close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Rustica N°2558 Du 4 au 10 Janvier 2019-compressed

код для вставкиСкачать
VOTRE SEMAINE
AU JARDIN
✽ Tester les graines potagères ✽ Semer au chaud les choux-fleurs
✽ Bricoler un déchausse-botte malin ✽ Planter les bulbes printaniers
Le magazine n°1 du jardinage au naturel
Le domaine
du Rayol,
ode à la
Méditerrannée
Recettes et
menus aux fruits
confits
DOSSIER JARDIN
Soins et
conseils pour
32 plantes
BIEN-ÊTRE
d’intérieur
✽ Éliminer les effets
NOUVELLES RUBRIQUES
✽ Vie pratique : vaincre les taches tenaces
✽ Animaux : se méfier du chocolat !
✽ Terroir : le pays de Brive cultive le goût
des excès alimentaires
et retrouver la forme
Du 4 au 10 janvier 2019
L 11850 - 2558 - F: 2,50 €
Belg. : 2,80 €
n° 2558 semaine du 4 au 10 janvier 2019
SOMMAIRE
4 ACTUALITÉS
8 HOMMAGE À NICOLAS,
LE JARDINIER
9 À FAIRE AU JARDIN
CETTE SEMAINE
Potager l Je teste mes graines
l Je commande mes semences
l Je recycle le carton Coin
du bricoleur l Je construis un
tire-botte Fleurs l Je plante des
jacinthes, narcisses et tulipes…
SHUTTERSTOCK
Le domaine
du Rayol p.28
Dans le Var, les plantes issues
de climats de type méditerranéen
ont été réunies face à la mer.
19 DOSSIER : les plantes
exotiques d’intérieur
Orchidées à chouchouter
fleur-de-lune…
à acclimater l Tillandsia,
vriéséra… à apprivoiser l Tiaré,
ylang-ylang… à collectionner
l
l Guzmania,
Les fruits confits p.32
À l’origine, l’art du confisage fut
inventé pour conserver les fruits. Ces
friandises, que l’on glisse dans
les pâtes, subliment les gâteaux.
28 JARDIN D’ICI
SARSMIS/SHUTTERSTOCK
Petit détour au Rayol,
où la Méditerranée rayonne
32 DE LA TERRE À LA TABLE
l Les
fruits confits
menus de la semaine
l 6 recettes de saison
l Vos
Nouvelles rubriques
Tropicale
symphonie p.19
38 BIEN-ÊTRE
Se remettre des excès
41 VIE PRATIQUE
De culture facile, ces plantes venues
de contrées lointaines illumineront
votre intérieur contre quelques soins.
Droits, maison et consommation
F. STRAUSS/GAP PHOTOS
42 ANIMAUX
Gare aux chocolats !
43 TERROIR
Le pays de Brive
44 AGENDA
Animaux p.42
46 COURRIER
Ne laissez pas Minet et Médor
croquer du chocolat ! Leur santé
est en danger.
48 JEUX
SHUTTERSTOCK
47 CARNET D’ADRESSES
ABONNEZ-VOUS VITE ! RENDEZ-VOUS p. 49
Photos couv. : Sornram Yamtanom (phalaénopsis) et Rosshelen/Shutterstock ).
Ce numéro comporte un encart abonnement dans les exemplaires destinés aux kiosques et un marque page en 3D sur une sélection d’abonnés.
3
Le palmarium,
la plus ancienne des
serres, date de 1895.
LE BILLET
Alain Delavie
Directeur
des rédactions
Plantes de Nantes
R. ROUTIER/VILLE DE NANTES/JARDIN DES PLANTES
En constante évolution
Le jardin des Plantes de Nantes (44) a rencontré un fort succès
grâce à ses collections botaniques et ses animations.
E
n 2018, plus de 2,3 millions de visiteurs ! Le jardin des Plantes de Nantes,
7 ha situés en plein centre-ville, a battu son record de fréquentation cette
année. Les visiteurs sont deux fois plus nombreux qu’il y a dix ans. La recette
de ce succès ? Une entrée gratuite, de magnifiques collections botaniques
dont celle de camélias et la plantation de 140 000 végétaux. Les Nantais et les
touristes sont séduits. Ces derniers représentent, d’ailleurs, près de 50 % des
visiteurs. Les animations, comme les nuits dans le parc, ou les statues et aires
de jeu de l’illustrateur Claude Ponti, ont contribué à attirer ces foules.
L’œil sur la mangeoire
Depuis cinq ans, les chercheurs du
Muséum national d’histoire naturelle
de Paris recueillent les observations
des jardiniers pour comprendre le
comportement des oiseaux lorsqu’ils
se retrouvent à la mangeoire. Vous
avez jusqu’au 31 mars pour les aider.
Il vous suffit de télécharger sur votre
téléphone l’application BirdLab, un
jeu gratuit de sciences participatives.
4
n° 2558 du 4 janvier 2019
Cette année, les paniers sont restés
vides ou presque. La sécheresse a été
trop forte pour que les champignons
poussent en nombre. Peu de cèpes
donc… mais beaucoup d’intoxications !
Près de 250 cas d’empoisonnements
ont été enregistrés au mois de
novembre par les centres antipoison.
Lactaire
odorant.
F. MARRE/RUSTICA
Chardonnerets élégants.
C. HOCHET/RUSTICA
DE BIEN RARES
CHAMPIGNONS
J’espère que vous avez passé
de joyeuses fêtes de fin
d’année et que ces premiers
jours de janvier s’annoncent
tout aussi réjouissants.
Permettez-moi, au nom de
toute la rédaction, de vous
adresser mes vœux les plus
chaleureux de bonheur, de
santé et de prospérité pour
cette nouvelle année. Avec
ce premier numéro de 2019,
vous allez découvrir quelques
nouveautés. Dans les pages
de votre magazine préféré,
vous retrouverez quatre
rubriques multithématiques :
bien-être, animaux, terroir et
vie pratique. La plupart du
temps sur une page chacune
mais, de temps à autre, selon
les nécessités de l’actualité et
de la saison, sur trois pages
pour l’une d’entre elles.
Plus de rubriques chaque
semaine, donc, pour vous
apporter plus de contenus
pratiques. Car, plus que
jamais, Rustica se veut votre
compagnon bienveillant
dans un environnement
trop souvent perturbé. Belle
et heureuse année 2019 !
F. MARRE/RUSTICA
Vos actualités
Un sol vivant !
Chez votre marchand de journaux
Actus livres
Se régaler chaque jour
Paradis végétaux
La photographe australienne
Claire Takacs nous emporte
dans 70 jardins à travers
le monde, créés suivant une
approche naturaliste.
Jardins de rêve, Claire Takacs,
Delachaux et Niestlé éditeur,
304 p., 34,90 €.
Laurent Mariotte reprend le
principe “un jour/un plat” qui
a fait le succès de l’almanach, et
propose 365 nouvelles recettes.
Mieux manger toute l’année,
Laurent Mariotte, Solar
éditions, 480 p., 19,90 €.
Comprendre le chat
Lætitia Barlerin revient sur les
idées fausses que se font
souvent les humains à propos
de leurs minets. Un bon
moyen de décrypter le
comportement des félins.
Chats, tout ce qu’ils essaient de
nous dire, Lætitia Barlerin,
Albin Michel, 208 p., 12,50 €.
Plus vrai que nature
Que planter en terre argileuse et à l’ombre ? Comment
associer les couleurs ? Combien de plantes installer ?
La création d’un massif qui présente un intérêt tout
au long de l’année n’est pas chose aisée. Paysagiste
anglaise, Christine Breier explique en pratique la
création des massifs fleuris faciles à entretenir.
Et le temps des semis et plantations va vite arriver.
Aménager des massifs fleuris au fil des
saisons, du rêve à la réalisation,
Christine Breier, Delachaux & Niestlé, 180 p., 24,90 €.
DES FLORAISONS
SPECTACULAIRES
Après un premier ouvrage, Le Jardin du
Pellinec, la diversité en beauté, prix
Redouté 2014, Gérard Jean avait récidivé
avec L’Émouvante Beauté des feuilles,
grand prix Lire au jardin, à Versailles (78),
en 2016. Il revient avec un nouveau livre
magnifique. Il présente cette fois les plus
belles floraisons du jardin de Pellinec situé
à Penvénan (22). Une réussite.
Fleurs théâtrales au jardin de Pellinec,
Gérard Jean, Ulmer, 192 p., 32 €.
6
n° 2558 du 4 janvier 2019
Soins nature
Alimentation, aromathérapie,
phytothérapie, homéopathie…
ce guide pratique présente plus
de 350 recettes et 100 plantes
pour soigner petits et grands.
Le Guide familial de la
naturopathie, R. Frély, A. Tardif,
C. Saint-Béat, éditions Mango,
384 p., 19,95 €.
Un robot et des chefs
Le succès du Thermomix ne
se dément pas. Même les
grands chefs s’y sont mis et
ont revisité leurs recettes.
Un chef dans ma cuisine
avec Thermomix, Larousse,
288 p., 34,95 €.
F. MARRE/RUSTICA
DES PLATES-BANDES
DE TOUTE BEAUTÉ
Ses réalisations sont connues
et reconnues. Livia Cetti
partage ici les secrets de
fabrication de ses fleurs en
papier. Elle propose 25 modèles
de plantes, pas-à-pas en
photos, gabarits et explications
détaillées.. À tester !
Fleurs en papier, Livia Cetti, Les
éditions de Saxe, 192 p., 24,90 €.
Nouveau
Chez votre marchand de journaux
Hommage
La vie passionnée d’un jardinier-journaliste
Nicolas le Jardinier, ancien rédacteur en chef de Rustica, s’en east allé à l’âge de 89 ans.
Il laisse le souvenir d’un expert qui a su transmettre son savoir toute sa vie. ☙ David-Manuel Fouillé
À GAUCHE : DOLMAIRE/TF1/SIPA - À DROITE : C. HOCHET/RUSTICA
Commandeur du
Mérite agricole,
Nicolas le Jardinier
fut également
promu commandeur
de l’ordre national
du Mérite.
R
aymond Mondet,
plus connu sous le
nom de Nicolas le
Jardinier, est décédé le 21 novembre dernier à Montreuil
(93), à quelques kilomètres
de Romainville (93) où il n’a
cessé de jardiner. “Mon père
voulait que je sois ministre”,
aimait-il à rappeler. Il fit
mieux : il devint un grand
jardinier ! Diplômé de l’école
du Breuil (75), il commence
sa carrière comme professeur d’horticulture et rejoint
Rustica en 1954. Il n’a alors
que 26 ans. “Tout ce que
j’écris, je le pratique moimême”, proclamait-il. En
1959, il prend la tête de la
rédaction et transforme le
8
n° 2558 du 4 janvier 2019
Journal universel de la campagne qu’était alors le magazine pour en faire Rustica.
S’il était toujours avenant et
souriant, c’était aussi un
homme de conviction et de
foi. Bien des éditos ont fait
réagir les lecteurs. Il prit ainsi
parti pour Mai 68. Il fut, par
ailleurs, un ardent défenseur
du fleurissement de la
France. En 1970, Raymond
devint Nicolas le Jardinier et
intervient sur Europe 1.
En 1978, il quitte la rédaction
en chef du journal pour diriger les éditions Rustica (La
Maison rustique) et se fait
connaître à la télé grâce à La
Maison de TF1, avec Évelyne
Dhéliat, et au Jardin de
Nicolas, puis il rejoint la Cinq.
Son exigence de qualité, de
véracité et de praticité a marqué profondément votre
magazine. Une empreinte
qui ne s’effacera pas.
PASCUCCI/TF1/SIPA
Eugénie Dussaud, la créatrice
de Rustica, l’embauche en 1954.
Il sera rédacteur en chef
du magazine de 1959 à 1978.
Pour les stars (ici, Dorothée), aller chez Nicolas c’était
trouver un monde sans télé ni frigo. Il vivait à l’ancienne…
La derni•re chronique de Nicolas
Au final
Faisant le point, à défaut de trouver le
sommeil, j’ai résolu d’interrompre mes
chroniques. Elles m’ont permis de tout
relater. Tenir tête à la terre de quatre
grands jardins suppose enthousiasme et
santé. L’âge m’autorise à limiter l’effort
physique tandis qu’il assurait ma mobilité. À eux seuls, les arbres fruitiers (taille,
entretien, récolte) occuperont. Légumes
et fleurs voudront des soins attentifs et
des arrosages limitants. S’user à refuser
les évidences est superflu. La passion
jardinière m’a donné beaucoup de plaisirs à défaut de sagesse. Les jachères
d’engrais vert vont occuper du territoire.
Pour continuer d’écrire, il eût fallu se
répéter. À Dieu ne plaise ! Le repos de la
terre préparera, pour les jeunes, de nouvelles récoltes. C’est la réconfortante
leçon de la vie qui passe.
Nicolas quitte la
Après deux accidents cardiaques,
pour Rustica chaque
télévision mais continue à écrire
ît le 5 août 2009.
para
e
niqu
chro
semaine. Sa dernière
Potager
10
p.
Le coin du
bricoleur
12
p.
Fleurs
14
p.
Jardiner
autrement
15
p.
Jardiner
avec
la lune
17
p.
Fiches
à
conserver
18
p.
cette semaine
BG/RUSTICA
NETTOYER
LES HELLÉBORES
Point de coupe drastique pour
nettoyer les roses de Noël !
Toilettez-les en retirant les feuilles
tachées ou malades, et celles
qui pourrissent sous les nouvelles
pousses, qui abritent les boutons
floraux. Une coupe trop sévère
condamnerait la future floraison.
N’oubliez pas de pailler le pied
pour nourrir la touffe.
9
Préparez vos
commandes de
semences
sur internet.
Pas-à-pas
F. MARRE/RUSTICA
TESTER LES GRAINES
AVANT LES SEMIS
F. MARRE/RUSTICA
Humidifiez copieusement, par
vaporisation, du coton hydrophile
dans une coupelle. Utilisez
pour ce faire de l’eau minérale.
VEILLEZ AU GRAIN POUR 2019…
F. MARRE/RUSTICA
Pendant l’hiver, après la réflexion sur vos besoins pour les futurs
semis, vient le temps de l’approvisionnement.
F. MARRE/RUSTICA
Déposez délicatement, avec
une pince à épiler, les graines
une à une sur le coton pour les
tester. Une dizaine va suffire.
Recouvrez la coupelle d’un film
étirable transparent : l’humidité
et la chaleur seront maintenues
pour la germination.
10
n° 2558 du 4 janvier 2019
N
ous voici au cœur de
la mauvaise saison,
l’occasion de sortir son cahier potager sur lequel ont
été notées les cultures de
l’année précédente. Un petit bilan et une liste des
légumes envisagés pour la
saison 2019 sont dressés.
Il faut aussi faire l’inventaire des stocks, vérifier les
dates de germination et,
éventuellement, pratiquer
un test (voir ci-contre).
L’impatience est grande
d’essayer des nouveautés
jamais tentées au potager.
On peut rester fidèle à son
fournisseur de graines tout
en explorant d’autres
pistes, comme des semenciers bio qui se sont spécialisés. Le retour de variétés
anciennes a considérablement ouvert le champ des
découvertes, mais des tests
de culture s’avèrent nécessaires, car ces sélections
sont, initialement, liées à
un terroir. Maîtriser les
techniques de récolte de
graines permet à ces variétés anciennes de se reproduire et de s’adapter
génétiquement au jardin.
Tout semencier possède
aujourd’hui une boutique sur internet, mais bon
nombre ont gardé la formule du catalogue papier
qu’il est agréable de feuilleter et d’annoter. La disponibilité de certains légumes
peut être faible, aussi ne tardez pas trop pour passer vos
commandes. La loi autorise
des échanges de graines
au sein d’associations de
jardiniers et de grainothèques. Seul le commerce
de semences est soumis à
une stricte législation. Ces
échanges permettent de
trouver, dans sa zone géographique, des graines
plus adaptées.
Catalogue
officiel
Créé en 1932, il est géré
par le Geves. Il s’agit
d’une liste de variétés
de céréales, de légumes
ou de fruits destinées
à la commercialisation.
Des droits et des critères
gèrent l’inscription des
plantes à ce catalogue.
Bons réflexes
LAISSEZ PARLER
LA POUDRE…
E. BRENCKLÉ/RUSTICA/JARDIN POTAGER DE LA BORDE
EN HIVER, QUE
LA BUTTE EST BELLE !
Lorsque les asperges sont récoltées
vertes, la butte de terre n’est pas
nécessaire. Elle permet, en
revanche, aux asperges de pousser
sans lumière et d’être consommées
blanches et longues. Repérez le
rang à l’aide de quelques piquets et
réalisez un monticule de terre
légère, plutôt sableuse, sur une
largeur de 80 cm et une hauteur
de 30 cm. Bombée en région
pluvieuse, la levée de terre est plutôt
plate en région plus sèche.
Apporter du compost et du fumier sur les parcelles vides. Aérer
les serres et les châssis si le temps se radoucit. Couvrir les parcelles de
feuilles mortes compostées. Vérifier les attaches dans les tunnels.
Mesurer la température de la couche chaude et du compost. Protéger les châssis des grands froids avec un paillasson. Pailler les légumes en place. Récolter la mâche, les poireaux et les choux d’hiver. Textes : Jean-Yves Meignen, Karin Maucotel, Patricia Kadijevic (p. 9)
Bon à savoir
FAIRE UN CARTON
AU COMPOST
Les cartons d’emballage
recyclés au compost doivent être
sans impression couleur ni ruban
adhésif. Riche en carbone, cette
matière sèche compense les
apports importants de matières
fraîches. Les cartons sont
réduits en morceaux et intégrés
par couches ou mélangés.
F. MARRE/RUSTICA/JARDIN LES FONTAINE
Filtrez le compost
pour un matériau fin.
V. QUÉANT/RUSTICA
Comme pour d’autres légumesracines mis en jauge ou
en silo dans du sable humide,
une inspection s’impose.
Un manque de fraîcheur peut
provoquer un dessèchement et,
à l’inverse, trop d’eau stagnante
entraîne des pourritures.
E. BRENCKLÉ/RUSTICA/JARDINS DE L’ABBAYE DE
Il est très important
d’avoir dans son
compost des éléments
ligneux riches en
carbone, sous forme de
rameaux d’arbres ou
d’arbustes, coupés en
morceaux. Après 6 mois
de compostage,
certains débris du
compost sont très
fragmentés, alors que
d’autres restent
grossiers. L’utilisation
de ces déchets en
amendement de sol,
pour réaliser des semis,
nécessite un tamisage.
Les éléments grossiers
retournent ensuite
dans le compost en
cours de fabrication.
INSPECTEZ
LES RADIS NOIRS
11
32 € pour ce modèle de 45 x
Conseils pratiques
LE MATÉRIEL
– 2 brosses de ménage à
récurer à poils durs, sur
socle en bois de hêtre huilé
certifié FSC, L. 21,5 x
l. 5 cm, dimension des
poils 2,5 à 3 cm, à 9 € env.
– 1 planche en bois de
hêtre ou de contreplaqué
marine L. 45 x l. 30 cm, ép.
28 mm, 7 € env.
– 1 pot de peinture teinte
noyer pour menuiserie
extérieure, 1 l à 9 € env.
TIRE-BOTTE MALIN
Enlever ses bottes au retour du jardin n’est pas chose aisée, foi de
jardinier ! Un tire-botte fait maison vous y aidera grandement.
La préparation
Les modes de vie évoluent et certains accessoires de la vie quotidienne n’ont
plus court, à l’image du traditionnel tirebotte qui trônait dans les vestibules de
nos aïeux. C’est regrettable, car cet équipement désuet relégué aux oubliettes
est pourtant bien utile au jardinier. Il
lui évite de se baisser et de se contorsionner lorsqu’il faut se déchausser, et
de recouvrir ses chaussettes ou ses mains
de boue. Désormais, avec deux brosses
et une planche, le tour est joué !
1
2
3
4
OÙ L’INSTALLER ?
Ce modèle en bois est destiné
à l’intérieur, contrairement
à ceux en acier ou en fonte qui
peuvent rester dehors par tous
les temps. Il faut donc le placer
dans le local – garage, atelier,
entrée – qui sert à se déchausser
et à se dévêtir. Sur un sol en
grès cérame ou en carrelage,
la pose de patins en caoutchouc
évitera que le tire-botte ne
glisse lors de son utilisation.
12
n° 2558 du 4 janvier 2019
Les étapes
1. Dessin du gabarit. Sur
une planche de 43 x 30 x
2,8 cm, placez les deux
brosses sur l’un des côtés,
puis esquissez une encoche correspondant à la
largeur moyenne d’un talon de chaussure de taille
38 à 42, soit 8 à 10 cm. À
côté de cette encoche, dessinez au crayon deux
droites à 5 cm du bord destiné à affiner l’aspect de
l’ouvrage.
2. Coupe de la planche.
Munissez-vous d’une scie
sauteuse et découpez la
planche en suivant les
marques. Conservez l’un
des fragments de bois qui
servira de cale pour rehausser l’objet. À l’aide
d’une feuille de papier de
verre, polissez les tranches
pour éliminer les échardes
et chanfreiner les angles.
3. Installation de la cale.
Au revers de la planche, du
côté de l’encoche et à 5 cm
Textes : Pierre Nessmann.
de celle-ci, vissez en deux
ou trois points la cale de
bois d’une largeur de 5 cm,
puis badigeonnez avec une
peinture ton noyer pour
menuiserie extérieure.
4. Fixation des brosses.
Sur l’un des côtés, vissez
la première brosse à plat
et sur l’autre, la seconde
sur le chant. Utilisez 4 ou
5 vis réparties sur toute
la surface pour assembler
solidement ces frottoirs
sur leur socle.
FLORA PRESS/H. NOACK/BIOSPHOTO
BON À SAVOIR
Pour le socle, qui sera fortement
sollicité en étant maintenu au sol
pour permettre d’extraire le pied
de la botte, utilisez une planche
d’une épaisseur minimale de
28 mm. Choisissez une essence
à bois dense, comme le hêtre
ou un contreplaqué marine, tous
deux adaptés aux atmosphères
humides. Un badigeon avec
un vernis teinté pour menuiserie
extérieure protégera l’ouvrage
de l’eau et de la terre humide.
FLORA PRESS/H. NOACK/BIOSPHOTO
COMBIEN DE TEMPS?
Comptez 2 heures.
POINT D’APPUI
Placez le tire-botte à proximité
d’une rambarde ou d’un mur
afin de ne pas être déséquilibré
lors du déchaussement. Pour
l’équilibre du tire-botte, sachez
que plus le socle est large,
meilleure est sa stabilité. Enfin, si
vos bottes sont vraiment pleines
de boue, enlevez la première
botte avec le bout de la seconde
pour ne pas salir la planche.
30 cm
Les brosses aux
poils durs en fibre
végétale nettoient
la semelle de la botte
de chaque côté.
13
Nous aimons
Enfoncez en terre plus
ou moins profondément
le plantoir à bulbes. Pour
les jacinthes, narcisses
et tulipes, il faut prévoir
10 à 15 cm.
DES BULBES
EN VASE CLOS
PHOTOS : BG/RUSTICA
Ces narcisses ‘Totus Albus’ se
cultivent très facilement. Placez
une couche de billes de verre
colorées dans un vase, les bulbes
bien serrés, et une autre couche
de graviers pour les maintenir.
Versez de l’eau et maintenez le
niveau sous les bulbes.
Les tuniques des
bulbes les protègent
du dessèchement.
Conservez-les !
1
BAUMAUX
DERNIÈRE LIGNE DROITE
POUR L’OIGNON PRINTANIER
Conseil de pro
PLANTATION À LA
BONNE PROFONDEUR
VISIONS PICTURES/BIOSPHOTO
Plus les bulbes sont petits,
moins ils s’enterrent. Comptez
de deux à trois fois leur hauteur.
Jacinthes, narcisses et tulipes se
placent donc au fond d’un pot,
sur une couche de 5 à 8 cm de
terreau; les crocus, perce-neige,
muscaris proches de la surface.
14
n° 2558 du 4 janvier 2019
S
i vous retrouvez une caissette de bulbes stockés depuis le
printemps dernier que vous n’avez pas plantés cet automne,
n’attendez pas plus longtemps pour les mettre en terre. Seule
condition : le sol ne doit pas être gelé ou gorgé d’eau.
Éliminez les oignons qui ont noirci, sont moisis ou trop
mous, ils ne donneront pas de belles fleurs. Sachez que les
jacinthes, les narcisses et les tulipes fleuriront cependant en
retard. Dans un premier temps, le froid va stopper la dormance (repos) des oignons. Ensuite, ils vont s’enraciner, puis
développer hors de terre des feuilles et des fleurs.
Utilisez un plantoir à bulbes pour obtenir des trous à fond plat
afin que la base des bulbes soit bien en contact avec la terre. Ouvrez
des trous dans une pelouse (photo 1) ou dans un massif. Groupez
plusieurs bulbes, de 5 à 10, pour un bel effet. Écartez les oignons
de jacinthes, de narcisses ou de tulipes de 10 à 15 cm. Laissez
la carotte de terre prélevée dans le plantoir et posez le bulbe
au fond du trou (photo 2). Replacez par-dessus le boudin de
terre en écartant les deux mâchoires (photo 3). Ce n’est pas la
peine d’arroser, le sol est assez humide. Repérez les endroits
pour ne pas abîmer les bulbes avant leur sortie.
2
3
Cueillir les roses de Noël et les poser dans une coupe d’eau dans la
maison. Planter des rosiers à fruits décoratifs. Semer des œillets
de Chine, des gazanias, des pélargoniums et des pétunias. Pailler les
camélias et les rhododendrons. Surveiller les plantes et les protéger
contre le froid et l’humidité. Raser les bambous nains. Épandre du
compost dans les plates-bandes, les massifs et les rocailles.
Textes : Thérèse Trédoulat et Karin Maucotel.
Un sachet de 50 g suffit
pour un grand pot
de 50 cm de diamètre.
À savoir
F. STRAUSS/BIOSPHOTO
Marque : La Belle Bouse
Composition : 100 % de fumier
de bovin séché.
Contenance : sachet de 50 g
unidose, de 250 ou 500 g.
Type d’application :
épandre une dose de granulés
à la surface du sol et griffer pour
l’enfouir légèrement. Une
application nourrit le sol pendant
approximativement 3 mois. Quand appliquer : 3 fois par an
selon les besoins (au printemps,
en été et en automne).
Où l’utiliser : sur le balcon ou sur
la terrasse (en jardinerie ou potée).
Certification : Nature & Progrès.
Utilisable en agriculture biologique.
Comment le conserver :
pendant un an, dans un placard à
l’abri de la lumière et de l’humidité.
Prix : variable selon le sachet,
3 €, 7 € et 12 € env., ou 2 € env.
les 100 g en vrac.
CHANTEZ LA BOUSE SUR LE BALCON !
Loin des champs arrosés aux pesticides, des vaches de Haute-Savoie
nous permettent d’enrichir nos plantes d’intérieur et balcons.
L
es bouses laissées dans nos prai- pas en contact avec des champs traités
ries sont des lieux de vie pour des et l’herbe qu’elles ingèrent n’est par
milliers d’insectes stercoraires et copro- conséquent pas contaminée.
phages (qui vivent dans les excréments Mais l’utilisation de la bouse doit se faire
et s’en nourrissent). Une vache adulte sous conditions… Fraîche et enfouie, elle
en produit ainsi en moyenne 12 par jour. risque de brûler les racines de vos cultures –
Une fois leurs déjections émises, il ne elle est donc à éviter sous cette forme –,
faut que 3,6 s pour que les premiers in- et sa décomposition dégage beaucoup
sectes opportunistes montrent le bout de chaleur (plus de 55 °C). Voilà pourquoi
de leurs pattes !
elle doit être utilisée sèche ou alors diluée
dans de l’eau. Sa meilleure
Cette provende pour les
insectes est un excellent
utilisation reste le fumier
fertilisant, pourvu qu’il ne
après compostage ou séLa bouse est un lieu
soit pas issu de vaches
chage. Il est alors exempt
de vie à part entière.
ayant brouté dans des
d’éléments pathogènes. Ce
Les mouches pondent
champs arrosés de pestifumier sera alors enfoui par
dans la matière fraîche.
cides ou à proximité Une fois qu’elle est sèche, un léger griffage de surface
d’autres cultures inten- différents coléoptères se
afin de nourrir la terre deux
sives. Les ruminants de La nourrissent des asticots.
ou trois fois par an selon le
C’est aussi le lieu
Belle Bouse fournissent du
type de culture. Le condide reproduction d’autres
lait bio en Haute-Savoie,
tionnement de La Belle
insectes. Comme
dans la région de Beaufort :
Bouse le rend idéal pour les
une ville miniature !
en altitude, elles ne sont
petites surfaces urbaines.
Notre avis
Son conditionnement adapté
permet à tous les citadins
d’avoir la dose adéquate
pour leurs petites surfaces
et de pouvoir stocker
les emballages facilement.
Sèche, la bouse de vache
peut être utilisée facilement
sans risque de brûler les
racines. À noter : elle n’est
pas odorante !
Utilisable en agriculture
biologique, elle provient
de vaches laitières élevées
en bio en Haute-Savoie.
Textes : Patricia Kadijevic.
SP
Nursery
15
JARDINER
autrement
Équipez-vous
UN TRÈS BIO SEAU !
JARDINS ANIMÉS
C. RAFFAUD/SYSTEME D
Pour éviter les va-et-vient
quotidiens jusqu’au tas de
compost, ce petit seau d’une
contenance de 5 l permet
de stocker vos déchets durant
plusieurs jours. Son couvercle
amovible et bien étanche
possède un dispositif spécial
antiodeurs, qui comprend
un filtre à charbon à changer
régulièrement. Sans aucune
nuisance, le seau peut ainsi
demeurer dans la cuisine
ou même être utilisé en tant
que poubelle de table si
vous ne faites pas de compost.
Bioseau de cuisine antiodeur.
Prix : à partir de 9 € env.
QUAND IL DEVIENT NÉCESSAIRE
DE FAIRE MATÉRIEL COMMUN
Quand la mutualisation des moyens réduit les coûts et accroît
l’efficacité, il peut devenir intéressant d’envisager de gros travaux.
P
our réparer, aplanir,
mettre en culture un
terrain dégradé par des engins de terrassement, vous
pouvez acheter du petit matériel et procéder par zone,
de façon répétée, ou utiliser
un tracteur avec des outils
adaptés (sous-soleuse, vibroculteur, etc.).
Négocier ce service avec un
agriculteur est courant. S’il
faut entretenir une prairie,
PAUL SMART ARTISAN STUDIOS LIMITED/SP
ON AIME
- Sa poignée de transport
et son couvercle totalement
amovible le rendent facile à
remplir et à vider.
- Sa matière lisse et sa forme
évasée vers le haut permettent
un nettoyage rapide
et efficace du récipient.
16
n° 2558 du 4 janvier 2019
Louer un broyeur de
végétaux professionnel
est très vite coûteux…
le travail peut s’échanger
alors contre une partie du
produit de la fauche. De
même, si l’on prend en
compte les services rendus
par le BRF, un broyeur domestique se révèle vite insuffisant au jardin. En
s’organisant, il est bien plus
intéressant de louer à plusieurs un modèle semi-professionnel, par exemple le
temps d’un week-end.
Mais si un endroit de stockage est disponible, un
achat neuf ou d’occasion devient envisageable, surtout
si l’équipe de jardiniers
compte un bon bricoleur capable d’assurer de petites
réparations. Continuez toutefois à œuvrer en groupe :
vous favoriserez la convivialité plutôt que la suspicion
et les disputes en cas de
casse ou de panne...
Réaliser une mare et un poulailler. Produire du BRF avec les déchets
de taille, arbres fruitiers, arbustes d’ornement et conifères. Planter un
verger d’arbres de plein vent. Réserver des troncs d’arbres, des branchages, du compost en quantité pour les futures buttes. Penser votre jar-
din selon les principes de la permaculture avec les zones nécessaires.
Imaginer des coins à plantes mellifères pour les insectes butineurs...
Textes : Annie Lagueyrie, Karin Maucotel.
JARDINER
avec la lune
Le bon geste
“Neige en janvier vaut fumier.”
SEMER AU CHAUD
DES CHOUX-FLEURS
Ne jardinez pas 5 avant et 5 h après l’apogée
et le nœud lunaire descendant.
Vendredi
Samedi
Lundi
Dimanche
Mardi
Jeudi
Mercredi
4 5 6 7 8 9 10
St Odilon
St Édouard
✹
✹
Épiphanie
✹
St Raymond
St Lucien
✹
✹
Ste J.-F.
Ste Alix
Ste Lucie
✹
✹
lever 8 h 45
lever 8 h 45
lever 8 h 44
lever 8 h 44
lever 8 h 44
lever 8 h 45
lever 8 h 45
coucher 17 h 06 coucher 17 h 07 coucher 17 h 08 coucher 17 h 09 coucher 17 h 10 coucher 17 h 12 coucher 17 h 13
●
●
●
●
●
●
●
lever 8 h 57
lever 9 h 40
lever 11 h 11
lever 10 h 45
lever 10 h 15
lever 8 h 08
lever 7 h 12
coucher 16 h 01 coucher 16 h 47 coucher 17 h 39 coucher 18 h 36 coucher 19 h 36 coucher 20 h 38 coucher 21 h 40
Éclipse
partielle
de soleil
2 h 41
ASCENDANTE
19 h 42
DES
CEN
DAN
TE
Apogée
5 h 28
NOUVELLE
NŒUD LUNAIRE
DESCENDANT
Jours-fleurs
Les heures sont données en heures légales.
Pour plus d’informations reportez-vous à Jardinez
avec la lune 2019 par Céleste, Rustica éditions,
ainsi qu’à notre calendrier paru le 19/01/2018.
Jours-feuilles
Le 4 avant 12 h 48, forcer une série
d’endives. Placer les racines
dans une caisse à la cave, combler
les vides de terre et ombrer.
Jours-fruits
Jours-racines
14 h 11
Jours-graines
1 h 08
7 h 28
Joursfeuilles
12 h 48
2 h 28
Le 6, dans les régions douces, semer
des fèves en lignes distantes
de 40 cm. Poser une graine tous les
10 à 15 cm, boucher, tasser et arroser.
Pour des récoltes estivales,
semez des choux-fleurs
dès maintenant, quand la lune
est montante et passe devant
la constellation du Verseau.
Les bonnes dates : du 9
(après 14 h 11) au 11 janvier, du
6 au 8 (avant 10 h 09) février,
du 5 au 7 (avant 16 h 08) mars.
Quelles variétés : ‘Goodman’,
‘Neckarperle’, ‘Pionier’, ‘Sérac’,
‘Snow Crown’.
Comment faire ? Utilisez une
caissette ou une miniserre neuve
ou désinfectée et un terreau sain,
de qualité, pour limiter la fonte des
semis. Remplissez la terrine de
substrat jusqu’à 3 cm des bords.
Tassez à l’aide d’une planchette.
Marquez des sillons avec un
bâtonnet, tous les 5 cm. Dispersez
les graines, couvrez-les d’un peu
de terreau tamisé. Tassez à
nouveau et vaporisez de l’eau en
surface. Posez une vitre ou fermez
le couvercle de la miniserre, placez
à la lumière, mais sans soleil direct,
à une température comprise entre
15 et 18 °C. La levée est rapide.
Les tassements
mettent en
contact graines et
terreau pour la
germination.
Jours-racines
Remplir une caissette de terreau,
semer en rang des poireaux
‘Atal’, ‘d’Elbeuf’, couvrir légèrement
les graines et placer au chaud.
Jours-fleurs
À 20-22 °C, semer à la surface d’une
terrine les bégonias semperflorens.
Ne pas couvrir les graines
fines. Vaporiser, poser une vitre.
Textes : Thérèse Trédoulat.
17
Clématite
FICHES
DE
‘Acropolis’
culture
Cc
F. MARRE/RUSTICA
PLANTE GRIMPANTE
FLEURIE
Renonculacées
Clematis Hauteur : 150 cm.
Étalement : 80 cm.
Croissance : rapide.
Feuillage : vert caduc.
Floraison : de grandes
fleurs étoilées d’un rose
soutenu au printemps,
puis une remontée en été.
Semis : pas de
fidélité variétale.
Plantation/repiquage :
début d’automne
et de printemps.
Sol : tout sol drainé
proche du neutre.
Rusticité : excellente.
Arrosage : modéré,
mais bien suivi
la première année.
Il est très facile à mettre
en scène cette jolie grimpante
rose de petite taille.
UTILISATION Cette variété très florifère,
de faible vigueur, peut être plantée en
bac, palissée, mais également couplée
avec un buisson bas pour le fleurir.
PLANTATION Préférez les débuts d’automne ou de printemps pour que les
racines s’installent. Enterrez la base de
la tige de cinq à dix centimètres. Ombrez
le plant en situation trop ensoleillée. Si la
plante est en conteneur, posez la motte
au fond et recouvrez-la.
ENTRETIEN Éliminer les fleurs fanées
permet de gagner une floraison de fin
de saison. Pensez également à rabattre
les tiges afin de multiplier les pousses et
donc le nombre de fleurs.
MULTIPLICATION Par bouturage ou
encore par marcottage. Secret de jardinier
Souvent la clématite se dessèche
après la plantation. Coupez au
premier signe au-dessus de la base.
Spiraea thunbergii
‘Fujino Pink’
PHOTO : V. QUÉANT/RUSTICA - TEXTES : É. COSTAN
Cc
ARBUSTE À FLORAISON
PRINTANIÈRE
Rosacées
Spiraea thunbergii
Hauteur : 1,50 m.
Étalement : 2 m.
Croissance : rapide.
Feuillage : semi-persistant
en fonction du froid.
Floraison : dès mars,
des boutons roses,
puis des fleurs blanches
semblables à celles
des pommiers.
Semis : à l’extérieur,
en automne.
Plantation/repiquage :
printemps et automne
hors gel.
Sol : tous les sols drainés,
même pauvres.
Rusticité : excellente.
Arrosage : l’année
de la reprise.
Avancez le printemps d’un
mois avec à cette gracieuse
spirée à fleur de pommier.
UTILISATION En haie, en massif ou en
isolé, ce volumineux buisson est destiné
à marquer les saisons par sa floraison
rose et blanc précoce, puis son bel
orangé automnal. On préférera l’éloigner des abords.
PLANTATION En tout sol drainé,
même pauvre, prévoyez un plant par
mètre carré ou linéaire.
ENTRETIEN La taille s’effectue après
la floraison. Pensez à éliminer les
anciens rameaux à la base.
MULTIPLICATION Bouturez à l’étouffée, au printemps et en été, des bois
verts ou des bois en novembre. Les
semis demandent une stratification
froide. Les graines semées en automne
germent au printemps. Secret de jardinier
Préférez un port libre, non taillé
afin de laisser la plante fructifier
et nourrir ainsi les oiseaux.
DOSSIER
F. STRAUSS/GAP PHOTOS
Plantes exotiques
d’intérieur
TROPICALE SYMPHONIE
De culture facile ou réclamant des attentions spécifiques, ces globe-trotteuses,
qui nous viennent de contrées lointaines, nous transportent ailleurs. Moyennant
quelques soins, laissez s’installer leur magie dans la maison ! ☙ Stéphan Cuzenic
19
4
1
Dendrobium aberrans.
2
Phalaénopsis.
3
5
Fascinantes orchidées
À CHOUCHOUTER
Gracieuses et sophistiquées, elles déchaînent les passions pour
la durée et la beauté de leurs floraisons. Un succès mérité !
G
râce à l’amélioration des
techniques culturales, les
orchidées sont devenues depuis plusieurs décennies les
reines des plantes d’intérieur.
De nouvelles variétés sont proposées régulièrement, même
si le très classique phalaénopsis reste le plus vendu. Les faire
refleurir ne tient souvent qu’à
une seule chose : la lumière,
alors rapprochez-les des fenêtres. Bien qu’elles ne soient
pas gourmandes, elles ont besoin en été d’un peu d’engrais
à une dose adaptée.
20
n° 2558 du 4 janvier 2019
1. Encyclia (E. vitellina x ma­
riae). Il produit des pseudobulbes et des racines fines et
déteste par conséquent les excès d’arrosage. Laissez-le sécher entre chaque arrosage et
vaporisez ses racines aériennes
régulièrement. L’encyclia préfère des températures fraîches.
En hiver, offrez-lui un emplacement sur un appui de fenêtre,
près des vitres, pour qu’il bénéficie d’air plus frais. S’il sort de
son pot, installez-en un second
contre le premier pour qu’il
vienne s’y enraciner.
2. Dendrobium (D. aberrans).
Cette espèce miniature épiphyte peut être cultivée en pot
dans un substrat à orchidée
très aéré, qui ne doit pas rester
mouillé. Arrosez-la toute l’année
en diminuant la fréquence des
apports en hiver, car elle apprécie les atmosphères humides.
Elle préfère rester au chaud et
peut fleurir plusieurs fois par an.
3. Phalaénopsis hybride.
L’orchidée la plus répandue et
la plus facile à faire refleurir aime
les températures homogènes
Cymbidium ‘Rijsenhout’.
Colmanara ‘Massaï Red’.
de nos logements. Les arrosages peuvent être espacés,
mais doivent être généreux.
Faites-la tremper, puis égouttez-la une fois par mois. Pour
la faire refleurir, rien de plus
simple : placez-la près d’une
fenêtre. Donnez-lui un substrat
aéré, un engrais spécial orchidées et dépoussiérez ses feuilles
avec un chiffon humide.
4. Cymbidium ‘Rijsenhout’.
Il s’épanouit en hiver, mais l’induction florale a lieu au début
de l’automne par des températures basses. En été, faites-le
séjourner au jardin, à la miombre, et rentrez-le le plus tard
possible, avant les gelées, dans
une pièce fraîche ou à proximité
d’une fenêtre. L’été, l’arrosage
doit être régulier, sans excès,
car la plante pousse dans des
PHOTOS RUSTICA. 1, 2 F. MARRE/LA COUR DES ORCHIDÉES (91) - 3 C.HOCHET/LA CANOPÉE (29) - 4 BG - 5 P. KADIJEVIC
Encyclia.
DOSSIER
Plantes exotiques
d’intérieur
7
Sténorrhynchos.
6
8
PHOTOS F. MARRE/RUSTICA/LA COUR DES ORCHIDÉES (91) SAUF 9 P. KADIJEVIC/RUSTICA
substrats denses qui retiennent
bien l’humidité ; l’hiver, les apports d’eau sont épisodiques.
5. Colmanara ‘Massaï Red’.
La végétation de cet hybride
complexe est généreuse. Ses
feuilles vert foncé sont dressées
sur des pseudobulbes. S’il est
de culture facile à l’intérieur, il
ne faut pas négliger les apports
d’engrais, ni lui faire subir trop
de stress hydrique. Cette plante
apprécie la régularité et peut
alors fleurir plusieurs fois par an.
6. Sténorrhynchos (S. lanceo­
latum). Cette exception pousse
au sol et non pas accrochée aux
arbres comme ses congénères
épiphytes. Sa culture se rapproche de celle des plantes d’intérieur, comme son feuillage
large et décoratif. Elle a besoin
d’arrosage deux fois par semaine en été et d’un repos hivernal à la maison, mais plus au
sec. Elle fleurit à l’automne.
7. Sabot-de-Vénus (Paphio­
pedilum primulinum). Cette orchidée à feuillage marbré de
nuance de vert est à réserver
aux amateurs éclairés car l’arrosage demande du doigté et
de l’observation. L’atmosphère
doit être suffisamment humide,
des conditions obtenues grâce
à une grande concentration de
plantes afin de créer un “effet
de serre” qui lui est favorable.
La lumière doit être intense,
mais sans soleil violent, la température, douce et régulière.
8. Dendrobium (D. specio­
sum). Ce grand sujet, qui fleurit
en grappes généreuses, a
Sabot-de-Vénus.
Dendrobium
speciosum.
9
besoin d’arrosages réguliers
lorsque de nouvelles pousses
se développent. Il ne nécessite
pas une vraie période de repos,
mais des légères variations de
température. Un petit séjour au
jardin en été lui fait le plus grand
bien, mais rentrez-le quand la
température descend sous
15 °C le jour. N’hésitez pas à
le rempoter quand il devient trop
imposant, en utilisant un cachepot assez lourd.
9. Béallara ‘Tahoma glacier’.
La culture de cet hybride horticole ancien, sélectionné pour
sa vigueur et sa floribondité, se
rapproche de celle des autres
orchidées à pseudobulbes : lumière, humidité, fertilisation régulière… Il est capable de fleurir
plusieurs fois par an si la lumière
est abondante.
Béallara ‘Tahoma glacier’.
L’ARROSAGE
Les substrats convenant
aux orchidées sont
composés d’écorces,
additionnés de tourbe
ou de sphaigne, que
l’eau traverse très vite.
Arroser à l’aide d’un
pulvérisateur permet
au liquide d’atteindre
toute la surface du pot.
N’insistez pas trop
si la proportion de
tourbe est importante.
Si les écorces priment,
trempez brièvement les
pots dans une bassine
d’eau. Pour soutenir la
floraison, utilisez
un engrais spécifique
pour les orchidées.
21
Voyageuses sans frontière
À ACCLIMATER
En plus de leurs jolis feuillages décoratifs, ces plantes colorées, aux
formes jaillissantes, nous gratifient de fabuleuses floraisons.
riginaires de tous les continents, elles vivent sous
des climats tropicaux ou arides,
très différents des conditions
de nos maisons. Vivre chez
nous leur demande de bonnes
capacités d’adaptation pour
parer à nos petites négligences
ou nos excès de soins.
Apprenez à les observer et à
découvrir leur rythme, si éloigné
des plantes de nos jardins.
3. Oiseau-de-paradis (Strelitzia
reginae). Ce célèbre volatile a
besoin de variations saisonnières importantes. L’été, il décorera une terrasse ensoleillée
et sera rentré pour l’hiver.
L’arrosage doit être modéré,
mais régulier en été et la plante
maintenue au sec en hiver. Les
fleurs se forment en automne
et s’épanouissent en hiver.
1. Guzmania (G. lingulata).
Bien connu pour sa très longue
floraison, il supporte de rester
longtemps loin d’une fenêtre et
résiste aux oublis d’arrosage.
Ces qualités en font une plante
décor idéale. Dorlotez-le en le
vaporisant légèrement et en lui
apportant un arrosage modéré
par semaine. Même si le guzmania produit des rejets, il est
rare qu’il refleurisse.
4. Æchméa ‘Primavera’. Les
jardiniers d’appartement, qui
connaissent bien l’æchméa,
apprécieront cette nouvelle variété sans épines. Elle se plaît
en pleine lumière et vous l’arroserez modérément en laissant
sécher le substrat entre deux apports. La rosette de feuilles peut
contenir de l’eau, mais mieux
vaut qu’elle soit vide pour éviter
les pourritures, sauf lors de périodes de très grande chaleur.
2. Curcuma (C. alismatifolia).
Appartenant à la famille du gingembre, le curcuma, à l’origine
du curry, produit une curieuse
fleur mauve. Maintenez la motte
humide en été et donnez-lui un
maximum de lumière et de chaleur. Dès l’automne, ne l’arrosez
plus qu’une fois tous les quinze
jours, par capillarité, en apportant
de l’eau dans la soucoupe.
5. Anthurium ‘Flamant rose’.
Il se trouve très bien dans nos
intérieurs aux températures homogènes et à la luminosité modérée. Il est sensible aux excès
d’eau. Arrosez-le avec parcimonie, sans jamais saturer le
substrat et sans le laisser sec
trop longtemps. Un apport
d’engrais est bénéfique les mois
d’été toutes les semaines.
LE REMPOTAGE
Les plantes sont vendues dans des petits contenants,
favorisant leur croissance, mais à la maison, mieux vaut
placer vos pensionnaires dans des pots plus grands.
La terre cuite permet au substrat de respirer et convient
à ceux qui ont la main un peu lourde sur l’arrosage.
Le plastique, lui, conserve l’humidité plus longtemps.
Utiliser toujours le même terreau permet de connaître
parfaitement ses propriétés et d’éviter les déconvenues.
22
n° 2558 du 4 janvier 2019
6. Zantédeschia hybride.
Cette petite bulbeuse, qui se
cultive dehors l’été, se plaît également dedans à condition de
lui ménager deux saisons bien
distinctes. En été, pendant les
jours longs et chauds, offrez-lui
des arrosages réguliers, des
apports d’engrais et de la pleine
lumière. En hiver, la luminosité
baisse, la plante se conserve
presque au sec : arrosez uniquement en remplissant la soucoupe 1 ou 2 fois par mois.
1
7. Fleur-de-lune (Spathi­
phyllum). Ce grand classique
des appartements, à longue
durée de vie, arbore un feuillage
généreux. Abreuvez-le modérément, mais sans période de
sécheresse prolongée. L’été, il
apprécie des apports d’engrais
et déteste quand l’eau stagne
dans la soucoupe. L’hiver,
même avec du chauffage, diminuez les arrosages. Une douche
de temps à autre limite le dépôt
de poussière sur ses feuilles.
8. Clivia (C. miniata). Idéal pour
les apprentis jardiniers, le clivia
est fabuleusement tolérant à la
sécheresse. Originaire d’Afrique
du Sud, il craint pourtant une
lumière trop violente. En été, il
peut séjourner dehors, à l’ombre,
et sera arrosé une fois tous les
quinze jours, avec un apport
d’engrais. En hiver, il faut le rentrer, même dans un endroit très
sombre et ne plus l’arroser
jusqu’au printemps. Quand les
jours rallongent, il suffit d’un peu
d’eau pour qu’une fleur apparaisse cachée entre les feuilles.
9. Ananas (A. comosus). C’est
le même que celui de nos desserts, mais d’une variété plus
2
Guzmania.
Curcuma.
petite. Offrez-lui un substrat bien
drainant et de la lumière. L’été,
le plein soleil lui est bénéfique,
l’hiver, placez-le à côté d’une
grande fenêtre. Pour l’arrosage,
un par semaine l’été et tous les
quinze jours l’hiver, rien de plus.
10. Gardénia ‘Kleim’s Hardy’.
Cette variété, résistante jusqu’à
– 12 °C, se cultive en pot dans
de nombreuses régions de
France. Elle préfère la terre de
bruyère et la motte ne doit ni
être détrempée, ni souffrir de la
sécheresse. Un apport d’engrais
et la pleine lumière sont indispensables pour profiter de ses
fleurs au parfum envoûtant.
PHOTOS F. MARRE/RUSTICA (1, 2,6, 9 CÔTÉ NATURE (08) - 3, 5, 7, 8 TRUFFAUT - 10 GLOBE PLANTER).
O
DOSSIER
Plantes exotiques
d’intérieur
7
3
Zantédeschia.
6
Æchméa ‘Primavera’.
Fleur-de-lune.
4
Clivia.
8
9
Anthurium ‘Flamant rose’.
5
Ananas.
PHOTO 4 C. FRUHINSHOLZ/BIOSPHOTO
Oiseau-de-paradis.
10
Gardénia ‘Kleim’s Hardy’.
23
DOSSIER
Plantes exotiques
d’intérieur
Vriéséa.
2
1
4
Hibiscus.
3
Pensionnaires insolites
À APPRIVOISER
Malgré leur originalité, elles ne sont pas plus capricieuses
que d’autres plantes à condition d’être à l’écoute de leurs besoins.
P
our bien conserver ces
plantes d’intérieur aux
formes, tailles ou couleurs surprenantes, des règles simples
sont à respecter. Il faut les rapprocher le plus possible des
fenêtres, les arroser avec régularité, leur donner un peu d’engrais à la belle saison et modérer
tous ces apports les mois d’hiver. Si chacune a ses spécificités, n’hésitez pas à les regrouper
pour maintenir autour d’elles
une atmosphère plus humide,
un bénéfice dans nos intérieurs
à l’air un peu sec.
24
n° 2558 du 4 janvier 2019
1. Tillandsia raquette (T. cya­
nea). C’est une petite plante
épiphyte qui se contente d’un
pot de taille très réduite. Elle a
besoin de lumière vive et d’humidité. Outre l’arrosage, il est
bon de brumiser son feuillage
régulièrement en été. En hiver,
le substrat peut rester sec et
des vaporisations une fois par
semaine suffisent.
2. Vriéséa hybride. Ses bractées colorées durent de longs
mois. Les vriéséas aiment voisiner avec les fenêtres et de
Streptocarpus ‘Crystal Ice’.
légères vaporisations du feuillage leur sont bénéfiques.
Remplissez d’eau le cœur de
la rosette en été et laissez sécher le substrat entre deux
apports en hiver. Les rejets
peuvent refleurir, mais il faut
s’armer de patience.
3. Hibiscus (H. rosa sinensis
hybrides). Il ne faut pas le
confondre avec l’hibiscus de
jardin. Celui-ci est gélif et séjourne à l’abri en hiver. Ses origines tropicales et horticoles lui
font préférer les substrats
riches, les apports d’engrais
une fois par semaine ainsi que
la chaleur. L’hiver, réduisez les
arrosages et installez-le dans
une pièce fraîche, où il prendra
un repos bien mérité. Il apprécie la taille : au printemps, rabattez les branches qui ont
souffert en hiver. Quand viendront les beaux jours, une nouvelle saison de fleurs vous
enchantera.
4. Streptocarpus ‘Crystal
Ice’. Sous ses apparences de
fragilité, le streptocarpus est de
culture facile. Ce qu’il déteste,
c’est l’excès d’humidité ! Un peu
comme vous le feriez pour un
saintpaulia, arrosez-le par-dessous, c’est-à-dire en remplissant sa soucoupe d’eau, mais
évitez de la laisser sèche trop
longtemps. Un apport d’engrais
PHOTOS 1 C. HOCHET/RUSTICA - 2 A. PETZOLD/RUSTICA - 3 A. KUBACSI/BIOSPHOTO - 4, 5, 6, 8, 9 T. ALAMY - 7 VISIONS PICTURES/BIOSPHOTO
Tillandsia raquette.
5
Pachystachys.
8
Pervenche de Madagascar.
Fleur-de-porcelaine.
Vriéséa ‘Astrid’.
7
6
9
Impatiens ‘Jungle Gold’.
de type géranium chaque mois
et le tour est joué : il pourra
fleurir toute l’année.
5. Pervenche de Madagascar (Catharanthus roseus).
Cultivée en annuelle sous nos
latitudes, cette jolie pervenche
de Madagascar prospère au
jardin comme en pot. À la belle
saison, elle reçoit des apports
d’engrais chaque semaine,
avant de regagner ses pénates,
au chaud, à l’automne. Dès le
printemps et à la reprise de la
végétation, le pied peut servir
à prélever des boutures. Cellesci produiront des plantes très
florifères aussi bien à la maison
qu’au jardin.
6. Impatiens ‘Jungle Gold’.
Bien qu’elles puissent vivre plusieurs années, les impatiens
sont souvent traitées comme
des annuelles. Cette variété apprécie nos logements et s’y
comporte telle une plante d’intérieur classique. Comme elle
a tendance à se dégarnir à la
base, à devenir trop grande et
à casser, il est nécessaire de la
bouturer au printemps ou en
été pour renouveler les plants
ou densifier les pots. Le semis
est également possible, mais
un peu long. Arrosez et apportez de l’engrais l’été, et réduisez
ces soins en hiver, en lui offrant
le plus de lumière possible.
7. Vriéséa ‘Astrid’. De petite
taille, il assure le décor sur un
coin de table, mais pour qu’il
prospère, il faut le vaporiser
légèrement sans saturer ses
rosettes d’eau et maintenir le
substrat juste humide.
8. Pachystachys (P. lutea). Ce
petit arbuste en région tropicale
est une plante d’intérieur à
longue floraison chez nous. Il a
besoin d’un maximum de chaleur et de lumière pour bien grandir. Taillez, puis bouturez ses
rameaux, qui se lignifient avec
le temps. En été, un séjour à
l’ombre au jardin lui fait du bien.
En hiver, une terre riche,
quelques brumisations et une
véranda chauffée lui conviennent.
9. Fleur-de-porcelaine (Hoya
bella). Sa beauté, qui fait rêver
d’îles lointaines, n’a d’égale que
son parfum capiteux. Sa culture
demande du doigté. Le substrat
doit être drainant et l’arrosage,
régulier l’été, est réduit l’hiver.
On la place souvent en hauteur,
mais il y fait plus chaud et sec
et le terreau est moins surveillé.
L’ARROSAGE
Respecter les besoins
en eau de vos protégées
est le secret de la
réussite. Tout d’abord,
dans nos maisons, les
mouvements d’air sont
presque inexistants
et l’évaporation par
le feuillage est donc
limitée. Ensuite, la
luminosité chute vite
dès l’automne et il
faut réduire d’autant
les apports d’eau. En
hiver, la technique de
la soucoupe remplie
est efficace : le terreau
absorbe ce dont il a
besoin et l’asphyxie des
racines est évitée.
25
DOSSIER
Plantes exotiques
d’intérieur
Rose-du-désert.
Tiaré.
2
4
1
Ylang-ylang.
3
Bijoux précieux
À COLLECTIONNER
Ces raretés sont parfois déconcertantes et nous font rêver d’horizons
lointains. Leurs fleurs sont le Graal des jardiniers d’intérieur.
Y
lang-ylang, tiaré… leurs
noms sont évocateurs.
Réussir à les cultiver et les voir
s’épanouir nous rend très fiers.
Toutefois, si beaucoup de
plantes sont très tolérantes aux
erreurs de culture, celles-ci le
sont moins et il faut bien comprendre quel est leur milieu
d’origine, leur fonctionnement,
leurs besoins spécifiques…
Alors gare aux excès d’arrosage
surtout à l’automne car pour
beaucoup d’entre elles, le repos
hivernal commence dès le mois
de septembre.
26
n° 2558 du 4 janvier 2019
1. Fille-de-l’air (Tillandsia).
Avec cette espèce, on remet
en cause tout ce qu’on sait sur
les plantes et leur rapport au
sol. En effet, cette plante pousse
sans racines, avec le don de
pouvoir aspirer eau et nourriture
par les feuilles. De culture facile,
elle demande une lumière intense et des arrosages réguliers. Douchez-la fréquemment
en été lors de son séjour à l’extérieur. L’hiver, à l’abri derrière
une vitre, elle bénéficiera de
quelques pulvérisations à plusieurs semaines d’intervalle.
2. Tiaré (Gardenia tahitensis).
C’est une plante réputée fragile
qui a besoin d’une atmosphère
chaude et d’une humidité
constante. Cultivez-la dans un
substrat acide comme la terre
de bruyère, bien drainé, installez-la en pleine lumière et offrezlui un apport d’engrais pour
hortensia. Elle peut séjourner
dehors en été, mais attention
aux températures inférieures à
15 °C. Pour lui donner l’humidité dont elle a besoin, pourquoi
ne pas la placer au milieu d’une
collection d’orchidées ?
3. Ylang-ylang (Cananga odo­
rata). Installé en pot, dans une
véranda chauffée en hiver, ce
grand arbre originaire d’Inde
tropicale reste de taille modeste.
Un grand contenant, un substrat riche, des arrosages abondants en été, plus espacés en
hiver, avec 15 °C au minimum
et une relative sécheresse, il
fleurira toute l’année !
4. Rose-du-désert (Adenium
obesum). Ce spécimen de
zones arides à l’allure de baobab miniature stocke son eau
dans son tronc renflé. L’été, il
apprécie la chaleur, l’engrais et
des arrosages espacés. L’hiver,
il supporte 15 °C s’il est au sec.
Il est préférable de l’installer à
l’intérieur en pleine lumière et
d’apporter de l’eau une fois par
mois dans sa soucoupe.
PHOTOS 1 GAP PHOTOS//VISIONS - 2 L. LHOTÈ/BIOSPHOTO - 3 T. ALAMY - 4 F. MARRE/RUSTICA
Fille-de-l’air.
a
c
i
t
s
u
R
h
c
a
n
a
Alm
9
1
0
2
1500
INFOS
BLES !
A
S
N
E
P
IS
D
IN
Jardin
Maison
Cuisine
Nature
Culture
Jeux
EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
AU RAYOL,
la Méditerranée rayonne
Les plantes issues de climats de type méditerranéen ont été réunies dans le Var, face
à la mer, au domaine du Rayol. Il en vient du monde entier. ☙ Aline Lemeur
E
n 1989, le domaine du Rayol
échappe enfin pour de bon à
l’appétit des promoteurs immobiliers. Ce parc, devenu propriété du
Conservatoire du littoral, est sanctuarisé mais, laissé à l’abandon pendant
trente ans, il a perdu beaucoup de ses
attraits. Le conservatoire suggère alors
à Gilles Clément, paysagiste, promoteur
des “jardins en mouvement”, de proposer des aménagements. Le domaine
28
n° 2558 du 4 janvier 2019
n’est pas conçu comme un espace naturel, mais il n’était pas, non plus, question
de l’artificialiser.
Casting de plantes
Gilles Clément offrait le meilleur compromis pour le lieu. Et il proposa une
ode à la Méditerranée, plus particulièrement à son climat. Ses esquisses
projetaient une sorte de musée des
régions méditerranéennes du monde.
Par espaces, il a regroupé des essences
venant d’Afrique du Sud, d’Australie,
d’Amérique et, bien sûr, du pourtour
méditerranéen. Les plantations ont été
noyées dans la végétation existante,
comme dans des clairières, pour réserver la surprise et aider à l’acclimatation
des plantes. Les conditions climatiques
très favorables du Rayol, où il ne gèle
presque jamais, ont ainsi permis de
cultiver en pleine terre des plantes qu’il
2
C. HOCHET/RUSTICA
Jardin d’ici
Nonchalance
La reprise en main du jardin n’a toutefois
pas gommé les traces de son ancien
lustre puisque les aménagements
d’époque ont été conservés, comme
l’immense pergola en béton, les allées
maçonnées ou encore le belvédère. Le
tout invite le promeneur à descendre
nonchalamment vers la mer, en suivant
des vallons tantôt sauvages, tantôt plantés d’essences inattendues. Un vrai
périple à accomplir en un seul lieu !
1
1. Pyrotechnique
Le yucca rostré (Yucca
rostrata) semble figé dans
l’explosion de ses feuilles
étincelantes.
2. Délice d’hiver
Les mimosas (Acacia) sont
parfaitement à leur aise dans
le jardin et y prolifèrent.
3. Turbine noire
Presque noir au soleil,
l’aéonium ‘Schwarzkopf’
forme un buisson aux rosettes
portées par des tiges nues.
C. HOCHET/RUSTICA
n’est en général possible de maintenir
qu’en serre ou à l’intérieur. Le domaine
du Rayol n’est pas un jardin-conservatoire : Gilles Clément, fidèle à son idée
de nature, a voulu qu’aucune étiquette
ne lui soit apposée, pas même celle de
botanique, seul le plaisir du regard doit
guider le visiteur.
B. & P. PERDEREAU
3
29
SHUTTERSTOCK
Jardin d’ici
4
4. Dans le vent
En haut du jardin, les plantes
des îles méditerranéennes
retrouvent les conditions de
leur habitat naturel.
5. Plein d’épines
Des agaves (A. striata), aux
feuilles fines, côtoient des
coussins-de-belle-mère
(Echinocactus) dans ce climat
privilégié.
7
"Faire le plus possible avec
la nature, le moins possible
contre elle."
GILLES CLÉMENT
5
6. En pelote
Leucospermum est une Protéacée que l’on peut cultiver
en pot et qui prospère dans
un terrain acide.
30
n° 2558 du 4 janvier 2019
B. & P. PERDEREAU
8. Par tête hérissée
Plus résistant au froid qu’on
ne le pense, Cycas revoluta, ou
sagou du Japon, prend ici des
dimensions imposantes.
B. & P. PERDEREAU
7. À travers champ
La pergola et le couloir de
cyprès, qui traverse le vallon,
ont été conservés.
B. & P. PERDEREAU
8
COMMENT LES CULTIVER
AÉONIUM
H. LENAIN/BIOSPHOTO
• PRINTEMPS : sortez les sujets à l’extérieur lorsque les gelées ne sont plus
à craindre. • ÉTÉ : rempotez les sujets à l’étroit. Arrosez copieusement
et apportez de l’engrais liquide. • AUTOMNE : rentrez sous abri lorsque les
températures nocturnes descendent en dessous de 5 °C. • HIVER : inspectez
6
les plantes à la recherche de cochenilles farineuses, à enduire d’huile.
Notre conseil : habituez-le progressivement au plein soleil en mai pour
ne pas brûler son feuillage, qui verdit en hiver.
AGAVE
• PRINTEMPS : sortez à l’extérieur les sujets cultivés en pot. Séparez les
rejets en périphérie pour obtenir de nouveau sujets. • ÉTÉ : rempotez dans un
pot plus large (mais pas plus profond) afin d’accompagner la croissance de
la plante. • AUTOMNE : abritez à un endroit lumineux mais frais (5 à 10 °C).
• HIVER : arrosez uniquement pour empêcher les plantes de flétrir et se ratatiner.
Notre conseil : arrosez copieusement en été afin de stimuler la
croissance, mais réduisez jusqu’au sec à partir du mois d’octobre.
CYCAS
• PRINTEMPS : retirez les vieilles feuilles lorsque se forme la couronne de
jeunes frondes. Laissez les racines superficielles en place : ce sont les organes
coralloïdes. • ÉTÉ : arrosez en laissant ressuyer en surface. • AUTOMNE :
rapprochez près de la maison les sujets cultivés en pot. • HIVER : maintenez
au frais et à la lumière, mais sans soleil direct.
Notre conseil : n’hésitez pas à le planter en pleine terre si les hivers
restent doux (– 10 °C au plus), car il résiste assez bien au froid.
LEUCOSPERMUM
• PRINTEMPS : augmentez les arrosages lorsque la plante forme de nouvelles
pousses. Rempotez les sujets qui sont à l’étroit, toujours dans un substrat acide
et drainant. • ÉTÉ : poursuivez les arrosages. Sortez les plantes avant une
bonne pluie. • AUTOMNE : rentrez en serre froide, dans un lieu ventilé et non
confiné. • HIVER : laissez le substrat sécher en surface mais pas en profondeur.
Notre conseil : ne fertilisez le sol du leucospermum qu’avec modération
et surtout avec un engrais contenant peu d’azote.
MIMOSAS
• PRINTEMPS : en région douce, installez les nouveaux sujets en pleine terre.
• ÉTÉ : arrosez régulièrement en terre légère. Retirez les rejets sur les sujets non
greffés. • AUTOMNE : apportez du sulfate de fer en sol calcaire. Protégez les
sujets en pleine terre. • HIVER : poursuivez les arrosages sur les sujets cultivés
en pot. Gardez au frais (15 °C au maximum) lors de la floraison pour la prolonger.
Notre conseil : rabattez légèrement vos mimosas après la floraison, en
n’hésitant pas à retirer des rameaux entiers.
Voir notre carnet d’adresses
31
De la terre à la table
FRUITS CONFITS
joyaux de la couronne des Rois
À l’origine, l’art du confisage fut
inventé pour conserver les fruits
et les déguster toute l’année.
Cette friandise à offrir se glisse
dans les pâtes à gâteaux et décore
les brioches. ☙ Maryse Charlot
Tradition provençale
Au cœur des monts du Vaucluse, la petite
ville d’Apt est classée Site remarquable du
goût pour ses fruits confits. Abricot, prune,
poire, pêche, cerise, melon cantaloup… sélectionnés dans des vergers de la région et
clémentines venues de Corse y sont encore
confits dans la pure tradition. Comme à la
confiserie Le Coulon, où la fabrication peut
prendre jusqu’à trois semaines. Le temps de
passer les fruits dans une succession de sept
sirops d’intensité progressive et d’attendre
qu’ils s’égouttent entre chaque passage.
Saturés de sucre,
ces fruits se
conservent plusieurs
mois, voire années
s’ils sont glacés,
dans le bas du
réfrigérateur, à plat,
pour que le sirop ne
s’écoule pas.
Couronne de l’Épiphanie
Art de la lenteur
Grâce à de nouvelles techniques et
machines, les jeunes confiseurs ont
désormais adopté la méthode du sirop
unique qui leur permet de réussir le confisage en 5 à 10 jours. L’opération consiste
à substituer l’eau de végétation des fruits
par une solution composée de sucre de
betterave gros grains et de sirop de glucose. Pour en faciliter l’absorption, les
fruits sont préalablement cuits dans l’eau.
32
n° 2558 du 4 janvier 2019
En Provence comme à Bordeaux (33), la
fève ne se cache pas dans une galette
mais dans une couronne briochée à la
fleur d’oranger, truffée de dés de fruits
confits que l’on met directement dans la
farine pour qu’ils ne glissent pas au fond
du moule. Doré au jaune d’œuf et saupoudré de sucre perlé, le pourtour de la couronne est incrusté de fruits entiers.
Marrons glacés
Après avoir été confits, certains fruits
sont glacés. Ce qui leur donne un aspect
luisant, les rend moins collants et prolonge leur conservation. Tel est le cas des
marrons de Collobrières (83). À la
Confiserie azuréenne, ils sont enrobés
d’une fine pellicule de sirop de sucre glace
puis habillés d’un papier d’or. Une spécialité de 22 g vendue moins de 3 € l’unité.
À Niort (79), chez Pierre Thonnard, la tradition de l’angélique confite perdure. “Je
n’utilise que les tiges récoltées en août de la
première année de pousse. J’épluche à la
main les plus grandes et les confis en continu
en les maintenant immergées 8 jours dans
un sirop de sucres dont je module concentration et température.” Secret bien gardé !
SOLEIL NOIR/PHOTONONSTOP
Secret angélique
BEAUFORT
CLOU DE GIROFLE
‘NICOLA’
Impressionnante meule
que celle de cette
pâte pressée cuite ne
pesant pas moins de
40 kg ! Fabriquée dans
les vallées savoyardes
du Beaufortain et val
d’Arly, de la Tarentaise
et de la Maurienne,
avec le lait cru tiré des
vaches Tarine et
Abondance, elle est
moulée dans un cercle
de bois en hêtre auquel
elle doit ce talon
de forme concave.
Le bouton floral du
giroflier, grand arbre
d’Indonésie, se cueille
rouge et devient brun
en séchant au soleil.
Planté dans un oignon,
ce clou parfume
viande et bouillon ou
s’utilise moulu avec
d’autres épices. Mais
il est préférable de
l’acheter entier et de
le moudre soi-même
car il libère tout son
arôme dès qu’on
le réduit en poudre.
Cette pomme de terre
semi-tardive obtenue
en Allemagne fut
inscrite au catalogue
français en 1983.
De forme oblongue et
de grosseur moyenne,
elle se tient très bien
à la cuisson. Sa chair
ferme se cuisine à
la vapeur, à l’eau, au
four, en fondue ou en
gratin. Conservez vos
pommes de terre au
sec dans une cave et
à l’abri de la lumière.
FÊTER REINES ET ROIS !
SE RÉGALER NATURELLEMENT
Cette couronne de pâte briochée à la
fleur d’oranger pour 6, saupoudrée de
sucre perlé et décorée de morceaux
de fruits confits,
cache une fève.
Vendu avec une
couronne de Roi.
Paul. Couronne,
600 g, 12 € env.
Au cœur du Marais poitevin, le
confiseur Pierre Thonnard produit
lui-même naturellement l’angélique
dont il épluche, confit et glace les
tiges, sans ajouter
de colorant.
L’Angélique
de Niort, 200 g,
10 € env.
ASSAISONNER ITALIEN
PICORER DANS LE MÉDOC
Doté d’une IGP italienne,
ce vrai vinaigre balsamique
de Modène est issu de moût
de raisin cuit et vieilli en fût
3 ans. De faible acidité (6°),
il accompagne avec bonheur
fruits frais et pannacottas.
Ortalli. Vinaigre basalmique de
Modène, 250 ml, 6 € env.
Guinettes aux griottes relevées d’une
pointe d’armagnac, brins de chocolat
noir à l’orange en forme de sarment de
vigne, raisins enrobés composent cet
assortiment.
Mademoiselle
de Margaux.
Chocolats, 495 g en
3 boîtes, 40 € env.
Voir notre carnet d’adresses
SYNDICAT NATIONAL DE DÉFENSE DU BEAUFORTSHUTTERSTOCK
- SHUTTERSTOCK
Un fromage savoyard,
d un bouton floral épicé
et une pomme de terre à chair ferme.
33
Comment apporter du soleil dans les plats d’hiver ? Il suffit de penser aux courges et aux
agrumes qui, chargées de pigments orange, renforcent notre système immunitaire.
Minitatins
aux oignons
Lentilles
aux saucisses de
Morteau
Sorbet
au citron
Mâche
aux tomates
confites
Œufs à la coque
et mouillettes de
jambon cru
Salade de kakis
aux noix et au
miel
Betteraves
crues et cuites
à l’ail
Blanquette
d’agneau,
patates douces
à la vapeur
Galette
des Rois
Velouté de
champignons
Gratin de
pommes de terre
et potiron
Crème fouettée
à la crème de
marrons
Céleri rémoulade
à la moutarde en
grains
Darnes de lieu
noir poché et
carottes confites
Cheese-cake
aux fruits de la
passion
Potage poireaux
et pommes de
terre
Endives aux
dés de betterave
Galettes de
sarrasin aux
fruits frais
Salade savoyarde
au beaufort
Blancs de poulet
à la normande
Cake aux fruits
confits d’Apt
Velouté de panais
aux épices
Potimarron
au pain perdu
gratiné
Crumble
aux pommes
Tian de courge
à l’ail et au persil
Escalopes de
dinde à la sauce
tomate
Tiramisu banane
et chocolat
Velouté
de courge
‘Butternut’ au
beaufort
Moules
à l’estragon
Fromage blanc
fermier au coulis
de kiwi
Râpé de panais
à la crème de
soja
Polenta aux
magrets de canard
et champignons
Gratin
de clémentines
au mascarpone
Salade au chou
lactofermenté
Œufs cocottes
au boulgour
Tourteau
charentais
Fougasse
au romarin
Papillotes de
cabillaud et
endives braisées
Riz
à l’impératrice
Mousse d’avocat
au jus d’orange
Tarte
au potimarron
Compote
de pomme à la
cannelle
Romain Dol,
vigneron,
La Tourd’Aigues (84)
34
“Dans le Luberon (84), au domaine
Le Novi, je cultive sur 15 ha
11 cépages méridionaux tels que
cinsault, grenache, clairette ou
bourboulenc. J’aime suivre au plus
près leur rythme de maturité pour
préserver la finesse des jus bio que
j’assemble et donner une vraie
personnalité à nos vins très frais.”
n° 2558 du 4 janvier 2019
• Terre de Safres
Un blanc aux fines notes
de fleurs avec une finale
minérale, zestée qui ira
avec les agrumes confits.
Domaine Le Novi, 9 € env.
• Amo roujio
À dominante de
grenache, ce rouge bio
aux notes de cumin et
cacao se savoure avec
les tajines épicés.
Domaine Le Novi, 14 € env.
• La Canorgue
Cuvée ambassadrice de
Jean-Pierre et Nathalie
Margan, pionniers de
l’agriculture biologique
dans le Luberon
Chât. la Canorgue, 11 € env.
SP
© FRANCOIS MOURA/SIPA PRESS-SP
Par Joëlle Pierrard
De la terre à la table
Préparation : 15 min – Cuisson : 40 min – Pour 6 personnes
✽ 1 belle courge ‘Butternut’ ✽ 2 cuill. à soupe d’huile de tournesol
✽ 4 gousses d’ail violet ✽ 1 oignon rouge ✽ 1 pincée de cumin ✽ fleur de sel
✽ 1 pincée de copeaux de noix de muscade ✽ 150 g de beaufort ✽ poivre noir
1. Pelez la courge ‘Butternut’, ôtez les
pépins et les filaments et coupez la chair en
cubes de 4 cm de côté.
2. Faites chauffer l’huile dans une casserole, et faites dorer l’oignon ciselé. Ajoutez
l’ail écrasé et les dés de courge.
3. Laissez revenir 2 min en remuant.
Poivrez. Ajoutez la pincée de cumin et la
pincée de noix de muscade. Recouvrez
d’eau les dés de courge. Portez à ébullition
et laissez frémir pendant 40 min environ.
4. Réservez un demi-bol de bouillon. Ajoutez
100 g de beaufort coupé en petits dés. Mixez
la courge jusqu’à obtenir un velouté lisse.
Modulez la consistance avec le bouillon
réservé et corrigez l’assaisonnement. Servez
le velouté dans des bols. Parsemez de
copeaux de beaufort et de fleur de sel.
Astuce : pour peler facilement la
courge, piquez-la de coups de fourchette, coupez ses extrémités. Passezla 5 min au four à micro-ondes.
ATELIER S MADELON/SYNDICAT NATIONAL DE DÉFENSE DU BEAUFORT
Velouté ‘Butternut’ et beaufort
Lentilles aux saucisses de Morteau
1. Versez les lentilles dans une passoire
fine. Rincez-les sous un jet d’eau froide en
les remuant pour éliminer les impuretés.
2. Pelez les carottes et taillez-les en fines
rondelles ou petits dés. Pelez et émincez
l’oignon rouge.
3. Chauffez l’huile de tournesol dans une
cocotte puis faites revenir 3 ou 4 min sur feu
doux l’oignon émincé et les carottes tout
en remuant. Ajoutez les lentilles. Recouvrezles d’eau tiède, environ 4 fois leur volume.
Pas plus si vous voulez qu’elles soient
légèrement croquantes. Ajoutez la feuille de
laurier, le clou de girofle, la branche de
romarin et les saucisses de Morteau
coupées en tranches épaisses.
4. Laissez mijoter 30 min à feu moyen.
Poivrez au moulin. Veillez à ce que les
lentilles soient toujours recouvertes d’eau.
Goûtez et salez légèrement en toute fin de
cuisson si nécessaire. Ôtez la branche de
romarin. Servez chaud.
P COLIN/INTERFEL
Préparation : 15 min – Cuisson : 35 min – Pour 4 personnes
✽ 350 g de lentilles vertes du Berry ✽ 2 cuill. à s. d’huile de tournesol
✽ 2 carottes ✽1 oignon rouge ✽ 1 feuille de laurier ✽ 1 branche de romarin
✽ 1 clou de girofle ✽ 2 saucisses de Morteau ✽ sel ✽ poivre du moulin
Riz à l’impératrice
1. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).
Déposez les feuilles de gélatine dans l’eau
froide. Faites macérer les fruits confits
hachés dans le Cointreau.
2. Plongez le riz dans une casserole d’eau
bouillante 5 min puis égouttez-le. Chauffez
le lait dans une casserole avec le sucre et
la vanille fendue, le riz égoutté. Portez à
ébullition. Couvrez et enfournez 40 min env
jusqu’à ce que le riz ait absorbé tout le lait.
3. Incorporez la gélatine ramollie dans la
crème anglaise tiède (50 °C). Laissez refroidir. Mélangez le riz refroidi avec 100 g de
fruits confits et la crème anglaise. Incorporez
la crème fraîche battue très froide en chantilly peu ferme. Versez la préparation dans
un moule à charlotte saupoudré de sucre
glace. Laissez prendre 3 h au froid avant de
démouler. Décorez le reste de fruits confits.
Conseil : auréolez d’un coulis.
J.-C. VAILLANT/RUSTICA
Préparation : 25 min – Repos 3 h – Cuisson : 40 min – Pour 6 personnes
✽ 50 cl de lait ✽ 75 g de sucre ✽ 125 g de riz rond ✽ 1/2 gousse de vanille
✽ 150 g de fruits confits ✽ 2 cuillerées à soupe de Cointreau
25 cl
de
crème anglaise tiède ✽ 5 feuilles de gélatine ✽ 20 cl de crème liquide
✽
✽ 50 g de beurre fondu ✽ 25 g de sucre glace
35
De la terre à la table
ATELIER S MADELON/SYNDICAT NATIONAL DE DÉFENSE DU BEAUFORT
Salade savoyarde au beaufort
Préparation : 10 min – Cuisson : 25 min – Pour 4 personnes
✽ 700 g de pommes de terre à chair ferme du jardin ou bio ✽ 2 tranches de lard
✽ 150 g de fromage blanc en faisselle ✽ huile d’olive ou de tournesol ✽ 100 g de
beaufort ✽ 1 bouquet de persil ✽ 1 grosse gousse d’ail ✽ sel ✽ poivre du moulin
1. Rincez les pommes de terre sans les
éplucher et mettez-les à cuire 20 min dans
une casserole d’eau. Égouttez-les. Pelez la
gousse d’ail, pressez-la avec le plat de la
lame du couteau, puis hachez-la. Passez le
persil sous l’eau, séchez-le et ciselez-le.
2. Versez le fromage blanc égoutté dans
un bol. Incorporez la moitié du bouquet de
persil ciselé, la gousse d’ail et 2 cuill. à
soupe d’huile. Salez et poivrez. Émulsionnez
la sauce. Réservez-la au frais.
3. Taillez les tranches en lardons et faitesles griller à sec. Réservez-les. Pelez les
pommes de terre tièdes. Coupez-les en
tranches. Disposez-les sur les assiettes.
Détaillez le beaufort en lamelles. Répartissezles sur les pommes de terre. Agrémentez de
lardons et parsemez du reste du persil.
Servez la sauce dans un récipient.
Conseil : enduisez les tranches de lard
de miel, laissez-les reposer pendant
30 min avant de les poêler.
Gratin de pommes de terre et potiron
©UE/CNIPT/AMÉLIE ROCHE
Préparation : 20 min – Cuisson : 50 min – Pour 4 personnes
✽ 400 g de pommes de terre à chair ferme ✽ 300 g de potiron ✽ 2 œufs
✽ 1 branche de thym ✽ 1 filet d’huile d’olive ✽ 50 g de parmesan râpé
✽ 8 cl de lait entier ✽ 20 g de truffe noire (facultatif) ✽ sel ✽ poivre du moulin
1. Préchauffez votre four à 180 °C (th. 6).
2. Épluchez les pommes de terre, lavezles, séchez-les dans un torchon bien propre
et détaillez-les en tranches très fines à l’aide
d’une mandoline. Coupez le potiron en
tranches pour l’éplucher facilement. Retirez
les graines, puis rincez sous l’eau, séchez
et détaillez en petites tranches.
3. Battez le lait et les œufs entiers dans un
récipient. Ajoutez un filet d’huile d’olive.
Déposez une première couche de pommes
de terre dans un plat à gratin, alternez les
tranches de potimarron et de pomme de
terre, thym et couches de parmesan râpé.
Versez dessus la préparation aux œufs.
4. Enfournez pendant 50 min. Vérifiez la
cuisson en piquant le gratin avec la pointe
d’un couteau. Celle-ci doit s’enfoncer sans
rencontrer de résistance.
5. Finalisez quelques minutes avant la fin de
la cuisson en dispersant des fines lamelles
de truffe noire sur le gratin. Servez chaud.
Cake aux fruits confits d’Apt
SARSMIS/SHUTTERSTOCK
Préparation : 15 min – Trempage : 1 h – Cuisson : 1 h env. – Pour 6 personnes
✽ 200 g de fruits confits ✽ 125 g de cerises confites entières ✽ 280 g de farine
200 g
de raisins de raisins secs ✽ 5 cl de rhum ambré ✽ 5 g de levure chimique
✽
100 g
de cassonade ✽ 60 g de sucre semoule ✽ 180 g de beurre ✽ 4 œufs
✽
36
n° 2558 du 4 janvier 2019
1. Faites tremper les raisins pendant 1 h
dans le rhum. Égouttez-les. Réservez le
rhum. Taillez les fruits confits en dés sauf
les cerises que l’on utilise entières.
2. Préchauffez votre four à 180 °C (th. 6).
Mélangez la farine et la levure tamisées,
puis les raisins secs et les fruits confits.
3. Travaillez le beurre avec la cassonade
et le sucre semoule jusqu’à obtenir une
texture de crème. Ajoutez les œufs un à un
en mélangeant. Incorporez la farine aux
fruits. Versez la pâte dans un moule beurré
et fariné. Creusez un peu au centre pour
que le cake gonfle régulièrement.
4. Placez la grille du four en bas. Enfournez.
La cuisson doit être lente et progressive.
Faites cuire 30 min à 180 °C (th. 6), puis
15 min à 170 °C et enfin de 15 à 20 min à
150 °C (th. 5). À la sortie du four, arrosez le
cake chaud de rhum. Attendez 5 min avant
de le démouler sur une grille.
Variante : décorez avec un glaçage.
Découvrez les trésors de la culture anglo-saxonne
e
ss
o
c
E
,
e
d
n
a
l
r
I
,
y
Guernese
Embarquez
avec
dins
r
a
j
s
e
r
i
a
d
n
e
pour de lég
Du 14 au 25 m
ai 2019
FORM
ULE
12 JO TOUT CON
URS /
F
11 NU ORT
Inclus
ITS :
Av
ions d
pensio
épa
n
confér complète, an rt Paris,
ences,
imatio
n
boisso
à part
n à tab s,
ir de 1
le...
790€
p
ar per
LLes
+ de la croisière
sonne
*
• Les conférences et ateliers jardins animés
à bord par les experts Rustica, des escales
mythiques : Dublin, Edimbourg, St Peter Port…
• Un bateau majestueux : Le MSC Orchestra
et ses somptueuses installations
Jour 1 : Paris-Hambourg
Jour 4 : Cork
Jour 7 : Glasgow
Jour 10 : Edimbourg
Jour 2 : En mer
Jour 5 : Dublin
Jour 8 : En mer
Jour 11 : En mer
Jour 3 : Saint Peter Port
Jour 6 : Belfast
Jour 9 : Inverness
Jour 12 : Hambourg-Paris
Invergordon
Glasgow
Irlande
South Queensferry
Belfast
Daniel BROCHARD
Journaliste et
spécialiste jardin
+ de liberté
Pierre NESSMANN
Paysagiste, journaliste
spécialiste de
l’aménagement extérieur
Alain DELAVIE
Directeur des
rédactions de Rustica,
agronome, jardinier
passionné
Composez vous-même vos excursions !
A chaque étape, choisissez entre : • Les visites de somptueux jardins en compagnie des
spécialistes Rustica • Les Excursions MSC Croisières pour visiter des lieux mythiques en
compagnie des accompagnateurs MSC.
Exemples d’excursions : Sur les traces de Victor Hugo à Guernesey, Les jardins de la verte
Erin, Des Roses et de l’Exotisme, Histoire de la Guiness et ville de Dublin, Les jardins autour
du Loch Ness, le Royal Mile d’Edimbourg…
ecosse
e
Greenock
Martine GERARDIN
Journaliste, auteure
et grande spécialiste
des jardins
anglo-saxons
Hubert FONTAINE
Jardinier hors-pair,
c’est Le Monsieur
Courrier des lecteurs
de Rustica
edimbourg
Dublin
Cork
Hambourg
allemagne
St. Peter Port
Guernesey
sey
Liste complète et tarifs des excursions disponibles sur le site internet ou par téléphone – voir ci-dessous
INFormatIoNs réservatIoNs
04 72 76 75 66
(prix d’un appel local depuis un poste fixe)
ou
www.croisiere-rustica.fr
Ou par courrier postal ou email à :
BLEU VOYAGES - Rustica
Anne GOMET - Les jardins d’Entreprise
bat B2 - 213, rue de GERLAND - 69007 LYON
rustica@bleu-voyages.fr
NOS PRIX COMPRENNENT : Les vols Paris / Hambourg Aller – Retour / La pension complète à bord, comprenant tous les repas
à bord (petits-déjeuners, déjeuners et dîners) y compris vins, eaux minérales et boissons non alcoolisées servies au verre à tous
les repas et à volonté / La mise à disposition des installations du navire : piscine, chaises de pont, salle de fitness, bains à remous, bibliothèque / Les activités en journée et nocturne proposées par l’équipe d’animation. Les spectacles, soirées dansantes, music live dans les salons / Les frais annexes : frais de dossier, taxes portuaires douanières, carnet de voyage / Les
pourboires d’usage à bord / L’assurance assistance rapatriement Présence Assistance.
NOS PRIX NE COMPRENNENT PAS : Les excursions proposées durant la croisière (en supplément) / Les boissons en cabines et
dans les bars / L’assurance complémentaire annulation - bagages + 59 €/personne (+ 79 € si cabine à partir de 2 000 €/personne)
* Prix par personne, à partir de, en cabine intérieure Bella occupée par 2 personnes
Bien-être
ROSSHELEN/SHUTTERSTOCK
Boire beaucoup pour
évacuer les toxines.
ANTIDOTES NATURELS
de lendemain de fête
Fatigue, peau terne, acidités gastriques…, autant de petits maux, dus aux excès de table, qu’on
aimerait bien gommer. Place à la petite diète du mois de janvier ! ☙ Adeline Gadenne
A
liments gras en abondance,
sucres à gogo, alcools en tous
genres…, les excès alimentaires
de Noël et du Nouvel An ont mis notre
organisme à rude épreuve. Notre système digestif surmené élimine plus
difficilement déchets et toxines. Or leur
accumulation peut avoir des répercussions concrètes : langue pâteuse, mauvaise haleine, teint terne, mais aussi
maux de tête, fatigue, lourdeurs digestives ou encore troubles du transit.
Après les fêtes, il n’est pas superflu de
donner un petit coup de pouce à son
organisme pour l’aider à éliminer.
38
n° 2558 du 4 janvier 2019
Attention ! Il ne s’agit pas de réaliser
une détox en profondeur : c’est au printemps et à l’automne que se pratiquent
les véritables cures dépuratives. En
janvier, alors que l’organisme est encore
soumis au froid et aux épidémies hivernales, on optera en premier lieu pour
une bonne hygiène de vie.
Régime maigre
Dès que possible après les festivités,
évitez les aliments gras (fromages,
viandes rouges, fritures…) et les mets
sucrés (chocolats, viennoiseries, sodas…).
À la place, apportez à votre corps des
nutriments sains, en privilégiant les
légumes de saison (carottes, céleris,
poireaux, etc.), qui sont riches en vitamines et en minéraux. Les poireaux,
en particulier, ont des propriétés diurétiques, aidant à l’élimination en stimulant le fonctionnement des reins.
Préparez ces légumes sous la forme de
soupes ou de bouillons, pour favoriser
un bon apport hydrique. Il est important de boire environ 2 l d’eau par jour
pour évacuer les toxines et faciliter un
nettoyage efficace de l’organisme.
D’autre part, composez des salades à
base de scarole ou de chicorée : outre
F. MARRE/RUSTICA
F. BOUCOURT/RUSTICA
leur richesse en vitamines et minéraux, ces feuilles hivernales sont des
amies du foie car elles contiennent
des principes amers dépuratifs et antiinflammatoires. Vous pouvez vous
autoriser un peu de féculents – riz ou
pâtes –, des laitages maigres, du poulet,
du poisson et des légumes secs, le tout
en petites quantités. Pour le dessert,
préparez des compotes de pommes,
douces pour les intestins et très digestes. Autre fruit aux effets détox : le
pamplemousse. Il apporte en effet une
bonne quantité de vitamine C, très
importante car elle aide à lutter contre
les microbes et la fatigue.
Artichaut drainant
Avant les repas, buvez 3 tisanes par jour
d’une cuillerée à soupe de feuilles infusées
10 min dans une tasse d’eau chaude. Il
existe des gélules d’extrait d’artichaut.
Romarin tonifiant
Dans une tasse d’eau chaude, laissez
infuser 1 cuillerée à soupe de feuilles
pendant 10 min. Buvez après chaque
repas pendant une vingtaine de jours.
F. MARRE/RUSTICA
Le foie est l’organe mis à contribution
lors des repas festifs puisqu’il est chargé
de dégrader l’alcool et de digérer les
matières grasses via la bile, qu’il contribue à produire. Il est certes mis à
l’épreuve pendant les fêtes de fin d’année, mais il a heureusement une extraordinaire capacité à se régénérer !
Or certaines plantes médicinales, dites
hépatoprotectrices, aident justement
les cellules du foie à se renouveler, telles
que le chardon-Marie : ses graines
contiennent un principe actif, la silymarine, hépatoprotecteur puissant.
Autre partenaire du foie : le romarin.
Non seulement, il a pour propriété de
stimuler et protéger le foie, mais en
plus, il tonifie l’organisme, fatigué en
cette saison. Citons encore l’artichaut
V. QUÉANT/RUSTICA
Partenaires du foie
Chardon-Marie régénérant
Cette plante s’emploie en décoction :
plongez 2,5 g de fruits dans 25 cl
d’eau et faites bouillir pendant
20 bonnes minutes. Laissez refroidir.
Pissenlit détoxifiant
Laissez infuser 2 cuillerées à soupe de
feuilles ou 1 cuillerée à café de racines
dans une tasse d’eau chaude pendant
10 min. Buvez avant chaque repas.
O. GAMZOVA/SHUTTERSTOCK
Arom at hérap ie
L’huile essentielle des repas trop riches
L’huile essentielle de citron (Citrus limonum) est produite à partir du zeste
du fruit. Considérée comme antivirale et antifatigue, elle a de nombreuses
propriétés très intéressantes en période hivernale. En outre, cette huile
tonifie le foie en activant le fonctionnement des cellules hépatiques,
ainsi que la production de la bile et son élimination hors de la vésicule
biliaire. C’est “l’huile essentielle des lendemains de fête”, selon la
pharmacienne et aromathérapeute Françoise Couic-Marinier, qui conseille :
“Après les fêtes, prenez par voie orale 2 gouttes sur un support (cuillerée
de miel, mie de pain) trois fois par jour pendant sept jours. Après un repas
copieux, on peut tout simplement en déposer 2 gouttes sur le dos
de sa main et se masser.” La voie orale est déconseillée avant 12 ans,
mais la voie cutanée est possible chez l’enfant dès l’âge de 6 ans.
39
Bien-être
V. QUÉANT/RUSTICA
I. NORMANN/SHUTTERSTOCK
Ci-contre : poulet sauté
au gingembre et chou
kale, un plat idéal pour
reposer l’estomac.
Ci-dessous : le jus de
pomme apporte
vitamines et fibres.
et le pissenlit, qui facilitent le drainage
et donc l’élimination des déchets.
Toutes ces plantes se préparent en tisanes (voir encadrés page 39), seules
ou bien en association.
Vous n’avez pas l’une de ces quatre
amies du foie à portée de main ? De
nombreuses autres plantes peuvent
être employées pour réaliser une cure
détox : la fumeterre, la pensée sauvage,
la chicorée ou encore la saponaire. En
gemmothérapie, cette nouvelle médecine exploitant les propriétés des bourgeons, le romarin occupe une place de
choix. À prendre pendant 3 semaines
à raison de 5 gouttes par jour.
Intestins au charbon
En complément des bonnes soupes de
légumes et des tisanes, des cures détox
au charbon actif et à l’argile verte, agissant en douceur sur l’organisme,
peuvent être pratiquées. Elles ont la
propriété d’assainir les intestins et sont
40
n° 2558 du 4 janvier 2019
notamment indiquées en cas d’intoxications alimentaires. Le charbon actif
est très simple d’utilisation : versez
deux cuillerées à soupe rase de poudre
dans un verre d’eau tiède, à avaler une
ou deux fois par jour pendant 4 à 7 jours.
Quant à l’argile, mélangez-en une cuillerée à café dans un verre d’eau de
source, puis laissez reposer toute la
nuit. Le matin au réveil, buvez le liquide
surnageant et poursuivez le traitement
pendant 3 semaines.
Après l’une ou l’autre de ces cures, il
peut être intéressant d’ingérer des prébiotiques et des probiotiques afin d’installer en ce début d’année une flore
intestinale saine et équilibrée. La composition de notre microbiote agit en
effet directement sur la qualité de notre
digestion, mais aussi sur nos défenses
immunitaires. Cette minidétox de janvier peut ainsi s’avérer très utile pour
faire face à l’arrivée des épidémies de
grippe et de gastro-entérite !
Menu cardio
Programme de remise en selle
En naturopathie, le foie, les intestins
et les reins ne sont pas les seuls
organes de détoxination du corps.
Il y a aussi la peau qui nettoie
l’organisme grâce à la sueur et via
les poumons, lors de l’expiration.
C’est ainsi que l’activité physique
joue un rôle important dans le
décrassage de l’organisme. Il est
recommandé d’effectuer au moins
30 min un sport dit “cardio” trois
fois par semaine au minimum : vélo
en extérieur ou d’appartement,
natation, marche rapide… Juste
après les festivités, ces exercices
physiques permettent une remise
en mouvement douce du corps.
Bonne nouvelle : cette reprise
de l’activité contribue à réguler le
sommeil, qui peut avoir été perturbé
lors des fêtes. Pensez à vous hydrater
pour accompagner la sudation.
Vie pratique
Surtout pas de sel ou
d’eau chaude qui risquent
de fixer les tanins.
CI-CONTRE : RADIUS IMAGES/PHOTONONSTOP. TROTTINETTE : SHUTTERSTOCK
CODE DE LA ROUTE
Après la noce,
LA LESSIVE !
Sus aux traces de rouge à lèvres sur les serviettes et aux taches de
cire et de vin sur la nappe des fêtes ! Tout doit disparaître.
L
e dîner n’aurait dû laisser que de merveilleux
souvenirs. Comme bien
souvent, hélas, la table en
garde également la trace !
Le vin ne s’est pas répandu que
dans les verres… La nappe en
est constellée par ici, auréolée
par là. Épargnez-lui le sel ou
l’eau chaude. Glissez un linge
sous la tache et absorbez le
surplus avec un chiffon propre.
Tamponnez de l’extérieur vers
l’intérieur pour que la tache ne
s’étale pas. Lavez à l’eau froide.
Si vous n’agissez pas dans
l’instant, trempez dans l’eau
tiède la partie maculée et tamponnez avec un linge imbibé
de vinaigre blanc. Ou passez
du savon au fiel de bœuf.
Giclures et coulures
Au moment de couper la
viande, la sauce a giclé en
dehors du plat… Absorbez-la
avec un chiffon avant de la
saupoudrer de talc. Laissez
agir 5 minutes et frottez avec
un savon de Marseille ou du
liquide vaisselle.
Les bougies ont contribué à
l’ambiance, mais certaines ont
coulé… Déposez un buvard de
chaque côté des taches et repassez avec un fer jusqu’à ce
que la cire soit absorbée.
Quant aux serviettes, elles
gardent traces du rouge à
lèvres des invitées… Frottez
avec un mélange à parts égales
d’eau et de vinaigre blanc.
Réduire la facture de chauffage
Pour que ne s’envole pas votre facture de
chauffage, il existe des astuces. Si vous ne
pouvez pas investir dans une meilleure
isolation, faites la chasse aux fuites d’air
autour des portes et fenêtres en les bloquant
par un isolant adhésif. C’est aussi facile
à trouver dans le commerce qu’à poser.
Pensez aussi à placer un boudin en bas de
vos portes et fermez les volets et rideaux
le soir. Ne bloquez pas vos sources de
chaleur par des meubles ou en y laissant la
poussière. Si vos murs ne sont pas isolés,
posez des feuilles métalliques spéciales
derrière vos radiateurs, elles favorisent le
chauffage de vos pièces plutôt que de vos
murs. Si nécessaire, gainez les tuyaux
de la chaudière. Ne chauffez que les pièces
utilisées, baissez le chauffage lors de vos
absences, réglez votre chaudière entre 50 et
60 °C et le thermostat à 19 °C dans les pièces
à vivre et de 16 à 17 °C dans les chambres :
1 °C en moins c’est 7 % d’économie!
Textes : Marie-Caroline Durier et Frédéric Pigot.
Désormais, l’usage
du téléphone au volant,
le défaut de port de la
ceinture de sécurité, le
non-respect des bandes
d’arrêt d’urgence ou des
lignes continues et des
règles de dépassement
sont verbalisables sur
la base de vidéos ou radars.
Autres nouveautés,
véhiculer plus de passagers
que l’on a de sièges est
sanctionné d’un retrait de
3 points et les forces de
l’ordre peuvent retenir le
permis d’un automobiliste
surpris avec un portable
en main. La loi d’orientation
sur les mobilités devrait
également faire évoluer le
Code de la route en
reconnaissant, par exemple,
les trottinettes électriques.
DATES DES SOLDES
C’est parti pour six
trépidantes semaines
d’achats à prix bradés !
Les soldes d’hiver ont
commencé le 2 janvier en
Meurthe-et-Moselle, Meuse,
Moselle et dans les Vosges.
Ils s’étendront à l’ensemble
de l’Hexagone à compter
du mercredi 9 janvier pour
se terminer le mardi
19 février. Ces dates
s’appliquent également aux
commerces en ligne ou de
vente à distance. Quant aux
soldes d’été, ils auront lieu
du 26 juin au 6 août 2019.
À noter dans son calendrier !
41
Animaux
CHOCOLAT :
UN PETIT BIJOU
interdiction formelle !
En ces périodes de fêtes, ne laissez pas traîner vos boîtes de chocolats
sous le museau de Félix ou de Médor. Leur santé est en danger !
L
e chocolat constitue un
véritable poison pour
nos animaux de compagnie. Pourquoi ? Parce qu’il
contient de la théobromine,
un alcaloïde amer contenu
dans le cacao qui agit sur le
système nerveux central et le
système cardio-respiratoire.
De plus, l’élimination de cette
molécule est très lente chez le
chien et le chat : si votre compagnon à quatre pattes engloutit régulièrement un
carré de chocolat sur de courts
laps de temps, la théobromine
s’accumule dans son organisme et les doses toxiques,
voire létales, peuvent être atteintes très rapidement.
CI-CONTRE SHUTTERSTOCK - POISSON : PHOTO RESEARCHERS/DAVID KENNY/BIOSPHOTO
Originaire du Sud-Est
asiatique, le splendide
poisson combattant (Betta
splendens) est l’une des
espèces exotiques les plus
populaires en aquariophilie.
Pas étonnant ! Il est
magnifique avec ses
couleurs chatoyantes et ses
nageoires majestueuses en
“queue de voile”, “queue de
peigne”, “demi-lune”… Un
animal remarquable tant par
son panache que sa facilité :
il réclame en effet très peu
de soins. De quoi séduire
n’importe quel aquariophile !
Seul bémol : sa courte vie
(2 ou 3 ans). Et les
combattants proposés en
magasin sont déjà âgés de
plusieurs mois.
Dose mortelle
RATION DE L’ÂNE
Impossible de faire pâturer
l’âne pendant l’hiver, puisque
l’herbe ne pousse alors
plus. Il faut donc apporter
du foin. Une ration de
5 à 7 kg par jour, distribuée
en deux fois, s’avère bien
suffisante. Vous pouvez
aussi laisser de la paille
à volonté. Pour l’eau,
comptez 20 l environ par
jour. En cas de grands froids,
vous pouvez aussi donner
2 ou 3 l d’aliments complets
mais, dans ce cas, diminuez
la ration de foin de moitié.
Et si votre animal brait
après avoir vidé son auge,
c’est qu’il a encore faim.
42
n° 2558 du 4 janvier 2019
Le chocolat noir est beaucoup
plus toxique que celui au lait
en raison de sa forte concentration en cacao : une plaquette de chocolat noir de
100 g peut tuer un chien
d’une dizaine de kilos ! Et c’est
pareil pour les matous, même
si ces derniers sont moins
attirés par le sucré. Mais il y
a toujours des exceptions et
des félins amateurs de chocolat, donc prudence !
Proscrivez aussi tous les aliments contenant du cacao :
gâteaux, barres chocolatées,
pâtes à tartiner… Et abstenezvous de donner à lécher à
Médor ou à Minet le bol de
préparation de la mousse au
chocolat. Ce serait un cadeau
vraiment empoisonné !
La ruche semble endormie
En janvier, vos travaux apicoles sont peu
nombreux. Les abeilles restent au chaud et en
paix. Agglutinées les unes contre les autres,
elles maintiennent une température de
20 °C dans la ruche. Ne retirez pas la neige
tombée : elle isole la ruche tout en laissant
passer l’air. Veillez simplement pendant
les périodes de gel et de dégel à ce que
la planche d’envol ne soit pas prise dans la
glace. Ne soyez pas non plus impressionné
par les cadavres d’insectes. Une mortalité
de 30 abeilles par jour relève de la normale.
Certains apiculteurs placent une tuile sur
la planche d’envol pour obscurcir l’entrée.
Car une belle journée hivernale peut inciter
les avettes à s’aventurer dehors. Or, la neige
leur est fatale quand elles se posent dessus.
La période hivernale est en revanche
propice au renouvellement et au nettoyage
du matériel. Profitez aussi de ce moment
pour dégager, si besoin, le terrain autour du
rucher, voire pour le réorganiser.
Textes : Sylvie Bézuel.
SIME/PHOTONONSTOP - BERNACHES : D HALLEUX/BIOSPHOTO
LOCRONAN EN FEU
Collonges-la-Rouge,
étape gaillarde
incontournable.
LE PAYS DE BRIVE
cultive le goût
Grincheux celui qui ne
s’émerveillera pas devant les
illuminations de Locronan
(29). Cet écrin aux maisons
datant du xve au xviiie siècle
brille de mille feux depuis
début décembre. Jusqu’au
6 janvier, les retardataires
pourront encore profiter
de ces habits de lumière,
réalisés à partir de plus
de 5 km de guirlandes, de
stalactites et de rideaux
illuminés. Rendez-vous est
pris dans le cœur historique
de la cité, sur la place de
l’église Saint-Ronan, ornée
d’un vieux puits à margelle
et de belles maisons en
granite gris bleuté, revêtues
de leurs habits de gala.
Foires grasses, mettant à l’honneur chapons, foie gras, truffes ou
richesse et douceur des villages, tout se déguste en Limousin.
A
u pays de Brive, on
aime faire bombance.
Baignées par la Vézère,
la Corrèze et la Dordogne, ces
collines et vallées offrent une
belle palette gastronomique.
Au premier rang, figurent les
différentes variétés de truffes
noires, dont Tuber melanosporum, la fameuse truffe du
Périgord. Un sombre diamant
qui n’a plus aucun secret
pour Jean-Pierre Vaujour,
trufficulteur corrézien, qui
vous accueille à Saint-Aulaire
(19) pour “caver la truffe” avec
son chien. Retrouvez-le le
samedi matin sous la halle
Georges-Brassens à Brive-laGaillarde (19).
Concours primés
Autre événement gastronomique : les Foires grasses.
Réputées depuis le xiiie siècle,
elles s’installent dans la cité
les 5 janvier, 2 février et
3 mars. Les éleveurs de la
région y concourent avec de
belles volailles, oies, canards
mulards et de Barbarie… Vous
profiterez d’autres douceurs,
tels les foies gras, magrets,
cous et rillettes. Cette richesse
agricole s’apprécie aussi dans
les paysages. Le patrimoine
n’est pas en reste : village de
Collonges-la-Rouge, château
de Turenne, abbatiale SaintPierre de Beaulieu-surDordogne (19). À visiter avant
le retour des foules en mars.
VINCENT-PICCERELLE-SP
Comme dans le Grand Nord
Sur la neige, à pied, à ski ou encore en raquettes,
on guette le maillot rouge. Celui du meneur
de chiens (ou musher), qui occupe la pole position
de cette incroyable course de traîneaux de Savoie
et Haute-Savoie : la Grande Odyssée Savoie-MontBlanc. Un parcours de 391 km, égrenant 20 stations,
de Samoëns (74), du samedi 12 janvier, à Bonnevalsur-Arc, en Haute Maurienne vanoise, le mercredi
23 janvier. Cette 15e édition réunit 25 mushers
internationaux et 400 chiens de race Nordique,
Husky de Sibérie, Samoyède, Greyster…
Textes : Corinne Vilder.
QUE D’OISEAUX !
“On n’a pas besoin d’aller
au bout du monde !”,
se félicite Alain Ponsero,
conservateur de la réserve
naturelle de Saint-Brieuc
(22), qui fête ses 20 ans
cette année. La plus
vaste réserve de Bretagne
constitue un habitat
privilégié pour la faune
et la flore grâce à ses
plages sauvages, le jeu des
marées, les apports des
rivières côtières, la faible
profondeur de la baie et
la température des eaux.
Ce ne sont pas moins
de 40 000 oiseaux de
112 espèces qui peuvent
y être observés à loisir.
43
Agenda
son fonctionnement hydrologique,
son activité depuis le xvie siècle, la
richesse de son écosystème naturel…
Tarif : 6 €. Tél. : 02 99 51 38 15.
L’Alpe d’Huez (38)
Le 22e Festival international du film
de comédie se tient du 15 au
20 janvier. Entrée libre à toutes les
projections de la sélection officielle,
dans la limite des places disponibles.
www.festival-alpehuez.com
Yssingeau (43)
Talairan (11).
Talairan (11)
Le marché aux truffes va réunir,
le 12 janvier, plusieurs trufficulteurs
de l’Aude. De 9 h à 13 h. Entrée libre.
www.aude-truffes.com
Rennes (35)
L’écomusée du Pays de Rennes
organise, jusqu’au 1er septembre
2019, une exposition intitulée
“Vilaine, une histoire d’eau” qui
est consacrée au fleuve breton,
La société d’aviculture des Sucs
organise, les 19 et 20 janvier,
l’exposition nationale d’aviculture
d’Yssingeaux et les championnats
régionaux de pigeons Sotto Banca,
Lynx et de volailles Pékin, salle de la
Coupe du monde. Tél. : 04 71 75 26 29.
Paris (75)
Jardiner avec la lune est le thème
du cours organisé le 14 janvier par
l’AACL (Association des auditeurs
des cours du Luxembourg).
Tarif : 20 € les 5 cours. À 14 h 30.
Renseignements, tél. : 01 43 25 43 03.
Paris (75)
La vannerie japonaise en bambou
se découvre jusqu’au 7 avril au
Musée du quai Branly-JacquesChirac, où l’on peut admirer plus
de 200 paniers japonais. Tarif : 10 €.
www.quaibranly.fr
Niort (79)
Le parc des expositions accueille,
les 19 et 20 janvier, les aviculteurs
des Deux-Sèvres et organise
plusieurs championnats de France
consacrés aux pigeons et aux
volailles (Bagadais, Wyandotte…)
Rens. au tél. : 06 24 30 09 26.
Magnac-Laval (87)
La Société d’aviculture du Haut
Limousin organise une exposition
avicole et les championnats de la
Brahma (race de poule) les 19 et
20 janvier. Tél. : 05 55 68 60 22.
Avignon (84)
La 31e édition de Cheval Passion
se tient du 16 au 20 janvier, et
réunit plus de 1 200 chevaux pour
faire de la cité des Papes la capitale
du monde équestre. Tarif : 10 €.
Tél. : 04 90 84 02 04
Partout en France…
SP
La 3e édition de la Nuit de la
lecture a lieu le 19 janvier. Pour
l’occasion, bibliothèques et librairies
resteront ouvertes une partie
de la nuit. www.nuitdelalecture.fr Valloire (73)
Le 28e Concours de sculptures sur glace
débute le 15 janvier, sur le plateau des
Verneys, face au Galibier, et rassemble
20 œuvres glacées. Il s’achève par un
spectacle pyrotechnique le 18 janvier.
Gratuit. Tél.: 04 79 59 03 96
44
n° 2558 du 4 janvier 2019
Texte : Pierre Nessmann.
Avignon (84).
Petites annonces
Olivier FLOT - Tél. : 01 44 84 84 53 - o.flot@cambium-media.com | Fax : 01 53 26 30 08 | Pascal DECLERCK - Tél. : 01 44 84 84 92 - p.declerck@cambium-media.com
VÉRITABLES FOURS À BOIS
Fabriqués en France
Faciles à monter
ESPACES NATURE
Serre Alu- Verre-Rétro-Tunnel
Photo : M.Laurent
+ de 500 modèles de serres
GARANTIE 10 ANS
VENDEZ/ACHETEZ
entre particuliers !!
Espaces Nature - BP 109
59332 Tourcoing cedex
Catalogue Gratuit au 03 20 24 25 36
www.espaces-nature.fr
Acheteurs, ALLEMANDS, ANGLAIS,
FRANCAIS, HOLLANDAIS, SUISSES, ...
Recherchent Maison, Villa, Appt.
L’IMMOBILIER 100%
ENTRE PARTICULIERS
0 800 14 11 60
C’est tout naturel avec Mantis !
53318101
GUIDE GRATUIT
sur
www.delavieaujardin.fr
03 29 65 20 53
fourgrandmere.com
FILETS DE VOLIERES
Mailles 14, 22, 35, 60 et 125 mm
RAPIDE
& SANS
ODEUR
VOTRE
Vente de serres de jardin, abris de
jardins en bois, accessoires pour serres.
Aménagement et décoration du jardin
Tél : 05 49 74 33 20
Réaliser son propre compost ?
FILETS DE PROTECTION
Piscines, habitations, cultures, sports, chantiers
FILETS DE PECHE ET CHASSE
Tramails, sennes, pantes, reprise, nasses, cordages
LARRIEU FRERES Fabricant
www.mantis.fr/compost1
51 rue Sainte Colombe BP 151
33036 BORDEAUX Cedex
Tél. 05 56 52 59 00
ou en appelant au :
0810 211 865
Régalez vos amis et votre famille
Pizzas ∙ Pains ∙ Grillades ∙ Plats mijotés...
Service 0,06 E / min
+ prix appel
www.larrieufreres-filets.fr
Vente en ligne - Catalogue gratuit sur demande
Le MEILLEUR rapport QUALITÉ / PRIX
en vente directe !
BROYEURS
THERMIQUES
DÈS
750,00 € TTC
MOTOCULTEURS
DÈS
825,00 € TTC
Garantie 2 ans
LIVRAISON EXPRESS
sous 4 jours
W W W.
SIRET : 5
5330171
017
3000
17133000
2
0
0 26
TONDEUSES
THERMIQUES
DÈS
348,00 € TTC
PAIEMENT 3X SANS FRAIS
NOTRE CATALOGUE
GRATUIT au
04 80 96 99 02
M E C A C R A F T
.COM
35. Langon. Vends maison
62 m2. 2 chambres, cuisine,
séjour, sdb, wc séparés,
2 caves de 33 m2,
grand garage 17 m2, jardin
Prix : 65 000 € à débattre
Tél. 02.99.08.60.86.
Alain
Delavie
Karin
Maucotel
Ravageurs au verger
“Cette année, mes agrumes
ont subi plusieurs attaques
de mineuses. Que faire
pour lutter efficacement ?”
Les dégâts des mineuses
s’observent sur les feuilles.
Jean-Pierre P., Clapiers (34)
F. STRAUSS/BIOSPHOTO - MÉDAILLON : F. MARRE/RUSTICA
L
e papillon responsable de
la mineuse des agrumes
(Phyllocnistis citrella) pond au
printemps des œufs sur la surface des jeunes feuilles. Les chenilles naissent trois semaines
plus tard. Aussitôt, elles
pénètrent à l’intérieur des
feuilles en creusant des galeries
pour se nourrir. Le phénomène
peut se reproduire jusqu’à 3 fois
la même année. En cas de forte
invasion, les feuilles tombent et
les papillons s’y réfugient pour
passer l’hiver et s’accoupler dès
les premiers beaux jours. Pour
lutter contre cette invasion,
ramassez soigneusement
toutes les feuilles au sol. De
nombreux témoignages
Entretien des plantes exotiques
“Comment conserver pour l’année
prochaine les kalanchoés et les
dipladénias ?” Pierre B. (par courriel)
T
out comme les kalanchoés, les
dipladénias sont des amoureux
des climats chauds, voire exotiques.
Ils peuvent passer la période estivale à
l’extérieur, mais dès que le temps se
rafraîchit, rentrez-les pour pouvoir les
garder jusqu’à la saison suivante.
Ces deux plantes aiment profiter d’un
repos hivernal. Un arrosage tous les
quinze jours sera suffisant. Pensez à les
46
n° 2558 du 4 janvier 2019
F. MARRE - RUSTICA
F. MARRE/RUSTICA
F. MARRE/RUSTICA
Vous vous heurtez à un problème
jardinier, il vous manque une
information ? Vous voulez faire
connaître une de vos réussites, de
vos trouvailles ? N’attendez plus pour
échanger avec nous : écrivez-nous !
F. MARRE/RUSTICA
Courrier des lecteurs
placer dans une pièce fraîche, dont la
température ne descend pas en
dessous de 15 °C. Le dipladénia, qui
fleurit sur le bois de l’année, supporte
les tailles courtes. S’il prend trop
d’ampleur, vous pouvez donc le tailler
au début du printemps. Ôtez les fleurs
fanées au fur et à mesure, ainsi que
celles du kalanchoé, afin de stimuler la
formation de nouveaux boutons. Enfin,
pendant la période hivernale et après
la floraison, cessez les apports d’engrais
organique qui pourront reprendre lors
de la floraison suivante. PK
Hubert
Fontaine
Patricia
Kadijevic
signalent que l’odeur du romarin serait répulsive. Vous pouvez également déposer des
phéromones femelles artificielles en avril dans des pièges :
elles vont attirer les papillons
mâles et limitent leur reproduction. Comptez un piège par
arbre fruitier. HF
Contre les aleurodes
“Des aleurodes envahissent
mes choux et chicorées
‘Cornets d’Anjou’. J’ai traité
au purin de lierre, mais
sans réel résultat.” Joseph R.,
Maisdon-sur-Sèvre (44)
C
es petites mouches
blanches aiment le temps
chaud et s’attaquent aux
légumes, aux choux, aux
tomates, ainsi qu’aux agrumes,
aux fleurs sous serre, etc. Elles se
reproduisent sans interruption
et passent l’hiver (s’il est doux),
pour mieux revenir au printemps suivant. Profitez de la
mauvaise saison pour casser
leur cycle. Retirez tous les
légumes susceptibles de leur
convenir (choux cabus, de
Bruxelles, Milan...). Contrôlez
les serres ou les châssis aux
premières remontées des températures. Dirigez sur les
feuilles un jet d’eau puissant.
Placez des pièges jaunes
englués pour repérer les vols. En
cas d’infestation, pulvérisez
une infusion de tanaisie. En
prévention, déposez des fleurs
de tanaisie dans les choux ou
des larves de Encarsia formosa, qui pondent dans les
larves d’aleurodes. KM
Plantes adventices
“Mon gazon est envahi d’oxalis pourpre
à fleurs jaunes. J’ai pulvérisé un désherbant
sélectif, sans succès, elle a redoublé
de vigueur. Comment éradiquer cette
indésirable ?” René C., Ribemont-sur-Ancre (80)
V
AL. KUBACSI/BIOSPHOTO
oici un bon exemple de l’inefficacité de
certains produits chimiques, qui ne sont
heureusement plus autorisés à la vente
depuis le 1er janvier 2019 ! Malheureusement,
l’oxalis ne se détruit qu’avec de l’huile de
coude… Idéalement, il faut retirer ce faux trèfle
avec sa racine, en veillant à récupérer les
bulbilles, car s’il en reste ils se multiplient
d’une année sur l’autre. Selon le coin de votre
jardin dans lequel cette plante adventice
s’épanouit, utilisez une fourche-bêche pour
soulever une motte de terre et complétez le
trou ensuite avec de la bonne terre de jardin…
À force d’être retirée, l’oxalis va diminuer en
nombre et être moins vigoureuse. Pour éviter
sa propagation, vous pouvez aussi couvrir la
zone d’une bâche horticole et la recouvrir de
graviers pour qu’elle ne s’envole pas. HF
“Notre voisin nous a donné ce petit arbuste à fleurs
parfumées, dont il ne connaît pas le nom. Le
connaissez-vous ?” Marie-Claire L., Frouzins (31)
Vous avez un arbre-du-clergé (Clerodendrum trichotomum), ou clérodendron trichotome. Originaire de Chine et du Japon, ce petit arbre
aux fruits bleus entourés d’un calice pourpre ne dépasse pas 5 m de
hauteur. Les feuilles cordiformes froissées ont une odeur désagréable.
Cette espèce drageonne et peut devenir envahissante. AD
o
hot
p
La des
urs
e
t
lec
FLORA PRESS/NOVA PHOTO GRAPHIK/BIOSPHOTO
“Pourriez-vous m’indiquer le
nom de cette plante, dont le
feuillage meurt durant hiver ?”
Julien G., Saint-Varent (79)
Votre inconnue est une misère
(Tradescantia sillamontana), de
la famille des Commélinacées.
Cette espèce, à la rusticité
faible, peut être cultivée comme
plante d’intérieur. Elle exige un
emplacement très lumineux,
voire ensoleillé, quand on la
place à l’extérieur. Elle redoute
les excès d’humidité. Elle se
dégarnit à la base, n’hésitez pas
à pincer les nouvelles tiges. Au
printemps et en été, elle se bouture par extrémité de tige. AD
ADRESSEZ-NOUS VOS QUESTIONS,
VOS ASTUCES OU VOS PHOTOS :
“Louis et deux pommes de terre,
de 750 g chacune, du jardin de son
papy”, nous écrit Jean-Luc B.,
de Saint-Hilaire-de-Voust (85).
PHOTO LECTEUR
1.Envoyez un courriel en
précisant vos nom, prénom et
lieu de résidence à :
courrier@rustica-info.fr
2.Ou adressez votre
courrier à :
Rustica rédaction,
57, rue Gaston-Tessier, CS 50061,
75166 Paris Cedex 19
Une sélection sera
publiée dans notre
magazine. Aucune réponse
personnelle ne vous sera
directement adressée.
Pour toute question
concernant votre
abonnement,
tél. : 03 44 62 52 28.
47
CARNET D’ADRESSES
POUR TOUT TROUVER...
MA SEMAINE
AU JARDIN
Choux-fleurs ‘Goodman’,
‘Neckarperle’ :
Dendrobium (D. aberrans),
colmanara ‘Massaï Red’ :
83600 Fréjus. Tél. : 04 94 51 48 66
Château La Canorgue,
ou www.kuentz.com
route du Pont-Julien,
Semences sur internet :
Germinance, voir ci-contre.
Canopée, 827, route de Kiliou,
Cycas revoluta :
D149, 84480 Bonnieux.
Le Biau germe,
Narcisses ‘Totus Albus’ :
29470 Plougastel-Daoulas.
La Maison du bananier,
Tél. : 04 90 75 81 01 ou
lieu-dit Garliet, 47360
Graines Baumaux,
Tél. : 02 98 04 27 86
RD17, La Fraiche, Pasquier, 44220
www.chateaulacanorgue.com
Montpezat-d’Agenais.
voir ci-contre.
ou www.lacanopee.com
Coueron. Tél. : 02 40 86 55 80 ou
Boulangerie Paul,
Tél. : 05 53 95 95 04
Clématite ‘Acropolis’ :
Gardénia ‘Kleim’s Hardy’ :
www.lamaisondubananier.com
liste des boutiques sur :
ou www.biaugerme.com
Pépinières Travers,
Pépinière Végétal85,
Leucospermum :
https://www.paul.fr/
Graines del Païs,
domaine de Bellevue,
Marc-Henri Doyon, La Fouinière,
Pépinière Raihlet, 75, chemin
Mademoiselle de Margaux, route
16, rue de la Pompe,
45590 Saint-Cyr-en-Val.
85310 La Chaize-le-Vicomte.
du Pradel, 31790 Saint-Jory.
de l’Isle-Vincent, 33460 Margaux.
11240 Bellegarde-du-Razès.
Tél. : 02 38 66 13 70
Courriel : vegetal85@wanadoo.fr
Courriel : pepiniererailhet@
Tél. 05 57 88 39 90, www.
Tél. : 04 68 69 81 79. Courriel :
ou www.clematite.net
Tél. : 02 51 05 78 41 ou 06 08 02 59 24.
orange.fr. Tél. : 06 20 59 30 91
mademoiselledemargaux.com/
contact@grainesdelpais.com
Pépinière du Val d’Erdre,
ou www.pepiniere-vegetal85.fr
ou www.pepiniere-railhet.fr
Vinaigre de Modena IGP,
ou www.grainesdelpais.com
Les Places, 44850 Saint-Mars-
Impatiens ‘Jungle Gold’ :
Mimosas :
site : http://ortalli.es/fr/aceto-
Germinance,
du-Désert. Tél. : 02 40 77 48 63
Pépinière Fleurs du Sud,
Pépinières Cavatore,
balsamico-di-modena-i-g-p/
4, impasse de Gault, 49150 Baugé.
ou www.pepinieres-valderdre.fr
371, chemin de Barbier,
22, chemin des Orchidées,
Tél. : 02 41 82 73 23
Spirée de Thunberg
‘Fujino Pink’ :
Saint-Martial, 82000 Montauban.
quartier de Manjastre
TERROIR
ou www.germinance.com
Tél. : 06 85 39 86 73 ou
83230 Bormes-les-Mimosas.
Office de tourisme de Brive
La Bonne Graine,
Pépinières de Claireau,
www.pepinierefleursdusud.com
Tél. : 04 94 00 40 23 ou
Agglomération, place du 14-Juillet,
36, rue de la Boulaie, 49540 Tigné.
1265, route de Fay-aux-Loges,
Fleur-de-porcelaine :
www.mimosa-cavatore.com
19100 Brive-la-Gaillarde, Tél. :
Site : www.labonnegraine.com
45450 Sully-la-Chapelle.
Orchidée diffusion,
Yucca rostrata :
05 55 24 08 80 ou service.accueil@
Poireau ‘Atal’ :
Tél. : 02 38 57 10 77 ou www.
www.orchidee-diffusion.com
Les Cactées de Saint-Jean,
brive-tourisme.com. Visites
Gamm Vert,
pepinieres-de-claireau.com
Fille-de-l’air :
Pont de l’Herbasse, chemin
guidées de la ville : 5 €, durée 1 h 30.
Tillandsias, www.tillandsias.fr
de Saint-Jean, 26260 Clérieux.
Réserve naturelle de la baie de
Tiaré :
Tél. : 04 75 71 63 89
Saint-Brieuc, site de l’Étoile,
ou http://cactus26.com
22120 Hillion. Tél. : 02 96 32 31 40
tél. : 0 892 16 40 50
ou www.gammvert.fr
DOSSIER
Poireau ‘d’Elbeuf’ :
Béallara ‘Tahoma glacier’ :
Tahiti-fleurs,
Graines Baumaux,
L’Orchidium, Les Moulins-à-Vent,
www.tahiti-fleurs.com
B.P. 100, 88503 Mirecourt Cedex.
41700 Fresnes. Tél. : 02 54 79 80 77
Encyclia, sténorrhynchos :
Tél. : 03 29 43 00 00
ou http://producteur-orchidees.fr
La Cour des orchidées, 5, rue
ou www.graines-baumaux.fr
Rose-du-désert :
DE LA TERRE
À LA TABLE
du Morillon, 91940 Gometz-
Confiserie azuréenne,
trufficulteur, La Manou,
Fabre graines, 21, rue des
Brendel succulentes, Le Bourg,
le-Châtel. Tél. : 01 60 12 25 42
boulevard Kœnig, face au
18130 Saint-Aulaire.
Drapiers, BP 95250, 57083 Metz
71440 Vérissey. Courriel :
ou www.lacourdesorchidees.fr
Pont-Vieux, 83610 Collobrières.
Tél : 05 55 25 22 70 ou courriel :
Cedex 3. Tél. : 03 87 74 07 65
brendel.w@wanadoo.fr ou tél. :
Ylang-ylang :
Tél. : 04 94 48 07 20 ou
jp.vaujour@wanadoo.fr
ou www.fabre-graines.com
03 85 76 54 87 ou 06 86 05 22 12.
Rayon de serre, 27, rue du
www.confiserieazureenne.com
La Grande Odyssée Savoie-
Granulés La Belle Bouse :
Dendrobium (D. speciosum)
Commerce, 37510 Ballan-Miré.
L’Angélique de Niort, Éts Pierre
Mont-Blanc, 85, rue Étienne-
www.labellebouse.fr
Vacherot et Lecoufle, La Tuilerie,
Tél: 06 14 70 81 12
Thonnard, avenue de Sevreau,
Marcel, 93100 Montreuil.
Seau compost :
29, rue de Valenton,
ou www.rayon-de-serre.fr
79000 Niort. Tél. : 05 49 73 47 42
www.grandeodyssee.com
fr.jardins-animes.com
94470 Boissy-Saint-Léger.
ou www.angelique-niort.com
Office de Tourisme de Quimper
Choux-fleurs ‘Pionier’,
‘Sérac’, ‘Snow Crown’ :
Courriel : contact@lorchidee.fr.
Domaine Le Novi, 850, route de
Cornouaille, site de Locronan,
Tél. : 01 45 69 10 42 ou
Aéonium, agave :
Cabrières-d’Aiguës, 84240 La
place de la Mairie, 29180
Graines Baumaux,
www.orchidees-vacherot.com
Kuentz, Le monde des cactus,
Tour-d’Aigues. Tél. : 06 22 07 90 60.
Locronan. Tél. : 02 98 91 70 14 ou
voir ci-dessus.
ou www.lorchidee.fr
327, rue du Général-Brosset,
Courriel : romain_dol@yahoo.fr
www.locronan-tourisme.bzh
JARDIN D’ICI
Média Participations, Rustica SA,
57, rue Gaston-Tessier, CS 50061, 75166 Paris Cedex 19
Standard : 01 53 26 33 00
Internet : http://www.rustica.fr
Directeur des rédactions :
Alain Delavie.
Rédactrice en chef :
Corinne Beaudouin.
Chef de service maison : Nathalie Collin.
Chef de service jardin :
Karin Maucotel.
Chef de rubrique (actus, animaux, terroir,
bien-vivre) : David-Manuel Fouillé.
Chef de service (agenda, jardin d’ici,
coin du bricoleur, massif modèle) :
Pierre Nessmann.
Rédactrice : Patricia Kadijevic.
Directeur artistique : Xavier Peyrottes.
Rédacteurs-graphistes :
Aline Bahuchet (1re), Marc Béguin,
Gérard Bahuchet
Secrétaire générale de la rédaction :
Véronique Gonzalez.
Secrétaires de rédaction :
Florence Blondel, Claude Bourdel,
Jérôme Verroust (1er).
Chef du Pôle Image : Isabelle Dalle.
Iconographes : Annie Hermans, Anne
Calvet, Stéphanie Chaillot.
Photographe : Frédéric Marre.
Assistante de la rédaction :
Muneerah Shamsudine.
Président directeur général
de la société Rustica SA
et directeur de la publication :
Vincent Montagne.
Directrice générale :
Caroline Thomas.
Service abonnements,
B 200, 60643 Chantilly Cedex.
Tél. : 03 44 62 52 28,
du lundi au vendredi de 9 h à 18 h.
Publicité et contents : Cambium Média
Solutions, tél. : 01 53 26 30 05
www.cambium-media.com/solutions
Directrice : Anne Clébant, tél. : 01 53 26 32 65.
A.Clebant@cambium-media.com
Directeur de publicité :
Pascal Declerck. Tél. : 01 44 84 84 92.
P.Declerck@cambium-media.com
Directeur de clientèle : Olivier Flot. Tél. :
01 44 84 84 53. O.Flot@cambium-media.com
Chefs de publicité :
Fanny Lambert. Tél. : 01 53 26 34 71.
F.Lambert@cambium-media.com
Marine Arnoux Tél. : 01 70 38 55 54.
M.Arnoux@cambium-media.com
Responsable administration des ventes :
Cédric Turpin. Tél. : 01 53 26 34 69.
C.Turpin@cambium-media.com
ou courriel : rn.saintbrieuc@
espaces-naturels.fr
Jean-Pierre Vaujour,
Écrivez - nous à l’adresse suivante :
abonnements@rustica.fr
Tarif abonnement France : 50 nos à 84,90 €.
Tarif abonnement Belgique : 50 nos à 95,40 €.
Directeur acquisition et fidélisation :
Benoit Fron. Tél. : 01 53 26 32 65.
B.Fron@cambium-media.com
Responsable des ventes et contact
diffuseurs et dépôts de presse :
Rodolphe Durand. Tél. : 01 53 26 32 64.
R.Durand@cambium-media.com
Communication : Agence Think +,
tél. : 06 16 34 40 60. think@bourgarel.eu
Directeur de la fabrication :
Claude Pedrono. Tél. : 01 53 45 80 80.
Photogravure : Key Graphic,
4, allée Verte, 75011 Paris.
Impression : Maury - Malesherbes (45).
Dépôt légal janvier 2019.
Vente au numéro MLP.
Commission paritaire n° 0223 K 82753.
ISSN 2270-1915.
Papiers 100 % PEFC.
Provenance papier intérieur : Finlande.
Couverture : Italie.
Carnet abonnés, kiosque et poster :
Allemagne.
Taux de fibres recyclées : 0 %.
Impact sur l’eau : ptot 0 kg/tonne.
N° 2559 DU 11 AU 17 JANVIER 2019
LA SEMAINE PROCHAINE
Dossier
ET AUSSI…
V. QUÉANT/RUSTICA
PLANTATIONS
ET SEMIS
BONS MARIAGES
Roses et vivaces,
unions réussies
DE LA TERRE
À LA TABLE
Au potager permanent, la
trêve hivernale n’aura été que
de courte durée. Il s’agit
désormais de préparer les
cultures pour des récoltes
précoces. Adoptez nos astuces
jardinières et nos choix de
variétés de légumes primeurs.
L’endive
VIE PRATIQUE
Droits, consommation…
BIEN-ÊTRE
Lutter contre la grippe
COURRIER
DES LECTEURS
MA SEMAINE AU JARDIN
POTAGER # Je planifie les premiers semis de tomate,
poivron… # Je termine les récoltes de céleris et choux ‘Quintal
de Provence’ # POTÉE MODÈLE # J’habille le pied d’un
pommier d’ornement # FRUITS # Je bouture le groseillier
Bulletin
d’abonnement
à retourner accompagné de votre réglement dans une enveloppe
ABONNEZVOUS VITE !
SANS L’AFFRANCHIR à : Rustica - Libre réponse 23102 - 60647 Chantilly Cedex
✔ OUI, je m’abonne pour 50 NUMÉROS à Rustica en version papier +
❑
numérique. Je règle 84,90 € au lieu de 145,40 € (1) soit 5 mois GRATUITS.
Mme
!
Prénom
chaque semaine
+ 1 carnet pratique
Ville
CHAQUE MOIS
+ la version numérique
GRATUITE
Mobile
POUR ACCÉDER À LA VERSION NUMÉRIQUE GRATUITE et nous permettre
de mieux gérer votre abonnement veuillez renseigner votre e-mail ci-dessous
!
E-mail :
+
❑ Oui, je souhaite recevoir les newsletters du site Rustica.fr et les meilleures offres
du moment RUSTICA.
❑ Oui, je souhaite recevoir les newsletters et les bons plans des partenaires de RUSTICA.
Expire le :
Cryptogramme :
@
Par internet sur
abo.rustica.fr/DP73
➚
DAP73
vous abonner
Date et signature obligatoires :
Par téléphone au
03 44 62 52 28
du lundi au vendredi de 9h à 18h
Livraison du cadeau dans un délai de 6 semaines environ, dans la limite des stocks disponibles. (1) Prix de vente au numéro. Offre valable 1 mois en France métropolitaine. Loi informatique
et Libertés du 06/01/78 et LCEN du 22/06/04. Les informations demandées sont indispensables au traitement de votre abonnement. Vous pouvez accéder aux informations
vous concernant, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service abonnements.
EN CADEAU
12 sachets de graines
✁
Mon réglement
❑ Chèque bancaire à l’ordre de Rustica
❑ Carte bancaire n°
Vous pouvez aussi
1€70
Rustica
M
Nom
Adresse
Code postal
Date de naissance
Tél.
Pour
par N°
MOTS FLÉCHÉS
Vedette
Variété
qui doit son
nom à son
pays d’origine
sousVêtement
conVient
nas
polaire
JEUX
renard
occasion-
font partie
du cercle
pris
un repas
tionnée
un cerVidé
confec-
ensemble
des grains
supportés
par la rafle
alliage
de fer et
de carbone
il reçoit
des notes
au cas où
du monde
cent
mètres
carrés
crie tel
amincie à ‘... de
l’extrême hambourg’
la Variété
‘sultanine’
n’en a pas
mèche
ferrure
rassasié
Variété
il fixe
l’aViron
de Vigne
accessoire
de labo
détenez
peinture ou
saint de
bigorre
organes
de chauVe-
qui ont
donc fait
leur temps
conjonc-
première
lettre
grecque
‘... de
moissac’
gîte du
ton
de grain
pas pour
dans une
lettre
toutes les
oreilles
sortie
d’enfant
confisque
pronom
réfléchi
charretier
la barque
tion
dame
rajout
cri de
fis aVancer
sculpture
souris
rayon
lumineux
Virtuose
poids
à perdre
quitter
le Ventre
maternel
créateur
berge
cépage noir
de
californie
petit cube
LE RAISIN DE TABLE
cépage de
raisin blanc
précoce
argon
objectif
à focale
Variable
chef
de rayons
sanglier
Vallée
noyée par
la mer
utiliser
l’éVentail
on
l’extrait
des grains
on y pose
une balle
expédition
de chasse
en afrique
DEVINETTE
En vous aidant des chiffres déjà placés, remplissez la grille de manière que :
- chaque ligne - chaque colonne - chaque carré de 3 par 3, ne contiennent qu’une seule
fois tous les chiffres de 1 à 9.
3
9 7 4
6
5
1
3
5
4
3
5 4 7 9
3
7
7
8
9
4
1
3 8 1
6
2
7 8 5
8
1
difficile
7 3
4
9
2 8
3
9
9
6 2
7
1
6 5
7
3
5 4
5 2
8
8
1 3
3
1 5
À quelle famille
appartiennent les bruyères ?
Ébénacées
Éléagnacées
Éricacées
3
7
Réponse : Éricacées (nom de genre : Erica).
moyen
LIGNÉE BOTANIQUE
F. BOUCOURT/RUSTICA - RAISIN CI-DESSUS : TIM UR/SHUTTERSTOCK
SUDOKU
Jouez avec
et testez vos connaissances
MOTS CROISÉS
Horizontalement : A. Tormentille ou bien quintefeuille. Artiste alsacien.
B. Modèles de courage. Fruit de la vigne. C. Terre de moussons. Artère.
Hisse. D. Bolet bronzé. Patron de Bond. E. Elle sert à l’arrosage. Baie de Nagoya. Interjection. Grand axe. F. Variété de bigarreau. Césium. Femelle de
lièvre. G. Bien attrapé. Salut à Marie. Abri de berger provençal. H. Réplique
puérile. Fleur fétiche des Hollandais. Ville roumaine. I. Écrivain algérien.
Ensemble des plantes et des arbres d’une région. J. La fine fleur. Venues au
monde. Il fume au salon. K. Causes de soucis pour les agriculteurs lors de
certains étés. Mauvais point de chute.
1
2
3
4
5
6
7
8
9 10 11 12 13 14
Verticalement : 1. Un jardinier n’aime pas qu’une personne marche sur les
siennes. 2. Il est effrayé par l’épouvantail. Attribut du précédent. 3. Couverture.
Stylo à bille. 4. Prince troyen. Enduit. Thorium. 5. Initiales pieuses. Cri des
charretiers. Tunique de l’œil. 6. Chaste femme. 7. Principe odorant. Arbrisseau
sarmenteux. 8. Compagne d’un sanglier. Touffes de tiges d’une même souche.
9. Bases de bouchons. Les beaux jours. 10. Préposition. Facteur sanguin. Résine malodorante. 11. Terre émergée. Déteste. 12. Preneur de son. Frôlait.
13. Ils vieillissent en chais. Quartier de Londres. 14. Herbages pour le bétail.
Piquants de roses.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
PHOTOS-MYSTÈRES
COMBINAISONS GAGNANTES
Quelles villes traversent ces cours d’eau ?
1
2
4
CHAT
CHIEN
LAPIN
FURET
TRAVELLIGHT/SHUTTERSTOCK
3
1. L’Allier
2. La Creuse
3. L’Indre
4. La Maine
5. La Mayenne
6. La Sarthe
7. Le Loir
A. Angers
B. Aubusson
C. La Flèche
D. Laval
E. Le Mans
F. Loches (photo)
G. Moulins
Réponses : 1-G. 2-B. 3-F. 4-A. 5-D. 6-E. 7-C.
PHOTOS 1 : JUNIORS/BIOSPHOTO - 2 : M. GUNTHER/BIOSPHOTO - 3 : HORUS2017/SHUTTERSTOCK - 4 : P. SHLYKOV/SHUTTERSTOCK
TOUTES GRIFFES DEHORS
Réponses : 1-Lapin. 2-Furet. 3-Chien. 4-Chat.
B
I
P
E
D
I
E
S
C
C N E
P
A
I N S
R
S A T
O O
L U
T
R A I
T
GR A
AN E
P I
R
E
P O T AG
PU R E E
P O
F E U
L I T
E
L
R
O T A U F E U
RONC I E R
I N E
B
E
E
T UR CS
N A
N E O
T I N
S U T
T A N
L R
E
S EME E
T A S S I UM
L E S E R A
QU E N
UR T I
AN D
REG
T AB
AG R
NE V E
I R V
EBRE
RE E
SERR
E L L E D E L YON
CA I RE
I SBA
OC T E
L E E V
R E BOURR E E
C MU R I R P T
EM I S E E P I
EN EO UNR
E SCE CACAO
S E V I T
ERS
T E S SA L ADE
E S P E LOUS E
sudoku
S
R A
L
MA
D
R E
les mots croisés
les mots fléchés
LES SOLUTIONS DU NUMÉRO 2557
4
2
8
1
6
5
9
3
7
1
6
9
8
3
7
5
2
4
5
7
3
4
2
9
8
6
1
2
9
5
3
7
4
6
1
8
6
3
1
2
9
8
4
7
5
7
8
4
5
1
6
2
9
3
9
4
6
7
5
1
3
8
2
moyen
3
5
7
6
8
2
1
4
9
8
1
2
9
4
3
7
5
6
2
1
4
6
8
9
7
5
3
3
8
9
1
5
7
2
4
6
7
5
6
2
3
4
9
8
1
6
9
1
5
7
2
8
3
4
8
2
5
3
4
6
1
7
9
4
3
7
9
1
8
5
6
2
difficile
5
4
2
8
9
3
6
1
7
1
6
3
7
2
5
4
9
8
9
7
8
4
6
1
3
2
5
.
Offre Découverte
Vu à la TV sur
PULL chiné
+Le
Le PLAID tout doux
Le PULL chiné,
col montant
La maille chinée :
une grande tendance
que vous suivrez
avec plaisir en optant
pour ce pull !
24€99
44€99
OFFERT
Base fendue côtés. Maille 100%
acrylique facile à entretenir,
douce, chaude et lumineuse.
Lavable machine. Longueur :
68 à 73 cm selon les tailles.
38
60
PRIX UNIQUE
toutes tailles
Craquez pour ce plaid luxueux, doux et confortable,
idéal pour le canapé ! Réversible, il se mariera
parfaitement avec votre intérieur !
• 1 face en polaire velours taupe 200gr/m2, reliéfé triangles.
• 1 face en fausse fourrure sherpa blanc cassé 180mg/m2.
• 100% polyester - dimensions 120 x 160 cm - entretien facile à 30°.
+ Le CATALOGUE
+ La LIVRAISON
!
4 COLORIS
RÉFÉRENCES
Chiné bleu……..1955 957
Chiné noir……..1956 040
Chiné Beige.....1955 990
Chiné Prune.....1956 155
Seulement
Code Avantages
4555
le Pull chiné + le Plaid + le Catalogue Daxon + la Livraison 0€
Nom de l‘article + coloris
RÉFÉRENCES
I_I_I_I_I_I_I_I
I_I_I_I_I_I_I_I
I_I_I_I_I_I_I_I
Taille
+ le Plaid + le catalogue Daxon + LA LIVRAISON À DOMICILE
Date de validité :
Qté Prix Unitaire
24,99€
19,99€
24,99€
19,99€
24,99€
19,99€
Prix total
TOTAL
J’indique mon numéro de carte :
Cryptogramme
Signature Obligatoire
Par chèque à l’ordre de Daxon que je joins.
Mes coordonnées
Nom I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I Prénom I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I
0€
5€99
Le TOUT pour vous :
✁
OUI, je souhaite bénéficier de mon Offre Découverte Daxon,
Mode de paiement choisi
Par carte bancaire
OFFERT
75€97
€99
19
Je commande :
Code Avantages
4555
Sur internet :
24h sur 24,
7 jours sur 7
Par téléphone :
Du lundi au samedi,
de 8h à 20h.
0892 35 00 35
0,40 € / min
Adresse I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I
Code Postal
I_I_I_I_I_I Ville I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I
Mon
Téléphone I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I anniversaire
I_I_I_I_I_I_I_I_I
Par courrier :
e-mail ...................................@................................•......
Si vous souhaitez recevoir, par courrier électronique ou par téléphone, les offres commerciales de nos partenaires, cochez ici ■ .
Si vous ne souhaitez pas recevoir, par courrier électronique ou par téléphone, nos offres commerciales, cochez ici ■ .
59864 LILLE Cedex 9
Offres non cumulables avec une autre offre en cours et valables une seule fois jusqu’au 30/06/2019. En cas de rupture de stock, Daxon se réserve la possibilité d’offrir un cadeau de valeur
commerciale égale ou supérieure. Livraison à domicile : confection du colis + délais habituels de la Poste. Conformément à la loi informatique et liberté, les informations demandées seront utilisées par
Daxon pour le traitement de vos commandes, la gestion de votre compte client et dans un but de prospection commerciale. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition au
traitement de vos données, ainsi qu’un droit d’opposition à la prospection commerciale, que vous pouvez exercer par courrier à Daxon service Relations Clientèle 59864 LILLE Cedex 9 en indiquant vos nom,
prénom, adresse et n° de client. Imprimé le 04/12/2018. 19E APA - MOVITEX-S.A.S. au capital de 41.172.646 € - Siège social : 5 rue des Précurseurs 59650 Villeneuve d’Ascq - RCS Lille Métropole 756 200 150.
Voir Conditions Générales de Vente sur le site daxon.fr.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
9
Размер файла
98 969 Кб
Теги
rustica
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа