close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

L 39 Express - 26 12 2018 - 08 12 2019

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INTERVIEW
ENQUÊTE
REPORTAGE
ZINEB EL RHAZOUI
LES FEMMES CRS
À LA CAMPAGNE AUSSI,
CONTRE LES ISLAMISTES EN PREMIÈRE LIGNE ON PEUT ROULER ÉCOLO
lexpress.fr • nos 3521-3522 semaines du 26 décembre 2018 au 8 janvier 2019
SPÉCIAL 36 PAGES
LA GRANDE
HISTOIRE
DES
PAPES
Deux millénaires
de pouvoir
Grandes destinées
et petits secrets
M 01722 - 3521S - F: 4,50 E - RD
’:HIKLRC=WUYZUV:?d@p@c@l@g"
belgique : 5 € • Afrique CfA : 3 200 CfA • TOM : 780 XPf • esPAgne, grÈCe, DOM, AnDOrre, PAys-bAs : 4,70 € • iTAlie, POrTugAl, finlAnDe : 4,80 € • luXeMbOurg : 4,90 € • AuTriChe : 5,10 € • AlleMAgne : 5,50 € • CAnADA : 6,99 CAD • usA : 6,99 uDs • MArOC : 37 MAD • Tunisie : 4,80 TnD • suisse : 6,50 Chf
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
15h
17° 18’ 57.771’’ Nord
87° 32’ 6.517’’ Ouest
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Bélize et trésors mayas, par la mer
Sites précolombiens, culture garifuna, barrière de corail : du Yucatan au Guatemala,
laissez-vous surprendre par Tikal, Quirigua, Copan, Half Moon Caye ou le Blue Hole,
sites classés Unesco.
Équipage français, gastronomie, mouillages inaccessibles aux grands navires...
À bord d’un superbe yacht à taille humaine, vivez des instants de voyage rares et
privilégiés.
PONANT, accédez par la Mer aux trésors de la Terre.
Hiver 2019 - 2020
Contactez votre agent de voyage ou appelez le 0 820 20 31 27*
www.ponant.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cette semaine
dans
DEPUIS DEUX MILLE ANS,
TOUTES LES TEMPÊTES
QUI ONT SECOUÉ LA
PAPAUTÉ N’ONT PAS EU
RAISON DE SA SOLIDITÉ
page 24
La semaine
6 On en parle, la planète express,
Opinions
16 Christian Makarian, Nicolas
Bouzou, Laurent Alexandre,
Jacques Attali
Le dossier de l’express
24 La grande histoire des papes
 Pierre, évêque de Rome ?
 Les 12 papes qui ont changé
le monde
 Sacrés papes !
 La vie quotidienne au Vatican
 “L’Etat le plus mal organisé
du monde”
 Diplomates en col romain
France
C’est loin d’être
simple pour les femmes.
Certains hommes
estiment qu’il n’y a pas
de place pour elles dans
le maintien de l’ordre
page 60
Dans le sillage de Jair Bolsonaro,
une myriade de candidats extravagants
ont été élus député ou gouverneur page 78
60 CRS et gendarmes mobiles :
64
66
70
74
des femmes de l’ordre
Affaire Daval : dans le huis clos
des nouveaux aveux
Zineb el-Rhazoui: “S'ils me
tuent, des milliers se lèveront”
A la campagne, la voiture
c’est pas automatique
Faux proprios, vrais arnaqueurs
Monde
78 Brésil : extravagants élus
80 Allemagne : l’art de la provoc
Economie
82 Carlos Ghosn : itinéraire
88
4
d’un patron (trop) gâté
Déchiffrage
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
A l’automne 2018, Carlos
Ghosn est au faîte de
sa gloire. Après vingt ans
d’un travail acharné,
il a réussi à transformer
un attelage souffreteux
en n° 1 mondial page 82
CRÉDITS DE COUVERTURE : L. RICCIARINI/LEEMAGE - L. RICCIARINI/LEEMAGE - C. PLATIAU/REUTERS - F. SOUZA/AFP - B. TESSIER/REUTERS
7
14
la découverte, Plantu...
Les exclusifs
Le roman du président,
par Christophe Barbier
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES
GRANDS
ÉVÉNEMENTS
DE 2018
page 94
Découverte
90 Une batterie géante au cœur
des Alpes
92 “L’IA peut résoudre les plus
grands challenges”
Culture
104 Musique : la menace fantôme
108 Le nouveau Houellebecq :
excitant ou décevant ?
110 La librairie de L’Express
114 Le guide des arts et spectacles
Idées
118 Pédophilie dans l’Eglise :
la colère d’une chrétienne
120 Les méditations de Bruno
Le Maire sur la vie et le pouvoir
121 Michéa : les ambiguïtés
d’un pamphlétaire anar
122 D’Hannibal à Nixon, la gloire
des vaincus
D. MARTINEZ/REUTERS -GETTY IMAGES/AFP - IMAGO/STUDIOX
123 C’était dans L’Express…
Ce que croient les enfants (1996)
Cette forme
de divertissement
est promise
à un grand avenir.
Les gens profiteront
d’hologrammes
dans leur salon
Styles
124 L’évasion : Dakar, énergie
capitale
126 La joaillerie : la maison selon
Boucheron
128 Le design : Perzel, un siècle
de lumière
page 104
130 L’auto : BMW Série 3
131 La montre : Audemars Piguet
132
L’ébullition
et la vitalité
de cette ville sont
telles qu’on
se prend à rêver
d’un séjour
à Dakar en plein
hiver, où les
températures
flirtent volontiers
avec les 30 °C
138
Royal Oak Frosted Gold
Carolina Bucci
Les tables : nos meilleures
adresses à Paris et en régions
Le style de… Arturo Brachetti
Ce numéro, toutes éditions confondues, a été tiré
à 300 020 exemplaires.
L’Express : cahier no 1 (édition générale : 140 pages).
en ligne
Les éditions numériques de L’Express
sont disponibles sur votre tablette
ou votre smartphone.
page 124
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
5
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la semaine
LE COURT-CIRCUIT
A
près les gilets jaunes,
les écharpes tricolores…
Parmi les nombreuses
leçons qu’aura apprises
Emmanuel Macron pendant
le conflit, celle-ci n’est pas la
moindre : en France, les maires
jouent un rôle irremplaçable.
Ainsi s’expliquent les subites
louanges adressées par le chef
de l’Etat lors de son allocution
télévisée du 10 décembre à ces
« interlocuteurs naturels » qui
« portent la République sur le
terrain ». Des hommes et des
femmes qu’il entend rencontrer
lui-même, « région par région,
pour bâtir le socle de notre
nouveau contrat pour la nation ».
Et vers lesquels il se tourne
aujourd’hui pour mener
la première phase du « grand
débat national ». Le seul
problème est que le nouveau
président n’a cessé de
court-circuiter ces élus depuis
son arrivée au pouvoir – comme
tous les corps intermédiaires,
d’ailleurs. Suppression de
la taxe d’habitation, diminution
des contrats aidés, absence à leur
dernier congrès (contrairement
à ses engagements) : le passif
est lourd. Il se double de surcroît
d’une relation exécrable avec
François Baroin, le président
(LR) de l’Association des maires
de France (AMF), dans
lequel il voit un rival pour
l’Elysée en 2022.
Tout irait mieux aujourd’hui ?
Même pas. Car cette soudaine
reconnaissance, louable sur
le fond, est gérée de manière
catastrophique sur la forme.
Nul n’a ainsi songé à associer
6
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Doutes Saisir la main tendue par le président
ou laisser le pouvoir se débrouiller seul ?
Les édiles sont partagés…
les maires à la définition des
modalités d’un débat dont ils
sont censés piloter la première
étape ! « Nous ne disposons
d’aucune information pratique
sur la manière dont nous
devons procéder et faire
remonter les informations »,
s’étonne-t-on à l’AMF. D’où la
désagréable impression de jouer
les bouche-trous, de ne servir
qu’à occuper les gilets jaunes
le temps que le véritable grand
débat se mette en place,
le 15 janvier (voir ci-contre),
à défaut d’avoir pu le lancer dès
le 15 décembre, comme cela était
prévu. Aussi nombre d’édiles
sont-ils aujourd’hui partagés.
Doivent-ils accepter cette main
qui se tend enfin ou laisser un
pouvoir aussi condescendant se
débrouiller seul ? Il est probable
qu’en bons républicains
l’écrasante majorité des maires
décide de jouer le jeu. En se disant
qu’un jour, peut-être, Emmanuel
Macron finira par percevoir
les limites de son logiciel jacobin.
Après tout, n’approche-t-on
pas de la période des vœux ?
Michel Feltin-Palas
ON EN PARLE
Quel est le calendrier
prévu pour le « grand
débat national »?
Depuis le 15 décembre
et jusqu’au 15 janvier, les maires
sont chargés de recueillir
et de faire remonter le résultat
de leurs échanges avec
leurs administrés. Le débat
en lui-même se déroulera
du 15 janvier au 15 mars,
puis le gouvernement annoncera
ses conclusions.
Quels seront les
thèmes abordés?
La transition écologique,
la fiscalité, la réforme de l’Etat,
la démocratie et la citoyenneté
(dont l’immigration, qui ne sera
finalement pas un thème en soi).
Comment le débat
va-t-il se dérouler?
C’est encore flou.
La Commission nationale
du débat public, indépendante,
est chargée de le mener,
mais sa présidente, Chantal
Jouanno, veut obtenir
des garanties sur la neutralité
des discussions. Elle exige
notamment d’avoir entièrement
la main sur la restitution
des débats.
On en parle : l’actu décryptée
sur la nouvelle appli de L'Express.
Y. CASTANIER/HANS LUCAS/AFP
Macron
et les maires
sur courant
alternatif
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES EXCLUSIFS
E. PIERMONT/AFP
Il est omniprésent dans les médias, profitant de la
sortie de son livre, Les Leçons du pouvoir (Stock),
pour multiplier les interventions sur tous les médias et sur tous les sujets. François Hollande est
partout, il y a pourtant un endroit où on ne s’attendait pas à le voir… L’ancien président de la République a récemment été approché pour participer à
la nouvelle version de Qui veut gagner des millions ?
sur TF1, désormais animée par Camille Combal.
Mais il ne devrait pas donner suite. Personne ne
saura jamais s’il aurait empoché le million pour
une association. Et quel ami l’ancien chef de l’Etat
aurait choisi d’appeler en cas de pépin… François
Hollande a préféré terminer l’année de manière
plus discrète, et plus grave. Le 19 décembre, il a visité la nouvelle Cité des dames, qui vient de s’installer, début décembre, dans le XIIIe arrondissement de Paris. Un centre d’accueil ouvert sept jours
sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre, où
les femmes sans abri peuvent se poser un moment,
s’alimenter, échanger. L. G.
Privés de prime
Un temps envisagée, l’idée
de créer une prime
défiscalisée, facultative,
pour les fonctionnaires
des collectivités
territoriales, comme elle
existe pour les salariés du
privé, a été abandonnée. Car
elle est trop coûteuse pour
les finances publiques, mais
aussi car des associations
d’élus, et notamment
l’Association des maires
de France, ont fait savoir
qu’elles redoutaient un effet
contagion : les agents
auraient fait pression sur les
élus pour en bénéficier. C. L.
E. RUIZ/NURPHOTO/REUTERS
Pécresse et la sincérité
de Macron
Valérie Pécresse juge
que la réforme des
retraites est « en péril ».
« Les différentes réformes
sur le sujet que la droite
a réussies dans le passé
reposaient sur un
donnant-donnant : on vous
garantit le montant des
pensions, mais on allonge
la durée de cotisation. »
La présidente (LR) de la
région Ile-de-France estime
qu’Emmanuel Macron
a rompu ce « pacte
de confiance » avec les
retraités en désindexant
les pensions de l’inflation et
en augmentant de 2 points
la CSG. « Or sa grande
force durant la campagne
était d’apparaître comme
sincère. Il a quand même
convaincu des électeurs
de gauche de la nécessité
de supprimer l’ISF ! »
T. Du.
Le rendezvous de Beauvau
Brice Hortefeux,
qui s’était
abstenu de
critiquer son
lointain
successeur
à l’Intérieur,
Christophe
Castaner, lors
de la crise des
gilets jaunes,
a profité du
petit déjeuner
auquel l’a convié
l’hôte de Beauvau,
le 21 décembre,
pour lui rappeler
un petit point
d’Histoire (en même
temps qu’une
satisfaction
personnelle) :
c’est lui,
ministre de
l’Intérieur entre
juin 2009 et février 2011,
qui est à l’origine de
la création de la Brigade
spécialisée de terrain,
laquelle a neutralisé Chérif
Chekatt, le terroriste
de Strasbourg, au terme
de quarante-huit heures
de traque. E. M.
P. VERDY/AFP
François Hollande,
c’est votre dernier mot ?
Humour du Nord
Le député (RN) Sébastien
Chenu est allé proposer,
hilare, sa signature
au président des sénateurs
PS, Patrick Kanner, élu
du Nord lui aussi. Les
socialistes doivent réunir
au moins 185 paraphes de
parlementaires pour faire
aboutir leur projet de
référendum d’initiative
partagée sur le
rétablissement de l’impôt
sur la fortune. L’ancien
ministre de François
Hollande a décliné, avec
le sourire. Les socialistes
ont beau être loin du
compte, ils refusent le
soutien du Rassemblement
national. J.-B. D.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
7
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
M. NGAN/AFP
la semaine
LA PLANÈTE EXPRESS
Nancy Pelosi,
première adversaire
de Trump
A
compter du 3 janvier,
Nancy Pelosi (photo), 78 ans,
deviendra l’adversaire n° 1
du 45e président des Etats-Unis,
Donald Trump, 72 ans.
Elue de Californie depuis 1987,
la démocrate devrait en effet
remporter la présidence de
la Chambre des représentants
(« Speaker of the House », en anglais),
malgré l’opposition initiale de
certains membres du Parti
démocrate, qui plaidaient
pour un changement
de génération après la nette victoire
de leur camp aux élections
parlementaires de midterms,
en novembre dernier. Excellente
tacticienne et redoutable leveuse
de fonds, la septuagénaire a gagné
le soutien d’un noyau dur de
rebelles en acceptant que
son mandat prenne fin, au plus tard,
en 2022. Elle redeviendra ainsi
le troisième personnage de l’Etat
américain après le président
et le vice-président. Nancy Pelosi
a, en effet, déjà occupé la fonction
de « speaker » de la Chambre,
de 2007 à 2011. Elle était
alors devenue la première femme,
la première Californienne
et la première personne issue
de la communauté italo-américaine
à prendre les commandes
d’un parti au Congrès. Jadis
opposée à l’intervention militaire
en Irak sous George W. Bush,
elle fut aussi l’artisane du vote
de la loi Obamacare, portant
sur la réforme de la protection
sociale, sous Barack Obama.
La 116e législature, qui s’ouvre début
janvier, compte un nombre
record de femmes et de députés
issus de minorités. A. G.
LA DÉCOUVERTE
DOMINION DIAMOND MINES ULC
Trésor des profondeurs
8
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Un caillou de la taille d’un œuf de poule : le plus gros diamant
nord-américain de l’Histoire a été dévoilé le 13 décembre par la compagnie
canadienne Dominion Diamond Mines. Découvert en octobre dans le Grand
Nord canadien, ce diamant jaune de 552 carats mesure 33,74 millimètres
sur 54,56 millimètres. « Les diamants canadiens sont parmi les plus
anciens au monde, a souligné Jim Pounds, le PDG de la société minière.
Ils remontent quasiment au début de la formation de la Terre elle-même,
certains ont plus de 3 milliards d’années. » Le précieux trésor, en attente
de polissage, n’a pas encore été évalué mais pourrait atteindre les
150 carats une fois travaillé. Le plus gros diamant au monde, le fameux
Cullinan, découvert en 1905 en Afrique du Sud, pesait 3106 carats.
Il a depuis été divisé en plusieurs morceaux. Le plus gros orne le sceptre
impérial britannique, exposé dans la tour de Londres. V. G.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
P. WOJAZER/REUTERS
la semaine
L’HISTOIRE ÉCO
Taxe Gafa, beaucoup
de bruit pour rien
10
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
L’IMPOSTEUR
BREUEL-BILD/DPA/ABACA
Le choc de l’annonce, la minceur
des recettes. Pour financer les quelque
10 milliards d’euros de mesures
de soutien au pouvoir d’achat mises
sur la table dans l’urgence pour
calmer la colère des gilets jaunes,
le gouvernement a sorti du placard
la fameuse taxe Gafa. Dès le 1er janvier,
la France ponctionnera les plateformes
du numérique qui réalisent plus
de 750 millions d’euros de chiffre
d’affaires. Cet impôt devrait rapporter
500 millions d’euros, d’après le ministre
de l’Economie, Bruno Le Maire.
Beaucoup d’argent vu des ronds-points,
mais une goutte d’eau pour les
comptables publics : 500 millions
d’euros, c’est 0,7 % des rentrées
de l’impôt sur le revenu, ou encore 0,3 %
seulement des recettes de TVA. C’est
aussi cinq fois moins que les montants
alloués par l’Etat à la culture et à peine
une semaine du budget annuel
dédié à l’insertion, à la solidarité et
à l’égalité des chances. Un coup de pub
qui ne résout en rien la question
de l’optimisation fiscale des géants du
numérique. Sous l’impulsion de Pierre
Moscovici, commissaire européen aux
Affaires économiques et financières, Paris
a bataillé pendant des mois pour imposer
une taxe Gafa à l’échelle européenne.
Sans succès, l’Allemagne redoutant
un retour de bâton des Etats-Unis avec
la mise en place de droits de douane sur
l’automobile. Tout reste donc à faire. B.M.
Claas Relotius,
bidonneur en chef
« Un choc », « l’un des moments les plus
difficiles des soixante-dix ans d’histoire »
du Spiegel. Le 19 décembre, le célèbre
hebdomadaire allemand révélait,
avec beaucoup d’amertume et de sincères
excuses à ses lecteurs, les affabulations répétées d’un de ses
journalistes. Deux semaines plus tôt, Claas Relotius avait reçu
le prix du meilleur reportage de l’année. Un article sur la guerre
en Syrie dont la rédaction a appris qu’il était « en partie falsifié ».
« Les sources sont toutes obscures. De nombreuses choses
ont été purement imaginées, inventées. Les citations, les lieux,
les scènes, les personnes supposées en chair et en os. Faux »,
écrit le Spiegel. Démasqué par un collègue, le reporter vedette
de 33 ans aurait bidonné au moins 14 articles rédigés pour le compte
du magazine. Pour y parvenir, Claas Relotius s’inspirait d’autres
médias ou de vidéos, trompant ainsi les lecteurs et sa hiérarchie,
ainsi que le service de vérification interne du très sérieux média.
Comment dit-on arnaqueur en allemand? E. T.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES EXCLUSIFS
S. IAREMENKO/SPL/AFP
L. MARIN/AFP
L’agent
se rebiffe
Soupçonné
d’avoir fait partie
d’un groupe dont
l’objectif aurait
été d’assassiner,
en France,
un opposant
au président
du Congo, Denis
Sassou-Nguesso,
(photo) et mis
en examen pour
« association
de malfaiteurs »,
Daniel Forestier,
un ancien de la
DGSE, conteste
l’affaire. Son
avocat a déposé
une requête
en nullité de
la procédure
instruite dans le
plus grand secret
à Lyon. L. L.
Alerte
au bitcoin
Blanchiment,
escroquerie,
racket : les
gendarmes
s’inquiètent
des usages des
cryptomonnaies,
(bitcoin,
ethereum, ripple
ou dash) qui
12
promettent
l’anonymat
aux utilisateurs.
La direction
générale de
la gendarmerie
nationale a réuni
à cet effet,
à Paris, le
11 décembre,
les patrons des
sept principales
sections de
recherches, les
unités régionales
spécialistes des
investigations
judiciaires. A. V.
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Belloubet
chez les
francs-maçons
La garde des
Sceaux, Nicole
Belloubet, doit
présider à Paris
le 26 janvier
le dîner annuel
de la Grande
Loge de France.
Elle prendra la
parole devant de
hauts dignitaires
francs-maçons
au siège de
cette obédience
spiritualiste,
la seconde après
le Grand Orient,
forte de
34000 membres.
L’invité
précédent, en
novembre 2017,
était Jean-Michel
Blanquer,
ministre
de l’Education
nationale. F. K.
MODERNITÉS
Make the raclette
great again
V
ous qui pensiez que les
bons plats d’hiver seraient
l’occasion de festoyer
à la bonne franquette, vous qui
vous réjouissiez à l’idée de ces
repas qui durent des heures,
dont on sort les joues rouges
et le ventre rond… Ne soyez
pas naïfs. Quel menu allez-vous
servir pour vous plier aux
injonctions de la modernitude ?
Le foie gras est hors de question,
vous n’allez pas prendre le risque
de lancer un débat sur le gavage
et vous mettre la moitié de
la tablée à dos. Vous pensiez
peut-être avoir résolu le
problème en proposant
une raclette ; après tout,
les végétariens pourront faire
l’impasse sur la charcuterie.
Vous excluez de fait les vegans,
qui ne mangent ni viande ni
fromage, mais soit. Vous avez
fait un effort, alors va pour
la raclette… Vous n’imaginez pas
ce qui va vous tomber dessus.
Les participants au dîner à venir
vous interrogent : « Quels
fromages pour la raclette ? » Vous
pensez avoir mal compris. La
raclette n’est-elle pas elle-même
un fromage ? Le plat, que nous
dégustons le plus souvent dans
des poêlons qu’il faut surveiller à
chaque instant pour ne pas se les
faire piquer, n’en a-t-il pas pris le
nom ? Existe-t-il proposition plus
explicite au monde que : « Et si
on se faisait une bonne raclette ? »
Eh bien, manifestement, non.
Apprenez que le fromage à
raclette, c’est banal, carrément
pas disruptif, complètement
ancien monde. On peut faire
fondre du morbier, du
gorgonzola, du maroilles, de la
mozzarella. Vous avez envie de
rétorquer qu’à ce compte-là, on
Par
Elodie Emery
Chroniqueuse
peut aussi faire fondre un pneu,
pourquoi pas. Vous n’êtes pas au
bout de vos peines.
Les pommes de terre, les bonnes
vieilles patates à l’eau qui font
plaisir, sont elles aussi sous la
menace. On vous conseille
des patates douces, des carottes
des sables, des topinambours
et d’autres légumes oubliés.
On vous dit que c’est très sympa
de mettre des champignons dans
les poêlons, aussi. Inutile de
GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO
J. PENG/XINHUA/AFP
la semaine
se leurrer, les faits sont là :
on essaie de transformer votre
raclette en expérience hype. On
veut sophistiquer de force ce qui
est, et qui doit rester, un moment
de pure décadence. D’oubli
de toutes les règles de nutrition,
d’abolition des cinq fruits et
légumes et de la diversification
alimentaire.
Quel funeste lobby veut nous
empêcher de nous remplir de
fromages et de patates jusqu’à en
être malades ? Jusqu’à nous lever
la nuit en tâtonnant dans le noir
pour trouver de l’eau, en jurant
par tous les dieux que plus jamais
un morceau de raclette ne
passera par nous ? Qui veut
nous retirer la joie de nous lever
le matin en humant le souvenir
de la débauche de la veille ?
D’ouvrir les fenêtres en disant :
« Pff… ça fouette encore » ? La
raclette, c’est avec de la raclette.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la (fausse) semaine
Le journal, mi-réel, mi-rêvé, de la vie d’Emmanuel Macron.
LE ROMAN
DU PRÉSIDENT
Où le chef de l’Etat distribue l’argent public,
provoquant la panique chez ses ministres. Episode LXXXII.
Trop intelligents
9 décembre, 23h25
Le téléphone du chef de l’Etat
vibre soudain. Le directeur d’un
restaurant où il a gardé quelque
habitude lui envoie un long
texto : « Monsieur le Président,
pardon d’abuser de votre temps
en ces heures difficiles, mais si
vous devez annoncer une seule
mesure aux Français demain
soir, rétablissez la défiscalisation
des heures supplémentaires.
Depuis que l’avantage a été
supprimé, tous mes serveurs veulent être payés au noir dès qu’on
dépasse 35 heures et, comme je
refuse, ils vont faire du black
ailleurs. Résultat : je manque de
main-d’œuvre! » Emmanuel
Macron répond d’un bref « OK ».

10 décembre, 14h54
La longue consultation des élus
et des syndicats vient de s’achever et le président de la République est crevé : écouter
pendant quatre heures sans dire
un mot, c’est au-dessus de ses
forces. Emmanuel Macron arrive dans le bureau d’Alexis Kohler au moment où se règlent les
détails de son allocution télévisée. Sibeth Ndiaye prend la
14
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
parole : « Près’, tu dois la jouer
hypermodeste, profil bas, superbas, rase-mottes, genre teckel
amputé. Tu dois être le N’Golo
Kanté de la politique. Alors tu
fermes un peu l’œil gauche pour
faire chien battu, tu poses tes
mains à plat et tu ne les remues
pas, tu te voûtes et tu ne souris
pas. T’es pas bien rasé, c’est top,
ça fait limite clodo, style gilet
jaune qui a passé la nuit sur son
rond-point. Et surtout, surtout,
tu fais pas ton intelligent. C’est
le caméléon time : tu dois être
con comme un gilet. »
10 décembre, 20h09
« Putain ! Il est où le directeur
du Trésor ? » Gérald Darmanin
a bondi de son canapé. Sur
l’épaisse moquette de Bercy où il
aime gambader en chaussettes,
il fait les cent pas, électrique.
« Ça va nous coûter combien, ces
conneries ? ! » Le président de
la République vient d’annoncer
la hausse du smic… Olivier
Dussopt, le secrétaire d’Etat aux
Comptes, prend des airs de lapin
saisi par les phares d’une voiture.
« Ben… Ça dépend si les 1,8 % de
hausse automatique sont inclus
ou non. S’il y a des baisses de
charges ou pas… S’il y a… » « Il
faut que ça ne coûte rien, sinon
je vais me faire exploser à
Bruxelles ! » Vingt minutes plus
tard, Olivier Dussopt revient,
radieux. « Il suffit de retirer du
calcul du déficit la mutation du
CICE en baisse de charges, ce qui
nous fait tomber à 1,9 % de déficit. Pour le smic, l’inflation prévue va dévorer l’impact en dixneuf mois. On peut y ajouter un
prélèvement administratif forfaitaire exceptionnel pour traitement informatique périphérique. Autrement dit, une taxe
paperasse. Disons… 15 euros par
salarié et par mois ? » Darmanin
sourit : « Olivier, t’es trop intelligent ! Un vrai champion du prélèvement ! On voit que t’as été
socialiste pendant vingt ans! »

11 décembre, 7h02
Edouard Philippe rédige la liste
des mesures à prendre
pour se débarrasser des gilets
jaunes : faire recouvrir les
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ronds-points, creuser des tunnels à la place ; imposer trois
heures de dessins animés par
jour sur les chaînes d’info ;
remplacer les gilets jaunes obligatoires dans les véhicules par
des tuniques en résille transparente. Il rature et remplace : par
des brassières en fil de fer barbelé… Il sourit, fier de ces trouvailles trop intelligentes.
11 décembre, 8h07
Benjamin Griveaux ouvre de
grands yeux tandis que son
conseiller com’ lui lit le mail envoyé par Bercy à tous les ministres, intitulé « Brief 100 euros ».
« Le président ne comprenait
rien au chèque énergie, eh bien
il a réussi à pondre quelque
chose de plus tordu encore… »,
murmure le porte-parole du
gouvernement avant d’entrer
dans les locaux de BFMTV.
Quelques minutes plus tard,
café à la main et satisfaction aux
lèvres, il élude les questions.
« Tout va bien. Côté market, ça
va la jouer cool. Côté European
Union, va falloir jouer tricky,
mais sur un one shot on a du
drive, faut trois ans de gap aux
3 % pour être border line et winner des penalties. Ça fait un reporting touchy mais pas risky.
Et surtout, avec 100 boules sur le
smic, on crée un spread entre la
deep opinion et la dirty dust des
médias. Le macronisme, c’est
intel inside. »
L. MARIN/POOL VIA REUTERS
« Tu vas la lâcher,
cette augmentation ?
Tu vas la lâcher ? »
11 décembre, 21h53
de cabinet, Benoît RibadeauD umas : « Dis- donc, B en,
comme on a annulé la hausse
des taxes sur le carburant,
on annule les compensations,
chèque énergie et tout le bololo. » « Ok, Ed. »
Emmanuel Macron est atterré :
les complotistes affirment sur les
réseaux sociaux que le pouvoir a
organisé l’attentat de Strasbourg
pour que les gilets jaunes disparaissent de l’actualité. Il ne résiste pas à la tentation de faire la
blague à Christophe Castaner :
« T’es gonflé, je t’avais dit d’attendre samedi matin ! Et de te
contenter d’un terroriste qui se
faisait sauter dans un endroit désert avec un gilet jaune bourré
d’explosifs… » Silence au bout du
fil. « Laisse tomber, Casta. C’est
trop intelligent pour toi. »
Edouard Philippe passe la tête
dans le bureau de son directeur
de cabinet, Benoît RibadeauDumas : « Dis-donc, Ben, t’as vu
le bololo ? On annule l’annulation. » « Ça va encore creuser le
déficit fin 2019, Ed… » « On sera
plus là, fin 2019, Ben… »


18 décembre, 19h12
16 décembre
Gilles Le Gendre, le président du
groupe En Marche à l’Assemblée, laisse un message sur le répondeur du président : « Manu,
j’ai trouvé un truc très intelligent : je vais dire à la télé qu’on a
été trop intelligents, mais que
désormais on ne va faire que des
trucs cons, comme ça tout le
monde les comprendra. »

18 décembre, 16h27
Edouard Philippe passe la tête
dans le bureau de son directeur
19 décembre, 23h37
Par
Christophe
Barbier
A retrouver
du lundi
au vendredi
à 6 h 50 et
à 7 h 50 sur
« Tu vas la lâcher, cette augmentation ? Tu vas la lâcher ? »
Deux syndicalistes policiers
bloquent Christophe Castaner
sur sa chaise, un troisième lui
file des coups de Bottin et
un dernier l’asperge régulièrement d’eau glacée. « Je peux
pas ! hurle le ministre. Où je
vais prendre l’argent ? » « N’inverse pas les rôles ! T’as qu’à
téléphoner à Matignon. » Et
il abat un vieil annuaire du
Val-de-Marne…
A suivre…
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
15
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
AFFAIRES ÉTRANGÈRES, PAR
CHRISTIAN MAKARIAN
2019 SERA-T-ELLE VRAIMENT
L’ANNÉE DU BREXIT?
A
u-delà de l’impasse politique invraisemblable à laquelle il a abouti au sein
du Royaume-Uni, le Brexit représente
un défi pour toute organisation structurée. Si la date en est fixée au jour et à la
minute près, le 29 mars 2019, à minuit, les modalités
concrètes demeurent inconnues. C’est là une incohérence inédite.
Pourtant, à l’aune des grandes « sorties » de l’histoire, le Brexit n’est pas un événement sans précédent. Même s’il n’existe pas de comparaison réellement appropriée, on peut se remémorer une autre
grande échappée, qui devait avoir des conséquences
planétaires et qui n’en eut guère, à savoir le retrait de
la France de la structure militaire de l’Otan, le 7 mars
1966. Ce jour-là, dans une
lettre adressée au président
La meilleure
américain Lyndon B. Johnsolution serait son, le général de Gaulle
annonce que son pays « se
de tenir
propose de recouvrer sur son
un second
territoire l’entier exercice de
référendum
sa souveraineté ». En clair,
Paris cesse de participer aux
commandements intégrés de l’Otan et ses forces ne
sont plus à la disposition de l’Alliance. Comme dans
le cas britannique vis-à-vis de l’Union européenne,
c’est l’aboutissement d’une crise larvée qui remonte
à des années en arrière ; dès 1959, la France refuse de
stocker sur son sol des armes nucléaires étrangères,
ce qui entraîne le transfert hors de France de deux
centaines d’avions militaires américains.
Le détricotage est complexe ; entre autres difficultés, le siège de l’Otan se trouve alors porte Dauphine,
où il abritera ensuite l’université du même nom. Le
8 juin 1966, le retrait est effectif ; l’Otan déménage à
Bruxelles. En pleine guerre froide, dans un monde
bipolaire, l’impact est considérable : on parle de
fracture du bloc occidental face au danger nucléaire
soviétique et, déjà, de la nécessité de doter l’Europe
d’une défense indépendante. Là encore, autre parallèle, la France ne sort pas pour autant de l’Alliance
16
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
atlantique, pas plus que le Royaume-Uni n’interrompra ses relations étroites avec le partenaire économique indispensable qu’est l’UE. Pour finir, le gaulliste Jacques Chirac fera évoluer la position française,
en 1996, et Nicolas Sarkozy proclamera le retour de la
France au sein du commandement intégré de l’Otan
en 2009 (sauf le comité des plans nucléaires).
P
eut-on tirer une leçon de cet épisode ?
Notons que la coopération militaire entre le
Royaume-Uni et la France ne dépend pas de
l’Union européenne, mais qu’elle est régie
par des accords bilatéraux, les traités de Londres (2010), qui continueront de prévaloir après la prononciation officielle du Brexit. Il en ressort que, pour
le Royaume-Uni, l’appartenance à l’UE s’apparente à
une réalisation certaine, bien qu’imparfaite et insatisfaisante, tandis que le Brexit relève d’un fantasme politique dépourvu de réalité. C’est à ce mur du réel que
Theresa May se heurte, dans un exercice infernal qui
fait d’elle l’accoucheuse d’une psyché nationale déchirée entre l’inconscient inavoué du « remain » (« rester »)
et le conscient conflictuel du « leave » (« partir »). Au
péril de son destin personnel, elle a seulement permis
à chaque camp, conservateurs et travaillistes, au sein
de la Chambre des communes, de mesurer la profondeur de l’impasse dans laquelle leur nation s’est enfoncée. Pour preuve, la petite Irlande de Dublin, naguère
colonie anglaise pauvre et maltraitée, apparaît à ce jour
plus forte que la grande Angleterre.
C’est pourquoi la meilleure solution pour éviter
une inextricable sortie sans accord, le 29 mars 2019,
serait, de loin, de revenir vers le peuple et de tenir un
second référendum. Ce qui suppose notamment la
défaite finale de Theresa May, totalement opposée à
cette idée (sauf revirement spectaculaire), et, surtout,
que la question soit cette fois clairement posée afin de
lever toutes les ambiguïtés : « Voulez-vous rester dans
l’Union européenne? » To be or not to be…
Christian Makarian est directeur de la rédaction délégué
à L’Express et éditorialiste.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
L
qu’il a pris de mauvaises habitudes. D’une part, les
e débat public établit traditionnellement une
gouvernements intègrent de plus en plus d’individus
identité entre la réforme de l’Etat et la baisse de
quasi inconnus et qui ont des difficultés à imposer leur
la dépense publique. La première serait au serpoint de vue. D’autre part, les majorités successives
vice de la seconde. Il ne faut pas s’étonner que
(l’actuelle ne fait pas exception) appliquent des proladite réforme soit sans cesse repoussée et que
grammes qui ont été bâclés pendant les campagnes
la dépense publique augmente sans discontinuer, la
électorales. L’administration a
seule ambition des majorités
de son côté le temps et la compésuccessives étant de la « maîtritence. Le gouvernement se reser ». Diminuer la dépense putrouve à improviser. La réforme
blique ne peut pas constituer
de la taxe d’habitation illustre ce
un objectif final de la politique
problème. Les mesures sur le
économique, et ce d’autant que,
pouvoir d’achat annoncées répour la majorité de nos concicemment par le gouvernement
toyens, une telle diminution est
ont aussi donné lieu à d’homéanxiogène. Elle évoque de mulriques allers et retours entre le
tiples moins : moins d’écoles,
pouvoir politique et les adminismoins d’hôpitaux, moins de
trations, admirablement décrits
gares… Après, les débatteurs
par un Gorafi drôle et réaliste :
peuvent toujours expliquer
« Le gouvernement annule, puis
qu’il ne s’agit pas de dégrader la
rétablit, puis annule, puis rétaqualité des services publics mais
LIBRE-ÉCHANGE, PAR
blit, puis annule, puis rétablit…
de rendre l’administration plus
les mesures annoncées en noefficace, la bataille des idées est
vembre aux gilets jaunes. »
perdue. La politique a besoin de
sens. Il faut expliquer pourquoi
on réforme, quel est le projet.
our que la politique reLa finalité ne peut être exclusivetrouve du pouvoir, elle
ment financière.
doit retrouver de l’oxyS’il est nécessaire de réforgène. Evidemment, le
mer l’Etat, c’est certes pour rerecrutement des midonner de l’espace à la société
nistres doit être plus qualitatif.
civile (ce à quoi une baisse des
Mais l’Etat lui-même doit être
prélèvements obligatoires partimoins pléthorique, moins direcciperait), mais aussi pour redontif. Chaque ministère doit être
ner du pouvoir à la politique et à
recentré sur quelques missions,
la démocratie. Fort de 2,4 miléventuellement aidé par des
lions de fonctionnaires, l’Etat
agences indépendantes. Le
français est pléthorique (je ne
nombre de strates hiérarchiques
compte même pas la fonction
doit être radicalement abaissé.
publique territoriale ici). Ce nombre lui donne un pouLe spoil system, qui consiste à nommer des hauts foncvoir d’autant plus important que nos fonctionnaires
tionnaires qui sont en accord avec la politique gouversont, dans l’immense majorité, compétents. Dans de
nementale, doit être véritablement appliqué. L’actuelle
nombreux ministères, ils maîtrisent les dossiers goumajorité a diminué le nombre de membres de cabinets
vernementaux sur le bout des doigts. Simplement,
ministériels, accentuant en cela le déséquilibre entre
toute institution a tendance à vouloir perdurer dans
l’administration et le pouvoir ministériel, au profit de
son être et donc à asseoir son
la première. Du coup, des ministres et des cabinets
pouvoir. Cet Etat prend donc
épuisés se battent pour faire appliquer leur propre
Le nombre
ses aises et suit sa pente natupolitique par leur propre administration.
de strates
relle, qui est de vouloir tout
Le redressement de notre pays part de cette
réforme de l’Etat. C’est une exigence économique,
hiérarchiques contrôler : les citoyens mais
aussi les politiques.
certes, mais aussi et surtout démocratique.
doit être
Face à cette administration
radicalement
puissante, le pouvoir politique
Economiste et essayiste, Nicolas Bouzou est fondateur et
abaissé
directeur du cabinet de conseil Asterès.
est souvent désarmé, d’autant
NICOLAS
BOUZOU
RÉFORMER
L’ÉTAT,
PROMOUVOIR
LA POLITIQUE
18
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
P
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
DEMAIN SERA VERTIGINEUX, PAR
La deuxième étude a été
publiée en 2016 dans la revue
scientifique PNAS. Les chercheurs ont étudié les données
de 3066 jumeaux américains qui
ont été soumis à des tests d’intelligence entre 9 et 12 ans puis à
la fin de l’adolescence. Aucune
différence entre les consommateurs et les abstinents n’a été
trouvée. Parmi les 290 paires de
jumeaux dont seulement l’un
des deux fumait, la consommation de cannabis n’a pas modifié
le QI du consommateur. La question est donc de savoir si le cannabis détériore le QI ou
si les adolescents moins intelligents deviennent plus
facilement dépendants.
Une dernière publication de début 2017 ne retrouve pas non plus de baisse de QI chez les consommateurs de cannabis. Cette étude a été réalisée sur
1 989 jumeaux de la cohorte « Environmental Risk
Longitudinal Twin Study », nés en Angleterre et au
pays de Galles en 1994 et en 1995. Le QI était mesuré
à 5, 12 et 18 ans et les autres capacités cognitives
à 18 ans. Les consommateurs de cannabis avaient en
réalité un QI inférieur avant même la première prise
de haschich. Les adolescents avec une dépendance
au cannabis avaient à 12 ans des QI inférieurs de
5,61 points à ceux des adolescents qui ne deviendront
pas consommateurs.
LAURENT
ALEXANDRE
LE CANNABIS ABAISSE-T-IL
LE QI DE NOS ENFANTS ?
L
e débat sur la dépénalisation du cannabis
dure depuis plus de trente ans. Les conservateurs pensent que cette drogue douce est
nocive pour la société, tandis que les progressistes insistent sur la liberté individuelle et
valorisent ses effets créatifs.
En tant que médecin, je ne peux m’empêcher de
penser d’abord à la santé publique. Plusieurs études
ont accusé le « H » de favoriser les dépressions chroniques, la schizophrénie, le décrochage scolaire et la
baisse des capacités intellectuelles. Certains chercheurs relient la forte consommation de cannabis par
les jeunes Français à nos très mauvais résultats dans
le classement Pisa des systèmes éducatifs. Cette question est grave, puisqu’en France près de 1 jeune
sur 2 en a consommé*.
Une étude réalisée en 2012 à partir de données
néo-zélandaises a montré que la consommation
régulière – au moins quatre fois par semaine – et prolongée de cannabis commencée à l’adolescence était
associée à un déficit intellectuel pouvant atteindre
8 points de quotient intellectuel (QI) à l’âge adulte.
Les conséquences sur la réussite sociale d’une telle
dégradation sont significatives : 8 points, c’est
approximativement ce qui sépare un ingénieur d’un
technicien, un docteur d’un infirmier… Un fumeur
de cannabis ferait donc partir en fumée tous les
efforts de l’école. Plusieurs études récentes relativisent cette affirmation.
La première, menée par l’University College London, a été publiée en 2016 dans le Journal of Psychopharmacology. Les chercheurs
ont suivi 2 235 jeunes BritanCette question niques nés en 1991 et 1992 et
n’ont trouvé aucun lien entre la
est grave :
en France, près prise de cannabis – ces adolescents en avaient une consomde 1 jeune sur 2 mation modérée – et un QI
en a consommé plus bas.
20
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
C
es études semblent montrer que les gros
consommateurs de cannabis sont moins
intelligents avant même le début de leur
toxicomanie. En revanche, il est confirmé
que le cannabis est mauvais pour la
mémoire et que l’alcool fait vraiment baisser le QI à
l’adolescence. Accessoirement, on réalise à quel
point la science vit dans le temps long : il faut des
décennies d’études contradictoires pour faire le tour
d’une question.
Personnellement, je continue à interdire le cannabis à mes enfants et je vous conseille de m’imiter.
N’oublions pas que la fumée du cannabis est très riche
en goudrons qui favorisent les cancers et les maladies
cardio-vasculaires davantage encore que le tabac.
* Selon une étude de juin 2017 de l’Office français des drogues
et des toxicomanies, 48 % des jeunes de 17 ans ont
expérimenté le cannabis, 9 % étant des fumeurs réguliers.
Chirurgien, énarque, entrepreneur,
Laurent Alexandre est aujourd’hui business angel.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
elle avait
baissé les bras
Aujourd’hui, Nadia vit avec son petit garçon dans un appartement relais et va devenir
aide-soignante. Donnons aux plus fragiles le pouvoir de reprendre leur destin en mains.
#Révolutionfraternelle
FAITES UN DON
BON DE GÉNÉROSITÉ
€
30 €*
€
€
€
NOM
I__I__I__I__I__I
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
I
l n’est pas difficile de voir ce qui,
PERSPECTIVES, PAR
dans la vie de chacun comme
dans celle de tous, peut faire de
2019 une année catastrophique.
L’économie mondiale, assise sur
des pyramides de dettes, peut s’effondrer et nous plonger dans une récession pire que celle qu’on a connue il y a
dix ans. Des dirigeants plus ou moins
irresponsables peuvent penser trouver
la solution à leurs problèmes dans le
protectionnisme, accélérant une crise
qu’ils prétendent empêcher.
Dans bien des lieux du monde la
misère la plus terrible va continuer à
sévir, par le fait du climat ou de la folie
des hommes. Par la guerre, la malad’autres forces, qui sont restées très calmes dans ces
die, l’esclavagisme, l’exploitation ou le terrorisme.
moments difficiles, pourraient se mettre en branle et
Dans d’autres lieux, des richesses absolument
finir de faire s’effondrer une pyramide sociale à la léobscènes, absolument non justifiées, continuent de
gitimité frelatée.
s’accumuler et de se gaspiller.
Enfin, si, dans ce contexte, chacun d’entre nous se
Si cet égoïsme tragique se prolonge en 2019, il
referme dans sa sphère privée, n’aidant plus que les
entraînera l’oubli des modestes engagements pris en
plus proches, attendant tout du pouvoir sans vouloir
faveur du climat, rendant plus irréversible encore la
le prendre, le pire est plus que possible. En France
catastrophe environnementale qui attend les généracomme ailleurs.
tions à venir.
Plus particulièrement, en Europe, bien des crises
spécifiques sont possibles en 2019 : une sortie mal
ans ce cas, 2019 pourrait rester comme
gérée de la Grande-Bretagne de l’Union nuira très gral’année du basculement vers le désastre.
vement aux Britanniques comme aux autres EuroBien sûr, cela n’est pas certain et cela dépéens. Une crise politique ou financière en Italie
pend de nous. D’abord à l’échelon indivipourrait faire s’effondrer l’édiduel. Pour cela, il faut que ces crises nous
fice complexe qui protège
apprennent que tout dépend de nous, que nous deIl faut que
aujourd’hui les banques eurovons prendre notre destin entre nos mains, ne pas
ces crises nous péennes, et surtout les travailnous contenter de tendre la sébile. Comprendre que
leurs qui y reçoivent leurs sace n’est pas en attendant que les autres vous aident
apprennent
laires et les épargnants qui y
mais en aidant les autres qu’on trouvera une solution
que tout
ont déposé leurs économies.
à ses propres problèmes.
dépend de nous Enfin, si l’Europe, en cette
C’est en se rendant compte que l’empathie est la
année 2019 de transition élecmeilleure des conduites, même quand on vise le suctorale, continue de rester paralysée face aux enjeux
cès le plus égoïste. Si on applique ces principes simtechnologiques de demain (l’intelligence artificielle)
ples dans la vie de tous les jours, dans notre engageet surtout d’après-demain (le biomimétisme), elle ne
ment familial et citoyen, associatif et politique,
sera plus, définitivement, qu’une proie pour les deux
culturel et amical, si nous choisissons des dirigeants
puissances du monde, la Chine et les Etats-Unis.
qui les appliquent, en France et ailleurs, alors on peut
Après 2019, il ne sera plus temps de réagir.
avoir une année 2019 très positive, marquant enfin
En France, si la colère légitime des plus pauvres
une inflexion vers le meilleur.
et des classes moyennes est oubliée, si les très riches,
Dans ce cas, nous aurions frôlé le précipice sans
se contentant d’un lâche soulagement, n’entendent
y tomber et nous pourrions, en 2020, sourire du caupas l’avertissement, n’agissent pas vite, la crise des gichemar que nous aurions su éviter. Tout est entre
lets jaunes restera dans l’Histoire comme le premier
nos mains.
signe annonciateur d’une révolution très profonde,
qui fera table rase des structures politiques de ce
Ecrivain, auteur de nombreux romans et essais,
Jacques Attali est président de la fondation Positive Planet.
pays. Car, sans réponse généreuse et audacieuse,
JACQUES
ATTALI
POUR QUE 2019
SOIT
UNE ANNÉE POSITIVE
D
22
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOIRÉE EXCEPTIONNELLE
en direct dès 23h sur BFMTV et BFM PARIS
DeBonneville-Orlandini
SPECTACLE 31 DÉCEMBRE
CHAMPS-ELYSÉES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Héritier Le pape
François, dernier d’une
lignée de 266 pontifes.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande
histoire
des papes
Voici plus de vingt siècles
qu’ils règnent sur l'Eglise. Comment plus
de 200 papes ont-ils pu diriger depuis
Rome – 9 d'entre eux siégèrent
à Avignon – une organisation si secrète,
qui revendique 1,2 milliard de baptisés ?
36 pages spéciales pour comprendre.
A. MEDICHINI/REUTERS
Dossier réalisé par Christian Makarian
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
25
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Q
«
uel premier communiant n’a rêvé d’être
pape ? » Dans La Paille
et le Grain, livre qui
recelait toute l’ambition de François
Mitterrand, ce dernier
établissait un parallèle entre la carrière politique et la stature pontificale, comme si la pyramide de l’Eglise
était à ses yeux une référence indépassable. Au-delà des réminiscences
de son éducation catholique, le politicien énonçait une vérité profonde :
depuis deux millénaires, en matière
de pouvoir suprême, on n’a jamais fait
mieux que le Vatican.
En ce territoire de 44 hectares,
suspendu entre l’espace et le temps,
nul besoin de démocratie, de transparence, ni même de femmes ; cet ordre
du monde échappe imperturbablement aux lois civiles terrestres. La
seule élection qui y vaille est supposée
dictée par le Saint-Esprit. Toutes les
tempêtes qui ont secoué la papauté
n’ont jamais eu raison de sa solidité.
Tour à tour, les hérésies de l’Antiquité
tardive, les conflits du Moyen Age
avec les autorités féodales, royales ou
impériales, les défis intellectuels lancés par la Renaissance, l’époque rationaliste des Lumières, les révolutions
technologiques et scientifiques, l’avènement des régimes démocratiques
et de la sécularisation, la fin des
religions, les ravages des idéologies
athées que furent le communisme et
le nazisme, le consumérisme, la mort
de Dieu en Occident, l’ère du vide…
rien n’y a fait. L’immense dôme de la
basilique Saint-Pierre semble indestructible, et celui qui s’adresse aux
foules depuis le balcon de cette orgueilleuse construction garde un statut inimitable. A chaque renouvellement du Saint-Siège, l’élection du
nouveau pape, sa première apparition, le nom qu’il se choisit représentent un événement planétaire sans
équivalent et répondent à un cérémonial parfaitement réglé, qui démontre
un génie de la mise en scène.
Les 266 papes qui se sont succédé
à partir du martyre de l’apôtre Pierre
26
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Hors du commun Benoît XVI célèbre une messe dans la basilique Saint-Pierre, en 2007. Le
à Rome n’ont pas tous été des figures
marquantes, ni tous des saints ; certains, même, ont accumulé tous les
vices (voir page 44), tandis que d’autres ont vidé sans scrupules les caisses
de l’Eglise, alimentées par les offrandes des pauvres, pour recouvrir
Rome de palais et de fontaines. Le
sommet de l’orgueil terrestre a été
atteint avec la proclamation, en 1870,
du dogme surnaturel de l’infaillibilité
pontificale. Mais leur lignée est un
phénomène historique absolument
unique (voir page 32), qui confirme à
travers les siècles la puissance d’une
institution fondée sur une parole et
sur une force agissante échappant à
toute rationalité, ce que l’on nomme
la foi. Dans l’Evangile de Matthieu (16,
18), on lit en effet cette phrase : « Tu es
Pierre, et sur cette pierre je bâtirai
mon Eglise, et la puissance de la mort
n’aura pas de force contre elle. »
Croyants ou non-croyants ne peuvent
que s’incliner : c’est sur ces quelques
mots, souffle gigantesque, que l’aventure s’est construite et, plus étonnant,
qu’elle se poursuit.
UN ART EXCEPTIONNEL
DE L’ADAPTATION
Entre les premiers martyrs, qui résistaient aux persécutions dans les
catacombes de Rome, et les fastes
des couronnements pontificaux,
les transformations furent très nombreuses. Or c’est dans l’évolution
même de leur propre pouvoir à plusieurs facettes que les papes ont
trouvé la recette de la durée. Les souverains pontifes ont épousé la destinée de l’humanité, en se montrant
invariablement en décalage horaire,
mais avec un art exceptionnel de
l’adaptation et du rétablissement.
Dans la succession chaotique de
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
OSSERVATORE ROMANO/AFP
l’affranchissement, l’apogée d’un pouvoir temporel constitutif de la féodalité médiévale, suivie de
son lent déclin, l’opposition frontale à la modernité, les heures noires des
bûchers et de l’inquisition, le combat contre
la Réforme protestante,
la crispation de l’Eglise
contre les évolutions politiques de l’Europe, les
deux guerres mondiales
et l’émergence des continents évangélisés que
sont l’Amérique latine,
l’Afrique et l’Asie… tout
cela a fait du pape le témoin privilégié des changements de l’humanité.
Ainsi, il revient au seul dirigeant mondial issu d’un
ordre fondamentalement
antidémocratique de prêcher l’amour et la fraternité au nez et à la barbe
des dictateurs, dont le
pouvoir ne repose que sur
la violence et l’oppression
continuum des papes n’a pas d’équivalent dans l’Histoire.
des masses. Dans une interview accordée au Pèlemédiocrités et d’ajustements qui a acrin, en 1988, l’essayiste acidulé qu’était
compagné la formation de l’Europe,
André Frossard, admirateur de Jeanils furent de formidables navigateurs
Paul ii, s’esclaffait : « Un pape, le meilen eaux troubles, avec des pointes
leur défenseur des droits de l’homme
sporadiques de sainteté. Des siècles
dans le monde ! Si on avait dit une
plus tard, avec la disparition de leur
chose pareille, il y a cinquante ans,
pouvoir temporel, rendue irréversible
dans une réunion de radicaux-sociapar les accords du Latran de 1929,
listes, c’est à la pelle qu’on aurait sorti
conclus entre Mussolini et le cardinal
les morts de rire. »
secrétaire d’Etat de Pie Xi, ils ont reVeut-on encore un exemple saitrouvé un rôle de pasteurs de la paix et
sissant ? Après avoir affiché sur la
réussi à formidablement réhabiliter
porte de son église ses « 95 thèses
l’institution jusqu’à aujourd’hui.
contre les indulgences », ces certifiDe ce point de vue, l’Eglise surcats d’accès au paradis que le Vatican
passe toutes les autres constructions
étatiques ou idéologiques des deux
millénaires passés et survit à tous les
défis, nonobstant le recul régulier de la
foi chrétienne en Occident. Les papes
ont fait leurs preuves au fil de l’Histoire. L’alliance avec le pouvoir impérial à dater de Constantin, la défense
de la ville de Rome contre les Barbares,
Ils furent des
navigateurs en eaux
troubles, avec des
pointes de sainteté
vendait aux fidèles pour financer la
construction de la basilique SaintPierre, le moine Luther fut aussitôt
excommunié par une bulle signée
par Léon X. La réponse du père de la
Réforme au pape est d’une rare virulence : « Celui qui a écrit cette bulle,
je le tiens pour l’Antéchrist… ignorantissime Antéchrist, tu es donc
bien bête pour croire que l’humanité
va se laisser effrayer ! » En 2017, la
visite en Suède du pape François
marque un tournant historique :
« L’intention de Martin Luther, il y
a 500 ans, était celle de réformer
l’Eglise, et non de la diviser », déclare-t-il. Mieux encore, Luther a
désormais sa statue au Vatican et un
timbre à son effigie a été frappé par la
poste pontificale.
Dans une autre direction monothéiste, le pape conserve une fonction spirituelle irremplaçable, que
Michel Houellebecq a eu le courage
de rappeler : « Le problème de l’islam, c’est qu’il n’y ait pas de pape. Le
pape élimine les déviances » (La Vie,
29 janvier 2015). Manière de souligner que la notion d’autorité n’est
pas si dépassée que cela en ce qui
concerne les religions. Une vérité
très souvent oubliée.
Malgré de notoires concessions
faites à la modernité – comme l’a
prouvé la publication de l’encyclique
du pape François Laudato si’, texte
frappant de vérité –, en dépit d’élans
sincères et profonds en faveur des migrants qui traversent la Méditerranée
au péril de leur vie, il reste une part
d’ombre, dont les successeurs de saint
Pierre ne se déferont pas de sitôt.
Notamment cet aspect du personnage papal que nos contemporains
rejettent en masse, à savoir la censure
sévère de la liberté sexuelle des XXe et
XXie siècles, une ligne qui coupe
notamment le Saint-Siège de la
jeunesse. Sur ce plan, la cause de la
papauté semble perdue. Selon le bon
mot d’André Santini, orfèvre en
matière d’humour : « La preuve que le
pape ne connaît rien à l’utilisation
du préservatif, c’est qu’il l’a mis à
l’index. » C. M.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
27
LE CHRIST REMET LES CLEFS À SAINT-PIERRRE, PAR SEBASTIANO RICCCI (VERS 1710). LUISA RICCIARINI/LEEMAGE/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PIERRE, ÉVÊQUE DE ROME ?
Le plus proche disciple de Jésus est-il
le fondateur de l’Eglise ? John O’Malley,
jésuite, professeur émérite à Georgetown,
répond à la question. Et balaie les idées
reçues. Extraits*.
L
’histoire de Pierre et de la papauté ne commence
pas à Rome, mais bien au cœur du Nouveau Testament. Pour les chrétiens, celui-ci est un livre
inspiré, écrit sous l’impulsion de l’Esprit saint, témoignage fondamental et authentique de la vie
et du message de Jésus. Il représente la pierre angulaire de
la foi chrétienne, à laquelle l’Eglise doit constamment se
référer et dont elle ne peut jamais dévier quant à ses
croyances fondamentales. Pour les historiens et les biblistes,
en revanche, le Nouveau Testament apparaît comme un ensemble de documents rédigés au cours du Ier siècle après la
mort de Jésus par différents auteurs aux préoccupations et
28
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
points de vue variés. Il comprend quatre récits historiques
(les Evangiles), la relation de la diffusion du message chrétien
au cours de la première génération (les Actes des Apôtres),
ainsi qu’un certain nombre d’épîtres, en particulier celles de
Paul, de même qu’une vision apocalyptique (l’Apocalypse).
Il convient d’attirer l’attention sur deux éléments
remarquables du Nouveau Testament qui dépassent son
caractère que l’on regarde comme inspiré :
• La première est la quantité importante d’informations
que ces documents fournissent sur Pierre. Pierre est, en dehors de Jésus lui-même et peut-être de Paul, le personnage
du Nouveau Testament à propos duquel on dispose du
plus grand nombre de données.
• Deuxièmement, les sources concordent à propos de
l’image qu’elles nous proposent de lui. Mais que savonsnous en réalité? Simon, fils de Jonas, était pêcheur comme
son frère André. Il avait été disciple de Jean le Baptiste et
vivait à Capharnaüm sur les bords du lac de Galilée avec
son épouse et la mère de celle-ci. C’était un homme
chaleureux, loyal, impétueux, ainsi qu’un merveilleux ami.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
Douze », comme on les appelle –, ainsi que, plus tard, au
sein de la jeune Eglise. D’après
l’épître de Paul aux Galates, le
plus ancien document du
Nouveau Testament à mentionner Pierre, Paul se rend chez
lui après sa conversion sur le chemin de Damas afin d’en
apprendre plus sur la foi. Pierre lui dispense une formation
accélérée de quinze jours. Au chapitre ii, néanmoins, Paul
s’oppose à Pierre, à qui il reproche de revenir sur le fait que
les gentils doivent pouvoir partager la même table qu’eux.
Ce qui paraît important ici, toutefois, n’est pas que Paul ait
tenu tête à Pierre, mais plutôt qu’il ait indirectement justifié
l’autorité de ce dernier en révélant que lui-même ressentait
le besoin de voir Pierre approuver son opinion à lui, Paul.
Transmission « Tu es Pierre. [...]
Je te donnerai les clefs
du royaume des cieux »,
déclare Jésus.
LE PREMIER DES DOUZE À ÊTRE APPELÉ
Pierre apparaît comme la figure dominante des Actes des
Apôtres. Chef de l’Eglise de Jérusalem, il préside à l’élection
du successeur de Judas le traître. Il parle pour l’Eglise à la
Pentecôte et accomplit des miracles au nom de Jésus. Il
se montre l’apôtre des juifs, mais aussi celui des gentils,
comme il ressort clairement du récit de la conversion du
centurion romain Corneille. Délivré de sa prison par un
ange, il se trouve incontestablement au cœur du récit
dans tous ces chapitres.
Dans trois des quatre Evangiles, Pierre est le premier
des Douze à se faire appeler par Jésus. Dans les synoptiques – Matthieu, Marc et Luc –, il apparaît en tête de
chacune des listes des Douze, et il se comporte comme leur
A Gethsémani, il avait sorti son épée pour défendre Jésus
chef et leur porte-parole. Jésus le choisit, avec André et
et avait coupé l’oreille d’un serviteur du grand prêtre.
Jean, pour l’accompagner au mont Thabor et y assister à sa
Il présentait néanmoins un côté plus sombre, n’étant ni
transfiguration. Et il prend les trois mêmes avec lui à Gethaussi courageux ni aussi inébranlable que lui-même l’imasémani. Dans l’Evangile de Marc, après la résurrection, les
ginait. Lors de la dernière Cène (Luc 22), Jésus lui avait dit :
anges disent aux femmes d’aller prévenir « les disciples et
« Simon, Simon, Satan t’a réclamé pour te secouer dans un
Pierre » de ce qu’elles ont vu. Chez Jean, en outre, Pierre est
crible comme on le fait pour le blé. Mais moi j’ai prié pour toi,
le premier à pénétrer au tombeau.
afin que ta foi ne disparaisse pas. Et toi, quand tu seras reDeux passages semblent ici particulièrement imporvenu, affermis tes frères. » A quoi Pierre avait répondu : « Seitants. Le premier se situe au chapitre xvI de Matthieu :
gneur, avec toi, je suis prêt à aller même en prison, même à
Il leur dit : « Et vous, qui dites-vous
la mort. » Et Jésus avait ajouté : « Je te le déque je suis ? » Prenant la parole, Simonclare, Pierre, le coq ne chantera pas auPierre répondit : « Tu es le Christ, le Fils
jourd’hui, que tu n’aies par trois fois nié me
du Dieu vivant. » Reprenant alors la
connaître. » Comme nous le savons, les
parole, Jésus lui déclara : « Heureux eschoses se déroulèrent de la manière protu, Simon fils de Jonas, car ce n’est pas
phétisée par Jésus. Mais les premiers chala chair et le sang qui t’ont révélé cela,
pitres des Actes des Apôtres nous l’apprenmais mon Père qui est aux cieux. Et
nent aussi : après la résurrection de Jésus,
moi, je te le déclare : tu es Pierre, et sur
Pierre se comportera toujours comme un
cette pierre je bâtirai mon Eglise, et la
prédicateur loyal et sans crainte, annonciapuissance de la mort n’aura pas de force
teur de la Bonne Nouvelle.
contre elle. Je te donnerai les clefs
Tout aussi claire que son personnage
du royaume des cieux ; tout ce que tu
dans le Nouveau Testament est la préémi* Une histoire des papes.
lieras sur la terre sera lié aux cieux. »
nence dont Pierre jouit dans le cercle
De Pierre à François,
La signification de ce passage a fait
rapproché des disciples de Jésus – « les
par John W. O’Malley.
Lessius, 400 p., 29 €.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
29
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
l’objet de nombreuses controverses, en particulier depuis
la réforme. Certains biblistes affirment par exemple que
l’Eglise ne s’est pas bâtie sur Pierre, mais sur la profession
de foi de Pierre, ou même sur la foi personnelle de Pierre.
En d’autres termes, sur la croyance en la personne
particulière et en la mission de Jésus, que Pierre était là
pour proclamer. L’interprétation pontificale a toujours été
que l’Eglise s’est fondée sur la personne de Pierre – et
ensuite sur celle de ses successeurs à travers les âges.
Ce passage s’avère en tout cas extraordinaire, car aucun
autre disciple n’est mis à ce point en avant par rapport
aux autres dans aucun des quatre Evangiles.
Le second extrait est issu du dernier chapitre de
l’Evangile de Jean et l’action se situe sur les bords du lac
de Galilée, après la résurrection de Jésus :
Après le repas, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils
de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répondit :
« Oui Seigneur : tu sais que je t’aime », et Jésus dit alors :
« Pais mes agneaux. » Une seconde fois, Jésus lui dit :
« Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Il répondit : « Oui, seigneur, tu sais que je t’aime. » Jésus dit : « Sois le berger de
mes brebis. » Une troisième fois, il dit : « Simon, fils de
Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut attristé de ce que Jésus lui
avait dit une troisième fois : « M’aimes-tu ? » et il reprit :
« Seigneur, toi qui connais toutes choses, tu sais bien que
je t’aime. » Et Jésus lui dit : « Pais mes brebis. »
Sur les pas des apôtres
Une enquête minutieuse nous fait découvrir
les Douze. Une expédition passionnante.
U
Le Christ entouré des douze apôtres, PEINTURE DE L’ÉCOLE ALLEMANDE FINEARTIMAGES/LEEMAGE/AFP
n retour aux sources
nécessite un talent
particulier afin d’éviter
à la fois les routes trop parcourues
et les chemins tortueux. C’est avec
une humilité exemplaire que Tom
Bissell nous emmène en voyage,
sur les pas des meilleurs amis
(pas tous) de Jésus, ces douze gars
censés calquer le chiffre des douze
tribus d’Israël pour refonder
le monothéisme. Au lecteur d’être
modeste à son tour ; au fil des
pages, on s’aperçoit rapidement
qu’on ne savait rien d’eux, rien
en tout cas qui tienne la distance
sur vingt siècles à la lumière
de l’analyse critique. Car tout est
un piège dans les idées reçues
héritées du catéchisme
ou des travaux historiques
traditionnellement enseignés.
Avec un talent fou, un style
littéraire très pur, Bissell remet
justement les compteurs à zéro
et nous oblige à visionner le film
depuis le début. La puissance
de son évocation allie le grand
reportage et les petites histoires,
30
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
l’érudition profonde et les sentiments
personnels ; jamais il ne cède
à la facilité pour aller plus vite.
Le résultat est un livre minutieux,
extrêmement vivant, passionnant.
Les pierres ou les manuscrits
se mettent à parler tout seuls
et l’auteur leur tend le micro
avec un questionnement très serré.
Prenez Pierre, à maints égards
primordial au sein des Douze,
homme marié, disciple maladroit,
pêcheur et pécheur, au sujet duquel
on a tant dit et écrit. C’est en
s’enfonçant dans le sous-sol
de la basilique qui porte son nom,
à Rome, qu’on pense le découvrir.
Le personnage ? Non, le mystère.
On le devine pas à pas, à travers
des fragments d’ossements,
parmi lesquels ceux d’une souris,
les graffitis, les poussières et
les innombrables destructions
et reconstructions qui ont ravagé
la tombe présumée de l’apôtre.
Puis, après l’excavation de chaque
strate archéologique, et malgré
la contemplation de son tibia
gauche, Pierre disparaît soudain.
Plus on s’approche, plus il s’éloigne,
comme si une main invisible avait
voulu qu’il en soit ainsi. Bissell trie
à ce point le bon grain de l’ivraie
qu’il ne reste que… la foi, laquelle
proclame bienheureux ceux
qui n’ont pas besoin de voir
pour croire. Aucun chrétien
sincère ne s’en plaindra.
C’est pourquoi, avant
de parvenir à cette enquête in situ,
l’investigateur a usé ses yeux
à décrypter l’ensemble du Nouveau
Testament. Bissell le fait pour Pierre,
un homme pétri de contradictions,
mais assurément le plus proche ami
de Jésus, et, tout aussi saisissant,
pour Judas, à Jérusalem,
sur les lieux où ce dernier est censé
s’être pendu. Des douze itinéraires,
qui nous conduisent tout autour
de la Méditerranée et jusqu’en Inde
surgit une expédition à travers
des cultures différentes
qui habillent chacune la vérité
nue d’ornements différents.
Il en ressort cette leçon essentielle,
qui rejoint en partie les conclusions
d’Ernest Renan : « Sous nombre
d’aspects, l’Histoire naît du
contraste entre témoins intéressés
et témoins désintéressés. L’histoire
des débuts du christianisme
est marquée par l’absence totale
de témoins désintéressés. » C. M.
Apôtres. Sur les pas des Douze,
par tom Bissell.
albin Michel, 541 p., 5,90 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
ainsi qu’un cimetière datant
au plus tard du iie siècle. On
découvrit aussi un ensemble
de murs rouges au sein duquel
se dressait un petit édifice, appelé tropaion (tombe ou cénotaphe), et, à côté de celui-ci, le
mur portant des inscriptions pieuses se référant à Pierre.
Les résultats des fouilles furent rendus publics. Suivit
alors une polémique concernant la manière dont les
fouilles avaient été conduites ainsi que les conclusions qui
en avaient été tirées. Néanmoins, deux faits semblent certains et incontestés :
• Tout d’abord, sur le lieu des fouilles situé sous le maître autel
se trouvait un sanctuaire dédié à Pierre, selon toute vraisemblance une sépulture datée de 150 environ. A l’époque de la
construction du sanctuaire, il est certain que les chrétiens
vénéraient le lieu comme sacré en raison de Pierre.
• Deuxièmement, un siècle et demi plus tard, Constantin
déploya d’énormes efforts pour construire sa basilique à
cet endroit précis. il dut pour ce faire désacraliser un cimetière romain et déplacer des tonnes de terre pour niveler le
terrain. Ensuite, il veilla également à ce que l’autel fût érigé
à l’endroit précis de la découverte du petit sanctuaire.
Mais, tout apôtre qu’il fut, Pierre exerça-t-il vraiment la
fonction d’évêque, de chef et de responsable de l’Eglise de
Rome? Celle-ci, jusque bien avant dans le iie siècle, se composait de toute une série de communautés séparées, dépourvues de structure centrale. A cet égard, elle différait de celle
d’autres villes de l’époque, comme Antioche, par exemple,
où les chrétiens se considéraient et agissaient en tant que
collectivité unique, présidée par un évêque. Au contraire,
Rome comprenait une constellation d’églises-maisons indépendantes les unes des autres, chacune sous le contrôle peu
contraignant d’une autre, plus ancienne. Ces communautés
calquaient au fond le modèle des synagogues juives, dont
elles étaient issues. Au milieu du ier siècle, Rome abritait
d’ailleurs une communauté juive importante et prospère,
qui comptait peut-être 50 000 membres pratiquant leur
religion dans plus d’une douzaine de synagogues.
Si l’on considère l’évêque comme celui qui supervise
toutes les communautés chrétiennes d’une même cité,
alors Pierre ne fut pas évêque de Rome. Une telle approche
semble néanmoins restrictive et témoigne de peu d’imagination. Tel qu’il était, Pierre, lui qui avait mangé et bu avec
Jésus et avait été témoin de sa résurrection, dut nécessairement exercer à Rome un rôle de chef, bien plus important que celui de n’importe quel autre ancien presbytre. il
est inconcevable que Pierre, un apôtre, soit venu à Rome,
la capitale de l’Empire, et n’y ait pas pris les plus hautes
responsabilités à chaque fois que des décisions devaient
être prises. Si ceci est vrai, alors Pierre peut, avec des
réserves, mais à juste titre, être appelé le premier évêque
de Rome. Et s’il en est le premier évêque, alors il apparaît
également comme le premier pape.
GODONG/LEEMAGE/AFP
Sauvé « Mais moi j’ai prié pour
toi, afin que ta foi ne disparaisse
pas », dit Jésus à Pierre,
dans l’évangile (Luc 22).
Bien plus tard, au iie siècle, saint irénée, évêque de
Lyon, écrira que l’Eglise a été « fondée et mise sur pied à
Rome par les deux glorieux apôtres, Pierre et Paul ». Les
écrits d’irénée étaient largement connus de ses contemporains et personne au sein des communautés de la Méditerranée, toutes jalouses du lien qu’elles-mêmes auraient pu
avoir avec les Apôtres, ne contestera cette affirmation.
UNE CONSTELLATION DE COMMUNAUTÉS
Faisons maintenant un large bond en avant jusqu’en 1939.
Mgr Ludwig Kaas, alors administrateur de la basilique, demande au pape Pie Xi la permission de nettoyer les grottes
sacrées, situées sous l’édifice, lieux de sépulture pour de
nombreux papes. L’endroit se trouve en piteux état. Pour
des raisons non élucidées, le pape refuse, mais, curieusement, il demandera à être inhumé à cet endroit précis.
Après sa mort, le 10 février 1939, Kaas descendit dans les
grottes afin de trouver un endroit où installer la tombe. Pour
ce faire, il ordonna le descellement d’une plaque de marbre,
ce qui provoqua l’écroulement du mur porteur et mit au jour
une ancienne voûte. Qu’y avait-il d’autre dans ce lieu nouvellement dévoilé ? Mis au courant, Pie Xii ordonna des fouilles
de grande ampleur, lesquelles se déroulèrent sur une période
de dix ans, suivies par de nouvelles recherches dès 1952. Les
fouilles mirent au jour un certain nombre de sépultures,
Les intertitres sont de la rédaction.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
31
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES 12 PAPES
QUI ONT
CHANGÉ
LE COURS
DE L’HISTOIRE
Parmi les 266 évêques de
Rome qui se sont succédé à
partir de saint Pierre, certains
ont marqué l’Histoire plus que
d’autres et l’Eglise leur doit
beaucoup. En réponse à
Staline, qui se moquait de
l’impuissance de la papauté
– « Le pape, combien de divisions ? » –, les chefs de la foi
catholique ont cultivé une
influence qui n’a cessé de
s’étendre à travers le monde.
A travers les portraits des 12 pontifes les plus éminents, Christophe Dickès,
spécialiste du Vatican, auteur d’un brillant essai, Ces douze papes qui ont
bouleversé le monde (Tallandier, 2015), traverse les siècles et retrace l’œuvre
des grands législateurs et réformateurs.
Par Christophe Dickès
LA NOUVELLE
ROME DE LÉON
LE GRAND
(VERS 390 — PAPE DE 440 À 461)
32
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
PRISMAARCHIVO/LEEMAGE/AFP
A
près le règne de Léon le
Grand, Rome ne sera plus la
même. La décadence du pouvoir impérial lui permit de devenir la
Rome des papes, ce qu’elle restera
jusqu’à la fin du XIXe siècle. Comme
l’Empire romain, qui disparaît en
476, l’Eglise, qui était liée au pouvoir,
aurait pu sombrer sous le coup des
hordes d’Attila, de l’hérésie arienne
ou des prétentions politiques impériales. Il n’en fut rien.
Initiateur « Il n’est pas le premier
pape, comme on a prétendu, mais
il est pleinement le pape. »
L’Eglise, tout en étant tributaire
des structures administratives de
l’Empire, s’affirme au contraire
comme la plus à même de répondre à
une situation de crise inouïe. Dans
cette phase critique, elle fut un recours et s’illustra par sa capacité de
résistance aux forces centrifuges qui
eurent raison de l’Empire. Paradoxalement, elle a tiré sa force de la romanité. Si Léon ne se révèle pas comme
le premier pape du Moyen Age, il est
bien le dernier pape de l’Antiquité,
car pour lui, Rome, sa ville, reste à la
tête du monde par le biais du siège
pétrinien.
En Orient, Léon tranche un
conflit majeur divisant l’Eglise au
concile de Chalcédoine (451). A
l’époque, on dit que saint Pierre a
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
BRIDGEMANIMAGES
Visionnaire Il pose les fondements
de la chrétienté et de l’Europe médiévale
sur les ruines de l’Empire romain.
« parlé­par­la­voix­du­pape­Léon ».
Pour­la­première­fois,­un­pape­intervient­directement­dans­un­concile­et
fait­voter­sa­proposition.­Par­ce­geste,
il­ devient­ pleinement­ garant­ de
l’unité­de­l’Eglise,­comme­la­figure­de
Pierre­l’avait­été­dans­le­dernier­chapitre­de­l’Evangile­de­saint­Jean.­
Par­sa­conception­de­l’unité­et­de
la­discipline­de­l’Eglise­universelle,
Léon­donne­sans­conteste­une­stabilité­et­une­permanence­à­la­charge
pontificale :­« il­n’a­rien­créé­en­cela,
il­ a­ tout­ hérité,­ mais­ il­ a­ donné­ à
ces conceptions­ leur­ expression
la plus­poussée :­il­n’est­pas­le­premier­ pape,­ comme­ on­ a­ prétendu,
mais­ il­ est­ pleinement­ le­ pape »,
selon­le­résumé­de­l’historien­catholique­Pierre­Batiffol.­
LA TRANSITION
GRÉGORIENNE
GRÉGOIRE
LE GRAND
(540 - PAPE DE 590 À 604)
E
ntre­ la­ mort­ de­ saint­ Léon­ et
l’avènement­ de­ Grégoire,­ près
de­ cent­ trente­ années­ se­ sont
écoulées.­ Depuis­ 476,­ l’Empire­ romain­d’Occident­n’est­plus.­L’Afrique
s’est­ livrée­ aux­ vandales,­ les­ Lombards­ dominent­ l’italie,­ l’Espagne
est aux­ mains­ des­ Wisigoths,­ tout
comme­ une­ partie­ de­ la­ Gaule­ qui
doit aussi­faire­face­aux­Francs­et­aux
­Burgondes.­Les­ve et­vie siècles ne
sont­ que­ périodes­ de­ crises,
de guerres­ et­ de­ souffrances.
­invasions,­ pillages­ et­ massacres constituent­ une­ menace
permanente.­ Dans­ cette­ situation­désespérée,­un­homme­se
dresse.­il­s’appelle­Grégoire.
L’historien­Léonce­Pingaud
estime­que­« personne­n’a­mieux
compris­le­sens­des­révolutions
cachées­qui­s’accomplissaient­de
son­temps ».­La­fin­d’un­monde
laisse­place­à­une­incertitude­sur
l’avenir­et­cette­incertitude,­Grégoire­tient­à­la­combler.­Attaché
aux­traditions­tant­par­ses­origines­que­par­son­éducation,­il
commet­lui-même­un­acte­« révolutionnaire »­en­substituant
une­nouvelle­république­à­l’ancienne,­ en­ asseyant­ les­ fondements­ de­ la­ chrétienté­ sur­ les
ruines­ d’un­ empire­ déliquescent.­il­eut­ainsi­« la­vision­prophétique­ de­ l’Europe­ médiévale »­(W.­Ullmann).
Mais­Grégoire­n’est­pas­un­révolutionnaire­au­sens­où­nous­pouvons
l’entendre.­ La­ « révolution­ grégorienne »­n’a­pas­du­tout­les­accents­de
1789.­Grégoire­n’a­pas­conscience­de
cette­ « révolution »­ qui­ s’opère.
On peut­même­affirmer­qu’il­assoit
son­gouvernement­sur­les­anciennes
traditions­et­agit­avec­la­volonté­de
préserver­ l’édifice­ qui­ prend­ eau
de toutes­parts.­il­redresse­l’Eglise­en
un­siècle­de­crises,­entretient­bien
des­intuitions,­écrit­et­pense­en­stratège ;­il­exerce­une­politique­pragmatique­et­gère­le­patrimoine­ecclésiastique.­il­est­aussi­le­premier­grand
pape­ missionnaire­ et­ fait­ de­ la­ vie
monastique­la­source­de­sa­réforme.
il­sera­canonisé­et­proclamé­père­et
docteur­de­l’Eglise.­
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
33
LA RUPTURE
GRÉGOIRE VII
(VERS 1020 - PAPE DE 1073 À 1085)
L
e nom de Grégoire VII est attaché à ce que l’historien
français Augustin Fliche a
appelé la réforme grégorienne. En
effet, dans sa querelle avec l’empereur germanique Henri IV, la fameuse humiliation de Canossa au
cours de laquelle ce dernier s’agenouille devant le chef de l’Eglise
pour obtenir la levée de son excommunication, la papauté donne une
impulsion décisive au mouvement
qui vise à différencier l’Eglise
comme institution à part entière du
pouvoir séculier.
Grégoire est profondément
convaincu que le pouvoir qu’il défend, à savoir le pouvoir juridictionnel de l’Eglise, l’aidera dans sa fonction pastorale et donc morale :
« C’est de l’époque de Grégoire
qu’on peut dater la cléricalisation
systématique de l’Eglise fondée sur
l’idée que le clergé, moralement
plus pur, était supérieur aux laïcs
et constituait une Eglise qui était
catholique, chaste et libre », estime
le médiéviste John Canning. Du
XIe siècle au XVe siècle, la papauté
n’est pas seulement le centre de
l’unité de l’Eglise, mais aussi « la
norme de la vraie foi et le critère de
la tradition apostolique authentique » (Klaus Schatz). De la tête
procèdent toutes les décisions importantes coordonnant toutes les
fonctions vitales de l’ensemble.
Dans une Europe en pleine mutation spirituelle mais aussi économique et commerciale, la papauté
s’affirme et participe au processus
qui voit l’épanouissement d’une
Europe féodale. A ce titre, Grégoire
peut être aussi considéré comme
un des pères de l’Europe, selon
l’historien Jacques Le Goff. Devant
le morcellement et la fragmentation de cette féodalité, la papauté
offre une centralisation monarchique, c’est-à-dire une alternative
dans une Europe chrétienne en
voie d’unification.
BRIDGEMANIMAGES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA MONARCHIE
PONTIFICALE
D’INNOCENT III
(1160 - PAPE DE 1198 À 1216)
L
BRIDGEMANIMAGES
Père de l’Europe
Il donne l’impulsion
décisive au
mouvement qui
vise à différencier
l’Eglise du pouvoir
séculier.
34
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
e règne d’Innocent III constitue l’apogée de la monarchie
pontificale au Moyen Age.
Au XIIIe siècle mais aussi bien audelà, Lothaire de Segni a d’abord
été apprécié comme le « seigneur
du monde » tant son influence sur
l’Europe occidentale fut grande.
Jamais ses prédécesseurs n’avaient
atteint une telle puissance politique, que ses successeurs ne
sauront surpasser.
Son règne se caractérise
par l’affirmation de la centralité et
de l’universalité romaines. Innocent développe aussi une administration dans laquelle les cardinaux
et les légats jouent désormais un
rôle décisif dans le gouvernement
de l’Eglise.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
BONIFACE VIII OU LE CULTE
DES IMAGES (1235 — PAPE DE 1294 À 1303)
Influent Il affirme la centralité
et l’universalité romaines
et acquiert une puissance
politique inédite.
L
e nom de Boniface VIII est le
symbole d’un rêve brisé par le roi
de France, Philippe le Bel. Au
cours du fameux attentat d’Agnani
(1303), Guillaume de Nogaret, chancelier du roi de France, nourrit le plan
d’enlever le pape, lequel répond alors
dignement : « Voici mon cou, voici ma
tête. » Boniface échappera à cette humiliation et mourra un mois plus tard,
mais cette tentative apparaît comme
une réponse à l’humiliation de l’empereur Henri IV à Canossa, trois siècles auparavant. La papauté médiévale et l’idéal de théocratie pontificale
ont vécu. Le souverain pontife ne retrouvera plus jamais sa puissance
d’antan.
Paradoxalement, Boniface VIII affirme son pouvoir par le développement d’une mise en scène de la geste
pontificale : clefs de saint Pierre sur le
blason, tiare à triple couronne dans les
cérémonials, portrait sur les monnaies, invention du jubilé afin d’attirer
régulièrement les pèlerins à Rome…
Au service de l’affirmation de son
autorité, la créativité du pape est
féconde. Boniface VIII est surtout le
premier à « avoir inscrit le pouvoir
pontifical dans un corps de pape matérialisé dans des statues ».
Il est ainsi le premier à avoir compris le pouvoir de l’image. Une idée
qui ne cessera de se développer
jusqu’au xxIe siècle.
Rupture Boniface réchappa
à l’attentat d’Agnani,
mais l’événement
symbolise la fin de
la toute-puissance
pontificale.
BIANCHETTI/LEEMAGE/AFP
Dans les études historiques s’est
longtemps posée la question de savoir si ce pape aux pouvoirs immenses estimait qu’il existait une
distinction entre le pouvoir des rois
et le pouvoir de l’Eglise ou si, au
contraire, tel un théocrate, il voulut
que le premier fut entièrement soumis au second. Aujourd’hui, ce
débat semble dépassé, et le pasteur
que fut Innocent III est réhabilité.
Ce pape ne fut pas seulement
un prince temporel mais aussi un
des plus grands réformateurs
de l’histoire du catholicisme, un
homme d’une grande spiritualité,
marqué par la figure incontournable de François d’Assise, qu’il soutint dans ses œuvres. Théologien
rigoureux, moraliste, Innocent eut
la volonté d’édifier la chrétienté qui
lui avait été confiée : en réunissant
le concile du Latran IV (1215), il
marqua durablement l’histoire intellectuelle de l’Eglise puisque plusieurs de ses décrets seront intégrés
dans le droit canon de… 1917 !
Au cours de ce concile, la question n’est plus de réconcilier le pouvoir des papes et le pouvoir des empereurs, mais de prolonger cette
réforme intérieure par la fixation de
règles morales, notamment au sein
du clergé. Sous une apparence dogmatique, le concile, dans un souci
pastoral, s’adresse avec réalisme à la
société. Il codifie, fixe des règles sur
le mariage, sur la confession ou la
communion…
Innocent III n’en reste pas
moins un personnage controversé.
La grandeur de son pontificat n’est
plus vraiment contestée aujourd’hui, mais la réalité du personnage et ses motivations politiques
et religieuses restent une énigme. Il
est à ce titre un des papes les plus
étudiés par les historiens mais aussi
par les théologiens.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
35
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JULES II : L’ART
DE L’ÉTAT,
L’ÉTAT DE L’ART
(1443 — PAPE DE 1503 À 1513)
E
n conclusion de sa biographie
de Napoléon Ier, l’historien
Jacques Bainville écrivait :
« Sauf pour la gloire, sauf pour l’“art”,
il eût probablement mieux valu qu’il
n’eût pas existé. » Un jugement hâtif
du pontificat de Jules II arriverait à
une conclusion similaire. Des papes
retenus dans ce dossier, il nous apparaît comme le moins exemplaire
36
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
parce que son nom reste à jamais
associé à cette époque si décriée
de la papauté à la Renaissance : mondanités, richesses, gloire et mœurs
décadentes…
Pourtant, alors que l’institution
avait été discréditée tout au long
du grand schisme d’Occident qui
déchira la chrétienté (1378-1417),
Jules II peut être considéré comme le
« restaurateur du Saint-Siège ». Ce
n’est d’ailleurs pas un hasard si le
titre de souverain pontife, Pontifex
maximus, tombé en désuétude depuis de nombreux siècles, réapparaît
à cette époque. N’hésitant pas à
monter à cheval pour faire la guerre,
le « pape roi » della Rovere sut défen-
dre les intérêts de la papauté contre
les nouveaux Etats modernes. Dans
une lettre à un ambassadeur,
Machiavel écrivait : « Jules II ne se
soucia jamais d’être haï, à condition
d’être craint et respecté grâce à cette
crainte, il bouleversa le monde et
conduisit l’Eglise au niveau de puissance qu’elle a atteint aujourd’hui. »
La Cité du Vatican et les papes des
temps contemporains doivent beaucoup à cet homme qui eut la vision
de cette centralité religieuse, politique mais aussi « culturelle » de la
Ville éternelle.
Comme la plupart des hommes
politiques qui ont marqué de leur
empreinte l’Histoire, le dessein poli-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
PIE V OU LA NAISSANCE
DE L’ÉGLISE MODERNE
(1504 — PAPE DE 1566 À 1572)
A
richesses, redore pourtant l’image de
la papauté en cultivant un idéal de
simplicité et d’humilité. Il avait pour
objectif d’édifier et d’unifier l’Eglise
afin de répondre aux attaques qu’elle
subissait depuis la naissance du protestantisme. Il s’agissait par ailleurs
de relever les défis d’un nouveau
monde qui s’offraient à une Eglise
plus que jamais missionnaire.
Loin de se renfermer sur ellemême, l’Eglise de Trente et de saint
Pie V se voulait rayonnante. Elle
le sera en portant le modèle tridentin
jusqu’à l’extrême fin du XIXe siècle.
Peu de papes dans l’Histoire ont
autant marqué l’Eglise de cette façon
et sur une telle durée ! Il est canonisé
en 1712.
JOSSE/LEEMAGE/AFP
ujourd’hui, le nom de saint
Pie V est le plus souvent associé à l’ancienne messe dite en
latin, remplacée par la messe Paul VI
en 1970, après la réforme liturgique et
le concile Vatican II. Par antithèse,
Pie V est devenu une icône de l’antimodernité… Or considérer saint Pie V
à travers nos lunettes des XXe et
XXIe siècles relève de l’anachronisme.
Pie V était un pape de son époque,
c’est-à-dire un cardinal élu au lendemain de la clôture du concile de
Trente (1545-1563) et dont le règne
s’inscrit dans le long mouvement de
réforme qui le précède. Mettant fin à
l’image catastrophique des papes de
la Renaissance, cet homme rigide et
dur, qui fuyait les mondanités et les
tique du pape Jules II est indissociable de ses conceptions et de ses réalisations artistiques. Il promeut ainsi
la vision d’une nouvelle Rome portée
par des hommes de génie : Bramante, Raphaël et, bien sûr, MichelAnge. En détruisant l’antique basilique de Constantin, Jules II fait table
rase du passé. Il fait édifier les
premières fondations de l’actuelle
basilique Saint-Pierre, symbole, avec
la chapelle Sixtine, de ce que Jean
Delumeau appela la « seconde gloire
de Rome ».
FINEARTIMAGES/LEEMAGE/AFP
Bâtisseur Entouré de Michel-Ange,
Bramante et Raphaël, Jules II est
notamment à l’origine des travaux
de l’actuelle basilique Saint-Pierre.
Paradoxal Perçu
comme une icône
de l’antimodernité,
il redora pourtant
l’idéal de la papauté,
en cultivant
simplicité et
humilité.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
37
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PIE XI
DU PLUS
PETIT ÉTAT
DU MONDE AU
RAYONNEMENT
UNIVERSEL
Précurseur
Il préfigure l’autorité
morale universelle
des papes du
XXe siècle et dénonce
notamment
le totalitarisme.
(1857 — PAPE DE 1922 À 1939)
COLLECTION PRIVÉE/BRIDGEMAN IMAGES
L
SAINT PIE X :
LE CYCLONE
RÉFORMATEUR
(1835 — PAPE DE 1903 À 1914)
F
igure contestée pour sa condamnation du modernisme (encyclique Pascendi, 1907), Pie X
nous apparaît comme un pape réactionnaire et intransigeant, confit
en dévotion. Pourtant, dans son
conflit avec la France, qui vit la séparation de l’Eglise et de l’Etat, Aristide
Briand a dit de lui qu’il fut « le seul à y
voir clair ». Et il est vrai que le pape
Sarto donna à l’Eglise une nouvelle
conscience de soi en promouvant sa
propre liberté face aux Etats. Sa première décision est d’ailleurs de mettre
fin au droit d’intervention des couronnes catholiques dans le processus
d’élection du pape (1904).
38
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Surtout, il fait entrer la papauté
dans le XXe siècle en créant un droit
canon pour toute l’Eglise, une révolution juridique, opérée sur le modèle
des Etats du XIXe siècle et qui trouve
ses racines dans le droit romain.
Parallèlement, en tournant le dos à
la vieille revendication politique des
Etats pontificaux et en réformant la
curie de fond en comble, il prépare
aussi la route des accords du Latran
(1929). Sous son pontificat, le « pape
roi », prince temporel depuis des siècles, disparaît au profit exclusif d’un
pouvoir avant tout spirituel… Il préfigure cependant la force morale universelle et pacifique qu’incarnent les
papes du XXe siècle par une politique
internationale active en Amérique
latine, tout en échouant sur le continent européen à prévenir la Grande
Guerre. Enfin, son pontificat porte en
germe non seulement la dénonciation
des totalitarismes, mais aussi celle du
capitalisme ultralibéral.
e nom du pape Pie XI est avant
tout lié à la condamnation des
totalitarismes communiste et
nazi en 1937. Ne ménageant pas ses
efforts diplomatiques en faveur de la
paix dans le monde, cet homme au
caractère paradoxalement intransigeant offre une figure pleinement
universelle par sa conception de
l’unité du genre humain. Au lendemain de sa mort, au mois de février 1939, Edouard Herriot, radicalsocialiste, salue devant la Chambre
des députés « un des plus hauts
et des plus purs représentants
de cette puissance invincible : la
conscience ».
Polyglotte, Achille Ratti est avant
tout un homme de sciences et de recherches, un érudit passionné d’Histoire. Son élection, en 1922, est une
véritable surprise : alors que depuis la
perte des Etats pontificaux, en 1870, le
pape n’apparaissait plus à la fameuse
loggia des bénédictions, Pie XI témoigne publiquement de sa volonté
d’engager un processus de réconciliation avec l’Italie. Il bénit la foule depuis
le balcon donnant sur la place SaintPierre. La paix est signée quelques
années plus tard, en 1929 : les accords
du Latran créent l’Etat de la Cité du
Vatican, qui devient un micro-Etat
(44 hectares) et inscrit définitivement
la papauté dans le XXe siècle.
L’historienne Marie Levant explique : « Pape de la réconciliation
Virage Il estime que le rôle de l’Eglise
est de défendre la liberté et la dignité
des individus face aux oppressions.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FARABOLA/LEEMAGE/AFP
La grande histoire
des papes
avec la France et avec l’Italie, pape des
concordats, pape des missions, pape
de l’Action catholique : les qualificatifs ne manquent pas pour dresser le
bilan du pontife de l’entre-deuxguerres (1922-1939), qui fut confronté
à la société traumatisée par la Grande
Guerre, à la crise de 1929, à la faillite
de la paix et à l’affirmation des totalitarismes, sur fond de déchristianisation de l’Occident. » Pie XI était persuadé que toutes ces crises étaient la
conséquence de l’oubli de Dieu. Pour
cette raison, il instaure la fête du
Christ Roi et offre une « liturgie de la
paix » face à la brutalisation des sociétés européennes. En vain.
Dans l’histoire de l’Eglise, la
confrontation du pontificat de Pie XI
avec les totalitarismes du XXe siècle
constitue pourtant un tournant de
l’histoire intellectuelle de l’Eglise et
de son rapport au monde. Pie XI n’est
pas libéral, mais il intègre dans ses
messages aux peuples le concept
de la « dignité de la personne humaine », dont les racines sont évangéliques. Il estime que l’Eglise sera
plus à son aise dans la liberté des individus que dans l’imposition autori-
taire d’un modèle social. Il se tourne
ainsi vers les Etats démocratiques :
« Les dernières années du règne ne
sont […] plus tant marquées par la revendication d’une organisation spéciale de la cité, qu’on prétendait chrétienne, que par la défense des droits
de l’individu », résume l’historien
Fabrice Bouthillon. La papauté se
transforme définitivement en puissance morale, sorte de conscience de
l’humanité sur l’échiquier politique
mondial, défenseur de la dignité et
des droits des hommes face à toutes
les forces d’oppression.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
39
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PIE XII : LE PAPE
POLÉMIQUE
(1876 — PAPE DE 1939 À 1958)
D
e toutes les polémiques liées à
l’histoire de l’Eglise, les silences de Pie XII apparaissent
de loin comme celle suscitant le plus
de passions. Depuis la pièce à charge
de Rolf Hochhuth, Le Vicaire (1963),
deux camps irréconciliables se font
face pour justifier ou condamner l’attitude du souverain pontife. Pourtant,
à ce jour, les recherches historiques
suivent leur cours dans l’attente de
l’ouverture des archives Pie XII. Ouverture que l’on dit imminente depuis
que l’équipe du Français Mgr JeanLouis Bruguès a classé les 2 154 car-
40
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
tons des archives personnelles du
pape. Mais d’après ce dernier, il ne
faut pas s’attendre à « des découvertes
qui révolutionneront ce que nous savons ». En effet, depuis Paul VI, une
commission d’historiens a déjà publié
les documents de la secrétairerie
d’Etat. Ils sont même librement accessibles en ligne sur le site du Vatican. Bien d’autres archives, notamment issues de fonds étrangers, sont
par ailleurs disponibles.
Que sait-on exactement ? Eugenio
Pacelli, à la différence de son prédécesseur, Pie XI, était un diplomate
qui, par culture et par formation, a ostensiblement fait le choix du silence.
Il en avait parfaitement conscience,
d’après le journal de Mgr Roncalli,
futur Jean XXIII. Ce que résume le
grand rabbin du Danemark, Marcus
Melchior : « C’est une erreur de penser
que Pie XII aurait pu avoir une quelconque influence sur le cerveau d’un
fou. Si le pape s’était prononcé énergiquement, Hitler aurait probablement
massacré plus de juifs mais aussi de
catholiques, autant qu’il en aurait eu
le pouvoir. » Par ailleurs, cela n’a pas
empêché le pape d’agir en sous-main.
Dans le livre de Mark Riebling Le
Vatican des espions (Tallandier, 2016),
l’historien américain dévoile les
archives, notamment allemandes,
établissant un lien direct entre le
Saint-Siège et le réseau de résistants
allemands qui tenta de tuer Hitler.
Quelques années auparavant, l’historien italien Andrea Riccardi* rapportait le rôle de Pie XII dans le sauvetage
des juifs de la ville de Rome, contrairement à la contrevérité véhiculée par
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
JEAN XXIII LA CONFIANCE
D’UN PROPHÈTE INATTENDU
(1881 — PAPE DE 1958 À 1963)
Amen, le film à charge de Costa-Gavras. Tant et si bien que même le texte
qui légende la photo de Pie XII au mémorial de Yad Vashem a été modifié,
afin de faire état des controverses
entre les chercheurs. Jusqu’alors,
cette légende classait Pie XII parmi
ceux « dont on doit avoir honte pour
ce qu’ils ont fait contre les juifs ». Plus
récemment encore, l’ambassadeur
d’Israël auprès du Saint-Siège, de
2008 à 2012, Mordechaï Lewy, estimait que « dire que l’Eglise catholique, le Vatican et le pape lui-même
n’ont rien voulu faire pour sauver des
juifs serait une erreur. C’est le
contraire qui est vrai ».
*L’Hiver le plus long, 1943-1944 : Pie XII,
les juifs et les nazis à Rome, Desclée de
Brouwer, 2017.
FARABOLA/LEEMAGE/AFP
Controverses Son silence
pendant le conflit mondial a
fait l’objet de suspicions, pas
toujours fondées.
MP/PORTFOLIO/LEEMAGE/AFP
L
e règne du pape Jean XXIII fut
l’un des plus courts de l’histoire
contemporaine de l’Eglise. Il fut
aussi l’un des plus déterminants, à
double titre : d’abord avec le concile
Vatican II (1962-1965), qui fit de
l’Eglise un interlocuteur de la modernité, tout en confirmant son statut de
puissance morale. Cette mutation fondamentale de son identité ne changea
pas le monde en soi, mais plutôt les
aspirations de l’Eglise elle-même dans
ses rapports avec le monde.
Plus ponctuellement, le pape
Roncalli a joué un rôle clef dans un
conflit majeur – la crise de Cuba de
1962 – en apaisant les tensions entre
les Etats-Unis et l’Union soviétique.
En assurant un rôle de médiateur
dans la guerre froide, en appelant au
dialogue les partis en présence, le
souverain pontife a aussi changé le
paradigme de l’anticommunisme de
l’Eglise, largement développé sous
Pie XI et Pie XII en réponse aux persécutions dont les catholiques étaient
les victimes.
Une inflexion confirmée par le
dernier texte de son pontificat, l’audacieuse encyclique Pacem in Terris, qui
intègre définitivement comme référence la Déclaration universelle des
droits de l’homme de 1948. Tout en
n’ignorant pas que « certains points
de cette déclaration ont soulevé des
objections et font l’objet de réserves
justifiées », le pape considère le respect de ce texte comme un « pas vers
l’établissement d’une organisation juridico-politique de la communauté
mondiale ». A ce nouvel ordre mondial l’Eglise tient à prendre part en faisant entendre sa voix, comme acteur
incontournable de la modernité.
Mutation Sous
son règne se tint le
concile de Vatican II,
qui fit de l’Eglise un
interlocuteur
de la modernité.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
41
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
REUTERS
Diplomate
Confronté à la
déchristianisation
de l’Occident,
il défend famille,
éthique et morale
à travers le monde
entier.
LA PAPAUTÉ UNIVERSELLE
JEAN-PAUL II (1920 — PAPE DE 1978 À 2005)
L
e pape Jean-Paul II a régné de
1978 à 2005, soit plus de vingtsix ans. C’est l’un des pontificats
les plus longs de l’histoire de l’Eglise
après ceux du bienheureux Pie IX
(1846-1878) et de saint Pierre. Le résumer en quelques lignes peut paraître
audacieux, voire périlleux.
Depuis sa disparition, puis sa canonisation, en 2014, des centaines
d’ouvrages lui ont été consacrés : des
témoignages, des biographies, des entretiens, des écrits inédits… Tout a été
42
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
dit, ou presque, sur cet homme. La
masse d’informations sur le premier
pape slave de l’histoire est absolument gigantesque, tout comme ses
propres écrits (encycliques, homélies,
discours, etc.) qui comptent des dizaines de milliers de pages…
A cette masse s’ajoutent des
images, des films et des reportages,
signe que le pouvoir pontifical s’est
transformé en jouant des moyens de
communication modernes et qu’il
est entré de plain-pied dans le
monde médiatique. A la mort de
Jean-Paul II, la papauté contemporaine et le monde dans lequel elle
évoluait n’étaient plus vraiment les
mêmes… Le pape Wojtyla n’aura pas
connu les réseaux sociaux et le développement d’Internet comme ses
successeurs, Benoît XVI et, surtout,
François, mais gageons qu’il en aurait tiré le meilleur parti.
Son règne s’est poursuivi au-delà
du siècle le plus meurtrier de l’Histoire en empiétant sur le XXIe siècle.
Mais on ne souligne peut-être pas
assez qu’il s’est aussi prolongé avec
l’élection de son ami, le cardinal Ratzinger, qui prit le nom de Benoît XVI :
« Il y a une telle union entre ces deux
papes et ces deux règnes qu’ils ne font
finalement plus qu’un », écrit le vaticaniste Nicolas Diat. Cette cohérence
des idées, cette influence réciproque,
cette amitié de près de vingt-cinq ans
sont rares dans l’histoire politique,
religieuse et intellectuelle.
Retenir les éléments majeurs de
ce long moment est une gageure :
« Pratiquement aucune des grandes
questions qui se posent à l’Eglise et au
monde n’a été mise de côté dans les
[textes] de Jean Paul II », écrit son
meilleur biographe, George Weigel.
Son rôle politique dans la chute du
communisme constitue sûrement sa
victoire la plus significative. Son approche de la société contemporaine
minée par le relativisme fut son plus
grand défi dans un environnement
occidental confronté à la déchristianisation, voire à la christianophobie. La
nécessité du dialogue entre la foi et la
raison révèle une autre part essentielle de l’apport du pontificat, qui
sous-tend bien des aspects de l’œuvre
de Jean-Paul II : sa défense de la famille, d’une éthique et d’une morale,
mais aussi celle de la doctrine sociale
de l’Eglise. Dans un dernier temps, il
inaugure un nouvel exercice du pouvoir à l’échelle du monde : par ses
voyages, sa diplomatie et l’utilisation
des moyens de communication modernes, Jean-Paul II a fait de son
règne le moment le plus universel de
l’histoire de la papauté.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
L’Eglise catholique a-t-elle
vraiment élu une femme
à sa tête au Moyen Age ?
Par Claire Chartier
L
’habit, on le sait, n’a jamais
fait le moine. Vers l’an 850
– ou l’an 1000, l’affaire n’est
pas très claire –, une femme
vêtue d’une robe de bure
masculine débarque à Rome. L’érudition et la piété de ce faux frère attirent
l’attention du pape, Léon iV. Cuirassée
de sa rugueuse étoffe à capuche,
Jeanne conquiert peu à peu le clergé
du Vatican, et finit par accéder à la plus
haute marche de l’Eglise universelle, le
trône de Pierre, sans que nul n’ait idée
de la supercherie. Deux ans, sept mois
et quatre jours après avoir été élue, cheminant en procession depuis la basilique Saint-Jean-de-Latran jusqu’au
Colisée, la jeune femme tombe brusquement de cheval. Tordue de douleur
sur le pavé romain, la « papesse » accouche d’un enfant devant les badauds
ébaubis. ici, les sources divergent, certaines la faisant mourir en couches,
d’autres sous les jets de pierres des
fidèles courroucés.
La papesse Jeanne a-t-elle existé?
Peut-on seulement imaginer, à en juger
par les efforts que déploie l’actuel pape
François pour féminiser un tant soit
peu l’institution catholique, qu’une incarnation du sexe « faible » ait pu, au
Moyen Age, accéder à la plus haute
fonction de l’Eglise? Deux dominicains
font croire à l’incroyable. Le premier,
Jean de Mailly, cite une femme dans la
liste des pontifes alimentant sa Chronique universelle de Metz, vers 1255.
« Require (à vérifier) », note toutefois
COLLECTION PRIVÉE©ISADORA/LEEMAGE/AFP
JEANNE, LA PAPESSE
SCANDALEUSE
l’érudit, en latin, dans
la marge. Le deuxième,
Martin de Pologne, chapelain et confesseur de
nombreux pontifes,
donne plus de détails sur
la drôle de « papesse ».
« Johannes (Jean) », originaire de Mayence, en Allemagne, se serait formée
Stupéfiante La papesse Jeanne (pape Jean VIII) donnant naissance
aux disciplines intellecà un enfant dans la rue pendant une procession, en 885 (xylographie).
tuelles en Angleterre en
compagnie de son amant.
Le couple aurait ensuite
tion morale règnent dans la papauté,
mis le cap sur Athènes. A la mort de son
rappelle le spécialiste des religions
ami, Jeanne est censée avoir enseigné
Odon Vallet (1). Certains pontifes viles arts littéraires aux hauts magistrats
vent en couple, ont des maîtresses. Une
de Rome, avant son élection au trône
question hérétique circule parmi le
papal, à l’unanimité. Au total, une cenpeuple : après tout, pourquoi ne pas
taine de manuscrits évoquent l’exisessayer une femme pape ? » Jusqu’au
tence de cette prétendue mystificatrice.
xVie siècle, note l’historien Alain BouLe pontificat de Jeanne aurait
reau (2), l’Eglise « croit et fait croire à
même donné lieu à un rite aux accents
l’existence de Jeanne alors même que
rabelaisiens, celui de la « chaise perl’épisode la dessert ». En apparence, du
cée » : chaque pape fraîchement élu
moins. Car la fable est bien utile à l’insdevait s’asseoir sur un siège troué en
titution pour illustrer le pouvoir de nuison centre. Un diacre y passait la main
sance des femmes, tandis que nombre
afin de vérifier la présence d’attributs
d’entre elles réclament qu’on leur fasse
virils sous la soutane de Sa Sainteté.
un peu de place dans les ordres.
« Duos habet et bene pendentes (il en a
Ce n’est qu’au tournant de la Rédeux et bien pendantes) », s’exclamait
forme, lorsque les protestants s’emalors le préposé, délaissant l’Esprit
pressent d’exhumer l’histoire comme
saint pour les réalités charnelles.
preuve de la déliquescence morale du
Le Vatican du ixe siècle n’est pas
catholicisme, que le Vatican dénonce
celui du troisième millénaire. « A
son caractère légendaire. Produit de
l’époque, la confusion et la décomposil’imaginaire médiéval, « Jeanne la papesse » a inspiré films et romans à
l’époque moderne. Comme l’écrit le
grand médiéviste Jacques Le Goff, elle
demeure « une héroïne scandaleuse et
[…] une femme merveilleuse ». C. C.
Une centaine de
manuscrits évoquent
l’existence de ce
pape en jupons
(1) La foi demeure... malgré tout, Salvator.
(2) La papesse Jeanne, Flammarion.
26 DÉCEBMRE 2018 L’EXPRESS
43
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SACRÉS PAPES !
Vrais saints ou grands jouisseurs, on trouve de tout dans
la longue liste des successeurs de saint Pierre. Florilège.
Par Christian Makarian
PAUL III (1468-1549)
drigo Borja, alias Alexandre VI Borgia, détient le record du Guinness
Book de l’infamie. Non content
d’avoir accumulé des richesses immenses en faisant le commerce des
biens de l’Eglise (simonie) et du titre
d’évêque, il fut accusé par un historien florentin d’avoir violé puis fait
assassiner un jeune et beau capitaine.
Un chroniqueur strasbourgeois (qui
tint un recensement précis, jour par
jour, de la vie pontificale) raconte
que, à l’occasion du mariage de sa
fille Lucrèce avec Alphonse d’Este,
le 31 octobre 1501, le pape organise
une de ses pires orgies et réunit une
cinquantaine de prostituées nues
offertes aux invités au cours d’une
véritable compétition de virilité.
Rien d’étonnant si le moine rigoriste Savonarole fit de lui l’objet de ses
diatribes ; il lui en coûta la vie, car il
JEAN XII (937-964)
Pape à l’âge de 17 ans, il fut précoce
en horreurs jusqu’à mériter le titre
d’« Antéchrist siégeant dans le temple
de Dieu » que certains de ses contemporains lui ont décerné. Chasseur,
guerrier, festoyeur, bisexuel, mondain, débauché, il finit roué de coups
par un mari jaloux qui l’avait surpris
avec son épouse. Les derniers sacrements lui sont refusés. Il met fin à la
période dite de « pornocratie », qui
aura duré de 904 (avec Serge III) à 963.
ALEXANDRE VI (1431-1503)
L. RICCIARINI/LEEMAGE/AFP
THE HOLBARN ARCHIVE/LEEMAGE/AFP
Père de six enfants, plus sept ou huit
de différentes maîtresses, ce qui aurait dû le destiner à la tendresse, Ro-
44
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Alexandre VI
Tout est dans le tableau peint par le
Titien en 1545-1546. On y voit le pape,
élu à 66 ans, imperturbable, entouré
de ses deux petits-fils. Père de quatre
enfants nés d’une concubine avant
son élection, il accumule les richesses
et nomme ses proches aux postes les
plus importants (le fils de son bâtard
Pierre-Louis est nommé cardinal à
l’âge de 14 ans). Bisexuel, passionné
d’astrologie bien plus que de théologie, il aime la chasse et les richesses
de toutes sortes. Grand amateur d’art,
il reste le pape qui a commandé à Michel-Ange la fresque du Jugement
dernier de la chapelle Sixtine et le palais Farnese (aujourd’hui l’ambassade
de France). Dans ce profil très
contrasté réside l’homme qui a défendu les Amérindiens contre les brutalités espagnoles, qui a approuvé la
règle de la Compagnie de Jésus (Jésuites), mais qui a aussi ranimé l’Inquisition et créé le Saint-Office.
L. RICCIARINI/LEEMAGE/AFP
Les plus
débauchés
Jean XII
fut arrêté, torturé, pendu puis brûlé.
Intarissable, Alexandre VI a par trois
bulles légitimé l’esclavage, que son
prédécesseur, Eugène IV, avait pourtant condamné, en 1435. A sa mort,
son corps avait tellement enflé qu’il
ne tenait plus dans un cercueil ; il fut
enroulé dans un tapis.
Paul III
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
Les fins les plus tragiques
COSTA/LEEMAGE/AFP
D
Jean XVI
ix-huit papes furent empoisonnés, 4 égorgés et 13 autres connurent
une mort tragique. Dans cette liste, Etienne VI (pape en 896, mort en
897) occupe une place éminente. Pour des raisons de rivalité féodale,
il fait déterrer la dépouille de son prédécesseur, le pape Formose, afin d’invalider les décisions politiques qu’il avait prises. Le corps de Formose est
d’abord jugé devant un collège d’évêques, on lui coupe les trois doigts de la
main droite qui servent à bénir, puis on le décapite. Un an et demi après cet
épisode, nommé le « concile cadavérique », Etienne VI est étranglé lors d’une
émeute populaire. Formose repose aujourd’hui à Saint-Pierre de Rome.
Jean XVI, lui, élu en 997 à la faveur d’une flambée de violence contre
l’empereur Otton III, eut la mauvaise idée de faire déposer son prédécesseur,
le pape Grégoire V (996-999). La vengeance d’Otton fut terrible : ses hommes
attrapèrent le pape, lui coupèrent le nez et le jetèrent dans un cachot. Avant
d’être publiquement humilié par Grégoire V, de retour à Rome, qui fit déchirer ses vêtements avant de le promener dans la ville, juché sur un âne.
Pontifes
sans frontières
L
river sur le trône de saint Pierre une lignée de papes grecs, de 537 à 752, en
raison de la domination politique de
l’empire byzantin. Serge Ier est vénéré
comme un saint par l’Eglise latine et
par l’Eglise orthodoxe.
Le dernier pontife non italien,
avant qu’un Polonais ne soit élu, fut
Adrien VI, né à Utrecht en 1459 et
pape seulement entre 1522 et 1523. On
assista ensuite à cinq siècles d’italianité, jusqu’à ce qu’il revienne à Karol
Wojtyla de monter sur le trône de
saint Pierre, en 1978, qui fut la seule
année qui connut trois papes : Paul VI,
Jean-Paul Ier et Jean-Paul II. Cette
conjonction ne se produisit qu’une fois
auparavant, en 1605, avec Clément VIII,
Léon XI et Paul V.
e souverain ponJean XXIII
tife le plus drôle
est, sans aucun
doute, Jean XXIII, un
homme d’une grande finesse dans un corps tout
rond. Aussitôt après son
élection, alors qu’on lui
fait essayer une soutane
blanche, aucune taille
ne convient à sa corpulence. Il s’en amuse par ces mots : « Visiblement, les tailleurs ne me voulaient pas comme pape. » Plus tard, il
a coutume de dire : « Tout le monde
peut devenir pape, la preuve, c’est que
je le suis. » Le rabbin de Rome, qui
vient de rendre visite à Jean XXIII,
veut laisser passer ce dernier lorsque
ce dernier le raccompagne à la porte.
Jean XXIII s’efface en montrant le
chemin à son visiteur : « L’Ancien Testament, d’abord. » Lors de la visite
d’un groupe de religieuses, ces dernières se présentent comme les sœurs
de Saint-Joseph. Le pape ne résiste
pas : « Mais que vous êtes bien conservées ! » Un jour où on lui demande
combien de personnes travaillent au
total au Vatican, Jean XXIII répond :
« Pas plus de la moitié. » C. M.
LEEMAGE/AFP
A
trois reprises, le trône de saint
Pierre fut occupé par des
chrétiens nés en Afrique du
Nord. Victor Ier (mort en 199), Berbère
natif de Tunisie, fut le quatorzième
évêque de Rome et affirma la suprématie du latin sur le grec dans la liturgie romaine. Miltiade (ou Melchiade
l’Africain), pape de 311 à 314, naquit en
Afrique du Nord, sans que l’on sache
précisément où. Il fut à la fois le premier pape à recevoir les faveurs de
l’empereur romain Maxence, et celui
qui bénéficia du don du palais du
Latran, qui devint ainsi la résidence
pontificale. Egalement né en Afrique,
Gélase Ier, pape de 492 à 496, joua un
rôle important dans la clarification
des rapports entre les pouvoirs spirituel et temporel. Il défendit également le statut de l’évêque de Rome
contre les prétentions de Constantinople, et s’imposa comme une figure
importante de l’histoire de la papauté.
Serge Ier (650-701) vit le jour au sein
d’une famille syrienne d’Antioche installée en Sicile. Il s’attacha à la conversion des Saxons et des Frisons et lutta
contre des controverses qui faillirent
fractionner l’Eglise. Il se situa à la fin
de la « papauté byzantine », qui vit ar-
La palme
de l’humour
RS
E
UT
RE
Jean-Paul II
26 DÉCEBMRE 2018 L’EXPRESS
45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES JOURNÉES
TRÉPIDANTES
DE FRANÇOIS
Entre rendez-vous officiels et petits gestes de la vie
ordinaire, le quotidien du souverain pontife ne connaît
pas de temps mort.
Par Constance Colonna-Césari
46
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
L
es semelles orthopédiques
de ses grosses chaussures
noires, le pape François ne
les use plus autant que
lorsqu’il arpentait les bidonvilles de Buenos Aires. A 82 ans, marcher lui est devenu difficile, sa sciatique lui mène la vie dure. Mais, tout au
long du mois d’octobre 2018, il a pu la
surmonter pour parcourir chaque jour
à pied la centaine de mètres séparant la
résidence Sainte-Marthe de la salle
Paul-VI, où se tenait le synode sur les
jeunes. Un signe de sa forme physique,
et même de sa combativité. Les bergogliophiles s’accrochent en effet à ce
détail pour démontrer que rien n’arrête
le pape François, pas même l’ampleur
des scandales qui mettent en cause les
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Convivial Il n’omet jamais
de saluer les gardes suisses,
appelant chacun par son
prénom.
A. MEDICHINI/POOL/AFP
La grande histoire
des papes
prêtres pédophiles et qu’attisent ses
opposants. Au contraire, le pape remarche, insistent-ils!
Le 18 octobre, bis repetita : il a surgi
tout seul à pied sur la place Saint-Pierre
pour un bain de foule de bénédictions
à des malades démunis qu’une association avait rassemblés sur le parvis.
Même énergie qu’aux premiers jours
pour animer son « Eglise pauvre pour
les pauvres », celle qu’il avait appelée
de ses vœux aux lendemains de son
élection. Les « vendredis de la Miséricorde » en sont la démonstration. François ne manque sous aucun prétexte
ces rendez-vous avec des détenus, des
déshérités, SDF ou chômeurs, qu’il va
rencontrer chaque semaine dans des
paroisses excentrées de Rome. Ces
jours-là, il s’engouffre à l’arrière de sa
petite Fiat 500 l bleue. Le véhicule porteur de la plaque SCV emprunte un
accès arrière des murailles léonines, la
porte Perugina, un poste-frontière du
Vatican que les Romains ont vite rebaptisée « la porte bergoglienne ».
C’était par là que François s’était offert
sa première sortie hors de tout protocole en se rendant, à peine élu, chez un
opticien de Rome pour se commander
de nouvelles lunettes!
Sa dernière escapade remonte à la
fin du mois de novembre dernier. Le
souverain pontife devant subir une
intervention de la cataracte, il était
auparavant allé incognito passer des
examens. Son hospitalisation s’est déroulée, le 22 novembre, sans annonce
d’aucune sorte. Les journalistes n’ont
découvert le pot aux roses qu’en s’étonnant de l’absence de rendez-vous pontifical sur le feuillet qu’ils reçoivent
chaque matin de la Secrétairerie d’Etat.
Rien à son agenda, du jamais-vu!
Or, depuis son arrivée à Rome, le
pape n’a pas pris le moindre jour de
vacances, notent-ils à l’unisson. Aucun
séjour d’été à Castel Gandolfo, la villégiature pontificale ; aucune retraite
ou randonnée en montagne, comme
Jean-Paul II était parvenu à s’en aménager ; pas même une seule journée
romaine de trêve! C’est un règne ininterrompu, qui a débuté le 13 mars 2013,
et qui se poursuivra sans doute de la
sorte jusqu’à l’annonce de la « renonciation » du pape François, puisque
celui-ci l’a dit et répété : son règne prendra fin de cette manière. Combien de
jours d’ici là? Et combien de nuits
encore dans la chambre 201, son petit
deux-pièces de la résidence SainteMarthe, cet hôtel situé à l’arrière de la
basilique Saint-Pierre, face à la stationservice? A la surprise générale, le pape
y a élu domicile, préférant cette normalité rassurante à la solitude des
appartements pontificaux du troisième étage des palais apostoliques.
Benoît XVI y vivait retranché,
jouant du Mozart sur son piano en la
seule compagnie de ses chats. Sous
Jean-Paul II, au contraire, « l’Appartement », comme on l’appelait, était de-
venu le plus couru des cercles de pouvoir et toute la cour du pontife slave y
défilait… A Sainte-Marthe, François se
protège et de l’isolement et des courtisans! Et par là même des risques d’empoisonnement, osent dire certains…
Dans le réfectoire collectif, où sont
servis les repas, les visiteurs de passage
sont toujours sidérés de voir le pape
patienter comme tout le monde pour
déposer ses tartines dans le grille-pain!
L’hôte VIP de la pension s’accroche à
cette vie sociale comme au bréviaire
annoté de la main de sa grand-mère,
Rosa Margarita, la grande figure de référence familiale. Il fait partie des rares
objets ou souvenirs dont il ne s’est jamais séparé. Aucune décoration particulière dans la chambre qu’il occupe.
Quelques livres sur la table de nuit, une
petite statue d’un saint Joseph couché,
sous laquelle il glisse ses soucis ou
prières, basta. Idem dans le petit salon
attenant où il reçoit de temps à autre.
Levé à 4 h 30, son petit déjeuner
avalé, le pape médite les sermons de
sa première homélie de 7 heures. La
messe est dite dans la chapelle privée
de Sainte-Marthe en présence d’une
poignée d’invités. C’est un moment de
simplicité dans lequel il se sent à l’aise,
loin de l’ordonnancement réglé au mil-
Il patiente comme
tout le monde pour
déposer ses tartines
dans le grille-pain
limètre des rituels liturgiques à SaintPierre dont l’organisation revient au
maître des cérémonies, Mgr Marini,
assisté du père Leonardo dans cette
lourde tâche. Les réunions de travail du
pape avec ce staff ne sont pas quotidiennes, mais elles s’intensifient en
certaines périodes de la vie chrétienne,
pour les « grandes fêtes carillonnées »,
Pâques par exemple, ou lors d’événements exceptionnels tels que des cano-
Découvrez sur notre site, dans "Les figures de L'Express", la vidéo de Laurent Bidot,
le dessinateur de la BD François qui retrace le destin exceptionnel de Jorge Bergoglio.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
47
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
nisations, des consistoires, etc. Idem
lors des déplacements pontificaux, car
les célébrations à l’extérieur de Rome
sont évidemment complexes.
Alessandro et Pier Giorgio, les majordomes du pape, assurent l’intendance quotidienne des journées à
Sainte-Marthe. Puis c’est au tour de
son secrétaire personnel de prendre la
main. A 54 ans, l’Argentin Mgr Fabian
Pedacchio a déjà passé plus de la moitié de sa vie au côté de Mgr Bergoglio !
Il était en effet déjà son secrétaire à
Buenos Aires. Il est le gardien de son
agenda, le lien entre sa vie privée et
publique, la jonction entre les obligations liées au gouvernement central
de l’Eglise, à sa curie, et celles imparties au chef de l’Etat du Vatican,
l’homme dont tous les journalistes
de la planète voudraient détenir le
numéro de portable. Tout ce que
François ne peut plus assumer seul,
Fabian s’en charge pour lui.
Il est cependant un plaisir auquel
le 266e successeur de saint Pierre ne
veut pas renoncer : les blagues dont il
est familier. La plus fameuse a résonné dans pas mal de foyers à Buenos Aires : « Allô ? Tu n’as jamais été
réveillé par le pape, et bien c’est fait ! »
Il décroche également son téléphone
pour souhaiter des anniversaires,
dont il n’oublie jamais la date, à d’anciens collaborateurs, voire à de très
lointaines connaissances argentines.
A ses amis, François griffonne souvent quelques lignes glissées dans
Pas de télévision
après le dîner. Une
question d’hygiène
une enveloppe sur laquelle il ajoute au
dos : « Résidence Sainte-Marthe, chambre 201, Etat de la Cité du Vatican » !
« Regardez comme son écriture est
étrange », insiste le cardinal Poupard en
s’emparant d’un document signé de sa
main. « On doit agrandir ses pattes de
mouche. Drôle d’écriture n’est-ce pas?
Je ne sais pas ce qu’en dirait un graphologue », souligne-t-il mystérieusement…
La lecture de l’Osservatore romano,
le quotidien officiel du Vatican, donne
le vertige. Sous la rubrique « Nos informations », figure chaque jour la liste
des audiences de la matinée. Elles débutent à 9 heures, l’heure à laquelle
le pape fait son entrée dans le palais
apostolique. L’édition électronique
parvient aux abonnés à 14 heures. C’est
une demi-heure après que s’est achevée pour le souverain pontife cette matinée de rendez-vous privés ou publics,
officiels ou officieux. Des chefs d’Etat,
des ministres, des syndicalistes, des
leaders religieux, des groupes de pèlerins ou de religieux, des évêques venus
en délégations au grand complet de tel
ou tel pays pour leurs visites ad limita,
ses propres ministres, les cardinaux,
monsignores ou laïcs à la tête des
VATICAN MEDIA/AFP
Attentionné Le pape François visite régulièrement son prédecesseur, Benoît XVI.
diverses congrégations de la curie romaine… C’est un défilé planétaire qui
passe chaque jour par le Saint-Siège
pour y rencontrer son chef d’Etat et le
leader spirituel de 1,3 milliard de catholiques. Ici aussi, le rituel des selfies
s’est imposé. Rares sont les rendezvous qui se concluent autrement que
sur une photo avec l’homme en blanc,
généralement souriant. Sauf les mauvais jours, et le pape en a ! De son bureau à sa bibliothèque privée, le lieu
des audiences les plus solennelles, en
passant par la salle Clémentine ou par
onze autres salons de réception, il
parcourt les dédales de loggias, de
cours, d’escaliers, d’ascenseurs, en
n’omettant jamais le salut aux gardes
suisses en poste auxquels il serre systématiquement la main en appelant
chacun par son prénom.
A 13 h 30, son chauffeur le raccompagne, c’est l’heure du déjeuner à
Sainte-Marthe. Le repas est suivi
d’une pause d’une heure, le pape remontant s’allonger sur son lit jusque
vers 14h30. Il ne ressort généralement
plus dans l’après-midi, sauf agenda
particulier, mais il peut encore recevoir quelques personnes ou groupes
dans l’un ou l’autre des deux salons de
réception du rez-de-chaussée. Pas de
télévision après le dîner, il s’est séparé
de cet objet. Une question d’hygiène.
Même pour la Coupe du monde de
foot, cet adorateur du sport national
argentin, détenteur de la carte de
membre n° 88235N du club de San
Lorenzo, n’a pas fait d’exception. S’il
n’a regardé aucun match, il s’est pourtant tenu informé de tous les scores.
Ultime rituel du pape chaque soir :
enlever la montre qu’il porte au poignet
et qu’il regarde en permanence tout au
long de la journée. François, après six
ans de règne, reste en effet un pontife
pressé, qui sait ses jours comptés.
Comme Benoît XVI, mais pour d’autres
raisons. A 91 ans, ce dernier, devenu
pape émérite, s’éteint lentement,
comme une vieille bougie, dit-on. Sans
doute est-ce la raison des visites régulières que lui rend l’actuel souverain
pontife. Elles se multiplieraient ces
derniers temps. C. C.-C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SDP
La grande histoire
des papes
LES PAPES FONT
LEUR CINÉMA
De la propagande à la fiction, de Pie XII à… Pie XIII,
le thème a inspiré de nombreux réalisateurs.
Par Constance Colonna-Césari
pape était à leur portée. Mais sans
toutefois rien concéder à la magnificence du règne d’Eugenio Pacelli,
devenu Pie XII en 1939.
Les plans le montrent déambuler
d’un pas altier dans les jardins du Vatican. Sa longue silhouette blanche,
son visage émacié barré de fines
lunettes rondes, la
voiture dont un majordome lui ouvre la
porte dans un cérémonial pesant, ces
scènes et ce décorum semblent avoir
directement inspiré
The Young Pope, le
Coca light ou la
PROD
L
es amateurs du sulfureux
Pie XIII dans la s érie
désormais culte de Paolo
Sorrentino, The Young
Pope, ne le savent sans
doute pas, mais c’est à la source du
premier film de propagande du
Vatican, Pastor angelicus, que s’est
abreuvé Jude Law pour donner à son
personnage une inoubliable posture pontificale.
Le film à la gloire du souverain
pontife, réalisé au printemps 1942,
met en scène la grandeur de Pie XII,
qu’une alternance d’images d’archives et de séquences filmées permet aux téléspectateurs catholiques
d’approcher, comme si, soudain, le
clope en moins ! Mais du Pie XII réel
au Pie XIII de fiction, mêmes regards mystiques levés au ciel,
mêmes bras écartés accompagnant
la bénédiction !
Pastor angelicus, mis à l’index
par Mussolini, qui y lisait une redoutable concurrence à son propre
culte, disparut vite des écrans italiens après sa sortie. Le film fut
réutilisé par l’Eglise en 1948 pour
contrer la montée du Parti communiste italien lors d’élections dont la
Démocratie chrétienne sortit largement victorieuse.
Quant au dernier objet cinématographique pontifical, le documentaire intitulé Le Pape François, un
homme de parole (2018), son réalisateur, Wim Wenders, se défend qu’il
ait été commandé et financé par le
Vatican. Dénué de toute distance
critique, le film s’avère en tout cas
impuissant à éteindre l’incendie de la
« viganiade » (la lettre de Mgr Vigano), la
dernière attaque utilisant les scandales
pédophiles comme
arme de déstabilisation de l’actuel
pontificat.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
49
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE VATICAN,
L’ÉTAT LE PLUS
MAL ORGANISÉ
DU MONDE
Aux sources de la puissance du Vatican, un capital
patrimonial et financier inestimable et mal géré.
endez donc à César ce qui
est à César et à Dieu ce qui
est à Dieu », enseigne le
Christ, incitant ses apôtres
à bien distinguer les obligations temporelles dues à l’Etat de celles,
spirituelles, relevant du Tout-Puissant.
Vingt siècles plus tard, le pape François,
en dernier héritier de l’apôtre Pierre,
et à ce titre premier des catholiques,
tient son pouvoir de ce juste équilibre
prôné par les Saintes Ecritures.
Porté par le souffle du Saint-Esprit, le Saint-Père est, en tant que chef
du Saint-Siège, le guide spirituel de
1,2 milliard de baptisés réunis dans
des dizaines de milliers de paroisses,
de congrégations, de couvents et de
monastères – répartis sur la planète.
Mais c’est en descendant des césars romains que le souverain pontife
règne sur la Cité du Vatican, le support territorial du Saint-Siège. Dernier
endroit sur la planète où le latin est
encore la langue officielle, le plus
petit Etat du monde (44 hectares) accueille 820 citoyens, à qui la nationalité a été accordée à titre temporaire.
Ce souverain n’a qu’une maigre
armée, 135 gardes suisses, et ne lève
pas d’impôt. Voyageant sans cesse,
prêchant devant des foules immenses, s’adressant aux autres chefs
50
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
d’Etat d’égal à égal, monarque absolu
et pasteur universaliste, il tient sa
force du verbe. Mais pas seulement.
Car, au service de son pouvoir, il peut
compter sur un fabuleux héritage
financier et patrimonial, accumulé en
treize siècles d’existence. C’est ce
« trésor », dont le montant est l’un des
secrets les mieux gardés du monde,
qui lui donne, encore aujourd’hui, la
puissance matérielle nécessaire à
l’exercice de son pontificat.
De 752 à 1870, différents papes ont
régné sur les Etats pontificaux, qui
ISADORA/LEEMAGE/AFP
R
« Concordat En 1929, le cardinal
Pietro Gasparri et Benito Mussolini
signent les accords de Latran.
S. RELLANDINI/REUTERS
Par Jean-Luc Barberi
s’étendaient dans le centre de la péninsule italienne, de Rome à Bologne. Au
xixe siècle, ces territoires ont été absorbés au sein du royaume d’italie lors de
sa création. Après cinquante-huit ans
de chamailleries et de palabres entre
diplomates italiens et prélats catholiques, Benito Mussolini et le cardinal
Pietro Gasparri, secrétaire d’Etat du
pape Pie xi, ont signé, le 11 février 1929,
un protocole d’accord dans la ville de
Latran. Ce dernier attribuait une souveraineté entière au Vatican, dans le
cadre d’un concordat avec l’Etat italien. Les autorités transalpines s’engageaient à verser une indemnisation
financière de 4 milliards de lires, en dédommagement des territoires perdus :
750 millions de lires en cash, et le reste
en placements financiers garantis par
la puissance publique. Ces fonds et ces
avoirs ont été repris par l’Administration du patrimoine du siège apostolique (Apsa), créé par Paul Vi en 1967.
Jusqu’en 2014, l’Apsa a ainsi géré la
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Trésor Le pape François peut compter sur un fabuleux héritage accumulé en treize siècles d’existence.
majeure partie des biens artistiques et
immobiliers du Vatican.
Car le Saint-Siège est aussi le détenteur d’un inestimable patrimoine
culturel et architectural. On y compte,
aux côtés de la basilique Saint-Pierre
de Rome, les basiliques romaines,
d’innombrables églises, couvents,
monastères et autres trésors architecturaux disséminés dans toute la
péninsule italienne. A cela s’ajoutent
près de 70 000 œuvres d’art signées
des plus grands maîtres, comme
Le Bernin, Michel-Ange, Léonard de
Vinci ou Raphaël. On peut évaluer ce
capital « culturel » entre 12 et 90 milliards d’euros ! Une estimation floue
et toute théorique. La plupart de ces
biens ne sont pas cessibles, en raison
de leur inestimable valeur historique.
A ce pactole déjà conséquent
s’ajoutent 23 000 terrains, 115 000 immeubles, 90 000 écoles et 4 000 hôpitaux et maisons de retraite (22 % du
parc immobilier italien), mais aussi
des biens dans de nombreuses capitales du monde, fruits d’investissements et de placements financiers
réalisés au cours des décennies. Et
sans doute un portefeuille de valeurs
mobilières très étendu, dont on ne
connaît rien. A Paris, la société Sopridex, basée place Vendôme, gérerait
ainsi, pour le compte du Saint-Siège,
près de 50 millions d’euros d’actifs
immobiliers dans la capitale française. Consultée, la responsable de
l’entreprise a refusé de répondre aux
questions de L’Express.
La plupart des biens
ne sont pas cessibles,
en raison de leur
valeur historique
Enfin, pour financer les dépenses
courantes du Saint-Siège – comme
son vaste réseau diplomatique –, le
pape peut aussi puiser dans le denier
de Saint-Pierre. Chaque année, la collecte des dons venus des paroisses du
monde entier lui garantit un revenu
d’environ 50 millions d’euros. Une
partie seulement de cette somme devrait être attribuée au fonctionnement
des instances administratives vaticanes, le solde devant être redistribué
pour aider les communautés en difficulté. « En réalité, certaines années,
95 % des fonds sont engloutis par les
dépenses de la bureaucratie du SaintSiège », assure le journaliste Gianluigi
Nuzzi, auteur de Chemin de Croix
(2015), l’un des deux ouvrages de révélations écrits à partir d’une fuite de
documents venus du Vatican.
Un monarque tout-puissant, des
fonds considérables, plus de 1 milliard
de fidèles, on pourrait croire le pape
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
51
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
François à la tête d’une puissance économique prospère, dont l’influence
est comparable à celle d’une entreprise multinationale. il n’en est rien.
Car la force financière du Vatican
est obérée par l’anarchie qui règne
dans son administration, et donc
dans ses comptes. A la source de ce
désordre, l’obsession du secret et les
luttes de pouvoir. Le plus récent
bilan d’activité du Vatican, datant
de 2015, publié en 2017, tient en quatre chiffres sur une simple feuille A4.
il n’y a pas d’échéance prévue pour le
suivant ; PricewaterhouseCoopers, le
commissaire aux comptes du SaintSiège, venant d’être répudié par l’administration vaticane à la suite d’un
obscur règlement de comptes interne
entre dignitaires ecclésiastiques.
Dans ces conditions, établir un recensement précis et chiffré de la totalité
des biens du Saint-Siège relève de la
chimère. « Même le souverain pontife
est loin de tout connaître de son patrimoine », soupire un observateur
proche des plus hautes autorités de la
curie romaine. Dès son élection, en
2013, le pape François n’a pourtant
cessé de réorganiser en profondeur
une administration gangrenée par les
intérêts particuliers et des activités
sans contrôle pouvant aller jusqu’au
blanchiment.
Dans les dix dernières années de
son interminable règne, Jean Paul ii,
diminué par la maladie, avait abandonné une grande partie de son pouvoir aux représentants des différentes
factions qui déchirent la curie romaine. Aux côtés de ces dignitaires du
gouvernement de l’église, quatre ordres principaux se disputent en coulisses le pouvoir économique. L’Opus
Dei, le puissant ordre représentant des
conservateurs espagnols. Les Jésuites,
auquel appartient l’actuel pape, même
s’il n’a pas toujours été en bonne relation avec eux. Et puis une multitude
d’ordres et de congrégations, en tête
desquelles on trouve les Chevaliers de
Colomb, la très puissante organisation
caritative américaine, ou les Chevaliers de l’Ordre de Malte.
DES VALISES GONFLÉES
DE BILLETS DE BANQUE
Réforme après réforme, les fiefs et les
strates de pouvoir se sont accumulés,
formant un terreau propice aux coups
bas et aux gaspillages. La remise en
ordre de l’économie du Vatican est
devenue un casse-tête que nombre de
dignitaires n’ont pas envie de résoudre, tant cela desservirait intérêts et
privilèges particuliers.
En 2010, Benoît xVi, voulant
détourner l’attention du scandale
déclenché par la mise au jour d’un
réseau gay impliquant des ecclésiastiques, a tenté d’engager un nettoyage
du puissant institut des œuvres religieuses (iOR), la banque du Vatican. il
était temps. Créé en 1942 par le pape
Pie xii, celui-ci recueille les dépôts des
salariés du Vatican, mais surtout ceux
des congrégations, ordres religieux ou
membres du clergé du monde entier.
L’iOR joue aussi un rôle de conseil
pour aider les religieux et leurs communautés à gérer au mieux les avoirs
qui lui sont confiés. Ce bras armé financier du Vatican fonctionnait dans
le secret et l’anonymat dignes du plus
opaque des comptes offshore. Dans les
couloirs de la tour Saint-Jean, où il est
installé, on se souvient encore de mère
Teresa arrivant avec des valises gonflées de billets de banques, dont on ne
connaissait ni le montant ni l’origine.
Terrorisant le personnel, la religieuse
refusait de répondre à la moindre
question, au prétexte qu’elle ne s’intéressait pas à l’argent.
En 2001, après les attentats du
World Trade Center et la lutte contre le
financement du terrorisme, et en 2008,
après la crise financière, les experts
américains et européens ont sommé
l’iOR de revoir ses règles de fonctionnement. Hélas, l’économiste et banquier Ettore Gori Tedeschi, proche de
VATICAN MEDIA/REUTERS
Anarchie L’obsession du secret et les luttes de pouvoirs sont à la source du désordre qui règne dans les comptes du Saint-Siège.
52
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
G. BOUYS/AFP
La grande histoire
des papes
Avoirs L’Institut des œuvres religieuses a longtemps fonctionné de façon opaque.
l’Opus Dei, nommé en 2009 par le pape
pour régulariser le fonctionnement de
l’iOR, a été écarté de ses fonctions dès
2012, après avoir été mis en échec par
son conseil d’administration.
Après le départ à la retraite précipité de Benoît xVi en 2013, le pape
François a repris et intensifié cette
quête de transparence. il a nommé un
Conseil des cardinaux de neuf membres (C9) à ses côtés pour encadrer les
réformes du Vatican, et fait appel aux
sociétés de conseil McKinsey – venue
gratuitement – et KPMG pour décortiquer et refonder les processus financiers et comptables de la curie. Tel
Hercule décidé à nettoyer les écuries
d’Augias, il a confirmé comme président de l’Autorité d’information financière un avocat suisse, René Brülhart, pour mener la lutte contre le
blanchiment d’argent. Ce légiste intransigeant venait de mettre au clair
les comptes du Liechtenstein. Enfin,
François a bouleversé l’organisation
de la curie en créant un Secrétariat
pour l’Economie, placé presque au
même niveau de pouvoir que le Secrétariat d’Etat dirigé par le cardinal Pietro Parolin, Premier ministre du pape
François et parfois vu comme l’un de
ses successeurs potentiels.
Le cardinal Georges Pell, un Australien loin des réseaux de pouvoir
italien, a pris la barre de la nouvelle
institution, devenant de facto le n° 3
du Saint-Siège. Surnommé « Rambo »
pour son ton direct et sa collection
privée d’armes de guerre, le prélat de
choc a notamment reçu pour mission
de recenser et de revaloriser l’exploitation du parc immobilier du Vatican,
qui relevait auparavant de la toutepuissante Apsa. Un secteur hautement sensible, dans lequel on
constate que des millions d’euros de
loyers partent en fumée chaque
année. Des centaines d’appartements
dans le centre de Rome sont loués à
des prix dérisoires au profit de représentants de clans, des hommes politiques, ou même en remerciement de
services rendus, explique Gianluigi
Nuzzi. Mais combines et mauvaises
habitudes ont la vie dure. « ils en sont
venus à faire signer un double bail.
L’un négocié à prix bas, et l’autre en
blanc pour augmenter la somme en
cas de contrôle inopiné », révèle une
source proche de l’Etat du Vatican.
L’Apsa cantonnée au rôle de
banque centrale, la lutte semblait
avoir tourné à l’avantage de l’énergique cardinal Pell, qui devait à terme
reprendre sous sa coupe l’ensemble
des activités financières et économiques du Vatican. Las, l’inculpation
pour pédophilie du prélat de choc, en
mai dernier, en Australie, est venue
Des activités sans
contrôle,
pouvant aller
jusqu’au blanchiment
changer la donne. Pell a été écarté du
C9, et son mandat ne sera probablement pas renouvelé à son terme, en
février prochain. Dans l’attente d’un
successeur, la réforme marque le pas.
Dans sa marche vers la transparence, le Vatican peut se vanter d’un
premier succès : la progressive mise
aux normes internationales bancaires
de l’iOR. Un Français, Jean-Baptiste
de Lanssus, ancien de la Caisse des
dépôts, en a été nommé président. Et
un rapport annuel est publié chaque
année depuis 2013. On y apprend que
l’iOR emploie 102 personnes, est présent dans 112 pays, et détient pour le
compte de ses 15 000 clients 5,3 milliards d’euros de dépôts. il aura versé
en 2017 un produit bancaire de 32 millions d’euros au Saint-Siège.
Pour arriver à ce résultat, pendant
des mois, une vingtaine de limiers
venus du cabinet d’audit américain
Promontory Financial Group ont
passé au peigne fin des dizaines de
milliers d’opérations financières
suspectes. Entre 2013 et 2016, près de
5 000 comptes bancaires douteux ont
été fermés. Et 13 millions d’avoirs litigieux se sont trouvés gelés. Moneyval,
l’organisme de contrôle du Conseil de
l’Europe chargé de la lutte contre le
blanchiment, a publié, en décembre 2017, un rapport qui détaille nombre de ces mouvements suspects.
Depuis ces réformes, le spectre
d’une faillite crapuleuse comme celle
du Banco Ambrosiano, dans les années 1980, impliquant alors le patron
de l’iOR, Mgr Marcinkus, semble
s’éloigner. « Mais les activités de la
banque vaticane sont encore loin des
standards internationaux requis dans
la lutte contre la criminalité financière », insiste Gianluigi Nuzzi.
Pour François, faire du Vatican un
Etat transparent et bien géré demeure
une tâche surhumaine. Peut-être
plusieurs pontificats seront-ils nécessaires pour qu’un pape puisse enfin
tirer tout le parti de la puissance financière dont il dispose, et la mettre au
service de la foi catholique. il lui faudra, pour réussir, la détermination de
César et la bénédiction de Dieu. J.-L. B.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
53
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIPLOMATES
EN COL ROMAIN
Sur la scène internationale, les émissaires du Vatican
s’en tiennent à une doctrine en trois D : discrétion,
détermination, dialogue. Illustration en quatre tableaux.
Par Vincent Hugeux
M
ercredi­9 mars­1983.­A
sa­descente­d’avion,­et
comme­le­veut­l’usage,
Jean-Paul­ II­ se­ prosterne­ et­ embrasse­ le
tarmac­de­l’aéroport­Toussaint-Louverture­de­Port-au-Prince.­Quelques
heures­ plus­ tard,­ loin­ de­ courber
l’échine,­l’ancien­archevêque­de­Cracovie­ tance­ ses­ hôtes­ haïtiens,­ au
d
­ étour­d’une­homélie­incisive,­dénonçant­les­ravages­de­la­misère,­de­l’injustice­et­de­la­répression.­La­télévision
nationale­ tait­ les­ passages­ les­ plus
« subversifs »­du­sermon?­Qu’importe.
Une­formule­défie­la­censure.­« Il­faut,
tonne­ Karol­ Wojtyla,­ que­ quelque
chose­ change­ ici ! »­ Admonestation
prophétique :­trois­ans­plus­tard,­JeanClaude­Duvalier,­alias­« Baby­Doc »,
despote­faussement­débonnaire­détrôné­par­la­rue,­fuit­son­palais­blanc­et
son­pays.­Faut-il­imputer­sa­chute­au
seul­courroux­papal?­Nul­doute­que­le
verbe­du­Polonais­a­délié­les­langues­et
affranchi­les­esprits.
Le­magistère­moral­dont­il­hérite
confère­à­tout­successeur­de­Pierre
une­ aura­ phénoménale.­ Privilège
dont­le­minuscule­Etat­du­Vatican­use
ici-bas­pour­refréner­les­ardeurs­guerrières­et­prôner­le­dialogue,­jusqu’à
jouer­ les­ médiateurs­ en­ lisière­ des
champs­ de­ bataille.­ Epaulé­ par­ le
t­ andem­ chevronné­ que­ forment­ le
mutique­cardinal­Pietro­Parolin­et­le
P. HANNA/SDP
Détente « Il faut que Cuba s’ouvre au monde et que le monde s’ouvre à Cuba »,
clame Jean-Paul II (ici, avec Fidel Castro), à La Havane, le 25 janvier 1998.
54
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
­jovial­Paul­Gallagher,­l’Argentin­François­ne­déroge­pas­à­la­règle.
On­dit­la­diplomatie­du­Saint-Siège
discrète,­opiniâtre­et­efficace.­Au-delà
des­clichés,­elle­excelle­de­fait­dans­la
lecture­des­« signaux­faibles ».­D’autant­que­son­réseau,­dense­et­diversifié,­ fournit­ à­ Rome­ de­ précieuses
­informations,­ qu’elles­ émanent­ des
nonciatures­–­ambassades­–,­de­prêtres,­ de­ religieux­ ou­ de­ catholiques
e
­ ngagés.­Aux­confins­de­l’ex-Zaïre,­on
finit­toujours­par­croiser­un­vieux­missionnaire­pour­qui­le­tissu­social­et­les
langues­locales­n’ont­guère­de­secret.
De­plus,­il­n’est­pas­rare­que­le­nonce
persiste­à­s’acquitter­de­sa­tâche­dans
un­pays­à­feu­et­à­sang,­bien­après­que
ses­homologues­laïques­ont­décampé.
Autre­ atout,­ le­ travail­ de…­ Romain
abattu­par­les­émissaires­de­la­communauté­de­Sant’Egidio,­passés­maîtres­dans­l’art­de­la­négociation­en­terrain­brûlant.­Si­cette­ONG­d’envergure
planétaire,­logée­dans­le­coquet­quartier­du­Trastevere,­tient­à­son­indépendance,­elle­cultive­des­liens­étroits
avec­la­curie.­« Les­relations­sont­au
beau­fixe,­confie­un­initié.­Ce­qui­n’a
pas­toujours­été­le­cas… »
Une­nuance,­toutefois.­Si­logique
soit-elle,­la­priorité­accordée­au­salut
des­ minorités­ chrétiennes­ en­ péril,
notamment­dans­la­sphère­arabo-musulmane,­conduit­parfois­le­Vatican­à
ménager­d’indéfendables­tyrans,­tels
l’Irakien­Saddam­Hussein­hier­ou­le
Syrien­Bachar­el-Assad­aujourd’hui.
Souvent­ illusoire,­ la­ « protection »
fournie­par­de­tels­parrains­expose­au
moins­autant­leurs­obligés,­réduits­au
statut­d’otages­d’Etat,­qu’elle­ne­les
défend.­Souper­avec­tous,­y­compris
avec­le­diable ?­Soit.­Encore­faut-il­se
doter­d’une­cuillère­assez­longue…
Leur­royaume­n’étant­pas­tout­à
fait­de­ce­monde,­les­« diplos »­du­pontife,­formés­dans­un­institut­réservé­à
l’élite­des­séminaristes,­bénéficient
d’une­marge­de­manœuvre­qu’on­leur
envie­ au­ Quai­ d’Orsay,­ au­ Foreign
O
­ ffice­ou­au­département­d’Etat­des
Etats-Unis.­ Ci-après,­ la­ preuve­ par
quatre­cas­d’école ;­certains­fameux,
d’autres­méconnus.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
A. TARANTINO/REUTERS
La grande histoire
des papes
Crispation Le 24 mai 2017, le pape François reçoit Donald Trump et sa femme. Thème de cette audience tendue ? L’enjeu cubain.
LE CANAL DE LA DISCORDE
Quarante ans, déjà… Qui se souvient
qu’en décembre 1978 les tambours de
la guerre tonnèrent à la frontière entre
l’Argentine et le Chili ? L’aigre contentieux qui, depuis plus d’un siècle, empoisonne les relations bilatérales menace à tout instant de virer au conflit
armé. Austral en diable, le litige porte
sur les eaux territoriales entourant un
trio de petites îles – Picton, Nueva et
Lennox –, à l’embouchure du canal
Beagle, entre le cap Horn et la Terre
de Feu. Rien n’y fait. Ni l’intercession
du Royaume-Uni, sollicité dès 1971, ni
le compromis ébauché par la Cour
internationale de justice de La Haye à
la demande de la reine Elisabeth II.
Fraîchement élu, Jean-Paul II propose alors ses bons offices. Offre acceptée par les deux parties. Si cellesci s’engagent formellement à se plier
à l’arbitrage du Saint-Siège, il faudra
près de cinq années d’intense labeur
pour solder le différend. L’arrangement repose sur la suggestion avancée d’emblée par le pape : les trois
confettis et leurs abords reviennent
au Chili, Buenos Aires obtenant en
contrepartie des facilités de navigation et de survol. Le 23 janvier 1984,
trois mois après la chute de la junte
argentine, les deux ministres des
Dense et diversifié,
le réseau du
Saint-Siège fournit à
Rome de précieuses
informations
Affaires étrangères signent à Rome
une « déclaration de paix et d’amitié ».
Et, le 4 octobre de la même année, le
bureau de médiation pontificale
annonce que les frères ennemis sont
enfin parvenus à un « plein accord ».
Dans la coulisse, le cardinal italien
Antonio Samorè, surnommé le « Kissinger du Vatican », aura joué un rôle
crucial jusqu’à son décès, survenu en
1983. Au point que Chiliens et Argentins rebaptiseront « paso internacional Cardenal Samorè » un col frontalier haut perché, principale passe
andine entre les deux pays.
CUBA, ENVERS ET CONTRE TRUMP
Une longue marche, sinon un chemin
de croix. Le combat contre la quarantaine infligée par Washington à Cuba
depuis 1962 vient de loin. En la
matière, Jorge Bergoglio ne fait
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
55
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OSSERVATORE ROMANO/REUTERS
A. DI MEO/POOL/REUTERS
ardente prière pour la paix en Colomqu’amplifier l’effort engagé sous Jean24 mai 2017 par le tombeur de Hillary
bie et signe l’année suivante, dans
Paul II et prolongé par Benoît XVI.
Clinton au terme d’une audience pal’enceinte de l’aéroport international
Dès 1996, le pontife polonais reçoit au
pale consacrée pour l’essentiel à l’enJosé-Marti, un accord historique avec
Vatican Fidel Castro, ancien séminajeu cubain : « Je me souviendrai de ce
le patriarche orthodoxe russe Kirill.
riste converti à l’athéisme marxisteque vous m’avez dit. »
L’embellie survivra-t-elle à l’irrupléniniste. Deux ans plus tard à peine,
tion de Donald Trump, adepte envers
il se rend sur l’île rouge et célèbre sur
LE CASSE-TÊTE MOZAMBICAIN
l’île caraïbe d’une rhétorique bellila plaza de la Revolucion de La HaAu prix d’une longue et cruelle guerre
queuse, digne de la guerre froide ? « Le
vane une messe mémorable. « Il faut
de libération, le Mozambique s’afblocage est patent, admet un fin
que Cuba s’ouvre au monde et que le
franchit en 1975 du joug colonial porconnaisseur de la curie, mais il n’y
monde s’ouvre à Cuba », lance « Juan
tugais. Las ! le jeune pays ne rompt
aura pas de retour au statu quo ante.
Pablo », soucieux de desserrer l’étau
ses chaînes que pour plonger dans
qui enserre le catholicisme cubain et
un autre conflit, fratricide celui-là,
Même si le courant passe fort mal
hostile par principe à l’embargo, inspuisqu’il met aux prises, seize années
entre Trump et François. » L’évidence
trument contre-productif qu’invoque
durant, le très marxiste Front de
même : c’est au premier que songe le
à l’envi le clan castriste pour légitimer
libération (Frelimo), maître du pousecond lorsqu’il assène, en féson tropisme répressif. L’éclaircie sera
voir, et la Résistance nationale (Revrier 2016, que « celui qui préfère ériaussi ambiguë qu’éphémère. Bien sûr,
namo), rébellion anticommuniste
ger des murs que bâtir des ponts n’est
le Lider Maximo consent à libérer
financée par la Rhodésie puis
pas chrétien ». Faut-il croire à la réquelques dizaines de dissidents et
l’Afrique du Sud, bastions de l’apardemption du pécheur peroxydé ?
allège le contrôle tatillon exercé sur
theid. Bilan : 900 000 morts et 5 milPeut-être. On saura sous peu ce que
les acteurs sociaux liés à l’Eglise. De
lions de réfugiés et déplacés.
signifiait la phrase sibylline lâchée le
là à assouplir l’emprise
Il faudra attendre le
du parti…
4 octobre 1992 pour que
Qu’importe, la porte
le futur chef de l’Etat
entrebâillée ne se referJoaquim Chissano, alors
mera plus. Seize ans plus
ministre des Affaires
tard, le pape latino Franétrangères, et le leader
çois accélère le timide
historique de la Renamo,
dégel amorcé entre Cuba
Afonso Dhlakama, scelet les Etats-Unis. Après
lent enfin un accord de
avoir reçu Barack Obama
paix, au demeurant fraau Vatican, il confie au
gile. Et ce au terme de
cardinal-archevêque de
vingt-sept mois d’âpres
La Havane, Jaime Ortega,
palabres, menées dans
deux lettres. L’une adresles locaux feutrés du QG
sée au locataire démoromain de Sant’Egidio.
crate de la MaisonSoyons clairs : si le SaintRealpolitik Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du
Vatican, avec le président turc, Recep Tayyip Erdogan, le 5 février.
Blanche, l’autre à Raul
Siège suit de très près les
Castro, frère cadet et suctravaux, l’essentiel du
cesseur de Fidel. Le 17 démérite revient ici à la
cembre 2014, à la surcommunauté, dont les
prise générale, les deux
« pèlerins » ont, sur le
terrain, patiemment tissé
destinataires annoncent
le rétablissement proles fils d’un dialogue
rugueux, quitte à recourir
chain des relations diploau réseau des coopérants
matiques. Inoubliable caitaliens ou à celui du
deau d’anniversaire pour
leader communiste transl’évêque de Rome : il fête
alpin Enrico Berlinguer.
ce jour-là ses 78 ans. Sur
Ses émissaires peuvent
son planisphère, la capiaussi miser sur l’entretale cubaine occupe
gent de Mgr Jaime Gondésormais une place de
Novateur Le 19 novembre 2016, le pape François crée
çalves, archevêque de la
choix. Il y prononce en
le premier cardinal centrafricain, Dieudonné Nzapalainga.
cité portuaire de Beira.
septembre 2015 une
56
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OSSERVATORE ROMANO/REUTERS
La grande histoire
des papes
Historique Le 12 février 2016, à La Havane, François rencontre le patriarche orthodoxe Kirill. Le début de la fin d’un schisme millénaire ?
« Peu avant le dénouement, confie
un témoin privilégié, nous avons pris
soin d’emmener Samora Machel chez
Jean-Paul II, histoire de solenniser
le processus ». Allusion au chef historique du Frelimo, président de la
République populaire du Mozambique de juin 1975 à octobre 1986.
R i e n n’e s t j a m a i s a c q u i s à
l’homme… Précaire, le pacte de 1992
exige un suivi vigilant. Dénoncé en
octobre 2013 par la Renamo, il sera
remis à flot l’année suivante. Pour de
bon ? Pas sûr. Voilà deux ans, l’ancienne mouvance rebelle, aux prises
avec un exécutif intransigeant, a
sollicité la médiation du Vatican…
LE VA-TOUT DE BANGUI
Il a osé. Sourd aux mises en garde venues de partout – y compris de Paris
et de l’ONU –, François a maintenu
son passage à Bangui, ultime étape
de la tournée africaine qui, à l’automne 2015, le conduit au Kenya puis
en Ouganda. « En liaison avec son
service de sécurité, raconte un pilier
de Sant’Egidio, nous avons préparé le
terrain. En clair, nos relais ont fait la
tournée des groupes armés de la capitale, leur délivrant le même message :
pendant le séjour du Saint-Père, rien
ne doit bouger. »
Point d’accrochages donc, mais des
symboles à foison. D’abord, l’ouverture, le 29 novembre, de la « porte
sainte » de la cathédrale Notre-Dame,
coup d’envoi du jubilé de la Miséricorde. Ensuite, la visite, le lendemain,
de la mosquée centrale, au cœur du
PK5, enclave musulmane assiégée par
les milices anti-balaka, prétendument
chrétiennes. « Un geste courageux et
une venue bénéfique, prélude à une
accalmie de six mois, soutient aujourd’hui Mgr Dieudonné Nzapa-
lainga, cardinal-archevêque de Bangui. Depuis lors, le pape ne manque jamais une occasion d’attirer l’attention
du monde sur les souffrances de mon
pays. Et son engagement n’est pas que
spirituel : le Vatican a financé la
construction d’un complexe pédiatrique de très haut niveau. »
Il n’empêche. Le calvaire centrafricain illustre tout à la fois la puissance de Rome et les limites de celleci. Maints experts attribuent à cette
parenthèse quasiment miraculeuse la
relative quiétude dans laquelle se
déroulent l’hiver suivant les scrutins
présidentiel et législatif. Pour autant,
trois ans plus tard, l’ancien OubanguiChari, dont les quatre cinquièmes du
territoire échappent à l’autorité aléatoire du président Faustin-Archange
Touadéra, demeure enlisé dans la violence. Dieu, pourvu qu’Il en trouve,
reconnaîtra les siens. V. H.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
57
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
dans les racines chrétiennes de l’Europe. L’âpre combat dans lequel se
mobilisent des lobbys catholiques
pour la réinscription de l’Europe
chrétienne au sein du préambule du
traité constitutionnel échoue cependant. La formule retenue se limite à
l’évocation d’« héritages culturels,
religieux et humanistes de l’Europe ».
Largement insuffisant pour Rome.
UNE CROISADE EN FAVEUR
DE L’ACCUEIL DES MIGRANTS
LES PAPES
ET L’EUROPE
D. CEYRAC/AFP
Historique Jean-Paul II
rend visite au
Parlement européen,
le 11 octobre 1988.
L’Eglise entend toujours peser sur le destin du Vieux
Continent. Au prix de nombreux désaccords.
par Constance Colonna-Césari
L
a signature du traité de
Rome ne doit pas son nom
au hasard. Le Vatican a
activement soutenu la
construction européenne
à ses balbutiements, dès l’après-guerre.
Le 27 mars 1957, pour célébrer la naissance de la Communauté économique
européenne, les cloches sonnent à
toute volée dans la Ville éternelle.
Pie XII, germanophile convaincu,
considère alors comme prioritaire de
réintégrer l’Allemagne de Konrad Adenauer dans le concert des nations. L’alliance avec l’Italie d’Alcide De Gasperi
58
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
et la France de Robert Schumann
reçoit sa bénédiction. Elle scelle le
pacte de trois grandes nations catholiques, un front uni pour résister au
péril rouge, cet ennemi communiste
« intrinsèquement pervers » qui a déjà
absorbé la RDA. L’Europe politique ou
militaire doit suivre, de même que la
réunification de l’Allemagne.
Sous Jean-Paul II, le premier pape
à rendre visite au Parlement européen, la diplomatie vaticane se fait
plus offensive. Le pontife polonais
rêve de « seconde évangélisation », un
projet messianique puisant sa force
Un bras de fer s’engage autour des
valeurs que Benoît XVI décrète « non
négociables » et l’europessimisme du
Vatican s’installe. L’Eglise s’oppose aux
législations européennes sur l’avortement, la PMA, les cellules souches,
la fin de vie ou le mariage pour tous.
Rome accuse bientôt l’Union européenne de promouvoir une « dictature du relativisme ». La laïcité selon
Bruxelles serait-elle devenue une idéologie antichrétienne? L’interdiction du
crucifix dans les écoles publiques italiennes, où il trônait jusque-là, devient
la goutte de trop pour le pape allemand.
Sous le mandat du pape François,
changement de donne radicale, le leitmotiv des « valeurs non négociables »
s’efface. La bataille ne porte plus sur ce
point, mais sur l’égoïsme des politiques
européennes en matière d’accueil des
migrants. L’Argentin Jorge Mario Bergoglio, lui-même petit-fils d’immigrés
italiens, se rend à Lampedusa, à Lesbos
ou à Strasbourg en espérant mettre
l’Union au pied des barbelés de nouveau hissés à ses frontières. « On ne
peut tolérer que la Méditerranée devienne un grand cimetière », tonne-t-il,
en comparant l’Europe à une grandmère stérile oublieuse des idéaux qui
l’avaient vu naître.
Angela Merkel, la seule alliée du
pape dans cette croisade en faveur de
l’accueil des migrants, le paiera très
cher politiquement. Les élections italiennes portant au gouvernement les
hommes de la Ligue et du Mouvement
5 étoiles constituent un autre avertissement cuisant. Avant les élections européennes de mai 2019, dont la citadelle
vaticane redoute l’issue…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La grande histoire
des papes
CHINE-VATICAN
Claude Martin*, ancien
ambassadeur de France en
Chine, décrypte les relations
entre Rome et Pékin.
Propos recueillis par Christian Makarian
l’express Que représente le christianisme
en Chine, pays réputé « areligieux » ?
Claude Martin La Chine n’est pas un
pays « areligieux », mais elle a vécu
longtemps dans un univers fermé,
avec une « religion » qui était surtout
une représentation du monde dans
laquelle la vision de l’univers et l’ordre
politique et social se superposaient
parfaitement. La spiritualité y avait
peu de place. Le « Ciel » n’était invoqué que comme ordonnateur suprême, il était représenté ou perçu
comme une puissance invisible, mal
définie, au nom de laquelle les empereurs devaient gouverner harmonieusement le « pays du Milieu », en
respectant des principes, des vertus
et des rites. Au-dessous, toute la société était régie par des normes et par
une morale dont les éléments centraux étaient le respect d’un ordre
« naturel », la soumission à l’autorité,
la priorité donnée aux devoirs de la
famille, l’observation du culte des
ancêtres. Cette vision ordonnée du
monde, codifiée dans le confucianisme, ne répondait qu’imparfaitement aux aspirations d’un peuple
qui a toujours ressenti le besoin
d’« autre chose ».
Comment expliquer à la fois le succès
des évangéliques et des catholiques ?
C. M. Les Eglises évangéliques ont fait
une percée remarquable en Chine
après l’adoption de la politique d’ouverture, en 1979. Très puissantes en
Amérique, disposant de moyens importants, utilisant le relais d’ONG effi-
caces, elles ont rapidement essaimé
sur l’ensemble du territoire chinois.
Les autorités de Pékin avaient à leur
égard un préjugé plutôt favorable,
parce qu’elles apparaissaient comme
des églises « libres », indépendantes
de tout pouvoir politique.
Les catholiques auraient dû, eux
aussi, bénéficier, à partir de 1979, de la
politique d’ouverture chinoise. Mais
ils souffraient de deux handicaps majeurs. Le premier était qu’ils étaient
séparés en deux églises, dont l’une
refusait toute allégeance au gouvernement chinois, et dont l’autre,
l’Eglise « patriotique », n’arrivait pas
à se faire reconnaître par Rome. Le
second handicap était encore plus
lourd. Le Vatican était – et est toujours – l’un des derniers Etats du
monde à reconnaître la république de
Chine – Taïwan – comme la seule représentante de la Chine et à y entretenir une ambassade. L’ouverture d’un
dialogue avec Rome, à partir de 1980,
a heureusement changé la donne, au
moins sur le premier point. L’impression s’est peu à peu installée, dans la
communauté catholique chinoise,
que l’église de Chine allait un jour, pas
trop lointain, retrouver une unité, et
reprendre sa place dans l’Eglise universelle. Les deux Eglises séparées ont
vu dans cet espoir leurs rangs se gonfler, surtout l’Eglise « patriotique »,
dont plusieurs évêques, nommés avec
l’approbation du Pape, bénéficiaient
désormais de la double légitimité.
Pourquoi Pékin tient-il tant
à un accord avec le Vatican ?
C. M. Le pouvoir politique chinois
n’est certainement pas prêt à laisser se
développer sur son sol un réseau d’autorités religieuses nommées et dirigées par une autorité extérieure. Il a
en même temps une claire conscience
que l’Eglise « patriotique », même si
G. BAKER/AFP
“UN DIALOGUE OUVERT”
Diplomatie
Pour Pékin,
l’intégration
de l’Eglise
« patriotique »
dans l’Eglise
catholique universelle
est essentielle.
elle dispose d’une forte audience et
du respect réel de ses fidèles, n’aura
de vraie légitimité que le jour où le
pape acceptera de l’intégrer pleinement dans la grande communauté
catholique universelle. Or cette intégration est pour lui essentielle. Elle
est un élément du statut international
de la Chine, qu’il veut obtenir, comme
il a obtenu son entrée aux Nations
unies ou son admission à l’Organisation mondiale du commerce. Le pouvoir chinois s’est convaincu qu’il
pourrait bénéficier, comme pour
l’OMC, en échange de l’acceptation de
certaines règles – l’acceptation formelle de l’autorité papale n’est pas
une mince concession –, d’un « régime spécial ». Celui qui vient d’être
agréé est équilibré. Il est positif pour
Pékin, mais aussi pour l’Eglise catholique, qui devrait voir son rayonnement s’accroître en Chine.
La ligne suivie par le pape François
est critiquée. Pensez-vous que ce soit
la bonne ?
C. M. Elle est, au regard de la situation
en Chine, la plus raisonnable.
* La diplomatie
n’est pas un dîner
de gala. Mémoires
d’un ambassadeur.
Paris-Pékin-Berlin
(L’Aube).
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
59
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
DES FEMMES
DE L’ORDRE
CRS ou gendarmes mobiles, elles étaient au premier
rang face aux manifestations de décembre.
Rencontre avec de fortes têtes.
Par Anne Vidalie
P
lus tard, elle aura « des souvenirs
à raconter », plaisante-t-elle. Alicia, 23 ans, a les nerfs solides et le
caractère bien trempé. Des qualités utiles à l’exercice de son métier : elle est gendarme mobile, ou
« moblot ». Le 1er décembre, c’est en première
ligne, bouclier au poing, qu’elle fait face aux casseurs bordelais, en marge de la manifestation
des gilets jaunes. Malgré son lourd équipement,
la jeune femme est touchée : trauma crânien et
sonore, blessure à l’épaule. « Les projectiles nous
pleuvaient dessus, décrit la Lilloise, enrôlée depuis sept mois dans un escadron marseillais. J’ai
reçu un panneau de signalisation sur la visière,
un engin explosif dans les pieds et une barrière
de chantier sur le haut du bras. » Un sacré « baptême du feu » pour l’ancienne étudiante en master de droit du patrimoine, option assurance.
Mais pas de quoi la faire douter. « On choisit la
gendarmerie mobile pour faire du maintien,
voire du rétablissement de l’ordre, affirme-t-elle.
Les risques, on les connaît. »
Anaïs, 26 ans, CRS depuis deux ans et déléguée syndicale Alliance, a eu plus de chance.
Le 1er décembre, avec ses collègues de Moselle,
elle se retrouve au beau milieu du champ de bataille parisien, dans une petite rue près de l’Arc
de triomphe. Nez à nez avec « des acharnés sans
pitié, dit-elle, venus pour se faire du flic ». « On a
fini par reculer, se souvient-elle. Les pierres,
bouteilles, extincteurs, barrières et grilles qu’ils
nous avaient balancés jonchaient la chaussée. »
Elle reçoit un pavé sur le tibia, mais sa jambière
amortit le choc. Le 8 décembre, elle est encore
sur le pont, dans les Ardennes cette fois, à Charleville-Mézières. Son troisième week-end de travail d’affilée. « Même si le rythme est difficile, le
boulot me plaît », lâche-t-elle.
Qu’elles soient gendarmes ou policiers,
qu’elles portent le casque bleu frappé de la grenade jaune des « moblots » ou le noir à bandes
jaunes des CRS, ces filles-là ont choisi une drôle
de vie. Les missions loin de chez elles, deux
cents jours par an. La compagnie des collègues,
vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Les weekends sacrifiés. La violence des manifestants,
parfois. « Le MO, le maintien de l’ordre, ne représente qu’une partie de notre activité, tempère
Jade*, 27 ans, en poste dans une CRS de l’Est.
C. PLATIAU/REUTERS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Nous réalisons aussi de nombreuses
missions de protection des personnes
et des biens. »
Longtemps, ce monde-là est resté
100 % mâle. Côté CRS, les rangs ont
commencé à se féminiser voilà une décennie à peine. Timidement. « On dénombre aujourd’hui 134 femmes gardiens de la paix et 13 officiers, soit 1,7 %
des effectifs », détaille l’inspectrice générale Pascale Dubois, n° 2 de la maison CRS depuis dix-huit mois. Sur
60 compagnies, 42 comptent entre
une et neuf filles. Les autres, aucune.
Avantage numérique à la gendarmerie
mobile, dite « la jaune », pourtant ouverte depuis seulement avril 2017 aux
candidatures féminines : elles sont
12 officiers et 290 sous-officiers, réparties dans 37 des 109 escadrons. La
« jaune » vise la parité, avec 10 femmes
par escadron.
« ON NOUS EN DEMANDE
PLUS QU’AUX AUTRES »
Bonnes camarades, CRS et « moblots » ménagent leurs collègues masculins. « Tout se passe bien », jurentelles la main sur le cœur. Elles ont été
« bien accueillies », ne savent pas ce
que « discrimination » veut dire.
Certes, Jade a « mangé son pain noir
en arrivant ». « On nous en demande
un peu plus qu’aux autres », concèdet-elle. Bérénice, 22 ans, gendarme
dans l’escadron de Drancy (SeineSaint-Denis) et spécialiste du lancegrenades, a constaté « quelques appréhensions de la part des garçons, au
début ». Pascale Dubois, nouvelle
venue dans la maison CRS, prend
moins de gants : « C’est loin d’être
simple pour les femmes. Certains
hommes estiment tout simplement
qu’il n’y a pas de place pour elles dans
le maintien de l’ordre. »
Quelques-uns ne font pas dans la
dentelle, en effet. « Avec les femmes
en maintien de l’ordre [MO], ça se
passe mal, tranche un responsable
syndical policier. La promiscuité à laquelle nos missions nous exposent
n’est pas compatible avec leur présence. » Un autre ironise sur cette
jeune collègue de 40 kilos, « tombée
62
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
au premier coup de pied ». « Si l’une
d’elles ne tient pas le choc, c’est un
poids pour l’ensemble du groupe, qui
se trouve fragilisé », prévient-il.
Avant d’ajouter, politiquement correct, que ce constat vaut aussi pour
les hommes, « évidemment ». Un
troisième déplore qu’on n’explique
pas suffisamment les rigueurs du métier aux élèves policiers. En clair : si
elles savaient à quoi s’attendre, elles
ne viendraient pas…
« Le problème, c’est qu’ils imaginent leurs compagnes à notre place,
réagit Bérénice. Mais nous, on est là
par choix ! » Elle se remémore avec
émotion la phrase rituelle prononcée
devant sa promotion au grand complet, à sa sortie de l’école de sous-officiers de Châteaulin (Finistère) : « Mon
colonel, j’ai l’honneur de choisir la
gendarmerie mobile, zone de
défense et de sécurité Ile-deFrance. » C’était la promesse de ne
jamais s’ennuyer pour l’étudiante
de Staps qui ne tenait plus en place
sur les bancs de l’université. La
gendarmerie, Bérénice la connaissait déjà, elle qui avait intégré la
réserve à 18 ans. Alicia-la-Ch’ti, qui
rêvait d’endosser l’uniforme
COLL. PARTICULIÈRE
france
CERTAINS HOMMES
ESTIMENT QU’IL
N’Y A PAS DE PLACE
POUR ELLES
Pascale Dubois, inspectrice générale
Déterminée Bérénice, 22 ans, gendarme dans l’escadron de Drancy et spécialiste
du lance-grenades, est décidée à « acquérir de l’expérience ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
GENDARMERIE NATIIONALE
Choix Anaïs (à g. et ci-contre)
a trouvé chez les CRS l’esprit
d’équipe et la solidarité qui lui
avaient manqué en commissariat.
depuis ses 12 ans, a emprunté le
même chemin. Bien classée, elle
aussi, à sa sortie de l’école de Tulle
(Corrèze), cette joueuse de foot a opté
pour la « jaune », à laquelle elle vouait
« une véritable admiration ».
Chez les CRS, Anaïs a trouvé ce
qu’elle cherchait : le travail d’équipe et
la solidarité. « Cela me manquait un
peu au commissariat de Dijon (Côted’Or), où j’étais adjointe de sécurité
(ADS), rapporte la Bourguignonne, judoka reconvertie en pilier de rugby.
Quand j’ai intégré l’école de police,
des collaborateurs qui me connaissaient bien m’ont conseillé d’opter
pour les CRS. »
Sa collègue Jade a failli, elle, ne jamais entrer dans la police. Trop petite. Alors elle a sauté de joie quand les
critères de taille ont été abrogés en
2010. Malgré son mini-gabarit, la voilà
gardienne de la paix en CRS depuis
deux ans. « Il faut que je montre une
photo de moi en tenue pour qu’on me
croie », rigole l’ex-ADS à l’accent chantant. Pas question « d’être un boulet ».
Musculation, vélo, course à pied : elle
se donne « les moyens d’être au niveau ». « Les journées sont longues
quand on doit courir avec 15 à 20 kilos
d’équipement sur le dos… »
N. LEBLANC/ITEM POUR L’EXPRESS
Des femmes de l’ordre
Dur métier. Face aux manifestants
violents, aux casseurs et aux provocateurs, Anaïs enfile sa cagoule pour
dissimuler un peu plus sa féminité.
L’an dernier, à l’occasion d’un match
de foot entre Monaco et Nice,
quelques spectateurs surexcités l’ont
agressée. Elle, la femme, donc le
maillon faible du barrage policier.
Mauvais calcul : la jeune CRS n’a pas
craqué. Mais elle a retenu la leçon.
CINQUANTE HEURES SUPP’
EN DIX JOURS
Dur métier aux horaires élastiques,
aussi. En dix jours à Paris, au plus fort
de la crise des gilets jaunes, Anaïs a
empilé cinquante heures supplémentaires. Une journée de manifestation,
c’est une vacation de vingt heures
– debout à 3 h 15, couchée à 1 heure.
« Il faut supporter », commente sobrement la jeune femme. Elle touche
1 800 euros net mensuels, hors heures
sup’ et Ijat, l’indemnité journalière
d’absence temporaire, soit 40 euros.
Dur métier, qui oblige à côtoyer
ses collègues « H24 » la moitié de l’année. Une fois la journée de travail terminée, retour au « cantonnement »,
l’hébergement collectif des CRS et des
« moblots » en déplacement. Même si
la mixité s’arrête à la porte des chambres et des sanitaires, impossible
d’échapper à cette proximité permanente. « Cela entraîne des heurts et
des tensions, estime Jade. Mais la situation présente un énorme avantage : il y a toujours quelqu’un pour
vous épauler en cas de souci, de doute
ou de difficulté. »
Dur métier, enfin, qui place les
filles face à une question existentielle :
comment vider sa vessie avec un harnachement à la Robocop ? « En ville,
quand on descend des véhicules, on
repère tout de suite les commerces où
on pourrait éventuellement aller demander l’hospitalité », indique Alicia.
En rase campagne, lorsqu’il n’est pas
question d’aller s’accroupir dans un
sous-bois, ou faute de meilleure solution, reste le « pisse-debout ». Pas très
poétique, mais sacrément pratique…
CRS ou gendarmes mobiles, elles
se disent « fières d’exercer le métier »,
malgré les contraintes et les difficultés. Et pourtant, elles le taisent
bien souvent. Même Jade, qui rêvait
de devenir policier, n’évoque son boulot qu’avec ses amis et sa famille. « On
ne nous aime pas », déplore-t-elle.
L’assassinat, en juin 2016, d’un couple
de fonctionnaires de police par un islamiste radicalisé à Magnanville (Yvelines) est encore dans toutes les têtes.
Célibataires ou en couple, Anaïs,
Jade, Alicia et Bérénice n’ont pas encore d’enfant. Imaginent-elles leur
avenir sous l’uniforme des CRS ou des
« moblots » ? Jade a déjà réfléchi à la
question : « Oui, tranche-t-elle, mais
pas forcément sur le terrain. Peut-être
dans un service logistique, plus compatible avec la vie de famille. » Bérénice, fiancée à un marin, est décidée à
rester « le temps d’acquérir de l’expérience et de passer les diplômes qui
[l]’intéressent », avant de rejoindre la
« blanche », la gendarmerie départementale. Lorsqu’elles partiront, leurs
collègues masculins pourraient bien
se surprendre à les regretter. « Certaines sont meilleures que les mecs »,
lâche l’un d’eux. Parole de CRS. A. V.
* Prénom d’emprunt
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
63
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
Affaire Daval : dans le huis
Confronté à la famille d’Alexia le 7 décembre,
Jonathann a de nouveau avoué le meurtre
de sa femme. Récit d’une journée sous tension.
Par Claire Hache et Thibaut Solano
C
’est un huis clos à cinq,
sans avocats, ni juge, ni
procureur, ni forces de l’ordre. Une scène aussi intense qu’inhabituelle. Au
troisième étage du palais de justice de
Besançon (Doubs), le 7 décembre
2018, Jonathann Daval a fait face pendant plusieurs minutes à sa bellefamille pour la première fois depuis
dix mois et sa mise en examen pour le
meurtre de sa femme Alexia. Seul.
Il est environ 15 h 30, ce vendredi,
quand les parents de la jeune femme,
Jean-Pierre et Isabelle Fouillot, sa
sœur Stéphanie et son compagnon
Grégory Gay, le rejoignent dans une
petite salle exiguë, au fond d’un
couloir, un box que les avocats utilisent habituellement pour échanger
avec leurs clients.
La rencontre a lieu avec l’accord
du juge d’instruction. Mais plusieurs
témoins de la journée, rompus aux arcanes judiciaires, assurent n’avoir jamais vu une telle scène : la famille de
la victime et le meurtrier présumé
rassemblés dans la même pièce, à
l’abri des regards extérieurs. Enfin…
presque à l’abri : il y a bien une vitre
sans tain derrière laquelle se trouve
un agent pénitentiaire, ainsi qu’une
escorte plantée devant la porte. Jonathann Daval, sweat-shirt gris sur jean
bleu foncé, n’est même pas menotté.
Quelques minutes
plus tôt, l’informaticien de
34 ans a craqué. A nouveau.
Dans le bureau du juge,
l’époux aux deux visages
est revenu sur sa dernière
version des faits, dans
laquelle il accusait du
crime son beau-frère, Grégory Gay.
Confronté à Isabelle, sa belle-mère,
dont il est proche au point de l’appeler
« maman », Jonathann Daval s’est effondré et a reconnu avoir tué Alexia
un soir de dispute, le 27 octobre 2017.
Un retour à ses premiers aveux formulés en janvier dernier.
« UN MOMENT
ÉMOTIONNEL TRÈS FORT »
Mais, à cet instant, dans le box, après
des mois de revirements, c’est un soulagement que ressentent les parents
de la victime. Enfin, le jeune homme a
écarté la thèse de la machination familiale. « C’était un accident… Tout est
allé très vite », lâche-t-il en sanglots.
De retour d’une soirée raclette chez les
Fouillot, à Gray (Haute-Saône), une
dispute fatale aurait éclaté avec
Alexia, des coups auraient été échangés. « Mais tu te rends compte? Eux ne
te le pardonneront jamais », lui lance
son beau-père, en désignant Grégory
Gay et sa compagne. « De toute façon,
je ne le mérite pas », lâche Daval, en
pleurs. Excédé, son beau-frère ne reste
qu’une poignée de minutes. « Tu vas
parler au juge. C’est tout ce que j’ai
à dire », lui intime-t-il avant de tourner
les talons avec sa femme.
« Il faut replacer cet épisode très
particulier dans le contexte tout aussi
particulier de la confrontation qui a
AIDE-MOI. SI TU NE
LE RECONNAIS PAS,
TU NE TE RECONSTRUIRAS
JAMAIS
64
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
précédé, un moment émotionnel très
fort et un geste d’une rare humanité.
La mère d’Alexia a laissé entendre
qu’elle serait prête à lui pardonner. Elle
l’a pris dans ses bras quand il a avoué »,
justifie Etienne Manteaux, le procureur de la République de Besançon.
Ce huis clos marque en effet l’épilogue d’une journée capitale pour
l’enquête. A la demande des parties
civiles, le juge avait organisé quatre
face-à-face entre le mis en examen
et les membres de sa belle-famille.
Le premier a opposé Grégory Gay à
son accusateur. « Jonathann était
fuyant, comme absent, se souvient
son beau-frère. Il ne m’a regardé
qu’une fois, lorsque je lui ai demandé
s’il maintenait sa version m’incriminant. Il a répondu “oui”. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
clos des nouveaux aveux
S. BOZON/AFP
Imminent Le suspect à son arrivée
au palais de justice de Besançon,
quelques heures avant le dénouement.
Grégory Gay avait minutieusement préparé une liste d’une dizaine
de questions pour le mettre face à ses
contradictions et tenter de lever
le voile sur plusieurs éléments troublants. Comme la présence dans le
sang et les cheveux d’Alexia de médicaments, dont un est interdit à la
vente depuis des années, et surtout incompatibles avec son désir de maternité. Rien n’y a fait. Jonathann a inlassablement rétorqué : « Je ne sais pas. »
Cet échange stérile s’est répété en
fin de matinée avec Stéphanie, la
sœur d’Alexia. Mais « dans les affaires
criminelles, rien ne se passe comme
prévu », note Gilles-Jean Portejoie,
l’avocat de Grégory Gay.
La pause déjeuner est brève,
mais elle débouche sur une nouvelle
stratégie des parties civiles : il faut quitter le rapport de force pour le registre
de l’émotion. C’est ce que va faire Isabelle Fouillot. « Elle est entrée dans la
pièce et elle a simplement dit “bonjour
Jonathann”, précise Randall Schwerdorffer, l’avocat du mis en cause. Elle
est la seule à l’avoir fait. D’un coup, elle
a montré qu’elle le respectait et cela a
fait tomber la pression. »
UNE ALTERCATION LOIN
D’ÊTRE ANECDOTIQUE
La mère d’Alexia est venue avec une
photo de sa fille et de son chat, Happy.
Elle sait que Jonathann est très attaché à cet animal de compagnie, dont
il demande régulièrement des nouvelles. Face au cliché, le trentenaire
fond en larmes. Il plie mais ne rompt
pas. Il faut attendre une heure, au
cours de la confrontation, tandis que
le juge est avec sa greffière en pleine
retranscription des échanges, pour
que Daval mette un genou à terre. Au
sens propre comme au figuré. La
mère d’Alexia l’implore de dire la vérité : « Aide-moi, je souffre tellement
de ne pas savoir. Si tu ne le reconnais
pas, tu ne te reconstruiras jamais. » En
quelques mots sanglotés, Jonathann
avoue alors de nouveau le meurtre. Et
met hors de cause son beau-frère.
Au même moment, un autre
orage gronde. Tandis que Grégory
Gay patiente dans une salle voisine,
il découvre que des bribes de la
confrontation ont fuité sur un site
d’informations. Plus tard, en entrant
dans le bureau du juge, son avocat,
Gilles-Jean Portejoie, est furieux :
« Quelqu’un balance tout à la presse ! »
Les soupçons se tournent vers le
conseil de Jonathann Daval, Randall
Schwerdorffer. Présent également,
celui-ci jette son téléphone sur le bureau pour se défendre : « Vous pouvez
vérifier, je n’ai rien fait fuiter ! » Le ton
monte et Grégory Gay se poste devant
lui, le visage à quelques centimètres
du sien : « Sans blague ? »
Dans l’assistance, on craint qu’un
coup ne parte. Le procureur pose sa
main sur le bras de Grégory Gay pour
le calmer. Révélatrice de tensions qui
couvent depuis de longs mois, l’altercation est moins anecdotique qu’il y
paraît. Une guerre des nerfs se joue
entre défense et parties civiles, souvent par médias interposés, au gré des
avancées de l’enquête et des versions
successives de Daval.
Un nouveau juge doit le réinterroger en début d’année sur son revirement. Que s’est-il réellement passé
dans le pavillon rose du couple le
27 octobre 2017 au soir ? A-t-il transporté et tenté de brûler, seul, le corps ?
L’ex-gendre idéal n’a pas encore livré
tous ses secrets. C. H. et T. S.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
65
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
“S’ils me tuent,
des milliers se lèveront”
Pour avoir appelé l’islam à « se soumettre à la critique », Zineb El Rhazoui,
l’ex-journaliste de Charlie Hebdo, s’est vu menacer de mort.
Propos recueillis par Gérald Andrieu
I
«
l faut que l’islam se soumette à la
critique, qu’il se soumette à l’humour, qu’il se soumette aux lois
de la République, qu’il se soumette au droit français. » Les
propos de la journaliste Zineb El Rhazoui sur CNews ont suscité un torrent
d’injures et de menaces sur les réseaux sociaux.
l’express Aviez-vous imaginé les réactions
qu’allaient engendrer cette phrase
et notamment ce verbe, « soumettre »,
qui a une résonance particulière
pour les musulmans ?
Zineb El Rhazoui Je ne me suis même
pas posé cette question. Comme je ne
me suis jamais demandé non plus :
« Et si, à Charlie Hebdo, on avait dessiné le prophète plus souriant, que se
serait-il passé ? » Il n’y a pas de négociation terminologique ou intellectuelle à avoir avec des gens qui veulent vous punir de mort. Et puis mes
propos – je suis navrée – sont en fait
très anodins. Se retrouver menacée
pour avoir dit de telles banalités, ça
démontre que mon diagnostic est lucide, que mon combat est juste, que
j’ai poussé cette frange de la population extrêmement dangereuse à montrer son vrai visage.
Vous voyez, dites-vous, dans « cette
campagne de haine » le signe qu’il y
a dans notre pays « un abcès qu’il faut
crever » ?
Z. E. R. Il est temps qu’on arrête de se
mentir. Il y a des gens parmi nous
– puisque ce sont nos compatriotes –
qui, en m’entendant, se sont dit : « Il
66
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
faut lui mettre une balle entre les deux
yeux. » Il y a une partie de la population qui trouve ce raisonnement-là
tout à fait normal, qui estime que l’islam est supérieur à tout, qu’ils ne doivent se soumettre à personne, sauf à
Allah. Une partie de la population qui
non seulement ne se sent pas française, mais ne souhaite pas se sentir
française, et trouve même que c’est
mal de se sentir français.
Il est d’ailleurs temps d’arrêter de dire que, si ces gens ne
se considèrent pas comme des
citoyens français à part entière, ce
serait à cause des Blancs, de la colonisation, etc. Il est temps qu’on
arrête de considérer nos compatriotes musulmans comme des
enfants, des faibles congénitaux,
des gens dont on devrait attendre
moins que ce qu’on attend du
reste de l’humanité. Tous ceux
qui, à gauche notamment, ont
ce travers-là sont en fait des
racistes. Leur différentialisme
culturel me choque. Pour ma
part, je considère nos compatriotes musulmans comme des
égaux, comme des gens pour qui
j’ai les mêmes exigences que pour
toutes les composantes de la
société française.
Au-delà du fond, vous estimez
que ce qui dérange vos détracteurs,
c’est aussi votre personne.
Vous seriez, dans leur logique,
une « traître à votre race » ?
Z. E. R. Cette hargne est en effet
due à ma personne, à ma gueule,
à mon ton. Parce que je suis femme,
parce que je suis née et que j’ai grandi
au Maroc, parce que je suis apostate.
Parce que je suis libre, que je bois,
fume et me maquille. Parce que j’ai
décidé d’échapper au joug de la domination collective que ces gens-là voudraient imposer à toute la communauté musulmane. Dans leur esprit,
je n’aurais pas dû tenir des propos
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ILS ME HAÏSSENT PARCE
QUE JE SUIS FEMME,
LIBRE, PARCE QUE JE BOIS,
FUME ET ME MAQUILLE »
Le soutien de certains vous a-t-il
manqué ?
Z. E. R. J’ai reçu un soutien incommensurable de la part d’anonymes qui
m’ont dit des phrases qui m’accompagnent : « Nous sommes des bataillons
silencieux derrière vous, Zineb »,
« Nous ne laisserons pas passer l’islamisme », etc. Les gens connus sont
évidemment ceux qui se mouillent le
moins... Et du côté des politiques, ils
n’ont pas été nombreux, il faut bien le
dire. Ce sont d’abord des responsables
de droite, comme Eric Ciotti, Laurent
Wauquiez, Valérie Boyer ou Nicolas
Dupont-Aignan, qui se sont exprimés
– par un tweet, ça ne coûte pas cher
non plus, mais, symboliquement, ça
compte tout de même. Et puis
quelques politiques de gauche ont
aussi pris position : Olivier Faure,
Bernard Cazeneuve, Manuel Valls,
Jérôme Guedj, Emmanuel Maurel,
Marie-Noëlle Lienemann ou Djordje
Kuzmanovic [NDLR : récent démissionnaire de La France insoumise].
que, pour eux, il existe des sous-races
auxquelles j’appartiendrais en tant que
« blédarde ». Ils se plaignent d’être
victimes du racisme, mais ils sont euxmêmes extrêmement racistes.
Ils sont imbibés par le communautarisme, par l’indigénisme qui est
quand même la seule pensée qui, aujourd’hui en France, ose introduire
l’argument biologique dans le débat
public. Ses militants parlent de « racisés », organisent des rassemblements
où les Blancs – forcément coupables
et méchants – sont interdits, classent
la société par couleurs de peau. Ces
gens-là sont quoi, sinon des racistes ?
Ferme « Je dis que
la République passe
avant l’islam, et
c’est vécu comme
une trahison »,
explique Zineb
El Rhazoui.
Et du côté de l’exécutif ?
P. TOHIER/PHOTOMOBILE/PANORAMIC
pareils. Pour eux, je ne suis
autorisée qu’à porter un
foulard sur la tête, à dire
« wesh cousin » et jurer sur
« le Coran de La Mecque ».
Mais, puisque je ne suis pas
dans ce schéma-là, puisque
je dis que la République
passe avant l’islam, c’est vécu comme
une trahison.
Cette campagne de menaces de
mort et de viol est la deuxième que je
connais en quelques mois. Il y en a eu
une similaire en septembre. Déjà, à
l’époque, j’avais été choquée par le
racisme des propos tenus contre moi :
la « bougnoule », la « blédarde ». Ces
gens-là me disent de rentrer au Maroc,
moquent mon accent. L’un d’entre eux
était exaspéré que je dise « nous » pour
parler des citoyens français. En fait, ils
me reprochent d’être intégrée, tout en
considérant que je ne suis pas digne de
l’être, puisque pas née en France. Parce
Marlène Schiappa a fait un tweet.
Mais lorsqu’on est au gouvernement, on ne peut pas se contenter d’un message sur Twitter, le
soutien doit se matérialiser par
des actes concrets...
Ce qui me chagrine le plus,
c’est tout de même la complaisance passive de la gauche pour
ce genre de comportement.
Parce que, ce faisant, elle brade
ses valeurs historiques que sont
la liberté, l’égalité, l’universalisme. Une complaisance que
l’on retrouve chez ces médias
distributeurs d’étiquettes de fréquentabilité qui ont pu fermer
hermétiquement leurs colonnes
à moi ou à d’autres, mais qui
n’ont aucun problème à les ouvrir à des gens comme Marwan
Muhammad du Collectif contre
l’islamophobie en France. Certains journaux ont adoubé les
idées indigénistes en n’acceptant pas que l’on puisse critiquer
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
67
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
l’islam. On peut respecter les musulmans qui se montrent dignes de respect, mais il n’y a aucune injonction à
respecter l’islam, ni aucune autre
religion ou philosophie. Est-ce que
ces journalistes se rendent compte
qu’ils trahissent leurs lecteurs et leur
ligne éditoriale et, par là même, le
peuple français et nos idéaux ?
Finit-on par s’habituer aux menaces?
Vous êtes sous protection policière
depuis près de quatre ans.
Comment travaillez-vous
et vivez-vous aujourd’hui ?
Z. E. R. A Charlie, j’étais reporter, la
journaliste au sac à dos. Aujourd’hui,
accompagnée de policiers, concrètement, c’est compliqué. Je ne peux plus
faire de reportage en toute
liberté. La moindre de mes
sorties doit être préparée, le
moindre déplacement est
collectif. J’essaie néanmoins de vivre normalement, de ne me priver de
rien. Il y a pourtant des
Sous surveillance A New York,
lors du Sommet mondial
sur les femmes, le 6 avril 2017.
« Aujourd’hui, le moindre
de mes déplacements
doit être préparé. »
M. LOCCISANO/GETTY IMAGES/AFP
Z. E. R. Je ne m’habituerai jamais,
jamais, jamais à ça. Au même titre que
je ne me suis jamais habituée au fait
que, en tant que femme, j’étais considérée au Maroc comme un citoyen
inférieur. Jamais. Si nous nous habituons aux menaces, nous sommes
foutus. Il est au contraire grand temps
d’isoler cette minorité française, de
désigner les ouvreurs de portes de l’islamisme, tous ces gens qui ont pourri
le débat, semé la discorde, disséminé
la haine dans notre société. Il nous
faut les combattre en réintroduisant
du lien, de l’humain et du fraternel
entre nous, qui avons été trop longtemps divisés par leur pensée. Qu’on
leur dise qu’on ne laissera pas faire et
que, même s’ils me tuent, des centaines, des milliers d’autres se lèveront à ma place pour affirmer la
même chose. Que nous ne voulons
pas de leur poison qui peut amener à
plus de sédition, plus d’affrontements, comme le poussent à le faire,
ensemble, islamistes et extrême
droite.
choses simples que je ne fais plus.
Comme déambuler dans les rues de
Paris, marcher sans itinéraire – c’était
un de mes grands plaisirs dans la vie.
Je ne peux plus non plus appeler un
copain ou une copine, leur proposer à
l’improviste de boire un café et sauter
dans un jeans pour les retrouver.
Mais j’ai la chance de vivre dans un
pays qui fournit une protection policière à ses citoyens menacés. Cette
protection est payée par le contribuable, c’est un service public fourni par
la police nationale avec un grand professionnalisme, je ne l’oublie pas. Mais
CE N’EST PAS MA PETITE
PERSONNE QUI EST
PROTÉGÉE, C’EST MA
LIBERTÉ D’EXPRESSION
68
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
ce n’est pas ma petite personne qui est
protégée, c’est ma liberté d’expression,
notre liberté d’expression. Je pense à
mes confrères étrangers qui travaillent parfois sur les mêmes sujets dans
des pays musulmans et ne bénéficient
pas de cette assistance-là. Les journalistes laïques sont légion au Pakistan,
en Egypte, au Maroc, en Algérie, en
Turquie... Des gens qui ont perdu leur
travail croupissent en prison ou ont
été tués.
J’ai donc encore moins le droit de
me taire. Je me dois de continuer à
dénoncer le fait que des gens aujourd’hui nous menacent de mort,
tout en nous expliquant que ce sont
elles les victimes. Les victimes, ce
sont mes collègues de Charlie, ce sont
les enfants morts à Nice, c’est moi qui
suis menacée, c’est le peuple français
qui annule des manifestations artistiques. Pas nos persécuteurs.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
La voiture pourrait ne pas être la seule solution
pour se déplacer dans le monde rural. La preuve
avec les actions menées dans l’Aveyron.
Par Michel Feltin-Palas
E
t si c’était possible ? Et si,
même à la campagne, on
pouvait se déplacer autrement qu’en voiture individuelle ? On ne voudrait pas
devenir le premier journaliste écartelé
en place publique par un groupe de
gilets jaunes, mais un petit territoire
rural mène depuis quelques années
une politique innovante qui oblige à
se poser sérieusement la question.
Cette région atypique, c’est le parc
naturel régional des Grands Causses,
dans le sud de l’Aveyron. Et côté rural,
on ne fait pas mieux. Ici, les paysages
sont dominés par des plateaux calcaires et des forêts majestueuses. Ici,
des rivières comme le Tarn, la Sorgue
et le Dourdou de Camarès ont creusé
des vallées profondes parsemées de villages tourmentés, de châteaux massifs
et d’églises templières. Ici, les plus
grandes villes se nomment Millau,
22 000 habitants, et Saint-Affrique,
8200 âmes. Ici, en dehors de ces deux
« pôles urbains », la densité
est souvent inférieure à
10 habitants au kilomètre
carré et les brebis plus nombreuses que les hommes…
Autant dire que la première
fois que les responsables du
parc ont évoqué l’idée de développer
l’usage du vélo, du covoiturage et de
l’auto-stop, ils savaient que tout le
monde les prendrait pour des zozos
ayant une coupable tendance à abuser
des substances hallucinogènes. Et
pourtant…
Voyez Michel Jacquemin. Ce menuisier de 60 ans habite CastelnauPégayrols et compte des clients dans
un rayon d’une trentaine de kilomètres autour de son domicile. « C’est
simple, dit-il, pendant des décennies,
pour me déplacer, c’était voiture, voiture et voiture. » Jusqu’au jour où cet
artisan aux convictions écolo ancrées
n’a plus supporté de polluer la planète. « C’était il y a dix ans, se souvient-il. Pendant six mois, j’ai décidé
de prendre mon vélo le plus souvent
possible. Mais c’était infernal : dans
l’Aveyron, il y a des côtes partout, et ce
ne sont pas des faux plats ! Je terminais systématiquement en nage et
épuisé. » Le moral en berne, il s’ap-
NOUS VOULIONS AIDER
LES GENS À DÉPASSER
LES IDÉES REÇUES
70
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
A. TENDERO/DIVERGENCE POUR L’EXPRESS
A la campagne,
l’automobile,
c’est pas
automatique
prête, la mort dans l’âme, à reprendre
sa bagnole lorsqu’il découvre le vélo
électrique. Une révélation. « Non seulement je franchis les montées sans
aucun problème, mais je maîtrise mon
temps de parcours, je pollue moins,
j’agis en cohérence avec mes valeurs,
je suis en meilleure santé et je fais des
économies ! » s’enthousiasme-t-il. Il
arrive même à utiliser sa bécane pour
aller travailler. « Bien sûr, quand j’ai du
matériel à transporter, je prends ma
voiture. Mais pour un relevé de mesures ou une petite réparation, j’enfourche ma bicyclette. »
Pratique de militant ? Sans doute.
D’où le dispositif lancé en 2016 par le
parc pour convaincre les autres : des
vélos électriques offerts aux habitants
pendant une semaine entière. « Notre
ambition était d’encourager les Aveyronnais à dépasser leurs idées reçues
en testant ce nouveau mode de transport au quotidien, que ce soit pour
faire une petite course, prendre un
cours de yoga ou même se rendre au
bureau. Car, pour certains, c’est tout à
fait possible : 40 % des habitants rési-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Castelnau-Pé
Pégayrols
Pé
Castelnau-Pégayrols
Tar n
Millau
la
RRoquefortq
S l
sur-Soulzon
Saintnt
Affrique
Affri
ue
rgue
NAL
PPARC
AR
A C NATUREL
NATUREL RÉGIONAL
C A US SE S
DEE S GRANDS
GR AND S CAUSSES
DES
de
ART PRESSE
D o u rd o u
So
15 km
am
C
0
arè
s
A. TENDERO/DIVERGENCE POUR L’EXPRESS
Pratique Gilles Guillot utilise un vélo
électrique pour se rendre à son travail,
à Millau, à 13 kilomètres de son domicile.
Elan Alain Fauconnier et Florent Tarrisse, à la tête du parc naturel régional des Grands
Causses, ont multiplié les initiatives : auto-stop, covoiturage, véhicules écolos.
dent dans la commune où ils travaillent », souligne Florent Tarrisse,
homme-orchestre de cette politique
innovante en tant que directeur général des services du parc régional.
« La guerre est un art simple et tout
d’exécution », disait Napoléon. La mobilité, aussi. C’est pourquoi l’entre-
prise de séduction ne s’arrête pas là.
Très habilement, à la fin de la semaine, une réduction significative est
offerte à tout acquéreur d’un vélo électrique neuf, à condition de passer par
un marchand du cru. Bingo ! « Parmi
les 450 premiers emprunteurs, 30 %
ont acheté un vélo dans la foulée »,
indique Alexandre Chevillon, l’un des
chargés de mission du parc. Car souvent, l’essayer, c’est l’adopter. « J’ai
réalisé des essais en 2016 et j’ai trouvé
que c’était formidable, témoigne ainsi
Gilles Guillot, le patron d’une petite
société de production audiovisuelle
qui travaille à Millau, à 13 kilomètres
de son domicile. Aujourd’hui, ma
compagne en a un et j’économise pour
m’en payer un second. »
Pas de conclusion hâtive : le vélo
électrique n’est évidemment pas la
solution magique pour se déplacer à
la campagne. Cela tombe bien : ce
n’est pas non plus la seule option proposée par le parc naturel régional des
Grands Causses, qui a décidé de faire
feu de tout bois. L’auto-stop, par
exemple, souffrait d’une image un
peu ringarde. Qu’à cela ne tienne : un
accord a été passé avec la société Rezo
Pouce, qui a mis en place un système
gratuit et sécurisé. Un badge sur le
pare-brise, des arrêts matérialisés sur
la route, un petit panneau indiquant
la destination de l’auto-stoppeur. Et le
succès. « Le temps d’attente moyen
est de cinq minutes et nous avons déjà
près de 300 inscrits, sans compter
ceux qui le pratiquent sans être abonnés. Nous n’inventons rien. En fait, il
suffit de créer une ambiance favorable pour que les gens redécouvrent
cette solution efficace. Dans ce cas-là,
ça marche », précise Florent Tarrisse.
Non seulement ce qui existe déjà
marche, mais le parc a encore de multiples projets dans ses tiroirs. Prenez
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
71
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
A la campagne, l’automobile, c’est pas automatique
la zone d’activité de Roquefort.
Thierry et Fabien, qui habitent pourtant dans le même village, s’y rendent
chaque jour en prenant chacun leur
propre voiture. Absurde ? En apparence, oui ; en fait, non. Car c’est tout
bête : « Comme on ne fait pas partie de
la même société, on ne commence
pas à la même heure. » C’est pourquoi
le parc discute en ce moment avec les
patrons du secteur pour tenter d’harmoniser les horaires de travail dans le
cadre d’un « plan de déplacements interentreprises ». Thierry et Fabien,
ont déjà fait leur calcul. « Si on peut
passer au covoiturage, on économisera chacun 150 euros par mois. »
Système de locations de voitures
hybrides, création d’aires de stationnement pour le covoiturage, possibilité pour n’importe quel quidam de
monter dans un car scolaire… La philosophie mise en place ici est simple à
comprendre : offrir le maximum de
dispositifs alternatifs à la voiture individuelle pour que chacun puisse
continuer à se déplacer, mais en polluant moins.
Et les transports en commun,
dans tout cela ? « Globalement, ils ne
sont pas performants dans un territoire aussi rural que le nôtre, à la seule
exception de l’axe Millau-RoquefortSaint-Affrique », indique Alain Fauconnier, maire PS de cette dernière
commune et président du parc. Encore faut-il que l’offre soit bien
conçue, ce qui n’était vraiment pas le
cas jusqu’à présent, avec pas moins
de… quatre compagnies de transport
différentes, chacune fonctionnant en
vase clos, avec ses horaires et son
mode de tarification. Le sud de l’Aveyron est donc en train de tout remettre
à plat, avec pour objectifs une baisse
de prix et, surtout, une grille horaire
adaptée aux salariés des entreprises,
des hôpitaux, des collèges et des lycées environnants.
Il reste que certains trajets ne peuvent être effectués qu’avec la sacro-sainte
bagnole. L’idéal est alors
d’acheter un véhicule
moins polluant, comme l’a
tion de carburant de 15 à
20 % », indique Alexandre Chevillon, études à
l’appui. « Notre but n’est
pas de faire disparaître la
voiture à tout prix, mais
de baisser notre consommation d’énergie, peu
importe le moyen », résume Florent Tarrisse.
Dans l’Aveyron, on
connaît aussi la vieille
règle selon laquelle le trajet qui pollue le moins est
celui que l’on n’effectue
pas. Pour cette raison, le
parc sensibilise les chefs
d’entreprise au télétravail
et aux visioconférences.
Il a d’ailleurs lui-même
montré la voie en signant
un accord sur ce thème
Démarche Stéphane Chattelard a acquis une Zoé
avec ses salariés.
électrique pour 12 000 euros, grâce aux primes.
Bref, ici, tout le
monde phosphore pour
trouver des solutions efficaces, sans
fait Stéphane Chatellard. « Mon
jamais se prendre pour Einstein. « Le
épouse et moi avions deux voitures et
plus souvent, on a regardé ce qui mardépensions beaucoup d’argent en gaschait ailleurs en essayant de l’adapter
oil, explique le directeur du théâtre de
chez nous », précise, modeste, Florent
la Maison du peuple de Millau. Nous
Tarrisse. Et l’exemple des uns semble
avons opté pour une Zoé électrique,
faire réfléchir les autres. « Dans mon
que nous utilisons le plus souvent posvillage, j’ai été le premier à me déplasible, et nous gardons le diesel uniquecer à vélo électrique et, à l’époque, on
ment pour les longs trajets et pour les
me regardait comme un original. Aucas où nous avons besoin de nous déjourd’hui, une dizaine de personnes
placer en même temps. »
ont franchi le pas », illustre Michel
Grâce aux primes, la petite autoJacquemin.
mobile leur est revenue à 12 000 euros
Ce qui est réjouissant, surtout,
au lieu de 22 000 euros. Trop cher enc’est que le parc naturel régional des
core pour les petits budgets, bien sûr.
Grands Causses prouve que, pour sauQu’à cela ne tienne : pour ceux-là
ver la planète, il n’est besoin ni de
aussi, le parc des Grands Causses a
sang ni de larmes. Entre Millau et
des idées, comme des formations à…
Saint-Affrique, pas de discours moral’écoconduite. « En passant ses vilisateurs, pas de diatribes antivoitesses un peu plus tôt, en anticipant le
tures, pas d’assignation à résidence,
passage au vert d’un feu tricolore, en
pas la moindre volonté de concentrer
apprenant à bien utiliser l’accélérales populations dans les villes au
teur, on peut réduire sa consommarisque de voir mourir les villages. Au
contraire. « Nous voulons une ruralité
vivante et respectueuse de la nature »,
revendique Alain Fauconnier. Une expérience qu’Emmanuel Macron et le
gouvernement auraient peut-être dû
observer plus tôt… M. F.-P.
ON A ESSAYÉ D’ADAPTER
CHEZ NOUS CE QUI
MARCHAIT AILLEURS
72
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
A. TENDERO/DIVERGENCE POUR L’EXPRESS
france
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ON A TELLEMENT
DE CHOSES À SE DIRE
SANTÉ
NTÉ MIEUX VIVR
VIVRE
RE M
MATIN
ATIN BONNE HUMEUR RÉVEIL INFO
O CCONSEILS
ONSEILS ACTUALITÉ
RIRE
RE BIEN-ÊTRE WEEK-END
WEEK-END PARTAGE
PARTAAGE ÉCHANGE
ÉCHANGE RIRE ÉQUIPE
ÉQUIPE RÉVEIL
RÉVEIL ÉNERGIE
NAMIQUE EXPE
ERTISE RREPORTAGES
EPORTTAGES CCHRONIQUES
HRONIQUES ÉÉVASION
VASION CCONVIVIAL
ONVIVIAL INFO
DYNAMIQUE
EXPERTISE
SANTÉ
VIVRE
MATIN
CONSEILS
NTÉ MIEUX VIV
VRE M
ATIN BONNE
BON
NNE INFO
INFO HHUMEUR
UMEUR CO
ONSEILS AACTUALITÉ
CTUALITÉ RIRE
N-ÊTRE WEEK-END
WEEK-EEND PARTAGE
PARTAG
GE INFO
INFO ÉCHANGE
ÉCHANGE RIREE ÉQUIPE
ÉQUIPE RÉVEIL
RÉVEIL ÉNERGIE
BIEN-ÊTRE
NAMIQUE EX
XPERTISE RREPORTAGES
EPOR
RTAGES RIRE
RIRE CHRONIQUES
CHRONIQU
UES ÉÉVASION
VASION CONVIVIAL
DYNAMIQUE
EXPERTISE
RE SANTÉÉ M
IEUX VVIVRE
IVRE M
ATIN BONNE
BONNE HUMEUR
HUMEUR INFO
IN
NFO CCONSEILS
ONSSEILS AACTUALITÉ
CTUALITÉ
RIRE
MIEUX
MATIN
RE BIEN
N-ÊTRE WEEK-END
WEEK-END PARTAGE
PARTAGE ÉCHANGE
ÉCHANGE RIRE
RIRE ÉQUIPE
ÉQUIPE RÉVEIL
RÉVEIL ÉNERGIE
ÉNERGIE
RIRE
BIEN-ÊTRE
DYNAMIQUE
NAMIQUUE EEXPERTISE
XPERTISE RREPORTAGES
EPORTAGES RIRE
RIRE CHRONIQUES
CHRONIQUES ÉÉVASION
VASION CCONVIVIAL
ONVIVIAL
NTÉ MIEUX
MIEUX VVIVRE
IVRE M
ATIN BONNE
BONNE HUMEUR
HUMEUR INFO
INFO CCONSEILS
ONSEILLS AACTUALITÉ
CTUALITTÉ RIRE
SANTÉ
MATIN
BIEN-ÊTRE
N-ÊTRRE WEEK-END
WEEK-END PARTAGE
PARTAGE ÉCHANGE
ÉCH
HANGE RIRE
RIRE ÉQUIPE
ÉQUIPE RÉVEIL
RÉVEIL ÉNERGIE
ÉNERGIE
NAMIQQUE EEXPERTISE
XPERTISE RRIRE
IRE RREPORTAGES
EPORTAGES CHRONIQUES
CHRONIQUES ÉÉVASION
VASION CO
ONVIVIAL
DYNAMIQUE
CONVIVIAL
NTÉ MIEUX
MIEUX VVIVRE
IVRE M
ATIN BONNE
BONNE HUMEUR INFO
INFO CCONSEILS
ONSEILS AACTUALITÉ
CTUALIITÉ RIRE
SANTÉ
MATIN
BIEN-ÊTRE
N-ÊTRRE WEEK-END
WEEK-END PARTAGEINFO
PARTAGEINFO ÉCHANGE
ÉCH
HANG
GE RIRE
RIRE ÉQUIPE
ÉQUIPE RÉVEIL
RÉVEIL ÉNERGIE
ÉNERGIE
NAMIQQUE EEXPERTISE
XPERTISE RREPORTAGES
EPORTAGES RIRE CHRONIQUES
CH
HRONIQUES ÉÉVASION
VASION CCONVIVIAL
ONVIVIAL
DYNAMIQUE
SANTÉ
MATIN
NTÉ MIEUX
MIEEUX VVIVRE
IVRE M
ATIN BONNE
BONNE HUMEUR
HUMEUR INFO
INFO CCONSEILS
ONSEILS AACTUALITÉ
CTUALITÉ INFO
N-ÊTRE WEEK-END
WEEEK-END INFO
INFO PARTAGE
PARTAGE ÉCHANGE
ÉCHANGE RIRE
RIRE ÉQUIPE
ÉQUIPE RÉVEIL
RÉVEIL ÉNERGIE
ÉNERGIE
BIEN-ÊTRE
DYNAMIQUE
EXPERTISE
NAMIQUE EX
XPERTISE RREPORTAGES
EPORTAGES CCHRONIQUES
HRONIQUES ÉÉVASION
VASION CCONVIVIAL
ONVIVIAL INFO
SANTÉ
MATIN
NTÉ MIEUX VVIVRE
IVRE M
ATIN BONNE
BONNE HUMEUR
HUMEUR INFO
INFO CCONSEILS
ONSEILS AACTUALITÉ
CTUALITÉ RIRE
N-ÊTRE WEEK-END
WEEEK-END PARTAGE
PARTAGE INFO
INFO ÉCHANGE
ÉCHANGE RIRE
RIRE ÉQUIPE
ÉQUIPE RÉVEIL
RÉVEIL ÉNERGIE
BIEN-ÊTRE
DYNAMIQUE
EXPERTISE
NAMIQUE EXP
PERTISE RREPORTAGES
EPORTAGES RIRE
RIRE CHRONIQUES
CHRONIQUES ÉÉVASION
VASION CCONVIVIAL
ONVIVIAL
NTÉ MIEUX VI
IVRE M
ATIN BONNE
BONNE HUMEUR
HUMEUR INFO
INFO CCONSEILS
ONSEILS AACTUALITÉ
CTUALITÉ INFO
SANTÉ
VIVRE
MATIN
BIEN-ÊTRE
N-ÊTRE WEEK-END
WEEKK-END PARTAGE
PARTAGE INFO
INFO ÉÉCHANGE
CHAANGE RIRE
RIRE HUMEUR
HUMEUR RÉVEIL
RÉVEIL ÉNERGIE
MICHEL CYMES ÇA VA BEAUCOUP MIEUX L’HEBDO 9H15-10H LE DIMANCHE
FLAVIE FLAMENT NOUS VOILÀ BIEN 9H15-10H LE SAMEDI
STÉPHANE CARPENTIER RTL MATIN WEEK-END 7 H-9H15
© Nicolas GOUHIER/SIPA PRESS/RTL - © Antoine FLAMENT/RTL
C’EST NOUVEAU, C’EST SUR RTL,
C’EST LE WEEK-END
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
Faux proprios,
vrais arnaqueurs
Pendant plusieurs mois, voire plusieurs années,
Audrey et Sama, comme d’autres, ont payé leur loyer
à la mauvaise personne, sans le savoir...
Par Anna Benjamin et Emilie Tôn, avec Stéphane Lagoutte (photos)
U
ne victime traitée comme
un coupable : ce sentiment accable Sama Diallo.
Chaque jour, il se maudit
d’avoir répondu à cette
annonce. Sans avoir vu venir l’escroquerie. En 2014, cet homme de 43 ans
s’installe dans un logement insalubre,
sous les combles d’un immeuble du
quartier de Château-Rouge, dans le
XVIIIe arrondissement de Paris. Son
emménagement est rapide. M. Njhaka,
qui se présente comme le propriétaire
des lieux, lui fournit les clefs, un bail et
des quittances de loyer. Il lui garantit
que des travaux vont être entrepris.
Il faut juste être patient. Après des
années d’attente, des milliers d’euros
versés et plusieurs échanges musclés,
ce père de famille commence à douter :
M. Njhaka est-il le vrai propriétaire
de l’appartement?
Ses soupçons se confirment.
M. Njhaka est un arnaqueur, qui surfe
sur la misère en louant un logement
vacant qui n’est pas le sien. D’honnête
locataire, Sama vient de passer dans la
case squatteur. Cible de choix pour ces
faux propriétaires : les personnes en
situation irrégulière et les précaires.
Sama, lui, est français. Ancien chauffeur de taxi, il est
sans emploi depuis un an.
Faute d’argent, il n’a pas pu
rendre visite à ses enfants
au Mali depuis cinq ans.
Cet après-midi de novembre, il fait doux. L’humidité a pourtant envahi
son étroit logement. Le vent s’engouffre dans la cuisine par la vitre
brisée. Dépassé par les « événements », Sama Diallo fait les cent pas
dans la quinzaine de mètres carrés
qu’il occupe : « J’ai des palpitations.
Je ne dors plus la nuit. J’ai peur de
me retrouver à la rue ! Heureusement, il y a des associations pour
m’aider. Car même la police refuse de
me croire quand je leur raconte mon
histoire. »
UNE OCCASION EN OR…
Son calvaire commence il y a quatre
ans, lorsque son ancienne propriétaire décide de vendre l’appartement
où il vit. Sama a deux mois pour trouver un nouveau point de chute. Malgré un emploi stable à cette époque et
des économies, son dossier de location est systématiquement refusé. Sa
demande de logement social, déposée il y a des années, n’avance pas.
Forcé de quitter son nid aux Abbesses, il s’installe dans sa voiture, au
pied de la Butte Montmartre, jusqu’à
ce qu’il tombe sur une annonce dans
le journal De particulier à particulier.
Deux pièces, à deux pas du métro,
MÊME LA POLICE REFUSE
DE ME CROIRE QUAND
JE LEUR RACONTE
MON HISTOIRE
74
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
dans un immeuble de belle facture.
Une occasion en or.
Le jour de la visite, une douzaine
de personnes se présentent. Pour une
fois, Sama est retenu. « L’homme a
souhaité que je règle la caution et le
loyer en liquide, de la main à la
main », mais avec des quittances.
Après trois semaines sans toit, le quadra n’ose pas protester. Tous les mois,
il règle en cash au café du coin. Les
années passent. Les travaux promis
ne démarrent pas. Pendant ce temps,
les rongeurs envahissent l’appartement. Suivent des infiltrations d’eau
et, logiquement, des champignons.
L’hiver, Sama se réfugie dans sa
chambre, où un chauffage d’appoint
l’empêche de geler. Sur la table basse,
une bouteille de sirop pour la toux et
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
S. LAGOUTTE/M.Y.O.P. POUR L’EXPRESS
sariat, quand il a voulu
déposer plainte, il dit
avoir reçu un accueil hostile. « Les policiers m’ont
dit : “Nous, on s’acquitte
de notre loyer, on n’a pas
de problèmes…”»
Combien sont-ils à
vivre ce cauchemar ? Impossible de le savoir. Dans
les statistiques du ministère de la Justice, les cas
de faux propriétaires ne
peuvent être distingués
des autres affaires d’escroquerie. Mais rien que
pour le XVIIIe arrondissement, le Comité actions
logement (CAL), une association, est saisi trois à
quatre fois par an. Sans
compter les personnes
qui n’osent pas protester
parce qu’en situation
irrégulière.
Au CAL, Chloé Gobert est chargée des dossiers d’expulsion. Deux
mésaventures l’occupent
actuellement. Les victimes sont des mères célibataires, en grande précarité. « La première était
en errance avec trois enfants. Elle a rencontré
une personne prête à lui louer un appartement délabré – une HLM, en
réalité – pour 3 000 euros, en liquide.
Elle s’est rendu compte de l’arnaque le
jour où le bailleur social l’a assignée
au tribunal. » Dans le second cas, la famille monoparentale se partage un
taudis de 17 mètres carrés à trois. Le
loyer est, une fois de plus, réglé en
liquide à une connaissance prétendant
posséder le bien. « Quelques mois plus
tard, la vraie propriétaire a débarqué et
engagé une procédure d’expulsion »,
explique la jeune femme.
Chloé Gobert constate que jamais,
dans l’histoire du CAL, un faux propriétaire n’a payé pour ses méfaits.
Face à la justice, les preuves manquent : « Il n’y a pas de traces des paiements, car les victimes règlent en
Piégé Sama Diallo, 43 ans, dans le galetas
de 15 mètres carrés qu’il occupe depuis
quatre ans, à Paris. Un honnête locataire
devenu « squatteur ».
des paquets de mouchoirs. « Je suis
tout le temps malade », raconte-t-il.
En réponse à ses plaintes et à ses menaces de ne plus donner d’argent,
le faux loueur baisse régulièrement
le loyer. De 530 euros, il passe à 230 :
« Quand j’ai compris qu’il n’était pas le
vrai propriétaire, j’ai arrêté de payer. »
Ce qui lui a mis la puce à l’oreille ?
Une énième fuite dans les toilettes,
qu’il avait déjà rafistolées à plusieurs
reprises. Cette fois, l’écoulement dégrade les parties communes de l’immeuble. « Les voisins m’ont accusé.
Ils voulaient parler au propriétaire.
Quand je l’appelais, il me disait qu’il
gérait. En réalité, il ne faisait rien du
tout. » Un huissier, diligenté par la copropriété de l’immeuble, lui explique
la situation. « Toutes ces années,
j’avais payé la mauvaise personne. Le
vrai propriétaire était au Chili et était
décédé. Personne n’avait réclamé l’appartement. Selon eux, c’était donc à
moi de financer la réparation. »
LA JUSTICE IMPUISSANTE
Pour autant, « M. Njhaka » – probablement un nom d’emprunt, la police
n’étant pas parvenue à l’identifier –
continue à réclamer le loyer. Et menace celui qu’on accuse désormais de
squatter. « Il est venu avec des gros
bras pour casser et voler mes affaires.
Mes chaussures, mes vestes… Ils ont
tout pris », soupire Sama. Au commis-
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
75
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
france
liquide », explique-t-elle. Et les fameux baux ? « On rétorque aux locataires qu’ils auraient très bien pu les
faire eux-mêmes. Après tout, ce sont
des documents que l’on trouve partout, facilement. Et les noms qui y figurent sont évidemment faux », complète la directrice, Violette Volson.
Pour l’association, la priorité est
de maintenir ces familles à l’abri. Ce
que la trêve hivernale doit garantir
entre le 1er novembre et le 31 mars.
Une trêve qui n’est pourtant pas toujours respectée. Le 30 novembre dernier, à Montpellier, le toit de la maison
d’Audrey et de Jérôme s’est effondré,
alors même que la famille était chez
elle. Pas de tempête à l’horizon, mais
« sept hommes juchés sur la toiture,
qui détruisent à coups de masse et balancent des tuiles ».
Il y a huit mois, Audrey, 36 ans,
ancienne vendeuse aujourd’hui en recherche d’emploi, dégote une maison
grâce à une petite annonce épinglée à
la boulangerie. Elle contacte le propriétaire, M. B., et visite le bien situé
non loin de chez sa mère malade :
« L’homme nous remet les clefs. On
verse un dépôt de garantie de
540 euros et trois mois d’avance de
loyer de 600 euros mensuels. » M. B.
signe des quittances, mais ne lui
remet pas de bail. Il doit partir à
l’étranger, c’est sa femme qui s’en occupera. Après plusieurs semaines
sans nouvelles, Audrey l’appelle. Problème : le numéro n’est plus attribué.
« TU VAS DORMIR DEHORS»
A partir de là, tout s’accélère. Le 7 juin,
un homme se présente pour signifier
à la famille qu’elle occupe illégalement les lieux. Le 10, un huissier envoyé par le vrai propriétaire, la société
Hectare, lui délivre une assignation
devant le tribunal. Audrey assure
qu’elle découvre alors qu’elle fait l’objet d’une procédure d’expulsion pour
occupation illégale d’un bien sans
droit ni titre. Un bien que le promoteur prévoit de raser.
Le 24 juillet, la veille de sa convocation en justice, Audrey commence
à paniquer. Elle dépose plainte à la
76
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Cauchemar Rafistolé à la diable,
le deux-pièces de Sama ne cesse de se
dégrader. Quand, après une fuite d’eau,
ses voisins lui demandent de financer,
faute de propriétaire, la réparation
de parties communes, il comprend
qu’il est victime d’un escroc.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Faux proprios, vrais arnaqueurs
ON S’EST RETROUVÉ
DANS LE NOIR. LES FILS
DU COMPTEUR AVAIENT
ÉTÉ COUPÉS
gendarmerie pour escroquerie. « Au procès, le juge
a reconnu ma bonne foi. Il
m’a donné un délai de
deux mois pour quitter les
lieux », jusqu’au 11 novembre. L’Agence nationale
pour l’information sur le
logement (Adil) lui assure qu’elle n’a
rien à craindre jusqu’à la fin de la
trêve hivernale. Pourtant, le 22 novembre, « on s’est soudainement retrouvé dans le noir. Les fils du compteur avaient été coupés. »
Quelques jours plus tard, des individus font irruption sur le toit de la
maison. « Ils n’avaient pas de documents, et nous avons été insultés,
menacés. Ils m’ont dit : “Tu vas dormir
dehors” », confie Audrey, en larmes.
La famille appelle la police. En vain.
« Les policiers ont refusé de mettre
en garde à vue ces personnes et le
donneur d’ordre de la société propriétaire de la maison », s’insurge Sophie
Mazas, avocate, présidente de la Ligue
des droits de l’homme de l’Hérault,
qui confirme la venue de « gros bras »
envoyés pour détruire la maison.
Dans un communiqué envoyé à
L’Express, la société Hectare réplique
avoir d’abord « cru à la bonne foi »
d’Audrey. « Pendant trois mois, nous
avons entamé avec elle des démarches
amiables auxquelles elle n’a jamais
répondu », affirme l’entreprise. Elle
pense aujourd’hui être victime d’un
« squat organisé ». Les locataires
« cherchent à faire valoir la trêve hivernale, pour profiter, pendant quelques
mois encore, d’un logement gratuit »,
ajoute Hectare. « Seul le préfet peut ordonner une expulsion, mais en aucun
cas en période de trêve hivernale »,
précise Sophie Mazas.
La famille a installé des bâches
sur le toit. Sans possibilité de relogement, elle vit recluse au rez-dechaussée. Nicolas Gallon, son avocat,
va assigner Hectare pour demander
que la société la reloge et l’indemnise, car « on ne peut pas se faire justice soit même ». Comme les autres
victimes de ces faux propriétaires,
Audrey rêve désormais de justice
– « Je veux que celui qui nous a loué
cette maison soit puni » – et, plus que
jamais, d’un toit. A. B. et E. T.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
monde
Droitisation Jair
Bolsonaro (à g.) et
Wilson Witzel (avec
des lunettes), le
nouveau gouverneur
de Rio : deux adeptes
de la manière forte.
BRÉSIL EXTRAVAGANTS
NOUVEAUX ÉLUS
Jair Bolsonaro n’est
pas le seul candidat
fantasque plébiscité
à l’automne. Passage
en revue. Par Catherine Gouëset
D
es policiers, des YouTubeurs, quelques
pasteurs, un ex-acteur
porno… Jair Bolsonaro, qui prend ses
fonctions de président de la République le 1er janvier
2019, a ébranlé le paysage politique du
Brésil. L’élection, à l’automne, du candidat célèbre pour ses diatribes
sexistes, racistes et homophobes, est
pourtant loin d’être une exception :
47 % des députés ont été renouvelés
78
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
les 7 et 28 octobre. Une myriade de
candidats extravagants ont été élus
député fédéral, député d’Etat ou encore gouverneur.
Pas ou peu connues des Brésiliens
avant la campagne électorale, bon
nombre de ces personnalités, atypiques, ont été portées par la vague de
« dégagisme » qui a mené l’ex-capitaine de l’armée à la tête du Brésil,
après un vaste scandale de corruption
et plusieurs années de panne économique. C’est le cas du nouveau gouverneur de l’Etat de Rio de Janeiro,
Wilson Witzel. L’obscur petit juge a
balayé le favori, l’ancien maire de la
deuxième ville du pays, Eduardo
Paez. Adepte de la manière forte dans
cette ville rongée par la violence, Witzel a suggéré de déployer des snipers
– voire des drones – pour abattre les
criminels armés des favelas. « Ce qu’il
faut, c’est tuer le délinquant. La police
fera ce qui est juste. Viser la tête et
feu ! » a-t-il déclaré au lendemain de
son élection au journal Estadao.
Le Parti social-libéral (PSL) de Bolsonaro, passé de 1 parlementaire lors
du précédent scrutin à 52, est désormais le deuxième parti de la Chambre
des députés et compte plusieurs élus
hauts en couleur. Couleur kaki pour
20 d’entre eux, militaires ou policiers.
Comme Daniel Silveira qui, pendant
la campagne électorale, s’est fièrement fait photographier tenant dans
les mains la plaque brisée à la mémoire de Marielle Franco, conseillère
municipale et militante des droits de
l’homme assassinée en mars dernier.
Plus encore que lors des précédents scrutins, les réseaux sociaux
ont été le terrain de jeu de fans de la
gâchette. Parfois de manière acciden-
telle, comme dans le cas de Katia Sastre, policière de Sao Paulo célèbre
pour avoir abattu un braqueur devant
le lycée de son fils. Les images tournées par une caméra de sécurité ont
fait un tabac en ligne. Elle est devenue
la 15e députée fédérale la mieux élue
du Brésil. « J’ai tiré et je le referai », se
félicite la mère de famille de 42 ans.
Internet a aussi servi de rampe
de lancement au YouTubeur Marcio
Labre, député élu de l’Etat de Rio désireux de modifier la Constitution pour
interdire les « partis et mouvements
communistes » et instaurer le « travail
forcé » pour les prisonniers. Ou encore
au sergent Fahur, policier de l’Etat du
Paraná, qui, sur sa page Facebook aux
3,2 millions d’abonnés, fustige les pauvres, ces « vagabonds » qui ne méritent
qu’une « balle dans le cul ».
dictature militaire (1964-1985) comme
son père, entre au Sénat ; Eduardo,
chaud partisan de la peine de mort,
est le député le mieux élu de l’histoire
du pays avec 1,84 million de voix, tandis que Carlos, stratège de la campagne de son père, conserve sa place
de conseiller municipal de Rio.
La chanteuse de gospel évangélique Flordelis, élue députée fédérale
de l’Etat de Rio, est l’une des figures
du « BBB », surnom donné au réseau
parlementaire qui défend les intérêts
de l’agrobusiness (bœufs), ceux des
Eglises évangéliques (Bible) et la légalisation du port d’armes (balles). Déjà
bien représentés dans la précédente législature, les pasteurs, missionnaires,
évêques ou prêtres représentants de la
« bancada evangelica », le lobby évan-
gélique, sont passés de 75 à 84 élus au
Congrès. Ils ont rapidement présenté
la facture de leur soutien à Bolsonaro,
en faisant pression sur le choix du prochain ministre de l’Education.
CLOWN ANALPHABÈTE
Hauts en couleur Parmi les nouveaux députés
(de haut en bas) : la chanteuse de gospel
évangélique Flordelis ; la policière Katia Sastre,
célèbre pour avoir abattu un braqueur ; Kim
Kataguiri, un admirateur de Steve Bannon.
N. ALMEIDA/AFP
Le coup de balai de l’automne a aussi
vu émerger la jeune génération de la
nouvelle droite brésilienne. Figure de
proue : Kim Kataguiri, 22 ans, l’un des
fondateurs de l’ultralibéral Movimento Brasil Livre (Mouvement du
Brésil libre), qui, en 2016, a mené une
farouche campagne, en ligne d’abord,
puis dans la rue, pour faire tomber la
présidente Dilma Rousseff (Parti des
travailleurs). Ce Brésilien d’ascendance japonaise a puisé son inspiration dans Breitbart, le site d’extrême
droite de Steve Bannon, aux EtatsUnis. Au printemps dernier, Facebook
a désactivé plusieurs dizaines de
comptes liés au MBL pour désinformation. Kataguiri est l’un des députés
les mieux élus de la Chambre.
La nouvelle Assemblée accueillera
encore Luiz Philippe de Orléans e Bragança, arrière-petit-fils de l’empereur
Pierre II du Brésil, et l’ex-acteur porno
et de téléréalité Alexandre Frota. L’engouement pour le nouveau président
a profité à ses enfants : l’aîné, Flavio,
auparavant député, admirateur de la
MK MUSIC
BŒUFS, BIBLE ET BALLES
Si les candidatures d’outsiders ont été
particulièrement nombreuses cette
année, elles ne sont pas inédites au
Brésil, où le vote est obligatoire. Ainsi,
le clown analphabète Tiririca entamera cette année son troisième mandat. Le système électoral brésilien favorise ces candidatures folkloriques :
il permet aux partis d’engranger des
voix grâce au transfert de suffrages
des candidats largement élus, qui
sont réattribués à leurs colistiers.
Que pèsent ces curieux candidats
au Congrès? « Pas lourd, en définitive, estime Adriano Codato, professeur de science politique à l’Université fédérale du Paraná. Ce sont
les professionnels de la politique,
au fait des règles écrites et non
écrites du Congrès, qui contrôlent
la vie parlementaire. » Bolsonaro a
d’ailleurs longtemps été l’un de ces
élus marginaux. En vingt-huit ans
passés à Brasilia, il a beaucoup
éructé dans les couloirs de la Chambre des députés, mais seules deux
lois qu’il a présentées ont été approuvées, relève le chercheur. En
outre, « si les questions sécuritaires
ou de mœurs mises en avant par
l’ex-capitaine et ce bouquet d’ultraconservateurs sont assurées de
faire les gros titres des médias
brésiliens, l’avenir politique du
nouveau président se jouera sur
l’économie, pronostique Adriano
Codato. Le vote en faveur de Bolsonaro et de ces candidats farfelus
est plus un vote antisystème qu’un
vote idéologique. » Dans un
contexte de chômage à la hausse et
de salaires en berne, sa popularité
dépendra de sa capacité à relancer
l’économie, à régler la question des
retraites et de l’assurance santé.
Moins facile que de bomber le torse
devant une caméra ou de poster
une vidéo sur YouTube. C. G.
E. SA/AFP
F. SOUZA/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
79
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
monde
ALLEMAGNE
L’art de la provoc
Cadavres exhumés, happenings spectaculaires, appel à la délation…
au nom des droits de l’homme, le Centre pour la beauté politique multiplie
les actions satiriques et radicales, notamment contre l’extrême droite.
De notre envoyé spécial, Romain Rosso
Choc A Berlin, le ZPS simule
des funérailles pour des migrants
morts en Méditerranée.
80
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
plus de 100 000 personnes ont donné
de l’argent pour soutenir ce second
« mémorial ». Ce qui a permis de prolonger le bail d’au moins sept ans !
PROTECTION POLICIÈRE
Ce coup d’éclat est l’œuvre du Centre
pour la beauté politique (Zentrum für
Politische Schönheit, ZPS), dont les
dirigeants se présentent « non comme
des artistes, des caricaturistes ou des
activistes, mais comme des humanistes agressifs ». Fondé en 2009 par
des étudiants en sciences et en philosophie politiques, ce groupe n’est
composé que de quatre à six permanents. Grâce à leur art de la satire et à
leur maîtrise des réseaux sociaux, ces
derniers parviennent à mobiliser des
dizaines de bénévoles en fonction des
projets. Pour les financer, ZPS lance des
campagnes de crowdfunding sur le
Net. Il est aussi soutenu par des institutions culturelles, comme le théâtre
Gorki de Berlin, et des fondations. Son
budget annuel reste toutefois secret.
Actrice, chaussée de Dr. Martens et
bonnet sur la tête, Cesy Leonard est,
avec Philipp Ruch, l’un des leaders du
centre, dont les bureaux se cachent à
Berlin dans un lieu discret pour des
raisons de sécurité – elle a reçu des
menaces et a dû circuler sous protection policière. « L’apathie politique, le
rejet des réfugiés et la lâcheté ont vidé
l’héritage de l’Holocauste, déploret-elle. Nous pensons que l’Allemagne
ne doit pas seulement apprendre de
son histoire, mais qu’elle doit aussi
agir. Nos performances s’appuient sur
une approche élargie du théâtre : l’art
doit faire mal et provoquer une révolte. » Les sources d’inspiration du
groupe proviennent de feu Christoph
Schlingensief, un réalisateur et dramaturge considéré comme l’un des
plus dérangeants du paysage culturel
allemand, mais également des actions
radicales de Greenpeace à ses débuts.
C’est peu dire si, à l’instar de ses
mentors, ZPS transgresse les codes
du consensus politique cher aux Allemands. « Ce ne sont ni des artistes ni
des criminels, mais des terroristes »,
a hurlé Björn Höcke. Christian Carius,
le président du Land de Thuringe
d’alors, membre de la
CDU d’Angela Merkel, a
été choqué par le procédé : selon lui, il s’agit
d’une « attaque scandaleuse contre la liberté du
mandat, l’intégrité de la
personne, de la famille et
de la vie privée ».
ZPS vient à nouveau
de frapper fort. Le 3 décembre, trois mois après
les incidents racistes à
STRINGER/REUTERS
Q
uand il a ouvert ses volets, ce matin triste de
novembre 2017, Björn
Höcke a écumé de rage.
24 stèles de béton, réplique miniature du Mémorial de
l’Holocauste de Berlin, avaient soudain poussé dans la nuit juste en face
de chez lui, au bout de sa propriété de
Bornhagen, un petit village de Thuringe, Land rural de l’ex-RDA. Au
mois de janvier de la même année, ce
responsable local du parti d’extrême
droite Alternative pour l’Allemagne
(AfD) avait provoqué un tollé national
en déclarant que le monument érigé
en hommage aux victimes juives du
IIIe Reich était « une honte au cœur de
la capitale ». Le voici désormais devant
ses fenêtres !
La maison voisine avait été louée
dans le plus grand secret dix mois
plus tôt. Près de 70 architectes, historiens d’art, professionnels du bâtiment et juristes, tous volontaires, ont
contribué à l’élaboration de cette
« action » où rien n’a été laissé au hasard. Chaque stèle a été fabriquée sur
mesure dans un matériau qui résiste aux intempéries. L’ensemble a
été monté sous des
bâches en trois jours, sans
que quiconque s’aperçoive de rien.
Björn Höcke risque de
ressasser longtemps sa
vindicte révisionniste :
K. PFAFFENBACH/REUTERS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Surprise ! En 2017, une réplique du Mémorial de l’Holocauste avait
été érigée devant la maison de Björn Höcke, figure de l’extrême droite, qui
s’était offusqué de la présence de ce « monument de la honte » à Berlin.
Chemnitz, en Saxe, où des nazis et des
hooligans s’en sont pris à des étrangers, après le meurtre d’un Allemand,
ZPS a créé un site Web baptisé Soko
Chemnitz, présentant des dizaines de
photos en gros plan des manifestants :
près de 2 000 visages, dont les yeux
ont été masqués à l’aide d’un bandeau
noir. Avec cet appel : « Dénoncez vos
collègues de travail, vos voisins ou vos
connaissances, et recevez immédiatement de l’argent en récompense ! »
Depuis le 12 décembre, sur la page
d’accueil, un pot de miel remplace
désormais les visages. Soko Chemnitz
était une opération éphémère qui recelait un piège. « Le site a été consulté
par près de 2 millions d’individus,
dont 52 000 ont utilisé le moteur de
recherche, affirme Cesy Leonard. Ces
données sont particulièrement intéressantes, car elles indiquent que
nombre d’entre eux ont cherché leur
nom en premier. » Selon ZPS, plus de
62 % des visiteurs ont également parcouru le site à la recherche des membres de leur famille ou de leurs amis.
Ces éléments vont maintenant être
confrontés aux 1 552 participants que
le Centre dit avoir identifiés grâce à
des algorithmes et des experts en reconnaissance d’images.
Avec ces appels à la délation et à la
surveillance des citoyens, ZPS joue à
dessein avec des notions qui évoquent
de mauvais souvenirs à la société allemande. L’abréviation Soko fait référence à une Sonderkommission, une
commission spéciale de police. A
Chemnitz, ZPS avait ouvert un local,
mais il a été immédiatement fermé
par les forces de l’ordre, en raison des
menaces directes qui pesaient sur les
activistes. Le ministre de l’Intérieur
saxon a accusé ZPS de « mettre en
péril la cohésion sociale ».
TOUT EST-IL PERMIS ?
Des personnalités du monde associatif ont également protesté, comme le
directeur du Conseil culturel allemand, Olaf Zimmermann. « Cette action artistique ne contribue pas à
éclairer et ne conduit qu’à diviser encore davantage notre société, a-t-il
réagi. A quoi ressemblera-t-elle dans
cinq ans si de telles campagnes de pilori continuent à être diffusées sur le
Net ? L’art est libre mais il a des responsabilités. » Un dirigeant fédéral
ajoute, sous couvert d’anonymat :
« Face à l’extrémisme, les réponses
d’avant-garde peuvent être pertinentes. Mais ZPS dépasse les limites. »
Le Centre pour la beauté politique
n’hésite pas à briser tous les tabous.
En 2015, avec l’action « Les morts arrivent », il a exhumé les dépouilles de
réfugiés noyés en Méditerranée qui
avaient été enterrés en Sicile. En lien
avec des proches des victimes et des
autorités musulmanes, elles ont été
transférées en Allemagne, dans deux
cimetières de la capitale. Il a fallu six
mois pour concrétiser cette opération
spectaculaire, que la presse allemande
a tantôt approuvée, tantôt décriée.
Deux ans plus tard, ZPS a répandu
dans une rue d’Istanbul des milliers de
tracts appelant à renverser et à « tuer »
le « dictateur » Recep Tayyip Erdogan,
président de la Turquie.
Tout est-il permis sous couvert de
liberté artistique ? « L’art doit être
dérangeant », affirme Cesy Leonard.
Avec sa radicalité, ZPS interroge à sa
façon les partis politiques traditionnels, qui cherchent, en vain pour
l’instant, la solution contre l’AfD,
laquelle a fait entrer 92 députés au
Bundestag en septembre 2017. Alors
que ce parti siège aussi dans les
16 parlements régionaux, les activistes du Centre pour la beauté politique ont certainement d’autres coups
grinçants en préparation. R. Ro.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
81
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
Accusé de
dissimulation
financière et d’abus
de confiance
aggravé, Carlos
Ghosn dort depuis
un mois dans une
prison tokyoïte.
par Emmanuel Botta,
avec Jean-Luc Barberi, Laurent Léger
et Béatrice Mathieu
82
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
J. SAGET/AFP
U
n demi-sourire pincé
peine à éclairer son
visage de cire. Entouré d’un aréopage
de fidèles, Carlos
Ghosn avance à petits
pas dans les allées du Salon international de l’auto parisien. Cintré dans un
élégant costume noir, le tout-puissant
patron de l’alliance Renault-NissanMitsubishi prend son temps. Sa façon,
peut-être, de savourer l’instant. Nous
sommes à l’automne 2018, et le FrancoLibano-Brésilien de 64 ans est au faîte
de sa gloire. Après vingt années d’un
travail acharné, il a transformé un attelage souffreteux en n° 1 mondial, affichant 10,6 millions de véhicules écoulés sur la seule année 2017, 122 usines et
500 000 salariés à travers la planète.
Macron, Poutine, Trump, Xi Jinping…
Ce PDG « worldwide », l’un des mieux
payés au monde, traite désormais
d’égal à égal avec les chefs d’Etat.
A cet instant, personne, bien évidemment, n’aurait pu imaginer que,
deux mois plus tard, le 19 novembre,
l’étoile Ghosn s’écraserait sur le tarmac de l’aéroport Haneda de Tokyo,
où l’attendaient des enquêteurs japonais. Accusé de malversations financières, il dort depuis dans les 6 mètres
carrés d’une cellule de la prison de
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
UNE
COURSE AU
POUVOIR
N° 2 chez Michelin,
Il est envoyé au Japon
1996
Carlos Ghosn
1999
pour redresser Nissan,
est débauché par Renault.
dont Renault vient de racheter
40 % du capital.
Avant la chute En deux
décennies, Carlos Ghosn avait
réussi à hisser l’alliance
Renault/Nissan/Mitsubishi au
sommet de la planète auto.
Kosuge, au nord de la capitale nippone. Son bras droit, Greg Kelly, accusé d’avoir été le maître d’œuvre de
la fraude, a été arrêté en même temps
que lui. Celui que les médias locaux
surnommaient « Ghosn Sensei » (maître Ghosn) aurait-il cédé à l’hubris, un
sentiment caractérisant certains
héros grecs qui, galvanisés par leurs
réussites, finissaient par se croire les
égaux des dieux ?
ENQUÊTE TRÈS DISCRÈTE
ITINÉRAIRE
D’UN
PATRON
(TROP) GÂTÉ
C’est la conviction des dirigeants de
Nissan, qui l’ont rapidement destitué
de son poste de président, à l’instar de
ceux de Mitsubishi. Une accusation
étayée par un dossier de 400 pages,
fruit d’une enquête interne menée
dans la plus grande discrétion depuis
l’été dernier, et orchestrée par une
poignée de hauts dirigeants japonais,
à la suite de la dénonciation de graves
malversations par un proche conseiller du PDG déchu, Hari Nada (voir
l’encadré page 84). Une opération
quasi policière dont n’a jamais été
prévenu Renault, qui est pourtant son
premier actionnaire avec 43,4 % du
capital, s’étonne-t-on aujourd’hui
chez le constructeur français. Une
« discrétion » qui s’expliquerait par la
crainte que Ghosn ne saborde les investigations en cours. Le conseil d’administration de Renault, qui a eu depuis accès à un résumé de l’enquête
de Nissan via ses avocats, a choisi de
maintenir son président, l’estimant
simplement « empêché ». « Le dossier
monté par Nissan ne contient pas de
silver bullet », en clair, de preuves accablantes, assure une source proche
du dossier. « Mais les administrateurs
n’ont pas eu accès à tous les documents », tempère l’entourage du ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.
Pour le moment, Carlos Ghosn a
été mis en examen par le parquet de
Tokyo pour deux chefs d’inculpation.
Le plus récent, tombé juste avant Noël,
pour « abus de confiance aggravé ». Il
est accusé d’avoir fait passer des pertes
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
83
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pour sortir le constructeur
2000
du rouge, il ferme
économie une dizainejaponais
d’usines et licencie
enquête
21 000 salariés au pays de l’emploi à vie.
EXCL
Ghosn est nommé président
2005
du groupe Renault, et prend
la tête de l’alliance, tout en gardant
la direction de Nissan.
USIF
personnelles liées à la crise des subprimes, à hauteur de 14,5 millions
d’euros, sur les comptes de Nissan, et
de s’être fait verser 12,8 millions d’euros par une filiale du groupe japonais.
Le second, pour avoir dissimulé aux
autorités de marché japonaises la moitié de sa rémunération en tant que président de Nissan, soit 70 millions d’euros entre 2010 et 2018. Le constructeur
a également été mis en examen en tant
qu’entité morale. L’idée était manifestement de ne débloquer ces sommes
qu’au moment de son départ en
retraite, afin de diminuer artificiellement sa rémunération.
DU GENRE GOURMAND
Hari Nada,
la taupe du procureur
REGISTRE DU COMMERCE D’AMSTERDAM
C
84
hevalier blanc ou traître
absolu? Hari Nada, de
son vrai nom Hemant Kumar
Nadanasabapathy, serait la
première personne à qui Carlos
Ghosn aurait téléphoné lorsque
les policiers japonais l’ont arrêté
dans son avion privé sur le
tarmac de l’aéroport de Tokyo, le
19 novembre dernier. Sans savoir
que, depuis le début du mois
de juillet 2018, selon le Financial
Times, ce Britannico-Malais
de 54 ans, l’un de ses plus
proches collaborateurs, avait
peut-être livré d’éventuels
secrets, des révélations à
l’origine de la chute de l’iconique
patron du groupe. Désormais,
c’est le rôle de discrètes sociétés
néerlandaises de Nissan qui pose
question. Notamment celui de
Zi-A Capital, une petite holding
financière créée en 2010 avec
un capital de 45 millions d’euros.
Cette structure dépourvue
d’effectifs abritait en tout cas
des fonds très importants :
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
environ 70 millions d’euros
au 31 mars 2015 (voir document
ci-dessus). Son président
pouvait, seul, engager
des mouvements financiers
sans autre regard que celui
des membres du conseil
d’administration, selon les
statuts que L’Express
a consultés. Une présidence
assurée justement par Carlos
Ghosn jusqu’en 2011, puis
par Greg Kelly, son homme
de confiance (également
en détention au Japon). Cette
société comportait seulement
deux administrateurs. Parmi eux,
le « lanceur d’alerte » Hari
Nada… Or la presse japonaise
a assuré que c’est par le biais
de Zi-A Capital (ou de ses filiales
à Dubaï et dans les îles Vierges
britanniques) que les demeures
de Carlos Ghosn à Rio et à
Beyrouth auraient été acquises.
L’enquête japonaise pourrait
donc rebondir en Europe.
J.-L. B. et L. L.
La raison ? Depuis 2010, les entreprises nippones ont l’obligation de
déclarer le salaire de leurs hauts dirigeants, le montage devait donc éviter
un scandale, alors que les émoluments de l’ancien n° 2 de Michelin
choquent déjà dans l’archipel. Sa double casquette de président de Renault
et de Nissan lui assure de toucher – officiellement – près de 15 millions d’euros chaque année, un salaire cinq fois
supérieur à celui du patron de Toyota,
Akio Toyoda. « Il ne s’agit finalement
que d’une classique retraite chapeau.
Toute la question est de savoir dans
quelle mesure le fait de ne pas l’avoir
déclarée a lésé les actionnaires », souligne Jean-François Fliti, fiscaliste,
fondateur du cabinet Allure Finance.
Pour les avocats de Ghosn, ces revenus n’avaient pas à figurer dans les
rapports boursiers, puisque les montants n’étaient pas arrêtés et qu’ils
n’avaient pas été provisionnés. Si le
délit est avéré, le Franco-Libanais
encourt jusqu’à dix ans de prison.
Ce qui est sûr, c’est que le conseil
d’administration du constructeur japonais ne risquait pas de l’alerter sur les
risques d’un tel montage : « Il lui était
totalement inféodé, il n’existe d’ailleurs même pas de comité de rémunération, assure un analyste financier. Au
final, il fixait lui-même ses propres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
J. EID/AFP
un appartement à Rio de Janeiro, au
Brésil, ainsi qu’un duplex à Tokyo.
Coût total de l’opération : plus d’une
vingtaine de millions d’euros ! Des
biens qui sont, certes, toujours la
propriété de Nissan : mais ces acquisitions étaient-elles vraiment nécessaires ? « Il a été l’objet de nombreuses
menaces, par les yakuzas au Japon,
par le Hezbollah au Liban… C’est très
compliqué de lui réserver un hôtel, il
faut pouvoir tout sécuriser à l’avance », assure un
proche de Renault.
Des acquisitions qui
pourraient bien avoir été
financées par une petite
filiale de Nissan basée
aux Pays-Bas, Zi-A Capital
BV. Une structure avec un
faible intérêt stratégique,
pourtant directement
dirigée par Carlos Ghosn
himself jusqu’en 2011,
comme l’a révélé L’Express, puis par son bras
droit, Greg Kelly, depuis.
Ce qui leur permettait
d’ordonner les mouvements financiers qu’ils
souhaitaient sans avoir à
en référer à qui que ce soit. Une entité
ses au bout de trois ans sous condition
qui n’est pas sans rappeler la Société
de performance. Ce sont ainsi quelque
financière et foncière, sorte de banque
280 000 actions qui lui sont prod’affaires bénéficiant d’un capital de
mises », souligne Loïc Dessaint, PDG
106 millions d’euros, échappant aux
de Proxinvest, un cabinet de conseil
radars des actionnaires, dissoute en
aux actionnaires. Un cadeau à 15,3 mil2009. Une autre structure néerlanlions d’euros au cours du 21 décembre!
daise, la coentreprise Renault-Nissan
Le parquet tokyoïte soupçonne
BV, détenue à parts égales par les deux
aussi le PDG globe-trotteur – qui passe
constructeurs pour superviser l’alcent jours par an dans son Gulfstream
liance, soulève également de nomG650 à 50 millions d’euros – d’avoir
breuses interrogations. Il apparaît
indûment profité de fastueuses
notamment qu’elle a versé plus de
demeures disséminées sur toute la
19 millions d’euros de
planète. Nissan aurait
frais de consulting. Ces
ainsi acquis pour son
« Il avait réussi
dépenses pourraientprésident un vaste
à se faire attribuer
elles cacher des rémuappartement dans le
100 000 actions
nérations à destination
XVIe arrondissement
parisien, une villa
de Carlos Ghosn? Pour
chaque année chez
dans un quartier
le PDG de Proxinvest,
Renault »
huppé de Beyrouth,
cela n’aurait rien
I. KATO/REUTERS
I. KATO/REUTERS
Tensions une affiche
placardée à Beyrouth,
un drapeau attaché
au véhicule sortant de
la prison : Ghosn jouit
d’un soutien sans
failles au Liban, où
il a vécu de 6 à 17 ans.
A l’inverse, le PDG
de Nissan, Hiroto
Saikawa, n’a pas hésité
à le lâcher à la suite
de son arrestation.
émoluments. » Or Carlos Ghosn est du
genre gourmand : on le sait peu, mais
« chez Renault il avait réussi à se faire
attribuer chaque année jusqu’à
100000 actions, définitivement acqui-
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
85
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Profitant de la fausse affaire
Le conseil d’administration
2011
des
espions
chinois,
il
se
sépare
2016
de Renault valide la généreuse
économie de ses n 2 chez Renault et Nissan, rémunération
de Ghosn, contre l’avis négatif
enquête
os
Patrick Pélata et de Toshiyuki Shiga.
Chez Nissan, la chasse
au « Ghosn boys »
aurait déjà commencé
d’étonnant : « RNBV est une filiale
consolidée, mais pas mise en équivalence. Renault n’a donc pas d’obligation de communiquer sur d’éventuels
salaires, honoraires ou frais. »
REVANCHE JAPONAISE
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Si on ne connaît pas encore la vérité
sur les dérapages présumés du patron
de l’alliance, ce qui est certain, c’est
que les garde-fous n’étaient pas suffisants. En vingt ans de règne, l’homme
a éradiqué toute forme de contestation. A son arrivée chez Nissan en
1999, il a placardisé nombre de cadres
locaux pour placer ses hommes et faire
monter en interne des profils « Ghosncompatibles », qui aujourd’hui lui
doivent tout. Idem chez Renault, où il
prend le pouvoir en 2005. Le chef de la
sécurité, Alain Le Guen, rechigne à
appliquer à la lettre les consignes du
boss ? Il est placardisé, puis licencié
en 2007. Patrick Pélata et Toshiyuki
Shiga, ses n° 2 chez Renault et Nissan,
lorgnent d’un peu trop près le fauteuil
du boss? A la suite de la fausse affaire
d’espionnage chinois sur les moteurs
électriques de Renault en 2011, le
vers la France pour faire Polytechpremier sert de fusible, et le deuxième
nique. Une terre où il a beaucoup
sera rétrogradé. Les représentants de
investi. Il est ainsi associé dans
l’Etat au sein du conseil d’administraplusieurs complexes de luxe aux côtés
tion du groupe au losange ? « Depuis
de la puissante banque Saradar. Et
2012, ils votaient systématiquement
possède depuis dix ans 40 % d’une
contre sa rémunération, mais il les a
propriété viticole de 120 hectares. Il y
“cornérisés”, en sachant que tous les
aurait investi 10 millions d’euros aux
autres administrateurs le suivraient
côtés de financiers libanais. Il s’afquoi qu’il arrive », raconte Michel
fiche également en généreux mécène
Sapin, ministre de l’Economie de 2014
local : « Il est un grand contributeur
à 2017, qui se souvient d’un homme
de l’institut jésuite Notre-Dame, où il
a passé sa scolarité, tout comme
méprisant, disant vouloir uniquement
négocier avec le président!
moi », nous raconte Michel Georr, le
L’hubris, encore, aiguillée par un
président de la CGI, la branche immobilière du groupe Saradar, qui ne tarit
profond sentiment de revanche, pour
celui qui a grandi dans
pas d’éloges sur Carlos
Ghosn, à l’image
une famille modeste
Eviter à tout prix
de tous ses compade Libanais marol’humiliation
triotes. Le ministre linites. S’il est né au
suprême
banais de l’Intérieur,
Brésil, Carlos Ghosn a
Nohad Machnouk, alvécu au Liban de l’âge
d’une fusion
lant jusqu’à déclarer
de 6 ans jusqu’à ses
Nissan/Renault
après son arrestation :
17 ans, où il s’envolera
R. MORAES/REUTERS
e dézingueur. Tel pourrait être
le surnom d’Hiroto Saikawa,
le directeur général de Nissan.
Après son discours tranchant
tenu au soir de l’arrestation
de Carlos Ghosn, le 19 novembre,
cet homme sec aux lunettes
d’acier vient d’envoyer paître
Thierry Bolloré, le patron
intérimaire du constructeur
français. Le motif? La demande
faite par Renault d’organiser la
tenue d’une assemblée générale
du constructeur nippon. « Nous
écouterons l’opinion de notre
partenaire Renault. Mais, au final,
c’est nous qui sommes
responsables de la gouvernance
de Nissan », a-t-il déclaré.
Partenaire? Le mot fait l’effet
d’une bombe chez
Renault – actionnaire du groupe
japonais à hauteur de 43 % –
et au sommet de l’Etat français.
« On n’a jamais vu une entreprise
traiter son actionnaire principal
de façon aussi légère »,
s’agace-t-on dans l’entourage de
Bruno Le Maire. « Saikawa a un
sentiment d’impunité. Il agit
comme si Nissan lui
appartenait », dénonce un
proche de la direction de Renault.
La tension est montée d’un cran
entre les deux entreprises, et une
mise sous contrôle des « Ghosn
boys » aurait déjà commencé
chez Nissan, affirme une source
proche du dossier. Dans le viseur,
José Muñoz, le directeur de
la performance (également
directeur des activités en Chine),
encore récemment pressenti
pour remplacer Saikawa à la
direction générale de Nissan. Ou
Denis Le Vot, directeur de Nissan
Amérique du Nord – ancien
membre du comité de direction
de Renault –, et Arun Bajaj,
le directeur des ressources
humaines de l’Alliance. B. M.
J. SAIDI/REUTERS
L
86
de l’assemblée générale des actionnaires.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Il prend la présidence de Mitsubishi,
Ghosn accepte de baisser son
2016
que Nissan vient de racheter.
2018
salaire de 20 % afin d’être réélu
La nouvelle alliance à trois têtes devient
pour quatre ans président du groupe
n° 1 mondial de l’auto.
Renault, et donc de l’alliance.
J. SAIDI/REUTERS
Un épisode qui pourrait expliquer la dureté de
ses propos, après l’arrestation, envers celui qui a
pourtant été son mentor.
Peut-être, aussi, l’homme
a-t-il préféré tuer avant
d’être tué, se sachant
menacé à cause des piètres résultats de Nissan.
Mais c’est manifestement
surtout pour s’éviter l’humiliation suprême d’une
fusion avec Renault reléguant, selon les Japonais,
Nissan au rang de filiale
du français, que Hiroto
Saikawa a décidé de lâcher le patron de l’alliance. Car la fusion était
bel et bien actée. « Des
équipes travaillaient déjà
sur le projet », confie une
source proche du dossier.
Carlos Ghosn était suffisamment sûr de son coup
Tapis rouge Au Festival de Cannes 2017, avec sa
pour acheter, en août derseconde épouse, Carole.
nier, 7,15 millions d’euros
d’actions Renault. La fusion, attendue depuis des années par
au printemps 2015, et Emmanuel Males analystes financiers, aurait en effet
cron, alors ministre de l’Economie, est
fait grimper les cours. L’opération est
en plein bras de fer avec Ghosn : cette
légale, mais traduit une fois de plus
disposition favorise les investisseurs
son appât du gain.
de long terme en faisant en sorte que
De fusion, il n’est aujourd’hui plus
chacune de leurs voix compte double.
question. Bien au contraire. Les JapoLe futur président fait alors passer la
nais comptent bien se servir de la crise
participation de l’Etat de 15 % à près de
pour renégocier l’équilibre capitalis20 %, ce qui lui permet d’empêcher
tique de l’alliance en leur faveur (ils ne
l’assemblée générale de Renault de
détiennent que 15 % de Renault), ars’opposer à cette mesure. La France déguant que Nissan est aujourd’hui deux
tient dès lors 28 % des droits de vote.
fois plus gros que Renault. « Ce n’est
Une humiliation pour les Japonais, qui
absolument pas à l’ordre du jour »,
n’en possèdent, eux, aucun, et se sentranche-t-on dans l’entourage du mitent trahis par Ghosn. Lors du conseil
nistre de l’Economie, Bruno le Maire.
d’administration suivant, Hiroto SaiPlus les jours avancent, et plus l’alkawa, alors administrateur de Renault,
liance prend des airs de guerre de tranprend la parole. « Il a sorti un texte qu’il
chées. Carlos Ghosn, qui pourrait
a lu mot à mot, d’une voix blanche,
passer Noël en prison, risque d’assisracontant la colère des Nissan, allant
ter, impuissant, à l’effondrement d’un
jusqu’à remettre en question la dignité
empire qu’il avait tout entier construit
de l’Etat français », se rappelle, encore
autour de sa personne. E. B.
sidéré, un ancien administrateur.
J. SAIDI/REUTERS
J. GODARD/PHOTO12/AFP
Fastes Nissan aurait acquis pour
son patron des appartements
à Rio de Janeiro (en haut, à g.),
à Beyrouth (à g.), dans le
XVIe arrondissement parisien (en
bas), ainsi qu’à Tokyo (ci-dessus).
« Le soleil du Japon ne brûlera pas le
phénix libanais. »
Mais c’est un autre sentiment, tout
aussi puissant, celui de l’humiliation,
qui pourrait avoir causé sa perte. Audelà de sa brutalité managériale – il a
licencié 21 000 personnes en arrivant
chez Nissan – et de son train de vie fastueux, il y a un épisode que les Japonais n’ont jamais digéré : celui des
droits de vote double. Nous sommes
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
87
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
économie
déchiffrage
L’ANNUS
HORRIBILIS
J. WATSON/AFP
Pour Mark Zuckerberg (photo), l’année se
termine comme elle a commencé. Par un
scandale. Après la libre circulation de fausses
informations sur la plateforme ou encore
les fuites de données, Facebook et ses
dirigeants doivent faire face à de nouvelles
révélations du New York Times. Le quotidien
américain a eu accès à des documents
internes à la société. Ils démontrent que
le réseau social a permis à 150 partenaires,
tels que Netflix, Spotify, Amazon…, d’accéder
aux infos personnelles de ses utilisateurs
sans leur consentement : carnets d’adresses,
numéros de téléphone, contenus des
messages échangés. Facebook assure que les
internautes avaient donné leur accord pour
partager leur correspondance et que la plupart
des partenariats noués ont pris fin.
5,7 %
C’EST LE RECUL DES MISES EN CHANTIER de logements neufs en 2018, tombées à 404000,
contre 428000 en 2017. Un ralentissement spectaculaire pour le secteur du bâtiment,
qui s’accompagne d’un taux d’annulation record de logements autorisés ( 25 %).
Les raisons du retournement? Le contexte macroéconomique moins favorable, la chute
des investissements des organismes HLM ponctionnés par l’Etat et, enfin, la détérioration
de la solvabilité des ménages, pénalisés par le coup de rabot du PTZ. Et ce n’est pas fini :
en 2019, la situation devrait empirer, avec une nouvelle diminution des mises en chantier.
LE FARNIENTE
Ce n’est pas vraiment une surprise :
les Français sont vice-champions du monde
en termes de nombre de jours de vacances dans
l’année, d’après les derniers relevés de l’OCDE.
Avec 25 jours de congés payés et 11 jours fériés
annuels, ils sont, juste derrière les
Britanniques, les plus gâtés des salariés,
à égalité avec les Espagnols. Les Allemands
comptent trois jours de moins que les Français.
Cette profusion très européenne peut faire
pâlir d’envie les travailleurs du bout du monde,
comme les Japonais, heureusement sauvés
par le nombre record de jours fériés (15).
Les Israéliens et les Canadiens sont encore
moins bien lotis. Mais ce sont les Américains
qui sont de loin les plus « scotchés » au boulot :
ils n’ont droit qu’à 10 jours fériés par an,
le nombre de jours de congés dépendant,
lui, des entreprises.
88
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Les champions mondiaux des vacances
Nombre de jours de congés payés et fériés par an
28
Royaume-Uni
25
France
22
Espagne
15
Corée du Sud
Japon
Etats-Unis
8
10
15
11
Israël
Canada
15
20
Australie
10
10
9
10
11
36
14
36
13 33
20
Allemagne
37
9
19
30
28
25
21
Congés payés
Jours fériés
Source : OCDE.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA LIBRAIRIE DE L’ÉCO
PAR JEAN-MARC DANIEL
« C’est au courage
des salariés d’Ascoval que
nous devons cette décision »,
Xavier Bertrand, le 19 décembre sur Twitter.
LES 281 EMPLOYÉS DE L’ACIÉRIE
ASCOVAL, à Saint-Saulve, dans le Nord,
peuvent pousser un ouf
de soulagement. Le tribunal de grande
instance de Strasbourg a validé
la reprise de l’entreprise par
le franco-belge Altifort. Si leur
mobilisation a joué, l’heureuse
issue est surtout due
au volontarisme de la région
Hauts-de-France, de la ville
de Valenciennes et de l’Etat qui
apportent 47 millions sur les
152 nécessaires au redémarrage.
C. ARCHAMBAULT/AFP - E. FEFERBERG/AFP
LE REVERS
Nouvel épisode dans
l’affrontement entre
Jérôme Kerviel (photo) et son
ancien employeur, la Société
générale, auquel il a fait perdre près
de 5 milliards d’euros en 2007.
La cour d’appel de Paris a annulé
le jugement rendu en 2016 par
les prud’hommes. Ils avaient estimé
son licenciement « sans cause réelle
ni sérieuse » et lui avaient octroyé
une somme totale de 455000 euros de
dédommagement. Pour les magistrats,
au contraire, le trader ne pouvait
pas ignorer les risques qu’il prenait,
et son licenciement pour faute lourde est
justifié. Ses avocats envisagent toutefois
de se pourvoir en cassation. Kerviel,
jugé « partiellement responsable
du préjudice » subi par la banque dans
une autre procédure, lui doit déjà 1 million
d’euros de dommages et intérêts.
C
’est un peu le mariage de la carpe et du
lapin. En tout cas, la rencontre de la psychologie et des équations mathématiques. Prix
Nobel d’économie en 2017, Richard Thaler s’est
affirmé comme un des spécialistes les plus
pointus de ce que l’on appelle l’économie comportementale. Une discipline qui se donne
pour objectif de compléter, voire de dépasser, le
modèle de référence, souvent qualifié de néoclassique, de l’Homo œconomicus et de s’intéresser de façon très empirique à la réalité des
réactions humaines.
Concrètement, l’Homo œconomicus est intéressé et rationnel, alors que l’homme de l’économie comportementale est aussi sentimental, mal
informé, et donc assez souvent paradoxal, si bien
que, pour le décrire, il faut associer au raisonnement traditionnel de l’économie les apports de la
psychologie. C’est à la démonstration de cette
réalité que s’attache Richard Thaler dans Misbehaving. Construit comme une autobiographie intellectuelle, le livre retrace le parcours universitaire de l’auteur, depuis son travail de doctorat
jusqu’à l’obtention du prix Nobel, tout en présentant une large palette de résultats des recherches
de l’économie comportementale. Annonçant dès
l’introduction que des anecdotes bien mises en
perspective sont plus utiles à la compréhension
et à la diffusion du savoir que des modèles mathématiques complexes, le texte nous entraîne
dans des considérations surprenantes sur les raisons pour lesquelles on tond sa pelouse soimême, on achète une bouteille de vin prestigieux, ou, sur un plan plus macroéconomique,
une société épargne et investit. L’ouvrage se lit
d’autant plus agréablement que l’humour n’en
est pas absent. Deux éléments néanmoins peuvent dérouter : l’accumulation d’exemples prend
dans certains chapitres un tour
fastidieux; l’auteur affiche étrangement un certain contentement
de soi qui peut agacer.
MISBEHAVING
PAR RIChARD h. ThALER.
SDP
L’ESPOIR
Quand la psy
et l’économie font
bon ménage
SEUIL, 576 P., 25 €.
La librairie de l’éco, avec Jean-Marc Daniel,
chaque vendredi, à 21 heures, sur BFM Business
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
89
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
découverte
UNE BATTERIE
GÉANTE AU CŒUR
DES ALPES
L’usine hydroélectrique de Grand’Maison, en Isère, utilise
ses turbines réversibles pour stocker de l’énergie. Reportage.
L
e lac de Grand’Maison se
mérite. Ce n’est qu’après
une heure et demie de trajet depuis Grenoble, sur
une petite route de montagne, qu’il se dévoile dans toute sa
splendeur. Coincé entre deux versants
abrupts, à 1700 mètres d’altitude, l’immense réservoir artificiel témoigne de
l’empreinte de l’homme sur le milieu
naturel. Ici, 140 millions de mètres
cubes d’eau se pressent contre un barrage construit dans les années 1980,
aussi haut que la cathédrale NotreDame de Paris ! La neige fondue des
sommets et la pluie alimentent cette
petite mer d’Isère… qui cache un secret : une partie de son contenu provient en réalité d’une seconde retenue, située 930 mètres plus bas dans
la vallée. Sur ses rives, l’usine hydroélectrique de Grand’Maison se charge
d’organiser les va-et-vient du précieux
liquide entre les deux bassins.
Jean-Paul Giraud, vingt-cinq ans
de carrière dans l’énergie et responsable technique du site qui emploie
35 personnes, nous accueille pour la
visite de cette installation hors du
commun. Casque de sécurité aux couleurs d’EDF vissé sur la tête, l’homme
n’est pas peu fier de faire découvrir les
lieux : « C’est la centrale hydroélectrique la plus puissante de France.
Elle peut fournir 1,8 gigawatt (GW),
90
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
soit autant que deux réacteurs nucléaires d’ancienne génération. »
Dans ses entrailles, un ascenseur puis
des escaliers conduisent à 100 mètres
sous terre, au pied des huit plus
grosses turbines – le site en compte
12 – qui font de Grand’Maison une
installation incontournable du réseau
électrique français. Plus haute qu’un
immeuble de six étages, chacune renferme un axe complexe de 250 tonnes
effectuant 10 tours par seconde. Leur
premier atout n’est toutefois pas ce gigantisme, mais leur réversibilité.
Dans le sens normal, elles produisent
de l’électricité quand l’eau les entraîne ; dans l’autre, elles en consomment afin d’acheminer l’eau vers le
bassin supérieur.
UNE RÉUSSITE TECHNIQUE
Ce concept simple – deux barrages
placés à différentes altitudes et liés par
des turbines réversibles – répond au
nom de Step, ou station de transfert
d’énergie par pompage. « C’est l’idée
d’une batterie, sauf qu’au lieu de la
charger vous pompez l’eau en hauteur, ce qui constitue une réserve
d’énergie », explique Yves Giraud, directeur d’EDF Hydro. La France
compte six stations de ce type pour un
total de 5 GW de puissance. Une réussite technique pourtant peu connue
du grand public. « A travers le monde,
il existe 140 GW de stockage stationnaire, presque tout sous forme de
Step », calcule Yves Giraud. D’autres
technologies de stockage existent :
l’hydrogène, l’air comprimé et surtout
le lithium-ion, popularisé par les batteries terrestres géantes du fabricant
Tesla… « Leur capacité d’énergie retenue ne sera cependant jamais comparable aux réservoirs des barrages, c’est
sans commune mesure », affirme Frédéric Dufour, enseignant-chercheur
au laboratoire 3SR (CNRS/Ecole nationale supérieure pour l’énergie, l’eau et
l’environnement). Le vidage du lac de
Grand’Maison alimenterait, à lui tout
seul, 740 000 habitants en électricité
durant vingt et une heures, soit l’équivalent de la population de Grenoble et
des 193 villes de son aire urbaine dans
un rayon de 30 kilomètres !
Eprouvé depuis plus d’un siècle, ce
principe de stockage efficace – il ne
perd que 15 % de l’énergie utilisée –
redevient d’actualité. L’hydraulique,
première source d’énergie renouvelable, voit sa famille s’agrandir avec l’essor de l’éolien et du photovoltaïque,
qui, selon le vent ou le soleil, génèrent
une électricité variable. Un inconvénient pour l’équilibre du réseau national, dans lequel la production doit toujours correspondre à la consommation
évoluant au fil de la journée. « Les Step
offrent la flexibilité nécessaire pour
D. GUILLAUDIN/MARVELPIX/EDF
Par Christophe Josset
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6
C’est le nombre
de stations
de stockage
hydraulique
en France.
1mégawatts
800
C’est la puissance
du barrage
de Grand’Maison,
soit l'équivalent
de deux réacteurs
nucléaires
3 min
C’est le temps
nécessaire
pour passer de l’arrêt
complet aux pleines
capacités de la centrale.
d’ancienne
génération.
Va-et-vient L’eau circule
entre les deux bassins grâce
à des turbines réversibles.
réguler cette production fluctuante,
analyse Daniel Averbuch, fin connaisseur du sujet à l’IFP Energies nouvelles. Et plus le renouvelable grandit,
plus le besoin de stockage va augmenter. » Mieux, grâce aux Step, les gestionnaires du réseau électrique peuvent réagir rapidement, alors qu’avec
le nucléaire il faut au moins trente minutes pour adapter la production de
80 %. « En ouvrant nos robinets à
Grand’Maison, la puissance passe de
0 à 100 % en seulement trois minutes », compare Jean-Paul Giraud.
L’eau s’engouffre alors dans une galerie creusée dans la montagne, large
comme deux files de voitures, et
chute sur près de 1 kilomètre de dénivelé. A l’arrivée, les turbines avalent
l’équivalent d’une piscine olympique
toutes les onze secondes.
Ces avantages font des Step un
maillon irremplaçable du réseau français. Dans sa « programmation pluriannuelle de l’énergie » en vigueur, le
gouvernement entend accroître le
parc actuel « de 1 à 2 GW » avant 2030.
EDF a justement dans ses tuyaux un
chantier d’environ 1 GW sur la Truyère
(Aveyron). Le dossier attend l’accord
de la Commission européenne, qui
veut ouvrir à la concurrence les
concessions d’exploitation hydraulique, une spécificité bien française.
Pas de quoi attendre un déferlement :
la plupart des vallées dont la géographie s’y prête ont déjà leur barrage, et
toute nouvelle implantation se heurte
à la question de l’impact sur le paysage. « La priorité est avant tout l’optimisation de ce qui existe, avec un
meilleur équipement », avance de son
côté Jacques Pulou, spécialiste du
sujet à France nature environnement.
A l’image de ce qu’étudient les EtatsUnis depuis cet été : un plan de 3 milliards de dollars pour transformer en
Step leur célèbre barrage Hoover, près
de Las Vegas. L’essor de cette technologie se produit aussi dans d’autres
pays, comme en Israël, où EDF met actuellement en service la toute première Step. Il n’est jamais trop tard
pour se jeter à l’eau. C. J.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
91
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
découverte
“L’IA peut résoudre les
plus grands challenges”
Porteuse d’espoir ou effrayante ? Olivier Bousquet, directeur de Google IA
Europe, veut démystifier l’intelligence artificielle.
Propos recueillis par Victor Garcia
D
ans le monde de l’intelligence artificielle (IA), il se
pose comme une étoile
montante. Issu de l’Ecole
polytechnique, passé par
le Max Planck Institute (Allemagne),
le Français Olivier Bousquet, 43 ans,
dirige les laboratoires d’IA européens
de Google, à Zurich et à Paris. Pour
L’Express, il revient sur les dernières
avancées dans ce domaine.
l’express L’IA, et plus particulièrement
les algorithmes d’apprentissage
automatique (machine learning)
et d’apprentissage profond (deep
learning) promettent de changer
nos sociétés. Comment ces
technologies fonctionnent-elles ?
Olivier Bousquet Prenons l’exemple
d’un programme de reconnaissance
automatique des images de chats.
92
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Pour commencer, nous collectons une
base de données, en l’espèce des millions de photos étiquetées « chat » ou
« non chat ». Nous les faisons passer
dans un réseau de neurones artificiels
– des séquences mathématiques sur
plusieurs couches –, et le logiciel devine s’il s’agit ou non d’une photo de
chat. Une fois la réponse formulée, il
la compare avec l’étiquette d’origine.
A chaque erreur, le système applique
automatiquement des modifications
dans les différentes couches de son
réseau de neurones, afin de ne plus la
reproduire, et ainsi de suite jusqu’à
obtenir des performances optimales.
Cette technologie a néanmoins des
limites : il faut créer une nouvelle architecture pour chaque application,
que ce soit la reconnaissance de voix,
d’images ou l’apprentissage du jeu de
go. Pour résoudre ce problème, nous
tentons de mettre au point un réseau
de neurones artificiels « généraliste »,
exercé à prédire la structure d’autres
réseaux en fonction de l’application
qu’on veut leur confier. La seconde limite actuelle de l’intelligence artificielle est son manque de créativité. Ce
champ de recherche est cependant en
pleine expansion, et nous enregistrons
des progrès importants dans des domaines artistiques comme la musique,
avec des algorithmes de composition
[dont Magenta].
A vous entendre, l’intelligence
artificielle n’a pas de limites…
O. B. Nous pensons qu’elle peut aider
à résoudre les plus grands challenges
de notre siècle. Typiquement, nous
avons été surpris par les résultats
lors des premiers essais de diagnostics médicaux dans le domaine de
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
REUTERS/STRINGER
Historique Le 25 mai 2017, Ke Jie,
le meilleur joueur mondial de go,
se faisait battre par le programme
artificiel de Google, AlphaGo.
l’ophtalmologie. Grâce au deep learning, la machine, entraînée à analyser
des images d’œil et à détecter des cas
de rétinopathie diabétique, s’est révélée aussi précise, voire meilleure, dans
son diagnostic qu’un spécialiste. Ce
genre de logiciel pourrait avoir un impact gigantesque, en particulier en
Afrique, où il y a un grand manque de
médecins. Nous travaillons aussi sur
la fusion nucléaire, dont on espère accélérer les recherches en automatisant, grâce à l’IA, certains calculs prenant normalement des heures aux
supercalculateurs. En matière d’environnement, l’un de nos projets vise
notamment à aider les zoologues à
mieux préserver l’habitat des lamantins, une espèce marine menacée.
Nous avons photographié l’océan depuis un avion, puis analysé automatiquement les images pour mieux repérer leur position et les compter.
O. B. Si vous cherchez dans Google
Maps les horaires
d’ouverture d’un
magasin, vous verrez une courbe qui
JOKKO
L’essor de l’IA et le recours
à de gigantesques bases de données
ne représentent-ils pas un risque
pour la protection
de la vie privée ?
indique l’affluence à diverses heures
de la journée. Cette information est
obtenue grâce au partage consenti
des données de géolocalisation des
usagers, qui sont stockées dans des
serveurs protégés, puis agrégées et
anonymisées. C’est le même principe
avec la prédiction du trafic, et une
large majorité d’applications recourant à des données personnelles.
L’existence de Google repose sur la
confiance que les utilisateurs ont en
nous. Si on la perd, on perd tout. Je
vous assure, notre réflexion est plus
portée sur le respect des principes
éthiques des utilisateurs et de la société en général que sur le bénéfice que
nous pouvons en tirer. Moi-même, je
fais attention aux informations que je
partage avec Google, et je veux être
sûr qu’elles sont employées à bon escient et en respectant ma vie privée.
Pensez-vous réussir à développer,
un jour, une IA capable d’égaler, voire
de remplacer, l’homme ?
O. B. Nous en sommes encore très
loin. Le deep learning a un potentiel
significatif, mais il ne fait pas tout.
Ces programmes ne comprennent pas
les données qu’ils manipulent comme
un humain. Prenez un enfant, il suffit
de lui montrer une fois l’image d’une
poule – même sommaire – pour qu’il
puisse en reconnaître une dans une
ferme. Les machines, elles, doivent
d’abord « manger » des centaines de
milliers de photos. Idem dans le traitement du langage : les IA peuvent répondre à des questions, sauf qu’elles
ne comprennent pas ce qu’on leur dit
comme un humain. Pour les éduquer,
nous tentons de créer des systèmes
multimodaux, aptes à effectuer plusieurs tâches en même temps et faire
des connexions entre elles. Mais tout
cela reste limité. Et ce n’est pas parce
qu’un système effectue plusieurs
tâches qu’il est autonome ou peut
remplacer l’humain.
Les chercheurs prennent-ils
en considération les réflexions
philosophiques portées par
la science-fiction ?
O. B. Parmi nos principes éthiques, il
y a la volonté de ne pas créer d’IA qui
pourrait nuire aux gens. C’est une reprise de la loi d’Isaac Asimov voulant
qu’un robot ne puisse pas faire du mal
à un humain. Nous menons aussi des
recherches pour garantir la sécurité
des systèmes. Non pas que nous redoutions de perdre le contrôle – il n’y
a pas d’IA autonome –, mais pour
faire en sorte que leur comportement
soit conforme à ce que l’on attend.
Anticipez-vous les impacts
à moyen-long terme de l’IA, comme
la potentielle destruction de métiers ?
O. B. Evidemment. Mais il y a peu
d’exemples historiques où la technologie détruit une profession. Il y en a,
par contre, énormément où elle la
transforme et la rend plus productive.
L’arrivée des calculettes au début du
XXe siècle est parlante. Certains ont cru
que les comptables allaient disparaître,
sauf que leur travail a évolué : il consistait moins à faire des opérations mathématiques qu’à écrire des analyses
de la santé financière des entreprises.
Et les taxis, ne disparaîtront-ils pas
à cause des voitures autonomes ?
O. B. Il y aura des changements dans
les transports, mais difficile de les anticiper. Avec les voitures autonomes,
il y aura moins d’accidents, mais on ne
peut pas dire si elles signeront la fin
d’une liberté individuelle, puisqu’il
sera possible de rationaliser leur utilisation, ou de voir à quel point elles
bouleverseront l’urbanisation :
leur exploitation à large échelle
réduira grandement le besoin de
places de parking et les embouteillages. Quant au métier de taxi,
il évoluera vers une autre forme
de service, mais que nous n’avons
pas encore imaginée.
L’IA EST ENCORE LOIN
DE POUVOIR REMPLACER
L’HOMME
Olivier Bousquet (Google IA Europe)
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
93
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
27 avril A Panmunjom,
dans la zone démilitarisée,
rencontre historique
entre Moon Jae-in,
le président sud-coréen
(à dr.), et son homologue
du Nord, Kim Jong-un.
En franchissant la ligne
de démarcation en béton
qui divise la péninsule,
ce dernier sera le premier
dirigeant nord-coréen
à poser le pied du côté
Sud depuis la partition,
il y a soixante-cinq ans.
Une poignée de main
hautement symbolique.
KOREA SUMMIT PRESS POOL/POOL VIA REUTERS
portfolio
2018 ENTRE
18 novembre Des réfugiés rohingya rejoignent
leurs abris de fortune au crépuscule. Depuis l’été 2017,
plus de 720 000 d’entre eux ont fui les exactions
de l’armée birmane et de milices bouddhistes, pour
trouver refuge dans des camps géants au Bangladesh.
Aucun ne s’est porté candidat au retour organisé par
les autorités locales. Et pour cause : les persécutions
dont ils sont victimes continuent en Birmanie.
D. MARTINEZ/REUTERS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
15 juillet A la 59e minute
de la finale de la Coupe
du monde, Paul Pogba
marque le troisième but
français, celui qui libère
l’équipe de la pression
croate et l’emmène vers
une victoire inattendue.
Kylian Mbappé signe
le quatrième but. Dans
le stade moscovite, en
présence d’Emmanuel
Macron, les onze
de Didier Deschamps
peuvent alors savourer
leur succès, vingt ans
après l’étoile de 1998.
ESPOIR ET CHAOS
1er décembre La colère
des gilets jaunes – soutenus
par une grande majorité
de Français, qui affirment
comprendre leurs
revendications – fait
vaciller le sommet de l’Etat.
« L’acte III » dégénère :
les manifestants sont
débordés par les casseurs.
A Paris, l’Arc de triomphe
est dégradé, des voitures
et des bâtiments incendiés.
C’est la première crise
sociale de cette ampleur
qu’affronte le président
Emmanuel Macron.
S. GUILLEMIN/H. LUCAS/AFP
D. SARKAR/AFP
Guerre en Syrie, embrasement à Gaza, colère des gilets
jaunes en France... ces douze mois de tension auront
heureusement connu quelques instants de grâce, le temps
d’une Coupe du monde ou d’un mariage princier.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
95
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
3 octobre Theresa May
fait quelques pas de danse
avant de prendre la parole
pour clôturer le congrès
des conservateurs. Est-ce
parce qu’elle marche sur
des charbons ardents avec
ses Tories ? La Première
ministre a échoué à obtenir
une majorité parlementaire
pour son accord de Brexit
avec l’UE. Sortie sèche,
référendum ou bien
nouvelles élections :
tous les scénarios restent
possibles en 2019 pour
le Royaume-Uni.
96
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
O. SCARFF/AFP
portfolio
9 avril Plus de 2 500
gendarmes sont déployés
pour déloger les occupants
illégaux de la ZAD
de Notre-Dame-desLandes (Loire-Atlantique).
Le 17 janvier, Edouard
Philippe a annoncé la fin
du projet d’aéroport
et promis d’éradiquer
la « zone de non-droit ».
Marquées par de nombreux
affrontements entre
les zadistes et les forces
de l’ordre, les opérations
d’évacuation durent
jusqu’à fin mai.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2018, entre espoir et chaos
R. MORAES/REUTERS
7 novembre Au lendemain
de la défaite électorale
des républicains aux
midterms, les législatives
de mi-mandat aux
Etats-Unis, la conférence
de presse de Donald Trump
donne lieu à des échanges
houleux avec la presse,
notamment avec Jim Acosta
(CNN). Une stagiaire
de la Maison-Blanche tente
(en vain) de lui arracher
le micro. « Vous êtes
un personnage abominable,
malpoli », lance alors
le président au journaliste.
J.-F. BADIAS/POOL VIA REUTERS
S. MAHE/REUTERS
J. ERNST/REUTERS
28 octobre Dans un pays en décomposition, les Brésiliens élisent
Jair Bolsonaro, ancien capitaine d’artillerie et député de Rio de Janeiro
depuis vingt-huit ans. D’extrême droite, le nouveau président prêtera
serment le 1er janvier. Jusqu’à présent, Bolsonaro (ici, à Copacabana) s’est
distingué par ses déclarations racistes, sexistes, homophobes. Il s’inscrit
dans une longue lignée de populistes latinos, de droite et de gauche.
14 décembre Le président vient rendre hommage aux victimes de Chérif
Chekatt et aux forces de l’ordre. Le 11, le terroriste avait tué 5 personnes
et en avait blessé 11 autres sur le marché de Noël de Strasbourg, avant
d’être abattu par la police. Premier bain de foule pour Emmanuel Macron
depuis son itinérance mémorielle de novembre. A l’époque, le contexte
social et politique avait déjà compliqué sa rencontre avec les Français.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
97
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 février Dans le nord de la Syrie, à la frontière avec la Turquie,
des rebelles contrôlent la ville d’Al-Bab, dans la province d'Alep.
Ces insurgés sont soutenus par Ankara, qui ne cesse d’accroître
son influence depuis son entrée dans le conflit en 2016, au cours
d'une opération militaire conjointe menée contre les combattants
kurdes, d’une part, et Daech, d’autre part.
M. SALEM/REUTERS
6 avril Des Gazaouis crient
près de la frontière avec
Israël. Depuis le 30 mars,
la bande de Gaza est
le théâtre d'un mouvement
de protestation réclamant
le retour des réfugiés
palestiniens sur les terres
qu'ils ont fuies ou dont
ils ont été chassés en 1948,
à la création de l'Etat
d'Israël ; 235 Palestiniens
ont été tués par des tirs
israéliens au cours
d’affrontements depuis
neuf mois. Tsahal, de son
côté, déplore deux morts
dans ses rangs.
98
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
K. ASHAWI/REUTERS
portfolio
12 octobre 83 migrants
clandestins en provenance
du Maroc (dont 1 mineur
et 16 femmes), qui
se trouvent à bord de deux
embarcations de fortune
interceptées au large
des côtes andalouses,
attendent de débarquer
dans le port de Malaga.
Ils seront pris en charge
par la Croix-Rouge.
L’Espagne est devenue,
cet été, la première porte
d’entrée des migrants
illégaux en Europe, devant
la Grèce et l'Italie.
J. NAZCA/REUTERS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
A. LATIF/REUTERS
15 novembre Il fuit
la misère et la violence.
Au bord du Pacifique,
un jeune Hondurien
regarde les Etats-Unis
depuis le Mexique, comme
des milliers de migrants
centraméricains.
La caravane dont il fait
partie s’est heurtée
au mur-frontière cher
à l’actuel président
des Etats-Unis, Donald
Trump. Pour les repousser,
les forces de l’ordre
américaines ont fait usage
de gaz lacrymogènes.
99
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
E. THAYER/REUTERS
portfolio
A. PERAWONGMETHA/REUTERS
A. GUMULIRA/AFP
9 novembre En deux semaines, les incendies en Californie sont devenus
les plus meurtriers de son histoire. Le Camp Fire tue à lui seul au moins
87 personnes et rase la petite ville de Paradise. Du jamais-vu dans l’Etat
américain, pourtant habitué aux sécheresses chroniques. Plusieurs
scientifiques soulignent le rôle de catalyseur joué par le réchauffement
climatique dans l'aggravation de ces catastrophes.
28 septembre Le séisme et le tsunami qui ont touché l’archipel
des Célèbes (Indonésie) ont fait plus de 2 000 morts. La ville de Palu
(photo) a été gravement touchée. Le nombre de victimes particulièrement
élevé s’explique par la conjugaison de trois facteurs : la liquéfaction
du sol, la défaillance du système de détection des tremblements de terre
et la géographie, la ville de Palu étant située dans une baie très étroite.
100
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
29 janvier Des pluies
exceptionnelles en France
provoquent la crue
de nombreux cours d'eau
et de graves inondations.
En Ile-de-France,
particulièrement touchée,
la Seine dépasse
de 4,8 mètres le niveau
normal. L’état de
catastrophe naturelle
est déclaré pour
275 communes, bordant
la Marne, l’Yonne, le Rhône
ou la Saône. Les assureurs
ont estimé les dégâts à plus
de 150 millions d'euros.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
A. JOCARD/AFP
2018, entre espoir et chaos
18 octobre Comme
dans le reste de l'Afrique
australe, les périodes
de sécheresse au Malawi
sont de plus en plus
longues. Le lac Chilwa en
pâtit sérieusement. Si,
auparavant, il s’asséchait
totalement tous les vingt
à vingt-cinq ans,
cette fréquence s’accroît
dangereusement depuis
les années 1990. Et
son tarissement semble
inexorable. Chilwa a
déjà perdu 60 % de l’eau
qu’il pouvait contenir.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
101
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
portfolio
CHINA STRINGER NETWORK/REUTERS
B. STANSALL/AFP
10 décembre Le président Donald Trump
s’est lancé dans une offensive commerciale
en relevant les droits de douane sur
les importations d’acier et d’aluminium
venues d’Europe et plus de 1 102 catégories
de produits en provenance de Chine.
En guise de riposte, le Vieux Continent et
l’Empire du Milieu ont décidé de taxer
des produits américains, laissant poindre
les débuts d’une guerre économique.
L. NICHOLSON/REUTERS
10 février En Corée
du Sud, les Jeux olympiques
d’hiver s’ouvrent sous
le signe de la réconciliation
de la péninsule, déchirée
depuis 1950. Bien plus
que sur les exploits sportifs,
l’attention du monde
se porte sur les signes
de dégel envoyés par
la Corée du Nord : présence
de la sœur du leader Kim
Jong-un, équipe commune
avec son ennemie
du Sud… Une préfiguration
du sommet avec
les Etats-Unis, en juin.
102
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
5 octobre Une œuvre de Banksy – « street artiste » génial –
fait doublement événement chez Sotheby’s, à Paris, le temple
chic des enchères. Juste après avoir été adjugée à 1,185 million
d’euros, la célèbre toile Girl with Balloon s’autodétruit
comme un vulgaire bout de papier pris dans un broyeur sous
les yeux du public. L’art éphémère dans toute sa beauté ironique.
Rebaptisée Love is in the bin, elle a aussitôt pris de la valeur !
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2018, entre espoir et chaos
J. BRADY/POOL VIA REUTERS
19 mai. Harry, le fils
cadet du prince Charles et
de Lady Di, épouse Meghan
Markle en la chapelle
Saint George du château
de Windsor. Cette union
avec une actrice américaine
divorcée démontre
la capacité de la monarchie
britannique à s’adapter
à son époque. Sur fond
de rumeurs de querelles
entre Meghan et Kate,
sa belle-sœur, le couple
a annoncé l’arrivée
d’un heureux événement
pour le printemps 2019.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
culture
Albums posthumes, concerts d’hologrammes, tweets post mortem…
Prouesses technologiques et intelligence artificielle redonnent vie
aux artistes disparus.
MUSIQUE
LA MENACE
FANTÔME
PAR JULIEN BORDIER
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
D
passée par la Salle Pleyel le 28 novembre,
quarante et un ans après sa mort.
BASE HOLOGRAMS/LLC
ans une sublime robe
blanche, la diva entre
côté jardin. Elle salue
le public de la Salle
Pleyel, la chef d’orchestre, le premier
violon, puis prend une profonde inspiration avant d’entamer Roméo et Juliette, de Gounod. La fin de quarantecinq ans de silence sur une scène
parisienne. Une éternité. Maria Callas
avait une bonne excuse pour cette
longue absence : sa mort, due à une
embolie pulmonaire, en 1977. Les premiers mots de la tragédienne : « Ah !
Je veux vivre. » On la comprend.
Fin novembre, les spectateurs de
Callas in concert - The Hologram Tour
ont été les témoins d’une illusion
digne d’un tour de David Copperfield.
Si les 60 musiciens étaient bien là, en
chair et en os, le fantôme de l’opéra,
lui, est apparu via une projection
ultraréaliste mise au point par la société américaine Base Hologram. Vu
du milieu de la salle,
le mirage est bluffant.
“L’identité
« Pendant l’interpréde l’artiste est
tation d’Ophélie, dans
respectée, mais
le Hamlet d’Ambroise
cela pose des
Thomas, j’avais envie
questions morales”
de me lever et de crier
“Bravo !”», raconte,
époustouflé, Bernard, venu spécialement de Bruxelles. A la fin du récital,
le public ne sait toutefois pas comment il doit réagir face à l’avatar lyrique. Résultat, la plus applaudie de la
soirée est la chef d’orchestre. « J’ai
l’impression qu’on a abusé de ma naïveté, estime Brigitte, qui ne regrette
cependant pas d’être venue. L’identité
de la Callas est respectée, mais cela
pose des questions sur le plan moral. »
Jusqu’où peut-on réinventer un
artiste décédé ?
Dans le film culte Sixième sens, le
petit Cole Sear peut voir les « gens qui
sont morts ». Désormais, ce don est à
la portée de tous. Albums posthumes
(Prince, Johnny Hallyday, Alain BasMiracle ? Après New York en janvier
hung, Charles Bradley, Maurane…),
dernier (ci-dessus), Maria Callas est
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
105
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
culture
pop. Une mauvaise idée selon Valéry
gédienne Rachel avait engendré un
Zeitoun, l’ancien patron du label de la
culte post mortem avec, notamment,
chanteuse : « Amy n’était pas une bête
la publication de lettres intimes et la
de scène et le concept me met mal à
création d’un musée de souvenirs.
l’aise. Le live, c’est un moment de
Désormais, les créatures technologrâce, de communion entre un artiste
giques remplacent les statues de cire
et son public. Impossible d’y parvenir
et alimentent les fantasmes d’éteravec un projecteur. »
nité. L’image rend présent ce qui est
Ces vingt dernières années, le puabsent. D’ailleurs, le terme vient du
blic a découvert des clones d’Elvis
latin imago, qui, à Rome, désignait un
Presley (le temps d’un duo télévisé
masque mortuaire. »
avec Céline Dion), de Madonna, en
Celle, d’image, qui a le plus sidéré
compagnie de Gorillaz,
les acteurs de la mu“Dans un avenir
de Michael Jackson pour
sique, c’est l’apparition,
le Cirque du Soleil…
en 2012, du rappeur
proche, les gens
Marty Tudor aimerait
Tupac Shakur au festiprofiteront
produire des shows avec
val Coachella… quinze
d’hologrammes
David Bowie, Jimi Henans après avoir été criblé
dans leur salon”
drix, Edith Piaf, voire
de balles. « La réaction
Mozart. « Cette forme de divertissedu public a été phénoménale, se soument est promise à un grand avenir.
vient Marty Tudor, PDG de Base HoLes gens profiteront d’hologrammes
logram. Les ventes d’albums de 2Pac
dans leur salon. Personne ne trouve
ont redécollé, cette apparition a servi
étrange de voir les acteurs décédés
de déclic. Dès lors, nous avons eu
Peter Cushing et Carrie Fisher récréés
envie de faire revivre des artistes icodans les derniers Star Wars. Notre déniques. » Après Maria Callas et Roy
Orbison, Base Hologram relancera à
marche est respectueuse des artistes
l’automne 2019 la carrière d’Amy Wiet de leur authenticité. Il y a une ligne
nehouse, morte en 2011, afin de couéthique à ne pas franchir. » A l’entenvrir les marchés rock, classique et
dre, on ne risque donc pas de voir
Maria Callas se mettre à twerker.
Comment réveille-t-on un
Déclic Sidération au festival Coachella 2012 : le rappeur Tupac Shakur, mort en 1997, « monte
mort ? La technique est similaire
sur scène » aux côtés de Snoop Dogg. Dans la foulée, ses ventes d’albums redécollent.
à celle du cinéma. Pour le corps,
on filme une doublure. Pour le
visage, on s’appuie sur la puissance des ordinateurs. Mais
l’avenir est à l’utilisation de
l’intelligence artificielle et du
deep learning, une méthode
d’apprentissage automatique
des machines, afin de créer des
modèles à partir de données
vidéo en très haute définition.
Le potentiel est vertigineux. Des
technologies simples d’utilisation permettent déjà aujourd’hui
de réaliser des « deepfakes », des
trucages sophistiqués, comme la
permutation intelligente de visages d’une vidéo à l’autre. Ainsi
sont apparues sur Internet de
fausses vidéos pornographiques
avec des actrices célèbres ou des
détournements de discours de
C. POLK/GETTY IMAGES FOR COACHELLA/AFP
biopics de rock stars (Freddie Mercury, avec Bohemian Rhapsody), spectacles d’hologrammes… Il y aura
bientôt plus de zombies dans l’industrie musicale que dans un épisode de
The Walking Dead. Certaines stars
sont très rentables depuis l’au-delà.
Avec 353 millions d’euros amassés en
2018, Michael Jackson figure en tête
des célébrités disparues les plus lucratives, selon le funeste classement du
magazine Forbes. En musique, il devance Elvis Presley (35 millions d’euros), Bob Marley (20 millions d’euros),
Prince (11,5 millions d’euros), John
Lennon (10,6 millions d’euros) et le
rappeur XXXTentacion (10,6 millions
d’euros), décédé en juin 2018.
Ces sommes remplissent les
poches des ayants droit, qui ont tout
intérêt à faire vivre le catalogue de
leurs chères vedettes auprès de fans
inconsolables. « Prolonger l’existence
d’un artiste ne date pas d’hier, rappelle Jamil Dakhlia, professeur en
sciences de l’information et de la
communication à Sorbonne-Nouvelle. On se souvient de la cantatrice
du Château des Carpathes, de Jules
Verne. Au XIXe siècle, la mort de la tra-
106
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Musique : la menace fantôme
Chanter avec
le vibrato
d’Elvis Presley
T. FIREMAN/GETTY IMAGES/AFP
D
Ressuscité Le rocker Roy Orbison (1936-1988) a effectué une tournée anglaise en 2018,
concoctée par la société Base Hologram. A venir en 2019, Amy Winehouse.
Barack Obama. La frontière entre le
ABBA a annoncé une tournée, en
vrai et le faux étant de plus en plus
2019, de ses doubles virtuels. Idéal
brouillée, il en sera bientôt de même
pour lutter contre la phobie de l’avion
entre les vivants et les morts.
et résister au vieillissement.
La genèse d’un avatar pose de
Revoir son interprète préféré sur
nombreuses questions. « Quel Claude
scène c’est bien, redécouvrir sa voix,
François recrée-t-on ? De quelle péc’est formidable (voir l’encadré), et reriode ? A quel âge ? Celui que l’on
cevoir des nouvelles, c’est encore
voyait à la télévision, ou celui qu’on
mieux. Certains fans de Maurane ont
a connu dans l’intimité ? Un fils n’a
été surpris d’apprendre via son Twitpas la même vision qu’un téléspecter officiel la sortie d’un album postateur, souligne Ro thume de reprises de
“La communion
dolphe Chabrier, co Jacques Brel. « Cela nous
fondateur des studios
permet de vous tenir au
entre artiste
d’effets visuels numécourant de l’actualité et
et public ne peut
riques Mac Guff, qui ont
que Maurane “vive” à
se faire avec
participé à Hit Parade,
travers vous/nous tous »,
un projecteur”
un spectacle lancé en
a justifié l’administra2017 avec les hologrammes de Sacha
teur du compte. Après la mort, si l’esDistel, Dalida, Cloclo et Mike Brant.
prit quitte le corps du défunt, son
En travaillant sur ce projet, nous
identité Facebook ou Instagram, elle,
avons découvert que la notion de resreste active, gérée par ses ayants droit.
semblance est très subjective. Les
Les archives (mails, vidéos, photos,
ayants droit peuvent être tentés de
SMS) d’un individu peuvent même
magnifier la réalité, en gommant une
nourrir des « chatbots », des robots
coquetterie dans l’œil, en rectifiant un
pouvant dialoguer. « L’intelligence arnez. » Pour obtenir une copie fidèle,
tificielle identifie des traits de caracles artistes peuvent procéder à une
tère d’une personne et les reproduit »,
photogrammétrie – c’est sans dourésume Lucien Castex, un chercheur
leur. Une numérisation 3D qui peut
qui a participé à un programme sur
s’avérer payante en cas de décès. Et
les « identités numériques post morpas besoin d’attendre de passer l’arme
tem ». Replika, une start-up de la Silià gauche pour l’utiliser. Le groupe
con Valley, a lancé une application
ans les sous-sols de l’Institut
de recherche et coordination
acoustique/musique (Ircam),
à Paris, une petite équipe
de chercheurs travaille sur la
synthèse vocale. « Pour les
besoins du cinéma, nous avons
déjà recréé les voix de Pétain
et de Louis de Funès, racontent
Nicolas Obin et Axel Roebel. Il y a
deux ans, nous avons soumis
à une major du disque l’idée
de reproduire celles de chanteurs
disparus. Elle a refusé, estimant
que le public n’était pas prêt. »
Techniquement, en revanche,
c’est possible. « En disposant
des pistes vocales séparées
des morceaux de Johnny
Hallyday, avec deux ou trois
heures de chant, on pourrait déjà
atteindre de bons résultats. »
Problème, ces enregistrements
sont précieusement gardés. « On
pourrait aussi imaginer isoler des
effets vocaux, comme le vibrato
d’Elvis Presley, et les intégrer
à un logiciel public. »
Une idée délirante ? Pas sûr.
Souvenez-vous de l’Auto-Tune,
cet outil qui permet de chanter
juste. Détourné de son usage,
il fait désormais le bonheur des
rappeurs. Les voix de la création
sont impénétrables.
pour créer un alter ego capable de discuter avec vos amis après votre mort.
Demain, les fans débattront de l’enregistrement de Melody Nelson avec
un Serge Gainsbourg dématérialisé.
L’éternité est à portée de clic.
Aucun fantôme, même numérique, n’est cependant à l’abri de l’oubli. Si, pour les plus jeunes, Marilyn
Monroe est une icône archiconnue,
combien ont vu ses films ? Comme le
chantait l’auteur-compositeur et philosophe François Valéry, « Aimonsnous vivants/N’attendons pas que la
mort nous trouve du talent ». J. B.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
107
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
culture
POUR/CONTRE
Grand livre plein d’empathie sur l’homme occidental ou fade redite d’Extension
du domaine de la lutte ? La rédaction se divise sur Sérotonine, le nouveau roman
de Michel Houellebecq, en librairie le 4 janvier.
Le nouveau Houellebecq :
excitant ou décevant ?
M. P. La question n’est pas de savoir si
Marianne Payot Evidemment, c’est un
événement. Quatre ans après le raz-dece septième roman est subjectivement
marée de Soumission (800000 exemmoins bon, ou pas, que son premier,
publié en 1994, l’important est le plaiplaires vendus), Michel Houellebecq
sir que l’on prend, aujourd’hui, à lire ce
revient en librairie. De quoi tétaniser
récit plein de verve et de causticité.
la planète littéraire… D’autant que
Car ça commence très fort : l’Espagnol
Sérotonine est un grand roman, houelest englouti dans « le porno-hard, le
lebecquien en diable, dont le premier
cynisme et les stock-optirage de 320 000 exemtions », les Hollandais
plaires devrait s’écouler
“On le devine,
sont « une race de comsans peine. L’histoire ?
guilleret
merçants polyglottes et
Florent-Claude, cadre
provocateur,
opportunistes », l’Anglais
supérieur de 46 ans,
polissant
est « presque aussi raagronome de formation
ses diatribes”
ciste que le Japonais »,
et passablement déles bourgeois écoresponprimé, revisite, au figuré
sables parisiens le répugnent, les accomme au propre, ses amours pascords de libre-échange sont mortifères
sées. Soit 350 pages de lectures à tous
pour les producteurs français… Cigales degrés, que l’on dévore goulûrette au bec, verre de bière à la main,
ment, entre sourire aux lèvres et pinHouellebecq tape sec sur son puncement au cœur.
ching-ball. On le devine, guilleret provocateur, polissant ses diatribes.
Jérôme Dupuis Pas de doute, en effet,
on est bien dans un Houellebecq : premier antidépresseur page 8, premier
J. D. Oui, la planète craque de toutes
4 × 4 Mercedes sur une nationale
parts, la France est au bord de la
guerre civile, et Michel Houellebecq a
espagnole page 13, première masturdécidé de se lancer dans un grand
bation triste page 18, premier camp
naturiste page 19, etc. Ce n’est pas un
combat : la préservation de chambres
fumeurs dans les hôtels Mercure.
début de roman, c’est une compil’ de
ses meilleurs tubes. Mais sans le son
M. P. Trop drôle… Au contraire, les
de la version originale. Au fond, il lui
combats de l’auteur sont multiples et
arrive un peu la même chose qu’à Mibien ancrés dans le paysage contemchel Polnareff. Le chanteur a beau
porain : ainsi des ravages de la surcontoujours porter ses débardeurs et ses
grandes lunettes blanches, la grâce l’a
sommation et de l’hyperproductivité,
notamment au sein du milieu agridéserté. Sérotonine, c’est Extension du
cole français. Ici aussi, on pleure et on
domaine de la lutte, le premier roman
se révolte, mais en gilets verts.
de Houellebecq, mais en moins bien.
108
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
J. D. Après l’islam dans Soumission,
on a l’impression que Houellebecq
s’est demandé quel chiffon rouge il
pourrait bien agiter cette fois-ci.
Mais oui, bien sûr : #MeToo ! Du
cousu main pour lui. La compagne
japonaise du « héros » se réduit à
peu près à son beauty case débordant de crèmes et à sa condition de
« pute ordinaire », sorte d’idéal féminin théorisé par l’auteur. Dans ce
roman où les dialogues sont particulièrement rares, voilà l’une des
seules phrases que le personnage
principal adresse à sa compagne, au
moment d’attraper une bière dans
le frigidaire : « Pousse-toi grosse
salope »…
M. P. Contresens total : la « pute
ordinaire » n’est en aucune façon ici
une sorte d’idéal féminin. D’ailleurs,
l’auteur use du mot « pute » comme
d’un gimmick : tout est pute, le Hollandais, la vie professionnelle… Si
Houellebecq théorise quelque chose,
c’est bien le besoin immodéré
d’amour, seule planche de salut pour
Homo sapiens. Or, dans ce domaine,
la femme a de belles longueurs
d’avance, confie en substance Florent-Claude, qui n’a cessé, de Camille
à Claire, de trahir l’amour. D’où son
insondable solitude, un sentiment
que Houellebecq décrit avec des
mots aussi forts que justes. Tout cela
n’excluant pas, évidemment, une
crudité explosive du vocabulaire, notamment sexuel.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
J. D. On a plutôt le sentiment agaçant qu’il veut
« faire le malin ». Son
apologie des hypermarchés Leclerc ne surprend
plus. Il nous avait déjà
fait le coup avec Flunch
il y a vingt-cinq ans.
Traiter Freud de « guignol autrichien » un
demi-siècle après la célèbre formule de Nabokov
sur le « charlatan viennois » fait vraiment redite. Et que penser de
cette phrase : « Rihanna
aurait fait flasher Marcel
Proust » ? Est-ce que ça
veut seulement dire
quelque chose ?
P. MATSAS/OPALE/LEEMAGE
M. P. Oui, si l’on prend
le soin de la replacer
dans son contexte, soit
le paragraphe sur la défaite, au XXe siècle, de la
culture face à l’appel de
la chair. Mais trêve d’arguties. Encore une fois,
la loupe grossissante
portée par Houellebecq
sur nos travers fait mouche. Avec
une empathie qu’on ne lui connaissait guère.
J. D. Justement, dans ce roman de la
ce qui permet fort opportunément à
détumescence, on a le sentiment que
Houellebecq de nous en décrire une
Houellebecq se sent obligé d’« augen détail…
menter les doses ». Après les boîtes
M. P. Anecdotique, si je puis dire… Ce
échangistes de ses précédents roqui importe, vraiment, c’est cette
mans, on a droit, cette fois-ci, à une
subtile alternance, voire cet alliage,
scène de zoophilie, dans laquelle la
de plaisanteries et de considérations
compagne du « héros » se fait « pénégraves, du Carrefour
trer » par un doberman
Market de Falaise aux
tout en se livrant à une
“Après l’islam,
quotas laitiers imposés
fellation sur un bull-teron a l’impression
par Bruxelles, des effets
rier (sic). Et puis, il y a
qu’il s’est demandé
du Captorix, l’antidéun épisode de pédophiquel chiffon rouge
presseur du héros, aux
lie qui tombe vraiment
il pourrait agiter”
suicides des proches,
comme un cheveu sur la
des tours du XIIIe arronsoupe. On a d’ailleurs afdissement parisien aux familles défaire au pédophile le plus nul de l’hiscomposées… Sans compter son art
toire de la littérature mondiale : après
de la chute, ces petites phrases pleines
avoir abusé d’une fillette de 10 ans, le
d’esprit et souvent d’autodérision qui
gars laisse la porte de son bungalow
viennent ponctuer les chapitres. Il
de village-vacances ouverte, avec son
est là, le sel de ce roman, le tour de
ordinateur sans code truffé de vidéos
force de l’auteur.
compromettantes bien en évidence,
J. D. Oui, il y a quelques belles pages
graves dans Sérotonine, notamment
lorsque Houellebecq se demande
si ce troisième millénaire n’est pas
pour l’Occident le « millénaire de
trop ». On y trouve aussi quelques
aphorismes bien frappés, comme cet
amusant « On finit toujours par s’intéresser au décompte des charges ».
Mais le tout est noyé dans une telle
atmosphère ouatée, exténuée, neurasthénique… Houellebecq fait du
surplace.
Sérotonine, par Michel Houellebecq.
Flammarion, 352 p., 22 €.
En librairie le 4 janvier 2019.
Marianne Payot : 18/20
Jérôme Dupuis : 8/20
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
109
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la librairie de l’express
R. SAINT-PAUL/BRIDGEMANIMAGES
VOUS AVEZ DIT CLASSIQUE ?
ESSAI
S
110
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Sartre : les mots justes
artre s’est trompé ! Sartre s’est trompé !
Sartre s’est trompé ! On ne peut pas rencontrer un directeur d’institut de sondages
qui ne clame que Sartre s’est trompé. Vive
Sartre, qui permet à ceux qui disent le
contraire de ce qu’il disait de penser qu’ils
ont raison ! Et voilà l’erreur de l’un et des
autres : ils souffrent du vice français, vouloir
avoir raison. Sartre est plein d’une raison
sûre de savoir. C’est frappant dans ses romans et son théâtre, où chaque personnage
est la pancarte d’une qualité morale ou d’une
autre. Ses nouvelles et ses essais courts, où
il n’a pas le temps d’abîmer le clou qu’il
enfonce à force de taper, comme dans les
800 pages de son livre sur Jean Genet, sont
ce qu’il a écrit de meilleur. Il le savait, il a publié de son vivant les cinq volumes des Situations, aujourd’hui réédités et complétés, qui
resteront toujours dans ma bibliothèque.
Même quand il « a tort », par exemple
dans le cinquième tome, où il bataille avec
lui-même pour tenter de défendre Staline, il
est intéressant de savoir comment il a tort : ce
n’est jamais avec de mauvaises intentions,
car il reste accroché à l’humanisme. S’il
donne des coups à des personnes
au-dessous de sa qualité, c’est le
bon côté de la politique des pays
libres, où il n’y a que des égaux. Les
meilleurs volumes sont les Situations, II, III et IV. Ah, « Paris sous
l’Occupation »! « Présentation des
temps modernes ! » « New York,
ville coloniale! » « Qu’est-ce que la
littérature? »! Il n’est plus question de tort ni
de raison : il pense, et avec une intelligence
d’écrivain. Alors que les écrits politiques de
tout le monde sont empesés par la nécessité
de convaincre, la pureté de langage de ces
pages est concomitante de l’originalité de
sa pensée, même si par instants il prend le
manège marxiste pour se distraire. « Pureté
de langage » veut dire exempt de clichés, ce
qui l’entraîne à des images personnelles
comme : « Lire, pour un contemporain de
l’auteur, roulé dans la même subjectivité
historique… » A propos des écrivains qui ont
parié sur la postérité, il dit : « Ils se sont laissé
voler leur vie par l’immortalité. » J’ai été très
contaminé par ces gens-là, mais nous en
parlerons, ou non, après ma mort.
Dans ces pages, Sartre fige sa souris, se
détourne du tableau Excel et regarde par la
fenêtre. Et, avec la vitesse et la perspicacité
de l’imagination, il résume New York en
29 mots, lui qui n’y était jamais allé et n’y
passe que quinze jours en 1945 : « Un ciel
sauvage au-dessus de grands rails parallèles :
voilà ce qu’est New York, avant tout. Au
cœur de la cité, vous êtes au cœur de la
nature. » Il y a dans cette tournure
paradoxale un goût de l’espièglerie
que, me semble-t-il, on n’a pas
assez étudié chez cet écrivain de
littérature aussi. Charles Dantzig
SITUATIONS, I À V
PAR JEAN-PAUL SARTRE.
GALLIMARD.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUNE FILLE MODÈLE
PAR GRACE Ly.
FAyARD, 260 P., 19 €.
16/20
Surtout ne pas passer à côté
de ce premier roman, petit bijou
d’humour et de sensibilité.
Oui, tout est délectable dans
cette fiction d’inspiration
autobiographique de Grace Ly,
ex-avocate d’origine
sino-cambodgienne, trentenaire
connue pour son blog La petite
banane, où elle torpille les clichés
sur les Asiatiques vivant en France.
Dans Jeune fille modèle,
c’est Chi Chi Chan, la narratrice,
qui brocarde gentiment sa mère
(Ama). Vouée corps
et âme à son restaurant
du XIIIe arrondissement parisien,
Ama parle toujours comme une
vache espagnole, sent l’ail frit,
sermonne sa fille à base de
proverbes chinois et exige d’elle
scolarité impeccable, cours de
mandarin et coup
de main permanent
à l’Extrême-Orient,
sous la coupe de
Grand-mère en
cuisine. « Jaune
dehors et blanche
dedans », la jeune
Chi Chi subit humiliation sur
humiliation dans la cour de son
lycée et refuse les impératifs de la
famille : rester invisible, ne jamais
faire de vagues… Bref, ça tangue
sec chez les Chan, jusqu’à ce
que Ama, exténuée, tombe dans
le coma un soir de réveillon.
Panique dans la parentèle : les
sœurs se relaient à son chevet,
et les langues se délient petit
à petit. Chi Chi, à qui on avait tout
caché du douloureux passé
familial, apprend combien les
Chan, diaspora chinoise au « pays
du sourire », furent touchés
par la folie génocidaire des
Khmers rouges. Pourtant, Grace Ly
ne se départit jamais de son ton
enlevé, brossant avec esprit une
galerie de savoureux personnages
secondaires dans ce roman qui,
in fine, rend un bel hommage
à sa double culture. Et balaie bien
des poncifs. M. P.
AU ROYAUME DES
GLACES. L’IMPOSSIBLE
VOYAGE DE LA
JEANNETTE
PAR HAmPTON SIDES,
TRAD. DE L’ANGLAIS (ÉTATS-UNIS)
PAR SOPHIE ASLANIDES.
PAULSEN, 512 P., 24, 90 €.
17/20
Combien de marins
ont péri au temps
où la terre scellait
ses mystères ? Les
archives fourmillent
de comptes rendus
d’équipées navales
calamiteuses. Dont celle de la
Jeannette, un voilier américain
parti à la conquête du pôle Nord,
en 1879. Hampton Sides,
historien et journaliste, a retourné
des piles de documents et humé
lui-même les froidures sibériennes
pour dépeindre les périls
de cette folle entreprise, les
ébullitions d’une époque toquée
d’explorations. Des personnalités
remarquables ressuscitent sous sa
plume aiguisée. James Bennett Jr.,
vibrionnant patron du New York
Herald Tribune et mécène de
l’expédition de la Jeannette.
August Petermann, cartographe
réputé aux thèses délirantes.
Et George De Long, jeune marié
et navigateur envoûté par les
icebergs. Un trois-mâts équipé de
moteurs à vapeur, 33 loups de mer
et un enfer blanc. La banquise ne
fait pas de cadeau. Elle empoigne
et broie la coque, condamne
l’équipage à une immobilité
inquiète. Le pire reste à venir. Le
naufrage. La famine. Le marche ou
crève de durs à cuire aux confins
d’un monde désespérément nu.
Le commandant De Long consigne
les élans de fraternité et les peaux
en lambeaux. Son épouse lui
envoie de tendres missives qu’il ne
reçoit pas. Hampton Sides
fait flèche de tout détail, adopte
le désarroi, la bravoure et les
illusions de chacun pour en ciseler
un récit romanesque au possible,
aussi captivant et palpitant qu’un
bouquin de Jules Verne. A ceci
près que tout est vrai et qu’on en
garde le cœur glacé. S. B.
L’HUMEUR DE LA RÉDACTION
A chacun son RIC
La France entière a pu voir ces
images de dégradations : de Paris
à Bordeaux en passant par Toulouse,
casseurs et pilleurs s’en sont donné
à cœur joie, emportant des entrailles des
magasins éventrés ordinateurs, baskets,
vestons, lunettes, parfums. Et pas un
livre! Non, même pas une petite Pléiade
de Kafka ou une BD d’Astérix pour les
capuchonnés. C’est dire le désintérêt
croissant pour le papier… Livres Hebdo a
fait le point : les ventes globales de livres
ont baissé de 300000 exemplaires par
rapport à la rentrée 2017. La faute au
beau temps puis aux samedis jaunes,
entre autres. Il fallait bien que cela
arrive : cette surchauffe, qu’elle soit
climatique ou sociale, chauffe les
esprits. Sur le Net, les amoureux des
livres s’en prennent à une réclame
ironique d’Ikea (une jeune femme prie
pour qu’on ne lui offre pas une
romance), mais aussi à une autre
publicité du géant suédois, vieille de
cinq ans, dont le même second degré
(une affiche représentant un fauteuil
titrée « Pourquoi toujours offrir un
livre? ») avait déjà suscité une belle
polémique. Changeons d’hémisphère :
au Brésil, c’est aussi via Twitter avec
deux mots-clefs (#desafiodaslivrarias et
#comprelivros) que les éditeurs partent
en croisade pour sauver le livre et les
librairies, qui disparaissent les unes
après les autres. On n’en est pas encore
là en France, grâce à la politique du livre
lancée en 1981. Reste que l’inquiétude
règne. Alors, pourquoi pas un petit RIC,
référendum d’initiative culturelle?
La proposition aurait le mérite d’être
simple et honnête : « Etes-vous d’accord
pour l’achat obligatoire par chaque foyer
de deux livres par mois minimum?
L’un pour soi et l’autre à partager
avec ceux qui ne peuvent pas se le
permettre. » Le tout sous peine de TIG
(travail d’intérêt général) à la
bibliothèque de son quartier, le soir
du réveillon avant le jour de l’An.
Les auteurs reconnaissants… M. P.
ROMANS
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
111
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la librairie de l’express
DEUX FEMMES
ÉPOPÉE CLOWNESQUE
PaR dEnIS SOULa.
ROMANS
C’est un court
roman mais
d’une intensité
rare, porté par
un style sans gras
et des phrases
qui claquent.
Il brosse avec brio
les portraits de deux Françaises
qui ne se connaissent pas. deux
femmes que tout oppose, ou
presque. Car la mort s’est invitée
dans leur vie. « Une vie à essayer
de tenir droite. Tomber. ne pas
vouloir me relever. Me relever
tout de même, mal au dos, mal
au ventre, mais me relever.
Emmener la grande jusqu’à l’âge
où elle se débrouillera. L’âge
des possibles. C’est ce qu’on dit
aux adolescents. » ainsi se confie
la première narratrice, vendeuse
dans un magasin de province,
endeuillée depuis des mois par
le décès de sa plus jeune fille.
« Une vie passée à courir, nager,
sauter dans des fossés, conduire
des motos et des camions, faire
de la chimie et des équations,
dévorer des livres d’histoire,
des manuels de géopolitique,
apprendre plusieurs langues et,
le plus souvent, des notices
d’utilisation d’armes et
d’explosifs. » ainsi se confie
la seconde, agent secret, tireuse
d’élite chargée d’éliminer
les criminels de guerre que
le gouvernement lui désigne.
Jamais prénommée, chacune
se raconte à tour de rôle.
La mère meurtrie se raccroche
à ses passions, la musique
et la moto, pour avancer
« lentement hors du malheur »
avec la fille qui lui reste.
La célibataire endurcie revient
sur ses idéaux de jeunesse,
son engagement au service
de l’Etat en 1981 dans l’euphorie
d’une alternance politique,
ses faits d’armes en solitaire,
puis la perte de ses illusions
avec celle de l’homme aimé.
Ces héroïnes aussi vaillantes
qu’attachantes vont finir
par se rencontrer, le temps
d’une nuit meurtrière… denis
Soula excelle à leur prêter
sa plume dans ce couplet
aux accents féministes. Un peu
trop court, pour le coup. D. P.
112
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO
JOëLLE LOSFELd, 120 P.,
12,50 €. 16/20
L
Un héros malgré lui
’Histoire retiendra donc que Philippe Jaenada a fait
son entrée en littérature avec la phrase suivante :
« Un jour, ce n’est rien, mais je le raconte tout de même,
un jour d’hiver je me suis mis en tête de réparer le radiateur de ma salle de bains, un appareil à résistances fixé
au-dessus de la porte. » Telle est en effet l’attaque de son
premier roman, Le Chameau sauvage (1997), immédiatement distingué par le turbulent jury du prix de Flore
et republié aujourd’hui dans une édition de poche collector aux faux airs de paquet de Camel. Et, comme en
1997, on a irrésistiblement envie de savoir si Halvard
Sanz, son « héros », va réussir à réparer ce radiateur à résistances. Evidemment, la réponse est non. Car il a la
poisse. Toujours. Partout. Il enchaîne les catastrophes
burlesques à la manière d’un Charlie Chaplin moderne.
Il suffit qu’il sorte dans la rue avec son sac matelot sur
le dos pour que des fous, des policiers ou des filles frappadingues lui sautent dessus. Halvard Sanz a droit à
une hilarante tournée des geôles des commissariats de
Paris. Halvard Sanz, incorrigible romantique, a peu de
succès avec les femmes et se réveille souvent avec une
gueule de bois. Halvard Sanz mange seul une moussaka
surgelée pour le réveillon. Le tout est terriblement bavard, mais, chez Jaenada, c’est une qualité, car le roman
est porté par une irrésistible vis comica. Le Chameau
sauvage est de ces livres capables de vous faire exploser
de rire seul dans le métro. Pas si nombreux. Pour ceux
qui auraient découvert Philippe Jaenada avec ses derniers opus, des enquêtes criminelles revisitées (La Petite
Femelle ou La Serpe, prix Femina 2017), précisons que
celui-ci fait partie de sa première « période », loufoque,
digressive, autobiographique. (Ouf, on a enfin réussi à
écrire un article sur Le Chameau sauvage sans parler des
milliers de parenthèses qui émaillent le roman…) J. D.
LE CHAMEAU SAUVAGE
PaR PHILIPPE JaEnada. POInTS éd. COLLECTOR,
464 P., 9,90 €. 17/20
Retrouvez les journalistes de L’Express dans La Compagnie des auteurs,
présentée par Matthieu Garrigou-Lagrange le mardi à 15 heures sur France Culture.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Palmarès Les meilleures ventes de livres en France
Ç
a commence à sentir les cadeaux de fin d’année.
On en veut pour preuve la présence impressionnante des « valeurs sûres » dans notre palmarès fiction daté du 16 décembre, entendez par là les auteurs
grand public abonnés à la best-sellerisation et que
les chalands achètent les yeux fermés. Ainsi de Joël
Dicker l’indéboulonnable, présent ici pour la 35e semaine avec La Disparition de Stephanie Mailer
(465 000 exemplaires vendus depuis le 7 mars), de
Guillaume Musso et de La Jeune Fille et la nuit
(430 000 exemplaires depuis le 24 avril), de Pierre
Lemaitre, qui, fort de son prix Goncourt 2013, accumule désormais les succès (315 000 exemplaires
pour Couleurs de l’incendie depuis le 3 janvier), de Gabriel Tallent, l’auteur de l’inattendu My Absolute Darling, qui fait le bonheur, avec 122 000 exemplaires
écoulés, des éditions Gallmeister depuis le 22 mars,
et, bien sûr, du prix Femina 2018, Philippe Lançon,
dont l’époustouflant Le Lambeau continue sa marche
triomphante (240 000 exemplaires depuis le
12 avril). Avec une telle hégémonie des long-sellers,
pas facile pour les auteurs de l’automne de se frayer
un chemin. Seuls y parviennent, aux côtés des primés, quelques autres gros calibres : Maxime Chattam, Laurent Gaudé, Laurent Gounelle, Haruki Murakami, ou encore Gilles Legardinier… Alors, un peu
de curiosité, cher lecteur, osez vous aventurer hors
des sentiers battus !
PAR ACCIDENT
PAR HARLAN COBEN.
S’il en est un qui collectionne les succès,
c’est bien lui ! Depuis le premier de ses
romans traduits en France, Ne le dis
à personne (Belfond, 2002), l’Américain
de 56 ans tutoie le firmament. Cette fois-ci,
l’intrigue tourne autour de l’inspecteur
Napoleon Dumas, dit Nap, qui découvre sur la scène
de crime d’un policier les empreintes de la bien-aimée
de sa jeunesse, disparue il y a longtemps. Or, à la même
époque, Leo, le jumeau de Nap, ainsi que sa petite
amie, avaient été retrouvés morts…
LE BOUQUIN DE L’HUMOUR
INVOLONTAIRE
PAR JEAN-LOUP CHIFLET.
Un peu d’air frais, enfin, avec
le facétieux Chiflet. Il s’est penché sur
les drôleries de nos quotidiens,
des lettres administratives aux courriers
des assurances, des perles des élèves
aux bourdes des médias, mais aussi sur les impairs des
écrivains comme sur ceux des amoureux. La moisson
est riche. Quelques passages sur RTL, une chronique
de François Morel sur France Inter, et hop, les ventes
se sont envolées. Qui s’en plaindrait ? M. P.
N°
Nbr
Cla
précss. sem e de
aine
éde
nt
s
Titre Auteur (Editeur)
FICTIONS
1
1 ➙ Leurs enfants après eux Nicolas Mathieu (Actes Sud)
2
2 ➙ Le Lambeau Philippe Lançon (Gallimard)
3
3 ➙ 13 à table ! Des écrivains s’engagent Collectif (Pocket)
4
4 ➙ Frère d’âme David Diop (Seuil)
5
5 ➙ Le Signal Maxime Chattam (Albin Michel)
6
6 ➙ Salina. Les trois exils Laurent Gaudé (Actes Sud)
7
7 ➙ L’Eté des quatre rois Camille Pascal (Plon)
11
8 ➚ La Disparition de Stephanie Mailer
Joël Dicker (De Fallois)
9 ➚ Je te promets la liberté Laurent Gounelle (Calmann-Lévy) 10
10 ➚ La Jeune Fille et la nuit Guillaume Musso (Calmann-Lévy) 18
12
11 ➚ Le Meurtre du Commandeur (t. I). Une idée apparaît
Haruki Murakami (Belfond)
19
12 ➚ My Absolute Darling Gabriel Tallent (Gallmeister)
8
13 ➘ L’Arbre-monde Richard Powers (Cherche Midi)
14 ➙ Par accident Harlan Coben (Belfond)
14
15 ➘ J’ai encore menti ! Gilles Legardinier (Flammarion)
9
16 ➘ La Vraie Vie Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste)
13
17 ➚ Couleurs de l’incendie Pierre Lemaitre (Albin Michel)
–
18 ➘ Le Sillon Valérie Manteau (Le Tripode)
16
19 ➚ Le Discours Fabrice Caro (Gallimard)
20
20 ➘ Feu et sang (t. I) George R. R. Martin (Pygmalion)
15
ESSAIS-DOCUMENTS
1 ➙ Un hosanna sans fin
Jean d’Ormesson (Héloïse d’Ormesson)
2 ➚ Devenir Michelle Obama (Fayard)
3 ➘ Idiss Robert Badinter (Fayard)
4 ➙ Qu’est-ce qu’un chef ? Pierre de Villiers (Fayard)
5 ➚ 21 leçons pour le XXIe siècle
Yuval Noah Harari (Albin Michel)
6 ➘ Sapiens. Une brève histoire de l’humanité
Yuval Noah Harari (Albin Michel)
7 ➙ Sorcières. La puissance invaincue des femmes
Mona Chollet (Zones)
8 ➚ Romanesque. La folle aventure de la langue française
Lorànt Deutsch (Michel Lafon)
9 ➚ Psychologie de la connerie
Sous la direction de Jean-François Marmion
(Editions Siences Humaines)
10 ➚ Le Bouquin de l’humour involontaire
Jean-Loup Chiflet (Robert Laffont)
11 ➘ Les Enfants du vide. De l’impasse individualiste
au réveil citoyen Raphaël Glucksmann (Allary éd.)
12 ➚ La Vie secrète des arbres Peter Wohlleben (Les Arènes)
13 ➘ La Sagesse expliquée à ceux qui la cherchent
Frédéric Lenoir (Seuil)
14 ➘ Une histoire populaire de la France
Gérard Noiriel (Agone)
15 ➘ Le Dernier Roi soleil Sophie des Déserts (Fayard/Grasset)
16 ➚ Brèves réponses aux grandes questions
Stephen Hawking (Odile Jacob)
17 ➚ Homo deus. Une brève histoire du futur
Yuval Noah Harari (Albin Michel)
18 ➚ Fragile Muriel Robin (XO)
19 ➘ Dictionnaire amoureux du Nord
Jean-Louis Fournier (Plon)
20 ➘ Méditer à cœur ouvert Frédéric Lenoir (Nil)
10
32
6
7
8
11
6
35
9
22
10
29
4
11
10
15
35
4
6
4
1
5
3
2
4
6
5
8
5
12
5 138
7
14
12
8
10
4
15
2
8
10
16 86
9 5
11
5
14
18
2
9
19 48
–
13
7
2
17
5
Retrouvez tous les chiffres de l’édition sur www.edistat.com
Réalisé par Edistat, du 10 au 16 décembre 2018, à partir de 400 points de vente,
librairies et grandes surfaces spécialisées.
en hausse
pas de changement
en baisse
Retrouvez le palmarès le mercredi, à 9 heures, avec Yves Calvi, dans Laissez-vous tenter, et dans
Les livres ont la parole, une émission animée par Bernard Lehut, le dimanche, à 7 h 40, sur RTL.
nouvelle entrée
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
le guide des arts et spectacles
MIRAÏ, MA PETITE SŒUR
DE MAMORU HOSODA. 1 H 38.
17/20
Les femmes d’à côté
Agaçant, ce Louis Garrel. Beau gars, comédien doué, scénariste fin, réalisateur capable. Manquerait plus qu’il soit bien
marié et sympathique. Il l’est aussi? Fichtre. Ça commence à
faire beaucoup. Et ce n’est pas L’Homme fidèle, son deuxième
opus, qui va remettre les pendules ailleurs. Va donc falloir s’y
faire. Tant pis pour les grincheux. Le garçon a de l’avenir et
je l’en félicite. Cela dit, après toutes ces fleurs, cher Louis,
permettez quelques épines. Pas énormément. Et encore,
elles ne piquent pas vraiment pour l’instant, mais bientôt
peut-être. Ce qui laisse un peu de marge, c’est vrai. Mais
autant vous prévenir tout de suite.
Dans L’Homme fidèle, Marianne quitte Abel pour son
meilleur ami, mais ils se retrouvent dix ans plus tard parce
que Marianne est veuve, alors qu’Eve, devenue grande, déclare son amour à Abel, qu’elle aime depuis toujours, et s’apprête à affronter Marianne qui, elle, voit là un moyen, certes
pervers, de reconquérir le cœur d’Abel. Avec, par ordre d’apparition dans ce résumé : Laetitia Casta, Louis Garrel et LilyRose Depp. Un jeu amoureux à trois bandes (ou plus), dont
les humeurs et les odeurs rappellent ouvertement la nouvelle vague : Truffaut, bien sûr et surtout (pour la voix off
littéraire et le romanesque amoureux), Rohmer, aussi (pour
cette perversité douce qui donne avantage au verbe plus
qu’aux corps), et Philippe Garrel lui-même – père de –, notamment ses derniers films en forme de cousinage (pour l’antidramatisation). Les siens ne font pas des chats.
Des Deux amis, premier long-métrage de Louis Garrel,
nouvellevaguesque également – qui peinait à virer comédie
alors qu’il aurait dû – à cet Homme infidèle, les progrès sont
incontestables : un scénario ténu mieux tenu, une mise en
scène plus affirmée. Le plaisir du film est indéniable, aussi
parce qu’il est nourri par des acteurs à leur place et heureux
d’être là, et que sa singularité n’est pas ostentatoire. La modestie est ici une qualité, et la durée
du film également (1 h 15).
Bon. Tout ça, c’est très bien. Vraiment. Mais
maintenant, cher Louis, il faut regarder devant.
La nouvelle vague éclabousse encore trop et elle
doit s’apprécier avec distance. Vous êtes un merveilleux aquarelliste, il faut maintenant attaquer
la matière et peindre au couteau. Faites-vous une
toile et rentrez dedans. Un truc saignant, dérangeant, secouant. Moins beau et plus mordant. Je
suis sûr que vous saurez (très bien) faire.
L’HOMME FIDÈLE
DE LOUIS GARREL. 1 H 15.
16/20
Retrouvez Eric Libiot le vendredi, dans l’émission
Grand bien vous fasse! sur France Inter, de 10 à 11 heures.
CINÉMA
LE CHOIX CINÉ D’ÉRIC LIBIOT
Kun, gamin choyé,
est ravi de l’arrivée
d’une petite
sœur, Miraï. Mais
pas longtemps.
Car ses parents,
accaparés par
le poupon, s’occupent forcément
moins de lui. Kun finit par
se fâcher tout rouge et multiplier
les bêtises quand, alors qu’il s’est
replié tout au fond du jardin,
un arbre magique le transporte
dans d’autres dimensions,
où son arrière-grand-père est
redevenu un enfant, où Miraï
est une adolescente et où sa mère
est une petite fille. Autant
de leçons de vie que l’ex-fils
unique va apprécier et issues
de l’imagination fertile
de Mamoru Hosoda, qui surfe
sur sa thématique favorite,
la famille. Sans atteindre
la perfection des Enfants loups
(2012), il démontre tout de même
une fois de plus son importance
au sein de l’animation japonaise.
Le graphisme est irrésistible,
le soin apporté aux décors est
à couper le souffle, et l’intelligence
du propos n’a d’égal que son
traitement. D’autant plus qu’après
Les Enfants loups il réitère avec
succès le périlleux exercice
de « représenter l’écoulement
du temps » (son ambition
récurrente) sans jamais perdre
le spectateur, jeune ou pas. Bref,
un vrai bon film familial. C. Ca.
BUMBLEBEE
DE TRAVIS KNIGHT. AVEC HAILEE
STEINFELD, JOHN CENA… 1 H 54.
14/20
Dans le jargon cinématographique,
on appelle ça un spin-off.
Autrement dit, un film dérivé
d’un autre film. Bumblebee
est donc un spin-off de la saga
des Transformers, puisqu’il se
focalise sur l’emblématique
robot de la franchise. L’histoire
est celle de la rencontre,
en 1987, entre Bumblebee et
Charlie, une adolescente
américaine. Le début d’une belle
amitié, bientôt mise à mal
par les attaques des adversaires
de Bumblebee, les Deceptions.
Certes, le scénario n’est pas
le point fort du film. En revanche,
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
UN FILM PEUT EN CACHER UN AUTRE
UNIVERSAL PICTURES
l’humour légèrement subversif
et le second degré apportent
une note d’originalité
à ce blockbuster au charme
délicieusement rétro. Avec
sa bande originale de circonstance
et ses personnages d’adolescents
en marge, ce Bumblebee
rappellerait davantage Breakfast
Club que Transformers. De quoi
donner l’envie de remonter
le temps. A. L. F.
QUI A TUÉ LADY
WINSLEY?
DE HINER SALEEM. AVEC
MEHMET KURTULUS, ERGUN
KUYUCU, EZGI MOLA… 1 H 30.
La rage de vaincre
16/20
Lady Winsley,
correspondante
américaine
à Istanbul pour
le New York
Times devenue
romancière,
est assassinée dans sa maison
située sur une île au large
de la ville turque. Pour résoudre
l’énigme, l’inspecteur Fergan
est appelé à la rescousse, précédé
d’une glorieuse réputation
qu’il confirme, à peine débarqué,
en donnant, après un simple
coup d’œil sur la cartouche
meurtrière, la marque du revolver
et son ancienneté. C’est sûr!
Ce gars-là, c’est le Sherlock
Holmes du Bosphore lancé
dans une enquête qui va raviver
de vieilles rancœurs chez
les insulaires, secouer pas mal
de tabous et mettre au jour
un racisme prégnant à l’égard
des Kurdes – le policier en étant
un lui-même, sinon ce ne serait
pas drôle. Or ça l’est, justement.
Entre les soupçons portés sur
la descendance d’un sosie de Clark
Gable ayant couché avec toutes
les autochtones et un commissaire
local au look proche de Henry
Fonda dans Il était une fois dans
l’Ouest, Qui a tué Lady Winsley?
est une œuvre noire à l’humour
inattendu, parfois burlesque,
à la croisée d’un film de Jean-Pierre
Mocky quand il se donnait la peine
d’en faire des bons, et d’un autre
de Claude Chabrol, qui en ferait
encore s’il vivait toujours. Il y a
pire, comme références. A force
de longs-métrages détonants
(Vodka Lemmon, My Sweet Pepper
Land), Hiner Saleem est en train
d’en devenir une. C. Ca.
A
u milieu d’un terrain vague,
une sorte d’Action Man en plastique, dont les traits rappellent ceux
de Steve Carell, entre en croisade
contre un groupe de figurines représentant des soldats nazis. Il est
bientôt rejoint par une armada de
Barbies amazones, bien décidées à
en découdre avec ces oppresseurs.
C’est la première scène du nouveau
film de Robert Zemeckis, mélange
entre une publicité pour jouets et
un documentaire historique. Derrière cette entrée en matière surprenante se cache l’envie de faire
découvrir l’histoire vraie de Mark
Hogancamp, un artiste américain
rendu partiellement invalide après
une agression. Pour se remettre,
physiquement et psychologiquement, il entreprend la construction
miniature du village de Marwen,
en Belgique, pendant la Seconde
Guerre mondiale. Ce projet atypique dans lequel il fait évoluer des
poupées plus vraies que nature a
déjà donné lieu au documentaire
Marwencol. Bonne surprise, le film
de Robert Zemeckis n’est pas le
produit mainstream auquel on
s’attendait. Etonnamment, le propos se révèle assez politique et
engagé, explorant les thèmes de
l’homosexualité et du féminisme.
Captivant sur le plan visuel, Bienvenue à Marwen se révèle aussi
beau que bon. A. L. F.
BIENVENUE À MARWEN
DE ROBERT ZEMECKIS. AVEC STEVE
CARELL, LESLIE MANN… 1 H 56.
16/20
PREMIÈRES VACANCES
DE PATRICK CASSIR.
AVEC CAMILLE CHAMOUX,
JONATHAN COHEN, CAMILLE
COTTIN… 1 H 42.
11/20
Quand Ben,
néophyte
des réseaux
de rencontres,
tombe sur
Marion, qui
collectionne
les aventures sans lendemain,
il s’emballe et propose un peu
vite à sa conquête de partir
en vacances. Lui, attaché
au confort et à des plannings
Guide réalisé
par Eric Libiot, avec
Constance Cadoux,
Christophe Carrière,
Antoine Le Fur
et Valentin Pimare.
précis, se retrouve au fin fond
de la Bulgarie avec une touriste
férue d’inattendu, préférant
dormir chez l’habitant qu’à l’hôtel.
Voilà, voilà. Plus d’une heure et
demie de « romcom » (comédie
romantique) à la française, sans
trop d’idées de cinéma (c’est
un premier film, ce qui donne des
circonstances atténuantes, même
si ça n’excuse pas tout), émaillée
de séquences truculentes, drôles,
affaiblie par un manque
de développement des seconds
rôles (élément essentiel à la bonne
marche du genre). Argument
positif de poids : Jonathan Cohen,
comme toujours formidable,
irrésistible… On l’aime, oui. C. Ca.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
115
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TÉLÉ
HARCÈLE-MOI
SI TU PEUX
O
n dit souvent que l’amour
peut virer à l’obsession. Un
thème traité à plusieurs reprises,
notamment au cinéma, dans des
films comme L’Empire des sens
ou La Femme d’à côté. En revanche, pas grand-chose à se
mettre sous la dent du côté du
petit écran. Problème résolu
avec Parfaite (You, en VO), l’une
des bonnes surprises de la rentrée outre-Atlantique. La série
marque au passage le retour de
Penn Badgley à la télévision, six
ans après l’arrêt de Gossip Girl.
Il revient sous les traits de Joe,
un libraire new-yorkais qui a
tout du gendre idéal. Amoureux
de littérature et de poésie, il
cherche la bonne personne avec
qui partager ses passions et
pense la trouver en Beck, une aspirante écrivaine. Persuadé
qu’ils sont faits l’un pour l’autre,
Joe va tout mettre en œuvre
pour que leur romance se
concrétise, jusqu’à commettre
des actes répréhensibles…
Tirée d’un roman de Caroline Kepnes, Parfaite cible un
public jeune. Mais comme le
prouve son audience aux EtatsUnis, la série a touché une audience bien plus large. Si elle
traite d’un sujet éprouvé, Parfaite le fait avec une certaine modernité. Jeunesse superficielle,
génération 2.0 qui se trompe,
s’aime, se cherche… Les épisodes font mouche, creusant
l’influence des réseaux sociaux
sur les relations sociales et la vie
amoureuse. De quoi y réfléchir à
deux fois avant de poster votre
prochaine photo Instagram.
Bien sûr, quelques défauts
sont à signaler, notamment des
rebondissements trop gros ou
HUMEUR
Match nul
entre Amazon
et Netflix.
Vraiment nul
Dans la compétition qui
oppose Netflix et
Amazon pour la création
des meilleures séries
françaises, les géants
américains font, pour
l’instant, un match nul.
Marseille (Netflix,
mai 2016), nanar sur la
vie politique phocéenne;
Deutsch-les-Landes
(Amazon,
novembre 2018),
comédie sur les
116
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
différences culturelles
entre l’Allemagne et la
France d’une vulgarité
sans nom; et Plan cœur
(Netflix, décembre 2018),
soap sur trois
Parisiennes où les clichés
se ramassent à la pelle.
Trois séries. C’est à la fois
peu et beaucoup trop.
Le décalage entre la
force de frappe
financière de ces
entreprises et le résultat
de leurs productions
est saisissant.
Leurs algorithmes
hyperperfectionnés
n’y font rien : Netflix et
Amazon ont quinze ans
de retard. Car, ailleurs, les
GETTYIMAGES/ISTOCK
SDP
le guide des arts et spectacles
réussites se bousculent
au portillon : Dix pour
cent (France 2);
Hippocrate (Canal +) ; Ad
Vitam (Arte); HP (OCS)…
La création française a
fait d’immenses progrès.
Il existe de nombreux
scénaristes capables
d’inventer des histoires
passionnantes. Mais
les géants américains
semblent s’en moquer.
La patience serait de
rigueur? Netflix vient
d’annoncer la mise en
chantier de cinq séries
des seconds rôles mal exploités. En revanche, Parfaite possède une arme redoutable : son
héros, troublant. Campé par
Penn Badgley, Joe est fascinant, à mi-chemin de Dexter et
de Patrick Bateman (American
Psycho).
A la fois fou et plein d’empathie, ce personnage dont les
névroses sont dévoilées au
compte-gouttes suscite l’amour
ou le rejet. En plus d’opter pour
une voix off qui plonge le public
dans la tête de Joe, la série bénéficie aussi d’un rythme soutenu,
savamment dosé. Plus intéressante, car plus sombre et plus
inquiétante que la plupart des
« séries pour ados » actuelles,
Parfaite se révèle addictive
jusque dans ses derniers instants. On pouvait craindre qu’il
n’y ait plus rien à raconter au
terme de la première saison,
mais le cliffhanger final vous
fera désespérément attendre la
suite. Ça tombe bien, Netflix va
remettre le couvert. V. P.
PARFAITE
À PARTIR DU MERCREDI 26 DÉCEMBRE
SUR NETFLIX, EN INTÉGRALITÉ.
14/20
tricolores. A voir…
Une phrase entendue
lors de la Code
Conference, aux
Etats-Unis, ne pousse pas
à l’optimisme : « Lorsque
Amazon remporte
un Golden Globe, cela
permet à l’entreprise
de vendre plus de
chaussures. » Avis aux
amateurs. Un tel cynisme
pourrait justement
inspirer un grand
personnage de série.
Et l’affaire ne manquerait
pas de piquant, puisque
l’auteur de cette formule
n’est autre que Jeff
Bezos, le patron
d’Amazon. I. H.-L.
Retrouvez Christophe Carrière dans Entrée Libre, présentée
par Claire Chazal du lundi au vendredi à 13 heures et 20 h 20 sur France 5.
EXPOS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL
ENFANTS
Paris, projeter une balade
au Jardin des plantes est
toujours une idée sympathique,
mais sans grande originalité.
Sauf en ce moment, à la tombée
de la nuit. De monumentales
statues d’animaux ont envahi
les allées. Certaines mesurent
jusqu’à 15 mètres de hauteur.
Toutes s’illuminent de couleurs fabuleuses. Elles ont été
conçues par une entreprise spécialisée dans la fabrication de
lanternes chinoises. Diplodocus
et tyrannosaures, disparus il y a
soixante-cinq millions d’années, ouvrent le bal. La déambulation, à ciel ouvert, entre mammouths, ours blancs, aras ou
bisons, est une féerie. Jusqu’à
la ménagerie, où le bestiaire
fictif cohabite alors avec les
pensionnaires habituels du zoo.
L’événement est orchestré par le
Musée national d’histoire naturelle, qui entend sensibiliser
le public à l’urgence de préserver
la biodiversité. Un SOS lancé
avec une sacrée poésie. C. Cd.
ESPÈCES EN VOIE
D’ILLUMINATION
JARDIN DES PLANTES, ACCÈS
PLACE VALHUBERT, PARIS (VE).
JUSQU’AU 15 JANVIER (FERMETURE
LE 24 DÉCEMBRE). À TOUT ÂGE.
MONSIEUR TM MADAME TM © 2018
THOIP
A
ON Y VA POUR MURMURER
À L’OREILLE DES SERPENTS
ON Y VA POUR CAUSER SENTIMENTS
M
MONSIEUR MADAME AU MUSÉE
MUSÉE EN HERBE, PARIS (IER). JUSQU’AU 20 JANVIER 2019.
À PARTIR DE 2 ANS.
U
SDP
onsieur Parfait, Monsieur Grognon, Madame
Timide… toute la smala est réunie pour une
exposition au Musée en herbe. Petit rappel si vous
ne connaissez pas encore ces personnages de la littérature jeunesse, créés par le Britannique Roger
Hargreaves : chacun développe un caractère ou une
attitude, dont il prend le nom. Le style du dessin est
simple, les couleurs souvent flashy. Des artistes
contemporains, comme le peintre Argadol, dévoilent ici leur réinterprétation des Monsieur Madame,
en les intégrant dans leur propre univers. La visite
est ludique, avec un parcours truffé de jeux : miroirs
déformants, puzzles, mur de coloriage pour s’essayer au street art... Mais, à la sortie, si vous demandez à votre enfant de désigner son héros (ou son héroïne) préféré parmi les protagonistes, il risque fort
de se transformer en Madame Indécise. C. Cd.
A. HALBARDIER/CHINA LIGHT FESTIVAL
ON Y VA POUR EN PRENDRE PLEIN LES MIRETTES
ne petite dose de confiance est requise
pour découvrir Poison, au Palais de la découverte. Une trentaine d’espèces, vénéneuses
ou venimeuses, parmi les plus dangereuses au
monde, y tiennent salon. Serpents, araignées,
scorpions et autres spécimens sont présentés
dans des terrariums qui reproduisent leur milieu naturel. Au fil de la découverte, on s’extasie sur les teintes éclatantes de jolies petites
grenouilles, mais on comprend surtout la valeur inestimable du poison. S’il est essentiel à la survie des animaux, l’homme, lui, l’utilise
pour la recherche scientifique. Le venin du monstre de Gila – un gros
lézard – a permis d’élaborer un traitement contre le diabète. Les visiteurs les plus anxieux seront ravis de savoir que des antidotes sont
disponibles en région parisienne. Allez-y sans crainte, la sécurité est
assurée, il n’y a pas que la nature qui fait bien les choses. C. Cd.
POISON
PALAIS DE LA DÉCOUVERTE, PARIS (VIIIE). JUSQU’AU 11 AOÛT 2019.
À PARTIR DE 4 ANS.
26 DECEMBRE 2018 L’EXPRESS
117
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
I D É E S
La sainte colère
d’une chrétienne de gauche
L’essayiste Christine Pedotti* ausculte sans pitié le grand corps malade
de l’Eglise, si longtemps aveugle face à la pédophilie.
Par Claire Chartier
V
ous êtes dans le monde, mais vous n’êtes
Extraits
pas du monde. » Est-ce pour n’avoir re« Si tout plaisir n’est pas péché, il reste que tout plaisir
tenu que la deuxième partie de cette
pris ou donné qui ne serait pas comme vous dites “orapostrophe de Jésus à ses disciples que
donné” à la procréation est fautif. Lorsque le cadre est
les membres de l’Eglise catholique ont si
si étroit, il est patent que la pratique réelle, même celle
longtemps fermé les yeux sur la gandes fidèles les plus assidus, déborde. Mais
grène pédophile? L’essayiste Christine Pecomme la morale catholique n’admet pas
dotti en est convaincue. Elle s’en explique,
de principe de gradualité, elle confond
en femme de foi et de lettres, dans un essai
tout ce qui déborde sous le terme génévif et percutant : Qu’avez-vous fait de
rique de “péché”. On considère donc
Jésus? (Albin Michel). Figure bien connue
comme “péché de la chair” la masturbadu milieu intellectuel catholique, la direction, les actes sexuels qui ne conduisent
trice de la revue Témoignage chrétien s’est
pas à la possibilité de la conception, que
distinguée l’été dernier en lançant avec
ce soit le coït conjugal sous contraceptif,
d’autres coreligionnaires l’idée d’une comles jeux érotiques divers, ou les actes
mission indépendante sur les violences
Cécité « En termes
homosexuels, les actes sexuels hors mapédophiles commises dans l’Eglise. L’épide péché, votre premier
riage (fornication) et l’adultère, bien sûr.
scopat en a récemment accepté la tenue. Il
souci est la rédemption
Bref, rien hors du mariage, et donc pas de
devrait peu apprécier, nonobstant, la madu coupable, avant la
sexe pour les célibataires, qu’ils soient
nière dont Christine Pedotti porte ici le fer
réparation du malheur »,
écrit Christine Pedotti.
prêtres, religieux, religieuses, ou simpledans le grand corps malade de l’institution
ment… célibataires, hommes ou femmes.
catholique et exhibe ses plaies sous la luLa conséquence de ce grand système de prohibition
mière crue de la table d’opération : conception pervergénéralisée du sexe, c’est qu’on ne fait pas la différence
tie de la sexualité, prévalence de la loi ecclésiastique sur
entre une masturbation, une relation extraconjugale
la loi des hommes, toute-puissance des prêtres, décréet des attouchements sur mineurs. Tout ça, c’est du
tés intouchables… L’essayiste appelle à une révolution
péché, du péché de chair. » […]
évangélique. Dans sa vision d’une Eglise rendue à elle« Vous avez ainsi jeté l’opprobre sur les couples
même, les prêtres peuvent être femmes et vivre en couqui ne pratiquaient pas les méthodes de contracepple, les évêques se soumettent aux suffrages de leurs
tion que vous appelez “naturelles” au motif que si les
paroissiens et les clercs acceptent sans barguigner la
époux pouvaient avoir une activité sexuelle quand
justice des hommes. Le pape François vient de lui donils voulaient, ils allaient s’abandonner à la concupisner raison sur ce dernier point en demandant à tous
cence et à la recherche effrénée du plaisir. Vous avez
ceux qui « abusent des mineurs » de se livrer euxexpliqué que celui ou celle qui, après la rupture d’un
mêmes à la justice civile. Un pas de plus vers la fin
premier mariage, s’engageait dans un nouveau lien
d’une « exception » ecclésiastique injustifiable.
C. ADNIN/SDP
«
118
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
tombait sous le coup du péché d’adultère. Le seul
moyen d’y échapper était selon vous de se quitter ou
de vivre sous le même toit “comme frère et sœur”,
c’est-à-dire sans contacts sexuels. Il vous a fallu des
années et de douloureuses contorsions pour finalement admettre du bout des lèvres que mettre un préservatif valait mieux que transmettre une maladie
mortelle, et ceci même au sein d’un couple hétérosexuel légitimement marié. […] Vous avez plongé des
millions et des millions d’honnêtes hommes et
femmes dans la culpabilité. » [...]
pardon, dont on espère qu’elle va permettre d’éviter
de passer par la case justice, d’éviter l’enquête et le
procès. » [...]
OMERTA ECCLÉSIALE
IMAGE SOURCE/BRAD WILSON/AFP
« La culture de l’abus trouve sa racine dans une culture
du silence; silence par peur du trouble que pourraient
causer des révélations. […] Et qui le silence a-t-il protégé? Les victimes, certainement pas. Les éventuelles
futures victimes, moins encore. On qualifie ce silence
d’omerta, un terme emprunté à la mafia, et on le fait
à raison. […] Le mot illustre parfaitement le fonctionCONTRE LE CRIME, LA PÉNITENCE
nement qui a été celui de l’Eglise catholique jusque
très récemment. Et aujourd’hui encore, nombre de
« Vous, vous regardez les choses en termes de péché,
responsables considèrent
et dans la forme que j’ai exposée plus
qu’on parle trop [...]. Et
haut : non pas une chose que l’on
qu’une part du problème
commet contre une personne, non
tient au bruit médiatique
pas d’abord une atteinte à la relation
causé par ceux et celles qui
humaine, mais l’atteinte
dénoncent ces actes, bien
à une idée, en l’occurplus qu’aux actes euxrence, dans le cas de
mêmes, même s’ils sont ré“pédophilie”, un péché
préhensibles. » [...]
contre la chasteté.
« Maintenant, mesC omme vous p ens ez
sieurs les responsables de
d’une manière abstraite
l’Eglise catholique, l’heure
en termes de péché,
est grave ; vous avez accusé
votre premier souci est la
la “modernité”, et aurédemption du coupajourd’hui la postmoderble, avant la reconnaisnité, d’être la cause de la
sance et la réparation du
perte d’influence du cathomalheur causé par lui. […]
licisme. Vos prédécesseurs
Voilà pourquoi la preavaient blâmé le monde et
mière chose – et la
son aspiration à la liberté,
seule – que vous propoà l’émancipation, vilipendé
sez aux criminels et déla technique et le progrès,
linquants, est la prière et
soupçonné la science de
la pénitence… comme si
vouloir remplacer Dieu.
c’était un remède ! […].
Mais aujourd’hui, c’est
Mais le pire, justement,
Coupables « Vous savez
vous qui êtes la cause de la
c’est ce que vous propotout, vous dirigez tout,
vous décidez tout.
chute [...]. Le catholicisme
sez aux victimes. Au lieu
Vous avez failli,
tel que nous le connaissons
de chercher comment
dissimulé, menti... »
aujourd’hui est entièrement appuyé sur
réparer, et même – le mot n’est pas honson clergé, prêtres et évêques. Et c’est leur
teux – comment dédommager autant
fragilité qui menace sa survie. Le pape François pointe
que faire se peut, vous leur demandez… de prier
le “cléricalisme”. Mais le cléricalisme, messieurs, c’est
pour pouvoir pardonner ! J’exagère, dites-vous ? Je
vous ! Vous qui avez confisqué tous les rôles, père,
caricature, je force le trait ? Mais c’est pourtant ce qui
mère, maîtres, savants. Vous savez tout, vous dirigez
s’est passé par exemple dans le diocèse de Lyon, où
tout, vous décidez tout. Voyez le résultat ! Vous avez
une victime du prêtre Preynat est invitée à prier avec
failli, dissimulé, menti, blessé, et pire que tout, vous
son agresseur auquel elle est confrontée. Cette scène
ne vous en êtes pas rendu compte. »
stupéfiante se déroule des années après les faits. La
victime est un adulte, le prêtre un vieil homme. Une
* Qu’avez-vous fait de Jésus ? Albin Michel.
logique terrible est à l’œuvre, celle du péché et du
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
119
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
I D É E S
Le malade, le ministre,
et le temps qu’il reste
Accompagnant l’agonie de son ami Paul, Bruno Le Maire médite
sur la vie et le pouvoir. Rien n’est grave, sauf la mort des autres.
Par Christophe Barbier
D
B. GUAY/AFP
chacun. « Un homme qui meurt est toujours le preepuis Colbert, le pouvoir a gagné en altitude
mier homme à mourir », affirme Bruno Le Maire,
ce qu’il a perdu en efficacité. Non parce qu’il
qui ajoute : « Nous refusons obstinément de donner
est devenu plus philosophe, mais parce
dans notre vie la moindre place à la mort, subterqu’on a inventé l’avion, où les ministres
fuge un peu lâche, mais efficace. » En filigrane du
semblent passer le plus clair de leur temps. Brazzatémoignage apparaît un bréviaire, une mosaïque de
ville, Buenos Aires, Londres, Washington, Sofia…
moraliste, où la réflexion du politique se dénude. A
Ainsi Bruno Le Maire vole-t-il du G7 au sommet des
la lueur des braseros des gilets jaunes, comment lire
ministres des Finances, du FMI à l’OCDE, fendant les
ces réflexions de Le Maire, si ce n’est comme une
nuages plus facilement que la brume des marchés et
vive alerte adressée à Emmanuel Macron ? « En podes banques centrales. Jamais inutile, jamais décisif.
litique, le caractère est un vaccin
Le ministre de l’Economie sait qu’il ne
contre l’intelligence. » « La responsapeut maîtriser les événements, que la
bilité est la condition de la délégation
volonté est vaine si elle veut vaincre,
à quelques-uns du pouvoir, qui apparalors qu’elle ne peut qu’infléchir,
tient à tous. »
influencer. Le devoir du politique, il le
C’est bien l’indispensable vanité
sait, est de piloter un esquif dans la
de l’action publique que l’auteur distempête, d’éviter le naufrage sans
tingue en accompagnant son ami vers
savoir d’où vient le vent ni où vont les
la nuit. L’homme d’Etat évite le pire,
vagues ; ni même s’il y a quelque part
esquisse le mieux et sait qu’il n’est que
une terre ferme.
poussière dans la tempête du temps.
Aux antipodes de ce nomadisme
Bruno Le Maire « Un homme
« L’histoire est un assassin habile qui
absolu se tient l’ami sédentaire, alité,
qui meurt est toujours
le premier homme à mourir »
laisse le moins de traces possible de
prostré, paralysé. Damné. Paul est
ses forfaits et qui, tous les jours, tous
inerte du côté gauche – une tumeur
les ans, toutes les décennies déracine les événeronge son cerveau. En sa lutte contre le fatal, il pense
ments que nous pensions majeurs », écrit Le Maire,
et partage. Entre Paul et Bruno, les disputes concerdisciple de Sénèque. Cette lecture rassure : on peut
nent le doigté de Glenn Gould, l’intérêt des courses
régner à Bercy et ne pas oublier l’essentiel. La vraie
de Formule 1 ou l’opposition entre ville et campagne.
vie n’est pas dans le pouvoir, elle est dans le savoir.
Paul. Une amitié, est un essai glissé dans un
La culture, les bonheurs de l’art composent la juste
récit, une méditation déguisée en confidence. Du
cosmogonie de l’homme sage, non les tumultes de
parallélisme dissonant de ces deux vies, celle d’un
l’ambition et le fracas du monde. Paul, lui, tombe
malade à l’agonie et celle d’un ministre surmené,
soudain dans l’ailleurs, dans cette absolue finitude
découle une musique délicate, une écriture précaud’où jamais aucun message ne nous est parvenu. Son
tionneuse, jamais péremptoire. Les descriptions
destin confirme que tout peut s’arrêter soudain et il
foisonnent de détails, mémoire aiguisée à la fois
nous hurle en silence depuis l’outre-tombe qu’il faut
par l’intensité de l’actualité et par l’émotion face à
vivre mille vies parce que l’on n’en a qu’une.
l’ami qui se meurt. Surgissent quelques fulgurances,
aphorismes soudain évidents, témoignages du verPaul. Une amitié. NRF Gallimard.
tige de l’auteur face à l’inéluctable fin de tout un
120
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Michéa, les ambiguïtés
d’un pamphlétaire anar
Dans son nouveau livre*, le philosophe pointe la lente et, selon lui,
inexorable dérive de l’intelligentsia progressiste vers le libéralisme.
Par Yoann Duval
L
H. ASSOULINE/OPALE/FLAMMARION
semonce aux élites globalisées afin qu’elles ne néglies corps constitués ne sont pas les seuls à avoir
gent plus la détresse qui ronge ces citoyens oubliés. En
été ébranlés par les gilets jaunes. Dans les cerd’autres termes, Michéa, en libertaire déçu, caresse
cles intellectuels, la consternation le dispute à
l’espoir que la « bergerie humaine » se défende enfin
la jubilation après cinq semaines de mobilisacontre les griffes du loup, qui, pour lui, est le capitation, et ce jeu de massacre enchante visiblement le philisme hors de contrôle.
losophe Jean-Claude Michéa. L’essayiste, aujourd’hui
Les gilets jaunes sont-ils les sauveteurs de la « berreclus dans sa ferme des Landes, est devenu – à l’image
gerie humaine », justement ? Leur indignation et leur
de la philosophe belge Chantal Mouffe pour Nuit
« inventivité », comme Michéa qualifie le mouvement
debout – le penseur d’un mouvement aussi hétéroclite
dans une récente lettre publiée sur le site Les Amis de
que contradictoire. Né en 1950, agrégé de philosophie,
Bartleby, ont trouvé un relais sur des canaux non insMichéa fustige de livre en livre l’intelligentsia progrestitutionnalisés, les réseaux sociaux.
siste qui, depuis une trentaine d’années,
Sans doute s’agit-il même, en France,
s’est éloignée du peuple. D’Impasse
de la première insurrection Facebook.
Adam Smith au Complexe d’Orphée, son
Pourtant, tempère aussitôt l’auteur,
œuvre exalte la « décence commune »
« les liens faibles sur lesquels s’apdes classes populaires.
puient ces réseaux rendent difficile,
Son dernier opus, écrit avant l’invoire impossible l’institutionnalisation
surrection des gilets jaunes, ramasse les
des nouvelles valeurs ou de formes
discours épars et analyse les dérives
politico-institutionnelles durables ».
d’un système hors-sol, éloigné de « ceux
De ce livre de Michéa surgissent
qui ne sont rien ». En admirateur de
plusieurs
questions essentielles, qui
George Orwell, Michéa se fait l’écho de
Jean-Claude Michéa L’auteur
vont survivre au tarissement du mourevendications concrètes à coups de
exalte la « décence commune »
des classes populaires.
vement des gilets jaunes : comment
références érudites qui, toutes, ont pour
refaire France ? Comment réinsuffler
objet de pointer la lente et, selon lui,
de la « subjectivité humaine » dans un monde où les
inexorable dérive de la gauche vers le libéralisme et
décisions sont prises par des machines ?
même vers le macronisme.
Notre civilisation, que l’essayiste nomme « cyberDe livre en livre, Michéa dénonce invariablement
nétique », régnerait sans partage sur nos économies
la trahison de la gauche envers elle-même. Cette trahimarchandes, privant totalement d’espace politique
son se serait accomplie, selon lui, à partir du moment
un authentique projet d’alternative à gauche. Bien
où les « progressistes », se détournant du « peuple », se
connu pour sa sensibilité anarchiste, Michéa propose
seraient souciés exclusivement des « minorités » en se
donc ici une lecture solidaire d’un mouvement amréclamant des « droits de l’homme ».
bigu. Son livre ressemble tout compte fait au brûlot
Jean-Claude Michéa dresse un double constat aux
d’un homme de gauche contre la gauche, ce qui rend
allures de prophétie. D’un côté, il en appelle au réveil
finalement l’ensemble de l’entreprise aussi équivoque
d’un mouvement dit « autonome » : ce réveil devrait se
que les forces sociales qu’il exalte.
faire en opposition aux partis progressistes qui auraient oublié la lutte sociale au profit du combat pour
les minorités, pour enfin agir en réponse aux urgences
* Le Loup dans la bergerie. Droit, libéralisme et vie commune,
par Jean-Claude Michéa. Ed. Climats.
des classes populaires. De l’autre, il adresse un coup de
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
121
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
I D É E S
La gloire des vaincus
Un livre épatant et érudit retrace les itinéraires des grands perdants
de l’Histoire, d’Hannibal à Nixon. Lecture édifiante.
Par Christian Makarian
E
C. PLATIAU/REUTERS
toriques immédiatement compréhensibles, ce qui ne
n ces temps agités où le sort des vaincus mel’empêche pas de nous offrir une belle érudition et de
nace les gouvernants de plusieurs démocraties,
nous entraîner comme si l’on y était dans le tourbillon
l’occasion nous est donnée de méditer sur les
de cette aventure méditerranéenne époustouflante.
grands sacrifiés de l’Histoire, ces héros perAu terme de sa destinée, glorieusement vaincu, Handants dont le destin tragique fait remonter à la surface
nibal finit en Arménie, dans la peau d’un urbaniste,
nos souvenirs d’écolier. Grâce aux talents conjugués de
avant d’être trahi par son protecteur de Bithynie et de
Jean-Christophe Buisson et d’Emmanuel Hecht, voici
se donner la mort par un mélange d’aconit et de ciguë.
une galerie de portraits qui pourrait nous arracher des
Avec Jeanne d’Arc, qui obtient « la victoire dans la
larmes si ces figures n’étaient elles-mêmes celles
mort », on se trouve dans un tout
d’hommes et de femmes qui furent aussi cruels
autre cas, où les légendes et les am(si ce n’est davantage) que leurs vainqueurs.
plifications apparaissent très diffiA part Jeanne d’Arc, qui est parvenue à devenir
ciles à démêler. Le tour de force du
une sainte, lequel, d’Hannibal à Nixon, en paslivre est d’apporter de nouveaux
sant par le général Lee, Trotski ou
éclairages sur ce profil insaisissaChe Guevara, inspirerait la tenble. Le physique, d’abord, qui n’a
dresse? Et pourtant.
rien de celui d’une frêle donzelle :
Les deux auteurs, passionnés
« Elle faisait merveille d’armes de
d’Histoire et de grandes épopées,
son corps et maniait un bourdon
nous livrent une passionnante exéde lance [une longue lance] très
gèse de l’échec parfait à travers les
puissamment. » Nul doute que sans
itinéraires de 13 hautes figures, qui
la force d’une tueuse, elle n’en eût
s’échelonnent sur vingt-trois sièjamais tant imposé à ses virils
cles. Cela commence par l’Anticontemporains. Captive, « elle revêt
quité avec le parcours mythique
à nouveau des habits d’homme,
d’Hannibal Barca (« foudre »), inssans doute plus pour échapper au
pirateur de Napoléon, de Wellingviol que dans le dessein de revenir
ton ou du Prussien Schlieffen. Par
sur ses aveux ». Après le bûcher,
son austérité, le Carthaginois aurait
Héroïne A Notre-Dame
elle accomplira son plus grand
pu être spartiate : « Il ne dîna jamais
de Paris, la statue
miracle : devenir l’idole des monarétendu et ne but jamais plus d’un
de Jeanne d’Arc priant,
chistes comme celle des républicains.
demi-litre de vin, nous apprend l’historien
réalisée par
On ne peut résumer ce livre, qui reviromain Justin, et […] bien qu’il eût tant de
Charles Desvergnes
site l’Histoire avec brio, fourmille de déprisonnières à sa disposition, il resta d’une
(vers 1900-1920).
tails éclairants et donne au lecteur juste ce
si grande pudeur que personne ne l’aurait
qu’il faut de frisson mélodramatique. Le mieux est de
cru en Afrique. » C’est la définition même du conquéle lire de bout en bout pour en tirer une leçon univerrant invincible, qui remporte la bataille de Cannes
selle : « Parfois, un vaincu peut avoir des airs de vain(sud-est de l’Italie) contre les Romains, « la plus sanqueur. » De quoi remonter le moral à beaucoup de
glante de l’Antiquité » puisque, en un après-midi,
monde, même à l’Elysée.
Rome « enregistre le même nombre de morts que les
Etats-Unis pendant toute la guerre du Vietnam ». L’auLes Grands Vaincus de l’Histoire, par Jean-Christophe
Buisson et Emmanuel Hecht. Perrin.
teur de ces lignes a le souci d’établir des parallèles his-
122
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
C’ÉTAIT DANS L’EXPRESS
le 26 décembre 1996
Ce que croient
les enfants
Père Noël, fées, petite souris... « L’accès à la notion
de réalité ne va pas de soi », rappellent les spécialistes.
Par Sylvie O’Dy
A
GETTY IMAGES/VETTA/ISTOCK
u moment où le Père Noël regagne le Grand
Nord avec ses rennes délestés des cadeaux
enrubannés, L’Express a choisi d’explorer
l’univers des croyances des 4 à 11 ans. Notre
sondage montre que celui-ci est extrêmement riche
et varié. Plus d’un sur deux croit en Dieu, à Jésus, aux
anges et au paradis. Les plus jeunes sont fous du Père
Noël (73 %), qu’ils placent au-dessus de Jésus (66 %),
de Dieu (64 %) et de la petite souris (63 %). […]
On l’oublie volontiers en grandissant, mais,
rappelle Dominique Gobert, psychanalyste et auteur d’un livre sur
l’enfant, le Père No ël et le s
croyances, « un enfant est spontanément crédule […]. L’accès à la notion de réalité ne va pas de soi, elle
est le fruit du cheminement de l’enfant au cours de son évolution ».
Tout au long de son développement, le tout-petit va peu à peu s’affranchir de son monde intérieur et
affronter le réel. Un parcours initiatique qui commence très tôt, pour s’achever à l’adolescence. Les croyances bercent l’enfant dans cette
lente maturation. Mieux encore, elles structurent l’ossature de sa personnalité future. Mais d’où viennentelles? D’une sorte de logique interne ou de modes, de
l’air du temps, de l’entourage, ou de la télé, cette supernounou? On ne sait pas. La petite enfance reste le
continent noir de la sociologie. Un domaine où seuls
les psys s’aventurent. Sur la pointe des pieds. […]
P
renez le Père Noël, la superstar des tout-petits.
Avec sa barbe blanche, son manteau rouge et sa
hotte pleine de jouets, il n’a jamais été aussi aimé.
Des bouts de chou, des commerçants et des éditeurs. Et
même des catholiques. Il est loin, le moment où ils brûlaient son effigie sur le parvis de la cathédrale de Dijon.
C’était en 1951. Un épisode qui intéressa Claude LéviStrauss lui-même. Quarante-cinq ans plus tard, le Père
Noël fait l’unanimité. C’est un phénomène du monde
de l’édition, qui lui consacre 20 nouveaux livres cette
année. A 4 ans, l’enfant baigne dans ce merveilleux sans
se poser de questions. Il s’est abreuvé à la source des
contes, qui canalisent si bien ses pulsions profondes.
Tout ce qui l’entoure, récits, objets, animaux, alimente
ses croyances, de même que ses rêves. « Les petits enfants disent : “Je l’ai vu, donc cela existe”, explique Boris
Cyrulnik, éthologue et psychanalyste. L’évidence est la
preuve de l’existence. » A eux les fantômes, les fées, les
ogres et la petite souris.
T
outes ces délicieuses invraisemblances qui, la nuit, font
frissonner les jeunes dormeurs et fondre leurs parents. A cet
âge béni, on ne meurt pas, on joue à
la mort. Leur crédulité n’a pour limite que leur imagination. Ils sont
spontanément poètes. Ils n’ont pas
encore intégré la dimension du
temps, donc leur arrière-grand-père
peut bien avoir eu Vercingétorix comme copain,
puisqu’ils sont morts tous les deux.
Mais le Père Noël constitue un cas à part, note
Marie-Christine Mottola-Mottet dans sa thèse sur le
Père Noël et l’expérience du sacré : les enfants en font
souvent une description stéréotypée, centrée sur le
rituel. Ils n’en prennent pas possession, acceptant
sans moufter le récit des adultes. Car le bonhomme
bienveillant constitue, selon ce psychiatre, leur première expérience du sacré. Les cours des maternelles
bruissent de l’excitation de Noël. Bien au-delà de l’attente des jouets, il y aurait, dans son retour annoncé,
l’écho de tous les mythes qui l’ont précédé. Pour les
petits Africains animistes, enfants d’immigrés, le Père
Noël, véhiculé par l’école, intègre souvent leur système personnel de croyances sous la forme d’un
djinna, un esprit, explique Marie-Rose Moro, ethnopsychiatre à l’hôpital Avicenne, près de Paris […].
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
123
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
styles
DAKAR
ÉNERGIE CAPITALE
E
ntre le farniente, la richesse
de l’artisanat, l’énergie de la
scène artistique et la proximité de l’île de Gorée, la capitale du Sénégal séduit les
épicuriens, les toqués d’art contemporain comme les amateurs de lifestyle. L’ébullition et la vitalité de cette
ville sont telles qu’on se prend à rêver
d’un séjour à Dakar, en plein hiver, où
les températures flirtent volontiers
avec les 30 °C. Notre parcours en huit
haltes enthousiasmantes.
124
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
POSER SES VALISES À L’HÔTEL
PULLMAN DAKAR TERANGA (1)
Depuis sa rénovation, l’an dernier, cet
établissement a été élu meilleur hôtel
du Sénégal par Tripadvisor. Idéalement situé sur la Petite Corniche, face
à l’Océan, ce 5-étoiles se veut être l’ambassadeur de la culture africaine. En
plus de sa légendaire piscine et de sa
terrasse panoramique, le repaire aimante toute l’intelligentsia dakaroise
avec ses expositions en partenariat
avec la Biennale d’art contemporain,
ses photos géantes d’Omar Victor
Diop disséminées dans le hall et ses
247 chambres. L’établissement s’est
aussi nouvellement doté d’un bassin
de nage, d’un spa et d’un concept store
où l’on retrouve les créations exclusives de la styliste de déco Aissa
Dione. A partir de 175 € la chambre.
www.accorhotels.com
ARPENTER LES ALLÉES DU
MARCHÉ DE SOUMBÉDIOUNE
Juste à côté du marché des pêcheurs,
cette vitrine de l’artisanat local rassemble vanniers, potiers, maroquiniers et bijoutiers qui exposent ici
leurs dernières créations – colliers,
djembés ou porte-monnaie en peau
de serpent – à des prix très abordables. Idéal pour faire le plein de souvenirs avant le départ.
www.au-senegal.com/le-marche-artisanalde-soumbedioune,3235.html
VISITER LA MAISON DE
LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR
Le président du Sénégal a vécu dans
cette imposante maison, à partir
de 1981, et jusqu’à son décès, en 2001.
Articulée autour d’un bassin, la demeure, décorée par un Français, JeanPierre Brossard, se visite quasiment
IMAGO/STUDIOX
Epicentre du cool, cette
mégalopole à la pointe
ouest du continent
africain est en pleine
effervescence.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ÉVASION
Par Sylvie Wolff
4
1
2
3
dans son intégralité. Restées dans
leur jus, les pièces très seventies sont
truffées d’œuvres d’art et d’objets
personnels : livres, cadeaux reçus
lors des voyages officiels, ou encore
photos de famille. Entrée : 3 €.
Sur rendez-vous. Corniche/angle
Leo-Frobenius, + 221-70-964-87-52.
H. TABARANT/ONLYWORLD/AFP - PULLMAN DAKAR TERANGA/SDP - SDP - FROM HAII 2015/SDP
S’OFFRIR UN SERVICE
DE TABLE DE FATYLY (2)
Céramiste formée à la Saint-Martin’s
School de Londres, Fatyly est retournée, en 2010, à Dakar, où son talent a
explosé. Ses tasses, ses assiettes, ses
plats en porcelaine sont inspirés tantôt des coiffures des femmes wolof,
tantôt des tapisseries de Korhogo, au
nord de la Côte d’Ivoire. Des pièces à
la fois figuratives et graphiques qui réinterprètent les traditions africaines.
Sur rendez-vous.
www.fatyly.com
CRAQUER POUR UN MEUBLE
D’OUSMANE MBAYE (3)
Le métal est la matière de prédilection de ce designer qui a commencé
comme frigoriste auprès de son père
avant d’embrasser une carrière d’artiste. Aujourd’hui, 15 personnes réali-
sent à ses côtés des collections graphiques de chaises, de fauteuils et de
buffets à partir de tubes et de plaques
d’acier galvanisé peints dans des coloris pop. Récemment, il a ouvert un
concept store mitoyen, où il présente
notamment des bougies et des senteurs pour la maison fabriquées à
partir d’encens naturels et d’huiles
essentielles.
2, boulevard Martin Luther King,
Soumbediane, + 221-76-662-16-80.
DÎNER EN BORD
DE MER
Posé sur la corniche des Almadies – le
carré huppé de Dakar – ce cabanon
est le dernier des restaurants de plage
et le spot idéal pour s’installer au coucher de soleil et grignoter un ceviche
de poissons, des gambas à l’ail ou des
calamars à la plancha. La longue terrasse taquine une petite plage de
sable et l’Océan à perte de vue, où une
armada de surfeurs s’adonnent à des
figures libres. Et, pour manger une
spécialité locale, comme le thiéboudienne, le plat national sénégalais, on
court chez Fatou, un peu plus loin.
www.lecabanondakar.com, + 221-33-82043-00, et chez Fatou, + 221-33-820-92-38.
SWINGUER DANS LA CAVE
DU DJOLOFF
Voilà un hôtel de charme qui a fière
allure. Derrière sa façade en terre
rouge se cachent 36 chambres joliment décorées, un toit-terrasse arboré
où l’on déguste les meilleures tapas de
la ville : ailerons au miel, crevettes à
l’ail, sautés de gambas… Depuis peu,
l’endroit déroule, tous les samedis
soirs, une programmation jazz exceptionnelle. Les meilleures formations y
font danser le Tout-Dakar arty.
www.hoteldjoloff.com
GOÛTER À LA SÉRÉNITÉ
DE GORÉE (4)
Il serait dommage de quitter la capitale
sans découvrir cette île à vingt minutes
de chaloupe. Dès l’embarcadère, la
douceur du village vous enveloppe. Si
la maison des esclaves reste un passage
obligé, faites un détour par la maison
d’hôtes de Valérie Schlumberger et sa
boutique, qui abrite une très belle
sélection de produits artisanaux. Les
bénéfices financent en partie la maison
des enfants « Keur Khadija », destinée
au soutien scolaire des petits Goréens.
Chambre à partir de 40 €,
+ 221-33-821-81-95.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
125
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
styles
LA MAISON
SELON BOUCHERON
La marque
célèbre ses 160 ans
avec l’inauguration
d’un nouvel « écrin ».
L’occasion de revenir
sur l’histoire
du premier joaillier
de la place
Vendôme.
D
126
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Emblématique Dans le splendide hôtel particulier du 26 Vendôme, l’atmosphère
intimiste du Salon des Lumières. A g. : le collier Lierre de Paris en or rose et diamants.
ment restauré, repensé, redécoré,
pour célébrer les 160 ans de la marque
et faire de ce lieu unique une maison
entièrement dédiée à ses visiteurs
mais aussi à ses employés.
« Nous avons cherché à recréer
un esprit de famille dans cet édifice
qui a vu se succéder quatre générations de Boucheron, et où tous les
métiers cohabitent, des archives à la
fabrication, en passant par la création et l’achat de pierres », souligne la
PDG Hélène Poulit-Duquesne. Plus
de 120 ouvriers et 30 ateliers d’art ont
O. HELBERT/SDP – SDP
epuis deux ans et demi, les
promeneurs de la place
Vendôme, à Paris, s’arrêtaient, interloqués, devant
la bâche géante qui recouvrait l’hôtel de Nocé en travaux, juste à
l’angle de la rue de la Paix. Un arbre
imaginaire aux branches envahissantes, façon « Belle au bois dormant »,
semblait s’être emparé du bâtiment qui
sert à la fois de boutique, d’atelier et de
siège à la maison Boucheron depuis
plus d’un siècle. Le 5 décembre, le
joaillier a réintégré ses murs lors d’une
inauguration en présence de l’ambassadrice de la griffe, Laetitia Casta. La
façade, aux célèbres arches de marbre
vert, n’a pas changé, mais l’intérieur
de l’hôtel particulier a été entière-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA JOAILLERIE
Par Louise Prothery
SDP – O. HELBERT/SDP – V. ZUNINO CELOTTO/GETTY IMAGES FOR KERING/SDP
Renouveau
Fief de
Boucheron,
la célèbre
façade du
26 Vendôme
a dévoilé
ses intérieurs
restaurés, en
présence de
Laetitia Casta,
l’ambassadrice
de la griffe.
travaillé sur ce chantier pharaonique, dirigé par l’architecte en chef
des Monuments de France, Michel
Goutal, et le célèbre décorateur de
palaces Pierre-Yves Rochon.
Financée par le groupe Kering, auquel Boucheron appartient, cette réhabilitation est à la hauteur de l’histoire exceptionnelle du joaillier, qui,
on l’a oublié, a fait ses débuts, avec
une première boutique d’accessoires
de mode et de bijoux, sous les arcades
du Palais-Royal. Fils de drapier, Frédéric Boucheron voulait offrir aux
femmes une allure différente, à une
époque où la tendance unique s’inspire de l’antiquité, des camées et
des intailles pour la joaillerie,
dont l’impératrice Eugénie
raffole. Cette volonté d’innover et de surprendre ne
le lâchera plus. Lorsqu’il
s’installe place Vendôme,
en 1893, aucun joaillier n’y a
encore son enseigne. Et l’entrepreneur a déjà reçu une pluie d’honneurs au sein des Expositions universelles parisiennes, faisant ainsi de
son nom un synonyme d’excellence.
En 1889, par exemple, il reçoit
une médaille d’or pour la collection
qui comprend le collier Point d’interrogation, dont le système de torsion
sans fermoir remporte un vif succès.
« Au-delà des inventions techniques,
Frédéric Boucheron innove dans le
choix des matières, précise Claire
Choisne, directrice artistique de la
maison. Il utilise par exemple le
chanvre ou le bois d’amourette. » Une
audace qui voit aujourd’hui la
marque repousser sans cesse les limites de la créativité, comme en té-
4 en 1
La bague
Quatre
classique,
pavée de
diamants
sur or
et PVD.
Audacieuses
Les dernières
bagues Fleur,
ornées de
vrais pétales
stabilisés.
moignent les dernières bagues Fleur,
ornées de vrais pétales stabilisés, dévoilées avec la collection de haute
joaillerie Nature triomphante.
La maison n’en est pas à sa première extravagance. Quand, en 1928, le
maharadjah de Patiala débarque dans
la capitale de la mode et du luxe avec
des coffrets remplis de pierres fabuleuses, c’est auprès de Boucheron qu’il
passe sa plus grosse commande : une
parure de 149 pièces serties de plusieurs milliers de diamants, de rubis et
d’émeraudes. Quarante-cinq ans plus
tard, le joaillier français est le premier
à ouvrir une boutique au Japon. Parmi
les admirateurs, on compte aussi
Edith Piaf, qui acheta une vingtaine
de montres Reflet dans les années qui
suivirent l’immense succès
de L’Hymne à l’amour, persuadée que le garde-temps,
qu’elle possédait au départ
en un seul exemplaire, lui
avait porté chance.
Reflet, mais aussi Quatre ou Serpent bohème, les
icônes de la maison, ont traversé le temps tout comme
son bestiaire, qui ne cesse
de s’enrichir, ou ses associations osées,
qui sont régulièrement réinterprétées à
l’instar du diamant avec le cristal de
roche. Aujourd’hui, toutes ces pièces
ont trouvé au 26, place Vendôme, un
écrin à leur mesure. L. P.
Boucheron, 26, place Vendôme, Paris (Ier).
fr.boucheron.com
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
127
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
styles
PERZEL, UN SIÈCLE DE LUMIÈRE
P
SDP
eter Marino ou Jacques
Grange sont des familiers de
la maison, comme l’ont été,
avant eux, Le Corbusier, Jean-Michel
Frank, ou encore Robert Mallet-Stevens. C’est que, dès les années 1920,
Jean Perzel, maître verrier, orfèvre et
créateur ingénieux, s’est imposé en
virtuose de l’éclairage, cet élément
fondamental de l’architecture intérieure, ciselant, au fil
des décennies, une lumière puissante, jamais
éblouissante, aussi flatteuse pour les visages
que pour les objets.
Depuis trente ans,
Olivier Raidt, son petitneveu, perpétue ce savoir-faire familial exceptionnel. «Jean Perzel a
formé mon père dans
les années 1930. Dès
mon plus jeune âge, j’ai
vu les plans se dessiner,
j’ai entendu le bruit
des machines et expérimenté le toucher des
matières. » Chez Perzel, pas de boutiques ni de vente en ligne, encore
moins de production en série. Dans
ce beau bâtiment Art déco, niché
au fond du XIVe arrondissement parisien, à la fois showroom, bureau de
création, d’expédition et atelier,
chaque pièce est signée, fabriquée à la
main et à l’unité, par les meilleurs verriers, bronziers, polisseurs-sableurs,
ajusteurs… Et garantie à vie.
« Fabriquer une lampe requiert
entre cinquante et cent cinquante
heures de travail, explique Olivier Raidt. Chaque élément
qui la constitue est numéroté,
128
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Iconique
Le célèbre
modèle 162,
ici dans
une version
colorée,
peut éclairer
une pièce
entière
sans effet
aveuglant.
l’assemblage se fait sans colle ni vis
apparentes. C’est de la haute couture. » Rien d’étonnant à ce que, lors
de ses visites, Karl Lagerfeld, si attaché aux métiers d’art, prenne le temps
de descendre saluer les compagnons
à l’œuvre. « On ne se retrouve pas
chez nous par hasard, poursuit Olivier
Raidt. On vient ici avec une demande
d’éclairage sur mesure. En fonction
des dimensions de la pièce, de son
style, de sa hauteur sous plafond,
nous imaginons, avec chaque client,
l’objet idéal, le plus harmonieux et le
plus fonctionnel. »
UNE TOUCHE POP
Ainsi, parmi les quelque 8 000 références, peut-on opter pour la célèbre
lampe « 162 » et ses quatre cylindres
en verre optique émaillé, créée en
1928, et en faire varier la taille, la
patine, ou même la revêtir d’une
couleur éclatante, comme il est possible désormais de le faire avec la
toute dernière collection « Perzel
contemporain »,
imaginée par Olivier Raidt. Une
gamme de neuf
teintes exclusives
– magenta, rouge
rubis, jaune, bleu
électrique... – pensée pour venir habiller, dans des
laques d’exception, les modèles iconiques de la prestigieuse enseigne et
insuffler une touche pop à la pureté
des lignes 1950 ou Art déco. A. G.
Ateliers Jean-Perzel.
3, rue de la Cité-Universitaire.
Paris (XIVe)
www.perzel.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE DESIGN
Par Sirine Ammar, Aude Goullioud et Sylvie Wolff
ALIX D. REYNIS/SDP
Immersion
Une boutique
atelier
à la manière
d’une maison
de famille.
L’ART DE LA
MATIÈRE
A
marrée dans le quartier du
Marais, à Paris, depuis deux
ans, la créatrice Alix D. Reynis met le cap sur la rive gauche. Sa
nouvelle boutique atelier, rue Jacob,
qui s’apparente à une longue pirogue,
se déploie sur trois espaces – anciennement l’antre d’un antiquaire – au
charme désuet, où s’exposent verres,
assiettes, coquetiers, légumières et luminaires en porcelaine de Limoges,
exclusivement blanc, tantôt mat tantôt brillant. Campés sagement dans le
vaisselier, à l’entrée, les modèles, que
cette passionnée d’arts décoratifs
consacre à la table, sont ornés de volutes, spirales et autres motifs creusés
dans la matière. En ce sens, la créatrice se revendique artisan : « J’étais
prédestinée à être notaire, comme
mon père et mon grand-père. Après
des études de droit, je me suis longtemps cherchée, avant de bifurquer
vers la sculpture pour devenir mode-
leuse. » Le talent d’Alix D. Reynis, c’est
aussi celui de mettre en scène ses collections sur des meubles chinés – certains proposés à la vente – dans un
décor feutré et intimiste, à la manière
d’une maison de famille. Et il n’y a pas
qu’avec le kaolin qu’elle se distingue.
Pleine de ressources, elle traite également à merveille le vermeil, qu’elle
décline en colliers, boucles d’oreilles
ou bagues. Ce nouveau lieu est un
cocon dans lequel on s’immerge sans
l’envie d’émerger. S. A.
22, rue Jacob, Paris (VIe).
www.alixdreynis.com
BUFFET SORT DE L’OMBRE
éconnu pour beaucoup, Michel
Buffet n’en est pas moins un architecte d’intérieur majeur, dont la
production incarne la joie de vivre des
Trente Glorieuses. Proche collaborateur de Raymond Loewy pendant près
de trois décennies, il s’est notamment
fait remarquer pour ses projets dans
les transports aérien (du Falcon 20 au
Concorde), ferroviaire et maritime,
avant de connaître un franc succès
dans le domaine des luminaires. Celuici est largement présenté dans cet ouvrage qui rend un bel hommage à ce
grand designer industriel. A l’occasion
de la sortie du livre, l’éditeur Lignes de
Démarcation réédite ces deux modèles
cultes, créés dans les années 1950. S. W.
Un esthète dans le monde industriel,
par Guillemette Delaporte.
Norma éditions, 207 p., 55 €.
www.lignesdedemarcation.com
SDP
M
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
129
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’AUTO
Par Camille Pinet
styles
BMW 330I
ÉDITION SPORT
D
epuis quarante-trois ans, la
BMW Série 3 fait partie de ces
modèles repères auxquels on
prête invariablement les mêmes qualités. Attribut indispensable du cadre
dynamique, elle combine classicisme
et sportivité. Longtemps, sa séduction
reposait sur la mélodie de ses six cylindres en ligne. Cependant, même les
standards les plus indémodables sont
contraints au changement. Fraîchement renouvelée, elle renonce encore
un peu plus à son moteur emblématique, réservé désormais à une version d’élite. Le commun des mortels
doit se contenter de quatre cylindres
plus sobres et politiquement corrects.
Elle propose toujours un poste de
conduite orienté vers le conducteur,
mais celui-ci peut désormais opter
pour une instrumentation entièrement numérique. De quoi troubler
ceux qui étaient attachés à la graphie
nette et précise des cadrans BMW.
Autre bouleversement des habitudes les plus solidement établies, la
berline allemande devient habitable.
130
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
renonce à la fermeté qui la caractérisait au profit d’un confort de suspension étonnant.
Logeable, pratique, confortable et
à quatre cylindres, la Série 3 serait-elle
devenue une berline comme les autres?
Les premiers kilomètres à son volant
rassurent le plus inquiet des gardiens
du temple. Toujours mue par ses seules
roues arrière, elle offre un comportement routier plus incisif que jamais. La
direction taille la route avec la précision d’un couteau japonais, tandis que l’adhérence des pneus, même
sur route mouillée, fait
mentir la réputation délicate des propulsions. Bien
sûr, le quatre cylindres essence n’offre pas autant
de caractère, mais sa disponibilité et sa puissance
permettent à la Série 3 de
rester fidèle à elle-même.
Ne dit-on pas qu’il faut
que tout change pour que
Nouveauté En option, de multiples aides à la conduite
et une instrumentation entièrement numérique.
rien ne change? C. P.
Deux adultes s’installent à l’arrière
bien plus confortablement qu’à bord
d’une Peugeot 508. Même l’équipement devient généreux : pour s’offrir la
banquette rabattable en trois parties, il
n’est plus nécessaire de passer par le
catalogue des options. Il est vrai que
celui-ci regorge des aides à la conduite
les plus modernes, du pilote semiautomatique dans les embouteillages
jusqu’à l’« assistant de circulation à
contresens ». Mieux encore, la Série 3
bild@me.com
BMW SÉRIE 3
UN CLASSIQUE BAVAROIS
Dimensions
 l x l x h : 4,71 x 1,83 x 1,44 m
 Volume du coffre : 480 l
Motorisation
 cylindrée : 1 998 cm3
 carburant : essence
 Puissance : 258 ch
 0-100 km/h : 5,8 s
 Vitesse maximale :
250 km/h
Consommation
 cycle mixte : 5,8 l/100 km
 emission de co2 : 132 g/km
 ecomalus : 210 €
 Prix : 50 500 €
(gamme à partir de 41900 €)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA MONTRE
Par Vincent Daveau
Expo
Parallèlement à la
présentation d’Albedo à
Miami Beach se tient On Air,
une exposition présentée
au Palais de Tokyo, à Paris,
et consacrée au travail
de Saraceno, le créateur
de l’œuvre soutenue par
Audemars Piguet. Ouverte
jusqu’au 6 janvier 2019,
elle traite de ses recherches
sur l’environnement et
le cosmos et présente
un prototype d’Albedo.
de diamètre en or jaune
18 carats martelé
effet « givré ».
 Calibre mécanique
à remontage
automatique.
 Fonctions :
heures, minutes,
seconde
centrale et
date en guichet
à 3 heures.
 Cadran miroir.
Etanche à 50 mètres.
 Edition limitée
à 300 exemplaires
pour le monde.
 Prix : sur demande.
 Tél. : 01-40-20-45-45.
creux de la vallée de Joux,
dans le Jura suisse, a lancé
pour 2018 une évolution de
cette merveille. Disponible
en 37 millimètres de diamètre, la nouveauté, produite
en édition limitée à seulement 300 exemplaires, a été
réalisée en or jaune 18 carats,
la couleur préférée de Carolina Bucci. Comme la précédente série commémorative,
la pièce arbore cette fameuse finition
florentine martelée effet « poussière
de diamant ». Seulement, pour aller
plus loin encore dans l’approche artistique, la conceptrice a travaillé le
cadran à la façon d’un miroir afin qu’il
soit en interaction permanente avec
son environnement. Au final, brillante et sobre, cette montre ultraféminine vit au gré d’un calibre automatique de belle facture qui, précis et
efficace, entretient le désir de sa
propriétaire de ne jamais la quitter.
Mais n’est-ce pas ainsi que celles qui
l’envisagent comme un bijou efficace
et fonctionnel entendent la vivre au
quotidien ? V. D.
TOTALEMENT
GIVRÉE
P
our célébrer le 40e anniversaire
du lancement de la première
Royal Oak féminine, Audemars
Piguet a lancé, en 2016, une version de
cette icône baptisée « Frosted Gold ».
Son décor original façon cristaux de
givre a été imaginé par Carolina
Bucci, une jeune créatrice en joaillerie d’origine florentine. Son succès a
mis en lumière le fantastique potentiel de cette montre au puissant
design et sa faculté d’être totalement
en phase avec les attentes des femmes
actives d’aujourd’hui. Forte de ce
constat, cette maison indépendante,
implantée depuis sa fondation au
Brassus, un petit village niché au
D. HAYOUN/DIODE SA/SDP - M. DUCREST/SDP
 Boîtier de 37 millimètres
Cristaux de givre
Appartenant à la quatrième
génération d’une famille
de joailliers, Carolina Bucci
(photo) crée des bijoux
uniques, modernes et
élégants et vit entre Londres
M. DUCREST/SDP
AUDEMARS PIGUET
ROYAL OAK
FROSTED GOLD
CAROLINA BUCCI
et New York. Toutefois,
chacune de ses œuvres est
réalisée dans les ateliers
familiaux, situés au cœur
du quartier des orfèvres
de Florence. Pour Carolina
Bucci, la joaillerie est
une passion et l’effet
« givré », une signature.
Visite
Le Salon international de la
haute horlogerie ouvre cette
année ses portes au public
le jeudi 17 janvier 2019
de 15 à 22 heures, à Genève.
Dans cet écrin toujours aussi
exceptionnel, les passionnés
pourront découvrir
les nouvelles collections
horlogères et les tendances
pour 2019. Les billets
d’entrée sont accessibles
en ligne au prix de 70 francs
suisses. www.sihh.com
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
131
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
styles
NOS MEILLEURES
TABLES DE 2018
Bistrots, restaurant à la campagne, pizzeria, pâtisseries...
Voici nos 15 adresses préférées testées cette année.
Les margherita de l’Atelier Pizza.
Polenta et aubergines
confites, chez Biscotte.
Dans cette antenne britannique plus
que cordiale, le dandy londonien
Oliver Woodhead prend l’assiette
anglaise très au sérieux. Entre l’english breakfast et le late night dinner,
sa carte anglo-klaxonne à tout va. Impeccable chicken & leek pie (25 €), la
tourte au poulet fermier et aux poireaux, délicieux shepherd’s pie, un
hachis parmentier d’agneau et de
mouton boosté à la Worcestershire
sauce, et incroyables sausages charcutées à partir des cochons noirs de Las
Laous, dans les Pyrénées ariégeoises.
Coup de Trafalgar ! Si les produits
sont issus du terroir français, les fromages sont affinés par le londonien
Paxton & Whitfield, fournisseur officiel de la reine.
LA MEILLEURE PIZZA
L’ATELIER PIZZA
SAINT-GERMAINLÈS-CORBEIL (ESSONNE)
Planqué dans une zone commerciale
de la banlieue parisienne, Emmanuel
Cottet consacre sa vie à la pizza. Sa
pâte à base de farines semi-intégrales
Petra du moulin Quaglia fermente
pendant trois jours, et sa cuisson au
four à bois offre une texture croustillante et moelleuse. Ses garnitures sont
scrupuleusement choisies : tomates
d’Emilie-Romagne, mozzarella di bufala de la fabrique Riva Bianca en Campanie et basilic frais pour la margherita. Ses versions créatives relèvent de
la pure gastronomie : formidable blu e
pera (fromage bleu de bufala, mozzarella bio française, poire crue, noix de
Sicile et grenade, 15 €) et bluffant foie
gras (poêlé, avec crème de céleri-châtaigne, jus de volaille maison, 25 €).
LA MEILLEURE
BISTRONOMIE
BISCOTTE
PARIS XVe
L’Entente, la British Brasserie,
13, rue Monsigny, Paris (IIe),
01-47-42-92-35. Menus déjeuner : 22, 25
et 26 €. Carte : 40 €. Ouvert tous les jours.
L’Atelier Pizza, 11, allée Louis-Tillet,
Saint-Germain-lès-Corbeil (Essonne),
01-64-98-83-99. Margherita : 12 €. Pizzas : de
12 à 23,50 €. Fermé les dimanches et lundis.
Biscotte, 22, rue Desnouettes, Paris (XVe),
01-45-33-22-22. Menu déjeuner : 25 €.
Carte : 37 €. Brunch le week-end
de 11 heures à 16 heures : 35 €. Fermé les
samedis soirs, dimanches soirs et lundis.
LA MEILLEURE
ASSIETTE ANGLAISE
L’ENTENTE
PARIS IIe
Retrouvez François-Régis Gaudry dans l’émission
Très très bon tous les dimanches à midi sur Paris Première.
Maximilien Jancourt, 29 ans, au salé, et
sa compagne, Pauline Moreau, 26 ans,
au sucré. A eux deux, ils cumulent de
belles maisons – l’Arpège, Lasserre, le
Bristol, le George V, Pierre Hermé… – et
ils nourrissent cette noble ambition :
cuisiner au plus juste des produits
sourcés au plus près. Les splendides
agnolotti (les fameux raviolis piémontais rectangulaires) maison farcis aux
cèpes de Lozère et à la tomate confite,
pommadés d’un revigorant pistou
frais, cette généreuse polenta accueillant les dernières aubergines de la saison confites et les premiers tubercules
taillés à cru nous ont secoué le palais
cet automne. Une bistronomie cinglante et très maîtrisée.
PHOTOS : C. P. O’C. - F.-R. G. - SDP
Perdrix rôtie, boudin
et pommes, à L’Entente.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES TABLES
LE MEILLEUR COMPTOIR
LES ENFANTS DU MARCHÉ
PARIS IIIe
LE MEILLEUR GRIL
RIGMAROLE
PARIS XIe
Derrière un nom marrant – en anglais, rigmarole désigne un « processus long et compliqué » – se cache un
détonant duo : Robert Compagnon,
chef franco-américain, et Jess Yang,
pâtissière américano-taïwanaise. A
bord de son comptoir épuré, le couple
affiche une vraie maîtrise de la braise
(sur du binchotan, le charbon japonais) et façonne d’épatantes pasta.
Entre le défilé de belles brochettes
(cœurs de volaille, poitrine de porc) et
les scarpinocci, de délicieux raviolis
garnis de basilic et d’amandes, un plat
résume l’émotion des lieux : le demihomard grillé dans sa carapace
(chairs nacrées et juteuses) servi avec
de délicieuses stringozzi (spaghetti
carrés) juste al dente. Incontestablement, l’une des sensations de l’année.
Tomates Datterini, à Rigmarole.
Moules et haricots coco, au Cadoret.
Les Enfants du marché, Marché des
Enfants-Rouges, 39, rue de Bretagne, Paris
(IIIe), 06-69-99-21-21. Carte : 40 €. Ouvert
jusqu’à 17 heures (20 heures jeudi, vendredi
et samedi). Fermé le lundi.
Le Rigmarole, 10, rue du Grand-Prieuré,
Paris (XIe), 01-71-24-58-44. Menu des chefs :
49 € (6 plats). Carte : 60 €. Ouvert
du mercredi au dimanche, au dîner.
LA MEILLEURE CANTINE
ENGAGÉE
YOUPI AU THÉÂTRE
GENNEVILLIERS
(HAUTS-DE-SEINE)
LE MEILLEUR GASTROQUET
LE CADORET
PARIS XIXe
L’extraordinaire se cache parfois derrière l’ordinaire d’un café du coin. Des
piliers en fonte, des moulures rafraîchies, un joyeux brouhaha et… Léa et
Louis-Marie Fleuriot. La sœur et le
frère ont créé un haut lieu de l’épicurisme sur les pentes de Belleville, qui
porte le nom de la ferme de leur grandmère, en Normandie. Elle ficelle une
cuisine d’ardoise déliée et délicieuse
avec les poissons bien frais de Tom
Saveurs, les fruits et légumes de
Terroirs d’avenirs, les herbes fraîches
d’Annie Bertin, en Bretagne, les
viandes des Petites Fermes, dans
l’Orne, le beurre de la Maison Borniambuc, dans l’Eure… Il fait couler des canons vivants, libres et digestes. Et l’addition reste ultra-compréhensive…
Le Cadoret, 1, rue Pradier, Paris (XIXe),
01-53-21-92-13. Menus déjeuner : 17 €
(entrée-plat ou plat-dessert) et 20 €
(entrée-plat-dessert). Carte dîner : 30 €.
Fermé les dimanches et lundis.
Salade de tête de veau ravigote, cervelle en tempura, cuissot de porcelet
à la sauge, viande maturée et jus
corsé… Vous imaginez ce menu à la
carte d’un bistrot bien français ? Raté.
Ce vibrant hommage au répertoire se
déguste au comptoir du marché des
Enfants-Rouges, le plus vieil étal alimentaire de Paris. Dressé par le duo
Michael Grosman (ex-Soma) et Laurent Perles, cuisiné par Masahide
Ikuta, une toque nippone biberonnée
à la cuisine française (Alain Chapel à
Kobe), ce formidable mange-debout
sert également en continu du bœuf de
Galice, des huîtres, des fromages de
Taka et Vermo (Paris, Xe) et une jolie
collection de flacons nature.
Cervelle de veau en tempura,
aux Enfants du marché.
Patrice Gelbard
et Stéphane Camboulive
(Youpi au théâtre).
Militant de Slow Food et de l’association Minga (des citoyens engagés dans
une économie de proximité et de qualité), le chef, Patrice Gelbard, s’est
trouvé une nouvelle scène : celle du
théâtre de Gennevilliers. Avec son
complice Stéphane Camboulive, il cuisine une ardoise courte et saisonnière
dans le hall à côté de la billetterie,
meublé de tables d’hôtes en bois et de
chaises d’école. Produits issus de l’agriculture durable, assaisonnements et
cuissons irréprochables, vins vivants
et addition carrément philanthropique. Dès le printemps, un potager en
permaculture sera aménagé sur le toit.
Youpi au théâtre, 41, avenue des Grésillons,
Gennevilliers (Hauts-de-Seine),
06-26-04-14-80. Formule déjeuner : 13,50 €
(entrée-plat ou plat-dessert). Assiette
du jour : 10 €. Ouvert du lundi au vendredi,
de 12 heures à 18 heures, et les soirs
de représentation.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
133
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
styles
RÉGIONS
LE MEILLEUR ESPOIR
MONSIEUR P
LYON (RHÔNE-ALPES)
Fabriquer du fromage en plein Paris,
c’est le pari de Pierre Coulon. installé
dans le quartier de la Goutte-d’Or, cet
ancien éleveur de chèvres en Loire-Atlantique façonne sur place une tomme
de vache bluffante à partir de lait de la
laiterie Brin d’herbe, à Bréauté (SeineMaritime), et un épatant fromage de
chèvre issu d’un lait bio d’ille-et-Vilaine. Engagée dans une démarche vertueuse, cette fabrique urbaine achète
son « or blanc » deux fois plus cher que
les industriels. Au rayon des spécialités, les yaourts ultra-onctueux sont
aromatisés à partir d’infusions de fruits
et de confiture. Pour compléter l’étal, la
maison source la crème de la crème des
fromages, comme le roquefort artisanal de la maison Coulet (35 € le kg).
La Laiterie de Paris, 74, rue des
Poissonniers, Paris (XVIIIe). Ouvert du mardi
au vendredi, de 16 heures à 20 heures.
Le samedi de 10 heures à 20 heures.
La Laiterie de Paris.
Tarte aux
pommes
de Philippe
Conticini.
LA MEILLEURE PÂTISSERIE
GÂTEAUX D’ÉMOTIONS
PHILIPPE CONTICINI
PARIS VIIe
C’est le retour que tous les becs sucrés
attendaient. En inaugurant sa boutique Rive gauche, Philippe Conticini
est passé du rêve à l’émotion. Si la saisonnalité et la recherche de goûts
francs restent ses fondamentaux, le
maestro du sucré a développé l’art de
la texture : de l’aérien au croustillant,
du mousseux à l’onctueux. La preuve
avec ce démentiel chou à la crème à la
vanille de Madagascar ultra-foisonnée
(6,10 €), insert caramel légèrement
salé et quelques pépites de streusel
noisettes. Pour les chocophiles, ne
passez pas à côté du tonka (6,80 €),
soit une ganache au chocolat doux,
une crème tonka aux subtiles notes
vanillées et un délicieux biscuit aux
noisettes du Piémont. Une fois de
plus, Philippe Conticini tape fort.
Gâteaux d’émotions, 37, rue de Varenne,
Paris (VIIe), 01-43-20-04-99. Pâtisseries
de 4,20 € à 6,80 €. Fermé le lundi.
134
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
Quasi de veau, chez Monsieur P.
Marie Lézouret
et Natalia Crozon
(La Courtille).
C’est la nouvelle sensation dans la capitale des gueules ! Formé chez Guy
Savoy et Alain Passard, à Paris, chez
Daniel Boulud, à New York, le jeune
chef-patron Florent Poulard fait des
étincelles dans son restaurant à l’atmosphère campagnarde. Sa cuisine du
marché est volubile, généreuse, redoutablement précise, à la fois respectueuse des bonnes manières et ouverte
aux humeurs de l’époque. Deux plats
marquants : une belle pièce de veau de
200 g des pays de l’Ain, marquée à l’extérieur, rosée à cœur, arrosée d’un jus
dense et brillant et escortée de légumes
bio dénichés entre la Drôme et l’Ardèche ; et cet hommage pâtissier à
l’abricot, à travers une tarte déstructurée, d’une saveur prodigieuse.
Monsieur P, 14, rue Royale, Lyon (Ier),
04-82-31-87-63. Menus déjeuner :
22 et 26 €. Menus dîner : 48 et 58 €.
Carte : 50 €. Fermé le week-end.
LA MEILLEURE AUBERGE
À LA CAMPAGNE
LA COURTILLE
TAVEL (GARD)
Ce fut l’un de nos chocs estivaux. Choc
visuel : une imposante magnanerie du
xixe siècle, un vaste patio, des tables en
fer forgé dressées sur le gravier, à l’ombre d’un cèdre multicentenaire. Choc
gustatif : Natalia Crozon et Marie Lézouret se sont liées d’amitié aux fourneaux du bistrot parisien le Baratin, et
leur mère de cuisine, la fée francoargentine Raquel Carena, continue
d’inspirer leur brillante popote pleine
de sentiments, tournée vers d’excellentes matières premières de la région.
Choc œnologique : Natalia Crozon
partageant la vie de Thibault Pfifferling, l’un des deux fils du vigneron
magicien Eric Pfifferling, le client a
accès, à prix d’ami, aux rares cuvées
du domaine de l’Anglore.
La Courtille, Le Clos de la Genestière,
208, chemin de Cravailleux, Tavel (Gard),
04-66-82-37-19. Ouvert de Pâques à la
Toussaint, du lundi au vendredi. Menu
déjeuner : 18 €. Carte dîner : 40 €.
PHOTOS : A.-C. HERAUD/SDP - M. DENIZOT/SDP - F.-R. G.
LE MEILLEUR COMMERCE
DE BOUCHE
LA LAITERIE DE PARIS
PARIS XVIIIe
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES TABLES
LA MEILLEURE CARBONARA
CHEZ MARIE
LINGUIZZETTA (HAUTE-CORSE)
C’est la meilleure recette de pasta carbonara hors des frontières de la Botte.
Des mezzi rigatoni (tubes courts) cuits
al dente, enveloppés d’une émulsion à
l’œuf liée au pecorino râpé et généreusement poivrée, accompagnés de lamelles de joue de porc corse Nustrale
grillées. C’est la prouesse de Sergio
Risdonne, un cuisinier romain formé
notamment chez William Ledeuil et
Michel Rostang, à Paris, qui prépare
des plats méditerranéens et locavores
aux fourneaux de l’hôtel-restaurant de
Pascal Orsini, au sud de Bastia. Et on
ne vous parle pas de la déco années
1950 bien sentie, des chambres de
charme ni de la terrasse luxuriante.
Chez Marie, Bravone, RT 10, Linguizzetta
(Haute-Corse), 04-95-38-81-85. Déjeuner :
25 €. Carte : 35 €. Ouvert le midi, du lundi
au samedi ; le soir, du jeudi au samedi.
LA MEILLEURE TABLE DU SUD
LA MERCERIE
(MARSEILLE,
BOUCHES-DU-RHÔNE)
Pasta carbonara, chez Marie.
Julien et Claire Drouot
(Maison Drouot).
PHOTOS : F.-R. G. - M. BANDASSAK/SDP - V. OVESSIAN/SDP
LA MEILLEURE MAISON
D’HÔTE
MAISON DROUOT
MAUSSANE-LES-ALPILLES
(BOUCHES-DU-RHÔNE)
On a connu Julien et Claire Drouot à
Saint-Rémy-de-Provence. Les voilà à
Maussane-les-Alpilles, dans une
splendide maison de village réaménagée : grand salon-cuisine d’humeur
fifties, chaises Airborne d’André Simard et étagères String chinées, petit
patio avec piscine. Derrière son îlot en
Inox et chêne massif, Julien cuisine
pour 14 couverts, uniquement le soir.
Il déroule un répertoire tout en souplesse, rebondissant sur les légumes
du Jardin des Alpilles, sur la pêche de
Méditerranée et les viandes de Gaby
Gauthier, à Clermont-Ferrand (Puyde-Dôme). Les vins naturels et les desserts de Claire ajoutent au charme de
l’expérience ; à l’étage, deux chambres
assurent des nuits réparatrices…
L’un des gangs les mieux armés de la
restauration a encore frappé. A Marseille, en plein quartier Noailles, la
sommelière québécoise Laura Vidal,
le cuisinier anglais Harry Cummins et
leur complice canadienne Julia Mitton braquent une ancienne mercerie,
installent un comptoir en châtaignier
de 8,50 mètres et une ambiance de cabanon sixties. Dans sa cuisine carrelée de vert céladon, Harry a tissé un
réseau dense de producteurs vertueux et dégaine des assiettes fulminantes. On garde un souvenir ému de
ce remarquable agneau des Alpilles
d’Emmanuel Lafaye aux chairs rosées, escortée d’une purée soyeuse de
champignons et d’herbes amères
cueillies par Jean-Baptiste Alfonso,
dans le Var. Vous pouvez compter sur
Laura pour vous faire glouglouter le
meilleur des vins vivants.
La Mercerie, 9, cours Saint-Louis, Marseille (Ier),
04-91-06-18-44. Formules déjeuner : 23 et
28 €. Menu dîner : 45 € (en 5 services). Fermé
les dimanches soirs, lundis et mardis.
LA MEILLEURE TABLE DU NORD
EMPREINTE
LAMBERSART (NORD)
Dessert glacé à La Mercerie.
Chocolat et sancho vert,
chez Empreinte.
Maison Drouot, 18, impasse Michel-Durand,
Maussane-les-Alpilles (Bouches-du-Rhône),
06-61-07-38-54. Ouvert du mardi au samedi,
au dîner. Réservation possible au déjeuner
de tables à partir de 10 personnes.
Menu unique : 55 €.
Par François-Régis Gaudry, avec Charles Patin O'Coohoon et Jordan Moilim
Une artère chic de la métropole lilloise.
Un ancien estaminet dont les vitraux
d’époque portent l’étoile des brasseurs.
Un nid douillet de 28 couverts tissé de
chêne brut et de cuir brun. Et un couple étonnant. Inès Rodriguez déploie
un éventail de vins naturels et de
bières artisanales et Ismail GuerreGenton cisèle des assiettes percutantes
et hypersensibles au terroir local. On se
souvient de ce pigeon de Steenvoorde
à la bière : poitrine rôtie tendre et rosée,
épatante cuisse enrobée d’une pâte à
tempura, jus d’une abyssale sapidité,
pralin de malt, gel doux-amer de bière.
Façon de laisser son empreinte dans la
gastronomie nordiste.
Empreinte, 170, avenue de l’Hippodrome,
Lambersart (Nord), 03-20-44-00-21.
Formules déjeuner : 33 et 56 €. Menus :
56 et 71 €. Fermé le week-end.
26 DÉCEMBRE 2018 L’EXPRESS
135
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
jeux
Mots croisés
1
2
3
4
Sudoku
5
6
7
8
9
10
11
12
1
1
2
2
3
3
4
4
5
5
6
6
7
7
8
8
9
9
10
10
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
1. Pas des opposants au régime. 2. Soutiens. Qui n’éclate pas.
3. L’insolence des agneaux. Tranchant. Quelque chose qui
coince. 4. Lutte des masses. Brossées. 5. Sans défense. Malade
incurable. 6. Est immuable à l’église. L’araignée s’y accroche.
Permet des rotations. 7. Parcelle. Coule en Italie. 8. Qui fait appel à tous. Un sur cinquante. 9. Termine un livre. Qui ne peut
qu’arriver. Incite à f aire l e gr and saut. 10. L’un dans l’autre.
Ordre donné à un cabot.
Ver
e ticalement
1. Se mettre au pas. Ce n’est pas un amateur. 2. Très faibles.
3. Pour additionner. Partie du méridien. 4. Petite pièce mécanique. Elle éclaire av
vec un flash. 5. On y a quand même les
pieds sur terre. Animaux d’intérieurs. 6. Essences vertes. Vient
d’être. 7. Rivière bretonne. Personnage de la Genèse. 8. Défenseurs du croissant. Ça situe l’action. A S S O R T I M E N T S
R AM E A U
D O U R O
9. Sa vie, c’était Byzance. Point livrées. R U N I V A L E R E
I N S U R G E
E R S E
10. Sur un pli. Passage qui exige de la S C I E U R E T A U
A
T E R
maîtrise. 11. Des habitués des repas de ES LI RL E RS A TI N
C I S E
L
I
M
I
T
A
T
I
F
G
famille. Donné un résultat. 12. PalinPalin
ED E N
E I R E
D E
drome ornais. Réflexions naturelles. A R E T E S O L E I L
S
Solution
olution dunumér o3520
paru le 19 décembre 2018
®
sportcerebral.fr
136
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
9
5
6
7
5
4
1
6
1
4
9
4
7
6
8
1
8
3
12
Horizontalement
Plus de jeux avec
l'application gratuite
Sport Cérébral !
2
1
7
Remplissez la grille av
avec des chiffres de
1 à 9 afin que, dans chaque ligne, chaque
colonne et chaque bloc de 3 cases par 3,
il y ait tous les chiffres de 1 à 9.
S
olution du numéro 3520
Solution
paru le 19 décembre 2018
Société éditrice : Groupe L’Express
SA de 47 150 040 €
Siège social : 2, rue du Général Alain de Boissieu,
75015 Paris.
RCS Paris 552 018 681
Tél. : 01-87-25-85-00
CPPAP n° 0318 c 82839
ISSN n° 0014-5270
Président-directeur général : Clément Delpirou.
Principal actionnaire : SFR Presse.
Conseiller éditorial : Christophe Barbier.
Directeur de la publication : Clément Delpirou.
La rédaction et toute l’équipe de L’Express
sont à retrouver en ligne sur
www.lexpress.fr/contacts
SERVICE ABONNEMENTS
Pour nous contacter
De France : 01-55-56-71-04
Fax : 01-55-56-70-91
De l’étranger : (33-1) 55-56-71-04
Fax : (33-1) 55-56-70-91
Espace Abonnements : www.lexpress.fr
Adresse e-mail : abonnements@lexpress.fr
Adresse postale : L’Express, service abonnements,
4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex.
Tarifs abonnement
1 an, 52 numéros : 104 € (TVA 2,10 %).
Union du Nord et Suisse : 145,60 €.
Autres pays européens : 153,40 €.
Afrique : 137,80 €. Etats-Unis : 156 €.
Amérique (hors Etats-Unis), Asie, Océanie, TOM : 182 €.
Boutique abonnés : www.lexpress.fr/boutique
Conformément à la Loi informatique et libertés
du 6 janvier 1978, les abonnés disposent d’un droit
d’accès et de rectification des informations qu’ils ont
transmises, en adressant un courrier au service
diffusion de L’Express à l’adresse postale ci-dessus.
Les informations requises sont nécessaires au Groupe
8
6
3
352 789 416
647 135 892
819 426 375
536 214 987
984 657 123
271 398 564
795 842 631
423 961 758
168 573 249
L’Express pour la mise en place de leur abonnement.
Elles pourront être cédées à des organismes extérieurs
sauf opposition par courrier adressé au Groupe
L’Express à l’adresse postale ci-dessus.
Service diffuseurs n° vert : 0 805 01 4000
Imprimé en France (Printed in France) : Maury
imprimeur SA (45330 Malesherbes). Service de l’AFP
et d’AP. Accords spéciaux avec New York Times,
Los Angeles Times et Washington Post. Copyright 2004
SA Groupe L’Express. Sauf dans les cas où elle est
autorisée expressément par la loi et les conventions
internationales, toute reproduction, totale
ou partielle, du présent numéro est interdite
et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les
articles 425 et suivants du Code pénal. Droits réservés
ADAGP pour les œuvres de ses membres. L’Express
est membre actif de l’ARPP et s’engage à suivre ses avis.
Il s’efforce de lui-même d’éliminer de ses colonnes
la publicité mensongère, fallacieuse ou trompeuse.
Si cependant ses lecteurs avaient des réclamations
à formuler, il leur recommande d’écrire, pour les
annonces classées, au journal et, pour la publicité
commerciale, à l’ARPP (Autorité de régulation
professionnelle de la publicité), 23, rue AugusteVacquerie F-75116 Paris.
Abonnez-vous au 01 55 56 71 04
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE STYLE DE…
Par Christophe Carrière
styles
… ARTURO
BRACHETTI
SOLO
à l’Anthéa (Antibes),
le 10 janvier au Pasino
(La Grande-Motte).
 Du 30 janvier
au 3 février au
Comédia (Paris Xe).
I
l a 61 ans, dont quarante passés à
brûler les planches, épatant les
publics du monde entier avec ses
transformations éclairs. Ce Fregoli
des temps modernes, Italien au débit
de mitraillette, ni ne se lasse, ni ne se
fatigue, de retour avec un one-manshow où, à travers 60 personnages, il
convoque ses souvenirs d’enfance.
Pour un homme officiellement atteint
du syndrome de Peter Pan, cela ne
manque pas de style.
l’express Quel est votre style
de transformation préféré ?
Arturo Brachetti Impossible d’en privilégier un. Je me suis lancé il y a quarante ans avec six personnages, j’en ai
aujourd’hui 450 en magasin ! Dans ce
nouveau spectacle, je retourne dans la
maison de mon enfance, et chaque
pièce correspond à un univers. Dans
la chambre des enfants, je deviens
Aladin, Shrek, Cendrillon ou la Reine
des neiges ! Dans la pièce où on écoute
de la musique, je suis Pavarotti, Elvis
Presley, Madonna, les Beatles ! Il y a
aussi la pièce télé, avec ses héros de
séries comme Wonder Woman ou
Sherlock Holmes… Autant de costumes qui seront ensuite remisés avec
les autres dans un entrepôt. Quand j’y
138
L’EXPRESS 26 DÉCEMBRE 2018
vais, je les regarde comme on s’attarde
sur de vieilles photos. Ce ne sont pas
des personnages, mais des souvenirs.
Le costume fait-il le style ?
L’important n’est pas le costume mais
l’âme. Chaque personnage a une vibration et une énergie différentes.
Quand je fais des anonymes, je suis
dans une cuisine napolitaine, je deviens le mari, la femme et même la
grand-mère. Ils entrent, sortent, se
parlent… Le cuisinier est gros, la
femme nerveuse, la serveuse marrante, la vieille méchante… Je dois
faire en sorte que le spectateur comprenne de qui il s’agit au premier coup
d’œil, par l’attitude, la gestuelle…
L’âme, quoi !
Quel style d’enfant étiez-vous ?
Timide et rachitique. Merci au prêtre
passionné de magie qui, en me faisant
participer à ses tours, m’a… transformé. A 13 ans, alors que je ne jouais
pas plus au foot que je ne faisais de la
gym, systématiquement mis à l’écart,
j’ai commencé à me déguiser pour
étayer les numéros de prestidigitation. Ça m’a donné une telle force ! Ce
que je vis aujourd’hui, c’est comme
une revanche sociale sur ceux qui se
P. RANZANI/SDP
 Du 7 au 9 janvier
moquaient de moi et qui sont devenus gris et tristes.
A quel moment la houppette est-elle
devenue votre style de coiffure ?
Il y a vingt ans. Je jouais un elfe dans
Le Songe d’une nuit d’été et on m’a demandé d’arborer une coupe bizarre.
J’ai mis du gel sur une petite couette
et tout le monde a adoré. Je devais la
garder. L’homme aux mille visages
avait enfin un visage ! Jusque-là, je
passais à la télé mais on ne me reconnaissait pas. Quand je suis revenu à
Paris, en 2000, les gens s’écriaient :
« Mais oui ! C’est l’Italien avec la tour
Eiffel sur la tête ! »
Quand vous n’êtes pas sur scène,
que se passe-t-il ?
Pas grand-chose. Je n’ai pas d’enfant
car je n’aurais pas le temps de m’en occuper. C’est un choix. Mon métier est
une vocation et donne un sens à ma
vie tout entière. Pour moi, une journée
sans spectacle est une journée gâchée.
Je suis de mieux en mieux dans ma
peau, au point de ne même plus avoir
peur de la mort. Chaque anniversaire
rapproche du trépas, mais cela n’a aucune importance quand votre vie est
un beau voyage.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
12
Размер файла
30 170 Кб
Теги
L'Express
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа