close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 20 12 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ASSURANCES
DE PERSONNES
www.henner.com
Upsa passe sous
pavillon japonais
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // JEUDI 20 DÉCEMBRE 2018 // LESECHOS.FR
// P. 18
L’ESSENTIEL
RenaultNissan : récit
de quatre
semaines
en enfer
LA FED RÉSISTE À TRUMP
ET RELÈVE SES TAUX
Malgré les pressions de Donald
Trump et les craintes qu’une
récession resurgisse, la Fed a
annoncé la quatrième hausse des
taux de l’année. // P. 5
BUDGET : ROME ÉVITE UNE
PROCÉDURE D’INFRACTION
U n a c c o r d a é t é t r o u vé ave c
Bruxelles. L’Italie a abaissé ses
prévisions de croissance et de
déficit et s’est engagée à stabiliser
son déficit structurel. // P. 6
ENTREPRISES
& MARCHÉS
l « Les Echos » révèlent
PÉTROLE : LES DÉCOUVERTES
REPARTENT À LA HAUSSE
des documents mettant en cause
la structure néerlandaise RNBV.
l Retour sur le séisme
qui a frappé l’Alliance
depuis l’arrestation surprise
de Carlos Ghosn.
Les découvertes de pétrole et de
gaz ont frôlé 10 milliards de barils
en 2018, en hausse de 25 %. Mais
on reste loin des niveaux atteints
au début de la décennie. // P. 16
RESTRUCTURATION EN VUE
CHEZ THERMOMIX
Avec la fin du boom du robot cuiseur, le groupe familial allemand
envisage une restructuration qui
pourrait toucher plusieurs centaines de postes dans le monde. // P. 21
LA START-UP DATAIKU LÈVE
101 MILLIONS DE DOLLARS
Avec cette opération, l’éditeur de
logiciels d’intelligence artificielle
signe la troisième plus grosse
levée de fonds de 2018 dans la
French Tech. // P. 24
LES RAISONS DE L’ACCIDENT
DE MARCHÉ DE NATIXIS
Natixis a perdu 6,3 % en Bourse
mercredi. Après un accident à
260 millions d’euros, les investisseurs s’interrogent sur la gestion
du risque dans la banque. // P. 28
haque jour, son lot de révélations. Et une stupéfaction qui s’accroît. Depuis quatre semaines et l’arrestation surprise de Carlos Ghosn à Tokyo, l’Alliance
Renault-Nissan est bousculée par les informations contenues dans l’enquête interne du constructeur japonais. Selon
C
des documents obtenus par « Les Echos », Carlos Ghosn et
ses proches ont tenté de mettre en place un système de
rémunération secret chez RNBV, la société néerlandaise
chargée de coordonner les gestes des deux constructeurs
associés. Cette tentative, datant de 2010, a impliqué des diri-
CSG, heures sup, SMIC :
les gagnants du plan Macron
BUDGET La course contre la montre se poursuit pour
mettre en œuvre les annonces faites aux « gilets jaunes ».
ET « CRIBLE » P. 34
Ludovic Marin/AFP
CARNET // P. 33
France Télévisions :
L’équation complexe
d’une réforme
incontournable.
L’exécutif est engagé dans une
course contre la montre pour
faire entrer en vigueur le plus
rapidement possible les mesures annoncées par Emmanuel
Macron le 10 décembre en
réponse aux revendications des
« gilets jaunes ». Le projet de loi,
« préparé en un temps record »,
selon le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, sera examiné ce jeudi à
l’Assemblée, avant d’être
débattu vendredi au Sénat.
L’étude d’impact évoque un
gain sensible de pouvoir d’achat
pour les ménages bénéficiaires.
L’exonération des heures supplémentaires impliquera un
gain de 455 euros par an pour
un salarié rémunéré
1.500 euros net qui réalise la
moyenne de 109 heures supplémentaires. Idem pour les retrai-
ET L’ÉDITORIAL D’ÉTIENNE
LEFEBVRE PAGE 8
Facebook
face à un nouveau
scandale
de données
// PP. 22-23
geants de Renault. La direction du Losange vit une véritable
descente aux enfers depuis un mois. Les prochaines semaines promettent d’être tout aussi explosives pour le constructeur français. // NOTRE ENQUÊTE PAGES 12-13 ET NOS
INFORMATIONS PAGE 19
L’Afrique,
nouvel enjeu
des grandes
puissances
L’analyse de
Jacques Hubert-Rodier
Avec 8 % des réserves de pétrole du
monde, 7 % de l’or, 53 % des diamants,
75 % du platine et au moins 60 % des terres arables non cultivées, l’Afrique, en
pleine croissance, redevient une cible
prioritaire pour les grandes puissances,
écrit Jacques Hubert-Rodier. Si la Chine
investit de plus en plus sur le continent
africain, d’autres pays cherchent également à accentuer leur présence. Après
l’Europe et l’Inde, la Russie cherche, elle
aussi, à pousser ses pions. // PAGE 8
IWC PORTUGIESER.
L A LÉGENDE
PARMI LES ICÔNES.
RÉSEAUX SOCIAUX Plus de
SUR
DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ÉCO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
La commissaire européenne au Commerce,
Cecilia Malmström. Photo Eric Herchaft/Reporters-RÉA
Commerce : le franc-parler
de Bruxelles face à Trump
La commissaire Cecilia Malmström
critique la politique américaine.
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22849
tés concernés par l’annulation
de la hausse de la CSG. La viceprésidente du groupe En Marche à l’Assemblée, Amélie de
Montchalin, évoque, dans un
entretien aux « Echos », le problème lié au non-recours aux
aides sociales et souhaite le versement automatique de la
prime d’activité.// PAGES 2-3
110e ANNÉE
34PAGES
Antilles Réunion 3,70 €. Guyane-St Martin
4,80 €. Belgique 3, 20 €. Espagne 4 €.
Grande-Bretagne 3£40. Grèce 3,70 €. Italie
4 €. Luxembourg 3,40 €. Maroc 28 DH. Suisse
5 , 4 0 F S . Tu n i s i e 4 , 5 T N D. Z o n e C FA
2.800 CFA.
INTERVIEW Les tensions accrues avec les Etats-Unis ont gravement perturbé la relation commerciale transatlantique.
« Donald Trump est du mauvais côté de l’Histoire », affirme Cecilia Malmström dans une interview, assurant que « le protectionnisme rend tout le monde plus pauvre ». La commissaire au Commerce encourage à lutter contre les inégalités. // PAGE 6
150 grandes entreprises ont
signé des accords avec Faceb o ok et disp osaient ainsi
d’accès privilégiés aux données
personnelles des utilisateurs du
réseau social. Microsoft, Amazon, Apple, Netflix, Spotify ou le
géant russe de la recherche en
ligne Yandex ont bénéficié de
telles passerelles, pour certains
jusqu’à très récemment.
Ces révélations du « New
York Times » viennent s’ajouter
à la longue liste des reproches
adressés au géant américain.
Depuis neuf mois et les révélations sur les pratiques douteuses de Cambridge Analytica,
Facebook est englué dans les
affaires qui se succèdent. Mercredi, le procureur de Washington a lancé des poursuites contre l’entreprise, qui a perdu un
tiers de sa valeur en Bourse.
// PAGE 23
Ricardo Moraes/Reuters
Patrick Allard/RÉA
Santé Prévoyance Retraite Services médicaux
Portugieser Chronographe. Réf. 3714
IWC Boutique Paris · 3–5, rue de la Paix · 75002 Paris
Tél. +33 1 58 18 14 98 · www.iwc.com
FOLLOW US ON:
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 //
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
FRANCE
Vent froid sur les piliers
du macronisme
En un mois de crise des « gilets jaunes », les fondements du système Macron ont été ébranlés. Pour
reprendre le fil du quinquennat, il faudra les repenser.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
’est quand les
secousses s’arrêtent
que l’on remarque les
tremblements. Depuis cinq
jours que le mouvement des
« gilets jaunes » est en
suspens, le système Macron
laisse voir ses fragilités.
Emmanuel Macron ne peut
aller aussi vite qu’il le voudrait
sur son débat national,
Edouard Philippe ne peut
mettre en musique les
mesures sociales sans éviter
un couac. Mauvais moment à
passer avant de reprendre le fil
des réformes ou rupture nette
dans le quinquennat ? Quoi
qu’il en soit, les sept piliers du
macronisme ont bougé.
L’autorité du chef de l’Etat n’est
plus tout à fait ce qu’elle était.
L’admiration sans borne qu’il
suscitait dans son entourage
non plus. Ce pilier avait son
jumeau : la discipline. Des
ministres, des parlementaires.
L’Elysée se félicitait il y a peu
encore de voir la page 2 du
« Canard enchaîné » si
ennuyeuse, signe d’une équipe
tenue. Elle ne l’est plus.
Le couple exécutif n’est plus
indissociable. Des différences
d’appréciation ont pu
apparaître (sur les dépenses),
aussitôt amplifiées par qui
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »
C
voulait charger le Premier
ministre pour mieux protéger
le président. Un quatuor −
Macron, Philippe, et leurs
conseillers Kohler et
Ribadeau-Dumas − pilotait
le dispositif dans l’efficacité
et le secret : la méfiance a été
instillée dans les rouages.
Le culte de l’expertise est mis
à mal. Poids de la
technostructure,
administration déconnectée,
chiffres et tableaux Excel sont
pointés du doigt. Quand les
orages viennent, il faut des
boucs émissaires. C’est le
grand retour de l’« élu », local
de préférence, après des mois
de grand froid. Le dogme du
projet présidentiel n’est pas en
meilleure forme, malgré la
conviction mise par l’exécutif
à montrer qu’il « accélère »
sans se renier. Mais comment
tenir le déficit ? Comment
garder le « cap » si l’on change
de méthode et réformer sans
susciter des revendications
nouvelles ? Qui a cédé cédera :
il faut faire mentir l’adage.
Dans les piliers du
macronisme, il y avait sa
jeunesse et bien sûr sa
nouveauté. Sauf qu’on s’use
vite désormais sous la
Ve République, les jeunes ont
pris 20 ans. Il y avait enfin sa
dénonciation répétée de
l’« ancien monde », des vieux
partis et de leurs errements.
Utilisé jusqu’à plus soif, ce
pilier-là reste solide. Le seul
intact. Ouf, l’ancien monde
ne déçoit jamais.
ccornudet@lesechos.fr
en bref
La hausse automatique du SMIC de 1,5 %
au 1er janvier adoptée officiellement
LA CRISE DES « GILETS JAUNES »
La course contre la montre
de Macron continue
l Le projet de loi intégrant les mesures sociales annoncées le 10 décembre
devrait être voté d’ici à vendredi.
l Sa mise en œuvre s’annonce tout aussi impérieuse.
Grégoire Poussielgue
@Poussielgue
Aller vite pour tenter de regagner le
terrain perdu et faire oublier les
couacs… L’exécutif est engagé dans
une véritable course contre la montre pour faire entrer en vigueur le
plus rapidement possible les mesures annoncées par Emmanuel
Macron le 10 décembre, en réponse
aux « gilets jaunes ». Mercredi, le
projet de loi – « préparé en un temps
record », a rappelé le porte-parole
du gouvernement, Benjamin Griveaux – intégrant ces dispositions a
été adopté en Conseil des ministres
avant de filer dès l’après-midi
devant la commission des Affaires
so ciales du Palais-B ourb on.
L’horaire du Conseil des ministres
avait même été avancé pour que le
texte soit déposé avant midi au
bureau de l’Assemblée.
Se contentant de quatre articles,
le projet de loi sera examiné ce jeudi
en séance par les députés et vendredi par les sénateurs. Au palais du
Luxembourg, la droite, majoritaire,
devrait voter le même texte qu’au
Palais-Bourbon. « Les Français
attendent que les mesures annoncées
entrent vite dans la vie concrète, et il
ne faut pas que les débats lambinent
et viennent empêcher cette concrétisation », a lancé sur LCP le président de l’Assemblée, Richard
Ferrand.
Après avoir tardé à mesurer
l’ampleur et la profondeur de la
crise des « gilets jaunes », après
avoir donné des premières réponses insuffisantes, l’exécutif met les
bouchées doubles en espérant qu’il
ne soit pas trop tard.
Les Français soutiennent
encore le mouvement
Il doit encore convaincre. Selon un
sondage Elabe diffusé mercredi
soir, 70 % des Français expriment
un soutien ou une sympathie
envers ce mouvement. Et ils sont
88 % à estimer que les réponses
apportées par le gouvernement ne
répondent qu’en partie ou pas du
tout aux revendications exprimées
sur les ronds-points.
SOCIAL Le décret revalorisant le SMIC de 1,5 % au 1er janvier a
été adopté mercredi en Conseil des ministres, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, dans son
compte rendu. Cette revalorisation mécanique portera, en brut,
le SMIC horaire de 9,88 à 10,03 euros et le SMIC mensuel de
1.498,47 à 1.521,22 euros pour un temps plein, soit une hausse de
22,75 euros, a-t-il précisé.
Le Pen ravit à Mélenchon le costume
de premier opposant à Macron
Précision
Sandrine Cazes est économiste à l’OCDE, et non à l’OFCE
comme nous l’avons écrit dans notre édition d’hier.
À 7h12, retrouvez Nicolas Barré
pour “L’édito éco”dans le
7h-9h de Nikos Aliagas.
Le vote rapide des mesures au
Parlement ne suffira donc pas : elles
devront vite entrer en vigueur pour
que les Français concernés en perçoivent la réalité. La revalorisation
de la prime d’activité devrait être
effective dès le mois de janvier, et
donc visible sur les virements effectués début février. Significative,
cette mesure ne suscite pas moins
quelques craintes chez certains
députés, certains salariés au SMIC
n’en bénéficiant pas.
« Toute personne qui ne dispose
que du SMIC pour vivre, qui a un
revenu au niveau du SMIC et qui n’a
qu’un revenu au niveau du SMIC touchera en janvier 2019 une rémunération de 100 euros net supérieure à la
rémunération qu’il touchait au mois
L’Elysée fixe les lignes rouges
du grand débat national
« Ces dix-huit mois ne seront pas détricotés en totalité
par les trois mois de débat », a assuré mercredi Benjamin
Griveaux à l’issue du Conseil des ministres. Pour le
gouvernement, le grand débat qui va s’ouvrir en début
d’année prochaine ne doit pas être l’occasion de « rejouer
la présidentielle de 2017 », selon le porte-parole. Le débat
sera « pré-cadré » début janvier par les préfets de région.
de décembre », a martelé le Premier
ministre, Edouard Philippe, mercredi après-midi à l’Assemblée. La
mesure concernant les heures supplémentaires sera également effective dès le 1er janvier.
En revanche, les retraités concernés devront attendre « au plus
tard » le 1er juillet pour constater
dans leur retraite l’annulation de la
hausse de la CSG. Si le gouvernement promet un effet rétroactif au
1er janvier, il ne désespère pas non
plus d’annuler plus tôt cette hausse.
Pour le président et son Premier
ministre, il s’agit d’aller vite pour
sortir de cette crise qui traîne en
longueur avant d’attaquer 2019 et
ses nombreux, et risqués, chantiers.
(
Lire l’éditorial
d’Etienne Lefebvre
Page 8
DÉCRYPTAGE // Avec le mouvement des « gilets jaunes », les critiques sur la technostructure
se sont multipliées dans la majorité mais aussi chez des conseillers du chef de l’Etat.
En pleine crise, les « technos » pour boucs émissaires
Isabelle Ficek
@IsabelleFicek
SONDAGE A la faveur de la crise des « gilets jaunes », le Rassemblement national de Marine Le Pen est perçu comme le parti qui
incarne le mieux l’opposition, selon un sondage Elabe-BFMTV.
Une première depuis juillet 2017. Le RN est cité par 18 % des
Français, contre 17 % pour LFI (–8 points en un mois), 6 % pour
LR et 3 % pour le PS. Un Français sur deux ne cite aucun parti.
Le président de la République a dû avancer l’horaire du Conseil des ministres pour transmettre
à temps le projet de loi au bureau de l’Assemblée.Photo ludovic Marin/Pool/AFP
’est une petite musique
latente, présente depuis le
début du quinquennat. Ce
sont « les petits hommes gris qui ont
pris le pouvoir », lâchait au printemps un ex-ministre, soutien
d’Emmanuel Macron, effaré devant
« tant de déconnexion ». Mais au fil
du temps, la musique s’est faite plus
forte. Elle est venue de la majorité
notamment. Avec la crise des
« gilets jaunes », elle est encore
montée d’un ton : tout serait de la
faute des « technos ».
Ce sont eux qui sont pointés du
doigt après le double salto arrière
de Matignon mardi, qui a annulé
son annulation de mesures décidées fin novembre. « Il faut que la
politique reprenne ses droits, ce ne
sont pas les technos qui doivent gouverner dans ce pays », a taclé la députée LREM Aurore Bergé sur RTL,
saluant l’action des parlementaires
face à Matignon. « Un exercice délicat » que de « préparer un texte aussi
C
rapide pour un examen aussi
intense », a de son côté assumé
Edouard Philippe, interpellé ce
mercredi, à l’Assemblée, sur les
cafouillages d’un exécutif qui vient
de céder 10 milliards de mesures de
pouvoir d’achat.
C’est d’ailleurs à partir des annonces du chef de l’Etat que les critiques
sur « la technostructure » se sont
intensifiées. A l’Elysée, tout en
défendant le souci de la dette sans
cesse manifesté par Edouard Philippe – « C’est son job ! » –, on soulignait aussi qu’Emmanuel Macron
répète à son cabinet que ces mesures doivent être « tangibles tout de
suite pour les gens ». « Je ne veux pas
qu’on m’emmerde avec le comment ! » a-t-il ajouté, selon un membre du gouvernement.
Sous-entendu, l’intendance doit
suivre. Et le même ministre de
s’emporter face aux difficultés de
l’intendance à traduire concrètement les annonces : « Des directeurs ont déjà changé à Bercy, nous
aurions dû tous les changer ! Ils
disent que c’est compliqué. Qu’ils
aillent sur les ronds-points pour
l’expliquer ! »
Mais la technostructure a été mise
à rude épreuve par les décisions des
politiques. Avec un moratoire sur la
hausse des taxes sur les carburants,
devenu suspension pour six mois
puis annulation pour 2019. Ce qui,
Ce sont « les petits
hommes gris qui
ont pris le pouvoir »,
lâchait au printemps
un ex-ministre soutien
d’Emmanuel Macron.
annoncé quelques jours avant le vote
définitif du budget, a fait souffler un
vent de panique. Même chose pour
le calage de la mesure dite des
« 100 euros net » de plus par
mois au SMIC ou la mise en œuvre
de la mesure sur la CSG des retraités.
La critique est aussi cocasse
quand le quatuor à la tête de l’Etat –
Emmanuel Macron et son secré-
t a i r e g é n é r a l A l ex i s Ko h l e r,
Edouard Philippe et son directeur
de cabinet Benoît Ribadeau-Dumas
– est issu de cette « technostructure ». Les trois derniers étant
ciblés pour leur « orthodoxie budgétaire », selon un conseiller. « Ne
ciblons pas les grands serviteurs de
l’Etat, ne laissons pas faire de mauvais procès. La question budgétaire,
elle n’est pas technique mais éminemment politique. Si on veut baisser les impôts, il faudra être capable
de baisser les dépenses », défend un
proche d’Edouard Philippe, pour
lequel la réforme de la fonction
publique doit se faire, mais « pas
avec une logique de bouc émissaire. »
Face à une frustration palpable
chez certains proches du chef de
l’Etat de ne pas avoir réussi à instaurer un « spoil system » à la française, un conseiller gouvernemental avance : « Quand on a un doute
sur la loyauté d’un directeur d’administration, on le change. Mais ne
reprochons pas à l’administration
une mauvaise politique. Assumons
les débats. » n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 03
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
INTERVIEW // AMÉLIE DE MONTCHALIN Vice-présidente du groupe En marche à l’Assemblée
Déficit : Le
Maire prépare
le terrain
à Bruxelles
« Nous voulons nous battre contre
le non-recours aux aides sociales »
Propos recueillis par
Ingrid Feuerstein
@In_Feuerstein
La majorité souhaite-t-elle
faire évoluer le projet de loi
sur les mesures d’urgence ?
Les débats au sein de la majorité ont
porté avant tout sur la mise en
œuvre des mesures, plus que sur
d’éventuelles évolutions législatives. Nous demandons un alignement de tous les opérateurs,
comme la caisse d’allocation familiale, pour que la hausse de la prime
d’activité soit bien effective dès le
début de l’année. Aujourd’hui, notre
combat vise avant tout le taux de
non-recours. Cela concerne 1 million de personnes ! Beaucoup
d’indépendants, d’étudiants, de
fonctionnaires ne savent pas qu’ils y
ont droit. Certains salariés pensent
qu’ils sont au-delà du plafond de
revenus pour recourir aux aides
sociales. Pour ces personnes-là, la
hausse de pouvoir d’achat ne sera
pas de 100 euros, mais peut-être de
250 euros. Ce taux de non-recours,
c’est un scandale budgétaire et
social. Le phénomène touche
aussi le chèque énergie ou l’aide à la
complémentaire santé, qui pourrait
concerner trois fois plus de ménages qu’aujourd’hui.
Peut-on rendre le versement
de la prime d’activité
automatique ?
Cela fait partie des réflexions. C’est
la raison pour laquelle nous avons
inséré un quatrième article dans le
projet de loi. Le texte prévoit, d’ici à
juillet prochain, la remise d’un rap-
port sur les pistes de réforme pour
améliorer le recours à cette prestation. Nous aimerions appliquer le
« dites-le-nous une fois » au champ
social, en parallèle des travaux sur
le versement social unique. Le prélèvement à la source va nous aider,
parce que l’administration connaîtra les revenus d’un travailleur en
temps réel et pourra faire le lien
avec la situation fiscale du foyer. La
prime d’activité deviendrait une
sorte de crédit d’impôt mensuel,
l’idée étant d’être prêt en 2020.
« Nous menons
une politique
d’investissement
et une politique
du travail qui paient. »
« Là-dessus, il n’y a pas
de changement. »
face aux revendications ?
La boîte de Pandore sera fermée
jeudi midi lorsque le projet de loi de
finances sera voté. Dans les prochaines semaines, un grand débat
s’ouvrira sur les thèmes de la fiscalité, de la mobilité et de la citoyenneté. Notre exigence, c’est que ce
débat aboutisse à des propositions
équilibrées qui reflètent le réel des
Français.
Concernant les heures supplémentaires, faut-il également
les exonérer de CSG-CRDS ?
Lorsque nous avons voté la suppression des charges salariales
dans la loi de financement de la
Sécurité sociale cet automne, nous
n’avions pas prévu d’exonérer les
heures supplémentaires de CSGCRDS. Il y a eu un débat, mais il est
clairement tranché, sur l’opportunité de supprimer les cotisations
patronales. Nous ne le souhaitons
pas, car nous voulons éviter les
effets de substitution sur l’emploi.
Beaucoup de réformes fiscales ont
été votées en faveur des entreprises.
Côté patronal, le compte y est.
« Nous aimerions appliquer le “dites-le nous une fois” au champ
social », explique Amélie de Montchalin. Photo Joël Saget/AFP
Est-ce la fin de la politique
de l’offre ?
L’opposition entre politique de
l’offre et de la demande, c’est de la
théorie datée. Nous menons une
politique d’investissement et une
politique du travail qui paient. Làdessus, il n’y a pas de changement.
Concernant les entreprises, il faut
remettre les choses en perspective.
Le fait d’instaurer une taxe sur le
numérique ne marque pas une rupture, c’est de la justice fiscale.
Si nous avons revu la « niche
Copé », c’est parce que la baisse du
taux de 12 % à 5 % nous paraissait
abusive. En revanche, nous avons
tenu bon sur les baisses de charges
parce que c’est au cœur de notre
politique. Nous les avons privilé-
giées par rapport à l’impôt sur les
sociétés (IS), car reporter la baisse
de l’IS pour les grands groupes ne
constitue pas une hausse d’impôt.
En matière d’IS, nous tiendrons
notre trajectoire sur cinq ans.
En débloquant 10 milliards
pour les ménages, avez-vous
ouvert la boîte de Pandore
Fallait-il procéder autrement
pour réformer l’ISF ?
L’important, c’est que le comité
d’évaluation soit mis en place rapidement et qu’il puisse montrer ce
qu’il se passait avant et après la
réforme de la fiscalité du capital
dans l’accès au financement des
entreprises. Au sein de la majorité,
nous réfléchissons effectivement à
la taxation des hauts revenus, mais
dans l’optique de faire en sorte que,
dans un pays riche comme le nôtre,
la richesse aille vers l’investissement et la production. Aujourd’hui,
notre système de transmission via
l’immobilier et l’assurance-vie
porte le risque de créer une économie de rentiers. n
Le locataire de Bercy
s’est rendu à la Commission européenne pour
détailler les mesures
annoncées par Emmanuel Macron et assurer
que la France garde
le cap des réformes.
Derek Perrotte
— Bureau de Bruxelles
Dur métier. Après des semaines
à vanter auprès de ses pairs
européens le sérieux budgétaire retrouvé de la France −
pour mieux les pousser à réformer la zone euro −, c’est un
Bruno Le Maire un peu gêné
aux entournures qui est revenu
à Bruxelles mercredi, à son initiative, préparer le terrain à un
nouveau budget post- « gilets
jaunes » qui fera ressortir Paris
des canons européens, avec un
déficit 2019 prévu à 3,2 %.
Devant le vice-président de la
Commission, Valdis Dombrovskis, et le commissaire aux
Affaires économiques, Pierre
Moscovici, le ministre français
s’est évertué à faire passer un
message : « Les fondamentaux
de notre politique économique
ne changent pas. » « Nous ne
revenons pas en arrière sur les
réformes », a insisté Bruno Le
Maire, évoquant notamment la
réforme de l’Etat et celle de
l’assurance-chômage, prévues
pour 2019. Pour appuyer son
propos, il a rappelé qu’aucune
réforme structurelle déjà engagée, comme la suppression de
l’ISF et la réforme du marché du
travail, n’a été remise en cause.
Heures supplémentaires : un gain moyen de 455 euros net par an
cal rapportant 265 euros supplémentaires.
Comme le barème de l’impôt sur
le revenu est progressif, l’avantage
croît logiquement en fonction du
revenu. C’est d’ailleurs ce qui avait
poussé les socialistes à revenir sur
cette mesure en 2012, outre le fait
qu’elle coûtait cher (3,8 milliards en
année pleine). Pour un salarié du
secteur privé au SMIC, qui effectue
109 heures supplémentaires par an,
le gain est estimé à 155 euros par an,
en prenant en compte à la fois le
volet fiscal et le volet social. Pour un
cadre rémunéré 3,5 SMIC (soit
4.214 euros net), le gain s’élèverait à
1.678 euros par an.
L’étude d’impact sur les
heures supplémentaires
défiscalisées montre
que le gain croît fortement
en fonction du niveau
de revenu.
Heures supplémentaires, le retour.
Mesure phare du quinquennat de
Nicolas Sarkozy, tombée en disgrâce
à l’élection de François Hollande, les
heures supplémentaires défiscalisées seront de nouveau en vigueur au
1er janvier prochain. C’est l’une des
principales dispositions du projet de
loi portant mesures d’urgence économiques et sociales, examiné ce
jeudi à l’Assemblée. A l’origine, le
projet du gouvernement consistait
uniquement à supprimer les cotisations salariales sur les heures supplémentaires. Pour répondre au
mouvement des « gilets jaunes », le
chef de l’Etat a décidé d’y rajouter une
exonération d’impôt sur le revenu.
L’étude d’impact du projet de loi
montre que l’effet sur le pouvoir
d’achat sera bien plus fort avec la
défiscalisation. L’étude, publiée
mercredi, évalue à 455 euros par
an le gain moyen pour un salarié
rémunéré 1.500 euros net et qui
réalise la moyenne des heures
supplémentaires (109 heures). S’il
n’y avait eu que le volet social, ce
même salarié aurait gagné seulement 190 euros par an, le volet fis-
Recours plus fréquent
chez les bas salaires
A noter cependant que le recours
aux heures supplémentaires est
bien plus fréquent chez les bas
salaires. Les dernières données du
ministère du Travail montrent que
les deux tiers des ouvriers déclarent
des heures supplémentaires, contre seulement 20 % des cadres et
professions intellectuelles.
Pour éviter les effets d’aubaine
souvent pointés du doigt à l’époque
de Nicolas Sarkozy, le projet de loi
introduit en outre un plafond de
5.000 euros net de revenus au titre
des heures supplémentaires, pour
limiter l’avantage fiscal accordé aux
salaires les plus élevés.
L’étude d’impact fait ressortir
par ailleurs un effet étonnant. Le
gain de cette mesure est plus
important pour un salarié rémunéré 1,5 SMIC (1.806 euros net) que
pour celui qui gagne 1,8 SMIC
(2.167 euros net). Cela tiendrait à la
décote de l’impôt sur le revenu, une
formule en bas du barème qui
retarde l’entrée dans l’impôt, mais
la rend plus brutale pour ceux qui
deviennent imposables. — In. F.
150.000 foyers monoparentaux de plus vont toucher la prime d’activité
Une mère célibataire
avec un enfant touchera
292 euros par mois au SMIC
et 90 euros pour
2.000 euros de revenus
nets.
Solveig Godeluck
@Solwii
Réduire la pauvreté des enfants.
C’est un axe du plan pauvreté et
cela passe par des aides aux
familles monoparentales, qui
vivent souvent dans le dénuement.
Elles vont bénéficier de la revalorisation exceptionnelle et accélérée
de la prime d’activité décidée la
semaine dernière par le chef de
l’Etat, pour les salariés aux alentours du SMIC.
Mercredi, devant la commission
des Affaires sociales de l’Assemblée
nationale, la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn, a expliqué que
150.000 foyers monoparentaux
supplémentaires allaient pouvoir
toucher cette prime à partir de 2019.
Selon nos informations, cela portera le total de moins de 700.000 à
plus de 800.000 familles. Actuellement, 22 % des 2,8 millions de
foyers bénéficiaires de la prime
sont déjà des parents isolés.
Pour une mère ou un père seul
avec un enfant, le gain net maximal
de 90 euros par mois s’appliquera à
partir d’un SMIC (1.204 euros net) et
jusqu’à un peu plus de 2.000 euros.
Soit une prime totale de 292 euros
au SMIC et de 90 euros pour
2.000 euros − alors qu’il s’agit de
l’ancien point de sortie de la prestation. Le parent seul ne perdra le
droit à la prime d’activité qu’à
1,9 SMIC, soit 2.287 euros net. En
comparaison, un célibataire sans
enfant touchera 241 euros au SMIC
et retombera à 90 euros dès
1,3 SMIC (1.565 euros).
Le cas des très petits salaires
Le rapporteur du projet de loi
d’urgence économique et sociale, le
député LREM Olivier Véran, a
alerté la ministre sur le cas de ces
travailleurs très précaires qui sont
souvent des mères isolées et qui
gagnent moins d’un SMIC − par
exemple les assistantes de vie scolaire. Ils ne bénéficieront pas du
coup de pouce à la prime d’activité,
car il faut gagner au moins
963 euros par mois pour avoir droit
à une revalorisation de 26 euros.
« Redescendre au-dessous de
0,8 SMIC prendrait du temps »,
a répondu Agnès Buzyn, faisant
allusion aux délais très serrés de
mise en œuvre de l’annonce du
10 décembre pour les caisses d’allocations familiales. Toutefois, la
ministre a rappelé que le gouvernement s’engageait à évaluer
l’impact de la hausse de la prime
d’activité dans les six mois. Cela
permettra de voir s’il faut encore
faire évoluer le dispositif au profit
des plus fragiles. Et aussi de tracer
des perspectives sur l’attribution
automatique de ce crédit d’impôt
aux travailleurs qui y ont droit −
sachant que le taux de recours à la
prime s’établit désormais à 80 %.
Par ailleurs, Agnès Buzyn a expliqué que la prime d’activité sera versée, à l’avenir, à 400.000 indépendants. La proportion d’agriculteurs,
commerçants, artisans et libéraux
qui y auront droit passera de 15 % à
18 %. Les agents publics sont également concernés : « Nous pensons
qu’après la réforme, nous pouvons
toucher 12 % des fonctionnaires, soit
600.000 personnes au total », contre
8 % aujourd’hui.
a
Lire nos informations sur la
baisse de la CSG de certains
retraités et sur les heures sup
et les suppressions de postes
dans l’Education nationale sur
lesechos.fr/
Paris veut croire que ses
efforts pour compenser en partie le coût des gestes en faveur
des « gilets jaunes » (taxe Gafa,
report de la baisse de l’IS pour
les plus grandes entreprises,
rabot dans les dépenses publiques) finiront de convaincre
Bruxelles de se montrer clémente. « Je pense qu’il y a eu de la
compréhension de la part de la
Commission de la situation politique exceptionnelle », a expliqué Bruno Le Maire.
Clémence
La tendance semble aller de fait
vers une certaine clémence.
Début décembre, Pierre Moscovici a estimé, dans « Le Parisien », qu’un dépassement des
3 % est « envisageable de
manière limitée, temporaire,
exceptionnelle ». Sur le fond, le
commissaire français juge crucial de ne pas alimenter la rhétorique des opposants à Bruxelles : il faut donc se montrer
flexible avec les Etats en proie à
certaines problématiques
sociales. Cette approche trouve
un écho à Bruxelles, où même
d’habituels partisans d’une
stricte rigueur budgétaire ont
reconnu l’urgence qu’avait
Emmanuel Macron à tenter de
calmer la situation en France. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // FRANCE
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
Guerre patronale pour contrôler
l’apprentissage dans les PME
L’huile de palme
sortie de la liste
des biocarburants
Les députés ont
décidé de ne plus
considérer les produits à base d’huile
de palme comme
des biocarburants.
L’avantage fiscal
dont ils bénéficient
à ce titre va
disparaître.
Joël Cossardeaux
@JolCossardeaux
La majorité En marche au Parlement est moins docile qu’elle
n’en donne parfois l’impression. C’est en effet contre l’avis
du gouvernement que ses
députés ont permis l’adoption
mercredi, vers quatre heures
du matin, d’un sous-amendement au projet de la loi de
finances 2019 stipulant que les
produits à base d’huile de
palme « ne sont pas considérés
comme des biocarburants ».
Cette « disqualification »
revient à enlever à cette valorisation de l’huile de palme une
bonne partie de sa pertinence
économique, sinon toute. Avec
elle, en effet, disparaît, à partir
de 2020, et pour ce seul sousproduit, l’avantage fiscal lié à
l’incorporation d’une substance
végétale (betterave, colza, tournesol, etc.) dans un carburant
fossile. Impossible pour l’huile
de palme d’échapper à la TGAP
(taxe générale sur les activités
polluantes) majorée qui s’applique au-dessous d’un certain
taux de mélange (7 % en
moyenne pour l’ensemble des
carburants).
Une perte
de 100 millions
Le coup, ou plutôt le surcoût,
s’annonce rude pour Total qui
développe à La Mède (Bouchesdu-Rhône), sur les rives de
l’étang de Berre, un projet de
bioraffinerie spécialisée pour
une large part (300.000 tonnes
par an) dans la transformation
l Les deux organisations U2P et CPME défendent chacune leur projet
d’opérateur de compétences créé par la loi Pénicaud.
l A cet enjeu opérationnel s’en ajoute un, politique, de représentativité.
d’huile de palme importée. Lors
de l’examen de cette disposition
au palais du Luxembourg, qui
l’avait rejetée, la sénatrice LR
Christine Lavarde avait parlé
d’une perte de « 100 millions
d’euros par an pour Total », rappelle Sylvain Angerand, représentant des Amis de la Terre.
ENTREPRISES
Alain Ruello
@AlainRuello
L’Europe
pourrait suivre
Une bataille sourde oppose, depuis
cet été, l’U2P et la CPME pour le contrôle du financement de l’apprentissage dans les TPE et les PME. A cet
enjeu opérationnel s’en ajoute un,
politique, de représentativité patronale. « Ils se déchirent comme des
bêtes », confirme-t-on de source
proche du dossier. A telle enseigne
qu’une réunion de conciliation a été
organisée lundi soir au ministère
du Travail en présence des présidents des deux organisations, Alain
Griset pour l’U2P et François Asselin pour la CPME. Sans succès.
A l’origine du différend il y a la
réforme Pénicaud de la formation.
Dépossédée de la collecte des fonds
de la formation continue et de
l’apprentissage, la vingtaine d’organismes collecteurs paritaires (Opca)
doit céder la place à une dizaine
d’opérateurs de compétences, les
Opco, à qui la loi avenir professionnel assigne trois missions : financer
les contrats d’alternance, développer la formation dans les PME de
moins de 50 salariés et aider les
branches adhérentes à réfléchir à
leurs besoins de compétences.
Cette ONG s’est montrée de tout
temps hostile au projet de La
M è d e q u ’e l l e a c c u s e d e
contribuer à la déforestation
massive de l’Asie du Sud-Est et
aux changements d’affectation
des terres, au détriment de
l’agriculture vivrière. Mercredi,
elle a demandé au gouvernement de rouvrir « les discussions avec les syndicats et les élus
locaux sur l’avenir de ce site » où
travaillent 250 personnes.
Le coup s’annonce
rude pour Total
qui développe
à La Mède, sur
les rives de l’étang
de Berre, un projet
de bioraffinerie
spécialisée.
Le vote des députés devrait
en tout cas mettre un terme aux
atermoiements du gouvernement sur ce dossier, après lui
avoir donné son feu vert en mai
dernier. La déclassification
qu’ils ont décidée ne s’encombre d’aucun distinguo sur la
nature des produits à base
d’huile de palme, qu’il s’agisse
d’huiles certifiées « durables »,
comme celles que Total s’est
engagé à importer, ou qu’il
s’agisse d’huiles non certifiées.
La France a-t-elle joué les
précurseurs ? En novembre
dernier, le Parlement européen
s’est prononcé pour une sortie
progressive de l’huile de palme
de la liste des biocarburants.
Reste à la Commission européenne à transformer l’essai.
Une décision est attendue pour
le mois de février prochain. n
Le temps presse
Le rapport Marx-Bagorski a donné
un avant-goût de ce que pourraient
être ces Opco, dans une logique de
cohérence de métiers et de compétences. Le temps presse car les branches professionnelles doivent désigner leur Opco d’ici au 31 décembre,
le gouvernement statuant en dernier ressort le 1er avril. C’est dans ce
contexte que l’U2P et la CPME défendent deux projets concurrents.
L’organisation présidée par
Alain Griset est partie la première
en fédérant mi-juillet quasiment
toutes les branches de l’U2P autour
d’un grand Opco des services de
proximité et de l’artisanat, sur les
bases de l’Opca Actalians et avec le
soutien tacite de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. C’était sans
compter avec la CPME qui s’est
Robert Kluba/RÉA
ENVIRONNEMENT
Au cœur du conflit entre l’U2P et la CPME, le contrôle des opérateurs de compétences qui financent
les contrats d’alternance et développent la formation dans les PME de moins de 50 salariés .
invitée au débat début septembre
en poussant pour un périmètre
plus large : aux branches de l’U2P,
elle adjoint celles qui resteraient
d’Agefos PME, son Opca interprofessionnel.
Insinuations
et lutte d’influence
« A notre grande surprise, François
Asselin a écrit à Alain Griset. On est
tombé des nues car ils ne sont absolument par représentatifs dans le
champ de l’artisanat et des professions libérales », raconte-t-on côté
U2P. « Le rapport Marx-Bagorski
préconise un Opco des services de
proximité et de l’artisanat mais ne
stipule pas qu’il soit réservé à
l’U2P ! Notre projet repose sur l’économie de proximité avec une dominante PME », défend-on dans
l’autre camp.
Depuis, insinuations et lutte
d’influence vont bon train sous le
regard attentif des syndicats qui
ont attendu l’issue de la réunion de
conciliation pour choisir leur
camp. La réunion n’ayant rien
donné, FO, la CGC et la CFTC ont
signé le projet U2P qui peut donc
être déposé au ministère pour
homologation. Ils l’ont signé
d’autant plus volontiers que le projet garantit à chaque syndicat le
même nombre de sièges, quelle
que soit leur représentativité dans
les branches concernées.
La CFDT, elle, espérait que les
deux projets convergent. Pour cela,
il aurait fallu que les deux organisations patronales se mettent
d’accord sur le partage du pouvoir,
le cœur du problème. Avec un tiers
des apprentis dans ses branches,
l’U2P ne veut pas céder la majorité
au sein du collège patronal du futur
Opco des TPE-PME, ce que la CPME
juge inacceptable. Qui dit contrôle,
dit position de force pour déterminer les niveaux de prise en charge
des contrats d’apprentissage
dans les branches. Et donc une position privilégiée pour faire valoir son
action auprès des entreprises adhérentes ou non. n
Les organismes de formation
demandent une « clarification »
Défendant la « cohérence » de leurs activités et la « proximité » de leurs compétences, les branches ou syndicats
de la formation, de l’enseignement privé ou du portage
salarial, veulent constituer une filière commune au sein
d’un même Opco. Las, « l’instabilité du paysage des futurs
opérateurs de compétences » ne leur a pas permis,
à ce stade, de parvenir à leur fin, regrettent-elles, appelant le ministère du Travail à des arbitrages rapides.
Formation : le Medef dans une situation très difficile
Ian Hanning/RÉA
L’organisation patronale
tente de sauver son
organisme paritaire
collecteur en le rapprochant des fédérations
de l’intérim, de la propreté
et de la sécurité.
Deux-cent cinquante personnes travaillent sur le site
de Total, à La Mède, dans les Bouches-du-Rhône.
Cela chauffe entre l’U2P et la CPME.
Cela chauffe aussi au Medef. Et pour
la même raison : la place de l’organisation patronale dans le nouveau
paysage paritaire de l’apprentissage
et de la formation continue dessiné
par la réforme Pénicaud. La température est à ce point montée d’un
cran que Prism’emploi, la fédération de l’intérim, menace de rendre
sa carte d’adhérent, indique-t-on de
sources concordantes.
La réforme a acté la disparition
de la vingtaine d’organismes paritaires qui collectent les cotisations
formation des entreprises (Opca).
Ils seront remplacés l’année prochaine par une dizaine d’opérateurs de compétences (Opco) dans
une logique de cohérence des
métiers, comme le préconise le rapport Marx-Bagorski. Il devrait ainsi
y en avoir un pour les services
financiers et du conseil, mettant fin
à la situation qui fait que les banques sont disséminées dans cinq
Opca pour des raisons historiques,
de pouvoir ou d’ego.
Pour certains Opca, comme
l’Afdas, qui couvre les champs de
la culture, de la communication
ou des médias, la transformation
sera à peu près naturelle, puisqu’un Opco du même champ est
prévu. Les branches professionnelles au départ et à l’arrivée
seront sensiblement les mêmes.
Pour les deux Opca dits « interprofessionnels », en revanche – Agefos PME contrôlé par la CPME et
Opcalia par le Medef –, l’avenir
s’inscrit en gros pointillés.
A la recherche d’un terrain
d’atterrissage
Le problème vient du fait qu’ils rassemblent des entreprises qui n’ont
pas grand-chose à voir entre elles.
Nombre d’entre elles vont donc
rejoindre un des Opco préconisés
par le rapport Marx-Bagorski. Pour
garder la main, le Medef a tenté de
rapprocher celles qui restent dans
Opcalia avec le futur Opco des services financiers. Refus catégorique
des intéressés qui veulent rester
entre eux.
Le Medef a depuis cherché un
terrain d’atterrissage auprès des
fédérations du travail temporaire,
de la propreté et de la sécurité
appelées, toujours par le rapport
Marx-Bagorski, à faire Opco commun. Même accueil qu’avec les
L’organisation, présidée par Geoffroy Roux de Bézieux, a essuyé
un refus des banques, assurances et secteurs du conseil pour
faire un opérateur de compétences commun. Photo Denis Allard/RÉA
banques et les assurances ! « Nous
nous concentrons sur la montée en
charge de notre projet d’Opco », indique laconiquement Prism’emploi.
Le projet serait sur le point d’être
déposé au ministère pour homologation. Pour l’organisation prési-
dée par Geoffroy Roux de Bézieux,
la réunion prévue ce jeudi en son
siège a donc tout d’une réunion de
la dernière chance pour conserver
la main dans le champ paritaire de
la formation. Contactée, elle n’a
pas souhaité s’exprimer. — A. R.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 05
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
MONDE
en
chiffres
COMPTES COURANTS
AMÉRICAINS EN DÉFICIT
ROYAUME-UNI :
L’INFLATION RALENTIT
Le déficit des comptes
courants aux Etats-Unis
a fortement augmenté au
troisième trimestre en raison
du creusement du déficit
commercial et d’une baisse
des revenus tirés notamment
des investissements.
Il s’est établi à 124,8 milliards
de dollars, bondissant
de 23,3 % par rapport
au trimestre précédent.
Le taux d’inflation au
Royaume-Uni est retombé à
2,3 % en novembre, au plus
bas depuis mars 2017, grâce
surtout à une baisse des prix
des carburants. Ce chiffre,
conforme aux anticipations
des économistes, se compare
à un taux de 2,4 % en
octobre. L’inflation avait
atteint un pic de cinq ans
de 3,1 % en novembre 2017.
–1,6 %
LA PRODUCTION DANS LE
BÂTIMENT EN ZONE EURO
En octobre 2018, par rapport
à septembre 2018, la production dans le secteur de la
construction, corrigée
des variations saisonnières,
a diminué de 1,6 % dans
la zone euro et de 1,2 %
dans l’Union européenne.
La Fed maintient son cap malgré les menaces
l La Réserve fédérale a annoncé la quatrième hausse des taux de l’année.
l Mais le rythme devrait se réduire l’an prochain. Et les prévisions de croissance sont revues à la baisse.
ÉTATS-UNIS
Nicolas Rauline
@nrauline
Elsa Conesa
@ElsaConesa
— Bureau de New York
Aux attaques répétées de Donald
Trump succèdent inlassablement
les réponses mesurées, mais fermes,
de Jerome Powell. La conclusion de
la dernière réunion de l’année pour
la Fed n’a pas bouleversé la règle. Le
président de la Réserve fédérale
américaine a annoncé ce mercredi
une nouvelle hausse des taux d’intérêt, la neuvième en trois ans, entre
2,25 et 2,5 %, un niveau qui les rapproche du taux neutre (lire ci-contre). Le président américain avait
pourtant de nouveau mis la pression
sur la Fed, cette semaine. « C’est
incroyable qu’avec un dollar aussi
fort, une inflation à peu près nulle, le
monde autour de nous qui explose,
Paris qui brûle et la Chine qui s’effondre, la Fed puisse même envisager de
relever à nouveau les taux », avait
tweeté le président américain,
voyant la Fed comme un « problème
bien plus grave que la Chine. »
Risque de récession
Une attitude contre-productive,
selon les observateurs, qui soulignaient ces jours-ci que la réserve
fédérale était quasiment dans l’obligation de poursuivre sa politique de
remontée progressive des taux, sous
peine d’apparaître faible et soumise
à l’exécutif. « Ne pas relever les taux
reviendrait à accepter de se faire harceler, alors qu’il y aurait des raisons
d’agir ainsi », confiait ainsi l’économiste Paul Krugman à CNN.
En revanche, la Fed ne prévoit
plus que deux hausses l’an prochain,
au lieu de trois jusqu’ici, montrant
qu’elle prend au sérieux les menaces
sur l’économie américaine. Elle a
d’ailleurs abaissé ses prévisions de
croissance et d’inflation. Pour la première, elle mise sur 3 % cette année
(contre 3,1 % jusqu’ici) et 2,3 % en
2019 (contre 2,5 %). Et elle anticipe
une inflation de 1,9 % pour 2018 et
2019, contre 2,1 % et 2 % annoncés
précédemment.
Pour Randy Kroszner, responsable adjoint de la Chicago Booth Busi-
ness School qui a servi au Conseil
des gouverneurs de la Fed, elle « doit
prendre le temps de voir où va l’économie américaine. Car, outre le ralentissement du marché de l’immobilier,
principal facteur de risque interne, ce
sont surtout des facteurs externes qui
menacent : la possible récession en
Europe, le ralentissement de la croissance chinoise ou les pressions sur le
commerce. »
L’inflation ne devrait
pas atteindre l’objectif
des 2 % fixé par la Fed,
pour la septième
année d’affilée.
Wall Street s’inquiète d’un ralentissement de la croissance – le S &
P 500 a perdu 12 % depuis le début du
mois d’octobre, l’indice Dow Jones
plus de 10 %. Les chiffres continuent
certes d’être solides, sur le front de
l’emploi, avec un taux de chômage à
3,7 %, son plus bas niveau depuis un
demi-siècle et des salaires qui commencent à remonter. La phase de
croissance, ininterrompue depuis
presque une décennie, est la
deuxième la plus longue de l’histoire.
Mais plusieurs facteurs sont
venus balayer l’optimisme ambiant.
L’inflation ne devrait pas atteindre
l’objectif des 2 % fixé par la Fed, pour
la septième année d’affilée, les déficits publics se sont creusés, la dette
des entreprises s’est alourdie, les tensions sur le marché de l’emploi
menacent de ralentir la production
domestique, les exportations
sont pénalisées par le dollar fort,
tandis que la guerre commerciale
fait encore planer de nombreuses
incertitudes…
Résultat : le risque de récession
n’a jamais été aussi élevé depuis la
prise de fonctions de Donald Trump.
Selon un sondage réalisé par CNBC
auprès d’un panel d’économistes, de
gérants de fonds et d’analystes, la
probabilité d’une récession dans les
douze prochains mois a grimpé à
23 %. Les économistes de la Fed restent, eux, plutôt rassurants, mais
disent surveiller de près certains
indicateurs, comme le niveau des
investissements des entreprises, ou
les constructions de logements. n
Le « taux neutre », nouvelle boussole des analystes
Régulièrement évoquée
par le président de la Fed,
la notion de « taux neutre »
constitue un point de repère
central pour les marchés.
Le lexique des banques centrales est
plus poétique qu’on l’imagine. Le
mystérieux « taux neutre », un concept qui refait son apparition dans
les discours des gouverneurs de la
Fed depuis quelque temps, a ainsi
été baptisé « R étoile » par les experts.
« C’est l’étoile du Berger de la Fed,
décrypte Thomas Julien, économiste chez Natixis. Mais elle est inobservable en temps réel ».
Ces jours-ci, cette étoile insaisissable concentre toute l’énergie des
analystes. En quelques semaines, le
gouverneur de la Fed Jerome Powell
a en effet multiplié les allusions à ce
taux idéal, indiquant d’abord en
octobre en être « très loin », puis
« juste en dessous » le mois dernier,
retournant les indices en l’espace de
quelques minutes. Le taux neutre est
en fait un taux théorique. C’est le
taux directeur qui serait sans effet
sur une économie à l’équilibre et affichant les deux objectifs de la Fed :
plein emploi et inflation à 2 %. Une
idée simple, mais redoutable.
Un concept qui plaît
« En pratique, il est très difficile de
fixer ce chiffre, explique Randy
Kroszner, ancien gouverneur de la
Fed et responsable adjoint de l’école
de commerce de l’université de Chicago. Il y a différentes façons de le
définir, et presque autant de vues sur
ce que doit être son niveau. En ce
moment, il évolue entre 2,5 et 3,5 %,
mais il approchait plutôt des 4 %
avant la crise de 2008, et n’a cessé de
baisser depuis ». Au sein de l’institution elle-même, les membres du
comité de politique monétaire
divergent sur ce que doit être ce
taux parfait, comme le montrent les
écarts dans leurs projections trimestrielles, qui sont rendues publiques depuis 2012.
« Les outils
traditionnels ne
permettent plus à
eux seuls de
comprendre. La Fed
a besoin d’autres
indicateurs
et le taux neutre
peut en faire
partie. »
RANDY KROSZNER
Ancien gouverneur de la Fed
Les membres de la banque centrale ont insisté sur le fait que le taux
neutre ne peut être leur seule boussole, mais le concept plaît beaucoup
aux investisseurs qui y voient une
indication de la direction choisie
par la Fed. « Il y a trois ans, quand la
Fed commençait juste à relever les
taux, cette notion avait moins d’intérêt, poursuit Thomas Julien. Mais
maintenant qu’on s’approche du
point d’équilibre, elle devient centrale
pour les marchés, car elle donne une
estimation de l’écart entre le taux
actuel et le taux cible ».
L’outil constitue aussi un instrument supplémentaire bienvenu
dans un environnement incertain,
alliant plein emploi et quasi-absence d’inflation. « Les outils traditionnels – l’emploi, la croissance,
l’inflation – ne permettent plus à eux
seuls de comprendre où en est l’économie, ajoute Randy Kroszner. La
Fed a besoin d’autres indicateurs
pour comprendre et le taux neutre
peut en faire partie ». — E. C.
Le gouvernement Orbán face à un mouvement de protestations
HONGRIE
Le gouvernement
hongrois fait face
à un mouvement de
grogne contre deux
lois récemment votées.
Catherine Chatignoux
@chatignoux
On a beau avoir été réélu très largement et disposer au Parlement
d’une « super-majorité » représentant les deux tiers des sièges,
on n’est pas à l’abri d’un mouvement de contestation. Le Premier
ministre conservateur hongrois,
Viktor Orbán, est en train de
l ’a p p r e n d r e à s e s d é p e n s .
Les manifestations qui se sont
enchaînées depuis une semaine
dans la capitale, Budapest, ont culminé dimanche dernier, avec des
rassemblements de 15.000 personnes protestant devant le siège
du parti au pouvoir, le Fidesz,
devant le Parlement et aux portes
de la télévision publique MTVA.
C’est le vote en procédure accélérée de deux textes de loi le
12 décembre qui a cristallisé le
mécontentement et fait descendre
les citoyens dans la rue. Pour la
première fois depuis avril 2017,
quand une loi avait visé l’univer-
sité d’Europe centrale financée
par le milliardaire George Soros.
« Loi esclavagiste »
Le premier de ces textes instaure
des tribunaux administratifs spéciaux chargés de juger les affaires
de corruption, de marchés publics
et de fraude électorale. Mais leur
contrôle échappera à la Cour
suprême et ses juges seront nommés par le ministère de la Justice.
L’opposition y voit une nouvelle
atteinte à l’indépendance de la justice. L’autre texte de loi amende le
Code du travail sur les heures supplémentaires : celles-ci pourront
monter jusqu’à 400 heures par an
(au lieu de 250 à l’heure actuelle) si
l’employeur le souhaite, et ce dernier aura trois ans pour les payer
(au lieu d’une année).
La réforme est justifiée par les
pénuries de personnel qui se généralisent dans l’industrie du fait
que les Hongrois s’expatrient souvent pour travailler dans les pays
voisins et que le pays ne fait pas
suffisamment appel à la
main-d’œuvre étrangère. Le jour
même de son adoption, 3.000 personnes ont défilé pour dénoncer ce
qu’elles ont qualifié de « loi esclavagiste ». Fait rarissime en Hongrie,
c’est toute l’opposition politique à
Viktor Orbán, socialistes, verts,
libéraux et extrême droite qui s’est
alliée pour soutenir les manifes-
tants, s’en prendre au régime
Orbán et demander le retrait de ces
deux textes ainsi qu’une plus
grande liberté pour les médias.
Ils ont peu de chances d’être
entendus. Pour une raison simple :
le gouvernement hongrois nie
l’existence même d’une contestation populaire. Pour le porte-parole du gouvernement hongrois,
Zoltán Kovács, en visite à Paris
mercredi avec le secrétaire d’Etat
en charge des Affaires européennes, Szabolcs Takács, « il s’agit
d’une contestation politique manipulée par les partis d’opposition et
les activistes. Rien de nouveau ». Il
réfute aussi l’ampleur de la grogne :
« R e u t e r s a c i t é l e ch i f f re d e
15.000 manifestants, c’est dix fois
plus que la réalité ». Une fois encore,
l’ennemi juré du Premier ministre
Orbán est appelé à la rescousse :
« Oui, nous voyons le visage de
George Soros derrière ces manifestants. N’est-il pas célébré comme
l’homme de l’année par le “Financial
Times” ? Cet homme a un agenda
politique et il dépense des milliards
de dollars pour le faire appliquer
sans le moindre mandat électif, en
particulier à travers les ONG. » Le
porte-parole de Viktor Orbán qui se
plaint des « fake news » régulièrement colportées en Europe sur la
Hongrie conclut : « Ce n’est pas du
conspirationnisme ni un sentiment
que j’exprime, c’est un fait. » n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 // MONDE
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
INTERVIEW // CECILIA MALMSTRÖM Commissaire européenne au Commerce
« Donald Trump est du mauvais côté de l’Histoire »
l La commissaire européenne au Commerce a accordé une interview à quelques médias européens, dont « Les Echos ».
l L’occasion de tirer le bilan d’une année 2018 mouvementée.
Où en est la relation
commerciale transatlantique
en cette fin 2018 ?
C’est un challenge pour l’Union
européenne. Nous espérons faire
abolir les droits de douane américains sur l’acier, mais , à ce stade, ce
n’est pas le scénario qui se dessine.
Vous avez beaucoup parlé
avec votre homologue
américain. Cela a-t-il eu
le moindre impact ?
Nous avons eu près de 20 échanges
pour éviter ces droits de douane.
Nous avons échoué, tout comme le
reste du monde. Je crois qu’ils
étaient déterminés à le faire. Mais
les effets sont très négatifs. Le marché est biaisé, les entreprises européennes exportent beaucoup
moins aux Etats-Unis et de l’acier
initialement prévu pour le marché
américain est déversé sur le marché
européen. Nous avons mis en place
des mesures de rééquilibrage provisoires. Début janvier, nous déciderons si nous les pérennisons.
Où en est-on de la menace
de droits de douane sur
l’automobile européenne ?
L’enquête en cours aux Etats-Unis
est fondée sur des considérations de
sécurité nationale. C’est absurde et
nous ne l’acceptons pas. Nous sommes des amis et des alliés. Cette
mesure serait en outre très négative
pour les Etats-Unis. Mais Donald
Trump peut le faire. Si tel était le cas,
ce serait en violation des règles internationales et nous nous tournerions
immédiatement vers l’OMC, de
même que dix ou quinze autre pays.
Et nous prendrions au plus vite des
mesures de rééquilibrage. J’espère
que nous n’aurons pas à en venir là,
mais la liste est prête. Je crois, malgré tout, qu’il faut aussi insister sur
un agenda positif avec les Etats-Unis.
J’étais à la Maison-Blanche en juillet
dernier, lors de la rencontre entre
Donald Trump et Jean-Claude Juncker. Nous avons cherché à faciliter
l’achat de gaz naturel liquéfié américain par les entreprises européennes. Nous avons dit que nous sommes ouverts à un accord
commercial limité aux biens industriels. Nous travaillons intensément
en vue d’une coopération réglementaire. Et nous œuvrons ensemble,
avec le Japon, à la réforme de l’OMC.
Quel espoir avez-vous
de sauver l’OMC ?
Nous avons énormément de travail,
mais la bonne nouvelle est que de
nombreux pays s’engagent désormais dans la discussion sur l’organe
d’appel. Nous avons aussi fait, avec
Washington et Tokyo, des propositions sur le renforcement de la transparence. Notons au passage que la
Chine, qui n’avait plus fait de rapport
sur ses propres subventions agricoles depuis 2011, vient de se plier à cet
exercice… Nous travaillons aussi
ensemble pour voir si nous pouvons
concevoir de nouvelles règles au
sujet des surcapacités, un point sur
lequel la Chine doit faire plus. Nous
n’avons pas de règles, à l’OMC, pour
faire face à ce type de défi, pas plus
qu’aux transferts forcés de technologies. Nous parlons aussi avec les Chinois, qui doivent assumer une plus
grande responsabilité. Je ne suis pas
naïve, mais ils écoutent. Si l’OMC
s’effondrait, cela leur ferait très mal.
Et je crois que Donald Trump aussi
ne veut pas quitter l’OMC. Nous en
avons tous besoin. Sans elle, ce serait
l’anarchie totale.
La stratégie américaine
ne démontre-t-elle pas la
nécessité d’être plus agressif ?
N’oublions pas que l’Union européenne est une communauté de
droit. Nous ne pouvons exister et
être légitimes qu’à condition de respecter les règles. Mais cela n’empêche pas d’être fermes pour autant.
Prenez le mécanisme de filtrage des
investissements étrangers, qui
vient de faire l’objet d’un accord
européen. C’est un dispositif que la
nouveaux apparaissent, mais
d’autres sont détruits. Il faut investir plus dans l’éducation, la formation, et nous devons nous assurer
que les bénéfices de la mondialisation se propagent à l’ensemble de
nos sociétés. Et oui, dans de nombreux pays, les inégalités sont à la
hausse, ce qui m’inquiète. C’est
maintenant, par temps calme, qu’il
faut travailler sur ces sujets.
« Dans de nombreux
pays, les inégalités
sont à la hausse,
ce qui m’inquiète. »
Eric Herchaft/Reporters-RÉA
Propos recueillis par
Gabriel Grésillon
— Bureau de Bruxelles
« Le protectionnisme rend tout le monde plus pauvre. »
Chine n’aime pas du tout, et contre
lequel elle s’est battue. Il ne cible
personne, il est neutre au plan des
pays, mais il nous donne des
moyens nouveaux.
Donald Trump n’a-t-il
pas partiellement raison
de s’inquiéter des effets
négatifs de la mondialisation ?
Il est du mauvais côté de l’Histoire.
Le protectionnisme rend tout le
monde plus pauvre. Cela n’a rien de
bon pour les classes populaires
qu’il prétend protéger. Cela augmentera les prix et mettra en danger des emplois. Il n’y a pas le moindre doute là-dessus. Devons-nous
mieux gérer la mondialisation ?
Oui, bien entendu ! Des emplois
Quel regard rétrospectif
portez-vous sur la controverse
autour de l’accord
avec le Canada (Ceta) ?
Les difficultés ont été très intenses
[avec le blocage de la Wallonie,
NDLR]. Mais au final nous avons
trouvé une solution, et même nos
amis belges ont pu constater que le
ciel ne leur est pas tombé sur la tête,
que la démocratie est toujours en
place. Les exportations européennes vers le Canada sont à la hausse
de 7 %, voire de près de 10 % dans le
cas de la France.
Que répondez-vous à ceux
qui trouvent que les accords
commerciaux vont trop loin
désormais et sortent du cadre
démocratique ?
Nous avons passé nos quatre
années ici à essayer de changer la
façon dont nous négocions. Nous
avons écouté les inquiétudes légitimes. Nous avons mené les négociations les plus transparentes au
monde : tout est en ligne. Nous
échangeons intensément avec la
société civile. Un groupe nous conseille sur les questions environnementales. Nous avons mis l’accent
sur les PME, qui font l’objet d’un
chapitre spécifique dans l’accord
avec le Japon. Et nous sommes
focalisés sur la valeur créée par nos
accords. Nous venons de demander une discussion formelle avec la
Corée du Sud au sujet de l’application qu’elle fait de certaines règles
concernant le droit du travail dans
notre accord de libre-échange. C’est
une première. Nous avons, dans les
accords avec le Canada et le Japon,
des chapitres sur le développement
durable extrêmement fournis. Je
n’ai pas vu la moindre manifestation en Europe contre l’accord avec
le Japon, plus gros accord commercial jamais signé dans le monde.
Pourquoi, alors,
un tel soulèvement
contre le Ceta ?
Je crois qu’il arrivait dans la foulée
du TTIP [la tentative d’accord avec
les Etats-Unis, NDLR]. Mais dans la
situation actuelle, où Donald Trump
dit que le commerce est mauvais,
que les guerres commerciales sont
utiles, que le commerce n’est bénéfique que pour l’une des deux parties,
je pense que les gens commencent à
se dire que ce n’est pas le cas, en réalité. L’UE est basée sur le commerce
interne. Le marché intérieur nous a
été extrêmement bénéfique. n
L’étau allemand se resserre sur les investissements étrangers
L’Allemagne abaisse à 10 %
le seuil au-delà duquel le
gouvernement peut examiner la prise de participation
d’un investisseur étranger
dans les secteurs touchant
à la sécurité du pays.
Ninon Renaud
@NinonRenaud
— Bureau de Berlin
S’il se résout à ouvrir davantage ses
portes à la main-d’œuvre étrangère, le gouvernement allemand se
montre plus prudent que jamais
quant aux prises de participation
de groupes étrangers au capital
d’entreprises germaniques. Mercredi, la coalition gouvernementale a adopté un amendement qui
abaisse le seuil fixé depuis 2004 de
25 % à 10 %, permettant de bloquer
ce type d’opération dans les secteurs jugés sensibles pour la sécurité du pays. « Les entreprises
aiment investir en Allemagne et cela
doit continuer. Mais quand il s’agit
d’infrastructures sensibles, il faut
être en mesure de savoir exactement
qui investit et quelles sont les conséquences », a souligné le ministre de
l’Economie, Peter Altmaier. Parmi
les secteurs concernés par ce nou-
veau seuil, il a évoqué la fourniture
d’électricité, de gaz et d’eau potable,
les télécoms, les infrastructures
liées à la sécurité et à la défense,
mais aussi les groupes de médias.
Durcissement
Depuis le rachat, en 2016, du fabricant allemand de robots industriels Kuka par Midea, le champion
chinois de l’électroménager, l’exécutif allemand avait déjà durci les
règles sur les investissements
étrangers. En 2017, il s’était donné
quatre mois, au lieu de deux, pour
examiner les offres et avait étendu
le champ des transactions soumi-
ses à son aval aux prestataires de
services ou aux fabricants de logiciels utilisés dans des secteurs stratégiques. Ce nouveau durcissement intervient après l’épisode
estival 50Herz. Faute de pouvoir
mettre son veto sur le rachat de
20 % de ce gestionnaire de réseau
d’électricité domestique par des
investisseurs chinois, Berlin avait
fait racheter cette part par son bras
armé, la banque KfW.
En Chine, les entreprises allemandes ont profité ces derniers
mois d’une plus grande ouverture
du pays aux investisseurs étrangers : BMW a été notamment le
premier groupe étranger à prendre
une participation majoritaire dans
une coentreprise avec le constructeur chinois Brilliance. Mais les
soupçons sur l’insuffisance en
matière de sécurité des équipements du géant des télécoms chinois Huawei, exclu d’une série
d’appels d’offres internationales
sur le marché de la 5G, et dans le
viseur de Donald Trump, nourrissent la méfiance vis-à-vis de la
Chine. Et si l’ouverture chinoise est
un bon début, Peter Altmeier a
ajouté que le pays devait aussi faciliter les investissements étrangers
directs dans ses entreprises. n
Rome évite une procédure
d’infraction sur son budget
Un accord a été trouvé
entre la Commission
européenne et le
gouvernement italien.
Olivier Tosseri
@oliviertosseri
— Correspondant à Rome
et G. G.
Le clash entre Bruxelles et Rome
n’aura pas (encore) lieu. La Commission européenne a annoncé, mercredi midi, qu’elle était parvenue à
trouver un accord avec les autorités
italiennes au sujet du projet de budget 2019. Un accord qui permet à
Rome « d’éviter la procédure pour
déficit excessif à ce stade », a précisé
Valdis Dombrovskis, le vice-prési-
dent de la Commission européenne.
Conforme à son positionnement de
fermeté, le Letton a précisé que « de
nombreux commissaires européens »
avaient « insisté sur la nécessité de
rester vigilants » lors de la réunion à
huis clos qui s’est tenue mercredi
matin. A la mi-journée, le gouvernement italien pouvait enfin crier victoire après trois mois de négociations tendues. « La victoire du bon
sens pour le bien de nos citoyens »,
s’est félicité Matteo Salvini, tandis
que Luigi Di Maio louait le « courage
et la fermeté de Giuseppe Conte face à
la Commission Européenne sans
jamais reculer ni trahir les Italiens ».
Il a fallu néanmoins modifier les
promesses qui leur avaient été faites,
à commencer par celle concernant
le déficit qui ne devait jamais descendre sous la barre des 2,4 % du PIB
l’an prochain. Il sera de 2,04 %. Les
prévisions de croissance sont elles
aussi revues à la baisse, à 1 % seulement pour les deux prochaines
années, contre 1,5 % en 2019 initialement annoncé. L’effort le plus substantiel consenti par Rome pour rassurer Bruxelles et arracher un
accord concerne le déficit structurel
(calculé indépendamment des
variations conjoncturelles). L’Italie
prévoyait une dégradation de ce dernier de 0,8 point de PIB, elle consent
désormais à le stabiliser. Cet effort
est jugé le plus propice à un abaisse-
« La victoire
du bons sens pour
le bien de nos
citoyens. »
MATTEO SALVINI
Chef de file de la Ligue
ment dans la durée de la dette publique de 131 % du PIB, qui se situe en
deuxième position dans la zone
euro, derrière la Grèce.
Francisco Seco/AP/Sipa
EUROPE
Conciliation
Giuseppe Conte a présenté au Sénat
l’accord souscrit avec la Commission européenne pour que le budget
2019 soit finalement adopté. Le président du Conseil a assuré que « ni le
contenu, ni les bénéficiaires, ni les
temps de réalisation des mesures phares ne seront modifiés ». Pour la simple raison qu’il s’était déjà engagé à
décaler l’entrée en vigueur des plus
controversées, en particulier
le revenu citoyen de 780 euros par
mois et la possibilité d’anticiper l’âge
légal de départ à la retraite. Les problèmes ne sont que différés, de quoi
faire dire à Valdis Dombrovskis que
l’accord n’était « pas idéal ». Il a également laissé paraître une certaine
Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, et le président
de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.
réserve sur la volonté de l’Italie
d’adopter d’indispensables nouvelles mesures sur la TVA qui conditionnent les budgets 2020 et 2021.
Mais l’heure est à la conciliation et à
l’apaisement. Une tâche confiée à
Pierre Moscovici, qui a préféré vanter les vertus du dialogue : « Certains
auraient peut-être voulu une crise ;
nous, nous voulions une solution.
Certains auraient voulu pointer
l’Europe et la Commission comme
étant technocratiques, nous souhaitions au contraire montrer que nous
pouvions apporter des réponses. » Un
répit avant les nouvelles tensions qui
ne manqueront pas d’émailler la
campagne pour les élections européennes de 2019 sur le point de
s’ouvrir. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE // 07
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
Immigration : l’Allemagne ouvre
ses portes aux travailleurs qualifiés
l Avec 1,24 million de postes vacants outre-Rhin, l’exécutif a adopté un projet de loi sur l’immigration économique.
l Qualification, autonomie financière et maîtrise de l’allemand sont des prérequis.
EUROPE
« C’est un moment
historique, nous
sommes parvenus
à dépasser
les questions
idéologiques pour
nous accorder sur
un projet de textes
déterminants. »
« Après plus de vingt ans de débats,
l’Allemagne se dote d’une loi moderne
sur l’immigration », s’est félicité mercredi le ministre du Travail socialdémocrate (SPD), Hubertus Heil,
lors de la présentation de ce paquet
législatif qui doit encore être débattu
au Bundestag l’an prochain. « C’est
un moment historique, nous sommes
parvenus à dépasser les questions
idéologiques pour nous accorder sur
un projet de textes déterminants pour
la compétitivité de l’économie allemande », a complété le ministre de
l’Economie chrétien-démocrate
(CDU), Peter Altmeier. Représentant
du troisième parti de la coalition
gouvernementale, Horst Seehofer, le
ministre de l’Intérieur chrétien-social (CSU), a estimé que ce paquet
pourrait aussi limiter l’immigration
illégale en Allemagne.
Scinder les sujets pour
faciliter le consensus
La satisfaction des trois ministres
était à la hauteur des enjeux. Symboliquement, le gouvernement d’Angela
Merkel peut ainsi tourner la page
de ses dissensions sur les sujets
Lena Mucha/« NYT »-Redux-RÉA
Ninon Renaud
@NinonRenaud
— Correspondante à Berlin
Un médecin syrien au chevet d’un malade, à la clinique de Heide. Selon l’Agence fédérale
pour l’emploi, le besoin annuel en travailleurs issus de pays non européens s’élève à 400.000.
migratoires. Il signale aussi, et surtout, sa capacité à proposer des solutions concrètes sur un sujet stratégique pour l’Allemagne. Du fait de sa
démographie vieillissante, le pays a
en effet le plus grand mal à satisfaire
ses besoins en main-d’œuvre qualifiée. Alors qu’Hubertus Heil a rappelé
que 1,24 million de postes étaient
vacants en Allemagne, Peter Alt-
meier a estimé que le nouveau paquet
législatif pourrait apporter de 0,5 % à
1 % de croissance supplémentaire.
Selon une étude de la banque
publique KfW, deux tiers des PME
ont l’intention d’embaucher des
travailleurs qualifiés dans les trois
ans, mais 65 % d’entre elles craignent de ne pas y parvenir. Les
experts de l’université de Cons-
Brexit : la future politique
d’immigration britannique
sous le feu des critiques
ROYAUME-UNI
Le gouvernement
s’est déchiré, ces
derniers jours, pour
finaliser le Livre blanc
fixant le cap pour
l’après-Brexit.
Les entreprises
et le système de santé
redoutent que le
nouveau régime les
empêche de recruter.
Alexandre Counis
@alexandrecounis
— Correspondant à Londres
A cent jours du Brexit, le gouvernement britannique a publié, mercredi,
les modalités de sa future politique
d’immigration. Ou presque. Il a en
effet dû renoncer à fixer, dans ce
Livre blanc très attendu, le seuil de
rémunération à partir duquel les
étrangers européens ou non, qui voudront aller travailler outre-Manche,
pourront être considérés comme
« qualifiés ». Un sésame qui leur donnera accès au marché du travail sans
aucune limite de quotas.
La fixation de ce seuil était pourtant le nœud de cette réforme, qui
doit permettre à Londres de reprendre le contrôle de ses flux migratoires
venant de l’UE avec la fin du principe
de libre circulation. L’objectif est
de favoriser à l’avenir l’arrivée de travailleurs qualifiés, et de limiter l’afflux
de non-qualifiés. Le tout, en cessant
de distinguer ceux venus d’Europe et
ceux venus d’ailleurs. Ce nouveau
régime devrait entrer en vigueur
début 2021, à l’issue de la période de
transition… à condition qu’un accord
de divorce soit ratifié par le Parlement britannique. En matière de
politique d’immigration, rien n’est
pour l’instant prévu sinon. « Ce sera
un système d’immigration unique,
basé sur les compétences et l’expertise
que les gens peuvent apporter plutôt
que sur leur pays d’origine », a
résumé le ministre de l’Intérieur,
Sajid Javid, tout en précisant
que l’idée était aussi d’inciter les
entreprises « à se tourner en priorité
vers la main-d’œuvre nationale ».
Conformément aux recommandations du « MAC », le Migration
Advisory Committee, Theresa May
souhaitait fixer à 30.000 livres le
niveau de revenus annuels nécessaire pour bénéficier du statut de travailleur qualifié. Devant l’opposition,
ces derniers jours, du chancelier de
l’Echiquier, Philip Hammond, et du
ministre des Affaires,de l’Energie et
de la Stratégie industrielle, Greg
Clark, qui redoutaient les dégâts collatéraux d’une telle mesure sur l’économie, elle a dû y renoncer. Et renvoyer la fixation de ce seuil à l’issue
d’une période de consultation qui
doit durer douze mois.
76 % des Européens
au-dessous du seuil
Un tel seuil aurait été « un coup bas »
pour les nombreuses entreprises qui
peinent à recruter ou à retenir leurs
salariés, a dit la Confederation of British Industry (CBI). « Des compétences élevées ne sont pas synonymes de
salaires élevés, a aussi prévenu Saffron Cordery, l’un des directeurs du
NHS, le système de santé britannique. Le salaire initial des infirmières
est de 23.000 livres, celui des médecins
juniors de 27.000 livres, et celui des
aides-soignants de 17.000 livres. »
Aujourd’hui, 76 % des Européens
travaillant au Royaume-Uni gagnent
moins de 30.000 livres par an.
tance et de l’Agence fédérale pour
l’emploi estiment qu’au total l’Allemagne aura besoin en moyenne
chaque année, jusqu’en 2050, de
400.000 travailleurs issus de pays
non européens.
Pour pouvoir relever ce défi semé
d’embûches idéologiques opposant
notamment le SPD et la CSU, la coalition allemande a dû ruser en tra-
PETER ALTMEIER
Ministre de l’Economie
chrétien-démocrate (CDU)
vaillant en parallèle sur deux projets de textes législatifs. Le premier
se concentre sur l’immigration de
travailleurs qualifiés issus de pays
non européens et assouplit les
règles qui leur seront appliquées à
partir du 1er janvier 2020. Alors que
la règle était jusqu’ici limitée aux
universitaires, ces professionnels,
quel que soit leur secteur d’activité,
pourront aussi venir en Allemagne
sans contrat de travail au préalable,
pour trouver un emploi dans les six
à neuf mois.
Toute personne âgée de moins de
25 ans pourra également venir chercher une formation dans ce laps de
temps, à condition de savoir parler
l’allemand et d’être financièrement
autonome. « Nous voulons favoriser
une immigration sur le marché du
travail et non sur le marché social », a
souligné Horst Seehofer.
Une priorité pour les conservateurs qui explique qu’un deuxième
texte plus restrictif ait été nécessaire
pour traiter le sort des demandeurs
d’asile déboutés mais encore présents en Allemagne. Compte tenu
des besoins en main-d’œuvre, le SPD
notamment poussait pour faire de
ces environ 180.000 personnes un
vivier d’emploi. « On ne doit pas
expulser les gens qui peuvent participer à la croissance du pays », a souligné Hubertus Heil.
Selon le nouveau projet de loi, les
demandeurs d’asile déboutés et
n’ayant pas triché sur leur identité,
qui maîtrisent l’allemand, ayant été
employés pendant au moins 35 heures par semaine dans un emploi soumis aux cotisations sociales et tolérés
pendant au moins 12 mois, pourront
obtenir un permis de séjour pour
30 mois. Ce laps de temps devrait peu
ou prou les mener jusqu’en juin 2022,
période à laquelle le paquet législatif
devra être réévalué. Une condition
nécessaire pour apaiser une partie
des conservateurs, inquiets des effets
d’aubaine et encore réticents à l’idée
que l’Allemagne devienne officiellement une terre d’immigration. n
i
Vendred
avec
os
Les Ech
« Ce sera un système
d’immigration
unique, basé sur les
compétences et
l’expertise que les
gens peuvent
apporter plutôt que
sur leur pays
d’origine. »
SAJID JAVID
Ministre de l’Intérieur
Le Livre blanc reconnaît que les
secteurs de la construction et de la
protection sociale sont, sur ce front,
« particulièrement vulnérables ».
Mais aucun secteur ne bénéficiera a
priori d’exemption. Seul un régime
spécial sera testé, à petite échelle en
2019, pour les travaux saisonniers
dans l’agriculture.
Objectifs non chiffrés
Une période transitoire de cinq ans
sera par ailleurs mise en place pour
les travailleurs peu qualifiés, autrement dit gagnant moins que le seuil.
Ils pourront bénéficier d’un visa
de douze mois pour travailler et d’une
période de tolérance de douze mois
supplémentaires après son expiration. Mais ils ne pourront pas toucher
d’aide ni amener leur famille.
Le gouvernement a aussi dû flouter ses objectifs de réduction de
l’immigration nette. Là où Theresa
May parlait de redescendre au-dessous de 100.000 personnes par an
lorsqu’elle était encore ministre de
l’Intérieur, le Livre blanc se contente désormais de vouloir revenir à
« des niveaux viables ». Le chiffre
actuel est de 244.000. n
Videz-vous la tête avec
un magazine qui la remplit
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 //
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
idées&débats
SOMMAIRE
Le meilleur du Cercle Transformer le Cese en « conseil citoyen »
des Echos
La Chronique
Huawei ou la dangereuse dérive
anti-chinoise de Trump
Le Point de vue
Les limites du référendum d’initiative
citoyenne
Art et culture
Un « Hamlet » de rêve à l’Opéra-Comique
Stratégie
Streaming musical : à chacun sa partition
LES ÉDITORIAUX
DES « ÉCHOS »
Punir Facebook ?
Comme tout le monde, Facebook a le droit à
la présomption d’innocence. Ne
condamnons donc pas forcément par
avance un géant de la tech qui, par son génie,
a su rendre ses utilisateurs accros mais qui,
par souci de rentabilité, aurait tendance à ne
guère respecter leur vie privée digitale.
Laissons à la justice le temps de mener
Par David
sérieusement son enquête. Un travail qui
Barroux
doit aller au-delà de simples auditions
devant les parlementaires américains, qui
Si Facebook ne sont souvent que de vastes mises en
a commis
scènes théâtrales amusantes pour la galerie
autre chose mais qui ne changent rien sur le fond.
Mais une fois que la justice aura tranché et
que de
si Facebook est reconnu coupable d’avoir
simples
enfreint la lettre comme l’esprit des règles
qui doivent régir le monde digital, la vraie
fautes
question restera de savoir comment il
morales,
convient de punir le groupe fondé et dirigé
il faudra
par Mark Zuckerberg.
La première tentation de la justice sera
sanctionner
sans doute de frapper Facebook au portece géant.
monnaie. Imposer une amende, même très
lourde, ne serait cependant pas vraiment
douloureux pour ce colosse qui ne sait pas quoi faire de ses
milliards de profits. Les politiques et pouvoirs publics voudront
peut-être aller un cran plus loin en imposant de nouvelles règles.
L’arme de la régulation peut être efficace, mais le risque est que les
lois soient toujours en retard d’une évolution technologique.
Pour punir véritablement Facebook, il faudra sans doute aller
plus loin. L’option la plus radicale serait d’imposer un
démantèlement de ce géant qui, au-delà de Facebook, possède
aussi Instagram, WhatsApp ou Messenger. Pour en arriver là, il
faudrait cependant que les torts de Facebook se révèlent colossaux.
Les Etats et les régulateurs devraient peut-être plutôt profiter de
l’occasion pour se demander si l’on ne devrait pas désormais
interdire bien plus souvent aux géants comme Facebook de
s’acheter des relais de croissance en s’emparant des moindres startup susceptibles de leur faire un jour de l’ombre. On ne peut
interdire à un groupe d’innover en interne. On peut le ralentir
lorsqu’il cherche à étouffer une concurrence naissante.
Plutôt que d’en appeler aux juges, aux politiques ou aux
régulateurs, le plus simple serait toutefois que les consommateurs
se détournent eux-mêmes d’un prestataire de services qui a trahi
leur confiance. Sans en appeler au boycott ou à l’interdiction de
Facebook, les internautes qui se sentent trahis ont toujours la
possibilité de se détourner d’une application qui a fait d’eux une
marchandise ; qui vend leurs données en leur faisant croire que le
service qu’il apporte en échange est gratuit. Alors qu’en fait il
s’enrichit en vendant ce que nous avons de plus intime.
(
Lire nos informations
Page 23
Gueule de bois budgétaire
Par Etienne Lefebvre
107,5 milliards d’euros. Ce chiffre, validé à l’Assemblée nationale
dans la nuit de mardi à mercredi, ne fera pas les grands titres. Il a
pourtant de quoi inquiéter. Il s’agit du niveau du déficit de l’Etat, qui
va ainsi franchir la barre des 100 milliards l’année prochaine, en
raison des mesures de pouvoir d’achat décidées par Emmanuel
Macron. La dette est quant à elle en passe de franchir le seuil des
100 % de PIB. Encore ces 107,5 milliards restent-ils une
approximation, de l’aveu même du ministre du Budget, puisque
l’impact de toutes les décisions n’a pas pu être intégré à temps…
L’Etat va ainsi dépenser, en 2019, 37 % de plus qu’il n’encaisse de
recettes ! Alors, certes, la transformation du crédit d’impôt
compétitivité emploi (CICE) en baisse de charges conduit à payer
double l’année prochaine, soit une dépense exceptionnelle de plus
de 20 milliards qui disparaîtra ensuite. Par ailleurs, le juge de paix
reste le déficit public qui intègre les comptes de toutes les
administrations, et qui va représenter 3,2 % de PIB en 2019.
De quoi relativiser l’ampleur du dérapage ? Pas vraiment,
sachant que la France sera le seul pays, et de loin, à afficher un
déficit supérieur à la limite des 3 %. Et que l’Italie, autre mauvais
élève européen, vient de trouver un compromis avec la
Commission européenne sur son budget, avec un déficit
prévisionnel à 2 %. Au passage, Matteo Salvini (Ligue) et Luigi Di
Maio (M5S), qui assuraient qu’ils ne bougeraient pas d’un
centimètre et que les technocrates de Bruxelles devraient céder
face au peuple italien, ont dû se plier aux règles communes.
Après la fièvre des « gilets jaunes », le réveil sera en tout cas
difficile. La traduction budgétaire des mesures d’urgence de
l’Elysée montre à quel point les gains de pouvoir d’achat vont se
faire à crédit. Le risque pour le gouvernement (déjà pointé par
l’Insee) est d’ailleurs qu’ils ne soient que peu dépensés, les ménages
pouvant redouter des hausses d’impôt futures. Ils n’ont pas tort.
(
Lire nos informations
Pages 2 et 3
Boll pour « Les Echos »
Comment les grandes
puissances se disputent l’Afrique
Jacques Hubert-Rodier
— Editorialiste de politique
internationale aux « Echos »
De la Baltique à l’Afrique en passant
par la Méditerranée. La Russie de
Vladimir Poutine est de retour dans
le monde. En Afrique, « elle veut
rétablir la situation qu’elle avait, du
temps de l’Union soviétique, mais
aussi accroître ses relations, dans un
respect mutuel » sur le continent
africain, affirmait récemment le
représentant spécial du président
Vladimir Poutine pour le MoyenOrient et l’Afrique, Mikhaïl Bogdanov, en marge du Forum de Rhodes
organisé par le think tank Dialogue
of Civilizations (DOC).
A p r è s avo i r é t é l a rg e m e n t
absente d’Afrique depuis l’implosion de l’URSS, la Russie n’en est
encore qu’à des pas timides pour
s’interposer dans ce qui est le nouveau grand jeu du XXIe siècle entre
grandes puissances. Même si elle
est très loin de la Chine, de l’Inde,
des Etats-Unis et même des anciennes puissances coloniales européennes, qui tentent de s’y maintenir. Mais, pour réussir son retour,
Moscou veut jouer son atout : mettre en avant ses relations passées
avec les pays africains.
Pendant la guerre froide, l’URSS
apparaissait en pleine décolonisation comme une alternative à
l’Europe et était devenue l’un des
principaux fournisseurs d’armes
des pays africains. L’autre point fort
de l’influence soviétique était la coopération universitaire, qui a permis
à de nombreux jeunes Africains
d’aller étudier à Moscou. A l’époque,
cette influence inquiétait les pays
occidentaux, qui se demandaient
même si l’Union soviétique n’était
pas en train de « prendre le contrôle
de ce que l’on nommait le tiersmonde », selon le journaliste spécialisé Christophe Boisbouvier (« Jeune
Afrique », 20 octobre 2017). La Russie du XXIe siècle est bien loin de
jouer aujourd’hui ce rôle sur le continent. Pour donner néanmoins un
signal de son réengagement, le prési-
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
Si la Chine investit
de plus en plus sur
le continent africain,
d’autres pays cherchent aussi à accentuer leur présence.
Après l’Europe
et l’Inde, la Russie
cherche à elle aussi
à pousser ses pions.
D
Les points à retenir
Après avoir été largement
•absente
d’Afrique, la Russie
cherche à s’immiscer entre
les puissances présentes
sur le continent.
Via les matières premières,
les transports mais surtout
l’armement et l’effacement de
dettes, Vladimir Poutine veut
donner des signes de
réengagement.
Mais Moscou est conscient
que son retard sur la Chine est
immense, et que l’Amérique et
l’Europe restent des acteurs de
premier plan sur le continent.
•
•
dent, Vladimir Poutine, a décidé
l’année dernière l’annulation de
quelque 20 milliards de dollars de
dettes de pays africains contractées
du temps de l’URSS. De plus,
Moscou a proposé aux pays africains
encore endettés, un système
d’échange « actions contre dette »,
notamment pour investir dans
l’énergie et les ressources naturelles.
Dans l’industrie, notamment en Guinée dans la bauxite, ou encore dans
les chemins de fer au Ghana, les
entreprises russes rivalisent désormais avec les Chinois et les Français.
Dans l’armement, la Russie
compte aussi sur sa présence
ancienne. Comme le soulignait le
représentant de Vladimir Poutine,
elle est dans ce domaine « extrêmement compétitive ». Elle vient
d’ailleurs de conclure des accords
de coopération militaire avec la
République démocratique du
Congo (RDC) et avec la République
centrafricaine (RCA). Dans ce dernier pays, selon Mikhaïl Bogdanov,
la Russie a dép êché quelque
180 conseillers et instructeurs militaires. Une première depuis la fin de
la guerre froide, en plein pré carré
français et deux ans seulement
après la fin de l’opération Sangaris,
menée par l’armée française.
Mais la Russie ne se fait pas trop
d’illusions. Son retard est immense
sur la Chine, qui a déjà investi quelque 125 milliards de dollars dans les
pays africains et vient de promettre
60 milliards supplémentaires.
Soixante ans après les indépendances, le continent reste donc bien
l’objet des convoitises entre les grandes puissances. L’Afrique représente environ 8 % des réserves de
pétrole du monde, 7 % de l’or, 53 %
des diamants, 75 % du platine et au
moins 60 % des terres arables non
cultivées. La mise en culture aurait
de quoi nourrir une grande partie de
la population mondiale, qui à la fin
de ce siècle pourrait atteindre 11 milliards de personnes, notait l’économiste Dambisa Moyo dans une analyse publiée par Project Syndicate.
Ce qui a profondément changé
néanmoins, ce sont les acteurs et la
géographie. Le « Grand Jeu » n’est
plus entre la Russie et le RoyaumeUni en Asie, comme au XIXe siècle,
mais entre les nouveaux émergents, l’Amérique et l’Europe en
Afrique. Et l’aiguillon de la rivalité
est bien la Chine.
Les Etats-Unis sous la présidence
Donald Trump sont, politiquement
du moins, aux abonnés absents sur
le continent africain. « Ce n’est peutêtre pas un hasard que la petite demipage consacrée à l’Afrique se trouve
tout en bas de la National Security
S t ra t e g y d e l ’ a d m i n i s t ra t i o n
Trump », la bible de politique étrangère américaine, notait dans une
tribune Jeff Hawkins, ancien
ambassadeur américain et chercheur associé à l’Iris. Mais ce désintérêt de Trump n’empêche pas le fait
que les Etats-Unis restent un acteur
de premier plan sur le continent.
Pour répondre à la Chine, une nouvelle agence américaine dédiée au
développement du continent africain et dotée d’un fonds de 60 milliards de dollars vient d’être créée.
Emmanuel Macron a, lui aussi,
réagi en annonçant cette année une
augmentation de un milliard d’euros
du budget de l’Agence française de
développement (AFD), sans oublier
le maintien de la présence militaire,
comme au Sahel. En réponse aux
routes de la soie de la Chine, l’Inde,
associée au Japon, a lancé « son couloir de croissance Asie -Afrique », mais pour l’instant, le pays
n’est que le cinquième investisseur
en Afrique, loin derrière la Chine.
Reste que face aux ambitions russes, indiennes, européennes ou
américaines, la Chine a un avantage.
Elle est prête à largement financer
les opérations publiques et privées
en Afrique. « Toute la différence entre
la Chine et un pays comme la France
est que la Chine assure des financements à long terme, affirmait en
marge du forum de Rhodes le Premier ministre guinéen, Ibrahima
Kassory Fofana. Même si le risque
pour les pays africains est de voir
leur dette exploser. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 09
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR
opinions
1. EXCLUSIF Révélations sur l’enquête de Nissan sur Ghosn
2. Baisse de la CSG de certains retraités : un gain moyen de 448 euros par an
3. « Gilets jaunes » : gros cafouillage à Matignon sur l’extension du chèque énergie
4. L’Etat va donner son feu vert au projet EuropaCity
5. Trump évoque un retrait militaire total de Syrie
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
Transformer le Cese
en « conseil citoyen »
La difficile marche
sur Rome
LOI CONSTITUTIONNELLE « Le
mouvement des “gilets jaunes” réclame
la mise en place d’un RIC, dont on a du mal
à apprécier en quoi il permettrait d’apporter
une solution concrète aux problèmes de
pouvoir d’achat des Français. […] Une
[autre] voie pourrait constituer une réponse
intéressante à cette crise. Elle avait déjà été,
en partie, esquissée par le projet de loi
constitutionnel, délibérée cette année en
Conseil des ministres, avec la création d’une
chambre de la société civile, en lieu et place
du Cese. »
CHAMBRE CITOYENNE « Il conviendrait
d’aller plus loin pour répondre à la crise
actuelle en transformant le Cese en une
véritable chambre citoyenne, qui pourrait
être intitulée “conseil citoyen”. Cette chambre
citoyenne serait composée, pour un tiers, de
citoyens tirés au sort à partir de listes sur
lesquelles ils pourraient s’inscrire librement
et, pour les deux tiers restants, des
représentants de la vie économique et sociale
siégeant actuellement au Cese. »
NON CONTRAIGNANT « Dotée d’une
compétence consultative, la chambre
rendrait des avis non contraignants sur les
projets ou propositions de loi déposés au
Parlement […], comme c’est d’ailleurs le cas
aujourd’hui pour le Cese. Même non
contraignant, un avis négatif sur un projet
de loi inciterait sans doute le gouvernement
à revoir sa copie pour être en phase avec les
attentes des citoyens. »
a
A lire en intégralité sur Le Cercle
lesechos.fr/idees-debats/cercle
quoi sert une armée ? En tout cas,
•lesAmilitaires
italiens n’ont aucune envie
de servir de bouche-trous. Ceux innombrables qui parsèment les routes
romaines. Virginia Raggi, la maire de la
capitale, aurait souhaité avoir recours
aux hommes du génie pour résoudre
ses problèmes d’entretien de la voirie.
De quoi susciter l’irritation de la ministre de la Défense comme s’en est fait
l’écho « Il Messaggero », le quotidien de
la ville de Rome. « Qui a annoncé ces
idioties ? a déclaré Elisabetta Trenta,
provenant comme Virginia Raggi du
Mouvement des 5 étoiles (M5S).
Comme peut-on penser que nos militaires puissent faire les bouche-trous ? Ils
n’entreront en action que s’il y a une
urgence et qu’on me le demande, sinon je
n’envoie personne. »
Les soldats avaient été réquisitionnés
en 2012 lors de chutes de neige exceptionnelles pour déblayer les rues sur
demande du maire de l’époque Gianni
Alemanno. L’actuel conseil municipal
avait prévu de débloquer 65 millions
d’euros dans le prochain budget pour
faire combler les nids-de-poule par les
troupes du génie. Une mesure rejetée
par le Sénat qui a contraint la sous-secrétaire d’Etat au ministère de l’Economie, elle aussi membre du M5S, à
démentir Virginia Raggi. Elle a promis
de nouvelles lignes de crédit pour aider
la ville à faire face à l’un de ses nombreux problèmes structurels. Les représentants des forces de l’ordre et de
l’armée ont proposé une alternative :
« Que les élus aillent eux-mêmes remplir
les trous sur la chaussée puisqu’ils jugent
que c’est un travail tellement noble et
méritoire qu’il faille pour cela déranger
les soldats ! » — Olivier Tosseri
LE LIVRE
DU JOUR
Vingt ans d’histoire
de l’art en France
LE PROPOS Quand, il y a vingt ans,
la Fondation Ricard s’est « piquée »
de soutenir des artistes, le
microcosme culturel attendait au
tournant cette marque d’alcool,
soucieuse de valoriser et rajeunir
son image en misant sur l’art
contemporain… Et pourtant, cette
structure est devenue une
institution. Elle est hébergée dans
un immeuble haussmannien du
8e arrondissement, où elle organise
des expositions très pointues. Mais
son engagement va bien au-delà,
en soutenant les galeries
audacieuses et la scène française :
une quasi-mission de service
public ! Pour son 20e anniversaire,
la Fondation Ricard a décidé
d’éditer un livre qui retrace non pas
sa propre histoire, mais celle de
l’art contemporain de ces deux
dernières décennies dans
l’Hexagone.
L’INTÉRÊT Ce livre retrace le
chemin parcouru en vingt ans par
la création française, en reflète la
20 ans d’art en France
Une histoire sinon rien,
1999-2018
Flammarion, 296 pages, 49 euros.
mutation et la diversité, des lieux
alternatifs, des galeries.
LES AUTEURS L’ouvrage est placé
sous la direction de fins
connaisseurs du secteur : Michel
Gauthier, conservateur au Musée
national d’art moderne du Centre
Pompidou et professeur associé à
l’Université de Paris-Sorbonne, et
Marjolaine Lévy, historienne de
l’art et du design graphique,
commissaire d’exposition,
enseignante à l’Ecole européenne
supérieure d’art de Bretagne.
— Martine Robert
Jonathan Hayward/AP/Sipa
Plutôt que la mise en place incertaine d’un
référendum d’initiative citoyenne (RIC),
transformons l’actuel Conseil économique,
social et environnemental (Cese) en
« conseil citoyen ». C’est la proposition
d’Antoine Basty, étudiant à l’ENS.
Meng Wanzhou, récemment arrêtée au Canada, est accusée d’avoir violé les sanctions américaines contre l’Iran.
Huawei ou la dangereuse
dérive anti-chinoise de Trump
L’arrestation récente de la vice-présidente de Huawei sur le sol canadien,
exigée par Washington, constitue une escalade dangereuse.
Dans sa guerre économique avec la Chine, Donald Trump ne retient plus
ses coups. Au risque de conduire le monde à la catastrophe.
LA
CHRONIQUE
de Jeffrey
D. Sachs
'arrestation récente, au Canada,
de la vice-présidente de Huawei,
Meng Wanzhou, est une action
dangereuse de l'administration du président américain Donald Trump dans
le cadre de son intensification du conflit
avec la Chine. Si, comme Mark Twain
l’aurait écrit, l’histoire se répète souvent, notre époque rappelle de plus en
plus la période précédant 1914. Comme
les grandes puissances de l'Europe à
l'époque, les Etats-Unis, dirigés par une
administration déterminée à affirmer
la domination américaine sur la Chine,
poussent le monde vers une catastrophe. Le contexte de l'arrestation a une
importance énorme. Les Etats-Unis ont
exigé que le Canada arrête Meng à
l'aéroport de Vancouver alors qu’elle
était en route vers le Mexique en provenance de Hong Kong, puis qu’elle soit
extradée vers les Etats-Unis. Une telle
démarche est presque une déclaration
de guerre des Etats-Unis contre la communauté des affaires en Chine. Pratiquement sans précédent, elle fait peser
un risque beaucoup plus important sur
les hommes d’affaires américains qui
voyagent à l'étranger.
Les Etats-Unis arrêtent rarement des
hommes d’affaires de rang élevé, qu’ils
soient originaires des Etats-Unis ou de
l’étranger, pour des crimes commis par
leur entreprise. Commencer cette pratique par un dirigeant chinois de premier
plan est une provocation étonnante du
gouvernement. Meng Wanzhou est
accusée d’avoir violé les sanctions américaines contre l’Iran. Cependant,
remettez son arrestation dans le contexte du grand nombre d’entreprises,
américaines et étrangères, qui ont violé
les sanctions américaines contre l’Iran
et d’autres pays.
En 2011, par exemple, JPMorgan
Chase a versé 88,3 millions de dollars
d’amendes pour avoir violé les sanctions américaines contre Cuba, l’Iran et
le Soudan. Pourtant, Jamie Dimon, son
patron, n’a pas été saisi à la sortie d’un
avion et entraîné brusquement en
L
garde à vue. Depuis 2010, les institutions financières de premier rang suivantes ont payé des amendes pour violation des sanctions américaines :
Banco do Brasil, Bank of America, Bank
of Guam, Bank of Moscow, Bank of
Tokyo-Mitsubishi, Barclays, BNP Paribas, Clearstream Banking, Commerzbank, Compass, Crédit Agricole, Deutsche Bank, HSBC, ING, Intesa Sanpaolo,
JPMorgan Chase, National Bank of Abu
Dhabi, National Bank of Pakistan, PayPal, RBS (ABN Amro), Société Générale,
Toronto-Dominion Bank, Trans-Pacific
National Bank (maintenant connue
comme Beacon Business Bank), Standard Chartered et Wells Fargo.
Huawei est l’une
des entreprises
technologiques chinoises
les plus importantes et
donc une cible de choix
dans les efforts de
l’administration Trump
en vue de ralentir ou
arrêter la progression
de la Chine.
Aucun des CEOs ou CFOs de ces banques irrespectueuses des sanctions n’a
été arrêté et placé en garde à vue pour
ces violations. Dans tous ces cas, c’est
l’entreprise – et non un gestionnaire
individuel – qui a été tenue responsable.
De manière assez transparente,
l’action américaine contre Meng Wanzhou fait partie de la stratégie de l’administration Trump de saper l’économie
chinoise en imposant des droits de
douane, en fermant les marchés occidentaux aux exportations de haute
technologie chinoises et en empêchant
les sociétés américaines d’acheter les
technologiques chinoises et européennes. On peut dire, sans exagération, que
cela fait partie d’une guerre économique contre la Chine, qui plus est d’un
type très téméraire.
Huawei est l’une des entreprises
technologiques les plus importantes de
la Chine et donc une cible de choix dans
les efforts de l’administration Trump en
vue de ralentir ou arrêter la progression
de la Chine dans plusieurs secteurs de
haute technologie. Les Etats-Unis ten-
tent d’attaquer Huawei, notamment en
raison de la réussite de l’entreprise dans
la commercialisation des technologies
de pointe 5G au niveau mondial. Les
Etats-Unis prétendent que la société
présente un risque de sécurité spécifique grâce à des capacités de surveillance cachées dans ses matériels et
logiciels. Pourtant, le gouvernement
américain n’a fourni aucune preuve
pour étayer cette affirmation.
Lorsque les règles du commerce
mondial obstruent les tactiques de
gangster de Trump, les règles doivent
changer, selon lui. Le secrétaire d’Etat
américain Mike Pompeo l’a admis la
semaine dernière à Bruxelles. « Notre
administration, a-t-il dit, est en train de
sortir ou de renégocier légalement les traités obsolètes ou nuisibles, les accords commerciaux et autres accords internationaux qui ne servent pas nos intérêts
souverains ou ceux de nos alliés. » Néanmoins, avant de sortir de ces accords,
l’administration est en train de les mettre en miettes par des actions téméraires
et unilatérales. L’arrestation sans précédent de Meng Wanzhou est encore plus
provocante parce qu’elle est basée sur
des sanctions américaines extra-territoriales, à savoir, la prétention des EtatsUnis à ordonner à d’autres pays d’arrêter
de commercer avec des pays tiers tels
que Cuba ou l’Iran.
Les sanctions à l’encontre de parties
non nationales (comme les sanctions
américaines contre une entreprise chinoise) ne devraient pas être appliquées
par un seul pays, mais selon des accords
conclus au sein du Conseil de sécurité
des Nations unies. A cet égard, la résolution 2231 du Conseil de sécurité des
Nations unies invite tous les pays à abandonner les sanctions contre l’Iran dans le
cadre de l'accord sur le nucléaire iranien
de 2015. Pourtant, les Etats-Unis – et uniquement les Etats-Unis – rejettent maintenant le rôle du Conseil de sécurité dans
ce domaine. Aujourd’hui, c’est l'administration Trump, et non pas Huawei ou la
Chine, qui représente la plus grande
menace pour la règle du droit international et donc la paix mondiale.
Jeffrey D. Sachs est directeur
de l’Institut de la Terre à l’université
Columbia.
Cet article est publié en collaboration
avec Project Syndicate 2018.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // IDEES & DEBATS
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
art&culture
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LESECHOS.FR
1. Les mesures Macron pour le pouvoir d'achat vont stimuler la croissance
2. Accident de marché à 260 millions d'euros chez Natixis
3. Le taux de chômage ne reflue quasiment plus en France
4. L'Assemblée resserre l'avantage fiscal des journalistes
5. Fleur Pellerin dans le viseur de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique
LE POINT
DE VUE
de Gilles Toulemonde
es « gilets jaunes » réclament
depuis plusieurs jours l’instauration en France d’un référendum d’initiative citoyenne (RIC) qui
permettrait aux citoyens de proposer
ou d’abroger une loi, de réviser la
Constitution, voire de révoquer les élus.
L’adoption du RIC constituerait-elle
l’élan démocratique nouveau dont
notre pays a besoin ?
Depuis la révision constitutionnelle
de 2008, il existe, en France, une procédure de référendum d’initiative minoritaire, mais elle ne correspond nullement
aux attentes des « gilets jaunes » : une
minorité de parlementaires (20 %, soit
185) élabore une proposition de loi dont
la recevabilité est contrôlée par le Conseil constitutionnel. Ce n’est qu’ensuite
que les citoyens sont sollicités pour la
soutenir ; si 10 % des électeurs inscrits
sur les listes électorales (soit 4,5 millions)
signent une pétition à son soutien dans
les neuf mois qui suivent, alors… la proposition est adressée à l’Assemblée
nationale et au Sénat. Et ce n’est qu’en
l’absence d’examen par l’une ou l’autre
Assemblée dans les six mois que la proposition est soumise au référendum. On
comprendra aisément qu’une telle usine
à gaz n’ait jamais été mise en œuvre
depuis son entrée en vigueur le 1er janvier
2015. L’initiative populaire de la loi est
assez fréquemment admise dans les
pays européens, mais le plus souvent il
ne s’agit alors pour les citoyens que de
proposer une loi aux Assemblées (Autriche, Slovénie par exemple). Ce que réclament les « gilets jaunes » est plutôt une
initiative populaire obligatoirement
L
LE POINT
DE VUE
de Jacques Delpla
Les limites
du référendum
d’initiative citoyenne
soumise ensuite au référendum. L’hypothèse existe en Suisse mais uniquement
en matière constituante et non en
matière législative. Un référendum y est
organisé sur une proposition citoyenne
dès que celle-ci est portée par au moins
100.000 citoyens. Notons que des « votations » ainsi organisées n’ont pas atteint
certains des objectifs poursuivis par les
« gilets jaunes », le peuple suisse refusant en 2013 de limiter la rémunération
des patrons à 12 fois le salaire le plus bas
de l’entreprise et en 2018 d’instaurer un
SMIC à 3.300 euros.
Ce que réclament
les « gilets jaunes »
est plutôt une initiative
populaire soumise
ensuite au référendum.
L’hypothèse existe en
Suisse mais uniquement
en matière constituante.
La Suisse connaît aussi un mécanisme de veto populaire sur la loi : dans
les 100 jours qui suivent l’adoption d’une
loi par le Parlement, 50.000 citoyens
peuvent s’y opposer et déclencher ainsi
l’organisation d’un référendum. Un
procédé similaire avait été imaginé
dans la Constitution française de 1793
mais celle-ci n’a jamais été appliquée.
L’inconvénient de cette formule est de
retarder l’entrée en vigueur des lois d’au
moins 100 jours alors que la loi répond
généralement à des attentes des
citoyens. Sans aller jusqu’à réclamer un
veto populaire, les « gilets jaunes »
revendiquent un possible référendum
aux fins d’abroger une loi adoptée par le
Parlement. Le procédé existe en Italie à
la demande de 500.000 électeurs. Il a été
employé la première fois en 1971 pour
tenter de faire abroger la loi autorisant
le divorce. Mais il n’est pas aussi ouvert
que les « gilets jaunes » le souhaitent
puisqu’il ne peut aucunement porter
sur des lois fiscales ou budgétaires, sur
des lois d’amnistie ou sur des lois autorisant la ratification de traités.
Quant à la révocation populaire des
élus, elle n’existe en Europe qu’au soutien d’initiatives parlementaires de destituer le président de la République
(Autriche, Islande, Roumanie). C’est seulement au Venezuela que le président
peut être destitué par un référendum
organisé à l’initiative de 20 % des électeurs, mais seulement après la moitié au
moins du mandat, ce qui serait de nature
à décevoir certains « gilets jaunes ».
La demande des « gilets jaunes »
d’instauration du RIC se heurte ainsi à
de nombreuses objections. Les solutions sont davantage à trouver sur un
plan plus local où les interventions
citoyennes trouvent plus facilement à
s’exprimer, quitte à renoncer à l’unité de
la République française au profit d’un
fédéralisme plus enclin à reconnaître
un pouvoir local fort.
Un « Hamlet » de rêve
à l’Opéra-Comique
En 1868, à l’Opéra de Paris,
OPÉRA
prodigieux, comme hanté
il fallait se plier au goût du
Hamlet
par le personnage, écartelé
j o u r. J u l e s B a r b i e r e t
D’Ambroise Thomas,
entre son désir de venger
Michel Carré, les librettisdirection, Louis Langrée,
l’assassinat de son père et
tes, ont resserré l’action, élimise en scène Cyril Teste,
son amour pour Ophélie.
miné des personnages et,
Paris, Opéra-Comique
Le timbre si particulier du
comme l’avait fait Alexan(01 70 23 01 31) jusqu’au
baryton français, empreint
dre Dumas dans sa pièce
29 décembre, durée 3 h 30.
de douleur et de noblesse, et
homonyme (1847), modifié
sa présence scénique anila fin d’« Hamlet » : contrairement au texte
male marquent définitivement le rôle.
de Shakespeare, le rôle-titre ne meurt pas
Comme attendu, l’Ophélie de Sabine
après avoir vengé le meurtre de son père.
Devieilhe émeut par sa grâce aérienne, ses
Mais il y a tout ce qu’il faut pour contenter le
phrasés à la fois intenses et désarmants de
public : des scènes de foule, des duos
naturel. La ballade « Pâle et blonde » lui
d’amour, des airs virtuoses, réunis dans un
vaut un triomphe mérité.
texte d’une parfaite clarté. Ambroise Thomas (1811-1896) y dépose une musique effiInstruments d’époque
cace et orchestrée avec soin (solos de cor, de
Laurent Alvaro campe, avec l’arrogance
trombone, de cor anglais) qui compense
vocale nécessaire, un roi Claudius sans
son manque de souffle par sa profusion.
scrupule tandis que Sylvie Brunet-GrupConfiée à des mains aussi enthousiastes
poso laisse apparaître les doutes qui ronque celles de l’équipe de l’Opéra-Comique,
gent sa Gertrude, la nouvelle reine, avec les
elle fait oublier ses faiblesses et garantit un
talents de tragédienne et son timbre sobre
formidable spectacle. Cyril Teste et ses comqu’on lui connaît. De sa voix de stentor,
plices ont en effet imaginé un dispositif très
Jérôme Varnier assure au Spectre du roi
sobre, construit avec peu d’éléments de
assassiné une vigoureuse présence et
décor dans lequel la vidéo, enregistrée ou en
Julien Behr un lumineux Laërte. Tous soidirect, prend une belle place. Il n’est pas cergnent le français avec une appréciable délitain que les très gros plans sur les visages
catesse. Dans la fosse, Louis Langrée
contribuent toujours au drame, mais la
dirige, lui aussi, avec force nuances un
mobilité de la caméra, comme en reportage,
Orchestre des Champs-Elysées dont les
redonne une dimension politique au récit. Et
instruments d’époque magnifient l’écricertaines images, Ophélie noyée, flottant sur
ture d’Ambroise Thomas. Comme à
l’écran, sont de vraies réussites esthétiques.
l’accoutumée, le chœur Les Eléments reste
On imagine difficilement meilleur plaun modèle d’élégance.
teau vocal. En Hamlet, Stéphane Degout est
— Philippe Venturini
Gilles Toulemonde est maître
de conférences à l’université de Lille.
La jaunisse du modèle
social français
Cyril Teste a imaginé un dispositif très sobre, dans lequel la vidéo, enregistrée
ou en direct, prend une belle place. Photo Vincent Pontet
a crise des « gilets jaunes » marque-t-elle la fin du modèle social
français ?
La première leçon de cette crise est la
fin du contrat de paix civile sous-jacent
à notre modèle social. Dans aucun
autre pays avancé n’existe un tel degré
de violence civile : destructions et
incendies, violences envers les personnes, menaces de morts envers des députés, tentatives de meurtre contre des
fonctionnaires (cf. l’incendie de la préfecture du Puy). Cela arrive dans des
pays pauvres ou émergents, pas dans
les pays développés démocratiques.
D’où une question dérangeante : la
France est-elle bien un pays développé ?
Autre spécificité française : la complaisance générale envers cette violence. L’Etat hésite à interdire des pratiques illégales (blocages routiers,
manifestations non autorisées) souvent
violentes. Ces actions apparaissent
comme des moyens « légitimes » de
revendication, acceptés tacitement par
les gouvernements et partis politiques.
Or, comme l’a théorisé Hobbes, le premier devoir de l’Etat Léviathan est de
garantir la paix civile. Notre Léviathan
aujourd’hui est bien endormi. Or, pas de
contrat social sans paix civile.
Qu’y faire ? Tout d’abord, dépenser
beaucoup plus pour la police et la justice, en priorité avant les dépenses
sociales. Trop longtemps les gouvernements ont cédé devant les actes illégaux
de lobbies (agriculture…). Une suggestion : faire payer des « dommages politiques » pour ces actes illégaux. Chaque
destruction ou blocage illégal lors d’un
L
mouvement revendicatif entraînerait
une réduction substantielle des subventions publiques au secteur concerné.
Deuxième leçon : la fin du consensus
autour de la démocratie représentative. Au-delà de l’incroyable remise en
cause de la démocratie élective par les
« gilets jaunes », leur appel au « référendum d’initiative Citoyen »(RIC) est
une mauvaise idée. Comme le disait
Margaret Thatcher (mais aussi tous
L’Etat hésite à interdire
des pratiques illégales
(blocages routiers,
manifestations
non autorisées)
souvent violentes.
Or, pas de contrat social
sans paix civile.
nos républicains de 1870 à 1958) : « Les
référendums sont un mécanisme pour
les dictateurs et les démagogues. » Par
ailleurs, les conséquences du référendum sur le Brexit devraient nous faire
réfléchir : implosion du système parlementaire et de la légitimité démocratique, haine entre Brexiters et Remainers, risque majeur de « hard Brexit »
destructeur, propos nationalistes nauséabonds. Voulons-nous cela en
France ? Non. Enfin, comme le note le
prix Nobel d’économie Richard Thaler,
plus une décision politique est compli-
quée, moins elle se prête à un référendum. Tout cela invite à refuser clairement et nettement le RIC. En revanche,
le vote obligatoire et plus facile (par
courrier, Internet…) serait un début de
solution : il forcerait les partis à s’adresser aux actuels abstentionnistes.
Troisième leçon : la crise du modèle
social français. Dans les pays scandinaves, les systèmes de protection sociale,
analogues au nôtre en taille (un tiers du
PIB) sont acceptés, car existe une forte
confiance des citoyens : personne n’est
censé abuser du système. En France, les
« gilets jaunes » nous disent qu’ils n’ont
plus confiance en notre Etat providence : ils pensent (souvent à tort) qu’ils
cotisent beaucoup plus qu’ils ne reçoivent. C’est la fin du consentement au
modèle social français.
Pourquoi ? Notre système social taxe
beaucoup et redistribue à l’aveuglette,
sans principe général. On ne sait pas ce
qui relève de l’assurance sociale ou de la
solidarité envers les plus faibles, d’où une
défiance générale. La solution est une
véritable distinction entre solidarité et
assurances. La solidarité sociale envers
les plus démunis, dont l’objectif est la
redistribution sociale, doit être votée par
le Parlement avec des critères clairs. Les
assurances sociales (obligatoires) protègent contre des risques sociaux mais ne
doivent pas faire de redistribution
sociale. Ces assurances sociales doivent
être gérées par des entités (publiques ou
privées) dont le but est la seule assurance
et non la justice sociale.
Jacques Delpla est économiste.
« Trois étages » : du côté de chez Freud
Au deuxième, Hani a obéi
au message envoyé par ses
D’Eshkol Nevo, traduit
entrailles, écrit-elle. « Fais ce
« Trois étages », trois histoide l’hébreu par Jean-Luc
qu’il ne faut pas faire ! », lui
res et trois strates de la perAllouche, Gallimard,
ont-elles hurlé quand son
sonnalité humaine : le Ça
315 pages, 22 euros.
beau-frère en cavale lui a
(ou subconscient), le Moi et
demandé de le cacher. Trale Surmoi. Bienvenue chez Freud avec le derhissant un mari toujours absent, elle a
nier roman de l’auteur israélien Eshkol Nevo,
accepté de l’aider et a passé quelques jours
qui a fait son miel de la théorie psychanalytiintenses et clandestins… qui l’ont sortie de sa
que, pour concocter un livre aussi astucieux
déprime et de ses angoisses.
qu’édifiant, dont l’action se passe dans un
immeuble de Tel Aviv. « Au premier, se
Laboratoire des passions
situent nos pulsions et nos instincts. A l’étage
Mais c’est en donnant chair au Surmoi que
du milieu, réside le Moi, qui tente d’établir un
Nevo se surpasse. Deborah, la juge d’insrapport entre nos pulsions et la réalité. Et, au
tance à la retraite du troisième étage, s’étiole
troisième étage, trône sa majesté le Surmoi, qui
dans la solitude depuis que son mari, juge
nous rappelle à l’ordre, la mine sévère »,
aussi, est mort. En décidant d’aller manifesdécrypte l’auteur, nous livrant la clef de l’éditer dans les rues de Tel-Aviv, Deborah va se
fice. L’autre tribut au père de la psychanalyse
libérer et renaître à la vie. Un vieux réponest la forme même des récits, puisqu’ici chadeur à cassette avec la voix préenregistrée de
cun se livre à un tiers et retrace le fil des évéson époux lui sert de confident.
nements perturbateurs.
Chez Eshkol Nevo, la famille est le laboAttablé dans un restaurant, Arnon
ratoire des passions humaines. En toile de
raconte à son ami écrivain la séquence
fond, les tensions de la société israélienne.
désastreuse qu’il traverse. Occupant du preAprès un portrait d’homme dopé à la tesmier étage, c’est un bon père de famille, partitostérone, l’auteur donne à ses personnaculièrement attaché à Ofri, sa fille aînée de
ges féminins une sensibilité et une prosept ans. Le bref enlèvement de celle-ci par
fondeur d’émotion qui touchent juste,
Herman, un voisin âgé, à qui il l’avait confiée
quand elles s’affranchissent de leur sens
pour aller à sa salle de sport, le précipite dans
du devoir d’épouse et de mère. Entre
un mélange de rage, soif de vérité et de culpacomédie de mœurs et conflit intime,
bilité. Qu’Herman ait pu abuser de sa fille
« Trois étages » réunit toutes les qualités
l’obsède et il enchaîne les faux pas.
d’un bel ouvrage. n
Frédéric Humblot
fhumblot@lesechos.fr
ROMAN ISRAÉLIEN
Trois étages
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 11
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
SUR
LE WEB
L’artisan au pays
de l’absurde
LA
CHRONIQUE
de Xavier Fontanet
PARTAGE PERDANT
Les sites Internet n’ont pas
intérêt, sur le long terme,
à permettre une connexion
via un compte Facebook,
selon la « MIT Sloan
Management Review ».
https://bit.ly/2Qx0MHh
32 %
INÉGALITÉS FEMMES-HOMMES
Selon le Forum économique mondial,
l’écart d’inégalités entre les hommes
et les femmes dans le monde en 2018
s’élève à 32 %, d’après l’indice mis
au point par l’organisme,
le Global Gender Gap Index.
https ://bit. ly/2EtO7hO
stratégie
DÉCRYPTAGE // 2018 a été une année faste pour les acteurs du streaming. Face à la bataille
des géants Apple Music et Spotify, les plus petits sont obligés de limiter leurs ambitions.
Streaming musical : à chacun sa partition
LE
DÉCRYPTAGE
de
e réceptionne un Velux et ressens que mon
couvreur est un peu chose, je lui demande ce
qui ne va pas. Il me dit d’abord qu’il n’arrive
pas à recruter : « On n’incite pas les gens à travailler,
pour 200 euros de moins ils préfèrent rester à la
maison. » Je lui réponds : « Vous cherchez à
embaucher ? » Il me dit : « J’ai beaucoup de demandes,
j’ai un vrai problème au dos et dois me ménager, mais
le pire n’est pas là : je viens de recevoir un redressement
de la Sécurité sociale, je n’y comprends rien,
regardez ! »
Je regarde le courrier. Objet du contrôle :
« Application des législations de Sécurité sociale,
d’assurance-chômage, de garantie des salaires AGS. »
Le document fait 20 pages, il est d’une complexité à
peine croyable, il fait référence à (je compte moimême) 97 articles de loi, circulaires ou ordonnances.
« Ma comptable ne comprend pas le papier et, quand
elle comprend, elle n’est pas d’accord avec
l’interprétation, reprend le couvreur. Il est vrai que j’ai
changé de forme de société, que je suis gérant et
employé, et que la loi Fillon est passée par là…
Regardez, on parle de “ présomption irréfragable
d’objectivité ”, qu’est-ce que je peux répondre, je ne
comprends même pas ? »
Je regarde le calcul du redressement…
152 paramètres ! « Mais ce n’est pas tout, me dit-il.
Ma fille a un grave problème de santé, mon épouse a dû
changer de travail pour s’en occuper. De tout cela le
contrôleur ne veut rien entendre, ce n’est pas son sujet.
Vous rendez-vous compte pour une administration
sociale ? Le redressement, c’est trois ans de résultat ;
Il m’arrive de penser à quitter le pays pour pouvoir
travailler et gagner ma vie correctement ; mais ma
famille et moi allons faire face, une fois de plus ! »
Il y a de la demande, le « système social » finance un
jeune qui, pour 200 euros, préfère toucher le
chômage à la maison, puis ceux qui rendent la vie
impossible à mon couvreur… qui n’arrive pas à
embaucher, et tout cela renchérit les prix de revient
du Velux que je viens de payer. On marche
sur la tête !
Jean-Philippe
Louis
J
Xavier Fontanet est professeur de stratégie
à HEC
o
LA PUBLICATION
Visionner en ligne
n’empêche pas d’aller
au cinéma
Rémy Demichelis
@RemyDemichelis
es habitués du streaming vidéo ne délaissent
pas les salles de cinéma, au contraire. Telle
est la principale conclusion de l’étude du
cabinet d’audit EY, « The Relationship Between
Movie Theatre Attendance and Streaming
Behavior », publiée cette année et récemment
reprise par de nombreux médias. Elle montre que
« les personnes qui vont le plus souvent au cinéma sont
aussi celles qui tendent le plus à consommer des
contenus en streaming » (et vice versa donc).
Les spectateurs qui sont allés neuf fois ou plus dans
les salles obscures en 2017 ont passé en moyenne
douze heures par semaine sur des sites de
streaming, tandis que ceux qui n’y sont allés qu’une
ou deux fois ont regardé en moyenne huit heures de
vidéos en ligne. Et les résultats de l’échantillon
indiquent clairement une progression entre le fait
d’aller au cinéma et de regarder des contenus sur
Internet. L’étude menée auprès de 2.000 personnes,
aux Etats-Unis, qui sont allées au moins une fois au
cinéma et ont regardé au moins une heure de vidéo
en ligne en 2017, a été commandée par l’association
américaine des propriétaires de cinéma (Nato).
L’année dernière, 1,24 milliard de tickets ont été
vendus outre-Atlantique, le chiffre le plus bas de la
décennie, mais il semblerait que l’année 2018 affiche
un rebond, les recettes étaient du moins en hausse
de 14,5 % au cours de l’été dernier.
L
’année 2018 se termine comme elle
avait commencé : par l’introduction
en Bourse d’un géant de la musique
en ligne. Le 12 décembre dernier, le leader
mondial du streaming audio Tencent
Music faisait ses premiers pas à Wall Street,
portant sa capitalisation boursière à
21,3 milliards de dollars. Plus tôt, en avril dernier, c’est le leader occidental de la musique
en ligne Spotify qui débarquait
en Bourse, enthousiasmant les marchés
et s’envolant bien au-delà de son prix de référence. En un an, ce sont donc deux sociétés,
l’une suédoise, l’autre chinoise, surfant sur
un marché vieux d’à peine dix ans, qui ont
planté leur drapeau sur les cotations de
l’Ouest. Nul besoin d’un fin odorat pour
comprendre qu’il y a quelque chose qui sent
bon dans le marché de la musique. En 2017,
le chiffre d’affaires du streaming musical a
augmenté de 41,1 % avec 179 millions
d’abonnements payants, selon la Fédération internationale de l’industrie phonographique (Ifpi). En 2018, l’écoute en ligne
représente 75 % des revenus de l’industrie
musicale, selon la Recording Industry
Association of America (RIAA). Depuis
juin 2015, le nombre mensuel d’écoutes en
streaming a été multiplié par 3,6.
Les vétérans du secteur, comme les
juniors, s’accordent là-dessus : l’industrie
aborde un tournant aussi décisif que passionnant. L’époque des CD, marqueurs du
dernier âge d’or de la musique, est révolue. Le
marché du physique baisse encore de 5,4 %
en 2017. S’il représente toujours 30 % de
l’activité, c’est aussi et surtout grâce aux revenus issus des ventes de vinyles. Celles-ci ont
augmenté de 22,3 % sur l’année 2017.
En clair, malgré quelques résistances, il est
difficile d’exister désormais sans streaming,
la nouvelle poule aux œufs d’or. Le mode de
consommation sur Internet, vu comme le
rouleau compresseur d’une industrie en
ruine au début des années 2000, est désormais considéré comme la locomotive d’un
secteur qui reprend son souffle. « Times Are
Changing », comme dirait le prix Nobel de
littérature Bob Dylan.
L
Du streaming « user centric »
Demain sera peut-être encore mieux, à
mesure que les acteurs des autres secteurs
s’emparent eux aussi du marché. Les partenariats entre les constructeurs d’enceintes
connectées et les plates-formes de streaming s’enchaînent. Les haut-parleurs Echo,
Google Home, HomePod, sont devenus les
porte-voix du streaming musical. Aux
Etats-Unis, 54 % des utilisateurs s’en servent pour écouter de la musique. Téléphone, maison, voiture, casques, montres…
La musique, et par extension le streaming,
veut être partout. Ne restera plus à l’utilisateur qu’à écouter.
Naturellement, le succès fait naître les
vocations, et sur un secteur aussi porteur
les acteurs se multiplient. Si les premières
initiatives sont venues de start-up suédoises
comme Spotify et SoundCloud ou encore la
française Deezer, les géants d’Internet n’ont
pas tardé à vouloir se tailler la part du lion.
En 2018, après des années de confirmation
et de croissance fulgurante, le streaming est
un marché que l’on regarde à la façon d’une
carte d’heroic Fantasy. Tencent à l’est, Spotify au nord, Apple Music à l’ouest.
Dans ce jeu des trônes, celui qui convertira le plus d’utilisateurs en abonnés
payants s’emparera du monde de la musique. A mesure que son empire s’est étendu,
passant de 40 millions d’abonnés payants
en septembre 2016 à 87 millions en septembre 2018, Spotify a éveillé l’envie des mastodontes d’Internet : Apple en 2015 (50 millions d’abonnés), Amazon Unlimited en
2016 (20 millions d’abonnés), Google et You-
D
Les chiffres
clefs
revenus
•duLes
streaming ont
progressé de 41,1 %
en un an.
Fin 2017, on
comptait 176 millions
d’utilisateurs
d’abonnements
payants dans
le monde.
C’est 64 millions de
plus que l’an dernier.
La capitalisation
boursière de Spotify est
de 18 milliards de
dollars à la fin de
l’année, au- dessous
de sa capitalisation de
25 milliards en avril
dernier.
Tencent Music,
leader en Asie
et dans le monde en
utilisateurs actifs,
a été valorisé
21,3 milliards de
dollars pour son
entrée en Bourse en
décembre.
•
•
•
Tube Music la même année… Les grands se
chamaillent et usent d’astuces pour parvenir à leurs fins. Apple, habitué à évoluer
dans un écosystème fermé, met à disposition son offre streaming Apple Music sur
les enceintes Echo de son concurrent Amazon. Tous ont le même objectif : détrôner
Spotify, le roi nordique.
Les petits contournent l’arène
Face à cette bataille de géants, les plus petites
plates-formes tentent de contourner
l’arène. La société de streaming américaine
Tidal a axé sa communication sur une
meilleure rémunération des artistes. Une
position somme toute intéressante, alors
que le débat d’une plus juste répartition des
revenus prend de l’ampleur – aujourd’hui,
les labels toucheraient le pactole et les artistes se contenteraient des restes. Mais cette
revendication est difficile à porter quand le
propriétaire de la plate-forme n’est autre que
la superstar Jay-Z, l’un des rares artistes à frôler le milliard de dollars de patrimoine.
Cette technique du contournement est
aussi celle qu’ont choisie les sociétés françaises. Pionnière dans le streaming musical,
Deezer peut se targuer de la meilleure notoriété en France, mais elle s’est laissé distancer
sur le marché international par son grand
concurrent de l’époque Spotify : « Nous
avons préféré nous focaliser sur la France et
prouver que le modèle économique était viable
et rentable », assurait il y un an Daniel
Marhely, cofondateur de Deezer, dans les
colonnes des « Echos ».
Mais pour exister, les plates-formes de
streaming ont besoin d’utilisateurs. Il faut
aller les chercher là où ils sont, et là où les
géants ne sont pas encore. Spotify domine
l’Europe ? Deezer domine la France… Cocorico ! Même aux Etats-Unis, le plus grand
marché de la musique, mais aussi le plus
saturé, Deezer a décidé de ruser. Il faut dire
que le rêve américain coûte cher. Difficile de
faire mieux que Spotify, Apple ou Amazon
en dépenses de publicité ou de marketing.
Or, sur un territoire de 9,6 millions de km2,
le chalutage massif d’abonnés se fait à coups
de grosses campagnes. « Nous travaillons de
façon ciblée, visant principalement les publics
hispaniques et latino-américains. Cela nous
permet de tirer parti des synergies opérationnelles sur l’ensemble de la région “Latam” »,
indique Jorge Ricoin, VP Amérique du Nord
et Canada chez Deezer. « Notre fonction
caractéristique, FLOW, est particulièrement
bien faite pour répondre aux préférences
d’écoute d’un public multiculturel. » La loi du
contournement, encore.
L’autre française du streaming, Qobuz, a
prévu elle aussi de se lancer en 2019 sur le
marché américain. Mais, pour éviter de se
faire écraser par l’orteil d’Apple Music ou
Spotify, elle reste bien ancrée sur le haut de
gamme. Avec ses trois offres, allant de
10 euros par mois à son service Sublime, à
299 euros par an pour de la musique « haute
résolution », la société contourne le modèle
des géants du secteur en misant sur
l’« Arpu », c’est-à-dire le revenu moyen par
utilisateur, plutôt que sur le volume des
abonnés. Alors que Spotify, de son côté, aime
à répéter que la croissance de ses abonnés
reste plus importante que celle des marges.
En 2018, l’écoute
en ligne représente 75 %
des revenus de l’industrie
musicale.
Sur un territoire
de 9,6 millions de km2,
le chalutage massif
d’abonnés se fait à coups
de grosses campagnes.
C’est tout l’enjeu de 2019 : se positionner
sur des marchés où les géants ne sont pas
encore des géants. Là-dessus, la région Afrique semble être le nouvel eldorado. En juillet
dernier, Deezer a annoncé l’entrée du fonds
souverain saoudien Kingdom Holding Company et Rotana, producteur et distributeur
de musique en langue arabe, à son capital.
Une levée de 160 millions d’euros pour se
développer au Moyen-Orient.
Mais dès novembre dernier, Spotify
annonçait son arrivée dans la région
« Mena » – Moyen-Orient, Afrique du Nord.
L’idée est de répéter le succès de l’Amérique
latine où la massification de la 4G a permis le
dynamisme du marché – jusqu’à voir éclore
un tube mondial, « Despacito ». Les acteurs
du streaming déploient ainsi leurs tentacules, et cela même si le marché n’est pas
encore mature chez eux. L’important est de
se développer, la rentabilité attendra. De toutes les façons, dans le streaming musical, à
l’exception de ceux qui n’en font pas leur
cœur de métier, personne n’est bénéficiaire.
Le « la » est donné, attention aux couacs. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 //
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
enquête
Renault,
quatre
semaines
en enfer
Le 19 novembre, Carlos Ghosn est arrêté
directement à bord de son jet, à peine
posé à Tokyo. Il y sera retenu trois heures.
Photo TV japonaise
« Quand on rate sa sortie,c’est aussi triste
que de ne pas réussir sa mission. »
Carlos Ghosn
« Citoyen du monde », Grasset, 2003
Le 20 novembre, le lendemain
de son arrestation,
Carlos Ghosn fait la une
des quotidiens japonais.
Photo Rodrigo reyes marin/Zuma Press
AUTOMOBILE // Depuis l’arrestation surprise
de Carlos Ghosn, le 19 novembre, le constructeur
français est pris dans la tourmente. Récit.
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
Anne Feitz
@afeitz
Yann Rousseau
@yannsan
— A Tokyo
’habitude, les réacteurs arrêtés,
Carlos Ghosn descend de son jet et
se glisse dans une berline noire
pour rejoindre une réunion ou un dîner. Ce
soir-là, après son arrivée à Tokyo en provenance de Beyrouth, c’est sa fille qu’il devait
retrouver dans l’un de leurs restaurants
préférés du centre-ville. Il n’y arrivera
jamais. A l’ouverture de la porte du Gulfstream immatriculé N155AN, six hommes
en costume noir se précipitent à bord pour
lui signifier son interpellation sous l’œil
d’une caméra de télévision. Les stores descendent lentement sur les hublots de la
cabine décorée d’un cuir crème et de boiseries fines. Le patron franco-brésilien de
soixante-quatre ans y sera retenu « prisonnier », pendant trois heures.
Le temps pour le parquet de Tokyo de
déployer le reste du coup de filet tissé en
secret depuis des semaines, en réaction à
une enquête interne lancée en juin chez Nissan. Des perquisitions. Et l’arrestation
de Greg Kelly, un fidèle lieutenant du PDG
de Renault, tout juste débarqué de son
domicile de Floride où il se soignerait – Nissan l’ayant attiré au Japon sous un faux prétexte.
La garde rapprochée du patron, qui voyageait, elle, sur un vol commercial, atterrit à
son tour sur l’Archipel. Une fois les téléphones allumés, c’est le choc. « Carlos Ghosn
arrêté à Tokyo. » Prudents, deux proches du
dirigeant décident de reprendre illico
l’avion pour ailleurs. Nous sommes le
19 novembre 2018, et c’est le début de quatre
semaines en enfer pour Renault.
D
LE CHOC
A 9.700 kilomètres de là, un autre homme
fait subitement demi-tour. Thierry Bolloré,
le numéro 2 de Carlos Ghosn chez Renault,
est dans le taxi pour Roissy, direction…
Tokyo. Changement de programme. Le
directeur général adjoint du Losange rentre
sirènes hurlantes à Boulogne-Billancourt,
au siège de Renault. Sur place, c’est la sidération. Personne n’était au courant. Surtout
pas Thierry Bolloré qui, la veille encore, parlait affaires au téléphone avec Hiroto Saikawa, le DG de Nissan. « Il y a une énorme
stupeur, une incrédulité totale. On ne comprend pas ce qui se passe », confie un dirigeant de l’ex-Régie.
Sonné, l’état-major du groupe tente alors
de joindre ses hommes au Japon. Hasard, la
plupart d’entre eux s’apprêtent à lancer un
« Kanpai » au champagne dans le salon de
la résidence de l’ambassadeur de France,
sur les hauteurs de Minami-Azabu. Ils sortent d’un forum organisé pour les 100 ans de
la Chambre de commerce française au
Japon. Parmi les convives, Louis Schweitzer, le grand architecte de l’Alliance
Renault-Nissan, ou Philippe Klein, le
patron des produits chez Nissan. « Vous me
parlez d’un coup de tonnerre ? Mais c’est la
litote de l’année », s’étouffe, bouleversé, un
ancien dirigeant de Renault. « J’ai juste
envie de pleurer », souffle l’une des proches
du président de Nissan. « Bon débarras »,
grince un cadre français, qui avait appris à
le détester.
Présente également aux festivités, Agnès
Pannier-Runacher. Quelques heures plus
tôt, la secrétaire d’Etat à l’Industrie prenait
le petit déjeuner avec Hiroto Saikawa. Le
dirigeant japonais lui explique alors tout le
bien qu’il pense de l’Alliance Renault-Nissan, en insistant toutefois sur son « problème de gouvernance ». Elle comprendra
plus tard l’allusion : Hiroto Saikawa, poli, la
rappellera deux heures avant la communication du procureur japonais.
LA CHARGE
De l’autre côté du globe, la France découvre les premières accusations. La justice
japonaise reproche à Carlos Ghosn d’avoir
minoré auprès des autorités boursières ses
revenus chez Nissan. La somme incriminée
paraît énorme : 38 millions d’euros
entre 2010 et 2014, auxquels s’ajouteront
plus tard 31 millions sur la période 20152018. Ce n’est pas une fraude fiscale, mais
dans l’Archipel, c’est une faute grave. Le
cours de Renault décroche, au désarroi de
la direction financière du constructeur, qui
rencontrait à ce moment-là des investisseurs à New York. La séquence suivante ne
rassurera pas les marchés. A 22 heures,
Hiroto Saikawa se présente seul devant les
journalistes pour une conférence de presse
lunaire. Tout le monde s’attend à des excuses embarrassées – on se souvient des courbettes des patrons de Tepco après la catastrophe de Fukushima –, mais le directeur
général de Nissan charge violemment Carlos Ghosn. « Indigné » et « trahi », le dirigeant japonais brûle allègrement l’héritage
de Ghosn-san chez Nissan. « Ippon », disent
les judokas ! « Révisionnisme », dit l’économiste Elie Cohen.
Au Japon, ce discours surprend. En
France, il estomaque. Beaucoup de Renault
l’ont regardé ensemble, au siège. « On est
tombé de l’armoire », raconte un cadre. « Nous
n’avons pas la même notion de la présomption
d’innocence », euphémise-t-on à la direction
de Renault. Forcément, on se pose aussitôt
des questions. Un ponte refuse tout net de
croire à la culpabilité du PDG : « Après
quinze ans de relations étroites, je suis convaincu de son honnêteté et de sa transparence… ! »
Tout cela n’est-il pas cousu de fil blanc ?
Une manière brutale d’évacuer le PDG de
l’Alliance alors qu’il était à quelques mois
d’annoncer son projet pour rendre indissociables Renault et Nissan ? Un putsch
d’Hiroto Saikawa, au moment où Carlos
Ghosn songeait à le remercier pour résultats décevants ? La thèse du complot n’a pas
que des adeptes. L’ancien bras droit de
Ghosn n’aurait d’ailleurs découvert
l’enquête contre son mentor qu’en octobre,
quelque cent jours après sa mise en branle
par deux proches collaborateurs du grand
patron – dont Hari Nada, le remplaçant de
Greg Kelly. Il est certain, en revanche, que
Nissan cherchera à en profiter. « C’est une
belle façon d’éviter une fusion et de tenter de
rééquilibrer l’Alliance », souffle un Renault.
DE MAL EN PIS
A Boulogne-Billancourt, c’est le branle-bas
de combat. Le conseil d’administration
s’active. Une première réunion, informelle,
se tient lundi en fin d’après-midi. Une autre,
plus officielle, aura lieu le lendemain – sans
les deux administrateurs japonais du
Losange. La ligne décidée en accord avec
l’Etat, premier actionnaire du groupe ?
Maintenir Carlos Ghosn à son poste de PDG
le temps d’y voir clair, et mettre en place un
intérim. Thierry Bolloré est propulsé mandataire social et directeur général délégué.
Carlos Ghosn lui avait affirmé qu’il serait
promu directeur général en février prochain. Philippe Lagayette, ex-directeur de
cabinet de Jacques Delors et administrateur référent, présidera les conseils. La cellule de crise est montée : au volant, Thierry
Bolloré. Il est soutenu par Mouna Sepehri,
directrice déléguée à la présidence, pour
l’aspect juridique, et accompagné par les
administrateurs Philippe Lagayette et
Patrick Thomas. Le lien avec Bercy est quasi
quotidien.
Tout ce petit monde assistera le surlendemain à l’éviction de Carlos Ghosn de la présidence de Nissan. Surprise : la décision est
prise à l’unanimité des sept membres présents, dont les Français, Bernard Rey et
Jean-Baptiste Duzan (l’un des très rares
Renault à tutoyer Carlos Ghosn). Les deux
hommes sont allés à l’encontre des recommandations de Thierry Bolloré. A leurs
camarades français virulents, ils ont expliqué avoir voté en conscience après avoir vu
les pièces à charge contre Carlos Ghosn.
Les compagnons de route du dirigeant
commencent d’ailleurs à prendre la mesure
du scandale. « Tout le monde en est malade.
On se sent trahis. On se téléphone beaucoup,
on recoupe ce qu’on lit et ce qu’on a vu en
interne. On comprend a posteriori beaucoup
de choses étranges », souffle l’un d’entre
eux. « Des gens de Nissan collaborent avec le
procureur. Il trouvera tout ce qu’il y a à trouver », tranche un autre. En attendant, Philippe Klein, le transfuge de Renault le plus
haut placé chez Nissan, arrive du Japon
pour expliquer la démarche nippone.
L’accueil sera glacial. Ce n’est pas le Japon
contre la France. C’est Nissan contre
Renault.
L’ex-régie se referme comme une huître.
Le long de la Seine, on réalise soudain les
risques liés à l’omniprésence de Carlos
Ghosn, seule clef de voûte de l’Alliance
Renault-Nissan-Mitsubishi. Les troupes
sont choquées par le premier message
interne diffusé dès le mardi soir sur l’intra-
« Vous me parlez d’un
coup de tonnerre ? Mais
c’est la litote de l’année. »
UN ANCIEN DIRIGEANT
DE RENAULT
net du groupe. Thierry Bolloré y affiche « le
soutien total » de tous les salariés à Carlos
Ghosn. « S’il a fait ces choses-là, je ne le soutiens pas du tout », s’agace un syndicaliste.
Le jeudi soir, le dirigeant rectifiera le tir avec
une courte vidéo postée sur les réseaux
sociaux. Qui reçoit, elle, un bon écho, et
apporte un peu de baume au cœur. « Même
l’Elysée s’est abonné à notre compte Twitter »,
sourit-on en interne.
LA GARDE À VUE
SAUCE SAMOURAÏ
Au Losange, on découvre aussi les procédures japonaises. Après le tarmac, le PDG
déchu est transféré au centre de détention
de Kosuge au nord de Tokyo, dans une cellule spartiate de 6,5 m2 éclairée en permanence au néon. Interdiction de parler ou de
se lever, sauf lors de deux sessions d’exercices de 15 minutes. Il y a bien des livres ou des
cahiers, mais la télé est réservée aux condamnés à mort. L’hiver, c’est trois douches
en quinze jours. Mais celui qui n’est plus un
nom mais un matricule peut régulièrement
faire laver deux slips et deux paires de
chaussettes.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ENQUÊTE // 13
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
Hiroto Saikawa, le directeur général
de Nissan, charge violemment
Carlos Ghosn lors d’une conférence
de presse le soir même.
Photo Behrouz Mehri/AFP
Le siège de Nissan, à Yokohama.
Renault détient 43,4 %
du constructeur japonais.
Photo Reyes Marin Rodrigo
Aflo/ABC/Andia.fr
Le centre de détention
de Kosuge, au nord
de Tokyo, où est
emprisonné Carlos Ghosn.
Le siège de Renault,
à Boulogne-Billancourt. Nissan
ne supporte plus la tutelle du français
et n’aurait qu’une idée en tête :
rééquilibrer l’Alliance.
Photo Behrouz Mehri/AFP
Photo Gilles Rolle/RÉA
Le gardé à vue ne sort du purgatoire que
pour être conduit aux salles d’interrogatoire. Dans une autre pièce, il peut s’entretenir brièvement avec son avocat, Motonari
Otsuru, qui n’assiste pas aux auditions. Le
matin, des membres des ambassades de
France, du Brésil ou du Liban viennent parfois le voir. Ils cantinent pour lui du pain de
mie et des biscuits. De quoi tenir. Car il
tient. « Il est combatif ! » insiste-t-on chez
Renault.
LES ACCUSATIONS,
SUITE
Coriace, Carlos Ghosn nie toute malversation, au grand dam du parquet qui le maintient en détention provisoire. Au Japon, les
pénalistes parlent d’une « justice de
l’otage », où la confession fait office de rançon. Mis en examen le 10 décembre, le dirigeant admet qu’il n’a pas fait déclarer la totalité de ses revenus. Mais, dit-il, les sommes
concernées n’avaient pas à l’être, puisqu’elles devaient lui être versées des années
plus tard via un complexe système de paiements différés. Les montants exacts
n’étaient pas arrêtés, Nissan ne les avait pas
pleinement provisionnés, assure la défense.
Quoi qu’il en soit, au siège de Nissan, on
fait fi de la procédure judiciaire. « Dans
notre enquête interne, nous avons toutes les
preuves des violations de notre code de conduite », martèle un dirigeant nippon. Le
dossier ? Une compilation de centaines de
mails, de devis et de photocopies de reçus,
une montagne de factures et de contrats
suspicieux. « La sous-déclaration de revenus
n’est que la partie émergée de l’iceberg »,
lâche-t-on. Les documents glanés dans certaines des résidences utilisées par le patron
franco-brésilien, un peu partout sur la planète, mettraient en lumière un savant jeu de
transactions financières et de discrètes filiales, pensé pour dissimuler des dépenses.
Carlos Ghosn aurait, par exemple, fait
acheter par Phoinos Investment – un véhicule financier créé au Liban par ZI-A Capital, une filiale de filiale de Nissan basée en
Hollande –, la demeure qu’il habitait avec sa
famille à Beyrouth. Une acquisition à
8,7 millions de dollars plus 6 millions de travaux. Pas de chance, les maçons ont trouvé
deux précieux sarcophages dans le sous-sol
de la résidence, ce qui a fait exploser le devis.
Pour Rio de Janeiro et Paris, il y a d’autres
montages alambiqués. A Amsterdam et
Tokyo, les locations étaient payées, au final,
par Nissan.
LE TEMPS
DE LA DISSUASION
Quatre jours après la déflagration, Renault
lance sa propre enquête interne. Jusque-là,
Thierry Bolloré avait freiné – tout comme
Bercy. « Le faire tout de suite, c’est considérer
que Carlos Ghosn est coupable, alors qu’on
n’a pas de preuves en main ! » disait-on
au ministère. La dernière enquête du genre,
la cuisante affaire des espions en 2011, fut
un gros fiasco… Mais le vote des représentants de Renault chez Nissan rompt la
digue. L’enquête sur d’éventuelles casseroles
au sein du Losange est confiée le 23 novembre à l’ancien directeur général de la police
nationale, Claude Baland, et Eric Legrand, le
nouveau chief compliance officer. Le duo est
épaulé par un conseiller extérieur.
Pendant ce temps-là, les langues se
délient à Yokohama. Carlos Ghosn est diabolisé. Le Losange accusé d’avoir imposé
ses choix à son partenaire depuis vingt ans.
Même si Renault détient 43,4 % du japonais, celui-ci ne supporte plus la situation et
n’aurait qu’une idée en tête : rééquilibrer
l’Alliance. Renault laisse dire. Si Thierry
Bolloré s’est présenté devant la presse, c’est
qu’il s’est fait « coincer » au sortir d’une réunion avec Bruno Le Maire à Bercy. Il s’éclipsera d’ailleurs avant les questions-réponses.
L’Etat sifflera la fin de la récréation le
28 novembre. « Pas question de toucher à la
structure de l’Alliance dans ce contexte », prévient-on à Bercy. « En cas de rapport de force,
nous sommes prêts à sortir l’artillerie lourde,
et à demander à Renault d’augmenter sa participation chez Nissan au-delà des 50 % »,
menace un conseiller gouvernemental.
Renault et l’Etat se seraient-ils partagé les
rôles du « Good Cop » et du « Bad Cop » ? En
interne, certains critiquent la sortie de l’Etat
– la prétendue ingérence de ce dernier est
dans le viseur japonais depuis l’histoire des
droits de vote double, en 2015. D’autres s’en
félicitent. « Heureusement qu’il nous
défend ! La direction se cache derrière son
petit doigt. »
LA GUERRE FROIDE
Devant la tournure des événements, l’Etat et
Renault vérifient les termes du contrat top
secret liant Renault et Nissan, le fameux
Rama. En cas de conflit, garantissent les avocats, celui-ci sera jugé en France. « Le Japon
a la main sur Ghosn, pas sur une guerre. Si
une des deux parties rompt l’accord, l’autre
peut réagir. Tout est construit sur l’équilibre
de la terreur. Chacun se tient par la barbichette », rassure un spécialiste.
Prévue de longue date, la réunion de
l’Alliance Renault-Nissan du jeudi
29 novembre, à Amsterdam, prend un tour
extraordinaire. Hiroto Saikawa, Thierry
Bolloré et Osamu Masuko, le boss de Mitsubishi, sont finalement restés derrière leur
webcam. Mauvais signal. Pire, les deux
patrons japonais expliquent ensuite aux
journalistes que les décisions au sein de
l’Alliance vont désormais se prendre à trois.
« Renault s’est pris Pearl Harbor de nuit. Il
faut réagir maintenant », commente un
grand patron français.
Chez Renault, on choisit de s’étrangler en
silence. « Thierry Bolloré détient par procuration la voix prépondérante de Carlos Ghosn
dans l’Alliance », rappellera sobrement un
dirigeant du Losange. « On ne veut pas jeter
de l’huile sur le feu, mais en fait, c’est déjà la
guerre », tranche une source interne. Sans
Carlos Ghosn, difficile pour Renault d’avoir
une prise sur Nissan.
PRUDENCE, PRUDENCE
A Tokyo, le typhon s’acharne sur Carlos
Ghosn. Dans la foulée de sa mise en examen
du 10 décembre, il est « réarrêté » et maintenu en détention provisoire pour au moins
22 jours supplémentaires. Son avocat tente
vainement un appel. Le même jour, le
groupe Nissan est lui aussi mis en examen. « Notre gouvernance est merdique »,
admet un employé. Le constructeur japonais contre-attaque. Il assure que certaines
malversations auraient pris source chez
Renault Nissan BV, la structure montée avec
Renault aux Pays-Bas. « Une boîte noire »,
admet un cadre français. Une caisse noire
aussi, selon Nissan, qui entend bien le
démontrer à son « partenaire » français en
dépêchant, le 10 décembre, ses avocats et
une équipe de juristes à Paris. Dès leur arri-
vée, ils convient les dirigeants et administrateurs de Renault à consulter le dossier Carlos Ghosn. Curieusement, personne ne se
précipite. La direction de Renault envoie les
avocats de Sullivan & Cromwell et Altana
éplucher l’épais document. Thierry Bolloré
n’en prend pas lui-même connaissance, et
donne pour consigne aux membres du conseil de faire de même. « Pour lui, tout doit être
robuste et bordé juridiquement », explique
un proche de la direction. De son côté, le
conseil s’offre aussi un avocat.
Cette prudence laisse pantois les observateurs : ce dossier, tout le monde à Paris le
réclamait à grands cris depuis trois semaines ! Selon certaines sources, un ou plusieurs membres de la direction de Renault
seraient mis en cause. « Tout le monde est
tétanisé et a peur de voir sa responsabilité
engagée. Cette politique de l’autruche ne
pourra pas durer longtemps ! juge un bon
connaisseur du dossier. Quand la bombe à
fragmentation explosera, on reprochera aux
administrateurs leur manque de contrôle et
de courage. » En coulisses, on prépare discrètement l’après-Ghosn à Paris. A Bercy
comme à l’Elysée, on souhaite depuis longtemps muscler le conseil et installer une
gouvernance bicéphale DG-président non
exécutif. Quelques noms circulent. Deux
reviennent avec insistance. Didier Leroy, le
Ch’ti de Toyota, et Jean-Dominique Senard,
dont le mandat chez Michelin s’achève en
mai. « C’est assez prématuré d’en parler »,
tempère-t-on dans la sphère publique.
TERGIVERSATIONS
Trois jours après l’arrivée du dossier Ghosn
à Paris, le 13 décembre, un conseil d’administration de Renault se tient quai Le Gallo.
Tout le monde est là, sauf un excusé. Le
menu s’annonce copieux et épicé : les premiers résultats de l’enquête chez Renault,
une restitution du dossier de Nissan. Las !
S elon les premières conclusions de
l’enquête interne, rien de troublant n’a été
constaté dans les déclarations de rémunération de Carlos Ghosn. Mais c’est encore
très liminaire.
Quant à l’enquête de Nissan, les éléments
rapportés par les avocats sont jugés incomplets. « Il y avait des e-mails isolés, des interviews mal restituées… Il faut se donner un peu
de temps : les avocats n’ont eu que 48 heures
pour étudier un dossier constitué depuis
mai ! » justifie un proche du groupe. « Il y a
encore beaucoup de questions sans réponse »,
confirme un administrateur. Côté RenaultNissan BV, il est, là aussi, urgent d’attendre. « L’investigation va être lancée, les avocats des deux groupes ont commencé à
travailler sur ses modalités », affirme un proche de Renault. Tant pis pour les curieux.
« Renault s’est pris Pearl
Harbor de nuit. Il faut
réagir maintenant. »
UN GRAND PATRON FRANÇAIS
Les impatients ne sont pas mieux servis.
Lundi 17 décembre, le conseil de Nissan
imite son actionnaire principal et décide de
temporiser. Il ne nomme pas de nouveau
président, dans l’attente des recommandations d’un comité sur l’amélioration de sa
gouvernance, attendues fin mars. Surtout,
Nissan repousse Renault, qui a haussé le
ton trois jours plus tôt. Thierry Bolloré a
pris sa plume pour demander à Hiroto Saikawa d’organiser une assemblée générale
extraordinaire.
L’objectif ? Evoquer la nécessaire réorganisation du conseil et de la direction de Nissan, et exercer les droits de nomination de
Renault chez Nissan. Soit, quatre administrateurs, plus un top manager. Daimler,
l’actionnaire commun des deux versants de
l’Alliance, soutient la démarche. Mais Saikawa-san retoque la demande d’AG. « C’est
nous qui sommes responsables de la gouvernance de Nissan », balaie le dirigeant nippon. « Ce n’est pas grand minoritaire, grand
con, comme disait feu Albert Frère. C’est
grand minoritaire, rien du tout », philosophe
un poids lourd de l’industrie tricolore.
Depuis sa cellule, Carlos Ghosn ne peut
pas suivre tous ces épisodes. Il n’a toujours
pas accès aux médias. Le patron du plus
grand vendeur de voitures au monde se prépare à passer Noël en prison. « Normalement, ils apportent un petit gâteau sur le plateau-repas », se souvient un ancien détenu
de Kosuge, « histoire de marquer le coup ». n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 //
Jeudi 20 décembre 2018Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 386,3 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.283,6 milliards d’euros courants //
Plafond Sécurité sociale : 3.311 euros/mois à partir du 01-01-2018 // SMIC horaire : 9,88 euros
à partir du 01-01-2018 // Capitalisation boursière de Paris : 1.532,96 milliards d’euros (au 05-07-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 103,78 en août 2018 // Taux de chômage (BIT) : 9,1 %
au 2e trimestre 2018 // Dette publique : 2.255,3 milliards d’euros au 1er trimestre 2018
Les chiffres
de l'économie
EN FRANCE
À L’ÉTRANGER
VIOLENCES FORTE HAUSSE
DES AGRESSIONS CONTRE
LES POMPIERS
ESPAGNE CONTROVERSE
SUR UN CONSEIL DES MINISTRES
À BARCELONE
Le nombre d’agressions déclarées par
les sapeurs-pompiers en intervention
a continué de grimper en 2017, de
23 % après 17,6 % en 2016, a annoncé
mercredi le ministère de l’Intérieur. Si
ces violences restent relativement
rares (2.813 pompiers agressés sur
4,7 millions d’interventions), leur
hausse continue, nourrie par un nombre croissant d’agresseurs en détresse
sociale, drogués ou alcoolisés.
« Provocation » pour les indépendantistes catalans, une réunion du gouvernement espagnol prévue pour vendredi sous haute protection policière à
Barcelone a suscité une polémique
mercredi entre les séparatistes et le
gouvernement de Pedro Sanchez. Dans
un contexte de fortes tensions entre
Madrid et les séparatistes catalans, le
chef du gouvernement espagnol, Pedro
Sanchez, a choisi de délocaliser la réunion hebdomadaire de son exécutif
dans la métropole catalane.
JUSTICE L’EX-MINISTRE
FLEUR PELLERIN SOUPÇONNÉE
DE PRISE ILLÉGALE D’INTÉRÊTS
FOOT LA DÉCISION DE RABIOT DE
QUITTER LE PSG « DÉFINITIVE »
Le président américain estime avoir vaincu l’Etat islamique en Syrie, « seule raison »
de la présence militaire américaine dans le pays.
La coalition militaire menée par
l’Arabie saoudite a menacé implicitement mercredi de reprendre son
offensive au Yémen, dans le cas où la
rébellion poursuivrait ses « violations » de la trêve à Hodeida, et pressé
l’ONU d’agir. Preuve de la fragilité du
cessez-le-feu conclu jeudi dernier en
Suède et finalement entré en vigueur
mardi, la coalition a annoncé, pour la
première fois depuis cet accord, avoir
mené une frappe contre l’aéroport de
Sanaa. Toutefois, le calme est revenu
à Hodeida, ville clef de l’ouest du
Yémen et principal front du conflit.
MADAGASCAR PRÉSIDENTIELLE
SOUS TENSION
Gianluigi Guercia/AFP
CAMPEMENTS DE MIGRANTS
LE DÉFENSEUR DES DROITS
POINTE UNE « DÉGRADATION »
Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a dénoncé mercredi une « dégradation » de la situation sanitaire et
sociale des migrants vivant sur des
campements en France depuis trois
ans, avec « des atteintes sans précédents aux droits fondamentaux ». Les
migrants « se retrouvent dans un état
de dénuement extrême, dépourvus de
tout abri et ayant comme première préoccupation celle de subvenir à leurs
besoins vitaux », déplore-t-il.
Trump envisage un retrait
militaire total et rapide de Syrie
YÉMEN MENACES SUR LA TRÊVE
AFP
L’ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin, reconvertie dans le privé, est
soupçonnée de « prise illégale d’intérêts » pour avoir noué des contrats
avec un géant du Web sud-coréen qui
fut l’un de ses interlocuteurs au gouvernement, selon un rapport de la
Haute Autorité pour la transparence
de la vie publique (HATVP) publié
mercredi au « JO ».
MOYEN-ORIENT
Les Malgaches ont voté mercredi
pour arbitrer le duel au couteau qui
oppose pour le second tour de l’élection présidentielle les deux poids
lourds de la scène politique locale,
Marc Ravalomanana (35 % des voix
au premier tour, début novembre) et
Andry Rajoelina (39 %). Au terme
d’une journée de scrutin sans incident
notable, les opérations de dépouillement ont débuté en fin de journée.
Le départ d’Adrien Rabiot du ParisSaint-Germain est imminent : la décision du milieu de terrain de quitter
son club formateur est « ferme et définitive », a annoncé ce mercredi sa
mère et agent, Véronique Rabiot. Le
joueur est pressenti au FC Barcelone.
Adrien Rabiot, qui avait refusé un
statut de réserviste de l’équipe de
France pour le Mondial 2018, n’a plus
été appelé chez les Bleus depuis lors.
ROYAUME-UNI CORBYN ACCUSÉ
D’AVOIR INSULTÉ MAY
VIOLS DOUZE ANS DE PRISON
POUR UN MOINE BOUDDHISTE
BRÉSIL PEUT-ÊTRE LA SORTIE
DE PRISON POUR LULA
Un moine bouddhiste a été condamné mercredi par la cour d’assises
de la Saône-et-Loire à douze ans de
réclusion criminelle pour des viols et
agressions sexuelles, notamment sur
mineurs, dont certains remontent
aux années 1990. Originaire du Bhoutan, il était accusé par quatre femmes,
disciples ou enfants de disciples au
sein d’une communauté bouddhiste.
Un juge de la Cour suprême du Brésil
a pris mercredi une décision pouvant
aboutir à la sortie de prison imminente de l’ex-président Lula, qui
purge une peine de 12 ans de réclusion. Le juge a ordonné la libération
des détenus condamnés en appel qui
ont introduit des recours devant des
instances judiciaires supérieures, ce
qui est le cas de Lula.
La séance des questions au gouvernement britannique a tourné à la cacophonie, mercredi à la Chambre des
communes, en raison de propos
désobligeants que le chef de file travailliste, Jeremy Corbyn, aurait tenus
à l’encontre de la Première ministre,
Theresa May, qu’il a qualifiée de
« femme stupide ».
L’annonce, mercredi, du retrait total et rapide de l’armée américaine de Syrie a pris le Pentagone de court
et laisse le champ libre à Moscou, Ankara et Téhéran. Photo Delil Souleiman/AFP
Yves Bourdillon
@yvesbourdillon
Lindsey Graham, un allié républicain clef du président américain, a critiqué avec virulence la
décision de la Maison-Blanche,
la qualifiant « d’erreur à la
Obama ».
Cette décision contredit les
déclarations récentes des dirigeants de l’appareil sécuritaire
et diplomatique américain. La
semaine dernière encore,
l’émissaire des Etats-Unis pour
la coalition internationale antidjihadistes, Brett McGurk,
assurait que les Américains
avaient vocation à rester encore
pendant un bon moment en
Syrie pour empêcher l’Etat islamique (EI, ou Daech) de reprendre son essor. « Il y a des cellules
clandestines » et « personne
n’est naïf au point de dire qu’elles
vont disparaître » du jour au lendemain, avait-il déclaré. Ajoutant : « Personne ne déclare mission accomplie » en une allusion
à la fameuse phrase lancée par
George Bush après la chute de
omme il l’avait évoqué
en avril, pour être aussitôt démenti p eu ou
prou par le Pentagone, Donald
Trump a annoncé mercredi
qu’il comptait engager un
retrait total et rapide de l’armée
américaine de Syrie. Il a déclaré
sur Twitter : « Nous avons
vaincu l’Etat islamique en Syrie,
ma seule raison pour y être
durant la présidence Trump. » Il
n’a toutefois donné aucune précision sur le calendrier ou les
conditions de ce retrait.
Des responsables américains de haut niveau ont confirmé, sous couvert de l’anonymat, auprès d’agences de
presse, que la décision, prise
mardi, consistait en un « retrait
total » qui interviendra « aussi
rapidement que possible ». Le
Pentagone, qui semble avoir été
pris par surprise, n’a fait aucun
commentaire. Le sénateur
C
Saddam Hussein et avant que le
chaos ne s’empare de l’Irak,
avec la perte de 4.000 soldats
américains à la clef. « Nous
avons appris beaucoup de leçons
dans le passé, donc nous savons
qu’une fois que les territoires
sont libérés, on ne peut pas simplement plier bagage et partir. »
« Deal » avec Ankara
Le ministre américain de la
Défense, James Mattis est
opposé à tout retrait précipité.
Ayant rappelé en avril qu’ « on
gagne le combat et ensuite, on
gagne la paix », il avait dit il y a
trois semaines craindre que l’EI
ne s’appuie sur le terrain qu’il
contrôle encore en Syrie pour
« regagner de l’influence au
niveau mondial ». Les forces
américaines en Syrie sont relativement modestes au sol, environ 2.000 commandos disposant toutefois d’un appui aérien
et de renseignement par drones
qui les rend quasi intouchables.
Des forces spéciales françaises
sont aussi déployées non loin.
Cette décision laisse le
champ libre en Syrie aux grandes puissances antioccidentales, Turquie, Russie et Iran. A
court terme, le retrait américain s’apparente à un « deal »
entre Donald Trump et Recep
Tayyip Erdogan, le président
turc, qui se sont téléphoné vend r e d i d e r n i e r. E r d o g a n a
annoncé récemment qu’il
comptait liquider les forces
kurdes des YPG déployées dans
le nord de la Syrie, qu’il assimile
à des terroristes, quoiqu’ils
combattent Daech avec le soutien… de l’armée américaine.
Donald Trump voulait aussi
convaincre la Turquie de
renoncer à acheter des missiles
russes S-400, alors qu’elle est
membre de l’Otan. Ankara soulignait mercredi qu’il pourrait
acheter le système Patriot américain… sans renoncer pour
autant au système russe. n
1
10
10
10
10
9
10
VENDREDI
DREDI
11/12
8
111
122
7/10
12/13
7
12
8
10
6
11
9/16
9
10
7/15
11
9/11
10
9
1
10
10/11
10/12
10
9
SAMEDI
12
9
11/13
12/15
9/15
1
12
15
12
13
8/11
15
12
1
14
/10
11/13
DIMANCHE
11/12
14
10/16
7/11
8/9
7/12
8/13
9/15
1/4
4/6
7/8
7/8
10/12
9/10
20/27
20/26
21/25
5/8
6/12
9/11
19/25
20/26
20/26
6
5/6
6/9
7/10
7/10
10/12
8/10
6/12
6/12
7/13
1/3
-1/7
4/8
-13/-10
0
-14/-10
-9/-7
2/8
13/14
8/9
27/40
28/42
29/40
0
12/15
12/14
10/15
13/16
12/17
13/14
24/33
25/32
24/32
21/24
18/22
17/23
7/12
8/13
10/15
4/7
7/8
3/4
2/6
2/9
8/11
VENDREDI
10/12
10
12
SAMEDI
MEDI
6/8
11/16
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 20 décembre 2018
www.lesechos.fr
Mercedes-Benz
va consacrer
500 millions d’euros
à son usine de
Hambach
pour développer
l’électrique. // P. 25
DEVISES EUR/GBP 0,9016 EUR/JPY 1,2811 EUR/CHF 1,133 GBP/USD 1,2665 USD/JPY 1,1219 USD/CHF 0,9921 TAUX EONIA -0,364 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,311 OAT 10 ANS 0,648 T-BONDS 10 ANS 2,9275
INDUSTRIE & SERVICES
ÉNERGIE
Laurent Pascal/Total
DERNIÈRE HEURE
L’aciérie Ascoval échappe
à la liquidation
Les découvertes de pétrole
et de gaz repartent à la hausse.
Gameloft rachète
l’application
de quizz musical
SongPop
Florian Dèbes
@FL_Debes
// P. 16
// P. 21
Vivendi repart de l’avant avec Gameloft. La filiale jeu vidéo du groupe cont r ô l é p a r Vi n c e n t B o l l o r é v i e n t
d’acquérir Fresh Planet, l’éditeur de
SongPop, une application de quizz
musical déjà téléchargée sur des millions de smartphones. Installée à New
York et Los Angeles, mais créée par
des Français, cette société de quinze
salariés est acquise pour un montant
tenu secret.
« L’objectif c’est de diversifier le catalogue », explique Alexandre de Rochefort, le directeur financier de Gameloft. Sur les neuf premiers mois de
2018, le spécialiste du jeu vidéo sur
mobile a réalisé 224 millions d’euros
de recettes (–4,7 % sur un an), portées
par quelques titres comme le jeu de
course de voitures Asphalte ou Disney
Magic Kingdoms.
HIGH-TECH & MÉDIAS
FRANCE TÉLÉVISION
Un buzz grâce à
Mark Zuckerberg
AUTOMOBILE
Affaire Ghosn : révélations
sur l’enquête de Nissan. // P. 17
PHARMACIE
GSK va créer un géant
de l’automédication.
// P. 18 ET « CRIBLE » P. 34
TRANSPORT
L’Australie paraît enfin décidée
à prendre le TGV. // P. 19
BTP
Rechute en vue pour le bâtiment.
// P. 20
BIENS DE CONSOMMATION
La fin du boom du Thermomix
va imposer une restructuration.
L’équation d’une réforme
incontournable. // PP. 22-23
RÉSEAUX SOCIAUX
Pour sauver l’aciérie de Saint-Saulve, il fallait non seulement réduire les coûts, mais aussi trouver de nouveaux clients
et renforcer le plan de financement. Photo François Lo Presti/AFP
Facebook encore critiqué pour sa
gestion des données personnelles.
// P. 23
La chambre commerciale
du tribunal de grande
instance de Strasbourg
a donné son feu vert à l’offre
de reprise du groupe
franco-belge Altifort.
TÉLÉCOMS
SoftBank fait un démarrage
catastrophique en Bourse.
// P. 23 ET « CRIBLE » P. 34
START-UP
LOGICIELS
Dataiku pourrait être la prochaine
licorne française. // P. 24
Anne Feitz
@afeitz
PME & RÉGIONS
AUVERGNE- RHÔNE-ALPES
La mobilisation des pouvoirs publics a
payé. Alors qu’il y a un peu plus d’un mois,
l’avenir de l’aciérie Ascoval à Saint-Saulve
(Nord) semblait plutôt sombre, l’horizon
s’est sérieusement éclairci mercredi : la
chambre commerciale du tribunal de
grande instance de Strasbourg a validé la
reprise du site et de ses 281 salariés par le
groupe franco-belge Altifort.
« C’est une bonne nouvelle pour l’industrie
et pour l’emploi », s’est aussitôt félicité le
ministre de l’Economie, Bruno Le Maire,
qui a aussi souligné « la grande responsabi-
Bandai Namco Europe joue gros
pour son holding japonais. // P. 26
FINANCE & MARCHÉS
MARCHÉ OBLIGATAIRE
Dette spéculative : pourquoi
le marché des « junk bonds »
marque le pas. // P. 27
Joël Saget/AFP
BANQUE
Natixis : les raisons d’un sévère
accident de marché en Asie.
// P. 28 ET « CRIBLE » P. 34
CARNET P. 27
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 13H ET 17H30
DU LUNDI AU VENDREDI
lité des salariés à travers cette longue procédure judiciaire ». Pour le gouvernement,
c’est enfin une bonne nouvelle. Le dossier
était devenu hautement politique mi-octobre : Vallourec, seul actionnaire de l’aciérie
depuis le rachat d’Ascométal (son autre
propriétaire) en février dernier, avait refusé
de subventionner le plan d’Altifort pendant
une période transitoire, menaçant l’aciérie
de liquidation pure et simple.
Une usine récemment modernisée
Les élus locaux étaient montés au créneau
et le ministère de l’Economie (notamment
la nouvelle secrétaire d’Etat à l’Industrie,
Agnès Pannier-Runacher) n’avait pas
ménagé ses efforts pour que l’usine, récemment modernisée, ne soit pas liquidée. Il
s’agissait non seulement de réduire les
coûts, mais aussi de trouver de nouveaux
clients pour l’acier produit et de renforcer le
plan de financement.
Constitué depuis 2014 par rachats
d’entreprises, le groupe Altifort, épaulé par
la direction d’Ascoval et le cabinet Roland
Berger, a travaillé d’arrache-pied pour obtenir des engagements de clients du monde
entier. Altifort a aussi prévu d’investir
85 millions d’euros dans un train à fil, qui
doit démarrer début 2021 et pourrait absorber 60 % de la production.
Au total, le plan de financement se monte
à 152 millions d’euros, dont 47 millions de
fonds publics prêtés par la région Hauts-deFrance (12 millions), la communauté
d’agglomération Valenciennes Métropole
(10 millions) et l’Etat (25 millions). Altifort
apportera de son côté 35 millions en fonds
propres (dont 25 millions financés via un
emprunt obligataire auprès d’un industriel
espagnol). Le solde sera financé par un crédit-bailleur (40 millions) et un affactureur
(30 millions).
« Pour les salariés, c’est surtout un soulagement après des mois d’incertitude », commente Bart Gruyaert, directeur général
d’Altifort, qui compte maintenant sur les
fêtes de fin d’année pour se reposer, avant
d’entamer un nouveau chapitre de l’histoire
d’Ascoval. n
Face aux critiques, Free lance sa box
Delta sans le player Devialet
Nicolas Richaud
@NicoRichaud
et Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
Vivement critiqué depuis quinze jours
suite au lancement d’une box très haut de
gamme, Free réagit. Sa Freebox Delta,
proposée à partir de 59,99 euros par mois
les quatre premières années, était jugée
trop chère. Ce mercredi, l’opérateur a
donc lancé une version allégée et plus
abordable : la Delta S. Celle-ci affiche les
mêmes performances de débit que son
aînée (jusqu’à 10 Gb/s pour les abonnés à
la fibre, et 200 Mb/s pour les clients ADSL
grâce au couplage avec la 4G), mais à un
tarif bien moindre : 39,99 euros par mois.
La grande différence réside dans
l’absence d’enceinte Devialet. Ce player
haut de gamme est obligatoirement embarqué avec la Delta. L’abonné doit débourser
480 euros comptant, ou payer son abonnement 20 euros plus cher pendant deux ans,
ou 10 euros pendant quatre ans.
Un modèle moins lourd
Dans la version « light » de sa box, Free a
également enlevé plusieurs services
inclus dans l’abonnement à la Delta. Pas
de trace d’Alexa, l’assistant intelligent
d’Amazon. Ni de l’abonnement à Netflix,
ou encore du kiosque numérique proposant plus de 1.000 titres de presse.
Avec ce modèle moins lourd, Free
répond aux reproches exprimés ces derniers jours. De nombreux clients rechignaient à acquérir une enceinte aussi coûteuse. Et regrettaient d’être facturés
obligatoirement pour des services dont ils
n’avaient pas l’utilité ou dont ils disposaient déjà.
Même prix que la FreeboxOne
La semaine dernière, le groupe de Xavier
Niel avait déjà ajusté son offre en supprimant les frais de mise en service (99 euros)
et de migration (49 euros), très décriés. Ces
mesures avaient toutefois été compensées
par la facturation de certains services complémentaires initialement inclus. Le « pack
sécurité » est désormais facturé 59 euros, le
disque dur interne de 1 To, 40 euros.
Signe que cette grille tarifaire manque
de clarté, l’association de protection des
consommateurs UFC-Que Choisir a
demandé mardi à Free d’éclaircir certaines modalités de son offre, estimant
qu’elles risquaient d’induire en erreur des
consommateurs. n
Fresh Planet revendique avoir séduit
100 millions de joueurs sur SongPop
en près de dix ans, surtout dans les
pays anglo-saxons. La société a connu
son heure de gloire en 2012 quand
Mark Zuckerberg lui-même l’a plébiscitée. D’après le fondateur de Facebook, SongPop était alors l’un des
jeux les plus drôles auquel il ait joué.
Avec cette opération,
Gameloft compte
féminiser son public.
Par la même occasion,
il se renforce
aux Etats-Unis.
Aujourd’hui, le buzz est retombé
mais l’application réunit toujours
« quelques millions de joueurs par
mois », d’après le PDG de Fresh Planet, Mathieu Nouzareth. En un contre
un, ils écoutent les premières notes de
chansons et doivent en deviner la
référence le plus vite possible.
Après que sa maison-mère a
renoncé au printemps dernier à
prendre le contrôle d’Ubisoft, Gameloft s’était mis en chasse de ses prochains jeux. La revente des parts de
Vivendi dans le numéro un français
du secteur pour 2 milliards d’euros
lui avait permis de réaliser une plusvalue de 1,2 milliard d’euros destinés
à être réinvestis dans le jeu vidéo.
Avec cette opération, Gameloft
compte féminiser son public. « Deux
joueurs sur trois de SongPop sont des
femmes », relève Alexandre de Rochefort. Par la même occasion, Gameloft
se renforce aux Etats-Unis.
Gameloft s’intéresse aussi de près
aux modèles économiques expérimentés par Fresh Planet, notamment l’abonnement. Pour quelques
euros tous les mois, les accros à SongPop peuvent se tester sur davantage
de genres musicaux, en illimité.
Fresh Planet génère un tiers de ses
revenus par ce biais et complète en
accueillant de la publicité sur ces
applis et avec les microtransactions
payées par les joueurs pour débloquer des fonctionnalités. Mathieu
Nouzareth, qui reste aux commandes , espère que Gameloft l’aidera à
se déployer en Europe. n
Smart
Smart France se convertit
à l’électrique
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 //
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES Les découvertes de pétrole
et de gaz repartent à la hausse
ÉNERGIE
à suivre
Elles ont rebondi
de 25 % cette année
mais restent très loin
du pic atteint au début
de la décennie.
Les budgets d’exploration des grandes
compagnies pétrolières restent serrés.
Robert Kluba/RÉA
Vincent Collen
@VincentCollen
Une loi début 2019 pour modifier
l’objectif de baisse du nucléaire
ÉNERGIE Le gouvernement présentera un projet de loi sur
l’énergie, « sans doute au mois de février », pour modifier notamment l’objectif de baisse de la part du nucléaire dans la production d’électricité, a indiqué mercredi le ministre de la Transition
écologique. Les grands axes de la nouvelle feuille de route énergétique pour 2028 ont été présentés mais le document complet
n’a toujours pas été publié. « Nous avons souhaité qu’elle soit précise et qu’elle soit complète », a justifié François de Rugy.
Engie rachète un spécialiste des
services aux bâtiments en Allemagne
Golfe du Mexique
La Russie arrive en deuxième position du classement. Novatek, la
compagnie gazière dont Total est
actionnaire minoritaire, a fait une
découverte importante de gaz
dans les eaux peu profondes de la
baie de l’Ob, en Sibérie. Il s’agit de
la plus grosse découverte de
l’année 2018, le gisement étant évalué à près de 1 milliard de barils
équivalent pétrole. La Russie
devrait rester sur le devant de
la scène en 2019 avec Gazprom,
qui fore au large de l’île de Sakhaline, ou encore Loukoïl dans la
mer Caspienne, souligne Wood
Mackenzie.
ÉNERGIE Engie a annoncé le rachat en Allemagne de la société
Otto Luft-und-Klimatechnik, spécialiste de la ventilation, de la
climatisation et des services techniques aux bâtiments. L’énergéticien français n’a pas dévoilé le montant de l’opération. Otto,
présent sur tout le territoire allemand, emploie 700 personnes et
devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires de 120 millions
d’euros, a précisé Engie. En Allemagne, Engie emploie 4.000 personnes pour un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros.
La Poste va verser une prime
exceptionnelle à 200.000 collaborateurs...
SERVICES La Poste a décidé « d’octroyer une prime exceptionnelle pour ses collaborateurs », a-t-elle annoncé dans un communiqué. Celle-ci sera d’un montant de 300 euros « pour les postiers ayant une rémunération brute annuelle jusqu’à 1,5 fois le
SMIC » et de 200 euros pour ceux « ayant une rémunération
brute annuelle comprise entre 1,5 et 3 fois le SMIC ». Environ
200.000 salariés bénéficieront, dès début 2019, de cette mesure,
qui représente une enveloppe totale de 50 millions d’euros.
… tout comme
10.000 personnes
chez CDC Habitat
AÉRIEN Le groupe ADP a entendu
ÉNERGIE
Le Conseil, la Commission et le Parlement
européens ont trouvé
un accord.
A la déception
des concurrents
de l’électricien public.
DR
l’appel de son principal actionnaire, l’Etat français. Le gestionnaire des aéroports parisiens et
ses filiales verseront une prime à
l’ensemble de leurs salariés en
France « dont la rémunération globale brute annuelle est inférieure à
50.000 euros » . S oit environ
3.000 personnes. Versée en janvier, elle s’élèvera à 1.000 euros en
dessous de 30.000 euros annuels,
500 euros entre 30.000 et
40.000 euros et 250 euros entre
40.000 et 50.000 euros.
LOGEMENT Le premier bailleur
social de France, entend lui aussi
faire un geste « au regard de
l’urgence sociale et des enjeux de
cohésion sociale évoqués par le
président de la République », a-t-il
indiqué mercredi dans un communiqué. CDC Habitat va ainsi
verser « à l’ensemble des collaborateurs du groupe hors cadres dirigeants une prime exceptionnelle
d ’ u n m o n t a n t f o r fa i t a i re d e
500 euros ». 10.000 personnes
sont concernées.
SUR
DANS « C’EST MON ARGENT »
À 5H53 ET 11H23 LE VENDREDI
Les Etats-Unis sont sur la troisième marche du podium grâce
aux découvertes majeures de Chevron et Shell dans le golfe du Mexique. Total est actionnaire à 40 %
du champ de Ballymore, opéré par
Chevron, au large des côtes de la
Louisiane. Les réserves y sont évaluées entre 500 millions et 1 milliard de barils. « Il pourrait s’agir de
la plus importante découverte dans
le golfe du Mexique depuis vingt
ans », souligne Kevin McLachlan.
Au total, 9,4 milliards de barils
de réserves auront été découverts
cette année, dont plus de 80 % en
mer, estime Rystad Energy, qui
comptabilise uniquement les
hydrocarbures dits « conventionnels » (et non le gaz et le pétrole de
schiste). C’est 25 % de plus qu’en
2017. Après cinq années de déclin,
la chute paraît donc stoppée. Le
taux de remplacement des réserves (le rapport entre les découvertes et la production) est remonté
de 11 % à 15 % en un an.
On reste loin néanmoins des
records atteints au début de la
décennie : en 2012, 30 milliards de
barils avaient été découverts, trois
fois plus qu’aujourd’hui. « La croissance devrait se poursuivre en 2019,
mais il est encore trop tôt pour prédire une remontée significative »,
estime Palzor Shenga, analyste
chez Rystad.
Stricte discipline
Echaudées par la volatilité des
cours du pétrole, les majors maintiennent une stricte discipline sur
l’ensemble de leurs dépenses. Et
beaucoup d’entre elles déploient
d’importants moyens aux EtatsUnis pour profiter du boom du
schiste.
Le retour des découvertes est
d’autant plus remarquable que les
compagnies pétrolières et gazières ont réduit leurs dépenses
d’exploration de façon drastique
après la chute des cours de l’or
noir : –61 % entre 2014 et 2018,
selon Rystad. Un point bas a probablement été atteint. « Les budgets d’exploration devraient rester
stables en 2019 », affirme Andrew
Harwood, analyste chez Wood
Mackenzie.
« Les compagnies pétrolières se
focalisent sur les zones où elles ont
le plus de chances d’obtenir des
résultats, décrypte Palzor Shenga.
L’exploration est devenue beaucoup
plus efficace. » n
Bruxelles conforte le tarif régulé d’EDF
Shutterstock
… 45 % des
salariés d’ADP
en bénéficieront
également...
Le Guyana, un Etat de moins
de 800.000 habitants coincé
entre le Suriname, le Brésil et le
Venezuela, est en passe de devenir
un eldorado pétrolier. C’est au
large de ce pays, l’un des plus pauvres d’Amérique latine, que les
découvertes de pétrole ont été les
plus abondantes cette année. Plus
de 2 milliards de barils y ont été
détectés en 2018, selon Rystad
Energy, essentiellement par l’américain ExxonMobil. Total explore,
lui aussi, les eaux du Guyana. « Le
potentiel géologique est très impressionnant », explique Kevin McLachlan, chargé de l’exploration
pour le pétrolier français.
Véronique Le Billon
@VLeBillon
Le Conseil d’Etat avait sauvé le tarif
réglementé d’EDF au printemps,
Bruxelles vient de le conforter. A
l’issue des négociations en « trilogue » des représentants du Conseil,
de la Commission et du Parlement
européens, un accord a été conclu
dans la nuit de mardi à mercredi
sur les deux derniers textes du
paquet Energie propre, en discussion depuis deux ans. Des textes
« avec un fort enjeu politique » pour
la France, souligne un observateur,
avec, notamment, le débat sur les
tarifs régulés de l’électricité.
« Les Etats membres qui réglementent toujours les tarifs appliqués aux ménages pourront continuer à le faire, mais ils devront
présenter un rapport d’évaluation
des progrès réalisés pour mettre un
terme à la réglementation des prix »,
indique le communiqué du Parlement européen. « D’ici à 2025, la
Commission devra présenter un
rapport sur les progrès globaux au
sein de l’UE, qui pourra inclure une
proposition visant à mettre un terme
à la réglementation des tarifs », précise l’institution.
« C’est une grosse déception, alors
que l’analyse de la Commission
européenne était juste : les pays où
les tarifs réglementés ont été supprimés sont ceux où les clients sont
les plus actifs et où il y a le plus
d’offres », réagit Naïma Idir, vicep r é s i d e n t e d e l ’A n o d e , q u i
regroupe des fournisseurs alternatifs en France (Direct Energie, ENI,
Enerco op…). « Une clause de
revoyure dans sept ans, ce n’est rien
du tout », commente un concurrent d’EDF.
Les concurrents d’EDF plaident
depuis longtemps pour la suppression du tarif réglementé, qui rebattrait massivement les cartes en
obligeant les consommateurs à
souscrire une nouvelle offre, chez
eux ou chez EDF. Onze ans après
l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence, EDF est
encore, via le tarif réglementé, le
fournisseur de 79 % des ménages
(soit 25,6 millions de clients).
serait gelée pendant l’hiver. « La
Commission voulait surtout mettre
au pas les Hongrois et les Bulgares,
mais le tarif réglementé français
pose moins problème, parce qu’il est
contestable [la construction du tarif
doit permettre aux concurrents
d’EDF de le concurrencer, NDLR] »,
juge un acteur du secteur. « Il
appartient à la Commission de régulation de l’énergie d’assurer la con-
testabilité du tarif, et elle le fera. Il
appartiendra au gouvernement
d’assurer la stabilité des prix, s’il
le souhaite et il a un moyen : le montant des taxes », a défendu mardi,
devant la profession, le président
de la CRE, Jean-François Carenco.
Le texte devra encore être confirmé
ces prochains mois par les Etats
membres, en plénière au Parlement et par le Conseil européen. n
Accord sur le charbon
Un accord européen a été trouvé sur une date de fin des
subventions publiques accordées au charbon, dans le
cadre des « mécanismes de capacité », ces dispositifs qui
financent les exploitants de centrales électriques pour
assurer la sécurité d’approvisionnement. Les nouvelles
centrales produisant plus de 550 grammes de CO2 par
kilowattheure et démarrant leurs opérations après
l’entrée en vigueur de la nouvelle législation, ne pourront pas participer au mécanisme de capacité. Pour les
usines déjà en fonctionnement, leur participation ne
sera possible que jusqu’au 1er juillet 2025.
Pouvoir d’achat
Mais la France, la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie tenaient au
maintien de ces tarifs réglementés,
rappellent plusieurs observateurs.
Pour certains, la crise des « gilets
jaunes » en France, avec les enjeux
sur le pouvoir d’achat, aurait même
pu jouer sur le texte final. Avec un
tarif réglementé, le gouvernement
garde un certain contrôle sur l’évolution des prix. Le gouvernement a
ainsi promis début décembre que
l’évolution du tarif régulé de l’électricité, attendue en forte hausse,
LES ECHOS
n FORMATION
Lobbying
Maîtriser les leviers d’une stratégie d’influence :
quels sont les éléments essentiels de la
conception au déploiement ? Comprendre
les parties prenantes, leurs postures et leurs
diférents rôles dans la prise de décision et
l’influence pour maintenir et animer votre réseau d’influence.
Rendez-vous les 31 Janvier et 1er Février 2019 à Paris
En savoir plus sur www.lesechos-formation.fr/lobbying.htm
Un service proposé par Les Echos Solutions
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 17
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
Affaire Ghosn : révélations
sur l’enquête de Nissan
Voiture électrique :
Pékin durcit les
règles de production
AUTOMOBILE
AUTOMOBILE
La gestion de l’Alliance
Renault-Nissan est
au cœur des critiques.
Les investissements
dans les véhicules
à énergie nouvelle
seront désormais
approuvés au
niveau local.
Le dossier japonais
cible le rôle de la société
Renault-Nissan BV et
de hauts dirigeants du
Losange dans l’affaire.
Claude Fouquet
@ClaudeFP
En épluchant les centaines
d’e-mails, de factures et de contrats
récupérés dans le cadre de l’enquête
lancée sur les malversations supposées de Carlos Ghosn, les juristes de
Nissan ont identifié, ces dernières
semaines, plusieurs documents
mettant en lumière le rôle ambigu
joué dans les montages financiers
reprochés au PDG de Renault par
un ou plusieurs hauts dirigeants du
constructeur français. Ce sont ces
activités qu’ils auraient souhaité
pouvoir présenter, la semaine dernière, directement à la direction du
constructeur, ainsi qu’à son conseil
d’administration.
Selon des archives, que « Les
Echos » ont pu consulter, une poignée de proches de Carlos Ghosn,
chez Nissan et chez Renault, a ainsi
régulièrement échangé dès l’année
2010 afin d’organiser le paiement
d’une compensation complémentaire pour leur patron, par le biais
de la société Renault-Nissan BV, la
coentreprise détenue à parts égales
aux Pays-Bas par les deux entreprises afin de superviser l’Alliance.
Echapper à la transparence
Le dirigeant, alors PDG de Renault
et de Nissan, s’inquiétait, à l’époque,
de la mise en application d’une nouvelle réglementation nippone, qui
allait contraindre le constructeur
japonais à inclure dans son rapport
aux autorités boursières les revenus de l’ensemble de ses cadres touchant, en salaires, stock-options et
autres bonus, plus de 100 millions
de yens par an. Très au-dessus de
cette limite, le dirigeant franco-brésilien cherchait une solution alternative pour échapper à cette transparence.
Dans un e-mail confidentiel
adressé le 22 avril 2010, notamment
à Mouna Sepehri, l’une des plus
proches collaboratrices de Carlos
Ghosn (qui dirige le « Bureau du
président » chez Renault), Greg
Kelly, le bras droit du patron français chez Nissan, évoque la possibilité de faire payer une partie de la
compensation de leur PDG par
RNBV, « sans avoir à en divulguer les
montants publiquement ». « Ceci est
Ricardo Moraes/Reuters
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
Anne Feitz
@afeitz
et Yann Rousseau
@yansan
— Correspondant à Tokyo
Pour l’heure, la défense de Carlos Ghosn conteste les accusations du parquet de Tokyo.
un suivi des échanges que nous avons
eus cette semaine. J’apprécie beaucoup votre travail pour analyser si
une partie de la rémunération du
PDG peut être légalement payée par
Renault-Nissan BV, sans être dévoilée publiquement », explique-t-il
dans ce courrier électronique, précisant aussi que « le PDG m’a indiqué qu’il voulait être sûr que payer
une partie de sa rémunération par
RNBV sans en dévoiler le montant
était légal ».
Après avoir longuement envisagé cette option d’un paiement par
RNBV, celle-ci aurait été jugée inefficace car elle aurait, de par la loi
française, contraint Renault à
divulguer le montant versé par la
RNBV a été mobilisé
pour des donations à
l’université américaine
de Beyrouth que Carlos
Ghosn souhaitait aider.
coentreprise. « Plusieurs personnes,
chez Renault et Nissan, avaient été
consultées sur ce projet. Dont Mouna
Sepehri, qui a répondu que ce n’était
pas possible. A notre connaissance, le
projet n’a pas été mis en œuvre »,
reconnaît-on chez Renault, où l’on
s’étonne que « “Les Echos” soient en
possession d’éléments d’un rapport
de Nissan, malgré son caractère confidentiel explicite, exprimé par le procureur de Tokyo ».
Greg Kelly et Carlos Ghosn choisiront alors finalement d’organiser,
à partir de cette même année, le
paiement différé par Nissan d’une
moitié des compensations du
patron franco-brésilien. Un moyen,
selon eux, de ne pas inscrire ces
sommes dans le rapport remis aux
autorités boursières japonaises.
C’est ce « montage » juridique qui a
justifié l’interpellation le 19 novembre de Carlos Ghosn et de Greg Kelly
ainsi que leur première inculpation. Ils risquent désormais une
seconde inculpation sur le même
délit mais sur une période différente – à compter de 2016. La
défense de Carlos Ghosn conteste
pour l’heure les accusations du parquet de Tokyo.
Selon plusieurs autres documents consultés par « Les Echos »,
la société RNBV était régulièrement
utilisée, sur des dossiers sensibles,
pour des missions et des paiements
de rémunération qui, selon des
sources chez Nissan, ne relèveraient théoriquement pas de son
mandat légal. RNBV a ainsi été
mobilisé pour des donations à l’université américaine de Beyrouth que
Carlos Ghosn souhaitait aider.
L’institution a, par exemple, reçu
50.000 dollars de la coentreprise en
2015. Le patron a d’ailleurs aussi
mobilisé, au fil des années, des
fonds de Nissan pour financer des
projets du collège jésuite NotreDame de Jamhour, au Liban, ainsi
que l’Université Saint-Joseph située
dans la capitale libanaise.
sous quelques semaines, mais le projet a été suspendu, au vu des événements », précise-t-on chez Renault.
En échange de cette générosité,
l’Université Saint-Joseph a baptisé
sa nouvelle bibliothèque « Carlos
Ghosn Librar y » et prévoyait
encore de renommer quatre de ses
amphithéâtres, « Nissan »,
« Renault », « Infiniti » et « Dacia ».
(
Lire l’Enquête
Pages 12-13
Numa
Alors qu’elles étaient attendues
depuis plusieurs mois, Pékin
vient de rendre publiques les
règles qui s’appliqueront dès
début 2019 pour les investissements dans le secteur automobile, et principalement les véhicules à énergie nouvelle (NEV).
Publiées par la Commission
nationale du développement et
des réformes (NDRC), ces règles
seront applicables à partir du
10 janvier et toucheront aussi
bien les industriels chinois que
les étrangers.
Avec ces nouvelles règles,
Pékin met en avant ses efforts
pour simplifier les règles et donc
pour ouvrir un peu plus son
marché. Les nouveaux projets
d’investissement de production
ne seront plus approuvés par
l’administration centrale mais
par les autorités provinciales et
locales. C’est à leur niveau que
devront être déposées les nouvelles demandes d’investissements et de production, selon le
document publié par la Com-
Les Déterminés
mission. Si la presse officielle
explique que ce choix doit permettre de faciliter les choses,
Pékin profite de l’occasion pour
durcir les conditions applicables aux extensions de capacités
de production. Ainsi, les agréments ne seront plus accordés
qu’aux industriels produisant des NEV. Ceux qui ne produisent que des véhicules à
essence ne pourront plus obtenir de licence. Une décision qui
s’inscrit dans le droit-fil de la
volonté de la Chine de privilégier
ce type de véhicule et de lutter
contre les surcapacités d’un secteur où se sont engouffrées
de nombreuses start-up dont
la rentabilité était souvent
aléatoire.
Il sera donc impossible désormais pour une entreprise du
secteur, chinoise ou étrangère,
d’obtenir un agrément d’investissement si elle n’a pas vendu
un minimum de véhicules électriques au cours des deux dernières années : au moins
30.000 voitures particulières,
ou 3.000 utilitaires ou un montant de vente de 3 milliards de
yuans (380 millions d’euros).
Enfin, pour être approuvés,
les projets devront prévoir une
capacité de production d’au
moins 100.000 voitures particulières par an. Des règles qui conduiront à réorganiser le marché
chinois puisqu’elles obligeront
les nouveaux entrants à s’allier à
des acteurs établis du secteur ou
à racheter des concurrents. n
Gemmyo
BlaBlaCar
Une bibliothèque
« Carlos Ghosn »
Un e-mail d’une cadre de Renault
adressé, le 7 juin 2011, à Greg Kelly,
avec Mouna Sepehri en copie, précise ainsi que Nissan a programmé
une donation de 1 million de dollars
sur cinq ans (2011-2015) à cet établissement et que « ce montant devra
rester confidentiel ». « M. Ghosn souhaite financer la donation de Nissan
sur le budget du bureau du PDG »,
écrit la cadre française. « La promotion de l’éducation est une partie
importante de l’objet des fondations
Renault et Nissan. RNBV était par
ailleurs également en train de créer
sa propre fondation charitable, en
Suisse. Celle-ci devait être capitalisée
L'ÉVÉNEMENT N#1
DES CRÉATEURS, START UP
& DIRIGEANTS
en bref
CONSTRUCTION NEUVE Les
ascenseurs ne devraient plus
être obligatoires dans les
immeubles de moins de 12 logements au lieu de 15 aujourd’hui.
Ce seuil, indiqué dans un projet
de décret du ministère du Logement, s’ajoute à la réglementation de hauteur. A l’avenir, l’obligation d’installer ces équipements concernera les bâtiments
de trois étages (en plus du rezde -chaussée), contre quatre
actuellement.
Allergan suspend
la vente de ses
implants mamaires
SANTÉ Allergan a annoncé, mercredi, le retrait et la suspension
de la vente de ses implants mammaires texturés du marché européen. Cette décision fait suite à la
demande de l’Agence nationale
de sécurité du médicament
(ANSM) de rappeler ces dispositifs après le retrait du marquage
CE nécessaire à leur commercialisation en France et en Europe. A
Wall Street, le titre chutait de plus
de 7 % à la mi-journée.
L’europe impose
le plastique recyclé
ENVIRONNEMENT L’Europe a
approuvé dans le cadre du trilogue sur la directive sur les plastiques à usage unique un taux obligatoire de 30 % de plastique
recyclé dans les bouteilles de boissons d’ici à 2030 (et de 25 % d’ici à
2025 pour les bouteilles en plastique PET). « C’est un facteur essentiel de succès pour atteindre l’objectif de 90 % de collecte en 2029 », a
souligné la fédération européenne des activités de la dépollution et de l’environnement (Fead).
6-7 fév. 2019 PARIS
Photo © Brian du Halgouet
3e étage,
sans ascenseur...
PALAIS
DES
CONGRÈS
Un événement
Informations & inscriptions sur salondesentrepreneurs.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
GSK va créer un géant
de l’automédication
PHARMACIE
Le groupe britannique
va réunir ses activités
de médicaments sans
ordonnance avec celles
de Pfizer.
La coentreprise sera
mise en Bourse d’ici
à trois ans.
Catherine Ducruet
@CDucruet
L’heure est aux choix radicaux chez
GSK. Ce mercredi, le groupe dirigé
par Emma Walmsley a annoncé
qu’il allait créer avec Pfizer un jointventure dans l’automédication dont
il détiendrait 68 % et le laboratoire
américain 32 %. Avec comme
objectif une mise en Bourse dans un
délai de trois ans, sous le nom de
GSK Consumer Healthcare. Cette
opération intervient neuf mois
après le rachat, pour 13 milliards de
dollars, de la part de 36 % de Novartis
dans un précédent joint-venture,
dans l’automédication.
GSK joue décidément un rôle
d’intégrateur sur un marché estimé
à quelque 120 milliards de dollars
en 2017 par Global Market Insight,
où le laboratoire britannique
occupe désormais la première
place, avec une entité pesant
12,7 milliards de dollars de chiffre
d’affaires. L’équilibrage de l’activité
médicaments innovants, risquée et
aux résultats volatils, prôné par la
présidente de GSK lors de sa prise
de fonction en avril 2017, n’est donc
plus de mise. Le choix de la spécialisation est maintenant assumé.
Nous avons « une approche pragmatique de cette question », a affirmé
Emma Walmsley, à l’occasion de la
conférence de presse.
de marketing. Longtemps vantés
pour la liberté de leurs prix, à la différence des médicaments de prescription, ils sont aujourd’hui victimes
d’une concurrence intense, instaurée par la vente en ligne et des acteurs
comme Amazon. Le marché est en
croissance grâce aux transferts de
produits de prescription vers l’automédication et à l’autonomie croissante du public pour les pathologies
bénignes. Mais les marges, elles, sont
comprimées. Difficile alors d’être
« petit » sur un tel marché.
Une « vache à lait »
Difficile aussi de faire de cette activité une « vache à lait », susceptible
de financer la recherche pour les
médicaments de prescription. D’où
la concentration du secteur avec la
cession par Boehringer Ingelheim
de son activité à Sanofi, celle de
Merck KGaA à Procter & Gamble et
de Novartis à GSK, avant que ce dernier ne se prépare, avec Pfizer, à s’en
délester. Après cette scission, seuls
Bayer, Sanofi ou J & J conserveront
une médication familiale intégrée.
« Il faut être gros pour être un acteur
du marché », estime Adam Barker,
analyste chez Shore Capital, cité par
Bloomberg. « Je ne serai pas surpris
de voir plus de consolidations. »
GSK, qui s’est fait la main en
« digérant » les produits de Novartis,
se donne maintenant trois ans pour
en faire autant, avec ceux de Pfizer et
créer une entreprise aux perspectives attractives pour les investisseurs. Mais en parallèle, et c’est la
raison de la scission envisagée, le
groupe britannique va concentrer
ses ressources sur le développement des vaccins – dont il est leader
Nouvel
avertissement
pour Ceconomy
mondial – et des médicaments de prescription.
DISTRIBUTION
Révision drastique
Le distributeur
allemand annonce
une nouvelle baisse
de ses résultats.
Il s’est déjà livré à une révision
drastique de son portefeuille
de projets de recherche,
menant à l’abandon de 80
d’entre eux, dont le potentiel
commercial a été jugé insuffisant. Selon de récentes déclarations, il pourrait même renoncer
à la recherche dans le domaine
respiratoire, l’un de ses points
forts traditionnels, faute de pistes
jugées suffisamment innovantes.
En revanche, le groupe a marqué
clairement sa volonté de revenir en
cancérologie avec l’acquisition, au
début du mois pour 5 milliards de
dollars, de la biotech américaine
Tesaro. Elle lui apporte un produit, le
Zejula, déjà sur le marché, et un pipeline de trois autres molécules. Ayant
conservé ses propres programmes
de recherche, malgré la cession de
son portefeuille de produits de cancérologie à Novartis en 2015, il peut
aussi se prévaloir d’une molécule
maison en Phase 2, contre un cancer
du sang, créditée d’un potentiel
1,37 milliard à l’horizon 2024. GSK
est clairement à un tournant.
(
Son titre s’enfonce
en Bourse.
Philippe Bertrand
@Bertrat 1Philippe
« Le vendeur d’électronique
grand public Ceconomy, dernière victime de la crise de la distribution », écrit l’agence
Bloomberg. Le premier vendeur de produits techniques en
Europe a lancé mercredi un
nouvel avertissement sur résultats. Les dirigeants de l’ex-filiale
de Metro prédisent un léger
déclin du bénéfice d’exploitation sur l’exercice 2018-2019.
Surtout, ils renoncent au versement d’un dividende pour
l’année fiscale qui s’est achevée
fin septembre. « Nous anticipons un environnement encore
difficile pour l’électronique grand
public et la distribution l’an prochain », a commenté le directeur financier, Mark Frese, dans
un communiqué. Le groupe
allemand avait déjà prévenu
que les ventes de son quatrième
trimestre seraient affectées par
un temps exceptionnellement
doux et que le résultat net sur la
période avait reflué de 28 %, à
84 millions d’euros.
Lire « Crible »
Page 34
Problème
de gouvernance
Une logique différente
GSK va créer avec Pfizer
une joint-venture
dans l’automédication
dont il détiendra 68 %
et le laboratoire américain 32 %. Photos DR
L’automédication relève d’une logique économique différente de celle
des médicaments de prescription.
Plus proches des biens de consommation, les médicaments en vente
libre requièrent un important effort
Cette crise est due à la concurrence d’Amazon. Ceconomy
exploite plus de 1.000 magasins
Media Markt et Saturn à travers
l’Europe. Les difficultés du
marché se doublent d’un problème de gouvernance. Le président du directoire est parti. Le
directeur financier va suivre. Ce
dernier va être remplacé de
façon intérimaire par un membre du conseil de surveillance,
Bernhard Düttmann. Le nouveau patron n’est pas connu.
« Un président du directoire et
un nouveau plan stratégique
sont urgents », écrit Clément
Genelot, analyste de Bryan,
Garnier cité par l’agence Reuters.
Il faut faire vite pour stopper
l’hémorragie du cours de
Bourse. Le titre Ceconomy avait
déjà perdu 70 % de sa valeur
depuis le début de l’année. Il a
chuté de 14 % en début de
séance mercredi à Francfort. Le
distributeur a entraîné dans sa
chute FNAC Darty, dont il est le
premier actionnaire avec 24 %
du capital. Le groupe français
perdait près de 6 % dans l’aprèsmidi de mercredi à Paris. Son
cours a baissé de plus de moitié
depuis le début de l’année.
L’avertissement de Ceconomy, à quelques jours de Noël,
intervient après celui du
groupe britannique de prêt-àporter en ligne Asos, qui a
abaissé lundi sa prévision
annuelle de chiffre d’affaires et
de marge. « Ceconomy jette un
froid sur les perspectives de la
distribution », résume Reuters
dans un euphémisme. n
« Nous anticipons
un environnement
encore difficile
pour l’électronique
grand public et la
distribution l’an
prochain »
MARK FRESE
directeur financier
Upsa passe sous pavillon japonais
PHARMACIE
Le fabricant du Dafalgan et de l’Efferalgan
est repris par
le laboratoire nippon
Taisho.
Frank Niedercorn
@FNiedercorn
— Correspondant à Bordeaux
NORTEL NETWORKS S.A.
(En Administration et en Liquidation Judiciaire)
(et soumis à Company Voluntary Arrangement)
(Numéro d’entreprise FR62389516741 / 389516741,
domiciliée à l’adresse Centre d’affaires Parc Lumière,
46 avenue des Frères Lumière, F-78190 Trappes, France)
Avis de Date d’Entrée en Vigueur et de Date Limite
conformément aux Termes du CVA relatif à la Société
en date du 24 août 2018, approuvé lors de la réunion
des créanciers et des membres du 5 octobre 2018
12 décembre 2018
Les termes commençant par une majuscule dans le
présent Avis ont le sens donné par le CVA.
AVIS EST PAR LES PRÉSENTES DONNÉ conformément à
la Clause 4.4.3 des Termes du CVA que :
(i) en vertu de la Clause 4 des Termes, la Date d’Entrée
en Vigueur a été le 6 novembre 2018 ; et
(ii) conformément à la Clause 4.4.3 des Termes, la Date
Limite pour déclarer les Créances CVA est le 11 février
2019.
Si vous considérez que vous avez Créance CVA, vous
devez remplir un Formulaire de Déclaration de Créance et
le retourner afin qu’il soit reçu par les Supervisors au plus
tard à la Date Limite du 11 février 2019. Un Créancier
CVA ne pourra recevoir aucun paiement relatif à un
Formulaire de Déclaration de Créance reçu par les
Supervisors après la Date Limite. Des informations supplémentaires et les Formulaires de Déclaration de Créance
sont disponibles à l’adresse https://cva.emeanortel.com.
Les Créanciers ayant des questions sur le CVA ou sur
la façon de soumettre un Formulaire de Déclaration
de Créance doivent contacter les Supervisors au +44
(0) 20 7951 6160 ou par courriel à l’adresse
cva@emeanortel.com.
Alan Bloom, Stephen Harris, Alan Hudson, Joanne
Hewitt-Schembri et Stephen Taylor, Supervisors
Après avoir été américain, Upsa va
devenir japonais. Bristol-Myers
Squibb (BMS), propriétaire de
l’usine d’Agen depuis 1994, a choisi
de céder le laboratoire à Taisho
Pharmaceuticals pour 1,6 milliard
de dollars (1,4 milliard d’euros).
Société centenaire basée à Tokyo,
Taisho Pharmaceuticals était en lice
face à quatre candidats : deux autres
laboratoires, l’allemand Stada et
l’italien Angelini, et les fonds PAI et
CVC. « Taisho est un groupe expérimenté et fiable dont l’intérêt stratégique est de soutenir et de développer
avec succès l’entreprise », a déclaré
Giovanni Caforio, PDG de BMS,
dans un communiqué.
Le montant de l’offre a sans
doute été au centre des discussions
pour la décision finale. Avec des
marques vedettes comme Upsa,
Efferalgan, Dafalgan ou Fervex, le
laboratoire génère un chiffre
d ’a f f a i r e s d e 4 2 5 m i l l i o n s
d’euros. Ce qui devrait constituer
un point d’appui solide en Europe
pour Taisho Pharmaceuticals. Ce
dernier, qui intervient lui aussi sur
le marché des médicaments sans
ordonnance avec un chiffre d’affaires de 2,18 milliards d’euros, était
jusqu’à présent totalement absent
du marché européen.
social. Upsa, qui emploie localement 1.250 personnes, dont 60 %
ont plus de 40 ans, est le plus gros
employeur privé du département
du Lot-et-Garonne. Inquiet de son
avenir, le conseil départemental
avait commandité une étude, qui
montrait que l’entreprise née en
1934 avait un impact sur l’activité de
600 sous-traitants et l’emploi de
5.000 personnes. Les 250 salariés
du siège social de Rueil-Malmaison
seront également concernés par le
rachat.
Plus gros employeur
du Lot-et-Garonne
PERSONNES
Le nombre de salariés
travaillant chez Upsa, dont
60 % ont plus de 40 ans.
L’autre critère dans le choix du
repreneur a sans doute été le volet
Les chiffres clefs
425
MILLIONS D’EUROS
Le chiffre d’affaires du laboratoire généré, l’an dernier,
par ses marques vedettes
comme Upsa, Efferalgan,
Dafalgan ou Fervex.
1.250
Les salariés restent d’ailleurs très
prudents. « Nous attendons début
janvier pour avoir une vision plus
précise du projet industriel et commercial », déclarent l’ensemble des
organisations syndicales, qui concluent : « Seul le projet définira l’avenir des emplois des salariés d’Upsa. »
Concurrence avec Sanofi
Des salariés qui seront sans doute
attentifs à la relance de l’activité de
leur entreprise qui, « faute d’investissement commercial », a perdu son
leadership face à Sanofi et sa marque Doliprane qui « prend 2 % de
parts de marché par an en France »,
dénonce la CFE-CGC. L’arrivée d’un
industriel serait plutôt de nature à
rassurer les salariés qui s’étaient
déclarés méfiant à l’égard des fonds,
mais aussi des deux industriels
européens qui pouvaient être tentés
de délocaliser une partie de la production vers d’autres usines du
Vieux Continent.
Une crainte qui pourrait aussi
exister avec l’industriel japonais.
« On sait que Taisho a des usines en
Asie et notamment aux Philippines.
Nous sommes dans une production
mondialisée. Ce n’est donc pour l’instant qu’une étape », insiste Bruno
Bourthol délégué du personnel
d’Upsa. L’opération pourrait être
finalisée « au cours du premier
semestre 2019 », indique BMS, sous
réserve de l’obtention des autorisations réglementaires. n
en bref
Le leader mondial de l’aspirine change
de nom et devient Seqens
PHARMACIE Le chimiste lyonnais Novacap, leader mondial de
l’aspirine et du paracétamol, change de nom pour se rebaptiser
« Seqens », selon un communiqué diffusé mercredi. Une « référence
aux activités de synthèse » et évoquant « l’idée de séquençage » de
l’entreprise détenue par la société d’investissement Eurazeo. Seqens
est spécialisé dans la production de molécules pharmaceutiques et
cosmétiques de la phase préclinique à la commercialisation pour le
compte de tiers. Il propose aussi des principes actifs et des produits
propriétaires. Seqens exploite 24 usines, possède 3 centres de R & D
et emploie 3.200 personnes dans le monde.
Sanofi autorisé à vendre son vaccin
contre la dengue en Europe
PHARMACIE Sanofi a annoncé mercredi avoir obtenu de la Commission européenne l’autorisation de mise sur le marché du
Dengvaxia, son vaccin contre la dengue. Il sera disponible en
Europe pour prévenir la dengue chez les personnes de 9 à 45 ans
ayant déjà été contaminées et vivant dans des zones d’endémie,
précise le groupe. Le vaccin a déjà été approuvé et enregistré
dans 19 pays. Au cœur d’une controverse sanitaire aux Philippines en février, il fait actuellement l’objet d’un examen prioritaire
auprès de la Food and Drug Administration (FDA) américaine.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 19
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
L’Australie paraît décidée à prendre
le train de la grande vitesse
Laurent Burelle
prend la tête
du holding
de Plastic Omnium
l Le gouvernement de Nouvelles-Galles du Sud a lancé une étude portant
sur la création de quatre lignes à grande vitesse convergeant vers Sydney.
l D’autres Etats australiens travaillent sur des projets similaires.
TRANSPORT
Après des décennies d’atermoiement, l’Australie pourrait enfin se
décider à prendre le train de la
grande vitesse ferroviaire. Il y a quelques jours, le gouvernement de Nouvelles-Galles du Sud a en effet lancé
une étude portant sur la création de
quatre lignes à grande vitesse convergeant vers Sydney. Elle est menée
par un expert de renommée internationale, le Britannique Andrew
McNaughton. A terme, ces nouvelles lignes pourraient réduire de 75 %
le temps de parcours vers les villes
de Canberra, Newcastle, Nowra et
Orange. Ce qui permettrait en outre
de désengorger la capitale de l’Etat,
dont la population augmente à un
rythme très soutenu.
L’opposition travailliste n’y voit
qu’un effet d’annonce, dans la perspective en mars d’une élection
attendue comme difficile pour la
conservatrice Gladys Berejiklian.
Celle-ci affirme au contraire vouloir
lancer les premiers travaux dès le
début de son prochain mandat, si
elle est réélue. Et ce « sans attendre
le soutien financier du gouvernment
central ». Une déclaration à prendre
au sérieux, puisque l’Etat de Nouvelles-Galles du Sud a voté en 2018
une enveloppe de 35 milliards
d’euros pour les quatre prochaines
années dédiés à des projets d’infrastructures routières et ferroviaires.
D’autres Etats australiens travaillent sur des projets similaires.
Dans le Queensland, dix maires
représentant plus de trois millions
Etudes d’opportunités
Le gouvernement travailliste de
l’Etat de Victoria a, lui, dévoilé un
projet pour relier les deux plus
grandes villes de l’Etat, Melbourne
et Geelong, en passant par l’aéroport international de Tullamarine.
La liaison entre le centre de Melbourne et l’aéroport est déjà actée et
financée. Le gouvernement s’est
engagé à financer le projet à hauteur de 3,2 milliards d’euros, sur un
total estimé entre 5 et 8,2 milliards
d’euros. Les travaillistes, qui viennent d’être largement réélus à Victoria, ont aussi un projet de « Grand
Melbourne Express », un réseau de
douze stations souterraines en boucle, estimé lui à 32 milliards d’euros.
Ces projets à échelle régionale
sont aujourd’hui préférés à la naissance d’un réseau national de TGV,
un sujet récurrent de la politique
australienne depuis trente-cinq
ans. La dernière étude approfondie
sur la création d’une ligne de
1.750 kilomètres de long, s’étendant
de Brisbane à Melbourne, en passant par Sydney et la capitale fédérale, Canberra, remonte à 2013.
Estimé à 72 milliards d’euros, ce
projet n’a jamais été concrétisé.
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
Bientôt la suite
C’est ce que le premier intéressé
appelle une « transmission
familiale douce ». Le 1er janvier,
Laurent Burelle succédera à
son frère aîné dans le rôle de
PDG de Burelle SA, le holding
de la famille industrielle lyonnaise. Le président de l’Afep,
l’association des grands patrons
français, devient le troisième
PDG de Burelle en 72 ans, après
son père, Pierre, et son grand
frère, Jean. A l’aube des 80 ans,
ce dernier est aujourd’hui
frappé par la limite d’âge, 17 ans
après sa prise de fonction.
Burelle SA est le holding qui
porte le groupe Burelle et donc
58,1 % du capital de l’équipementier automobile Plastic
Omnium. Burelle SA détient
aussi la société immobilière
Sofiparc – « qui utilise des terrains nus et des friches inutilisées
pour construire des bureaux à
Lyon et Paris », précise Laurent
La gare de Melbourne, en Australie, pourrait être reliée par une liaison ferroviaire à grande vitesse
à celle de Geelong, en passant par l’aéroport international de Tullamarine. Photo Shutterstock
d’habitants ont lancé une étude de
faisabilité pour la création d’un
réseau de LGV s’articulant autour
de Brisbane, pour un budget de
45 milliards d’euros. Avec en ligne
de mire une candidature de la ville
pour les Jeux Olympiques de 2032.
Le dirigeant
remplace son grand
frère, Jean, frappé
par la limite d’âge,
à la direction
du holding.
Burelle –, et la société de capitalinvestissement Burelle Participations (60 millions d’euros
d’actifs en petites et « prudentes » participations minoritaires). La fratrie Jean Burelle,
Eliane Lemarié et Laurent
Burelle détiennent 80 % du capital de Burelle SA, coté et doté
d’un portefeuille valorisé aux
alentours de 1,5 milliard d’euros.
ÉQUIPEMENTIER
« Les deux tiers de la population australienne vivent à Sydney, Melbourne
et le sud-est du Queensland. C’est
pourquoi le gouvernement priorise
désormais la création de LGV entre
les capitales d’Etat et le reste des
régions, très peu densément peuplées », précise Infrastructure Australia, l’organisme indépendant
chargé d’évaluer les projets d’infrastructures. En ce sens, le gouvernement central s’est engagé en mars à
financer à hauteur de 12,5 millions
d’euros des études d’opportunités
pour trois LGV régionales. — G. P.
A 69 ans, Laurent Burelle commence par ailleurs à songer à sa
propre succession. Quatre
Burelle nouvelle génération
sont aujourd’hui employés par
le groupe familial. « J’espère
que, dans les cinq ans à venir, on
verra apparaître quelqu’un pour
prendre la suite, tout seul ou avec
un dirigeant pour l’épauler »,
affirme celui, qui est d’abord
PDG de Plastic Omnium.
Laurent Burelle envisage
enfin de prendre du recul au
sein de l’équipementier à horizon 3-5 ans, au moins sur la partie opérationnelle. « C’est bien
que des plus jeunes montent à
l’étage supérieur, vu le défi technologique et les risques de l’industrie
automobile », précise le dirigeant, qui vient de concrétiser la
vente de la division environnement de Plastic Omnium pour
220 millions d’euros. Les poubelles, c’était le début de l’aventure entamée il y a un siècle. n
« Keolis sera bien entendu intéressé »
Propos recueillis par
Grégory Plesse (à Sydney)
L
Que pensez-vous des
projets annoncés par
certains Etats en Australie, sur
le développement de lignes
ferroviaires à grande vitesse ?
C’est une idée très intéressante.
Celui porté par l’Etat de NouvelleGalles du Sud pourrait décongestionner Sydney tout en développant
les autres villes de l’Etat, comme
Newcastle, où nous exploitons les
transports publics (bus, ferrys et, à
partir de l’année prochaine, tramways). Mais les projets de LGV sont
extrêmement coûteux. Le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud
investit depuis quelques années des
sommes considérables dans les
transports. Il n’est donc pas impossible que l’Etat finance lui-même
ces projets.
Quant à celui porté par le
Queensland, il me semble incroyablement ambitieux. Cet Etat n’a pas
les mêmes capacités financières
que les gouvernements de Sydney
ou de Melbourne. Leur projet ne
pourra donc voir le jour qu’avec un
soutien financier massif du gouvernement central.
Enfin, dans l’Etat de Victoria, le
gouvernement travailliste [qui
vient d’être réélu, NDLR] investit
lourdement dans le rail, et en particulier pour des lignes interurbaines. Des financements ont été trouvés, au niveau de l’Etat comme au
niveau fédéral, pour une liaison
vers l’aéroport de Melbourne. Les
travaillistes, qui ont annoncé pendant la campagne électorale un
plan de LGV très ambitieux à
l’échelle régionale, sont sortis ren-
1
PDG de Keolis Downer
Paul Sharp/Keolis Downer
a filiale de la SNCF, qui
exploite déjà des lignes de
train aux Etats-Unis, au
Royaume-Uni ou en Allemagne,
suit de près les projets de LGV qui
fleurissent en Australie.
INTERVIEW
DAVID FRANKS
LES PLUS BELLES STARTUPS
DU MONDE ENTIER SERONT
À VIVATECH 2019 !
forcés à l’issue des dernières élections. Il est permis de croire que ce
projet sera mené à bien.
Comment expliquez-vous
l’absence de réseau à
grande vitesse dans ce pays ?
L’Australie reste un pays où la voiture prédomine sur les autres
modes de transport. En outre, en
raison de l’immensité du pays et de
la distance qui sépare les grandes
villes, le transport aérien est préféré
aux chemins de fer. Et puis l’Austra-
2
« Une ligne à grande
vitesse relierait
le centre de ces deux
métropoles [Sydney et
Melbourne distantes
de 850 kilomètres]
en moins
de trois heures. »
lie est une fédération d’Etats qui
mènent leur propre politique en
matière de transports publics. Le
pouvoir central n’a jusqu’à présent
pas joué son rôle d’aiguillon. Mais
c’est aussi dû à la brièveté des mandats (trois ans) et à une certaine instabilité politique (sept Premiers
ministres en dix ans). Cela étant dit,
avoir une ligne ferroviaire à grande
vitesse, au moins entre les deux
plus grandes villes du pays, Sydney
et Melbourne distantes de 850 kilomètres, semble parfaitement perti-
n e n t . C ’e s t a c t u e l l e m e n t l e
deuxième corridor aérien le plus
fréquenté du monde (9 millions de
passagers annuels) et en heure de
pointe, un avion décolle toutes les
quinze minutes vers l’une ou l’autre
ville. Une ligne à grande vitesse
relierait le centre de ces deux
métropoles en moins de trois heures.
Si ces projets devaient se
concrétiser, Keolis serait-il
candidat ?
En France et en Australie, nous
sommes surtout connus comme
acteurs du transport urbain. Mais
nous exploitons également des
lignes régionales et/ou nationales
aux Etats-Unis, au Royaume-Uni
ou en Allemagne. Par ailleurs, notre
maison mère, la SNCF, est un acteur
mondialement reconnu en matière
de grande vitesse. Enfin, en Australie, nous sommes en coentreprise
avec Downer, qui possède une
solide expertise aussi bien pour la
maintenance et l’ingénierie des
infrastructures que pour la conception de matériel roulant. Nous nous
sommes d’ailleurs déjà portés candidats par le passé pour l’exploitation des trains de la région de Melbourne [où le groupe exploite le
réseau de tramway le plus grand du
monde, NDLR], ainsi que ceux de
Wellington (Nouvelle-Zélande) aux
côtés de l’opérateur national, KiwiRail. Nous serions donc bien
entendu intéressés si de tels projets
venaient à se concrétiser. n
3
VIVATECH
WORLD TOUR
OCT PARIS
OCT LONDON
OCT AMSTERDAM
NOV CAPE TOWN
NOV STOCKHOLM
NOV BERLIN
NOV MILAN
DEC DUBLIN
DEC LISBON
DEC COPENHAGEN
DEC PARIS
JAN TEL AVIV
JAN JERUSALEM
JAN STRASBOURG
JAN LAUSANNE
JAN SHANGHAÏ
JAN HONG KONG
JAN TOKYO
JAN AIX EN PROVENCE
JAN BORDEAUX
JAN ORLÉANS
JAN PARIS
JAN NEW YORK
JAN SAN FRANCISCO
FEV TALLIN
FEV BRUXELLES
FEV BARCELONE
FEV HELSINKI
FEV ABIDJAN
FEV LAGOS
FEV BERLIN
MAR LONDON
MAR PARIS
MAR STOCKHOLM
MAR COPENHAGUEN
MAR AMSTERDAM
MAR MILAN
AVR PARIS
* T O U R D U M O N D E V I V AT E C H
ORGANISATEURS
PARTENAIRES PLATINUM
LECVT2019
* date de fin d’utilisation 31 janvier
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
Rechute en vue pour le bâtiment
BTP
L’activité devrait
reculer en 2019
dans un secteur
qui n’aura connu que
trois ans de reprise.
Pas assez pour
que ses entreprises
reconstituent
leurs fonds propres
et leur trésorerie.
Myriam Chauvot
mchauvot@lesechos.fr
Le secteur du bâtiment a salué 2018
comme « une bonne année » mais
sur 2019, en revanche, les nuages
s’amoncellent. La reprise d’activité
qui a porté le secteur depuis 2016 se
traduit cette année par une création
nette de 20.000 emplois. « En deux
ans nous aurons ainsi créé 50.000
emplois », souligne le président de la
Fédération française du bâtiment
(FFB), Jacques Chanut. Cependant,
prévient ce dernier, « nous ne créerons pas plus de 5.000 emplois supplémentaires en 2019, car la croissance d’activité cessera au second
semestre ». La FFB anticipe en effet
un recul de 0,5 % de l’activité l’an
prochain, après une progression de
4,9 % en 2017 et de 2,3 % selon ses
estimations pour l’année qui
s’achève.
La chute des ventes de logements
neufs enregistrée par les promoteurs et surtout par les constructeurs de maisons individuelles
depuis plus d’un an devait bien finir
par se refléter dans l’activité des
chantiers. La FFB, qui dénonce en
particulier les dégâts causés par le
rabot du prêt à taux zéro (PTZ),
devenu incapable de jouer son rôle
d’aide à l’accession à la propriété,
prévoit 377.000 mises en chantier
de logements en 2019, à comparer à
404.000 cette année et 428.000 en
2017.
La négociation
va se rouvrir avec
le gouvernement
sur.le renforcement
du PTZ en zones
rurales et détendues.
« Effet de ciseaux »
La construction non résidentielle,
très dynamique, compense actuellement le recul des logements, mais
ce ne sera plus le cas d’ici à un an.
Quant à la rénovation, elle stagne.
« L’amélioration-entretien, qui
représente 57 % de nos 135 milliards
d’euros de chiffre d’affaires, a été très
décevante en 2018, poursuit Jacques
Chanut. Elle n’a progressé que de
0,8 % après 1,5 % en 2017 et nous
tablons sur 0,5 % l’an prochain,
essentiellement du fait de la réintégration des fenêtres dans le champ du
crédit d’impôt transition énergétique
(Cite). » Elle a été annoncée par
François de Rugy le 17 décembre, le
gouvernement acceptant la proposition de la FFB d’une aide au changement des simples vitrages, pla-
fonnée à 100 euros par menuiserie.
2018 a été une bonne année pour
l’activité, mais pas pour les bénéfices. Le secteur a enregistré une
inflation de 2,5 % de ses coûts
(essentiellement due à une hausse
des salaires), alors qu’il n’a pu augmenter ses prix que de 1,5 %. Un
écart « considérable dans un secteur
où la marge nette n’est que de 1 à 2 %,
s’inquiète le président de la FFB. Cet
effet de ciseaux fragilise une partie
des entreprises et nous observons
depuis quelques semaines des dépôts
de bilan de grosses PME de 400 à 500
personnes, à l’instar de Fondeville
(Perpignan) ou de Floriot Construction (Rhône Alpes) ».
Les entreprises ne parviennent
pas à reconstituer leur marge
bénéficiaire et si l’activité recule en
2019, même légèrement comme le
prévoit la FFB, « le bâtiment n’aura
connu que trois ans de reprise,
poursuit Jacques Chanut. C’est
trop court pour reconstituer une
trésorerie afin de traverser le prochain cycle négatif qui risque de
faire davantage de dégâts que la
crise de 2008 ». Certaines mesures
réclamées par la FFB pourraient
l’amortir, en particulier le renforcement du PTZ en zones rurales et
détendues. La négociation va se
rouvrir avec le gouvernement sur
le sujet. Mais inciter les ménages
modestes à se loger loin des villes,
là où ils se prennent ensuite de
plein fouet l’effet carburant, a aussi
ses dangers, les « gilets jaunes »
l’ont rappelé. n
McKinsey accusé de conflits d’intérêts aux Etats-Unis
CONSEIL
Le ministère de la
Justice reproche au
cabinet de conseil de
ne pas faire toute
la lumière
sur ses conflits d’intérêts dans les dossiers
de restructuration.
Elsa Conesa
@ElsaConesa
— Bureau de New York
McKinsey serait-il le prochain
Goldman Sachs ? Aux Etats-Unis, le
prestigieux cabinet de conseil est en
effet accusé de manquer de transparence en matière de conflits
d’intérêts dans un de ses métiers, le
conseil en restructuration.
Le ministère de la Justice a
demandé il y a quelques jours à un
juge texan de bloquer la rémunération du cabinet dans un de ses dossiers, estimant que celui-ci n’avait
pas fait toute la lumière sur ses conflits d’intérêts. McKinsey, qui conseillait le producteur de charbon
Westmoreland, n’avait pas révélé
l’identité de six « clients confidentiels » impliqués dans le dossier,
l’un d’eux représentant près de
20 % de ses revenus dans le conseil
en restructuration. « McKinsey doit
être soumis aux mêmes standards
que les autres prestataires de servi-
ces », a estimé le représentant de
l’US Trustee, le régulateur chargé
de superviser les procédures de
faillite au ministère de la Justice.
Fonds d’investissement
Le mois dernier, le même régulateur avait déjà demandé à un juge
fédéral de Virginie de contraindre
McKinsey à rembourser ses honoraires dans la restructuration du
producteur de charbon Alpha
Natural Resources (ANR) pour le
même motif. Le cabinet n’avait pas
indiqué qu’il était à la fois conseil
d’ANR et créancier par l’intermédiaire de son fonds d’investissement interne MIO Partners. Cette
structure, qui gère la retraite et le
patrimoine des salariés, soit plus
de 12 milliards de dollars d’actifs,
est, selon McKinsey, pilotée de
façon séparée des autres activités
de conseil du cabinet et n’investit
pas en direct, mais via des fonds.
Le cabinet a mis en avant sa politique de confidentialité consistant
à ne pas dévoiler le nom de ses
clients, et fait valoir que celle-ci
avait été validée en amont par
l’US Trustee. Face aux accusations
répétées d’un de ses concurrents
qui a mobilisé des élus, le régulateur a toutefois revu sa position cet
automne. Il estime désormais que
la politique du cabinet est insuffisante. Ce dernier a depuis accepté
de révéler certaines informations à
huis clos. Le juge doit désormais
trancher.
DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE
RÉCLAMATION N° CR-2018-008350
TRIBUNAUX COMMERCIAUX ET IMMOBILIERS D’ANGLETERRE ET DU PAYS DE GALLES
TRIBUNAL DES SOCIÉTÉS (COMPANIES COURT, ChD)
DANS L’AFFAIRE DE TRAVELERS CASUALTY AND SURETY COMPANY OF EUROPE LIMITED
et
DANS L’AFFAIRE DE TRAVELERS INSURANCE COMPANY LIMITED
et
DANS L’AFFAIRE DE LA PARTIE VII DE LA LOI DE 2000 SUR LES SERVICES ET MARCHÉS FINANCIERS
(FINANCIAL SERVICES AND MARKETS ACT)
PAR LES PRÉSENTES , AVIS EST DONNÉ que Travelers Casualty and Surety Company of Europe Limited (le Cédant) et Travelers
Insurance Company Limited (le Cessionnaire) ont présenté à la Haute Cour d’Angleterre et du Pays de Galles, conformément
à la partie VII de la loi de 2000 sur les services et les marchés financiers (FSMA), une demande en vertu de la partie 8 du
Formulaire de réclamation (la Demande) a&fin que soit rendue une décision autorisant le transfert (le Transfert) à Travelers
Insurance Company Limited de la totalité des activités d’assurance du Cessionnaire (y compris les activités souscrites sous
sa dénomination antérieure, Gulf Insurance Company UK Limited), ce transfert d’activités étant dénommé le Transfert
d’entreprise. Il est prévu que le transfert aura lieu le 28 février 2019 ou aux alentours de cette date (la Date d’effet).
Une copie du rapport (le Rapport) élaboré par un expert indépendant, Alex Marcuson, de Marcuson Consulting Limited,
membre de l’Institute of Actuaries, conformément à la section 109 de la FSMA sur les effets du Transfert sur les assurés du
Cédant et du Cessionnaire et une copie d’une déclaration énonçant les modalités du Transfert et un résumé du Rapport (le
Résumé) sont disponibles sur www.travelers.co.uk. Ces documents seront également mis gratuitement à la disposition de
toute personne qui en fera la demande par courrier électronique à l’adresse JABRAMSO@travelers.com, par demande écrite
adressée au Secrétaire de la Société à Travelers, One Creechurch Place, Londres EC3A 5AF, Royaume-Uni ou par téléphone
au +44 (0)20 3207 6000 en laissant un message précisant le nom et les coordonnées de cette personne.
Toutes les réclamations relatives au Transfert d’entreprise sont actuellement traitées par Travelers Management Limited et,
après le Transfert proposé, continueront de l’être par Travelers Management Limited exactement de la même manière. Il est
prévu que toutes les réclamations futures découlant des polices incluses dans le Transfert d’entreprise seront traitées par
Travelers Management Limited exactement de la même manière. Le transfert proposé garantira la poursuite par ou contre
le Cessionnaire de toute procédure judiciaire intentée avant la Date d’effet par ou contre le Cédant en ce qui concerne les
obligations et les droits relatifs au Transfert d’entreprise.
La Demande doit faire l’objet d’une audience devant la Haute Cour de justice d’Angleterre et du Pays de Galles, The Rolls
Building, 7 Rolls Buildings, Fetter Lane, Londres EC4A 1NL, Royaume-Uni le 18 février 2019 et toute personne, y compris
tout employé du Cédant ou du Cessionnaire, prétendant être lésée par le Transfert pourra comparaître en personne ou par
l’intermédiaire d’un avocat et/ou présenter des observations écrites lors de l’audience. Toute personne qui s’oppose au
Transfert mais qui n’a pas l’intention de comparaître en personne à l’audience est priée de formuler par écrit, dans la mesure
du possible, au plus tard dans les sept jours précédant la date de l’audience, cette opposition, ainsi que les motifs y afférents
par écrit, et de les transmettre aux avocats nommés ci-dessous.
Le 20 décembre 2018
NORTON ROSE FULBRIGHT LLP
3 More London Riverside, London SE1 2AQ, Royaume-Uni
Avocats du Cédant (Référence : RAXH/1000041068)
Aux Etats-Unis, les procédures de
mise sous chapitre 11 obligent les parties impliquées à rendre publics tous
les liens et connections susceptibles
de générer des conflits d’intérêts et de
peser sur l’issue d’un dossier. Mais le
mode opératoire choisi par McKinsey l’a conduit à en dire beaucoup
moins que ses concurrents. Dans une
longue enquête parue avant l’été, le
« Wall Street Journal » a montré que
le cabinet n’avait identifié que
59 connections dans les 13 dossiers de
faillites dans lesquelles il était inter-
Le cabinet
s’est également
vu reprocher certaines
de ses missions
auprès de régimes
autoritaires,
parfois en conflit
diplomatique
avec Washington.
venu, contre plus de 15.000 liens pour
les 45 autres prestataires impliqués.
Mauvaises fréquentations
Sous le feu des critiques, le cabinet
s’est également vu reprocher ces dernières semaines certaines de ses
missions auprès de régimes autoritaires, parfois en conflit diplomatique avec Washington, comme la
Russie dans le domaine de l’énergie.
Il a aussi été pointé du doigt après
avoir rédigé un rapport ayant permis
à la monarchie saoudienne d’identi-
fier trois dissidents sur Twitter, qui
ont depuis été victimes de mesures
de rétorsions. Les dirigeants du cabinet se sont déclarés « horrifiés » par
l’utilisation détournée qui aurait
ainsi été faite de leur rapport, présenté comme un document interne,
par les autorités saoudiennes. Selon
le quotidien, McKinsey a participé
au « Davos du désert » organisé par
Riyad, dont se sont retirés nombre
de grands groupes américains après
le meurtre du journaliste américain
Jamal Khashoggi. n
Le dynamisme du marché du conseil en Europe
ne se dément pas
Feaco compte désormais 12 pays
membres qui lui donnent une légitimité pour traiter avec l’Union européenne de sujets de fond, comme la
certification », souligne Eric Falque, élu pour un mandat de trois
ans. Il entend aussi accélérer les
remontées d’information des cabinets de conseil pour servir aux
membres de l’institution des indi-
2018 sera la quatrième
année d’affilée de forte
croissance pour le secteur.
La Feaco, son instance
européenne, a un nouveau
président français, Eric
Falque de BearingPoint.
Antoine Boudet
@ABoudet
A l’heure où les signes d’un ralentissement de l’économie européenne et d’un retour à la croissance molle en France peuvent
inquiéter, la bonne santé persistante en Europe du marché du conseil, souvent présenté comme un
indicateur avancé de conjoncture,
pourrait rassurer. « Nous attendons
une hausse d’activité entre 5 et 10 %,
avec un coup de frein au RoyaumeUni, le premier marché européen,
entre 3 et 5 %, et une croissance plus
soutenue en France entre 7 et 10 % »,
commente aux « Echos » le nouveau président de la Fédération européenne des instances
représentatives du conseil en stratégie et en management (Feaco),
Eric Falque. Et, comme président
de BearingPoint France, Benelux &
Afrique, ce dernier « ne constate pas
de retournement de marché dans les
prises de commande du cabinet ».
Outre-Manche,
le secteur commence
à souffrir
des incertitudes
qui entourent les
modalités du Brexit.
La question
de la certification
La nomination d’un Français à la
tête de la Feaco prend d’autant plus
de relief que, après avoir souffert
de la crise de 2008 en perdant ses
deux principaux pays membres, le
Royaume-Uni et l’Allemagne,
l’organisation s’est félicitée de leur
retour en son sein en 2017. « La
Eric Falque, élu pour un mandat de trois ans à la tête de la Feaco.
Photo Gilles ROLLE/REA
cateurs trimestriels, en plus de
l’étude annuelle, dès le premier trimestre 2019.
Si, outre-Manche, le secteur commence à souffrir des incertitudes qui
entourent les modalités du Brexit,
en Europe, « structurellement, le
cœur ce marché est très porteur »,
estime Eric Falque. De fait, ajoutet-il, « les transformations majeures
dans lesquelles sont engagées les
entreprises pour faire face à la révolution numérique ne vont pas s’arrêter à
mi-chemin ». Mieux même, chez
BearingPoint comme ailleurs on
assiste à une accélération de ce mouvement, liée à des innovations structurelles qui changent radicalement
le modèle économique des entreprises. S’adapter par elles-mêmes prendrait trop de temps et, face à
l’urgence, leurs dirigeants ont donc
recours aux cabinets de conseil qui
amènent ces compétences qu’ils
n’ont pas en interne. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 21
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
La fin du boom du Thermomix
va imposer une restructuration
BIENS DE
CONSOMMATION
En ville, restaurants
et hôtels se rêvent
à la montagne
Le groupe familial
allemand Vorwerk
est contraint de se
réorganiser avec le
recul des ventes de son
robot cuiseur vedette.
TENDANCE
Pauline Houédé
@Pauline_H
La belle histoire du Thermomix
connaît des ratés. Vorwerk, le fabricant du robot cuiseur star des cuisines, s’apprête à lancer une restruct u r a t i o n p o u r s ’a d a p t e r a u
numérique, a indiqué le groupe
allemand, confirmant des informations de la presse allemande.
Selon le journal « Handelsblatt »,
320 emplois pourraient être supprimés, dont environ 160 en Allemagne, dans le cadre du projet baptisé
New Horizon. « Nous n’avons pas
encore de résultats concrets sur la
structure [de la nouvelle organisation, NDLR] et nous ne pouvons donc
confirmer ce chiffre aujourd’hui », a
réagi Vorwerk, qui compte au total
environ 12.000 salariés et explique
que sa restructuration doit être
décidée au premier trimestre 2019.
« Le projet de restructuration a pour
objectif de continuer à nous renforcer
dans le numérique. Nous allons développer certains domaines et opérer des
ajustements dans d’autres », explique
le groupe familial basé à Wuppertal,
dans l’ouest de l’Allemagne.
Le syndicat IG Metall attend une
réunion prévue le 8 janvier pour se
prononcer sur les plans de Vorwerk.
« Nous savons que Vorwerk a contacté des consultants pour étudier
une restructuration, afin de s’adapter
au marché, mais nous n’en connais-
marketing
Les chalets fleurissent sur
les terrasses des établissements de luxe qui mettent
raclette et fondue au menu
pour dépayser la clientèle
locale et se donner
de la visibilité.
A la peine sur les marchés matures comme l’Europe, l’appareil souffre de la concurrence
des produits lancés par Aldi ou Lidl. Photo Tobias Schwarz/AFP
sons pas encore les détails », explique
Mathias Hillbrandt, représentant
du syndicat.
Une fabrication en France
L’industriel, qui produit également
des aspirateurs, doit avant tout
gérer la fin du boom du Thermomix, son produit vedette qui représente 39 % de son chiffre d’affaires.
Après une forte progression de ses
ventes en 2015 et 2016, sa croissance
s’est arrêtée en 2017 : Vorwerk avait
alors vendu pour 1,1 milliard d’euros
de robots cuiseurs, soit un repli de
près de 13 % par rapport à 2016. En
Allemagne, le recul avait été encore
plus marqué (–22,1 %), contre une
baisse de 15,2 % en France.
Si ses ventes progressent vite en
Chine, le Thermomix, fabriqué en
France, en Eure-et-Loir, est davantage à la peine sur ses marchés
matures comme l’Europe. L’appareil pâtit aussi de la concurrence
des produits lancés par Aldi ou Lidl
pour 229 et 299 euros (contre plus
de 1.100 euros pour le robot allemand), ou encore de l’essoufflement du modèle de vente à domicile
ou lors de réunions privées.
Selon le journal
« Handelsblatt »,
320 emplois
pourraient
être supprimés,
dont environ
160 en Allemagne.
Fondé en 1883, Vor werk ne
publie pas ses bénéfices mais a
reconnu avoir enregistré une
année décevante en 2017. « Le résultat opérationnel a significativement
reculé par rapport à l’année précé-
dente, en raison, entre autres,
d’objectifs de ventes pas complètement atteints », écrit le groupe dans
son rapport annuel. Son chiffre
d’affaires avait alors reculé de 5 %, à
2,9 milliards d’euros.
Ensuite, le nouveau produit
phare du groupe, une machine à thé
vendue 599 euros sur laquelle
comptait Vorwerk pour relancer
ses ventes, connaît des débuts difficiles : en raison d’un problème de
logiciel, le groupe a dû interrompre
temporairement ses livraisons. Le
problème est réglé et celles-ci ont
repris, précise le groupe. « Le
démarrage difficile de la machine à
thé Temia est un cri d’alarme : le succès [du Thermomix, NDLR] ne peut
pas être simplement copié », commente « Handelsblatt. » « C’est
pourquoi il est bon que Vorwerk
s’occupe d’une nouvelle organisation
pour l’avenir, même si des emplois
sont d’abord supprimés. » n
Clotilde Briard
@ClotildeBriard
Des lambris de bois clair au
sapin aperçu à la fenêtre, des
skis à l’ancienne alignés sur les
murs à la luge posée dans un
coin, il ne manque rien, dans ce
chalet, pour sentir l’ambiance
montagnarde. Et pourtant, il se
trouve en plein cœur du
8e arrondissement parisien.
Installé sur la terrasse de La
Table du Huit – le restaurant de
l’hôtel cinq étoiles La Maison
Champs Elysées –, ce Chalet
d’Hiver Belvedere propose des
menus avec raclette en version
charcuterie sarde, la région
d’où vient le chef, ou poisson
fumé ou avec des « strangolapreti », plat traditionnel des
hauteurs italiennes.
C’est la quatrième année
qu’un chalet est monté par l’établissement, avec, chaque fois,
des formules différentes.
s’installer pour prendre des
bouchées apéritives.
Les hôtels et restaurants de
luxe, à l’affût de tout ce qui peut
faire parler d’eux et donner
envie à la clientèle locale de franchir leur porte, font donc de
l’« esprit montagne » un rendezvous pour une évasion momentanée hors de la ville. « Ce phénomène de thématiques éphémères
est assez nouveau dans l’hôtellerie. Mais c’est une forme de retour
aux sources. Il y a plus d’un siècle,
en particulier aux Etats-Unis ou
au Canada, c’était très prisé dans
les grands hôtels. Aujourd’hui, le
mouvement s’inscrit dans la
volonté de faire des établissements des lieux de vie », remarque Mark Watkins, président de
Coach Omnium, cabinet d’études et de conseil en hôtellerie et
tourisme. Il prévoit que la scénarisation des décors et l’inventivité montent encore en puissance dans les années à venir.
Nouer des accords
Dans de nombreux cas, ces propositions temporaires se font
en partenariat avec des marques de champagne ou de spiritueux qui y voient l’occasion de
nouer des liens différents avec
les consommateurs. Au Royal
Monceau-Raffles Paris, où des
icebergs revisités flottent sur le
AGROALIMENTAIRE
Danone a acheté 49 %
des activités en
Nouvelle-Zélande
du chinois Yashili, un
des leaders mondiaux
du lait infantile, pour
191 millions d’euros.
Marie-Josée Cougard
@CougardMarie
Danone franchit une nouvelle étape
dans ses liens avec l’empire du
Milieu. Le groupe dirigé par Emmanuel Faber a conclu une alliance en
Nouvelle-Zélande avec le chinois
Yashili, un des leaders mondiaux du
lait infantile, en prenant 49 % de sa
filiale locale pour un montant de
318 millions de dollars néo-zélandais
(191 millions d’euros). La signature de
la vente s’est faite il y a quelques jours,
finalisant le protocole d’accord intervenu en juin. Yashili International
précise vouloir ainsi « renforcer son
partenariat avec Danone » et « développer de plus grandes synergies ».
L’entreprise chinoise entend affecter
le fruit de l’opération au « développement de la marque ».
Capacités d’exportation
accrues
La filiale néo-zélandaise de Yashili,
codétenue par Yashili et Mengniu,
son actionnaire de contrôle, a été
créée en 2012. Le site industriel situé
à Pokeno, dans lequel Yashili et son
52.000
TONNES DE LAIT INFANTILE
La capacité de production
annuelle du site industriel
de Yashili, situé à Pokeno,
en Nouvelle-Zélande.
actionnaire de contrôle, le chinois
Mengniu, numéro un du lait en
Chine, ont investi 220 millions de
dollars, a une capacité de production annuelle de 52.000 tonnes de
lait infantile.
Danone Nutricia renforce ainsi
ses capacités de fabrication en Nouvelle-Zélande, une plate-forme
stratégique pour servir la Chine en
lait. Jusqu’en 2013, Danone s’est
fourni auprès du géant coopératif
l o c a l , Fo n t e r r a . L a r e l a t i o n
a tourné au vinaigre lorsque Fonterra a lancé une alerte au botulisme sur son lait, obligeant Danone
à stopper ses ventes à la Chine.
L’affaire avait fait grand bruit pour
finalement s’éteindre une fois établi
qu’il s’agissait d’une fausse alerte.
Danone a fait un procès et réclamé
1 milliard de dollars à Fonterra. En
2014, Danone a acquis deux entreprises, Gardians et Sutton, pour pouvoir continuer de vendre les laits
Aptamil et Karicare en NouvelleZélande et en Asie. Deux ans après, il
a signé un contrat de 19 millions de
dollars avec Yashili NouvelleZélande. Le groupe français détenait
déjà, depuis 2014, 25 % de l’ensemble
du groupe Yashili, coté à Hong Kong
et contrôlé par Mengniu. n
Felix Cornu
Lait infantile : Danone renforce
ses liens avec la Chine
Le Chalet d’Hiver Belvedere de La Maison Champs Elysées
propose des menus avec raclette en version charcuterie
sarde, ou poisson fumé ou avec des « strangolapreti ».
« Notre clientèle exprime une
vraie attente. Dès septembre, elle
a commencé à nous appeler pour
savoir quand cela démarrerait »,
constate Valérie Allichon-Genest, directrice hospitality,
marketing et communication
de La Maison Champs Elysées.
Attirer un autre public
7h-9h
Deux heures d’info avec
Nikos Aliagas sur Europe 1
Avec Audrey Crespo-Mara, Nicolas Canteloup,
Jean-Michel Aphatie et toute la rédaction.
Avec le Park Hyatt Vendôme,
l’hôtel fait partie des pionniers
de la tendance « cimes » dans la
capitale. Mais cette dernière se
répand toujours plus d’année
en année. Au Burgundy, qui
joue la carte nordique jusque
dans son spa, le patio du restaurant Le Baudelaire accueille
bouleaux et sapins sombres.
L’Hôtel Barrière Le Fouquet’s
Paris s’inspire d’un autre établissement du groupe, Les Neiges, à Courchevel, avec son chalet où boire du vin chaud et se
partager une raclette ou un
risotto de crozets à la truffe. Et le
phénomène est loin de n’être
que parisien. Toujours au sein
de Barrière, Le Normandy, à
Deauville, intrigue, à quelques
pas de la mer, avec ses allées
enneigées et ses télécabines
orange où il est possible de
bassin central, des bulles-igloos
accueillent les hôtes venus
déguster la cuvée MCIII de
Moët & Chandon A l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris comme
au Normandy, c’est le champagne Rich de Veuve Clicquot qui
tient la vedette. Au chalet de La
Table du Huit, ce sont des cocktails à base de vodka Belvedere
qui démarrent le repas. Les
boissons sans alcool sont tout
aussi friandes de la formule
pour se donner de la visibilité
hors domicile, de San Pellegrino au restaurant L’Ile, qui a
installé une bulle hivernale
dans son jardin, à Coca-Cola
qui, avec la Brasserie Auteuil,
signe Val d’Auteuil entre sapins,
télécabine et fondue.
Ces installations durent
généralement plusieurs mois.
De quoi occuper le terrain presque jusqu’aux beaux jours et à
l’ouverture des terrasses d’été.
« Mais il faut éviter le mimétisme
et la répétitivité », avertit Mark
Watkins. Face à la multiplication des initiatives, pour l’hiver
2019 il faudra faire preuve de
beaucoup d’imagination afin
d’éviter que l’ambiance montagnarde ne se banalise trop. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 //
Les Echos
en
pixels
Huawei : la Chine
arrête un troisième
Canadien
1,7
Le magazine allemand
« Der Spiegel » a révélé qu’un
de ses journalistes vedettes,
plusieurs fois récompensé,
falsifiait depuis des années ses
articles. Claas Relotius a admis
avoir inventé des citations
et des scènes auxquelles
il n’a jamais assisté. Au moins
14 articles auraient été bidonnés.
Pékin renchérit dans
sa réponse à l’interpellation
à Vancouver d’une dirigeante
du géant chinois Huawei.
Un responsable
gouvernemental canadien a
annoncé mercredi l’arrestation
d’un troisième ressortissant
canadien. La Chine dément
tout lien entre les affaires.
MILLION
DR
DPA Picture-Alliance/AFP
HIGH-TECH
&MEDIAS
Un journaliste
vedette du « Spiegel »
falsifiait ses articles
Plus de 1,7 million de Français utilisent des enceintes
connectées (Amazon Echo,
Google Home, etc.). L’utilisateur moyen a 39 ans
et s’en sert principalement
pour écouter de la musique,
savoir la météo et écouter la
radio, selon Médiamétrie.
RÉFORME DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC
France Télévisions : l’équation
d’une réforme incontournable
l Le groupe audiovisuel public est appelé à se transformer en profondeur.
l Le conseil d’administration votait le budget 2019 mercredi.
Il y a quasiment un an jour pour
jour, Emmanuel Macron dressait
un constat sévère sur l’audiovisuel
public, app elant à une vaste
réforme. Depuis, quelques pistes
ont été annoncées, notamment la
suppression programmée de
France 4 et France Ô, mais France
Télévisions n’a pas fini sa mue.
VIVRE DANS UN BUDGET
•CONTRAINT
France Télévisions va devoir encore
se serrer la ceinture, alors que le
gouvernement a annoncé des
économies d’ici à 2022. L’effort
devrait représenter 400 millions
d’euros, en tenant compte du
glissement naturel des charges et
des investissements à faire dans le
numérique. Pour la seule année
2019, France Télévisions (2,5 milliards d’euros de ressources publiques) a vu sa dotation abaissée de
26 millions. Le budget 2019 prévoit
un résultat d’exploitation à l’équilibre et un résultat net bénéficiaire de
4,1 millions d’euros, avec un résultat
exceptionnel (8,6 millions) notamment lié à la vente d’un immeuble à
Issy-les-Moulineaux. Parmi les
principaux postes d’économies,
une baisse de 25 millions d’euros du
coût de grille du programme national (plus de 1 milliard), via un recul
du flux (divertissement, jeux…) et
des achats notamment dans le
sport (–8 millions par rapport au
budget revu).
• RECONQUÉRIR LES JEUNES
Autre grand pari pour la télévision
financée par la redevance : réussir à
ne pas laisser les jeunes de côté. La
moyenne d’âge des antennes (hors
France 4 et France Ô) est de plus de
60 ans. Et plusieurs grosses nouveautés, comme le feuilleton quotidien (qui a une moyenne d’âge de
62 ans) ou « Le Grand Echiquier »,
ne sont pas de nature à séduire les
Millennials. « Chaque année, France
Télévisions vieillit un peu plus, souligne Philippe Nouchi, chez Publicis
Media. Mais inverser la tendance leur
coûterait trop cher. » Le groupe tente
de faire du numérique son fer de
lance, mais « il y a là beaucoup d’effets
d’annonce. Et France Télévisions
pointe souvent du doigt les plates-formes américaines, là où sont pourtant
les jeunes… Enfin, en production
numérique, il commence à peine »,
explique un bon connaisseur.
•LARÉUSSIR
TRANSFORMATION
SOCIALE
Poussé par l’Etat à faire plus d’économies, le groupe a annoncé un
projet de rupture conventionnelle
collective. Même si l’ampleur n’a
pas été précisée, des syndicats craignent 1.000 à 1.500 suppressions
nettes de postes sur un effectif permanent de 8.460 personnes (à fin
2017). Le plan a pour ambition de
recomposer les équipes vers des
Le laborieux rapprochement
entre France 3 et France Bleu
Les deux expérimentations
de coopération sur des
matinales à Nice et Toulouse se limitent à de la
radio filmée avec un éditeur visuel côté France 3.
C’est l’un des axes forts de la
réforme de l’audiovisuel public
souhaitée par Emmanuel Macron.
La multiplication des coopérations entre la chaîne de télévision
France 3 et la radio France Bleu
semble pourtant bien laborieuse…
D’abord, le projet a eu du mal à
démarrer. Ensuite, si les rares
expérimentations semblent bien
se passer au à l’échelon local, elles
ne sont pas jugées très ambitieuses
et, à l’échelle des deux médias, les
équipes n’ont pas vraiment envie
de travailler ensemble. Les premiers essais de matinales communes doivent démarrer le 7 janvier, à
Nice et à Toulouse. Elles consisteront en la reprise filmée des matinales de France Bleu des deux villes. Un éditeur visuel dépêché par
la filiale de France Télévisions
mettra des images sur les reportages des équipes radio de France
Bleu. Il y a déjà quelques projets
communs, comme l’émission de
football du lundi « Tribune Nord »
par France 3 Hauts-de-France, qui
la diffusera sur sa page Facebook,
et France Bleu Nord. France Bleu et
France 3 ont couvert le départ de la
Route du Rhum ensemble. Mais, à
ce stade, les projets de coopération
sont donc a minima.
Dans son avis sur le projet de loi
de finances 2019, la commission de
la Culture du Sénat regrette non
seulement que « la manifestation
la plus emblématique du rapprochement envisagé entre les deux sociétés
[les matinales, NDLR] ait pris du
retard » (les expérimentations
devaient commencer en septembre), mais « s’interroge [aussi] sur le
choix qui a été fait de donner la priorité à la création de matinales communes ». Elle explique qu’« une
autre stratégie aurait pu consister à
privilégier le numérique en créant
des plates-formes régionales numériques uniques rassemblant les
moyens des deux sociétés ».
Des enjeux de pouvoir
Plusieurs problèmes se posent.
D’abord, les maillages de France
Bleu, très locale avec 44 stations, et
de France 3, très régionale, ne correspondent pas. « C’est pour cela
que l’expérimentation initiale à Aix
a été abandonnée et qu’on a basculé
sur Nice et Toulouse », explique un
représentant du personnel de
Radio France. Ensuite, plus généralement, inter viennent des
enjeux de pouvoir complexes
entre les organisations du service
public. Comme le résume un
connaisseur côté Radio France :
« Franceinfo radio aurait aimé que
Bleu, qu’il alimente avec son agence
d’information, soit rattachée à elle
pour l’info ; France Bleu veut, de son
côté, devenir le portail de l’information locale, d’autant qu’elle rattrape
France 3 sur le numérique ; France 3
veut que sa partie information soit
sur Franceinfo.fr, etc. » Il ajoute que
« pour Delphine Ernotte, quand
c’est de l’info, cela doit aller sur
Franceinfo, alors que Radio France
veut pour son info continuer sa logique de stations différentes ».
Autre inquiétude, France Bleu a
peur de se faire avaler par France 3,
bien plus importante. « On se rend
compte que ce n’est pas fluide, les
équipes locales dans leur coin n’ont
pas du tout envie de faire ça, précise
une source proche du gouvernement. Ce n’est pas anormal, c’est
délicat en période de réformes plus
globales du service public et sans
unité de commandement commun.
Il y a une prise de conscience qu’il
faut le faire mais aussi une crainte
de se faire manger. »
Nicolas Mérou, animateur à
France Bleu Azur à Nice, et son
journaliste Sébastien Germain
estiment que l’expérimentation
chez eux se passe très bien, que les
équipes ont l’impression de créer
quelque chose de nouveau et que
les échanges avec France 3 sont
bons. Mais le ton général est différent pour l’ensemble des maisons.
« On ne travaille pas ensemble, on
n’en est pas encore là, dit un élu du
personnel de Radio France. Cette
matinale n’est pas une collaboration : pas question pour France Bleu
qu’on casse quelque chose qui marche. » Même son de cloche côté
France Télévisions : « France 3 ne
serait qu’un studio télé, explique un
salarié de France 3 Toulouse.
France Bleu envoie le signal, on
ouvre notre antenne et on diffuse. Il
n’y a pas d’émission réelle faite
ensemble. » Il regrette, en outre,
que tout soit piloté depuis Paris.
C’est une « baston incroyable »
entre Radio France et France Télévisions, selon un dirigeant de cette
dernière, qui ajoute que « c’est
même de plus en plus tendu à Franceinfo entre la télévision et la
radio ». La perspective d’une éventuelle gouvernance commune,
comme plusieurs le pressentent,
semble jouer sur les dissensions,
chaque maison voulant tirer la
couverture à elle… — M. A. et N. M.
profils plus jeunes. « C’est avant tout
un projet low cost », dénonce Serge
Cimino, délégué SNJ. La nécessité
de « dégraisser » a été mise en
avant, mais le risque est grand de
déstabiliser le personnel.
•
EXISTER FACE
AUX PLATES-FORMES
Delphine Ernotte, présidente de
France Télévisions, s’est inquiétée à
de multiples reprises à la montée en
puissance de Netflix et consorts,
affichant clairement sa volonté de
ne plus les alimenter. Le groupe a
multiplié les initiatives pour tenter
de se faire une place face aux Gafan :
accord de coproductions avec des
partenaires européens, création de
Salto avec TF1 et M6… mais, de l’avis
de plusieurs, cela reste très insuffisant. Le groupe public est actuellement en pleine renégociation avec
les représentants des producteurs
pour avoir plus d’exclusivités,
notamment en SVoD, et davantage
de production interne. n
Le groupe va devoir encore se serrer la ceinture, alors que le gouvernement
INTERVIEW // TAKIS CANDILIS Directeur général délégué à l’antenne et aux
« France.tv sera notre principal canal
Comment voyez-vous
le groupe dans cinq ans ?
Demain, c’est-à-dire dans cinq à
dix ans, notre principal canal de
diffusion sera france.tv, c’est-àdire la déclinaison numérique du
groupe, où l’on retrouvera à la fois les
signaux live, le replay et des contenus spécifiques. Nous mettons tout
en place dès maintenant pour préparer cette mutation. Cela ne veut pas
dire que la télévision linéaire classique n’existera plus ; mais, ce qui est
sûr, c’est que le paysage à 27 chaînes
de la TNT tel qu’on le connaît ne sera
plus dans cinq ans. D’ores et déjà,
en 2020, il y en aura deux de moins
(France Ô et France 4). Le fait qu’il n’y
ait plus que trois chaînes au sein de
France Télévisions va permettre
d’en faire des vitrines aux identités
mieux affirmées. Mais, surtout, certaines chaînes privées de la TNT
n’ont aujourd’hui plus de modèles
économiques viables sur long
terme : il faut faire des investissements importants pour attirer le
public, or, la publicité, leur seule
source de revenus, n’est pas appelée
à augmenter. Les annonceurs ont
plutôt tendance à aller sur le Web.
Et cela va s’accélérer, alors que les
usages changent. Avec Netflix et
consorts, les consommateurs se
sont habitués à une télévision à la
demande. Les rediffusions de fond
de catalogue sur les chaînes TNT ont
de moins en moins de sens.
Concrètement,
comment allez-vous faire ?
Nous mettons en place une nouvelle
organisation en ce moment même,
qui casse la pure logique des chaînes
linéaires. Nous avons revu notre
fonctionnement pour penser
Franck Crusiaux/RÉA
Marina Alcaraz
@marina_alcaraz
Pour Takis Candilis, « les rediffusions de fond de catalogue
sur les chaînes TNT ont de moins en moins de sens ».
d’abord public, ensuite programmes, puis, enfin, chaînes. Nous sommes désormais scindés en grands
pôles (fiction, divertissement, documentaire, etc.) pour le linéaire et le
numérique. Auparavant, chacune
des chaînes cherchait à avoir le
meilleur des programmes, sans
forcément qu’il y ait une cohérence
« On se doit de coller
au plus près aux
attentes du public
et à leurs usages. »
globale. Or, c’est l’offre du groupe
qui nous intéresse, et le lien avec les
publics. France Télévisions a un
modèle mixte de financement par la
redevance et la publicité. Il faut justifier de notre utilité, de nos missions.
On se doit donc de coller au plus
près aux attentes du public et à leurs
usages. Et, dans ce cadre, on ne peut
se permettre de perdre les jeunes.
Combien investissez-vous
dans le numérique ?
Nous avons créé une direction de la
fiction numérique il y a quelques
mois. Et le numérique est désormais
partout. Par exemple, dans la fiction,
nous avons lancé 10 séries numériques, qui doivent voir le jour en 2019.
Nous sommes en train de refaire
toute la plate-forme france.tv, qui
sera opérationnelle en septembre,
avec un regroupement des offres
numériques. Il y a actuellement
14 marques (comme france.tv Sport,
Zouzous, Ludo, Culturebox…) que
nous allons regrouper pour simplifier l’offre vis-à-vis du téléspectateur.
Nous préparons parallèlement une
vaste offre jeunesse, là aussi pour
septembre, alors que France 4 dis-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HIGH-TECH & MEDIAS // 23
Shutterstock
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
RGPD : toujours pas de
médiateur permanent
aux Etats-Unis
11
La Commission européenne attend
encore que les Etats-Unis nomment
un médiateur permanent qui ferait le
relais entre les plaintes des Européens
et les sociétés américaines assurant
respecter les exigences du « Privacy
Shield ». Ce dispositif autorise les
entreprises américaines à importer les
données des européens, sous réserve
de respecter leurs vies privées.
MILLIONS D’EUROS D’AIDES
L’AFP devrait afficher une perte
de 1,7 million d’euros pour 2018.
L’agence bénéficiera
d’un soutien exceptionnel
de 11 millions d’euros de l’Etat
pour financer un plan de départs
volontaires non remplacés
(6,5 millions), et aussi des
investissements dans la vidéo.
Facebook encore critiqué
pour sa gestion des
données personnelles
RÉSEAUX SOCIAUX
Le retour du « Grand
Echiquier », un vrai pari
La nouvelle émission
se fait avec des moyens
importants. Plusieurs
chaînes ont tenté des
come-back, avec plus
ou moins de succès.
Ludovic Marin/AFP
M. A. et Nicolas Madelaine
@NLMadelaine
a annoncé des économies d’ici à 2022.
programmes du groupe
de diffusion »
paraîtra a priori en septembre 2020.
Au niveau du budget, d’ici à 2022
nous allons doubler celui du numérique, soit investir 100 millions
d’euros de plus. Dès 2019, nous augmentons nos investissements
dédiés au numérique de 17 millions,
à environ 114 millions [en considérant le numérique dans les programmes, NDLR].
Delphine Ernotte a indiqué vouloir ne plus vendre les séries de
France Télévisions à Netflix et
limiter leur diffusion sur YouTube. Pouvez-vous vous passer
totalement des plates-formes ?
Nous ne voulons plus que le téléspectateur puisse retrouver sur Netflix quelque chose qu’il a vu chez
nous, et que nous avons financé en
grande partie. L’exemple de « La
Casa de Papel » est intéressant à cet
égard : tout le monde a oublié que
c’était une production commandée
et payée par l’espagnole Antena 3 à
l’origine. Pour éviter que les producteurs avec lesquels nous travaillons
ne revendent des séries à Netflix,
nous sommes en train de négocier
un nouvel accord avec eux, pour
avoir une plus longue période
d’exclusivité sur les séries que nous
finançons. C’est dans l’intérêt de toutes les parties. Aujourd’hui, la durée
d’exclusivité des droits que nous
avons est insuffisante. Dans les usages actuels, cela n’a plus aucun sens
et ne nous protège pas des plates-formes. Parallèlement, sur des projets
sur lesquels France Télévisions ne
peut être majoritaire dans le plan de
financement, nous essayons d’avoir
des partenaires publics européens.
Propos recueillis par M. A.
C’est un pan de l’histoire de
la télévision qui renaît : « Le
Grand Echiquier », l’émission
mythique de Jacques Chancel, revient sur France 2, ce
jeudi. De par son format
exceptionnel, son coût, mais
aussi les attentes des téléspectateurs, ce programme présenté par Anne-Sophie Lapix
est un vrai pari pour la chaîne
et pour son producteur, Troisième Œil Productions. Le
b u d g e t d ’u n e é m i s s i o n
tourne autour de 1,2 million
d ’e u r o s , p l u s o u m o i n s
au même niveau qu’une fête
du 14 Juillet à la télévision.
« Cela fait partie des plus
gros “prime” », pointe Thierry
Langlois, directeur général
du groupe Troisième Œil.
France Télévisions devrait
y participer pour environ
l a m o i t i é , l ’a u t r e p a r t i e
étant constituée des soutiens
des régions, de la ville,
du CNC, etc.
Le programme
est ambitieux
au niveau éditorial.
Chacun des quatre
« prime » commandés par le
groupe public sera filmé dans
un lieu différent. Pour le premier, c’est le palais des beauxarts de Lille qui a été choisi,
mais la production avait
hésité avec le familistère de
Guise, dans les Hauts-deFrance, conçu au XIXe siècle.
« France Télévisions a lancé
une consultation et nous avons
proposé de la faire revivre dans
des lieux en régions, alors que
l’émission originale était tournée aux Buttes-Chaumont »,
reprend-il. Le dispositif technique est impressionnant :
200 techniciens, 14 caméras,
un camion-grue de 70 tonnes
pour filmer le bâtiment…
Le programme est ambitieux au niveau éditorial.
Anne-Sophie Lapix recevra
l’acteur Daniel Auteuil,
l’ex-danseuse étoile et directrice du ballet de l’Opéra
de Paris Aurélie Dupont, le
ténor Roberto Alagna et la
soprano Aleksandra Kurzak.
L’Orchestre national de Lille
accompagnera la soirée. « On
constate une volonté de France
Télévisions de proposer une
offre culturelle haut de gamme,
à un large public, même s’il y a
une dimension de prise de risque, reprend Thierry Langlois. L’une des particularités
est que les artistes ne sont pas
rémunérés. Ils doivent essayer
de concevoir des prestations
exclusives. »
Des marques connues
Même si l’émission (diffusée
de 1972 à 1989) est une
légende, elle vient d’un temps
que les moins de vingt ans
ne peuvent pas connaître.
R e s t e à vo i r q u e l l e s e r a
l’audience de la première, la
moyenne des « prime » sur
France 2 étant de 2,9 millions
de téléspectateurs depuis
début 2018. « Le Grand Echiquier » avait conquis jusqu’à
4,2 millions de téléspectateurs en 1989 (première année
de calcul de Médiamétrie).
Le retour du « Grand
échiquier » illustre aussi la
tendance des « come-back »
en télévision. Ce sont souvent
des marques connues, qui
ont une histoire, « ce qui
garantit une bonne couverture
média facilitant le lancement », remarque Bertrand
Villegas, de The Wit. Les marques fortes rassurent les chaînes, qui sont aussi souvent
plus enclines à reprendre des
formats étrangers ayant
bien marché.
Plusieurs émissions sont
ainsi revenues à l’antenne,
telles « L’Ecole des fans » sur
Gulli ou « L’Académie des
neuf » sur NRJ12… rapidement arrêtées. Car une
marque connue ne suffit pas
pour se réimposer dans un
paysage qui a b eaucoup
changé, avec l’arrivée de la
concurrence des chaînes de
la TNT. « Burger Quiz » est
une exception. L’émission de
Canal du début des années
2000 avait réussi son retour
sur TMC au printemps. n
Le réseau social
a confié à plus de
150 sociétés un accès
privilégié aux données
de ses utilisateurs.
Raphaël Bloch
@Bloch_R
et Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
Les scandales se suivent et se ressemblent pour Facebook, encore
une fois mis à l’index mardi soir
pour les libertés prises avec les données personnelles de ses utilisateurs. C’est une enquête du « New
York Times » qui a ranimé les braises toujours rouges des critiques. Le
quotidien américain a interrogé des
dizaines de sources et consulté
270 pages de documentation
interne à Facebook. Il en ressort de
nouvelles accusations. Encore une
fois, elles relèvent plus de la négligence de la part de Facebook que de
la malveillance sur la question de la
vie privée de ses clients.
Selon l’enquête, Facebook aurait
passé des accords avec plus de
150 entreprises pour leur donner des
accès privilégiés aux données personnelles des utilisateurs du réseau
social. Le « New York Times » précise bien que Facebook n’a pas
enfreint sa règle d’or, martelée par
Mark Zuckerberg : « Nous ne vendons aucune donnée et à personne. »
Informations sensibles
Néanmoins, pour améliorer l’expérience et faire croître sa base d’utilisateurs, il a laissé de nombreux
partenaires accéder à des données
sensibles – parfois sans lien avec le
service proposé et sans que cela
soit clairement compréhensible à
l’utilisateur. Quand une personne
se connectait avec son compte Facebook, Microsoft pouvait consulter
la liste de ses amis. Amazon avait
accès aux adresses mail et numéros
de téléphone de centaines de millions de personnes qui n’en avaient
pas la moindre idée. Netflix ou Spotify pouvaient lire le contenu des
messages échangés sur Facebook.
Yahoo! pouvait consulter les posts
des amis. Même le géant russe de
la recherche en ligne Yandex disposait d’un deal pour connaître les
identifiants des utilisateurs.
Le « New York Times » précise que Facebook n’a pas enfreint
sa règle d’or, martelée par Mark Zuckerberg : « Nous ne vendons
aucune donnée et à personne. » Photo Tom Brenner/NYT-Redux-Réa
Ces accords ont perduré bien
après 2014, quand Facebook a durci
les conditions d’accès à ce type de
données aux développeurs d’applications sur sa plate-forme. Certains
étaient encore en vigueur pas plus
tard que l’été dernier. Beaucoup des
accès sont restés valides sans même
que les entreprises bénéficiaires en
soient conscientes.
Dans un post de blog, Facebook a
réagi aux révélations. Le groupe ne
nie pas l’existence de tels accords,
mais réfute l’idée que ses utilisateurs n’étaient pas avertis. « Nos partenaires d’intégration devaient
recueillir la permission des gens. Vous
deviez vous identifier avec votre
compte Facebook pour utiliser l’intégration offerte par Apple, Amazon ou
un autre partenaire », explique le
groupe. A demi-mot, le géant reconnaît toutefois avoir failli en laissant
des passerelles vers les données subsister même quand les services
qu’elles étaient censées alimenter
n’existaient plus. « Nous sommes au
milieu d’une revue de toutes nos API
[NDLR : les interfaces de programmation] et des partenaires qui peuvent y accéder », explique Facebook.
Les scandales s’accumulent…
Depuis neuf mois et les révélations
sur l’entreprise Cambridge Analytica, déjà accusée d’avoir profité de la
légèreté de Facebook pour détourner les données personnelles de
dizaines de millions d’utilisateurs
sans leur consentement, l’histoire
semble se répéter. Ces dernières
semaines, le rythme n’a pas faibli :
une faille a laissé les photos personnelles de millions d’utilisateurs de
Facebook exposées, un rapport parlementaire américain a accusé la
société d’avoir grandement sous-estimé les manipulations politiques
russes sur sa plate-forme, un autre
en Grande-Bretagne a déjà pointé
les partages de données avec certaines entreprises…
Calvaire en Bourse
En Bourse, le calvaire de Facebook
est mesurable. Le groupe a perdu
plus de 400 milliards de dollars de
capitalisation, soit près d’un tiers de
sa valeur depuis son pic de l’été dernier. Les investisseurs regardent de
près comment les dépenses de
sécurité engagées par le groupe
pour éteindre l’incendie jouent sur
sa rentabilité.
Ils scrutent aussi la progression
de l’audience de 2,2 milliards d’utilisateurs de Facebook et son attrait
auprès des annonceurs. Jusqu’ici,
tout va bien. Les revenus sont en
hausse de 40 % sur les neuf premiers mois de l’année, à 39 milliards de dollars. Et la monétisation
croissante d’Instagram, de WhatsApp et de Messenger devrait redynamiser le groupe. Mais une question reste ouverte : le prochain
scandale sera-t-il celui de trop ?
(
Lire l’éditorial
de David Barroux
Page 8
SoftBank fait un démarrage
catastrophique en Bourse
TÉLÉCOMS
Les titres ont terminé
la séance en baisse
de 14,5 % par rapport
au prix d’introduction.
Yann Rousseau
@yannsan
— Correspondant à Tokyo
Ces derniers jours, les sociétés de
courtage n’avaient pas montré
beaucoup d’enthousiasme à vendre
les titres de SoftBank Corp., la filiale
téléphonie mobile du holding japonais porté par Masayoshi Son. Ils
redoutaient une mise sur le marché
délicate malgré une levée de fonds
record à 23,5 milliards de dollars, la
deuxième plus importante jamais
réussie sur la planète derrière celle
d’Alibaba en 2014 (25 milliards).
Mercredi, leurs doutes sont apparus
justifiés. Dès les premières minutes
de sa cotation sur la place japonaise,
le titre a lourdement plongé. Et s’il
s’est un temps ressaisi, il a terminé
cette première séance sur une chute
de 14,5 % par rapport à son prix
d’introduction.
Plusieurs analystes avaient mis
en garde contre cette introduction
délicate. Les grands investisseurs
institutionnels ne s’étaient d’ailleurs
pas précipités sur la vente qui avait
été essentiellement promue auprès
des petits porteurs japonais. Au
final, ils auront acquis près de 90 %
du 1,76 milliard d’actions qui représente 37 % du capital de SoftBank
Corp., la filiale télécoms du holding
SoftBank Group, désormais
concentré sur des investissements
audacieux dans le secteur de la tech.
Un environnement dégradé
Depuis que SoftBank a mis en
branle, au printemps, l’introduction
en Bourse de sa filiale, l’environnement des affaires s’est considérablement dégradé. Les Bourses asiatiques ont commencé à plonger, tout
comme les grandes valeurs tech de
la planète. Le groupe japonais a
ensuite dû encaisser les mesures
prises par de nombreux pays, dont
le Japon, contre l’équipementier
chinois Huawei, qui a monté une
large partie de ses réseaux de téléphonie mobile dans l’Archipel.
Plusieurs analystes
avaient mis en garde
contre cette
introduction délicate.
SoftBank est aussi dans le viseur
du gouvernement comme ses
concurrents pour ses tarifs trop
élevés. Tous les experts sont
convaincus qu’il va devoir s’aligner
sur des prix beaucoup plus bas.
Les généreux profits agités, ces
dernières semaines, devant les
petits porteurs semblent dès lors
condamnés à s’évaporer.
(
Lire « Crible »
Page 34
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 //
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
START
UP
START
REBOND
Q
Jam lance son club, le Jam
Trends, qui permettra aux
agences, marques et médias
souhaitant mieux connaître les 15-25 ans
d’avoir accès à des données sur les préo ccupations et préférences desdits
Millennials. Jam accompagnera également les membres du club à travers
un groupe privé, WorkPlace.
U
Tradeshift, qui aide les acheteurs et les
fournisseurs à numériser leurs transactions commerciales, a fait l’acquisition de
Babelway, qui développe une technologie d’intégration
dans le cloud. Cette dernière sera renommée « Tradeshift Link » et accélérera l’intégration des systèmes
déconnectés utilisés pour les achats, les flux factures,
le paiement et les flux de ventes entre entreprises.
2,9
MILLIONS D’EUROS
La start-up d’intelligence artificielle LightOn a clôturé un tour
de table de 2,9 millions d’euros en
amorçage auprès de fonds de
capital-risque axés « deep tech »,
tels que Quantonation et Anorak.
Dataiku pourrait être la prochaine
licorne française
LOGICIELS
La start-up, dont le
siège est aux EtatsUnis, vient de boucler
une série C de 101 millions de dollars.
Elle veut devenir
leader dans l’édition
de logiciels permettant
aux entreprises de
tirer profit de l’intelligence artificielle.
C’est Noël avant l’heure pour
Dataiku. La start-up, éditrice de
logiciels, annonce avoir bouclé un
tour de table de 101 millions de
dollars (88,5 millions d’euros) en
série C, marquant l’entrée à son
capital d’Iconiq Capital et Dawn
Capital, suivis par ses investisseurs
historiques Alven Capital, Battery Ventures et FirstMark Capital. Issue de la French Tech – bien
que son siège soit aujourd’hui à
New York –, Dataiku accède ainsi au
cercle très restreint des jeunes
entreprises françaises ayant levé
plus de 100 millions de dollars en un
tour de table, aux côtés de BlaBlaCar, Voodoo ou Deezer.
Si cette série C, qui porte son
financement à 146,7 millions de dollars, « ne fait pas encore de Dataiku
une licorne », selon son fondateur
Florian Douetteau, elle laisse présager que la start-up s’en approche.
Dans son viseur, « une entrée en
RGA/RÉA
Déborah Loye
@Loydeborah
Florian Douetteau, PDG et fondateur de Dataiku, vise « une entrée en Bourse d’ici à deux ou trois ans ».
Bourse d’ici à deux ou trois ans »,
annonce-t-il. Ce qui explique cette
nouvelle arrivée massive de capitaux. Selon Xavier Lorphelin de
Serena, toujours au capital de
Dataiku bien que le fonds n’ait pas
remis au pot cette fois-ci, « ils vont
pouvoir aller vers des développements rapides qui offriront un retour
sur investissement d’ici à un ou
deux ans, que ce soit en termes de
produit, de marchés ou peut-être
même d’acquisition. Cette nouvelle
levée de fonds leur laisse une belle
marge de manœuvre ». Une marge de
manœuvre que Florian Douetteau
« Dataiku nous
transforme tous
en “data scientists”,
ce qui tombe bien,
car il en manque ! »
HAAKON OVERLI
Cofondateur de Dawn Capital
compte utiliser pour « continuer
dans notre démarche de constitution
d’un acteur de logiciel indépendant et
leader sur le marché ».
Nouveaux marchés
Présente en France et aux EtatsUnis, où est généré 50 % de son chiffre d’affaires, la jeune pousse va
ainsi déployer son offre dans de
nouveaux pays, avec l’ouverture de
bureaux en Allemagne, en Australie et à Singapour. Son équipe R&D
reste cependant en France et continuera d’être un acteur majeur du
développement de l’entreprise.
La plate-forme, proposée sur un
modèle de licence d’utilisation « on
premise », permet aux entreprises
de prendre le virage de l’intelligence
artificielle. « Elle est par exemple
utilisée par les marques pour comprendre leur impact média et connaître les profils de leurs clients ; par les
industries pour optimiser leurs chaînes de fabrication ou encore dans la
finance pour comprendre les tendances du marché », illustre Florian
Douetteau. Et si Dataiku se distingue, c’est que sa plate-forme rend
l’analyse de données et le « machine
learning » accessibles au plus
grand nombre de salariés possible.
« Dataiku nous transforme tous
en “data scientists”, ce qui tombe bien,
car il en manque ! » résume
Haakon Overli, de Dawn Capital.
C’est notamment ce positionnement, lié à la vision très inclusive de
la transition vers l’IA de Florian
Douetteau, qui a séduit ce fonds britannique sp écialisé dans les
start-up B to B.
Créé en 2013, Dataiku est en outre
arrivé au bon moment. « Cela fait
des années que l’on parle d’intelligence artificielle mais, aujourd’hui,
cette technologie peut avoir un réel
impact business, car nous disposons
des outils nécessaires », assure
Haakon Overli. Un impact qui passera par une transformation profonde des entreprises, que certains
qualifient de « tsunami » et que Florian Douetteau compare à l’arrivée
d’Internet. Selon l’entrepreneur, ses
clients envisagent de multiplier par
100, voire par 1.000 le nombre de
process liés à l’utilisation de leurs
données dans les cinq à dix ans. Un
effet boule de neige dont Dataiku
devrait pleinement profiter. n
Le français Blade accueille
le câblo-opérateur américain
Charter à son capital
INTERNET
Le fournisseur d’accès
à Internet pourrait
accélérer le lancement
du service français
Shadow aux Etats-Unis.
Florian Dèbes
@FL_Debes
C’est une autre définition du quintuple play. Alors que les opérateurs
télécoms français vantent un service de maison connectée comme
cinquième facette de leurs box, les
Franciliens de Blade ont présenté
leur service d’ordinateurs en ligne
Shadow à l’un des quatre gros fournisseurs d’accès à Internet du marché américain. Séduit, Charter a
décidé de monter au capital du français. Brièvement décrit dans un
communiqué publié ce mercredi
19 septembre, la nature exacte du
partenariat entre la jeune entreprise
aux 200 salariés et le câblo-opérateur est encore en discussion. Le
champ des possibles est ouvert. « Le
fait que Charter investisse à notre
capital est le signe d’un partenariat
fort », considère Emmanuel Freund,
le président de Blade, sans préciser
le montant dont il est question. Son
entreprise a déjà levé 64 millions
d’euros en trois tours de table.
Un argument pour vendre
la fibre de Charter
D’un côté, le câblo-opérateur pourrait accélérer le lancement du service Shadow aux Etats-Unis en le
proposant dans ses propres offres
aux familles américaines et en lui
ouvrant ses centres de données
pour rapprocher l’infrastructure
technologique des clients. De l’autre
côté, Blade offre un argument de
vente à Charter qui cherche à convertir ses abonnés à la fibre : les
adeptes de jeu vidéo pourraient craquer pour ce type de forfaits plus
chers s’ils incluent le service de la
start-up, qui cible les « gamers »
depuis ses origines, en 2015. Shadow promet à ses clients de pouvoir
utiliser n’importe quel PC bas de
gamme, et même un smartphone,
tout en bénéficiant des performances d’un ordinateur survitaminé.
L’astuce ? La puissance provient en
réalité des serveurs de Blade, qui se
chargent ensuite d’assurer un affichage en haut débit via Internet sur
n’importe quel écran connecté.
Aux Etats-Unis, les fournisseurs
d’accès à Internet proposent depuis
quelque temps déjà des offres de
« cloud gaming » concurrentes à
Shadow. Au début des années 2010,
le service OnLive s’était cassé les
dents en abordant le marché trop
tôt avec une technologie limitée.
« Contrairement au nôtre, leur service ne permettait pas de jouer aux
jeux les plus aboutis, les fameux
AAA », relève Emmanuel Freund.
A terme, l’entrepreneur estime
que cette alliance outre-Atlantique
Le président de Blade, Emmanuel Freund. Photo Eric Piermont/AFP
peut lui apporter 1 million de clients
sur les terres de l’Oncle Sam.
De la part d’un patron qui vient
tout juste de dépasser le cap des
50.000 clients, cela peut paraître prétentieux. Mais les 1.000 inscriptions quotidiennes qu’il assure
enregistrer en ce moment lui
donnent confiance pour les
années à venir.
Fier de traiter avec un partenaire
américain – notamment depuis les
bureaux du français à Mountain
View, en Californie –, Emmanuel
Freund a néanmoins une pointe
d’amertume en notant que les
acteurs français des télécoms n’ont
pas été les premiers à le suivre :
« Nous les voyons tous, mais aucune
discussion ne démarre. » n
Salesforce
s’invite
au capital
d’Akeneo
LOGICIELS
La start-up nantaise
table sur la notoriété
mondiale de l’éditeur américain pour
étoffer sa stature
internationale.
Emmanuel Guimard
— Correspondant à Nantes
Akeneo trouve deux alliés
d’envergure dans sa conquête
du marché américain. L’entreprise nantaise, qui développe
une solution PIM (« product
information management »),
vient en effet de faire entrer à
son capital l’éditeur Salesforce
et l’entrepreneur américain
Stephan Dietrich. Le premier
est l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions
CRM (relation client). Le second
fut notamment le fondateur de
Neolane, société de marketing
conversationnel acquise par
Adobe Systems en 2013. Le montant de l’investissement s’élève
à « quelques millions de dollars », mentionne Frédéric de
Gombert, président de l’entreprise, demeurant majoritaire
avec le trio de fondateurs d’Akeneo. Tout juste saura-t-on que le
montant ne dépasse pas la levée
de fonds de 11 millions d’euros
conclue en 2017 par Akeneo.
Les deux sociétés
étaient déjà
partenaires sur
le plan technique.
Pour le dirigeant, cette nouvelle opération ne préfigure
cependant pas une cession.
« C’est une opportunité », assure-t-il. Akeneo était déjà partenaire de Salesforce, sur le plan
technique, avec des clients communs tel Sephora. Frédéric de
Gombert souligne la complémentarité entre les solutions
CRM de l’américain sur les données clients et sa solution PIM.
Celle-ci, fournie en open source,
a pour vocation de centraliser
les données produit de l’entreprise (photos, fiches techniques,
prix, contraintes légales…) pour
une gestion cohérente de l’information sur le Web, en magasin
ou encore le catalogue papier.
Akeneo gagne aussi « un
appui en crédibilité » aux EtatsUnis, notamment pour recruter.
« Car là-bas, nous sommes encore
une petite entreprise française »,
admet Frédéric de Gombert. La
carrière commerciale de l’entreprise y est bien engagée, avec
des références telles que Fossil
ou Lancaster. En Europe, l’entreprise compte Bouygues Telecom, Heinekein et des marques
de LVMH parmi ses nouveaux
clients. Akeneo fait état d’une
croissance « à trois chiffres » sur
les dernières années ayant porté
en 2018 ses ventes à plus de
10 millions d’euros. Elle compte
140 salariés et prévoit 60 recrutements en 2019. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 25
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
en
direct
BOURGOGNE-FRANCHECOMTÉ L’association L214 a
Couronne. Le programme comprend la rénovation de l’outil de
manutention et la construction
de trois portiques de nouvelle
génération qui ont été livrés cette
semaine. En parallèle, le port
de Rouen a débloqué 9 millions
d’euros pour adapter les quais
du terminal céréalier au chargement des navires d’une capacité
allant jusqu’à 60.000 tonnes.
Sénalia réalise un chiffre
d’affaires de 37 millions d’euros
pour 150 salariés.
NORMANDIE L’approfondisse-
publié mercredi une vidéo pointant les violences et l’agonie
imposées aux chevaux lors de
leur abattage par l’établissement
Viande Nature Jura, situé à
Equevillon. Cette dénonciation
du plus gros abattoir d’équidés
de France est la onzième campagne de L214 de ce type.
Shutterstock
PME
&REGIONS
Sénalia et le port de
Rouen investissent
11,5 millions d’euros
Jura : un abattoir
pointé par L214
ment du chenal de la Seine a
incité le logisticien coopératif
Sénalia à investir dans ses installations sur le port de Rouen,
dont il est le premier chargeur
céréalier. « L’Usine Nouvelle »
explique que Sénalia consacre
11,5 millions d’euros à la modernisation de son site de Grand-
Smart France se convertit à l’électrique
et aux voitures Mercedes
l Mercedes-Benz va consacrer 500 millions d’euros à son usine de Hambach en Moselle
pour la dédier aux véhicules électriques.
l En 2024, le site emblématique de la Smart pourrait ne plus produire que des modèles Mercedes.
Le foncier,
atout maître de
Sarreguemines
AUTOMOBILE
L’aménagement de zones
industrielles immédiatement disponibles a fait
de ce secteur le plus
attractif de l’Est mosellan.
Six mois après l’annonce, par Mercedes-Benz, du choix de Hambach
(Moselle) pour construire le futur
modèle SUV de Mercedes, les salariés de Smart France ont pris
connaissance du détail de l’investissement de 500 millions d’euros qui
fera passer le site mosellan au toutélectrique. Fin novembre, Serge Siebert, PDG de Smart France, a
dévoilé en comité central d’entreprise extraordinaire un projet
d’extension sur 70.000 mètres carrés qui permettra d’implanter une
deuxième ligne de production.
L’atelier de montage en forme de
croix historiquement affecté au
montage de la Smart sera réaffecté
aux modèles de Mercedes, qui y
assemblera dans un premier temps
30.000 véhicules SUV, l’équivalent
électrique de la Classe A.
En 1997, le cabinet francilien SLA
Architecture, qui a réalisé les plans
de Smartville sur une emprise de
68 hectares, a intégré dès leur
conception l’hypothèse d’une
extension. La nouvelle ligne de
11.000 mètres carrés dédiée à
l’assemblage des Smart Fortwoo
s’inscrira dans le prolongement de
la ligne actuelle. Le « paintshop » de
26.000 m2 qui assurera la mise en
peinture des modèles Smart et Mercedes prendra place à l’arrière des
bâtiments existants. Un atelier de
ferrage de 33.000 m2 sera construit
à l’entrée du site. Mise en ligne le
10 décembre dernier, l’enquête
publique doit permettre la délivrance des permis de construire et
le démarrage des travaux au printemps prochain.
Fierté et sueurs froides
« C’est une fierté pour nos territoires
d’accueillir la production de la première Mercedes-Benz en France », a
souligné Jean Rottner, président du
conseil régional du Grand Est, lors
d’une visite à Hambach. Le montant de l’investissement – le plus
Denis Allard/RÉA
Pascale Braun
— Correspondante à Metz
La Smart de troisième génération, réalisée en partenariat avec Renault, n’a jamais atteint son objectif de 100.000 véhicules par an.
important depuis la création du site
en 1997 – rassure les collectivités,
qui ont vécu depuis vingt ans au
rythme saccadé des bonnes nouvelles, mais aussi des incertitudes et
des conflits. « Depuis vingt ans, nous
vivions des sueurs froides à chaque
fois qu’un modèle de la Smart arrivait en fin de vie. Les annonces de cet
automne me semblent pérenniser le
site pour deux décennies au moins »,
assure Roland Roth, président de la
communauté d’agglomération Sarreguemines Confluences.
La direction de Smart France a
rappelé que sa maison mère honorait, par ce nouvel investissement,
l’engagement figurant dans le
pacte 20/20. Signé dans la douleur
début 2016, l’accord garantissait
l’emploi durant cinq ans au moins,
moyennant le passage aux 39 heures payées 37, avant un retour progressif aux 35 heures programmé
en 2021.
Mais le pacte, qui devait accompagner la montée en puissance du
modèle Fortwo, s’est heurté à une
réalité commerciale en demiteinte. La Smart de troisième génération, réalisée en partenariat avec
Renault, n’a jamais atteint son
objectif de 100.000 véhicules par an
et plafonnera cette année à
89.000 voitures. « L’accord 20/20
n’aura servi qu’à augmenter le coût
du véhicule en imposant des heures
supplémentaires inutiles, tout en
imposant une modulation de la production qui fatigue beaucoup les
salariés », regrette Patrick
Hoszkowicz, délégué syndical central CFDT de Smart France.
30.000
La fin du thermique
VÉHICULES SUV PAR AN
seront produits par Mercedes
sur le site de Hambach après
l’arrêt de la production
de la Smart, en 2019.
Les trois quarts de la production
concernent le modèle thermique,
dont la production atteindra un pic
au cours du premier semestre
2019, avant de s’arrêter. Le site de
Hambach se consacrera alors
entièrement aux véhicules électri-
ques, dans des volumes encore
incertains. Mercedes s’est engagé
sur un volume de 30.000 véhicules
SUV par an, auxquels pourraient
s’ajouter un certain nombre de
modèle GLA électriques.
« Le projet industriel se mettra en
place dès le début 2019, mais il subsiste beaucoup d’incertitudes sur le
volume de véhicules à produire et sur
l’accueil que le marché réservera aux
Mercedes électriques. Quant à la
Smart, nous n’avons connaissance
d’aucun projet de nouveau modèle
après 2024 », observe Samir Boualit, secrétaire général CGT de
Smart. L’usine mosellane, qui a
produit 2 millions de l’emblématique petite voiture imaginée par
Nicolas Hayek, pourrait devenir
une usine française de Mercedes. n
Le « village de partenaires » de l’usine Smart en Moselle a vécu
L’usine de Smart France
à Hambach, qui regroupe
les sous-traitants au pied
de la chaîne du constructeur,
ne résistera pas à la
réorganisation du site.
L’arrêt programmé de la Smart à
moteur thermique, qui réduira
considérablement les volumes produits sur le site, aurait bien pu
entraîner des plans sociaux en cascade parmi les sept sous-traitants
de « Smartville », qui totalisent
800 salariés, soit le même effectif
que leur donneur d’ordre. Mais les
assurances de la direction, réitérées
mi-décembre, écartent le risque de
Avec un taux de chômage de 8,2 %
et 200 entreprises totalisant
10.000 salariés, la communauté de
communes Sarreguemines Confluences (CASC) affiche un dynamisme qui contraste avec le cœur
de l’ancien bassin houiller. Elle doit
une bonne part de ce succès au
volontarisme affiché dès le milieu
des années 1990. Pour préparer
l’après-mine, l’intercommunalité
mosellane a dépensé quelque
50 millions de francs et n’a pas
hésité à déplacer un gazoduc pour
proposer à un hypothétique investisseur les 140 hectares viabilisés de
l’Europôle 1, à Hambach.
Coiffée sur le poteau par Valenciennes pour l’accueil de Toyota, la
zone industrielle a décroché le projet de la Smart, inauguré en grande
pompe par Jacques Chirac et Helmut Kohl en 1997. Une douzaine
d’entreprises, dont l’équipementier
Behr France, le logisticien Altrans
et le relieur industriel Hollmann,
ont rejoint le constructeur sur
l’Europôle 1, qui accueille
aujourd’hui près de 3.000 salariés.
licenciement. Entre les sous-effectifs prévus chez Smart France pour
assurer simultanément la production de la Smart et de la SUV Mercedes et les sureffectifs prévisibles
chez les sous-traitants, un jeu de
vases communicants assorti de formations permettra une transition
sans casse sociale.
Sous-traitants à pied
d’œuvre
Cinq « partenaires de production »
s’activent depuis vingt ans au pied
des lignes de montage de la Smart.
Magna Chassis se charge du ferrage, Magna Uniport monte les portes, ThyssenKrupp Automotive Sys-
tems assemble les moteurs
thermiques fournis par Renault,
Faurecia équipe les voitures des
parements en plastique extérieurs
et SAS Automotive positionne les
tableaux de bord. Deux logisticiens,
Seifert et Mosolf, se chargent respectivement de l’approvisionnement en pièces et du transport des
véhicules terminés.
Ce modèle de « village de partenaires », qui faisait la singularité du
site de Hambach, a vécu. La réorganisation en cours prévoit le regroupement de SAS Automotive, ThyssenKrupp Automotive System et
SAS Automotive dans une même
halle dédiée à la Smart. L’arrêt du
moteur thermique réduira comme
peau de chagrin l’activité de ThyssenKrupp Automotive System et le
nouveau modèle Mercedes, ne
Un jeu de vases
communicants devrait
permettre une
transition sans casse
sociale.
comportant pas de pièce en plastique, n’apportera pas de travail à
Faurecia. En revanche, le montage
des véhicules Mercedes appellera
une main-d’œuvre supplémentaire. La direction ne communique
ni l’échéancier des transferts de
contrats de travail, ni leur nombre
– qui seront décidés en fonction des
volumes de production réellement
constatés. Les partenaires sociaux
restent donc en attente de précisions. « Nous serons très vigilants
quant aux conditions de la reprise.
L’ancienneté et les avantages acquis
seront-ils conservés ? Il ne faudrait
pas que les salariés des sous-traitants
soient les dindons de la farce », prévient Eric Barbier, délégué syndical
CFE-CGC Hambach Automotive
Exterior (groupe Faurecia).
— P. Br.
L’intercommunalité
soigne son image
auprès des nouveaux
investisseurs.
« Smart France constitue notre
implantation la plus connue, mais ce
n’est pas la seule. Nous avons aménagé l’Europôle 1 parce que notre première zone industrielle était déjà
pleine, et nous avons engagé l’aménagement de l’Europôle 2 dès 2011 pour
pouvoir accueillir aujourd’hui de
nouveaux projets », rappelle Roland
Roth, président de la CASC.
10 euros au mètre carré
Dans l’intervalle, l’intercommunalité a soigné son image auprès des
nouveaux investisseurs. Un réseau
de pistes cyclables parcourt ses
espaces naturels. La scène culturelle locale propose des animations
mettant en valeur le bilinguisme.
Mais l’argument majeur demeure la
disponibilité immédiate de foncier
et des services afférents. « Nous disposons de huit zones proposant trois
typologies de terrains, de la parcelle
de 30 ares jusqu’aux emprises de plusieurs dizaines d’hectares, au prix
très bas de 10 euros HT par mètre
carré », souligne Etienne Laurent,
directeur de l’Espace entreprise de
la ville. Ce point d’accueil, qui gère
également les pépinières d’entreprises, a reçu près de 3.000 visiteurs
depuis janvier 2018. Les voisins allemands, moins présents depuis la
crise de 2008, reviennent
aujourd’hui plus nombreux, à la
faveur d’une reprise économique
qui augmente leur besoin de foncier
et de main-d’œuvre. — P. Br.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 // PME & REGIONS
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
950.000
PACA Il est déjà trop tard pour
tre 2019. Dans les années 1970, la
Loire-Atlantique avait acquis peu à
peu ce foncier en prévision du projet d’aéroport qu’il avait cédé en 2012
à l’Etat. Le prix de vente tient
compte du million d’euros de travaux réalisés cette année par l’Etat.
Eric Estrade/AFP
EUROS
C’est le prix de vente dont viennent
de convenir le département de Loire-Atlantique et l’Etat pour la rétrocession par ce dernier des terres de
la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.
Le département va racheter 895 ha
sur les 1.425 ha au premier trimes-
innovateurs
Palmiers :
le ravageur progresse
sauver tous les palmiers de la
Côte d’Azur contre le charançon
rouge, estime l’Agence de sécurité sanitaire. Introduit autour
de 2006 via des cargaisons de
palmiers à bas prix, ses larves
détruisent le palmier de l’intérieur. L’animal a également été
détecté dans le Morbihan et en
Normandie en 2017.
Entech Smart Energies
veut se renforcer dans
les pays émergents
AUVERGNERHÔNE-ALPES
La filiale de distribution
de jeux vidéo, devenue
éditeur, construit
un nouveau siège.
Elle réalise un
changement radical
de stratégie.
Léa Delpont
— Correspondante à Lyon
Depuis dix ans que l’éditeur de jeux
vidéo japonais Bandai Namco a
déménagé son siège européen à
Lyon, à l’occasion de l’acquisition de
la structure de distribution d’Atari
Infogrames, les effectifs ont plus
que triplé, à 350 personnes
aujourd’hui. Si bien que Bandai
Namco Entertainment Europe
(BNEE), à l’étroit dans ses bureaux
de Vaise envahis de figurines de
« Dragon Ball », « Tekken » et
autres mangas, a décidé la construction d’un nouveau siège de
4.500 mètres carrés, dans le même
quartier. Le bâtiment, perpendiculaire à la Saône, confié sous forme
de bail en l’état futur d’achèvement
(BEFA) au promoteur Cardinal,
rappelle la culture de l’entreprise
avec une façade « pixellisée », mais
L’entreprise a choisi de rester dans le quartier de Vaise. Photo Bandaii
aussi le passé marinier de ces
anciens docks lyonnais.
Séduire les Occidentaux
Bandai Europe ne pèse pour l’instant que 6 % environ (soit 350 millions) du chiffre d’affaires du conglomérat de six milliards d’euros et
600 millions de profits. Au pays du
Soleil-Levant, le groupe possède
des chaînes de télévision et des
parcs d’attractions. « Mais la pyramide des âges laisse présager une
division de la population par 2,5 d’ici
un siècle, avec un fort impact sur les
revenus domestiques. Les Etats-Unis
et surtout l’Europe, avec laquelle les
Japonais ont plus d’affinités, représentent le relais de croissance »,
explique Hervé Hoerdt, vice-président marketing et digital.
C’est pourquoi Bandai Europe,
dont les attributions s’étendent jusqu’en Russie, au Moyen-Orient, en
Australie et certains pays d’Asie,
développe à marche forcée sa propre stratégie pour séduire les
publics occidentaux ou occidentalisés, dans un secteur – le jeu vidéo –
en pleine forme : 138 milliards de
dollars par an, en croissance régulière de 6-7 %, en particulier sur le
digital, qui capte 80 % du marché.
BNEE, habitué à parler aux grandes enseignes, se tourne vers le consommateur sur le Web et les
réseaux sociaux. Il multiplie les traductions – du polonais à l’arabe –
pour la trentaine de licences détenues par Bandai. Et développe ses
univers de jeux « pour sortir du
manga et investir les autres segments
du marché : sport, aventure, courses
de voitures », pointe le dirigeant.
Après Little Nightmare et ses
1,2 million de ventes, quatre autres
jeux développés avec des studios
partenaires (pas de création en
interne) sont prêts à paraître,
accompagnés « d’un écosystème
complet de merchandising et d’opportunités de licences pour des dessins
animés, des escape games, etc. ».
La situation s’est inversée : le distributeur va percevoir des royalties. « On espère faire 50 % de notre
chiffre d’affaires avec ces nouveaux
produits d’ici à dix ans », projette
Hervé Hoerdt. Et, à l’image de son
holding diversifié dans les loisirs,
BNEE tâche de sortir du seul jeu
vidéo. La structure européenne a
signé des partenariats dans
la reconnaissance vocale, les robots
compagnons et l’« édutainment »,
ou pédagogie ludique. Sans perdre
de vue l’objectif principal : « entrer
dans les foyers ». n
DR
Bandai Namco Europe joue gros
pour son holding japonais
LA LEVÉE DE FONDS
ENTECH SMART
ENERGIES
Date de création : 2016
Directeur général :
Laurent Meyer
Montant : 5 millions d’euros
Effectif : 36 personnes
Secteur : énergie
Stanislas du Guerny
— Correspondant à Rennes
Une cinquantaine d’installations de conversion et de stockage des énergies renouvelables
développées par Entech Smart
Energies sont en fonctionnement dans des villes, principalement en Afrique, et chez des
industriels, comme PSA, ou des
fournisseurs d’énergie, comme
EDF. Globalement, l’entreprise
fait état d’une puissance totale
installée de 30 mégawatts.
Créée à Quimper il y a trois ans,
elle vient de finaliser une première levée de fonds de 5 millions d’euros auprès de Force 29,
Unexo et de banques. « Notre
Dagard recrute 300 jeunes dans la Creuse
Concepteur et fabricant
de chambres froides
et de salles propres,
Dagard annonce
un plan d’embauches
ambitieux.
Jean-Pierre Gourvest
— Correspondant à Limoges
Leader européen des salles propres
et des chambres froides modulables, le spécialiste de l’enveloppe
isolante, repris au printemps par le
groupe Purever, souhaite renforcer
ses effectifs. Comptant 370 salariés,
il veut recruter 300 jeunes d’ici à
2020. « Des personnes polyvalentes,
intérimaires, jeunes en recherche
d’un premier emploi, capables de travailler dans des chantiers techniques
qui auront bénéficié en amont de formations adaptées de futurs monteurs en entrepôts frigorifiques, ou
salles blanches », explique le nouveau PDG, Luis Borgès.
Pour cela, l’entreprise a signé un
partenariat avec l’Afpa de Guéret, et
ouvrira le 7 janvier une première
session de 12 stagiaires, qui durera
six mois, et se déroulera en alternance. L’objectif est de proposer
une nouvelle session tous les six
mois. Pour animer d’autres formations internes, le concepteur de
chambres froides envisage de faire
appel à des professionnels,
d’anciens cadres retraités, des organismes régionaux. Les CCI et les
lycées seront également approchés.
Solliciter les start-up
Cette politique de recrutement du
premier employeur de la Creuse a
pour objectif de répondre aux
besoins d’un secteur qui connaît
d’importantes mutations technologiques, basées sur l’emploi de matériaux innovants moins contaminants, l’intégration de la
domotique, de l’électronique et des
matériels « intelligents ». L’unité
R&D de Boussac sera également
renforcée, tandis que des start-up
capables de proposer des solutions
originales ou des produits performants seront sollicitées.
L’outil de production limousin,
qui a bénéficié ces dernières années
de plus de 5 millions d’euros
d’investissements, poursuivra sa
modernisation. Un plan de croissance à l’export est également sera
également lancé ciblant l’Allemagne et l’Asie.
En 2017, le groupe Dagard a réalisé un chiffre d’affaires de 79 millions d’euros. Le fait d’intégrer le
groupe Purever devrait lui permettre de dépasser 85 millions d’euros
en 2018, dont 25 % à l’international. « Notre objectif pour Dagard est
d’arriver rapidement aux 120 millions d’euros d’ici 2 à 3 ans », martèle
le PDG. n
Kupela revisite le cidre du Pays basque
LA PME À SUIVRE
NOUVELLEAQUITAINE
Effectif : 6 salariés
Chiffre d’affaires : 9 millions
Activité : négoce de boissons
Pierre Etcheleku
— Correspondant à Bayonne
Retrouver les boissons traditionnelles en tenant compte des goûts
actuels, tel est le programme de
Kupela. Cette entreprise d’Anglet
(Pyrénées-Atlantiques) compte
ouvrir sa propre cidrerie au Pays
basque, sans abandonner le négoce
de vins, sa raison d’être depuis sa
création en 2014. Son gérant, Xalbat
Séosse, s’est d’abord aguerri dans
le négoce de vins à l’export. Kupela
achète des crus de Rioja, de Bordeaux, du Languedoc ou des Côtesdu-Rhône pour les vendre en particulier en Chine. Plusieurs périples
dans l’empire du Milieu lui ont
ouvert des portes et permis de cerner les goûts locaux. Toujours
importante, « cette activité à l’international nourrit celle qui est locale,
admet le dirigeant. Notre objectif est
de créer de l’emploi et de nouveaux
produits au Pays basque ».
Il revisite le cidre, une boisson traditionnelle du Pays basque. Kupela,
le tonneau en basque, s’ouvre au
sagarnoa, ou « vin de pomme », avec
un cultivateur de la province de
Saint-Sébastien. Ils laissent fermenter la pomme cinq à six mois et cette
macération, plus lente, dégage un
cidre moins amer et moins sec que
celui issu du procédé ancestral.
« Cette boisson à 6° est ainsi plus
accessible à des palais plus éloignés
du Pays basque », juge Xalbat Séosse.
Devenir producteur
L’effort porte également sur le contenant, avec étiquettes rappelant les
barriques de cidre que les bateaux
embarquaient pour la pêche à la
morue. Et Kupela de décliner un
« cider » demi-sec (4°), cette fois
selon l’esprit britannique, des jus de
pommes bio, voire un pétillant que
complètent une bière et une sangria
élaborées sur place. Les marchés
sont à la fois en France et à l’étranger « car le Pays basque a une image
dans le monde », particulièrement
en Suède, en Espagne et aux USA où
une campagne est en cours face aux
cidres bretons et asturiens déjà
implantés. Avec cette activité,
Kupela compte terminer 2018 sur
9 millions d’euros de chiffre d’affaires en progression sur les 7,4 millions de 2017, avec 300 clients et six
salariés. Son grand projet pour 2019
est de produire du cidre en s’approvisionnant en circuit court. Xalbat
Séosse et son collègue Bastien
Dufau devront donc embaucher
pour ouvrir une cidrerie et exploiter
le verger ad hoc, probablement à
l’horizon 2020. n
Construction d’une usine
Pour mieux industrialiser sa
solution d’une capacité unitaire
comprise entre 100 kilowatts et
10 mégawatts en fonction de la
demande, Entech Smart Energies a démarré la construction
d’une usine de montage de
4.000 mètres carrés, où l’entreprise va assembler, début 2020,
les éléments dans ses conteneurs. Un investissement supplémentaire de 4 à 5 millions est
prévu. La société, qui devrait terminer l’année avec un chiffre
d’affaires de 3 millions, table sur
5 millions en 2019 puis « 10 millions en 2020, compte tenu de
notre carnet de commandes prévisionnel en forte hausse », projette-t-il. Elle prévoit de recruter
une vingtaine d’ingénieurs et de
techniciens d’ici à six mois. n
Le CEA Tech Occitanie
investit son propre site
R&D mobilisant 50 millions
d’euros d’investissements privés. Ses premiers secteurs
d’intervention : aéronautique
(19 %), énergie (15 %) et santé
(10 %). « Nous ne sommes pas
spécialistes d’un secteur et nous
apportons des briques technologiques transverses », explique
Nicolas Sillon, responsable du
CEA Tech Occitanie.
Patrick Dumas
NOUVELLEAQUITAINE
objectif est de nous renforcer
notamment dans les pays émergents », précise Laurent Meyer,
qui codirige Entech Smart Energies avec son associé, Christopher Franquet. Sa technologie,
dont les brevets sont en cours de
dépôt, consiste à regrouper, la
plupart du temps dans un conteneur de type maritime totalement transformé, des batteries
de stockage, des convertisseurs
ainsi que des logiciels d’intelligence du pilotage de l’ensemble
énergétique issu principalement de l’éolien et du photovoltaïque. Ces différentes énergies
sont ensuite redistribuées à la
demande dans le réseau ou utilisées en autoconsommation.
LA STRATÉGIE
CEA TECH TOULOUSE
Date de création : 2013
Responsable : Nicolas Sillon
Effectif : 40 salariés
Secteur : R&D
Laurent Marcaillou
— Correspondant à Toulouse
Cinq ans après son lancement,
la plate-forme régionale de
transfert de technologie du CEA
Tech, à Toulouse, vient de s’installer dans un bâtiment flambant neuf à Labège-Innopole,
construit par le conseil régional
d’Occitanie qui en est propriétaire. Cet investissement de
2 4 , 4 m i l l i o n s d ’e u r o s e s t
financé par la région, avec
l’Europe et l’Etat. D’abord logé à
l’Insa Toulouse, le centre avait
reçu une aide au démarrage de
9 millions et un soutien de la
région aux projets de R&D de
13 millions. Depuis 2013, il a
signé des accords de transfert
de technologie avec 100 entreprises – dont 80 % de PME et
ETI – et lancé 200 projets de
Nouvelle plate-forme
Prévu pour accueillir 150 personnes, le centre compte
40 ingénieurs du CEA Tech concentrés sur la R&D et la diffusion de ses technologies via des
licences, et les 30 salariés des
trois start-up hébergées. Exagan
y conçoit des composants de
puissance en nitrure de gallium
pour fabriquer des transistors
ultra-performants. APSI3D y
industrialise des modules de
puissance pour les variateurs de
vitesse des voitures électriques
et Norimat y développe
l’impression 3D de moules pour
fabriquer des pièces complexes
par frittage flash.
Le centre a installé trois plates-formes de R&D dans l’électronique de puissance (avec
Exagan et aPSI3D), les matériaux céramiques (avec Norimat), la gestion des données de
crise pour la cybersécurité (avec
Sopra Steria) et la sécurité
civile. Une quatrième plateforme sur la transition énergétique sera construite d’ici à fin
2019 pour 3 millions d’euros, en
partenariat notamment avec le
recycleur de batteries SNAM. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 27
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
ITALIE : DÉTENTE SUR LA
DETTE APRÈS UN ACCORD
AVEC BRUXELLES
FINANCE
&MARCHES
Le rendement des emprunts d'Etat
italien à 10 ans s’est détendu de
14 points de base mercredi, à 2,79 %.
Les investisseurs ont salué l’accord
trouvé entre Rome et Bruxelles sur
le budget. La Commission accepte
un déficit de 2,04 % et renonce à
ouvrir une procédure de sanctions.
En Echange, le gouvernement de
coalition populiste s’engage à maîtriser le déficit structurel.
les
indices
Dette spéculative : pourquoi le marché
des « junk bonds » marque le pas
l Le marché de la dette spéculative connaît une fin d’année
atone des deux côtés de l’Atlantique.
l Les investisseurs se détournent du segment, qui pâtit
d’une mauvaise performance.
MARCHÉ
OBLIGATAIRE
Guillaume Benoit
@gb_eco
C’est sur la pointe des pieds que le
marché de la dette à haut rendement va quitter 2018. En Europe, les
performances de cette classe
d’actifs rassemblant les obligations
d’entreprises notées BB+ et en dessous sont décevantes. L’indice dédié
Bloomberg Barclays affiche un
recul de 3,28 % depuis le début de
l’année, contre un gain de 5,5 % en
2017. Aux Etats-Unis, il atteint à
peine équilibre.
Sur le marché primaire, c’est le
calme plat. Pas une émission significative n’a eu lieu depuis le 1er décembre outre-Atlantique. On se dirige
peut-être vers un mois blanc, pour la
première fois depuis novembre 2008. En Europe, quelques opérations ont pu être menées à bien,
mais la liste des levées de fonds
annulées ou reportées s’allonge. Dernière en date, celle du groupe d’écoles privées Cognita, qui a renoncé au
dernier moment à une obligation de
255 millions d’euros destinée à refinancer son rachat dans le cadre
d’une opération à effet de levier
(LBO). Son actionnaire a préféré
remettre du capital plutôt que
d’essuyer un échec sur le marché.
Inquiétude
En cause, une inquiétude croissante
des investisseurs, alors que l’hypothèse d’une fin de cycle économique
d’ici à 2020 fait son chemin dans les
esprits. Et que les taux remontent,
sous l’effet du resserrement monétaire entamé par les grandes banques centrales. La Banque centrale
européenne a mis fin mercredi dernier à ses achats nets d’obligations et
la Réserve fédérale, même si elle
réduit le rythme, poursuit sa hausse
graduelle de taux. En Europe, la concurrence des prêts à effet de levier,
fournis par les banques, explique en
partie ce manque de dynamisme.
Les entreprises les plus fragiles, qui
avaient pu se financer à bas coûts
grâce au surplus de liquidités présent sur le marché, font désormais
face à des prêteurs beaucoup plus
sélectifs. Ces derniers font attention
aux fondamentaux des entreprises
et attendent des rendements plus en
adéquation avec le risque qu’ils
prennent.
Le tableau n’est pas
complètement noir.
Les fondamentaux
des émetteurs
européens « high
yield » restent bons.
Quitte à réduire leur exposition.
Wells Fargo évalue à plus de 10 milliards d’euros le montant des décollectes subies par les fonds en euros
consacrés au « high yield » depuis le
début de l’année. Une décollecte due
notamment au retrait des « touristes », un terme qui désigne des fonds
spécialisés dans les titres de bonne
qualité, venus chasser du rendement en territoire spéculatif. Dans
un contexte de hausse des taux, ils
préfèrent quitter le segment. « En
juin dernier, les “touristes” affichaient
7 % de titres “haut rendement” dans
leurs portefeuilles. Ce chiffre est passé
à 5 % », écrit JP Morgan.
Conséquences, les conditions se
sont durcies sur le marché. Selon
B l o o m b e rg , l e s r e n d e m e n t s
demandés par les investisseurs
dépassent désormais les 5 % en
Europe. Une première depuis
mars 2016. Les prêteurs sont également plus regardants sur les multiples de dette par rapport aux fonds
propres des entreprises. Les entreprises qui saisissaient des opportunités de financement sans réels
besoins immédiats devraient se
faire plus rares. D’autant que l’on
devrait voir se poursuivre un mar-
ché « à fenêtres » qui s’ouvre et qui
se ferme en fonction de la nervosité
des acheteurs.
Le tableau n’est pas complètement noir. Les fondamentaux des
émetteurs européens « high yield »
restent bons. Selon Fitch, leur taux
de défaut devrait rester très faible
l’an prochain, en dessous de 2 %. Il
n’existe pas non plus de risque de
voir s’ériger un « mur de la dette », la
plupart des entreprises ayant anticipé leurs refinancements l’an dernier. Aux Etats-Unis, le trou d’air
qu’il a dû traverser fin 2015 a permis
d’assainir le marché de la dette risquée. Même si ce segment reste très
dépendant des évolutions des cours
du pétrole, le secteur étant surreprésenté. 2019 devrait donc être
assez mitigée. Selon Société Générale, les émissions en Europe seront
en baisse de 5 milliards d’euros, à
53 milliards. Outre-Atlantique, les
volumes sur le marché primaire
devraient atteindre 220 milliards de
dollars, contre 190 milliards cette
année. n
Les « anges déchus » pourraient engorger le marché
Des sociétés notées au bord
de la catégorie « investissement » pourraient basculer
dans le « high yield » en cas
de récession.
Chutes d’anges à prévoir sur le marché obligataire. Dans le sillage de
Xerox, dégradé par Moody’s la
semaine dernière, un grand nombre
de sociétés notées dans la catégorie
« investissement » (BBB– et au dessus) pourraient se retrouver dans la
catégorie « haut rendement » en cas
de récession. Elles pourraient aussi
pâtir de la hausse des taux qui alourdirait le service de leur dette. Ces
« fallen angels » (« anges déchus »),
représenteraient même l’un des plus
gros risques pour le marché « high
yield ». Ce qui inquiète, c’est la part
considérable qu’ont prise les entre-
prises les plus fragiles de la catégorie
investissement (de BBB+ à BBB–)
dans les indices de crédit. « Depuis
2009, en Europe, le segment BBB a
presque quintuplé à 922 milliards
d’euros », note JP Morgan. Aux EtatsUnis, elles représentent la moitié du
stock d’obligations « corporate ».
Indulgence des agences
En cause, notamment, l’indulgence
des agences de notation ces dernières années. « Un certain nombre de
groupes ont mené des grandes opérations d’acquisition en recourant à
l’endettement, explique Pierre
Verlé, responsable crédit chez Carmignac. Ils sont restés notés “investissement”, parce que les agences ont
accepté sans difficulté leurs prévisions optimistes de synergies et de
croissance. Mais en cas d’imprévu, ils
seront dégradés. » Parmi les sociétés
dans le radar des investisseurs,
AB InBev. Déjà noté BBB par Fitch,
le brasseur, qui s’est fortement
endetté sur les marchés obligataires, a vu sa note abaissée de A3 à
Baa1 par Moody’s. Soit juste trois
crans au-dessus de la catégorie
« junk ». Motorola pourrait également plonger à moyen terme, tout
comme HeidelbergCement, ArcelorMittal ou General Electric.
Ce risque est un « nuage noir qui
plane au-dessus des investisseurs »,
pour Claudio Borio, à la Banque des
règlements internationaux (BRI).
« Si cette dette devait voir sa note
abaissée à l’occasion d’une détérioration de l’économie, elle exercerait de
fortes pressions sur un marché déjà
bien peu liquide et aurait, ce faisant,
de plus larges retombées », a-t-il
averti lors de sa présentation de
revue trimestrielle. En effet, un très
grand nombre d’investisseurs,
notamment les gérants d’ETF, doivent « coller » à leur indice de référence et donc céder automatiquement les titres qui en sortent. Un
afflux de papier qui pourrait provoquer des indigestions sur un marché « high yield » qui essuie des sorties de capitaux importantes. Ces
obligations risquent d’avoir énormément de mal à trouver preneur.
Aux Etats-Unis, près de 250 milliards d’obligations d’entreprises
pourraient tomber en catégorie
« haut rendement », au cours des
deux prochaines années selon S&P.
De l’autre côté de l’Atlantique, ce
sont de 100 à 120 milliards d’euros
d’obligations qui pourraient basculer, estime JP Morgan. — G. Be.
La BoE pointée du doigt pour ses 800 bureaux inoccupés
BANQUE CENTRALE
Selon la Banque
d’Angleterre, la moitié
des fauteuils inoccupés
le serait… pour cause
de congés annuels
des 4.200 salariés.
Un rapport du NAO
invite l’institution
à resserrer les coûts.
Alexandre Counis
@AlexandreCounis
— Correspondant à Londres
Tous les jours, 800 bureaux restent
inoccupés au siège de la Banque
d’Angleterre, situé Threadneedle
Street, en plein cœur de la City de
Londres. C’est l’une des principales
constatations du National Audit
Office (NAO), l’organisme britannique chargé de contrôler la gestion
de l’argent public, qui invite dans
un rapport l’institution à resserrer
encore les coûts de ses services
centraux.
Ces bureaux attribués mais
vacants montrent, selon le NAO,
combien la culture de la Banque
d’Angleterre reste « conservatrice »
en matière de partage de bureaux,
a l o r s q u’u n e p a r t i e d e s e s
4.200 salariés travaille soit de
manière flexible, soit sur site pour
auditer les institutions financières.
La BoE s’est néanmoins engagée à
faire plus de « desk sharing » et à
améliorer le taux d’occupation de
ses bureaux d’ici à début 2020.
Selon elle, environ la moitié des fauteuils actuellement inoccupés le
serait, en moyenne… pour cause de
congés annuels.
S’il reconnaît que la Banque
d’Angleterre a déjà fait beaucoup
pour s’adapter et se moderniser, le
NAO estime que les coûts opérationnels du bâtiment restent de
35 % supérieurs à ceux d’autres
organes publics britanniques.
L’argent dépensé en soutien informatique aux équipes est notamment de 34 % supérieur.
700 titres
ou fonctions
Le NAO pointe aussi le coût et la
complexité d’un organigramme qui
compte plus de 700 titres ou fonctions. Autre reproche, les équipes
ignorent régulièrement les règles
de la politique d’achats. Quelque
200 commandes de plus de
25.000 livres ont ainsi été réalisées
sans consultation de l’équipe dédiée
aux approvisionnements, ce qui
a u r a i t p e r m i s d ’é c o n o m i s e r
200.000 livres.
Comparé à la médiane d’autres
organes publics, la BoE dépense par
ailleurs 15 % de plus en ressources
humaines par employé, et ses coûts
de recrutement sont de 70 % plus
élevés, notamment à cause du
+35 %
DES COÛTS
Les coûts opérationnels de la
Banque d’Angleterre restent
de 35 % supérieurs à ceux
d’autres organes publics
britanniques.
recours à des agences extérieures
pour embaucher.
En dépit du Brexit
La BoE a répondu qu’elle s’était
engagée et était parvenue à maintenir son budget stable en dépit des
nouvelles charges de travail imposées par la préparation au Brexit.
Selon elle, les plans d’économies
déjà engagés devraient permettre
de réduire ses coûts opérationnels
de 15 millions de livres par an à
compter de 2021-2022. Et ses services centraux mobilisent seulement
26 % de ses effectifs, contre une
médiane à 29 % chez les autres banques centrales. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
Natixis : les raisons d’un sévère
accident de marché en Asie
Licenciement :
Kerviel
ne sera pas
indemnisé
Le trader, qui a fait
perdre 4,9 milliards
à Société Générale,
ne touchera pas
ses d’indemnités.
l Le titre de la filiale de BPCE a décroché dans la journée
de mercredi de 6,3 % en Bourse.
l Les investisseurs s’interrogent sur la gestion du risque
de marché après cet accident à 260 millions d’euros,
lié à la chute des marchés asiatiques.
Les investisseurs ont très mal réagi
à la résurgence du risque de marché chez Natixis. Mercredi, au lendemain de l’annonce d’une déficience de couverture qui coûtera
au total 260 millions d’euros de
revenus à la banque au quatrième
trimestre, le titre de Natixis a chuté
de 6,3 % à la Bourse de Paris. Il a
ainsi atteint son plus bas niveau
depuis deux ans, soit 4,17 euros.
« L’environnement de marché a été
particulièrement éprouvant au quatrième trimestre, mais la taille des
pertes de couvertures annoncées par
Natixis soulève la question de la gestion du risque au sein de la banque »,
estiment les analystes de JP Morgan dans une note. « Les investisseurs se demandent si d’autres accidents sont possibles chez Natixis, si le
problème est structurel », explique
un autre analyste.
Chez Natixis, on assure pourtant
que le problème est circonscrit à un
de ses modèles de couverture de produits dérivés actions commercialisé
à des clients de banques privées et de
détail en Corée du Sud. Et que l’incident ne remet pas en cause ses objec-
Marchés peu liquides
A l’origine de l’accident, la commercialisation d’un produit dit « autocall », conçu pour limiter l’effet de la
volatilité des marchés sur un panier
d’actions afin de permettre aux
investisseurs qui y souscrivent de
récupérer une partie de leur capital
en cas de chute des valeurs sur lesquelles ils ont misé. Pour se prémunir contre ce cas de figure, Natixis a
– de son côté – souscrit à des produits de couverture. Or, ce sont ces
derniers qui n’ont pas joué leur rôle.
Pour mémoire, l’indice coréen de
référence Kospi a décroché de près
de 14 % sur le seul mois d’octobre.
« Le modèle de couverture n’était pas
adapté à une telle situation de marché, explique une source interne. Le
problème a été aggravé par la faible
liquidité sur ces marchés, cela complique la couverture des positions ».
Le problème pourrait affecter
d’autres acteurs, selon les analystes
d’UBS. Etant donnés les changements fondamentaux de cette
année, avec la chute des marchés
actions et les mouvement de volatilité brutaux, « le risque lié aux pro-
Citigroup risque une perte en Asie
Citigroup risque d’enregistrer une perte allant jusqu’à
180 millions de dollars sur des prêts accordés à un fonds
spéculatif asiatique rattrapé par des paris sur les marchés
de devises, selon Bloomberg. Le hedge fund, GF Holdings
basé à Hong Kong, et Citigroup, sont en discussion pour
évaluer l’impact financier, indique l’agence, qui évoque une
réorganisation au sein de la banque américaine. Le responsable du « prime brokerage » de taux de change, est sur le
départ, selon un mémo interne.
(
Nouveau revers pour l’ancien
trader de Société Générale
Jérôme Kerviel. Son licenciement pour faute grave en 2008
était « fondé », a jugé mercredi
la cour d’appel de Paris. La condamnation aux prud’hommes de la banque en 2016 pour
licenciement « sans cause réelle
ni sérieuse » et dans des conditions « vexatoires » a été annulée. Cette décision implique que
Jérôme Kerviel ne touchera pas
d’indemnités.
L’établissement avait été condamné à lui verser environ
455.000 euros d’indemnités,
dont 100.000 euros pour licenciement abusif et un bonus de
300.000 euros au titre de l’année
2007. Société Générale avait
aussitôt fait appel. Débouté de
ses demandes, le trader ne recevra pas ce bonus. « Il convient de
réformer le jugement [des
prud’hommes, NDLR], de dire le
licenciement de Jérôme Kerviel
fondé sur une faute grave, de le
débouter de ses demandes subséquentes en paiement des indemnités de rupture et de dommagesintérêts pour licenciement sans
cause réelle et sérieuse », indique
l’arrêt de la cour d’appel.
Le trader a été limogé début
2008 après que Société Générale
a enregistré une perte gigantesque de 4,9 milliards d’euros. La
banque, qui a frôlé la faillite, se
disait victime d’une fraude de la
part de Jérôme Kerviel. Elle
l’accusait d’avoir « dissimulé ses
positions sur près de 50 milliards
d’euros, grâce à un montage élaboré de transactions fictives ».
Lire « Crible »
Page 34
Condamnation
définitive au pénal
DÉCRYPTAGE // Natixis subit le contrecoup de sa croissance rapide sur les marchés financiers asiatiques et américains.
Le faux pas du bon élève de la banque d’investissement
es dernières années, trimestre après trimestre,
Natixis s’est révélé un
moteur de croissance essentiel
pour le groupe BPCE qui rassemble
les réseaux des Banques Populaires
et des Caisses d’Epargne, eux-mêmes mis en difficulté par la faiblesse des taux d’intérêt. Au bord
du précipice au sortir de la crise
financière à cause de son exposition aux crédits « subprime »,
Natixis a depuis redressé la barre
au prix de cessions d’actifs et d’une
réorientation stratégique vers des
métiers d’intermédiaire sur les
marchés qui ont réduit sa consommation de fonds propres.
C
Le succès de cette remise sur
pied sans précédent a notamment
permis à son artisan, Laurent
Mignon, d’être porté à la tête de
BPCE, lors du départ de François
Pérol en juin dernier. Si l’accident
de marché de Natixis, qui devrait
lui coûter 260 millions d’euros, ne
devrait pas peser lourdement dans
les résultats annuels du groupe
BPCE, il met en lumière certaines
fragilités de sa banque « de grande
clientèle ».
Challenger par rapport aux grandes banques d’investissement,
Natixis a poussé ses feux dans ses
activités de banque d’investissement en Asie et aux Etats-Unis ces
dernières années. Parfois à contrecourant de ses concurrents : en
2017, les revenus des activités
actions de Natixis ont ainsi affiché
L’accident de marché
pose la question
de l’appétit
de la banque pour
des produits risqués.
une croissance éclatante de 21 %,
contre une baisse de 3 % observée
dans les banques européennes et
un recul de 1 % dans les banques
L
e
s
américaines dans ces activités, indique Natixis dans ses présentations à
destination des investisseurs. En
Asie et aux Etats-Unis, la filiale de
BPCE a notamment gagné des parts
de marché dans les dérivés actions
et dans les CLO (« collateralized
loan obligations »), des produits
dérivés de crédits.
Au cours des dernières années,
Natixis a certes développé des activités de gestion d’actifs, d’assurance
ou encore de paiement pour équilibrer son modèle. Mais en 2018 sur
les neuf premiers mois de l’année sa
banque de grande clientèle pèse
encore un peu moins de la moitié de
son résultat avant impôts.
Gilles DUFRENOT
L’accident de marché de Natixis
en Asie n’implique pas de trader
malveillant comme en a connu
Société Générale avec Jérôme Kerviel, mais il pose la question de
l’appétit de la banque pour des produits financiers risqués. « Cela ressemble à une rémanence de la crise,
on a grossi trop vite », estime un responsable syndical. Au sein de la
banque ces questions se posent
aussi : « peut-être que nous avons eu
une croissance trop rapide sur ce
type de produits, peut-être qu’on
aurait dû prendre plus de temps, on
doit s’améliorer », reconnaît une
source interne.
— S. W.
Les pauv res vont-ils révolutionner le XXIe siècle ?
Jérôme Kerviel a été condamné
en 2010 à cinq ans de prison,
dont deux avec sursis, pour abus
de confiance, faux et usage de
faux ainsi que pour manipulations informatiques. Le jugement a été confirmé en appel en
2012 et maintenu en 2014 dans
ses dispositions pénales par la
Cour de cassation. L’ex-trader est
donc définitivement condamné
au pénal. Dans le bras de fer qui
l’oppose à la banque, le trader a
remporté une petite victoire en
2016. Au civil, la justice a ramené
de 4,9 milliards à 1 million le
montant des dommages-intérêts qu’il devait à la banque. La
cour d’appel de Versailles avait
tenu à une juste répartition des
fautes et des rôles. La perte est
aussi le résultat de « choix managériaux qui ont […] ouvert à un
salarié mal intentionné comme
Jérôme Kerviel un large champ
d’action où il a pu développer ses
agissements délictueux ». n
Atlande
Jean-pierre E STIVAL
La malédiction des comptes extérieurs de la France
Guillaume PITRON
La guerre des Métaux rares
Bernard RAFFOURNIER
Théorie de la comptabilité financière
Marie- Anne VA LFORT
et St ephane CARCILLO
Les Discriminations au Travail
l’Harmattan
Partenaires officiels
n
o
m
m
é
s
Les liens qui libèrent
Economica
Presses de Sciencespo
Les Prix Spéciaux seront proclamés en présence du ministre, à Bercy
- www.imprim-repro.com
Sharon Wajsbrot
@Sharonwaj
Etienne Goetz
@etiennegoetz
duits structurés sur le compte de
résultats des banques globales a augmenté », écrivent-ils dans une note.
Chez Natixis, les salles de marché
bruissaient de rumeurs depuis
quelques semaines sur des difficultés des équipes basées à Hong Kong.
Mardi soir, un e-mail envoyé par
François Riahi, le directeur général
de Natixis qui avait lui même piloté
par le passé la banque de grande
clientèle de Natixis en Asie, est venu
les confirmer.
Mercredi matin, le patron de la
banque de grande clientèle, Marc
Vincent, est aussi venu expliquer
aux équipes que des leçons devaient être tirées : « Une telle défaillance
est une défaillance collective. Nous
devons tous apprendre de cet événement et améliorer nos process et
outils. Nous allons mettre en œuvre
une série de changements à partir de
l’année prochaine », a-t-il déclaré
devant les équipes de salle de marché parisienne. Selon nos informations, le codirecteur des dérivés
actions en Asie, Cédric Dubois, a
quitté ses fonctions il y a plusieurs
semaines. « Ce dernier reste toutefois encore salarié de Natixis », précise une source interne.
En cette fin d’année les salariés
des salles de marché de Natixis craignent d’abord pour leur rémunération variable. « On nous dit que
l’erreur est collective et qu’on va être
solidaire. Les gens se disent donc
qu’en dépit des bonnes performances
de l’année, les bonus seront rabotés… », décrypte une source. Quoi
qu’il en soit, les équipes ont été invitées à se remettre au travail. « On
doit rester focalisé sur l’activité, chaque euro va compter », a averti en
interne Marc Vincent.
Impression
BANQUE
tifs et sa stratégie à moyen terme. Au
total, le produit net bancaire de
Natixis doit baisser de 1 % en 2018 ;
« Sans cet incident, il aurait progressé
de 2 % », indique une source interne.
La cour d’appel
de Paris a annulé
la condamnation.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 29
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
Le régulateur met en garde contre les fraudes
sur le crédit et les livrets d’épargne
RÉGULATION
L’Autorité de contrôle
prudentiel et de
résolution vient
encore d’enrichir
sa liste noire des sites
Internet exerçant
sans autorisation.
Solenn Poullennec
@SolennMorgan
« Nous sommes la pour vous aider a
y arriver. » Cette promesse – fautes
d’orthographe comprises –, faite
par le site lasolutionfinance.fr.gd,
ne doit surtout pas être prise pour
argent comptant, a mis en garde le
gendarme des banques, mercredi.
Soucieuse de prévenir les arnaques,
l’Autorité de contrôle prudentiel et
de résolution (ACPR) vient de placer ce site proposant des prêts et
rachats de crédits sans y être autorisé sur la liste noire des acteurs
« douteux » que les épargnants doivent éviter à tout prix.
En un an, 85 acteurs proposant
indûment des crédits, livrets d’épargne, des services de paiement ou
encore des contrats d’assurance ont
été ainsi mis à l’index par le régulateur. « Les propositions à caractères frauduleux concernant les cré-
un crédit en l’échange du versement de frais de dossier. La personne en mal de financement verse
la somme demandée, mais
n’o b t i e n t j a m a i s l e p r ê t t a n t
attendu.
d i t s e t l e s l i v re t s d ’ é p a rg n e
continuent de se multiplier sur
Internet », insiste mercredi
l’ACPR. Le phénomène apparaît
important et en pleine croissance, même s’il est difficile
d’avoir une idée du nombre de
victimes, sachant qu’elles ne se
manifestent pas forcément
auprès du régulateur.
Une certaine défiance
à l’égard des banques
Pratiques douteuses,
voire illégales
Ces dernières années, l’ACPR et son
homologue en charge de la Bourse,
l’Autorité des marchés financiers
(AMF), ont dénoncé la floraison
d’offres en ligne émanant de sociétés aux pratiques douteuses, voire
illégales proposant d’investir sur le
marché des devises, dans des diamants, des terres rares ou encore
du bitcoin.
Pour appâter leurs victimes, les
acteurs douteux n’hésitent pas à
usurper des identités et à prendre
l’apparence d’acteurs réels. Ils font
miroiter la promesse d’économies
substantielles ou de gains faciles et
s’en prennent souvent à une
clientèle vulnérable. Dans le cas des
crédits, par exemple, les victimes
sont généralement des personnes
qui ont du mal à trouver un prêt
auprès d’un établissement bancaire classique. Un schéma d’arnaque répandu consiste à proposer
En un an, 85 acteurs douteux proposant des crédits, livrets d’épargne, des services de paiement
ou encore des contrats d’assurance ont été mis à l’index par le régulateur. Photo DR
Les escrocs surfent sur les réseaux
sociaux, la numérisation des produits financiers et une certaine
défiance vis-à-vis du secteur bancaire traditionnel. « Les sites
[d’escrocs] profitent du développement des courtiers. Autrefois, c’était
plus difficile d’arnaquer sur le crédit,
car celui qui vous appelait pour vous
vendre un prêt était forcément un
banquier », complète Laurent
Denis, avocat en droit bancaire.
A ses yeux, « les pouvoirs publics
ont mis du temps à réagir [face au
phénomène des arnaques au crédit] et n’agissent pas assez sur ce
sujet. Il y a une action d’information
de leur part, mais quel particulier a le
réflexe de lire les listes noires de
l’ACPR ? »
L’Autorité de contrôle prudentiel
ne peut pas directement sanctionner ces acteurs illégaux. En revanche, elle les signale au procureur en
vue de poursuites pénales. Elle
encourage par ailleurs les victimes
à porter plainte et à contacter le service Info Escroqueries. n
Lendemains difficiles pour les introductions à Hong Kong
BOURSE
L’année 2018 a été faste
pour les IPO à Hong
Kong, mais les performances boursières
sont décevantes.
Pierrick Fay
@pierrickfay
Hong Kong est en passe de retrouver son statut de première place
financière du monde pour les
intro ductions en B ourse, en
valeur, avec un total de 36,6 milliards de fonds levés. Mieux que le
Nasdaq américain. Notamment
parce que Hong Kong a su attirer
les valeurs chinoises. Mais ce
beau bilan est terni par la mauvaise performance des valeurs,
une fois cotées en Bourse. Selon
Bloomberg, en moyenne, les
entreprises ayant levé plus de
100 millions de dollars cette
année ont perdu 6,2 % lors de leur
premier mois de cotation. Leur
pire performance depuis 2008. Et
si l’on pondère cette performance
par la taille des opérations, la
baisse atteint 6,9 %. Un record
depuis l’agrégation des données
en 1994.
Rien de surprenant alors que
l’indice Hang Seng de la Bourse de
Hong Kong est en passe de vivre sa
plus mauvaise année depuis 2011,
avec un repli de 13,55 %. Le marché
est même passé en « bear market »
depuis son record historique du
26 janvier, puisqu’il affiche un recul
de 22 %. Les tensions sino-américaines sur le commerce et la confirmation du ralentissement chinois
ont largement contribué aux prises
de bénéfice enregistrées sur le marché asiatique. Et, depuis octobre, la
désertion des investisseurs sur les
valeurs technologiques – jugées
surévaluées dans un contexte de
retour de la volatilité – a pénalisé
quelques stars de la cote, comme
AAC Technologies (un partenaire
d’Apple) qui plonge de 66 % depuis
le 26 janvier, Sunny Optical Technology, qui a cédé près de 39 %,
sans oublier le géant Tencent, qui a
perdu plus du tiers de sa valeur en
Bourse. Autre valeur symbolique
de ce marché : Geely Automobile,
propriétaire de Volvo et de Lotus
Cars, a plongé de 45 %, pénalisé par
la chute du marché automobile
chinois.
Xiaomi déçoit
Le retournement du marché hightech a aussi eu un impact négatif, le
secteur (en intégrant la biotechno-
logie) ayant contribué à hauteur de
40 % dans le nombre d’IPO en 2018
(contre 20 % en 2017). Le parcours
du fabricant de smartphones
Xiaomi, l’une des plus grosses IPO
de l’année, est d’ailleurs révélateur.
Le titre, qui avait gagné rapidement 26 % après son IPO début
juillet, a perdu 22 % par rapport à
son prix d’introduction. Au global,
sur les 44 sociétés ayant levé plus
de 50 millions de dollars en
Bourse, 34 font actuellement perdre de l’argent à leurs actionnaires,
dont 21 qui ont effacé au moins un
cinquième de leur valeur. Parmi
les grosses opérations, outre
Xiaomi, Meituan- Dianping (vente
en ligne groupée) a chuté de 30 %
depuis mai, Ping An Healthcare
and Technology (logiciels médicaux) de 43 %, Hope Education
Group (écoles et universités privées) de 50 % et Ascletis Pharma de
Air Liquide-LVL Medical : l’AMF
sanctionne pour 1,7 million d’euros
RÉGULATION
Le juge de l’AMF
a prononcé des amendes contre 10 personnes physiques et une
personne morale.
Elles sont accusées
d’avoir commis des
délits d’initié lors du
rapprochement entre
les deux groupes.
Laurence Boisseau
@boisseaul
Début décembre, une audience un
peu particulière s’était tenue devant
le juge de l’Autorité des marchés
financiers (AMF). Non seulement,
13 personnes étaient entendues
pour délit d’initié dans le cadre du
rapprochement entre Air Liquide
et LVL Medical en 2012 (le gen-
darme boursier avait mis au jour
cinq réseaux d’initiés), mais encore
les sanctions requises par le Collège
étaient significatives, à près de
1,3 million d’euros.
Le jugement, rendu en début de
semaine, détonne aussi. Car rarement la Commission des sanctions
de l’AMF va au-delà des demandes
du Collège. Or, dans cette affaire, le
juge a prononcé un total de
1,66 million d’euros de sanctions
pour utilisation et/ou transmission
d’informations privilégiées.
Francesco Angelini, qui travaillait à l’époque dans la publicité
pour le secteur du luxe, a écopé, à
l u i s e u l , d ’u n e a m e n d e d e
800.000 euros, pour avoir utilisé et
transmis une information privilégiée. Il avait acheté 24.250 titres
qui lui avaient permis de réaliser
une plus-value de plus de
330.000 euros. Autre personne
lourdement sanctionnée, un Suédois, Lars Nilsson, ami d’enfance
d’un cadre dirigeant de Linde,
potentiel acquéreur de LVL Medical. Il a écopé d’une amende de
400.000 euros pour une plus-value
de 153.209 euros.
Dans cette affaire, les enquêteurs
de l’Autorité des marchés financiers avaient mis au jour un réseau
d’initiés un peu surprenant, comprenant des personnes travaillant
dans les fruits et légumes, dans le
nord de la France.
Une conversation surprise
à la gare d’Arras
Leurs achats de titres avaient
suivi une conversation surprise
sur le quai de la gare d’Arras faisant état du rapprochement entre
Air Liquide et LVL Medical. Deux
d’entre elles ont été condamnées à
des sanctions représentant deux
fois les plus-values réalisées. Une
autre a été mise hors de cause.
Cette dernière a été accusée
d’avoir transmis l’information,
mais la Commission des sanctions de l’AMF considère que, au
regard de sa formation, de ses
qualifications (BTS gestion agricole) et de son expérience, il
« n’est pas établi qu’elle aurait dû
savoir qu’elle détenait une information privilégiée ». Cette personne n’a, par ailleurs, procédé à
aucune acquisition de titres. Trois
cadres dirigeants et un administrateur de Dinno Santé, filiale
d’Air Liquide, spécialisée dans la
p r i s e e n c h a rg e g l o b a l e d e s
patients diabétiques, ont aussi été
condamnés à des sanctions.
Dans tous les cas, l’AMF (les
enquêteurs comme le juge) s’est
appuyée sur la méthode des faisceaux d’indices pour déterminer
s’il y avait eu transmission et utilisation de l’information privilégiée. Les avocats des parties prenantes avaient pourtant bien
insisté sur les difficultés des
enquêteurs à identifier précisément la source de l’information.
Une objection qui n’a pas du tout
convaincu le juge de l’AMF. n
56 %. La plus forte baisse étant à
mettre au débit de VCredit
Holdings (–66 %).
Quelques valeurs ont tout de
même bien tenu dans ce contexte
de marché agité, à l’instar d’Innovent Biologics (+54 %), biotech qui
avait levé 418 millions d’euros en
Bourse, ou du groupe immobilier
Redsun Properties (+20 %). La
Bourse locale pourra aussi mettre
en avant la réussite de sa plus grosse
levée de fonds : China Tower
(6,4 milliards levés) gère des tours
pour les réseaux de téléphones portables et affiche un gain de 12,7 %
depuis le 23 juillet. n
4
À NOTER
Entrée en Bourse à Hong Kong
vendredi 14 décembre, l’action
Fosun Tourism, propriétaire
du Club Méditerranée, s’est
reprise après une première
séance compliquée (–4 %).
Elle ne perd plus que 0,51 %.
COMMUNIQUÉ
DEVANT LA HAUTE COUR DE JUSTICE
CHANCERY DIVISION
BUSINESS AND PROPERTY COURTS
OF ENGLAND AND WALES
N° CR-2018-002674
EN CE QUI CONCERNE PRUDENTIAL ASSURANCE COMPANY LIMITED
-etEN CE QUI CONCERNE PRUDENTIAL INTERNATIONAL ASSURANCE PLC
-etEN CE QUI CONCERNE LA LOI FINANCIAL SERVICES AND MARKETS ACT 2000
AVIS EST PAR LES PRÉSENTES
DONNÉ conformément à l’article
114(2) de la loi britannique Financial
Services and Markets Act 2000 (la «
Loi ») que, le 11 décembre 2018, une
ordonnance a été rendue par la Haute
Cour de justice de Londres en vertu de
l’article 111 de la Loi validant un projet
(le « Projet ») prévoyant le transfert à
Prudential International Assurance plc
(« PIA ») des activités de la succursale
polonaise de The Prudential Assurance
Limited (« PAC ») et de certaines autres
activités à l’étranger (dont des contrat
souscrits par PAC à Malte et en France
et des contrats souscrits par Equitable
Life Assurance Company en Allemagne
et en Irlande, qui ont été transférés
à PAC en 2007) (ci-après dénommés
conjointement l’« Activité »).
Le Projet devrait entrer en vigueur à
00h01, heure d’été du Royaume-Uni
(01h01, heure de l’Europe centrale), le
1er janvier 2019.
Où, en ce qui concerne tout contrat
intégré à l’activité transférée dans le
cadre du Projet, un État de l’EEE autre
que le Royaume-Uni est l’État de
l’engagement (tel que ces expressions
sont définies aux fins de la section
114(2) de la Loi) et le souscripteur a le
droit d’annuler le contrat suite au Projet
en vertu de la loi de l’État de l’EEE. Ce
droit peut alors être exercé au cours de
la période de 21 jours suivant la date de
publication du présent avis dans cet État
de l’EEE (ou, le cas échéant, pendant
toute autre période stipulée par la loi
de l’État de l’EEE). Pour la Pologne et la
Finlande, ce délai est de trois mois.
Les personnes ayant des questions
relatives au transfert ou concernant
leur droit d’annulation, ou souhaitant
obtenir un complément d’information,
doivent nous contacter au numéro de
téléphone ou à l’adresse suivants :
Ligne gratuite 0808 1686 204 (si
vous appelez du Royaume-Uni) ou
+353 1 476 5893 (si vous êtes hors du
Royaume-Uni, veuillez noter que votre
tarif d’appel habituel s’appliquera)
Courrier : Prudential, Montague House,
Adelaide Road, Dublin 2, Irlande
E-mail : transferteam@pru-europe.com
Slaughter and May
Avocats de
The Prudential Assurance Company
Limited et Prudential International
Assurance plc
PRUAG6635 12/2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
Le marché de l’or bouillonne
à nouveau depuis octobre
MATIÈRES
PREMIÈRES
Le métal a gagné 6 %
depuis août.
L’année 2019 s’annonce
favorable.
Muryel Jacque
@MuryelJacque
Tout va moins bien sur les marchés
financiers ? Pas pour l’or. Le métal
précieux s’offre une fin d’année éclatante. A 1.250 dollars l’once ce mercredi, les cours atteignent un pic
depuis cinq mois. Boudé pendant
des mois, l’or renaît. Depuis
l’automne, il progresse sans discontinuer. Après 1,8 % en octobre et
0,6 % en novembre, le prix du métal
a déjà engrangé 2,5 % depuis début
décembre. Absents depuis plusieurs mois, les investisseurs revien-
nent. Preuve en est, ils mettent à
nouveau leur argent dans les fonds
indiciels cotés adossés à l’or. Les ETP
ont vu leurs encours augmenter fortement, en particulier ces dernières
semaines. Et depuis huit jours,
l’afflux est ininterrompu. Mardi a
ainsi marqué la plus grosse journée
depuis mars : plus de 10 tonnes, soit
l’équivalent de 421,4 millions de dollars d’or, ont été achetées via ces
fonds, selon Bloomberg.
Les banques centrales
acheteuses d’or
Les analystes le confirment : les
investisseurs se positionnent pour
2019. Car ils sont de plus en plus
nombreux à parier sur une hausse
de l’or dans les mois à venir. Plusieurs facteurs se conjuguent, qui
pourraient leur donner raison.
« L’or devrait bénéficier de l’incertitude économique et d’une fin
probablement plus proche que prévu
du resserrement monétaire de la
Fed », estime Caroline Bain, écono-
miste chez Capital Economics.
Comme beaucoup, chez Capital
Economics on pense que la banque
centrale américaine ne relèvera ses
taux que deux fois au premier
semestre de 2019 et que la Fed
assouplira de nouveau sa politique
en 2020. Ce qui est « une bonne nouvelle pour le prix de l’or », appuie
Caroline Bain. En outre, la baisse de
la valeur des actions et celle des
rendements obligataires américains devraient donner un nouvel
élan à la demande des investisseurs
pour les valeurs refuges. « L’état instable des marchés financiers génère
déjà ce genre de demande », constate
Commerzbank.
Enfin, plusieurs pays ont poursuivi leurs achats d’or, comme la
Turquie et le Kazakhstan. Le
Conseil mondial de l’or suppose que
les institutions monétaires pourraient acheter au total entre 400 et
500 tonnes en 2018, contre 375 l’an
passé. Ce qui contribue également à
soutenir les cours. n
LA SÉANCE DU 19 DÉCEMBRE 2018
La Bourse de
Paris rebondit
timidement
avant la Fed
Pour la première fois en cinq
•séances,
la Bourse de Paris a
terminé sur un petit rebond
(+0,49 %) mercredi, en partie
rassurée par l’accord intervenu entre l’Italie et la Commission européenne sur le
projet de budget 2019. Mais les
investisseurs sont restés sur
leurs gardes, en attendant la
décision de la Réserve fédérale
américaine (Fed) sur les taux.
Son éclairage sur sa politique
monétaire en 2019 est particulièrement attendu. L’indice
CAC 40 a donc clôturé à
4.777,45 points, dans un
volume d’échanges modéré de
3,7 milliards d’euros. La veille,
il avait fini en nette baisse de
0,95 %. A Francfort, l’indice
DAX n’a pris que 0,24 %, tandis
que, à Londres, le Footsie a terminé en forte hausse
(+0,96 %). La Bourse italienne
s’est reprise de 1,59 %.
Du côté des valeurs, Natixis
a cédé 6,33 % en raison de l’avertissement lancé par la banque
sur ses revenus du quatrième
trimestre, conséquence de pertes sur les dérivés actions en
Asie. FNAC Darty a subi les
effets collatéraux de la chute du
titre Ceconomy (17,48 %), son
premier actionnaire. Le groupe
de distribution a reculé de
4,78 %. Engie a gagné 0,99 %
alors que le géant français de
l’énergie a annoncé mercredi le
rachat en Allemagne de la
société Otto Luft-und-Klimat echni k , sp éci al i s t e de l a
ventilation, de la climatisation
et des services techniques aux
bâtiments. Sanofi s’est adjugé
0,79 %, après avoir annoncé
qu’il allait transférer, le 2 janvier, la cotation de ses titres
américains du Nyse vers le
Nasdaq.
L’OPÉRATION DU JOUR
GE pourrait faire coter
sa division santé
Le conglomérat américain
•General
Electric (GE) montait nettement mercredi à Wall
Street après des informations
de presse qui évoquaient le lancement du processus de mise
en Bourse de sa filiale dédiée à
la santé. Selon Bloomberg, le
groupe en difficulté a déposé
confidentiellement auprès des
autorités boursières américaines des documents lançant
l’introduction sur les marchés
de sa filiale regroupant les
activités liées à la santé, qui est
réputée pour ce qui concerne
l’imagerie médicale. Goldman
Sachs, Bank of America,
Citigroup Inc., JP Morgan et
Morgan Stanley travailleraient
avec GE dans ce sens. L’officialisation de cette opération pourrait se faire au printemps. GE
avait annoncé en juin dernier
son intention de se séparer de
cette unité, qui a dégagé 3,5 milliards de dollars de bénéfice en
2017. Sous la houlette du nouveau PDG, John Flannery, GE a
entamé une cure d’austérité
avec 20 milliards de cessions
d’actifs.
en bref
AMF : Philippe Sourlas prend
la direction de la gestion d’actifs
RÉGULATION Philippe Sourlas prendra les fonctions de secrétaire général adjoint chargé de la direction de la gestion d’actifs
à compter du 7 janvier 2019. Il succédera ainsi à Xavier Parain,
qui quittera l’AMF en début d’année après avoir consacré près
de huit années à la régulation des sociétés de gestion. Philippe
Sourlas a rejoint l’AMF en 2014. Il a démarré sa carrière à l’Inspection générale des finances avant d’intégrer en 2008 l’ACPR,
le gendarme des banques et des assurances.
Blanchiment : dix anciens employés
de Danske Bank arrêtés en Estonie
BANQUE L’Estonie a annoncé mercredi l’arrestation de dix
ex-employés de la filiale locale de Danske Bank dans le cadre
d’une enquête internationale sur des soupçons de blanchiment d’argent. Le Danemark, l’Estonie, le Royaume-Uni et les
Etats-Unis enquêtent sur 200 milliards d’euros de transactions effectuées via cette division estonienne entre 2007
et 2015, dont la plupart sont suspectes. Ces dix personnes
n’ont pas été formellement inculpées, mais peuvent être retenues pendant 48 heures sans inculpation formelle, selon la
loi estonienne.
Un numéro exceptionnel !
En vente chez votre marchand de journaux
La Bourse de Bucarest chute de 12 %
BOURSE L’annonce par le gouvernement roumain de nouvelles
taxes frappant les banques et les compagnies énergétiques pour
renflouer les caisses de l’Etat a fait chuter la Bourse de Bucarest
de 12 % mercredi et mis en émoi les milieux d’affaires. Les titres
des deux premières banques cotées, Banca Transilvania et BRD
(du groupe Société Générale), ont chuté respectivement de
18,3 % et de 16,4 % en fin d’après-midi. Quant au pétrolier OMV
Petrom, il a perdu 12,4 % de sa valeur.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 31
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
euronext
SÉANCE DU 19 - 12 - 2018
CAC 40 : 4777,45 (0,49 %) NEXT 20 : 10522,16 (0,56 %)
CAC LARGE 60 : 5300,51 (0,50 %)
CAC ALL-TRADABLE : 3718,69 (0,41 %)
DATE DE PROROGATION : 24 DÉCEMBRE
CAC 40
SRD Suite
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV
ACCOR (AC) R
A
FR0000120404
AIR LIQUIDE (AI) R
11/05/18 1,05
A
FR0000120073
28/05/18 2,65
AIRBUS GROUP (AIR) R
A
NL0000235190
16/04/18 1,28
ARCELORMITTAL (MT)
A
LU1598757687
ATOS SE (ATO) R
FR0000051732
AXA (CS) R
17/05/18 0,09
A
31/05/18 1,7
A
FR0000120628
03/05/18 1,26
BNP PARIBAS (BNP) R
A
FR0000131104
BOUYGUES (EN) R
30/05/18 3,02
A
FR0000120503
CAP-GEMINI (CAP) R
02/05/18 1,7
A
FR0000125338
CARREFOUR (CA) R
04/06/18 1,7
A
FR0000120172
21/06/18 0,46
CREDIT AGRICOLE (ACA) R
A
FR0000045072
DANONE (BN) R
22/05/18 0,63
A
FR0000120644
04/05/18 1,9
DASSAULT SYSTEMES (DSY) R A
FR0000130650
ENGIE (ENGI) R
29/05/18 0,58
A
FR0010208488
10/10/18 0,37
ESSILORLUXOTTICA (EI) R
A
FR0000121667
26/04/18 1,53
HERMES INTL (RMS) R
A
FR0000052292
KERING (KER) R
07/06/18 7,6
A
FR0000121485
L.V.M.H. (MC) R
14/05/18 4
A
FR0000121014
LEGRAND (LR) R
04/12/18 2
A
FR0010307819
L'ORÉAL (OR) R
01/06/18 1,26
A
FR0000120321
25/04/18 3,55
OUV
VOL.
NB TITRES
36,5
903020
290.969.205
105,8
1214358
428.341.474
88,83
1731092
776.367.881
19,198
5564742
1.021.903.623
69,76
517501
106.884.219
18,982
8302830
2.424.350.453
40,97
4505844
1.249.798.561
31,8
1252080
366.861.216
89,9
705292
168.817.033
14,6
4103040
789.252.839
9,9
5553581
2.866.437.156
62,89
1694844
685.055.200
102,15
372311
261.541.129
12,6
7837403
2.435.285.011
109,65
993018
426.416.772
474,1
58802
105.569.412
404,2
250714
126.279.322
253,6
734756
505.028.789
49,33
564019
267.471.813
203,6
570313
560.341.550
CLOT
+ HAUT
+ BAS
36,61
37,12
36,5
107,65
107,65
105,15
87,2
88,99
87,04
19,44
19,562
19,166
71,62
72,24
69,52
18,952
19,04
18,928
40,88
41,18
40,765
31,9
32,11
31,71
91,18
91,64
89,06
14,91
15,03
14,6
9,872
9,992
9,872
62,82
63,02
62,43
104,3
104,4
101,65
12,795
12,855
12,535
109,9
109,9
109,15
477,3
482,4
473,2
407,7
410,6
401,1
252,4
256,3
251,85
48,94
49,4
48,69
203,1
204
202
% VEIL
% MOIS
% 52 S.
+ 0,69
- 5,84
- 13,45
+ 2,28
+ 2,57
- 0,14
- 1,64
- 5,8
+ 1,79
+ 1,88
-10,31
- 27,6
+ 2,78
+ 1,02
- 42,47
- 0,1
-12,6
- 25,62
+ 0,8
- 9,73
- 35,17
+ 0,16
- 2,54
- 27,36
+ 1,27
-10,74
- 7,53
+ 1,81
-14,09
- 14,19
+ 0,22
- 9,28
- 30,82
+ 0,21
- 2,92
- 11,42
+ 2,46
-1
+ 15,7
+ 0,99
+ 4,92
- 11,85
+ 0,83
- 4,43
- 3,68
+ 0,68
- 1,14
+ 7,15
+ 1,29
+ 6,56
+ 10,86
+ 0,16
- 2,64
- 0,08
- 0,55
- 7,73
- 23,59
+ 0,3
- 1,12
+ 7,55
% AN
BPA
+ HAUT AN PER
+ BAS AN RDT
- 14,86
48,95
36,36
2,87
+ 2,48
115,25
97,12
2,46
+ 5,06
3,4
111,16
25,68
81,33
1,72
- 28,31
30,765
18,514
- 40,98
130,55
65,1
2,37
- 23,38
27,69
18,86
6,65
- 34,33
68,66
40,295 7,39
- 26,34
45,98
30,3
5,33
- 7,8
119,8
89,06
1,86
- 17,35
19,73
12,955 3,09
- 28,46
15,54
9,826 6,38
- 10,19
71,78
61,16
3,03
+ 17,73
141
87,52
0,56
- 10,74
1,21
14,815 10,61
11,31
2,89
- 4,39
129,55
105,35
1,39
+ 6,96
614,6
417,9
1,59
+ 11,6
522,4
338,263 0,98
+ 2,85
313,7
232,5
0,79
- 23,76
67,44
48,69
2,58
+ 9,81
214,9
170,3
1,75
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV
MICHELIN (ML) R
A
FR0000121261
ORANGE (ORA) R
22/05/18 3,55
A
FR0000133308
04/12/18 0,3
PERNOD-RICARD (RI) R
A
FR0000120693
PEUGEOT (UG) R
28/11/18 1,35
A
FR0000121501
02/05/18 0,53
PUBLICIS GROUPE (PUB) R
A
FR0000130577
RENAULT (RNO) R
FR0000131906
SAFRAN (SAF) R
06/06/18 2
A
21/06/18 3,55
A
FR0000073272
29/05/18 1,6
SAINT-GOBAIN (SGO) R
A
FR0000125007
SANOFI (SAN) R
11/06/18 1,3
A
FR0000120578
11/05/18 3,03
SCHNEIDER ELECTRIC (SU) R A
FR0000121972
02/05/18 2,2
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE) R A
FR0000130809
SODEXO (SW) R
30/05/18 2,2
A
FR0000121220
01/02/18 2,75
STMICROELETRONICS (STM) R A
NL0000226223
17/12/18 0,05
TECHNIPFMC (FTI) R
A
GB00BDSFG982
TOTAL (FP) R
19/11/18 0,13
A
FR0000120271
18/12/18 0,64
UNIBAIL-R/WFD (URW)
A
FR0013326246
VALEO (FR)
A
DIV 3 06/06/16
FR0013176526
04/06/18 1,25
VEOLIA ENV. (VIE) R
A
FR0000124141
VINCI (DG) R
14/05/18 0,84
A
FR0000125486
VIVENDI (VIV) R
06/11/18 0,75
A
FR0000127771
20/04/18 0,45
OUV
VOL.
NB TITRES
86,32
770634
179.750.453
14,28
10173737
2.660.056.599
145,5
594363
265.421.592
18,425
3640817
904.828.213
49,6
735649
235.249.801
54,84
1317668
295.722.284
107
811476
420.519.777
28,8
1697914
546.585.004
76,54
2910194
1.252.219.053
60,76
1547770
579.062.698
28,83
4138610
807.917.739
90,24
284925
147.454.887
12,02
3972413
911.156.920
16,99
2017803
451.322.089
46,67
8106645
2.638.505.436
139,94
811200
138.286.626
24,7
1410201
240.253.100
18,165
2112921
565.593.341
71,46
1237664
597.489.393
21
3445866
1.305.804.297
SRD
CLOT
+ HAUT
+ BAS
86,54
87,18
85,68
14,355
14,385
14,24
145,6
146,25
144,95
18,645
18,75
18,405
50,58
50,72
49,56
54,52
55,17
53,97
106,35
107,7
105,95
28,885
29,02
28,78
76,81
77,21
76,31
60,22
60,98
60,1
28,9
29,195
28,725
91,16
91,36
89,78
12,03
12,13
11,815
17,285
17,455
16,8
46,83
47,03
46,51
140,4
141
138,74
24,59
24,98
24,43
18,39
18,595
18,15
71,6
72
71,24
21,34
21,47
21
% VEIL
% MOIS
% 52 S.
+ 0,46
- 2,7
- 29,27
+ 0,91
- 2,15
- 2,25
+ 0,52
+ 4,11
+ 11,4
+ 1,55
- 5,62
+ 8,75
+ 2,24
- 4,24
- 10,68
+ 0,2
- 7,69
- 35,4
- 0,79
- 1,48
+ 20,72
+ 0,35
- 7,58
- 38,61
+ 0,79
- 2,22
+ 4,93
- 0,43
- 5,02
- 15,8
+ 0,33
-12,5
- 33,87
+ 1,86
- 0,26
- 20,07
- 0,66
- 1,47
- 35,65
+ 1,38
-17,69
- 28,14
+ 0,16
- 5,49
+ 1,47
+ 0,72
- 9,8
+ 0,25
- 0,53
- 60,07
+ 1,07
- 0,43
- 13,36
+ 0,36
- 6,77
- 17,9
+ 1,28
- 1,39
- 6,16
% AN
BPA
+ HAUT AN PER
+ BAS AN RDT
- 27,61
130,85
84,06
4,1
- 0,83
15,25
13,315 2,09
+ 10,34
150,4
120,05
0,93
+ 9,97
25,4
16,455 2,84
- 10,71
63,18
47,16
3,95
- 35,03
100,8
53,97
6,51
+ 23,79
122,25
81,04
1,5
- 37,18
48,6
28,75
4,5
+ 6,9
80,44
62,88
3,95
- 15,02
78,56
57,66
3,65
- 32,87
47,505
28,725
7,61
- 18,64
113,05
76
3,02
- 33,92
0,23
22,97 52,94
11,41
0,44
- 33,13
29,17
16,8
+ 1,7
56,82
43,09
1,37
- 27,05
195,5
138,74
- 60,51
66,48
5,08
22,69
- 13,56
22,29
16,42
4,57
- 15,91
88,8
70,98
1,05
- 4,82
24,87
20,26
2,11
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV
OUV
VOL.
NB TITRES
AB SCIENCE (AB) g
CLOT
% VEIL % AN
BPA
+ HAUT % MOIS + HAUT AN PER
+ BAS % 52 S. + BAS AN RDT
B 3,64
3,65
36139
3,7
40.789.901
3,624
B 6,02
6,03
36670
6,08
FR0004040608
27/11/18 0,2 58.512.053
6
ABIVAX (ABVX) g
B 11,6
11,14
63589
11,7
FR0012333284
10.024.182
10,7
ACANTHE DEV. (ACAN) g
C 0,56
0,54
8924
0,56
FR0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
0,54
ACTIA GROUP (ATI) g
C 3,03
2,98
18927
3,03
FR0000076655
13/06/18 0,12 20.099.941
2,95
ADOCIA (ADOC) g
B 11,88
11,78
11342
11,98
FR0011184241
6.916.753
11,7
AÉROPORTS DE PARIS (ADP) G
A 161,5
163,7
90563
163,7
FR0010340141
06/12/18 0,7 98.960.602
160,7
AIR FRANCE-KLM (AF) G
A 9,296
9,378
3075440
9,586
FR0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
9,296
AKKA TECHNOLOGIES (AKA) g
B 44,5
45
25947
45,75
FR0004180537
29/06/18 0,49 20.291.990
44,15
AKWEL (AKW) g
B 14,8
14,8
8065
14,98
FR0000053027
06/06/18 0,3 26.741.040
14,76
ALD (ALD)
A 10,64
10,53
89920
10,67
FR0013258662
30/05/18 0,55 404.103.640
10,4
ALPES (CIE DES ) (CDA) g
B 22,7
22,25
15512
22,8
FR0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
22
ALSTOM (ALO) LR
A 37,58
37,42
765839
37,64
FR0010220475
20/07/18 0,35 223.058.368
37,13
ALTAREA (ALTA) g
A 170
169,8
1991
171,2
FR0000033219
22/05/18 12,5 16.061.329
169,4
ALTEN (ATE) G
A 72,9
72,25
82479
73,2
FR0000071946
25/06/18 1 33.829.958
72,1
ALTRAN TECHNOLOGIES (ALT) G A 6,78
6,895
1064240
6,92
FR0000034639
11/05/18 0,24 257.021.105
6,75
AMPLITUDE SURG. (AMPLI) g
2,75
2,68
7767
2,75
FR0012789667
47.804.841
2,66
AMUNDI (AMUN) G
A 46
46,33
EX-DS 15/03/17
221649
46,67
FR0004125920
22/05/18 2,5 201.704.354
45,7
APRIL GROUP (APR)
B 15,65
16
13851
16
FR0004037125
10/05/18 0,27 40.904.135
15,6
ARCHOS (JXR) g
C 0,318
0,316
219581
0,32
FR0000182479
57.851.743
0,313
ARKEMA (AKE) L
A 76,82
75,94
293176
76,82
FR0010313833
25/05/18 2,3 76.532.456
75,6
ARTPRICE.COM (PRC) g
C 11,36
11,38
5236
11,4
FR0000074783
6.651.515
11,22
ASSYSTEM (ASY) g
B 27
26,95
OPA 24/11/17
4148
27,05
FR0000074148
19/06/18 1 15.668.216
26,8
ATARI (ATA)
C 0,312
0,325
1382513
0,333
FR0010478248
255.105.360
0,312
AUBAY (AUB) g
C 27,4
27,3
4334
27,7
FR0000063737
08/11/18 0,27 13.136.796
27,05
AUREA (AURE)
C 5,74
5,74
1371
5,8
FR0000039232
27/06/18 0,15 12.017.008
5,74
AVENIR TELECOM (AVT) g
C 0,17
0,17
229605
0,174
FR0000066052
21/10/11 0,05 110.501.888
0,169
AXWAY SOFTWARE (AXW) g
B 12,08
12,06
4141
12,16
FR0011040500
02/07/18 0,2 21.210.546
11,94
BÉNÉTEAU (BEN)
A 10,96
10,96
94464
11,06
FR0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
10,78
BIC (BB) G
A 90,3
90,5
112200
90,85
FR0000120966
28/05/18 3,45 46.645.433
89,5
BIGBEN INT. (BIG) g
C 8,72
8,53
28223
8,73
FR0000074072
30/07/18 0,1 19.500.119
8,4
BIOMÉRIEUX (BIM)
A 58,5
57,8
100844
59,3
FR0013280286
05/06/18 0,34 118.361.220
57,7
BOIRON (BOI) g
A 48,65
48,1
12883
48,8
FR0000061129
31/05/18 1,6 17.565.560
47
BOLLORÉ (BOL) G
A 3,57
3,54
2553380
3,586
FR0000039299
07/09/18 0,02 2.927.197.152
3,54
BONDUELLE (BON) g
B 28,3
27,9
14183
28,4
FR0000063935
14/12/18 0,5 32.281.118
27,75
BUREAU VERITAS (BVI) L
A 17,735
17,67
1062710
17,87
FR0006174348
18/05/18 0,56 442.216.000
17,605
BURELLE SA (BUR)
A 800
796
28
804
FR0000061137
05/06/18 16 1.853.315
796
CARMILA (CARM)
C 16,76
16,86
13097
16,86
FR0010828137
23/05/18 0,75 136.561.695
16,68
CASINO (CO) LR
A 35,95
36,38
489622
36,63
FR0000125585
03/12/18 1,56 109.729.416
35,13
CATANA GROUP (CATG) g
C 2,135
2,07
197688
2,135
FR0010193052
30.514.178
2,04
CGG (CGG) G
C 1,07
1,073
6400106
1,082
FR0013181864
709.944.398
1,04
CHARGEURS (CRI) g
C 16,43
16,33
17484
16,43
FR0000130692
12/09/18 0,3 23.551.755
16,03
CHRISTIAN DIOR (CDI)
A 331,9
333,2
EX D OP 08/06/17
15521
335,3
FR0000130403
04/12/18 2 180.507.516
331,5
CIE DU CAMBODGE (CBDG)
A
/101218
FR0010557264
ABC ARBITRAGE (ABCA) g
FR0000079659
A : Indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : Bénfice par action. PER : Price Earning Ratio. Les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. Les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres A pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et C pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : Valeurs de l’indice CACNext20. R : Valeurs de l’indice CACLarge60. G : Valeurs de l’indice CACMid60. g : Valeurs de l’indice
CACSmall. Les bénéfices par action : source FacSet JCF Estimates. Mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
07/06/18 180 559.735
- 0,49
- 7,87
- 54,94
- 0,33
- 6,51
- 3,67
- 2,45
+59,14
+ 31,52
- 3,57
- 6,25
- 33,33
- 0,67
-26,51
- 56,94
- 2,97
+ 6,51
- 17,79
+ 1,17
- 6,46
+ 3,44
+ 1,17
- 3,24
- 29,83
+ 1,12
-14,12
- 4,56
- 56,24
11,15
3,622
- 3,98
7,48
5,95
+ 29,08
11,92
5,2
- 37,21
0,87
0,522
- 57,31
9,08
2,95
- 17,91
21,3
10,06
+ 3,28
202,6
156
- 30,94
14,51
6,646
- 2,81
70,8
43,4
- 56,1
- 5,49 36,8
- 57,04 13,4
- 1,13 - 18,47
-12,25 16,93
- 22,4
10,4
- 2,41 - 31,92
- 9,92 36,1
- 30,9
22
- 0,56 + 8,13
- 2,7
41,52
+ 8,62 32,79
+ 0,24 - 18,4
-10,16 218,5
- 15,63 169,4
- 0,89 + 3,79
- 8,89 94,4
+ 4,11
69,5
+ 1,32 - 44,85
-13,43 13,681
- 46,03
6,5
- 2,19 - 24,29
-13,27
4,4
- 24,93
2,41
+ 0,59 - 34,42
- 2,65 77,66
- 36,34 45,66
+ 1,27 + 8,84
- 2,44 17,95
+ 12,68 12
+ 0,8 - 49,42
-13,92
1,512
- 50,93
0,304
- 0,86 - 25,22
-12,89 112,9
- 26,63 74,48
+ 0,18 - 32,46
17,88
- 33,8
10,3
- 0,19 - 9,93
+ 3,65 33,05
- 18,33 24,5
+ 3,02 - 9,86
+ 0,15
0,948
- 1,67
0,285
- 0,37 - 21,1
- 8,85 43,3
- 21,64 26,5
+ 1,41 - 33,33
-10,03
9,3
- 33,26
5,66
- 2,31 - 19,29
-15,25
0,477
- 22,95
0,164
- 0,66 - 47,11
- 2,74 23,1
- 44,73 10,8
- 45,05
-12,74 23,2
- 44,76 10,78
+ 0,56 - 1,27
- 3,52 99,05
- 1,48 71,8
- 2,18 - 38,14
+19,3
16,2
- 38,54
6,9
- 1,37 - 22,61
-10,94 82,6
- 22,07 57,7
- 1,54 - 35,74
- 8,73 78,5
- 34,82 46,65
- 0,9 - 21,82
- 8,43
4,798
- 21,89
3,438
- 0,71 - 36,7
-12,81 47,8
- 33,33 27,05
- 0,54 - 22,47
- 8,35 24,28
- 22,77
17,605
- 0,5 - 37,32
-11,56 1420
- 36,57 758
+ 0,6 - 27,37
-11,45 25,35
- 27,64 16,36
+ 2,97 - 28,05
- 4,29 53,48
- 26,15 25,37
- 2,82 - 31,68
- 5,05
3,611
- 18,33
2,015
- 0,65 - 29,77
-27,89
4,1
- 31,22
1,04
- 0,06 - 35,48
- 6,69 28,64
- 35,96 14,96
+ 0,36 + 9,41
+ 0,91 383,8
+ 7,12 291,6
- 21,57
- 1,75 7550
- 19,19 5600
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV
CLARANOVA (CLA) g
C 0,58
5279459
393.613.788
A 18,89
546050
FR0000120222
03/05/18 0,84 686.618.477
COFACE (COFA) g
A 7,26
176860
FR0010667147
24/05/18 0,34 157.248.232
COLAS (RE)
A 135,8
475
FR0000121634
30/04/18 8,2 32.654.499
COVIVIO (COV) G
A 83,6
162953
FR0000064578
15/05/18 4,5 75.404.011
COVIVIO HOTELS (COVH)
A 25
5109
FR0000060303
11/04/18 1,55 118.057.886
DASSAULT AV. (AM) G
A 1238
8542
FR0000121725
01/06/18 15,3 8.348.703
DASSAULT SYSTÈMES (DSY) R
A 102,15
372311
FR0000130650
29/05/18 0,58 261.541.129
DBV TECHNOLOGIES (DBV) G
B 26,2
109138
FR0010417345
30.137.977
DERICHEBOURG (DBG) g
B 3,89
773634
FR0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
DEVOTEAM (DVT) g
C 84,5
10325
FR0000073793
14/06/18 0,9 8.332.407
DNXCORP (DNX) g
C 5,28
3152
FR0010436584
10/07/18 0,6 2.834.575
EDENRED (EDEN) G
A 31,74
714540
FR0010908533
14/05/18 0,85 239.411.300
EDF (EDF) LR
A 13,515
EX-DS 7/03/17
2120595
FR0010242511
06/12/18 0,15 3.010.267.676
EIFFAGE (FGR) LR
A 72,84
579045
FR0000130452
22/05/18 2 98.000.000
EKINOPS (EKI) g
2,545
47397
FR0011466069
21.529.161
ELIOR (ELIOR) G
A 12,71
320655
FR0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
ELIS (ELIS) G
A 14,3
560561
FR0012435121
29/05/18 0,37 219.872.942
EOS IMAGING (EOSI)
C 3,6
20149
FR0011191766
26.237.907
ERAMET (ERA) Gg
A 56,4
57494
FR0000131757
29/05/18 2,3 26.633.660
ERYTECH PHARMA (ERYP) g
B 6,36
33060
FR0011471135
17.940.035
ESI GROUP (ESI) g
C 27,6
2706
FR0004110310
5.955.072
EURAZEO (RF) G
A 61,3
182760
FR0000121121
30/04/18 1,25 78.030.886
EURO RESSOURCES (EUR)
C 2,61
16677
FR0000054678
12/06/18 0,15 62.491.281
EUROFINS SCIENTIFIC (ERF) G
A 328
52929
FR0000038259
28/06/18 2,04 17.643.914
EUROPCAR GROUPE (EUCAR) G
A 7,26
470560
FR0012789949
29/05/18 0,15 161.030.883
EUTELSAT COM. (ETL) LG
A 17,94
939877
FR0010221234
20/11/18 1,27 232.774.635
EXEL INDUSTRIES (EXE) g
B 62,4
64
FR0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
FAURECIA (EO) G
A 31,26
586234
FR0000121147
01/06/18 1,1 138.035.801
FFP (FFP) g
A 81,1
5544
FR0000064784
22/05/18 2 25.072.589
FIGEAC AERO (FGA) g
B 11,6
30731
FR0011665280
31.839.473
FIN. ODET (ODET)
A 762
154
FR0000062234
07/06/18 1 6.585.990
FNAC DARTY (FNAC)
A 49,18
120068
FR0011476928
26.792.938
FONCIÈRE LYONNAISE (FLY)
A 62,4
914
FR0000033409
30/04/18 2,3 46.528.974
FROMAGERIES BEL (FBEL)
A 292
249
FR0000121857
18/05/18 7 6.872.335
FUTUREN (FTRN) g
C 1,13
N/P REGR.
4306
FR0011284991
277.776.587
GECI INTERNATIONAL (GECP) g
C 0,125
4646531
FR0000079634
01/10/01 0,1 163.325.030
GECINA (GFC) G
A 118,8
148585
FR0010040865
12/06/18 2,65 76.225.110
GEMALTO (GTO) L
A 50,74
177195
NL0000400653
22/05/17 0,43 90.920.356
GENFIT (GNFT) G
B 20,06
330245
FR0004163111
31.166.437
GENSIGHT (SIGHT)
C 4,71
911450
FR0013183985
24.766.723
GENTICEL (GTCL) g
1,194
420040
FR0011790542
78.777.496
GETLINK (GET) LR
A 11,99
1166491
FR0010533075
22/05/18 0,3 550.000.000
GL EVENTS (GLO) g
B 16,02
7382
FR0000066672
13/06/18 0,65 29.982.787
FR0004026714
CNP ASSURANCES (CNP) GR
3,32
4,03
0,43
1,56
2,03
5,22
2,25
0,94
1,38
3,48
5,4
1,69
3,03
3,71
0,99
2,61
1,66
2,28
3,81
1,17
0,59
3,33
0,57
1,79
3,17
2,01
4,29
1,84
1,02
3,21
OUV
VOL.
NB TITRES
CLOT
% VEIL % AN
BPA
+ HAUT % MOIS + HAUT AN PER
+ BAS % 52 S. + BAS AN RDT
0,585
0,595
0,56
18,65
18,89
18,56
7,21
7,26
7,12
136,2
136,2
135
83,8
84
82,75
24,9
25
24,3
1200
1240
1200
104,3
104,4
101,65
25,52
26,36
25,32
3,938
4,02
3,872
85
85,9
83,1
5,1
5,28
4,8
32,36
32,48
31,44
13,775
13,805
13,515
73,56
74,28
72,66
2,45
2,545
2,41
12,91
13,04
12,6
14
14,31
13,91
3,365
3,66
3,33
56,35
57,3
55,5
6,2
6,485
6,2
26,55
27,6
26,55
61,1
61,7
60,75
2,59
2,61
2,43
315,2
328
315,2
7,1
7,275
6,98
18,135
18,315
17,94
62
62,4
62
31,79
32,08
31,02
80,8
81,2
80
11,26
11,6
11,12
768
768
760
47,8
49,56
47,04
61,8
62,6
61,8
292
292
292
1,13
1,14
1,13
0,112
0,134
0,112
119,8
120,3
118
50,7
50,78
50,7
18,5
20,06
18,21
4,04
4,72
3,86
1,04
1,208
1,014
11,965
12,075
11,85
16,04
16,08
15,96
+ 2,54 + 19,39
-20,25
1,223
+ 26,62
0,491
- 1,22 - 3,14
- 6,94 21,62
- 3,72 18,41
- 0,96 - 19,12
-12,07 10,76
- 19,89
7,06
+ 0,44 - 24,96
- 3,13 192
- 24,67 133,4
+ 0,42 - 11,3
- 3,79 97,3
- 10,98 82,75
- 0,4 - 13
+ 0,81 29,9
- 13,63 23,6
- 3,46 - 7,54
-11,18 1729
- 9,61 1200
+ 2,46 + 17,73
-1
141
+ 15,7
87,52
- 3,77 - 39,09
- 6,73 47,38
- 33,49 23,64
+ 1,23 - 56,78
+ 8,6
9,18
- 56,63
3,224
+ 1,31 + 13,56
- 4,92 119
+ 11,26 72,5
+ 4,08 - 18,4
-12,07 10
- 18,14
4,6
+ 2,18 + 33,83
- 1,7
35,95
+ 34,83 23,74
+ 1,96 + 32,2
- 7,92 15,89
+ 30,82
9,832
+ 0,49 - 19,47
-16,16 101,7
- 21,26 71,16
- 2,97 - 47,65
-14,93
5,49
- 49,17
2,41
+ 1,26 - 25,05
- 0,54 19,71
- 20,92
11,26
- 1,69 - 39,17
-18,6
23,94
- 37,94 13,88
- 6,53 - 29,6
- 8,56
5,92
- 29,31
3,33
+ 1,72 - 43,1
-19,27 167,2
- 36,57 46
- 3,35 - 66,49
- 4,02 19,57
- 61,2
5,92
- 3,8 - 42,9
-23,27 48
- 46,62 26,35
- 0,41 - 16,68
- 6,57 82,286
- 16,55 60,75
- 1,15 - 26
-12,79
3,61
- 23,82
2,43
- 1,99 - 37,9
-17,79 545,5
- 37,71 315,2
- 1,05 - 30,73
-14,1
11,78
- 29
6,98
+ 1,23 - 6,01
- 2,5
23,11
- 5,1
15,275
+ 0,65 - 46,55
- 8,55 125,5
- 46,83 61,4
+ 1,66 - 51,19
-20,13 76,98
- 52,2
30,06
- 0,98 - 19,44
-16,27 120,4
- 19,8
80
- 1,4 - 40,39
- 6,79 19,5
- 30,28
11,06
+ 1,05 - 22,11
- 3,52 1090
- 21,63 722
- 4,78 - 52,53
-11,89 106,6
- 51,87 47,04
- 0,32 + 13,17
- 3,44 66
+ 13,81 54,4
- 7,6 - 40,41
-12,05 565
- 40,28 292
- 0,88
- 5,51
- 2,19
+ 11,5
+ 0,59
- 6,92
- 21,29
+ 0,2
+ 2,74
- 7,5
- 9,93
- 16,25
- 15,83
+55,38
- 27,21
- 14,05
-28,67
- 38,1
- 0,33
+ 9,32
+ 10,58
+ 0,25
-10,79
- 33,02
1,15
1,125
+ 23,89
0,32
0,09
- 22,16
161,9
118
+ 2,42
50,8
49,1
- 22,66
28,28
17,67
- 34,63
7,68
1,335
- 37,35
2,08
0,88
+ 11,61
12,49
10,11
- 32,53
27,072
15,86
4,5
4,72
6,02
1,28
0,56
3,56
1,06
27,45
1,92
1,09
2,72
3,25
2,64
4,08
2,05
5,79
0,76
2,14
7
2,55
3,46
2,48
0,13
2,4
4,21
12,03
2,51
4,05
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OUV
CLOT
OST
VOL.
+ HAUT
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES
+ BAS
GROUPE CRIT (CEN) g
B 49,75
48,95
4879
49,75
FR0000036675
27/06/18 4,4 11.250.000
48,9
GROUPE FLO (FLO) g
C 0,201
0,21
EX D S 13/06/17
247792
0,22
FR0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
0,201
GROUPE GORGÉ (GOE) g
B 8,18
8,07
19672
8,18
FR0000062671
19/06/18 0,32 13.502.843
7,61
GROUPE LDLC (LDL) g
C 5,89
5,94
NOM.
13955
6,01
FR0000075442
06/10/16 0,5 6.322.106
5,81
GROUPE PARTOUCHE (PARP)
19,55
19,45
REGR.
1617
19,7
FR0012612646
11/09/17 0,31 9.627.034
19,05
GTT (GTT) Gg
A 67,1
67
53936
67,55
26/09/18 1,33 37.028.800
FR0011726835
66,25
HAULOTTE GROUP (PIG)
B 8,51
8,6
9566
8,65
FR0000066755
10/07/18 0,22 31.371.274
8,46
HIGH CO (HCO) g
C 4,585
4,54
3620
4,585
FR0000054231
01/06/18 0,14 22.421.332
4,54
HUBWOO (HBW) g
C 0,14
0,139
32059
0,14
FR0004052561
136.345.527
0,139
ICADE (ICAD) G
A 64,85
65,9
99903
66,05
FR0000035081
02/05/18 4,3 74.535.741
64,5
ID LOGISTIC (IDL) g
B 122,8
123,8
2141
125
FR0010929125
5.628.475
122
ILIAD (ILD) G
A 125,05
128,55
286855
130,45
FR0004035913
20/06/18 0,68 58.975.840
125,05
IMERYS (NK) G
A 41,5
41,34
182782
42,04
FR0000120859
11/05/18 2,08 79.604.285
41,12
INGENICO GROUP (ING) LR
A 51,48
50,36
399447
52,1
FR0000125346
23/05/18 1,6 63.144.527
50,16
INNATE PHARMA (IPH) g
B 7,375
7,33
108655
7,54
FR0010331421
63.932.655
7,23
INSIDE SECURE (INSD)
C 1,37
1,4
57111
1,432
FR0010291245
44.119.162
1,35
INTER PARFUMS (ITP) g
B 33,4
33,45
22357
34,05
FR0004024222
09/05/18 0,67 42.965.628
33,15
IPSEN (IPN) G
A 114,5
111,15
131522
115
FR0010259150
04/06/18 1 83.794.128
111,15
IPSOS (IPS) G
A 20,74
20,66
37968
20,84
FR0000073298
02/07/18 0,87 44.436.235
20,5
JACQUET METAL SERVICE (JCQ) g B 14,7
14,62
17768
14,7
FR0000033904
04/07/18 0,7 24.028.438
14,3
JCDECAUX (DEC) G
A 25,06
24,88
233115
25,16
FR0000077919
22/05/18 0,56 212.757.582
24,8
KAUFMAN & BROAD (KOF)
B 29,84
31,86
55218
31,86
FR0004007813
09/05/18 2,1 21.864.074
29,84
KLEPIERRE (LI) LR
A 27,95
28,35
788878
28,56
FR0000121964
26/04/18 1,96 314.356.063
27,83
KORIAN (KORI)
A 31,5
30,98
71162
31,56
FR0010386334
21/06/18 0,6 81.976.425
30,8
LAFARGEHOLCIM (LHN)
A 36,55
36,47
45685
36,91
CH0012214059
CHF 11/05/18 2 606.909.080
36,4
LAGARDÈRE (MMB) G
A 22,08
22,13
332582
22,33
FR0000130213
07/05/18 1,3 131.133.286
22,02
LATECOERE (LAT) g
C 2,44
2,47
224088
2,495
FR0000032278
29/06/07 0,75 94.744.952
2,435
LE BÉLIER (BELI) g
C 28,75
29,3
2108
29,3
FR0000072399
29/05/18 1,18 6.582.120
28,7
LNA SANTÉ (LNA) g
B 45,4
45,35
2087
45,45
FR0004170017
06/07/18 0,32 9.705.937
45,15
LECTRA (LSS)
B 18
18,04
18566
18,34
FR0000065484
02/05/18 0,38 31.577.881
17,62
LINEDATA SVICES (LIN) g
B 30,3
30,35
2020
30,35
FR0004156297
05/07/18 1,35 7.293.356
30
LISI (FII) g
A 21,6
20,85
14737
21,65
FR0000050353
02/05/18 0,48 54.114.317
20,45
LUMIBIRD (LBIRD) g
C 11,06
11,16
5875
11,26
FR0000038242
15.884.557
11
M6-MÉTROPOLE TV (MMT) G
A 14,1
14,09
117410
14,2
FR0000053225
16/05/18 0,95 126.414.248
13,8
MAISONS DU MONDE (MDM)
B 15,95
15,56
155259
15,96
FR0013153541
18/06/18 0,44 45.241.894
15,04
MAISONS FRANCE CONF. (MFC) g B 31,8
31,1
2859
32,1
31,1
FR0004159473
05/06/18 1,7 6.937.593
MANITOU (MTU) g
B 19,46
19,1
40841
19,88
FR0000038606
18/06/18 0,62 39.668.399
18,86
MARIE BRIZARD W & S (MBWS)
B 3,83
3,84
16413
3,85
FR0000060873
27/09/07 0,5 28.338.654
3,71
MAUNA KEA (MKEA)
C 2,09
2,1
96727
2,155
FR0010609263
23.147.338
2,06
MERCIALYS (MERY) g
A 12,92
12,76
132716
12,92
FR0010241638
19/10/18 0,5 92.049.169
12,67
MERSEN (MRN) g
B 22,8
23,5
43971
23,55
FR0000039620
03/07/18 0,75 20.636.663
22,7
METABOLIC EXPLORER (METEX) g C 1,668
1,632
30639
1,67
FR0004177046
23.261.500
1,632
NANOBIOTIX (NANO) g
B 12
11,8
50828
12,03
FR0011341205
19.633.373
11,7
NATIXIS (KN) LR
A 4,24
4,171
14443927
4,289
FR0000120685
28/05/18 0,37 3.150.288.592
4,099
NEOEN (NEOEN)
A 18,4
18,88
29967
19,06
FR0011675362
84.957.498
18,26
NETGEM (NTG) g
C 0,928
0,9
8007
0,93
FR0004154060
16/05/18 0,1 29.664.667
0,9
NEXANS (NEX) G
A 24,9
23,46
290861
24,9
FR0000044448
22/05/18 0,7 43.604.914
23,02
NEXITY (NXI) G
A 40,5
40,96
82275
41,2
FR0010112524
05/06/18 2,5 56.129.724
40,14
NICOX (COX)
B 5,05
4,852
152449
5,25
FR0013018124
22.869.669
4,852
NRJ GROUP (NRG) g
B 7,34
7
6748
7,34
FR0000121691
05/06/18 0,15 78.107.621
7
OENEO (SBT) g
B 8,87
8,7
20549
8,9
FR0000052680
31/07/18 0,15 64.103.519
8,67
ONXEO (ONXEO) g
B 0,912
0,918
609859
0,991
FR0010095596
50.892.509
0,912
ORPÉA (ORP) G
A 91,24
90,58
132413
91,52
FR0000184798
13/07/18 1,1 64.586.323
90,58
PARROT (PARRO) g
B 3,275
3,25
20734
3,32
FR0004038263
30.174.671
3,25
PHARMAGEST INT. (PHA)
52,1
52
2623
52,6
FR0012882389
02/07/18 0,75 15.174.125
52
PIERRE & VACANCES (VAC) g
B 15
14,88
24928
15,12
FR0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
14,88
PIXIUM VISION (PIX) g
C 1,7
1,678
53894
1,738
FR0011950641
21.606.363
1,64
PLASTIC OMNIUM (POM) G
A 19,145
19,845
388878
19,86
FR0000124570
02/05/18 0,67 148.566.107
19,09
PLASTIVALOIRE (PVL)
B 7,88
8,38
DIV 8 02/05/17
113503
8,87
FR0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
7,88
PSB INDUST. (PSB)
C 42
40,6
1521
42
FR0000060329
25/05/18 1,25 3.675.000
40,3
RALLYE (RAL)
A 8,99
8,85
102705
9,01
FR0000060618
30/05/18 1 54.999.135
8,75
RECYLEX SA (RX)
C 6,08
5,89
97121
6,155
FR0000120388
04/07/90 0,61 25.886.482
5,89
RÉMY COINTREAU (RCO) G
A 100,5
102,4
126357
103,5
FR0000130395
31/07/18 1,65 50.949.787
100,4
REXEL (RXL) G
A 9,662
9,672
1215098
9,76
FR0010451203
04/07/18 0,42 303.988.899
9,632
ROBERTET SA (CBE)
B
/061218
C.I.P.
FR0000045601
28/06/18 5,2 143.582
ROBERTET SA (CBR)
B
/121016
C.D.V. NOM.
FR0000045619
ROTHSCHILD & CO (ROTH)
A 30,45
29,9
27689
30,65
FR0000031684
22/05/18 0,68 77.512.776
29,85
RUBIS (RUI)
A 47,2
46,78
DIV 2 28/07/17
239481
47,46
FR0013269123
08/06/18 1,5 96.811.004
46,46
SARTORIUS STED. BIO. (DIM)
A 88,3
89,05
DIV 6 10/05/16
104963
91,1
FR0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
87,65
SAVENCIA (BH)
B 60,2
59,6
631
60,4
FR0000120107
14/05/18 1,4 14.032.930
59,6
SCOR (SCR) LR
A 38,5
38,47
470597
38,8
FR0010411983
30/04/18 1,65 192.784.482
38,26
% VEIL
% MOIS
% 52 S.
- 1,61
-13,67
- 33,85
% AN
BPA
+ HAUT AN PER
+ BAS AN RDT
- 32,74
95
48,9
8,99
- 19,23
- 9,09
0,34
- 22,22
0,18
+ 4,26 - 48,5
-14,42 19,04
- 48,7
7,3
+ 1,37 - 70,29
-46,96 22,2
- 70,54
5,7
+ 2,37 - 42,44
- 8,69 36,5
- 42,78 18,8
1,59
- 0,81 + 33,73
+ 5,1
71,2
+ 32,83 47,06
1,99
+ 0,94 - 46,68
-10,23 19,68
- 46,75
8,46
2,56
- 1,3 - 7,35
+1
6
- 5,81
4
3,08
- 0,71 - 13,13
-23,63
0,204
- 13,13
0,139
+ 1,93 - 19,57
- 7,05 88,65
- 19,4
64,3
+ 0,98 - 8,43
-14,5 156,6
- 5,92 120
+ 2,31 - 35,64
+18,48 214,4
- 35,58 95,18
0,53
- 0,39 - 47,36
-18,94 87,8
- 47,39 41,1
5,02
- 2,78 - 43,42
-20,57 94,34
- 42,92 50,16
2,98
- 0,14 + 54,32
- 6,62
9,445
+ 56,29
4,41
+ 2,94 - 52,38
-22,39
3,12
- 49,09
1,318
- 0,15 + 6,5
- 9,96 45,85
+ 6,04 30,727
2
- 2,97 + 11,63
- 7,61 155,95
+ 8,44 99
0,9
+ 0,1 - 32,7
- 6,26 34,5
- 33,67 19,76
4,21
- 0,14 - 46,84
- 2,66 32,9
- 45,33 13,56
4,79
- 0,88 - 25,96
-13,73 36,9
- 26,11
24,8
2,25
+ 6,91 - 19,61
- 5,07 47,26
- 18,85 29,22
5,81
+ 1,72 - 22,68
- 2,78 38,58
- 21,77 27,4
- 1,84 + 5,21
+ 0,78 35,3
+ 4,45 22,84
1,94
- 0,38 - 22,47
4
- 9,26 51,1
- 21,61 35,5
+ 0,32 - 17,21
-11,44 27,17
- 19,17
21,99
5,87
+ 0,41 - 56,74
-22,33
6
- 55,09
2,32
+ 2,09 - 41,41
- 9,01 66,3
- 40,6
28,25
4,03
- 0,11 - 23,01
+ 2,6
60
- 23,07 41,5
0,52
+ 0,78 - 28,27
- 5,25 26,3
- 30,08 16,72
2,11
+ 1
- 22,79
+ 0,17 39,45
- 22,18 29
4,45
- 3,02 - 48
-10,9
41,75
- 48,76 20,45
2,3
+ 0,9 + 70,32
+17,72 16,692
+ 69,13
6,32
- 0,57 - 34,57
- 6,87 24,34
- 34,54 13,8
6,74
- 1,83 - 58,78
-19,63 38,58
- 58,22 15,04
2,83
- 2,81 - 48,11
- 0,32 63,9
- 48,41 30,25
5,47
- 0,42 - 37,38
-17,85 37,95
- 39,07 18,76
3,25
- 0,26 - 69,48
-13,8
13
- 68,52
3,71
- 1,41 - 55,7
-15,32
5,41
- 55,22
2,06
- 1,16 - 30,82
18,75
- 29,62 12,05
+ 3,52 - 37,06
- 9,27 41,9
- 35,58 21,95
3,19
- 2,28 - 28,42
- 8,72
2,52
- 28,11
1,63
+ 0,17 - 20,43
+ 5,26 18,87
- 7,81
8,295
- 6,33 - 36,76
-15,29
7,45
- 37,49
4,099
8,87
+ 3,17 + 10,41
- 3,77 20,15
+ 14,42 17,1
- 3,02 - 62,81
-18,18
2,9
- 62,96
0,9
55,56
- 5,25 - 54,1
- 7,09 52,26
- 53,74 21,69
2,98
+ 1,04 - 17,45
- 3,62 56,6
- 21,17 39,2
6,1
- 3,92 - 52,15
+ 3,23 10,95
- 52,62
4,362
- 4,63 - 23,25
- 8,38
9,24
- 24,08
7
2,14
- 1,92 - 15,12
+ 2,96 11,42
- 15,62
8,06
1,61
+ 4,08 - 15
- 2,55
2,49
- 15,78
0,87
- 0,42 - 7,85
- 4,49 125,2
- 9,42 87,5
1,21
- 0,46 - 63,15
-12,16
9,56
- 62,64
1,432
- 0,57 + 18,32
- 1,33 65,8
+ 15,04 44,05
1,25
+ 0,14 - 67,53
-11,53 45,65
- 66,41
13,86
- 0,24 - 34,17
- 7,6
4,085
- 33,19
1,514
+ 3,79 - 47,63
-19,36 42,21
- 46,82 18,285
2,47
+ 7,02 - 55,19
+ 2,07 20,45
- 61,02
7,39
23,87
- 2,87 - 8,74
-15,42 53
- 10,71 40,3
3,08
- 1,67 - 40,32
- 4,89 16,32
- 39,38
8,565 11,3
- 3,13 - 54,8
+13,05 15,35
- 53,55
4,97
+ 1,79 - 11,34
- 0,39 131,3
- 12,29 98,6
1,61
+ 0,21 - 36,03
- 4,85 15,58
- 36,72
9,274
4,34
+ 43,33
+ 2,38 477
+ 43,33 330
1,07
- 1,65
-11,28
- 2,14
- 1,81
+ 6,95
- 20,29
+ 0,96
-11,13
+ 48,89
- 0,67
-11,04
- 23,88
- 0,36
- 8,71
+ 12,32
- 2,08
37,55
28,25
- 20,68
65,6
41,32
+ 47,7
120,5
59,75
- 26,16
90,8
59
+ 14,68
43,79
30,84
2,27
3,21
0,47
2,69
4,29
SRD Suite
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OUV
OST
VOL.
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES
SEB (SK) G
A 112,5
63437
FR0000121709
21/05/18 2 50.169.049
SEQUANA (SEQ)
C 0,23
107380
FR0011352590
65.183.351
SES-IMAGOTAG (SESL) g
B 17,54
7406
FR0010282822
25/06/12 0,5 14.376.762
SHOWROOMPRIVÉ (SRP) g
B 2,41
75901
FR0013006558
34.623.503
SIPH (SIPH) g
B
FR0000036857
14/06/18 0,79 5.060.790
SOITEC (SOI) G
B 48,98
EX-DS 13/05/16 REGR.1P20
105329
FR0013227113
30.311.510
SOLOCAL GPE (LOCAL) g
B 0,499
REGR.
2061621
FR0012938884
583.621.956
SOMFY (SO)
A 60,8
4855
FR0013199916
01/06/18 1,3 37.000.000
SOPRA STERIA GP (SOP)
A 80,5
58934
FR0000050809
03/07/18 2,4 20.547.701
SPIE (SPIE) G
A 11,22
307372
FR0012757854
26/09/18 0,17 150.000.000
SQLI (SQI)
15,3
14674
FR0011289040
21/07/17 0,88 4.425.786
ST DUPONT (DPT) g
C 0,123
3605
FR0000054199
16/09/14 0 524.279.556
STEF (STF) g
B 73
4620
FR0000064271
04/05/18 2,45 13.165.649
STENTYS (STNT) g
C 0,482
88378
FR0010949404
26.824.657
SUEZ ENVIRONNEMENT (SEV) LR A 11,64
1759017
FR0010613471
22/05/18 0,65 621.362.579
SUPERSONIC IM. (SSI) g
C 1,472
23041
FR0010526814
23.209.127
SWORD GROUP (SWP) g
B 28,75
10532
FR0004180578
12/11/18 3,06 9.544.965
SYNERGIE (SDG) g
B 23,55
7523
FR0000032658
20/06/18 0,8 24.362.000
TARKETT (TKTT) G
A 18,19
126239
FR0004188670
03/07/18 0,6 63.722.696
TECHNICOLOR (TCH) G
A 1,077
1349654
FR0010918292
21/06/17 0,06 414.461.178
TELEPERFORMANCE (RCF) G
A 139,4
117064
FR0000051807
25/04/18 1,85 57.780.000
TERREIS (TER)
B 35,6
3405
FR0010407049
13/11/18 0,44 25.327.454
TF1 (TFI) G
A 7,06
206949
FR0000054900
30/04/18 0,35 209.912.140
THALES (HO) LR
A 103
294444
FR0000121329
04/12/18 0,5 213.094.901
THERMADOR GROUPE (THEP)
B 45
763
FR0013333432
9.109.752
TIKEHAU CAPITAL (TKO)
A 20,4
EX D S 03/07/17
4096
FR0013230612
30/05/18 1 103.146.248
TOUAX (TOUP) g
C 5,2
1271
FR0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
TRANSGÈNE (TNG)
B 2,805
41661
FR0005175080
62.275.923
TRIGANO (TRI) g
B 81,2
40824
FR0005691656
11/01/18 1,3 19.336.269
UBISOFT ENTERTAINMENT (UBI) LRA 68,8
443125
FR0000054470
112.706.806
VALLOUREC (VK) G
A 1,824
7323958
FR0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
VALNEVA (VLA) g
B 3,24
56685
FR0004056851
92.106.952
VICAT (VCT) G
A 40,78
35105
FR0000031775
20/04/18 1,5 44.900.000
VILMORIN & CIE (RIN) G
A 53
9714
FR0000052516
12/12/18 1,35 20.833.902
VIRBAC (VIRP) g
A 118,2
6253
FR0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VRANKEN-POMMERY M. (VRAP)
B 24
1545
FR0000062796
06/07/18 0,8 8.937.085
WAVESTONE (WAVE)
B 27,15
1399
FR0013357621
20.196.492
WENDEL (MF) G
A 101,1
95714
FR0000121204
22/05/18 2,65 46.279.301
WORLDLINE (WLN) G
A 43,18
71364
FR0011981968
182.554.317
X-FAB SILICON (XFAB)
A 4,5
77853
BE0974310428
130.781.669
XPO LOGISTICS (XPO) g
A 308
69
FR0000052870
12/07/18 0,8 9.836.241
CLOT
+ HAUT
+ BAS
109,8
112,5
108,2
0,225
0,23
0,222
17,9
18,4
17,24
2,375
2,44
2,375
% VEIL % AN
BPA
% MOIS + HAUT AN PER
% 52 S. + BAS AN RDT
- 2,05 - 28,91
- 6,07 175,9
- 28,02 108,2
1,57
- 3,02 - 67,39
- 2,17
0,9
- 66,91
0,211
+ 2,87 - 40,05
-20,62 30,95
- 37,5
16,56
- 1,45 - 61,24
-34,47
11,308
- 62,2
2,375
+ 0,25 - 2,21
+ 0,12
87,9
- 2,74 80,7
51,1
+ 2,9 - 14,05
51,5
- 1,83 86,15
48,68
- 15,43 45,72
0,505 + 1,14 - 39,22
0,525
- 7,94
1,297
0,497 - 38,48
0,483
62,6
+ 2,62 - 24
63,9
+ 0,97 91
60
- 26,1
60
9,74
80,95 + 0,75 - 48,06
81,1
- 5,32 187,9
78,1
- 48,55 75,9
2,97
11,17
- 0,09 - 48,54
11,27
-15,12 22,4
11,05
- 49,27 10,78
3,58
15,4
+ 0,65 - 55,37
15,54
-24,51 39,22
15,2
- 55,54 15,16
0,133
- 1,12 - 11,33
0,134
- 3,27
0,205
0,123
- 11,33
0,12
72,5
- 23,22
73,9
- 7,76 115
72,4
- 23,78 70,5
3,38
0,48
- 0,52 - 68,71
0,482 -20,22
2,011
0,477 - 68,9
0,474
11,8
+ 1,07 - 19,54
11,93
-11,18
14,925
11,64
- 19,97 10,58
5,51
1,47
- 0,14 - 21,81
1,49
- 1,87
2,45
1,44
- 25,76
1,25
29,95 + 2,57 - 11,5
29,95
+ 2,74 38,45
28,3
- 8,8
27,25
12,02
23,5
- 1,26 - 46,45
23,75
-6
54,5
23
- 47,25 22,85
3,4
17,99
- 1,43 - 48,57
18,24
- 5,32 37,34
17,71
- 48,6
17,71
3,34
1,09
- 62,02
1,093 + 1,4
3,328
1,068 - 62,15
0,905
144,2
+ 3,15 + 20,72
144,2
+ 0,84 171,7
139
+ 21,43 111
1,28
35,8
- 0,28 - 16,36
36,8
- 5,04 48,2
35,5
- 14,76 35,4
7,085 - 0,84 - 42,33
7,13
-16,1
12,89
7,02
- 44,06
7,02
4,94
102,8
- 0,68 + 14,37
104,3
- 6,59 124,45
102,7
+ 11,35 84,3
0,49
44,9
+ 1,13 - 20,88
45
+ 2,05 66,5
44,3
- 17,71 42,5
20,1
- 1,47 - 8,43
20,4
-14,83 29,3
19,95
- 9,05 19,95
4,98
5,2
- 1,52 - 55,52
5,2
-12,46 12,4
5,2
- 55,89
5,1
2,82
- 0,35 - 0,35
2,855
-6
3,46
2,8
+ 5,62
2,65
83,85 + 3,78 - 43,08
84,4
+ 1,39 180
81,1
- 40,55 78,9
1,55
71,46 + 3,45 + 11,41
71,76
+ 6,37 107,9
68
+ 10,41 61,28
1,73
- 4,79 - 65,65
1,842
- 8,81
6,078
1,723 - 62,34
1,571
3,22
- 0,16 + 16,25
3,24
- 1,38
4,19
3,16
+ 16,25
2,78
41,5
+ 1,77 - 36,92
42,12
- 5,68 70,9
40,58
- 37
38
3,61
52,7
- 0,94 - 40,34
53,2
-14,59 91,9
52,5
- 39,15 49,5
2,56
115,6
- 2,2 - 6,4
119,2
-13,47 150,8
115,4
- 2,61 103
23,6
- 1,67
24
- 2,48 24,8
23,6
- 0,92 22,3
3,39
26,55
- 1,67 - 36,71
27,15
- 5,18 42,75
26,55
- 36,79 25,4
101,1
+ 0,1 - 29,99
102,1
- 9,16 152,6
101,1
- 29,79 100,1
2,62
42,84
- 0,83 + 5,34
43,26
- 8,23 57
42,4
+ 4,45 39,74
4,46
- 0,89 - 53,56
4,535 -10,98 11
4,365 - 52,55
4,365
310
- 1,27 + 20,39
312
- 6,06 368
302
+ 25,51 242
0,26
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
GEMALTO (GTO) L
NL0000400653
NOKIA (NOKIA) R
FI0009000681
SES (SESG) LR
LU0088087324
A 50,74
177195
22/05/17 0,43 90.920.356
A 5,102
622608
31/05/18 0,13 5.635.592.159
16,85
1276820
23/04/18 0,68 360.037.272
50,7
+ 2,42
50,78
+ 0,2
50,8
50,7
+ 2,74 49,1
5,13
+ 0,27 + 31,74
5,158
+ 1,83
5,386
5,092 + 30,04
3,845
17,155 + 1,81 + 31,86
17,415
- 5,72 20,88
16,81
+ 30,65 10,55
4,21
12,03
0,3
17,33
3,7
4,66
VALEURS ZONE INTERNATIONALE
GENERAL ELECTRIC (GNE)
6,58
61994
USD 19/12/18 0,01 8.698.115.000
7,19
10476
GB0005405286
USD 11/10/18 0,1 19.927.909.172
LAFARGEHOLCIM LTD (LHN)
A 36,55
45685
CH0012214059
CHF 11/05/18 2 606.909.080
SCHLUMBERGER (SLB)
A 33,3
11829
AN8068571086
USD 04/12/18 0,5 1.434.212.164
STALLERGENES GREER (STAGR) A 30,6
2993
GB00BZ21RF93
19.738.742
US3696041033
HSBC (HSB)
6,75
6,93
6,44
7,234
7,246
7,16
36,47
36,91
36,4
33,6
34,1
33
30,6
30,7
30,4
+ 1,75
- 5,59
- 54,85
+ 0,75
- 3,68
- 15,09
- 0,38
- 9,26
- 21,61
- 0,3
-20,57
- 38,51
+ 1,66
+11,07
- 20,75
- 54,05
16,12
5,97
- 15,29
8,996
6,75
- 22,47
51,1
35,5
- 39,85
65,4
33
- 20,54
41,7
22,6
1,29
52,19
4
3,45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos
euronext//taux&changes//matières premières
ACTIONS
FRANÇAISES
EURONEXT HORS SRD
ISIN
VALEUR
OUV
+HT
FR0013341781 2CRSI
C 8,22 8,26
FR0000076887 A.S.T. GROUPEg
C 4,955 4,975
FR0013185857 ABEO
C 28,5
29,6
FR0000076861 ACTEOSg
C 1,315 1,465
BE0974269012 AD CAPITAL
FR0000062978 ADL PARTNERg
C 12,35 12,35
FR0012821890 ADUX (EX:HI MEDIA) C 2,55 2,62
FR0004152874 ADVENISg
C 1,39
1,39
FR0013296746 ADVICENNE
C 9,7
9,7
FR0000053043 ADVINI
C 28
28
FR0000036105 AFFINE REg
C
FR0000044612 AFONE PART.
C 12
12
FR0000062804 ALPHA MOS
C 0,32 0,366
FR0000053837 ALTAMIRg
B 13,84 13,84
FR0000039216 ALTAREIT
B470
470
FR0011051598 AMOEBAg
C 2,6
2,745
FR0013258589 ANTALIS
B 1,014 1,014
FR0010481960 ARGANg
B 42,8 44
FR0012185536 ARTEA
C 12,1
12,1
FR0000076952 ARTOIS
A
FR0011992700 ATEME
C 10,56 10,64
FR0000061780 AUGROS CP
C 5,65
5,65
FR0013183589 AURES TECH.
C 29,7
29,7
FR0011800218 AWOXg
0,868 0,876
FR0000064123 BACCARAT
B222,7 222,7
MC0000031187 BAINS MONACO
B 46,8
47,6
FR0013258399 BALYO
C 2,89 2,9
FR0000062788 BARBARA BUI
C
FR0000035370 BASTIDE
C 27,9
27,9
FR0000062150 BLEECKER
C
FR0011592104 BLUE SOLUTIONSg
16,35 16,45
FR0004548873 BOURBONGg
A 3,995 4,815
FR0000074254 BOURSE DIRECT
C 1,06
1,06
FR0000078958 BUSINESS ET DEC.g
C 7,58
7,58
FR0010151589 CAFOM
C 5,3
5,3
FR0012969095 CAPELLI
33,8 35,4
FR0000064156 CARP.DE PARTIC.
C
FR0000072894 CASTg
C 3,83
3,88
FR0000064446 CATERING INTER.g
B 9,58 9,62
FR0010193979 CBO TERRITORIAg
C 3,1
3,13
FR0000078339 CCA INTERN.
C
FR0000053506 CEGEDIMg
B 20,5
21
FR0010309096 CEGEREALg
B 35,6
35,6
FR0012633360 CELLNOVOg
C 1,252 1,37
FR0012616852 CERENISg
B 0,584 0,678
FR0000037475 CFI
C
FR0000060907 CHAUSSERIA SA
C
FR0000054322 CIBOX INTER.g
C 0,102 0,107
FR0000060824 CLAYEUXg
C
FR0000053399 CNIMg
B 86,4 86,8
FR0013335742 COGELEC
C 6,75
6,77
FR0004031763 COHERISg
C 1,635 1,635
FR0000065393 COURTOIS
C134
134
FR0000044323 CR ALPES PROV.
C
FR0000185506 CR ATL. VENDÉE
C134,52 134,98
FR0010483768 CR BRIE PICARD.
B 25,2
25,395
FR0000045213 CR ILLE VILAINE
C103,26 103,26
FR0010461053 CR LANGUEDOC
C 74,26 74,27
FR0000045239 CR LOIRE HTE-LOIRE C 93,8 94,39
FR0000045551 CR MORBIHAN
C 87
87
FR0000185514 CR NORD FRANCE
B 22,75 22,9
FR0000044364 CR NORM. SEINE
C 132,02 132,4
FR0000045528 CR PARIS IDF
B 88,7
88,99
FR0000045346 CR RHÔNE-ALPES
C 197,5 198
FR0000045544 CR TOULOUSE
C 114,5 115
FR0000045304 CR TOUR. POITOU
C 111,98 112,28
FR0000050395 CROSSWOOD
C
FR0007317813 CS-COM. ET SYST.g
C 4,41
4,42
FR0011026749 DALETg
C 12
12,2
FR0000036774 DANE-ELEC MEMORYg C
FR0010879056 DEINOVE
1,54
1,572
FR0013283108 DELTA PLUS GROUP B 32
32,4
FR0000035784 DIGIGRAM
C
FR0012202497 DMS
C 0,7
0,7
FR0000065260 DOCKS PÉTROLES A C454 454
FR0010099515 ECAg
C 10,5
10,5
FR0000072373 EGIDEg
C 1,435 1,535
FR0000031023 ELECT. STRASBOURG B 101,5 101,5
FR0012650166 ELECTRO POWERg
C 11,8
12,1
FR0004030708 ENCRES DUBUITg
C 5,28 5,28
FR0000120669 ESSOg
B 33,7
33,7
FR0000061475 EURASIA FONC INV
C
FR0000075343 EUROMEDIS GROUPEg C 6,45 6,55
FR0010490920 EUROPACORPg
C 1,09
1,1
FR0000064164 EXACOMPTA CLAIREF. C 101
101
FR0000037343 EXPL. PROD. CHIM.
C830 830
FR0000039026 EXPL. PROD. CHIM.
C
FR0000062341 F.I.E.B.M.
C 5,3
5,3
FR0000062507 F.I.E.B.M.
C
FR0000038184 F.I.P.P.
C 0,298 0,298
FR0000063034 FAUVET-GIREL g
C
FR0011271600 FERMENTALGg
2,82 2,82
FR0000062101 FERMIÈRE CANNES
B
FR0000061418 FIDUCIAL OFFICE
C 28,4 28,4
FR0000060535 FIDUCIAL RE
B 170
170
FR0000076986 FIN. MONCEY
A
FR0000035123 FINATIS
B 42
42
FR0000074759 FLEURY MICHON
B 40,2 40,2
FR0000065930 FONCIÈRE 7 INV.
C
FR0000064362 FONCIÈRE ATLAND
C 111
111
FR0000038499 FONCIÈRE EURIS
B 29,8 29,8
FR0010341032 FONCIÈRE INEA
B 39,7
39,7
FR0011277391 FONCIÈRE PARIS NORD C 0,031 0,031
FR0000063265 FONCIÈRE R-PARIS
C
FR0000053944 FONCIÈRE VOLTA
C
FR0013030152 FRANÇAISE ENERGIE C 10,4
10,4
FR0010588079 FREY
B 27,6
27,6
FR0000031973 FSDV
C
FR0000030611 GALIMMO
C 24,2 24,2
FR0000034894 GAUMONT
B 116
119
FR0000053035 GEA
C 89,8 89,8
FR0010501692 GENERIXg
C 3,31
3,31
FR0011799907 GENOMIC VISIONg
0,368 0,37
FR0000061459 GÉRARD PERRIER
C 48,9 49,4
FR0004038099 GFI INFORMATIQUEg B
FR0000065971 GRAINES VOLTZ
C
FR0000124232 GROUPE IRD
C 25,2
25,2
FR0004010338 GROUPE JAJ
C
FR0004050300 GROUPE OPENg
C 19,78 19,78
FR0010214064 GROUPE PIZZORNO
C 14,6
14,6
FR0004155000 GROUPE SFPIg
C 2,11
2,18
FR0000032526 GUERBETg
B 54,5
55,4
FR0000066722 GUILLEMOT CORP.g
C 3,09 3,2
FR0004035061 GUY DEGRENNE
C 0,228 0,228
FR0000038531 HF COMPANYg
C 5,6
5,7
FR0012821916 HIPAY GROUP
C
FR0000065278 HOPSCOTCH GROUPEg C 6,28 6,28
FR0000051393 IDI
B 38,6 38,6
FR0000030827 IGE + XAOg
C
FR0000033243 IMMO. DASSAULT
B 52,8 53
FR0000036980 IMMO. HÔTELIÈRE
C
FR0000066219 IND. FIN. ENT.
C 59,5 59,5
FR0000071797 INFOTELg
C 37,6 38
FR0000064297 INNELEC MULT.g
C 4,59 4,65
FR0000060451 INSTALLUX SA
C 318
318
FR0000064958 INTEXA
C 2,3
2,3
FR0013233012 INVENTIVA
B 5,88 5,88
FR0000072597 IT LINKg
C 6,4
6,4
FR0004026151 ITESOFTg
C 3,72
3,72
FR0000073843 ITS GROUPg
C 4,45 4,45
FR0012872141 JACQUES BOGART
C 5,44 5,54
FR0004029411 KEYRUSg
C 4,31
4,56
FR0000039638 LA FONCIÈREVERTE C
FR0000066607 LACROIX SA
C 19,15 19,15
FR0000035263 LAFUMA
C 22,8 22,8
FR0004027068 LANSON-BCC
B 30
30
FR0006864484 LAURENT-PERRIER
B 85,4
87,2
FR0000075673 LE TANNEURg
C
FR0000121295 LEBON
C 120,5 122,5
FR0004165801 LES HÔTELS DE PARIS C
FR0004023208 LES NX CONSTR.
B 36,8
37
FR0000033599 LEXIBOOKg
C 0,834 0,918
FR0000121352 LOCINDUS
B 25,6 26,5
FR0000030074 MALTERIES FR-B
C605 605
FR0000032302 MANUTAN INTER.g
B 59
59,8
FR0000051070 MAUREL & PROMG
A 3,07
3,215
FR0011742329 MCPHY ENERGYg
4,055 4,15
FR0000061244 MECELEC
C 1,475 1,475
FR0000052623 MEDASYSg
C 0,3
0,3
FR0000064404 MÉDIA 6
C 13,55 13,55
FR0004065605 MEDINCELL
C 6,9
6,9
+BS
8
4,51
28,5
1,3
CLÔT ÉCART VOL
8,04 - 2,19
5771
4,62 - 6,67
97566
29,6 + 4,59
813
1,375+ 5,77
13724
0,09
12,35
2,55
1,315
9,6
28
12,35
2,62 + 1,55
1,315 - 5,4
9,6 - 1,54
28 + 3,7
159
3862
1740
541
100
12,7
11,7
0,32
13,76
470
2,48
0,98
42,8
12,1
11,7
0,35
13,76
470
2,48
1
43,9
12,1
+ 1,74
+ 9,03
- 0,58
- 4,62
- 1,58
+ 1,15
248
926
902
1
5955
9522
6129
1
5050
10,3
10,3 - 2,09
5,65
5,65 - 9,6
29,5
29,5 - 1,01
0,864
0,876+ 0,92
222,7
222,7
46
46,7 + 1,3
2,835
2,9 + 0,35
4437
265
2664
14303
166
718
8561
7
27,2
27,2
- 2,51
4071
105
16,35
3,95
1,06
7,55
5,3
31
16,45 + 0,61
614
4,235+ 5,09 206204
1,06 + 0,95
3528
7,55 - 1,31
1425
5,3
32
32
- 5,61
8173
45,6
3,7
9,22
3,06
3,7 - 3,65
9,22 - 3,76
3,13 + 1,62
11290
4662
48540
4,99
19,8
35,6
1,25
0,521
19,8 - 4,35
5475
35,6 - 0,56
13
1,35 + 8
220712
0,541 - 7,52 1029132
0,81
7,7
0,102
0,104+ 1,96
535623
0,28
134,5
25,1
102,6
74,25
93,8
84,21
22,75
132
88,7
197,5
114,5
109,6
86,2 - 2,05
6,75
1,55 - 5,2
134
110
+ 0,91
134,98 - 0,02
25,295+ 0,22
103
- 0,25
74,25 + 0,07
93,81 - 0,61
84,5 - 1,4
22,75
132,4 + 0,36
88,99 + 0,07
197,52 + 0,01
115
+ 0,35
111,7 - 0,27
4,4
11,7
4,4 - 0,23
12,2 + 1,67
1,502
31,4
1,55 + 2,24
31,6 - 1,25
86
6,63
1,55
134
223
486
10287
1
474
3943
85
821
340
607
4099
274
635
169
318
1438
4,08
303
146
0,56
26062
846
0,705
0,7
0,7
452
452
10,5
10,5
1,435
1,47
95
101
11,3
11,55
5,2
5,2
32,35
32,45
- 1,69
- 1,46
- 2,94
- 1,52
- 3,71
735
8
16
33897
2121
22795
166
2855
6,55 + 1,55
1,09 + 0,93
101
830
1544
74175
20
2
0,152
6,45
1,02
101
830
5,3
5,3 + 9,05
99
110
0,29
0,29 - 2,69
13421
32,2
2,765
2,78 - 1,24
7067
1420
28,4
170
28,4
170
1
1
5450
42
39,7
42
39,7
ISIN
FR0010298620
FR0000077570
FR0000064180
FR0004034320
FR0000060196
FR0000037970
FR0011341205
FR0013018041
FR0000120560
FR0004050250
FR0012789386
FR0010298901
FR0010428771
FR0000075392
FR0013190410
FR0010609206
FR0013318813
FR0010263202
FR0000038465
FR0011027135
FR0000053514
FR0000066441
FR0012432516
FR0000060832
FR0004044600
FR0012613610
FR0010380626
FR0010211615
FR0000044471
FR0000075954
FR0000039091
FR0013344173
FR0000060071
FR0000060121
FR0006239109
FR0000039109
FR0004175842
FR0011950682
FR0000060790
FR0000074122
FR0013214145
FR0004016699
FR0010209809
FR0000072563
FR0000078321
FR0000038804
FR0000075517
FR0000065864
FR0000131732
FR0000063307
FR0004529147
FR0013295789
- 1,24
13
850
111
29,8
39,7 + 0,25
0,031- 2,55
1
932
1066
78500
VALEUR
OUV
+HT
MEMSCAPg
C 1,865 1,87
MICROPOLEg
C 0,99
1
MOUL. STRASBOURG C
MR BRICOLAGE SA
B 8,14
8,14
MRM
C 1,41
1,41
MUSÉE GRÉVIN
C
NANOBIOTIXg
B 12
12,03
NAVYA
B 2
2
NEOPOSTG
A 24,54 24,7
NEURONESg
B 18,8
18,8
NEXTSTAGE
C 93,5 93,5
OFFICIIS PROPERTIESg C 0,85 0,85
OL GROUPEg
C 2,77
2,81
ORAPIg
C 6,04 6,06
ORCHESTRA-PRE.
C 0,62 0,62
OREGE
2,7
2,7
PARAGON ID
C 13,24 13,24
PAREFg
C 74,5
75
PASSAT
C 3,39 3,4
PATRIMOINE & COM
B 16
16,3
PCAS g
C 13,1
13,1
POUJOULAT
C 34,8 34,8
POXELg
C 5,23
5,26
PRECIA g
C 182
182
PRISMAFLEXg
C 9,74
9,74
PRODWAYS GROUP
B 2,51
2,51
PROLOGUEg
C 0,383 0,383
QUOTIUM TECH.
C
RAMSAY GDS
A 20,4
21,4
RIBERg
C 1,91
1,92
ROBERTET SA
B506
514
ROCHE BOBOIS
B 18,4
18,7
S.A.M.S.E.
B 129
136
SABETON
C
SCBSMg
C 6,35 6,55
SÉCHÉ ENV.g
B 25
25,4
SELECTIRENTE
C 88
88
SERGEFERRARI GROUP C 6,78
6,78
SIGNAUX GIROD
C 12,65 12,8
SII
C 19,4
19,55
SMCP
A 13,522 14,03
SMTPCg
B 17,14 18,3
SOC. FR. CASINOS
C 1,8
1,8
SODIFRANCE
C
SODITECH ING.
C 0,8
0,8
SOFIBUS
C 176
176
SOFT COMPUTINGg C 15
15
C 18,8
19,4
SOGECLAIRg
SPIR COM.
C 2,59 2,67
TAYNINH
C
TESSIg
B 112
113
TFF GROUP
B 36,5 36,745
+BS
1,85
0,97
CLÔT ÉCART VOL
1,85 - 0,54
3414
0,976 - 1,41
12886
645
8,1 - 0,74
1,41 - 1,4
8,1
1,41
161
9234
69
11,7
1,86
24,12
18,75
93
0,84
2,76
5,98
0,59
2,68
12,82
74,5
3,29
15,7
13,1
34,8
5,21
182
9,74
2,3
0,371
11,8 + 0,17
1,96 + 3,43
24,12 - 2,11
18,75 - 1,32
93
- 0,54
0,84 - 1,18
2,76 - 0,72
5,98 - 0,99
0,59 - 4,84
2,7
13,24
75 + 4,17
3,39
15,7 - 1,26
13,1 - 3,54
34,8
5,22
182 + 3,41
9,74 - 0,21
2,35 - 6
0,379 - 1,18
50828
24029
44085
900
29
1276
5149
606
25818
36
999
68
4487
1120
200
10
20248
28
1
72432
80607
18,8
20,4
21,4 +
1,852
1,856506
510
+
18,4
18,4
129
135
+
0,94
3,63
0,79
10130
27504
355
22
669
4,65
20,4
6,35
24,8
88
6,78
12,65
19,25
13,446
17,14
1,8
6,55
25
88
6,78
12,7
19,5
13,9
17,36
1,8
+ 3,97
0,4
1,3
2,67
1,4
5,26
11442
3128
1
10
945
1036
139360
2695
222
0,8
176
15
18,35
2,58
0,8
176
15
19
+ 1,88
2,67 + 1,52
2499
15
1
2492
1039
111
36,495
113
- 0,88
36,745+ 0,67
+
+
+
+
-
16
1,36
417
250
ISIN
FR0004037182
FR0000066482
FR0000060949
FR0000064388
FR0000039240
FR0000036816
FR0010127662
FR0000054215
FR0000034548
FR0000074197
FR0000062465
FR0004186856
FR0000066680
FR0000050049
FR0000035719
FR0000065765
FR0004183960
FR0011995588
FR0004034072
FR0011471291
VALEUR
THERMOCOMPACTg
TIPIAK
TIVOLY
TONNA ELECT.
TOUPARGEL GROUPE
TOUR EIFFEL
TXCELLg
UNIBEL
UNION FIN. FR. BQUE g
UTIg
VERNEUIL PART.
VETOQUINOLg
VIDELIO (EX:IEC)
VIEL ET CIEg
VIKTORIA INVESTg
VISIODENTg
VOLUNTIS
VOLTALIA
XILAM ANIMATIONg
YMAGISg
OUV
C
C
C
C
C
B
+HT
+BS
US7427181091
LU0934195610
US9098831004
CH0008175645
GA0000121459
US91912E1055
BMG9887P1068
ACTIONS
FRANÇAISES
EURONEXT HORS SRD Suite
CLÔT
ÉCART VOL
35,5
74,5
29,6
74,5
29,6
74,5
29,6
74,5
29,6
2,8
39,4
2,8
39,4
2,8
38,4
2,8
38,7
10
1
1
5240
- 1,78
735
20,7
21,2
20,5
0,516 0,516 0,516
1,5
1,5
1,5
47
47,4
46,7
1,81
1,81
1,81
4,17
4,18
4,17
2,96 3,24
2,96
20,9 + 1,46
0,516 - 0,39
1,5 - 24,24
47
1,81
4,18
3,24 + 9,46
4,511 4,73
7,7
7,79
31,3
31,4
1,35
1,35
4,72 + 4,65
7,72 - 1,03
31,25 - 1,42
1,255 - 0,79
ISIN
FR0010641449
FR0010397760
FR0012788065
FR0012816825
FR0011053636
FR0011648716
FR0010907956
FR0000035818
FR0004166197
FR0000044810
FR0010342329
FR0012819381
FR0013204070
FR0000077562
FR0004153930
FR0010458729
FR0004155687
FR0011584549
FR0004032746
FR0004171346
FR0000064529
FR0000061608
FR0004197747
FR0013263878
FR0004155240
FR0004045847
1916
1
250
819
1
291
1113
2,2
4,45
7,65
30,95
1,255
4177
3677
5164
44953
A 23,3
0,686
18,8
3,98
4,15
48,8
3,1
61
A 5,102
C
36,2
36,39
C
A
C
A
23,42 22,75
0,686 0,686
18,81
16,93
4
3,98
4,15
3,85
49,36 48,26
3,46
3,1
62,4
61
5,158
5,092
23,1 - 0,6
0,686
751
17,62 - 6,28
50311
4
551
3,94 + 1,03
2187
49,28 + 0,98 150149
3,26
1121
61,2
5,13 + 0,27 622608
36,2
36,39
36,2 - 0,6
36,39 - 0,36
AGTA RECORD
BRAS. OUEST AFR.
BRASS. CAMEROUN
CATERPILLAR INC.
CFOA
DIAGEO
LILLY AND CO
FORESTIÈRE EQ.
GENEUROg
HEXCEL
INFOSYS
MAROC TELECOM
MERCK AND CO INC
80,8
80,8
- 1,7
380
59,13
19,91
C
A130
48
131
131
129,5
619
11,49
C
- 1,82
0,02
VALEUR
AGROGENERATION
AUPLATA
BIOCORP
BIOPHYTIS
BLOCKCHAIN GROUP
CARBIO
CARMAT
ESKER
EVOLIS
EUROPLASMA
GAUSSIN
GROUPE GUILLIN
GROUPE PAROT
HIOLLE INDUSTRIES
HYBRIGENICS
IMPLANET
MASTRAD
MNDg
NEOVACS
NEXTEDIA
NSC GROUPE
PISCINES DESJOYAUX
THERADIAG
UMANIS
VERGNET
VOY. DU MONDE
OUV
0,126
0,055
7,38
1,91
0,146
5,4
23,2
57,3
20,2
0,056
0,285
17,3
5,22
4,38
0,116
0,154
0,4
1,3
0,21
0,629
+HT
0,126
0,055
7,5
1,952
0,146
5,48
23,4
58,3
20,3
0,056
0,285
17,92
5,28
4,38
0,119
0,154
0,4
1,354
0,21
0,635
+BS
0,117
0,052
7,38
1,756
0,14
5,38
22,55
56,8
20
0,052
0,239
17,12
5,12
4,38
0,096
0,15
0,378
1,2
0,2
0,606
CLÔT ÉCART VOL
0,123+ 2,5
202073
0,053- 0,19 3819515
7,4
266
1,794- 6,07 141278
0,145+ 2,84
45103
5,38 - 0,37
3916
22,85 - 1,51
17364
57,3 + 0,53
3264
20
- 0,99
104
0,053- 2,22 1986575
0,246- 12,61 7852670
17,8 + 3,01
18098
5,28 + 0,76
3756
4,38 - 0,46
1
0,107+ 0,94 3715827
0,153 - 0,65 137435
0,397- 3,64
21820
1,262- 5,96 270073
0,2 - 2,91 744733
0,63 + 3,28
2649
78
10,6
10,6
10,5
10,5 - 0,94
0,958 0,968 0,916
0,964+ 0,63
8,16
8,16
8,14
8,16 + 0,25
0,239 0,24
0,236
0,236
105,5 107,5 104,5
105
1160
8887
2854
12250
814
8,98
36,2
36,39
CERTIFICAT/FONDS
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
INVESTIR PEA PALATINE
VALEURS ZONE INTERNATIONALE
CH0008853209
SN0008626971
CM0000035113
US1491231015
SN0000033192
GB0002374006
US5324571083
CI0000053161
CH0308403085
US4282911084
US4567881085
MA0000011488
US58933Y1055
81,4
EURONEXT GROWTH (Sélection)
2,58
A
B
C
C
B
C
C
C
C
C
B
C
APERAM
BENI STABILI
CELYAD
CNOVA NV
DEXIA
EURONEXT
MAINSTAY MEDICAL
MONTEA CVA
NOKIAR
RENTABILIWEB GPg
ROBECO NV
ROLINCO
81,4
0,41
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
LU0569974404
IT0001389631
BE0974260896
NL0010949392
BE0974290224
NL0006294274
IE00BJYS1G50
BE0003853703
FI0009000681
BE0946620946
NL0000289783
NL0000289817
PROCTER & GAMBLE
RORENTO CDH
RUSAL PLC
TELEVERBIER
TOTAL GABON
VALE SA
ZCI LIMITED
B 63,5
C
B
63,5
63,5
63,5 - 0,78
INVESTIR 10
112.17
85.87
I10GS - FR0011630474
FR0013284114
-0,43
-1,2
1
690
90,5
- 1,79
108
C
4,02
30,905 30,905 30,905
C
B 3,24
30,905 - 1,31
96
- 5,88
30
750
3,24
2,62
2,78 - 14,2
4139
47,8
C
15,2
13
65
13
65
13
65
13
65
662
80
- 0,76
TAUX ET CHANGES
CHANGES : COURS AU COMPTANT
COURS
BCE
VAR.
VEILLE
EN %
VAR.
ANNÉE
EN %
DOLLAR US
1,1425
LIVRE STERLING
0,9017
FRANC SUISSE
1,1331
COURONNE DANOISE
7,4677
COURONNE NORV.
9,8975
KUNA CROATE
7,4205
COURONNE SUEDOISE
10,344
DOLLAR CANADIEN
1,5351
YEN JAPONAIS
128,151
DOLLAR AUSTRALIEN
1,5932
ROUBLE RUSSE
77,2707
ROUPIE INDIENNE
80,2738
DOLLAR NEO-ZELANDAIS 1,6677
COURONNE TCHEQUE
25,7662
FORINT HONGROIS
322,58
ZLOTY POLONAIS
4,2826
LEV BULGARE
1,9562
DOLLAR HONG-KONG
8,9405
WON SUD COREEN
1281,8446
PESO MEXICAIN
22,8799
REAL
4,4259
DOLLAR SINGAPOUR
1,564
RAND SUD-AFRICAIN
16,1635
LIVRE TURQUE
6,0168
RENMIBI YUAN
7,8729
RUPIAH
16506,1187
PESO PHILIPPIN
60,644
RINGGIT MALAIS
4,774
BATH THALANDAIS
37,3583
0,48
0,31
0,43
0,00
-0,29
0,21
0,40
0,30
0,20
0,66
0,72
0,35
0,48
0,09
0,13
-0,06
0,02
0,57
0,05
0,24
-0,50
0,37
-0,93
-0,90
0,47
0,11
0,74
0,12
0,45
-4,83
1,63
-3,14
0,27
0,47
-0,16
5,32
1,70
-5,35
3,61
11,73
4,71
-1,39
0,88
3,80
2,56
0,01
-4,70
0,08
-3,07
11,33
-2,60
8,77
32,10
0,87
1,49
1,04
-2,19
-4,44
19-12-2018
1 EURO EN DEVISE
PRINCIPAUX TAUX DIRECTEURS
PAYS
785
ACTIONS
FRANÇAISES
EURONEXT HORS SRD Suite
TAUX DE RÉFÉRENCE
TAUX EN %
EUR
USD
1
1,1425
0,9017
1,1331
10,344
7,4677
1,2815
1,5351
EUR
USD
GBP
CHF
SEK
DKK
JPY
CAD
GBP
0,8753
1,109
1
1,267
0,7893
1
0,9917
1,2565
9,0543 11,471
6,5362
8,2815
1,1215 142,0928
1,3437
1,7024
MARCHÉ OBLIGATAIRE
TAUX MARCHÉS MONÉTAIRES ET EURODEVISES
COURS DE CHANGES CROISÉS
19-12-2018
CHF
SEK
DKK
0,8826
1,0083
0,7959
1
9,1295
6,591
113,075
1,3549
0,0967
0,1104
0,0872
0,1095
1
0,7219
12,3871
0,1484
0,1339
0,153
0,1208
0,1517
1,3853
1
0,1716
20,5567
JPY (100)
CAD
0,7803
0,8916
0,7038
0,8844
0,0807
5,8282
1
1,1976
0,6514
0,7442
0,5874
0,7381
6,7381
4,8646
0,835
1
19-12-2018
MARCHÉS MONÉTAIRES
1 MOIS
3 MOIS
JOUR
6 MOIS
1 AN
ZONE EURO-0,34/-0,64-0,40/-0,70 -0,18/-0,48 -0,17/-0,47-0,08/-0,38
ECARTS DE TAUX AVEC L’ALLEMAGNE
19-12-2018
6 MOIS
ALLEMAGNE 100,35
PORTUGAL
-0,35
FRANCE
-0,04
ESPAGNE
-0,16
ITALIE
-0,43
2 ANS
5 ANS
7 ANS
10 ANS
-0,64
0,36
0,08
0,28
1,24
-0,34
0,73
0,20
0,51
1,88
-0,10
1,16
0,30
0,82
2,48
0,18
1,46
0,47
1,13
2,66
EUROMTS
INDICE
FRANCE
1-3 ANS
5-7 ANS
10-15 ANS
PLUS 15 ANS
PLUS 25 ANS
EMTXI-BE
248,00 -0.06 248,89 -0.30
171,27 0.16 171,84 1.91
236,43 0.16 236,20 -0.07
287,07 0.37 284,90 0.45
336,90 0.07 327,74 2.72
347,11
0.09 332,52 4.30
235,09 0.22 234,24 0.15
VAR %
31/12 VAR %
COURS A TERME DE L’EURO CONTRE LES PRINCIPALES DEVISES
USD
GBP
CHF
SEK
DKK
1,1425
1,1425
0,9017
0,9018
1,1329
1,1332
10,3390
10,3490
7,4673
7,4680
128,1330
128,1410
1,5351
1,5352
-0,0037
-0,0042
-0,0014
-0,0019
0,0007
0,0007
0,0094
0,0135
0,0018
0,0014
-0,1238
-0,1907
-0,0015
-0,0020
-0,0094
-0,0098
-0,0011
-0,0038
0,0013
0,0013
0,0071
0,0110
0,0041
0,0035
-0,1782
-0,2425
-0,0070
-0,0075
-0,0184
-0,0193
-0,0066
-0,0072
0,0024
0,0025
0,0022
0,0064
0,0081
0,0063
-0,2317
-0,2868
-0,0165
-0,0173
-0,0376
-0,0382
-0,0136
-0,0143
0,0047
0,0047
-0,0125
-0,0106
0,0148
0,0128
-0,2925
-0,3609
-0,0366
-0,0376
19-12-2018
COMPTANT
ACHAT
VENTE
A 1 MOIS
ACHAT
VENTE
A 3 MOIS
ACHAT
VENTE
A 6 MOIS
ACHAT
VENTE
A 12 MOIS
ACHAT
VENTE
BCE
TAUX PRET MARGINAL 0.25 %
taux repO (refi)
0.00 %
taux depOt
-0.40 %
ROYAUME UNI TAUX JOUR LE JOUR
0.45 %
taux de base
0.75 %
USA
TAUX JOUR LE JOUR
2.11 %
fOnds federaux
2.25 %
2 ans
2.72 %
10 ans
2.93 %
JAPON
BOJ TOKYO
-0.10 %
taux JOur le JOur
-0.15 %
taux repO (refi)
-0.10 %
10 ans
-0.05 %
JPY (100)
CAD
TAUX BONS DU TRÉSOR
BTF
TAUX
1 MOIS
3 MOIS
6 MOIS
9 MOIS
1 AN
2 ANS
5 ANS
10 ANS
-1,03
-0,91
-0,83
-0,72
-0,64
-0,45
0,04
0,74
INDICES DE RÉFÉRENCE DES EMPRUNTS À TAUX VARIABLES
MOY.
MENS.
OCT. 16
NOV. 16
DÉC. 16
JANV. 17
FÉV. 17
MARS 17
AVR. 17
MAI 17
JUIN 17
JUIL. 17
AOÛT 17
SEPT. 17
OCT. 17
NOV. 17
DÉC. 17
JANV. 18
FÉV. 18
MARS 18
AVR. 18
MAI 18
JUIN 18
JUIL. 18
AOÛT 18
SEPT. 18
OCT. 18
NOV. 18
TMM
EURIBOR
1 MOIS
3 MOIS
-0,3462
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,3648
-0,3628
-0,3614
-0,3636
-0,359
-0,3609
-0,3662
-0,3614
-0,371
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,372
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,371
-0,37
-0,369
-0,309
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
-0,329
-0,326
-0,322
-0,321
-0,319
-0,319
-0,318
-0,316
TME
0,36
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
0,80
0,83
0,83
0,68
0,73
0,79
0,86
0,81
SOURCE CDC IXIS
TMOR.
PUB. PRIV.
MOY.
EONIA
EURIBOR
TEC
HEBDO
1 MOIS 3 MOIS 10
THE
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
13-11
14-11
15-11
16-11
19-11
20-11
21-11
22-11
23-11
26-11
27-11
28-11
29-11
30-11
03-12
04-12
05-12
06-12
07-12
10-12
11-12
12-12
13-12
14-12
17-12
18-12
19-12
0,87
0,87
0,87
0,79
0,79
0,79
0,79
0,79
0,80
0,80
0,80
0,80
0,80
0,76
0,76
0,76
0,76
0,76
0,71
0,71
0,71
0,71
0,71
0,75
0,75
0,75
0,75
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
1,00
1,03
1,03
0,88
0,93
0,99
1,06
1,01
-0,361
-0,36
-0,362
-0,36
-0,362
-0,362
-0,362
-0,362
-0,363
-0,362
-0,362
-0,362
-0,362
-0,365
-0,349
-0,349
-0,355
-0,369
-0,358
-0,359
-0,359
-0,358
-0,36
-0,36
-0,362
-0,362
-0,364
-0,369
-0,369
-0,369
-0,371
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,368
-0,369
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,367
-0,367
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,369
-0,369
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,315
-0,315
-0,314
-0,312
-0,312
-0,311
-0,311
-0,311
-0,311
0,77
0,77
0,74
0,76
0,78
0,77
0,77
0,75
0,73
0,73
0,73
0,71
0,71
0,69
0,70
0,68
0,66
0,66
0,67
0,69
0,74
0,69
0,70
0,69
0,71
0,70
0,70
THOR.
PUB.
PRIV.
1,07
1,07
1,07
0,99
0,99
0,99
0,99
0,99
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,95
0,95
0,95
0,95
1,07
1,07
1,07
0,99
0,99
0,99
0,99
0,99
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,95
0,95
0,95
0,95
2
111
29,8
39
0,031
34,97
4,12
10,2
27,6
10,2 + 0,49
27,6 - 1,43
1846
500
36
24,2
115,5
88,6
3,3
0,319
48,6
24,2
119
88,6
3,31
0,32
48,6
+ 2,59
+ 0,3
- 10,11
- 0,41
1
572
64
21103
426342
4959
10,5
36
25,2
25,2
19,3
13,4
2,1
54,1
3,08
0,228
5,58
52,8
19,74 + 0,41
14
- 3,45
2,17 + 1,4
54,1 - 1,46
3,2 + 0,95
0,228+ 7,55
5,7 + 1,79
10
- 1,48
6,2 + 0,32
37,7 - 2,08
139
+ 6,49
53
59,5
37,5
4,3
318
2,3
5,62
6,2
3,6
4,4
5,42
4,31
59,5
37,9 + 0,8
4,38 - 4,58
318 + 2,58
2,3 - 2,54
5,62 - 4,42
6,2 - 0,96
3,64 - 2,07
4,44
5,42 - 0,37
4,51 + 4,64
1
1,54
6,06
37,5
6929
1142
18992
2854
28767
12589
748
1183
1241
336
1,04
78
3079
13038
3
43
4900
891
5627
26
858
8684
19
- 0,78
22,8
30
87,2 + 2,11
72
50
50
2361
1,95
120
120
MÉTAUX NON FERREUX
MÉTAUX STRATÉGIQUES
PARIS
OR (EUROS CPROR/*COURS HEBDO)
19/12
18/12
COURS PRIME PREC.
LINGOT
0
35210
35490
10 FLORINS
214,8
0,04
212
5 DOLLARS*
310
16,15
310
10 DOLLARS
570
6,79
600
20 DOLLARS
1200
12,37
1200
5 ROUBLES*
0
-100
0
50 PESOS
1328
-0,22 1325,75
LATINE
204
-1
204
NAPOLEON
212,9
3,32
211,9
1/2 NAPOLEON* 117,5
14,05
116
SOUVERAIN ELI I* 273
5,09
273
SOUVERAIN
259,3
-0,19
260
1/2 SOUVERAIN* 132
1,62
132
SUISSE
208,1
0,99
211,9
TUNISIENNE*
213
3,37
213
MARK*
261,9
3,07
261,9
KRUGERRAND
1170
5,99
1170
LINGOTIN 500GRS 18240
2,79
18240
LINGOTIN 250GRS 9120
2,79
9120
LINGOTIN 100GRS 3650
2,85
3645
ARGENT C3E (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
495,38
496,15
CUIVRE (GIRM):
LONDRES
(EN DOLLARS)
PALLADIUM (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
FIX1
35 619
35 670
FIX2
35 337
35 783
PLATINE (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
FIX1
22 308
22 385
FIX2
22 308
22 188
LONDON BULLION MARKET
19/12
18/12
ARGENT (EN CENTS PAR OZ)
FIXAGE
1 472
1 459
OR (EN DOLLARS PAR OZ)
FIX
1 255
26
2,5
36,4
37 + 0,82
83
0,834
0,888- 4,1
1789
25,6
26,4 + 5,6
44011
605
605
41
59
59,2 + 0,68
241
3,005
3,205+ 4,06 216583
3,935
4,1 + 2,37
34809
1,44
1,44 - 1,37
151
0,296
0,296- 1,33
15530
13,1
13,1 - 3,32
2676
6,85
6,85
226
1 246
PALLADIUM (EN DOLLARS PAR ONCE TROY)
1 253
1 266
PLATINE (EN DOLLARS PAR ONCE TROY)
791
785
SETTLEMENT
18/12
14,61
14,61
14,7
14,79
14,88
19/12
DÉC. 18
14,72
JANV. 19
14,74
MARS 19
14,84
MAI 19
14,93
JUIL. 19
15,01
OR (EN DOLLARS PAR ONCE)
SETTLEMENT
SETTLEMENT
19/12
792,1
794,9
800
805,2
809,4
AUTRES DEMI PRODUITS CUIVREUX :
BASE CUIVRE
18/12
1249
1259,8
1265,9
1271,4
1283,7
SETTLEMENT
18/12
789,5
791,1
795,9
805
813,8
623,15 DEPUIS LE 19/12
BASE LAMINÉ LAITON 1 TITRE 527,29 DEPUIS LE 19/12
BASE LAMINÉ LAITON 70/30
536 DEPUIS LE 19/12
BASE LAMINÉ LAITON 85/15
579,57 DEPUIS LE 19/12
BASE LAMINÉ BRONZE 94/6
712,24 DEPUIS LE 19/12
BASE LAMINÉ BRONZE 94/4
682,54 DEPUIS LE 19/12
LONDON METAL EXCHANGE
19/12
18/12
ALLIAGE D`ALUMIN. (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
1350-1360
1400-1410
11960
1410-1420
1400-1410
12060
ALUMINIUM (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
1939-1940
1941-1942
1227325
1937-1937,5
1924-1925
1169625
CUIVRE (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
STOCKS
6042,5-6043
6069-6070
122000
CASH
3 MOIS
VOL.
19275-19300
19230-19250
2990
10880-10885
10955-10970
209784
6095-6095,5
6109-6110
121800
19450-19500
19410-19420
2990
10930-10935
11000-11010
209592
PLOMB (EN $ PAR TONNE)
1938-1939
1939-1941
108775
1911,5-1912
1924-1925
107200
ZINC (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
19275-19300
19230-19250
127850
2579,5-2580
2534-2535
122400
NEW YORK
CUIVRE (EN CENTS PAR LB)
SETTLEMENT SETTLEMENT
DÉC. 18
JANV. 19
FÉV. 19
MARS 19
19/12
2,69
2,69
2,69
2,69
18/12
2,66
2,66
2,66
2,65
VOL
119
79
18
46685
KUALA LUMPUR
ETAIN (EN DOLLARS PAR TONNE)
SETTLEMENT SETTLEMENT
JOU R
19/12
19230
18/12
19300
18/12
ANTIMOINE 99,65% (PAR TONNE)
8050
8050
BISMUTH 99,99% (PAR LB)
3,75
3,75
CADMIUM 99,95% (PAR LB)
1,35
1,35
COBALT (CATHODES) 99,80% (PAR LB)
33
33
EPONGE DE TITANE 99,60% (PAR KG)
6,8
6,8
FERRO MANGANESE (HC) (PAR TONNE)
975
975
FERRO MOLYBDENE (PAR KG)
28,3
28,3
GERMANIUM (PAR KG)
1300
1300
SELENIUM 99,50% (PAR LB)
14,5
14,5
SILICIUM (PAR TONNE)
1905
1905
ICE
(EN GBP PAR MWH)
CLÔTURE
19/12
BASE
40,69
POINTE
46,28
ICE FUTURES
(EN GBP PAR MWH)
NICKEL (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
19/12
ÉLECTRICITÉ
ETAIN (EN $ PAR TONNE)
SETTLEMENT
19/12
DÉC. 18
1255,8
AVR. 19
1265,3
JUIN 19
1272
AOUT 19
1277,1
DÉC. 19
1289,4
PLATINE (EN DOLLARS PAR ONCE)
DÉC. 18
JANV. 19
AVR. 19
JUIL. 19
OCT. 19
CATHODES : 5435 A COMPTER DU 19/12/
CASH
3 MOIS
VOL.
NEW YORK
ARGENT (EN CENTS PAR ONCE)
SETTLEMENT
57
19
22,8
30
85,4
MATIÈRES PREMIÈRES
MÉTAUX PRÉCIEUX
VOL
BASE JAN 19
BASE FEB 19
POINTE JAN 19
POINTE FEB 19
CLÔTURE
18/12
40,69
46,28
CLÔTURE
CLÔTURE
19/12
66,81
66,22
74,76
73,96
18/12
66,81
66,22
74,76
73,96
VOL
364004
192492
VOL
PRODUITS PÉTROLIERS
SUCRE
ROTTERDAM
(BARGES - FOB) (EN $ PAR TONNE)
GAS OIL 0.1% SUL.
502
London Daily Price:
343
318
358,5
333,5
SINGAPOUR
GASOLINE 97
GAS OIL
FUEL OIL (180)
FUEL OIL (380)
59,85
65,66
380,5
348,5
63,55
68,99
393,5
361,5
ÉMISSION CO2
NYMEX EMISSIONS (EN EUROS PAR TONNE)
CLÔTURE
AVR. 19
MAI 19
JUIN 19
JUIL. 19
AOUT 19
CLÔTURE
19/12
49
48,9
48,88
49,5
47,53
18/12
47,3
47,7
48,05
48,38
48,65
VOL
18/12
28,6
28,65
29,05
CLÔTURE
19/12
3,66
3,57
3,41
18/12
3,83
3,74
3,56
VOL
VOL
30
6
1
VOL
19/12
12,57
12,66
12,77
13,04
13,61
18/12
12,49
12,6
12,73
13
13,55
MARS 19
MAI 19
JUIL. 19
OCT. 19
MARS 10
19/12
DEC 2018 23,82
JAN 2019 24,19
FEV 2019 23,7
CLÔTURE
CLÔTURE
19/12
18/12
MARS 19 1709
1686
MAI 19
1722
1701
JUIL. 19
1728
1706
SEPT. 19
1732
1711
DÉC. 19
1732
1716
NEW YORK (EN $ PAR TONNE)
8297
3902
3477
1365
1204
18/12
78,52
80,55
77,13
19/12
2315
2326
2345
2346
2343
18/12
2228
2240
2274
2280
2294
VOL
12868
4233
1104
563
3
19/12
18/12
JANV. 19 1475
1459
4753
MARS 19 1505
1488
9519
MAI 19
1520
1501
2415
JUIL. 19
1536
1517
715
SEPT. 19
1555
1536
298
NEW YORK-ARABICA (EN CENTS PAR LB)
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
8718
1034
2
MARS 19
MAI 19
SEPT. 19
DÉC. 19
19/12
100,6
103,7
109,25
113,2
18/12
100,25
103,5
109,1
112,85
VOL
14776
3535
1418
999
CHICAGO (EN $ PAR 1000 BDFT)
SETTLEMENT SETTLEMENT
19/12
325,3
329,5
335,1
18/12
325,3
329,4
334,5
VOL
43011
10965
8057
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
19/12
18/12
JANV. 19 10,5
10,55
MARS 19 10,61
10,68
MAI 19
10,79
10,88
AVOINE À CHICAGO
(EN CENTS PAR BOISSEAU)
VOL
NEW YORK (CONT. NO2 - EN CENTS PAR LB)
SETTLEMENT SETTLEMENT
JOU R
19/12
18/12
112,45
115,7
VOL
VOL
96
13
SETTLEMENT SETTLEMENT
19/12
167
167
179,95
VOL
18/12
169
172,5
180,05
143
VEAU VIVANT - BRESIL - BRL :
151.5
LE 18/12//18
BETAIL VIVANT - CME - USD :
1.19775
LE 18/12//18
BETAIL D'ENGRAIS - CME - USD : 1.462
LE 18/12//18
PORC MAIGRE - CME - USD :
0.6265
LE 18/12//18
PORC FRANCE E - EUR :
1.5
LE 02/03//17
INDICES
19/12
18/12
182,07
180,59
REUTERS COM. 2370,92
2367,97
MOODYS COM. 5703,65
5703,65
OR INDUSTRIEL 35460
112.45
364
377
5
SETTLEMENT SETTLEMENT
RJ CRB
JUS D’ORANGE
BOIS
305
859
398
SETTLEMENT SETTLEMENT
BETAILS
VOL
VOL
19/12
18/12
MARS 19 383,5
385,25
MAI 19
391,5
393,25
JUIL. 19
398,5
399,75
RIZ À CHICAGO (EN CENTS PAR LB)
LONDRES-ROBUSTA (EN $ PAR TONNE)
CLÔTURE
146
2
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
CLÔTURE
VOL
19/12
18/12
JANV. 19 177
177
MARS 19 179
179,5
JUIN 19
182,5
182,5
MAIS À CHICAGO (EN CENTS PAR
BOISSEAU)
JANV. 19
MARS 19
MAI 19
18/12
24,77
24,88
24,63
SETTLEMENT SETTLEMENT
MARS 19
MAI 19
SEPT. 19
DÉC. 19
JUIL. 10
SETTLEMENT SETTLEMENT
CAFÉ
NEW YORK (CONT. N°2 - CENTS PAR LB)
JANV. 19
MARS 19
MAI 19
VOL
VOL
19/12
18/12
MARS 19 524,13
532,75
MAI 19
530,75
539,25
SEPT. 19
542,75
553
MAIS À PARIS (EN EUROS PAR TONNE)
Prix indicatif de l'Organisation internationale du
café (cents US/livre) :
Prix composé : 97.59
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
COTON
19/12
77,25
79,62
77,4
CLÔTURE
SETTLEMENT SETTLEMENT
19/12
18/12
MARS 19 205,75
207
13592
MAI 19
206,75
208,25
4633
SEPT. 19
190
191,25
1077
BLÉ À CHICAGO (EN CENTS PAR BOISSEAU)
VOL
INDICE COTLOOK A : 86,8, LE 19/12//18
Mars 19
Juil. 19
Oct. 19
53584
17541
10845
3992
1559
BLÉ DE MEUNERIE N°2 À PARIS
(EN EUROS PAR TONNE)
19/12
18/12
MARS 19 288,75
286,25
MAI 19
290
288,25
JUIL. 19
286,75
285,25
BLÉ FOURRAGER À LONDRES
(EN £ PAR TONNE)
18/12
24,79
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
CLÔTURE
SETTLEMENT SETTLEMENT
CLÔTURE
POWERNEXT GAS FUTURES
VOL
CLÔTURE
NYMEX ( EN $ PAR MBTU)
JANV. 19
FÉV. 19
MARS 19
VOL
4813
1513
778
299
238
Prix indicatif de l'Organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 17/12/
Prix indicatif : 2233,51
LONDRES (EN £ PAR TONNE)
GAZ NATUREL
CLÔTURE
19/12
18/12
FÉV. 19
540,25
530,5
51329
MARS 19 540
530,75
31237
AVR. 19
539,75
531
11124
MAI 19
539,75
531,75
7928
JUIL. 19
543,75
536,75
3703
NEW YORK NYMEX WTI (EN $ PAR BARIL)
CLÔTURE
19/12
28,6
28,65
29,05
CLÔTURE
CACAO
SETTLEMENT SETTLEMENT
DÉC. 18
JANV. 19
MAI 19
CLÔTURE
19/12
18/12
MARS 19 343
336,4
MAI 19
347,1
340,6
AOUT 19 351,9
346,1
OCT. 19
355,2
350
DÉC. 19
362,3
355,8
NEW YORK (EN CENTS PAR LB)
VOL
URANIUM NYMEX (EN $ PAR LB)
19/12
NORD DA 23,77
19/12
18/12
JOUR
57,75
56,26
FÉV. 19
57,75
56,26
212502
MARS 19 57,77
56,23
167562
LONDRES-GAZOLE (EN $ PAR TONNE)
CLÔTURE
CLÔTURE
18/12
23,4
URANIUM
LONDRES-BRENT (EN $ PAR BARIL)
CLÔTURE
CLÔTURE
19/12
23,4
POWERNEXT GAS SPOT
PRODUITS PÉTROLIERS
CLÔTURE
LONDRES (EN DOLLARS PAR TONNE)
509,5
FUEL
FUEL OIL (HS 180)
FUEL OIL (HS 380)
SPOT
CÉRÉALES
12,45 cts/lb
LMEX
2829
35526
2875,4
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 33
Les Echos Jeudi 20 décembre 2018
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
Mirabaud Asset Management
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
LU0155303323 PICTET-ASIAN EQ. JAPAN
228,6
LU0090689299 PICTET-BIOTECH
637,02 18/12
LU0280430660 PICTET-CLEAN ENERGY
CODE ISIN
DÉSIGNATION
DES VALEURS
LU0130728842 PICTET-EMERGING EUROPE
306,6
LU0130729220 PICTET-EMERGING MKTS
504,23 18/12
LU0128490280 PICTET-EUR BONDS
547,2
234,52 18/12
CODE ISIN
DÉSIGNATION
DES VALEURS
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
CODE ISIN
DÉSIGNATION
DES VALEURS
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT.
DATE
19/12
SYNCHRONY (LU)
359,24 19/12
LU0935268721 RAM (L) SF EM MKT CORE EQ
LU0168449691 PICTET-GREATER CHINA
489,27 18/12
LU0188501257 PICTET-HEALTH
256,33 18/12
493,13 18/12
13988,3
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
LU0128467544 PICTET-GLOBAL EMERG.DEBT
LU0176900511 PICTET-JAPANESE EQ. SEL.
76,79 18/12
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
18/12
LU0144509717 PICTET-EUROPEAN SUST. EQ.
LU0070964530 PICTET-INDIAN EQ.
18/12
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
CLASSIFICATION
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
CLASSIFICATION
DÉSIGNATION
DES VALEURS
CODE ISIN
CLASSIFICATION
CLASSIFICATION
sicav//fcp
18/12
92,67 18/12
LU1626130063 SWISS SMALL & MID CAPS (CHF)
LU0704154292 RAM (L) SF EM MKT EQ
161,9 18/12
LU1626129727 SWISS ALL CAPS (CHF)
95,95 18/12
LU0375629556 RAM (L) SF EUROPEAN EQ
392,21 18/12
LU1626130816 SILK ROAD ZONE STOCKS (USD)
92,34 18/12
LU1048876350 RAM (L) SF GB SHLDR YLD EQ
113,95 18/12
LU0851564897 EUROPEAN EQUITY (EUR)
LU0705072691 RAM (L) SF L/S EM MKT EQ
118,63 18/12
LU1626130220 HIGH DIV. EUROPE STOCKS (EUR)
89,04 18/12
LU0851564541 WORLD EQUITY (EUR)
138,68 18/12
LU0217139020 PICTET-PREMIUM BRANDS
142,48 18/12
LU0705071701 RAM (L) SF L/S EUROPEAN EQ
147,57 14/12
LU1279334210 PICTET-ROBOTICS
127,33 18/12
LU0375630729 RAM (L) SF NORTH AM EQ
266,54 18/12
LU0338483075 PICTET-RUSSIAN EQUITIES
56,83 18/12
LU1074511459 RAM (L) TF CONV EUROPE
138,51 18/12
LU0256846139 PICTET-SECURITY
216,83 18/12
LU0419186167 RAM (L) TF GB BD TOT RET
141,35 18/12
LU0935723782 RAM (L) TF II ASIA BD TOT RET
136,71 18/12
LU0340554913 PICTET-DIGITAL
282,51 18/12
LU0130732364 PICTET-SMALL CAP EUR.
1015,85 18/12
LU0255798109 PICTET-EMERG LC DEBT
154,83 19/12
LU0104884860 PICTET-WATER
279,23 18/12
88,22 18/12
140,78 18/12
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DÉSIGNATION DES VALEURS».
carnet
fr
PORTRAIT
par Benjamin Quénelle
—Correspondant à Moscou
Sanofi
Oxana Monge
veille à la santé
de Sanofi
à Moscou
Oxana Monge n’a pas choisi la filière pharmaceutique. « C’est elle qui m’a choisie ! » plaisante
la nouvelle directrice de Sanofi en Russie. A
46 ans, elle prend ses fonctions de patronne de
filiale après seulement quatre ans passés dans
le groupe français, chargée notamment de la
branche diabète à Moscou. Un secteur clef pour
le géant en Russie. Car, premier Big Pharma à
avoir lancé une usine dans un pays où les médicaments sont en plein essor, le groupe ne cesse
d’intensifier sa production d’insuline sur le site
ultrasophistiqué qu’il a ouvert en 2013 à Oriol, à
quelque 300 kilomètres de la capitale. « Nous
investissons pour moderniser et étendre la production. Avec pour objectif l’exportation »,
s’enthousiasme Oxana Monge, qui veut passer
d’un volume de 30 à 40 millions de cartouches
par an. Une petite révolution en plein boom du
médicament « made in Russia ».
Si l’insuline représente déjà un quart du chiffre d’affaires de Sanofi en Russie, le groupe veut
aussi se diversifier, et doper le reste de sa production locale. Et c’est là, la mission d’Oxana
Monge. Dans les bureaux moscovites, où tout se
fait en anglais, la coopération déjà en place avec
trois producteurs locaux, notamment pour des
vaccins et des médicaments du cœur, est suivie
de près. Pour ces partenariats, les critères de
contrôle sont stricts. « Nous devons faire respecter nos normes de qualité », insiste Oxana
Monge, rodée aux complexités du marché
russe car, avant de rejoindre Sanofi, cette Russe,
mariée à un Français, a travaillé à Moscou pour
Eli Lilly.
Un MBA en Grande-Bretagne
C’est d’ailleurs au sein de ce groupe américain
qu’elle avait, jusque-là, mené toute sa carrière
pharmaceutique. Mais c’est en fait sur le campus de la Cranfield School of Management,
près de Londres, qu’Oxana Monge a fait ses
premiers pas dans la santé. Par hasard. Elle
venait d’achever son MBA. « Je cherchais un
groupe international où je pouvais satisfaire
ambitions et inspirations », confie la dirigeante. C’était en 2001. Elle avait 29 ans. Après
avoir vécu dans la chaotique Russie au sortir
du communisme, elle voulait entrer de plainpied dans le monde de la globalisation.
Née dans l’ex-URSS, à Bichkek (capitale du
Kirghizistan, alors République soviétique),
Oxana Monge a grandi au gré des carrières de
ses parents ingénieurs entre Saint-Pétersbourg
et Saratov, grande ville sur la Volga. Douée pour
les mathématiques, elle a d’abord investi la
high-tech. « Mais l’informatique, ce n’est pas ce
que je suis, ce que j’aime… raconte-t-elle avant de
faire défiler ses années d’étudiante post-soviétique. J’aime l’humain ! » C’était au début des
années 1990, lorsque la Russie enterrait la
perestroïka, plongeant dans l’inconnu pour
renaître des ruines soviétiques. « Le pays changeait. Tout l’environnement était nouveau ! Le
marché économique se formait. Avec plein
d’opportunités », résume Oxana Monge, qui
avait 19 ans quand l’URSS s’est écroulée.
Basée à Saint-Pétersbourg, elle a alors travaillé, tour à tour, dans la communication,
l’immobilier, le marketing. « Les conditions de
vie autour étaient dures, il n’y avait rien dans les
magasins. Mais j’étais jeune et pleine d’énergie »,
se souvient-elle. C’est aussi le temps des premiers contacts avec les entreprises occidentales
venues s’aventurer sur le marché russe. Et l’époque de ses premières vraies leçons d’anglais.
Avant le grand saut : le MBA outre-Manche,
une année d’études payée sans bourse grâce à
un prêt auprès d’un ami, puis la rencontre sur le
campus avec les représentants d’Eli Lilly.
Aujourd’hui, Oxana Monge, qui est restée
treize ans chez Eli Lilly, gravissant les échelons
et passant de Londres à Moscou, s’exprime en
anglais mais s’enthousiasme avant tout pour la
nouvelle Russie. « Pour travailler, c’est bien plus
dynamique et intéressant ici ! » insiste-t-elle.
Avec son mari, un Bordelais rencontré à Londres, qui a accepté de la suivre et d’apprendre le
russe, elle aime profiter de « la vie à Moscou si
diverse et si riche ». Oxana Monge reste par contre plus prudente sur les questions politiques.
Elle assure ne pas vivre personnellement les
actuelles tensions entre le Kremlin et l’Europe
de l’Ouest. « Je lis les informations des deux côtés.
La vérité est sans doute au milieu… », philosophe-t-elle, diplomate.
Si Oxana Monge parle politique, c’est avant
pour revenir à la pharmacie, « ce secteur qui touche à tout », et à ses projets pour développer la
production « made in Russia ». n
Hérault depuis 2015. En 1992, il a
intégré les antennes locales de
Radio France. Il a ensuite rejoint
le Mouv’ pour y être délégué à
l’antenne, chargé de la rédaction
et des programmes. En 2010, il a
retrouvé le réseau France Bleu en
tant que directeur lors de la création de France Bleu Toulouse
(devenue France Bleu Occitanie).
AUTORITÉ
AMF
Philippe Sourlas
deviendra secrétaire général
adjoint, chargé de la direction de
la gestion d’actifs de l’Autorité
des marchés financiers, à
compter du 7 janvier prochain.
Philippe Sourlas, 36 ans, ancien
élève de l’Ecole Polytechnique et
de l’Ensae, est titulaire d’un master en analyse et politique économique de l’Ecole d’économie de
Paris et d’une licence en droit de
l’université de Paris-I. Il a débuté
à l’Inspection générale des finances en 2006, avant d’intégrer, en
2008, l’Autorité de contrôle des
assurances et des mutuelles
(ACAM), devenue l’Autorité de
contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il y a successivement
été expert international et contrôleur, adjoint au chef de brigade, puis chef d’une brigade de
contrôle assurance entre 2011 et
2013. Après avoir été responsable
de l’un des services de contrôle
d e s b a n q u e s d e l ’AC P R , i l a
rejoint, en 2014, l’AMF, où il était
directeur adjoint à la direction de
la gestion d’actifs.
INSTITUT
ENTREPRISES
T-SYSTEMS
François Fleutiaux
est nommé directeur commercial
du groupe. Il est déjà membre du
comité de direction.
François Fleutiaux, 52 ans, diplômé
de l’Ecole nationale d’ingénieurs de
Saint-Etienne, a débuté chez IBM.
Dès 2006, il est devenu directeur
général, chargé des activités d’Unisys en Espagne, avant de piloter
l’externalisation des ventes en
Europe du Sud en 2010. En 2012, il a
rejoint Fujitsu en tant que vice-président senior, responsable de
l’Europe occidentale et responsable du développement des activités
de Fujitsu en Europe, au MoyenOrient, en Afrique et en Inde en
2015. Depuis un an, il était à la tête
de la division IT clientèle d’affaires
de T-Systems.
ERAMET
Hervé Montégu
sera directeur de l’activité
lithium dès le 1er janvier prochain.
Hervé Montégu, 56 ans, titulaire
d’une licence sciences économiques de l’université de Paris-XII,
diplômé de l’IEP de Paris, est
entré dans le groupe Eramet en
1994. Il y est notamment devenu
directeur financier d’Erasteel en
1998 et directeur du contrôle de
gestion et du plan groupe en
2004. Trois ans plus tard, il a été
nommé directeur administratif
et financier d’Eramet Comilog
Manganese,membre du comité
de direction de la branche manganèse. Promu directeur général
d’Erachem et membre du comité
de direction de la branche manganèse en 2013, il était administrateur directeur général de
Comilog (filiale gabonaise du
groupe) depuis 2015.
a notamment coordonné l’exercice de prospective Agrimonde
(Comment nourrir la planète en
2050 ?) avant de rejoindre l’Iddri
comme directeur des programmes en 2010. Il est, par ailleurs,
président du comité scientifique
et technique du Fonds français
pour l’environnement mondial
(FFEM) et membre de la Lead
Faculty du réseau Earth System
Governance.
IDDRI
Sébastien Treyer
est nommé directeur général de
l’Institut du développement
durable et des relations internationales (Iddri). Il prendra ses
fonctions le 2 janvier 2019.
ILS SONT NÉS
UN 20 DÉCEMBRE
Julien Benneteau,
joueur de tennis, 37 ans.
Benjamin Cardoso, président
fondateur de LeCab, 32 ans.
Jean-Pierre Descombes,
ancien animateur télé, 71 ans.
Nadia Farès, actrice, 45 ans.
Delphine Hanton,
directrice générale adjointe
de Thuasne, 44 ans.
Yvan Le Bolloc’h, animateur
télé et acteur, 57 ans
Kylian Mbappé,
footballeur, 20 ans.
Pascal Morand, président
exécutif de la Fédération
de la haute couture
et de la mode, 63 ans.
Bruno Moynot, comédien,
68 ans.
Alan Parsons, musicien
britannique, 70 ans.
Vincent Prolongeau, CEO
de Continental Foods, 54 ans.
John Perkins, PDG du groupe
Smartbox, 54 ans.
Ernest-Antoine Seillière,
ex-président du conseil de
surveillance de Wendel, ancien
président du Medef, 81 ans.
Jean-Claude Trichet, ancien
président de la BCE, 76 ans.
André Zylberberg,
économiste, chercheur, 71 ans.
RADIO FRANCE
Vicent Rodriguez
est nommé directeur des sports
de Radio France.
Vincent Ro driguez, 53 ans,
diplômé de l’ESJ Paris est directeur de la station de France Bleu
Sébastien Treyer, 45 ans, ancien
élève de l’École Polytechnique,
ingénieur en chef des ponts, des
eaux et des forêts, et docteur en
gestion de l’environnement, a été
c h a rg é d e l a p r o s p e c t i ve a u
ministère de l’Environnement, et
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
crible
Jeudi 20 décembre 2018
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
Les faux pas sont sanctionnés sans aménité,
Natixis le constate malgré son dividende.
L’INVITÉ
DES « ÉCHOS »
« Les Echos »
+
Dérapage autocontrôlé
Véronique Fayet Présidente
du Secours catholique
PAUVRETÉ « Le Secours catholique reçoit presque 1,5 million
de personnes. Beaucoup sont très pauvres, avec un revenu
médian autour de 500 euros, et beaucoup n’ont pas
de revenus : des étrangers sans papiers, mais aussi des
Français qui ne demandent plus leurs droits. Par exemple,
le non-recours au RSA est un phénomène très important.
Puis, nous constatons, en augmentation depuis quelques
années, des personnes qui sont au-dessus du seuil de pauvreté
– 1.000 euros par personne et par mois – mais qui n’y arrivent
plus. Ces personnes ont besoin d’un coup de pouce sur
les questions d’énergie : des factures d’électricité qu’ils
n’arrivent plus à payer, une vieille voiture en panne dont
ils ont absolument besoin. Ces “presque pauvres” sont de plus
en plus nombreux chez nous d’année en année… Ce sont aussi
des femmes seules, de plus de 60 ans, qui ont une petite retraite, de 800-850 euros, et qui n’y arrivent pas », explique
Véronique Fayet.
GRANDE CONCERTATION NATIONALE « Ce débat est
important. Mais à mon sens, il est beaucoup trop court,
il aurait fallu prendre plus de temps », estime Véronique
Fayet. « Nous avons demandé à nos équipes locales
d’entendre la parole des pauvres, des presque-pauvres…
[…] Puis nous ferons remonter les paroles des personnes
les plus fragiles d’ici, peut-être, début février, pour porter
cette contribution au débat public et au président
de la République. »
Interview réalisée par Olivier Harmant
a L’intégralité de l’émission sur lesechos. fr/invitedesechos
La pilule du surlendemain
« Si tu ne marches pas aujourd’hui, demain tu devras courir. » C’est un
proverbe coréen qui le dit, et cela tombe bien pour Natixis, qui comptabilise
d’un seul coup la facture de ses « autocalls » coréens, à savoir les pertes déjà
encourues et la provision pour couvrir le stock existant. Ces 260 millions
d’euros de recettes en moins ont provoqué une évaporation boursière
de 1 milliard (–7,4 % pour l’action). Les experts d’UBS n’envisagent
pourtant qu’une réduction de 6 % de leur prévision de bénéfice 2018, et cela
avant impôt. Il s’avère que les caractéristiques particulières de ces produits
dérivés sur actions du pays du Matin calme en rendent la couverture plus
complexe. Si le modèle utilisé avait été plus adapté, Natixis ne se serait pas
retrouvé avec une stratégie de couverture déficiente face à la dégradation
des marchés asiatiques. L’erreur avouée et traitée aurait tout à fait pu être
à moitié pardonnée, mais il se confirme que les investisseurs mondiaux ont
la main lourde en cas de faux pas, en particulier envers les valeurs
bancaires qui n’ont pas la cote quand l’économie ralentit. Le rendement
du coupon ordinaire (probablement supérieur à 8 % vu la distribution
de 60 % du bénéfice au minimum) et le dividende exceptionnel (11,5 %
de la capitalisation boursière) ne sont plus un bouclier aussi puissant pour
le nouveau patron, François Riahi, même si ses actionnaires s’en régaleront, à commencer par BPCE.
Free 15
Fresh Planet 15
Gameloft 15
Geely Automobile 29
General Electric 30
GSK 18
Huawei 23
Infrastructure
Australia 19
Innovent Biologics 29
Keolis 19
KiwiRail 19
LVL Medical 29
Meituan- Dianping 29
Merck Kga 18
Microsoft 23
Natixis 28, 30
Netflix 22
Nissan 17
La chute de la téléphonie de SoftBank ternit
l’image de la place de Tokyo
A en croire le dicton, « le médecin est plus à craindre que la maladie ».
Au chevet du premier apothicaire britannique, GlaxoSmithKline, Emma
Walmsley est néanmoins à l’écoute d’investisseurs peu patients car atteints
par la déprime boursière de cette fin d’année. A la grande surprise de la
City, l’ancienne de L’Oréal n’hésite pas à se renier en préparant la scission,
d’ici à trois ans, de la santé grand public de GSK, « tant adorée », comme elle
le disait elle-même à sa prise de fonction il y a un an et demi, puisqu’elle
l’avait auparavant dirigée durant un septennat. Cette volte-face s’en accompagne d’une autre, dans la pharmacie de prescription. Après s’être retiré
du marché des traitements du cancer il y a trois ans, le laboratoire a cassé
sa tirelire pour investir 5,1 milliards de dollars dans l’acquisition de la société de biotechnologie Tesaro. La prime payée (110 %) ne suffit cependant pas
à combler son retard. La patronne de GSK retourne sa blouse, mais soigne
les formes. L’ordonnance de sortie des médicaments « over the counter »
(OTC) s’accompagne d’une alliance dans ce domaine avec Pfizer, qui renforce le rang de leader mondial de la nouvelle entité. Comme le relève AlphaValue, la transaction est sur le papier destructrice de valeur (à hauteur de
5 milliards de livres) pour le britannique, qui apporte plus de chiffre d’affaires (73 %) qu’il n’en retire de poids au capital de la coentreprise (68 %). La
place londonienne a avalé la pilule en créditant mercredi le titre de 2,7 milliards de livres (+3,78 %) grâce aux vitamines d’un dividende confirmé
pour 2018 et 2019. Sans se demander de quoi sera fait le surlendemain.
Novartis 18
Pfizer 18
Plastic Omnium 19
Procter & Gamble 18
Redsun Properties 29
Salesforce 24
Sanofi 18, 30
Seqens 18
SNCF 19
Sofiparc 19
SoftBank Corp. 23
Spotify 23
Tencent 29
Upsa 18
VCredit Holdings 29
Xiaomi 29
Yahoo! 23
Yandex 23
Yashili 21
EN VUE
Les Echos est une publication du
PRINCIPAL ASSOCIÉ UFIPAR (LVMH)
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Pierre Louette
DIRECTRICE GÉNÉRALE PÔLE LES ECHOS Bérénice Lajouanie
DIRECTEUR DÉLÉGUÉ Bernard Villeneuve
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION & PRÉSIDENT DE LA SAS LES ECHOS Pierre Louette
Edité par Les Echos, SAS au capital de 794.240 euros RCS 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
ÉDITRICE Capucine Marraud des Grottes
ÉDITRICE ADJOINTE Clémence Callies
DIRECTEUR DES DÉVELOPPEMENTS ÉDITORIAUX DU PÔLE LES ECHOS Henri Gibier
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Nicolas Barré
DIRECTEURS DÉLÉGUÉS DE LA RÉDACTION
Dominique Seux et François Vidal
RÉDACTEURS EN CHEF
David Barroux (Entreprises)
Laura Berny (Enquêtes)
Daniel Fortin (Magazine, Opinions, Innovation)
Arnaud Le Gal (Les Echos Entrepreneurs
et opérations spéciales)
Etienne Lefebvre (France et International)
Clémence Lemaistre (Information digitale)
Guillaume Maujean (Finance-Marchés)
Pascal Pogam (Information
et transformation digitale)
RÉDACTEUR EN CHEF TECHNIQUE Didier Boileau
DIRECTEUR DE CRÉATION Fabien Laborde
DIRECTRICE ARTISTIQUE ADJOINTE
Marion Brisson
EDITORIALISTES
Cécile Cornudet,
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
Sylvie Ramadier (Le Crible)
LES ECHOS EXECUTIVES
RÉDACTRICE EN CHEF Muriel Jasor
LES ECHOS WEEK-END
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Henri Gibier
RÉDACTEURS EN CHEF Gilles Denis,
Karl de Meyer et Lucie Robequain
DIRECTRICE ARTISTIQUE Cécile Texeraud
SÉRIE LIMITÉE
RÉDACTRICE EN CHEF Frédérique Dedet
DIRECTRICE ARTISTIQUE
Clarice Fensterseifer
DIRECTEUR DE LA DIFFUSION ET DU MARKETING CLIENTS Etienne Porteaux
DIRECTEUR STRATÉGIE ET COMMUNICATION Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media Tél. : 01 87 39 78 00.
PRÉSIDENTE Corinne Mrejen
DIRECTEUR GÉNÉRAL Philippe Pignol
DIRECTRICE PUBLICITÉ FINANCIÈRE Céline Vandromme
DIRECTRICE PUBLICITÉ COMMERCIALE Emmanuelle Denis
DIRECTRICE PUBLICITÉ LIFESTYLE Anne-Valérie Oesterlé
SERVICE ABONNEMENTS LES ECHOS 4, rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex
Tél. : 01 70 37 61 36. Fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
IMPRESSION L’Imprimerie (Tremblay-en-France), Midi Libre (Montpellier).
TIRAGE DU 19 DÉCEMBRE 2018 : 90.593 exemplaires
Origine du papier : Belgique. Taux de fibres recyclées : 100%.
Ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen
sous le numéro FI/37/002. Eutrophisation : Ptot 0.013kg/tonne de papier
Membre de membre ACPM OJD CPPAP : 0421 c 83015. Toute reproduction, même partielle, est
interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
Ce numéro comporte un 3e cahier de 20 pages « Les Echos Sociétés »
GlaxoSmithKline n’a pas les moyens
de sa stratégie.
Du soft plutôt hard
LES ENTREPRISES CITÉES
AAC Technologies 29
Akeneo 24
Altifort 15
Amazon 18, 23
Ascletis Pharma 29
Ascoval 15
Bayer 18
Blade 24
Boehringer Ingelheim 18
BPCE 28
Bristol-Myers Squibb
(BMS) 18
Burelle SA 19
Danone 21
Downer 19
Engie 30
Facebook 23
France Télévisions
23, 22
C’est bien connu, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.
La foule d’investisseurs particuliers japonais qui ont tendu un portefeuille
attentif à la campagne marketing sans équivalent menée par SoftBank
pour l’introduction en Bourse de sa filiale de téléphonie mobile SoftBank
Corp sont tombés de haut. Ceux qui espéraient renouer avec les heures
glorieuses des IPO d’autrefois, tout en évitant le piège des télécoms (ils
étaient déjà tombés dedans avec NTT puis sa filiale NTT DoCoMo) n’ont été
récompensés que par une première séance de cotation calamiteuse
(–14,5 %). Cette dégringolade s’avère deux fois pire que la claque subie
par Japan Tobacco en 1994. Les « Madame Watanabe » ont eu la faiblesse
de se sentir rassurée par la seule présence du patron charismatique
Masayoshi Son, qui a bien levé les 23,6 milliards de dollars auprès de ces
« Veuve de Carpentras ». Son passage en force en dit long sur ses besoins
financiers et aussi sur la soif de rendement des foyers nippons. Car il a
maintenu un cours élevé malgré des marchés boursiers mondiaux
à la baisse. Et cette chute n’empêche pas l’action de demeurer plus chère
(7,7 fois le résultat brut d’exploitation attendue) que la moyenne de son
secteur, ce qui pourrait diminuer sa flexibilité financière dans l’avenir. Une
chose est sûre, il sera plus difficile de jouer autant sur l’image de « self made
man » plein de réussite pour valoriser les autres participations. Et l’image
boursière de l’Empire du soleil Levant n’en sort pas redorée, contrairement
aux espérances, alors que la gouvernance de ses grands groupes cotés
laisse toujours à désirer comme le montre l’affaire Nissan.
Sheryl Sandberg
e temps que les Français ne passent pas sur les ronds-points ou à
regarder BFM, ils se retrouvent
sur Facebook. « En France, 20 % du temps
passé sur Internet est consacré à Facebook », indiquait en 2014 Sheryl Sandberg, numéro deux du réseau social
depuis 2008. C’était le troisième bond de
sa carrière. Major de Harvard, elle y fut
remarquée par Larry Summers qui
l’emmena à la Banque mondiale puis à la
Maison-Blanche avant qu’elle n’entre
chez Google. Chez Facebook, elle aidera
son patron à introduire sa pépite en
Bourse. Jackpot, la fortune de Madame
est assurée. Hélas, parmi ses 2,3 milliards
d’utilisateurs, Facebook n’a pas que des
amis. A la Banque mondiale, Sheryl fut
chargée de dossiers concernant l’allégement de la dette, la voilà confrontée à des
ONG appelant au boycott du réseau. Partage de données personnelles, désinformation, voici Facebook accusé de véhicu-
L
ler le pire et le meilleur. Il serait
surprenant que parmi 2,3 milliards
d’hommes on ne compte que des anges
bon teint, démocrates, altruistes, non-fumeurs… Des militaires birmans, par
exemple, se déguisent en agneaux pour
déverser leur haine des musulmans
rohingyas et Facebook a fermé des centaines de pages les concernant. Selon le
« New York Times », Facebook aurait
ouvert ses données aux géants de la tech.
Entre Gafa, il faut bien s’entraider. Or,
Sheryl Sandberg est critiquée sur sa gestion des dérives. Dans son best-seller « En
avant toutes », elle ne s’est pas privée
d’abreuver les femmes de conseils pour
qu’elles réussissent leur carrière aussi
bien qu’elle. Il est temps pour l’adepte des
« to-do lists » de prendre à son tour quelques leçons. De gouvernance.
(
Lire nos informations
Page 23
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 20 DÉCEMBRE 2018 // CAHIER DES ANNONCES LÉGALES ET JUDICIAIRES AU NUMÉRO 22855 | ISSN 01534831 NE PEUT PAS Ê TRE VENDU SÉPARÉMENT
75 • PARIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
411737B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/12/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
L’ENTREPOT
Objet social : Toute activité de marchand de biens, d’exploitation et gestion
de biens immobiliers
Siège social : 103 rue de Sèvres, 75006
Paris Capital : 300 € Gérance : M. Arnaud RICHARD, 6 Domaine des Bellingants, 77210 AVON Cogérant : M. Stéphane THOLANCE, 18 rue du Fbg Saint
Martin, 75010 PARIS Cogérant : M. Sylvain QUERE, 30 Bd de l’Orangerie,
95160 MONTMORENCY Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
411767B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/11/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
412028B – LES ECHOS
412249B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
20/11/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
15/12/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
KENNEDY
PAG CONSEIL
Objet social : Prestations techniques
pour le cinéma, la télévision et l’événementiel
Objet social : le conseil pour les affaires
et autres conseils de gestion ; l’organisation d’événements et conseil en communication ; la création, l’acquisition, la location, la prise en location-gérance de
tous fonds de commerce ; la participation
directe ou indirecte de la société dans
toutes opérations.
Siège social : 76 avenue des Champs
Elysées, 75008 Paris Capital : 1000 €
Gérance : M. Guillaume GENTON, 76
avenue des Champs Elysées, 75008 Paris Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
412029B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/11/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
LA GAMME
Objet social : Enregistrement sonore,
édition et production musicale.
Siège social : 76 avenue des Champs
Elysées, 75008 Paris Capital : 1000 €
Gérance : M. Guillaume GENTON, 76
avenue des Champs Elysées, 75008 Paris Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
ADJ COURSES EXPRESS
Objet social : Transport public routier de
marchandises et ou location de véhicules
industriels pour le transport routier de
marchandises avec conducteur assurés
exclusivement à l’aide de véhicules de
moins de 3T05 de poids maximum autorisé. Toute activité d’import-export, de
manutention liée aux transports routiers
de marchandises. Conseil, gestion, services aux entreprises, services divers
aux entreprises.
Siège social : 40 RUE DES TERRES
AU CURE, 75013 PARIS Sigle : A.C.E
Nom commercial : COURSES EXPRESS Capital : 7200 € Gérance : M.
JUDE DESRAVINES, 02 PLACE
CLAIRE FONTAINE, 93160 NOISY LE
GRAND Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
412164B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
12/12/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
LA JONCTION
Objet social : projets d’architecture d’intérieur, conception, fabrication et vente
de mobiliers, états des lieux locatifs
Siège social : 317, rue de Vaugirard,
75015 Paris Nom commercial : LA
JONCTION Capital : 100 € Gérance :
M. laurent DESBARD, 317 rue de vaugirard, 75015 Paris Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
Siège social : 17 RUE FRANCOEUR,
75018 PARIS Sigle : PAGC Nom
commercial : PAG CONSEIL Capital :
300000 € Président : M. PIERRE-ANTOINE GALEA demeurant : 21 RUE DES
4 VENTS, BATIMENT SAVOIE, 92380
GARCHES élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
12133735 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis est donné de la constitution, pour
une durée de 99 années, d’une S.A.S. en
cours d’immatriculation au RCS de Paris,
dénommée "PAMANO", Capital :
10.000 €, Objet : l’acquisition, la souscription, la cession et la gestion de valeurs mobilières, titres, droits sociaux,
parts d’intérêts et plus généralement
toute activité nécessaire à l’acquisition et
à la bonne gestion de valeurs mobilières,
titres, droits sociaux, parts d’intérêts ;
L’exercice de tous droits et obligations attachés auxdites valeurs mobilières, titres,
droits sociaux et parts d’intérêts ; Toutes
participations dans toutes affaires, et ce
par voie de création de sociétés nouvelles, d’apports, de souscriptions, d’achats
de titres ou de droits sociaux, de fusions,
d’alliances, de sociétés en participation
ou autrement ; L’acquisition, l’administration, l’exploitation, la vente, la gestion par
location ou autrement de tous terrains,
immeubles et biens immobiliers. Siège :
3, villa Marcel Lods 75019 PARIS. Le
Président, nommé pour une durée illimitée, est M. Philippe MONCORPS à Paris
(75019) - 3, villa Marcel Lods. Les transmissions d’actions s’effectuent librement.
Pour avis.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12133775 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte sous signature
privée en date à Paris du 14/12/2018, il
a été constitué une société présentant les
caractéristiques suivantes : Forme :
S.A.S. Dénomination : SOLUTIONS FINANCES ET ASSURANCES. Siège :
26, avenue de Villiers 75017 PARIS. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS. Capital : 1.000 €. Objet : l’intermédiation en opérations de
banque et en services de paiement sous
toutes les modalités prévues par la loi et
notamment les articles L 519-1 et suivants du Code monétaire et financiers ;
l’intermédiation d’assurance ou de réassurance sous toutes les modalités prévues par la loi et notamment les articles
L 511-1 et suivants du code des assurances ; le conseil en gestion de patrimoine et le conseil pour la gestion et les
affaires ; Exercice du droit de vote :
Tout associé peut participer aux décisions collectives sur justification de son
identité et de l’inscription en compte de
ses actions au jour de la décision collective. Sous réserve des dispositions légales, chaque associé dispose d’autant de
voix qu’il possède ou représente d’actions. Transmission des actions : La
cession des actions de l’associé unique
est libre. Agrément : Les cessions d’actions au profit d’associés ou de tiers sont
soumises à l’agrément de la collectivité
des associés. Président : Xavier de
BAILLIENCOURT 26, avenue de Villiers
75017 Paris La Société sera immatriculée au RCS de Paris. Pour avis Le Président.
12133807 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris du 12/12/2018, il a été constitué
une société présentant les caractéristiques suivantes : Forme : S.A.S. Dénomination : STEADY FAB. Siège :
17, rue des Fontaines du Temple 75003
PARIS. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS. Capital :
2.000 €. Objet : Location de matériel et
tous moyens techniques pour le cinéma,
la télévision, la publicité et les entreprises. Exercice du droit de vote : Tout
associé peut participer aux décisions collectives sur justification de son identité et
de l’inscription en compte de ses actions
au jour de la décision collective. Sous réserve des dispositions légales, chaque
associé dispose d’autant de voix qu’il
possède ou représente d’actions. Agrément : Les cessions d’actions, à l’exception des cessions aux associés, sont soumises à l’agrément de la collectivité des
associés. Président : M. VERY Noël,
8, rue Charles François Dupuis, 75003
Paris. La Société sera immatriculée au
RCS de Paris. Pour avis, Le Président.
12133155W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 13/12/2018,
il a été constitué une Société à responsabilité limitée :
Dénomination sociale : Studio Quai Son
Siège social : 46 rue Pierre Charron,
75008 Paris
Capital social : 10.000 €.
Objet : l’exploitation sous toutes ses formes de salles d’enregistrement sonore, vidéo, cinématographique et/ou audiovisuel...
Forme : S.A.S. Nom : EOI HOLDING.
Siège : 2, rue Mouton Duvernet 75014
PARIS. Objet : la prise de participations
dans toutes sociétés, la gestion de portefeuilles d’actions, l’acquisition de titres,
d’immeubles et leurs reventes, la gestion
d’actifs, en France ou à l’étranger. Capital : 1.000 €. Durée : 99 ans. Président :
M. Charles Etienne ROGER, né à SaintDenis (974) le 5/1/1987, 13, allée des
Myosotis, 97400 Saint-Denis. Immatriculation au RCS de Paris.
12132733W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Cession des parts sociales : Agrément
par décision collective extraordinaire sauf
à des associés ou au conjoint de l’un deux
ou à des ascendats ou descendants du
cédant.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Par acte SSP à Paris le 14/12/2018, il a
été constitué une SPPICAV sous forme de
SAS ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
Pour avis .
OPPCI GPinvest PB 10
12133361W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 14/12/2018, il a été
constitué une S.A.S. dénommée « GIVVEN » - Capital social : 1.000 € - Siège
social : 9 rue Mathurin Régnier - 75015
PARIS - Objet social : Prestation de services conseil et formation en informatique
- Durée : 99 ans - Président : Mr Xavier
ARQUES demeurant 9 rue Mathurin Régnier - 75015 PARIS - Immatriculation au
RCS de PARIS.
12133416W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 12/11/2018 a été
constituée une SARL dénommée :
BC Partners Advisors SARL
Objet : Service de conseils en investissements. Capital : 50.000 €. Siège social :
64 rue La Boétie 75008 Paris. Durée :
99 ans. Gérant : M. Stéphane THEURIAU, demeurant 47 boulevard de Beauséjour 75016 Paris. Immatriculation :
RCS de Paris.
12133441W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 14 décembre 2018 à Paris il a été constitué une SCI
Dénomination : WPC Meru SCI
Objet : L’acquisition, la propriété, l’exploitation, la gestion, la location, l’administration sous toutes ses formes et la cession
de tous biens et droits mobiliers et immobiliers ; L’édification de toutes constructions ainsi que la réfection et l’aménagement de celles existantes
Siège social : 8, avenue Hoche- 75008
Paris.
Capital social : 1.000 euros divisé en
100.000 actions de 0,01 euro de valeur
nominale
Transmission des parts : libre
Capital : 32.621.490 € divisé en
32.621,49 actions d’une valeur nominale
de 1.000 euros - Siège social :
91-93 boulevard Pasteur - 75015 PARIS Objet : L’investissement dans des immeubles qu’elle donne en location ou
qu’elle fait construire exclusivement en
vue de leur location, qu’elle détient directement ou indirectement, y compris en état
futur d’achèvement - Durée : 18 ans - Admission aux assemblées – Vote : Tout
associé peut participer aux décisions collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix au moins - Transmission des actions : Libre - Société de gestion :
Amundi Immobilier, agréée par I’AMF en
qualité de société de gestion de portefeuille sous le numéro GP 07000033, dont
le siège social est situé 91-93, boulevard
Pasteur à Paris (75015), 315 429 837
RCS Paris - CAC titulaire : PRICEWATERHOUSECOOPERS AUDIT, SAS,
63, rue de Villiers – 92200 Neuilly-surSeine, 672 006 483 R.C.S. NANTERRE.
La société sera immatriculée au R.C.S. de
PARIS.
12133630W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte s.s.p. à PARIS le 14.12.2018, il
a été constitué une société civile présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :KREFELD INFRA
Durée : 99 ans
Objet : la souscription, l’acquisition, la détention et la cession de fonds d’investissement dans des sociétés non cotées ;
Toutes opérations se rapportant à la gestion de valeurs mobilières ou d’instruments financiers sous réserve du respect
du caractère civil de la société.
Gérance : Monsieur Matthieu DUMAS, 66
rue la Condamine, 75017 Paris.
Immatriculation au RCS de PARIS
12133525W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Gérant : M. Cédric SUSSET demeurant
22, rue de Maubeuge 75009 PARIS
Suivant acte SSP du 13 décembre 2018,
il a été constitué une société présentant
les caractéristiques suivantes :
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
Dénomination sociale : TERRAEVENTS FRANCE SARL
Dénomination sociale : QUARTUS Xperiences
Objet : la gestion d’un portefeuille de valeurs mobilières, l’acquisition de tous
droits sociaux sous toutes leurs formes,
de tous biens corporels ou incorporels,
meubles ou immeubles, en totalité ou en
partie, le tout pour son propre compte.
Durée : 99 an
M. Rouslan LARTISIEN, 81, rue Maubeuge – 75010 PARIS a été nommé gérant pour une durée non limitée.
12133648W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Forme : société d’exercice libéral d’avocats à responsabilité limitée
Siège social : 1-3-5, rue Paul Cézanne
75008 Paris
Capital social : 20.000 €
Objet : La réalisation, en qualité de promoteur immobilier, de maître d’ouvrage,
de maître d’ouvrage délégué, assistant à
la maîtrise d’ouvrage ou d’aménageur, de
toutes opérations et prestations, se rapportant à la construction, à la promotion
immobilière et/ ou la vente de programmes immobiliers dédiés à des concepts de
loisir et divertissements notamment en
lien avec la réalité virtuelle et les nouvelles
technologies sur un terrain bâti ou non
bâti.
Durée : 99 ans
Président : QUARTUS, SAS dont le siège
social se situe 1-3-5, rue Paul Cézanne
75008 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 821 143 039,
Commissaires aux comptes titulaire :
EXELMANS AUDIT & CONSEIL, SELARL
dont le siège social se situe 21, rue de
Téhéran 75008 Paris, immatriculée au
RCS de Paris sous le numéro 482 026 739
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12133716W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 13/12/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : ALTER FAMILY
OFFICE
Siège social : 50, rue de Châteaudun
75009 PARIS Capital social : 1.000 €
Objet : directement ou indirectement, en
France :
- activité de Family Office, consistant à
l’analyse, le contrôle et la prise en charge
du suivi et de l’administration des patrimoniales de certaines familles clientes,
- conseil en investissement financier,
- conseil en crédits immobiliers...
Président : M. Fabrice Bourcier de SaintChaffray, 29, avenue de Lusancay 44100
NANTES. Membres du Comité de Direction : M. Michel Pelege, 50, rue de Châteaudun 75009 PARIS ; M. Fabrice Bourcier de Saint-Chaffray ; Mme Zhen Li, 3,
rue de l’Agent Bailly 75009 PARIS ; M. Olivier Moreau, 40 Q rue des Pêcheurs
44340 BOUGUENAIS. Commissaire aux
comptes titulaire : SCP CAUCHY
CHAUMONT ET ASSOCIES, 12, rue Pernelle 75004 PARIS - SIREN 394 613 418
- RCS PARIS.
La société sera immatriculée au RCS DE
PARIS. Pour avis.
Siège social : 23, avenue Bosquet, 75007
PARIS
Par acte s.s.p. en date du 17 décembre
2018, il a été constitué une société civile
ayant les caractéristiques suivantes :
Objet : l’exercice en commun de la profession d’avocat telle que définie par la loi.
Gérance : Monsieur Pierre-Yves COUTURIER, 45 rue Vineuse, 75016 Paris.
Immatriculation au RCS de PARIS
12133677W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 17/12/2018, il a été
constitué une SAS à capital variable dénommée "LeCiseau Investissement II".
Siège social : 15 rue Martel - 75010 Paris. Capital social initial : 494.000 €. Objet social : La prise de participation dans
la société LeCiseau immatriculée au RCS
de Paris sous le numéro 821 520 657. La
gestion des titres et valeurs mobilières acquises dans la société LeCiseau. Durée :
99 ans. Président : Mr Vincent GALLOT
demeurant 9 rue de la Guichère - 42270
St Priest En Jarez. Immatriculation au
RCS de Paris.
Forme juridique : SARL à associé unique
Dénomination : SCI PLEYEL R2
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date du 11/12/2018, il a été constitué une
société présentant les caractéristiques
suivantes :
Dénomination sociale : SCI FORTUNY
Siège social : 35, rue de Monceau 75008 PARIS
Capital social : 50.000 €
Objet social : l’acquisition de tous biens
et droits immobiliers, tous immeubles,
droits sociaux, donnant vocation n à l’attribution en pleine propriété de droits immobiliers en France et à l’étranger ; la
mise en location, la gestion à l’administration ainsi que la vente desdits biens.
Durée : 99 années à compter de son immatriculation au Registre du Commerce et
des Société.
Gérance : Monsieur David MAMANE, demeurant 15 Hatsmaout Street – 431202
RA’ANANA
La société sera immatriculée au RCS de
PARIS
Pour avis
12133928W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
19/12/2018, il a été constitué une Société
civile immobilière présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : SCI RENAVY
Siège social : 142 Boulevard Masséna 75013 Paris.
Capital social : 8.000 €
Objet : L’acquisition, la construction, l’administration et l’exploitation par bail, location ou autrement, de tous immeubles ou
droits immobiliers appartenant à ladite société immobilière. Et généralement, toutes
opérations financières, mobilières ou immobilières susceptibles de concourir à
l’objet social, à condition qu’elles ne dérogent pas au caractère purement civil de la
présente société.
Cession des parts sociales : il existe des
clauses de préemption et d’agrément.
Gérant : Madame PHENG Marie-Sandrine demeurant au 142 Boulevard Masséna - 75013 Paris.
Capital : 600 €
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
Siège social : 24-26, rue de la Pépinière,
75008 PARIS.
Pour avis.
Objet social : acquisition de tous biens
immobiliers construits ou non et de tous
droits immobiliers, quel qu’en soit l’usage,
par tout moyen y compris par voie
d’échange ou d’apport, directement ou indirectement, et plus particulièrement de
l’immeuble appelé « R2 » sis à Saint Denis (93200), dans le cadre d’une vente en
état futur d’achèvement ; exercice du droit
de propriété sur tous ces biens et droits
immobiliers.
Durée : 99 années à compter de l’immatriculation au RCS.
Transmission des parts sociales :
Clause d’agrément.
Gérant : Aviva Investors Real Estate
France SA, sise 24-26, rue de la Pépinière, 75008 Paris (434 129 649 RCS PARIS).
Commissaire aux comptes titulaire :
PricewaterhouseCoopers Audit SAS sise
63, rue de Villiers, 92200 Neuilly-surSeine (672 006 483 RCS NANTERRE)
Immatriculation en cours : RCS de Paris.
12133885W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 14 décembre 2018,
il a été constitué une société présentant
les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : VHA Conseil
Forme juridique : SASU
Siège social : 5, rue Faidherbe 75011 Paris
Capital social : 2.000 €
Objet : Le conseil en stratégie et management, le conseil en technologies et innovation, le conseil en organisation et systèmes d’information.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
12133916W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Durée : 99 ans.
12133736W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Durée : 99 ans
12133907W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 17/12/2018, il a été
constitué une SAS dénommée "URBAN
CUISINE". Siège social : 128 rue de la
Boétie - 75008 Paris. Capital social :
1.000 €. Objet social : La conception,
l’édition, le développement et l’exploitation
de sites internet et mobiles, dans tous domaines d’activités, permettant notamment
la vente de potagers urbains ou de tout
autre élément permettant l’assemblage ou
le fonctionnement de potagers urbains à
des particuliers et à des professionnels.
Durée : 99 ans. Président : Mme Joséphine THEBAULT demeurant 25 rue
Saint-Sulpice - 75006 Paris. Directeur
Général : Mr Antoine LORCY demeurant
25 rue Saint-Sulpice - 75006 Paris. Immatriculation au RCS de Paris.
Forme : SCI
Dénomination : Pierre-Yves COUTURIER
Capital social : 1.000 €
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Forme juridique : SASU
Durée : 99 ans. Cession des actions :
Les actions ne peuvent être cédées y
compris entre associés qu’avec l’agrément préalable de la collectivité des associés. Admission aux assemblées et
vote : tout actionnaire peut participer aux
assemblées quel que soit le nombre de
ses actions, chaque action donnant droit
à une voix.
Siège social : 81, rue Maubeuge – 75010
PARIS
Avis est donné de la constitution d’une société présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : société civile
Suivant acte SSP du 13 décembre 2018,
il a été constitué une société présentant
les caractéristiques suivantes :
Président : Mr. Vincent Hauteville demeurant 5, rue Faidherbe 75011 Paris
Capital : 1.741.258 €
Immatriculation : RCS de PARIS.
Avis est donné de la constitution d’une société présentant les caractéristiques suivantes :
Durée : 99 ans
- conseil en gestion de patrimoine,
L’immatriculation sera faite au R.C.S. de
PARIS.
12133442W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133693W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : FINANCIERE ROUSLAN LARTISIEN
Gérants : Ramses van Toor, demeurant
Meerkoeteiland 42, 2251 WS Voorschoten, Pays-Bas ; et Gregory Mark Butchart, demeurant Tanglewood, 1 Fairfield
Park, Cobham, Surrey KT11 2HF,
Royaume-Uni
Capital social : 2.200.000 €
Durée : 99 ans.
Gérant : Mr. Lorenzo Pignatti demeurant
Karol Wojtyla 3/21, 20080 Cisliano (Italie)
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Dénomination sociale : HOLDING BELLERIVE
Objet : L’acquisition, la propriété, ainsi
que la location, l’administration et la gestion de tous biens immobiliers, mobiliers,
créances et placements tels que valeurs
mobilières, titres, droits sociaux, parts d’intérêts de toute nature.
Durée : 99 ans
12133579W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 7, boulevard Malesherbes,
75008 PARIS
Capital social : 1.000 €
Objet : Gérer des événements, y compris
des réunions, conférences, congrès, événements d’entreprise et programmes d’accueils.
Gérant : M. Tristan BASTID demeurant
6 rue Basfroi, 75011 Paris.
Aux termes d’un acte SSP du 05/12/2018,
il a été constitué une Société civile :
Siège social : 22, rue de Maubeuge
75009 PARIS
Capital social : 5.000 €
Durée : 99 ans.
Durée : 99 ans
12133821 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 24-26, rue de la Pépinière
- 75008 Paris
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
12133969W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 18/12/2018,
il a été constitué une Société à responsabilité limitée :
Dénomination sociale : SPHÈRE
Siège social : 6, rue Muller, 75018 Paris
Capital social : 2000 €
Objet : Les prestations de conseils et de
services notamment dans les domaines
de la stratégie, de l’accélération de toutes
entreprises, d’incubateur d’entreprises,
d’innovation, de design de service, de la
création de concept, de prototypage, de
l’organisation d’entreprises, des nouvelles
technologies, de la gestion, du marketing
et des ressources humaines...
Durée : 99 ans.
Gérant : Monsieur Laurent MOISSON demeurant 125 rue Perronet, 92200 Neuilly
sur Seine.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis.
12133971W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte S.S.P du 17/12/2018, il a été
constitué une Société par actions simplifiée dénommée : « CLOWDER
CONSULTING »
Siège social : 32 boulevard de Strasbourg - CS30108 - 75468 PARIS CEDEX
10
Capital social : 1 000 €
Durée : 99 ans
Objet social : Le conseil, le coaching individuel / de groupes / de comités de direction, en matière de stratégie et direction d’entreprise, d’organisation, de
leadership, conseil en management en
matière de ressources humaines et
communication.
Président : M. Antony, prénom d’usage
Alexandre, OUIMETT-STORRS demeurant 154 rue de Lourmel 75015 PARIS.
Admission aux Assemblées et vote :
Tout associé peut participer aux Assemblées quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Immatriculation au RCS de PARIS.
12133977W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte ssp en date à Montrouge du
18 décembre 2018 il a été constitué une
société par action simplifiée présentant les
caractéristiques suivantes :
Dénomination : DBV Pharma
Objet : toutes opérations de recherche et
de développement et de marketing de tous
produits ou spécialités pharmaceutiques à
l’usage de la médecine humaine, y
compris les produits issus du domaine biotechnologique et du génie génétique, pour
son propre compte ou pour le compte de
sociétés affiliées.
Siège social : 4 rue Marivaux - 75002 Paris.
Durée : 99 ans, à compter de son immatriculation au Registre du commerce et
des sociétés, sauf dissolution anticipée ou
prorogation.
Capital : 1.000 euros.
Président : Monsieur David Schilansky
8, rue Daumier 75016 Paris
Commissaire aux comptes :
Deloitte & Associés
185 avenue Charles de Gaulle 92200
Neuilly sur Seine
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris.
12133176 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 7/12/2018, à Paris. Dénomination : TYCOON. Forme : S.A.S.
Siège : 19, rue Barsacq, 75018 Paris. Objet : conseil en communication et publicité,
stratégie marketing et digitale sur tous les
medias. Durée : 99 ans. Capital fixe :
1.000 €, divisé en 1.000 actions de 1 €
chacune, réparties entre les actionnaires
proportionnellement à leurs apports respectifs. Cession d’actions et agrément :
les cessions d’actions sont soumises à
agrément préalable de la collectivité des
associés. Admission aux assemblées
générales et exercice du droit de vote :
Tout actionnaire peut participer aux assemblées : chaque action donne droit à
une voix. Président : M. Jean, Nicolas,
Léon Reb 19, rue Barsacq 75018 Paris.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris. Pour avis.
12133675 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 13/12/2018 à Evreux. Dénomination : PALIOS. Forme : S.C. Objet : Prise de participation dans toutes entreprises industrielles, commerciales,
civiles, mobilières ou immobilières, françaises ou étrangères, quels que soient
leurs formes juridiques, leurs activités,
leurs objets, cotées ou non cotées, soit par
voie d’achat, de création de sociétés, d’apport à des sociétés existantes, de fusion,
d’association en participation, et plus généralement par tous moyens. L’achat et la
vente d’immeubles, de parts sociales de
sociétés immobilières, transparentes ou
non. L’acquisition, la location, la cession
de tout ou partie de ses biens, droits mobiliers ou immobiliers. Toutes activités de
prestations de conseil, d’assistance, d’accompagnement et d’animation auprès de
ses filiales en matière de marketing, de
communication, de publicité, d’organisation commerciale, de management, de
gestion financière et plus généralement
toutes prestations de services et de fournitures s’y rapportant. Durée de la société : 99 ans. Capital : 100 €. Montant
des apports en numéraire : 100 €. Cession de parts et agrément : Les parts sociales ne peuvent être cédées qu’avec
l’agrément donné par les associés dans la
forme et les conditions d’une décision collective extraordinaire, et ce même si les
cessions sont consenties au conjoint ou à
des ascendants ou descendants du cédant. Siège : 34, rue Sainte-Anne, 75001
PARIS. La société sera immatriculée au
RCS de Paris. Gérant : M. Jean-Claude
LE BONTE, chemin du Télégraphe, 27570
Breux Sur Avre. Gérante : Mme Claudine
LE BONTE, chemin du Télégraphe, 27570
Breux Sur Avre. Pour avis.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 20 décembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 3
Les Echos Sociétés
12133816 – LA VIE JUDICIAIRE
404319A – LES ECHOS
410554A – LES ECHOS
411562A – LES ECHOS
411760A – LES ECHOS
411950A – LES ECHOS
Dénomination : COHEM. Forme :
S.A.S. Siège : 102, avenue des ChampsÉlysées, 75008 PARIS. Objet : Activité
des agences de publicité. Durée de la société : 99 ans. Capital : 1.000 €. Cession
d’actions et agrément : Les transmissions d’actions consenties par les associés s’effectuent librement. Admission
aux AG et exercice du droit de vote :
Dans les conditions statutaires et légales.
Ont été nommés : Président : M. Matthis
Garnier 1, allée des chardonnerets 33610
Cestas. DG : M. Antoine Rougé 81, rue
Michel Gérard 35200 Rennes. La société
sera immatriculée au RCS de Paris. Pour
avis. Le président.
Par ASSP du 17/11/18, il a été constitué
une SAS dénommée DIGITAL ETHICS
CONSULTING .Siège social : 61 rue de
l’ourcq 75019 Paris.Capital : 1 €. Objet : Je compte conseiller différentes organisations sur les enjeux éthiques autour
de dudéveloppement de l’intelligence artificielle. Président : M. LOFRED MADZOU,
61 rue de l’ourcq 75019 Paris. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
Par acte SSP du 10/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Par acte SSP du 01/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée : SASU TUBEY. Siège social : 41 rue de la Chapelle
75018 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet :
commerce de détails, prêt à porte, et accessoires téléphoniques. Président : Mme
IBRAHIM ABDURAHMAN Rahma, 39
Square de Fourmantelle 94700 MAISONS
ALFORT. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de PARIS.
Par acte SSP du 23/11/2018 il a été constitué une SARL dénommée : EDITIONS
NOUVELLES DU CHAMP LACANIEN DE
L’EPFCL-FRANCE Siège social : 118 bis
rue d’assas 75006 PARIS Capital :
57.300 € Objet : La création, la promotion,
la réalisation, l’édition et la co-édition, la
diffusion, de toutes œuvres psychanalytiques, littéraires, scientifiques et artistiques. Gérant : Mme ROUDILLON Colette
12 Avenue de Lowendal 75007 PARIS Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation
au RCS de PARIS
Par acte SSP du 19/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée : S.E.L.C.T
Siège social : 37 rue de la pérouse 75116
PARIS Capital : 100.000 € Objet : La société a pour objet en France et à l’étranger
les prestations de ventes de biens à objet
sportif et toutes personnes, groupements,
associations ou sociétés, l’exploitation de
tout complexe sportif et de loisirs et l’exploitation d’une activité de bar-restaurant
Président : la société HOTEL VICTORIA,
SASU, sise 37 rue la perouse 75116 PARIS Nº383668696 RCS de PARIS représentée par DAGALLIER Pierre Transmission des actions : Les actions sont
librement négociables après immatriculation de la Société au RCS Admission aux
assemblées et exercice du droit de vote :
Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
12133988 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte sous signature
privée en date à PARIS du 18/12/2018, il
a été constitué une société présentant les
caractéristiques suivantes : Forme :
S.A.S. à associé unique. Dénomination :
TEHYA. Siège : 107 boulevard Saint Michel † 75005 PARIS. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS.
Capital : 1.000 € Objet : - L’exploitation
sous toutes ses formes, de tous fonds de
commerce de bar, brasserie et restaurant.
Exercice du droit de vote : - Tout associé
peut participer aux décisions collectives
sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions au jour
de la décision collective. - Sous réserve
des dispositions légales, chaque associé
dispose d’autant de voix qu’il possède ou
représente d’actions. Transmission des
actions : La cession des actions de l’associé unique est libre. En cas de pluralité
d’associé, les cessions d’actions, à l’exception des cessions aux associés, sont
soumises à l’agrément de la collectivité
des associés. Président : Mme Sheri
CRETAL, 11, rue Georges Sache, 75014
PARIS † nationalité britannique. La Société sera immatriculée au RCS de PARIS. Pour avis. Le Président
404094A – LES ECHOS
Creation de la sasu : Projet Cmd, 7 rue
des dardanelles 75017 Paris. Cap. :
2000 €. Obj. : conseil en organisation.
Pdt : Alain Perez, 7 rue des dardanelles
75017 Paris. 99 ans au rcs de Paris.
404320A – LES ECHOS
Par ASSP du 19/11/2018, il a été constitué
une SAS dénommée SISU.Siège social : 15 avenue gambetta 75020 Paris.Capital : 1000 €. Objet : service de restauration à emporter et sur place avec
service à table, sans vente d’alcool.
Président : M. Khaled Tarek Bachache, 15
rue du marais 93100 Montreuil.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PARIS.
407685A – LES ECHOS
MAGALISA
Par acte SSP du 26/11/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Siège social : 50 RUE D’ORSEL 75018
PARIS. Capital : 400.000 €. Objet : Acquisition et gestion par bail de tous immeubles et biens immobiliers. Gérance : Mme
LE CORRE ELISABETH, 50 RUE D’ORSEL 75018 PARIS et Mme DIEUDONNE
MARIE, 50 RUE D’ORSEL 75018 PARIS.
Cession de parts : Agrément requis sauf
entre associés. Durée : 50 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
ILANIT
Siège social : 19 rue des balkans 75020
PARIS
Capital : 1.000 €
Objet : Rénovation du bâtiment
Président : M. COBOVIC Dzemal 141 rue
raymond losserand 75014 PARIS
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
404130A – LES ECHOS
Creation de la sas : Pc Investimmo, 66 av.
des champs-elysées 75008 Paris. Cap. :
5000 €. Objet : négoce, location et exploitation immobilière. Pdt : Chrystele Bruchet, 41 ch. du mont peloux 01600 Parcieux. DG : Patrick Zekri, 41 ch. du mont
peloux 01600 Parcieux. 99 ans au rcs de
Paris.
404215A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/11/2018 constitution
de l’EURL : LM CAPITAL. Nom commercial : LMC. Capital : 1000 €. Siège social :
9 allée des eiders 75019 paris. Objet : activités de holding. Gérant : Hadrien Lanvin, 9 allée des eiders 75019 paris. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation
au RCS de Paris.
404234A – LES ECHOS
Creation de l’Eurl : Sweetdome, 128 rue la
boétie 75008 Paris. Cap. : 1 €. Obj. : creation artisanale. Grt : Lise Aceto, 180 rue
cornes a collets 01130 Le poizat Lalleyriat. 99 ans au rcs de paris.
404274A – LES ECHOS
Par ASSP du 07/11/2018, il a été constitué
une SAS dénommée WATTID.Siège social : 3 rue francoise dolto, apt
b42 75013 Paris.Capital : 4000 €. Objet :
Conseils, apport d’affaire, assistance opérationnelle aux entreprises et organisations publiques. Président : M. Ali Nouri, 3
rue francoise dolto, apt b42 75013 Paris.Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
ISOFAST
Siège social : 19 rue des balkans 75020
PARIS
Capital : 3.000 €
Creation de la sci : S2m, 14 rue auguste
perret 75013 Paris. Cap. : 330 €. Obj. : immobilier. Grt : Michel Theng, 14 rue auguste perret 75013 Paris. 99 ans au rcs
de Paris.
Par acte SSP du 01/11/2018 il a été constitué une EURL dénommée :
2IIBM TECH
Siège social : 66 avenue des Champs
Elysées, Bureau 41 75008 PARIS. Capital : 10.000 €. Objet : Ingénierie informatique pour entreprises et professionnels.
Gérant : M BOURETIMA mehdi, 5 rue des
hortensias 49122 LE MAY SUR EVRE.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PARIS.
Objet : Rénovation du bâtiment
Président : M. SAFARIK Vladimir 1 rue
emile zola 93400 ST OUEN
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
408824A – LES ECHOS
Par acte SSP du 27/11/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
MPR
Siège social : 19 rue des balkans 75020
PARIS
Capital : 1.000 €
Objet : Maçonnerie et peinture
Président : Mme SOUISSI EP AMMAR
Maha 100 avenue marcel sembat 91200
ATHIS MONS
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
409223A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/11/18 il a été constitué une SCI : EHKIRCH DEGRUSON
IMMO Capital : 100 € Siège social : 46
rue Balard 75015 PARIS Objet social : La
prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre
moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous
biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mme
Apolline DEGRUSON demeurant au 46
rue Balard 75015 PARIS Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de PARIS.
410367A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/11/2018 il a été constitué une SASU dénommée : DIMAURO
BAT. Siège social : 49 RUE DE PONTHIEU 75008 PARIS. Capital : 1.000 €.
Objet : TOUT TRAVAUX DE BATIMENT.
Président : M DI MAURO DANILO, 10 BIS
RUE EDOUARD VAILLANT 93700
DRANCY. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de PARIS.
410504A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/12/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
HOLDING GROUPE SHANA
404293A – LES ECHOS
410749A – LES ECHOS
407690A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26/11/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Siège social : 11 rue de passy 75016 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet : Holding
mixte, prise de participation financière.
Président : M TORDJMAN Mickael, 10
Avenue VICTOR HUGO 75016 PARIS.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PARIS.
411718A – LES ECHOS
Suivant assp du 6/12, constit de la SASU
Atlas Consulting International. Cap :
1000 €. Siège : 66 av Champs-Elysées
(75008). Prés : Balghaouar Belkacem, 37
rue Victor Renard (59000). Durée : 99 ans
au RCS de Paris.
411729A – LES ECHOS
410737A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/12/2018 il a été constitué une SCI dénommée :
404115A – LES ECHOS
Par ASSP du 20/11/18,il a été constitué
une EURL dénommée ALDENA.Siège social :231 rue saint-honoré 75001 Paris.Capital :10000 €.Objet :Commerce de
gros(commerce interentreprises)de fournitures et équipements industriels divers(4669B).Gérance :M.Atanas Dragoev,39 rue bernard iské 92350 Le
plessis-robinson.Durée :99ans.Immatriculation au RCS de PARIS.
INFINITY2PARIS
Siège social : 27 boulevard saint martin
75003 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet :
Exploitation de voitures de transports avec
Chauffeur (VTC). Location de vehicules
avec ou sans chauffeur. Prise en charge
de clients avec justification de reservation
prealable. L’achat et la vente de Vehicule.
L’achat et la vente de produits materiels
vehicules , fournitures et accessoires se
rapportant aux activites de transports routiers. La vente de prestation touristique.
Président : INFINITY2PARIS, RCS
000 000 000 MELUN, SASU au capital de
1.000 €, 1 rue alexandre Paleologu 77176
SAVIGNY LE TEMPLE représentée par M
IQBAL Choueb. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
411081A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/12/2018 il a été constitué une SAS dénommée : SOILCLOUD.
Siège social : 211 Bis rue de Bercy 75012
PARIS. Capital : 6.900 €. Objet : GESTION DES DONNEES GEOTECHNIQUES. Président : M JANODET Lucas,
211 bis rue de Bercy 75012 PARIS. Directeur Général : M DAKTERA Tomasz, 28
rue de Chanzy 92000 NANTERRE. Admission aux assemblées et droits de vote :
Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une
voix. Clauses d’agrément : Actions librement cessibles entre les associés uniquement. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
411405A – LES ECHOS
SUSTAINABLE SPORT
AGENCY
Société par Actions Simplifiée Au capital
de 1.000 €
Siège social : 10 rue de Penthièvre 75 008 PARIS
AVIS DE CONSTITUTION
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date du 8 décembre 2018, il a été constitué la Société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : SUSTAINABLE
SPORT AGENCY
Sigle : 2SA
Forme sociale : SAS
Au capital de : 1.000 €.
Siège social : 10 rue de Penthièvre
75008 PARIS
Objet : activité d’agent sportif, conseil et
formation en management du sport
Président : M. Boris LAVAL demeurant 5
Chemin de Bichoulin 33360 Quinsac
Directeur général : M. Philippe NABE demeurant 52 avenue Aubry 94420 Le Plessis Trévise
Clause d’agrément : Les actions de la
Société sont librement cessibles entre associés. Elles ne peuvent être cédées à des
tiers qu’après agrément préalable donné
par décision collective des associés statuant à la majorité ordinaire
Clause d’admission : Tout associé peut
participer aux assemblées quel que soit le
nombre de ses actions, chaque action
donnant droit à une voix.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de PARIS.
Par acte SSP du 29/11/18 il a été constitué une SCI : STIPON Capital : 100 €
Siège social : 53 rue Gauthey 75017 Paris Objet social : La prise de participation
par achat, souscription, apport, fusion et
par tout autre moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de
toute société ou entité juridique Gérance : Mr Tony Hersard demeurant au 53
rue Gauthey 75017 Paris. Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris.
411740A – LES ECHOS
Par acte SSP du 27/11/18 il a été constitué une SC : GEIMMO Capital : 100 €
Siège social : 121 rue Lecourbe 75015 Paris Objet social : La prise de participation
par achat, souscription, apport, fusion et
par tout autre moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de
toute société ou entité juridique Gérance : Mr Grégoire Denoy et Mme Ella
Etienne demeurants au 121 rue Lecourbe
75015 Paris Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise
au préalable à agrément de la collectivité
des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
411745A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 23/11/18 constitution
de SASU PC INVEST Capital social :
100 € Siège social : 25 rue Biot 75017 Paris Objet : Participation par achat souscription apport fusion et par tout autremoyen
et la gestion de toutes valeurs mobilières
et l’acquisition de tous biens mobiliers et
immobiliers ; Président : Mr Gautier Frantz
demeurant au 25 rue Biot 75017 Paris, élu
pour une durée illimitée ; Admission aux
assemblées etexercice du droit de vote :
chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée de la société : 99 ans à compté de son immatriculation au RCS de Paris
411750A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26/09/2018 il a été constitué une SARL dénommée : L’ATELIER
GLACE Siège social : 142 rue rivoli 75001
PARIS Capital : 10.000 € Objet : Fabrication, élaboration et vente au détail de glaces, sorbets, crêpes et divers produits alimentaires. Gérant : M. MOGALIA
Mohammed 751 Chemin mille roches
97440 SAINT-ANDRE Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
PARIS
411752A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 17/12/2018, il a
été constitué une SCI dénommée :
SNS
Capital : 1000 €
Siège social : 21 Avenue de Messine
75008 Paris
Objet social : opérations de marchands
de biens, l’acquisition, la vente de biens
immobiliers, de terrains, la gestion et l’administration desdits biens
Gérance : Mr Shiméon HADDAD demeurant 25 Villa Curial 75019 Paris.
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit
d’un associé. Toute cession à un tiers de
la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des associés
réunis en Assemblée Générale.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris.
411768A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/12/2018 il a été constitué une SARL dénommée : LES PETITS
CRAYONS Siège social : 200 avenue du
maine 75014 PARIS Capital : 10.000 €
Objet : -L’enseignement généraliste pour
les classes de " maternelle " et de " primaire " dans un cadre scolaire privé, à
destination des jeunes enfants selon les
cycles de l’Education Nationale ; -La création et la gestion de tous établissements
éducatifs ou scolaires, de centres culturels ou de centres de loisirs, en lien avec
les objectifs visés ci-dessus. Gérant :
Mme ADREY Clémence 96 Rue Maubeuge 75010 PARIS Co-Gérant : Mme
MILLET Anne 200 Avenue du Maine
75014 PARIS Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de PARIS
411878A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/12/18 il a été constitué la SCI NOEMLIE Capital : 100 € Siège
social : 24 rue Jacques Baudry 75015 Paris Objet social : La prise de participation
par achat, souscription, apport, fusion et
par tout autre moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de
toute société ou entité juridique Gérance : Mr Eric Revault et Mme Christine
REVAULT demeurant au 24 rue Jacques
Baudry 75015 Paris Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement
cessibles au profit d’un associé. Toute
cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
411930A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 14/12/2018 constitution de la SAS :
Diggers
411979A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/12/2018 il a été constitué une SCI dénommée : PATRIMONIA
RUE LEYTEIRE Siège social : 36 rue roi
de sicile 75004 PARIS Capital : 1.000 €
Objet : L’acquisition et la gestion de tous
biens immobiliers. Gérant : M. BLETTERER Nicolas 51 Rue du faubourg saintmartin 75010 PARIS Co-Gérant : M.
BROS Aurélien 36 Rue roi de sicile 75004
PARIS Cession des parts sociales : Les
parts sociales sont librement cessibles entre associés et au profit du conjoint, des
ascendants ou descendants du cédant.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
411985A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/12/2018 il a été constitué une SAS dénommée : AB-AC MARCHAND D’ART Nom commercial : AB-AC
MARCHAND D’ART Siège social : 35 rue
de l’abbé grégoire 75006 PARIS Capital :
16.000 € Objet : Toute activité d’achat, de
vente, de conseil en acquisition, de courtage, de location, d’oeuvres d’art et de design, et plus généralement de tous biens
meubles d’occasion. Président : BIOT Aurélie 35 rue de l’abbé grégoire 75006 PARIS Directeur Général : Mme JAUZE
Anne-lyse 19 rue ferdinand-hodler 1207
GENèVE SUISSE Transmission des actions : Les actions émises par la Société
sont librement cessibles entre associés.
Toutefois, ces mêmes actions ne peuvent
être cédées à des tiers étrangers à la Société qu’avec le consentement des autres
associés. Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : Tout Associé
est convoqué aux Assemblées. Chaque
action donne droit à une voix. Durée : 99
ans à compter de l’immatriculation au RCS
de PARIS
Capital fixe : 30 000 €
Siège social : 1 rue Daumier 75016 Paris
Objet social : Les prestations de conseil,
d’étude, d’ingénierie en matière de systèmes d’information, de gestion de projet,
d’organisation, de stratégie, d’expertises
métier spécifiques, les prestations de formation, de conseil en gestion, communication et ressources humaines. L’acquisition et la cession de tous procédés,
brevets, droits de propriété intellectuelle
concernant ces activités.
Président : Mr Hugo Masliah né le 18
mars 1987 demeurant 1 rue Daumier
75016 Paris pour une durée illimitée.
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué au Assemblées. Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : les actions sont
librement cessibles uniquement entre
actionnaires avec l’accord du Président de la société.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris.
411935A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/12/18 il a été constitué une SCI : FHSM Capital : 100 € Siège
social : 10 rue Dugommier 75012 Paris Objet social : La prise de participation
par achat, souscription, apport, fusion et
par tout autre moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de
toute société ou entité juridique Gérance : Mr Frédéric Alizon demeurant au
10 rue Dugommier 75012 Paris Cessions
de parts sociales : les parts sociales sont
librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
411986A – LES ECHOS
Forme : SARLU.
Dénomination :
DP CONFORMITY
Siège social : 115 rue Saint Dominique
75007 PARIS.
Objet : Conseil en gestion, et en protection des données personnelles, délégué à
la protection des données personnelles,
formation.
Durée : 99 an.
Capital : 10 000 €.
Gérante : Mme ELLOUZE Selima, 9 avenue Jeanne d’Arc 94110 ARCUEIL.
Immatriculation : RCS Paris.
412120A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 11/12/2018 constitution de la SASU CAB BEL AIR
Capital fixe : 1500 € Siège social : 5
RUE DE LA VOÛTE 75012 PARIS Objet
social : EXPLOITATION DE VEHICULES
DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR
(VTC), EVENEMENTIEL Président : Mr Sylvain CHALFEN demeurant5
RUE DE LA VOÛTE 75012 PARIS, la société SASU CAB BEL AIR située 5 RUE
DE LA VOÛTE 75012 PARIS est en cours
d’immatriculation au RCS de PARIS élu
pour une durée illimitée Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS
412136A – LES ECHOS
Par acte sous seing privé en date du
19/12/2018 il a été constitué une SARL
présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale :
France Auberge Group SARL
Siège social : 37, rue des Mathurins,
75008 Paris.
Objet social : Le design des marques,
conseil économique, la distribution des
produits divers, y compris des appareils
ménagers, des produits électroniques.
Capital social : 7500 euros, durée de la
société 99 années à compter de l’immatriculation au RCS de Paris
Gérant : Madame Xiaoli Li
Demeurant : 19 Xi Tan Cun Nan, Yong
Kang, Zhe Jiang (Chine).
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
412163A – LES ECHOS
411801B – LES ECHOS
412011B – LES ECHOS
Suivant assp du 18/12, constit de la
SAS QSA AERONAUTICAL ENGINEERING SERVICES. Cap : 5000 €. Siège :
66 av des champs elysées PARIS. Objet :
assistance aéronautique. Prés : Fahad
Alenezi, demeurant à Dubaï. Durée : 99
ans au RCS de Paris.
TAXBACK
FONTANIA
412188A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date, à Paris du 17 décembre 2018, il a
été constitué la société suivante :
Dénomination : TOURNINVEST
Forme : Société Civile immobilière
Objet : l’acquisition, l’administration et la
gestion par location ou autrement de tous
immeubles et biens immobiliers et, notamment, d’un immeuble sis 28 rue de Trévise
75009 PARIS.
Siège social : 16 rue Moncey 75009 PARIS
Durée : 99 ans
Capital : 500 euros
Gérant : Monsieur Louis TOURNIER, demeurant 16 rue Moncey 75009 PARIS
Transmission des parts sociales : les
cessions de parts sociales sont soumises
à l’agrément, tel que prévu à l’article 12
des statuts
SAS au capital de 5000,00 €
50 rue poussin, 75016 Paris
843174921 RCS Paris
411813B – LES ECHOS
Présidence : M. Francois BERTIN, demeurant 16 quai d’Allier, 03200 Vichy
412254B – LES ECHOS
A.C.B.
AYMERIC ET SIMON
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Melun
THE BIG SMITH
S.A.R.L. en cours de transformation en
S.C. au capital de 16.624 €
SAS au capital de 14000,00 €
21 rue des Taillandiers, 75011 Paris
831544044 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
14/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 212 rue Lafayette, 75010 Paris à compter du
18/12/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
Aymeric PERROT, demeurant 212 rue Lafayette 75010 Paris en qualité de nouveau
Président, à compter du 18/12/2018 pour
une durée illimitée, en remplacement de
M. Simon DABADIE, Président démissionnaire.
JG CONSULTING
SASU au capital de 5000,00 €
8 ALL LUCIE AUBRAC,
95600 EAUBONNE
823707112 RCS Pontoise
Sigle : JG&CO
Par décision de L’AGE en date du
20/10/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 17 R HENRI
MONNIER, 75009 PARIS à compter du
20/10/2018.
Présidence : M. Jean-Guillaume LARUE,
demeurant 6 r d’australie, 91300 MASY
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Pontoise
412233A – LES ECHOS
Avis est donné de la constitution d’une société SSP le 17/12/2018, présentant les
caractéristiques suivantes :
411922B – LES ECHOS
Dénomination sociale : SAINTE TRINITE
SASU au capital de 1000,00 €
6 R hippolyte Lebas, 75009 PARIS
831827365 RCS Paris
Objet Social : Location de biens immobiliers ; Location de bureaux aux professionnels ou particuliers ; Locations, sous-location d’immeubles de courtes durée et
saisonnières entre particuliers et professionnels via sites internet ou nouvelles
technologies futures ; Activité de services
aux propriétaires - particuliers ou professionnels, en proposant des services de
checkin et checkout des locataires ou saisonniers ; Et toutes activités connexes ;
Admission aux assemblées et droit de
vote : Tout associé peut participer aux assemblées sur justification de son identité
et de l’inscription en compte de ses actions.
Transmission des actions : Décision collective des actionnaires à la majorité des
deux tiers.
Durée : 99 années à compter de son immatriculation au RCS de Paris.
Président : Mme CHARVIN née MAHE
Laurence, domiciliée et demeurant à Mougins (06250) – 120 bis, Chemin de Lérins.
Directeur Général : M. CHARVIN Alexandre, domicilé et demeurant à Paris (75010)
– 10, Rue de la Fidélité.
Immatriculation : au RCS de Paris.
Pour Avis
MODIFICATIONS
411794B – LES ECHOS
III FINANCEMENTS
SAS au capital de 1000,00 €
26 Avenue du Général Leclerc,
92100 Boulogne Billancourt
808460398 RCS Nanterre
Par décision en date du 17/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 17 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris à compter du
17/12/2018.
Chantal Michard Conseil et Prévention (CMCP), S.A.R.L. au capital de
5.000 €, 161, rue Marcadet, 75018 PARIS, RCS PARIS 750 915 902. Aux termes de la décision de Mme MICHARD du
31/1/2018, il résulte que : 1/ Le siège a été
transféré au 9, rue Eugène Millon - 75015
Paris à compter du 1er/1/2018. L’article 4
des statuts a été modifié en conséquence.
2/ Le capital a été réduit de 5.000 € pour
être ramené à 1.000 €, déjà libéré. L’article 8 des statuts a été modifié en conséquence. Ancienne mention : Capital :
5.000 €. Nouvelle mention : Capital :
1.000 €. Mention au RCS de PARIS
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Evry
411902B – LES ECHOS
Siège Social : Paris (75010) – 89, Rue du
Faubourg Saint Martin et 1 à 19 et 2 à 18,
Passage du Désir.
Selon AGE du 12/11/2018 de B.Y.D. S.C.I. - Capital : 250.000 € - 58, rue SaintHonoré, 75001 PARIS - 489 569 269 RCS
PARIS, le siège a été transféré à Houdan
(78550) I l rue des Moulinats à compter
du 1er/12/018. La société sera immatriculée au RCS de Versailles. Pour avis.
Par décision de L’Associé Unique en date
du 17/12/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 128 rue La
Boétie, 75008 Paris à compter du
01/01/2019.
Par décision de L’AGE en date du
10/12/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
5000,00 € à 5600 €. Mention en sera faite
au RCS de Paris
412228A – LES ECHOS
Capital : 1.000 €
12133948 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Gérance : M. CHARFEDDINE BEN YAHIA, demeurant 89, AVENUE GEORGES
PITARD, 91700 SAINTE GENEVIEVE
DES BOIS
- il a été décidé de modifier le capital de
la société en le portant de 14000 € à
7000 €. Mention en sera faite au RCS de
Paris
Forme : Société par Actions Simplifiée
Durée : 99 ans
12133571 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SASU au capital de 25000,00 €
17 rue Denecourt,
77300 Fontainebleau
817806870 RCS Melun
La société sera immatriculée au RCS de
PARIS
Il a été constitué une société : Dénomination : AC2. Forme : SAS Unipersonnelle.
Capital : 1000 euros. Siège : 26 Rue
Guersant, 75017 Paris. Objet : Activité de
transactions immobilières et commerciales, gestion de locations, administrations
de biens, cession et transmission d’entreprises. Durée : 99 ans. Transmission d’actions : Libre entre associés. Les autres
sont soumises à agrément des associés à
l’unanimité des voix. Admission aux assemblées - Droit et obligations : Chaque
action donne droit à une voix. Président :
Madame Audelia ABIHSSIRA : 26 Rue
Guersant, 75017 Paris. Immatriculation :
RCS Paris
Objet : ACQUISITION, L’ADMINISTRATION, L’EXPLOITATION D’IMMEUBLE
MEZROC EVENT
Par décision de L’Associé Unique en date
du 04/11/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 5 r Joubert,
75009 PARIS à compter du 04/11/2018.
Mention en sera faite au RCS de Paris
412012B – LES ECHOS
JIDEFI
SASU au capital de 1000,00 €
6 Avenue Marcel DORET, 75016 PARIS
842442154 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
18/12/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
18/12/2018
Nouvel objet social : Courtage en opérations de banque et en service de paiement, Conseils aux particuliers et entreprises en opérations de financement,
Transactions sur immeubles et fonds de
commerce, Apporteur d’affaires. Mention
en sera faite au RCS de Paris
SASU au capital de 50000,00 €
88 AVENUE DES TERNES, 75017 PARIS
808966592 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 18/12/2018 il a été pris acte de changer
la dénomination de la société, à compter
du 18/12/2018, pour MITHRANDIR
FUND.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de DG
M. Jordan TOUATI, demeurant 107 RUE
DE REUILLY, 75012 PARIS à compter du
18/12/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
REMYX VODKA
SARL Unipersonnelle au capital de
8000,00 €
86 rue Botzaris, 75019 Paris
829308246 RCS Paris
Sigle : RXVK
Par décision du Gérant en date du
30/10/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 34 avenue
de l’Île de Migneaux, 78300 Poissy à
compter du 08/12/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Versailles et sera
radiée du RCS de Paris
412074B – LES ECHOS
DARE PIXEL
SARL au capital de 6250,00 €
28 Rue Jean Rey,
78220 VIROFLAY
800013583 RCS Versailles
Par décision en date du 15/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 75 Rue du Père Corentin,
75014 PARIS à compter du 15/12/2018.
Gérance : M. Charles LE QUERREC, demeurant 75 Rue du Père Corentin, 75014
PARIS
GAÏA TIME
SAS au capital de 5000,00 €
161 boulevard Lefebvre, 75015 PARIS
843549189 RCS Paris
Par décision en date du 12/12/2018 il a
été pris acte de modifier l’objet social de
la société, à compter du 12/12/2018
Nouvel objet social : identique au précédent après le retrait de l’activité d’édition
de livres et autres, la publication de contenus videos et images, off et on line, ainsi
que leur commercialisation par tous
moyens. L’article 2 des statuts a été modifié, en conséquence. Le reste de l’objet
social et de l’article 2 des statuts demeurent inchangés. Mention en sera faite au
RCS de Paris
412147B – LES ECHOS
Par décision en date du 19/12/2018 il a
été pris acte de la nomination de M. Alain
BONNEVAL, demeurant 18 rue de Moncey 75009 Paris en qualité de nouveau
Gérant, à compter du 19/12/2018 pour une
durée illimitée, en remplacement de M.
Bernard LEBLANC, décédé. Mention en
sera faite au RCS de Paris
Gérance : M. Michaël NIZARD, demeurant 164 Rue de Courcelles, 75017 PARIS
Présidence : BHAM, au capital de 2
000 €, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 793 470 451, domiciliée 26 avenue du Général Leclerc
92100 Boulogne Billancourt représentée
par M. Hamel Baptiste
Autres modifications :
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Nanterre
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Nice
- il a été pris acte de la démission du Gérant M. Benjamin NIZARD, à compter du
01/12/2018. M. Michaël NIZARD, Gérant,
demeure seul dirigeant à compter de cette
même date.
Selon décision de l’AGOE du
28/06/2018 de BUZZMAN, Société par
actions simplifiée au capital de 19.000 € Siège social : 126 A rue La Fayette 75010
Paris - 492 589 270 RCS PARIS, il a été
décidé de ne pas renouveler le mandat de
M. Jacques Cardinal, Commissaire aux
comptes suppléant. Pour avis.
SARL au capital de 6000,00 €
36 rue de la lune, 75002 Paris
487844938 RCS Paris
412162B – LES ECHOS
BEN YAHIA
SCI au capital de 1524,00 €
10, AVENUE GABRIEL PERI,
91700 SAINTE GENEVIEVE DES BOIS
390428225 RCS Evry
Par décision de L’AGO en date du
15/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 88 BIS RUE
DES PYRENEES, 75020 PARIS à
compter du 15/11/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
399 922 111 RCS PARIS
Le capital est fixé à la somme de
16.624 €, divisé en 1.039 parts sociales
de 16 € chacune. Cette transformation
rendu nécessaire la publication des mentions suivantes :
objet :
12133392 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI GAUTIER.HEC S.C. au capital de
1.001.000 €, 5, avenue Lucien Guitry,
78290 CROISSY SUR SEINE,
752œ794œ560 RCS Versailles. Aux termes d’un PV des décisions prises par les
associés réunis en AGE le 1er/1/2017, le
siège a été transféré, à compter du même
jour, du 5, avenue Lucien Guitry 78290
CROISSY SUR SEINE au 65, rue du Ranelagh 75016 PARIS. Duréeœ : 99 ans à
compter du 18/07/2012, soit jusqu’au
18/07/2111. Objetœ : L’acquisition, la
gestion et plus généralement l’exploitation
par bail location ou autrement de tous
biens ou droits immobiliers à quelque endroit qu’ils se trouvent situés.
Dépôt des statuts mis à jour au RCS de
Paris désormais compétent.
12133407 – LE PUBLICATEUR LEGAL
I.D.P. STRATÉGIE
Ingénierie et développement
patrimonial
Société à responsabilité limitée au
capital de 9.200 €uros
L’AGE du 21/11/2018, a décidé de
transférer le siège social, à compter du
1/1/2019, au 100 rue du Dôme - 92100
BOULOGNE BILLANCOURT.
Par décision de L’AGE en date du
25/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 164 Rue de
Courcelles, 75017 PARIS à compter du
01/12/2018.
Durée : 99 ans
12133192 – LE PUBLICATEUR LEGAL
412128B – LES ECHOS
SARL PARIS ACCORDEON
Objet : Acquisition par voie d’achat ou
d’apport, la propriété, la mise en valeur, la
transformation, l’aménagement, l’administration et la location de tous biens
Par décision en date du 03/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 242 boulevard de stalingrad,
94500 Champigny Sur Marne à compter
du 20/12/2018. La société sera immatriculée au RCS de Créteil et sera radiée du
RCS de Paris
Suivant délibération en date du
23/112018, la Collectivité des associés a
préalablement modifié son objet, puis décidé à l’unanimité, conformément aux dispositions de l’article L 223-43 du Code de
commerce, la transformation de la société
en S.C. à compter de ce jour, sans création d’un être moral nouveau, et a adopté
le texte des statuts qui régiront désormais
la société. La dénomination de la société,
son siège et sa durée demeurent inchangés.Toutefois, son exercice social a été
clôture par anticipation au 23/11/2018,
date d’effet de la transformation de la société.
33 Avenue de l’Opéra - 75002 PARIS
SCI au capital de 1000,00 €
234 Avenue de la Lanterne, Les Belles
Terres Bât. A1,
06200 NICE
489203919 RCS Nice
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
3 rue de l’Arrivée, 75015 PARIS
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Versailles
412010B – LES ECHOS
ABAN
SAS au capital de 5000,00 €
192 rue Lafayette, 75010 Paris
814837852 RCS Paris
412035B – LES ECHOS
411925B – LES ECHOS
ETABLISSEMENTS FAMILIAUX
PIRON
12133610 – LE PUBLICATEUR LEGAL
RCS PARIS B 518 001 615
2009 B 20712
En conséquence, l’article 4 des statuts
a été modifié.
Gérants : madame Catherine BIZE,
82, avenue de Boileau 78170 LA CELLE
SAINT CLOUD et Monsieur Hiro ROCHE,
2, passage Pierre Loti 92150 SURESNES.
La société sera immatriculée au RCS
de Nanterre.
La gérance.
12133415 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Société civile S2R GESTION, Au capital de 1.600 €, 2, rue Gabriel Peri 94400 VITRY-SUR-SEINE, 444 728 505
RCS CRETEIL. Aux termes d’une délibération en date du 3/9/2018, la collectivité
des associés de la société S2R GESTION
constituée pour une durée de 90 années
à compter du 8/1/2003, ayant pour objet :
la prise de participation, ou d’intérêts dans
des sociétés et entreprises commerciales,
industrielles, financières, mobilières et immobilières ; l’acquisition, la gestion et la
vente de toutes valeurs mobilières dans le
cadre de la gestion du patrimoine privé ;
tous placements financiers et immobiliers
a décidé à compter du même jour : - Du
transfert du siège et de la modification de
l’article 4 des statuts. Ancienne mention :
Le siège est fixé à VITRY-SUR-SEINE
(94400), 2, rue Gabriel Péri. Nouvelle
mention : Le siège est fixé à 17, rue
Emile Dubois - Appartement B 9.3 75014 PARIS.Modification sera faite au
RCS de Créteil et inscription sera faite au
RCS de Paris. - De la nomination de la
SAS JSR GESTION, sise 17, rue Emile
Dubois - Appartement B 9.3 - 75014 PARIS, 431 439 512 RCS PARIS, et représentée par M. Jean-Louis ROHOU son
Président, en qualité de nouveau gérant
en remplacement de M. Jean-Louis ROHOU démissionnaire, 17, rue Emile Dubois - Appartement B 9.3 - 75014 PARIS.
L’article 20 des statuts a été modifié en
conséquence. Pour avis
- Ancienne mention : la fourniture de
toutes prestations de conseil et de services en organisation et en système d’information pour le compte d’entreprises et
d’organismes publics ou privés et toutes
activités connexes et complémentaires
pouvant concourir à cet objectif. La création, l’acquisition, la location, la prise à
bail, l’installation ou l’exploitation de tous
établissements se rapportant à l’activité cidessus.
- Nouvelle mention : l’acquisition, la
gestion, la cession de tous biens immobiliers et de toutes valeurs mobilières, la
prise de participation ou d’intérêts dans
toutes sociétés et entreprises commerciales, industrielles, mobilières ou immobilières et leur gestion ; l’animation et la coordination des sociétés auxquelles elle est
intéressée, notamment par l’accomplissement de tous mandats de gestion, direction, contrôle et plus spécialement de services commerciaux, administratifs,
informatiques et autres à ses filiales ;
l’étude de marché, le conseil de gestion et
le conseil financier ; toutes opérations de
formation et de relations publiques, le recrutement et la formation du personnel.
Pour avis, la gérance.
12133781 – LE PUBLICATEUR LEGAL
GIRIAL S.C.I. au capital de 10.000 €
Siège : 10, rue Jean Giraudoux 75116 PARIS 431 959 477 RCS Paris. Aux termes
d’une délibération en date du 3/9/2018, la
collectivité des associés a décidé à
compter du même jour : - Du transfert du
siège et de la modification de l’article 5 des
statuts Ancienne mention : Le siège est
fixé à PARIS (75016), 10, rue Jean Giraudoux. Nouvelle mention : Le siège est
fixé à 17, rue Emile Dubois - Appartement B 9.3 - 75014 PARIS ; - De la nomination de la SAS JSR GESTION sise
17, rue Emile Dubois - Appartement B 9.3
- 75014 PARIS, 431 439 512 RCS Paris,
et représentée par M. Jean-Louis ROHOU
son Président, nouveau gérant en remplacement de M. Jean-Louis ROHOU
démissionnaire, 17, rue Emile Dubois Appartement B 9.3 - 75014 Paris. L’article 17 des statuts a été modifié en conséquence. Mention sera portée au RCS de
Paris. Pour avis La Gérance.
12133819 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI DE TOURVILLE S.C.I. au capital
de 18.294 € Siège : 10, rue Albéric Magnard 75116 PARIS 387 466 527 RCS Paris. Aux termes d’une délibération en date
du 26/10/2018, l’AGE a décidé de transférer le siège du 10, rue Albéric Magnard,
75116 PARIS à "Le presbytère" 14800
ENGLESQUEVILLE EN AUGE à compter
de ce jour, et de modifier en conséquence
l’article 4 des statuts. Modification sera
faite au GT. de Lisieux. Pour avis La Gérance.
12133967 – LE PUBLICATEUR LEGAL
AB IMMOBILIER S.C.I. Capital :
1.000 €, 8 RUE PICOT, 75116 PARIS.
444 098 974 RCS Paris. Aux termes de
l’AGE en date du 26/11/2018, les associés
ont pris acte du fait que M. Bertrand
AMEIL n’est plus gérant de la société.
Mention sera portée au RCS du TC de Paris.
12133983 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PIERRE BERTRAND S.C.I. Capital :
20.000 €, 8, rue Picot, 75116 Paris.
490 186 897 RCS Paris. Aux termes de
l’AGE en date du 26/11/2018, les associés
ont pris acte que M Bertrand AMEIL n’est
plus cogérant et de la nomination de Mme
Agnès AMEIL, 8 rue Picot, 75116 Paris,
comme cogérante, Mention sera portée au
RCS du TC de Paris.
12134074 – LE PUBLICATEUR LEGAL
HENRY JOHNSON SONS & CO
S.A.S. au capital de 312.254 €
Siège social :
5, rue Marc Seguin
95190 GOUSSAINVILLE
775 749 658 RCS POINTOISE
Le PV des décisions du président en
date du 9/10/2018 a décidé de transférer
le siège de la direction au 115, rue Cardinet 75017 PARIS. Président du conseil
d’administration : M. Rémy POITEVIN
demeurant 14 résidence Cadet de Vaux,
95130 FRANCONVILLE LA GARENNE.
L’établissement principal n’étant pas
transféré. Les statuts ont été modifiés en
conséquence. Le siège de la direction
sera radié du RCS de Pontoise et immatriculé au RCS de Paris.
12134092 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SA CTL, S.A. au capital de 50.000 €,
Zone d’Activité "La Flacquaire", R.D. 52,
76110 BREAUTE, 339 771 537 RCS LE
HAVRE. La Société anonyme SA CTL, au
capital de 50.000 €, sise Zone d’Activité "
La Flacquaire ", R.D. 52, 76110
BREAUTE, 339 771 537 RCS LE HAVRE,
met en demeure ses actionnaires suivants, ou leurs ayants-droits, titulaires
d’actions nominatives émises par elle : M. Alain FOURE, La garderie, 27210
BEUZEVILLE ; - Mme Nicole KIEFFER,
chez M. Jean COTE, 4, rue de Pardieu,
76600 LE HAVRE ; Qui depuis plus de
dix années révolues, lui sont inconnus ou
n’ont pas été atteints par les convocations,
de faire valoir leurs droits dans le délai
d’un an à compter de ce jour, en se manifestant auprès du Président du Conseil
d’administration. A défaut, la société procédera à la vente aux enchères publiques
des titres inscrits à leurs noms dans les
conditions prévues par la loi et tiendra le
produit net de la vente à leur disposition
pendant dix ans sur un compte bloqué
dans un établissement de crédit. Pour
avis. Le Président
12129148W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PUB SUFFREN
S.A.R.L. au capital de 38.750 euros
71, avenue de Suffren
75007 Paris
692 046 667 RCS PARIS
Suivant délibérations en date du
25/10/2018, l’assemblée générale extraordinaire a décidé de proroger la durée de
la société de 50 années à compter du
19/11/2019, soit jusqu’au 19/11/2069, et
de modifier l’article 5 des statuts.
Pour avis.
12133873 – LE PUBLICATEUR LEGAL
AXA S.A. au capital de
5.584.784.777,05 €, 25 avenue Matignon
75008 Paris, RCS PARIS 572 093 920.
Aux termes du PV du CA en date du
13/12/2018, il a été décidé de réduire le
capital, d’un montant de 35.319.927,21 €
pour le ramener de 5.584.784.777,05 € à
5.549.464.849,84 € par annulation de
5.423.549. La prime d’émission est de ce
fait réduite de 323.167.103,39 €. Le capital social est désormais de
5.549.464.849,84 € divisé en
2.423.347.096 actions entièrement libérées. L’article 6 des statuts est modifié en
conséquence. Pour avis.
12131464W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TIBCO SOFTWARE FRANCE
SARL au capital de 258.000 €
Siège social :
25 rue Balzac, 75008 Paris
421 743 808 RCS PARIS
Il résulte des décisions de l’associé unique et des décisions du gérant en date du
01/12/2018 que le capital social a été augmenté d’un montant de 45.000.000 € pour
être porté à 45.258.000 €. Les statuts ont
été modifiés en conséquence.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 20 décembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 5
Les Echos Sociétés
12132333W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133196W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BANQUE PALATINE
Selon décisions du 14/12/2018 de l’associé unique de LA BERTHOMIERE, Société à responsabilité limitée au capital de
10.000 euros siège social : 61 avenue Victor Hugo à (75116) Paris Immatriculée au
RCS de Paris sous le numéro
844 253 559, le siège social a été transféré au CCAS de Longeville, Boulevard du
8 mai 1945 à (85560) Longeville sur Mer
dans le ressort du Rcs de La roche sur
Yon.
S.A. au capital de 538.802.680 euros
42, rue d’Anjou
75008 Paris
542 104 245 RCS PARIS
Suivant procès-verbal en date du
19/11/2018, le Conseil d’Administration a :
1) pris acte de la démission de M. Laurent
ROUBIN de ses fonctions d’administrateur
et de Président du Conseil d’administration avec effet au 1/11/2018,
2) décidé de coopter en qualité de nouvelle administratrice, Mme Christine FABRESSE, demeurant 4, Allée des Sapins
91370 Verrières-le-Buisson, et
3) nommé Mme Christine FABRESSE, en
qualité de nouvelle Présidente du Conseil
d’administration.
Pour avis.
12132520W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LAUPADE
SAS au capital de 1.000 €
COLPOWERSISTER
SAS au capital de 1.000 euros
Siège social : 6 rue Christophe Colomb
75008 Paris
841 367 709 RCS Paris
En date du 28 novembre 2018, l’associé
a constaté la réalisation définitive d’une
augmentation de capital de 5.164.366 euros afin de le porter de 1.000 euros à
5.165.366 euros et ce par voie de création
de 5.164.366 actions de 1 euro de valeur
nominale chacune.
Pour avis.
Aux termes d’un procès du 23/11/2018,
l’associé unique a décidé d’augmenter le
capital social de 3.000 € pour le porter à
4.000 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
S.C.I. à capital variable au minimum de
40.000 euros
Siège social : 38 rue de Berri
75008 Paris
828 693 036 RCS Paris
Suivant décisions de l’associé unique du
29 juin 2018, il a été décidé de la poursuite
de l’activité bien que les capitaux soient
inférieurs à la moitié du capital social.
PMK
Société par Actions Simplifiée
800 004 004 R.C.S. Paris
En date du 19 novembre 2018, les associés ont décidé :
- de désigner la Société ERNST &
YOUNG et Autres, SAS inscrite au RCS
de Nanterre sous le Nº 377 652 938 sise
1-2, Place des Saisons à Courbevoie
(92400), en qualité de commissaire aux
comptes, et ce, pour une durée de six
exercices, soit jusqu’à l’issue de l’assemblée générale ordinaire qui statuera sur les
comptes de l’exercice clos le 31 décembre
2023 ;
- de mettre en harmonie les statuts avec
les dispositions de l’article L.823-1 du
Code de commerce et de modifier en
conséquence les articles 16 et 17 des statuts.
Pour avis.
12133434-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VISOTEC STRATEGIE
SA au capital de 14.145.862 €
Siège social : PARIS (75008),
4, avenue Marceau
3 rue de l’Arrivée
75015 PARIS
811 220 623 RCS PARIS
444 100 374 RCS PARIS
Par assemblée générale extraordinaire en
date du 7 décembre 2018, il a été décidé
de réduire le capital de 6.735.052,80 €, le
ramenant à 1.683.763,20 €.
Aux termes d’un procès verbal du
11/9/2018, le Conseil de surveillance a décidé de transférer le siège social au
44 avenue Daumesnil, 75012 Paris à
compter du 1er/9/2018.
Pour avis.
12133531W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL au capital de 25.000 euros
STELLA REGINA
Siège social : 9 Allée des Erables
95130 FRANCONVILLE LA GARENNE
507 451 052 R.C.S. PARIS
Aux termes des décisions de l’associé unique du 30 avril 2018, le siège social est
transféré au 69 cours Gambetta – 13100
Aix-en-Provence. La société sera immatriculée au greffe d’Aix-en-Provence. Les
statuts ont été modifiés en conséquence.
L’article 2 des statuts est modifié en
conséquence.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Paris.
Pour avis.
Mention sera faite au R.C.S. de PARIS.
12133446W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EMPREINTE HUMAINE
SARL au capital de 7.500 euros
12133358W – LE PUBLICATEUR LEGAL
B.B.O. - SARL au capital de 7.500 € Siège social : 19 rue François Miron
75004 PARIS - 489 664 847 RCS PARIS
- L’AGE du 30/10/2018 a décidé de ne pas
dissoudre la société bien que les capitaux
propres soient inférieurs à la moitié du capital social.
12133404W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LUZINAY INNOVATION - SAS au capital
de 10.000 € - Siège social : 231 rue Saint
Honoré - 75001 PARIS - 531 569 721 RCS
PARIS.
Suivant décisions du Président du
10/12/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 9 Villa Wagram Saint
Honoré - 75008 PARIS. Les statuts ont été
modifiés en conséquence. Mention au
RCS de PARIS.
Siège social : 94 rue Lafayette
75010 Paris
753 736 834 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du
05/12/2018, il a été décidé la transformation de la société en Société par Actions
Simplifiée. En conséquence, le mandat
du Gérant a pris fin.
L’objet de la société, sa durée, son siège
social et sa dénomination demeurent inchangés.
Président : M. Christophe NGUYEN demeurant 28, rue Condorcet 93100 Montreuil sous-Bois
Les mandats des commissaires aux
comptes titulaire et suppléant sont maintenus.
Admission aux assemblées : tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : En cas de
pluralité d’associés, les cessions d’actions
entre associés ainsi qu’à l’intérieur d’un
groupe de sociétés sont libres. Toutes autres cessions d’actions à un tiers non associé à quelque titre que ce soit, est soumise à l’agrément de la Société.
12133449W – LE PUBLICATEUR LEGAL
843 934 696 RCS Paris
582 084 612 RCS Paris
Aux termes d’un procès-verbal des décisions des associés en date du 11 décembre 2018, le capital social a été augmenté
en numéraire d’un montant de 149.000 €
et d’un montant de 150 €.
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire du 29 mai 2018, il a été de ne pas
renouveler le mandat d’administrateur de
M. Michel Terrioux.
LE PLONGEOIR
830 631 545 RCS PARIS
Les statuts ont été modifiés corrélativement.
ABX Associés
Aux termes de ces mêmes décisions des
associés en date du 11 décembre 2018, il
a été décidé :
S.A.S. au capital de 1.155.734 €
Monsieur Dominique Astier demeurant 14
avenue Foch, 92380 Garches ;
Monsieur Steve Ledoux demeurant 203
avenue Achille Peretti, 92200 Neuilly-surSeine ;
Monsieur Simon Reyburn demeurant 12
rue Duvergier, 75019 Paris ;
Monsieur Aveen Ghurbhurn demeurant 12
rue Liot, 92100 Boulogne-Billancourt.
Pour avis.
SAS au capital de 1.500 €
Siège social : 8, rue Mandar
75002 PARIS
DÉMISSION POUR ORDRE
12133421W – LE PUBLICATEUR LEGAL
9, avenue Matignon
75008 PARIS
Par courrier recommandé avec avis de réception adressé à la société, en date du
20 novembre 2018, M. Adrien BOUDIN
demeurant 8, rue Mandar, 75002 Paris, a
notifié sa démission de ses fonctions de
directeur général, à compter du 20 décembre 2018.
Mention au RCS de PARIS.
538 040 130 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du 2/10/2017
il a été décidé de nommer en qualité de
président Monsieur Olivier MOATTI demeurant 9, rue Perronet, 92200 Neuilly sur
Seine, en remplacement de Monsieur Florent REY.
Pour avis.
12133563W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VERDOSO INDUSTRIE
IMMOBILIER
Pour avis.
12133645W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD002
12133472W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MK2
795 255 025 RCS PARIS
Aux termes du PV d’AGE du 7/12/2018, il
a été décidé d’augmenter le capital social
de 250.000 € pour le porter à 260.000 €
par élévation de la valeur nominale des
actions, puis, de le réduire de 250.000 €,
pour le ramener à 10.000 €, par réduction
de la valeur nominale des actions.
Les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés en conséquence.
Mentions seront faites au RCS PARIS.
PROSERVE DASRI
SAS au capital de 2.300.000 euros
Siège social : 185, rue de Bercy
75012 Paris
832 336 077 RCS Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique du 27 novembre 2018, il a été pris
acte de la suppression du Conseil d’administration, par conséquent de la fin du
mandat de tous les membres à savoir :
MNH DEVELOPPEMENT, Anne POURDIEU, Nathalie SCHAFER, Nicolas –Xavier RIVES, Sébastien DELORME.
818 597 023 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
03/10/2018, les associés ont décidé malgré la perte de plus de la moitié du capital
social, qu’il n’y avait pas lieu de prononcer
la dissolution de la société.
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
Selon AGE du 12/11/2018 de MAKY, Société Civile Immobilière, Capital social :
40.000 €, Siège social : 58 rue Saint Honoré 75001 PARIS, 503 552 317 Rcs Paris, M. Yann BOLLAERT, demeurant à demeurant Beaune (21200) 35 route de
Seurre a été nommé en qualité de gérant
en remplacement de M. Régis Lebrun et
ce, avec effet au 01/12/2018. Pour avis.
En date du 28 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
750 544 918 RCS Paris
12133646W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133575W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon AGE du 12/11/2018 de H.B.E., Société Civile Immobilière, Capital social :
200.000 €, Siège social : 58 rue Saint Honoré 75001 PARIS, 524 493 640 Rcs Paris, le siège a été transféré à Houdan
(78550) Il rue des Moulinats à compter du
01/12/2018. La société sera immatriculée
au Rcs de Versailles.
12133614W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LAMPI ; SARL au capital de 5.001 € ;
Siège social : 176 Boulevard Voltaire –
75011 Paris 811 448 745 RCS PARIS.
L’AGO en date du 28/09/2018 a décidé de
nommer gérant : Mr Juan-Miguel SANCHEZ dt 35 rue Jussieu – 75005 Paris en
remplacement de Mr Mickael TREHIN démissionnaire, et de transférer le siège social au 3 Cité de Phalsbourg – 75011 Paris. Mention au RCS de Paris.
DMH GESTION
S.A.S. au capital de 100.000 €
8, rue Anatole de la Forge
75017 PARIS
798 633 152 RCS PARIS
Aux termesdu procès verbal du
14/12/2018, il a été décidé de modifier la
dénomination sociale en : D M H et de modifier l’article 3 des statuts. Il a été également décidé de modifier l’article 15 et 18
des statuts concernant la transmissions
des actions comme suit : Les actions sont
librement transmises aux descendants.
Toutes les autres transmissions sont soumise à l’agrément du Président.
Pour avis.
12133650W – LE PUBLICATEUR LEGAL
IDEQUANET
12133623W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Agence France Locale - Société
Territoriale
SA à conseil d’administration au
capital de 144.314.000 euros
Siège social : 41 quai d’Orsay
75007 Paris
799 055 629 RCS Paris
Aux termes des décisions du directeur générale en date du 12 et 15 Octobre 2018,
de l’assemblée générale mixte du 17 mai
2018, du CA en date du 28/09/2018, il a
été décidé d’augmenter le capital de
1.286.400 euros par l’émission de
12.864 actions de 100 euros de valeur nominale. Le capital est désormais fixé à
145.600.400 euros divisé en
1.456.004 actions de 100 euros de valeur
nominale. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
SAS à capital variable au capital de
1.763 €
Siège social :
49 rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
821 352 317 RCS PARIS
Suivant décisions unanimes des associés
en date du 30 août 2018, il a été décidé
de supprimer la variabilité du capital social. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
En date du 16 octobre 2018, le président
a constaté la réalisation définitive de l’augmentation du capital social d’une somme
de 217,43 € en numéraire décidée lors
des décisions unanimes des associés en
date du 30 août 2018. Le capital est ainsi
porté à 1980,43 €. Les articles 6 et 7 des
statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention au RCS Paris.
12133727W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133635W – LE PUBLICATEUR LEGAL
STUDIO VERNIS
DOCTOLIB
SARL au capital de 5.000 €
S.A.S. au capital de 144.252,71 €
Siège social :
32, rue de Monceau
75008 Paris
794 598 813 RCS PARIS
Suivant acte SSP constatant les décisions
unanimes des associés en date du 5 novembre 2018, il a été décidé de nommer
en qualité de co-commissaire aux
comptes titulaire, LAURENT NADJAR &
ASSOCIES - Sigle : LNA, S.A.R.L. dont le
siège social se situe 8, place du Général
Catroux 75017 Paris, immatriculée sous le
nº 519 987 374 RCS PARIS.
Suivant décisions du président en dates
du 15 octobre 2018 et du 31 octobre 2018
sur délégation des décisions unanimes
des associés prises par acte SSP en date
du 22 juin 2018, il a été décidé d’augmenter le capital d’un montant total de
1.235,89 € pour le porter de 144.252,71 €
à 145.488,60 €.
12133640W – LE PUBLICATEUR LEGAL
L’EURYDICE
Siège social : 21, avenue de Messine
75008 Paris
520 994 088 RCS Paris
Aux termes des délibérations de l’assemblée générale des associés en date du 15
octobre 2018, il a été décidé
- de modifier la dénomination sociale
comme suit : Digital R,
- d’étendre l’objet social aux activités de
régie publicitaire et activités connexes.
12133728W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
ROMAIN THOMAS
S.C.I. au capital de 1.524,49 €
33, rue Marbeuf - 75008 PARIS
332 077 296 RCS PARIS
Suivant acte en date du 17/12/2018, il a
été décidé de nommer en qualité de gérant Monsieur Alain MEGLIO, 46, avenue
des Ternes 75017 PARIS en remplacement de Monsieur Gérard VEVAUD.
SAS au capital de 120.000 €
12133566W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon l’AGE du 16/10/2018 de Z. B. E.,
Société Civile Immobilière, Capital social :
152,44 €, Siège social : 58 rue Saint Honoré 75001 PARIS, 413 177 072 Rcs Paris, le siège a été transféré à Vallauris
(06220) 844 Boulevard des Horizons à
compter du 01/11/2018. La société sera
immatriculée au Rcs de Cannes.
SAS au capital de 5.000 €
43 RUE DE LA CHAPELLE,
75018 Paris
12133570W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A.S. au capital de 10.000 €
39, avenue Pierre 1er de Serbie
75008 PARIS
12133565W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SA au capital de 2.106.027 euros
Pour avis.
12133558W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon AGE du 16/10/2018 de EGAL, Société Civile Immobilière - Capital Social de
200.000 € - Siège social : 58 Rue Saint
Honoré 75001 Paris, 508 931 250 Rcs Paris, le siège a été transféré à Vallauris
(06220) 844 Boulevard des Horizons à
compter du 01/11/2018. La société sera
immatriculée au Rcs de Cannes.
Pour avis
Siège social : 1 quai de Grenelle
75015 Paris
- de nommer en qualité de membres du
Comité de Direction :
NOCLOMA
12133444W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant procès-verbal en date du
31/8/2018, l’assemblée générale extraordinaire a décidé de transférer le siège social au 53, avenue Hoche 75008 Paris, à
compter du 31/8/2018. L’article 4 des statuts a été modifié.
ACTION SOCIALE
IMMOBILIERE
- de nommer Monsieur Eric Jammaron demeurant 69 rue Haxo, 75020 Paris en qualité de Président en remplacement de Madame Gwenola Chambon,
Mention RCS Paris.
R.C.S. PONTOISE 794 836 312
CityFast
Ces augmentations de capital, définitivement réalisées le 11 décembre 2018 ainsi
qu’en atteste le certificat du dépositaire
établi le 11 décembre 2018, ont porté le
capital social de 1.000 € à 150.150 €.
Les articles 2.1 et 2.2 des statuts sont modifiés en conséquence.
Suivant un procès-verbal en date du 26
octobre 2018, l’associé unique décide à
compter du 9 novembre 2018 de modifier
l’objet social qui se lit désormais comme
suit : L’exploitation d’un fonds de
commerce de type supermarché sis à PARIS (75011), 8 rue de la Fontaine au Roi,
à l’enseigne CARREFOUR CITY ou toute
autre enseigne du Groupe CARREFOUR,
à l’exclusion de toute autre.
12133408W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social :
59 avenue Pierre Mendès France
75013 Paris
ALCE
Société par actions simplifiée au
capital de 8.418.816 €
Siège social : 52 rue de Bassano
75008 Paris
Objet : l’acquisition, la propriété, l’administration et l’exploitation par bail, location
ou autrement, de tous immeubles bâtis ou
non bâtis, dont elle pourrait devenir propriétaire ultérieurement...
En date du 28 novembre 2018, l’associé
unique a constaté la réalisation définitive
d’une augmentation de capital social
d’une somme de 400.189 €, pour le porter
de 1.000 € à 401.189 € par voie de création de 400.189 actions nouvelles de
1 euro de valeur nominale.
Mention sera faite au RCS de Paris.
SARL au capital de 1.001.000 euros
12133193W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Société par actions simplifiée au
capital de 150.150 €
Pour avis.
753 592 070 RCS LYON
Au capital de 381.000 €
Siège social :
8, rue de la Rochefoucauld
75009 Paris
524 834 447 RCS PARIS
Suivant délibérations en date du
28/06/2018 l’AG a pris acte de la démission de Monsieur IMBAULT Fabien de ses
fonctions de Directeur général.
12133499W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Durée : 99 années
12133181W – LE PUBLICATEUR LEGAL
8 passage Brulon - 75012 Paris
L’Assemblée Générale Extraordinaire du
2 juillet 2018, enregistrée le 24 septembre
2018 au SIE de Paris St-Sulpice,
dossier. 2018 00040203,
référence 7584P61 2018 A 15118,
a décidé d’augmenter le capital social de
20 € afin de le porter de 8.000 € à 8.020 €
par création de 2 parts sociales nouvelles,
émises à la valeur nominal de 10 € chacune. Elle constate donc que le capital social s’élève désormais à 8.020 € et est divisé en 802 parts sociales. Les statuts
sont modifiés en conséquence, notamment leurs articles 6 et 7.
SARL au capital de 1.000 euros
1, Chemin des Genêts
69130 Ecully
Selon l’AGE du 11/12/2018 de, SCI AISANCE - Société civile immobilière au capital de 10.000 € - Siège social : 14 avenue d’Eylau 75116 Paris - 832 680 482
RCS Paris, les associés ont décidé de
transférer le siège social 62 rue de Varenne 75007 Paris. Les Statuts ont été mis
à jour en conséquence.
EVOLUTION ENERGIE
S.A.S au capital de 81.000 euros
AZUR REAL ESTATE / ARE
Pour avis.
12133174W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GENIUS FRANCE
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12133343W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133479W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL à associé unique au capital de
1€
12133342W – LE PUBLICATEUR LEGAL
32 Boulevard de Strasbourg - CS30108
75468 PARIS CEDEX 10
831 127 634 RCS PARIS
12133428W – LE PUBLICATEUR LEGAL
42 Rue de Maubeuge,
75009 Paris
830 631 149 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
17/12/2018, les actionnaires ont décidé de
transférer le siège social à 79 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris, à compter du
17/12/2018.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris.
12133732W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EDMOND DE ROTHSCHILD
PRIVATE EQUITY (France)
S.A.S au capital de 2.700.000 euros
47 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
448 804 575 RCS PARIS
12133567W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Mediapolitain
SARL au capital de 8.000 €
36 rue de l’Abbé Groult
12133644W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COLFIELDS
SAS au capital de 1.000 euros
75015 Paris
Siège social : 6 rue Christophe Colomb
75008 Paris
SIREN 517 679 973 RCS Paris
841 367 998 RCS Paris
Suivant délibérations en date du
03/12/2018, le Conseil de Surveillance a
désigné en qualité de membre du conseil
de surveillance Monsieur Didier DELEAGE à compter du 03/12/2018 en remplacement de Madame Cynthia TOBIANO.
Pour avis.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12133763W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133808W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CAPENERGIE GREEN
FRANKLIN COVEY FRANCE ; SAS au
capital de 1.000 € ; Siège social :
233 rue du Faubourg Saint Honoré 75008 Paris ; 813 296 456 RCS PARIS
SAS au capital de 1.000 euros
Siège social :
37-41 rue du Rocher
75008 Paris
844 249 110 RCS Paris
Aux termes des décisions du 3 décembre
2018, il a été décidé de nommer In Extenso Provence - 10, place de la Joliette
Les Docks- Atrium 10.8, 13016 Marseille
- 380 221 846 RCS Marseille en qualité
de CAC titulaire et Didier Amphoux demeurant Artepac de Bachasson - Bâtiment D Rue de la Carrière de Bachasson
13590 Meyreuil en qualité de CAC suppléant.
12133773W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant DAU du 10/12/2018 le capital social a été augmenté d’une somme de
34.000 € par compensation avec des
créances liquides et exigibles sur la société pour le porter ainsi à 35.000 €. Mention au RCS de PARIS.
12133832W – LE PUBLICATEUR LEGAL
OPCI ACM LAGUNE
Société professionnelle de placement à
prépondérance immobilière à capital
variable constituée sous forme de
Société par Actions Simplifiée
IPSOS
Siège Social :
35, boulevard des Capucines
75002 Paris
S.A. au capital de 11.109.058,75 €
817 653 553 RCS Paris
Siège social : 35, rue du Val de Marne
75013 Paris
(la "Société")
SIREN 304 555 634
RCS Paris
Aux termes d’une attestation du
18/12/2018 du Président Directeur Général de la société, il a été pris acte de la
démission de M. Xavier Coirbay, de son
mandant d’administrateur avec effet au
16/01/2018. Pour avis.
12133776W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KARENA IMMOBILIER
Société à responsabilité limitée au
capital de 11.433,67 €
Siège social : 43, rue Boulard
75014 PARIS
Le 17 décembre 2018, l’associé unique de
la Société a décidé de procéder à la modification de la dénomination sociale de la
Société qui devient " OPCI ACM LOISIRS
".
Mention en sera faite au RCS de Paris.
Pour avis, le gérant.
ELECTRO POWER SYSTEMS
SA à conseil d’administration
Au capital social de 2 553 372 euros
Siège social : 13 avenue de l’Opéra
75001 Paris
RCS Paris 808 631 691
Aux termes du Procès verbal de la réunion
d’administration en date du 9/11/18, il a
été décidé
- de nommer en qualité de : membre du
conseil d’administration : Alexander
CRUTCHLEY KATON, née le 13/11/1964,
de nationalité britannique, demeurant à
CRAIGAVON avenue Road GRANDE
BRETAGNE.
- de prendre acte de la démission de Mme
Sonia LEVY ODIER effective au 26/06/18.
Le dépôt légal sera effectué au RCS de
PARIS.
Siège social : 5 rue Marc Seguin
95190 GOUSSAINVILLE
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
501 728 000 RCS PONTOISE
750 599 169 RCS Paris
Le PV des décisions du gérant en date du
09/10/2018 a décidé de transférer le siège
social au 115 rue Cardinet 75017 PARIS.
Gérant : M. Rémy POITEVIN demeurant
14 résidence Cadet de Vaux 95130
FRANCONVILLE LA GARENNE. Les statuts ont été modifiés en conséquence. La
société sera radiée du RCS de PONTOISE et immatriculée au RCS de PARIS.
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12133874W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ETIENNE FAMIN ARCHITECTE - SARL
au capital de 10.000 € - Siège social : 7
rue Monte Cristo - 75020 PARIS 508 802 311 RCS PARIS
Suivant DAU du 18/12/2018, il a été décidé de transférer le siège social au 142
rue de Lourmel - 75015 PARIS. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention au RCS de PARIS.
12133886W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CJM CONSEIL
SAS au capital de 6.000.000 euros
Siège social : 20 Place Vendôme 75001 Paris
- l’augmentation de capital social d’un
montant de 472.400 €, pour le porter de
10.000 € à 482.400 € ;
- l’augmentation de capital social d’un
montant de 175.000 €, pour le porter de
472.400 € à 657.400 € ;
- la nomination de Yuma Audit & Advisory,
SAS à associé unique dont le siège social
se situe 8, bis rue d’Annam 75020 Paris,
immatriculée au RCS de Paris sous le
Nº 841 347 909, en qualité de commissaire aux comptes titulaire ;
- la nomination de M. Sami Daniel Chriqui,
domicilié 5 rue Plumet 75015 Paris, en
qualité de commissaire aux comptes suppléant.
Pour avis.
ETUDES GESTION TRANSIT
(EGETRA)
Siège social : 5, rue Marc Seguin
95190 GOUSSAINVILLE
552 140 816 RCS POINTOISE
Le PV du CA en date du 9/10/2018 a décidé de transférer le siège de la direction
au 115, rue Cardinet 75017 PARIS. Président du conseil d’administration :
M. Rémy POITEVIN demeurant 14, résidence Cadet de Vaux, 95130 Franconville-la-Garenne. L’établissement principal
n’étant pas transféré. Les statuts ont été
modifiés en conséquence. Le siège de la
direction sera radié du RCS de PONTOISE et immatriculé au RCS de PARIS.
12133892W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD005
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
750 546 004 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12133893W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD009
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
12133838W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Concordance PARIS
SAS au capital de 10.000 €
30 rue Pergolèse, 75016 Paris
750 546 053 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12133894W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD010
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
12133852W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BRADENTON 2
L’article 1.4 des statuts a été modifié.
SAS au capital de 31.265.689 €
Siège social :
41 avenue de Friedland 75008 Paris
834 560 724 RCS PARIS
Par décisions en date du 28/11/2018, les
associés ont décidé d’augmenter le capital social d’un montant de 1.359.455 €
pour le porter à 32.625.144 €. Les statuts
ont été modifiés en conséquence.
843 360 231 RCS Paris
12133902W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL au capital de 5.000 €
75116 Paris
533 648 663 RCS PARIS
Suite à l’AGE du 29 novembre 2018, il a
été décidé de transformer la société en
S.A.S sans création d’une personne morale nouvelle. Mr Jean-Michel Mangeot de
Thiballier demeurant 1 rue Auguste Vacquerie - 75116 Paris, est nommé en qualité de Président. Les statuts ont été modifiés en conséquence. Mention au RCS
de Paris.
En date du 30 novembre 2018, les associés ont décidé d’augmenter le capital social d’une somme de 10.101.368 €, pour
le porter de 100 € à 10.101.468 € et ont
modifié les articles 7 et 8 des statuts. Par
ailleurs, les associés ont pris acte de la
démission de M. Xavier Gamarre de ses
fonctions de Président et ont nommé la société XG PARTICIPATIONS située 27 rue
Gutenberg 92100 Boulogne Billancourt
(821 125 754 RCS Nanterre) en qualité de
nouveau Président.
12133903W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MEDUCIN VERGES ET
ASSOCIES
Siège social : 15-17 place d’Aligre
75012 Paris
392 674 040 RCS PARIS
L’AGO du 30 novembre 2018 a nommé en
qualité d’administrateurs :
- La société NAGAVIJ dont le siège social
est fixé au 15-17 place d’Aligre - 75012
Paris - 798 363 503 RCS PARIS, représentée par Mr Julien VERGES dt 35 rue
des Vinaigriers - 75010 Paris et ce en remplacement de Mr Jean-Michel VERGES,
démissionnaire.
Pour avis.
NB INVEST
S.A.S. à capital variable
111, avenue Victor Hugo
75784 PARIS CEDEX 16
820 796 373 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du 29/6/2018
il a été décidé de nommer en qualité de
commissaire aux comptes titulaire la société ADN PARIS, 109 rue de Courcelles,
75017 Paris, 428 911 275 RCS PARIS.
Suivant procès verbal du 3/12/2018 il a été
décidé de transférer le siège social au 11,
rue Mesnil, 75016 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence.
Pour avis.
12133925W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SALUT
105, rue du Faubourg du Temple
75010 PARIS
819 345 497 RCS PARIS
Aux termes de l’AGE du 26/7/2018, les actionnaires, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, ont décidé qu’il n’y avait pas
lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis.
des Arts et Manufactures
Siège social : 8 rue Jean Goujon
75008 Paris
552 091 662 RCS PARIS
L’AGO du 21 juin 2018 a pris acte du non
renouvellement de mandat d’administrateur de Mr Thierry GIBERT. Elle a également nommé en qualité d’administrateur :
L’association loi 1901 "Centrale Paris Developpement" sise 8 rue Jean Goujon 75008 Paris connue à l’insee sous le numéro 784 360 711, représentée par Mr Jérôme MOITRY demeurant 28 avenue
Charles Floquet - 75007 Paris. Mention au
RCS de Paris.
A S FINANCE CONSEIL
SAS au capital de 20.000 €
Siège social : 26 avenue Victor Hugo
75116 Paris
L’AGO du 12 décembre a nommée Mr
Christopher JEANNE demeurant 32 rue
du Val André - Bat C - 78560 Le Port
Marly, en qualité de Directeur Général.
Mention au RCS de Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence.
Président : M. Ishrann SILGIDJIAN demeurant 221 rue La Fayette 75010 Paris.
- M. Atahualpa VAUVY demeurant 26 rue
Robespierre 91300 Massy.
- Monsieur Jean DIDION demeurant
11, rue Béranger 93310 Le Pré Saint-Gervais.
La Société, immatriculée au registre du
commerce et des sociétés de VAL DE
BRIEY sous le numéro 829 713 148, fera
l’objet d’une nouvelle immatriculation auprès du registre du commerce et des sociétés de PARIS.
12133973W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ACROPOLIS SPA
Et un établissement immatriculé en
France
ROMANELA
Sis 231 rue Saint Honoré - 75001 PARIS
SAS au capital de 8.000 Euros
490 505 039 RCS Paris
Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 30 septembre
2018, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, il a été décidé qu’il n’y avait
pas lieu à dissolution anticipée de la société.
751 734 559 RCS PARIS
Aux termes d’une décision en date du
31/08/2018, M. Ermanno ZANINI demeurant Via Nicola Ricciardi S/G Int3p1, NAPOLI (Italie), a été désigné en qualité de
responsable en France et à l’étranger pour
une durée indéterminée, en remplacement de M. CACACE Antonio, démissionnaire à compter du même jour.
Dépôt au RCS de Paris.
Mention sera faite au RCS de Paris.
12133984W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Pour avis .
12133949W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DCJG Conseil
SAS à associé unique au capital de
10.000 euros
Siège social :
2, rue Alfred de Vigny 75008 Paris
534 642 962 RCS Paris
- la nomination de Yuma Audit & Advisory,
SAS à associé unique dont le siège social
se situe 8, bis rue d’Annam 75020 Paris,
immatriculée au RCS de Paris sous le
Nº 841 347 909, en qualité de commissaire aux comptes titulaire ;
- la nomination de M. Sami Daniel Chriqui,
domicilié 5 rue Plumet 75015 Paris, en
qualité de commissaire aux comptes suppléant.
Pour avis.
12133954W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SENIORS EN VILLE
S.A.S. à associé unique au capital de
3.000 euros
Par décisions du 12 décembre 2018, l’associé unique de la société ANBLAN, SAS,
capital 57.504 €, siège : 4 place Casadesus 75018 Paris, 343 518 957 RCS PARIS, après avoir pris acte de la démission
de M. Christian MORETTI de ses fonctions de Président, a décidé de nommer,
en son remplacement, M. Jules MORETTI, 91 Rico Way, San Francisco CA
94123 USA. Pour avis.
12133991W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI M.J.B.J
SCI au capital de 1.000 €
Siège social :
43, rue Cler – 75007 PARIS
842 477 051 RCS PARIS
Par AG du 30 novembre 2018, il a été décidé d’augmenter le capital social d’une
somme de 1.500.000 € pour le porter à
1.501.000 € par création de 150.000 parts
de 10 € de valeur nominale chacune.
Par décisions de la gérance du 30 novembre 2018, il a été constaté la réalisation
définitive de l’augmentation de capital de
1.500.000 €. Le capital social est désormais fixé à 1.501.000 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12133996W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CHORUS
10, rue de Penthièvre
SAS au capital de 149.312,75 €
75008 Paris
32 Rue des Jeûneurs, 75002 Paris
828 053 520 RCS PARIS
309 5403 67 RCS PARIS
Suivant décisions en date du 1/12/2018,
l’associé unique a décidé d’étendre l’objet
social aux activités de "la fourniture de
prestations de services d’aide à domicile ;
la prise de participation dans toute personne morale exerçant son activité dans
les domaines visés dans le présent objet
social", et de modifier l’article 2 des statuts.
Aux termes de l’AGE en date du
29/11/2018, les associés ont décidé de
nommer à compter du 01/12/2018 en qualité de Président M. Frédéric BARTOLI,
demeurant 8 Rue de la Victoire, 75009 Paris en remplacement de ANTIPODES Investissement.
Pour avis.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de PARIS.
12134011W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133962W – LE PUBLICATEUR LEGAL
750 546 079 RCS Paris
12133911W – LE PUBLICATEUR LEGAL
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
PM CONSULTING
SNC MASSY PLACE DU GRAND
OUEST
SASU au capital de 10 €
SNC au capital de 1.000 €
Siège social : 55 rue de Varenne
75007 Paris
Siège social :
8, avenue Delcassé - 75008 PARIS
799 378 559 RCS PARIS
793 338 146 RCS PARIS
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
829 713 148 RCS VAL DE BRIEY
Aux termes des décisions du président du
1er décembre 2018, le siège social a été
transféré du 10, rue de la Prairie, 54470
HAGEVILLE au 221, rue La Fayette,
75010 PARIS, à compter du 1er décembre
2018.
12133938W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133904W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SA au capital de 305.848 €
Siège social : 10 rue de la Prairie
54470 HAGEVILLE
Société par actions d’un état membre
de la CE
Ayant son siège social à ROME (Italie)
- l’augmentation de capital social d’un
montant de 1.153.400 €, pour le porter de
10.000 € à 1.163.400 € ;
Ingénieurs de l’école centrale
LES TOILES D’HAGOP
Société par actions simplifiée au
capital de 5.000 €
Directeur Général :
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 29/11/2018, il a été pris
acte de :
477 762 629 RCS PARIS
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
12133966W – LE PUBLICATEUR LEGAL
- Mme Monique MEDUCIN demeurant
232 Montée de Cachène - 13100 SaintMarc-Jaumegarde et ce en remplacement
de Mme Monique MEDUCIN, démissionnaire. Mention au RCS de Paris
12133895W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL au capital de 1.000 euros
12133913W – LE PUBLICATEUR LEGAL
29, rue des Plantes 75014 Paris
12133910W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD013
Aux termes de l’AGOA en date du
26/06/2018, il a été décidé de nommer en
qualité de commissaire aux comptes :
ERNST & YOUNG ET AUTRES sise Tour
First, 1 place des Saisons, 92400 Courbevoie, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 438 476 913.
Mention en sera faite au RCS de PARIS.
S.A.S. au capital de 1.000 €
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
SAS au capital de 100 euros
Siège social : 48 avenue Victor Hugo
75116 Paris
L’Associé unique en date du 17 décembre
2018 a décidé d’augmenter le capital social d’une somme de 3.051.334 euros
constitué d’apport de droits sociaux, pour
le porter ainsi à 3.051.344 euros. Les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés
en conséquence. Mention au RCS de Paris.
Pour avis.
750 545 949 RCS Paris
798 774 006 RCS Paris
IFLAB
Il résulte du procès-verbal de l’assemblée
générale du 11/10/2010, et du procès-verbal des décisions de l’associé unique du
7/11/2018, que le capital social a été réduit de 900 euros afin d’être ramené à
4.100 euros, suite à l’annulation de
900 parts sociales auto-détenues de
1 euro de valeur nominale chacune. L’article 7 des statuts a été modifié en conséquence.
SA au capital de 555.136,40 €
12133837W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris.
12133801W – LE PUBLICATEUR LEGAL
75017 Paris
503 720 963 RCS PARIS
Siège social : 1 rue Auguste Vacquerie
Siège social : 2 Place de Séoul
75014 Paris
Pour avis.
131, boulevard Pereire
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 29/11/2018, il a été pris
acte de :
SAS au capital de 1.000 euros
En date du 14 décembre 2018, le Président de la Société a décidé de transférer
le siège social au 5 rue Severo 75014 Paris.
S.A.R.L. au capital de 5.000 euros
PRESENCE ET INITIATIVE
Aux termes de l’AGO en date du
07/12/2018, les associés ont décidé de
nommer à compter du 07/12/2018 en qualité de Président M. Abdel Ghani KHIAT,
demeurant 03 rue Volaitre, 75011 Paris en
remplacement de MME LOUISA AMRI.
WILLIAME II INVEST
JCH
SAS à associé unique au capital de
10.000 euros
802 985 325 RCS Paris
12133795W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133901W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VACQUERIE CONSEIL
SA à conseil d’administration au
capital de 2.153.250 €
12133787W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD014
SARL au capital de 1.000 euros
534 483 870 RCS Paris
AVIS D’AUGMENTATION
DE CAPITAL
En conséquence, les Associés ont décidé
de modifier la rédaction de l’article 7 des
statuts.
FP HOLDING
12133833W – LE PUBLICATEUR LEGAL
337 743 314 RCS Paris
Cette augmentation de capital a été réalisée par l’augmentation du montant nominal de chacune des parts sociales anciennes, le portant ainsi de la somme de
15,25 € à la somme de 200 €.
12133896W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL au capital de 2.915.095 €
Siège social : 2, rue Alfred de Vigny
75008 Paris
Aux termes des décisions de l’assemblée
générale extraordinaire du 5 novembre
2018 et des décisions du Président 6 décembre 2018, il a été décidé une réduction
du capital social non motivée par les pertes de 5.840.000 euros par voie de diminution de la valeur nominale des actions
de la société de 15 euros à 0,40 euro par
action. Le capital social est fixé à
160.000 euros divisé en 400.000 actions
d’une valeur nominale de 0,40 euros chacune. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
Le capital social qui était de 11.433,67 €
est désormais fixé à 150.00 €.
12133863W – LE PUBLICATEUR LEGAL
L’article 3 des statuts a été modifié corrélativement.
352 306 153 RCS PARIS
Aux termes d’une décision en date du 17
décembre 2018, l’Assemblée générale extraordinaire des associés a décidé d’augmenter le capital social d’un montant de
138.566,33 € par voie d’incorporation partielle de report à nouveau.
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
Selon AGE du 11/12/2018 de SC JADS
INVEST Société civile au capital de
5.754.602 euros. Siège social : 6, Place
de la Madeleine - 75008 Paris.
832 126 080 RCS Paris, il a été décidé
d’augmenter le capital social de la Société
de la somme de 1.393.200 euros pour le
porter à 7.147.802 euros. Les statuts ont
été modifiés en conséquence.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 20 décembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 7
Les Echos Sociétés
12134014W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon AGE 11/12/2018 de SC GAIA INVEST Société civile au capital de
5.754.602 euros. Siège social : 6, Place
de la Madeleine - 75008 Paris.
832 126 189 RCS Paris, il a été décidé
d’augmenter le capital social de la Société
de la somme de 1.393.200 euros pour le
porter à 7.147.802 euros. Les statuts ont
été modifiés en conséquence.
12133350 – LA VIE JUDICIAIRE
S.C.I. GRANDE ARMEE
12133627 – LA VIE JUDICIAIRE
SANJAK S.A.S. au capital de 5.000 €
Siège : 221, rue Lafayette, 75010 PARIS
819 200 429 RCS Paris. Aux termes d’une
décision de l’associé unique en date du
05/12/2018 : Vincent DASTANLAR, 30 D
rue de l’église, 25000 BESANCON a été
nommé Président en remplacement de
M. Rezzan CELIK, démissionnaire. Pour
avis, Le Président.
AM RESTAURATION
Société civile au capital de 1524,49 €
Siège social :
41, rue Saint-Ferdinand
75017 PARIS
Siège : 19, bis, boulevard Pereire
75017 PARIS
342 481 728 RCS PARIS
Aux termes du procès-verbal du
7/12/2018, les associés ont décidé de modifier la dénomination de la société, qui
sera désormais :
Par décision en date du 13/12/2018,
l’associé unique a décidé la transformation de la société en S.A.S. à compter
du même jour, sans création d’un être moral nouveau et a adopté le texte des statuts qui régiront désormais la société.
L’objet, la durée et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de la société reste fixé à la sommée de
7.622,45 €, divisé en 500 actions de
15,244 € chacune, libérées.
et corrélativement l’article 3 des statuts.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
399 807 718 RCS Paris
Forme :
12133359 – LA VIE JUDICIAIRE
ARIYAMETHE-DEMON S.C.I. au capital de 1.000 €, 12, rue de Liège, 75009
Paris 09. 829 335 702 RCS Paris. Aux termes de l’AGE en date du 13/12/2018, les
associés ont décidé, à compter du
13/12/2018, de transférer le siège au
12, rue de Londres, 75009 Paris. Mention sera portée au RCS de TC de Paris.
12133370 – LA VIE JUDICIAIRE
EURL AU PRE DES CHEVAUX S.A.R.L. au capital de 5.000 € - Sise
63-65, rue de Miromesnil 75008 PARIS 809 982 598 RCS PARIS. Aux termes
d’une AGE en date du 27/11/2018, l’associé unique a décidé de changer de dénomination et d’étendre l’objet de la société.
En conséquence, les statuts se trouvent
modifiés comme suit : article 2 - Objet Ancienne mention : La société a pour objet le gardiennage de véhicules de collection, la prise en pension de chevaux, ainsi
que la création d’une agence de conciergerie, l’achat et la revente de tous matériels et équipements se rattachant à ces
activités. Est ajoutée la mention : Ainsi
que le support à l’organisation de séminaires et d’événements professionnels ou de
particuliers. Article 3 - Dénomination Ancienne mention : La société prend la
dénomination de "Au Pré des Chevaux" Nouvelle mention : La société prend la
dénomination de "APDC Events" et utilise
le nom commercial "Au Pré des Chevaux".
Le dépôt légal sera effectué au RCS de
Paris. Pour avis et mention, Mme Cécile
SAULNIER, gérante.
12133393 – LA VIE JUDICIAIRE
S.C.I. DU 12 RUE ROYER COLLARD,
S.C.I. au capital de 38874,50 €, 12, rue
Royer Collard, 75005 Paris 05. 393 620
075 RCS PARIS. Aux termes de deux actes reçus par Me Delphine DETRIEUX notaire à LA REOLE, le 17/11/2017, enregistrés au SDE de Bordeaux, le 6/12/2017,
les associés ont décidé à compter du jour
de l’acte de, savoir : 1º) Nommer pour une
durée indéterminée à compter du jour de
l’acte, M. Guillaume GARDAIR et
Mme Charlotte GARDAIR en qualité de
gérants. 2º) Etendre l’objet social aux activités d’emprunt auprès de tout organisme de crédit et exceptionnellement de
vente des biens et droits immobiliers appartenant à la société. 3º) Accepter la démission de M. Jean Pierre GARDAIR et
Mme Nicole GARDAIR, de leurs fonctions
de gérant à compter du jour de l’acte. En
conséquence, les statuts seront modifiés
et mention sera portée au RCS de TC de
Paris. Me Delphine DETRIEUX, notaire
12133467 – LA VIE JUDICIAIRE
L’associée unique de la SAS URBAN
1, S.A.S. au capital de 25.000 €, 431 224
765 RCS PARIS, a décidé en date du
15/12/2018 de transférer son siège du 3
cité d’Hauteville à PARIS (75010) au
12, place des Reflets à COURBEVOIE
(92400). L’article 4 des statuts a été modifié en conséquence. Mention sera faite
au RCS de PARIS. Pour avis.
L’ASSOCIEE UNIQUE DU
SIKE - E.U.R.L. au capital de 1 euros.
Sise : C/SOFRADOM 81 RUE RÉAUMUR, 750002 PARIS - 492 936 059 RCS
Tribunal de Commerce de Paris. Aux termes d’une décision en date du 5 décembre 2018, l’associé unique a décidé, à
compter du 5 décembre 2018, de transférer le siège social à 10 B rue des peupliers, 67000 Strasbourg. Radiation du
RCS de Tribunal de Commerce de Paris
et immatriculation au RCS de Tribunal de
Commerce de Strasbourg.
28/09/2018
12133631 – LA VIE JUDICIAIRE
S.A.R.L. au capital de 7.622,45 €
S.C.I. M.J.-MATIGNON
12133959 – LA VIE JUDICIAIRE
- Ancienne mention : S.A.R.L.
- Nouvelle mention : S.A.S.
Administration :
- Anciennes mentions : Les gérants
sont : - M. Jean Gabriel du Roux de Chevrier de Varennes de Bueil de nationalité
française et 9, rue d’Aboukir (75002) PARIS, -M. Dominique PAUL, de nationalité
française et 28, Parc de Montretout
(92210) Saint-Cloud,
- Nouvelles mentions : 1. Président :
M. Jean Gabriel du Roux de Chevrier de
Varennes de Bueil de nationalité française
et 9, rue d’Aboukir (75002) Paris - 2. DG :
M. Dominique PAUL, de nationalité française et 28, Parc de Montretout (92210)
Saint-Cloud - 3. Siège : il demeure inchangé : 190 bis, boulevard Pereire 75017
PARIS. Pour avis.
12133673 – LA VIE JUDICIAIRE
VISUAL EXPERT S.A.R.L. au capital
de 36.300 €, Siège : 56, rue du Docteur
Blanche 75016 PARIS, 531 659 282 RCS
Paris. Aux termes d’une délibération en
date du 10/12/2018, l’AGE a décidé
d’étendre l’objet à "l’achat, la création et
l’exploitation de tout site de e-commerce"
et de modifier en conséquence l’article 2
des statuts. Pour avis. La Gérance.
12133796 – LA VIE JUDICIAIRE
GROUPE SAINT-ANDRE S.A.S. au capital de 220.000 € Siège : 288, rue SaintJacques 75005 PARIS 907 380 075 RCS
Paris. L’AG du 22/12/2017 a décidé de ne
pas renouveler le mandat arrivé à expiration de Mme Natacha MESNILDREY,
CAC suppléant, conformément aux nouvelles dispositions de la loi du 9/12/2016.
Pour avis, le Président.
12133998 – LA VIE JUDICIAIRE
PLIFALTEC S.A.S. au capital de
15.000 €, Novapôle, Zone de La Nau 2,
rue des Frênes 19 240 St Viance, 795 117
258 RCS BRIVE. AVIS DE PUBLICITE
PERSONNE HABILITEE A ENGAGER LA
SOCIETE : M. Jean-Baptiste FLODERER,
Président associé, 116, Boulevard de
Ménilmontant 75020 PARIS. Aux termes
de la décision de l’AGM du 23/11/2018, il
résulte que : Le siège a été transféré à 28
RUE DU CHEMIN VERT 75011 PARIS, à
compter du 30/11/2018. L’article « Siège
social » des statuts a été modifié en
conséquence. L’assemblée a également
pris acte de la démission de la SAS TYLEOS CONSULTANTS, sise 20, Rue
Cambon 75001 PARIS, Siret nº531 494
128 00022 au titre de ses fonctions de DG
de la société à compter du 30/4/2018,
sans qu’il ne soit nécessaire de nommer
de nouveau DG. Mention sera faite au
RCS de BRIVE ET PARIS. Pour avis,
403908A – LES ECHOS
le 15.11.2018 l’associée unique de l’eurl
quatorze janvier, capital 1000 €, 41 r standré des arts 75006 paris, rcs paris
812410462, transfère le siège social au
domicile du gérant marina cabanel sis 10
r de buci 75006 paris. rcs paris.
CAM CEREALES SA à Directoire et
Conseil de Surveillance au capital de
2.340.000 € ramené à 2.291.250 € 188,
rue de Rivoli 75001 PARIS, 353 092 562
RCS PARIS. L’AGE du 3/7/2018 a décidé
de réduire le capital de 48.750 € passant
de 2.340.000 € à 2.291.250 € par annulation de 1.250 actions rachetées. Le Directoire a constaté le 21/11/2018 que cette
réduction se trouvait définitivement réalisée à la même date. Modification de l’article 7 : Ancienne mention : Le capital est
fixé à 2 340 000 € / Nouvelle mention :
Le capital est fixé 2.291.250 €.
- Monsieur Philippe DESCHAMPS démissionne de sa fonction de gérant
- En remplacement des gérants démissionnaires l’associée unique nomme à
compter du 28 septembre 2018, Alexandre IRISSOU et Nicholas HOWARD, gérants de la société. Dépôt légal au Greffe
du Tribunal de commerce de PARIS. Pour
avis, la gérance
408804A – LES ECHOS
BODESIGN
SASU au capital de 5.000 €
Siège : 51 RUE MESLAY 75003 PARIS
409480A – LES ECHOS
FINANCIERE DESMARAIS - FIDIC
SA au capital de 1.396.958 €
652 002 650 RCS PARIS
- Décisions de l’AGO du 05/10/2018 : Nomination, en qualité d’Administrateurs, de
Mr Côme MELLERIO domicilié 18 Villa
Scheffer 75116 Paris et de Mr César MELLERIO domicilié 18 Villa Scheffer 75116
Paris en remplacement respectivement de
Mr Christian WIRTH et de NIEL INVESTISSEMENTS démissionnaires.
404227A – LES ECHOS
TRANSPORTS PARISIENS. SAS au capital de 3000 €. Siège social : 75 rue de
lourmel 75015 paris. 821 557 006
RCS paris. Le 20/10/218, l’associé unique
a décidé d’étendre l’objet social à "activité
de transport public routier de personnes
dans des véhicules n’excédant pas 9 places, conducteur compris ; location de véhicule avec chauffeur, avec possibilité de
réserver le véhicule complet ; location de
véhicule sans chauffeur". Modification au
RCS de paris.
- Décisions de l’AGE du 08/10/2018 : Approbation de l’apport en nature effectué.
Augmentation du capital social d’un montant de 1.635.117,80 € pour être porté à
3.032.075,80 € par émission de 10.628
actions nouvelles entièrement attribuées
en rémunération de l’apport. Modification
de l’article 6 des statuts. Pour Avis.
410150A – LES ECHOS
SKYDEA
833 742 919 RCS PARIS
404266A – LES ECHOS
Pheniks, SASU au capital de 100 € Siège
social : 21 bis rue de Simplon 75018 Paris
840100077 RCS Paris. Le 10/11/18, l’associé unique a décidé de modifier la dénomination sociale de la société qui devient Cocoye. Mention au RCS de Paris
404365A – LES ECHOS
BIG LIFE TECHS. SAS au capital
de 1000 €. Siège social : 20 rue marie
stuart 75002 paris. 838 050 292 RCS paris. Par AGE du 19/11/2018, il a été décidé
de transférer le siège social au 40 rue de
l’annonciation 75016 paris. Modification
au RCS de paris.
le 19.10.2018 l’associé unique de l’eurl satheclips, capital 1000 €, 31 r de la barre
71000 mâcon, rcs mâcon 509986022,
transfère le siège social au 27 bd saint
martin 75003 paris. rad mâcon. immat paris.
407373A – LES ECHOS
Par décision du 15.11.2018 de l’EURL
ELIN’K PARIS, capital : 7.500 Euros,
Siège : 14 rue du Champs de Mars 75007
Paris, 501 916 001 RCS PARIS, le siège
a été transféré 33 Av. de la Motte Picquet
75007 Paris. Modification RCS PARIS.
ANAME S.A.S. au capital de 1.500 €,
101, Rue Nollet (75017) PARIS, RCS PARIS B 753 572 163. Par décisions en date
du 6/11/2018 le Président a décidé de
transférer le siège de Paris (75017) 101,
rue Nollet à Paris (75009) 24, rue de Clichy, sous réserve de ratification par la
plus proche assemblée générale et de modifier l’article 4 des statuts. Pour avis.
PACA SOLAR
Société À Responsabilité
Limitée au capital de 100.00 ?
Siège social : 98 B boulevard de
la Tour-Maubourg
75007 PARIS
810 219 139 RCS PARIS
PHIL ET JACK GESTION IMMOBILIER
VINISS’IM
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
L’AGE du 28/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 51 rue de MAUBEUGE, 75009 PARIS, à compter du
28/11/2018. Durée de la société : 99 ans.
Objet : L’acquisition, la transformation,
l’administration. et la location de biens et.
droits immobilier. Radiation du RCS de
NANTERRE et immatriculation au RCS de
PARIS.
410724A – LES ECHOS
SACHA GESTION IMMOBILIER
SCI au capital de 320 €. Siège social : 6
RUE RAOUL NORDLING, 92200
NEUILLY SUR SEINE. RCS 408 582 070
NANTERRE.
L’AGE du 28/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 51 RUE DE MAUBEUGE, 75009 PARIS, à compter du
28/11/2018. Durée de la société : 99 ans.
Objet : L’acquisition, la transformation,
l’administration. et la location de biens et.
droits immobilier. Radiation du RCS de
NANTERRE et immatriculation au RCS de
PARIS.
410729A – LES ECHOS
SCI SOJA
SCI au capital de 1.000 €. Siège social : 6
RUE RAOUL NORDLING, 92200
NEUILLY SUR SEINE. RCS 451 847 958
NANTERRE.
L’AGE du 28/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 51 RUE DE MAUBEUGE, 75009 PARIS, à compter du
28/11/2018. Durée de la société : 99 ans.
Objet : L’acquisition, la transformation,
l’administration. et la location de biens et
droits immobiliers. Radiation du RCS de
NANTERRE et immatriculation au RCS de
PARIS.
410733A – LES ECHOS
VICTORIA
SCI au capital de 320 €. Siège social : 6
RUE RAOUL NORDLING, 92200
NEUILLY SUR SEINE. RCS 414 435 750
NANTERRE
L’AGE du 28/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 51 RUE DE MAUBEUGE, 75009 PARIS, à compter du
28/11/2018. Durée de la société : jusqu’au
07/11/2096. Objet : L’acquisition, la transformation, l’administration. et la location
de biens et droits immobiliers. Radiation
du RCS de NANTERRE et immatriculation
au RCS de PARIS.
SAS au capital de 1.000 €
Siège : 53 rue Condorcet 75009 Paris
Décisions de l’AGE du 09/11/2018, Décisions du Président du 22/11/2018 et Décisions de l’AGE du 03/12/2018 : I Constatation de la fin de mandat du Directeur
Général Mr Benoît DANTIN depuis le
23/01/2018. II Augmentation du capital social de 95.50 € pour être fixé à 1.095,50 €
par émission de 955 actions nouvelles entièrement souscrites et intégralement libérées. III Augmentation du capital social de
108.454,50 € pour être fixé à 109.550 €
par incorporation à due concurrence de la
prime d’émission et élévation de la valeur
nominale des actions. IV modification de
l’article 7 des statuts. Pour avis
410610A – LES ECHOS
MELLERIO INTERNATIONAL
LE DAILIES LAB
SAS au capital de 6.000 €. Siège social :
33 Rue Simart 75018 PARIS. RCS
829 321 132 PARIS.
L’AGO du 05/12/2018 a nommé président : Mme BASSON Adélaïde, 33 Rue Simart 75018 PARIS en remplacement de
M BRISSAUD Hugo, à compter du
31/12/2018. Mention au RCS de PARIS.
410879A – LES ECHOS
DELPHES
Société civile au capital de 1.835.100 €
Siège social : 43 rue de Liège 75008
PARIS
RCS PARIS 452 833 684
Le 30/11/2018, l’AG a décidé et constaté
la réduction du capital par rachat de parts
sociales pour le ramener de 1835100 € à
1174380 €. Modification au RCS de PARIS.
410634A – LES ECHOS
MELLERIO DITS MELLER
Décisions du Conseil d’Administration du
13/11/2018 : I/ Prise d’acte du décès, intervenue le 22/10/2018, de Mr Laurent
MELLERIO Directeur Général-Président
du Conseil d’Administration. II/ Nomination, en qualité de Directeur Général-Président du Conseil d’Administration, de
Mme Laure-Isabelle MELLERIO (Administrateur) domiciliée 17, Villa Scheffer 75116
Paris. Pour avis.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Nouvelle mention : le capital social est fixé
à la somme de 4.000.000 euros, divisé en
4.000.000 actions de 1 euro de valeur nominale chacune.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
411725A – LES ECHOS
TURFCOM PRODUCTIONS
SAS au capital de 5 000 €
Siège social : 171 Quai de Valmy - 75010
PARIS
535 191 662 RCS PARIS
Le 31/10/2018, l’associé unique a décidé
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la
société malgré les pertes constatées, en
application de l’art. L225-248 du Code de
commerce. Modification au RCS de PARIS.
411742A – LES ECHOS
MR CRAFT BEER
Société par Actions Simplifiée
Au capital de 30.000 euros
Siège social : 39 rue des Belles Feuilles
75116 PARIS
RCS PARIS 833 793 599
Aux termes du PV des Décisions du 24
octobre 2018, le Président a constaté la
réalisation d’une augmentation du capital
social d’un montant de 12.193 euros, par
l’émission de 121.930 actions nouvelles
de 0,10 euro de valeur nominale chacune.
Ladite augmentation a été réalisée ainsi
qu’en atteste le certificat du dépositaire
établi par la banque BNP PARIBAS.
Nouvelle mention : le capital social est fixé
à la somme de 42.193 euros, divisé en
421.930 actions de 0,10 euro de valeur
nominale chacune.
Aux termes du PV de l’Assemblée Générale extraordinaire du 29 novembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège social
du 39 rue des Belles Feuilles 75116 PARIS au 65 rue de Charonne 75011 PARIS.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
411782A – LES ECHOS
PLANTOUR PARTICIPATIONS ET
CONSEIL
SARL au capital de 7.622 €
Siège Social : 76, Avenue de Wagram
75017 PARIS
RCS PARIS 419 009 402
Par décision de la gérance en date du
29/11/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 47, rue de Prony 75017
PARIS, à compter de ce jour.
RCS PARIS
411873A – LES ECHOS
ALBOFLEDE
SAS au capital de 10 000 €
Siège social : 16 bis Villa Deshayes 75014
PARIS
RCS 798157962 PARIS
Le 18/12/2018, l’AGE a décidé d’étendre
l’objet social à organisation de spectacles
vivants
Modification au RCS de PARIS.
411116A – LES ECHOS
BOULANGERIE.NET. SASU au capital
de 1.800 €. Siège social : 77 RUE D AUTEUIL, 75016 PARIS. RCS 533 506 945
PARIS. Le Président, en date du
14/12/2018, a décidé de transférer le
siège social au "LES EPINIERES", 27600
ST AUBIN SUR GAILLON, à compter du
01/01/2019. Radiation du RCS de PARIS
et immatriculation au RCS de EVREUX.
Siège : 9, rue de la Paix 75002 Paris
572 176 535 RCS PARIS
RCS PARIS 840 604 458
Aux termes du PV des Décisions du 17
décembre 2018, l’Associé unique a
constaté la réalisation d’une augmentation
du capital social d’un montant de
3.750.000 euros, par l’émission de
3.750.000 actions de 1 euro de valeur nominale chacune.
410830A – LES ECHOS
SA au capital de 1.909.680 €
352 187 611 RCS PARIS
Au capital de 250.000 euros
Siège social : 7 rue du Colonel Moll
75017 PARIS
Mention en sera faite au RCS de PARIS
Siège : 9, rue de la Paix 75002 Paris
Décisions du Conseil d’Administration du
13/11/2018 : I/ Prise d’acte du décès, intervenue le 22/10/2018, de Mr Laurent
MELLERIO Directeur Général-Président
du Conseil d’Administration. II/ Nomination, en qualité de Directeur Général-Président du Conseil d’Administration, de
Mme Laure-Isabelle MELLERIO (Administrateur) domiciliée 17, Villa Scheffer 75116
Paris. Pour avis.
411724A – LES ECHOS
SCI au capital de 320 €. Siège social :
6 rue Raoul NORDLING, 92200 NEUILLY
SUR SEINE. RCS 391 728 730 NANTERRE.
841597784 RCS de PARIS
Par décision de l’associé unique du
31/10/2018, il a été décidé d’étendre l’objet social à : La location de véhicules, engins et matériels de BTP. Mention au RCS
de PARIS
SA au capital de 171.132 €
12133950 – LA VIE JUDICIAIRE
PECALAN S.C.I. Capital : 1.000 €.
19, rue Peclet, 75015 Paris 15. 500 238
001 RCS PARIS. Aux termes de l’AGE en
date du 10/12/2018, les associés ont décidé, à compter du 10/12/2018, de transférer le siège au 115, rue de l’Abbe
Groult, 75015 PARIS. Mention sera portée au RCS de Paris.
- Monsieur Kevin LYNCH démissionne de
sa fonction de gérant
le 06.11.2018, l’age de la sci à capital variable elgarekin, capital 327000 € (minimum 100000 €), objet "location de terrains
et d’autres biens immobiliers", durée 99
ans, tour espace2000 11 r de javel 75015
paris, rcs paris 495176778, transfère le
siège social au 53 r de versailles 61600 la
ferté-macé. rad paris. immat alençon.
407847A – LES ECHOS
12133534 – LA VIE JUDICIAIRE
- Le siège social a été transféré, à compter
du 28/09/2018, de 98 B boulevard de la
Tour-Maubourg, PARIS (Ville de Paris), à
32 Chemin de Touny, 81150 LAGRAVE.
En conséquence, l’article 4 des statuts a
été modifié.
403950A – LES ECHOS
404525A – LES ECHOS
12133936 – LA VIE JUDICIAIRE
- La date de clôture est modifiée et fixée
au 31 décembre de chaque année En
conséquence l’article 5 des statuts a été
modifié.
Siège social : 18 Villa Scheffer 75116
Paris
12133849 – LA VIE JUDICIAIRE
AGORA S.A.S. Capital : 1.000 €
Siège : 10, rue de Penthièvre 75008 PARIS 821.564.978 RCS Paris. Aux termes
d’une décision en date du 30/6/2018, l’Associé unique a décidé de poursuivre l’activité de la Société malgré la perte de
plus de la moitié du capital, en application
des dispositions de l’article L.225-248 du
Code de commerce. Pour avis, La présidence.
Suivant décisions de l’associée unique du
28 septembre 2018 :
410693A – LES ECHOS
411927A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 78
FINANCE INGENIERIE TRANSACTION
FIT CONSEIL SARL
SARL au capital de 125 000 euros
Siège social : 3 Route d’Aigremont
78240 CHAMBOURCY
RCS VERSAILLES 393 398 300
411125A – LES ECHOS
VENTIFUM SERVICE. SARL au capital
de 10.000 €. Siège social : 118/130, Av
Jean Jaures 75019 PARIS. RCS
529 673 154 PARIS. L’AGE du 10/12/2018
a nommé gérant : Mme KHEMSI Bahia, 43
rue Charles de Gaulle 95170 DEUIL LA
BARRE en remplacement de M YMMEL
Zaheir, à compter du 10/12/2018. Mention
au RCS de PARIS.
Le 01/10/2018, l’AGM :
- a décidé de transférer le siège social au
62, avenue de la Grande Armée 75017
PARIS, à compter de ce jour
- a nommé Gérant : M. Frédéric DUBEAU,
1, rue du Château 92100 Boulogne Billancourt en remplacement de M. Jean-Pascal
DUBEAU, démissionnaire.
Radiation : RCS VERSAILLES
Immatriculation : RCS PARIS
DECISIONS DE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
8 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
411984A – LES ECHOS
BULITZ CONSULTING Société par actions simplifiée au capital de 5.000 €
Siège : 113 rue de Montreuil 75011 PARIS
814871208 RCS de PARIS Par décision
de l’associé unique du 30/11/2018, il a été
décidé de transférer le siège social à
compter du 31/12/2018 au 13 Rue CHARLES FRIEDEL 75020 PARIS. Mention au
RCS de PARIS.
412013A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 78
SCI PARIS-NICE
Société civile au capital de 1524.49 €
Siège social : 3 route d’Aigremont 78240
CHAMBOURCY
RCS VERSAILLES 423 466 648
Le 29/06/2018, l’AGM a décidé de transférer le siège social au 62, avenue de la
Grande Armée 75017 PARIS, à compter
du 1er octobre 2018 et a nommé Gérant :
M. Frédéric DUBEAU, 1, rue du Château
92100 Boulogne Billancourt, en remplacement de M. Jean-Pascal DUBEAU, démissionnaire.
Objet social : L’acquisition d’un ou de plusieurs immeubles, L’achat de terrains afin
d’y édifier des constructions en vue de les
louer. Durée : 99 ans Radiation : RCS
VERSAILLES Immatriculation : RCS PARIS
412070A – LES ECHOS
SCI D’ANJOU
Société civile au capital de 1524.49 €
Siège social : 3 route d’Aigremont 78240
CHAMBOURCY
RCS VERSAILLES : 433474210
Le 29/06/2018, l’AGM a décidé de transférer le siège social au 62, avenue dela
Grande Armée 75017 PARIS, à compter
du 1er octobre 2018 et a nommé Gérant :
M. Frédéric DUBEAU, 1, rue du Château
92100 Boulogne Billancourt, en remplacement de M. Jean-Pascal DUBEAU, démissionnaire.
Objet social : L’acquisition d’un ou de plusieurs immeubles, L’achat de terrains afin
d’y édifier des constructions en vue de les
louer. Durée : 99 ans Radiation : RCS
VERSAILLES Immatriculation : RCS PARIS
412057A – LES ECHOS
AGNES D Immobilier
SAS au capital de 500 euros
5 rue du Couvent, 33000 BORDEAUX
RCS : 831 139 423 Bordeaux
Par Procés Verbal du 23 Novembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège au 12
rue d’Auteuil à Paris 75016 : à compter du
31 Décembre 2018
Président : Mme DERARD Agnès 17 rue
Nicolo 75116 PARIS
La société sera radiée du RCS de Bordeaux et Immatriculée au RCS de Paris.
Changement de dénomination sociale de
la société actuellement AGNES D Immobilier en LES PARISIENNES avec effet immédiat ce jour.
SASU au capital de 500 Euros
Siège social : 180 RUE ETIENNE MARCEL 93170 BAGNOLET
R.C.S : 824 146 609 BOBIGNY
TRANSFERT DE SIEGE
Par décision de l’associée unique du
13/12/2018, il a été décidé le transfert du
siège de la Société, domicilié au « 180
RUE ETIENNE MARCEL, 93170 BAGNOLET ». Elle sera désormais domiciliée au
« 126 BOULEVARD HAUSSMANN,
75008 PARIS ». L’article 4 « SIEGE SOCIAL » a été modifié en conséquence. Toutes les démarches ont été faites à cet effet. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de PARIS. Pour avis et mention.
SAS au capital de 2 532 041,16 €
66 rue de Provence, 75009 Paris
753153204 RCS Paris
Par lettre en date du 25 juillet 2018, Grant
Thornton SA, co-commissaire aux
comptes titulaire a démissionné.
Par lettre en date du 25 juillet 2018, Fidinter SAS, co-commissaire aux comptes
suppléant a démissionné.
SAS au capital de 30 000 Euros
Siège social : 4 RUE SAINT JUST-APT 5
93210 SAINT DENIS LA PLAINE
R.C.S : 841 392 798 BOBIGNY
TRANSFERT DE SIEGE
L’Assemblée générale du 03/12/2018, a
décidé du transfert du siège de la Société,
domiciliée au « 4 RUE SAINT JUST-APT
5 - 93210 SAINT DENIS LA PLAINE »,
elle sera désormais domiciliée à l’adresse
« 13 RUE DU DOCTEUR LANCEREAUX
75008 PARIS ». L’article 4 « SIEGE SOCIAL » des Statuts a été modifié en conséquence. Toutes les démarches ont été faites à cet effet. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de PARIS. Pour avis et mention.
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Jérémie
Van de Wyngaert 25 rue Michal, 75013
Paris, pour sa gestion et décharge de son
mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
ODDO CONTREPARTIE
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 93
SNC au capital de 10.000.000 €
SARL BVA SERVICES. Capital : 6.000 €
Siège social : 11 rue Pierre de Geyter.
93240 STAINS. RCS BOBOGNY
821 891 330. Suivant PV de l’AGE du
15/11/2018, il a été décidé de nommer
nouveau gérant M. PAPADAKIS Angelos
72, rue Saint Saveur 75002 Paris, en remplacement de M. CAR Erol Et de transférer le siège social au 4 rue Jaques Louvel
Tessier 75010 PARIS. radiationau RCS
de Bobigny immatriculation au RCS de
Paris
412088A – LES ECHOS
IFM
SAS au capital de 50.000 €. 75 avenue
Parmentier 75544 PARIS CEDEX
11. 793 904 814 RCS PARIS
Suivant décisions du 1/10/2018 le Président a pris acte de la démission de Claire
MATHIOT de son mandat de Directeur
Général à compter du même jour.
412266A – LES ECHOS
Suite à l’AGE en date du 10 décembre
2018, les associés de la société SAS
CHRONOSPORTSHOP au capital de
10.000 €, siège social : 39 rue du Cherche
Midi, 75006 Paris, 828 338 921 RCS Paris, ont décidé de transférer le siège social
au 38 rue Montgrand, 13006 Marseille, à
compter du même jour. La société sera immatriculée au TC de Marseille.
DISSOLUTIONS
411892B – LES ECHOS
COMPTOIR GUILIPPE
SARL au capital de 3000,00 €
1, CITÉ CONDORCET, 75009 PARIS
823391271 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
12/12/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 12/12/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. GUILLAUME MOUBECHE, 1, CITÉ CONDORCET, 75009 Paris et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Paris
CERCLE DE LA HORLA
SARL au capital de 1020,00 €
37 rue de grenelle, 75007 PARIS
814544870 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
15/11/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 15/11/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Boris
Boyadjian, 37 rue de grenelle, 75007 PARIS et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance au siège de
la société. Mention en sera faite au RCS
de Paris
412064A – LES ECHOS
TREMA PRODUCTIONS
Par décision de L’AGO en date du
31/12/2017 les Associés ont :
412084A – LES ECHOS
412094B – LES ECHOS
TYLIA Invest
IRAILA
SARL au capital de 300 €
97 rue de la santé, 75013 PARIS
513880393 RCS Paris
12129539-110 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Augmentation du capital social d’un montant de 1000 euros soit 1500 euros.
412062A – LES ECHOS
412250B – LES ECHOS
GRAFIKOWSKA SASU
412014A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 78
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
412137B – LES ECHOS
AVUS FINANCE
SARL au capital de 1200 €
23 rue de berri, 75008 PARIS
501691059 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
14/12/2018 les Associés ont :
Siège social :
12, boulevard de la Madeleine
75009 Paris
378 406 581 RCS PARIS
Par décision en date du 19/11/2018, la
société ODDO BHF SCA, SCA au capital
de 70.000.000 €, sise 12 Bd de la Madeleine 75009 Paris, 652 027 384 RCS PARIS, a, en sa qualité d’associée unique,
décidé la dissolution anticipée de la société à compter de ce jour, sans qu’il y ait
lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du Code civil, les
créanciers de la société ODDO CONTREPARTIE peuvent former opposition à la
dissolution dans un délai de trente jours à
compter de la présente publication, devant
le tribunal de commerce de Paris.
L’ASSOCIEE UNIQUE
12133619 – LE PUBLICATEUR LEGAL
USSETIN SARL. S.A.R.L. société en liquidation. Capital : 5.000 €. 12, boulevard
de Denain, 75012 PARIS.. 820 266 567
RCS Paris. Aux termes d’une décision en
date du 30/10/2018, les associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné
quitus au liquidateur, prononcé la clôture
de liquidation de la société. La société
sera radiée du RCS du Tribunal de
Commerce de Paris. Le liquidateur
12133917 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
DU PARC
Société civile Immobilière en
liquidation
Au capital de 76.224,51 €
Siège social : 57 rue Alexandre Dumas
75011 Paris
RCS Paris : 421 416 801
Suivant AGE du 15/12/18, les associés
ont décidé de la dissolution anticipée de
la SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE DU
PARC au 15 décembre 2018.
La gérance assumée par Monsieur
Alain LEVIE a pris fin à la même date.
Les fonctions de liquidateur sont assurées à compter de la même date par Monsieur Alain LEVIE demeurant 57 rue
Alexandre Dumas 75011 Paris pour une
durée de 1 an avec les plus larges pouvoirs pour réaliser les opérations de liquidation et parvenir à la clôture de celle-ci.
Le siège de la liquidation est fixé 57 rue
Alexandre Dumas 75011 Paris, adresse à
laquelle la correspondance devra être
adressée et tous actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés.
Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au greffe du tribunal
de commerce de Paris.
Pour avis et mention.
Le liquidateur
12133978 – LE PUBLICATEUR LEGAL
CAT MAR, S.A.R.L. société en liquidation. Capital : 80.000 €, 40, Rue Damrémont, 75018 Paris 18. 528 440 472 RCS
PARIS. Aux termes de l’AGE en date du
12/11/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 12/11/2018. M. ERIC MARTIN, 102,
Résidence Elysée 2, 78170 La Celle Saint
Cloud a été nommé liquidateur et lui a
conféré les pouvoirs les plus étendus. Le
siège de la liquidation est au siège,
adresse où doit être envoyée la correspondance. Pour avis.
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
12126723W – LE PUBLICATEUR LEGAL
- donné quitus au Liquidateur, Monsieur
GUYARD PATRICK 23 RUE DE BERRI,
75008 PARIS, pour sa gestion et décharge de son mandat,
MARKETING & SERVICES
CONSULTING
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
Siège social : 5, villa Fleurie
75019 PARIS
SARL au capital de 10.000 €
521 334 995 RCS PARIS
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
L’AGE du 31/10/2018 a décidé la dissolution anticipée de la Société et sa mise en
liquidation amiable à compter du même
jour, de fixer le siège de liquidation à
l’adresse de l’actuel siège social et de
nommer en qualité de Liquidateur Mme
Michèle ROLAND GOSSELIN demeurant
5, villa Fleurie 75019 PARIS.
12133810W – LE PUBLICATEUR LEGAL
L’AGO du 3/12/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus de
sa gestion au Liquidateur et prononcé la
clôture définitive des opérations de liquidation.
Siège social : 33, rue de Tocqueville 75017 PARIS
FMCH
Société par actions simplifiée en
liquidation
Au capital de 1.000 €
519 926 968 RCS PARIS
12129575W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’une décision en date du
1er décembre 2018, l’Associée unique a
approuvé les comptes de liquidation, a
constaté la clôture de la liquidation à
compter du 1er décembre 2018 et la décharge de son mandat de liquidateur.
BY SOPHIE
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de PARIS.
S.A.S. à associée unique au capital de
10.000 euros
La Société sera radiée du RCS de PARIS.
Radiation au RCS de Paris.
77, rue Oberkampf
75011 Paris
820 345 742 RCS PARIS
12133834W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant décisions en date du 31/10/2018,
l’associée unique a décidé d’approuver les
comptes de liquidation, de donner quitus
au liquidateur de sa gestion, et de prononcer la clôture de liquidation de la société,
à compter du 31/10/2018. Les comptes de
liquidation sont déposés au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Selon décisions du 21/11/2018 de l’associé unique de ISCO, SAS au capital de
100.000 €, siège social : 3 rue Léon Jost
75017 Paris, 612 042 002 RCS Paris, il a
été constaté la dissolution par arrivée du
terme et la réalisation de l’actif et l’apurement du passif. La société sera radiée du
RCS de Paris.
Pour avis.
12133912W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133396W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL CAP 2005
SARL au capital de 2.000 €
Siège social : 242, boulevard Voltaire
75011 PARIS
483 866 497 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 12/12/2018,
l’associée unique de la société SARL
CAP 2005, la société CAP 2018, SAS,
siège social 266, avenue Daumesnil
75012 PARIS, 834 707 077 RCS PARIS,
a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du même jour sans qu’il y
ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du code civil, les
créanciers de la société SARL CAP 2005
peuvent former opposition à la dissolution
dans un délai de trente jours à compter de
la présente publication devant le Tribunal
de commerce de Paris.
Pour avis.
JAEL DIFFUSION
SAS au capital de 1.000 €
Siège social :
12/14 Place du Général Koenig
75017 Paris
450 003 355 RCS PARIS
Suivant D.A.U du 3 décembre 2018, il a
été prononcé la dissolution anticipée de la
société. Liquidateur : Mme Raymonde
OHAYON demeurant 14 rue du Lunain 75014 Paris. Le siège de liquidation est
fixé au siège social.
Suivant D.A.U du 3 décembre 2018, il a
été approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus au liquidateur et prononcé la
clôture de liquidation. Radiation au RCS
de Paris.
12133921W – LE PUBLICATEUR LEGAL
JRP CONSEIL
12133541W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RED INVEST CRESPIN
SASU au capital de 37.500 €
Siège social : 17 rue Galilée
75116 Paris
493 468 722 RCS Paris
Suivant délibérations de l’assemblée générale du 12 décembre 2018, il a été pris
acte de la clôture des opérations de liquidation. Quitus a été donné au liquidateur
de sa gestion et de son mandat.
S.A.R.L. au capital de 1.000 €
11, rue Jean de Beauvais - 75005 PARIS
A été nommé comme liquidateur : Monsieur Jean Robert PITTE, 11, rue Jean de
Beauvais 75005 Paris
Le siège de liquidation est fixé à : 11, rue
Jean de Beauvais 75005 Paris.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
12133577W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Pour avis.
HiTech Care
12133922W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DAKMAN
75002 Paris
SIREN 529 639 320 RCS Paris
S.A.S. au capital de 326.000 €
L’Assemblée Générale Mixte du 6 novembre 2018 enregistrée au SIE Paris St-Hyacinthe le 21 novembre 2018
dossier 2018 00059328,
référence 7544P61 2018 A 26845,
a prononcé la dissolution anticipée de la
société à compter de ce même jour et
nommé Monsieur Yves-Marie Bourlier, ancien Président demeurant à Ploudalmezeau (29830), 5 hameau du Coum, Liquidateur de la société. Le siège de
liquidation est laissé au siège social.
36, rue Sedaine - 75011 PARIS
12133664W – LE PUBLICATEUR LEGAL
A2E INTERACTIF - Société à Responsabilité Limitée en liquidation - Au capital de
76.224,50 euros - Siège : 21/23 rue Bargue, 75015 PARIS - Siège de liquidation :
21/23 rue Bargue 75015 PARIS - RCS PARIS B 327 460 705 - L’Assemblée Générale réunie le 31 octobre 2018 au 21/23
rue Bargue, 75015 PARIS a approuvé le
compte définitif de liquidation, déchargé
Monsieur Philippe GERAUDEL, demeurant 12 Boulevard des Invalides 75007
PARIS, de son mandat de liquidateur,
donné à ce dernier quitus de sa gestion et
constaté la clôture de la liquidation à
compter du jour de ladite assemblée. Les
comptes de liquidation seront déposés au
greffe du Tribunal de commerce de PARIS, en annexe au Registre du commerce
et des sociétés. Pour avis, Le Liquidateur.
12133953W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MLB OPTIQUE
Société par actions simplifiée au
capital de 37000 €
34 Rue Curial 75019 PARIS
RCS PARIS 504 892 647
Par AGE du 10/11/2018. Les associés ont
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du même jour et sa mise
en liquidation. A été nommé comme liquidateur monsieur LALOUM Stéphane demeurant 97 Rue de Courcelles 75017 PARIS. Le siège de liquidation est fixé au
domicile du liquidateur. C’est à cette
adresse que la correspondance devra être
envoyée et que les actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés. Par AGO du 30 Novembre 2018 décision des associés d’approuver les
comptes de liquidation, de donner quitus
au liquidateur de sa gestion, de prononcer
la clôture de liquidation de la société.
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de PARIS.
12127643 – LA VIE JUDICIAIRE
GALERIE IBILTARI S.A.S. au capital
de 75.000 € Siège : 5, avenue des chasseurs 75017 PARIS. 520 180 191 RCS
Paris. L’AGE du 30/4/2018 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 30/4/2018, a été nommé liquidateur
Mme Marie-Sophie AIGNAN 5, avenue
des chasseurs 75017 Paris. La siège de
la liquidation a été fixe au 5, avenue des
chasseurs 75017 Paris. Mention sera faite
au RCS de Paris.
12132597 – LA VIE JUDICIAIRE
GALERIE IBILTARI S.A.S. au capital
de 75.000 €, 5, avenue des Chasseurs,
75017 PARIS, 520 180 191 RCS PARIS.
L’AGE du 30/4/2018 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
30/4/2018, a été nommé liquidateur
Mme Marie-Sophie AIGNAN, 5, avenue
des chasseurs, 75017 Paris. La siège de
la liquidation a été fixe au 5, avenue des
Chasseurs 75017 Paris. Mention sera
faite au RCS de Paris.
12132609 – LA VIE JUDICIAIRE
GALERIE IBILTARI - S.A.S. au capital
de 75.000 euros - Sise 5 avenue des chasseurs, 75017 PARIS - RCS
Nº 520 180 191 RCS PARIS. L’AGE du
30/4/2018 après avoir entendu le rapport
du liquidateur, a approuvé les comptes
de liquidation, a donné quitus au liquidateur et l’a déchargé de son mandat, puis
a prononcé la clôture des opérations de
liquidation au 30/4/2018. Mention sera
faite au RCS de PARIS.
12133549 – LA VIE JUDICIAIRE
9 rue Française
Le dépôt sera fait au RCS de Paris.
Pour avis.
801 268 947 RCS PARIS
Suivant acte en date du 30/11/2018, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
30/11/2018 et sa mise en liquidation.
La société sera radiée du RCS de Paris.
SAS au capital de 5.000 €
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du code civil, les
créanciers de la société TALK THE WALK
peuvent former opposition à la dissolution
dans un délai de trente jours à compter de
la présente publication devant le Tribunal
de commerce de Paris.
820 649 069 RCS PARIS
Suivant acte en date du 19/12/2018, il a
été décidé de nommer en qualité de président BABEL STRATEGIE & CREATION
SAS au capital de 4.189.529 €, 41, rue
Greneta 75002 Paris 390 435 303 RCS
PARIS, en remplacement de Monsieur
Eric ZAJDERMANN.
Suivant acte en date du 19/12/2018, FINANCIERE SHACKLETON, SAS au capital de 4.500 €, 23-25 rue Jean- Jacques
Rousseau 75001 Paris 518 622 444 RCS
PARIS a décidé la dissolution anticipée de
la société à compter du 19/12/2018 sans
qu’il y ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du code civil, les
créanciers de la société DAKMAN peuvent former opposition à la dissolution
dans un délai de trente jours à compter de
la présente publication devant le Tribunal
de commerce de Paris.
Pour avis.
12133924W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TALK THE WALK
S.A.R.L. au capital de 7.500 €
67, rue Petit Bal 32
75019 PARIS
502 981 459 RCS PARIS
Suivant acte en date du 19/12/2018 BABEL STRATEGIE & CREATION, SAS au
capital de 4.189.529 €, 41, rue Greneta
75002 PARIS 390 435 303 RCS PARIS a
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 19/12/2018 sans qu’il
y ait lieu à liquidation.
LE LABO 3D S.A.R.L. en liquidation Au
capital de 6.000 €, 2 cité Riverin, 75010
PARIS, Siège de liquidation : 10, rue des
Jardins Saint-Paul, 75004 PARIS, 531
936 110 RCS PARIS. Aux termes d’une
décision en date du 30/11/2018 au siège
de la liquidation, l’associé unique, après
avoir entendu le rapport du liquidateur, a
approuvé le compte définitif de liquidation,
déchargé M. Benoît HUBERT, 10, rue des
Jardins Saint-Paul - 75004 PARIS, de son
mandat de liquidateur, lui a donné quitus
de sa gestion et prononcé la clôture de la
liquidation. Les comptes de liquidation seront déposés au GTC de Paris en annexe
au registre du commerce et des sociétés.
Pour avis. Le Liquidateur
12133622 – LA VIE JUDICIAIRE
ECOPLANTES S.A.S. au capital de
2.000 € sise 150, rue Pelleport, 75020 PARIS 804 747 798 RCS Paris .L’AGE du
31/10/2018 a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter de ce jour et
sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel dans les conditions
prévues par les statuts et les délibérations
de ladite assemblée. Elle a nommé
comme liquidateur Vincent TETEVUIDE,
78, rue du Générale Leclerc 77120 Coulommiers, pour toute la durée de la liquidation. Le siège de la liquidation et le siège
de correspondance sont à l’adresse du liquidateur. Les actes et pièces relatifs à la
liquidation seront déposés au GTC de Paris, en annexe au RCS.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 9
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
12133676 – LA VIE JUDICIAIRE
407725A – LES ECHOS
WEILL PRODUCTIONS S.A.S. Capital : 240.000 € Siège : 10, rue Livingstone
75018 PARIS 572 073 583 RCS Paris.
Aux termes d’une décision de l’associé
unique en date du 19/12/2018, l’associé
unique de la société WEILL PRODUCTIONS a : - approuvé le traité de fusion
par voie d’absorption de sa société par la
société WEILL, au capital de
12.660.364 €, sise 8-10, rue Livingstone
75018 PARIS, 789 887 403 RCS PARIS.
Ce traité de fusion a été établi suivant acte
SSP en date du 16/11/2018. - décidé que
la société serait dissoute et liquidée de
plein droit au 19/12/2018, jour de la réalisation de l’augmentation de capital de la
société WEILL, effectuée au titre de la fusion et, en outre qu’il ne serait procédé à
aucune opération de liquidation de la société WEILL PRODUCTIONS, le passif de
cette société étant intégralement pris en
charge par la société WEILL et les actions
échangées à raison de 2 actions de la société WEILL PRODUCTIONS pour 3 actions de la société WEILL PRODUCTIONS. La fusion et corrélativement la
dissolution de la Société WEILL PRODUCTIONS sont devenues définitives au
19/12/2018, ainsi qu’il résulte de la décision de l’associé unique de la société
WEILL en date du 19/12/2018 qui a approuvé le projet de fusion et augmenté le
capital de ladite société. Le représentant
légal.
VIZURI, SASU au capital de 1000 €. Siège
social : 38 rue de berri 75008 Paris.
832785497 RCS Paris. Le 15/10/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M.
Romain Berthelot, 24 rue croix St Marc
51100 Reims, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS
de Paris.
12133777 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : EURONETHIC. Forme :
S.A.R.L. société en liquidation. Capital :
10.000 €. Siège : 43, rue Le Marois, 75016
PARIS. 509 090 601 RCS Paris. Aux termes de l’AGE en date du 30/11/2018, les
associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur,
prononcé la clôture de liquidation de la société. La société sera radiée du RCS du
Paris. Le liquidateur.
12133968 – LA VIE JUDICIAIRE
SCI FL, S.C. en liquidation volontaire,
58, rue Davy 75017 PARIS, Capital :
1.524,49 €, RCS PARIS 421 374 950. Suivant délibération d’AGE en date du
14/12/2018, les décisions suivantes ont
été prises : Dissolution anticipée : La société est dissoute à compter du
31/12/2018. Il est mis fin aux fonctions du
gérant, M. François GOYARD à cette
même date. M. François GOYARD, DRUCOURT (27230) 15 rue des Petites Croisettes a été nommé liquidateur sans limitation de pouvoir. Le siège de la liquidation
a été fixé à DRUCOURT (27230) 15 rue
des Petites Croisettes. Les correspondances devront être adressées au siège de la
liquidation. Les formalités prévues par la
loi seront effectuées auprès du RCS de
PARIS. Pour Avis
406957A – LES ECHOS
BAAM SAS, SAS au capital de
2500 €. Siège social : 3 Bis rue Dagorno
75012 Paris. 828238170 RCS. Le
29/11/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Emmanuel Bernard, 55 Chemin des templiers, 26160 Manas, et fixé
le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de Paris.
FUSION
12103463-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Financière Carina
SAS au capital de 3.971.513 €
Siège social :
3 rue Alfred de Vigny 75008 Paris
789 443 439 RCS PARIS
410797A – LES ECHOS
LINK
SAS au capital de 4.000 €. Siège social :
2 rue Nicolas Charlet 75015 PARIS. RCS
792 852 386 PARIS.
L’AGE du 07/12/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 13/12/2018, nommé
liquidateur M CACARIÉ Jérôme, 8 rue duvivier 75007 PARIS et fixé le siège de la
liquidation au siège social. Mention au
RCS de PARIS.
411784A – LES ECHOS
SCI USA
SCI au capital de 10.000 euros
Siège social : PARIS (75008), 10. rue
Jean Goujon
Par décisions en date du 31/10/2018, le
Président de la société IN’TECH MEDICAL (absorbante), SAS au capital de
18.727.026,50 €, sise 158 rue de l’Eglise
Quartier de l’Eglise 62180 Rang du Fliers,
428 121 818 RCS Boulogne sur Mer, a
approuvé le projet de traité de fusion signé
le 24/05/2018 avec la société Financière
Carina (absorbée).
La société IN’TECH MEDICAL étant propriétaire de la totalité des actions composant le capital social de la société absorbée depuis une date antérieure à celle du
dépôt du projet de fusion au greffe du tribunal de commerce, la fusion n’a pas entraîné une augmentation de capital.
Suivant déclaration de régularité et de
conformité établie entre les sociétés
IN’TECH MEDICAL et Financière Carina
en date du 31/10/2018, il a été constaté la
réalisation définitive de l’opération de fusion simplifiée et la dissolution immédiate
et de plein droit, sans liquidation, de la société Financière Carina par le seul fait de
la réalisation définitive de la fusion
818.270.241 RCS PARIS
Aux termes de l’AGE du 01/11/18 à 11H,
il à été décidé de prononcer la dissolution
la société à compter du 31/10/2018, Mr
RIZZO Willy dmt 10. rue Jean Goujon 75008 Paris, à été nommé en qualitée
de liquidateur.
Le siège de liquidation est fixé au siège
social de la société.
Aux termes de L’AGO du 01/11/18 à 14H,
le siège de l’associé unique a aprouvé les
comptes de liquidation, donné quitus et
décharge de son mandat au liquidateur, et
prononcé la clotûre des opérations de liquidation.
La société sera radié du RCS de PARIS.
411852A – LES ECHOS
KSW CONSULTING
SAS au capital de 700 €
Siège : 11 boulevard Davout 75020
PARIS
RCS PARIS 530 806 850
Le 30/11/2018, l’associé unique a décidé
la dissolution anticipée de la société à
compter du 30/11/2018. Kamal SHARMA
WAGLE demeurant 11 bd Davout 75020
PARIS, a été nommé liquidateur. Le siège
de liquidation a été fixé 11 boulevard Davout 75020 PARIS. Modification au RCS
de PARIS.
Le 15/12/2018, l’associé unique a approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur et a constaté
la clôture des opérations de liquidation, à
compter du 15/12/2018. Radiation au RCS
de PARIS.
12133881W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TABACALERA DE GARCIA
S.A.S.
SAS au capital de 61.706.910 euros
Siège social : 320 Rue Saint Honoré
75001 Paris
407084A – LES ECHOS
ACTEEVER, SAS au capital de
6000 €. Siège social : 16 rue auguste lançon 75013 Paris. 830590584 RCS Paris.
Le 06/11/18, les associés ont décidé la
dissolution anticipée de la société, nommé
liquidateur M. JOCELYN MULLER, 16 rue
Auguste Lançon 75013 Paris , et fixé le
siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de Paris.
407100A – LES ECHOS
DTC SOFTWARE, SAS au capital de
1000 €. Siège social : 6 rue taclet 75020
Par is. 818 7375 04 RCS Pa ris . Le
18/10/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Brann Joly, 6 rue Taclet
75020 Paris , et fixé le siège de liquidation
au siège social. Modification au RCS de
Paris.
LUCOMA
Société civile au capital de 1.000 euros
Siège social : 106 Bld Saint Germain
75006 PARIS
La fusion ayant été soumise à la réalisation d’une condition suspensive, cette
condition n’ayant pu être réalisée avant le
28/09/2018, la fusion ne peut être réalisée.
DIVERS
En conséquence cette décision laisse
sans effet, l’ensemble des actes et des démarches mis en œuvre jusqu’à présent.
SCI CADEAU L2MV, SCI au capital de
231000 €. Siège social : 4 rue paul albert
75018 Paris. 791210867 RCS Paris. Le
14/11/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Mathieu Cadeau, 44 rue Ramey 75018 Paris, et fixé le siège de
liquidation au siège social. Modification au
RCS de Paris.
SAS au capital de 12.632.200 euros
Siège social :
320 rue Saint Honoré
75001 Paris
481 514 826 RCS Paris
Siège social : 39 RUE NAVIER
407464A – LES ECHOS
LA FLOR DE COPAN
Le Conseil d’Administration de la société
ALTADIS, Société Anonyme de droit espagnol au capital de 25.243.685,60 euros,
dont le siège social se situe C/Via de los
Poblados 3, Edificio 7, Plantas 3a y 4a,
28033 Madrid (Espagne), inscrite au Registre du commerce de Madrid au
Tome 655, feuillet 1 et page M-13631
ayant pour numéro d’identification fiscal
A28009033 en date du 22/10/2018, a décidé de mettre fin à la procédure de fusion transfrontalière au titre de laquelle
la Société ALTADIS, devait absorbée la
société LA FLOR DE COPAN, et de laisser sans effet l’ensemble des actions menées jusqu’à présent, y compris le projet
de fusion qui avait été approuvé par les
conseils d’administrations du 28/03/2018
de la société ALTADIS et LA FLOR DE
COPAN et qui a été déposé au Tribunal
de commerce de Paris le 18/04/2018.
Société À Responsabilité Limitée en
liquidation au capital de 1 euros
75017 PARIS
812 429 314 RCS PARIS 17
La dissolution anticipée de la société a été
prononcée, aux terme de l’AGE. à compter
du 26 octobre 2018 suivie de sa mise en
liquidation.
- A été nommé comme liquidateur :
Monsieur JAN SADOCHA, demeurant au
9 RUE NAVIER 75017 PARIS, a qui ont
étés conférés les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales
en cours, réaliser l’actif et apurer le passif.
- Le siège de la liquidation est fixé au siège
social au 39 RUE NAVIER 75017 PARIS
.
- Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de PARIS.
Additif à l’annonce parue le 4 décembre
2018 dans le "Publicateur Légal", concernant la société CYLLENE (815 314 414
RCS PARIS), il fallait prendre en compte
qu’antérieurement à l’augmentation du capital du 12 octobre 2018 et aux termes de
l’assemblée générale du 23 mai 2018 et
des décisions du président du 17 juin
2018, le capital social avait été augmenté,
d’un montant de 17.390 euros, par émission de 17.390 actions ordinaires
d’un euro de valeur nominale. Au 17 juin
2018, le capital social était fixé à la somme
de 8.258.209 euros divisé en
8.258.209 actions de différentes catégories. Les statuts avaient été mis à jour. Le
reste demeure inchangé.
MINOTAURE S.A.R.L. au capital de
488.000 €, 82, rue de Rivoli, 75004 PARIS, 807 604 590 RCS PARIS. La société
MINOTAURE a établi en date du
21/9/2018 un projet de fusion établi par
acte sous signature privée avec la société
ATLANTIC CONTROLE, absorbée,
S.A.R.L. au capital de 200.000 €, sise 27,
hameau de Trégonnour 29170 FOUESNANT, 822 683 116 RCS QUIMPER. La
société MINOTAURE, absorbante, étant
propriétaire de la totalité des parts composant le capital de la société ATLANTIC
CONTROLE depuis une date antérieure
au dépôt du projet de fusion au GTC, l’apport n’a pas été rémunéré par une augmentation de capital et la société ATLANTIC CONTROLE a été dissoute sans
liquidation, du seul fait de la réalisation définitive de la fusion. Pour avis. La Gérance
504 167 321 R.C.S. PARIS
GROMS
WEILL S.A.S. Capital : 11.958.030 €
Siège : 8-10, rue Livingstone 75018 PARIS 789.887.403 RCS Paris. Suivant acte
SSP en date à Paris du 16/11/2018, la société WEILL PRODUCTIONS, S.A.S. au
capital de 240.000 €, sise 10, rue Livingstone 75018 PARIS, 572 073 583 RCS Paris, a fait apport, à titre de fusion à la société WEILL de tous ses éléments d’actif
sur la base des comptes sociaux arrêtés
au 31/12/2017, avec stipulation que toutes
les opérations postérieures seraient effectuées pour le compte de la société WEILL,
lesd its élé men ts étan t évalué s à
1.179.259 €. Cet apport a été consenti
moyennant la prise en charge par la société WEILL de l’intégralité du passif de la
société WEILL PRODUCTIONS, savoir
467.383 €. Pour rémunérer cet apport, la
société WEILL a augmenté son capital de
702.334 €, pour le porter de 11.958.030 €
à 12.660.364 €, par l’émission de 9.491
actions nouvelles de 74 € chacune, entièrement libérées, attribuées à l’associé unique de la société WEILL PRODUCTIONS
à raison de 2 actions de la société WEILL
PRODUCTIONS pour 3 actions de la société WEILL. La prime de fusion s’élève à
9.542 €. L’absorption par voie de fusion de
la Société WEILL PRODUCTIONS par la
société WEILL est devenue définitive à la
date du 19/12/2018 ainsi qu’il résulte du
PV des décisions de l’associé unique de
la société WEILL PRODUCTIONS en date
du 19/12/2018 et du PV des décisions de
l’associé unique de la société WEILL en
date du 19/12/2018, aux termes desquels,
il a été approuvé le projet de fusion,
constaté la réalisation définitive de l’augmentation de capital en découlant et la dissolution sans liquidation de la société
WEILL PRODUCTIONS. En conséquence, l’associé unique de la société
WEILL a décidé de modifier l’article 6 des
statuts relatif aux apports et l’article 7 des
statuts relatifs au capital. L’inscription modificative sera portée au GTC de Paris. Le
représentant légal.
479 831 901 RCS Paris
L’AGO des associés réunie le
30/11/2018 a approuvé les comptes de liquidation arrêtés au 14/11/2018, a donné
quitus au liquidateur et a constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de PARIS.
412045A – LES ECHOS
8200441 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Conseil d’Administration de la société
ALTADIS, Société Anonyme de droit espagnol au capital de 25.243.685,60 euros,
dont le siège social se situe C/Via de los
Poblados 3, Edificio 7, Plantas 3a y 4a,
28033 Madrid (Espagne), inscrite au Registre du commerce de Madrid au
Tome 655, feuillet 1 et page M-13631
ayant pour numéro d’identification fiscal
A28009033 en date du 22/10/2018, a décidé de mettre fin à la procédure de fusion transfrontalière au titre de laquelle
la Société ALTADIS, devait absorbée la
société TABACALERA DE GARCIA
S.A.S., et de laisser sans effet l’ensemble
des actions menées jusqu’à présent, y
compris le projet de fusion qui avait été
approuvé par les conseils d’administrations du 28/03/2018 de la société ALTADIS et ABACALERA DE GARCIA S.A.S.
et qui a été déposé au Registre du
Commerce et des Sociétés de Madrid le
29/05/2018 et au Tribunal de commerce
de Paris le 18/04/2018.
12133882W – LE PUBLICATEUR LEGAL
411918A – LES ECHOS
12133672 – LA VIE JUDICIAIRE
La fusion ayant été soumise à la réalisation d’une condition suspensive, cette
condition n’ayant pu être réalisée avant le
28/09/2018, la fusion ne peut être réalisée.
En conséquence cette décision laisse
sans effet, l’ensemble des actes et des démarches mis en œuvre jusqu’à présent.
12133935 – LA VIE JUDICIAIRE
8200442 – LE PUBLICATEUR LEGAL
RECTICATIF A L’ANNONCE PARUE
LE 18/12/2018. Concernant le siège de la
société "Solutech" Il a été écrit : 116 Avenue Victor Hugo Il faut lire 111, Avenue
Victor Hugo. Le reste de l’annonce est inchangé.
12133844W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Additif à l’insertion parue dans le Publicateur Légal du 2/10/2018, concernant Les
Hôtels (Très) Particuliers, il a été omis
d’indiqué que par décisions du Président
en date du 30 mai 2018, le siège social de
la société sera transférer au 30, rue Montmartre 75001 Paris.
12134003W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 22/11/2018, concernant la société MILVUE, lire Par décision de l’AGE
en date du 26/10/2018 il a été décidé de
modifier le capital de la société en le portant de 1000,00 € à 1087.00 €. Mention en
sera faite au RCS de Paris. en lieu et place
de Par décision de L’AGO en date du
19/11/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
1087,00 € à 87 €. Mention en sera faite au
RCS de Paris
412179B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 13/12/2018, concernant la société MARIE-AUDE BRESSON - COACHING & TRAINING, lire Dénomination
sociale : MARIE-AUDE BRESSON - COACHING & TRAINING Acte SSP du
18/12/2018 en lieu et place de Dénomination sociale : MARIE-AUDE BRESSON
Acte SSP du 15/12/2018
8200440 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dans l’annonce publiée dans Le Publicateur Legal/les Echos en date du
29/11/2018 relative à la constitution de la
société LA CLE LILLE, S.A.S. au capital
social de 10.000 €, dont le siège est
70, rue Saint-Honoré - 75001 PARIS, il
convient de lire :" en date à Paris du
10/12/2018" au lieu de :" en date à Paris
du 21/11/2018"
LE FONDS DE "RESTAURANT" situé
50, avenue Simon Bolivar, 75019 PARIS
Ladite vente a été consentie et acceptée
moyennant le prix principal de 85.000 €.
La prise de possession a été fixée au
17/12/2018.
Les oppositions seront reçues au fonds de
commerce, pour la validité, et pour la correspondance au Cabinet Raymond FA,
3 boulevard Richard Lenoir, 75011 PARIS, dans les délais légaux, soit dans les
10 jours de la dernière publication.
12133764W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte en date du 19 novembre 2018, enregistré au Service Départemental de l’Enregistrement de Paris
Hyacinthe le 22/11/2018,
Dossier 2018 00060249
Référence 7544P61 2018 A 27233
La société FESSARDIS, Société A Responsabilité limitée unipersonnelle au capital de 10.000 Euros ayant son siège 25 rue
Pradier 75019 PARIS, immatriculée au
Registre du Commerce et des Sociétés de
PARIS sous le numéro 752 654 111,
A vendu à
La société CARREFOUR PROXIMITE
FRANCE, Société par Actions Simplifiée
au capital de 47.547.008 Euros, ayant son
siège social ZI Route de Paris 14120
MONDEVILLE, immatriculée au Registre
du Commerce et des Sociétés de CAEN
sous le numéro 345 130 488,
Additif à l’insertion parue dans le "Publicateur Légal" du 18/12/2018, concernant la
société SH VILLIERS LE MAHIEU, il a été
omis d’indiquer que par décisions du Président en date du 14/09/2018, il a été pris
acte d’une erreur matérielle qui s’est glissée dans le montant de l’augmentation du
capital lors la précédente décision du Président en date du 14/05/2018, c’est par erreur qu’il a été décidé d’augmenter le capital de 4.780.083 € au lieu de
4.779.984 € pour le porter de 230.322 € à
5.010.306 €.
Un fonds de commerce de type supermarché, sis et exploité à PARIS (75019)
25 rue Pradier avec l’entrée principale au
63 rue Fessart et connu sous l’enseigne
G20.
412184A – LES ECHOS
Pour la validité des oppositions, domicile
est élu à l’adresse du fonds et la correspondance chez Maître Karine BUCHBINDER BOTTERI, 2 avenue de la République 94100 SAINT MAUR DES FOSSES.
Rectificatif à l’annonce parue dans "Les
Echos sociétés" le"27/11/18", concernant
la société STÉPHANIE C. EURL. Il a lieu
de lire : il a été constitué une EURL dénommée QUIYEE SARL.
La présente vente est consentie moyennant le prix principal de 650.000 euros :
Aux éléments incorporels pour :
616.000 euros
Aux éléments corporels pour :
34.000 euros
La date d’entrée en jouissance est fixée à
compter du 19 novembre 2018.
12133412 – LA VIE JUDICIAIRE
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
412041B – LES ECHOS
412095B – LES ECHOS
BASTIA, immatriculée sous le numéro
814 451 258 RCS BASTIA, représentée
par sa présidente, Madame Serena BATTESTINI,
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 03/12/2018 enregistré le
03/12/2018 au SDE de paris, dossier numéro 201853381, reference numéro
2018A20115, la société CYCLOLAND
EURL, au capital de 1 €, immatriculée au
RCS de Paris sous le numéro 493798508,
domiciliée 93 avenue Félix Faure 75015
PARIS représentée par M. MANNAI Mohammed,
a cédé à
la société AKV BIENVENUE SASU, au
capital de 1000 €, immatriculée au RCS
de PARIS sous le numéro en cours, domiciliée 93 avenue Félix Faure 75015 PARIS représentée par M. Vivekanantham
ANANTHAKUMAR,
un fonds de commerce de vente et réparation de cycles
sis et exploité 93 avenue Félix Faure,
75015 PARIS, comprenant doit au bail,
enseigne, clientèle, stock.
L’entrée en jouissance a été fixée au
03/12/2018.
La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix principal de
37.000 €.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours suivant la dernière en
date des publications légales.
Pour la réception des oppositions élection
de domicile est faite tant pour la correspondance et le renvoi des pièces que pour
la validité au Cabinet de Maître Emmanuelle GROS, Avocat au Barreau de PARIS, 77 rue de Lourmel 75015 PARIS.
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/11/2018 à PARIS, enregistré le
10/12/2018 au SIE - PARIS - dossier
201800059677 / référence
7544P612018A26998 : LAMA COFFEE
S.A.S., sise 61, rue Charlot, 75003 Paris
03, 819 324 450 RCS PARIS, a cédé à :
MAISON PLUME S.A.S.U. au capital de
10.000 €, sise 40, rue Alexandre Dumas,
75011 Paris 11, 843 018 029 RCS PARIS.
Le droit au bail portant sur des locaux sis
61, rue Charlot, 75003 Paris 03. Moyennant le prix de 180.000 €. La prise de possession a été fixée au 30/11/2018. Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues dans
les dix jours de la dernière en date des
publications légales, aux locaux cédés.
12133823 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris, des 5 et 28/11/2018, enregistré au
SDE de Paris ST-LAZARE, le 17/12/2018,
dossier 2018.00054015, référence
7564P61.2018 A 22427, La Société
EYESHOWROOM BATIGNOLLES,
S.A.R.L. à associé unique au capital de
7.500 €, sise 10, rue Bridaine 75017 PARIS, 514 830 801 RCS Paris, a cédé à la
société M. H. OPTICAL COMPANY,
S.A.S. au capital de 10.000 €, sise 10, rue
Bridaine 75017 PARIS, 843 312 968 RCS
Paris, un fonds de commerce de vente
de lunettes, de lentilles et de produits
dérivés, connu sous l’enseigne "EYESHOWROOM" sis 10, rue Bridaine 75017
PARIS, moyennant le prix de 217.000 €.
Entrée en jouissance 25/10/2018. Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues dans
les dix jours de la dernière en date des
publications légales par le séquestre juridique de l’Ordre des avocats - 11, place
Dauphine 75053 Paris Cedex 01.
412213A – LES ECHOS
Pour unique insertion
12133737W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un Acte S.S.P. du
17/12/2018, enregistré au service de l’enregistrement PARIS ST HYACINTHE le
18/12/2018
Dossier 2018 00061520
réf. 7544P61 2018 A 27899
Monsieur Sotiris MICHAEL, demeurant
50, avenue Simon Bolivar, 75019 Paris,
immatriculée sous le nº 344 495 569 RCS
PARIS
A vendu à :
La Société B.P.B.E, société par actions
simplifiée au capital de 67.500 €, ayant
pour siège social 5, rue du Cloître 20200
Suivant acte reçu par Maître Rémi BERTELOOT, Notaire à MAIGNELAY-MONTIGNY (60420), 3 rue de Coivrel, le 6 décembre 2018, enregistré à BEAUVAIS
(60000), le 13 décembre 2018, sous le numéro 2018N 1002,
a été cédé par :
La Société dénommée COMPTOIR ZEN,
Société par actions simplifiée au capital de
1000 €, dont le siège est à PARIS (75015),
104 rue Blomet, identifiée au SIREN sous
le numéro 539094656 et immatriculée au
Registre du Commerce et des Sociétés de
PARIS, représentée par Mme Leslie LAMBERT, présidente de ladite société.
A:
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
La Société dénommée MS CENTRE DE
BEAUTE INDIEN, Société par actions
simplifiée à associé unique au capital de
5000 €, dont le siège est à COURBEVOIE
(92400), Centre commercial Charras,
identifiée au SIREN sous le numéro
820868396 et immatriculée au Registre du
Commerce et des Sociétés de NANTERRE, représentée par Mme Mitali
SONI, associée unique :
un fonds de commerce d’esthétique
soins du corps et du visage sis à PARIS
(75015) 104 rue Blomet. Le cessionnaire
est propriétaire du fonds vendu à compter
du jour de la signature de l’acte. L’entrée
en jouissance a eu lieu le 4 décembre
2018. La cession est consentie et acceptée moyennant le prix principal de
SOIXANTE-DEUX MILLE EUROS
(62.000,00 EUR).
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
en la forme légale dans les dix jours de la
dernière en date des insertions prévues
par la loi, chez Me Alexandre LAURE avocat à PARIS (75016) 3 quai Louis Blériot
où domicile a été élu à cet effet.
UNIQUE GÉRANCE
411792B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 01/12/2018 enregistré le
18/12/2018 au SDE de PARIS,
M. Huseyin ZENCIRKIRAN, 67 Avenue
Paul Vaillant Couturier, 95140 GARGES
LES GONESSE
a donné en location gérance à
Mme Cansu KABAR, 9 Chemin de Montreuil à Claye, 93130 NOISY LE SEC
un fonds de commerce de
Restauration Générale, Sandwiches,
Pizza et Plats à emporter, Grillades. situé
182 Avenue de Clichy, 75017 PARIS, à
compter du 01/12/2018 jusqu’au
30/11/2019
Le contrat est renouvelable par tacite reconduction d’une période de 12 mois
Pour unique insertion
12133643W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte sous seing privé en date
du 10 décembre 2018, La société CARREFOUR PROXIMITE FRANCE, Société
par Actions Simplifiée au capital de
47.547.008 Euros, ayant son siège ZI
Route de Paris 14120 MONDEVILLE, immatriculée au Registre du Commerce et
Sociétés de CAEN sous le numéro
345 130 488
a donné en location gérance à
la société MYAKO, Société À Responsabilité Limitée au capital de 3.000 Euros,
ayant son siège social à PARIS (75014)
59 rue de la Tombe-Issoire, immatriculée
au Registre du Commerce et des Sociétés
de PARIS sous le numéro 838 645 067 un
fonds de commerce d’alimentation générale de type supermarché sis à PARIS (75013) 56 rue Jeanne d’Arc sous
l’enseigne « CARREFOUR EXPRESS ».
Le présent contrat est consenti pour une
durée d’une année à compter du 10 décembre 2018 pour se terminer le 9 décembre 2019. A l’expiration de cette période
initiale, le présent contrat se reconduira tacitement pour une durée indéterminée.
12133782W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous-seing privé en date du
17 décembre 2018,
La société SCHMID LAURENT FINANCES, société par actions simplifiée au capital de 222.560 € dont le siège social est
à Paris (75008) 29, rue de Monceau, immatriculée au registre du commerce et des
sociétés de Paris sous le numéro
B 320 459 332,
A confié à :
La société MY LY FOOD, société à responsabilité limitée au capital de 4.000 €
dont le siège social est à Paris (75007) 6,
avenue Bosquet, immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris
sous le numéro 841 835 028,
L’exploitation à titre de location-gérance
du fonds de commerce de restaurant, sis
à PARIS (75007) 6, avenue Bosquet,
connu sous le nom de « La Table du Viêtnam » ;
Pour une durée de deux années à compter
du 17 décembre 2018 renouvelable ensuite d’année en année par tacite reconduction, sauf dénonciation.
En vertu de ce contrat,
La société MY LY FOOD exploitera le
fonds à ses risques et périls et sous son
entière responsabilité.
La société SCHMID LAURENT FINANCES ne sera tenue d’aucune dette ni d’aucun engagement contracté par le locataire-gérant et le fonds ne pourra en aucun
cas être considéré comme le gage des
créanciers du locataire-gérant.
Pour unique publication.
Le bailleur.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12133933 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par testament olographe en date du
8/10/2002, Mme Jacqueline Monique
BONICEL, en son vivant retraitée, demeurant à PARIS (75015), 57 bis rue du Théâtre, célibataire, partenaire de Mme Jacqueline Berthe NIEF, née à PARIS
(75014), le 2/5/1932, décédée à SAINT
CLOUD (92210), le 20/4/2018,
A institué un légataire universel.
Ledit testament a été déposé au rang
des minutes du notaire en charge du règlement de la succession, Me Christophe
BARRANDON, Notaire à MESNILS SUR
ITON (27240 Eure), suivant PV de description et de dépôt reçu par lui-même le
10/11/2018, dont la copie authentique a
été reçue par le GTI d’EVREUX (Eure) le
15/11/2018. Et la copie authentique de la
reconnaissance de l’existence d’une saisine a été reçue par le GTI d’EVREUX
(Eure) le 10/12/2018. Une opposition à
l’exercice de ses droits pourra être formée
par tout intéressé auprès dudit notaire
dans un délai d’un mois à compter de la
date de réception du dernier acte par le
Greffe du TGI. Pour avis, Le Notaire.
12133792 – LA VIE JUDICIAIRE
Par testament olographe, en date à
Paris du 2/1/2004, Mlle Geneviève Marie
Louise LECHAPELIER en son vivant Retraitée, à Paris (15ème arrondissement)
94, avenue Emile Zola, célibataire, née à
Saint-Jacut de la Mer (Côtes-d’Armor) le
6/1/1923 et décédée à Paris (15ème arrondissement) le 2/6/2018, a institué plusieurs légataires universels. Ce testament
a été déposé au rang des minutes de Me
Gaëtan RENAUD, notaire à Plancoet
(22130), suivant PV en date du
12/12/2018. Les oppositions pourront être
formées auprès de Me Gaëtan RENAUD,
Notaire à Plancoet (22130), 44, rue de la
Madeleine, chargé du règlement de la succession. Pour avis. Me Gaëtan RENAUD.
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
2. Examen et approbation des comptes
annuels de l’exercice clos le 31 août 2018,
affectation du résultat de l’exercice et quitus aux administrateurs ;
3. Lecture du rapport spécial du
commissaire aux comptes sur les conventions visées à l’article L.227-10 du Code
de commerce ;
4. Renouvellement des mandats d’administrateurs de Messieurs Pierre Lasserre, Arnaud Sarfati et Franck Meyer ;
5. Pouvoirs en vue d’effectuer les formalités.
Conformément à la législation en vigueur, les actionnaires sont informés que
le bilan, le compte de résultat et la composition des actifs sont à leur disposition au
siège social de la société de gestion de la
SICAV et qu’ils seront envoyés gratuitement à ceux d’entre eux qui en feront la
demande.
Tout actionnaire, quel que soit le nombre d’actions qu’il possède, a le droit de
participer à cette assemblée, de s’y faire
représenter par un actionnaire ou par son
conjoint ou d’y voter par correspondance.
Le droit de participer pour tout actionnaire à l’assemblée ou de s’y faire représenter est subordonné à l’enregistrement
comptable de ses titres, soit en son nom
ou au nom de l’intermédiaire inscrit pour
son compte, au deuxième jour ouvré précédant l’assemblée à zéro heure, heure
de Paris.
MODIFICATIONS
411755B – LES ECHOS
EFFIKA SANTE
SARL au capital de 8000,00 €
58 RUE POTTIER, IMMEUBLE BEL AIR,
78150 LE CHESNAY
512881772 RCS Versailles
Par décision du Gérant en date du
17/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 33 AVENUE
DES ETATS UNIS, 78000 VERSAILLES
à compter du 20/12/2018. Mention en sera
faite au RCS de Versailles
Maître Laurent MEDRANO
PARIS TP
SASU à capital variable de 9000,00 €
110 avenue de poissy, 78260 Acheres
840359228 RCS Versailles
Par décision du Président en date du
17/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au BP 90058,
78260 Acheres à compter du 17/12/2018.
Président : Mme Jessica Radel, demeurant 110 avenue de poissy, 78260 Acheres. Mention en sera faite au RCS de Versailles
Les actionnaires désirant voter par correspondance peuvent se procurer le formulaire de vote auprès de BNP Paribas
Securities Services France - Support Juridique "VSJ" ACI : CPD07A1 - 9, rue du
Débarcadère - 93500 Pantin ("BPSS"). La
demande de formulaire doit être adressée
par lettre recommandée avec accusé de
réception et parvenir à BPSS six jours au
moins avant la date de la réunion. Les formulaires de vote à distance ne seront pris
en compte qu’à la condition de parvenir à
BPSS deux jours avant la date de l’assemblée, accompagnés d’une attestation établie par le dépositaire de ces actions justifiant de leur enregistrement comptable
datée de deux jours avant la date de l’assemblée.
Sigle : MTR
L’actionnaire ayant voté par correspondance n’aura plus la possibilité de participer directement à l’assemblée ou de s’y
faire représenter en vertu d’un pouvoir.
La société sera immatriculée au RCS de
Versailles et sera radiée du RCS de Nancy
411774B – LES ECHOS
MEGA TRANSPORTER
SASU au capital de 1800,00 €
8 RUE JACQUARD, CHEZ CADEX,
54500 Vandœuvre-lès-Nancy
828675454 RCS Nancy
Par décision du Président en date du
17/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 5 Rue Paul
Dautier, A408, 78140 Vélizy-Villacoublay
à compter du 17/12/2018.
Présidence : M. ANIS NAJJAR, demeurant 2 RUE DE LA COMMUNE DE PARIS,
APPARTEMENT 12, 54310 HOMECOURT
Le Conseil d’administration
NOTAIRE - 11300 LIMOUX
AVIS DE SAISINE DE
LEGATAIRE UNIVERSEL
DELAI D’OPPOSITION
Article 1007 du Code Civil
78 • YVELINES
SOCIETES
CONSTITUTIONS
Article 1378-1 Code de Procédure Civile
412171B – LES ECHOS
Loi nº2016-1547 du 28 novembre 2016
Aux termes d’un acte authentique en date
du 18/12/2018 il a été constitué une Société Civile De Moyens nommée :
Suivant testament olographe en date du
10 octobre 2018, Mademoiselle Maylis du
PONT, née à SAINT SEVER (Landes)
le 30 décembre 1933, demeurant à PARIS
75016 20, Avenue Théophile Gauthier, a
consenti un legs universel.
Consécutivement à son décès, ce testament a fait l’objet d’un dépôt aux termes
du procès-verbal d’ouverture et de description de testament reçu par Maître Laurent MEDRANO, Notaire à LIMOUX
(Aude), le 14 décembre 2018, duquel il résulte que le légataire remplit les conditions
de sa saisine. Opposition à l’exercice de
ses droits pourra être formée par tout intéressé auprès du notaire chargé de la
succession : Maître Laurent MEDRANO,
notaire à LIMOUX (11300), 14 Rue Grammatique, dans le mois suivant la réception
par le greffe de l’expédition du procès-verbal d’ouverture du testament et copie de
ce testament. En cas d’opposition, le légataire sera soumis à la procédure d’envoi
en possession.
POUR AVIS ET MENTION
CONVOCATIONS
12133682 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SPG
CENTRE MANTAIS DU
MEMBRE SUPERIEUR
Objet social : Faciliter l’’activité professionnelle de ses membres par tous les
moyens
Siège social : 8 bis boulevard Calmette,
Appartement E31, 78200 MANTES LA
JOLIE Sigle : CMMS Nom commercial :
Antoine ALLARD Capital : 240 € Gérant :
M. Antoine ALLARD, 8 bis boulevard Calmette, 78200 MANTES LA JOLIE Cogérant : M. Raymond JELSCH, 4 rue du Clos
de Brézolles, logement B15, 78540 Vernouillet Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Versailles
405544A – LES ECHOS
par assp du 05.11.2018 est constituée la
sci cantalapiedra, siège social 44 r du roseau 78610 le perray en yvelines, capital
1000 €, objet "acquisition, revente, administration, gestion par location ou autrement de tous immeubles et biens immobiliers", gérant sophie hubaille épouse
banide sis 44 r du roseau 78610 le perray
en yvelines, durée 99 ans. immat rcs versailles.
Société d’investissement à capital
variable
410742A – LES ECHOS
Sous forme de société par actions
simplifiée
Par acte SSP du 13/12/2018 il a été constitué une SASU à capital variable dénommée :
Siège social :
128, boulevard Raspail 75006 Paris
819 986 886 RCS PARIS
AVIS DE CONVOCATION
MM. les actionnaires sont convoqués
en Assemblée générale ordinaire le
14 janvier 2019 à 14 heures dans les locaux de la société de gestion La Française
Investment Solutions situés 128, boulevard Raspail - 75006 Paris, en vue de délibérer et statuer sur l’ordre du jour suivant :
VELOX CAR
Siège social : 16 ALLÉE DES ACACIAS
78250 MEULAN. Capital minimum :
100 €. Capital initial : 1.000 €. Capital
maximum : 50.000 €. Objet : PRÉPARATION ESTHÉTIQUE AUTOMOBILE ET
VENTE ACHAT DE VÉHICULE. Président : M MARTIN didier, 16 ALLÉE DES
ACACIAS 78250 MEULAN. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
1. Lecture des rapports du Conseil d’administration et du commissaire aux
comptes sur les comptes de l’exercice clos
le 31 août 2018 ;
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
scm groupe specialistes
medicaux
SCM au capital de 225 €
57 bd du marechal Juin,
78200 Mantes-la-Jolie
326 536 638 RCS Versailles
Aux termes de l’AGO en date du
19/11/2018, les associés ont pris acte de
la modification de la gérance de la société
à compter du 17/12/2018 :
- Frederic Biron (partant).
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Versailles.
411773B – LES ECHOS
411775B – LES ECHOS
412143A – LES ECHOS
12133639W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ANIS IT CONSULTING
SASU au capital de 1000,00 €
8 Rue Jacquard, CADEX 458,
54500 Vandœuvre-lès-Nancy
821433547 RCS Nancy
Par décision du Président en date du
17/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 5 Rue Paul
Dautier, A408, 78140 Vélizy-Villacoublay
à compter du 17/12/2018.
Présidence : M. ANIS NAJJAR, demeurant 2 RUE DE LA COMMUNE DE PARIS,
APPT 12, 54310 HOMECOURT
La société sera immatriculée au RCS de
Versailles et sera radiée du RCS de Nancy
404299A – LES ECHOS
REMYX VODKA
Sigle : RXVK
Par décision du Gérant en date du
30/10/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 34 avenue
de l’Île de Migneaux, 78300 Poissy à
compter du 08/12/2018.
Gérance : M. Rémy Guizerix, demeurant
34 avenue de l’Île de Migneaux, 78300
Poissy
La société sera immatriculée au RCS de
Versailles et sera radiée du RCS de Paris
412051B – LES ECHOS
LES INTERFACES
SARL au capital de 3780,00 €
5 rue du Président Wilson, 78800
HOUILLES
788688570 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
17/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 536 CHEMIN
DE AUBERTET, 42155 LENTIGNY à
compter du 17/12/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Roanne et sera
radiée du RCS de Versailles
412073B – LES ECHOS
DARE PIXEL
SARL au capital de 6250,00 €
28 Rue Jean Rey, 78220 VIROFLAY
800013583 RCS Versailles
Par décision en date du 15/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 75 Rue du Père Corentin,
75014 PARIS à compter du 15/12/2018.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Versailles
411814A – LES ECHOS
ELR CAPITAL
SAS au capital de 2 500 euros
Siège social : 4 rue Giraud Teulon
78100 ST GERMAIN EN LAYE
RCS VERSAILLES 821 825 296
Le 05/12/2018, l’Associé unique a été décidé de transférer le siège social au 16,
rue de l’ermitage 78000 VERSAILLES à
compter de ce jour
RCS VERSAILLES
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 92
SOCIETE CIVILE MMK, SC au capital de
300000 € Siège social : 250 ter boulevard
Jean Jaurès 92100 BOULOGNE BILLANCOURT 812219020 RCS NANTERRE. Le
08/11/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 14 impasse
des Jonquilles 78870 BAILLY à compter
du 13/11/18 ; . Objet : détention de participations, gestion du patrimoine Gérance :
Marc KENDIRGI, 14 impasse des Jonquilles 78870 BAILLY. Radiation au RCS de
NANTERRE. Inscription au RCS de VERSAILLES
411831A – LES ECHOS
MTX GAUTRON
SAS au capital de 1 000 euros
Siège social : 4 rue Giraud Teulon
78100 ST GERMAIN EN LAYE
RCS VERSAILLES 840 468 334
Le 05/12/2018, l’Associée unique Présidente a décidé de transférer le siège social au 16, rue de l’ermitage 78000 VERSAILLES, à compter de ce jour.
RCS VERSAILLES
404374A – LES ECHOS
TIRILT CONSULTING. EURL au capital
de 2000 euros. Siège social : 8 rue sully
78180 montigny-le-bretonneux.
839 392 594 RCS versailles. Le
23/11/2018, l’associé unique a décidé de
transformer la société en SASU à compter
du 23/11/2018, sans création d’un être
moral nouveau et de mettre fin aux fonctions de la gérance. Il a été nommé M.
Omar Gaci, demeurant 8 rue sully 78180
montigny-le-bretonneux, en qualité de
président. Modification au RCS de versailles.
406117A – LES ECHOS
Le 14.11.2018,l’age de la sci denard, 15 r
du docteur roux 95240 cormeilles en parisis, capital 500 €,rcs pontoise
805027976,transfert le siege au domicile
du gerant damien delvaux sis 2 rte de la
passerelle 78110 le vesinet, objet : location de terrains et d’autres biens immobiliers,duree : 99 ans.rad pontoise immat
versailles.
406141A – LES ECHOS
Le 15.11.2018,l’age de la sci hudam, 17 r
de metz 31000 toulouse, capital
1000 €,rcs toulouse 792704017, transfert
le siege social au domicile du gerant damien delvaux sis 2 rte de la passerelle
78110 le vesinet, objet location de terrains
et d’autres biens immobiliers, duree :
99ans. rad toulouse immat versailles
412032B – LES ECHOS
SARL Unipersonnelle au capital de
8000,00 €
86 rue Botzaris,
75019 Paris
829308246 RCS Paris
L’AGE du 13/12/2018 a décidé à compter
du 21/12/2018 d’étendre l’objet social aux
activités de : agence de voyages et de modifier le capital social pour le porter à
7.500 €. Mention au RCS de VERSAILLES.
409587A – LES ECHOS
PME BUSINESS SUPPORT
SASU au capital de 3.000 €. Siège social :
2 Rue Eugène Pottier 78190 TRAPPES.
RCS 807 915 350 VERSAILLES.
L’AGE du 01/10/2018 a décidé de transférer le siège social au 05 rue Pavlov
78190 TRAPPES. Mention au RCS de
VERSAILLES.
410472A – LES ECHOS
TRANSPORT XPRESS LOGISTIQUE
SARL au capital de 9.000 €. Siège social :
12 Rue de l’Avignou 78370 PLAISIR. RCS
832 324 909 VERSAILLES.
L’AGE du 08/11/2018 a décidé de modifier
le capital social pour le porter à 24.000 €,
à compter du 08/11/2018. Mention au
RCS de VERSAILLES.
411872A – LES ECHOS
TANERO MOVING
SAS au capital de 1 000 euros
Siège social : 7 Rue de Saint Germain ,
78112 FOURQUEUX
825 023 153 RCS VERSAILLES
Le 01/10/2018, l’associée unique a décidé
de transférer le siège social 7 Rue de Saint
Germain 78112 FOURQUEUX au 26 rue
du Moulin à Vent 78112 FOURQUEUX à
compter du même jour et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts. POUR
AVIS. Le Président
412000A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 95
JAR LOUTFI
SAS au capital de 7 000 €
Siège social : 83 rue Karl Marx 95870
BEZONS
RCS PONTOISE 842 135 337
L’AGE du 11/12/2018 a été décidé de
transférer le siège social Angle 68 rue
des Pincevins et boulevard Salengro
78711 MANTES LA VILLE
Président : M. Marc LOUTFI demeurant
83 rue Karl Marx 95870 BEZONS
En consèquence elle sera immatriculée au
RCS de VERSAILLES et elle sera radiée
au RCS de PONTOISE
DISSOLUTIONS
412050B – LES ECHOS
STAGE IMAGE
SARL au capital de 2000,00 €
2 Allée Maurice Utrillo, 78400 CHATOU
793221086 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
27/11/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 27/11/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Bertrand ORSAL, 5 Rue Poissonnière, 60500
VINEUIL ST FIRMIN et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
chez le liquidateur M. Bertrand ORSAL.
Mention en sera faite au RCS de Versailles
404288A – LES ECHOS
411123A – LES ECHOS
SENA CAR. SASU au capital de 3.000 €.
Siège social : 19 RESIDENCES DES TARATRES, 92500 RUEIL MALMAISON.
RCS 829 519 818 NANTERRE. Le Gérant, en date du 26/11/2018, a décidé, à
compter du 01/12/2018 de transférer le
siège social au 19 RUE MARTIAL MARIGNE, 78360 MONTESSON et de prendre
acte de la fin des fonctions de co- gérant
de M HASSAN ASHRAF. Gérant : Mme
BENSAHRI LAILA, 19 RUE MARTIAL MARIGNE 78360 MONTESSON. Radiation
du RCS de NANTERRE et immatriculation
au RCS de VERSAILLES.
411130A – LES ECHOS
EVENTS’CREATOR
SAS au capital de 5.000 €. Siège social : 5
Rue du Chant des Oiseaux 78360
MONTESSON. RCS 822 702 866
VERSAILLES
NR Consulting, SASU au capital de
500 €. Siège social : 5 rue henri duverdin
78200 Soindres. 822971735 RCS VERSAILLES. Le 01/01/17, l’associé unique a
approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de VERSAILLES.
407477A – LES ECHOS
patisserieLovers, SASU au capital de
942,40 €. Siège social : 9 rue pablo neruda 78570 Andrésy. 832606768 RCS
Versailles. Le 30/10/18, l’associé unique a
décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Gerald HILDEVERT, 9 Rue Pablo Neruda 78570 Andrésy, et fixé le siège de liquidation au
siège social. Modification au RCS de Versailles.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
411841A – LES ECHOS
SARL ARNOULT CYRIL
EURL SARL ARNOULT CYRIL en liquidation au capital de 8000 euros. Siège : 40
Bis Quai De L Oise, 78570 Andresy. RCS
Versailles 442923454. A compter A.G.E
du 30-06-2018 : Approbation des comptes
de liquidation. Quitus au liquidateur, décharge de son mandat. Clôture de liquidation. Radiation de la société. Dépot
comptes de liquidation au RCS de Versailles.
411901A – LES ECHOS
ENTREPRISE GUAZZETTI MODESTO
SARL au capital de 7 622,45 euros
Siège social : 16 rue de Trianon
78150 LE CHESNAY
699 800 363 RCS VERSAILLES
L’AGO du 05/12/2018 a approuvé les
comptes de liquidation arrêtées au
05/12/2018, a donné quitus au liquidateur
et a constaté la clôture des opérations de
liquidation, à compter de ce jour. Radiation au RCS de VERSAILLES.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12133757W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à LES
MUREAUX du 11/12/2018, enregistré le
11/12/2018 au SIE - VERSAILLES bordereau 201800010777 /
case 7804P612018 A 03601 :
OPTIC+ SASU au capital de 5.000 €, sise
20 RUE ARISTIDE BRIAND, 78130 LES
MUREAUX, immatriculée sous le numéro
801608985
a cédé à :
PROPTIQUE, SASU au capital de
1.500 €, sise 20 RUE ARISTIDE BRIAND,
78130 LES MUREAUX, en cours d’immatriculation,
Le droit au bail portant sur des locaux sis
20 RUE ARISTIDE BRIAND, 78130 LES
MUREAUX.
Moyennant le prix de 30.000 euros.
La prise de possession a été fixée au
11/12/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, aux locaux cédés.
412132A – LES ECHOS
Alexandre Bel Conseil
SARL en liquidation au capital de 55000 €
Siège social : 12 bis, rue du Général
Leclerc
78360 MONTESSON
809 915 796 RCS VERSAILLES
Par décisions du 30/11/2018, l’associé
unique a approuvé les comptes de liquidation, donné quitus et décharge de son
mandat à M. Alexandre BEL, liquidateur,
domicilié 12 bis, rue du Général Leclerc à
MONTESSON (78360) et prononcé la clôture des opérations de liquidation à
compter du 30/11/2018. Radiation au RCS
de Versailles.
412240A – LES ECHOS
SARL SALON LES CHATELAINES
SARL SALON LES CHATELAINES SARL
au capital de 7622 euros, 17 Rue Des
Chatelaines 78510 Triel Sur Seine. RCS
Versailles 401510763. A compter A.G.E
du 30-11-2018 : Dissolution anticipée et
mise en liquidation volontaire. Démission
de la gérance : Mme JACOB Maria Albertina. Liquidateur durée liquidation : Mme
NEVES Christine, 102b Rue du Temple,
78510 Triel Sur Seine. Siège liquidation :
siège social. Mention au RCS Versailles.
VENTES
IMMOBILIÈRES
412004A – LES ECHOS
La société ADOMA (SAEM)
Vend à MAUREPAS (78310)
2 allée des Chèvrefeuilles
UN PAVILLON de type 9 d’une surface
habitable de 236,53 m2, édifié sur un
grand terrain de 1.336 m2, comprenant au
rez-de-chaussée : entrée, cuisine, salle à
manger, salon, chambre, salle d’eau et garage double, au 1er étage : 4 chambres, 1
suite parentale, salle de bain, salle de douche et rangement - Classe Energie : D Prix : 310.000 € * (hors frais de notaire et
d’agence)
Votre Contact :
Elsa SOLVIGNON - Tél : 01 40 61 43 61
Elsa.SOLVIGNON@adoma.cdc-habitat.fr
* Offre réservée exclusivement aux locataires d’ADOMA du département des Yvelines (78) ainsi qu’aux gardiens d’ADOMA
pendant deux mois à compter de l’accomplissement de l’ensemble des mesures de
publicités prévues par l’article R-443-12
du CCH relatif aux ventes de logements
sociaux
DIVERS
91 • ESSONNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
412018B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/11/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BERSHIELDS
- Capital : 2.000 euro.
- Objet : achat et vente en gros et étude
de dossiers techniques de menuiseries.
Rectificatif à l’annonce parue le
06/12/2018 concernant la société SETEBAT AMENAGEMENT, il fallait lire :
Transfert de siège social au 1 Route Renault 78410 FLINS SUR SEINE. .
411980A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/11/2018 il a été constitué une SASU dénommée : PS TAXI
Siège social : 6 rue du pont d’antin 91170
VIRY CHATILLON Capital : 1.500 € Objet : Le transport de personnes par taxi
Président : TAVARES SOUSA Patrick 6
rue du pont d’antin 91170 VIRY CHATILLON Transmission des actions : Les actions ne peuvent être cédées y compris
entre associés qu’avec l’agrément préalable de la collectivité des associés statuant
à la majorité des voix. Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de EVRY
MODIFICATIONS
412021B – LES ECHOS
THERMIPRO
SARL au capital de 190000,00 €
10 rue Auguste Blanqui, 91380 CHILLY
MAZARIN
502717432 RCS Evry
Siège social : 1a chemin Latéral, 91160
Longjumeau Nom commercial : BERSHIELDS Capital : 500 € Président : M.
Sylvain BERNARD demeurant : 1a chemin Latéral, 91160 Longjumeau élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
Par décision de L’AGE en date du
01/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 19 bis rue
Marcel Dassault, Zone de Kermelin,
5 6 89 0 S A I NT A V E à c o m p t e r d u
01/12/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Vannes et sera radiée du RCS
de Evry
412036B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/12/2018 il a été constitué une SCI à
capital variable nommée :
KARINO
Objet social : L’acquisition de biens immobiliers.
Siège social : 2 rue du versoir, 91430
IGNY Capital minimum : 1000 €, en dessous duquel il ne peut être réduit Capital
initial : 1000 € Capital maximum :
200000 € Gérant : M. ANTHONY MASSIS KARAPETIAN, 2 RUE DU VERSOIR,
91430 IGNY Cogérant : M. PASCAL PEREIRA FAUSTINO, 16 AVENUE DE L’ILE
DE FRANCE, 92160 ANTONY Cessions
de parts sociales : les parts sociales sont
librement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Evry
404121A – LES ECHOS
Par assp du 3.11.2018, il a été constitué
la sasu malinx carross , 17bis rue du pont
d’avignon 91290 ARPAJON, capital
5000 €, présidée par mohand arouf,objet
carrosserie, mécanique, achat, vente de
véhicules d’occasion, de pièces détachées, pose de pare-brise, dépannage, location de véhicules, durée 99 ans, immat
rcs evry.
404149A – LES ECHOS
Creation de la sci : sci Cotoc, 13 av. des
mousseaux 91210 Draveil. Cap. : 100 €.
Obj. : immobilier. Grt : Aurel-Alin Cotoc, 13
av. des mousseaux 91210 Draveil. 99 ans
au rcs d’Evry.
412031B – LES ECHOS
OLIBRYA
SCI au capital de 150,00 €
9 impasse des bouqueteaux, 91470
Angervilliers
812016517 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
17/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 8 rue juliette
adam, 91190 Gif sur yvette à compter du
18/12/2018. Mention en sera faite au RCS
de Evry
412161B – LES ECHOS
BEN YAHIA
SCI au capital de 1524,00 €
10, AVENUE GABRIEL PERI, 91700
SAINTE GENEVIEVE DES BOIS
390428225 RCS Evry
Par décision de L’AGO en date du
15/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 88 BIS RUE
DES PYRENEES, 75020 PARIS à
compter du 15/11/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du RCS de Evry
Par acte SSP du 17/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
PPE CONSTRUCTIONS
Siège social : 21 impasse de la ceriseraie,
residence Pommeraie 91120 PALAISEAU
Objet : Tous travaux et prestations de services se rapportant au secteur du batiment
Président : M BEN ALI MEHDI, 21 impasse de la ceriseraie, Residence Pommeraie 91120 PALAISEAU.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de EVRY
Par décision de L’AGE en date du
04/12/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
12600,00 € à 17100 €. Mention en sera
faite au RCS de Evry
12133760W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FRIENDS
SARL au capital de 3.000 €
8 AVENUE EMILE AILLAUD,
91350 Grigny
824 470 447 RCS Évry
Aux termes de l’AGE en date du
23/10/2018, les associés ont pris acte de
la modification de la gérance de la société
à compter du 23/10/2018 :
- M. ABIDE EL YAALAOUI, demeurant 12
RUE DES RADARS, 91350 Grigny en
remplacement de M. EL YAALAOUI ABDELGHANI.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Évry.
- il a été décidé de modifier le capital de
la société en le portant de 127000 € à
150368 €. Mention en sera faite au RCS
de Evry
412265B – LES ECHOS
T.L.R
SASU au capital de 12600,00 €
73 rue de L’Ecoute S’il Pleut, 91700
FLEURY MEROGIS
840960116 RCS Evry
12133897W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SECURIFLY
TRANSPORT MALGUY
SARL au capital de 68.391 €
2 CHEMIN D’AUNETTE,
91160 Ballainvilliers
301 095 923 RCS Évry
Aux termes de l’AGE en date du
17/12/2018, les associés ont décidé de
modifier le capital social en le portant de
68.391 € à 132.769 €.
Le liquidateur.
405585A – LES ECHOS
Le 01.09.2018,l’age de la scm groupe
edouard branly, 62 r edouard branly 91600
savigny sur orge, capital 609,08 €,rcs evry
320758311,transfert le siege social au 63
r mistral 91600 savigny sur orge à compter
du 01.10.2018.rcs evry.
17, Allée la Fontaine, 91410 Dourdan
809 349 855 RCS Évry
Aux termes de l’AGE en date du
18/12/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de Évry.
Le liquidateur.
Siège social : 28 RUE DE ROME 91670
ANGERVILLE
407890A – LES ECHOS
RCS 844 501 411 EVRY
LIVING THE DREAM, SASU au capital de
2000 €. Siège social : 5 rue marguerite
91200 Athis-mons. 822157152 RCS
EVRY. Le 21/11/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. Arthur THAON, 5
RUE MARGUERITE 91200 ATHISMONS, et fixé le siège de liquidation au
siège social. Modification au RCS de
EVRY.
411744A – LES ECHOS
PEUVRIER JUNIOR
SAS au capital de 750.000 euros
Siège social : 4 rue Léon Chartier 91160
SAULX LES CHARTREUX
RCS EVRY 399 626 043
Le 28/09/2018, l’AG a constaté le non renouvellement du mandat de la SOCIETE
GENERALE D’EXPERTISE, commissaire
aux comptes suppléant . Modification au
RCS d’EVRY.
411968A – LES ECHOS
BME
SASU au capital de 3.000 €
DISSOLUTIONS
411876B – LES ECHOS
SCI 4G
SCI au capital de 1000,00 €
15, RUE ST FIACRE, 91480 AUVERS ST
GEORGES
532652260 RCS Evry
Par décision de L’AGO en date du
17/12/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/12/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme
GERMAIN SYLVIE, 15 Rue St FIACRE
91580 AUVERS ST GEORGES et fixé le
siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention
en sera faite au RCS de Evry
R.C.S : 830 719 225 EVRY
DISSOLUTION
Le 30/11/2018, l’associé unique a décidé
de la dissolution anticipée de la société. Il
a été nommé Monsieur Kamal ZINE EDDINE EL IDRISSI, demeurant au 45 Rue
Gabriel Péri Bâtiment D2 – 91330 YERRES, en qualité de liquidateur et lui a été
conféré les pouvoirs les plus étendus pour
terminer les opérations sociales encours,
réaliser l’actif et acquitter le passif. Le
siège de la dissolution et liquidation est
fixé au 45 Rue Gabriel Péri Bâtiment D2 –
91330 YERRES. C’est à cette adresse
que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la liquidation doivent
être notifiés. Mention sera faite au RCS de
EVRY.
412061A – LES ECHOS
PRIME VTC
SASU au capital de 1 500 Euros
R.C.S : 830 719 225 EVRY
CLÔTURE DE LIQUIDATION
92 • HAUTS-DE-SEINE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
411714B – LES ECHOS
SASU au capital de 100 €
Mention au RCS de EVRY
Siège social : 45 Rue Gabriel Péri Bâtiment D2 91330 YERRES
Aux termes du Procès-verbal de décisions
du 30/11/2018, l’associé unique a approuvé les comptes définitifs de liquidation, donné quitus au liquidateur pour sa
gestion, l’a déchargé de son mandat et
constate la clôture de la liquidation. Les
comptes du liquidateur ont été déposés au
greffe du tribunal de commerce
d’EVRY. Mention sera faite au RCS de
EVRY.
SECURIFLY
Le Président, en date du 14/12/2018, a décidé de modifier l’objet social comme suit,
à compter du 14/12/2018 :Commerce de
détail de véhicules automobile légers neuf
ou usagés. Achat et vente de véhicule légers. Location de véhicule.
SASU au capital de 1 500 Euros
La société sera radiée du RCS de Évry.
SAS, société en liquidation au capital
de 10.000 €
AF AUTOS
PRIME VTC
Siège social : 45 Rue Gabriel Péri Bâtiment D2 91330 YERRES
12133898W – LE PUBLICATEUR LEGAL
411072A – LES ECHOS
412059A – LES ECHOS
Aux termes de l’AGE en date du
16/12/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Évry.
SCI DE SOISY
Nouvelle mention : Acquisition et gestion
de tous immeubles. Adjonction à l’objet
social : jouissance gratuite des actifs sociaux aux associés.
Par décision de L’AGE en date du
12/11/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 12/11/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. François JARNO, 18, route de Bruyères, 91530
ST MAURICE MONTCOURONNE et fixé
le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention en sera faite au RCS de Evry
809 349 855 RCS Évry
841191265 RCS de EVRY
Autres modifications :
SAS au capital de 3000,00 €
18, route de Bruyères, 91530 ST
MAURICE MONTCOURONNE
753034602 RCS Evry
17 ALLEE LA FONTAINE,
91410 DOURDAN
Par décision de l’AGE du 18/12/2018, il a
été décidé de remplacer l’objet social par :
Plomberie, peinture,électricité, carrelage,
sol, isolation thermique, rénovation intérieur et extérieur. Mention au RCS de
EVRY
Par décision de L’AGE en date du
16/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 21 bis rue de
Marchais, 91820 BOUTIGNY SUR ESSONNE à compter du 16/11/2018.
BELLE ETOILE GLOBAL
SERVICES
12133762W – LE PUBLICATEUR LEGAL
412230B – LES ECHOS
SCI au capital de 127000,00 €
40 rue de la Fontaine, 91540 MENNECY
498410117 RCS Evry
412026B – LES ECHOS
SAS, société en liquidation au capital
de 10.000 €
Siège : 29 RUE DU GENERAL LECLERC
91420 MORANGIS
- il a été pris acte de modifier l’objet social
411083A – LES ECHOS
Capital : 5.000 €
410826A – LES ECHOS
Par acte SSP du 11/12/2018 il a été constitué une SCI dénommée : ALEXANDRINE
Sigle : SCI ALEXANDRINE Siège social :
3 place de l’ancienne comédie bp170 chez
juriscopro 91150 ETAMPES Capital :
2.000 € Objet : L’acquisition, la gestion et
l’administration de biens immobiliers et de
toutes opérations se rattachant à l’objet
social Gérant : Mme LEDOUX Alexandra
16 Rue Du clos de vaudouleurs 91150
MORIGNY CHAMPIGNY Co-Gérant :
Mme SAPUPPO Sandrine 24 Rue Du gamin qui chante 91150 ETAMPES Cession
des parts sociales : Au bénéfice d’un associé, d’un ascendant ou descendant d’un
associé ou du conjoint d’un associé est libre. Toute autre cession est soumise à
l’agrément préalable obtenue par décision
unanime des associés. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
EVRY
Objet social : Création, et vente de vêtements et accessoires par internet ou auprès de revendeurs
12133475W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ADDITIF à l’insertion parue dans Les
Échos du 15/11/2018, concernant la société Société technique et étude de menuiserie. Il y a lieu d’ajouter :
411697A – LES ECHOS
409199A – LES ECHOS
SARL L’ACCUEIL DU MAROC
SARL au capital de 8.000 €
Siège : 34 GRANDE RUE 91360 EPINAY
SUR ORGE
437646276 RCS de EVRY
Par décision de l’AGE du 30/09/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société à compter du 30/09/2018, nommé
liquidateur M. TALIBI HASSAN 34
GRANDE RUE 91360 EPINAY SUR
ORGE , et fixé le siège de liquidation au
siège social où seront également notifiés
actes et documents.
Par décision de l’AGE du 30/09/2018, il a
été décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au
liquidateur, et prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du
30/09/2018. Radiation au RCS de EVRY.
411113A – LES ECHOS
AFR DEBARRAS. SARL au capital de
1.000 €. Siège social : 11 bis, rue des
Grouettes 91820 BOUTIGNY SUR ESSONNE. RCS 531 861 276 EVRY. L’AGE
du 30/11/2018 a décidé la dissolution de
la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/11/2018, nommé liquidateur M COLLACE FLORIAN, 11 bis,
rue des Grouettes 91820 BOUTIGNY
SUR ESSONNE et fixé le siège de la liquidation au siège social. Mention au RCS
de EVRY.
Aux termes d’un acte SSP en date du
05/11/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
BLACKSKILL
Objet social : L’accompagnement des
sportifs professionnels et des artistes
dans les domaines de la gestion de carrière, du marketing, de la communication
et le suivi des partenariats qui résultent de
leur mise en relation avec tous types de
partenaires et/ou professionnels.
Siège social : 47 rue Marcel Dassault,
92514 Boulogne Billancourt Cedex Capital : 1000 € Président : M. Djamel BOUKIR demeurant : 2 avenue Gutenberg, Résidence des 2 Horloges, 92800 PUTEAUX
élu pour une durée indéterminée DG : M.
Jean-Luc LAVIGNETTE demeurant : 39,
rue Vandrezanne, 75013 Paris Admission
aux assemblées et exercice du droit de
vote : chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément : Les
actions de la société ne peuvent être cédées, à l’exception des cessions opérées
entre associés, qu’avec l’agrément préalable donné par décision collective des associés prise à la majorité des voix. Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Nanterre
411762B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/12/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
STEPHANIE LANSON REAL
ESTATE
Objet social : Transactions immobilières
Siège social : 26 rue Cino del Duca,
92200 Neuilly-sur-Seine Capital : 1000 €
Président : Mme Stéphanie Lanson demeurant : 26 rue Cino del Duca, 92200
Neuilly-sur-Seine élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
411798B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/12/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
411955A – LES ECHOS
IMMO EDEN
NEW CLEANER
Objet social : ACQUISITION ET GESTION BIENS OU DROITS IMMOBILIERS
NEW CLEANER, SARL au capital de 500
euros, 1 Route de Boissy, 91590 Orveau.
RCS : Evry 535250344. A compter A.G.E
du 01-01-2014 : Dissolution anticipée et
mise en liquidation volontaire. Siège de liquidation : au siège social. Liquidateur :
M. CAMARA Ibrahim 1 Route De Boissy,
91590 Orveau. Mention et formalités au
RCS d’Evry.
Siège social : 63 BD COMMANDANT
CHARCOT, 92200 NEUILLY SUR SEINE
Capital : 5200 € Président : Mme
GOLDA HOURI demeurant : 63 BD
COMMANDANT CHARCOT, 92200
NEUILLY SUR SEINE élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
411904B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
05/12/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
LB PRESS
Objet social : Transport routier de marchandises, déménagement et ou location
de véhicules industriels avec conducteur
au moyen de véhicule n’excédent pas 3,5
tonnes de pma
Siège social : 35 RUE DES CAILLOUX,
CHEZ GESTANCE, 92110 CLICHY Capital : 2000 € Président : M. LOTFI BOUSSAA demeurant : 7 RUE DES 100 ARPENTS, CHEZ MR BERREDJEM Ali,
78420 CARRIERES SUR SEINE élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
12132461W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Capital social : 10.000 €
Suivant acte ssp du 10.12.2018 a été
constituée la société civile COURCELLES
Participations dont le siège social est
36 rue de la Ferme 92200 Neuilly sur
Seine.
Objet : La promotion des ventes et le développement commercial ; le transport terrestre, maritime et aérien, le transport public de marchandises par route, le location
de véhicules avec ou sans personnel, le
commission de transport...
Objet : acquisition, détention et gestion de
toutes valeurs mobilières et de toutes participations directes ou indirectes, dans
toutes sociétés ; mise à disposition de
fonds à toutes sociétés dont elle détient
des participations, et plus généralement
toutes opérations de trésorerie.
Durée : 99 ans
Capital social : 1.300.000 € (apports en
numéraire).
Gérant : Philippe Bertin (36 rue de la
Ferme 92200 Neuilly sur Seine).
Clause d’agrément des tiers cessionnaires à l’unanimité des associés.
Immatriculation au RCS de Nanterre.
412023B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
12/12/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BL ENERGY
Objet social : Toute prestation de consultance (conseil, conférence, accompagnement des équipes…) auprès de toutes les
entreprises ou organismes publics ou assimilables quel que soit leur domaine d’activité ; la prise de participation par voie
d’apport, d’achat, de souscription ou autrement dans toute société civile ou
commerciale ; toute activité de détention,
gestion et vente de titres de société civile
ou commerciale.
Siège social : 36, rue Perronet, 92200
NEUILLY-SUR-SEINE Capital : 3000 €
Président : M. Bernard LASSUS demeurant : 36, rue Perronet, 92200 NEUILLYSUR-SEINE élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
412071B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
29/11/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
AIR CLIMATE CONTROL
Objet social : Travaux d’installation
d’équipement thermiques et de climatisation
Siège social : 121 RUE D’AGUESSEAU,
92100 BOULOGNE BILLANCOURT Capital : 10000 € Président : HL
CONCEPT, au capital de 10000 €, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le
numéro 832 265 144, domiciliée 121 rue
d’aguesseau 92100 boulogne-billancourt
représentée par CHEZIL HAMMOUDA élu
pour une durée indéterminée DG : M.
CHEZIL HAMMOUDA demeurant : 140
RUE LOUIS DULIEU, 92100 MONTPELLIER Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président de la
société. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
12133405W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte s.s.p. du 12/12/2018 il a été
constitué une Société par actions simplifiée présentant les caractéristiques
suivantes :
Dénomination : MICB SERVICES 09
Capital : 1.000 €
Siège social : 54 boulevard du Général
Leclerc – 92200 NEUILLY SUR SEINE
Objet social :
L’acquisition, la location en meublé de logements, l’aménagement, l’exploitation et
la gestion de logements meublés, la vente
de tous immeubles et biens/droits immobiliers, et de tous biens et droits pouvant
constituer l’accessoire, l’annexe ou le
complément de biens et droits immobiliers
en question détenu directement ou indirectement en pleine propriété, en usufruit
ou en nue-propriété,
La fourniture, la vente de biens et de prestations de services aux locataires.
Durée : 99 ans
Président : M. Michaël BENTOLILA, 54
boulevard du Général Leclerc – 92200
NEUILLY SUR SEINE
L’immatriculation sera faite au RCS de
NANTERRE
12133612W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 17 décembre 2018,
il a été constitué une société présentant
les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : ADEME INVESTISSEMENT SAS
Forme juridique : SAS
Aux termes d’un acte SSP en date du
23/11/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
COMEONE
Objet social : La Société a pour objet en
France et à l’étranger, directement ou indirectement : - La réalisation de logiciels,
programmes informatiques, développement d’applicatif intelligent embarqué et la
fourniture de services associés dans le domaine du paiement en ligne. - Toutes opérations industrielles, commerciales et financières, mobilières et immobilières
pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet social et à tous objets
similaires ou connexes pouvant favoriser
son développement ; - La participation de
la Société, par tous moyens, à toutes entreprises ou sociétés créées ou à créer,
pouvant se rattacher à l’objet social, notamment par voie de création de sociétés
nouvelles, d’apport, commandite, souscription ou rachat de titres ou droits sociaux, fusion, alliance ou association en
participation ou groupement d’intérêt économique ou de location gérance.
Siège social : 94 rue de Villiers, 92300
Levallois – Perret Capital : 1000 € Président : M. Benjamin Jayet demeurant : 7
rue de Cantegril, 31000 Toulouse élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
Cession des actions : libre
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Monsieur Stéphane CASSAGNE demeurant 26 Boulevard de la République, 92370 Chaville
Commissaires aux comptes : ERNST &
YOUNG AUDIT, 1/2 Place des Saisons,
Paris la Défense 1, 92400 Courbevoie,
344 366 315 RCS NANTERRE
12133840W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133629 – LA VIE JUDICIAIRE
404287A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/12/2018, il a été constitué une Société
civile présentant les caractéristiques suivantes :
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 10/12/2018, à Paris. Dénomination : Mamin. Forme : S.C.I.
Siège : 120, rue Perronet, 92200
NEUILLY-SUR-SEINE. Objet : Acquisition, exploitation mise en valeur de biens
immobiliers. Durée de la société : 99 ans.
Capital : 700.000 €. Cession de parts et
agrément : Cessions soumises à agrément de la gérance. Gérant : M. Jean-Robert Mamin, 120, rue Perronet, 92200
Neuilly-sur-Seine. La société sera immatriculée au RCS de Nanterre.
Par ASSP du 16/11/18, il a été constitué
une SAS dénommée ELIOTT PIZON
SAS.Siège social : 28 rue pierre geofroix
92700 Colombes.Capital : 1 €. Objet :
prestations de conseils, apports d’affaires,
assistance opérationnelle en de stratégie,
gestion, management, recrutement, formation, ingénierie, conception, design, informatique, logistique, marketing, communication, vente et finance. Président : M.
Eliott Pizon, 28 rue pierre geofroix 92700
Colombes. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Nanterre.
Dénomination sociale : SCI G IMMO 28
Siège social : 22-28 rue Henri Barbusse
- 92110 Clichy.
Capital social : 1.000 €
Objet : Toutes opérations d’acquisition,
de gestion, de dévelopement et d’aliénation, de mise en valeur, de travaux et d’exploitation par tous moyens notamment par
bail, de tous immeubles et droits immobiliers. La souscription d’emprunt pour l’acquisition, le financement de travaux avec
ou sans constitution de toutes garanties
réelles ou personnelles notamment hypothécaires.
Durée : 99 ans.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Nanterre.
Cession des parts sociales : Il existe
des clauses de préemption.
Pour avis.
12133705W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Gérant : la société SEVENITY, S.A.R.L
au capital de 6.070.590 euros ayant son
siège social au 22-28 rue Henri Barbusse
- 92110 Clichy (487 585 168 RCS NANTERRE).
Aux termes d’un acte SSP du 18/12/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de NANTERRE.
Dénomination sociale : GEODIS DEUX
Pour avis.
Siège social : 26 Quai Charles Pasqua 92300 Levallois Perret
12133861W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133806 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/12/2018, il a été constitué une Société
civile présentant les caractéristiques suivantes :
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris, du 18/12/2018, avis est donné de la
constitution d’une S.A.S présentant les caractéristiques ci-après : Dénomination :
TWELVE HOLDING. Objet : l’acquisition,
la souscription, la détention, la cession,
l’échange ou l’apport de tous titres ou
droits sociaux et de toutes participations
directes ou indirectes dans toutes sociétés ou autres entités et la gestion desdites
participations ; la réalisation de prestations de conseils notamment en matière
de communication, événementiel, presse,
marketing, édition. Toutes prestations de
services en matière commerciale, administrative, financière ou autres, au profit et
à destination de sociétés liées ou de tiers.
Siège : 7, rue Camille Pelletan 92300 LEVALLOIS-PERRET. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre. Capital : 10.000 €. Transmission des actions : toute cession d’actions à un tiers à la société est soumise à
l’agrément de la société après exercice.
Admission aux assemblées : tout actionnaire a le droit de participer aux décisions collectives personnellement ou par
mandataire quel que soit le nombre d’actions qu’il possède sous réserve de la déchéance encourue pour défaut de libération dans le délai prescrit des versements
exigibles sur ses actions. Président :
Mme Leslie NAMER (SAWICKA) 7, rue
Camille Pelletan 92300 Levallois-Perret a
été nommée Président pour une durée indéterminée.
Durée : 99 ans
Cession des actions : libre
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Monsieur Stéphane CASSAGNE demeurant 26 Boulevard de la République, 92370 Chaville
Commissaires aux comptes : PRICEWATERHOUSECOOPERS AUDIT, 63
rue de Villiers, 92200 Neuilly sur Seine,
672 006 483 RCS NANTERRE
Dénomination sociale : SCI G IMMO 27
Siège social : 22-28 rue Henri Barbusse
- 92110 CLICHY.
Capital social : 1.000 €
Objet : Toutes opérations d’acquisition,
de gestion, de dévelopement et d’aliénation, de mise en valeur, de travaux et d’exploitation par tous moyens notamment par
bail, de tous immeubles et droits immobiliers. La souscription d’emprunt pour l’acquisition, le financement de travaux avec
ou sans constitution de toutes garanties
réelles ou personnelles notamment hypothécaires.
Durée : 99 ans.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Nanterre.
Cession des parts sociales : il existe des
clauses de préemption et d’agrément.
Pour avis
Gérant : la société SEVENITY, S.A.R.L
au capital de 6.070.590 euros ayant son
siège social au 22-28 rue Henri Barbusse
- 92110 Clichy (487 585 168 RCS NANTERRE).
12133710W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Capital social : 50.000.000 €
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de NANTERRE.
Dénomination sociale : GEODIS TROIS
Objet : Acquisition, souscription, détention, gestion et cession, par tous moyens
et sous quelque forme que ce soit, d’actions ou tous autres titres ou valeurs mobilières dans toutes sociétés ou entités juridiques, créées ou à créer, françaises ou
étrangères, et plus généralement tout
concours au financement d’entreprise industrielle ou commerciale de projet, notamment SPV, dans le domaine de la transition énergétique et écologique dont la
mobilité ou détenant des titres de telles sociétés ou entités juridiques, seul ou aux
côtés de partenaires.
Pour avis.
Siège social : 26 Quai Charles Pasqua 92300 Levallois Perret
Capital social : 10.000 €
Objet : La promotion des ventes et le développement commercial ; le transport terrestre, maritime et aérien, le transport public de marchandises par route, le location
de véhicules avec ou sans personnel, le
commission de transport...
Durée : 99 ans
Cession des actions : libre
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Monsieur Stéphane CASSAGNE demeurant 26 Boulevard de la République, 92370 Chaville
Commissaires aux comptes titulaire :
MAZARS, SA à directoire et conseil de
surveillance, dont le siège social se situe
61, rue Henri Regnault Tour Exaltis 92400
Courbevoie, immatriculée au RCS de
Nanterre sous le numéro 784 824 153
Commissaires aux comptes : PRICEWATERHOUSECOOPERS AUDIT, 63
rue de Villiers, 92200 Neuilly sur Seine,
672 006 483 RCS NANTERRE
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre.
Pour avis
12133621W – LE PUBLICATEUR LEGAL
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Nanterre.
12133817W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte s.s.p. à PARIS le 14.12.2018, il
a été constitué une société civile présentant les caractéristiques suivantes :
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/12/2018, il a été constitué une Société
civile présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : FINANCIERE IVAN
LARTISIEN
Dénomination sociale : SCI G IMMO 29
Capital : 1.741.258 €
Siège social : 22-28 rue Henri Barbusse
- 92110 CLICHY
Siège social : 70, rue de la Monesse –
92310 SEVRES
Capital social : 1.000 €
Objet : la gestion d’un portefeuille de valeurs mobilières, l’acquisition de tous
droits sociaux sous toutes leurs formes,
de tous biens corporels ou incorporels,
meubles ou immeubles, en totalité ou en
partie, le tout pour son propre compte.
Durée : 99 ans
M. Ivan LARTISIEN, 70, rue de la Monesse – 92310 SEVRES a été nommé gérant pour une durée non limitée.
L’immatriculation sera faite au R.C.S. de
NANTERRE.
12133701W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 18/12/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : GEODIS UN
Siège social : 26 Quai Charles Pasqua 92300 Levallois Perret
Par acte SSP du 13/12/2018, il a été
constitué la société suivante : Forme :
S.A.S. Dénomination : OMURA. Objet :
Toutes prestations de coaching, accompagnement au développement personnel
et professionnel ; la formation, conseil, audit, animation de conférences sous toutes
formes, la fourniture de tous services et
conseils aux entreprises. Siège : 89, allée
Georges Askinazi 92100 BOULOGNEBILLANCOURT. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre. Capital : 2.000 €. Président : Mme Sabrina GHANDOUR 89, allée Georges Askinazi 92100 Boulogne-Billancourt.
Objet : La promotion des ventes et le développement commercial ; le transport terrestre, maritime et aérien, le transport public de marchandises par route, le location
de véhicules avec ou sans personnel, le
commission de transport...
Siège social : 155 bis, avenue Pierre
Brossolette 92120 Montrouge
Président : Agence de l’Environnement et
de la Maîtrise de l’Energie, ADEME, EPIC
dont le siège social se situe 20, avenue
du Grésillé BP 90406, 49004 Angers Cedex 01, immatriculée au RCS d’Angers
sous le numéro 385 290 309
12133678 – LA VIE JUDICIAIRE
Capital social : 10.000 €
Aux termes d’un acte SSP du 18/12/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Durée : 99 ans
412096B – LES ECHOS
Durée : 99 ans
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
Objet : Toutes opérations d’acquisition,
de gestion, de dévelopement et d’aliénation, de mise en valeur, de travaux et d’exploitation par tous moyens notamment par
bail, de tous immeubles et droits immobiliers. La souscription d’emprunt pour l’acquisition, le financement de travaux avec
ou sans constitution de toutes garanties
réelles ou personnelles notamment hypothécaires.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : il existe des
clauses de préemption et d’agrément.
Gérant : la société SEVENITY, S.A.R.L
au capital de 6.070.590 euros ayant son
siège social au 22-28 rue Henri Barbusse
- 92110 Clichy (487 585 168 RCS NANTERRE).
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de NANTERRE.
Pour avis.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
12133980W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 14/12/2018, il a été
constitué une S.A.S. dénommée
« SONS » - Capital social : 1.000 € Siège social : 4 Place de la Renaissance
- 92270 BOIS COLOMBES - Objet social : Tous services et conseils relatifs à
l’organisation commerciale et à la formation des techniques de vente - Durée : 99
ans - Président : Mr Frédéric POULAIN
demeurant 4 Place de la Renaissance 92270 BOIS COLOMBES - Immatriculation au RCS de NANTERRE.
404172A – LES ECHOS
Creation de la sas : Like Eat, 73 bd charles de gaulle 92700 Colombes. Cap. :
1000 €. Obj. : restauration rapide. Pdt :
Tahar Ghanem, 4 av. des ponceaux
93300 Aubervilliers. DG : Fouad Khachane, 3B rue d’ermont 93200 St Denis.
99 ans au rcs de Nanterre.
404223A – LES ECHOS
12133175 – LA VIE JUDICIAIRE
CLIENT ADDICT.E.U.R.L. Capital de
1.000 €, 21, rue du Gué, 92500 Rueil-Malmaison, 817492655 RCS Nanterre. Aux
termes d’une décision en date du
9/7/2018, l’associé unique a décidé, à
compter du 9/7/2018, de transférer le
siège au 17, avenue Maugé, 78170 LA
CELLE-SAINT-CLOUD. Radiation du
RCS de TC de Nanterre et immatriculation
au RCS de TC de Versailles.
12133613 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 5/12/2018, à SCEAUX.
Dénomination : DCsceaux. Forme :
S.A.S. Siège : 3, impasse des Aulnes,
92330 SCEAUX. Objet : BAR, RESTAURANT, BISTRO, TRAITEUR, SANDWICHERIE, SALON DE THE. Durée : 99
ans. Capital fixe : 3000 €. Cession d’actions et agrément : Les cessions entre
associés sont libres. Les cessions à des
tiers avec agrément de la majorité des associés. Admission aux assemblées générales et exercice du droit de vote :
Dans les conditions statutaires et légales.
Président : M. Jordan DENIARD, 29, rue
Houdan, 92330 Sceaux. DG : Mme Kathleen DENIARD, 3, impasse des Aulnes,
92330 Sceaux. La société sera immatriculée au RCS de NANTERRE. Pour avis.
Creation de la sci : Manna, 82 rue rivay
92300 Levallois-Perret. Cap. : 1000 €.
Obj. : immobilier. Grt : Steeven Chiche, 82
rue rivay 92300 Levallois-Perret. 99 ans
au rcs de Nanterre.
404260A – LES ECHOS
Par ASSP du 16/11/2018, il a été constitué
une SAS dénommée IS PILLAR.Siège social : 35 terrasse de l’université 92000
Nanterre.Capital : 10000 €. Objet :
Conseil en technologies, services informatiques, conseil aux entreprises.Président : M. Ahmed Amine ARBOUN, 35 terrasse de l’université 92000
Nanterre. DG : M. Tahar ARBOUN, 11 rue
claude debussy 92000 Nanterre.Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
NANTERRE.
404272A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 08/11/2018 constitution de la SAS Meta-Al. Capital : 2000 €.
Siège social : 16 Rue de Sèvres 92100
Boulogne-Billancourt. Objet social :
Conseil aux entreprises dans le domaine
des sciences et formation dans ces domaines. Président : Bruno Seznec, 16 Rue de
Sèvres 92100 Boulogne-Billancourt. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre.
409224A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/11/18 il a été constitué une SCI : CARJEAN Capital : 100 €
Siège social : 59 rue Diderot 92500
RUEIL MALMAISON Objet social : La
prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre
moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous
biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mr
Jean-Marc PHILIPPART et Mme Caroline
PHILIPPART demeurant au 59 rue Diderot 92500 RUEIL MALMAISON Cessions
de parts sociales : les parts sociales sont
librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de NANTERRE.
410432A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
HOLDING GROUPE FIDUCIAIRE
CHAFII
Siège social : 77 quai Maréchal Joffre
92400 COURBEVOIE. Capital : 1.000 €.
Objet : Détention de titres des sociétés
d’expertise comptable. Détention de titres
des sociétés ayant une activités accessoires à celle d’expertise comptable. Participation à tout groupement de droit étranger
ayant pour objet l’exercice de la profession d’expert-comptable. Président : M
CHAFII GOLPAYEGANI Nima, 3 Terrasse
Valmy 92800 PUTEAUX. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de NANTERRE.
410739A – LES ECHOS
Par acte SSP du 03/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée : YAL PHARM.
Siège social : 8 avenue Emile Boutroux
92120 MONTROUGE. Capital : 1.000 €.
Objet : Prestation de service en l’industrie
pharmaceutique. Président : M BAZI RACHID, 8 avenue Emile Boutroux 92120
MONTROUGE. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
410853A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
MB LUXURY SERVICES
Siège social : 167 rue Maurice Arnoux
92120 MONTROUGE. Capital : 500 €.
Objet : Exploitant de véhicules de tourisme avec chauffeur VTC. Président : M
BELLAHCENE Mehdi, 167 rue Maurice
Arnoux 92120 MONTROUGE. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
411103A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/12/2018 il a été constitué une EURL dénommée :
INIT6S
Siège social : 136 av de la Résistance
92350 LE PLESSIS ROBINSON. Capital :
2.000 €. Objet : Le conseil et maintenance en système informatique, conception et réalisation de logiciels et d’applications spécifiques, formations,
recrutement, sous-traitance, ventes de
matériels informatiques. Gérant : M CORGNET Christophe, 136 av de la Résistance 92350 LE PLESSIS ROBINSON.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de NANTERRE.
411399A – LES ECHOS
PHB CONSULTANT
SAS au capital de 1.050 €
Siège social : 2 rue de Saint Cloud, 92150
SURESNES
Aux termes d’un ASSP en date à SURESNES du 10/12/18, il a été constitué une
société présentant les caractéristiques
suivantes :
Forme : SAS - Dénomination : PHB
CONSULTANT - Siège : 2 rue de Saint
Cloud, 92150 SURESNES - Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS - Capital : 1050 €
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 13
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
Objet : Conseil scientifique et technique
dans les domaines liés à la mécanique
des structures et aux matériaux et procédés de construction, notamment le Génie
Parasismique, la statique et la dynamique
des structures, et activités connexes
Sous réserve des dispositions légales,
chaque associé dispose d’autant de voix
qu’il possède ou représente d’actions.
Agrément : Les cessions d’actions au
profit d’associés ou de tiers sont soumises
à l’agrément de la collectivité des associés.
Président : M. Philippe BISCH, 2 rue de
Saint Cloud, 92150 SURESNES
La Société sera immatriculée au RCS de
NANTERRE.
POUR AVIS
Le Président
411967A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/12/18 il a été constitué une SCI : HAYLEE ET HERMES Capital : 100 € Siège social : 201 av Jean
Jaurès 92140 Clamart Objet social : La
prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre
moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous
biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mr Michel Cassegrain demeurant au 201 av
Jean Jaurès 92140 Clamart Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Nanterre
411743A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 27/11/18 constitution
de SASU PIKAYA ; Capital social : 100 €
Siège social : 1 rue Michelet 92150 Suresnes Objet : Participation par achat souscription apport fusion et par tout autremoyen et la gestion de toutes valeurs
mobilières et l’acquisition de tous biens
mobiliers et immobiliers ; Président :
Mr Jean-Marie Deler demeurant au 1 rue
Michelet 92150 Suresnes, élu pour une
durée illimitée ; Admission aux assemblées etexercice du droit de vote : chaque
actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une
voix. Clauses d’agrément : Les actions
sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président
de la société. Durée de la société : 99 ans
à compté de son immatriculation au RCS
de Nanterre
411857A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/12/2018 il a été constitué une SARL dénommée : ACCROCAMP
SAINT GERMAIN EN LAYE Nom
commercial : ACCROCAMP ST GERMAIN EN LAYE Siège social : 250 rue napoléon bonaparte 92500 RUEIL MALMAISON Capital : 10.000 € Objet : Gestion
commercialisation d’un parc accrobranche, restaurations, snacking activités
sports et loisirs Gérant : M. COLIRE Joris
250 Avenue NAPOLEON BONAPARTE
92500 RUEIL MALMAISON Co-Gérant :
M. TESTON Eric 5 Rue DE L’OUEST
92500 RUEIL MALMAISON Durée : 99
ans à compter de l’immatriculation au RCS
de NANTERRE
411939A – LES ECHOS
Par acte SSP du 29/11/18 il a été constitué une SCI : CAHUET Capital : 100 €
Siège social : 15 rue Lily 92140 Clamart
Objet social : La prise de participation par
achat, souscription, apport, fusion et par
tout autre moyen, et la gestion de toutes
valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition
de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute
société ou entité juridique Gérance : Mme
Magali Cahour demeurant au 15 rue Lily
92140 Clamart Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise
au préalable à agrément de la collectivité
des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre.
411962A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée : CAROLINE
ROU Nom commercial : NATUR HOUSE
Siège social : 102 rue de colombes 92400
COURBEVOIE Capital : 10.000 € Objet :
Le commerce de détail alimentaires en
magasin spécialisé, notamment dans le
vente et le conseil de produits diététiques.
Président : ROUJON Caroline 2 rue diderot 60560 ORRY LA VILLE Transmission
des actions : Cession libre entre associés,
ainsi qu’à leurs conjoints, ascendants ou
descendants. Cession soumise à agrément dans les autres cas. Admission aux
assemblées et exercice du droit de vote :
Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de NANTERRE
411965A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/12/2018 il a été constitué une SARL dénommée : AL BUSINESS
SERVICES Siège social : 10 rue paul bert
92800 PUTEAUX Capital : 451 € Objet :
Services aux entreprises Gérant : M.
ZUILI Alexandre 10 Rue Paul Bert 92800
PUTEAUX Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de NANTERRE
411975A – LES ECHOS
Par acte SSP du 06/12/18 il a été constitué une SCI : ONYX Capital : 100 € Siège
social : 15 b Chemin Desvallières 92410
Ville d’Avray Objet social : La prise de participation par achat, souscription, apport,
fusion et par tout autre moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que
l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique
Gérance : Mme Fanny Coulon demeurant
au 15 b Chemin Desvallières 92410 Ville
d’Avray Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles au
profit d’un associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
Par décision en date du 17/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 17 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris à compter du
17/12/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Paris et sera radiée du RCS
de Nanterre
411815B – LES ECHOS
TRANSPORTS SERVICES
SASU au capital de 6000,00 €
7/9 AVENUE ANATOLE FRANCE, 92110
CLICHY
815339296 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
17/12/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
17/12/2018
Nouvel objet social : Adjonction d’une
activité : commissionnaire de transport.
L’article 2 des statuts est en conséquence
modifiée. Mention en sera faite au RCS de
Nanterre
411865B – LES ECHOS
LES GRANDS CHENES
SCI au capital de 97082,63 €
65 rue des Trois Fontanot, 92000
NANTERRE
421921479 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
15/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 38 avenue
de Bobigny, 93130 NOISY LE SEC à
compter du 15/11/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Bobigny et sera
radiée du RCS de Nanterre
412027B – LES ECHOS
411998A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/10/2018 il a été constitué une SAS dénommée : DOITYOURSELF Nom commercial : DIY Siège social : 4 rue camille claudel 92110 CLICHY
Capital : 10.000 € Objet : Start Up Informatique - Logiciel a la location dans le
Cloud et model entreprise (installation
client avec maintenance) Président :
GERLICHER Benjamin 4 rue camille claudel 92110 CLICHY Transmission des actions : Actions librement cessibles entre
associés uniquement. Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de NANTERRE
412030A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/12/2018 il a été constitué une Société civile dénommée : RASANO Siège social : 63 rue chaptal 92300
LEVALLOIS PERRET Capital : 1.000 €
Objet : L’acquisition, la propriété et la gestion de participations et de placements
dans toutes sociétés. Gérant : M. FAURIE
Jean-David 63 Rue Chaptal 92300 LEVALLOIS PERRET Cession des parts sociales : Les parts sont librement cessibles
entre associés. Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de NANTERRE
412223A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/12/2018, il a été
constitué une SAS à capital variable dénommée TROPIK FOODS. Objet : Restauration,traiteur,organisation d’événements,vente/achats alimentaires.
Capital : minimum 125 €, initial 500 €.
Cessions soumises à agrément. Siège
social : 12 rue Pasteur 92110 Clichy. Président : Widley Mercier, 18 rue Molière
92110 Clichy. Durée : 99 ans. Immatriculation : RCS de Nanterre
MODIFICATIONS
411776B – LES ECHOS
JOUEUR 2
SASU au capital de 11000,00 €
19 rue Jules Ferry, 92100
Boulogne-Billancourt
840364285 RCS Nanterre
Par décision du Président en date du
30/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 4 place du
général Leclerc, 92250 La Garenne-Colombes à compter du 01/12/2018. Mention
en sera faite au RCS de Nanterre
SAS au capital de 135000,00 €
15 rue Jean JAURES, 92800 PUTEAUX
504623075 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
15/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 144 avenue
du Général de Gaulle, 92200 NEUILLY
SUR SEINE à compter du 14/12/2018.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre
412111B – LES ECHOS
AUROCHS
Société Civile au capital de 1000,00 €
51 Quai Charles PASQUA, 92300
LEVALLOIS-PERRET
812286755 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
28/11/2018 il a été pris acte de la démission du Gérant Mme Gisèle GOSSE, à
compter du 28/11/2018. Mme Valérie
MOURIES VALVERDE, Gérant, demeure
seul dirigeant à compter de cette même
date. Mention en sera faite au RCS de
Nanterre
SCI URANUS
SCCV NEW CALA LONGA
Société Civile de Construction Vente
au capital de 450 €uros
Siège social : 5, allée Saint Gilles
92420 VAUCRESSON
TOTAL E&P LIBYE S.A. au capital de
49.968 € 2, place Jean Millier La Défense
92400 COURBEVOIE 392.035.259 RCS
Nanterre. Aux termes du PV d’AGO du
15/11/2018, l’AG a : - décidé de nommer
en qualité d’administrateur Mme Isabelle DALSACE 46, rue Royale 92210
Saint-Cloud en remplacement de M. Patrick RIGOLOT, démissionnaire. - pris acte
du non-renouvellement du mandat du
CAC suppléant AUDITEX. Pour avis.
810 123 844 RCS NANTERRE
92200 NEUILLY SUR SEINE
818 321 713 RCS NANTERRE
La dénomination de la Société devient :
URANUS.
Modification au RCS de Nanterre.
Aux termes d’une décision en date du
28/11/2018, le Président de la société
JPM HOLDING, S.A.S. au capital de
700.000 €, siège : 73, rue du Château
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, 814
303 426 RCS Nanterre, usant des pouvoirs conférés par les statuts, a décidé de
transférer le siège du 73, rue du Château
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT au
8, rue des Noyers 49000 ANGERS, à
compter du même jour et de modifier en
conséquence l’article 3 des statuts. Pour
avis, Le Président
SOCIETE MONTHYONAISE DE
VALORISATION - SOMOVAL SAS, au capital de 38 113 €
Siège social : 28 Boulevard de Pesaro
92000 NANTERRE
400 741 286 RCS NANTERRE
Aux termes du PV du 25/10/2018, l’associé unique a décidé de transférer le siège
social à MONTHYON (77122), Lieudit
"La Croix Gillet" à compter de ce jour.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de MEAUX.
Pour avis.
DELAPAR
S.A.S. au capital de 632.000 €
1, rue de l’Amiral de Joinville
92200 NEUILLY SUR SEINE
789 694 148 RCS NANTERRE
411797B – LES ECHOS
III FINANCEMENTS
Le capital est fixé à la somme de
332.000 € divisé en 332.000 actions de
1 € chacune.
Les statuts sont modifiés en conséquence.
La durée de la Société est de 99 ans à
compter du 9 Février 2016, date de son
immatriculation au Registre du Commerce
et des Sociétés.
Nouvelle adresse : 33, rue Traversière,
92100 BOULOGNE BILLANCOURT.
L’article 5 des statuts a été modifié en
conséquence.
- Étendre l’objet social de la société à :
l’acquisition et la gestion, par voie de location ou autrement, de tous immeubles ;
la gestion d’un portefeuille de titres de sociétés. L’article 2 des statuts a été modifié
en conséquence.
Formalité au RCS de NANTERRE.
12133595W – LE PUBLICATEUR LEGAL
IKIMASHO
La gérance est assurée par Mr Alain
KRZENTOWSKI, demeurant 11 Rue Solférino – 75007 PARIS.
Société par actions simplifiée
La Société sera désormais immatriculée
au RCS de PARIS.
Siège social : 88 rue Gabriel Péri
12133461W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LABORATOIRE COLUMBUS NATURA LCN - Société Par Actions Simplifiée au
capital de 70.000 €. Siège social : 144
avenue Charles de Gaulle, 92200
NEUILLY SUR SEINE. 800 765 463 RCS
NANTERRE - Suivant PV de l’AGE du
25/10/2018, il a été :
au capital de 5 160 €
12133061W – LE PUBLICATEUR LEGAL
R V S TENNIS
SARL au capital de 8.000 €
Siège social : 37 bis rue Fessart
92100 Boulogne Billancourt
- nommer Mme Aurélie HAEHNEL demeurant 37 rue Gallieni - 92100 Boulogne Billancourt, en qualité de Gérante et ce en
remplacement de Mr Philippe SAUTET,
décédé.
- transférer le siège social au 37 rue Gallieni - 92100 Boulogne Billancourt. Les
statuts ont été modifiés en conséquence.
- décidé d’augmenter le capital en numéraire d’une somme de 120.000 €,
Siège social :
144 avenue Roger Salengro
92370 Chaville
- décidé de réduire le capital d’une somme
de 146.100 € pour résorber les pertes,
En conséquence le capital est porté à
43.900 € divisé en 43.900 actions de
1 euro chacune. Les articles 7 et 8 des
statuts relatifs aux apports et au montant
du capital social ont été modifiés en
conséquence. Mention sera faite au RCS
de NANTERRE.
MTA
Siège social :
114, avenue Charles de Gaulle
92200 Neuilly-sur-Seine
16/18, route du Bassin nº5 Batiment PI
Hal nº8
92638 GENNEVILLIERS CEDEX
562 005 736 RCS NANTERRE
S.C.I.A.L.C.
Les statuts sont modifés en conséquence.
12133167W – LE PUBLICATEUR LEGAL
JCM INVEST
TAULK
S.A.R.L. au capital de 38.410 €
Il a été décidé de nommer en qualité de
gérant, à compter du 1/11/2018, Monsieur
Laurent MERLI, 9, avenue des trois
communes 92600 ASNIERES SUR
SEINE, en remplacement de Monsieur
Alain MERLI.
Le 03/06/13, l’assemblée générale a prorogé de 49 années la durée de la société,
soit jusqu’au 12 juin 2062, et modifié l’article 5 des statuts.
Pour avis .
SAS à associé unique au capital de
5.000 €
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
D’AMENAGEMENTS
DES LOCAUX DE COFIGOR
428 813 372 RCS NANTERRE
812 537 371 RCS Nanterre
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 01/07/2016, il a été nommé
en qualité de Co-Commissaire aux
comptes titulaire, la société FINEXIS, SAS
dont le siège social se situe 2, rue de la
Michodière 75002 Paris, 442 408 514
RCS Paris.
12133468W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133091W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 18/22 rue d’Arras 92000 NANTERRE
GROUPE IDENTICAR
SAS au capital de 5.224 euros
12133638W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant AGE en date du 31/10/2018, il a
été décidé de modifie l’objet social comme
suit : toutes opérations relatives à l’organisation, à la promotion et à la gestion
d’évènements, de salons, de foires et de
congrès...
Mention au RCS de Nanterre.
Aux termes d’une décision du Président
du 14/12/2018, le Président a décidé
d’augmenter le capital social d’une
somme de cent soixante euros (160 €),
pour le porter de 5.160 € à 5.320 € et de
modifier l’article 6 des statuts.
12133628W – LE PUBLICATEUR LEGAL
440 303 824 RCS NANTERRE
Suite à l’AGO du 20 août 2018, il a été
décidé de :
RCS NANTERRE 839 135 431
- décidé en application des dispositions de
l’article L.225-248 du Code du commerce
qu’il n’y avait pas lieu de dissoudre la société bien que l’actif net soit devenu inférieur à la moitié du capital social,
- constaté que les capitaux propres sont
redevenus supérieurs à la moitié du capital social.
Pour avis.
789 419 538 RCS NANTERRE
Aux termes du PV de l’AGO du 25/6/2015,
il a été pris acte de la démission du
commissaire aux comptes titulaire,
M. Pascal ANGLARD, et du commissaire
aux comptes suppléant, la Société GENERALE FIDUCIAIRE D’AUDIT ET DE
CONSEIL, avec effet au 31/12/2014.
Pour avis.
12133661W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GENESYS
TELECOMMUNICATIONS
LABORATORIES
12133474W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS au capital de 4.800.000 €
TSF 2000 - SAS au capital de 50.000 € Siège social : 69-71-73 avenue André Morizet, 92100 BOULOGNE BILLANCOURT
- 815 065 420 RCS NANTERRE.
65 rue Camille Desmoulins
92130 Issy les Moulineaux
Siège social :
410 970 586 RCS NANTERRE
Suivant DAU du 24/07/2018, il a été décidé de poursuivre l’activité sociale conformément à l’article L.225-248 du Code de
Commerce. Mention au RCS de NANTERRE.
Par décisions en date du 13/12/2018, l’associé unique a décidé d’augmenter le capital social d’un montant de 2.032.268 €
pour le porter à 6.832.268 €. Les statuts
ont été modifiés en conséquence.
12133480W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133666W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 72 rue Jules Guesde
92300 Levallois Perret
MEDIBASE SYSTEMES
493 100 598 RCS Nanterre
SAS au capital de 216.000 euros
SARL au capital de 7.625 Euros
En date du 10 décembre 2018, les associés ont désigné en qualité de directeur
général M. Thierry Chassagne demeurant
4 avenue Célmine, 92200 Neuilly sur
Seine.
Siège social :
16 rue du Moulin des Bruyères
92400 Courbevoie
Siège social : 150 Rue Gallieni
92641 Boulogne Billancourt CEDEX
Pour avis.
12133344W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HACHETTE FILIPACCHI ASSOCIES
SNC au capital de 78.300 euros
12125501W – LE PUBLICATEUR LEGAL
L’Assemblée Générale du 3 Septembre
2018 a décidé de transférer le siège social
au 11 Rue Solférino – 75007 PARIS, à
compter du 1er Septembre 2018, et de modifier les statuts en conséquence.
Ancienne adresse : 95, avenue Edouard
Vaillant, 92100 BOULOGNE BILLANCOURT
92120 MONTROUGE
12132642-3W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS au capital de 146.112 euros
12133681 – LE PUBLICATEUR LEGAL
20 Avenue du Parc Saint-James
L’AGE du 20/11/2018 a décidé de transformer la Société en Société à Responsabilité Limitée à compter du même jour,
sans création d’un personne morale nouvelle, de prendre acte de la démission de
M. Robert LANGE de ses fonctions de cogérant par lettre du 02/11/2018, d’adopter
le texte des statuts de la Société sous sa
nouvelle forme, et de nommer en qualité
de gérant Mme Isabelle LANGE demeurant 5, allée Saint Gilles 92420 VAUCRESSON, anciennement cogérante.
Société civile immobilière au capital de
45.734,71 €
12133625 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133424W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI au capital de 100.000 €
LES CHAMPS DU SOLEIL
Suivant acte en date du 14/12/2018, la
président a constaté la réduction de capital d’un montant de 300.000 € proposée
par l’AGE du 8/10/2018.
SAS au capital de 1000,00 €
26 Avenue du Général Leclerc, 92100
Boulogne Billancourt
808460398 RCS Nanterre
12132173W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 149 rue Anatole France
92534 Levallois Perret cedex
324 286 319 RCS Nanterre
En date du 30 novembre 2018, l’associé
unique a :
- décidé de transférer le siège social au
3-9 avenue André Malraux-Immeuble
Sextant - 92300 Levallois Perret cedex
avec effet au 01 décembre 2018.
- décidé de transformer, à effet du 01 décembre 2018, la société en Société par
Actions Simplifiée sans la création d’une
personne morale nouvelle. Mme
Constance Benqué a été nommée en qualité de Présidente et Mme Claire Léost a
été nommée en qualité de directrice générale.
Pour avis.
410 632 368 RCS Nanterre
Aux termes des décisions de l’associé unique du 03 octobre 2018 , il a été pris acte
du départ de FP AUDIT SAS de son mandat de Cac suppléant, il a été décidé la
nomination de FP AUDIT SAS, 340 Impasse John Locke Zac de l’aéroport ,
34470 Perols 408 166 064 RCS Montpellier en qualité de Commissaire aux
comptes titulaire en remplacement de Philippe LASSERRE.
NOBLEVAL
400 040 283 RCS Nanterre
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale ordinaire annuelle du
15/10/2018, il a été désigné en qualité de
gérant Mme Anne-Laure JACQUEMART
demeurant 7 Résidence Buisson SainteAnne 78860 Saint-Nom-la-Bretèche en
remplacement de Mr Mark BEAKHOUSE.
Pour avis.
12133667W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133574W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ONE SHOT Studio, music,
casting, duplication
Société à responsabilité limitée au
capital de 7.622,45 €
95, avenue Edouard Vaillant
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
413 723 958 RCS NANTERRE
Par décision de l’assemblée générale extraordinaire du 7 décembre 2018, il a été
décidé, à compter du 7 décembre 2018
de :
BIGOT HOLDING
SARL au capital de 7.500 Euros
13, avenue de Chastenaye
92290 Chatenay Malabry
504 613 662 RCS Nanterre
Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 27 novembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège social
au 11, petite voie des Vignes 92290 Chatenay Malabry à compter du 27 novembre
2018.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre.
- Transférer le siège social comme suit,
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12133669W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décisions du 15/11/2018 de ATELIER
74 ARCHITECTES ASSOCIES, SAS au
capital de 2 €, siège social : 74 rue Rivay
92300 Levallois-Perret, 843 517 319 RCS
Nanterre, les associés ont décidé d’augmenter le capital d’un montant de
4.119.998 €, pour le porter à 4.120.000 €,
de nommer en qualité de commissaire aux
comptes titulaire, M. Jacques Nodier, domicilié 10 rue Temara 78100 Saint Germain en Laye, commissaire aux comptes
suppléant, CERA, SAS, siège social : 2
rue Maurice Hartmann 92130 Issy-lesMoulineaux, 353 091 879 RCS Nanterre.
Les Statuts ont été mis à jour en conséquence.
12133670W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALUMINIUM DUNKERQUE
SAS au capital de 233.578.273 €
Siège social :
17 Place des Reflets
La Défense 2
92400 Courbevoie
321 970 782 RCS Nanterre
Suivant décisions de l’associée unique en
date du 14 décembre 2018, il a été décidé
de transférer le siège social à Route de la
ferme Raëvel 59279 Loon-Plage à
compter du 15 décembre 2018.
La société sera ré-immatriculée au RCS
de Dunkerque.
12133686W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ViTO Corse
Société par actions simplifiée au
capital de 1.000.000 €
- nommer en qualité de Membres du
Comité de Surveillance :
- Mme Delphine PAVY demeurant 111 Bld
Saint Michel - 75005 Paris
- Mr Mehdi BEN ABROUG demeurant
11 rue Saint Luc - 75018 Paris
- Mr Nicolas DUMONT demeurant 132 rue
du Révérend Père Christian Gimbert 92600 Asnières sur seine
- La société PARTECH PARTNERS, SAS
sise 18 avenue de Messine - 75008 Paris
- 490 937 216 RCS PARIS
- La société IDINVEST PARTNERS, SA
sise 117 avenue des Champs Elysées 75008 Paris - 414 735 175 RCS PARIS
- prendre acte de l’erreur matérielle
concernant l’augmentation de capital décidée aux cours des décisions unanimes
des associés du 31 août 2018. Le capital
a été augmenté d’une somme de 555,50 €
et non de 555 €. Le capital social se trouvant ainsi fixé à 5555,50 €.
En date du 30 novembre 2018, le président a constaté la réalisation définitive de
l’augmentation du capital social d’une
somme de 2.070,20 € en numéraire décidée lors des décisions des associés en
date du 7 novembre 2018. Le capital est
ainsi porté de 5.555,50 à 7.625,70 €. Le
Président a également décidé de transférer le siège social au 26 quai Charles Pasqua - 92300 Levallois Perret. Les statuts
ont été modifiés en conséquence.
La société sera radiée au RCS de Paris et
immatriculée au RCS de Nanterre
12133845W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Société d’Exploitation Hôtelière
La Défense
Société par actions simplifiée au
capital de 37.000 €
Siège social : Tour Franklin
100, Terrasse Boieldieu
92800 PUTEAUX
Siège social : 2 place de la Défense
92800 Puteaux
518 094 784 RCS NANTERRE
444 699 490 RCS Nanterre
Suivant procès-verbal en date du 12 décembre 2018, le Président a constaté que
l’augmentation de capital d’un montant de
7.000.000 €, par émission de 70.000 actions nouvelles de 100 € chacune, décidée par l’associé unique le 5 décembre
2018, a été réalisée le 12 décembre 2018,
date du certificat établi par le dépositaire
des fonds. Les articles 6 et 7 des statuts
ont été modifiés en conséquence.
Par décisions du 12 décembre 2018, l’associé unique a :
Mention sera faite au R.C.S. de Nanterre.
Pour avis, le président.
- augmenté le capital de 5.500.000 € pour
le porter de 37.000 € à 5.537.000 € par
l’émission de 550.000 actions nouvelles,
qu’il a intégralement souscrites et libérées.
- réduit le capital de 5.500.000 € pour le
ramener de 5.537.000 € à 37.000 € par
amortissement des pertes et par voie d’annulation de 550.000 actions.
L’augmentation et la réduction du capital
sont devenues définitives à ladite date du
12 décembre 2018.
12133771W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Compagnie Industrielle de la
matière Végétale
SA au capital de 902 300 euros
Siège social : 14 Rue d’Orléans
CS 60016
92573 Neuilly-sur-Seine Cedex
419 334 008 RCS Nanterre
Aux termes des décisions du directoire en
date du 8 et 30 Octobre 2018, il a été décidé d’augmenter le capital social de
16.667 euros par l’émission de 16.667 actions d’un euro de valeur nominale. Le capital est désormais fixé 918.967 euros divisé en 918.967 actions d’un euro de
valeur nominale.
12133786W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Elis
Société anonyme à directoire et conseil
de surveillance
Ancien capital : 219 872 942 €
Nouveau capital : 219 927 545 €
Siège social :
5, boulevard Louis Loucheur
92210 Saint Cloud
499 668 440 RCS Nanterre
Le directoire en date du 20 décembre
2018 a décidé d’augmenter le capital social de la Société par incorporation de la
somme de 54.603 euros prélevée sur le
compte « Prime d’émission, de fusion et
d’apport » par l’émission de 54.603 actions nouvelles d’une valeur nominale de
1 euro chacune. Le capital social est porté
de la somme de 219.872.942 euros à la
somme de 219.927.545 euros et est divisé
en 219.927.545 actions d’une valeur nominale de 1 euro.
L’article 6 des statuts de la Société a été
modifié conséquence.
Mention en sera faite au registre du
commerce et des sociétés.
Pour avis.
12133831W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AMBLER
SAS au capital de 5.555 €
Siège social : 111 Bld Saint-Michel
75005 Paris
12133847W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VEMEDIA CONSUMER HEALTH
FRANCE
SASU au capital de 3.000.001 €
Siège social : 114 rue Gallieni
92100 Boulogne-Billancourt
Du fait de cette transformation, les mandats de Membres du Conseils de Surveillance de Madame Valérie LAFARGUE
YUNG, de Messieurs Jean-Philippe LAFARGUE, Patrick YUNG, Laurent YUNG,
Franck ROUGEAU, Marc GROSS et
Jean-François CAZES, de la société
FKPR, les mandats des Membres du Directoire de Messieurs Martin KRAUS et
Bruno PUECHOULTRES et de Mesdames Louise YUNG et Axelle MAZE, le
mandat de Président du Conseil de Surveillance de Monsieur Jean-Philippe LAFARGUE et le mandat du Président du Directoire de Madame Louise YUNG, le
mandat de Vice-Président du Conseil de
Surveillance de Monsieur Patrick YUNG
ainsi que le mandat des Commissaires
aux Comptes titulaires de la société HTP
PARIS et de la société FISCHBACH GIRAULT ET ASSOCIES et suppléants de
Messieurs Frédéric GIRAULT et Philippe
HOARAU, ont pris fin.
La Société sera désormais gérée par Madame Isabelle YUNG demeurant 10, rue
Jean Le Coz – 92500 RUEIL MALMAISON.
Suivant décisions du Président en date du
6 décembre 2018, il a été décidé de transférer le siège social à Place Lucien Auvert
77000 Melun, à compter du 1er janvier
2019.
La société sera ré-immatriculée au RCS
de Melun.
12133883W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions de l’associé unqiue de
BYPATH - Société par actions simplifiée
au capital de 169.624 € - Siège social :
SEVRES (92310) Immeuble Le Troyon,
6/10 rue Troyon - 794 713 503 RCS NANTERRE, il a été décidé de nommer M. Philippe LEVECQUE, demeurant 3 Chemin
du Parc Chevalier - 78610 Saint Léger en
Yvelines, en qualité de Directeur Général
en remplacement de M. Loïc DEO VAN.
Pour avis.
12133946W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ORANO
12133398 – LA VIE JUDICIAIRE
SOCIETE COMMERCIALE SURESNOISE. Sigle : SOCOSUR. S.A.R.L. ai
capital de 19.833 €, 176, avenue Charles
de Gaulle, 92522 Neuilly-sur-Seine Cedex. 380 261 412 RCS NANTERRE. Aux
termes de l’AGE en date du 6/12/2018, les
associés ont décidé de transformer la société en S.A.S. Président : M. Matthieu
CHAREYRE, 21, rue Volta, 92800 Puteaux. DG : Mme Josette TAUJA, 8, allée
Auguste Renoir, 94400 Vitry sur seine.
Accès aux assemblées et vote : tout actionnaire peut participer aux assemblées
quel que soit le nombre de ses actions.
Transmission des actions : la cession
d’actions à un tiers non associé doit être
agréée par l’AGE statuant à la majorité
des deux tiers, sauf cession résultant
d’une succession, d’une liquidation de régime matrimonial ou d’une cession soit à
un conjoint, soit à un ascendant ou à un
descendant. Mention sera portée au RCS
de Nanterre..
330 956 871 RCS NANTERRE
Suivant acte en date du 18/12/2018, il a
été décidé de nommer en qualité d’administrateur Monsieur Philippe SOULIE,
2, rue des Villarmains 92210 SAINT
CLOUD, en remplacement de Madame
Marie-Astrid RAVON-BERENGUER.
12133963W – LE PUBLICATEUR LEGAL
E.D.L.B. S.C. au capital de 1.180 €,
10, square de l’Hippodrome, Appartement
1031, 92210 SAINT-CLOUD, RCS NANTERRE 423 991 215. Aux termes de
l’AGE en date du 15/11/2018 les associés
ont pris acte du décès de M. Emmanuel
DE LA BROSSE, cogérant de la société.
Mention sera portée au RCS de Nanterre.
Pour mention la gérance
12133526 – LA VIE JUDICIAIRE
MCHV TECHNOLOGIE S.A.R.L. au
Capital de 1.000 €, 2, rue Pasteur, 92340
Bourg-la-Reine. 804 203 867 RCS NANTERRE. Aux termes de l’AGE du
10/12/2018, les associés ont décidé, à
compter du même jour, de transférer le
siège au 21, avenue des Vergers, 92340
Bourg-la-Reine.
12133533 – LA VIE JUDICIAIRE
L’associée unique de la SAS URBAN
1, S.A.S. au capital de 25.000 €, 431 224
765 RCS PARIS, a décidé en date du
15/12/2018 de transférer son siège du 3
cité d’Hauteville à PARIS (75010) au
12, place des Reflets à COURBEVOIE
(92400). L’article 4 des statuts a été modifié en conséquence. Président : Sylvie
STRZELCZYK Rua Dom Afonso Henriques 901 casa A 276576 ESTORIL. Mention sera faite au RCS de Nanterre. Pour
avis.
12133733 – LA VIE JUDICIAIRE
S.A.R.L. MADE IN PICTURES, Ancien
siège : 3, avenue Colin 92230 GENNEVILLIERS, Capital : 3.000 €, 528 997 729
RCS Nanterre. Par décision d’AGE en
date du 12/12/2018, les associés ont
adopté les modifications suivantes : Nouveau Siège : 19, rue de l’Hôtel de ville
21200 BEAUNE. Prise d’effet : 1/1/2019.
L’inscription modificative interviendra auprès du RCS de Dijon. Pour avis.
GEI
SA à Directoire et Conseil de
Surveillance au capital de
1.500.000 Euros
Siège social : 10, rue Jean Le Coz
92500 RUEIL MALMAISON
Suivant décisions des associés en date du
7 novembre 2018, il a été décidé de :
509 553 236 RCS NANTERRE
Aux termes des délibérations en date du
7 Décembre 2018, l’A.G.E. des actionnaires, a décidé de transformer la société en
Société Civile, à compter de ce jour, sans
création d’un être moral nouveau, et a
adopté le texte des statuts qui régiront désormais la société.
411499A – LES ECHOS
412194A – LES ECHOS
AVOBOITES.COM
SALOME ET ELIE GESTION IMMOBILIER. SCI au capital de 304,90 €. Siège
social : 6 RUE RAOUL NORDLING,
92200 NEUILLY SUR SEINE. RCS
398 879 684 NANTERRE. L’AGE du
28/11/2018 a décidé de transférer le siège
social au 20 BOULEVARD DE LA LIBERTE, 13001 MARSEILLE, à compter
du 28/11/2018. Radiation du RCS de
NANTERRE et immatriculation au RCS de
MARSEILLE.
La SASU TRANSEXPRESS, au capital de
7.500 €, siège social est 18 rue Félicie
92230 GENNEVILLIERS, enregistrée à
NANTERRE sous le numéro RCS B
829 795 483 , a décidé, par Assemblée Générale Extraordinaire du
19/12/2018, de transférer son siège social
à CARIOCCA BUSINESS PARK, 2 SAWLEY ROAD, MANCHESTER M40 8BB
en Grande Bretagne, et ce à compter du
19/12/2018 et que par conséquent celle-ci
renoncera à la nationalité Française et va
acquérir la nationalité Britannique
SARL au capital de 30 000 euros
Siège social : 14 RUE TRAVERSIERE
92230 GENNEVILLIERS
RCS NANTERRE 797 700 200
Le 09/11/2018, l’AGE adécidé de modifier
l’objet social en supprimant DEMENAGEMENT ET RENOVATION LES ENTREPRISES ET LES PARTICULIERS.
Modification au RCS de NANTERRE.
411583A – LES ECHOS
410380A – LES ECHOS
3MHK RESTO DU BOUCHER DE LA
ROTONDE. SARL au capital de 8.000 €.
Siège social : 15 RUE DU MARCHE
92000 NANTERRE. RCS 814 576 948
NANTERRE. L’AGE du 12/12/2018 a
nommé gérant : Mme KACHOUR MYRIAM, 43 RUE PIERRE CURIE 93380
PIERREFITTE SUR SEINE en remplacement de M HEMDANE MOHAMED, à
compter du 12/12/2018. Mention au RCS
de NANTERRE.
PHIL ET JACK GESTION IMMOBILIER
SCI au capital de 320 €. Siège social :
6 rue Raoul NORDLING, 92200 NEUILLY
SUR SEINE. RCS 391 728 730 NANTERRE.
L’AGE du 28/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 51 rue de MAUBEUGE, 75009 PARIS, à compter du
28/11/2018. Radiation du RCS de NANTERRE et immatriculation au RCS de PARIS.
410722A – LES ECHOS
SACHA GESTION IMMOBILIER
SCI au capital de 320 €. Siège social : 6
RUE RAOUL NORDLING, 92200
NEUILLY SUR SEINE. RCS 408 582 070
NANTERRE.
L’AGE du 28/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 51 RUE DE MAUBEUGE, 75009 PARIS, à compter du
28/11/2018. Radiation du RCS de NANTERRE et immatriculation au RCS de PARIS.
410727A – LES ECHOS
SCI SOJA
SCI au capital de 1.000 €. Siège social : 6
RUE RAOUL NORDLING, 92200
NEUILLY SUR SEINE. RCS 451 847 958
NANTERRE.
L’AGE du 28/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 51 RUE DE MAUBEUGE, 75009 PARIS, à compter du
28/11/2018. Radiation du RCS de NANTERRE et immatriculation au RCS de PARIS.
410732A – LES ECHOS
VICTORIA
SCI au capital de 320 €. Siège social : 6
RUE RAOUL NORDLING, 92200
NEUILLY SUR SEINE. RCS 414 435 750
NANTERRE
L’AGE du 28/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 51 RUE DE MAUBEUGE, 75009 PARIS, à compter du
28/11/2018. Radiation du RCS de NANTERRE et immatriculation au RCS de PARIS.
Dénomination : SAS STRACKER.
Forme : S.A.S. Siège : 3, rue Bardin,
92110 CLICHY. 831 129 531 RCS Nanterre. Aux termes de l’AGE en date du
19/10/2018, les associés ont décidé de
modifier le capital en le portant de
45.900 € à 50.900 €. Il a été aussi décidé
la modification de la valeur nominale des
actions (de 6,78 € à 7,41 €). Mention sera
portée au RCS de TC de Nanterre.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
CABINET V 2 . SASU au capital de
1000 euros. Siège social : 122 rue de paris 92100 boulogne billancourt. 803 833
565 RCS nanterre. Le 17/12/18, l’associé
unique a décidé de transférer le siège social au 16 rue de la paix 92500 rueil malmaison. Modification au RCS de nanterre.
411753A – LES ECHOS
FRELDIR HOLDING Société civile au capital de 1.000 € Siège : 2 Rue Frédéric
Passy 92200 NEUILLY SUR SEINE
844317255 RCS de NANTERRE Par décision de l’AGE du 17/12/2018, il a été décidé de augmenter le capital social de
3.379.500 € par apport de titres, le portant
ainsi à 3.380.500 €. Mention au RCS de
NANTERRE
411772A – LES ECHOS
B-VAL CONCEPT Société par actions
simplifiée au capital de 30.000 € Siège :
17 Rue DU DOCTEUR ZAMENHOF
92500 RUEIL MALMAISON 510267974
RCS de NANTERRE Par décision de
l’AGE du 16/10/2017, il a été décidé de
transférer le siège social à compter du
12/12/2018 au 27 Bis Boulevard Solferino
92500 RUEIL MALMAISON. Mention au
RCS de NANTERRE.
411802A – LES ECHOS
DNA525
Société par actions simplifiée au capital de
19.154.713 euros
Siège social : 48, rue Jacques Dulud –
92200 Neuilly/Seine
828 607 044 RCS NANTERRE
Le 29/11/2018, l’assemblée générale a
nommé co-commissaire aux comptes la
société CAC - Comptabilité Assistance
Conseil domiciliée 98 rue Gabriel Péri 93201 SAINT DENIS. Modification au
RCS de NANTERRE.
411122A – LES ECHOS
SENA CAR. SASU au capital de 3.000 €.
Siège social : 19 RESIDENCES DES TARATRES, 92500 RUEIL MALMAISON.
RCS 829 519 818 NANTERRE. Le Gérant, en date du 26/11/2018, a décidé de
transférer le siège social au 19 RUE MARTIAL MARIGNE, 78360 MONTESSON, à
compter du 01/12/2018. Radiation du RCS
de NANTERRE et immatriculation au RCS
de VERSAILLES.
411249A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 75
SAINT GEORGES
PARTICIPATIONS
Siège social : 72 rue Louis Rouquier
92300 LEVALLOIS PERRET
478 055 973 RCS NANTERRE
Le 26 novembre 2018, l’AGE de cette société ayant pour Gérant, M. Thibault AYAD
demeurant 72 rue Louis Rouquier 92300
LEVALLOIS PERRET a décidé de transférer le siège social au 17 rue Saussier
Leroy 75017 PARIS. En conséquence, la
société sera immatriculée au RCS de PARIS.
412268A – LES ECHOS
LOGIS NEUFS
Société Civile
au capital de 3 048,98 euros
Siège social : 25 Avenue de la République
92340 BOURG LA REINE
RCS NANTERRE 612 014 118
Aux termes d’une décision en date du 17
décembre 2018, la gérance de la société
civile LOGIS NEUFS a décidé de transférer le siège social du 25 Avenue de la République, 92340 BOURG LA REINE au 22
Boulevard de Stalingrad, 92320 CHATILLON à compter de ce jour, et de modifier
en conséquence l’article 4 des statuts.
Pour avis
La Gérance
DISSOLUTIONS
412156B – LES ECHOS
CRAZYMUM
SAS au capital de 10000,00 €
12 rue Raoul Pugno, 92120
MONTROUGE
813388725 RCS Nanterre
Par décision en date du 10/12/2018 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 10/12/2018, nommé en qualité de liquidateur Mme Zakira CASSAM
CHENAI, 237 CHEMIN CONCESSION,
97432 RAVINE DES CABRIS et fixé le
siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention
en sera faite au RCS de Nanterre
412165B – LES ECHOS
CRAZYMUM
SAS au capital de 10000 €
12 rue Raoul Pugno, 92120
MONTROUGE
813388725 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
18/12/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme Zakira
CASSAM CHENAI 237 CHEMIN
CONCESSION, 97432 RAVINE DES CABRIS, pour sa gestion et décharge de son
mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
412215B – LES ECHOS
412110A – LES ECHOS
DEMARANDRE CONSEILS
SAS au capital de 26160 euros
SARL au capital de 80.000 euros
12133770 – LA VIE JUDICIAIRE
ATHOS CONSULTING. SASU au capital
de 3.000 €. Siège social : 33 rue des Bigots, 92190 MEUDON. RCS 791 209 091
NANTERRE. L’AGE du 24/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 5 rue
de la Corniche, 17200 ROYAN, à compter
du 10/12/2018. Radiation du RCS de
NANTERRE et immatriculation au RCS de
SAINTES.
411723A – LES ECHOS
12133482 – LA VIE JUDICIAIRE
S.A. au capital de 132.076.389 €
1, place Jean Millier - Tour Areva
92400 COURBEVOIE
404344A – LES ECHOS
410691A – LES ECHOS
818 340 176 RCS Nanterre
840 859 300 RCS PARIS
- nommer Mr Mehdi BEN ABROUG, actuel Directeur Général, demeurant 11 rue
Saint Luc - 75018 Paris, en qualité de Président et ce en remplacement de la société DELPHINE RK DAVY, démissionnaire.
L’objet de la société, sa durée, les dates
de son exercice social et sa dénomination
demeurent inchangés, le capital social est
fixé à 1.500.000 Euros divisé en
15.000 parts sociales de 100 Euros chacune.
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
Siège social : 92-94 rue de la liberté 92150
SURESNES
RCS NANTERRE 493725337
Le 13/11/2018, L’AGE a décidé :
* d’augmenter le capital d’une somme
de 3200 euros par apport en nature du
fond de commerce de la société DC ENVIRONNEMENT - DCE, pour le porter
à 29360 euros.
* de modifier la dénomination sociale de
la société ; nouvelle dénomination : AMEA
SYNERGIE, à compter du 13/11/2018
* d’ajouter à l’objet social, à compter du
13/11/2018 les activités suivantes :
Le diagnostic et l’audit énergétique du bâtiment, l’ingénierie d’études thermiques,
climatiques énergétiques et électriques,
l’ingénierie de la qualité de l’air, des sols
et de l’eau, l’ingénierie d’études structure,
l’ingénierie de la pollution des sols, Les
conseils en énergie, les conseils en maintenance et gestion technique du patrimoine immobilier, relevés de surface et
établissements de plans, étude et modification des règlements de copropriété et
états descriptifs de division,
* de nommer comme directeur général, à
compter du 13/11/2018, la société DC ENVIRONNEMENT-DCE, sis 76 Rue Lauriston 75116 PARIS immatriculée au RCS de
Paris, sous le Nº 497892166, représentée
par son gérant Alexandre MELICHZON.
Modification au RCS de NANTERRE.
MULTI SERVICES BRICOL
SARL au capital de 5000,00 €
15 RUE DES DEPORTES, 92700
COLOMBES
490239746 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
10/12/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 10/12/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. PHILIPPE NALPAS, 58 RUE ERNEST RENAN, 95100 ARGENTEUIL et fixé le siège
de liquidation et l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. PHILIPPE
NALPAS. Mention en sera faite au RCS
de Nanterre
12133168-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC SORIF - ICADE LES
PORTES D’ESPAGNE
SNC au capital de 200 €
siège social : 27, rue Camille
Desmoulins
92130 Issy-Les-Moulineaux
SIREN 481 260 107 RCS NANTERRE
Aux termes du PV de l’AGOE du
20/06/2018 et à compter du 20/06/2018,
les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise en liquidation.
A été nommé comme liquidateur :
ICADE PROMOTION - SAS - 27, rue Camille Desmoulins - 92130 Issy Les Moulineaux - SIREN 784 606 576 RCS Nanterre, jusqu’alors gérant. Il a été mis fin
corrélativement aux fonctions de co-gérant de VINCI IMMOBILIER PROMOTION. Le siège de liquidation est fixé à :
27, rue Camille Desmoulins - 92130 IssyLes-Moulineaux. C’est à cette adresse
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 15
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés. Pour avis.
12133684W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COBALINK
SAS au capital de 516.000 €
Siège social :
BOULOGNE-BILLANCOURT (92100)
21, villa Marie Justine
500 005 053 RCS NANTERRE
Par assemblée générale extraordinaire en
date du 23/11/2018, les Associés ont décidé de procéder à la dissolution anticipée
de la Société, M. Augustin ORY, demeurant à Boulogne-Billancourt (92100) 21,
villa Marie Justine, président, ayant été
nommé liquidateur pour toute la durée de
la liquidation.
Le siège de la liquidation a été fixé au
siège social où seront notifiés les actes et
documents concernant la liquidation.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué en annexe au
R.C.S. de NANTERRE.
Le Liquidateur, M. Augustin ORY.
12133800W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VMJ
SAS au capital de 1.050 €
Siège social : 77 rue de Bellevue
92100 Boulogne-Billancourt
815 361 746 RCS Nanterre
Aux termes de l’assemblée générale du
5 octobre 2018, il a été décidé la dissolution de la société. Mme Tiphanie DE MALHERBE, demeurant 77 rue de Bellevue
92100 Boulogne-Billancourt, a été désigné en qualité de Liquidateur.
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social.
12133923W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EGONOMICS
S.A.S. au capital de 15.000 €
144, avenue Charles de Gaulle
92200 NEUILLY SUR SEINE
821 536 729 RCS NANTERRE
Suivant acte en date du 19/12/2018, BABEL STRATEGIE & CREATION SAS au
capital de 4.189.529 €, 41 rue Greneta
75002 Paris, 390 435 303 RCS PARIS a
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 19/12/2018 sans qu’il
y ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du code civil, les
créanciers de la société EGONOMICS
peuvent former opposition à la dissolution
dans un délai de trente jours à compter de
la présente publication devant le Tribunal
de commerce de Nanterre.
Pour avis.
12133484 – LA VIE JUDICIAIRE
SUPPORT STORE S.A.S. société en liquidation au capital de 2.500 €, 22 Sente
des Chataigniers, Immeuble les Cedres,
92380 Garches. 832874260 RCS Nanterre. Aux termes de l’AGE en date du
31/10/2018, les actionnaires ont décidé la
dissolution anticipée de la société. M. Fabrice DE JACQUELOT DU BOISROUVRAY, 22 Sente des Chataigniers Immeuble les Cedres 92380 Garches, a été
nommé liquidateur et lui a conféré les pouvoirs les plus étendus. Le siège de la liquidation est au siège, adresse où doit
être envoyée la correspondance. Pour
avis.
12133486 – LA VIE JUDICIAIRE
SUPPORT STORE S.A.S. société en liquidation. Capital de 2.500 €, 22, Sente
des Chataigniers Immeuble les Cedres,
92380 Garches. 832 874 260 RCS Nanterre. Aux termes de l’AGE en date du
31/10/2018, les actionnaires ont approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société. La société sera radiée du RCS du TC de Nanterre. Le liquidateur.
12133674 – LA VIE JUDICIAIRE
407701A – LES ECHOS
CASA CONSULTING S.A.S. en liquidation au capital de 4.000 €. Siège : 4 Passage des Vignes 92250 LA GARENNECOLOMBES 800.169.922 RCS Nanterre.
Suivant délibération de l’AGE du
10/12/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 31/12/2018 et sa mise en liquidation.
L’AG a nommé comme liquidateur M. CASANOVAS Olivier, au 4 Passage des Vignes 92250 La Garenne-Colombes et lui
a conféré les pouvoirs les plus étendus
pour terminer les opérations sociales en
cours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de liquidation est fixé au siège, 4
Passage des Vignes 92250 La GarenneColombes. C’est à cette adresse que la
correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents concernant la
liquidation devront être notifiés. Le dépôt
des actes et pièces relatifs à la liquidation
sera effectué au GTC de Nanterre. Pour
avis, le liquidateur.
Executive-Code, SARL au capital de
5000 €. Siège social : 310 avenue roger
salengro 92370 Chaville. 827622994 RCS
Nanterre. Le 31/10/18, les associés ont
décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme Youmna
Ovazza, 310 Avenue Roger Salengro
92370 Chaville, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS
de Nanterre
12133790 – LA VIE JUDICIAIRE
C. COLLOVALD S.A.S. au capital de
38.250 € Siège : 153, avenue Charles De
Gaulle 92200 NEUILLY-SUR-SEINE
440.292.209 RCS Nanterre. Par AGE du
30/11/2018, il a été décidé : La dissolution
anticipée de la société en vue de la liquidation amiable. La nomination liquidateur
de Mme Marie Christine Collovald, 153 av
Charles De Gaulle-92200 Neully Sur
Seine. La fixation du siège de liquidation
au domicile du liquidateur où toute correspondance devra être adressée. Le dépôt
des actes et pièces sera effectués au GTC
de Nanterre. Pour avis Le liquidateur.
12133809 – LA VIE JUDICIAIRE
L’AGE du 8/10/2018 de la société PADOCK, S.A.R.L. en liquidation au capital
de 1.100.000 €, siège 62, rue du Marquis
de Coriolis 92500 RUEIL-MALMAISON,
immatriculée 529 617 599 RCS Nanterre,
a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter du 8/10/2018 et sa mise
en liquidation amiable. Elle a nommé liquidateur M. Sébastien KHER, 62, rue du
Marquis de Coriolis 92500 Rueil-Malmaison, et conféré les pouvoirs les plus étendus pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de la liquidation est 62, rue du
Marquis de Coriolis 92500 Rueil-Malmaison, lieu de correspondance et de notification des actes et documents de liquidation. Les actes et pièces relatifs à la
liquidation seront déposés au GTC de
Nanterre en annexe du RCS. Pour avis, le
Liquidateur.
12133952 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes du PV l’AGE du 5/4/2018, il
résulte que les associés de la S.C.M.
"B.2.B." en liquidation, au capital de
1.500 €, 46 bis, Rue Jean Bonal 92250 LA
GARENNE COLOMBES, 380.973.578
RCS NANTERRE, ont décidé la dissolution anticipée de la Société à compter du
15/12/2018 et sa mise en liquidation. L’AG
susvisée a nommé comme Liquidateur M.
Jean-Louis BERQUER, 3, avenue Joseph
Froment 92250 LA GARENNE COLOMBES, avec les pouvoirs les plus étendus
pour réaliser les opérations de liquidation
et parvenir à la clôture de celle-ci. Le siège
de la liquidation sera fixé à compter du
15/12/2018 au 46 bis, Rue Jean Bonal
92250 LA GARENNE COLOMBES,
adresse à laquelle toute correspondance
devra être envoyée, et, actes et documents relatifs à la liquidation devront être
notifiés. Le dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au GTC
de Nanterre. Mention sera faite au RCS :
Nanterre. Pour avis,
404269A – LES ECHOS
TRANSIGO, SASU au capital de
4500 €. Siège social : 3 allée toulouse lautrec 92140 Clamart. 824371132 RCS
Nanterre. Le 11/09/2018, l’associé unique
a approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de Nanterre.
406366A – LES ECHOS
Le 20.11.2018, l’age de la sci beausejour,
46 r de meudon 92140 clamart, capital
38112 €,rcs nanterre 443629019, prend
acte de la dissolution anticipee de la societe a compter du 20.11.2018, est
nomme liquidateur marie sylvie guesnon
sis 46 r de meudon 92140 clamart et fixe
le siege de la liquidation au siege.rcs nanterre.
412232A – LES ECHOS
DROMOND
410062A – LES ECHOS
LE TRANSPORTEUR
SAS au capital de 3.000 €
Société en nom collectif au capital de
7.500 euros
Siège social : 2 rue Jean Moulin,
Logement 72 – 92230 Gennevilliers
Siège social : 8 Rue de l’Hôtel de
Ville-92522 Neuilly Sur Seine CEDEX
818 262 354 RCS NANTERRRE
RCS 338 897 523 NANTERRE
-PV AGE 31/10/2018 : Dissolution anticipée et mise en liquidation amiable. Nomination du Liquidateur Mr Mohsen DRINE
demeurant 2 rue Jean Moulin, Logement
72 – 92230 Gennevilliers. Fixation du
siège de liquidation au siège social.
Le 03/12/2018, l’AGE a approuvé les
comptes de liquidation, a donné quitus au
liquidateur et a constaté la clôture des
opérations de liquidation, à compter du
03/12/2018. Radiation au RCS de NANTERRE.
-PV AGE 31/10/2018 : Approbation des
comptes de liquidation. Quitus au liquidateur et Clôture de liquidation. Les comptes
de liquidation seront déposés au RCS
Nanterre et la société y sera radiée. Pour
avis.
APPORT
411431A – LES ECHOS
ALPHEOS TECHNOLOGIES
SAS au capital de 2.000 €. Siège social : 1
sentier de l’Arpent Rouge 92190
MEUDON. RCS 832 545 982 NANTERRE
L’AGE du 01/12/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 01/12/2018. Radiation au RCS
de NANTERRE.
411919A – LES ECHOS
SCI SIMOR
SCI au capital de 1 524,49 euros
Siège social : 37 avenue Le Corbeiller,
92190 MEUDON
377 561 972 R.C.S. NANTERRE
Suivant PV de l’AGE du 05/11/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société ; la nomination de M. Vincent
MORGAT, demeurant 11 rue Jean Brunet,
92190 MEUDON, en qualité de liquidateur ; la fixation du siège de liquidation au
siège social, pour les besoins de la correspondance. Modification au RCS de
NANTERRE.
411924A – LES ECHOS
SCI SIMOR
SCI au capital de 1 524,49 euros
Siège social : 37 avenue Le Corbeiller,
92190 MEUDON
377 561 972 R.C.S. NANTERRE
L’AGO des associés réunie le
10/11/2018 a approuvé les comptes de liquidation, a donné quitus au liquidateur et
a constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de NANTERRE.
412044A – LES ECHOS
DRONE PRIVE
SAS au capital de 5000 euros
Siège social : 14 rue des Seigneuries
92500 RUEIL-MALMAISON
RCS nº829231265
Le 31/08/2018, l’AGE a approuvé les
comptes de liquidation, a donné quitus au
liquidateur et a constaté la clôture des
opérations de liquidation, à compter du
31/08/2018. Radiation au RCS de NANTERRE.
12133634W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RTA HOLDCO FRANCE 2018
SAS
Société par actions simplifiée au
capital de 50.000 EUR
Siège social :
17 place des Reflets
La Défense 2 – 92400 Courbevoie
838 381 838 RCS NANTERRE
Suivant procès-verbal en date du 14 décembre 2018, l’associé unique de la société RTA Holdco France 2018 SAS, a
approuvé le projet de traité d’apport partiel d’actif soumis au régime juridique des
scissions régi par l’article L. 236-22 du
Code de commerce signé le 25 juin 2018
– tel qu’amendé par deux avenants en
date du 19 juillet 2018 et 16 novembre
2018 – avec la société Aluminium Pechiney, société par actions simplifiée au capital de 34.414.720 EUR, dont le siège social est 725, rue Aristide Bergès, 38340
Voreppe, et dont le numéro d’identification
unique est le 969 510 940 et immatriculée
au Registre du commerce et des sociétés
de Grenoble aux termes duquel Aluminium Pechiney fait apport à RTA Holdco
France 2018 SAS de sa branche complète
et autonome d’activité
a) d’exploitation et de gestion courante
d’usine d’électrolyse pour la production
d’aluminium pour le compte d’Aluminium
Dunkerque et
b) de commercialisation des produits
d’aluminium – fabriqués par Aluminium
Dunkerque – dans le monde entier, pour
un actif évalué à 144.152.555 EUR et un
passif évalué à 141.902.758 EUR, soit un
actif net apporté évalué à 2.249.797 EUR,
étant précisé que Aluminium Pechiney et
RTA Holdco France 2018 SAS sont
convenues que le montant de l’apport sera
soumis à ajustement, conformément aux
principes et à la procédure énoncés à l’article 4.2 du projet de traité d’apport partiel
d’actif.
En rémunération de cet apport, l’associé
unique de RTA Holdco France 2018 SAS
a décidé d’augmenter son capital de
40.000 EUR, pour le porter de
10.000 EUR à 50.000 EUR par création
de 4.000 actions de 10 EUR de valeur nominale chacune entièrement libérées et
attribuées en totalité à Aluminium Pechiney. La différence entre le montant de
l’Apport et le montant de l’augmentation
de capital, qui ressort provisoirement à
2.209.797 EUR, sera portée au bilan de la
Société à un compte « prime d’apport ».
Ce projet a également été approuvé le
14 décembre 2018 par l’associé unique de
Aluminium Pechiney. Par suite, l’opération
est devenue définitive à ladite date du
14 décembre 2018. La propriété et la
jouissance de l’apport ont été transférées
à RTA Holdco France 2018 SAS le 14 décembre 2018, avec un effet comptable et
fiscal rétroactif au 31 août 2018 à
23h59 heure de Paris (France). Pour avis.
412158A – LES ECHOS
DIVERS
BRASSERIE L’AMOUR FOU
411757B – LES ECHOS
SAS au capital de 3000 euro
RCS NANTERRE Nº 823650619
142 Av Charles de Gaulle
92200 NEUILLY SUR SEINE
L’AGE du 15/12/2018 a approuvé les
comptes présentés par le liquidateur et lui
en a donné quitus. Elle constate enconséquence la cloture définitive des opérations
de liquidation
407127A – LES ECHOS
SamaSun France, EURL au capital de
1 €. Siège social : 6-8 rue du 4 septembre
92130 Issy-les-moulineaux. 831422589
RCS Paris. Le 15/11/18, l’associé unique
a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Miloud Lamraoui, 10 rue Djamila 16035 Alger , et
fixé le siège de liquidation au siège social.
Modification au RCS de Paris.
Le 03/12/2018, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
03/12/2018. Mr Roy George SHEARER
demeurant 6 Leedon Heights, #07-06 Leedon Residence 266215-SINGAPOUR, a
été nommé liquidateur. Le siège de liquidation et la correspondance a été fixé au
8 rue de l’Hôtel de Ville 92522 Neuilly sur
Seine CEDEX. Modification au RCS de
NANTERRE.
412229A – LES ECHOS
DROMOND
Société en nom collectif au capital de 7
500 €
Siège social : 8 rue de l’Hôtel de
Ville-92522 Neuilly Sur Seine CEDEX
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
12132399-150 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 29/11/2018, la SA TAXITEL, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 313 002 578 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à la Monsieur
DEMNATI REDA, 1 RUE DE GERGOVIE
ESC 12, 75014 PARIS en cours d’immatriculation au RCS de Paris, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 734 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
29/11/2018 au 28/11/2019, renouvelable
par tacite reconduction.
12132399-170 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 5/12/2018, la SA TAXITEL,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à la SASU FHIMA
TAXI, 2 TER RUE GASTON DEFERRE,
93140 BONDY en cours d’immatriculation
au RCS de Bobigny, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 781 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
6/12/2018 au 5/12/2019, renouvelable par
tacite reconduction.
12132399-190 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 6/12/2018, la SA TAXITEL,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à la SASU CF TAXI,
10 BD BRUNE 75014 PARIS immatriculée sous le nº 823 497 177 RCS PARIS,
le fonds de commerce d’autorisation de
stationnement nº137 et du véhicule
équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy. Cette locationgérance a été consentie pour une durée
allant du 6/12/2018 au 5/12/2019, renouvelable par tacite reconduction.
12132399-210 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 6/12/2018, le contrat de location-gérance du 1er/10/2018, concernant l’autorisation de stationnement
nº 59 et le véhicule équipé taxi, rattaché
au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu entre TAXITEL, 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, loueur de
fonds, et Monsieur Gilbert MAKAIA, 23
AVENUE DE LA LIBERATION 91450
SOISY-SUR-SEINE, locataire-gérant, a
été résilié le 6/12/2018.
12132399-230 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 27/11/2018, le contrat de
location-gérance du 20/10/2017, concernant l’autorisation de stationnement
nº 445 et le véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, conclu entre TAXITEL, 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, loueur de
fonds, et Monsieur El Mahfoud YOUSSFI,
59 AVENUE EDOUARD VAILLANT
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, locataire-gérant, a été résilié le 27/11/2018.
12132399-250 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 30/11/2018, le contrat de
location-gérance du 1er/12/2016, concernant l’autorisation de stationnement
nº 2066 et le véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, conclu entre TAXITEL, 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, loueur de
fonds, et Monsieur Ridouane KACIMI,
74/76 RUE D’AUBERVILLIERS 75019
PARIS, locataire-gérant, a été résilié le
30/11/2018.
12132399-270 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 25/10/2018, concernant la société SCI FACTORY, lire Par décision de
l’AGE en date du 31/10/2018 en lieu et
place de Par décision de l’AGE en date du
20/10/2018
12130719-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RECTIFICATIF à l’insertion parue dans
"Le Publicateur Légal" du 04/12/2018,
concernant la société PRIMM. Il y a lieu
d’ajouter : L’associé unique a décidé en
date du 26/11/2018 de mettre fin aux fonctions de M. Guy DE LA TOUR D’ARTAISE, Commissaire aux comptes titulaire
et de LA TOUR COURCIER ASSOCIES,
Commissaire aux comptes suppléant.
Pour avis.
Par acte du 3/12/2018, le contrat de location-gérance du 21/4/2016, concernant
l’autorisation de stationnement nº 2205
et le véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
conclu entre TAXITEL, 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 313 002 578
RCS NANTERRE, loueur de fonds, et
Monsieur Tarik NAIT-CHABANE, 15 BOULEVARD JOHN KENNEDY 91100 CORBEIL ESSONES, locataire-gérant, a été
résilié le 3/12/2018.
12132406-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 30/11/2018, le contrat de
location-gérance du 23/10/2015, concernant l’autorisation de stationnement
nº 12773 et le véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy, conclu entre NORD OUEST
TAXIS, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 642 041 586 RCS NANTERRE,
loueur de fonds, et Monsieur Soya
KONTE, 9 RUE NEWTON
93240 STAINS, locataire-gérant, a été résilié le 30/11/2018.
12133780W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte sous seing privé en date
du 12 décembre 2018,
La société CARREFOUR PROXIMITE
FRANCE, Société par Actions Simplifiée
au capital de 47.547.008 Euros, ayant son
siège ZI Route de Paris - 14120 MONDEVILLE, immatriculée au Registre du
Commerce et Sociétés de CAEN sous le
numéro 345 130 488
a donné en location gérance à
la société ASIREM, Société À Responsabilité Limitée au capital de 7.500 Euros,
ayant son siège social à SAINT-MAURDES-FOSSES (94100) 13-15 Rue Baratte
Cholet, immatriculée au Registre du
Commerce et des Sociétés de CRETEIL
sous le numéro 833 971 773
un fonds de commerce d’alimentation générale de type supermarché sis à LEVALLOIS PERRET (92300) 30 rue Gabriel
Péri sous l’enseigne « CARREFOUR
BIO »
Le présent contrat est consenti pour une
période initiale allant du 19 décembre
2018 pour se terminer le 31 Mars 2019.
A l’expiration de cette période initiale, le
présent contrat se reconduira tacitement
par périodes successives d’un mois.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12133465 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte reçu par Me Annie MARTEL, notaire à AMIENS (80000), 512, avenue du 14-Juillet-1789, le 17/12/2018, a
été reçu le changement de régime matrimonial portant adoption de la communauté universelle avec clause d’attribution
au conjoint survivant, par : M. Patrick Michel Claude Jean-Pierre HENNEBART,
retraité, et Mme Martine Berthe Chantal
BRASSEUR, retraitée, son épouse, demeurant ensmble à RUEIL-MALMAISON
(92500), 5, rue Pasteur. Monsieur est né
à Ameisn (80000), le 22/3/1951 ; Madame
est née à Amiens (80000), le 11/9/1951.
Mariés à la mairie d’Amiens (80000), le
5/5/1969 sous le régime de la communauté d’acquêts à défaut de contrat de
mariage préalable. Ce régime matrimonial
n’a pas fait l’objet de modification. Les oppositions des créanciers à ce changement, s’il y a lieu, seront reçues dans les
trois mois de la présente insertion, en l’office notarial où domicile a été élu à cet
effet. Pour insertion, le notaire.
12133620 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par testament olographe en date du
1/6/2007, Mme Thérèse BENARD, née à
Vitré (35), le 25/7/1929, célibataire majeure, à Boulogne-Billancourt (92), 25, rue
de Silly, décédée à Boulogne-Billancourt,
le 13/8/2018 a institué un légataire universel. Ce testament a été déposé au rang
des minutes de Me BUIN, notaire à Vitré,
suivant PV du 3/12/2018, dont la copie a
été envoyée au greffe du TGI de Nanterre
le 4/12/2018. Les oppositions pourront
être formées en l’étude de Me François
BUIN, notaire chargé de la succession à
Vitré (35500), 17, rue Notre-Dame, dans
le mois suivant la réception par le greffe
du PV d’ouverture et copie du testament.
VENTES
JUDICIAIRES
12133460 – LE PUBLICATEUR LEGAL
EFIDIS (SA D’HLM) Vend 1 appartement T3 avec cave et parking au 87, rue
de Strasbourg à COURBEVOIE (92400)
de 72,8 m € au 5e étage - lot 217 - UG
01020501 - EI 5043. Prix locataires département : EFIDIS : 306.536 € hors frais de
notaire et bancaires. Prix locataires résidence : 272.476 € hors frais de notaire
et bancaires. DPE : vierge (Absence de
facture énergétique) Charges prévisionnelles pour le lot 217 : 2.042 € par an
(170 € par mois) Copropriété de 147 lots.
Pas de procédure en cours Renseignements et Visites : GIE VENTES - CDC Habitat - Nathalie GAY Tél : 09 79 99 02 15
- nathalie.gay@cdc-habitat.fr. Offre réservée exclusivement aux locataires d’EFIDIS des Hauts de Seine ainsi qu’aux gardiens d’EFIDIS pendant deux mois à
compter de l’accomplissement de l’ensemble des mesures de publicités prévues par l’article R-443-12 du CCH.
RCS 338 897 523 NANTERRE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12133463 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133767W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EFIDIS (SA D’HLM) Vend 1 appartement avec
Aux termes d’un acte SSP en date à LE
BLANC MESNIL du 29/11/2018 a été
constituée une SASU nommée :
parking à CHATILLON (92320) 8, rue
Lasègue, un T3 de 58,8 m € au RDC - lot
11202 - UG 800502020002 - EI 8005. Prix
locataires département : 228.747 €
*Prix locataires résidence : 177.914 €
hors frais de notaire et bancaires DPE :
vierge Charges prévisionnelles :
1706 €/an Copropriété de 234 lots. Pas de
procédure en cours CONTACT : CDC Habitat -ventes - Madame GAY. Tél : 09 79
99 02 15 nathalie.gay@cdc-habitat.fr. Offre réservée exclusivement aux locataires
d’EFIDIS des Hauts de Seine ainsi qu’aux
gardiens d’EFIDIS pendant deux mois à
compter de l’accomplissement de l’ensemble des mesures de publicités prévues par l’article R-443-12 du CCH.
BEC-PRO
Objet : Bureau d’études, diagnostic et audit courant faible courant fort. Achat, vente
de matériel électrique.
Capital : 1.000 €. Siège social : 6 Bis
Avenue Dumont, 93600 Aulnay-sousBois. Durée : 99 ans. Admission aux assemblées - Vote : Tout actionnaire peut
participer aux assemblées. Chaque action
donne droit à une voix. Transmission des
actions : il existe des clauses statutaires
d’agrément à l’égard des tiers. Président :
M. Saïd BEN SAAD, 12 Boulevard Roy,
93320 Pavillons-sous-Bois.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny.
93 • SEINE-SAINT-DENIS
12133891W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETES
Aux termes d’un acte SSP en date à le
raincy du 16/12/2018 a été constituée une
SAS nommée :
CONSTITUTIONS
411728B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/12/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
ADN TECHNO
Objet social : Conseil, audit et formation
en systèmes informatiques
Siège social : 12 rue Anselme, 93400
SAINT-OUEN Capital : 1000 € Président : M. Boris Horowitz demeurant : 58
rue de Maubeuge, 75009 Paris élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
todalael
Objet : marchand de biens
Capital : 700 € Siège social : 44 bis allee
des coteaux, 93340 Raincy Durée :
99 ans Président : M. mardochee maman, 44 bis allee des coteaux, 93340
Raincy.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny.
12133995W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 28/11/2018, il a été
constitué une S.A.S. dénommée « BGMR
PRODUCTION » - Capital social :
1.000 € - Siège social : 6 rue d’Alembert
- 93000 BOBIGNY - Objet social : Organisation de tout évènement public, privé
ou associatif - Durée : 99 ans - Président : Mme Marthe MARTHELY épouse
CLAMY demeurant 6 rue d’Alembert 93000 BOBIGNY - Immatriculation au
RCS de BOBIGNY.
411799B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
20/11/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
SARL STA
Objet social : Travaux de Batiment
Siège social : 06 rue Pierre Curie, 93380
Pierrefitte Sur Seine Capital : 4000 € Gérance : Mme Atika ZELMAT, 06 rue Pierre
Curie, 93380 Pierrefitte Sur Seine Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Bobigny
412017B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/12/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
DEMBOOST
Objet social : Développement, exploitation et commercialisation d’outils ou services innovants dans le domaine de l’assainissement et du démantèlement
Siège social : 30, rue Proudhon, 93210
SAINT-DENIS Capital : 30000 € Président : M. Philippe GIRARD demeurant :
14 rue la Clef des Champs, Appartement
5092, 93400 SAINT-OUEN élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
412043B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte ssp en date du
17/12/2018 il a été constitué une SCI nommée :
DEGAINE93
Objet social : Acquisition, la propriété,
l’administration et l’exploitation par location ou autrement de bien immobilier
Siège social : 25 bis rue desportes,
93400 Saint ouen Capital : 1500 € Gérant : Mme Carole MONTEVECCHI, 25
bis rue desportes, 93400 Saint ouen Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Bobigny
12133743W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
SAINT-DENIS du 14/12/2018 a été constituée une SASU nommée :
NEKITA BAT
Objet : Travaux tous corps d’état
Capital : 7.000 € - Siège social : 123
AVENUE DU PRESIDENT WILSON,
93210 Saint-Denis. Durée : 99 ans. Admission aux assemblées - Vote : Tout
actionnaire peut participer aux assemblées. Chaque action donne droit à une
voix. Transmission des actions : il existe
des clauses statutaires d’agrément à
l’égard des tiers. Président : M. AHMED
NEKITA, 123 AVENUE DU PRESIDENT
WILSON, 93210 Saint-Denis.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny.
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
Objet : Réparation de tous types de véhicules, exploitation de tous commerce de
produits automobiles, location de tous types de véhicules.
Président : M. GHABBAROU Cerine 9
square du belier 93600 AULNAY SOUS
BOIS
Transmission des actions : Actions librement cessibles entre associés uniquement.
Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de BOBIGNY
410595A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Aux termes d’un acte sous signature
privée en date à PANTIN (93) du
16/10/2018, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : S.A.S. d’architecture. Dénomination : BEL ESPRIT. Siège : 78, avenue
Jean Jaurès - 93500 PANTIN. Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS. Capital : 1.000 €. Objet : L’exercice de la profession d’architecte. Exercice du droit de vote : Tout associé peut
participer aux décisions collectives sur justification de son identité et de l’inscription
en compte de ses actions au jour de la
décision collective. Sous réserve des dispositions légales, chaque associé dispose
d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Transmission des actions : La cession des actions de l’associé
unique est libre. Agrèment : Les cessions
d’actions au profit d’associés ou de tiers
sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés. Président : M. Etienne
EMPTOZ, PANTIN (93500) - 78, avenue
Jean Jaurès. La Société sera immatriculée au RCS de Bobigny. Pour avis. Le Président
12133483 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 19/10/2018, à Epinaysur- Seine, TRB ASSOCIATION ; S.C.I.
sise 51, rue Léguillon, 93800 Epinay-surSeine. Objet : l’acquisition, l’aménagement, la mise en valeur, l’administration, l’exploitation, la location de biens
immobiliers. Durée de la société :
99 ans. Capital fixe : 1.000 €. Montant
des apports en numéraire : 1.000 € euros. Cession de parts et agrément : Les
cessions de parts sociales sont soumises
à l’agrément des assciés. Gérant :
M. Rémi BERNARDO, demeurant 51, rue
Léguillon, 93800 Epinay-sur-Seine La société sera immatriculée au RCS de Bobigny. Pour avis.
12133539 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 28/11/2018, à SAINT
OUEN. Dénomination : E NOV FACTORY. Forme : E.U.R.L. Siège : 25, rue
de l’hermet, 93400 SAINT OUEN. Objet :
Conception, réalisation et exploitation de
produits informatiques. Prestation de services et de conseils informatiques. Création, réalisation et commercialisation de sites Internet. Durée : 99 ans. Capital fixe :
3.000 €. Gérant : M. PIERRE JULIEN DELON, 25, rue de l’hermet, 93400 SAINTOUEN. La société sera immatriculée au
RCS de Bobigny. Pour avis.
407330A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/11/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
RS AUTO
Siège social : 87 avenue paul vaillant
couturier 93150 LE BLANC MESNIL
Capital : 10.000 €
Durée : 99 ans
Gérance : Mme Chadhia BENKRIMA, demeurant 192 rue de la République, 17310
SAINT PIERRE D’OLERON
Gérance : M. Lionel RAGAZZI, demeurant
73 Allée de Rosny, 93190 LIVRY GARGAN
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Nanterre
12133145W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COMPAGNIE DES EAUX DE
PARIS
SAS au capital de 37.000 €
30 rue Madeleine Vionnet
93300 AUBERVILLIERS
524 310 893 RCS BOBIGNY
411105A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/12/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
FR PROPERTIES
Siège social : 10 rue Lejeune 93700
DRANCY. Capital : 300 €. Objet : Apport
d’affaire dans le bâtiment, bureau d’étude
et conseil technique. Président : M GODART Remy, 10 rue Lejeune 93700
DRANCY. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de BOBIGNY.
Aux termes des décisions du 11/07/2018,
l’associé unique a désigné, en qualité de
Président, Monsieur Olivier Mandil, 1 rue
Mélesville 78160 Mary-le-Roi, en remplacement de Madame Michèle Granjon-Legendre.
Pour avis.
Par acte SSP en date du 12/12/2018, il a
été constitué une SARL dénommée :
SARL KRISH NEW LOOK
Capital social : 4 000 €
Siège social : 38, rue Magenta 93500
Pantin
Objet : Vente, achat d’accessoires de
beauté et salon de coiffure.
Gérant :MR CHONDO Pinku, demeurant
7B Impasse Trézel 93210 L’ILE ST DENIS
IDOMED
SAS Eaform, S.A.S. au capital de
5.000 €, 27-29, allée du Plateau, 93.250
VILLEMOMBLE, 827 936 451 RCS BOBIGNY. Aux termes d’une délibération en
date du 16/11/2018, l’AGE a décidé
d’étendre l’objet aux activités de " la recherche, l’acquisition, la détention, la gestion et le transfert de toutes participations,
de toutes valeurs mobilières et de tous autres titres de placement, toutes prises de
participation, toutes prestations commerciales, administratives et de direction y attachés, conseiller en ingénierie, action de
formation. La participation directe ou indirecte à toute société et entreprise
commerciale, financière ou industrielle,
l’acquisition, sous quelque forme que ce
soit, la gestion et la cession de toutes valeurs mobilières, parts sociales, créances
effets ou autres titres et droits mobilières.
L’assistance aux associés de son groupe
dans le domaine commercial, administratif, juridique, gestion, stratégie de développement, propriété industrielle, marketing,
direction générale, finances et négociations ", de modifier en conséquence l’article 2 des statuts et de nommer en qualité
de DG, pour une durée illimitée, M.
Alexandre ALLIX, 154, rue Michel Giraux
78670 VILLENNES-SUR-SEINE. Pour
avis. Le Président
Société par actions simplifiée, au
capital de 25.000 euros
12, rue Anselme
93400 SAINT OUEN
RCS BOBIGNY 834 266 165
Par décision du Président du 8 novembre
2018, constatation de la réalisation définitive de l’augmentation du capital social
d’une somme de 8.338 €, pour le porter
de 25.000 € à 33.338 € et de modifier les
articles 6 et 7 des statuts.
Pour avis.
12133636W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RENASCO
SARL au capital de 1.000 €
829 958 198 RCS paris
Aux termes de l’AGE en date du
25/10/2018, le gérant a décidé de transférer le siège social à 233 RUE DU FAUBOURG SAINT MARTIN, 75010 Paris, à
compter du 25/10/2018.
Et a nommé gérante Madame ISSA Balsam épouse Abdulrahman 31 rue molière
91270 Vigneux sur seine en remplacement de Monsieur KILIC Feridun.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de paris.
12133699W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LES NOUVEAUX BRASSEURS
12133153W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 12 rue Anselme
93400 Saint-Ouen
LA BOUTIQUE DU
FONTAINIER
Aux termes de l’assemblée générale du
30 octobre 2018 :
30 rue Madeleine Vionnet
93300 AUBERVILLIERS
518 985 965 RCS BOBIGNY
Aux termes des décisions du 11/07/2018,
l’associé unique a désigné, en qualité de
Président, Monsieur Olivier Mandil, 1 rue
Mélesville, 78160 Mary-le-Roi, en remplacement de Madame Michèle Granjon-Legendre.
834 222 325 R.C.S. BOBIGNY
(i) la société IZI, SARL, 40 rue de Moscou
– 75008 Paris, 839 083 243 R.C.S. PARIS
a été nommée en qualité de président en
remplacement de Martin PELLET ;
(ii) Marc CHARPENTIER demeurant 41
avenue Trudaine – 75009 Paris a été
nommé en qualité de directeur général.
12133791W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MOTUL
Pour avis.
12133481W – LE PUBLICATEUR LEGAL
412008A – LES ECHOS
12133419 – LA VIE JUDICIAIRE
SAS au capital de 6.854 euros
SAS au capital de 37.000 €
Suivant acte SSP du 11/12/2018 constitution de la SASU Y&Y VTC. Capital fixe :
1500 €. Siège social : 152 RUE DE LA
REPUBLIQUE 93700 DRANCY. Objet
social : EXPLOITATION DE VEHICULES
DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR
(VTC). Président : Mr BEN CHEIKH NABIL demeurant 152 RUE DE LA REPUBLIQUE 93700 DRANCY. Durée de la société : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de BOBIGNY.
12133617W – LE PUBLICATEUR LEGAL
28 rue Barbès, 93100 Montreuil
GENA
Siège social : 101-107 avenue Paul Vaillant Couturier 93150 LE BLANC MESNIL.
Capital : 1.000 €. Objet : Travaux de
peinture extérieur ; Travaux de peinture et
vitrerie. Président : Mme BAZOUCHE
Safia Géna, 101-107 avenue Paul Vaillant
Couturier 93150 LE BLANC MESNIL. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
BOBIGNY.
411908A – LES ECHOS
12133402 – LA VIE JUDICIAIRE
Objet : La négociation, l’acquisition et la
vente de tout bien de nature immobilière,
fonds de commerce ou titres de société
immobilière, à prépondérance immobilière
ou assimilées en France et à l’étranger la
location en meuble ou pas des biens immobiliers détenus ainsi que plus généralement toutes opérations immobilières ou
assimilées et toutes prestations de services liées à l’immobilier la location de ces
immeubles ou biens immobiliers dans les
conditions prévues dans les textes en vigueur.
MK
SARL au capital de 50 €
SARL MK
33 Avenue Edouard Vaillant
93000 Bobigny
813 194 818 RCS Bobigny
Aux termes de l’AGE en date du
07/12/2018, les associés ont pris acte de
la modification de la gérance de la société
à compter du 07/12/2018 :
- M. Yusuf BASBUG, demeurant 2, Rue
Anne Franck, 91700 Sainte-Genevièvedes-Bois en remplacement de M. OZKETEN Muhammet.
S.A. à directoire et conseil de
surveillance au capital de 3.642.000 €
119, boulevard Felix Faure
93300 AUBERVILLIERS
12133779 – LA VIE JUDICIAIRE
E MIT (E-MODERN-IMAGE-TECHNIQUES) S.A.S. au capital de 100.000 € Ancien siège : URBAPARC 1 - Bât A3 2 Quai
de Saint-Ouen, 93200 SAINT-DENIS.
Nouveau siège : 6, boulevard de la Libération - URBAPARC 1 Bât B2 93200
SAINT-DENIS 323.858.910 RCS Bobigny.
Aux termes d’une délibération en date du
3/12/2018, l’AGE des associés de la
S.A.S. E MIT a décidé de transférer le
siège du URBAPARC 1 - Bât A3 2 Quai
de Saint-Ouen, 93200 SAINT-DENIS au
6, boulevard de la Libération - URBAPARC 1 - Bâtiment B2 93200 SAINT-DENIS à compter du 3/12/2018 et de modifier
en conséquence l’article 4 de. statuts.
Pour avis Le Président
12133931 – LA VIE JUDICIAIRE
22 BOULEVARD ROBERT SCHUMANN, S.C.I. au capital de 304,90 €, 22,
Boulevard Robert Schumann, 93190 LIVRY GARGAN, RCS BOBIGNY 349 716
902. En date du 10/01/2018, l’AG a décidé
de prorogé la durée de vie de la société
de trente (30) ans à compter de ce même
jour. L’article 5 des statuts a été modifié
en conséquence. Mention en sera faite au
RCS de Bobigny.
572 055 846 RCS BOBIGNY
Suivant conseil de surveillance en date du
20/11/2018, il a été décidé de nommer en
qualité de président du directoire Monsieur Thierry QUILAN, 8, rue Bucourt
92210 SAINT-CLOUD, en remplacement
de Monsieur Hervé AMELOT, qui reste
membre du directoire.
Monsieur Hugh DOWDING est démissionnaire de ses fonctions de membre du directoire et vice president du directoire.
Il a été décidé de coopter Monsieur Hugh
DOWDING en qualité de membre du
conseil de surveillance en remplacement
de Monsieur Thierry QUILAN.
12133986 – LA VIE JUDICIAIRE
VIZION-AIR. S.A.S. Capital : 12.500 €,
18, BOULEVARD DU GENERAL GALLIENI, 93600 AULNAY-SOUS-BOIS. 811
425 115 RCS Bobigny. Aux termes de
l’AGE en date du 30/11/2018, les actionnaires ont décidé, à compter du 1er/
12/2018, de transférer le siège social à 45
AVENUE JULES JOUY, 93600 AULNAYSOUS-BOIS. L’article 4 est modifié en
conséquence Mention sera portée au
RCS de TC de Bobigny.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Bobigny.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Bobigny.
412273A – LES ECHOS
12133512W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12132589 – LA VIE JUDICIAIRE
12133999 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à ST
DENIS (93) du 28/11/2018, il a été constitué une sci dénommée LA ROSERAIE Siège social : ST DENIS (93200) - 49 rue
Jules Genovesi - Objet : La société a pour
objet l’acquisition, la construction, l’aménagement et la gestion, par voie de location ou autrement, de tous biens immeubles ou de fonds de commerce, sous
quelque forme que ce soit, y compris par
voie d’acquisition de parts de sociétés,
ainsi que toutes les opérations financières, mobilières ou immobilières de caractère purement civil se rattachant à l’objet
social - Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Bobigny - Capital : 1 000 € - Cessions de parts : soumises à l’agrément de la collectivité des
associés dans tous les cas - Gérance : M.
Martin MBOCK BITJOKA, demeurant à
CHATILLON (92320) 67 rue Pierre Brossolette. Pour avis.
ETABLISSEMENTS PRANGE
PRO BRAIN FRANCE S.A.S. au capital
de 60.000 €, 87, rue des fraisiers 93420
VILLEPINTE. 799 365 184 RCS BOBIGNY. L’AGE du 20/7/2018 a décidé
d’étendre l’objet à l’activité d’achat, de
vente d’installation, de mise en service et
de maintenance d’équipements de climatisation, et à la manipulation et le stockage
de fluides frigorigènes. Le reste sans
changement. Mention sera faite au RCS
de Bobigny.
HOMINIS CONSULTING - S.A.S. à associée unique au Capital de 1.000 € - 2,
Rue Rosa Parks, 93450 L’ILE SAINT-DENIS - RCS BOBIGNY 819 885 799. Suivant résolutions de l’associée unique en
date du 2/12/2018, l’associée unique de la
société « HOMINIS CONSULTING » a décidé les modifications suivantes, à savoir :
Le transfert du siège vers : 6 Rue Claude
Grenthe,95480 PIERRELAYE, à effet au
1er/1/2019 ; La mise à jour des statuts de
la société. Le dépôt des actes sera effectué auprès du RCS de PONTOISE. La gérance.
MODIFICATIONS
411864B – LES ECHOS
LES GRANDS CHENES
SCI au capital de 97082,63 €
65 rue des Trois Fontanot,
92000 NANTERRE
421921479 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
15/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 38 avenue
de Bobigny, 93130 NOISY LE SEC à
compter du 15/11/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
SARL au capital de 75.000 €
28 RUE DES BOULEAUX,
77181 Courtry
332 111 723 RCS MEAUX
Aux termes de l’AGE en date du
05/11/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social à GARONOR,
BAT 17D, 93600 Aulnay-sous-Bois, à
compter du 05/11/2018.
Gérant : Mme Liliane PRANGE, 28 rue
des Bouleaux, 77181 Courtry.
Radiation du RCS de MEAUX et immatriculation au RCS de Bobigny.
12133582W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PHARMACIE
FOCH-REPUBLIQUE
Société d’exercice libéral à
responsabilité limitée
Au capital de 5.000 €
Siège social : 53, boulevard Foch
93800 EPINAY SUR SEINE
Pour avis.
12133357 – LA VIE JUDICIAIRE
DIONY - PRINT S.C.I. au capital de
7.622,45 €, 9, RUE DE LA POTERIE,
93200 SAINT-DENIS. 348 423 377 RCS
Bobigny. Aux termes de l’AGE en date du
29/11/2018, à compter du 29/11/2018, les
associés ont pris acte de la modification
de la gérance de la société : - Mme AUDREY CERVINI, 2, RUE DU CANAL,
67400 ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN en
remplacement de Mme Chantal RONZANI. Mention sera portée au RCS de TC
de Bobigny.
404109A – LES ECHOS
EXOTIC FOOD EXPRESS, SASU au capital de 200 € Siège social : 33 AVENUE
GEORGES CLEMENCEAU 93420 VILLEPINTE 843007733 RCS BOBIGNY. Le
19/11/18, l’associé unique a pris acte de
la démission de CONSTANTINE YAPO,
ancien Président ; en remplacement, décidé de nommer Président M. Antoine Yapo, 12 bd de la commune de Paris
93200 Saint Denis ; Mention au RCS de
BOBIGNY
802 530 980 RCS BOBIGNY
L’Assemblée du 28/09/2018 a constaté
qu’aucune opposition n’a été signifiée
dans le délai d’un mois à compter du
22/06/2018, date du dépôt au greffe de
l’assemblée du 31/01/2018 ayant décidé
la réduction de capital de 2.450 € pour le
ramener de 5.000 € à 2.550 €, et ce par
voie de rachat et d’annulation de 245 parts
sociales d’un associé retrayant.
Dépôt des pièces sera fait au RCS de Bobigny.
404140A – LES ECHOS
datano, SASU au capital de 1 € Siège social : 24 bd souchet 93160 noisy le grand
829997196 RCS bobigny. Le 17/11/2018,
l’associé unique a : décidé de transférer le
siège social au 16 bd carnot - apt F2 A
5201 - 93330 neuilly sur marne Mention
au RCS de bobigny
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 17
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
404187A – LES ECHOS
411995A – LES ECHOS
412247A – LES ECHOS
12132677 – LA VIE JUDICIAIRE
412198A – LES ECHOS
L’ETOILE D’AYA, SARL au capital de
1000 € Siège social : 27 AVENUE JEAN
JAURES 77290 MITRY MORY
833974066 RCS MEAUX. Le 19/11/18,
les associés ont décidé de transférer le
siège social au 34 avenue pierre curie
93290 tremblay en france ; Objet :
commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés Gérance : Hasnae KADAOUI, 34 avenue pierre curie 93290
tremblay en france. Radiation au RCS de
MEAUX. Inscription au RCS de BOBIGNY
ICI EST LA S.C.M. en liquidation au capital de 10.000 € Siège : 71, rue Robespierre, 93100 MONTREUIL 483 953 766
RCS Bobigny. L’AGE du 31/12/2015 a décidé la dissolution anticipée de la Société
à compter du 31/12/2015 et sa mise en
liquidation amiable sous le régime
conventionnel dans les conditions prévues
par les statuts et les délibérations de ladite
assemblée. Elle a nommé comme liquidateur M. Franck FORTECOËF, 2, rue
M. BERTHELOT, 93100 Montreuil, pour
toute la durée de la liquidation, avec les
pouvoirs les plus étendus tels que déterminés par la loi et les statuts pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser
l’actif, acquitter le passif, et l’a autorisé à
continuer les affaires en cours et à en engager de nouvelles pour les besoins de la
liquidation. Le siège de la liquidation est
fixé au 2, rue Marcelin Berthelot 93100
Montreuil. C’est à cette adresse que la
correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents concernant la
liquidation devront être notifiés. Les actes
et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au GTC de Bobigny, en annexe au
RCS.
BEAUTY 2000 -SAS au capital de
1.000 € - Siège social : 9 rue du Général
Galliéni - 93110 ROSNY SOUS BOIS 810 288 043 RCS BOBIGNY
406614A – LES ECHOS
Le 15.03.2018,l’age de la sci as immo, 33
sentier des grammonts 93160 noisy le
grand, capital 1000 €,rcs bobigny
523852739, transfert le siege social au domicile du gerant anthony saffroy sis 110
ch saint martin 69480 pommiers à compter
du 2.04.2018.rad bobigny immat villefranche tarare.
410613A – LES ECHOS
MAXENS
SARL au capital de 1.000 €. Siège social :
74, rue Waldeck Rousseau 93600 AULNAY SOUS BOIS. RCS 821 723 490 BOBIGNY.
L’AGE du 15/10/2018 statuant en application de l’article L.225-248 du Code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution de la société. Mention au
RCS de BOBIGNY.
410933A – LES ECHOS
FIFTY-FIFTY
SARL au capital de 1.000 €
Siège social : 31 av. Paul Vaillant
Couturier 93230 Romainville
841 203 417 RCS BOBIGNY
Décisions du Gérant du 17/09/2018 :
Transfert du siège social au « 58 rue Gabriel Husson 93230 Romainville » et modification de l’article 4 des statuts. Pour
avis.
SARL CGTP
SARL MGB
au capital de 8000 €
SARL au capital de 8 000 €
Siège social : 125 Av. Jean Lolive
Siège social : 5 rue des Jradins Dufour
93500 PANTIN
93100 Montreuil
RCS Bobigny : 838 152 973
RCS Bobigny 818 270 506
Par l’AGE du 12/11/2018, il a été décidé
de nommer gérant Mr KOCARSLAN Baris demeurant au : 127 Avenue Charles
Gide 77270 VILLEPARISIS en remplacement de Mr OZTAS Ramazan, démissionnaire et adjonction d’activité : gros œuvre,
terrassement, étanchéité, ravalement,
carrelage, peinture modification au RCS
de Bobigny
Le 05/11/201, l’AGE a nommé nouveau
Gérant, M. GURUGE Anura Weihena Palliya demeurant 10, rue de la Liberté 93700
Drancy, en remplacement de M. RIDEOUT James Leigh démissionnaire. Modification au RCS de Bobigny.
412056A – LES ECHOS
MANHA
SASU au capital de 500 Euros
Siège social : 16 Rue Dumas BOITE
25 93800 EPINAY-SUR-SEINE
R.C.S : 828 349 365 BOBIGNY
DISSOLUTION
Le 30/11/2018, l’associé unique a décidé
de la dissolution anticipée de la société. Il
a été nommé Monsieur Sadekur RAHMAN, demeurant au 16 Rue Dumas
BOITE 25 – 93800 EPINAY-SUR-SEINE,
en qualité de liquidateur et lui a été conféré
les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales encours, réaliser l’actif et acquitter le passif. Le siège
de la dissolution et liquidation est fixé au
16 Rue Dumas BOITE 25 – 93800 EPINAY-SUR-SEINE. C’est à cette adresse
que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la liquidation doivent
être notifiés. Mention sera faite au RCS de
BOBIGNY.
412063A – LES ECHOS
TRI VTC
SASU au capital de 1 500 Euros
Siège social : 5 ALLEE GEO ANDRE
93190 LIVRY-GARGAN
R.C.S : 834 075 863 BOBIGNY
POURSUITE DES ACTIVITES
411100A – LES ECHOS
NAZ BEAUTY. SARL au capital de
1.000 €. Siège social : 34 AV JEAN JAURES 93350 LE BOURGET. RCS
822 994 190 BOBIGNY. L’AGO du
05/11/2018 a nommé président : M PIRACHA SHAHZAD, 105 AV DE LA DIVISION
LECLERC 93350 LE BOURGET en remplacement de M TAWANA ARIF. Mention
au RCS de BOBIGNY.
Le 30/06/2018, l’associé unique et Président, après avoir constaté que l’actif net
est devenu inférieur à la moitié du capital
social, a décidé qu’il n’y avait pas lieu de
dissoudre la société, et décide également la poursuite de ses activités, conformément aux dispositions de l’article :
L223-42 du code de Commerce. Mentions
au RCS de BOBIGNY.
412065A – LES ECHOS
411580A – LES ECHOS
OPTIMUM PROTECTION
SURVEILLANCE ET SECURITE
PRIVEES
SARL au capital de 30.000 €. Siège
social : 12 Chemin Du Moulin Basset
93200 ST DENIS. RCS 509 987 822
BOBIGNY
Le Gérant, en date du 18/07/2018, a pris
acte de la fin des fonctions de gérant de :
M GOBA Zogo Toussaint, à compter du
18/07/2018.
Mention au RCS de BOBIGNY
411806A – LES ECHOS
ISOTHERME. SAS au capital de 8.000 €.
Siège social 89/91 avenue de Verdun
93230 ROMAINVILLE. R.C.S BOBIGNY
831 963 855. Par L’AGE du 17 12 2018 il
a été décidé le transfert du siège social au
20 avenue du Belvédère 93310 PRÉSAINT-GERVAIS, modification de l’objet
social par le rajout des activités de pose,
installation, entretien, maintenance et
vente de pompes à chaleur et de ballons
thermodynamiques modification au RCS
de BOBIGNY.
411993A – LES ECHOS
SARL FOLIE’S PRODUCTION
au capital de 8000 €
Siège social : 100 Av. du Général Leclerc
93500 PANTIN
RCS Bobigny 810 262 188
Par l’AGE du 12/10/2017, il a été décidé
de nommer gérante Mme NEKMOUCHE
Marie-Claire demeurant au 17, rue Blondel 75002 Paris en remplacement de M.
ERBAS Mustafa démissionnaire Modification au RCS de Bobigny.
TREMA PRODUCTIONS
SAS au capital de 30 000 Euros
Siège social : 4 RUE SAINT JUST-APT 5
93210 SAINT DENIS LA PLAINE
R.C.S : 841 392 798 BOBIGNY
TRANSFERT DE SIEGE
L’Assemblée générale du 03/12/2018, a
décidé du transfert du siège de la Société,
domiciliée au « 4 RUE SAINT JUST-APT
5 - 93210 SAINT DENIS LA PLAINE »,
elle sera désormais domiciliée à l’adresse
« 13 RUE DU DOCTEUR LANCEREAUX
75008 PARIS ». L’article 4 « SIEGE SOCIAL » des Statuts a été modifié en conséquence. Toutes les démarches ont été faites à cet effet. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de BOBIGNY. Pour avis et mention.
412068A – LES ECHOS
GRAFIKOWSKA SASU
SASU au capital de 500 Euros
Siège social : 180 RUE ETIENNE MARCEL 93170 BAGNOLET
R.C.S : 824 146 609 BOBIGNY
DISSOLUTIONS
411819B – LES ECHOS
BYG
SCI au capital de 140000,00 €
36/38 RUE PHILIBERT HOFFMANN,
93110 ROSNY SOUS BOIS
482186202 RCS Bobigny
Par décision de L’AGE en date du
30/09/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/09/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Abdelkader BEN YOUSSEF, 18 rue du Capitaine Guynemer, 93100 MONTREUIL et
fixé le siège de liquidation et l’adresse de
correspondance Dr BEN YOUSSEF - 7
rue Philibert Hoffmann 93110 ROSNEY
SOUS BOIS. Mention en sera faite au
RCS de Bobigny
411821B – LES ECHOS
BYG
SCI au capital de 140000 €
36/38 RUE PHILIBERT HOFFMANN,
93110 ROSNY SOUS BOIS
482186202 RCS Bobigny
Par décision de L’AGO en date du
30/09/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. M. Abdelkader BEN YOUSSEF 18 rue du Capitaine Guynemer, 93100 MONTREUIL,
pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Bobigny
FLACHOT ASSOCIES
SAS au capital de 2000,00 €
38 rue du Bois Chelot, 93250
VILLEMOMBLE
795359116 RCS Bobigny
Par décision de L’AGE en date du
08/12/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/12/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Vincent FLACHOT, 38 rue du Bois Chelot,
93250 VILLEMOMBLE et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Bobigny
12133802 – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A.R.L. BDF au capital de 8.000 €,
31rue de Paris 93380 PIERREFITTESUR-SEINE B 477 661 193 RCS Bobigny.
Par l’AGE du 23/11/2018, il a été décidé
la dissolution de la société. M. BICAKLI
Mehmet, 3, allée Boris Vian 93380 PIERREFITTE-SUR-SEINE a été nommé gérant liquidateur à dater de la même date.
Le siège de la liquidation est au 31, rue
de Paris 93380 PIERREFITTE-SURSEINE. RCS de Bobigny.
TRANSFERT DE SIEGE
Par décision de l’associée unique du
13/12/2018, il a été décidé le transfert du
siège de la Société, domicilié au « 180
RUE ETIENNE MARCEL, 93170 BAGNOLET ». Elle sera désormais domiciliée au
« 126 BOULEVARD HAUSSMANN,
75008 PARIS ». L’article 4 « SIEGE SOCIAL » a été modifié en conséquence. Toutes les démarches ont été faites à cet effet. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de BOBIGNY. Pour avis et mention.
412098A – LES ECHOS
INTEGRAL MARKET
SASU au capital de 2 000 euros
Siège social : 12 rue Anselme
93400 Saint Ouen
RCS BOBIGNY 839 845 062
Par l’AGE du 10/12/2018, il a été décidé
d’augmenter le capital social de 18 000 €
pour le porter à 20 000 € . et de transférer
le siège social au 36, rue allée d’Athènes
93320 Les Pavilons-Sous-Bois. Notification au RCS de Bobigny.
12133535W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DACAST
SARL au capital de 51.430 €
Siège social : 12 rue Anselme
93400 Saint-Ouen
CONSTITUTIONS
Suivant DAU du 28/11/2018, il a été décidé d’approuver les comptes de liquidation, de donner quitus au liquidateur et de
prononcer la clôture de liquidation. Radiation au RCS de BOBIGNY
Aux termes d’un acte SSP en date du
14/12/2018 il a été constitué une SCI nommée :
VENTES
IMMOBILIÈRES
411780A – LES ECHOS
1001 VIES HABITAT
Réf. : 1137 01 0036
Le siège de la liquidation est fixé au 12 rue
Anselme, 93400 Saint-Ouen.
411709B – LES ECHOS
L.A.M
Objet social : La société a pour objet : La
Propriété sous toutes ses formes, de tous
immeubles ou droits immobiliers, professionnels, commerciaux, d’habitation ou
mixte.
Siège social : 4 rue Suchet, 94700 MAISONS-ALFORT Capital : 1000 € Gérant : Mme Maud CAMORS, 4 rue Suchet,
94700 MAISONS-ALFORT Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Créteil
VEND à AULNAY SOUS BOIS (93600)
12132683 – LA VIE JUDICIAIRE
ICI EST LA S.C.M. en liquidation au capital de 10.000 € Siège : 71, rue Robespierre, 93100 MONTREUIL. Siège de liquidation : 2, rue Marcelin Berthelot,
93100 MONTREUIL. 483 953 766 RCS
Bobigny. L’AG du 31/12/2015 a approuvé
le compte définitif de liquidation, déchargé
M. Franck FORTECOËF de son mandat
de liquidateur, donné à ce dernier quitus
de sa gestion et constaté la clôture de la
liquidation à compter du jour de ladite assemblée. Les comptes de liquidation seront déposés au GTC de Bobigny, en annexe au RCS.
12133355 – LA VIE JUDICIAIRE
AOC NOISY S.A.R.L.société en liquidation au capital de 10.000 €, 3, boulevard
du Levant et 2, allée André Malraux,
93160 Noisy-le-Grand, 537525156 RCS
BOBIGNY. Aux termes de l’AGO ordinaire
en date du 1er/10/2018, les associés ont
approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus au liquidateur, prononcé la
clôture de liquidation de la société à
compter du 30/9/2018. La société sera radiée du RCS de Bobigny. Le liquidateur
21 chemin du moulin de la ville
T4 - 80 m2 au 8ème étage
DPE : D - Un emplacement de parking et
une cave
Prix résident : 121.200 € FAI(1)
LUXURY TRANSPORTS S.A.S. au capital de 3.000 €. Siège 193 av Henri Barbusse 93700 DRANCY 813.774.072 RCS
Bobigny. Par décision de l’associé unique
de la S.A.S. LUXURY TRANSPORTS 193
av Henri Barbusse 93700 DRANCY, en
date du 17/12/2018, il a été décidé de la
dissolution anticipée de la société et de sa
mise en liquidation amiable à compter de
cette date. M. Rahim HAMMI 209, chemin
de Groslay à Bobigny (93), a été désigné
liquidateur. Le siège de la liquidation est
fixé au 193 Av. Henri Barbusse à Drancy
(93700). Mention sera faite au RCS de Bobigny.
404128A – LES ECHOS
JAM IN PRIVATE KAROKE ROOMS,
SASU au capital de 5000 €. Siège social : 4 rue guichard 93110 Rosny sous
bois. 830992145 RCS BOBIGNY. Le
21/09/2018, l’associé unique a approuvé
les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et constaté la
clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de BOBIGNY.
406752A – LES ECHOS
SCI 90-92 avenue de Gallieni, SCI au capital de 1524,49 €. Siège social : 90-92
avenue gallieni 93190 Livry-gargan.
418742953 RCS Bobigny. Le 31/10/18,
les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur
Mme lucia dedeurwaerdere, 22 Avenue du
Cottage 93600 Aulnay-sous-Bois, et fixé
le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de Bobigny.
412054A – LES ECHOS
MANHA
SASU au capital de 500 Euros
Siège social : 16 Rue Dumas BOITE 25
93800 EPINAY-SUR-SEINE
R.C.S : 828 349 365 BOBIGNY
CLÔTURE DE LIQUIDATION
Aux termes du Procès-verbal de décisions
du 30/11/2018, l’associé unique a approuvé les comptes définitifs de liquidation, donné quitus au liquidateur pour sa
gestion, l’a déchargé de son mandat et
constate la clôture de la liquidation.
Les comptes du liquidateur ont été déposés au greffe du tribunal de commerce de
BOBIGNY. Mention sera faite au RCS de
BOBIGNY.
412009B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
13/12/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
Prix locataire groupe : 133.805 € FAI(2)
Prix extérieur : 142.208 € FAI(3)
Frais de notaire en sus
Charges de copropriété : 230 €/mois environ.
Taxe foncière : 1.300 €/an environ.
(1) Offre réservée exclusivement aux locataires de la Résidence concernée.
(2) Offre réservée pour les locataires de
1001 Vies Habitat du département
concerné pendant un délai de 2 mois à
compter du présent avis conformément
aux dispositions de l’article L 443-11 du
C.C.H relatif aux ventes de logements sociaux sous réserve de libération effective
des lieux.
(3) Au-delà de ce délai de 2 mois, et selon
des conditions tarifaires différentes, cette
offre s’ouvre à toute personne physique.
INOVEFA ACCESSION
Contact : Mme SARRAZIN Ghislaine
06 27 93 70 29
gsarrazin@inovefa.com
493 059 034 RCS Bobigny
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire en date du 22 novembre 2018, il a été décidé la dissolution
anticipée de la société. Mr Stéphane
ROULLAND, demeurant 1175 Flostom
Street 901030 San Francisco CA, EtatsUnis, a été désigné en qualité de Liquidateur.
SOCIETES
Suivant DAU du 28/11/2018, il a été décidé de prononcer la dissolution anticipée
de la société. Liquidateur : Mr Pascal SEGUELA demeurant 17 rue Babeuf - 93110
ROSNY SOUS BOIS. Le siège de liquidation est fixé au siège social.
12133825 – LA VIE JUDICIAIRE
411888B – LES ECHOS
94 • VAL-DE-MARNE
DIVERS
ASME
Obje t soci al : L’a ch at , la ven te ,
l’échange, la location ou sous-location,
saisonnière ou non, en nu ou en meublé
d’immeubles bâtis ou non bâtis
Siège social : 42 avenue des Fusillés de
Châteaubriant, 94100 Saint Maur des
Fossés Capital : 1000 € Gérance : M. Audrey Ménard MOREL, 42 avenue des Fusillés de Châteaubriant, 94100 Saint Maur
des Fossés Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Créteil
412114B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/11/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
TRAVAUX SOLUTIONS
Objet social : Plomberie-SanitairesChauffage-Electricité-Peinture
Siège social : 55 rue Maurice Gunsbourg,
94200 Ivry sur Seine Capital : 3500 € Président : M. Dmitry TROYNO demeurant :
1 rue des Coteaux, 95120 Ermont élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Créteil
411911A – LES ECHOS
Additif à l’annonce parue dans Les Échos
(93) le 12/12/2018, concernant la SARL
CHARCUTERIE DES 3 FRERES, il
convient de lire : L’objet social devient :
Revente de produits régionaux, charcuterie, boucherie, viande de porc, volaille, rôtisserie sur les marchés et en ambulant.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12133356 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP sous condition suspensive en date du 10/12/2018 enregistré au SERVICE DEPARTEMENTAL
DE L’ENREGISTREMENT BOBIGNY le
12/12/2018 Dossier 2018.00031248 Référence 9304P61.2018 A 15379, M. Abdelaziz DJEDIOUANE, SEVRAN (93270) 9, villa Albert Camus, a cédé à la société
PHARMACIE CENTRALE DE MONTFERMEIL, S.E.L.A.R.L. au capital de
10.000- €, sise à Montfermeil
(93370)-2, place notre dame des Anges,
en cours d’immatriculation au RCS de Bobigny, un fonds de commerce d’officine
de pharmacie situé et exploité à MONTFERMEIL (93370)-2, place notre Dame
des Anges, moyennant le prix de
1.600.000- €. La date d’entrée en jouissance est fixée au 1er/2/2019. Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues dans les
dix jours de la dernière en date des publications légales chez Me Yann NOBLESSE, Huissier de Justice, 24, rue du
chemin Vert à BOBIGNY (93000)."
12133937 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte sous signature
privée en date à ST MAUR DES FOSSES
du 18/12/2018, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : Forme : S.A.S. Dénomination :
LE GRAND PARI VEGETAL BY CEVEN
UP GARDEN. Siège : 29 PLACE DU MARECHAL JUIN, 94100 ST MAUR DES
FOSSES. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS. Capital :
25.000 €. Objet : Le conseil et la création
paysagère. Ainsi que la conception et la
réalisation de maçonneries paysagères,
de terrasses bois et composites, de toitures et de murs végétalisés, de réseaux
d’arrosage et d’éclairages, de bassins et
fontaines, de tailles, d’élagages et de plantations. La production de végétaux, d’objets de décors et l’achat et la vente de végétaux, d’objets de décors, d’oeuvres
plastiques, de mobiliers intérieur et extérieur La conception et la réalisation d’évènements de communications. Sous réserve des dispositions légales, chaque
associé dispose d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Transmission des actions : La cession des actions
de l’associé unique est libre. Agrément :
Les cessions d’actions au profit d’associés ou de tiers sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés. Président : Pascal BERNARD, 29, Place Du
Marechal Juin, 94100 ST MAUR DES
FOSSES. La Société sera immatriculée
au RCS de CRETEIL. Pour avis. Le Président.
12133448W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 27/11/2018 , il a été
constitué une Société civile immobilière :
Dénomination sociale : HURE BROS
IMMO
Siège social : 2 RUE JEANNE D’ARC
94160 SAINT MANDE
Capital social : 1000 €
Objet : l’acquisition d’un immeuble sis 54
rue de la Convention 94270 LE KREMLIN
BICETRE, l’administration et l’exploitation
par bail, location ou autrement dudit immeuble et de tous autres immeubles.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : agrément
hors associés.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Gérant : Monsieur HURE Hugo demeurant 2 rue Jeanne d’Arc 94160 SAINT
MANDE et Monsieur HURE Jonathan
demeurant 88 rue Quincampoix 75003
PARIS.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de CRETEIL.
Pour avis
12133756W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 14 novembre 2018, il a été constitué une Société par
actions simplifiée :
Dénomination sociale :
BOUCHERIE HERRAULT
Siège social : 4, rue du Général Leclerc
94220 Charenton le Pont
Capital social : 2.000 €
Objet : L’exploitation de tous fonds de
commerce de boucherie, triperie, volailles,
gibiers, rôtisserie, port frais, revente de
produits fabriqués de charcuterie, conserves, vins et liqueurs à emporter, fromage.
Durée : 99 ans
Cession des actions : agrément préalable de la collectivité des associés.
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Monsieur Patrick HERRAULT
demeurant 7, rue Nocard 94220 Charenton le Pont
Directeur Général : Madame Rachel PATRY épouse HERRAULT demeurant 7,
rue Nocard 94220 Charenton le Pont.
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil.
12133835W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon acte SSP en date du 5 décembre
2018, il a été constitué une SARL dénommée BLAX PATRIMOINE présentant les
caractéristiques suivantes : Objet social :
L’acquisition, l’aménagement et la location
de tous terrains ou immeuble à vocation
industrielle, commerciale ou d’habitation.
Siège social : 6, avenue Hache 94240
L’HAY-LES-ROSES. Capital : 2.000 euros, en numéraire. Durée : 99 ans. Gérants : M. Xavier LACHETEAU, 6, avenue
Hache 94240 L’HAY-LES-ROSES et
Mme Anne LACHETEAU, 6, avenue Hache 94240 L’HA-̂LES-ROSES. Immatriculation au RCS de Créteil.
12133900W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte authentique en date
à MONTARGIS du 17/12/2018 a été
constituée une SCI nommée :
MECHANE
Objet : Achat, location, mise en valeur de
tous immeubles.
Capital : 1.000 € (apport en numéraire).
Siège social : 1 avenue du Colonnel Fabien, 94400 Vitry-sur-Seine. Durée :
99 ans. Gérance : M. Stéphane MADELAINE, 1 avenue du Colonnel Fabien,
94400 Vitry-sur-Seine. Immatriculation :
RCS de Créteil.
12133485 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP en date à CHARENTONLE-PONT du 14/11/18, il a été constitué
une S.A.R.L. WITLINK. Siège : 4, avenue
Jean Jaurès, 94220 CHARENTON-LEPONT. Objet : Etude et conseil en matière
de système ou de configuration informatique en ce qui concerne tant le matériel
que les logiciels. La recherche et la sélection de personnel. Description poste ou rédaction CV. Sélection et présentation des
candidats. Durée : 99 ans à compter de la
date de l’immat. de la Sté au RCS de CRETEIL. Capital : 40.000 €. Gérance : M.
Mohamed Idriss BENAZZEDDINE 111,
rue de Messine 34000 MONTPELLIER.
Pour avis. La Gérance
404066A – LES ECHOS
Par ASSP le 14/11/2018, il a été constitué
la SAS : LES SOURCES IMPORT/EXPORT Capital : 1000 €. Objet : Société
Import/Export commerce de gros et distributeur. Cabinet de naturopaths et cupping
et distribution des produits de bien-être.
Boutique de bien-être alimentaire et dérivés. Siège et Président : DAHMANE Kathia demeurant 26 Rue Camille Blanc
,94400 Vitry-sur-Seine. Durée : 99 ans.
Au RCS de CRETEIL
travaux divers de manutention, montage,
déplacement de meubles, bureaux, armoires, d’entretien de locaux, de petits bricolages et l’animation d’ateliers pédagogiques – Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS - Président : Didier COCHET, demeurant 3 rue de l’Arche
– 94440 VILLECRESNES – Directeur
Général : Rudy BEGUIN, demeurant 23
rue de la Montgolfière – 93160 NOISY LE
GRAND - Immatriculation de la Société au
RCS de CRETEIL.
MODIFICATIONS
12133804W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GUSTOU
SARL au capital de 50.000 €
TUER L’ACCESSOIRE, L’ANNEXE OU
LE COMPLEMENT DES BIEN ET
DROITS IMMOBILIERS EN QUESTION.
Radiation du RCS de MEAUX et immatriculation au RCS de CRETEIL.
Par décisions de l’associée unique du
11 décembre 2018, il a été décidé de nommer en qualité de gérant, M. Thierry MOUNEYRAC demeurant 67, rue Rigolet,
91550 Paray-Vieille-Poste, en remplacement de M. Nicolas ROULLEAUX, démissionnaire.
411926B – LES ECHOS
BEYOND CONSULTING
SASU au capital de 2000 €
6 r St Hilaire, 94210 LA VARENNE ST
HILAIRE
819663253 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
18/10/2018, il a été décidé de transformer
la société en SARL Unipersonnelle sans
la création d’un être moral nouveau, à
compter du 18/10/2018.
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
Gérance : Rémy PERLY, 6 r St Hilaire
94210 LA VARENNE ST HILAIRE
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Créteil
412053B – LES ECHOS
PWOVIDENCE TRANSPORTS
WORLD WIDE
SAS au capital de 500,00 €
9 rue du pavé de grignon, 94320 Thiais
842004418 RCS Créteil
12133990W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ANFERSIL FRANCE - SARL au capital de
50.000 Euros - Siège social : 95 rue
Alexandre Fourny, 94500 CHAMPIGNY
SUR MARNE - 752 188 953 RCS CRETEIL - Aux termes de l’AGM en date du
17/10/2018, il a été décidé d’augmenter le
capital d’une somme de 50.000 euros pour
le porter à 100.000 euros. Cette augmentation de capital est réalisée au moyen de
l’élévation de la valeur nominale des
2.000 parts sociales de 25 euros à 50 euros. Les articles 6 et 7 des statuts on t été
modifiés en conséquence. Mention en
sera faite au RCS de VERSAILLES.
12133616 – LA VIE JUDICIAIRE
WHY NOT FINANCES - S.A.S. au capital de 13.500 euros. Sise 4 allée des Canotiers, 94410 St-Maurice. 491509337
RCS Tribunal de Commerce de Créteil.
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire en date du 30 octobre 2018,
les associés ont décidé malgré la perte de
plus de la moitié du capital social, qu’il n’y
avait pas lieu de prononcer la dissolution
de la société.
12133618 – LA VIE JUDICIAIRE
Par décision de L’AGE en date du
15/12/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
500,00 € à 1800 €. Mention en sera faite
au RCS de Créteil
WHY NOT FINANCES S.A.S. Capital :
13.500 €, 4, allée des Canotiers, 94410 St
Maurice. 491 509 337 RCS Créteil. Aux
termes de l’AGE en date du 30/10/2018,
les associés ont décidé malgré la perte de
plus de la moitié du capital, qu’il n’y avait
pas lieu de prononcer la dissolution de la
société.
412262B – LES ECHOS
12133812 – LA VIE JUDICIAIRE
THE BIG SMITH
EOS HOLDING S.A.S. au capital de
4.000 € 42 rue du Midi 94300 VINCENNES 807.695.911 RCS Créteil. Suivant
PV d’AGE du 1/10/2018, la société susvisée a décidé de transférer son siège au
67, rue Aristide Briand 77124 VILLENOY à compter du même jour. Les statuts
ont été modifiés en conséquence et la société fera l’objet d’une nouvelle immatriculation au RCS de Meaux. Pour avis.
SAS au capital de 5000,00 €
192 rue Lafayette,
75010 Paris
814837852 RCS Paris
Par décision en date du 03/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 242 boulevard de stalingrad,
94500 Champigny Sur Marne à compter
du 20/12/2018.
Présidence : M. christophe legros, demeurant 68 chemin des boulangers,
77860 Saint germain sur morin
DG : M. szymon kowalski, demeurant 41
avenue leverrier, 94100 Saint maur des
fosses
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil et sera radiée du RCS de Paris
12133450W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MAITRISE ET COORDINATION
CONSULTANTS
Société à responsabilité limitée-au
capital de 7.500 euros
Siège social : 14 rue Van Gogh
94430 CHENNEVIERES SUR MARNE
478 508 526 RCS CRETEIL
Par délibération en date du 17 septembre
2018, l’assemblée générale extraordinaire
a décidé de réduire le capital social de
7.500 euros à 3.750 euros par voie de rachat et annulation de 750 parts sociales
sous condition de l’absence d’intervention
de toute opposition. Par délibération en
date du 8 novembre 2018, l’assemblée générale extraordinaire a constaté la réalisation définitive de la réduction du capital social de 7.500 euros à 3.750 euros avec
effet au 8 novembre 2018. Les articles 7
et 9 des statuts ont été modifiés en conséquence.
12133934 – LA VIE JUDICIAIRE
MULTI SERVICES POSES S.A.S. Capital : 1.500 €, 1, rue des Trois Frères Mimerel, 94400 VITRY-SUR-SEINE. 829
193 739 RCS Créteil. Aux termes de l’AGE
en date du 26/11/2018, les actionnaires
ont décidé de nommer en qualité de président à compter du 1er /12/2018, M. Yann
DE GIUSTI, 57, avenue Pasteur, 91600
Savigny Sur Orge en remplacement de M.
Denis LAVENETTE. Mention sera portée
au RCS de Créteil.
404168A – LES ECHOS
hbk marbre, SASU au capital de 100 €
Siège social : 29 rue etienne dolet 94140
ALFORTVILLE 820564243 RCS CRETEIL. Le 30/10/18, l’associé unique a décidé de modifier l’objet social à compter
du 15/11/18 qui devient : le nettoyage d’intérieurs de tous types et d’extérieur Mention au RCS de CRETEIL
GM AUTO ECOLE
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Zev PAPERMAN 4 Allée Marcel Pagnol, 94000
CRETEIL, pour sa gestion et décharge de
son mandat,
411591A – LES ECHOS
Société à responsabilité limitée au
capital de 1000 euros
Siège social : 8 Place du Maréchal de
Lattre de Tassigny
822 782 645 RCS CRETEIL
Aux termes d’une décision en date du 17
décembre 2018, l’associé unique a
nommé Monsieur Fayçal HASSOUNI, demeurant 47, Rue de l’Aviation – 94310
ORLY, en qualité de Gérant, sans limitation de durée, en remplacement de Monsieur Mohamed HASSOUNI, démissionnaire. Mention sera faite au RCS de
CRETEIL.
SAS au capital de 10.000 €
412261A – LES ECHOS
CONSTRUCTION PARISIENNE
ENTRETIEN
SARL au capital de 50 000 €
Siège social : 14, rue de la Coopération 94100 ST MAUR DES FOSSES
381 794 171 RCS CRETEIL
L’AGO du 15/12/2018 a nommé gérant Didier GOMES GUARDA demeurant 1 Impasse Charles Floquet – 94340 JOINVILLE LE PONT à compter du 01/01/2019
en remplacement d’Adelino GOMES
GUARDA, gérant démissionnaire.
412271A – LES ECHOS
AJ SERVICES. SASU au Capital de 100
euros. Siège social 1 Avenue du Général
de Gaulle 94160 SAINT-MANDE. RCS
CRETEIL 840 984 868. Par L’AGE du
19 12 2018 il a été décidé le rajout des
activités de travaux d’électricité en courant fort et courant faible et travaux de serrurerie et de fermeture Modification au
RCS de CRETEIL
DISSOLUTIONS
412022B – LES ECHOS
ART-BATI SERVICES
SARL Unipersonnelle au capital de
100,00 €
76 quai Blanqui, 94140 Alfortville
511464448 RCS Créteil
Par décision de L’Associé Unique en date
du 15/12/2018 il a été décidé de la dissolution anticipée de la société et sa mise en
liquidation amiable à compter du
15/12/2018, nommé en qualité de liquidateur M. Benaïssa BADI, 95 avenue Camélinat, 91200 Athis-Mons et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
chez le liquidateur M. Benaïssa BADI.
Mention en sera faite au RCS de Créteil
ALTIZIA
2 Avenue Jean Moulin,
94120 Fontenay-sous-Bois
SAS au capital de 5 000 €
844 012 310 RCS Créteil
Siège social : 3 rue de l’Arche – 94440
VILLECRESNES
Aux termes de l’AGE en date du
12/12/2018, les actionnaires ont décidé de
transférer le siège social à 54 rue de Fresnes, 94240 Haÿ-les-Roses.
Et de nommer Directeur Général M ASSAYAG Mickael demeurant 54 rue de
Fresnes 94240 L’HAY LES ROSES en
remplacement de M AZERRAD Jonathan,
démissionnaire.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Créteil.
SCI au capital de 190.000 €. Siège social :
17 rue gustave courbet, 77400 ST THIBAULT DES VIGNES. RCS 824 248 793
MEAUX.
L’AGE du 27/11/2018 a décidé de transférer le siège social au 41 RUE DE LA
CHASSE, 94600 CHOISY LE ROI, à
compter du 02/10/2018. Durée de la société : 99 ans. Objet : ACQUISITION PAR
VOIE D’ACHAT OU D’APPORT, LA PROPRIETE,LA MISE EN VALEUR, LA
TRANSFORMATION, LA CONSTRUCTION, L’ADMINISTRATION l’ADMINISTRATION, LA LOCATION ET LA VENTE
(EXCEPTIONNELLE) DE TOUS BIENS
ET DROITS IMMOBILIERS, DE TOUS
BIENS ET DROITS POUVANT CONSTI-
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Créteil
412173B – LES ECHOS
JETWAY
SAS au capital de 38 200 €
9 Boulevard Georges Méliès, 94350
VILLIERS SUR MARNE
441714037 RCS Créteil
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
LES CLES DU VAL DE MARNE
SAS au capital de 10000,00 €
26-28 rue du Général de Gaulle, 22
Résidence de France, 94430
CHENNEVIERES SUR MARNE
813903143 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
30/11/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/11/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme Maryse MARTIAL, 26-28 rue du Général de
Gaulle, 15 Résidence de France, 94430
CHENNEVIERES SUR MARNE et fixé le
siège de liquidation et l’adresse de correspondance chez le liquidateur Mme Maryse
MARTIAL. Mention en sera faite au RCS
de Créteil
412037B – LES ECHOS
PZC
SASU au capital de 500,00 €
4 Allée Marcel Pagnol, 94000 CRETEIL
828223388 RCS Créteil
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/05/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/05/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Zev
PAPERMAN, 4 Allée Marcel Pagnol,
94000 CRETEIL et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Créteil
SCM DES DOCTEURS BUSALB
DI FRANCESCO ET
RENARD QUISFIX
Société Civile de moyens au capital de
7.500 €. Siège social : 161 BOULEVARD
ALSACE LORRAINE 94170 LE
PERREUX SUR MARNE. RCS
790 221 485 CRETEIL
L’AGE du 12/12/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 31/12/2018, nommé
liquidateur M BUSALB GERMINAL, 2
RUELLE DE LA GRIMPETTE 77580
GUERARD et fixé le siège de la liquidation
au siège social.
- donné quitus au Liquidateur, M. David
KACI ayant élu domicile au siège social
de la Société au 9 Boulevard Georges Méliès, 94350 VILLIERS SUR MARNE, pour
sa gestion et décharge de son mandat,
L’AGO du 12/12/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 31/12/2018. Radiation au RCS
de CRETEIL.
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Créteil
411838A – LES ECHOS
12133505W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MOONSTONE - Société par actions simplifiée unipersonnelle - Au capital de
200,00 euros - Siège social : 21-23 rue
Léon Geffroy, Parc des Activités de Vitry
Sud - 94400 VITRY SUR SEINE - R.C.S.
CRETEIL 818 817 744 - Aux termes des
décisions de l’associé unique en date du
8 novembre 2018, il a été décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
31 décembre 2018 et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel. Madame GAD Alexandra demeurant
35, quai de Champagne - 94140 LE PERREUX SUR MARNE en qualité de liquidateur. Le siège de liquidation est fixé à
21-23 rue Léon Geffroy, Parc des Activités
de Vitry Sud - 94400 VITRY SUR SEINE.
- Mention sera faite au RCS de Créteil.
CANNELLE-MENTHE
SARL en cours de liquidation
Au capital de 7600 €
Siège social : 1 rue Louis Rousseau
94200 IVRY-SUR-SEINE
RCS CRETEIL 477 653 588
L’AGE du 10/12/2018 a décidé de dissoudre la société par anticipation a compter
dudit jour, nommé liquidateur : Mr NAPOL
Fabrice, demeurant au 33 rue Lénine
94200 Ivry-Sur-Seine, fixé le siège social
de la liquidation au siège social ou tous
les actes et documents concernant la liquidation devront être notifies. Les formalités seront effectuées au RCS de Créteil.
Le liquidateur
12133942 – LA VIE JUDICIAIRE
411854A – LES ECHOS
ETX Cars Import, S.A.R.L. en liquidation, Au capital de 20.000 €, 9 rue Paul
Bert, 94160 SAINT-MANDE, Siège de liquidation : 9, rue Paul Bert, 94160 SAINTMANDE, 523 556 330 RCS CRETEIL. Le
8/2/2017, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter
du même jour et sa mise en liquidation
amiable sous le régime conventionnel. M.
Olivier ETCHEBARNE, 9, rue Paul Bert à
Saint-Mandé (94160), associé unique,
exercera les fonctions de liquidateur pour
réaliser les opérations de liquidation et
parvenir à la clôture de celle-ci. Le siège
de la liquidation est fixé 9, rue Paul Bert à
Saint-Mandé (94160). C’est à cette
adresse que la correspondance devra être
envoyée et que les actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au GTC de Créteil,
en annexe au RCS. Pour avis. Le Liquidateur.
CANNELLE-MENTHE
SARL en cours de liquidation
au capital de 7600 €
Siège social : 1 rue Louis Rousseau
94200 IVRY-SUR-SEINE
RCS CRETEIL 477 653 588
Aux termes d’une délibération en date du
25/12/2018, il a été approuve les comptes
définitifs de la liquidation, déchargé MR
NAPOL Fabrice de son mandat de liquidateur, donne a ce dernier quitus de sa
gestion et constate la clôture de la liquidation a compter du jour de ladite assemblée.
Les comptes de liquidation seront déposés au greffe du TC de Créteil.
Le liquidateur
411903A – LES ECHOS
412025B – LES ECHOS
410546A – LES ECHOS
SCI PIQUETAILLE
SASU au capital de 500 €
4 Allée Marcel Pagnol, 94000 CRETEIL
828223388 RCS Créteil
Par décision de L’AGO en date du
15/12/2018 les Associés ont :
12133784W – LE PUBLICATEUR LEGAL
412209A – LES ECHOS
PZC
Par décision de l’Associé unique en date
du 31/05/2018 l’associé unique a :
12133939 – LA VIE JUDICIAIRE
SARL O PAPILLON D IVRY au capital
de 1.000 €, 107 Rue Molière 94200 IVRYSUR-SEINE - 821 930 104 RCS CRETEIL
Suivant décisions de l’AGE du 28/7/2017,
les associés, statuant dans le cadre des
dispositions de l’article L.223-42 du Code
de commerce, ont décidé de ne pas dissoudre la société. Dépôt légal au GTC de
CRETEIL. Pour avis.
407079A – LES ECHOS
411820A – LES ECHOS
Siège social : 38, rue d’Avignon
94621 RUNGIS CEDEX
842 504 763 RCS CRETEIL
412040B – LES ECHOS
Crossbird, SASU au capital de
6000 €. Siège social : 50 quai du parc
94100 Saint-maur-des-fossés.
527940134 RCS Creteil. Le 22/11/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M.
Jacques Lannefranque, 50 Quai du Parc
94100 Saint-Maur-des-Fossés , et fixé le
siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de Creteil.
94550 CHEVILLY-LA-RUE
MALOC
Par acte SSP à Villecresnes du
18/12/2018 a été constituée la SAS ALTIZIA, au capital de 5.000 € – Siège : 3 rue
de l’Arche – 94440 VILLECRESNES –
Objet : La plantation, les soins et l’entretien des espaces verts, la vente de végétaux et fournitures diverses pour les espaces verts (terreau, graviers,
bordures&hellip ; ) et à titre accessoire les
services généraux dans les locaux, tous
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
12133944 – LA VIE JUDICIAIRE
ETX Cars Import - S.A.R.L. en liquidation au capital de 20.000 € ; sise 9 rue
Paul Bert, 94160 SAINT-MANDE. Siège
de liquidation : 9 rue Paul Bert, 94160
SAINT-MANDE - 523 556 330 RCS CRETEIL. Décision du 28/02/2017 l’associé
unique, après avoir entendu le rapport du
liquidateur, a approuvé le compte définitif
de liquidation, déchargé Olivier ETCHEBARNE, demeurant 9 rue Paul Bert à
Saint-Mandé (94160), de son mandat de
liquidateur, lui a donné quitus de sa gestion et prononcé la clôture de la liquidation. Les comptes de liquidation seront déposés au GTC de Créteil, en annexe au
RCS. Pour avis. Le Liquidateur.
SCI DALMOR
SCI au capital de 6 000 euros
Siège social : 38 rue Eugène Givors
94240 L’HAY LES ROSES
440 498 061 R.C.S. CRETEIL
Suivant PV de l’AGE du 26/11/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société ; la nomination de M. Vincent
MORGAT, demeurant 11 rue Jean Brunet,
92190 MEUDON, en qualité de liquidateur ; la fixation du siège de liquidation au
siège social, pour les besoins de la correspondance. Modification au RCS de
CRETEIL.
412275A – LES ECHOS
12133997 – LA VIE JUDICIAIRE
SCM CRISTOCARD Au capital de
11.281,23 €, 9, rue du Général Leclerc,
94000 CRETEIL, RCS Créteil 338 228
117. Par AG du 31/3/2018, ont été approuvés les comptes de liquidation et quitus a
été donné au liquidateur, déchargé de son
mandat. Clôture de liquidation à la même
date. Dépôt des actes et mention au RCS
de Créteil.
L.E.R IMPORT sas au capital de 5 000 €
- Siège social : 1 allée Nicephore Niepce
94300 VINCENNES -812 718 484 RCS
CRETEIL. D’un PV de l’AG du 31/12/2018,
il résulte que la dissolution anticipée de la
société a été prononcée à compter de ce
jour suivie de sa mise en liquidation. A été
nommé en qualité de liquidateur, M. Jonathan SITRUK, demeurant à VINCENNES
(94300) 1, allée de Nicephore Niepce, à
qui ont été conférés les pouvoirs les plus
étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter
le passif. Le siège de la liquidation est fixé
au siège social. C’est à cette adresse que
la correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents concernant la
liquidation devront être notifiés. Le dépôt
des actes et pièces relatifs à la liquidation
sera effectué au GTC de Créteil. Pour
avis.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 19
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
VENTES
IMMOBILIÈRES
412002A – LES ECHOS
La société ADOMA (SAEM)
Vend à
CHENNEVIERES-SUR-MARNE (94430)
73 avenue du Bois
UN PAVILLON à rénover de type 6
d’une surface habitable de 144,34 m2,
édifié sur un terrain de 270 m2, comprenant au rez-de-jardin, garage, hall, chaufferie, au rez-de-chaussée surélevé : entrée, séjour double, cuisine, chambre,
w.-c., salle de bain, au 1er étage : 2 chambres sous combles, salle d’eau - Classe
Energie : E - Prix : 280.000 € * (hors frais
de notaire et d’agence)
Votre Contact :
Elsa SOLVIGNON - Tél : 01 40 61 43 61
Elsa.SOLVIGNON@adoma.cdc-habitat.fr
* Offre réservée exclusivement aux locataires d’ADOMA du département du VALDE-MARNE (94) ainsi qu’aux gardiens
d’ADOMA pendant deux mois à compter
de l’accomplissement de l’ensemble des
mesures de publicités prévues par l’article
R-443-12 du CCH relatif aux ventes de logements sociaux.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12133363 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 26/11/2018,
enregistré au Service départemental de
l’enregistrement de Créteil le 3/12/2018,
Dossier 2018.00031882, référence
9404P61.2018 A 11364 ; La Sté TEENERGY, S.A.R.L., Capital 7.622,45 €,
sise 27, rue du Pont de Créteil 94100
SAINT-MAUR-DES-FOSSES, 417 722
774 RCS CRETEIL, déclarée en Liquidation Judiciaire par un Jugement du TC de
Créteil du 16/5/2018, représentée par la
SELARL SMJ, Liquidateur, A CEDE à la
Sté THE GAME CLUB, S.A.R.L., Capital
20.000 €, sise 27, rue du Pont de Créteil
94100 SAINT-MAUR-DES-FOSSES, en
cours de formation au RCS de Créteil, représentée par M. Sébastien CHARRETEUR, Gérant, son fonds de commerce
ayant pour activité "Activités physiques
et culturelles en général" exploité
27, rue du Pont de Créteil 94100 SAINTMAUR-DES-FOSSES, moyennant le prix
de 16.400 €, payable comptant. Ladite
cession autorisée par Ordonnance de
Monsieur le Juge Commissaire du
23/10/2018. Prise en jouissance :
23/10/2018. Transfert de propriété :
26/11/2018. Oppositions : S’agissant
d’une cession de fonds de commerce intervenue dans le cadre des dispositions
des articles L 621-9 - L 641-11 et L 642-19
régissant la Liquidation Judiciaire, il n’y a
pas lieu à réception d’opposition, les
créanciers ayant déjà été invités à déclarer leurs créances auprès des Liquidateurs, ès-qualités, conformément à la Loi.
12133353W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 30/11/2018,
enregistré au SIE de Créteil, le 12/12/2018
Dossier 2018 00032289, référence
9404P61 2018 A 11563
La société « NICOLAIN » sarl au capital
de 7.500 € dont le siège social est situé
19 avenue Quihou, 94160 Saint Mandé 503 298 382 RCS CRETEIL,
a cédé à
la société « DTMS » sas au capital de
10.000 € dont le siège social est situé
19 avenue Quihou, 94160 Saint Mandé 841 597 768 RCS CRETEIL, un fonds de
commerce de « Vins et liqueurs, café,
bar, restaurant, club », sis et exploité au
19 avenue Quihou - 94160 Saint Mandé.
L’entrée en jouissance a été fixée au
30 novembre 2018 moyennant le prix principal de 132.000 €.
Les oppositions s’il y a lieu seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales au fonds vendu
pour la validité.
UNIQUE GÉRANCE
12133778W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte sous seing privé en date
du 12 décembre 2018,
la société CARREFOUR PROXIMITE
France, Société par Actions Simplifiée au
capital de 47.547.008 euros, ayant son
siège ZI Route de Paris - 14120 MONDEVILLE, immatriculée au Registre du
Commerce et Sociétés de CAEN sous le
numéro 345 130 488
a mis fin au contrat de location gérance
consenti à compter du 27 décembre 2017
à la société ASIREM, Société A Responsabilité Limitée au capital de 7.500 euros,
ayant son siège à SAINT-MAUR-DESFOSSES (94100) 13-15 Rue Baratte Cholet, immatriculée au Registre du
Commerce et Sociétés de CRETEIL sous
le numéro 833 971 773.
Portant sur un fonds de commerce d’alimentation générale du type supermarché
sis et exploité à SAINT-MAUR-DES-FOSSES (94100) 13-15 Rue Baratte Cholet,
sous l’enseigne CARREFOUR BIO et cela
à compter du 12 décembre 2018 à 16 heures.
12133981W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte sous seing privé en date
du 29 octobre 2018, La société CARREFOUR PROXIMITE FRANCE, Société par
Actions Simplifiée au capital de
47.547.008 Euros, ayant son siège ZI
Route de Paris 14120 MONDEVILLE, immatriculée au Registre du Commerce et
Sociétés de CAEN sous le numéro
345 130 488
a donné en location gérance à
la société ALIDINA, Société À Responsabilité Limitée au capital de 10.000 Euros,
ayant son siège social à IVRY-SURSEINE (94200) 26 Rue Michelet, immatriculée au Registre du Commerce et des
Sociétés de CRETEIL sous le numéro
539 542 126,
un fonds de commerce d’alimentation
générale de type supermarché sis à ALFORTVILLE (94140) 194 rue Paul Vaillant
Couturier sous l’enseigne « CARREFOUR CONTACT ».
Le présent contrat est consenti pour une
durée d’une année à compter du 29 Octobre 2018 pour se terminer le 28 octobre
2019.
A l’expiration de cette période initiale, le
présent contrat se reconduira tacitement
pour une durée indéterminée.
95 • VAL-D'OISE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
12133179W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon un acte SSP du 03/12/2018, il a été
constitué une SCI dénommée
SCI CARMI
Capital : 10.000 €. Siège social : BEAUCHAMP (95250) 6, Avenue des Marronniers. Durée : 75 ans. Objet : La propriété
par voie d’acquisition, de construction ou
autrement, de tous biens et droits immobiliers. Les parts sociales sont librement
transmissibles entre associés, ainsi qu’en
ligne directe ; toutes autres cessions n’interviennent qu’avec l’agrément de l’AGE.
Gérance : Mesdames Pierrette FELDGAJER veuve CISINSKI, dt BEAUCHAMP
(95250) 6, avenue des Marronniers et Marie-Annick PITALLIER, dt PARIS (75017)
15, rue Brey. Immatriculation : Rcs Pontoise.
12133395W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date à ERAGNY SUR OISE du 13 décembre 2018, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
Forme sociale : Société par actions simplifiée
Dénomination sociale : LMXesport
Siège social : 28 rue de Flore – 95610
ERAGNY SUR OISE
Objet social : directement ou indirectement, tant en France qu’à l’étranger : Toutes prestations de conseil et de services
de Team building à destination de toutes
entreprises privées publiques quelque soit
leur activité, et plus particulièrement l’animation et l’organisation de jeux vidéo en
réseau (eSport) pour renforcer la motivation des collaborateurs et la cohésion des
équipes ;
Durée de la Société : 99 ans à compter
de la date de l’immatriculation de la Société au RCS de Pontoise.
Capital social : 50.000 euros.
12133734W – LE PUBLICATEUR LEGAL
411018A – LES ECHOS
411934A – LES ECHOS
Suivant acte sous seing privé du
04/12/2018.
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/12/2018 il a été constitué une société.
Dénomination sociale : L.N.D. Siège social : 6, Place des 7 Fontaines – 95150
TAVERNY Forme : EURL Capital :
1 000 € Objet social : Le commerce de
gros de divers produits et articles dans
spécialisation particulière et la vente au
détail de divers produits alimentaires Gérant : Monsieur Jérôme GOURGUECHON demeurant 111, Rue des 17 Martyrs – 60570 ANDEVILLE Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au RCS
de PONTOISE
Par acte SSP en date du 10/11/2018, il a
été constitué une EURL denommée
BLACK BIL. Capital : 1500 euros. Siège
Social : 14 RUE DE SPRIMONT 95360
MONTMAGNY. Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR (VTC) ET LOCATION DE VEHICULES SANS
CHAUFFEUR , ACHATS ET VENTES DE
MATERIELS NON REGLEMENTES. Gérance : M. KHEMANE FAHED demeurant
14 RUE DE SPRIMONT 95360 MONTMAGNY. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Pontoise.
411060A – LES ECHOS
411951A – LES ECHOS
Digidy
Par acte SSP du 19/06/2018, il a été
constitué la SELARL BRAMI & ASSOCIES au capital de 10000 € :
Dénomination : KATS
Forme juridique : Société par Actions
Simplifiée
Siège social : 30 rue Daniel Panquin
95140 GARGES LES GONESSE
Objet social : MACONNERIE, GROSOEUVRE Durée de la société : 99 ans
Capital social : 1. 000 €uros.
Président : Monsieur KARBOUB Fethi
demeurant 30 rue Daniel Panquin 95140
GARGES LES GONESSE.
Admission aux assemblées : chaque
associé a le droit de participer aux décisions collectives par lui-même ou par son
mandataire. Chaque action donne droit à
une voix. Cession d’agrément : cession
libre.
L’immatriculation sera faite au RCS de
Pontoise.
12133360 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris du 6/12/2018, il a été constitué une
S.A.S. présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination : GROUPE
LAALJ. Siège : 30, rue Jean Jaurès 95600 EAUBONNE. Objet : la prise de
participation dans des sociétés, la fourniture d’assistance et de conseil aux sociétés dans lesquelles elle détient des titres,
la fourniture d’assistance et de conseil en
matière de gestion et d’optimisation des
structures, la participation active à la
conduite de la politique et au contrôle des
filiales en qualité de holding animatrice, la
gestion centralisée de la trésorerie des filiales. Capital : 440.040 €, entièrement libéré. Durée : 99 ans. Admission aux assemblées et droit de vote : Tout associé
peut participer aux assemblées sur justification de son identité et de l’inscription en
compte de ses actions. Chaque associé
dispose d’autant de voix qu’il possède ou
représente d’actions. Agrément : Les actions ne peuvent être cédées, sauf entre
associés, qu’avec l’agrément préalable de
la collectivité des associés statuant à la
majorité qualifiée des voix des associés
disposant du droit de vote. Présidence :
Monsieur Ismail LAALJ, 30, rue Jean Jaurès - 95600 EAUBONNE, né le 29/1/1971
à Casablanca (Maroc), de nationalité française. La société sera immatriculée au
RCS de Pontoise. Pour avis
Forme : Société par actions simplifiée
Siège : 7 rue des Grouettes 95000 Neuville-sur-Oise
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
Capital social : 100 euros
Objet : Pilotage, gestion de projet et
conseil informatique dans le domaine de
la digitalisation.
Exercice du droit de vote : Tout associé
peut participer aux décisions collectives
sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions au jour
de la décision collective. Sous réserve des
dispositions légales, chaque associé dispose d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions.
Transmission des actions : La cession
des actions de l’associé unique est libre.
Président : Mme Elisa, Chanvathei PHAK
demeurant 7 rue des Grouettes 95000
Neuville-sur-Oise.
411114A – LES ECHOS
Par acte SSP du 10/12/2018 il a été constitué une SCI dénommée :
C.H.S
Objet social : La société a pour objet
l’exercice en commun de la profession de
Chirurgiens Dentistes.
Siège social : 51 Ter Rue Jean Jaures
95400 Arnouville-lès-Gonesse.
Durée : 99 ans à compter de son immat
au rcs de PONTOISE.
Gérance : M. Brami Dan, demeurant 27
rue Saint Ferdinand, 75017 Paris, Mme
BRAMI née BISMUTH Denise, demeurant
10 Rue Alfred Roll, 75017 Paris
Dénomination :
SMART DECOBAT
Objet social : Décoration, peinture, Travaux de revêtement des sols et des murs
Siège social : 15 rue Rino Della Negra
95100 Argenteuil.
Capital : 1000 €
Durée : 99 ans
Gérance : M. Ali Raza, demeurant 15 rue
Rino Della Negra, 95100 Argenteuil
Immatriculation au RCS de Pontoise
409652A – LES ECHOS
Acte SSP du 10/12/2018, constitution
EURL dénommée PRODIG. Siège : 9 rue
Louis Pasteur 95450 ABLEIGES. Capital : 1.000 €. Objet : La société a pour objet, en France comme à l’étranger : prestations de services à destination des
entreprises en matière de marketing, de
communication, de développement
commercial - conseils, accompagnement,
formations, maîtrise d’oeuvre de projets
marketing digitaux, coaching de cadres et
de dirigeants, et, plus généralement, toutes opérations industrielles, civiles,
commerciales, financières, juridiques,
économiques, mobilières ou immobilières,
se rapportant directement ou indirectement à l’objet social ainsi spécifié, ou susceptibles d’en faciliter l’extension ou le développement, et à tout autre objet similaire
ou connexe. Gérance : M. Franck PELAGATTI, 9 rue Louis Pasteur 95450 ABLEIGES. Durée : 99 ans. RCS PONTOISE
410338A – LES ECHOS
Il a été constitué une SARL :
Dénomination :
VEGETARI & CO
Président désigné pour une durée illimitée : Monsieur Birali, Jean-Marc MUSHAMALIRWA, né le 1er mars 1982 à Ottignies (Belgique), de nationalité française,
demeurant 28 rue de Flore à Eragny sur
Oise (95610),
Siège social : 7 rue de Clermont, 95400
ARNOUVILLE
Transmission des actions : les cessions
d’actions sont soumises à agrément
conformément aux statuts.
Durée : 99 ans
Capital : 500 €
Objet : Vente de fruits et légumes, vente
de fleurs.
Immatriculation de la Société au RCS de
Pontoise.
Gérante : MARIE ALPHONSA ARQUIANADIN, 8 rue Gounod, 95400 VILLIERSLE-BEL.
Pour avis, le Président.
Immatriculation : RCS PONTOISE.
Sigle : JG&CO
Par décision de L’AGE en date du
20/10/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 17 R HENRI
MONNIER, 75009 PARIS à compter du
20/10/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Paris et sera radiée du RCS
de Pontoise
412126B – LES ECHOS
SE HOLDING
SARL au capital de 1000,00 €
18 RUE DU LANGUEDOC - LES
BETHUNES, 95310 SAINT OUEN
L’AUMONE
749842308 RCS Pontoise
Par décision en date du 12/11/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 2 MAIL JOLIOT CURIE,
95310 SAINT OUEN L’AUMONE à
compter du 12/11/2018. Mention en sera
faite au RCS de Pontoise
412127B – LES ECHOS
MazOcean
Constitution SSP à Arnouville en date du
14-12-2018 de : MazOcean. Forme : SAS
. Capital : 1000 Euros. Siège : 28 Avenue
Balzac, 95400 Arnouville. Durée : 99 ans.
Directeur général : Mme Mungur Nassreen, 21 Rue Kleinpeter 95400 Arnouville. Présidence : M. Mohamad Naser
Mungur , 28 Avenue Balzac 95400 Arnouville. Objet : Import-export denrées alimentaires. Activités connexes. Droit de
vote et admission aux assemblées permis
à chaque actionnaire. RCS : Pontoise.
ECO-STABLE
SARL au capital de 1000,00 €
18 rue du Languedoc - Les Béthunes,
95310 Saint Ouen l’Aumone
815231089 RCS Pontoise
Par décision du Gérant en date du
12/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 2 MAIL JOLIOT CURIE, 95310 SAINT OUEN L’AUMONE à compter du 12/11/2018. Mention
en sera faite au RCS de Pontoise
12133191W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 61 Avenue des jasmins
95500 GONESSE. Capital : 1.000 €. Objet : L’acquisition, l’administration et locations de biens. Gérant : Mme CELIK Hevi,
61 avenue des jasmins 95500 GONESSE.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PONTOISE.
411733A – LES ECHOS
Par acte SSP du 20/11/2018, il a été
constitué une SARL ayant les caractéristiques suivantes :
JG CONSULTING
SASU au capital de 5000,00 €
8 ALL LUCIE AUBRAC, 95600
EAUBONNE
823707112 RCS Pontoise
411954A – LES ECHOS
412245A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 23/11/2018, il a
été constitué une SCI dénommée :
RAUCYNIELLIE
Capital : 100 €
404743A – LES ECHOS
411909B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous seing privé établi à Persan (95) en date du 3 décembre
2018 il a été constitué une société à responsabilité limitée présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
HOLDING KG
Siège social : 188, Avenue Jacques Vogt
– 95340 PERSAN,
Objet : l’acquisition, la prise de participation, la gestion et la cession de tous titres,
valeurs mobilières, participations financières, dans toutes affaires, entreprises, sociétés commerciales, industrielles, financières, mobilières ou immobilières, ainsi
que l’exercice de tous les droits attachés
à ces participations et valeurs mobilières ;
toutes opérations financières, mobilières
ou immobilières et toutes formes d’endettement se rattachant directement ou indirectement à cet objet, ou tout autre similaire ou connexe, et susceptibles d’en
favoriser la réalisation.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au registre du commerce et des
sociétés de Pontoise,
Capital : 240 000.00 €
Au capital de 76.240 euros
Siège social : 222 rue Michel Carré
95870 BEZONS
428 889 760 R.C.S. PONTOISE
Objet social : l’acquisition, l’administration et l’exploitation par bail, location ou
autrement de tous immeubles bâtis dont
elle pourrait devenir propriétaire
Par décisions en date du 25 septembre
2018, l’associé unique a décidé de transférer le siège social et de modifier corrélativement l’article 4 des statuts.
Gérance : Mr Cyrille DABI demeurant 11,
Avenue Fontenelle - 95350 Saint Brice
sous Forêt
Cessions de parts sociales : les parts
sociales ne peuvent être cédées qu’avec
un agrément de la collecvité des associés.
Seront dispensées d’agrément les cessions à des associés ou au conjoint de l’un
d’eux ou à des ascendants ou descendants du cédant.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Pontoise.
MODIFICATIONS
411710B – LES ECHOS
BATTERY MASTER
ENGINEERING
SARL au capital de 7622,45 €
11 Bis rue de Boutrolle, 95420 NUCOURT
423421577 RCS Pontoise
Pour avis,
Par décision de L’AGO en date du
10/12/2018 il a été pris acte de la démission du Gérant M. BERNARD DEQUAIRE, à compter du 10/12/2018. Mme
CAROLINE BASSEGUY, Gérant, demeure seul dirigeant à compter de cette
même date. Mention en sera faite au RCS
de Pontoise
Par acte SSP du 03/12/2018 il a été constitué une SASU déno mmée : P =UI
CONSEIL Siège social : 19 rue des rossignols 95150 TAVERNY Capital : 3.000 €
Objet : Conseil en installations électriques-Etudes d’exécution Président :
MUNDWILLER Olivier 19 rue des rossignols 95150 TAVERNY Transmission des
actions : Actions librement cessibles entre
associés uniquement. Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
Société par actions simplifiée
Siège social : 11, avenue de Fontenelle
95350 ST BRICE SOUS FORET
Gérant : Madame Sevnur KARAKAS, demeurant 28 Rue de la Mairie, 95820
BRUYERES-SUR-OISE.
411899A – LES ECHOS
ALLIANCE GUMS &
INDUSTRIES – A.G.I.
À compter du 25 octobre 2018, le siège
social :
- qui était à BEZONS 95870 – 222 rue
Michel Carré,
- est désormais à CORMEILLES EN PARISIS 95240 – ZAC des Bois Rochefort
16 Chemin du Bas des Indes Bâtiment F.
12133409W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA NOISETTE BLEUE
S.A.R.L. au capital de 8.000 €
81, rue de Rennes - 75006 PARIS
498 876 895 RCS PARIS
Suivant acte en date du 27/11/2018, il a
été décidé de transférer le siège social au
2, avenue de Verdun 95150 TAVERNY à
compter du 27/11/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Dirigeant : Monsieur Patrick BUNEL, 2/4,
rue de la République 60240 CHAMONT
EN VEXIN.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Pontoise.
Pour avis.
12133426W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BEST SERVICE & TRANSFERT
SÀRL au capital de 5.000 €
411893B – LES ECHOS
JG CONSULTING
SASU au capital de 5000 €
8 all Lucie Aubrac, 95600 EAUBONNE
823707112 RCS Pontoise
Par décision en date du 20/10/2018, il a
été décidé de transformer la société en
SARL Unipersonnelle sans la création
d’un être moral nouveau, à compter du
20/10/2018.
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
Sigle : JG&Co
Gérance : Jean-Guillaume LARUE, 6 r
d’australie 91300 MASSY
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Pontoise
Siège social : 5 rue Lavoisier
95220 HERBLAY
801 495 250 RCS PONTOISE
D’un PV de l’AG du 15/12/2018, il résulte
que le siège social est transféré, à
compter du 01/01/2019, du 5 rue Lavoisier
(95220) HERBLAY au 160 Chaussée Jules César à (95130) LE PLESSIS-BOUCHARD.
En conséquence, l’article 4 des statuts a
été modifié.
Dépôt légal au RCS de PONTOISE.
Pour avis, la gérance.
12133869W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CETIBAM
Société anonyme au capital de
373.600 euros
Siège social : 127 avenue Jean Rostand
95330 DOMONT
998 229 629 RCS PONTOISE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Aux termes de l’AGE du 26/11/2018, il a
été décidé de transformer la société en
SAS sans la création d’un être moral nouveau, à compter du 26/11/2018. La dénomination, le capital, le siège, la durée, l’objet et la date de clôture de l’exercice
demeurent inchangés.
Président et Président du Conseil d’Administration : Monsieur Pierre BATTAGLIA,
64 rue de Marines 95810 VALLANGOUJARD
Directeur Général : Monsieur Olivier TONINO, 58 rue Robert Thomas 95390
SAINT PRIX
Administrateurs :
Monsieur Pierre BATTAGLIA, susnommé,
Monsieur Olivier TONINO, sus-nommé,
Monsieur Christian TONINO, 19 Ruelle
aux Loups 95560 MAFFLIERS
Madame Annick TONINO née DEGIEN,
158 Rond Point Saint Charles 75015 PARIS
Monsieur Patrice DEVILLERS, 8 rue du
Chemin Vert 95460 EZANVILLE
Madame Nathalie DESOUCHE née TONINO, 32 avenue Lénine 93230 ROMAINVILLE
Monsieur Salvador BLANCO, 36 Grande
Rue 95460 EZANVILLE
Madame Christiane DEVILLERS née GILLOT, 3 Venelle de Valicieux 95290 L’ISLE
ADAM.
Commissaires aux comptes confirmés
dans leurs fonctions : DF&ASSOCIES, titulaire - Madame Laurette PICHELIN, suppléant
12134026W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Juniper Pharmaceuticals
France
Société à responsabilité limitée au
capital de 40.000 €
Siège social : 20, rue Lavoisier
95300 PONTOISE
393 814 165 R.C.S. PONTOISE
Le 30 novembre 2018, les Associés ont
pris acte de la démission de Monsieur Jeffrey Young de ses fonctions de cogérant
et ont nommé trois cogérants, Monsieur
Kirk Walsh, demeurant 43 Lathrop Avenue, Madison, NJ 07940, (Etats Unis
d’Amérique), Monsieur Alessandro Maselli,demeurant 2 Holcombe House Gardens, Sunningdale, SL5 0FD, (RoyaumeUni) et Monsieur Jonathan Arnold,
demeurant Erlistrasse 8, 6312 Steinhausen, (Suisse).
Cette décision prend effet à compter du
30 novembre 2018
Pour avis - RCS Pontoise.
197731A – LES ECHOS
CERGY PONCEAU 3
SAS au capital de 250000 €
Siège social : 3 rue du Ponceau
95000 Cergy
537 922 973 RCS de Pontoise
L’AGE du 23/10/2018 a décidé de :
- Transférer le siège social de la société
36 rue des Mousserons, 95800 Cergy
- Modifier l’objet de la société en ajoutant
les activités suivantes : L’achat, la propriété, la gestion, l’administration, la gérance et plus généralement l’exploitation
par bail, location ou sous location, la prise
à crédit-bail, la vente de tous immeubles
urbains à usage d’habitation, usage industriel ou commercial ainsi que les prestations de services destinés aux locataires.
L’activité de marchand de biens
Modifications à compter du 30/10/2018.
Mention au RCS de Pontoise
200178A – LES ECHOS
MECA TRANS
404117A – LES ECHOS
SKB COM :EURL au capital de
10000 €.Siège social 20 RUE DE L
ABONDANCE 95800 Cergy.837 955 228
RCS de Pontoise.L’AGE du 15/10/2018 a
nommé en qualité de gérant M. MISAK
YOUSAB, demeurant 140 Avenue Paul
Vaillant Couturier, 93120 La Courneuve
en remplacement de M. Selvakumar SELVARASA, à compter du 15/10/2018.Modification au RCS de Pontoise
404764A – LES ECHOS
802 527 903 RCS de Pontoise
L’AGO du 08/10/2018 a nommé en qualité
de gérant M. M’HIMDI Azaiez, demeurant
47 rue des sablons, 95310 Saint-Ouenl’Aumône en remplacement de Mme CASSELEUX Céline, à compter du
08/10/2018.
Modification au RCS de Pontoise
Par décisions du 5 février 2018, l’associé
unique a décidé de modifier, à compter du
même jour, la dénomination sociale qui
devient SCI J.C.G.P., et de proroger la durée de la société de 49 années pour la
porter à 99 années à compter de son immatriculation au Registre du Commerce et
des Sociétés. Les articles 2 et 5 des statuts ont été modifiés en conséquence.
411341A – LES ECHOS
MAZAL TOV -PIZZA TOVA
SAS au capital de 1000 €
SC LAPIERRE
Siège social : 42 Boulevard Albert Camus
95200 Sarcelles
Société Civile au capital de 40.000 €
809 425 911 RCS de Pontoise
Siège : 10 RUE DES SAULES 95360
MONTMAGNY
L’assemblée générale du 01/12/2018 a
décidé de ne pas dissoudre la Société
bien que les capitaux propres soient inférieurs à la moitié du capital social.
499353852 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 01/11/2018, il a
été décidé de transférer le siège social au
9 RUE SEVERINE 93380 PIERREFITTE
SUR SEINE. Radiation au RCS de PONTOISE et ré-immatriculation au RCS de
BOBIGNY
Modification au RCS de Pontoise
411738A – LES ECHOS
EXTENSION ACADEMY
SARL au capital de 8.000 Euros
406112A – LES ECHOS
Le 14.11.2018,l’age de la sci denard, 15 r
du docteur roux 95240 cormeilles en parisis, capital 500 €,rcs pontoise
805027976,transfert le siege au domicile
du gerant damien delvaux sis 2 rte de la
passerelle 78110 le vesinet. rad pontoise
immat versailles.
408130A – LES ECHOS
DJAYZ-SET FIBER
SASU au capital de 1.000 €
Siège social : 4 Résidence du Port 95260
MOURS
837 533 322 RCS PONTOISE
Par décision du président du 16/11/2018,
il a été décidé de transférer le siège social
au 8 rue du Général de Gaulle 02880
BUCY LE LONG. Radiation au RCS de
PONTOISE et immatriculation au RCS de
SOISSONS
408745A – LES ECHOS
ENTREPOTES
Siège social : Passage Aquitaine – Centre
Commercial Les Flanades,
Par AG du 14 décembre 2018, il a été décidé de nommer Gérant Monsieur Patrick
BERREBY, 10 rue de Paris – 95350
SAINT-BRICE-SOUS-FORET, en remplacement de Monsieur Mehdi BELHABIB,
démissionnaire.
Modification au RCS de PONTOISE.
411785A – LES ECHOS
SARL KOUP WENT 1, Square de la Chapelle 95470 SURVILLIERS Capital
70.000 € RCS PONTOISE 405 360 504
PROCES VERBAL DE L’ASSEMBLEE
GENERALE ORDINAIRE EN DATE DU
14 DECEMBRE 2018 L’assemblée générale décide de nommer Mr Vincent ROQUET demeurant 6, Rue de Berlaimont
59400 CAMBRAI en qualité de gérant à
compter du 14 décembre 2018 pour une
durée illimitée en remplacement de Mr Daniel ROQUET.
411786A – LES ECHOS
REDOU
SARL au capital de 7.622,45 €
Siège social : Résidence du Parc, 4 Place
du Patis, 95290 L’ISLE ADAM
Siège : 42 RUE ALEXANDRE DUMAS
95140 GARGES LES GONESSE
843 276 890 RCS PONTOISE
384093472 RCS de PONTOISE
L’AGE du 01/12/2018 de la SARL ENTREPOTES a décidé de transférer le siège social de : Résidence du Parc, 4 Place du
Patis 95290 L’ISLE ADAM à Immeuble
« LES ALIZES », Avenue Jean Jaurès,
83120 SAINTE MAXIME à compter du
01/12/2018, et de modifier l’article 4 des
statuts. La Société, immatriculée au RCS
de PONTOISE sous le numéro
843 276 890 fera l’objet d’une nouvelle immatriculation auprès du RCS de FREJUS.
Pour avis. La Gérance.
Par décision de l’AGE du 17/12/2018, il a
été décidé de transférer le siège social au
1er étage Porte 102, 2 avenue Frédéric Joliot Curie 95200 SARCELLES. Mention au
RCS de PONTOISE.
410497A – LES ECHOS
VAL D’OISE JARDINS
SAS au capital de 241.500 €
Siège social : 7 rue Falande
95720 Bouqueval
332 360 742RCS PONTOISE
Décisions de l’AGO du 15/11/2018 : Nomination en qualité de Président de GERMAIN TUPLER HOLDING, SARL sise 83
rue d’Aboukir 75002 Paris (842 467 524
RCS PARIS) en remplacement de Mr Frédéric DOUCET démissionnaire. Pour avis.
412118A – LES ECHOS
407883A – LES ECHOS
WEXON
APIdou, SAS au capital de 8000 €. Siège
social : 44 avenue pierre dupont 95400
Villiers le bel. 829844471 RCS Pontoise.
Le 22/10/18, les associés ont décidé la
dissolution anticipée de la société, nommé
liquidateur M. Ilann Adjedj, 31 Rue Liogier
42100 Saint-Étienne, et fixé le siège de
liquidation au siège social. Modification au
RCS de Pontoise.
WEXON, SARL au capital de 26000 euros, 9 rue Napoléon Fauveau 95170 Deuil
La Barre. RCS Pontoise 538616947. A
compter A.G.E du 11-12-2018 : Transfert
du siège social à : 56 Rue Volant, 92000
Nanterre. Formalités au RCS de Nanterre.
DISSOLUTIONS
411778B – LES ECHOS
PHIBIE IMMO
SCI au capital de 1000,00 €
70 RUE DE LA COURONNE
D’ORGEMONT, 95100 ARGENTEUIL
823150016 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
18/12/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 18/12/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. YANN
JACQUEMIN, 70 RUE DE LA COURONNE D’ORGEMONT, 95100 ARGENTEUIL et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance au siège de
la société. Mention en sera faite au RCS
de Pontoise
NG2D
SAS au capital de 1000,00 €
6 rue seré DEPOIN, 95300 Pontoise
842287591 RCS Pontoise
Par décision en date du 30/09/2018 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 30/09/2018, nommé en qualité de liquidateur M. DAUMER Nicolas, 12
allée de la bellardière, 95220 Herblay et
fixé le siège de liquidation et l’adresse de
correspondance chez le liquidateur M.
DAUMER Nicolas. Mention en sera faite
au RCS de Pontoise
412019B – LES ECHOS
SCI J.M.
SAS ESPACE GRIFFES 1, Square de la
Chapelle 95470 SURVILLIERS Capital
300.000 € RCS Pontoise 378 885 586
PROCES VERBAL DE L’ASSEMBLEE
GENERALE ORDINAIRE EN DATE DU
14 DECEMBRE 2018 L’assemblée générale décide de nommer Mr Vincent ROQUET demeurant 6, Rue de Berlaimont
59400 CAMBRAI en qualité de président
à compter du 14 décembre 2018 pour une
durée illimitée en remplacement de Mr Daniel ROQUET. L’assemblée générale décide de nommer Mr Daniel ROQUET demeurant 12, Rue Berthelot 59157
BEAUVOIS-EN-CAMBRESIS en tant que
Directeur Général à compter du 14 décembre 2018.
411828A – LES ECHOS
SCI J.M.
SCI au capital de 42 482 €
7 rue de BRETAGNE, 95330 DOMONT
450886130 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
30/10/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme MORENO-MEURICE Maryse 2 rue Simon
PONS, 66130 ILLE SUR TÊT, pour sa
gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Pontoise
407509A – LES ECHOS
SCI Roch 38
Siège social : 5 rue du Lavoir Philibert
95260 Beaumont-sur-Oise.
SCP J.C.G.P.
95330 DOMONT
538729773 RCS Pontoise.
381 736 016 RCS PONTOISE
L’AGO du 30/11/2018 aapprouvé les
comptes de liquidation, a donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du 30/11/2018. Dépôt
au RCS de Pontoise.
95120 ERMONT
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
L’AGE du 31/12/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du même jour, nommé
en qualité de liquidateur M. BEN AICHA
MEHDI, demeurant 24 RUE PIERRE ET
MARIE CURIE, 95380 Louvres, et fixé le
siège de liquidation au siège social.
Modification au RCS de Pontoise
MILLE ET UNE FOURNITURES
SARL au capital de 10000 €
En date du 30/11/2018, la société MILLE
FOURNITURES GRAPHIQUES, SARL au
capital de 20000 €, siège social : 2 rue
charles Cros, 95320 Saint-Leu-la-Forêt,
790400642 RCS de Pontoise, associé unique de la société MILLE ET UNE FOURNITURES, a décidé la dissolution sans liquidation de cette société dans les
conditions de l’article 1844-5 alinéa 3 du
Code civil.
411230A – LES ECHOS
R.C.S. PONTOISE 339 583 692
835 218 934 RCS de Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
30/10/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/10/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme Maryse MORENO-MEURICE, 2 rue Simon
PONS, 66130 ILLE SUR TÊT et fixé le
siège de liquidation et l’adresse de correspondance chez le liquidateur Mme Maryse
MORENO-MEURICE. Mention en sera
faite au RCS de Pontoise
Siège social : 38 rue Saint-Roch
Aux termes d’une délibération en date du
04/12/2018, l’AGE, statuant en application
de l’article L. 223-42 du Code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution de la Société.
Siège social : 24 RUE PIERRE ET MARIE
CURIE, 95380 Louvres
SCI au capital de 42,00 €
7 rue de BRETAGNE, 95330 DOMONT
450886130 RCS Pontoise
412024B – LES ECHOS
411793A – LES ECHOS
3D-SURGICAL
SASU au capital de 500 €
Siège social : 136 rue du 18 juin
SCI en liquidation au capital de 100 euros
Siège social : 9 rue Gabriel Péri
411936A – LES ECHOS
412003A – LES ECHOS
MOD’LIGN
Société Civile
SAINT PRIX, SC en liquidation au capital
de 15.000 €, Siège social & de liquidation :
182 rue de Saint Prix, 95150 TAVERNY 428 881 015 RCS PONTOISE. L’AGO
réunie le 19/11/2018 au 182 rue de Saint
Prix 95150 TAVERNY a approuvé le
compte définitif de liquidation, déchargé
M. Marc PIVAUDRAN, demeurant "Lacout" 46350 CALES, de son mandat de
liquidateur, donné à ce dernier quitus de
sa gestion et constaté la clôture de la liquidation à compter du jour de ladite assemblée. Les comptes de liquidation seront déposés au GTC de PONTOISE, en
annexe au RCS. Pour avis, Le Liquidateur.
411818B – LES ECHOS
SARL au capital de 7 622,45 euros
Au capital social de 304,90 Euros
411547A – LES ECHOS
95200 SARCELLES
519 962 559 RCS PONTOISE
SARL au capital de 15.000 €
SARL au capital de 80000 €
Siège social : 12 Avenue d’Alsace
Lorraine 95310 Saint-Ouen-l’Aumône
Jeudi 20 décembre 2018 Les Echos Sociétés
La Société INSTITUT JULIE SAINTIER,
SARL au capital de 7.000 Euros, Centre
Commercial « Les Jardins de Bonneville »
- RN 322, 95540 MERY SUR OISE,
532 973 765 RCS PONTOISE,
A cédé à :
La Société G&S, SAS au capital de 3.000
Euros, Centre commercial « Les Jardins
de Bonneville » - RN 322, 95540 MERY
SUR OISE, 842 558 967 RCS PONTOISE.Un fonds de commerce d’Institut
de beauté, parfumerie, connu sous le
nom de NATURE’L, situé et exploité Centre commercial « Les Jardins de Bonneville » - RN 322, 95540 MERY SUR OISE
Moyennant le prix de 75.000 Euros
Date d’entrée en jouissance fixée au 30
novembre 2018
Les oppositions seront reçues dans les 10
jours de la dernière en date des publications légales en l’étude de Me PRAQUIN,
notaire 1 rue de la Féculerie - 78500 SARTROUVILLE, et à l’adresse du fonds
vendu pour la validité et la correspondance.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12133671 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice cedex, curateur de la succession de M. FRANÇOIS Maurice décédé le 23/09/2011 à Gonesse (95) a établi le compte de la succession qui sera
adressé ultérieurement au TGI. Réf.
9937128484/MB.
12133853 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 ave du chemin de Presles 94417 SaintMaurice cedex, curateur de la succession
de Mme ROSSIQUE divorcée PLUMET
Julie décédée le 20/07/2017 à Fontenayen-Parisis (95) a établi le compte de la
succession qui sera adressé ultérieurement au TGI. Réf. 9938028167/CP.
95120 Ermont
443 292 727 RCS de Pontoise
Les Créanciers peuvent former opposition
devant le Tribunal de commerce de Pontoise dans les 30 jours de la présente publication.
Pour avis,
DIVERS
12133875W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RECTIFICATIF à l’insertion parue dans
"LES ECHOS" du 29/11/2018, concernant
la société ZAC O MAY. Il y a lieu de lire
MAILLOL et non pas BRIAND.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
411845A – LES ECHOS
OFFICE de Mes ELUARD-PRAQUIN,
GAMBERT, GRANIER et BONNIN
Notaires Associés à SARTROUVILLE
(78500) - 1 rue de la Féculerie
Suivant acte reçu par Me PRAQUIN notaire en l’office Notarial de SARTROUVILLE, le 30 novembre 2018 2017, enregistré au SDE de VERSAILLES le 06
décembre 2018, Dossier 2018 00009470,
Réf 7804P61 2018 N 00898.
411817A – LES ECHOS
AVIS DE SAISINE DE
LEGATAIRE UNIVERSEL
DELAI D’OPPOSITION - article 1007 du
Code civil et article 1378-1 du Code de
procédure civile - Loi nº2016-1547 du 28
novembre 2016
Suivant testament olographe du 15 octobre 2001, Sœur Marie-Thérèse Georgette
LECLERC demeurant à PONTOISE
(95000), Carmel du 55 rue Pierre Butin,
née à VERSAILLES (78000), le 7 septembre 1925, célibataire, non pacsée, décédée à ENNERY (95300), le 17 avril 2018
a institué pour sa légataire universelle la
FONDATION DES MONASTERES, identifiée au SIREN sous le numéro
784.579.419.00085 dont le siège est à PARIS (75017), 14 rue Brunel, reconnue
d’utilité publique par décret du 21 août
1974 paru au Journal Officiel du 25 août
1974.
Opposition à l’exercice de ces droits
pourra être formée par tout intéressé auprès du notaire chargé du règlement de la
succession : Maître Marc EDELINE, notaire à VERSAILLES (78000), référence
CRPCEN : 78001, dans le mois suivant la
réception par le greffe de l’expédition du
procès-verbal d’ouverture du testament et
de l’acte complémentaire.
En cas d’opposition, le légataire sera soumis à la procédure d’envoi en possession.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
69
Размер файла
9 527 Кб
Теги
Les Echos
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа