close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

L'Obs - 08 11 2018 - 14 11 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE VRAI BILAN D’ANGELA MERKEL| INDIGÈNES CONTRE RÉPUBLICAINS
P. 22
P. 36
Cahier numéro un de l’édition n° 2818 du 8 au 14 novembre 2018
ALG. 410 DA, ALL. 5,60€, AND. 5,10€ AUT. 5,60€, BELG. 5,00€, CAN. 8,10 $CAN, ESP. 5,20€, GB 4,60£, GR. 5,30€, GUAD. 5,00€, GUY. 5,00€, IT. 5,00€, LUX. 5,20€, MAR. 43 DH, MART. 5,00€, PAYS-BAS 5,30€, PORT. CONT. 5,30€, RÉU. 5,00€, ST MARTIN 5,00€, SUI. 6,80 CHF, TOM 900 XPF ; TUNISIE 5,50 DT, ZONE CFA 3600
JOHNNY
VALÉRIE MACON, LUDOVIC MARIN, FRANÇOIS GUILLOT / AFP · SIMON DECLEVES / SIPA · LARRY WASHBURN / GETTY · HUGO MATILLA
M 02228 - 2818 - F: 4,50 E
LE POLAR
DE L’HERITAGE
Secrets de famille, montages fiscaux,
maisons cachées…
P. 24
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
BMW SPEED DATING.
DES OFFRES COUPS DE CŒUR JUSQU’AU 21 NOVEMBRE.
JUSQU’À -16000€* PAR RAPPORT AU PRIX DU NEUF
SUR LES VOITURES DE DIRECTION DU RÉSEAU BMW
DISPONIBLES IMMÉDIATEMENT.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le plaisir
de conduire
Pour ne rien rater rendez-vous sur www.BMWspeeddating.fr
* Exemple de montant pour une BMW Série 5 de direction par rapport au prix du neuf valable jusqu’au 21 novembre 2018 dans la limite
des voitures de direction disponibles dans les concessions BMW participantes. Voir conditions sur www.BMWspeeddating.fr.
BMW France, S.A. au capital de 2 805 000 € - 722 000 965 RCS Versailles - 3 avenue Ampère, 78180 Montigny-le-Bretonneux.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVELLE PEUGEOT 508
WHAT DRIVES YOU?*
PEUGEOT i-Cockpit® AVEC DALLE NUMÉRIQUE
ÉCRAN CAPACITIF 10’’ HD**
SYSTÈME INFRAROUGE DE VISION DE NUIT**
BOÎTE AUTOMATIQUE À 8 RAPPORTS**
* Qu’est-ce qui vous fait avancer ? ** De série, en option ou indisponible selon les versions.
Consommation mixte NEDC (l/100 km) : de 3,7 à 5,7. Émissions de CO2 NEDC (g/km) : de 98 à 131.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Fondateurs : Jean Daniel, Claude Perdriel
10-12, place de la Bourse, 75081 Paris Cedex 02
Téléphone Standard : 01.44.88.34.34
Pour joindre par téléphone votre correspondant, il suffit de composer 01.44.88
puis les quatre chiffres qui figurent entre parenthèses à la suite de son nom.
Pour adresser un e-mail à votre correspondant, il suffit de taper l’initiale de son prénom puis son nom suivi de @nouvelobs.com ou @regieobs.com
DIRECTION
Conseil de surveillance : Christian Blanckaert (président), Juan Luis Cebrian, Jean Daniel, Louis Dreyfus (vice-président), Louis Gautier, Ursula Gauthier, Jacques-Antoine Granjon, Xavier Niel, Claude Perdriel, Matthieu Pigasse
Directoire : Grégoire de Vaissière (président), Dominique Nora (directrice de l’Obs, directrice des rédactions)
RÉDACTION
Fondateur, Editorialiste : Jean Daniel.
Directrice : Dominique Nora.
Directeur adjoint : Pascal Riché (34.35).
Rédacteurs en chef : Sylvain Courage (40.16), Géraldine Mailles ( Édition : 37.80),
François Sionneau ( Numérique :34.22), Natacha Tatu (35.73).
Directeur de la création et directeur artistique : Serge Ricco (35.43).
Assistantes de rédaction : Catherine Rode (34.26), Catherine Coimet (34.17), Stéphanie Terreau (Planning : 36.60).
.
Chroniqueurs : Delfeil de Ton (35.26), Daniel Cohen,
Nicolas Colin, Pierre Haski, Claire Nouvian (34.26).
Dessinateurs : Riad Sattouf, Wiaz (34;26).
France : Maël Thierry (37.35), Julien Martin (chef adj 35.20), Cécile Amar (37.66),
Emmanuelle Anizon (34.52), Cécile Deffontaines (36.56), Rémy Dodet (34.16), Marie Guichoux (40.39), Paul Laubacher (35.89), Alexandre Le Drollec (37.77), Serge Raffy (40.20).
Dissensus : Carole Barjon (34.64), Rémi Noyon (34.74), Timothée Vilars (35.32).
Etranger : Sara Daniel (35.14), Sarah Halifa-Legrand ( chef adj. 36.02),
Doan Bui (35.82), Sarah Diffalah (36.31), Nathalie Funès (35.75),
Ursula Gauthier (35.35), Vincent Jauvert (35.81), Céline Lussato (37.94), Jean-Baptiste Naudet (40.68).
Correspondants : Philippe Boulet Gercourt (New York),
Marcelle Padovani (Rome). Economie : Claude Soula (34.57), Charlotte Cieslinski (40.35),
Sophie Fay (36.46), Clément Lacombe (35.48),
Baptiste Legrand (40.69), Thierry Noisette (35.10).
Affaires : Caroline Michel-Aguirre (35.30),
Violette Lazard (chef adj. 35.22), Matthieu Aron (34.01), Lucas Burel (36.27),
Mathieu Delahousse (34.33 ), David Le Bailly (40.88), Vincent Monnier (35.97), Céline Rastello (36.08), Elsa Vigoureux (34.69). Société / Rue 89 : Morgane Bertrand (36.05), Arnaud Gonzague (34.60),
Nolwenn Le Blevennec (chef adj. 35.86), Louise Auvitu (35.27), Sébastien Billard (40.81), Emilie Brouze (34.49), Renée Greusard (36.09),
Barbara Krief (36.23), Elodie Lepage (37.15), Gurvan Le Guellec (35.61), Bérénice Rocfort-Giovanni (37.07), Henri Rouillier (35.23), Marie Vaton (36.71).
Idées : François Armanet (40.11), Eric Aeschimann (chef adj. 34.67),
Marie Lemonnier (chef adj. 37.25), Xavier de La Porte ( 34.24),
Véronique Radier (37.36), François Reynaert (35.90). Culture : Jérôme Garcin (3513), Grégoire Leménager (chef adj. 35.98), David Caviglioli (35.24), Anne Crignon (37.89), Sophie Delassein (36.17), François Forestier (34.71), Bernard Géniès (35.87), Didier Jacob (35.13), Jacques Nerson (35.13),
Elisabeth Philippe (34.95) Fabrice Pliskin (35.29), Nicolas Schaller (34.45),
Amandine Schmitt (36.22).
Assistante : Véronique Cassarin-Grand (34.71).
Suppléments et régionaux : Nathalie Bensahel (34.87).
Tendances : Arnaud Sagnard (36.95), Boris Manenti (chef adj. 36.01), Corinne Bouchouchi (34.99), Christel Brion (35.46),
Claire Fleury (34.58), Yasmine Kayser (40.57), Dorane Vignando (40.71). Assistante : Magali Moulinet (36.63).
Médias / TéléObs : Sophie Grassin (37.70), Nebia Bendjebbour (35.44), Véronique Groussard ( 35.95), Guillaume Loison (36.14), Hélène Riffaudeau (37.92), Anne Sogno (36.74).
Assistante : Marie-Laure Michelon (35.60).
Internet : Laura Thouny (chef adj. 34.08), Renaud Février (34.42),
Guillaume Stoll (36.62)
Pôle visuel : Mélody Locard (35.72), Cyril Bonnet (36.18),
Julien Bouisset(34.82),Emmanuelle Hirschauer (35.58),
Louis Morice (34.23), Jade Raoulx (37.18)
Édition web : Moé Angeleri (37.72), Emmanuelle Bonneau (37.73),
Véronique Macon (40.03)
Nouvelles Écritures : Audrey Cerdan (34.74), Agathe Ranc (35.25). Maquette : Xavier Lucas (DA adj. : 37.83), Yan Guillemette (37.31), Carole Mullot (40.28), Elisabeth Rascol (34.46), Jean-Michel Robinet (37.74), Caroline Tatard (35.37), Mehdi Benyezzar (infographie : 35.78).
Réalisation : Véronique Belluz (37.50), Miloud Bentebria (36.84), Jean-Luc Chyzy (36.83).
Secrétariat de rédaction-révision : Marie-Lou Morin (chef d’édition : 37.28), Pauline Chopin (40.55), Marie-Hélène Clavel-Catteau (34.20), Pascale Fiori (40.34), Marina Hammoutène (40.70), Christine Mordret (40.23), Laurent Morvan (34.47), Sylvie Raymond (40.51), Isabelle Trévinal (36.57).
Photo : Véronique Rautenberg (36.04), Sylvie Duyck (1re rédac. photo : 40.93),
Miloud Bentebria (36.84), Frantz Hoez (35.18), Nathalie Lourdez (36.94), Vincent Migeat (34.43), Camille Simon (34.41). Documentation : Florence Malleron (40.86), Gaëlle Noujaim (35.45), Lise Tiano (35.04).
ADMINISTRATION
Directeur général : Grégoire de Vaissière.
Secrétaire générale : Cécile Boucher.
Service RH : Morgane Bak (responsable des ressources humaines : 36.64), Jessica Dubois (36.11).
Relations extérieures : Marie Riber (35.64).
Numérique : Emmanuel Babin (directeur : 36.80), Adrien Briand (37.32)
Ide Parenty (36.52), Olivier Theureaux (37.06).
Ventes : Sabine Gude (01.57.28.32.79), Emily Nautin-Dulieu (01.57.28.33.17).
Modification Réassorts : 08 05 05 01 47
Abonnements : Dominique Chasseré (directrice 34.06), Mariette Chassel (35.02), Marina Lesschaeve (40.73), Sophie Mariez (35.34).
Service Abonnements : 01.40.26.86.13
Fabrication : Xavier Loth ( directeur 36.40).
Contrôle de gestion : Delphine Pintaud (35.56) Comptabilité : Blandine Leostic (directrice : 40.77), Lydie Bruni (36.99), Dimitri Gerce (36.41), Nicole Mahé (40.10), Sinat Tin (34.94).
Services généraux : Nathalie Boulade (34.02).
Service informatique : Thierry Sellem (responsable réseaux et système d’info : 37.45), Paul Laleu (35.71).
RÉGIE
Régie Obs, 80, boulevard Auguste-Blanqui, 75013 Paris. Standard : 01-57-28-20-00
Présidente : Laurence Bonicalzi Bridier.
Assistante : Tania Sauvage (39.97).
Directeur délégué : David Eskenazy (38.63).
Assistante : Carole Fraschini (38.68).
Directeur délégué activités digitales, et opérations spéciales : Vincent Salini (37.00).
Directeur Commercial International et Régional : Richard Caron (39.58). Publicité littéraire : Régine Remmache (30.94).
Immobilier : Yves Le Grix (01.44.88.36.29).
Numéros d’enregistrement à la commission paritaire : 0115 C 85929 (édition métropolitaine) Diffusion : Presstalis
Directeur de la publication : Grégoire de Vaissière.
RELATIONS ABONNÉS : 01.40.26.86.13.
L’OPINION
Taxe verte et
gilets jaunes
Par PA S CA L R I C H É
F
ace à la révolte des
« gilets jaunes », réincarnations des bonnets
rouges de l’époque
Hollande, Emmanuel
Macron « assume ».
Arpentant cette semaine les champs de
bataille de la Grande Guerre, il l’a claironné dans la presse régionale. Il ne
reviendra pas sur l’augmentation des
taxes sur le carburant et le fioul, malgré
l’annonce d’une journée de protestation
visant à bloquer la France le 17 novembre.
L’objectif du président est parfaitement
légitime : il est indispensable de taxer
davantage les émissions de CO2 et de particules fines, la France restant l’un des
pays européens où la pression fiscale environnementale est la plus faible.
La méthode, en revanche, est injuste
voire contre-productive. Injuste parce
qu’elle fait reposer la facture sur les
ménages modestes et ruraux, qui sont
pourtant loin d’être les premiers responsables des émissions de gaz à effet de
serre (et qui, inondés ou asséchés, sont
aussi les premières victimes des dérèglements climatiques). Contre-productive
car un impôt n’est efficace que s’il fait l’objet d’un « consentement ». Or si les Français se montrent très attachés à la défense
de l’environnement, plus des trois quarts
d’entre eux approuvent l’appel au blocage
du 17 novembre (sondage Odoxa)… Le
risque est de créer un rejet tel qu’il contamine tous les autres efforts pour lutter
contre le réchauffement climatique. Et
fasse monter une droite populiste qui,
surfant sur la détestation des « élites horssol », souffle sur les braises encore
chaudes du climatoscepticisme.
Ces néo-poujadistes jouent sur du
velours. Comment, en effet, saisir l’intérêt
d’une taxation du carburant, censée
modifier les comportements, quand on
n’a aucun autre moyen que sa voiture
pour aller travailler ou chercher ses
enfants à l’école ? Comment comprendre
un gouvernement qui – Robin des Bois à
l’envers – ponctionne au nom de l’écologie
plus de 4 milliards d’euros supplémentaires sur les classes modestes et
moyennes, après avoir accordé 5 milliards
de baisses d’impôts (ISF, revenus de
l’épargne…) aux plus riches ? D’autant que
20% seulement de la taxe carbone est
consacrée au financement de la transition
écologique…
Pour réconcilier le verdissement de la
fiscalité avec la justice sociale, de très nombreuses pistes ont été suggérées depuis
des mois, y compris dans les rangs de La
République en Marche. Comme réduire
d’autres taxes pesant sur les ménages
modestes ; faire peser davantage la fiscalité
sur les plus aisés ; taxer le kérosène des
avions (étrangement exonéré), l’usage des
jets ou des bateaux de croisière ; multiplier
par cinq l’enveloppe des « chèques énergie », voire créer un « chèque carburant »
pour les plus vulnérables ; investir massivement dans les alternatives à la voiture :
transports en commun, cars scolaires,
nouvelles primes aux véhicules propres,
plateformes de covoiturage.
Jusque-là sourd à ces propositions,
Macron affirme cette semaine qu’il va
prendre des initiatives, comme une
« indemnité kilométrique ». Il promet
d’« écouter », de se mettre à « hauteur
d’homme ». Tant mieux. Mais à hauteur
de l’enjeu social et politique ? C’est plus
douteux. Il ne devrait jamais oublier que
plus de la moitié des Français vivent dans
des villes de moins de 10 000 habitants. Et
que s’il veut entraîner la population derrière lui dans cette lutte cruciale pour la
planète, il doit cesser de creuser le fossé
entre les deux France : celle des urbains
prospères rêvant, à l’abri dans leurs métropoles, de « mobilité douce » et celle, plus
nombreuse, des « invisibles » qui, en faisant leur plein de diesel, voient au loin
passer les TGV. P. R.
8, rue Jean Antoine de Baïf, CS51402, 75647 Paris cedex 13.
✎ STÉPHANE MANEL
L’OBS/N°2818-08/11/2018
5
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L ES
L’EUROPE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT ?
Par
N ICOLA S COLI N
D
Associé fondateur de la société The Family et enseignant à l’Institut d’Etudes politiques de Paris
ans son livre « How Asia Works », Joe
Studwell, journaliste britannique
spécialiste de l’Asie, cherche à
comprendre pourquoi certains
pays asiatiques ont réussi à se
développer au XXe siècle et pas
d’autres. Le Japon, la Corée du Sud, Taiwan et, bien sûr,
la Chine, se sont extirpés avec succès des abîmes de la
pauvreté et ont rapproché leur richesse par habitant du
niveau des pays occidentaux. A l’inverse, d’autres pays
comme l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande et les Philippines
n’ont pas réussi à se diversifier au-delà de secteurs comme l’immobilier
et le tourisme.
Studwell est sévère vis-à-vis de certaines idées reçues en matière
d’économie du développement. Il explique par exemple que le succès
ne passe pas par la libéralisation des marchés de capitaux. Au contraire,
les pays qui ont suivi cette prescription dans les années 1980 ont vu leur
capital s’échapper vers la réalisation de gains à court terme, par exemple
dans l’immobilier ou les marchés d’actions, ce qui a retardé le développement de leur économie. Une autre prescription erronée est celle qui
recommande d’investir dans la formation de la main-d’œuvre. Studwell
montre que les pays qui ont fait de cette étape un préalable ont créé un
désalignement entre la qualification plus élevée de la population active
et les emplois disponibles à un stade encore précoce de développement
de l’économie. Dans ces pays, de grandes entreprises étrangères se sont
implantées de façon sélective, pour employer sur place une maind’œuvre bon marché – mais sans contribuer de façon déterminante au
développement du pays.
L’Europe peut-elle s’inspirer des stratégies de développement de
certains pays asiatiques il y a cinquante ans ? C’est une question provocatrice. La plupart des Etats membres de l’Union européenne sont
parmi les plus développés du monde. Ils n’auraient donc pas besoin de
franchir les mêmes étapes que les pays d’Asie dans les années 1960 et
1970. Sauf que la transition numérique remet les compteurs à zéro. Des
pays comme la France et l’Allemagne ont certes dominé l’économie
mondiale à l’époque du paradigme fordiste. Mais depuis que l’économie devient plus numérique, nous sommes à la traîne. Les grandes
entreprises numériques, qui découvrent et imposent le nouveau paradigme, sont toutes américaines ou chinoises. L’Europe est encore riche
de sa puissance passée. Mais elle est sous-développée dans l’économie
de l’informatique et des réseaux.
6
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Par ailleurs, la transition numérique devrait nous alerter sur ce qui tient lieu aujourd’hui de politique économique. Comme les pays asiatiques qui ont échoué à se
développer au siècle dernier, nous misons beaucoup
trop sur la formation de la main-d’œuvre et pas assez
sur un développement plus entrepreneurial de l’économie. Et comme les pays asiatiques qui ont libéralisé
les mouvements de capitaux, nous laissons trop souvent
les capitalistes réaliser des gains à court terme, notamment dans l’immobilier, plutôt que de mettre la finance au
service du développement de l’économie – en l’occurrence, de
la croissance d’entreprises numériques européennes. Le livre de Joe
Studwell peut se résumer en une phrase : le développement consiste à
tirer le meilleur parti possible de la main-d’œuvre disponible, même si
elle est peu qualifiée. Concrètement, cela voulait dire deux choses à
l’époque : redistribuer les terres aux paysans pour les inciter à produire
plus sans que leur surplus soit systématiquement prélevé par les propriétaires terriens ; et soutenir l’émergence d’entreprises manufacturières tournées vers l’export.
Dans les deux cas, il s’agissait bien de mettre au travail la maind’œuvre disponible, mais sans formation préalable. L’agriculture est le
secteur où la majorité de la population active travaillait à l’époque. Il
valait mieux inciter les paysans à s’enrichir là où ils se trouvaient, même
sans gains de productivité significatifs, plutôt que de les voir exploités
par les propriétaires terriens ou les voir quitter leur campagne pour
gagner les villes où il n’y avait pas encore assez d’emplois pour eux.
Quant aux industries manufacturières naissantes, on pouvait y accueillir quelques travailleurs encore peu qualifiés et les rendre plus productifs grâce à une approche industrielle de la production et une formation
sur le tas. C’est maintenant à nous de transposer cette stratégie à la situation d’aujourd’hui. Où se trouve la majorité de la main-d’œuvre en
Europe ? Plus du tout dans l’agriculture, mais dans les zones urbaines,
où nous pourrions inciter les travailleurs à bien gagner leur vie dans les
services de proximité. Et quels sont les secteurs où il faut attirer une
partie de la main-d’œuvre pour que l’économie génère à nouveau des
gains de productivité ? Plus du tout les industries manufacturières, mais
les secteurs dans lesquels l’Europe pourrait enfin faire grandir ses
propres géants numériques. Sommes-nous prêts à ravaler notre fierté
et à admettre que nous sommes désormais à nouveau en voie de développement ?
N. C.
✎ STÉPHANE MANEL
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CASDEN Banque Populaire - Société Anonyme Coopérative de Banque Populaire à capital variable. Siège social : 1 bis rue Jean Wiener 77420 Champs sur Marne - Siren n° 784 275 778 - RCS Meaux. Immatriculation ORIAS
n°07 027 138 • BPCE - Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 157 697 890 €. Siège social : 50 avenue Pierre Mendès France - 75201 Paris Cedex 13. RCS PARIS n° 493 455 042. Immatriculation
ORIAS n° 08 045 100. - Conception : INSIGN - Photographie : Roman Jehanno - La CASDEN remercie Fatoumata d’avoir prêté son visage à cette campagne.
La banque coopérative
de la Fonction publique
COMME MOI,
MA BANQUE SOULAGE
LES POINTS DE TENSION
#notrepointcommun
Pour tous les personnels de la Fonction publique,
la CASDEN a créé l’épargne à Points*. Mon épargne est toujours
disponible** et mes projets deviennent réalisables aux meilleures
conditions***.
Tous fonctionnaires au service du collectif
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez
vos capacités de remboursement avant de vous engager.
*Les Points cumulés dans le cadre du Programme 1,2,3 CASDEN sont comptabilisés chaque fin de mois.
**Le montant de chaque versement ou retrait doit être de 10 € minimum. Le solde du compte Dépôt Solidarité CASDEN et du Compte sur Livret CASDEN ne doit pas être
inférieur à 10 €.
***Offre soumise à conditions et dans les limites fixées par l’offre de crédit, sous réserve d’acceptation de votre dossier par l’organisme prêteur, la CASDEN Banque
Populaire. Pour le financement d’une opération relevant des articles L313-1 et suivants du code de la consommation (crédit immobilier), l’emprunteur dispose d’un délai
de réflexion de 10 jours avant d’accepter l’offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit
rembourser les sommes versées. Pour les crédits à la consommation, l’emprunteur dispose du délai légal de rétractation.m
casden.fr
01 64 80 64 80
Appel non surtaxé
Coût selon votre opérateur
Retrouvez-nous chez
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES CHRONIQUES
LA SILICON VALLEY SANS DÉFENSE
Par
C
PI E R R E H A S K I
’est l’une des citations les plus connues
de François Mitterrand : « Le pacifisme, il est à l’Ouest ; les euromissiles,
ils sont à l’Est », avait-il lancé en 1983
en Allemagne. Nous sommes en train
de vivre la version xxie siècle de cette
maxime, concernant cette fois les rapports entre l’univers
de la technologie et l’industrie de Défense : les états d’âme, ils
sont dans la Silicon Valley américaine ; la quête effrénée de puissance,
elle est en Chine qui pour la poursuivre enrôle sans hésiter ses chercheurs et ses entreprises. Au cœur du débat, l’intelligence artificielle
(IA) et la « révolution militaire » (1) qu’elle permet.
Tout a commencé au printemps lorsque des employés de Google se
sont émus de la participation de leur entreprise au projet Maven, richement doté du Pentagone, visant à améliorer, grâce à l’IA, la capacité de
reconnaissance faciale des drones de combat américains. Ils y voyaient
un premier pas vers le développement d’une arme autonome, capable
de déterminer sa cible et de la neutraliser sans intervention humaine.
Une pétition de plusieurs milliers de salariés et la démission d’une douzaine d’ingénieurs de Google plus tard, la firme de Mountain View
annonçait son retrait du programme. Sundar Pichai, le PDG de Google,
publiait dans la foulée un code éthique s’engageant à ne pas développer
de technologies causant un « préjudice global » et contraires « aux principes de la loi internationale et des droits de l’homme ».
Début octobre, pourtant, le « Washington Post » révélait que
Sundar Pichai avait secrètement rencontré des responsables du Pentagone, et analysait ainsi la voie étroite du PDG de Google : « Comment retenir les talents de la Silicon Valley rendus furieux par les implications morales de leur participation à des programmes d’armement
8
L’OBS/N°2818-08/11/2018
tout en restant en course pour décrocher les juteux
contrats militaires de Washington ? »… D’autant que
tout le monde ne partage pas ces états d’âme. Fin
octobre, Microsoft, qui ne rencontre semble-t-il pas
les mêmes difficultés internes, a fait savoir qu’il était
disposé à fournir toutes les technologies nécessaires
pour « bâtir une défense solide ». Amazon, pour sa part,
vient de remporter un appel d’offres de la CIA pour bâtir son
cloud, espace de stockage et de partage d’informations.
La toile de fond de ce débat, c’est évidemment la rivalité stratégique
avec la Chine, l’autre superpuissance de l’IA. Aux Google, Amazon ou
Microsoft américains font pendant les Baidu, Alibaba et Tencent
chinois, qui n’ont pas d’autre choix que de collaborer avec le pouvoir de
Pékin. La marge de manœuvre du secteur privé s’est considérablement
réduite sous le règne de Xi Jinping, et on n’imagine pas les salariés de
Baidu protester comme ceux de Google. La semaine dernière, à l’occasion d’une réunion spéciale du bureau politique du Parti communiste
consacrée à l’intelligence artificielle, Xi Jinping a souligné la nécessité
pour la Chine d’avoir la maîtrise totale de ce domaine, une allusion à la
guerre sourde menée par l’administration Trump pour priver la Chine
de l’accès à la technologie américaine.
D’un côté, un débat ancien sur la finalité éthique de la recherche (on
citera le cas du génial mathématicien français Alexandre Grothendieck
qui, apprenant en 1969 que ses recherches étaient financées par la
Défense nationale, se retira du monde sans jamais se retourner) ; de
l’autre, la rivalité stratégique de grandes puissances pour la domination du monde, comme à l’époque de l’arme atomique… L’histoire,
décidément, bégaie. P. H.
(1) « Intelligence artificielle : vers une nouvelle révolution militaire ? » Ifri, Focus stratégique, n° 84, octobre 2018.
✎ STÉPHANE MANEL
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L A DA N S E D U S A B L E - M E R Z O U G AT - 2 0 0 8 - B R U N O AV E I L L A N
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOMMAIRE
N° 28 18 - DU 8 NOVEMBRE AU 14 NOV EMBRE 20 18
24
P. 22
P. 36
En couverture
JOHNNY : LE POLAR DE L’HÉRITAGE
Cahier numéro un de l’édition n° 2818 du 8 au 14 novembre 2018
LE VRAI BILAN D’ANGELA MERKEL| INDIGÈNES CONTRE RÉPUBLICAINS
Ventes record, succession controversée et
intrigues familiales… Près d’un an après sa mort,
le « héros national » est toujours omniprésent.
Dans le livre de la journaliste Léna Lutaud, « Ils se
sont tant aimés… », on découvre les arcanes du
business Hallyday et les coulisses d’un héritage
qui déchire le clan. Entretien exclusif avec l’auteure
de ces révélations, enquête sur le jackpot de l’album
posthume du chanteur et le soutien apporté par
la presse people à sa veuve, Laeticia
JOHNNY
VALÉRIE MACON, LUDOVIC MARIN, FRANÇOIS GUILLOT / AFP · SIMON DECLEVES / SIPA · LARRY WASHBURN / GETTY · HUGO MATILLA
LE POLAR
DE L’HERITAGE
2818MET_004X.indd 3
Grands formats
36
Idées
Secrets de famille, montages fiscaux,
maisons cachées…
P. 24
06/11/2018 12:29
36
42
46
50
54
60
62
64
Allemagne Merkel, les paradoxes d’une chancelière
Extrême droite A l’école de Marion Maréchal
Social A quoi sert encore FO ?
Business Denis Kessler, un libéral face à ses démons
Portfolio Rêve de Kanaky
Lobbying Le dernier coup monté de Monsanto
People Frédéric Beigbeder, dandy décroissant
Télévision « Ad Vitam », l’immortalité en série
69
Radicalisation Le djihadiste, le psy et le sociologue
Débat entre Fethi Benslama et Laurent Bonelli
Brésil « Mon pays est redevenu brutal, vulgaire et archaïque »
Entretien avec l’écrivain et journaliste Bernardo Carvalho
69
73
Culture
75
Science-fiction L’île mystérieuse de Christopher Priest
et Nina Allan
Littérature Eve Babitz, écrivaine culte
Exposition Complètement Miró
L’humeur de Jérôme Garcin
Le cahier critique Livres, cinéma, musique, expos, théâtre…
Notre sélection
75
80
82
85
86
100
Les lundis de Delfeil de Ton. Les mots croisés
Tendances
101
102
106
108
109
110
On en parle Portraits comestibles
Phénomène Les Champs-Elysées, enfin chics ?
Success story L’Asie, terre promise des créateurs français
Au comptoir La tirade du cidre
Aller simple Vertige des fifties à Royan
L’observatrice par Sophie Fontanel
114
Les cahiers d’Esther par Riad Sattouf
101
Origine du papier : Allemagne. Taux de fibres recyclées : 0%.
Ce magazine est imprimé chez Newsprint, certifié PEFC.
Eutrophisation : PTot = 0.005 kg/tonne de papier.
La publication comporte 116 pages. Pour les abonnés, un encart 8 pages Tabloïd Photo et un encart 24 pages Hautes-Pyrénées sont jetés en diffusion partielle, un cahier « Télé Obs » de 24 pages est joint. Chiffre de tirage: 265 158 exemplaires. Imprimerie NEWSPRINT et MAURY.
Directrice du journal, directrice de la rédaction: Dominique Nora. Président du directoire, directeur de la publication: Grégoire de Vaissière. Numéro CPPAP: 0120 C 85929. Numéro I.S.S.N: 2416-8793. N° d’impression: 201811.1001. Dépôt légal: à parution. Abonnements : France
(un an) : 160 €. Etudiants : 109 €. Etranger et entreprises : nous consulter. Relations abonnés , 8 rue Jean-Antoine de Baïf CS 51402, 75647 Paris cedex 13 – Tél : 01-40-26-86-13 / abonnements@nouvelobs.com. L’Obs (ISSN 2416-8793) is published weekly by Le Nouvel Observateur
and distributed in the USA by UKP Worldwide, 3390 Rand Road, South Plainfield, NJ 07080. Periodicals postage paid at Rahway, NJ. and additional mailingd offices.POSTMASTER : Send address changes to L’Obs, (Publisher) C/O 3390 Rand Road, South Plainfield NJ 07080.
✎ ILLUSTRATION : YASMINE GATEAU POUR « L’OBS »
VALÉRIE MACON/AFP- SIMON DECLEVES/SIPA - LUDOVIC MARIN/AFP - FRANÇOIS GUILLOT/AFP - LARRY WASHBURN/GETTY - HUGO MATILLA STEFAN BONESS/PANOS/RÉA - MARY TURNER/PANOS-RÉA POUR « L’OBS »- JULIE BALAGUÉ
11
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE TÉLÉPHONE ROUGE
EUROPÉENNES
I
Pourquoi
Glucksmann
ne sera pas
candidat…
l est sans doute l’homme le plus courtisé à gauche. Benoît
Hamon, les écologistes, les socialistes auraient bien aimé
recruter Raphaël Glucksmann sur leurs listes aux européennes. Mais le philosophe et ses amis Thomas Porcher,
économiste, et Claire Nouvian, militante écologiste, ont préféré lancer le mouvement Place publique. « Au lieu de dire non
à tous les partis qui nous ont démarchés et d’écrire des textes
sur le thème “la gauche est nulle”, on se rassemble. On appelle
les intellectuels, les militants associatifs, les porteurs de cause
à venir et à élaborer un programme de gauche, écologiste, social,
européen », confie Raphaël Glucksmann. Avant de publier leur
acte de naissance, ils ont informé les principaux responsables
politiques (Hamon, Jadot, Ruffin, Faure…). Et ne veulent pas
devenir un parti supplémentaire. Glucksmann l’affirme : « On
ne va pas faire une liste de plus. Notre but n’est pas d’être députés européens. Et si certains initiateurs sont finalement élus,
Place publique continuera sans eux. » Et lui ? « Moi, non, je ne
serai pas candidat a priori. » Très critiques envers le néolibéralisme et la construction européenne, les 60 initiateurs ont
majoritairement voté Mélenchon à la présidentielle. « Pour
réfléchir, il faut le faire en dehors des structures qui jouent leur
survie à chaque élection », estime Glucksmann. CÉCILE AMAR
… ET POURQUOI LÉA SALAMÉ
RESPIRE
Coprésentratrice du « 7/9 »
de France-Inter et animatrice
de « l’Emission politique » et du
magazine culturel « Stupéfiant ! »
sur France 2, la journaliste
vedette aurait beaucoup à
perdre si son compagnon
Raphaël Glucksmann faisait le
choix de présenter sa liste aux
européennes. Sa proximité avec
un candidat déclaré réactiverait
la jurisprudence Anne Sinclair
qui avait abandonné la
présentation de « 7 sur 7 »
(TF1) après la nomination de
Dominique Strauss-Kahn à
Bercy (1997) et la jurisprudence
Audrey Pulvar qui avait renoncé
à son émission sur iTélé du fait
de la candidature à la primaire
socialiste de son compagnon
Arnaud Montebourg (2011).
LES LREM VOIENT VERT !
A La République en Marche,
certains élus craignent la
concurrence des écolos aux
européennes, encore plus si
Ségolène Royal menait sa
propre liste. Ce n’est pourtant
12
L’OBS/N°2818-08/11/2018
pas faute d’avoir alerté la
direction du parti, se désole un
parlementaire : « Entre le score de Benoît Hamon et le fait qu’il n’y avait pas de candidat écolo à la présidentielle, ils n’ont pas vu qu’il y avait une résurgence des thèmes environnementaux. Là, ils paniquent un peu quand ils voient les scores des Verts en Allemagne, en Belgique ou au Luxembourg. »
LE DRIAN IMITE DE GAULLE
EN GAMBIE
Le 5 novembre, Jean-Yves
Le Drian a été le premier
ministre d’un gouvernement
français à se rendre en Gambie
depuis la visite du général
de Gaulle en 1942 ! « C’est la première fois de ma vie que je succède à De Gaulle », a
plaisanté le ministre des Affaires
étrangères devant les autorités
gambiennes. Un voyage qui met
fin à une anomalie… Ce pays,
qui ne compte pas d’ambassade
française mais une simple
antenne diplomatique, revêt
en effet une importance
stratégique considérable : sa
stabilité, due entre autres aux
gros investissements de la Chine
et du Qatar, conditionne celle
de toute la région et en
particulier celle de la Côte
d’Ivoire, partenaire privilégié
de la France.
JOËL SAGET/AFP – THOMAS SAMSON/AFP – CLARE BARGELES/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COMMUNIQUÉ
Épargner autrement
Épargner
citoyen !
L’appétence des Français pour une
société responsable et une consommation
durable est aujourd’hui avérée. Pourtant
nombreux sont ceux qui ignorent pouvoir
affirmer leurs convictions au travers de
placements financiers. Focus sur l’Investissement Socialement Responsable.
À
force de signaux d’alarme tirés, les Français ont
pris la mesure de l’impact que leurs actes peuvent
avoir sur l’institution d’une société responsable
et solidaire.
Le choix d’énergie propre, le tri sélectif, les
moyens de locomotion doux et bien sûr l’alimentation bio et
locale sont plus ou moins entrés dans les mœurs. Toutefois,
peu de citoyens savent qu’il leur est possible de concilier responsabilité sociétale et épargne financière. Pourtant, chercher
à valoriser son patrimoine tout en optant pour un investissement « utile » est une prérogative que peut exercer tout
épargnant.
S’engager dans une épargne qui a du sens
Soutenue par l’État, la labellisation d’Investissement
Socialement Responsable permet d’avoir la garantie
d’accéder à des placements financiers responsables, durables
et transparents.
La particularité de ces placements est d’investir dans
des entreprises choisies sur la base de critères financiers
(recherche de la performance économique) et de critères
extra-financiers (recherche de la performance sociétale et
environnementale).
Soutenir des entreprises rigoureusement sélectionnées
Les entreprises retenues sont celles qui, par exemple, proposent des innovations et apportent des solutions dans les
domaines de :
- La Transition économique et énergétique pour développer un modèle économique plus sobre, plus durable, voire
décarboné.
- Le Développement des Territoires pour aider à la promotion
de l’emploi, la formation, le développement d’activités locales.
- La Gestion durable des ressources qu’elles soient humaines (non-discrimination, insertion des personnes handicapées, parité homme/femme,...) ou naturelles (protection de
l’environnement, gestion de l’eau...).
- La Gouvernance responsable pour encourager la rémunération équilibrée des dirigeants, l’indépendance des administrateurs et la responsabilité fiscale.
Cette approche sélective peut être complétée pour certains fonds
parlerejetdecertainssecteurscommelesjeuxd’argentouletabac.
Vers une généralisation ?
D’ici 2020, La Banque Postale, via sa société de gestion
d’actifs, se fixe comme objectif de faire basculer l’intégralité des encours gérés vers la thématique ISR. Gageons que
d’autres établissements bancaires suivront.
Créé et soutenu par le ministère des Finances, ce label a pour objectif
de rendre plus visibles les produits d’Investissement Socialement
Responsables pour les épargnants en France et en Europe.
Avertissement : le contenu de cette publicité ne constitue en aucune façon un conseil en investissement. La Banque Postale ne saurait être tenue pour responsable de toute décision prise ou non sur la base d’une information contenue dans cette publicité. Les placements en Bourse sont risqués, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le
temps. Les Documents d’Information Clé (DIC) sont disponibles dans les Bureaux de Poste et doivent vous être préalablement remis avant toute souscription. Ils doivent faire l’objet d’une lecture attentive par le client.
LA BANQUE POSTALE – SA à Directoire et Conseil de Surveillance - Capital social 4 046 407 595 € - 115 rue de Sèvres – 75 275 Paris Cedex 06 – RCS Paris 421 100 645 - ORIAS n° 07 023 424.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE TÉLÉPHONE ROUGE
AFFAIRE URAMIN
VU/LU
Les juges lancent la saison 2
PLANTU ET LE TRAGIQUE
Anne Lauvergeon et Sébastien de Montessus visitent une mine d’uranium exploitée par Areva au Niger, en mai 2009.
E
lle n’en finira jamais, cette affaire
Uramin. Dans le volet comptable du
dossier (la direction d’Areva aurait
sciemment sous-estimé les conséquences financières du rachat de la société
minière en 2007), la cour d’appel a donné raison, le 29 octobre, au parquet national financier face aux juges d’instruction, dont
Renaud Van Ruymbeke. Depuis mai 2017, les
procureurs réclament la mise en examen de
deux personnes supplémentaires, dont celle
de Sébastien de Montessus, ex-patron de
la division mines, à la suite de celle de
l’ex-présidente, Anne Lauvergeon, pour
« diffusion d’informations trompeuses » et
« publication de comptes inexacts ». Le parquet a en outre ajouté la charge de « délit
d’entrave » pour six membres de la direction,
auxquels il est reproché de n’avoir pas donné
toutes les informations aux commissaires
aux comptes. Conséquences de cet imbroglio
judiciaire : les juges peuvent jeter à la poubelle une partie de leur procédure et vont
devoir entendre de nouveau une bonne partie des témoins. Cela prendra au minimum
des mois, alors que le volet « escroquerie » du
dossier n’a toujours pas abouti…
CAROLINE MICHEL
CHRISTOPHE GIRARD DÉPLOIE
SON RÉSEAU
Redevenu adjoint au maire
chargé des affaires culturelles
à la ville de Paris après avoir
occupé cette fonction pendant
onze ans sous l’ère Delanoë,
Christophe Girard multiplie les
initiatives militantes. Préoccupé
par l’élection de Jair Bolsonaro à
la tête du Brésil, il vient de créer
un réseau de vigilance avec
les milieux artistiques visés par
le nouveau président d’extrême
droite. Ses interlocuteurs ?
14
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Christophe Girard avec Anne Hidalgo.
Le collectif Reage Rio !, qui
s’organise notamment contre
la fermeture de vingt théâtres
dans la ville, et le mouvement
Ocupa Minc, qui a investi les
bâtiments du ministère de
la Culture. A Paris, Christophe
Girard a aussi lancé son club de
réflexion politique, La Gauche
en Mouvement. LGEM, qui
compte une soixantaine de
membres actifs, se veut ouvert
à la société civile. Une courroie
de transmission en vue de la
prochaine campagne municipale
d’Anne Hidalgo, en 2020 ?
Depuis les attentats de janvier
2015 qui ont tué ses amis de
« Charlie Hebdo », puis les juifs
de l’Hyper Cacher et les jeunes
du Bataclan, Plantu n’est plus
tout à fait le même. Le
dessinateur vedette du
« Monde » a considéré de son
devoir de citoyen humaniste et
œcuménique de faire plus que de
nous livrer chaque jour à la une
du quotidien sa part d’ultralucidité sur la mauvaise marche
du monde. Beaucoup plus.
Voilà maintenant trois ans que,
avec ses copains dessinateurs de
Cartooning for Peace, il parcourt
les écoles et collèges de France
et d’Europe, notamment en
Belgique, à Molenbeek, pour
parler avec les élèves de toutes
origines. Autour d’un dessin, on
crée un vrai contact. Sans pour
autant convaincre à chaque fois.
Mais tant pis ! Eternel optimiste,
foncièrement généreux, Plantu
continue. Comme, dit-il, « le petit colibri » qui tente d’éteindre un
incendie avec les deux gouttes
d’eau qu’il a dans le bec. Pour
« comprendre », il s’est aussi
entretenu à plusieurs reprises
avec le recteur de la Grande
Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur.
Le résultat de toutes ses
rencontres se lit dans son nouvel
album, « 10 bonnes raisons de
ne pas se faire sauter » (1). Plantu
y met en scène sa conversation
avec Boubakeur et ses dessins
consacrés aux musulmans, des
plus anciens, comme celui de
1979 sur les contrôles au faciès,
aux plus récents, en passant
par tous ceux que lui ont inspirés
les attentats de l’année 2015.
C’est un message d’espoir et
de paix que porte Plantu. Malgré
le tragique des situations qu’il
reproduit, l’optimisme, la poésie
et la tendresse sont toujours là.
Avec le même talent.
CAROLE BARJON
(1) Seuil. En librairies le 15 novembre.
LES INFORMÉS DE
Une émission de JeanFrançois Achilli, du lundi
au vendredi de 20h à 21h
chaque jeudi avec « L’Obs »
JACQUES TORREGANO/DIVERGENCE - PHILIPPE LOPEZ/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
3639
0,15 € / appel
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE TÉLÉPHONE ROUGE / ARGENT
F
IO
ΠI L de
Pour optimiser
ses revenus fonciers
RE NTIN
Sale temps
sur la
zone euro
On y a pourtant cru.
La croissance européenne
avait même dépassé celle des
Etats-Unis ! Mais le miracle
n’a pas eu lieu. L’économie
de la zone euro ralentit.
Sévèrement : + 0,2%
seulement au 3e trimestre.
Et les nuages s’accumulent. Il y
a évidemment la situation
italienne, avec une croissance
égale à zéro. Il y a le Brexit.
Certes, il impacte en priorité
la croissance britannique, mais
il serait absurde de croire qu’il
sera sans effet sur l’Europe,
comme on nous le répète.
Et il y a l’Allemagne, c’est
peut-être le plus inquiétant.
L’Allemagne d’Angela Merkel
a été la locomotive de la zone
euro dans cette sortie de crise.
Or la chancelière renonce
progressivement au pouvoir
(lire p. 36). Une période
d’incertitude politique va
s’ouvrir. La stabilité allemande
a été un facteur du succès
récent de l’Europe, et sans son
leadership, la zone euro risque
de connaître un flottement
qui pénalisera sa croissance.
Et l’Allemagne est aussi
frappée par la guerre
commerciale de Trump. On le
perçoit dans le ralentissement
de ses exportations.
Je suis donc inquiet pour la
zone euro. Victime collatérale
du jeu de rôle entre la Chine et
les Etats-Unis, qui finiront
par s’accorder sur son dos,
affaiblie par la poussée des
partis populistes, secouée
par l’incertitude allemande,
elle entre dans une période
de turbulences.
MARC FIORENTINO
PAGE RÉALISÉE AVEC
16
LE CONSEIL
O
L’
L’OBS/N°2818-08/11/2018
P
rès de 5 millions de Français
déclarent un total de revenus nets
fonciers de près de 40 milliards
d’euros chaque année. Constitutif
du calcul de l’impôt sur les revenus, le
revenu foncier (cumul des loyers perçus,
hors les différentes charges déductibles) est
souvent mal mesuré par les contribuables,
qui en négligent l’impact.
En venant se cumuler aux autres revenus,
il est taxé à votre taux marginal d’imposition
(TMI). Par ailleurs, il convient d’ajouter le
prélèvement de la CSG, à hauteur de 17,2%.
Soit un cumul de prélèvement de 47,2% pour
un contribuable dont le TMI est de 30%,
voire de 58,2% pour un TMI à 41%.
Alors, comment « optimiser » ses revenus
fonciers? Pour les contribuables en activité,
sans besoin de revenu complémentaire
immédiat, l’investissement dans l’immobilier locatif demeure le véhicule le plus adapté
pour se créer du patrimoine. Dans ce cas,
mieux vaut recourir au crédit pour générer
de la charge déductible (les intérêts d’emprunt), renouveler les opérations d’investissement afin de recharger les lignes d’intérêts
d’emprunt déductibles, penser aux investissements en SCPI générant des revenus
étrangers (exonération de CSG et neutralisation partielle des revenus fonciers grâce
au crédit d’impôt) et étudier la possibilité
de se soumettre au régime du loueur de
meublé non professionnel (LMNP) dans le
temps (régime BIC, bénéfices industriels et
commerciaux).
Quant aux retraités qui ont souvent
investi dans l’immobilier locatif en vue d’obtenir des revenus complémentaires au
moment de la retraite, ils ont bénéficié à
plein de l’effet de levier du crédit pour se
constituer du patrimoine immobilier. Mais
une fois à la retraite, ce n’est pas le meilleur
véhicule pour optimiser ses revenus complémentaires, notamment du fait de la fiscalité sur les revenus fonciers. Dans bien des
cas, il est préférable de céder les biens immobiliers locatifs avant l’âge de 70 ans, de remplacer ces biens immobiliers « directs » par
de la « pierre-papier » (SCPI) dans le cadre
fiscal privilégié de l’assurance-vie et de
mettre en place des rachats partiels programmés sur le contrat d’assurance-vie.
YANNICK HAMON
LE CHIFFRE
3,2
POUR CENT
C’est le taux des emprunts d’Etat
à dix ans qui oriente le coût
du crédit dans le monde entier
Tous les traders et les investisseurs
le surveillent en permanence
car il permet d’observer les
évolutions de la politique monétaire
à l’échelle internationale.
Les marchés craignent désormais
qu’il ne passe durablement la barre
des 3,2% pour s’envoler vers les 4%.
S’il s’envole, notamment du fait
de la hausse des salaires aux
Etats-Unis et donc de l’inflation,
les Bourses du monde entier
seraient sous pression.
✎ STÉPHANE MANEL
STÉPHANE AUDRAS/REA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PHOTO DE LA SEMAINE
Les fous de
Dieu contre
Asia Bibi
AAMIR QURESHI/AFP
Le 2 novembre à Islamabad, après la grande prière du
vendredi, les islamistes radicaux avaient appelé à
manifester contre le verdict de la Cour suprême
pakistanaise annulant la condamnation à mort d’Asia
Bibi, accusée de blasphème. L’affaire remonte à 2009.
A l’époque, cette mère de famille chrétienne a donné
à boire à des femmes musulmanes qui travaillaient,
à ses côtés dans un champ. Elle a aussitôt été accusée
d’avoir souillé un puits musulman. Depuis, les
ultra-religieux réclament sa mort. A Islamabad, où j’ai
pu couvrir le rassemblement de deux partis religieux
radicaux, environ 5 000 manifestants criaient leur
colère. Le cas Asia Bibi est devenu explosif après
l’assassinat du gouverneur du Penjab, abattu par son
garde du corps, en 2011, pour avoir soutenu Asia Bibi.
En 2016, la pendaison du meurtrier a déclenché des
violences entre islamistes et forces de l’ordre. De
nombreuses organisations et personnalités
occidentales prennent la défense de cette femme,
mais au Pakistan, où des étudiants ont été lynchés
et des chrétiens « blasphémateurs » brûlés, prendre
une telle position vous met en grave danger.
LE MÊME JOUR
A Lahore, le 2 novembre, un chef religieux
exhorte une foule de sympathisants à protester
contre la décision de gracier Asia Bibi.
18
L’OBS/N°2818-08/11/2018
ARIF ALI/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’OBS/N°2818-08/11/2018
19
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 CHOSES À SAVOIR SUR…
1 OPINIÂTRETÉ
La directrice du registre des
malformations congénitales
en Rhône-Alpes (Remera)
travaille sur l’« affaire des
bébés sans bras » depuis
qu’un médecin a signalé, en 2010,
trois cas d’enfants nés avec ce
handicap dans l’Ain entre 2009
et 2010. « C’est lui qu’il faudrait
remercier d’avoir mis ce sujet sur
la place publique », dit-elle. En
2011, elle a ferraillé avec Santé
publique France (SPF) et
l’Inserm, ses autorités de tutelle,
pour pouvoir étudier sur le long
terme cet agrégat de cas.
2 ÉPIDÉMIOLOGISTE
Cette femme énergique,
aujourd’hui mère de trois
grands enfants de 34,
30 et 29 ans, a d’abord
été infirmière, et a exercé
notamment en gynécologieobstétrique à l’hôpital de la
Croix-Rousse. Elle a également
fait des études de santé
publique et passé le concours
d’épidémiologiste. « Un domaine
dans lequel la France reste à la
traîne », selon elle. Elle a travaillé
sur ces questions pour Handicap
International de 2000 à 2003.
3 POLÉMIQUE
A ce jour, huit enfants
nés sans bras ou sans
main dans l’Ain,
entre 2009 et 2014,
ont été identifiés. Ces
cas d’agénésie transverse du
membre supérieur (ATMS) sont
au cœur d’une vive polémique.
Selon la directrice du Remera
et son comité scientifique,
ce nombre de cas est 58 fois
supérieur à ce qu’il devrait être.
Si l’on en croit un rapport de
SPF rendu public le 4 octobre,
la situation n’est, au contraire,
pas statistiquement anormale.
4 QUESTIONNAIRE
Emmanuelle Amar a
soumis, une à une, les
mères des enfants
handicapés de l’Ain au
questionnaire Grossesse
et Environnement de l’Inserm.
Alimentation, médicaments,
habitat… Leur mode de vie
lorsqu’elles étaient enceintes a
été examiné afin d’identifier un
potentiel agent toxique commun.
En vain, jusqu’à présent. « Elles
voudraient tant comprendre
qu’elles étaient prêtes à tout me
raconter de leur vie », dit-elle
20
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Emmanuelle
Amar
Cette épidémiologiste a révélé l’affaire des bébés nés
sans bras. Scandale environnemental ou effet
du hasard ? La question suscite la polémique
5 REBONDISSEMENT
Le 30 octobre, François
Bourdillon, le directeur
général de SPF, a
annoncé que onze
nouveaux cas suspects
avaient été recensés dans l’Ain
entre 2000 et 2014. « Comment
osent-ils communiquer sur des
cas non avérés ? s’étonne
Emmanuelle Amar. Il est
inadmissible de parler de cas
suspects quand il n’y a pas de
risque d’épidémie. Je serais
curieuse de connaître l’identité
de ces cas. » Une enquête est
désormais lancée à l’échelle
nationale. Ses résultats seront
dévoilés le 31 janvier.
6 MYSTÈRE
Pour l’instant,
aucun
élément ne
permet de
comprendre
l’origine de ces
malformations. « Les
mères ont pour seul
point commun d’avoir
vécu en milieu rural
pendant leur
grossesse », avance
la chercheuse.
La piste
environnementale est donc
explorée. Et Emmanuelle Amar
plaide pour la mise en relation
des mamans. « C’est en les
faisant parler entre elles que
l’on pourra peut-être faire surgir
un élément d’explication »,
avance-t-elle.
7 DÉPAKINE
Ce n’est pas la première
fois que la chercheuse
« dérange » les autorités
de santé. Dans l’affaire
de la Dépakine,
l’antiépileptique désormais
interdit aux femmes
enceintes car
tératogène, elle a démontré
que le nombre de victimes
de malformations congénitales
avancé par l’Agence nationale
de Sécurité du Médicament
(ANSM) était très largement
sous-estimé. Un travail qui a
contribué à la révélation du
scandale.
8 LICENCIEMENT
Coïncidence ?
Emmanuelle Amar et
son équipe ont reçu une
lettre de licenciement
le 26 octobre. Face
à l’émoi provoqué par cette
nouvelle, la ministre de la Santé,
Agnès Buzyn, a déclaré le
29 octobre que ce licenciement
était suspendu. « Mais la
suspension d’un licenciement ne
signifie rien en droit du travail !
s’insurge l’épidémiologiste.
A ce jour, nous ne savons pas
ce qui nous attend au-delà du
31 décembre. » De statut
associatif, le Remera est financé
par des subventions de SPF, de
l’Inserm et de la région.
9 OPTIMISME
Des personnalités
politiques (Corinne
Lepage, Ségolène
Royal, Olivier Véran…),
des scientifiques
indépendants et le Collège
français d’Echographie fœtale
ont exprimé leur soutien à la
chercheuse. Le groupe d’études
« santé environnementale » de
l’Assemblée nationale, coprésidé
par la députée Delphine Batho,
l’a même auditionnée
le 23 octobre. « J’ai été
heureusement surprise par la
qualité d’écoute des députés,
dit-elle. Une telle initiative
prouve le bon fonctionnement
de nos institutions. »
10 LANCEUSE
D’ALERTE
Le terme la fait
sourire. « Si je le suis,
c’est malgré moi,
dit-elle. Il me semble
qu’un lanceur d’alerte est celui
qui, en dépit de sa fonction, va
révéler un problème. Pour ma
part, c’est justement mon rôle
de signaler un éventuel
problème de santé publique et
d’essayer d’en comprendre
l’origine. Je suis payée pour cela.
Je n’ai fait que mon travail. »
ÉLODIE LEPAGE
HUGO RIBES/ITEM POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PASSEZ EN MODE TRAIN
Lyria SAS - 80 000 € - RCS Paris B 428 678 627 - 25 rue Titon 75011 Paris - France - Crédit photo : Ivan Guilbert / LaPetiteGrosse.
POUR VOS DÉPLACEMENTS EN SUISSE
tgv-lyria.com
BUSINESS 1ÈRE
>
SERVICES
HAUT DE GAMME
CONFORT
FLEXIBILITÉ
POUR CEUX QUI NE RENONCENT À RIEN.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DISSENSUS
Houria Bouteldja
Cofondatrice et porte-parole
du Parti des Indigènes de la République
La mouvance “décoloniale” tente de substituer une
idéologie de la lutte des races à celle, plus traditionnelle,
de la lutte des classes. Cette ethnicisation militante
était jusque-là l’apanage de l’extrême droite. Depuis
l’apparition des Indigènes de la République, elle risque
de contaminer la gauche. Débat
Il y a quelques semaines, une chanson
du rappeur Nick Conrad (qui sera
convoqué le 9 janvier prochain par le
tribunal correctionnel de Paris pour
« provocation directe à commettre des
atteintes à la vie ») créait le scandale
en parlant de « tuer des bébés blancs ».
Condamnez-vous ces propos ?
Houria Bouteldja J’étais d’abord un peu
terrifiée. Mais je refuse d’emboîter le pas
aux condamnations médiatiques qui
empêchent souvent de penser et confinent
au moralisme. Je n’ai pas visionné le clip,
mais j’ai écouté les explications de Nick
Conrad qui affirme s’être efforcé d’inverser
la position des Noirs et des Blancs. La violence qu’il met en scène dans le clip a été
exercée historiquement envers des Noirs.
Gilles Clavreul Ce clip véhicule une haine
pure et dure, quelles que soient les explications fournies par la suite. Il me paraît
surtout caractéristique de l’avilissement du
débat public et de l’omniprésence de la
question identitaire, qui contamine tous les
sujets, des plus anodins aux plus importants. Je pense, par exemple, à la journaliste
Rokhaya Diallo qui a passé son été à vider
son armoire à pharmacie pour tenter de
prouver que la couleur rose des pansements était symptomatique de la « domination blanche » ! […]
22
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Houria Bouteldja, vous avez apparemment votre propre définition du
mot « race »…
H. B. La race biologique n’existe pas.
J’emploie les mots « Blancs », « Noirs » ou
« Juifs » au sens de constructions
socio-historiques, comme le genre. Personne n’est choqué par l’idée que les rôles
dévolus aux femmes et aux hommes sont
des produits de l’histoire, tout comme
l’idée que la dichotomie des sexes est
socialement construite. Eh bien, la race,
c’est la même chose. Les Blancs et les
Noirs ont été en quelque sorte « inventés »
lors de l’expansion coloniale vers les Amériques en 1492, moment fondateur du
capitalisme et début de son expansion […].
G. C. Votre approche de l’histoire est terriblement réductrice. Vous dessinez un
schéma parfaitement binaire entre un
Nord forcément dominant et un Sud toujours dominé. Or, le fait colonial et l’esclavage existaient avant 1492. […] Ce qui est
incroyable, c’est que c’est la gauche démocratique, que vous ne cessez de critiquer,
qui a porté le combat dans les années 1950
et 1960 contre la colonisation ! Les
Vidal-Naquet, et bien d’autres comme
eux, étaient parmi les plus ardents
aux côtés du FLN dans les luttes de libération nationale. Mais comme cette
LE DANGER
INDIGÉNISTE
Par CA RO L E BA R J O N
et SA R A DA N I E L
Faut-il donner la parole
aux extrémistes, au risque
de leur offrir le moyen de
propager leurs idées ? La
question se pose depuis le
début des années 1980, hier
avec Jean-Marie Le Pen,
aujourd’hui avec les défenseurs
de thèses racialistes.
« Le Nouvel Observateur »
n’a jamais interviewé le
fondateur du Front national.
Pourquoi donnons-nous à
présent la parole en débat
à la cofondatrice des Indigènes
de la République, parti
essentialiste né en 2005, qui
ethnicise le débat et affirme,
ici même, se situer en dehors
du cadre républicain ?
Tout simplement parce
que cette idéologie divise
et contamine d’abord et avant
tout notre camp, celui de
la gauche. Certes, la mouvance
décoloniale n’existe pas sur
le plan électoral, au contraire
du parti lepéniste. Mais
elle bénéficie de relais
complaisants dans les médias
de gauche, et dans certains
milieux universitaires,
proches des gauches radicales.
Projetons-nous un instant
en 2020, année des élections
municipales, à l’occasion
desquelles le Parti des
Indigènes de la République
« ne s’interdit rien ». Dans les
rangs socialistes, on s’inquiète
déjà de la possibilité d’ententes
locales entre certains élus
de gauche et des militants
CLAUDE TRUONG-NGOC/WIKIMEDIA COMMONS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
décoloniaux. A tort, peut-être.
Mais, comme on sait,
le clientélisme politique est
aussi une grande machine
à recycler les extrêmes.
Il nous semble donc important
que chacun connaisse les
thèses développées par ce
microparti, combattues ici par
Gilles Clavreul, ex-délégué
interministériel à la lutte
contre le racisme et
l’antisémitisme. Porte-parole
au talent rhétorique
indéniable de la théorie
décoloniale, Houria Bouteldja
professe la haine de l’Etatnation et de la tolérance. En
embrouillant le débat
par de savants syllogismes
et un lexique très personnel,
elle joue à l’envi sur le champ
sémantique de l’antiracisme
de manière à se dédouaner
de tout racisme anti-blanc…
Elle se défend d’être
antisémite, mais, pour
expliquer qu’il n’y aurait
de vrai racisme que d’Etat,
elle ne craint pas de recourir
à des comparaisons glaçantes,
comme celle des « indigènes
judéophobes (sic) [qui] n’ont
pas les moyens d’affréter
des trains pour Auschwitz »…
Pour elle, les « indigènes » ne
peuvent être que des victimes…
même lorsqu’ils s’appellent
Mohamed Merah!
Il est aussi utile de rappeler
que, d’après elle, la répression
qui vise les homosexuels dans
bon nombre de pays
musulmans est le simple
résultat de l’influence
occidentale et de ses
« normes hétéro-sexistes »…
Et de savoir qu’elle dénonce
désormais un nouvel
« impérialisme gay ».
On peut trouver délirante
la prose de Mme Bouteldja.
Elle est en tout cas instructive.
Et ceux qui seraient tentés,
le cas échéant, par un
compromis avec son
mouvement ne pourront
pas prétendre l’ignorer. ■
Gilles Clavreul
Cofondateur du Printemps républicain,
ex-délégué interministériel à la lutte contre
le racisme et l’antisémitisme
histoire-là n’entre pas dans votre
schéma, vous n’en parlez pas. […]
Ceux que vous décrivez comme des
« dominés » peuvent aussi être des
racistes…
H. B. Je parlerais de « racisme édenté »,
pour reprendre une expression d’Albert
Memmi, autrement dit, un racisme sans
pouvoir. C’est un racisme qui n’a pas de
relais dans les institutions. Un indigène
judéophobe n’a pas les moyens d’affréter
des trains pour Auschwitz.
G. C. Mais il a les moyens de prendre une
kalachnikov et d’aller tirer dans une école
juive… Comme Mohamed Merah auquel
vous semblez vous identifier. Le 31 mars
2012, à Bagnolet, lors d’une de vos conférences pour « 2012 : Printemps des quartiers populaires », vous avez déclaré :
« Mohamed Merah, c’est moi, et moi, je suis
lui »… Pour vous, les assassins sont d’abord
et toujours des victimes de l’Occident,
avant d’être des assassins.
H. B. C’est une action individuelle ou groupée (comme Daech) portée par une haine
qui n’utilise pas les moyens de l’Etat. Ce
n’est pas une forme de racisme adossée à
la police, à l’Etat, à l’armée. Pour combattre
cette haine-là, il faut identifier ses racines.
Vous dites « judéophobe », pas antisémite ?
H. B. Oui, car le mot « antisémitisme » est
très connoté et ancré dans l’histoire spécifique et singulière de l’antisémitisme
européen. Les sentiments antijuifs des
indigènes de France, qui sont une réalité,
doivent être compris dans leur propre
généalogie : celle du décret Crémieux en
Algérie qui a séparé les juifs des musulmans, pourtant tous autochtones, et celle
de la création de l’Etat d’Israël […].
Israël est une excroissance de l’Occident en Orient et fait partie du projet
occidental blanc. Les Israéliens, de ce
point de vue, sont des Blancs.
G. C. Même quand ils sont noirs! [Comme
les Falashas, juifs d’Ethiopie, NDLR.]
Qu’entendez-vous par « impérialisme
gay » ?
H. B. […] Au xixe siècle, les colons arrivés
en Afrique ont été horrifiés par les mœurs
sexuelles qui n’entraient pas dans les
cases hétérosexistes de l’Occident. Ils ont
donc importé l’hétérosexisme européen
et troublé toutes les formes sexuelles
existantes sur place. C’est alors qu’on a criminalisé l’homosexualité et qu’on a normalisé l’ordre hétérosexiste. […] Ainsi, au
moment où ils s’approprient ces normes,
un nouvel ordre sexuel s’impose : les
normes identitaires LGBT, nées en
Europe, s’exportent elles aussi. C’est ça,
l’impérialisme gay. […]
G. C. Si on vous comprend bien, les Noirs
sont pervertis une première fois par l’arrivée des Blancs, puis les gays africains le
sont une seconde fois par l’Occident? En
somme, vous ne les croyez pas capables
d’un jugement autonome. C’est très
condescendant, non?
Si je vous suis bien, lorsque le prédicateur proche des Frères musulmans
Youssef al-Qardaoui condamne l’homosexualité, il est sous le joug occidental?!! ■
EST DISPONIBLE
SUR TOUS
VOS ÉCRANS
EXCLUSIF
Lire la version intégrale
de ce débat sur
www.nouvelobs.com
Découvrez aussi
les deux applications
de "L’Obs",
téléchargeables
sur les stores
EREZ LICHTFELD/SIPA
L’OBS/N°2818-08/11/2018
23
VALÉRIE MACON/AFP – SIMON DECLEVES/SIPA LUDOVIC MARIN/AFP – FRANÇOIS GUILLOT/AFP – HUGO MATILLA – LARRY WASHBURN/GETTY IMAGES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JOHNNY
LE POLAR
DE L’HÉRITAGE
24
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Ventes record,
bataille autour de la
succession et intrigues
familiales… Un an
après sa mort, le
“héros national”
reste omniprésent.
Et voici que l’on
découvre les arcanes
de son business
Par S Y LVA I N C O U R AG E
M
EN COUVERTURE
on pays, c’est l’amour »,
chante Johnny Hallyday
depuis l’au-delà. Ce
1er novembre, agenouillée devant sa tombe, à
Saint-Barth, son épouse,
Laeticia, a organisé une
pieuse veillée… devant la
caméra de BFM ! Dans la
douce nuit caribéenne, à la lueur des bougies, fans et
amis entonnent : « Je viens d’un endroit/Sans drapeau
ni frontière/Une terre sans loi/Où personne ne se perd ».
On ne saurait mieux dire. Près d’un an après sa
disparition, le rocker à la française est omniprésent.
Son album posthume se vend comme des morceaux
de la vraie Croix (voir p. 32). Livres, hommages télévisuels et reprises plus ou moins inspirées s’amoncellent. Quant à la chronique people, elle s’enrichit
chaque jour de nouveaux épisodes croquignolesques
(voir p. 34). Laura flingue Laeticia, Mamie Rock vole
au secours de sa petite-fille, « Dédou » assassine le
manager, Sylvie Vartan s’en mêle… Comme si notre
increvable « Jojo » était toujours parmi nous!
Voilà pour la face visible de l’astre. Mais il y a toujours eu une part d’ombre. A l’instar de Robert Johnson, messie du blues, Johnny a peut-être vendu son
âme au diable, à la tombée du jour, au carrefour d’une
mauvaise route du Mississippi. Johnny est mort, qu’il
repose en paix. Reste le Malin et un fichu testament
américain. A sa veuve, tout revient. A ses enfants, rien!
Dans son livre « Ils se sont tant aimés… », Léna
Lutaud, grand reporter au « Figaro », brosse un
tableau fouillé de cette bataille pour le magot du Taulier. Planquée derrière les trusts californiens où ont
émigré les biens et les droits artistiques de notre rocker national, Laeticia attend de pied ferme Laura et
David, les enfants des premiers lits. Mais ce que nous
apprend Léna Lutaud, c’est que l’objet principal de
ce montage financier pourrait bien être d’échapper
aux griffes du fisc qui course Johnny et sa smala
depuis cinquante ans…
Jean-Philippe le Belge, devenu Johnny l’Américain, aurait-il enfin réalisé son rêve de self-made-man
qui ne doit rien à Bercy? Voilà qui fait mauvais genre
pour ce « héros français » célébré par un « hommage
populaire » en la présence du président de la République et de ses deux prédécesseurs.
« J’en parlerai au Diable », prévient Johnny
dans une de ses chansons d’outre-tombe, qui
sonne comme un avertissement à tous ceux qui guignent ses dollars. « Il saura m’écouter/L’innocent,
le coupable/L’homme que j’ai été ». Preuve supplémentaire que les dernières volontés de la star sont
aussi gravées dans son album. En réponse à sa bellemère, qui a imposé le titre « Mon pays, c’est l’amour »
à cet ultime opus, Laura, la guerrière, a fait savoir
que ce n’était pas le choix de son père, qui aurait
préféré l’intituler « Made in rock’n’roll ». C’eût été
plus juste. ■
L’OBS/N°2818-08/11/2018
25
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
“LAETICIA
S’EST MISE
À L’ABRI
DU FISC”
26
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Le 9 octobre, Laeticia
Hallyday sort d’un
rendez-vous avec l’avocat
Ardavan Amir-Aslani.
CREDIT PHOTO
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EN COUVERTURE
Où est passé l’argent de Johnny ? La question obsède ses enfants déshérités
comme les limiers de Bercy. Dans son livre “Ils se sont tant aimés…” (Albin
Michel), la journaliste Léna Lutaud multiplie les révélations sur le sulfureux
héritage de la star. Entretien exclusif
Propos recueillis par S Y LVA I N C O U R AG E
Votre livre décrit « une guerre totale entre une
belle-mère et les aînés de son mari » autour de
l’héritage de Johnny. Vous avez enquêté de longs
mois. Qu’avez-vous découvert ?
En février dernier, beaucoup de Français ont été choqués de découvrir que notre rocker national avait fait
de Laeticia son unique héritière et avait déshérité son
fils aîné, David, et sa fille Laura, nés de ses unions avec
Sylvie Vartan et Nathalie Baye. Les deux enfants ont
immédiatement lancé la bataille médiatique et juridique pour casser cette succession. Mais ils ne sont pas
au bout de leurs surprises… En étudiant les documents,
en retraçant les flux financiers et en sollicitant des
experts, j’ai pu établir que Laeticia était déjà devenue propriétaire de la moitié des biens de Johnny,
que les entreprises françaises qui géraient l’organisation des tournées et l’édition des albums
ont été siphonnées, que des parts dans des villas
à Saint-Barth ont été dissimulées et que les
trusts américains dans lesquels le patrimoine
de Johnny est reversé pouvaient constituer un
coffre-fort inviolable, à l’abri du fisc français.
Vous montrez que cette succession controversée est suivie de près par l’administration fiscale.
Les montages que vous décrivez sont plutôt
sophistiqués. Comment ont-ils été mis en place ?
Johnny a toujours été en délicatesse avec le fisc. En
2006, il avait déjà tenté d’échapper à l’impôt en devenant résident suisse, dans son fameux chalet de Gstaad
aujourd’hui revendu. Mais il ne séjournait pas suffisamment dans le pays. Les autorités locales, qui avaient
conclu un accord fiscal, en ont pris ombrage. Et, surtout, le circuit d’évasion fiscale de Johnny a été mis au
jour! Au tribunal de commerce, ses conseillers avaient
laissé traîner des PV d’assemblées générales qui permettaient de remonter le fil. En 2009, dans « le Figaro »,
j’ai décrit un système qui partait de Suisse puis passait
par le Luxembourg, le Liberia, les îles Vierges britanniques pour finir en Uruguay. Cette fraude vaut
aujourd’hui à ses héritiers potentiels un redressement
de 15 millions d’euros. C’est du moins la somme que
m’a indiquée l’avocat de Johnny Ardavan Amir-Aslani…
Dans votre livre, vous attribuez un rôle majeur
à ce juriste…
Johnny le rencontre en 2010 sur les conseils de son
avocate historique. A l’époque, le rocker ne va pas bien.
En décembre 2009, il est resté deux semaines entre la
MEHDI TAAMALLAH/NURPHOTO/AFP
Spécialiste
du showbusiness,
Léna Lutaud,
est grand
reporter
au « Figaro ».
vie et la mort à l’hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles,
sa méga-tournée Tour 66 a été annulée. Il n’a plus un
sou. C’est alors qu’il s’en remet à Ardavan Amir-Aslani,
alias « AAA ». Défenseur d’une riche clientèle internationale, cet avocat d’origine iranienne le remet à flot en
négociant avec les assureurs de Tour 66. Puis il réorganise son business. En 2012, à la surprise générale,
« Mamie Rock », la grand-mère de Laeticia, ex-tenancière de pizzeria au Cap-d’Agde, est désignée comme
mandataire des sociétés françaises de Johnny (immobilier, gestion des tournées, édition des albums). Pour
quoi faire? Je me suis aperçue que les comptes de ces
entreprises ont été siphonnés : 5 ou 6 millions sont
partis dans la nature. Pour aller où? Ces transferts
qui n’ont pas été signalés sont aussi dans le collimateur de Bercy. Une chose est sûre : Aslani a
supervisé l’installation de Johnny à Los Angeles
en 2013, puis la création des trusts, ces structures opaques, typiques du droit anglo-saxon,
dans lesquelles le patrimoine de la star a été
reversé en prévision de son décès. Les documents de création des trusts et l’ultime version du
testament de Johnny ont été signés devant un
notaire californien au mois de juillet 2014. La signature
de Laeticia est partout. Aujourd’hui, elle prétend qu’elle
n’était au courant de rien…
Dans votre livre, vous dévoilez l’existence d’actifs
cachés : deux villas en copropriété à Saint-Barth…
Je suivais « Team Lorada », un groupe de fans qui
échangeaient des informations sur Instagram. Deux
membres de ce groupe évoquaient une villa à SaintBarth, baptisée « Joy », comme la plus jeune fille de
Johnny. Personne n’en avait jamais entendu parler.
Grâce à Google View, je suis parvenue à situer la maison. Puis, en superposant le cadastre, j’ai repéré la parcelle et identifié la SCI propriétaire : Johnny détient un
tiers des parts; Jean-Claude Darmon, parrain de Joy,
et un autre investisseur, les deux tiers restants. Cette
« villa Joy », propriété de six chambres, est une réplique,
en plus petit, de la « villa Jade ». Ce n’est pas la seule
villa qui manque à l’inventaire. Par le biais d’une autre
SCI, toujours en association avec Darmon, les Hallyday
ont acheté une maison aux enchères. Ainsi, je me suis
aperçue que Johnny et Laeticia s’étaient constitué un
petit empire à Saint-Barth. Aujourd’hui, Darmon est
furieux. Il voudrait bien céder ses parts, mais il en est
empêché à cause de la querelle d’héritage.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
27
EN COUVERTURE
Comment en est-on arrivé là ? Comment cette
famille, que les magazines nous présentaient
comme unie, s’est-elle déchirée ?
Pour comprendre, il faut remonter au mois de
décembre 2009. Victime d’une grave infection après
une opération des vertèbres, Johnny ne doit alors son
salut qu’à l’intervention de Laeticia, qui le conduit à
l’hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles. Cette épreuve a
agi comme un révélateur : la famille recomposée de
Johnny a alors littéralement explosé. David, qui était
encore très proche de son père, s’est précipité à son chevet et n’a pas supporté l’attroupement des visiteurs :
Nikos Aliagas, Patrick Bruel, Line Renaud… Pour la première fois, il s’est violemment disputé avec Laeticia et
a chassé les amis de sa belle-mère qui plastronnaient
devant l’hôpital. Premier accroc.
Vous révélez qu’un différend intime s’est ensuivi…
A l’époque, Johnny et Laeticia envisageaient d’adopter
un troisième enfant, un petit garçon. Mais David et
Laura s’y sont opposés, considérant cet agrandissement
de la famille comme une folie compte tenu de l’état de
santé de leur père. La vengeance ne se fait pas attendre :
dans l’autobiographie qu’elle a rédigée pour le compte
de Johnny (1), Amanda Sthers, amie de Laeticia, dresse
un portrait de David en fils à papa privilégié et jaloux.
David, musicien accompli, ne le supporte pas. En vérité,
on peut se demander si ce n’est pas plutôt Johnny qui
a envié son fils, auteur-compositeur et interprète quand
lui n’était qu’interprète.
Depuis cet épisode, selon vous, la défiance n’a pas
cessé de croître…
Laeticia s’est beaucoup dévouée pour Johnny. Mais, ce
faisant, elle a aussi pris le pouvoir. Et tout fait pour écarter David et Laura. Pour la première fois, je raconte
comment ils ont été interdits de séjour pendant les derniers instants de leur père; ils n’ont même pas pu assister à la mise en bière. La réunion des deux camps de
chaque côté de la travée de l’église de la Madeleine
n’était qu’une mise en scène. L’ouverture du testament
et la lettre ouverte de Laura criant à l’injustice, publiée
contre l’avis de son avocat, ont tout accéléré. La grande
presse et une partie de l’opinion ont pris parti pour les
enfants « lésés ». Laeticia, elle, a organisé la contre-offensive dans les magazines people, qui roulent pour
elle, et dans les médias historiques de Johnny, comme
TF1, RTL ou « Paris Match », qui ne veulent pas rater
les prochains contrats de partenariat.
Les deux clans ne se parlent plus que par avocats
interposés. Quelles sont les prochaines étapes de
la bataille judiciaire ?
Les avocats des deux parties se rendront d’abord en
Californie. Le 13 novembre, un tribunal y examinera la
demande de la Bank of America, qui gère le trust JPS
(pour « Jean-Philippe Smet »), fondé par le chanteur
pour gérer ses biens après sa disparition. Cette entité
agit pour le compte et sous la surveillance de Laeticia
et entend récupérer dix-sept biens de la star qui ne sont
pas encore enregistrés dans ses comptes : quatre Harley-Davidson, des voitures de sport (Lamborghini,
28
L’OBS/N°2818-08/11/2018
FRANÇOIS GUILLOT/AFP – JÉRÔME MARS/JDD/SIPA – DOMINIQUE JACOVIDES/BESTIMAGE – AFP (X11) – MICHEL EULER/AP/SIPA – A. MARCHI/MAXPPP (X2) – INSTAGRAM – P. LAVIEILLE/MAXPPP – KELA/BROADIMAGE/SIPA – TWITTER – B. RNDOFF PETROFF/GETTY IMAGES – E. LICHTFELD/SIPA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SES
CONSEILLERS
Hervé
Temime
Le ténor médiatique
Cet avocat
des célébrités
n’était pas
favorable à
ce que Laura
attaque le testament
de son père. Il doit
garder le contrôle
de la communication
de sa cliente.
PierreOlivier Sur
Le bretteur pugnace
Appelé à la
rescousse
par la fille
aînée de
Johnny pour
mener la bataille dans le prétoire, l’ancien
bâtonnier est
un combattant
redoutable et redouté.
LEURS ALLIÉS
Dominique
Besnehard
Sylvie
Vartan
Tête de
réseau
du cinéma
français,
il a pris fait
et cause pour sa filleule
Laura.
La première
épouse
de Johnny
soutient
son fils,
David. Partenaire
mythique des années
yéyé, elle a la cote
auprès des fans.
Elle sort un album de
reprises, « Avec toi ».
Tout un programme
L’agent engagé
Les fans
de Johnny
Le parti populaire
Sur les
réseaux
sociaux,
les fans
sont nombreux à prendre parti
pour David et Laura.
Lazzis et caricatures
se multiplient…
Emmanuel
Ravanas
L’expert
des legs
Spécialiste
du droit
des successions, il
s’inquiète
de l’ardoise fiscale
de Johnny, dont
Laura et David
pourraient
hériter…
Laura
Smet
La fille révoltée
Née de l’union de Johnny Hallyday et de la
comédienne Nathalie Baye, elle a grandi loin
de son père. Dès février 2018, l’actrice trentenaire, devenue la « bête noire » de Laeticia,
dénonce la mainmise de sa belle-mère
sur l’héritage du chanteur. Epaulée par
son demi-frère, David, elle conteste
le testament américain de Johnny
qui la déshérite devant
le tribunal de Nanterre.
La madone yéyé
Eddy
Mitchell
Le pote rock’n’roll
Comme
Jacques
Dutronc,
Hugues
Aufray ou
Brigitte Bardot, il a
ouvertement critiqué
un testament
qui lèse les enfants
de la star.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EN COUVERTURE
SES
CONSEILLERS
Carine
Piccio
L’as des royalties
Spécialiste de
la propriété
intellectuelle, elle
doit aider
David à obtenir une
part des droits moraux
sur l’œuvre de son père.
Pierre-Jean
Douvier
Le conseiller
des dynasties
Ce fiscaliste
du cabinet
Francis
Lefebvre
conseille
la famille Pastor
à laquelle David
appartient par alliance.
Il doit démêler
l’écheveau des trusts
qui protègent
Laeticia.
David
Hallyday
SA FAMILLE
Elyette
Boudou
Grégory
Boudou
Nommé
gestionnaire
des
entreprises
de Johnny
en 2012, la grandmère de Laeticia,
ex-patronne de
pizzeria au Cap-d’Agde,
semble avoir rempli
sa mission. Les biens
du chanteur ont
été transférés à des
trusts californiens.
Au Capd’Agde, le
fils d’André
est un roi
de la nuit.
Même si, à Bonifacio
ou à Miami, les Boudou
sont tombés sur plus
forts qu’eux… Après
la disgrâce de son
père, il a été désigné
comme l’exécuteur
testamentaire de
Johnny. Aujourd’hui,
« remplacé » dans
cette tâche par Barbara
Uzzan, voisine des
Hallyday à Los Angeles,
il est, à son tour,
poursuivi pour
« Amnesia » fiscale.
“Mamie Rock”
André
Boudou
Le papa flingueur
Longtemps
« protecteur »
du couple
JohnnyLaeticia, l’entreprenant
fondateur de l’Amnesia
(Cap-d’Agde) se brouille
avec la star en 2013,
alors qu’il fait l’objet
de poursuites fiscales.
Désormais en froid
avec sa fille, « Dédou »
incrimine l’influence
du manager Farran et
dénonce les « manipulations» de Sylvie Vartan.
Le fiston noctambule
L’auteur-compositeur-interprète, fils
de Johnny et de Sylvie Vartan, a volé au
secours de sa demi-sœur Laura. Marié
à Alexandra Pastor, riche héritière
monégasque, il compte sur les
tribunaux pour faire respecter ses
« droits moraux » – ainsi que ceux
de ses sœurs – sur l’œuvre
de son père.
SES ALLIÉS
Michèle
Marchand
Matthieu
Creux
entremetteuse de la
presse à
scandale,
« Mimi » a longtemps
conseillé Johnny. Elle
reste proche de Laeticia
et influente à « Closer », « Voici », « Gala »
et « Paris Match ».
Pour
contrôler
son image
sur internet,
Laeticia
utilise les services du
cabinet Avisa Partners,
spécialisé dans « l’eréputation ». Cette
agence d’intelligence
économique a la
réputation d’être une
« CIA privée ». L’avocat
Ardavan Amir-Aslani
est membre de l’un
de ses comités.
La papesse du people Le détective
connecté
Mystérieuse
Sébastien
Farran
Le manager
omniprésent
Ex-manager
controversé
de NTM
et de JoeyStarr,
il a coaché Johnny à
partir de 2012. Depuis
sa disparition, il est
le plus proche soutien
de Laeticia.
Ardavan
Amir-Aslani
Le fiscaliste prodige
Cet avocat
d’origine
iranienne
garde
jalousement
ses secrets : chargé
des intérêts de Johnny
depuis 2011, « AAA » est
l’artisan des trusts qui
ont permis à Laeticia
d’hériter à l’abri du fisc.
Olivier
Labesse
Deux clans s’affrontent.
Quelles sont les forces
en présence dans cette
guerre des familles pour
récupérer l’héritage ?
Amanda
Sthers
La copine de L.A.
Voisine des
Hallyday,
la romancière est
une proche
de Laeticia, qu’elle a
ardemment défendue.
Laurence
Pieau
La rédactrice en chef
La patronne
de « Closer »
à consacré
une bio
à Laeticia,
qui ne cesse de faire
la une de l’hebdo.
Le communicant
corporate
Anne
Marcassus
Pour corriger
son déficit
d’image,
Laeticia
a fait appel
au cabinet DGM dirigé
par Michel Calzaroni
et Olivier Labesse,
spécialiste
de la communication
du CAC 40.
Son émission
« Spécial
Johnny »
sur France 2
a choqué
certains fans : la vie
de Johnny avant Laeticia
a été passée sous silence.
“ALLUMEZ LE FEU !”
Le fils fidèle
CREDIT PHOTO
SES CONSEILLERS
L’amie productrice
Laeticia
Hallyday
L’héritière éplorée
En 1995, elle n’a que 20 ans quand elle rencontre
Johnny à l’Amnesia de Miami, la boîte de nuit de
son père, André Boudou. Elle devient la quatrième
épouse du rocker un an plus tard. En 2004 et
en 2008, le couple adopte Jade puis Joy, nées au
Vietnam. D’abord exilée fiscale en Suisse, la famille
s’établit à Los Angeles en 2013. Après la mort
de Johnny, le 5 décembre 2017, elle apparaît
comme l’unique héritière de la star,
dont les biens ont été confiés
à un trust californien.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
29
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
voir attribuer les droits d’une vingtaine de ses albums,
dont « Sang pour sang », le disque qu’il a lui-même composé et qui demeure la plus grosse vente de Johnny
(2 millions d’exemplaires)… Hélas, les pourparlers ont
été brusquement interrompus. Le 26 septembre, lors
d’une ultime réunion dans ses bureaux, l’avocat de Laeticia a pris prétexte de la parution d’informations dans
la presse people pour rompre des négociations qui
devaient rester strictement confidentielles. Les fuites
ont été attribuées à Laura, mais rien ne le prouve. Elles
ont aussi bien pu être le fait du clan Laeticia, qui entretient des relations étroites avec les titres people.
Quelle est la vraie raison de cette interruption des
négociations ?
Cobra, Bentley), un compte en banque à Nashville,
mais surtout les royalties versées chaque année par les
maisons de disques de Johnny, qui représentent environ un million d’euros de revenu annuel. Les avocats
de Laura et David tentent de s’y opposer.
La justice française pourrait aussi s’en mêler en
considérant que Johnny est d’abord un citoyen
français…
La famille
unie devant
le cercueil
de Johnny,
à Saint-Barth,
le 11 décembre
2017.
Oui, le 30 novembre, le tribunal de Nanterre, saisi par
Laura et David, devra déterminer si la justice française
est compétente pour arbitrer la succession de Johnny
ou bien si le chanteur, résidant à Los Angeles, a définitivement réglé son héritage en établissant un testament
de droit américain. Le tribunal de Nanterre a déjà
ordonné le gel conservatoire des biens français de la
star – « Savannah », la maison de Marnes-la-Coquette,
et « Jade », la résidence de Saint-Barth… –, mais aussi
ses droits d’auteur et d’interprète. Si les juges français
se saisissent du dossier sur le fond, nous assisterons
sans doute au procès de la décennie.
Laeticia est-elle vraiment hors d’atteinte ?
En entendant ses défenseurs prétendre que leur
cliente était « asphyxiée financièrement », j’ai vérifié
l’état de son patrimoine. C’est l’un des scoops de mon
enquête. Du vivant de Johnny, Laeticia est devenue
propriétaire de 50% de ses biens immobiliers (sauf la
propriété de Marnes-la-Coquette) et de 50% de Born
Rocker Music, la société de droit californien vers
laquelle remontent ses royalties. Quand on parle de
sa succession, on ne vise donc plus que la moitié des
biens de la star. Laeticia possède déjà le reste ! Depuis
2002, elle est aussi copropriétaire des murs de la boîte
de nuit des Boudou, L’Amnesia, au Cap-d’Agde.
Un accord entre les deux clans est-il envisageable ?
En principe, il demeure possible à tout moment. Mais
les négociations entamées ont échoué. A la fin du mois
de juin, Ardavan Amir-Aslani, l’avocat de Laeticia, a pris
contact avec les défenseurs de Laura. Il avait compris
que la comédienne avait besoin d’argent. Comme je le
révèle, depuis le décès de son père, elle ne touche plus
le virement de 5 000 euros que celui-ci lui versait
chaque mois depuis 2004. Du coup, elle a été jusqu’à
emprunter 55 000 euros à un vieil ami de son père, Marcel Campion, le roi des forains. Aslani a compris que le
moment était favorable. Pour sceller un accord, il a proposé à Laura la propriété de Marnes-la-Coquette, évaluée, par lui, à 15 millions d’euros, et 15% des droits patrimoniaux de son père (royalties et droits d’auteur), qui
lui auraient assuré des revenus réguliers.
Et pour David ?
David, fils de Sylvie Vartan et musicien reconnu, n’a pas
autant besoin d’argent que sa demi-sœur. Il est l’époux
d’Alexandra Pastor, riche héritière monégasque. Mais
il tient à l’héritage artistique de son père et voudrait se
30
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Les défenseurs de David et Laura ont découvert que
Laeticia était abritée derrière un véritable bouclier fiscal. Juridiquement, la veuve de Johnny ne possède
aucun bien du chanteur défunt puisqu’ils sont devenus
la propriété des trusts. Elle n’est donc pas solvable aux
yeux du fisc français. Or, nous l’avons vu, Johnny doit
déjà 15 millions d’euros au fisc. En plus de cette ardoise,
il va falloir régler les droits de succession. Solidaires des
dettes fiscales de leur père pendant dix ans, les enfants
risquent d’en faire les frais. David a sans doute les
moyens de faire face. Mais pour Laura, c’est une catastrophe. Elle qui se voyait déjà avec les 15 millions de la
villa de Marnes-la-Coquette – estimation au demeurant surévaluée selon les professionnels que j’ai consultés – n’empocherait en définitive qu’un petit million.
Mais si elle est propriétaire, ne tombe-t-elle pas
dans le filet du fisc français ?
“LA DIFFICULTÉ
POUR LAETICIA
VA CONSISTER
À JUSTIFIER
SON ENRICHISSEMENT”
LÉNA LUTAUD
D’après mes informations, en même temps que Johnny,
Laeticia a créé son propre trust. Cette structure protectrice a probablement pris le contrôle de ses biens en
propre. Mais je n’ai pas pu le vérifier car les trusts ne
déposent pas de comptes. La difficulté pour Laeticia va
surtout consister à justifier son enrichissement. Comment a-t-elle pu acquérir ce patrimoine évalué à 28 millions d’euros ? Il faut qu’elle prouve qu’elle a disposé de
revenus. Sans doute est-ce la raison pour laquelle elle
insiste sur sa fonction de directrice artistique de Johnny.
Vous expliquez que Jade et Joy, ses deux filles,
ont elles aussi été privées d’héritage…
Dans sa récente interview sur TF1, Laeticia a prétendu
que Jade et Joy n’étaient pas déshéritées. C’est faux.
Dans le droit français, elles disposeraient de leur part
DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EN COUVERTURE
à 18 ans, comme les autres enfants. Mais dans le testament américain de Johnny, rien ne leur est attribué.
Johnny a prévu de quoi financer leurs études et leur
assurance-santé. Bizarrement, aucun montant n’est
précisé. Les sommes sont laissées à la discrétion de
leur mère. Dans cette affaire, on peut considérer que
les deux filles ont des intérêts contradictoires avec
leur mère. Or elles ne sont pas représentées dans le
trust par un administrateur indépendant. A 18 ans,
elles ne décideront pas de la gestion posthume de la
carrière de leur père. A moins qu’elles ne demandent
à leur mère, par voie judiciaire, de disposer des mêmes
droits que Laura et David. Si toutefois les aînés parviennent, d’ici là, à les faire valoir…
LE MAGOT
DE JOHNNY
Ils sont vus comme des Thénardier par le clan de David
et Laura, mais l’histoire est un peu plus complexe.
Après avoir fort bien réussi au Cap-d’Agde, où ils ont
créé l’Amnesia, une boîte de nuit qui attire les meilleurs
DJ de la planète, ces autodidactes ont exporté le
concept à Miami. C’est à l’Amnesia de Miami que
Johnny a rencontré Laeticia, alors apprenti mannequin timide, poussée dans les bras de la star par son
père, André. « A l’époque, Johnny était un artiste dépressif, bourré de drogues, qui traînait 23 millions de dettes.
Ma fille lui a fait du bien en lui donnant son amour »,
résumera celui que l’on surnomme « Dédou », en 2018.
C’est donc le coup de foudre. Et le mariage devant le
gratin du showbiz un an plus tard… Omniprésent,
André Boudou devient le protecteur du couple. La vie
avec Johnny, ses addictions et ses sautes d’humeur n’est
pas facile. André dit avoir passé dix-neuf ans, vingtquatre heures sur vingt-quatre, avec sa fille et son
gendre. C’est tout de même très particulier.
La propriété
de Marnes-la-Coquette
Quel est le rôle de la famille Boudou dans cette
affaire ?
André Boudou n’a pas fait faire de bonnes affaires
à Johnny…
En 1997, sous la pression d’investisseurs peu recommandables, il revend L’Amnesia de Miami. Il réalise
une belle plus-value. Mais à Bonifacio, la franchise de
L’Amnesia, qu’il a implantée avec le soutien du clan
Lantieri et le parrainage de Johnny, est détruite à l’explosif en 2000… Un coup des mafieux corses? On ne
le saura jamais. Mais, à l’époque, Johnny est menacé
et placé sous protection policière. En 2003, André
Boudou lance L’Amnesia à Paris, sous la tour Montparnasse, en association avec son gendre rocker et de
80
millions
de patrimoine*
dont :
15 mil ions d’euros
Les villas de Los Angeles
A Pacific Palisades :
12,7AmiSantal ioMonica
ns d’euros
:
1,25 mil ion d’euros
Les villas de Saint-Barth
« Jade » :
40 mil ions d’euros
« Joy » :
4 mil ions d’euros
(un tiers du bien, estimé
à 12,8 millions d’euros)
« Sylvestre » :
2 mil ions d’euros
(50% du bien estimé
à 4 millions d’euros)
Les royalties des disques
1 mil(enionmoyenne)
d’euros/an
2,5 mil ions d’euros
à venir grâce aux ventes record
de « Mon pays, c’est l’amour »
(à concurrence de l’avance
perçue en novembre 2017)
*Estimation
mystérieuses sociétés offshore dont on retrouve la
trace dans les Panama Papers. Ce sera un échec. Très
impliqué dans les affaires de Johnny, « Dédou » le
pousse à rompre avec sa maison de disques, Universal, et à écarter Jean-Claude Camus, le plus gros producteur de concerts français. Cette gestion est calamiteuse. Et, en 2012, Sébastien Farran, l’ex-manager
de NTM et de JoeyStarr, séduit Johnny et s’impose
comme son nouvel homme de confiance. André Boudou, poursuivi par le fisc, tombe en disgrâce.
Les Boudou n’ont pas disparu pour autant…
Depuis la mort de Johnny, les Boudou essaient tant
bien que mal de se faire discrets. Mamie Rock est
retournée vivre à Marseillan, dans l’Hérault. Malgré
son âge, alors que chaque jour compte, elle n’a pas revu
Laeticia pendant presque un an. Pour une grand-mère
et sa petite-fille, censées être proches, c’est étonnant.
Laeticia tient aussi son père à distance. Alors qu’elle se
trouvait à Saint-Barth quand il a fait un infarctus, en
avril 2018, elle n’a pas sauté dans un jet privé pour aller
le voir aux urgences à Fort-de-France. Il a été blessé
par son attitude. Et dénonce l’« emprise de Sébastien
Farran » sur sa fille. Cela dit, il reste une personne de
confiance des Boudou auprès de Laeticia : Syl, la nounou de Jade et Joy. Finalement, depuis que Laeticia a
rencontré Johnny, en 1995, il y a toujours eu un membre
de la famille ou un « émissaire » des Boudou à ses côtés.
Pourtant, Laeticia semble maîtriser la situation.
Quel regard portez-vous sur ce personnage de
« veuve noire » qui inquiète et fascine ?
La jeune fille timide est devenue une femme forte,
entourée des meilleurs conseillers. Elle dispose d’un
boulevard pour mettre en valeur l’héritage artistique
de Johnny. On attend une grande exposition consacrée
à la star, une comédie musicale et pourquoi pas un
musée. Laeticia est intelligente et semble avoir du cœur,
mais elle manque de psychologie. Pourquoi avoir laissé
Laura – sa bête noire depuis l’origine – sans la moindre
perspective? Son image souffre de ce conflit. Beaucoup
de fans ont appris à la détester. Elle a toujours eu du
respect et même de l’admiration pour David, qui est
plus âgé qu’elle et qui aspire à devenir le nouveau chef
de famille. Pourquoi ne cherche-t-elle pas un accord
avec lui? L’armée d’avocats, de consultants et de conseillers qui défendent ses intérêts devraient voir plus loin
que leurs factures d’honoraires. ■
(1) « Dans mes yeux », éd. Plon, 2013.
Quelles relations entre les sexes,
d’hier à demain, en Méditerranée ?
15 — 18 NOV. 2018
TABLES RONDES — RENCONTRES — RADIO LIVE
PIERS FACCINI & YELLI YELLI — ISRAEL GALVÁN
MARSEILLE,
THÉÂTRE DE LA CRIÉE
RENCONTRESAVERROES.COM
L’OBS/N°2818-08/11/2018
31
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE JACKPOT
POSTHUME
Enregistré au crépuscule de
sa vie, le dernier album de Johnny
devrait générer des royalties
record. Qui va en bénéficier ?
Par S O PH I E D E L A S S E I N
32
L’OBS/N°2818-08/11/2018
L
ancé avec la puissance de feu de l’iPhone X
et la précision de l’énième « Star Wars »,
l’album testamentaire de Johnny Hallyday,
« Mon pays c’est l’amour », cartonnait avant
même la nuit de sa mise en vente, le
19 octobre à 0h01. Il était d’ores et déjà certifié disque
de platine, soit 100 000 copies prévendues à l’aveugle
– aucun morceau n’avait été divulgué en amont. Une
sortie sur du velours, donc, pour la firme Warner, qui
n’a plus qu’à exploiter en le prolongeant le chagrin
palpable d’une certaine France quand elle a appris le
décès de son idole, le 5 décembre dernier.
Genèse d’un succès prémédité en deux dates.
Octobre 2016 : Johnny Hallyday annonce qu’il
entame la conception de son 51e album studio. Mars
2017 : le chanteur confirme la rumeur tenace selon
laquelle il souffre d’un cancer du poumon non moins
pugnace. Dans ce contexte particulier, dramatique,
particulièrement dramatique, se construit cet ultime
projet. Autour du chanteur abandonné par ses forces
et se sachant condamné quoi qu’on en dise, une
équipe réduite de fidèles : Sébastien Farran (mana-
TRISTAN REYNAUD / SIPA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EN COUVERTURE
Le 18 octobre,
sur le parvis de la gare
Saint-Lazare, à Paris.
ger), Bertrand Lamblot (directeur artistique), Yarol Poupaud (guitariste) et
Maxim Nucci, dit Yodelice, en maître
d’œuvre. Ce dernier est entré dans la vie
et l’œuvre d’Hallyday en 2010, via « Jamais
seul », conçu par Matthieu Chedid. Puis
Maxim Nucci a pris en main le disque
« De l’amour » en 2015. « Avec Maxim,
Johnny n’avait pas besoin de parler pour
expliquer ce qu’il voulait. Il avait une
confiance aveugle en lui. Leur amitié était
belle à voir », dit Sébastien Farran. Pourtant, Nucci se dira « tétanisé » par le
contexte crépusculaire dans lequel l’ultime Hallyday s’élabore.
MACHINE DE GUERRE
Historiquement, chaque fois que l’entourage d’Hallyday faisait savoir qu’il envisageait un nouveau disque, les auteurs-compositeurs se bousculaient pour placer leurs
vers. C’était valorisant, et payant. Des
plumes, la star mégapopulaire en a ainsi collectionné de grandes : Aznavour, Mallory,
Labro, Goldman, Berger et même Françoise
Sagan. Mais en 2017, quand les collaborateurs d’Hallyday lui cherchent des paroliers,
ils ne trouvent que des seconds couteaux,
à l’exception de Christophe Miossec et de
Pierre-Dominique Burgaud. On dit que
Vianney aurait fait le voyage jusqu’à Los
Angeles, pour être finalement évincé du club des poètes.
L’essentiel, c’est que le « dispositif » soit en place, véritable machine de guerre propulsée vers le triomphe
commercial, à l’assaut des records. Le lancement
débute dans les locaux de la maison Warner, où sont
entassés quatre-vingts journalistes munis de casques
diffusant « Mon pays c’est l’amour ». Autour d’eux, une
poignée de fans, des purs, des durs. D’avance conquis,
qui relaieront leur émotion via leurs comptes Facebook, Instagram, Twitter. La conférence de presse
se déroule sans heurt, sans surprise, et la start-up
SoBuzzee, qui organise le tout merveilleusement bien,
offre un carnet de notes à l’effigie du défunt, des gourmandises, du champagne. Même si on a trop bu, on
peut encore compter jusqu’à J- 4, date de l’événement
rock du pays.
Le dispositif : la Fnac des Champs-Elysées propose
une nocturne pour livrer les disques aux impatients.
Celle de Saint-Lazare en offre une écoute illimitée. Les
magasins Lidl installent leurs présentoirs Hallyday
pour participer à ce grand feu funèbre. Au total,
800 000 exemplaires sont mis en place. Résultat : il s’en
vend 100 000 en une heure, 300 000 le premier jour, et
780 177 à l’issue de la première semaine. L’édition vinyle
est épuisée, on attend de nouvelles copies pour la
mi-novembre. Les chansons ont été écoutées 7 millions
de fois en streaming. Le clip « J’en parlerai au diable »
a été vu 3 372 972 fois à ce jour. A qui profite le crime ?
On désignerait d’instinct Laeticia Hallyday, la veuve,
le seul ayant droit du défunt tatoué. Dans les faits, c’est
plus compliqué puisque ledit testament est contesté
par Laura Smet et David Hallyday, les déshérités, qui
n’ont pas obtenu, comme ils le réclamaient par voie de
justice en avril dernier, leur droit de regard sur l’album
posthume de leur père. En revanche, le juge des référés du tribunal de grande instance de Nanterre a
ordonné le « gel des avoirs français » et le « séquestre
des redevances de droits d’auteur » de la rock star. Vérifications faites auprès des organismes concernés,
l’Adami, qui redistribue les droits d’interprète, a gelé
ceux d’Hallyday, idem à la Sacem, qui a aussi séquestré
les droits d’auteur (25%) et de compositeur (25%) de
la star (il n’est ni auteur ni compositeur sur le disque).
En revanche, la part de l’éditeur (50%), elle, ne l’est
pas. Le site de la Sacem nous informe que sur la plupart des titres de cet album, cette part se partage entre
Pimiento Music, géré par Elyette Boudou (Mamie
Rock), Spookland, détenu par Maxim Nucci, Yarock
Editions, appartenant à Yarol Poupaud, Universal
Publishing et Type Music, visiblement lié à Yohann
Malory, l’un des auteurs.
SUR L’ÉCRAN,
EN NOIR
ET BLANC,
JOHNNY
APPARAÎT
TEL QUE JEANPHILIPPE
SMET
SE RÊVAIT.
ROCK STAR “MADE IN USA”
Restent les royalties de la Warner sur les ventes – en
déduction de l’avance accordée. Pour un artiste débutant, elles varient généralement entre 8% et 10% du
prix de gros de l’album. Pour un artiste confirmé, elles
peuvent s’élever jusqu’à 30-35% selon la négociation,
en fonction du contrat. L’avance et les bénéfices à venir
seront-ils versés à une des sociétés de Johnny, comme
ce fut le cas pour les cachets des Vieilles Canailles, qui
traversaient l’Atlantique pour garnir le compte en
banque de la société Born Rocker ?
Dans ce lot de chansons enregistrées entre mars et
septembre 2017, entre Los Angeles et Suresnes, l’entourage a choisi d’extraire « J’en parlerai au diable ».
Le clip résume bien la situation. Sur l’écran, en noir et
blanc, Johnny Hallyday apparaît tel que Jean-Philippe
Smet se rêvait. Autrement dit, en citoyen américain,
affublé de toute la mythologie qu’il se faisait de la rock
star made in USA depuis sa découverte d’Elvis Presley : blouson de cuir, lunettes fumées et grosse cylindrée traversant les grands espaces pour un road trip
surchargé en testostérone. Parti de rien, Johnny a
réussi sa sortie comme il a réussi sa vie. ■
L’OBS/N°2818-08/11/2018
33
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA BONNE
CLIENTE
Depuis la mort du
chanteur, la presse
people a choisi le camp
des ventes et “roulé”
pour Laeticia Hallyday
Par S O PH I E G R A S S I N
C
haque matin depuis trente ans, le paparazzi Pascal
Rostain, dit « Pascalou », campe à la table no 3 du
Café de Flore. Un spot idéal pour guetter les mouvements de la sphère politico-médiatique. « Je
planquais déjà Laura alors qu’elle était encore dans
le ventre de sa mère, affirme-t-il. Les histoires à Johnny – oui
l’Académie française tolère cette hérésie grammaticale pour lui
et lui seul – ne pouvaient pas finir de façon banale. Cette guerre
autour de l’héritage réunit tous les ressorts d’une telenovela,
mais elle passionne les lecteurs de la presse people, qui, sur ce
terrain, laisse la presse généraliste sur place. » « Pascalou » avise
soudain Hervé Temime, un des avocats de Laura Smet : « Je
te présente “l’Obs”. » Celui qui a décliné nos demandes d’entretien sur le rôle tenu par les magazines people dans cette
affaire tourne illico les talons. Preuve supplémentaire que la
com est verrouillée de toutes parts.
A la mort du « Taulier », comme le surnomme « Closer »
– avec un t majuscule ou minuscule selon les numéros –, tous
les journaux célèbrent sa carrière. Mais nul ne mesure l’émotion que vont susciter ses obsèques, le 9 décembre 2017 (des
audiences de prime time en pleine journée). Et personne ne
s’attend à leur scénographie : l’arrivée en ordre dispersé de
Laeticia Hallyday d’un côté, de Laura Smet et de David Hallyday, de l’autre. « Dès mai 2017, nous révélions les tensions au sein
de la famille, souligne Fabrice Argelas, rédacteur en chef adjoint
de “Voici”. La cérémonie à la Madeleine prouvait juste que le
vernis n’allait pas tarder à craquer. » De fait, début février 2018,
les aînés du chanteur contestent son testament.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EN COUVERTURE
Aux yeux de l’opinion publique, Laeticia Hallyday dégringole
aussitôt du statut de veuve exemplaire à celui de marâtre.
Les paparazzis assiègent Saint-Barth et Los Angeles, fiefs des
Hallyday. Les chaînes d’info en continu et la presse people
scrutent ses moindres faits et gestes. Mi-avril, l’agence de communication DGM Conseil de Michel Calzaroni, qui souffle d’ordinaire à l’oreille de big boss du CAC 40 comme Vincent Bolloré,
entre en scène. Sébastien Farran, manager de Johnny, l’a missionnée. C’est dire l’ampleur de la crise et la nécessité de rééquilibrer le rapport de force. « Dans cette atmosphère de curée, certains proches de Laeticia craignaient pour leur image, ils jugeaient
la com trop peu structurée. Le boulot de DGM a d’abord consisté
à cadrer la presse sur des points de droit », indique une source.
« Closer » se met à feuilletonner. Le journal ne consacrerait sa
une qu’une semaine sur trois à Laeticia, d’après Laurence Pieau,
sa directrice de rédaction. Mais, semaine après semaine, l’hebdo
s’arrange pour glisser dans ses pages au moins un sujet sur elle
et, s’il griffe parfois, la présente d’abord comme une victime.
« Elle ne veut plus revenir en France » : « Son image est considérablement dégradée […] et les invitations pour la fashion week ont
cessé d’affluer » (2 mars) ; « Obligée de réduire toutes ses
dépenses » : « Elle prend des avions de ligne et n’a plus de voiturier » (11 mai) ; « Forte pour ses filles » (3 août) ; « Terrifiée à l’idée
de revenir » (21 septembre). Même lorsque l’équipe de France
gagne la Coupe du Monde de Football, le magazine parvient à
l’évoquer : « Les Bleus lui ont redonné le sourire. »
« Johnny n’a jamais fait une de nos couv sans Laeticia, rappelle
Laurence Pieau. Notre lectrice, âgée de 35 à 42 ans, a grandi avec
clé dans le dispositif : elle a la totale confiance de Laeticia et la
haute main sur des clichés qu’elle peut lâcher ou retenir et dont
dépend la presse people. « Elle nous donne tous à bouffer »,
confie un éditeur. Dans la distribution, « Closer » est bien placé.
« Mimi, c’est comme la famille », a déclaré Laurence Pieau dans
« Mimi », le livre de Pauline Guena, Marc Leplongeon et
Jean-Michel Décugis (Grasset).
Laeticia Hallyday enchaîne aussi les couvertures de « Voici ».
Et tant pis si le journal semble quelquefois se contredire : « Elle
est de plus en plus seule » (7 mars), mais « Elle reste sereine »
(30 mars), « Cette fois, elle craque » (20 avril), mais « A SaintBarth, elle revit » (4 mai). Certaines légendes font grincer les
dents du camp opposé : en septembre, sous un cliché peu flatteur, le fils du chanteur se voit ainsi gratifié d’un commentaire
vachard : « David a l’air ravi : il va pouvoir acheter l’album de son
père à la Fnac… » « Voici » avance les mêmes arguments que
« Closer » : « Nous ne faisons partie d’aucune “team”, explique
Fabrice Argelas. Dans ce feuilleton, rien n’est tout noir ni tout
blanc. Mais il fait vendre. Encore faut-il avoir des infos. »
Quelle ligne « Paris Match », l’hebdo qui détient le record de
unes sur Johnny et qui lui en dédiait encore quand il était au
creux de la vague, allait-il adopter ? « Match » a ménagé les
artistes – Nathalie Baye, Sylvie Vartan, Laura, David – dont il est
proche culturellement. Et, froissé de voir Laeticia Hallyday
accorder une interview événement au « Point » (138 000 exemplaires) en avril dernier, il a accordé une place non négligeable
au clan adverse. « Les murs de “Match” ont tremblé dans un
séisme à la hauteur de ce ratage », écrivent dans « Laeticia, la vraie
“DANS CE FEUILLETON, RIEN
N’EST TOUT NOIR NI TOUT BLANC.
MAIS IL FAIT VENDRE. ENCORE
FAUT-IL AVOIR DES INFOS.”
FABRICE ARGELAS, RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT DE « VOICI »
De retour en France, en octobre, pour la promo de l’album posthume de Johnny.
elle. » « Closer » enregistre une diffusion en hausse de 10% quand
il traite des querelles d’héritage et de la nouvelle vie de la mère de
Jade et Joy. La presse people a choisi son camp : celui des ventes.
« Ce reproche, je l’ai déjà entendu, y compris de la part d’un de nos
concurrents qui nous accuse d’avoir passé nos vacances à SaintBarth. Nous aurions bien voulu. » Fine mouche, Laurence Pieau
ajoute : « Peut-être que, dans cette hystérie collective, refuser de hurler avec les loups a été assimilé au fait de prendre parti. Et puis, en
matière d’infos, nous avons été bons. »
Quand on interroge la partie adverse sur ce raz de marée, la
réponse est unanime : « C’est Mimi Marchand, non ? » Mimi Marchand ? La sulfureuse patronne de Bestimage, une des plus
grandes agences de photos de célébrités, occupe une position
LE FLOCH / SIPA – « CLOSER » – « PARIS MATCH »
histoire » (Ed. Plon), une bio sans complaisance, Laurence Pieau
et François Vignolle à propos du « coup » réussi par « le Point ».
L’image de Laeticia Hallyday sort-elle restaurée de ce déferlement ? « Oui, tranche un expert du secteur, avant la sortie de l’album “Mon pays, c’est l’amour”, il fallait réhabiliter “sainte Laeticia”.
Comédie musicale, biopic demain, il y a de l’argent en jeu. » Incontestablement, la séquence l’a servie. Elle s’est vu dérouler le tapis
rouge pour le disque de son « homme ». La veuve de Johnny a
répondu à Anne-Claire Coudray sur TF1 ; à Marc-Olivier Fogiel,
qui la connaît bien, à RTL. Et, surtout, à Olivier Royant, directeur de la rédaction de « Paris Match », venu en personne à
Marnes-la-Coquette piloter un sujet de douze pages. Et mener
l’entretien de la réconciliation. ■
L’OBS/N°2818-08/11/2018
35
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La chancelière
a longuement mûri
sa décision de ne pas
briguer un nouveau
mandat. Ici, lors
d’une exposition à
Potsdam.
36
L’OBS/N°2818-08/11/2018
BERND VON JUTRCZENKA/POOL/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTRAIT
ALLEMAGNE
Le paradoxe Merkel
Par
P
ourquoi tant de bruit ? Pourquoi truction de l’Europe, le dernier chace malaise ? Quand Angela pitre aura un titre tout trouvé : « La fin des
Merkel a annoncé qu’elle ne années Merkel ».
serait pas candidate à sa propre
succession à la chancellerie et à LA RAISON PLUTÔT QUE LA PASSION
la présidence de son parti, la presse inter- Angela Merkel, née dix ans après la fin de la
nationale a donné dans l’oraison funèbre. Seconde Guerre mondiale, est la première
Quoi d’étonnant, pourtant, à ce qu’une diri- femme dirigeante d’une Allemagne nougeante démocrate âgée de 64 ans, déjà élue velle, de moins en moins focalisée sur le
quatre fois, installée à la tête de la première traumatisme de sa culpabilité et la mémoire
puissance européenne depuis treize ans et du nazisme. Elevée en République démodu grand parti conservateur allemand cratique allemande, où elle a vécu jusqu’à
depuis dix-huit ans, décide de ne pas bri- l’âge de 35 ans, elle est la seule grande chef
guer de nouveaux mandats ? En prenant d’Etat occidentale à avoir connu un régime
acte de sa paralysie après les revers électo- dictatorial, à avoir éprouvé si longtemps
raux de la CSU et de la CDU en Bavière et l’absence de liberté, à savoir intimement ce
en Hesse, la chancelière n’a fait que mettre que la démocratie veut dire. Femme dans
les points sur les « i ».
un monde d’hommes, « Ossie » (de l’Est)
Il n’empêche : le départ programmé débarquée à l’Ouest, protestante dans une
d’Angela Merkel jette un froid. Cette Allemagne majoritairement catholique,
ébauche de démission ne va
Volontaire, elle a su incarner la résistance face au
certes pas, dans l’immédiat,
populiste Donald Trump (ici à Bruxelles, en juillet).
changer la face de l’Allemagne,
ni de l’Europe, ni du monde.
Mais elle est une prise de
M A R I O N VA N R E N T E RG H E M * conscience. Car Merkel ne se
réduit pas à Merkel. La chancelière n’est pas seule à chanceler. Sa défaite est un symbole
et un symptôme, le signe
avant-coureur qu’un cycle
s’achève, où prévalait encore
l’élan de la réconciliation européenne et de l’alliance atlantique. Lorsque les historiens
devront définir cette longue
période de l’après-guerre, faite
de construction et d’autodes-
Le retrait annoncé de
l’iconique chancelière
inquiète tout un
continent menacé par
la vague populiste. La
biographe d’Angela
Merkel décrypte pour
“l’Obs” le bilan de cette
dirigeante incapable
de jouer collectif et de
faire progresser l’Union,
mais exemplaire par ses
valeurs et ses actions
BERND VON JUTRCZENKA/DPA/AFP
L’OBS/N°2818-08/11/2018
37
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
« Recherchée » en Grèce, où des manifestants la caricaturent en Hitler (Athènes, 2012),
Angela Merkel est fêtée par les migrants qui arrivent à la gare de Munich en 2015.
divorcée et sans enfants dans un parti
de conservateurs chrétiens raffolant des
mères au foyer (la CDU), elle a imposé sa
marque au pouvoir : la modestie plutôt que
l’arrogance, la mesure plutôt que l’outrance,
la raison plutôt que la passion, la sobriété
plutôt que le tape-à-l’œil, le travail scrupuleux des dossiers plutôt que les envolées
lyriques, le froid respect des mots plutôt
que les promesses mensongères, le droit
plutôt que l’illibéralisme, le compromis plutôt que la radicalité. Avec Merkel, c’est un
style de dirigeant qui s’en va. C’est aussi la
mort amorcée d’une époque politique commune aux Etats-Unis et à l’Europe : celle du
centrisme et du « en même temps ». L’ère
du compromis, c’est fini.
38
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Pour le symbole, deux dates. Le jour où
Angela Merkel a annoncé qu’elle serait candidate à un quatrième mandat, c’était le
20 novembre 2016 – moins de deux
semaines après l’élection de Donald Trump
à la présidence des Etats-Unis. Celui où elle
a déclaré qu’elle n’en briguerait pas un cinquième, c’était le 29 octobre 2018 – le lendemain de l’élection de Jair Bolsonaro à la
tête du Brésil. Trump, Bolsonaro : deux
bonimenteurs, deux vendeurs de formules
qui excitent les peurs et les fantasmes, exacerbent le racisme, se vantent d’être
sexistes, rêvent d’autocratie. Autant dire les
exacts contraires d’Angela Merkel. Et dont
les clones xénophobes poussent actuellement comme des champignons en Europe :
le Hongrois Viktor Orbán, le Britannique
Boris Johnson, l’Italien Matteo Salvini, le
Polonais Jaroslaw Kaczynski, l’Autrichien
Sebastian Kurz et tant d’autres démagogues
qui promettent l’avenir radieux aux opinions affolées en brandissant comme un
hochet la question migratoire.
Angela Merkel avait voulu s’en aller au
terme de son troisième mandat, en 2016.
Elle avait en mémoire la démission de son
mentor, Helmut Kohl – à laquelle elle avait
activement contribué –, et redoutait le
fameux « mandat de trop » qu’on reproche
aujourd’hui à celui-ci. Son accueil des
migrants en 2015 avait porté un coup à sa
popularité. Elle avait confié ses doutes à
plusieurs personnes, à l’époque, dont le
président François Hollande. L’élection de
Donald Trump l’a décidée à se présenter.
Avec ce président capricieux, chantre du
nationalisme, constructeur de murs, cherchant à instituer une préférence religieuse
de citoyenneté au détriment des musulmans, enthousiasmé par le Brexit et ouvertement hostile à l’Union européenne, les
Etats-Unis tournent le dos à l’Europe. Merkel, la chancelière tranquille, peut assurer
un semblant de stabilité dans la turbulence
du monde et des nouvelles grandes puissances. Les démocrates affaiblis comptent
sur elle. Plus ou moins malgré elle et en
connaissance de cause, elle y va.
L’Amérique et « le monde libre », elle les
aime plus que d’autres pour en avoir tant
rêvé de l’autre côté du Mur, lorsqu’ils
étaient conspués par la propagande communiste. Et, plus que d’autres, elle se sent
trahie : pour la première fois, l’Amérique
ne partage plus ses valeurs. Le jour de
l’élection de Trump, l’ancienne Allemande
de l’Est est la seule, parmi ses homologues
européens, à adresser au nouveau président un communiqué sans flagornerie,
comme un rappel à l’ordre : « L’Allemagne
et l’Amérique sont liées par les valeurs de
démocratie, de liberté, le respect du droit et
de la dignité de chaque individu, indépendamment des origines, de la couleur de la
peau, de la religion, du genre, de l’orientation
sexuelle ou des opinions politiques. »
C’est la même Angela Merkel, pourtant,
qui freine Emmanuel Macron dans son
ambition de redonner un souffle et des
valeurs à l’Union européenne. C’est elle
qui soutient la réticence de l’Allemagne
à investir dans un budget européen important, qui encourage sa dépendance totale
au gaz russe, qui freine ses investissements en matière de défense, qui la
LOUISA GOULIAMAKI/AFP - SEAN GALLUP/GETTY IMAGES EUROPE/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Sierra de Aracena,
Huelva.
Playas de El Palo,
Málaga.
Medina Azahara,
Córdoba.
intensément
Ici, vous ne passez pas un bon moment, vous faites que chaque moment compte.
Vivre… mais vivre intensément.
Organisez votre voyage sur andalucia.org
EUROPEAN UNION
European Regional Development Fund
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le retrait annoncé de Merkel prive Macron d’un appui européen.
Avec son mentor Helmut Kohl en 1991.
laisse engranger un excédent commercial structurel au détriment de la solidarité
européenne et qui fait le choix de l’austérité, quelles que soient les circonstances. C’est cette fille d’un pasteur de l’Est, si
attachée aux valeurs humanistes, qui manifeste une prudence d’experte-comptable
au moment de la crise des dettes souveraines, et qui adopte une posture de Mère
Fouettarde face à la Grèce au risque de
l’étouffer – au nom du strict respect des
traités et des règles budgétaires communes.
Angela Merkel porte jusqu’au dogmatisme
la culture allemande de la stabilité et le
ménagement du contribuable fédéral. Pendant la crise financière, la presse allemande
de centre gauche l’a comparée à Margaret
Thatcher. Les Grecs brandissaient dans les
rues une affiche d’elle maquillée avec la
moustache d’Hitler.
RÉENCHANTER L’EUROPE ?
En septembre 2016, Pascal Lamy avait
essayé de les convaincre, elle et François
Hollande, de « réenchanter » l’Europe.
Hollande, qui n’était déjà pas en odeur de
sainteté en France, avait ironisé : « Vous
savez, enchanter les gens, par les temps qui
courent… » Angela Merkel avait répondu
40
L’OBS/N°2818-08/11/2018
“NE ME
DEMANDEZ
PAS DE
DEVENIR
LE CHANTRE
DE L’EUROPE :
JE NE SAIS
PAS FAIRE.”
franchement à l’ancien directeur général
de l’OMC, sans illusion sur elle-même :
« Vous avez raison, mais je ne suis pas une
poète. Ce n’est pas mon truc. Ne me
demandez pas de devenir le chantre de l’Europe : je ne sais pas faire. »
Tel est le « paradoxe Merkel » : la dirigeante qui incarne au plus haut point l’antipopulisme, par sa manière de gouverner
sans esbroufe ni démagogie, est aussi celle
qui ouvre la porte au populisme par une raideur dépourvue de stratégie à long terme.
Cette démocrate sincère, qui porte au plus
profond de sa chair les valeurs européennes, n’est ni une grande Européenne
ni une réformiste au service de ses convictions, comme le furent ses prédécesseurs.
Helmut Kohl a imposé à l’Allemagne l’euro
en échange de la réunification, Gerhard
Schröder a entrepris les réformes structurelles pour relancer l’économie allemande.
Quelle est la vision européenne d’Angela
Merkel, quel souffle, quelle inspiration
autre que son pragmatisme ? L’histoire ne
le retiendra pas. Par deux fois au cours de
ses trois mandats et demi, elle a imposé ses
convictions sans écouter ses calculs politiciens. La première lorsque, saisie par la
catastrophe de Fukushima en 2011, elle a
décidé l’arrêt du nucléaire contre la
majorité de son parti. La deuxième en
accueillant à l’automne 2015 les quelque
800 000 migrants qui fuyaient la guerre et
les persécutions en Syrie. On a tout dit et
tout reproché à Angela Merkel pour ce
geste d’humanisme élémentaire qui a
sauvé l’honneur de l’Europe, quand la plupart de ses dirigeants détournaient leur
regard sans rien décider. Mais elle, contrairement à eux, connaît la valeur de la liberté.
Se retrouver enfermé du mauvais côté du
Mur, elle l’a vécu.
Chez ses détracteurs, les phrases
reviennent depuis cette crise comme un
disque rayé : « Merkel a commis l’erreur
d’ouvrir ses frontières »… Depuis quand les
frontières entre les pays sont-elles fermées
dans l’espace de Schengen, pour des
migrants qui se trouvaient déjà sur le
territoire européen, de la Grèce à la Hongrie ? Les mêmes qui accusent aujourd’hui
la chancelière d’avoir « ouvert » ces portes
imaginaires auraient été les premiers à crier
au « retour de l’Allemagne nazie » si elle
avait fait envoyer l’armée et la police pour
refouler ces humains en détresse.
Le mal est fait. Angela Merkel paie cher
politiquement d’avoir agi en femme d’Etat.
Le populisme s’est engouffré dans la brèche,
un parti d’extrême droite, l’AfD, a fait son
entrée au Bundestag pour la première fois
depuis la Seconde Guerre mondiale, et l’Europe tout entière est tétanisée par la question migratoire qui donne le beau rôle aux
nationaux-populistes. La très démocratique Allemagne, si exemplaire après avoir
touché le fond de la barbarie, n’est plus le
modèle de stabilité politique qu’elle s’était
construit. Même l’inoxydable Angela est
rattrapée par cette nouvelle normalité
européenne, où les grands partis traditionnels disparaissent, où les dirigeants modérés cèdent le pas aux agitateurs haineux et
clownesques.
CANDIDATS À LA SUCCESSION
Grande acrobate en matière d’habileté
politique, Merkel est arrivée au bout de
son art. Faire la synthèse entre les
contraires, dans un paysage politique totalement morcelé, même cette centriste
extrême n’y arrive plus. A sa droite, à sa
gauche, on veut sa tête. Les candidats
pour lui succéder à la CDU se bousculent.
Le favori, Friedrich Merz, est l’un de ceux
dont la jeune Angela au regard innocent
avait mijoté l’assassinat politique en 2002,
peu après avoir eu la peau de Helmut
Kohl. Peu probable qu’il l’ait oublié.
La chancelière, qui s’en ira au terme de
son mandat, en 2021, ou prématurément,
n’est peut-être pas une grande Européenne. Mais elle est une vraie Européenne. A notre Europe, elle a apporté
plus qu’un élan visionnaire, plus que
« l’enchantement » que lui demandait Pascal Lamy : elle lui a donné tout ce qu’elle
avait dans ses gènes, les valeurs humanistes, le respect de la liberté, le sens de la
démocratie. Avec le départ d’Angela Merkel, c’est tout cela que nous perdrons. ■
(*) Grand reporter. A lire : « Angela Merkel, L’ovni politique » (éditions Les
Arènes-« le Monde », 2017).
ODD ANDERSEN/AFP - PICTURE ALLIANCE/RUE DES ARCHIVES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EXTRÊME DROITE
A l’ouverture
de l’Issep, le 22 juin.
A l’école
de Marion
Maréchal
Depuis la rentrée, la nièce
de Marine Le Pen étrenne ses
nouveaux habits : ceux d’une
directrice d’un institut politique
à Lyon. Une drôle d’école qui
ambitionne de former les futurs
dirigeants de “la vraie droite”
Par PAU L L AU BAC H E R
42
L’OBS/N°2818-08/11/2018
ROBERT DEYRAIL/GAMMA-RAPHO
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
REPORTAGE
C
lic, clac. Marion Maréchal regarde par
la fenêtre, anxieuse. La directrice de
l’Institut de Sciences sociales, éco­
nomiques et politiques (Issep) se
redresse. Met ses mains dans le dos. Ses
doigts appuient nerveusement sur le bouton de son
stylo­bille. Clic, clac. Elle se retourne rapidement.
« Je suis stressée pour eux. » La petite­fille de
Jean­Marie Le Pen revient à son poste. Clic, clac.
Ses élèves sont de l’autre côté de la verrière, dans le
studio télé, un bocal de quelques mètres carrés.
C’est vrai, ces trois étudiants ont l’air légèrement
tendu. Ils se sont bien habillés pour l’occasion : che­
mise à carreaux pour l’un, costume sombre pour
l’autre, haut pâle pour la troisième. Ce vendredi
19 octobre, ils ont en face d’eux Ivan Rioufol, 66 ans,
chroniqueur au « Figaro », pourfendeur de
« l’islamo­gauchisme » et de la « bien­pensance ». Si
ce dernier est un vétéran des plateaux télé, les éco­
liers de Marion Maréchal sont, eux, en « media training », comme on dit à l’Issep. L’ex­députée frontiste
chuchote : « Je les ai aidés à préparer leurs questions.
Le but de l’exercice, c’est qu’ils s’entraînent à débattre,
à parler. C’est important pour leur futur. »
Ces trois étudiants, couvés par cette directrice, ne
sont pas n’importe qui. Ils font partie de la première
promotion du « magistère » de son école. Ce sont les
premiers élèves à temps plein de son institut. Les
quinze étudiants sélectionnés ont commencé le
1er octobre. Pour 5 500 euros l’année, ils suivront
525 heures de cours, à raison de six heures par jour,
échelonnés sur trente­deux semaines et trois tri­
mestres. Une vraie école.
DES DONS “100% FRANÇAIS”
A 28 ans, la nièce de Marine Le Pen a quitté la poli­
tique et un Front national en pleine crise, mais elle
n’a pourtant pas déserté le champ de bataille. Après
un an de retraite, l’égérie de l’extrême droite et de
la droite extrême est de retour pour faire de la
« méta­politique » dans les 360 mètres carrés qu’oc­
cupe l’Issep, dans le quartier de la Confluence à
Lyon. Avec ce projet, financé par des dons « 100%
français » (on n’en saura pas plus) et réalisé dans le
plus grand secret, elle est là pour mener la guerre
des idées. Contre la « bourgeoisie de droite » qui ne
voudrait pas entendre parler de transmission,
contre la gauche évidemment, et contre le « progressisme » cher à Emmanuel Macron. L’aventure est
périlleuse, financièrement : certes l’Issep, associa­
tion à but non lucratif, n’a pas pour but de rapporter
de l’argent, mais, tout de même, il faut pouvoir
STÉPHANE AUDRAS/RÉA
survivre. L’école ne devrait plus être déficitaire dans
quelques années, selon un business­plan bien établi
et tenu secret. En attendant, Marion Maréchal, qui
a créé à côté sa propre société de conseil, n’est pas
directement salariée de l’école. Et l’assistante à l’ac­
cueil est en alternance.
« L’Issep, c’est une école conservatrice », assume
celle qui est devenue directrice sans autre diplôme
que sa colonne vertébrale idéologique et son man­
dat de députée FN du Vaucluse. Parfois, la politique
la titille, mais elle jure : « Je me donne des missions.
Aujourd’hui, et pour les deux, trois prochaines années,
c’est l’Issep. » Reviendra­t­elle ensuite dans l’arène
politique ? Mystérieuse, elle concède seulement :
« Jamais je ne me confronterai à Marine Le Pen. J’ai
vu comment la politique a détruit ma famille. » Mais
elle ne peut s’empêcher d’ajouter : « Je n’ai que
28 ans. J’ai un succès relatif. Je ne supporterais pas de
décevoir ceux qui croient en moi. » Et, au vu des son­
dages, ils sont nombreux dans les rangs frontistes
et même chez les électeurs de droite.
FORMER UNE NOUVELLE ÉLITE
Son objectif est « gramscien » : la formation d’une
nouvelle génération de « dirigeants enracinés ».
Autre désir non dissimulé, la « reconstruction de la
vraie droite ». Son ambition ne se compte pas en
années scolaires : Marion Maréchal veut que son ins­
titut lui survive et que des générations formées par
l’Issep transforment le pays. Elle cite comme modèle
Emile Boutmy, le créateur de l’Ecole libre des
Sciences politiques. Au lendemain de la guerre de
1870, l’écrivain français voulait répondre à la « faillite morale » de la classe politique française et former
une nouvelle élite. La nièce de Marine Le Pen pro­
met la même chose, en mettant la barre très à droite.
Elle en est loin pour l’instant. L’Issep, c’est
aujourd’hui une grande pièce que l’on peut séparer
en deux classes, une cafétéria qui sert de salle de
travail et de salle des professeurs et un studio radio­
télé, décorés uniquement par des affiches d’auto­
promotion. L’école espère bientôt pousser les
murs : des formations en ligne pourraient voir le
jour, un partenariat avec une université polonaise
est espéré. Le diplôme, non reconnu par l’Etat, n’a
encore que peu de valeur, si ce n’est le nom de
Marion Maréchal.
« Tout le débat idéologique se passe en dehors des
partis », assure Ivan Rioufol, le professeur du jour.
Lui a accepté l’idée de venir parler dans cette école
avant même que le projet ne soit finalisé. Le
14 novembre, c’est la star de la droite
Lors de
la conférence
de presse
d’inauguration
de l’école, le 22 juin.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
43
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parmi les
responsables de
l’Issep présents
à l’inauguration
aux côtés
de Marion
Maréchal,
l’essayiste
Jacques
de Guillebon
(pouces levés),
coprésident
du conseil
scientifique,
Patrick
Libbrecht,
président
honoraire
(en cravate
au second plan),
et Thibaut
Monnier,
conseiller
régional RN
et cofondateur
de l’école.
44
réactionnaire, Eric Zemmour, qui présentera son
livre et fera une dédicace. Une affiche rêvée pour
Marion Maréchal, qui entend profiter de ces conférences pour soigner l’image intello de son institut et
attirer un public plus large. Sans ouvrir toutes les
portes non plus. « Nos conférences ne sont pas accessibles à la presse, explique la directrice. Nous souhaitons que les personnes qui s’inscrivent ne se sentent
pas observées. » A « l’Obs » et à une équipe de télé
qui voulaient assister au cours de Rioufol, elle
répond ainsi : « Oui, c’est discriminant envers les
médias. C’est comme ça, j’ai encore le droit de faire
cela. » Et de rire en observant la tête des journalistes.
LA “BAD COP” ET LE “GENTIL”
C’est le côté « bad cop » de la directrice. Au sein de
l’Issep, on se partage les rôles. Il y a le « gentil de la
bande », comme elle le présente : Patrick Libbrecht,
président honoraire de l’école. L’homme de 62 ans
est affable. Il a le tutoiement facile et l’aisance du
chef d’entreprise sûr de lui. Il a fait l’essentiel de sa
carrière chez Danone avant de rencontrer Marion
Maréchal, en quête de partenaires pour son projet.
Il n’est pas là pour parler politique, mais pour rassurer : « J’ai le même âge que les parents de nos élèves.
Cela les a tranquillisés de voir quelqu’un comme moi. »
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Sur ordre de Marion Maréchal, aucun des élèves
auxquels nous parlons ne donne son nom, ni même
son prénom. Mais trois d’entre eux acceptent plus
ou moins de discuter. On les appellera donc Pierre,
Jean et Thomas (comme les apôtres, pour faire plaisir à Eric Zemmour). Pierre, c’est le doyen. A 45 ans,
il a décidé de faire une reconversion. Avant d’intégrer l’Issep, il avait passé vingt-trois ans dans l’armée. « Je veux donner un sens à mon action publique,
dans la suite de ma carrière militaire. » Il avait réussi
le concours pour devenir directeur d’hôpital, mais
a préféré l’école de Marion Maréchal : « Quand j’ai
écouté son discours devant les conservateurs américains, j’ai entendu une analyse internationale qui
tranchait avec le discours de Macron. »
Jean a la carrure d’un rugbyman. A bientôt 21 ans,
le jeune Grenoblois sort d’une licence de gestion. Il
est, lui, le benjamin de la première promo du magistère de l’Issep. Il a aussi un passé politique : il est
encarté chez Les Républicains, a tracté pour François Fillon à la présidentielle, et a soutenu Laurent
Wauquiez dans sa conquête de la présidence de LR.
Aujourd’hui, il estime que la « recomposition à droite
n’est pas terminée » et que l’avenir se dessine peutêtre dans cette école. Thomas est moins loquace.
Après des études de sciences politiques à
STÉPHANE AUDRAS/RÉA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
REPORTAGE
Angers, il est un peu perdu : « Quand j’étais jeune,
je me disais de droite parce qu’à cet âge on se rattache
à un groupe. Aujourd’hui, je ne me sens ni de droite ni
de gauche. A l’Issep, je viens surtout chercher ce que
je pourrais faire plus tard. »
« Il y a déjà un haut niveau à l’Issep », garantit
Patrick Louis, coprésident du conseil scientifique
de l’école, et ancien eurodéputé proche de Philippe
de Villiers. Ce grand homme, à la voix bourrue,
enseigne déjà à l’université Lyon-III et l’EM Lyon
Business School. « Dans ma matière, la géopolitique,
on avance vite. Les élèves connaissent déjà de nombreux concepts. » A ses côtés siégera Yves-Marie
Adeline, qui a fondé le parti Alliance royale, dont le
but est… la restauration de la monarchie. Les élèves
auront aussi comme prof François Bousquet, rédacteur en chef de la revue « Eléments » et patron de
La Nouvelle Librairie, boutique parisienne très à
droite. En tout, Marion Maréchal annonce une
quarantaine d’enseignants, « issus de l’université, du
secteur privé, et du lycée mais avec un diplôme de
docteur ». « Aucun n’est encarté », précise-t-elle. En
même temps, leur inclination politique fait peu
de doute.
COURS AUX THÈMES TRÈS OBSCURS
De haut en bas et de gauche à droite : Patrick
Libbrecht ; Ivan Rioufol, chroniqueur au « Figaro »
et intervenant occasionnel à l’Issep ; le polémiste
Eric Zemmour, qui viendra dédicacer son dernier
ouvrage dans l’école ; l’essayiste François Bousquet,
responsable d’un cours ; Patrick Louis, coprésident
du conseil scientifique de l’établissement.
Dès le début de l’année, la longue bibliothèque qui
longe l’unique couloir de l’école a été vidée d’une
partie de ses livres. Les étudiants ont emprunté les
plus évidents : « Etre et parler français », du souverainiste Paul-Marie Coûteaux, ex-allié du FN,
« le Suicide français », d’Eric Zemmour, ou encore
« la France Orange mécanique », de Laurent Obertone, un des livres de chevet de Marine Le Pen, qui
décrit une France en proie à l’insécurité. Il y a aussi
des bouquins moins attendus : « le Capital » et
« Manifeste du Parti communiste », de Karl Marx,
et « Révolution », d’un certain… Emmanuel Macron.
Un coup d’œil au programme d’« Histoire des
idées politiques » permet d’en savoir un peu plus sur
le contenu des enseignements. Il y a des thèmes très
obscurs ou iconoclastes : « L’acéphalie primitive, la
famille, la tribu », « L’eudémonisme aristotélicien »,
« Le totalitarisme platonicien », « Marx et l’évolution des moyens de production » ou encore
« La bureaucratie depuis Akhenaton ».
Petite équipe, locaux modernes, jeune patronne :
« on se croirait presque dans une start-up », sourit
Patrick Libbrecht. Les étudiants voient les choses
autrement. « On a plutôt l’impression d’être des précurseurs, d’être le commencement de quelque chose »,
s’enflamme Pierre. Mais pas question de traîner
trop avec les journalistes. La directrice de l’école
réapparaît et lance à ses élèves : « Allez, je vous
embarque pour dîner ! » Marion Maréchal et sa
troupe vont fêter entre eux le début des vacances
de la Toussaint, loin de la presse. Les pas décidés de
l’ancienne députée frontiste résonnent sur l’asphalte. Clac, clac. ■
STÉPHANE AUDRAS/RÉA - GILLES BASSIGNAC/DIVERGENCE - JEAN-CHRISTOPHE MARMARA - HANNAH ASSOULINE/OPALE/LEEMAGE
L’OBS/N°2818-08/11/2018
45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOCIAL
A quoi sert
encore FO ?
Un jour, FO négocie avec
le gouvernement, un autre la
centrale syndicale se range aux
côtés de la CGT, comme si elle
n’avait plus de boussole et se laissait
guider par le seul bon plaisir de
ses dirigeants. Son futur secrétaire
général pourra-t-il lui redonner
une colonne vertébrale ?
Par BA P T I ST E L E G R A N D
I
l est des mots blessants qui semblent
encore résonner dans le vaste hall
de Force ouvrière, avenue du Maine,
dans le 14e arrondissement de Paris :
« ordure », « mafieux », « cancer » ou
« détourne de l’argent », mais aussi
« franc-maçon » ou « homosexuel ». Tous ces
commentaires, appliqués dans des documents internes aux 126 principaux cadres
du syndicat, continueront à hanter FO bien
après le départ de Pascal Pavageau, son
secrétaire général, contraint à la démission
le 17 octobre dernier après la découverte de
ce fichage. Et voici que, six mois seulement
après la fin de l’ère Mailly, Force ouvrière
doit se chercher un nouveau numéro un.
Signe que, décidément, rien ne va plus, les
46
L’OBS/N°2818-08/11/2018
différents courants se montrent incapables
de désigner un candidat de consensus. Ils
sont trois à s’être mis sur les rangs en vue de
l’élection du 21 novembre. D’habitude, il n’y
a qu’un seul prétendant, deux au maximum. Nous sommes donc loin de l’épilogue
car l’affaire met en lumière la profonde crise
existentielle que traverse le troisième syndicat de France.
ZIGZAG ILLISIBLE
C’est d’abord un ancien permanent qui se
confie à nous, un homme qui connaît
parfaitement Force ouvrière de l’intérieur.
Il a claqué la porte, fatigué de voir son
organisation hésiter sans fin entre
réformisme et radicalité. « Quelle utilité a
encore FO aujourd’hui ? Aucune. Ce syndicat
n’a plus de ligne, il ne produit pas d’idées nouvelles, il est dirigé par des apparatchiks dont
la seule ambition est de conserver leur petit
pouvoir. FO, ça assure des heures de délégation à des permanents qui sont payés sans
travailler. » Amertume ou clairvoyance ? De
fait, Force ouvrière ne représente plus
aucune pensée claire. Pavageau a incarné
un durcissement face à la politique d’Emmanuel Macron, alors que, juste avant lui,
Jean-Claude Mailly soutenait les ordonnances réformant le Code du Travail, en
échange de quelques concessions sur les
accords de branche… Cela n’avait pas empêché une partie de ses troupes d’aller grossir
les cortèges de protestation de la CGT. Des
LAURENT CERINO/RÉA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
RÉCIT
Traduction directe de ces échecs, les
résultats électoraux de Force ouvrière sont
en recul constant. Ce syndicat pèse
aujourd’hui 15,6% des salariés du privé,
loin derrière la CFDT (26,4%) et la CGT
(24,9%). FO est réputé être plus puissant
dans le secteur public, mais c’est à peine
vrai : 18,6%. Ce tassement lui coûte des
places dans les instances paritaires. FO ne
gère plus ni l’assurance-maladie, ni l’Unedic, ni les retraites complémentaires. Sa
base s’est rétrécie. Le syndicat a beau revendiquer un demi-million d’adhérents, il n’en
compterait pas plus de 300 000, selon plusieurs sources. Loin derrière les 427 000 de
la CGT et les 624 000 de la CFDT.
“NI BOLCHO, NI TAULIER, NI CURÉ”
troupes plus cohérentes que leur secrétaire
général : Mailly n’avait-il pas défilé contre
la loi El Khomri, à la fin du quinquennat
Hollande ? Michel Beaugas, membre de la
direction sortante, assume : « En fonction
des rapports de force du moment, des alternances politiques et des changements à la
tête du patronat, FO choisit la stratégie la
plus efficace. » N’empêche, ce zigzag
permanent est illisible. FO est-il un syndicat
réformiste, comme la CFDT, l’Unsa,
la CFTC ? Ou bien un syndicat contestataire, comme la CGT et Sud ? Ces mouvements de balancier accentuent les tensions
en interne : lors du congrès de Lille, au
moment de passer la main à Pavageau,
Mailly a été sifflé par ses militants.
Si au moins cette stratégie s’avérait
payante… Même pas ! La centrale syndicale
ne parvient pas à peser sur les réformes.
« Durant la période Sarkozy-Hollande,
FO a pu jouer un rôle d’appoint, mais jamais
un rôle décisif », souligne un conseiller
élyséen qui était aux premières loges. Et
d’ajouter, cinglant : « Je n’ai pas souvenir
d’une mesure forte qui ait été portée par
FO. » Quel contraste avec l’époque d’André
Bergeron ! Secrétaire général entre 1963
et 1989, le Belfortain a négocié la création
de l’Unedic, qu’il a présidée, et s’est imposé
comme le principal interlocuteur des
gouvernements, sur une ligne résolument
réformiste – le créneau, il est vrai, n’était pas
encore occupé par la CFDT.
Si FO est aussi malade, c’est que sa colonne
vertébrale a disparu. La centrale est née
d’une scission de la CGT, en 1947-1948,
en pleine guerre froide. « Force ouvrière
s’est créé en opposition au Parti communiste,
qui contrôlait la CGT, explique l’historien
du syndicalisme Michel Dreyfus. Dès
l’origine, FO regroupe des socialistes, des
sociaux-démocrates, des anarchistes, des
trotskistes et même des gaullistes. Bref, tout
ce qui s’oppose au stalinisme. C’est déjà une
auberge espagnole. »
A l’époque, le PCF est hégémonique
auprès des ouvriers. C’est par anticommunisme que le patronat va aider Force
ouvrière, rappelle l’historien Michel Pigenet : « Au moment où l’UIMM [Union des
Industries et Métiers de la Métallurgie, le
syndicat patronal de l’industrie métallurgique, NDLR] s’efforce de “fluidifier” les
rapports sociaux avec de l’argent liquide,
la fédération de la métallurgie FO fut l’une
des mieux “huilée”. » Le même anticommunisme qui explique que FO accueille les
exclus de la CGT, comme la jeune trotskiste
Arlette Laguiller, déléguée syndicale dans
la banque. « FO se définissait d’abord négativement », souligne l’historien socialiste
Alain Bergounioux. Par opposition à la
CGT, mais pas seulement. Le syndicalisme
d’inspiration chrétienne – CFTC, puis
CFDT – fait lui aussi figure de repoussoir.
« On disait : ni bolcho, ni taulier, ni curé »,
résume Bergounioux. Ajoutons : ni parti.
Fidèle à la tradition anarcho-syndicaliste,
FO revendique son indépendance, même
si elle est proche du Parti socialiste.
Les années ont passé, les générations
de cadres ont été renouvelées. Mais lorsqu’on interroge le jeune Franck Bergamini, responsable de la fédération des
L’OBS/N°2818-08/11/2018
47
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
organisés, ils ont une vraie
ligne. », regrette un dirigeant. La démission de
Pascal Pavageau a mis en
lumière leur influence, au
point de susciter des
paranoïas.
Certains
« réformistes » seraient en
réalité des sous-marins
trotskistes… « Réformistes,
trotskistes… tout ce
monde-là se côtoie depuis si
longtemps ! C’est comme
l’huile et le vinaigre : quand
vous mélangez bien, cela
finit par faire une sauce »,
soupire un observateur
privilégié.
Quoi qu’il en soit, les
trotskistes vont peser sur le
choix du nouveau patron
de FO, comme ils l’ont fait
en appuyant Pavageau,
André Bergeron, alors secrétaire général, au 15e congrès de FO au Parc floral de Vincennes, en 1984.
avant de le lâcher. Dans sa
lettre de démission, l’anBouches-du-Rhône, sur ce qu’est
cien secrétaire général relève qu’on a
aujourd’hui FO, c’est cette indépenvoulu lui interdire de procéder à un audit
“ÇA FAIT DES DÉCENNIES
sur les finances du syndicat. Il suggère que
dance qu’il revendique en priorité :
QUE LES TROTSKISTES
c’est pour lui barrer la route que les fichiers
« Quand je discute avec les copains, je ne
compromettants ont été transmis au
leur demande jamais leur étiquette poliSE FINANCENT
« Canard enchaîné ». « L’audit aurait mis
tique. Il y a de tout à FO, et c’est ce qui fait
SUR LE DOS DE F.O.”
sa force ! » A moins que cela ne soit sa
en lumière que FO sert à financer des
grande faiblesse… Ce côté attrape-tout
réunions politiques trotskistes. C’est simple,
la prive en effet de ligne idéologique. conduit à fermer les yeux sur l’entrisme des vous montez à Paris pour une réunion
24% de ses adhérents ont voté Marine trotskistes, et plus précisément son cou- syndicale, et vous en profitez pour faire une
Le Pen au premier tour de la présiden- rant lambertiste, qui a peu à peu progressé réunion politique. Les notes de frais sont
tielle de 2017, selon un sondage Harris dans l’appareil, contribuant à la radica- pour le syndicat », glisse l’un. « Ça fait des
Interactive. Cette porosité avec l’ex- lisation du syndicat depuis 1989 et à l’arri- décennies que les trotskistes se financent sur
trême droite en fait une exception dans vée de Marc Blondel. « Les trotskistes ne le dos de FO », assure un autre, encore en
le paysage syndical français. Elle l’a aussi sont pas majoritaires à FO, mais ils sont fonction, le doigt pointé vers le Parti
ouvrier indépendant (POI, ex-Parti des
Travailleurs, PT).
On est frappé, lorsqu’on évoque l’avenir
Il alterne négociation
dauphin d’André
1947 L’aile antide FO avec ses dirigeants, de la place que
et contestation.
Bergeron et donne
stalinienne de la CGT
prennent les considérations politiques.
à FO un ton plus
fait scission et crée la
« Voir qu’une secte trotskiste qui pèse à
2017 FO est le seul
contestataire.
CGT-FO, sur une ligne
peine 0,5% des voix aux élections peut
syndicat à ne pas
d’indépendance
gagner autant d’influence, c’est préoccuappeler à contrer
1995
Les manifestations
syndicale à l’égard des
pant pour l’état de ce syndicat », s’alarme
le Front national lors
contre le plan Juppé
partis et des Eglises.
un observateur. Et pourtant, pendant ce
donnent lieu à une
du second tour de la
temps, dans les entreprises, les délégués
poignée
de
main
de
présidentielle
opposant
1963 André Bergeron
syndicaux de Force ouvrière se démènent
réconciliation
Marine Le Pen à
développe FO
pour défendre leurs collègues salariés. Et
Emmanuel Macron.
symbolique entre
en pratiquant
eux, sont loin du jusqu’au-boutisme de
Blondel et le leader de
la négociation du
2018
Pascal Pavageau est leur encadrement : « Ils signent 80% des
la CGT,
Louis
Viannet.
« grain à moudre »
balayé par le scandale
accords », souligne un responsable cataavec le patronat.
du fichage des cadres
2004 Jean-Claude
logué « réformiste ». Pour lui, pas de
du syndicat, après
Mailly devient
1989 Marc Blondel
doute, FO ne retrouvera sa raison d’être
six mois en fonction.
secrétaire général.
l’emporte sur le
que par la cohérence. ■
FORCE OUVRIÈRE EN 7 DATES
48
L’OBS/N°2818-08/11/2018
RUE DES ARCHIVES/AGIP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAU
CUVÉE LÉGÈRE
*
LA FRAÎCHEUR
LE GOÛT EN PLUS
*Affligem Cuvée Légère est une bière d’abbaye à 4,6° d’alcool.
L ’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É . À C O N S O M M E R A V E C M O D É R AT I O N .
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DENIS KESSLER
Un libéral
face à
ses démons
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTRAIT
Inlassable défenseur de l’économie
de marché, longtemps cerveau du Medef,
le patron du réassureur Scor livre son
dernier combat : ne pas être avalé par
les mutualistes qui détiennent la Maaf
et la GMF
Par C L É M E N T L AC O M B E P h o to B RU N O C O U T I E R
où ce sont en théorie les clients – on dit « les sociétaires » – qui possèdent l’entreprise. L’antithèse du
modèle libéral défendu par Kessler. « Au début, il a
été sonné par le choc. Mais, comme c’est un cogneur
qui aime se battre, il est galvanisé comme jamais »,
raconte l’un de ses… ennemis. A « l’Obs », Denis
Kessler l’assure crânement : « Je suis dans l’étude du
risque et dans l’assurance depuis quarante ans, je n’ai
pas de leçons à recevoir. Et encore moins de personnes
qui n’ont pas fait les preuves de leur capacité de gestion
à l’international. »
UNE JEUNESSE BIEN À GAUCHE
Denis Kessler
au siège de sa
société, près de l’Arc
de Triomphe.
L
BRUNO COUTIER POUR « L’OBS »
a terrasse de son bureau, havre de paix
et de verdure avec vue plongeante sur
l’Arc de Triomphe voisin, est l’une de ses
fiertés. Un symbole de sa réussite. D’ailleurs, rares sont les visiteurs à ne pas
avoir droit à un tour du propriétaire – et n’allez pas
lui dire que les terrasses des sièges de Vivendi ou
Publicis, juste à côté, sont plus belles, il vous expliquera pourquoi vous avez tort. A l’un de ses interlocuteurs récents, Denis Kessler a montré les bourgeons du rhododendron près d’éclore : « Regarde,
je ramène le printemps ! » Sa façon à lui de dire qu’il
n’a pas perdu la main.
Il sait que le petit monde des affaires se demande
s’il n’est pas fini. Lui qui a transformé un réassureur
malade, Scor, en un géant de la finance. Lui, l’ancien
numéro deux du Medef du temps d’Ernest-Antoine
Seillière, qui célébrait les vertus du marché et dénonçait l’Etat obèse. Lui, le plus fort en gueule des grands
patrons français, toujours prêt à fustiger à voix haute
l’inadaptation française à la mondialisation. Le même
Denis Kessler, 66 ans, est devenu une proie à la fin
de l’été. Et pas pour n’importe qui. Pour l’assureur
mutualiste Covéa, la maison mère de la GMF, de la
Maaf et de MMA, toutes issues de l’économie sociale,
Qu’il est loin, le 19 mars ! Ce jour-là, sous la coupole
de l’Institut de France, Denis Kessler vivait une
consécration : sa « séance solennelle d’installation »
à l’Académie des Sciences morales et politiques, le
pendant « sciences sociales » de l’Académie française.
Dans son discours d’accueil au nouveau venu, l’ancien patron de BNP Paribas Michel Pébereau célébrait les mille vies du dirigeant de Scor. Sa carrière
universitaire avec ses trois agrégations et son doctorat, son entrée au CNRS comme chercheur en économie, aux côtés de son ami Dominique StraussKahn. Puis le choix de Kessler, à 38 ans, de rejoindre
le patronat, pour être le cerveau du Medef. Avant un
nouveau virage, à 50 ans, en 2002, quand il accepta
en vingt-quatre heures un job que beaucoup avaient
refusé : prendre les rênes du réassureur Scor, sorte
d’assureur des assureurs. Et, pas de chance, Scor était
en garantie derrière les assureurs des tours du World
Trade Center, ce qui le plaçait donc en faillite…
Dans son discours, Pébereau n’oublia rien, à part
peut-être la jeunesse bien à gauche de Kessler, quand
celui-ci menait la fronde à HEC contre la hausse des
droits d’inscription. Fierté supplémentaire, Kessler
affichait ce jour-là un « comité de l’épée » comme la
coupole n’en avait que rarement vu – une vieille coutume qui veut que des proches du nouvel entrant
se réunissent pour lui offrir sa tenue et son épée
d’académicien. Une liste de 130 personnes, où la
L’OBS/N°2818-08/11/2018
51
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
patronne du FMI Christine Lagarde côtoyait,
entre autres, vingt-cinq actuels ou anciens patrons
du CAC 40... Et au milieu de tous ces patronymes qui
affichaient de la sorte leur amitié, celui de Thierry
Derez, le patron du mutualiste Covéa, premier
actionnaire de Scor avec 8,2% du capital. Un nom
devenu depuis synonyme de trahison.
UNE LETTRE À 8 MILLIARDS D’EUROS
Tout s’est fracturé le 23 août. Ce jour-là, Thierry
Derez tente de joindre Kessler par téléphone. En
vain. Rebelote le lendemain matin. Il reçoit à nouveau
une réponse laconique : « Il n’est pas là. » Alors un
adjoint de Derez se pointe au siège de Scor pour lui
remettre une lettre : « Il est en réunion. » La missive
est laissée à son secrétariat. Une lettre à 8 milliards
d’euros, dans laquelle le patron de Covéa se dit prêt
à racheter la Scor, cotée sur Euronext. Kessler hurle.
« Le marché commence par la loyauté ! », répète-t-il
aujourd’hui. Il joue les outragés, mais en fait, voilà
longtemps qu’il se méfiait de Derez. Quand Covéa
était devenu son premier actionnaire, en 2016, il lui
avait imposé la signature d’un contrat interdisant au
mutualiste de monter au-delà de 10% du capital (un
standstill, en jargon des affaires). Le 30 août, le conseil
“UN TEL ALIGNEMENT D’INTÉRÊTS
EN IMPOSE CHEZ LES INVESTISSEURS
ANGLO-SAXONS.”
DENIS KESSLER
d’administration du réassureur a donc rejeté la proposition de Covéa et, depuis, c’est une guerre larvée.
Amis ou ennemis, tous s’accordent sur une chose :
Kessler a sauvé Scor et en a fait le quatrième réassureur mondial. « J’ai multiplié le chiffre d’affaires par
6,5 entre 2003 et aujourd’hui, à 15 milliards d’euros. »
Vrai, répond-on dans l’autre camp, mais Scor n’a pas
assez de réserves financières, faute de rentabilité suffisante, pour grossir en rachetant des concurrents.
« L’idée, c’est de donner à l’entreprise les moyens de
participer au mouvement de concentration du secteur », explique un proche de Derez, qui met en avant
les 15 milliards de fonds propres du mutualiste, plus
de deux fois ceux de Scor.
Un argument qui énerve Kessler : « Regardez ce que
disent les agences de notation ! Scor est hypersolide
et notre croissance trois fois plus rapide que la leur. Si
Covéa peut afficher de telles réserves, c’est parce qu’ils
mettent tous leurs bénéfices de côté, sans jamais rien
reverser à leurs sociétaires, alors que leurs statuts les
y obligent, et comme le Code des Assurances le prévoit.
Les sociétaires devraient exiger des ristournes sur leurs
52
L’OBS/N°2818-08/11/2018
primes ! » Et de dénoncer l’intérêt industriel d’une
telle opération : « On ne fait pas le même métier, ce
serait une pure destruction de valeur. Covéa vend des
assurances habitation et automobile en France, des
risques courants et facilement prévisibles. Nous, ce
sont les plus grands risques de la planète, les plus
compliqués. Il faut prévoir les pires catastrophes
naturelles, les risques liés aux nouvelles technologies
et au changement climatique, la possibilité d’une
éruption solaire… Tiens, vous savez que la probabilité que la Terre se fasse “avaler” par un trou noir
au cours des cent prochaines années est de
0,0000000000000003% ? »
Si le quotidien du métier de réassureur est fait de
quantité de mathématiques, peut-être que la clé de
ce dossier est tout sauf rationnelle. Avant tout personnelle. « Kessler est omniprésent, omnipotent et se
comporte comme un autocrate. Que je sache, ce n’est
pas son entreprise, mais celle des actionnaires. Son
conseil aurait dû étudier l’offre sérieusement avant de
la rejeter, au moins auditionner Derez », juge Catherine Berjal, la patronne du fonds Ciam, entré récemment à son capital. « Scor et Kessler, c’est une histoire
fusionnelle et exclusive, abonde un ex-cadre du
groupe. Il a sauvé la société, c’est son bébé. Il ne supporte pas de numéro deux au sein de l’entreprise, ni
d’actionnaire puissant. »
D’autant que ce bébé a aussi fait sa fortune. Si l’offre
actuelle de Covéa l’emportait, Kessler partirait avec
la somme de… 94 millions d’euros. « C’est parce que
depuis seize ans, je n’ai pas vendu une seule des actions
Scor que j’ai perçues comme rémunération. Et ces
actions se sont formidablement appréciées. Croyezmoi, un tel alignement d’intérêts en impose chez les
investisseurs anglo-saxons. » Et de rappeler que son
salaire, à lui, est public (6,3 millions d’euros en 2017),
contrairement à d’autres. Une allusion qui vise…
Thierry Derez, qui s’est refusé à nous communiquer
sa rémunération. Autre soupçon de « fait du prince »
chez Scor : ses investissements récents dans l’édition
(les vénérables PUF, Belin, les Editions de l’Observatoire), une activité peu rentable et sans aucun rapport
avec son métier, seulement justifiée par la passion du
patron pour le livre. « Cela représente à peine 0,05%
du portefeuille d’investissement de Scor. D’autres soutiennent le football ou le rugby, nous, pardon, c’est la
connaissance et l’intelligence », rétorque Kessler.
Le 7 avril prochain, le standstill qui empêche Covéa
de lancer une offre hostile arrivera à son terme. Le
mutualiste s’engagera-t-il dans une bataille boursière ? Scor se sera-t-il vendu à un candidat choisi par
Kessler, ou bien sauvera-t-il son indépendance ? A
des proches, l’assureur a dit récemment qu’il se voyait
rester à la tête de l’entreprise jusqu’à la fin de son
mandat, en 2021, qu’il resterait loin de Covéa, auquel
il ne fait plus aucune confiance. Puis de raconter que
son appartement est assuré chez eux. Et qu’il attend
toujours, trois ans après, le remboursement de frais
causés par un dégât des eaux... ■
BIO EXPRESS
1952. Naissance
à Mulhouse.
1982. Entre au CNRS.
1995. Devient numéro
deux du Medef.
2002. Prend la tête
du réassureur Scor.
EN CHIFFRES
Covéa
(MMA, Maaf, GMF)
Nombre de salariés 26 000
Chiffre d’affaires 2017 16,3 milliards d’euros
Résultat net 818 millions d’euros
Scor
Nombre de salariés
2 801
Chiffre d’affaires 2017
14,8 milliards d’euros
Résultat net
286 millions d’euros
BRUNO COUTIER POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Rêve de Kanaky
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
54
L’OBS/N°2818-08/11/2018
MARION PARENT POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTFOLIO
Par référendum,
dimanche dernier,
les habitants
de NouvelleCalédonie
ont rejeté
l’indépendance.
Malgré la défaite,
les partisans
du oui se sont
réjouis : le score
a été bien plus
élevé que prévu.
De quoi raviver
leurs espoirs…
Photos M A R I O N PA R E N T
Des jeunes se
réjouissent du
référendum dans
les rues du quartier
de la Vallée du Tir,
à Nouméa, juste
avant les résultats.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
55
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTFOLIO
L
Meeting
du FLNKS, le
30 octobre.
Plusieurs
centaines de
personnes sont
venues écouter
les leaders du
parti en banlieue
de Nouméa.
ut
e 4 novembre, la Nouvelle-Calédonie a dit
non à l’indépendance à 56,4%, avec un taux
de participation record de 80,6%. Le lendemain, à Nouméa, la vie a repris son cours
dans le calme. A part quelques voitures
incendiées dans la banlieue, la situation n’a pas dégénéré. Malgré la défaite, le camp indépendantiste s’est
réjoui: le score du oui, à 43,6%, a été bien plus élevé
que prévu. Les jeunes Kanaks, qu’on disait peu sensibles aux combats de leurs aînés, se sont massivement
mobilisés. Et le processus d’autodétermination n’est
pas terminé: si le Congrès calédonien le décide, deux
autres référendums sont encore possibles dans les
quatre prochaines années, comme le prévoit l’accord
de Nouméa signé en 1998. Aussi, Gilbert Tyuienon,
membre du gouvernement et de l’UC-FLNKS (qui rassemble les partis indépendantistes), se dit confiant: « La route de l’indépendance est grande ouverte. Lors
de notre rencontre avec Edouard Philippe ce matin
[lundi 5 novembre, NDLR], nous lui avons laissé le
choix: soit on la prépare ensemble, soit il aura à la subir.
Il a écouté. » L’Etat doit désormais, selon lui, prendre
ses responsabilités de « puissance décolonisatrice »:
« Il n’est pas normal que la préparation du référendum
ait été organisée au dernier moment, avec pour conséquences des difficultés matérielles sur le terrain. L’Etat
ne peut plus agir de façon partisane. »
Nadine Pidjot-Allard, première avocate kanak de
Nouvelle-Calédonie, indépendantiste dans l’âme, est
agréablement surprise par les chiffres. « On n’est plus
sur des clivages, mais sur des médianes. Encore
faut-il conserver le dialogue. Lors des prochaines
élections provinciales de mars 2019, il n’est pas
impossible que chaque camp remette de l’huile sur
le feu pour récupérer des votes. » En jeu, une différence de 18 000 voix, qui ne manqueront pas d’être
courtisées par les deux camps. « Ce matin,
chacun retrouve son petit confort, mais
dans une semaine, tout le monde repartira en campagne », prédit-elle.
L’appel du Parti travailliste, indépendantiste et radical à ne pas se rendre aux urnes
a été peu suivi. Pour Linda, 45 ans, employée
de la SLN (compagnie minière) qui participe à l’actuel blocage de la mine de Méa,
dans la commune de Kouaoua, pour des raisons écologiques, pas de regret. « Je ne suis
pas allée voter. Aucun parti politique ne s’est
déplacé ici depuis le début du blocage, lâche-t-elle, désabusée. J’ai envie de cette
indépendance. Mais
OCÉAN
PAC I F I Q U
pas de cette
E
façon. » Pour de
Ouvéa
nombreux habiIles
Lifou
NOUVELLELo
tants, le rêve de
ME
y
C A L É D O N I E a Maré
DE
CO R
Kanaky n’est pas
RA
IL
Nouméa
mort
dimanche.
Ile des
Pins
DELPHINE BAUER
é
0
100 km
L’OBS/N°2818-08/11/2018
CREDIT PHOTO
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTFOLIO
Gilbert Tyuienon,
A la sortie du
indépendantiste
meeting du FLNKS,
kanak de l’UC-FLNKS
le 30 octobre. Une
et membre du
femme venue avec
gouvernement. Pour
ses enfants écouter
lui, « il est temps de
les partisans du oui.
rompre avec la France
des douleurs et des
souffrances ».
Regroupement
d’indépendantistes
attendant le résultat
du référendum sur un
parking, à Nouméa.
Anderson fait
partie du collectif
des jeunes de la
tribu de Méa. Il
s’apprête à partir
chasser le cerf
comme lui ont
enseigné ses
Naick, ingénieur,
« vieux » (aïeux
est fier que son
kanaks). Il participe
peuple ait joué le
au mouvement de
jeu démocratique
blocage de la mine
en se rendant aux
de Méa.
urnes en masse.
MARION PARENT POUR « L’OBS »
57
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Nimoo Amoury,
l’un des porte-parole
du collectif des jeunes
Kanaks bloquant
la mine, se lave
dans la rivière de
son enfance. Il se
reconnecte avec les
esprits de la nature.
Linda,
technicienne sur
le site minier
de Méa, soutient
le mouvement des
jeunes Kanaks qui
bloquent la mine
Jean-Pierre Aïfa,
pour des raisons
descendant de
écologiques.
déportés algériens, est
Elle n’est pas allée
proche du combat des
voter.
Kanaks. Personnalité
politique reconnue,
il soutient depuis
trente ans l’idée
d’une indépendanceassociation avec
la France.
58
L’OBS/N°2818-08/11/2018
MARION PARENT POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTFOLIO
Près de Kouaoua,
les jeunes Kanaks
de la tribu de Méa
se mobilisent depuis
deux mois contre
l’exploitation de
la mine de nickel
de la SLN. Ils vivent
désormais à l’entrée
du site, dans des
tentes de fortune.
Nadine PidjotAllard est la première
femme avocate de
Nouvelle-Calédonie
d’origine kanak. Elle
considère que les
indépendantistes
ont mal préparé
le référendum.
Dans le bureau de
Même si l’industrie
vote de la Vallée du
du nickel est en
Tir, le dépouillement
ralentissement, elle
des bulletins se fait
reste pourvoyeuse
sous l’œil de
de 20% des emplois
magistrats venus
privés en Nouvelle-
de métropole.
Calédonie.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
59
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LOBBYING
Le dernier
coup
monté de
Monsanto
Qui se cache derrière le groupement
pro-glyphosate Agriculture et
Liberté ? La piste remonte jusqu’à
un cabinet de consultants à Dublin…
Par L U CA S B U R E L et BA R BA R A K R I E F
60
L’OBS/N°2818-08/11/2018
A
u dernier Salon de l’Agriculture, porte de Versailles
à Paris, Sophie (1), étudiante en BTS, tenait un stand,
hall 4, allée B, juste à côté de celui d’Agriculture et
Liberté, un groupement d’utilisateurs du glyphosate. Pendant une semaine, elle a pu observer le
manège des hôtesses. « C’étaient des petites nanas, elles n’avaient
pas l’air du métier. Elles arrêtaient les visiteurs dans les allées pour
leur faire signer une pétition qui devait être envoyée au ministère
de l’Agriculture. Moi-même, j’ai signé, je ne me suis pas méfiée. »
Jamais elle ne s’est doutée que derrière Agriculture et Liberté
se cachait une agence de lobbying travaillant, entre autres, pour
Monsanto, le fabricant du Roundup, symbole mondial des désherbants à base de glyphosate. Elle s’imaginait encore moins que,
six mois plus tard, son nom à elle, Sophie, apparaîtrait sur le site
du groupe Agriculture et Liberté. « Si j’avais su que c’était
Monsanto, je n’aurais pas signé », regrette-t-elle.
Pour comprendre cet étrange tour de passe-passe, il faut
remonter trois semaines en arrière. Le 17 octobre, le journal
anglais « The Independent » et l’équipe d’investigation de Greenpeace ont publié deux enquêtes démontrant que Monsanto – la
firme américaine qui vient d’être rachetée par le géant allemand
Bayer – a créé des « associations » d’agriculteurs fantômes dans
huit pays européens. La campagne, baptisée « Freedom to farm »
(Agriculture et Liberté en français), vise à redorer l’image du
glyphosate dont la France a prévu l’interdiction d’ici à trois ans,
après des mois d’intenses polémiques entre pro et anti sur son
JEAN-FRANÇOIS MONIER/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ENQUÊTE
pour défendre notre point de vue dans un dossier devenu très politique », explique un agriculteur qui requiert cependant l’anonymat.
DES MÉTHODES “DÉLOYALES”
Page d’accueil du site
Agriculture et Liberté.
possible caractère cancérigène. « Nous sommes
un groupe d’agriculteurs français qui se sont unis
pour protéger notre mode de vie », est-il écrit sur
le site d’Agriculture et Liberté. Problème : l’initiative ne vient pas de vrais agriculteurs, mais du
cerveau de consultants américains, ceux du Lincoln Strategy Group (qui se sont illustrés notamment pendant la campagne de Donald Trump) et
d’une société de Dublin, Red Flag, lobbyiste officiel de Monsanto selon le registre de transparence de l’Union européenne.
« C’est une stratégie classique. Comme Monsanto
sait que son image est très dégradée, il se cache derrière des scientifiques ou des professionnels du secteur pour prendre sa défense, analyse la journaliste
d’investigation Marie-Monique Robin, auteure
du livre et du documentaire “le Monde selon
Monsanto”. Même s’ils se font prendre, ce n’est pas
grave. L’objectif, c’est de créer du doute, de la confusion dans l’esprit des gens. Et pour y parvenir, tous
les coups sont permis, y compris les plus tordus. »
Car en France l’histoire ne s’est pas arrêtée là. A la suite de la
dénonciation de Greenpeace et de « The Independent », les lobbyistes de Monsanto ont contre-attaqué. Le 19 octobre, une
lettre ouverte intitulée « Nous ne sommes pas des fantômes »
est publiée sur le site à l’attention des médias qui ont relayé
l’information. « L’Obs », parmi d’autres, est interpellé sur
Twitter sur le thème : « Vous avez colporté une “fake news”, les
agriculteurs existent bien. » Le 19 au matin, la liste des membres
d’Agriculture et Liberté compte 27 noms. Ils sont 42 le soir
même, et 105 quelques jours plus tard.
DES MILITANTS MIRACULEUSEMENT SORTIS DE L’OMBRE
Contacté par « l’Obs », Karl Brophy, le PDG de Red Flag assure :
« Chaque signataire de cette lettre s’est engagé individuellement
à y joindre publiquement son nom. […] Nous sommes certains que
tous ceux qui ont apposé leur nom sur cette lettre l’ont bien compris, et qu’ils voulaient défendre leurs moyens de subsistance et
protester contre leur surnom de “fantômes” ou “faux”. »
Pour en avoir le cœur net, nous avons cherché à contacter ces
105 militants, miraculeusement sortis de l’ombre. Nous avons pu
discuter avec une trentaine d’entre eux. La quasi-totalité a un jour
signé une pétition ou un questionnaire dans une foire et laissé ses
coordonnées. Mais seuls cinq ont été prévenus que leur nom
serait utilisé par Monsanto. « Je ne me sens pas instrumentalisé.
Pour moi, Agriculture et Liberté est un outil de communication
CAPTURE D’ÉCRAN AGRICULTURE ET LIBERTÉ
Tous les autres nous ont, à l’inverse, confié
leur sentiment d’avoir été manipulés, et plusieurs nous ont demandé comment être retirés de la liste. Julien, 37 ans, céréalier en
Haute-Marne, dénonce des méthodes
« déloyales ». « C’est une chose de signer une
pétition contre l’interdiction du glyphosate
dont j’ai besoin à petites doses, et une autre de
me retrouver en défenseur des intérêts d’une grande entreprise »,
s’indigne-t-il. Parmi ces mécontents, il faut aussi mentionner
celui qui estime qu’on l’a mis là pour lui « faire une blague », les
retraités qui ne sont pas plus consentants et des jeunes à peine
sortis de l’école. Et Ange-Marie, un fonctionnaire du Pas-de-Calais, qui utilise « 2 litres de glyphosate par an environ » et a d’abord
été présenté, sur le site Agriculture et Liberté, comme une « agricultrice ». Ce qui le fait sourire, lui et sa « grosse moustache ».
Comme les autres, notre fonctionnaire est régulièrement
appelé par « une dame » qui lui demande s’il est toujours opposé
à l’interdiction du glyphosate. Un producteur de fraises de l’ouest
de la France a été frappé par la détermination sans faille de ses
nouveaux amis d’Agriculture et Liberté. « Un jour, ils m’ont
demandé si je ne voulais pas parler directement au ministre. J’étais
d’accord. J’ai eu l’impression qu’ils appuyaient sur un bouton, et la
communication a été basculée directement vers le cabinet du ministère de l’Agriculture. » « Impressionné », l’agriculteur ne s’est pas
offusqué du procédé. ■
(1) Le prénom a été changé.
BIENTÔT DE NOUVELLES PLAINTES
CONTRE MONSANTO
Les victimes du
glyphosate, principale
substance de l’herbicide
Roundup de Monsanto,
ont désormais un visage :
celui de Dewayne
Johnson. Ce jardinier,
en phase terminale d’un
cancer, a fait condamner
l’entreprise américaine
et obtenu 78,5 millions
de dollars de dommages
et intérêts. Cette décision
pourrait créer un effet
boule de neige aux
Etats-Unis, où des milliers
d’autres plaignants
poursuivent le géant de
l’agrochimie. En France,
une soixantaine de
plaintes ont été déposées
depuis cet été pour
« mise en danger de la vie
d’autrui », « tromperie
aggravée » et « atteinte
à l’environnement »,
affirme l’association
Campagne Glyphosate.
Elles visent notamment
les responsables des
fabricants de pesticides,
dont Bayer-Monsanto,
ainsi que des décideurs
tels que le président
et les membres de la
Commission européenne.
D’après nos informations,
une centaine de nouvelles
plaintes doivent
être déposées courant
novembre.
L. B. et B. K.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
61
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRÉDÉRIC BEIGBEDER
Dandy décroissant
En 2016,
à Guéthary,
où il est installé
aujourd’hui.
Fêtard (presque) repenti, l’écrivain, qui vit au Pays basque
depuis bientôt deux ans, vante désormais les joies de la déconnexion
dans son nouvel ouvrage, “La frivolité est une affaire sérieuse”
Par T I M O T H É E V I L A R S 62
L’OBS/N°2818-08/11/2018
YANN RABANIER - MODDS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
RENCONTRE
P
rise de conscience ou crise de la
cinquantaine ? « Il est probable
que j’essaie de camoufler l’une
par l’autre », confesse Frédéric
Beigbeder d’un rire sonore. Pour
goûter encore à la capitale, il lui reste sa
chronique hebdomadaire sur FranceInter, où il excelle dans le registre de la
vraie-fausse gueule de bois. Mais voilà
bientôt deux ans que l’écrivain, « retraité
de la vie nocturne parisienne » après
trente-cinq ans de bons et loyaux services, a quitté les rédactions de « Lui » et
de Canal+, entamant à Guéthary une carrière de néorural « cultivant son jardin ».
Avec tout de même sur les bras, deux
enfants en bas âge et un projet d’adaptation ciné (le livre « Richie » de Raphaëlle
Bacqué sur la vie de l’ancien directeur de
Sciences-Po Richard Descoings).
Lors de sa tournée médiatique automnale, sa défense de la décroissance, du bio
et de la reconnexion au réel, mais aussi
ses diatribes contre
BIO EXPRESS
la modernité, le
21 septembre 1965
numérique et la
Naissance à Neuillysurconsommation
sur-Seine.
auront d’ailleurs
déconcerté les ama2000 Son roman
teurs de son ex-ma« 99 francs » épingle les
rionnette des « Guidérives de la publicité.
gnols ». Et s’il pointe
2009 Il obtient le prix
Renaudot pour « Un roman que ce changement
était déjà percepfrançais » (Grasset).
tible dans ses deux
2012 Adapte au cinéma
derniers romans,
son roman « L’amour
il fallait bien ce
dure trois ans ».
recueil rétrospectif,
2016 Son film « l’Idéal »
« La frivolité est une
critique le monde
affaire sérieuse » (1),
de la mode.
pour disséquer sa
2017 Après avoir quitté
mue de noctamCanal+ et l’animation de
bule.
l’émission culturelle « le
Depuis 1984, et
Cercle », il abandonne la
pour une raison
direction du magazine
qu’il ne s’explique
« Lui » qu’il avait relancé,
pas lui-même, Fréet quitte Paris pour
s’installer au Pays basque. déric Beigbeder a
pu écrire ce qu’il voulait dans de nombreux monde », le ramène aux aventures de son
journaux. Sur un millier de coupures de alter ego Octave Parango, pubard repenti.
presse tirées de ses archives, il en a choisi D’abord la publicité elle-même, dont il voit
et retouché quatre-vingt-dix-neuf, son les rêves de conquête parachevés dans le
chiffre porte-bonheur. « Ce ne sont pas des triomphe des réseaux sociaux : « A l’époque
fonds de tiroir, prévient-il. Il y a beaucoup de de “99 francs”, c’était le Moyen Age. Si on
textes publiés dans des revues étrangères ou avait dit aux annonceurs qu’ils allaient poudisparues, et pas mal d’inédits. » Organisé voir mesurer en temps réel l’efficacité de
en trois séquences (avant, pendant et après leurs messages, mais aussi les envoyer aux
2015), ce recueil permet de mesurer ce qui consommateurs au moment où ceux-ci sont
est resté – le sens de la formule, l’élégance le plus vulnérables, ils auraient été fous de
légère – et ce qui a disparu – une certaine bonheur ! » Le nouveau monde ? « Angoisse
éthique de l’irresponsabilité chic. Hanté et flicage de nos jardins secrets », résume
par la double menace terroriste et environ- celui qui est parti en croisade contre Facenementale, Beigbeder n’hésite pas à se book à cause d’une photo dénudée de
définir comme le « symbole putride de Mireille Darc censurée par le néopuritala décadence libertaire post-soixante- nisme algorithmique. « Si le nouveau monde
signifie la disparition des jourhuitarde ». Mea culpa généranaux papier, des magasins de
tionnel ? « Je me sens non seuledisques, du cinéma en salles, je
ment coupable, mais collabo de
“JE SUIS
ne m’y adapterai pas. Je suis un
l’autodestruction actuelle. Nous
n’avions que des ruines et nous
UN BRANCHÉ branché devenu diplodocus. »
n’avons fait que plaisanter sur la
Conservateur, Beigbeder ?
DEVENU
fin des idéologies, ridiculisant
« Conservateur d’un certain
toute personne porteuse d’utode vie libertaire que j’ai
DIPLODOCUS.” mode
pies. Nous nous croyions subverconnu dans ma jeunesse, et de la
sifs, nous étions dérisoires : le fait
planète », nuance-t-il. Et snob,
d’avoir un rêve était interdit à
toujours : « C’était tellement
ma génération. »
plus drôle de faire la fête quand elle n’était
Ce rendez-vous matinal à l’hôtel Grand pas obligatoire », écrit l’éternel coucheAmour, rue de la Fidélité à Paris, sonne tard entre deux références à « l’Homo Fesd’ailleurs comme une promesse : détendu, tivus » du pamphlétaire Philippe Muray
la barbe un rien blanchie, Beigbeder et une dénonciation du « totalitarisme
semble avoir trouvé un équilibre après disco ». « J’attaque en réalité un symbole,
trois décennies de frénésie, et s’est au celui de ces boîtes de nuit qu’on construit
moins autant libéré des microparticules jusque sur les pistes de ski, de ces magasins
que de ses contradictions. « On m’a critiqué de vêtements qui passent de l’électro assourà juste titre comme une personne qui passe dissante toute la journée, explique-t-il. Je
son temps à dénoncer sa prison dorée sans suis un réactionnaire de la teuf. Je n’ai pas
en sortir, observe-t-il. J’ai rapproché ce que envie que le monde se discothéquise. »
je suis de ce que j’écris et cette cohérence
Qu’on se rassure, Frédéric Beigbeder
nouvelle me fait du bien. » Et s’il se laisse travaille toujours activement à la réhabilivolontiers happer par l’incessant ballet de tation de ces passions diabolisées que sont
sollicitations de ce hall où tout le monde le détachement, la lenteur et surtout la
semble le connaître ou le reconnaître paresse. Sa dernière référence ? L’essayiste
(nous croisons Carmen Chaplin, dont la anglais Tom Hodgkinson, qui prône l’apgrand-mère Oona O’Neill fut un de ses prentissage du ukulélé et l’interdiction du
personnages de roman), il le jure : rien ne réveille-matin : « L’oisiveté me semble le
meilleur moyen de sauver le monde. Ne me
lui manque à Paris, hormis les amis.
Reporter mondain devenu chroniqueur l’enlevez pas, c’est la seule façon que j’ai
d’un temps dont il est l’incarnation, le baro- trouvée d’être un modèle pour la planète ! »
mètre et le météorologue, Frédéric Beig- Au-delà de l’humour-provoc, l’écrivain,
beder constate aujourd’hui que le vent a qui dit avoir divisé ses revenus par trois,
tourné. « La pensée unique a changé de reste soucieux de ne pas ériger son exode
camp, affirme-t-il. Maintenant qu’elle est urbain et sa sobriété heureuse en
devenue de droite, populiste, j’ai encore plus exemple... Conscient que ce sont ses
envie de développer le discours altermondia- années de vie mondaine et médiatique qui
liste que je tiens depuis vingt ans et l’écriture lui ont offert la clé des champs. ■
de “99 francs”. » Tout, dans le « nouveau (1) Editions de l'Observatoire, 384 pages, en librairies.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
63
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SÉRIE
L’éternité,
c’est
mortel
64
L’OBS/N°2818-08/11/2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DÉCRYPTAGE
Ambitieuse et stylisée,
“Ad vitam”, de Thomas
Cailley, diffusée sur Arte,
oppose les partisans
de l’immortalité à une
jeunesse perdue
Par S O PH I E G R A S S I N
O
n ne sait pas où ça se passe, on
ne sait pas quand. »Tel était
le cahier des charges imposé
par la productrice Katia Raïs
à Thomas Cailley et Sébastien Mounier, créateurs d’« Ad vitam »,
nouvelle série diffusée sur Arte (1) où les
deux garçons démontrent qu’ils n’ont rien
de petits joueurs. Dans un univers rétrofuturiste impossible à dater, la population
devenue immortelle grâce à un processus
de régénération – un simple passage dans
l’eau d’un caisson suffit à renouveler vos
cellules – s’apprête à se prononcer par référendum sur le contrôle des naissances.
Tandis qu’elle fête l’anniversaire de la
doyenne de l’humanité dans le fracas des
feux d’artifice, on retrouve les corps de sept
adolescents sur une plage : suicide collectif.
Darius (Ivan
Attal, à gauche),
flic de 119 ans, et
Christa (Garance
Marillier, à droite),
rebelle de 24 ans,
mènent l’enquête
dans ce monde
sans fin.
IVAN MATHIE
Darius (Yvan Attal), flic de 119 ans, prend
l’enquête en main, épaulé de très mauvaise
grâce par Christa (Garance Marillier),
24 ans, détenue dans un hôpital psychiatrique après avoir voulu mettre fin à ses
jours. Elle appartenait alors à un mouvement sectaire de « radicalisés », réfractaires
au pacte faustien noué par leurs aînés. Un
terme employé à dessein. Car les « régénérés » considèrent le malaise générationnel
de ces gamins et leur tentation suicidaire
comme un attentat. « Ad vitam » décrit un
affrontement : celui qui oppose les partisans de la vie éternelle aspirant à figer le
temps et une jeunesse, par définition
mutante, que la société condamne à s’interroger sur la mort, ultime tabou de ce
meilleur des mondes.
VERTIGES EXISTENTIELS
« Avec Sébastien, nous sommes partis d’une
discussion à bâtons rompus sur l’allongement de la durée de l’existence, explique
Thomas Cailley. Nous songions aux
transhumanistes américains qui promettent
l’éternité pour après-demain, nous nous perdions dans les vertiges existentiels ouverts
par cette option : comment gérer son couple
à 180 ans ? Comment prendre sa retraite ?
Comment continuer à vivre ensemble si l’on
n’a plus rien à transmettre ? C’est à partir de
ces questions que nous avons plongé nos
héros dans la fiction. » « Les Combattants »,
son premier long-métrage, organisait
– déjà – la collision entre Arnaud, en deuil
de son père, et Madeleine, une obsédée de
la survie. Ici, la même collision s’opère
entre un centenaire dominé par l’habitude
(Darius) et une gamine sans espoir, à
laquelle dix ans de détention ont volé son
adolescence (Christa). C’est leur réveil
mutuel, une transmission de l’un à l’autre,
que montre « Ad vitam », série ultramélancolique où certains rebelles s’obstinent à mourir lors de cérémonies presque
chamaniques suivies de transes techno.
« Montrer ce passage vers l’au-delà nous
permet d’assumer notre sujet, analyse Thomas Cailley. La phrase que prononce le
prêtre au moment où le mourant rend son
dernier souffle n’est, d’ailleurs, pas
FUTUR ANTÉRIEUR
La dystopie, peinture d’un monde
proche et fantasmé où tout n’est
pas bon à prendre, s’est emparée
de l’univers des séries. « Le
phénomène a d’abord été européen
à l’image de “Black Mirror’’, avant
d’être adopté par les Américains
avec “The Handmaid’s Tale »,
estime Katia Raïs, productrice
d’“Ad vitam”. Créée par
le satiriste Charlie Brooker,
la série anglaise « Black Mirror »
surfe sur les addictions aux
nouvelles technologies promptes
à nous réduire en esclavage.
Adaptée du roman de la
Canadienne Margaret Atwood
– qui jurait « je n’inclurai rien dans
mon livre que les hommes n’aient
déjà fait » – « The Handmaid’s
Tale » décrit, elle, un régime
totalitaire privant les femmes
de leurs droits élémentaires
et les condamnant au viol, à
l’excision ou à la déportation. Une
vision de la dystopie récusée par
Thomas Cailley, le créateur d’« Ad
vitam » : « Elle décrit un monde où
un pouvoir central impose sa loi.
Nous, nous avons justement voulu
ancrer la série dans une démocratie
qui permet à chacun de faire
des choix personnels et moraux.
L’engagement collectif,
l’insurrection même se fondent
aujourd’hui sur le libre arbitre.
Il me semble que, de ce point de
vue-là aussi, “Ad vitam’’ raconte
quelque chose de notre époque. »
S. G.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
65
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le réalisateur
Thomas Cailley
et Yvan Attal
sur le tournage.
Ci-dessous, de
gauche à droite,
Rod Paradot
(Linus) et JeanBaptiste Anoumon
(Angus), également
à l’affiche de la série.
neutre : “C’est un homme accompli.” Le
philosophe Emmanuel Levinas disait : “La
mort sert à finir le portrait qu’on a de soi.” Si
l’on ne meurt pas, on ne l’achève jamais. La
mort donne son sens à l’existence. Cette idée
fondamentale gouverne aussi la série. »
QUÊTE SENSORIELLE
« Ad vitam » s’inscrit dans une collection
dirigée par Katia Raïs : « Le principe est
simple, dit-elle Je demande à des auteurs de
porter un regard sur le monde d’aujourd’hui
et d’en éclairer les symptômes en utilisant le
genre. » Elle a déjà produit « Trepalium »
de Vincent Lannoo, dystopie (voir encadré
page précédente) sur l’apartheid social, où
un mur de 40 mètres de longueur et de six
mètres de hauteur séparait les 20% d’actifs
des chômeurs contraints de survivre dans
« la zone » où régnait la misère. « Dans le
scénario d’“Ad vitam”, une réplique m’avait
frappée, poursuit-elle : “La jeunesse est parquée dans une immense salle d’attente.” »
Ce no man’s land où le désert ronge la ville,
où les entreprises semblent à l’abandon et
où une jeunesse sacrifiée doit attendre
l’âge de 30 ans pour obtenir sa majorité
est-il, au fond, si différent du nôtre ? « D’un
66
L’OBS/N°2818-08/11/2018
côté, on nous enjoint de profiter de la vie, de
l’autre, notre planète ne cesse de nous rappeler sa fin prochaine : il n’y a plus de
plein-emploi, plus d’oxygène dans l’atmosphère, souligne Thomas Cailley. Il faut
donc devenir soi-même dans ce monde qui,
lui, ambitionne de ne devenir… plus rien.
Avec Sébastien, nous avons évidemment
projeté ces angoisses dans la série. Au festival de Toronto, où elle a été présentée, un
spectateur m’a interrogé : “L’homme vivra
donc plus vieux, mais vivra-t-il plus sage ?”
Cette question de la sagesse me hante. »
Quête sensorielle, romanesque et philosophique, parfois burlesque, toujours stylisée, « Ad vitam » élit d’abord le fantastique pour ne plus cesser de bifurquer. SF,
polar, chronique adolescente, road-movie,
récit d’émancipation, tragédie… « D’épisode en épisode, elle voyage de genre en
genre et de personnage en personnage »,
note Katia Raïs [on en dénombre 93 en tout,
NDLR]. Mais aussi de décor en décor. Thomas Cailley l’a nourrie de ses obsessions :
« Black Hole », bande dessinée de Charles
Burns où de jeunes gens rejetés pour leur
étrangeté voient pousser sur leur corps
bubons ou queue de lézard ; « Sueurs
froides » de Hitchcock, l’histoire d’un personnage aspiré par le gouffre existentiel au
bord duquel il se tient ; un article de
« Science et Vie » : « J’y ai découvert qu’une
méduse était capable de renouveler l’ensemble de ses cellules. La méduse est donc
l’avenir de l’homme, perspective assez flippante, s’amuse-t-il. Ce spectre translucide
porté par le courant me paraît une bonne
métaphore de l’éternité, ce long couloir qui
conduit vers l’infini ou le néant. J’en suis
tombé amoureux. »
Comme de ses acteurs et de leur physique puisque la série repose surtout sur
leur regard, leur présence et leur corps.
« Yvan Attal, silhouette à la Takeshi Kitano,
a quelque chose du loup, estime Thomas
Cailley. Garance Marillier, regard de chat,
mélange de maturité et d’aplomb enfantin,
pourrait sortir d’un manga. » « Pour incarner Christa, je me suis inspirée des animaux,
confirme la comédienne, de leur instinct,
de leur méfiance et de leur nervosité. Mais
j’ai aussi pensé aussi à la phrase “On ne choisit pas sa famille”. Les parents de Christa
ont préféré adopter une méduse plutôt que
de s’occuper d’elle. A quoi bon essayer, dès
lors, de tenter de fabriquer tout rapport ? »
Dans les plus grands festivals internationaux, la série, remarquée pour sa qualité
éditoriale, a également fait l’événement
pour son ambition esthétique qui tranche
avec la production française habituelle. Le
réalisateur convoque des fantômes à la
Kurosawa, le souvenir du cinéma de John
Carpenter et de « Memories of Murder »
du Coréen Bong Joon-ho. Avec son chef
opérateur, Yves Cape, il élit aussi des couleurs tranchées : chaudes pour les jeunes ;
froides pour les « régénérés » et pour toute
cette eau (bassins de régénération, aquariums) qui baigne la série ; rose et violet
lorsque les deux camps s’affrontent. Il a
confié la musique au groupe HiTnRuN en
lui conseillant de visualiser un travelling
au ras de la mer vers un soleil couchant,
comme si la caméra voulait le rattraper
pour l’empêcher de disparaître. « Au bout
de huit jours, ils m’ont envoyé dix titres,
confie Thomas Cailley. Ils avaient compris
la nature même de la série. »
Dans « Ad vitam », certains des personnages achèveront leur portrait. D’autres
verront se rallumer en eux ce feu qui les
avait abandonnés. « S’il n’y a rien à attendre
de la société, il y a tout à attendre du
monde », écrivait le critique de cinéma
Serge Daney. ■
(1) Chaque jeudi, du 8 au 22 novembre, à 20h55, sur Arte.
IVAN MATHIE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cendrillon
© Tomasz Lazar / Société Rogues Artist Management Ltd / OnP - ES : 1-1075037, 1-1075038, 2-1075039, 3-1075040
Rudolf Noureev
MUSIQUE
SERGUEÏ PROKOFIEV
CHORÉGRAPHIE
RUDOLF NOUREEV
DIRECTION MUSICALE
VELLO PÄHN
ORCHESTRE PASDELOUP
LES ÉTOILES, LES PREMIERS DANSEURS
ET LE CORPS DE BALLET DE L’OPÉRA
NATIONAL DE PARIS
ut- elle
Une soirée pe vie ?
changer une
OPÉRA BASTILLE
DU 27 NOVEMBRE 2018
AU 2 JANVIER 2019
OPERADEPARIS.FR
08 92 89 90 90
(0,35 € TTC/MIN) РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le psy et le sociologue
face au djihadiste
Comment analyser le passage à l’acte d’un adolescent ? Processus psychique
ou trajectoire sociale ? A l’occasion des états généraux Psy sur la radicalisation,
dont “l’Obs” est partenaire, le psychanalyste Fethi Benslama
et le sociologue Laurent Bonelli confrontent leurs approches
Propos recueillis par M A R I E L E M O N N I E R
Laurent Bonelli, vous venez de publier avec
Fabien Carrié « la Fabrique de la radicalité »,
une étude sociologique des jeunes djihadistes
français. Comment tenez-vous compte du discours des psys dans vos recherches ?
Laurent Bonelli Nous avons travaillé sur les dossiers
des 133 mineurs poursuivis entre 2012 et 2017 pour
✎
YASMINE GATEAU POUR « L’OBS »
des faits de terrorisme ou signalés pour « radicalisation ». Face à ces parcours, la méthodologie de la
sociologie consiste, dans un premier temps, à établir
des régularités, des homologies qui dessinent des
grandes dynamiques de groupe; puis, à faire une
exploration fine des histoires de vie, pour mettre au
jour les micro-bifurcations d’une trajectoire, les
SOMMAIRE
p. 73
« Le Brésil est redevenu
brutal, vulgaire et
archaïque »
L’OBS/N°2818-08/11/2018
69
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDÉES
tueur, la mère l’appuie, la sœur
choisit de partir en Syrie, un
autre fils fournit l’autorisation
idéologique, et puis vous avez
deux autres membres, un frère
notamment, qui s’opposent à
tout cela. Pourquoi les uns et
pas les autres ? Il y entre une
grande part de contingences
(rencontres, accidents), mais là,
vous avez une décision,
consciente ou inconsciente,
d’un sujet qui est à analyser.
Mon hypothèse, c’est que la
radicalisation a pour fonction
de recouvrir ou d’envelopper le
symptôme que construit un
sujet – vous appelez ça « la
fabrique ». Et des travaux de
sociologie sérieux, comme les
vôtres, me donnent des matériaux d’objectivation.
enjeux propres à une famille
ou à une fratrie, les phénomènes d’escalade face à un renvoi scolaire ou la pression d’un
parent, le rôle clé des petits
groupes de pairs… On voit ainsi
comment se fabrique progressivement un passage à l’acte qui
n’était pas prévisible, y compris
pour la personne elle-même.
Nous avons échangé avec les
psychologues qui avaient
interrogé ces jeunes. Parfois, ils
apportaient des éléments
éclairants sur leur économie
psychique, par exemple sur la
question de la sexualité ou du
fantasme adolescent, qu’on
pressentait pouvoir être mise en
lien avec ce qu’ils projetaient
sur la Syrie. Mais il faut savoir, à
un certain stade, se déclarer
incompétents et ne pas
chercher à faire du « braconnage » scientifique. En
revanche, on peut creuser en
dialogue.
En réalité, plus que les différences de disciplines, c’est le
sérieux des travaux qui est pour
moi discriminant. Je lis avec
beaucoup de respect toutes les
recherches qui sont fondées
empiriquement. Malheureusement, sur ce sujet, beaucoup de
gens se contentent d’écrire
depuis leur bureau et produisent du bavardage savant.
Fethi Benslama Ce sont
ceux que j’appelle les « uberradicologues », qui n’ont jamais
rencontré un cas de leur vie.
En quelques années, le mot
« radicalisation » s’est
imposé dans notre vocabulaire. Pourtant, Laurent
Bonelli, dans votre livre,
vous l’écartez. Pourquoi ?
L. B. « Radicalité » n’est pas
totalement satisfaisant non
plus, mais, dans le débat actuel,
le terme de « radicalisation »
nous semblait trop brouillé. Car
il est à la fois un concept scienPrésident du Comité d’organisation des états généraux Psy
tifique, une catégorie adminissur la radicalisation (7-10 novembre),
trative et en même temps une
FETHI BENSLAMA
disqualification politique : si au
est psychanalyste, professeur de psychopathologie à l’université
xixe siècle, certains pouvaient
Paris-Diderot. Il est notamment l’auteur des essais « Un furieux désir
se revendiquer comme radide sacrifice. Le surmusulman » (2016), et, avec Farhad Khosrokhavar,
caux
(du Parti radical), on sait
« Le jihadisme des femmes » (2017), aux éditions du Seuil.
très bien qu’aujourd’hui la radicalité est perçue comme immédiatement négative. Or ce que nous voulions montrer,
Justement, Fethi Benslama, dans votre pratique
c’est qu’une partie des actes qualifiés de « radicaux » ne
de psychanalyste, vous avez affaire à des jeunes
peuvent pas être séparés des réactions qui les label« radicalisés ». Que vous apporte la sociologie ?
F. B. J’apprécie vous entendre parler des limites scienlisent comme tels. Certains comportements ou propos
tifiques, parce que c’est là où les rencontres entre disont en effet pour simple ambition de faire réagir les
ciplines sont intéressantes. Je suis un élève du psychafamilles ou les institutions (école, police, services
sociaux). C’est particulièrement manifeste sur la quesnalyste et anthropologue Georges Devereux qui a
tion des provocations : les petits délinquants ont très
théorisé l’incomplétude des savoirs. Plus qu’une
bien intégré que faire l’apologie du terrorisme était le
hygiène, c’est une nécessité d’être capable de céder la
place à un autre savoir. Sans cette écologie de la pensée,
meilleur moyen de déstabiliser les professionnels. En
il ne reste plus que l’affrontement dogmatique, toujours
outre, certains comportements (des formes de converdommageable.
sion ostentatoire, par exemple) ne sont labellisés « radiEn tant que psychanalyste, je m’intéresse aux conflits
caux » que parce que les institutions, à un moment
intrapsychiques, au niveau le plus intime du sujet. Mon
donné, les pensent de cette manière-là. Dans dix ans,
travail consiste à comprendre quelle fonction précise
peut-être ne le seront-ils plus ou bien d’autres s’ajouteoccupe la radicalisation chez un individu. Prenez le cas
ront sur la liste. La labellisation institutionnelle fait
donc partie du problème, ce qui est souvent occulté.
des Merah. Dans une même famille, un des fils est un
70
L’OBS/N°2818-08/11/2018
✎
YASMINE GATEAU POUR « L’OBS »
BRUNO COUTIER/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDÉES
F. B. J’ai une préférence pour le
si on surréagit à chaque provoterme « radicalisation », non
cation, il est clair que les proseulement parce qu’il est
vocations seront encore plus
nombreuses, et toute une série
devenu d’usage international,
mais surtout parce qu’il indique
de jeunes gens se retrouveront
des processus. Les psychanadans les filets de la lutte antilystes distinguent par exemple
terroriste où n’est pas leur
l’« identité », qui s’apparente à
place. L’exemple des provocations nazies dans les établisseun état, et l’« identification »,
ments scolaires allemands
qui désigne un mouvement ;
nous montre que la répression
alors que la « radicalité »
semble une substance. Mais il y
conduit à une surenchère et
que seules fonctionnent les
a toujours un hiatus entre les
stratégies de désescalade.
mots et les choses. Le proIl faut être prudent avec ces
blème, c’est qu’une fois posée
idées de continuums, d’échelles
sur son sujet, la grille scientiou de signaux faibles et plutôt
fique finit bien souvent par le
faire disparaître. Derrière cette
identifier les logiques concrètes
question, le vrai enjeu, ce sont
auxquelles on est confronté :
les idéologies qui promeuvent
rébellion et engagement
des tueurs, même si tous ceux
relèvent de dynamiques très
qui les adoptent ne le deviendifférentes. Je comprends bien
dront évidemment pas. Et là, on
la terreur des institutions, mais
se heurte à une difficulté
un jeune signalé pour une promajeure : si les psys peuvent à
vocation cela signifie qu’il se
la rigueur dire qu’il y a des perretrouve sur un fichier, ses
sonnalités dangereuses, ni eux
parents sont convoqués par le
ni les sciences de l’humain en
service de renseignement, cela
se sait, on commence à l’appeler
général n’ont les moyens de
« le terroriste » dans la classe, il
prévoir si quelqu’un peut pasest obligé de changer d’établisser à l’acte ou non. La deuxième
difficulté, c’est que notre civilisement… Or la surveillance, le
sation mondialisée engendre
contrôle ou les poursuites
elle-même de la radicalité : avec
peuvent aussi concrètement
Sociologue et maître de conférences en sciences
la sauvagerie de l’économie
jouer dans l’escalade vers la
politiques à l’université de Paris-Nanterre,
libérale et les nouveaux modes
violence ou la radicalité.
LAURENT BONELLI
de communication, des digues
Bien sûr, l’Etat a un rôle
est l’auteur de « La France a peur. Une histoire sociale de
du refoulement de la haine ont
majeur
de défense des normes
“l’insécurité” » (La Découverte, 2010). Il vient de publier, avec
cédé. Or une société ne peut pas
sociales,
et le droit pénal sert à
Fabien Carrié, « la Fabrique de la radicalité. Une sociologie
se maintenir si elle ne refoule
cela.
Mais
cela implique de
des jeunes djihadistes français », aux éditions du Seuil. pas la haine des individus. Il
garantir à chaque groupe social
une égalité de traitement et
faut des mécanismes de conted’opportunité, sinon c’est de l’injustice. Créer des comnance, je dirais même de répression de l’expression
munautés de suspects, c’est le cercle vicieux, ça produit
publique de la haine. Et l’Etat a un devoir vis-à-vis de
précisément de la révolte contre les institutions.
cela. Or, parfois, j’ai l’impression que vous faites une
F. B. Je n’ai pas vu l’Etat français, sur ce plan,
critique de l’Etat, qui est certes nécessaire, mais vous
la faites comme si l’Etat de droit n’était qu’une menace,
faillir à sa mission de neutralité. Peut-être même
alors qu’il est, à maints égards, une protection contre
a-t-il trop tardé vis-à-vis de certains acteurs porces déferlements de haine.
teurs d’idéologies islamistes qui ont créé cette offre
de radicalisation. Je vous rejoins, en revanche, sur
L. B. D’abord, je suis moi-même fonctionnaire de
les risques d’une réponse grossière de l’Etat à une
l’Etat, je suis enseignant-chercheur, je ne me sépare
donc pas de l’action de l’Etat. Seulement, il me semble
menace faible. La critique que je lui adresserais,
important de rappeler que les actions et les catégoric’est d’ignorer les savoirs issus de recherches qu’il
sations des institutions ont des effets sur les subjeca lui-même rendues possibles. Je crois aussi que
tivités, sur les identités et les mécanismes d’engrenous devrions nous interroger sur ce que l’Etat a
nage. L’idée n’est pas de dire qu’il n’y a rien à faire
fait d’une institution aussi primordiale que l’aide
mais de se demander : qu’est-ce qu’une juste réponse
sociale à l’enfance dont il s’est totalement défaussé
de l’Etat ? Et au fond, jusqu’où ne fabrique-t-il pas ce
sur les départements ; certains ne peuvent plus
qu’il essaie de combattre ? Pour le dire simplement,
porter le fardeau, comme dans le 93.
✎
YASMINE GATEAU POUR « L’OBS »
ÉDITIONS LA DÉCOUVERTE
L’OBS/N°2818-08/11/2018
71
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDÉES
Contre toute attente, « la Fabrique de la radicalité » montre que ce sont les mineurs issus des
familles les plus stables et encadrantes des
classes populaires, aux scolarités normales,
inconnus des institutions, qui manifestent l’engagement le plus ferme au point de partir en
Syrie ou de planifier des attaques. Etait-ce une
surprise pour vous ?
L. B. Nous avons été stupéfaits. Mais ce constat n’est
qu’un point de départ, il faut ensuite comprendre
pourquoi de bons élèves pouvaient se retrouver en
Syrie avec des ex-délinquants. Et si ces mineurs
passent à l’action de manière si précoce, c’est parce
qu’ils vivent un moment d’effondrement et éprouvent
une urgence existentielle. Souvent, ce sont des
enfants pour lesquels les parents, beaucoup des
migrants qui ont fait le choix de l’intégration à tout
prix, ont nourri de grands espoirs d’une élévation
sociale qui devient de plus en plus difficile à atteindre
autour du passage au lycée, où s’accroît la compétition scolaire et où ils prennent brutalement
conscience de leur position sociale objective. Ce
qu’ils vivent comme une trahison.
F. B. Les psys parlent de la « chute des idéaux » dans
la période de transition juvénile. Et il y a en effet des
troubles de la vie psychique qui sont des troubles du
processus de subjectivation à différentes étapes de
l’existence qui n’entrent pas dans des catégories
pathologiques mais qui peuvent avoir des conséquences considérables sur le sujet. Il y aurait d’ailleurs
un danger à voir dans la radicalisation un phénomène
psychiatrique, parce qu’à quelques exceptions près,
c’est tout simplement faux. Il faut en revanche être
72
L’OBS/N°2818-08/11/2018
“SOUVENT,
CE SONT DES
ENFANTS
POUR
LESQUELS
LES PARENTS
ONT NOURRI
DE GRANDS
ESPOIRS
D’ÉLÉVATION
SOCIALE.”
L AURENT BONELLI
très attentifs à ces perturbations, qui sont parfois
micro, et qui font qu’un sujet, à un moment de sa vie,
se trouve en panne. C’est là que la rencontre avec
l’offre de réidéalisation à travers la radicalité lui permet de se relever d’une certaine manière.
L.B. Exactement, mais ce n’est pas simplement individuel, car des situations comme celles-ci, il y en a
des dizaines de milliers. Or ceux qui s’engagent dans
le djihadisme demeurent extrêmement rares. Il faut
pour cela qu’ils rencontrent des gens aux vécus et
préoccupations similaires, l’une de nos mineurs dit
« d’autres moi », et qu’ils forment des petites « communautés affectives » (Max Weber), dans lesquelles
ils élaborent leurs utopies et où s’opèrent des « montées en radicalité ».
A l’inverse, ceux qui ont des carrières de petits
délinquants vont d’abord épuiser les options de la rue,
ce qui prend plus de temps. Mais être dans la rue est
coûteux, c’est dangereux et précaire. C’est pour cela
que vers 23-24 ans, un grand nombre décroche, sous
l’effet de la répression policière et pénale, mais aussi
de la fatigue. Certains trouvent une forme de stabilité
en devenant des trafiquants de plus grande envergure, mais ceux qui n’y parviennent pas doivent passer à des actes à hauts risques. Le livre de Fabien
Truong, « Loyautés radicales », est en cela éclairant
sur le cas d’Amédy Coulibaly. A la fin de sa vie, il peut
faire trois braquages à moto en une journée, c’est une
fuite en avant. Durant cette carrière délinquante, il a
appris à trouver et manier des armes, il a aiguisé sa
haine anti-institutionnelle, contre les policiers, les
magistrats, la prison. Au bout de cette trajectoire, ces
savoir-faire techniques peuvent trouver à se reconvertir dans la cause djihadiste en se parant d’une nouvelle grandeur.
Cela montre bien qu’il n’y a pas une « radicalisation », mais des logiques sociales très hétérogènes.
C’est d’ailleurs pourquoi vouloir dresser « le profil du
radicalisé » est illusoire, en cela sciences du psychisme
et sciences sociales sont parfaitement d’accord.
F. B. C’est un point très important. Mais ce que le
sociologue voit comme un paradoxe, le fait que des
jeunes issus d’un milieu social protecteur et bons
élèves puissent être les plus utopistes ou le retournement d’un délinquant, c’est le caractère divisé de
tout sujet humain que décrit le psychanalyste. Derrière l’apparence du jeune qui se plie à l’idéal parental, il peut en effet y avoir un versant de haine, par
exemple vis-à-vis du père et de ce qu’il représente,
de l’histoire de son immigration. De même, derrière
le délinquant, il y a souvent une pression morale
absolument extraordinaire qui peut l’amener à vouloir convertir sa haine de la société et à se « purifier »
en devenant un « martyr ». Les retournements se
font sur la base de cette division de l’individu
humain, qui chez certains est le lieu d’une tension
extrême : le moment de bascule, c’est un peu comme
quelqu’un qui monte sur le versant d’une montagne
et qui décide de passer de l’autre côté. ■
✎
YASMINE GATEAU POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDÉES
“Le Brésil est redevenu brutal,
vulgaire et archaïque”
Au lendemain de la victoire du candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro
à l’élection présidentielle, Bernardo Carvalho, écrivain et journaliste
de Sao Paulo, dresse un tableau alarmant de la bourgeoisie de son pays
Propos recueillis par X AV I E R D E L A P O RT E
Comment vivez-vous cette victoire de
Jair Bolsonaro ?
C’est terrible. Beaucoup disent que le pays
est protégé par la Constitution et qu’on ne
peut pas voir le retour d’une violence d’Etat
au Brésil. Mais je crains plus une libération
de la violence à l’intérieur même de la
société civile. Comme si un feu vert avait été
donné, dont j’ai pu expérimenter les premiers effets. Deux heures avant les résultats
de l’élection, dans un quartier très chic de
Sao Paulo, je sortais d’un restaurant avec
mon copain et une amie. On portait des
badges de soutien à Fernando Haddad, le
candidat du Parti des Travailleurs. Un
énorme 4×4 s’est arrêté et ses occupants ont
crié : « Partez au Venezuela, pédés ! » Le fils
adolescent d’un ami, scolarisé dans une
école bourgeoise, avait participé à l’occupation d’un immeuble du centre-ville en soutien aux sans-abri, il a été menacé de mort
par des camarades de classe. Ce ne sont que
des exemples parmi d’autres.
Que s’est-il passé pour en arriver là ?
Plusieurs fronts se sont coalisés. Les
affaires de corruption qui ont marqué les
mandats de Lula et de Dilma Rousseff
– corruption réelle mais qui touche tout le
pays et tous les partis depuis toujours – ont
été montées en épingle. La bourgeoisie
conservatrice et les plus riches en ont fait
leur principal argument contre une
gauche qu’ils attendaient impatiemment
de renverser. Les médias, même de centre
gauche, ont joué un rôle étrange. Pour
Laurindo Feliciano est un illustrateur brésilien vivant en France. Lors de cette campagne présidentielle, il s’est engagé
dans un collectif d’artistes pour lutter contre l’extrême droite. Son dessin dénonce la fascination de Bolsonaro pour la dictature militaire
et son programme : destruction de la forêt amazonienne, homophobie, répression de l’opposition et armement de la population.
✎
LAURINDO FELICIANO POUR « L’OBS »
L’OBS/N°2818-08/11/2018
73
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDÉES
des raisons d’abord commerciales, ils
ont insisté énormément sur la corruption
et ont nourri ce sentiment antipétiste. Parfois, c’est allé très loin. La presse internationale dit que nous avons élu un candidat
d’extrême droite, voire fasciste. Au Brésil,
aucun média n’emploie ces mots. Dans
certains journaux, des circulaires internes
ont interdit aux journalistes d’utiliser le
mot « extrême droite » pour désigner
Bolsonaro. Il faudrait encore ajouter le
rôle de l’Eglise évangélique qui a un projet
politique très clair. Tout cela a fini par porter, notamment auprès des plus pauvres,
assommés par la crise économique, subissant une violence constante et très déçus
par les promesses non tenues de Dilma
Rousseff. En même temps, si je vivais dans
une favela, à la périphérie d’une grande
ville, coincé entre les malfrats, l’Eglise
évangélique et une police corrompue, il est
probable que je voterais extrême droite.
Avec quel espoir ?
Que tout explose. Vous n’imaginez pas à
quel point la société brésilienne est hypocrite. L’enfer a commencé pour moi
dimanche. Mais je dois reconnaître que
jusqu’à maintenant, j’étais un peu indifférent à l’enfer des autres. Au Brésil, l’élite
politique et sociale vit dans une bulle et
fait comme si ce qui se passe en dehors
était normal. Or les violences, la corruption, les milices, ce n’est pas normal. Ce
qui me frappe le plus – peut-être parce
que c’est plus proche –, c’est l’attitude de
la bourgeoisie. Je suis entouré de brutes
d’une vulgarité, d’une bêtise et d’une violence inimaginables, y compris parmi les
gens que je fréquente au quotidien. Je vis
dans le quartier juif de Sao Paulo, au
milieu de gens aisés. Tout le monde est
d’extrême droite ici.
Qu’est-ce qui motive les plus riches à
voter Bolsonaro ?
Ne pas perdre leurs privilèges. Bien plus
que la corruption – eux-mêmes évoluant
dans un monde très corrompu et y participant souvent –, c’est ce qui explique leur
détestation de la gauche. Vous ne mesurez
pas à quel point l’héritage esclavagiste pèse
encore au Brésil. Or, malgré tous ses défauts,
c’est cet ordre qu’a perturbé Lula en donnant plus de droits aux Noirs et aux Indiens.
On a pu le vérifier aux réactions ulcérées
quand il a instauré des quotas pour les Noirs
dans les universités. Même la gauche s’est
mise à développer un argumentaire d’une
mauvaise foi spectaculaire. Elle s’est mise à
défendre que la race était une notion impor-
74
L’OBS/N°2818-08/11/2018
tée des Etats-Unis, qui n’existait pas dans
la société brésilienne et que le vrai problème était les inégalités sociales. Non seulement c’est faux – le racisme est très prégnant au Brésil – mais jamais auparavant
ces gens ne s’étaient souciés des inégalités
sociales. Leur vrai souci était les quotas et
la menace qu’ils faisaient peser sur leurs
privilèges. Pour moi, les attaques contre
les droits LGBT s’inscrivent dans la même
logique. Ils pourraient perturber l’ordre
établi dans une société qui se dit égalitaire
dans l’esprit mais qui, dans la lettre, se
satisfait très bien de fonctionner à plusieurs vitesses. Ce qui est triste, c’est la
confluence entre les intérêts des plus
riches et le désespoir des plus pauvres.
Alors même qu’il y a une contradiction
forte puisque les plus pauvres ont voté
Bolsonaro pour tout secouer, et les
plus riches pour que rien ne change…
Ce n’est pas la seule contradiction. Paulo
Guedes, l’homme pressenti pour devenir
Né en 1960 à Rio, ancien correspondant
de « la Folha de São Paulo »
à Paris et à New York,
BERNARDO CARVALHO
est aujourd’hui écrivain.
Son dernier livre traduit en français
« Sympathie pour le démon », est
paru comme les précédents
aux éditions Métailié.
ministre de l’Economie, est un ultralibéral,
qui a donné des cours au Chili sous Pinochet et fondé une banque d’investissement
aux pratiques litigieuses. Il a pour projet de
privatiser au maximum. Comment cet
objectif sera-t-il compatible avec celui des
militaires, qui défendent un nationalisme
absolu ? Je ne vois pas. Et puis, un peu
comme aux Etats-Unis, les pauvres ne se
rendent pas compte qu’ils votent pour
quelqu’un qui est contre eux. C’est parce
qu’ils n’ont plus rien d’autre à quoi se raccrocher qu’ils achètent le discours « je suis
contre le système et pour vous ».
Depuis la France, on a du mal à comprendre comment un pays qui s’est
libéré en 1985 de la dictature militaire
peut voter pour quelqu’un qui se
revendique nostalgique de cette
époque et prêt à en restaurer certains
aspects.
A la différence de l’Argentine où, après la
dictature, les militaires ont été condamnés,
le Brésil a procédé à une amnistie générale.
Il n’y a pas eu de procès, pas de travail de
mémoire. Ce qui a permis, par exemple, de
maintenir l’illusion que la dictature militaire avait été un régime propre. Or c’était
un régime totalement corrompu qui, en
plus d’éliminer ses opposants, a détruit
l’Amazonie, tué des Indiens et s’est livré à
un affairisme effarant. Ce déni touche tout
le monde. Dernièrement, un juge de la Cour
suprême, nommé par la gauche, a dit qu’il
n’y avait jamais eu au Brésil de dictature
militaire à proprement parler, qu’il ne s’était
pas agi d’un coup d’Etat mais d’un mouvement social beaucoup plus complexe.
Quand, lors du vote pour la destitution de
Dilma Rousseff, Jair Bolsonaro s’est livré
devant le Parlement à un éloge du colonel
Ustra, qui fut l’un des pires tortionnaires de
la dictature, il n’a pas été inquiété. Comme
si la classe politique avait préparé la société
à ce retour.
Comment « la Folha de São Paulo », le
journal dans lequel vous publiez
chaque mois une colonne, a-t-il couvert la campagne ?
Le journal a mis du temps à se positionner.
Mais il a fini par publier une enquête expliquant comment de fausses informations
étaient diffusées sur les réseaux sociaux par
les partisans de Bolsonaro. Immédiatement, il a été qualifié de « communiste »,
alors que c’est un journal de droite. Pour ne
pas subir ce type de discrédit – ou pire –, la
presse risque d’être tentée de normaliser le
régime, de le considérer comme un fait. Je
trouve ça très dangereux.
Comment pensez-vous vivre les
semaines et les mois qui viennent ?
Depuis l’élection, j’ai l’impression très
étrange que la rue appartient désormais
aux bandits. Comme si les hommes
patibulaires et bodybuildés qui entourent
Bolsonaro lors de ses interventions
publiques s’étaient multipliés. Je perçois
aussi une complicité secrète, une solidarité
des regards, comme si une résistance commençait déjà, un peu silencieuse. Peut-être
n’est-ce que folie de ma part, l’époque est
propice à la folie. Alors, je vais continuer à
dire ce que je pense dans « la Folha »
– mais qui lit désormais les journaux ? – et
à raconter des histoires. Je ne suis presque
personne, mais la société brésilienne est
redevenue tellement brutale, vulgaire et
archaïque que n’importe qui ou quoi peut
devenir cible d’attaque. ■
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EVE BABITZ P. 80 MIRÓ P. 82
SCIENCE-FICTION
L’île mystérieuse
Dans leur maison en ÉCOSSE, CHRISTOPHER
PRIEST et NINA ALLAN, deux géants de la SF
britannique, écrivent sur le futur de l’humanité.
Reportage
De notre envoyé spécial à Bute (Grande-Bretagne), D I D I E R JAC O B
Photos M A RY T U R N E R
MARY TURNER/PANOS-REA POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CONSÉQUENCES D’UNE DISPARITION,
par Christopher Priest, traduit de l’anglais
par Jacques Collin, Denoël, 336 p., 21,50 euros.
L’œuvre de Nina Allan est publiée en France
aux Editions Tristram.
Christopher Priest dans son bureau sur l’île de Bute. Le couple
a choisi un lieu déserté en Ecosse, terre restée fidèle à l’Europe.
S
i vous vous rendez un jour à Bute (prononcez Bioute), et si vous vous cassez la jambe
en descendant du ferry, n’allez pas sonner
chez le chirurgien. Il a déserté l’île. L’ancienne salle d’attente, située à l’entresol
d’une petite maison bleu lavande, sert maintenant de bureau à l’un des meilleurs écrivains de science-fiction en activité. Sur de
vastes rayonnages, il a substitué à la bibliothèque médicale vingt volumes de George
Orwell, écrivain fétiche, le meilleur de
Graham Greene et tout H. G. Wells. Dans la
pièce à côté, où l’on a raccommodé tant d’arcades sourcilières (le tempérament sanguin
des autochtones n’est plus à vanter), et où
une plaque lumineuse signale encore la présence de l’ancien bloc opératoire, Christopher Priest entrepose ses archives. Le
comique de la chose est qu’il fuit les médecins mais habite chez l’un d’eux. Alors qu’il
se trouvait en résidence d’écriture à Paris, il y a un mois, à l’invitation de la Maison de la Poésie, son pied a cessé de fonctionner
et, quoique persuadé qu’il venait d’avoir un AVC, il n’a consulté
un docteur que de retour chez lui, deux semaines plus tard. Pour
éviter de penser aux funestes conséquences d’une lésion cérébrale, tout ce qu’il a trouvé, c’était d’écrire un texte sur la mort.
Il y développe l’idée qu’on ne meurt pas, hop, d’un coup d’un
seul, mais qu’on passe d’abord par une antichambre, une salle
d’attente semblable à celle où il travaille, et où l’on peut demeurer des jours ou des années, sans s’en apercevoir, avant le dernier
souffle. Priest vit avec deux chats et une femme, qui se trouve
être aussi l’une des meilleures romancières de science-fiction
en exercice. En somme, ce n’est pas une maison. C’est un podium.
CHRISTOPHER PRIEST ET NINA ALLAN
CONTRE LE BREXIT
Mais quelle mouche a donc piqué ces deux écrivains, qui vivent en
couple depuis plusieurs années, pour ainsi élire domicile dans une
île écossaise, loin de la civilisation ? Car, d’écossais, Priest n’a que
le motif de sa chemise. Quant à Nina Allan, elle est anglaise jusqu’au
bout des ongles. Elle a habité à Hastings et dans le Devon. C’est la
crainte de se retrouver coincée dans la campagne anglaise (elle ne
conduit pas, lui si) qui l’a fait songer à chercher ailleurs. Le Brexit
a fait le reste. Fervente adversaire de la sortie de l’Union européenne, Nina Allan se souvient avoir pleuré en apprenant le résultat. Aussitôt, leur décision est prise : ils quitteront l’Angleterre pour
l’Ecosse, restée fidèle à l’Europe. Reste à trouver leur île. Pas trop
au nord, si possible, où la lumière se raréfie si tôt, et où les vents
appellent, dès le matin, la rasade de whisky. Pourquoi pas Bute ?
C’était, autrefois, le Deauville des gens de Glasgow. Ils y venaient
pour le week-end, construisant des maisons victoriennes sur le
bord de la Clyde. Puis, si l’on en croit le chauffeur de taxi local, ils
(les gens) ont préféré s’ensoleiller en Espagne, en Grèce, que sais-je.
Ce fut le commencement de la fin, précipité par le départ de la
Navy, qui avait installé une base à Bute, et y entraînait pendant la
guerre ses officiers à envoyer par le fond, dans des sous-marins de
poche, les destroyers d’Adolf. Le Kyles Hydro Hotel, immense
bâtiment surplombant la baie qui hébergea un temps le mess des
76
L’OBS/N°2818-08/11/2018
MARY TURNER/PANOS-REA POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE
BIOS Nina Allan est née en 1966
à Londres. Elle a reçu le
prix British Science Fiction
et le grand prix de
l’imaginaire.
Né en 1943 à Cheshire,
en Angleterre,
Christopher Priest écrit
depuis 1968. Il est l’auteur
de quinze romans et de
quatre recueils de
nouvelles. Il a été lauréat
de tous les grands prix de
science-fiction, dont le
prix Utopia, en 2001, pour
l’ensemble de son œuvre.
En ce
moment, Nina
Allan écrit
un roman noir
avec l’île en toile
de fond.
officiers, fut abandonné, puis rasé. Dommage, il aurait fait un parfait château hanté. Mais les fantômes agitent leurs chaînes sur
d’autres îles. En somme, on s’ennuierait presque à contempler
toutes ces montagnes. Et le ferry, que Nina Allan aperçoit de son
bureau (on dirait même, tant le quai paraît proche, que le bateau
va rentrer dans la pièce), effectue ses rotations sans jamais une
minute de retard. Ah si, tout de même, une main courante à la
police. Mais cette signature, on la connaît : c’est celle de Christopher
Priest, qui a égaré son téléphone portable.
QUE S’EST-IL RÉELLEMENT PASSÉ
LE 11-SEPTEMBRE ?
Priest est l’auteur de plus d’une vingtaine de livres, certains complètement barrés. Dans « le Prestige », son grand classique, deux
magiciens rivaux parviennent à maîtriser l’art de la téléportation,
tandis que, dans « la Machine à explorer l’espace », les deux protagonistes, Edward et Amelia, se rendent sur la planète Mars avant
que les petits hommes verts du roman de H. G. Wells, « la Guerre
des mondes », ne réussissent à envahir la nôtre. Un cas aggravé de
fiction dans la fiction qu’aurait pu soigner l’ancien propriétaire,
chirurgien. Le dernier roman de Christopher, « Conséquences
d’une disparition » (quel esprit mal intentionné a détourné, pour
l’édition française, le titre original « An American Story » ?), revient
sur les attentats du 11-Septembre. Journaliste, Ben Matson perd sa
mystérieuse amie Lilian dans le crash du vol 77 d’American Airlines
– l’avion qui s’est écrasé sur le bâtiment du Pentagone. Dix-sept ans
plus tard, la disparition de Lilian le hante encore, ainsi que les nombreuses approximations qui truffent le rapport officiel. Que s’est-il
MARY TURNER/PANOS-REA POUR « L’OBS »
réellement passé ? Comme Priest l’a fait lui-même, Ben passe des
heures sur internet, étudiant photos, récits de témoins, articles
de journaux sans parvenir à connaître la vérité. « Il est impossible,
explique Priest, que les tours soient tombées sous l’effet du choc
provoqué par le crash des deux avions. Quant au crash du troisième,
il est, si l’on s’en tient aux arguments officiels, totalement inexplicable. » S’il se refuse à verser dans les théories complotistes, Priest
s’interroge cependant sur l’étrange silence qui entoure la parution de son roman. « J’avais choisi ce sujet en me disant que ce
serait mon livre le plus commercial. Mais, en fait, personne n’en
parle. D’ailleurs, depuis le 10e anniversaire du 11-Septembre, aucun
livre n’est paru sur le sujet. J’ai eu, dans la presse, un article en tout
et pour tout. Le “Guardian” avait commandé un compte-rendu de
mon livre mais ne l’a jamais passé. Mon livre n’a pas d’éditeur aux
Etats-Unis. La plus grand chaîne de librairies anglaise, Waterstones,
ne le distribue pas. J’ai fait un carton en signant le livre chez eux.
La librairie était pleine. Mais depuis il est introuvable. Bizarre, non ?
Quand un livre marche, est-ce que le premier réflexe d’un libraire
n’est pas de réapprovisionner ? »
“J’AI TOUJOURS AIMÉ LES FILMS D’HORREUR”
Contrairement à Christopher Priest, Nina Allan est du matin.
Entre 10 et 16 heures, c’est, pour elle, la meilleure fenêtre de tir.
C’est à ce moment que son monde intérieur ouvre le plus grand
sa gueule, et l’absorbe entièrement, avant de la recracher, le soir,
sur le canapé du salon. Elle a étudié le russe, écrit sa thèse sur
Nabokov, travaillé comme libraire à Londres. Les livres sont,
depuis toute petite, son épuisante passion. Nina Allan a
L’OBS/N°2818-08/11/2018
77
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IL FAUT TRADUIRE ANNE CHARNOCK !
Elle vient
d’obtenir le
Arthur C. Clarke
Award 2018
pour son livre
« Dreams Before
the Start of
Time » (éditions
47North). Le
roman, qui se
déroule à
Londres dans
un futur proche,
raconte la GPA
du futur : des
utérus artificiels
permettent aux
parents d’éviter
la grossesse et
son cortège de
complications.
Plus besoin,
même, d’un père
et d’une mère
pour faire
un enfant.
Charnock,
que Nina et
Christopher ont
convaincue de
s’installer à Bute,
a mis du temps à
s’immerger dans
le monde de la
SF. Née d’un père
photographe,
elle a étudié
les beaux-arts,
fait carrière
dans l’art
conceptuel,
est devenue
journaliste, pour
se consacrer
finalement à
l’écriture. Ses
trois romans et
son œuvre en
devenir méritent
une publication
en français.
appris à écrire dans une voiture. Ses parents, qui n’étaient pas
érudits (mère infirmière, père représentant), lisaient tout ce qui
leur passait sous la main et, lorsqu’ils partaient en voyage, emmenaient un carton de bouquins, où Nina piochait au hasard, à l’arrière de la voiture. De son salon donnant sur le port, elle explique
avoir « toujours eu la faculté de prendre du recul et d’analyser la
situation. Quand j’avais 6 ou 7 ans, j’étais déjà passionnée par les
motivations des gens. Ce qui me fascinait, c’était la variété des points
de vue. C’est toujours le cas quand j’écris. La réalité n’est jamais
simple. Le réel n’est pas univoque. » Des mots qui pourraient sortir
de la bouche de Christopher Priest. Dans le passionnant « Conséquences d’une disparition », il raconte comment la perception d’un
événement traumatique (le 11-Septembre) finit par tordre la réalité elle-même, comme si l’effondrement des deux tours n’était
qu’une perception parmi d’autres. Christopher Priest est un champion de la construction (dixit Nina Allan) et, pour beaucoup d’aficionados dans le monde, un véritable gourou.
Nina Allan, Anne Charnock et Christopher Priest, tous
trois auteurs de SF et habitants de Bute.
78
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Et Nina ? Elle travaille à un roman noir situé sur l’île de
Bute, et dit nourrir une coupable passion pour les films d’horreur. Alors que Christopher fonce dans sa Volkswagen Golf
pour attraper le ferry où nous attend Anne Charnock (voir
encadré), signalant au passage la maison de campagne de feu
sir Richard Attenborough (le réalisateur de « Gandhi ») sur
la gauche, Nina raconte comment est né son goût pour « les
émissions de merde à la télé ». « J’ai commencé à regarder “Docteur Who” quand j’avais 6 ans, et j’étais absolument convaincue que la série avait été réalisée pour moi. » Elle ajoute : « J’ai
toujours aimé les films d’horreur, depuis très petite. Ils sont si
mauvais que ça me détend. Ce sont toujours les mêmes histoires.
Ce qui m’intéresse, ce sont les vingt premières minutes, avec
l’installation de la situation. Ensuite, c’est toujours pareil. » Elle
a publié deux romans et plusieurs recueils de nouvelles. Histoires de monstre qui rôde (« Stardust »), de lévriers génétiquement modifiés (« la Course »), de fille qui disparaît sur
une autre planète (« The Rift », à paraître en France chez
Tristram). Quand elle voit un truc marrant sur internet, elle
envoie un mail à Christopher, deux étages en dessous, qui
répond d’un : « Oh God ! », auquel elle va sans doute répliquer : « Tu te rends compte ? ? ? »...
Comme Christopher Priest, occupé à écrire un roman sur des
magiciens à Paris pendant la période des Années folles, elle est
passionnée par le surnaturel. Mais, contrairement à Nina, qui
parvient à se téléporter en quelques nanosecondes dans son
inquiétant monde intérieur, Priest, dans sa salle d’opération,
doit d’abord tourner en rond. C’est bon signe. C’est en train de
venir. Il répond au courrier, monte faire un thé, prend des notes
pour un scénario. Il a toujours été passionné par le cinéma (il a
novélisé le film de David Cronenberg « EXistenZ », et l’un de
ses romans, « le Prestige », a été adapté par Christopher Nolan,
ce qui lui a permis de rembourser pas mal de dettes et de vivre
un peu plus confortablement). Il ouvre un livre, lit le journal.
Mon Dieu, comme c’est long, une journée d’écrivain. La voilà
passée. Il la conclura en noircissant quelques pages, avant d’aller dormir. Au fait, pendant que monsieur tire la langue, que fait
madame ? Elle regarde « Doctor Who », la onzième saison. ■
MARY TURNER/PANOS-REA POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COMMUNIQUÉ
OBSERVATOIRE
VISA PREMIER
Vous prévoyez de partir en week-end ou en vacances
prochainement ? Pas besoin de vous poser la question
de prendre des assurances complémentaires pour vos
déplacements, optez pour la carte Visa Premier.
Découvrez les garanties d’assurances et d’assistance
incluses dans la carte Visa Premier auprès de votre
conseiller bancaire ou sur visa.fr.
mon parcours forme
100% fÉmInIn
“On s’encourage,
on se félicite,
on se conseille,
on partage ses astuces,
et on prend
du bon temps !”
eux pa
42 rue albert thomas - 75010 paris
tel : 01 40 18 05 74
M république ou jaques bonsergent
bus : 20 - 65 - 56 - 75
lesailesducanal.com
ai
av
rt
alice G.
s
Bexley, la référence de l’homme chic au meilleur prix,
vous présente ces incontournables boots Bergame
au look épuré et intemporel. Intégralement doublées
de cuir et montées sur semelle cuir avec patin déjà
posé, ces chaussures vous apportent un confort
absolu et une allure dandy chic en toutes saisons.
3 coloris à découvrir d’urgence ! A prix Bexley
évidemment : 1 paire 139€, la 2e paire au choix 99€.
En vente dans les boutiques Bexley et sur www.bexley.fr
Tél lecteurs : 04 78 38 59 54
Situé en plein cœur de
Pessac-Léognan,
Château La Garde
occupe une des plus
belles croupes de graves
de l’appellation.
Magnifiquement mis en
valeur par DOURTHE,
producteur de référence
à Bordeaux, il produit,
en rouge comme en
blanc, des vins toujours
plus fins, typés et
élégants qui le classent
parmi l’élite de
l’appellation.
Château La Garde est
disponible chez
les bons cavistes.
Ch. La GardePessac-Léognan
rouge 2015 : 22€ ;
blanc 2016 : 30€
www.dourthe.com
J’
IL EST TEMPS DE
CHAUSSER VOS BOOTS !
CHÂTEAU LA
GARDE : CHARME
ET ELÉGANCE
Les garanties d’assurances Visa Premier peuvent avoir
des plafonds différents de ceux des garanties affinitaires
qui peuvent vous être proposées.
J’p
Pour la fin d’année, redécouvrez le Single Malt Glen
Turner 12 ans d’âge à travers des accords inédits
réalisés par le Chef Étoilé Geoffroy Maillard. Son
long vieillissement dans des fûts de Bourbon au cœur
des Highlands lui confère des arômes riches et
intenses de vanille toastée, de chêne épicé et de
caramel qui se prêtent idéalement à la gourmandise
des plats de fête. Des recettes aussi exquises
qu’audacieuses pour une véritable expérience
gustative à découvrir sur le site internet Glen Turner
www.glen-turner.com.
spo
s
ec m
ne
es copi
votre club, les ailes Du CaNal
Ne pas je ter sur l a vOie publ ique
L’ÉCOSSE S’INVITE À TABLE
AVEC GLEN TURNER ET
GEOFFROY MAILLARD
vous accueille :
lundi - Mardi : 9h / 14h et 16h / 20h30
Mercredi - jeudi - vendredi : 9h / 14h et 16h / 20h
samedi : 10h / 15h
LES AILES DU CANAL
Une nouvelle salle de sport au concept unique vient
d’ouvrir à 2 pas du Canal Saint Martin près de la place de
la République. Finis les ‘je n’ai pas le temps’ et vive les ‘je
ne peux pas j’ai sport avec les copines’. Les Ailes du Canal
est un club de sport 100% féminin et personnalisé :
- un circuit full body de 30 minutes seulement avec un
coach présent en permanence pour vous guider et vous
motiver. - un badge personnalisé permet de suivre vos
progrès et adapter votre entrainement à votre condition
physique. - mais aussi des cours de zumba et pilâtes
Alors on se motive, on s’encourage et on se félicite.
La 1ère séance est offerte
Rejoignez-nous au 42 rue Albert Thomas 75010 Paris
Métro République ou Jacques Bonsergent ! 01 40 18 05 74
Suivez nous sur Facebook et Instagram
www.lesailesducanal.com
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Eve Babitz face à Marcel Duchamp en 1963 à Los Angeles. Une image mythique.
LITTÉRATURE
La nouvelle Eve
EVE BABITZ, qui fut l’amante de JIM MORRISON
et de Harrison Ford, est aussi une ÉCRIVAINE CULTE, qui vit en
recluse depuis un terrible accident. On la découvre enfin en France
Par É L I SA B E T H PH I L I PPE
Hollywood, c’était mieux avant. Quand les
filles en vue ne posaient pas en string sur
Instagram, mais totalement nues devant
un jeu d’échecs. En fait, Hollywood, c’était
mieux du temps d’Eve Babitz, cette fan
des sixties et petite baby-doll qui, à 20 ans,
80
L’OBS/N°2818-08/11/2018
SEX & RAGE, par Eve Babitz, traduit
de l’anglais par Jakuta Alikavazovic,
Seuil, 240 p., 20 euros.
se faisait photographier dans le plus
simple appareil, face à un Marcel
Duchamp chenu et vêtu d’un costume
sombre. Réalisé en 1963, ce cliché d’Eve
en tenue d’Eve, courbes laiteuses et
mèche brune, défiant aux échecs l’un des
JULIAN WASSER
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE
plus grands artistes du xxe siècle, allait
devenir une image emblématique du
postmodernisme. Emblématique aussi de
l’itinéraire d’Eve Babitz, écrivaine audacieuse dans un corps de pin-up, fille des
plages de Los Angeles avec la culture côte
Est. Cette apparente dichotomie, c’est
encore elle qui la résume le mieux dans
son livre « Eve’s Hollywood » non traduit
en français : « Je ressemble à Brigitte Bardot et je suis la filleule de Stravinsky. »
Des fées particulièrement généreuses
se sont penchées sur son berceau. Babitz
grandit entre un père violoniste virtuose,
qui travaille pour la Twentieth Century
Fox, et une mère artiste. Dans leur maison
du quartier de Chula Vista, à Los Angeles,
défilent Charlie Chaplin, Greta Garbo,
Aldous Huxley, le philosophe et prix
Nobel Bertrand Russell. Et puis il y a ce
parrain, compositeur de génie, qui file en
douce des verres de scotch à une Eve adolescente tandis que sa femme, Vera, l’initie
à la dégustation du caviar.
Dans ce paradis californien bordé de
palmiers, Eve s’épanouit, jolie plante
montée en graine en lisant Proust, Virginia Woolf et Colette. Elle fait rapidement
tourner la tête de plus d’un Adam. Parmi
ses conquêtes, le peintre Ed Ruscha, Jim
Morrison qu’elle compare au David de
Michel-Ange, l’acteur Steve Martin, le
chanteur Stephen Stills ou encore Harrison Ford. « Harrison pouvait coucher avec
neuf personnes en une journée. Warren
Beatty, seulement six », commentera plus
tard Eve Babitz dans « Vanity Fair ». Au
mitan des années 1960, la jeune femme
traîne dans des clubs comme le Troubadour, découvre le rock’n’roll, commence à travailler pour « Rolling Stone »
avec la bénédiction de Joan Didion, autre
figure majeure de la culture américaine
de l’époque, et nourrit des rêves d’écriture. Dans une lettre, adressée au romancier Joseph Heller avec l’espoir d’être éditée, elle se présente ainsi : « J’ai 18 ans, je
suis une blonde à forte poitrine de Sunset
Boulevard. Je suis aussi écrivain. »
Son premier livre, « Eve’s Hollywood »,
paraît en 1974. Une série d’instantanés de
la faune de Los Angeles, saisie dans des
formules irrésistibles aux allures de haïkus glamour. C’est ce qui fait tout le
charme du style Babitz, à la fois incroyablement sexy et spirituel. On retrouve ce
mélange de fausse désinvolture et d’extrême vivacité du trait dans les livres qui
suivent. L’auteure y met en scène des
MIRANDI BABITZ
doubles d’elle-même, carburant au sexe,
au champagne et à la cocaïne. La vie,
comme elle l’écrit dans « Sex & Rage »,
ressemble à « un long rock’n’roll ». Qui
prend soudain fin en 1997. Eve Babitz a
54 ans. De retour d’une soirée, l’infatigable party girl conduit en fumant un
cigare. De la cendre encore incandescente
tombe sur sa jupe qui s’enflamme aussitôt.
Babitz en réchappe de justesse, la moitié
de son corps brûlée au troisième degré,
son visage miraculeusement épargné.
Celle qu’une image rendit célèbre devient
invisible. Comme si Kim Kardashian décidait du jour au lendemain de mener la vie
recluse de J. D. Salinger.
Née à Los Angeles en 1943, EVE BABITZ a
collaboré à « Rolling Stone », « Vogue », « Esquire ».
Elle publie « Eve’s Hollywood » en 1974. Suivent
« Jours tranquilles, brèves rencontres »
(Gallmeister), « Sex & Rage », « L. A. Woman »,
« Black Swans ». Elle disparaît de la scène
publique après un accident en 1997. Elle vit
toujours à Los Angeles.
Sauf que Babitz tient du phénix. Depuis
quelques années, son œuvre renaît des
cendres qui ont failli avoir sa peau. Redécouverte aux Etats-Unis à la faveur d’un
article dans « Vanity Fair », elle fait désormais l’objet d’un petit culte branché. Ses
livres se voient réédités et l’un d’entre eux,
« L.A. Woman », devrait donner lieu à une
série sur la plateforme Hulu. Ce regain
permet aux lecteurs français de faire enfin
connaissance avec cette auteure hors du
commun. C’est avec plus de trente ans de
retard, mais ce n’est pas un problème, tant
son style paraît toujours plus moderne et
inventif que les trois quarts de la production littéraire actuelle. En 2015 était ainsi
traduit « Jours tranquilles, brèves rencontres » (Gallmeister), savoureuse introduction à l’hédonisme suavement décadent de Babitz. Paraît aujourd’hui « Sex &
Rage », sorti originellement en 1979.
“UNE PART DE MOI RÊVAIT
D’ÊTRE COLETTE”
On y suit la trajectoire de Jacaranda
Leven, clone à peine déguisé de l’auteure.
Liane coiffée « d’algues blondes enchevêtrées », Jacaranda surfe, fait l’amour et lit
Proust dans l’avion qui l’emmène à Hawaï.
Entre deux amants, elle fricote avec la jetset, ces jeunes gens qui fréquentent les
mêmes restaurants français et se donnent
du « chers amis ». Au sujet de l’un d’eux,
porté disparu, Babitz écrit : « La nouvelle
de la mort d’Etienne eut de petites répercussions chafouines en Bourse. » Le livre,
formidablement traduit par Jakuta Alikavazovic, regorge de ce genre d’expressions délicieuses, mais déborde aussi de
Quaalude et d’alcool. Ce qui nuit quelque
peu aux velléités d’écriture de l’héroïne.
Tout cela donne un livre au charme fou.
A l’image de son auteure.
Alors qu’elle ne donne presque plus d’interviews, préférant vivre cachée et tranquille, Eve Babitz a accepté de répondre à
quelques-unes de nos questions par mail.
Elle se dit enchantée d’être enfin traduite
en français : « Il y a toujours eu une part de
moi qui rêvait d’être Colette, nous écrit-elle.
J’ai vécu six mois à Paris avec ma sœur au
début des années 1960, on sortait écouter
Chet Baker au Chat qui Pêche. Voir mes
livres traduits, réédités et appréciés par un
nouveau public, c’est un énorme cadeau.
Peut-être que les gens sont devenus plus
intelligents ! » En pleine ère #Metoo, elle a
conscience d’incarner une époque révolue : « On pourrait me considérer comme
une victime alors que tout ce que j’ai fait, je
l’ai voulu. Comme la photo avec Marcel
Duchamp. Je l’aime et j’aime la jeune fille
qui est dessus. Cette fille assez courageuse
pour se mettre à nu dans l’espoir de reconquérir son petit ami. Mais tout ça, le Los
Angeles que j’ai connu, il n’en reste rien. A
part les taquitos ! » Elle a écrit quelques
pages sur son accident qui seront publiées
dans un recueil d’articles. « Je ne sais pas
si je continuerai à écrire. J’aime ma vie telle
qu’elle est aujourd’hui, auprès de ma sœur
et de mes amis. Je me sens en paix. » ■
L’OBS/N°2818-08/11/2018
81
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EXPOSITION
Complètement Miró
DAVID NAHMAD est l’un des plus grands marchands
et collectionneurs d’art au monde. Il a visité avec nous, à Paris,
la GRANDE RÉTROSPECTIVE consacrée au PEINTRE CATALAN
Par B E R NA R D G É N I È S Photos B RU N O C O U T I E R
82
L’OBS/N°2818-08/11/2018
BRUNO COUTIER POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE
MIRÓ, Grand-Palais, Paris-8e. Jusqu’au 4 février.
Catalogue : RMN-GP, 304 p., 45 euros.
Devant un
des 16 tableaux qu’il a
prêtés, « Vol de l’oiseau
au clair de lune ». Dix fois. David Nahmad avait déjà visité
dix fois l’exposition Miró lorsque nous
l’avons rencontré. Quand des amis passent
à Paris, il les y emmène. Peintures,
sculptures, dessins – en tout près de
150 œuvres – jalonnent cette rétrospective
orchestrée par Jean-Louis Prat. Celui-ci a
été l’ami de l’artiste et ce lien apporte à
l’ensemble réuni une valeur et une cohérence respectueuses. Joan Miró, ce n’est
pas une chapelle. Comme le rappelle ce
parcours, il a tourné son regard vers les
maîtres qui l’ont précédé, comme Cézanne,
puis les peintres cubistes ; il a par la suite
fréquenté le tourbillon surréaliste dans les
années 1920. Picasso conserva toute sa vie
l’« Autoportrait » (1919) que son ami catalan lui offrit. Et Hemingway acheta, en
1925, « la Ferme » : « Jamais, écrivit-il, je ne
voudrais l’échanger contre un autre tableau
au monde […]. Il y a là-dedans tout ce que
vous sentez de l’Espagne quand vous y êtes
et aussi tout ce que vous sentez quand vous
n’y êtes pas […]. » On retrouve ces deux
tableaux au Grand-Palais, premiers jalons
d’un chemin qui serpente jusqu’à la fin des
années 1960. Il y a là des chefs-d’œuvre,
comme ces deux « Intérieur hollandais »
(venus l’un du MoMA, l’autre du Metropolitan), et aussi « Bleu I », « Bleu II »,
« Bleu III », somptueux triptyque dont le
fond azuréen est griffé de rouge et nimbé
de fines constellations noires. « Comment
ne pas aimer Miró ? interroge David
Nahmad. Tout le monde l’aime ! Je connais
des gens qui détestent Picasso, ça peut se
comprendre. Mais Miró… »
Nahmad parle en connaissance de cause.
Homme d’affaires, collectionneur,
marchand, ce septuaNé à Barcelone
génaire libanais (il
en 1893,
possède aussi un passeport italien) est à la tête
JOAN MIRÓ
est mort à Palma
d’une fortune estimée
de Majorque en 1983.
par le magazine
« Forbes » à 1,9 milliard
Peintre, sculpteur,
de dollars. Résident
graveur, ce « Catalan
monégasque, marié,
international » a été
trois enfants, il est à la
un des grands noms
tête d’une collection
du surréalisme.
prodigieuse (« familiale », précise-t-il) : près
de 10 000 œuvres du xxe siècle parmi lesquelles 300 Picasso et tout autant de Miró,
si ce n’est plus. Grande figure des ventes
publiques, il a fait récemment un coup
d’éclat en achetant 115 millions de dollars la
« Fillette à la corbeille fleurie », de Picasso,
qu’il a prêté au Musée d’Orsay pour l’exposition « Bleu et rose ».
Qui est David Nahmad ? Il est le fils d’un
grand banquier d’Alep qui fut le seul député
juif au Parlement syrien. Après la création
d’Israël, sa famille émigre au Liban, où il naît
en 1947. Au début des années 1960, elle part
pour l’Italie. Adolescent, c’est là qu’il
découvre l’art moderne. Son frère aîné,
collectionneur lui-même, guide ses
premiers pas. Cette passion ne l’a jamais
quitté depuis cinquante ans. Pour lui, l’art
doit se partager. « Les artistes, dit-il, n’ont pas
créé des œuvres pour qu’elles restent enfermées dans des collections. Une œuvre qui n’est
pas montrée est une œuvre qui meurt. » Pour
l’exposition du Grand-Palais, il a prêté
16 tableaux. Et accepté d’être notre guide,
dans cette présentation où la couleur et les
formes tutoient à chaque instant la poésie.
“PEINTURE (TÊTE)” (1927)
Le titre de ce tableau n’est pas le bon, il
faudrait qu’ils le changent ! « Tête », ça ne
suffit pas ! Miró a représenté un chat, une
tête de chat. Là encore, on est dans les
années 1920, période de toutes les inventions. Le fond est brut, on distingue la
trame. Au-dessus des grandes moustaches, les yeux sont bleu, rouge, vert. Ce
tableau a longtemps appartenu à une
grande collection américaine. Quand il a
été mis aux enchères, il n’a pas trouvé
d’acquéreur. Je l’ai acheté après la vente,
en 1992, pour une somme dérisoire. C’est
une œuvre que j’aime beaucoup, celle-là
je veux la garder. Elle fait résonner
quelque chose en moi.
“SOIRÉE SNOB CHEZ LA
PRINCESSE” (1946)
Miró a peint ce tableau au lendemain
de la guerre, dans une situation difficile. Il
est âgé de 53 ans, les temps sont rudes.
Pierre Matisse vend alors, à New York, ses
« Constellations » pour 500 dollars. Ce
tableau est une image de l’après-guerre, le
monde commence à retrouver ses couleurs. Comme sur la toile. Miró n’était évidemment pas du tout snob, j’ai eu
L’OBS/N°2818-08/11/2018
83
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
David Nahmad entre « l’Addition »
et « Peinture (la Tache rouge) ».
l’occasion de le rencontrer, mais il était
timide. Il y a un aspect ironique dans cette
composition, Miró gardait ses distances
avec les mondains. Pour moi, il est avant
tout un poète, un homme humble.
“L’ADDITION” (1925) ET
“PEINTURE (LA TACHE ROUGE)”
(1925)
Si vous me photographiez, je veux être
pris devant ces deux tableaux-là. Ils sont
extraordinaires. Je les ai possédés tous les
deux. Mais ils n’ont pas eu la même histoire. « L’Addition », je n’en ai été le propriétaire que sur le papier. J’avais vu le
tableau à la galerie Pierre Matisse [le fils
d’Henri Matisse possédait une galerie à
New York, NDLR], il me plaisait vraiment ;
alors j’ai fait une offre, 195 000 dollars je
crois. C’était en 1970. Un mois plus tard,
Pierre me rappelle, l’air embêté : Miró
préférerait que ce tableau aille dans un
musée. Je n’ai pas hésité. Si je l’avais
acheté, je l’aurais peut-être revendu à un
collectionneur et on ne l’aurait jamais
revu. Alors j’ai accepté que le marché soit
rompu. Cette toile appartient maintenant
au Musée d’Art moderne du Centre Pompidou. Pour la petite histoire, peu après,
Pierre Matisse m’a proposé de choisir
entre trois tableaux (je crois qu’il y avait
un Miró à nouveau et un Yves Tanguy),
en me disant qu’il me ferait un prix parce
que j’avais été bon prince pour « l’Addition ». J’ai regardé les trois toiles. Je les ai
achetées toutes les trois !
« La Tache rouge », c’est une autre
affaire, je n’ai pas envie de la raconter. Les
tableaux ont souvent de belles histoires,
mais pas toujours. En tout cas, nous avons
revendu celui-ci il y a quatre ans au Musée
Reina Sofía à Madrid. Il est magnifique,
n’est-ce pas ?
“PEINTURE (LE FOU DU ROI)”
(1925)
Ah, regardez bien ce tableau (photo
ci-contre). Je ne le connaissais pas. Je l’ai
peut-être vu dans un catalogue, mais ce
n’est pas la même chose. Un tableau, il faut
le voir physiquement. Celui-ci appartient
au Musée d’Art de Milwaukee et, comme
84
L’OBS/N°2818-08/11/2018
« l’Addition » et « la Tache rouge », il a été
peint en 1925. C’est une période clé pour
Miró. Il se libère des influences cézaniennes et cubistes. Au contact des surréalistes, il devient lui-même, il n’a plus de
comptes à rendre à qui que ce soit. Ce qui
est étonnant, c’est l’incroyable modernité
de ce tableau. La couronne rouge au-dessus de la tête, ça ne vous dit rien ? C’est du
Basquiat ! Et ces sortes de gribouillis sur le
visage ? Du Cy Twombly ! Miró dérange
certains artistes du xxe et même du
xxie siècle, parce qu’ils lui ont fait des
emprunts qu’ils ne reconnaissent pas.
Tout à l’heure nous avons vu « Photo : ceci
est la couleur de mes rêves », toujours de
1925. Quand vous voyez la tache bleue sur
fond blanc en bas à droite du tableau, on
pense à Yves Klein. Est-ce que ce dernier
s’en est inspiré ? Les spécialistes affirment
que non. Je n’en suis pas si sûr.
“VOL DE L’OISEAU AU CLAIR DE
LUNE” (1967)
Voici un des chefs-d’œuvre de la fin de
sa vie. Je l’ai acheté il y a quatre ans, il
appartenait à un grand collectionneur
américain. C’est un tableau devant lequel
on éprouve une grande sérénité. Il est
d’une subtilité rare, d’un équilibre aussi
parfait qu’un Mondrian. Sur le fond vert,
autour de l’éclat du grand disque orange
de la Lune, les petites taches jaune, bleu,
rose, blanche viennent rythmer la composition. Ce n’est pas un hasard si on
regarde de plus en plus Miró aujourd’hui.
C’est une peinture que je comprends,
parce que je la fréquente. Outre les
16 tableaux que j’ai prêtés, je connais
l’histoire de presque tous ceux qui sont
exposés au Grand-Palais. Tout à l’heure,
nous sommes passés devant « Paysage au
coq », de 1927. Il a appartenu à un de mes
amis. Quand je me rendais chez lui, je
■
dormais à côté du tableau…
Retrouvez tous les jeudis
L’OBS dans La DISPUTE,
produite par Arnaud Laporte
de 19h à 20h
sur France Culture.
BRUNO COUTIER POUR « L’OBS »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L
HUMEUR
Par J É RÔ M E G A RC I N
e premier à qui, en avril dernier,
Philippe Lançon aurait voulu
envoyer « le Lambeau », c’est son
père. Mais il avait disparu quand
le livre parut. « J’avais failli
mourir, il mourait », écrit son fils
dans un long et déchirant adieu,
que va publier, le 15 novembre,
la « NRF » (15 euros). Avec cette
précision chirurgicale, qui est
désormais son art, où les larmes sont comptées,
Lançon raconte comment, en quelques mois, les deux
hommes, l’un gravement blessé, l’autre gravement
malade, ont échangé leur rôle et leurs gestes
compassionnels. Il appelle ça « un passage de relais ».
Le père, d’abord, est venu presque chaque jour à la
Salpêtrière pour embrasser son fils sans mâchoire ni
voix, tuyauté de partout, lui apporter du linge propre,
un rasoir, des chaussons, lui donner de l’espoir. Et c’est
au moment où le rescapé de « Charlie » quittait
l’hôpital que son père y est entré. A son tour, son fils
s’est assis à son chevet, lui a tenu la main et a coupé
sa barbe blanche de marin : « En taillant, je l’imaginais
silencieux sur le pont d’un cargo, quelque part au large
de l’Afrique. Peut-être sur “le Maine”, bateau à bord
duquel j’avais été conçu. Le ciel était bleu, l’air était
doux, j’étais son fils et son barbier. » Avant de sombrer
dans le coma, le père choisit, pour son enterrement,
quelques airs de Bach, lequel avait su atténuer
le martyre de son fils et l’avait « presque sorti du
tombeau ». La musique, dont il écrit ici qu’elle est aussi
importante que la chirurgie, est le cœur battant de
ce texte inédit, de ce complément au « Lambeau » :
la scène se déroule le 14 juin 2015, à Paris. Une voiture
vient chercher Lançon aux Invalides, où il est en
rééducation. Les deux policiers qui assurent sa
protection le conduisent alors vers une destination
inconnue : l’appartement d’un immeuble situé en face
du Louvre. Au centre du salon, un Steinway à queue.
Et, à côté, Alexandre Tharaud. Ce jour-là,
très ensoleillé, le pianiste, qui porte un nom de
cartes oraculaires, a joué du Rameau, du Beethoven,
du Chopin, du Scarlatti et, bien sûr, quelques
« Variations Goldberg » pour Philippe et les siens,
au premier rang desquels le père, si ému et heureux
d’assister, en compagnie de Bach, à la résurrection
de son fils. Mais la joie serait de courte durée.
La mort, qui avait épargné le fils, voulait son dû
et réclamait le père. Seule la musique pourrait
maintenant les réunir. Ce beau texte contrapuntique
ne dit rien d’autre ; il aurait pu d’ailleurs s’intituler
les « Variations Lançon ».
J. G.
BALTEL - SIPA-MARS FILMS
86 Lire 92 Voir 96 Ecouter 98 Sortir
AVANT-PREMIÈRE
Deneuve à la retraite ?
Dans « Mauvaises Herbes », de Kheiron (en salles le 21 novembre), Catherine
Deneuve est à contre-emploi. Elle joue Monique, une femme à la retraite. Rien
n’est plus faux : cette année, elle a tourné quatre films. Avec plus d’une centaine
de films, la star la plus star du cinéma français, dont les rôles sont d’une diversité
incroyable, n’est pas près de raccrocher. « Mauvaises Herbes » la fait plonger dans
la banlieue, avec Waël (Kheiron), un petit délinquant qui devient responsable
d’un groupe d’enfants descolarisés. Celle qui déclarait récemment « être éloignée
de toute norme », le prouve, une fois de plus, avec un talent unique. La muse de
Jacques Demy et d’Yves Saint Laurent apparaîtra ensuite, avec sa fille Chiara
Mastroianni, dans « la Dernière Folie de Claire Darling », de Julie Bertuccelli
(en salles le 6 février). Pas le temps de souffler…
FRANÇOIS FORESTIER
L’OBS/N°2818-08/11/2018
85
LIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE CHOIX DE L’OBS
Les reines de la nuit
LA FOLIE ÉLISA, PAR GWENAËLLE AUBRY, MERCURE DE FRANCE, 144 P., 15 EUROS.
NICOLE KIDMAN
LIT LIANE
MORIARTY
Adaptée du roman
de l’Australienne
Liane Moriarty, paru
en 2017 chez Albin
Michel, la série « Big
Little Lies (Petits
Secrets, grands
mensonges) » avait
reçu 9 Emmy
Awards et 4 Golden
Globes. Nicole
Kidman s’est
donc empressée
d’acquérir, avant
même sa parution,
les droits
audiovisuels du
prochain roman
de Moriarty, « Nine
Perfect Strangers »,
où neuf citadins
stressés se
rencontrent dans un
centre de bien-être
coupé du monde
dont l’activité
n’est pas aussi zen
qu’il y paraît…
86
On pense au chœur antique des « Bacchantes ».
Ou à un groupe de rock féminin, tendance Riot grrrl,
après dislocation. Ou aux Ukrainiennes, poing levé et
seins nus, de Femen. Ou aux suppliciées d’une pièce de
l’Anglaise Sarah Kane, qui s’est suicidée, à 28 ans, dans
une chambre d’hôpital, après avoir écrit « 4.48 Psychose ». Les quatre femmes que la romancière et philosophe Gwenaëlle Aubry, fille d’un professeur de droit
maniaco-dépressif (« Personne », prix Femina 2009),
accueille dans son livre sont en effet des errantes en
transe, des révoltées hallucinées, des « filles de la fuite de
la perte », des « passe-murailles », des « runaways girls ».
Elles ont quitté leur pays, laissé derrière elles des amours
tumultueuses, abdiqué leur art, marché sans se retourner, et elles se découvrent, comme s’accordent des instruments, dans une maison aux allures d’asile, qu’entourent de grands arbres nus et que borde une rivière.
Dans cette maison, qui s’appelle d’ailleurs Folie, chacune d’entre elles va raconter son histoire. Arrive Emy
Manifold, une rock star anglaise, qui s’est produite dix
fois au Bataclan, et a décidé que plus jamais elle ne monterait sur scène. Et puis Sarah Zygalski, une danseuse
berlinoise, passée par New York et Jérusalem, qui a
réapprivoisé, après un attentat, son corps tatoué d’oliviers. Et encore Ariane Sile, une actrice française, qui
L’OBS/N°2818-08/11/2018
était Ysé dans « Partage de midi », à l’Odéon, et a soudain cessé de jouer pour apostropher le public, lui
demander de se réveiller, d’ouvrir les yeux : « (...) le
monde court vers le pire et se couvre de murs et vous, vous
restez là, invisibles, passifs et muets, êtes-vous donc
aveugles aussi, tout explose et se clôt (...) » Enfin, Irini
Santoni, une sculptrice grecque, qui porte en elle « une
maison effondrée » et qu’on surnomme « la fille de la
folle ». Elles ne se connaissent pas, mais ont en commun
un mystérieux code secret, « SMA » (« Save Me Angel ? »,
« Suck Me Angel ? »), graffité sur les murs des grandes
villes, et d’être traumatisées par les tragédies de l’Europe moderne : attentats terroristes, naufrages de
migrants sur une mer devenue « un cimetière », montée
contagieuse et vertigineuse de l’extrême droite, érection
de murs de barbelés à lames, faillite financière et morale
des plus vieilles démocraties. Autant de drames dont les
dépêches alarmistes rythment et blessent ce grand livre
du chaos. Il est porté par une prose incandescente, claudélienne, où poésie rime avec folie, traversé par des
images d’une violence rare, bousculé par de « grandes
rafales de vie », et incarné par des femmes qui résistent,
se battent et finissent par se relever. Elles sont très
fortes. Gwenaëlle Aubry, aussi.
JÉRÔME GARCIN
FRANCESCA MANTOVANI
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ESSAI
Pauvert et contre tout
Qui lirait la biographie d’un contrôleur de gestion ? A priori,
pas grand monde. Il faut bien l’avouer, les techniciens rompus aux
bilans comptables qui tiennent aujourd’hui les rênes de nombreuses
maisons d’édition ont moins de panache que les éditeurs d’antan : le
flamboyant Maurice Girodias, surnommé le « Lénine de la révolution
sexuelle », qui publia « Lolita » ; l’exubérant Eric Losfeld, à qui l’on
doit, entre autres, « Emmanuelle » et qui a raconté avec truculence
son itinéraire dans « Endetté comme une mule » ; ou encore, évidemment, le grand rival de Losfeld, Jean-Jacques Pauvert, l’ancien courtier devenu flibustier de l’édition qui, contre vents et marées (et surtout contre la censure), remit Sade au goût du jour, donna aux textes
de Bataille de somptueux écrins et popularisa l’amour SM bien avant
« Cinquante Nuances de Grey » avec « Histoire d’O ».
Ce parcours semé d’embûches et de scandales, Pauvert l’a raconté
dans « la Traversée du livre » paru en 2004. Quitte à enjoliver les faits.
Chantal Aubry vient remettre un peu d’ordre dans tout ça. La journaliste qui travailla un temps avec Jean-Jacques Pauvert lui consacre
aujourd’hui une somme minutieuse, exhaustive et objective. Le livre
aurait pu s’appeler « Pauvert ou les ambiguïtés », tant l’éditeur est à
l’image de son catalogue où se côtoient Sade et la Comtesse de Ségur :
insaisissable. Si elle évoque longuement les amitiés de Pauvert avec Jean
Paulhan et André Breton, ses folles aventures éditoriales comme celle
du Littré ou sa passion pour l’objet livre – « (…) le premier visage qu’un
chef-d’œuvre présente à ses contemporains, c’est très important », estimait-il –, Chantal Aubry n’occulte aucune zone d’ombre, à commencer
par le « désengagement » politique plutôt trouble de Pauvert qui n’hésita pas à rééditer des vieux camelots de l’antisémitisme comme Drumont ou Rebatet. Puis vint le jour, au mitan des années 1970, où Pauvert
fut racheté par Hachette, dépossédé de son propre nom. Sa légende,
elle, demeure. Toujours ça que les contrôleurs de gestion n’auront pas.
© Urszula Soltys
PAUVERT L’IRRÉDUCTIBLE. UNE CONTRE-HISTOIRE
DE L’ÉDITION, PAR CHANTAL AUBRY,
L’ÉCHAPPÉE, 592 P., 26 EUROS.
ÉLISABETH PHILIPPE
Jean-Jacques Pauvert en 2013.
« Un Harold et Maude proustien. »
Eric Neuhoff, « Le Masque et la plume », France Inter
« Julian Barnes, comme son personnage,
s’intéresse à deux états intérieurs en lutte :
la vérité et l’amour. »
Marie-Laure Delorme, Le Journal du Dimanche
« La plus belle histoire d’amour de la rentrée. »
Claude Arnaud, Le Point
« Un beau et terrible roman sur l’usure
du temps, la fidélité au passé et l’amour
qui ne veut pas abdiquer. »
Jérôme Garcin, L’Obs
MAXPPP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
É T R A NGE R
LE POCHE
La vie, gueule de bois
MANUEL À L’USAGE DES FEMMES DE MÉNAGE,
PAR LUCIA BERLIN, TRADUIT DE L’ANGLAIS PAR VALÉRIE
MALFOY, LE LIVRE DE POCHE, 600 P., 8,70 EUROS.
LA RAISON ET LE CŒUR
PAR DANIEL RONDEAU
Grasset, 412 p., 22 euros.
58 chroniques sur
l’état du monde, par l’auteur de
« Dans la marche du temps ».
Glanées entre 1984 et 2017 dans
« l’Obs », « le Monde » ou « Paris
Match », elles auscultent les
maux du siècle, avec élégance
et lucidité. Qu’il s’adresse à
Aimé Césaire, replonge dans
les œuvres de Camus, « un compagnon pour aujourd’hui »,
regarde l’ex-Yougoslavie
tenter de gagner la paix ou
contemple « les âmes mortes
du communisme », Daniel
Rondeau (photo) est en quête
de spirituel. Il a la conviction
que, sous les ténèbres qui
menacent, il y a la lumière des
poètes et des artistes. La raison
guide, certes. Mais le cœur,
avant tout, illumine.
FRANÇOIS FORESTIER
RÉ CI T
L’EXIL D’OVIDE
PAR SALIM BACHI
JC Lattès, 200 p., 17 euros.
Le poète Ovide fut
relégué par l’empereur Auguste
à Tomis, l’actuelle Constanta
en Roumanie. Algérien exilé,
Salim Bachi voit en l’auteur des
« Métamorphoses » un frère en
déracinement. Les frères de ce
genre ne manquent pas. Après
Ovide, il suit les pas de Joyce
dans la Rome moderne, de
Pessoa à Lisbonne, médite sur
Thomas Mann et Stefan Zweig,
visite l’Alhambra à Grenade, se
balade dans Paris, la nostalgie
lui faisant partout escorte.
Hétéroclite comme tout carnet
d’écrivain, « l’Exil d’Ovide »
est prenant.
JACQUES NERSON
88
L’OBS/N°2818-08/11/2018
LA PAPETERIE TSUBAKI
PAR ITO OGAWA, TRADUIT
DU JAPONAIS PAR MYRIAM
DARTOIS-AKO
Philippe Picquier, 384 p., 20 euros.
Jeune fille timide,
Hatoko a repris la papeterie
de sa grand-mère. Loin de se
contenter de vendre cahiers
ou crayons, elle est surtout
sollicitée pour ses talents de
calligraphe et, plus largement,
d’écrivain public. Cartes de
vœux de la poissonnerie Uofuku
ou lettre de condoléances,
Hatoko ne sait plus où donner
de la plume. Un roman poétique
et envoûtant par l’auteur
du « Restaurant de l’amour
retrouvé ».
DIDIER JACOB
BD
L’un des mérites de ce livre est de nous rappeler les dangers
des soutiens-gorge gonflables. Dans un avion, ça explose. La cousine de
la narratrice l’apprend à ses dépens. Boum ! Toutes les nouvelles du
recueil font boum. Publié pour la première fois dans les années 1970,
ces textes étaient passés relativement inaperçus. Comme la mort, en
2004, de leur auteure Lucia Berlin (photo), écrivaine américaine aux
faux airs de Liz Taylor, dont l’existence mouvementée a nourri l’écriture. Enfance nomade et privilégiée au Chili, jeunesse bohème en
Californie, quatre fils de trois pères différents, beaucoup d’alcool et mille
métiers : infirmière, standardiste, professeure, femme de ménage…
Qu’elle raconte une rencontre avec un Indien ivre dans une laverie
d’Albuquerque, un avortement au Mexique ou la fois où son grand-père
lui a demandé de lui arracher les dents, ses phrases surprennent toujours, déroutantes, élégantes. A l’image de ce foulard rose que noue un
personnage, chic même en cure de désintox. Le talent de Lucia Berlin
tient dans ce morceau d’étoffe, petit pan de soie qui sublime la réalité
sans l’édulcorer. ÉLISABETH PHILIPPE
ROM A N
LE RETOUR DU PHÉNIX
PAR RALPH TOLEDANO
Albin Michel, 406 p., 22 euros.
Dans sa fastueuse
demeure italienne dont elle
s’est faite la gardienne, Edith,
issue d’une lignée de cabalistes
séfarades, se sent triste et
isolée. Son mari, le prince Tullio
Flabelli, s’est éloigné d’elle pour
s’engloutir dans les livres. Edith
songe qu’elle n’a pas épousé
un homme mais « la dépouille embaumée d’une civilisation ».
Après la chute et la guérison
de leur fils Prospero, les époux
partent à Jérusalem le temps
d’un été afin de se rapprocher.
Ce troisième roman de Ralph
Toledano (photo) est une
rêverie esthétique sur le choc
des cultures et leur possible
conciliation.
CLAIRE JULLIARD
L’ÉTYMOLOGIE
PAR DOMINIQUE ROQUES
ET ALEXIS DORMAL
Dargaud, 60 p., 15 euros.
Tout le monde connaît le
charmant Pico Bogue et Ana
Ana, sa délicieuse petite sœur.
Après dix albums où Dominique
Roques et Alexis Dorma nous
ont raconté la vie des deux
enfants dans le monde cruel
des adultes, ils nous offrent
« l’Etymologie ». C’est Pico qui
se passionne pour l’origine des
mots, c’est à lui et à sa petite
sœur Ana Ana que nous devons
cet adorable dictionnaire.
Savez-vous que le mot chandail
vient des marchands d’ail ?
Que le mot calcul vient du
latin calculus (caillou) ?
Dans ce poétique abécédaire,
magnifiquement illustré,
les mots défilent avec leurs
origines parfois surprenantes.
Il est fort ce Pico !
WIAZ
JF PAGA-LITERARY ESTATE OF LUCIA BERLIN LP-ALBIN MICHEL-DARGAUD
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRITIQUES
HISTOIRE
Les sœurs Jacob
LES INSÉPARABLES, PAR DOMINIQUE MISSIKA,
SEUIL, 256 P., 19 EUROS.
ROMAN
Le poison des non-dits
MA DÉVOTION, PAR JULIA KERNINON,
ROUERGUE, 304 P., 20 EUROS.
C’est le long monologue
d’une femme rompue qui
s’adresse à l’homme auquel elle
s’est dévouée toute sa vie en l’aimant en secret. Dans une rue de
Londres, elle vient de croiser par
hasard le vieillard qu’il est devenu.
Ils ne s’étaient pas revus depuis
vingt-trois ans, depuis le drame
qui les avait définitivement séparés. Julia Kerninon (photo) scrute
toutes les nuances de cette abnégation jusqu’à son point de bascule, là où la récompense espérée
devient impossible à obtenir et
légitime le désir de vengeance.
Enfants de diplomates, Helen et
Frank s’étaient rencontrés à Rome
en 1950. Ce qui les avait d’emblée
soudés, c’était une commune
détestation de leur famille respective, confite dans une délétère
hypocrisie bourgeoise. Frank
devait tout à Helen. Leur refuge à
Amsterdam, sa brillante carrière
de peintre. Indispensable Helen
qui s’occupait de l’intendance tout
en menant de front l’écriture de
ses essais et son activité d’éditrice
et savait avec diplomatie céder la
place, le temps qu’il fallait, aux
femmes que Frank séduisait. Elle
s’était mariée, avait vécu quelques
années à Boston, mais elle était
revenue vivre avec Frank quand il
était devenu père malgré lui. Et ce
qui aurait pu enfin être le paradis
s’était transformé en enfer.
L’histoire était un peu connue, sans être vraiment sue, en tout
cas pas dans les détails. Dominique Missika la révèle sous une forme
narrative délicate dans laquelle elle n’hésite pas à s’impliquer. Car il
s’agit bien d’une enquête, précise, empathique, qui rend compte au plus
près de cette tragédie française, celle de la famille Jacob et de ses trois
sœurs unies comme les Brontë. Il y a d’abord les parents Yvonne et
André, puis le fils Jean, enfin Denise, Madeleine dite Milou et Simone.
A Nice, la vie tranquille bascule avec l’arrivée des nazis. André et Jean
sont déportés et tués sans doute en Lituanie. Milou, Simone et Yvonne
– qui n’en reviendra pas – sont envoyées à Auschwitz puis à
Bergen-Belsen. Denise, entrée dans la Résistance à Lyon, est également
arrêtée et parce qu’elle n’est pas identifiée comme juive se retrouve à
Ravensbrück plutôt que dans un camp d’extermination. Au cœur de
cette histoire, Simone Veil. A la Libération, elle ne raconte pas d’où elle
vient, d’abord parce qu’on ne lui demande pas. Tant d’autres sont morts
parmi les siens qu’elle s’en voudrait presque d’être vivante. Et l’on
découvre la force de ces sœurs admirables dans une France qui ne voulait pas trop voir. LAURENT LEMIRE
De gauche à droite : Simone, Denise, Jean et Madeleine.
VÉRONIQUE
CASSARIN-GRAND
ÉTRANGER
L’adieu aux livres
JE REMBALLE MA BIBLIOTHÈQUE, PAR ALBERTO MANGUEL, TRADUIT DE L’ANGLAIS
PAR CHRISTINE LE BŒUF. ACTES SUD, 160 P., 18 EUROS.
Avant de s’en aller
diriger la Bibliothèque nationale
d’Argentine, Alberto Manguel
(photo) était heureux. Il s’était installé dans un vieux presbytère de
la vallée de la Loire, et vivait avec
ses livres dans la bibliothèque qu’il
s’était construite. Il faut imaginer
une grange très allongée, bordée
de rayonnages sur environ
2 mètres de hauteur. Combien de
ARNAUD DELRUE-MEMORIAL DE LA SHOAH/COLL SIMONE VEIL-CRAIG STEPHENSON
volumes avait-il amassés, au fil de
sa vie de chineur passionné et de
lecteur érudit ? C’est la question
que je lui avais posée, tandis qu’il
me faisait visiter, il y a quelques
années, la plus inspirante des
grottes. Trente-cinq mille, avait-il
répondu, dont quelques incunables. Mais peu importait, au
fond, le nombre d’ouvrages : l’essentiel était qu’il les avait choisis,
chéris, classés selon un ordre
connu de lui seul. Ses livres ?
Mieux, ses amis. Le destin – Manguel ne précise pas les circonstances exactes de son départ – a
cependant voulu qu’il quitte à
regret sa chère bibliothèque, et
qu’il remballe tous ses livres. C’est
cette expérience traumatisante
qu’il évoque dans ce Journal d’un
lecteur de campagne, se demandant « comment cette jungle exubérante de papier et d’encre était
entrée une fois encore dans une
période d’hibernation et si, un jour,
tel un lierre, elle couvrirait à nouveau mes murs ». DIDIER JACOB
L’OBS/N°2818-08/11/2018
89
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRITIQUES
EN CHIFFRES
Né en 1949
à Wilmington
(Etats-Unis),
Franz-Olivier
Giesbert est l’auteur
de « l’Arracheuse
de dents » (84 000
exemplaires),
« la Cuisinière
d’Himmler »
(140 000), « Dieu,
ma mère et moi »
(65 000). « La
Dernière Fois que
j’ai rencontré Dieu »
a été tiré à
45 000 exemplaires.
LES RAISONS D’UN SUCCÈS
God bless FOG
Franz-Olivier Giesbert adresse à Dieu une surprenante
mais sincère déclaration d’amour
LA DERNIÈRE FOIS QUE J’AI RENCONTRÉ DIEU,
PAR FRANZ-OLIVIER GIESBERT, GALLIMARD, 192 P., 18 EUROS.
Depuis le jour où, Moïse lui ayant demandé de décliner
son identité, l’Eternel a esquivé la question, les juifs évitent
de nommer Dieu. Les catholiques aussi tournent autour
du pot. Par respect des juifs, Benoît XVI a expressément
recommandé de dire « le Seigneur » au lieu de « Yahvé ».
Franz-Olivier Giesbert ne fait pas tant de façons. Il est avec
Dieu à tu et à toi. Et souvent visité par Lui. Dieu n’est jamais
loin puisqu’Il est partout et sous toutes formes. Giesbert
est un adepte du panthéisme. Selon lui, Dieu ne fait qu’un
avec le monde. C’est celui de Spinoza, son philosophe préféré : « C’est vous, c’est moi, c’est le monde entier, le passant
dans la rue, le moustique en pleine parade nuptiale, l’enfant
qui babille, la pierre qui roule, l’aigle qui fend le ciel, le
nénuphar écrasé de soleil sur son eau dormante. Pour
Spinoza, Dieu nous dépasse, pas seulement parce qu’il
est infini mais parce qu’il est inextricablement
mélangé au monde : la nature est en Dieu et Dieu
dans la nature. Ce sont les mêmes. » D’où le dégoût
de Giesbert pour les carnivores, l’amour de ses frères animaux qui le pousse à acheter des poulpes vivants pour les
rendre à la mer, son « pincement au cœur » pour la carotte
arrachée de la terre et à la vie dans le potager parental.
« Moquez-vous, peu me chaut », lance-t-il par bravade.
On sourit en effet de ses déclarations d’amour effrénées
à sa « chérie génisse, une bretonne noiraude à cul bas » qui
le pourléchait dans son enfance, à Bernadette, la truie qui
lui souriait tendrement, ou à la chèvre Rosette, « l’une des
personnes à qui je dois le plus ». S’il ne se pique aucunement
de théologie, l’éditorialiste du « Point » se réclame d’Epicure, saint François d’Assise, Copernic, Galilée et Giordano
Bruno, Spinoza déjà cité, Emerson et Thoreau, Darwin ou
le roi Jean (Giono). On ne peut que s’enrichir à cheminer
avec lui. Sans partager ses croyances, comment sa communion avec la nature ne toucherait-elle pas? Le Créateur
sera sans nul doute flatté par cette adoration inconditionnelle de son œuvre. JACQUES NERSON
PALMARÈS LIVRES
Semaine du 22 au 28 octobre 2018
ROMANS/FICTION*
AUTEURS
Editeurs
ESSAIS/DOCUMENTS
AUTEURS
Editeurs
LORANT DEUTSCH
Michel Lafon
1
LE SIGNAL
MAXIME CHATTAM
Albin Michel
1
ROMANESQUE : LA FOLLE
AVENTURE DE LA LANGUE
FRANÇAISE
2
JE TE PROMETS LA LIBERTÉ
LAURENT
GOUNELLE
Calmann-Lévy
2
FRAGILE : SOUVENIRS
MURIEL ROBIN
XO
3
J’AI ENCORE MENTI
GILLES
LEGARDINIER
Flammarion
3
21 LEÇONS POUR
LE XXIE SIÈCLE
YUVAL
NOAH HARARI
Albin Michel
4 PAR ACCIDENT
HARLAN COBEN
Belfond
4 LES ENFANTS DU VIDE
RAPHAËL
GLUCKSMANN
Allary Editions
5
ADELINE
DIEUDONNÉ
L’Iconoclaste
5
ÉRIC ZEMMOUR
Albin Michel
AMÉLIE NOTHOMB
Albin Michel
: L’ISLAMISA6 INCH’ALLAH
TION À VISAGE DÉCOUVERT
GÉRARD DAVET,
FABRICE LHOMME
Fayard
LA VRAIE VIE
6 LES PRÉNOMS ÉPICÈNES
DESTIN FRANÇAIS
7
LE MEURTRE DU
COMMANDEUR (VOL. 1)
HARUKI MURAKAMI
Belfond
7
LE DICTIONNAIRE MODERNE MCFLY ET CARLITO
8
L’ÉTÉ DE NOS VINGT ANS
CHRISTIAN SIGNOL
Albin Michel
8
TREMBLER
9 LA BOÎTE DE PANDORE
BERNARD WERBER
Albin Michel
10 SALINA : LES TROIS EXILS
LAURENT GAUDÉ
Actes Sud
Michel Lafon
CATHERINE.
LABORDE
Plon
9 DU CERVEAU,
STANISLAS
DEHAENE
Odile Jacob
: UNE BRÈVE
10 SAPIENS
HISTOIRE DE L’HUMANITÉ
YUVAL
NOAH HARARI
Albin Michel
APPRENDRE ! LES TALENTS
LE DÉFI DES MACHINES
Classement réalisé par l’institut GfK à partir d’un échantillon de 5 000 points de vente (librairies, grandes surfaces spécialisées,
super et hypermarchés, internet) en France métropolitaine. (*) Hors livres jeunesse.
90
L’OBS/N°2818-08/11/2018
FRANCESCA MANTOVANI – ÉD. GALLIMARD
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRITIQUES
RÉCIT
Michèle Audin
contre l’oubli
OUBLIER CLÉMENCE, PAR MICHÈLE AUDIN,
L’ARBALÈTE, GALLIMARD, 72 P., 10 EUROS.
Michèle Audin avait déjà ressuscité le quotidien de son
père, Maurice Audin, militant communiste arrêté, torturé et tué
par l’armée française à seulement 25 ans, pendant la guerre
d’Algérie, dans l’émouvant « Une vie brève ». Avec « Oublier
Clémence », elle est partie sur les traces d’une ouvrière en soie,
morte à 21 ans au début du xxe siècle. De Clémence Janet, il reste
quelques lignes inscrites dans l’état civil. Cinq phrases très exactement. Avec une précision méthodique, quasi scientifique,
Michèle Audin, qui est aussi mathématicienne et membre de
l’Oulipo, a repris chaque mot, de chaque phrase, pour bâtir une
mémoire à celle qui en a été privée.
Au fil de ces soixante pages précises, minutieuses, ordonnées,
sans une virgule de trop, telles un rapport médical, Clémence Janet
reprend chair. Celle d’une femme née à Tournus (Saône-et-Loire),
en 1879, une année où près d’un enfant sur vingt n’a pas dépassé
l’âge de un an, et qui a travaillé douze heures par jour, toute sa
courte vie, comme ouvrière en soie, ovaliste ou tisseuse, personne
ne le sait plus. Celle d’une jeune épouse, mariée à 17 ans, et mère
de deux garçons, dont le premier, Antoine, « né le dimanche, baptisé
le mardi, mort deux semaines après », avait été confié dès sa naissance à une nourrice, comme beaucoup d’enfants d’ouvriers. Celle,
enfin, d’une « ménagère » – le mot inscrit dans son acte de décès
– fauchée au tournant du siècle, le 15 janvier 1901, morte dans un
hôpital du 2e arrondissement de Lyon, rue de la Charité, le même
jour et au même endroit que trois nouveau-nés, un « Félix de
10 ans » et une « Jeanne de 77 ans ».
Qu’est-ce qui a emporté Clémence ? « Septicémie après une fausse
couche ? Ou alors, tuberculose ? Comme souvent les ouvrières en
soie ? » L’état civil ne donne jamais la cause du décès. Le livre, bref
comme la vie de Clémence, reste un questionnement. On découvre
aux dernières pages que la jeune femme a laissé une photo, oubliée
par ses descendants. Une seule photo, grise et blanche, d’une
demoiselle brune, à la bouche et aux yeux légèrement tombants,
déjà fatigués. D’elle, il reste aussi ses gènes, transmis à son fils
Louis, onze mois lors du décès de sa mère, ces gènes qui ont traversé le xxe puis le xxie siècle, se sont répandus dans la famille
Audin, et ont permis à ce livre d’être écrit.
NATHALIE FUNÈS
VOIR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE CHOIX DE L’OBS
Mère courage
KLAPISCH
CHEZ LE PSY
Cédric Klapisch
tourne depuis
le 8 octobre son
13e film, « Deux
moi », une comédie
où deux
trentenaires
parisiens se rendent
chez un psy pour
étudier leur « moi ».
François Civil
et Ana Girardot
y donneront la
réplique à François
Berléand. Sortie
en septembre 2019.
BEJO À LA TÉLÉ
Bérénice Bejo sera
Joséphine de
Beauharnais dans
une nouvelle série
franco-britannique
de 8 épisodes pour
France Télévisions,
créée par Tony
Saint : « Joséphine
et Napoléon ».
Tournage
(en anglais)
à partir de la fin
de l’été 2019.
92
UN AMOUR IMPOSSIBLE, PAR CATHERINE CORSINI. COMÉDIE DRAMATIQUE FRANÇAISE,
AVEC VIRGINIE EFIRA, NIELS SCHNEIDER (2H15).
Pour elle, ce n’est pas un « tournant de la vie »,
mais c’est un virage dans l’automne. Deux mois après
avoir signé, avec le plus grand sérieux, une bluette d’adolescente illettrée, Christine Angot voit en effet son roman
« Un amour impossible » être adapté, avec justesse et
délicatesse, par la cinéaste de « la Nouvelle Eve » et de
« la Belle Saison ». Seule infidélité au livre et à la vérité
autobiographique : les prénoms ont changé. Ainsi,
Christine devient Chantal, et son père, Pierre, est désormais Philippe. La mère, elle, est toujours Rachel. A
Châteauroux, donc, à la fin des années 1950, un jeune
traducteur issu de la grande bourgeoisie parisienne
(Niels Schneider) s’éprend, dans un bal populaire, d’une
jolie et modeste dactylo à la sécu (Virginie Efira). Ils s’aiment en feignant d’ignorer tout ce qui, socialement,
culturellement, moralement, les sépare et menace leur
avenir. Une fille, la future Christine Angot, naît, en 1959,
de cette liaison aussi charnelle que précaire. Elle sera
élevée par sa mère et sa grand-mère, le père, chez qui
l’irascibilité le dispute à la lâcheté, refusant de la reconnaître. Si, après s’être marié avec une femme de son
milieu, il finit, quatorze ans plus tard, par s’y résoudre, ce
n’est pas seulement que Rachel l’y accule, c’est aussi que
leur fille est devenue une adolescente, dont il croit
L’OBS/N°2818-08/11/2018
pouvoir désormais abuser. Dans le rôle de cette mère
aimante et courage, mais incapable de comprendre le
drame qui se joue lorsque sa fille monte, pour le weekend, dans la voiture de son père, Virginie Efira, ce beau
sourire blessé, est exceptionnelle. Même avec l’âge, les
rides et les cheveux blancs, cette femme deux fois trompée ne montre rien du remords qu’elle éprouve ni de la
haine qu’elle voue à l’homme infidèle, devenu criminel.
Un emploi de pervers narcissique dont s’accommode très
bien l’impénétrable Niels Schneider.
Le film de Catherine Corsini, dont on apprécie la mise
en scène discrète, le contournement elliptique et pudique
des scènes de viol et la reconstitution, jamais pittoresque,
de l’atmosphère des années 1960, n’a qu’un défaut : sa longueur, deux heures et quart. Elle est d’autant moins légitime que la cinéaste étire jusqu’à l’ennui un long épilogue
tautologique où l’on voit le personnage de Christine Angot
(incarné alors par Jehnny Beth) rédiger le récit de l’inceste que le film vient de raconter, et souvent en voix off.
On dirait une explication de texte dans un manuel scolaire. Seul moment où Catherine Corsini semble douter
de ce qu’elle a pourtant réussi : représenter, dans un film
a priori impossible, cet « amour impossible ».
JÉRÔME GARCIN
STÉPHANIE BRANCHU / CHAZ PRODUCTIONS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRITIQUES
et morale de notre humanité,
risque de diviser. Comme
avec « Trouble Every Day »,
Claire Denis revisite un genre
considéré comme trivial, qu’elle
sublime à coups d’hommages
et de transgressions. La beauté
du geste, radical et poétique,
est la promesse d’un aller
simple vers une extase proche
de l’hypnose.
X. L.
LES SORTIES
CRAZY RICH ASIANS
PAR JON M. CHU
Comédie américaine, avec
Constance Wu, Henry Golding,
Michelle Yeoh (2h01).
De la saccharine pure.
Une prof d’économie mignonne
(Constance Wu, photo) apprend
que son fiancé singapourien
est richissime (elle ne s’en
doutait pas) et, présentée
à la famille, doit faire face aux
médisances, chausse-trapes,
saloperies diverses des jaloux.
Tiré d’un best-seller de Kevin
Kwan, le film est 1) un succès
et 2) un phénomène sociétal,
car uniquement joué par des
acteurs asiatiques. Ce soap
survitaminé est amusant, bourré
de clichés (les Chinois sont
doués pour le commerce,
l’amour triomphe, la belle-mère
est une langue de pute, etc.) et
joli à regarder, Singapour étant
super photogénique. Sur le plan
de l’art cinématographique,
c’est bof, mais pour une soirée
pop-corn-fun-copains,
c’est muy simpático.
FRANÇOIS FORESTIER
Bekhti et Luchini.
C’EST RATÉ
Luchini trop pressé
UN HOMME PRESSÉ, PAR HERVÉ MIMRAN. COMÉDIE
FRANÇAISE AVEC FABRICE LUCHINI, LEÏLA BEKHTI,
REBECCA MARDER (1H40).
Industriel réputé et père absent, Alain est victime d’un accident cérébral qui lui fait mélanger mots et syllabes : le cheval ne « galope » pas,
il « salope », et « laisser » devient « lécher ». Un comique pour boîte à
rire, plus croupi que troupier, que Fabrice Luchini se met en bouche
(et en boucle) avec une surprenante absence de subtilité. Mais le héros
n’est visiblement pas le seul à être pressé. Le cinéaste-scénariste et le
monteur semblent l’avoir été également. Le premier en multipliant de
très visibles incohérences narratives, le second en accumulant les faux
raccords. Les deux pariant sans doute sur le fait que – puisque c’est une
comédie et qu’elle est portée par un acteur bankable – le spectateur n’y
verrait que du feu. Pas de chance, c’est criant.
XAVIER LEHERPEUR
HIGH LIFE
PAR CLAIRE DENIS
Film de science-fiction français, avec
Robert Pattinson, Juliette Binoche,
André Benjamin (1h51).
Un vaisseau spatial
perdu dans l’espace. A son
S OPH I E
D U L AC
bord, un astronaute solitaire,
un bébé et les cadavres de
l’équipe. Qui sont-ils ? Quel était
l’objet de leur mission ? Cette
incursion de la cinéaste dans
le registre de la science-fiction,
parabole sur la mort physique
HEUREUX COMME LAZZARO
PAR ALICE ROHRWACHER
Fable italienne, avec Adriano
Tardiolo, Alba Rohrwacher,
Sergi Lopez (2h07).
Visiblement, la
réalisatrice, Alice Rohrwacher,
n’a pas la moindre idée
de ce que devrait être une mise
en scène (c’est filmé très
platement), mais curieusement,
ce défaut n’a pas d’importance.
Car l’histoire – un jeune paysan
italien, Lazzaro, élevé dans
une campagne moyenâgeuse,
se lie d’amitié avec le fils de
la propriétaire, puis, les années
ayant passé, se retrouve en ville
et découvre un autre univers –
possède une grâce légère,
une sorte de candeur zen qui
fait penser à Ermanno Olmi
(et à son « Arbre aux sabots »).
Lazzaro est l’un de ces
personnages naïfs et
miraculeux, comme Harry
Langdon ou le Schpountz, qu’il
est impossible de ne pas aimer.
Est-ce un ange ? Probablement.
Il rayonne d’une poésie qui fait
chaud au cœur.
F. F.
SI ST R I BUT I O N
P RÉ SE N TE
« Un grand film sur la jeunesse »
Transfuge
Après
RÉCRÉATIONS et LE CONCOURS
PREMIÈRES
SOLITUDES
UN FILM DE
© ILLUSTRATION : JUDITH FRAGGI
CLAIRE SIMON
AU CINÉMA LE 14 NOVEMBRE
© 2018 – SOPHIE DULAC PRODUCTIONS – CARTHAGE FILMS
#PremieresSolitudes
www.sddistribution.fr
SANJA BUCKO / WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. / RATPAC-DUNE ENTERTAINMENT LLC – GAUMONT DISTRIBUTION
L’OBS/N°2818-08/11/2018
93
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÇA RESSORT
Bergman au sommet
LA NUIT DES FORAINS, PAR INGMAR BERGMAN. DRAME SUÉDOIS, AVEC AKE GRONBERG,
HARRIET ANDERSSON, HASSE EKMAN, ANDERS ELK (1953, 1H33).
KURSK
PAR THOMAS VINTERBERG
Drame franco-danois, avec Léa
Seydoux, Matthias Schoenaerts,
Colin Firth (1h57).
Récit du naufrage
du « Koursk », le sous-marin
nucléaire russe qui sombra dans
la mer de Barents en août 2000,
et des quelques jours où
l’équipage a tenté d’en sortir.
Les thèses sur le drame furent
nombreuses. Le film de Thomas
Vinterberg s’inspire de celle
de Robert Moore dans son livre
« Sauvez le “Kursk” ! ».
Le réalisateur de « Festen »
entremêle tant bien que mal trois
fils narratifs : la lutte contre la
mort des sous-mariniers, issus de
la même communauté ouvrière,
l’inquiétude de leurs femmes et
enfants, l’inertie meurtrière des
autorités russes (sous les ordres
de Poutine, grand absent du
film), incapables de sauver leurs
hommes et qui refusèrent l’aide
internationale pour garder
secrète leur arme de défense.
Les scènes dans le sous-marin,
entre attente et tentatives de
survie, impressionnent, mais
souffrent d’une écriture
improbable. A l’image d’un
film catastrophe à l’ancienne
qui coule sous le poids des
conventions, comme celle
de faire parler tous les
personnages en anglais quand
les Russes sont incarnés par
des vedettes belge (Matthias
Schoenaerts), française
(Léa Seydoux, photo) ou
suédoise (Max von Sydow),
et empêche l’immersion du
spectateur. On est loin de
« Voyage au bout de l’enfer »,
cité en ouverture.
NICOLAS SCHALLER
THE SPY GONE NORTH
PAR YOON JONG-BIN
Thriller coréen, avec Jung-Min
Hwang, Sung-min Lee,
Ji-hoon Ju (2h21).
Dans un contexte tendu
entre les deux Corées, un espion
venu du Sud infiltre les rangs du
Nord. Mais qui piège qui sur cet
échiquier ? Un polar au suspense
94
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Le premier chef-d’œuvre
de Bergman. Un road trip dantesque dans lequel une minable
troupe de théâtre passe dans un
village où, jadis, le directeur a
abandonné femme et enfants.
Peu à peu, la visite se transforme
en cauchemar où tout vire au
noir. Bergman met en place son
petit théâtre personnel avec ses
thèmes de prédilection, la
cruauté des rapports humains, la
difficulté d’être, le silence hautain
Harriet
de Dieu, la vie considérée comme
Andersson et
un spectacle permanent. C’est
Ake Gronberg.
l’un de ces films qui hante la
mémoire, et dont la puissance
repose entièrement sur une
vision tragique de l’humanité. Le martyre de Frost,
le clown, qui marche pieds nus sur une plage de
roches acérées pour sauver la femme qu’il aime et
diabolique, sans poursuites
ni coups de feu. Un thriller
politique, glaçant et cérébral
inspiré d’une histoire vraie, qui
met à nu, entre manipulations et
trahisons, les relations ambiguës
et les accointances entre
les deux nations ennemies.
Le scénario et la mise en scène
enferment le héros et le
spectateur dans une toile
anxiogène. Une réussite. X. L.
« The Spy Gone North », de Yoon Jong-bin.
la soustraire aux regards des soldats rigolards est
bouleversante. Incontestablement, l’un des hauts
sommets du cinéma. F. F.
FAMILY FILM
PAR OLMO OMERZU
Drame tchèque, avec Karel Roden,
Vanda Hybnerová, Daniel Kadlec
(1h34).
Un couple parti en mer
laisse seuls ses enfants, deux
ados faussement tranquilles.
A l’annonce de la disparition
de leurs parents, le frère
et la sœur doivent apprendre
à se débrouiller par leurs
propres moyens. Une version
contemporaine des « Enfants
terribles » qui dit la perte
de l’innocence et l’ambiguïté
de l’amour. Le scénario cultive
le non-dit avec insistance et
la mise en scène reste clinique.
Mais l’ensemble parvient
cependant à distiller un trouble
ambivalent et dérangeant.
X. L.
SALE TEMPS À L’HÔTEL
EL ROYALE
PAR DREW GODDARD
Thriller américain, avec Jeff Bridges,
Cynthia Erivo, Dakota Johnson
(2h22).
A la fin des années
1960, un faux prêtre, une
chanteuse noire, un agent
du FBI déguisé en vendeur
d’aspirateurs, une rescapée
de secte et un réceptionniste
apeuré se toisent, dégoisent
et défouraillent dans un hôtel
abandonné, coupé en deux
par la frontière entre Californie
et Nevada. Quand l’Amérique
de Hoover croise celle
de Charles Manson, cela finit
forcément dans un bain de
sang. Las ! La tarantinade, aussi
MIKA COTELLON – METROPOLITAN FILMEXPORT – PANOCEANIK FILMS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES FILMS PELLÉAS PRÉSENTE
La comédie
de ntl’etaémnounvaénte. .
TÉLÉ RAM A
Délira
MARI ANNE
Un pur joyau comique.
Une comédie géniale.
LES INROC KS
On adore.
« Samouni Road », de Stefano Savona.
SAMOUNI ROAD
PAR STEFANO SAVONA
Documentaire franco-italien (2h08).
L’arbre sycomore a disparu. Il était le socle des Samouni, une famille paysanne de la bande de Gaza dont le père et un des jeunes fils ont été tués lors de l’opération « Plomb durci » menée par Tsahal en 2009. Stefano Savona (« Tahrir, place de la Libération »), documentariste italien formé à l’anthropologie, filme la survie quotidienne de cette smala apolitique dans le no man’s land qu’est devenue leur terre. Il observe le Hamas leur venir en aide et tenter de les récupérer, regarde la petite Amal, 10 ans et quelques éclats d’obus fichés dans la tête, se rebeller face au machisme d’un de ses frères qui ne pense qu’à venger son père par le djihad. S’invitent parmi ces images du présent d’autres en animation, réalisées par l’illustrateur Simone Massi, à base d’encre à l’huile et de grattage sur papier : leurs noirs profonds et leurs mouvements déformés figurent les réminiscences de la tragédie passée. Le film se termine par des noces, « non islamiques », précise le marié. Malgré la douleur, malgré le dénuement, malgré le son entêtant des hélicoptères, il faut continuer à vivre. « Samouni Road », JOUR2FÊTE – DR / GRASSET
LE MON DE
Jubilatoire.ée.
GRAZ IA
On rit à gorge déploy
À LIRE
UNE VIE POUR LE CINÉMA
PAR JEAN-JACQUES ANNAUD,
AVEC MARIE-FRANÇOISE
LECLÈRE
Grasset, 528 p., 23 euros.
Jean-Jacques Annaud, cinéaste multicarte (drame, comédie, conte, aventure, guerre), ne vit, ne respire et ne pense que cinéma. Il a signé des succès mémorables : « le Nom de la rose », « la Guerre du feu », et des échecs retentissants, dont « Or noir ». Il voulait être cinéaste, déjà enfant, et il a accompli son rêve. De plus, il a l’art de la narration. Bourré d’anecdotes, de souvenirs savoureux, de notations pittoresques, son livre, cosigné par Marie-Françoise Leclère, se dévore avec appétit. Qu’il s’agisse des pérégrinations des animaux dans « l’Ours » ou des cocasseries de « la Victoire en chantant », c’est amusant, éclairant, et souvent émouvant. A 75 ans, Jean-Jacques Annaud raconte sa vie – qui ferait un sacré bon film. F. F.
siIOme.
DrôlisSTUD
Fait rire et très fort.
présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes, n’a pas volé son œil d’or du meilleur documentaire.
N. S.
Ultra jouissif.
VERS ION FÉMIN A
L’OB S
À voir à tout prix.
rante
Une comédie hila
io
ot n.
FEMM E ACTU ELLE
ém
bourrée d’
PREM IÈRE
armaï
Adèle Haenel Pio M
en
nc t Elbaz
Damien Bonnard Vi
ou
et Audrey Taut
un film de
Pierre Salvadori
Jean-Jacques Annaud.
ACTUELLEMENT
PHOTO © CLAIRE NICOL
bien fréquentée soit-elle (Jeff Bridges, Jon Hamm et Xavier Dolan dans un petit rôle !), est clinquante, se prend très au sérieux et dure une éternité. C’est du pulp sans jus, du thriller sans frisson, troussé à l’épate par un Goddard dont l’homonyme suisse a nettement plus de fantaisie. Notons que le prochain Tarantino, « Once Upon a Time in Hollywood », mettra en scène la même période, la fin du rêve hippie, avec, espérons-le, davantage de mordant.
N. S.
LE PARIS IEN
LIBÉR ATION
ÉCOUTER
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE CHOIX DE L’OBS
Electro mais pas trop
HOLLYWOOD BIZARRE, PAR HOLLYDAYS (POLYDOR).
DRAKE
PLUS FORT QUE
LES BEATLES
En plaçant 12 titres
dans le top 10
américain en 2018
(dont trois
numéros 1 : « God’s
Plan », « Nice for
What » et « In My
Feelings »), le
rappeur canadien
Drake a battu le
record des Beatles,
qui en avaient placé
onze en 1964 (dont
deux numéros 1
« Can’t Buy Me
Love » et « A Hard
Day’s Night »).
96
Il ne faut pas trop se fier à l’irrésistible légèreté
de cette musique-là. Le premier album de Hollydays est
rythmique, mais sombre, comme une bonne vieille
chanson des Rita Mitsouko. C’est le disque d’une génération, celle qui laisse s’étirer l’adolescence jusqu’à un
âge déraisonnable, plus par désespoir que par paresse.
C’est une BO pour jeunes adultes sans cap, qui ne s’assument pas vraiment, qui s’enivrent souvent, au risque
de se noyer. Sur le CV de Hollydays, il y a des premières
parties de Pierre Lapointe et de Lilly Wood & The Prick,
un EP très remarqué, et un tube, pour qui sait les reconnaître : « l’Odeur des joints », chanson terriblement
addictive – de la drogue dure.
Hollydays, ce sont les compositions de Sébastien
Delage, les arrangements d’Antoine Gaillet (repéré il y
a peu sur l’album de Fishback) et la beauté surprenante
du chant d’Elise Preys. Sur des musiques électro mais
pas trop, la voix nous conte les aventures de grands ados
qui rechignent à grandir, à se lancer, à s’autonomiser.
« Sensible, trop sensible, balise au repère, que toujours je
me perds », chante-t-elle au son du piano-solo, sur des
L’OBS/N°2818-08/11/2018
paroles de Keren Rose. En gros plan, la perdition assumée court tout du long, dans des lieux aux lumières
rosées qui sentent le shit à plein nez. La même Keren
Rose a aussi écrit « On a déjà », le deuxième titre dont
on se défait difficilement. Sur un rythme incessant,
répétitif comme une musique de boîte de nuit, elle se
livre à une de ces litanies qui avait plu à l’époque où on
avait découvert « la Liste ». « On a déjà vu la couleur de
ce qu’on pourrait devenir, on a déjà posé des fleurs, alors
on cherche déjà l’erreur, ce qu’il y a déjà à redire sur ce
fichu bonheur. » Pierre Lapointe apporte au groupe la
chanson « Folle », bien désabusée elle aussi. L’écriture
mélodramatique habituelle du Québécois est méconnaissable, mais peu importe : on s’attache à cette meuf
qui, fébrile à l’idée d’aimer, carbure au Valium. Les
autres textes sont signés par Antoine Patinet, notre
ancien collègue passé à l’ennemi. Parmi eux, celui de
« Monsieur Papa », bouleversante histoire d’un comingout compliqué. Ainsi s’achève ce disque de paumés sur
lequel on va beaucoup danser.
SOPHIE DELASSEIN
ALEXANDRE GALLOSI - WA PRESS - JOËL SAGET/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRITIQUES
INÉDITS
Dans la cuisine
des Beatles
LA PLAYLIST DE…
NICOLAS MATHIEU
Romancier, vient de publier
« Leurs enfants après eux »
(Actes Sud)
THE BEATLES : ANNIVERSARY EDITION,
PAR THE BEATLES (UNIVERSAL).
1. AIN’T NO SUNSHINE
Michael Jackson
2. LES MOULINS
DE MON CŒUR
Michel Legrand
3. THE RIVER
Bruce Springsteen
4. BRANDT RHAPSODIE
Benjamin Biolay et
Jeanne Cherhal
5. THE GIRL FROM
THE NORTH COUNTRY
Bob Dylan et Johnny Cash
Il faut l’écrire pour le croire : le double album blanc des
Beatles a 50 ans ce 22 novembre. Parce que quand on l’écoute, même
si c’est pour la 40 782e fois, il ne les fait pas du tout, ses 50 ans. C’est
toujours la même caverne d’Ali Baba : on passe ici du hard-rock au
clavecin, et de la berceuse aux grognements porcins. Ce n’est pas un
disque, c’est la chambre mal rangée de quatre génies, qui ont inventé
à peu près tout ce qu’on pouvait inventer, au xxe siècle, dans la catégorie pop. Cette réédition en 3 CD nous ouvre aussi leur cuisine, avec
les passionnantes « Esher Demos » où l’on entend un irrésistible
« Back in the USSR » à la guitare acoustique, des versions préparatoires de « Blackbird », « Dear Prudence » et « While My Guitar… »,
mais aussi des pépites moins connues comme « Sour Milk Sea »,
« Junk », « Circles » et « Child of Nature », qui fournira plus tard la
base mélodique de « Jealous Guy ». Et du début à la fin, on se gratte
la tête, émerveillé, sans comprendre comment ces garçons, qui
n’avaient pas 30 ans, ont pu toucher à autant de genres et de sons,
avec autant de fraîcheur et de perfection.
GRÉGOIRE LEMÉNAGER
SORTIES
BL UE S- ROC K
DELGRÈS
MO JODI
PIAS
Après
l’enthousiasmant trio
afro-brésilien Rivière noire
(Victoire de la Musique 2015),
Pascal Danaë a rappelé le
batteur Baptiste Brondy pour
former un nouveau trio avec
Rafgee, joueur de sousaphone,
ce tuba-contrebasse qui fait
sonner les carnavals, des
Antilles à La Nouvelle-Orléans.
Fusion fraternelle. Un blues
créole à la lumière de la
Caraïbe et aux racines du
Bayou, sans frontières comme
le « Tout-monde » d’Edouard
Glissant. Une quête d’identité
aussi intransigeante que
la guitare dobro de Danaë,
guadeloupéen comme Louis
Delgrès, ce colonel de l’armée
française qui combattit les
troupes napoléoniennes
débarquées pour rétablir
l’esclavage et préféra la mort
à la captivité, et dont le
titre de l’album, « Mo Jodi »
(« mourir aujourd’hui »), honore
le sacrifice. Les âmes dansent,
le blues tempête et guérit
« Chak jou bon die fe », chaque
jour que le Bon Dieu fait.
FRANÇOIS ARMANET
ROCK
RADIO ELVIS
CES GARÇONS-LÀ
PIAS
Ce sont trois garçons
dans le vent : Pierre Guénard,
Manu Ralambo et Colin Russeil.
Rassemblés sous le nom de
Radio Elvis, ils sont apparus avec
« les Conquêtes ». Trois ans
après, ces enfants du rock dont
les morceaux évoquent tour à
tour Noir Désir et Dominique A,
tentent un deuxième essai. Il est
réussi, notamment grâce à la
présence vocale charismatique
de Pierre Guénard. Au rythme
d’un rock lyrique, ces aventuriers
nous perdent avec eux dans les
grandes villes, au milieu d’une
forêt de gratte-ciel. C’est Jack
London qui foulerait le bitume
avec les Talking Heads à fond
dans le casque. « Ces garçonslà » est un disque nocturne,
entre chien et loup, nourri par
un spleen d’insomniaque. S. D.
LE NOUVEAU FILM CHOC DE
MICHAEL MOORE
★★★★
© 2018 Midwestern Films LLC.All right reserved
The Guardian
★★★★
Time Out
“ IMMANQUABLE ”
Rolling Stone
À DÉCOUVRIR EXCLUSIVEMENT EN
LA FIN DU RÊVE AMÉRICAIN ?
SUR VOS SERVICES DE VIDÉO À LA DEMANDE
SORTIR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
« La Guitare Statue d’épouvante »,
de Georges Braque (1913).
LE CHOIX DE L’OBS
Ah, les beaux cubes !
LE CUBISME, CENTRE GEORGES-POMPIDOU, PARIS-4E. JUSQU’AU 25 FÉVRIER.
CATALOGUE : CENTRE POMPIDOU, 320 P., 45 EUROS.
A LIRE : DICTIONNAIRE DU CUBISME, PAR B. LÉAL, CENTRE POMPIDOU/LAFFONT, 896 P, 32 EUROS.
LYON, VILLE
LUMIÈRE
La traditionnelle
Fête des Lumières
se déroulera à Lyon
du 6 au 9 décembre.
Parmi les pièces
spectaculaires qui y
seront présentées,
signalons l’œuvre
interactive d’Helen
Eastwood et
Laurent Brun, bulles
lumineuses dont
le ballet sera
déclenché par
le souffle des
spectateurs.
JAPON MAGIQUE
Jusqu’au 12 janvier,
la galerie Polka à
Paris présente
« Cibachromes »,
une sélection de
tirages couleur de
Toshio Shibata,
le maître japonais
de la photographie
de paysage.
98
Inutile de demander le programme : il n’y en a
jamais eu. Picasso, l’un de ses inventeurs avec Georges
Braque, allait jusqu’à affirmer : « Il n’y a pas de cubisme. »
Il n’avait pas tort. Cette exposition grand format est là
pour nous rappeler que ce courant a connu, au cours de
sa brève existence (une décennie à peine) des évolutions,
des relectures, des adaptations. Rarement l’imagination
aura été autant au pouvoir.
La peinture est le premier champ de bataille. A partir de
1907-1908, Picasso et Braque brisent les lignes, imposant
des constructions composées de facettes qui se fondent
dans l’espace. La tentation de l’abstraction n’est
pas loin, mais toujours des éléments figuratifs
viennent s’inscrire sur la toile : les portraits
de Vollard et de Kahnweiler (Picasso), le
« Portugais (l’Emigrant) » de Braque sont là
pour en témoigner, compositions où le
regard, égaré d’abord au cœur de ce
rébus, retrouve peu à peu les repères
du réel. Les expérimentations se
multiplient, à travers les collages, la sculpture. La palette grise et terreuse des origines s’enrichit : Robert et Sonia Delaunay mènent la « bataille de la couleur »
L’OBS/N°2818-08/11/2018
rejoints par Fernand Léger qui, dès 1911, illumine sa
« Noce » d’éclats roses, bleus, verts. Juan Gris, lui aussi,
multiplie les plans colorés (comme dans cette magnifique
nature morte de 1913, « Poires et raisins sur une table »).
Une autre facette du cubisme va surgir : alors que celui
des fondateurs s’expose dans les galeries parisiennes,
d’autres artistes vont choisir de montrer leur travail dans
les salons. Gleizes, Metzinger, Le Fauconnier, Robert
Delaunay, Léger participent à ces grand-messes qui
consacrent un cubisme « élargi » où les cubes redeviennent surface, à l’image du « Portrait de Jacques
Nayral » par Gleizes ou de la grande fresque « la Ville de
Paris » signée par Delaunay.
Machine multicéphale, le cubisme va trouver écho
auprès des sculpteurs (Brancusi, Duchamp-Villon),
Picasso ayant une fois de plus montré la voie avec ses
tonitruants assemblages composés à l’aide d’objets du
quotidien. Marcel Duchamp n’oubliera pas
la leçon. C’est d’ailleurs avec lui, et sa « Roue
de bicyclette », que l’on quitte, à regret
mais enchanté, cette formidable exposition.
BERNARD GÉNIÈS
« Violon », construction de Pablo Picasso (1915).
RMN-GRAND-PALAIS/ADAGP - BÉATRICE HATALA/RMN-GP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRITIQUES
C’EST RATÉ
Gamblin prend l’eau
JE PARLE À UN HOMME QUI NE TIENT PAS EN PLACE,
DE JACQUES GAMBLIN ET THOMAS COVILLE. ROND-POINT,
PARIS-8E, 01-44-95-98-21, 18H30. JUSQU’AU 18 NOVEMBRE.
Sur le livre d’or d’une auberge de
Chamonix, M. Perrichon, personnage de Labiche volontiers
pontifiant, inscrit cette pensée
profonde : « Que l’homme est petit
quand on le contemple du haut de
la mère de glace » (sic). Si Jacques
Gamblin (photo) et Thomas
Coville respectent davantage
l’orthographe, leur correspon-
dance se révèle tout aussi creuse.
On en retire que l’acteur et le
navigateur nourrissent une vive
admiration l’un pour l’autre. Ils
se congratulent à longueur de
temps mais ce ne sont pas des
écrivains. Croyez-vous qu’un
message comme « Tiens l’coup,
l’ami, tiens l’coup ! Tiens l’coup.
Après la montée, la descente. Tiens
l’coup ! Tu vas sortir de ce merdier ! » méritait d’être imprimé
(Equateurs Littérature), puis
proféré sur scène ? Si le talent de
l’acteur Gamblin est indiscutable,
l’épistolier comme son correspondant se révèlent plus contestables.
JACQUES NERSON
EXPOSITION
Dans la nuit des
Comores
M’TSAMBORO, DE LAURA HENNO. GALERIE FILLES
DU CALVAIRE, PARIS-3E. JUSQU’AU 24 NOVEMBRE.
Ce sont des images qui parlent. Laura Henno les a enregistrées aux Comores. Elles racontent, en photo et en vidéo, la vie de ces
enfants utilisés comme passeurs entre Anjouan et Mayotte. Elles
montrent aussi l’existence de jeunes marginaux comoriens, entourés
de molosses inquiétants. La plupart des prises de vue ont été réalisées
la nuit, accroissant le sentiment de désarroi et de violence sousjacente. Les aboiements des chiens, le ronflement du moteur des
canots, des cris, quelques mots échangés : ce monde paraît un au-delà.
Il est pourtant le nôtre. B. G.
THÉÂTRE
Un humour de Bergman
APRÈS LA RÉPÉTITION, D’APRÈS INGMAR BERGMAN. THÉÂTRE DE LA BASTILLE,
PARIS-11E, 01-43-57-42-14, 18 HEURES OU 19H30. JUSQU’AU 14 NOVEMBRE.
Ce n’est pas la première
fois que le film de Bergman (1984)
est transporté sur scène. La version de Nicolas Liautard, il y a un
an et demi, était très touchante.
Celle du collectif flamand tg Stan
ne parle pas moins au cœur. Précision importante, le spectacle est
NICOLAS GÉRARDIN - LAURA HENNO/COURTESY GALERIE LES FILLES DU CALVAIRE - DYLAN PIASER
joué en français par Frank Vercruyssen et Georgia Scalliet (étant
sociétaire de la Comédie-Française, elle y a peu de mérite). Pas
de metteur en scène, c’est la charte
de tg Stan, l’acteur est maître à
bord. Ce qui n’interdit pas d’écouter les conseils des camarades.
Cette méthode entraîne parfois à
des numéros de cabotinage mais
elle donne ici d’excellents résultats. Jamais Frank Vercruyssen n’a
autant fait preuve de simplicité et
d’humanité, jamais Georgia Scalliet (photo) n’a été aussi ensorcelante. La partie qu’elle mène n’est
pas facile. Elle joue à la fois Anna
et Raquel, sa mère disparue
depuis longtemps. Imaginez le
trouble d’Henrik, le metteur en
scène, quand vingt-trois ans après
Raquel, Anna, qui tient le même
rôle que sa mère dans « le Songe »
de Strindberg, s’offre à lui à son
tour. Parlant de relations « professionnelles donc sentimentales »,
Bergman semble considérer l’attirance réciproque de l’actrice et du
metteur en scène comme une fatalité. Mais est-ce une raison pour y
céder ? Outre son émotion et son
naturel, cette version d’« Après
la répétition » a pour mérite de
dégager un aspect sous-estimé de
Bergman : son humour. J. N.
L’ÉCRITURE PREND VIE
L’OBS/N°2818-08/11/2018
99
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES MOTS CROISÉS
Par RO B E RT S C I PI O N
LES LUNDIS DE DELFEIL DE TON
Morts à la une
Où l’on voit la pépie des assoiffés de sang
Problème du 22/7/1974
Horizontalement
I. Au Saint-Bernard, Bonaparte l’a été sans en
avoir. – II. Renforce des verres de contact
(trois mots). – III. On préfère nettement son
œuvre critique à son journal. Elle retire aussi
les jarres. – IV. Cachera. Voyelles. Un drôle de
truc. – V. Quitte. Note. Un jeune noble pour un
seigneur ou un simple domestique pour Ubu.
– VI. Elle est piquante mais elle est aussi très
irritante. Avec du bon sens on doit reconnaître
sa forme. – VII. Doublée pour la danse. Il n’y a
qu’un parc pour la rendre vraiment attrayante.
Désagréable, sauf quand on est à la côte.
– VIII. Répète ce qu’on sait ou dit ce qu’on ne
savait pas. Aimait un travesti ou aurait voulu
avoir sa maîtresse pour maîtresse ! – IX. En
perdant le nord, il devient totalement égaré.
Verticalement
1. Des souris et des hommes. – 2. Boucher, par
exemple. – 3. Avant la guerre il était réclamé
partout. C’est encore le symbole de la
puissance britannique. – 4. Accélère la
production. Pâté. – 5. A pu faire bougrement
marcher un chevalier. – 6. Aux trois quarts
mélo. Pour la nourriture du corps ou de
l’esprit. – 7. Ce qui le caractérise, c’est le IX
horizontal. Il faut s’en méfier, surtout s’il a une
bonne balle. – 8. Symbole. Avec de bonnes
cartes on peut aller à sa découverte. – 9. Ne
manque pas de souffle. Rimbaud l’a écrit noir
sur blanc. Romains. – 10. Sa dame tenait les
toilettes. Trois sur six. – 11. Il y en a une sorte
dont l’assiette anglaise est la spécialité.
– 12. Sert la confiserie mais dessert la
boucherie. – 13. Fait le siège.
Solution du no 2817
100
L’OBS/N°2818-08/11/2018
C ’est parti d’un verre d’eau.
Chrétienne, elle n’avait pas
droit à l’eau de ce puits-ci. La
tragique histoire d’Asia Bibi,
quadragénaire pakistanaise,
emprisonnée depuis neuf
années, condamnée à mort en 2010 pour blasphème, enfin acquittée par la Cour suprême et
c’est alors que l’histoire recommence.
Il s’agit évidemment d’une manipulation
politique, même si les vociférants, qui enflamment les rues en réclamant qu’on la pende, se
sentent mus par des sentiments religieux. Le
gouvernement, après trois jours de manifestations, craignant les émeutes, accorde aux fanatiques qu’il y aura un appel de l’acquittement.
Son avocat, alors, insulté, menacé, dit
d’abord qu’il craint pour sa vie.
Deux jours plus tard, il
annonce qu’il s’est réfugié à
l’étranger. Puis c’est le mari
d’Asia Bibi, ne vivant plus dans
leur maison, qui s’adresse
par vidéo à des chefs d’Etats
anglophones et demande
l’asile pour lui et leurs trois
filles qui apprennent l’anglais
à l’école. Il le demande aussi
pour la famille qui les a
accueillis, menacée de lynchage comme la
sienne. Asia Bibi, libérée de la prison, est quant
à elle sous bonne garde mais ne peut quitter le
pays, d’ordre gouvernemental, jusqu’à ce que
l’appel des vociférants soit jugé.
Je pense à Reiser, mon ami dessinateur, mort
ce mois il y a trente-cinq ans, que le fanatisme
fascinait. La bêtise à tête d’abruti. Ces photos
de barbus brandissant des pancartes sur lesquelles est collée la photo d’Asia Bibi, sa tête
barrée d’une croix. Sa mise à mort, qu’ils réclament à cor et à cri.
D’autres, dans l’actualité, la réclament la
mise à mort, font pétitionner et rassemblent
des dizaines de milliers de signatures. Ce sont
trois Sud-Coréennes, dont le père a tué leur
mère. Lui, ce qu’on peut appeler un salopard,
elles, trois filles aimantes qui veulent sa pendaison. On aimerait convaincre les signataires
de leur pétition, dans un pays qui n’applique
plus la peine de mort depuis vingt et un ans,
que la remettre en œuvre ne fera pas baisser
d’un iota la brutalité masculine contre les
femmes. Puisque c’est de la faire baisser, à les
entendre, qu’il s’agirait.
La Hesse, région allemande, vient de l’abolir
de sa Constitution, la peine de mort, elle y figurait encore, non appliquée, l’Allemagne l’ayant
abolie en 1949. Quatre ans après la capitulation
hitlérienne. La leçon avait servi.
Elle n’a pas servi à tous les Etats américains,
pourtant du côté des vainqueurs, et le
Tennessee vient de se distinguer une nouvelle
fois en ressortant sa chaise électrique. La loi
laissait le choix entre deux modes d’exécution
au condamné. Si c’est un choix. Il pencha, sans
excès, pour l’injection, au dernier moment réclama la
chaise. Ce qui retarda le châtiment de quelques jours. Il
mourut donc à l’ancienne et
commanda, pour dernier
repas, un pied de porc vinaigrette, comme quoi la vague
végane n’a pas atteint sa prison ou s’est arrêtée à l’orée de
l’ultime couloir. D. D. T.
Post-scriptum qui n’a rien
à voir. – Il craint pour sa vie : « Le soir, ne
rentre jamais seule. » La crainte n’était pas
vaine, en février 1944 elle entendit sa
condamnation à mort sur la radio d’Alger.
Lui, il est en Italie, il combat les Américains
au Monte Cassino. C’est quand ils sont séparés, bien sûr, qu’ils s’écrivent. Elle : Arletty.
Lui : son amant allemand, dix ans de moins
qu’elle. C’est la passion. A la libération de
Paris, quand elle va de planque en planque,
c’est avec son buste sous le bras mais, quand
ils se retrouveront, en 1949, elle aura 51 ans,
la fête est passée. Il finira noyé, elle aveugle,
leur histoire est belle mais à un mauvais
moment. « Hélas! je t’aime. » Tel est le titre
donné à leur correspondance inédite,
500 bonnes pages, quand même, que publie
au Cherche-Midi Denis Demonpion
(24,90 euros).
Reiser, que
le fanatisme
fascinait.
La bêtise à tête
d’abruti.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
O N D ÉC R I T · O N D ÉC RY P T E · O N D ÉC R È T E
LE CHIC DES
CHAMPS-ÉLYSÉES
LE MADE IN
FRANCE EN ASIE
P. 1 0 2
P. 1 0 6
LES
TENDANCES
DE “L’OBS”
ROYAN,
CÔTÉ ARCHI
LA CHRONIQUE DE
SOPHIE FONTANEL
P. 1 0 9
P. 1 1 0
Portraits
comestibles
Ce couscous de Morteau, le critique gastronomique
Sébastien Demorand se l’est approprié sans mal :
« C’est tout moi, le côté franchouillard de mon père
et le raffinement oriental de ma mère. Tel un œcuménisme de la gamelle, c’est papa et maman dans un
bol. » Comme 80 autres personnes liées de près ou
de loin à la bouffe, il a livré à la journaliste Camille
Labro et à la photographe Julie Balagué son plat de
cœur, sa madeleine de Proust, celui qui l’accom-
JULIE BALAGUÉ
pagne depuis son enfance. Ces artisans, vignerons,
libraires, sociologues ou historiens se racontent
avec ces plats-souvenirs redécouverts. Des recettes
et des récits, drôles, souvent émouvants, que les
auteurs sont allés chercher jusque dans leur intimité, sur les rivages lointains du souvenir… au bord
des larmes. CHRISTEL BRION
« Affaires de goût » , par Camille Labro et Julie Balagué,
éditions du Rouergue, 29,50 €.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
101
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCES
PHÉNOMÈNE
Les Champs-Elysées
enfin chics ?
Les Galeries Lafayette, MK2, Apple Store…
Entre nouveaux arrivants et rénovations luxueuses,
la plus belle avenue du monde retrouve son lustre
Par C O R I N N E B O U C H O U C H I
102
L’OBS/N°2818-08/11/2018
PCA-STREAM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCES
internationale et redonner aux Parisiens l’envie de venir
ici plus souvent, avec en ligne de mire les jeux Olympiques
de 2024. » Signe des temps, le futur bâtiment des Galeries ouvrira sur une large entrée rythmée de colonnades
en marbre. Avec un escalier monumental. Et, depuis la
place centrale pensée comme un atrium, une coupole
Art déco autrefois masquée par les faux plafonds. Le
cabinet danois BIG, en charge de l’aménagement intérieur, a pour mission de mêler « audace contemporaine
et respect de l’héritage » dans un magasin « où l’on se
sent bien ». « Nos espaces n’ont pas pour objectif d’être
uniquement productifs, insiste Eric Costa. Nous vou’est la pause milk-shake pour Oscar et Lau- lons améliorer la qualité de vie de nos clients grâce à un
rine, en ce lundi d’automne ensoleillé. Pour lieu qui véhicule une émotion positive. »
leur première virée dans la capitale, ces
Pour appâter et retenir le chaland à l’heure du
deux Vendéens se dirigent chez Five Guys, numérique, chacun tente de mettre en avant « l’expéchaîne de fast-food américain tendance. rience » qui, sur les Champs, se conjugue au superlaIls aimeraient bien faire un tour chez Louis Vuitton, tif. Maître en la matière, Apple a depuis belle lurette
« juste pour voir », mais, après avoir jaugé la file d’attente envoyé valser vitrines et caisses enregistreuses pour
silencieuse qui serpente vers l’avenue George-V, ils n’ont vendre ses iPhone. Un Apple Store s’apprête à ouvrir
pas osé. « Il paraît qu’ils vont bientôt ouvrir
au 114, là où le chausseur Weston tenait
un Apple Store, non ? » Ils sont en avance. La
boutique, dans un hôtel particulier revisité
marque peaufine en effet, au 114, une noupar l’architecte Norman Foster, dont
chaque centimètre de travaux a été scruté
velle boutique dont la date d’ouverture –
courant novembre – est toujours classée top
par la Commission du Vieux Paris.
secret. Le jeune couple affirme qu’il revien« L’adresse correspond parfaitement à une
dra, tout en tentant de couvrir le rugissemarque de produits premium qui touche aux
codes du luxe, analyse Thomas Husson,
ment d’une Lamborghini verte et le bruit
vice-président et analyste principal chez
des marteaux piqueurs.
Forrester. Comme à San Francisco, ce
Impossible d’y échapper. L’avenue aux
300 000 visiteurs par jour vit au rythme des
devrait être un lieu ouvert, où l’on peut
chantiers successifs. De l’Arc de Triomphe
prendre des cours de codes, expérimenter des
à la Concorde, les palissades masquent des
logiciels. A cette aune, personne ne les égale. »
projets d’envergure dont les promoteurs, tic
La barre est élevée pour le siège français de
marketing de l’époque, taisent les détails
la marque. Et pas seulement à cause du
loyer phénoménal – 14 millions d’euros par
pour entretenir le suspense. Selon Antoine
an. Dans cet immeuble de 6 200 m², la firme
Salmon, directeur du département « retail
ÉRIC COSTA,
occupera six étages, répartis entre accueil
leasing » du conseil en immobilier Knight
DU GROUPE GALERIES
L AFAYET TE
de la clientèle et bureaux.
Frank, le top départ de ce mercato a été
donné par les Galeries Lafayette, il y a quatre
A l’instar du géant américain, de grands
ans, lorsque son président Phigroupes installent leur QG sur les
Champs, un bon moyen de se raplippe Houzé a annoncé son arriprocher des clients tout en comvée au 52. Dans les années 1920,
muniquant. Au-dessus de sa boules fondateurs de l’enseigne parisienne avaient déjà prévu d’y éditique de cosmétiques qu’elle avait
fier un « magasin à l’américaine »,
créée en 2016, Chanel va établir
mais le projet avait été balayé par
sur 10 000 m2 son siège européen,
la crise de 1929. Il a finalement été
tandis que Nike mitonne au 79 un
ravivé en 2012 par le départ de
espace de vente de 4 100 m2 accolé
à 3 500 m2 de bureaux. Là encore,
Virgin. L’ouverture du grand
impossible d’obtenir des détails
magasin, prévue au printemps
prochain, symbolise la montée en
sur ce qui sera son plus grand
gamme de ce trottoir envahi par les enseignes de fast magasin en Europe. Charge à l’équipementier de rivafashion. Eric Costa, président de Citynove, la foncière liser avec les autres enseignes sportswear, de Citadium
de la famille Moulin, fondatrice des Galeries, veut y à Adidas, son grand rival, qui vient juste de s’agrandir
croire : « Les commerçants comme les grands proprié- au 22. « Aujourd’hui, il n’y a plus une frontière étanche
taires – Groupama, 52 Capital [un fonds du Qatar, entre les bureaux et le commerce. Dans l’immeuble, “l’exNDLR], Foncière lyonnaise… – ont tous un même objec- périence client” se déroulera du rez-de-chaussée à la tertif : travailler sur des projets durables, séduire la clientèle rasse. Il y aura de la vente mais aussi de la personna-
C
“Nos
espaces
doivent
véhiculer
une
émotion
positive.”
LE 52, INVESTI
PAR LES GALERIES
LAFAYETTE,
ACCUEILLERA UN
ROOFTOP BUCOLIQUE
AVEC UN RESTAURANT
HAUT DE GAMME.
JEAN-PHILIPPE MESQUEN/PCA-STREAM
L’OBS/N°2818-08/11/2018
103
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCES
A ÉTÉ REDESIGNÉ
POUR MIEUX
S’INTÉGRER AUX
BOUTIQUES DE LUXE
ENVIRONNANTES.
Le fabricant
chinois de
téléphone
Xiaomi arrive
à une date
inconnue.
E
100
102
86
66
52
SÉ
114
LI
RUE LORD BYRON
LE MONOPRIX
30
22
RU
150
CHER AUX
PARISIENS,
Galerie 66 en
Immeuble du 50 au 60 : Monoprix
La Galerie des
rénové, ouverture des Galeries
Champs est devenue restructuration
(pour 2020).
Lafayette, des boutiques Dior
un espace mixte
Parfums et Lancôme… Chanel installe
L’Occitane/Pierre
son siège au-dessus de sa boutique. En
Hermé.
rooftop, un restaurant par Gourcuff.
CO
Hôtel
Kiko,
Samsung,
Weston
5 étoiles SO/ part en face,
la marque
le géant
avec piscine
de cosmétique
coréen
et Apple
panoramique, s’installe en italienne (2019). du high-tech.
commerces et novembre.
cinéma MK2
(pour 2022).
« petits » commerçants occupant les cinq galeries de
l’avenue, les grandes manœuvres ont déjà commencé,
notamment avec ce lieu étonnant mixant un salon de
thé Pierre Hermé et la parfumerie L’Occitane, inauguré
l’an dernier au 86. Dans la Galerie 66, les boutiques parfois surannées baissent déjà le rideau pour rejoindre
d’autres quartiers. Un projet mêlant offre de restauration, bureaux et espaces publics, est dans les tuyaux
pour 2020. Là encore, la ville a demandé le maintien
de la porosité entre l’avenue passante et les rues parallèles moins bling.
Cela suffira-t-il à séduire les Parisiens, souvent
allergiques aux Champs ? En face du joaillier Tiffany, Monoprix, enseigne plébiscitée par les habitants de la capitale, vient de rouvrir après deux ans
de travaux. Bow-windows, étagères en bois clair,
lustres en laiton et faïence blanche aux murs. L’architecte maison, Alexandra Nordman, a redessiné
le vieux magasin pour accueillir sur 2 000 m2 l’offre
mode, beauté et décoration. Si une vaste mezzanine
est bien dédiée aux cadeaux pour touristes, elle sera
cachée derrière une façade haussmannienne en
trompe-l’œil… ■
E D
U
lisation, des rencontres avec des sportifs, de
l’événementiel, et des bureaux pour le personnel »,
explique Walid Goudiard, directeur AMO (assistance
à maîtrise d’ouvrage) chez JLL, conseil en immobilier
d’entreprise. Dans son portefeuille, un autre projet
phare, sur 20 000 m2, collé à l’Arc de Triomphe: le
150 Champs-Elysées. Exit le cinéma UGC, la boutique
Celio et la chaîne Brioche dorée. Pas assez chics. A la
place, Groupama, le propriétaire, a prévu de dépenser
plusieurs dizaines de millions d’euros pour que sortent
de terre d’ici à quatre ans un hôtel 5 étoiles du label SO/
appartenant au groupe Accor, surplombé d’une piscine
avec vue, des nouveaux commerces et un cinéma MK2
dernière génération.
Ainsi, les loisirs ne sont pas oubliés. « Les Champs
doivent rester une destination ludique, avec des lieux de
divertissement et de culture, des jardins… », martèle JeanNoël Reinhardt, président du Comité des ChampsElysées, qui invite la mairie de Paris à ne pas négliger
les musées et les espaces verts. Jean-Louis Missika,
adjoint au maire chargé de l’urbanisme, répond piétonnisation partielle entre le Petit et le Grand-Palais
(en 2023, avec la rénovation des musées), pistes
cyclables (les travaux débutent en janvier) et remise en
eau des fontaines du rond-point (en fin d’année). Il
espère même, si le mandat d’Anne Hidalgo est renouvelé, « créer une carte graphique pour les terrasses avec
des séparations transparentes et de la végétation, à la
manière des Ramblas de Barcelone. Il y a dans la capitale
des espaces que les Parisiens considèrent, avec parfois un
petit complexe de supériorité, comme réservés aux touristes. Il faut insuffler du chic à l’avenue, tout en maintenant une dimension culturelle. On n’est pas Dubaï ! » Avec
des loyers allant jusqu’à 20 000 euros le mètre carré
pour le côté pair, et 15 000 euros pour l’impair, on se
doute que les propriétaires d’immeubles, aussi bien
intentionnés soient-ils, cherchent à rentabiliser leurs
biens avec des locataires de poids. Chez les derniers
127
AV. DES CHAMPS-ÉLYSÉES
101
79
55
65
49
Adidas
s’agrandit,
exit Banana
Republic.
AV. DES CHAMPS-ÉLYSÉES
Citadium
EUF
RU
E M
A
RB
RON
HAR
RE-C
P IE R
RUE
ENT IN-B AUC HAR
RUE QU
GAL
RUE
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Nike quitte le 67
pour investir
début 2019 le 79,
à la place de Toyota.
AN
104
Louis
Vuitton.
N
ARIG
DE M
Projet confidentiel
d’une marque de luxe,
ouverture prévue en 2019,
à la place de Lancel.
RUE
ILÉE
T
Place
Charles-de
-Gaulle
Boutique Weston
inaugurée en juillet 2018.
N
Five Guys.
0
100 m
ROMAIN RICARD
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ET SI VOUS APPUYIEZ SUR PAUSE ?
II
Nouveau magazine féminin slow living
S O R T I E L E 1 5 N OV E M B R E
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCES
DÉFILÉ MARINE
SERRE LORS DE LA
DERNIÈRE FASHION
WEEK, À PARIS.
SUCCESS STORY
L’Asie, terre
promise
des créateurs
français
Le marché asiatique mise sur les toutes
nouvelles marques de mode françaises
et leur offre ainsi crédibilité et opportunités
Par E LV I R E E M P TA Z
Q
uand ils croient en une marque, ils y vont à
fond ! La France est beaucoup plus frileuse,
les acheteurs ont besoin d’être rassurés, ils
prennent moins de risques », raconte Léa
Sabban, l’une des trois créateurs de
Jour/Né, dont la moitié du chiffre d’affaires est réalisé en l’Asie. Cette jeune griffe parisienne illustre
l’appétence des pays asiatiques pour la mode française. Dès sa première collection, Jour/Né a séduit
les acheteurs du Japon, de Corée et de Chine. Ceux-ci
lui ont fait confiance en commandant des quantités
conséquentes. « Quand nous nous sommes lancés,
nous n’avions pas conscience de l’importance de ce
marché, raconte l’entrepreneuse. Mais, très vite, on
nous a proposé de vrais partenariats avec des pop-up
stores dans des grands magasins comme A la folie, à
Séoul, pour qui nous avons créé une collection spéciale
autour de “Je t’aime, un peu, beaucoup, à la folie…”, le
jeu qu’on pratique en effeuillant une marguerite. Beaucoup d’influenceurs locaux portent nos tenues et on voit
immédiatement les conséquences sur les ventes. Ils
aiment notre côté jovial et coloré. »
Si les créateurs conçoivent leurs collections pour
être portées partout, ils font attention, lors des opérations spéciales, aux habitudes de mode locales.
Léa Sabban précise : « Nous avons remarqué par
exemple que les Japonaises ne portent pas de robes
sans manche ou alors avec un T-shirt en dessous,
donc pour les collections capsules nippones, nous
essayons d’y ajouter des manches longues. »
106
L’OBS/N°2818-08/11/2018
PIXELFORMULA/SIPA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCES
De plus en plus de jeunes pousses françaises
partent ainsi à la conquête du continent, encouragées par des bureaux d’achats locaux comme La
Connexion Mode. « Nous représentons les grands
magasins japonais que nous conseillons pour les
achats et la stratégie, explique son PDG, Olivier
Klein. Par ce biais, nous avons la possibilité d’aider les
jeunes créateurs. Le Japon est le deuxième pays, après
les Etats-Unis, en termes de consommation de mode
et de présence de marques étrangères sur son territoire.
Réussir au Japon est essentiel, car ce pays très créatif
est la vitrine de l’Asie. Il est beaucoup regardé par les
autres. » Constat confirmé par Aurélien Arbet du
label Etudes Studio, dont un tiers des ventes se fait
en Asie : « Etre vendu là-bas est une carte de visite
intéressante. C’est paradoxalement une manière de se
crédibiliser aux yeux des Français ! »
Déjà dans les années 1980, le Japon était féru de
marques françaises comme agnès b. ou A.P.C. En
2018, la curiosité reprend pour de jeunes marques
comme Da/Da, Côme ou Proêmes de Paris. Au pays
du Soleil-Levant, comme dans le reste de la région,
elles doivent raconter une histoire, avoir une identité
bien définie et une fabrication de qualité. A travers
les vêtements, le public recherche l’art de vivre à la
française. « Dans les rues de Tokyo, on réalise la fascination à travers le nombre de boutiques aux noms à
consonance française, même s’ils ne veulent pas toujours dire grand-chose, s’amuse Léa Sabban. Je suis
passée devant des magasins de vêtements appelés
Centre de village ou Bises opaques ! » Le « franponais »
traduit une attirance qu’on retrouve en mode dans la
quête d’un savoir-faire. « C’est le concept de “true
materialism”, précise Guillemette Houdard, consultante en stratégie de marques et tendances chez
Peclers. On chérit et valorise un produit émotionnellement. Le rapport au vêtement est très important et il
y a une vraie culture de la rareté. Si les pays asiatiques
cherchent de nouvelles griffes françaises, c’est pour les
faire travailler avant les autres. »
Pour cela, ils sont aidés par des fédérations comme
celle du Prêt-à-Porter féminin qui conseille aux
jeunes de regarder vers l’Asie et organise deux fois par
an, à Tokyo, un salon afin de mettre en relation labels
et acheteurs. Là-bas, le marché repose en bonne partie sur les espaces multimarques, qui offrent de vraies
opportunités aux récents labels. « C’est le premier événement français au Japon, tous secteurs confondus,
explique fièrement son président, Pierre François Le
Louët. Soixante-dix marques dont des nouvelles comme
Fête Impériale ou Tinsels exposent et ont un accès direct
aux acheteurs de grands concept-stores tels Beams ou
United Arrows. La géographie a évolué : chez les Français, le Japon cherche toujours l’authenticité, la Corée,
JOUR/NÉ – MODE IN FRANCE – ÉTUDES STUDIO
devenue très importante, veut des labels pointus, tandis que la Chine, qui s’ouvre aussi énormément, a un
vrai tropisme pour le sportswear. » Mais un début
d’implantation en Asie à l’image du succès médiatique de Marine Serre demande du travail, un investissement et de nombreux allers-retours. Pour Aurélien Arbet d’Etudes Studio, il ne suffit pas d’avoir une
bonne aura et des revendeurs : « Il faut faire des évènements spéciaux, créer une relation avec les gens sur
place, comprendre les particularités de ce marché pour
le conquérir. » La première partie du travail étant déjà
faite, il reste la seconde à accomplir pour dépasser un
jour le secteur de niche. ■
“Etre vendu là-bas est une carte de visite.
C’est paradoxalement une manière
de se crédibiliser aux yeux des Français.”
AURÉLIEN ARBET, D’ÉTUDES STUDIO
LA MARQUE JOUR/NÉ ATTIRE LES CORÉENS GRÂCE À SON LIFESTYLE PARISIEN.
SALON MODE IN FRANCE À TOKYO, EN JUILLET.
POP-UP ÉTUDES STUDIO À SÉOUL.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
107
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCES
BON !
AUT ROP
COMPTOIR
La tirade du cidre
Nouveaux acteurs, nouvelles façons de la consommer…
cette boisson millénaire est en pleine effervescence
Par R AC H E L L E L E M O I N E
rente lancée il y a trois ans, le discours est similaire. « Entre un cidre
artisanal parfois très rustique et un produit standardisé vendu en
grande distribution, on avait du mal à trouver notre bonheur à l’heure
de l’apéro, confie Hadrien Gerbal, l’un des cinq fondateurs de la
marque. L’objectif étant avant tout la qualité, nous avons opté pour
des cidres “pur jus”, c’est-à-dire sans eau, ni sucre ajoutés. »
Du côté des appellations d’origine contrôlée (AOC), gardiennes
du temple d’un procédé ancestral, les lignes bougent également.
La dernière AOC reconnue en 2016, cidre Cotentin, réitère tous
les grands principes d’élaboration – pur jus de pomme, fermentation (obtenue uniquement avec des levures indigènes) se poursuivant dans la bouteille pour créer une effervescence naturelle
sans ajout de gaz – et fait inscrire la mention « extra-brut » dans
son cahier des charges. Une première dans les appellations cidricoles ! Eric Bordelet, ancien sommelier reconverti dans l’élaboration de cidres et de poiré, hisse, quant à lui, ses produits dans les
plus hauts lieux de la gastronomie. Sous les labels bio et biodynamie depuis 1996 (chaque fruit est choisi et récolté à la main), il
élabore ses cuvées en fonction du terroir et du millésime. En
somme, des cidres réalisés comme des grands vins. ■
I
nscrit sur les cartes des terrasses branchées, consommé
comme une bière lors de festivals ou présent sur de grandes
tables de la gastronomie, le cidre montre à nouveau le bout
de sa pomme. Il n’est pourtant pas si loin le temps où les
bolées n’étaient sorties qu’à la Chandeleur. Mais ces derniers temps, ce breuvage est porté par de nouvelles marques
décidées à moderniser son image.
Sassy, premier à débarquer il y a quatre ans, a été imaginé par
deux jeunes associés d’origine normande. « Le cidre avait besoin
de codes plus contemporains pour attirer une nouvelle clientèle,
clame Pierre-Emmanuel Racine-Jourdren, l’un des cofondateurs.
Il fallait garder sa naturalité – un pur jus de pommes fermenté – tout
en lui offrant un contenant plus nomade avec sa bouteille de 33 cl ou
en le servant à la pression, afin de proposer une alternative à la bière. »
Récemment, la marque a lancé Small Batch, un vocable inspiré de
l’univers des spiritueux pour un cidre extra-brut imaginé par Guillaume Leblanc, bartender parisien du Dirty Dick, et Charles Compagnon, du restaurant Le Richer. Chez Appie, une marque concur-
108
L’OBS/N°2818-08/11/2018
Sydre Argelette,
Eric Bordelet
AOC Cotentin,
Hérout
L’extra-brut
Appie
75 cl, 12 €
sur www.idealwine.com
75 cl, 5 € au domaine et
sur www.herout-caves.com
33 cl, 2,80 € à La Grande
Epicerie, Paris-7 e
Travaillée en
biodynamie, cette
cuvée résulte d’un
assemblage de
pommes amères,
douces et acidulées.
Vineuse, elle offre un
bel équilibre entre
rondeur et puissance,
acidité et minéralité.
Un cidre de
gastronomie par
excellence.
Première appellation
cidricole à
revendiquer la
mention « extrabrut » (moins de 18 g
de sucre résiduel),
Cotentin affiche sa
typicité. Un cidre bio
charpenté, peu sucré,
aux subtiles notes
iodées, idéal à l’apéro
ou avec des
fruits de mer.
Un cidre bio
qui affiche sa
robustesse avec ses
6,5% d’alcool.
Tannique, il dévoile
une bouche ample aux
accents de caramel
qui se termine par une
légère amertume
rafraîchissante.
Il s’apprécie tout
autant en cocktail
que nature.
APPIE – ERIC BORDELET – HÉROUT
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCES
AVANT DE PARTIR
Infos le site de l’office
de tourisme :
royanatlantique.fr
Y ALLER
5 heures en voiture
ou en train de
Paris-Montparnasse.
Y DORMIR
Le Trident Thyrsé,
à partir de 64 €
la nuit.
ALLER SIMPLE ✈ ROYAN
Vertige des fifties
Rens. sur letridentthyrse.fr
À RAPPORTER
La ville “la plus cinquante de France”, laboratoire architectural teinté
d’influence brésilienne, se dévoile, à seulement une heure de La Rochelle
B
Par I SA B E L L E VATA N
ombardée à deux reprises par les Alliés
pour éradiquer une poche allemande en
1945, Royan s’est réinventée après la
guerre. Il a fallu reconstruire cette cité
balnéaire détruite à 85%. Pour l’architecte en chef Claude Ferret, pas question de reproduire la ville à l’identique. Il mise plutôt sur le
tout-béton et l’avènement de la voiture. Si les premiers bâtiments sont fidèles au style d’avant-guerre,
la donne va vite changer. En 1947, le hors-série de la
revue « l’Architecture d’aujourd’hui » présente le
complexe brésilien Pampulha, dessiné par Oscar
Niemeyer pour la ville de Belo Horizonte. Ce Le Corbusier tropical marque alors l’architecte français et
ses recrues, qui laissent libre cours à leur créativité.
Emblématique, le superbe marché central en
forme de coquille Saint-Jacques (Simon et Morisseau) – avec son toit blanc autoportant en béton
ondulé – donne le ton. Tandis qu’un extravagant
casino, malheureusement détruit en 1985, fermait la
grande courbe du front de mer. Autre icône, l’église
Notre-Dame (Gillet) déroute. La « cathédrale »
imposante en béton brut, haute de 56 mètres,
tranche avec la perspective horizontale et le blanc
immaculé de la ville. On y entrera par le haut pour
en prendre toute sa (dé)mesure. A l’intérieur se
dévoilent une luminosité et des volumes époustouflants. On se croirait à bord d’un vaisseau de « Star
Wars ». Non loin, on se perd dans le quartier Foncillon, où les villas fifties se succèdent : la « Spirou »
A. VALLI – DIMITRI BARET – A LA CAVE 1950
rappelle les dessins de Franquin, la « Grille-Pain »
est fendue d’une cage d’escalier bleue évoquant des
toasts… De retour dans le centre, la gare routière en
forme de virgule, inspirée par la Casa do Baile de
Niemeyer, abrite la galerie d’art Louis-Simon. A
l’ouest, la sublime villa « Boomerang » (Marmouget), jaune, orange et bleue sur pilotis (photo ci-dessus), dotée d’une échelle qui relie le balcon à la piscine, vaut aussi le détour.
Depuis, on parle d’« école de Royan » mêlant
courbes, couleurs, escaliers aériens, claustras, ferronneries graphiques, casquettes de béton… Ce n’est
que récemment que la ville a porté un nouveau
regard sur la richesse de son architecture moderne.
En 2011, elle reçoit le label Art et Histoire et valorise
depuis son patrimoine unique en France. Dans le
quartier du Parc, les époques se mélangent. Le long
de la Grande-Conche, il faut voir le contraste entre
« Ombre Blanche » (Bonnefoy) aux airs de poste de
radio vintage (dont la maquette est exposée au
Musée de Royan) et sa cossue villa voisine du xixe.
A côté, l’hôtel Le Trident Thyrsé n’a pas bougé
depuis 1955. Les grands-parents des actuels propriétaires avaient acheté la villa « Montcassel » en
1938, rasée en 1945. Ils ont demandé à Henri Zimmer de construire à la place un hôtel « moderne ».
Resté dans son jus avec ses meubles d’époque, le
deux-étoiles offre aujourd’hui une parenthèse vintage avec vue sur la mer. Un spot de choix pour parfaire l’immersion. ■
Une affiche graphique
de la villa
« Boomerang »,
chez Insolite.
62, rue Gambetta.
SE RESTAURER
A la Cave 1950 :
environ 30 € le midi,
formule de 7 miniplats à 21 € le soir.
2, avenue de la
Grande-Conche.
Rens. au
05-46-05-92-35 et sur
www.cave1950.fr.
À VISITER
Le Musée de Royan,
dans l’ancien marché
1950 de Pontaillac,
éclaire le passé
de la ville.
Rens. : 05-46-38-85-96.
L’OBS/N°2818-08/11/2018
109
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCES
RVATRI
E
S
BLANCS POUR DIOR
DANS LE SWINGING
LONDON.
SO
A
NE
L
–
P
ar
ET SES COLLANTS
CE
– L’OB
L’ACTRICE
GENEVIÈVE WAÏTE
PHIE FO
NT
V
otre serviteuse a
commençaient à lâcher les
déjà raconté ici
collants chair pour d’autres…
clairs. Ils étaient écrus, beiges,
comment les collants, presque tougris clair, très chauds, en laine
jours absents des
ou en Nylon fantaisie, ajourés,
avec des motifs comme des
défilés et des photos de mode,
sont toutefois fort utiles, indislosanges ou des chevrons. Les
pensables, voire obligatoires
jambes ont eu cette heure de
dans la vraie vie et dans cergloire où, tout en étant au
tains métiers. Pourquoi ont-ils
chaud, elles pouvaient être des
si mauvaise presse? Les
entités à la fois optimistes et
femmes elles-mêmes peuvent
hivernales. On trouve ces
facilement le dire: tout d’abord,
types de modèles dans une
on se sent souvent délivrée
série mode sur deux dans les
quand on les retire. Et ensuite,
magazines « Elle » et « Vogue »
bien des tenues vestimentaires
de ces années-là (Catherine
Deneuve les portait avec des
« enlevées », gaies, s’éteignent
dès lors qu’on ajoute une paire
bottes et des jupes longues
Pourquoi les collants des femmes
de collants. « Ça fait des jambes
fendues). Les dégoter dans le
sont-ils majoritairement noirs ? Il est temps
de veuve, c’est la dépression »,
commerce aujourd’hui est une
pour citer un commentaire
autre paire de manches. J’en
de revenir aux collants écrus, beiges,
judicieux sur Instagram, à
ai repéré chez Gerbe et chez
en laine des années 1960
Tabio. Dans les autres marques
propos des collants opaques
(Dim, Fogal, Falke…), on a des
noirs, les plus vendus, les plus
collants noirs un peu transpaportés en 2018.
Que vous entriez dans un Monoprix ou dans une boutique spé- rents, à plumetis, qui au moins laissent voir de la chair, donc de
cialisée en lingerie, vous verrez qu’en ce qui concerne les jambes, la vie. Mais la pièce manquante ne dément pas sa réputation :
la proposition est à 90% noire. Or, il n’en a pas toujours été ainsi. elle manque.
Peu à peu, les collants couleur chair sont devenus synonymes
Les marques ont peur de ne pas la vendre. C’est que, entre
d’une ringardise inconcevable, eux qui furent le chic absolu. C’est l’époque dont je viens de parler et aujourd’hui, la couleur des
au point que les imaginer réapparaître semble impossible. Pour chaussures a changé. Nous portons majoritairement des chausautant, la mode ne cesse de faire fête à ce dont, l’instant d’avant, sures noires… et nous assortissons. Bref, le simple fait d’imagielle ne voulait plus entendre parler. Les épaulettes, eh bien, elles ner des collants clairs, loin d’être un détail, redéfinirait de fond
reviennent par exemple. La pièce manquante d’hier est demain en comble notre apparence contemporaine. Utopie? Comme
par hasard, les habits beiges reviennent. Et le camel des années
l’irrésistible objet du désir. C’est ainsi.
Alors oui, certes, les collants chair semblent résister à cet ordre 1970, sur les bottes. Le noir pourrait bien perdre une partie de
des choses. Votre serviteuse qui, comme la plupart des femmes, son hégémonie. J’écris « une partie » car c’est aussi le comen’est pas du tout tentée par eux les trouve d’ailleurs trop old- back des années 1980-1990, avec leurs collants noirs si opaques.
fashioned. La pièce manquante manque cruellement. Une solu- Et donc, on pourrait voir cohabiter le clair et l’obscur, ce serait
tion ? Peut-être. En fouillant dans les photos d’archives, j’ai été beau, cela nous ferait quitter l’uniformité. Ça ressemblerait à la
frappée de constater que vers la fin des années 1960, les femmes vie. Attendons. ■
La pièce
manquante
110
L’OBS/N°2818-08/11/2018
TERRY DISNEY/DAILY EXPRESS/GETTY IMAGES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PUBLICITÉ
quand
vous refermez
u n m a g a z i n e,
une nouvelle vie
s’ouvre à lui.
___________________________________
EN TRIANT VOS JOURNAUX,
MAGAZINES, CARNETS, ENVELOPPES,
P RO S P E C T U S E T TO U S V O S AU T R E S
PA P I E R S , VO U S AG I S S E Z P O U R U N M O N D E
P LUS D UR ABL E . D O N N O N S E N S E M BL E
UNE NOUVELLE VIE À NOS PRODUITS.
CONSIGNESDETRI.FR
___________________________________
Le nouveau nom d’Eco-Emballages et Ecofolio
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ENTS
M
E
N
É
DS ÉV
N
A
R
948
G
1
T
S
I
E
U
S
P
T
I
DE DE
S PET
N
E
L
O
M
Z
E
E
GÉ L
REVIV
N
A
H
C
T
QUI ON
Avec les souvenirs et témoignages de Philippe Labro, Katherine Pancol,
Bernard Pivot, Patrick Poivre d’Arvor, Anne Roumanoff, Anne Sinclair…
ACTUELLEMENT EN LIBRAIRIE
304 pages, plus de 250 unes et articles historiques.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Propriétés & Châteaux
☎ 01-44-88-36-29
IMMOBILIER.NOUVELOBS.COM
44 bd Carnot, 31000 Toulouse
Bourgogne - Franche-Comté
GROUPE MERCURE
CAMPAGNES DU SOLEIL
TOULOUSE - Busca / Jardin des plantes
Dans la BRESSE (71), en bordure de rivière
GROUPE MERCURE TOULOUSE
Françoise DESSOY
DROME VALENTINOISE
Maison de ville entièrement rénovée 306 m2 habitables
Grande pièce de vie donnant sur terrasse et jardin, cuisine
équipée, 6 chambres, 5 salles de bains, dressings, grenier, cave.
Piscine sécurisée, grand pool-house. 3 parkings. DPE vierge.
Réf.31849vm. Prix : 1 730 000 ¤
✆ 05 34 417 427 - www.groupe-mercure.fr
Propriété du XIXe siècle d’environ 400 m2
en 15 pièces principales dont 9 chambres. Belles réceptions.
Dépendances (chapelle, écuries, garage, granges…).
Parc d’env. 4,7 hectares arboré avec pièce d’eau, jardin fleuri,
verger. Classe énergie : G. Réf. 1361. Prix 587 000 ¤.
✆ 03 80 34 02 00 - www.groupe-mercure.fr
Dans un quartier paisible
Bel Hôtel Particulier XIXe siècle ayant gardé toute son élégance
d’antan. 15 pièces principales dont 8 chambres et de très belles
réceptions. Décors intérieurs d’origine : sols, faux-marbres,
escalier, cheminées… En parfait état et confortable.
Petit jardin ombragé par 2 superbes tilleuls.
✆ 04 75 01 66 33 - www.campagnesdusoleil.com
VANEAU SAINT-HONORÉ
EMILE GARCIN PARIS RIVE GAUCHE
MARC FOUJOLS - Agence rive Droite
111 rue du faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS
15 avenue Paul Doumer 75116 Paris
PARIS Ier
À quelques mètres des Jardins du Palais-Royal
Très bel appartement 115 m2 clair et traversant, entièrement rénové.
3e étage ascenseur. Galerie d’entrée ouvrant sur grand séjour, 3
chambres dont une suite parentale, cuisine équipée avec verrière sur
séjour. Belle décoration contemporaine et sobre. Climatisation
réversible. Deux caves. Exclusivité.
Prix : 1 785 000 ¤ - ✆ 01 40 75 75 75
saint-honore@vaneau.fr
PARIS XIIe - Gare de Lyon
PARIS VI - Saint-Germain-des-Prés / Pont Neuf
e
Immeuble XVIIIe - Bel appartement de 154 m2
3 chambres + bureau. Volumes, parquet, boiseries et cheminées.
Parfait état. DPE : D. Réf : PRG-3341-LF-VS. Prix : 1 980 000 ¤
✆ 01 42 61 73 38 - parisrg@emilegarcin.com
Au 5e étage d’un immeuble haussmannien
Bel appartement de 200 m2 exposé sud avec balcons et vue
dégagée. Charme de l’ancien, 3,55 m de hauteur sous plafond.
Belles réceptions, 4-5 chambres, 2 chambres de service
et une cave. Prix : nous consulter - ✆ 01 53 70 00 00
paris@marcfoujols.com
EMILE GARCIN Propriétés et Châteaux
MEUDON
Près du Bois
Particulier vend - Coeur de la BEAUCE
EURE-ET-LOIR
Châteaudun - Propriété dans la Vallée du Loir.
A l’écart de toute nuisance
Maison principale de 200 m2, maison d’amis, 2 granges,
7 ha de terrain avec parc paysager, une rivière et des bois.
DPE : D. Réf : PPC-8561-GC. - Prix : 780 000 ¤
✆ 01 42 61 73 38 - proprietes@emilegarcin.com
Boissy-la-Rivière, 54 km sud Paris
Résidence principale ou secondaire, 580 m2 habitables
1) Maison principale, poutres et cheminée. 2) Maison architecture
cathédrale montée sur poutres, avec mezzanine aménagée en bureaubibliothèque. 3) Maison de gardien à rénover. 4) Bâtiment relaxe avec
jaccuzzi, hammam, douche et WC. Piscine avec swimming-pool. Tennis.
Cave voûtée carrelée. Terrain 3,3 ha dont
parc 1 hectare 6, prolongé par une ILE entourée par la Juine avec entrée
indép.. Prix: 1 490 000 ¤ - ou Viager libre sur demande.
Particulier : ✆ 01 47 05 69 32 - 06 15 40 88 11
nicole.bindefeld@gmail.com
Maison de 160 m2: douceur de
vivre à 8 minutes à pied du
RER C et des bus. Donnant sur
un jardin arboré de 200 m2:
une terrasse et un triple séjour
traversant incluant la cuisine.
Une chambre et une salle de
bains à cet étage, et cinq
autres à l’étage du dessus avec
salle d’eau. Grenier aménagé,
isolations refaites, PAC.
Buanderie, garage traversant,
et deux ateliers sur le jardin.
Prix 1 200 000 ¤.
Contact propriétaire:
kenaton@laposte.net
NICE
Villa Belle Epoque
6 pièces dans beau jardin
800 m2 + 2 pl. de parking
dans allée privée. Quartier
du Piol, très calme, 5 mn bd
Gambetta et lycée du Parc
impérial. Idéal pour famille ou
retraités (escalier équipé d’un
monte-personne, scooter
électrique 4 roues offert).
Charme, calme et verdure.
Prix : 1 100 000 ¤
Possib.achat en sus un box
mitoyen de la propriété.
✆06.08.18.69.05/06.15.15.38.26
VillaNicePiol@gmail.com
MANOSQUE - Alpes-de-Haute-Provence
VILLA FACE BAIE DE SAINT-TROPEZ
Vue panoramique 180° Sud/SO
Villa de 240 m2 - Salon et espace repas avec grande cuisine
américaine. Suite parentale avec douche italienne et WC.
5 chambres, 3 s de B, 4 WC. Piscine 5 x 12 chauffée et couverte.
2 garages. Terrain plat 1.350 m2.
Prix : 1 400 000 ¤ - Tel Particulier: ✆ 06 24 610 987
(Les honoraires des agences immobilières et les commissions pour chaque bien sont consultables sur les sites des agences)
Maison T8 construction traditionnelle, cadre de verdure près toutes
commodités. 213 m2 env. Spacieux séjour/salle à manger (52 m2),
grde cuisine fermée (18 m2), 5 chbres dont suite parentale, bureau,
5 s. d’eau, terrasse et loggia. Dble garage. 5 300 m2 env., piscine,
très belle vue sans vis-à-vis. Réf.: 025/1617.
Prix : 444 300 ¤ dont hon. 3,32% charge acquéreur.
Office notarial Ph. Saccoccio, S. Casanova-Tirand, V. Blondil,
J-Y. Mazan. Contact : Isabelle Sicard ✆ 06 17 76 99 68
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA BANDE DESSINÉE DE RIAD SATTOUF
Les cahiers d’Esther
114
L’OBS/N°2818-08/11/2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Offre spéciale
ABONNEZ-VOUS
À
ABONNEZ-VOUS À
Cahier numéro un de l’édition n° 2757 du 7 au 13 septembre 2017
QUI SONT LES FEMMES DJIHADISTES ?
DU SAMEDI 11 AU
VENDREDI 17
NOVEMBRE 2017
P. 77
ALL. 5,40€, AND. 4,70€ AUT. 5,40€, BELG. 4,70€, CAN. 7,80$CAN, ESP. 4,70€, GB 4,40£, GUAD. 4,70€, GR. 4,70€, MART. 4,70€, GUY. 4,70€, IT. 4,70€, LUX. 4,70€, MAR. 40 DH, PAYS-BAS 4,70€, PORT. CONT. 4,70€, RÉU. 4,70€, ST MARTIN 4,70€, SUI. 6,50 CHF, TOM 820 XPF, TUN. 4,80 DT, ZONE CFA 3500
L ’ H E B D O
D E S
M E D I A S
SPÉCIAL
VIP.NS
125
ÇA VA
SECOUER !
UNVILLAGE
FRANÇAIS SAISON 7
UNE PAGE D’HISTOIREvé aux
Réser ÉS
SE TOURNE
NN
GILLES VIDAL / HANS LUCAS
+
2757MET_001.indd 1
M 02228 - 2757 - F: 4,20 E
➽ A-T-IL OUBLIÉ LA GAUCHE ?
EXCLUSIF LE MACRON SECRET
DE PHILIPPE BESSON
3’:HIKMMC=]UYWUU:?c@r@f@r@a";
P. 32
➽ POURQUOI IL RÉFORME
AU PAS DE CHARGE
ABO
Cahier N°2 de l’édition N°2766 du 9 novembre
05/09/2017 12:09
2766TELE_001.indd 1
02/11/2017 11:19
139
149
1 AN POUR
€
Plus de
au lieu
€
de
de250
217,70
40%
ction
de rédu
52 Nos de L’OBS + 52 Nos de TÉLÉOBS
+ chaque mois le supplément tendances «O»
+ 3 HORS-SÉRIES
Vous pourrez aussi consulter gratuitement tous les
articles payants du site l-obs.fr et accéder à la version
Vous pourrez aussi consulter gratuitement
payants
digitale de tous
L’Obsles
et articles
de TéléObs
sur ordinateur, tablette
du site l-obs.fr et accéder à la version
digitale
de
L’Obs
et
de
tous ses
et smartphone.
suppléments sur ordinateur, tablette et smartphone.
BULLETIN D’ABONNEMENT
à compléter et à renvoyer à : L’Obs - Relations Abonnés - CS51402 - 75647 Paris Cedex 13
je profite de votre offre 52 Nos de L’Obs + 52 Nos de TÉLÉOBS + chaque mois le supplément
os
os
€
€ Nos
€ mois le
je profite de
votre
offre
de L’Obs
+ au
52
Nde
de
TÉLÉOBS
chaque
supplément
je3profi
te52
deNvotre
off
re 52
Nos
L’Obs
+ 52
de
TÉLÉOBS
+ chaque
mois le supplément
tendances
«O»
+
hors-séries
pour
139
lieu
de
217,70
soit+78,70
d’économie
€
€ €€
€€ €
€
tendances «O» +
33 hors-séries
139
aulieu
lieu
de139
217,70ausoit
d’économie
tendances
«O» pour
+
3 hors-séries
pour
lieu78,70
de 217,70
soit 78,70€ d’économie
+
hors-séries
pour
149 au
de
250,70
soit
101,70
d’économie
Mme
Mme
Nom :
Par chèque bancaire à l’ordre de L’Obs
Nom :
Par carte bancaire :
Prénom :
Prénom :
N°
Adresse :
Date et signature obligatoires
Adresse :
Date et signature obligatoires
Date et signature obligatoires
Expire le
Je règle
Code postal
Mlle
Mlle
M.
MmeM.
Mlle
M.
Nom :
Prénom :
Adresse :
Ville :
OBS149
19569
Code
postal: 3 semainesCode
postal
Ville
:
Ville : Offre valable en france
(Délai
de livraison
maximum
après
enregistrement
de votre règlement).
Pour recevoir la version digitale de L’Obs et de ses suppléments,
métroplitaine jusqu’au 31décembre 2016. Conformément à la loi Informatique et Libertés, vous disposez
(Réception
du
magazine
:
2
semaines
maximum
aprèsOffre
enregistrement
derèglement).
votre règlement).
Offre valable
en
de
livraison
: 3 semaines
maximum
de votre
Offre valable
en france
(Délaidroit
de livraison
maximum
après
enregistrement
de votre après
règlement).
valable
en france
je renseigne ici mon e-mail
d’un
d’accès: 3etsemaines
de rectifi(Délai
cation
aux
informations
vous concernant.
Ellesenregistrement
pourront être
transmises
à
@ :
france 2016.
métroplitaine
jusqu’au
2018.et
Conformément
àInformatique
la loi Informatique
et Libertés,
vous
métroplitaine
jusqu’au
31décembre
2016.
Conformément
à la
loi
et Libertés,
vous disposez
métroplitaine
jusqu’au
31décembre
Conformément
à31décembre
la loi Informatique
Libertés,
vous
disposez
des organismes
extérieurs
sauf
si vous cochez
la case
ci-contre
. Vous
pouvez
acquérir
séparément
disposez
d’un
droitetd’accès
etconcernant.
de rectifi
informations
vous concernant.
Elles être
pourront
être à
d’un
droit
d’accès
de vous
rectifi
cation
informations
vous
concernant.
Elles
transmises
d’un
d’accès
et €deourectifi
cation
aux
informations
Ellesaux
pourront
être
transmises
à pourront
€ auxcation
@ de L’Obs et de ses partenaires
@
les bons plans
L’Obsdroit
au prix
de 3,90
les hors-séries
au prix unitaire
de 5,90
transmises
à desextérieurs
organismes
extérieurs
sauf pouvez
si vous
cochez
laséparément
case. Vous
ci-contre
. Vous
pouvez
acquérir
des
sauf
si vous
cochez
la case
ci-contre
pouvez
acquérir
séparément
des organismes extérieurs sauf
siorganismes
vous cochez
la case ci-contre
. Vous
acquérir
€
Cochez cette case si vous souhaiter recevoir les bons plans de L’Obs et de ses partenaires
séparément
L’Obs
au€prix
de hors-séries
4,50
hors-séries
au de
prix5,90
unitaire
de 6,90€
L’Obs
au prix
de
3,90
ou les
prix unitaire
L’Obs au prix de 3,90€ ou les hors-séries
au
prix
unitaire
5,90€€ ou lesau
OBS149
OUI,
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE CAHIER N°2
D E L’ É D I T I O N N ° 2 8 1 8
DU 8 NOVEMBRE 2018
LE GUIDE DU SAMEDI 10 AU VENDREDI 16 NOVEMBRE 2018
Laure Calamy
à 1000%
SÉRIE
MERCREDI
FRANCE 2
“Dix pour cent”
saison 3
FILM
SAMEDI OCS GÉANTS
DOC
DIMANCHE FRANCE 2
GUEULE D’AMOUR
STUPÉFIANT :
APOCALYPSE :
LA PAIX IMPOSSIBLE SPÉCIAL
JACQUES BREL
p. 5
p. 7
MAG
LUNDI FRANCE 2
p. 10
MAG
MARDI FRANCE 3
SÉRIE
JEUDI FRANCE 3
RÉSEAU D’ENQUÊTES : AUX ANIMAUX
LA FACE CACHÉE
LA GUERRE
DE LA PAUVRETÉ
p. 12
p. 17
DOC
VENDREDI ARTE
MAPPLETHORPE :
LOOK AT
THE PICTURES
p. 20
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COLLECTION HISTORIQUE
présente
GOUTAL ARTWORKS
LES CONCERTS MYTHIQUES DE
À l’occasion du 65e anniversaire de l’Olympia,
revivez l’émotion des plus grands concerts.
LE N°2
JACQUES BREL
OLYMPIA 1964
© Jacques Gargano / FLO - Mario gurrieri / FLO
Amsterdam • Les Vieux •
Le Plat pays • Mathilde • Les Bonbons...
Un livre de 28 pages retraçant
la vie de chaque artiste avec
des photos rares, des anecdotes
et un CD audio.
www.collectionolympia.com
1 LIVRE + 1 CD
6
€
,99
SEULEMENT
ACTUELLEMENT EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
3
Laure Calamy et
Grégory Montel.
LA SÉRIE
DOCUMENTAIRE
LA SÉRIE
“Dix pour cent” saison 3 Mercredi 21h00 France 2
MAÎTRESSE FEMME
CHRISTOPHE BRACHET/MONVOISIN PRODUCTIONS/MOTHER PRODUCTIONS/FTV
Dans « Dix pour cent », LAURE CALAMY incarne une assistante piquante
et burlesque au sein de l’agence artistique ASK. Avec cette troisième saison,
elle dévoile une facette inattendue de son talent. Entretien.
Propos recueillis par Guillaume Loison
TéléObs. – D’une saison à l’autre, votre
personnage, Noémie, monte en puissance…
Laure Calamy. – Dans la saison 2, elle restait la
maîtresse du patron, encore un peu soumise,
transie. Là, elle s’affirme davantage, dévoile
des facettes inattendues. Elle s’épanouit, et
pas nécessairement dans le bon sens. Par
éclairs, Noémie montre un potentiel tyrannique assez hilarant. Si on la poussait encore
un peu plus dans ses retranchements, elle
serait capable d’être carrément odieuse !
Cette manière de se dévoiler l’air de rien
rappelle votre rôle de provinciale un peu
vamp d’« Un monde sans femmes », le film
de Guillaume Brac qui vous a révélée, en
2012. Vous êtes comme ça ?
Peut-être… L’un des plaisirs de « Dix pour
cent », pour les acteurs, c’est que Fanny Herrero [créatrice de la série, NDLR] s’appuie
sur eux pour faire évoluer les personnages.
L’écriture de la série se nourrit beaucoup de
ce qui naît sur le plateau. Par exemple, ma
grande complicité avec Nicolas Maury [alias
Hervé] a renforcé celle de nos deux personnages. Sur la saison 3, il était prévu que Noémis porte un corset ordinaire à la suite d’un
L ’ H E B D O D E S MÉDIAS
accident. Moi, je voulais qu’il soit métallique,
très encombrant, très voyant. Marc Fitoussi,
l’un de deux réalisateurs, a appuyé l’idée.
Outre la satire du star-system français, un
épisode de la saison 3 évoque la mesquinerie
d’un acteur qui, par jalousie, en déstabilise
sournoisement un autre avant une prise. Avezvous été confrontée à ce genre de situation ?
Pas dans ces proportions. Je me souviens
d’un partenaire qui peinait à trouver le ton
juste. A chaque prise, il hurlait. Pas méchamment, mais sans percevoir qu’il perturbait
tout le plateau. Il est arrivé aussi qu’un comédien vive mal le fait que je sois le « moteur »
d’une scène. Il suggérait des ajustements, de
nouveaux dialogues de manière à inverser
le rapport de force entre nos deux personnages. J’ai fini par râler. Le réalisateur m’a
prise à part, il comprenait exactement ce qui
se passait et a fini par tourner la séquence
comme il l’avait imaginée au départ, en rassurant mon partenaire… Cela peut paraître
convenu de le rappeler, mais jouer est un travail d’équipe. Si la personne qui vous donne
la réplique a le malheur d’être désobligeante,
égoïste, voire perverse, son influence sur
votre jeu est dévastatrice. Un acteur français
très connu traîne la réputation de perturber
volontairement ses partenaires…
Pour être le seul à briller ?
Exactement…
« Dix pour cent » fait allusion à #Metoo et
aux conséquences d’un rôle dénudé pour une
actrice en devenir. Notamment au regard
porté, après, sur elle...
Vous noterez qu’il s’agit d’une jeune actrice
très belle, dont la notoriété est relative… La
proie facile par excellence ! Peut-être que des
femmes célèbres et sublimes font régulièrement l’objet de harcèlement dans ce métier, mais je pense que l’immense majorité
des victimes sont inexpérimentées. Quand
j’avais 23-24 ans, des amis m’avaient mise en
garde contre un metteur en scène de théâtre.
Celui-ci avait un côté gentil, presque nounours. Je ne me méfiais plus quand, après
une soirée arrosée, il m’a raccompagnée en
voiture, s’est arrêté dans un terrain vague.
Au milieu de nulle part ! Vous imaginez l’angoisse ! Il s’est rapproché, m’a enlacée, a tenté
un baiser. Je me souviens de la pression physique qu’il exerçait sur moi. Mais il m’était
impossible d’être radicalement agressive,
même si je voulais qu’il arrête.
Parlons des agents. Vous a-t-on draguée
à vos débuts au sortir d’une pièce ou d’un
film, comme dans la série ?
Georges Lambert, mon premier agent,
m’avait vue lors d’une audition un peu informelle à mes tout débuts à Paris. Il fallait jouer des extraits de pièces devant des
professionnels : metteurs en scène, acteurs
et agents dont le fameux Georges Lambert
[rires]. Le lendemain, au téléphone, de sa
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4
LE DOC
LE TEMPS DE LA TERREUR
Dans « HISTOIRE SECRÈTE DE
L’ANTITERRORISME », de Patrick
Rotman et Vincent Nouzille, policiers,
magistrats et anciens des services
de renseignement admettent leur
défaite face à l’islamisme radical.
Voilà des hommes qui ont gagné bien des
batailles mais qui avouent qu’ils sont en
train de perdre une guerre. Marc Trévidic,
Bernard Squarcini, François Molins ou encore Roger Marion… Ces grands patrons de
la police, de la justice et du renseignement
qui pendant trente ans ont lutté contre le terrorisme islamiste font tous preuve d’un rare
pessimisme quand ils évoquent la montée
inéluctable de ces phénomènes. « La force
du djihadisme, c’est de saisir les opportunités,
résume Pierre Brochand, ancien directeur
de la DGSE. C’est un organisme vivant, un
peu comme un virus. »
La mise en perspective historique des événements donne hélas cruellement raison
à ces hommes, qui, depuis des décennies,
répètent que la menace est d’envergure et
qu’il conviendrait de durcir les lois. Louis
Caprioli, ancien de la DST, revient sur l’attentat de la rue des Rosiers en 1982 quand
la France, incrédule et en plein amateurisme, ne disposait pour tout arsenal antiterroriste que d’une trentaine de personnes
et de quatre voitures. A l’époque, le credo
politique et médiatique était qu’il fallait préserver des attentats le territoire national.
Quitte à négocier.
Cette illusion s’effondre en 1995. Les terroristes islamistes comprennent alors l’impact
de leurs actions en France. Le juge Marsaud
LE GUIDE 10-12, place de la Bourse, 75081 Paris Cedex 02.
L’attentat de la rue de Rennes,
le 17 septembre 1986 à Paris.
dévoile qu’il a été tenté de mettre sur le
compte d’un illuminé les attentats commis en 1985 contre les Galeries Lafayette
et le Printemps. Un patron de la police avait
reçu l’instruction de mentir… Quant à Bernard Squarcini, ancien directeur des RG, de
la DST et la DCRI, il confie que lorsque le
coordonnateur des attentats de 1995 a été
arrêté, ce dernier a déclaré aux policiers :
« Moi, j’ai perdu. Mais dans six mois, un an,
dix ans, d’autres viendront. On est chez nous.
Ici, vos femmes porteront le hijab. »
Jusqu’aux tueries de 2012 perpétrées par
Mohammed Merah, on fait le compte des
failles ou des erreurs d’appréciation. La liste
des attentats déjoués grâce aux services de
renseignement ne constitue qu’une piètre
consolation. On découvre par exemple les
terrifiantes vidéos amateurs tournées par
le commando de Francfort lors du repérage
du marché de Noël à Strasbourg. « Voici les
infidèles en train de flâner », commente la
voix du suspect.
Quand on en arrive aux tout derniers attentats, ceux de Charlie, du 13 novembre
ou de Nice, le film semble soudain s’arrêter, comme si nous étions sidérés d’assister
aux pires cauchemars prédits par les spécialistes de l’antiterrorisme. A l’instar de
Denis Favier, ancien patron du GIGN et de
la gendarmerie, tous concluent que face à
des « ennemis » qui en veulent à « nos valeurs », il est illusoire de « penser que seules
les forces de l’ordre peuvent lutter. Il faut s’engager collectivement ». De la part d’experts
si peu versés dans l’immodestie, ce constat
résonne comme une forme d’impuissance
effrayante.
MATHIEU DELAHOUSSE
u « Histoire secrète de l’antiterrorisme »,
mardi, à 21 heures, sur France 2.
ABONNEMENTS : 01-40-26-86-13
Téléphone – Composez le 01-44-88… suivi des 4 chiffres qui figurent à la suite de chaque nom.
Internet – Tapez l’initiale du prénom suivie, sans espace ni point, du nom et de @nouvelobs.com
RÉDACTION Directeur de la rédaction : Dominique Nora (3426). Rédactrice en chef adjointe : Sophie Grassin (3770). Coordinatrice : Marie-Laure Michelon (3560).
Rédaction : Nebia Bendjebbour (3544) ; François Forestier (3560) ; Véronique Groussard ; (3595) ; Jean-Claude Guillebaud (3560) ; Marjolaine Jarry (3658) ; Guillaume Loison
(3614) ; Hélène Riffaudeau (3792) ; Anne Sogno (3674) ; et les services Photo, Secrétariat de rédaction-révision , Maquette, Photogravure de « l’Obs ». Grilles de
programmes : We TV, Paris.
PUBLICITÉ REGIE OBS, 80, boulevard Auguste Blanqui 75013 PARIS . Laurence Bonicalzi Bridier Présidente 01 57 28 39 97 .
Vincent Salini Directeur Délégué des Activités Digitales et OPS 01 57 28 37 00
COUVERTURE : PHILIPPE QUAISSE/PASCO
Ce m agazine est i m p r i m é chez N E W S P RIN T cer ti fi é P E FC
Ori gin e du papier : Suède. Taux de fibres recy cl ées : 0% . E utrop hi s ati on : P Tot = 0.005 k g /tonne d e p ap i er.
L ’ H E B D O D E S MÉDIAS
KUIV
voix très grave, il m’a complimentée sur
mon jeu, mon potentiel. Ça m’avait hyperflattée, je commençais à rêver… Bon, il
ne m’est rien arrivé de particulier, mais
au moins, Georges m’a aidée à prendre
confiance en moi [rires]. Les agents disent
toujours qu’il faut soigner son « book », investir dans de nouvelles séances photos.
Mon c… oui ! Vous n’êtes sérieusement
courtisée qu’à partir du moment où vous
commencez à être identifiée par un rôle.
Tout a changé pour moi avec « Un monde
sans femmes ». Le film a été aimé par la critique, il m’a donné une visibilité.
C’est votre agent qui vous a déniché le rôle
d’« Un monde sans femmes » ?
Non. J’avais tourné avec le comédien
Vincent Macaigne dans un court-métrage.
Il m’a présentée à Guillaume Brac. Celui-ci
m’avait vue à l’écran et m’a trouvée très différente au naturel. Cette double impression
l’a conduit à penser à moi pour « Un monde
sans femmes ». Mon agente – je tiens à dire
« agente » – n’y est donc vraiment pour rien.
A la fin de la première projection, elle n’a rien
trouvé de mieux à me dire que je grimaçais
beaucoup, et que j’étais très mal habillée – je
portais mes propres vêtements, ce qu’elle
savait évidemment. Je déteste me regarder
à l’écran, et, en sa qualité d’agente, elle a été
la première personne à me donner son avis…
Vous vous en doutez, après ça, j’ai rapidement stoppé notre collaboration. Sa réaction
était digne d’un sketch : « Maintenant que
tu t’es fait repérer, tu veux aller voir ailleurs.
Le coup classique, quoi ! »
Vous n’avez jamais envisagé de mener votre
carrière seule ?
J’avoue que je ne me suis jamais posé la
question… Au théâtre, ce serait possible, je
pense. Mais dès que vous touchez à la télé
et au cinéma, il est presque impossible de
se passer d’un agent. Comme beaucoup de
gens dans ce métier, je suis nulle pour parler
chiffres, négocier mes cachets. Et puis les
agents possèdent un savoir-faire juridique
que je n’ai pas et n’aurai jamais. ■
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
S A M E D I 10 N OV E M B R E
5
Gabin, séducteur fracassé
20h40 OCS GÉANTS
classique assez rigide (« Lumière
d’été »), qui est derrière la caméra.
Et il laisse Gabin interpréter son
Mélodrame de Jean Grémillon
rôle à sa guise. Dès que le spahi
(1937). Avec Jean Gabin, Mireille
est maltraité par la mauvaise
Balin. 1h30.
femme (jouée par Mireille Balin
C’est l’un des films les plus myqui, à l’époque, a une liaison avec
thiques de la carrière de Jean
l’acteur), Gabin débute chaque
Gabin et, paradoxalement, l’un
plan par une sorte de soupir :
de ses rôles les moins réussis. Je
« Oooh, mon vieux, tu sais… »
m’explique : certes, le personCe « Oooh » redoublé, insistant,
nage de Lucien Bourrache, beau
censé exprimer la nostalgie d’un
militaire du régiment de spahis,
homme détruit, est agaçant. Il est
est la séduction même. Dans
à comparer avec le simple regard
cette France d’avant-guerre (le
de tristesse, absolument génial,
film date de 1937, le roman a été publié dix ans plus tôt), l’empire que le même Gabin jette à son ami mourant dans « Touchez pas
colonial reste une fierté nationale, et les spahis, dans leurs magni- au grisbi », avec une simplicité muette. Là où Grémillon, en 1937,
fiques uniformes, sont les vedettes de l’armée. Gabin, qui vient ne sait pas brider l’acteur, Jacques Becker, dix-sept ans plus tard,
de tourner coup sur coup cinq chefs-d’œuvre (« la Bandera », « la saura le faire avec talent. Encore un petit mot sur le roman qui a
Belle Equipe », « les Bas-fonds », « Pépé le Moko » et « la Grande été adapté pour ce scénario : les deux sont signés André Beucler,
Illusion »), est alors au sommet de sa popularité et de son art. Dans qui fut un personnage passionnant, né en Russie, marié deux fois
« Gueule d’amour », il redouble de charme en séducteur fracassé à la même femme et sorte de ludion du Tout-Paris, multipliant les
qui va être détruit par sa passion pour une aventurière, Madeleine. amitiés avec les acteurs, les peintres, les auteurs, les poètes. Mort
Gabin sait jouer les cœurs blessés, à condition d’être dirigé avec en 1985, il a laissé quinze romans médiocres et quatre volumes de
précision. Or, ici, c’est Jean Grémillon, représentant d’un cinéma souvenirs passionnants.
François Forestier
Gueule d’amour
TF1
1
1
6.30 6 Tfou. 8.30 6 Téléshopping - Samedi. 10.30 6 Promis, c’est la dernière.
12.00 6 Les 12 coups de midi ! 13.00
6 Le 13h. 13.30 6 Grands reportages.
Les détectives de la Grande Guerre. 14.45
6 Reportages découverte. Concours de
«toqués». 16.05 6 Super Nanny. 17.50
6 50’ Inside. L’actu. 20.00 6 Le 20h.
20.50 6 Quotidien express.
21.00 NRJ Music Awards
Cérémonie. Présenté par Nikos Aliagas.
FRANCE 2
2
2
FRANCE 5
5
5
L20.50 Échappées belles
TF1 DA
Mag. Présenté par Sophie Jovillard.
Week-end à Nantes. INÉDIT. Au som-
maire, notamment : «Nantes, beautés d’une
ville verte» ; «La Loire, cœur de Nantes».
L22.25 Placido Domingo, l’homme
aux mille vies Doc. De Andy Sommer
(2016). Placido Domingo est une star
universelle. 23.45 6 A vous de voir. Eric
B : vision d’intérieurs. 0.15 6 Manaslu,
royaume fragile de l’Himalaya. 1
N°2818
3
3
CANAL +
4
4
6.00 6 Ludo. 8.15 6 Samedi Ludo. 10.50
6 On a la solution ! À Chambery. 11.30
Dans votre région. 12.00 12/13. 12.55
6 Les nouveaux nomades. 13.30 6 Les
grands du rire. 15.15 6 1918 - la réconciliation. 16.40 6 Les carnets de Julie 17.15
6 Trouvez l’intrus. 17.55 6 Questions pour
un super champion. 19.00 19/20. 20.15
6 Zorro. Série. 20.40 6 Tout le sport.
10.35 6 Le bureau des légendes. Série.
12.30 Compil JT pressé # 12.45 Tchi tcha
# 13.45 Le cercle # 14.35 6 Le crime de
l’Orient-Express. Thriller (2017). VM. 16.25
Avant match. 17.00 Football : Ligue 1. Guin-
L20.50 Rugby : Test-match
21.00 Commissaire Magellan
21.00 Représaille
«France/Afrique du Sud». Commentaires : Matthieu Lartot, Fabien Galthié.
Au Stade de France, à Saint-Denis.
Comme chaque année, l’événement
musical récompensera les stars
DIRECT. La France s’est inclinée quatre
préférées du public.
0.35 20 e édition des NRJ Music fois l’an dernier face aux Springboks,
Awards : stars, secrets et coulisses dont une fois au Stade de France (17-18).
Documentaire (2018). INÉDIT.
23.05 On n’est pas couché Talk-show.
Rappel des moments inoubliables des Présenté par Laurent Ruquier. INÉDIT.
400 artistes qui se sont succédé aux NRJ 2.00 6 Stupéfiant ! 3.10 6 Mots pour maux.
Music Awards depuis vingt ans.
3.50 6 Pays et marchés du monde. Sydney.
10.10 6 Silence, ça pousse ! 11.10 6 La
maison France 5. 12.45 6 Les escapades
de Petitrenaud. 13.20 6 Titanic, autopsie
d’un naufrage. 14.15 6 Dangers dans le
ciel. 15.05 6 L’Australie vue d’en haut.
16.00 6 Le peuple des hyènes & moi.
16.55 6 Vivre loin du monde. 17.45 6 C
dans l’air. 19.00 6 C l’hebdo. 20.00 6 C
l’hebdo, la suite. 20.20 6 Zoo Nursery Berlin.
FRANCE 3
6.20 6 Les z’amours. 7.00 6 Télématin.
10.00 6 Thé ou café. 10.45 6 Motus. 11.20
6 Les z’amours. 11.55 6 Tout le monde
veut prendre sa place. 13.00 13 heures.
13.20 6 13h15, le samedi... 14.00 6 Tout
compte fait. 14.55 6 Affaire conclue. 16.40
6 Bons baisers d’Europe. 17.40 6 Joker.
18.35 6 N’oubliez pas les paroles ! 20.00
20 heures. 20.45 6 Vestiaires. Série.
M6
6
6
Série. Rose sanglante. (Saison 9,
5/5). Avec Jacques Spiesser, Nathalie Besançon, Bernard Alane. INÉDIT.
gamp/Lyon. 13e journée. Au Stade de Roudourou à Guingamp (France). DIRECT. 18.55
Canal Sport Club # 19.40 Bonsoir ! Le mag
de l’époque # 20.40 Groland le Zapoï #
Téléfilm d’action américain de Brian
A. Miller (2018). VM. 1h29. Avec
Bruce Willis, Frank Grillo, Johnathon
Schaech. Le directeur d’une banque et
Nadège, rejeton d’une dynastie
d’horticulteurs spécialisés dans les un ancien flic traquent le cerveau d’un
sanglant cambriolage.
roses, est tuée dans sa serre.
22.30 Commissaire Magellan La miss 22.30 Titan Science-fiction américain de
aux deux visages. (Saison 4, 1/1). 0.00
6 Soir/3. 0.30 Don Pasquale. À l’opera de
Vichy. 2.40 6 Les grands du rire.
ARTE
7
7
Lennart Ruff (2018). VM. 1h37. Avec Sam
Worthington. 0.05 6 Castle Rock. Série.
1.55 6 Cold Skin. Aventures (2017). VM.
C8
8
58
6.00 M6 Music. 8.00 M6 boutique. Magazine. 10.20 Redesign : sauvons les meubles !
Seydou et Makaba. - Marieke. 12.45 Le
12.45. 13.25 Scènes de ménages. Série.
13.35 Cauchemar en cuisine. Magazine.
11.10 Le Pays basque espagnol. 11.55
Le Pays basque français. 12.40 L’Alsace
sauvage. 13.30 La France sauvage. 16.25
6.30 Téléachat. 9.00 Direct auto express.
11.00 Direct auto. 12.00 Direct auto express.
13.25 JT. 13.35 Le doute en plein cœur.
21.00 Seal Team
20.50 La guerre des as
21.00 La télé de Foresti
Présentation : Philippe Etchebest. Irigny. Saint-Quentin (Picardie). 17.25 Vous avez
un colis. 19.45 Le 19.45. 20.25 Scènes
de ménages. Série.
Série. La loi de la jungle. (Saison 1,
7/22). Avec David Boreanaz, Max Thieriot. INÉDIT. Jason et son équipe doivent
6 Invitation au voyage en week-end. Corse.
17.05 6 Ankara, une deuxième vie pour les
Téléfilm. Comédie dramatique (2001).
15.20 Charme fatal. Téléfilm. Thriller (1998).
livres. 17.50 Les fiers cavaliers du Lesotho. 16.55 Seule face à sa peur. Téléfilm. Drame
18.35 Arte reportage. 19.30 6 Le dessous (2008). Avec Clea DuVall, Elizabeth Whitdes cartes. 19.45 Arte journal. 20.05 28 mere, James A. Woods. 18.45 Le before
minutes samedi.
des Terriens. 19.30 Les Terriens du samedi !
Doc. de Fabrice Hourlier (2017) (1).
1914-1916. INÉDIT. La Grande Guerre
Doc. (2017). Retour sur la carrière de
Florence Foresti, depuis ses premiers pervue du ciel, aux côtés des pilotes qui ont sonnages cultes qu’elle a incarnés dans
sauver un agent infiltré de la CIA, retenu marqué l’histoire de l’aviation militaire. l’émission de Laurent Ruquier jusqu’aux
captif par des terroristes radicaux. 21.55 21.40 1917-1918. INÉDIT.
succès de ses one-woman shows.
L’échange. (Saison 1, 8/22). INÉDIT.
22.35 1917, l’offre de paix de l’em- 23.10 La folle histoire de Florence
22.50 Seal Team Passage à l’Ouest. pereur d’Autriche Documentaire. De Foresti Documentaire. De Aurélie
(Saison 1, 9/22). INÉDIT. 23.35 NCIS : Fritz Kalteis (2018). INÉDIT. 23.25 Shell Condou (2017). Retour sur le parcours
Los Angeles. Série. Matriochka (1 et 2/2). Shock, a Requiem of War. 1.05 Arte jour- de Florence Foresti, l’une des humoristes
1.25 Supernatural. Série. Ni dieu ni maître. nal. 1.30 Elvis : ‘68 Comeback.
incontournables de ces dernières années.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
S A M E D I 10 N OV E M B R E
6
W9
9
59
TMC
TFX
10 60
L20.50 Football : Match ami- L21.00 Columbo ùù
cal féminin
«France/Brésil». À l’Allianz Riviera
de Nice. DIRECT. Le Brésil, finaliste de
Série. En grandes pompes. (Saison 13, 3/5). Avec Peter Falk, Patrick
McGoohan. La présentatrice d’une émis-
catastrophe de Dick Lowry (2004). 3h20.
(1 et 2/2). Avec Randy Quaid. Tornades,
m’a dit. (Saison 2, 3/4). Avec Geraldine
McEwan. 0.35 6 90’ enquêtes. Police du
la Coupe du monde 2007, est un adver- sion télévisée à scandales est tuée par
saire de taille pour les Françaises.
le propriétaire d’un funérarium.
23.00 Cyclones : catégorie 6 Téléfilm 22.45 Miss Marple Mon petit doigt
pannes d’électricité massives et ouragans Nord : alerte aux cambriolages. - Insécurité
empêchent quiconque de se protéger. à Paris : la police en action.
LCP PUBLIC SÉNAT
13 107
21.00 Clemenceau, retours
sur un destin
FRANCE 4
Jeu. Présenté par O. Minne. Invités :
Jérémy Ferrari, Marine Lorphelin, Virginie Hocq, Brahim Asloum, Samuel
Étienne, Olivier Delacroix. Six person-
effectué des séjours fréquents à Nantes
et en Vendée, où il n’a guère vécu. Que
nalités affrontent les épreuves du Fort au
doit-il à ses ancêtres vendéens ?
21.55 Un monde en docs Magazine. profit de l’association Stars de Champagne.
Présenté par Jérôme Chapuis. 22.30 23.15 Fort Boyard Jeu. Présenté par
Les racines du pouvoir. 23.30 Jours de Olivier Minne. Invités : Bruno Guillon,
défaite. 0.30 Hashtag. 1.00 Livres & vous... Thierry Olive, Ève Angeli, Vincent De2.00 Parlement hebdo. 2.30 Europe hebdo. dienne, Elliot Chemlekh, Gyselle Soares.
FRANCE Ô
19 65
20.55 Terre violente
Série. Jeanne, 1925-1946. (2/3).
Avec Claude Karvan. Jeanne, la fille
d’Hélène, a terminé ses études à Nouméa. Elle va devenir institutrice.
22.30 Terre violente Anna, 1969-1988.
(3/3). Anna, fille métisse et illégitime de
Tom, quitte la métropole pour la NouvelleCalédonie. 0.05 6 L’amour lé Dou. 0.55
6 Endemix Live. 1.25 6 Black Box Sessions.
RMC DÉCOUVERTE
24 98
20.50 Seuls face à l’Alaska
Téléréalité. Pris au piège. INÉDIT. Aux
TF1 SERIES FILMS
54
20.50 Bones ù
Série. Retour de flamme. (Saison 10,
5/22). Avec Emily Deschanel, David
Boreanaz. Lors d’un congrès, Bones est
21.00 Marie Besnard
l’empoisonneuse...
PLANÈTE+
80
L’ÉQUIPE
Commentaires : Jean-Charles Barès,
Pierre Fulla. À Achgabat (Turkménistan). INÉDIT. Côté français, tous les regards
Penny parvient à arracher les confessions
de Leonard, qui dit avoir embrassé une
autre femme. 21.20 L’oscillation de la
séparation. (Saison 9, 2/24). 21.45 Retour à la case départ. (Saison 9, 4/24).
L22.10 The Big Bang Theory ùù La
toque et la toge. (Saison 8, 22/24). 22.35
La guerre des mères. (Saison 8, 23/24).
GULLI
18 167
20.55 Arnaque à la carte
Comédie de Jonathan Judge (2013).
1h31. Avec Jennette McCurdy, Noah
Crawford. INÉDIT. Ben fait la découverte
d’une famille de mutants qui lutte pour d’une carte de base-ball très rare, qu’un
sa survie, pourchassée par le gouver- collectionneur décide de lui racheter.
nement américain. 21.50 Le patient X. 22.40 S.O.S. chasseurs de monstres
(Saison 1, 2/13). INÉDIT.
22.40 The Gifted Exodus. (Saison 1,
3/13). INÉDIT. 23.30 DC : Legends of Tomorrow. Série. 1.15 Les Terriens du samedi !
22 67
Téléfilm. Comédie américaine de Jason
Murphy (2017). 1h30. Avec Mischa Barton, Stephen Tobolowsky. 0.20 Oggy et
les cafards. 0.40 Zig et Sharko.
RMC STORY
23 68
lation d’un majordome qui est accusé
d’avoir tué sa patronne. 21.50 Vivre libre.
22.45 The Closer : L.A. Enquêtes
prioritaires ù Erreur d’identification.
(Saison 1, 12/13). 23.35 Poldark. Série.
CHÉRIE 25
Thriller américain de George Gallo
PARIS PREMIÈRE
Spectacle.
CANAL+ SPORT
Dans le Kansas, Luc et Kylie sont
propriétaires d’une ferme. Ils souhaitent
métamorphoser un van pour chevaux de
1981. 21.20 6 Une garçonnière dans
41
Présentation : Romain Del Bello,
Eddy Ferhi. Le championnat profes-
43
bot enquêtent sur des meurtres dans une
petite ville du Yorkshire. 22.35 L’amie du
Piégés et accusés de meurtre à Moscou,
Darius et Grace sont interrogés par le FSB.
21.35 Salvation Liaisons dangereuses.
Série. Ne jouez pas avec le feu (1/2).
(Saison 1, 1/6). Avec Stephen Tompkinson. L’inspecteur Banks et Annie Cabdiable (1/2). (Saison 1, 3/6).
0.05 Braquage Sérénade Court métrage.
0.35 New York, police judiciaire. Série.
Rétrospective. 1.20 Un cas pour deux. Série.
56
20.40 À la poursuite
d’Octobre rouge @
Série. Bons baisers de Russie. (Saison 1, 8/13). Avec Charlie Rowe.
(Saison 1, 9/13). 22.30 Guerre froide.
(Saison 1, 6/13). 23.25 Seuls contre
tous. (Saison 1, 7/13). 0.15 Franklin &
Bash. Série. Gorge profonde.
TV5 MONDE
71
21.00 69 minutes sans chichis
Thriller américain de John McTiernan
(1990). 2h10. Avec Sean Connery.
Attention, navet en immersion profonde ! Sortez le périscope !
88
20.40 Secrets de musées
Série doc. (2011). Les musées du
Vatican. Dans l’enceinte du Vatican, se
trouvent les musées les plus extraordinaires
au monde recelant de trésors de Raphaël,
d’une chapelle Sixtine jamais inégalée.
EUROSPORT 1
11
20.00 Hockey sur glace :
Championnat de la NHL
SÉRIE CLUB
20.50 Salvation
HISTOIRE
87
Série. La mort du majordome. (Saison 1, 10 et 11/13). Avec Kyra Sedgwick. Brenda doit procéder à l’interpel-
21.00 DCI Banks
RTL9
55
20.50 Dany Boon :
«A’s baraque et en ch’ti»
USHUAIA TV
DIT.
POLAR +
25 69
20.55 Prisonnière de la peur
sionnel nord-américain de hockey sur
seront portés sur Gaëlle Nayo Ketchanke. glace opposent 30 franchises.
N°2818
Série. Mariage et conséquences. (Saison 9, 1/24). Avec Johnny Galecki.
«La Grande Empoisonneuse du siècle», a
été accusée de 12 assassinats à l’arsenic. une remorque. 21.45 6 Une maison silo.
22.50 Marie Besnard l’empoison- 22.15 Rénovation insolite Téléréalité.
neuse... Téléfilm. Biographie de Chris- Une cabane de chasse chic.
tian Faure (2006). 1h30. (2/2).
22.35 Rénovation insolite.
Biographie de Christian Faure (2006).
1h30. (1/2). Avec Muriel Robin, Mélanie Bernier. Marie Besnard, surnommée
Doc. (2017). L’autonomie au cœur
des montagnes. Amoureux des grands
21 136
Série. Gène X mutant. (Saison 1,
1/13). Avec Stephen Moyer, Amy
Acker, Sean Teale. INÉDIT. La cavale
12 62
20.55 The Closer : L.A. Enquêtes
prioritaires ù
Le duo de chineurs traverse de nouveau espaces et déçu par un système qu’il
les États-Unis afin de dénicher des estime destructeur, Thibault a choisi de
voitures et motos anciennes.
réaliser sa vie loin de la ville.
20.00 Haltérophilie :
Championnats du monde
21.00 The Gifted
NRJ12
L20.55 The Big Bang Theory ùù
Téléréalité. Un van tout confort. INÉ-
20.40 Un autre chemin
Téléréalité. Frank’s Folly.
17 64
21.00 Rénovation insolite
L’humoriste a retrouvé son accent ch’ti
interrompue en plein discours lorsqu’un et dresse un tableau tendre et drôle du
corps en feu est découvert dans un local. Nord et de ses habitants.
20.05 American Pickers
- Chasseurs de trésors
«L’affaire Cyrille Boutin : partie de chasse
fatale». Cavignac, le 30 octobre 2011.
Cyrille Boutin, 39 ans, quitte la ferme
familiale pour aller chasser. - «Le tueur
des petites annonces».
22.40 Chroniques criminelles Mag. Ce
numéro revient sur deux affaires : «Le violeur des balcons» et «Meurtre au Country
Club». 0.30 6 Chroniques criminelles.
6TER
20 66
Etats-Unis, la survie de certains hommes (2012). 1h22. Avec Selma Blair, Amy
repose encore sur ce qu’ils peuvent tirer Smart, Kevin Pollak. Une héritière, qui
de la nature. 21.40 La guerre est décla- vit recluse chez elle, doit se confronter
rée. INÉDIT. - Danger dans le ciel. INÉDIT. au monde extérieur suite à un meurtre.
23.20 Montana Wild Téléréalité. Condi- 22.40 L’ombre d’une rivale Téléfilm.
tions idéales. Au Montana, le thermo- Thriller de Douglas Jackson (2005).
mètre atteint les -40°C en hiver. Fermiers 1h35. Avec Barbara Niven, Perry King,
et trappeurs vivent dans ces conditions. Susan Blakely.
TÉVA
Magazine. Présenté par Magali Lunel.
CSTAR
14 63
21.00 Fort Boyard
Doc. (2018). Georges Clemenceau a
11 61
20.55 Chroniques criminelles
121
Magazine. Présenté par Joëlle Scoriels. Invité : Gerald Watelet. Ce jeudi 8
mars, Joëlle Scoriels reçoit le chaleureux
Gerald Watelet, un personnage aux mille
vies dont le talent a franchi nos frontières.
MEZZO
179
L20.30 Le Barbier de Séville
Opéra de Gioachino Rossini. Chef
d’orchestre : Jonathan Nott, Alan
Woodbridge (2017). 2h41. Avec
Bogdan Mihai, Bruno Taddia, Lena
Belkina.
BEIN SPORTS 1
131
20.30 Football : Championnat 19.55 Football : Ligue 1
de la MLS
13e journée, multiplex. DIRECT.
Quatre rencontres sont au sommaire de
Dallas, Atlanta et le New York Red Bull ont ce multiplex : Angers/Montpellier dominé la saison régulière, mais qu’en Nîmes/Nice - Saint-Étienne/Reims sera-t-il des playoffs ?
Toulouse/Amiens.
Playoffs.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
S A M E D I 10 N OV E M B R E
CANAL+ CINÉMA
10
20.50 Baron rouge ù
Film de guerre allemand de Nikolai
Müllerschön (2008). VM. 1h46. Avec
Matthias Schweighöfer, Lena Headey,
Til Schweiger. Pendant la Grande Guerre,
CANAL+ SÉRIES
12
L20.55 Le bureau
des légendes ùùù
Série. (Saison 4, 5/10). Avec Mathieu
Kassovitz, Sara Giraudeau. Face à
Karlov qui perd patience, Malotru proun as de l’aviation allemande s’aperçoit pose de recruter Ellenstein.
qu’il n’est qu’un pantin de la propagande. 22.40 Vikings ù Parmi les miens.
22.35 La dernière tranchée Téléfilm (Saison 5, 3/20). Avec Katheryn Wind’action de Johan Earl, Adrian Powers nick. Harald revient chez lui avec ses
(2013). VM. 1h35. Avec Johan Earl, hommes et Astrid, sa captive. 23.25 En
Martin Copping. 0.15 Flyboys. Guerre terre étrangère. (Saison 5, 4/20). 0.10
(2006). VM. 2.25 Le cercle. 3.15 Surprises. Fear the Walking Dead. Série.
CINÉ+ ÉMOTION
22
20.55 Coup de foudre
à Manhattan @
Comédie dramatique de Wayne Wang
(2002). VM. 1h45. Avec Jennifer
Lopez, Ralph Fiennes. La femme de
CINÉ+ CLUB
24
L20.55 Pas très catholique ùù
Comédie de Tonie Marshall (1993).
1h35. Avec Anémone, Roland Bertin.
CINÉ+ PREMIER
20
20.55 S.W.A.T. unité d’élite ù
26
20.40 Bonne pomme
Comédie de Florence Quentin (2017).
1h51. Avec Gérard Depardieu, Catherine Deneuve. Gérard déménage
OCS CITY
20.40 Succession
27
Série. À vous de jouer. (Saison 1,
3/10). Avec Hiam Abbass, Brian Cox,
Kieran Culkin. La cote des actions de la
société plonge dangereusement. 21.30 Le
bal des hypocrites. (Saison 1, 4/10).
22.40 Mike Judge Rick James. (Saison 2, 2). INÉDIT. Mike Judge retrace les
CINÉ+ FRISSON
21
20.55 Fast and Furious :
Film d’action américain de Clark John- Tokyo Drift
son (2003). VM. 1h57. Avec Samuel
L. Jackson. Un vétéran d’un groupe
Film d’action américain de Justin
Lin (2005). VM. 1h44. Avec Lucas
Black, Lil’ Bow Wow. Un passionné
VM. 2h00. Avec Charlie Hunnam, Jessica Chastain. 0.45 Heat. Thriller (1995).
VM. 3.30 La liste de mes envies. Comédie dramatique (2013). 5.30 Marius. Film.
ricain de Justin Lin (2009). VM. 1h40.
Avec Vin Diesel. 0.20 Les perverties.
Téléfilm classé X (2010). 1.45 Frontière(s).
Horreur (2006). 3.30 Androïde et cinéma.
d’intervention est chargé de trouver et
des voitures de sport part à Tokyo, où il
de former de nouvelles recrues.
L22.50 Crimson Peak ùù Épouvante découvre le monde des courses de Drift.
américain de Guillermo del Toro (2015). 22.35 Fast and Furious 4 Action amé-
CINÉ+ CLASSIC
25
L20.55 Gare centrale ùù
Drame de Youssef Chahine (1958,
NB). VO. 1h30. Avec Hind Rostom.
Une femme détective privée doit enquê- Un crieur de journaux aime une vendeuse
ter sur un trafic de drogue dans un lycée. de limonade elle-même éprise du porteur
chambre d’un luxueux palace new-yorkais 22.35 Calmos ù Comédie française de bagages, leader syndical.
fait la connaissance d’un riche politicien. de Bertrand Blier (1975). 1h40. Avec 22.10 La môme vert-de-gris ù Policier
22.35 La plus belle victoire @ Comé- Jean-Pierre Marielle. Paul et Albert, sa- français de Bernard Borderie (1952), NB.
die sentimentale de Richard Loncraine turés des femmes, décident de se reti- 1h34. Avec Eddie Constantine, Dario
(2004). VM. 1h35. Avec Paul Bettany. rer à la campagne, et le goût de la vie Moreno. 23.45 Le septième sceau. Drame
Regardez plutôt le ten- leur revient. 0.15 La fin des tortionnaires (1957, NB). VO. 1.20 Les fraises sauvages.
nis à la télé.
du camp d’amour. Érotique (1980). VO.
Drame (1957, NB). VM.
OCS MAX
7
OCS CHOC
20.40 Tout nous sépare ù
28
Drame de Thierry Klifa (2016). 1h38.
Avec Catherine Deneuve, Diane Kruger. Une maison bourgeoise au milieu
TCM CINÉMA
31
L20.45 La nuit nous
appartient ùùù
Film policier américain de James Gray
(2006). 1h54. Avec Joaquin Phoenix,
Mark Wahlberg. À New York, le gérant
d’une boîte de nuit doit choisir entre ses
rêves et la fidélité à sa famille.
Rien à jeter.
22.45 Assassination Tango Drame
de Robert Duvall (2002). 1h54. Avec
Kathy Baker. 0.40 Nid d’espions. Thriller
(1943). 2.15 Scanners. Fantastique (1981).
OCS GEANTS
29
L20.40 Gueule d’amour ùù
Mélodrame français de Jean Grémillon (1937, NB). 1h30. Avec Jean
Gabin. Un homme, qui a quitté l’armée
de nulle part. Une cité à Sète. Une mère pour l’amour d’une voleuse, découvre que
et sa fille. Une disparition. Un chantage. celle-ci est entretenue. LIRE NOTRE ARTICLE.
22.20 Martyrs Horreur de Pascal Lau- L22.10 Jean Gabin, le dernier des
gier (2007). 1h35. Avec Morjana Alaoui, géants Doc. (2015). Jean Gabin devient
Luca Guadagnino (2015). VM. 2h05.
Avec Dakota Johnson. En Sicile, quatre carrières des chanteurs de Funk les plus Mylène Jampanoï. 0.00 The Crow. Fan- une figure mythique du cinéma français
personnes se retrouvent prises au piège excentriques dans une série d’animation tastique américain de Alex Proyas (1994). dès les années 30. 23.10 Le roi et moi.
Comédie musicale (1956). VM.
d’un chassé-croisé érotique et pervers. déjantée. 23.15 Room 104. Série. FOMO. VM. Avec Brandon Lee.
dans un petit village, où il rencontre une
aubergiste au caractère bien trempé.
22.20 A Bigger Splash ù Drame de
D I M A N C H E 11 N O V E M B R E
Survol d’un désastre
21h00 FRANCE 2
revendiquent une grande rigueur.
Ils réfutent toute fascination
pour la guerre : « Elle nous inspire au contraire une répulsion
profonde ! Si nous avons mis de
la couleur, c’est pour que chacun
Documentaire d’Isabelle Clarke et
se rende compte que le sang n’est
Daniel Costelle (2018). 1h30 min.
pas une tache isolée sur la pelliForts du succès de leurs fresques
cule et que la souffrance endurée
historiques dont la première, « Apopar les hommes était malheucalypse, la 2e Guerre mondiale »,
reusement bien réelle. La guerre
a été vue par plus de 300 milde 1914 représente à notre sens le
lions de téléspectateurs dans le
summum de l’horreur humaine. »
monde, Isabelle Clarke et Daniel Costelle poursuivent l’exploration Dans la même veine que leurs précédents documentaires, « Apocadu xxe siècle en images. En 2009, ils avaient bouleversé les codes lypse, la paix impossible 1918-1926 », consacré aux conséquences
de la narration à grand renfort d’archives colorisées, de montage désastreuses du traité de Versailles qui humilia les peuples vaincus
tendu, de musique grandiloquente, de sonorisation hyperréaliste, et renforça leur haine, multiplie les effets sonores et visuels et joue
le tout commenté par un Mathieu Kassovitz au ton sentencieux. Ces sur la corde sensible du spectateur avec un certain brio. De l’Europe
sagas télévisuelles ont remporté l’adhésion du public et créé la polé- à l’Amérique, de l’histoire individuelle (gueules cassées, orphelins,
mique. Si les historiens chipotent un peu moins aujourd’hui qu’il y retour des soldats…) à la grande (émergence des nationalismes,
a dix ans sur la colorisation des archives, ils tordent toujours le nez émigration, découpage du Moyen-Orient, etc.), il survole tambour
devant l’utilisation – peu scientifique à leurs yeux – des images et battant cette petite dizaine d’années pendant laquelle la paix tant
le manque de point de vue historiographique des auteurs. Clarke attendue se révèle impossible. Et laisse in fine au téléspectateur la
et Costelle se déclarent pour leur part « cinéastes de l’Histoire » et sensation de regarder l’histoire en « mode » accéléré. Anne Sogno
NARA
Apocalypse, la
paix impossible
(1918-1926)
N°2818
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
D I M A N C H E 11 N O V E M B R E
8
TF1
1
1
6.30 6 Tfou. 8.50 6 11 Novembre le centenaire 1914-1918. Cérémonie. 13.00 6 Le
13h. 13.30 6 Reportages découverte. Des
artisans à la conquête du monde. 14.45
6 Grands reportages. Retour en France.
16.05 6 Sans collier. Série documentaire.
17.10 6 Sept à huit - Life. 18.15 6 Sept à
huit. 20.00 6 Le 20h. 20.35 6 TF1 Ren-
dez-vous sport.
21.00 Camping 3
Comédie française de Fabien Onteniente (2016). 1h45. Avec Franck
Dubosc. INÉDIT. En route pour le cam-
FRANCE 2
2
FRANCE 3
2
FRANCE 5
5
5
8.50 6 Entrée libre. 9.20 6 Picasso,
métamorphoses en bleu et rose. 10.20
6 Échappées belles. 11.55 6 Les escapades de Petitrenaud. 12.30 6 C l’hebdo.
13.25 6 Entrée libre. 14.00 6 Apocalypse
Verdun. 15.30 6 Le concert pour la paix.
17.10 6 Marie Curie, une femme sur le
front. Téléfilm. (2014). 18.35 6 C politique.
19.55 6 C politique, la suite.
20.50 La petite histoire
des bouchons lyonnais
L21.00 Apocalypse : la paix
impossible (1918-1926) ùù
21.00 Les enquêtes de Vera
Doc. de I. Clarke et D. Costelle (2018).
Comment reconnaître un véritable
bouchon lyonnais et éviter le piège à
touristes ? 21.45 6 En quête du vin nature.
22.40 Génocide arménien, le spectre
de 1915 Documentaire. (2015). 23.35
6 Un jardin entre deux mondes.
W9
23.25 Peur. - Enfer. - Rage. - Délivrance.
2.50 6 Apocalypse Verdun.
M6
6
9
59
21.00 Antigang
son. Romain et Juliana/Martine/Nicolas et
Mélanie. 15.25 Maison à vendre. Sarinella
et Philippe/Christian et Martine. 17.20 66
minutes. 18.40 66 minutes : grand format.
19.45 Le 19.45. 20.05 Sport 6. 20.20 E=M6.
Film d’action de Benjamin Rocher
(2014). 1h30. Avec Jean Reno, Alban Lenoir. Serge Buren est un flic de
Magazine. Présenté par Julien Courbet. Contrôle fiscal, nouveaux PV : la
grande traque des fraudeurs. INÉDIT.
23.10 Enquête exclusive Magazine.
Présenté par Bernard de La Villardière.
Afghanistan : voyage au cœur de la
terreur. INÉDIT.
0.25 Héroïne : l’overdose américaine.
TMC
LCP PUBLIC SÉNAT
13 107
21.00 Rembob’Ina
21.00 Cold Case : affaires
classées ù
Série. La vie est un cabaret. (Saison 3,
18/23). Avec Kathryn Morris. En 2002,
Magazine. Présenté par Patrick Cohen. Les brigades du Tigre. INÉDIT.
lusions. (Saison 3, 19/23).
22.45 Cold Case : affaires classées ù
Tombé du ciel. (Saison 3, 12/23). 23.35
Soirée pyjama. (Saison 2, 6/23).
FRANCE 4
FRANCE Ô
19 65
Comédie française d’Alain Berbérian
(1994). 1h35. Avec Chantal Lauby,
Alain Chabat, Gérard Darmon.
Magazine. Présenté par Raphäl Yem.
Le Divapali à la Réunion. INÉDIT.
TF1 SERIES FILMS
Série. Les domaines hantés. (Saison 1, 3/8). Avec James Franco,
Sarah Gadon. INÉDIT. Jake Epping et
7
dans le jardin de Monet : chronique d’une
amitié. 17.25 Verdun requiems : Concert
du centenaire de l’Armistice. 19.15 6 Trésors oubliés de la Méditerranée. 19.45 Arte
journal. 20.05 Engadine : la beauté sauvage
des Grisons. 20.50 6 Silex and the City.
L20.55 Margin Call ùùù
Thriller américain de J.C. Chandor
(2011). VM. 1h47. Avec Kevin Spacey.
Un portrait glaçant du
capitalisme sauvage.
22.35 Where to Invade Next Docu-
mentaire américain de Michael Moore
(2015). 2h00. INÉDIT. 0.35 Messe pour la
paix. 1.50 Arte journal.
11 61
20.55 Je suis une légende ù
Film de science-fiction américain de
Francis Lawrence (2007). VM. 1h49.
Avec Will Smith. Se croyant seul à New
CANAL +
4
4
10.05 6 Justice League. Action (2017).
VM. 12.05 Rencontres de cinéma. # 12.20
Clique dimanche, l’intro # 12.45 Clique dimanche # 13.55 Roi de la vanne # 14.00
Les reporters du dimanche # 14.35 La
Gaule d’Antoine. 16.00 Just Kids. 17.35
Deux frères en solitaire. 18.30 Invisible.
L’escalade # 19.05 Canal football club #
20.55 Avant match. #
L21.00 Football : Ligue 1
«Monaco/Paris-SG». 13e journée.
Au stade Louis-II, à Monaco. DIRECT.
Mal en point depuis le début de la saison,
l’ASM peut-il malgré tout rêver d’un
exploit ?
22.55 Canal football club, le débrief
Magazine. Présenté par Hervé Mathoux.
23.10 J+1. 0.15 Formule 1 : Grand Prix
du Brésil. 2.10 Formula One, le débrief.
C8
8
58
6.45 Gym direct. 8.00 Les animaux de la 8.
13.25 JT. 13.35 La voleuse de Noël. Téléfilm. Comédie dramatique (2007). 15.20
Pour vivre un grand amour. Téléfilm. Drame
(2006). 16.55 Impossible n’est pas Noël.
Téléfilm. Comédie (2005). Avec Gabrielle
Carteris, Steve Bacic, Jocelyn Loewen.
18.45 Le before des Terriens. 19.10 Les
Terriens du dimanche !
21.00 Lucifer
Série. Jusqu’à ce que la mort nous
sépare. (Saison 3, 13/26). Avec Tom
Ellis. INÉDIT. Maze suggère à Lucifer que
Pierce doit avoir un point faible qui mérite
d’être exploité. 21.50 Comment tuer un
immortel. (Saison 3, 14/26). INÉDIT.
22.40 Lucifer La promo de 3001. (Saison 3, 15/26). INÉDIT.
NRJ12
12 62
20.55 S.O.S. ma famille
a besoin d’aide
Magazine. Présenté par Pascal Soetens. Laetitia et Pascale.
York après le ravage de l’humanité, un Entre Pascale, 55 ans, et sa fille Laetitia,
homme devient la proie de mutants.
24 ans, la cohabitation se passe très mal.
22.50 Chroniques criminelles Maga- 22.30 S.O.S. ma famille a besoin
zine. Présenté par Magali Lunel.
d’aide Magazine. Armand et Sylvie.
Au sommaire : «Affaire Jessy Travaglini : Sylvie vit seule avec son fils, Armand. Les
trio mortel» - «Un crime presque parfait». relations entre mère et fils sont violentes.
0.40 6 Chroniques criminelles.
0.05 Quentin et Jennifer.
17 64
21.00 Chicago Justice
Série. Une loi pour Lily. (Saison 1,
8/13). Avec Philip Winchester, Jon
Seda. INÉDIT. Une jurée est retrouvée
GULLI
18 166
20.55 Il était une fois... l’Homme
Dessin animé. Quattrocento.
Dans la Florence de Laurent de Médicis,
le jeune Pierrot, fils d’un drapier, flâne
morte. On découvre qu’elle a été poussée dans les rues. 21.20 Le siècle d’or
au suicide par son ex petit ami, violent. espagnol. - L’Angleterre d’Elisabeth.
21.55 Jeu fatal. (Saison 1, 9/13). INÉDIT. 22.15 Il était une fois... l’Homme
22.45 Chicago Justice Tu ne jugeras Dessin animé. L’âge d’or des Provincespoint. (Saison 1, 4/13). 23.40 Détective Unies. 22.40 Et la Terre fut. 23.15 Zig et
très privé. Téléfilm érotique (2009).
Sharko. 23.55 Oggy et les cafards.
6TER
20 66
L21.00 22.11.63 ùù
Événement phare de la culture
hindouiste, le Dipavali rassemble tous Bill Turcotte louent un appartement afin
de pouvoir espionner Lee Harvey Oswald.
les habitants de la Réunion.
N°2818
7
13.30 À la découverte de l’Alaska. 14.15
À la découverte de la Sibérie. 15.45 L’Allemagne sauvage. 16.30 6 Clemenceau
CSTAR
14 63
L21.00 La cité de la peur ùù
«Rembob’INA» diffuse le premier épisode
de la série mythique «Les brigades du
Ne serait-ce que pour
Tigre». 21.01 Les brigades du tigre. Série. la Carioca.
23.00 Mais qui a tué Maggie ? Do- 22.35 Just D’Jal Spectacle. Une ploncumentaire. De William Karel (2008).
gée dans l’univers improbable et délirant
0.00 Débat. 0.30 Paroles d’enfants syriens, de D’Jal qui multiplie les personnages et
la misère entre deux jardins.
les anecdotes. 23.55 6 IZombie. Série.
20.55 Un jour en fête
céen, Ethan Dewley, a été retrouvé flottant
dans le bassin de rétention d’un barrage.
22.30 Les enquêtes de Vera Les démineurs. (Saison 2, 4/4). 0.05 6 Soir/3.
0.25 6 Seule contre la mafia. Drame (1970).
VO. 2.15 6 La Calisto. 4.50 Les matinales.
TFX
10 60
légende de l’antigang. Mais un groupe Dennis Hofferman, qui avait décroché un
de braqueurs se dresse sur son chemin. rôle dans une comédie musicale, avait
22.50 Bones ù Pris pour cible. (Sai- été retrouvé mort. 21.50 Rêves et désilson 1, 15/22). Avec Emily Deschanel,
David Boreanaz. 23.35 Innocence perdue. (Saison 1, 5/22). 0.30 La secte
rouge. (Saison 1, 19/22).
Série. Un garçon solitaire. (Saison 8,
4/4). Avec Brenda Blethyn, Kenny
Doughty. INÉDIT. Le corps d’un jeune ly-
ARTE
6
6.00 M6 Music. 6.30 M6 Kid. 9.05 M6 boutique. 10.55 Turbo. 12.30 Sport 6. 12.45 Le
12.45. 13.25 Scènes de ménages. Série.
13.40 Recherche appartement ou mai-
21.00 Capital
Doc. de Vincent Guérin (2018). INÉDIT.
3
10.45 6 Parlement hebdo. 11.25 Dimanche
en politique. 11.30 Dimanche en politique en
régions. 12.00 12/13. 12.55 Les nouveaux
nomades. 13.35 Meurtres en Haute-Savoie.
Téléfilm (2018). 15.15 6 Comme une envie de jardins... 16.15 6 Cette semaine-là.
17.15 6 8 chances de tout gagner ! 17.55
6 Le grand slam. 19.00 19/20. 20.15
6 Zorro. 20.40 6 Tout le sport.
INÉDIT. Dans les années suivant la Grande
ping des Flots bleus, Patrick Chirac fait le Guerre, des empires éclatent et les montrajet avec trois jeunes Dijonnais.
naies s’affolent. LIRE NOTRE ARTICLE.
23.00 Esprits criminels ù Monsieur L22.30 Apocalypse, la Première Guerre
Tout-le-monde. (Saison 4, 11/26). Avec mondiale ùù Série doc. (2014). Furie.
Joe Mantegna. 23.45 Bon voisinage.
(Saison 4, 12/26). 0.40 Person of Interest.
3
7.15 Messe. 7.45 6 Le jour du Seigneur.
8.00 11-Novembre, la paix. 13.00 13 heures.
13.20 11-Novembre, la paix. 14.05 L’image
du jour. 14.10 6 Vivement dimanche.
15.25 6 Vivement dimanche prochain.
16.45 6 Stade 2 collection. 17.00 Stade
2. 18.05 6 Les enfants de la télé. 19.15
Les enfants de la télé, la suite. 20.00 20
heures. 20.30 20h30, le dimanche.
22 67
L21.00 Grease ùù
Comédie musicale américaine de
Randal Kleiser (1978). VM. 1h50.
Avec John Travolta, Olivia NewtonJohn, Stockard Channing.
RMC STORY
23 68
20.55 Mémoires de jeunesse
Drame britannique de James Kent
(2015). VM. 2h05. Avec Alicia Vikander, Kit Harington. En 1914, au moment
où l’Angleterre entre en guerre, Vera reYou’re the one that I want. nonce à écrire pour devenir infirmière.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
D I M A N C H E 11 N O V E M B R E
RMC DECOUVERTE
24 98
20.50 Le 11 novembre 1918 :
le dernier jour
Doc. (2013). Même après l’armistice du
CHERIE 25
25 69
Série. Piège en eau douce. (Saison 8,
1/4). Avec Corinne Touzet, Éric Métayer, Jean-Marc Maurel.
11 novembre 1918, des soldats ont continué
à trouver la mort sur le champ de bataille. Le corps de Sylvia Delorme, 17 ans, est
21.50 14-18, les derniers témoins retrouvé dans une forêt. Elle a été
Doc. (2018). Les premières années.
étranglée.
TEVA
54
20.50 Code Black
Série. L’antre du diable. (Saison 2,
15/16). Avec Rob Lowe. INÉDIT. Une
épidémie virale met en péril la vie des docteurs et des patients de l’Angels Memorial.
PLANÈTE
80
POLAR +
41
20.55 Une femme d’honneur @ 21.00 Varg Veum
PARIS PREMIÈRE
55
L20.50 Millénium ùù
Série. Les hommes qui n’aimaient
pas les femmes. (Saison 1, 1/6).
Avec Michael Nyqvist, Noomi Rapace, Lena Endre.
USHUAIA TV
87
L20.55 Les présidents et le sport
20.40 La grande marche
Doc. de Manuel Herrero et Sylvain des dinosaures
Série. Les chiens enterrés ne mordent
pas. Avec Trond Espen Seim, Bjorn
Floberg, Siv Klynderud.
RTL9
56
L20.40 Sleepers ùù
Drame américain de Barry Levinson
(1996). 2h20. Avec Robert De Niro,
Dustin Hoffman, Brad Pitt.
Un casting hallucinant.
HISTOIRE
88
Série doc. de Matthew Thompson Série doc. (2018). INÉDIT. ce documensur le rapport que nos dirigeants entre- (2010). INÉDIT. Une vision épique qui taire en deux parties transporte le télésmarquait le début d’une terrible épreuve. pectateur cent ans en arrière.
tiennent avec le sport.
L’ÉQUIPE
21 136
CANAL+ SPORT
11
SÉRIE CLUB
43
20.50 Supergirl
Série. Fidèlement fou. (Saison 3,
4/23). Avec Melissa Benoist, Mehcad
Brooks, Chyler Leigh. INÉDIT.
Varg Veum enquête pour découvrir qui Un homme présent sauvé par Supergirl
tente de s’en prendre à la présidente est devenu le chef spirituel d’une secte
d’un parti populiste.
qui voue un culte à Supergirl.
20.40 100 jours pour gagner
la guerre
Louvet (2017). Le réalisateur se penche
9
EUROSPORT 1
121
TV5 MONDE
71
21.00 On n’est pas couché
Talk-show. Présenté par Laurent Ruquier. 0.00 Le journal de la RTS.
0.30 Acoustic Magazine. Présenté par
Sébastien Folin. Invité : Dobet Gnahoré.
MEZZO
179
20.30 Hannu Lintu dirige
la Symphonie n° 1 de Sibelius
Concert.
Au programme : Jean Sibelius, Symphonie n° 1 en mi mineur, op. 39.
BEIN SPORTS 1
131
L21.00 La grande soirée
20.30 Golf : Mayakoba Golf Classic 21.00 Football : Championnat L20.25 Football : Serie A
Magazine. Présenté par Messaoud «PGA Tour». À Riviera Maya, au de la MLS
«Milan AC/Juventus Turin». 12e jour-
Mexique. DIRECT.
MLS Playoffs. DIRECT. Dallas, Atlanta et née. Au stade Giuseppe-Meazza, à
Soirée» permet de suivre les faits mar- Ce tournoi a été remporté l’année le New York Red Bull ont dominé la saison Milan (Italie). DIRECT.
quants d’une grande rencontre de Ligue 1. dernière par Patton Kizzire.
régulière, mais qu’en sera-t-il des playoffs ? 22.30 Club Europe Magazine.
Benterki. Monaco/Paris-SG. «La Grande
CANAL+ CINÉMA
10
20.50 Flyboys
CANAL+ SÉRIES
12
L20.50 This is Us ùùù
CINÉ+ PREMIER
20
20.55 Jack Reacher :
Film de guerre américain de Tony Série. Sometimes. (Saison 3, 4/18). Never Go Back
Bill (2006). VM. 2h13. Avec James
Franco, Jean Reno. Durant la Première
Avec Milo Ventimiglia. Les aventures
familiales, professionnelles et existentielles
Guerre mondiale, les exploits des Améri- des Pearson reprennent de plus belle.
cains de l’escadrille aérienne Lafayette. 21.30 Casual. Série. Manque d’ouvertures.
23.05 La bataille de Passchendaele 22.00 Castle Rock Le retour. (SaiGuerre de Paul Gross (2008). VM. 1h54.
Avec Paul Gross. 1917. Michael Dunne,
son 1, 7/10). Avec Andre Holland, Melanie Lynskey. La maladie d’Alzheimer
dont est atteinte Ruth s’aggrave. 23.00
Passé recomposé. (Saison 1, 8/10).
23.55 Mayans M.C. Série. 0.45 D’après
un sergent Canadien en convalescence
à l’hôpital militaire, s’éprend d’une infirmière. 0.55 Men of Honor. Guerre (2017).
VM. 2.45 Baron rouge. Guerre (2008). VM. une histoire vraie. Drame (2017).
CINÉ+ ÉMOTION
22
20.55 Bridget Jones, l’âge
de raison @
Comédie de Beeban Kidron (2004).
VM. 1h45. Avec Renée Zellweger,
Hugh Grant. En dépit de sa relation
CINÉ+ CLUB
24
L20.55 Meurtre dans un jardin
anglais ùùù
Comédie dramatique de P. Greenaway
(1982). VM. 1h48. Avec Anthony Higgins. En 1694, en Angleterre. Mrs. Herbert
Film d’action de Edward Zwick (2016).
VM. 1h58. Avec Tom Cruise, Cobie
Smulders. Accusé de meurtre et mêlé
CINÉ+ FRISSON
21
20.55 Star Trek sans limites ù
Film de science-fiction américain de
Justin Lin (2016). VM. 2h03. Avec
Chris Pine. Une extraterrestre sollicite
l’aide de la Fédération pour secourir
à une sombre affaire d’espionnage, Jack son vaisseau sur une planète inconnue.
Reacher se retrouve seul contre tous.
22.55 Fast and Furious 7 Action de
22.50 S.W.A.T. unité d’élite ù Action James Wan (2014). VM. 2h20. Avec
américain de Clark Johnson (2003). Vin Diesel, Paul Walker. Une milice priVM. 1h57. Avec Samuel L. Jackson. vée vient d’enlever un hackeur qui a créé
0.45 Gone Baby Gone. Policier (2007). VM. un système de traçage révolutionnaire.
2.35 La fille de Monaco. Comédie (2008).
Faut pas pousser.
4.15 Le bureau des légendes. Série.
1.05 Objectif X. Téléfilm érotique (2007).
CINÉ+ CLASSIC
25
20.55 Monsieur Personne
Comédie policière française de Christian Jaque (1936, NB). 1h20. Avec
Marcel Vidal. «Monsieur Personne» com-
TCM CINÉMA
31
L20.45 Black Swan ùù
Drame américain de Darren Aronofsky
(2010). 1h45. Avec Natalie Portman,
Vincent Cassel. La rivalité entre deux
met des vols audacieux tout en défiant danseuses du New York City Ballet se
mue peu à peu en une amitié perverse.
avec désinvolture la police française.
Le match Portman/Kunis,
22.20 Le quatrième homme Policier
américain de Phil Karlson (1952), NB. sexe et puritanisme.
die dramatique française de Joachim VO. 1h35. Avec Preston Foster, Coleen 22.45 Aux frontières de l’aube FanLafosse (2015). 1h40. Avec Bérénice Gray. Un ex-escroc est épinglé pour un tastique américain de Kathryn Bigelow
Bejo, Cédric Kahn. 0.20 Le juge et l’as- vol qu’il n’a pas commis et veut com- (1987). 1h35. Avec Adrian Pasdar, Bill
sassin. Drame (1975). 2.20 Rester vertical. promettre le «cerveau» de l’affaire. 0.00 Paxton. 0.20 Bombardier. Aventures (1943,
Drame (2016). 4.00 Vie de château. Film. Toutes ses femmes. Drame (1964, NB). VO. NB). 2.05 Eureka. Drame (1983).
amoureuse, Bridget Jones ne parvient demande à Mr. Neville, un paysagiste répas à calmer ses angoisses chroniques. puté, d’effectuer douze dessins.
22.40 Bridget Jones Baby Comédie 22.40 L’économie du couple ù Coméromantique de Sharon Maguire (2016).
VM. 2h02. Avec Renée Zellweger, Patrick Dempsey. 0.35 Nous York. Comédie
(2012). Avec Leïla Bekhti. 2.15 Trop belle !
Comédie (2008). VM. Avec Jay Baruchel.
OCS MAX
26
L20.40 Le terminal ùù
Comédie dramatique américaine de
Steven Spielberg (2004). VM. 2h08.
Avec Tom Hanks, Catherine ZetaJones. Un homme devenu apatride à
OCS CITY
27
L20.40 Soyez sympas,
rembobinez ùù
Comédie dramatique américaine de
Michel Gondry (2008). VM. 1h37. Avec
Jack Black, Mos Def, Danny Glover.
la suite d’un coup d’État dans son pays Afin de satisfaire la demande d’une
natal est coincé dans un aéroport.
cliente d’un vidéo-club, deux amis
22.45 The First Two Portraits. (Sai- décident de réaliser des remakes.
son 1, 5/8). Avec Sean Penn, Natascha 22.20 Paulina Thriller argentin de SanMcElhone. Denise se souvient du passé tiago Mitre (2015). VO. 1h43. Avec Dodouloureux de sa famille. 23.35 6 Baby lores Fonzi, Oscar Martinez. 0.05 The
Driver. Action (2017). VM. Avec Ansel Elgort. Deuce. Série. Inside the Pretend.
N°2818
OCS CHOC
28
20.40 Power
Série. Bon anniversaire. (Saison 5,
5/10). Avec Lela Loren, Omari Hardwick. Ghost, Tommy et Kanan forment
OCS GEANTS
29
L20.40 Les oiseaux ùùù
Film à suspense de Alfred Hitchcock
(1963). VM. 1h59. Avec Tippi Hedren, Rod Taylor. Un homme, sa mère,
une nouvelle alliance et doivent se refaire sa sœur et une femme dont il est épris
confiance afin de faire tomber Dre. 21.30 sont confrontés à des attaques d’oiseaux.
Indémodable.
Un homme meilleur? (Saison 5, 6/10).
L22.40 The Walking Dead ùù What L22.40 Psychose ùùù Thriller de
Comes After. (Saison 9, 5/16). Avec Andrew Lincoln, Norman Reedus. 23.25
Visions. Suspense (2015). VM. 0.50 Another
WolfCop. Téléfilm. (2017). VM.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
Alfred Hitchcock (1960), NB. VM. 1h49.
Avec Anthony Perkins.Une jeune femme,
Marion, s’enfuit de Phoenix avec les 40 000
dollars que son employeur lui a confiés.
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L U N D I 12 N O V E M B R E
10
L’intemporel
22h40 FRANCE 2
îles Marquises. Avant de revenir
mourir à Bobigny, le 9 octobre
1978, laissant son copain Brassens
peiné jusqu’au déni : « Il est plus
vivant que jamais. » L’équipe de
« Stupéfiant ! » fait parler la jeunesse. La chanteuse Angèle, sa
compatriote, dont le premier album, « Brol », est l’un des succès
du moment, s’inspire de la manière qu’avait son aîné d’« aborder la langue française avec des
mots familiers ». A l’Ecole du Jeu,
à Paris, on s’adonne à des exercices corporels en groupe au son
de sa voix pour essayer de « choper son énergie ». Le grand Jacques,
« plus vivant que jamais », c’est vrai. François Ruffin, le chantre de
La France insoumise, tombe sa veste de député pour dévoiler qu’il
gagna un radio-crochet, naguère, en interprétant « Jef », un hymne
à l’amitié. Il dit se sentir proche de Brel, de son « empathie avec les
plus fragiles ». Plus tard, on entendra Bernard Lavilliers, Gaël Faye et
Marcel Azzola, tandis que l’écrivain David Dufresne, auteur d’« On
ne vit qu’une heure », ira dire trois mots à une classe de troisième.
Finalement, le rappeur de 23 ans La Squale est celui qui résume le
mieux la situation : « Le mec est intemporel ! »
Sophie Delassein
« Stupéfiant ! », présenté
par Léa Salamé (2018).
L’émission commence aux Trois
Baudets, au pied de Montmartre,
en face du bistrot le Chat noir,
où il fit ses débuts. Présenté par
Léa Salamé, ce « Spécial Jacques
Brel », qui marque le quarantième
anniversaire de la disparition
de cet aventurier de la chanson,
est d’une qualité à laquelle on ne s’attendait pas. Rien à voir avec
les longs documentaires chronologiques, biographiques, souvent
hagiographiques, auxquels la télévision nous a habitués. Là, il s’agit
de marcher sur les traces de l’artiste, de dessiner par petites touches
les contours de sa personnalité forcément complexe. « On doit tout
faire sans se prendre au sérieux », disait-il. Alors qu’il faisait tout à
fond. Ses quinze années dans la chanson ont marqué sa génération
et celles d’après. Quinze années seulement, avant le coup de tonnerre
que furent ses adieux, pour se consacrer au cinéma. De nouveau, il
plaquera cette carrière pour s’adonner à l’aviation et se retirer aux
TF1
1
1
11.00 6 Les feux de l’amour. 12.00 6 Les
12 coups de midi ! 13.00 6 Le 13h. 13.55
6 Coup de foudre chez le Père Noël. Téléfilm. (2017). 15.35 6 Second coup de
foudre à Noël. Téléfilm. (2017). VM. 17.10
6 Mon plus beau Noël. 18.15 6 Bienvenue
chez nous. 19.20 6 Demain nous appartient. 20.00 6 Le 20h. 20.35 6 Le 20h le
mag. 20.50 6 C’est Canteloup.
FRANCE 2
2
FRANCE 3
2
9.35 6 Amour, gloire et beauté. 9.55 C’est
au programme. 10.50 Motus. 11.20 Les
z’amours. 11.55 6 Tout le monde veut
prendre sa place. 13.00 6 13 heures.
13.55 6 Ça commence aujourd’hui. 15.05
6 Je t’aime, etc. 16.15 6 Affaire conclue.
18.00 6 Tout le monde a son mot à dire.
18.40 6 N’oubliez pas les paroles ! 20.00
20 heures. 20.40 6 Un si grand soleil.
3
3
8.45 6 Chroniques d’en haut. 9.15 6 Littoral. 9.50 9h50 le matin. 10.50 6 L’instant
R. 11.15 Midi en France. 12.00 6 12/13.
12.55 6 Météo à la carte. 13.50 6 Rex.
Série. 16.10 6 Des chiffres et des lettres.
16.45 6 Personne n’y avait pensé ! 17.30
6 Slam. 18.10 6 Questions pour un champion. 19.00 6 19/20. 20.00 6 Vu. 20.20
6 Plus belle la vie. 20.45 6 Tout le sport.
21.00 Joséphine, ange gardien 21.00 Take Two, enquêtes en duo 21.00 Thalassa
Série. 1998-2018, retour vers le futur
(1 et 2/2). (Saison 19, 2). Avec Mimie
Mathy. INÉDIT. Alors que Joséphine, en
Série. Opération vol aux enchères.
(Saison 1, 12 et 13/13). Avec Eddie
Cibrian. INÉDIT. Paul Dorsey, un marchand
vacances, est en train de pêcher, son ex- d’art qui aidait autrefois Sam à acquérir
stagiaire vient la trouver en catastrophe. des œuvres, sollicite son aide. 21.55 Le
23.05 New York, unité spéciale Double passé dans la peau.
peine. (Saison 17, 9/23). Avec Mariska L22.40 Stupéfiant ! Magazine. Pré-
Mag. Présenté par F. Agostini. De
Boulogne à Calais : les aventuriers du
détroit. INÉDIT. Au sommaire notamment :
«Polar Front, l’appel des glaces» ; «Au
cœur du rail» ; «Alexy, la fille du détroit».
23.05 6 Soir/3. 23.50 Qui sommesnous ? Doc. (2018). INÉDIT. Chaque réHargitay, Kelli Giddish. 23.50 La sœur senté par Léa Salamé. Spécial Jacques gion diffuse un reportage lié à un événedisparue. (Saison 10, 11/22). 0.40 Vie Brel. Invités : Bernard Lavilliers, Gaël ment qui fait ou a fait la une de l’actualité
sauvage. (Saison 10, 7/22).
Faye. INÉDIT. LIRE NOTRE ARTICLE.
locale. 1.40 6 Midi en France.
FRANCE 5
5
5
11.45 6 La quotidienne. 13.05 6 Entrée
libre. 13.40 6 Le magazine de la santé.
14.35 6 Allô docteurs. 15.15 6 Vues d’en
haut. Jardins à l’italienne. 15.40 6 Mongolie, le chaman et l’orpailleur. 16.40 6 Vivre
loin du monde. 17.30 C à dire ?! 17.45 6 C
dans l’air. 19.00 6 C à vous. 20.00 6 C à
vous, la suite. 20.20 6 Entrée libre. 20.50
6 Place au cinéma.
M6
6
ARTE
6
6.00 M6 Music. 6.35 M6 Kid. 8.50 M6 boutique. 10.00 Jane the Virgin. Série. 12.45 Le
12.45. 13.30 Scènes de ménages. Série.
13.50 À la recherche de l’esprit de Noël.
Téléfilm. Comédie romantique (2016). VM.
15.45 Un cow-boy pour Noël. Téléfilm.
(2014). 17.25 Les reines du shopping.
18.40 Objectif Top Chef. 19.45 Le 19.45.
20.25 Scènes de ménages. Série.
L20.55 Police Python 357 ùùù 21.00 L’amour est dans le pré
Film policier français d’Alain Corneau Téléréalité. Présenté par Karine Le
(1976). 2h00. Avec Yves Montand, Marchand. INÉDIT.
Simone Signoret, François Périer.
Tandis que pour certains les projets à
Une intrigue démente et
un casting 4 étoiles.
22.55 C dans l’air Magazine. Présenté
par Caroline Roux. 0.00 6 Avis de sorties.
0.15 6 C à vous. 1.10 6 C à vous, la suite.
1.30 6 Entrée libre. 1.55 6 Le peuple du
requin & moi. 2.50 6 Devenir ours.
N°2818
deux fourmillent, pour d’autres le séjour
à la ferme prend un autre tour.
23.20 La robe de ma vie Divertissement.
Présenté par Cristina Cordula. INÉDIT.
Les aventures de plusieurs futures
mariées à la recherche de la robe de
leurs rêves pour le grand jour.
7
7
CANAL +
4
4
12.50 Le JT pressé # 12.55 The Tonight
Show Starring Jimmy Fallon. 13.40 6 Good
Time. Drame policier (2017). VM. 15.15 21
cm. 16.10 Représaille. Téléfilm (2018). VM.
17.35 Roi de la vanne. 17.40 The Tonight
Show Starring Jimmy Fallon # 18.28 Le
petit RDV # 18.30 L’info du vrai # 19.55
L’info du vrai, le mag # 20.50 Le JT pressé
# 20.58 Catherine et Liliane #
21.00 Le bureau
des légendes ùùù
Série. (Saison 4, 7/10). Avec Mathieu
Kassovitz, Stéphan Crepon. INÉDIT. À
Moscou, Malotru accueille César, qui a
pris l’identité d’Ellenstein. Leur rencontre
filmée est analysée par Karlov.
22.55 Rendez-vous avec Kevin Razy. 23.15
La nouvelle mode Documentaire (2018).
INÉDIT. 0.00 6 Faute d’amour. Drame (2017).
2.00 Make Horror Great Again !.
C8
8
58
12.50 Arte journal. 13.00 Arte Regards.
13.30 6 Cigarettes et bas nylon. Téléfilm
(2010). 15.10 6 Villages de France. 15.35
En Inde, policier dès 6 ans ? 16.30 6 Invitation au voyage. 17.10 Xenius. 17.35
6.45 Gym direct. 8.00 Téléachat. 9.00
Touche pas à mon poste ! 12.45 William à
midi, première partie. 13.15 William à midi.
13.50 Inspecteur Barnaby. Série. Vendetta.
Comédie de Maren Ade (2016). VM.
2h22. Avec Peter Simonischek, Sandra Hüller, Michaael Wittenborn. Un
(vraiment) un insoumis ?
Pitts (2016). 2h00. Avec Johnny Ortiz,
Rory Cochrane. 1.20 Fugitif, où cours-tu ?
2.50 Arte journal. 3.10 L’Espagne sauvage.
3.55 Arte Regards.
Documentaire. De Nicolas Combalbert
(2018). Alors que les affaires s’accumulent
- Le masque de la mort. Avec John Nettles,
Daniel Casey, Jane Wymark, Barry Jackson.
novation. 18.05 Planète d’eau. 19.00 La 17.45 C’est que de la télé ! 19.05 TPMP :
mer Noire. 19.45 Arte journal. 20.05 28 le before. 19.35 TPMP : première partie.
minutes. 20.45 6 Silex and the City. Série. 20.35 Touche pas à mon poste !
L20.55 Toni Erdmann ùù
21.00 Mélenchon est-il
6 Nomade des mers, les escales de l’in-
Doc. de Thomas Raguet. INÉDIT.
Portrait inédit de l’homme qui incarne la
père s’ingénie à innerver de fantaisie la vie première force d’opposition de gauche
glacée de sa fille, consultante expatriée. en France.
L23.30 Soy Nero ùù Drame de Rafi L23.00 Trump est-il (vraiment) fini ?
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
autour de lui, Donald Trump reste provocateur et fanfaron.
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
FRANCE 2
Spécial
Jacques Brel
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L U N D I 12 N O V E M B R E
W9
9
59
TMC
10 60
21.00 Red ù
21.00 Forrest Gump ù
Des agents retraités de la CIA doivent se
battre pour éviter que leur ex-employeur
ne les élimine.
23.05 La planète des singes : l’affrontement ù Science-fiction américain de
Le destin d’un «simple d’esprit», Forrest
Gump, dans l’Amérique de la seconde
moitié du XXe siècle.
23.35 90’ enquêtes Embarquement
Comédie policière américaine de
Robert Schwentke, Bradford May
(2010). VM. 1h47. Avec Bruce Willis.
Matt Reeves (2014). VM. 2h07. Avec
Andy Serkis, Jason Clarke.
LCP PUBLIC SÉNAT
13 107
Drame psychologique américain de
Robert Zemeckis (1994). VM. 2h15.
Avec Tom Hanks, Gary Sinise.
inédit dans les coulisses de l’aéroport
d’Orly. 1.15 6 Délinquance, fêtes, luxe :
enquête sur la face cachée de la Seine.
FRANCE 4
14 63
20.30 La Continental :
le mystère Greven
21.00 Les enfants de la télé
Enquête sur Alfred Greven (1897-1973),
personnage ambigu, patron de la
Continental Films sous l’Occupation.
21.30 Débat.
22.00 On va plus loin Magazine. Présenté par Rebecca Fitoussi. 23.00 Audition publique. 0.00 LCP, le mag. Député,
et après ? 0.30 My American Way of War.
Laurent Ruquier partage avec ces invités
un moment convivial autour de l’actualité
artistique et télévisuelle.
22.30 Gala «Stand Up» Spectacle.
En 2015, Rachid Badouri était le maître
de cérémonie de cette soirée internationale du rire. 0.10 6 Just D’Jal.
1.35 6 Rock en Seine. Clutch.
Doc. de Claudia Collao (2017).
FRANCE Ô
19 65
20.55 Combo
Mag. Présenté par A. Scott. Invités :
E.sy Kennenga, Lycinaïs Jean, Jann
Beaudry. INÉDIT. E.sy Kennenga est un
Divertissement. Présenté par Laurent Ruquier.
TF1 SERIES FILMS
20 66
21.00 Pour cent briques,
t’as plus rien ! ù
Comédie française d’Édouard Molinaro (1982). 1h40. Avec Daniel Auteuil.
auteur-compositeur-interprète français Sam et Paul, deux chômeurs, mettent
originaire de Guadeloupe.
sur pied le braquage d’une banque.
21.45 Vinyle Magazine. Présenté par L22.25 La vie est un long fleuve
Juan Massenya. Invité : Jamel Debouz- tranquille ùù Comédie française
ze. INÉDIT. 22.10 6 Invité : Disiz.
22.40 À ames égales. 0.05 Endemix Live.
RMC DÉCOUVERTE
24 98
20.50 Off Roads, les routes
de l’extrême
Série documentaire (2018). En Mongolie avec Vincent Lagaf’. INÉDIT.
Laury Thilleman explore les routes les
plus reculés de la planète en compagnie
d’une personnalité.
22.20 Seuls face à l’Alaska Téléréalité.
À l’aube de l’hiver. 23.10 6 Destruction
brutale. 0.00 6 Perdus en pleine nature.
TÉVA
54
20.50 Sexe Intentions ù
Drame américain de Roger Kumble
(1998). VM. 1h35. Avec Ryan Phillippe, Sarah Michelle Gellar.
d’Étienne Chatiliez (1988). 1h30. Avec
Hélène Vincent, André Wilms.
CHÉRIE 25
25 69
L20.55 Coup de torchon ùùù
TFX
11 61
21.00 Appels d’urgence
Magazine. Présenté par Hélène Mannarino. Accidents et urgences vitales :
missions tout-terrain pour le Samu
de l’Ain. INÉDIT.
21.55 Appels d’urgence Magazine. Présenté par H. Mannarino. Rixes, insultes
et rébellions : interventions musclées à
Thionville. 23.00 6 Super flics de Belgique contre délinquants français. 0.10
6 Pompiers des Bouches-du-Rhône.
CSTAR
17 64
21.00 Ahmed Sylla
avec un grand A
Spectacle.
À la manière d’un explorateur, Ahmed
Sylla sillonne son monde et en livre des
fruits sucrés ou acides.
22.45 Issa Doumbia : «Première
consultation» Spectacle.
Issa Doumbia se livre à travers ses
personnages, tout aussi délirants les uns
que les autres.
6TER
22 67
21.00 Protéger et servir ù
Comédie française d’Éric Lavaine
(2009). 1h30. Avec Kad Merad. Deux
policiers sont chargés de déjouer une
vague d’attentats qui touche la France.
22.25 Plan de table @ Comédie ro-
mantique française de Christelle Raynal (2011). 1h24. Avec Louise Monot.
Pas faim.
0.00 En famille. Série.
POLAR +
41
11
NRJ12
12 62
20.55 Crimes
Magazine. Spéciale mon voisin est
un tueur. INÉDIT.
Au sommaire : «Scénario mortel».
À 14 ans, Priscilla est retrouvée morte ;
«Le jardin de l’horreur».
22.45 Crimes Magazine. Spéciale un
meurtrier dans la famille. «Le double
infanticide d’Aurore» - «Frères jusqu’à
la mort» - «La vengeance de la mère».
0.25 6 Spéciale meurtres passionnels.
GULLI
18 167
20.55 Génial, mes parents
divorcent ! @
Comédie française de Patrick Braoudé
(1990). 1h35. Avec Patrick Braoudé,
Adrien Dirand, Volodia Serre.
Tant mieux.
22.40 Le bison (et sa voisine Dorine) @ Comédie française d’Isabelle
Nanty (2003). 1h33. Avec Isabelle Nanty.
Factice et surécrit.
0.25 Zig et Sharko. 1.00 Foot 2 rue extrême.
RMC STORY
23 68
20.55 Révélations
Magazine. Présenté par Yasmine
Oughlis. Braquage à mains armées :
le gang des quatre. INÉDIT.
Francis, officier de police judiciaire dans
la Creuse, va vivre l’une de ses affaires
les plus importantes.
22.45 Révélations Magazine. Présenté par Yasmine Oughlis. Police du
Sud : un quotidien sous haute tension.
SÉRIE CLUB
43
20.50 Marvel : les agents
Drame français de Bertrand Tavernier Série. Ethel. (Saison 1, 1, 2 et 3/3). du S.H.I.E.L.D.
(1981). 2h03. Avec Philippe Noiret,
Isabelle Huppert, Jean-Pierre Marielle.
L23.25 8 femmes ùùù Comédie
dramatique française de François Ozon
(2002). 1h45. Avec Catherine Deneuve,
Fanny Ardant.
poupée.
Quand Ozon joue à la
PARIS PREMIÈRE
55
21.00 Rillington Place
Avec Tim Roth. INÉDIT. Londres, 1938.
Série. La lune de miel. (Saison 5,
ne mordent pas. Avec Bjorn Floberg.
1.15 Un cas pour deux. Série. 2.15 Nestor Burma. Série. 5.05 Un cas pour deux.
Soumission. (Saison 5, 18/22). 22.30 Je
peux tout arranger. (Saison 5, 19/22).
INÉDIT. 23.20 6 Supernatural. Série.
Ethel Christie retrouve son époux, Reg, 17/22). Avec Clark Gregg.
après neuf années d’absence.
Fitz, Simmons et Yo-Yo sont partis à la
21.50 Tim. INÉDIT. 22.50 Reg. INÉDIT.
recherche de l’arme secrète d’Hydra.
23.45 Varg Veum Les chiens enterrés 21.35 Marvel : les agents du S.H.I.E.L.D.
RTL9
56
20.40 Vanilla Sky @
20.50 Les Bodin’s :
«Retour au pays»
Thriller américain de Cameron Crowe
(2001). 1h59. Avec Tom Cruise.
Spectacle.
TV5 MONDE
71
L21.00 La désintégration ùùù
Drame français de Philippe Faucon
(2011). 1h15. Avec Rashid Debbouze.
Maria Bodin, placée contre son gré en Sous les yeux de sa fiancée, un tren- Fascinés par un prêcheur charismatique,
Une version pour teen- maison de retraite, elle décide de léguer tenaire new-yorkais tombe amoureux qui excite leur sentiment d’exclusion,
agers des « Liaisons dangereuses ». sa ferme à son fils Christian, exilé à Paris. d’une jeune bibliothécaire.
trois musulmans se radicalisent.
PLANÈTE+
80
20.55 La vie (plus) saine
USHUAIA TV
87
HISTOIRE
88
MEZZO
179
20.40 Migrations
20.40 Croix-Rouge, des femmes 20.30 Hannu Lintu dirige
la Symphonie n° 3 de Sibelius
Série documentaire de Dimitri Pailhe Série doc. (2015). La maison des ani- dans la guerre
(2017). L’esprit. INÉDIT.
maux. INÉDIT. Au cœur de l’Afrique, 20
Dimitri Pailhe, qui dort mal, et Patrick américains triés sur le volet tentent de
Cassir, qui soigne ses angoisses avec défier la nature et de l’emporter, en prenant part à la migration de mammifères.
des médicaments, s’initient au yoga.
L’ÉQUIPE
21 136
CANAL+ SPORT
20.50 L’Équipe de Thomas
20.40 Football : Ligue 2
Hugues. Les grandes affaires : la
sextape. INÉDIT. L’affaire de la sextape
Francis-Le-Blé, à Brest. DIRECT.
11
Documentaire de Valérie Jourdan
(2018). INÉDIT.
Symphonie n° 3 en ut majeur, op. 52.
La guerre 14-18 va être un tournant dans 21.25 Hannu Lintu dirige la Symphol’histoire de la Croix-Rouge.
nie n° 4 de Sibelius Concert.
EUROSPORT 1
121
19.55 Snooker :
Magazine. Présenté par Thomas «Brest/Nancy». 14e journée. Au stade Home Nations Series
Nancy est au fond du classement et
a secoué le football français jusqu’aux pourrait malheureusement connaître la
plus hautes instances de la Fédération... relégation à l’issue de cette saison.
N°2818
Concert. Au programme : Jean Sibelius,
1re journée. En Irlande du Nord. DIRECT.
Qui succédera à Mark Williams, vainqueur l’an dernier ?
23.55 Eurosport 2 News INÉDIT.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
BEIN SPORTS 1
131
21.00 Tennis : Masters de Londres
À l’O2 Arena, à Londres. DIRECT.
Considéré comme le tournoi le plus
prestigieux, ce tournoi oppose chaque
fin d’année les huit meilleurs joueurs du
monde, d’où l’appellation «Masters».
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L U N D I 12 N O V E M B R E
12
CANAL+ CINÉMA
10
20.50 Bad Moms
Comédie américaine de Jon Lucas,
Scott Moore (2016). VM. 1h41. Avec
Mila Kunis. INÉDIT. En apparence, Amy a
une vie parfaite. En réalité, elle se met la
pression pour être au top.
22.25 Vegas Academy : coup de poker pour la fac Comédie américaine de
Andrew Jay Cohen (2017). VM. 1h28.
Avec Will Ferrell, Amy Poehler. 23.50
Jour de cinéma. 23.55 6 Le brio. Comédie (2017). 1.25 Rencontres de cinéma.
CINÉ+ ÉMOTION
22
CANAL+ SÉRIES
CINÉ+ PREMIER
12
20.50 Young Sheldon
Série. Sheldon, le surdoué. (Saison 1,
1, 2, 3 et 4/22). Avec Iain Armitage.
13
20
20.55 Papa ou maman 2
Comédie française de Martin Bourboulon (2016). 1h30. Avec Laurent
Lafitte. A présent séparés, Vincent et
Avant qu’il ne devienne un célèbre cador
de la physique quantique, Young Sheldon son ex-femme ont refait leur vie chaa eu une enfance. 21.15 Sheldon rentre cun de leur côté.
au lycée. 21.30 Poker, foi et œufs. L 22.20 OSS 117, Rio ne répond
21.50 Grosse frayeur.
plus ùù Comédie française de Michel
22.10 Young Sheldon Statistiques. Hazanavicius (2008). 1h40. Avec Jean
(Saison 1, 5/22). 22.30 The Big Bang Dujardin. 0.00 Mystery Road. Thriller (2013).
Theory. Série. 22.50 Young Sheldon. Série. VM. 1.55 Débarquement immédiat. Comédie
23.10 L’hebd’Hollywood. 23.25 This is Us. (2016). 3.25 Attila Marcel. Comédie (2013).
CINÉ+ CLUB
CINÉ+ CLASSIC
24
25
CINÉ+ FRISSON
21
20
20.55 Cloverfield ù
Film de science-fiction américain de
Matt Reeves (2008). VM. 1h25. Avec
Lizzy Kaplan, Jessica Lucas, T.J. Miller.
L22.15
Les fils de l’homme ùùù
Science-fiction américano-britannique
de Alfonso Cuarón (2005). VM. 1h45.
Avec Clive Owen, Julianne Moore.
Le meilleur film d’Alfonso
Cuarón avant « Gravity ».
0.05 La vitrine du plaisir. Téléfilm érotique
(1977). 1.10 Elle l’adore. Comédie (2014).
TCM CINÉMA
31
L20.55 Macbeth ùù
L20.55 Un homme intègre ùù
20.55 Les tanks arrivent
Envouté par une prophétie qui lui promet
le trône d’Écosse, Macbeth monte un
plan machiavélique pour régner.
L22.45 Planétarium ùù Drame fran-
Peut-on lutter contre la corruption sans
se salir les mains ? Un homme est
confronté à cette question.
L22.50 Fais de beaux rêves ùù
de chars de combat, un sergent tente doit convoyer, de la prison de Las Vegas
d’inculquer à ses hommes la solidarité. à Phoenix, un témoin à charge.
L22.20 Crépuscule ùù Guerre amé- 22.35 Catlow Western américain de
Drame franco-britannique de Justin
Kurzel (2015). VM. 1h53. Avec Michael Fassbender, Marion Cotillard.
çais de R. Zlotowski (2016). 1h48. Avec
Natalie Portman. 0.30 L’homme de sa vie.
Comédie dramatique (2006). 2.20 Si je
Drame iranien de Mohammad Rasoulof (2017). VO. 1h57. Avec Reza
Akhlaghirad, Soudabeh Beizaee.
Drame de Marco Bellocchio (2016).
VM. 2h10. Avec Bérénice Bejo. 0.55
Voluptés secrètes. Téléfilm érotique (1972).
t’aime... prends garde à toi. Drame (1998). 2.15 Mademoiselle. Drame (2016). VM.
OCS MAX
26
20.40 Préjudice ù
Drame américain de Steven Zaillan
(1998). VM. 1h50. Avec John Travolta.
Un avocat enquête dans une ville où
plusieurs enfants ont été victimes de
contamination par l’eau.
22.35 Le prestige ù Fantastique amé-
ricain de Christopher Nolan (2006). VM.
2h05. Avec Hugh Jackman, Christian
Bale. 0.45 6 Une séparation. Drame ira-
nien de Asghar Farhadi (2010). VM.
OCS CITY
Film de guerre américain de Lewis
Seiler (1951, NB). VO. 1h26. Avec
Steve Cochran. À la tête d’une section
ricain de Henry Hathaway (1941), NB.
VO. 1h25. Avec Gene Tierney.
23.50 Hibernatus. Comédie fantastique
(1969). 1.10 Monsieur Verdoux. Drame
(1945, NB). VM. 3.15 Retour de flamme.
OCS CHOC
27
L20.55 Big Little Lies ùù
Série. Quelqu’un est mort. (Saison 1,
1 et 2/7). Avec Shailene Woodley,
Alexander Skarsgard, Nicole Kidman.
28
L20.40 The Walking Dead ùù
Série. (Saison 9, 6/16). Avec Andrew
Lincoln, Norman Reedus. INÉDIT.
20.45 L’épreuve de force ù
Film policier américain de Clint Eastwood
(1977). 1h45. Avec Clint Eastwood,
Sondra Locke. Un officier de police
Sam Wanamaker (1971). 1h40. Avec
Yul Brynner, Richard Crenna. 0.15 La
malédiction des hommes-chats. Fantastique (1944, NB). 1.25 L’exorciste II : l’hérétique. Horreur (1977). Avec Linda Blair.
OCS GEANTS
29
20.40 La planète des singes ù
Film d’anticipation américain de Franklin J. Schaffner (1967). VM. 1h50.
Avec Charlton Heston.
Après avoir vaincu Negan, Rick et les
autres doivent rebâtir une civilisation en Trois astronautes atterrissent sur une
travaillant avec toutes les communautés. planète où les singes asservissent les
21.25 Je suis un soldat Drame franco- hommes.
21.50 Protection maternelle.
22.45 Camping Just Plain Mad. (Sai- belge de Laurent Larivière (2015). 1h37. L22.30 La flèche brisée ùù Wesson 1, 5/8). Avec Arturo del Puerto. Avec Louise Bourgoin. 23.05 7h58 ce tern américain de Delmer Daves (1949).
INÉDIT. 23.20 Sally4Ever. Série. 23.55 samedi-là. Thriller (2007). VM. 1.00 6 Au VM. 1h43. Avec James Stewart. 0.00
6 Alceste à bicyclette. Comédie (2012). bout du conte. Comédie dramatique (2013). La nuit des généraux. Guerre (1967). VM.
Dans une école primaire, une soirée
parents-élèves vire au drame.
M A R D I 13 N O V E M B R E
23h25 FRANCE 3
La Face cachée
de la pauvreté
Réseau d’enquêtes, présenté
par Charles-Henry Boudet (2018).
52 min.
Les chiffres font frémir. La France
compte entre 5 et 9 millions de
pauvres, dont 4 millions de mallogés. Et cette pauvreté gagne du
terrain partout, dans les grandes
villes comme dans les zones rurales. Il y a celle qui est visible – les
sans-abri – et celle qu’on ne voit pas : aujourd’hui, des millions de
citoyens se demandent comment payer leur loyer ou remplir leur
frigo. Charles-Henry Boudet nous entraîne dans le 3e arrondissement
de Marseille et en Seine-Saint-Denis, où les habitants vivent dans
des conditions dignes du xixe siècle ou du tiers-monde. Et sous la
loi de marchands de sommeil qui réclament des loyers exorbitants
pour des logements insalubres dans des immeubles qu’ils n’entretiennent pas et que la mairie finira par déclarer en état de péril. « La
Ville m’a envoyé la taxe d’habitation, aussi chère qu’à La Pointe-Rouge :
1 100 euros pour un appart, c’est un scandale », s’indigne un MarseilN°2818
lais. « Nous sommes les délaissés
de la République », renchérit
un autre. Ici, les loyers sont de
720 euros avec vue imprenable
sur… une décharge. Alors que la
ville s’embellit, que les promoteurs construisent à tout-va, les
habitants du 3e arrondissement
se sentent exclus : « On fait de la
ségrégation pour faire de la rénovation urbaine et du pognon. On
ne fait pas le choix de la population mais de l’immobilier. Il y a
aussi une stratégie politique et tant pis s’il y a des dommages collatéraux sur les plus pauvres », analyse le journaliste Philippe Pujol. Malgré tout, des initiatives fleurissent pour sauvegarder le lien social.
Elisabeth Saïd a ouvert un restaurant comorien dans un quartier
délaissé. Fayçal Karoui, directeur musical de l’orchestre de Pau, a créé
le programme d’apprentissage El Camino, où les élèves suivent sept
heures de musique par semaine. Il y a aussi des histoires heureuses.
Ancienne SDF devenue auteure et comédienne, Elina Dumont s’en
est sortie, dit-elle, grâce à la culture : « Une nourriture aussi essentielle
qu’un bifteck dans une assiette. Partager, rencontrer d’autres gens, ça
aide à réfléchir et à s’ouvrir vers d’autres mondes. » Nebia Bendjebbour
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
FR3
Les délaissés de la République
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
M A R D I 13 N O V E M B R E
TF1
1
1
11.00 6 Les feux de l’amour. 12.00 6 Les
12 coups de midi ! 13.00 6 Le 13h. 13.55
6 Noël dans les bras de mon ex. Téléfilm.
Drame (2017). 15.35 6 L’héritage de Noël.
Téléfilm. Comédie romantique (2016). 17.10
6 Mon plus beau Noël. 18.15 6 Bienvenue
à l’hôtel. 19.20 6 Demain nous appartient.
Feuilleton. 20.00 6 Le 20h. 20.35 6 Le
20h le mag. 20.50 6 C’est Canteloup.
21.00 Good Doctor
Série. Pieux mensonges. (Saison 2,
2/18). Avec Freddie Highmore. INÉDIT.
Le docteur Lim risque sa carrière en
aidant une jeune fille. 21.50 Au milli-
FRANCE 2
2
2
FRANCE 3
3
3
9.30 6 Amour, gloire et beauté. 9.55
6 C’est au programme. 10.45 6 Motus.
11.20 Les z’amours. 11.55 Tout le monde
veut prendre sa place. 13.00 6 13 heures.
13.55 6 Ça commence aujourd’hui. 15.05
6 Je t’aime, etc. 16.15 6 Affaire conclue.
18.00 6 Tout le monde a son mot à dire.
18.40 6 N’oubliez pas les paroles ! 20.00
20 heures. 20.45 Un si grand soleil.
9.50 6 9h50 le matin. 10.50 6 L’instant R.
11.15 6 Midi en France. 12.00 6 12/13.
12.55 6 Météo à la carte. 13.50 6 Rex.
Série. 16.10 6 Des chiffres et des lettres.
16.45 6 Personne n’y avait pensé ! 17.30
6 Slam. 18.10 6 Questions pour un champion. 18.45 6 L’image du jour. La Route du
Rhum. 19.00 19/20. 20.00 6 Vu. 20.20
6 Plus belle la vie. 20.45 6 Tout le sport.
L21.00 Histoire secrète
21.00 Capitaine Marleau
de l’antiterrorisme ùù
Documentaire de Patrick Rotman et
Vincent Nouzille. INÉDIT. Retour sur plus
Série. Chambre avec vue. (Saison 1,
10/14). Avec Corinne Masiero.
FRANCE 5
5
5
10.50 6 Prédateurs. 11.45 6 La quotidienne. 13.05 6 Entrée libre. 13.40
6 Le magazine de la santé. 14.35 6 Allô
docteurs. 15.10 6 Vues d’en haut. 15.40
6 Crète, enquête sur les derniers Minoens. 16.35 6 Sur les toits du monde.
17.30 6 C à dire ?! 17.45 6 C dans l’air.
19.00 6 C à vous. 20.00 6 C à vous, la
suite. 20.20 6 Entrée libre.
20.50 Enquête de santé
Magazine. Présenté par Marina Carrère d’Encausse, Philippe Charlier.
Maisons de retraite : un système à
bout de souffle ? INÉDIT.
22.10 Débat.
22.35 C dans l’air Magazine. Présenté
par Caroline Roux. 23.45 C à vous. 0.40
6 C à vous, la suite. 1.00 6 Entrée libre.
W9
9
59
CANAL +
4
4
12.00 L’info du vrai, le mag # 12.50 Le JT
pressé # 12.55 The Tonight Show Starring
Jimmy Fallon. 13.40 6 Castle Rock. 15.25
Rencontres de cinéma. 15.45 6 Premier
contact. Science-fiction (2016). 17.40 The
Tonight Show Starring Jimmy Fallon #
18.25 Le petit RDV # 18.30 L’info du vrai
# 19.55 L’info du vrai, le mag # 20.50 Le
JT pressé # 20.55 Catherine et Liliane #
21.00 Le redoutable
Comédie romantique de Michel Hazanavicius (2017). 1h47. Avec Louis
Garrel. INÉDIT. En 1968, le cinéaste Jean-
Une ancienne policière qui tient un hôtel
de bord de mer est victime d’une tenta- Luc Godard remet son art en question
quand éclate la révolte de Mai 1968.
tive de meurtre. 22.50 6 Soir/3.
L23.25 Réseau d’enquêtes Maga- 22.50 Cinéma par... Michel Hazanavizine. La face cachée de la pauvreté. cius Doc. (2018). INÉDIT. 23.50 6 Grand
Julian Bugier. Terrorisme : Et mainte- LIRE NOTRE ARTICLE.
froid. Comédie dramatique (2017). 1.15
nant ? INÉDIT. 0.40 13 novembre : vivre avec. 0.25 6 Votre télé et vous.
6 Ma part du gâteau. Drame (2010).
de trente années de lutte secrète pour
mètre près. (Saison 1, 9/18).
protéger la France.
22.45 New York, unité spéciale La L23.45 Histoire secrète de l’antitervengeance est un plat... (Saison 19, 23 rorisme : le débat Débat. Présenté par
et 24/24). Avec Mariska Hargitay. INÉDIT.
23.30 ...qui se mange froid. INÉDIT.
13
M6
6
6
6.00 M6 Music. 6.35 M6 Kid. 8.50 M6 boutique. 10.00 Jane the Virgin. Série. 12.45
Le 12.45. 13.30 Scènes de ménages.
Série. 13.50 Le bonheur en cadeau. Téléfilm. Comédie romantique (2018). 15.45
ARTE
7
7
12.05 La France sauvage. 12.50 Arte journal. 13.00 Arte Regards. 13.35 Elizabeth.
Historique (1998). VM. 15.35 Les samouraïs de Fukushima. 16.30 6 Invitation au
voyage. 17.05 Xenius. 17.35 6 Nomade
des mers, les escales de l’innovation. 18.05
C8
8
58
6.45 Gym direct. 8.00 Téléachat. 9.00
Touche pas à mon poste ! 12.45 William
à midi, première partie. 13.15 William à
midi. 13.50 Inspecteur Barnaby. Série. Avec
Noël en dansant. Téléfilm. Comédie romantique (2017). 17.25 Les reines du shopping. Planète d’eau. Le trésor caché de l’Anda18.40 Objectif Top Chef. 19.45 Le 19.45. lousie. 18.55 La mer Noire. Ukraine. 19.45
20.25 Scènes de ménages. Série.
Arte journal. 20.05 28 minutes.
John Nettles, Daniel Casey. Mort en eau
trouble. - Le bois de l’étrangleur. 17.45
C’est que de la télé ! 19.05 TPMP : première
partie. 20.10 Touche pas à mon poste !
Présentation : Cyril Hanouna.
21.10 La France a un incroyable 20.50 Quand les femmes
s’émancipent
talent
21.00 La dernière légion ù
Divertissement. Présenté par David
Ginola. Les auditions. INÉDIT.
Qui parviendra à décrocher un nouveau
golden buzzer pour accéder à la finale ?
23.25 La France a un incroyable talent,
ça continue Divertissement. Présenté
par J. Anthony. INÉDIT. 0.35 Murder. Série.
TMC
10 60
Documentaire fiction de A. Baumeister (2018). 1h44. (1 et 2/2). Avec Johanna Gastdorf. INÉDIT. Bavière, 1919.
Péplum franco-britannique de Doug
Lefler (2007). 1h41. Avec Colin Firth.
Romulus, couronné empereur, part pour
la Bretagne, où la dernière légion
Militante féministe, Anita Augspurg ra- romaine l’attend.
conte les combats des femmes en Europe. L23.05 X-Men : le commencementùù
22.40 Le pays qui n’aimait pas les Action américain de Matthew Vaughn
femmes Documentaire (2013).
(2011). 2h07. Avec James McAvoy.
TFX
11 61
NRJ12
12 62
20.55 Go Fast @
21.00 État de choc
21.00 90’ enquêtes
21.00 Fantômas ù
Aux États-Unis, les guerres entre gangs
se poursuivent même en prison, comme
dans celle d’El Paso.
23.00 État de choc Magazine. Pré-
INÉDIT. Deux conducteurs de deux-roues
Juve annonce l’arrestation imminente de
celui qui signe ses forfaits : «Fantômas».
Toute notre enfance.
22.55 Chroniques criminelles MaUn volcan crache sa lave,
gazine. Au sommaire : «Affaire Béatrice Brosnan s’en sort.
Edouin : vengeance fatale» - «Le club des 0.40 Mission Storm Catcher. Téléfilm
tueurs». 0.45 6 Chroniques criminelles. d’action (1999).
Magazine. Présenté par Stéphanie
Renouvin. Gangs et prisons de haute
sécurité : terreur en Amérique. INÉDIT.
senté par S. Renouvin. Prisons de haute
sécurité, villes interdites et paradis de
la fête : la face cachée de la Russie.
LCP PUBLIC SÉNAT
13 107
Magazine. Présenté par Tatiana Silva.
Excès de vitesse et vols organisés :
quand les deux roues deviennent fous.
perdent la vie chaque jour.
22.20 90’ enquêtes Magazine. Rodéos
sauvages, délits de fuite : les deux-roues
de tous les dangers. 23.50 6 PV, fourrière, stationnement : quand l’automobile devient un cauchemar.
FRANCE 4
14 63
20.30 Le piège des Kim
Comédie policière française de A.
Hunebelle (1964). 1h40. Avec Jean
Marais, Louis de Funès. Le commissaire
CSTAR
17 64
21.00 Nos animaux, doux
Documentaire d’Anthony Dufour et dehors, sauvages dedans
21.00 Douanes sous haute
surveillance
tensions entre Pyongyang et Washington se poursuit. Enquête sur les enjeux
géopolitiques. 21.30 Débat.
22.00 On va plus loin Magazine. 23.00
Terra terre. Je trie, tu tries ; nous trions !
23.30 Ça vous regarde. 0.30 États-Unis,
le pays qui arme ses enfants.
Cette série pénètre dans les coulisses
des douanes australiennes, strictement
interdites au public. Chaque jour, 20 000
personnes débarquent sur le sol australien par voie maritime ou aérienne.
22.30 Douanes sous haute surveillance Série documentaire (2007).
Minjou Song (2017). L’escalade des
FRANCE Ô
20.55 Cheba Louisa
19 65
Comédie dramatique de Françoise
Charpiat (2012). 1h35. Avec Rachida
Brakni. Djemila et Emma, deux femmes
Doc. de John Downer (2015).
Grâce à un dispositif de caméras, ce film
part à la découverte de la vie secrète de
nos animaux domestiques.
22.25 Danse avec les dauphins Docu-
mentaire de S. Granzotto et F. Sarano.
23.20 6 Caméras espions chez les dauphins. 0.55 6 Basique, les sessions.
TF1 SERIES FILMS
20 66
21.00 L’ex de ma vie
Comédie française de Dorothée Sebbagh (2013). 1h20. Avec Kim Rossi
Stuart. Ariane dispose de quelques jours
que tout oppose, vont se rapprocher pour convaincre son mari de divorcer afin
grâce à leur amour de la musique.
de pouvoir se remarier.
N°2818
Série documentaire. (2007).
6TER
21.00 Once Upon a Time
22 67
Série. Anastasie. (Saison 7, 3/22).
Avec Lana Parrilla, Colin O’Donoghue, Andrew J. West. INÉDIT.
21.50 Aux confins des royaumes.
(Saison 7, 4/22). INÉDIT.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
Film policier français d’Olivier Van
Hoofstadt (2007). 1h30. Avec Roschdy Zem, Jean-Michel Fête.
22.40 Le pic de Dante Catastrophe
américain de Roger Donaldson (1997).
VM. 1h52. Avec Pierce Brosnan.
GULLI
18 166
20.55 Beethoven
Comédie américaine de Brian Levant
(1992). 1h25. Avec Charles Grodin,
Bonnie Hunt, Nicholle Tom.
Échappé du chenil, Beethoven, un SaintBernard de 85 kilos, se réfugie chez la
famille Newton.
22.30 Oggy et les cafards Dessin
animé. 23.05 Zig et Sharko. 0.30 Oggy
et les cafards. 0.45 Zig et Sharko.
RMC STORY
23 68
20.55 L’escalier de fer
Téléfilm policier français de Denis
Malleval (2013). 1h30. Avec Laurent Gerra. Hiver 1963. Étienne Lomel,
amoureux fou de sa femme, la soupçonne
pourtant de l’empoisonner.
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
M A R D I 13 N O V E M B R E
14
RMC DECOUVERTE
24 98
CHERIE 25
POLAR +
25 69
41
SÉRIE CLUB
43
Doc. de David Galley (2015).
20.55 Snapped : les femmes L21.00 Ray Donovan ùù
20.50 Marvel : les agents
tueuses
Série. Printemps irlandais. (Saison 2, du S.H.I.E.L.D.
Doc. (2015) (1/2). Mystérieux édifice.
Ray obtient des infos compromettantes Avec Clark Gregg, Ming-Na Wen,
Les motivations des femmes tueuses sur Ed Cochran, tout en noyant le pois- Chloe Bennet. L’équipe peut retrousont aussi variées que leurs profils. Zoom son avec la presse. 21.50 Nouveaux ver son cadre temporel mais cela poursur Constance Clark.
départs. (Saison 2, 6/12).
rait avoir des conséquences mortelles.
20.50 Les ovnis du passé
La majorité des signalements relatifs aux
objets volants non identifiés aurait une
explication rationnelle.
21.50 La révélation des pyramides
TEVA
54
20.50 La robe de la Mère Noël
Drame romantique de C. Pryce (2015).
1h25. Avec Julie Benz. La directrice
d’un magasin propose à sa fille d’endosser le rôle de Mère Noël pour les fêtes.
PLANÈTE
80
20.55 Les bâtisseurs
de l’impossible
passé nous semblent réalisables.
21 136
20.45 Pétanque :
Le Trophée L’Équipe
Doublette dames, Poule B, barrages.
Au Boulodrome de Tours. INÉDIT.
22.30 L’Équipe du soir Magazine.
CANAL+ CINÉMA
PARIS PREMIÈRE
10
20.50 Lady Gun Fighter
Western britannique de Niall Johnson
(2018). VM. 1h33. Avec Alice Eve,
Graham McTavish, Jack Davenport.
À la fin du XIXe siècle, Charlotte et son
mari David, issus de la haute société,
quittent l’Angleterre.
22.25 Le crime de l’Orient-Express
RTL9
55
20.50 Kaamelott ù
Série. (Saison 1). Avec Alexandre Astier.
22
20.55 Serena
Drame américain de Susanne Bier
(2014). VM. 1h48. Avec Jennifer Lawrence, Bradley Cooper, Toby Jones.
USHUAIA TV
Avec Viggo Mortensen, George MacKay.
0.35 Closer, entre adultes consentants.
20.40 Cold Blood @
Thriller américain de Stefan Ruzowitzky (2012). 1h31. Avec Eric Bana.
88
20.40 Le singulier destin
Doc. de Nicolas Van Ingen et Jean- du Sergeant York
Baptiste Pouchain (2017). INÉDIT.
Aux portes du Sahara marocain se noue Comment Alvin Cullum York, est devenu
un drame à deux visages.
l’un des plus grand héros américain.
CANAL+ SPORT
EUROSPORT 1
11
20.20 Football : Ligue
des champions
«Dijon/Telenet Giants Antwerp».
Groupe C. Au Palais des sports JeanMichel-Geoffroy. DIRECT.
CANAL+ SÉRIES
Série. Meilleurs vœux. (Saison 2, 4, 5
et 6/10). Avec Damson Idris.
À South Central, la consommation de
crack explose, engendrant des flambées
de violence. 21.35 Nid de serpents.
22.15 La proposition.
CINÉ+ CLUB
26
Drame psychologique français de
Claude Chabrol (1994). 1h40. Avec
François Cluzet, Emmanuelle Béart.
çais de Christophe Agou (2017). 1h39.
INÉDIT. 0.10 Tous cinéma. 0.55 Bully. Drame
américain de Larry Clark (2001). VM. 2.45
Midnight Express. Drame (1978). VM. 4.45
20.40 The First
Série. Collisions. (Saison 1, 6/8). Avec
Sean Penn, Natascha McElhone, LisaGay Hamilton. INÉDIT.
20.40 I Love You, Man
Comédie américaine de John Hamburg
(2009). VM. 1h32. Avec Paul Rudd.
Un agent immobilier va se marier à la
Après une nuit en cellule, Denise est femme de ses rêves et s’aperçoit souconduite chez Tom.
dain qu’il n’a aucun ami.
L21.25 Counterpart ùù L’école. (Sai- 22.25 Last Week Tonight With John Oliver.
son 1, 5/10). Avec J.K. Simmons, Olivia 23.00 High Maintenance Globo. (SaiWilliams. 22.25 La taupe. (Saison 1, 6/10).
23.20 6 Vingt-cinq. Série. 0.25 Guibord
son 2, 1/6). Avec Ben Sinclair, Clem
Cheung. 23.20 Fagin. (Saison 2, 2/6).
0.00 Real Time With Bill Maher. 1.00 John
s’en va-t-en guerre. Comédie canadienne
de Philippe Falardeau (2015).
Leguizamo’s Ghetto Klown.
2e journée. En Irlande du Nord. DIRECT.
21.00 Le chant des sirènes
Drame de Laurent Herbiet (2011).
1h25. Avec Cyril Descours. Ils ont 20
ans et les mêmes rêves de paillettes. Ils
se rencontrent lors d’une audition.
MEZZO
179
Ballet.
Stop-Motion, pièce pour 8 danseurs
(Création 2014) - The Statement, pièce
pour 4 danseurs (création 2016).
BEIN SPORTS 1
131
À l’O2 Arena, à Londres
(Angleterre). DIRECT.
Cet open d’Irlande du Nord est la deu- Novak Djokovic sera le favori de cet ulxième levée des Home Nations Series. time grand tournoi de l’année.
20
CINÉ+ FRISSON
21
20.55 À fond
20.55 The Wave
Sur la route des vacances, une famille
fait face au dérèglement du régulateur
de vitesse de la voiture.
22.25 Fonzy @ Comédie française
Marié et père de deux enfants, Kristian
Eikjord, géologue, est chargé de la
surveillance d’un massif montagneux.
22.35 Star Trek sans limites ù Science-
Comédie d’action française de Nicolas
Benamou (2016). 1h31. Avec José
Garcia, André Dussollier.
d’Isabelle Doval (2013). 1h39. Avec José
Garcia, Audrey Fleurot. 0.05 Centurion.
Péplum britannique de Neil Marshall (2010).
VM. 1.35 Le grand appartement. Comédie française (2005). Avec Laetitia Casta.
25
Film d’action norvégien de Roar
Uthaug (2015). VM. 1h41. Avec Kristoffer Joner, Ane Dahl Torp.
fiction américain de Justin Lin (2016).
VM. 2h03. Avec Chris Pine, Zachary
Quinto. 0.35 Emmanuelle 2, l’antivierge.
Érotique français (1975). 2.05 L.627. Policier (1992). 4.45 Pièce rapportée.
TCM CINÉMA
31
L20.55 La fille du désert ùùù 20.45 Jeux de guerre ù
Western américain de Raoul Walsh
(1949, NB). VM. 1h30. Avec Joel McCrea, Virginia Mayo, Dorothy Malone.
Wes McQueen, repris de justice,
récemment échappé de prison, découvre
la trahison de ses partenaires.
22.25 Major Dundee Western américain
de Sam Peckinpah (1965). VM. 1h50.
Avec Charlton Heston, Richard Harris.
0.40 Les chemins de la haute ville. Drame
britannique (1959, NB). VO. 2.30 Les pas-
Film d’espionnage américain de Phillip Noyce (1992). 1h52. Avec Harrison Ford, Anne Archer. Alors qu’il se
trouve à Londres, un ancien de la CIA
est amené à intervenir lors d’un attentat.
22.45 Appel d’urgence Science-fiction
américain de Steve De Jarnatt (1988).
1h30. Avec Anthony Edwards. 0.15
Mademoiselle Fifi. Drame de Robert Wise
(1944, NB). 1.30 Du sang dans la poussière. Western (1974). 3.05 Sous le regard
sagers de la nuit. Policier (1947, NB). VO. des étoiles. Drame (1939, NB).
OCS CHOC
27
71
21.00 Tennis : Masters de Londres
CINÉ+ CLASSIC
24
L20.55 L’enfer ùù
OCS CITY
121
19.55 Snooker :
Home Nations Series
CINÉ+ PREMIER
12
20.55 Snowfall
TV5 MONDE
20.30 Stop Motion
Documentaire (2018). 0h55. INÉDIT.
Drame américain de Mike Nichols (2004).
VM. 2.15 Hors contrôle. Comédie (2016).
Pas très catholique. Comédie (1993).
VM. Avec Zac Efron.
N°2818
56
HISTOIRE
87
1929, Caroline du Nord. Le bonheur d’un À 35 ans, Paul a tout pour être heureux.
couple d’exploitants forestiers se fissure. Mais sa jalousie maladive va lui faire tout
22.40 Captain Fantastic Drame amé- perdre.
ricain de Matt Ross (2016). VM. 2h00. 22.35 Sans adieu Documentaire fran-
OCS MAX
Série. Le départ. (Saison 5, 10/22).
Ve siècle, en Bretagne. Le royaume de
Kaamelott s’organise autour du roi Arthur
Les clichés et la poudreuse
à la recherche du Saint Graal.
se ramassent à la pelle.
22.55 Kidding Some Day. (Saison 1,
Thriller américain de Kenneth Branagh 10/10). Avec Jim Carrey. Tout l’entou(2017). VM. 1h54. Avec Kenneth Bra- rage de Jeff doit maintenant composer
nagh, Michelle Pfeiffer. 0.15 Le cercle. avec le speech qu’il a fait à le télévision.
1.10 6 Le semeur. Drame (2017). 2.45 Le 23.30 Castle Rock. Série. 1.20 Le prix
jeune Karl Marx. Biographie (2017). VM. du succès. Comédie dramatique (2017).
CINÉ+ ÉMOTION
5/12). Avec Liev Schreiber.
20.40 Une oasis d’espoir
Série documentaire (2014). Naissance de l’industrie. Les exploits du
L’ÉQUIPE
Magazine. Présenté par Evelyne Thomas. Constance Clark. INÉDIT.
28
L20.40 La mécanique
de l’ombre ùù
Film d’espionnage français de Thomas
Kruithof (2015). 1h27. Avec François
Cluzet. Un homme au chômage accepte
OCS GEANTS
29
L20.40 Les dents de la mer ùùù
Film d’horreur américain de Steven
Spielberg (1975). VM. 1h59. Avec Roy
Scheider, Richard Dreyfuss.
Fini les bains de minuit
un travail simple et bien rémunéré : re- (et les baignades tout court).
22.40 Les dents de la mer 2 ù Aventranscrire des écoutes téléphoniques.
22.10 Alone Horreur espagnol, français tures américain de Jeannot Szwarc
de Thierry Poiraud (2014). VM. 1h19.
Avec Fergus Riordan, Madeleine Kelly.
23.30 The Walking Dead. Série. 0.20 Tout
nous sépare. Drame (2016).
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
(1978). VM. 1h51. Avec Roy Scheider.
Pas mal. Et un titre mémorable.
0.40 6 Les oiseaux. Suspense (1963). VM.
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
M E R C R E D I 14 N O V E M B R E
15
Le conte y est
20h55 ARTE
La Tortue rouge
Film d’animation de Michael
Dudok de Wit (2016). 1h20.
Il serait facile de cantonner « la
Tortue rouge », produit par la
France et la Belgique associées
aux mythiques studios Ghibli des
Japonais Miyazaki et Takahata, à
une variation poétique autour de
Robinson Crusoé. Il y a évidemment de cela – le film prenant
pour point de départ un naufragé coincé sur une île tropicale. Mais
il rappelle aussi le long-métrage de John Boorman, « Duel dans le
Pacifique », l’affrontement puis la fraternisation de deux soldats, l’un
américain, l’autre japonais, échoués sur un caillou au beau milieu
de l’océan pendant la Seconde Guerre mondiale. Entre les arrièreplans dessinés au fusain et les personnages conçus sur ordinateur,
l’absence de la moindre parole, l’alternance de réalisme et de merveilleux, la musique, qu’on jurerait composée par Joe Hisaishi (collaborateur attitré de Miyazaki) alors qu’elle est l’œuvre du Français
Laurent Perez del Mar, chaque image paraît sculptée par ce double
regard, leur singularité tirant leur source d’une sorte de compromis
TF1
1
1
12.00 6 Les 12 coups de midi ! 13.00
6 Le 13h. 13.55 6 Un festival pour Noël.
Téléfilm. Comédie romantique (2017).
15.35 6 L’enfant de Noël. Téléfilm. Drame
(2016). 17.10 6 Mon plus beau Noël. Claus
et Pascal. 18.15 6 Bienvenue à l’hôtel. Zo
et Laurent. 19.20 6 Demain nous appartient. Feuilleton. 20.00 6 Le 20h. 20.35
6 Le 20h le mag. 20.50 6 C’est Canteloup.
21.00 Esprits criminels ù
Série. Le bruit de la mort. (Saison 13,
21/22). Avec Joe Mantegna. INÉDIT.
FRANCE 2
2
2
FRANCE 5
5
5
10.15 6 L’école des bébés animaux. 10.50
6 Les insolites. 11.45 6 La quotidienne.
13.05 6 Entrée libre. 13.40 6 Le magazine de la santé. 14.35 6 Allô docteurs.
15.10 6 Vues d’en haut. 15.40 6 Cap sur
l’Atlantique. 16.35 6 Prédateurs. 17.30
6 C à dire ?! 17.45 6 C dans l’air. 19.00
6 C à vous. 20.00 6 C à vous, la suite.
20.20 6 Entrée libre.
WILD BUNCH DISTRIBUTION
L20.50 La grande librairie
Magazine. Présenté par François
Busnel. INÉDIT.
Au sommaire : «Entretiens» - «La librairie
de la semaine» - «La Gazette» «L’univers d’un écrivain».
22.25 C dans l’air Magazine. Présenté
par Caroline Roux. 23.30 6 C à vous.
0.25 6 C à vous, la suite. 0.45 6 Entrée
libre. 1.10 6 Décollage pour l’Amérique.
2.00 6 Léopards pêcheurs du Botswana.
N°2818
FRANCE 3
3
3
9.35 6 Amour, gloire et beauté. 9.55 6 C’est
au programme. 10.50 6 Motus. 11.20
6 Les z’amours. 11.55 6 Tout le monde
veut prendre sa place. 13.00 13 heures.
13.55 6 Ça commence aujourd’hui. 15.05
6 Je t’aime, etc. 16.15 6 Affaire conclue.
18.00 6 Tout le monde a son mot à dire.
18.40 6 N’oubliez pas les paroles ! 20.00
20 heures. 20.40 6 Un si grand soleil.
9.15 6 Ô Sud ! 9.50 9h50 le matin. 10.50
6 L’instant R. 11.15 6 Midi en France.
12.00 6 12/13. 12.55 6 Météo à la carte.
13.50 6 Rex. Série. 16.10 6 Des chiffres
et des lettres. 16.45 6 Personne n’y avait
pensé ! 17.30 6 Slam. 18.10 6 Questions
pour un champion. 19.00 6 19/20. 20.00
6 Vu. 20.20 6 Plus belle la vie. Feuilleton.
20.45 6 Tout le sport.
L21.00 Dix pour cent ùùù
21.00 Des racines et des ailes
Série. Jean. (Saison 3, 1/6). Avec
Camille Cottin, Grégory Montel. INÉDIT.
Dans la ville de Taos au Nouveau- Jean Dujardin, le client d’Andréa, est
Mexique, une femme est tuée d’un coup resté coincé dans son personnage de
de perceuse dans le lobe temporal.
soldat déserteur de 1914.
21.45 Gabby. (Saison 9, 16/24).
L22.05 Dix pour cent ùùù Monica.
22.40 Esprits criminels ù La victime (Saison 3, 2/6). INÉDIT. 23.05 Virginie et
oubliée. (Saison 9, 21 et 20/24). Avec
Joe Mantegna. 23.25 Histoires de famille. 0.20 6 Les experts. Série.
heureux. Séduit par les courts-métrages de Michael Dudok de Wit
(notamment l’oscarisé « Father and
Daughter »), Miyazaki propose à
ce dernier un projet commun. Au
Néerlandais d’en choisir le sujet.
De Wit s’envole aux Seychelles, y
photographie à tout-va la faune et
la flore, s’imprègne d’un maximum
de sensations visuelles, d’odeurs,
de détails qui nourriront ses dessins. De retour en Europe, il filme
l’acteur James Thierrée (petitfils de Chaplin) dont le langage
corporel sert de modèle aux animations du héros naufragé et trie
sur le volet les techniciens chargés d’en restituer les mouvements.
De Wit a d’ailleurs un mot charmant pour ses animateurs : « Chacun
d’entre eux possède un charisme naturel qu’il s’agit de mettre en valeur,
comme pour la prise de vues réelle avec les acteurs. » Cet éloge d’un
art plus collectif que jamais s’accorde aux racines cosmopolites de
« la Tortue rouge », récit d’une adaptation à un environnement qui
se révèle de plus en plus charnel. Il faut voir ces nuits paisibles dans
une prairie si douce qu’elle semble matelassée ou ces promenades
aquatiques pour se convaincre qu’il s’agit moins ici de domestiquer
la nature que de s’y fondre.
Guillaume Loison
Ramzy. (Saison 2, 1, 2 et 3/6). 23.55
Fabrice et Christophe. 0.50 Norman.
1.45 6 Nina. Série.
M6
6
6
6.00 M6 Music. 6.35 M6 Kid. 8.50 M6 boutique. 10.00 Jane the Virgin. Série. 12.45
Le 12.45. 13.30 Scènes de ménages. Série. 13.50 Noël au bout des doigts. Téléfilm. Comédie (2013). 15.45 Noël tous en
chœur. Téléfilm. Comédie (2013). 17.25
Les reines du shopping. 18.40 Objectif
Top Chef. 19.45 Le 19.45. 20.25 Scènes
de ménages. Série.
21.00 Le meilleur pâtissier
Divertissement. Présenté par Julia
Vignali. Finale : la fête foraine. INÉDIT.
Sacré dénouement pour les trois finalistes, qui doivent notamment réinterpréter la pomme d’amour.
23.25 Le meilleur pâtissier : à vos
fourneaux ! Divertissement. Présenté par Julia Vignali. Finale :
la fête foraine. INÉDIT.
0.40 Incroyables gâteaux.
Mag. Présenté par C. Gaessler. Passion patrimoine : sur les routes du Midi
toulousain. INÉDIT. Ce numéro propose
CANAL +
4
4
12.50 Le JT pressé # 12.55 The Tonight
Show Starring Jimmy Fallon. 13.35 6 The
Circle. Thriller (2017). VM. 15.20 Rendezvous avec Kevin Razy. 15.55 6 Le crime de
l’Orient-Express. Thriller (2017). VM. 17.40
The Tonight Show Starring Jimmy Fallon #
18.25 Le petit RDV # 18.30 L’info du vrai #
19.55 L’info du vrai, le mag # 20.50 6 Le
JT pressé # 20.55 Catherine et Liliane #
21.00 La bataille des sexes @
Biographie américano-britannique de
Jonathan Dayton, Valérie Faris (2017).
VM. 2h01. Avec Emma Stone. INÉDIT.
notamment la visite d’hôtels particuliers En 1973, le duel entre la championne de
de l’époque Renaissance. 23.05 6 Soir/3. tennis Billie Jean King et son homologue
L23.35 Pièces à conviction Magazine. masculin, Bobby Riggs.
Présenté par Virna Sacchi. Panique à la 23.05 Crac-crac Magazine. Sexe et
mairie : quand les élus dérapent. INÉDIT.
0.50 6 Sénat en action. 1.20 6 Faut pas
rêver. 3.10 6 Midi en France. À Chartres.
ARTE
7
7
12.50 Arte journal. 13.00 Arte Regards.
13.35 6 La chambre des officiers. Drame
psychologique (2001). 15.45 Taiwan, une
poubelle nucléaire ? 16.30 6 Invitation au
voyage. 17.05 Xenius. 17.35 6 Nomade
des mers, les escales de l’innovation. 18.05
Planète d’eau. 18.55 La mer Noire. Russie. 19.45 Arte journal. 20.05 28 minutes.
20.50 6 Silex and the City. Série.
L20.55 La tortue rouge ùù
Film d’animation franco-belge de
Michael Dudok de Wit (2016). 1h20.
INÉDIT.
féminisme. INÉDIT. 0.00 6 Le bureau des
légendes. Série. 1.45 6 120 battements
par minute. Drame français (2017).
C8
8
58
6.45 Gym direct. 8.00 Téléachat. 9.00
Touche pas à mon poste ! 12.45 William à
midi, première partie. 13.15 William à midi.
13.50 Inspecteur Barnaby. Série. Le par-
cours du combattant. - Et le sang coulera.
17.45 C’est que de la télé ! 19.05 TPMP :
le before. 19.35 TPMP : première partie.
20.35 Touche pas à mon poste ! Présentation : Cyril Hanouna.
L21.00 Access ù
Série. Être une femme. (Saison 1, 4,
5 et 6/20). Avec Ahmed Sylla. INÉDIT.
L’histoire d’un naufragé sur une Jaloux d’une interview de son rival Trisîle déserte tropicale peuplée de tortues, tan, Yanis joue une femme pour montrer
de crabes et d’oiseaux.
qu’il est un véritable acteur. 21.35 El
LIRE NOTRE ARTICLE.
22.15 DJ Punk, le photographe Daniel
Josefsohn Doc. (2018). INÉDIT. 23.10 Olli
Mäki. Biographie (2016). 0.40 Arte journal.
1.05 6 45 ans. Drame (2015). VM.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
mediator. INÉDIT. 22.10 En péril. INÉDIT.
L22.45 Access ù (Saison 1). Yanis
fait ses premiers pas dans l’émission
«Sketches & Associés» et fait face au scepticisme. 23.50 Langue de bois s’abstenir.
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
M E R C R E D I 14 N O V E M B R E
16
W9
9
59
21.00 Enquêtes criminelles :
le magazine des faits divers
Magazine. Présenté par Nathalie
Renoux. INÉDIT.
Au sommaire : «Affaire Mosser : piège à
domicile» - «Affaire Pichon : meurtre
sans cadavre».
23.10 Enquêtes criminelles : le magazine des faits divers Mag. Présenté
par Nathalie Renoux. 1.30 Enquêtes criminelles : le magazine des faits divers.
LCP PUBLIC SÉNAT
13 107
TMC
TFX
10 60
L21.00 Burger Quiz
Jeu. Présenté par Alain Chabat. INÉDIT.
Alain Chabat tient de main de maître les
rênes de ce jeu déjanté qui réunit des habitués réputés pour leur bonne humeur
mais aussi des «petits» nouveaux.
L22.45 Burger Quiz Jeu. Présenté par
Alain Chabat. 23.45 6 90’ enquêtes. Familles nombreuses en vacances : la grande
épopée. - L’incroyable vie des familles les
plus nombreuses de France.
FRANCE 4
Un documentaire consacré au service
civique, un dispositif créé par la loi du
10 mars 20101 par Martin Hirsch.
21.30 Débat.
22.00 On va plus loin Mag. Présenté
par R. Fitoussi. 23.30 Ça vous regarde.
0.30 USA, le nouvel apartheid. 1.30 Débat.
2.00 Questions d’actualité, l’intégrale.
FRANCE Ô
19 65
Série. Double foyer. (Saison 14, 7/8).
Avec Mimie Mathy, Delphine Rollin..
17 64
21.00 Un aller pour l’enfer
Film d’espionnage américano-britannique de Terence Young (1962).
1h50. Avec Sean Connery.
Téléfilm d’action canado-britannique
de Ching Siu-Tung (2003). 1h31.
Avec Steven Seagal, Byron Mann.
La fille de Jake Hopper, ancien agent
Ursula sortant des eaux. de la CIA, est kidnappée en Thaïlande
L22.45 Sherlock ùù Une étude en par des terroristes.
rose. (Saison 1, 1, 2 et 3/3). Avec Bene- 22.40 Rendez-vous en enfer Téléfilm
dict Cumberbatch, Martin Freeman. 0.15
Le banquier aveugle. 1.45 Le grand jeu.
3.20 6 Francofolies de La Rochelle. Aaron.
TF1 SERIES FILMS
d’action américain de Lauro Chartrand
(2010). 1h38. Avec Steven Seagal.
0.25 Jarhead 2. Téléfilm de guerre (2014).
6TER
20 66
NRJ12
12 62
Téléfilm d’action américain de Brian
A. Miller (2015). 1h36. Avec Ambyr
Childers, Thomas Jane.
Joséphine apporte son aide à Julie pour
qu’elle puisse se défaire de l’emprise de L’homme d’affaires Julian Michaels a
son mari.
conçu l’ultime station touristique, «Vice»,
22.55 Joséphine, ange gardien Chasse où tout est permis.
aux fantômes. (Saison 12, 11/13). 22.50 Le dernier des dragons TéléEn Écosse, Joséphine doit démasquer film d’action de Isaac Florentine (1999).
un faux fantôme afin d’aider Rebecca 1h30. Avec Dolph Lundgren. 0.40 La
à hériter. 0.55 6 Confessions intimes.
rivière du crime. Téléfilm. Thriller (2011).
CSTAR
14 63
20.30 Bon pour le service ... L21.00 James Bond
contre Docteur No ùù
civique
Documentaire.
11 61
21.00 Joséphine, ange gardien 20.55 Vice
22 67
GULLI
18 167
20.55 Père et maire
Série. Une seconde chance. (Saison 5, 3/4). Avec Christian Rauth,
Daniel Rialet, Vincent Jouan.
Un ancien détenu aidé par Erwan se
retrouve accusé d’un vol qu’il n’a pas
commis.
22.45 Père et maire Les liens du cœur.
(Saison 4, 3/3). Avec Daniel Rialet,
Christian Rauth. 0.20 G ciné. 0.25 Zig et
Sharko. 0.40 Oggy et les cafards.
RMC STORY
23 68
20.55 Confrontations
21.00 Section de recherches
21.00 Les 12 cadeaux de Noël
Miami ne se résume pas au sable fin, au
milliardaires et aux policiers en Ferrari.
21.45 Les petits soldats d’Amérique.
22.50 Le rêve américain Série do-
La maire d’un village des AlpesMaritimes est retrouvée morte, dévorée
par une meute de loups. 21.45 La règle
Laura et Billy enquêtent sur la disparition
trouve son premier client à l’approche du docteur Karl Foster, un spécialiste de
de Noël. Ils tombent amoureux.
la fertilité.
22.55 Un nouveau départ Téléfilm 21.50 Les mystères de Laura Coup
Série doc. de Grégoire Deniau (2017).
Miami, loin de la plage.
cumentaire (2018). Partir sans hésiter.
0.10 Un jour en fête. 1.40 6 Outre-mer :
express. 1.50 6 Questions au gouvernement.
RMC DÉCOUVERTE
24 98
20.50 Escape, 21 jours
pour disparaître
Série. Les loups. (Saison 9, 9/12).
Avec Xavier Deluc, Franck Sémonin.
du jeu. (Saison 9, 10/12).
22.50 Section de recherches Prise au
piège. (Saison 9, 5/12). 23.50 Chasse
au trésor. (Saison 9, 7/12).
CHÉRIE 25
Comédie américaine de Allison Anders (2011). 1h30. Avec Sean Patrick
Flanery. Un homme noue une relation
Onze citoyens tentent d’échapper
pendant 21 jours à une équipe d’enquê- épistolaire - par mail - avec une femme
teurs professionnels.
qui n’est pas celle qu’il croit.
21.50 Wheeler Dealers France Série 23.00 Rencontre avec un tueur Télé-
doc. de Anaïs Fleury et Sébastien Ma- film français de Claude-Michel Rome
gne (2016). Jaguar Type E. 23.00 6 (2009). 3h00. (1 et 2/2). Avec Astrid
Wheeler Dealers France. Renault 4CV.
Veillon, Arnaud Giovaninetti.
TÉVA
54
20.50 Chirurgie à tout prix
Téléréalité. La maison des horreurs.
INÉDIT.
PARIS PREMIÈRE
PLANÈTE+
80
20.50 Zemmour et Naulleau
Zoulous, peuple du ciel.
21 136
Commentaires : Xavier Richefort,
Guillaume Claret, Jean-Luc Robert,
Philippe Quintais. Doublettes dames,
poule A, partie des gagnantes. INÉDIT.
N°2818
SÉRIE CLUB
43
Une femme est retrouvée poignardée
dans un parking. Rovère et Lintz se
chargent de l’affaire.
22.35 Boulevard du Palais La bal-
lock Holmes est contacté par Scotland
Yard pour retrouver l’inspecteur Lestrade.
21.35 Elementary ù Échec et maths.
Série. Notre enfant. (Saison 12, 3/4).
Avec Jean-François Balmer.
lade du pendu. (Saison 12, 4/4). 0.10
New York, police judiciaire. Série. 0.55
Balcony. 1.10 Un cas pour deux. Série.
56
Film fantastique américain de Richard
Donner (2002). 1h55. Avec Gerard
Butler, Paul Walker. Un archéologue est
Série. London calling. (Saison 2,
1/24). Avec Jonny Lee Miller. Sher-
(Saison 2, 2/24). 22.30 Secret d’État.
(Saison 2, 3/24). 23.25 Jeux de guerre.
(Saison 1, 13/24). 0.20 Profilage. (Saison 1, 14/24). 1.15 6 Justified. Série.
TV5 MONDE
71
21.00 Devoir d’enquête
Magazine. Présenté par Malika Attar.
Magazine d’investigation judiciaire,
«Devoir d’enquête» ambitionne d’aller
téléporté au beau milieu d’une guerre au-delà des vérités toutes faites.
franco-anglaise très sanglante.
22.50 Le journal de la RTS.
88
MEZZO
179
20.40 Le tour du monde
20.30 La Donna del Lago
Série doc. de Pascal Sarragot (2017). des autos-canons-mitrailleuses Opéra de Gioachino Rossini. Chef
En décembre 1972, l’équipage d’Apollo Floriane Brisotto et Pascal Sarragot
17 a pris la première photographie de la partent en Afrique du Sud à la rencontre
planète entière.
des zoulous d’aujourd’hui.
L’ÉQUIPE
de fourchette. (Saison 1, 11/22). 22.45
Raviver la flamme. (Saison 1, 12/22).
23.45 6 Taxi Brooklyn. Série.
20.50 Elementary ù
HISTOIRE
87
Série. Un embryon d’espoir. (Saison 1, 10/22). Avec Debra Messing.
20.40 Chacun son monde
Doc. de Kenny Scott (2017).
20.50 Pétanque :
Le Trophée L’Équipe
41
20.55 Les mystères de Laura
21.00 Boulevard du Palais
20.40 Prisonniers du temps
Talk-show. INÉDIT.
USHUAIA TV
film. Drame (2002).
RTL9
55
Les médecins viennent en aide Éric Zemmour et Éric Naulleau passent
à une femme dont le nez a été abîmé. toute l’actualité politique en revue et
21.45 Un sein peut en cacher un débattent avec des invités qui viennent
autre. INÉDIT.
défendre leurs points de vue.
20.55 Planète Terre L’empreinte des hommes
sentimental de Steven Robman (2003).
1h50. 0.35 6 Le visiteur de Noël. TéléPOLAR +
25 69
20.55 Un admirateur secret
Série doc. (2018). INÉDIT.
Comédie dramatique américaine de
Peter Sullivan (2015). 1h23. Avec Katrina Law. Une assistante de shopping
CANAL+ SPORT
121
BEIN SPORTS 1
131
19.55 Snooker :
Home Nations Series
21.00 Tennis : Masters de Londres
DIRECT. Stuart Bingham a remporté la pre-
Le recordman de victoires dans cette
épreuve est Roger Federer avec six
victoires.
3e journée. A Belfast (Irlande du Nord).
Le Mans a connu un début de compétition
difficile et doit l’emporter.
d’orchestre : Michèle Mariotti (2015).
dinaire d’une compagnie militaire très 2h54. Avec Joyce DiDonato.
moderne pour l’époque - la première 23.30 Laurent Coulondre Trio aux
compagnie d’auto-canons !
Nancy Jazz Pulsations Concert.
EUROSPORT 1
11
20.20 Basket-ball :
Ligue des champions
«Le Mans/Avellino». Groupe A.
À la salle Antares, au Mans. DIRECT.
Doc. (2018). INÉDIT. L’aventure extraor-
mière levée des Home Nations en Angleterre. 23.55 Eurosport 2 News.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
À l’O2 Arena, à Londres (Angleterre). DIRECT.
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
M E R C R E D I 14 N O V E M B R E
CANAL+ CINÉMA
10
20.50 Mean Dreams
Thriller canadien de Nathan Morlando (2016). VM. 1h48. Avec Sophie
Nélisse, Josh Wiggins, Bill Paxton.
Après avoir volé un sac contenant de
l’argent, un garçon de 15 ans s’enfuit
avec la fille qu’il aime.
L22.30 Message From the Kingùùù.
Thriller de F. Du Welz (2017). VM. 1h42.
Avec C. Boseman. 0.10 Jour de cinéma.
0.15 L’hebd’Hollywood. 0.25 Un héros très
discret. Comédie dramatique (1995).
CINÉ+ ÉMOTION
22
CANAL+ SÉRIES
12
L20.50 Fear the Walking Dead ùù
Série. C’est quoi ton histoire ? (Saison 4, 1/16). Avec Ruben Blades.
Le périple épuisant d’un voyageur
solitaire est interrompu par de nouvelles
rencontres. 21.40 Un nouveau jour
dans le stade. (Saison 4, 2/16).
L22.20 Fear the Walking Dead ùù
De belles choses. (Saison 4, 3/16).
23.05 Enterré. (Saison 4, 4/16). 23.50
Ray Donovan. Série. 0.45 American Horror Story : Apocalypse. Série.
CINÉ+ CLUB
24
L20.55 Pride ùù
20.55 Vers la lumière
En Grande-Bretagne, dans les années
1980, des activistes gay viennent en aide
à des mineurs en grève.
22.50 La folle histoire de Max et
Léon Comédie franco-belge de Jona-
Une rencontre entre un homme qui perd
la vue et une femme audiodescriptrice
de films.
22.35 Makala Documentaire français
Comédie britannique de Matthew
Warchus (2014). VM. 1h57. Avec Bill
Nighy, Dominic West, Andrew Scott.
Drame romantique japonais, français de Naomi Kawase (2017). VO.
1h43. Avec Masatoshi Nagase. INÉDIT.
CINÉ+ PREMIER
20
20.55 Assassin’s Creed
Film d’action américano-français de
Justin Kurzel (2016). VM. 1h55. Avec
Michael Fassbender, Marion Cotillard.
17
CINÉ+ FRISSON
21
20.55 Saints and Soldiers
Film de guerre américain de Ryan
Little (2004). VM. 1h30. Avec Corbin
Allred, Alexander Polinsky.
1944. Alors que la bataille des Ardennes
fait rage, quelques soldats échappent au
massacre.
22.25 Millénium 2 : La fille qui rêvait
ricain de Martin Scorsese (2006). VM. d’un bidon d’essence et d’une allumette ùThriller de Daniel Alfredson
2h26. Avec Leonardo DiCaprio.
(2009). VM. 2h09. Avec Noomi Rapace.
Infiltrez-vous.
Noomi Rapace assure.
1.15 Infiltrator. Thriller (2016). VM.
Callum Lynch revit les aventures de son
ancêtre, Aguilar, dans l’Espagne du
XVe siècle.
L22.45 Les infiltrés ùù Thriller amé-
CINÉ+ CLASSIC
25
20.55 L’assassinat de Trotsky
Film historique franco-britannique
de Joseph Losey (1971). VM. 1h40.
Avec Alain Delon, Romy Schneider.
TCM CINÉMA
31
L20.45 Le reptile ùù
Western américain de Joseph Leo
Mankiewicz (1970). 2h00. Avec Kirk
Douglas, Henry Fonda, Hume Cronyn.
À Mexico, en 1940, un pseudo journaliste À la suite d’un hold-up, un des voleurs
canadien fomente l’assassinat de tue ses complices et cache le butin dans
Trotsky, exilé politique.
une fosse à serpents.
22.35 Un moment d’égarement ù
Le seul western de Mand’Emmanuel Gras (2017). VO. 1h36. Comédie dramatique de Claude Berri kiewicz.
than Barré (2015). 1h38. Avec David 0.15 Les vierges des messes noires. Té- (1977). 1h30. Avec Victor Lanoux. 23.55 L22.50 La chasseùù Thriller de William
Marsais. 0.25 Bus Palladium. Comédie léfilm érotique (1972). VM. 1.55 Calmos. Les gaspards. Comédie de Pierre Tchernia Friedkin (1980). 1h50. Avec Al Pacino.
dramatique de C. Thompson (2009).
Comédie français de Bertrand Blier (1975). (1973). 1.30 Liza. Drame (1972).
Al Pacino tout queer.
OCS MAX
26
20.40 Dalida
Biographie français de Lisa Azuelos (2016). 2h04. Avec Sveva Alviti,
Vincent Perez, Riccardo Scamarcio.
OCS CITY
27
L20.40 Entre les murs ùù
Comédie dramatique française de
Laurent Cantet (2008). 2h08. Avec
François Bégaudeau, Franck Keïta.
Le destin romanesque et tragique de Un jeune professeur de français d’une
classe de 4e affronte ses élèves dans des
Dalida, idole de la chanson française.
22.45 Mémoires d’une geisha Drame joutes verbales.
de Rob Marshall (2004). VM. 2h20. Avec 22.45 Monsieur Lazhar Comédie draGong Li. Le parcours d’une Japonaise matique de Philippe Falardeau (2011).
qui va devenir une célèbre courtisane. 1h35. Avec Mohamed Fellag. 0.25 Last
Décoratif.
Week Tonight With John Oliver.
OCS CHOC
28
OCS GEANTS
29
20.40 Carbone
L20.40 La poursuite infernale ùù
Menacé de perdre son entreprise,
Antoine Roca met au point une arnaque
qui deviendra le casse du siècle.
22.20 Easy Money - Stockholm noir ù
Trois frères, devenus shérifs d’une petite
ville, enquêtent sur une riche famille
d’éleveurs.
22.15 L’escadron noir Western améri-
Film policier français d’Olivier Marchal
(2017). 1h44. Avec Benoît Magimel,
Gringe, Idir Chender.
Thriller de Daniel Espinosa (2010). VM.
1h36. Avec Joel Kinnaman. 0.25 Tu vois
le genre ? 0.40 6 Le passé. Drame (2013).
Western américain de John Ford
(1946, NB). VM. 2h10. Avec Henry
Fonda, Linda Darnell, Victor Mature.
cain de Raoul Walsh (1940). VO. 1h30.
Avec John Wayne. 23.50 Story classique.
0.05 Capone. Policier (1975). VM.
J E U D I 15 N O V E M B R E
Les hommes debout
21h00 FRANCE 3
Aux animaux
la guerre
BENOÎT LINDER/EUROPACORP TÉLÉVISION/FTV
Mini-série d’Alain Tasma
(1 et 2/6, 2018). Avec Florent
Dorizon, Roschdy Zem.
Dans « Aux animaux la guerre »,
adapté du roman noir de Nicolas
Mathieu (paru chez Actes Sud),
Alain Tasma dépeint l’extinction
d’un monde : celui d’une classe
ouvrière étranglée par les plans sociaux et les fermetures d’usine. Il y
a Martel (Roschdy Zem), solide working class hero qui cumule deux
boulots, croule sous les dettes et glisse inexorablement sur la pente
de la criminalité. Il y a Bruce (Florent Dorizon), clone bodybuildé
sous stéroïdes du Lennie de « Des souris et des hommes » de Steinbeck, videur au Sphinx, la boîte de nuit du coin. Il y a Rita (Olivia
Bonamy), inspectrice du travail et femme libre secrètement minée
par le chagrin. Il y a, enfin, leurs collègues, mais aussi des proxénètes
et des prostituées, univers interlope sans pitié dans lequel Martel
et les autres vont basculer. Le réalisateur de « Nuit noire 17 octobre
1961 » conserve les dimensions romanesques et sociales du roman
N°2818
choral de Nicolas Mathieu, dont
« le Canard enchaîné » écrivit qu’il
faisait de « la sociologie avec un
flingue », et en comble les ellipses.
Mais, comme Mathieu, il ne juge
jamais ses personnages pris dans
un engrenage, qui, grâce à l’amour
d’une mère en train de perdre la
raison ou d’une femme plus fragile
qu’il n’y paraît, s’emploient tous à
rester debout. Qu’elle est simple à
prendre la pente qui conduit à la
violence! Une rage sourde animait
le roman, elle teinte aussi la série,
ancrée dans une France périphérique et désindustrialisée rarement
montrée à l’écran, ces Vosges où la forêt, protagoniste à part entière,
vous enferme ou vous précipite sans crier gare du polar au conte.
Les comédiens, tous excellents, de Rod Paradot à Florent Dorizon
en passant par Roschdy Zem, récompensé par un prix d’interprétation au festival Séries Mania, donnent de la densité à ceux qu’ils
incarnent. Ils sont aussi là pour de bonnes raisons, à l’image de la
chanteuse Dani ou de Michel Subor, qui, par sa seule présence et
le souvenir subliminal de sa filmographie, fait peser le fantôme du
« Petit Soldat » de Godard sur son rôle de patriarche reclus et ancien
d’Algérie.
Sophie Grassin
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
J E U D I 15 N O V E M B R E
18
TF1
1
1
12.00 6 Les 12 coups de midi ! 13.00
6 Le 13h. 13.55 6 Le roman de Noël. Téléfilm. Comédie dramatique (2017). 15.35
6 10 choses à faire pour un Noël parfait.
FRANCE 2
2
FRANCE 3
2
9.35 6 Amour, gloire et beauté. 9.55 6 C’est
au programme. 10.50 6 Motus. 11.20 Les
z’amours. 11.55 6 Tout le monde veut prendre
sa place. 13.00 6 13 heures. 13.55 6 Ça
commence aujourd’hui. 15.05 6 Je t’aime,
etc. 16.15 6 Affaire conclue. 18.00 Tout le
monde a son mot à dire. 18.40 N’oubliez
pas les paroles ! 20.00 20 heures. 20.40
Téléfilm. Comédie romantique (2016).
VM. 17.10 6 Mon plus beau Noël. 18.15
6 Bienvenue chez nous. 19.20 6 Demain
nous appartient. 20.00 6 Le 20h. 20.35
6 Le 20h le mag. 20.50 C’est Canteloup. 6 Un si grand soleil. Feuilleton.
L21.00 Envoyé spécial
21.00 Munch
Série. À couteaux tirés. (Saison 2,
5/8). Avec Isabelle Nanty. INÉDIT.
Mag. Présenté par Élise Lucet. INÉDIT.
(sous réserve) «Cauchemar à la
Une Chef étoilée découvre le cadavre de cantine !» - «Le bureau des plaintes» son second et appelle Munch. 22.05 «L’héritière et les enfants de Bamako».
Meurtre 2.0. (Saison 2, 6/8). INÉDIT.
L22.55 Complément d’enquête Mag.
23.05 New York, section criminelle Présenté par J. Cardoze. ADN pour
La cour des grands. (Saison 7, 19/22).
Avec Vincent D’Onofrio, Kathryn Erbe.
23.55 Bouquet final. (Saison 7, 22/22).
FRANCE 5
5
5
10.15 6 L’école des bébés animaux. 10.50
6 Les abeilles du mont Kenya. 11.45 6 La
quotidienne. 13.05 6 Entrée libre. 13.40
6 Le magazine de la santé. 14.35 6 Allô
docteurs. 15.10 6 Vues d’en haut. 15.40
6 L’aventurier du goût. 16.30 6 Pauvres
pommes ! 17.30 6 C à dire ?! 17.45 6 C
dans l’air. 19.00 6 C à vous. 20.00 6 C à
vous, la suite. 20.20 6 Entrée libre.
20.50 Karnak, joyau des pharaons
Doc. de Martin Gorst (2018). INÉDIT.
Voyage à Thèbes, où se trouve le temple
de Karnak, le plus grand centre religieux
de l’Égypte antique.
22.25 C dans l’air Mag. Présenté par
Caroline Roux. 23.30 6 C à vous. 0.25
6 C à vous, la suite. 0.50 6 Entrée libre.
1.15 6 Voyage à travers le cinéma français.
W9
9
59
21.00 Perdus au milieu
de nulle part
Divertissement. Présenté par Moundir. I. Doumbia et J.-P. Lacoste. INÉDIT.
Pour rentrer en France, Issa Doumbia et
Jean-Pascal Lacoste cherchent le
Panaméen qui détient le billet retour.
22.50 Les 100 vidéos qui ont fait rire
le monde entier Divertissement. Présenté par Issa Doumbia. 0.45 La folie
des parodies : 25 ans de rire à la télévision.
LCP PUBLIC SÉNAT
13 107
L20.35 Après l’attentat ùù
Doc. de Sylvain Desmille (2016).
Ce film donne la parole aux victimes
d’attentats perpétrés en France depuis
trente ans. 21.30 Débat.
22.00 On va plus loin Magazine. Présenté par Rebecca Fitoussi. 23.00 Hashtag. Quand Benalla fait bugger Macron.
23.30 Ça vous regarde. 0.30 Trump, mon
nouveau président.
FRANCE Ô
19 65
20.55 Flash Talk
tous : miracle ou cauchemar ? INÉDIT.
0.10 6 Le concert pour la paix. 1.30 6 Ça
commence aujourd’hui.
M6
6
3
CANAL +
4
4
12.50 Le JT pressé # 12.55 The Tonight
Show Starring Jimmy Fallon. 13.35 6 Le
bureau des légendes. Série. 15.25 6 Tout
Série. (Saison 1, 1 et 2/6). Avec Roschdy Zem, Olivia Bonamy, Dani. INÉDIT.
Série. De l’autre côté du miroir. (Saison 1, 9/10). Avec Andre Holland. INÉDIT.
de Anne Gintzburger (2018). INÉDIT.
23.45 6 Soir/3. 0.15 6 Dessine-moi un
Saint-Ex. 1.15 6 Midi en France. À Chartres.
porte. (Saison 1, 10/10). INÉDIT.
22.45 Billions La faille dans l’Étoile
de la mort. (Saison 3, 5/12). Avec Paul
Giamatti, Damian Lewis. INÉDIT. 23.40 Le
troisième ortolan. (Saison 3, 6/12). INÉDIT.
l’argent du monde. Thriller (2017). VM.
17.35 La boîte à questions. Best of. 17.40
The Tonight Show Starring Jimmy Fallon #
18.28 Le petit RDV # 18.30 L’info du vrai
# 19.55 L’info du vrai, le mag # 20.50 Le
JT pressé # 20.58 Catherine et Liliane #
L21.00 Aux animaux la guerre ùù 21.00 Castle Rock
Dans une vallée des Vosges, une usine
maintient tout le monde à flot, jusqu’à
un plan social. LIRE NOTRE ARTICLE.
22.45 Du fil à retordre Documentaire
ARTE
6
3
10.50 6 L’instant R. 11.15 6 Midi en France.
À Chartres. 12.00 6 12/13. 12.55 6 Météo à la carte. 13.50 6 Rex. Série. 16.05
6 Un livre un jour. 16.10 6 Des chiffres
et des lettres. 16.45 6 Personne n’y avait
pensé ! 17.30 6 Slam. 18.10 6 Questions
pour un champion. 19.00 6 19/20. 20.00
6 Vu. 20.20 6 Plus belle la vie. Feuilleton.
20.45 Tout le sport.
7
7
Le révérend Deaver a vécu une
expérience traumatisante. 21.50 La
C8
8
58
6.00 M6 Music. 6.35 M6 Kid. 8.50 M6 boutique. 10.00 Jane the Virgin. Série. 12.45 Le
12.45. 13.30 Scènes de ménages. Série.
13.50 Un Noël retrouvé. Téléfilm. Comédie romantique (2017). 15.45 Le Noël de
11.10 Les tisseuses de lotus du lac Inle.
12.05 La France sauvage. 12.50 Arte journal. 13.00 Arte Regards. 13.35 Margin Call.
Thriller (2011). VM. 15.35 360°- Géo. 16.30
Invitation au voyage. 17.10 Xenius. 17.35
6.45 Gym direct. 8.00 Téléachat. 9.00
Touche pas à mon poste ! 12.45 William à
midi, première partie. 13.15 William à midi.
Comédie dramatique de Kheiron
(2014). 1h42. Avec Kheiron. INÉDIT.
Série. (Saison 1, 3 et 4/6). Avec Yvan
Attal, Garance Marillier. INÉDIT.
Magazine. Présenté par Carole Rousseau. 100 jours avec des gendarmes
de choc. INÉDIT.
Talk-show. Présentation : William Leymergie. 13.50 Inspecteur Barnaby. Série. Une
mes rêves. Téléfilm. Comédie romantique 6 Nomade des mers, les escales de l’in- touche de sang. - Angoisse dans la nuit.
(2016). 17.25 Les reines du shopping. 18.40 novation. 18.05 Planète d’eau. 19.00 La 17.45 C’est que de la télé ! 19.05 TPMP :
Objectif Top Chef. Semaine 4. 19.45 Le mer Noire. 19.45 Arte journal. 20.05 28 le before. 19.35 TPMP : première partie.
19.45. 20.25 Scènes de ménages. Série. minutes. 20.52 6 Silex and the City. Série. 20.35 Touche pas à mon poste !
21.00 Nous trois ou rien
L20.55 Ad vitam ùùù
21.00 Enquête sous haute tension
Le récit autobiographique d’un jeune
garçon contraint de fuir son pays, l’Iran.
23.05 Iran : voyage interdit au pays
des Ayatollahs Doc. De Alexandre
Spalaïkovitch (2016). 0.30 Une maison
dans la brume. Téléfilm. Thriller (2017).
TMC
Comédie de Nancy Meyers (2015).
VM. 2h01. Avec Anne Hathaway.
Un retraité décide de postuler à une offre
de stage pour les seniors dans une boîte
de shopping en ligne.
23.15 90’ enquêtes Mag. Présenté par
T. Silva. Excès de vitesse et vols organisés : quand les deux roues deviennent
fous. 0.35 6 Rodéos sauvages, délits de
fuite : les deux-roues de tous les dangers.
géants. (Saison 1, 6/8). INÉDIT.
Magazine. Présenté par C. Rousseau.
11 61
Film policier de Michael Mann (2006).
VM. 2h15. Avec Colin Farrell, J. Foxx.
Une enquête commence pour Sonny
Crockett et Ricardo Tubbs.
L23.00 Doctor Who ùù Demons of
the Punjab. (Saison 11, 6/10). Avec
Jodie Whittaker, Bradley Walsh. INÉDIT.
23.50 6 Sherlock. Série.
Alors qu’il vit mal son statut de
superhéros, Peter Parker doit affronter
le docteur Otto Octavius.
Quand Sam Raimi creuse
la veine initiatique.
23.20 Chroniques criminelles Maga-
Detroit, 2018. Un policier doit neutraliser
une arme de destruction massive
détenue par un gang.
22.50 L’assaut ù Action français de
zine. Présenté par Magali Lunel.
17 64
Film d’action américain de Daniel
Benmayor (2015). 1h33. Avec Taylor
Lautner, Marie Avgeropoulos.
Film d’action franco-canadien de Camille Delamarre (2014). 1h36. Avec
Paul Walker, Robert Maillet, RZA.
Julien Leclercq (2010). 1h25. Avec
Vincent Elbaz, Grégori Derangère. 0.40
Diamond Dogs. Téléfilm d’action (2007).
GULLI
18 166
20.55 Clem
Série. Comment lui dire adieu ? (Saison 5, 2/5). Avec Lucie Lucas.
Fraîchement divorcée, Caro ne
Cam, un coursier à vélo, est séduit par s’attendait pas à rencontrer Xavier.
22.50 Clem Quand maman dit stop !
Nikki qui l’entraîne dans un gang.
22.45 The American ù Thriller de An- (Saison 5, 1/5). 0.25 Zig et Sharko. 0.45
ton Corbijn (2009). 1h43. Avec George Oggy et les cafards. 1.00 Foot 2 rue exClooney. 0.40 En territoire ennemi : mis- trême. Série. Mauvaise passe. - Le rapporsion Colombie. Téléfilm d’action (2009). teur. - Peur de grandir. 2.25 Totally Spies.
6TER
20 66
L21.00 Le fugitif ùù
12 62
20.55 Brick Mansions
Film fantastique américain de Sam
Raimi (2004). 2h15. Avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst, Alfred Molina.
21.00 Tracers
Deux flics à Miami ùù
NRJ12
L21.00 Spider-Man 2 ùù
CSTAR
14 63
L21.00 Miami Vice -
TF1 SERIES FILMS
Méru, bourgade de Picardie à 40 min de
Paris, est l’une des villes les plus
la gueule du loup. (Saison 1, 5/8). Avec dangereuses du pays.
J. Øigarden. INÉDIT. 23.30 Le déclin des 23.00 Enquête sous haute tension
TFX
10 60
21.00 Le nouveau stagiaire ù
FRANCE 4
Darius se heurte au silence obstiné de
Linus dans le cadre de l’enquête.
22.40 Mammon, la révélation Dans
22 67
RMC STORY
23 68
21.00 Familles extraordinaires 20.50 Non élucidé Débat. Présenté par Raphäl Yem, Sonia Thriller américain de Andrew Davis Mag. Présenté par É. Gossuin. Ma- L’enquête continue
Chironi. Handicap, quelle différence ?
INÉDIT. Les handicapés refusent souvent
(1993). VM. 2h10. Avec Harrison Ford.
Accusé à tort, un condamné à mort
d’être étiquetés «différents». Ils sont las- évadé tente de prouver son innocence.
sés que d’autres parlent à leur place.
Haletant.
N°2818
riage, baptême, anniversaire : la folle
vie des familles gipsy. INÉDIT. Chez les
gitans, la famille est sacrée : les générations veillent les unes sur les autres.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
Mag. L’affaire Patricia Bouchon. INÉDIT.
22.05 L’affaire Stéphane Dieterich.
23.10 Portraits de criminels Série
documentaire (2017).
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
J E U D I 15 N O V E M B R E
RMC DECOUVERTE
24 98
20.50 X machines de Titans
Série doc. Grues volantes.
Une équipe d’ingénieurs utilise les plus
grandes grues au monde pour déplacer
une éolienne en pleine mer.
21.40 X machines de Titans Série documentaire. Brise-glace géant.
TEVA
CHERIE 25
25 69
20.55 Avant d’aller dormir
54
Thriller britannique de Rowan Joffe
(2014). 1h32. Avec Nicole Kidman.
Après avoir perdu la mémoire, une femme
tente de reprendre le contrôle de sa vie.
L22.45 Braveheart ùù Drame de Mel
PARIS PREMIÈRE
55
20.50 xXx
Anne, retraitée, veut vendre la maison
qu’elle partage avec ses deux enfants.
Un amateur de sensations fortes infiltre
un gang d’ex-soldats russes.
PLANÈTE
80
20.55 Opération
«sauver les enfants»
INÉDIT.
21.55 Une enfance sous l’Occupation.
L’ÉQUIPE
Film d’action américain de Rob Cohen
(2002). VM. 2h04. Avec Vin Diesel.
USHUAIA TV
87
20.40 Ushuaïa nature
Doc. de Jean-Charles Lassus (2017).
21 136
L20.45 Football : Ligue des nations
41
Film policier de Sidney Lumet (1973).
VM. 2h05. Avec Al Pacino.
Magazine. Présenté par Nicolas Hulot.
L’île de Robinson. Les îles font souvent
RTL9
56
L20.40 Flashdance ùù
Comédie musicale américaine de
Adrian Lyne (1983). 1h36. Avec Jennifer Beals, Michael Nouri.
What a feeling !
HISTOIRE
88
L20.40 La grande illusion ùùù
Film de guerre français de Jean Renoir
(1937, NB). 1h49. Avec Jean Gabin.
CANAL+ CINÉMA
10
20.50 Howl
Film d’horreur britannique de Paul
Hyett (2015). VM. 1h29. Avec Ed
Speleers, Holly Weston.
Une mystérieuse créature s’attaque à un
train de banlieue dont Joe est le
contrôleur.
22.20 Make Horror Great Again ! ou
le renouveau du cinéma d’horreur US
Documentaire. De Thibaut Bertrand et
Benjamin Clavel (2018). 23.10 The Jane
Doe Identity. Horreur (2017). VM. 0.35 6 Au
CANAL+ SPORT
11
EUROSPORT 1
121
20.35 Rugby : Pro D2
22
Série. Tom Connolly (n°11). (Saison 2,
22/22). Avec James Spader, Megan
Boone, Diego Klattenhoff.
TV5 MONDE
71
21.00 Des racines et des ailes
Mag. Présenté par C. Gaessler. Passion patrimoine : les Alpes, côté sud.
Direction le sud des Alpes, jusqu’à la
frontière italienne.
MEZZO
179
21.00 The Sound of New York
Magazine. Vicente Archer.
Au Stade de la Méditerranée,
à Béziers. DIRECT.
22.35 Late Rugby Club Magazine.
CANAL+ SÉRIES
12
20.55 Braquo ù
Série. 11 Virgule. (Saison 4, 5/8). Avec
Jean-Hugues Anglade, Karole Rocher.
En intervenant à Marseille pour serrer
«Baba» Aroudj, Caplan et Morlighem
parasitent une enquête. 21.40 Bankster.
(Saison 4, 6/8).
L22.30 Le bureau des légendes ùùù
(Saison 4, 7/10). Avec Mathieu Kassovitz, Stéphan Crepon. 0.15 Snowfall.
CINÉ+ CLUB
24
BEIN SPORTS 1
131
21.00 Tennis : Masters de Londres
4e journée. En Irlande du Nord. DIRECT.
À l’O2 Arena, à Londres. DIRECT.
Vingt-deux joueurs ont remporté cette
Stuart Bingham est le seul vainqueur de épreuve dont la première édition date de
deux tournois des Home Nations.
1970 (victoire de l’Américain Stan Smith).
CINÉ+ PREMIER
20
CINÉ+ FRISSON
21
20.55 Suicide Squad
L20.55 Comancheria ùù
Une force spéciale constituée des pires
super vilains doit affronter une sorcière
aux pouvoirs phénoménaux.
22.55 Assassin’s Creed Action de Justin
Après la mort de leur mère, Tanner et
son frère Toby cherchent à éviter la saisie
de la propriété familiale.
22.35 The Wave Action norvégien de
Film fantastique américain de David
Ayer (2016). VM. 2h00. Avec Joel
Kinnaman, Margot Robbie, Will Smith.
Kurzel (2016). VM. 1h55. Avec Michael
Fassbender, Marion Cotillard. 0.50 Radin !
Comédie de Fred Cavayé (2016). 2.15 Le
bureau des légendes. Série. 4.05 Fanny.
Série. Meilleurs vœux. - Nid de serpents.
- La proposition. 2.20 Engrenages. Série.
revoir là-haut. Comédie dramatique (2017). 4.15 Habillé(e)s pour l’été 2016.
Comédie dramatique (2012).
CINÉ+ ÉMOTION
43
21.30 Dave Holland, Chris Potter
partie de nos désirs d’évasion, avec leur Un groupe de prisonniers français & Obed Calvaire - Zadymka Festicortège d’images paradisiaques.
val Concert.
prépare une évasion.
19.55 Snooker :
«Croatie/Espagne». Groupe 4. Au «Béziers/Bayonne». 12 e journée. Home Nations Series
stade Maksimir, à Zagreb. DIRECT.
22.40 L’Équipe du soir Magazine.
Présenté par Olivier Ménard.
SÉRIE CLUB
19.50 Blacklist ù
Un inspecteur gravement blessé revoit
Red annonce à Elizabeth qu’elle se
sa vie défiler sur son lit d’hôpital.
Quand c’est trop c’est retrouve accusée du meurtre du sénateur
Gibson (1995). 2h45. Avec Mel Gibson. Serpico.
Hawkins.
20.50 Maison à vendre
Magazine. Présenté par Stéphane
Plaza. Anne/Karine et Romain.
POLAR +
L21.00 Serpico ùù
19
CINÉ+ CLASSIC
25
Western américain de David MacKenzie (2016). VM. 1h42. Avec Ben
Foster, Chris Pine, Jeff Bridges.
Roar Uthaug (2015). VM. 1h41. Avec
Kristoffer Joner, Ane Dahl Torp. 0.15 Les
tentatrices. Téléfilm classé X (2009). 1.50
Fight Club. Action américano-allemand de
David Fincher (1999). VM. Avec Brad Pitt.
TCM CINÉMA
31
L20.55 The Reader ùù
L20.55 Réparer les vivants ùù
L20.55 Tess ùùù
L20.45 Whiplash ùùù
Après la Seconde Guerre mondiale, la
relation ambiguë entre un adolescent
allemand et une trentenaire.
22.55 Serena Drame américain de
D’un côté des parents sollicités pour un
don d’organes, de l’autre, une malade
qui est condamnée s’ils refusent.
22.35 Veuves en chaleur Téléfilm
Au XIXe siècle, des campagnards anglais
envoient leur fille chez leurs parents
lointains et fortunés.
Nastassja Kinski emporte tout.
L 23.40 Key Largo ùùù Policier
Un jeune batteur de jazz est confronté à
un enseignant connu pour son excellence
et ses méthodes terrifiantes.
23.40 Furie ù Fantastique de Brian De
Drame américano-allemand de Stephen
Daldry (2008). VM. 1h59. Avec Kate
Winslet, Ralph Fiennes, David Kross.
Susanne Bier (2014). VM. 1h48. Avec
Jennifer Lawrence, Bradley Cooper. 0.40
Drame français de Katell Quillévéré
(2015). 1h43. Avec Tahar Rahim,
Emmanuelle Seigner, Kool Shen.
érotique français de Burd Transbaree (1978). 1h17. Avec Jenny Feeling.
23.50 La femme objet. Érotique français de
Frédéric Lansac (1981). 1.10 Mademoiselle.
Narco. Comédie dramatique française de
Tristan Aurouet et Gilles Lellouche (2004).
2.25 Quelqu’un de bien. Comédie (2002). Drame de Chan-Wook Park (2016). VM.
OCS MAX
26
L20.40 Vingt-cinq ùù
Série. Le Renault espace. (Saison 1,
7/12). Avec Bryan Marciano, Pablo
Pauly, Alexandre Boubli. INÉDIT.
OCS CITY
27
L20.40 True Detective ùùù
Série. Après ton départ. (Saison 1,
7/8). Avec Matthew McConaughey.
Cohle pousse Marty à reprendre
Julie et Jeremy se revoient chez Adrien l’enquête de 1995, car selon lui les
et Sophie. 21.15 Le triangle. (Saison 1, meurtriers courent toujours. 21.30
8/12). INÉDIT.
21.45 L’un dans l’autre Comédie français de Bruno Chiche (2016). 1h25. Avec
Louise Bourgoin, Stéphane De Groodt.
23.10 Lou ! Journal infime. Comédie fran-
çaise de Julien Neel (2014).
N°2818
Forme et vide. (Saison 1, 8/8).
L22.30 Big Little Lies ùù Quelqu’un
est mort. (Saison 1, 1/7). Avec Shailene
Woodley. 23.30 Protection maternelle.
(Saison 1, 2/7). 0.20 Camping. Série.
Just Plain Mad. 0.55 Sally4Ever. Série.
Drame franco-britannique de Roman
Polanski (1979). VM. 2h44. Avec Nastassja Kinski, Peter Firth.
Drame américain de Damien Chazelle
(2014). 1h45. Avec Miles Teller, J.K.
Simmons, Paul Reiser.
Palma (1978). 1h52. Avec Kirk Douglas.
Un agent secret américain recherche une
américain de John Huston (1948), NB. jeune fille dotée de pouvoirs surnaturels.
Un « Carrie » de seconde
VM. 1h41. Avec Humphrey Bogart.
1.15 Mikey and Nicky. Policier (1976). VO. classe.
OCS CHOC
28
20.40 Strike Back ù
Série. Hongrie (1/2). (Saison 3, 5/10).
Avec Philip Winchester.
OCS GEANTS
29
L20.40 Bianca ùù
Comédie dramatique de Nanni Moretti
(1984). VM. 1h35. Avec Nanni Moretti, Laura Morante, Roberto Vezzosi.
Après la mort de Dalton, la section 20
poursuit Mairead McKenna, une À l’assassinat de deux amis de la femme
terroriste de l’IRA. 21.25 Hongrie (2/2). qu’il aime en secret, un professeur est
soupçonné de meurtre.
(Saison 3, 6/10).
L22.15 The Walking Dead ùù (Sai- L22.15 La messe est finie ùù Drame
son 9, 6/16). Avec Andrew Lincoln, Norman Reedus. 23.05 L’expérience interdite
italien de Nanni Moretti (1985). VM. 1h40.
Avec Nanni Moretti, Margarita Lozano.
23.50 La dame de chez Maxim. Comédie
- Flatliners. Science-fiction américain de
française de Marcel Aboulker (1950, NB).
Niels Arden Oplev (2017). VM.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
V E N D R E D I 16 N O V E M B R E
L’ange noir de la photographie
22h25 ARTE
commence à faire des clichés de
lui et de ses amis et l’histoire de
la photographie en sera à jamais
changée. En prenant son temps,
ce documentaire (pour public
averti) a le mérite de déployer
Documentaire de Fenton Bailey
dans le détail le parcours de ce
et Randy Barbato (2016). 1h48.
forçat de la photographie obsédé
par sa propre réussite. Son petit
« Ce qui comptait pour lui, c’était
frère, ses anciens amants, ses amis
l’imagerie, pas le dogme… » Le curé
et les critiques de l’époque sont
de la banlieue de New York qui
tous formels : « Mapplethorpe
comptait parmi ses ouailles le petit Robert Mapplethorpe ne s’y est a tout fait pour faire triompher son art. » Aidé par sa beauté, ce
pas trompé. Il trouvait d’ailleurs ses dessins d’époque jolis mais trop manipulateur fait tomber mécène et critiques sous son charme.
influencés par Picasso. Avant de devenir une légende de la photo- Et c’est dans leur intimité qu’il parachève son œuvre en forme
graphie, Mapplethorpe a été un artiste ayant fui le quartier pavillon- d’exploration de la sexualité et du corps humain. Face à la richesse
naire qui l’avait vu naître pour tenter une école d’art à Brooklyn où des archives déployées, le spectateur découvre cette faculté étonil s’est longtemps cherché. Sculptures, collages saisissants, vidéos nante d’immortaliser dans un parfait noir et blanc aussi bien une
avec ses camarades et sa petite amie de l’époque – une certaine Patti fleur qu’un sexe en érection. Très vite, derrière les scènes SM, le
Smith, qui deviendra l’icône du rock que l’on sait –, entre deux prises cuir et le fist-fucking, on devine les messes noires d’un homme qui,
de LSD et dans un dénuement qui le pousseront à tâter pendant selon sa biographe, « cherchait Dieu à travers le sexe des hommes ».
quelques jours de la prostitution… Le débutant persévère jusqu’à On pense à un Genet américain, martyr de sa propre cause, perdu
ce qu’il trouve une faille dans le monde new-yorkais de l’art. Dans dans les backrooms et que le sida viendra faucher au moment où il
la rue, il vole à un vendeur aveugle des revues porno qu’il découpe triomphe, rejeté par l’intelligentsia bien-pensante et enfin exposé
et colorie. Puisque cela coûte trop cher d’en acheter de nouvelles, il dans les plus grands musées.
Arnaud Sagnard
Mapplethorpe :
Look at the
Pictures
TF1
1
1
FRANCE 2
2
FRANCE 3
2
3
3
8.30 Téléshopping. 9.20 6 Petits secrets
en famille. 10.25 6 Demain nous appartient. 11.00 6 Les feux de l’amour. 12.00
6 Les 12 coups de midi ! 13.00 6 Le
13h. 13.55 6 Un Noël à New York. Téléfilm (2017). 15.35 6 La mariée de Noël.
Téléfilm. (2016). 17.10 6 Mon plus beau
Noël. 18.15 6 Bienvenue à l’hôtel. 19.20
6 Demain nous appartient. 20.00 6 Le 20h.
9.55 6 C’est au programme. 10.45 6 Motus. 11.20 6 Les z’amours. 11.55 6 Tout
le monde veut prendre sa place. 12.45
L’image du jour. 13.00 6 13 heures. 13.55
6 Ça commence aujourd’hui. 15.05 6 Je
t’aime, etc. 16.15 6 Affaire conclue. 18.00
6 Tout le monde a son mot à dire. 18.40
6 N’oubliez pas les paroles ! 20.00 20
heures. 20.40 6 Un si grand soleil.
9.50 9h50 le matin. 10.50 6 L’instant R.
11.15 6 Midi en France. 12.00 6 12/13.
12.55 6 Météo à la carte. 13.50 6 Rex.
16.10 6 Des chiffres et des lettres. 16.45
6 Personne n’y avait pensé ! 17.30 6 Slam.
18.10 6 Questions pour un champion.
18.45 6 L’image du jour. La Route du
Rhum. 19.00 19/20. 20.00 6 Vu. 20.20
6 Plus belle la vie. 20.45 6 Tout le sport.
L20.35 Football : Ligue des nations
21.00 Mon frère bien aimé
21.00 Le tour du monde
en chansons
«Pays-Bas/France». Ligue A, groupe 1.
À Rotterdam (Pays-Bas). DIRECT.
Drame français de Denis Malleval
(2016). 1h37. Avec Michaël Youn,
Olivier Marchal, Natacha Lindinger.
Pour leur dernier match éliminatoire, les
Bleus n’ont besoin que d’un match nul Mathias, grand notable de la région, vient
de tuer sa maîtresse accidentellement.
pour se qualifier.
23.15 Esprits criminels ù Rite de L22.45 Taratata 100 % Live Magapassage. (Saison 4, 13, 14 et 16/26).
Avec Joe Mantegna. 23.55 Froid comme
l’amour. 0.50 Tueuse de luxe.
1.45 6 New York, police judiciaire. Série.
FRANCE 5
5
5
10.15 6 L’école des bébés animaux. 10.45
6 Les armes de la nature. 11.45 6 La
quotidienne. 13.05 6 Entrée libre. 13.40
6 Le magazine de la santé. 14.35 6 Allô
docteurs. 15.10 6 Vues d’en haut. 15.45
6 Dangers dans le ciel. 16.35 6 Le marcheur du Caucase. 17.30 6 C à dire ?! 17.45
6 C dans l’air. 19.00 6 C à vous. 20.00
6 C à vous, la suite. 20.20 6 Entrée libre.
20.50 La maison France 5
Magazine. Présenté par Stéphane
Thebaut. INÉDIT.
Au sommaire, notamment : «Luminaires
XXL» ; «Les chauffages extérieurs et
braseros» ; «Retour aux sources».
22.20 Silence, ça pousse ! Magazine.
Présenté par Stéphane Marie, Carole
Tolila. INÉDIT. 23.15 6 C dans l’air. 0.20
6 C à vous. 1.20 6 C à vous, la suite.
1.40 6 Entrée libre.
N°2818
zine. Présenté par Nagui. INÉDIT.
0.20 6 Taratata 100 % Live au Zénith.
3.05 Ça commence aujourd’hui. 4.05
6 Affaire conclue.
M6
6
4
4
21.00 Stars 80, la suite
Doc. de Mireille Dumas (2016).
Comédie musicale française de Thomas Langmann (2016). 1h55. Avec
Richard Anconina. INÉDIT. Vincent et
Fogiel. Invité : Claude Lelouch. INÉDIT.
0.10 Soir/3. 0.50 Libre court. 1.45 6 Fran-
de Zack Snyder (2017). VM. 2h10. Avec
Ben Affleck, Gal Gadot. 0.50 6 Proble-
Une invitation au rêve, au dépaysement
et à la découverte, à travers des tubes, Antoine apprennent que les impôts dus
à l’État n’ont pas été payés et que leur
anciens ou récents.
22.55 Le divan de Marc-Olivier Fogiel société est en redressement judiciaire.
Magazine. Présenté par Marc-Olivier 22.55 Justice League Action américain
cis Cabrel, un chanteur très discret.
ARTE
6
CANAL +
12.50 Le JT pressé # 12.55 The Tonight
Show Starring Jimmy Fallon. 13.35 Conspiracy. Thriller (2017). VM. 15.10 6 Wonder
Woman. Aventures (2017). VM. 17.30 Compil
JT pressé. 17.40 The Tonight Show Starring Jimmy Fallon # 18.28 Le petit RDV #
18.30 L’info du vrai # 19.55 L’info du vrai,
le mag # 20.45 Le JT pressé # 20.55 La
boîte à questions. Best of #
7
7
mos. Comédie français (2017).
C8
8
58
6.00 M6 Music. 6.35 M6 Kid. 8.50 M6 boutique. 10.00 Jane the Virgin. Série. 12.45 Le
12.45. 13.30 Scènes de ménages. Série.
13.50 La plus belle vitrine de Noël. Téléfilm. Comédie romantique (2013). 15.45
12.50 Arte journal. 13.00 Arte Regards.
13.35 Hondo, l’homme du désert. Western
(1953). VM. 14.55 6 Villages de France.
15.35 L’archipel d’Aland et ses postiers.
16.30 Invitation au voyage. 17.05 Xenius.
17.35 6 Nomade des mers, les escales de
l’innovation. 18.05 Planète d’eau. 19.00
La mer Noire. 19.45 Arte journal. 20.05
28 minutes. 20.52 6 Silex and the City.
6.45 Gym direct. 8.00 Téléachat. 9.00
Touche pas à mon poste ! 12.45 William
à midi, première partie. 13.15 William à
midi. 13.50 Inspecteur Barnaby. Série. Le
21.00 Bull
20.55 Les vieux espions
vous saluent bien
21.00 TPMP fait son bêtisier !
Les mystérieuses cartes de Noël. Téléfilm.
Drame (2013). 17.25 Les reines du shopping. 18.40 Objectif Top Chef. 19.45 Le
19.45. 20.25 Scènes de ménages. Série.
Série. La peine capitale (1/2). (Saison 2, 21/22). Avec Michael Weatherly, Freddy Rodriguez. INÉDIT.
Bull vit une période difficile après avoir
appris le remariage de son ex. 21.55 En
pleine tempête. (Saison 1, 21/23).
22.50 Bull Nos vilains petits secrets.
(Saison 1, 22/23).
23.40 NCIS. Série. Fréquence meurtre. - De
l’ordre dans le chaos. - Le visage du diable.
Film d’action allemand de Robert
Thalheim (2017). VM. 1h33. Avec
Henry Hübchen. INÉDIT. Le gouverne-
ment allemand a un problème et doit
faire appel à quatre ex-agents de la RDA.
L22.25 Mapplethorpe : Look at the
Pictures ùù Doc. de Fenton Bailey,
Randy Barbato (2016). 1h48. INÉDIT. LIRE
NOTRE ARTICLE. 0.10 Tracks.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
jardin de la mort. - Le jour du jugement.
17.45 TPMP People. Présentation : Matthieu
Delormeau. 19.05 TPMP ouvert à tous : le
before. 19.35 TPMP ouvert à tous : première partie. 20.35 TPMP ouvert à tous.
Divertissement. Présenté par Benjamin Castaldi, Kelly Vedovelli. Spécial couples.
Benjamin Castaldi et Kelly Vedovelli nous
montreront toutes les meilleures images
des couples.
22.40 Balance ton post ! Divertissement. Présenté par Cyril Hanouna.
Cyril Hanouna anime un talk-show... qui
ne parle pas que de médias !
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
ROBERT MAPPLETHORPE FOUNDATION
20
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
V E N D R E D I 16 N O V E M B R E
W9
9
59
21.00 Enquête d’action
Mag. Présenté par Marie-Ange Casalta.
Maman hors du commum : le bébé
qui va révolutionner leur vie. INÉDIT.
23.00 Enquête d’action Magazine.
Présenté par Marie-Ange Casalta. Cliniques pour bébés express : ces parents qui bravent l’interdit. 0.00 Enquête
d’action. Policiers d’élite : au cœur de la
BRI. 2.00 Services de renseignement :
en première ligne contre le terrorisme.
LCP PUBLIC SÉNAT
13 107
TMC
10 60
TFX
11 61
21
NRJ12
12 62
21.00 Indochine, le 13 Tour
21.00 Pompiers : leur vie en direct 20.55 Julie Lescaut
tante tournée de l’année 2018. Avec un
dispositif scénique d’une ampleur jamais
vue, Nicolas Sirkis et ses acolytes interprètent leurs grands tubes et leurs nouvelles chansons.
23.40 Éric Antoine : «Magic Délirium»
Spectacle. Le magicien Éric Antoine
ajoute une dose de «grande illusion» et
de technologie à son cocktail habituel.
viennent sur l’incendie d’une voiture qui
risque d’exploser à tout moment.
Un riche banquier est accusé de viol par
21.55 Pompiers : leur vie en direct une jeune femme. L’affaire s’annonce
Série documentaire. D’Antoine Baldas- délicate pour Julie et ses hommes.
sari (2017). Face à la maladie.
22.50 Julie Lescaut Volontaires. (Sai23.00 6 Une force de persuasion. 0.05 son 18, 2 et 1/4). Une jeune fille court
6 Pompiers au féminin. 1.10 6 Le feu dans la nuit, pieds nus... On la retrouve
d’appartement.
morte au petit matin. 0.45 Fragiles.
Concert. Le 13 Tour est la plus impor-
FRANCE 4
14 63
Série doc. (2018). Les accidents de
la vie. À Tourcoing, les pompiers inter-
CSTAR
17 64
Série. Les intouchables. (Saison 18,
3/4). Avec Véronique Genest, JeanCharles Chagachbanian.
GULLI
18 167
20.30 N’ayons pas peur des mots 21.00 Pinocchio
21.00 Le Zap
verses personnalités décryptent l’actualité
nationale et internationale.
L’histoire de Pinocchio, un pantin de bois
L22.00 Livres & vous... Mag. Présenté animé qui a le malheureux défaut de
par Adèle Van Reeth. Eric Rochant et beaucoup mentir.
Caroline Fourest au plus près du réel... 22.30 Pinocchio Téléfilm de Anna
perles du Net et de la télévision pour offrir
des séquences étonnantes.
La fille d’un agriculteur doit résoudre une
23.40 Enquête très spéciale Maga- énigme formulée par le roi pour libérer
zine. Présenté par Nephael.
son père de prison.
«Enquête très spéciale» propose 22.10 Hansel et Gretel Téléfilm fantasd’embarquer pour un pur moment de tique allemand de Uwe Janson (2012).
1h00. Avec Anja Kling, Mila Böhning.
détente au pays de l’érotisme.
0.15 Enquête très spéciale.
23.20 Oggy et les cafards.
Magazine. Présenté par Valérie Brochard. Autour de Valérie Brochard, di-
Comédie allemande de Anna Justice (2013). 1h30. (1/2). Avec Mario
Adorf, Aaron Kissiov, Robert Beyer.
Invités : Eric Rochant, Caroline Fourest.
23.00 C’est vous la France. 23.30 Ça vous
regarde. 0.30 N’ayons pas peur des mots.
Justice (2013). 1h30. (2/2). Avec Mario Adorf, Aaron Kissiov. 23.55 6 L’île
FRANCE Ô
19 65
20.55 Meurtres au paradis
Série. L’entrepôt aux esprits. (Saison 4, 1 et 2/8). Avec Kris Marshall.
mystérieuse. Téléfilm (2005). (1 et 2/2).
TF1 SERIES FILMS
20 66
21.00 Good Doctor
Série. Pieux mensonges. (Saison 2,
2/18). Avec Freddie Highmore. Le doc-
Elias Thompson, propriétaire d’une teur Lim risque des poursuites judiciaires
plantation de canne à sucre, organise et sa carrière en aidant une jeune fille.
21.40 Grey’s Anatomy : Station 19
une séance de spiritisme.
21.50 Un bon jour pour mourir.
Combustion. (Saison 1, 7/10). Avec
(Saison 1, 3/4). Avec Stéphane Caillard.
0.20 6 Le Balajuan. 1.10 6 Clair obscur.
bois. (Saison 1, 8/10). 23.30 Maîtriser
l’incendie. (Saison 1, 3/10).
22.20 Maroni, les fantômes du fleuve Jaina Lee Ortiz. 22.35 Faire feu de tout
RMC DÉCOUVERTE
24 98
CHÉRIE 25
25 69
Divertissement. Présenté par John
Eledjam. INÉDIT. «Le Zap» a collecté les
6TER
22 67
21.00 Vous avez un colis
Téléréalité. INÉDIT. Les familles vont tes-
ter, entre autres, une guirlande connectée et un peigne colorant pour cheveux.
22.00 6 Vous avez un colis.
23.00 Vous avez un colis Téléréalité.
Au programme notamment : un selfie
toaster, une caméra vidéo interactive et
des rollers électriques.
0.00 6 Vous avez un colis.
POLAR +
41
20.55 L’astucieuse fille du paysan
Conte allemand de Wolfgang Eißler
(2009). 1h00. Avec Anna Maria Mühe,
Maxim Mehmet, Guido Hammesfahr.
RMC STORY
23 68
20.55 Britannia
Série. Seuls au monde. (Saison 1,
7/9). Avec Eleanor Worthington-Cox,
David Morrissey, Kelly Reilly. INÉDIT.
Cait et son père cherchent refuge dans
les ruines de leur ancienne maison.
21.50 Initiation. (Saison 1, 8/9). INÉDIT.
22.45 Britannia Pax romana. (Saison 1,
9/9). Avec David Morrissey, Kelly Reilly.
INÉDIT. 23.40 Talk Show.
SÉRIE CLUB
43
20.50 À l’ombre de la Seconde 20.55 On ne prête qu’aux riches 21.00 Flic tout simplement
20.50 Supergirl
Guerre mondiale
Comédie française d’Arnaud Sélignac Téléfilm policier français d’Yves Rénier Série. Cœur d’acier. (Saison 3, 1, 2 et
Série doc. (2018). La vie malgré tout.
INÉDIT.
(2005). 1h26. Avec Michèle Bernier,
RMC Découverte entame la dif- Axelle Laffont, Louis Velle.
fusion d’une série documentaire sur la Lassées de leurs échecs sentimentaux,
Seconde Guerre mondiale.
Marion et Claudie décident de changer
21.55 Ingéniosité sans limite. INÉDIT.
leur façon de voir la vie.
22.55 A l’ombre de la seconde guerre 22.45 Si j’étais elle Téléfilm dramamondiale Série documentaire (2018). tique de Stéphane Clavier (2004). 1h40.
Sous les bombardements. INÉDIT.
TÉVA
Avec Hélène de Fougerolles.
54
20.50 Les dossiers de Téva
Magazine. Présenté par Marielle Fournier. Génial, mes parents se marient !
PARIS PREMIÈRE
55
20.50 Les Grosses Têtes
Divertissement. Présenté par Laurent
Ruquier. INÉDIT.
Qu’il s’agisse de mariages tardifs ou de Laurent Ruquier est entouré d’une bande
remariages, de plus en plus d’enfants de joyeux drilles qu’il soumet à des
questions portant sur l’actualité.
participent aux noces.
PLANÈTE+
80
20.55 La fureur du climat
USHUAIA TV
87
20.40 Afrique extrême
(2014). 1h45. Avec Mathilde Seigner.
L’itinéraire de Martine Monteil, première
femme à avoir dirigé les Stups, l’AntiGang et la PJ. 22.35 Pistes noires.
23.05 Rillington Place Ethel. (Saison 1,
1, 2 et 3/3). Avec Tim Roth.
1.50 Un cas pour deux. Série. 2.45 Nestor Burma. Série. 4.45 Un cas pour deux.
RTL9
56
20.40 Scary Movie 3 @
Comédie américaine de David Zucker (2003). 1h24. Avec Anna Faris.
Une journaliste tente de percer le secret
d’une cassette vidéo démoniaque.
L’arnaque.
HISTOIRE
88
3/23). Avec Melissa Benoist, Mehcad
Brooks. Kara gère le départ de Mon-El
en se concentrant sur ses responsabilités
en tant que Supergirl. 21.35 Psychose.
22.30 Se défaire du passé.
23.20 Supernatural Optimism. (Saison 14, 6). Avec Jensen Ackles. INÉDIT.
0.15 Lithomancie. (Saison 13, 3/23).
TV5 MONDE
71
L21.00 Taratata 100 % Live
Magazine. Présenté par Nagui. Invités : Julien Clerc, Carla Bruni, Noel
Gallagher, Eddy de Pretto, Julien
Doré, Jacob Banks.
22.50 Le journal de la RTS.
MEZZO
179
20.40 Femmes au front
20.30 Hannu Lintu dirige
Série doc. de Graham Booth. Au Série doc. (2015). La montagne du Doc. de Michele Midori Fillion (2011). la Symphonie n° 5 de Sibelius
dragon. INÉDIT. Cette très belle série
parcourt le globe à la recherche du non tournée en 4K explore comment la vie
parvient à exister dans les habitats les
expliqué et de l’inattendu.
21.45 Pluies d’orage.
plus surprenants de l’Afrique.
cœur de la tornade. Richard Hammond
L’ÉQUIPE
21 136
CANAL+ SPORT
11
Alors qu’aujourd’hui être une femme
reporter de guerre semble commun,
l’établissement de cette profession
résulte pourtant de 150 ans de lutte.
EUROSPORT 1
121
Concert.
21.30 Hannu Lintu dirige la Symphonie
n° 6 de Sibelius Concert. 22.35 Hannu
Lintu dirige la Symphonie n° 7 de Sibelius.
BEIN SPORTS 1
131
L20.45 Football : Ligue des nations L20.40 Combattants
L19.45 Football : Match ami-
cal Espoirs
21.00 Tennis : Masters
de Londres
Pour son premier documentaire, le
ner la victoire pour s’assurer une place réalisateur Julien Séri pénètre dans la
en tête du groupe et accéder à la Ligue A. cage du MMA (Mixed Martial Arts).
Ces deux nations comptent beaucoup
sur leurs jeunes pour renouveler leur
équipe A à bout de souffle.
Rafael Nadal n’a curieusement jamais
gagné cette épreuve.
23.00 Court central Magazine.
«Pays de Galles/Danemark». Ligue B,
groupe 4. Au Cardiff City Stadium, à
Cardiff. DIRECT. Les Danois doivent rame-
N°2818
Doc. de Julien Seri et Karim Ben
Ismaïl (2018).
«Allemagne/Pays-Bas». DIRECT.
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
À l’O2 Arena, à Londres. DIRECT.
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
V E N D R E D I 16 N O V E M B R E
22
CANAL+ CINÉMA
10
20.50 Ça @
CANAL+ SÉRIES
CINÉ+ PREMIER
12
20.50 Vikings ù
13
20
CINÉ+ FRISSON
21
20
20.55 Millénium 3 : la reine dans
Film d’horreur américain de Andy Série. Le prisonnier. (Saison 5, 5/20). Thriller français de Jalil Lespert (2016). le palais des courants d’air ù
Muschietti (2017). VM. 2h15. Avec
Bill Skarsgard, Finn Wolfhard.
Georgie sort seul de chez lui par une
pluie battante et croise le chemin d’un
clown inquiétant.
L23.00 Le cercle Magazine. Présenté
par Augustin Trapenard.
23.50 Maximum Overdrive. Fantastique
(1987). VM. 1.25 Surprises. 1.40 6 Sur
la piste du Marsupilami. Comédie (2012).
CINÉ+ ÉMOTION
22
20.55 Joyeuse fête des mères
Comédie américaine de Garry Marshall (2016). VM. 1h58. Avec Jennifer
Aniston, Julia Roberts, Kate Hudson.
À l’approche du jour de la fête des Mères,
les destins croisés de plusieurs filles,
femmes, mères (et pères !).
22.50 Le journal de Bridget Jones ù
Comédie sentimentale britannique de
Sharon Maguire (2001). VM. 1h35.
Avec Renée Zellweger. 0.25 La liste de
20.55 Iris
Avec Katheryn Winnick, Clive Standen.
Dans York, Aethelwulf et Heahmund
fêtent leur victoire. Les Vikings surgissent
alors des égouts.
21.40 Mésalliances. (Saison 5, 6/20).
22.25 American Horror Story : Apocalypse (Saison 8, 10). Avec Kathy
Bates, Sarah Paulson. INÉDIT.
23.20 Fear the Walking Dead. Série. 2.20
Engrenages. 4.05 Les Paris du globe-cooker.
CINÉ+ CLUB
26
Thriller suèdois de Daniel Alfredson
(2009). VM. 2h27. Avec Michael
Nyqvist, Noomi Rapace. Après avoir
américain de Nate Parker (2016). VM.
1h50. Avec Nate Parker, Armie Hammer.
0.30 Ave, César ! Comédie américaine
Action de Burr Steers (2016). VM. 1h48.
Avec Lily James, Sam Riley.
1.00 Les coquines de l’île de Beauté. Télé-
Riche banquier, Antoine Doriot déjeune
avec sa femme, Iris. Mais à la fin du frôlé la mort, Lisbeth est à l’hôpital. Dans
la chambre voisine se trouve son père.
repas, elle disparaît subitement.
22.30 The Birth of a Nation Biographie 23.15 Orgueil et préjugés et zombies
(2014). VM. Avec Josh Brolin.
CINÉ+ CLASSIC
24
25
film classé X (2009).
TCM CINÉMA
31
L20.55 L’ange noir ùù
L20.55 L’argent de la vieille ùùù L20.45 L’exorciste ùùù
Une belle femme est accusée d’un
meurtre commis dans sa maison et lié
à une histoire d’héritage.
22.30 Brisseau 251 rue marcadet
A Rome, une vieille milliardaire Une femme fait appel à des exorcistes
américaine propose à un couple de pour mettre fin aux crises de sa fille.
chiffonnier une partie de carte.
Nous fait toujours tour22.45 Profession : Magliari Comédie ner la tête.
dramatique de Francesco Rosi (1959), 22.55 L’exorciste II : l’hérétique Hor-
Drame français de Jean-Claude Brisseau (1994). 1h35. Avec Sylvie Vartan, Michel Piccoli, Tchéky Karyo.
Doc. De Laurent Achard (2017).
23.25 Pas très catholique. Comédie de Tonie
Marshall (1993). 1.05 Scarlet Diva. Comédie
mes envies. Comédie dramatique (2013). dramatique de Asia Argento (2000). VM.
OCS MAX
1h49. Avec Romain Duris, Charlotte
Le Bon, Jalil Lespert.
OCS CITY
Comédie italienne de Luigi Comencini
(1972). VM. 1h49. Avec Bette Davis,
Joseph Cotten, Silvana Mangano.
Film d’horreur américain de William
Friedkin (1973). 2h01. Avec Ellen
Burstyn, Max von Sydow, Linda Blair.
NB. VO. 1h50. Avec Belinda Lee.
0.35 L’agent. Drame italien de Luigi Zampa
reur américain de John Boorman (1977).
1h38. Avec Linda Blair.
1.00 Né pour tuer. Policier (1947, NB).
(1960). VO. Avec Alberto Sordi.
OCS CHOC
27
28
OCS GEANTS
29
L20.40 Mirage de la vie ùùù
20.40 Florence Foster Jenkins ù L20.40 Six Feet Under ùùù
20.40 13 Hours
Irréprochable, mais dépourvu de passion.
22.30 La Dame de fer Biographie
terroristes attaquent la mission diploma- et actrice, l’autre noire, élèvent leur fille
tique des États-Unis à Benghazi, en Libye. sous le même toit. 22.40 Story classique.
23.00 Ricochet Téléfilm d’action de 23.00 L’enfer des tropiques Drame
Biographie américaine de Stephen
Frears (2016). VM. 1h50. Avec Meryl
Streep, Hugh Grant, Simon Helberg.
britannique de Phyllida Lloyd (2012).
VM. 1h45. Avec Meryl Streep.
Meryl sauve l’affaire.
0.15 Story Movies.
Série. Le rappatriement de Mr Mossback. (Saison 2, 4, 5 et 6/13). Avec
Peter Krause, Michael C. Hall.
Nate et Claire vont à Seattle pour
récupérer un défunt. 21.30 La femme
invisible. 22.20 Exaspération.
21 grammes ùù Drame
américain de Alejandro Gonzalez Inarritu (2003). VM. 1h59. Avec Sean Penn,
Naomi Watts.
L 23.35
Film d’action américain de Michael
Bay (2016). VM. 2h24. Avec John
Krasinski. Le 11 septembre 2012, des
Russell Mulcahy (1991). VM. 1h35.
Avec Denzel Washington. Un criminel
américain de Robert Parrish (1957). VM.
1h50. Avec Robert Mitchum.
0.55 6 L’aventure, c’est l’aventure. Comé-
fait endosser la responsabilité de divers
meurtres au policier qui l’a fait arrêter jadis. die (1972). Avec Lino Ventura.
Réflexion faite
CHRONIQUE
PENSÉES DU DÉSASTRE
par Jean-Claude Guillebaud
Nous avons bien du mal à garder les idées claires après des
désastres comparables à ceux qui frappaient périodiquement l’Asie,
et qui maltraitent maintenant l’Europe. En Indonésie, fin septembre,
la catastrophe a été plus grave qu’on ne l’avait cru. D’où ces bilans
indéfiniment « provisoires ». Avec, cette fois, une étrangeté : les autorités indonésiennes ont rejeté l’aide étrangère. Orgueil ? Peu importe.
Ce qui est sûr, c’est que certaines ONG ont dû rebrousser chemin.
Le mois suivant, dans l’Aude, même s’il fut de 14 victimes, le bilan
fut symboliquement vertigineux car nous savions déjà que pareil
cataclysme se reproduira encore et encore. L’instabilité du climat et
la vulnérabilité des territoires (dont nous sommes coresponsables)
nous condamnent à vivre d’autres malheurs. Alors ?
Il y a d’abord, bien sûr, un premier sentiment de modestie humaine. Désormais, les médias rendent très proches n’importe quel
lointain. Le tremblement de terre et le premier tsunami meurtrier en
Asie datent de décembre 2004. Il y eut des villes dévastées, la mort
triomphante, des navires jetés dans les forêts. Il est clair que notre
orgueil d’humain en prit un coup. Et, avec lui, notre conviction naïve
d’avoir triomphé du réel. Que deviendrait, demain, notre superbe
prométhéenne si la Terre frissonnait un (tout) petit peu plus fort ?
La deuxième surprise est plus ambiguë. En ces lieux se côtoyaient
les plus riches et les plus pauvres. Cette mitoyenneté soudaine nous
avait troublés. En Thaïlande, au Sri Lanka ou vers Sumatra, les hôtels
de luxe s’alignaient à proximité de bidonvilles misérables. La mort
N°2818
Drame américain de Douglas Sirk
(1958, NB). VO. 2h00. Avec Lana
Turner. Deux femmes, l’une blanche
avait gommé ces différences. Tous les noyés étaient redevenus égaux.
Mais il n’en alla pas de même pour les survivants. A côté des touristes
qui plièrent bagage avec l’aide de leurs ambassades, des centaines
de milliers de malheureux durent affronter la faim, la détresse et
les épidémies. Les catastrophes font apparaître la réalité des choses.
L’extravagante inégalité du monde en est une.
Mais la troisième pensée est l’exact contrepoint de ce qui précède. En quelques jours, la planète tout entière peut se sentir impliquée. Nous entrevoyons ainsi quelque chose qui ressemble à une
citoyenneté mondiale. Pareil sentiment marque un progrès de la
conscience universelle. Nous sommes conscients que le destin de la
planète concerne tous les hommes. C’est ce que le philosophe Hans
Jonas appelait, en 1979, le « principe responsabilité ». La sensibilité
écologique – toute nouvelle dans notre histoire – nous fait désormais
réagir comme si nous nous savions irréductiblement coresponsables
de l’avenir du monde. Nous acceptons cette coresponsabilité à propos
du réchauffement climatique, des atteintes à la biodiversité, de la
dégradation des écosystèmes, etc. Du même coup, nous sommes
préparés mentalement à l’étendre au sort des hommes eux-mêmes.
Ce n’est pas rien ! Le « principe responsabilité » accompagne nos
pensées des désastres d’hier et souhaitons qu’il accompagne ceux
de demain. Car, de Trump à Bolsonaro, des démagogues voudraient
renvoyer la terre entière à l’imbécillité. Faisons face ! ■
Retrouvez l’intégralité de la chronique de Jean-Claude Guillebaud sur teleobs.com
LLE CHOIX DE TÉLÉOBS
#
EN CLAIR
TNT 00
CANAL PAYANT 0 0
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DUO
Le matin je prends ma douche...
...le soir je prends mon bain
DUO de Kinedo, c’est à la fois :
• une douche confortable et une baignoire spacieuse
• un combiné pratique et sécurisé pour les enfants
DUODEKINEDO.FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
0
Размер файла
21 883 Кб
Теги
L'Obs, journal
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа