et des
conférences, sur réservation,
sont également prévus chaque
week-end. A noter sur son agenda !
Programme et inscriptions à partir du
12 novembre sur evenementparis@bucherer.com
Anniversaires en cascade
omega
Patek Philippe
50e anniversaire
du modèle Ellipse d’Or
La maison horlogère dont chacun sait la
passion de son dirigeant, Karl-Friedrich
Scheufele, pour l’automobile d’exception,
poursuit son partenariat avec l’équipe
Porsche Motorsport. Le point d’orgue de
cette association cette année a été le record
du tour du circuit de Nordschleife à
Nürbugring en Allemagne, établi le29 juin
par le pilote Timo Bernhard au volant de
sa Porsche 911 Hybrid Evo. Il a parcouru
les 20,832 km de piste en 5 minutes,
19 secondes et 55 centièmes, pulvérisant
le précédent record datant de 1983.
le mois
bucherer
chopard
et Porsche Motorsport
En célébrant cette année son 170e anniversaire, cette maison a choisi plus
modestement de mettre en avant les produits qui ont fait sa renommée
et sa force. Ainsi cette entreprise qui décida de prendre en 1894 le nom de
son fameux calibre de 19 lignes, un mouvement de montre de poche représentant
pendant des années les trois quarts de sa production, peut ièrement fêter
les vingt-cinq de la collection Seamaster, devenue entretemps la montre d’un
célèbre espion de cinéma. C’est d’ailleurs Daniel Craig, l’actuel interprète
de James Bond, qui prête son image à la dernière campagne de communication
de la ligne. Mais Omega est également associée à la conquête spatiale grâce
à son iconique modèle Speedmaster, et en particulier aux premiers pas de
l’homme sur la Lune dont les célébrations du cinquantenaire l’an prochain
(20 juillet 1969) ont déjà commencé avec la sortie du ilm First Man de Damien
Chazelle, avec Ryan Gosling dans le rôle de l’astronaute Neil Armstrong...
Le Meilleur des montres
watchbox
réseau de luxe
chaumet
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la Dandy a 15 ans
La vente ou l’échange en ligne
de montres trouve peu à peu
sa place dans le marché horloger
de seconde main et de collection.
Qu’elle s’appuie sur un réseau de
boutiques (voir notre article, p. 114) ou
qu’elle soit totalement virtuelle, cette
quête du produit idéal sur la Toile
entretient la passion d’amateurs
n’ayant pas toujours les moyens de
suivre les augmentations de tarifs des
marques. Parmi les sites dignes de
Citizen
coniance, il faut citer WatchBox,
société internationale qui vient d’ouvrir
sa succursale à Neuchâtel, en Suisse.
A la fois bureaux, espace de vente
et lounge, le lieu se veut convivial
selon les codes du luxe, mais avec la
rapidité d’échange du numérique.
Ouvert au public, cet espace organise
différents événements, ainsi que
des rendez-vous privés. La start-up
Tradee, créée en 2017, exploite de son
côté le concept du “100 % gratuit” en
proposant, sur sa plateforme
uniquement, des échanges de produits
de valeur équivalente, dont elle
assure l’estimation et la certiication
(en boutique partenaire).
Fonctionnant comme un réseau
social, elle revendique déjà
plus de 18 000 utilisateurs.
centenaire
Fondée en 1918 par le Japonais
Kamekichi Yamazaki, distributeur de
montres et de bijoux, le Shokosha
Watch Research Institute est à l’origine de la
société Citizen Watch Co établie en 1930.
En 1921, l’entreprise produisait sa
première montre-bracelet pour homme
et rencontrait un grand succès dans
l’archipel. Aujourd’hui constituée en
holding, avec les marques Frédérique
Constant et Alpina rachetées en 2016, elle
possède une riche collection dont la
nouvelle Satellite Wave GPS. Cette pièce
anniversaire éditée en série limitée est un
concentré de technologie. Son boîtier de
48,5 mm en Super TitaniumTM emporte un
calibre électronique piloté par satellite et
disposant de multiples fonctions comme le
chronographe et l’heure mondiale.
© GOOGLE MAP / FHH
la FHH
Lancée en 2003, cette pièce aux lignes
sobres de forme “coussin” apportait
une nouvelle dimension à l’élégance
masculine. Cette référence, qui initia le
retour en grâce des montres ines, est
proposée cette année dans un dessin
subtilement remanié, et encore amincie.
Célébrant les 15 ans du modèle, cette
édition est déclinée en trois versions de
38 mm de côté. La première, en acier avec
cadran bleu et petite seconde à 9h, est
animée par un calibre automatique, tandis
que les deux autres, en or rose avec cadran
noir ou crème et petite seconde à 6h,
reçoivent un mouvement à remontage
manuel. Ces nouveautés se portent en toute
distinction sur un bracelet en alligator ou
en toile de type Nato pour une allure plus
désinvolte que ne renieront pas les dandys.
Un pont, deux fondations
La Fondation de la Haute
Horlogerie et la Fondation Michel
Ange pour la créativité et le savoir-faire
artisanal ont annoncé le 8 octobre
dernier qu’elles allaient s’installer
sous le même toit dans le bâtiment
historique du pont de la Machine, au
cœur de Genève. Dès l’été 2019,
cet emplacement exceptionnel,
au milieu du pont de la Machine qui
enjambe le Rhône, offrira à ces
organismes sans but lucratif, destinés
pour l’un à promouvoir la haute
horlogerie et pour l’autre à valoriser les
métiers d’arts, la possibilité d’une
meilleure visibilité en proitant du
rayonnement international de la ville
de Calvin qui, depuis des siècles, fait
partie des capitales historiques des
métiers d’arts, au nombre desquels
comptent l’horlogerie et la joaillerie.
23
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Bvlgari
repères
Octo Finissimo, le paradigme de l’extra-plat
Chanel
Audemars Piguet
Les Italiens ont la mode dans le sang et un sens inné de la mise en valeur
artistique. Véritable concentré de ces deux tendances, l’Octo de Bvlgari,
ligne lancée à Rome en 2012, a su au il de six années d’une régulière
maturation trouver le juste équilibre et s’inscrire rapidement comme une icône
horlogère contemporaine face à une concurrence dont les modèles emblématiques
ont tous plus de 40 ans d’âge. Mieux, cette maison a posé les bases d’un nouveau
paradigme en matière de luxe et fait de l’extra-plat un symbole d’excellence actuel,
là où d’autres ont tenté de l’imposer sans jamais y parvenir. Aujourd’hui, la collection
Octo Finissimo, véritable signature d’un style de vie, détient quatre titres mondiaux
en matière de inesse, obtenus en tout juste cinq ans : le tourbillon manuel en 2014
(1,95 mm), la répétition minutes en 2016 (3,12 mm), la montre automatique HMS
en 2017 (2,23 mm) et, en 2018, le tourbillon automatique (1,95 mm). Les amateurs
espèrent maintenant que se poursuive l’exercice avec, qui sait ?, un Quantième
Pertpétuel, une GMT, une Grande Sonnerie ou les trois à la fois ! Affaire à suivre.
au côté de F.P. Journe
Au début du mois de septembre, Chanel annonçait
sa prise de participation à hauteur de 20 % dans
Montres Journe SA, société fondée par François-Paul
Journe en 1999. Cette manufacture située au cœur de
Genève conçoit et réalise l’intégralité des mouvements,
cadrans et boîtiers des montres signées F.P. Journe
Invenit et Fecit. Ces créations rares, dont la production
est volontairement limitée à 900 exemplaires par an
ain de préserver leur exclusivité, correspondent en
tous points aux critères de Chanel, engagée dans une
démarche de renforcement de sa position d’acteur de
l’horlogerie de prestige. Mais la maison française s’inscrit
aussi dans une volonté de préserver et de développer
des savoir-faire en soutenant des horlogers indépendants
partageant ses valeurs de créativité et d’excellence.
Cette participation devrait permettre à Montres Journe SA
de pérenniser son activité en toute autonomie.
24
Le Meilleur des montres
25e anniversaire de
la Royal Oak Offshore
Modèle emblématique
sinon incontournable de
la manufacture du Brassus,
le chronographe Royal Oak
Offshore célèbre ses 25 ans
avec audace – et l’on pourrait
même dire avec cette pointe
d’impertinence qui sied à ceux dont
la réussite ne fait aucun doute. Les
références créées pour cet anniversaire
illustrent cette envie de conquérir de
nouveaux territoires techniques et
stylistiques tout en assumant son statut
d’icône. Ainsi, la maison propose une
réédition du modèle de 1993 au côté
d’une version Royal Oak Offshore
Tourbillon Chronographe qui “brise
les règles”, selon la devise d’Audemars
Piguet, grâce à une architecture
innovante. Mais la marque a souhaité
aller un peu plus loin à cette occasion
et, pour les fans de cette collection,
elle a fait réaliser plusieurs vidéos
où François-Henry Bennahmias,
CEO de l’entreprise lui-même, et
Michael Friedman, historien, relatent
une série d’anecdotes exclusives
sur l’évolution de cette gamme.
A découvrir sur les réseaux sociaux
de la marque et sur YouTube.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
repères
Ulysse Nardin
la New Diver Chronometer
prend la mer pour le Rhum
Le mythique modèle Carrera conçu
par Jack Heuer a été lancé en 1963, il y
a tout juste cinquante-cinq ans. Pour
marquer l’événement, la marque propose
une édition vintage très épurée de son
chronographe emblématique, mettant en
valeur les lignes racées du boîtier en acier de
41 mm de diamètre. Elégant dans sa
rigueur, le cadran disponible en bleu ou en
noir aiche eicacement les informations
du Calibre 16 à remontage automatique,
réputé pour sa iabilité et son endurance.
Etanche à 100 m, il se porte sur un bracelet
en alligator assorti au cadran ou sur acier.
Nouvelle marque
baume
TAG Heuer
anniversaire
en toute sobriété
Lancée au début du mois d’octobre
lors du Monaco Yacht Show,
cette nouvelle ligne de montres de
plongée rappelle que la manufacture
du Locle au nom prédestiné et dont
le logo est une ancre de marine, a l’océan
pour horizon depuis sa fondation en 1846.
Cet instrument de 44 mm de diamètre
servi par un calibre automatique
de manufacture UN-118 et étanche à
300 m est destiné aux nouveaux
Ulysse – entendez par là les héros
d’aujourd’hui –, partis à la conquête du
monde. Parmi eux, Romain Pilliard et
Sébastien Destremau qui ont embarqué
pour remporter la célèbre course à la voile
La Route du rhum depuis dimanche
4 novembre et portent au poignet
une montre New Diver Chronometer.
Nouvelle venue sur la scène
horlogère, Baume adopte une
approche innovante, avec la volonté
afichée d’associer design et conscience
éco-responsable. Pour sa première
collection proposée en édition limitée,
cette jeune entité a ainsi choisi de
collaborer avec le skateur Erik
Ellington, fondateur et membre du
HRS (Human Recreational Services), à
la fois groupe de skate et enseigne de
street footwear. Résultat : une création
atypique dont le boîtier de 41 mm est
taillé dans les anciennes planches de
skate des membres du HRS, rendant
unique chacune des pièces dotées d’un
calibre automatique. Cette idée
d’“upcycling” – mise en valeur de
matériaux autrefois destinés au rebut –
Terra Cielo Mare
nouvel acteur horloger
D’origine italienne, cette marque
en cours d’installation dans
l’Hexagone revendique l’action
comme terrain de chasse et
propose aux amateurs de
produits horlogers atypiques des
garde-temps au design typé.
Parmi les modèles disponibles,
la version Zero-Sen devrait retenir
leur attention car le boîtier est doté
26
Le Meilleur des montres
s’applique aussi aux bracelets façonnés
en liège. Les collections Baume seront
vendues exclusivement pendant un an
dans la boutique Galeries LafayetteRoyal Quartz, 11 rue des Archives à
Paris, ou sur www.baumewatches.com
d’un ingénieux mécanisme permettant
de régler et de remonter la montre
par l’intermédiaire de la lunette, une
fois tirée la gâchette de réglage se
trouvant sur le lanc gauche de la
pièce. Editée à 88 exemplaires, cette
référence en titane traité PVD arbore
un fragment de l’avion japonais
Mitsubishi A6M inséré à droite de la
carrure. Pour en savoir plus :
06 09 05 40 65 ou www.terracielomare
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
repères
Patek Philippe
Twenty-4 Automatique :
rondes heures
Lancée en 1999, la ligne Twenty-4,
ce modèle plébiscité par les
femmes actives, se réinvente pour
dévoiler la palette de ses
potentialités. Conçue pour rythmer leur
quotidien, cette nouvelle référence
disponible en acier ou en or rose se pare
d’un boîtier rond de 36 mm de diamètre
orné d’une lunette sertie de 160 ou
de 208 diamants, d’un cadran doté de
chiffres arabes évoquant ceux du modèle
Calatrava Pilot Travel Time et se porte
sur un bracelet en acier, en or ou en or
serti de 248 diamants inspiré de celui de
la Twenty-4 historique. Elaborée comme
un nouveau chapitre horloger par Patek
Philippe, cette pièce prend vie grâce à
un calibre automatique de manufacture
visible par le fond pour séduire celles
qui écrivent leur propre histoire et
déinissent leurs traditions personnelles.
28
Le Meilleur des montres
nouvelle marque
partenaire de la FHH
Breitling
Pour la troisième année consécutive, la présentation de marques horlogères
indépendantes organisée par Michel Fréret-Roy se tiendra durant les mois de
novembre et de décembre dans sa boutique située à l’angle de la rue DanielleCasanova et de la rue de la Paix, à Paris. A l’instar des expositions de peintures et de
cabinets de curiosités, cet espace chaleureux, convivial et cosy, propose tout au long
de l’année à son public les modèles d’une quinzaine de marques horlogères indépendantes.
Seulement, depuis l’arrêt des salons spécialisés à Paris, Michel Fréret-Roy, convaincu de
l’importance de faire se rencontrer les passionnés et de leur ofrir l’opportunité de connaître
les créateurs des merveilles exposées dans sa boutique, a choisi d’organiser chaque semaine
en in d’année diférents événements
auxquels tous les amateurs inscrits
pourront participer. Ce rendez-vous,
devenu presque une institution,
sera l’occasion de décrypter entre
experts les produits originaux que le
propriétaire des lieux sélectionne
avec attention l’année durant, mais
aussi quelques pièces exceptionnelles
empruntées pour l’occasion à
diférents créateurs de renom ou
plus conidentiels pour animer
les conversations, réveiller la passion
et lancer les débats. A découvrir :
les marques Cyrus Genève, Nord
Zeitmaschine, Pequignet
Manufacture, Artya, Cuervo y
Sobrinos, Paul Picot, Mauron Musy,
Boegli, Zannetti, Fréret-Roy 1818,
Raketa… Et, qui sait ?, quelques
invitées de dernière minute
comme Drakkar !
© BREITLING
Fréret-Roy
Le “Off 3” des Indépendants
Le 16 octobre, la Fondation de la
Haute Horlogerie (FHH) annonçait
l’arrivée de la manufacture Breitling parmi
ses partenaires privilégiés, portant à 43 le
nombre de marques horlogères adhérentes.
Avec la venue de cette maison fondée à
Saint-Imier en 1884 et reconnue pour la
qualité technique de ses instruments de
mesure du temps, la FHH entend renforcer
ses diférentes activités d’information et de
promotion de l’excellence horlogère, qu’elle
soit traditionnelle ou contemporaine.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pour ceux qui recherchent la perfection.
Seiko a inventé Spring Drive, un mouvement qui relète la vraie nature
du temps, luide et continu. Un mouvement traditionnel réalisé à la main
par nos maîtres horlogers. Armé par un ressort-moteur, d’une précision
remarquable (+/-1 sec par jour), il a l’élégance de faire glisser les aiguilles sur
le cadran sans à-coups. Les cadrans procurent un spectaculaire jeu d’ombres
et de lumières, révélant ainsi le secret de la beauté de l’artisanat japonais.
A la recherche de la perfection depuis plus d’un demi-siècle.
grand-seiko.r
9R65 Spring Drive
Précision +/- 1 seconde par jour.
BOUTIQUES SEIKO
13100 AIX-EN-PROVENCE - 33000 BORDEAUX - 59800 LILLE - 69002 LYON - 75006 PARIS
www.grand-seiko.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
repères
Jaquet Droz
280 ans
© LAURENT BALLESTA
En 1738, Pierre Jaquet-Droz
s’installait à l’établi. Pendant
plusieurs décennies, il allait produire
des montres, des pendules, mais aussi
des boîtes à musique et, surtout, de
fabuleux automates présentés par leur
auteur dans toutes les cours d’Europe. Ses
créations enchanteresses étaient appréciées
jusqu’en Chine. Aujourd’hui la maison
qui porte son nom met un point d’honneur
à faire perdurer cet esprit d’inventivité
et de virtuosité technique en réalisant
des pièces qui, comme la Charming
Bird, présentent des complications
d’une manière totalement onirique.
Blancpain
Ocean Commitment
Depuis la création de la Fity Fathoms, sa montre de plongée, il y a soixante-cinq ans,
Blancpain s’est toujours investie auprès des acteurs de l’exploration sous-marine
ain de leur fournir des instruments iables sur le terrain. Mais la marque s’implique
aussi depuis des années pour la préservation des océans auprès de diférentes
associations dont les actions ont contribué à doubler la surface des zones marines protégées
à travers le monde, avec plus de 4 millions de km2 supplémentaires. Blancpain soutient
entre autres le projet Gombessa de Laurent Ballesta, plongeur chevronné et documentariste
passionné dont les recherches ont permis de faire progresser les connaissances sur
diférentes espèces, comme le cœlacanthe qu’il a été le premier à ilmer dans son milieu
naturel, ou le mérou camoulage. Son dernier documentaire baptisé 700 Requins, tourné
dans l’atoll de Fakarava, en Polynésie, ofre des images particulièrement saisissantes.
Ce ilm a pu être réalisé en partie grâce au soutien inancier de Blancpain, qui édite un
nouveau modèle Fity Fathoms Ocean Commitment à 250 exemplaires, dont les
bénéices des ventes serviront à de nouvelles initiatives en faveur des océans.
Pour les fans absolus du modèle
Seamaster d’Omega, la librairie
en ligne Rizzoli dévoile un livre
regroupant plus de 200 photographies
exclusives de ce modèle mythique
né il y a maintenant soixante-dix ans.
Soixante-dix versions de la Seamaster ont
été sélectionnées pour être immortalisées
en studio. Les images réalisées mettent
en valeur les diférentes évolutions, depuis
la toute première édition de 1948 en
passant par la Seamaster 300 M passée
au poignet de James Bond en 1995.
Véritable saga d’une collection tournée
vers l’avenir, cet ouvrage trouvera
sa place parmi les cadeaux à ofrir en in
d’année aux passionnés de cette maison.
le passé composé
fugue
rizzoli
beau livre
Fièrement parisienne, la maison
Fugue propose une vision décomplexée
de l’horlogerie en se positionnant comme
une alternative aux marques institutionnelles.
Attachée à la belle facture, cette toute
jeune entité pilotée par trois passionnés
puise son savoir-faire dans les grandes
références du design horloger classique
qui, réinterprétées avec un zeste de
modernité, s’osent diférentes. Livrée dans
un petit écrin fonctionnel baptisé
“Chronostase”, la pièce se compose d’un
boîtier nu contenant le calibre mécanique
à remontage automatique, de trois
carrures de diférentes formes inspirées
d’époques clés à clipser au choix et de deux
bracelets permettant de varier les plaisirs
en fonction de l’humeur ou de la tenue.
31
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAUTÉS
2018
CHANGEMENT
D’ÈRE…
Les nouveautés, travaillées de façon à être en tous points conformes aux
attentes d’un public devenu international, sont à l’image d’un marché dont
les soubresauts économiques disent la difficulté à trouver le juste équilibre
permettant de rester sur des progressions à deux chiffres. Dans ce contexte, une
nouvelle ère semble se dessiner dont les prémices se font sentir avec l’émergence
d’une dissidence dans les modes de communication et de distribution.
TEXTE : VINCENT DAVEAU
L
’année 2018, sans être
un grand millésime
horloger, restera toutefois dans les esprits
comme une année
marquant une rupture. En effet, aujourd’hui, après trente ans d’une incroyable croissance – parfois à deux
chiffres –, la profession semble arrivée
au bout de l’exercice, en dépit de
quelques belles lamboyances.
Beaucoup de marques sont à la recherche des ressorts à actionner pour
vendre encore et toujours plus cher. Les
maisons ayant des anniversaires à fêter
ont surfé une fois de plus sur la commémoration, véritable “marronnier” depuis
les années 1990 et souvent assez lucratif,
le millésime étant en soi une série limitée
déguisée. D’autres ont capitalisé sur leurs
meilleurs modèles datant de leur âge
d’or, autrement dit de l’époque où la
montre mécanique ne connaissait pas de
concurrence, ni à quartz ni connectée.
Départs éminents…
Aujourd’hui, quel axe trouver pour faire
rêver les amateurs ? Les complications
standards, sans doute trop vues ou peutêtre trop chères, font moins recette. Les
acteurs de la nouvelle horlogerie, en dehors de quelques ténors, se cherchent
une clientèle. De son côté, la production
de références plus grand public semble
s’essoufler, faute d’oser un puissant renouvellement de style. Dans ce contexte,
le vintage, toujours apprécié chez nous
pour son côté rassurant, se décline à l’inini pour devenir un style à part entière.
Face à ce gel de positions intenables sur
le long terme, et sans doute énervé par
l’organisation chaotique de Baselworld,
32
Le Meilleur des montres
le Swatch Group a annoncé qu’il quittait
ce salon historique pour tracer sa route.
Dans la foulée, certaines marques à qui
tout réussit, comme Richard Mille et Audemars Piguet, ont elles aussi annoncé
leur départ du SIHH à l’issue de la prochaine édition. Selon les dirigeants, leur
dynamique les autorise à en faire l’économie. Une façon polie de dire qu’elles
ont les moyens de se passer du public des
salons qui n’est pas ou plus la cible…
Alors, où va le monde ? Il se cherche
un second soufle auprès des utilisateurs
que sont les grands voyageurs, les sportifs et les citadins quadra et quinqua. Il
tente aussi, mais encore timidement, de
convertir les jeunes, en faisant un petit
effort sur les prix, et les illes, en éditant
des produits vraiment “girly”… Ce n’est
déjà pas si mal, même s’il reste encore
beaucoup à faire ! Q
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Breitling, Navitimer 8
Prendre son envol sans ailes
Digne héritière de la tradition aéronautique
de la marque, cette nouvelle génération
de garde-temps entend rendre hommage aux
pilotes. A sa façon, cette nouvelle ligne librement
inspirée des horloges de bord mises au point
par le département Breitling Huit Aviation à
la in des années 1930 se veut un pont entre le
passé et l’avenir. Les puristes retiendront des
deux collections proposées du chronographe
Navitimer 8 la déclinaison de 43 mm en acier
équipée du calibre de manufacture baptisé B01.
Doté d’une roue à colonne, d’un embrayage
vertical et certiié chronomètre par le COSC, ce
mouvement disposant de 70 heures de réserve
de marche est une référence appréciée pour son
endurance, son esthétique et sa précision. Pour
cet instrument présenté sur cuir ou sur bracelet
acier, les cadrans déclinés en noir ou en bleu
(et en bronze pour la version en or 18 carats)
reçoivent des compteurs contrastés pour
faciliter la lecture des temps courts lorsque
la complication de chrono est enclenchée.
Fréret-Roy 1818, Cœur Ouvert®
Chronographe Cultiver l’exception
Pour célébrer les 200 ans de la manufacture familiale
fondée en 1818 par Abraham-Henry Roy, Michel
Fréret-Roy propose une édition hautement symbolique
de son modèle Cœur Ouvert® en version chronographe.
Réalisé à 36 exemplaires (2 x 18) et disponible
seulement par souscription, cette première série en
acier satiné main de 42 mm de diamètre embarque un
calibre de chronographe Valjoux préparé, modiié et ajouré
par des artisans qualiiés de la vallée de Joux, en Suisse.
Ce mécanisme, révélé en majesté par la inition noire
des découpes, afiche les temps chronométrés sur trois
compteurs. Classique et stylé, cet instrument se porte en toute
sobriété sur un bracelet en alligator à boucle déployante.
33
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CHRONOGRAPHE
NOUVEAUTÉS
Montblanc, 1858 Automatic Chronograph Forgée dans l’airain
Inspirée par les chronographes historiques de la manufacture Minerva, ce gardetemps de 42 mm de diamètre ose se projeter avec maestria dans le IIIe millénaire
en faisant le choix du bronze massif pour son boîtier (existe aussi en acier). Forts
de ce choix, les adeptes de belle mécanique ne pourront pas voir par le fond
les principaux composants du calibre de chronographe à remontage automatique
réf. MB 25.11. Ce dernier, plein et gravé, arbore un motif représentant le mont Blanc
et deux piolets entrelacés avec, en arrière-plan, le logo de la marque dont chaque
branche symbolise un des glaciers du massif alpin. Etanche à 100 m, cet instrument
reçoit un magniique cadran champagne fumé et se porte sur un bracelet en
cuir de veau couleur cognac. Le plus : avant l’envoi de l’instrument chez le détaillant,
Montblanc procède à un test de fonctionnement (500 heures) ain de s’assurer
qu’il a été monté à la perfection.
Rado, HyperChrome Skeleton
Automatic Chronograph
Limited Edition L’heure nue
Pure illustration des prouesses dont
sont capables les artisans de la marque,
cet instrument a su retenir l’attention
des professionnels de la branche.
Incroyablement présent malgré sa
transparence, il accroche le regard de
ceux qui aiment les produits sortant de
l’ordinaire. Fabriqué en céramique haute
technologie noir mat, l’HyperChrome
Skeleton afiche un style brut, mais discret.
Quasi inaltérable, ce garde-temps né du
feu dégage quelque chose de volcanique.
Et sa dynamique est ici renforcée par le
traitement du calibre de chronographe
mécanique à remontage automatique qui,
ajouré, offre à ce modèle à caractère
sportif quelque chose d’intensément
artistique. Assurément, ce chrono un peu
caméléon capable de se fondre dans
la vie et le rythme de la ville tout en
assumant sa dimension sportive, attirera à
lui les citadins rêvant de grands espaces.
34
Le Meilleur des montres
Baume & Mercier, Classima
L’heure des premiers succès
Contemporaine, rafinée et sobre, cette
montre de 42 mm de diamètre, proposée
en acier et animée par un calibre
mécanique à remontage automatique,
possède tous les atouts pour voir passer
les années sans prendre une ride.
Intemporelle, à porter sur un bracelet en
alligator, elle séduira celles et ceux qui,
jeunes et désireux de se faire plaisir sans
concession, ont discerné dans les
créations de cette maison le moyen de
disposer de garde-temps de qualité sans
pour autant se ruiner. Considéré par les
professionnels comme le plus représentatif
d’un luxe accessible, cet instrument
appartient à une collection pensée pour
la génération montante en quête de
bijoux capables de dire ses valeurs et son
attachement à trouver le plus juste
équilibre qui soit, en toute chose.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Bvlgari, Bvlgari Bvlgari 2.0 Le futur avec style
Issue de la lignée historique, elle dégage depuis sa création
quelque chose de solaire avec ce petit plus qui fait vibrer
les cœurs. Latine dans l’âme, cette montre, classique mais
de nouvelle génération, afiche une grâce insolente en
réinterprétant à son avantage des codes issus, pour partie, de
la nouvelle horlogerie. Parmi les versions récentes, la trilogie
masculine a tout particulièrement séduit le public. Son
célèbre boîtier de 41 mm, orné d’une lunette portant en
gravure la marque Bvlgari répétée deux fois, se décline en
bronze massif, en acier traité DLC et lunette en bronze
ou encore en acier traité intégralement DLC noir. Servi par
le désormais fameux calibre mécanique à remontage
automatique de manufacture réf. Bvl.191, l’ensemble, d’un
équilibre parfait et à porter sur un sobre bracelet en cuir ou
en toile, devrait contribuer à renouveler le style et entretenir la
légende de cette icône de l’horlogerie à tendance joaillière.
Saint-Honoré, Opéra
Entre actes
Cette discrète maison française
se fait peu à peu une place
dans le marché avec des
collections bien pensées et
abordables, tout en étant inies
avec soin. Les femmes font
l’objet d’une attention toute
particulière de la part de
la marque qui leur dédie des
créations délicates, à l’image
de la nouvelle Opéra. Cette
montre en acier de 33 mm de
diamètre animée simplement
par un mouvement à quartz
s’orne d’un cadran blanc
satiné. Son relief guilloché lui
donne une personnalité
rafinée, renforcée par les
cornes distinctives et la
couronne ornée d’un
cabochon d’onyx. A la fois
chic et décontractée, cette
pièce à porter au quotidien
afiche l’heure, les minutes, les
secondes ainsi que la date
dans un large guichet à 4 h.
Elle se passe sur un bracelet
en cuir blanc lisse soulignant
son élégance naturelle.
Cartier, Montre Ballon Blanc
de Cartier Mini
Délicieuses rondeurs
La force des montres Cartier est de
toujours apparaître comme uniques dans
l’univers horloger. Elles sont le fruit
d’une quête permanente visant
l’excellence. Par la mise en œuvre de
pièces lamboyantes, cette maison
sublime l’audace, la créativité et le
respect des traditions dans un esprit
d’innovation. A sa façon bien à elle,
la nouvelle Ballon Blanc proposée ici
en or rose serti de diamants taille brillant,
incarne ces valeurs à l’état pur. Féline et
rafinée avec ses 26 mm de diamètre,
cette merveille de rondeur se fait pur bijou
au poignet qu’elle ceint grâce à un in
bracelet en alligator noir. Signature jusque
dans ses détails, la belle ile la métaphore
de la passion pour dire en un contrepoint
subtil, et avec un soupçon de cette
préciosité que savent sublimer les feux des diamants, combien
le luxe est la somme d’un équilibre qui tient de l’exploit.
36
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAUTÉS
Pequignet, montres Jappeloup
by Pequignet Retour aux sources
Véritable Bucéphale du XXe siècle, Jappeloup,
le petit cheval noir monté par Pierre Durand
lors des Jeux olympiques de Séoul, il y a très
exactement trente ans, est aujourd’hui
l’emblème d’une collection horlogère
proposée en série limitée par la maison
horlogère française Pequignet.
Attachée à l’univers équestre depuis
sa fondation dans le courant des
seventies, cette maison basée à
Morteau, dans le Jura français, a choisi
de renouer des liens étroits avec cette
discipline sportive où passion, élégance,
rigueur, fusion sont les piliers de la réussite.
La pièce présentée en acier pour homme
est servie par un calibre automatique et se
porte sur un bracelet cuir. La référence est
disponible en version féminine mais, cette fois,
animée par un calibre à quartz de facture suisse.
Zenith, Defy Classic Futur antérieur
Synonyme d’innovation, de modernité et de précision, cette pièce
arbore ici un boîtier en titane et emporte un mouvement mécanique à
remontage automatique Elite 670 dont la structure a été ajourée de
façon à faire apparaître une partie des composants habituellement
invisibles. Traité noir et ajouré de façon à faire se dégager la fameuse
étoile qui sert d’emblème à la marque, ce calibre se dote également
d’un disque de quantième ajouré, lisible par le truchement d’une
pastille blanche judicieusement placée à 6 h. Ce cœur oscillant à 4 Hz
et donné pour garantir 50 heures de réserve de marche peut se porter
sur différents bracelets intégrés en métal aux maillons souples, en
caoutchouc revêtu de cuir d’alligator ou en caoutchouc uni structuré.
Que demander de plus ?
épreuves. Cette pièce, manufacturée à
100 % en Suisse, parée d’une lunette
moletée et dotée d’un boîtier en or
rouge de 40,8 mm de diamètre,
emporte un calibre de manufacture à
remontage automatique qui, certiié
chronomètre, a lui aussi passé le test
Chronoiable et le Fleuritest avec
succès. De fait, cette référence fait
partie des rares à pouvoir s’enorgueillir
du poinçon FQF comme un chevalier
ses armoiries… A chacun sa noblesse !
CHIC URBAIN
Parmigiani Fleurier,
Toric Qualité Fleurier
L’estampille de l’exception
Il y a quatorze ans de cela, la
manufacture Pamigiani Fleurier
participait activement à la mise en
place de la Fondation Qualité Fleurier
dans le but d’y faire certiier ses plus
prestigieuses créations. Pour célébrer
ce partenariat, cette maison fondée par
Michel Parmigiani a fait subir à la Toric
– première montre créée par la
marque – les cinq redoutables
37
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CHIC URBAIN
NOUVEAUTÉS
Michel Herbelin, Cap Camarat Automatique
Cap au large
Avec son dessin néo-vintage, cette pièce en acier de 40,5 mm de
diamètre aux lignes franches et élégantes s’orne d’une lunette ronde
vissée. Elle est la libre réinterprétation d’une référence lancée dans le
courant des années 1970 et inscrite au patrimoine de cette maison
familiale implantée à Charquemont, dans le Jura français. Servie
par un calibre mécanique à remontage automatique (Cal. Sellita
SW-200-1) visible par le fond transparent, cette montre étanche à
100 m arbore un magniique cadran bleu dégradé ligné, clin d’œil à
l’univers nautique cher à la marque. Proposé sur un bracelet en
acier parfaitement intégré à sa carrure, cet instrument au caractère
viril et à la fois distingué devrait trouver très rapidement son public.
Lip, Général de Gaulle
L’heure de l’appel
Ce modèle fait incontestablement partie de
la grande famille des instruments vintage à
caractère historique. Lors de son lancement en
1958, cette référence emportait un calibre
électrique baptisé R27 et était l’une des
premières montres au monde à proiter de la
pile bouton inventée quelques années plus
tôt par la irme américaine Mallory (devenue
Duracell). Visionnaire, Fred Lip était conscient
d’avoir en main un produit capable de
révolutionner le métier. Avec ce symbole d’une
France conquérante, il offrait au général
de Gaulle le fruit de dix ans de recherches et
de développement. Aujourd’hui, cette pièce en
acier massif de 39 mm de diamètre, étanche
à 50 m et à porter sur bracelet en acier, revient avec,
cette fois, un calibre automatique pour répondre
aux attentes des amateurs de ine mécanique sensibles
aux belles histoires.
Ice-Watch, Ice Steel
Accessoire temporel
Il ne sufit pas d’avoir un mental d’acier,
il faut aussi un garde-temps taillé pour le
souligner. Pour satisfaire les sportifs en
quête de la pièce horlogère la plus
susceptible de dire leur faculté à résister à
toutes les agressions, la marque belge
Ice-Watch lance une version en pur acier
de ses célèbres montres de mode.
Comme le dit le fondateur de la maison,
le mieux, c’est “la cool heure”.
Aussi décline-t-il ces modèles, pilotés par
de robustes calibres à quartz, en rouge,
vert sapin, bleu ou noir et les propose
en deux tailles. La première, classique, fait
43 mm de diamètre. La seconde, plus
virile, afiche un beau 48 mm. De quoi,
assurément, ne pas passer inaperçu !
38
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
M A N U F A C T U R E
U N E H I S T O I R E F R A N Ç A I S E
Montre Royale Manuelle, Calibre Royal
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Panerai, Luminor Left-Handed 8 Days Acciaio 44 mm
Gaucher distingué
Panerai s’est toujours investie dans la réalisation de pièces techniques destinées
à un usage professionnel. Passée dans le giron du groupe Richemont en 1997,
la marque a trouvé son public d’amateurs passionnés en conservant à ses
collections toute leur force de caractère. Aussi s’est-elle toujours attachée à
produire des références au design puissant et épuré où les évolutions interviennent
par touches, avec la plus grande pertinence. Dans cet esprit, la nouvelle Luminor a
été pensée pour recevoir le calibre P5001 à remontage manuel offrant une réserve
de marche de 8 jours (192 heures). La version en acier de 44 mm de diamètre
présentée ici affiche l’indication de marche au dos et se distingue par sa couronne
de remontoir positionnée à gauche, parée de son emblématique protège-couronne.
Originale tout en restant fidèle à son ADN, cette montre étanche à 200 m se porte
avec panache sur un bracelet de cuir lisse, au poignet droit de préférence.
Casio, G-Shock Premium
MTG-B1000-1AER
Technique de choc
Située dans le haut de gamme
de la marque, cette imposante pièce
en acier de 51,92 mm de diamètre,
intégrant un module de protection
en carbone, reflète dignement les
trente-cinq ans d’expérience de la
collection G-Shock. Fondamentalement
robuste, étanche à 200 m, cette montre
embarque des technologies dernière
40
Le Meilleur des montres
Yema, Yachtingraph Heritage
Retour au port
Ce chronographe a fait rêver un
nombre incalculable de skippers et de
plaisanciers dans les années 1970 ! Il
incarnait l’esprit d’aventure à une époque
où des marins magnifiques comme
Eric Tabarly, porteur du Yachtingraph deux
compteurs, ou Gérard Petipas (version à
trois compteurs) et bien d’autres encore,
rappelaient par leurs exploits que la voile
n’était pas une exclusivité britannique.
Cet instrument produit par une marque
française sur la base d’un calibre suisse
est de retour pour le plus grand plaisir des
passionnés de belle horlogerie et de voile.
Servi par un mouvement mécanique à
remontage automatique de facture suisse
et assemblé dans les ateliers de la
marque à Morteau, ce modèle rendra
service à tous les compétiteurs avec son
compteur de régate. Il fait partie des
produits emblématiques marquant le
grand retour de Yema sur le marché
international. Cocorico !
génération comme la recharge de sa
batterie à l’énergie solaire, un système de
radio-pilotage, ainsi qu’une connexion
Bluetooth à un smartphone. Ce lien au
téléphone offre des fonctions d’ajustement
de l’heure sur de multiples fuseaux
horaires, permet d’en indiquer deux au
cadran, de régler l’alarme, et emporte une
application “Phone Finder” utile pour
les étourdis. Dotée d’un éclairage LED,
cette référence à porter sur caoutchouc
accompagnera partout les plus intrépides.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAUTÉS
Omega, Seamaster Professional Diver 300 M Légende vivante
Cette référence a été lancée en 1993 à destination des plongeurs professionnels en
quête d’une montre pensée pour les accompagner en toute sécurité par grands
fonds. Mais en 1995, elle a vu sa notoriété atteindre un niveau planétaire en
devenant la montre oficielle de James Bond alors incarné par Pierce Brosnan, dans
GoldenEye, le 17e opus de la série. Pour célébrer son quart de siècle, Omega a
retravaillé son esthétique et son mouvement. Elle a ainsi augmenté ses mensurations
à 42 mm, modiié sa valve à hélium qui adopte une forme conique, intégré une
lunette et un cadran en céramique. Enin, le calibre automatique Master Chronometer
8800, développé pour offrir un niveau supérieur de précision (certiiée par le METAS),
de performance et de résistance magnétique, a été rendu visible par l’ajout d’un fond
transparent. L’ensemble se porte sur bracelet métal doté d’un nouveau fermoir
extensible (breveté), à crémaillère.
Blancpain, Fifty Fathoms
Bathyscaphe Day Date 70s
Pure vintage
Lancé en 1956, le modèle Bathyscaphe a
connu différentes évolutions. L’allure
marquée de celle des années 70 a inspiré
les designers aujourd’hui en activité chez
Blancpain. Cette nouvelle version reprend
donc ces codes d’origine, avec les
rectangles en pourtour, gradués de chiffres
arabes inscrits de 5 en 5, et l’intégration
des afichages de jour et date. Mais cette
pièce en acier de 43 mm de diamètre
dispose aussi des avancées techniques
contemporaines, à l’instar de sa lunette
tournante unidirectionnelle parée d’un
anneau de céramique aux index en
Liquidmetal®. Animée par un calibre
automatique doté de 120 heures de
réserve de marche, cette montre étanche
à 300 m, sobre réminiscence d’une
époque glorieuse pour les garde-temps
mécaniques à caractère sportif, est éditée
en série limitée à 500 exemplaires.
Hublot, Big Bang MP-11
Sapphire
Jouer les extrêmes
Comme un trait inscrit dans son
ADN, la manufacture Hublot cultive
l’audace et s’applique à produire
des instruments dignes de tous les
superlatifs. Véritablement sculptée
dans la transparence du saphir,
cette nouvelle Big Bang incarne
les déis techniques que la maison
s’attache à relever. Cet habillage
de 45 mm de diamètre dédié à la
lumière met en scène un fascinant
mouvement squelette doté de
sept barillets cylindriques couplés,
lui permettant d’aficher une
réserve de marche de 14 jours sur
un rouleau associé. Fantaisie
stylistique autant que prouesse
d’ingénierie, cette création à
porter sur caoutchouc est éditée à
200 exemplaires seulement.
Le Meilleur des montres
41
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAUTÉS
VOYAGE
Longines, Conquest V.H.P.
Flash Setting Fiat lux
Cette extrapolation de la Conquest
V.H.P. lancée en 2017, dont la dérive
horaire n’excède pas 5 secondes par
an, embarque un système innovant
permettant de régler le second fuseau
horaire de la montre à partir du
téléphone portable sans que celle-ci
soit pour autant connectée,
puisqu’elle ne dispose ni du wii, ni du
Bluetooth. Comment ? les ingénieurs
Longines ont placé un capteur optique
dans le cadran (dans le 12) qui
transmet au processeur intégré, sous
la forme d’impulsions lumineuses, la
commande de réglage du second
fuseau horaire à faire apparaître au
cadran. Une fois lashée, la montre
s’exécute immédiatement et il sufit
alors de presser sur la couronne pour
intervertir l’heure locale avec l’heure
de départ et inversement, ou de
lasher une nouvelle fois la montre
après avoir choisi sur l’écran du
téléphone le nouveau fuseau horaire
à aficher au cadran. Bluffant !
Grand Seiko, GMT Quartz 9F
Précision ultra
Les passionnés de la marque savent tous
que le calibre 9F a été créé il y a très
exactement vingt-cinq ans. Lancé en 1993,
il avait pour objectif de garantir une
précision supérieure à tous les standards
de l’époque. Aujourd’hui, ce cœur baptisé
9F86, dont la variation annuelle n’excède
pas 5 secondes, embarque la complication
utile de second fuseau horaire en vue
de répondre aux attentes des grands
voyageurs. Dessinée avec soin, cette
montre au diamètre très raisonnable de
39 mm est étanche à 100 m pour affronter
sans sourciller tous les terrains d’aventure.
Editée à 800 exemplaires dans sa
version anniversaire (rehaut noir et jaune),
cette référence, dont la trotteuse effectue
Louis Vuitton,
Tambour World Tour
Marque de voyages
A la fois ludique et originale, cette nouvelle
pièce développée par la Manufacture
du Temps se veut une pure invitation au voyage
en arborant à son cadran différentes étiquettes
colorées, inspirées de celles que les hôtels,
les paquebots ou les agences de voyages
42
Le Meilleur des montres
un saut franc et entier de seconde en
seconde, se porte sur un robuste bracelet
en acier parfaitement intégré à la carrure.
collaient sur les bagages pour les reconnaître
dans le lot des valises que les voyageurs
du passé coniaient à des porteurs et autres
manutentionnaires pour les déposer dans
leurs cabines ou leurs chambres d’hôtels.
Invitations pour l’ailleurs, ces pièces en acier
déclinées en 28, 34, 39,5 et 41,5 mm de
diamètre et servies par des calibres à quartz, se
portent sur des bracelets interchangeables.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
N’EST PAS
LIPSTER
QUI VEUT
Liste des
détaillants sur
lip.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
VOYAGE
NOUVEAUTÉS
Tudor, Black Bay GMT
Cibler les globe-trotters
Cette maison n’avait jusqu’à présent
jamais proposé de fonction GMT au sein
de ses collections. Pour une première,
Tudor frappe fort pour séduire un public
averti. Ce modèle en acier de 41 mm de
diamètre arbore une lunette dont la
couleur rouge et bleu ne manquera pas de
rappeler aux amoureux des instruments
vintage les grandes heures des premiers
voyages aériens transatlantiques civils. Son
boîtier de 41 mm de diamètre, latté par
44
Rolex Oyster Perpetual
GMT-Master II
Passionnément cosmopolite
Lancée en 1955, cette montre s’est très
vite imposée auprès des grands voyageurs
comme une référence incontournable.
Eficace, robuste et immédiatement
identiiable à sa lunette tournante
bidirectionnelle, son image a imprégné
l’imaginaire collectif dans sa version rouge
et bleue que les amateurs ont tout de suite
baptisée “Pepsi” en référence aux couleurs
du logo du soda. Cette année, cette icône
des ifties est proposée dans un diamètre
de 40 mm en acier Oystersteel sur bracelet
Jubilee et emporte un nouveau calibre
3285 doté d’un groupe de régulation
balancier-spiral en Parachrom et d’un
échappement Chronergy. Dotée de
70 heures de réserve de marche, cette
pièce étanche à 100 m, et parée cette fois
d’une lunette en Cerachrom rouge et
bleue, est certiiée Chronomètre Superlatif
et couverte par une garantie internationale
de cinq ans pour accompagner dans leurs
aventures tous les globe-trotters de la Terre.
Jaeger-LeCoultre, Polaris Geographic WT
Tour du monde par les pôles
Lancée l’an passé lors du Salon de la Haute Horlogerie, la
ligne Polaris s’enrichit cette année d’une pièce taillée pour les
grands voyageurs amenés à passer au-dessus du pôle Nord
pour réduire les distances de vols. Cette nouvelle interprétation
de la désormais fameuse complication d’heure universelle,
proposée par la manufacture du Sentier connue dans la vallée
de Joux sous l’appellation de “Grande Maison”, possède
un dessin inspiré de la montre Memovox Polaris de 1968 et
des courbes soulignant son élégance sportive. Proposée
exclusivement en boutique de la marque et en édition limitée
à 250 exemplaires, cette référence de 42 mm de diamètre en
acier emporte le fameux calibre automatique de manufacture
JLC 936A/1 réputé pour sa fabuleuse complication d’heure
universelle, qui invite à l’exploration du monde tant le réglage
de l’heure du pays vers lequel on se rend se fait avec facilité.
cette lunette colorée destinée à l’afichage
d’un troisième fuseau horaire ou à
indiquer les heures du second grâce à
l’aiguille rouge effectuant une seule
rotation en 24 heures, se porte sur
cuir ou sur acier riveté inspiré de ceux
que la marque proposait dans les
années 1950. Totalement raccord d’un
point de vue historique et pourtant
100 % originale, cette montre s’adresse
avant tout aux grands voyageurs
appréciant l’originalité sans trop dépenser,
et aux jeunes rêvant d’ailleurs…
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COMPLICATIONS
NOUVEAUTÉS
Carl F. Bucherer, Manero Tourbillon Double Peripheral
Magistrale suspension
Avec cette nouvelle pièce en or rose 18 carats de 43,1 mm de diamètre
au dessin pensé pour lui garantir une intemporalité recherchée
par les collectionneurs, la maison Carl F. Bucherer démontre une fois de
plus son impressionnante capacité d’innovation. Pour la première
fois dans le métier, elle associe un mécanisme de remontage automatique
périphérique baptisé CFB T3000, entièrement développé et fabriqué
à l’interne, et un tourbillon excentré dont le mode de construction donne
l’impression qu’il est suspendu dans le vide. Techniquement abouti,
ce cœur certiié chronomètre par le COSC, d’une taille conforme aux
attentes des amateurs avertis (36,5 mm de diamètre), offre une réserve de
marche de 65 heures et se dote d’un stop-seconde, chose rare pour
un calibre régulé par un tourbillon. Très chic et orientée ifties, cette belle
montre se porte sur un bracelet en alligator chocolat.
Girard-Perregaux, Laureato Tourbillon Lui faire un pont d’or
Avec son design fort et contemporain né de la parfaite intégration du bracelet
à la carrure ornée d’une puissante lunette octogonale, cette montre en
titane d’un diamètre de 43 mm donne un coup de jeune à la haute horlogerie
qui a toujours été au centre des
préoccupations de cette
auguste maison. Son calibre
mécanique à remontage
automatique GP-095100003 est régulé par
un tourbillon sous le
désormais classique
pont au dessin typique
des pièces historiques de
la manufacture. Cette
association liant modernité
et tradition donne à cette
création de caractère une
puissance qui devrait ravir les
amateurs de références à forte
personnalité appelées à trouver
leur place au sein de la toute
petite famille des garde-temps
emblématiques d’un art de vivre
hors norme et identiiables au
premier coup d’œil.
46
Le Meilleur des montres
IWC,
Portugieser
Tourbillon
Calendrier
Perpétuel
Edition
150 Years
La manufacture
suisse alémanique
IWC entretient un département de montres
à complications. Pour son 150e anniversaire,
la Maison a présenté en édition limitée cette pièce
de 46 mm qui compte parmi les garde-temps
les plus techniques de la collection. Cette
référence, parée de platine et éditée à seulement
15 exemplaires, emporte le nouveau calibre
à remontage manuel réf. 94805 donné pour
avoir 96 heures de réserve de marche. Pour lui
garantir une précision hors pair et un afichage
horaire digne des chronomètres destinés aux
concours d’observatoires, ce dernier est régulé
par un tourbillon équipé d’un échappement à
force constante ain d’assurer au balancier une
amplitude la plus égale possible.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CONFIDENCES
LA MONTRE
PRÉFÉRÉE DE…
Il y avait mille façons de rapporter les propos des
sept célébrités qui ont accepté de répondre spontanément
à nos questions sur leur montre préférée et les raisons de
leur lien si particulier avec cet objet. Une seule pourtant
s’imposait pour permettre à ces réponses de se révéler
riches d’enseignements et de dessiner les contours de
ces personnalités. Celle de la libre expression…
TEXTE : VINCENT DAVEAU
© ANTONIN VINCENT
SÉBASTIEN LOEB
Capteur de G
“On ne va pas y aller par quatre chemins,
ma montre préférée est, de toutes et sans
aucun doute, ma Richard Mille RM 36-01.
Conçue en partenariat avec Richard Mille,
elle possède des fonctions uniques au
monde comme ce fameux capteur de G
qui se trouve avoir une vraie utilité en
course d’autant que, dans le siège baquet,
le corps encaisse de sévères contraintes et
beaucoup de pression liée à l’accélération,
aux changements de cap brutaux et aux
freinages extrêmement appuyés. Comme
elle porte mon nom et que sa principale
spéciicité (le capteur de G) a été pensée
pour répondre à des problématiques qui
étaient les miennes, je n’ai pas eu beaucoup de mal à me l’approprier !
Dans l’absolu, cette montre à la technologie hors normes répond totalement à ma
passion pour la belle mécanique, qu’elle
soit automobile, nautique ou aéronautique.
Pour moi, cette pièce qui ne me quitte jamais est un pur concentré d’émotions, de
technologie avancée, de design brut et de
créativité débridée. Produite à seulement
30 exemplaires, elle possède ce caractère
exclusif que j’adore et me ressemble. De
toutes, elle est celle que je considère
comme devant être transmise… Un jour,
mais dans le plus longtemps possible !” n
48
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PHILIPPE ETCHEBEST
“Vous voulez que je vous dise ? A la question de savoir quelle montre je préfère,
je me retrouve comme quand on me demande quel est mon plat préféré. En fait,
de prime abord, je n’en sais rien ! Dans
l’absolu, comme en cuisine, j’aime tous
les produits et il n’y en a pas un que je
préfère aux autres. J’ai donc dû réléchir
pour répondre en toute franchise car, à
première vue, j’aime toutes les montres
que je possède. Et comme j’aime varier
les plaisirs et changer de modèle en fonction des lieux, du
moment ou de l’événement, vous dire
laquelle est ma préférée n’a rien d’une
évidence…
Sans doute ce
plaisir des montres
a-t-il commencé un
peu comme pour les
autres. Je m’étais dit
que, quand j’aurais
les moyens, je m’en
offrirais une belle.
J’ai commencé en 2001 et, tous les deux
ans, je m’en offre une. J’avais alors dans
l’idée d’acquérir une Monaco. Quand
Olivia de chez TAG Heuer m’a contacté
pour me proposer de devenir ambassadeur TAG Heuer et de porter un modèle
de chez eux, j’ai immédiatement choisi
la Monaco. Ce chrono, quand on le voit
au poignet, est identiiable à la marque, à
Steve McQueen et à l’aventure. Typé et
intemporel, il est devenu mythique. Carré, puissant, il déie le temps et les modes,
un peu comme un bon pot-au-feu ! C’est
Carré, puissant,
le chrono Monaco
de TAG Heuer
défie le temps
et les modes,
un peu comme un
bon pot-au-feu !
© CYRIL BERNARD
Carré de cœur
un produit brut qui me ressemble et que
je pourrai transmettre à mon ils parce
que c’est un modèle qui dégage quelque
chose. Un peu comme toutes mes autres
montres, ce chrono correspond à un moment de ma vie. Pour moi, ces instruments sont des catalyseurs de souvenirs.
Je n’ai pas beaucoup de mémoire, mais je
me rappelle certains moments de ma vie
au travers de la musique et des odeurs,
des goûts, mais aussi des montres que je
portais et qui sont comme autant de machines à se projeter dans le futur et à remonter le temps. Bref, la Monaco comme
ma Carrera sont des montres de héros,
des bijoux avec une gueule qui me vont
bien parce qu’ils me ressemblent. Et puis,
inconsciemment, on se dit, cette montre,
c’est moi. C’est instinctif et naturel. C’est
un vrai coup de cœur !” Q
49
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEAN-CHARLES
DE CASTELBAJAC
L’heure sensible
“Ma montre préférée, c’est une Swatch
dont j’ai mélangé moi-même les couleurs :
rouge, bleu et jaune. Elle est simple, ludique, eficace et pop. Mais pour les grandes
occasions, j’ai une autre pièce qui se trouve
être aussi ma montre préférée : ma Tank
Américaine de Cartier. Elle est comme celle
de mon père, longue, efilée, élégante, à
peine galbée, chargée d’émotion, d’histoire et d’authenticité. Pourquoi ces montres
en particulier ? C’est tout simple, j’ai travaillé pour Swatch dans les années 1990. Je
leur avais dessiné une Space People iconique et totémique dans lequel un visage
s’assemblait à midi. J’aime les montres qui
racontent une histoire… l’histoire de nos
vies. Mais j’ai aussi travaillé pour les 100 ans
de Cartier et fait des dessins poétiques.
Il existe un lien qui nous unit à un instrument de mesure du temps. Au-delà de
l’attachement simplement sentimental
de transmission, d’un père à un ils par
exemple, la montre m’a toujours semblé
incarner une certaine discipline, un certain rendez-vous avec l’ordre du temps.
C’est aussi, lorsqu’elle est placée au-dessus
de la malléole, un élément esthétique important sur la main d’un homme, car elle
allonge considérablement les attaches. La
porter, c’est assurément vivre des choses
avec et se créer des souvenirs. L’un d’eux
me revient, quand, dans l’immense solitude de mes nuits dans le dortoir de ma
pension, les aiguilles lumineuses phosphorescentes de ma montre de petit garçon
étaient comme mon étoile du berger. Cela
m’amène tout naturellement à évoquer
quelques instants forts vécus avec elle. Je
pense à celui où, pour rentrer dans un
cercle philosophique, “La Phalène”, à
18 ans, on m’a demandé de parler du
temps. Devant l’assemblée érudite, j’ai pris
la montre de mon père qui était à mon
poignet, je l’ai posée, et je l’ai explosé d’un
coup de pierre en criant : “Le temps est
mort.” Ils m’ont intégré immédiatement,
mais je ne suis plus jamais allé aux réunions. Cela m’amène inévitablement à
revenir sur l’objet comme véhicule d’une
charge émotionnelle. Selon moi, la montre
est l’exemple même de la fonction sentimentale. Son tic-tac a quelque chose à
voir avec les battements du cœur. Aussi,
en matière de temps et de transmission, je
préfère l’idée d’un partage. Voilà pourquoi
j’ai offert à chacun de mes ils, pour leurs
30 ans, une jolie montre.” n
50
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CONFIDENCES
LOÏCK PEYRON
“Pour dire vrai, même si je trouve la mécanique horlogère très attractive, je me
contente de porter une montre en navigation. Aujourd’hui, on ne parle plus de la
précision en longitude depuis la généralisation de l’emploi des systèmes GPS. Aussi, depuis deux ans et sur Pen Duick déjà,
j’ai repris l’idée de faire les courses à l’ancienne avec une carte, un sextant et une
montre ain de retrouver cette relation à la
mer et au temps, justement. La navigation
astronomique en course, ça remet le marin au centre de l’aventure. Pour cette
Route du Rhum à l’ancienne que je fais
sur “le petit trimaran jaune”, je pars avec
une carte papier, un sextant et une montre
que j’utiliserai, comme le faisaient les marins du passé, pour calculer ma route et
faire le point quotidien en longitude. Evidemment, c’est mieux si la montre est
mécanique car c’est plus joli. Mais ce qui
compte, ce sont les souvenirs que l’on associe, et certaines sont plus symboliques.
De mon deuxième tour du monde,
dans les années 2000, durant The Race, je
me souviens de ma Breitling Emergency
qui émettait en 121,5 Mhz et des tests faits
pour voir si tout fonctionnait convenablement. En vrai, ce qui me plaît, c’est de faire
un travail pour apporter quelque chose
au produit. Comme je l’ai fait avec Ulysse
Nardin, ou auparavant avec Lacoste durant vingt-cinq ans. En fait, ce n’est pas forcément de porter la montre qui m’intéresse, c’est surtout de participer à son
développement car, bien que n’étant pas
horloger, j’aime être acteur d’un produit
et, comme dans le bateau, le rendre plus
© DR
Sur la route des étoiles
eficace. Et cela d’autant plus que je dois
mon échouage aux Canaries, en 1979, à
une montre électronique toute pourrie
qui, ni étanche ni eficace, n’afichait plus
rien. Celle-là, je ne l’aurais pas gardée.
Cela revient à dire que c’est le lien qui unit
le monde de l’horlogerie à celui de la
mer qui induit l’idée
de transmission. Le
terme même me rappelle Philippe Stern,
marin passionné et
propriétaire de Patek
Philippe… Mais à
dire vrai le thème
me semble un peu
tombé en désuétude.
Aujourd’hui, on dirait que l’idée de
transmettre dépend
de la manière dont l’objet est arrivé à soi.
S’il a été transmis, on doit continuer la
chaîne. S’il est arrivé par hasard, rien n’impose de s’y attacher à moins, bien sûr, de
vivre quelque chose de fort avec…” n
Ce qui m’intéresse,
c’est participer
au développement
de la montre et,
comme dans le
bateau, la rendre
plus eficace.
51
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CONFIDENCES
PIERRE NINEY
© THOMAS LAVELLE
Clair de Lune perpétuel
“Pour répondre à votre question et tenter
de vous dire quelle est ma montre préférée, je préciserai en préambule que j’adore
celle que je porte, qui vient de chez
Montblanc et s’appelle Héritage Calendrier Perpétuel. Pourquoi cette montre ?
Pourquoi pas inalement ? Elle est intemporelle et élégante. Complexe aussi, elle
se veut, pour moi, un rappel à l’humilité et
au travail bien fait. Et puis, je l’avais au
poignet lors de moments forts. Qu’il
s’agisse d’instants dans ma carrière ou
dans ma vie. A sa façon d’être simple sans
pour autant l’être, elle fait se concentrer
plein de souvenirs et s’est déinitivement
imposée comme l’un de mes porte-bonheur. Et puis j’aime le rapport à la Lune
qui s’afiche sur le cadran. J’ai toujours entretenu un lien particulier avec la nuit,
source d’inspiration et moment d’écriture
propice à prendre son temps sans être dérangé par rien. A ne plus se quitter, on en
vient à vivre avec des choses puissantes et
fortes en émotions. Alors, c’est vrai, j’ai
vécu avec, beaucoup de moments intenses,
mais sans doute l’un des plus forts a été la
soirée des Césars en 2015, lorsque j’ai eu
la chance d’être le plus jeune à recevoir la
récompense du Meilleur Acteur.
Aussi, à la question de savoir si une
montre véhicule une charge émotionnelle, je dirai que l’histoire et le sens qu’on
y injecte rendent une montre anodine ou
essentielle. Pour moi, c’est un objet qui a
maintenant une place importante et une
valeur émotionnelle évidente dans ma vie.
C’est ce qui me plaît. Je ne suis pas matérialiste du tout, mais j’aime le savoir-faire et
l’artisanat qu’il y a derrière un instrument
de mesure du temps. Et ensuite le sens et
la place qu’on lui donne. Dans l’absolu, je
vois ma montre comme un bijou particulier. Et comme je suis très sensible aux effets personnels qui me viennent de mes
grands-parents ou de mes parents, je
trouve qu’il y a quelque chose de magique à l’idée de transmettre comme de
savoir qu’un objet a partagé l’intimité de
quelqu’un qu’on aime.” Q
52
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ALAIN PROST
“Ah! les montres, j’en ai plusieurs. C’est
même la seule collection que j’aie. Car les
montres sont des objets magiques. Malheureusement, j’ai été cambriolé et quelques
très belles pièces auxquelles je tenais m’ont
été volées. Mais pour répondre à votre question, j’en ai plusieurs qui, toutes, ont une
histoire. La dernière, la Richard Mille, je
ne peux pas l’oublier parce que c’est la
mienne. Mais j’ai également la petite classique qui me va bien aussi… Ces montres
correspondent à une histoire d’homme, à
une relation humaine primordiale. Et cette
relation avec l’objet est fondamentale. Alors
évidemment il y a toujours une première
montre et l’histoire qui va avec. C’était en
1980, quand j’ai signé mon premier contrat
de F1 à Lausanne, chez Marlboro. En sortant du bureau, j’étais tellement heureux
que je suis allé chez le premier détaillant
venu et j’ai acheté une petite Rolex toute
simple, que j’ai toujours, bien sûr. Elle a
aujourd’hui 38 ans, et
elle tient une place privilégiée dans ma collection. Elle est chargée d’émotion… Pour
ce genre de choses,
vous vous rappelez le
moment voire même
la descente de l’escalier pour aller jusque
dans la boutique qui se
trouvait 100 mètres en dessous du bureau.
D’une certaine façon, cette petite Rolex
matérialise l’instant et le souvenir que j’ai
de la signature de ce premier contrat.
Après, j’ai eu pas mal de montres qui
représentent quelque chose pour moi. La
Daytona Paul Newman est un cadeau de
famille et reste un objet mythique. J’ai aussi
une Ebel qui date de l’époque de McLaren
où on gagnait beaucoup, et qui renvoie à
une belle rencontre avec Pierre-Alain Blum,
alors patron d’Ebel. Et puis, parmi les gens
incroyables et passionnés que j’ai pu rencontrer, il y a Richard Mille. Comme lui, je
Comme Richard
Mille, je suis
très curieux et
amoureux de
la technologie
et du progrès.
© LUC MANAGO
L’émotion
en pole position
suis très curieux et amoureux de la technologie et du progrès. Cela crée un vrai lien où
mécanique, humain et passion fusionnent
pour donner une autre dimension à la
montre, au point d’y associer une appréciation et, à la limite, ce que je déinirais
comme de la nostalgie positive. Vous l’aurez
compris, pour moi une montre est liée à un
moment fort. Aussi, si j’offre une montre à
mes ils ou à ma ille, je veux qu’il y ait une
histoire et une gravure. C’est comme ça, car
il n’y a pas beaucoup de produits qui véhiculent autant de vraie charge émotionnelle.
Voilà pourquoi, pour moi, offrir et transmettre une montre restera toujours un moment privilégié…” Q
54
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
GUILLAUME NÉRY
“Il y a tant de raisons de choisir la Luminor
Submersible de Panerai… Bien sûr, tout
d’abord, il y a sa limite de profondeur, mais
aussi sa matière. Elle est en titane et résiste
à une pression correspondant à celle rencontrée par 300 m de profondeur. C’est
beaucoup plus que ce que je peux faire en
apnée, mais c’est important car j’emporte
cet instrument avec moi sous l’eau. Il doit
être capable de résister à toutes les conditions extrêmes, la profondeur sous-marine
étant, en soi, un lieu extrême. Par grand
fond, il n’y a pas de lumière, l’eau est
froide, la pression, énorme et je dois pouvoir me ier totalement à la capacité de ma
montre à me suivre sans faillir. C’est aussi la
raison du choix de Panerai car la mer fait
partie de son ADN. Le vrai plus, c’est son
esthétique et cela joue un rôle important
car je suis très attentif à mes mouvements et
à l’harmonie d’ensemble quand je suis ilmé ou photographié sous l’eau. Aussi, le
caractère graphique de la Luminor Submersible souligne parfaitement cette quête
combinée d’esthétique et de performance.
Gravée à mon nom lors d’une visite de la
manufacture à Neuchâtel, cette pièce est
devenue unique et m’accompagne dans
ma tranche de vie annuelle en Polynésie.
Je l’avais au poignet quand, en famille
et équipé d’un simple maillot de bain et
d’un masque, nous avons rencontré un
groupe de baleines, juste devant la maison.
Ce instant restera gravé dans ma mémoire
car j’ai pu calculer, grâce à ma montre, les
temps d’immersion de la baleine et ainsi
anticiper son retour à la surface pour créer
une nouvelle rencontre. C’est dans ces
moments que se fonde un rapport de
coniance. Et dans mon sport, c’est essentiel car la montre est une sorte de symbole
du temps qui passe et, sous l’eau, le temps,
c’est la vie ! La montre est devenue un lien
entre ma vie aquatique et terrestre. Et à
force de la porter, elle se charge de l’histoire intime et unique que je vis avec elle.
Aussi, nul doute que ma ille sera, plus tard,
heureuse d’en être la gardienne !” Q
© PANERAI
Plongée en
toute transparence
55
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
STYLE
Osez
les
paradoxes
Soigner ses codes vestimentaires pour faire honneur à sa montre,
tout en osant des associations parfois en rupture avec les conventions :
voici le credo de l’amateur de belle horlogerie. Devenu passionné,
voire collectionneur, il n’a alors de cesse que de rassembler
les accessoires qui mettront cette fois sa montre à l’honneur.
TEXTE
“
“
T
rouver sa montre est une
chose, trouver son style
en est une autre. Cela suppose d’aller à l’encontre
des idées reçues, sans
craindre de marier les contraires. “J’aime
mieux être homme à paradoxes qu’homme
à préjugés”, écrivait Jean-Jacques Rousseau dans Emile, son ouvrage consacré
à l’éducation. “Prenez bien le contre-pied de
l’usage, et vous ferez presque toujours bien”,
ajoutait le philosophe des Lumières.
Ce ils d’horloger n’aurait sans
doute pas boudé le vent de liberté
et d’anticonformisme qui soufle aujourd’hui sur la mode masculine. Les
tendances féminines s’étant depuis bien
longtemps émancipées de toutes règles,
la quête de l’allure identiiable et personnelle gagne le vestiaire des hommes.
Ainsi, une même montre peut être mise
: CARINE LŒILLET
Prenez bien le contrepied de l’usage,
et vous ferez presque
toujours bien.
Jean-Jacques Rousseau
en valeur de façon différente selon le
bracelet et la tenue qui lui sont associés.
De manière plus générale, ce que les
hommes découvrent aujourd’hui, c’est
cette opportunité de dire qui l’on est
par ce que l’on porte, d’afirmer ses valeurs, ses choix et ses goûts sans craindre
56
Le Meilleur des montres
d’être jugés ou même simplement catalogués. La société refuse désormais
toute forme de sectarisme et n’aime
guère les a priori. Les hommes l’ont
compris et ils se libèrent peu à peu de ce
carcan de rigueur et de normalité dans
lequel ils étaient cantonnés. Comment
ne pas s’en réjouir ?
Passionnés
et collectionneurs
Lorsqu’il quitte le poignet de son propriétaire, le garde-temps de l’amateur
éclairé ne se retrouve pas pour autant
laissé de côté. Passionnés et collectionneurs recherchent les accessoires et
objets de décoration en phase avec l’esthétique de leur montre, qui puissent
la valoriser ou, simplement, s’associer
de manière harmonieuse à son design,
comme à ses matériaux précieux. Q
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Rock chic
ou sportswear ?
Un homme au style tout à la fois décontracté et
chic, sportif et soucieux de son élégance, qui
n’a pas peur d’associer les couleurs, ni de marier
les contraires. A son poignet, une montre sur
bracelet en cuir de veau ou caoutchouc perforé.
STYLISME : DABBY NAVAL
Montre Montblanc TimeWalker Chronograph Automatic
avec bracelet en cuir de veau ou caoutchouc perforé.
Boîtier en acier inoxydable et lunette en céramique noire.
PAUL SMITH
Chaussettes
brodées
Dreamer
Frog, 46 €.
PAUL SMITH,
défilé automnehiver 2018
Blazer en laine croisé
prune et bleu marine,
1 065 €, pantalon en
laine assorti, 565 €,
chemise en coton
Ideas Script, 315 €.
BOSS
Pull col cheminée,
collection capsule
Fashion Show,
379 €.
DIOR
Doudoune
col montant nylon
bleu, 1 800 €.
JACK GOMMEC
Casquette en laine,
95 €.
LANVIN
Basket Diving
mi-haute
Néoprène, 625 €.
LONGCHAMP
Porte-cartes,
95 €.
LOUIS VUITTON
Sac à dos
Christopher PM,
2 810 €.
57
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
STYLE
?
r
r
a
a
e
e
w
w
t
k
r
e
o
e
Strou w
t
en
m
e
s
us que ais
a
f
a m
,
ainoù ch tre,
b
r ,
n
k uiqué e mo ble.
o
a
o
l st m d
un ophi a mê oxy
,
l in
u s
rea ent gnet, cier
u
a
b m i
au éelle n po et en
e
r so l
u
a r ut et . A race
l
De arto igné et b
-p so an
L
sse il est cadr
VA
a
NA
p ta n
Y
BB
dé rsio
DA
ve SME :
MONTAGUT
Pochette iPad
en maille, 35 €.
I
YL
ST
Montre Montblanc TimeWalker
Chronograph Automatic avec bracelet
en acier inoxydable. Boîtier en
acier et lunette en céramique noire.
AMI, défilé
automne-hiver 2018
Veste poches plaquées, 680 €,
pantalon coupe carotte, 240 €,
sweat-shirt, 185 €, Running Lucky 9,
440 €, T-shirt print Family, 85 €.
CROKETT & JONES
Chelsea XI,
Black Scotch
grain, 555 €.
PRADA
Manteau en
laine et cachemire,
4 500 €.
PAUL SMITH
Cravate ine prune
jacquard, en soie,
125 €.
PAUL SMITH
Pull col roulé
en laine
mérinos, 245€.
DIOR
Pantalon en
laine, bord côte
rayé à la taille,
700 €.
58
Le Meilleur des montres
OH MY GOT
Lucky eye, or
blanc, diamants
saphirs bleus,
4 250 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CHUT !
N°1 DE LA MONTRE DE LUXE
D’OCCASION DEPUIS 25 ANS
PLUS DE 1200 MODÈLES CERTIFIÉS
PAR L’ATELIER HORLOGER CRESUS
PARIS - LYON - LILLE
BORDEAUX - AIX EN PROVENCE
CANNES - LUXEMBOURG
CRESUS.FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
STYLE
pour
le passionné
Les objets nécessaires à l’entretien de sa montre
dans un environnement propice à la détente,
à la lecture et à l’expression artistique.
RÉALISATION : L’AGENCE SANS NOM
STYLISME : CARINE LŒILLET
Passer de la lumière à l’ombre avec
des lunettes de soleil Omega, 300€.
Se détendre en 300 questions avec
la version horlogère du jeu Trivial
Pursuit, éditée par WatchPrint, 29 €.
Ne pas oublier d’installer sa montre
dans son remontoir Omega dès
qu’elle a quitté le poignet, 790 €.
Mettre de côté une épingle à
cravate en or rose Juste un clou de
Cartier pour l’assortir plus tard avec
un garde-temps précieux, 1 440€.
Conserver à portée de main un kit
d’outillages pour démonter et
remonter les bracelets de sa montre,
Cie Bracelet Montre Paris, 40 €.
www.cie-bracelet-montre.com
Parcourir le livre Des montres
et des hommes, de Geoffroy Ader
(AW Editions) pour revoir quels
garde-temps portaient les
personnalités du XXe siècle, 20 €.
www.aderwatches.com
Se servir d’une assiette Miró en
porcelaine Bernardaud comme
d’un vide-poche arty. En vente à
la boutique du Grand Palais durant
la rétrospective Miró, 19 €.
Et sur www.boutiquesdemusees.fr
Déposer dans le vide-poche son
porte-clés Racing de Chopard en
acier inoxydable et caoutchouc noir,
en attendant la course automobile
Mille Miglia, 250 €.
Utiliser le mini porte-monnaie
en cuir Baurain en guise
d’étui pour sa loupe à l’œil, 145 €.
www.baurain.com
Remerciements à IVC Group pour le sol Moduleo Impress Castle Oak, réf. 55935
60
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COLLECTION HÉRITAGE
Réedition de la SUPERMAN, modèle iconique des années 70
@yemawatches
Distribution en France par le Groupe TWC
- www.groupetwc.com - yema.com -
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
pour
STYLE
le collectionneur
Les accessoires en lien avec son précieux garde-temps sont des objets
recherchés par tout collectionneur. Une manière de transcender sa passion.
RÉALISATION : L’AGENCE SANS NOM
STYLISME : CARINE LŒILLET
Une pendulette World Tour de Louis Vuitton,
sphère en verre saphir, cadran motif
Damier Cobalt et stickers, 1 250 €.
fr.louisvuitton.com
Un ouvrage de référence, le livre
Flightmaster Only. La montre de pilote
Omega, par Anthony Marquié et Grégoire
Rossier (watchprint.com éditions), 175 €.
www.omegawatches.com
Une montre à gousset Klok-01 de Klokers
et son étui en cuir, collaboration avec
le maroquinier italien Il Bussetto, 349 € la
montre, 119 € l’étui. www.klokers.com/fr
Un carnet de notes Montblanc avec lignes
#148 Fine Stationery, couverture en cuir
impression safiano, 45 €. www.montblanc.com
Une paire de boutons de manchette Lucky
Eye Oh My Got en or blanc 18 carats,
90 diamants et 2 saphirs, 4 250 €.
www.ohmygotcuflinks.com
Un porte-clefs Santos de Cartier, inition
palladiée et avion Santos Demoiselle en kit,
445 €. www.cartier.fr
Un lacon d’encre rouge The Legend of
Zodiacs, The Dog de Montblanc pour l’année
du chien dans le zodiaque chinois. Un stylo
plume Montblanc MRED en partenariat avec
Marc Newson, pour soutenir la lutte
de (RED) contre le sida, 35,30 € l’encre,
565 € le stylo plume. www.montblanc.com
Un étui pour montres en toile Damier
Graphite de Louis Vuitton, initions
en cuir de vache noir et détails en métal
argenté, 590€. fr.louisvuitton.com
Une montre Jaeger-LeCoultre en série
limitée à huit exemplaires : Reverso
Tribute Enamel Alfons Mucha. Au verso,
miniature émaillée inspiration Alfons
Mucha, 47 250 €. www.jaeger-lecoultre.com
Deux cartes postales d’œuvres d’Alfons
Mucha, en vente à la boutique du musée du
Luxembourg pendant l’exposition Mucha,
1,20 € la carte. www.boutiquesdemusees.fr
Un échantillon de broderie de cuir et
métal sur tissu par Eric Charles-Donatien.
www.ericcharlesdonatien.com
Remerciements à IVC Group pour le sol Moduleo Impress Shades, réf. 62880.
62
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
64
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ESTHÉTIQUE
Le souci
du détail
Le détail fait la montre et lui donne sa dimension de bijou mécanique.
Déterminant dans la reconnaissance d’un modèle par rapport à un autre,
il contribue, même s’il est d’une taille insigniiante, à faire la différence.
Pour entraîner le regard à repérer l’indice déterminant, voici les éléments
permettant presque à coup sûr l’identiication de quelques pièces célèbres
ou appelées à le devenir. A vous de trouver lesquelles…
TEXTE : VINCENT DAVEAU
T
ous les pros s’accordent à le
dire : pour sortir du lot, une
montre doit être identiiable
à 10 mètres par un amateur
presbyte. Autrement dit, pour
être vu, il faut savoir se montrer. Si le modèle sort victorieux de pareil exercice, il
est quasi assuré de gagner rapidement
une notoriété importante pour peu,
tout de même, que la clientèle visée
s’approprie le produit horloger pour en
faire un emblème.
Le design d’une montre doit contribuer à son immédiate reconnaissance.
Mais pour attirer l’attention de l’observateur et plaire à l’acheteur, il doit à la
fois rendre l’objet remarquable, sans
Quel célèbre chronographe se cache derrière
ce cadran au dessin si impactant ? Un indice :
la manufacture éditrice est implantée au Brassus,
petit village de la vallée de Joux, dans le Jura suisse.
pour autant devenir envahissant. Tout
est question de dosage. Comme le disait
si bien Richard Mille : “Pour espérer toucher
une cible donnée de consommateurs, il faut, en
premier lieu, avoir un design à la fois disruptif et dans l’air du temps. Mais aussi se donner les moyens de diffuser cette image avec le
soutien d’un discours approprié.”
L’art de la mise en forme
Seulement, le détail appelé à faire la différence n’est pas aisé à trouver, et ce qui
fonctionne pour une marque peut nuire
à l’image d’une autre. Toutefois, comme
le soulignait Vincent Taillée-Wilson, Senior Design Strategist chez Renault et
passionné d’horlogerie, “l’accumulation
de petits détails remarquables a contribué à
forger le succès graphique des grandes icônes
horlogères d’aujourd’hui”.
Pour s’en assurer, l’équipe qui a travaillé sur ce dossier a retenu quatre réfé65
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ESTHÉTIQUE
L’identiication des modèles de montres les plus
chics se fait parfois sur la base d’un détail.
A quelle pièce de quelle marque appartient celui-ci ?
“
“
Le design
d’une montre doit
contribuer
à son immédiate
reconnaissance.
rences parmi les montres du moment.
Elle a ensuite sélectionné un élément de
leur anatomie et vériié que les amateurs
étaient capables, à partir de celui-ci, de
reconnaître le modèle.
manches et seuls les vendeurs ou les
spécialistes de la marque pourront sans
doute remarquer qu’il s’agit du chronographe Royal Oak Offshore de 42 mm
(réf. 26470ST.00.A030CA.01)
Deviner l’essentiel
Une moitié sufit
Les spécialistes auront immédiatement
reconnu dans la première image macro
du dossier, un détail du “visage” du
tout nouveau chronographe Royal Oak
d’Audemars Piguet. Le décor, réalisé à
l’interne de façon artisanale sur un tour
à guillocher mis au point spécialement,
permet d’obtenir un relief géométrique
unique. La puissance graphique du motif “Mega Tapisserie” permet aux amateurs avertis de l’associer à la maison
éditrice et au modèle auquel il est destiné. Maintenant, identiier la référence
exacte à partir de cette simple parcelle
de son cadran est une autre paire de
Il faut un boîtier au dessin accrocheur
pour être identiié même s’il est à moitié
dissimulé sous la manche d’une chemise. Certains experts disent même que
c’est la condition sine qua non pour
faire une icône. Evidemment, quand la
carrure est ronde comme le sont huit
montres sur dix, l’identiication est plus
compliquée, à moins qu’une aspérité ne
vienne faire la différence. Certaines maisons, conscientes de cela, ont osé des
constructions qui, au il des années, ont
imposé leur style au point de devenir
presque une signature. C’est le cas des
anses très caractéristiques de la Newport
66
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
de Michel Herbelin, qui concourent à
rendre immédiatement lisible le modèle
lancé en 1988, soit il y a maintenant
trente ans. Toujours d’actualité grâce à
un design renouvelé pour coller à la
mode du moment, il assure à cette ligne
de produits la tête des ventes de l’atelier
d’horlogerie française, propriété de la
famille fondatrice depuis 1947.
Eficace et identiiable, ce boîtier de chronographe
automatique appartient au modèle anniversaire d’un atelier
d’horlogerie française réputé. De quelle marque s’agit-il ?
Un indice, même inime
Bien évidemment, les marques aspirent
toutes à voir leurs modèles reconnus au
premier coup d’œil. Seulement, il arrive
aussi que les plus célèbres d’entre elles
mettent tout en œuvre pour entretenir
le mystère de leur origine pour certaines
pièces. Le but est de distiller des indices
que seuls les vrais initiés peuvent remarquer pour identiier une pièce rare.
Cette sorte de signature secrète, mais
parfois seulement discrète, n’a pas pour
seule utilité de distinguer les instruments de la marque d’éventuelles copies, elle sert aussi de code de reconnaissance pour ceux qui appartiennent au
groupe des collectionneurs de produits,
disons, ultimes. Car seuls les adeptes de
la manufacture genevoise fondée par le
comte polonais Norbert de Patek et le
Français Adrien Philippe savent que
cette découpe pratiquée dans la corne
de la montre réf. 5205G de Patek Philippe est le signe de l’appartenance de
celle-ci à la riche famille des garde-temps
à complications.
La preuve
par la couronne
Si Rolex, la fameuse maison horlogère
au logo formé d’une couronne, compte
au nombre des marques disposant des
modèles les plus aisément identiiables,
toutes n’ont pas cette chance et il leur
faut parfois rivaliser d’imagination pour
faire sortir leurs créations du lot. Le plus
facile est de tenter de focaliser l’attention du public sur certaines des fonctionnalités de la montre.
Conscientes de l’importance de se
différencier, certaines d’entre elles ont
travaillé la couronne de remontoir de
leurs productions pour en faire un signe
d’identiication. C’est ainsi que la taille
de celle du chronographe Pilot Type 20
68
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ESTHÉTIQUE
Elle a pour logo une étoile et est célèbre pour
disposer, depuis 1969, d’un calibre baptisé El Primero.
Il donne vie à ce modèle. Mais lequel est-ce ?
Audemars Piguet, Royal Oak Offshore
Boîtier en acier de 42 mm. Calibre de
chronographe à remontage automatique.
réf. 3126/3840. Cadran Bleu “Méga Tapisserie”
avec trois compteurs et date. Etanche
à 100 m, l’instrument se porte sur bracelet
en caoutchouc bleu.
Patek Philippe, Quantième Annuel
Phases de Lune réf. 5205G-013
Boîtier de 40 mm en or gris. Calibre
automatique réf. 324. Complication de
quantième annuel avec jour, date et mois
par guichet, mais également une indication
24 heures et un guichet de phases de Lune.
Michel Herbelin, Newport Anniversaire
Boîtier en acier traité gris anthracite
de 43,5 mm. Calibre de chronographe à
remontage automatique (SW510).
Edité à 300 exemplaires numérotés.
Etanche à 100 m, l’instrument se porte sur
un bracelet en caoutchouc FKM.
“
de Zenith l’impose au regard. Cette
pièce en bronze proite d’un traitement
spéciique pour s’assurer, qu’une fois reconnue, les lignes de la belle restent à
jamais gravées au fond de la mémoire de
celui qui l’aura observée.
En conclusion, la réussite d’un modèle
dépend de différents facteurs qui, associés, forment une équation compliquée
dont la somme demeure aléatoire. Il est
donc essentiel pour les designers horlogers de multiplier les détails susceptibles
de retenir l’attention du public et d’être
mémorisés comme autant d’éléments
capables de vous faire accéder au statut
d’icône, ou pas… n
“
Certaines
constructions
de boîtier sont
devenues, au
il des années,
une véritable
signature.
Zenith, Pilot Type 20
Boîtier en bronze de 45 mm avec
grande couronne de remontoir. Calibre
mécanique à remontage automatique
El Primero 4069. Etanche à 100 m,
ce garde-temps se porte sur un
bracelet Nubuck doublé caoutchouc.
69
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉQUITATION
Passions croisées
TEXTE
: CARINE LŒILLET
Si les marques horlogères
sont devenues les grandes
partenaires de l’équitation,
c’est d’abord pour mesurer
le temps lors des épreuves
équestres et hippiques.
Mais les galaxies montres
et cheval partagent aussi
depuis toujours les mêmes
valeurs d’excellence.
© ROLEX / ASHLEY NEUHOF
© FRÉDÉRIC CHÉHU
Saut Hermès au
Grand Palais 2018
Prix de la Ville de Paris. Ici,
Romain Duguet et Sherazade.
En concours complet, la manufacture Rolex
est associée à la cavalière britannique
Zara Tindall. Ici, au Kentucky Three-Day Event 2017.
P
artout dans le monde, le
cheval véhicule une image
noble, déclare Philippe
Rozier, champion olym­
pique par équipe de
saut d’obstacles. Il rapproche les milieux
sociaux. Aucun autre sport ne permet de
discuter en toute décontraction avec Bill Gates
ou Bruce Springsteen entre deux épreuves”,
ajoute le cavalier français, interrogé en
Belgique lors d’une masterclass dans les
écuries d’Ecaussinnes. Le propriétaire
des lieux, Christophe Ameeuw, prési­
dent de EEM (European Equestrian Mas­
ters), explique comment il a eu l’idée de
70
Le Meilleur des montres
fonder les Longines Masters, compéti­
tion de jumping à Paris, Hong Kong et
New York : “Malgré un capital de sympathie, l’équitation reste moins populaire que le
football ou le tennis. J’ai voulu transformer
ce sport d’une façon professionnelle de manière à le médiatiser et à créer un rendez-vous
régulier avec le public.”
Si trois disciplines équestres sont
aujourd’hui représentées aux Jeux
olympiques – dressage, concours com­
plet et saut d’obstacles – et si le nombre
de compétitions internationales ne
cesse de progresser, c’est à mettre au
crédit de tous ceux qui soutiennent ces
SAUT HERMÈS AU GRAND PALAIS 2018 © STÉFANIE MOSHAMMER
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
“
Les multiples
innovations du
secteur horloger
ont donné
du crédit aux
compétitions.
“
Longines, The Longines Equestrian Collection
Une montre inspirée d’un étrier et
habillée d’un bracelet en cuir surpiqué.
sports. Que ces idèles partenaires soient
généralement issus du secteur des
montres n’est pas le fait du hasard.
Précision et
rigueur partagées
“L’horlogerie fait partie intégrante de l’histoire et du développement des disciplines
sportives chronométrées, explique Jean-Philippe Danglade, directeur du département marketing de la Kedge Business
School, école française de commerce et
management. A partir du moment où il a
fallu mesurer précisément des performances,
départager des compétiteurs et entériner des
records, les multiples
innovations du secteur
horloger ont donné du crédit
aux compétitions.”
D’où l’engagement pris
très tôt par certaines maisons, à
l’image de Longines, de Rolex ou encore d’Hermès, grands noms associés au
monde du cheval qui se livrent bataille
sur le terrain de la notoriété dans les
épreuves hippiques et équestres.
Pour Gary Tribou, professeur de
marketing du sport à l’université de
Strasbourg, auteur de Sponsoring sportif
(éd. Economica), “l’équitation sort grande
Le Meilleur des montres
Hermès, Arceau Cavales
Dessinés par Henri d’Origny, ces nouveaux
modèles Arceau reprennent le motif Cavales
sur le cadran en marqueterie de nacre.
71
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉQUITATION
© ALINE COQUELLE
Jaeger-LeCoultre, Reverso Classic
Duetto Medium
Collaboration exclusive avec le bottier
argentin Casa Fagliano pour la réalisation
de bracelets en cuir Cordovan.
Amie de la manufacture Jaeger-LeCoultre,
la joueuse de polo Clare Milford Haven
a choisi un bracelet Casa Fagliano
sur sa Reverso Classic Duetto Medium.
Hublot, Classic Fusion Chronograph Chukker
Depuis dix ans, Hublot est partenaire
et chronométreur oficiel de la Polo Gold Cup Gstaad.
72
gagnante de cette compétition entre les marques.
Le consommateur vit sur un mode affectif et il
ne comprendrait pas que les maisons horlogères
se désintéressent d’une discipline qui le passionne. Cela signiierait qu’elles ne tiennent
pas leurs engagements. Le piège est total.”
Aux yeux des amateurs comme des
professionnels, garde-temps et équitation partagent des valeurs d’exigence
– rigueur, expérience et performance –
mais aussi, esthétiques – élégance et noblesse, beauté et panache. Rien de surprenant donc au fait que des maisons
horlogères associent bien volontiers leur
Le Meilleur des montres
nom au monde du cheval, toutes disciplines confondues.
Si les courses hippiques sont principalement soutenues par Longines ou
Rolex, le polo attire aussi bien Hublot,
partenaire de la Gold Cup de Gstaad ;
Charriol, qui défend le polo féminin ;
ou Richard Mille, qui dédie son nouveau modèle RM 53-01, doté d’un calibre tourbillon suspendu, au joueur de
polo argentin Pablo Mac Donough.
Sans oublier Piaget, qui dès 1979 a baptisé l’une de ses lignes emblématiques du
nom de ce sport collectif. Comme l’a fait
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
*CHANGE. TU PEUX.
CHANGE. YOU CAN*.
149€
ICE-STORE :
Paris - Aix-en-Provence - Lyon
Montpellier - Nice - Nîmes
ACIER INOXYDABLE
www.ice-watch.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉQUITATION
The Longines Handicap Stakes,
épreuve du King George Day 2018 à
l’hippodrome d’Ascot, en Angleterre,
remporté par Gina Andrews et Cliffs of Capri.
74
Longines, Conquest Jumping
Un chronographe dédié au saut
d’obstacles, qui allie chronométrage
et gestion des pénalités.
aussi Ralph Lauren
dans le domaine vestimentaire : et lorsqu’il
se lance ensuite dans
l’horlogerie, cet amateur de chevaux leur
rend hommage dans sa ligne féminine
Stirrup (étrier). Bien entendu, la montre
Reverso de Jaeger-LeCoultre est aussi
indissociable du polo qui lui a permis de
voir le jour en 1931, à la demande de
joueurs en quête d’un modèle capable
de supporter les chocs violents des maillets ou des balles de bois.
Blancarré, Cadre Noir Saumur
Série limitée avec lunette en
céramique noire, mouvement mécanique
à remontage automatique.
Sponsoring de
tradition et de cœur
Côté dressage, la jeune marque suisse
Blancarré est partenaire du Cadre Noir
de Saumur, pour lequel elle a développé
une montre, au même titre que pour le
Jumping International de Verbier, qu’elle
soutient depuis 2017. “Les organisateurs de
ces deux événements ont saisi l’opportunité
de contourner les marques habituellement
présentes dans ce milieu”, explique Nicolas
Martenat, fondateur et designer de Blancarré. Quant à la manufacture jurassienne Pequignet, fondée par un amoureux des chevaux, elle revient aux sources
avec la série limitée Jappeloup, hommage
à la légende du saut d’obstacles.
Le Meilleur des montres
Dans la catégorie des sports
équestres, trois marques restent sur le
podium. La maison Hermès, qui se
concentre depuis 2010 sur le Saut Hermès au Grand Palais, est sans doute la
plus légitime dans le monde du cheval,
son premier métier. Rolex soutient
pour sa part depuis soixante ans le
saut d’obstacles, le concours complet et
le dressage au travers de multiples compétitions internationales. Quant à Longines, l’horloger est devenu le principal
partenaire et chronométreur oficiel de
la FEI (la Fédération équestre internationale) et prend aussi part à 36 événements de courses hippiques dans le
monde. Longines a même doté sa nouvelle montre Conquest Jumping, réalisée en collaboration avec la FEI, d’une
fonction de gestion des pénalités de
temps lors des épreuves équestres.
Les liens entre les fabricants de
montres et le monde du cheval ne sont
pas près de se distendre, ils auraient
même tendance à se renforcer à mesure que les compétitions gagnent en
popularité auprès du public. Comme
le souligne Jean-Philippe Danglade, du
département marketing de la Kedge
Business School : “L’horlogerie est parfaitement légitime sur ce terrain et peut être considérée comme un acteur du jeu.” n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
©CHARLES NEGRE.
AU FÉMININ
Dior, La D de Dior Satine
Nouvelle déclinaison avec lunette en acier au
motif texturé.
Ebel, Sport Classic mini
Réinterprétation glamour et en petite taille du
modèle historique de la maison.
Michel Herbelin, Antarès
Bracelets interchangeables et nouveau boîtier
en forme de lyre.
76
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Petites et
tendance
TEXTE
: CARINE LŒILLET
L’engouement actuel pour les petites montres
féminines est le signe d’une tendance de fond,
une mode cyclique qui rappelle l’époque des
montres bijoux, quand la lecture de l’heure
s’avérait secondaire. Un peu ce que nous vivons
aujourd’hui, puisque le temps s’afiche partout.
Conçus pour conjuguer inesse, élégance et
discrétion, les modèles du moment soulignent la
délicatesse d’un poignet, exclusivement féminin.
L
’évolution du style des
montres pour femmes
est intimement liée à
l’histoire de la mode,
qui elle-même colle à
une époque et aux inluences sociétales
du moment. Ainsi les Années folles engendrent-elles le succès des montres de
style Art déco. La création en 1929 par
Jaeger-LeCoultre du calibre 101, un minuscule calibre de 0,2 cm3 et de 3,4 mm
d’épaisseur, a iguré l’épicentre de l’engouement de ces dames pour les petites
montres. Cette époque a vu les poignets
féminins arborer de toutes petites références à la délicatesse de ligne d’autant
plus forte qu’elles étaient très souvent de
forme rectangulaire.
Dans les années 1940 et au début des
années 1950, cette mode a resurgi et les
petites montres à secret ont refait parler
d’elles. Les convenances d’alors déconseillant à une dame de s’enquérir de
l’heure, son garde-temps acquiert le statut d’ornement, de bijou. Au fur et à
mesure de l’émancipation des femmes,
entre les années 50 et 70, les boîtiers s’arrondissent et s’élargissent, les cadrans
osent les couleurs.
A l’apogée du quartz et de l’afichage
digital, dans les années 1990, les montres
féminines redeviennent assez discrètes.
Et ce jusqu’au début des années 2000,
quand la mode est au porter de montres
d’hommes et, de préférence, de gros calibres, comme pour déier ces messieurs
dans leurs postures viriles.
Une attente
de la clientèle
Depuis peu, une nouvelle tendance se
fait jour, celle du retour aux petites,
Bvlgari, Serpenti Twist Your Time
Une montre personnalisable grâce à une application
dédiée et des bracelets multi-tours.
00
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
© BELEN CASADEVALL
AU FÉMININ
voire toutes petites montres. Aucune
ambiguïté, ces formats miniatures sont
adaptés aux femmes et adoptés par celles
qui ne sont pas séduites par les modèles
masculins. Pas plus que par des modèles
mixtes, simples réductions homothétiques de garde-temps pour hommes.
Comment expliquer ce retour à des
diamètres de petite taille ? Selon Marie
Boutteçon, designer d’horlogerie de
luxe pour une grande maison, “même si
la notion de saisonnalité n’a pas vraiment
cours dans les manufactures, comme dans la
mode, le secteur de la montre est néanmoins
soumis à des cycles de tendances”. Indéniablement, les modèles aux proportions
réduites, dans des boîtes désormais plus
ines, connaissent un certain succès et
correspondent à une attente de la clientèle. “Les petites montres représentent l’afirmation d’une certaine féminité”, explique
Elizabeth Leriche, chasseuse de tendan–
ces, directrice du bureau de style éponyme. Ce que les femmes recherchent
également dans ces modèes, c’est une
notion de simplicité : un design épuré,
des fonctions limitées. Ces formats raisonnables possèdent enin des avantages
pratiques pour la vie quotidienne des citadines : ils se portent la journée comme
en soirée et s’adaptent à toutes les occasions, professionnelles ou privées.
L’art de la miniature
Ainsi sont arrivés sur le marché quelques
mini-modèles à l’ouverture autour de
20 mm. Les maisons horlogères traditionnelles n’hésitent pas à présenter ces
boîtiers miniatures, à l’image de l’édition limitée Mini Bubble de Corum et
ses 17 mm. Michel Herbelin a de même
parié sur cette tendance et la décline sur
presque toutes ses lignes dames.
Chanel Horlogerie,
Boy Friend Tweed or beige
Un modèle couture aujourd’hui décliné
en petite taille.
© MERT & MARKUS
Piaget, Possession
Doutzen Kroes porte la nouvelle montre aux bracelets
interchangeables.
Chopard, Happy Sport
Pour le 25e anniversaire de sa ligne de montres,
le joaillier a choisi comme égérie Arizona Muse.
78
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
©PETER LINDBERGH
Omega, Trésor
Au poignet de Kaia Gerber, ille de Cindy Crawford et
ambassadrice Omega, le nouveau garde-temps féminin.
“
“
Les précurseurs
en matière de petites
montres restent
les marques
issues du monde
de la mode.
Pour souligner la féminité de ces petits diamètres et évoluer vers un accessoire de mode, les bracelets s’enroulent
parfois en double, voire en triple tour
autour du poignet, comme sur la nouvelle Panthère de Cartier, la Lady 8 Petite
Aventurine de Jaquet Droz ou la Promesse de Baume & Mercier.
Blancpain a choisi de jouer la carte
du vintage en rééditant la Ladybird de
1956, à l’époque la plus petite montre
ronde ; tandis que Jaeger-LeCoultre sortait Reverso One Cordonnet sur bracelet-lien en cuir. Même démarche chez
Lip avec les modèles Henriette et Baguette, inspirés par les archives de la
80
Le Meilleur des montres
maison et destinés aux poignets les plus
graciles. Les versions mini de Mach 2000,
création emblématique de Roger Tallon,
rappellent que le designer avait brisé dès
1975 les codes esthétiques de l’horlogerie classique avec ce modèle décalé.
Les maisons de joaillerie ne pouvaient pas passer à côté de cet intérêt
pour les montres bijoux. Avec Hortensia
et Joséphine, Chaumet choisit la préciosité. Van Cleef & Arpels assortit la
montre Sweet Alhambra à son emblématique ligne joaillière du même nom.
Tandis que la boîte Emerald signée
Harry Winston illustre la taille émeraude
chère au fondateur de la maison.
Mais il faut reconnaître que les précurseurs en la matière restent les marques
issues du monde de la mode : Dior, Bvlgari, Chanel, Louis Vuitton, Hermès ou
Gucci (cf. encadré ci-contre).
Créativité dans le détail
D’un diamètre légèrement supérieur,
les modèles qui oscillent autour de
30 mm ont fait leur apparition au sein
de lignes d’allure classique, à l’image de
Record et Elegant chez Longines. Epurées – comme Possession de Piaget – ou
sophistiquées, telle la Reine de Naples
de Breguet, ces références misent autant
sur l’allure de l’ensemble que sur le rafinement de chaque élément. “Dans une
montre de petite taille, le diable se niche dans le
détail. Le designer disposant de peu d’espace
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
AU FÉMININ
TAG Heuer, Aquaracer Lady Calibre 9 Automatique
Le modèle sportif désormais
doté d’un mouvement automatique.
pour s’exprimer, c’est sa créativité qui fait toute
la différence”, remarque la créatrice horlogère Marie Boutteçon, qui a collaboré
avec l’agence de création suisse Bug Me
Studio. D’où le parti pris de la maison
Hermès, qui ose les couleurs sur Arceau
Casaque.
Reste l’option des modèles mi-sportifs mi-citadins, compromis entre obligations professionnelles et loisirs. Parmi
les références casual qui séduisent les
femmes, la nouvelle Ebel Sport Classic
mise sur le métal bicolore, tandis que
le modèle Omega Trésor arbore deux
volutes serties de diamants. Rolex Date-
just 31 et TAG Heuer Aquaracer Lady
Calibre 9 automatique jouent la carte
du mouvement mécanique à remontage automatique. Celui du modèle
Happy Sport de Chopard a d’ailleurs été
développé pour les petits boîtiers féminins. Car montre de petit format ne
rime pas nécessairement avec quartz,
quelques maisons horlogères maîtrisant
l’équation féminité-technicité pour le
plus grand bonheur de celles qui apprécient l’horlogerie traditionnelle.
Aucun doute, on est loin de l’engouement passager. “L’heure est afichée
partout, personne n’a plus besoin d’une
montre pour mesurer le temps. La montre est
devenue un accessoire davantage ornemental
que fonctionnel, un objet de mode dont une
femme va changer comme de vêtement, selon le
moment de la journée et l’humeur”, estime la
chasseuse de tendances Elizabeth Leriche. Et jamais les garde-temps de petite
taille n’ont aussi bien assumé leur rôle
de “bijou qui donne l’heure”. n
1
2
3
4
Mini-montres et couture
Les marques issues du monde de
la mode succombent au charme des
petites montres... Clin d’œil poétique
et ludique chez Dior, avec Mini D
de Dior Satine et Rose des Vents en
19 mm (1). Précurseur dès 1972 de
l’horlogerie de mode, Gucci décline
la ligne G-Frame pour petits poignets
(2). Chez Chanel, Boy.Friend Tweed
Or Beige en taille mini offre une
alternative habillée à la J12 XS (3).
Bvlgari surfe sur ses lignes
emblématiques Serpenti et Lvcea en
petit format. Dans sa ligne Tambour,
Louis Vuitton propose une large
gamme de petits modèles (4). Quatre
ans après Faubourg, Hermès dévoile
la montre à secret Médor Rock
(ci-dessous) sur boîtier carré de 16 mm.
Jaeger-LeCoultre, Reverso One Cordonnet
Boîtier bicolore et cordonnet
emprunté à une pièce datant de 1936.
81
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
UN CERTAIN REGARD
GLAMOUR
TOUJOURS
Avec la complicité de la maison Harcourt, nous avons
fait faire à nos montres un voyage dans le temps. Celui
du noir et blanc, des vedettes sur papier glacé et des
portraits léchés. En vraies stars qu’elles sont devenues
aujourd’hui, cela ne semble pas leur déplaire…
PHOTOS : STUDIO HARCOURT - STYLISTE : DABBY NAVAL
STYLISTE MONTRES : CARINE LŒILLET
82
Le Meilleur des Montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Montblanc, Star Legacy Nicolas Rieussec Chronograph
Manteau col en shearling vert, chemise imprimée, Dior.
83
Le Meilleur des Montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Michel Herbelin,
Cap Camarat automatique
Pull Hugo Boss, manteau Gucci.
84
Le Meilleur des Montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
UN CERTAIN REGARD
Omega, Trésor
Robe imprimée Joseph, sac en cuir Mulberry.
85
Le Meilleur des Montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jaeger-LeCoultre,
Rendez-Vous Night and Day small
Robe Gucci.
86
Le Meilleur des Montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
UN CERTAIN REGARD
Breitling, Navitimer Aviator 8 B01 Chronograph 43
Chemise imprimée Louis Vuitton.
87
Le Meilleur des Montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
UN CERTAIN REGARD
TAG Heuer, Formula 1 Lady
Veste et jupe en fourrure Fendi.
88
Le Meilleur des Montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TECHNIQUE
À CHAQUE
GÉNÉRATION
SON CALIBRE
L’histoire récente a vu apparaître un nombre important de nouveaux mouvements de
montres au sein de marques prétendant au statut de manufactures. Cette tendance,
résultant pour partie d’une bataille économique opposant les grands acteurs du
marché a, depuis quinze ans maintenant, subtilement modiié l’échiquier horloger.
Si elle a entraîné une hausse du prix des produits inis, elle a également permis
un accroissement de la précision et de la robustesse d’une nouvelle génération de
garde-temps. Coup de projecteur sur les ressorts de cette inéluctable évolution.
TEXTE
: VINCENT DAVEAU
S
ans vouloir trop schématiser, on retiendra
qu’avant l’an 2000 seuls les puristes s’interrogeaient sur la nature véritable du mouvement de la montre qu’ils espéraient acquérir, tandis que la majorité des consommateurs
se contentait de faire la distinction entre calibre automatique et calibre à quartz.
De toute façon et jusqu’à l’aube du IIIe millénaire,
seule une petite dizaine de sociétés horlogères disposaient de l’outil industriel nécessaire pour produire
en série des cœurs mécaniques génériques. La plupart des autres, en dehors des quelques montres à
grandes complications qu’elles présentaient annuellement pour le prestige, commandaient leurs moteurs
sur catalogue chez des fabricants spécialisés comme
ETA (Swatch Group), Frédéric Piguet SA (propriété
du Swatch Group depuis 1992) ou bien, en fonction
de leur cahier des charges, chez des spécialistes
comme Christophe Claret (indépendant), Renaud &
Papi (depuis intégré à Audemars Piguet) ou d’autres
petites entités, pour certaines aujourd’hui disparues.
Tout cela aurait pu fonctionner longtemps. Cependant, à l’aube du IIIe millénaire, le rachat d’un
grand nombre de marques emblématiques par des
acteurs prêts à prendre le contrôle d’un marché en
plein essor (Richemont, LVMH et, un peu plus tard,
90
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tissot, calibre Powermatic 80
Mouvement mécanique à remontage automatique doté d’un balancier
en bronze béryllium associé à un spiral en silicium. Il vibre à 21 600 alt./h
ANTIMAGNÉTISME
10 fois supérieur à la norme NIHS
de 60 gauss
endurant et précis, destiné à être fabriqué en grande
série, était le fruit d’une alchimie qu’aucun horloger
n’était vraiment capable de mettre sur plan de but en
blanc. Aussi, la plupart des coûteux instruments lancés
autour de 2003 n’ont fondamentalement pas été
conçus pour remplacer les références génériques
contingentées, mais plutôt pour animer des modèles
appelés à renforcer le prestige des marques éditrices
en donnant corps à cette idée d’indépendance à laquelle les collectionneurs d’alors semblaient très attachés. L’introduction de ces nouveaux moteurs, dont le
prix de développement avoisine les 10 millions d’euros, a conduit les maisons ayant fait le choix de se lancer dans la reconquête de leur autonomie à augmenter substantiellement leurs tarifs.
le groupe Pinault devenu Kering) poussait feu Nicolas Hayek, fondateur et patron du Swatch Group, à
réagir. En 2001, il annonça que son groupe entendait réduire les livraisons des calibres génériques
fabriqués dans ses usines (ETA, Frédéric Piguet et
Lémania). Une sorte d’ultimatum industriel qui it
l’effet d’une bombe.
Un peu affolées à l’idée de ne plus disposer des
fournitures essentielles à leur expansion, un certain
nombre de maisons se sont alors convaincues de la
nécessité de mettre en chantier des mécanismes susceptibles de les libérer de la dépendance dans laquelle
elles se trouvaient. Conséquence logique, cette tension a suscité des appétits. C’est ainsi que sont apparus
sur le marché, dès 2003, les premiers calibres “clones”
proposés par Sellita, entité industrielle indépendante
fondée en 1950. Ces mouvements, baptisés SW200
(dérivé du calibre ETA 2824) et SW300 (dérivé du
ETA 2892), devaient contribuer à limiter les effets liés
aux quotas de livraison ixés par le Swatch Group.
Baume & Mercier,
calibre Baumatic BM12-1975A
Mouvement mécanique à remontage
automatique lancé en 2018. 21 rubis.
Fréquence : 28 800 alt./h
ANTIMAGNÉTISME
1 500 gauss
RÉSERVE DE MARCHE
120 heures
Penser l’évolution en
terme de fonctionnalités
Pour faire simple, même si rien ne l’est en horlogerie,
il faut retenir que l’essentiel des mouvements lancés
entre 2004 et 2012 avaient pour but d’enrichir l’offre
à destination des connaisseurs et d’équiper le haut
de gamme des nouvelles collections de montres dont
la taille en croissance ne pouvait plus se contenter des
calibres existants. Ainsi, ces moteurs ont vu leur diamètre passer de 22 mm (9 à 11 lignes) à plus de
30 mm (aux alentours de 12 à 13 lignes) et leur inesse
augmenter (retour en force du calibre à micro-rotor
dès 2000 avec le L.U.C Chopard, puis réintroduction
de la masse périphérique avec le calibre CFB A1000
de Carl F. Bucherer en 2008). Dans le même temps,
les premiers cœurs proposés ont été conçus par leurs
auteurs pour recevoir différentes complications sans
modiication de leur structure. Cet ingénieux choix
technique, initié en particulier par François-Paul
Journe avec l’Octa en 2004 et repris par d’autres
comme Péquignet avec le Calibre Royal en 2011, a
contribué à augmenter la notion de valeur perçue
liée à l’intégration globale.
Le coût obligé
de l’émancipation
Très vite, plusieurs marques désireuses de vivre l’expérience de l’indépendance ont fait le choix d’introduire
de nouveaux calibres pour animer certaines références
de leurs collections. Seulement, beaucoup ont mesuré
le coût et la dificulté d’un pareil développement. A
l’époque, les sociétés dépendantes des produits génériques savaient pourtant qu’éditer leur propre mécanisme de base relevait du suicide industriel. Car, aussi
petit et simple soit-il, ce mouvement idéal, robuste,
Omega, calibre 8901
Mouvement à remontage automatique de nouvelle génération. Echappement
co-axial. Certifié chronomètre par le METAS.
ANTIMAGNÉTISME
supérieur à 15 000 gauss
RÉSERVE DE MARCHE
80 heures
RÉSERVE DE MARCHE
60 heures
91
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Hublot, calibre Unico HUB 1242
Mouvement mécanique de chronographe à remontage automatique
de manufacture. Fonction Flyback. Traité noir. Fréquence : 28 800 alt./h
ANTIMAGNÉTISME
Norme NIHS (60 gauss)
RÉSERVE DE MARCHE
72 heures
le revers de la médaille, ils n’ont pas affecté l’ensemble
du secteur horloger. Seuls ont été concernés par les
gains techniques qu’ils apportaient des modèles de
montres dont les prix dépassaient pratiquement
tous les 7 000 euros. Toutefois, les marques ont noté
– toutes zones géographiques confondues – que bien
des amateurs, sensibles aux qualités ajoutées, avaient
accepté de payer plus cher leur montre pour accéder
aux avantages fournis par ces nouveaux mouvements
de manufacture. Et cela avec d’autant plus de facilité
qu’une référence de manufacture est plus aisée à revendre à un prix substantiellement plus élevé qu’une
pièce identique mue par un moteur générique. Au
inal, plus élaborés que ceux de la première période
de reconquête du marché, ces nouveaux calibres
– s’ils ont contribué à augmenter et en même temps à
justiier les prix des montres en hausse constante –,
ont imposé une riposte de la part des marques ne
disposant pas de cœurs “maison” ou dotés de versions
vieillissantes ou moins performantes.
Aller à l’essentiel avec
toujours plus de précision
Du même coup, les mécanismes modulaires souvent employés pour les chronographes premier prix
(calibre de base associé à une platine de fonction rapportée) ont vu leur appréciation auprès du public
s’effondrer au proit des calibres intégrés de nouvelle
génération. Beaucoup de ces nouveaux produits expérimentaux ont en outre été réléchis pour garantir plus
de lexibilité à leurs utilisateurs. Ainsi, la plupart ont été
dotés d’au moins 60 heures de réserve de marche : Octa
de F.P. Journe en 2004, Seiko Spring Drive en 2005,
Omega Co-Axial 8500 en 2007 (voir encadré “Millésime” ci-contre) pour passer le week-end sans avoir
besoin d’être remontés. Ils ont aussi vu leur résistance
repensée, en particulier celle liée aux rayonnements magnétiques. Si le calibre 80110 d’IWC
lancé en 2005 disposait encore d’une cage en
fer doux à l’ancienne, les nouveaux mouvements recevaient les premiers assortiments
élaborés en silicium (Ulysse Nardin en 2001
puis Patek Philippe, Swatch Group et Rolex).
S’appuyant sur l’analyse des informations émanant de
leurs services après-vente, les entreprises horlogères qui
s’étaient lancées dans cette aventure commencée avec
le Cal. 1904 MC de Cartier en 2010 ont corrigé certains
défauts rencontrés par les concepteurs des produits
créés durant les années 2005-2010 pour garantir aux
mécanismes de troisième génération, lancés à partir
de 2012, encore plus d’excellence que leurs prédécesseurs. Savant mélange de tradition dans la construction et de modernité dans l’utilisation de matériaux
améliorant la fonctionnalité, la robustesse et la
précision, ces références ont encore progressé dans les domaines de l’usinage
et de la conception par informatique.
Oris, calibre Cal. 110
Mouvement mécanique à remontage
manuel de manufacture, 34 mm
de diamètre, affichage de la réserve de
marche, 40 rubis. Fréquence : 21 600 alt./h
Préciser le prix
de l’indépendance
On retiendra de cette première génération
de nouveaux calibres destinés à dynamiser le
marché que les apports techniques dont ils ont
fait l’objet ont été indiscutables. Seulement, et c’est
ANTIMAGNÉTISME
norme NIHS (60 gauss)
RÉSERVE DE MARCHE
10 jours
92
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TECHNIQUE
Tudor, calibre MT5612
Mouvement mécanique à remontage automatique de
manufacture de 31,8 mm de diamètre lancé par Tudor
en 2015. Doté d’un spiral en silicium. Certifié
chronomètre par le COSC. Fréquence : 28 800 alt./h
ANTIMAGNÉTISME
10 fois supérieur à la norme NIHS (60 gauss)
LEUR MILLÉSIME
RÉSERVE DE MARCHE
70 heures
Avant 2000
Lemania Omega 861 : 1968
Zenith El Primero : 1969
Seiko 5R9 : 1969
ETA 2824 : 1972
ETA 7750 : 1973
ETA 2892 : 1975
Patek Philippe Cal 240 : 1977
Rolex cal. 3135 : 1988
Jaeger-LeCoultre Cal 824 : 1991
A.Lange & Söhne L901.0 : 1990
Girard Perregaux GP03200 : 1994
L.U.C 96-02 : 1996
Parmigiani Fleurier : 1996
Sont nés de cette confrontation inédite
des calibres eficaces comme le Solotempo de Bvlgari (2012), le Cal. 110
d’Oris (2014), le tout nouveau moteur
générique MT5612 (2015) mis au point par
Tudor qui, depuis cette année, équipe également
les montres de Breitling tandis que le chronographe
de manufacture (B01) de cette dernière donne vie au
tout nouveau Chrono Black Bay Tudor.
Et comme toute nouvelle approche industrielle
vise une optimisation technique et des certiications
poussées (METAS pour Omega, Poinçon Patek Philippe, Chronomètre Superlatif pour Rolex, Poinçon
de Genève élargi pour les autres, COSC pour d’autres,
Fondation Qualité Fleurier, Bulletin d’observatoire de
Besançon, Poinçon vipérine…), de plus en plus de
maisons, à l’instar d’Omega avec son fameux Master
Chronometer à échappement Co-Axial (2015), font
la démarche d’équiper leurs mouvements d’assortiments en silicium pour lutter eficacement contre le
magnétisme rémanent. Voilà pourquoi il s’en trouve
aussi dans le calibre Baumatic de Baume & Mercier,
mais également dans certains des nouveaux cœurs
proposés par Rolex pour les montres féminines (Siloxy), mais encore chez des faiseurs plus accessibles
grâce au Powermatic 80 (2013), développé par ETA
pour Tissot et que l’on retrouve dans d’autres modèles
des marques du Swatch Group sous d’autres noms.
Seulement, le brevet sur le silicium mis au point
par Patek Philippe, le Swatch Group et Rolex, court
jusqu’en 2022. Une fois passée cette date, une nouvelle mutation interviendra dans l’histoire des calibres.
Car une entité comme Sigatec, détenue à 50 % par
Ulysse Nardin et à 50 % par Mimotec, société spécialisée dans la production de composants par croissance
galvanique des matériaux, pourra produire et fournir
des assortiments en silicium compatibles avec les mécanismes génériques des marques n’ayant actuellement pas accès au silicium. La compétition reprendra
dès lors, imposant du même coup aux maisons de proposer de nouveaux cœurs toujours plus performants,
plus compliqués et, qui sait, peut-être, encore moins
chers à produire. On peut toujours l’espérer... n
Entre 2000 et 2010
Rolex chrono 4130 : 2000
Panerai P.2002 : 2002
Sellita SW200 / SW300 : 2003
F.P. Journe Octa : 2004
Frédérique Constant Heart Beat : 2004
IWC Cal. 80110 : 2005
Seiko Spring Drive Automatique : 2005
Omega Cal Co-Axial 3313 : 2005
Maurice Lacroix ML 106 : 2006
Omega Co-Axial 8500 : 2007
Montblanc Rieussec : 2008
Patek Philippe Cal. 324 Pulsomax : 2008
Carl F. Bucherer CFB A1000 : 2008
Panerai P.9000 auto : 2009
Hublot, Unico : 2009
TAG Heuer Cal 1887 : 2009
Breitling B01 : 2009
De 2010 à 2018
Cartier 1904 MC : 2010
Péquignet Calibre Royal : 2011
Bvlgari Solotempo Bvl 191 : 2012
Tissot Powermatic 80 : 2013
Oris 110 : 2014
Omega Master Chronometer : 2015
Tudor MT 5612 : 2015
Rolex Cal 3255 : 2015
Baume & Mercier Baumatic : 2018
93
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EXPERT
Omega, Speedmaster Dark Side
of the Moon Apollo 8
Boîtier en céramique noire de 44,25 mm,
chronographe à remontage manuel
Omega Calibre 1869, 48 heures de
réserve de marche. Etanche à 50 m,
bracelet en cuir perforé.
Audemars Piguet, Royal Oak Offshore
Chronographe 25e Anniversaire
Boîtier en acier de 42 mm de diamètre,
chronographe automatique, 50 heures
de réserve de marche. Etanche à 100 m,
bracelet en acier.
Hublot, Big Bang Unico 42 mm
Boîtier en King Gold de 42 mm, lunette en céramique noire, chronographe
automatique lyback HUB 1280 de manufacture Unico, 72 heures de réserve de marche.
Etanche à 100 m, bracelet caoutchouc.
94
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CHRONOGRAPHE
UN MODÈLE DE
RECONNAISSANCE
Complications récentes dans la
chronologie des inventions horlogères,
les chronographes font partie
des instruments mécaniques propres
à faire “craquer” les amateurs.
Leur complexité visible et l’image
de technicité qu’ils véhiculent
n’y sont pas pour rien. Toutefois, cela
ne sufit pas à tout expliquer. Aussi,
voici ici présentés quelques-uns des
éléments contribuant à ce succès,
comme autant de moyens de les
repérer aux poignets plus aisément.
TEXTE : VINCENT DAVEAU
A
écouter les gens peu familiers de l’horlogerie, rien ne permet de différencier
une montre d’une autre. Mieux, il leur
semble tout à fait incroyable de voir les
connaisseurs repérer un modèle au poignet d’un passant quand bien même seule une inime
partie de l’instrument est visible sous la manche de
la chemise. La passion n’explique pas tout et les amateurs ne sont en rien des surhommes capables d’exploits mnémotechniques. Pour les aider dans leur démarche d’identiication destinée à leur permettre de
savoir à quel groupe d’amateurs appartient le propriétaire du bijou donnant l’heure, les fabricants ont travaillé avec soin le design de leurs créations.
Savoir identiier
les caractéristiques extérieures
On le sait : dans l’absolu, rien ne ressemble plus à une
montre ronde qu’une autre. Aussi, pour être certain
d’imprimer la rétine des observateurs, les marques
mettent-elles tout en œuvre pour que leurs créations
accrochent le regard. Et cela avec d’autant plus de détermination que la reconnaissance immédiate du modèle contribue à la notoriété de la marque éditrice.
Dans un monde où plus de 90 % des chronographes sont ronds et où une montre est considérée
comme ayant un fort potentiel d’image dès qu’il est
possible de l’identiier en ne voyant d’elle que la moitié du boîtier, un produit carré comme le chronographe Monaco de TAG Heuer arrive en tête au jeu
des produits repérables. Et comme il a pour lui d’être
étroitement associé aux 24 Heures du Mans, mais aussi à Steve McQueen, il est même facilement reconnu
par les néophytes amateurs de voitures ou de cinéma.
Dans le même esprit, le chronographe Mille
Miglia de Chopard a marqué les esprits grâce à son
bracelet dont la surface externe reprend le proil
d’un pneu Dunlop des années 1960. Cette année, en
plaçant ce motif devenu une sorte de marque de fabrique sur la partie interne de son bracelet, le modèle
a largement perdu en identiication immédiate,
mais il conserve son aura auprès des adeptes de rallyes
et des fans de belle mécanique. Autres garde-temps
qui “cartonnent” : le Chronomat et le Navitimer de
Breitling. Dans les deux cas, leurs lunettes tournantes,
l’une avec ses cavaliers rapportés et l’autre ornée
d’une échelle logarithmique rotative, contribuent à
les rendre instantanément identiiables.
Repérer les associations
de détails
D’accord, à quelques mètres de distance, même un
amateur averti peine à différencier deux chronos
présentant chacun une lunette arborant, en gravure,
95
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TAG Heuer, Monaco Bamford
Boîtier en carbone de 39 x 39 mm,
chronographe automatique Calibre 11. Etanche
à 100 m, bracelet alligator doublé caoutchouc.
les chiffres d’une échelle tachymétrique. Dans ces conditions, et
poussé dans ses retranchements, le
cerveau de l’expert réagit vite et
cherche un autre point permettant,
à coup sûr, d’identiier le produit.
Dans le cas de la Speedmaster
Professional Moonwatch d’Omega,
l’association des cornes biseautées et
de la carrure blindée intégrant les
poussoirs pour les mettre à l’abri
des coups, permettra à coup sûr de
ne pas confondre cette référence
associée à la conquête spatiale depuis son aventure sur la Lune, avec
d’autres au dessin général approchant. Pareillement,
l’identiication du célèbre Cosmograph Daytona de
Rolex nécessite d’activer la mémoire visuelle, car bien
des marques se sont librement inspirées des codes qui
ont fait sa notoriété. Ainsi, pour être certain de ne pas
se tromper, il faudra associer la lunette tachymétrique
légèrement en dévers (qui, aujourd’hui, peut être aussi en céramique noire) aux poussoirs blindés vissés et
aux forts maillons du bracelet métallique (le cuir étant
repérable à l’insert l’associant au boîtier). Très bien,
mais ces codes s’appliquent aussi au tout nouveau
chrono Black Bay de Tudor. C’est juste, mais cet instrument, sans doute le seul à avoir le droit de ressembler un peu au modèle précédemment cité joue, lui,
la carte du vintage et ne possède pas le protège-couronne distinctif du Daytona. En revanche, et si le
doute persistait, l’amateur débutant notera au cadran
du Tudor un guichet de date, absent chez Rolex, et la
présence de deux compteurs pour l’un quand l’autre
en a toujours eu trois. Il faudrait par conséquent être
aveugle pour les confondre.
Dans le même souci de distinction, le chronographe Portugaise d’IWC sublime sa différence en
exploitant des codes similaires. Ainsi, il arbore lui aussi deux compteurs comme bon nombre d’instruments, mais les siens sont placés dans l’axe vertical
quand la majorité des autres sont horizontaux. Dans
le même esprit, si beaucoup des chronos disponibles se distinguent par leur lunette spéciique, celui-ci attire le regard en raison de sa très grande ouverture de cadran obtenue, justement, par la réduction
Patek Philippe, Aquanaut
Chronographe réf. 5968A
Boîtier en acier de 42,2 mm,
chronographe automatique
flyback, 55 heures de réserve de
marche. Etanche à 120 m,
bracelet composite orange.
de la surface dévolue à la lunette. Inimitable, classique
et même intemporel, il se repère aisément au poignet
et ne laisse planer aucun doute quant à ses origines.
Décoder les symboles extérieurs
d’une richesse intérieure
Pour donner d’elles une image stable et durable, certaines entités horlogères font le choix de sublimer la
sobriété au travers d’un traitement tout en subtilité
des volumes. Car, bien orchestré, le travail des géométries offre de révéler, parfois mieux que dans l’emphase, ce petit quelque chose apte à faire sortir un
96
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EXPERT
Rolex, Oyster Perpetual Cosmograph Daytona
Boîtier en acier de 40 mm, lunette en céramique noire Cerachrom,
chronographe automatique de manufacture, calibre 4130 certifié COSC et
Chronomètre Superlatif Rolex. Etanche à 100 m, bracelet acier Oyster.
chronographe du lot de tous les autres. Fortes de ce
constat, les marques animées par la volonté de résister
à la facilité ou conscientes du caractère éphémère de
certains ressorts en matière d’accroche visuelle choisissent de mettre en valeur le classicisme de leurs chronographes pour mieux rappeler que la vraie noblesse
de l’instrument est de savoir réserver la magie de sa
nature extraordinaire à son propriétaire en n’en dévoilant rien à l’extérieur. Ce choix, la manufacture
familiale Patek Philippe l’a fait pour ses collections, et
les chronographes à complications conservent des
dessins intensément inspirés de ceux des années 1930
à 1950. Toutefois, avec l’engouement du public pour
les instruments aux designs plus contemporains, cette
maison propose des chronographes plus typés dans
la ligne Nautilus et, depuis cette année, au sein de la
gamme Aquanaut. L’idée, ici, est très clairement de
conquérir tous les publics.
C’est aussi l’option prise par Montblanc qui, tout
en disposant d’une collection plus moderne avec
Rieussec, joue la carte de la tradition en mettant un
point d’honneur à l’entretenir jusqu’au cœur de la
mécanique des chronographes signés Villeret (exMinerva). Mais ces derniers sont eux-mêmes facilement repérables car leurs calibres fonctionnent avec
un seul poussoir, le plus souvent intégré à la couronne
de remontoir. Avec leur allure traditionnelle, ils pourraient être confondus avec des instruments anciens.
Toutefois, pour qui s’y connaît, leur diamètre important trahit leur modernité.
Cette croissance en taille, dont la manufacture allemande A. Lange & Söhne a su globalement se préserver tout comme Patek Philippe à laquelle on la
compare souvent, offre aux amateurs de sobriété de
réaliser leur rêve de porter une montre rare au poignet, dotée d’un calibre d’exception, sans que cela se
remarque plus que cela. C’est aussi cela le luxe : savoir
passer inaperçu lors même que la tendance actuelle
voudrait que le caractère extraordinaire de l’objet
soit magniié par une présentation plus ostentatoire.
Le design comme
point d’accroche
Dans cet univers multiforme, il en faut pour tous les
goûts. Seulement, avec la généralisation des “marqueurs individuels” agissant comme signes d’appartenance à une tribu, quelques manufacturiers horlogers
ont eu la chance de voir un de leurs modèles s’imposer
Montblanc, 1858 Monopusher Chronograph Limited Edition 100
Boîtier en acier de 40 mm, chronographe monopoussoir à remontage
manuel MB M13.21 de manufacture, 55 heures de réserve de marche.
Etanche à 100 m, bracelet alligator. Edition limitée à 100 exemplaires.
97
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EXPERT
dans le milieu des arts, des spectacles et du sport. Ces
univers, fortement soumis à la pression médiatique,
ont contribué à faire la part belle aux instruments dotés de designs sufisamment perceptibles pour être
remarqués au poignet de leur porteur passant à la télévision. Certaines marques capitalisent avec talent sur
cette posture mentale qui concourt à faire progresser
sans cesse leur volume de ventes et ce, malgré parfois
des obstacles de taille comme un prix
très élevé ou un diamètre conséquent.
Parmi les références catalysant l’attention des élites, il faut citer le chronographe Royal Oak Offshore d’Audemars Piguet qui, avec ses lignes viriles,
s’impose comme une des pièces les
plus immédiatement reconnaissables.
Ce garde-temps à fort potentiel que
l’on voit régulièrement au poignet de
sportifs de haut niveau, de footballeurs et d’artistes, est concurrencé par
d’autres créations. On pense aux chronographes Nautilus ou Aquanaut de
Patek Philippe, mais aussi aux puissants
et graphiques produits signés Richard
Mille que l’on retrouve souvent au poignet d’acteurs de la Formule 1.
Dans l’absolu, le chronographe Octo de Bvlgari,
ultra-identiiable et porté par l’image de la marque
italienne, commence à tirer son épingle du jeu dans
l’univers des garde-temps à forte identité positive.
Mais c’est assurément le chronographe Big Bang de
Hublot qui, déjà puissamment reconnaissable grâce à
son design ultracontemporain, a sans doute le plus
proité de l’effet Coupe du monde de football, dont il
a été le chronométreur oficiel. Fort de ces deux avantages, l’un graphique et l’autre médiatique, il aura
– cette saison au moins – marqué le plus de points
auprès des amateurs de garde-temps à forte notoriété.
Pour ces modèles, parmi lesquels il faut aussi
compter des produits plus classiques mais dont le dessin les distingue immédiatement grâce à leurs anses
spéciales, comme le chronographe Da Vinci d’IWC
ou le Chronographe Newport Anniversaire de Michel
Herbelin, l’important est de fournir l’heure avec précision. Mais aussi, on l’aura saisi, des éléments d’information permettant à tous les observateurs de se faire
une idée des valeurs, mais aussi du pouvoir d’achat de
leur propriétaire. A bon entendeur, salut ! Q
IWC, Chronographe Portugieser Edition 150 Years
Boîtier en acier fin de 40,9 mm. Calibre automatique
de manufacture 69355 avec masse à logo anniversaire.
Cadran bleu laqué. Edité à 2 000 exemplaires.
A. Lange & Söhne, Triple Split
Boîtier en or blanc de 43,2 mm. Chronographe
à remontage manuel de manufacture réf. L132.1,
flyback à triple rattrapante, 55 heures de
réserve de marche. Etanche à 30 m, bracelet
alligator. Edition limitée à 100 exemplaires.
Chopard, Mille Miglia 2018 Race Edition
Boîtier en acier de 42 mm, chronographe automatique certifié
COSC, 42 heures de réserve de marche. Etanche à 50 m, bracelet
cuir doublé caoutchouc. Edition limitée à 1000 exemplaires.
98
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MARCHÉ
PASSIONNÉMENT
RAISONNABLE
Comme chaque année, nous avons choisi de nous intéresser à un petit nombre
de montres – douze en tout – que nous estimons capables de rivaliser avec
les modèles les plus convoités du marché et qui disposent en plus d’un avantage
déterminant : un rapport qualité/prix très favorable, ce qui permettra au plus
grand nombre de nos lecteurs de conjuguer raison et passion !
TEXTE : VINCENT DAVEAU
L
nés limitent leurs dépenses de peur de voir leur
“coûteux” plaisir peser sur les comptes familiaux.
Pour contourner ce problème récurrent, certains
professionnels poussent les indécis à passer à l’acte
en leur assurant que l’instrument choisi se transformera dans le futur en un placement inancier. Autant le dire de suite, en dehors de pièces mondialement recherchées que seuls les collectionneurs
dûment référencés chez les détaillants spécialisés
peuvent avoir une chance d’acquérir, bien peu de
garde-temps verront un jour leur valeur augmenter
au point de permettre à leur propriétaire de les revendre plus chers qu’il ne les a achetés. Sachant
cela, le futur acquéreur pourrait s’interroger sur
l’intérêt qu’il peut y avoir à chercher à se différencier des autres en achetant le meilleur modèle possible au prix le plus attrayant qui soit. Car il n’y a pas
de honte à être malin et débrouillard dans un
monde où il est toujours préférable d’être un leader d’opinion plutôt qu’un suiveur de tendances.
e répéter ne changera probablement rien à
la problématique du moment, mais tous les
amateurs s’accordent à penser que les pièces
horlogères considérées comme des références incontournables sont de plus en plus
chères et que la hausse trop régulière de leur prix
dépasse de beaucoup la seule inlation. Dans ce
marché de l’horlogerie de luxe devenu international, où les produits proposés le sont en petite quantité, le prix en boutique est globalement fonction de
l’offre et de la demande, comme le rappelait François-Henry Bennahmias, le patron d’Audemars Piguet, en janvier à Genève lors du Salon international de la Haute Horlogerie. Et une forte demande
fait donc mécaniquement grimper les prix…
Lier l’utile à l’agréable
Encore faut-il pouvoir offrir au maximum d’amateurs de belle horlogerie les moyens de réaliser
leurs rêves si l’on ne veut pas les voir renoncer déinitivement à ce produit pour un autre plus accessible ou plus utile. Car l’amateur raisonnable,
même s’il est motivé à l’idée de s’offrir une référence pour un usage quotidien, a toujours du mal à
passer le cap de l’achat. Ainsi, beaucoup de passion-
Retenir l’usage principal
A ceux qui veulent absolument une pièce portant au
cadran le nom de l’une des quelques marques installées au sommet de la pyramide du luxe horloger,
100
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Frédérique Constant,
Classics Automatic GMT
Boîtier en acier plaqué or rose
de 42 mm, calibre automatique
FC-350 avec module GMT
de manufacture, 38 heures
de réserve de marche.
Etanche à 50 m, bracelet
cuir. Prix : 1 695 €.
Tudor, Black Bay
Chronographe
Boîtier en acier de 41 mm,
calibre automatique de
manufacture réf. MT5813
certiié COSC, 70 heures de réserve
de marche. Etanche à 200 m,
bracelet cuir. Prix : 4 440 €.
Pequignet Manufacture, Manuelle Royale
Boîtier en acier de 42 mm, calibre Royal à remontage manuel de manufacture,
88 heures de réserve de marche. Etanche à 100 m, bracelet cuir. Prix : 2 850 €.
Baume & Mercier, Clifton Baumatic
Boîtier en acier de 40 mm, calibre automatique de manufacture
réf. BM12-1975A certiié COSC, 120 heures de réserve de marche.
Etanche à 50 m, bracelet alligator. Prix : 2 800 €.
Lip, Himalaya 40 mm Automatique
Boîtier en acier de 40 mm, calibre automatique 3 aiguilles et date.
Etanche à 50 m, bracelet cuir. Prix : 399 €.
101
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
nous pouvons conseiller d’aller voir du côté des formules de location avec option d’achat proposées
par certains sites et par quelques détaillants. Mais ils
pourront également se rabattre sur les offres faites
par les marchands spécialisés dans la vente de gardetemps de collection ou d’occasion (voir notre dossier
page 114). Les autres, moins attachés aux marqueurs
sociaux et à l’image, pourront chercher parmi les
instruments disponibles et abordables un modèle
susceptible de les représenter le plus justement possible. Attention, ce chemin est semé d’embûches car,
à écouter les néophytes en quête de la montre répondant à toutes les qualités, il faut avoir l’œil aiguisé
de l’expert pour faire la différence entre un produit
de quelques sous, ayant une esthétique souvent inspirée d’éditions recherchées, et une référence inconnue, inie avec soin, mue par un calibre mécanique
reconnu pour son endurance, ou original mais très
prometteur.
Seiko, Presage Automatic
Boîtier en acier de 40,7 mm, calibre automatique
de manufacture, 45 heures de réserve de marche.
Etanche à 100 m, bracelet acier. Prix : 2 100 €.
Edition limitée à 1 881 exemplaires.
Ne faire l’économie
d’aucun détail
Le plaisir d’avoir l’heure grâce à un mouvement mécanique est indescriptible et sans doute incompréhensible pour qui n’a pas été touché par la “grâce
horlogère”. On retiendra tout de même que, dans
l’ambiance actuelle du tout-écologique, un instrument horloger mu par un calibre mécanique, qu’il
soit automatique ou à remontage manuel, offre la
certitude de durer des dizaines d’années s’il est entretenu régulièrement. Faiblement polluants d’autant que les marques font de vrais efforts pour rendre
leurs manufactures “écolo-responsables”, ces objets
ont donc de l’avenir dans un monde qui ne tardera
pas à compter 10 milliards d’habitants, tous désireux
d’accéder aux standards de consommation occidentaux. Les adeptes des bonnes affaires sélectionneront des modèles équipés de calibres génériques
ultrapopulaires, sufisamment diffusés pour assurer
la disponibilité de composants en grande quantité
(voir l’encadré “Reconnaître un calibre de qualité”).
Autre détail d’importance : la nature du bracelet.
Le prix d’une montre s’estime dans la durée. En effet, une pièce peu onéreuse à l’achat peut devenir un
nid à soucis si rien ne fonctionne convenablement et
que les périphériques se révèlent hors de prix. Le fan
retiendra donc les produits acceptant des bracelets
issus du commerce de détail, ou bien une version dotée d’un bracelet en acier, interchangeable avec un
lien en cuir acheté chez un détaillant indépendant.
Un calibre mécanique,
automatique ou à
remontage manuel, offre
la certitude de durer
des dizaines d’années.
La manufacture,
la valeur de l’exclusif
Une fois ces informations intégrées, le champ des possibles pour se faire plaisir et avoir l’heure grâce à une
pièce mécanique sans se ruiner devient immense.
Pour ceux qui voudront une création coordonnée à leur tenue de bureau un peu stricte, on recommandera de regarder les nouveautés de maisons de
renom comme Seiko qui, véritable manufacture,
propose la très sobre et intemporelle montre automatique Présage sur acier (traité antirayures) avec
son calibre ultraeficace 6L35 pour un prix inférieur
102
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MARCHÉ
Reconnaître
un calibre de qualité
A
Longines, The Longines
Master Collection Annual Calendar
Boîtier en acier de 40 mm, calibre
automatique L897.2 à quantième
annuel, 64 heures de réserve de marche.
Etanche à 30 m, bracelet acier. Prix : 1 960 €.
Mido, Baroncelli 2118
Boîtier en acier traité PVD noir de
38 mm, calibre automatique, 38 heures
de réserve de marche. Etanche à 50 m,
bracelet tissu Cordura® sur cuir. Prix : 970 €.
Edition limitée à 2 118 exemplaires.
à 2 200 euros. Mais ils trouveront aussi, toujours chez
Seiko, le modèle Premier Novak Djokovic Automatic
en édition limitée pour moins de 700 euros.
En sachant où chercher, l’amateur pourra jeter
son dévolu sur d’autres références dotées de mouvements de manufacture ou exclusifs (ce qui revient globalement à la même chose) pour moins de
5 000 euros, le premier prix moyen habituellement
constaté chez les fabricants offrant ce type d’instruments. La petite manufacture française Pequignet
fait aussi de très gros efforts pour présenter une
montre conçue et réalisée à l’interne pour moins
de 2 500 euros. Mais cette démarche est aussi pratiquée par les entreprises qui veulent rester connectées avec un marché européen très important en
termes d’image. C’est le choix fait par les marques
Frédérique Constant (groupe Citizen), Baume &
ujourd’hui, en dehors de Rolex, la plupart des
marques présentent le calibre mécanique
qu’elles emploient par le fond transparent de
leurs garde-temps. S’il est quasiment impossible
de différencier visuellement l’origine des trois
grands calibres de base proposés par ETA SA et
Sellita, il est facile de repérer les mouvements
d’origine suisse ou pas. Ainsi, le plus aisément
reconnaissable est le Calibre ETA 2892 ou
SW300 pour Sellita car le roulement à billes de
sa masse oscillante est de grande taille, quelle
que soit la inition du rotor (attention toutefois
car il peut être confondu avec les calibres haut
de gamme de chez Miyota). Pour le calibre
chrono ETA 7750 ou SW500, les deux disposent
d’un enclenchement de fonction à navette
et genouillère caractéristique et ne ressemblent
à aucun autre, d’autant que la plupart de
leurs concurrents sont des modules (calibre
générique et planche de fonction chrono
rapportée) ou des calibres Seiko, plutôt chers et
réservés au haut de gamme. Pour le calibre
ETA 2824 ou SW200, les choses s’avèrent plus
compliquées car il peut être confondu avec
certaines références de chez Seiko ou son entité
sœur, Miyota (le bas de gamme de cette marque
dispose d’un rotor tournant autour d’une vis), ou
ceux en provenance de chez Fiyata ou Seagull
car ces sociétés emploient également des
masses oscillantes dotées de roulements à
billes de petite taille.
Le fameux calibre
ETA 2824-2. Un véritable “tracteur”,
robuste et endurant.
Le calibre ETA 2892-2 identiiable
au large roulement à billes
de sa masse oscillante.
Les deux mouvements automatiques
suisses sans doute les plus produits au
monde et proposés en versions “clones” sous
les références SW200 et SW300 chez Sellita.
103
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mercier (groupe Richemont), mais aussi Tudor
(groupe Rolex), Longines, Tissot, Hamilton et Mido
(les quatre appartenant au Swatch Group).
voir être présentée à ce prix ultracompétitif. Le puriste
trouvera aussi chez Oris des modèles mécaniques attirants et abordables, même si la marque a raisonnablement augmenté ses tarifs ces dix dernières années.
Pour dénicher des instruments à un prix vraiment raisonnable et bien motorisés, il faudra, de
toute façon, jeter un œil du côté du Swatch Group.
En effet, les maisons Tissot, Hamilton ou Mido sont
capables de pratiquer des tarifs ultra-agressifs du seul
fait qu’elles disposent au sein du groupe des principales manufactures de mouvements (voir notre dossier
consacré aux calibres p. 90).
Maintenant, la plupart des signatures susceptibles
d’éditer des garde-temps à moins de 500 euros (en
prix public conseillé) et ce, même si elles portent des
indications de production locale (France, Suisse ou
Allemagne) ont parfois recours à des équipementiers
asiatiques. Que les choses soient dites une fois pour
toutes : ces réalisations à petits prix, équipées de calibres venus d’ailleurs, de plus en plus acceptables tant
sur le plan esthétique que fonctionnel, ne sont pas à
regarder avec dédain d’autant qu’elles portent parfois
des noms prestigieux. Seulement, toute médaille à
son revers et il faut avoir à l’esprit que leur précision,
sans être aléatoire (elle peut varier de près de 20 secondes par jour), n’est pas de niveau chronométrique
et que le service après-vente (SAV), s’il ne laisse pas à
désirer, se révèle toutefois onéreux, eu égard au prix
d’achat de la montre. n
Le sport à tout prix
Evidemment, tous les consommateurs n’ont pas pour
seule but d’imposer d’eux une image de connaisseurs
avertis dans le milieu horloger. La plupart veulent une
montre tout-terrain capable de les accompagner longtemps et sans encombres pour un tarif qui ne soit pas
prohibitif. En l’occurrence, la somme de 500 euros
constitue souvent une barrière psychologique. Pourtant, il faut se faire une raison : même une pièce mue
par un calibre à remontage automatique générique
peut dificilement s’aficher à moins de 700 euros.
Ceux qui parviennent à ce prix plancher font de très
gros efforts et rognent souvent sur leur marge pour
permettre aux acheteurs sensibles à la belle mécanique d’y accéder. Car le danger qui guette le métier
est de inir par se couper de sa clientèle européenne
historique et de la voir se détourner du produit. Sans
compter qu’il sufirait que l’Asie s’aperçoive d’un décrochage pour se détourner de ce qui lui semble encore être l’un des symboles les plus accessibles d’une
“occidentalité” qui continue de la faire rêver.
Pour toucher les adeptes, la maison Michel Herbelin propose la Trophy, montre de plongée à 750 euros
qui, plébiscitée par le public de l’avis même des détaillants, a fait l’objet d’une étude approfondie pour pou-
Les points clés à retenir pour conserver
le bon rapport qualité/prix d’une montre
F
ondamentalement, une montre
abordable est appelée à le rester.
Pour cela, il sufit de respecter
quelques règles simples, par ailleurs
applicables aux références plus
onéreuses puisqu’elles fonctionnent
toutes de la même façon. On retiendra
pour commencer que leur étanchéité
n’est pas éternelle et qu’il est donc
préférable de ne pas les mettre à
l’épreuve une fois passée la première
année d’achat, à moins de les avoir
fait contrôler chez un artisan agréé.
On préfèrera les instruments sur
bracelet en acier plutôt qu’en cuir car
il est supposé faire toute la durée
de vie du garde-temps sans révision
majeure. Ce choix évite une dépense
moyenne de 150 euros par an pour le
remplacement d’un lien en cuir. C’est
en effet le rythme de renouvellement
habituellement constaté, du fait
notamment de la transpiration.
Les produits premiers prix sont peu
protégés contre le rayonnement
magnétique et de fait susceptibles
104
Le Meilleur des montres
d’être facilement perturbés. Il est
donc impératif d’éviter de les
exposer inutilement. Une séance de
démagnétisation chez un horloger
peut être envisagée si la pièce
vient à avoir une marche erratique
(avance ou retard d’environ 1 minute
par jour). Dans tous les cas, pour
éviter les désillusions, il sera peut-être
intéressant de demander au détaillant
avant l’achat les coûts d’entretien
pour le modèle choisi, une fois
sa période de garantie échue.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MARCHÉ
Ceux qui parviennent à
ne pas dépasser le prix
plancher de 700 € font
de gros efforts et rognent
souvent sur leur marge.
Michel Herbelin, Trophy
Boîtier en acier de 42 mm, lunette tournante
unidirectionnelle, calibre automatique, 38 heures de réserve
de marche. Etanche à 300 m, bracelet cuir. Prix : 750 €.
Oris, Big Crown Pointer Date
Boîtier en acier de 40 mm, calibre automatique avec date par aiguille
centrale. Etanche à 50 m, bracelet cuir. Prix : 1 500 €.
Tissot, Everytime Swissmatic
Boîtier en acier de 40 mm, calibre automatique Swissmatic, 3 jours
de réserve de marche. Etanche à 30 m, bracelet cuir. Prix : 390 €.
Hamilton, Khaki Field Mechanical
Boîtier acier de 38 mm, calibre mécanique à remontage manuel, 80 heures
de réserve de marche. Etanche à 50 m, bracelet tissu. Prix : 420 €.
105
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ E X P R E S S X I I P O U R I W C
VISITE GUIDÉE
LE TEMPS
DANS
UN ECRIN
Le Manufakturzentrum IWC, dans la campagne de Schaffhausen, en Suisse, photographié ici
de nuit pour mieux révéler les surfaces et les volumes de ce nouveau vaisseau amiral de la marque.
106
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L
es horlogers suisses ont toujours entretenu une relation
tout à fait particulière avec
l’environnement immédiat
de leur entreprise. Et à ce
titre, IWC faisait jusqu’à ce jour un peu bande à part
puisqu’elle restait l’une des seules à être installée depuis sa fondation au cœur d’une petite ville, au demeurant fort pimpante. L’image d’Epinal de l’horloger penché sur un établi avec vue sur les monts du
Jura est d’autant plus profondément ancrée dans les
consciences qu’elle est une réalité pour l’essentiel des
sociétés opérant dans le secteur. Depuis l’inauguration de son nouveau bâtiment intervenue le 28 août
dernier, l’affaire est entendue et la manufacture International Watch Company, plus connue sous l’acronyme IWC depuis son rachat par Richemont en 2000,
est dorénavant inscrite dans un cadre correspondant
à l’idée que les consommateurs se font de l’environnement horloger traditionnel.
Installée depuis sa fondation au cœur de
Schaffhausen, près des chutes du Rhin,
la manufacture IWC a choisi de relocaliser
la fabrication de ses produits sur un site
à quelques kilomètres du centre-ville
historique. En pleine nature, ce bâtiment
récemment inauguré, l’année même du
150e anniversaire de l’entreprise, permet
d’envisager la construction des montres
de manière plus contemporaine dans
un écrin à l’image du rayonnement
international de la irme. Suivez le guide !
© IWC
TEXTE : VINCENT DAVEAU
Un navire amiral
au cœur de la nature
Il aura fallu vingt-et-un mois pour construire le nouveau Manufakturzentrum d’IWC en périphérie de
Schaffhausen. De par son approche architecturale,
ce véritable monument, installé dans son environnement comme un navire amiral posé au beau milieu
d’une mer de sapins, a été imaginé pour célébrer la
toute-puissance de la marque et a été inauguré à l’occasion de ses 150 ans. Il n’y a pas de hasard en horlogerie, à plus forte raison au sein des entités à échelle
internationale intégrées dans des groupes industriels
parmi les plus puissants du monde du luxe. Aussi,
chaque détail a-t-il été minutieusement pensé, depuis
la perception du luxe ressentie par les visiteurs, grâce
aux matériaux employés et à leur disposition dans
107
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ E X P R E S S X I I P O U R I W C
l’espace, jusqu’au plan de circulation des personnes
et des produits pendant l’assemblage au sein de l’entreprise. D’une certaine façon, chaque élément de la
conception de la manufacture, pilotée par Christoph
Grainger-Herr, CEO d’IWC et architecte de formation, a fait l’objet du même soin dans son traitement
que s’il s’était agi des composants d’une montre pouvant prétendre à intégrer la famille des produits de
haute horlogerie. Soigneusement élaboré par les bureaux ATP Architekten Zürich/RMA Reichardt-MaasAssoziierte Architelkten Essen, le nouveau bâtiment
est une sorte de projection de l’esprit qui anime cette
maison horlogère. Fondée en 1868, celle-ci s’est forgée une réputation internationale en fabriquant des
garde-temps intemporels mettant l’accent sur la technologie et le développement en s’appuyant sur des
solutions innovantes et des techniques avancées.
comportent et interagissent les uns avec les autres. Cette vision
holistique m’a toujours fasciné.” Bien entendu, comme
le soulignait encore le jeune CEO, le bâtiment doit
offrir des conditions de production et de travail optimales, mais pas seulement… Car se proile à l’horizon une autre approche, plus nouvelle celle-ci et
que partagent un certain nombre d’entreprises horlogères: l’ouverture aux visiteurs. A l’heure où ces
derniers cherchent avant tout à vivre une expérience
unique, il fallait quelque chose qui en impose au
premier abord tout en demeurant à échelle humaine. A ce propos, le dirigeant nous disait, lors de son “tour de table”, qu’il ne
voulait pas seulement construire une usine
fonctionnelle. “Nous voulions un bâtiment à
haute valeur esthétique qui exprime parfaitement l’esprit de notre marque. C’est la raison
pour laquelle nous avons investi énormément de
temps et nous avons beaucoup réléchi à la manière dont nous pouvions exprimer IWC du
point de vue structurel auprès de nos employés et
de nos visiteurs. Tout comme nous le faisons par
exemple dans nos boutiques ou lors de salons professionnels.” On aura compris, au ton même
de la réponse, que l’architecte aujourd’hui
au poste de CEO a apporté sa pierre à l’édiice. A la
question de savoir quelle avait été sa part d’implication dans la réalisation, il indiquait avoir contribué
aux premiers concepts pour l’aspect extérieur du
bâtiment et avait par conséquent donné sa direction
architecturale de base à cette nef industrielle posée
dans un écrin de verdure. Il a également participé à
la sélection des matériaux et suivi personnellement
l’avancée des travaux.
Optimiser des lieux de vie
Pour Christoph Grainger-Herr, l’architecture va beaucoup plus loin que la seule
conception d’un lieu fonctionnel. Un bâtiment est un système d’habitat qui agit directement sur la manière dont les gens
vivent ou travaillent. Comme il le déclarait
lors de l’inauguration du bâtiment en
août dernier : “Je constate également, avec le
nouveau Manufakturzentrum, que l’architecture inluence la vie quotidienne et les relations
sociales des 230 employés présents actuellement
sur le site. C’est la raison pour laquelle un architecte doit comprendre comment les hommes se
“Nous voulions un
bâtiment à haute
valeur esthétique
qui exprime
parfaitement
l’esprit de notre
marque.”
© IWC
D’art et de lumière
Christoph Grainger-Herr, le CEO de l’entreprise
Architecte de formation, il a fortement collaboré à
l’élaboration initiale du projet et s’est personnellement
investi dans le suivi de sa réalisation.
108
Le Meilleur des montres
Durant ce travail, Christoph Grainger-Herr explique
encore s’être souvenu des pavillons d’expositions
universelles où sont présentées les plus grandes réalisations des pays dans les domaines de la technique,
du savoir-faire artisanal et de l’art. Au inal, ce mélange de galerie, d’atelier et d’exposition d’ingénierie imprime à ce cadre architectural une identité
propre. Comme le CEO l’indiquait en montrant le
décor du hall de réception, le style mêlant des lignes
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
VISITE GUIDÉE
© IWC
Matériaux nobles, bois précieux, jeux de
lumière et structuration de l’espace garantissent
aux visiteurs une expérience unique
où le luxe est présent dans chaque détail.
Dès l’atrium, le ton est donné…
© V. DAVEAU
Ici se conjuguent modernité et tradition avec, célébrés
par leurs portraits, toutes les personnalités qui ont contribué
au rayonnement de la manufacture à travers le monde.
La nouvelle manufacture IWC a été
pensée pour rationaliser la production des
montres et luidiier les échanges entre
les sections de production. Mais son
architecture tant extérieure qu’intérieure a
été également réléchie pour faire vivre
aux visiteurs et aux professionnels une
expérience unique sans interférer directement
et par conséquent sans perturber les artisans
et ouvriers travaillant dans ces espaces
baignés de lumière. Dans cette optique,
la direction a mis au point tout un programme
de visite incluant des casques audio
permettant de suivre les explications du guide
sans déranger qui que ce soit ainsi que
des établis identiques à ceux des horlogers
ain d’offrir aux néophytes l’occasion de
toucher du doigt les subtilités de l’horlogerie
en assemblant un calibre “maison”.
© IWC
SENS DE VISITE
109
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ E X P R E S S X I I P O U R I W C
© IWC
La salle des usinages
La zone blanche est réservée aux ouvriers, la grise,
aux déplacements et aux visites. Les lignes droites,
la lumière diffuse et les grandes hauteurs sous
plafond contribuent à renforcer la sensation d’espace.
Une machine à commande numérique
multi-outils de dernière génération.
© V. DAVEAU
Les horlogers à l’établi travaillent dans une salle
blanche inaccessible au public. Une surpression
légère et le recyclage régulier de l’atmosphère
garantissent l’absence de particules dans l’air.
© V. DAVEAU
© V. DAVEAU
Le posage des rubis sur les platines s’effectue
à l’aide d’une machine automatique pilotée par un
programme reconnaissant les surfaces à traiter.
110
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
VISITE GUIDÉE
contemporaines à des matériaux classiques convient
aussi très bien à une manufacture qui, riche de cent
cinquante ans d’histoire, a toujours eu pour ambition de rester tournée vers le futur. En somme, cette
architecture engagée transcende la compréhension
classique du langage des formes par une inclination
naturelle à regarder vers l’avenir. Cette démarche
proactive explique l’utilisation massive des volumes
ouverts et des baies vitrées dans une dynamique où la
ligne droite entend faire la part belle à la lumière
dont les horlogers ne sauraient se passer pour travailler convenablement. Pour atteindre ce but, il n’y a
pas de vitrage intégral, mais uniquement un socle
avec des vitres et des avant-toits en surplomb ain de
pouvoir utiliser en même temps l’effet architectural
de pare-soleil. Combiner le système voilant automatiquement la lumière et le porte-à-faux déini mathématiquement a permis de créer un espace parfaitement structuré tout en restant lexible, et dans lequel
la lumière du jour n’éblouit jamais.
Avec pareille approche globale, les employés du Manufakturzentrum doivent être
iers à la fois de leur entreprise et de leur
travail. Pour atteindre ce but – car tout a été
pensé –, la production des montres a été
structurée de façon à promouvoir l’esprit
d’équipe. Non seulement les employés œuvrent par îlots sur le même plan, mais des
zones dédiées par atelier ont été aménagées
pour permettre aux groupes d’y discuter
des objectifs, des exigences de qualité et des
sujets d’actualité.
Ce rapport spéciique à l’espace, le
groupe Richemont
l’a déjà expérimenté dans différentes
entités, dont Cartier
et Piaget. Il met en
évidence à quel point l’architecture contribue à l’accélération des lux de communication et à l’amélioration des processus. Comme le soulignait encore
Christoph Grainger-Herr : “Nous avons également utilisé
diverses astuces architecturales pour créer une atmosphère
tout à fait spéciale. Par exemple, les avant-toits sont recouverts de planches de bois. Cela donne au nouveau bâtiment
le caractère d’une maison avec une véranda spacieuse et crée
une ambiance chaleureuse.” Une sensation particulièrement notable dans les espaces de vie en commun.
Application raisonnée
de l’intégration verticale
Comme a tenu à l’indiquer Andreas Voll,
COO d’IWC, et comme l’avait également
souligné le CEO Christoph Grainger-Herr,
la manufacture IWC parvient pour la première fois de son histoire à réunir sous un
même toit la production de la totalité de ses
montres. En un sens, avec ce bâtiment ultramoderne, la marque atteint le but inal que
s’était ixé Florentine Ariosto Jones, fondateur de cette maison installée à Schaffhausen
depuis 1868 : rationaliser le travail, améliorer les conditions de ce dernier et augmenter la qualité de fabrication par une meilleure intrication des opérations. Ce rêve, qui est celui
de tous les horlogers depuis l’invention du concept
de manufacture par Frédéric Japy (voir notre article
sur l’histoire secrète des manufactures, p. 124), est
aujourd’hui devenu réalité. Sa conception a en outre
été longuement étudiée ain de l’intégrer au mieux
dans son environnement avec le moins d’impact possible sur ce dernier. C’est aussi cela le luxe ! L’entreprise a installé un système photovoltaïque sur le toit et
l’eau utilisée pour le refroidissement et le chauffage
est captée à deux endroits différents pour limiter
l’effet de la présence du bâtiment sur la nature. Dans
le même esprit, la consommation énergétique est
contrôlée automatiquement et la lumière électrique
est obtenue à partir de LED, tandis qu’un système occultant la lumière, commandé par capteur, évite de
voir la chaleur augmenter inutilement. Par ailleurs, la
proximité de Schaffhausen autorise la marque à utiliser une source d’énergie totalement hydroélectrique.
© V. DAVAEU
“Nous avons
également utilisé
diverses astuces
architecturales
pour créer une
atmosphère tout à
fait spéciale.”
Le traitement de certaines finitions, comme
les perlages ou les côtes de Genève,
se font à la main dans un atelier à part.
Le Meilleur des montres
111
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ E X P R E S S X I I P O U R I W C
Fiat Lux
Calibre IWC à remontage manuel visible par
le fond transparent d’un modèle Portofino.
La preuve par la transparence du soin apporté
à la construction de chaque modèle.
Cette approche qui met la lumière au centre de la
conception du bâtiment (de préférence exposition
nord pour garantir une luminosité constante et éviter
les éblouissements) conjuguée à l’étude réalisée sur
l’ergonomie ont permis de mettre en place des postes
de travail de nouvelle génération ultradomotisés avec
une interface électronique importante autorisant,
pour tous, un travail à la fois plus simple et des opérations plus lexibles.
Une lexibilité que l’on retrouve dans la façon
dont est organisée la production. Pour que la lumière
soit, il faut qu’elle puisse entrer et que l’on donne du
métier d’horloger une vision intelligible à tous dans
sa globalité. La manufacture a donc fait le choix de
l’ouvrir à un large public. Les espaces de travail sont
organisés de façon à offrir un parcours de visite didactique sans pour autant gêner les professionnels tenus
de suivre leur planning. Grâce à un discours pédagogique, tous les amateurs ou les professionnels sont à
même de comprendre les spéciicités qui font d’IWC
une marque de haute horlogerie à part entière, mais
aussi de saisir combien, chez IWC, la mécanique traditionnelle est intimement associée aux dernières
technologies de fabrication.
Les matériaux employés, pour la plupart spéciiquement formulés pour la manufacture, comme cet
acier inoxydable spécial de chez ThyssenKrupp, sont
usinés sur des machines à commande numérique
dernier cri. Se retrouvent ici des fraiseuses multitêtes
et des tours à quatre et cinq axes capables de façonner tous types de proils dans des qualités de initions
supérieures. De fait, aujourd’hui, les boîtiers ne sont
plus étampés comme c’était le cas dans le passé, mais
usinés directement à partir d’un tube
métallique spécialement calibré.
Dans ces conditions, la qualité de
l’acier est essentielle et les tolérances
minimales. Tout au long de l’élaboration des boîtiers – dont la mise en
œuvre est répartie en trois lignes distinctes, l’une pour l’acier, l’autre pour
les métaux précieux et enin la dernière
pour les matériaux spéciaux, l’une des
spécialités d’IWC – l’automatisation est de
mise avec une reproductibilité des opérations
de l’ordre du micron.
De la machine à la main
A ce stade de fabrication, l’intervention de spécialistes
des initions est de rigueur. Les opérations de perlage,
de colimaçonnage et la réalisation des côtes de Genève sont faites à la main par des techniciens experts
sur des machines semi-automatisées. Idem pour les
empierrages effectués par une machine spéciale qui
prend les pierres et les enchâsse une à une aux emplacements prévus. L’ébat étant repris plus tard à l’établi
si nécessaire – mais c’est chose rare car les machines
sont précises au centième de millimètre. Une fois
toutes les opérations effectuées sur les composants
© V. DAVEAU
POLI MIROIR
112
Une fois les boîtiers usinés sur les machines à commande numérique,
les artisans spécialisés dans le polissage les reprennent un à un
jusqu’à atteindre un aspect conforme au cahier des charges de
la manufacture. Ces opérations réalisées à la main laissent une part
artisanale au métier et c’est à cet instant que s’exprime toute
l’expertise des opératrices et opérateurs derrière leur machine. Pour
réussir le tour de force de polir une pièce en acier, en or ou en
matériau composite, sans en altérer les cotes ou attaquer les angles
destinés à faire se réléchir la lumière et par conséquent à donner sa
personnalité à la montre, il faut plus de quatre ans d’un apprentissage
effectué, en partie, à l’interne. Dans cet atelier, les conditions de
lumière sont spéciiques – comme chez les carrossiers – pour que
les polisseurs puissent détecter le moindre défaut de surface.
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
VISITE GUIDÉE
Montre Pallweber. Une pièce éditée en série limitée
inspirée d’une montre de poche du XIXe siècle produite
à Schaffhausen du temps de Florentine Ariosto Jones.
Les espaces de travail
sont organisés de façon
à offrir un parcours
de visite didactique sans
gêner les professionnels.
constituant le calibre comme le rhodiage, le perlage
et le dorage, ces derniers sont transmis aux pôles as­
semblage. Cette partie de la manufacture est une salle
blanche sous atmosphère contrôlée : recyclage et pu­
riication de l’air, surpression et salle de changement
de tenue à la façon des salles blanches dans le secteur
du silicium. Dans cette partie, chaque ligne de pro­
duction est dédiée à un calibre en particulier et les
établis ont été conçus de façon à améliorer
le rendement et le contrôle qualité.
Cette approche permet d’appliquer
de manière cohérente la vision entrepre­
neuriale du fondateur Florentine Ariosto
Jones, en avance sur son temps, mais aussi de
garantir un niveau de qualité maximum des pro­
cessus d’assemblage. Evidemment, impossible de
pénétrer dans ce secteur de la manufacture. Mais la
maison a tout prévu et un double poste de travail a été
installé pour mettre les visiteurs en situation de rha­
biller une montre et de saisir combien il faut de pa­
tience, de dextérité et de concentration pour y par­
venir avec le degré de perfection nécessaire.
On l’aura compris, le magniique Manufaktur­
zentrum d’IWC a été pensé dans chaque détail,
jusqu’à la cafétéria qui offre une vue splendide sur la
nature. Assurément, cet espace dédié à l’industrie de
pointe, qui sait demeurer luxueux grâce au soin ap­
porté au choix de chaque matériau, emploie actuel­
lement environ 230 personnes. Toutefois, ce nouveau
bâtiment a été pensé pour pouvoir accueillir jusqu’à
400 spécialistes hautement qualiiés. Sa conception
très lexible permet d’anticiper au mieux la future
croissance d’IWC. Bien entendu, l’ancienne manu­
facture, située au cœur de la ville de Schaffhausen,
n’est pas abandonnée. Au contraire. Elle intègre de
façon plus eficace le SAV, les opérations marketing
et différents bureaux ainsi que le musée de la marque
et une boutique pour que les amateurs, qui auraient
craqué pour une référence de la maison après leur
visite, puissent immédiatement satisfaire leur envie…
Qui dit mieux en matière d’intégration ? n
LE MANUFAKTURZENTRUM IWC EN CHIFFRES
Longueur : 139 mètres
Largeur : 62 mètres
Structure en acier
porteuse : 840 tonnes
Acier d’armature : 1063 tonnes
Surface de plancher brut : 13 500 m2
Surfaces de salle blanche : 2 223 m2
Volume : 69 200 m3
Béton : 14 600 m3
Façade vitrée : 2 200 m2
Parois de verre intérieur : 2 650 m2
Circulation d’air :
- 50 000 m3 par heure
pour la salle blanche
- 170 000 m3 par heure
pour le bâtiment.
Electricité : 275 000 kilowatts-heure par an
Traitement et recyclage :
12 000 litres avec débit
maximum de 960 litres/minute
Postes de travail actuellement :
238 (400 potentiellement)
Temps de construction : 21 mois
Coût : 42 millions de francs suisses.
113
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PASSION
COLLECTIONNER
EST UN
ART
L’univers horloger évolue et pour tirer
son épingle du jeu en vue d’associer
plaisir et placement, le collectionneur
en devenir doit connaître les tendances,
mais, avant toute chose, suivre les
conseils de pros du secteur pour acheter
des montres récentes ou anciennes au
juste prix. Nous avons mené l’enquête…
© PHOTO
TEXTE : VINCENT DAVEAU
114
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
C
© PHOTO
omme dans tous les univers
de collections, du vin à l’au­
tomobile en passant par la
peinture, chaque adepte a ses
fournisseurs attitrés, ses petites
astuces et ses bonnes adresses
transmises “sous le manteau” entre initiés. Dificile
dans ces conditions d’acquérir un savoir minimum
avant de se lancer dans la collection de montres.
Comme l’indiquait Antoine de Macedo, horloger et
marchand de montres anciennes à Paris : “La tentation est grande pour un débutant d’acheter un peu tout et
n’importe quoi à petit prix pour se positionner comme un
amateur éclairé auprès de ceux qui gravitent dans le secteur
depuis plusieurs années.”
Les salles d’exposition de la boutique d’Antoine de Macedo.
Lumière et esprit vintage prédominent pour garantir une ambiance cosy…
Les forces en présence
Pour se lancer sans y laisser des plumes, il faut “de la
rigueur et du bon sens”, disait Alain Guttly, le proprié­
taire de la Maison de l’horlogerie à Genève, spécia­
lisée dans la vente de montres neuves, d’occasion et
de collection. Sondé également, Maximilien Urso,
le président de Cresus, enseigne revendiquant la
vente de montres et d’occasions d’exception (voir
notre encadré page suivante), rappelait que la col­
lection horlogère est un art et disait à ce propos :
“Devenir un spécialiste nécessite de maîtriser les grandes
règles qui régissent ce secteur. Il faut de la méthode et apprendre les bases minimum de l’horlogerie qu’il est possible
de trouver sur différents sites, dont le nôtre.” Antoine de
Macedo comme Alain Guttly abondaient dans ce
sens en afirmant que ce que l’un et l’autre avaient
mis pas moins de trente ans à apprendre et à dé­
couvrir pouvait aujourd’hui se trouver sur Internet
en quelques clics. Mais les connaissances de base ne
sufisent pas. “On ne s’improvise pas collectionneur, ex­
pliquait Laurent Graire, horloger restaurateur à Pa­
ris, on le devient au contact des produits, en les observant
et en écoutant les avis d’amateurs éclairés, dans le circuit
de longue date, ou d’experts prêts à partager leurs petits
trucs et astuces. C’est pour cela que les forums sur Internet
fonctionnent si bien. Ils sont un vivier d’informations et un
moyen de partager et d’augmenter son savoir. Seulement le
système a aussi ses limites. Ces échanges deviennent parfois
des bavardages cacophoniques, entraînant du même coup
le débutant à douter plus encore de son choix.” Et d’ajou­
ter : “Aujourd’hui, il faut être inconscient ou très compétent
pour acquérir auprès d’un inconnu une pièce rare et recherchée. Car, depuis quelques années, circulent de plus en plus
de références anciennes tellement bien bidouillées qu’il est
parfois dificile de voir la supercherie. Et plus le modèle est
convoité, plus le risque est élevé.” Méiance donc !
Avoir les clés pour se lancer
Ceux qui voudront donc réaliser leur rêve de por­
ter une pièce d’occasion ou de collection en toute
sérénité, sans avoir à consacrer un temps important
à l’apprentissage de l’art du collectionneur, se tour­
neront vers les enseignes capables, grâce à leurs
équipes d’experts et d’horlogers qualiiés, de garan­
tir la qualité, la provenance, mais aussi l’entretien de
la montre. Dans tous les cas, et les négociants le rap­
pellent : les amateurs doivent se montrer exigeants
sur la qualité du produit, mais savoir aussi composer
avec l’absence de la boîte d’origine ou des papiers.
Comme l’indiquait le patron de Cresus, mais aussi
le premier vendeur de la boutique d’Antoine de
115
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Macedo, un instrument neuf possède évidemment
son écrin et la carte de garantie, mais ces deux périphériques peuvent très bien avoir disparu lorsqu’il
s’agit de modèles anciens ou d’occasion. Certains
nouveaux collectionneurs, convaincus de devoir
disposer de ces éléments pour acheter, se privent
parfois de belles affaires. Et c’est fort dommage,
d’autant qu’à la revente ces accessoires sont rarement pris en compte à leur juste valeur en raison
de la présence de plus en plus régulière de faux papiers disponibles sur Internet, que seuls les experts
confrontés aux vrais peuvent reconnaître. Au inal,
leur présence incite les acheteurs à considérer ces
petits plus comme de potentiels “cache-misère”.
C’est dire comme le monde change vite.
du dépôt de sa montre à réparer auprès de la marque
éditrice et sa récupération. Dans ces conditions, autant l’acheter en boutique spécialisée pour avoir le
plaisir de la porter immédiatement avec une garantie
identique à celle délivrée par les marques. Après, tout
est question de priorités.
Se fier aux professionnels
Modes de sélection
L’impétrant collectionneur retiendra donc que la
priorité aujourd’hui est d’acheter une montre à la
traçabilité irréprochable et dans un état mécanique
tel que son fonctionnement puisse être garanti au moins un an par son vendeur. Car
sans outils spéciaux, il est pratiquement impossible pour un privé de faire la différence
entre une pièce rincée, mais visuellement
sans défaut, et une belle occasion “dans son
jus”, en parfait état de marche. Le rappeler évitera bien des soucis et des dépenses
importantes aux amateurs prêts à faire le
grand saut. Collectionner des montres de
marque demande de nos jours de vraies
compétences. Faute d’avoir ce bagage, il est
conseillé de se tourner vers les professionnels de la vente d’instruments d’occasion et de collection pour l’achat. La première raison va à l’encontre
d’une idée reçue et concerne le prix inalement payé
pour un garde-temps fonctionnant parfaitement.
Comme le disait Maximilien Urso de Cresus : “Nous
sélectionnons et achetons des pièces en bon état que nos horlogers révisent, authentiient et certiient sans exception ain
de pouvoir proposer à nos clients des produits d’occasion et
vintage premium.” Au inal et sur la base d’un produit
de départ identique, la remise en état coûtera toujours moins cher au professionnel qu’au privé qui
pensait avoir fait une affaire. Et c’est sans parler du
délai d’attente pour la récupérer, car comme le rappelaient tous les marchands sondés : il peut se passer
entre trois et six mois pour un privé entre le moment
Une fois cela dit, se pose alors la question du modèle
à retenir. Depuis quelques années, la mise en ligne
d’un certain nombre de sites dédiés a rebattu les
cartes de la vente de garde-temps de collection ou d’occasion. La vitrine virtuelle que
représente Internet offre aux boutiques
ayant le sens des affaires la possibilité de
se faire une place au niveau local, mais
aussi à l’échelle internationale. Antoine
de Macedo reconnaissait n’avoir pas assez
travaillé ce mode de communication, mais
soulignait que son réseau de collectionneurs compensait cette faille. En revanche,
Maximilien Urso disait au contraire qu’Internet était pour lui une vitrine qui permet
une expérience client exceptionnelle et
inédite aussi bien sur le site que dans les boutiques.
Pour rappel, beaucoup de clients se servent d’Internet pour voir les nouveautés, réserver une montre,
mais viennent en boutique pour l’essayer. Et cette
accessibilité par écrans interposés, associée aux neuf
boutiques en France et au Luxembourg, est un vrai
avantage pour garantir le meilleur service, mais il
nécessite de toujours investir. L’amateur aura tout
intérêt à s’y rendre pour saisir quelles sont les pièces
les plus recherchées et à quels prix elles se négocient. Rolex est toujours au cœur de la demande et
représente une part très importante du marché de
l’occasion et de la collection. Là encore, la dificulté
est de cibler cette frontière entre les deux univers.
Pour Antoine de Macedo, qui pratique le métier depuis trente ans, “une montre devient un produit de collection dès sa production arrêtée”. Cette déinition est assez
partagée par Alain Guttly de la Maison de l’horlogerie à Genève. D’autres boutiquiers considèrent que
toutes les montres éditées avant la crise horlogère
qui a battu son plein entre les années 1980 et les
années 1990 sont des références de collection, tandis
“Une montre
devient un
produit de
collection dès
sa production
arrêtée.”
116
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
© PHOTO
PASSION
© PHOTO
La boutique Cresus d’origine ouverte
à Lyon. Chaleureuse, elle est le fer
de lance d’une enseigne qui
compte aujourd’hui neuf points de
vente en France et au Luxembourg.
epuis vingt-cinq ans, la maison Cresus accompagne
les passionnés d’horlogerie dans leur quête de la
montre de leur rêve. Maximilien Urso, déjà très
impliqué dans l’univers des garde-temps de seconde main,
a racheté Cresus en vue d’accroître la dynamique de cette
structure tout en conservant les valeurs qui ont fait son
succès : passion, expertise et certiication grâce à son atelier
horloger et son expérience terrain et digital. Forte d’un quart
de siècle d’expertise, de huit magasins en France implantés
dans des villes stratégiques comme Paris, Lyon (trois
espaces), Lille, Bordeaux, Cannes, Aix-en-Provence, et une
boutique au Luxembourg, elle met tout en œuvre pour
garantir à ses clients d’accéder aux meilleurs produits du
marché à un tarif toujours ajusté. Pour ce chef d’entreprise
impliqué, l’essentiel est de créer un esprit Cresus fondé sur
une vraie relation de coniance. La compétence des
45 experts et des 5 horlogers qui travaillent pour l’enseigne
est la clé de voûte de cette réussite. A la question de savoir
quels étaient les principaux critères à retenir pour acheter sa
montre, ce jeune patron nous répondait que “la seule qui
vaille est d’avoir toujours en tête la dimension plaisir de
l’achat plutôt que de le réfléchir en terme de placement”. Il
ajoutait : “Pour le reste, tout est limpide. Notre premier soin
est d’accompagner les acheteurs et de leur assurer en
permanence la disponibilité sur le site (www.cresus.fr) et en
© PHOTO
interview
D
Maximilien Urso, président de Cresus et CEO d’Efficio Group.
boutiques de plus de 1500 montres et bijoux tous certifiés
ou authentifiés par notre atelier, sélectionnés, révisés et
garantis pour une durée minimum d’un an. Notre force :
avoir la disponibilité permanente des meilleurs modèles
d’hier et d’aujourd’hui de plus de 50 marques et assurer aux
amateurs de se les voir présentés par des professionnels
érudits capables de répondre à toutes les interrogations.”
De l’avis de Maximilien Urso, la montre d’occasion, et par
extension celle de collection, est promise à un bel avenir
d’autant qu’elle offre une alternative aux consommateurs
malins et bien décidés à ne pas les payer au prix fort. Les
mutations récentes du marché semblent lui donner raison…
Une raison supplémentaire de tenter l’expérience !
Le Meilleur des montres
117
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
que les pièces fabriquées après sont des produits
d’occasion susceptibles d’avoir un bel avenir.
Le choix des armes
PANORAMA
Les marques au sommet
Rolex : Vintage et Submariner, Explorer,
GMT-Master, Daytona
Audemars Piguet : Royal Oak, chrono et
chrono Offshore
Patek Philippe : Vintage et Nautilus, Aquanaut
et Quantièmes Perpétuels
Omega : Vintage et Speedmaster, Seamaster
Panerai : Radiomir et Luminor
A. Lange & Söhne : Lange 1 et Datograph
IWC : Big Pilot, Portugaise chrono
TAG Heuer : Monaco, Carrera
[
© PHOTO
Maintenant, il y a plusieurs approches pour aborder
la collection de montres avec sérénité. Les premiers
adeptes, aimant changer régulièrement de modèles,
auront tout intérêt à focaliser leur attention sur les
références connaissant de fortes augmentations en
raison de l’importance de la demande (voir encadré
ci-dessous). Ils ne se distingueront pas par leur originalité, mais seront assurés de pouvoir revendre leurs
pièces rapidement et sans trop y perdre. Comme le
soulignait Maximilien Urso : “Avec certains produits très
demandés, nous prenons une toute petite marge car nous
achetons cher et revendons au plus juste prix pour rester compétitif. Mais le but est de satisfaire les clients et leur demande
notamment sur des best-sellers.”
Mais tous les collectionneurs n’entendent pas renouveler en permanence leur garde-temps et spéculer sur leurs achats. Beaucoup espèrent juste trouver
la montre de leurs rêves à un prix abordable. Pour
eux, les boutiques de vente de collection et d’occasion sont idéales. Le choix est souvent important,
mais seuls les instruments ayant un vrai potentiel de
revente sont retenus. Logique, ces boutiques ne sont
pas des monts-de-piété ! Pour ces amateurs à la recherche du produit plaisir, les boutiquiers sont unanimes. La spéculation potentielle à laquelle les amateurs débutants veulent croire doit faire place au bon
sens. Et si la recherche sur Internet permet de faire
une première sélection depuis chez soi, le patron
de Cresus soulignait qu’il était important pour les
consommateurs de pouvoir essayer le modèle et de
confronter leur premier choix à d’autres références.
Il ajoutait : “La valeur d’une montre peut représenter un
investissement même si nous les vendons entre 25 et 50 %
moins cher que le neuf. Aussi, la toucher, obtenir les conseils
avisés d’un vendeur et la possibilité d’en essayer plusieurs
Vitrine de l’une des neuf boutiques Cresus. Une enseigne riche de produits
d’occasion et de collection à découvrir également sur leur site www.cresus.fr
concourent à rendre l’expérience en boutique incontournable.
Et cela avec d’autant plus de facilité que notre réseau permet
à tous les amateurs de l’Hexagone de nous rendre visite pour
inaliser un achat.”
Les amateurs auront donc compris que le plus important, aujourd’hui, est de savoir à qui ils achètent
leur montre ain d’être certains de la nature même
de cette dernière. Le prix élevé des instruments de
mesure du temps portant belle signature, la demande
forte et les connaissances individuelles souvent assez
faibles sont la porte ouverte à toutes les dérives. Et
même si la tentation est grande de s’affranchir des
règles de base données plus avant, s’en remettre aux
professionnels est de toute évidence la conclusion
logique pour garantir au collectionneur de vivre sa
passion longtemps et sans risques. Q
Jaeger-LeCoultre : Vintage et Reverso,
Memovox
Breguet : Séries Classiques
Les marques qui montent
Breitling : Navitimer, Chronomat
Chopard : L.U.C et Mille Miglia
Seiko : Prospex, Spring Drive, Presage
Hamilton : Khaki, Intra-Matic
Tudor : Vintage et Black-Bay
Vacheron Constantin : Vintage et Overseas,
Patrimony
118
Le Meilleur des montres
[
Longines : Vintage et Diver, Lindbergh
Cartier : Vintage et Tank, Ballon Bleu
Les marques à fort potentiel
Blancpain : Fifty Fathoms, séries érotiques
Parmigiani : Toric, Bugatti
Oris : Plongeur et 110
Montblanc : Minerva et Rieussec
Girard-Perregaux : Laureato et 1966
Ulysse Nardin : Marine et Freak
Hublot : Big Bang séries limitées
Zenith : Chronomaster et De Luca
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCE
© MOLCHANOVDMITRY
CONNECTÉS
À L’AVENTURE
Dans l’air du temps, les montres
connectées trouvent leur public
auprès de citadins désireux d’avoir
instantanément des informations
sur le temps écoulé, leur condition
physique et, pour les plus sportifs,
sur leurs performances dans
l’action. Voici, pour aider les plus
exigeants à choisir parmi tous
les possibles, quelques-unes des
meilleures et des plus efficaces
références du moment.
C
haque marque de montres
connectées adopte sa propre
stratégie pour atteindre sa
cible. Au sein même de cette
nouvelle famille d’instruments
de mesure du temps, trois types d’afichages (analogique, anologico-digital et pur digital) se partagent le
marché. Chaque sous-catégorie a ses avantages et ses
inconvénients. Toutes n’ont pas les mêmes usages ou
les mêmes fonctions intégrées et certaines sont génériques quand d’autres sont pensées pour un usage
professionnel. Dès lors, le mode d’afichage comme
TEXTE : VINCENT DAVEAU
120
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
© SOLOVYOVA
TAG Heuer, Connected Modular 41
Montre de 41 mm de diamètre. Boîtier en titane. Anses démontables en titane.
Intégration d’un GPS permettant de suivre les parcours et les performances
sportives sans le téléphone. Son étanchéité à 50 m permet de nager, courir,
skier. Capteur NFC pour paiement sans contact. Ecran avec technologie
AMOLED à haute résolution. Autonomie de 25 heures et 8GB de stockage
dont 1 GB de mémoire vive. Fonction GPS, accéléromètre, gyroscope, micro,
générateur de vibrations, etc.
les fonctions embarquées conditionnent largement
la durée de vie de la batterie avant rechargement.
Toutes ces informations inlueront sur le choix, mais
la première question à se poser est de savoir quelle
sera sa destination principale.
Garmin, Fénix® 5
Partiellement en titane ou en Inox,
disponible en trois tailles, elle
est la seule montre GPS multisports
haut de gamme qui soit à la fois
connectée, dotée de la technologie
de fréquence cardiaque au poignet
et des cartes TopoActives Europe en
couleur avec générateur d’itinéraire.
Idéale pour les activités “outdoor”.
Musique embarquée, compatible
Garmin Pay (sans contact).
Connectivité au Smartphone (appel,
sms…). Capteurs intégrés comme
gyroscope, accéléromètre, altimètre
barométrique, connexion satellite GPS,
Glonass, Galileo. Autonomie : 12 jours,
8 heures en mode GPS avec musique.
Objet tendance et statutaire
Dans un monde où le dopage est durement sanctionné, mais où le “système” demande, de façon induite,
toujours plus de résultats, il est devenu pratiquement
impératif pour tous ceux qui veulent y jouer un rôle,
de recourir à des outils pensés pour les accompagner
du mieux qu’il est possible au sein d’un univers dans
lequel ils doivent se dépasser pour espérer se réaliser.
D’une certaine façon, la plupart des marques qui ont
fait le choix de développer des montres connectées
les ont pensées comme de simples prolongements
des smartphones destinés à des citadins pratiquant
un peu de sport. Les modèles proposés par Apple,
mais aussi TAG Heuer, Casio, Montblanc, Michel
Herbelin et bien d’autres encore, intègrent donc des
fonctionnalités conçues pour répondre aux attentes
d’un public soucieux de vivre avec son temps. Celui-ci
entend obtenir non seulement l’heure, des informations sur les appels et les messages reçus, mais aussi et
surtout des indications concernant son état de santé
ou son bien-être dans l’action. Evidemment, parmi
ces utilisateurs, il existe des “ultras”, désireux de disposer de fonctionnalités utiles dans le cadre d’activités
Garmin, Descent™ Mk1
Véritable ordinateur de plongée complet
avec fonction GPS au format montre,
cette pièce aux initions soignées et
réléchies pour résister en toute situation
prend en charge les modes monogaz,
multigaz et l’apnée. Elle intègre également
un profondimètre, un journal des plongées
et la technologie de fréquence cardiaque
au poignet Garmin Elevate™ en plus
des fonctions classiques, obtenues grâce
aux capteurs ABC (Altimètre, Baromètre
et Compas), et des fonctions multisports.
Le Meilleur des montres
121
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
© MIHTIANDER
© BLAZEVSKIBLAGOJA
Garmin, GPS Tactix® Charlie
Cette édition spécialement conçue pour
les baroudeurs et les militaires arbore
une lunette en titane et une
carrure en carbone amorphe
noir pour résister aux conditions extrêmes. Elle intègre
des fonctions dédiées à la
préparation physique et
aux entraînements, mais
également différentes
options tactiques comme
l’application Jumpmaster
(saut en parachute), la
projection de waypoints (point
de repères), deux
formats de données GPS et une
activité tactique pré-chargée.
de loisirs, en plus des informations maintenant classiques et de la connectivité. Pour eux, Alpina propose
l’Alpiner X. Et pour les adeptes de la mécanique qui
ne sauraient souffrir de la versatilité de la connectivité, Frédérique Constant a créé l’Hybride Manufacture : une montre intégrant un système connecté au
cœur d’une belle mécanique traditionnelle.
Faire le choix de la performance
Seulement, lorsque l’incitation à la performance apparaît comme la condition sine qua non du bonheur, la
montre véritablement dédiée à un usage sportif devient une nécessité. Il y a deux générations, les pièces
pensées pour l’action, dont certaines sont devenues
des accélérateurs de succès et d’eficacité, avaient
pour mission d’accompagner une jeunesse en quête
de réussite. Aujourd’hui, les aspirations du public sont
toujours les mêmes, mais ses attentes en matière de
fonctionnalités se sont afinées tandis qu’ont été
exacerbés les besoins d’assurer la sécurité des utilisateurs dans la pratique de leur sport. Avec une
expertise et un savoir-faire maîtrisé depuis de nombreuses années dans les domaines tactiques, aéronautiques et nautiques, Garmin, société fondée en
1989 et depuis universellement connue pour ses
solutions GPS et ses montres destinées aux sportifs et
pratiquants de l’extrême, s’impose naturellement
comme un acteur majeur au sein des territoires de
communication traditionnels de nombreuses marques
horlogères historiques. Avec sa nouvelle génération
de montres, cette société, dont 17 % du chiffre d’affaires est réinvesti en recherches et développement,
dispose d’une offre à la fois alternative et convaincante pour qui veut jouer la carte de l’eficacité en
toute sécurité, sur tous les terrains d’aventure. En un
122
Garmin, Quatix® 5
Ce modèle haut de gamme évolutif à destination
des skippers professionnels et des plaisanciers
avertis, a été spécialement étudié pour intégrer
des fonctionnalités liées aux activités nautiques (fonctions
de SailAssist™, fonction vitesse, cap, baromètre, etc.).
Il est également doté de fonctions avancées lui permettant de se connecter
aux traceurs Garmin compatibles pour que le porteur puisse contrôler, de sa
montre, le pilote automatique et les waypoints.
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCE
© APPLE
sens, dans un monde où le thème du sport est un argument permettant de légitimer l’utilisation du produit, les montres Garmin, conçues pour des professionnels mais utilisables par tous, peuvent être vues
comme les versions contemporaines de pièces d’horlogerie classique dont les fonctions spéciiques leur
ont permis d’écrire leur légende il y a cinquante ans
aux poignets de spécialistes de l’aviation, de la plongée et des sports de l’extrême. A ce titre, elles méritent
toute l’attention d’un public exigeant le meilleur et de
professionnels en quête de montres dont tous les utilisateurs disent ne plus pouvoir se passer une fois leurs
fonctionnalités éprouvées dans l’action. Q
Apple, Apple Watch Séries 4
Repensée, cette montre au top des ventes sur le marché connaît différents
perfectionnements matériels et logiciels : un écran 30 % plus grand,
un boîtier affiné, des fonctionnalités avancées en matière de communication
et de performances révolutionnaires du point de vue de la santé. En sus
des fonctions classiques, elle intègre un électrocardiogramme et un nouveau
gyroscope capable de détecter les chutes brutales. Tailles : 40 et 44 mm.
Autonomie : une journée. Etanche. Fond céramique et saphir.
Michel Herbelin, Newport Connect
Boîtier en acier de 41,5 mm avec cadran analogique et verre saphir.
Bracelet en caoutchouc FKM. Quartz multifonctions avec connectivité
au téléphone. Fonctionnalité intelligente de l’affichage analogique de
l’heure par pression sur la couronne. Notification d’appels et de messages.
Suivi d’activité. Suivi du sommeil. Application MMT-365, diponible pour
iOS et Android. Mémorisées jusqu’à 30 jours sur la montre, les données
collectées peuvent être sauvegardées sur le Cloud.
Garmin, D2™ Delta
Disponibles en trois tailles (D2™ Delta, D2™ Delta S et
D2™ Delta PX), ces instruments aux finitions
soignées sont de véritables plates-formes
de navigation qui emportent toutes les
fonctions avancées attendues par les
pilotes (cartographie, météo, plan de
vol, carte des aéroports, musique,
paiement sans contact) et une
connectivité accrue pour rendre
tous les types de vols encore
plus efficaces et plus sûrs.
Les différentes versions disponibles
sont pensées pour offrir à tous
les utilisateurs le produit le plus
adapté, avec à la fois une ergonomie
optimale et des programmations
répondant à leurs vrais besoins.
Casio, G-Shock
Série Limitée Mixte
Cette référence GMW-B5000D1ER repousse les limites de la
robustesse grâce à la présence
d’un insert en résine fine.
Connectivité Bluetooth et multifonctions. Pièce radio-pilotée,
solaire, étanche à 200 m.
123
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PATRIMOINE
L’HISTOIRE SECRÈTE
DES MARQUES
IWC, atelier des aciers et pignons
Ce site, qui devait être partiellement
détruit en 1944 par le bombardement
accidentel de Schaffhausen par
l’aviation américaine, vient d’être
déplacé dans la toute nouvelle
manufacture de la marque.
Dès les débuts de l’aviation, les
horlogers ont proposé aux nouveaux
aventuriers des instruments dédiés pour
les assister dans leur conquête des
airs. Ici, la marque Hamilton remet des
montres aux pilotes après avoir équipé
des avions de l’aéropostale américaine.
124
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Ayant appris à affiner leur communication depuis l’aube du
IIIe millénaire, les maisons horlogères capitalisent aujourd’hui sur les
points forts d’une histoire dont chaque détail est admirablement
mis en scène. Seulement, pour y parvenir, certains passages de ces
grandes sagas ont été oubliés. Les voici remis en lumière.
TEXTE : VINCENT DAVEAU
Q
uand on interroge les responsables
de la communication des entreprises horlogères sur les petites histoires restées dans l’ombre de la
grande, on comprend très vite que
tout n’est pas bon à relater. Même
sans un quelconque caractère polémique, l’idée de
traiter de faits méconnus fait peur. Plusieurs patrons
soulignaient que le but recherché, en choisissant de
raconter telle ou telle partie de la vie d’une maison, a
été de rendre intelligible la chronologie d’une aventure. L’élargissement des marchés de l’Europe au
monde entier, et des initiés à un public moins averti,
a imposé à toutes les marques de passer au crible leur
histoire oficielle en vue de sélectionner une somme
d’informations susceptibles de donner une image positive à tous les consommateurs possibles.
Les choses à leur place
Pourtant, à la fois croustillante et piquante, celle que
l’on appelle l’anecdote trouve toujours un auditoire.
Car la raconter, c’est capter l’attention d’un public
avide de savoir des choses originales, vraies et méconnues, qui éclairent d’un jour nouveau la grande aventure du métier horloger. Evidemment, il existe des
épisodes étonnants remontant à la nuit des temps
sous différentes latitudes (voir encadré), mais les secrets d’histoire qui intéressent vraiment les amateurs
se rattachent à une époque assez proche ou bien possèdent un lien avec les marques qui les intéressent.
Ainsi, de nombreux épisodes méconnus font référence à des faits d’armes.
On retiendra que la plupart des manufactures
horlogères en activité durant les conlits des deux
siècles passés ont, d’une façon ou d’une autre, participé à l’effort de guerre. Elles ont réalisé des instruments
de mesure du temps dédiés : des chronomètres de
bord aux chronographes en passant par des modèles
plus spéciiques comme des montres de pilotes, de
torpilleurs, de sous-mariniers ou encore de plongeurs
pour les premiers commandos. Mais on le sait moins,
certaines maisons – contraintes par la nécessité économique ou par une volonté politique – ont également fabriqué des composants stratégiques comme
des détonateurs et des fusées d’amorçage, car les machines-outils destinées à produire des montres
peuvent être reconverties pour usiner et tourner
d’autres composants utiles en cas de conlit. Cette implication pratiquement globale est rarement évoquée
car elle dérange toujours un peu les consciences
même si, au fond, elle résulte souvent d’obligations
imposées par des circonstances particulières.
Les temps de conflits
Toutefois, dans ce maelström d’informations parfois
contradictoires, certains faits d’armes élogieux restent
peu connus. Ainsi, peu d’amateurs savent-ils que la
manufacture IWC a été très impliquée dans le secteur
aéronautique grâce à Hans et Rudolf, deux des trois
ils de Ernst Jakob Homberger, le propriétaire d’IWC
depuis 1929. L’histoire a oublié que Rudolf, lieutenant
Ici, les projets de construction de
la marque IWC lancée par Florentine
Ariosto Jones. Arrivé en Suisse
en 1868, celui-ci voulait concurrencer
les marques locales en faisant
fabriquer des garde-temps abordables
pour les Etats-Unis.
00
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
dans l’Armée de l’air suisse, a été blessé et son avion,
abattu le 8 juin 1940 alors qu’il défendait l’espace aérien helvétique contre les incursions répétées de la
Luftwaffe. Mais la guerre allait également toucher
l’usine IWC. Installée à Schaffhausen, sur les berges
du Rhin, à quelques encablures de la frontière avec
l’Allemagne, le bâtiment a été par erreur bombardé,
de jour, en 1944, par l’aviation américaine. Par chance,
la bombe qui toucha l’usine n’explosa pas, mais l’entreprise subit des dégâts importants à cause des incendies qui s’étaient propagés dans la ville sinistrée.
Parmi les actes de guerre, il faut savoir que des
avions alliés, volant à basse altitude, sont régulièrement allés chercher des produits stratégiques. Un vieil
horloger de la maison Zenith racontait, il y a quelques
années, que ces courageux pilotes se posaient de nuit,
dans des conditions dificiles sur un pré à peine balisé,
pour récupérer des composants de SAV ou même des
instruments de précision dont les armées alliées
avaient grand besoin. La plupart des marques ont livré
des dizaines de milliers de montres et de chronographes aux différentes forces engagées, parfois
même des centaines de milliers. C’est le cas d’Omega
(plus de 100 000 pièces fournies, soit les deux tiers de
ses exportations) et d’Hamilton (on évoque le chiffre
d’un million de montres et chronographes mais également de 10 000 chronomètres de marine).
Seulement, les militaires n’étaient pas tous logés
à la même enseigne car les montres en dotation
n’étaient pas de la même qualité. Ainsi, certains recevaient des garde-temps dotés de mouvements mécaniques à remontage manuel à ancres suisses de
qualité, enfermés dans des boîtiers pour la plupart
en laiton nickelé, tandis que d’autres se voyaient attribuer des pièces qui, à l’instar des Oris Big Crown
fournies aux pilotes et mitrailleurs des Avengers de
la Royal Air Force, disposaient de robustes et eficaces calibres à échappement à cheville. A ce propos,
La plupart des marques
ont livré des dizaines
de milliers de montres et
de chronographes aux
diverses forces engagées.
on le sait peu, mais cette marque a réalisé des mécanismes de ce type jusque dans les années 1970 avec
un talent remarquable.
A l’heure de la guerre froide
La période des années 1950, aujourd’hui considérée
comme l’âge d’or des montres-bracelets, a vu apparaître des modes de consommation inédits et de nouvelles attentes de la part du public en matière d’étanchéité. Cette tendance a atteint son paroxysme avec la
mise au point par la manufacture Rayville-Blancpain
d’une référence de plongée élaborée selon le cahier
des charges établi par deux oficiers de la Marine nationale française : le capitaine Robert Maloubier et le
lieutenant Claude Riffaud. Ce que l’on sait peu, c’est
que cette maison, qui avait conçu la première montre
automatique de bracelet avec John Harwood en 1926
(masse à butée et remontage par la lunette), fut la
seule alors à bien vouloir écouter ces deux militaires.
Logique : son patron, Jean-Jacques Fiechter, était luimême mordu de plongée. Il fut conquis à l’idée de
pouvoir réunir ses deux passions pour un projet qu’il
jugeait “comme potentiellement d’avenir”. Mise en production in 1952, celle que l’on devait appeler la Fifty
Fathoms – en référence à la profondeur maximale
atteignable alors par un homme équipé d’un scaphandre autonome (91,45 m) – enfermait un calibre
mécanique à remontage automatique et se dotait
d’une couronne de remontoir munie de deux petits
joints toriques en place d’une couronne vissée, encore sous le coup du fameux brevet Rolex déposé en
1926. Mais un autre déi n’allait pas tarder à concerner les horlogers : celui de la course à l’espace.
Au cours du Second Conflit mondial, la plupart
des marques en capacité de le faire ont fabriqué
des montres à l’usage des forces alliées. Ici, des
versions Hamilton livrées aux soldats américains.
L’espace sinon rien
La conquête spatiale compte un grand nombre
d’aventures humaines et d’anecdotes horlogères
méconnues. On le sait peu, mais lors des premières
126
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PATRIMOINE
Durant la Seconde Guerre mondiale,
les pilotes avaient besoin de garde-temps
pour calculer leur route. Un certain
nombre de marques ont équipé
ces héros et rééditent aujourd’hui
ces modèles chargés d’histoire.
L’histoire ne cesse de se réécrire… Grâce à
l’historien horloger Joseph Florès, Hubert Sarton,
horloger liégeois du siècle des Lumières,
longtemps ignoré au profit du Suisse Perrelet,
a enfin été reconnu comme l’inventeur de la montre
automatique à rotor tournant sur 360°.
Inventions sans frontières
Les grands horlogers du Grand Siècle et du siècle
des Lumières étaient hollandais, majoritairement anglais,
souvent français et parfois un peu suisses. Ainsi, le
mathématicien hollandais Christian Huygens inventait
le spiral le 23 janvier 1675 et l’Anglais George Graham
créait l’échappement moderne de pendule et posait les
bases du chronographe. L’Anglais John Harrison inventait
le chronomètre de marine tandis que ses concitoyens
John Arnold et Thomas Earnshaw en amélioraient le
fonctionnement tout en le simpliiant. Le très britannique
Thomas Mudge, par ailleurs élève de George Graham,
mettait au point l’échappement à ancre. Le tourbillon a
quant à lui été inventé par le fameux Abraham-Louis
Breguet, horloger naturalisé français en 1792 après avoir
eu, enfant, la nationalité prussienne (en 1747, le canton de
Neuchâtel était sous juridiction prussienne). Dans la foulée,
on retiendra que l’inventeur du calibre moderne que l’on
appelle Lépine était français et que celui de la montre de
poche automatique, Hubert Sarton, était liégeois. Et si
Ferdinand Berthoud était bien suisse, il travailla à la gloire
de la France et la servit avec ferveur pour mourir à Grolay,
dans le Val-d’Oise. Et tandis que l’heure révolutionnaire
instaurée en comptage décimal débutait oficiellement le
5 octobre 1793 (14 vendémiaire de l’An II), un Français
du nom de Frédéric Japy devait faire fructiier la première
manufacture moderne installée en 1777 en France.
Bref, l’histoire de l’horlogerie n’est pas, elle non plus,
un long leuve tranquille…
00
Parmi les modèles restés célèbres, il faut
retenir la Blancpain Fifty Fathoms (ici,
la version originale de 1953) et tous les modèles
Panerai connus des seuls initiés avant
son rachat par le groupe Richemont en 1997.
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le Speedmaster d’Omega, chronographe
officiel de la NASA, n’a pas été le seul à
voyager dans l’espace. D’autres pièces ont
accompagné les astronautes américains
dont les marques Breitling, Bulova, Rolex.
Et Poljot pour les cosmonautes Russes.
missions américaines, les astronautes étaient libres de
choisir leur garde-temps. Ainsi, en 1962, Scott Carpenter portait un chronographe Breitling Navitimer
Cosmonaute lors de son vol spatial à bord de la capsule Mercury Aurora 7, tandis que Walter M. Schirra
arborait un chrono Speedmaster Omega acquis à
titre personnel. Selon Jim Ragan, l’ingénieur en
charge pour l’agence spatiale américaine de l’homologation de la montre à destination des astronautes,
ce produit incita la NASA à procéder à un appel
d’offre auprès de dix marques éditrices de chronographes en vue de les tester (voir encadré ci-contre).
Contrairement à ce qu’on peut lire de temps à
autre, l’organisation spatiale n’a pas acheté en secret
les instruments à évaluer chez un détaillant de Miami,
mais auprès des distributeurs américains. Et c’est celui d’Omega aux Etats-Unis qui a fourni les modèles à
l’équipe en charge de procéder aux tests réalisés durant l’année 1964-1965. L’histoire a retenu que, sur
les onze tests effectués, seul le Speedmaster n’avait
pas connu de défaillance rédhibitoire. Ce chronographe est oficiellement entré dans l’histoire de la
conquête spatiale le 1er mars 1965. Cela n’empêcha
Seul le Speedmaster
d’Omega n’a pas connu
de défaillance rédhibitoire
aux tests de la NASA.
toutefois pas certains astronautes d’embarquer à leur
initiative personnelle des montres de maisons concurrentes comme deuxième instrument, en “back-up”.
Patriotisme oblige, la marque Bulova, fondée aux
Etats-Unis, a participé à plusieurs missions de la NASA
en équipant les capsules de pendules électriques à diapason. Elle a également exploré l’espace au poignet
de différents astronautes qui, à l’instar de Jeffrey A.
Hoffman, Scott Carpenter ou même Gordon Cooper,
ont apprécié la iabilité, la précision et la fonction
GMT 24 heures du modèle Bulova Astronaut. Rolex a
aussi eu la chance de faire un tour dans l’espace avec
une Oyster Perpetual GMT-Master au poignet de
Jack Swigert. Atteindre la Lune était le but le 11 avril
1970 à bord d’Apollo 13. L’histoire en a décidé autrement… Et parce qu’il faut bien une chute à cette histoire, on retiendra que Bulova parvenait à mettre un
pied sur la Lune au poignet de David Scott lors de la
128
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PATRIMOINE
mission Apollo 15 lancée le 26 juillet 1971. Cet astronaute qui devait piloter pour la première fois le Lunar
Rover portait un chronographe de la marque à titre
privé. Ce dernier a été vendu aux enchères en 2015
pour la somme de 1,6 million de dollars.
Si l’on connaît les montres que portaient les Américains dans l’espace, peu d’amateurs savent ce dont
disposaient les Russes durant la conquête spatiale.
Tout porte à croire que Gagarine arborait une montre
baptisée Sturmanskie (Navigateur) fabriquée par
l’Usine Numéro 1 de Moscou. Animé par un calibre
russe K-26 (inspiré d’un calibre Schild suisse), cet instrument produit en série hors commerce prendra le
nom de Poljot (vol) à partir de 1964. Ensuite, sans
doute pour copier les Américains, c’est un chronographe Poljot Strela (calibre dérivé du Venus 150 à
roue à colonne) qui accompagnera Alexeï Leonov
lors de sa sortie extravéhiculaire le 18 mars 1965 et
encore une montre Poljot que portera Valeri Poliakov durant les 437 jours, 17 heures et 58 minutes que
durera son voyage à bord de la station orbitale MIR,
entre janvier 1994 et mars 1995 (mission Mir LD-4).
Le chronographe Bulova, porté
à titre privé par l’astronaute
David Scott lors de la mission
Apolllo 15 en juillet 1971, est le seul
garde-temps à avoir atteint
la Lune et à avoir été vendu.
Son prix : 1,6 million de dollars.
Oser la précision chirurgicale
Les amateurs suivant la pensée commune ne cessent
de répéter que les années 1970 ont été marquées par
la révolution du quartz. Cette période, balayée d’un
revers de main par les passionnés d’horlogerie traditionnelle, est plus complexe qu’on le croit et regorge
de petites anecdotes méconnues. On afirme ainsi
souvent que l’arrivée du quartz a marqué le début de
la crise horlogère. Or c’est faux ! Les maisons traditionnelles ont très largement prospéré jusqu’en 19741976, date à laquelle la crise pétrolière conjuguée à la
mise sur le marché des montres digitales dont le prix
baissait tous les mois a commencé à faire sombrer un
grand nombre d’entreprises horlogères helvétiques,
mal préparées à cette révolution. La faute en revenait
en grande partie aux erreurs de jugement des pat
an
Les marques ay
trons d’alors. La plupart, âgés et convaincus de voir
st
te
participé au
une simple mode dans cette nouvelle technologie,
64
19
en
SA
de la NA
en laquelle ils avaient du mal à croire, n’ont pas su
s’adapter. Une inertie qui demeure aujourd’hui
Elgin (USA)
encore le principal défaut du métier et qui ne leur
Benrus (USA)
a pas permis d’anticiper les mutations sociétales et
Hamilton (USA)
le boom technologique électronique.
Bulova (USA)
On l’oublie, mais en 1969, ce n’est pas la preGruen (USA)
mière montre à quartz de série qui défrayait la
Mido (Suisse)
uisse)
chronique horlogère (elle était proposée au prix
Lucien Piccard (S
e)
d’une petite voiture de luxe, environ 10 000 euros,
Omega (Suiss
ce qui excluait d’imaginer voir cette technologie
Rolex (Suisse)
révolutionner le marché), mais le lancement des
Longines (Suisse)
chronographes automatiques suisses El Primero
de Zenith et du Calibre 11 du groupe de travail
129
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PATRIMOINE
Heuer-Léonidas, Breitling, Hamilton-Büren et Dubois-Dépraz. Mais également celui du premier calibre de chronographe automatique Seiko qui, en
plus d’employer un système de remontoir inspiré du fameux mécanisme Pellaton, faisait usage,
pour la première fois dans le métier, d’un embrayage vertical. Le quartz ne semblait donc pas
un danger pour les horlogers traditionnels car
les diapasons de quartz étaient alors taillés à la
main par des artistes, sous microscope.
L’invention en 1972 par Staudte (STATEK Co) de
la photo-lithogravure allait permettre la production en
série des diapasons de quartz qui, couplés à des aficheurs LCD peu coûteux et peu énergivores, arrivés en
1973, devaient offrir l’opportunité aux constructeurs
informatiques de devenir des horlogers en puissance
puisque, pour la première fois de l’histoire, une
montre pouvait se passer de pièces mobiles.
Retour de balancier
Tout le monde connaît la fameuse montre Swatch
dont le lancement a été orchestré par Nicolas Hayek
en 1983, mais beaucoup ignorent que cette montre
a été dessinée par Marlyse Schmid et Bernard Muller.
La loi de Moore s’est appliquée à ce secteur comme à
celui de l’informatique. Le prix des montres s’est effondré tandis que leurs fonctionnalités augmentaient.
Porte d’entrée de la nouvelle génération dans le futur,
ces instruments ont préparé la population à l’arrivée
des ordinateurs familiaux dans le courant des années
1983-86 (ZX 81, Amstrad, Apple IIc). La montée en
puissance de ces derniers a progressivement amené le
public à se détourner des montres digitales fort laides
pour des produits visuellement plus attractifs. A cette
date, l’actuel Swatch Group alors baptisé SMH (société
de microélectronique et d’horlogerie fondée en 1983
par Nicolas Hayek), issu de la fusion des groupes horlogers suisses ASUAG et SSIH, a réussi à faire une percée mondiale avec la Swatch. Le concept avait été mis
au point sous la direction de Ernst Thomke, à l’époque
directeur d’ETA (société de construction de calibres
de montres) avec une équipe d’ingénieurs dont Elmar
Mock et Jacques Müller au tout début des années 1980,
sur la base d’une montre jetable. Ce modèle, conçu
pour permettre à la Suisse de reprendre des parts dans
les catégories premier prix, a été mis en forme par les
designers indépendants Marlyse Schmid et Bernard
Muller. Le lancement de la marque a été orchestré par
Nicolas Hayek qui, grâce au succès planétaire du produit (environ 400 millions de pièces vendues), est parvenu à redonner une dynamique au secteur horloger
traditionnel. En effet, l’engouement naissant des col-
lectionneurs pour les montres mécaniques anciennes,
surtout en Italie et en Allemagne, sonnait l’heure d’un
renouveau pour la belle horlogerie. Dans ce secteur en
crise, des maisons comme Rolex, Patek Philippe et
quelques autres ont su tirer proit d’une communication visant une clientèle classique attachée à des valeurs
intemporelles pour garantir, voire renforcer leur positionnement et s’installer en leaders du marché. Celuici, il ne faut pas l’oublier, a repris grâce aux collectionneurs et à des visionnaires qui, tel Günter Blumlein
alors à la tête des manufactures Jaeger-LeCoultre et
IWC en 1982, ont contribué à inciter des entités
comme Ebel et, à travers elle, Zenith à relancer leurs
productions de montres mécaniques ou de calibres de
référence à l’image du El Primero, dont la production
devait équiper les Chrono Ebel 1911 et la première
génération d’Oyster Perpetual Cosmograph Daytona
de Rolex (réf. 16520 lancée en 1988 jusqu’en 2000).
Très vite après ce redémarrage de l’activité, la croissance des années 1990 a conduit les grands groupes à
se pencher sur les “belles endormies”. Elles sont aujourd’hui, pour la plupart, entre les mains des quatre
grands pôles du luxe que sont le Swatch Group, Richemont, LVMH et Kering. Mais ceci est une autre histoire, bien connue depuis l’avènement d’Internet. Q
130
Le Meilleur des montres
* Faites le à votre image !
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Make it yours !*
Dimensions, couleurs, aménagements : les lignes
intemporelles des systèmes d’aménagement USM
suivent vos envies et structurent subtilement l’espace.
Design et qualité suisse depuis 1965.
www.usm.com
Configurez votre
propre meuble
USM Haller en ligne !
Visitez notre showroom ou
demandez notre documentation.
USM U. Schärer Fils SA
23 rue de Bourgogne, 75007 Paris
Tél. +33 1 53 59 30 37
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
© TAG HEUER – TOAST PROD
LA TRACE
“
La Monaco, c’est un bon pot-au-feu horloger.
C’est une montre de héros, une montre avec une gueule qui me
va bien et qui me ressemble. C’est inconscient, instinctif
et naturel, et puis c’est un vrai coup de cœur. Alors là,
je suis au Bol d’Or… Je vais faire un break et profiter de la
course avec ma montre… Histoire de lui faire vivre le frisson
de la piste ! En vrai, pour qu’elle ait un souvenir
à raconter en plus…
“
“La montre préférée de…” par Philippe Etchebest
132
Le Meilleur des montres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L I B E R T É
www.michel-herbelin.com
#michelherbelin
É T E R N I T É
F I A B I L I T É
Newport Chronographe Automatique
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
0
Размер файла
57 991 Кб
Теги
journal, L'Express
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа