close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Marie Claire France - 01 2019

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Etre
mère
aujourd’hui
Charge mentale,
joies,
accouchement,
culpabilité,
complicité,
solitude…
CE QUE NOUS
VIVONS
R ÉELLEMENT
Beauté
Masques affinants,
brumes hydratantes,
compléments
dégrisants…
NOTRE SÉLECTION
POUR UN TEINT
NATUREL
ET LUMINEUX
Reportage
Ces plages du
Sinaï où les
Egyptiennes
redécouvrent
la légèreté
marieclaire.fr
Janvier 2019
Mode
Doudounes,
baskets,
parkas,
bonnets : les
nouveaux
essentiels
de l’hiver
Affaires
Grégory,
Kerviel,
Sauvage
Pourquoi elles
nous fascinent
autant
En couverture
Arizona Muse avec
son fils Nikko
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Haute Joaillerie, place Vendôme depuis 1906
Découvrez le film sur vancleefarpels.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Alhambra célèbre la chance depuis 1968
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
yslbeauty.com
OAPLF – SNC – 29 rue du Faubourg Saint-Honoré Paris 8ème – 314 428 186 RCS Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ALL HOURS FOUNDATION STICK
FOND DE TEINT TENUE 24H. MAT VELOURS.
COUVRANCE MODULABLE.
E T V O U S , Q U E F E R I E Z- V O U S PA R A M O U R ?
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIOR.COM
AND YOU, WHAT WOULD YOU DO FOR LOVE?
L A N O U V E L L E E A U D E PA R F U M
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
p. 43
Plages du Sinaï,
la bulle protégée
des Egyptiennes
1
2
Couverture Arizona Muse et son fils Nikko,
de l’agence Viva, photographiés par Sam
Wilson. Réalisation Anne-Sophie Thomas.
Assistante Agathe Gire.
Coiffure Maki Tanaka. Maquillage Zoe Taylor/
JAQ Management. Manucure Lucie
Pickavance/Caren.
Couverture Liya Kebede, sa fille Raee
et son fils Suhul, de l’agence Viva,
photographiés par Danny Lowe. Réalisation
Anne-Sophie Thomas.
Assistante Agathe Gire. Coiffure L’Oréal Paris
par Miki/See Management.
Maquillage L’Oréal Paris par Serge
Hodounou/Frank Reps. Manucure L’Oréal
Paris par Jini Lim/See Management.
SIMA DIAB. SAM WILSON.
1. Robe Barrie. Pour Nikko,
T-shirt Bonton
2. Pull Stella McCartney, jean
Levi’s, bijoux personnels. Pour
Raee, pull Iro. Pour Suhul,
sweat-shirt LemLem, jean A.P.C.
Entre les pages 258 et 259 : 12 pages Edition
Est, 64 pages Edition Midi-Pyrénées, 4 pages
Edition Hauts-de-France, 32 pages Côte d’Azur,
24 pages Edition Provence, 28 pages Edition
Rhône-Alpes, 12 pages encart Tendances,
16 pages Edition parisienne, 26 pages Edition
Suisse. Un encart Swatch de 2 pages broché
entre les pages 86 et 87 (France métropolitaine
et Suisse). Un catalogue Galeries Lafayette Noël
Haussmann de 188 pages enliassé (kiosques
Ile-de-France). Un encart Galeries Lafayette Noël
flagships de 72 pages enliassé (kiosques Est,
Rhône-Alpes, Languedoc, Aquitaine, Côte d’Azur,
Provence, Midi-Pyrénées, Tendances, Ouest).
Un encart d’abonnement avec microperforations
de 2 pages jeté (kiosques France métropolitaine).
Un encart d’abonnement de 4 pages jeté
(kiosques France métropolitaine). Marie Claire
(USPS n° 0329-180) is published monthly for
$102 per year. Periodical postage paid at Champlain, N.Y., and additional mailing offices POSTMASTER : send address changes to IMS of New
York, PO Box 1518, Champlain N.Y., 129191518. For details call IMS 1 800 428 3003.
31
32
34
36
38
Edito
Contributeurs
Coulisses
Marie et Claire
Idées claires
131
144
150
43
52
360 degrés
Grand reportage Plages du Sinaï,
la bulle protégée des Egyptiennes
News L’actu qui nous touche,
nous interpelle
156
162
166
65
95
104
106
111
Tendances
Les tendances décryptées
par « Marie Claire »
169
Sur paroles
Interview Mères et mannequins :
Arizona Muse et Liya Kebede
La photo d’enfance Jane Birkin
La rencontre d’après minuit
Riad Sattouf
Culture
Toutes les actus pour
sortir, lire, écouter…
p. 95
Mères et mannequins :
Arizona Muse
(photo) et Liya Kebede
Sommaire
Magazine
Société Ce que vivent vraiment
les mères
Story Affaires judiciaires
à l’écran, le miroir déformant
Portrait Dans la famille
Touitou, je voudrais…
Portfolio Prostitution : pourquoi
ces hommes payent pour du sexe
Psychologie Le pouvoir
des larmes
Chronique Un homme est
une femme comme les autres
Moi lectrice Je n’arrive pas
à m’attacher
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
175
194
Mode
Smoking/no smoking
Fleur de Lune
210
218
Mode appliquée
Le froid urbain
News mode
Beauté
221 Mes lunettes rhabillées
230 De l’éclat, tout simplement
236 Dans la salle de bain
de Vanessa Seward
238 Notre cahier make-up,
cosméto et mode d’emploi
240 L’expertise de Nicolas Maury
Chaque mois, retrouvez
l’édition digitale de votre
magazine sur votre
smartphone ou tablette
L’édition digitale est incluse
dans votre abonnement au
magazine papier
p. 175
Smoking/no smoking
RETROUVEZ NOS OFFRES
D’ABONNEMENT PAGES 130,
168 ET 254. RETROUVEZ
NOTRE NOUVELLE OFFRE
D’ABONNEMENT
© M. BOUSQUET
PARIS 89 FM
EMMANUELLE BASTIDE
7 MILLIARDS
DE VOISINS
DU LUNDI AU VENDREDI À 11H10
L’évolution des modes de vie dans le monde
ELINA KECHICHEVA.
Retrouvez une fois par mois
le grand reportage
Sommaire
Inspirations
245 Rimes fleuries
246 Cuisine Les merveilleux
desserts de Cédric Grolet
252 Jouez et gagnez
256 Horoscope
258 Le questionnaire Simon Liberati
Suivez-nous
sur
Twitter
@marieclaire_fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Rédaction
DIRECTRICE DE LA RÉDACTION
Marianne Mairesse
Delphine Elduayen, assistante : 01 41 46 88 47.
DIRECTRICE ARTISTIQUE Oisin Orlandi
RÉDACTRICE EN CHEF MODE Anne-Sophie Thomas
RÉDACTRICE EN CHEF BEAUTÉ Aurélie Lambillon
RÉDACTRICE EN CHEF MAGAZINE Elsa Guiol
RÉDACTEUR EN CHEF CULTURE ET CÉLÉBRITÉS Fabrice Gaignault
Anna Quérouil, rédactrice en chef adjointe.
Axelle Cornaille, rédactrice.
Delphine Elduayen, assistante : 01 41 46 88 47.
Judith Levent, responsable vestiaire.
BEAUTÉ Nolwenn du Laz, rédactrice en chef adjointe. Sophie Migliorero, assistante : 01 41 46 87 07.
MAGAZINE Catherine Durand, rédactrice en chef adjointe société.
Catherine Castro, grande reporter.
Corine Goldberger, chef de rubrique.
CHEF D’ÉDITION Frédéric Valion
PHOTOGRAPHIE Maria Bojikian, directrice.
PRODUCTION Sarah Ydoux
MAQUETTE Emilie Pillet, chef de studio.
Vincent Leccia, responsable technique de l’édition digitale.
SECRÉTARIAT DE RÉDACTION Bertrand Cazanave, premier secrétaire de rédaction.
Sophie Lefaure-Tavière, mode-beauté. Omar Slifi.
COURRIER DES LECTRICES 01 41 46 88 47.
MODE
Direction-édition
DIRECTRICE GÉNÉRALE ADJOINTE DU GROUPE MARIE CLAIRE : Gwenaëlle Thebault
Fabienne de James, assistante : 01 41 46 87 54.
SENIOR BRAND MANAGER : Jennifer Ingrand
Publicité
Digital
directrice exécutive régie : 01 41 46 88 60.
PUBLICITÉ Clémence Procnard,
brand developer : 01 41 46 80 59,
cprocnard@gmc.tm.fr.
Maya Dukan (01 41 46 88 27, mdukan@gmc.
tm.fr) et Claire Gloaguen (01 41 46 85 46,
cgloaguen@gmc.tm.fr), directrices de clientèle.
Christine Podestà-Chenevière, retenue
d’espace : 01 41 46 88 94. Zahra Nourhashemi,
assistante : 01 41 46 88 22.
RÉDACTION
GMC MEDIA Elodie Bretaudeau-Fonteilles,
OPÉRATIONS SPÉCIALES
Séverine Robert-Sellak, directrice, et son
équipe : 01 41 46 88 80. Sophie Lebas,
« Jouez et gagnez » : 01 41 46 87 06.
DIRECTION COMMERCIALE TRADING
Anne-Caroline de Stoppani, directrice,
et son équipe : 01 41 46 87 57.
ÉVÈNEMENTS ET PROMOTION Yvan Tran,
directeur : 01 41 46 88 24. Carole Payen,
responsable de promotion : 01 41 46 87 33.
Clarence Edgard-Rosa, rédactrice en chef.
Elodie Bousquet, Morgane Giuliani,
Juliette Hochberg, Emmanuelle Ringot,
Aurélie Sogny, Justine Strazel (community
manager), Mélody Thomas.
Amalric Poncet, directeur général délégué.
Véronique Fesquet, web-éditrice.
Astrid Huart, responsable marketing et
partenariats.
Gustalice Kanoukounou, cheffe de projet SEO.
William Jousselin, directeur de la publicité
digitale.
Fabrice Picq, directeur technique digital.
Marketing et éditions régionales
Catherine Morin, directrice marketing.
Céline Ettou, chargée de promotion.
Communication
Agence Chupa Renié Communication
(chupa@chuparenie.com).
Marie Claire diffusion
Dominique Darçon-Dubezin, directrice
de diff usion.
Célia Laport, chargée de diff usion.
Fabrication
Benoît Carlier, directeur. Manuelle
Guillambert, chef de fabrication des éditions
nationale et régionales : 01 41 46 88 28.
Rachida Malki, assistante : 01 41 46 87 91.
Diversification : copyright, vente
à distance et édition livres
Thierry Lamarre, directeur :
01 41 46 81 87.
Marie Claire International
Jean de Boisdeffre : directeur
du développement international :
+ 33 (0) 1 41 46 80 64.
Félix Droissart, directeur adjoint et financier.
Nicia Rodwell, international brand director.
Séverine Harzo, chief content officer.
Marie Bazin, coordination éditoriale.
Sylvie Halic, rédactrice en chef mode-beauté.
Florence Deladrière, rédactrice mode.
Elisabeth Barbier, directrice de la régie
internationale.
Directeur de la publication
Arnaud de Contades
10, BD DES FRÈRES-VOISIN, 92792 ISSY-LES-MOULINEAUX CEDEX 9. TÉL. : 01 41 46 88 88. FAX : 01 41 46 86 86.
marieclaire.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
G R ÂC E E T CA R AC T È R E
Collec tion Liens
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
31
Nous courons encore
A la dernière réunion dans mon bureau à Marie Claire, autour
de la table, Valentine F. n’a pas quitté son gros blouson.
Trop crevée. Ses cheveux blonds enfoncés dans son col se
mélangeaient à une fatigue patente teintée de colère : pourquoi
être mère nous pèse tant ? Sa petite fille et son bébé,
dont elle avait la charge seule non-stop depuis quinze jours,
expliquaient plus particulièrement son état. « La charge seule »,
voilà qui fait écho à tant d’entre nous dans la vie. Nous
avons beau possiblement et concrètement être deux parents, la
mère continue d’évoquer le tout. Et la mère de famille est
partout, déguisée en infirmière, entrepreneuse, professeure,
assistante, ministre, vendeuse, journaliste. J’écris « déguisée »
car derrière chaque profession, chaque réunion, chaque déplacement
professionnel, chaque trajet en métro se cache, aussi, la charge mentale d’un
rendez-vous à prendre chez le pédiatre, de l’école à rappeler, des copies
doubles à acheter, du dîner auquel penser, du souci, de l’inquiétude, de la
culpabilité. Il ne s’agit pas de dresser un tableau apocalyptique de la mère ;
l’amour, les sentiments, la joie, la ferveur, les ravissements sont là et bien
là pour nos enfants dans la très grande majorité des cas (les mères qui
n’aiment pas leurs enfants existent aussi). Il s’agit juste de dire simplement
que les mères sont aussi fatiguées, épuisées, en lutte pour assurer et
continuer d’assurer travail et vie privée comme si cette dernière n’existait
pas. Nous voulons assurer, nous devons assurer, nous essayons d’assurer.
Les mères organisent, comptent, courent, se pressent, oublient, courent encore.
Car le souci des enfants nous incombe fondamentalement et culturellement.
C’est une nécessité quand celui-ci est souvent une contingence pour le père.
J’en connais combien, chez des amies divorcées, qui ont annulé leur week-end
de garde pour aller surfer ou parce que ça ne les arrangeait pas, là ?
Que va-t-on faire de cette fatigue des femmes, de notre fatigue ? Combien de
temps va-t-elle rester notre seul problème ? Combien de temps le congé de
paternité restera au bon vouloir des hommes et mal vu par l’entreprise ? Quand
donc cette problématique deviendra-t-elle une question de société et non des
arrangements privés et intimes ? Quand cesserons-nous d’avoir une double
journée et, de fait, presque un dédoublement ?
Valentine F. a écrit pour nous le papier, page 132, « Ce que vivent vraiment
les mères ».
Edito
LOUIS-GÉRAUD CASTOR.
Marianne Mairesse,
directrice de la rédaction
@marianne.mairesse
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cristina de Middel,
photographe
Ayant pratiquement appris à lire
dans les journaux, Hadrien
Gosset-Bernheim, 42 ans, ne se
voyait pas faire autre chose.
Ce mois-ci, il s’est rendu
sur les plages du Sinaï,
en Egypte, refuge de ceux
qui veulent oublier la fureur
du Proche-Orient.
D’où venez-vous ? J’ai grandi à
Paris, dans un milieu
classiquement bourgeois. La
reproduction des élites, c’est moi.
Mon cœur m’a porté au ProcheOrient, où je réalise la plupart de
mes reportages.
Ce qui vous a le plus marqué
pendant ce reportage ? Je n’y ai
vu personne occupé à faire
de selfies. Les gens viennent
au contraire dans le Sinaï pour
fuir tout ça ; du coup, ils se
parlent à cœur ouvert. Votre plus
grande émotion professionnelle ?
A chaque fois qu’un lecteur
me dit qu’il a compris quelque
chose de la marche du monde
grâce à l’un de mes papiers.
Un mot pour vous définir.
Indépendant. Je déteste
le prêt-à-penser.
Après le Brésil, où Cristina
de Middel a entamé sa série
sur les clients de la prostitution,
la photographe espagnole
a sillonné pour Marie Claire
les rues de Paris pour rencontrer
des hommes prêts à payer
pour une relation sexuelle.
D’où venez-vous ? Je suis
mi-espagnole mi-belge,
et j’habite entre le Mexique
et le Brésil. Ce qui vous
a le plus marquée pendant
ce travail ? La banalité
des rencontres et la froideur
de certaines réponses.
Votre plus grande émotion
professionnelle ? Quand
on m’a sélectionnée pour entrer
à l’agence Magnum. Un mot
pour vous définir. Ironique.
Sam Wilson,
photographe
Une mannequin à quelques jours
de la naissance de son deuxième
enfant, posant avec son fils,
Nikko. C’est au photographe
britannique Sam Wilson que nous
devons notre couverture avec
Arizona Muse.
D’où venez-vous ? J’ai grandi dans
une petite ville du Lincolnshire,
dans l’est de l’Angleterre. Je vis
désormais à Londres. Ce qui
vous a le plus marqué dans
ce shooting ? La relation si tendre
entre Arizona Muse et son fils.
Nous avons travaillé main dans
la main pour que tout se passe
le mieux du monde. Votre plus
grande émotion professionnelle ?
Cela reste un souvenir d’enfance,
bien avant que je commence
à travailler : le jour où mes
grands-parents m’ont offert
mon premier appareil photo.
J’ai tout de suite commencé
à explorer les possibilités
de la photographie. Un mot
pour vous définir. Curieux.
Contributeurs
Danny Lowe,
photographe
Il nous a rejoints à New York
pour shooter notre couverture
avec la mannequin Liya
Kebede et ses deux enfants,
Suhul et Raee.
D’où venez-vous ? Du Yorkshire,
en Angleterre. Je vis à Londres.
Ce qui vous le plus marqué dans
ce shooting ? Le fait que Liya et
ses enfants sont connectés à une
puissante énergie. Votre plus
grande émotion professionnelle ?
Aucune en particulier. Chaque
shooting m’apporte une émotion
nouvelle. Disons que je me sens
particulièrement chanceux de
pouvoir autant voyager et
rencontrer des gens fascinants.
Un mot pour vous définir. Têtu.
COLLECTION PERSONNELLE (X3). MP BERNARDONI.
Hadrien Gosset-Bernheim,
journaliste
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
34
1
2
4
1. Coucher de soleil sur Etretat, à la fin du shooting de notre série mode « Smoking/no smoking » avec la photographe Elina Kechicheva,
instagrammé par Oisin Orlandi, notre directrice artistique. 2. Le délicieux Cookie Sundae de chez Walker’s, à New York, shoot
indispensable à notre directrice de la rédaction, Marianne Mairesse. 3. Des éclats de couleurs bruts, comme des tableaux sans cadres
à la beauté champêtre : le studio Castor Fleuriste, à Paris, dans les yeux de notre rédacteur en chef culture, Fabrice Gaignault.
4. Liya Kebede, son fils Suhul, et sa fille Raee, discrets, qui ont lâché leur vie d’adolescents pour poser avec leur mère à New York,
là, où ils vivent.
Coulisses
OISIN ORLANDI (X2). MARIANNE MAIRESSE. FABRICE GAIGNAULT.
3
collection Menottes dinh van - dinhvan.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’invité
36
Marie et Claire, par Vincent Darré
De son trait pétillant, le décorateur et designer dessine librement
ce que lui inspirent Marie et Claire, les deux prénoms à l’origine de
notre histoire.
Vincent Darré
Créateur baroque
flirtant avec
le surréalisme,
influencé
par les univers
excentriques et
flamboyants de Jean
Cocteau et Cecil
Beaton, Vincent
Darré vient de
la mode, où il a
travaillé chez
Yves Saint
Laurent, Montana,
Prada, Chloé…
avant de devenir
le bras droit de
Karl Lagerfeld
chez Fendi. Une
carrière de
styliste
interrompue il y a
dix ans pour se
consacrer aux
meubles et objets,
désormais visibles
dans son salon
parisien.
Vient de paraître :
Intérieurs
surréalistes,
éd. Rizzoli.
VINCENT DARRÉ.
« Marie et Claire ? Deux
personnages sortis des
BD de mon enfance.
Le magazine qui, lui
aussi, me suit depuis
que ma mère le lisait.
Mais aussi ces images
fortes de Guy Bourdin
ou de Paolo Roversi
qui me racontaient des
histoires de femmes
libres, prêtes à faire
les quatre cents coups.
Marie et Claire sont
donc sorties de cette
légende pour vivre
leur propre vie, telles
des égéries à l’esprit
fantasque et parisien. »
yslbeauty.com
OAPLF – SNC – 29 rue du Faubourg Saint-Honoré Paris 8ème – 314 428 186 RCS Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’EAU DE PARFUM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Idées claires
38
La solitude
Recherchée ou redoutée, douloureuse ou
inspirante ? Quatre personnalités racontent leurs chassés-croisés avec
cet état et ce sentiment. Par Fabrice Gaignault — Illustrations Alexandra Compain-Tissier
Laure Prouvost,
artiste
Olivier Adam,
écrivain
“Je suis le genre de
mec qui s’en va au
milieu d’une soirée et
qui se dit ensuite :
merde, je suis en train
de tout rater.”
« Chez moi la solitude est à la fois
subie et nécessaire. Dans une
espèce d’aller-retour entre
volonté de retrait et désir d’être
au centre. La question de la
solitude est un peu au cœur de
ma démarche d’auteur. Etre,
sinon solitaire, légèrement en
retrait offre un poste
d’observation idéal. Je pratique
une espèce de marche du
cavalier aux échecs : j’avance,
mais avec un pas de côté. Je
reste en périphérie de l’action.
Pour un écrivain, les aspects
négatifs de la solitude s’envolent
dans l’écriture. J’ai toujours été
tenaillé entre la solitude
d’endroits isolés et l’envie de
vivre à Paris. Je suis le genre de
mec qui s’en va au milieu d’une
soirée et qui se dit ensuite :
merde, je n’aurais pas dû partir, je
suis en train de tout rater. J’ai
une tendance éternel adolescent
de ce côté-là. »
Dernier ouvrage paru :
La tête sous l’eau,
éd. Robert Laffont.
“Je pense à
l’adolescence (…).
On découvre
qu’on est seule
au monde.”
« Je pense à l’adolescence, cette
période où l’on se cherche, où
l’on s'interroge sur qui l’on est,
sur son futur. On découvre qu’on
est seule au monde. J’ai eu un an
ou deux, très seule, à mes débuts
professionnels, en Angleterre.
Mais je crois beaucoup au travail
pour l’évacuer en partie. En tant
qu’artiste, on en a besoin. Elle
nous entraîne dans le rêve et fait
avancer nos idées. L’imagination
fonctionne alors à fond. Il y a
aussi la solitude des retraités, sur
laquelle je compte travailler à
Venise, en dialogue avec celle
des ados – lorsque soudain vous
vous retrouvez sans repère. J’ai
travaillé sur un grand-père que
j’imaginais creusant un tunnel
jusqu’en Afrique, avant de
disparaître, englouti par son
projet. C’est l’idée parfaite de
solitude assumée pour en faire
quelque chose. »
Exposition « You are
my petrol, my drive,
my dream, my exhaust »,
au Studio des Acacias
by Mazarine. Laure
Prouvost représentera
la France à la biennale
de Venise en 2019.
Clara Luciani,
chanteuse
Roman Kolinka,
comédien et restaurateur
“J’aime être seul
au volant de ma
voiture, quitter
Uzès pour Paris.”
« Je suis de nature solitaire,
je suis parti m’installer à Uzès,
à la campagne. J’aime m’isoler,
la solitude ne me fait pas peur,
souvent je peux me sentir seul
même entouré de monde.
Je me sens proche de Gabriel,
le personnage que je joue dans
le film de Mia, qui a besoin de
se retrouver seul après avoir vécu
une épreuve difficile. Il part se
ressourcer et tente de renaître
en Inde. J’aime être seul au
volant de ma voiture, quitter
Uzès pour Paris, j’adore ces
échappées en solitaire. Ma
solitude s’arrête quand je ferme
la porte de ma voiture et que
je retrouve femme, enfants
et animaux de compagnie… »
Au cinéma dans Maya de
Mia Hansen-Love (voir
critique en pages cinéma).
“Je mesurais 1,76 m
à 11 ans. (…) Les livres
ont été longtemps
mes seuls amis.”
« J’ai été une enfant solitaire.
J’étais différente des enfants de
mon âge. Je mesurais 1,76 m à
11 ans. Les enfants sont un peu
cruels avec qui ne leur ressemble
pas, j’ai été mise de côté à
l’école. Je me réfugiais dans la
lecture. Les livres ont été
longtemps mes seuls amis.
Aujourd’hui, j’accepte beaucoup
plus l’idée de solitude. Je pense
que lorsqu’on exerce ce métier, il
y a une forme de solitude qui est
nécessaire. J’en ai en tout cas
besoin pour travailler. Cela dit, il
y a aussi une forme de solitude
imposée, celle des tournées. On
reçoit beaucoup d’amour pendant
une heure, c’est très intense,
mais ensuite on est seule dans sa
chambre d’hôtel. Parfois, ça me
pèse. Aussi, je passe beaucoup
de temps au téléphone avec mes
proches. Mes chansons parlent
un peu de cela, notamment A
crever : “Il ne reste que moi, que
l’écho de ma voix…” Je n’ai jamais
souffert de la solitude
amoureuse. J’ai peur de vieillir
seule, j’ai envie d’avoir quelqu’un
qui m’accompagne. »
Prix Double Dôme 2018
pour l'album Sainte
Victoire, le 12 avril
à l’Olympia, Paris 9e.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Plus de sujets
société sur
marieclaire.fr
360 degrés
Dans un pays comme
l’Egypte, la
liberté, c’est
pouvoir se vêtir
(ici à Nuweibaa)
du minimum et
échapper quelques
jours au contrôle
social et
policier, même
quand on est
enfant.
SIMA DIAB.
Plages du Sinaï, la bulle protégée des
Egyptiennes « La pression pour que les femmes se
conforment au moule du mariage et de la réussite sociale écrase
les Egyptiennes. Ici, elles peuvent respirer. »
Randa Saïd, propriétaire du Dayra Camp, à Nuweibaa
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Grand reportage
44
1
Plages du Sinaï, la bulle
protégée des Egyptiennes
Loin de l’oppression citadine du Caire, de leur famille et de la
société des hommes rois, elles vont chercher un peu de quiétude
et d’apaisement dans le sud du Sinaï. Un espace de liberté fragile
où se découpent sur le ciel les silhouettes des complexes hôteliers
abandonnés par les touristes occidentaux. Tandis qu’à quelques
heures de route, l’armée continue de mener une guerre sanglante
contre le dernier bastion de l’armée islamique.
Par Hadrien Gosset-Bernheim — Photos Sima Diab
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
45
2
Au loin, face
à la ville de
Dahab, les
montagnes du
Sinaï (1), au
sud de l’Egypte,
pas loin du
chaos. Tandis
qu’à seulement
quelques
kilomètres
de là (2),
les Egyptiens
se retrouvent
en famille sur
la plage.
C
’est donc cela l’œil du cyclone, ce périmètre
de calme irréel au cœur d’une tempête dévastatrice ? A demi allongé sur un tapis bédouin,
vous laissez le bruit du ressac bercer votre vague à
l’âme. Murmures de la conversation de vos voisins.
Les dés d’une partie de backgammon qui s’entrechoquent. Peut-être êtes-vous déjà « montashi »,
comme disent les Egyptiens de cet état de douce torpeur provoqué par une cigarette de haschisch (inutile
de nier ; c’est d’ailleurs l’une des premières choses
que l’on vous aura proposées à votre arrivée ici). Plus
tard, vous reprendrez votre livre, vous vous resservirez du thé, plongerez dans les eaux chaudes et
translucides de la mer Rouge, et ainsi de suite.
Difficile pourtant d’imaginer voisinage moins propice
à la sérénité que celui de la côte orientale du Sinaï,
en Egypte. A moins d’une heure de route, en effet,
dans la moitié nord de cette immense et désertique
presqu’île, débute la zone interdite où l’armée égyptienne mène une guerre sanglante contre le dernier
bastion de l’Etat islamique. Au même moment, le
reste du pays étouffe, encore groggy de l’échec de la
révolution de 2011 ; tandis que le voisin israélien – la
ville d’Eilat est toute proche – poursuit sa croissance
hystérique, empêtré dans ses contradictions internes.
Remède à la mélancolie
Et sur la rive opposée du golfe d’Aqaba, en Arabie
saoudite, à 20 km seulement, on décapite en public
les condamnés à mort. Le Proche-Orient serait sans
doute condamné à un désespoir définitif s’il n’avait
réussi à préserver du chaos régional les 200 km de
bande côtière qui séparent les stations balnéaires de
Taba et de Charm el-Cheikh. Largement ignoré des
touristes européens effrayés par un tel environnement, le sud du Sinaï est ainsi devenu pour les
Egyptiens et leurs voisins une bulle fragile. Un refuge.
« Quand on arrive ici, il ne faut pas longtemps avant de
se mettre psychologiquement à nu. » Après avoir dirigé
le camp Rocksea pendant vingt ans, Ricarda Reichle
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Grand reportage
46
1
Les Israéliens,
comme ci-dessus
au Rocksea Camp,
à Nuweiba, sont
de retour en
masse dans le
Sinaï. La région
a pour eux le
goût d’un
paradis perdu.
sait parfaitement l’effet que la rusticité organique
du paysage produit sur la psychologie des visiteurs.
Avec leurs paillotes rudimentaires posées sur la plage
dans lesquelles on dort pour l’équivalent de quelques
euros, leurs sanitaires collectifs à ciel ouvert, l’électricité qui fonctionne avec parcimonie, les camps sont la
colonne vertébrale du tourisme dans le Sinaï. Le raffinement simplissime du Rocksea offre dans tous les
cas un contrepoint aux projets hôteliers grandioses
dont les squelettes inachevés parsèment la côte.
Une série d’attentats dans les années 2000, l’instabilité politique qui a suivi la chute du président Hosni
Moubarak en 2011, la victoire des islamistes aux
élections dans la foulée, puis le coup d’Etat militaire
qui, deux ans plus tard, a porté au pouvoir Abdel
Fattah al-Sissi, ont eu raison des ambitions des promoteurs visant à transformer la région en destination
touristique de masse. Les routes du Sinaï se sont,
depuis, hérissées de barrages militaires destinés à
faire face à la menace terroriste. Mais dans la fournaise de la mi-journée, eux aussi semblent avoir été
finalement absorbés par l’asphalte et la roche ocre de
la montagne, confirmant le constat de l’Allemande
Ricarda sur « le superflu qui, par la force des choses, finit
toujours par s’effacer ».
Ce dénuement volontaire (et relatif ), il faut sans
doute, comme Gihan Zakaria, avoir déjà roulé sa
bosse pour en saisir la richesse. A 50 ans, après une
vie d’adulte au Canada et une carrière dans un groupe
multinational, elle est rentrée au pays et s’est lancée
dans l’agriculture biologique à Nuweiba avec Khaled,
son jeune mari. Eux qui n’y connaissaient rien se
lèvent désormais au milieu de la nuit afin de profiter
de la fraîcheur et, à force de travail, ont réussi à arracher au terrain caillouteux de Dar Jan, leur ferme,
leurs premières récoltes d’herbes aromatiques. Parce
qu’il va à l’encontre du modèle de développement
d’une société qui connaît encore des poches de pauvreté crasse, ce retour à la terre fascine leurs
compatriotes : le couple fait l’objet d’articles de
presse, de reportages télévisés, est invité pour des
conférences. « Nous sommes la preuve qu’une autre vie
est possible », dit Gihan. Cela tient parfois à presque
rien la liberté. Pouvoir exposer ses jambes, ses bras,
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
47
1. Même poussiéreuse, Dahab offre aux
Egyptiens une parenthèse de quiétude
face au rythme effréné du Caire. 2. Ses
eaux chaudes et translucides ont fait la
réputation de la mer Rouge. 3. Le Dayra
Camp, à Nuweiba, accueille une majorité
de filles célibataires venues oublier
la pression que fait peser la société
égyptienne sur les femmes.
son dos, sans craindre les attouchements d’un inconnu, par exemple. Ou échapper aux monstrueux
embouteillages qui rongent comme une tumeur le
quotidien des vingt millions d’habitants du Caire. Il
y a trois ans, Randa Saïd et Mohamed, dit « Sergio »,
son mari, ont eux aussi quitté la folle capitale égyptienne et ses plaies – le harcèlement de rue et la
circulation – pour ouvrir le Dayra Camp.
A l’occasion de ce long week-end férié d’automne, ils
ont organisé un festival musical pointu, attirant les
copains de leur vie d’avant : des jeunes actifs, des artistes, enfants de la classe moyenne cairote. On note
une majorité de filles, souvent venues seules, comme
Asma, que ses insomnies laissent enfin en paix depuis
son arrivée dans le Sinaï. « En Egypte, quel que soit ton
âge, tu appartiens d’abord à ta famille, surtout les
femmes. La pression pour qu’elles se conforment au
moule du mariage et de la réussite sociale les écrase, explique Randa Saïd. Ici, elles peuvent respirer. »
Un goût de paradis perdu
Il fait nuit maintenant, et dans le taxi qui roule vers
le sud, Ateret, Ya’ara et Tamar chantent de la variété
israélienne. Elles sont juives, pratiquantes, délurées
et trimballent un sac de nourriture casher. Avant la
rentrée universitaire, elles ont improvisé une escapade dans le Sinaï, passant outre les réserves
familiales vis-à-vis de cette incursion dans un pays
arabe. Pour les Israéliens, le Sinaï a un goût de paradis perdu : bon marché et sans fioritures, tout ce que
leur pays n’est plus. A vrai dire, ils sont les premiers
à avoir fait de la région un lieu de villégiature alternatif à l’époque où, entre 1967 et 1982, l’Etat hébreu
occupait la presqu’île. Cette année, ils sont de retour,
en masse : 300 000 d’entre eux ont franchi le poste
frontière de Taba entre juillet et septembre derniers,
soit le double de la population locale. Emporté par la
bonne humeur de ses passagères, Fouad, 29 ans, le
chauffeur du taxi, est lui aussi hilare. Egyptienne ou
Israélienne, les Bédouins comme lui se moquent bien
de la nationalité de la puissance occupante : ils sont
les vrais autochtones sur cette terre aride ; et, dit-on,
avec le haschich, le liant qui permet à deux peuples
1
2
3
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Grand reportage
48
1
2
1. et 2.
Immeubles
abandonnés,
matériel
vétuste…
L’ambition de
transformer la
région, comme
ici à Dahab, en
un lieu de
tourisme de
masse, ne s’est
jamais
concrétisée.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
49
Alors que
les derniers
bastions
de Daech
sont proches,
à Dahab,
les vacanciers
trouvent
parfois un peu
de quiétude.
qui ignorent tout l’un de l’autre de se côtoyer. « Quand
je pense que je n’ai jamais parlé avec mes voisins palestiniens… » remarque d’ailleurs Ya’ara, qui a grandi dans
une colonie de Cisjordanie.
Les trois amies repartiront pourtant sans avoir
conscience de l’essentiel : la convivialité décontractée
des camps est un mirage qui ne dit rien de la main de
fer qui étrangle la société égyptienne comme le ferait
un garrot. Ni de ce régime policier mis en place par
le maréchal al-Sissi, réélu président en mars dernier
avec 97 % des suffrages, ni de ces lois de plus en plus
restrictives qui font désormais de ce pays l’un des
pires en matière de liberté de la presse, ni de ces opposants politiques qui disparaissent entre les mains
des « moukhabarat », les tout-puissants services de
renseignements. Malgré l’ancienne amitié qui nous
lie à Noor, 30 ans, ces sujets n’avaient jamais été
abordés. Et puis un soir, sur la plage, la jeune femme
s’est longuement confiée sans jamais se départir du
calme intérieur avec lequel elle semble aborder toute
chose. Elle raconte fuir une mère oppressive qui a
voulu la marier à un inconnu, et n’avoir ni père, ni
frère, ni oncle, ni même cousin dont elle pourrait invoquer la protection. Il y a deux mois, son employeur
a tenté de la violer. Elle n’a pas porté plainte : qui
croirait une femme seule ? N’être placée, comme elle,
sous l’autorité d’aucun homme est, au Proche-Orient,
une aberration autant qu’une liberté qui se paie au
prix d’une extrême vulnérabilité. « Flic, logeur ou patron, chacun essaie de tirer avantage de ma solitude. Le
fait est que dans la société arabe la vie d’un individu, ses
goûts, ses espoirs, n’ont aucune valeur, regrette Noor. Je
suis sur mes gardes en permanence. » Un jour, lorsqu’elle saura comment, elle partira loin d’ici. En
attendant, l’éloignement géographique du Sinaï par
rapport au pouvoir central et le flux des touristes
étrangers lui offrent un peu d’air, et ce qu’elle espère
être une protection.
Dahab, il y a vingt ans, c’était une rue principale
poussiéreuse, quelques restaurants de plage et,
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Grand reportage
surtout, ses spots de plongée qui ont fait sa renommée, dont le célèbre Blue Hole et ses 130 m de
profondeur, réputé parmi les plus dangereux au
monde. La bourgade s’est depuis développée, mais
on est toujours incapable de la définir comme « potentiellement bien » ou « franchement moche ». Et
voilà que Nadine Wahab s’est mis en tête de transformer Dahab en éco-village de stricte obédience.
On en est loin, mais notre quadragénaire à la peau
cuivrée à un plan : « Pour être efficace, il faut travailler
avec le gouvernement. Avoir des relations conflictuelles
avec les autorités est une mauvaise stratégie. » Autrement dit, la mobilisation politique est un modèle
dépassé.
Chacun doit deviner où se trouve la limite
Un changement de perspective pour cette ancienne
militante, professionnelle des droits de l’homme,
communicante de haut vol lorsqu’elle vivait aux
Etats-Unis et avait ses entrées à l’Onu. En 2011, lors
du printemps arabe, elle était rentrée en Egypte pour
rejoindre l’état-major de la mobilisation populaire qui
a entraîné la chute de Moubarak. Les deux années
qui suivirent furent marquées par l’espoir d’une réforme du pays suivi d’une violente répression. Le
propre des régimes autoritaires, c’est l’incertitude
psychologique à laquelle sont soumis leurs sujets : la
50
frontière entre le licite et le répréhensible étant mouvante, chacun doit tenter de deviner, à ses risques et
périls, où se trouve la limite. Nous en avions eu l’illustration un peu plus tôt dans la journée, avec un
couple, propriétaire d’un hôtel de Dahab : durant
plusieurs heures, ils s’étaient livrés à cœur ouvert.
Rien de plus que ce que pourraient dire des jeunes
gens tolérants, aimant l’Inde, la nature et la musique
électronique. Mais peut-être était-ce déjà trop ? Comment savoir si cela n’allait pas leur attirer des ennuis ?
Dans le doute, ils ont finalement demandé à ne pas
être cités.
Mais revenons à Nadine Wahab, fille d’une famille
de militaires, qui disposait, elle, des relais pour savoir
qu’il était temps d’entériner l’échec de la révolution,
à la différence de nombre de ses camarades de lutte
désormais tués ou emprisonnés. « La révolution a
soulevé le couvercle de la marmite et provoqué un formidable appel d’air. Mais le suc et les nutriments de la
révolte se sont évaporés, et il n’en reste qu’un déprimant
ragoût desséché. Désormais, les gens survivent. » C’est
lorsqu’elle a voulu laisser derrière elle la dépression
qui pointait son nez et la chape de plomb qui s’est
abattue sur Le Caire qu’elle s’est souvenue de Dahab
où, enfant, elle passait ses vacances. « La mer et le
soleil t’aident à arrêter de penser à tout ça, dit-elle. Le
Sinaï te soigne. »
A Nuweibaa, la
ferme organique
de Khaled et
de sa femme
Gihan a donné
ses premières
récoltes
arrachées
au désert.
« Une autre vie
est possible »,
disent-ils.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Chaussures en exclusivité
sur sarenza.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
News
Kamala Harris, l’espoir face à Trump
La sénatrice démocrate de Californie, noire et fille d’immigrés, est dans
la course pour devenir la première femme à la Maison Blanche.
Par Cécile Delarue
culin ? » Kavanaugh s’embrouille, bafouille, finit
par répondre que non. Quand on sait que sa
nomination lui permettra certainement de faire
interdire l’avortement, l’échange est savoureux
(et bientôt viral sur les réseaux sociaux). En
face, celle qui a remporté l’affrontement a la
victoire modeste. Elle se tient droite, sûre
d’elle. Elle s’appelle Kamala Harris. Elle est
sénatrice de Californie, elle est noire (la deuxième femme noire élue au Sénat), et c’est peutêtre la prochaine présidente des Etats-Unis.
Ci-dessus : prononçant
un discours à
la Women’s March, le
21 janvier 2017.
FLICKR.COM/PHOTOS/TEAMKAMALA.
Septembre 2018. La salle est comble, le moment
historique : depuis des jours, le pays entier est
rivé à ses écrans pour assister aux audiences du
Sénat pour la nomination à la Cour suprême
des Etats-Unis de l’avocat Brett Kavanaugh.
Soudain, le quinquagénaire, blanc, chrétien et
se voulant « bien sous tout rapport », vacille. Il
bégaie, s’emmêle les pinceaux. Face à lui, un
regard déterminé. Une voix assurée martèle,
faussement naïve : « Je répète : avez-vous en tête
une seule loi qui donne du pouvoir au corps mas-
armanibeauty.com
Photographie retouchée
Cate Blanchett
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
*Sì c’est moi
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
News
54
L’ascension
de Kamala Harris,
en 5 dates
20 octobre 1964
Naissance à Oakland,
en Californie.
2003
Elle devient procureure
du district de San Francisco
(Californie).
2010
Elle est élue procureure
générale de Californie,
et sera réélue en 2014.
8 novembre 2016
Soutenue par Barack Obama
et son vice-président,
Joe Biden, elle est élue
sénatrice de Californie avec
plus de 62 % des voix.
Devenant ainsi la deuxième
femme noire aux Etats-Unis
à occuper ce poste.
25 juin 2018
Elle déclare ne pas
écarter la possibilité
de se présenter à l’élection
présidentielle de 2020.
« Tout le monde dit que ce n’est pas possible,
qu’elle n’est au Sénat que depuis un peu plus d’un
an, que c’est trop tôt pour se présenter… Mais c’est
ce qu’on disait aussi d’un jeune sénateur noir
nommé Barack Obama ». Pour Debbie Walsh,
directrice du Center for American Women and
Politics, l’arrivée de l’ancienne avocate sur la
scène politique n’est pas étonnante : « Les démocrates cherchent un nouveau visage pour 2020,
et Kamala Harris fait partie de ceux qui pourraient les représenter. Puis on assiste à l’éclosion
de toute une génération de femmes qui ont décidé
de ne plus attendre qu’on leur dise que c’est leur
tour. Parce qu’elles ont compris que ce n’est jamais
leur tour. Donc elles y vont tout de suite, et voient
ce qu’il se passe. » Cette année, pendant la campagne des élections de mi-mandat, le nombre
de candidates a battu tous les records, et on a
vu Kamala Harris écumer le pays pour soutenir
des démocrates – même certaines dont la victoire était loin d’être garantie. « Elle tient parole, et ça compte beaucoup. »
Mieux que les héroïnes de fiction
Grande, élancée, élégante, Kamala Harris,
54 ans, pourrait être l’une de ces présidentes
comme Hollywood aime en inventer. L’élue de
Californie fait d’ailleurs mieux que les héroïnes
de fiction : elle est avant tout intelligente, pugnace, drôle, fine, et elle ne mâche pas ses
mots. Féministe assumée, elle soutient la communauté transsexuelle contre les attaques de
Donald Trump, affirme haut et fort qu’elle ne
se laissera pas impressionner par le lobby des
armes à feu, rappelle que des enfants migrants
séparés de leur famille sont transportés d’un
camp à l’autre quand l’attention médiatique
s’est reportée sur un énième tweet de Trump.
Fille d’immigrés (son père était jamaïcain, elle
a été élevée par sa mère, indienne, venue aux
Etats-Unis pour mener ses recherches contre le
cancer du sein), elle donne à voir une Amérique
comme on la rêve, celle d’une femme éclairée
qui a pu s’élever jusqu’aux plus hauts niveaux
de la société. Avec une marque de fabrique : ne
parler que de ce qu’elle connaît, au lieu de s’opposer à Trump en permanence.
Du podcast féministe Call Your Girlfriend à un
portrait dans Vogue Etats-Unis en passant par
l’émission d’Ellen DeGeneres, la sénatrice
Harris, très présente sur Instagram, fait le plein
médiatique. Les utilisateurs de Twitter se mobilisent même pour lui souhaiter son anniversaire. Mais cela suffira-t-il pour lui permettre
d’accéder à la candidature démocrate dans
deux ans ? Si son attachement à la Californie
lui vaut a priori le soutien des grosses fortunes
de la Silicon Valley, la concurrence sera rude.
« C’est un peu tôt pour le prédire, explique Jennifer Lawless, professeure de sciences politiques à l’université de Virginie. Mais ce n’est
pas comme s’il y avait un manuel de règles à suivre
pour être élu : Trump n’en a suivi aucune, et c’est
lui le Président. »
WARNER BROS TELEVISION.
A gauche : devant une
photo de ses parents,
sur le plateau de The
Ellen DeGeneres Show,
le 5 janvier 2018.
armanibeauty.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Lip Maestro
le rouge fini velours
le nouveau
parfum
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
News
56
Extrait du compte Twitter
d’une jeune interne qui
dénonce le manque d’implication
des pères qui arrivent
dans son service.
LES CHIFFRES
70
Charge mentale des femmes : la
vérité des urgences pédiatriques
Derrière le compte Twitter anonyme,
« Charge mentale Pédiatrie », (@chargementale), se cache une interne en pédiatrie féministe qui compile « les plus
belles perles non romancées » de pères qui
débarquent dans son service comme sur
une planète inconnue. Leur enfant sous le
bras, ils se révèlent incapables de faire un
lavement de nez, de prendre la température, de dire si les vaccins sont à jour ou
pas. Ces anecdotes en disent long sur la
charge mentale des mères. Gilles Lazimi,
médecin généraliste au centre de santé
de Romainville n’est pas surpris : « C’est
le reflet de la réalité, le maternage incombe
aux femmes. Mais depuis dix ans, les choses
évoluent. Je reçois de plus en plus de pères de
moins de 30 ans qui prennent du temps pour
s’occuper de leur enfant. » Pour ce médecin
militant(1), des solutions existent : instaurer un congé paternité de trois mois pour
faire évoluer les rôles parentaux, et informer sur l’entretien prénatal précoce. « Cet
entretien non obligatoire, au quatrième
mois de grossesse, est gratuit et permet au
médecin de rencontrer les futurs parents. Le
meilleur moment pour faire de la pédagogie. » Or seulement 40 % des femmes s’y
rendent (2). Seules ? Les statistiques n’ont
pas compté les pères.
1. Membre de la commission violences
du Haut Conseil à l’Égalité entre
les femmes et les hommes 2. Etude
Institut de veille sanitaire, 2012.
C’est le pourcentage des
femmes (16-25 ans) qui disent
pratiquer du sport pour des
raisons de bien-être et de
santé, alors que les hommes du
même âge sont plutôt motivés
par la performance
ou l’esprit d’équipe.
(Source : UCPA/Crédoc.)
62
C’est le pourcentage
de lesbiennes en France
qui déclarent
vouloir des enfants.
(Source : Ifop/ADFH.)
88
C’est le pourcentage
des femmes qui déclarent
avoir de l’ambition (contre
91 % des hommes).
(Source : PWN.)
C’est une première. La région Ile-de-France, présidée
par Valérie Pécresse, a organisé cette année les premiers
trophées EllesdeFrance, dont « Marie Claire » est
partenaire. L’objectif : récompenser des femmes soutenues
par la Région pour leurs initiatives et leurs parcours.
Le jury, composé notamment de Jean et Pierre-François Veil,
Anne Gravoin, Christine Kelly et Catherine Gouillard,
PDG de la RATP, s’est réuni en octobre dernier afin de
distinguer quatre lauréates dans chacune des catégories.
Des femmes également récompensées pour leur volonté
féroce de faire progresser les causes qu’elles défendent.
Les gagnantes : Claude Terosier, pour le prix de l’innovation,
Houda Benyamina, pour le prix de la création, Awa Ba
et Elise Boghossian, ex aequo pour le prix de la solidarité,
et Diaryatou Bah, pour le prix du courage. Retrouvez
leurs portraits sur marieclaire.fr.
@CHARGEMENTALE PÉDIATRIE.
Les premiers trophées EllesdeFrance
photo retouchée
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
le parfum for her
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
News
58
“Oui, l’omerta est réelle au Vatican”
Catherine Bonnet, pédopsychiatre*, nous explique sa démission de
la Commission pontificale pour la protection des mineurs alors
qu’un sommet sur les abus sexuels se tiendra le 21 février à Rome.
Par Catherine Durand
—Pourquoi avez-vous démissionné ?
En juin 2017, constatant qu’il me serait impossible
d’obtenir le vote de points essentiels : la mise en place
d’auditions de survivants, l’obligation de signalement
par tous les évêques et supérieurs religieux aux autorités civiles en cas de suspicion de violences
sexuelles sur mineurs. Mais cela nécessite de lever le
secret pontifical. J’ai écrit au pape une lettre personnelle pour lui donner mon avis sur la situation.
quarante-huit heures après, il m’a été demandé de
venir à la dernière plénière. J’y suis allée mais il n’y
a pas eu d’échange avec lui. Ni de débat. Lors du som-
met sur les abus sexuels qu’il organise en février,
j’espère qu’il va annoncer la levée du secret pontifical
et comprendre que tant qu’il n’y aura pas obligation
de signaler, le prêtre agresseur risque d’être déplacé
ou envoyé chez des psychiatres, alors qu’il s’agit de
crimes et de violations du code pénal.
Varsovie, le
8 octobre 2018 :
la journaliste
Agata DiduszkoZyglewska (à g.)
et la députée
Joanna
ScheuringWielgus montrent
au parlement
polonais des
portraits de
mineurs abusés
sexuellement
par des prêtres,
et demandent
des peines
exemplaires.
—L’omerta est-elle réelle
au sein du Vatican ?
Oui, c’est évident. Il y a eu
des obstacles de tous
ordres qu’il m’est impossible de décrire. Je pense
le pape François sincère. Il
a reçu des victimes, il
comprend leur souffrance.
Mais manque d’informations. Je n’ai pas perdu la
foi mais je m’inquiète de
ce que le pape appelle le
cléricalisme, c’est-à-dire
l’utilisation de l’autorité et
du pouvoir sur ces questions. La conférence des
évêques au Vatican, en février, c’est bien, mais il
doit passer à l’action et proposer des solutions.
—Au Vatican mais aussi en France, pourquoi vous
battez-vous pour faire voter l’obligation de signalement pour les médecins ?
En France, les médecins sont face à un dilemme : soit
ils signalent et risquent des poursuites et sanctions
disciplinaires, soit ils ne le font pas et peuvent être
poursuivis pour « entrave à la justice » ou « non assistance à personne en danger ». Aujourd’hui, le
dépistage ne se fera que si on insère l’obligation de
signalement dans le code pénal. Il faut que le gouvernement mette en place un groupe de travail
préalable à une modification législative.
(*) Auteure de L’enfant cassé (éd. Albin
Michel).
CZAREK SOKOLOWSKI/AP/SIPA. KARIN KELLNER.
—Quel était votre rôle au sein de la Commission
pontificale pour la protection des mineurs ?
J’ai été nommée le 22 mars 2014 avec sept autres experts par le pape François. Nous étions, de par nos
statuts, ses conseillers. Puis la commission s’est élargie à dix-sept membres en février 2015. A aucun
moment, le pape n’est venu à une de nos réunions.
Notre première proposition, en février 2015, était
de renforcer la responsabilité des évêques en
mettant en place un tribunal afin de juger ceux qui
avaient couvert des agressions sexuelles. Elle a été
acceptée par le pape et le
C9, le conseil des neuf
cardinaux, puis adressée à
la Congrégation pour la
doctrine de la foi. Un an
plus tard, le pape a rédigé
un décret dans lequel le
tribunal était transformé
en une sorte de simple
commission de discipline
qui concernait les évêques
et tous les supérieurs religieux. Sa mise en œuvre
devait avoir lieu le 5 septembre 2016 et à ce jour, à
ma connaissance, rien n’a été appliqué.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
59
Le féminisme cosmétique
de la nouvelle Marianne
Un regard américain sur la France : la chronique
de Lauren Collins, correspondante du New Yorker à Paris.
En juillet, Emmanuel Macron a dévoilé le dernier
visage de Marianne, cette jeune femme qui, selon la
campagne de La Poste, « est droite, honnête et sûre de
son chemin ». Surnommée par le Président « Marianne l’engagée » et conçue par un duo d’artistes
féminines – la grapheuse YZ et la graveuse Elsa Catelin –, elle est censée représenter non seulement la
féminité mais aussi le féminisme, « avec une posture
résolument tournée vers l’avenir, un regard qui porte loin,
qui fixe un cap ». Jusqu’ici, tout va bien mais, petit
problème : ses traits ne reflètent pas franchement
l’évolution de la Française idéale (et typique) depuis
la fondation de la République. Avec ses cils enfantins,
ses cheveux luxuriants et son joli nez, elle ressemble
plutôt à une poupée Barbie ou à une princesse des
Studios Disney. Pourquoi pas une Marianne avec des
pattes d’oie, des joues rebondies, quelques rides ga-
gnées au cours de ses combats ? Ou, plus
sérieusement, issue de l’immigration, comme l’est
plus d’un quart des Français âgés de 25 à 54 ans ? Bien
sûr, l’exercice présente quelques contraintes techniques et politiques, mais il y a des précédents en
matière de créativité. Pour sa Marianne de 1961, Jean
Cocteau a osé un simple dessin au feutre, la dotant
d’un air boudeur et, sous son bonnet phrygien, d’un
visage presque androgyne. Plus audacieux, le créateur de celle choisie en 2013 par François Hollande
avait révélé, après coup, avoir pris comme modèle
une militante des Femen. Je respecte les efforts des
artistes choisies cette année, mais je crains qu’elles
n’aient accepté une mission plutôt impossible. En
2018, l’image la plus fidèle du féminisme aurait été
un portrait de groupe – non pas une seule Marianne,
mais plusieurs versions d’elle, toutes solidaires. La phrase du mois
Le sujet d’actualité qui vous a fait réagir sur marieclaire.fr et @marieclairemag.
“Les femmes en politique
sont définies par leur physique”
Comme Yaël Braun-Pivet, elles sont dix femmes au pouvoir – sénatrice,
députée, maire de Paris, présidente de la région Ile-de-France… – à nous
avoir raconté le sexisme en politique. Réflexions sur le physique, regards
insidieux, suspicion d’illégitimité… elles dénoncent les actes et les propos qui voudraient les réduire au silence. Sans victimisation, ensemble,
elles font front. Et livrent dans une vidéo saisissante postée sur notre
site, marieclaire.fr, les pires injures ou agressions sexistes qu’elles ont
subies. Vous avez été nombreuses à réagir à cette campagne de « Marie
Claire », qui demande à tous les parlementaires de s’engager avec nous.
Par Catherine Durand et Elsa Guiol.
“Les femmes sont
des marchandises que
l’on convoite, que l’on
honore ou que l’on vole.
Quant aux hommes,
ils ne sont ni bons,
ni méchants : ils ont
appris à jouer leur rôle
tantôt avec violence,
tantôt avec élégance.”
Marcela Iacub, dans Scandale
à la porcherie, éd. Michalon.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
News
60
Dans le bureau d’Amélie Verdier
La directrice
du Budget de la France nous reçoit à Bercy, au ministère de
l’Economie et des Finances, pour nous parler de son parcours et
de son quotidien, entre syndrome de la bonne élève, misogynie
ordinaire et retours à vélo. Par Corine Goldberger – Photo Elise Toïdé
—Que faites-vous en arrivant au travail ?
En général, j’ai déjà lu la presse. Avant de plonger dans le
grand bain, j’aime bien regarder les tours en forme de livres
ouverts de la bibliothèque François-Mitterrand.
—Que faites-vous pour tenir le coup ?
J’essaie de rentrer à vélo le soir, pour me vider la tête. Je bois
beaucoup de café, et ce qui me fait tenir c’est le fromage,
quand je rentre à minuit. Je pourrais vivre de fromage.
—Qu’est-ce qui vous procure le plus de
plaisir au travail ?
La réussite collective, quand, jour après jour, on élabore le
projet de loi de finances. Ainsi le budget 2019, présenté au
parlement fin décembre, est l’aboutissement d’une année
marathon. « Gouverner c’est choisir », c’est pour ça que mon
métier est passionnant.
—Où déjeunez-vous ?
Le plus souvent ici, à la cantine et au restaurant des directeurs.
Et parfois aussi dans mon bureau, toute seule. La petite salade
dans le Marais, quand j’étais secrétaire générale de l’AP-HP,
c’était quand même plus sympa que Bercy…
—Avez-vous connu la misogynie ?
Une fois, quand j’étais directrice de cabinet, un ministre a dit :
« Comment tu fais pour travailler avec cette jolie fille ? »
Mon ministre l’a remis à sa place. On m’a souvent dit que j’étais
jeune pour avoir ces responsabilités. Mais j’ai des collègues
hommes du même âge à qui on ne fait pas cette remarque.
—Votre tenue de combat professionnelle ?
Des petites robes, avec une veste. A 41 ans, je me dis parfois
qu’il faut que je me vieillisse… Avec les années, j’augmente la
hauteur des talons. Ça donne de l’assurance.
—Votre faiblesse ?
J’ai eu le syndrome de la bonne élève : essayer de faire ce que
« le prof » attend de moi. Alors qu’il faudrait au contraire s’en
émanciper. Parfois, il faut taper du poing sur la table.
—Professionnellement, que ne supportez-vous
pas que l’on dise de vous ?
Etre accusée de lambiner alors qu’on travaille sur des sujets
complexes. Dans notre jargon, on dit qu’on fait le 80/20, c’està-dire que lorsqu’on a déjà couvert 80 % du sujet, il faut
accepter qu’on n’aura pas le temps de traiter les 20 % restant.
—Quelle est la place de votre vie privée ?
Je ne ferais pas bien mon travail si je n’avais pas une vie épanouissante à côté. Avec deux filles de 6 et 9 ans, ma vie privée
ne se mesure pas en quotas horaires à la maison… J’essaie
d’avoir quelques routines, par exemple être là pour le petitdéjeuner. Ensemble, même si je suis debout avec ma tasse.
—Votre objet fétiche dans votre bureau ?
Ce cochon tirelire en papier mâché. J’avais mis à l’amende
tous les membres de mon comité de direction qui tenaient des
propos inutilement négatifs sur les autres directions de Bercy.
Un jour on a cassé la tirelire, on a acheté des gâteaux… Je
tiens aussi à cette lettre de Turgot, contrôleur des finances de
Louis XVI. Il y expliquait déjà, en 1774, qu’avant d’annoncer des
dépenses il faut se concerter avec le ministre des Finances.
—Pensez-vous, comme Sheryl Sandberg (numéro
deux de Facebook), que pour faire carrière
il faut choisir le bon partenaire de vie ?
Mon mari m’encourage. Il a lui-même travaillé dans un cabinet
ministériel et occupe aujourd’hui un poste important. C’est
un équilibre à trouver. Parfois, il râle et j’ajuste.
Cette énarque
issue de la
même promotion
qu’Emmanuel
Macron, ancienne
secrétaire
générale de
l’Assistance
publiquehôpitaux de
Paris, connaît
bien Bercy.
A 41 ans, elle
y a en effet
été directrice
de cabinet de
deux ministres.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
News
62
Marie Claire International
Le monde vu au travers
de quelques-unes de nos vingt-neuf éditions. Par Corine Goldberger
Le reportage
Marie Claire Mexique
Les vertus de la cuisine mexicaine
La citation
Marie Claire Australie
« L’anxiété touche environ deux
millions de personnes
en Australie. Une femme sur trois
sera angoissée à un stade
de sa vie. Mon message aux
lectrices de Marie Claire : “Vous
n’êtes pas seules.” »
Un jour, une cliente de Rocio Vazquez, femme
d’affaires mexicaine, lui a demandé de lui faire
visiter la Merced, le plus grand marché de Mexico. Une demande qui a donné à Rocio l’idée de
fonder l’agence de tourisme responsable Eat Like
a Local (Mangez comme quelqu’un d’ici). Grâce
à cette clientèle internationale, les marchandes
de la Merced améliorent leurs revenus, et leurs
enfants, confrontés à la violence, peuvent changer d’école, voire voyager à l’étranger.
Julia Gillard, ex-Première ministre australienne,
présidente de l’association Beyondblue.
La couverture
Marie Claire Hongrie
L’interview
Marie Claire Royaume-Uni
La parole libre d’Amber Heard
L’actrice Amber Heard, ancienne compagne de
Johnny Depp et de la photographe Tasya Van
Ree, parle frontalement du mannequinat, son
ancien métier : « On fait poser des filles de 15 ans
pour vendre des crèmes à des femmes de 60 ans. »
De sa famille : « J’ai mis au point un mécanisme
puissant pour compenser son manque de soutien. »
Bisexuelle, elle admet aussi qu’elle choisit mieux
ses partenaires femmes qu’hommes.
PRESSE.
Kafiya, réfugiée super-modèle
Pour la première fois, Marie Claire
Hongrie met une femme noire en couverture. Un symbole fort de la part de
la rédaction. Kafiya, 19 ans, arrivée de
Somalie il y a quatre ans, a fui un mariage avec un homme de 70 ans. Elle a
voyagé seule, survécu à la faim et au
trafic des réfugiés. Elle a appris le hongrois, passé son bac et suit des études
dans la Hongrie du leader populiste
Orban, opposé à l’entrée des migrants.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
CARLO SCARPATO/IMAXTREE.COM. ALESSANDRO LUCIONI/IMAXTREE.COM (X3). DANIELE OBERRAUCH/IMAXTREE.COM.
Tous
les jours, plus
de mode sur
marieclaire.fr/
mode
Faustine
Steinmetz
Stella
McCartney
Altuzarra
Aalto
Maison Margiela
Garde-côtes
Le pull d’Aran, qui équipait les marins des
îles irlandaises éponymes, accroche ses mailles en relief aux
silhouettes de l’hiver, décalé chez Maison Margiela, en survolume
chez Aalto, asymétrique chez Stella McCartney ou en ensemble
chez Faustine Steinmetz et Altuzarra. Réalisation Anne-Sophie Thomas
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
66
Le travail de la peau
Short pailleté, vertigineux
décolleté, manteau et bottines à plateaux : Saint Laurent signe une
silhouette au glamour très urbain où, en noir glacé et rayures grises,
les codes du jour et de la nuit s’harmonisent. Réalisation Sophie Maret
2
3
4
1. Bague Lundi, en or gris
palladié, béryl et diamants Marc
Deloche Joaillerie, prix sur
demande. 2. Veste en drap Maje,
295 €. Chemisier en voile
Amenapih, 95 €. Jupe en cuir
craquelé Vanessa Bruno, 495 €.
3. Manteau en laine mélangée
Kiabi, 59 €. Combi-short en crêpe
et satin Vanessa Seward, 490 €.
Chemisier en lamé Oud, 550 €.
4. Boots en cuir verni Jonak,
149 €. 5. Combi-short en viscose,
soie et lurex Isabel Marant,
1 200 €. 6. Lunettes de soleil
pliables en acétate avec clip
solaire Garrett Leight, 290 €.
7. Short en similicuir Etam, 35 €.
8. Boots plateformes en cuir Paul
& Joe, 455 €.
5
6
8
7
Saint Laurent par Anthony Vaccarello
Toute
notre sélection
mode sur
marieclaire.fr/
shopping
ALESSANDRO LUCIONI/IMAXTREE.COM. THIERRY LEGAY (X8). MISE EN PLACE EMMANUELLE MATAS.
1
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
68
Cheval de mer
Au défilé Paco Rabanne, le blazer capitaine
et la marinière matelot embarquaient un jean large et des bottines
courtes de garçon vacher. Une association terre-mer à la puissance
inédite. Réalisation Sophie Maret
2
3
1
1. Collier Lhassa, en métal doré
Goossens, 650 €. 2. Veste en
cachemire Giorgio Armani, 2 700 €.
Marinière en cachemire Majestic
Filatures, 320 €. Jean en coton
Sandro, 195 €. 3. Manteau en laine,
coton et polyamide Aeronautica
Militare, 475 €. Marinière en coton
Muji, 40 €. 4. Cabas en cuir verni
Pihakapi, 370 €. 5. Jean
en denim Levi’s, 119 €. 6. Sac
de chantier N° 77, en toile et cuir
L/Uniform, 650 €. 7. Boots
en croûte de cuir Kanna, 125 €.
6
5
7
Paco Rabanne
Toute
notre sélection
mode sur
marieclaire.fr/
shopping
DANIELE OBERRAUCH/IMAXTREE.COM. THIERRY LEGAY (X8). MISE EN PLACE EMMANUELLE MATAS.
4
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OSEZ PRENDRE
UN SHOT
DE JEUNESSE
Laura Morante
$FWULFHHWU«DOLVDWULFH
35(0,80/$&85(
Nj
ť ƲMRXUV
7RXVOHVVLJQHVGHO
¤JHFRUULJ«V
(IIHWFRXSGHMHXQHYLVLEOH*
3RXUODSUHPLªUHIRLV*')
ODSURW«LQHGHMRXYHQFHFDSDEOH
GHUHYLWDOLVHUODSHDXHWGũLQYHUVHU
OHYLHLOOLVVHPHQWFHOOXODLUHHVW
DFWLY«HGDQVXQVRLQFRVP«WLTXH
CLINIQUEMENT PROUVÉ
Ť3HDXSDUD°WSOXVMHXQHŦ‹WXGHFOLQLTXHVXUƶǁYRORQWDLUHVSHQGDQWNjƲMRXUV
DSSOLFDWLRQTXRWLGLHQQHGHVDWLVIDFWLRQ
3UHQH]OHSRXYRLUVXUYRWUHEHDXW«
(QSKDUPDFLHVSDUDSKDUPDFLHVHWVXUOLHUDFIU
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
70
De gauche à droite. Botte Logan, en cuir verni Tibi, 870 €.
Small Roy Bag, en cuir verni Chloé, 1 650 €.
Sac Cléo, en cuir verni matelassé Miu Miu, 1 500 €.
Tendances
Parfaits glacés
Du cuir verni dans des nuances étudiées
pour refléter délicatement la lumière, voire gaufré d’un motif épi
sur un sac qui évoque le jaune d’un blé mûri au soleil.
Photo Paul Lepreux — Set design Camille Tricoire — Réalisation Agathe Gire
Toute
notre sélection
mode sur
marieclaire.fr/
shopping
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
72
Le retour : le pull sans manches
Grand-père gâteux, golfeur vieux jeu ou libraire solitaire… Dans l’inconscient collectif, l’amateur
de pulls sans manches gravite loin de la planète mode. Pourtant, après s’être infiltré dans la
première collection Gucci d’Alessandro Michele en 2015, il réapparaît sur de nombreux défilés.
Si Calvin Klein, Isabel Marant et Maison Margiela transcendent ses connotations vieillottes par
des jeux de matières, des couleurs vives ou des disproportions, chez Prada, A.P.C. et Versace,
son potentiel BCBG et sa charge intellectuelle sont pleinement exploités. Mais parce qu’il est
dépourvu de manches et semble faire fi de toute saisonnalité, son retour est significatif en plein
dérèglement climatique.
A gauche : Diana
Spencer, en 1980.
A droite : défilé
A.P.C. automnehiver 2018-2019.
TIM GRAHAM/GETTY IMAGES. ALESSANDRO LUCIONI/IMAXTREE.COM.
Ayant
connu une forme de gloire avec la future Lady Di, ce petit chandail
n’évoquait plus, depuis, que le souvenir de nos candides
enfances. Il renaît chez A.P.C. ou Maison Margiela, assumant
sa charge intellectuelle. Par Henri Delebarre
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
Tendances
74
2
3
Moodboard : l’âge de glace
6
8
7
9
10
1. Défilé Poiret automne-hiver 2018-2019. 2. Sac
Jil Sander. 3. Sheep in winter de Suzi Kennett
(1990). 4. Bougeoir Festivo, design Timo
Sarpaneva Iittala. 5. Blanc, de Stéphanie Busuttil
et Pierre Sterckx, éd. Assouline. 6. Moncler 1
x Pierpaolo Piccioli automne-hiver 2018-2019.
7. Cagoule Calvin Klein 205W39NYC. 8. Chaise
Frilly, design Patricia Urquiola Kartell. 9. Foot
Cream Warming de Suzanne Kaufmann.
10. Boots Dries Van Noten. 11. Eternal sunshine
of the spotless mind de Michel Gondry (2004).
12. Défilé Balenciaga automne-hiver 2018-2019.
11
12
IITTALA. KARTELL. SUZANNE KAUFMANN. MONCLER/IMAXTREE.COM. CALVIN KLEIN. UNIVERSAL INTERNATIONAL PICTURES.
5
PRIVATE COLLECTION/BRIDGEMAN IMAGES. ALESSANDRO LUCIONI/IMAXTREE.COM. JIL SANDER. DRIES VAN NOTEN. DANIELE OBERRAUCH/IMAXTREE.COM.
Les superpositions de Balenciaga et de
Poiret s’éclairent d’un épais – faux – pelage
immaculé. Camouflage naturel des espèces
de la banquise ici transformé en marque
de distinction. Réalisation Axelle Cornaille
4
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
76
Lady Dior, la radicalité organique de Lee Bul
Pour une série limitée, la maison Dior a invité onze artistes femmes à
réinventer son sac iconique. Dont la Coréenne Lee Bul qui en livre une
interprétation saisissante inspirée par la nature brute. Par Louise des Ligneris
directrice artistique de la maison Dior,
Maria Grazia Chiuri, ce sont uniquement
des artistes femmes qui ont eu carte
blanche pour redessiner le Lady Dior.
Parmi les onze invitées à participer cette
année, Lee Bul, née en 1964 en Corée du
Sud, figure majeure de la scène contemporaine asiatique.
25 septembre 1995. Bernadette Chirac
offre un sac Dior à Lady Diana, à l’occasion de sa visite de l’exposition Cézanne,
au Grand Palais, à Paris. Lignes architecturales, « esprit couture » et cannage
évoquant les chaises Napoléon III des
défilés séduisent la princesse qui commandera l’accessoire dans toutes les
déclinaisons de formes et couleurs. Un an
plus tard, l’année de son divorce avec le
Prince Charles, son sac fétiche est officiellement renommé Lady Dior en son
honneur. Depuis trois ans, ce modèle
chargé d’histoire est revisité par des artistes contemporains venus du monde
entier dans le cadre du projet Lady Dior
Art. Pour sa nouvelle édition, un changement de taille : selon la volonté de la
2
3
4
Le Lady Dior vu par Lee Bul (1) :
en coton et soie brodés
en relief effet mousse (2),
son format Mini, en satin
et perles naturelles (4),
en tissu recouvert de pierre
naturelle (3).
ALEX FINCH/DIOR.
1
Incrusté de roche véritable
Pour la maison française, l’artiste a opéré
un retour aux sources de la matière en
imaginant trois pièces brutes s’inspirant
de la mousse végétale et de la roche, et en
associant des éléments inattendus : perles
en relief, soies brodées, bijouteries en
métal et même roche véritable ornée de
charms en pierre et or vieillis… Tous sont
au service d’une inspiration organique.
Mais celle qui a grandi au sein d’une famille d’activistes, quand son pays était
gouverné par un régime militaire, fait
aussi entendre dans son art les échos de
ce berceau familial engagé. Et dénonce
les atavismes culturels tout en interrogeant la sexualité, la morale, la féminité
ou encore l’autorité patriarcale. Au travers
de ses œuvres – sculptures, peintures, performances… –, elle explore tous les médiums avec la même radicalité. Pour
exemple, en 1997, elle avait présenté au
MoMA de New York l’œuvre Majestic
splendor, une installation composée de
poissons en décomposition ornés de fastueux bijoux, qui avait rapidement dû être
désinstallée en raison de ses effluves. Avec
son interprétation du Lady Dior et sa fusion de haute couture et de nature presque
primaire, l’artiste ne livrerait-elle pas une
déclinaison couture de l’art brut ?
Cosmét
Cos
mét
m
é iqu
iq e A ct
c titi vve
e Fra nccce
e - SN
SNC
Ca
auu capit
ca
a pit
p al
a l de 24 180 eu ros
ro
os - RCS
RCS Nan
Nanter
terre
r 325
25 20
202 7 11 - 30,
3 0, rue d'
d Als
A ace
e - 923
92300
0 Lev
Levall
allois
o -Pe
Perre
rret.
t.
t.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INNOVATION
L IF TAC T I V
C O L L AG E N S P E C I A L I S T
CORRIGE LES SIGNES LIÉS À LA PERTE
DE COLLAGÈNE SUR LA PEAU
EFFICACITÉ ANTI-ÂGE PROUVÉE ET VISIBLE :
Instantanément : tonicité +52 % *
Après 4 semaines : rides -16 % **
Réduction de la pigmentation et du relâchement
La peau vit plus for t.
* Test instrumental sur 40 femmes ** Scorage clinique des rides de la patte-d’oie sur 58 femmes
ACTIFS HAUTE PERFORMANCE
EAU MINÉRALISANTE DE VIC HY
PEPTIDES ANTI-ÂGE
VITAMINE C ANTI-PIGMENTATION
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
78
L’idée fixe
Avec sa boucle étrier et ses piqûres sellier, le sac
Amazone de Longchamp emmène les codes de l’équitation parader
en ville, léger et très facile à vivre avec sa bandoulière chaîne et son
fermoir aimanté. Photo Paul Lepreux — Set design Camille Tricoire — Réalisation Agathe Gire
Sac Amazone, en cuir Longchamp, 590 €.
Existe aussi en taille small, 540 €, et XS, 460 €.
Toute
notre sélection
mode sur
marieclaire.fr/
shopping
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
80
La couverture, reine des accessoires
4
2
1
Dans sa royale Bentley ou lors de ses excursions, Elizabeth II a été aperçue de
nombreuses fois avec un plaid sur les genoux pour se réchauffer. Qu’il soit bleu
azur ou à motif écossais, l’accessoire détonne dans son protocole vestimentaire.
La reine, qui a assisté en février 2018 à
sa toute première fashion week aux côtés
d’Anna Wintour, s’inscrit sans le savoir
dans une tendance très actuelle. Sur les
défilés de l’année 2018, la petite couverture était partout. Portée à bout de bras
comme un sac à main chez Calvin Klein
et Celine ou encore directement intégrée
aux manteaux extra-larges de Balenciaga,
la couverture inspire les créateurs. C’est
pourtant bien loin des podiums, au sein
des clans celtes des montagnes écossaises, que le plaid a connu ses premiers
balbutiements mode. Nous tenions là
l’ancêtre du kilt. Conçu à partir de laines
3
épaisses, il s’attachait au niveau de la
taille afin de se protéger de l’humidité et
des vents de hautes altitudes. Selon son
motif tartan, il signifiait aussi son appartenance à un clan. Alors, lorsqu’en 2018 le
plaid Burberry s’ornait d’un arc-en-ciel, il
incarnait non plus un clan mais toute la
communauté LGBTQ+.
Pour acheter sa baguette
Mais pourquoi cet accessoire, que l’on
avait relégué à nos intérieurs, connaîtil aujourd’hui un tel engouement ? Que
nous inspire cette grande pièce de tissu ?
Selon une étude menée par l’Université
du Michigan, en 2016, les jeunes passaient
un tiers de temps de moins dehors qu’en
1987. La raison ? Une économie en déclin
qui limite les sorties, les réseaux sociaux
qui participent à l’injonction grandissante
de mener une vie plus saine, et l’immense
1. Elizabeth II, dans sa
Bentley, en 2012. Défilés
automne-hiver 2018-19 :
Balenciaga (2) et Michael
Kors Collection (3).
4. Paris Jackson dans un
plaid Burberry, à Londres
en février dernier.
palette de séries qu’offre aujourd’hui le
streaming. Entre affronter une froide nuit
d’hiver en terrasse et rester lové dans un
plaid, il semblerait que le choix soit vite
fait. Mais oser sortir de chez soi pour
acheter sa baguette avec un plaid sur les
épaules serait-il un signe de négligence ?
Non, loin de là. Pragmatique et éternel
dandy, le créateur Paul Smith commente :
« Qui n’a pas besoin de se réchauffer après
tout ? Par exemple, une belle couverture permet aux personnes qui voyagent ou qui sont
assises dans des bureaux climatisés d’éviter
les courants d’air. Alors, quitte à sortir avec
un plaid, autant que ce soit une belle pièce.
Par exemple, la couverture que j’ai conçue en
m’inspirant de l’artiste Annie Albert, grande
figure du Bauhaus, peut se rapprocher d’une
œuvre d’art. » Hier sur nos canapés, aujourd’hui dans la rue, le plaid sera-t-il
demain dans nos musées ?
OLGA BERMEJO/FILMMAGIC/GETTY IMAGES. DANIELE OBERRAUCH/IMAXTREE.COM. ALESSANDRO LUCIONI/IMAXTREE.COM. CHRISTIAN VIERIG/GETTY IMAGES.
Oublié, le plaid qui finissait en boule au coin du canapé : chez
Calvin Klein, Celine ou Balenciaga, la couverture réchauffe
les silhouettes de ses généreuses dimensions. Par Louise des Ligneris
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
82
Radiographie : Claudie Pierlot
Elle est de ces créateurs
qui ont installé la figure de la Parisienne dans l’imaginaire collectif. Et
c’est une Parisienne, la chanteuse Juliette Armanet, qui incarne cette saison
l’intemporalité joueuse de sa marque. Par Louise des Ligneris
1
2
Une gaieté enfantine
Claudie Pierlot, qui ne doit pas avoir plus
de 10 ans sur cette photo (1), ressemble
alors à toutes les petites filles de son âge.
A un détail près : elle affiche un sourire
qui laisse deviner une solide joie de vivre
et une certaine force de caractère. Quand
elle fondera sa marque, en 1984, c’est
cette énergie, cette gaieté venue de
l’enfance et l’élégance simple qu’elle
affiche sur cette photo que l’on retrouvera
dans ses vêtements. Des qualités qui ne
souffrent pas du temps qui passe.
Une élégance hors du temps
Dans les années 80, la France est envahie
de silhouettes futuristes, à l’image des
collections de Thierry Mugler par
exemple. A contre-courant de cette mode
exubérante et expérimentale, Claudie
Pierlot imagine la petite amie parfaite,
jeune Parisienne préférant travailler son
style plutôt que suivre les tendances.
Et c’est assez logiquement qu’à la fin
de l’été 2018, celle que l’on surnomme
la « petite amie », la chanteuse Juliette
Armanet, a dessiné pour la marque une
collection capsule inspirée des pièces
iconiques de la maison.
5
3
4
6
Claudie Pierlot revend sa marque en 2009
au groupe SMCP (Maje, Sandro…) et,
malade, meurt quelques mois plus tard. En
2011, la créatrice Vanessa Pierrat prend les
rênes de la direction artistique, conservant
l’esprit originel tout en jouant plus
franchement avec les codes du masculinféminin. « Complètement dans l’air du
temps », aurait certainement dit Claudie.
1. Enfant, à Troyes. 2. La
collection capsule automne-hiver
2018-19 cosignée Juliette Armanet.
3. La chemise Colombine à carreaux,
qui a fait le succès de la marque,
avec son petit volant au poignet,
réinterprétée cet hiver en cuir
souple avec un col volanté (4).
5. Le sac Anouck. 6. A l‘île Ré,
avec son chien Jean Toto.
CHARLOTTE ABRAMOU. COURTESY CLAUDIE PIERLOT (X5).
Un héritage revivifié
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
À l’occasion de ses 150 ans, Kusmi Tea s’associe à Alain Ducasse pour la création de son premier thé blanc.
Les bourgeons et les premières feuilles de thé sont cueillis à la main au printemps afin d’obtenir un thé rare
et précieux, sublimé par le célèbre chef grâce à une recette inédite aux notes délicates de rose et de framboise.
kusmitea.com/store-locator.html
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
84
L’insta décisif d’Adwoa Aboah
C’est à Westminster, le 18 mai
1992, qu’est née Adwoa Aboah.
Au Ghana, le pays de son père, ce
prénom signifie « née un lundi ». Le
13 juillet dernier, elle célébrait
sur Instagram les vingt-deux ans de
mariage de ses parents.
Proche d’Edward Enninful, rédacteur
en chef mode du magazine I-D
pendant vingt ans, la mannequin a
fait la première une du Vogue
britannique lorsque celui-ci en a
été nommé rédacteur en chef. Un
couple « black power » à l’anglaise.
Après avoir combattu la dépression,
ses addictions à l’alcool, à la
drogue, et survécu à une tentative
de suicide en 2015, Adwoa a fondé
la communauté en ligne Gurls Talk,
pour offrir un espace de discussion
aux jeunes femmes fragilisées.
Simplement légendé « tous les
jours », ce selfie sème le doute…
Adwoa fait-elle référence
à son hygiène buccodentaire
ou bien à l’anxiété contre
laquelle elle se bat depuis
son adolescence ?
A la soirée du Met Gala, en 2017,
Cara Delevingne et Adwoa
célébraient leur amitié fusionnelle
d’un franc baiser sur la bouche.
Inséparables, les deux mannequins
militent ensemble, notamment pour
des causes féministes et LGBTQ+.
A l’aube de ses 26 ans, elle
se retrouve en couverture
du magazine Time, qui la classe
parmi les dix personnalités les
plus influentes de sa génération.
La consécration d’une jeune
féministe de son temps.
INSTAGRAM.COM/ADWOAABOAH.
La mannequin
britannique partage volontiers des moments intimes avec ses 714 k
abonnés. Qu’elle alerte régulièrement sur ses combats en faveur des
femmes et des LGBTQ+. Par Louise des Ligneris
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
86
L’idée fixe
Depuis sa mise sur le marché, impossible de se
passer de cette crème visage qui fait la peau visiblement plus lisse,
souple et uniforme. Et dont la formule est issue de très sérieuses
recherches biomédicales menées sur les cellules souches et les
systèmes d’autoréparation du corps.
Par Nolwenn du Laz — Photo Paul Lepreux — Set design Camille Tricoire
The Cream d’Augustinus Bader, 140 € les
30 ml, augustinusbader.com.
Tous
nos conseils
beauté sur
marieclaire.fr/
beaute
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
fashion shows
Printemps-été 2019
146 créateurs _ 1 458 looks _ 144 accessoires
HORS-SÉRIE
New York _ Londres _ Milan _ Paris
En vente actuellement.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
88
Goop, le coup d’éclat de Gwyneth Paltrow
Démarrée comme une simple newsletter lifestyle il y a dix
ans, la marque de cosmétique créée par l’actrice a fait d’elle
une entrepreneuse de premier plan. Par Joy Pinto
1
3
4
5
1. Liya Kebede en couverture
de Goop, automne 2018. 2. Sels
de bain Récupération Phys. Ed.,
38 €*. 3. Gommage Corps
Détox aux 5 Sels G. Tox, 43 €.*
4. L’œuf en quartz conseillé par
l’actrice pour stimuler l’énergie
sexuelle. 60 €. 5. Crème de
Jour Revitalisante, 108 €*.
6. Gwyneth Paltrow, avec le
Masque Exfoliant Instantané
(134 €) de sa marque.
(*) En vente sur
24sevres.com.
6
Première actrice à se lancer sur le créneau du lifestyle,
Gwyneth Paltrow affiche avec Goop une réussite inspirante : 2,4 millions de visiteurs par mois sur son site
et jusqu’à 650 000 auditeurs pour son podcast, inauguré par une discussion fleuve avec Oprah Winfrey.
Pionnier dès 2008 sur les sujets tels que les voyages
sur mesure, la nutrition santé, la méditation avec cristaux ou la beauté bio, le site, miroir éditorial du mode
de vie de sa créatrice, a imposé son point de vue…
parfois saugrenu et controversé. « Avec Goop, elle a
rendu moderne, urbain et donc accessible le mouvement
hippie new age californien », analyse Guillemette Houdard, tendanceuse chez Peclers. Les raisons d’un tel
succès ? Première utilisatrice de ce qu’elle promeut,
elle s’est extraite de l’opacité du star-système pour
tout partager avec ses lectrices. De ses fiançailles avec
le scénariste et producteur Brad Falchuk, à des expériences plus intimes, tel l’œuf de jade ou de quartz,
qu’elle recommande pour améliorer la vie sexuelle
– aussitôt discrédité par les gynécologues américains.
En 2016, Gwyneth Paltrow transforme son engagement pour la beauté clean en une marque de soins
bio au design épuré, Goop Beauty, disponible au Bon
Marché et en ligne. « Nous avons lancé notre marque
pour répondre au besoin de soins luxueux non-toxiques,
dépourvus de substances chimiques. L’engouement a été
tel que nous proposons désormais un programme de vitamines dédié aux problématiques féminines, des parfums
artisanaux à base d’ingrédients naturels, des soins du
corps qui lavent, nourrissent, détoxifient, et cinq sels de
bain qui s’appuient sur la médecine chinoise et la phytothérapie », explique Noora Raj Brown, directrice de
la communication de la marque. « Incarnée par une
Gwyneth copine, voire gourou, Goop Beauty est à l’opposé
du produit fonctionnel : une marque émotionnelle. On
n’achète pas seulement une belle peau, mais une philosophie, un style de vie », conclut Guillemette Houdard.
Ceux d’une authentique visionnaire.
GOOP/LE BON MARCHÉ.
2
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Irrésistible Italie
Échappée belle en terre d’élégance
Envolez-vous et découvrez les charmes de l’Italie.
www.italia.it
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
90
Pendentif Possession, en or blanc et diamants Piaget, 18 400 €.
En haut. Bracelet Coco Crush, en or blanc et diamants Chanel Joaillerie, 9 450 €.
En bas. Bracelet Perlée Diamants, en or blanc et diamants Van Cleef & Arpels, 21 800 €.
Tendances
Au pays de l’or blanc
Anneaux coulissés d’un
pendentif, matelassage précieux d’un jonc ou perles de métal en
lisières de leur rang : les détails sophistiqués de ces bijoux sertis
de diamants ouvrent un nouveau chapitre d’élégance en matière
de haute joaillerie. Photo Paul Lepreux — Set design Camille Tricoire — Réalisation Agathe Gire
Toute
notre sélection
mode sur
marieclaire.fr/
shopping
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tendances
92
La broche, fleur de l’étoffe
Bijou de vêtement condamné à l’oubli par ses
origines bourgeoises, elle réapparaît cette
saison dans des versions à l’ironie assumée,
soutenue par une tendance globale à
l’hyper-personnalisation.
Par Henri Delebarre — Réalisation Agathe Gire
2
3
4
5
6
7
1. Katharine Hepburn
avec une broche Mauboussin.
2. Broche Elephant,
Collection Tiffany Save The
Wild Tiffany & Co. 3. Broche
L’Epi de Blé Chaumet.
4. Broche Collection
Coromandel Chanel
Joaillerie. 5. Broche
Collection Infiniment Perles
Burma. 6. Broche Koh-I
Nor Goossens. 7. Broche
Milieu du Siècle Diamant
Dior Joaillerie.
Parce qu’elle orne l’habit et non la peau, la
broche occupe une place à part dans l’univers
de la joaillerie. Moins utilitaire et plus décorative que son ancêtre la fibule – cet accessoire utilisé dès l’âge du bronze pour
assembler les pans d’un vêtement –, la broche se décline dans une multitude de formes.
Animale chez Tiffany & Co., végétale chez
Chaumet ou d’inspiration byzantine chez
Goossens, elle se veut polyvalente et se pique
autant sur les revers d’une veste qu’à la taille,
la poitrine ou dans la chevelure.
Car à l’inverse des autres bijoux, la broche
n’est pas destinée à habiller un endroit précis.
Si la jeune créatrice Gala Colivet-Dennison
court-circuite ses connotations désuètes
pour en faire une mini-sculpture d’avantgarde chez Richard Malone et Pringle of
Scotland, chez Gucci, Alessandro Michele
singe autant qu’il revendique l’esthétique
bourgeoise et surannée à laquelle elle est
associée. Mais à l’heure de l’uniformisation
vestimentaire, elle offre une alternative au
conformisme. Car agrémenté d’une broche,
n’importe quel basique se singularise.
BETTMANN/GETTY IMAGES. TIFFANY & CO. STUDIO. CHAUMET. CHANEL. BURMA. GOOSSENS. DIOR.
1
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SAM WILSON. RÉALISATION ANNE-SOPHIE THOMAS.
D’autres
personnalités sur
marieclaire.fr
Sur paroles
Mères et mannequins
Pour faire écho à notre grand
sujet « Ce que vivent vraiment les mères » (p. 132), nous avons recueilli
les témoignages exclusifs de nos deux mannequins de couverture,
Arizona Muse et Liya Kebede. Elles ont accepté de poser avec leurs
enfants et nous racontent ce que signifie pour elles la maternité, entre
solitude, bienveillance et attachement.
Arizona Muse porte une robe Eric Bompard et des baskets Converse.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Interview
96
Mère et mannequin
Arizona Muse
A quelques jours de la naissance de son deuxième enfant, elle
nous confie comment elle a élevé son fils seule, et sa vie
de mère, souvent en partance, à l’écoute et encourageante.
Par Sonia Desprez — Photos Sam Wilson — Réalisation Anne-Sophie Thomas
—Comment êtes-vous devenue mère ?
J’ai été mère célibataire à 20 ans, je n’ai pas eu le temps de
devenir adulte. L’université, les sorties, les fêtes, je n’ai pas
connu. J’avais imaginé que ce serait facile et angélique, et à
21 ans je me sentais capable de tout. Mais c’est très difficile de
ne partager ni les difficultés, ni les joies. Pendant six ans, ma
capacité mentale a été accaparée par mon enfant et ma carrière,
j’étais débordée. Je pense que j’étais dépressive. Depuis trois
ans, je suis en couple, mon mari est un très bon père pour mon
fils, et je reçois beaucoup d’attention. Ça change tout, j’ai pu
m’éveiller à moi-même, à mes autres intérêts.
—A quoi tendez-vous en tant que mère ?
Je voudrais que mes enfants, quand ils seront adultes, aient encore envie de passer du temps avec moi. Je pense que si je n’ai
pas de temps pour lui maintenant, il n’en aura plus pour moi une
fois adulte.
—Quelles sont vos relations avec votre mère ?
Très bonnes, j’ai beaucoup appris d’elle. Elle et mon père m’ont
beaucoup aidée. Mais quand nous étions enfants, elle ne disait
jamais non. Je n’étais pas très respectueuse. Elle a pris le contrepied de son éducation anglaise très stricte. Moi je cherche le
juste milieu.
—Qu’est-ce qui, selon vous, relève exclusivement du rôle de
la mère ?
Rien, à part le lait maternel. Je veux que mes enfants soient
confrontés à d’autres opinions que la mienne. Et je crois
qu’un enfant a besoin de câlins et d’attention physique de la
part de ses deux parents, et de voir qu’ils s’aiment et se le
montrent.
—Qu’est-ce qui vous donne le plus de joie ?
Les moments en famille. Depuis trois ans, mon fils et moi-même
vivons la meilleure partie de notre vie. Avant, il y avait sa marraine, une amie, qui a vécu avec nous et sans laquelle je n’aurais
pas réussi à tenir.
—Qu’est-ce qui est le plus difficile ?
Les séparations. J’ai beaucoup voyagé quand mon fils était petit,
donc il est devenu allergique à mes départs.
—Est-ce qu’être enceinte a un impact sur votre métier ?
Oui, j’ai mangé beaucoup plus et j’ai arrêté le sport, mais je vais
devoir retrouver mon corps d’avant car c’est vital pour moi de
travailler et gagner ma vie.
—Ressentez-vous la charge mentale ?
Mon mari prend beaucoup d’initiatives. C’est capital, je ne peux
pas avoir de désir pour quelqu’un à qui je passe mon temps à
dire ce qu’il faut faire dans la maison.
—Des valeurs à transmettre à vos enfants ?
La gentillesse, le soutien aux autres et verbaliser quand ça ne
va pas. J’encourage beaucoup mon fils à le faire.
—Les pires défauts pour une mère ?
Etre fatiguée. Je ne dis pas qu’il ne faut pas sortir, quand je passe
une soirée avec des amis, ça me donne même de l’énergie. Et
passer trop de temps sur les écrans. Pour l’enfant, ça veut dire
que ce petit rectangle noir est plus important que lui, je pense
que ça abîme son estime de lui et les relations avec sa mère.
—Qu’est ce qu’on ne dit pas assez sur la maternité ?
On ne parle pas assez des trois premiers mois du bébé, quand il
se détache et que le corps de la mère subit des changements
physiques. Il faut que son ou sa partenaire soit prêt à tout donner
pour qu’aucun des deux ne craque. Certains l’appellent le quatrième trimestre.
ASSISTANTE AGATHE GIRE. COIFFURE MAKI TANAKA. MAQUILLAGE ZOE TAYLOR/JAQ MANAGEMENT. MANUCURE LUCIE PICKAVANCE/CAREN.
—Marie Claire : Si vous deviez vous décrire en tant que mère,
que diriez-vous ?
Arizona Muse : Dévouée, affectueuse, détendue, stricte sur les
manières.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
“Pendant six ans,
ma capacité
mentale a été
accaparée par
mon enfant et ma
carrière, j’étais
débordée.”
97
Robe Cos, bottines
Guibert Paris. Pour
Nikko, T-shirt Bonton,
Jean Levi’s, bottines
Young Soles.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Interview
98
Mère et mannequin
Liya Kebede
Ses enfants ont 13 et 18 ans, et au départ, elle était perdue.
Elle nous raconte « le défi quotidien d’être parent » en garde partagée,
mais aussi les moments simples de complicité.
Par Sonia Desprez — Photos Danny Lowe — Réalisation Anne-Sophie Thomas
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
99
De gauche à droite
Liya : chemise Figaret, pantalon
Celine. Suhul, son fils : chemise
Acne Studios, jean A.P.C. Raee,
sa fille : chemise Figaret, jean
personnel.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Interview
“C’est à moi,
l’adulte, de réussir
à m’adapter
à leur évolution.
J’essaie de me
souvenir d’être
avec eux, pas
contre eux.”
De gauche à droite
Liya : pull Stella
McCartney, jean Levi’s,
bijoux personnels. Raee :
pull Iro. Suhul : sweat
Lemlem, jean A.P.C.
100
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ASSISTANTE AGATHE GIRE. COIFFURE L’ORÉAL PARIS PAR MIKI/SEE MANAGEMENT. MAQUILLAGE L’ORÉAL PARIS PAR SERGE HODOUNOU/FRANK REPS. MANUCURE L’ORÉAL PARIS PAR JINI LIM/SEE MANAGEMENT.
101
—Marie Claire : Quel genre de mère êtes-vous ?
Liya Kebede : Trop protectrice, probablement. (Rires.) Mais j’en
suis consciente, j’essaie de me contrôler.
—Comment avez-vous vécu le fait de devenir mère ?
J’étais assez jeune, 23 ans, je n’y ai pas vraiment réfléchi, parce
que quand ça arrive, on plonge. C’est accablant, on se sent un
peu perdue au début. On est supposée savoir ce qu’il faut faire.
J’avais lu tous les livres possibles, mais quand l’enfant est là c’est
un saut dans le vide, on fait comme on peut. Les deux fois, ma
mère est venue m’aider, heureusement.
—Comment avez-vous appris à être mère ?
De mes parents j’ai reçu l’honnêteté, la droiture, le fait de travailler dur, d’écouter son cœur, et une forme de confiance et de
sécurité intérieure. Je tiens à transmettre ces valeurs, c’est mon
côté mère éthiopienne un peu traditionnelle. Mais je souhaite
aussi avoir une communication plus ouverte avec mes enfants,
qu’ils puissent partager avec moi toutes leurs pensées, leurs
émotions. Ça, c’est l’influence occidentale.
—Et ce que vous ne voulez pas transmettre ?
Mes peurs et la culpabilité. C’est très difficile.
—A quoi tendez-vous ?
Que mes enfants soient bien dans leur peau, compatissant, humains. Qu’ils soient conscients de la façon dont ils vivent, que
tout ce qu’ils font est un choix et qu’ils sachent l’ajuster à ce
qu’ils veulent. C’est un défi quotidien d’être parent, on s’inquiète
pour eux, on ne veut pas qu’ils souffrent, mais tout cela sans les
envahir.
—Comment organisez-vous le temps avec eux ?
Les soirées, les week-ends, les vacances, on fait des choses
simples : dîner, regarder un film, se détendre. Leurs vies et la
mienne sont assez chargées, on n’en rajoute pas.
—Qu’est-ce qui est le plus difficile ?
Quand je sens qu’ils vivent quelque chose de difficile mais que
je ne peux pas les atteindre pour les aider. Si ça arrive, je réfléchis, je change de stratégie, car c’est à moi, l’adulte, de réussir
à m’adapter à leur évolution. J’essaie de me souvenir d’être avec
eux, pas contre eux.
—Qu’est-ce qu’on ne dit pas assez sur la maternité ?
Qu’on ne retrouve jamais vraiment un bon sommeil.
—Est-ce qu’être enceinte a un impact sur votre métier, où le
corps est très important ?
Mes grossesses ont été difficiles : j’étais fatiguée, malade, mon
corps était très douloureux. J’ai essayé le yoga, et après les accouchements on ne retrouve jamais son corps, mais on peut s’en
approcher, surtout que j’étais jeune, et pour reprendre mon métier j’ai fait des choses assez intenses, comme du kick-boxing.
—Ressentez-vous la charge mentale ?
Oui. La maternité oblige à s’organiser, à devenir multitâche.
Mais je suis tout le temps fatiguée.
—Qu’est-ce que vos enfants vous ont appris de votre rôle ?
Qu’il faut s’adapter tout le temps à leur évolution. Il n’y a pas
longtemps, j’ai raconté à ma fille que j’avais fait un cauchemar
où elle était blessée, j’essayais de la protéger, mais je n’y arrivais
pas, et elle a dit très calmement : « Tout va bien, je peux me protéger moi-même. » Ça m’a laissée sans voix, c’était tellement
doux, et mature en même temps, et je me suis dit : « Elle a raison,
je dois faire un effort pour me mettre plus en retrait. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
“ Ma peau retrouve tout son rebond ! ”
Eva Longoria
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOTRE PLUS HAUTE CONCENTRATION D’ACIDE HYALURONIQUE DANS UN SÉRUM*.
C’EST PROUVÉ, IL COMBLE LES RIDES ET REDONNE À LA PEAU TOUT SON REBOND.
REVITALIFT
FILLER
[+ACIDE HYALURONIQUE]
Visiblement repulpée, en seulement 4 semaines,
votre peau retrouve son rebond d’il y a 10 ans(1).
Parce que vous le valez bien.
L’ORÉAL - S.A. au capital de 112 016 437,40 euros - Siège social : 14, rue Royale 75008 Paris - RCS Paris 632 012 100.
[ ACIDE
HYALURONIQUE PUR ]
NOS ENGAGEMENTS :
La tolérance de nos produits de soin est évaluée sur tous types de peau, même sensibles,
et testée sous contrôle dermatologique avec un minimum de 600 applications.
Leur efficacité est prouvée par des tests cliniques ou consommateurs réalisés par
des instituts indépendants.
Depuis plus de 30 ans, L’Oréal est engagé pour un monde sans tests sur animaux.
Plus d’informations sur le site www.lorealparis.fr/nosengagements
* Parmi les sérums L’Oréal Paris. (1) Étude clinique, 42 femmes, résultats après 4 semaines d’application de Revitalift Filler Sérum. Équivalent en années de l’amélioration du rebond de la peau.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Sur paroles
104
La photo d’enfance
Ce mois-ci, la chanteuse et actrice
Jane Birkin, qui publie son journal intime*, se souvient du temps
des vacances anglaises, avec ses parents, son frère et sa sœur. Et de
ce sentiment de totale liberté, jamais retrouvé. Par Marina Rozenman
“J’ai 13 ans.
Nous sommes
sur l’île de Wight.
Je suis en train
de faussement
me bagarrer
avec ma petite
sœur Linda.”
« J’ai 13 ans. Je suis debout sur un tas de bois, en train
de faussement me bagarrer avec ma petite sœur
Linda, qu’on ne voit pas sur la photo mais qui est là.
Juste en face de moi. Avec son bâton de guerrière.
C’est mon frère Andrew qui est derrière l’appareil.
Nous sommes sur l’île de Wight, dans notre cottage,
notre maison de campagne, que nous adorions et où
nous passions toutes nos vacances. Pour s’y rendre,
il fallait prendre le train depuis Londres jusqu’à
Southampton. Puis le ferry-boat qu’on ratait perpétuellement. Maman m’a dit plus tard que j’aimais
beaucoup ça. Rater le ferry. Que je disais : “Ah, très
bien : on va pouvoir vivre une aventure !” Sur l’île, il
y avait une partie qui était très “poshy”, très chic.
Avec son yacht-club, etc. Mais nous ne la fréquentions pas du tout. Nous, nous étions du côté sauvage.
Avec les corps de moutons “bloated” (gonflés, ndlr)
tombés des falaises.
Cette même année, je suis entrée à l’internat. Et, je
ne sais pas pourquoi, j’avais imaginé que ça allait être
formidable ! En fait, c’était comme tous les internats
du monde : il y avait un règlement, des uniformes, la
trouille d’être en retard et d’avoir de mauvaises notes,
et les moqueries sur le physique. Non, moi ce que
j’aimais par-dessus tout c’était d’être avec mon frère
et ma sœur. Et nos parents, si réconfortants. Sur l’île
de Wight, ils nous laissaient complètement libres de
partir seuls sur nos vélos. On allait jusqu’à la plage
de sable noir. On filmait des histoires inventées. Et
c’est une époque, une insouciance, qu’on ne retrouve
jamais. Sauf, peut-être, quand on joue avec ses
propres enfants et petits-enfants. Et que personne n’a
peur. Ni d’être jugé, ni d’être ridicule. En tout cas,
vous voyez, ce visage, là, sans maquillage, avec les
cheveux coupés n’importe comment ? Eh bien, c’est
tellement plus intéressant que tout ce que je vais
fabriquer en [19]68. C’est la vraie Jane ? Oui, c’est
vraiment moi. »
(*) Munkey diaries (1957-1982), éd. Fayard.
ANDREW BIRKIN.
Jane Birkin
en 1960, dans
la maison
de campagne
familiale.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FORMULES, TESTS, ENGAGEMENTS :
ON VOUS DIT TOUT SUR LES SOINS L’ORÉAL PARIS.
DES INGRÉDIENTS
RIGOUREUSEMENT SÉLECTIONNÉS
Nos ingrédients sont choisis
minutieusement par nos experts
scientifiques pour composer les
formules les plus sûres. Ils sont
évalués via de multiples tests, dont
ceux réalisés sur peau reconstruite.
Ces méthodes ont été mises
au point ces 30 dernières années
pour ne pas tester sur les animaux.
DES FORMULES
À L’EFFICACITÉ PROUVÉE
Nous confions tous nos tests
cliniques à des instituts
indépendants pour des résultats
100 % objectifs. Ils sont toujours
réalisés en conditions réelles
d’utilisation.
UN VRAI BIEN-ÊTRE
POUR VOTRE PEAU
Pour s’assurer que nos soins
conviennent à votre peau,
nous testons leur tolérance sous
contrôle dermatologique sur tous
types de peau, même sensibles.
Plus de 600 applications
sont réalisées avant que vous
ne retrouviez votre produit
L’Oréal Paris en magasin.
PARCE QUE VOUS LE VALEZ BIEN.
Plus d’informations sur le site www.lorealparis.fr/nosengagements
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La rencontre d’après minuit
106
de Rennes, où il a grandi après la Syrie
et le cap Fréhel. Il y a quelques heures,
il dédicaçait « L’Arabe du futur 4 »,
son autobiographie best-seller. De cette ville qui l’a vu muer,
il ne reconnaît plus rien, mais y trouver un bar de nuit est facile.
Le Scaramouche, ses affiches bilingues gaélique-français
et sa musique celtique jouée par des bardes en jean H&M tirent
une grimace à Sattouf, plus métal que fest-noz.
Par Catherine Castro — Photos Jules Faure
Il est minuit, Riad
Sattouf apparaît, look
total noir, dans une rue
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
107
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La rencontre d’après minuit
Adolescent, il était guitariste dans un groupe de hard rock,
comme Camel, le personnage des « Beaux gosses ». Le réalisateur et dessinateur possède six guitares – « comme Johnny
Hallyday, qui avait trop de motos ». Il pince les cordes en réfléchissant à ses scénarios. On a mis le cap sur le Hibou, bar
de jeunes où la bière coule à flots. Il prévient : « Je vais être
rabat-joie, mais je ne bois pas d’alcool. » A une époque, il a
beaucoup fumé, beaucoup bu. « Le problème, c’est que je ne
peux pas fumer ou boire un tout petit peu. Quand je fumais,
c’était deux paquets par jour. » La magie de la nuit, ça ne lui
parle pas : « Je suis toujours assez gêné dans les boîtes, il y a
toujours une fille avec dix mecs autour en train de danser, j’ai
l’impression de voir l’ovule et les spermatozoïdes. J’aime la
nuit parce qu’il y a le jour après. Les pays du Nord, c’est magnifique. Le problème, c’est les moments sans jour, la nuit
perpétuelle. Une sorte de cauchemar. » Devant sa menthe à
l’eau, l’auteur considère les soiffards rennais comme une
étrangeté. « A leur âge, j’étais obsédé par l’idée de faire des
livres. Je n’ai jamais eu suffisamment d’amis pour sortir en
groupe. Les gens qui sortent le soir, c’est pour essayer de séduire. Moi, comme je n’avais pas de succès, je n’allais pas dans
les fêtes. Je n’ai jamais pris de drogues non plus. » Il se marre :
« Mon sang est bio ! Ah, ah ! Je suis rabat-joie, je l’ai vu dans
vos yeux ! » Authentiquement sympathique, le dessinateur
rigole, élude, sinue, se livre à l’exercice de la non-confidence
avec la tranquillité d’un lac suisse. Sa famille vit-elle à Rennes ?
« C’est secret. » Vous avez des enfants ? « C’est secret. Je ne
vous le dirai pas, vous ne saurez rien sur la suite de l’histoire.
Le secret de famille révélé dans “L’Arabe du futur 4”, je ne
l’avais jamais dit à personne. » Pour connaître les secrets de
Riad Sattouf, il faut le lire : c’est sa vie, la vraie, et même si
certaines planches sont roses, ce n’est rose que sur le papier.
Dans ce tome IV, Riad a quitté la Syrie pour le cap Fréhel, puis
emménagé à Rennes. Après la brutalité de l’école en Syrie, on
découvre la violence de ses années boutonneuses. Elu « élève
le plus moche » de son collège, on l’appelle « Sattouf, ma touffe,
ta touffe, notre touffe »… Pour l’instant, dans la bande dessinée, Riad n’est pas encore entré au lycée. On assiste à sa mutation d’ange blond adulé en ado invisible, « l’elfe devenu
troll ». Insultes, coups, railleries, humiliations… il a pris cher. Il
élude : « C’est assez commun. La violence, je la mets dans mes
livres. Mes livres sont violents. C’est marrant d’avoir commencé sa vie comme une somptuosité et, à un moment, être plus
bas que… Ça permet de relativiser. » L’auto-apitoiement, le
manque d’humour, les gens qui s’engueulent, les gens qui
dansent en boîte, « l’extraversion », il déteste. Chroniqueur
hardcore de l’adolescence acnéique, la beauté plastique
n’exerce sur lui aucune fascination. « La beauté ? je ne sais pas
vraiment ce que c’est. Les Instagrameurs sont les mâles dominants d’une classe de dix millions d’élèves. Leur visage est
108
“Je n’ai jamais eu assez d’amis
pour sortir en groupe. Les
gens qui sortent, c’est pour
essayer de séduire. Comme
je n’avais pas de succès, je
n’allais pas dans les fêtes.”
symétrique, oui, mais où est le talent. Ce sont des humains
qui attirent d’autres humains, en général pour avoir des rapports sexuels. » Depuis le début de notre rencontre, Riad Sattouf met ses lunettes, les enlève, les remet… Il refuse d’être
photographié avec. « Elles font directeur artistique d’“Auchan
magazine”. » Dehors, un brouillard dense a flouté les contours
de la nuit. Enfant, Riad Sattouf avait horreur d’aller se coucher.
« La nuit était très menaçante. J’entendais des bruits, ceux des
créatures qui se cachaient en essayant de me faire croire
qu’elles n’existaient pas. » La peur a disparu. « Ça date de
l’époque où j’ai commencé à faire des livres. J’ai débarqué
dans mon pays, le pays de la bande dessinée. » Il avait 18 ans,
et il publiait sa première BD, « Les pauvres aventures de Jérémie ». L’auteur au succès planétaire (1,5 million d’exemplaires
vendus, traduit dans vingt-deux langues) a boycotté le grand
prix de la ville d’Angoulême 2016 parce qu’aucune femme n’y
était nommée. Il a réalisé deux longs métrages, récolté le césar
du meilleur premier film (« Les beaux gosses ») et coréalise la
série d’animation adaptée de ses « Cahiers d’Esther », diffusée
chaque semaine sur Canal+ . Bref, le type persuadé de n’avoir
aucun intérêt est devenu ultra-bankable. « Ce que je fais n’est
pas du travail. Plutôt une chance extrême, celle de faire partie d’un ordre, “l’ordre des auteurs”. C’est très sacré et très important. Je ne peux pas me dire que je vais m’arrêter pour
sortir, ou ne pas travailler parce que j’y suis allé trop fort la
veille. C’est le reste de la vie qui me semble étrangement anormal. » Il a l’air de s’ennuyer, je le lui dis. « Mon expression neutre
peut laisser croire ça. C’est à cause de mes yeux en demi-lune.
Quand les lecteurs viennent me demander une photo, j’ouvre
les yeux comme ça. » Il fait les yeux ronds. j’insiste : ce n’est
pas dans les yeux, c’est l’impassibilité. « J’ai un visage très impassible, ça me fait très peur. Je suis souvent obligé de faire
semblant de ne pas avoir l’air du mec blasé, soûlé. » Il est
1 heure du matin. Le bar ferme, nous aussi. Il nous remercie
d’être venus jusque-là. S’excuse de nous avoir plantés hier à
Paris. En voyant la silhouette se fondre dans le brouillard, on
se demande : « Qui est Riad Sattouf ? » C’est un secret.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
109
—La nuit efface-t-elle le jour et les soucis ?
Je ne sais pas quoi vous répondre.
—Sur votre table de nuit ?
Tintin au pays de l’or noir, Vol de nuit
de Saint-Exupéry, Mes vols de Mermoz,
Ma vie de Jung… Des livres, quoi.
—La dernière fois que vous vous êtes couché
tôt ?
Je ne me couche jamais tôt, parce que je
n’arriverais pas à m’endormir.
—Quels carburants d’après minuit : alcool,
pilules, drogue, sexe, sucre, Xanax ?
Le sommeil.
—Votre nuit la plus dingue ?
La vraie nuit blanche pour terminer
ma première bande dessinée, Les pauvres
aventures de Jérémie. Le matin, le soleil s’est
levé et j’ai pris un Guronsan pour tenir
la journée. J’avais 18 ans, c’était merveilleux.
« Le problème, c’est que
je ne peux pas fumer ou
boire un tout petit peu.
Quand je fumais, c’était
deux paquets par jour. »
14 questions d’après minuit
—Dormez-vous la nuit ?
Oui, j’adore dormir. Pour dormir,
je ne prends pas de médicament, je
m’allonge.
—Votre boisson et nourriture nocturnes ?
Rien du tout : de l’eau, un produit impassible.
—Vivez-vous sous une bonne étoile ?
Oui, tout le monde a de la chance,
sauf qu’on ne sait pas toujours la saisir :
j’ai saisi certaines opportunités.
C’est une loterie, j’aurais pu être encore
mieux loti, par exemple avoir le corps
d’Arnold Schwarzenegger à la naissance,
ça m’aurait bien plu.
—Votre mère vous embrassait-elle avant de
dormir ?
Ah, ah ! « Vivez-vous le rêve américain ? »
Elle m’embrassait, bien sûr. Je ne le raconte
pas dans mes BD. L’excès de tendresse
c’est un peu gênant, poisseux, comme dans
un docufiction de NRJ 12.
—Boule à facettes ?
J’ai horreur de tout ce qui est fête. Je déteste
les Red Hot Chili Peppers, les gens qui
dansent, détendus dans l’expression
corporelle extrême, je trouve que c’est faux.
A Rennes, la fête de fin de tournage des
Beaux gosses avait lieu au Delicatessen, une
boîte qui m’avait toujours refusé l’entrée
lorsque je n’étais pas réalisateur de films.
—Le parfum de la nuit ?
L’odeur de la viande fumée. J’habitais
au-dessus d’un restaurant qui fumait
sa viande toute la nuit. Ça me rendait
dingue, j’ai déménagé.
—Le plus trash la nuit ?
Deux mecs qui se battaient, en silence,
dans une rue vide. Ils se donnaient
des coups de poing violents. A un moment,
l’un d’eux est tombé par terre, l’autre
a pris sa tête, a préparé son geste, et pan !
Tout ça sans un bruit.
—Les mots de la nuit ?
Enrichissant, productif, nourricier.
—L’endroit sur terre où les étoiles brillent le
plus ?
Au milieu du désert d’Atacama, au Chili,
il n’y a pas une seule lumière parasite.
L’Observatoire européen austral y a installé
son Très Grand Télescope, qui permet
de voir le ciel le plus pur. Je rêve d’y aller.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INITIEZ
VOTRE
PEAU
À L’ART
DE LA
JEUNESSE
Soin Corps régénérant
à la Grenade bio
Votre peau a un talent :
elle sait se régénérer et se défendre
FRQWUHOHVHıHWVGHODSROOXWLRQ
Grâce aux vertus de la grenade bio,
DLGH]ODÅVWLPXOHUVHVGØIHQVHV
Les grains de ce fruit, couleur rubis,
révèlent une huile précieuse, source
d’un puissant antioxydant qui
protège la peau des radicaux libres.
Riches en actifs tels que les huiles
ELRGHMRMREDVØVDPHHWJHUPHGHEOØ
l’Huile à la Grenade bio Weleda favorise
la régénération cellulaire de votre peau.
Son éclat et sa beauté sont ainsi préservés.
DES RÉSULTATS
PROUVÉS
Une double action,
antioxydante et
régénérante.
La peau est nourrie,
UDıHUPLH
Elle gagne en
élasticité.
100%
d‘origine
NATURELLE
« Alors que je clamais mon non-désir d’enfant, on me fit remarquer que mon comportement envers Souris était celui d’une
mère. Je m’émerveillais de sa grâce, il était le plus drôle, le plus intelligent. J’avais son portrait comme fond d’écran.
Lorsque, inévitablement, des parents exhibaient la photo de leur gosse, je n’étais pas en reste, je brandissais la sienne.
Je décidai donc de boucler la boucle et d’accoucher de mon chat. Je demandai conseil à ma vétérinaire afin de simuler une
grossesse pour la période de gestation habituelle - 58 à 63 jours – et me procurai une petite peluche noire et blanche.
Je ne suis jamais passée à l’acte. L’été était-il peu propice au port d’un faux ventre, ou la crainte des moqueries de
mes copains de village joua-t-elle un rôle déterminant ? L’hiver, je voyageais, j’accrochais mes expositions… A force de
repousser cette maternité, Souris était devenu trop vieux. Cela n’avait plus de sens. » `Sophie Calle.
JEAN-BAPTISTE MONDINO, SOPHIE CALLE/ADAGP, PARIS 2018, COURTESY THE ARTIST & PERROTIN.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Culture
Maternité, 2018.
Pour surmonter la mort de
son chat Souris, l’artiste Sophie Calle a demandé un disque* à une
quarantaine d’artistes qui ont mué l’objet de deuil en compilation
fantasque et émouvante. Par Natacha Wolinski
Les langues au chat
(*) Souris Calle, en vente à la galerie Perrotin, Paris 3e, perrotin.com.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Série
112
Elisa Del Genio
(Elena) et
Ludovica Nasti
(Lila) incarnent
les deux héroïnes
enfants dans
L’amie prodigieuse.
Une adaptation pas très prodigieuse
En ne
Voici un pari assez facile à gagner : de nombreuses
paires d’yeux seront au rendez-vous de cette folle
histoire d’amitié féminine, doublée d’un phénomène
littéraire tenant en haleine des millions de lectrices
et de lecteurs dans le monde, en quarante-deux langues, et qui revient assez logiquement sous forme de
série. L’adaptation de L’amie prodigieuse est produite
et réalisée en Italie, mais bénéficie de l’appui de poids
de HBO, chaîne historique américaine des grandes
séries contemporaines. Le tout avec la collaboration
de sa mystérieuse créatrice, Elena Ferrante, qui aurait
participé à l’écriture par le biais d’e-mails échangés
avec les coscénaristes Laura Paolucci (Gomorra) et
Francesco Piccolo (Habemus papam).
Un choix parmi 9 000 candidates
Tout comme son modèle de papier, l’adaptation de
L’amie prodigieuse s’appuie sur des chiffres faramineux : quatorze immeubles reconstruits lors de
travaux herculéens visant à reproduire la Naples des
années 50, 1 500 costumes créés et, bien sûr, point
d’orgue de l’entreprise, un choix parmi 9 000 candidates afin de dénicher les deux héroïnes, Elena et
Lila. Avec un résultat qui ne brille pas par son originalité, tout du moins dans les deux premiers épisodes
qu’il nous a été donné de voir : Elena aux yeux clairs,
timide et discrètement intense, et Lila aux allures de
sauvageonne brune et aux yeux de braise, croisement
entre le Mowgli de Rudyard Kipling et l’enfant sauvage de François Truffaut.
Ce casting le montre d’emblée, la série se situe dans
un respect total de l’œuvre d’origine, ce qui n’est pas
toujours une bonne idée en termes d’adaptation : ce
que l’on gagne en fidélité, on le perd souvent en surprise et en fièvre. La voix off qui surligne, le plus
souvent sans la moindre utilité, des scènes se suffisant pourtant à elles-mêmes montre bien cette
difficulté à décoller du roman pour produire une
œuvre propre. On suivra donc les aventures d’Elena
et Lila sans déplaisir mais avec un certain détachement. Ressentant comme un air de déjà-vu… Sauf
très ponctuellement, comme lors de ce moment surréaliste où les hurlements d’une femme invisible
sortent longuement d’une fenêtre à mesure qu’elle y
jette des objets épars.
Dans cette scène presque absurde, aussi énigmatique
que légèrement effrayante, on retrouve, trop brièvement, toute l’intensité et l’électricité qui a fait tourner
des milliards de pages dans le monde, et qu’il aurait
fallu à cette vaste fresque populaire en images qui
fouille dans les tréfonds des terreurs enfantines et de
l’émancipation féminine.
L’amie prodigieuse, de Laura Paolucci et
Francesco Piccolo, en décembre sur Canal+.
EDUARDO CASTALDO/FREMANTLE/CANAL+.
décollant pas le nez du texte, la très attendue série adaptée du
best-seller phénomène d’Elena Ferrante déçoit un peu. Illustrant la
difficulté que l’écriture impose au langage de la caméra. Par Clélia Cohen
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Fond de teint perfecteur
hydratant 12h*.
Pour un teint unifié
et lumineux.
NOUVEAU
dream
SATIN LIQUID
+ Sérum
à l’acide
hyaluronique.
* Test instrumental. ** C’est entre vos mains.
Emily porte la teinte 21 Dream Beige Doré.
**
MAYBELLINE - L’ORÉAL - SA au capital de 112 103 817,60 € - RCS Paris 632 012 100 dont le siège social est situé 14 rue Royale 75008 Paris
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cinéma
114
Les filiations croisées de Jeanne Herry
Jeanne Herry n’est pas née La grande force de Pupille est de montrer l’adoption
sous X. Fille de l’actrice non comme un chemin de croix mais comme une
Sylvette Herry – le vrai délivrance. Un pas vers la liberté. Presque une chance
nom de Miou-Miou – et du – au sens où cet enfant trouve avec sa mère adoptante
chanteur Julien Clerc, sa un amour possible.
venue au monde a eu lieu
sous les projecteurs, dans « L’image de mes parents me colle à la peau »
le giron de parents célè- Pour la réalisatrice, cela revêt forcément un sens parbres. Comment expliquer ticulier : « Mes parents sont très aimés. Leur image me
alors que Pupille, son deu- colle à la peau. Cela produit une pression. On sent touxième long métrage, ne jours qu’il y a de la part des autres une attente, un
traite que de géniteurs regard. Ils cherchent la ressemblance. Du coup, derrière,
anonymes, d’enfant aban- on n’a pas envie de se gaufrer. C’est un facteur aggravant
donné et d’adoption ? pour soi-même. » Cette fille de la balle reconnaît que
Jeanne Herry.
« Une journaliste belge a sa mue a pris du temps : après une première vie d’acsouligné ce paradoxe. Moi qui pensais avoir tout compris trice, Jeanne Herry a publié un roman chez Gallimard,
de mon propre film, j’en étais pantoise. Je n’avais rien vu puis a continué d’écrire et mis en scène un premier
alors que c’était gros comme une maison. »
film, Elle l’adore, déjà avec Sandrine Kiberlain.
Cette fiction retrace les trois premiers mois de vie « Quand il est sorti, j’ai eu l’impression de passer en zone
d’un nourrisson avant qu’il soit adopté. Derrière ce libre », sourit-elle. Le jour où Jeanne a cessé d’être
projet qui pourrait faire peur, parce qu’édifiant ou simplement la fille de ses parents pour devenir ellejouant la carte du pathos, se déploie une intrigue tou- même, une cinéaste douée.
chante et documentée, portée par une belle urgence.
Pupille de Jeanne Herry, avec Sandrine
« Une amie qui souhaitait adopter depuis des années m’a Kiberlain, Elodie Bouchez, Gilles Lellouche.
un jour appelée, en larmes : les services sociaux avaient
enfin un bébé pour elle. Elle était euphorique et paniquée.
C’était la chose la plus belle et la plus
bizarre au monde. Sa réaction m’a interpellée ; je me suis dit que ce serait beau
de filmer ce type de rencontre. »
Sandrine Kiberlain
et Gilles Lellouche.
Des rencontres, il y en a beaucoup
dans Pupille : psychologue, éducatrice,
assistant familial… tous se démènent
pour trouver un foyer au petit orphelin, et il faut dire que les acteurs
semblent prendre leur rôle à cœur :
Sandrine Kiberlain, Elodie Bouchez
ou Gilles Lellouche, formidable en
papa poule provisoire : « Il fallait un
homme au milieu de ce chœur de
femmes. Gilles était parfait, doux, charnel, viril et très terrien. »
SÉBASTIEN MICHE/PARIS MATCH/SCOOP. CHI FOU MI PRODUCTIONS/TRÉSOR FILM/STUDIO CANAL/FRANCE 3 CINÉMA/ARTÉMIS PRODUCTIONS.
Avec
son deuxième long-métrage, la cinéaste conjure son ascendance célèbre
en filmant, sans pathos, le parcours de parents adoptants. Par Emily Barnett
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
®
LA
TRADITION DU CADEAU
des produits raffinés pour le corps et la maison
Rituals vous aide à faire une pause
et à trouver le bonheur dans les
petites choses de la vie. Offrez un
voyage sensoriel unique et un
moment de bien-être avec notre
collection de coffrets cadeaux.
AMSTERDAM
PA R I S
LONDON
NEW YORK
RITUALS.COM
Y O U R B O D Y. Y O U R S O U L . Y O U R R I T U A L S .
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cinéma
116
Chroniqueuse de la French Touch (Eden), peintre
d’une féminité libre (L’avenir), Mia Hansen-Love
n’avait jamais filmé de roadtrip, mais on pourrait le
croire tant son cinéma épouse les mouvements du
réel et de l’âme ensemble. Gabriel, reporter de
guerre, brûle de tourner le dos à son passé : celui qui
l’a fait otage en Syrie. Il part en Inde sur les traces de
son enfance, d’une mère absente, vers l’inconnu.
Pour ce héros sans attache, c’est un moyen de s’ancrer à nouveau dans la vie, une quête de sens. Mais
sans lourdeur aucune : par touches, Maya brosse le
portrait de ce héros moderne, joué par l’ombrageux
Roman Kolinka, sans jamais forcer son mystère, et
le déploie dans la suavité des paysages saisis avec une
stupéfiante acuité. La réalité de l’Inde n’est pas toute
rose mais, dans ce film, sa capacité d’absorption de
la violence du monde est infinie.
Maya de Mia Hansen-Love, avec Roman Kolinka,
Aarshi Banerjee, sortie le 19 décembre.
On est attendri
On est emporté
Le comédien Jean-Paul Rouve
repasse derrière la caméra.
Déjà réalisateur de plusieurs films
(Les souvenirs, Quand je serai
petit), il signe ici une attachante
comédie familiale : les prises
de bec d’une avocate avec
ses deux frères (Rouve lui-même
et José Garcia). C’est aussi
l’occasion de retrouver Ludivine
Sagnier ; et même si on ne rit
pas à tous les gags, notre
tendresse pour ce trio l’emporte.
Qui a provoqué la ruine de Chela,
riche héritière paraguayenne
forcée de vendre sa maison par
petits bouts ? Un peu par hasard,
cette homosexuelle faussement
revêche se met à faire le taxi
pour des femmes de son quartier ;
sa vie change… Dans ce « woman
picture », tout repose sur les
épaules de la merveilleuse
comédienne et de ses partenaires.
Et même si cette trajectoire
intime a un goût d’inachevé,
les troubles érotico-existentiels
du personnage ont le talent
secret de nous émouvoir.
Lola et ses frères
de et avec Jean-Paul
Rouve, avec Ludivine
Sagnier, José Garcia.
On est saisi
On connaît l’acteur à la mine
étrange révélé dans Little miss
sunshine. Paul Dano apparaît
aujourd’hui en metteur en scène
ultra-doué dans son premier
long métrage, Wildlife. L’Amérique
des années 60, un couple
de la classe moyenne qui s’étiole
devant les yeux d’un garçon
de 14 ans… Le cinéma
indépendant américain est à
son meilleur dans ce mélodrame
d’une cruauté mélancolique,
adapté du roman de Richard
Ford Une saison ardente.
Wildlife de Paul Dano,
avec Carey Mulligan,
Jake Gyllenhaal,
sortie le 19 décembre.
Les héritières de Marcelo
Martinessi, avec Ana Brun.
On est partagé
Imaginez Les misérables dans
le Japon d’aujourd’hui, où des
Gavroche chipent dans les
magasins, aidés par leur petite
sœur de fortune. Si ce portrait
d’une famille de laissés-pourcompte volant par nécessité offre
une très émouvante première
partie (toutes les scènes de foyer
chaleureux), la suite s’achemine
vers un conte moral épris de bons
sentiments. Cela ne méritait
peut-être pas une Palme d’or.
Une affaire de famille
de Hirokazu Kore-eda, avec
Lily Franky, Sakura Ando,
Mayu Matsuoka, Kiki Kirin,
sortie le 12 décembre.
Par Emily Barnett
LES FILMS DU LOSANGE. CHRISTOPHE BRACHET/UGC DISTRIBUTION POUR TF1 STUDIO. ARP SÉLECTION. ROUGE DISTRIBUTION. FUJI TELEVISION NETWORKGAGA CORPORATION/LE PACTE.
On est aimanté
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
2
Évasion en Inde
Offrez un voyage au Japon à vos
samouraïs des temps modernes
et ravivez leur âme de guerrier
en boostant la vitalité de leur corps
et de leur esprit avec le coffret-cadeau
The Ritual of Samurai.
Coffret-cadeau homme - 29,50 €
Onctueuse et caressante, la mousse
de douche The Ritual of Ayurveda
est délicatement parfumée à la rose
indienne. Elle offre un moment
de réconfort et de bien-être.
200 ml - 8,50 €
3
PLUS QU’UN CADEAU, OFFREZ
U N V O Y A G E S E N S O R I E L AV E C R I T U A L S …
Havre de paix
Apportez une touches raffinée à votre
intérieur avec la bougie parfumée et les
bâtonnets parfumés Private Collection.
Bâtonnets parfumés 450 ml - 42,50 €
Bougie 360 g - 29,50 €
Escapade japonaise
Fermez les yeux et imaginez un grand sapin richement décoré, au pied duquel
sont disposés de superbes cadeaux et coffrets-cadeaux qui attendent d’être ouverts.
À l’intérieur, se cachent des produits de soin pour le corps et des objets parfumés pour
la maison issus des collections iconiques. Inspirés de traditions asiatiques et orientales,
ces rituels de beauté ancestraux ont un point commun : celui de faire naître l’émotion
grâce à une senteur exclusive, une texture sensorielle, une gestuelle innovante.
Autant de clés qui invitent au voyage…
4
Invitation au voyage
Voyagez au cœur d’un trésor parfumé
d’épices et d’ingrédients uniques. La
collection d’eaux de parfum pour femme
et homme est spécialement conçue pour
apaiser, dynamiser ou détendre l’âme.
50 ml - 39 €
Découvrez l’ensemble des produits dans les boutiques Rituals, sur Rituals.com et une sélection de ces produits chez leurs partenaires.
®
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Livres
1
118
1. Agnès
Rouzier,
en 1967.
2. Jeanette
Winterson,
en 2004.
2
Ces auteures que l’histoire a effacées
Elles ont inventé le roman, brillé dans une multitude de genres, mais
ont été rayées de la carte. Un ouvrage* nécessaire réhabilite
ces 138 femmes écrasées par dix siècles de littérature au masculin.
Par Gilles Chenaille
Des pionnières
Murasaki Shikibu : elle a écrit en 973 ce
qui est probablement le premier roman de
tous les temps, Le dit du genji. Christine
de Pizan, avec La cité des dames, signe en
1405 le premier livre féministe français.
Madeleine-Angélique de Gomez, elle, est
au XVIIIe siècle la première écrivaine à
vivre de sa plume.
Aventurières, journalistes, partisanes
576 pages qui, de la poète japonaise Ono
no Komachi, née en 825, à l’aventurière
Isabel Godin des Odonais (1728), ou Adèle
Hommaire de Hell (1819), racontant ses
visites de harems à Istanbul, redécouvrent
ces créatrices « cachées par la forêt » de la
littérature. Sans oublier les nombreux portraits plus récents, dont celui de l’auteure
et journaliste féministe Fanny Clar, de
Renée Lafont, tuée par les franquistes, à
Martha Gellhorn, épouse temporaire
d’Ernest Hemingway, avec les pires souvenirs de ses Saisons en enfer, et à
l’inclassable Betty Duhamel, ex-maîtresse
de Patrick Modiano, dont tous les écrits
semblent avoir été opportunément rayés
de la carte officielle.
Un plaidoyer pour la parité
« Non, la prédominance masculine ne recule
pas vraiment. Exemple : le petit nombre de
femmes ayant reçu le Nobel de littérature. »
A peine 3 %. « Et regardez le jury du Goncourt : huit hommes et deux femmes. »
Dussert enfonce le clou : « La dernière jurée
cooptée le fut pour ne pas faire d’ombre à ces
messieurs, qui ne craignent pas grand-chose
de ses qualités littéraires. » Et pan pour Vir-
ginie Despentes ! « J’ai aimé Baise-moi et
Vernon Subutex 1, mais elle ne l’a pas écrit
seule. Quant au reste de ses livres… »
De grandes découvertes
L’écrivaine Cécile Guilbert, qui préface
cet ouvrage, juge que « ce livre est un auxiliaire précieux des combats à poursuivre
contre la domination masculine ; j’y ai fait
plein de découvertes formidables ». Au-delà
même des originales – comme Isabella
Bird, qui se baladait dans tous les pays
avec sa baignoire gonflable –, il y a dans
ce florilège une source extraordinaire de
diversité. « Les lectrices et les lecteurs ne sont
pas idiots. Ils en ont assez de voir toujours
les mêmes têtes et les mêmes sujets », parie
l’auteur, fatigué lui aussi de la littérature
grand public.
(*) Cachées par la forêt d’Eric
Dussert, éd. La Table Ronde, 22 €.
ERWIN STEGENRITT. NEIL DRABBLE.
Sorte de Sherlock Holmes, Eric Dussert
ranime la flamme de ces soldates inconnues de la littérature. Le silence ou l’oubli
ont recouvert leurs pages, du IXe siècle à
nos jours, mais il leur redonne vie dans ce
recueil de cent trente-huit portraits.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Livres
120
PREMIÈRE PAGE
Ton histoire, mon histoire
de Connie Palmen
L’histoire
Sylvia Plath et Ted Hugues étaient des intimes de la beauté. Celle
de leurs physiques exceptionnels, qu’ils unirent dans un mariage
alors qu’ils étaient encore étudiants, et celle de la poésie, dont
ils devinrent des stars dans le monde anglo-saxon et au-delà.
Lui anglais, elle américaine et passée à la postérité pour son
talent et le mystère d’une bipolarité qui finit par la pousser au
suicide, sept ans après. L’auteure de ce livre raconte l’histoire
interrompue de ce couple mythique.
Le verdict
La tendance est à la surexploitation des biofictions « people ».
Ainsi celle de Sylvia Plath, déjà revisitée. Mais cette fois, l’angle
est nouveau : Connie Palmen s’est mise à la place non pas de
Sylvia mais de son mari, Ted, habituellement perçu comme le
méchant de l’histoire, celui dont les infidélités auraient poussé
sa géniale épouse à se suicider. Néanmoins, même ainsi, pour
être acceptable il fallait que ce fût parfait. Mission accomplie,
avec une humanité et un sens de la nuance extrêmes.
Traduit du néerlandais par Arlette Ounanian, éd. Actes
Sud, 22 €.
Ce qui
t’appartient
de Garth
Greenwell
Vite et moins bien
De la nature
des interactions
amoureuses
de Karl Iagnemma
L’eau qui passe
de Franck
Maubert
Ça raconte Sarah
de Pauline
Delabroy-Allard
Un premier roman
d’une puissance
rare, salué par
la critique américaine.
En France, l’auteur est
comparé à Jean Genet et
Hervé Guibert. Un prof
américain en exil tombe
amoureux d’un homme qui
se prostitue à Sofia. Les
affres calmement observées
de la passion, du désir
de possession, des
amours à sens unique.
Dans ce recueil
de nouvelles,
un point commun : des
scientifiques, subissant
comme tout le monde les
aléas et montagnes russes
de la vie amoureuse,
tentent de la mettre
en équation pour mieux
la maîtriser. Calculs
forcément approximatifs,
mais persillés d’humour
par l’auteur… docteur
en génie mécanique.
Réfugié dans
la maison
de son enfance,
un homme blessé se
souvient. De sa mère qui
ne l’aimait pas, de son
père absent et de tout
ce que sa communion avec
la nature réussit plus
ou moins à apaiser.
Avec une surprise à la
fin, amenée tout au
long de ce récit court
par un style classique
et d’une grande élégance.
C’est un des
romans phares
de la rentrée,
parce qu’éclairant avec
justesse le tsunami d’une
passion soudaine. Deux
femmes hétérosexuelles
tombent amoureuses l’une
de l’autre. Mais on
se noie parfois dans les
torrents du sentiment,
et la seconde partie
du livre est moins forte.
Ed. Rivages, 21 €.
Ed. Albin Michel, 22,90 €.
Ed. Gallimard, 13 €.
Par Gilles Chenaille
Ed. Minuit, 15 €.
PRESSE.
Vite et bien
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Musique
122
Six voix à suivre en 2019
R’nB mutant, rythmiques
latines, techno expérimentale où rock animal : les univers
de ces six musiciennes mêlent genres et identités avec une conviction
qui devrait tout emporter l’an prochain. Par Charline Lecarpentier
Lolo Zouaï, le mœlleux du R’nB
Depuis son single de R’n B feutré High
highs to low lows, la Française de 23 ans a
été rappelée sur son territoire en manque
de tubes frais. Depuis l’enfance, elle vit
aux Etats-Unis et s’y est imbibée d’un certain flow. On accepte les compositions en
franglais où perce son sens de la formule.
Norma, le rock mordant
Cette Toulousaine qui se décrit comme
une « femme-louve criant à la lune »
convoque le glamour de Lana Del Rey et
le mordant rock de Hole. On a eu envie de
chanter à l’unisson avec elle une première
fois sur Girl in the city, et son premier
album confirme une féminité forte.
Tommy Genesis, les rythmiques latines
Cette fascinante artiste, de descendance
tamoul et suédoise, a le contrôle sur tout
(productions, clips, image). Son débit et
sa voix moite font des miracles pour évoquer le pouvoir de sa féminité, entre deux
soupirs lascifs sur des rythmiques latines
ou des beats plus industriels.
Female jungle, Shortcuts.
Tommy Genesis, Downtown Records.
Rina Sawayama, le revival pop 90’s
Loin de se laisser flotter, cette Japonaise
de 27 ans, qui a grandi au Royaume-Uni,
construit son jeune succès sur deux courants porteurs : le revival 90’s et la J-pop.
Si pour le moment, elle nous sidère plus
par son look cyberpunk que par l’originalité de son son, on lui laisse tout le loisir
de nous surprendre.
Cherry, Differt-ant/Pias.
Deena Abdelwahed, l’exigeance dance
Cette Tunisienne anticonformiste secoue
la dance music avec sa techno expérimentale qui fait entrer des ronds dans des
carrés. Son premier album est une
fascinante plongée dans une musique
aussi dansante que poétique, qui trouve
sa place sur l’exigeant label électro
français InFiné.
Sônge, l’énergie du hip-hop
Son premier album est prévu pour le
début de l’année, et il devrait permettre à
cette voix française de croquer à son tour
dans le gros gâteau hip-hop qui règne sur
les charts occidentaux. Ses premiers titres
hésitaient entre R’n B mêlé d’electronica
et pop contemporaine mais, quoi qu’elle
choisisse, elle a des fusées sous les pieds.
Khonnar, InFiné.
Roses, Parlophone.
LOGAN WHITE. JUDAS COMPANION. GRACE RIVIERA. LILLIE EIGER. PRESSE (X2).
Challenge et For the crowd, Because.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Et subitement, le mal
te prend en otage. Il a
poussé un pion et tu dois
riposter, donner la part du
feu à cet incendie qui va
ravager ton corps. Inutile
de pleurer, il faut survivre.
Tes cheveux sont coupés,
ta poitrine amputée et
pourtant ton sourire est
le même. Tes yeux, ta
bouche et tes lèvres aimés
le sont toujours. Malgré
GIWEVXMƤGIWHMWTEVYW
ton cœur est encore
celui d’une femme, d’une
mère, d’une amante et
ta blessure n’est que la
preuve de ton combat,
l’empreinte de ta victoire.
Tu peux chasser ton
désespoir, tu reviens de
la guerre. Tes cheveux
repousseront et tes
cicatrices seront juste là,
où les vainqueurs portent
leur médailles.
Fanny MEIL
Tous
concernés !
GRAND PRIX DU JURY 2018
pinkribbonaward.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Musique
124
L’album qui célèbre la famille
Jeannine de Lomepal
En dépit d’un flow hésitant et de textes manquant de
« punchlines », Flip, premier album de Lomepal, avait réunit
amateurs de rock, de rap et de chanson sans nécessairement
choisir un camp. Sur ce deuxième opus, il rend hommage à
sa grand-mère et marque des points en conviant le grand
Katerine. Lequel a été inspiré par le dessin d’une main de
sa nièce et brode autour de ces traits : « Comme les cinq doigts
de la main / On ne sait pas faire la même chose / Mais on sait
juste une chose / On vivra toujours sur la même main. » Son
chant rieur est contrebalancé par le débit plus grave de
Lomepal. Tous deux réussissent, avec cette balade aux airs
de comédie, un amusant hommage aux proches qui permettent de garder les baskets sur le bitume en plein succès,
qui a toujours meilleur goût « partagé avec les siens ».
NGa.
Vite et bien
Depuis qu’elle
avait été vue
et entendue
dans Cinquante nuances plus
claires, Rita Ora s’était faite
discrète sur le plan musical.
Sa renaissance sur Phoenix
n’est pas aussi éblouissante
qu’on l’aurait espéré, mais
elle reste fidèle à son goût
pour les productions pop
lisses mais d’envergure.
Warner.
La chanson qui électrise le futur
Prime de Mavi Phoenix
Selon le classement d’un cabinet d’études, Vienne serait la ville
la plus agréable au monde. L’arrivée de Mavi Phoenix, 22 ans, y
est-elle pour quelque chose ? Cette Autrichienne venue de Linz
nous le laisse croire sur le titre Prime, hymne à une jeunesse
déterminée à ne pas se laisser passer la cravate au cou. Son chant
est impressionnant, survolté et liquide, et on en sort comme
électrocuté. Sur Prime, elle dit porter des anneaux autour de son
doigt « comme Saturne » et annonce une génération libérée,
qu’elle prépare en produisant son rap depuis ses 11 ans.
« Young prophet II », LLT Records.
Anderson
Paak, batteur,
chanteur hip-hop-soul, a
vécu plusieurs vies (dans une
ferme de marijuana, sans
domicile avec sa famille…).
Son album rend hommage à
sa versatilité et le couronne
sur Tints, son duo impeccable
avec Kendrick Lamar.
Aftermath Entertainment/
12 Tone Music.
Vite et moins bien
Merrie land
de The Good
The Bad
& The Queen
Somnium
de Jacco
Gardner
Le troubadour
psyché pop
néerlandais choisi de se taire.
On affectionnait pourtant
son timbre étrange, mais l’on
se console dans son voyage
cosmique instrumental,
nerd et onirique. Inspiré par
une nouvelle de Johannes
Kepler, il nous happe dans
des galaxies de synthés
où laisser errer ses pensées.
Mais pourquoi
continuent-ils de creuser ?
se demande-t-on en
écoutant, plus de dix ans
après le lancement de
ce projet, Damon Albarn,
Paul Simonon, Simon Tong
et Tony Allen associés pour
un album auquel eux-mêmes
ne semblent plus croire.
Full Time Hobby/Pias.
Par Charline Lecarpentier
Warner.
PINEALE PROD/GRAND MUSIQUE MANAGEMENT. KYLE WEEKS. WARNER. 12 TONE MUSIC. PIAS. WARNER.
Phoenix
de Rita Ora
Oxnard
d’Anderson
.Paak
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’Oréal SA au capital de 112 103 817,60€ – RCS Paris 632 012 100 dont le siège social est situé 14 rue Royale 75008 Paris.
POURQUOI
MA PEAU SENSIBLE FAIT
CONFIANCE À MIXA ?
CICA-CRÈME
RÉPARATRICE
Parce que sa CICA-CRÈME RÉPARATRICE
contient du panthénol, l’actif réparateur issu de la pharmacie.
Idéale pour plaques de sécheresses, micro-gerçures, rugosités, rougeurs et échauffements...
Expert des peaux sensibles
Depuis 1924
Hypoallergénique - Formulé sous contrôle médical
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Expositions
126
Les âmes sœurs de Fernand Khnopff
graphiée et peinte, au point de la démultiplier jusqu’au vertige. Dans le tableau
Souvenirs, l’un des chefs-d’œuvre de l’exposition, sept jeunes femmes vêtues de
longues robes ondoient dans un paysage
de campagne. Le peintre a donné à chacune la silhouette et le visage de Marguerite, cherchant l’âme sœur au cœur même
de sa troublante œuvre.
« Fernand Khnopff, le maître de
l’énigme », du 11 décembre 2018
au 17 mars 2019 à Paris (Petit
Palais), petitpalais.paris.fr.
La rivalité stimulante d’un couple abstrait
Avec ses jeans et ses chemises d’homme,
Joan Mitchell ne se distingue guère, par le
look, de Kline, Motherwell ou De Kooning, avec qui elle exposait dans les années 50. Aux Etats-Unis, cette protagoniste
féminine de la peinture abstraite est aussi
bien considérée que ses comparses masculins. En France, on connaît moins ses
toiles vibrantes de couleur qui doivent
beaucoup à Claude Monet, qu’elle vénérait. A Landerneau, ses œuvres de grand
format figurent en miroir de celles du Ca-
nadien Jean-Paul Riopelle, avec qui elle a
partagé sa vie pendant vingt-cinq ans. Ces
deux peintres forment un des couples
géants de la modernité, et c’est une aubaine que d’embrasser toute la vigueur de
l’expressionnisme abstrait à travers ce duo
qui se stimule et s’affronte.
« Joan Mitchell – Jean-Paul Riopelle,
Un couple dans la démesure »,
du 16 décembre 2018 au 16 mars 2019
à Landerneau (Fonds Hélène & Edouard
Leclerc pour la culture),
fonds-culturel-leclerc.fr.
Joan Mitchell dans son
atelier en 1956.
Agenda
Paris
Rouen
Rodez
Chalon-sur-Saône
Doisneau et la musique
Photographe des faubourgs
et des petites gens,
Robert Doisneau a aussi
frayé avec les célébrités.
Il a tiré le portrait de
générations de chanteurs,
depuis Brassens, Gréco ou
Aznavour jusqu’aux Rita
Mitsouko et aux Négresses
vertes. Mise en musique
par Moriarty, l’exposition
s’écoute autant
qu’elle se regarde.
Paco Rabanne, métallurgiste
de la mode
A travers des documents
et des pièces d’archive,
l’accrochage revient
sur les créations en
métal de Paco Rabanne qui
ont révolutionné la mode
dans les années 60.
Dans la foulée, ne pas
rater l’exposition sur
les dandys romantiques
au musée des Beaux-Arts.
Pierre Soulages, œuvres
sur papier
En marge de ses travaux
au noir sur toile, Pierre
Soulages a développé une
production sur papier, au
fusain, au brou de noix,
à la gouache, à l’encre,
au graphite… Le musée
présente une centaine
de ces « peintures
sur papier », ainsi que
des photographies et
des films sur l’artiste.
Daido Moriyama, un jour d’été
Daido Moriyama révèle
ici sa fascination pour
un paysage photographié
en 1827 par Nicéphore
Niepce. Le grain
et le flou du cliché
historique forment
comme un prélude aux
expérimentations du
Japonais qui a chahuté
les règles de la photo.
Jusqu’au 28 avril à
la Philharmonie de Paris,
philharmoniedeparis.fr.
Jusqu’au 19 mai au musée
Le Secq des Tournelle,
museelesecq
destournelles.fr.
Jusqu’au 30 mars au
musée Soulages, museesoulages.rodezagglo.fr.
Jusqu’au 20 janvier
au musée NicéphoreNiepce, museeniepce.com.
Par Natacha Wolinski
FONDATION ROI BAUDOUIN, MUSÉES ROYAUX DES BEAUX-ARTS DE BELGIQUE, BRUXELLES/FREYA MAES. LOOMIS DEAN/LOOMIS DEAN_GETTY IMAGES/ESTATE OF JOAN MITCHELL.
Portrait
de Marguerite
Khnopff,
1887.
A rebours des muses du Viennois Gustav
Klimt au lourd parfum de sensualité, les
figures féminines du Belge Fernand
Khnopff peintes à la même époque sont
empreintes de mystère et d’intériorité.
Aujourd’hui, ses êtres androgynes aux
poses corsetées par la timidité semblent
étonnamment modernes, et l’on redécouvre avec émotion son œuvre crépusculaire. L’histoire veut que la muse au
visage long et impassible identifiable dans
nombre de toiles soit en fait la sœur de
l’artiste, Marguerite. Fernand l’a photo-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE
NOUVEAU
VISAGE
DU BIO
LE POUVOIR ANTI-ÂGE DE L’HUILE D’OLIVE BIO,
SOURCE DE JOUVENCE POUR LA PEAU.
Une huile d’Olive bio, labélisée AOC Provence, récoltée par nos producteurs locaux.
Pressée à froid dans les 24h au Moulin de la Balméenne selon un savoir-faire artisanal.
Riche en Polyphénols antioxydants, notre huile d’olive bio possède de formidables vertus anti-âge.
Aux parfums de fleurs de Grasse, créés à partir d’ingrédients 100% d’origine naturelle.
Fabriqué en France. Flacons et étuis 100% recyclables. Disponible en grande surface.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ABONNEZ-VOUS
ET RECEVEZ VOTRE SOIN DUO
2 ANS
+ D’ACTU, + DE TENDANCES
+ DE MODE, + DE BEAUTÉ
29
Dès
.90¤
BULLETIN
D
D’ABONNEMENT
BAUME FONDANT
FOND
FO
NDAN
ANT
T CO
CORP
CORPS
RPS
S
CRÈME
CRÈM
ME GOMMANTE
G MMANTE CORPS
GO
Véritable soin d’exception,
d’e ception ce ba
baume
me riche et fondant
nourrit, apaise et protège votre peau en l’enveloppant
dans un cocon de douceur et de bien-être. Sa texture
onctueuse, rapidement absorbée, permet un habillage
rapide. Votre peau retrouve confort, souplesse et
fermeté !
Valeur: 14€50
Elle
E
lle offre une
ne do
double-action
ble action e
exfoliante
foliante
pour un gommage haute tolérance et
efficace. Découvrez l’équilibre parfait
entre plaisir et technologie de cette crème
onctueuse effet peau neuve.
Valeur: 15€50
Par Internet
www.magazines.fr/marieclaire
Code express : 797UR
Par Téléphone
01 84 888 222
(prix d’un appel local)
OUI, je m’abonne à Marie Claire pour 2 ans (24 n°)
et je reçois le duo soin URIAGE. Je choisis:
RMes magazines au Format POCHE
Pour 29.90€* au lieu de 75.60€.
Soit une économie de 45.70€
E97A
RMme
RM.
RMes magazines au GRAND Format
Pour 36€* au lieu de 85.20€.
Soit une économie de 49.20€
E97B
Par courrier en retournant ce bulletin avec votre règlement à
Marie Claire - Service abonnements
Libre réponse 92467 - 93 509 Pantin Cedex
SANS AFFRANCHISSEMENT
³Je laisse mon numéro de téléphone
et mon email pour le suivi de mon abonnement :
Tél. :
E-mail :
RJe souhaite recevoir les offres des partenaires de Marie Claire.
JE RÈGLE PAR RChèque libellé à l’ordre de Marie Claire
R Carte bancaire N°
Prénom :
Nom
Expire fin
Adresse
Code postal
Cryptogramme
3 derniers
chiffres au dos
de ma carte
Date et signature obligatoires :
Ville
R J’accepte de recevoir les offres des partenaires de Marie claire
*Offre valable 3 mois en France métropolitaine. Pour l’étranger, veuillez nous consulter. Vous pouvez acheter séparément le magazine Marie Claire à son prix de vente au numéro + 2,50€ de frais de port. Vous pouvez également vous procurer le Baume Fondant Corps URIAGE
pour 14,50€ + 5€ de frais de port ainsi que la Crème Gommante Corps URIAGE pour 15,50€ +5€ de frais de port. Vous recevrez le premier numéro de votre abonnement dans un délai de 3 à 4 semaines à compter de la réception de votre règlement ainsi que vos articles
dans la limite des stocks disponibles. Le cas échéant, un produit d’une valeur équivalente ou supérieure vous sera proposé. Les informations qui vous sont demandées sont destinées à la société marie claire album SA. Elles sont collectées et utilisées à des fins de traitement de
votre abonnement. Le cas échéant, votre adresse mail sera utilisée pour suivre votre abonnement et vous envoyer les communications dont vous bénéficiez en tant qu’abonné. En application de la règlementation applicable, vous disposez des droits d’accès, de rectification,
d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitement . Pour exercer vos droits, veuillez contacter le Groupe Marie Claire (GMC) par mail à dpo-mc@gmc.tm.fr ou par courrier à Groupe Marie Claire-DPO - 10, boulevard des frères Voisin 92130 Issy Les Moulineaux, en justifiant de votre identité. Vos données postales sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux. Si vous ne le souhaitez pas, merci de cocher cette case ou de nous en informer à l’adresse ci-dessus. Pour toute information
complémentaire, consulter notre Politique de Confidentialité sur le site www.magazines.fr.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Plus de sujets
société sur
marieclaire.fr
Magazine
Eléonore, 40 ans,
avocate, avec sa fille
Mila (11 ans) et
son fils Ulysse (3 ans).
BETTINA PITTALUGA.
Ce que vivent vraiment les mères
« Les
femmes voient la maternité sous l’angle de la vie privée. Elle doivent
comprendre que c’est aussi une fonction citoyenne. (…) C’est aux
parents eux-mêmes d’imposer politiquement les réformes. »
Yvonne Kniebiehler, historienne
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Société
Ce que vivent
vraiment les mères
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
133
Organiser les vacances, ranger
les affaires, emmener les enfants
chez le médecin, culpabiliser…
voilà ce qui est encore presque
exclusivement le lot des mères.
Une condition qui n’est toujours
pas questionnée politiquement
alors que la notion de famille se
transforme en profondeur. Nous
avons demandé à quatre mères
ce que la maternité signifie pour
elles, entre charge mentale,
fatigue et joies d’élever un enfant.
Par Valentine Faure et Sonia Desprez
Photos Bettina Pittaluga
Eléonore, 40 ans,
avocate, avec ses
fils Achille (à g.)
et Ulysse (à d.).
Eléonore, 40 ans, avocate, mère de Mila, 11 ans, Achille, 9 ans, et Ulysse, 3 ans
« Quand tu dors mal, tu es obligée de renoncer à sortir, et je l’ai très mal vécu. »
« J’ai eu l’impression qu’être mère était inné
pour moi. Sans doute parce que j’ai été
élevée dans la confiance par ma mère et
ma grand-mère, et que j’ai répliqué ce que
j’avais reçu d’elles. Avec mes enfants, je suis
très affectueuse, dans la communication.
Mais je suis aussi assez autoritaire et intransigeante quand leur positionnement ne me
semble pas en accord avec les valeurs de
la famille. Mes enfants ont une capacité à
me faire tout oublier, mais j’ai connu des
moments de grande solitude : par exemple,
leurs réveils nocturnes, qui entraînent des
crispations vis-à-vis d’eux et dans le couple.
Ça a pesé des années sur ma vie sociale,
car quand tu dors mal tu es obligée de renoncer à sortir, et je l’ai très mal vécu. Il y a
aussi un équilibre à trouver quand on est
mère, femme, épouse, avocate, qui est précaire. L’an dernier, j’avais des difficultés au
travail et je ne trouvais plus l’énergie pour
m’occuper, en plus, de la rentrée des
classes. J’ai été débordée, malgré le fait
que j’emploie une personne pour s’occuper
des sorties d’école et de la maison. Tout ça,
je m’en rends compte après. Pendant, je
serre les dents. J’ai un mari très impliqué,
très paternel. C’est l’un des grands progrès
de notre époque, même si la charge mentale pèse plus sur moi que sur lui, mais c’est
aussi parce qu’il a une meilleure capacité
à lâcher prise que moi. »
S.D.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Société
134
M
ontrez-moi une femme éduquée qui décide de cantonner les femmes au foyer, explique Camille
d’avoir sept, huit, neuf enfants. » Cette Froidevaux-Metterie, professeure de science poliphrase d’Emmanuel Macron, pronon- tique (1). Cette conception d’un destin maternel sera
cée en septembre dernier lors d’une transmise jusqu’à nous sous la forme du partage privéconférence organisée par la Fondation Bill & Melin- féminin versus public-masculin. »
da Gates, recèle beaucoup de sujets liés à la maternité contemporaine. Les enfants comme entraves sur Une exaltation sociale de la maternité
la voie de l’autonomisation, le conflit avec le travail, Or depuis qu’il est entendu que les femmes peuvent
et aussi une forme d’indécence à commenter avec maîtriser la procréation, et qu’elles sont affranchies
l’air de l’évidence des choix aussi intimes qu’en avoir en théorie de leur fonction maternelle, les injonctions
ou pas, et si oui, combien. Bien sûr, le président de à être mère persistent et mutent. Nous assistons à ce
la République parlait des femmes africaines dont il que la sociologue britannique Angela McRobbie a
supposait qu’elles n’avaient pas ce choix. Mais des décrit comme l’intensification néolibérale de la mamères de famille nombreuse du monde entier ont ternité : la diffusion d’un modèle de maternité parréagi, indignées, en postant sur Twitter des photos faite et compétitive. « A un moment où le féminisme
de leur progéniture, diplômes à l’appui. Qu’elles ne (sous diverses formes) est réintégré dans la culture poliveuillent pas d’enfant (comme un quart des femmes tique et la société civile, il y a, comme pour contrecarrer
nées après 1970) ou pas encore, qu’elles en veuillent cette menace, une amplification du contrôle des femmes,
un seul (ou 1,93, comme la moyenne des Françaises) principalement par des moyens corporels, de manière à
ou « sept, huit, neuf »… il semble que les femmes, sur assurer le maintien des relations de pouvoir existantes »,
le sujet de la maternité, doivent perpétuellement se écrit-elle dans ses Notes sur la perfection. « C’est un
justifier. Alors que nous sommes en train de repenser immense paradoxe, analyse Camille Froideveauxles termes du consentement sexuel, il est étonnant Metterie. D’un côté, la possibilité de faire le choix de
que la maternité, sujet de pression pour les femmes n’être pas mère, de l’autre une exaltation sociale de la
s’il en est, échappe encore au questionnement.
maternité, qui fait défiler les #happymum sur les réseaux
« Est-ce que je veux des enfants parce que je veux être sociaux. Cette image de la mère parfaite est un esclavage
admirée comme le genre de femme admirable qui a des d’un nouveau genre. »
enfants ? Parce que je veux être vue comme une femme Pour savoir ce qu’il se passe derrière, il faut détourner
normale, ou parce que je veux être une femme de la meil- le regard et se pencher sur l’incroyable vitalité littéleure espèce, dotée non seulement d’un travail, mais aussi raire du thème de la maternité. Lire, par exemple,
du désir et de la capacité d’élever, d’un corps qui peut l’essayiste britannique Jacqueline Rose, qui écrit dans
faire des bébés, et être quelqu’un avec qui une autre per- Lettre ouverte à toutes les mères (2) : « L’acuité et la rage
sonne a souhaité faire des enfants ? » Dans son essai des mères sont l’un des secrets les mieux gardés de notre
Motherhood, l’écrivaine canadienne Sheila Heti se époque. Je n’ai jamais rencontré une seule mère (moi
posait, à l’aube de ses
40 ans, la question d’avoir
ou non un enfant. Si les
hommes pouvaient créer la
vie, ce serait la question
centrale de la philosophie,
lui dit une amie. Mais les
philosophes ont réglé cette
question très tôt : « Dès les
origines, avec Aristote, la maternité est définie comme une
Camille Froideveaux-Metterie, professeure de science
politique
fonction naturelle impliquant
“L’image de la mère parfaite
que diffusent les réseaux
sociaux, c’est un esclavage
d’un autre genre.”
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’Oréal - SA au capital de 111 976 761 euros - 14 Rue Royale 75008 Paris - RCS Paris 632 012 100. *Produit approuvé par des dermato-allergologues. Certifié par l’ECARF ** Partenaire de l’allergie - qualité testée / www.ecarf-label.org
POURQUOI
MA PEAU SENSIBLE FAIT
CONFIANCE À MIXA ?
**
LAIT DÉMAQUILLANT
PRO-TOLÉRANCE
Parce que son LAIT DÉMAQUILLANT PRO-TOLÉRANCE
extra-pur contient 9 ingrédients seulement.
• Idéal peaux intolérantes • Approuvé par des dermato-allergologues*
Expert des peaux sensibles
Depuis 1924
Hypoallergénique - Formulé sous contrôle médical
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Société
136
Laura, 42 ans, comédienne et auteure,
mère d’Emilie-Jade, 15 ans
« J’ai bricolé, hébergé quelqu’un
contre des gardes. »
« J’ai quitté le père de ma fille avant mon accouchement. Je l’ai élevée seule, je n’ai jamais
demandé d’aide, son père n’en a pas proposé
jusqu’à il y a deux ans. Au début, je travaillais
en la gardant, et je l’emmenais si je jouais le
soir. Ensuite, je l’ai mise à l’école Montessori, que
je me suis débrouillée pour payer. Mes parents
l’ont assez peu gardée, mes amis et voisins,
énormément. J’ai bricolé, hébergé quelqu’un
contre des gardes… J’ai organisé ma vie autour
de ma fille et de mon métier, qui est important
pour moi. J’ai travaillé jour et nuit, cumulé les
boulots, pas pris de vacances. Je me suis un
peu ruiné la santé et le sommeil. Mais je l’ai
élevée comme je voulais, et je suis fière de
l’adolescente lucide et honnête qu’elle devient.
Ça veut aussi dire que personne ne m’a empêchée de faire certaines erreurs, et le défi c’est
d’accepter ses critiques sans me justifier. Et aussi
que je ne peux pas compenser l’absence de son
père. J’essaie de ne pas reproduire les erreurs
de mes parents. Ma vie sentimentale a été intermittente. Depuis trois ans, j’ai un nouveau
compagnon. Je vis avec lui et ma fille, c’est
plus facile. Une nouvelle histoire : celle d’une
famille recomposée. »
S.D.
incluse) qui ne soit pas infiniment plus complexe, critique, en décalage par rapport aux clichés qu’elle est
censée incarner sans effort, qu’elle est encouragée – ou
plutôt, éduquée – à penser. »
Face au dilemme qui l’habite, Sheila Heti note dans
la catégorie des « contre » une grande différence
entre avoir et faire des enfants. Faire des enfants,
c’est-à-dire les éduquer, se sacrifier, puisque c’est ce
que l’on demande aux mères, tout ce qu’il se passe
une fois qu’on a eu ces enfants. Comme le dit l’historienne Yvonne Knibiehler(3) : « Les tâches dites maternelles, c’est un véritable travail, pénible, lourd
matériellement, chargé de responsabilités écrasantes
moralement. Il faut veiller à son éducation, pour qu’il
devienne un bon citoyen, construire des relations sociales, avec les médecins, les enseignants… C’est un
monde à transformer. »
65 % du travail familial effectué par les femmes
Or les mères sont encore les grandes perdantes de la
parentalité. « Maintenant que la carrière des femmes
ressemble de plus en plus à celle des hommes avant
d’avoir des enfants, la chose qui reste, c’est bien cela :
la maternité, disait l’économiste Camille Landais
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’Oréal - SA au capital de 111 976 761 euros - 14 Rue Royale 75008 Paris - RCS Paris 632 012 100. *Ne pas appliquer sur une peau en crise d’atopie. Si les démangeaisons persistent ou s’aggravent, contacter un dermatologue.
**Produit approuvé par des dermato-allergologues. Certifié par l’ECARF *** Partenaire de l’allergie - qualité testée / www.ecarf-label.org
POURQUOI
MA PEAU SÈCHE ET SENSIBLE
FAIT CONFIANCE À MIXA ?
***
BAUME CORPS
APAISANT ATOPIANCE
Parce que son BAUME CORPS APAISANT ATOPIANCE
est approuvé par des dermato-allergologues**.
• Idéal peaux sèches à tendance atopique • Anti-démangeaisons* • Bébé, enfant, adulte
Expert des peaux sensibles
Depuis 1924
Hypoallergénique - Formulé sous contrôle médical
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Société
138
Stéphanie, 26 ans, dans la
restauration, mère d’Alice, 4 ans, et
d’Antoine, 17 mois
« Mon rôle, c’est de rendre mes
enfants heureux. »
« Ma mère m’a eue à 19 ans. J’ai une sœur plus
jeune, dont je me suis beaucoup occupée. J’ai
rencontré Jérémie à 16 ans, on s’est installé après
le bac. J’ai lâché mes études et dès qu’on a travaillé on a eu Alice, j’avais 22 ans. Mon rôle, c’est
de rendre mes enfants heureux. Et qu’ils soient
bien éduqués. La mère est plus présente pour
son enfant, elle a l’instinct de ce qu’il faut faire :
tenir et rassurer un nouveau-né, la relation avec
la maîtresse, les rendez-vous médicaux, les câlins… Mais sur leur éveil intellectuel et ce qu’on
veut pour eux, Jérémie est aussi investi que moi.
J’ai pris un congé de deux ans pour Antoine, et
pour Alice, je ne m’étais arrêtée que six mois,
c’était trop court. Le plus difficile c’est de répondre à tout en même temps : les bobos, les
joies, la maison, les rendez-vous… que tout soit
parfait. Du coup, je suis fatiguée, parce que je
fais tous les jours la même chose, c’est usant.
J’aime être avec mes enfants, mais t’as parfois
le sentiment d’être robotisée. J’ai l’impression
qu’avant les mères se prenaient moins la tête.
J’aurais aimé être mieux encadrée quand je suis
rentrée de la maternité, et je rêve d’un temps
partiel pour profiter de mes enfants. »
S.D.
dans L’Express. Au moment de l’arrivée des enfants, il
y a un changement massif du comportement des femmes
sur le marché du travail, et quasiment aucun pour les
hommes. » Et même quand la femme est mieux
rémunérée, c’est elle qui aménage son temps de
travail. Résultat, selon le dernier bilan de l’Observatoire français des conjonctures économiques : le
temps que les femmes actives consacrent à leur activité professionnelle représente en moyenne 67 %
de celui des hommes. Elles gagnent en moyenne
25 % de moins que les hommes. Et effectuent 65 %
du travail familial. « Les employeurs ont longtemps
ignoré la vie familiale, en raison de l’ancien partage,
femme au foyer, hommes au travail, rappelle Yvonne
Knibiehler. Elles ont dû se couler dans le moule du
travailleur masculin, faire comme si leur foyer, leurs
enfants ne comptaient pas. La question à poser à ce
sujet, c’est : est-ce que ce scrupule doit être une affaire
privée, ou une affaire sociale ? C’est là-dessus qu’il faut
réfléchir. Pourquoi cette culpabilité repose sur la mère,
alors qu’elle devrait reposer sur toute la société ? » La
culpabilité est toujours la grande affaire des mères, y
compris de celles qui n’ont pas d’emploi, pas d’alibi.
Une étude menée par la psychologue américaine
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Société
140
Emmanuelle, 46 ans, négociatrice
chez un éditeur, mère d’Ava, 8 ans, et
d’Edmée, 5 ans
« Après la naissance de la
seconde, je me suis mise au jogging pour sortir de la maison. »
« Je suis très confiante dans ma capacité à être
mère. Je suis fille unique, élevée par une mère
seule. Entre Ronan, mon compagnon, et moi,
les rôles sont complémentaires, j’apprends à
mes filles des choses concrètes – se laver, s’occuper d’elles-mêmes, ranger – et je fais des
câlins, Ronan leur transmet sa curiosité pour le
monde, la nature, le jeu… Je leur inculque l’équité, l’égalité, que chacun est maître de son corps,
surtout depuis #MeToo. Ronan s’occupe des
repas et des trajets, mais organiser les vacances, faire les valises, gérer le linge ou l’administratif, c’est moi. Il m’aide, mais seulement
si je le demande. C’est vrai, je n’ai plus vraiment
de temps pour moi, sauf dix jours par an,
lorsque Ronan part en vacances avec les filles.
Après la naissance de la seconde, je me suis
mise au jogging pour sortir de la maison. Et on
a décidé de ne pas avoir de troisième enfant.
Déjà quand ils sont petits, t’as plus un instant
pour toi, et en plus, ça coûte cher, la garde…
Mais être mère me comble profondément, je
me pince encore que ces deux petites filles
soient les miennes. »
S.D.
Paula Caplan révélait que sur cent vingt-cinq articles parus dans des grandes revues de psychiatrie
américaine, soixante-douze pathologies (allant de
l’incontinence nocturne à la schizophrénie en passant par l’inaptitude à gérer le daltonisme) y étaient
imputées aux mères. « La malédiction de la psychanalyse, “tout est joué avant 3 ans”, je la connais par cœur.
Elle pèse sur moi vingt-quatre heures sur vingt-quatre
et sur moi seule forcément puisque j’ai la charge totale
de l’enfant », écrivait Annie Ernaux (4).
La journaliste Titiou Lecoq, qui a raconté dans une
vidéo pour L’Obs comment, dans l’espoir de faire plier
son conjoint, elle avait refusé d’emmener leur fils
chez le pédiatre, parce que ce n’était « pas son tour »,
a déchaîné une vague de haine sur Twitter. « Retirez-lui son enfant », écrivaient des inconnus groupés
en meute pour l’occasion. La responsabilité du père ?
Inexistante, visiblement. On est en 2018 et c’est toujours la faute des mères.
Dans La femme gelée, Annie Ernaux décrivait sa suffocation de mère prise dans « l’aventure molle » de
la maternité : « Le linge à trier pour la laverie, un bouton
de chemise à recoudre, rendez-vous chez le pédiatre, il
n’y a plus de sucre. L’inventaire qui n’a jamais ému et ni
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Société
142
“Les femmes ont dû se couler
dans le moule du travailleur
masculin, faire comme
si leur foyer, leurs enfants ne
comptaient pas. ”
même des jeunes. » Selon
Yvonne Knibiehler, « les
femmes voient la maternité
sous l’angle de la vie privée.
Elles doivent comprendre que
c’est aussi une fonction citoyenne. On ne fait pas des
enfants pour soi, on les fait
pour eux et pour la collectiYvonne Knibiehler, historienne
vité. Les mères ne sont pas
coalisées, sauf pour échanger
des recettes de cuisine ou des
fait rire personne. Sisyphe et son rocher qu’il remonterait anecdotes. Il faut éclairer les hommes et les femmes sur
sans cesse, ça au moins quelle gueule, un homme sur une l’aspect politique de la parentalité. C’est aux parents euxmontagne qui se découpe dans le ciel, une femme dans mêmes d’imposer politiquement les réformes. »
sa cuisine jetant trois cent soixante fois par an le beurre Cette demande paraît presque anachronique au redans la poêle, ni beau ni absurde, la vie Julie. » La gard de ce que devient la famille. La mère se diffracte,
charge mentale avant l’heure.
on peut en avoir deux, on peut aussi, d’une tout autre
En 2018, elle s’est augmentée d’un facteur diabo- façon, en avoir trois : celle qui a le désir d’enfant, celle
lique : « la connexion », dit la psychiatre Aurélia qui le porte et celle qui a anonymement offert (ou,
Schneider ( 5). Celle qui fait qu’on se compare, corps et plus vraisemblablement, vendu) ses ovocytes. On
intérieurs parfaits. Qu’on envoie, reçoit, attend un peut aussi ne pas en avoir. Les hommes sont mainmessage en permanence, surveille les enfants. An- tenant autorisés à avoir des enfants sans mère – par
goisses supplémentaires, la vie, Julie. « Dans mes adoption : c’est la fin du monopole maternel. « C’est
consultations, poursuit la Dre Schneider, il arrive qu’on une vraie révolution anthropologique : la déféminisation
traite de tâches ménagères et d’heure de passage de la de la procréation et l’universalisation du projet parenfemme de ménage… Des patientes me disent : “C’est tal », juge Camille Froideveaux-Metterie.
dingue d’aller voir un thérapeute pour ça !” Mais ça oc- Dans Les argonautes (6), l’écrivaine américaine Maggie
cupe un espace psychique. C’est une case dans votre tête Nelson raconte une famille en train de naître. Il y a
qui, au lieu d’être libre, est occupée par ça. »
le bébé qu’elle porte, grâce à un donneur, Harry, son
compagnon « gender fluid », né femme, et le fils que
ce dernier a eu avec une autre femme. Le succès du
La mère se diffracte
Les mères pourraient lâcher un peu sur le perfec- livre traduit quelque chose de la mutation en cours :
tionnisme, soit. Que reste-t-il ? Une somme non la plasticité de ce qui fait famille, en même temps
négociable de choses à accomplir. La charge mentale que la transcendance de l’amour des parents pour
est-elle irréductible ? Est-elle un corrélat de la paren- un enfant. Rendues par la grâce de la littérature, ces
talité ? « Il y a un problème individuel, mais bien sûr joies de la maternité, celles qui ne s’instagramment
qu’il y a aussi un problème sociétal : le congé de paternité pas. Ce monde un peu transformé par l’amour qu’on
V.F.
est court, il n’est pas souvent pris, et il concerne les pères porte à un enfant.
avec les mères. Le jour où le congé sera vécu par le père
seul avec l’enfant, et que la mère sera repartie au boulot, 1. Auteure de Le corps des femmes, la bataille
de l’intime, éd. Philosophie Magazine. 2. Ed.
là on verra changer les choses. En attendant, il y a du Autrement. 3. Auteure de Reformer les congés
travail à faire au sein du couple, afin de responsabiliser parentaux, éd. Presse de l’EHESP, 2019.
4. Dans La femme gelée, éd. Folio. 5. Auteure
l’autre. Mais c’est vrai que ça bute parfois douloureu- de La charge mentale des femmes, éd. Larousse.
sement : il y a des mecs qui ne veulent pas en foutre une, 6. Ed. du Sous-sol.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EN PARTENARIAT AVEC AUTO SÉCURITÉ ET SÉCURITEST
PUBLI-REPORTAGE
$XWR6pFXULWp
HW6pFXULWHVW
V·HQJDJHQWSRXU
2FWREUH5RVH
Les centres de contrôle technique
du groupe SGS se sont engagés
auprès des femmes dans la lutte contre
le cancer du sein en appelant aux dons
et en sensibilisant sur l’importance
d’un suivi régulier.
Aux côtés de l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !
Née en 1994 à l’initiative du groupe Estée Lauder France et de 0DULH&ODLUH
l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! a pour vocation d’informer
et de sensibiliser au cancer du sein, ainsi que de récolter des fonds pour la
recherche. Avec près de 54 000 nouveaux cas dépistés en France chaque
année et plus de 11 000 décès, la bataille est loin d’être terminée. S’il est
dépisté de façon précoce, c’est-à-dire à un stade peu avancé de la maladie,
le cancer du sein a neuf chances sur dix d’être guéri . C’est dans ce combat
que se sont engagées les trois enseignes de contrôle technique du groupe
SGS (Auto Sécurité, Sécuritest et Vérif’Autos), très présentes auprès des
femmes et de leur santé.
OPS GMC MÉDIA.
La prévention, un message commun
Dépistage du cancer du sein et contrôle technique se rejoignent sur
un terrain. Que ce soit la détection des anomalies des tissus (opacités,
micro-calci¿cations...) ou les risques liés à un véhicule, il n’y a qu’un seul
mot d’ordre : la prévention peut sauver des vies. Un suivi régulier – au
minimum tous les ans à partir de 30 ans – par un médecin traitant, un
gynécologue ou une sage-femme qui pratiquera une palpation des seins et
prescrira, si besoin, une mammographie, permet de déceler des tumeurs
qui mesurent moins de 2 cm. Ce niveau de détection permet d’atteindre de
très hauts taux de guérison tout en limitant considérablement les séquelles
liées à certains traitements. C’est ce message que partagent l’association
Le Cancer du Sein, Parlons-en ! et les enseignes de contrôle technique du
groupe SGS dont un client sur deux est une femme. Un message créé par
l’association qui a pris toute son ampleur pour Octobre Rose et a permis
de collecter des fonds pour la recherche lors d’une vaste campagne de
sensibilisation auprès de leurs clients.
Un don pour la recherche contre le cancer du sein
Les enseignes de contrôle technique du groupe SGS ont choisi de
soutenir la recherche et la prévention du cancer du sein en devenant
membres bienfaiteurs : 50 000 € ont été remis à l’association dès le début
de l’opération. Pendant tout le mois, des encarts ont été diffusés dans
la presse féminine et la presse santé, des formats publicitaires ont été
mis en ligne sur différents sites, avec un relais sur Facebook, sur les
sites des enseignes de contrôle technique et sur celui de l’association.
Un dispositif de communication a été mis en place dans les centres de
contrôle technique pour sensibiliser les automobilistes au cancer du sein
et récolter un maximum de dons. Même les contrôleurs techniques ont
porté à leur veste de travail le fameux ruban rose ! Pour faire comme les
enseignes de contrôle technique du groupe SGS, pas besoin d’attendre
octobre prochain : faites un don sur cancerdusein.org.
6¶LQIRUPHUHWIDLUHXQGRQFDQFHUGXVHLQRUJ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Affaires judiciaires
à l’écran,
le miroir déformant
Muriel Robin en Jacqueline Sauvage héroïque, l’affaire Grégory
criminellement simplifiée, Jérôme Kerviel blanchi en 1 h 30 min…
Si les fictions adaptées des grandes affaires nous fascinent, leur vérité
est souvent sacrifiée sur l’autel de l’audience. Et si la justice s’en mêle
parfois, les producteurs semblent prêts à tout. Enquête. Par Stéphanie Marteau
144
PHILIPPE WARRIN/UGC/TF1. MARS DISTRIBUTION.
Story
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
145
A g. : Olivier Marchal et
Muriel Robin dans Jacqueline
Sauvage : c’était lui où moi.
Ci-dessus : Sami Bouajila dans
Omar m’a tuer.
P
lus de 9 millions de téléspectateurs. Avec la diffusion du téléfilm Jacqueline Sauvage : c’était lui
où moi, le 1er octobre dernier, TF1
a frôlé le record d’audimat. A la direction
de la fiction de la chaîne, nul ne feint la
surprise : l’histoire de cette femme condamnée deux fois par la justice pour le
meurtre de son mari violent et graciée par
François Hollande en 2016 avait secoué
l’opinion et promettait le succès populaire.
Le producteur d’UGC Franck Calderon
avait d’ailleurs acheté aux éditions Fayard
les droits du livre de Jacqueline Sauvage (1)
avant même qu’il soit écrit. Et moins d’un
an après sa sortie de prison, la sexagénaire
était dans le bureau parisien des producteurs. Pourtant, malgré le succès d’au-
dience, le malaise se fait sentir dans le
petit monde de la production audiovisuelle. Le battage promotionnel auquel
s’est livré l’actrice Muriel Robin, érigeant
sans nuance Jacqueline Sauvage en symbole des violences faites aux femmes,
pose des questions. En s’éloignant de la
vérité judiciaire, le téléfilm a sombré dans
une forme de révisionnisme médiatique
qui a indigné les connaisseurs du dossier.
Déjà, en septembre, lors de sa projection
au Festival de la fiction TV, à La Rochelle,
les spectateurs les plus avertis s’étaient
émus en découvrant un scénario très
éloigné de la réalité des faits établis par
l’enquête. « On a franchi la ligne jaune,
s’alarmait un scénariste. On est dans de
l’opportunisme total, dans une utilisation du
fait divers sans aucune prise de distance ».
« Désormais, il y aura un avant et un après
C’était lui ou moi », prédisait même une
productrice, qui était alors pourtant loin
d’imaginer à quel point le téléfilm allait
déclencher la polémique.
Une tribune au vitriol
Dès le lendemain de sa diffusion sur TF1,
l’avocat général Frédéric Chevallier, qui
avait requis contre Jacqueline Sauvage lors
de son second procès d’assises, en 2015,
publiait – fait exceptionnel – une tribune
au vitriol dans Le Monde. Il y dénonçait les
petits arrangements des scénaristes avec
la vérité du dossier judiciaire, leurs omissions, leurs exagérations. Il a notamment
rappelé que l’enquête avait démontré que
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Story
146
Le producteur du film sur
Jacqueline Sauvage avoue
avoir parfois forcé le trait,
« parce qu’il fallait faire tenir
quarante-sept ans d’horreur
en 1 h 30 min ».
Jacqueline Sauvage n’était pas sous l’emprise de son mari, ni moralement ni financièrement. Que sa relation de couple était
certes pathologique, mais qu’elle tenait à
Norbert Marot, son mari, au point d’aller
agresser physiquement la femme avec qui
celui-ci avait une liaison. Que les coups
portés sur son fils (pas plus que l’inceste
dénoncé par ses filles, ndlr) ne l’avaient pas
décidée à porter plainte contre lui. Qu’elle
tenait les rênes, enfin, de l’entreprise familiale au sein de laquelle ils travaillaient
tous. Appelée par le magistrat à « restituer
la vérité judiciaire », Jacqueline Sauvage,
que nous avons contactée, n’a pas souhaité s’exprimer sur les impasses du téléfilm.
Mais Franck Calderon, lui, assume cette
subjectivité : « On s’est basé sur le livre
témoignage de Jacqueline Sauvage. On a
aussi beaucoup sollicité ses deux avocates
(Nathalie Tomasini et Janine Bonaggiunta) pour écrire le scénario, qu’elles ont
relu. On a travaillé main dans la main. »
Me Tomasini raconte d’ailleurs « être venue
sur le plateau avec son associée, en tant que
consultantes, pour aider l’équipe de tournage
à rendre les scènes réalistes ». Finalement,
le producteur concède avoir « forcé le trait
parfois, parce qu’il fallait faire tenir quarante-sept ans d’horreur en 1 h 30 min ». Au
risque, donc, de ne présenter qu’une partie des faits.
La télé raffole des affaires judiciaires, et
le monde de l’édition l’a bien compris,
concevant de plus en plus ses livres dans
l’espoir d’une adaptation. Mais pour la
chroniqueuse judiciaire Isabelle Hor-
lans (2), l’adaptation de faits divers à l’écran
est forcément biaisée : « La télé adore les
histoires de pot de fer contre pot de terre :
justice contre mis en cause. » Comme dans
le cas de Jacqueline Sauvage, il n’est pas
rare que les réalisateurs prennent un parti
opposé aux décisions des tribunaux : ce fût
le cas, en 2011, avec l’affaire Raddad,
adaptée au cinéma par Roschdy Zem
(Omar m’a tuer) d’après le livre d’Omar
Raddad coécrit avec la journaliste Sylvie
Lotiron et paru en 2002 (3). Le jardinier,
condamné en 1994 à dix-huit ans de réclusion criminelle avant de bénéficier, en
1996, d’une grâce partielle, y est présenté
comme la victime d’une enquête bâclée.
Condamnés pour diffamation
En 2016, Jérôme Kerviel, multicondamné,
s’est vu blanchi à l’écran par Christophe
Barratier dans L’outsider. C’est son livre,
L’engrenage, mémoires d’un trader (4), qui a
été adapté. Jean Veil, avocat de la Société
Générale, se désole de voir que « Kerviel,
à l’écran, passe pour une victime de la Société
Générale et d’un capitalisme fou. Il a pourtant avoué, devant la brigade financière,
avoir agi seul. Il a multiplié les faux e-mails
à en-tête de la Bundesbank ou de JP Morgan
et les mouvements fictifs qui démontrent son
intention de dissimuler ses opérations démesurées. » Isabelle Horlans, elle, retient que
« les magistrats n’ont pas du tout aimé que
l’histoire soit à ce point réécrite. C’est sans
doute en partie pour cela qu’il n’a pas obtenu
la révision de son procès ». Il arrive pourtant, quand les auteurs de fictions vont
trop loin, que la justice s’en mêle et
condamne les chaînes à verser de lourdes
indemnités. Ce fût le cas pour France 3 et
Arte, condamnés en 2009 et 2011 pour
diffamation à l’encontre de Marie-Ange
Laroche, la veuve de Bernard Laroche,
après la diffusion d’un téléfilm sur l’affaire
Grégory. La mini-série en six épisodes
intitulée L’affaire Villemin revenait sur l’assassinat jamais élucidé du petit garçon
retrouvé pieds et poings liés dans la Vologne, le 16 octobre 1984. Les soupçons
s’étaient d’abord portés sur Bernard Laroche, cousin germain de Jean-Marie Villemin, qui fut inculpé et incarcéré pendant
trois mois, avant d’être libéré et tué par le
père de l’enfant, persuadé de sa culpabilité. Or « le téléfilm ne se contente pas de
retranscrire la vérité judiciaire sans désigner
aucun coupable mais laisse au contraire entendre que l’auteur du crime est Bernard
Laroche, faisant de ses proches des complices », s’indigne Gérard Welzer, avocat
de Marie-Ange Laroche.
Dans un jugement sévère, la cour d’appel
de Versailles a pointé le biais des scénaristes : « Seuls les époux Villemin, qui ont
cédé le droit d’adaptation télévisuel de leur
livre, ont été contactés. La famille Bolle-Laroche a été tenue à l’écart de la réalisation
du téléfilm. » De là tout un scénario qui
accable Laroche et les siens. Exemple :
dans une scène, la jeune belle-sœur de ce
dernier, Murielle Bolle, 15 ans, fait une
piqûre d’insuline à Grégory, le plongeant
dans le coma et devenant complice de
l’assassinat. « C’est un épisode qui n’est éta-
L’Oréal - SA au capital
p
de 112 103 817,60
,
€ - 14 Rue Royale 75008 Paris - RCS Paris 632 012 100. *De Dessange **Test consommateur, 250 sujets, après application du shampooing + après-shampooing + soin concentré.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Un soin riche en gelée royale, je l’adore, rend les
cheveux hyper doux et hydratés jusqu’aux pointes.
Un coup de cœur.
Angeline B.
Réellement efficace, je recommande les yeux fermés!
Anouchka R.
J’ai adoré, les cheveux sont très vite plus sains
et soyeux avec une agréable odeur.
Véronique B.
NOUVEAU
Le 1 er* soin concentré de réparation durable à la gelée royale.
Répare et transforme plus de 90% des cheveux abîmés ** .
Ve n d u e n g r a n d e s s u r f a c e s
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
2
3
4
1. Odile Vuillemin et Fred Testot dans L’emprise, téléfilm librement
adapté d’Acquittée, l’autobiographie d’Alexandra Lange, acquittée en
2012 du meurtre de son mari, qui la battait. 2. Arthur Dupont dans
L’outsider, le film inspiré de l’affaire Jérôme Kerviel. 3. Francis
Renaud et Armelle Deutsch dans la mini-série L’affaire Villemin.
4. Véronique Genest et Yvan Le Bolloc’h dans La bonne dame de Nancy,
le téléfilm adapté de l’affaire Simone Weber.
bli par aucun fait d’enquête », s’étrangle
aujourd’hui encore Jean-Paul Teissonnière, avocat de Murielle Bolle. L’arrêt de
2011 interdit de toute façon la rediffusion
du téléfilm, au motif que « les réalisateurs
conduisent nécessairement le téléspectateur
à penser (…) que le petit Grégory a passé ses
dernières minutes de vie à bord de la voiture
de Bernard Laroche ».
Les hypothèses les plus folles
Pour les auteurs de « fictions du réel », le
risque de dérapage est d’autant plus grand
lorsqu’aucune vérité judiciaire n’est établie. Le fait divers qui sert de base au scénario devient alors matière à roman et se
prête aux hypothèses les plus folles, y
compris quand elles n’ont jamais été sé-
rieusement envisagées par les enquêteurs.
Dans ce registre, Pierre Aknine s’apprête
à aller très loin. Le scénariste commencera en mars prochain le tournage d’Un
homme parfait, mini-série en quatre épisodes pour M6 retraçant la vie et la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès,
meurtrier de son épouse et de ses quatre
enfants en 2011. Pour alimenter son scénario, Pierre Aknine s’est basé sur trenteneuf notes rédigées sur internet par le
père de famille, versées au dossier d’instruction et diffusées illégalement sur la
page Facebook d’un certain « ChrislaVérité », internaute passionné par cette
énigme. Le policier qui est à l’origine des
fuites a été condamné en 2012 à 4 000 €
d’amende pour atteinte au secret de l’ins-
truction. Mais Pierre Aknine, qui risque
d’être poursuivi à son tour, assume : « La
vie de cette famille sur internet est très instructive, et totalement sous-estimée par les
enquêteurs. On y mesure les dérives mystiques de Xavier Dupont de Ligonnès, sa
proximité avec des sectes christiques intégristes. » En suivant cette piste, l’auteur a
imaginé une fin qui, loin d’être considérée
comme plausible par les enquêteurs, présente le mérite d’être romanesque : Xavier
Dupont de Ligonnès aurait fui au Canada,
où il serait devenu prêcheur.
1. Je voulais juste que ça s’arrête,
éd. Le Livre de Poche. 2. Coauteure,
avec Valérie de Senneville, des
Grands fauves du barreau,
éd. Calmann-Levy. 3. Pourquoi moi ?,
éd. Points. 4. Ed. J’ai lu.
FRANCE 3. GILLES SCARELLA/FTV.
148
JULIEN CAUVIN/LEONIS/TF. GALATÉE FILMS/FRANCE CINÉMA/LE PACTE/GEKO FILMS/OUTSIDE FILMS/LOGLINE STUDIO.
Story
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
RÊVES
Noel
#RevesDeNoel
Rendez-vous dans votre
magasin et sur truffaut.com
pour découvrir toutes
les inspirations imaginées
par Truffaut et célébrer la
plus belle des fêtes.
Disponible et gratuit, votre nouveau
Numéro Spécial Fêtes en magasin.
Découvrez toutes les inspirations qui
poussent sur nos réseaux sociaux
Éts Horticoles Georges TRUFFAUT - RCS d’Évry 739806230 - 2 av. des parcs 91090 Lisses - SAS au capital de 3 655 089 € - Conception et réalisation :
DE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Portrait
Dans la famille
Touitou,
je voudrais…
Depuis plus de trente ans, la marque A.P.C. incarne un
style simple et solide. Autour de Jean Touitou, son
fondateur, il y a son épouse Judith, une mère inoubliable,
une sœur dans le hip-hop, un fils célèbre en cuisine,
une fille qui publie dans la presse indépendante et une
petite Lily, 13 ans. Entre discrétion, rituels et goûts
sûrs, rencontre avec une tribu attachante et douée.
J
e suis en général contre le culte de la personnalité
et contre l’ingérence du personnel dans le public.
Or on dirait qu’il n’y a que ça qui intéresse la
presse », annonce d’emblée Jean Touitou, avec un
certain sens du paradoxe. Il a fallu les amadouer, les
Touitou, pour ce portrait de famille. Montrer patte
blanche, répéter qu’on n’aime pas trop, nous non plus,
les promenades dans le caniveau et les ragots. Parler
de soi ? Quelle drôle d’idée, semblaient-ils penser. Ce
jour-là, au rez-de-chaussée des bureaux d’A.P.C.
(pour Atelier de production et de création), l’ambiance est donc à la méfiance, sous la surveillance de
l’attaché de presse Lucien Pagès, qui reste présent
tout du long. Bigre.
Un fou de matière
A 67 ans, Jean Touitou n’a rien du petit animal sauvage. Si son compte Twitter, qui lui a valu le surnom
de « Twitou », a été supprimé, Jean s’adonne désormais à Instagram, non sans poster des selfies avec
son grand pote Kanye West. A l’occasion du trentième anniversaire d’A.P.C., il a publié l’an dernier
Transmission (1), un beau livre empli de photos de famille. Et à chaque collection, Jean Touitou est là et
bien là, selon une formule qu’il a lui-même inventée :
le défilé-conférence assorti d’un petit laïus sur ses
inspirations (ce n’était toutefois pas le cas lors de la
dernière édition), le noir, les femmes ou les absurdités de l’époque. Apprécié des journalistes pour son
bagout et son sens de la formule, il a su faire de sa
marque l’incarnation d’un style français intello, rétif
aux tendances décervelées, à la fois sans effort et
rigoureux dans la coupe et les matières. Si A.P.C.
compte aujourd’hui soixante boutiques et brasse un
chiffre d’affaires de soixante millions d’euros, Jean
Touitou semble venu à la mode par flair davantage
que par vocation. Né en Tunisie, arrivé en France à
l’âge de 8 ans, il suit des études d’histoire, milite dans
un mouvement trotskiste et vagabonde pendant quelques années avant que sa sœur Laurence lui trouve
un petit boulot chez Kenzo. Son ami Jean-René de
Fleurieu vit alors avec une certaine Agnès B., laquelle
l’envoie à New York pour y ouvrir sa première boutique à l’étranger. Sa mère, Odette, le rejoint bientôt,
et s’occupe longtemps de la boutique Agnès B. Enfant.
Le fils d’Agnès, Etienne Bourgois, se souvient avec
affection de cette femme magnifique, grande cuisinière. En 2003, elle signera même un merveilleux
recueil de recettes, Tunisie, La cuisine de ma mère (2).
Quant à Jean, c’est déjà un fou de matière, doté d’un
solide sens des affaires et d’un goût pour le contact.
Question style, la filiation entre Agnès B. et A.P.C.
saute aux yeux. « Ce qu’il a retenu de chez nous, ajoute
Etienne Bourgois, c’est aussi de vendre autre chose que
MAQUILLAGE MARION ROBINE/OPEN TALENT. COIFFURE LAURIE-ANNE ZANOLETTI.
Par Marguerite Baux — Photo Louis Canadas
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
151
Debout : Jean Touitou.
Assis, de gauche à droite : Pierre, son fils, Judith,
son épouse, mère de sa plus jeune fille Lily (à droite),
et sa première fille Haydée.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Portrait
152
“Ce que j’ai à cœur
de leur transmettre,
c’est qu’il faut lire des
livres. Et faire ce
dont ils ont envie.”
des vêtements, des boumaternel, « la simpliciquins,
de
l’huile
té, l’attachement à la
d’olive. » Après ces
qualité, un certain goût
deux ou trois années
des rituels ». Et, surchez Agnès B. et un
tout, la rigueur : « C’est
passage chez Irié, Jean
important dans n’imTouitou se lance à son
porte quel corps de mécompte en 1987. « J’ai
tier. Mais j’ai été
fait quelque chose qui
confronté à une rigueur
me convient parce que
extrême en cuisine. J’esje ne trouvais rien
saie de m’assouplir. »
Jean Touitou
d’autre, explique-t-il
Quant à se faire traiter
aujourd’hui. Quand on
de famille bobo, non
a une idée, on la réalise. Au ciné-club de l’Ecole alsa- merci : « On n’est pas bohème ! Snob, peut-être. Mais estcienne, j’avais découvert qu’en achetant un kilo de maïs, ce que je suis snob parce que je ne travaille qu’avec les
on pouvait faire trois cents sacs de pop-corn. Ce n’est pas meilleurs ingrédients ? Je sais ce que j’aime. » Avec son
de l’entreprise, c’est juste de la rigolade. Si j’avais le goût œil égyptien et son prénom emprunté à La collectiondu commerce, je serais coté en Bourse ! » Quand on le neuse d’Eric Rohmer, sa grande sœur, Haydée, a tout
questionne sur ses racines tunisiennes, le styliste ré- de la Parisienne cultivée et faussement angélique que
pond avec le même tranchant : « Je n’ai rien à voir avec célèbre le style A.P.C. Après des études en lettres,
la culture maghrébine, rien. J’ai un problème à y retour- histoire et cinéma, elle signe des articles dans des
ner car je ne supporte pas l’idée que les femmes ne magazines pointus – Apartamento, Double ou AD – en
puissent pas s’asseoir dans un café. Je suis pour la laïci- s’intéressant au cinéma et à l’architecture. « La mode,
té à 300 %. » Là-bas se trouvent pourtant les racines ce n’est pas mon domaine », souffle-t-elle doucement.
de son métier : son grand-père maternel possédait un Avec deux amies, Sarah de Mavaleix et Sofia Nebiolo,
atelier de tannerie, son arrière-grand-père, une fa- elle a également fondé une revue en anglais, The Skirt
brique de chaussures, et son père, un commerce de Chronicles. Si elle n’est pas impliquée dans A.P.C., elle
cuir dont la faillite a laissé un souvenir cuisant – qui a été directrice éditoriale du livre Transmission : « Je
vaut sans doute bien des écoles de commerce.
ne sais même plus comment ça s’est décidé, c’est venu très
naturellement. » Econome de ses paroles – « On est
« On n’est pas bohème ! Snob, peut-être. »
tous assez taiseux dans la famille » –, elle prépare en
Mais c’est peut-être du côté de sa mère, Odette, que revanche un roman, des nouvelles et une traduction.
vient la vraie empreinte tunisienne. « Son portrait est On n’en saura pas plus, et c’est peut-être bon signe :
affiché dans mon restaurant », dit Pierre, 24 ans, fils rien de pire que ces écrivains qui vendent leurs livres
de Jean et de sa première épouse, Agnès Chemetov. avant même de les avoir écrits. Chez Pierre comme
« Mais j’ai mangé plus de curry japonais que de couscous chez Haydée, pas un mot sur le passé militant de leur
en grandissant », précise-t-il. Passé par Le Sketch, à père, qui amuse pourtant beaucoup les journalistes.
Londres, et l’Hôtel Plaza Athénée, à Paris, il est dé- « Ça fascine les gens, c’est comme le cul », tacle l’intésormais à la tête de deux établissements parisiens, le ressé. Mais peut-être a-t-il transmis à ses enfants une
restaurant Vivant et le bar Déviant. Avec sa gueule certaine conscience sociale ? « Non, ce que j’ai à cœur
de baby rocker gominé, c’est le plus séducteur de la de leur transmettre, c’est qu’il faut lire des livres. Et faire
bande : « Ma sœur dit toujours que c’est moi qui ai pris ce dont ils ont envie. Vous ne le publierez pas, mais je vais
les bons gènes : je suis plus grand, je bronze plus vite, je le dire quand même : je pense qu’il y a une masse incrosuis moins frileux, et mes cheveux sont moins bouclés que yable de gens qui veulent détruire la social-démocratie.
les siens. » Trop XXL pour s’habiller dans la collection Alors que c’est notre seule bouée de sauvetage. Il faut juste
de son père, il admet aussi, côtés paternel comme interdire l’immensité des fortunes. Pourquoi a-t-on le
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
A
E
V
U
O
N
STEAM MASK
2 ÉTAPES POUR RÉPARER
VOS LONGUEURS :
1. Un baume intensif.
Appliquez-le sur
cheveux essorés.
Sa formule enrichie
en kératine végétale
et huile de ricin
nourrit la fibre.
2. Une charlotte
auto-chauffante.
Enveloppez votre
chevelure, massez et
laissez poser 10 minutes.
Sous l’action magique
de la chaleur, le soin
répare intensément.
* De L’Oréal Paris. L’ORÉAL - S.A. au capital de 112 016 437,40 euros - Siège social : 14, rue Royale 75008 Paris - RCS Paris 632 012 100.
LE 1ER MASQUE
AUTO-CHAUFFANT
EFFET SPA*
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Portrait
154
droit d’accumuler 32 milliards ? » Quant au bon goût,
en observant Jean Touitou de près, on comprend
mieux pourquoi Pierre demandait, avec un sourire
en coin, si les Birkenstock avec des chaussettes en
font partie. Effectivement, chaussé d’une improbable
paire de sandales à scratchs avec des chaussettes, il
porte également un col roulé qui bouloche et un jean
brodé sur la fesse droite d’un petit « Fuck’em »
(« Qu’ils aillent se faire foutre »). Bon chic français,
dites-vous ? Avec Touitou, on revient peut-être à la
racine de la distinction : non pas une élégance conformiste, mais quelques signes ironiques à l’usage des
initiés. Ce côté bad boy est peut-être ce qui le lie à sa
sœur Laurence. Productrice, en 1984, de la cultissime
émission de télévision « H.I.P-H.O.P », puis directrice
de Delabel pendant douze ans, elle a révélé des artistes comme IAM, Oxmo Puccino, Neneh Cherry,
les Rita Mitsouko… « Nous sommes proches, explique
Jean, mais pas sur le plan professionnel. Je ne voudrais
surtout pas que vous imaginiez qu’il y a un bureau politique de la famille, du genre : tu prends l’Est, et moi,
l’Ouest ! » En 2013, après la crise de l’industrie du
disque, Laurence a tout de même créé avec Jean une
ligne d’artisanat, « La liste tunisienne ». Foutas, céramique et robes traditionnelles : le design ne déparerait pas dans une boutique A.P.C. Et si Nina, leur
sœur, ne travaille plus chez A.P.C., sa fille Camille en
est désormais chargée de l’image et de la communication : « Travailler en famille, pourquoi pas, résume
sobrement le boss, quand il y a des éléments qu’on
respecte. » Dans la tribu, il faudrait encore ajouter un
invité surprise, l’écrivain Guillaume Dustan, sulfureux agitateur des années sida, mort en 2005, qui
était son cousin du côté paternel. Si on redécouvre,
après des années d’anathème, la beauté de ses livres
– Dans ma chambre ou Nicolas Pages – beaucoup
s’étaient détournés de lui. Dans la Revue singulière,
en 2013, Jean Touitou lui rend hommage à sa manière, laconique et pudique, en publiant les derniers
e-mails de son cousin, qui conservent la trace d’une
relation à la dure. Dustan : « Je crois que le terme de
modasse peut t’avoir surpris et même irrité. » Deux
fortes têtes, amateurs de phrases qui font mal. Si les
sentiments s’expriment, ce n’est peut-être pas dans
les mots qu’il faut les chercher chez les Touitou.
Même pour définir leur style de vie, Jean préfère la
boutade : « Tout ce que j’entends dire sur la famille, c’est
que les réunions de Noël sont des psychodrames terribles,
alors je suis content de ne pas fêter Noël. » Même regard
interdit quand on pose la question à Judith, son
épouse « 100 % parisienne », qui travaille avec lui depuis 1996. On risque les mots de simplicité, exigence,
sobriété, comme chez A.P.C. : ça lui va. Quant à
l’exercice de ce portrait de famille : « Je ne vous dirai
pas tout ! » Sortie de Sciences Po puis d’une école de
commerce, « pour rassurer les parents », elle fait un
stage comme journaliste avec Ariel Wizman et
Edouard Baer avant de débuter chez A.P.C. Directrice
artistique de marque, elle mêle sur son compte Instagram souvenirs de vacances et photos de défilé :
« On partage ce qu’on a envie de partager. On ne met
jamais les choses intimes. Poster des photos de famille,
c’est normal, c’est très agréable, on est fier de ce que font
nos enfants, que le restaurant de Pierre marche, que Haydée ait réussi à faire un magazine. »
Les déjeuners du dimanche
Et quand elle dit « les enfants », il s’agit des trois,
même si les deux aînés ne sont pas à proprement
parler les siens. Une vraie famille recomposée, où la
règle est de respecter les territoires de chacun : « Avec
les enfants, on s’amuse bien. Mais je ne m’implique pas
dans leur vie. Et on n’a pas beaucoup d’habitudes. » Si
ce n’est les déjeuners du dimanche, à cinq quand tout
le monde est à Paris, « toujours dans le même restau »,
précise-t-elle. Et à trois, le soir, avec Lily : « On cuisine
à tour de rôle, le repas en famille c’est très important. »
Pour Lily, ses parents ont même créé en 2008 une
école maternelle, les Ateliers de la petite enfance,
dans le quartier du Luxembourg. Et la voilà qui rentre
du collège, en espadrilles et gros sweat jaune, le sourire immense malgré sa gêne de se faire interviewer.
Quel métier pourrait-elle envisager pour contrarier
au maximum ses parents ? On parierait sur présentatrice à BFMTV, tradeuse ou it girl. « Quelque chose que
je n’aime pas », répond-elle du tac au tac. Quant à être
une Touitou, elle n’y voit qu’un inconvénient : « A
l’école, les copains voudraient que je leur donne toute la
nouvelle collection. Mais ça ne marche pas comme ça. »
Elle aussi aimerait bien un peu de discrétion.
1. Ed. Phaidon. 2. Ed. Minerva.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Portfolio
156
Prostitution :
pourquoi ces hommes
payent pour du sexe
Ils s’appellent Marc, Francesco ou Raoul et choisissent des femmes qui se
prostituent pour assouvir un besoin physique, ou « parce qu’ils
n’arrivaient pas à draguer des meufs ». Deux ans après le vote d’une loi
pénalisant les clients, nous avons demandé à cinq hommes quelles
raisons les poussaient à payer pour avoir une relation sexuelle dans un
couloir ou une camionette. Leurs réponses sont crues, et pour nous,
ils ont accepté d’être photographiés, visage caché.
Par Elsa Guiol — Photos Cristina de Middel
I
l pourrait en parler pendant des heures, sans difficulté, ni
gêne ni pudeur. Pour lui c’est comme se faire masser le
genou, « aller aux putes » c’est d’une grande banalité. La
première fois, il avait 18 ans, c’était à Amsterdam. La fille
était derrière une vitrine, il ne se souvient pas trop de son visage :
« Je sais juste qu’elle avait l’air d’une fille de magazine, inaccessible. »
En revanche, il se rappelle précisément la montée d’adrénaline,
et comment il s’est senti en ressortant. A son retour à Paris, il
est allé au bois de Vincennes. « Je passais par là pour rentrer chez
moi, je me suis arrêté pour voir. » Il est monté dans une des camionnettes, 40 ou 50 € la passe. Il a recommencé. Nicolas a
aujourd’hui 33 ans, dit qu’il n’y va plus depuis un moment, ou
sur des « coups de tête », « j’ai assez de sexe à côté ».
Francesco, Tamba, Raoul et Marc ont, comme Nicolas, accepté
de poser devant la photographe Cristina de Middel et de raconter leur histoire, les raisons pour lesquelles ils ont une fois ou
régulièrement payé une femme pour un rapport sexuel. Employé
les services d’une femme qui se prostitue, aux mains d’un réseau
de proxénètes ou qui travaille seule, qui exerce dans la rue, dans
un couloir, un abri, un local à poubelle, au mieux dans un hôtel.
Ce client, qui est-il ? Il n’y a pas de profil type. Il y a celui qui va
voir les traditionnelles, les Nigérianes souvent très jeunes, les
Chinoises, les filles de l’Est… Il peut être âgé, jeune, aisé socialement ou pas du tout, porter une barbe de bûcheron ou un survêt’. Il peut être célibataire ou marié depuis des années, religieux
ou laïc. Il peut être chômeur, homme politique, de médias, com-
merçant, peintre en bâtiment. Un père qui emmène son fils…
Que cherche-il ? Une relation sexuelle qu’il ne pourrait pas obtenir sans payer ? Etre moins timide ? Assouvir des fantasmes ?
Détenir un pouvoir ? Nicolas (1) est musicien : « La première fois,
j’étais torché, j’étais incapable de draguer mais j’avais des envies
sexuelles. On se dit alors : “Ah ben, tiens, elle me propose ses services…
C’est aussi simple. La séduction, de toute façon, c’est du mensonge.
Là, ça n’implique rien de sentimental. » François, 33 ans, journaliste (2) : « La première fois, c’était avec des grands frères, c’était au
bois de Boulogne, je me suis fait faire une fellation. J’avais 16 ans. »
Tamba, 26 ans, sans profession, est arrivé du Mali en 2014 :
« J’avais besoin de femmes. » Redouan, 42 ans, cuisinier, divorcé,
y va deux fois par mois : « Je n’arrive pas à trouver de meufs qui me
conviennent. Je suis quelqu’un de bien, mais je suis timide, je n’arrive
pas à serrer une meuf. Comme s’il y avait un blocage. » Les hommes
que nous avons interrogés disent payer ou avoir payé entre 30
et 50 € pour une passe dans la rue, qui dure 20 à 30 minutes.
« En allant voir une prostituée, le client a l’assurance de satisfaire
sa propre virilité, décrypte Catherine Blanc psychanalyste et sexologue. Il sait qu’elle ne dira pas non puisqu’il la paie pour cela, c’est
ce qu’elle attend de lui. Il a alors l’impression de la satisfaire. La vie
en elle-même de la prostituée n’est pas un sujet pour lui. Elle est simplement la dépositaire d’un fantasme qui répond à son désir. Ce sont
des hommes très inquiets quant à leur valeur et leur valeur masculine
en particulier, qui ont toujours cet espoir d’être le préféré. » Et ils
sont peu nombreux à en parler sans difficulté.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRISTINA DE MIDDEL/MAGNUM PHOTOS
157
Francesco, 24 ans, cuisinier
« La première fois, j’avais 17 ans, et c’était en Alsace, dans un parc, avec une Africaine,
j’étais bourré. Au final ce n’était pas bien, nul, mauvais. Mais à cette époque j’étais
timide, je n’arrivais pas à draguer les meufs et j’ai eu un besoin physique. Aujourd’hui
je n’y vais plus. Je suis marié. Les femmes c’est gratuit. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
158
Raoul, 24 ans, barman
« La première fois, c’était à Bruxelles. Avec des amis, on était tous célibataires, on
faisait la fête, on habitait pas loin de la rue des prostituées. Et on a découvert les
vitrines. J’avais 18 ans. J’ai payé 50 €, puis les filles nous faisaient ça à 30 €, vu
qu’on passait tout le temps. J’ai arrêté quand je suis arrivé à Paris. Ici, ce sont des
réseaux de prostitution, les filles n’ont pas les mêmes conditions de vie. Ça m’a calmé. »
CRISTINA DE MIDDEL/MAGNUM PHOTOS
Portfolio
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
159
Tamba, 26 ans,
sans profession
« Au Mali, j’avais une
copine, plein de copines.
Ici je ne connaissais
personne, je parcourais
le 18e, il y a plein
de femmes là-bas, j’ai
dit : “J’ai besoin
de femmes.” J’ai discuté,
j’avais de l’argent
sur moi, on a consommé.
C’est comme ça. Ça c’est
passé trois fois. J’ai
rencontré des filles plus
sérieusement. Depuis ça,
j’ai arrêté. »
Nicolas, 33 ans, musicien
« Au quotidien, en tant
que mec, on doit
souvent, quand on ne sait
pas draguer – ce qui
n’est pas mon cas mais
qui l’était peut-être
avant –, entrer dans un
jeu, dans un personnage
pour plaire. Tandis que
là au moins c’est clair :
c’est un commerce. Je ne
comprends pas pourquoi on
a le droit de se faire
prendre en gang bang
dans un porno devant des
caméras – on te donne
même de l’argent pour
ça –, mais sans caméra
c’est interdit. C’est
absurde. Il faudrait
changer les mentalités.
C’est juste un échange. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Portfolio
160
Marc, 70 ans, travaille
dans le quartier Pigalle
depuis quarante ans
Face à l’objectif de Cristina de Middel, les hommes se sont cachés. On ne voit pas leurs visages, acte non assumé. Pas nécessairement parce qu’ils pourraient ressentir une quelconque gêne.
Mais parce que la France est devenue en 2016 le cinquième pays
européen (après la Suède, la Norvège, l’Islande et le RoyaumeUni) à sanctionner les clients. Le fait d’acheter une prestation
sexuelle est désormais pénalisé de 1 500 €, voire 3 750 € en cas
de récidive, avec inscription au casier judiciaire. Une peine éventuellement accompagnée d’une obligation de suivre un stage de
sensibilisation aux conditions de la prostitution. Alors les clients
sont discrets. « Et c’est un problème », soutient Irène Aboudaram,
coordinatrice générale à Médecins du Monde. L’ONG a enquêté sur l’impact de la loi contre le système prostitutionnel et rédigé le rapport Que pensent les travailleurs et les travailleuses
du sexe de la loi prostitution ? 88 % d’entre elles sont opposées
à la pénalisation, 78 % sont confrontées à la baisse de leurs revenus, et 42 % sont plus exposées aux violences depuis l’adoption
de la loi. Si les femmes et les hommes qui se prostituent ne
risquent plus d’être arrêtés pour racolage passif, les clients
doivent être pris en flagrant délit. « Du coup, la situation de ces
femmes et de ces hommes s’est aggravée. Il y a moins de clients dans
la rue, donc elles comme eux doivent rester plus longtemps pour en
trouver. Les clients, qui considèrent qu’ils prennent eux un risque,
négocient plus fortement la passe, imposent plus souvent le non-port
du préservatif. » D’où plus de risques de contamination et de
grossesse.
« Le sentiment, ça parasite le plaisir »
« La relation aux clients a changé », alerte Irène Aboudaram. Cela
n’a pas l’air d’inquiéter Nicolas : « De toute façon, je ne vais plus
voir les filles dans la rue. » Depuis avril 2016, selon le ministère
de l’Intérieur, 3 009 clients ont été arrêtés. « Mais ça ne veut pas
dire que la prostitution a disparu », reconnaît Irène Aboudaram.
Elle s’est déplacée. Sur internet. François : « Je vais voir des escorts.
Cinq fois par an. Entre 500 et 1 000 € la nuit. Mon éducation
sexuelle, c’est le porno. Le sentiment, ça parasite le plaisir. C’est une
façon de se concentrer sur son plaisir. Puis j’aime bien le porno où il
y a des bimbos ; du coup, je vais vers des femmes qui représentent ça
physiquement. » Combien, comme François, qui ne s’arrêtent
plus dans la rue ou dans un bois et ont opté pour un clic sur internet ? Difficile à quantifier exactement. « On a beaucoup dit que
les clients sont dans une misère sexuelle telle qu’ils ont besoin de
payer. Or c’est faux, insiste Grégoire Thery, porte-parole du mouvement du Nid, association qui milite depuis des années pour
la pénalisation du client. Ils sont plutôt dans une surconsommation
sexuelle. Ce sont des gens qui achètent l’anonymat, qui cherchent à
reproduire ce que la pornographie leur montre et qui n’osent pas le
demander à leur partenaire. » Quand ils en ont une ou un. Francesco, 24 ans, est cuisinier. Il ne se reconnaîtra peut-être pas
dans cette description. « La première fois, j’avais 17 ans, j’étais
bourré. Je suis passé devant, je me suis arrêté. C’était nul. Mais j’ai
recommencé. Ça m’a permis d’être moins timide, de me sentir plus
léger sexuellement. Aujourd’hui je suis marié. Je n’y vais plus. »
Il y a aussi des hommes qui tombent amoureux de ces femmes
à qui ils donnent de l’argent. Parfois, ils les aident même à sortir de la prostitution. « Ils peuvent être un intermédiaire, un relais
qui les accompagne vers la sortie », confirme Irène Aboudaram.
La loi prévoit désormais un accompagnement social pour les
femmes qui s’engagent à se sortir de la prostitution. Mais le budget alloué à ce dispositif a déjà baissé. En avril 2018, seule une
soixantaine de femmes qui se prostituent en avaient bénéficié.
1. Tous les prénoms ont été modifiés à la demande des
témoins. 2. La profession a été modifiée à la demande du
témoin.
CRISTINA DE MIDDEL/MAGNUM PHOTOS
« La première fois,
c’est quand ma femme
m’a quitté. C’était
dans un parking, et je
me suis fait coincer
par la police. C’était
il y a plus de trente
ans. C’était 50 francs.
Depuis je n’y vais plus,
c’est la vérité. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Didier Delmas
50 X 70 CM 100% COTON
EN VENTE ACTUELLEMENT
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Psychologie
162
1
Le pouvoir des larmes
Laquelle d’entre nous ne s’est jamais cachée dans les
toilettes pour ne pas pleurer aux yeux des autres ?
Naturelles et admises chez les enfants, les larmes
adultes sont ensuite refoulées socialement, mais aussi
dans l’intimité. Radiographie d’une vertueuse émotion.
Par Olivia Müller
2
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
163
1. Barack Obama lors
de son discours sur
les armes à feu le
5 janvier 2016.
2. Anna Karina dans
Vivre sa vie de
Jean-Luc Godard
(1962). 3. Catherine
Deneuve et Nino
Castelnuovo dans Les
parapluies de
cherbourg de Jacques
Demy (1964).
CARLOS BARRIA/REUTERS. SOLARIS DISTRIBUTION/M6 VIDÉO. CINÉ TAMARIS.
A
3
vant, Lila ne pleurait pas. Dès l’adolescence,
et jusqu’à ses 25 ans, elle se l’interdisait :
« Quand je sentais l’envie poindre, je me mordais la langue et ravalais mes larmes. Persuadée qu’il
fallait tenir bon », confie-t-elle. Aujourd’hui, cette
directrice de production âgée de 30 ans a appris à
laisser couler : « En grandissant, je n’ai pas eu le choix »,
admet-elle en riant. Dévastée par un chagrin d’amour,
elle connaît sa première crise de larmes. Après, elle
a eu « l’impression de planer, presque en extase ». Maintenant, Lila regrette et pleure quand elle le veut.
Naturelles et admises chez l’enfant, les larmes sont
parfois redoutables une fois atteint l’âge adulte. Elles
sont refoulées. Certaines larmes fascinent – ou
énervent ; en attestent l’engouement médiatique et
les clics frénétiques suscités par les larmes de Barack
Obama pendant son discours d’adieux ou les sanglots
de la journaliste américaine Rachel Maddow lorsqu’elle évoque à l’antenne le sujet des migrants. Mais
les autres, les nôtres, n’en restent pas moins un sujet
que nous n’abordons pas. D’autant que, dans une société obnubilée par le culte de la performance, fragilité et vulnérabilité n’ont pas toujours leur place. Si,
dans la vie privée, les larmes sont gênantes, au travail
elles sont bannies. Qui ne s’est pas caché dans des
toilettes afin de pleurer à l’abri de tous ? Au Japon, où
un habitant sur cinq serait en surmenage (1), des entreprises tentent d’inverser la tendance : elles proposent à leurs employées des stages pour réapprendre
à pleurer. Aux Etats-Unis, Jennifer Palmieri, excollaboratrice d’Obama, appelle les femmes à arrêter
d’encaisser au bureau. Son mantra : « Acquiesce moins
et pleure plus souvent. » Quelques mois plus tard, le
hashtag #IveCriedAtWork (« J’ai pleuré au travail »)
s’est déployé sur Twitter.
Evelyne Grossman (2), professeure de littérature à
l’université Paris Diderot, y voit même une subtile
« arme politique ». Instrument de connaissance de soi
et des autres, elle nous forcerait à penser le monde
et à affronter les difficultés. « Les larmes sont un don.
Souvent les pleurs, après l’erreur ou l’abandon, Raniment
nos forces brisées », écrivait déjà Victor Hugo (3).
Les larmes, savante composition d’eau salée et de
corps gras fabriqués par nos glandes lacrymales, ont
d’abord une fonction physiologique et immunologique. « Barrière naturelle mécanique, elles empêchent
l’œil d’être abîmé par l’air, la poussière et les bactéries »,
explique David Schapiro, chirurgien ophtalmologiste
spécialiste du larmoiement et des paupières. A la différence des larmes basales (qui protègent l’œil en
permanence) et des larmes dites réflexes (qui envahissent les yeux au contact d’un moucheron ou lorsqu’on épluche un oignon), les larmes émotionnelles
apaisent. Nettoyé par ses larmes, le corps est dénoué
de ses tensions. Dotées d’une fonction cathartique,
elles agissent comme un régulateur. Rien d’étonnant,
alors, à ce que l’on puisse exploser de rire après avoir
éclaté en sanglots ou prendre plaisir à regarder un
bon mélodrame tire larmes. L’élimination des protéines et des hormones contenues dans les larmes en
fait un calmant naturel qui détend et répare. Reste,
aujourd’hui, un vide scientifique : « Pourquoi l’homme
pleure-t-il en réaction à une émotion ? Pourquoi le cerveau s’est-il mis à développer des fibres nerveuses qui
ordonnent à la glande lacrymale de fabriquer des
larmes ? Personne n’est en mesure de l’expliquer », souligne le Dr Schapiro. « C’est tellement mystérieux, le
pays des larmes », annonçait déjà le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry.
Lou, 30 ans, chef costumière, touchée par un syn-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Psychologie
drome prémenstruel éreintant, se laisse souvent submerger par de grandes crises de larmes. « Quand
j’écoute une émission de radio ou que je regarde ma fille…
Dans ces moments-là, les larmes me secouent physiquement. Après coup, je me sens épuisée, mais aussi plus
forte. » Alors même qu’elle s’excuse à chaque fois,
« parce qu’on a toujours honte de pleurer, même devant
quelqu’un qu’on aime », Katya, 38 ans, infirmière, remarque que dès qu’elle exprime sa fragilité « ça crée
un lien et une connexion forte ».
La contagion des émotions
Quoi de plus humain, finalement, que de pleurer. Ni
les robots, ni les animaux (pas même les crocodiles)
ne versent de larmes. Pour mieux comprendre ce
phénomène, des chercheurs américains ont tenté de
mesurer la quantité et la fréquence de nos larmes :
l’âge aurait une incidence (leur production baisse de
40 % à partir de 65 ans et de 70 % vers 80 ans), elles
connaîtraient des pics en fin de journée, entre 19 et
22 heures, et les femmes pleureraient cinq fois plus
que les hommes. En cause, l’impact de la testostérone
sur certains neurotransmetteurs qui inhiberaient les
larmes. Là où les femmes pleurent pour évacuer les
tensions, les hommes ont recours à la colère. Résultat
d’une injonction à la maîtrise de soi et de diktats
culturels et éducatifs persistants ?
L’historienne Anne Vincent-Buffault (4) observe que
« les modèles de virilité populaires restent très marqués
par le fait que les hommes doivent rester impassibles ».
Au XVIIIe siècle, la comédie larmoyante était à l’honneur rappelle-t-elle. L’exaltation de la sensibilité prévalant, un homme qui ne pleurait pas ne pouvait être
un gentilhomme. Apparu avec l’industrialisation et
renforcés dans l’après-guerre, le contrôle de l’ethos
(le comportement) a peu à peu pris le pas. Les larmes
se privatisent et, dans un espace public devenu
concurrentiel, les hommes sont interdits d’exprimer
leur fragilité. Au XXe siècle, les larmes se sont résolument transformées en « un liquide non-noble » conclut
l’historienne. Aujourd’hui, rien ne permet concrètement de prouver que l’on pleurerait moins côté masculin. Hommes et femmes, tous fondent en larmes,
et le besoin de pleurer est peu sensible au genre.
D’autant que physiologiquement, la quantité de
164
“Les larmes me secouent
physiquement. Après,
je me sens épuisée, mais
aussi plus forte.”
Lou, chef costumière
larmes fabriquée par les hommes est la même que
pour les femmes rappelle le Dr Schapiro.
En attendant, les clichés perdurent. Au cinéma, les
femmes restent des pleureuses fragiles, tandis que
les hommes n’ont au mieux qu’une larme à l’œil, qui
ne coule pas. Il n’y a qu’en politique que la tendance
s’inverse : lorsque Barack Obama laisse échapper
quelques larmes, il bénéficie toujours d’une popularité croissante, alors qu’en pleurant Hillary Clinton
aurait, elle, pris le risque de ruiner sa carrière. Quant
à Simone Veil, elle aurait essuyé une larme, la nuit
du 26 novembre 1974, en réaction aux violentes attaques dont elle fut l’objet lors des débats parlementaires sur la légalisation de l’avortement. Cette image
reprise pendant des années est ancrée dans les mémoires ; pourtant, l’intéressée a expliqué et répété
qu’elle n’avait pas pleuré, qu’elle était simplement
épuisée, soulignant au passage le sexisme ambiant
qui conduit à ramener les femmes à leur faiblesse.
Enfin, se laisser pleurer n’est pas tout. Comment sont
accueillies les larmes des autres ? Katell, 51 ans, commerçante, l’admet : « La larme à l’œil, ça intrigue, mais
quelqu’un qui pleure à chaudes larmes, c’est gênant. »
Pourtant, la réaction s’impose d’elle-même, expliquet-elle : « C’est comme quand un enfant pleure, on ne le
laisse pas hurler. Devant quelqu’un qui éclate en sanglots,
tu ne peux pas faire comme si de rien n’était. Ça t’implique. » Simplement, « on n’est pas toujours sûre d’avoir
les ressources en soi pour rassurer et calmer. » Et consoler.
1.Source : livre blanc gouvernemental, 2016.
2. Auteure d’Eloge de l’hypersensible,
éd. de Minuit. 3. Dans le poème Oh pourquoi
te cacher ?, recueil Les feuilles d’automne,
éd. Le Livre de Poche. 4. Auteure d’Histoire
des larmes, éd. Petite Bibliothèque Payot.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Chronique
166
UN HOMME EST UNE FEMME COMME LES AUTRES
Un heureux évènement
Par Nicolas Rey
Papa ! Tu vas être papa ! L’appartement, pour commencer.
Ta femme souffre. Les contractions. Les fameuses contractions. Tu transpires. Tu as une fiche bristol avec quatre numéros d’ambulances, tu téléphones, les trois premiers
numéros ne répondent pas. Le dernier numéro décroche et
t’informe qu’il est en vacances depuis hier, tu articules :
« Monsieur, ne raccrochez surtout pas, s’il vous plaît, j’ai besoin
de votre aide, il me faut un numéro efficace, vous comprenez ?
J’ai besoin d’un numéro sûr, d’une grosse estafette avec une croix
bleue et deux types en blouse blanche qui en sortent. » Le type
te file un numéro.
Le hall de la maternité. Aucun problème.
Bonsoir, madame, oui, c’est pour cette
nuit, toutes les cinq minutes, madame.
Blouse bleue, charlotte, chaussons… tu enfiles tout ça. Très vite, beaucoup trop vite
à ton goût, ta douce est dans un sale état.
Une sage-femme de 12 ans 1/2 tente de
soulager la douleur de ta moitié en lui donnant de l’oxygène. Tu arrives à lui articuler
à l’oreille sans la bouffer tout entière : « Mais faites-lui une
piqûre de morphine, faites-lui fumer de l’opium, faites-lui une
péridurale de la tête aux pieds ! » « Impossible, te rétorque la
conne, il faut attendre l’arrivée du médecin accoucheur. »
On te file un vaporisateur d’eau minérale pour rafraîchir le
front de ta femme. Après chaque poussée, tu dois trouver
quelque chose à dire. Alors tu deviens le Philippe Lucas de
ta femme. Un Philippe Lucas en beaucoup plus sympathique.
Entre deux cahots, tu articules : « C’est bien, on avance, respire, retrouve des forces, accroche-toi, mon amour, c’est bientôt
fini, je te jure que c’est bientôt fini, voilà, ne t’inquiète pas, ça
recommence, pousse, mon amour, pousse, je ne te quitte pas, je
ne lâche pas l’affaire, je suis avec toi, tu veux un peu de vaporisateur ? D’accord, je ne prononcerai plus jamais le mot vaporisateur de toute ma vie. »
La suite fut un long hurlement plein de sang, de bruit et de
fureur. Une fois les premiers pleurs de ton fils sur les seins
de ta femme, tu es descendu pour prévenir la famille. En
remontant, tu passes devant une pièce emplie de chiards en
couveuse. Tu t’arrêtes.
Là, chaque nourrisson se trouve dans un
aquarium avec une petite porte, comme
pour nourrir les oiseaux. Ils hurlent tous.
Tu t’approches de ton gosse, parce que,
aussi étrange que cela puisse paraître, tu
as reconnu ses pleurs parmi ceux de tous
les autres. Et tu le regardes. Une infirmière
te dit alors : « Vous pouvez lui toucher le
ventre et lui parler. Il connaît déjà votre voix,
ça le calmera. » Tu lui murmures : « Bonjour,
Simon, Je m’appelle Nicolas. Je suis ton papa, en fait. C’est normal que tu dégustes parce que l’accouchement a ressemblé à un
affrontement de pitbulls en plein carnage de viande fraîche.
Mais vous avez assuré, ta mère et toi. Tu es courageux comme
ta mère, mon pote, ça va aller, je te jure que ça va aller, ça va
aller de mieux en mieux. »
Ton fils s’est endormi assez rapidement, et les larmes ont
changé de camp. Et à cet instant précis, oui, je dis bien à cet
instant précis, lorsque les larmes changent de camp, on peut
dire que l’homme est une femme comme toutes les autres.
CHRISTOPHE URBAIN.
« Mais faites-lui une
piqûre de morphine,
faites-lui fumer
de l’opium, faites-lui
une péridurale de la
tête aux pieds ! »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
€50
ABONNEZ-VOUS
/numéro
à
SEULEMENT
et recevez
le duo de soin
EAU MICELLAIRE
DÉMAQUILLANTE
Nettoie et démaquille en un seul geste
le visage et les yeux, même les plus sensibles.
Hydratée et apaisée, la peau
est nette, douce et confortable.
Valeur: 13,90€
VINOPERFECT
CRÈME DE NUIT
PEAU NEUVE
Stimule le renouvellement cellulaire pour
affiner les pores, corriger les tâches et
les imperfections. Au réveil, la peau est lisse,
uniforme et lumineuse, le teint est frais et
reposé.
+ D’ACTU, + DE TENDANCES
+ DE MODE, + DE BEAUTÉ
Valeur: 25,20€
BULLETIN
D’ABONNEMENT
Par Internet
www.magazines.fr/marieclaire
Par Téléphone
01 84 888 222
797CAU
(prix d’un appel local)
Code express :
SANS AFFRANCHISSEMENT
OUI, je profite de cette offre d’abonnement et je m’abonne à Marie
³Je laisse mon numéro de téléphone
et mon email pour le suivi de mon abonnement :
R
Claire pour 2 ans. Je recevrai mes produits Caudalie. Je choisis :
RLe règlement en une seule fois
RMme
RM.
CB soit 1,50€/mois pendant 24 mois.
Je certifie que la date de validité de ma CB
est supérieure à 24 mois.
Prénom :
E97DL
(paiement comptant par chèque ou CB).
Tél. :
RLe règlement mensuel par prélèvement sur ma
E97DD
soit 36€
Par courrier en retournant ce bulletin avec votre règlement à
Marie Claire - Service abonnements
Libre réponse 92467 - 93 509 Pantin Cedex
E-mail :
MON RÉGLEMENT
RPar chèque libellé à l’ordre de Marie Claire (Paiement comptant)
R Par carte bancaire (Paiement comptant ou prélèvement mensuel)
N°
Nom
Expire fin
Adresse
Code postal
Cryptogramme
3 derniers
chiffres au dos
de ma carte
Date et signature obligatoires :
Ville
R J’accepte de recevoir les offres des partenaires de Marie claire
*Offre valable 3 mois en France métropolitaine. Pour l’étranger, veuillez nous consulter. Vous pouvez acheter séparément le magazine Marie Claire à son prix de vente au numéro + 2,50€ de frais de port. Offrez-vous L’Eau micellaire démaquillante pour 13,90€ +5€ de frais de port ainsi que La crème de nuit peau neuve pour 25,20€ + 5€ de
frais de port. Vous recevrez le premier numéro de votre abonnement dans un délai de 3 à 4 semaines à compter de la réception de votre règlement ainsi que vos articles dans la limite des stocks disponibles. Le cas échéant, un produit d’une valeur équivalente ou supérieure vous sera proposé. Les informations qui vous sont demandées sont destinées à
la société marie claire album SA. Elles sont collectées et utilisées à des fins de traitement de votre abonnement. Le cas échéant, votre adresse mail sera utilisée pour suivre votre abonnement et vous envoyer les communications dont vous bénéficiez en tant qu’abonné. En application de la règlementation applicable, vous disposez des droits d’accès, de
rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitement. Pour exercer vos droits, veuillez contacter le Groupe Marie Claire (GMC) par mail à dpo-mc@gmc.tm.fr ou par courrier à Groupe Marie Claire-DPO - 10, boulevard des frères Voisin - 92130 Issy Les Moulineaux, en justifiant de votre identité.
Vos données postales sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux. Si vous ne le souhaitez pas, merci de cocher cette case ou de nous en informer à l’adresse ci-dessus. Pour toute information complémentaire, consulter notre Politique de Confidentialité sur le site www.magazines.fr.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Moi lectrice
169
Je n’arrive pas
à m’attacher
Isabelle n’a jamais éprouvé de sentiments pour un
homme. Une situation pesante. A 34 ans, elle
se sent gelée affectivement, mais rêve d’avoir des
enfants. Et considère qu’il lui sera indispensable
de réussir à aimer le futur père…
Propos recueillis par Sophie Nguyen — Illustrations Mügluck
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Moi lectrice
170
D
epuis le lycée, rien n’a changé : quand je
parle avec mes copines et qu’on se raconte
nos histoires d’amour, j’ai l’impression de
venir d’une autre planète, d’être une
alien. Surtout quand il s’agit de rupture ou d’infidélités. Par exemple, je ne comprends pas qu’on
puisse se mettre dans des états extrêmes parce que
notre grand amour nous quitte ou s’il va voir ailleurs.
C’est la vie, c’est banal, c’est un moment désagréable
à passer mais, personnellement, je trouverais bien
plus douloureux d’être licenciée ou de devoir déposer
le bilan de mon entreprise. De la même manière, je
ne comprends pas que l’on s’arrête de vivre, qu’on
devienne obsédé par quelqu’un dont l’absence ne
nous a pas empêché de vivre de bien jolies histoires.
J’en ai moi-même vécu une de trois ans, on est resté
amis. Arthur avait été très bien accueilli par ma famille, mes parents le trouvaient formidable, sympa,
fiable. C’est même parce qu’il était bien intégré dans
ma famille, apprécié, que ça a duré autant, je pense.
Le problème c’était moi : je l’aimais bien et c’est tout.
Spectatrice de ma vie
Quand j’étais quittée – ça m’est arrivé, comme à tout
le monde –, c’est mon amour-propre qui était touché,
pas mon cœur. Il me suffisait de passer un week-end
chez mes parents à me faire chouchouter pour que je
reparte du bon pied. Je ne me suis jamais attachée en
profondeur à quelqu’un en dehors de ma famille.
Jamais. Même quand je suis bien avec un homme,
c’est un peu comme si j’étais spectatrice de ma vie :
je ne me sens pas vraiment partie prenante. Je suis
comme gelée affectivement. J’en ai vraiment pris
conscience il y a dix mois, à la naissance de mon
neveu et filleul, Solal. Etre tante c’est génial, mais ça
ne me suffit pas. Cela faisait un an que je pensais
sérieusement à fonder une famille, c’est mon idéal
depuis toujours. Le problème c’est que je veux aimer
vraiment, intensément et profondément le père de
mes enfants. Deux de mes ex auraient fait d’excellents pères. Mais ce que je ressentais pour eux n’est
jamais allé au-delà du désir physique et d’une certaine tendresse. Ils entrent dans ma vie comme ils en
sortent, sans laisser de traces.
J’ai réalisé en y réfléchissant que c’était un peu la
même chose avec mes amies : si demain elles sortaient de ma vie, si on se brouillait, ça ne me touche-
rait pas vraiment, pas en profondeur. Mes sentiments
pour elles n’ont rien de comparable avec ceux que j’ai
pour mes cousines. Ça me culpabilise et ça commence à m’inquiéter. J’en ai souvent parlé à Gabrielle,
la mère de Solal, qui me dit que c’est parce que je suis
entière, idéaliste et que je mets la barre trop haut.
C’est vrai que je suis exigeante, mais ça n’explique
pas tout. En réalité, il n’y a que pour ma famille que
j’ai de vrais sentiments, profonds et forts. Est-ce que
je n’ai pas été trop aimée, trop choyée par mes parents
depuis ma naissance ? Est-ce que cette quantité
d’amour que je reçois encore, cette joie de vivre qu’ils
font rayonner autour d’eux me rassasie tant que je
n’ai pas besoin des autres ? Un psychiatre m’en dirait
peut-être plus, mais je n’ai pas envie de consulter. Au
fond, j’ai peur de me sentir ridicule en parlant de ma
super-famille. C’est pourtant la vérité. On est un clan,
soudé, solidaire, joyeux. On rigole bien tous ensemble et on tient trop les uns aux autres pour se
maltraiter, comme je l’entends autour de moi dans
les autres familles. Ma mère et sa sœur sont très
proches, fusionnelles, mon père et son frère aîné ont
le même lien. Beaux-frères et belles-sœurs, cousines
et cousins, tout le monde s’entend avec tout le
monde. Nous avons nos codes, nos rites, et ça nous
va très bien. Chez nous il n’y a jamais eu de cris, jamais de mots blessants. On pouvait tout dire, tout se
dire, sans peur d’être puni ou mal jugé. Que de copines ont passé des soirées à être réconfortées par
ma mère… Encore aujourd’hui, lorsque je vais passer
un week-end à la maison, c’est le paradis. Il y a toujours des amis qui viennent dîner ou déjeuner, ça rit,
ça chante, mon père joue de la guitare. L’été, ce sont
des repas interminables dans le jardin, des fêtes improvisées, toutes les générations se mélangent.
Je vais aggraver mon cas en disant que mes parents,
forment pour moi le couple idéal. Ils sont toujours
amoureux, ils s’admirent mutuellement, ils sont positifs, généreux. C’est l’histoire d’une grande passion.
Ma mère vient d’une famille bourgeoise de Lyon, et
mon père est le fils d’un peintre en bâtiment qui a
créé avec succès sa propre affaire. Ils étaient si beaux,
tellement faits l’un pour l’autre – maman, une grande
brune magnifique, et papa, avec ses yeux gris, son
allure si british – que mes grands-parents maternels,
qui n’y étaient pas favorables au départ, ont été embarqués par leur histoire. Les comédies romantiques
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PRO
0% PARABEN
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Moi lectrice
172
m’ont toujours moins fait rêver que l’histoire de mes
parents. Ma mère m’a toujours dit que, certes, leur
couple avait connu des crises – je la crois, mais je n’en
ai aucun souvenir –, mais, à la différence d’autres
couples, leur désir de poursuivre la route ensemble
l’a toujours emporté. Je veux aimer mon futur compagnon comme ma mère aime mon père. J’ai pas mal
vécu par procuration, mais tout cela fait partie de
moi, je ne peux et ne veux pas l’effacer.
La thérapie d’une pauvre fille trop aimée
Alors que pourrais-je bien dire à un psychanalyste ?
Que je m’éclate dans mon travail, que j’ai de supercopines, que tout va bien… si ce n’est que mon thermostat affectif ne monte que jusqu’à tiède. Je ne me
vois pas raconter tout ça. Ou je pourrais lui confier
que mon angoisse, ma peur, une peur panique qui me
réveille la nuit, c’est le possible décès d’un membre
de ma famille. Pour l’instant, tout le monde va bien,
j’ai encore mes quatre grands-parents. La thérapie
d’une pauvre fille trop aimée, c’est ridicule, non ?
Je vois un homme depuis un mois. Il est charmant,
séduisant, sous la couette tout se passe bien, mais
bon… Je vais attendre, nous donner une chance. Mais
que faire si rien ne se déclenche en moi ? Je n’ai pas
envie de perdre mon temps et d’en faire perdre à
autrui. Le pire, c’est que ma tiédeur attise leur désir.
Je suis si peu possessive qu’ils doivent se dire qu’avec
moi ils auront la paix. J’ai l’impression d’être piégée
dans quelque chose d’absurde, d’insoluble. Je n’arrête
pas de me poser des questions sur moi. J’en ai parlé
avec ma mère. Elle m’a dit que j’idéalisais certainement trop le sentiment amoureux. Elle a aussi
ajouté qu’il se pouvait que je n’aie pas encore rencontré le bon. Elle m’a rappelé qu’avant de tomber amoureuse de mon père elle avait été quasi fiancée à un
« ingénieur fade comme un navet ». Elle a peut-être
raison. Au fond de moi, je sens qu’il y a autre chose,
un blocage, une indifférence. Une amie m’a demandé si je refusais inconsciemment d’aimer et de fonder
une famille pour ne pas, en devenant mère, perdre
ma place de fille chérie adorée. Je ne le crois pas. Ce
qui est sûr, c’est que je ne me mettrais pas en couple
pour avoir un enfant avec un homme pour qui je
n’éprouverais pas de sentiments forts, j’aurais l’impression de former une famille de pacotille. Je préfère
encore faire un enfant toute seule ; cela me semble
beaucoup plus honnête même si, à première vue, ça
peut sembler plus égoïste.
Vous souhaitez raconter votre histoire ? Envoyez-nous un
résumé par e-mail. Contact : cgoldberger@gmc.tm.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Night Fever
BOX
ÉDITION LIMITÉE
Photos non contractuelles. * hors frais de port. Correspondant aux frais de gestion et de conditionnement. Offre valable dans la limite des stocks disponibles sur sotrendoo.com
€90*
44
valeur de la box 253,50
€
MODE & LIFESTYLE
9 produits FULL SIZE
1
2
3
4&5
6
7
8
Votre jolie box pour une soirée pétillante!
9
1 LANCASTER - Pochette Air 8’ en cuir - Distribué de façon aléatoire : champagne, rouge ou noir - Pochette : 26 × 16.50 × 0.50 cm, Bandoulière : 116 cm - 59 €
2 CHAMPAGNE PALMER & CO - Demi Bouteille de Champagne Brut Réserve - 37,5cl - 18,50 €
3 GERBE - Collant noir Sunlight 15 - Taille 3, peut s’adapter aux différentes morphologies du 36 au 42 - 32,50 €
4 & 5 HABITAT - Lot de 6 photophores Varick en verre trempé doré - 6cm - 8,50 € et 12 bougies Pure senteur fleur de vanille - 12g - 3,50 €
6 AGATHA - Bracelet ou boucles d’oreilles - Distribué de façon aléatoire - 35 €
7 MIMESIS - Lait de Parfum L’été Indien - Parfume et protège les cheveux - 50ml - 35 € 8 MARIA NILA - Finishing Spray - Spray Coiffant - 100ml - 15 €
9 MI-RÊ COSMETICS - Dual Contour Nova 2 en 1 - Blush & Highlighter Nacré - 7g + 4g - 46,50 €
l’e-shop
En exclusivité sur
et par téléphone au 01 84 88 43 42 du lundi au vendredi de 9h à 18h
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le nouveau nom d’Eco-Emballages et Ecofolio
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tous
les jours, plus
de mode sur
marieclaire.fr/
mode
Smoking / no smoking
Mode
Il se réinvente en
longueurs et volumes pour le jour. Et crée de nouvelles
silhouettes épurées et douces autour de la chemise blanche.
Photo Elina Kechicheva — Réalisation Anne-Sophie Thomas
Manteau en cachemire et chemise en soie Giorgio’s Giorgio Armani.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Smoking / no smoking
Dans l’aube se levant sur les
plages d’Etretat, les costumes se
réinventent autour de la chemise,
jouant avec les longueurs pour
s’extraire de l’univers de la nuit.
Photos Elina Kechicheva — Réalisation
Anne-Sophie Thomas
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau en
satin Nine PM
by BA&SH,
chemise en
coton Maison
Margiela, pull
en cachemire
Majestic
Filatures, jean
en denim Acne
Studios.
Ceinture en cuir
Y’s, derbys en
cuir Weston.
A gauche
Manteau en
cachemire et
chemise en soie
Giorgio’s
Giorgio Armani,
pantalon en
laine Margaret
Howell.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
A gauche et à
droite
Veste en velours
et pantalon en
laine
Balenciaga,
chemise en
coton Figaret,
pull en
cachemire
Kujten
Cachemire.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste et pantalon en tweed Chanel, chemise en coton
Shiatzy Chen. Chaussettes en coton Falke, derbys en
cuir Adieu.
A gauche
Chemise en coton Figaret, pull en cachemire Kujten
Cachemire, pantalon en laine mélangée Maison
Margiela. Bretelles en soie Charvet, derbys Adieu.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste en laine
Lemaire,
chemise en
coton Charvet,
T-shirt en coton
Petit Bateau,
pantalon en
laine et soie
Tara Jarmon.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste en laine Loewe, chemise en coton Y’s, pull
en cachemire Kujten Cachemire, pantalon et chaussures
en cuir 3.1 Phillip Lim. Ceinture en coton Charvet.
A droite
Chemises en coton Figaret, Gérard Darel, Shiatzy
Chen, Pablo, Charvet.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau en laine Paul Smith, chemise en coton
Charvet, pull en cachemire Kujten Cachemire.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Trench en toile de coton Y’s, chemise en coton Charvet,
pull col roulé en cachemire Kujten Cachemire.
A droite
Veste en laine mélangée Carmen March, pull en
cachemire Tara Jarmon, pantalon en laine Loewe.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste et
pantalon en
laine Jil Sander,
chemise en
coton Victoria
Victoria
Beckham, pull
en cachemire
Majestic
Filatures.
Derbys en cuir
Adieu.
A droite
Veste en laine et
soie Louis
Vuitton, blouse
en soie Haider
Ackermann,
jean en denim
Levi’s. Ceinture
en cuir Y’s.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe bustier en drap
de laine Ann
Demeulemeester,
chemise en coton Jil
Sander, pull en
cachemire Kujten
Cachemire,
pantalon en laine 3.1
Phillip Lim.
A droite
Veste en laine
Versace, chemise en
coton Shiatzy Chen,
jean en denim Acne
Studios.
Chaussettes en
coton Falke, derbys
en cuir Weston.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Assistante Agathe
Gire. Mannequin
Maud Welzen/
Paparazzi Models.
Casting Rama.
Coiffure Yoann
Fernandez/Open
Talent Paris avec les
produits
Moroccanoil.
Maquillage Saloi
Jeddi/Open Talent
Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Fleur de Lune
Extraites des collections Croisière, ces silhouettes, points d’équilibre entre
les deux saisons, composent des alliances en noir et blanc puissamment
évocatrices entre histoire et modernité.
Photos Tom Cattanach — Réalisation Axelle Cornaille
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe en crêpe
de soie et
escarpins en
cuir Gucci.
Chapeau en
maille de coton
Louis Vuitton,
collant Le
Bourget.
A gauche
Pull en laine
et jupe en
mousseline
Prada.
Collerette
Sommier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteaux en
piqué de laine
et pantalon en
laine Hermès.
Chaussures en
cuir MM6
Maison
Margiela.
A droite
Blouse et
pantalon en
coton MM6
Maison
Margiela.
Chapeau en
maille de coton
Louis Vuitton.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste et
pantalon en
laine, chemise
en popeline de
coton Givenchy.
Chaussures en
cuir MM6
Maison
Margiela.
A droite
Chemise en
coton brodé
Fendi.
Collerette en
tulle Sommier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Combinaison
en lin et soie,
et chapeau en
maille de coton
Louis Vuitton.
A gauche
Veste et jupe en
laine, chemise
en coton et
jupon en tulle
Dior. Nœud
papillon en soie
Charvet.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau 3D en
laine et blouse
en soie
Balenciaga.
A gauche
Cape en laine
et cachemire,
et pantalon en
laine vierge Max
Mara, blouse
en soie
Zimmermann.
Col Sommier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Blouse en soie
Giorgio Armani.
A gauche
Veste, cardigan
et jupe en
coton Chanel.
Chapeau
en maille de
coton Louis
Vuitton, collant
Le Bourget.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Blouse et jupe
en coton
A.W.A.K.E.
Chaussures
en cuir MM6
Maison
Margiela.
A droite
Blouse en
dentelle et jean
en denim Saint
Laurent par
Anthony
Vaccarello.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste en laine mélangée VERSACE Pull
en cachemire BARRIE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Blouse et jupe
en coton
Michael Kors
Collection. Col
Sommier,
ceinture en soie
Charvet,
chaussures
en cuir MM6
Maison
Margiela.
A gauche
Veste en laine
mélangée
Versace, pull
en cachemire
Barrie.
Assistante
Agathe Gire.
Mannequin
Agnes Abma/
Supreme
Management.
Casting Rama.
Coiffure Kazue
Deki/Calliste
Agency.
Maquillage Saloi
Jeddi/Open
Talent Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mode appliquée
210
Comment et
avec quelles
pièces assortir
au quotidien les
vêtements de
grand froid. Qui,
de la doudoune
aux baskets,
descendent tout
schuss des défilés
de la saison.
Photos Nadine Ottawa —
Réalisation Axelle Cornaille
Le froid urbain
Doudoune en
polyamide K-Way,
499 €, coupe-vent en
nylon Y-3, 600 €,
pantalon en viscose
Sud Express, 75 €.
Sac en cuir Maison
Margiela, 1 790 €,
chaussettes en coton
Nike, 12 € les trois
paires, baskets en
polyamide Mellow
Yellow, 89 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
211
1
2
3
4
Les lunettes masque
et le bonnet
1. Masque Chanel, 500 €, bonnet en cachemire Uniqlo, 30 €. 2. Masque
Moncler, 330 €, bonnet en cachemire A.P.C., 80 €. 3. Masque Julbo,
139 €, bonnet en laine Benetton, 18 €. 4. Masque Rossignol, 60 €, bonnet
en laine Paco Rabanne, 120 €.
Indispensables en montagne, ces deux
accessoires se détournent hors des pistes.
Sur toutes les photos Pull en cachemire Mansur Gavriel, 1 425 €, col roulé
en laine Bella Jones, 165 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mode appliquée
212
Les grosses baskets
Semelles profilées, matières techniques…
Malgré leur volume, elles restent légères.
1. Baskets en cuir Maje, 245 €. 2. Baskets en mesh et nylon
Balenciaga, 650 €. 3. Baskets en cuir et polyester Eram,
59 €. 4. Baskets en polyester Sandro, 295 €.
1
2
3
4
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La doudoune et
la jupe matelassées
213
Le tissu capitonné
offre de multiples
variantes, que l’on
peut combiner,
comme ce blouson
court et cette jupe
asymétrique.
Doudounes en
polyamide Un
Jour Ailleurs,
149 € l’une,
sweat en coton
et chaussettes en
laine Acne
Studios, 350 €
et 130 €, jupe en
nylon Kolor,
784 €, leggings
en polyester
Nike, 45 €.
Baskets en
néoprène et cuir
Givenchy, 650 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mode appliquée
214
La doudoune
cape
Sans manches et
ultra-volumineuse,
elle donne de l’allure
à un look trekking.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
215
La parka et
les cuissardes
sneakers
En conjuguant
longueur et hauteur,
elles composent une
silhouette longiligne
et dynamique.
Anorak en polyester
High, 790 €, parka en
polyester Dawei,
899 €, col en laine
mélangée Sportmax,
425 €. Cuissardessneakers en
polyamide Stella
McCartney, 595 €.
Page de gauche
Doudoune en
polyamide Bimba
y Lola, 320 €,
manteau en coton et
peau lainée Army by
Yves Salomon,
2 200 €, body en
coton stretch
Wolford, 160 €,
leggings en
cachemire Kujten
Cachemire, 175 €.
Boucles d’oreilles en
métal et résine
Balenciaga, 595 €,
chaussettes en
mohair Laurence
Bras, 85 €, baskets
en cuir Maison
Margiela, 870 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mode appliquée
216
Pull oversize en laine
et alpaga Stella
McCartney, 995 €,
col roulé en viscose
et polyester Sandro,
195 €, combinaison
en polyester
Napapijri, 349 €,
doudoune en
polyamide Uniqlo,
179 €. Boucles
d’oreilles en vermeil
Ambush, 218 €, boots
en cuir Byredo,
650 €.
Mannequin Bobbi
Ward/Premium
Models. Casting
Rama. Coiffure
Shuhei Nishimura/
Open Talent Paris.
Maquillage Phophie
Mathias/Open Talent
Paris.
La combinaison
de ski avec
un pull
extra-large
La pièce iconique
des pistes se glisse
presque incognito
sous une grosse maille
confortable.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
2
3
4
5
6
La doudoune noire
ou blanche
En la choisissant dans l’une
de ces deux teintes, on révèle
son capital urbain.
1. Doudoune sans manches en polyamide et cuir Aeronautica Militare, 527 €. Doudoune à
capuche en polyester Mango, 90 €. 2. Doudoune en nylon Tibi, 548 €. 3. Doudoune en
polyamide Sandro, 495 €. Echarpe en nylon Acne Studios, 270 €. 4. Doudoune en polyester
Best Mountain, 90 €. Echarpe en nylon Acne Studios, 270 €. 5. Doudoune en nylon Herno,
500 €. 6. Doudoune en polyester Benetton, 100 €.
Sur toutes les photos Col roulé en laine Sportmax, 545 €, combinaison en velours Chanel,
2 850 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mode appliquée
News
218
Réalisation Axelle Cornaille
Pétales de diamants
Fiorever, la nouvelle
collection de bijoux en
diamants de Bulgari,
allie la fraîcheur de
la fleur à l’éternité
du diamant. Une fleur
retravaillée, qui
puiserait ses racines
dans l’Antiquité
– fresques de la Villa
Livia, sculptures du
Palais Massimo et
mosaïques du mausolée
de Santa Costanza…
bulgari.com
Australes et sculpturales
De Sydney, en Australie, Valet Studio édite des
barrettes (mais aussi des boucles d’oreilles) en
résine façon marbre, écaille de tortue, ambre,
obsidienne… Et prend la couleur et les formes comme
base de réflexion pour ses créations sculpturales.
valetstudio.com
Ligne cachemire
C’est sur les monts Alashan, en
Mongolie Intérieure, qu’est née
il y a dix ans l’épopée du Baby
Cashmere Loro Piana. Prélevée en
juin sur des chevreaux Capra Hircus
de moins de 1 an (30 g sur
chacun), la fibre résistante et
chaude est travaillée dans la
collection Jubilee et Graphic Wear
de la marque, comme cette cape et
cette robe double face.
fr.loropiana.com
Ecrins de cuir
Détournant les motifs des boîtes à
bijoux Cartier, la collection
Guirlande en reproduit trait pour
trait les festons dorés « Guirlande
florale » ou « Papillon » sur sa ligne
de sacs en cuir de veau souple,
déclinés en trois tailles.
cartier.fr
BULGARI, VALET STUDIO, LORO PIANA, MESSIKA, CARTIER.
L’or de Gigi
Quand la mannequin
américaine Gigi Hadid
collabore une seconde
fois avec Valérie
Messika, c’est pour
imaginer My Soul,
une ligne de bijoux
en or blanc, jaune
ou rose à porter
seuls ou accumulés.
Des reflets puissants
qui font lumière.
messika.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
X
Découvrez toutes les adresses tendance repérées par Marie Claire
#food #boutiques #musées #hôtels #balades
Notre carte
interactive avec
tous les bons plans
de la rédaction
partout dans
le monde
Téléchargez l'application mapstr
Suivez @marieclairefr
Disponible sur Google Play et App Store
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
maniatis-paris.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tous
nos conseils
beauté sur
marieclaire.fr/
beaute
Beauté
Mes lunettes rhabillées
« Le maquillage redonne vie
au visage si la monture est imposante, ou l’égaie si elle est discrète.
Aplat lumineux, bouche solaire, sourcil opulent ou cils démultipliés,
à chacune son désir. » Mayia Alleaume, maquilleuse
Par Aurélie Lambillon — Photo Sophie Tajan — Réalisation Agathe Gire
L’Absolu Rouge Lip Art Palette de Lancôme, 55 €. Lunettes en métal Lacoste. Lunettes en acétate Tom Ford.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
222
Par une bouche
solaire
Mes lunettes
rhabillées
La couleur, un orangé
mat, réveille la mine
sans éteindre les
lunettes.
Lunettes Gucci. Cardigan
et pull Benetton.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
223
Comment accorder son maquillage
au syle de ses lunettes, qu’elles
soient de vue ou simple accessoire ?
Nos conseils et notre sélection
de fards, ombres, crayons, rouges et
mascaras pour sublimer vos montures
sans en changer.
Par Aurélie Lambillon — Photos Sophie Tajan
— Réalisation Agathe Gire
Par un sourcil
dense
Bien fourni, discipliné et
dessiné, il soutient le
regard et encadre la
monture.
Lunettes Calvin Klein
205w39nyc. Cardigan Barrie.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
Par des cils
démultipliés
Le mascara volumateur
en surcouches, moins
attendu qu’un eye-liner,
décale une monture
rétro papillon.
Lunettes Dolce & Gabbana.
Pull Iro.
224
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
225
Mannequins Marie/
IMG Paris, Nina/
MPParis, Laura/Oui
Management et
Candice/City
Models. Casting
Rama. Coiffure
Leslie Thibaud/
Airport Agency.
Maquillage Mayia
Alleaume/Calliste.
Manucure Isabelle
Valentin/Open
Talent.
Par un aplat
lumineux
Pour cette monture
écaille, un fard crème
glossy éclaire et
agrandit l’œil.
Lunettes Celine chez Marc le
Bihan. Cardigan Tibi.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
226
La bouche solaire
Un rouge à lèvres orangé harmonieux, couplé avec une
monture dorée, donne bonne mine sans agresser et flatte
toutes les carnations, particulièrement les peaux mates.
1. Crémeux et brillant
Color Riche Shine 245 High On
Craze de L’Oréal Paris, 12,50 €.
4. Confortable
et lumineux
L’Absolu Lacquer 515 Be Happy
de Lancôme, 33,50 €.
2. Fluide et hydratant
Pure Color Envy 330 Impassioned
d’Estée Lauder, 34 €.
3. Onctueux et satiné
Joli Rouge Velvet 761V Spicy
Chili de Clarins, 25 €.
2
3
4
5
6. Fondant et nourrissant
Le Phyto Rouge 31 Orange
Acapulco de Sisley, 41 €.
6
Le sourcil dense
Se faire un sourcil fort est un parti pris simple et épuré,
qui modernise une monture délicate sans lui faire perdre
son côté aérien.
1. Fixant et fini mouillé
Mascara Sourcils Wanted
Transparent River de L’Oréal
Paris x Isabel Marant, 11,90 €.
4. Sculptant et
redessinant
Mascara Sourcils Boy Brow Blond
de Glossier, 15 € sur glossier.
com.
2. Comblant et waterproof
Crayon pour les Sourcils à
Double Extrémité Shape & Shade
Brow Tint Lingering de M.A.C.,
19,50 €.
5. Disciplinant
et colorant
Gel Coloré Browshape Brun Fumé
de L’Atelier du Sourcil, 21 €.
3. Modulable et pluriel
Palette Dessin Sourcils Dior
Backstage Brow Palette 001 Light
de Dior, 38 €.
6. Régénérant
et pigmentant
Feutre Liposourcils Ink Châtain
de Talika, 20 €.
1
2
3
4
5
6
À CHAQUE VISAGE SES LUNETTES
Carré
Des modèles
circulaires ou aux
angles arrondis pour
adoucir les traits.
Triangulaire
Des montures
légèrement plus
épaisses sur la partie
inférieure pour
rééquilibrer les
proportions.
Rond
Des lignes carrées ou
rectangulaires pour
contrebalancer la
rondeur.
Dans tous les cas, choisir des
lunettes proportionnelles à la
taille du visage, c’est-à-dire
ni trop grandes ni trop petites.
Et s’assurer que les yeux soient
toujours placés au centre de
chaque verre.
THIERRY LEGAY.
1
5. Pigmenté et couvrant
Rouge Pur Couture The Slim
2 Strange Orange d’Yves Saint
Laurent, 36,50 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAU
RÉVÉLEZ
LA JEUNESSE
INSTANTANÉMENT
ET POUR
LONGTEMPS.*
PHOTOS : JEAN-FRANÇOIS VERGANTI · CHEREDNYCHENKO IHOR
10/18 · SOTHYS PARIS, SASU AU CAPITAL DE 2 500 000 EUROS, SIÈGE SOCIAL,
128 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORÉ, F 75008 PARIS - SIREN 451 170 807 RCS PARIS.
PHOTOS NON CONTRACTUELLES ·
UNE APPROCHE D’AVANT-GARDE
POUR LUTTER CONTRE LE STRESS
CUTANÉ ET LE VIEILLISSEMENT.
PROGRAMME SYNERGIQUE
SOIN
CABINE
WWW.SOTHYS.COM
*RÉVÉLEZ VOTRE JEUNESSE APPARENTE.
SOIN
DOMICILE
EXCLUSIVEMENT EN INSTITUTS & SPAS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
228
Les cils démultipliés
Pour que les cils ne touchent pas les verres, il faut utiliser
un recourbe-cils et choisir un mascara volumateur plutôt
qu’allongeant. Le préférer également waterproof pour qu’il
ne les tache pas.
1. Effet faux-cils
et définition
Mascara Volume Spectaculaire
Velvet Noir Major de Marc
Jacobs, 27,50 € chez Sephora.
2. Gainage et intensité
Grandiôse Extrême 01 Noir
Extrême de Lancôme, 33,50 €.
3. Courbe et épaisseur
So Curl 1 Deep Black de Sisley,
47 €.
4. Souplesse et harmonie
Mascara Multi Effects Pure Color
Envy Lash Black d’Estée Lauder,
32 €.
5. Technologie 3D et
précision
Le Volume Révolution 10 Noir de
Chanel, 35 €.
6. Densité et longue
tenue
The Colossal Big Shot de
Maybelline, 9,45 €.
1
2
3
4
5
6
L’aplat lumineux
Les fards à paupières éclatants, glossés, pailletés ou irisés,
ouvrent le regard, qui peut être facilement éteint par une
monture écaille ou épaisse.
4
1. Doux et discret
Ombre à Paupières Couture
Mono 15 Frasque d’Yves Saint
Laurent, 33 €.
2
2. Lissant et matifiant
Fard à Paupières Crème Ombre
Satin 04 Baby Blue Eyes de
Clarins, 26,50 €.
3. Poudre-crème
et métallisé
Ombre Yeux Couleur Intense
Eyes To Kill Stellar 1 Midnight de
Giorgio Armani, 39,90 €.
4. Couvrant
et luminescent
Ombre à Paupières Water
1
3
5
6
Eyeshadows 213 Dark Slate Green
de Kiko, 8,95 €.
5. Fin et soyeux
Ombres à Paupières All About
Shadow Duo 22 Jeans and Heels
de Clinique, 32 €.
6. Riche et vibrant
Chroma Crayon Kajal 4-en-1
Eyeliner, Khôl, Fard à Paupières,
Taches de Rousseur Ombre
Hypnôse Kajal 02 Cubic Blue de
Lancôme, 29 €.
7. Fluide et fidèle
Velvet Shadow Stick Reykjavik de
Nars, 27 €.
7
En métal et fi ne
Un make-up pas trop fort,
accompagné d’un teint frais
et glowy, pour ne pas étouffer
la monture.
Structurée et épaisse
Un maquillage légèrement soutenu
qui met l’accent sur les yeux
plutôt que sur la bouche.
Quel que soit le modèle, prévoir
un correcteur plus ou moins
couvrant pour pallier l’effet
loupe sur les cernes et les
imperfections.
THIERRY LEGAY.
À CHAQUE MONTURE SES FARDS
*Auto-évaluation - 21 jours - 21 personnes - Etude clinique sous contrôle dermatologique réalisée par un organisme indépendant.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JE VEUX
UNE PEAU GORGÉE DE JEUNESSE, FERME ET REPULPÉE
INNOVATION
LE PROGRAMME REJUV D’ENEOMEY REMODÈLE LA PLASTICITE DE VOTRE VISAGE
A cause de l’inflammation chronique des cellules due à l’environnement, votre peau se
relâche et perd de son élasticité. Le sérum anti-âge repulpant REJUV ELIXIUM et la crème
anti-âge redensifiante REJUV SILK unissent leurs actions pour relancer la duplication cellulaire
et la production naturelle des fibres de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique. Votre
peau est redensifiée, votre visage est remodelé. C’est l’effet Plasticité Eneomey.
ENEOMEY DANS LA PEAU DES FEMMES
REJUV ELIXIUM
+86% PEAU LISSÉE*
REJUV SILK
+77% ÉLASTICITÉ ET TONICITÉ*
DISPONIBLE EN PHARMACIE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
230
Le secret d’un maquillage
réussi ? Une peau saine,
lisse et hydratée en
profondeur, seule garantie
de cet éclat naturel qui
illumine tout. Notre
protocole, des bons gestes
aux meilleurs soins.
De l’éclat,
tout
simplement
Par Joy Pinto — Photos Sophie Tajan — Réalisation Agathe Gire
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
231
Bien hydrater
Premier geste de soin, c’est aussi la base d’un maquillage réussi. « Si la peau n’est pas repulpée, qu’elle est sèche et terne, on a tendance à mettre beaucoup plus de maquillage pour un résultat
nettement moins bon », résume Colette Haydon, docteur en pharmacie, fondatrice de Lixirskin. Notre programme pour retrouver
une peau confortable, lumineuse et bien bombée.
Miser sur un soin complet
Une formule à tout faire ou la combinaison sérum + soin hydratant à base d’acide hyaluronique (qui améliore la cohésion
des cellules de la couche cornée) et d’oméga protecteurs (qui
nourrissent le ciment intercellulaire). En cas de peau sèche, une
huile végétale l’assouplira et favorisera la pénétration des soins.
Nettoyer sans décaper
Un démaquillage à base d’huile, lait ou baume riches en corps
gras pour décoller les impuretés des pores sans décaper la peau.
Retoucher au bon moment
Chauffage mal réglé, vague de pollution, et la peau souffre de
déshydratation. Pensez aux retouches avec une brume ou un
sérum à tamponner sur le maquillage. « Indispensable pour rafraîchir la peau et la regonfler », insiste Colette Haydon.
Exfolier en douceur
« Si la peau est mal exfoliée, sèche ou recouverte de cellules sèches
voire mortes, elle n’absorbe rien, pas même les meilleurs soins »,
alerte Colette Haydon. Aux gommages à grains un peu agressifs,
préférez un masque peeling à base d’acide lactique, plus doux
que le glycolique et capable de retenir l’eau dans l’épiderme.
1
2
Eviter certains composants
Le maquillage bourré de silicones et d’huiles minérales déshydrate la peau en jouant les leurres. A leur contact, s’imaginant
abreuvée, elle n’active pas son système naturel d’hydratation.
3
4
5
THIERRY LEGAY (X5).
N OT R E S É L E C T I O N A N T I -S O I F
1. Basique Cette émulsion
onctueuse, clean et
sans parfum, à l’huile
d’abricot et à l’acide
hyaluronique, va à
l’essentiel pour hydrater
et repulper.
Crème Universelle de Oh My
Cream, 32 € les 50 ml sur
ohmycream.fr.
2. Bouclier Ce gel
d’acide hyaluronique
antipollution protège et
régénère l’épiderme.
Gelée Hydratante Tellement
Différente de Clinique, 27,50 €
les 200 ml.
3. Equilibré Formulé
pour les peaux sensibles,
ce masque élimine
les cellules mortes
sans picotements
ni rougeurs.
Masque Exfoliant Sans Grain
Purifiance de Mixa, 6,95 €
les 50 ml.
4. Longue durée Ce sérum
mêle acide hyaluronique
et sève de bouleau pour
augmenter l’hydratation et
la maintenir longtemps.
Sérum Botanique Hydratant 24H
Apaisant de S[æ]ve, 29,95 € les
30 ml.
5. Multifonction Avec sa
formule huile dans l’eau
infusée d’oméga et d’acide
hyaluronique, ce soin
s’utilise aussi sur les
lèvres et sur les bras.
Universal Emulsion de Lixir, 30 €
les 50 ml au Bon Marché et sur
lixirskin.co.uk.
Et aussi…
Facile Avec sa bille, ce
roll-on infuse sur la
peau un cocktail d’huiles
végétales et vitamines.
Roll’On Oléo-Sérum Premier Soin
d’Epicosm, 39 € les 20 ml.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
232
Affiner le grain de peau
Les pores, les nouvelles rides ? En tout cas, ces micro-trous déforment le grain de peau, ternissent l’éclat et piègent les
pigments du maquillage. Comment les minimiser.
Pourquoi les pores apparaissent ?
« Les pores (glandes sébacées ou follicules pileux) deviennent apparents quand le derme est déshydraté. Pour le protéger, l’épiderme
s’épaissit, s’élève et ces glandes en forme de tuyaux s’élargissent »,
explique Marilyne Plasqui, médecin esthétique. Facteur aggravant : le sébum, que la peau produit en quantité plus abondante
pour tenter de compenser la déshydratation et accentue la dilatation. Sans compter qu’avec le vieillissement, la peau se relâche
et accentue le phénomène.
Dix minutes pour faire illusion
Les masques au charbon ou à l’argile nettoient les pores immédiatement. Ensuite, il vaut mieux resserrer le grain de peau avec
une eau florale, plus douce qu’une lotion astringente. Ces gestes
1
2
se révèlent efficaces pour une soirée, voire deux, mais ne remplacent pas un traitement de fond.
Une semaine pour améliorer
« Grâce aux peelings qui éliminent les couches superficielles de la
peau, on arrive au niveau où le tunnel de la glande est resserré et le
grain plus lisse », précise Marilyne Plasqui. En version crème à
poser avant de se coucher, il améliore l’état de la peau en une
semaine. A partir de 45-50 ans, pourquoi ne pas préférer une
version au rétinol, qui agit aussi sur le relâchement ?
Un mois pour changer de peau
C’est le manque d’hydratation dans le derme qui provoque l’élargissement des pores. Nourrissez la peau par voie orale (une
crème hydratante ne s’immisce pas assez profondément) avec
des oméga 6, comme le duo onagre-bourrache. Une cure de trois
mois est recommandée, mais ils devraient s’affiner dès le premier renouvellement cellulaire (environ un mois).
3
4
5
1. Doux Ce masque marie
trois argiles pures pour
purifier les pores, et un
extrait de mauve qui
protège les peaux
sensibles.
Masque Apaisant Argile Pure de
L’Oréal Paris, 9,90 € les 50 ml.
2. Hybride Mi-soin,
mi-make-up, ce sérum
affine les pores grâce à
un extrait de tamarin,
lisse aussitôt le grain
et éclaire le teint.
Sérum Pore Control de Clarins,
55 € les 30 ml.
3. Complète Concentrée
en acide de fruits, cette
crème lisse et hydrate en
un seul geste. Mais il
faut protéger la peau du
soleil le lendemain
de l’application.
Crème Plus 15 AHA de
NeoStrata, 38,51 € les 40 ml.
4. Hydratante Riche
Naturellement en oméga 6,
cette huile bien absorbée
par l’organisme hydrate
la peau de l’intérieur.
Huile de Bourrache Super Gla
300 mg de Solgar, 24,50 €
les 30 capsules.
5. Renforcée Protégé de
l’oxydation par des
capsule, le rétinol de
cette formule est plus
efficace. Surtout couplé,
comme ici, à des
céramides qui réparent la
barrière cutanée.
Sérum de Nuit Rétinol d’Elizabeth
Arden, 46 € les 30 capsules.
THIERRY LEGAY (X5).
N OT R E S É L E C T I O N L I S S A N T E
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
233
1. Démaquiller
« Même si on pense que la peau
est propre, il y a forcément des
impuretés et du sébum qui
peuvent se mélanger au maquillage. Une eau micellaire, légère,
est préférable à un lait qui laisse
un voile sur la peau. »
2. Poser un masque
« Au quotidien, le duo sérum +
fluide est suffisant, mais pour
une grande occasion, je conseille
un masque feuille hydratant,
préalablement conservé au
réfrigérateur. La fraîcheur décongestionne le visage, la peau
est repulpée et éclatante. N’ajoutez pas de crème ensuite : une
peau trop nourrie trans-pire. »
En cas de cernes, on pose des
patchs contour des yeux.
3. Masser
« Avec l’excédent du masque, j’en
profite pour lisser un peu les
traits. Premier geste : étirer la
peau des ailes du nez vers la
pointe des sourcils. Puis, presser
dans le coin interne de l’œil,
presser sous le centre du sourcil
et étirer encore la peau vers l’extérieur pour détendre le visage. »
A éviter en cas d’acné au risque
de faire rougir.
Mannequin Laura
Sorensen/Oui
Management.
Casting Rama.
Coiffure Leslie
Thibaud/Airport
Agency. Maquillage
Mayia Alleaume/
Calliste. Manucure
Isabelle Valentin/
Open Talent.
Suivre le bon rituel avant
de se maquiller
Par Gregoris Pyrpylis, ambassadeur du maquillage Shiseido
4. Uniformiser
« Je pose enfin une base qui
transforme la peau en texture
fine, lisse et uniforme avant l’application des fards. C’est
important pour garder la main
légère sur le fond de teint. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
234
Repenser l’éclat en profondeur
C’est en cherchant à reproduire l’éclat d’une peau jeune et saine
que l’on tombe dans le piège du maquillage trop visible. Avec
ces astuces, la lumière semble plutôt venir de l’intérieur.
Soigner le foie pour dégriser
Quand le foie est débordé, il ne peut pas s’occuper de la peau
qui stocke les toxines et se met à griser. Surtout si elle vit quotidiennement dans la pollution. Privilégiez les crucifères et aidez
votre foie avec une cure détox à base d’artichaut et de chardon-Marie. Efficace aussi en cas de poussée d’acné impromptue.
Prendre les vitamines adaptées
Un sérum ultra-concentré en vitamine C désoxyde et dégrise le
teint en deux semaines. La précieuse molécule protège même
des agressions à venir. Pour un encore plus d’effet, associez la
vitamine C matinale au resvératrol le soir, un antioxydant superpuissant qui ne supporte pas le soleil.
Tester la mésothérapie
Chez le médecin esthétique, vous pouvez demander le combo
pro-lumière de mésothérapie : en une injection d’un cocktail de
1
2
vitamines, minéraux et antioxydants qui active, nourrit et répare
l’épiderme + des LED jaunes et rouges qui relancent le métabolisme cellulaire du derme et de l’épiderme. Trois séances
espacées de quinze jours transforment la peau, à confirmer avec
deux rappels dans les mois qui suivent.
Faire une cure de curcuma
Une peau inflammatoire conserve les traces de toute agression
– reste de bouton, tache de soleil ou petite cicatrice – pendant
des mois. Pour chasser ces avale-lumière, place au curcuma. A
tout moment, dans l’assiette ou en cure de gélules (jusqu’à six
mois), il lisse la peau et éclaircit le teint en profondeur.
Se mettre au yoga
Une ou deux salutations au soleil matinales font monter le rose
aux joues grâce à une habile combinaison d’inversion (quand le
bassin est plus haut que le cœur) avec la posture du « chien tête
en bas » et d’ouvertures de cœur oxygénantes (quand la poitrine
est ouverte) avec le « cobra ». « Utile pour réveiller l’énergie, la
salutation au soleil aide aussi l’organisme, donc la peau, à détoxifier », s’enthousiasme Stéphanie Mathieu, professeur de yoga.
3
4
1. Vitaminé Ce sérum
associe deux vitamines C
pour améliorer leur
biodisponibilité, et
accélère le flash éclat
grâce à l’acide lactique.
BioLumin-C Sérum de
Dermalogica, 89 € les 30 ml.
2. Concentré Quelques
gouttes de ce sérum
antirides suffisent.
Compléter par une
crème hydratante pour
plus de confort.
AO5 Rides Installées Resvératrol
d’Etat Pur, 28,20 € les 15 ml.
3. Apaisant Outre leur
action anti-inflammatoire,
ces gélules de curcuma
aident également à lisser
le grain de peau et à
dégriser le teint.
Extrait de Racine de Curcuma de
Solgar, 34 € les 60 gélules.
4. Purifiant Un stick par
jour pour aider le foie
à éliminer les toxines
grâce au chardon-Marie,
et favoriser le travail
des reins avec le sureau.
Détox Express d’Oenobiol, 14 €
les 10 sticks.
THIERRY LEGAY (X4).
N OT R E S É L E C T I O N R AYO N N A N T E
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
AHA
EFFET
PEELING
ACIDE
HYALURONIQUE
EFFET PEELING & COMBLEMENT DES RIDES
2 formules hautement efficaces combinées dans un sérum actif pendant la nuit :
- renouvellement cellulaire accéléré
- comblement des rides
96% des femmes trouvent que leur grain de peau est affiné.*
89% des femmes confirment que leurs rides sont comblées.*
DISPONIBLE EN PHARMACIE ET PAR APHARMACIE
*GFK, test d’usage, 150 femmes, résultats après 4 semaines d’utilisation.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
236
« Le bain et l’état de contemplation »
« Je prends systématiquement un bain avec Franceinfo en bruit de fond – que je n’écoute souvent pas, trop
perdue dans mes pensées. Avant, je téléphonais
beaucoup dans ma baignoire, jusqu’au jour où j’ai fait
tomber mon téléphone dans l’eau. La baignoire est
une condition sine qua non dans mon choix d’un appartement ou même d’une chambre d’hôtel. J’ai
conscience que ce n’est pas écologique. Ici, elle est
très grande et carrée, donc je ne la remplis jamais.
Mais voilà : j’adore prendre des bains. La chaleur de
l’eau me détend. Elle me met dans un état de contemplation étrangement fertile et très créatif. Je trouve
soudain la solution à certains problèmes, quelque
chose se débloque et se déroule comme un fil, j’ai
plein d’idées. En y réfléchissant, ma baignoire s’apparente à un véritable outil de réflexion. »
Dans la salle de bain de
Vanessa Seward Cet espace
atypique aux allures de cabine de bateau
ouverte sur la chambre ne semble pas inviter
à l’intimité. C’est pourtant là que la créatrice
se ressource et trouve l’inspiration. Elle nous
raconte. Par Aurélie Lambillon — Photos Elise Toïdé
« Une pièce refuge et un moment
qui m’appartient »
« Dans tous les appartements où j’ai vécu, la salle de
bain a toujours été une pièce clé. Celle-ci est assez
drôle car elle ressemble à une cabine de bateau en
bois. Je ne l’ai pas décorée mais j’aime son côté atypique. Ouverte sur la chambre, elle ne me permet pas
de m’enfermer ni même de vraiment m’isoler. J’ai
pourtant trouvé ce moment serein qui m’appartient :
lorsque Bertrand (Burgalat, ndlr), mon mari, emmène
notre fille Jacqueline à l’école. Quand on est mère et
que l’on travaille, il devient difficile d’avoir du temps
pour soi. Le matin, j’ai réussi à créer mes petits rituels
essentiels, plus ou moins longs selon mon agenda. »
« Des bigoudis chauffants et un masque pour
la peau une fois par semaine »
« J’ai la chance d’avoir deux lavabos pour moi
(Bertrand et Jacqueline partagent une autre salle de
bain) et je vais de l’un à l’autre. J’aime que cet espace
soit rangé. J’ai organisé mes rituels par pôle pour tout
avoir sous la main. D’un côté, j’ai regroupé ce qui
concerne la coiffure et les cheveux, le brossage des
dents et le maquillage. De l’autre, la routine de soin
et de nettoyage pour le visage. Je mets parfois des
bigoudis chauffants car mes cheveux moussent et je
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
237
Sa trousse pour le teint
« A la publication de
cet article, j’aurai
49 ans. Je n’ai
jamais touché à mon
visage mais je soigne
ma peau. Si les rides
ne sont pas graves,
il est important
d’avoir un joli teint.
J’utilise le fluide
Laura Mercier,
très transparent,
appliqué à l’éponge,
et un blush Chanel
en stick. »
Son kit belle peau
« J’adore les soins
pour le visage Valmont
que j’ai découverts
il y a trois ans. Ils
représentent un petit
investissement que
je compense avec des
marques de pharmacie
plus raisonnables,
comme La Roche-Posay
dont j’aime la gamme
démaquillante
et les hydratants
pour le corps. »
Sa loupe très grossissante
« J’ai fabriqué ce
double miroir horrible
mais très pratique
pour regarder ma peau
– j’ai une obsession
de netteté - et me
maquiller. Même
si ensuite je vérifie
ce que j’ai fait
à la lumière du jour
dans un endroit
lumineux. La petite
loupe détachable,
qui se ventouse,
m’accompagne partout. »
n’arrive pas à faire de brushing moi-même. C’est
plutôt efficace mais je n’en abuse pas pour ne pas les
abîmer. Pour ma peau, je fais un masque antiimpureté hebdomadaire et aussi souvent que possible
des masques hydratants, en complément des soins
quotidiens. Je ne laisse ma peau tranquille, sans
crème et complètement nue, qu’une nuit par semaine
– c’est un conseil de Catherine Deneuve. »
« Un livre de conseils des années 70 »
« Enfant, je voyais l’importance que ma mère donnait
à son apparence et le temps qu’elle passait dans sa
salle de bain. Elle était dingue de produits et j’ai
beaucoup appris avec elle. Elle possédait un livre de
conseils de beauté des années 1970 que j’ai étudié
comme une petite bible. Je l’ai toujours d’ailleurs.
Comme elle, je pense qu’il est important de se sentir
belle. La beauté et la mode donnent un certain pouvoir, une certaine forme de confiance en soi. Ce n’est
pas pour rien que je fais des vêtements. L’important
n’est pas ce que l’on voit mais ce que l’on dégage. Ce
fameux naturel qui nécessite finalement beaucoup
de travail. Je peux chercher de façon quasi obsessionnelle telle teinte de rouge à lèvres ou texture d’ombre
à paupières, mais je ne suis pas une aventurière de la
couleur. J’aime un bel eye-liner qui ouvre l’œil, un
rouge à lèvres qui donne du peps. Mais je n’assortis
pas mes fards à mes chaussures. Le maquillage sert
à embellir : ce n’est pas un parti pris de mode. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
238
L’ordonnance
Elodie Garamond, fondatrice des studios
Tigre Yoga Club, nous donne ses meilleurs conseils bien-être, des
aliments coups de fouet au make-up facile. Par Aurélie Lambillon
ÉLODIE GARAMOND,
fondatrice du Tigre Yoga Club
Au réveil, la peau, assouplie, ne
tiraille plus.
Masque de Nuit Merveilleux de Sanoflore,
18,20 € les 75 ml (1).
1
Le jus détox le plus savoureux
Nourrissant et digeste : je mélange
des fruits coupés en petits
morceaux (banane, myrtille, kiwi)
avec deux cuillérées à soupe de
pollen de châtaignier, du sirop
d’agave ou de coco et du citron.
Du bouleau que je bois en cure
aux changements de saison. J’aime
aussi beaucoup ma recette
personnelle : gingembre, citron,
curcuma, pomme et betterave.
Jus de Bouleau Bio de Weleda, 10,60 € les
200 ml (5).
L’inratable exercice anti-insomnie
Les astuces make-up instantané
Une BB crème cache-misère, idéale
quand on se maquille peu.
BB Crème au Ginseng Clair d’Erborian,
36,90 € les 45 ml (2).
Un mascara tout-terrain.
Mascara Hypnôse de Lancôme, 31 € (3).
Un pschitt d’eau de soin.
Eau de Beauté de Caudalie, 10,80 € les 30 ml.
Le gommage petit prix
Marc de café, sel et huile de coco :
j’utilise ce gommage maison trois
fois par semaine sous la douche.
Les compléments idéaux avant-sport
La spiruline, très complète en
minéraux et vitamines, booste le
système immunitaire et a un léger
effet coupe-faim. Et le collagène
marin, un bon lubrificateur.
Spiruline Nature de La Maison de la Spiruline,
15 € les 135 comprimés (4). Spiruline Crue
d’Akal Food, 28 € les 300 comprimés sur
akalfood.com. Collagen Vital Power, 75 € les
30 sachets sur collagenvital.com.
2
La respiration carrée, un exercice
en quatre temps : inspiration,
suspension poumons pleins,
expiration, suspension poumons
vides. On garde une durée égale,
de deux à six secondes, pendant
chaque temps. Simple et efficace.
La posture la plus relaxante
Le papillon couché. Allongée, les
jambes pliées, genoux ouverts et
plantes des pieds qui se touchent,
on place un coussin dans le bas du
dos. Cette posture dénoue les
tensions des hanches, du bassin des
épaules et des trapèzes.
3
L’en-cas coup de fouet
Des baies de physalis séchées et
du gingembre confit pas trop sucré.
4
L’appli qui aide à décompresser
YogaPlay, avec différents formats
pratiques pour méditer ou faire du
yoga à la maison.
Le masque nuit paisible
J’adore sa texture, et son odeur
apaisante emmène vers le sommeil.
5
FICO. CHRISTIAN VIGIER/SANOFLORE. PHILIPPE HUGONNARD/ERBORIAN. LANCÔME. LA MAISON DE LA SPIRULINE. WELEDA.
Le petit-déjeuner le plus complet
MARIE CLAIRE76<9@=,:96*/,9
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
5
56;9,
*6<7+,
*´<9
3
6
2
4
6pOHFWLRQVKRSSLQJGH1RsO
OPS GMC MÉDIA.
3HPZZLa]V\ZLUP]YLYWHYSHTHNPLKL5VwSH]LJUV[YLZtSLJ[PVU@]LZ9VJOLY
+LZMHYKZKLZIV\NPLZV\KLZZVPUZLUtKP[PVUSPTP[tLnVMMYPYV\nZLMHPYL
VMMYPY+LZJHKLH\_WSHPZPYnWYP_[V\[KV\_
<UtJYPUKLMHYKZWYVMVUKZL[S\TPUL\_7HSL[[L9LNHYK Á<ULMSHTTLH\_UV[LZL_X\PZLZ)V\NPL;Ot+VYt ÁSLZN
<UZVPUWV\YKLZTHPUZKL]LSV\YZ*YuTL4HPUZ7VTTL9V\NLÁSLZTS<ULWV\KYLHJJYVJOLS\TPuYL+\V,US\TPUL\Y Á
<URP[KLWYVK\P[ZH\WHYM\TKLWVTTL*HYYV\ZLS7VTTL9V\NL Á<ULKV\JOLKtSPJLH\[OtNSHJt)HPU+V\JOL;Ot+VYtÁSLZTS
7V\YWS\ZK»PKtLZJHKLH\_YLUKLa]V\ZLUTHNHZPUV\Z\Y`]LZYVJOLYMY
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
L’expertise de Nicolas Maury
Utilisateur quotidien de crèmes, soins et sérums
visage, produits qui le fascinent et l’accompagnent
depuis l’enfance, l’acteur teste chaque mois notre
sélection et commente ses préférés.
Par Nolwenn du Laz — Photo Jules Faure
Le sérum pour la nuit dont j’adore
l’odeur un peu animale
Le soin qui dégrise le teint
après un excès de spritz
Ce sérum est joli, à la façon d’une concoction ancestrale, avec ses roses séchées à l’intérieur.
J’adore son odeur très particulière, un peu
animale et comme venue d’Inde. On l’inhale avant de l’appliquer en couche
épaisse. Etant huileux, je le conseille plutôt
le soir. 100 % bio et vegan, ce soin chargé
en oméga 3 et en vitamines issus de plantes
et de racines (curcuma, tamanu…) se suffit
à lui-même. Au réveil, la peau est plus rebondie, comme réparée et cicatrisée, et protégée par
un vrai bouclier antioxydant.
Ce produit à la pulpe d’abricot suisse tient
ses promesses en termes d’éclat, de bonne
mine, de détoxification. Il est super à laisser poser toute la nuit, une ou deux fois par
semaine, surtout pour dégriser le teint si
on a fait un excès de spritz ou que l’on a
passé la soirée entouré de fumeurs. Parce qu’il
contient beaucoup d’acides de fruits, il picote un peu
(surtout si on a la peau sensible) mais il ne faut pas
avoir peur et dépasser ces 30 secondes. Fleur de
mauve et eau des Alpes sont prévues pour apaiser.
La formule qui sculpte, devenue une
sorte de gant de peau
Son packaging très beau est élégant dans la salle de
bain. Il réunit deux flacons et il ne faut surtout pas se
tromper. Un produit est à appliquer sur l’ovale et le
cou pour drainer et affiner. Et l’autre, enrichi d’un
extrait de pivoine, est dédié aux pommettes, au front
et aux tempes pour donner du volume.
Même si ce soin paraît très conceptuel, j’ai
vraiment l’impression qu’il redessine et
qu’il sculpte les zones préoccupantes. C’est
devenu pour moi une sorte de gant de
peau, à poser après la lotion et avant un
sérum ou une crème de soin.
Bi-Sérum Architecte Visage X-treme Face
Sculpt de Rexaline, 89 € les 2 × 15 ml, chez
Sephora.
Masque de Nuit Eclat « Peau de Bébé » Skin Vitality de
Mavala, 35 € les 65 ml.
Le masque confiture
de grand-mère avec de
vrais pétales de rose
J’aime les senteurs de rose qui me
rappellent les femmes importantes de ma vie. Cette
texture, comme faite maison, est un délice. C’est une
confiture de grand-mère, avec de vrais pétales, qui
paraît très sucrée, comme interdite. Je la mets au réfrigérateur, je la laisse poser 5 à 10 minutes en évitant
le contour des yeux puis je rince. Le grain de peau est
lissé, la peau est hydratée et la sensation de coup de
vent frais est très agréable.
Masque à la Rose pour le Visage de Fresh, 26 € les
100 ml, chez Sephora.
THIERRY LEGAY. MAVALA. REXALINE. ERIC T. WHITE.
Sérum Huile Hydratation Protection Eclat Rose Marula de
Mawena, 110 € les 50 ml.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
AU COMMENCEMENT ÉTAIT
LE LAIT-CRÈME CONCENTRÉ…
2
3
1
Le Lisseur
Bonne Mine Intense
primé aux
4
5
6
…TRÈS V ITE ADOPTÉ PAR LES MAQUILLEURS.
PUIS EMBRYOLISSE CONÇUT LES SOINS
SECRET DE MAQUILLEURS®.
La gamme “ Secret de Maquilleurs® ” mise avant tout
sur la qualité du teint et le naturel, en accord avec
la philosophie Embryolisse fondée sur le respect des
peaux les plus sensibles.
1 - Lait-Crème Concentré - soin hydratant idéal en base de maquillage - 2 - Eclat du Regard - petit
stick surdoué à effet glaçon pour un regard frais - 3 - Soin Correcteur Anti-Cernes - teintes beige
et rose - 4 - Lisseur Bonne Mine - soin jour défatigant immédiat et prévention du vieillissement
- 5 - Lisseur Bonne Mine Intense - soin défatigant et anti-âge - 6 - Soin Booster Cils et Sourcils soin incolore pour des cils plus forts, plus longs, plus épais et des sourcils plus denses, plus fournis.
Retrouvez tous les produits Embryolisse
en pharmacies, parapharmacies et sur www.embryolisse.com - Rejoignez-nous sur :
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
242
Le produit culte
Pionnier des fonds de teint longue
tenue, Double Wear d’Estée Lauder est devenu un best-seller dès
son apparition, il y a vingt ans. Les raisons de son succès.
Par Céline Mollet — Illustration Silvana Mariani
6. Il est saturé en pigments. Ces
derniers sont protégés de la lumière pour un résultat homogène
sous n’importe quel éclairage, naturel ou artificiel. Il renferme également un SPF10.
7.
Les couleurs ont été élaborées
avec un soin particulier. Une
même intensité peut se décliner en
trois tonalités (froide, chaude ou
neutre) et en trois demi-teintes ou
quart de teintes. Résultat : une palette des 52 nuances* pour s’ajuster
au mieux à chaque carnation, de la
plus claire à la plus foncée.
1.
Dans la seconde moitié des années 90, le
fond de teint longue tenue n’en est qu’à ses débuts. Estée Lauder souhaite innover avec une
formule qui tient du matin au soir sans laisser
de traces sur les cols des vêtements. C’est ainsi
que naît Double Wear Stay-in-Place Makeup, à
la fidélité absolue.
2.
Commercialisé aux Etats-Unis en 1997, il
arrive en France en 1999, où il s’en vend aujourd’hui un flacon toutes les cinq minutes.
3.
Sans huile et d’une texture légère, il ne se
fige pas, ne craquelle pas sur la peau et ne tache
pas les vêtements. Sa formule reste intacte
24 heures.
4.
Double Wear est enrichi en antioxydants, en
vitamines, et contient un complexe de
polymères qui crée cet effet seconde peau.
5.
En vingt ans, Double Wear est devenu une
franchise et se décline désormais en texture trigel avec Double Wear Nude SFP30, en cushion
stick, en anticerne et en duo correcteur.
8. Pour trouver la teinte qui vous
convient, les stands des grands magasins sont
équipés d’un appareil iMatch capable de détecter l’intensité et la tonalité de la peau.
9.
L’application de Double Wear peut se faire
avec un pinceau synthétique en cas d’imperfections sévères ou avec une éponge humide pour
un rendu nude transparent et moins couvrant.
On peut également le poser au doigt par lissage.
10.
Inutile d’en utiliser systématiquement sur
tout le visage. Si la teinte est celle de votre carnation, une goutte de produit peut être posée
là où vous en avez besoin : nez, pommettes,
menton…
(*) Toutes disponibles en grands
magasins et sur esteelauder.fr.
Dans la même famille
Expert
Grâce à sa couvrance
modulable, ce fond de
teint waterproof au
fini naturel et
lumineux camoufle tous
types d’imperfections.
40 teintes.
Dior Backstage de Dior,
39 €.
Emblématique
Sa formule à la
texture stretch
hydrate et absorbe
le sébum, pour un
maquillage naturel
et confortable.
26 nuances.
Fond de Teint Fluide
Infaillible 24 H de L’Oréal
Paris, 17,90 €.
Mat
Ce fond de teint
fluide sans transfert
au fini velours unifie
le grain de peau sans
dessécher. Teint
uniforme jusqu’au
soir. 40 nuances.
Teint Idole Ultra Wear de
Lancôme, 46 €.
Léger
Seconde peau, au fini
mat, il résiste à la
chaleur et à l’eau.
Impeccable jusqu’au
bout de la nuit.
29 couleurs.
Encre de Peau All Hours
Foundation d’Yves
Saint Laurent, 49,50 €.
Double Wear Teint Longue Tenue Intransférable
SPF10 d’Estée Lauder, 47,50 €.
Tous
nos conseils
beauté sur
marieclaire.fr/
beaute
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SCULPTEZ VOTRE SILHOUETTE PAR LE FROID
SANS CHIRURGIE1,2, NI AIGUILLES2
Exclusivement dans des centres médicalisés
Trouvez un centre près de chez vous,
Rendez-vous sur
FR/0341/2018 – Juin 2018
www.coolsculpting-france.com
Références : 1. Kilmer SL, Lasers Surg Med 2017;49:63–8; 2. Allergan. Système CoolSculpting® manuel d’utilisation. BRZ-101-TUM-EN4-H, 2016.
CoolSculpting® est une marque de systèmes, cartes, applicateurs et accessoires destinés à être utilisés simultanément pour le traitement non invasif d’élimination des
graisses par la technique de cryolipolyse. Ces dispositifs médicaux sont des produits de santé réglementés, qui portent au titre de cette réglementation, le marquage
CE0197. L’utilisation de ces dispositifs médicaux nécessite l’intervention d’un médecin. Cette procédure n’est pas une méthode d’amaigrissement et ne se substitue pas
à un régime alimentaire varié associé à de l’exercice physique.
Pour plus d’informations, demander conseil à un médecin.
Fabricant : Zeltiq Aesthetic Inc. (Californie, Etats-Unis).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Actus
des marques
Page réalisée par le service publicité
Un bijou de minimalisme
Faire peau de velours
Créée au début des années 1970, la collection Le Cube de Dinh Van joue sur les
volumes, les vides et les pleins, la dualité
géométrique du cercle, symbole de la spiritualité, et du carré, représentant la
stabilité. Et se pare désormais de diamants et d’or, comme la bague Le Cube
Diamant, pour un éclat moderne et sculptural unique. 1 040 €.
dinhvan.com
Succombez au Vanity Ensorcelant,
qui contient l’édition limitée Gold du
micropeeling sans grain culte Pschitt
Magique Visage, l’huile sèche visage
Huile Ensorcelante aux Super Pouvoirs et la crème corps 3 en 1 Formule
Ensorcelante Anti-Peau de Croco. Le
plus ? Deux autres rituels beauté à
découvrir pour se laisser pleinement
envoûter et hydrater par la magie de
Noël. 39,90 € environ. En pharmacies, parapharmacies, chez Sephora.
garancia-beauty.com
Légère, ultra-douce et nourrissante, la
Crème Cachemire Redensifiante Resvératrol [Lift] de Caudalie construit sa
galénique sensorielle autour d’un actif de
vigne raffermissant allié à un complexe
d’acides hyaluroniques micro, repulpant
et hydratant. Le défi anti-âge est relevé.
38,50 € les 50 ml, en pharmacies et parapharmacies.
caudalie.com
S’exprimer à travers le vêtement,
c’est une valeur chère à Anita Radovanovic, créatrice de la marque
Mes Demoiselles... Paris. Pour
l’automne-hiver, les carreaux sophistiqués grunge et preppy se
taillent la part du lion dans cette
collection infusée d’Ecosse pop
où le tartan, sous toutes les couleurs, joue sur la panne de
velours. Une soif d’aventure
pleine de douceur.
mesdemoisellesparis.com/fr/
La meilleure façon
de marcher
Confortable et décontracté, le slip-on
Loriane de Mephisto mise sur la souplesse et la légèreté de sa semelle en
caoutchouc, avec une voûte amovible
Soft-Air, qui absorbe et réduit les
chocs pour une marche sans fatigue.
En nubuck doublé cuir, 150 €.
www.mephisto.com
PRESSE.
Synergie antiride
A doux carreaux
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Inspirations
Rimes fleuries Le Des Esseintes des essences a élu domicile
dans une cour du Marais, à Paris. C’est là que Louis-Géraud Castor
propose des bouquets d’une grande force poétique, plébiscités
par Christophe Lemaire, Thaddaeus Ropac, Hermès, Jane Birkin
et tant d’autres… Cet amoureux de Rothko marie teintes subtiles
et fragrances rares avec une collection de vases de la céramiste
Mathilde Martin. Ici, la gentiane s’unit au cosmos, le zinnia à la
bruyère, le dahlia à l’amaranthe… Autant de tableaux qui n’ont pas
besoin d’être peints. Par Fabrice Gaignault — Photo Vincent Desailly
Castor Fleuriste, 14, rue Debelleyme, Paris 3e, 01 40 56 34 68, castor-fleuriste.com.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cuisine
246
Les merveilleux
desserts de
Cédric Grolet
Pour les fêtes, le chef pâtissier du Meurice
aux 1,1 million d’abonnés sur Instagram
nous fait un très beau cadeau :
quatre recettes exclusives de haute
pâtisserie, véritables fantaisies
de textures, de saveurs et de couleurs.
Par Elsa Guiol — Photos Pierre Monetta
C
ette orange, rien ne sert de la peler, elle se déguste en
entier, comme cet avocat qui semble tombé de son arbre.
La tomate, il faut la goûter pour réaliser qu’elle ne finira
pas recouverte d’huile d’olive. Le citron non plus ne se pressera
pas dans un verre. Découvrir les pâtisseries de Cédric Grolet,
c’est comme faire un voyage au pays des sens. Un périple gustatif, délicieux, plein de saveurs, mais en trompe-l’œil. Des mini
chefs-d’œuvre sucrés, hors du commun : des fruits sculptés,
mais aussi des tartes à la pomme qui semblent virevolter, des
fraisiers qui ressemblent à des Rubik’s Cube… Chef pâtissier de
l’hôtel Meurice, Cédric Grolet a été élu en 2017 meilleur pâtissier du monde, et il ne paraît toujours pas en revenir : « C’est le
prix que je voulais… Je m’étais fixé un objectif : l’avoir à 40 ans. »
Il l’a obtenu à 32 ans. Il passe sa vie dans des avions, voyageant
d’un pays à l’autre, adulé telle une rock star, génie créatif aff ublé de jeans troués et de tatouages, mais une vie qui a un prix,
celui du travail. « Mes parents m’ont appris que si je voulais réussir il fallait travailler. Ils ne m’ont jamais donné un euro, donc je
ramassais des champignons au début pour m’acheter une petite
mobylette. Je la retapais, j’en achetais une mieux, et ainsi de suite,
jusqu’à ma première voiture. » Le petit garçon passe du temps
chez ses grands-parents, dans la cuisine de son grand-père
surtout, qui tient un restaurant dans la Loire – « J’ai beaucoup
appris avec lui », dit-il – et auprès de son oncle, pâtissier et meilleur ouvrier de France. Mais, à cette époque, devenir pâtissier
n’est pas un désir que l’on formule. « Je ne me souviens pas m’être
un jour posé la question. Je voulais faire des gâteaux, c’est tout ce
que je savais, je ne savais même pas que je pouvais en faire un métier. » A 16 ans, il s’amuse déjà à sculpter le chocolat : « C’est de
là qu’est venue l’idée de sculpter des créations. »
Un CAP en poche, puis un diplôme de l’Ecole nationale supérieure de la pâtisserie et un passage chez Fauchon, il intégrera
le Meurice en 2011, au côté d’Alain Ducasse. Il y propose sa
première création : la cerise à l’estragon. Il a ouvert en 2018 sa
première boutique* à Paris, et on s’y presse. Certains jours, il
vend jusqu’à mille cinq cents gâteaux.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
247
La mandarine
Ganache montée
poivre Timut
23 g de couverture
ivoire, 5 g de masse
gélatine, 100 g de
crème, 0,4 g de poivre
Timut mixé
Chauffer un quart de la crème
avec le poivre Timut, réaliser
une émulsion avec le chocolat
et la masse gélatine, mixer
en ajoutant progressivement
le reste de la crème, chinoiser.
Il faut sculpter le chocolat
avec un moule pour lui donner
la forme de la mandarine.
Insert marmelade
mandarine Timut
30 cl de jus de
mandarine, 30 g de sucre,
5,4 g d’agar-agar, 100 g
de mandarine confite,
100 g de mandarine
fraîche, 100 g de
mandarine acide, 100 g
de pâte de mandarine,
0,8 g de poivre Timut
Faire bouillir le jus de mandarine
et ajouter sucre et agar-agar.
Lorsque le gel est froid, mixer
au Thermomix. Ajouter pâte de
mandarine, confit de mandarine,
mandarine acide et poivre Timut.
Enrobage orange
50 g de chocolat ivoire,
50 g de beurre de cacao,
1 g de colorant
liposoluble orange,
0,5 g de colorant
liposoluble jaune
Faire fondre le beurre de cacao
à la casserole. Verser sur
le chocolat, puis mixer en ajoutant
les colorants. Ajouter 100 g
de nappage (10 % de scintillant).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cuisine
248
Brioche au sucre
10 g de farine T45, 0,25 g de sel,
1,2 g de sucre semoule, 0,4 g de
levure biologique, 4,5 g d’œuf, 5 g
de beurre, 1,5 g de lait entier,
beurre salé (quantité suffisante)
Mélanger au batteur, avec le crochet en
1re vitesse, tous les ingrédients sauf le beurre
pendant 35 min. Ajouter le beurre et mélanger
en 2e vitesse pendant 8 min. Faire reposer
pendant 10 heures. Détailler la pâte à brioche
en pâtons de 350 g. Façonner les pâtons
et les mettre en moule en aluminium. Mettre
à pousser (cela permet le développement de
la pate sous l’action de la levure) pendant 2 h
30 min entre 24 et 25 °C. Enfoncer la pâte
légèrement avec les doigts. Incorporer dans
les trous le beurre salé et parsemer de sucre
semoule. Cuire au four à 170 °C 12 ou 13 min.
La poire*
Il faut sculpter le chocolat avec un moule pour
lui donner la forme de la poire.
Ganache montée poire
100 g de crème chaude, 15 g de
masse gélatine, 2 g de xanthane,
62,5 g de beurre de cacao,
60 g de couverture ivoire fondue,
100 g de mascarpone,
330 g de pulpe de poire Boiron
Chauffer la pulpe de poire avec les baies
de genièvre. Verser sur la masse gélatine et
le chocolat blanc. Ajouter le beurre de cacao
fondu, la xanthane et mixer durant 2 min,
puis ajouter la crème froide et le mascarpone.
Gelée de poire
60 g de purée de poire Boiron,
2,5 g de sucre, 1 g d’agar-agar,
2 g de jus de citron
Porter à ébullition la pulpe de poire. Ajouter
le mélange de sucre et d’agar-agar. Mixer avec
le jus de citron.
Insert poire
60 g de gel poire, 40 g de poire
Williams cuite, 40 g de poire
Conférence crue, 2,5 g
de jus de citron, 1 g de baies
de genièvre mixées
Eplucher et détailler les poires en cubes
irréguliers. Les disposer sur une plaque Tefal,
arroser d’huile d’olive et de sucre glace,
et flasher les poires au four (à sole) à 250 °C
durant 5 min. Débarrasser et refroidir. Ensuite,
éplucher et détailler les poires Conférence
crues en cubes. Le gel étant prêt, incorporer
les poires cuites et crues au gel.
(*) Voir photo en page d’ouverture.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
V O U S N ’AV I E Z J A M A I S
RIEN
G O Û T É D E PA R E I L .
Évidemment, nous
Cette dernière étape est de loin la plus cru-
direz-vous : ce n’est
ciale et c’est là que le savoir-faire girondin entre
pas tous les jours que
en scène. Car la salaison, c’est ce qui va révéler
l ’on mange du caviar. Et bien c’est justement pour
le goût, les subtilités du caviar. Et ici, on est en
ça que E.Leclerc a créé la gamme L’origine du goût.
Gascogne où le goût, c’est précis, c’est sacré, en
Car chez E.leclerc ce qui est bon doit être bon
un mot, c’est gascon. Ce goût, il en surprend plus
pour tous. Ce qui veut dire accessible et excellent.
d’un, jusqu’au plus exigeant. On ferme les yeux.
Et pourquoi ce caviar-là est excellent, c’est ce que
On goûte. Et on se laisse séduire par des notes
nous allons vous raconter. Comme vous le
savez, le caviar vient de l’esturgeon,
poisson rare à la nature délicate et capricieuse, il existe
27
espèces
fruits
secs,
des
saveurs
sub-
tiles d’amandes, de noisettes,
de
noix
de
cajou.
Enfin
vient la puissance iodée
si
d’esturgeons
caractéristique
de
qui chacune, donne au ca-
l ’Osciètre à égalité avec
viar un caractère bien par-
son croquant si singu-
ticulier. C’est aussi son
lier. On rouvre les yeux
lieu d’élevage et sa prépa-
et on examine le cou-
ration qui font de ces œufs
pable : quelle couleur !
«la base du caviar» des perles
rares. Parmi ces lieux, on trouve
la Gironde, où l ’Osciètre (Acipenser gueldenstaedtii pour les experts) se
RCS Paris 792 111 551
de
Un ambré intact comme
sorti à l ’instant de l ’embouchure de la Garonne. Les professionnels eux-mêmes se laissent
reproduit sous l ’œil exigeant d’éleveurs gascons.
surprendre et chaque fois est une première fois.
L’Osciètre, selon nos spécialistes, c’est le nec
D’ailleurs chez E.Leclerc, on
plus ultra de l ’esturgeon. Son caviar sera déli-
parie qu’il en ira de même
catement tamisé, égoutté puis chaque œuf trié
à chaque fois que vous dé-
selon sa fermeté, sa grosseur, sa couleur. En-
couvrirez un nouveau produit de
suite interviennent le séchage et la salaison.
notre collection L’origine du goût.
D é c o u v r e z t o u t e n o t r e c o l l e c t i o n s u r w w w. l o r i g i n e d u g o u t . f r
P O U R V O T R E S A N T É , M A N G E Z A U M O I N S C I N Q F R U I T S E T L É G U M E S PA R J O U R . W W W. M A N G E R B O U G E R . F R
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cuisine
250
Gel citron
30 cl de jus citron jaune,
30 g de sucre, 5 g d’agar-agar
Faire bouillir le jus de citron. Ajouter le sucre et
l’agar-agar. A froid, mixer au Thermomix.
Crème marron
240 g de crème UHT, 50 g de sucre,
100 g de jaune d’œuf, 4 g
de gélatine, 500 g de mascarpone,
240 g de crème pâtissière,
400 g de pâte de marrons
Réaliser une anglaise. Verser sur le mélange
mascarpone, masse gélatine, crème pâtissière
et pâte de marrons.
Praliné noisette
1 kg de noisettes, 400 g de sucre,
20 g de fleur de sel
Torréfier les noisettes à 150 °C pendant 30 min.
Réaliser un caramel à sec. A froid, mixer
caramel, noisettes et fleur de sel.
Gel marron
110 g de lait, 72 g de pâte de
marrons, 45 g de marrons confits,
18 g de jaune, 7 g de sucre,
xanthane (quantité suffisante)
Réaliser une anglaise. Mixer sur les marrons
rincés à l’eau froide. Mixer avec la xanthane.
Mélange marron
150 g de pâte de marrons,
150 g de crème de marrons,
eau (pour mémoire)
Mixer au cutter la pâte, ajouter la crème avec
l’eau.
Enrobage lait
500 g de beurre de cacao,
500 g de couverture lait
Faire fondre le beurre de cacao à la casserole.
Verser la couverture, mixer.
Bûche marron
Tuile marrons
50 g de mélange de marrons
Etaler en couche fine sur une plaque Tefal.
Cuire au four à sole du haut jusqu’à forte
coloration.
Chips marrons
50 g de marrons, sirop à 30 °C
Couper les marrons en fines lamelles, les
tremper dans le sirop à 30 °C. Les étaler sur un
silpat (toile de cuisson), mettre à torréfier au
four à sole du haut.
Croustillant marrons
3 g de chips de marrons, 60 g
de poudre de marron en gros
grains, 40 g de praline noisette,
10 g de beurre de cacao
Mélanger tous les ingrédients ensemble.
Crème pâtissière
900 g de lait, 100 g de crème,
180 g de jaune d’œuf, 180 g
de sucre, 50 g de poudre à crème,
50 g de farine, 60 g de beurre
de cacao, 112 g de masse
gélatine, 100 g de beurre,
60 g de mascarpone
Faire bouillir le lait avec la crème. Verser sur le
mélange sucre, poudre à crème, farine, et jaune
d’œuf. Faire bouillir 2 min, puis ajouter beurre
de cacao, gélatine, beurre et mascarpone.
(*) 6, rue de Castiglione,
Paris 1er, ouvert du mardi
au dimanche à partir de midi.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Publi-communiqué
9 Français
sur 10 ont consommé
Bio dans l’année*.
Paroles
D’ÉLEVEURS
Gaël et Jean-Yves Lorgueilleux à
Mézières-sur-Couesnon
La demande en produits Bio ne cesse d’augmenter
en France et de plus en plus d’agriculteurs sont prêts à relever
ce défi et à convertir leurs terres.
P
our 85 % des Français*, il
est important de développer
l’agriculture Bio. Un challenge
que les éleveurs prennent à cœur.
Eux-mêmes respectueux de l’environnement,
ils connaissent l’intérêt pour leurs terres et
leurs bêtes de passer au Bio. Seulement, la
conversion n’est pas simple, c’est pourquoi la
marque Président s’implique depuis les années
90 pour les accompagner au mieux dans leur
transformation et pour les aider dans la durée.
Un accompagnement
au quotidien...
À ce jour, plus de 500 fermes ont été
accompagnées par Président et 107
producteurs sont actuellement en conversion.
Audit, prime pendant les 2 premières années de
conversion, rémunération équitable, échanges
quotidiens… en amont et sur le terrain, Président
soutient les agriculteurs dans leur installation
en agriculture biologique. L’amélioration est au
cœur de leurs préoccupations et Président
va au-delà du cahier des charges du Bio.
Ses ateliers de transformation sont localisés au
plus près des producteurs, en zone rurale, pour
un chemin plus court de la ferme à l’assiette
(moindre empreinte carbone et meilleure
qualité des produits). Ensemble, ils veillent à
préserver les paysages bocagers (sauvegarde
des haies pour protéger la biodiversité, les
écosystèmes et la qualité des sols). Président
encourage le renforcement des règles de soin
aux vaches (au moins un abri pour chaque
vache, soins vétérinaires naturels, etc.) ou
encore favorise l’installation de matériel à
économie d’énergie dans les fermes.
... pour pérenniser le Bio
Président s’engage durablement auprès
des agriculteurs partenaires et compte bien
poursuivre son rôle d’accompagnateur dans
les prochaines années, pour contribuer
au développement grandissant du Bio
en France. Aujourd’hui, avec une diffusion
du Bio impensable il y a 25 ans, le nombre
de fermes passées au Bio continue
d’augmenter et l’objectif de Président
est de convertir 200 fermes de plus d’ici
2025. Un engagement dans la durée, pour
le bien des hommes et de notre planète.
Nous avons pris conscience qu’il fallait
faire évoluer l’agriculture face aux défis
environnementaux à venir. En 2015, on a décidé
de franchir le pas et de se convertir au Bio.
Président nous a alors accompagnés avec une
prime pendant les 2 ans de conversion. Leur
technicien laitier est venu auditer l’exploitation
avant la conversion. Il nous a aussi mis en
relation avec des spécialistes du Bio qui nous
ont donné des conseils sur l’alimentation
de nos vaches et les rations à leur donner.
Certifiés Bio depuis décembre 2017,
nous sommes fiers du chemin parcouru !
Quels sont les défis à relever
pour réussir sa conversion ?
On doit être prêts à travailler en autonomie
et nourrir nos bêtes avec nos propres
fourrages. Il faut aussi œuvrer sur le choix
des races, pour revenir à des vaches plus
rustiques, mieux adaptées aux pâturages
comme la jersiaise. Tout en maintenant
la santé du troupeau et la qualité du lait,
ce qui n’est pas une mince affaire !
Quels sont vos objectifs ?
Nous allons continuer à travailler sur le bienêtre de nos bêtes en regroupant nos terres
autour de l’étable pour éviter aux vaches de
parcourir de trop longues distances, ce qui
les fatigue. D’un point de vue personnel, notre
priorité est de conserver une exploitation
à taille humaine et familiale. Mon épouse
va d’ailleurs remplacer mon père l’année
prochaine quand il partira à la retraite.
D’ENGAGEMENT
• Une zone de collecte 100 % issue de nos terroirs français.
• Un partenariat de proximité pour toujours mieux nourrir les vaches.
• Une prime pendant les 2 ans nécessaires à la conversion.
• Une rémunération équitable des producteurs Bio.
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas - www.mangerbouger.fr
* Source : Baromètre consommation Agence Bio : janvier 2018.
LE DÉVELOPPEMENT DU BIO
EN FRANCE : UN VRAI DÉFI !
Comment s’est passée
votre conversion ?
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeux
252
Jouez et gagnez
Envoyez le code du lot
pour lequel vous souhaitez participer
par SMS au 74400
Par Sophie Lebas
0,75 € par SMS + prix d’un SMS × 4 maximum
6 brosses nettoyantes Luna mini 2
de Foreo
1 vélo 2wenty
Momentum Electric, les vélos les plus
simples, légers et fiables de leur génération.
Avec sa petite taille et une autonomie allant
jusqu’à 65 km, le vélo électrique semi-pliable
2wenty vous certifie une conduite agile et
confortable pendant des heures.
momentumelectric.com
(Valeur : 1 299 €)
Code : MCVELO
6 semaines de location de matériel
pour 2 avec Intersport
Intersport, n° 1 de la location de ski en ligne,
présent dans plus de cent quarante stations
sur tous les massifs français et en Andorre,
vous offre votre semaine de location de matériel (skis, bâtons et chaussures). Utilisez-la,
au choix, dans un des deux cent quarante
magasins de montagne.
Prenez soin de votre peau avec la brosse
pour le visage Luna mini 2 et le gel nettoyant
jour de Foreo. Ses picots en silicone ultradoux alliés à la technologie T-Sonic nettoieront votre peau en profondeur sans
l’agresser, la laissant ainsi douce et propre,
prête pour recevoir vos autres soins.
foreo.com
(Valeur : 158,95 €)
Code : MCLUNA
intersport.fr
(Valeur : 334 €)
Code : MCSKI
3 valises de couleur marine Jump
Notre collection Cassis fait rimer art du
voyage et modernité. Une inspiration
néo-vintage qui ranime le concept des
voyages de luxe à bord de l’Orient-Express.
Ces malles modernes bénéficient des dernières technologies tout en conservant un
look rétro où les lanières en cuir sont devenues des éléments décoratifs, mais où les
angles d’aciers protègent la valise des chocs.
- 6 % supplémentaires*,
cumulables avec la remise carte
de fidélité Intersport
de 5 %, soit jusqu’à - 60 %.
Code promo : GROUPEMC19
(*) Conditions sur
intersport-rent.fr
jump.fr
(Valeur : 300 €)
Code : MCBAGMARINE
5 bons d’achat Spartoo
Fashion victim, BCBG ou plutôt décontractée : tous les goûts sont permis. Sur Spartoo,
vous trouverez forcément la pièce qui vous
fera plaisir, parmi plus de cinq mille marques
de chaussures, vêtements et sacs.
spartoo.com
(Valeur : 100 €)
Code : MCSPARTOO
Tous les gagnants de nos jeux sur http://gagnants.marieclaire.fr/gagnants.html
Règlement disponible gratuitement sur demande par e-mail à jeuxgmc@gmc.tm.fr ou par courrier à GMC Media – Sophie Lebas, Marie Claire jeux janvier 2019 – 10, bd des
Frères-Voisin, 92130 Issy-les-Moulineaux. Gagnants définis par Instants gagnants ou tirage au sort. Un seul gagnant par foyer, mêmes nom, adresse, téléphone. Réclamation
des lots dans un délai de un mois après la date de fin du jeu. Remboursement sous forme de timbres postaux, au tarif maximum soit de 0,78 € (par SMS) ainsi que le timbre de la demande de
remboursement (tarif lent en vigueur), sur demande écrite à l’adresse ci-dessus et expédiée au plus tard un mois après la fin du jeu et comportant obligatoirement : nom du jeu, code SMS, date
et heure de participation (ou de la facture d’achat de la carte prépayée). Une seule demande de remboursement par personne, par foyer et par jeu. Jeux en tirage au sort ouverts du 5 janvier au
30 décembre 2019.
PRESSE. PHOTOS NON CONTRACTUELLES. LES PRIX SONT INDICATIFS.
Réservez et retrouvez
directement votre matériel
au pied des pistes.
De - 20 % à - 50 %* sur le prix
magasin en louant votre
matériel de ski en ligne.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Actus
des marques
Page réalisée par le service publicité
La douceur de la grenade
Souliers iconiques
L’Huile régénératrice à la Grenade
bio, 100 % d’origine naturelle, est un
des soins culte de Weleda. Elle laisse
la peau douce et ferme après avoir
activé le renouvellement cellulaire.
Antioxydante, elle protège également l’épiderme des radicaux libres
et retarde le vieillissement cutané. Sa
note orientale et son effet satiné nous
transportent.
weleda.fr
Pour fêter ses 15 ans de création, Mellow
Yellow réédite quatre modèles de ses
chaussures les plus emblématiques (ballerines, derbys, salomés et escarpins)
déclinés en trois coloris collector (noir,
rouge et jaune) et vendus en ligne et en
boutiques. On aime leurs détails soignés
(bouts perforés, intérieur gold…) comme
leur esprit fun et pop. L’incarnation de
l’easy chic pour toutes.
mellowyellow.com
PRESSE.
Talons glitter
Les talons bottiers galvanisés sont
une des tendances phare de cet
automne-hiver. La preuve avec ceux
des bottines moulantes en stretch
Tamaris, qui se portent aussi bien
cool le jour avec un jean que plus glamour le soir avec une robe.
tamaris.fr
Des cils plus forts
Riche de trois huiles (ricin, son de
riz, açaï) et d’oméga 6 du fruit de
la passion, Ricigel, le sérum de
L’atelier du sourcil, est le meilleur
allié pour des cils nourris, hydratés et revitalisés. Grâce à sa
brosse mascara, l’application, se
fait facilement de la base à la
pointe sur des cils démaquillés
(ne pas utiliser de mascara après).
Et laisse un effet wet qu’on aime.
atelierdusourcil.com
Le citron qui pétille
Pulco, la boisson mythique au citron, s’apprécie désormais version fines bulles dans
de l’eau de source sans édulcorant ni
conservateur (4,2 g de sucre pour 100 ml).
Et se décline dans trois parfums peps :
citron, citron-citron vert, citron-menthe.
oranginasuntoryfrance.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ABONNEZ-VOUS
Rédaction, publicité et vente
MARIE CLAIRE EST ÉDITÉ PAR MARIE CLAIRE ALBUM SAS
CAPITAL 4 347 640 €.
N° 552 062 770 R.C.S. NANTERRE.
DURÉE : JUSQU’AU 31 JANVIER 2054.
PRÉSIDENT ARNAUD DE CONTADES.
PRINCIPAL ACTIONNAIRE HOLDING EVELYNE PROUVOST SAS
CPPAP 0319 K 84444. DÉPÔT LÉGAL : À PARUTION. ISSN 0025-3049.
Important
€50
1
le numéro
d’actu,
de tendances,
de mode,
de beauté
INCLUS
Notre sélection de bijoux
Nous ne faisons aucune publicité rédactionnelle. Si nous citons une
maison de commerce, c’est uniquement par souci de signaler à nos
lectrices un objet dont la qualité a retenu l’attention de nos
spécialistes. Partant du même principe, les prix ne sont donnés qu’à
titre de renseignement : étant sujets à fluctuations, ils n’engagent en
aucun cas notre responsabilité.
La reproduction, même partielle, de tous les articles et illustrations
publiés dans Marie Claire est interdite. © Marie Claire 2018.
La reproduction des modèles des couturiers et de prêt-à-porter est
interdite, même si ces modèles ont été publiés dans des pages de
publicité, Marie Claire décline toute responsabilité pour les
documents envoyés. Publication mensuelle TVA 2,10 %.
PHOTOGRAVURE ALLIAGE/GROUPE AMALTHÉA, CLICHY.
IMPRIMÉ EN ITALIE EUROGRAVURE S.P.A. IN TREVIGLIO (BG).
Directeur de la publication
Arnaud de Contades
Contacts du service abonnement et des anciens numéros
MARIE CLAIRE ABONNEMENT
26 BIS, RUE DES POMMIERS, CS 30075, 93501 PANTIN
TÉLÉPHONE : 01 84 888 222 (PRIX D’UN APPEL LOCAL).
INTERNET : MAGAZINES.FR
LESERVICECLIENT@MAGAZINES.FR
TARIFS D’ABONNEMENT
FRANCE 1 AN D’ABONNEMENT AU GRAND FORMAT
A 23 € AU LIEU DE 27,60 €*.
1 AN D’ABONNEMENT AU FORMAT POCHE A 21 € AU LIEU DE 22,80 €*.
ÉTRANGER RETROUVEZ TOUTES LES OFFRES
SUR WWW.MAGAZINES.FR
(*) PRIX DE VENTE AU NUMÉRO.
Découvrez dans votre box, une sélection exclusive de bijoux
pour être la plus belle pour les fêtes de fin d’année!
10, BD DES FRÈRES-VOISIN, 92792 ISSY-LES-MOULINEAUX CEDEX 9.
TÉL. : 01 41 46 88 88. FAX : 01 41 46 86 86.
marieclaire.fr
Valeur totale de plus de 90 €
Visuel non contractuel
Retrouvez cette offre sur
magazines.fr
le site officiel du groupe Marie Claire
HORS ENCARTS
ORIGINE DU PAPIER :
ITALIE
TAUX DE FIBRES
RECYCLÉES : 0 %
CERTIFICATION : PEFC
EUTROPHISATION :
PTOT 0,007 KG/TONNE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Croisière Gastronomique
ÉDITION 2019
FUERTE AMADOR - CALLAO
Du 23 octobre 2019 au 1er novembre 2019
à bord de L’Austral
À partir de
3 090 €(1) par personne
P
our sa huitième édition, nous vous
invitons à embarquer à bord d’un
luxueux yacht de la compagnie
PONANT, à l’occasion d’une croisière
gastronomique exceptionnelle.
Au départ de Fuerte Amador, L’Austral vous
emmènera pour une croisière de 10 jours
reliant les îles sauvages du golfe de Panama
à la terre légendaire des Incas au Pérou.
Au gré des visites, vous vous laisserez
surprendre par des instants culinaires
et œnologiques d’exception : trois
dîners de gala réalisés par un chef étoilé
présent tout au long de la croisière,
démonstrations et ateliers, conférences…
Une attention particulière sera portée
aux vins, avec la présence d’un Meilleur
sommelier du monde qui animera et enrichira
votre voyage avec des dégustations
de flacons qu’il aura sélectionnés.
Aux côtés de ces invités prestigieux,
les membres de la rédaction présents
à bord partageront avec vous leur
passion pour la gastronomie.
En partenariat avec
Contactez votre agence de voyages ou appelez le
www.ponant.com
(1) Tarif Ponant Bonus par personne sur la base d’une occupation double, sujet à évolution, taxes portuaires incluses. Plus d’informations dans la rubrique « Nos mentions légales » sur www.ponant.com. Droits réservés PONANT. Document et photos non contractuels. Crédits photos : © PONANT – Dorothée Mouraud / Nathalie Michel / François Lefebvre.
COMMUNIQUÉ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Horoscope
256
Par Carole Vaillant — Illustration Isabelle Feliu
Vierge
Sagittaire
Balance
Scorpion
Verseau
21.3 — 21.4
Emotions Vénus intensifie vos émotions, et
Mercure vous aide à mieux les comprendre.
A deux, le dialogue sera particulièrement ouvert
et pertinent. En privé ? Climat torride garanti.
Ambition Votre ciel s’ouvre sur l’extérieur : communication, culture et échanges sont mis
en avant. C’est aussi un moment idéal pour présenter un projet ou entamer une formation.
Taureau
22.4 — 21.5
Emotions Vénus favorise les rencontres, révèle
les affinités et harmonise vos relations. Célibataire ou à deux, des espoirs nés en début d’automne vont devenir très concrets.
Ambition C’est le moment de nouer des amitiés
professionnelles ou de vous impliquer dans un
projet collectif. En bonus : une énergie canalisée.
Gémeaux
22.5 — 21.6
Emotions Vos échanges et vos rencontres seront très inspirés. En couple, le regard de l’autre
sera particulièrement valorisant.
Ambition Mars vous rend combative. Vous aurez
des occasions de vous distinguer à travers des
enjeux motivants, mais prévoyez de la concurrence et jouez de votre adaptabilité.
Cancer
22.6 — 22.7
Emotions Fini de vous morfondre. Grâce
à Vénus et Mars, l’amour redevient un projet
excitant et joyeux. Au programme : désir, rencontres et émotions partagées (dès le 3).
Ambition Soyez prête à faire évoluer les choses,
à dégager les obstacles et à vous imposer.
Prenez des risques et valorisez votre créativité.
Lion
24.10 — 22.11
Emotions Portée par Vénus et stimulée par
Mars, vous êtes irrésistible et votre vie amoureuse est en plein essor. En quête d’un partenaire ? La rencontre est quasi inévitable.
Ambition Tout est ouvert, aucun obstacle à l’horizon, rien ne peut vous arrêter. La période est
idéale pour démarrer un projet, négocier un
contrat ou débusquer l’opportunité de l’année.
22.12 — 20.1
Emotions Après un début de mois serein, où des
projets à deux vont se préciser, comptez sur un
regain sentimental à partir du 20. Quelqu’un
pourrait animer en vous des émotions intenses.
Ambition Profitez d’un contexte tonique, idéal
pour défendre vos idées et vous imposer en
douceur. Trouver du soutien auprès de personnes influentes sera facile.
Emotions Ce mois-ci, le monde et l’amour vous appartiennent.
Grâce au Soleil et à Jupiter, vous rayonnez d’une énergie totalement
irrésistible. Votre vie sentimentale va faire un bond en avant.
Ambition Votre enthousiasme fédère et vos idées séduisent.
C’est la période idéale pour donner de l’élan à un projet et imposer
votre vision. A surveiller : jalousies et rivalités.
Bélier
24.9 — 23.10
Emotions Des rencontres ou des émotions imprévues vont se manifester en ce début de mois.
A partir du 10, retour au calme, avec des projets
concrets et rassurants.
Ambition Le ciel vous ouvre de nouvelles perspectives, en termes d’idées personnelles ou
d’opportunités professionnelles. C’est aussi une
bonne période pour négocier un budget.
Capricorne
23.11 — 21.12
24.8 — 23.9
Emotions Mars suscite les rencontres et la
confrontation. Vous pourriez vous sentir mise au
défi. La bonne nouvelle : Vénus vous promet une
issue sur mesure.
Ambition Le contexte est dynamique mais
tendu. Vous aurez l’occasion de vous distinguer,
mais peut-être souvent en opposition aux autres.
La gestion du stress devient votre priorité.
23.7 — 23.8
Emotions Grâce à Mercure et Jupiter, l’amour
se partage dans la joie. A deux, le courant passe
intensément, les corps se comprennent et les
esprits s’accordent.
Ambition Dynamique, porteur, mais pas stressant, le mois s’annonce ouvert, agréable et valorisant. Si vous avez un projet à vendre ou un
public à convaincre, c’est le moment.
21.1 — 18.2
Emotions Vénus va réveiller des sentiments très
forts au travers de rencontres ou de situations
qui vous feront sortir de votre zone de confort.
En privé, le dialogue sera comme une bouffée
d’oxygène.
Ambition Mars vous invite à utiliser vos ressources personnelles. C’est une bonne période
pour vous investir davantage dans vos projets,
que ce soit au niveau matériel ou en exploitant
mieux vos qualités.
Poissons
19.2 — 20.3
Emotions Vénus et Neptune mettent en lumière
l’aspect romantique de l’amour. Que vous soyez
à deux ou célibataire, comptez sur des émois
particulièrement inspirés. En prime, un climat
ouvert aux rencontres.
Ambition Misez sur l’énergie explosive de Mars
pour exprimer franchement votre désir
Consultez
d’affirmation et donner
votre horoscope
de l’élan à vos actiquotidien
vités. Restez vigilante
sur marieclaire.fr.
car le contexte risque
astro
d’être parfois déloyal.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Questionnaire
Simon Liberati
258
L’écrivain publiera en début d’année son
dixième livre, « Occident » . Un roman-parabole sur la création
artistique, que prolonge ses réponses à nos questions. Par Fabrice Gaignault
*
—Aimez-vous votre visage ?
Oui, parce que je le connais bien. Je l’ai
beaucoup dessiné quand j’étais peintre.
Je serai triste quand je ne le verrai plus,
puis je l’oublierai.
—Etes-vous garçon ou homme ?
Vieux bonhomme.
—Dormez-vous la nuit ?
Non, pas toujours ; ça me permet de réfléchir en silence.
—Pouvez-vous prendre une photo
de vous ?
—Le plus beau regard que l’on ait posé
sur vous ?
Celui d’une panthère au zoo.
—Fuir, s’adapter ou combattre ?
S’adapter. Selon l’Organisation mondiale
de la santé, c’est un signe d’intelligence.
—Citez trois amantes et amants rêvés
au cours de votre vie ?
Brigitte Bardot : adolescent , je couchais
avec elle en rêve ; Michel Ange : une fois ;
et une autre actrice que j’ai oubliée.
—La première fois où vous vous êtes
senti libre ?
Quand j’ai quitté une femme que j’aimais
et qui m’aimait afin d’écrire mon deuxième roman.
—Votre plus grand plaisir simple ?
La lecture au petit-déjeuner ; en ce moment, Les mémorables de Martin du Gard.
—La place du sexe dans votre vie ?
Elle évolue suivant des cycles qui
m’échappent.
—Votre dernière recherche Google ?
Le 12, place des Etats-Unis : une recherche
sur les Noailles.
—Si vous étiez une fée et que vous
pouviez offrir trois dons à un enfant
naissant, lesquels serait-ce ?
La grâce, le sens de la répartie et le courage physique.
—Le meilleur conseil que l’on vous ait
donné ?
« Tu devrais perdre ton manuscrit. »
(*) Sortie le 2 janvier,
éd. Grasset.
—La dernière chose que vous ayez bue
et mangée ?
Du pain grillé.
—Le goût dont vous avez honte ?
Les photos de cadavres. Le sadisme.
—Votre mère était-elle dominante
ou soumise ?
Ma mère est une femme délicieuse.
—Qu’est-ce que vous ne supportez pas
que l’on dise de vous ?
Que je suis radin et mythomane.
—Combien de drogues vous faut-il
pour vivre ?
Beaucoup, j’en change souvent.
—Aimez-vous votre prénom ?
Je m’y suis fait. Jeune, il ne me plaisait
pas.
SIMON LIBERATI.
—Etes-vous violent ?
Plutôt en paroles.
Photo : Gregory Derkenne - mac-douglas.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
2
Размер файла
50 735 Кб
Теги
Marie Claire
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа