close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 10.01.2019

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Tabac : chute historique
des ventes
L’ESSENTIEL
POUVOIR D’ACHAT : RUÉE
SUR LA PRIME D’ACTIVITÉ
Durant la première semaine de
l’année, les demandes de prime
d’activité ont été multipliées par
six après la forte revalorisation
décidée par l’exécutif. // P. 4
BREXIT : L’ÉTAU SE RESSERRE
SUR MAY AU PARLEMENT
Les députés ont adopté un amendement donnant trois jours au
g o u ve r n e m e n t p o u r r e ve n i r
devant eux s’ils devaient rejeter
l’accord de divorce mardi. // P. 6
ENTREPRISES
& MARCHÉS
SIEMENS-ALSTOM : SUSPENSE
SUR LES DIVIDENDES
Le projet de fusion prévoit le versement de 1,8 milliard aux actionnaires du groupe français. Mais
cette distribution n’aura pas lieu
si Bruxelles met son veto. // P. 19
P.Huguen/AFP
Espace
Arianespace
prudent
pour 2019 // P. 16
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // JEUDI 10 JANVIER 2019 // LESECHOS.FR
Réformes :
la réponse
de Wauquiez
à Macron
Le crédit immobilier
passe la barre
des 1.000 milliards
d’euros
l Le président LR prône un « big bang fiscal ».
l Il qualifie de « recettes de l’ancien monde » les me-
sures de l’exécutif dans la crise des « gilets jaunes ».
l Et met en garde : « La France va dans le mur. »
Michel Gaillard/RÉA
ESA CNES Arianespace
Les ventes de tabac en France
ont plongé de 9 % l’an dernier
sous l’effet de la hausse
de la fiscalité. // P. 15
ET « CRIBLE » P. 34
Face au refroidissement de la
demande mondiale, il est question
de ne faire produire qu’entre 40 et
43 millions d’appareils sur les trois
premiers mois de 2019. // P. 23
LES PETITS HÔTELS
EN DIFFICULTÉ
Concurrence des locations
saisonnières, poids des normes,
chaque année, plus de 180 établissements hôteliers mettent la clef
sous la porte. // P. 25
LES MARCHÉS PARIENT
SUR LE REPLI DU DOLLAR
Les stratèges anticipent une
baisse du billet vert cette année,
et une remontée de l’euro vers
1,20 dollar. // P. 27
T
d’un impôt sur le revenu à taux unique (« flat tax »)
devant être, pour lui, « sur la table ». Très offensif,
Laurent Wauquiez se dit « consterné » par les mesures annoncées par l’exécutif face à la crise des
« gilets jaunes », des « recettes de l’ancien monde ».
« Comme si le pouvoir d’achat pouvait se décréter à
coups de primes gouvernementales et de dépenses
nouvelles », moque-t-il, qualifiant également
d’« ubuesque » le débat sur la taxe d’habitation.
Contesté à droite, en difficulté dans les sondages, il
maintient sa stratégie et exclut de quitter son poste
en cas de revers aux européennes. // PAGE 3
// PAGE 28
Pour en finir
avec les
« gilets
jaunes »
100 millions de passagers
pour Air France-KLM
AÉRIEN Le groupe a franchi
Air France-KLM a franchi, pour la première fois en
2018, la barre des 100 millions de passagers transportés, à 101,447 millions. Un chiffre en hausse de
2,8 % par rapport à 2017, malgré l’impact de la grève
du printemps chez Air France et du mouvement des
« gilets jaunes » en fin d’année. La croissance de
l’activité a été portée par KLM (+4,5 %) et par la
filiale low cost Transavia (+7,1 %), qui doit encore
augmenter sa flotte cette année. Air France et HOP!
(+0,4 %) enregistrent une hausse plus timide.
// PAGE 17 ET « CRIBLE » PAGE 34
C’est une hausse de 2,8 % par rapport à 2017.
Denis Manin/31 Juin Films / Canal+
// L’ENQUÊTE P. 12
SUR
Canal+ peut désormais proposer en exclusivité sur CanalPlay
les séries françaises qu’il préfinance, comme « Hippocrate ».
NICOLAS BARRÉ
À 7H12 DU LUNDI AU VENDREDI
DANS LE 7H-9H DE NIKOS ALIAGAS
Canal+ repart à l’offensive
face à Netflix
La filiale de Vivendi va lancer une offre
autour de 10 euros, axée sur les séries.
110e ANNÉE
34PAGES
Antilles Réunion 4 €. Guyane-St Martin
5,20 €. Belgique 3,40 €. Espagne 4,30 €.
Grande-Bretagne 3£70. Grèce 4 €. Italie
4,30 €. Luxembourg 3,70 €. Maroc 30 DH.
Suisse 5,70 FS. Tunisie 4,8 TND. Zone CFA
3000 CFA.
La chronique de
Joseph E. Stiglitz
Le mouvement des « gilets jaunes »
en France illustre, une fois encore, la
colère des opinions publiques occidentales contre les promesses non
tenues de la mondialisation, écrit
Joseph E. Stiglitz. Celà doit conduire
les dirigeants à tourner le dos à la
stricte orthodoxie financière pour
engager une série d’investissements
écologiques qui créeront de l’emploi
et sauveront la planète. // PAGE 9
Boris Horvat/AFP
Arkéa La banque
qui veut larguer
les amarres
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22862
CRÉDIT Alors que les inquiétudes sur la conjoncture et sur le moral des
ménages se multiplient, la machine du crédit immobilier continue de
tourner à plein régime, sur fond de taux d’intérêt qui sont retombés en
novembre à 1,50 %, leur plus bas historique. Sur la même période,
l’encours des crédits immobiliers a franchi la barre symbolique des
1.000 milliards d’euros. Un record historique qui atteste de la dynamique éclatante de ce marché, dopé par la politique de taux de la BCE.
en 2018 une barre symbolique,
porté par Transavia et KLM.
CARNET // P. 33
Roignant/Andia.fr
out remettre à plat », « sans tabou ». Dans
une interview aux « Echos », où il fait sa rentrée politique, Laurent Wauquiez prône un
« big bang fiscal », appelant à « tout remettre à plat »,
« sans tabou ». « Il faut supprimer des taxes, baisser
les impôts, réduire le nombre de tranches. L’objectif
doit être qu’une personne comme une entreprise ne se
sente pas perdante quand elle gagne plus », plaide le
président du parti Les Républicains. Mettant en
garde : « Si on ne change pas profondément de direction, l’économie française va dans le mur. » Le leader
de la droite se dit prêt à aller loin, la mise en place
TÉLÉVISION Canal+ considère que sa vraie arme anti-Netflix est sa
chaîne premium à 20 euros par mois avec son interface MyCanal.
Mais fort de nouvelles exclusivités dans la vidéo par abonnement, il
se repositionne face à Netflix avec une offre complémentaire de
SVoD. // PAGE 22 ET L’ÉDITORIAL DE DAVID BARROUX PAGE 8
Amende record
en Italie pour les
constructeurs
automobiles
Être un partenaire
de confiance,
c’est être un partenaire
responsable.
AUTOMOBILE Près de 700 millions d’euros d’amendes au
total. Le gendarme transalpin
de la concurrence a lourdement sanctionné les banques
des constructeurs automobiles,
leur reprochant d’avoir, des
années durant, échangé entre
eux des informations détaillées
sur leurs pratiques. Renault
et PSA sont concernés, comme
la plupart des autres fabricants
de voitures internationaux.
Renault a déjà affirmé qu’il
ferait appel de la décision,
comme Fiat Chrysler, le plus
sanctionné. Pour les industriels
de l’auto, ces organes financiers
sont un maillon essentiel de
leur modèle économique.
// PAGE 17
© Getty Images
APPLE ABAISSE DE 10 %
SA PRODUCTION D’IPHONE
Amundi Asset Management, société par actions simplifiée, SAS au capital de
1 086 262 605 € - société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le
n° GP04000036 - Siège social : 90 boulevard Pasteur - 75015 Paris - France 437 574 452 RCS Paris - amundi.com. Janvier 2019. |
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 //
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
FRANCE
On ne renverse plus
les tables
Si la société montre à travers les « gilets jaunes »
une capacité à tout bousculer, y compris pour le pire,
le monde politique oppose un classicisme étonnant.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
ans le vocabulaire
politique, il y a
une expression qui
continue de fleurir mais ne
trouve plus que rarement de
traduction : « On va renverser
la table » ! Au bout d’une
impasse, il y avait toujours
chez les plus talentueux
une initiative, une audace
qui rebattait les cartes et
redonnait de l’air. N’était-ce
pas la meilleure définition
de la politique ? A travers les
« gilets jaunes », la société
montre depuis deux mois
une capacité réinventée à
renverser les tables et le reste,
à trouver de nouvelles formes,
à utiliser les réseaux sociaux,
à déjouer les experts, à faire
sauter des digues et à affronter
l’inaffrontable. Société
bouillante, politique en
tétanie. Ou alors suiviste dans
l’outrance, comme La France
insoumise. Un tel moment
peut-il durer ? « Disruptif »
il y a dix-huit mois, l’exécutif
rejoue la scène inaugurale de
la réforme. Les mots, espèret-il, peuvent être performatifs.
« On pensait que le président
renverserait la table lors de ses
vœux, or il a plutôt tenté de
la remettre d’aplomb », note
un homme de l’ombre.
Les réponses se puisent pour
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »
D
l’instant dans le passé. L’ordre
et une manifestation
le 27 janvier comme de Gaulle
en 1968, lettre aux Français
comme Mitterrand en 1988…
Dans les anciens partis
de gouvernement, les tables
restent de guingois. La
« remise à plat de la fiscalité »
qu’avait en vain tenté JeanMarc Ayrault revient (sous
d’autres formes) à gauche
et à droite. Repenser chaque
impôt pour le baisser,
dit Laurent Wauquiez, plus
imaginatif sur le sujet que
pour détailler les économies
à mettre en face. Enfin, si l’on
sent les électorats travaillés
en profondeur par
le dépassement des clivages,
les partis restent fort sages en
termes d’alliances. A gauche,
chacun veut courir dans
son couloir aux élections
européennes.
Laurent Wauquiez n’a pas eu
le « courage de renverser
la table sur la question des
rapprochements », dénonce
également Thierry Mariani
pour justifier sa présence sur
la liste du Rassemblement
national. Quant au parti
de Marine Le Pen, justement,
il joue le débauchage de
quelques têtes pour marquer
sa dynamique. Sans doute
considère-t-il que la crise des
« gilets jaunes » travaille pour
lui. Mais ne soyons pas
injustes. Les têtes de listes
annoncées ou pressenties
sont jusqu’ici partout des têtes
jeunes. Jeunes comme
renouveau, c’est bien connu.
ccornudet@lesechos.fr
en bref
Marine Le Pen souligne les points de
convergence avec La France insoumise
POLITIQUE Marine Le Pen a insisté, dans une interview à
« Valeurs actuelles », sur les points communs entre La France
insoumise (LFI) et le Rassemblement national (RN). « Les “gilets
jaunes” ont souligné certaines convergences entre nous », a
déclaré la présidente du RN. Mais le chef de file des Insoumis,
Jean-Luc Mélenchon, « n’a pas le courage d’effectuer la rupture
politique qui serait nécessaire » sur l’immigration notamment,
selon elle. « La tentation de rompre avec cette idéologie immigrationniste [...] lui a traversé l’esprit, mais il est coincé », juge-t-elle.
« Gilets jaunes » : le soutien
des Français en baisse de 10 points
SOCIAL L’approbation des Français pour le mouvement des
« gilets jaunes » est en baisse de 10 points en un mois, mais reste
majoritaire (60 %), selon un sondage Elabe pour BFMTV. Si 31 %
des personnes interrogées disent aujourd’hui « soutenir » le
mouvement, c’est 10 points de moins en trois semaines, alors
que la proportion de ceux chez qui il suscite de la « sympathie »
est stable à 29 %. Les Français sont partagés sur la suite à donner
au mouvement : pour 51 % (–3), il doit se poursuivre.
SUR
RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ECO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
Philippe tente de rassurer
sur un grand débat fragilisé
POLITIQUE
Le Premier ministre a
affirmé que l’exécutif
serait « prêt » pour
le grand débat national
malgré le départ
de Chantal Jouanno.
Isabelle Ficek
@IsabelleFicek
Comme les lapsus, il y a parfois des
oublis qui sont révélateurs. Mercredi, à l’issue du Conseil des ministres et du séminaire gouvernemental de rentrée consacré au grand
débat national et au programme de
réformes des six prochains mois,
Edouard Philippe a failli oublier, en
conférence de presse, de présenter
ce programme… avant de se reprendre. Il faut dire que la préparation
du grand débat national prend
toute la place et a déjà bousculé le
programme puisque le gouvernement a « la volonté de tenir compte
de tout ce qui aura été dit à l’occasion
de ce débat », a martelé le Premier
ministre. Un débat dans lequel il
voit « une réponse à la demande de
considération » exprimée avec le
mouvement des « gilets jaunes ».
« Détermination »
Repoussée, donc, la réforme institutionnelle, a-t-il confirmé. Encore
reporté, l’examen du projet de loi
sur l’organisation territoriale et les
métropoles. Retardé d’un mois, le
passage au Sénat du projet de loi
mobilités, afin de pouvoir les faire
éventuellement évoluer.
En revanche, pour montrer que
l’exécutif est « déterminé » à continuer les réformes, le Premier
ministre a indiqué que le projet de
loi sur la fonction publique serait
bien présenté au premier trimestre.
Edouard Philippe a aussi souligné
les négociations en cours sur l’assurance-chômage, espérant les voir
Edouard Philippe, à l’issue du Conseil des ministres et du séminaire gouvernemental de rentrée,
arrive à la conférence de presse. Photo Christophe Ena/Pool/AFP
aboutir dans le cadre donné par
l’exécutif (3,5 milliards d’euros
d’économies demandés sur trois
ans). Sauf que le contexte a changé
avec la crise des « gilets jaunes ».
En attendant, l’urgence est à la
préparation du grand débat, encore
assez flou, avant son démarrage
avec la lettre du chef de l’Etat aux
Français en début de semaine et son
« Dans la période
que nous vivons,
ceux qui servent
l’Etat sont astreints
à une forme de
mobilisation plutôt
que d’éloignement. »
EDOUARD PHILIPPE
déplacement auprès des maires
– en première ligne pour ce débat –
mardi dans l’Eure. « Nous serons
prêts », n’a cessé de marteler
Edouard Philippe qui a dit « croire »
en ce débat « indispensable », le vouloir « impartial, transparent, utile »
et a décrit, outre la plate-forme
numérique qui va ouvrir, quelques
modalités, comme les « réunions
d’initiative locale », des « stands
mobiles », des « conférences citoyennes régionales » avec chacune
100 citoyens tirés au sort.
Amertume
Reste que le renoncement de Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public
(CNDP) à le piloter, « ajoute de la
complexité », a reconnu un Premier
ministre qui a lâché, un brin amer,
que « dans la période que nous
vivons, ceux qui servent l’Etat, qui
aiment leur pays, sont astreints à une
forme de mobilisation plutôt que
d’éloignement ». L’exécutif est à la
recherche d’un ou plusieurs
« sages », selon l’expression de la
ministre des Solidarités Agnès
Buzyn, pour reprendre le flambeau.
Edouard Philippe doit préciser
lundi l’organisation complète du
débat. Il a aussi assuré qu’avant son
lancement, il allait proposer à
l’ensemble des organisations syndicales, patronales et associations
d’élus, d’échanger sur les thèmes du
débat et son organisation. Il n’a
voulu voir, dans le retrait de Chantal
Jouanno qui tombe mal pour ce
débat regardé par les oppositions
avec circonspection et par la majorité avec inquiétude, qu’une « péripétie ». Pas la première. Sans doute
pas la dernière.
(
L’éditorial
de Jean-Marc Vittori
Page 8
Biodiversité : le patrimoine naturel
de la France dépérit
diagnostic est mitigé. Un peu plus de
44 % des eaux de surface sont jugées
en bon ou en très bon état. Mais les
choses vont très mal dans les eaux
littorales d’outre-mer. Le recouvrement en corail vivant y a diminué de
29 %. Une quasi-catastrophe, quand
on sait que la France, à la tête du
deuxième domaine maritime mondial (11 millions de km2), abrite 10 %
des récifs coralliens du globe.
ENVIRONNEMENT
Plus du quart des
5.000 espèces évaluées
par les scientifiques
risquent d’être
rayées de la carte
de l’Hexagone
et de ses outre-mer.
L’impact du réchauffement
Joël Cossardeaux
@JolCossardeaux
La France a le privilège d’héberger
10 % de la biodiversité mondiale,
mais elle n’en prend guère soin. Plus
du quart (26 %) des 5.073 espèces
vivantes suivies par le comité français de l’Union internationale pour
la conservation de la nature (UICN),
« présentent un risque de disparition », selon l’édition 2018 des « chiffres clefs de la biodiversité », publiée
par le Commissariat général au
développement durable (CGDD), un
organisme dépendant du ministère
de la Transition écologique.
La menace est très claire dans les
outre-mer, où l’extinction guette
40 % de l’échantillon analysé contre
22 % en métropole. En tout état de
cause, 3 % des espèces sont devenues introuvables en France, 4 % ne
sont pas loin de les rejoindre aux
oubliettes et 6 % sont en danger. Les
amphibiens, les oiseaux nicheurs,
les mammifères et les reptiles sont
les plus touchés avec un risque de
disparition en hausse de 15,2 %
entre la dernière période d’évalua-
tion (2015-2017) et la précédente
(2008-2009). Rares sont les espèces, comme les rapaces, à avoir
repris du poil de la bête.
Le cas des chauves-souris
Un cas résume l’état de dépérissement du patrimoine naturel sauvage français : celui des chauvessouris. Leurs effectifs ont fondu de
38 % entre 2006 et 2016 sous la pression d’une multiplicité de facteurs
auxquels ces animaux sont très sensibles : perte de leurs habitats, pollution lumineuse, éoliennes, pénurie
de ressource alimentaire… Cette
dégradation des milieux affecte
aussi des espèces d’oiseaux : ceux
vivant dans les espaces agricoles,
dont les populations ont reculé de
33 % entre 1989 et 2017, ainsi que
ceux vivant dans les milieux bâtis
(–30 %). L’hémorragie risque de
durer car seulement un cinquième
des habitats se trouvent dans un état
favorable. Cette dégradation affecte
particulièrement les territoires qui
bordent l’Atlantique, où 7 % seulement des milieux permettent à la
faune de s’épanouir. Les zones de
haute montagne (Alpes, Pyrénées)
sont mieux conservées (42 % des
habitats naturels en état favorable).
S’agissant des milieux aquatiques, le
La liste des facteurs nocifs pour la
biodiversité est longue. Aujourd’hui,
9,4 % des sols sont devenus stériles,
du fait de leur bétonnage ou bitumage. La consommation de produits phytosanitaires, en hausse
constante depuis 2010, détruit le
« garde-manger » des hirondelles.
Les espèces exotiques envahissantes, comme le frelon asiatique, font
des ravages dans les écosystèmes.
« En moyenne, un département a été
colonisé par six espèces exotiques
envahissantes, tous les dix ans, depuis
1979 », signale le CGDD.
La fragmentation des cours d’eau
corsète la nature : 16 obstacles
dénombrés en 2018 pour 100 kilomètres de rivière ou de fleuve. Enfin,
le changement climatique se fait
sentir. « Le nombre de jours de gel a
diminué de 2,5 jours en moyenne par
décennie sur la période 1961-2010 »,
pointent les experts du ministère de
la Transition écologique. Ce recul
des périodes de grand froid « agit sur
le phénomène de dormance de nombreuses espèces végétales, indispensable à leur bonne reproduction ». n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 03
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
INTERVIEW // LAURENT WAUQUIEZ Président du parti Les Républicains
« Il faut un big bang fiscal »
l Le président de LR appelle
à « remettre à plat » toute la fiscalité.
l Il fustige les « recettes de l’ancien
monde » d’Emmanuel Macron.
l « Si on ne change pas profondément
de direction, prévient-il, l’économie
française va dans le mur. »
Propos recueillis par
Pierre-Alain Furbury
@paFurbury
et Etienne Lefebvre
@e_lefebvre
L’exécutif reproche
à l’opposition de ne pas
condamner clairement la
violence des « gilets jaunes ».
Que lui répondez-vous ?
Contrairement aux extrémistes,
Les Républicains ont toujours été
clairs sur la priorité au maintien de
l’ordre et sur la condamnation des
violences. Mais je suis inquiet car
j’ai le sentiment aujourd’hui que le
gouvernement ne parvient pas à
maîtriser la situation. Qu’on puisse
avoir autant de désordre dans le
cœur de Paris avec 3.500 personnes
dans un rassemblement, ce n’est
pas normal. Les Français n’attendent pas du gouvernement qu’il
recherche des boucs émissaires,
mais qu’il maintienne l’ordre.
Comment mettre fin
à cette crise ?
En revenant à son origine, à savoir
le ras-le-bol fiscal de personnes qui
travaillent et qui n’arrivent pas à
vivre de leur travail. Ceux-là, je les
ai soutenus dès le début et je les
soutiendrai toujours, mais je ne
soutiendrai jamais la violence.
J’attire l’attention depuis des
années sur le risque de décrochage
des classes moyennes, le risque de
division du pays. La crise actuelle
révèle les profondes erreurs
d’Emmanuel Macron, qui est
impopulaire non pas parce qu’il a
réformé, mais parce qu’il a augmenté les impôts.
Et je suis consterné par ce que le
gouvernement a mis sur la table. Ce
sont les recettes de l’ancien monde,
comme si le pouvoir d’achat pouvait se décréter à coups de primes
gouvernementales et de déficit
public. Les Français ne sont pas
sots, ils ont compris que ce plan
n’était pas financé et donc qu’il
n’était pas durable. Ce qui crée
le pouvoir d’achat, c’est la croissance, les entreprises, le travail. Il
faut une approche politique responsable, un changement complet
de logiciel.
Que proposez-vous ?
Il faut engager un vrai plan de
réduction de la dépense publique
qui s’accompagne d’un big bang fiscal. Il faut tout remettre à plat. Il
existe aujourd’hui 350 impôts et
taxes, des niches fiscales partout, le
système est illisible et imprévisible.
Il faut supprimer des taxes, baisser
les impôts, réduire le nombre de
tranches. L’objectif doit être qu’une
personne comme une entreprise ne
se sente pas perdante quand elle
gagne plus.
Jusqu’à mettre en place
une « flat tax », un impôt sur
le revenu à taux unique ?
Cela fait partie des sujets qui doivent être mis sur la table, en effet.
Sans tabou. Parce qu’aujourd’hui,
notre système fiscal est à bout de
souffle. Il n’est ni juste ni efficace.
Le prélèvement à la source, vendu
comme la réforme du siècle,
est l’incarnation t ypique des
erreurs complètes de logiciel. La
question n’est pas comment collecter les impôts, mais comment les
baisser.
Emmanuel Macron a aussi mis
en avant la compétitivité et la
valorisation du travail depuis
son arrivée…
Que 2017 est loin, le temps où on
espérait qu’il mènerait une politique pro-entreprises. Aujourd’hui,
c’est le concours Lépine des nouvelles taxes : taxation des contrats
courts, nouvelle tranche d’impôt…
La politique économique d’Emmanuel Macron est un échec : pire déficit de la zone euro, seul pays à ne pas
se désendetter, une des plus faibles
croissances, des prélèvements
record. La France danse sur un volcan. Je mets en garde : si on ne
change pas profondément de direction, l’économie française va dans le
mur. La croissance des deux dernières années aurait dû être mise à profit pour s’attaquer aux dépenses
publiques et redresser la compétitivité. Je vois monter le risque d’un
quinquennat pour rien. C’est pour
cela que je redis que Les Républicains sont prêts à soutenir toutes
les réformes qui iront dans le bon
sens.
L’exécutif dit justement vouloir
aller « plus loin » sur
les réformes. Pourquoi
ne pas le croire ?
Une politique doit être jugée sur les
faits plutôt que sur des discours. Au
bout de deux ans, les problèmes
n’ont pas été réglés sur la dépense
publique, les déficits ou la compétitivité du pays. J’espère qu’on va
« Je suis consterné
par ce que
le gouvernement a mis
sur la table. »
« Comme si le pouvoir
d’achat pouvait
se décréter à coups
de primes
gouvernementales. »
enfin rentrer dans des vraies réformes, utiles. Mais regardez la
manière dont s’ouvre le débat sur
les retraites ! Alors que le pays est en
situation d’urgence, on nous dit que
la réforme ne produira ses pleins
effets qu’en 2040 et qu’elle ne produira aucune économie. Est-ce bien
raisonnable ?
Vous voulez réduire la dépense
publique mais beaucoup de
« gilets jaunes » se disent abandonnés par l’Etat…
Il faut arrêter de penser que moins
de dépenses publiques signifie
moins de services publics. On peut,
on doit faire des économies tout en
améliorant ces services publics. Je
l’ai fait dans ma région en diminuant de 15 % les dépenses de fonctionnement et je peux aujourd’hui
engager une baisse des taxes sur
des bases solides.
Il faut ouvrir trois chantiers. Les
Républicains ont mis sur la table un
plan d’économies de 20 milliards
d’euros par an, via l’augmentation
du temps de travail des fonctionnaires, une allocation sociale unique,
l’alignement des régimes de retraite
et la chasse aux doublons Etat-collectivités. Il faut aussi garantir une
vraie différence entre le travail et
l’assistanat. Rien n’a changé et de
Le leader de la droite, Laurent Wauquiez, est président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Photo Antoine Doyen pour « Les Echos »
plus en plus d’employeurs peinent à
recruter. Il faut enfin rouvrir le
chantier des normes, non pas en
demandant à l’administration de
s’en charger, mais en partant des
demandes des entrepreneurs.
Faut-il rétablir l’ISF ?
Répondre à un ras-le-bol fiscal en
augmentant les impôts de tel ou tel,
ça n’a aucun sens ! Il faut les diminuer, un point c’est tout. Le débat sur
la taxe d’habitation est ubuesque.
On qualifie de riche des personnes
gagnant 2.500 euros par mois, et, à
ce titre, elles devraient continuer de
payer la taxe ? Mais si on supprime
cet impôt, on le supprime pour tout
le monde. Le vrai problème, c’est
que comme le gouvernement n’a fait
aucune économie, il est obligé de
reprendre d’une main ce qu’il a fait
semblant de donner de l’autre.
En quoi vos propositions
garantiraient-elles l’arrêt
des mobilisations ?
Ce que je constate, c’est que le gouvernement pratique la vieille politique consistant à faire tourner le
moulinet à dépenses en lâchant des
milliards du jour au lendemain.
C’est la pire des solutions. Les Français comprennent bien que ce n’est
pas durable.
Allez-vous mettre ces propositions dans le cadre du grand
débat national ?
Les Républicains apporteront leur
contribution au grand débat. Mais
si ce débat veut être utile, il doit être
ouvert. Le gouvernement ne peut
pas le commencer en verrouillant
les thèmes. Il ne peut pas avoir les
réponses au débat avant même de
l’ouvrir !
Tout doit être sur la table ?
Y compris la peine de mort
et le mariage pour tous ?
Il ne serait pas normal que les questions d’immigration, d’intégrisme
et de communautarisme soient
exclues du débat. Ces thèmes doivent pouvoir être abordés. Quand
on ouvre un débat, on doit laisser la
parole aux Français.
Faut-il instaurer
le référendum d’initiative
citoyenne ?
Ma famille est celle du général de
Gaulle, qui a toujours cru dans le
référendum et a eu la droiture,
quand il a été désavoué, d’en tirer les
conséquences. Nicolas Sarkozy
avait ouvert plus largement le
recours au référendum. Contrairement à ce qui est parfois dit, les
« Les Républicains
apporteront leur
contribution au grand
débat. Mais si ce débat
veut être utile, il doit
être ouvert. »
« Le gouvernement
ne peut pas
le commencer
en verrouillant
les thèmes. »
Français, quand ils sont consultés,
répondent à la question. Ils ont soutenu le traité de Maastricht. Mais
quand ils ont considéré que
l’Europe allait dans le mur, ils ont
dit « non ». La condition, c’est qu’on
ait le courage de leur poser des
vraies questions. Si Emmanuel
Macron se contente d’un référendum sur des questions institutionnelles à l’issue du grand débat national, comme si c’était la première
priorité du pays, il passera à côté du
sujet.
Pour les « gilets jaunes »,
l’idée est que la question
vienne de la base…
La Suisse est un exemple intéressant. Elle a des règles qui permettent d’encadrer les consultations. Et
il y a dans ce pays une vraie maturité
du débat public. Les Suisses ont par
exemple voté contre une nouvelle
semaine de congés payés. Pour peu
qu’il soit accompagné d’un vrai
débat public, un référendum peut
avoir du sens. n
« La droite a fait des
erreurs, moi-même
j’ai fait des erreurs »
Juppé n’est plus membre de
LR, Mariani s’en va au RN, tous
deux en critiquant votre ligne.
Les sondages sont mauvais.
Qu’est-ce qui ne fonctionne pas
et cela vous conduit-il à changer de stratégie ?
Pas d’hypocrisie, la dernière adhésion d’Alain Juppé date de 2016,
bien avant mon élection ! Mais je
veux être très clair. J’ai parfaitement conscience que la droite a fait
des erreurs, qu’elle n’est pas toujours allée jusqu’au bout de ce qui
était attendu d’elle. J’ai parfaitement conscience que je dois restaurer petit à petit la crédibilité de la
droite et sortir des ambiguïtés qui
l’ont parfois pénalisée. Moi-même,
j’ai fait des erreurs, j’ai parfois, par
mes propos, prêté le flanc à des caricatures médiatiques et ça fait partie
des choses qui doivent être corrigées. Mais ma responsabilité, c’est
de créer une nouvelle droite, pas de
restaurer la droite d’hier qui a déçu.
Qu’une certaine génération de
dirigeants ne s’y retrouve pas, on
peut le comprendre. Ce que je voudrais en revanche que tout le
monde comprenne, c’est qu’il y a
besoin de constance et de stabilité.
Je ne vais pas changer mon cap en
fonction d’un sondage ou d’un
autre. Et ma conviction, c’est que la
droite doit avoir un ADN économique très clair : la baisse des impôts
et donc la baisse de la dépense
publique.
Condamnez-vous la décision
de Thierry Mariani ?
Ce qui est sûr, c’est que je ne la partage pas. J’ai toujours été sans la
moindre ambiguïté sur le sujet :
tant que je m’occuperai de notre
famille politique, il n’y aura pas
d’alliance avec Marine Le Pen. Leur
horizon est la sortie de l’Europe et
l’abandon de l’euro. Ce serait le
chaos économique. Que Thierry
Mariani, qui n’avait plus de mandat
depuis son échec aux législatives,
était isolé sur ses positions, soit allé
chercher une place sur une liste aux
européennes, ça le regarde.
« Ma responsabilité,
c’est de créer une
nouvelle droite, pas
de restaurer la droite
d’hier qui a déçu. »
« Qu’une certaine
génération
de dirigeants ne s’y
retrouve pas, on peut
le comprendre. »
François-Xavier Bellamy
sera-t-il la tête de liste LR
aux européennes ?
La tête de liste sera connue rapidement. Et, ensuite, nous mènerons
cette campagne avec un discours
très clair : nous croyons à l’Europe
mais nous sommes convaincus que
pour la sauver, il faut la changer.
Notre liste sera la seule qui dira
« oui » à l’Europe, mais « non » aux
erreurs commises par Emmanuel
Macron.
En cas d’échec, envisagez-vous
de remettre votre poste en jeu,
avec la « droiture » du général
de Gaulle que vous avez louée ?
Vous pensez sérieusement que je
vais à une élection en présageant un
échec ? Et je vous rassure, je n’ai pas
la prétention de me prendre pour le
général de Gaulle (sourire). n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // FRANCE
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
Contrats courts : syndicats
et patronat évitent de peu le clash
l La séance de négociation de mercredi a évité un échec en renvoyant les pistes de régulation
à la séance du 22 janvier.
l Le patronat a renoncé à ouvrir une nouvelle négociation sur le marché de l’emploi.
SOCIAL
Alain Ruello
@AlainRuello
On attendait un clash. Les partenaires sociaux avaient rendez-vous ce
mercredi pour leur première séance
de la négociation sur l’assurancechômage consacrée à la question
explosive des contrats courts. Syndicats et patronat se sont finalement
quittés avec pour seule décision
commune de renvoyer la patate
chaude à la séance du… 22 janvier.
« Un moment extrêmement fondateur pour avancer », s’est félicité
Hubert Mongon, le chef de file de la
négociation pour le Medef. « Nous
avons eu une discussion âpre, tout
cela pour convenir d’en terminer le
22 », a déclaré Michel Beaugas, pour
FO. « Ce sera la séance de la dernière
chance », a averti Denis Gravouil
pour la CGT. « La séance a été assez
tendue, pour ne pas dire musclée », a
renchéri Eric Courpotin (CFTC). En
clair, rien n’a permis durant cette
séance de rapprocher les lignes.
Mécanisme
de type bonus-malus
La question des contrats courts
empoisonne les négociations entre
syndicats et patronat depuis des
années. Pour juguler leur nombre –
ils ont été multipliés par 2,5 en vingt
ans – et augmenter leur durée – un
CDD sur trois dure moins d’un jour
– les premiers veulent l’instaura-
A
Les Français sont
redevenus aussi
anxieux quant à
l’avenir économique
qu’au milieu de 2014.
Guillaume de Calignon
@gcalignon
Les Français ont le moral dans les
chaussettes. La confiance des ménages, calculée chaque mois par l’Insee,
a chuté de nouveau de 4 points en
décembre à 87 points, soit bien en
dessous de 100, sa moyenne de long
terme. Le mois précédent, le moral
avait déjà perdu autant. Résultat, il se
retrouve au plus bas depuis novembre 2014. Pire, la proportion de
ménages estimant qu’il est opportun
de faire des achats importants a fortement diminué et se situe à son
niveau le plus faible depuis juin 2013.
La secrétaire d’Etat
Christelle Dubos
a visité la caisse
d’allocations
familiales de Paris.
Solveig Godeluck
@Solwii
Six accords ont été conclus sur la quarantaine de branches. Photo Francois Henry/RÉA
tion d’un mécanisme de type bonus
malus pour pénaliser les
employeurs qui en abusent. Le trio
Medef-CPME-U2P ne veut pas en
entendre parler et renvoie aux
négociations de branches.
Six accords ont été conclus sur la
quarantaine de branches qui ont
démarré leurs travaux, a rappelé
Hubert Mongon, pour qui le problème doit être traité au niveau de
« l’accès à l’emploi », puis sur celui de
la « gestion du parcours professionnel ». Le patronat fera des proposi-
tions précises le 22, citant notamment le recours aux groupements
d’employeurs.
Le patronat mettra aussi sur la
table un argumentaire chiffré
démontrant ce qu’il clame depuis le
début : l’effet néfaste d’un bonusmalus sur l’emploi. « Jusque-là, on
s’était heurté à un non catégorique.
Au moins, on pourra voir si ce qu’ils
mettent en avant est ou non fondé », a
relevé Eric Courpotin (CFTC),
ouvert à la perspective d’un débat
contradictoire.
« Le Medef
voulait qu’on revoie
une quinzaine de
thèmes. Il a évolué
durant la séance
pour se recadrer sur
les contrats courts. »
ÉRIC COURPOTIN
CFTC
La question d’élargir la négociation à l’accès au marché du travail a,
en tout cas, été abandonnée. Mais la
négociation pourrait tout de même
déborder au-delà de l’échéance de
fin janvier. « Ils voulaient qu’on revoie
une quinzaine de thèmes, c’était impossible. Le patronat a évolué durant la
séance pour se recadrer sur les contrats
courts », toujours selon la CFTC.
« Nous nous inscrivons dans le cadre
du document de cadrage sur l’assurance-chômage », a confirmé JeanMichel Pottier, pour la CPME. n
ANALYSE
Leïla de Comarmond
d’un bonus-malus sur les contrats
courts ; pour les organisations de
salariés, l’obligation de réaliser au
moins un milliard d’économie par
an sur l’indemnisation des chômeurs. Avec la menace, sinon,
d’une reprise en main du régime
par l’Etat.
Un exécutif très affaibli
Mais les « gilets jaunes » ont changé
la donne. Les syndicats ont désormais l’intention de ne pas respecter
l’ordonnance prescrite par un exécutif très affaibli. Pas question de
courir le risque d’un effet type APL
« si des chômeurs perdent 10 à
15 euros sur un mois ». « Les seules
économies qu’on pourrait acter sont
des économies indolores pour les
chômeurs », affirme un syndicaliste
réformiste, même s’il reconnaît que
le risque que l’Etat décide de prendre la main perdure.
Reste à savoir si le patronat va
accepter de bouger de son côté.
Pour desserrer l’étau du bonus-malus, dont la menace n’a pas faibli, il
ne peut mettre en avant une réelle
dynamique de négociation dans les
branches. Il n’a pas tenu la pro-
messe faite en 2017 : trop peu
d’accords, alors que le sujet est sur
leur table depuis des mois, et pas
Pas question pour
les syndicats de courir
le risque d’un effet
de type APL.
dans les secteurs les plus concernés.
Il a tenté d’élargir le champ de la discussion ce mercredi, en proposant
d’ajouter de nouveaux sujets à la
négociation. Pas moins de quinze
thèmes ont été mis sur la table. Jusqu’à la formation professionnelle.
Les organisations de salariés
craignaient avant l’ouverture de la
séance que le Medef les « balade ».
« Geoffroy Roux de Bézieux nous a
dit qu’il ne voulait plus négocier au
niveau interprofessionnel », rappelait le président de la CGC, François Hommeril. « Pour conserver
un maximum de souplesse sur les
contrats, il essaie de déplacer le
sujet sur les situations individuelles des salariés », notait un de ses
homologues tandis que Denis
Gravouil, de la CGT mettait en
garde contre un « marché de
dupes ». La proposition a fait long
feu. La balle est dans le camp du
patronat. n
Les « gilets jaunes » plombent le moral des ménages
CONJONCTURE
SOCIAL
Les demandes
de prime ont été
multipliées par six
depuis le début
de l’année.
Une négociation chamboulée par la tempête sociale
u départ, l’exécutif comptait ajouter une nouvelle
réforme à la hussarde
de l’assurance-chômage aux mesures négociées entre le patronat et les
syndicats quelques semaines avant.
Mais en juillet dernier, confronté,
déjà, à un problème d’image,
Emmanuel Macron a changé son
fusil d’épaule, appelant, devant le
Congrès, les partenaires sociaux à
négocier à nouveau sur l’assurance-chômage. Le cahier des charges
imposé par le gouvernement au
patronat et aux syndicats à la rentrée annonçait une potion très indigeste : pour les représentants des
entreprises, l’épée de Damoclès
Afflux
de nouveaux
allocataires
pour la prime
d’activité
La majeure partie de ce recul
s’explique par les « gilets jaunes ».
Même si la baisse avait commencé
bien avant – début 2018 –, le mouvement a accéléré la chute, en paralysant, au moins partiellement, les
commerces de France.
Hausse du pouvoir d’achat
mais baisse du moral
Cette situation a mis à bas les espoirs
placés par le gouvernement dans ses
mesures d’automne. En octobre, la
suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés et
la baisse d’un tiers de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers ont permis de redonner du pouvoir d’achat
aux ménages. Sans compter la
hausse de la prime d’activité qui
entrera en vigueur en février et la
prime versée par certaines grosses
entreprises à leurs salariés. Le pouvoir d’achat global devrait ainsi
grimper de 3 % en rythme annuel au
premier trimestre 2019. Mais pas de
quoi enrayer la chute de moral.
La déconnexion entre l’évolution
du pouvoir d’achat et celle du moral
des ménages a rarement été aussi
importante. « Les Français font
p re u v e d ’ u n n i ve a u a n o r m a l
d’anxiété », estime Julien Manceaux,
économiste à la banque ING. Certains indicateurs comme l’opportunité de faire des achats importants
sont d’ailleurs proches de leurs
niveaux en 2008 et 2009, alors que la
crise était bien plus forte à l’époque.
Mais en 2008 et 2009, le choc était
extérieur alors qu’il est né fin 2018 au
sein même de la société française.
Sur le plan économique, ce n’est
pas si grave, tempère Denis Ferrand,
directeur général de Rexecode.
« D’une part, la consommation est
d’abord déterminée par la variation
du pouvoir d’achat, rappelle t-il. D’autre part, la consommation
n’est pas le seul moteur de la croissance. En 2019, l’évolution de la croissance par rapport à 2018 sera avant
tout conditionnée par l’investissement
des entreprises et il y a aussi de quoi
s’inquiéter un peu sur ce point. »
Julien Pouget, chef du département
de la conjoncture à l’Insee, est prudent : « Avec le reflux récent des cours
du pétrole et la progression du pouvoir
d’achat attendu au premier trimestre
2019, nous nous attendons quand
même à un rebond de la confiance des
ménages mais il est difficile de dire
quand exactement à ce stade. » Si le
mouvement des « gilets jaunes »
dure, alors la croissance du premier
trimestre pourrait bien être affectée.
Mi-décembre, l’Insee tablait encore
sur une croissance de 0,4 % sur les
trois premiers mois de 2019. n
Ça se bouscule au portillon sur le
site Web de la Caisse nationale
d’allocations familiales, la CNAF.
A la suite de la revalorisation
exceptionnelle de la prime d’activité annoncée par Emmanuel
Macron, le 10 décembre, les candidats à ce complément de
revenu pour travailleurs modestes ou pauvres se sont rués sur le
formulaire d’inscription en
ligne. Du 1er au 7 janvier inclus,
120.000 demandes ont été
reçues, soit 17.000 par jour. Il y a
donc eu « six fois plus de demandes de prime d’activité » qu’à
l’ordinaire, a relevé ce mercredi Christelle Dubos, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre
des Solidarités, qui inaugurait le
site rénové de la CAF de Paris
dans le 13e arrondissement.
Du 1er au 7 janvier,
120.000 demandes
ont été reçues et
73.000 ont donné
lieu à une ouverture
de droits.
Sur ces 120.000 dossiers remplis, 73.000 ont donné lieu à une
ouverture de droits – les autres
n’étant soit pas encore traités le
8 janvier, soit rejetés. Le nombre
de curieux qui sont allés sur le
simulateur de la CNAF afin de
savoir s’ils étaient éligibles à la
prime a lui aussi explosé, depuis
sa mise à jour, dans la nuit de la
Saint-Sylvestre : 435.000 le
1er janvier, 690.000 le 2 janvier…
Ajuster les moyens
« Nous estimons à plus de 1 million le nombre de nouveaux allocataires à venir », a déclaré la
présidente de la CNAF, Isabelle
Sancerni, confirmant une projection dévoilée par « Les
Echos ». En décidant de revaloriser la prime jusqu’à 90 euros au
niveau du SMIC, avec un atterrissage en douceur et une sortie
du dispositif désormais fixée à
1.800 euros par mois (cas d’un
célibataire sans enfant), le gouvernement a rehaussé le plafond de ressources donnant
droit à ce crédit d’impôt. Le
nombre de foyers éligibles est
automatiquement passé de 3,6 à
4,9 millions. Pour sa projection
de 1 million de nouveaux allocataires, la CNAF table aussi sur
une augmentation du taux de
recours, de 77 % à plus de 80 %.
Tirant les conséquences de ce
succès, Isabelle Sancerni a
demandé à la secrétaire d’Etat
des ressources supplémentaires.
Comme la prime d’activité est
une « prestation complexe »,
« source d’erreurs », « le million de
nouveaux allocataires pèsera
durablement », a-t-elle déclaré.
Selon elle, « il est indispensable
que les moyens soient ajustés » par
rapport à la trajectoire fixée par
la convention d’objectifs et de
gestion de la branche, qui prévoit
2.100 suppressions de postes sur
31.000 d’ici à 2022. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 05
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
FISCALITÉ
L’Inspection des
finances vient de
remettre un rapport
à Gérald Darmanin
pour améliorer
le mécanisme
de versement
des crédits d’impôt.
Ingrid Feuerstein
@In_Feuerstein
Point de blocage
Lorsque le prélèvement à la
source a été élaboré, les crédits
d’impôt ont représenté un
point de blocage. Pour des raisons budgétaires et techniques,
ils ne peuvent être intégrés dans
le taux de prélèvement. Bercy a
donc imaginé un mécanisme
d’acompte qui a été renforcé.
Cette avance présente certains
inconvénients, notamment
pour les ménages qui perçoivent de gros crédits d’impôt et
dont la trésorerie sera moins
lissée que dans l’ancien système
de prélèvement. L’autre écueil
est que certains foyers perçoivent un acompte trop élevé en
janvier et soient contraints de
rembourser une partie des
sommes en septembre.
C’est ce qui pousse Bercy à
travailler à des améliorations,
l’idée étant de rendre contemporains ces crédits d’impôt.
L’Inspection des finances
vient de remettre un rapport à
Gérald Darmanin sur ce point.
Il faudra sans doute attendre la
fin de l’année pour en voir les
suites. « On va déjà passer le
mois de janvier », reconnaît le
ministre. n
ENSEIGNEMENT
SUPÉRIEUR
La hausse des droits
d’inscription ne sera
pas appliquée de la
même manière dans
toutes les universités.
nale ». Pour cela, le fonds d’amorçage de 10 millions d’euros annoncé
par le Premier ministre sera mis en
place « dès le mois de mars ».
En matière d’accueil, la France
« n’est pas à la hauteur », justifie dans
cette lettre Frédérique Vidal, qui veut
établir une sorte de péréquation :
certains étudiants étrangers paieraient plus que d’autres, pour financer un meilleur accueil pour tous.
Marie-Christine Corbier
@mccorbier
30.000 bourses annoncées
Calmer la contestation en lançant
une concertation : le procédé est à la
mode. C’est ce que le gouvernement
va tenter de faire sur la hausse des
droits d’inscription des étudiants
étrangers non européens. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a
annoncé, en novembre, leur multiplication par seize dès septembre
prochain, déclenchant une vague
de protestations. Selon nos informations, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal,
vient de charger cinq personnalités
d’ouvrir une concertation qui doit
aboutir mi-février.
Selon la lettre de mission que
« Les Echos » ont pu consulter, elle
doit déboucher sur dix engagements « très concrets », portant sur
la délivrance des visas et titres de
séjour, l’accès au logement, la place
des enseignements en langue étrangère ou encore la mise en place d’un
« référent unique et personnalisé
pour tout étudiant international ».
La ministre entend faire de ces
dix engagements un « socle commun », une « référence natio-
Accusée de mettre à mal la relation de la France avec le Maghreb
et l’Afrique francophone, Frédérique Vidal assure au contraire vouloir « renforcer » cette relation. Au
lieu d’appliquer de manière systématique la hausse des droits d’inscription, elle entend laisser la
main aux universités, comme
nous l’avions annoncé. « Il appartiendra […] à chaque université et à
chaque école d’affirmer la stratégie
d’attractivité qui est la sienne »,
écrit la ministre. Les universités
décideront si un étudiant international, « compte tenu de sa situation particulière », sera amené « ou
non » à « acquitter des frais d’inscription différenciés ».
Le plafond actuel qui fixe le
volume d’exonération de frais d’inscription à 10 % des étudiants inscrits
(hors boursiers) pourrait ainsi
être revu. Mais le nombre de
30.000 bourses annoncées pour les
étudiants internationaux est « bien
trop insuffisant » par rapport aux
500.000 attendus d’ici à 2027, critique la Fage, qui appelle à une nouvelle mobilisation à Paris le 22 janvier.
Manifestation contre l’augmentation des frais d’inscription
pour les étudiants étrangers, le 13 décembre dernier, à Paris.
L’Etat débloquera
10 millions d’euros
« dès le mois de mars »
pour aider
les universités
à mettre en œuvre
la hausse des droits.
Dans le milieu universitaire, par
ailleurs, le profil des personnalités
chargées d’animer la concertation
fait jaser. Frédérique Vidal en a
retenu cinq : Julien Blanchet
(Conseil économique, social et
environnemental et ex-président
de la Fage), Philippe Gillet (Ecole
polytechnique fédérale de Lausanne), Minh-Ha Pham (« PSL » –
qui regroupe le Collège de France,
l’Ecole normale supérieure ou
Dauphine), Christophe Strassel
(Cour des comptes et ex-directeur
de cabinet des ministres de l’Enseignement supérieur sous le quinquennat précédent) et Pierre-Paul
Zalio (Ecole normale supérieure
Paris-Saclay).
« Ce panel fait la part belle aux
grandes écoles. Où sont les universités, qui sont les principales concernées dans cette affaire ? s’étrangle un
président d’université. On a vraiment l’impression d’être pris pour des
cons. Si la ministre veut créer un nouveau mouvement dans le sillage des
“gilets jaunes”, elle est bien partie. » n
*Issu de LinkedIn Data 5/11/18. Conditions Générales sur linkedin.com/lesechos
Après les premiers prélèvements en début de mois, la bascule vers l’impôt à la source doit
franchir un nouveau test le
15 janvier. C’est à cette date
que les bénéficiaires de crédits
d’impôt percevront un acompte
de 60 % sur leur avantage fiscal.
Son montant sera calculé sur la
base des sommes déclarées au
printemps 2018 concernant les
crédits et réductions d’impôt
récurrents, à savoir les dons,
l’emploi à domicile, les frais de
garde de jeunes enfants, l’hébergement en Ehpad et l’investissement locatif. « L’Etat versera par
anticipation 5,5 milliards d’euros
à 8,8 millions de contribuables.
L’avance moyenne sera de
627 euros », a précisé Gérald
Darmanin, le ministre de
l’Action et des Comptes publics,
lors d’un point presse à Bercy.
L’avance qui concerne le
plus de contribuables est celle
ayant trait aux dons. Elle con-
cernera 6,4 millions de ménages pour un montant de
840 millions d’euros. En montant, c’est l’emploi à domicile
qui représente la part la plus
importante, soit 2,6 milliards
d’euros qui seront versés à
4,4 millions de foyers.
Etudiants étrangers : une
concertation pour calmer le jeu
Nicolas Tavernier/RÉA
Des pistes
d’amélioration pour
l’impôt à la source
« LinkedIn Jobs m’a trouvé une
développeuse mobile qualifiée qui
partage aussi ma vision. »
Caroline Maitrot
Directrice Associée, Nomad Education
Sur LinkedIn, nos membres partagent leurs intérêts et passions en plus de leurs compétences
et expériences. C’est pourquoi nous sommes les mieux placés pour trouver votre candidat idéal.
LinkedIn Jobs, une nouvelle embauche toutes les 8 secondes.
Publiez votre offre sur linkedin.com/lesechos et bénéficiez de 50€ de réduction
sur votre premier post.*
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 //
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
MONDE
en
chiffres
ITALIE : LÉGER REFLUX DU
CHÔMAGE EN NOVEMBRE
INDE : RALENTISSEMENT
DE L’INFLATION
Le taux de chômage en Italie
a baissé de 0,1 point en
novembre par rapport à
octobre, atteignant 10,5 %,
selon des chiffres provisoires
d’Istat. Chez les jeunes
Italiens âgés de 15 à 24 ans,
il a baissé de 0,6 point, mais
reste très élevé, à 31,6 %.
Malgré ce recul, le taux
de chômage se situe
à 8,1 % en octobre.
La hausse des prix à la
consommation a nettement
ralenti en Inde en novembre
à +2,3 % après +3,3 % le mois
précédent. Ce tassement
s’explique essentiellement
par le coup de frein aux prix
des carburants exprimés en
monnaie locale. Les prix de
l’alimentaire sont, quant à
eux, restés stables, selon la
banque centrale indienne.
496
MILLIONS D’EUROS,
L’EXCÉDENT COMMERCIAL
DE LA HONGRIE
Il était de 682 millions un an
plus tôt, fin novembre, selon une
estimation du Bureau des
statistiques. Sur les onze premiers mois de l’année, l’excédent
recule à 5,7 milliards, contre
7,5 milliards un an plus tôt.
Brexit : en cas d’échec au Parlement, May
n’aura que trois jours pour trouver un plan B
Les députés ont adopté
mercredi un
amendement forçant
le gouvernement
à revenir très rapidement devant eux.
Alexandre Counis
@alexandrecounis
— Correspondant à Londres
Si les députés rejettent mardi prochain l’accord de divorce qu’elle a
conclu fin novembre avec Bruxelles,
Theresa May n’aura que trois jours
pour leur soumettre un plan B. Un
amendement en ce sens déposé par
le député conservateur pro-Remain
Dominic Grieve a été adopté, mercredi, par la Chambre des communes (par 308 voix contre 297, soit une
majorité de 11 voix).
C’est un nouveau revers pour la
Première ministre, après le vote par
les députés d’un premier amende-
ment mardi soir qui limiterait les
marges de manœuvre budgétaires
du gouvernement en cas de « no
deal ». Et il est de taille : non seulement, il met le gouvernement sous
pression en termes de calendrier ;
mais il lui donne également très peu
de temps pour obtenir, en cas de
rejet de l’accord mardi, de nouvelles
concessions de Bruxelles pour revenir devant les députés avec un
accord plus acceptable à leurs yeux.
Est-ce un tournant dans le dossier ? « On a souvent tendance à exagérer, s’en est défendu mercredi
Dominic Grieve au micro de la BBC.
Mes propositions ne sont pas des
“game changers” [de nature à bouleverser les règles du jeu, NDLR],
mais elles sont à chaque fois un pas
de plus dans la bonne direction. »
Revoir sa copie
Un tournant dans le dossier
Concrètement, le gouvernement
avait jusque-là vingt et un jours
(calendaires) pour soumettre au
Parlement ses propositions pour la
suite, dans le cas où l’accord avec
Bruxelles serait rejeté. Et il devait
organiser un nouveau vote sur son
plan B sous sept jours (de séance
parlementaire). Un premier amendement, lui aussi déposé par Dominic Grieve et adopté en décembre, a
donné aux députés le droit d’amender ses propositions, là où le gouvernement avait jusque-là seule
voix au chapitre.
PA Photos/ABACA
ROYAUME-UNI
C’est un nouveau revers pour la Première ministre.
« C’est une victoire importante pour
le Parlement, décrypte Nicholas
Evans, avocat chez BDB Pitmans.
Cela prive Theresa May d’utiliser le
temps qui passe comme une arme
pour imposer l’accord. » Trois jours
de séance parlementaire,
cela l’oblige potentiellement à
revoir sa copie d’ici au lundi suivant. « Vu le peu de temps imparti, le
gouvernement pourrait ne soumettre au vote qu’une déclaration dans
laquelle il précise qu’il est en discussions avec Bruxelles pour fixer la
marche à suivre. Les députés pourront alors lui fixer des objectifs à
atteindre dans ces discussions »,
estime Nicholas Evans.
Pour convaincre les députés de
se rallier à l’accord, Theresa May
a promis qu’elle obtiendrait de
Bruxelles, d’ici à mardi, des
« assurances » et des « précisions » sur le très critiqué « backstop ». Ce dispositif prévoit la création d’un territoire douanier
particulier pour éviter le rétablissement d’une frontière entre la
République d’Irlande et la province d’Irlande du Nord.
La Première ministre a proposé
que le Parlement d’Irlande du
Nord ait un « rôle important » si
celui-ci devait entrer en vigueur,
dans le cas où les discussions sur
la future relation entre Londres et
Bruxelles n’auraient pas abouti en
décembre 2020. Elle a aussi de
nouveau proposé que le Parlement britannique vote pour décider si le « backstop » devra alors
entrer en vigueur, ou si la période
de transition qui doit s’ouvrir fin
mars devra être prolongée.
Pas sûr néanmoins que cela
suffise à emporter l’adhésion des
députés. n
Les craintes de récession s’accroissent en Allemagne
EUROPE
Le pays va devoir
utiliser ses marges de
manœuvre financières
pour inverser la tendance en menant les
réformes structurelles.
Ninon Renaud
@NinonRenaud
— Correspondante à Berlin
Les indicateurs économiques
négatifs s’accumulent en Allemagne
et dessinent un scénario inimaginable il y a quelques mois : la récession
menace bel et bien le principal
moteur de l’Union européenne. La
publication mercredi des chiffres du
commerce extérieur allemand est
venue conforter cet augure, les
exportations s’affichant en baisse de
0,4 % en novembre par rapport au
m o i s d ’o c t o b r e . U n e b a i s s e
de régime qui est allée de pair avec
un recul de 1 % sur un an des commandes de la très exportatrice
industrie allemande de la construction mécanique.
La veille, l’office fédéral allemand
de la statistique (Destatis) avait fait
état d’une chute de la production
industrielle de 1,9 % en novembre,
après un recul de 0,8 % en octobre.
Lundi, ce sont les commandes à
l’industrie qui s’affichaient en baisse
de 1 % en novembre. « L’ensemble de
ces indicateurs suggère une dégradation profonde de l’économie allemande qui présente tous les risques
d’entrer en récession d’ici au printemps », conclut Véronique RichesFlores, économiste indépendante
chez Riche-Flores Research. Une
récession technique correspond à
deux trimestres consécutifs de
baisse. Selon l’économiste, le gouvernement allemand devra revoir
sensiblement ses ambitions de
croissance pour 2019 : passées de 1,8
à 1,5% cet automne, «elles ne
devraient plus dépasser 1 % », anticipe-t-elle.
Ces craintes de récession technique, partagées parmi de plus en plus
d’économistes, se nourrissent de
l’évolution de l’indicateur composite
de l’activité manufacturière (PMI).
Ce thermomètre est d’autant plus
suivi qu’il prend en compte à la fois
les prises de commandes, la production, l’emploi mais aussi les livraisons et les stocks. Or il décélère nettement : dans le domaine
manufacturier il est passé de 56,5, en
juillet dernier, à 51,5 en décembre,
tandis qu’il a reculé sur la même
période de 54,2 à 51,8 dans les services (en dessous de 50, l’activité serait
en baisse).
« Seule la hausse des importations
est une bonne nouvelle dans ce
contexte, car elle signale une tendance
économique robuste en Allemagne »,
veut croire Holger Bingmann, président de la Fédération des exporta-
teurs allemands. La demande
domestique reste en effet un moteur,
les ventes au détail ayant augmenté
de 1,1 % en rythme annuel en novembre selon Destatis.
Une progression néanmoins
molle au vu du niveau historiquement bas du taux de chômage (5 %)
et de la hausse de 1,5 % du pouvoir
d’achat des ménages, souligne Véronique Riche-Flores. Pour mémoire
la hausse des ventes de détail atteignait 2,5 % mi-2017. Les Allemands
préfèrent désormais mettre de côté,
avec un taux d’épargne record de
10,7 % en décembre contre 10 %
début 2018.
Un allégement fiscal
Cette évolution est une mauvaise
nouvelle pour la BCE, qui souhaitait
remonter ses taux d’intérêt. Le
moteur allemand en berne, « il est
difficile de penser que la BCE pourra
mettre en œuvre son projet », anticipe Véronique Riche-Flores.
D’autant que la conjoncture mon-
diale et les tensions commerciales
internationales devraient peser sur
les exportations allemandes. Le
ministre allemand des Finances,
Olaf Scholz, a reconnu le week-end
dernier que la page des années de
prospérité était tournée, mais le
pays garde d’importantes marges
de manœuvre. Les importations
ayant reculé plus fortement que les
exportations en novembre, l’excédent commercial allemand a
encore augmenté de 6,1 % sur un
mois pour atteindre 19 milliards
d’euros.
Toute la question est donc de
savoir comment utiliser cette
marge de manœuvre. Olaf Scholz a
déjà promis un allégement fiscal
pour soutenir la consommation des
ménages, mais « une récession technique devrait permettre au gouvernement de ne plus tergiverser sur les
réformes structurelles et la relance
de ses investissements publics », souligne Carsten Brzeski, chef économiste chez ING en Allemagne. n
La baisse du chômage, lueur d’espoir pour la croissance de la zone euro
Le chômage est à son plus
bas niveau depuis
plus de dix ans dans
la zone euro, ce qui devrait
soutenir les salaires
et le pouvoir d’achat.
Catherine Chatignoux
@chatignoux
Rarement les avis ont été aussi partagés et incertains sur l’évolution de la
conjoncture dans la zone euro en ce
début d’année 2019. Alors que le chômage dans la zone euro a atteint en
novembre, à 7,9 %, son point le plus
bas depuis 2008, selon Eurostat, certains annoncent déjà un ralentissement marqué, voire une récession,
dans le sillage de l’Allemagne. L’Italie,
qui a déjà enregistré un PIB négatif au
troisième trimestre 2018, est « probablement en récession », au vu des
enquêtes menées auprès des entreprises, suggère Philippe Waechter,
directeur de la recherche économique d’Ostrum AssetManagement.
« L’économie française manque de
vigueur, les troubles sociaux pesant sur
la dynamique macroéconomique »,
ajoute-t-il. Autrement dit, 65 % de la
zone euro serait déjà en repli, à en
croire l’économiste, « ce qui crée une
dynamique médiocre et une vraie
inquiétude pour l’allure de la croissance de la zone euro dans les mois qui
viennent ». Le pessimisme
est notamment alimenté par l’éro-
sion ininterrompue l’an dernier du
« sentiment économique » des acteurs
publiée par la Commission européenne, alors même que les principaux pays de la zone euro affichaient
encore, sur leur lancée de 2017, une
croissance économique vigoureuse.
Ce coup de pouce
aux salaires sur le
continent va grossir
les portefeuilles
des consommateurs
de 50 milliards d’euros
supplémentaires.
Oxford Economics souligne qu’à
rebours des inquiétudes sur le Brexit
et des tensions commerciales et sur
les marchés financiers, les fondamentaux restent solides dans la zone
euro : « Les trois composantes de la
demande intérieure, consommation
privée, investissements et dépenses
publiques, s’apprêtent à connaître une
année solide en 2019 », assure Angel
Talavera. Le recul du chômage, qui
s’est poursuivi en novembre en Italie
et en Espagne comme en Allemagne
et en France les mois précédents, va
se traduire par des hausses de salaires, qui, combinées à une inflation
faible, devraient donner un coup de
fouet au pouvoir d’achat. « Les salaires devraient poursuivre sur la lancée
du rythme record enregistré au 3e trimestre 2018 et se répandre dans
l’ensemble de la zone euro, touchant
80 % des secteurs économiques et 17
pays », ajoute l’économiste. Ce coup
de pouce aux salaires sur le continent
va grossir les portefeuilles des consommateurs de 50 milliards d’euros
supplémentaires. Au total, le revenu
des ménages devrait progresser de
1,9 %, soit la hausse la plus forte
depuis plus d’une décennie. Cela
devrait se produire en dépit d’un
ralentissement des créations
d’emplois, dû au fait que l’on se rapproche du plein-emploi, notamment
en Allemagne et dans les pays de l’Est,
et que des pénuries de main-d’œuvre
apparaissent. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE // 07
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
Comment le « shutdown » affecte
les services publics américains
l Neuf ministères fonctionnent au ralenti depuis le 21 décembre.
l Près d’un million de fonctionnaires fédéraux ne sont plus payés,
ce qui pourrait avoir une incidence sur l’économie.
INTERNATIONAL
Elsa Conesa
@ElsaConesa
— Bureau de New York
Faute d’un accord sur le financement
du mur à la frontière entre les démocrates et la Maison-Blanche d’ici à
samedi, le « shutdown » qui paralyse
l’économie américaine depuis près
de trois semaines deviendra le plus
long de l’histoire du pays. Depuis le
21 décembre, pas moins de neuf
ministères, dont la Justice, l’Intérieur,
le Trésor, ainsi que nombre d’agences
sont directement affectés par
l’absence de financements. Certains
services comme le courrier, le contrôle aérien, le maintien de l’ordre ou
le contrôle des frontières continuent
de fonctionner sans financement,
mais beaucoup d’autres ont été interrompus.
Depuis la fin décembre, environ
800.000 fonctionnaires fédéraux ne
sont plus payés dont un peu plus de la
moitié continuent toutefois à travailler et seront rémunérés a posteriori. Les autres ont dû vider leurs
bureaux et rendre téléphones et ordinateurs jusqu’à nouvel ordre. Ils ne
seront pas rémunérés pour leur
absence, sauf si le Congrès en décide
autrement. Une situation qui pourrait finir par peser sur une économie
tirée avant tout par la consommation
des ménages. Revue de détail des
conséquences de ce conflit.
• LA SÉCURITÉ
Même si les services qui contrôlent
les passagers dans les aéroports
continuent de fonctionner, de nombreux salariés se font porter pâle.
Au terme de la première semaine
de « shutdown », 150 officiers de
sécurité à l’aéroport JFK à New York
manquaient ainsi à l’appel, selon le
« New York Times ». Selon les syndicats, ceux-là préfèrent se rendre
disponibles pour d’autres petits travaux leur permettant de compenser l’absence de salaires.
• POLICE, JUSTICE
Les policiers fédéraux travaillent
gratuitement depuis trois semaines : ceux du FBI et des services
secrets, mais aussi les gardiens de
prison, les douaniers ou les gardescôtes. Si l’enquête du procureur
Muller, qui ne dépend pas de fonds
votés par le Congrès, n’a pas été
affectée, les cours de justice fédérales fonctionnent un peu partout au
ralenti, notamment en matière
d’immigration. Le blocage, pourtant provoqué par des vues divergentes en matière d’immigration, a
ainsi mis un coup de frein aussi bien
aux procédures de régularisation
que celles d’expulsion.
L’ADMINISTRATION
•FISCALE
Le célèbre Internal Revenue Service
(IRS) ne fonctionne actuellement
qu’avec 12 % de ses 80.000 employés
alors que la saison fiscale va démarrer dans quelques semaines et que
la réforme fiscale est encore tout
récente. L’administration a toutefois
indiqué qu’elle rembourserait les
crédits d’impôts dus en ce début
d’année, une première.
• LES AGENCES
Plusieurs agences fédérales pilotant des services comme la météo
ou la protection de l’environnement
(EPA), mais aussi des entités
comme la commission du commerce (FTC), ont dû carrément
fermer leurs portes. Le gendarme
des marchés (SEC) ne fonctionne
qu’avec 6 % de ses effectifs et a donc
dû interrompre toutes ses enquêtes. Les laboratoires de recherche
scientifique vivant de fonds fédéraux sont, eux aussi, à l’arrêt.
• LA SÉCURITÉ SOCIALE
Les principales prestations sociales, dont Medicare et Medicaid,
ainsi que l’aide aux anciens combattants et les bons alimentaires,
continuent d’être versées, car leur
budget a été voté en septembre et
ne fait pas partie du texte en débat.
Les fonds destinés aux programmes alimentaires mis en place dans
les réserves indiennes ont, en
revanche, été coupés.
• LES PARCS ET LES MUSÉES
De nombreux parcs et musées fédéraux, notamment à Washington,
sont fermés, bien que certains
reçoivent de l’aide des collectivités
locales, voire des volontaires venus
prêter main-forte, comme c’est le
cas dans les parcs nationaux pour le
nettoyage. Mais le « shutdown »
pose déjà des problèmes de sécurité : trois personnes sont décédées
dans les parcs nationaux depuis
décembre, dont l’une directement
du fait de l’absence de secours. n
Les fonctionnaires qui s’occupent du parc national des Arches,
situé en Utah, ne sont plus payés. Photo Rick Egan/AP/Sipa
Aucune voie de sortie ne se dessine sur le financement du mur
Donald Trump pourrait
envisager de contourner
le Congrés.
Voix chevrotante, ton solennel, portraits de ses parents en arrière-plan…
Sachant son projet de mur à la frontière mexicaine peu populaire,
même chez ses électeurs, Donald
Trump a tenté de jouer mardi soir la
carte de l’émotion. Dans une courte
allocution enregistrée depuis le
bureau ovale et diffusée en prime
time, il a fait un tableau apocalyptique de l’immigration clandestine,
présentée comme le cœur de tous les
trafics. Parlant de « crise de la sécurité
et humanitaire », il a présenté son
projet de mur comme « absolument
critique », alors même que le pays est
paralysé par le « shutdown » depuis
près de trois semaines. « Pourquoi
croyez-vous que les riches politiciens
construisent des murs, des barrières, et
des portes autour de leur maison ?
a-t-il tenté. Pas parce qu’ils haïssent
ceux qui sont dehors, mais parce qu’ils
aiment ceux qui sont dedans. » Son
projet serait désormais « une barrière
en acier plutôt qu’un mur en béton »,
qui s’autofinancerait rapidement
« car le coût de la lutte contre la drogue
dépasse 500 milliards par an », a-t-il
résumé. L’accord commercial signé
cet automne avec le Mexique est
censé parallèlement contribuer
à en payer le coût, estimé à 5,7 milliards de dollars.
mercredi, malgré les résistances des
élus. Les démocrates, qui ont
répondu au président juste après son
intervention mardi, jugent que celle-ci ne fait qu’attiser les peurs. « Les
femmes et les enfants à la frontière ne
sont pas une menace pour la sécurité,
ils sont un défi humanitaire », a insisté
Nancy Pelosi, présidente démocrate
de la Chambre des représentants
depuis quelques jours. « Il y a une
solution évidente : il faut séparer le
shutdown de la question de la sécurité
à la frontière. Il y a des textes soutenus
par les démocrates et les républicains
qui pourraient permettre de rouvrir le
gouvernement tout en permettant de
poursuivre le débat sur la sécurité aux
frontières », a insisté le leader démocrate au Sénat, Chuck Schumer.
— E. C.
Attiser les peurs
Très attendue, cette intervention télévisée, la première en tant que président depuis deux ans, n’a toutefois
pas permis de dessiner de voie de sortie. Les termes du débat ont de fait
peu varié depuis le 21 décembre dernier : Trump refuse de donner son
feu vert à un budget fédéral ne comportant pas de fonds pour la construction du mur, et les démocrates,
qui contrôlent désormais la Chambre des représentants, refusent absolument de le financer. L’option, évoquée ces derniers jours d’un recours à
l’état d’urgence pour contourner le
Congrès a de nouveau été évoqué
i
Vendred
avec
os
Les Ech
Maduro prête serment, les
Vénézuéliens fuient massivement
AMÉRIQUE DU SUD
Le président
Nicolás Maduro
entame son deuxième
mandat de six ans.
Michel De Grandi
@MdeGrandi
Nicolás Maduro entame ce jeudi,
contre vents et marées, un deuxième
mandat de six ans à la tête d’un
Venezuela exsangue et en proie à
une grave crise politique. Il doit prêter serment devant le Tribunal
suprême de justice (TSJ) et non pas
devant le Parlement, contrôlé par
l’opposition et dont l’ensemble des
pouvoirs ont été siphonnés par
l’Assemblée constituante, pro-Maduro, installée en 2017. Sa réélection,
qui remonte au 20 mai, est toujours contestée par l’opposition,
mais aussi par l’UE, les Etats-Unis, le
Canada et douze pays d’Amérique
latine. A la veille de sa nouvelle investiture, l’Union européenne a de nouveau appelé, mardi, à une élection
« libre et juste ». L’héritier politique
de Hugo Chávez est aujourd’hui un
homme seul. Il bénéficie certes
encore de l’appui de la Chine, son
principal créancier, de la Russie
pour notamment le soutien militaire, et bien entendu de Cuba pour
des raisons idéologiques. Mais audelà, le pays est plus isolé que jamais
sur le plan international du fait de la
dérive autoritaire de son régime.
Exode historique
En interne, le chef de l’Etat doit
composer avec un système politique particulièrement complexe et
redondant. Il ne reconnaît pas, par
exemple, le Parlement dont les décisions sont systématiquement
annulées par la Cour suprême
(TSJ), réputée proche de l’exécutif.
Cette dernière a autorisé le gouvernement à signer des accords pétroliers sans l’autorisation du Parlement. Qui à son tour vient de
déclarer nuls les contrats signés. Ce
cafouillage intervient au lendemain de l’annonce, par le français
Maurel et Prom, de son investissement dans un champ pétrolifère.
Jusqu’à présent, faute d’investissements dans la filière hydrocarbures,
ne serait-ce que pour maintenir
l’exploitation, le pays voit sa production s’effondrer. Elle est tombée en
octobre 2018 à 1,17 million de barils
par jour (mbj), moitié moins que
l’année précédente (2,15 mbj). Dix ans
plus tôt, Caracas sortait encore 3,2
mbj. Le secteur pétrolier reste pourtant un moteur essentiel pour cette
économie qui connaît une crise profonde depuis plusieurs années.
En 2018, pendant que le PIB s’est
contracté de 15 %, l’inflation a
explosé, atteignant 1.350.000 %.
La combinaison de la dérive du
régime politique et de la crise économique a entraîné un exode des
Vénézuéliens. Selon l’ONU, l’exode
le plus massif de l’histoire récente
de l’Amérique latine a mis sur les
routes environ 2,3 millions de personnes, un nombre qui pourrait
plus que doubler à 5,3 millions cette
année. « Cette situation lui convient
car cela fait autant de bouches en
moins à nourrir dans une situation
de court circuit économique » »,
explique Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur à l’Iris. Après
avoir transité par la Colombie, les
candidats au départ descendent
vers l’Equateur, le Pérou et se dispersent ensuite dans toute l’Amérique du Sud. En Argentine, ils travaillent dans la restauration ou la
distribution, mais c’est au Brésil que
les tensions apparaissent, notamment à Manaus, qui dispose d’une
route directe vers le Venezuela. Un
axe privilégié. n
Videz-vous la tête avec
un magazine qui la remplit
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 //
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
idées&débats
SOMMAIRE
Le meilleur du Cercle
des Echos
La Chronique
Le Point de vue
Art et culture
Stratégie
L’impôt sur les successions,
un faux problème
Des « gilets jaunes » au New Deal « vert »
La retraite par points ne sauvera pas
les retraités
« Charlotte » portée
par Mélodie au Rond-Point
Comment Casper a réveillé
l’industrie de la literie
LES ÉDITORIAUX
DES « ÉCHOS »
Le logiciel
de la concurrence
Il est toujours plus facile d’avoir raison
a posteriori qu’a priori. En interdisant, il y a
une poignée d’années, à Canal+ d’inclure trop
de programmes attractifs dans Canal Play,
son offre de service de vidéos à la demande,
l’Autorité de la concurrence était persuadée
de bien faire. Estimant que Canal était alors
un acteur trop puissant de l’audiovisuel, le
Par David
gendarme avait jugé que s’il laissait le champ
Barroux
libre au groupe, celui-là empêcherait
l’émergence d’un rival. Quelques années plus
En restreitard, le constat est sans appel. En restreignant
gnant
jusqu’à aujourd’hui la liberté de Canal,
la liberté de l’Autorité de la concurrence a ouvert un
à… Netflix ! Rien ne dit qu’un Canal
Canal, l’Auto- boulevard
plus libre de ses mouvements aurait mieux
rité de la
résisté à Netflix. Et la vérité est que,
concurrence sérieusement concurrencé, Canal, qui vivait à
l’abri d’un quasi-monopole sur la télé payante
a ouvert
dans l’Hexagone, a été obligé de se remettre
un boulevard en cause et de sortir de sa zone de confort. Si le
à Netflix.
but de l’Autorité de la concurrence était de
faire bouger le paysage audiovisuel, l’objectif
est en partie atteint. L’offre s’est fragmentée, un téléspectateur qui
veut pouvoir accéder à tous les contenus dans le sport comme les
séries paie sans doute plus cher en cumulé qu’il y a quelques années,
mais il dispose de plus de choix. On peut néanmoins se demander s’il
ne serait pas temps pour les autorités de la concurrence, française
comme européenne qui s’apprêteraient à bloquer le rapprochement
entre Alstom et Siemens, de mettre à jour leur logiciel.
Pragmatiques, elles basent trop souvent leurs jugements sur l’étude
des parts de marché actuelles. Mais à l’heure de l’ubérisation, les
barrières à l’entrée s’effondrent dans bien des secteurs. D’autant plus
que même les industries qui étaient relativement protégées par des
barrières nationales, géographiques, culturelles ou techniques, sont
de plus en plus mondialisées. Un acteur qui émerge en Amérique ou
en Chine peut, en un temps record, devenir mondial tout en restant
terriblement difficile à réguler par des autorités nationales ou
régionales. La concurrence était un jeu relativement statique. Ce jeu
est devenu dynamique et les autorités de la concurrence devraient
beaucoup plus se projeter en se demandant comment elles peuvent
trouver un équilibre qui reste bénéfique pour le consommateur mais
qui n’empêche pas l’émergence de champions nationaux ou
européens. Des groupes qui pourront se développer ici, payer des
salaires et des taxes et tenter de s’internationaliser. Si nous coupons
systématiquement les ailes à nos champions potentiels, ils n’auront
aucune chance de prendre leur envol.
(
Lire nos informations
Page 22
Encore un effort,
Madame Jouanno
Par Jean-Marc Vittori
C’est l’histoire d’un chef des pompiers. Il vit dans la routine des feux à
éteindre. Mais un beau jour, un gigantesque incendie se déclare. En
allant sur les lieux du drame, il entend à la radio une polémique
éclater sur son salaire, brutalement révélé aux auditeurs. Du coup, il
renonce à mener ses troupes dans ce combat majeur. Mais il reste
chef de la caserne. Est-ce acceptable ? Chantal Jouanno n’est pas ce
chef des pompiers. Mais elle agit comme lui. Elle préside la
Commission nationale du débat public, créée il y a un quart de siècle
pour faire vivre les débats publics notamment sur les questions
d’environnement. Le gouvernement lui a confié le pilotage du
« grand débat national » qui doit bientôt commencer. Il n’y est pas
question seulement d’environnement, loin s’en faut. Mais par son
tempérament, son parcours, sa fonction, la présidente est l’une des
personnalités françaises les mieux outillées pour réussir ce périlleux
exercice. Davantage en tout cas que n’importe quel autre patron
d’une institution publique indépendante, comme l’Autorité de
sécurité nucléaire ou le Conseil supérieur de l’audiovisuel. La
polémique éclate sur son salaire. Elle renonce à mener le grand
débat national. Tout en restant à la tête de la Commission du débat.
Cette position n’est pas tenable. Si le salaire de Chantal Jouanno pose
problème pour mener un grand débat, il pose encore plus problème
pour mener de moins grands débats. Elle devra donc quitter sa
présidence. Il y aurait bien sûr d’excellentes raisons de n’en rien faire.
Maints lobbys se réjouiront d’un départ qui risque d’affaiblir son
institution. Les partisans de l’égalitarisme communiste crieront
victoire. Les contempteurs des réussites féminines ricaneront. L’Etat
aura plus de mal à attirer des talents ô combien nécessaires pour
faire progresser l’action publique. Mais dans une France à vif où
gronde la jacquerie fiscale, la priorité est ailleurs. Les serviteurs de
l’Etat doivent montrer l’exemple. Plus que jamais. Et sans la moindre
ambiguïté. Chantal Jouanno le sait sans doute. Elle a aussi assez
d’énergie et de talent pour rebondir et réussir ailleurs.
(
Lire nos informations
Page 2
Boll pour « Les Echos »
Le Brésil à l’heure
de la Bolso-démocratie
Thierry Ogier
– Correspondant à São Paulo
Le Brésil a trouvé son nouveau messie. Ceux qui en doutaient encore en
ont eu le cœur net quand ils ont vu se
presser des hordes de partisans de
Jair Messias Bolsonaro sur l’esplanade des Ministères lors de son
investiture comme président à Brasilia, le 1er janvier dernier. Les plus
exaltés s’époumonaient pour mieux
saluer le « mito » (mythe) à gorge
déployée, pendant que leur leader
leur promettait que « notre drapeau
ne sera jamais rouge ». « S’il le
faut, garantit le capitaine de
réserve, nous verserons notre sang
pour qu’il reste vert et jaune ! »
Humiliés par une avalanche de
scandales de corruption et encore
mal remis d’une profonde récession,
une majorité de Brésiliens ont
adhéré au projet de Bolsonaro, parfois séduits par sa rhétorique
enflammée, lorsqu’il prétend
que « le peuple s’est libéré du socialisme et du gigantisme étatique » ou
lorsqu’il dénonce « les ordures
marxistes » qui pollueraient, selon
lui, le secteur de l’éducation du pays.
Solution : promouvoir une discipline militaire dans l’enseignement,
soutient-il.
Le Bolsonarisme, c’est avant tout
l’aspiration à une remise en ordre,
voire une remise au pas. Une volonté
de retrouver la fierté d’être brésilien
(un sentiment battu en brèche par
les méga-scandales de corruption…
et les défaites successives en Coupe
du monde de football). Un Brésil,
« géant par nature » comme le
clame l’hymne national. Un Brésil
qui renoue également avec des
valeurs morales traditionnelles, celles de la famille, des « bonnes
mœurs », pour « remettre le Brésil sur
le bon chemin », affirmait une
Carioca venue assister à l’investiture. Cette nouvelle « majorité
morale » à la brésilienne se réjouit
des premières déclarations d’intention du président, qui a exalté « la
tradition judéo-chrétienne » et le respect à la propriété privée. Elle
accorde aussi sa confiance à l’ancien
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
Le leader de l’extrême
droite brésilienne
vient de s’installer
au palais du Planalto.
Il promet un mélange
de libéralisme économique et de retour
aux valeurs morales
conservatrices. Ses
réflexes autoritaires
risquent de nuire à la
réussite de son projet.
D
Les points à retenir
par une avalanche
•deHumiliés
scandales de corruption
et encore mal remis
d’une profonde récession,
une majorité de Brésiliens ont
adhéré au projet de Bolsonaro.
Le nouveau président est
partisan de la manière forte : il
estime que les forces de l’ordre
doivent avoir le droit de tirer
les premiers dans le feu de
l’action, prône ouvertement
la légitime défense et s’engage
à flexibiliser le port d’armes.
Pour « protéger et insuffler
une nouvelle vigueur
à la démocratie brésilienne
[…] en respectant l’Etat
de droit », comme il l’a promis,
le capitaine de réserve
devra cependant modérer
ses instincts.
•
•
capitaine pour faire régner la loi et
l’ordre, dans un pays qui a enregistré
63.000 homicides l’an dernier. Jair
Bolsonaro est partisan de la manière
forte : il estime que les forces de
l’ordre doivent avoir le droit de tirer
les premiers dans le feu de l’action,
prône ouvertement la légitime
défense et s’engage à flexibiliser le
port d’armes. La mesure sera prise
par décret, assure-t-il, ce qui lui permettra de faire l’économie de longs
débats au Congrès sur cette question
polémique. Jair Bolsonaro montre
ainsi sa prédilection pour les méthodes expéditives. Le président vient
aussi de renforcer les pouvoirs du
ministère de l’Agriculture sur la gestion des forêts en lui attribuant le
pouvoir de délimiter le territoire
réservé aux Indiens, notamment en
Amazonie (une fonction jusqu’ici
rattachée au ministère des Droits de
l’homme).
Car, pour Jair Bolsonaro, un
« bon » Indien est un Indien avec un
smartphone 4G. Il l’a clamé sur Twitter en début d’année : « Plus de 15 %
du territoire national sont actuellement réservés aux Indiens ou aux descendants d’esclaves. Moins d’un demimillion de personnes vivent dans ces
régions isolées du Brésil réel, exploitées et manipulées par des ONG.
Ensemble, promet le président, nous
allons intégrer ces citoyens et valoriser
tous ces Brésiliens ». En autorisant au
passage les activités minières dans
ces réserves, qui, selon lui, regorgent
de métaux rares. En matière de politique étrangère, Jair Bolsonaro a vite
choisi son camp. Celui de Trump et
de Netanyahu. Avec l’éventuelle installation d’une base américaine en
territoire brésilien, et la reconnaissance officielle de Jérusalem
comme capitale d’Israël. La Chine ?
Il l’a d’abord soupçonnée de « vouloir
acheter le Brésil », avant que son propre vice-président, le général
Mourão, lui rappelle que la
deuxième économie mondiale est
déjà son premier partenaire commercial, et donc, incontournable.
C’est là toute la question : au-delà des
coups de gueule de Jair Bolsonaro et
de ses sbires contre l’Accord de Paris
sur le réchauffement climatique et
contre le Pacte des migrations – qui
vient officiellement d’être dénoncé
–, la Bolso-diplomatie va-t-elle
s’enfermer dans des schémas idéologiques ou épouser un certain pragmatisme ? A cet égard, la question
israélienne aura valeur de test. Jair
Bolsonaro est favorable au transfert
de l’ambassade du Brésil de Tel-Aviv
à Jérusalem, comme le lui demande
Israël avec insistance, mais l’entourage du président redoute d’éventuelles représailles du monde arabe,
grand consommateur de viande
brésilienne. Last but not least, Jair
Bolsonaro s’est engagé à mettre un
terme à « l’irresponsabilité économique » qui a creusé les déficits au
cours des dernières années. Pour
cela, il a confié à un ex-« Chicago
boy », Paulo Guedes, le soin d’administrer au pays une potion ultralibérale. Le nouveau ministre de l’Économie promet un retour durable à la
croissance grâce à des réformes
structurelles et une réduction drastique de la taille de l’Etat. La réforme
des retraites, encore elle, constituera
un premier test.
L’Amérique latine a récemment
connu le bolivarisme, avec le Vénézuélien Hugo Chávez. Le Brésil entre
désormais dans l’ère du Bolsonarisme, un ancien capitaine ayant
conquis dans les urnes son titre de
président de la République et de
commandant en chef des armées.La
tentative de créer « un socialisme du
XXIe siècle » dans le pays voisin a
tourné au cauchemar et a provoqué
l’exode de plusieurs millions de réfugiés vénézuéliens. L’arrivée de Bolsonaro au pouvoir soulève beaucoup
d’espoirs chez le géant latino-américain, y compris au sein des milieux
d’affaires. Mais pour « protéger
et insuffler une nouvelle vigueur à la
démocratie brésilienne […] en respectant l’État de droit », comme il l’a promis, le capitaine de réserve devra
modérer ses instincts impulsifs. Selon une thèse très en vogue à
Brasilia, la demi-douzaine de hauts
gradés qu’il a nommés au gouvernement (dont trois généraux et un amiral) pourraient y contribuer. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 09
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR
opinions
1. Les groupes du CAC 40 ont versé 57,4 milliards d’euros à leurs actionnaires
2. Washington rétrograde le statut de l'Union européenne
3. Les fortes réserves de Pôle emploi face aux demandes des partenaires sociaux
4. Salvini et Di Maio ont franchi la ligne jaune
5. Le boxeur, la cagnotte et ce qu’ils nous disent
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
L’impôt sur les successions,
un faux problème
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
Si on ne s’attaque pas aux défis
du changement climatique aujourd’hui,
d’énormes charges seront imposées
à la prochaine génération.
La nouvelle vie parisienne
d’une fille de Toto Riina
Photo Philippe Lopez/AFP
Pour Olivier Noël, entrepreneur,
l’agitation actuelle au sujet de l’impôt sur les
successions n’a pas lieu d’être. Explications.
NOUVEAU RAPPORT « Un rapport du think
tank Terra Nova propose d’augmenter l’impôt
sur les successions de 25 %. […] Force est
pourtant de constater que cet impôt a déjà été
fortement augmenté au cours des dernières
années. Le taux d’imposition marginal
applicable en ligne directe est passé de 40 % à
45 %, tandis que le montant de l’abattement
applicable est passé de 159.325 à 100.000 euros
et que le délai pour en bénéficier de nouveau
est passé de 6 à 15 ans. »
NON-SUJET « S’il a le potentiel de
déclencher des débats passionnés, l’impôt sur
les successions se révèle pourtant être un faux
problème fiscal dès lors que, d’une part, une
majorité de Français n’y est pas soumis
(environ 80 % actuellement) et que, d’autre
part, ceux qui sont susceptibles de l’être
ont la faculté de recourir à des montages
patrimoniaux (juridiques et fiscaux)
qui peuvent leur permettre d’y échapper
aisément, sous réserve que l’administration
fiscale ne les remette pas ultérieurement en
question. »
VRAIS SUJETS « Les héritiers qui se
retrouvent à payer un impôt démesuré sont
généralement ceux dont la succession n’a pas
été préparée, ce qui est certes regrettable, mais
doit inviter ceux qui ne s’en sont pas encore
préoccupés à se renseigner sur les meilleures
options pour limiter leur facture fiscale
successorale. On peut donc s’interroger sur la
pertinence d’un débat récurrent sur la hausse
de l’impôt sur les successions […]. Nos experts
français feraient mieux de se focaliser sur des
questions fiscales susceptibles d’intéresser
l’ensemble des Français, telles que la TVA, la
taxe carbone ou encore la CSG. »
a
A lire en intégralité sur Le Cercle :
lesechos.fr/idees-debats/cercle
Olivier Tosseri
— Correspondant à Rome
Le restaurant Corleone, du nom d’un
•village
sicilien qui a donné naissance à
plusieurs clans mafieux, s’installe à
Paris. Ce qui fait couler beaucoup
d’encre en Italie. Il est vrai que les Riina,
une famille de Cosa Nostra, aiment vous
faire passer à table. Mais mieux vaut
que ce soit la fille Lucia que le père Toto,
le dernier grand parrain de la tentaculaire Piovra (pieuvre) et le responsable
de l’assassinat des juges Falcone et Borselino. La benjamine du Boss, mort en
prison en novembre 2017, se lance en
effet dans une « nouvelle vie », cette fois
à Paris, comme elle l’a annoncé sur sa
page Facebook. Selon le quotidien « Il
Messaggero », qui reprend des clichés
publiés sur Instagram, la jeune femme
de 28 ans, qui s’adonnait jusqu’ici à la
peinture, ouvre un restaurant rue Daru
dans le 8e arrondissement.
Changement de vie mais sans renier
ses origines autant géographiques que
familiales, en nommant l’établissement
« Corleone », qui a aussi donné son nom
à Don Vito, le personnage du roman « Le
Parrain » de Mario Puzo adapté au
cinéma par Ford Coppola. Lucia Riina se
sentait pourtant « opprimée » et « isolée » dans son village natal où elle
menait, à l’en croire, une vie de misère.
Les bas revenus invoqués pour demander des aides sociales, d’ailleurs refusées
par les autorités, n’auront donc pas été
un obstacle à la réalisation de ses projets.
A moins que le coup de pouce pour se
lancer dans la restauration ne vienne de
ses récents voyages en Suisse et du « trésor » toujours introuvable lié aux activités mafieuses de son père. Dans les deux
domaines l’appétit vient en mangeant.
LA REVUE
DU JOUR
Le temps retrouvé ?
LE PROPOS. « Parler du temps
n’équivaut jamais à le dire, encore
moins à le saisir : tenter de s’accorder
à son propos revient à vouloir sculpter
l’océan. » D’entrée, le physicien et
philosophe des sciences Etienne
Klein donne le ton de ce numéro
collector thématique de « Pour la
Science », premier du genre. Au
fond, de qui le temps est-il l’affaire,
s’interroge-t-il ? Du physicien, du
philosophe, du neurologue, du
psychiatre, du sociologue, de
l’ethnologue, du romancier ? Et de
nous, hommes et femmes de la rue,
qui passons notre temps à le perdre
ou à chercher à en gagner ?
Les Paradoxes du temps
« Pour la Science »,
novembre 2018-janvier 2019,
9,90 euros.
L’INTÉRÊT. Il ne faut pas moins
d’une dizaine d’auteurs de haut vol
pour remettre nos pendules… à
l’heure. Ainsi pour le physicien Paul
Davies, le temps n’est finalement
qu’illusion, il ne passe pas et surtout
n’est pas essentiel. Carlo Rovelli, un
autre physicien, préconise
carrément de revoir le statut du
temps jusqu’à s’en affranchir. Les
spécialistes du sommeil interrogent,
quant à eux, nos horloges
biologiques et ceux de la mémoire,
comme le neurologue Antonio
Damasio, cherchent à cerner le
« temps de l’esprit », cette fameuse
chronologie de tous ces évènements
qui structurent une vie et que nous
malaxons en souvenirs réels,
revisités, réinventés et pour finir
oubliés. Comment, alors, (re)devenir
maître de son temps, alors que,
comme le rappelle Jean Viard, nous
disposons aujourd’hui de quatre fois
plus de temps libre qu’en 1900 ?
Christophe André, le psychiatre
méditant, lui, préconise bien sûr
de l’oublier en étant attentif
– en s’abandonnant – au moment
présent. Mais on laisse volontiers
la conclusion à Woody Allen :
« L’éternité c’est long, surtout
vers la fin ». — Claude Vincent
Des « gilets jaunes »
au New Deal « vert »
La colère des opinions publiques occidentales doit conduire les dirigeants
à en finir avec la stricte orthodoxie financière et engager une série d’investissements écologiques qui créeront de l’emploi et sauveront la planète.
LA
CHRONIQUE
de Joseph
E Stiglitz
e profond ressentiment de larges
segments de la société contre ce
qu’ils considèrent comme « l’establishment », en particulier la classe politique, n’est pas nouveau. Les manifestations des « gilets jaunes » en France,
déclenchées par la décision du président
Emmanuel Macron d’augmenter les
impôts sur le carburant au nom de la
lutte contre le changement climatique,
ne sont que le dernier exemple de
l’ampleur de cette aliénation.
Il y a de bonnes raisons au mécontentement actuel : quatre décennies de promesses faites par les dirigeants politiques à la fois du centre gauche et du
centre droit, adeptes de la foi néolibérale
selon laquelle la mondialisation, la
financiarisation, la déréglementation, la
privatisation et une foule de réformes
connexes apporteraient une prospérité
sans précédent, se sont évanouies sans
être tenues. Bien qu’une petite élite semble avoir fortement prospéré, de larges
pans de la population ont été évincés de
la classe moyenne et poussés vers un
nouveau monde de vulnérabilité et
d’insécurité. Même les dirigeants dans
les pays avec des niveaux faibles mais
croissants d’inégalité ont senti la colère
de leur opinion publique.
Si l’on regarde les chiffres, la France
semble mieux lotie que la plupart des
pays, mais ce sont les perceptions, non
les chiffres, qui comptent ; même en
France, qui a évité une partie de l’extrémisme de l’ère Reagan-Thatcher, la
situation de nombreuses personnes est
difficile.
Il y a, en bref, une méfiance grave
envers les gouvernements et les politiciens, ce qui signifie que demander des
sacrifices aujourd’hui en échange de la
promesse d'une vie meilleure demain ne
passera pas. Et cela est particulièrement
vrai des politiques de « ruissellement » :
des réductions d’impôts pour les riches
qui sont censées profiter à tout le monde
au final.
Quand j’étais à la Banque mondiale, la
première leçon de réforme politique que
j’ai apprise est que le séquençage et le
rythme sont importants. La promesse
L
du Green New Deal qui est maintenant
défendue par les progressistes aux EtatsUnis satisfait ces deux dimensions.
Le Green New Deal repose sur trois
observations. Tout d’abord, il y a des ressources inutilisées et sous-utilisées – en
particulier le talent humain – qui peuvent l’être plus efficacement. En second
lieu, s’il y avait une plus grande demande
pour les personnes peu et moyennement qualifiées, leurs salaires et niveaux
de vie augmenteraient. Troisièmement,
un bon environnement est un élément
essentiel du bien-être humain,
aujourd’hui et dans l’avenir.
Si on ne s’attaque pas aux défis du
changement climatique aujourd’hui,
d’énormes charges seront imposées à la
prochaine génération. Il est tout simplement inacceptable que cette génération
transmette les coûts à la suivante. Il est
préférable de léguer des dettes financières, qui peuvent être gérées d’une
manière ou d’une autre, que de confronter nos enfants à une catastrophe écologique potentiellement impossible à
gérer.
Quatre décennies
de promesses faites par
les dirigeants politiques
à la fois du centre gauche
et du centre droit
se sont évanouies
sans être tenues.
Nous avons besoin de
quelque chose de positif
pour nous sauver de
l’affreuse vague de
populisme, de nativisme
et de proto-fascisme
qui déferle sur le monde.
Il y a près de quatre-vingt-dix ans, le
président américain Franklin D. Roosevelt a répondu à la Grande Dépression
avec son New Deal, un ensemble audacieux de réformes touchant presque
tous les aspects de l'économie américaine. Or, c’est plus que le symbolisme du
New Deal qui est invoqué aujourd’hui. Il
s’agit de sa raison d’être : mettre les gens
au travail, comme Roosevelt l’a fait aux
Etats-Unis, qui croulaient sous le poids
du chômage. A l'époque, cela passait par
des investissements dans l’électrification
rurale, les routes et des barrages.
Les économistes ont débattu de l’efficacité du New Deal – ses dépenses
étaient probablement trop faibles et pas
assez soutenues pour générer le type de
reprise dont l’économie avait besoin.
Néanmoins, il a laissé un héritage durable en transformant le pays à un
moment crucial.
Le Green New Deal devrait pouvoir en
faire autant. Il est reconnu depuis longtemps que la décarbonation, si elle est
faite correctement, créerait de nombreux emplois, au moment où l’économie se prépare à un monde basé sur les
énergies renouvelables. Bien sûr, certains emplois – par exemple, ceux des
53.000 mineurs de charbon aux EtatsUnis – seront perdus et des programmes
seront nécessaires pour reconvertir ces
travailleurs. Il aurait été plus logique de
commencer par créer de nouveaux
emplois avant que les anciens soient
détruits, pour faire en sorte que les bénéfices des sociétés pétrolières et de charbon soient imposés et que les subventions déguisées qu’elles reçoivent soient
éliminées, avant de demander aux travailleurs qui ont à peine assez pour survivre de payer davantage.
Le Green New Deal envoie un message positif à propos de ce que le gouvernement peut faire, pour cette génération
de citoyens et la suivante. Il peut fournir
aujourd'hui ce dont ceux qui souffrent
aujourd’hui ont le plus besoin – de bons
emplois. De plus, il peut fournir les protections contre les changements climatiques qui sont nécessaires pour l’avenir.
Le Green New Deal devra être élargi,
et cela est particulièrement vrai dans les
pays comme les Etats-Unis, où de nombreux citoyens ordinaires n’ont pas
accès à une bonne éducation, des soins
de santé adéquats ou un logement
décent.
Le mouvement populaire derrière le
Green New Deal offre une lueur d’espoir
pour l’establishment malmené : il doit
l’embrasser, l’étoffer et l’intégrer au programme progressiste. Nous avons
besoin de quelque chose de positif pour
nous sauver de l’affreuse vague de populisme, de nativisme et de proto-fascisme
qui déferle sur le monde.
Joseph E. Stiglitz est prix Nobel
d’économie et professeur à
l’université Columbia (New York).
Cet article est publié en collaboration
avec Project Syndicate 2019.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // IDEES & DEBATS
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
art&culture
1. Les groupes du CAC 40 ont versé 57,4 milliards d’euros à leurs actionnaires
2. Aux Etats-Unis, le cancer tue de moins en moins
3. La Chine achète de l’or, une première depuis plus de deux ans
4. Le buzz des Etats-Unis : Washington rétrograde le statut de l’Union européenne
5. Hausse des péages : pas de gel, mais des réductions ciblées en vue
de Jean-Philippe Delsol
epuis son instauration en 1941,
le système français de retraite
par répartition n’a guère fait
l’objet que de réformes paramétriques,
de taux, d’âge de départ, d’années de
référence… Il est maintenant annoncé
une restructuration systémique dans
l’unification des régimes et l’allocation à
chacun d’une pension valorisée selon le
nombre de points acquis à concurrence
de la rémunération perçue tout au long
de la vie professionnelle, sur la même
base pour tous. Il s’agirait ainsi de mettre fin aux privilèges des régimes spéciaux sous le principe « un euro cotisé
ouvre aux mêmes droits ».
La réforme resterait toutefois construite sur l’attribution aux retraités des
cotisations versées par les actifs. Les
modalités changeraient et le calcul des
pensions serait plus équitable, mais le
principe d’allocation resterait basé sur
la répartition.
Or c’est précisément la difficulté qui
en l’état ne serait donc pas résolue. En
effet, avec moins de 3 cotisants pour 2
retraités, une espérance de vie à la
retraite qui a gagné 5 ans en un quart de
siècle, un taux de natalité de 1,8, des études qui s’allongent, un chômage de
masse et une dette publique de l’ordre
de 100 % du PIB, la soutenabilité de la
répartition à la française est sérieusement compromise à moyen terme. Certes, le régime général a retrouvé l’équilibre après le relèvement à 62 ans de l’âge
de départ en retraite, mais le retour du
déficit est attendu dès 2019. La popula-
D
LE POINT
DE VUE
de Thomas Philippon
La retraite par points
ne sauvera pas
les retraités
tion des retraités est égale à 23,5 % de la
population totale aujourd’hui, mais
pourrait atteindre 28 % en 2025 et 32 %
en 2060. Quant aux régimes complémentaires Agirc et Arrco, ils sont en
déficit qualifié d’« alarmant » par la
Cour des comptes depuis 2009. L’enjeu
est d’un ordre moral. Car il serait irresponsable de laisser le système en l’état
alors qu’on sait que de manière inéluctable il appauvrira les futurs retraités,
les cotisants et/ou les contribuables
Il n’y aura pas de solution
viable sans transfert
progressif vers la
capitalisation pour
assurer à terme le
maintien d’un niveau de
vie décent aux retraités.
appelés à la rescousse. D’autant plus
que les solutions existent. Elles passent
par la montée en puissance de la capitalisation, qui n’est aujourd’hui réservée
qu’à quelques nantis, au premier chef
les fonctionnaires et les élus. Bien sûr
les actifs du secteur privé peuvent aussi
cotiser à des régimes de capitalisation,
mais, sauf exception, leurs cotisations
ne sont pas déductibles de leurs revenus, et c’est ce qu’il faut changer.
Comme l’expose une récente étude
de l’Iref, pour maintenir le niveau de vie
de leurs retraités, les pays les plus per-
formants du monde ont largement
développé des plans d’épargne retraite
privés permettant à leurs retraités de
dépendre à moins de 50 % de la répartition pour leurs revenus.
Le taux de remplacement par rapport au dernier salaire pour 1 % de cotisation s’élève en moyenne à 2,4 % avec le
système par répartition français. Pour
les régimes privés de capitalisation
néerlandais et danois (pilier 2), 1 % de
cotisation permet d’obtenir des taux de
remplacement de 4,3 et de 6 % respectivement, soit près du double de la
France ! Certes, le montant des pensions françaises est encore relativement élevé, mais c’est du fait de l’importance des taux de cotisation
significativement plus élevés que dans
beaucoup d’autres pays, et non à cause
de la viabilité interne du système.
D’ailleurs, les travaux du Haut Commissariat aux retraites, dévoilés au
compte-gouttes, font déjà apparaître les
difficultés à équilibrer la réforme sans
rogner sur les pensions de réversion et
autres. Il n’y aura pas de solution viable
sans transfert progressif vers la capitalisation pour assurer à terme le maintien
d’un niveau de vie décent aux retraités.
Ce sera un long parcours. Nous sommes déjà très en retard par rapport aux
autres pays. Autant commencer le plus
vite possible.
« Charlotte » portée
par Mélodie au Rond-Point
Philippe Chevilley
@pchevilley
THÉÂTRE
Charlotte
nazisme est montrée en
quelques images angoissantes. Pourtant le spectacle peine à décoller et à
nous émouvoir vraiment.
conception, mise en scène
La vie brève et tragique de
de Muriel Coulin,
Charlotte Salomon insRond-Point Paris
pira un livre à David Foenki(01 44 95 98 21)
nos (prix Renaudot et Gondu 8 janvier au 3 février.
Texte didactique
court des lycéens en 2014)
Durée : 1 h 50.
Sans doute le texte, par
devenu culte et alimenta des
souci de fidélité, apparaît-il
projets cinématographiques. Elle fait désortrop didactique et appliqué. La mise en
mais l’objet d’un spectacle signé Muriel Couscène ne souligne pas assez les contrastes :
lin au théâtre du Rond-Point. Raconter sur
on est plongé dans une atmosphère lugubre
une scène le destin de cette jeune artiste juive
tout du long (le plateau en clair-obscur), les
déportée et morte à Auschwitz à l’âge de
élans de vie de Charlotte qu’on saisit sur ses
vingt-six ans en 1943, est une gageure. Outre
toiles ne se reflètent que rarement sur la
son enfance chaotique, marquée par les suiscène. C’est souvent le problème des réalisacides en chaîne dans sa famille et son départ
teurs quand ils se convertissent aux planprécipité de Berlin pour Villefranche afin
ches : Muriel Coulin gère maladroitement
d’échapper (provisoirement) aux nazis, la
les déplacements de ses acteurs, ne parvient
pièce doit évoquer l’éclosion artistique de la
pas à leur insuffler le rythme et la tension
jeune fille : cette série de près de mille toiles
nécessaires. Les rôles masculins (le père, le
qu’elle a peinte en catastrophe et qui, rasgrand-père, l’amant) peinent à exister. Les
semblée, forme un genre de roman graphirôles féminins s’en sortent mieux : dans le
que « Vie ? ou Théâtre ? ».
rôle de la grand-mère et de la mère (puis de
La metteuse en scène, cinéaste à la base,
la belle-mère), Marie-Anne Mestre et
s’est inspirée à la fois du best-seller de David
Nathalie Richard tirent leur épingle du jeu.
Foenkinos et des écrits de Charlotte SaloSans surprise, c’est Mélodie Richard qui
mon accompagnant son œuvre. Les impros
sauve la mise. Son jeu naturel et intense
sur le plateau ont fait le reste. On ne peut
confère au personnage de Charlotte une
que saluer le sérieux de son travail. Le récit
profondeur, un côté rebelle et habité d’une
qui met en parallèle l’effondrement d’une
grande justesse. Grâce à son engagement et
famille et le délitement de l’humanité est
son instinct, le génie et la souffrance de
limpide, les dialogues sont crédibles… Les
Charlotte Salomon se matérialisent en de
vidéos d’Arié Van Egmond illustrent de
fugaces éclairs et font passer un frisson
façon dynamique le « work in progress » de
dans le public. Dommage que ces moments
la jeune artiste – tandis que la montée du
poignants soient trop rares. n
Jean-Philippe Delsol est avocat,
président de l’Institut de recherches
économiques et fiscales, Iref.
Le vrai coût de la dette
publique
Giovanni Cittadini Cesi
LE POINT
DE VUE
Le récit met en parallèle l’effondrement d’une famille et le délitement de l’humanité.
a dette publique des pays développés s’est envolée durant la
crise financière de 2008 et la
crise de la zone euro de 2011-2012. Le
ratio dette sur PIB se situe autour de
87 % en moyenne dans la zone euro,
mais il avoisine 100 % en France et en
Espagne, il dépasse 130 % en Italie.
Depuis dix ans, ces pays font des efforts
considérables pour réduire leurs déficits et diminuer leurs dettes. De nouveaux travaux, présentés par Olivier
Blanchard lors du congrès annuel de
l’American Economic Association –
l’association américaine d’économie
dont il est le président sortant –, viennent pourtant remettre en cause l’analyse classique de la dynamique des dettes publiques.
La théorie classique repose sur des
bases assez simples. Le premier point
important est que la dette publique,
contrairement à la dette privée, possède
un horizon ouvert. Un ménage qui
emprunte 1.000 euros doit les rembourser en quelques années. Même les crédits immobiliers ont en moyenne une
durée inférieure à 20 ans. Un Etat qui
emprunte 1 milliard d’euros, par contre,
n’a pas besoin de les rembourser en un
temps fini. A partir du moment où le
ratio dette sur PIB reste stable à un
niveau raisonnable, les dettes à
échéance peuvent simplement être
remplacées par de nouvelles émissions.
Le second point important est donc de
stabiliser le ratio dette sur PIB. Dans la
théorie classique, le taux d’intérêt est
supérieur au taux de croissance. Par
exemple, si le taux d’intérêt (nominal) est
de 5 % et la croissance (nominale) de 3 %,
L
le gouvernement doit dégager un excédent primaire de 2 % pour stabiliser le
ratio dette sur PIB. Sans excédent primaire, le stock de dette devrait augmenter de 5 % par an pour rembourser les
intérêts. Cette croissance serait supérieure à celle du PIB et donc insoutenable.
C’est ce second point qu’Olivier Blanchard remet en cause. L’ancien chef
économiste du Fond monétaire international note que le taux américain à
10 ans, autour de 3 %, est inférieur de
1 point à la croissance nominale anticipée de 4 % (2 % de croissance réelle, 2 %
d’inflation). La différence est encore
plus forte au Royaume-Uni et en zone
euro (2 points).
Le niveau de la dette ne
doit pas être un frein à
l’investissement public.
Mais cela ne dispense
pas les gouvernements
de faire une analyse
critique de la qualité
des dépenses.
De manière encore plus surprenante,
Blanchard montre que cette situation
n’a rien d’anormal. Depuis la Seconde
Guerre mondiale, le taux de croissance
est en moyenne 2 % plus élevé que le
taux d’intérêt effectif. Dans cette situation, même avec un déficit primaire de
1 %, le ratio dette sur PIB déclinerait de
1 % par an. En d’autres termes, l’Etat
n’aurait jamais besoin de rembourser
ses dettes. Faudrait-il pour autant en
profiter pour laisser filer les déficits et
émettre plus de dette ? Pas forcément,
car la dette publique pourrait détourner l’épargne des investissements privés. Mais, là encore, la faiblesse des taux
suggère que ces investissements ne
sont pas très productifs. La faiblesse des
taux suggère qu’un ajustement (très)
lent est à la fois faisable et socialement
désirable.
Que peut-on conclure de cette analyse brillante et provocatrice ? Que le
coût social de la dette est probablement
faible et que dans les pays où la croissance surpasse le taux d’intérêt, il n’y a
aucune raison de maintenir un surplus
primaire. Il vaut mieux favoriser l’investissement public ou diminuer les
impôts. C’est certainement le cas pour
la zone euro dans son ensemble, mais
pas dans chaque pays. En Italie, malheureusement, le taux de croissance
n’est pas supérieur au taux d’intérêt.
Les conclusions de Blanchard n’exonèrent cependant pas les gouvernements de leurs responsabilités et ne les
dispensent certainement pas de faire
une analyse critique de la qualité des
dépenses. Les conditions macroéconomiques indiquent que le niveau de la
dette ne doit pas être un frein à l’investissement public, mais cela ne justifie ni
l’embauche de nouveaux fonctionnaires ni les cadeaux fiscaux aux plus
riches. Il n’y a pas de cagnotte, il reste du
temps et des priorités.
Thomas Philippon est professeur
de finance à la Stern Business School
de New York.
Les fantômes du président
Quel roman étrange ! CouROMAN AMÉRICAIN
maladie, tandis que dehors
ronné du Man Booker Prize
Lincoln au bardo
la guerre de Sécession fait
2017 – le très réputé prix litde George Saunders
rage. L’enfant devrait s’être
téraire britannique –, « Lintraduction de Pierre
envolé au paradis, mais il ne
coln au Bardo » embarque
Demarty
veut pas quitter le bardo tant
le lecteur dans une déambuFayard, 400 pages,
que son père ne lui a pas fait
lation fantomatique et
24 euros.
un signe. Tout le cimetière
métaphysique, entre grande
se mobilise alors pour tenhistoire américaine et fable fantastique.
ter de réunir l’âme du fils et du père, venu en
Ouvrons donc la porte du cimetière de Georcatimini se recueillir sur la tombe de l’enfant
getown, à Washington, où l’auteur yankee
la nuit après l’enterrement.
George Saunders a situé ses personnages
évanescents : des spectres retenus dans un
Noire mélancolie
mystérieux sas entre la vie et la mort (le
Le récit prend la forme de « cut-up » (des bri« bardo » dans la religion bouddhiste).
bes de phrases) : les dialogues ou soliloques
Dans ce lieu dédié à la mort, mais fourdes morts-vivants dans leur bardo alternent
millant de vie (arbres agités par le vent, casavec des citations réelles ou inventées évocades ruisselantes), discutent Hans Wollquant la vie quotidienne de Lincoln dans
man, un négociant quadragénaire, tué
cette période dramatique. Le regard sur la
accidentellement avant d’avoir pu consommort de George Saunders, qui signe ici son
mer son mariage, Roger Bevins, un jeune
premier roman, se démultiplie, amène le lechomosexuel qui s’est ouvert les veines et le
teur à s’interroger sur la réalité d’un Dieu
révérend Everly Thomas. Ils n’ont pas conscruel et arbitraire. Avec une sensibilité
cience qu’ils sont morts, ils savent juste
extrême et une furieuse poésie, il restitue la
qu’ils sont en sursis. Seul le révérend a
noire mélancolie d’une époque et de ce présiapproché les portes du paradis et de l’enfer –
dent mythique, qui dû faire couler le sang
il est reparti en courant lorsqu’il a vu que la
pour mettre fin à la barbarie de l’esclavage…
balance penchait du mauvais côté (sans
Au bardo aussi, l’émancipation se manisavoir ce que le Créateur lui reprochait).
feste. Les fantômes des Noir(e)s martyrisé(e)s
Ce trio élargi à quelques autres figures
font entendre leurs voix de tristesse et de
plus ou moins brillantes et misérables va
colère. L’Amérique accouche de sa fragile
s’e n f l a m m e r, q u a n d , e n c e j o u r d e
unité dans la douleur. Les mots de George
février 1862, débarque dans son « caisson de
Saunders brillent comme des feux follets dans
souffrance » le jeune Willie Lincoln, le fils du
la nuit d’une histoire sans fin. Son livre des fanprésident des Etats-Unis, mort à onze ans de
tômes n’a pas fini de nous hanter. — Ph. C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 11
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
SUR LE
WEB
LAISSEZ GLISSER
LES PETITS COURRIELS
Pour faire face à l’avalanche
de courriels à la rentrée,
le magazine américain
« The Atlantic » suggère
de tout envoyer à la corbeille.
https://bit.ly/2LZGmBI
Les deux maux
de nos retraites
LA
CHRONIQUE
de Xavier Fontanet
uels sont les taux de cotisation
à la retraite (employé plus employeur)
en pourcentage du salaire mensuel
moyen en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas,
en Allemagne et en France ? La réponse
est effarante : respectivement 6 %, 12 %, 18 % et…
27 %. Comment peut-on en arriver à des écarts
de plus de un à quatre sur ce qui est la plus grosse
dépense d’un pays ? En regardant ce que font
les autres nations, on comprend tout de suite, car
c’est très simple. Premier facteur, la technologie :
répartition ou capitalisation. La capitalisation
fait peur à ceux qui ne connaissent pas la Bourse ;
c’est dommage, car elle fait fructifier
les économies : depuis 1983 (date de la retraite
à 60 ans introduite par le président Mitterrand),
la Bourse française a été multipliée par 8
et le Dow Jones par 14. La capitalisation
coûte beaucoup moins cher que la répartition,
puisqu’elle s’appuie sur la croissance de la Bourse.
La Nouvelle-Zélande est 100 % capitalisation,
la France 100 % répartition ; Pays-Bas
et Allemagne mixent les deux. Deuxième facteur :
la durée du travail (mesure plus pertinente que
l’âge de départ à la retraite). La Nouvelle-Zélande
est championne, avec une durée de plus
de 40 ans, comme la Suède ; la France est à l’autre
bout de l’échelle avec 35 ans ; les Pays-Bas
sont à 40 ans, l’Allemagne à 38. Pour le mix
entre répartition et capitalisation, comme pour
la durée de travail : la France et Nouvelle-Zélande
sont aux antipodes. Résultat, les dépenses
de retraite représentent 6 % du PIB en NouvelleZélande et 13 % en France. La différence c’est,
pour la France, 160 milliards d’euros, un chiffre
intenable sur la durée. La Bourse fait peur aux
Français, on ne s’en tirera qu’en retardant l’âge
de départ. La Constitution devrait interdire la
pratique des promesses électorales et cantonner
le débat aux principes politiques ; on ne tiendra
pas rigueur à notre président s’il revient sur son
engagement de campagne de ne pas toucher
à l’âge de départ, car il y va de la compétitivité
de nos entreprises exposées à la concurrence
mondiale et de notre prospérité à tous.
13,4 %
LA CROISSANCE
DES SEMI-CONDUCTEURS
Le marché mondial a augmenté de 13,4 %
en 2018. Il s’élève à 476,7 milliards de
dollars, annonce Gartner cette semaine.
Samsung et Intel sont respectivement
premier et deuxième du secteur.
https://gtnr.it/2ADWzbA
stratégie
DÉCRYPTAGE // En développant un modèle original, la start-up américaine a fait baisser les prix
et mis au tapis certains de ses concurrents traditionnels. Mais il est désormais largement imité.
Comment Casper a réveillé l’industrie de la literie
LE
DÉCRYPTAGE
de Nicolas Rauline
Q
Xavier Fontanet est professeur de stratégie à HEC.
o
LA PUBLICATION
Pourquoi les Etats
doivent s’occuper
de l’automatisation
’intelligence artificielle, ce n’est pas que
l’automatisation destructrice du travail :
les économistes Daron Acemoglu (MIT)
et Pascual Restrepo (Boston University),
viennent de signer un article, « The Wrong Kind
of AI ? Artificial Intelligence and the Future
of Labor Demand », dans lequel ils considèrent
comment la technologie peut également être
génératrice d’emplois. Leur idée principale
est que la machine donne du travail à l’humain
quand elle améliore les métiers existants
en créant de nouvelles tâches. Tout l’enjeu est de
trouver le juste équilibre entre l’automatisation
et ce second type d’IA. Et, selon eux, le marché
seul risque de choisir uniquement
l’automatisation : « Si la création d’emplois
a une valeur sociale au-delà de ce qu’il y a dans
les statistiques du PIB, […] cette valeur sociale sera
ignorée par les mécanismes de marché. » Ils en
appellent donc aux Etats pour orienter le marché
et investir là où de nouvelles tâches peuvent
émerger : « Sans les ressources – qui devraient
principalement venir des gouvernements et peutêtre d’institutions privées philanthropiques – pour
faire cela, la demande de ces nouvelles technologies
restera dormante. » Ils identifient trois secteurs
clefs où leur stratégie pourrait fonctionner :
l’éducation, la santé et la réalité augmentée
appliquée à l’industrie. — Rémy Demichelis
L
New York, les cadres fatigués de
Soho peuvent s’offrir un moment de
détente depuis cet été. A 25 dollars
les 45 minutes de sieste, mieux vaut ne pas
multiplier les coups de fatigue, mais « The
Dreamery » s’occupe de tout : un espace
intime, un pyjama, et une literie confortable.
C’est même là tout l’enjeu. Car l’endroit n’est
pas un « bar à sieste » à la mode, mais la dernière trouvaille de la marque de literie
Casper. La start-up, créée il y a à peine
cinq ans, y voit un moyen de montrer ses
produits, elle qui a fait le pari de vendre ses
matelas essentiellement en ligne. « Il y a
encore un bon nombre de consommateurs qui
n’achèteront jamais un matelas sur Internet
avant de l’avoir essayé », confie le directeur
général de Casper, Philip Krim. C’est lui qui,
avec plusieurs autres cadres de l’industrie de
la literie, a créé la société. Après un long travail de R&D, Casper a été lancé en avril 2014.
Au bout d’un mois, les ventes atteignaient
déjà 1 million de dollars. « Dans une industrie
notoirement connue pour son opacité et l’horreur de son expérience d’achat, Casper a
apporté de la simplicité, de la transparence et
des produits de haut niveau, lance Constantin
Eis, l’un des autres fondateurs (ils sont six !).
Nous voulons construire une entreprise mondiale du sommeil. » L’affirmation manque
peut-être un peu de modestie, mais elle
résume l’ambition et la stratégie de la
société, qui ne veut pas être perçue uniquement comme un marchand de matelas et
qui s’attaque à un marché de la literie estimé
à 29 milliards de dollars aux Etats-Unis (dont
15 milliards pour les seuls matelas).
A
Un cas d’école
La première résolution de Casper a été de
désacraliser l’achat du matelas. Pas facile,
quand on sait qu’en moyenne, un consommateur en change une fois tous les neuf ans.
La société a donc choisi de simplifier au
maximum l’expérience du consommateur.
Elle ne propose qu’un seul produit, un matelas de type mémoire de forme, dont elle
conçoit elle-même la mousse, disponible en
plusieurs tailles et épaisseurs. A l’origine,
l’achat se fait exclusivement sur Internet, en
quelques clics. Le client est livré en trois jours
maximum. La livraison reprend les codes
des Deliveroo, Uber Eats et autres : le matelas
est transporté par un coursier à vélo, emballé
dans un carton. Une fois livré, il suffit de le
dérouler et d’attendre quelques heures pour
qu’il reprenne sa forme. Le « modèle Casper » est né. Il va inspirer d’autres startuppeurs, d’autres secteurs. Et il est enseigné
dans les écoles de commerce comme un cas
symbolique de la nouvelle génération
d’e-commerçants : une vente sans intermédiaire, directement vers le consommateur,
un seul produit, le Web comme canal principal de vente, une livraison rapide et un essai
de cent jours. Si le client n’est pas satisfait à
l’issue de cette période, Casper vient rechercher le matelas, sans frais. Ce modèle, qui fait
la chasse aux coûts, a permis à la marque de
proposer des tarifs inférieurs à ceux des
entreprises déjà installées.
Autre domaine dans lequel Casper a su
jouer malin : le marketing. Pour construire
sa marque, la société a lancé une véritable
machine de guerre, à des coûts raisonnables. Avec très peu de publicité à la télévision, mais en visant sa cible favorite : les jeunes urbains. Difficile d’effectuer une
recherche de matelas sur Internet sans tomber sur Casper : la société a lourdement
investi sur des milliers de mots-clefs sur
Google. Et, dans les principales villes où elle
est présente, elle n’a pas quitté les transports,
pendant des mois. Dans le métro new-yorkais, il y a de fortes chances de voir l’une de
ses publicités, qui jouent avec les aléas des
transports : « Respirez, rappelez-vous la dernière fois que vous vous êtes senti aussi léger…
Les chiffres
clefs
600
MILLIONS
DE DOLLARS
Le chiffre d’affaires
cumulé généré par
Casper depuis son
lancement en 2014.
En 2017, il aurait été
légèrement inférieur
à 300 millions.
240
MILLIONS
DE DOLLARS
Le total des fonds
levés par Casper
en cinq ans. Parmi
ses investisseurs
figurent Target,
les fonds IVP et New
Enterprise, ou des
célébrités telles que
Leonardo DiCaprio,
Kevin Spacey ou le
basketteur Carmelo
Anthony.
10 %
Le taux de retour
de Casper et de ses
concurrents serait
inférieur à 10 %.
350 à
2.750
DOLLARS
Le prix d’un matelas
Casper aux Etats-Unis,
selon la taille et
l’épaisseur. En France,
où moins de modèles
sont disponibles, les
prix vont de 260 à
950 euros.
C’était sur votre matelas… Quoi, vous n’avez
pas de Casper ? » La marque s’est de plus
attaché les services d’une jeune illustratrice
de Brooklyn, Tomi Um, dont les dessins sont
souvent repris dans le « New York Times »,
« Time Magazine » ou « The Hollywood
Reporter ». Révélant de nombreux détails
cachés, ceux qu’elle a livrés pour la marque
s’étendaient quasiment sur toute la longueur d’un wagon et ont occupé des milliers
de passagers pendant leur trajet.
La marque a aussi pu compter sur le marketing généré par les clients eux-mêmes.
Elle a joué sur son mode de livraison et sur le
phénomène du « unpacking » sur Internet.
Des milliers de vidéos de clients qui déballent leur matelas se retrouvent ainsi en ligne,
assurant une publicité gratuite à la marque.
Le succès de Casper a été foudroyant : au
bout de deux ans d’activité, il avait déjà réalisé 100 millions de dollars de ventes. La
société a récemment confié qu’elle avait
dépassé, à date, les 600 millions de dollars
de chiffre d’affaires cumulé, en se lançant
sur plusieurs marchés : le Canada, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Suisse ou la France
depuis 2017. TechCrunch, pour sa part, estimait dans un article ses revenus à 275 millions de dollars en 2017, soit une croissance
légèrement plus faible qu’attendu, qui ne
serait toujours pas rentable.
Le succès de Casper a été
foudroyant : au bout de
deux ans d’activité, il avait
déjà réalisé 100 millions
de dollars de ventes.
Ce succès est tel qu’il a contribué à accélérer la chute du leader du marché américain.
En octobre, Mattress Firm s’est placé sous le
régime des faillites. Il en est sorti quelques
semaines plus tard, mais au prix de sacrifices colossaux. Sans pitié, Philip Krim a
commenté la nouvelle : « Les distributeurs
traditionnels de matelas ont aliéné les
consommateurs pendant des décennies et
craquent désormais sous la pression. Casper
a révolutionné une industrie vieillissante
grâce à des produits innovants et une expérience d’achat supérieure. » Au même
moment, pourtant, la jeune société annonçait une légère évolution de son modèle : un
plan pour ouvrir 200 boutiques dans les
trois prochaines années. Elle avait déjà posé
un pied dans le commerce physique en passant des partenariats avec de grands magasins, comme Nordstrom ou la chaîne Target,
qui a d’ailleurs pris une participation dans
Casper pour 75 millions de dollars. Elle a
ouvert des magasins éphémères et diversifié
son offre, avec des oreillers ou… des matelas
pour chiens. Avant, donc, de dévoiler ses
ambitions dans des boutiques en propre et
de développer le concept de The Dreamery.
Concurrence accrue
Pour de nombreux « pure players », le commerce physique reste un objectif. Ainsi,
selon KeyBanc Capital Markets, les ventes
en ligne « in a box » n’ont représenté que 11 %
du marché des matelas l’an dernier – le chiffre ne comprend pas les ventes d’Amazon,
de plus en plus présent sur ce marché, et les
ventes en ligne des acteurs traditionnels.
C’est nettement plus que l’année précédente
(8 %), mais il reste encore des clients à
convaincre de sauter le pas. Un sondage
réalisé par Wedbush Securities montre que
seuls 35 % des consommateurs sont prêts
à acheter un matelas sans l’avoir vu.
Autre défi pour Casper : il n’est plus seul.
Son modèle est facilement réplicable et de
nombreux concurrents se sont engouffrés
dans la brèche. Il doit désormais composer
avec Leesa, Purple, Tuft & Needle, Yogabed
aux Etats-Unis, Eve Sleep au Royaume-Uni
ou Tediber en France… Autant de nouveaux
venus qui adoptent les mêmes codes et parviennent à tirer les prix vers le bas. Les enseignes traditionnelles s’adaptent. « Cela valide
notre approche », répond Constantin Eis.
Casper a bien répliqué et a ouvert ses
« labs », en Californie, dédiés à l’innovation et
censés démontrer la supériorité de sa technologie. Les produits y sont testés en permanence, le sommeil disséqué. Mais les tests de
consommateurs et de magazines spécialisés
ne sont pas toujours probants : les différences sont minimes entre une marque et une
autre, alors que les prix, eux, peuvent varier.
La société dispose certes d’un portefeuille de
brevets sur la technologie qu’elle a mise au
point, qui associe la mousse au latex. Et de
nouveaux produits pourraient sortir de ses
« labs ». Mais elle ne possède pas d’usine à
proprement parler et ses concurrents ont
tenté de l’attaquer pour violations de brevets.
Certains clients, eux, se plaignent du service
après-vente. Quand on s’est construit une
image de trublion, pourfendeur des marges
de concurrents vieillis, on ne peut s’endormir
sur ses lauriers. Fussent-ils confortables… n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 //
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
enquête
Pont de recouvrance dans le port de Brest. Arkéa est l’un des premiers employeurs privés de la cité bretonne. Photo Vincent Gouriou
n ce jour de novembre 2018, le
« Queen Elizabeth » alimente les conversations à Brest. L’impressionnant
paquebot de la Cunard a fait escale pour une
remise en beauté de douze jours, et a offert
un beau chantier à cette grande ville
ouvrière et maritime, devenue aussi une
place forte tertiaire. De fait, en janvier 2016,
c’est bien pour défendre une banque, et non
son industrie navale, que la grande ville du
Finistère s’est mobilisée. Ce jour-là, pas
moins de 15.000 personnes – pour une
population de 140.000 habitants – viennent
manifester place de la Liberté, devant la mairie, en faveur du maintien de l’emploi chez
Arkéa. Le groupe mutualiste breton – qui
fédère le Crédit Mutuel de Bretagne, du SudOuest et pour l’heure encore du Massif Central – se défend alors contre une réforme de
l’organe central du Crédit Mutuel qu’il
accuse d’être à la main du CM11 (devenu
depuis Alliance Fédérale), puissant groupe
de onze fédérations de Crédit Mutuel basé à
Strasbourg. Demandé par les autorités européennes, ce projet est vécu comme une
menace. La mobilisation paie, le projet ne se
fait qu’a minima.
Mais la défiance de Brest persiste. Au
printemps dernier, la revendication est ainsi
montée d’un cran, Arkéa ne rêvant plus
d’« autonomie » mais bien cette fois
d’« indépendance ». Point d’orgue de cette
mobilisation, quelque 6.000 salariés et dirigeants d’Arkéa ont défilé en mai 2018 sous
les fenêtres de Bercy pour la réclamer…
Depuis, la fièvre est retombée. Mais le calme
est trompeur, car la volonté d’affranchissement d’Arkéa n’a pas faibli. Et l’organe central du groupe a encore rappelé ce mercredi
à l’issue d’un conseil d’administration que
toute désaffiliation devrait intégrer « ses exigences préalables ». Comment en est-on
arrivé à cette incroyable guerre fratricide ?
Pour trouver un début de réponse, il faut
quitter le centre-ville, dépasser la zone portuaire, longer la rade de Brest, arriver à la
commune périphérique du Relecq-Kerhuon. De là, pénétrer dans le campus
d’Arkéa, une poignée de grands immeubles
contemporains disposés autour d’un rondpoint dans un cadre verdoyant. La mer, agitée ce jour-là, est toute proche. De grandes
bannières frappées d’un hashtag « resterlibreici » accueillent le visiteur sous un grand
panneau indiquant toujours « Crédit
Mutuel Arkéa ».
E
Arkéa, la banque qui veut
larguer les amarres
REPORTAGE // Voilà déjà cinq ans que s’est ouverte une lutte fratricide
au sein du Crédit Mutuel entre Brest et Strasbourg. Arkéa veut désormais
sortir du groupe. Plongée au cœur d’une banque rebelle.
Roignant / Andia.fr
Edouard Lederer
@EdouardLederer
— Envoyé spécial à Brest
Au Relecq-Kerhuon, le siège de Crédit Mutuel de Bretagne, de grandes
bannières frappées d’un hashtag « resterlibreici » accueillent le visiteur.
nale du Crédit Mutuel (CNCM) – l’organe
central du groupe – n’est pas neutre et favorise Strasbourg – accusation dont la Confédération s’est toujours défendue. Or, pour les
partisans de l’indépendance, Arkéa et
l’Alliance forment deux groupes non seulement autonomes mais aussi concurrents.
La forte personnalité du tout-puissant
patron du Crédit Mutuel de Strasbourg et de
la Confédération jusqu’en 2016, Michel
Lucas (décédé en décembre dernier), n’a rien
arrangé.
Binôme de fer
Identité locale très affirmée
Tout, ici, célèbre l’histoire et l’identité de
cette banque mutualiste. Son adresse, la rue
Louis Lichou, rend hommage au président
du Crédit Mutuel de Bretagne qui fusionne
quatre caisses en 1979 et développe pour la
banque son propre système d’information.
Les années 1980 et 1990 voient la création de
filiales, avant la naissance de la nouvelle
identité Arkéa, en 2002. La salle de marché,
décrite avec humour comme « la plus proche
de New York » avec vue sur mer, héberge les
opérateurs chargés de fournir des produits
de couverture aux clients ou d’assurer les
fonctions « régaliennes » de la banque. Un
peu plus loin, près de l’aéroport, c’est aussi le
siège flambant neuf de Fortuneo, inauguré il
y a tout juste un an, qui témoigne du dynamisme du groupe.
Puissante, la forteresse bretonne se sentirait-elle assiégée ? Hier comme aujourd’hui,
Arkéa estime que la Confédération natio-
Longtemps en gestation, le conflit éclate
pour de bon en 2014. Cette année-là, Arkéa
dénonce une « situation persistante de conflits d’intérêts » et saisit l’autorité de la concurrence. Une guérilla judiciaire et administrative s’enclenche, et Arkéa perd plusieurs
manches… Cinq ans plus tard, le départ de
Michel Lucas, remplacé par Nicolas Théry,
n’a rien apaisé. « Par le passé, avec certains
dirigeants de CM11-CIC, les choses étaient plus
rudes, mais elles étaient aussi plus claires. Certains ont pu voir dans l’arrivée d’une nouvelle
gouvernance en 2016 une possibilité d’apaisement, mais elles sont en réalité tout aussi compliquées, car au fond ce n’est pas une histoire
de personnes », affirme Ronan Le Moal,
directeur général d’Arkéa.
Reste que le binôme aux commandes
d’Arkéa fait preuve d’une ténacité – ou d’une
obstination, selon le point de vue – peu commune. Sportif et passionné de cyclisme,
Ronan Le Moal est entré au Crédit Mutuel de
Bretagne dès sa sortie d’HEC. Tourné vers les
nouvelles technologies et bon communiquant, ce Brestois de quarante-six ans a
notamment contribué au succès de la banque en ligne Fortuneo. Il forme depuis dix
ans un duo de fer avec Jean-Pierre Denis,
devenu président d’Arkéa en 2008.
Agé de cinquante-huit ans, regard bleu
acier, l’ex-secrétaire général adjoint de l’Elysée sous le premier mandat de Jacques Chirac est, lui, natif de Quimper. Après la dissolution de l’Assemblée nationale en 1997, ce
passionné de ballon rond – longtemps administrateur de la Ligue de football professionnelle – suit la voie des affaires, prenant
notamment la tête de Dalkia, avant de diriger Oséo (l’ancêtre de bpifrance).
Les deux hommes commencent par réorienter la stratégie. « On arrive en 2008 dans
un groupe où il y a trois atouts dont on ne se
sert pas assez : les territoires, la technologie et
l’agilité », souligne Ronan Le Moal. Sous leur
impulsion, l’établissement stoppe net l’activité de marché pour compte propre et entre
au capital de PME, notamment dans certains des fleurons de la fintech. Autre choix
très fort, le développement de services en
marque blanche à d’autres acteurs financiers. Financièrement, le pari s’est avéré
gagnant, le résultat net part du groupe bondissant de 154 millions d’euros en 2009 à
428 millions d’euros en 2017. Le projet
d’indépendance est bien sûr l’autre pierre
angulaire de l’ère Denis-Le Moal. Parmi les
priorités, l’avancée des discussions avec la
Banque centrale européenne (BCE), qui exa-
mine depuis la fin juin le projet sur un plan
strictement technique et réglementaire. Ce
dialogue avec le superviseur bancaire a tout
d’une boîte noire et laisse dans le flou le
calendrier de l’opération. De son côté, la
Confédération maintient la pression. « Les
dirigeants d’Arkéa peuvent bien s’agiter, ils se
confrontent désormais à l’épreuve de la réalité », insiste un opposant à l’indépendance.
Entre une BCE pas vraiment pressée de trancher ce dossier singulier et une Confédération déterminée à ne pas leur faciliter la
tâche, les dirigeants d’Arkéa tentent malgré
tout d’imposer le cadre et le tempo de la
séparation. « A nous de poser des jalons et de
donner du rythme au projet. Notre dossier est
sérieux, il fait 800 pages, c’est logique qu’il
faille du temps pour l’analyser », estime
Ronan Le Moal. En attendant d’y voir plus
clair, c’est la bataille de l’adhésion qu’il faut
emporter.
Branellec, d’Oceania Hotels, détenu par une
grande famille locale. « A titre purement personnel, je peux avoir mes doutes. Mais je ne les
exprimerai que si j’estime qu’il existe un risque
sur l’emploi dans la région, ce qui n’est pas le
cas actuellement », ajoute un élu de la région.
Evaluer le rapport de force entre les partisans et les adversaires du projet n’est cependant pas simple. Ceux-ci s’invectivent sur les
réseaux sociaux mais restent difficiles à
dénombrer. Sur change.org, la pétition
« Avis de tempête », favorable à l’indépendance, affiche désormais plus de 42.000 partisans. Un Collectif des Bretons mutualistes
inquiets face au projet de scission a réuni
pour sa part près de 21.000 signatures.
Au sein même de l’entreprise, la dialogue
est cabossé. En octobre, l’intersyndicale
CFDT-SNB-UNSA a pris position contre le
projet de scission, pointant notamment
le «flou juridique» entourant selon eux le
projet. Les représentants du personnel sont
décriés par un collectif de salariés, Indépendance pour Arkéa, qui affirme – mais ce chiffrage est difficile à vérifier – « représenter de
60 à 70 % du corps social ». Pour encore compliquer un peu le tableau, un nouveau syndicat, baptisé « Asisa » et constitué d’ex-CFDT,
milite, lui, pour l’indépendance !
« Une ville blessée »
Les questions sont encore nombreuses en
cas de sortie : les oppositions pointent pêlemêle la probable dégradation de la notation
d’Arkéa, rendant son refinancement un peu
plus onéreux, la fin de la solidarité financière
du groupe Crédit Mutuel en cas de coup dur,
voire la crainte que le Crédit Mutuel ne
déploie de nouvelles activités en Bretagne,
concurrençant Arkéa. Il faudra aussi convaincre sur le changement possible de statut
des caisses locales, solution envisagée pour
conserver un fonctionnement coopératif
une fois indépendant. Etablissements de
crédit à part entière aujourd’hui, les caisses
locales pourraient devenir demain de simples coopératives locales (SCL), l’activité
bancaire étant réalisée par Arkéa dans les
agences locales…Outre la Confédération, le
Trésor et la Banque de France n’ont jamais
caché leur grandes réserves pour le projet
breton, à contre courant à l’heure où les
régulateurs appellent à de la concentration
bancaire en Europe.
A Brest, il y a peu de voix dissonantes, car
Arkéa y est un des premiers employeurs privés, et constitue un centre de décision. Au
total, 3.000 personnes travaillent dans cet
« Arkéaland » local (sur un total de
10.000 collaborateurs). La banque estime en
outre que, à l’échelle de la Bretagne, sa présence induit 3.000 emplois indirects auprès
de fournisseurs, notamment.
« Depuis les bombardements de la Seconde
Guerre, jusqu’au choix de réduire la présence
militaire dans les années 1970, Brest est une
ville blessée. Nous avons aussi perdu le siège
social des hypermarchés Rallye après la fusion
avec Casino en 1992. La seule façon de nous
développer est de conserver nos sièges
sociaux », explique avec passion Gurvan
« Les dirigeants d’Arkéa
peuvent bien s’agiter, ils
se confrontent désormais
à l’épreuve de la réalité. »
UN OPPOSANT À L’INDÉPENDANCE
Restera enfin à faire voter les 3.300 administrateurs de caisses locales (sur trois fédérations) sur un projet définitif, vote que
devront ensuite confirmer le 1,5 million de
sociétaires… Arkéa a déjà obtenu un vote
favorable des caisses locales en avril, pour ce
qui n’était qu’un vote d’orientation.
Vote «invalide sur la forme», réagit alors la
CNCM, pour son «déroulement non démocratique». Dans le même temps, la petite
fédération du Massif Central a, au contraire,
décidé de quitter Arkéa pour rejoindre l’Alliance fédérale début 2020.
De quoi faire fleurir encore d’autres collectifs : les Présidents lucides – qui réunit les
rares présidents de caisse ouvertement
opposés au projet – vont prochainement se
structurer en association. Longtemps députée du Finistère et maire de Morlaix
entre 1995 et 1997, l’ancienne ministre socialiste de la Justice Marylise Lebranchu est elle
aussi entrée dans le combat. Son association
Restons Mutualistes vise à évangéliser salariés et sociétaires en faveur du maintien
dans le Crédit Mutuel, et une quinzaine de
réunions ont déjà eu lieu en Bretagne et en
Aquitaine. Autant dire que la bataille
d’Arkéa pour son indépendance a toutes les
chances de durer plusieurs mois encore. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 10 janvier 2019
Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 390,8 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.420 milliards d’euros courants
// Plafond Sécurité sociale : 3.377 euros/mois à partir du 01-01-2019 // SMIC horaire : 10,03 euros
à partir du 01-01-2019 // Capitalisation boursière de Paris : 1.406,33 milliards d’euros (au 28-12-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 103,45 en novembre 2018 // Taux de chômage (BIT) : 9,1 %
au 3e trimestre 2018 // Dette publique : 2.322,3 milliards d’euros au 3e trimestre 2018
Les chiffres
de l'économie
EN FRANCE
À L’ÉTRANGER
DISPARITION MORT DE
L’ÉCRIVAIN THIERRY SÉCHAN,
FRÈRE DU CHANTEUR RENAUD
ISRAËL UN MNISTRE ESPIONNAIT
AU PROFIT DE L’IRAN
ÉLYSÉE BENALLA A RESTITUÉ
SES PASSEPORTS
DIPLOMATIQUES
Les handballeurs français vont défendre leur titre de champion du monde
RDC LES RÉSULTATS DE LA
PRÉSIDENTIELLE IMMINENTS
AFP
Alexandre Benalla a restitué mercredi, par l’intermédiaire de son avocat, ses passeports diplomatiques aux
enquêteurs chargés des investigations sur leur utilisation controversée
par l’ex-collaborateur de l’Elysée.
L’enquête a été ouverte le 29 décembre pour « abus de confiance ».
Alexandre Benalla est soupçonné
d’avoir utilisé ses passeports alors
qu’il n’était plus en fonction à l’Elysée.
LA PHOTO DU JOUR
Un ancien ministre israélien des
Infrastructures en 1995 a accepté
mercredi de plaider coupable
d’espionnage au profit de l’Iran, a
annoncé le ministère de la Justice
dans un communiqué. Au terme d’un
accord entre la défense et l’accusation, Gonen Segev devrait être
condamné à 11 ans d’emprisonnement
pour « espionnage aggravé ». Il est
accusé d’avoir fourni à l’Iran depuis
2012 des informations sur la localisation de sites des services de sécurité.
L’écrivain et parolier Thierry Séchan
a été retrouvé mort dans la nuit de
mardi à mercredi à son domicile à
Paris, ont annoncé ses frères, le chanteur Renaud et son jumeau David.
Auteur de plusieurs romans et pièces
de théâtre, biographe et parolier en
chansons pour Daniel Lavoie, Julien
Clerc ou Elsa, Thierry Séchan disparaît à l’âge de 69 ans.
La Commission électorale nationale
(Céni) a annoncé mercredi la publication pour la soirée des résultats provisoires de l’élection présidentielle du
30 décembre en République démocratique du Congo. La police était présente aux carrefours proches du Parlement. L’église et les chancelleries
des pays occidentaux ou de pays africains ont appelé le régime à ne pas
frauder et semblent considérer que le
vainqueur est l’opposant Martin
Fayulu, ce qui serait sans précédent.
MALTE ACCORD
SUR LES MIGRANTS
Un mois après le triomphe des filles à l’Euro, les handballeurs français défendent leur statut de superpuissance au Mondial à
partir de vendredi à Berlin. Quelques heures avant de s’envoler vers l’Allemagne, les joueurs de l’équipe de France ont participé
à l’inauguration de la nouvelle Maison du handball à Créteil, en présence du président de la République, Emmanuel Macron.
TOURNOI DES SIX NATIONS
CINQ NOUVEAUX APPELÉS
DANS LE XV DE FRANCE
JUSTICE PAS DE
CONDAMNATION REQUISE
CONTRE BARBARIN
Jugé pour ne pas avoir dénoncé un
prêtre pédophile, le cardinal Philippe
Barbarin a assuré qu’il n’a jamais rien
caché. Mais les parties civiles sont convaincues qu’il ment sur son rôle dans
l’affaire. Pour Me Jean Boudot, l’archevêque de Lyon a su, dès 2010 au moins,
ce qu’il en était des agressions sexuelles commises par le père Bernard
Preynat sur de jeunes scouts avant
1991. Pourtant, la procureure adjointe
n’a requis aucune condamnation.
TERRORISME NOUVELLE
INCULPATION POUR LES
ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE
Un complice présumé des auteurs du
13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis a été arrêté avant Noël en Belgique
et inculpé par la justice belge de participation aux activités d’un groupe
terroriste. Cet homme de nationalité
belge, placé en détention, a été arrêté
dans le cadre de l’enquête sur le volet
fourniture d’armes aux djihadistes.
Photo Ludovic Marin/Pool/AFP
AFP
Jacques Brunel joue l’ouverture : à
huit mois de la Coupe du monde, le
sélectionneur du XV de France a
convoqué mercredi pour la première
fois 5 joueurs dans le groupe de 31
pour préparer le Tournoi des six
nations, dont le champion du monde
des moins de 20 ans Romain Ntamack.
Les deux premiers matchs sont prévus le 1er février contre le pays de Galles
puis le 10 en Angleterre.
// 13
Les 49 migrants bloqués pour certains
depuis deux semaines sur deux navires d’ONG allemandes devaient débarquer mercredi soir à Malte après un
accord pour les répartir dans huit
autres pays européens (Allemagne,
France, Portugal, Irlande, Roumanie,
Luxembourg, Pays-Bas et Italie).
ON EN PARLE À LONDRES
Skripal : une affaire d’empoisonnement sans fin
La maison à Salisbury de Sergueï Skripal, un ancien agent double victime
d’un empoisonnement en mars 2018, a commencé à être démantelée.
ROUMANIE LE CHEF DU SPD
ATTAQUE BRUXELLES
Le chef du parti social-démocrate au
pouvoir en Roumanie, Liviu Dragnea,
a intenté une procédure contre la
Commission européenne devant la
justice européenne, à la suite d’une
enquête l’accusant d’abus de pouvoir
et de faux dans l’utilisation de fonds
européens, a-t-on appris mercredi. Le
président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, se rend
bientôt à Bucarest.
ARABIE SAOUDITE UNE REFUGIÉE
VERS L’AUSTRALIE
Rahaf Mohammed Al-Qunun, la
jeune Saoudienne qui tweetait depuis
des jours barricadée dans sa chambre d’hôtel de Thaïlande, dont la
police menaçait de la renvoyer vers
l’Arabie saoudite, devrait obtenir
l’asile politique en Australie, selon le
Commissariat aux réfugiés de l’ONU.
Elle affirmait être en danger de mort
pour apostasie et subir des tortures
physiques et psyhologiques de son
père et de son frère.
démanteler la maison où résidaient les Skripal. Le toit a ainsi
été enlevé et les travaux de
décontamination devraient
durer quatre mois !
e que veulent les habitants de Salisbury, c’est
retrouver une vie normale », affirmait, au « Guardian », le 1er janvier, Tracy Daszkiewicz, la directrice de la santé
publique du comté de Wiltshire.
Mais l’affaire Sergueï Skripal, du
nom de l’ancien agent double
russe qui avait été victime en
mars 2018, avec sa fille Ioulia,
d’un empoisonnement au
Novitchok, un agent innervant
développé initialement par
l’Union soviétique, est loin
d’être terminée pour les quelque 50.000 résidents de la
petite ville du nord-ouest de
l’Angleterre.
Dernier rebondissement en
date : des équipes de militaires
ont commencé cette semaine à
C
L’agent neurotoxique
sur la poignée de porte
Les autorités du comté ont pris
soin de prévenir les voisins des
Skripal de cette activité de
décontamination. L’agent neurotoxique avait été déposé sur
la poignée de porte de leur
domicile. Si Sergueï Skripal et
sa fille ont survécu, une Britannique de 44 ans est en revanche
décédée en juillet après avoir
été également contaminée. Elle
aurait manipulé ce qui lui semblait être un flacon de parfum
mais qui, selon la police, aurait
servi à stocker l’agent neurotoxique. Son compagnon, également hospitalisé, a en revanche survécu.
Cette incroyable affaire a
provoqué une nouvelle crise
diplomatique entre la Russie et
les Occidentaux. Une crise qui,
elle aussi, est loin d’être terminée. Londres a accusé la Russie
d’avoir dirigé cette attaque, obtenant de ses partenaires européens et des Etats-Unis un soutien et l’application de nouvelles
sanctions contre Moscou. Ce qui
a conduit à la plus grande expulsion croisée de diplomates
depuis la fin de la guerre froide.
Sergueï Skripal, officier des services de renseignement militaire
soviétique, était devenu dans les
années 1990 un informateur des
services de renseignement britannique avant d’être arrêté en
Russie en 2004, puis échangé en
2010 contre des espions russes
arrêtés en Occident.
Deux hommes, identifiés
comme des agents du GRU par
les services britanniques et filmés en mars 2018 à Salisbury à
proximité de la maison des
Skripal par des caméras de
surveillance, auraient commis
les faits avant de fuir vers la
Russie. Moscou n’a cessé
depuis mars dernier de changer de versions, niant toute
implication. « Depuis mars, 37
versions fictives de ce qui s’est
passé ont été présentées » par
les autorités russes, avait
dit l’ambassade de GrandeBretagne à Moscou. — J. H.-R.
6
6
6
3
7
VENDREDI
DREDI
3/7
2
5
8
-4/2
4/9
2
8
2
3
1
6
-1/6
1/6
2
4
0/6
5
4/7
3
2
2
1/4
5/9
4
2
SAMEDI
6
4
4/7
3/7
4/11
1
11
6
4
7
8/10
6
8
1
10
/6
7/10
DIMANCHE
6/9
10
5/9
6/7
7/8
12/15
8/13
7/9
1/3
-1/2
3/5
-1/4
3/9
5/7
21/27
20/23
18/24
0/2
-2/1
3/6
17/23
18/25
18/26
6/10
6/8
5/6
2/6
3/8
4/9
4/10
1/9
2/10
2/8
-1/5
0/6
-10/-8
-13/-10
0
-13/-9
9
0/3
-5/-2
-5/-1
26/41
27/41
27/38
11/15
11/15
12/14
8/10
10/11
10/11
24/31
24/30
23/32
21/27
21/30
22/27
3/9
5/12
4/9
-5/-3
-8/-6
-5/-3
-2/0
-8/-2
-3/2
VENDREDI
-0/7
0/7
4
7
SAMEDI
MEDI
2/5
6/12
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
© Getty Images
Être un partenaire
de confiance,
c’est être un partenaire
responsable.
S’engager pour demain, c’est lier critères financiers et responsabilité sociale
pour une performance durable.
Depuis sa création, Amundi prend en compte les critères
ESG – Environnement, Social, Gouvernance – et a été pionnier
de l’Investissement Socialement Responsable.
Aujourd’hui, Amundi, leader européen, s’engage à aller plus loin :
devenir 100 % ESG dans la notation, la gestion et les votes, d’ici 2021.
_
amundi.com
#ResponsiblePartner #Ambition2021
Amundi Asset Management, société par actions simplifiée, SAS au capital de 1 086 262 605 € - société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP04000036 - Siège social : 90 boulevard Pasteur - 75015 Paris France - 437 574 452 RCS Paris - amundi.com - Responsible Partner : Partenaire Responsable. Janvier 2019. |
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 10 janvier 2019
www.lesechos.fr
La marque
à la pomme fait face à
un refroidissement de la
demande mondiale pour
ses smartphones. // P. 23
DEVISES EUR/GBP 0,9028 EUR/JPY 1,2489 EUR/CHF 1,1255 GBP/USD 1,2763 USD/JPY 1,0838 USD/CHF 0,9768 TAUX EONIA -0,365 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,308 OAT 10 ANS 0,7051 T-BONDS 10 ANS 2,7675
INDUSTRIE & SERVICES
ARIANESPACE
DERNIÈRE HEURE
La filiale d’ArianeGroup
se montre prudente dans
une conjoncture difficile. // P. 16
Tabac : décrochage historique
des ventes
AIR FRANCE-KLM
Le groupe aérien franchit en 2018
la barre des 100 millions de passagers. // P. 17 ET « CRIBLE » P. 34
IMMOBILIER
L’habitat indigne concernerait
600.000 logements
sur le territoire. // P. 18
Lionel Steinmann
@lionelSteinmann
Sébastien Bozon/AFP
SIEMENS-ALSTOM
Suspense sur 1,8 milliard d’euros
destiné aux actionnaires.
// P. 19 ET « CRIBLE » P. 34
MÉDICAL
La médecine nucléaire portée par
le passage au numérique. // P. 20
KORIAN
La société s’implante en Espagne et
poursuit la consolidation. // P. 21
HIGH-TECH & MÉDIAS
CANAL+
Le groupe audiovisuel va relancer
son offre de vidéo par abonnement
pour mieux contrer Netflix.
// P. 22 ET L’ÉDITORIAL
DE DAVID BARROUX P. 8
Les pouvoirs publics français ont déclaré la guerre au tabac en jouant sur les prix. Photo Philippe Huguen/AFP
START-UP
ÉVÉNEMENT
La vente de cigarettes
en France a chuté de 9,3 %
en 2018, selon Logista.
Au CES, les start-up tricolores
s’attaquent au sommeil. // P. 24
PME & RÉGIONS
HÔTELLERIE
Marie-Josée Cougard
@CougardMarie
Les hôtels de campagne jouent
leur survie. // P. 25
Les ventes de cigarettes en France ont
plongé de 9,3 % en 2018, selon un premier
bilan de Logista. Un décrochage historique
– c’est du jamais-vu depuis au moins
quinze ans – qu’on peut attribuer à la
hausse assez forte des prix, de 1 euro le
paquet, intervenue au 1er mars dernier. A
raison d’un paquet de cigarettes par jour,
les fumeurs ont vu leur budget tabac grimper à 240 euros par mois.
De quoi faire réfléchir. Même le tabac à
rouler, relativement moins coûteux et de ce
fait longtemps privilégié par les jeunes, a vu
ses ventes chuter dans les mêmes proportions (– 9,4 %). Toutes formes confondues
(cigarettes, cigares, cigarillos, tabac à rouler), la chute des ventes a atteint 9,1 %.
FINANCE & MARCHÉS
BOURSE
Le regain d’espoir sur la croissance
porte les Bourses mondiales.
// P. 27
CRÉDIT
Le crédit immobilier franchit la
barre des 1.000 milliards d’euros.
// P. 28
DETTE
Les investisseurs se ruent
sur la dette de l’Arabie saoudite.
// P. 29
Nul doute que la perspective de la poursuite des hausses du tabac et du passage à
10 euros d’un paquet de cigarettes en 2020
a également joué son rôle. L’augmentation
de 8 à 10 euros se fera en quatre fois sur
deux ans, dont la prochaine aura lieu le
1er mars 2019. En 2017, où les prix avaient
grimpé de 35 centimes, à 7,10 euros, en
moyenne, les ventes avaient nettement
moins reculé, de 1,5 % seulement, après une
baisse de 1,2 % en 2016 et une augmentation
(la première depuis 2009) de 1 % en 2015,
année de stabilité du prix. En 2014, les ventes avaient reculé de 5,3 %, en 2013 de 7,5 %
sous l’effet des majorations de prix.
Effet paquet neutre
D’autres facteurs ont contribué à détourner
les Français du tabac. C’est le cas du paquet
neutre et de ses photos chocs. Les adolescents, plus les filles que les garçons
d’ailleurs, y ont été sensibles, selon une
étude de l’Inserm, financée par l’Institut
national du cancer. Celle-ci montre qu’un
jeune sur cinq a en 2018 fait l’expérience du
tabac, contre un sur quatre avant la générali-
sation du paquet neutre. « La baisse est plus
marquée chez les filles, à raison de une sur dix,
contre un garçon sur quatre », note l’Inserm.
Pour le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l’hôpital de la PitiéSalpêtrière, sollicité par l’AFP, le « mois sans
tabac » a aussi contribué au sevrage de
certains fumeurs. Le remboursement des
substituts nicotiniques (gommes à mâcher,
patchs, pastilles) a eu « un effet massif »
selon le médecin. Les prescriptions de ces
aides ont bondi de 75 % entre mars et septembre, indique l’Assurance-maladie.
Les pouvoirs publics français ont déclaré
la guerre au tabac en jouant sur les prix, qui
sont à 80 % des taxes. Le tabac est jugé
responsable de 75.000 décès par an dans
l’Hexagone. Attaqués dans tous les pays
occidentaux pour cette raison, les groupes
de tabac ont eux-mêmes entamé leur
mutation au profit de la cigarette électronique. Ils affichent des ambitions importantes dans ce domaine mais, à ce stade,
on ne compte encore que 36 millions de
vapoteurs dans le monde contre 1 milliard
de fumeurs classiques. n
Shutterstock
CRYPTOACTIFS
Leclerc déploie des points de retrait à Paris
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
Bruxelles veut des règles uniques.
// P. 30
CARNET // P. 33
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 13H ET 17H30
DU LUNDI AU VENDREDI
L’Etat va mettre
la SNCF
en concurrence
sur deux lignes
Intercités
Leclerc poursuit son offensive dans les grandes agglomérations. L’enseigne a inauguré
mercredi un premier Relais à Paris, au
52 avenue de Clichy. Le local occupe
70 mètres carrés, 20 pour l’accueil des
clients, derrière un comptoir, et 50 pour la
réserve équipée d’une chambre réfrigérée.
Michel-Edouard Leclerc a annoncé l’ouverture de « deux ou trois Leclerc Relais par
arrondissement », sans donner de délai.
Le format n’est pas nouveau en France. Le
réseau coopératif en exploite une dizaine en
province. Lille a essuyé les plâtres en
avril 2017 sous l’oxymore de Drive Piéton, qui
a été abandonné au profit du terme de
« Relais ». Le président du groupement prévoit le déploiement de 80 à 90 « E. Leclerc
Relais » dans l’Hexagone. Dans la capitale, le
dépôt appuie l’offre de livraison à domicile
« Leclerc Chez Moi » lancée il y a un an. Le
service est opéré au nord de la ville par la
Scapnor, la coopérative régionale de Leclerc,
basée dans l’Oise, et au sud par son pendant,
la Scadif, installée en Seine-et-Marne. Selon
Pascal Beaudoin, président de la Scapnor, les
deux entités réalisent 500 livraisons par jour
en moyenne à Paris pour un montant moyen
de 140 euros. « Les clients effectuent une commande tous les 21 jours », résume-t-il.
Un « vrai » hyper dans la capitale
« Leclerc Chez Moi » affiche 13.000 références à des tarifs de 25 % à 30 % plus bas que
ceux pratiqués par les supermarchés parisiens. « Nous apportons les prix de la province », affirme Michel-Edouard Leclerc.
C’est depuis le même site Internet que seront
commandées les courses livrées dans les
Relais. Les clients viendront à pied. En
conséquence, le panier moyen descendra à
50 euros, prévoient les dirigeants.
Le Relais de l’avenue de Clichy se situe en
face de Monoprix, dont l’indice des prix est
réputé élevé. Tout un symbole. Les produits
viennent de l’entrepôt tampon de Pantin.
« Nous avons préempté des sites de ce type un
peu partout autour de Paris en prévision de la
croissance de l’activité des livraisons et des
Relais », explique Pascal Beaudoin. Il prédit
qu’à terme, l’activité de « Leclerc Chez Moi »
se partagera à parts égales entre les
deux canaux. Michel-Edouard Leclerc
affirme que les livraisons à Paris représenteront cette année le chiffre d’affaires d’un
hypermarché et de deux l’année prochaine.
Cela n’empêchera pas l’enseigne d’ouvrir un
« vrai » hyper dans la capitale dans le nouveau centre commercial dont Unibail prépare la construction près de la gare Montparnasse. Casino, qui exploite Monoprix,
Franprix et Leader Price, serait, avec Carrefour, le premier affecté par la montée en
puissance de Leclerc dans la capitale. n
Le gouvernement a donné mercredi le
coup d’envoi symbolique de la mise en
concurrence de la SNCF. Dans un communiqué, le ministère des Transports a
annoncé qu’il entamait les démarches
pour lancer un appel d’offres afin de
désigner l’exploitant à partir de 2022 des
lignes Intercités Nantes-Bordeaux et
Nantes-Lyon. La première représente
680.000 passagers par an, à raison de
trois allers-retours par jour. La seconde
transporte 380.000 clients sur deux
allers-retours quotidiens. Ces lignes font
partie des trains d’équilibre du territoire
(TET), ces liaisons nationales non-TGV
sur lesquels l’Etat a la haute main et qu’il
subventionne pour équilibrer les comptes, comme les régions le font avec les
trains régionaux (TER).
La réforme ferroviaire adoptée ce
printemps, qui traduit la libéralisation
du marché ferroviaire décidée à Bruxelles, prévoit que la mise en concurrence
de la SNCF sur ces lignes subventionnées se fera par appel d’offres. L’Etat
va donc lancer cette procédure sur
deux lignes TET, devançant les régions
qui ont annoncé leur intention de le
faire sur certaines lignes TER, mais qui
n’ont pas formellement franchi le pas.
Les lignes choisies ne sont
pas stratégiques pour
l’opérateur historique.
Cet empressement ne doit pas être
interprété comme une marque de
défiance vis-à-vis de l’opérateur historique, précise toutefois le ministère des
Transports : « L’idée n’est pas de “sortir le
sortant”, mais de voir quelles propositions
peuvent être faites pour améliorer le service et peut-être réduire les coûts d’exploitation. Ensuite, que le meilleur gagne ! »
Les critères de choix du futur opérateur
sont toutefois loin d’être fixés, car le
cahier des charges de l’appel d’offres ne
sera pas connu avant un an minimum.
Pour le gouvernement, il s’agit également de tester la procédure de mise en
concurrence de manière limitée.
L’appel d’offres ne portera que sur Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux, car « ces
deux lignes viennent de bénéficier d’un
renouvellement complet de leurs trains.
Leur mise en concurrence intervient donc
de façon cohérente alors que s’ouvre une
nouvelle étape de leur vie ».
Parmi la poignée de lignes TET que
doit conserver la SNCF (la plupart des
autres liaisons sont en passe d’être
transférées aux régions), ParisClermont, Paris-Limoges-Toulouse et
Bordeaux-Marseille drainent des trafics
beaucoup plus importants, mais le gouvernement n’a pas jugé « opportun » de
les inclure dans l’appel d’offres, car elles
doivent faire l’objet de travaux lourds ou
de renouvellement du matériel qu’il
vaut mieux achever au préalable,
avance l’exécutif.
Plus prosaïquement, les deux lignes
choisies ne sont pas stratégiques pour la
SNCF, et les 25 millions d’euros versés
chaque année par l’Etat semblent loin
de suffire à couvrir les pertes d’exploitation. La perte de ces marchés aurait une
portée symbolique forte, mais, financièrement, ce serait sans doute une bonne
nouvelle pour l’entreprise publique. n
Shutterstock
Apple abaisse
les volumes de
production des
nouveaux iPhone
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 //
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES
Eric Piermont/AFP
à suivre
DR
Les « gilets jaunes » font perdre
45 millions à FNAC Darty
En 2018, Arianespace a piloté 11 tirs, dont six avec la fusée Ariane 5. C’est moins que les 14 lancements espérés mais autant qu’en 2017.
DISTRIBUTION Le groupe FNAC Darty a annoncé mercredi que
les manifestations des « gilets jaunes » avaient provoqué à la fin
de l’année 2018 une perte de 45 millions de chiffre d’affaires en
France et en Belgique. « Cet impact sur les ventes devrait peser en
conséquence sur la croissance du résultat opérationnel courant
attendue pour l’année 2018 », précise le communiqué de l’entreprise, qui confirme son objectif « à moyen terme » d’une marge
opérationnelle courante de 4,5 % à 5 % du chiffre d’affaires.
Arianespace se montre prudent
dans une conjoncture difficile
Airbus devancé par Boeing
avec 747 commandes nettes en 2018...
l Face à un marché attentiste, Arianespace table sur un nombre de tirs
minimum au cours des années de transition entre les fusées Ariane 5 et 6.
l Le marché reste soutenu par les commandes publiques traditionnelles.
AÉRONAUTIQUE Airbus a reçu 747 commandes nettes d’avions
en 2018, contre 893 pour Boeing, selon les chiffres rendus
publics par l’avionneur européen mercredi. Airbus a par
ailleurs confirmé le chiffre record de 800 appareils livrés, contre 806 pour Boeing. Si Airbus a atteint ses objectifs de livraisons, ses commandes sont en retrait par rapport à 2017
(1.109 commandes nettes). Fin 2018, son carnet de commandes
atteignait 7.577 appareils, dont 480 A220, contre 7.265 fin 2017.
ESPACE
Anne Bauer
@annebauerbrux
… mais l’avionneur européen engrange
une commande de 15 A220 par Delta
AÉRONAUTIQUE La compagnie américaine Delta Air Lines a
commandé à Airbus 15 A220 (ex-CSeries) supplémentaires,
qui porteront à 90 le nombre d’A220 en exploitation au sein
de sa flotte, dont 50 A220-300, a annoncé Airbus mercredi.
Au prix catalogue, le montant de cette commande est de 1,37
milliard de dollars. L’A220 est le petit dernier des monocouloirs d’Airbus après la prise de participation dans le canadien
Bombardier.
Plainte contre
Tesla après un
accident mortel
le tribunal de Tokyo a rejeté mercredi une nouvelle demande de
remise en liberté de Carlos
Ghosn, le président déchu de
Nissan accusé de plusieurs fraudes dans l’Archipel. Le juge japonais a estimé que les risques de
voir le dirigeant se soustraire à
son procès en fuyant le pays et de
le voir détruire des preuves ou
i n f l u e n c e r de s t é m o i gn a g e s
étaient trop élevés pour accepter
la demande.
Beyrouz Mehri/AFP
AUTOMOBILE Comme attendu,
AUTOMOBILE Un cabinet d’avocats de Chicago a annoncé le dépôt
d’une plainte contre Tesla, affirmant que la batterie d’une voiture
s’étant embrasée après un accident qui a coûté la vie à deux passagers en mai dernier était défectueuse. Selon les avocats, qui
représentent la famille de l’une des
victimes, la batterie « était insuffisamment protégée, rendant la voiture tout entière défectueuse ». Ils
ajoutent que la berline « ne disposait pas de dispositifs adéquats pour
empêcher un départ de feu à la suite
d’une collision ».
SUR
DANS « C’EST MON ARGENT »
À 5H53 ET 11H23 LE VENDREDI
Le privé en berne
Avec six satellites de télécommunication commandés en 2018 contre
vingt-deux en 2015, le point bas
devrait être atteint avant un
rebond. Du côté des nouveaux
acteurs du « new space », aucun
des projets de constellation annon-
Le PDG du groupe,
Stéphane Israël,
s’interroge sur la
stratégie spatiale de
l’Union européenne.
Arianespace, qui affiche début
2019 un carnet de commandes de
4,2 milliards d’euros – contre 5 milliards l’an dernier –, se maintient
à flot en grande partie grâce au
contrat signé à l’automne avec
Eutelsat. L’opérateur européen de
satellites, premier client commercial de la future fusée Ariane 6, prévoit cinq nouveaux lancements
d’ici à 2027. De quoi donner un peu
de visibilité à Arianespace, qui,
malgré de gros efforts, n’a pas
obtenu l’an dernier les garanties
européennes souhaitées, à savoir
un engagement sur 5 tirs minimum
par an pour la fusée Ariane et deux
pour Vega.
Sous l’impulsion de l’Agence
spatiale européenne (ESA), les
Etats membres de l’agence ont promis d’utiliser en priorité les lanceurs européens, mais sans décliner cet engagement en contrats.
Pourtant, lorsqu’ils avaient pris la
décision de développer Ariane 6 en
2014 et qu’ils avaient débloqué les
financements en 2016, tout était calculé sur la base d’un minimum de
11 tirs par an, avec au moins la moitié pour des tirs institutionnels.
Pour l’heure, Arianespace n’a identifié que sept missions institutionnelles entre 2020 et 2023, bien loin
des rythmes de commandes de la
Nasa ou du gouvernement chinois.
Programme minimum
pour Ariane 6
C’est pourquoi Stéphane Israël
s’interroge sur la stratégie spatiale
de l’Union. Il y a vingt ans, la Commission européenne décidait de
lancer Galileo et Copernicus. Quels
seront les grands programmes de
demain ? Ce sera l’une des questions clefs de la réunion interministérielle, prévue fin 2019, pour redéfinir les priorités du programme
spatial européen.
Alors qu’Arianespace a réduit
ses effectifs d’une centaine de postes à 222 employés et qu’ArianeGroup prévoit la suppression de
2.300 postes, les deux entreprises
ont besoin de gagner encore en
compétitivité. Elles souhaitent
donc remettre en question la règle
européenne du « juste retour géographique », qui oblige à produire
les fusées dans une demi-douzaine
de pays pour plaire à tous les donateurs. Car l’entreprise est sur une
ligne de crête : Arianespace doit
trouver, d’ici à 2020, une demi-douzaine de nouveaux clients pour
écouler une première commande
de 14 fusées Ariane 6 pour la
période de transition 2020 à 2023.
Entre la montée en puissance
d’Ariane 6 et la disparition progressive d’Ariane 5, Arianespace prévoit la commande de 8 fusées
Ariane 5 et 14 fusées Ariane 6, sur la
base d’une prudente prévision de 7
à 8 tirs par an entre 2020 et 2023.
Un seuil minimum pour ne pas
perdre d’argent.
Contrairement à la décennie
précédente, l’Europe ne veut plus
verser de subventions d’équilibre
à Arianespace. « Nous devons
préserver notre ADN durant ce trou
d’air annoncé », s’inquiète la CFECGC d’ArianeGroup, préoccupée
par le maintien des compétences.
Une gageure face à la concurrence
de SpaceX. n
Eutelsat réitère son soutien à l’opérateur spatial
Le groupe va lancer quatre
satellites cette année,
dont trois avec Ariane 5.
DR
La demande
de libération
de Carlos
Ghosn rejetée
Pour Arianespace, la filiale d’ArianeGroup en charge de la commercialisation des lanceurs européens
au départ du port spatial de Kourou, l’année 2018 s’est terminée
mieux qu’elle n’avait commencé.
Après un lancement difficile en
janvier 2018 – la fusée Ariane 5 avait
dévié de sa trajectoire –, l’opérateur
spatial a rattrapé le retard pris
après cet incident jusqu’à enchaîner un tir tous les quinze jours cet
hiver. Au total, Arianespace a piloté
onze tirs : six lancements avec la
fusée Ariane 5, deux avec le petit
lanceur italien Vega et trois avec la
fusée russe Soyouz. C’est moins que
les 14 tirs espérés par le PDG de la
société, Stéphane Israël, mais c’est
autant qu’en 2017 sur un marché
atone. Avec ces tirs, Arianespace a
mis en orbite 21 satellites.
cés ne s’est encore concrétisé. En
février prochain, Soyouz devrait
emporter un premier lot de satellites de la constellation OneWeb.
Mais son principal investisseur, le
japonais SoftBank, cherche encore
des clients sérieux avant le lancement définitif de la constellation.
Dans ce climat attentiste, le marché
reste plus que jamais soutenu par
les commandes publiques traditionnelles, dans le domaine militaire ou scientifique.
L’opérateur de satellites Eutelsat
restera fidèle à Arianespace cette
année. Sur quatre lancements de
satellites prévus en 2019, trois partiront avec Ariane 5 et un avec le lanceur russe Proton. Un programme
chargé pour la société française : au
premier semestre, deux satellites de
vidéo classiques Eutelsat 7C et Eutelsat 5WB partiront de Kourou et de
Baïkonour, tandis qu’au deuxième
semestre, ce sera au tour des satellites « de nouvelle génération ».
Eutelsat mise pour la distribution
Internet haut débit sur le satellite
Konnect destiné à l’Afrique et
l’Europe, tandis qu’à la fin de l’année,
l’entreprise compte lancer Eutelsat
Quantum, un satellite qui représente une vraie rupture technologique, selon son directeur général
délégué, Yohann Leroy.
Fabriqué par Airbus et sa filiale
britannique SSTL, le satellite Quantum représente un niveau de flexibilité encore jamais atteint dans
l’espace, grâce à des développements technologiques largement
financés par les agences spatiales
européenne et britannique (80 millions d’euros de subventions). « Les
clients pourront directement reprogrammer le signal pour l’orienter vers
les zones qui les intéressent le plus »,
explique Yohann Leroy. Ce qui pourrait, par exemple, intéresser les
organisations internationales et les
armées pour orienter les puissances
de communication sur des zones
de crise.
Donnant-donnant
Mercredi, à Guilford, près de Londres, SSTL fêtait la fin d’un long
chantier (dix-huit mois de travail)
sur ce satellite, transféré à Toulouse
chez Airbus pour son assemblage
final. Eutelsat refuse de communiquer le prix de son nouveau « bijou »
mais espère bien qu’il va devenir une
tête de série. « Plus votre satellite est
flexible, moins il chauffe les poissons
comme disent les ingénieurs », plaisante Yohann Leroy par opposition
aux satellites actuels qui « arrosent »
sans grand discernement. L’été der-
nier, Yohann Leroy a négocié avec
Arianespace un contrat pour cinq
lancements sur Ariane 6 d’ici à
2027 : un donnant-donnant, Eutelsat négociant un prix de gros et Arianespace gagnant en visibilité sur
son carnet de commandes.
Eutelsat a écrit avec ses concurrents SES, Intelsat et Inmarsat en
novembre dernier à l’Agence spatiale européenne pour souligner son
soutien à Ariane 6 et à un accès
européen à l’espace. Pour Yohann
Leroy, les opérateurs commerciaux
ne peuvent dépendre des seuls lanceurs américains ou russes. Et de
souligner que si une entreprise privée peut s’engager dans la durée, les
acteurs institutionnels le pourraient
aussi. — A. B.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 17
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
Air France-KLM franchit en 2018
la barre des 100 millions de passagers
AÉRIEN
Ces bons résultats sont
obtenus en dépit de
la grève du printemps
chez Air France
et de l’impact
des « gilets jaunes ».
Elsa Dicharry
@dicharry_e
L’année 2018 aura été exceptionnelle à plus d’un titre pour Air France-KLM. Le groupe aérien a franchi,
l’an dernier, pour la première fois, la
barre des 100 millions de passagers
transportés, à 101,447 millions. Un
chiffre en hausse de 2,8 % par rapport à 2017, a-t-il indiqué mercredi
dans un communiqué. L’activité
d’Air France, Hop ! et Joon est relative m e n t s t a b l e ( + 0 , 4 % , ave c
51,449 millions de passagers). Celle
de KLM gagne 4,5 % (34,170 millions) et celle de Transavia 7,1 %
(15,828 millions). La croissance est
essentiellement portée par Transavia France, dont la capacité a crû de
plus de 21% en 2018, grâce à l’arrivée
de 4 nouveaux avions, et dont le
taux de remplissage a gagné 1,5
point. La filiale low cost d’Air France-KLM va encore ajouter 5 avions à
sa flotte d’ici à l’été 2019, pour la porter à 38 appareils.
Ces bons résultats sont d’autant
plus remarquables que le groupe a
pâti des quinze jours de grève des
salariés d’Air France au printemps,
qui a conduit au départ du PDG
d’Air France-KLM, Jean-Marc
- 2,65 %
LA BAISSE DU TITRE
Air France-KLM en Bourse
hier à la clôture.
Janaillac, puis du directeur général
d’Air France, Franck Terner, et de
son DRH, Gilles Gateau. L’impact
du mouvement sur le résultat
d’exploitation avait été évalué à
335 millions d’euros. En décembre,
l’activité du groupe a en outre été
affectée par le mouvement des
« gilets jaunes », dont l’effet négatif
est estimé à environ 15 millions, du
fait de réservations annulées et
d’achats de dernière minute qui ne
se sont pas faits. Air France-KLM a
tout de même transporté 7,682 millions de passagers durant le dernier
mois de l’année, un chiffre en
hausse de 3,6 %.
La Bourse a cependant réagi
négativement à ces annonces, qui
marquent à nouveau l’écart de compétitivité entre Air France et KLM.
Le titre Air France-KLM a clôturé
en baisse de 2,65 % à Paris, à
9,390 euros. Les résultats du
groupe seront dévoilés le 20 février
par son nouveau patron, Benjamin
Smith, qui a pris les commandes en
septembre. On saura alors si Air
France-KLM continue d’engranger
les fruits des réductions de coûts et
des efforts de productivité réalisés
ces dernières années. L’ancien
numéro deux d’Air Canada doit en
outre dévoiler dans le courant du
premier semestre son nouveau
plan stratégique pour le groupe.
Une communication très attendue.
4
À NOTER
Avec près de 113 millions de
passagers en 2018 (+7,7 %), IAG
reste largement devant Air France-KLM. Ryanair et Lufthansa,
qui devançaient aussi en 2017
leur concurrent franco-néerlandais, n’ont pas encore communiqué leurs résultats de trafic.
(
Lire également « Crible »
Page 34
Auto : 700 millions
d’amende en Italie
AUTOMOBILE
Une vingtaine des
banques liées aux
constructeurs se
sont vu infliger une
amende record
pour entente
sur les crédits.
Olivier Tosseri
@OlivierTosseri
— Correspondant à Rome
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
Mine de rien, c’est de loin
l’amende la plus élevée jamais
infligée par l’Autorité garante de
la concurrence en Italie. Le gendarme antitrust transalpin
réclame 678 millions d’euros à
une vingtaine de constructeurs
auto, dont PSA, Renault, Fiat
Chrysler, Ford, BMW, Volkswagen et Toyota, ainsi qu’à des établissements financiers actifs
dans le crédit automobile (Santander, Assofin ou encore Assilea). Soit le ban et l’arrière-ban
de l’industrie de la voiture.
« Nous prenons
acte de cette
décision et nous
avons pleinement
coopéré
avec l’autorité
compétente. »
LA DIRECTION DE PSA
Selon les autorités italiennes,
ces groupes auraient constitué
un cartel pour s’entendre sur
des produits de financement de
voitures neuves ou d’occasion.
L’enquête a été enclenchée fin
2017, suite à une demande de
clémence présentée par
Daimler-Mercedes – qui
échappe de fait à la sanction.
Dans le modèle économique
des constructeurs, ces banques
dites « captives » jouent un rôle
clef, favorisant les ventes et
apportant de conséquents
bénéfices.
L’Autorité garante de la concurrence précise avoir mis au
jour une « alliance unique, complexe et continue ayant pour
objet l’échange d’informations
sensibles relatives aux quantités
et aux prix, actuels et futurs »,
entre 2003 et 2017. Des rencontres bilatérales et multilatérales,
certaines aux sièges des sociétés, leur auraient permis de
s’accorder sur les conditions des
contrats et les taux des prêts à
proposer aux futurs clients. Les
crédits octroyés par les banques
liées aux groupes auto auraient
ainsi « altéré les dynamiques
c o n c u r re n t i e l l e s d u m a rché ». Assez pour justifier, selon
l’Autorité, par « la gravité et la
durée de l’infraction », l’amende
record de 678 millions d’euros.
Dans le rapport de l’antitrust, on
p e u t l i r e , exe m p l e p a r m i
d’autres, des extraits d’un mail
envoyé à tous datant de 2003, où
quelqu’un écrit « avoir pensé
qu’il pourrait être utile d’échanger entre nous des informations
sur les conditions d’octroi de crédit pratiquées » – comme les
taux maximum et minimum,
la durée, etc...
NOUS
ACCOMPAGNONS
VOTRE SUCCÈS.
Maximisez chacune de vos minutes,
nos conseillers DELL savent les fructifier.
BESOIN DE CONSEILS ? APPELEZ-NOUS AU
08 01 8 00 00 1 *
Renault fait appel
Chez PSA, où l’on doit débourser 38,5 millions, on ne s’attendait pas à une telle sanction.
« Nous prenons acte de cette décision et nous avons pleinement
coopéré avec l’autorité compétente », indique la direction. Ces
échanges n’avaient rien de
secret, il s’agissait d’échanger
des données dans le cadre d’une
association professionnelle
pour publier des statistiques,
dit-on en interne.
Comme Assofin et FiatChrysler, RCI Bank, la banque
de Renault, a de son côté déjà
décidé de faire appel, selon
une porte-parole. RCI Bank a
été condamnée à 125 millions
d’euros d’amende, moins que
Volkswagen (163 millions) et
Fiat-Chrysler (179 millions).
Conséquence directe : détenteur
à 50 % la banque de Fiat-Chrysler, Crédit Agricole Consumer
Finance (CACF) a annoncé que
cette amende allait impacter à
hauteur de 70 millions ses résultats du quatrième trimestre.
L’Union nationale des consommateurs italiens se félicite
quant à elle « de la lumière qui est
enfin faite sur les rapports entre
les groupes automobiles et les
sociétés financières. » Dans un
communiqué, elle déclare comprendre désormais le niveau
trop élevé des taux d’intérêt en
raison de cette politique commerciale. Et estime que les consommateurs devraient être
remboursés. n
LATITUDE 15 5000
8e génération de processeur Intel ® Core ™ i7
*De 9h à 18h du lundi au vendredi (Numéro gratuit) Cette ofre est soumise à modiication. Des taxes, des frais d’expédition et d’autres frais peuvent s’appliquer. Dell se réserve le droit
d’annuler des commandes à la suite d’erreurs de tarifs ou autres. Ultrabook, Celeron, Celeron Inside, Core Inside, Intel, le logo Intel, Intel Atom, Intel Atom Inside, Intel Core, Intel Inside, le
logo Intel Inside, Intel vPro, Itanium, Itanium Inside, Pentium, Pentium Inside, vPro Inside, Xeon, Xeon Phi, Xeon Inside et Intel Optane sont des marques commerciales d’Intel Corporation
ou de ses iliales aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Microsoft et Windows sont des marques de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. L’image à l’écran
est une simulation et peut être modiiée. Applications Windows Store vendues séparément. La disponibilité et les fonctionnalités des applications peuvent varier selon le marché. Dell,
EMC et d’autres marques sont des marques de Dell Inc. ou de ses iliales. © 2018 Dell Inc. Tous droits réservés.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 // INDUSTRIE & SERVICES
en bref
Le britannique Sainsbury’s
n’ a pas passé un bon Noël
DISTRIBUTION Sainsbury’s a annoncé mercredi une baisse plus
forte que prévu de ses ventes durant le trimestre de Noël. Mais la
confiance affichée par le numéro deux britannique de la grande
distribution quant au rachat de son concurrent Asda et la confirmation de ses objectifs annuels ont rassuré les investisseurs.
Sainsbury’s, qui a souligné la faiblesse de la demande pour les
jouets et les appareils électriques durant les fêtes de fin d’année,
a fait état de ventes alimentaires solides au troisième trimestre
de son exercice décalé. Il a toutefois indiqué que les consommateurs avaient tendance à choisir les produits les moins chers. Les
ventes à périmètre comparable, hors carburants, ont diminué
de 1,1 % au cours des 15 semaines précédant le 5 janvier, alors que
les analystes prévoyaient en moyenne un recul de 0,2 %.
0,2 % des hôtes parisiens d’Airbnb
sanctionnés par des amendes
TOURISME La justice a infligé plus de 2,1 millions d’euros
d’amendes aux multipropriétaires de locations touristiques
en 2018 contre 1,3 million d’euros un an plus tôt, a révélé « Le
Parisien » dans son édition daté du 9 novembre. Le nombre de
fraudeurs condamnés était de 118 en 2018. « Les chiffres
annoncés représentent moins de 0,2 % des hôtes qui partagent
leur logement sur Airbnb à Paris », a réagi le groupe américain, en soulignant que « cela démontre que les abus sont ultraminoritaires ». L’amende la plus élevée applicable aux propriétaires ne respectant pas la réglementation peut atteindre
50.000 euros.
ANNLEGALECH
annonces judiciaires & légales
PRÉFET DU VAL-DE-MARNE
DIRECTION DE LA COORDINATION DES POLITIQUES PUBLIQUES
ET DE L’APPUI TERRITORIAL
BUREAU DE L’ENVIRONNEMENT ET DES PROCÉDURES D’UTILITÉ PUBLIQUE
21/29, AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX
01 49 56 60 00
WWW.VAL-DE-MARNE.GOUV.FR
AVIS DE CONSULTATION DU PUBLIC
Installations classées soumises à enregistrement
Code de l’environnement
Art. L511-1, L512-7 à L512-7-7 & R512-46-1 à R512-46-30
La société BANAGRUMES a présenté au Préfet du Val-de-Marne, deux demandes
pour l’enregistrement sur le territoire de la commune de CHEVILLY-LARUE, 5 et 69 rue
de Montpellier, de ses activités de préparation ou conservation de produits alimentaires
d’origine végétale, par cuisson, appertisation, surgélation, congélation, lyophilisation,
déshydratation, torréfaction, fermentations et y compris les ateliers de maturation de fruits
et légumes (rubrique 2220-2-a) de la nomenclature des installations classées pour la
protection de l’environnement.
L’arrêté préfectoral n° 2018/4263 du 24/12/2018 a ouvert une consultation du public sur
ces dossiers de demande d’enregistrement du 28 janvier 2019 au 25 février 2019 inclus.
Le public pourra prendre connaissance du dossier et formuler ses observations sur le
registre ouvert à cet effet à la mairie de CHEVILLY-LARUE, 88, avenue du Général-deGaulle aux heures d’ouverture suivantes :
Le lundi : de 08h45 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
Le mardi : de 13h30 à 18h30 (fermé le matin au public
Du mercredi au jeudi : de 08h45 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
Le vendredi : de 08h45 à 12h00 et de 13h30 à 17h00
Le samedi : de 08h45 à 12h00 (services ouverts : accueil, état civil, actions sociales,
enfances)
Les observations du public pourront également être adressées avant la fin du délai de
consultation, soit jusqu’au 1er février 2019 :
- par courrier à la Préfecture du Val-de-Marne à l’adresse susvisée,
- par courrier électronique : pref-environnement@val-de-marne.gouv.fr
A l’issue de la consultation du public, le registre sera clos et signé par la maire de CHEVILLYLARUE et transmis avec les observations du public au Préfet du Val-de-Marne, compétent
pour prendre la décision relative aux demandes d’enregistrement, par arrêté préfectoral
d’enregistrement, éventuellement assorti de prescriptions particulières complémentaires
aux prescriptions générales fixées par arrêté ministériel, ou d’un arrêté préfectoral de refus.
Le déroulé de la consultation est mis en ligne sur le site internet de la préfecture à
l’adresse suivante : http://www.val-de-marne.gouv.fr/Publications/AOEP-Avis-d-Ouvertured-Enquetes-Publiques
COMMUNE DU PLESSIS-ROBINSON
AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
Par arrêté en date du 21 décembre 2018, Monsieur Jacques PERRIN, Maire du
Plessis-Robinson, a ouvert une enquête publique préalable au déclassement de
la voie Jacques Ange Gabriel.
L’enquête publique se déroulera du 22 janvier 2019 au 5 février
2019 inclus, au Service de l’Urbanisme – Centre Administratif Municipal –
3 place de la Mairie, aux jours et heures habituels d’ouverture au public.
Le public pourra prendre connaissance du dossier au Service Urbanisme ou sur
le site internet de la Ville www.plessis-robinson.com.
Les observations du public pourront être :
- consignées sur le registre d’enquête,
- adressées par écrit à Monsieur le Commissaire-Enquêteur
à l’adresse de l’Hôtel de Ville - 92351 Le Plessis-Robinson
cedex, réceptionnées au plus tard le 5 février 2019,
- adressées par mail à urbanisme@plessis-robinson.com au plus
tard le 5 février 2019 à 19 h 30 (les pièces jointes ne devront pas
dépasser 4 Mo)
Monsieur André GOUTAL, a été désigné comme Commissaire-Enquêteur. Il
recevra le public les :
mardi 22 janvier 2019 de
9h00 à 12h00
mardi
5 février
2019 de 16h30 à 19h30
La présente enquête est organisée en application du Code de l’Urbanisme, du
Code Général des Collectivités Territoriales, du Code de la Voirie Routière et du
Code des Relations Publiques avec l’Administration.
EP18-619
enquete-publique@publilegal.fr
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
L’habitat indigne concernerait
600.000 logements
l Ces logements mettraient en danger la santé ou la vie de leurs occupants.
l La catastrophe de Marseille prouve qu’il y a urgence.
Les assureurs
tentent de
limiter le risque
IMMOBILIER
Catherine Sabbah
@csabbah
L’effondrement de plusieurs
immeubles à Marseille et la mort de
huit personnes en octobre dernier
vont-ils marquer le tournant de la
politique contre l’habitat indigne ?
La loi Elan (sur le logement, l’aménagement et le numérique) contient
des dispositions sur les copropriétés
en difficulté, mais il faudra attendre
plusieurs mois pour en connaître la
teneur et encore plus longtemps
pour les voir appliquées puisque le
gouvernement a choisi, sur ce sujet,
de légiférer par ordonnance.
La Fondation Abbé-Pierre, associée à Soliha, au réseau Procivis et à
l’Association nationale des Compagnons Bâtisseurs, a préféré prendre
les devants pour alerter sur le sort de
« 900.000 à 1,3 million de personnes
contraintes de vivre dans des conditions d’habitat dangereuses et indignes » et réclamer une politique
nationale ambitieuse.
Ce collectif évalue à quelque
600.000 le nombre des appartements ou maisons susceptibles de
mettre en danger la santé ou la vie de
leurs occupants : des locataires
délaissés par des bailleurs ou des
propriétaires incapables de payer
leurs charges, parfois piégés dans
des logements très dégradés qui ne
valent plus rien. La Fondation souhaiterait que le gouvernement fixe
un objectif d’intervention sur 10 %
de ce parc chaque année : l’Agence
nationale de l’habitat (Anah), l’un
des principaux acteurs et financeurs
des travaux, n’est parvenue en 2017
qu’à traiter 78 % des 14.500 dossiers
qui lui étaient confiés.
« Il existe bien un cadre juridique
qui permet d’intervenir, mais il est difficile à mettre en œuvre et toutes les
collectivités n’en ont pas les moyens »,
explique Gilles Hérail, chargé de
mission chez Soliha. Cette fédération d’association accompagne les
ménages en situation difficile pour
Les assureurs d’immeubles
expliquent ne pas avoir
changé leur approche
du marché après l’effondrement à Marseille.
Laurent Thévenin
@laurentthevenin
Dans certains immeubles, les bailleurs ou propriétaires n’ont pas
les moyens d’engager une rénovation. Photo Marta Nascimento/RÉA
faire valoir leurs droits et réaliser les
travaux. Depuis la suppression en
2018 de l’APL Accession, qui servait
aussi à financer des travaux, certains
n’ont plus les moyens d’engager une
rénovation.
Un cadre juridique complexe
En pratique, les préfets prononcent
les arrêtés d’insalubrité, après avis
des agences régionales de santé,
lorsque la santé des habitants est
menacée par une pollution, une
mauvaise isolation, des conditions
indignes comme des locaux sans
fenêtres… Si c’est la structure d’un
bâtiment qui est en cause, il revient
aux maires de prendre des arrêtés,
cette fois, de péril. Lorsque l’on constate par exemple la fragilité d’un balcon, il faut l’étayer, en interdire
l’accès, sécuriser la rue… En revanche, si un immeuble menace de
s’effondrer, une évacuation peut être
décidée.
Dans tous les cas, le propriétaire,
bailleur ou occupant, doit réaliser
les travaux, les payer et reloger les
occupants, si besoin. Or, de bonne foi
ou pas, il a rarement les moyens ou
l’envie d’engager ces dépenses… « Si
la collectivité est également
défaillante, comme cela s’est passé à
Marseille, il faudrait prévoir des sanctions ou une forte incitation, ou
encore le transfert de compétence au
préfet », poursuit Gilles Hérail.
Les doléances de la Fondation
Abbé-Pierre portent également sur
les moyens à disposition des collectivités, certaines agences régionales
de santé ne disposent que d’un inspecteur pour repérer les ménages
en difficultés qui ne se manifestent
pas forcément, surtout en milieu
rural. Mais la bonne volonté des élus
est également en question. « Trop de
territoires n’ont pas mis en place
d’opérations de lutte contre l’habitat
indigne, alors qu’un atlas actualisé
régulièrement leur permet d’identifier les zones concernées », accusent
les responsables associatifs.
Les opérations de requalification
de copropriétés d’intérêt national
dégradées mises en place par la loi
Alur, qui permettent à l’Etat de
racheter des logements inhabitables et invendables, sont efficaces,
mais elles prennent des années et
sont concentrées sur des quartiers
bien précis. Les opérations Action
cœur de ville et Initiative copropriétés annoncées vont également
dans le bon sens. Tout comme la
lutte affichée contre les marchands
de sommeil, sur lesquels le gouvernement vient d’ailleurs de confier
un rapport au député LREM du
Val-d’Oise, Guillaume Vuilletet. En
réalité, tous ceux qui connaissent
bien le terrain craignent que cette
dernière croisade soit surtout symbolique. n
Marseille : plus de 1.500 « naufragés
des taudis » attendent d’être relogés
Les services de la ville
sont dépassés par l’ampleur
du chantier d’expertise
et de relogement
des 1.600 sinistrés
des immeubles effondrés.
Paul Molga
— Correspondant à Marseille
Deux mois après l’effondrement
mortel, début novembre, des trois
immeubles vétustes de la rue
d’Aubagne à Marseille, et l’évacuation préventive de 220 autres suspectés de présenter un danger pour
leurs occupants, les huit experts
mandatés par la ville ont finalement autorisé le retour chez elles de
318 personnes, soit à peine 18 % des
« naufragés des taudis ».
Assailli par des centaines de
Marseillais pris de panique, le service de prévention et de gestion des
risques croule sous les demandes
de visites de contrôle : un faux plafond qui tombe, une fissure dans
une cage d’escalier… Afin de réaliser au plus vite ces expertises, la
ville s’est attachée les services d’une
quinzaine d’ingénieurs et d’une
quarantaine d’architectes. Près de
800 contrôles auraient déjà été conduits, dont un tiers (270 immeubles) pourrait faire l’objet d’une
procédure de mise en péril grave et
imminent.
La ville est également dépassée
par l’organisation du relogement.
Peu avant les fêtes de fin d’année, le
collectif du 5 novembre, créé par les
rescapés du 65 rue d’Aubagne,
adressait aux élus des témoignages
poignants de leur vie précaire : relogés dans les 10 mètres carrés d’une
chambre d’hôtel pour les uns, dans
des appartements insalubres pour
les autres.
Mécanique funeste
Afin de remédier à cette situation, la
municipalité a cédé la gestion de
cette question à l’association Soliha
Provence, spécialiste entre autres
de la gestion locative sociale. Au
dernier pointage, elle aurait permis
la signature de 52 baux pour le relogement temporaire ou définitif de
79 personnes. Géré dans le désordre, l’espace d’accueil des personnes évacuées devrait, lui aussi, être
délégué à une autre association,
France Horizon, spécialisée dans
l’accompagnement des personnes
isolées, de réfugiés ou de victimes
de catastrophes naturelles.
Pendant ce temps, l’investigation
des immeubles effondrés de la rue
d’Aubagne se poursuit pour tenter
de comprendre la mécanique
funeste qui les a mis à terre, et déterminer les responsabilités pénales
dans le cadre de l’enquête ouverte
pour homicide involontaire. Les
experts ont compris le principe du
drame : ces constructions, typiques
du XVIIIe siècle, sont conçues sans
fondations avec des étages en bois
reposant sur des murs mitoyens
porteurs sans aucun report de charges. « Cela signifie que si le mur porteur s’effondre, il emporte le bâtiment », explique Charles Baloche,
directeur général adjoint du Centre
scientifique et technique du bâtiment, le CSTB.
Il s’agit maintenant de comprendre ce qui a entraîné la chute d’un
des deux murs p orteurs. Les
experts ont déterminé que celui du
numéro 65 s’enfonçait à la verticale
depuis une dizaine d’années au
moins, et ont repéré des problèmes
d’humidité dans les sols. Ils notent
notamment que le réseau d’assainissement voisin a subi des travaux
il y a plus de quinze ans, mais qu’il
est régulièrement bouché depuis.
Des investigations complémentaires devraient déterminer si le sol
a pu être imprégné comme une
éponge au point de ne plus être en
mesure de supporter le poids de
l’immeuble. Lors du dernier conseil
municipal, le maire, Jean-Claude
Gaudin, attribuant le drame aux
fortes pluies tombées sur Marseille
les jours précédents, a annoncé son
intention de demander à l’Etat la
reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. n
Après l’effondrement en novembre
des immeubles de la rue d’Aubagne
à Marseille, des assureurs s’étaient
retrouvés sur la sellette pour avoir
voulu retirer des garanties à
d’autres bâtiments de la cité phocéenne. Sous la pression du gouvernement, Groupama et Allianz
France avaient finalement fait
machine arrière.
Malgré cette catastrophe, les
compagnies interrogées par « Les
Echos » disent ne pas avoir modifié
leur approche du marché de l’assurance des immeubles. « Un tel événement ne va pas nous faire changer
notre politique de souscription, qui
s’inscrit dans la durée et qui repose
sur des décennies d’analyse de ce
risque », explique ainsi Philippe
Gaillard, directeur dommages
entreprises chez AXA France, le
leader du secteur (70.000 contrats
d’immeubles, 400 millions d’euros
de chiffre d’affaires pour une part
de marché estimée à 30 %).
Images satellite
« Notre politique est de souscrire des
immeubles en bon état et bien entretenus. Mais quand vous assurez tout un
syndic qui gère un très grand nombre
de copropriétés, il est matériellement
impossible de toutes les visiter avant
de prendre le contrat et vous vous
retrouvez forcément avec des immeubles en mauvais état », indique François Nédey, membre du comité exécutif d’Allianz France (12 % de part
de marché). Cette compagnie est
en train de se doter d’un nouvel
Les deux tiers
des indemnisations
sont liés à des sinistres
de moins
de 30.000 euros.
outil maison pour mieux souscrire
les risques : « Nous essayons de croiser des images satellite et aériennes
avec des données sur le bâti, l’habitation. Les premiers résultats sont
encourageants. » L’enjeu pour les
assureurs est aussi de suivre au plus
près les immeubles couverts. « C’est
là où le rôle de l’intermédiaire,
comme le courtier ou l’agent général
spécialisé, est très important. Certains gèrent très bien les cas de dégradation et arrivent même à améliorer
la qualité de l’immeuble », précise
François Nédey.
Les deux tiers du coût des indemnisations sont liés à des sinistres de
moins de 30.000 euros, comme des
dégâts des eaux, signale-t-on chez
AXA France. « Notre rôle est avant
tout d’être là pour indemniser les
grosses catastrophes à plusieurs
dizaines de millions d’euros, comme
les explosions. Il s’agit d’aider les
copropriétaires à faire en sorte qu’il
y ait une bonne maintenance pour
éviter une trop grande fréquence de
petits sinistres », souligne Philippe
Gaillard. AXA France va bientôt
proposer une application en lien
avec Socotec, le numéro un français
du contrôle construction, qui permettra aux copropriétaires et aux
syndics d’obtenir « un diagnostic de
la santé de l’immeuble ». n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 19
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
Fusion Siemens-Alstom : suspense
sur 1,8 milliard destiné aux actionnaires
FERROVIAIRE
L’accord annoncé en
septembre 2017 prévoit
le versement de deux
dividendes de 4 euros
par action chacun.
Mais ces distributions
n’auront pas lieu si
Bruxelles met son veto.
Lionel Steinmann
@lionelSteinmann
Les réticences de la Commission
européenne à donner son aval à la
fusion Siemens-Alstom ne font pas
l’affaire des actionnaires du groupe
français. Car si le projet de rapprochement vise à créer un champion
européen du ferroviaire, il représente également une excellente
affaire pour les possesseurs de
titres Alstom. Et en cas de veto de
Bruxelles, ces derniers devraient
faire une croix sur la distribution de
quelque 1,8 milliard d’euros.
Cet aspect de l’opération a été
divulgué dès le départ, lorsque les
deux groupes ont annoncé leur
intention d’unir leur destin, le
26 septembre 2017. « Dans le cadre
de la fusion, les actionnaires existants d’Alstom à la clôture du jour
précédant la date du closing recevront deux dividendes spéciaux »,
d’un montant de 4 euros par action
chacun, précise le communiqué de
presse d’alors.
Le premier dividende est présenté comme une « prime de contrôle », censé dédommager les
actionnaires d’Alstom de leur perte
d’influence dans le futur ensemble,
où Siemens doit avoir un poids prépondérant. Le montant total de
cette prime est évalué à 900 millions d’euros. Par ailleurs, un autre
« dividende exceptionnel » de
4 euros par action est prévu, « payé
par les produits des options de vente
d’Alstom dans les coentreprises avec
General Electric ». La sortie du capital de ces 3 coentreprises dans
l’énergie, effectuée comme prévu
l’an dernier, a rapporté 2,6 milliards
d’euros au groupe tricolore. Sur ce
montant, 900 millions doivent aller
dans la poche des actionnaires.
Le versement de ces deux dividendes semble toutefois de plus en plus
Les chiffres clefs
900
MILLIONS D’EUROS
La « prime de contrôle »
qui doit dédommager
les actionnaires d’Alstom
de leur perte d’influence
dans le futur ensemble.
2,6
Alstom et Siemens avaient annoncé dès le départ, en septembre 2017, que leur projet prévoyait
le versement de 1,8 milliard de dividendes aux actionnaires du groupe français. Photo Thomas Samson/AFP
compromis. Car ils ne se feront pas
si la fusion capote : c’est évident pour
la « prime de contrôle », mais c’est
également vrai pour le dividende
« General Electric ». Comme le précise le document d’information
transmis à l’Autorité des marchés
financiers, « la distribution n’aura
pas lieu si l’accord de rapprochement
[avec Siemens, NDLR] est résilié sans
que la réalisation n’ait eu lieu. »
500 millions en suspens
Si la Commission européenne
appose finalement son veto à l’opération (elle doit rendre son avis d’ici
au 18 février), les actionnaires d’Alstom devraient donc renoncer à
1,8 milliard d’euros. Le groupe Bouygues, qui détient près de 28 % du
capital de l’entreprise tricolore,
devrait notamment faire une croix
sur 500 millions d’euros. Rien ne dit
qu’Alstom garderait, in fine, dans
ses coffres la totalité des 2,6 milliards reçus de General Electric. Les
actionnaires pourraient tout à fait
MILLIARDS D’EUROS
La somme reçue par Alstom
suite à la sortie du capital
des 3 coentreprises détenues
avec General Electric
inscrire à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale le vote
d’un dividende lié à cette rentrée de
cash. Mais il leur faudrait recommencer le processus, et notamment
se mettre d’accord sur le montant.
(
Lire « Crible »
Page 34
Fin de partie pour l’usine américaine de MOX d’Orano
NUCLÉAIRE
Le projet, qui avait vu
le jour dans le cadre
d’un accord entre les
Etats-Unis et la Russie,
a déjà coûté plus de
7 milliards de dollars.
Véronique Le Billon
@VLeBillon
Début d’année douloureux pour les
salariés du chantier de l’usine de
combustible MOX aux Etats-Unis.
Quelque 600 personnes (soit un
tiers des effectifs) ont commencé à
quitter la co-entreprise détenue à
30 % par le groupe français Orano
(ex-Areva) et à 70 % par l’américain
CB&I, après la notification, par
l’administration américaine en
octobre, de la fin du projet.
Par un accord de 2000, les EtatsUnis et la Russie s’étaient entendus
pour démanteler chacun 34 tonnes
de plutonium issues de leur arsenal
militaire. Pour y satisfaire, les EtatsUnis avaient opté pour la fabrication de MOX, un mélange d’uranium et de plutonium utilisable
dans les réacteurs nucléaires civils.
Le site nucléaire de Savannah River
(Caroline du Sud) avait été choisi
pour héb erger l’usine, sur le
modèle de l’unité Melox d’Areva
dans le Gard. L’utilisation du MOX
avait été testée dans la centrale
nucléaire de Catawba, également
en Caroline du Sud.
nécessaire pour une mise en service alors prévue en 2020.
Aujourd’hui, plus de 7 milliards de
dollars auraient déjà été dépensés,
pour un niveau d’achèvement du
chantier d’environ 70 % et une mise
en service repoussée « dans le courant de la prochaine décennie »,
selon un porte-parole d’Orano.
« Erreur colossale »
Un projet coûteux
Au moment de la signature du projet en 2008, le budget était évalué à
2,7 milliards de dollars. Mais en
2014, Areva estimait que 4 milliards
de dollars avaient été dépensés et
que la même somme était encore
Le chantier de l’usine de MOX sur le site de Savannah River
(Caroline du Sud) restera inachevé. Photo Orano
Le parapétrolier CGG bénéficie
d’un regain d’activité
ÉNERGIE
Le spécialiste français
de la géophysique pour
l’industrie pétrolière
a vu son chiffre
d’affaires bondir de 16 %
au quatrième trimestre.
Vincent Collen
@VincentCollen
en bref
Engie rachète l’activité de maintenance
nucléaire de Suez
pagnies pétrolières. Le groupe est
« particulièrement bien positionné »
pour les données concernant les
bassins pétroliers en eaux profondes au large des côtes du Brésil,
explique un porte-parole. Or cette
zone aux réserves abondantes et
prouvées attire les compagnies du
monde entier en ce moment. Les
données sur la mer du Nord ont
elles aussi été très demandées au
quatrième trimestre.
ÉNERGIE Engie a annoncé l’acquisition de l’activité de maintenance nucléaire de Suez, via sa filiale Endel. L’opération, dont le
montant n’a pas été précisé, va permettre à Endel « de compléter
son offre de service de spécialités à haute valeur ajoutée dans tous les
milieux complexes », a expliqué l’énergéticien français dans un
communiqué. En 2017, l’activité de maintenance nucléaire de Suez
avait réalisé un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros, dont 4 millions hors de France. Désormais rebaptisée Endel SRA, elle est
basée à Vaux-en-Velin (Rhône) et emploie 180 personnes. Engie,
premier actionnaire de Suez, est déjà présent dans les services au
nucléaire, notamment via Endel qui réalise un chiffre d’affaires
annuel de 750 millions d’euros. Avec cette acquisition, le groupe va
se renforcer en particulier dans les services pour les gros composants des centrales nucléaires (générateur de vapeur, cuve, etc.).
Effet de rattrapage
Il est encore trop tôt pour parler
d’un retournement durable du
marché pour les sociétés parapétrolières, durement frappées par la
chute des prix du pétrole démarrée
en 2014. Mais pour le français CGG,
l’activité est, au moins temporairement, mieux orientée. Au quatrième trimestre, le spécialiste des
études sismiques pour l’industrie
pétrolière a vu son chiffre d’affaires
progresser de 16 % par rapport à la
même période de l’année précédente, à 432 millions de dollars.
La croissance est tirée par l’activité multi-clients, où CGG vend ses
bibliothèques de données aux com-
« Les compagnies pétrolières privilégient les zones qu’elles connaissent
bien et forent en priorité dans les
champs adjacents à ceux qui ont déjà
fait leurs preuves », poursuit-on
chez CGG.
Sur l’ensemble de l’année 2018, ce
sont les ventes d’équipements qui
ont tiré le chiffre d’affaires. Elles
étaient tombées à des niveaux très
bas et bénéficient d’un rattrapage,
portées par les ventes de capteurs
pour de gros projets au MoyenOrient.
Ces résultats permettent à CGG
de continuer à réduire sa dette, déjà
très allégée à la suite du plan de sau-
Une envolée des coûts qui a, ces
cinq dernières années, nourri
débats et critiques à chaque exercice budgétaire aux Etats-Unis, au
m o m e n t d e vo t e r l e s c r é d i t s
annuels du projet. Proche de
Donald Trump, le sénateur républicain de Caroline du Sud Lindsey
Graham a toutefois qualifié la décision de terminer le programme
d’« erreur colossale ».
L’abandon du projet n’aura pas
de conséquence financière sur
Orano, assure le groupe français,
fournisseur de la technologie et
des équipements (les « boîtes à
gants », des enceintes étanches
permettant de manipuler des
matières dangereuses). « L’administration américaine a résilié le
contrat pour “convenance”, sans
imputer de faute. Nous avions livré
90 % des boîtes à gants et nous étions
payés sur une base “cost plus fee”,
c’est-à-dire que nos coûts étaient
couverts et nous avions une marge »,
indique un porte-parole d’Orano,
qui compte environ 200 salariés
sur le site.
L’administration américaine
propose en alternative la dilution
chimique du plutonium et son
stockage sur un site nucléaire au
Nouveau-Mexique. Sur le site de
Savannah River, un projet de production de nouveaux composants
(« plutonium pits ») pour des
armes nucléaires a quant à lui été
évoqué, sans être confirmé. n
vetage financier mis en œuvre l’an
dernier pour éviter la faillite du
groupe. Elle s’établissait à 736 millions de dollars à la fin décembre,
33 millions de moins en trois mois.
Ces bonnes nouvelles ont été bien
accueillies en Bourse, où l’action
CGG gagnait plus de 13 % mercredi.
Comme l’ensemble des valeurs
pétrolières, le titre bénéficie depuis
quelques jours du franc rebond des
cours de l’or noir depuis le début de
l’année. Sur un an, le titre accuse un
recul de plus de 25 %.
CGG a pris en novembre un
virage stratégique en annonçant
l’arrêt complet de son activité
d’acquisition de données sismiques
(l’échographie des sous-sols), à l’origine de la fondation de la Compagnie générale de géophysique en
1931. Cette restructuration se traduira par la suppression de
700 postes, dont 205 en France. n
TechnipFMC remporte un contrat
dans le golfe du Mexique
ÉNERGIE Le groupe d’ingénierie pétrolière TechnipFMC a
annoncé avoir signé un contrat « significatif » avec BP pour
l’ingénierie, la fourniture des équipements, la construction et
l’installation d’un projet dans le golfe du Mexique. TechnipFMC, né de la fusion du français Technip et de l’américain FMC,
n’a pas communiqué de montant précis mais qualifie de « contrat significatif » une transaction d’un montant compris entre 75
et 250 millions de dollars. Le contrat concerne le développement du gisement Atlantis du pétrolier britannique BP situé à
environ 240 kilomètres au large de la Nouvelle-Orléans, à une
profondeur d’eau de quelque 2.100 mètres.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
La médecine nucléaire portée
par le passage au numérique
PHARMACIE
l Siemens consolide sa position sur
le marché des PET Scan en lançant
un nouvel appareil 100 % numérique.
l Plus rapide, il doit permettre
de mieux répondre aux besoins,
notamment en cancérologie.
PHARMACIE
Catherine Ducruet
@Cducruet
— à Brest (Finistère)
Po u r S i e m e n s H e a l t h i n e e r s
(13,5 milliards d’euros de chiffre
d’affaires), c’est une première française et une première mondiale. Le
CHU de Brest est le premier à s’équiper du Biograph Vision, la toute
dernière machine d’imagerie moléculaire du constructeur allemand. Apparus au début des
années 2000, les PET Scan combinent deux modalités d’imagerie : le
scanner, qui donne des images précises des organes après reconstruction en trois dimensions, et la tomographie à émission de positons
(PET en anglais), qui apporte des
informations sur le fonctionnement des organes après injection
d’un radiotraceur (la molécule que
l’on détecte). Ils sont utilisés principalement en cancérologie (deux
tiers des prescriptions) mais aussi
en neurologie ou en cardiologie.
Mais avec la dernière génération
de ces machines, le changement se
situe dans le passage intégral au
numérique. Celle de Siemens arrive
sur le marché en troisième position
après celles de Philips et de GE
mais, comme le confie un médecin
spécialiste du domaine, « si toutes
ces machines sont performantes,
celle de Siemens l’est sans doute
encore un peu plus ». Avec une qualité technique supérieure sur la plupart des paramètres (résolution
spatiale, sensibilité, meilleur rapport signal/bruit). Résultat : une
image d’un niveau de résolution
comparable à celui de l’IRM. De fait,
à l’occasion de cette digitalisation,
marquée par la disparition du tube
photomultiplicateur au profit d’un
capteur numérique, Siemens a également optimisé les autres éléments de la chaîne d’acquisition de
l’image. Il fabrique en effet luimême chacun des composants, à la
différence de ses concurrents.
Une part de marché de 40 %
Avec cette machine dont le potentiel
d’installation en France est de l’ordre
de la centaine, Siemens compte bien
consolider sa part de marché de
40 % qui le place comme leader dans
l’Hexagone (comme dans le monde).
Il s’agit non seulement de remplacer
les appareils existants mais aussi
d’augmenter le taux d’équipement
pour répondre à un recours accru à
la médecine nucléaire. « Les examens de PET Scan sont en effet de plus
Le groupe américain
prévoit un plan de
départs volontaires
de 250 personnes
sur son site
de Fegersheim.
Hélène David
— Correspondante à Strasbourg
Les examens de TEP Scan sont utilisés principalement en cancérologie (deux tiers des prescriptions),
mais aussi en neurologie ou en cardiologie. Photo Patrick ALLARD/REA
en plus prescrits, en particulier en
cancérologie pour le diagnostic initial,
mais aussi pour le suivi des traitements, explique Gilles Karcher, chef
du pôle d’imagerie du CHU de
Nancy. Ils sont même devenus incontournables dans certains d’entre eux
comme les lymphomes ».
Qu’apporte ce passage numérique ? « On peut voir de plus en plus
de choses, de mieux en mieux caractérisées, explique Pierre-Yves
Salaün, chef du service de médecine nucléaire du CHU de Brest.
Avec comme avantage, soit de réduire
la quantité de radioisotope utilisée, ce
qui est particulièrement intéressant
« les examens de
PET Scan sont
devenus
incontournables
dans certains
traitements comme
les lymphomes. »
GILLES KARCHER
Chef du pôle d’imagerie
du CHU de Nancy.
pour les isotopes difficiles à produire,
soit de réduire le temps de l’examen à
qualité d’image constante. »
En 2012, un examen du corps
entier durait 20 minutes. Avec le
nouveau Biograph Vision, cela ne
prend que 6 minutes. Le patient y
trouve son compte, mais l’hôpital
aussi. Le CHU de Brest a réalisé, en
2018, 9.200 examens de ce type à
raison de 22 à 23 examens par
jour. Avec la nouvelle machine, il
devrait atteindre les 28, ce qui va
permettre d’amortir plus rapidement cet investissement de 1,5 à
3,5 millions d’euros (hors travaux
d’installation). n
Les produits pour les PET Scan, un petit marché en plein essor
Au-delà du diagnostic,
ce sont les traitements
qui connaissent la plus
forte croissance.
Les poids lourds de la
pharmacie sont à l’affût.
Pour fonctionner, les PET Scan, qui
combinent un scanner et un appareil détectant la radioactivité. ont
besoin de radiotraceurs. La multiplication des applications du PET
Scan stimule donc leur marché qui,
de près de 4 milliards de dollars en
2018, pourrait atteindre 5,3 milliards en 2023. Le 18F-FDG (fluorodésoxyglucose couplé au Fluor 18)
est le plus utilisé. C’est à lui qu’on
recourt pour détecter les cellules
cancéreuses car elles consomment
plus de glucose que les cellules sain e s . M a i s l e d é ve l o p p e m e n t
d’autres applications en cardiologie
et neurologie nécessite le recours à
d’autres produits.
Or en France, les petites sociétés
comme Cisbio ou Cyclopharma qui
s’étaient créées autour de l’exploitation des réseaux de cyclotrons pour
la fabrication de 18F-FDG, dont les
prix se sont effondrés, peinent à
équilibrer leurs comptes. Et elles
n’ont pas les moyens de financer la
recherche de radiotraceurs innovants qui offriraient de meilleures
marges.
Seule la société AAA s’était singularisée en levant des fonds puis en
entrant en Bourse sur le Nasdaq
américain avant d’être rachetée par
Novartis en 2017. Cyclopharma en
revanche s’est résolue en avril dernier à céder son réseau de cyclotrons à Curium, née de la fusion de
IBA Molecular et Mallinckrodt
Nuclear Medicine. Sa recherche a
été regroupée à Clermont-Ferrand
dans la société Zionexa. Siemens,
pour sa part, a ouvert à Lisse
(Essonne) une unité de production
de son réseau PetNet mais la recherche est basée aux Etats-Unis.
Appétit des laboratoires
Le diagnostic reste pour l’instant
l’essentiel du métier de médecine
nucléaire mais sa composante thérapeutique est en plein essor. « Au
dernier congrès international de
médecine nucléaire, à Düsseldorf en
octobre dernier, les trois quarts des
communications avaient trait à la
radiothérapie interne vectorisée,
souligne Gilles Karcher, chef du
pôle d’imagerie du CHU de Nancy,
alors qu’il y a trois ans c’était à peine
5 %. L’engouement soudain des
industriels de la pharmacie est venu
réveiller cette discipline. » L’appétit
des groupes pharmaceutiques
pour la cancérologie les pousse en
effet à multiplier les approches. La
médecine nucléaire apporte le
radioélément à l’intérieur de la
tumeur grâce à une molécule vecteur qui peut être une petite molécule de synthèse ou un anticorps.
En la matière, Novartis fait figure
de précurseur. S’il a racheté AAA
pour 3,9 milliards de dollars, c’est
principalement pour le Luthatera,
son traitement des tumeurs neuroendocrines (qui touche quelque
300.000 personnes de part et
d’autre de l’Atlantique). C’est aussi le
but poursuivi par le français Ipsen,
également spécialiste de ces
mêmes tumeurs, avec le rachat de
la société allemande OctreoPharm
en 2015.
Et Novartis a étendu son portefeuille au cancer de la prostate, avec
l’acquisition en 2018 d’Endocyte
pour 2,1 milliards de dollars. Son
compatriote Roche, lui, joue une
autre carte. Il utilise comme vecteur
des anticorps qui sont déjà des traitements ciblés comme l’Herceptine, dont il potentialise l’effet en les
couplant avec du plomb 212. — C. D.
Prix des médicaments : les laboratoires
pharmaceutiques à l’offensive aux Etats-Unis
PHARMACIE
Donald Trump envisage d’indexer les prix
des médicaments sur
ceux de plusieurs pays
européens.
Anaïs Moutot
— Correspondante à San Francisco
Le prix de catalogue de l’Humira,
un traitement contre les maladies
inflammatoires chroniques, a augmenté de 6,2 % au 1er janvier aux
Etats-Unis. AbbVie, son fabricant,
n’est pas le seul à avoir pris cette
décision : la hausse a été de 6,7 % en
moyenne lors des premiers jours de
janvier, selon Elsevier, qui a compilé
les tarifs de plusieurs centaines de
médicaments. Contrairement à
l’Europe, où les prix des médicaments sont négociés par des agences gouvernementales, les EtatsUnis permettent aux laboratoires
de les fixer librement. Le prix final
est réduit via des rabais accordés
aux assureurs et aux programmes
publics pour seniors et personnes
modestes (Medicare et Medicaid).
Cette année, la hausse a été plus
raisonnable dans l’espoir d’échapper aux foudres de Donald Trump.
Raté : le président américain a épinglé les laboratoires sur Twitter
samedi. « [Ils] ne respectent pas leurs
engagements sur les prix. Ce n’est pas
juste vis-à-vis des consommateurs ou
de notre pays ! », a-t-il écrit. Mais
après avoir évoqué des mesures
radicales pendant sa campagne,
comme l’importation de médicaments moins chers, Trump a
dévoilé un plan moins ambitieux
mi-octobre. Parmi les pistes étu-
En Alsace,
Lilly investit
mais réduit
les effectifs
diées, on trouve l’affichage du prix
de catalogue des médicaments
dans les spots publicitaires mais
surtout la possibilité d’aligner les
prix des médicaments sur une
moyenne de 14 autres pays, majoritairement européens, pour 55 millions de personnes couvertes par
Medicare. Un paradoxe alors que
Donald Trump avait accusé en mai
l’Europe d’« extorquer des prix
déraisonnablement bas aux groupes
pharmaceutiques américains ».
« Cible facile »
Le plan suscite une levée de boucliers dans l’industrie. PhRMA, le
plus gros lobby du secteur, fait du
système européen un épouvantail.
« La négociation des prix avec les
agences gouvernementales conduit à
retarder l’accès aux traitements
innovants pour les patients », a
déclaré son président à l’occasion
de la JP Morgan Healthcare conférence à San Francisco mardi. Plus
globalement, ses membres cherchent à prouver que Donald Trump
se trompe de coupable. « Les prix
nets [NDLR : payés par le patient
après rabais] sont stables aux EtatsUnis. Nous sommes le centre de
l’attention, car nous sommes une
cible facile », a estimé Vas Narasimhan, le PDG de Novartis.
Le coût reste important pour de
nombreux patients ne pouvant
s’offrir que des assurances avec des
copaiements et des restes à charge
élevés. Les industriels pointent ici
du doigt la responsabilité des intermédiaires : « Les patients ne bénéficient pas toujours des taux que leurs
assurances ont négociés avec nous »,
souligne David Ricks, le PDG d’Eli
Lilly. Les assurances et les gestionnaires de remboursement n’ont
aucune obligation de transparence
sur leur marge. Le lobby préfère
mettre l’accent sur d’autres mesures pour faire baisser les prix,
comme l’accès aux génériques. Les
entreprises pharmaceutiques évoquent aussi le passage à un remboursement indexé sur l’efficacité
du traitement. « S’il ne fonctionne
pas, nous reversons l’argent à l’assurance », a expliqué Glenn Stettin, le
directeur de l’innovation d’Express
Scripts, l’un des principaux gestionnaires de remboursement.
La pression sur le secteur va
s’accroître avec l’installation d’une
majorité démocrate au Congrès. De
plus en plus d’Etats adoptent également des politiques ambitieuses.
Lundi, Gavin Newsom, le nouveau
g o u ve r n e u r d e C a l i f o r n i e , a
annoncé un décret visant à permettre aux assureurs privés et à l’Etat
de s’associer pour faire des achats
groupés de médicaments. n
La firme pharmaceutique
américaine Lilly a fait savoir
mardi au comité social et économique qu’un plan de transformation de son site alsacien
de Fegersheim (Bas-Rhin) était
envisagé.
Fondé en 1967, ce site de production – le plus important du
groupe en dehors des EtatsUnis – spécialisé dans la formulation, le remplissage et
l’assemblage de médicaments
injectables (insulines, hormone parathyroïdienne, hormone de croissance) emploie
près de 1.400 personnes.
Le « plan de transformation »
présenté mardi entend répondre au « défi de la médecine connectée » en adaptant le site alsacien à la fourniture de
nouveaux produits connectés,
notamment dans le traitement
du diabète.
Nouvelles compétences
Cette mutation devra se traduire par la mise en place de
nouvelles technologies et
d’infrastructures industrielles
pour lesquelles un plan
d’investissement de 100 millions d’euros d’ici à 2021 a été
acté. Le laboratoire indique
par ailleurs que d’importantes
formations seront conduites
dans le cadre du « développement et de l’adaptation des compétences pour soutenir l’évolution technologique ». Environ
25 recrutements devraient en
outre être réalisés « pour acquérir les nouvelles compétences
nécessaires à la transformation
du site ».
Dans le même temps, faisant
état d’« une pression constante
sur les prix qui se traduit par
une nécessité de réduire les coûts
de production » et d’« une concurrence croissante qui impacte
les volumes de production »,
l’entreprise a annoncé la suppression de 250 postes d’ici à
2020.
Rupture conventionnelle
collective
Il s’agirait exclusivement de
départs volontaires à la retraite
et préretraite, a indiqué l’entreprise, affirmant que sa pyramide des âges le permettait. Le
laboratoire entend appliquer
cette mesure dans le cadre d’un
accord de rupture conventionnelle collective, une alternative
au plan social créée par la
réforme du Code du travail de
2017.
Cet accord doit faire l’objet
de négociations avec les organisations syndicales. Un premier échange sera organisé
dans les prochains jours pour
définir un calendrier prévisionnel, a indiqué l’entreprise. n
100
MILLIONS D’EUROS
Le plan d’investissement
d’ici à 2021, acté pour
accompagner la mise
en place de nouvelles
technologies et
d’infrastructures
industrielles.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 21
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
Korian amplifie sa présence
européenne
Le groupe entre
en Espagne par
le rachat d’une chaîne
maisons de retraite
en Andalousie.
Il se renforce
par ailleurs en France,
en Allemagne.
Antoine Boudet
@Aboudet
Se qualifiant volontiers comme le
« leader européen des services de soins
et d’accompagnement » aux personnes âgées, le groupe Korian en fait la
démonstration. Il vient d’annoncer
plusieurs opérations de croissance
externe qui, à la fois le renforcent sur
ses marchés et en ouvrent un nouveau. En l’occurrence l’Espagne où
Korian acquiert la société Seniors.
Celle-ci exploite sept établissements médicalisés présentés
comme « haut de gamme », autour
de Malaga, en Andalousie. Elle dispose en outre « d’un potentiel de
croissance embarquée, avec notamment trois établissements encore en
phase de montée en charge », précise
Korian, qui entre ainsi sur « le qua-
trième marché européen » dans son
secteur d’activité. « C’est une bonne
base pour se développer en Espagne
en nous appuyant sur l’équipe de
management expérimentée de
Seniors emmenée par un médecin
espagnol », se félicite Sophie Boissard, directrice générale de Korian.
La griffe Antoine et Lili
à la conquête du monde
Bonne base en Espagne
La marque parisienne va se
déployer à l’étranger. Placées
sous le signe de la couleur,
ses boutiques marient
vêtements, accessoires déco
et objets ethniques.
A cela s’ajoutent deux acquisitions
d’opérateurs spécialisés en France
et en Allemagne, où le groupe participe à la consolidation du secteur et
à l’élargissement de son empreinte
territoriale. Dans l’Hexagone,
Korian se renforce avec l’acquisition du groupe Omega, implanté
dans le Sud-Ouest, et en Allemagne
il a acquis la société Schauinsland,
qui exploite six maisons de retraite
médicalisées dans le Land du BadeWurtemberg. « Il s’agit de deux
groupes familiaux que nous connaissions de longue date et dont les fondateurs souhaitaient passer la main »,
précise Sophie Boissard, soulignant
« une même approche diversifiée
dans les maisons de retraite médicalisées, les résidences services et l’aide
à domicile. » Ces trois affaires
apportent un chiffre d’affaires additionnel de quelque 70 millions
d’euros. Le montant des transactions n’est pas communiqué, la
patronne de Korian se contentant
TEXTILE
Dominique Chapuis
dchapuis@lesechos.fr
d’indiquer qu’elles ont été conclues
entre 6 et 9 fois l’Ebitda.
nouvelle stratégie immobilière
annoncée il y a deux ans et qui
devait porter la part d’actifs détenus
de 14 % à 20 %, « ce qui sera le cas dès
cette année », souligne la dirigeante.
Enfin, Korian a levé 450 millions
d’euros, contre 250 millions prévus,
dans le cadre d’un placement privé
de droit allemand. Des fonds qui ont
permis « de rallonger la maturité
moyenne de sa dette et d’en réduire le
coût », précise le groupe. n
Approche diversifiée
Par ailleurs, Korian a finalisé
l’acquisition, pour une valeur de
153 millions d’euros, des murs de 20
établissements, dans le prolongement de la transaction annoncée en
septembre dernier sur les activités
belges du groupe Senior Assist. Une
opération dans la droite ligne de la
Le patron de Samsic en passe de
reprendre Château Dauzac à Maif
Internet pour fidéliser
les touristes
Le site Internet a aussi été refait
en mars dernier. Un moyen de
fidéliser les touristes, une fois de
retour dans leur pays. « 25 % de
nos clientes numériques sont à
l’étranger, surtout aux Etats-Unis,
en Australie et en Allemagne,
reprend Judith Benhamou. Le
site est pour nous un cheval de
Troie pour tester les marchés porteurs ». Le réseau de boutiques
s’est aussi étendu, avec depuis le
rachat début 2017, quatre ouver-
à la demande des pouvoirs publics
qui incitaient alors les compagnies
d’assurances à investir dans le
vignoble français afin de préserver
ce patrimoine et éviter la multiplication des rachats par des étrangers. Laurent Fortin est le directeur
général du Château Dauzac depuis
2013.
VIGNOBLE
L’homme d’affaires
breton est entré en
négociations exclusives avec l’assureur.
Le rachat de ce grand
cru classé Margaux
devrait être entériné
en juillet prochain.
Château Dauzac
Revalorisation du cru
Stanislas du Guerny
— Correspondant à Rennes
Le Family Office Roulleau est entré
en négociations exclusives avec la
Maif en vue du rachat du Château
Dauzac, grand cru classé de Margaux de 120 hectares autour d’un
« vignoble de 49 hectares d’un seul
tenant », a-t-il été annoncé ce mercredi soir dans un communiqué.
Christian Roulleau, le créateur du
groupe rennais de « facility management » Samsic (83.000 salariés) a
prévu de signer la reprise du
domaine en juillet prochain. Il indique que le Château Dauzac – cinquième grand cru classé de Margaux – réalise un chiffre d’affaires
Un style coloré inspiré des cultures du monde, de la déco, un circuit de fabrication court et des
prix accessibles, la marque
Antoine et Lili est singulière
dans l’univers textile. « Nous ne
sommes pas une marque de
mode, mais de vêtements destinés
à des femmes libres », résume sa
nouvelle PDG Judith Benhamou. Passée chez Dior, Chanel
ou Kenzo, elle a repris début
2017, la griffe à ses fondateurs,
aux côtés du fonds Dzeta Group.
Sa feuille de route ? La développer à l’international.
Fondée il y a près de vingt ans
par un couple de globe-trotteurs,
qui ramenaient tissus et objets de
leurs périples, Antoine et Lili est
Une base solide qui a permis à
Antoine et Lili de garder un chiffre d’affaires stable à 7 millions
d’euros en 2017. Et cette année
encore, alors que le secteur de
l’habillement souffre. « C’est une
excellente performance dans un
m a rch é e n c r i s e , r e l è ve l a
PDG. La maison est rentable et
très saine ». Son activité se répartit à 65 % dans le prêt-à-porter,
30 % les accessoires et 5 % la
déco. A la rentrée, la griffe a
lancé ses premiers sacs à main
besace, avec un tannage végétal
(139 euros). Et des portefeuilles
aux couleurs acidulées. Un nouvel axe de développement.
Situé à 350 mètres de l’estuaire de la Gironde, Château Dauzac,
grand cru classé de Margaux, dispose d’un vignoble de 120 hectares.
annuel de 6,5 millions d’euros, dont
80 % à l’international. Le domaine,
qui produit chaque année 300.000
bouteilles, est rentable.
« Un objectif patrimonial
de long terme »
C’est sans doute le bon moment
pour la Maif de s’en séparer. L’assureur précise qu’il a choisi Christian
Roulleau comme repreneur
sachant que sa « proposition s’ins-
crit dans un objectif patrimonial de
long terme ». Une position confirmée par l’homme d’affaires breton
qui s’ouvre pour la première fois au
secteur de la vigne. Le montant de la
transaction, qui n’est pas dévoilée,
devrait s’élever à plusieurs dizaines
de millions d’euros.
La Maif est propriétaire depuis
1988 du Château Dauzac, situé à
350 mètres de l’estuaire de la
Gironde. Ce rachat avait été effectué
Dans le cadre d’un plan stratégique
commencé avec l’aval de la Maif, il a
mené au cours des dernières
années, « de grands chantiers de
revalorisation du cru en investissant
dans la cuverie, l’œnotourisme et
l’innovation », précise la compagnie
d’assurances. Il s’est aussi adressé
aux courtiers bordelais pour mieux
vendre à l’étranger notamment les
différents crus du domaine qui
reste aujourd’hui très impliqué
dans la biodiversité et les nouvelles
techniques agronomiques.
Christian Roulleau n’était pas le
seul candidat intéressé par le Château Dauzac. Parmi les autres acheteurs potentiels, ont été cités la
famille Cathiard, propriétaire du
Château Smith Haut Lafitte, et Jack
Ma, l’homme d’affaires chinois à la
tête d’Alibaba. n
7h-9h
Deux heures d’info avec
Nikos Aliagas sur Europe 1
Avec Audrey Crespo-Mara, Nicolas Canteloup,
Jean-Michel Aphatie et toute la rédaction.
Antoine et Lili
SANTÉ
marketing
La marque a été fondée par un couple de globe-trotteurs,
qui ramenaient tissus et objets de leurs nombreux périples.
restée une marque très parisienne, « Bobo » avant l’heure.
Elle a été pionnière d’abord en
créant un concept store associant prêt-à-porter, déco et
jouets. Et ensuite en choisissant
de s’installer dans l’est de la capitale, quai de Valmy, un quartier
alors encore largement ouvrier
avec des petits ateliers et des
quincailleries professionnelles.
Les façades colorées des trois
premières boutiques ne passèrent pas inaperçues. L’enseigne compte aujourd’hui 7 magasins dans la capitale sur une
vingtaine au total (Toulouse,
Bordeaux, Lyon…).
Le succès
des permanents
Ses collections font la part belle
aux imprimés fleuris japonais,
aux mélanges de couleurs, et aux
broderies indiennes. Son bestseller depuis quinze ans est une
robe chinoise ceinturée. Sa veste
Volga cache-cœur en maille est
aussi un must, ainsi que son
modèle de chaussures Trotteur
à boucle. Les prix sont accessibles (140 euros pour une robe).
Ces permanents pèsent 40 %
des ventes, et sont renouvelés
(tissus et couleurs) chaque
année. « C’est un univers chaleureux, et nos clientes sont très fidèles, souligne Judith Benhamou. Ce sont en majorité des
intellos, des artistes et des profs, et
cela dans tous les pays. »
tures à la Rochelle, Bruxelles et,
en partenariat à Lausanne, et
Canterbury. Ce qui a marqué la
reprise du développement du
réseau, stoppé en 2014 et que les
nouveaux actionnaires ont
relancé. « Ce sont des concepts
stores, de 50 à 150 mètres carrés
selon les opportunités, où nous
présentons vêtements et déco
dans le même lieu », note la dirigeante. L’ambition est d’atteindre une cinquantaine de points
de vente d’ici à 2021, en visant les
capitales européennes.
La fabrication, elle, privilégie
les circuits courts. Les tissus
achetés au Japon, en Inde, et en
France sont coupés en interne,
avant d’être cousus dans des ateliers en Ile-de-France. La production se fait quasiment en
temps réel. La maille vient, elle,
d’Italie, et les chaussures d’Espagne. « Nous utilisons les savoirfaire du monde entier. Ce business
model, qui joue sur la proximité,
en évitant les stocks et les invendus, est très moderne. En cas de
succès, on peut réagir très vite »,
se réjouit la dirigeante.
Côté déco, l’assortiment est
une sorte de joyeux bazar ethnique. Les bols japonais côtoient
les boîtes à thé indiennes, et les
paniers africains. Sans oublier
les boules à neige, avec ours,
guépards ou palmiers. « C’est
une vision du monde sans complexe, et sans cesse renouvelée »,
résume la jeune femme. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 //
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
en
pixels
Le patron d’Apple a
gagné 15,7 millions
Le groupe chinois, quatrième
fabricant mondial de smartphones,
a reculé de 6,85 % à la bourse
de Hong Kong mercredi. Le délai
de six mois suite à l’IPO record
– pendant lequel les actionnaires
Xiaomi ne pouvaient pas vendre
leurs titres – a en effet expiré hier.
Plus de 3 milliards d’actions ont
subitement été débloquées
à la vente.
Tim Cook, le PDG du groupe
à la pomme, a vu ses revenus
augmenter de 22 % en 2018.
Il a touché des émoluments (hors
actions) de 15,7 millions de dollars,
comprenant un bonus record de
12 millions. Ils se basent sur les
performances de l’exercice 2018,
clos le 30 septembre, avant les
mauvaises performances des
derniers iPhone (lire page 23).
AFP
HIGH-TECH
&MEDIAS
Xiaomi perd presque
7 % en Bourse
2
MILLIONS
Nouveau record pour la
Switch de Nintendo qui a
franchi les 2 millions de
ventes en France. Lancée
en 2017, la console s’est
écoulée l’an passé à 1,13 million d’exemplaires, soit sa
meilleure performance dans
l’Hexagone.
Canal+ va relancer son offre de vidéo par
abonnement pour mieux contrer Netflix
l Selon nos informations, le groupe Canal+, autorisé à y proposer ses exclusivités, réactive sa plate-forme de vidéo
par abonnement.
l L’abonnement au service, axé sur les séries et visant les jeunes devrait coûter à 10 euros.
PLATE-FORME
Nicolas Madelaine
@NLMadelaine
CanalPlay, le service de vidéo à la
demande par abonnement (SVoD)
de type Netflix de Canal+, va renaître de ses cendres. En effet, alors que
l’offre n’était plus mise en avant
depuis plus d’un an et que Maxime
Saada, président du directoire du
groupe Canal+, avait même déclaré
devant la commission de la Culture
du Sénat en juin dernier que « c’est
terminé pour CanalPlay », le service
va être relancé au printemps.
Les derniers réglages sont à faire,
mais, selon nos informations, on
devrait pouvoir s’y abonner pour
environ 10 euros par mois, soit un
prix équivalent à celui de Netflix, et
le service sera centré sur les séries et
les documentaires pour viser principalement un public jeune. Il pourrait changer de nom, selon un professionnel du secteur.
Bien sûr, pour le groupe Canal, sa
vraie arme anti-Netflix reste toute
l’offre présente dans son portail
MyCanal, et en particulier l’abonnement à sa chaîne principale Canal+
facturé 20 euros par mois sans les
packs supplémentaires. Dans ce
contexte, la nouvelle offre série
pourra aussi servir à attirer les jeunes clients vers le reste des contenus Canal.
N’empêche qu’il n’est pas anodin
que l’acteur principal de la télévision payante en France revienne se
battre à ce niveau de prix, avec des
contenus domestiques haut de
gamme, sur le mode de consommation qui a le vent en poupe, la SVoD,
face aux nouveaux acteurs que sont
Netflix (plus de 3,5 millions d’abonnés dans l’Hexagone), Amazon
Prime Video et bientôt Disney +.
« Injustice » levée
C’est l’assouplissement en juin 2017
par l’Autorité de la concurrence des
injonctions imposées à Canal+ à la
suite de la fusion de Canalsat avec
TPS, en 2006, et du rachat de C8 et
C17, en 2012, qui a décidé Canal+ à
redevenir conquérant dans la
SVoD. La filiale de Vivendi a obtenu
la possibilité de proposer en exclusivité sur CanalPlay non seulement
les séries françaises qu’il préfinance
(« Le Bureau des légendes », « Hippocrate », etc.), mais également les
séries qu’il achète, comme celle du
studio Showtime (« The Affair »,
« Twin Peaks », « Dexter »…).
Canal+ n’a pas encore décidé combien de semaines ou de mois il
attendra pour mettre ses séries sur
sa nouvelle offre après leur passage
sur Canal+.
Canal vivait comme une énorme
injustice de ne pas pouvoir exploiter d’exclusivité sur CanalPlay jusqu’ici. Le groupe faisait valoir que,
contrairement à Netflix, non seulement il employait des milliers de
gens en France, mais il y payait
aussi des impôts. « Au moment où
Netflix est arrivé en France, le seul
acteur de vidéo à la demande [ici],
c’était CanalPlay. Nous avons eu
l’interdiction d’avoir des exclusivités
face à Netflix et Amazon. Résultat des
courses – et je leur ai dit “maintenant
c’est trop tard” –, Canalplay est passé
La série « Hippocrate », grand succès de la fin 2018, fait partie des séries françaises financées par Canal+ qui seront désormais accessibles en exclusivité sur la plate-forme CanalPlay. Photo Denis Manin / 31 Juin Films / Canal+
de 800.000 à 200.000 abonnés. C’est
terminé pour Canalplay », racontait
ainsi Maxime Saada devant la commission sénatoriale l’été dernier.
Cinéma et documentaire
Si le groupe Canal considère que
cette offre ne va pas cannibaliser la
chaîne premium, c’est qu’il estime
que cette dernière reste abordable à
20 euros compte tenu de ses contenus sportifs et de ses films disponibles six mois après la sortie en salle
et du fait qu’elle s’adresse à toute la
famille.
Le cinéma n’est en effet pas un
enjeu pour un service comme
CanalPlay, les films pouvant y être
proposés seulement plusieurs
années après leur sortie, même
après réforme de la chronologie des
médias.
(
Lire l’éditorial
de David Barroux
Page 8
Hulu compte désormais 25 millions d’abonnés
102 millions de dollars issue des
sociétés dans lesquelles il détient
des parts – perte majoritairement
attribuée au service de streaming.
Le service de streaming
vidéo par abonnement
a gagné 8 millions d’utilisateurs en un an, alors que
Disney s’apprête à en
devenir l’actionnaire
majoritaire.
Incertitudes
Basile Dekonink
@Bdekonink
Hulu est encore loin de Netflix et ses
137,1 millions d’abonnés, mais tout
de même : en 2018, le service de
streaming vidéo par abonnement
(SVoD) a enregistré une hausse de
48 % de son parc utilisateurs, portant son nombre d’abonnés à
25 millions (+ 8 millions sur un an).
« Les consommateurs ont exprimé
leur désir de choix et de contrôle de
leur expérience de la télévision », s’est
réjoui le patron, Randy Freer, dans
un communiqué selon lequel Hulu
est ainsi « catapulté » au sommet
des fournisseurs de télévision par
câble et par satellite. L’affirmation
est sans doute trop flatteuse : la
majorité des abonnés souscrit à
l’offre SVoD, et non au mini-bouquet de chaînes de télé à 40 dollars
par mois que propose Hulu.
Cette seconde offre permet toute-
« La Servante écarlate », Emmy Award du meilleur drame 2017.
Photo tmdb
fois à la firme de s’assurer de confortables revenus publicitaires :
1,5 milliard de dollars en 2018, soit
une augmentation de 45 % sur un
an. Avec une audience jeune, de
32 ans en moyenne (contre 56 ans
pour le téléspectateur américain
moyen), Hulu affirme avoir élargi
de moitié sa base d’annonceurs.
Lourdes pertes
Côté SVoD, la société a notamment
bénéficié du succès de « La Servante
é c a r l a t e » , E m my Aw a r d d u
meilleur drame 2017, dont la
seconde saison affiche « une con-
sommation supérieure de 76 % par
rapport à la saison 1 ».
Détenteur exclusif de programmes comme « Lost » ou « Family
Guy », Hulu met également l’accent
sur la production originale afin de
s’aligner sur Netflix et Amazon, qui
dépensent sans compter dans la
course aux nouveaux abonnés du
streaming vidéo.
L’investissement n’est pas sans
peser sur les comptes de la société.
Hulu ne publie pas ses résultats
financiers mais Disney, actionnaire
à hauteur de 30 %, a rapporté dans
ses résultats annuels une perte de
Le géant du divertissement, qui prépare le lancement de son service de
streaming Disney+ pour fin 2019, va
d’ailleurs s’emparer des parts (30 %)
détenues par la 21st Century Fox
dans Hulu au terme de l’acquisition
titanesque des actifs de l’empire
bâti par Rupert Murdoch. L’opération valorisera Hulu un peu plus de
9 milliards de dollars, selon Disney.
Avec 60 % du capital, Disney
s’apprête donc à devenir l’actionnaire majoritaire du groupe aux
côtés d’AT&T (10 %, mais potentiellement vendeur, selon la presse
américaine) et surtout de Comcast
(30 %). Grand rival de Disney dans
la bataille boursière pour l’acquisition des actifs de la 21st Century Fox,
Comcast a réaffirmé à l’automne
son intention de rester au capital et
a nommé trois nouveaux membres
au « board ». L’incertitude règne
donc sur la manière dont Disney,
AT&T et Comcast marieront Hulu
avec leurs propres offres de streaming. n
La concurrence
de la SVoD ne va
que se renforcer
ANALYSE
Nicolas Madelaine
a vidéo par abonnement
(SVoD) de type Netflix et
Amazon Prime Vidéo ne
connaît certes pas en France la
même croissance qu’aux EtatsUnis. N’empêche que la SVoD va
poursuivre sa dynamique dans
l’Hexagone en 2019 et que les
acteurs locaux vont devoir batailler
ferme, avec, diraient-ils en chœur,
le boulet au pied d’une réglementation audiovisuelle qui les désavantage et toujours pas réformée.
En signant avec Free pour être
inclus dans les offres de l’opérateur
de Xavier Niel, Netflix est, en effet,
passé à la phase 2 de sa conquête de
l’Hexagone. Après avoir séduit plus
de 3,5 millions de foyers français en
direct, Netflix a décidé, comme dans
d’autres pays, d’utiliser le levier de la
puissance de distribution d’un opérateur télécoms, quitte à devoir lui
verser une commission. Il pourrait
signer avec d’autres opérateurs. Au
Royaume-Uni, il est même inclus
dans certains packs de Sky, l’équivalent de Canal+ outre-Manche, estimant que beaucoup de ses abonnés
sont prêts à souscrire aux deux services. Amazon ne devrait pas rester
les bras croisés. Il n’est pas évident
que Disney +, qui va ouvrir aux
Etats-Unis avec l’immense atout de
ses franchises célèbres, ait le temps
de se lancer en Europe en 2019. Mais
cela ne devrait pas tarder.
Pour François Godard, analyste
chez Enders, « il est probable que
L
Disney cherchera comme Netflix à
utiliser aussi la puissance de distribution des opérateurs de télécoms ou
même de Canal+. » D’autant que les
offres de SVoD se multiplient et qu’il
y a place pour des agrégateurs
comme les « telcos ».
Le groupe Canal+, lui, estime que
son vrai navire amiral pour concurrencer Netflix est son portail MyCanal et notamment son offre à
20 euros mensuels d’abonnement à
Canal+, la chaîne premium.
N’empêche qu’il devrait relancer
son offre de SVoD CanalPlay au
printemps peut-être avec un autre
nom. Il devrait être positionné sur
les séries et les documentaires et
s’adresser aux jeunes. « C’est très
important d’être sur le créneau en
pleine ascension des 10 euros », dit
François Godard.
Pendant ce temps, les chaînes
gratuites du paysage français, celles
de France Télévisions ainsi que M6
et TF1, doivent lancer Salto cette
année dès que l’Autorité de la concurrence aura donné son feu vert.
Ce sera d’abord une plate-forme
payante de rattrapage des chaînes à
l’origine du projet mais elle devrait
comporter un segment plus onéreux avec des contenus inédits.
Ces chaînes restent les plus puissants moteurs d’audience du pays et
de loin. Mais la difficulté de Salto
sera de faire payer pour du confort
dans l’offre de rattrapage, alors que
les Français payent déjà la redevance. De même, un des grands
défis est de rivaliser avec la technologie de diffusion et d’ergonomie de
Netflix… n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HIGH-TECH & MEDIAS // 23
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
Apple abaisse de 10 % les volumes
de production des nouveaux iPhone
les trois premiers mois de 2018.
Sur les places asiatiques, l’information du « Nikkei » n’a, pour l’instant, pas provoqué d’inquiétude
particulière dans le secteur de la
tech. Les analystes semblant avoir
intégré depuis plusieurs jours à
leurs projections cette timidité de
la demande de smartphones,
notamment en Chine. Hier, Samsung Electronics avait confirmé ce
même refroidissement global en
annonçant un fort recul, en glissement trimestriel, de son profit opérationnel sur les trois derniers
mois de 2018.
TÉLÉPHONIE
Cupertino fait face à
un refroidissement de
la demande mondiale
pour ses smartphones.
La firme américaine
ne veut plus faire
produire qu’entre 40 et
43 millions d’appareils
sur les trois premiers
mois de 2019.
Yann Rousseau
@yannsan
— Correspondant à Tokyo
Les modèles XS Max, XS et XR font les frais du tassement de la demande mondiale en iPhone.
La semaine dernière, Apple avait
traumatisé les marchés en annonçant qu’il avait dû revoir à la baisse
ses prévisions de revenus pour le
premier trimestre de son exercice
fiscal 2019 (clos le 30 septembre). Si
la société compte dégager un chiffre d’affaires de 84 milliards de dollars sur les trois derniers mois de
2018 (les plus importants de l’année
à cause des fêtes), les traders américains s’étaient souvenus avec
angoisse que plus aucun « avertissement » similaire n’avait été émis
depuis… 2002. Ce mercredi, ils
Photo Zuma Press/Zuma/RÉA
pourraient encore frissonner en
apprenant, à la lecture du « Nikkei », que le groupe vient aussi
d’ordonner à ses fournisseurs de
composants de réduire immédiatement de 10 % les volumes de production initialement demandés.
Selon le quotidien japonais,
Apple, dont le patron a vu ses revenus augmenter de 22 % en 2018,
aurait contacté plusieurs industriels en Asie, à la fin décembre,
pour leur indiquer qu’il allait fina-
lement faire fabriquer moins
d’iPhone que prévu pour tenir
compte du tassement de la
demande mondiale pour ses modèles premium.
Les derniers modèles
concernés
Ce coup de frein concernerait les
nouveaux appareils de la marque
lancés à l’automne : les modèles XS
Max, XS et XR. Initialement, la
firme californienne avait prévu de
faire assembler au total entre 47 et
48 millions de smartphones, tous
modèles confondus, entre janvier
et mars. Finalement, il n’en demanderait plus qu’entre 40 et 43 millions d’unités.
Tout en notant qu’il ne faut pas
confondre les chiffres de production et les volumes de ventes, qui
sont biaisés par la gestion des
stocks, les experts rappellent que le
groupe avait réussi à écouler
52 millions de téléphones sur
Le groupe avait réussi
à écouler 52 millions
de téléphones sur les
trois premiers mois
de 2018.
A la Bourse de Séoul, l’action LG
Display a fini la journée en légère
progression de 0,5 %. A Taipei, Foxconn Technology, le principal
assembleur des smartphones
d’Apple, affichait lui aussi une
hausse de 0,85 %. Son concurrent
Pegatron, qui travaille également
pour le groupe américain, voyait,
lui, son titre grimper de 1,27 %. n
Tencent lance un assistant
vocal pour WeChat
APPLICATION
Le chinois devance
Messenger et WhatsApp en incorporant
pour la première fois
un assistant vocal
dans sa messagerie.
Raphaël Balenieri
@RBalenieri
Comprendra-t-il également le cantonais, le sichuanais et le ouïgour,
une langue proche du turc parlée
par une minorité au nord-ouest du
pays ? Ou juste le mandarin, la langue officielle ? Lancer un assistant
vocal est un défi dans un pays multiethnique comme la Chine, avec ses
milliers de dialectes régionaux.
C’est pourtant ce que vient de faire
Tencent, le géant chinois du Web et
7 e capitalisation mondiale, en
annonçant mercredi un assistant
vocal pour WeChat, sa messagerie
instantanée lancée en 2011 et qui
comptait, fin septembre, plus de
1 milliard d’utilisateurs.
Même si WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs) et Messenger
(1,3 milliard), les deux messageries
de Facebook, sont encore un cran
au-dessus, WeChat deviendrait
toutefois la première « grande »
messagerie à incorporer un assistant vocal. Huit ans après sa fondation et au moment où Tencent est
en difficulté sur le marché des jeux
vidéo, l’innovation est censée augmenter encore la « stickiness » de
WeChat. Autrement dit, son côté
« collant » qui la rend incontournable pour la vie sociale et professionnelle dans la deuxième économie
mondiale.
Une arrivée tardive dans la
bataille Amazon-Google
Baptisé « Xiaowei », l’assistant
vocal permet de réaliser des tâches
simples, comme lancer une chanson, la météo, un fil d’info ou une
vidéo. Ou encore commander un
taxi ou un repas livré à domicile. Le
groupe de Shenzhen n’a pas précisé
le montant des investissements mis
sur la table pour ce projet développé par les équipes intelligence
artificielle de WeChat.
Contacté mercredi matin, Tencent a répondu dans un message
écrit qu’il s’agissait là « d’une nouvelle façon pour les utilisateurs
d’accéder aux contenus et aux services de l’écosystème WeChat ». Tencent cherche en effet de nouveaux
moyens permettant de mieux naviguer dans une app qui s’est considérablement enrichie au fil du temps.
« Aujourd’hui, chaque appareil électronique de notre vie quotidienne a sa
propre interface, or, la voix permet de
simplifier les choses sensiblement »,
explique le groupe.
Tencent arrive certes un peu tard
dans la bataille mondiale entre
Amazon avec Alexa, Google avec
son Assistant et, plus modestement, Samsung avec Bixby. Mais les
deux assistants américains sont
absents du marché chinois. Sur
Le ministre du travail
belge a avancé le
chiffre de 1.900 licenciements, compensé
par 1.250 recrutements.
Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
La nouvelle a pris tout le monde de
court en Belgique. L’opérateur historique Proximus envisage la suppression d’environ 2.000 emplois,
soit environ 15 % de l’effectif du
groupe. L’action du groupe a été suspendue, en attendant le communiqué officiel de l’opérateur, prévu
jeudi matin. Les marchés n’ont visiblement pas été les seuls surpris. Le
gouvernement a également été mis
devant le fait accompli – alors
même que l’Etat détient encore plus
de 53 % du capital de l’entreprise. Le
ministre du Travail, Kris Peeters, a
publiquement évoqué la possibilité
de 1.900 licenciements, compensés
en partie par 1.250 embauches. Soit
une diminution nette de 650 postes,
ou 5 % des 12.600 actuels employés.
« Il s’agit plus d’une modernisation de
l’entreprise comme tous les opérateurs historiques en ont connu – de
Telefónica à KPN en passant par
Orange », estime Alexandre Iatrides,
analyste chez Oddo. « Aujourd’hui,
pour générer un revenu équivalent,
Proximus a 50 % de plus de salariés
que ses concurrents. C’est intenable
dans la durée », ajoute Sylvain Chevallier de Bearing Point.
Le paradoxe est que Proximus se
porte bien. L’opérateur contrôle
près de la moitié du marché mobile
belge, et 60 % du fixe selon le régulateur. Ses revenus progressent, ses
marges également. « Avec un ratio
de dette de 1,5 fois l’Ebitda, Proximus
bénéficie de la meilleure note de crédit de l’industrie européenne des télécoms : A1 », relève Carlos Winzer,
analyste chez Moody’s. Mais l’opérateur historique veut préparer
l’avenir. Il n’en fait d’ailleurs pas
mystère. La direction a préparé un
nouveau plan à trois ans dont le mot
d’ordre est #shifttodigital (« prendre le virage du numérique »). Jeudi
matin à 8 heures, les syndicats doivent en prendre connaissance.
Durcissement
de la concurrence
« Proximus avait déjà annoncé le
départ d’environ 500 employés par
an d’ici 2020 pour une économie
annuelle de 100 millions d’euros. Ils
semblent vouloir accélérer, pour être
plus efficace. Leur marge d’Ebitda de
31 % est légèrement inférieure à la
moyenne européenne de 35 % », fait
ÉDITION
Le Français Jacques
Bally et le Russe
Vladislav Skvortsov
sont les nouveaux
propriétaires
du prestigieux
guide français.
Ils comptent accélérer la digitalisation.
Changement de toque chez
Gault & Millau. Près de cinquante ans après sa création, le
prestigieux guide gastronomique français a été cédé à un
investisseur russe et au Français Jacques Bally, qui prend les
rênes de l’entreprise.
« Je travaille à cette reprise
depuis 2013, mais, à l’époque,
nous n’avions pas trouvé de terrain d’entente avec le propriétaire Côme de Chérisey », rembobine Jacques Bally, qui a
également dirigé le groupe
Sibuet. C’est désormais chose
faite. Propriétaire de la licence
russe du guide gastronomique
depuis 2016, Jacques Bailly s’est
associé avec Vladislav Skvortsov, 32 ans, financier russe
passé par la banque VTB. L’attelage détient désormais 100 %
des parts de NTI, le holding
dont dépend Gault & Millau. Le
montant de la transaction est
confidentiel.
« Faire quelque chose
de différent »
La messagerie de Tencent est utilisée par 1 milliard de Chinois.
Photo Nicolas Asfouri/AFP
place, les géants locaux ont lancé
leurs propres majordomes intelligents. C’est le cas de Baidu, avec
DuerOS, ou Xiaomi, le quatrième
fabricant mondial de smartphones,
avec son assistant Xiao AI.
Dans cette course, Tencent peut
néanmoins compter sur la profondeur des données collectées sur ses
utilisateurs, le nerf de la guerre en
matière d’intelligence artificielle.
Avec WeChat Pay, le service de paiement mobile intégré à la messagerie, Tencent obtient par exemple
des informations sur les comporte-
ments d’achat de leurs utilisateurs,
leurs marques préférées. Le lancement d’un assistant vocal à l’intérieur de WeChat est une étape logique pour cette messagerie
construite dès l’origine sur la voix.
La possibilité d’envoyer très rapidement des minimessages vocaux,
comme sur un talkie-walkie, est en
effet ce qui a permis à WeChat de se
répandre comme une traînée de
poudre, dans un pays où, pour
envoyer un texto, il faut choisir les
différents caractères chinois un à
un, ce qui prend plus de temps. n
Proximus veut se séparer d’un salarié sur six
TÉLÉCOMS
Le Gault &
Millau
change
de main
valoir Carlos Winzer de Moody’s.
Proximus se prépare aussi à un
possible durcissement de la concurrence sur son marché. En juillet,
le gouvernement avait appelé de ses
vœux l’arrivée d’un quatrième
acteur mobile – aux côtés de Proximus, Orange et Telenet – . « Ce n’est
pas soutenable », s’émouvait alors la
directrice de Proximus. « La menace
est très sérieuse et considérée comme
crédible par les opérateurs », explique Sylvain Chevallier. « D’une part,
il y a une volonté politique, électoraliste. D’autre part, le niveau des prix
en Belgique peut attirer un nouvel
entrant. » Face à un gouvernement
dont les injonctions sont contradictoires (il veut à la fois des dividendes
pour son budget et la paix sociale
ainsi que des prix plus bas pour le
consommateur), la direction de
Proximus tente peut-être aussi de
mettre son actionnaire face à ses
responsabilités. En sortant la carte
« Restructuration » dès maintenant, Dominique Leroy peut faire
prendre conscience aux autorités
qu’une quatrième licence mobile se
traduirait par des destructions
d’emplois encore plus massives. Un
peu comme en France, après l’arrivée de Free. n
Connu pour débusquer des
chefs « qui poussent très loin
leur créativité », le guide jaune
est tiré à 40.000 exemplaires en
France et présent dans 22 pays.
Fort d’une centaine de salariés
et d’une trentaine de collaborateurs indépendants, la marque
réalise un chiffre d’affaires
d’environ 13 millions d’euros
(dont 10 millions à l’international) via ses guides, des services
B2B ou une application.
To u t e n c o n s e r va n t l e s
« métiers historiques », les nouveaux propriétaires comptent
« faire quelque chose de différent
avec la marque », explique Jacques Bailly. L’accent sera mis
sur la « transmission du savoir »
avec la mise en place d’un
« réseau de connaissances B2B et
B2C » dans les 22 pays ou Gault
& Millau est implanté, et surtout sur la digitalisation. « Le
virage digital n’a pas été pris »,
justifie le nouveau président,
selon lequel le « volume d’affaires digital reste minime, comparé aux métiers historiques ».
Des investissements sont prévus à court terme pour y remédier et monétiser certains
actifs, comme les données agrégées depuis 1972 et la création
du guide par Christian Millau et
Henri Gault.
Pour l’heure, les deux associés se concentrent sur
l’embauche d’un directeur technique, d’un directeur international et d’un « lead developer »
afin de procéder à la refonte du
site Internet. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 //
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
LE PRODUIT
-
REBOND
START
UP
U
Après s’être installée en Allemagne, DriiveMe veut conquérir l’Espagne en rachetant
1Rent. La jeune pousse française met en
relation des professionnels comme des
loueurs de voitures et des particuliers
pour la location d’un véhicule pour 24, 48
ou 72 heures. Depuis sa création en 2014,
1Rent revendique 300.000 trajets effectués en Espagne grâce à sa plate-forme.
77 %
Des Français estiment que la
commande vocale des équipements du logement est intéressante, selon une étude Legrand
réalisée à l’occasion du CES.
Au CES, Invoxia a présenté une nouvelle fonction à son tracker GPS
dédié aux deux roues. La pépite tricolore l’améliore avec une alerte antivol qui
permet de prévenir le propriétaire d’un véhicule s’il est manipulé. Cette fonction marche en
France, mais aussi partout dans le monde en
s’appuyant sur le réseau basse consommation
LoRa d’Objenious, et son autonomie peut aller
jusqu’à huit mois.
Au CES, les start-up tricolores
s’attaquent au sommeil
l Alors qu’un tiers de la population souffre de problèmes de sommeil,
de nombreuses start-up promettent de l’améliorer.
l Au CES, Moona, Morphée et UrgoNight présentent leurs solutions.
Déborah Loye
@Loydeborah
Alors que les problèmes de sommeil touchent une personne sur
trois en France, et que le marché est
estimé à plus de 28 milliards de dollars rien qu’aux Etats-Unis, les
start-up sont nombreuses à se positionner sur le secteur de la « sleeptech », très présente à Las Vegas sur
les espaces dédiés à la santé et au
bien-être. Mais, en la matière, la formule magique n’a pas encore été
trouvée, et les jeunes pousses,
notamment françaises, s’attaquent
au sujet par différents versants.
La bonne température
Chez Moona, qui présente son produit à l’Eureka Park, on a décidé de
miser sur la température corporelle. « Des études scientifiques,
menées notamment à l’université de
Pittsburgh, montrent que la qualité
du sommeil dépend beaucoup de la
température du corps », explique le
fondateur de l’entreprise David
Stoikovitch. La jeune pousse développe un coussin d’eau qui se place
sur l’oreiller, et permet de réguler la
température du corps à partir de la
nuque. Relié à un boîtier par un
câble de plus d’un mètre, le coussin
peut générer trois températures
durant la nuit, une pour l’endormis-
sement, une pour le sommeil et une
autre pour l’éveil. Le boîtier permet
par ailleurs de capter les mouvements de la personne qui dort, ainsi
que d’obtenir des indications sur
son environnement, comme le
niveau d’humidité de la pièce. Des
données qui permettront à Moona
d’être de plus en plus précis dans ses
réglages de températures.
L’entreprise a déjà opéré une
étude clinique, au CHU de Nantes,
sur 15 personnes. Les résultats obtenus étant « peu significatifs mais
encourageants », selon David
Stoikovitch, une deuxième étude
est en cours, en double aveugle et
sur un échantillon de 30 femmes
ayant des problèmes de sommeil
liés à la ménopause. Au CES,
Moona est venu présenter son produit fini, dont 500 unités ont été
commandées lors d’une campagne
Kickstarter. Depuis Las Vegas, la
jeune pousse espère s’ouvrir la voie
du marché américain.
Un boîtier déconnecté
A l’Eureka Park également, Morphée présente son boîtier facilitant
l’endormissement. Cet élégant
objet en bois, totalement déconnecté, permet d’écouter des séances
de méditation guidées ou de sophrologie qui facilitent l’endormissement. Plus de 200 combinaisons
sont possibles, puisque l’objet contient 7 thématiques, qui comprennent chacune 8 séances différentes,
de deux durées et avec deux voix
possibles. Cette « boîte à sommeil »,
vendue chez Nature & Découvertes
au prix de 79 euros, est actuellement en rupture de stock. Au CES,
l’entreprise de deux ans, basée à
Aix-en-Provence, espère trouver de
nouveaux distributeurs français et
étrangers.
Chez UrgoNight, on explique
que l’on « apprend à pêcher plutôt
que de donner du poisson ». Développée en intrapreneuriat au sein
du groupe Urgo, la start-up ne produit pas de solution permettant de
s’endormir, mais un produit permettant de s’entraîner à le faire
durant la journée, grâce à un casque qui capte l’activité cérébrale et
la rend visible.
Ce processus de neurofeedback
« permet aux gens de trouver quelle
est la meilleure façon, pour eux, de
générer des ondes SMR, qui favorisent l’endormissement », explique le
fondateur de l’entreprise, Guirec Le
Lous. La méditation ou la visualisation peuvent par exemple permettre d’obtenir des points, qui sont
gagnés dans l’application à chaque
fois que le cerveau émet ces ondes.
Pour fonctionner sur du long
terme, l’entraînement doit avoir
lieu trois fois par semaine au cours
de quatre mois. Une fois commercialisé, le casque d’UrgoNight coûtera 500 euros, mais il sera lancé à
moitié prix lors d’une campagne
Indiegogo en avril prochain. n
Le boîtier Morphée
facilite l’endormissement
en permettant d’écouter des
séances de méditation guidées
ou de sophrologie. Photo DR
1/3
Une personne sur trois
en France est concernée
par des problèmes de sommeil.
Un marché qui est estimé
à plus de 28 milliards de dollars
rien qu’aux Etats-Unis.
Datakalab transforme
les émotions en données
La jeune pousse française
analyse les expressions
faciales en lien avec du
contenu. Elle lance un
prototype en partenariat
avec IBM.
La lecture de cet article génère-telle de l’enthousiasme, de la tristesse ou de la colère chez vous ?
C’est ce que D a t a k a l a b serait
aujourd’hui en mesure de savoir, si
vous le lisez en version numérique,
grâce à sa solution d’analyse des
expressions faciales. La jeune
pousse, créée en 2017 par AnneMarie Gaultier, Frank Tapiro,
Xavier Fischer et Lucas Fischer,
développe une technologie permettant d’analyser des vidéos de personnes en train de consulter un
contenu en ligne et de les croiser
avec celui-ci. « Nous pouvons détecter si la personne est attentive ou non,
et quelle émotion ce contenu génère
chez elle », décrit Xavier Fischer.
Au CES, Datakalab a annoncé
que son logiciel allait être proposé
par IBM, conjointement à la solution IBM Tealeaf, qui analyse les
comportements en ligne. Associés,
ces produits permettront ainsi de
connaître précisément l’attitude de
clients sur un site Internet ainsi que
l’impact que son contenu a sur eux.
« L’objectif est de travailler sur le parcours client en ligne en y réintégrant
l’émotion, que l’on peut trouver en
magasin par exemple », indique
Xavier Fischer.
Un taux d’acceptation
encore faible
« Nous savons que les achats en ligne
se font souvent sous le coup de l’émotion, ajoute-t-il. Il est donc primordial de pouvoir transformer ces émotions en données, de sorte à en garder
une trace et à pouvoir en tirer des
enseignements. » Pour récolter ces
données, Datakalab passe par les
caméras des utilisateurs, qui sont
filmés en direct. Une méthode qui
se heurte à un taux d’acceptation
relativement faible en France, « de
l’ordre de 30 % », selon le cofondateur de l’entreprise. Aujourd’hui, la
solution de la jeune pousse n’est
ainsi pas totalement passée en production, et ce sont des volontaires
constituant des panels qui permettent de produire les données. « Mais
Le logiciel de Datakalab, associé à la solution d’IBM, permet de
connaître précisément l’attitude de clients sur un site Internet
ainsi que l’impact que son contenu a sur eux. Photo Datakalab
nous sommes extrêmement attentifs
au RGPD, et le jour où notre solution
sera en ligne, les utilisateurs devront
accepter par trois fois avant d’être filmés, souligne Xavier Fischer. Nous
voulons vraiment être sûrs qu’ils y
consentent de manière éclairée. »
Avec cette solution intermédiaire, Datakalab, qui n’a pour le
moment pas levé de fonds, parvient
tout de même à générer du revenu.
Son produit est utilisé par BNP Paribas, la SNCF ou encore TF1. « Avec ce
dernier, nous avons développé un
projet de revalorisation du contenu
publicitaire. Vingt émissions de la
chaîne ont été visionnées par nos
panels, et nous avons pu leur indiquer celles qui généraient le plus
d’émotion. Un argument que leur
régie pourrait utiliser pour définir le
prix des publicités », détaille Xavier
Fischer.
Le logiciel de Datakalab est
aujourd’hui proposé en mode SaaS,
avec la possibilité d’ajouter une partie de conseil sur l’interprétation
des données. « Mais notre objectif
est de nous concentrer sur la partie
logiciel, qui est beaucoup plus facilement scalable, notamment à l’international », indique le cofondateur
de l’entreprise. Souriez, vous allez
être filmés. — D. L.
« Neurosciences »,
le nouveau « buzz word »
Après « intelligence
artificielle » et « blockchain », au tour des
neurosciences d’être
utilisées pour attirer
l’attention… parfois
à tort et à travers.
« Venez scanner votre cerveau au
CES ! » Pour attirer les visiteurs sur
son stand, Touch Point fait une
proposition étrange, celle d’être
l’objet d’un encéphalogramme
pour analyser son niveau de stress.
Seul risque, annonce la jeune
pousse, qui commercialise des
montres vibrantes antistress : finir
avec les cheveux sales. Mais les
visiteurs du CES, qu’aucun obstacle, fût-il capillaire, n’arrête, répondent présent et patientent pour
obtenir une photographie de leur
activité cérébrale.
Après l’intelligence artificielle
et la blockchain, « neurosciences » semble être le nouveau
« buzz word » qui rend un prod u i t a t t r a c t i f d ’u n c o u p d e
baguette magique. On le voit
apparaître sur des produits de
relaxation, de méditation ou
encore d’amélioration du som-
meil. Mais tout comme analyse
statistique n’est pas intelligence
artificielle, activation du cerveau
n’est pas neurosciences.
Les limites de l’art
« Souvent, ces applications partent
du principe que l’on peut associer
directement et simplement l’activité d’une aire cérébrale à une opération mentale, comme une émotion particulière ou une intention,
constate Stefano Palminteri,
chercheur en neurosciences. Or
c’est très loin d’être le cas dans l’état
des connaissances actuelles, car
une même aire cérébrale contribue
souvent à un grand nombre d’opérations et de processus différents. »
La « lecture » des émotions et
intentions dans le cerveau est
donc bien moins simple qu’il n’y
paraît. « Cela requiert des procédures statistiques très complexes,
dont les résultats sont généralement beaucoup plus imprécis que
ne le serait, par exemple, la réponse
à une simple question : “Comment
vous sentez-vous ?” », ajoute le
chercheur. Gare, donc, à ceux qui
prétendent faire parler nos cerveaux. — D. L.
Justin Sullivan/Getty Images/AFP
ÉVÉNEMENT
De nombreuses start-up travaillent aujourd’hui sur la
« lecture » des émotions et des intentions dans le cerveau.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 25
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
en
direct
Asmodee s’offre
Bezzerwizzer
BOURGOGNE-FRANCHECOMTÉ L’ancien ministre de
ÎLE-DE-FRANCE Spécialiste du
l’Economie, Arnaud Montebourg,
va ouvrir la semaine prochaine
à Dijon l’Ecole des hautes études
en apiculture pour former des
éleveurs de grands cheptels
d’abeilles. Elle est financée par la
région, des mécènes et un accord
entre Pôle emploi et l’organisme
de formation Opcalia.
AFP
PME
&REGIONS
L’école Montebourg
d’apiculture lancée
jeu de société, Asmodee s’est
offert le danois Bezzerwizzer
Nordic. Ce studio de création de
jeux de société, fondé en 2006
par Birgitte et Jesper Bülow, est
un des éditeurs phares des pays
nordiques avec ses deux titres
principaux, Bezzerwizzer et
Hint, dont la distribution est
déjà assurée dans les pays scan-
dinaves par Asmodee. Basé à
Guyancourt (Yvelines), ce dernier dispose de bureaux dans
18 pays et, désormais, de 14 studios d’édition répartis dans le
monde. Asmodee distribue ses
produits dans plus de 50 pays.
« Grâce à notre réseau de distribution global, nous allons aider
Bezzerwizzer Nordic à étendre le
succès de ses jeux au-delà des
frontières des pays scandinaves »,
indique-t-on chez Asmodee
Group.
Les hôtels de campagne jouent leur survie
l Chaque année, plus de 180 établissements mettent la clef sous la porte.
l La concurrence des locations et le poids des normes fragilisent une profession, qui peine parfois à transmettre
son bien aux nouvelles générations.
HÔTELLERIE
Laurence Albert
@L_Albert_
A Ta r t a s ( L a n d e s) , b o u rg d e
2.200 habitants, il ne reste plus
qu’un hôtel sur les trois ou quatre
qui peuplaient autrefois le village.
Les tenanciers ont jeté l’éponge.
Pascal Roussy, lui non plus, n’a pas
repris l’hôtel familial : il est devenu
traiteur. « Les travaux de mise en
conformité auraient coûté trop
cher », observe-t-il. « Chez nous, les
hôteliers et les restaurateurs bradent
les murs et les fonds de commerce.
Les investissements à faire refroidissent les jeunes », se désole-t-il.
Tartas n’est pas un cas isolé. Toutes les semaines, des hôtels de campagne ferment leurs portes. En
2018, l’hôtellerie rurale (soit
4.547 établissements, et
86.857 chambres) représentait
26,8 % du parc hôtelier hexagonal, selon l’étude du cabinet de conseil spécialisé In Extenso. Mais ce
solde « s’effrite de 94 hôtels et
1.100 chambres en moyenne chaque
année », note l’étude, qui a relevé
dans le détail 187 disparitions,
34 créations et seulement 59 remises sur le marché en 2018. « La
situation de ces établissements
s’aggrave. Il faut agir vite », abonde
Roland Héguy le président de
l’Umih (Union des métiers et des
industries de l’hôtellerie), premier
syndicat professionnel du secteur.
En France, l’hôtellerie rurale – 4.547 établissements en 2018 – perd en moyenne 94 hôtels et 1.100 chambres chaque année. Photo Pierre Gleizes/RÉA
chuter de 18,8 % en sept ans. L’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine, où
l’hôtellerie rurale est forte, ont
perdu 15 % de leurs établissements
entre 2011 et 2018. Soit une perte de
135 hôtels ruraux en Occitanie !
Même décélération en BourgogneFranche-Comté, où ils pèsent pourtant plus d’un tiers (37 %) du parc
hôtelier. Seuls 17 départements ont
vu leur parc augmenter, la plupart
du temps en raison du succès touristique d’un équipement (Parc
Astérix, Puy du Fou, Zoo de Beauval,
Mémorial de Caen…). Le boom des
hôtels du Rhône (+29 %) est ainsi lié
à l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry.
La Bretagne et l’Occitanie
à la peine
Dans certaines régions, la chute est
spectaculaire. La Bretagne, qui ne
disposait que d’une offre limitée
(160 établissements en 2011) l’a vue
Dans 40 % des cas, la fermeture
est liée à une défaillance et dans
20 % à une cessation d’activité. Les
départs en retraite sont légion… et
parfois mal préparés : la transmission est l’un des obstacles majeurs
de cette activité très capitalistique.
« Pour se mettre aux normes, il faut
un ticket d’entrée de 300.000 euros
que les jeunes n’ont pas », regrette
Roland Héguy, le président de
l’Umih.
Allégement des normes
Pour endiguer cette situation,
l’Umih plaide pour un allégement
des normes (incendie, handicap…),
un peu sur le modèle de la concurrence (gîtes et autres Airbnb). Elle
propose la création d’une sixième
catégorie d’établissement recevant
du public, aux normes allégées,
pour les hôtels de moins de
15 chambres. Sans attendre cette
évolution, de nombreux hôtels se
transforment : ils seraient près d’un
tiers à se muer en gîtes, meublés ou
chambres d’hôtes selon In extenso.
Avec pour conséquence de réduire
l’offre du nombre de chambres
mises sur le marché, puisqu’un
hôtel rural compte en moyenne 13
chambres, contre 5 pour
une chambre d’hôtes. n
« Leur modèle économique peine
à se pérenniser »
Propos recueillis par L. A.
Les hôtels de campagne battent de l’aile, est-ce
lié à l’arrivée des Airbnb ?
Le déclin de leur activité est bien
antérieur. Entre 2011 et 2018, le
nombre d’hôtels situés en zone
rurale a chuté de 12 %, contre 6 %
pour l’ensemble du parc hôtelier. Aujourd’hui, 187 établissements par an disparaissent, dont à
peine un tiers sera remis sur le
marché. Plus d’un millier de chambres disparaissent chaque année.
Les facteurs et les formes de ce
déclin sont multiples, mais certains modèles ont fait long feu.
L’hôtel-restaurant en bord de
nationale qui accueillait des VRP
et des routiers ne fait plus le plein,
car les commerciaux prennent
davantage le train et privilégient
les agglomérations.
Certaines zones rurales périclitent, d’autres résistent. Par exemple, la Vendée autour du parc du
Puy du Fou a su réinventer un
modèle touristique profitable, y
1
INTERVIEW
SAMUEL COUTELEAU
Gael Arnaud
Consultant en hôtellerie,
In Extenso
compris aux petits établissements.
La présence d’Airbnb ou de Booking n’a pas vraiment changé la
donne, car, contrairement aux
métropoles, les hôtels de campagne
ont toujours connu une forme de
concurrence, celle des chambres
d’hôtes et des gîtes.
Ce que le numérique a profondément modifié, en revanche, c’est la
manière de travailler : l’hôtelier ne
passe plus 8 heures par jour dans sa
cuisine, mais au moins une heure
devant son ordinateur à gérer ses
réservations.
Leur modèle économique
est-il encore viable ?
Il peine à se pérenniser. Les hôtels
sont souvent plus petits que la
moyenne, moins de 20 chambres, et
fragiles. La transmission est un casse-tête. C’est un secteur très capitalistique. Les propriétaires sont souvent âgés et ont amorti leur bien
depuis longtemps. Beaucoup
n’investissent plus et pratiquent des
prix bas pour remplir. Mais ils n’ont
pas anticipé la transmission et, pour
un repreneur, le ticket d’entrée est
souvent trop élevé. Non seulement
2
l’hôtel doit être rafraîchi et mis aux
normes, mais il lui faut inventer des
services supplémentaires (spa, restaurant) pour attirer de nouveaux
clients. Le restaurant, en particulier,
est un pilier, un investissement clef.
Il peut drainer un nouveau public
gourmet et locavore, et demeure
une source indépendante de chiffre
d’affaires, sans laquelle un hôtel
aura du mal à s’équilibrer. L’hôtelier
du futur est un restaurateur !
Comment les aider ?
De plus en plus de collectivités
montent au créneau, conscientes de
l’impact désastreux de la fermeture
du dernier hôtel de leur village. Certaines investissent : à Saint-Félicien,
dans l’Ardèche, la commune a mis
sur la table 2,8 millions d’euros pour
sauver un hôtel. Les hôteliers ont
intérêt à maintenir ce lien local et à
ne pas tout miser sur le numérique.
Tout l’enjeu pour eux est de regagner
en visibilité, d’où leur combat
pour rétablir les préenseignes, ou la
rénovation du label des « Logis », qui
leur permet d’élargir leur spectre. n
3
Les restaurateurs
défendent le retour
des préenseignes
La nouvelle offensive
législative s’annonce
pour tenter de rétablir
ces panneaux indicateurs
dont l’interdiction entraîne
de lourdes pertes de chiffre
d’affaires.
Christine Berkovicius
— Correspondante à Orléans
Les restaurateurs croyaient avoir
gagné la partie l’été dernier : les parlementaires, dans le cadre de la loi
Elan, avaient voté le rétablissement
des préenseignes (inscription ou
panneau indiquant la proximité
d’un établissement) pour les restaurants hors agglomération et dans les
villes de moins de 10.000 habitants.
Une mesure défendue par l’Union
des métiers et des industries de
l’hôtellerie (Umih), l’association des
maires ruraux de France, et relayée
par le député Modem du Loiret
Richard Ramos, qui avait réussi à
convaincre ses collègues malgré
l’opposition du gouvernement.
Mais l’article, adopté sous forme
d’amendement, a été censuré en
novembre par le Conseil constitutionnel, qui l’a considéré comme un
cavalier législatif, sans lien avec le
texte initial de la loi relative au
logement, à l’aménagement et au
numérique. « On veut faire crever la
ruralité », s’emporte l’élu. « Les restaurateurs ont bien du mal à comprendre qu’on leur enlève leurs panneaux alors qu’on autorise
l’affichage en 4×3 pour les McDo ! »
Proposition de loi
Selon la profession, la perte d’activité liée à la disparition des panneaux de signalisation serait en
moyenne de 25 % pour les restaura-
teurs concernés. L’interdiction
remonte à 2015. Elle a été inscrite
dans un arrêté ministériel en application de la loi Grenelle II, au nom de
la préservation des paysages. En cas
de non-respect, les contrevenants
sont passibles d’amendes. « Au
début, j’ai laissé mes panneaux, mais
j’ai eu des recommandés du préfet qui
demandaient de payer 205 euros par
jour. Je n’ai rien déboursé, mais j’ai
fini par les retirer début 2018 », explique Jérôme Maistre, à la tête de
l’Auberge de Vienne à Vienne-enVal (Loiret), qui a vu depuis son chiffre d’affaires fondre de 10 %.
La perte d’activité
liée à la disparition
des panneaux serait
en moyenne de 25 %
pour les restaurateurs
concernés.
Après les épisodes législatifs de
2018, tout est maintenant à refaire.
Mais les professionnels ne baissent
pas les bras. « Nous sommes
confiants, les élus sont de notre côté »,
assure Gilbert Guttin, président de
l’Umih 45, qui avait été à l’origine,
début 2018, de la campagne « S’afficher c’est exister », reprise ensuite
au niveau national. A l’Assemblée,
ichard Ramos continue de les soutenir. Fin décembre, le député a
déposé une proposition de loi qui
reprend mot pour mot le texte de
l’article censuré et qui a déjà reçu
une centaine de signatures. Son
objectif est maintenant de la faire
inscrire à l’agenda parlementaire
pour qu’elle puisse être examinée le
plus rapidement possible. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 // PME & REGIONS
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
2,1
PACA La compagnie aérienne
L’adjoint au logement, Ian Brossat,
qui propose d’interdire ces locations dans le centre de Paris, a expliqué au « Parisien » que 118 condamnations ont été prononcées. Le
nombre d’annonces de location saisonnière se stabilise toutefois.
AFP
MILLIONS D’EUROS
La Mairie de Paris a nettement augmenté le montant des amendes
infligées aux locations touristiques
illégales en 2018. Il est passé de
1,3 million d’euros en 2017 à 2,1 millions, sanctionnant en particulier
les investisseurs irréguliers.
innovateurs
Ligne directe
Marseille-Moscou
russe Aeroflot va assurer,
à compter du 1er juin, cinq vols
hebdomadaires entre l’aéroport
de Marseille-Provence et celui
de Moscou-Cheremetievo. Les
passagers pourront utiliser les
correspondances du hub d’Aeroflot vers nombre de destinations,
comme Saint-Pétersbourg, Delhi,
Séoul, Pékin et Shanghai.
RH Tech : Talentsoft
lève 45 millions pour
être le leader en Europe
CENTRE
VAL DE LOIRE
L’opticien haut
de gamme ouvre
son capital à trois
investisseurs.
Il souhaite doubler
son chiffre d’affaires
et le nombre de ses
magasins d’ici à 2025.
Stéphane Frachet
@FrachetStephane
— Correspondant à Tours
Edgard Opticiens a des vues sur toutes les métropoles françaises, et
pourquoi pas au-delà, avance en
substance Jean-François Porte,
cofondateur de cette enseigne qui
promeut les créateurs de lunettes.
Bpifrance, le fonds du Crédit Agricole Carvest et Ouest Croissance
v i e n n e n t d ’e n tr e r a u c apital
d’Atheo, le holding de ce réseau en
croissance continue d’une vingtaine de magasins, dont 12 sous
l’enseigne Edgard, et 135 salariés.
Les trois investisseurs se répartissent 20 % des parts. Les deux fondateurs, Jean-François Porte et
Edgard distribue des lunettes conçues par une vingtaine
de marques. Photo Groupe-Edgard
Julien Quesnel, conservent chacun
40 % du capital. Le montant de la
transaction reste confidentiel.
Créé à Tours en 2001, Edgard distribue des lunettes conçues par une
vingtaine de marques, dont la toulousaine Anne et Valentin, la belge
Théo, ou l’orléanaise Sabine Be.
Elles sont fabriquées dans le Jura
ou en Italie. Ce créneau haut de
gamme des petites séries est plutôt
délaissé par les géants du secteur. « Notre offre fait le lien entre
l’industrie lunettière en France et en
Europe et des designers et stylistes de
talent », décrit Jean-François Porte,
qui s’appuie sur un partenariat avec
Essilor pour les verres.
Paris en ligne de mire
Cette stratégie isolée est clairement
assumée. Les mutuelles ont bridé le
marché de la lunette en bloquant
les prix, clame le duo. « Certains
confrères ont réagi par le low cost ou
la deuxième paire à 1 euro. Paradoxalement, cela rend notre offre plus
lisible », glisse Jean-François Porte.
Après Tours, l’enseigne a essaimé
à Caen, Angers, Orléans… En 2018,
elle a ouvert dans les centres-villes
du Mans, de Nantes, et à Saint-Germain-en-Laye. Récemment elle a
acquis deux magasins indép endants de cré́ateurs à Lyon et̀ Bordeaux et va s’installer à Strasbourg.
L’Ile-de-France reste une cible prioritaire pour ce distributeur haut de
gamme, dont le panier moyen est à
580 euros la paire. « Chaque ouverture, en rachat ou en création, mobilise entre 800.000 et 1,3 million
d’euros », chiffre Julien Quesnel, qui
sait bien que le ticket pour Paris sera
sans doute plus élevé.
Chaque dirigeant de magasin,
soit le cédant, soit un cadre promu
en interne, est associé dans l’opération, jusqu’à 25 % des parts. « Notre
métier reste très artisanal. L’implication du manager est primordiale »,
dit Jean-François Porte. Atheo a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de
18,5 millions d’euros en 2018. Grâce
à la levée de fonds, il ambitionne
d’atteindre quarante magasins et
40 millions d’euros en 2025. n
S.d’Halloy / Talentsoft
Edgard Opticiens se finance pour
concurrencer les grands réseaux
LA LEVÉE DE FONDS
TALENTSOFT
Date de création : 2007
Président et cofondateur :
Jean-Stéphane Arcis
Montant : 45 millions d’euros
Effectif : 600 personnes
Secteur : logiciels
Chantal Houzelle
@HouzelleChantal
Nouvelle expérience RH
Le numéro un européen, voire
mondial, de la RH Tech peut-il
être français et non américain ?
C’est le pari que veut gagner
Jean-Stéphane Arcis, président
et cofondateur de Talentsoft.
Pour s’en donner les moyens, le
spécialiste tricolore du logiciel
de gestion des talents en entreprise a annoncé, mercredi soir,
une nouvelle levée de fonds
record de 45 millions d’euros.
Bouclée en six mois, l’opération
voit arriver au capital un investisseur référent du secteur,
l’américain Francisco Partners.
« Reconnu comme l’expert du
SaaS, il a modélisé toutes les éta-
Maintenance aéroportuaire :
New EAS en sursis
La société, implantée
à Perpignan, est en
quête d’argent frais
après son placement
en redressement
judiciaire.
Hubert Vialatte
— Correspondant à Montpellier
Avec 228 emplois en jeu, l’évolution de la situation de New EAS,
spécialisé dans la maintenance
aéronautique et placé en redressement judiciaire à l’automne dernier, est le dossier économique le
plus suivi dans les PyrénéesOrientales. Le tribunal de commerce de Perpignan a prolongé de
six mois la période d’observation
de New EAS, qui avait été repris
par l’homme d’affaires auvergnat
Bruno Lechevin en 2017, après le
déclenchement d’une procédure
d e s a u ve g a r d e . L a n o u ve l l e
échéance est fixée au 22 juin.
L’étude par la juridiction de la faisabilité du plan de continuation
est, elle, reportée au 17 janvier.
Endettée à hauteur de 6,5 millions
d’euros (dont 6 millions d’euros de
dettes sociales et fiscales), l’entreprise revendique un bilan positif
de 850.000 euros entre le 1er janvier et le 30 novembre 2018, et un
chiffre d’affaires, en 2018, de
17 millions d’euros (9 millions
d’euros en 2017).
Nouveaux investisseurs
Le plan de continuation prévoit
l’entrée au capital de nouveaux
investisseurs pour renforcer le capital social et une convention avec
l’Afpa et Pôle emploi. Cette convention inclut la formation de 200 techniciens, notamment des mécaniciens, des électriciens et des
chaudronniers, à raison de 500 heures par métier, à travers des contrats
de professionnalisation d’un an,
financés par l’Afpa et Pôle emploi.
Plusieurs repreneurs se sont
manifestés auprès du tribunal de
commerce, dont Sabena Technics
(TAT Group), qui tiendrait la corde.
Six offres ont par ailleurs été déposées : Israel Aerospace Industrie,
Sky HD Consulting, Dart Aviation
Technics, Aircraft Technical Service
(société en cours de constitution par
d’anciens cadres EAS), Claude Zambano (un ancien d’Airbus) et La
Baule Aviation SAS. « Mais ces pistes
de reprise ne seront activées que si le
plan de continuation n’est pas validé
par le tribunal de commerce », insiste
Bruno Lechevin. Ce dernier était à la
tête du groupe auvergnat de maintenance aéronautique Enhance Aéro,
liquidé en novembre dernier. Vinci
Airports avait obtenu l’an dernier
l’expulsion d’Enhance Aéro de ses
locaux situés sur l’aéroport de
Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme),
en raison de loyers impayés. n
Generous Branding mise tout sur la marque
LA PME À SUIVRE
ÎLE-DE-FRANCE
Effectif : 7 salariés
Chiffre d’affaires : 0,9 million
Activité : design
Dominique Malécot
@DMalecot
La consommation est furtive, le
design reste. Jean-Baptiste Croissac
en est convaincu. Gérant et fondateur de l’agence parisienne Generous Branding il y a six ans, il a réuni
six professionnels autour de lui.
Une équipe resserrée pour traiter
du marketing, du graphisme et de
l’architecture, suffisante, assure-t-il,
pour répondre à toutes les problématiques de marque.
« Nous sommes sans doute l’une
des plus petites agences travaillant
avec de grandes marques », annonce
le dirigeant pour évoquer l’étendue
de ses prestations. Stratégie, design
de marque ou d’entreprise, l’équipe
en fait son affaire pour valoriser ses
clients et leur permettre d’attirer
clients et talents… Ils aident aussi les
« marques enseignes » du monde de
la consommation « en plein glissement », note-t-il, pour « donner du
sens à la consommation ». Dans ces
conditions, plus que jamais, « la
marque doit apparaître comme
pérenne et comme un fil conducteur
fiable », poursuit Jean-Baptiste
Croissac. Cela amène Generous
Branding à travailler sur l’immobilier commercial, le positionnement
des centres, la façon de capter des
clients, de les faire rester, et les
moyens de faire du centre commercial une destination. « Tout cela passe
par le positionnement du parcours
client et l’empreinte locale, autrement
dit, le design et l’architecture »,
résume le dirigeant. Dans les centres-villes, il travaille évidemment
davantage sur « la proximité, le caractère humain et généreux, la singularité et le charme du dépaysement ».
Réinventer l’espace de travail
Ce travail sur « la marque et ses marques » se traduit aussi par un logo,
une identité et une sémantique
« totalement transposable dans le tertiaire, affirme Jean-Baptiste Croissac. La recomposition des espaces de
travail doit donner envie aux gens qui
travaillent chez eux de revenir dans les
bureaux. » En réinventant la gestion
des volumes dans le tertiaire, il est
possible de combiner les espaces
pour les salariés et les indépendants,
des baux 3-6-9 classiques avec des
locations à la demi-journée. L’agence
vient ainsi de développer le projet
Comet Meetings, des espaces pour
des réunions professionnelles en
centre-ville qui, si le concept fonctionne, pourraient essaimer en
régions. Generous Branding, qui
approche de son premier million
d’euros de chiffre d’affaires, nourrit aussi des projets à l’étranger. n
Forte d’une équipe de 200 développeurs, le tiers de son effectif
actuel qui sera renforcé de
100 personnes par an, l’entreprise mise à fond sur l’innovation. « Il y a une vraie révolution
digitale en cours dans le monde
du travail », estime le président.
« On veut que la plate-forme de
Talentsoft soit un assistant personnel RH de chaque collaborateur pour que sa nouvelle expérience ressemble plus à celle d’un
consommateur. » Portée par
une croissance de 33 % de son
chiffre d’affaires à 65 millions
d’euros en 2018, la société vise
les 90 millions en 2019. n
Abyss lève 1,5 million
d’euros pour ses
principes actifs marins
Populaire Grand Ouest. La
croissance de l’entreprise passant par un renforcement de sa
R&D, elle déploie deux projets
collaboratifs dédiés à la santé.
L’un concerne les seniors pour
les aider à bien vieillir et
l’autre le management du stress.
Partenariat avec IDmer
DR
OCCITANIE
pes de la transformation d’un
champion régional en leader
mondial et a, par exemple, réussi
à le faire avec eFront, spécialiste
du logiciel financier », souligne
Jean-Stéphane Arcis. Deux de
ses fidèles actionnaires suivent : Goldman Sachs, qui a déjà
investi l’intégralité des 25 millions levés par l’entreprise en
octobre 2015, et bpifrance, entré
au capital dès 2012. Depuis sa
création en 2007, elle totalise
96 millions. L’une des priorités
de Talentsoft est d’accélérer son
déploiement en Europe, en
Amérique du Nord, en Afrique et
à Singapour. « Il est crucial pour
nous de pouvoir accompagner
dans chaque pays les projets mondiaux de nos clients comme EDF,
PSA, Bolloré, Toyota ou Total, ce
qui est difficile pour nos concurrents américains », explique-t-il.
LA LEVÉE DE FONDS
ABYSS INGRÉDIENTS
Date de création : 2004
Président : Alexis Méhaignerie
Montant : 1,5 million d’euros
Effectif : 8 personnes
Secteur : alimentaire
Stanislas du Guerny
— Correspondant à Rennes
Pour Abyss Ingrédients, tout est
bon dans le poisson. Basée à
Caudan, dans le Morbihan, la
société utilise comme matières
premières ses coproduits, à
savoir les arêtes, la peau, les
écailles ou la queue, dont elle
extrait des principes actifs naturels ensuite intégrés dans la
composition de compléments
alimentaires naturels. Pour
doubler de taille, Abyss Ingrédients, qui s’approvisionne
auprès des principaux ports de
pêche du sud de la Bretagne,
vient de lever 1,5 million d’euros
partagés entre Go Capital et Mer
Invest, fonds créé par la Banque
Dirigé et contrôlé depuis quelques mois par Alexis Méhaignerie, Abyss Ingrédients soust r a i t e l ’e n s e m b l e d e s e s
productions au sein d’IDmer, à
Lorient. Un partenaire pérenne
puisque les technologies
déployées par l’entreprise sont
issues de cet institut technique
de développement des produits
de la mer. La société ne s’adresse
pas directement au grand
public, mais aux groupes pharmaceutiques comme PiLeje
Industrie (3i Nature) en
France. « Nous sommes également très présents en Europe,
mais aussi en Asie et aux EtatsUnis», précise Alexis Méhaignerie. Il ne dispose pas de marque,
ses ingrédients sont vendus
sous celles de ses clients dans les
pharmacies et les magasins bio.
En incluant les différentes
études précliniques et cliniques requises, trois années de
R&D sont nécessaires pour
mettre au point un ingrédient biosourcé. L’entreprise,
qui a réalisé 2 millions d’euros
de chiffre d’affaires en 2018, a
pour ambition d’atteindre
les 5 millions en 2022. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 27
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
HUIT JOURS DE HAUSSE
SANS DISCONTINUER
POUR LE PÉTROLE
FINANCE
&MARCHES
Les cours ont accéléré leur
rebond entamé fin décembre.
Les investisseurs pariaient sur un
dénouement du conflit commercial entre Washington et Pékin,
ce qui serait un signal positif pour
la demande de pétrole. En outre,
l’Arabie saoudite a indiqué que
l’OPEP et ses alliés ne laisseront
pas les stocks atteindre des
niveaux anormalement élevés.
les
indices
Le regain d’espoir sur la croissance
porte les Bourses mondiales
BOURSE
Baisse des tensions
commerciales,
soutien de la Chine
à son économie, Fed
qui joue la montre…
Les craintes de
récession imminente
diminuent sur les
marchés et favorisent
le rebond des actions.
Pierrick Fay
@pierrickfay
L’année 2019 a mal démarré, dans
le sillage d’une fin d’année 2018
morose. Mais, depuis vendredi dernier, il flotte comme un air d’espoir
sur les marchés financiers. A Wall
Street, le S&P 500 affiche ainsi un
gain de près de 5,8 % depuis le 3 janvier. En Europe, l’Euro STOXX a pris
3,9 % dans le même temps et le
CAC 40, à Paris, 4,38 %. Comment
expliquer cette versatilité ? Essentiellement par la forte diminution
de l’aversion pour le risque, symbolisée par le repli du VIX, qui a chuté
de 44 % depuis Noël (– 21 % depuis
le 3 janvier). Trois facteurs ont contribué à redonner un peu de goût
du risque aux investisseurs.
Powell rassure
D’abord, les chiffres du chômage
américain, publiés vendredi dernier.
Ils ont confirmé la bonne tenue de la
croissance américaine, éloignant,
au moins à court terme, le spectre
d’une récession prochaine. Une
crainte diluée également par l’action
des autorités chinoises qui ont de
nouveau desserré les cordons du
crédit en début d’année. Dans le
même temps, Jerome Powell, le
patron de la Fed, a enfin envoyé le
signal que les investisseurs atten-
daient, après la purge de Wall Street
au dernier trimestre. Il a promis
une politique flexible si nécessaire,
soulignant d’une certaine façon qu’il
n’était pas complètement indifférent
à la chute des marchés actions. Mais
la principale explication de l’apaisement des marchés depuis quelques
jours provient du locataire de la Maison-Blanche. En déclarant que les
discussions avec la Chine « se passaient très bien », Donald Trump a
aussi envoyé un signal rassurant aux
marchés, inquiets des conséquences
d’une guerre commerciale intense
entre la Chine et les Etats-Unis.
Cet apaisement des tensions
entre les deux premières économies mondiales intervient à un bon
moment. La saison des résultats
trimestriels va démarrer aux EtatsUnis et l’on se souvient qu’au troisième trimestre les discours très
prudents des chefs d’entreprise,
notamment concernant l’impact
de la guerre commerciale sur les
affaires et les marges, avaient alimenté la chute des marchés.
Quoi qu’il en soit, ce rebond, favorisé par la forte baisse des actions ces
dernières semaines, n’occulte pas la
fragilité des marchés, qui restent à
la merci d’un changement de ton de
la Maison-Blanche. Pour l’heure,
Donald Trump s’est engagé dans la
bataille pour son mur avec le Mexique… Rien n’indique qu’il en ait fini
avec Pékin… ni avec la zone euro. « Le
protectionnisme est une idée profondément ancrée dans la tête de Donald
Trump et sa base électorale y est favorable », prévient Bruno Cavalier chez
Oddo BHF. « Trump en donnant un
caractère inconsistant et erratique au
policy-mix américain est un problème
sérieux. » Pour autant, le chef économiste rappelle que « beaucoup des
causes immédiates des récessions sont
absentes aujourd’hui. Le risque de
choc pétrolier a reflué, comme le risque de voir la politique monétaire
aborder un territoire restrictif, la Fed
étant en mode pause pour au moins
six mois. » Enfin, on ne constate pas
encore d’excès dans l’endettement
des acteurs économiques, en particulier pour les ménages.
Il a dit
Scruter les statistiques
« Je trouve
personnellement
que le sentiment
des marchés
financiers affiche
peut-être un pessimisme excessif. »
ÉRIC ROSENGREN
Responsable de la Fed
de Boston
Photo FED
Une saison
des résultats
déterminante
Les analystes abordent
prudemment la prochaine
saison des résultats aux
Etats-Unis. Selon Facset,
ils ont révisé en baisse
de 3,8 % leurs estimations
pour le S&P 500. Une
révision supérieure à la
moyenne trimestrielle des
5 dernières années (–3,1 %).
Un rendez-vous important
pour Michael Wilson chez
Morgan Stanley, qui y voit
l’un des obstacles importants pour juger de la fin
de la période de baisse des
marchés, même si le sentiment qu’ils sont survendus
le rend « plus constructif
que ces derniers mois ».
Certains vont plus loin.
Pour Citi, les actions seront
l’un des meilleurs performers de l’année à venir. Elle
mise même sur une hausse
de 14 % des actions mondiales dans les 12 mois à venir.
Deutsche Bank est aussi
optimiste et table sur un
potentiel de hausse de 10 %
pour les actions européennes d’ici à juin. Shroders
estime aussi que 2019
pourrait être une meilleure
année pour les investisseurs. Enfin Lisa Shalett
Chez Morgan Stanley
Wealth Management
commence à rééquilibrer
son allocation au profit
des actions américaines,
compte tenu du sentiment
de fatigue sur les marchés,
d’un positionnement extrêmement défensif et du fait
que les investisseurs ont
accumulé du cash.
2016 avait aussi démarré sur des
craintes de récession… L’indice
CAC 40 avait plongé de 17 % en un
mois et demi avant de se reprendre
de 18 %. Mais à l’époque, la Fed
n’avait pas relevé ses taux à neuf
reprises et Donald Trump n’avait pas
dopé l’économie américaine avec sa
réforme fiscale… Trois ans plus tard,
le cycle économique a encore gagné
en maturité et la peur d’une récession, même surestimée, pourrait
continuer d’accompagner les marchés, à l’approche de 2020. « L’expérience montre qu’on passe plus de
temps à guetter les récessions qu’à les
vivre (elles durent deux à trois trimestres en moyenne) », tempère Bruno
Cavalier. Les marchés n’ont donc pas
fini de scruter les statistiques américaines et chinoises… et le compte
Twitter de Donald Trump. n
La baisse du dollar au centre des prévisions des stratèges
CHANGES
Le repli du billet vert
est un des thèmes
dominants des marchés pour 2019.
Nessim Aït-Kacimi
@NessimAitKacimi
Le roi dollar va être au cœur des préoccupations des marchés en 2019.
Les stratèges prévoient généralement son repli notamment face à
l’euro. La volatilité pourrait venir de
l’Asie et notamment de la Chine qui
doit gérer le ralentissement de sa
croissance et les pressions à la baisse
sur sa monnaie, le renminbi. George
Saravelos et Alan Ruskin de la Deutsche Bank estiment que les devises
qui ont des balances des paiements
solides et sont peu dépendantes des
capitaux étrangers devraient bien se
comporter dans un environnement
où la croissance mondiale sera
moins abondante et les investisseurs
plus sélectifs. Les monnaies qui ont
déjà intégré beaucoup de mauvaises
nouvelles, comme l’euro, pourraient
bénéficier de la moindre lueur
d’espoir et rebondir.
1
LE DOLLAR RENTRE
DANS LE RANG
« La plupart des facteurs qui ont soutenu le dollar en 2018 vont se dissiper
cette année », juge Bilal Hafeez, responsable de la stratégie sur les changes chez Nomura. Le dollar reculerait jusqu’à 102 yens alors que l’euro
grimperait à 1,20 dollar. La fin de
« l’exceptionalisme américain »
(forte croissance, dollar élevé) qui a
marqué 2018, couplée à un billet vert
historiquement élevé, augure bien
d’un repli de la monnaie américaine.
Depuis 2006, elle a connu 8 années
de hausse et 5 de baisse. Le dollar fait
face à un autre risque, celui liée aux
menaces sur l’indépendance de la
Réserve fédérale. La section 10 du
« Federal Reserve Act » permet en
théorie au président américain de
révoquer le président de la Fed avant
son terme, en cas de faute ou négligence dans l’exercice de sa fonction.
« Donald Trump pourrait convaincre
le Congrès de modifier les règles de
renvoi des membres de la Fed en modifiant la législation, une tâche certes
herculéenne » d’après Citigroup.
Mais le président Trump a démontré qu’il aimait relever les défis.
2
EURO : UNE REMONTÉE
SÉLECTIVE
Le taux de change global de l’euro a
perdu 1 % en 2018. L’euro a enregistré la troisième plus forte contreperformance des grandes monnaies
face au billet vert après la couronne
suédoise et dollar australien. Il a fait
les frais de montée du populisme et
menace sur la direction du projet
européen (Italie). Des risques
encore présents cette année et qui
limitent l’étendue et l’ampleur de
son rebond. Société Générale
s’attend à une baisse de l’euro face
aux couronnes suédoise et norvégienne. Le consensus des économistes établi par Bloomberg table sur
une remontée de 5,8 % face au yen
en fin d’année à 132 yens par euro. A
rebours du consensus, David
Bloom, responsable de la stratégie
sur les changes chez HSBC estime
que le dollar devait se comporter
relativement bien en 2019 et que
l’euro baissera jusque 1,10 dollar en
fin d’année. Le consensus qui table
sur un euro à 1,20 dollar « refait la
même erreur qu’en 2018 en misant
sur la convergence (croissance, politique monétaire) entre la zone euro les
Etats-Unis ». estime le stratège.
L’activité en Europe devrait encore
être peu dynamique cette année
offrant peu d’arguments à la BCE
pour durcir sa politique monétaire.
L’euro pourrait même baisser sous
1,10 dollar si la croissance mondiale
et le Brexit jouent les troubles fêtes.
LE FRANC SUISSE,
LA SÉRÉNITÉ
D’UNE DEVISE REFUGE
3
Le franc suisse bénéficie d’un surplus courant important. Les suisses
investissent bien moins hors de
leurs frontières que les étrangers
investissent dans le pays. Ses exportations résistent bien au « franc
fort » grâce aux gains de productivité et modération salariale. Si la
Banque nationale suisse (BNS), qui
a connu des pertes de 15 milliards
de francs en 2018, intervient trop
pour vendre des francs, elle court le
risque que son pays soit taxé de
manipulateur de sa monnaie par le
Trésor américain, avec à la clef de
possibles sanctions économiques.
Le taux de change global du franc
suisse est revenu sous le niveau qui
était le sien au plus fort de la guerre
des changes menée par le pays entre
septembre 2011 et début 2015. Malgré une inflation faible, « la BNS
pourrait remonter ses taux cette
année pour calmer la bulle du crédit »
selon Robin Winkler, chez Deutsche
Bank. « Le plus gros détenteur d’actifs
étrangers est la BNS elle-même et elle
ne voudra pas vendre ses actifs, ce qui
ferait remonter le franc, qu’elle juge
encore trop cher », estime HSBC.
4
SURPRISES EN ASIE
Des scénarios à faible probabilité mais à fort impact sur les
marchés des devises, pourraient
créer de la volatilité cette année,
selon Eric Robertsen, responsable
de la stratégie devises chez Standard
Chartered Bank. Une des surprises
de 2019 serait un pacte sur les changes entre les Etats-Unis et la Chine :
l’administration Trump veut un dollar plus faible afin de soutenir sa
croissance qui ralentit alors que la
Chine veut faire remonter sa devise
pour attirer les investisseurs étrangers notamment vers son marché
obligataire. Un accord entre les deux
pays permettrait au billet vert de
chuter vers 6,25 renminbis. Le président Trump peut estimer qu’un dollar faible est « un bon complément à
ses accords commerciaux, étant
donné que la moitié des revenus des
groupes du Standard and Poor’s 500
sont réalisés à l’étranger ».
Cet accord marquerait un
réchauffement des relations entre
les deux pays et apaiserait les craintes des marchés sur la guerre commerciale. En Asie, Hong Kong qui a
arrimé sa devise au dollar pourrait
décider de rompre ce lien pour le
remplacer par un lien à un panier de
monnaies, qui inclut le renminbi.
L’économie de Hong Kong est de
plus en plus influencée par sa voisine chinoise, et maintenir le lien de
sa devise au dollar a un coût (interventions) élevé dans un contexte de
hausse des taux aux Etats-Unis. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
Le crédit immobilier franchit la barre
des 1.000 milliards d’euros
Selon la Banque
de France, les taux
de prêt ont renoué
avec leur plus bas
historique, atteignant
1,50 % en moyenne
au mois de novembre.
L’encours de crédits
atteint 1.003 milliards
d’euros, un record
absolu.
Sharon Wajsbrot
@Sharonwaj
Alors que les inquiétudes sur la conjoncture et sur le moral des ménages se multiplient, la machine du
crédit immobilier continue de tourner à plein régime. Au mois de
novembre, selon les statistiques de
la Banque de France publiées mercredi, l’encours de crédits immobiliers a passé la barre symbolique des
1.000 milliards d’euros, un record
absolu qui atteste de la dynamique
éclatante de ce marché. Un marché
boosté ces dernières années par la
politique monétaire très accommodante de la Banque centrale européenne (BCE). A fin novembre, les
banques revendiquent ainsi un
stock de 1.003.163 millions d’euros
de crédits à l’habitat en portefeuille.
Le rythme de croissance reste
soutenu (+5,9 % en novembre) et
largement porté par le niveau bas
des taux d’intérêt. Au mois de
novembre, la baisse s’est même
accentuée, de sorte que les taux
sont revenus à leur plus bas historique. Selon les statistiques de la Banque de France, ils atteignaient en
moyenne 1,50 % fin novembre, un
niveau qui n’avait été atteint
qu’entre décembre 2016 et janvier 2017, avant que les taux ne
repartent légèrement à la hausse.
Pour les ménages, cette nouvelle
baisse reste quasi-invisible puisqu’au mois d’octobre, les taux
étaient de 1,51 % en moyenne. Les
conditions de financement n’en sont
pas moins exceptionnelles : depuis
mi-2014, les taux ont diminué de
moitié et ils sont désormais inférieurs à l’inflation (+1,9 % au mois de
novembre). Une situation rarissime
dans laquelle, à l’instant T, les taux
d’emprunt réels sont négatifs.
responsable des relations banque
du courtier Vousfinancer.com.
Si les banques restent à l’offensive en dépit de la faible rentabilité
de ce produit, c’est surtout pour
maintenir leur part de marché.
Considéré comme le produit
d’appel par excellence, le crédit
immobilier est considéré comme
un outil essentiel pour fidéliser les
clients. Le sujet est d’autant plus clef
Les conditions
de financement sont
exceptionnelles :
depuis mi-2014,
les taux ont diminué
de moitié et ils sont
désormais inférieurs
à l’inflation.
Shutterstock
CRÉDIT
Guerre des prix
Entretenue par la guerre des prix
que se mènent les banques sur le
prêt immobilier, l’ère du crédit bon
marché aurait encore quelques
beaux jours devant elle, à en croire
les professionnels du secteur :
« Début janvier une dizaine de banques ont remonté leur barème de
taux de 0,03 % à 0,1 %, mais en général les établissements n’appliquent
pas ces hausses aux bons profils.
Globalement, la remontée devrait
être très progressive car les banques
ont des objectifs commerciaux ambitieux à tenir. La hausse des taux
devrait se limiter à 0,2 % voir 0,3 %
en 2019 », prédit Sandrine Allonier,
FORMATION
Transformation
digitale de la DRH
Le digital, levier de performance de
la fonction Ressources Humaines
• Vendredi 1er février 2019 à Paris
• Vendredi 17 mai 2019 à Paris
Informations et inscriptions :
www.lesechos-formation.fr/e-drh.htm
que ces derniers mois, sur fond de
hausse des prix de l’immobilier, de
fin des renégociations de prêts et de
remise en cause de certains soutiens publics à l’accession à la propriété, la demande des ménages
pour les crédits immobiliers a tendance à s’affaiblir. En 2018, la production de crédit immobilier
devrait marquer le pas par rapport
à 2017. Le courtier Vousfinancer.com table sur 200 milliards de
pro duction annuelle, contre
272 milliards enregistrés en 2017,
un record absolu qui avait été
atteint grâce aux niveaux inédits
de renégociations de crédits. n
La Socfim élargit
sa clientèle
BANQUE
La banque des promoteurs s’adressera
désormais aussi
aux investisseurs et
financera des projets
de plus long terme.
Une manière d’investir
le marché des bureaux
alors que celui
du logement se tasse.
Catherine Sabbah
@csabbah
La banque des promoteurs va élargir sa clientèle aux investisseurs. En
retournant dans le giron de BPCE à
partir du 30 mars, cette filiale du Crédit Foncier va récupérer les prêts
long terme que la banque de l’immobilier accordait aux sociétés foncières et aux investisseurs. « C’est le sens
du marché, explique Olivier Colonna
d’Istria, le président du directoire de
la Socfim. Les projets immobiliers
sont de plus en plus complexes, soumis à de nouveaux modèles de gestion
qui incitent certains promoteurs à en
conserver la propriété, et à devenir des
développeurs au sens anglo-saxon du
terme. Nous allons les accompagner
sur des durées plus longues. » Aux
prêts de 24 à 36 mois accordés pour
les projets de logements vendus sur
plans, s’ajouteront des crédits à 5 ou
6 ans, voire plus, qui permettront
aussi de financer des immeubles tertiaires ou mixtes.
Banque et société
immobilière
La Socfim vise 10 % des parts de cette
activité beaucoup plus concurrentielle et proposée par de nombreuses banques d’investissement à des
opérateurs qui se financent aussi sur
les marchés. « Notre avantage, c’est
que nous sommes presque autant une
L’objectif de Socfim est d’arriver à une vitesse de croisière de production de crédits de 3 milliards d’euros par an. Photo Shutterstock
société immobilière qu’une banque,
nous entrons parfois dans les tours de
table des projets [pour 30 millions
d’euros NDLR] et surtout nous connaissons très bien nos clients que nous
suivons depuis vingt-cinq ans, dans
les périodes d’euphorie comme dans
les crises », poursuit-il.
Une quarantaine de personnes,
dont une vingtaine venues du Crédit Foncier, devraient rejoindre
l’équipe actuelle de 85 spécialistes.
L’objectif affiché est d’arriver à une
vitesse de croisière de production
de crédits de 3 milliards d’euros par
an, 2 milliards à destination des
promoteurs et 1 milliard pour les
investisseurs.
En 2018, la Socfim a déjà presque
atteint ce seuil, avec 2,9 milliards,
mais ce millésime exceptionnel
s’explique par l’excellente santé du
marché, qui a déjà commencé à se
tasser, et le financement de très
grosses opérations de plusieurs
centaines de millions d’euros, qui
ne devraient pas se généraliser. La
banque reprend aussi les activités
de financement de son ancienne
maison mère : en 2018, la Socfim est
intervenue dans le rachat du promoteur Marignan par son concurrent Les Nouveaux Constructeurs.
Elle devrait renouveler l’exercice
pour d’autres rapprochements prévus en 2019. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 29
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
Le français
Astorg lève
un fonds record
Les investisseurs se ruent
sur la dette de l’Arabie saoudite
Premier audit
des réserves
de pétrole
DETTE
CAPITALINVESTISSEMENT
Riyad a sollicité
les investisseurs
internationaux pour
la première fois depuis
l’affaire Khashoggi.
Le gérant sorti
du giron de Suez
lève 4 milliards
d’euros, après avoir
reçu plus du double
de demandes
des investisseurs.
Riyad a pour la première
fois dévoilé les chiffres
audités de ses réserves
de pétrole. Celles-ci dépassent les 261 milliards
de barils affichés par
le Royaume depuis
quarante ans. Elles s’élèvent à 268,5 milliards.
L’Arabie saoudite possède
les deuxièmes réserves
les plus importantes
au monde derrière
le Venezuela. L’audit a été
effectué par une firme
de Dallas, DeGolyer &
MacNaughton. « Il souligne
pourquoi nous produisons
les barils les plus rentables
au monde », a dit le ministre de l’Energie. Ce chiffre
était très attendu par
tous ceux qui cherchaient
à valoriser le géant public
Aramco.
Le Royaume a obtenu
27 milliards de dollars
de souscription.
Anne Drif
@Anndrif
Guillaume Benoit
@gb_eco
Les gérants français du noncoté servent de valeur refuge,
face à la montée des inquiétudes macroéconomiques des
investisseurs. Après PAI,
l’équipe d’Astorg vient d’attirer
plus de 9 milliards d’euros de
demandes d’investissements
pour son septième fonds. La
société sortie du giron de Suez il
y a une trentaine d’années les a
au final cantonnées à 4 milliards d’euros.
En sept ans, le gérant est parvenu à quadrupler ses capitaux
levés auprès des investisseurs.
Entre 2011 et 2016, il avait doublé de taille en passant de 1,1 à
plus de 2 milliards d’euros.
Mais le changement d’échelle a
cette fois été beaucoup plus
rapide, puisqu’il ne lui aura
fallu que deux ans pour doubler à nouveau et franchir la
barre des 4 milliards. Cette
croissance éclair ne doit rien à
une diversification tous azimuts : Astorg se focalise sur
une thèse unique, investir dans
des leaders mondiaux de niche,
basés en Europe, dans la lignée
de Linxens (composants pour
cartes à puce) et Trescal (services de métrologie). Cette constance lui a permis de dégager
un taux de rendement brut de
plus de 27 % à l’issue de 34 cessions, et un multiple moyen de
cession de 2,6 fois la mise.
Les incertitudes politiques et
économiques confortent
Astorg dans sa thèse d’investissement. « Des leaders de marché
sont en position de force naturelle pour imposer leurs prix et
leur diversité géographique leur
permet de résister à d’éventuels
retournements de conjoncture
sur des marchés locaux » ,
déclare son CEO Thierry Timsit. De quoi attirer les investisseurs internationaux dans un
Test réussi pour le Royaume. Ce
mercredi, l’Arabie saoudite a lancé
une émission obligataire sur le
marché international, sa première
depuis l’affaire Khashoggi. Les
investisseurs se sont arraché les
titres. Au total, le livre d’ordres a
dépassé 27 milliards de dollars.
Le succès de l’opération n’était
pas garanti, alors qu’il y a quelques
mois, le pays était dans la tourmente. L’assassinat du dissident et
éditorialiste au « Washington
Post », dans les locaux du consulat
d’Arabie saoudite à Istanbul, avait
dégradé son image. Le coût de son
CDS, une protection contre un
défaut de paiement d’un emprunteur, avait même bondi de 10 points
de base pour atteindre 100 pb après
la disparition mystérieuse du
journaliste. Un certain nombre de
dirigeants de grandes entreprises et
institutions financières avaient
boudé la deuxième édition du
« Davos du désert ».
Thierry Timsit, directeur
général d’Astorg. Photo DR
environnement de taux bas et
de forte volatilité boursière :
29 % viennent d’Amérique du
Nord, à l’instar des fonds de
retraite New York State Teachers Retirement System, Illinois Teachers Retirement System ou Harbour vest, 13 %
d’Asie et 58 % d’Europe.
« Expertise sectorielle »
Seule « échappée » concédée à
sa stratégie historique à l’occasion de ce nouveau fonds de
4 milliards d’euros : Astorg
pourra pour la première fois
investir 10 % de ses capitaux
dans des entreprises aux EtatsUnis. Sa stratégie y sera néanmoins encore plus resserrée
qu’ailleurs. « Nous ferons la différence par l’expertise sectorielle et nous nous concentrerons sur les secteurs des logiciels
et de la santé », souligne
Thierry Timsit.
Face à la hausse continue des
multiples d’acquisition, le
dirigeant se veut prudent. Il
écarte cependant toute idée
d’une bulle : « Nous ne sommes
pas dans une bulle, comme celle
que l’on a pu observer sur les
cryptomonnaies. Il y a une inflation des prix, mais elle n’est pas
irrationnelle, et cette hausse des
prix n’est pas forcément vouée à
s’inverser. » n
Poche de liquidité
Le Royaume est venu solliciter les
investisseurs étrangers, avec
l’appui de plusieurs banques internationales : BNP Paribas, Citi, HSBC
et JP Morgan. Le plus gros gestionnaire d’actifs saoudien, NCB Capital, a aussi participé à l’opération.
Selon Bloomberg, Riyad vise au
moins 7,5 milliards de dollars
répartis sur deux tranches. La première à 10 ans s’élèverait à 4 milliards de dollars et devrait afficher
un rendement de 4,48 %, soit
Riyad compte lever un quart de son programme de financement
obligataire de l’année. Photo Shutterstock
175 points de base de plus que celui
des Treasuries de même échéance.
La deuxième, d’un montant de
3,5 milliards à 31 ans, paierait 5,31 %
soit 230 points de base de plus que
les obligations d’Etat américaines.
Le pays du Golfe a cherché à mettre
toutes les chances de son côté pour
mener à bien cette opération. Il est
le premier de la région à se présenter, bénéficiant ainsi d’une poche de
liquidité non entamée chez les
investisseurs. Il a également offert
un prix attrayant. Au rendement
annoncé pour la tranche à 30 ans,
les obligations feraient ressortir
une prime de nouvelle émission de
30 points de base. Un surcoût que
Riyad est prêt à payer pour convaincre les investisseurs de participer à
cette levée de fonds plutôt que
d’acheter sa dette existante.
Endettement accru
Si cet objectif de 7,5 milliards de dollars était atteint, Riyad bouclerait
en une seule opération près d’un
quart de son programme de financement obligataire de l’année, et la
moitié sur le marché international.
L’Arabie saoudite envisage de lever
120 milliards de riyals (32 milliards
AVIS FINANCIERS
FRANKLIN TEMPLETON
INVESTMENT FUNDS
COMMUNIQUÉ FINANCIER | 9 janvier 2019
Deutsche Bank envisage de tailler
dans les bonus des salariés
BANQUE Sous pression, la première banque allemande envisage de réduire les bonus au titre de 2018 de 10 %, selon plusieurs médias. L’enveloppe totale réservée à la rémunération
variable serait ainsi inférieure à 2 milliards d’euros, contre
2,2 milliards l’année précédente. Le chiffre définitif pourrait
encore évoluer en fonction des résultats au quatrième trimestre. Après une année difficile, le nouveau patron, Christian
Sewing, doit réduire les coûts tout en assurant une rémunération attractive pour les salariés les plus performants.
Citi lance une enquête interne sur
ses activités de marché à Hong Kong
BANQUE Citigroup a suspendu un trader actions à Hong Kong
dans le cadre d’une enquête interne sur des opérations de
trading, selon Bloomberg. Des responsables de la banque examinent si certains de ses opérateurs ont correctement informé
leurs clients sur les positions en compte propre du groupe. Cette
enquête a été déclenchée à la suite d’investigations des autorités
financières de Hong Kong qui suspectent certains courtiers de
ne pas fournir le meilleur prix à leurs clients lors de l’exécution
des transactions. Interrogé, Citigroup s’est refusé à tout commentaire. La banque américaine est celle qui génère le plus de
revenus de la région Asie-Pacifique parmi les douze plus grandes firmes d’investissement mondiales, selon Coalition.
WWW.SYNERGIE.COM
Daniel AUGEREAU
Société d’investissement à capital variable
Siège social : 8A, rue Albert Borschette, L-1246 Luxembourg
R.C.S. Luxembourg B 35 177
Président du Directoire
SYNERGIE signe un accord
pour l'acquisition d'ENTIRE
RECRUITMENT et devient
un acteur national en Australie
CONVOCATION À UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE DES ACTIONNAIRES RECONVOQUÉE
en bref
de dollars) pour financer un déficit
budgétaire de 35 milliards de
dollars cette année, lié à une augmentation de 7 % de ses dépenses.
L’opération va également accroît r e l e v o l u m e d ’o b l i g a t i o n s
saoudiennes, alors que le Royaume
devrait rejoindre, d’ici fin septembre, l’indice JP Morgan rassemblant les obligations souveraines
sur les marchés émergents. Après
une première émission record de
17,5 milliards de dollars en octobre 2016, l’Arabie saoudite a progressivement accru son endettement à 50 milliards de dollars.
Par ailleurs, Khaled Al Faleh,
ministre saoudien de l’Energie a
confirmé que le géant pétrolier
Saudi Aramco se présenterait sur le
marché obligataire au cours du
deuxième trimestre 2019. Une levée
de fonds qui interviendrait avant
une – hypothétique – introduction
en Bourse du groupe en 2021, a-t-il
indiqué. n
Nous avons l’honneur de vous convoquer par la présente à une assemblée générale extraordinaire des
actionnaires reconvoquée (l’« Assemblée ») de Franklin Templeton Investment Funds (la « Société ») qui se
tiendra au 8A, rue Albert Borschette, L-1246 Luxembourg (le « Lieu de l’Assemblée ») le 25 janvier 2019 à 16h30,
avec l’ordre du jour suivant :
ORDRE DU JOUR
Refonte complète des statuts constitutifs de la Société (les « Statuts »), principalement afin de mettre à jour
les Statuts à la lumière de la réforme de la loi luxembourgeoise modifiée du 10 août 1915 sur les sociétés
commerciales et du règlement (UE) 2017/1131 du Parlement européen et du Conseil du 14 juin 2017 sur les
fonds monétaires et de modifier l’objet social de la Société (article 3 des Statuts), de façon à ce que son texte
soit le suivant :
« L’objet exclusif de la Société est le placement des fonds dont elle dispose dans des valeurs mobilières, des
instruments du marché monétaire et d’autres actifs comme autorisé par la loi du 17 décembre 2010 sur les
organismes de placement collectif, telle que modifiée (la « Loi ») et, dans la mesure où il s’applique,
le règlement (UE) 2017/1131 du Parlement européen et du Conseil du 14 juin 2017 sur les fonds monétaires
(le « Règlement ») dans le but de répartir les risques de placement et d’offrir à ses actionnaires les résultats
de la gestion de son portefeuille.
La Société peut prendre toute mesure et effectuer toute opération qu’elle considère utile pour
l’accomplissement et le développement de son objet dans toute la mesure permise par la Partie I de la Loi
et, dans la mesure où il s’applique, par le Règlement. »
Des copies des Statuts mis à jour sont disponibles, sans frais et en anglais, auprès du siège social de la
Société et peuvent être téléchargées sur le site Internet www.ftidocuments.com.
PROCÉDURE DU VOTE
Les actionnaires sont informés que le quorum requis n’a pas été atteint à la première assemblée générale
extraordinaire tenue le 30 novembre 2018. En conséquence, une assemblée générale extraordinaire
reconvoquée se tiendra le 25 janvier 2019 à 16h30, à laquelle aucun quorum ne sera requis et où, pour être
adoptée, une résolution devra être approuvée par au minimum soixante-quinze pour cent (75 %) des
actionnaires présents ou représentés à l’Assemblée.
MODALITÉS DE VOTE
Les titulaires d’actions nominatives qui ne peuvent assister à l’Assemblée peuvent voter par procuration en
retournant le Formulaire de Procuration qu’ils ont reçu au bureau de la société de gestion de la Société,
Franklin Templeton International Services S.à r.l., 8A, rue Albert Borschette, L-1246 Luxembourg, au plus tard
le 18 janvier 2019 à 17h00 (heure de Luxembourg).
Les procurations soumises pour l’Assemblée tenue le 30 novembre 2018 resteront valables pour l’Assemblée
prévue le 25 janvier 2019, sauf si elles sont expressément révoquées.
LIEU DE L’ASSEMBLÉE
Les Actionnaires sont informés par la présente que l’Assemblée pourrait se tenir, si des circonstances
exceptionnelles le justifiaient, dans un autre lieu que le Lieu de l’Assemblée, au Luxembourg, au choix absolu
et définitif du Président de l’Assemblée. Dans ce cas, les actionnaires présents au Lieu de l’Assemblée le
25 janvier 2019 à 16h30 seront dûment informés du lieu précis de l’Assemblée, qui débutera alors à 17h30.
1er
Groupe français
indépendant de
services RH
5e
Réseau
européen
16
Pays dans
le monde
710
Agences
3 700
Collaborateurs
permanents
SYNERGIE annonce la signature d’un accord d’acquisition
de 100 % de la société de travail temporaire australienne
ENTIRE RECRUITMENT par l’intermédiaire de sa filiale
locale SYNACO GLOBAL RECRUITMENT, poursuivant ainsi
activement son développement à l’International.
L’entreprise, fondée en 2010, a développé son activité dans
l’Est du pays, et principalement dans les régions de Brisbane
(Queensland) et de Sydney (Nouvelle-Galles du Sud) réalisant
un chiffre d’affaires de l’ordre de 38 millions de dollars
australiens en 2018 (24 M€) ; elle intervient notamment dans
les secteurs des mines, de la logistique et de la construction.
Le regroupement des deux réseaux permet à SYNERGIE
d’opérer sur l’ensemble du territoire australien, avec une
faculté accrue de répondre aux grands donneurs d’ordre
nationaux.
Fort de cette couverture géographique, le Groupe a pour
objectif d’atteindre un chiffre d’affaires en Australie de
100 millions de dollars en 2019 (64 M€) en détachant
quotidiennement plus de 1.000 intérimaires et en apportant
ses compétences dans le "permanent placement".
Enfin, SYNERGIE vient d’obtenir l’agrément des autorités
chinoises en vue de l’ouverture imminente d’un bureau
à Qingdao dans la province de Shandong en Chine, lui
permettant d’accompagner de grands clients européens
déjà présents sur le territoire et confirme la poursuite de
négociations pour de nouvelles implantations en Europe.
PROCHAIN RENDEZ-VOUS
Publication du chiffre d’affaires annuel 2018 le mercredi 30 janvier 2019 après Bourse
Pour participer à l’Assemblée, les Actionnaires doivent être présents au Lieu de l’Assemblée à 16h00.
Veuillez noter que toutes les heures indiquées dans la présente convocation se réfèrent à l’heure de Luxembourg.
Pour de plus amples informations, les actionnaires sont invités à contacter le bureau de Franklin Templeton
Investment le plus proche.
Le Conseil d’Administration
CAPITAL SOCIAL : 121 810 000 € - EURONEXT PARIS COMPARTIMENT A
ISIN FR0000032658 - MNÉMO : SDG - REUTERS : SDGI.PA - BLOOMBERG : SDG:FP
CONTACT : SYNERGIE Direction Financière - Yvon Drouet - Tél. +33(0)1 44 14 90 20 - yvon.drouet@synergie.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
Les « gilets jaunes »
auront du mal
à créer une
panique bancaire
BANQUE
Le risque de « bank
run » volontaire
est limité.
Les retraits
au distributeur
sont plafonnés.
Etienne Goetz
@etiennegoetz
Faute d’obtenir satisfaction
sur le référendum d’initiative
citoyenne (RIC), les « gilets
jaunes » appellent à faire
pression sur le gouvernement par le biais d’un « référendum des percepteurs ».
« Votre pouvoir, c’est l’argent
qui est sur vos comptes. […] On
va essayer de fixer un jour précis où tout le monde ira retirer
une somme d’argent, le maxim u m q u ’ i l p e u t re t i re r »,
explique Maxime Nicolle,
l’une des figures du mouvement des « gilets jaunes »,
dans une vidéo postée sur
Facebook.
Le rendez-vous a été pris
samedi matin. Ce « post »,
consacré pour l’essentiel à
l’ex-boxeur professionnel
Christophe Dettinger qui a
frappé deux gendarmes
samedi, a été vu près de
600.000 fois.
« Beaucoup de gens vont
retirer leur argent des banques », prévient celui qui se
« Le pognon,
on va le
récupérer, c’est
le nôtre, c’est
légal, ce n’est pas
violent. »
MAXIME NICOLLE
Mouvement
des « gilets jaunes »
fait appeler « Fly Rider » sur
les réseaux so ciaux. « Le
pognon, on va le récupérer,
c’est le nôtre, c’est légal, ce n’est
pas violent, c’est notre argent
et tous ceux qui en ont marre
peuvent le faire », ajoute-t-il,
rappelant l’initiative du footballeur Eric Cantona.
L’ambition est claire : déstabiliser le système bancaire en
déclenchant un « bank run ». Il
s’agit d’un phénomène de panique où tous les clients d’un
établissement récupèrent
leurs économies. Privé de ses
dépôts, l’établissement voit ses
liquidités asséchées et, ne pouvant plus honorer ses engagements auprès de ses contreparties, fait faillite.
390 milliards d’euros
de dépôts à vue
Le « bank run » avait sonné le
glas de la banque britannique
Northern Rock au moment de
la crise, alors que sa solvabilité
était mise en doute. Le risque
que le système bancaire soit
secoué par un « bank run »
volontaire des « gilets jaunes »
est toutefois beaucoup plus
limité. Les dépôts des particuliers dans les établissements
français s’élèvent à 1.439 milliards d’euros.
Les dépôts à vue, les plus
liquides, représentent à eux
seuls 390 milliards d’euros.
Pour réduire ces seuls dépôts à
zéro, il faudrait que tous les
Français retirent chacun plus
de 5.800 euros. Le risque est
d’autant plus faible que les
retraits au distributeur sont
plafonnés à quelques centaines
d’euros par jour pour des cartes
bancaires classiques. Au-delà,
il faut prendre rendez-vous.
Les banques contactées par
« Les Echos » disent d’ailleurs
ne pas avoir prévu de mesures
spéciales.
De plus, Maxime Nicolle
appelle à utiliser les sommes
retirées pour régler des achats
auprès de petits commerçants.
L’argent retournerait ainsi rapidement dans les banques… n
Bruxelles veut des règles
uniques sur les cryptoactifs
CRYPTODEVISES
Les gendarmes européens des marchés
(ESMA) et des banques
(EBA) ont demandé
à la Commission
européenne d’engager
des travaux sur
les actifs numériques.
Laurence Boisseau
@boisseaul
L’Union européenne doit mettre en
place une régulation spécifique et
harmonisée pour les actifs numériques. Car, aujourd’hui, les règles
européennes ne couvrent pas – ou
alors très mal – cette catégorie. Ce
mercredi, l’EBA (European Bank
Authority), le superviseur des banques, et l’Esma (European Supervisory Markets Authority), le gendarme des marchés européens,
sont arrivés à cette conclusion, dans
deux rapports différents.
Pour les cryptoactifs qui présentent les caractéristiques des
instruments financiers (actions,
obligations) – une minorité –,
l’ESMA propose des aménagements des textes européens déjà
existants car ces derniers ne sont
pas non plus très adaptés.
Des rapports très attendus
et cohérents
Très attendus par la communauté
des crypto-entrepreneurs, ces deux
rapports (qui sont qualifiés d’avis)
préparent le terrain à toute future
réglementation à la fois pour les
cryptomonnaies comme le bitcoin
ou l’ethereum et autres ou pour les
jetons émis lors des ICO (Initial Coin
Offerings), ces nouvelles levées de
fonds à travers la blockchain.
Tous deux insistent sur la nécessité de protéger les investisseurs des
risques liés à ces produits volatils et
de lutter contre le blanchiment
d’argent. Et ils veulent éviter des
divergences réglementaires, qui ne
manqueront pas de conduire à une
course au moins-disant entre les
différents pays européens. Exemple : l’Allemagne a interdit les
produits dérivés crypto, ce qui n’est
pas le cas des autres pays membres.
L’Esma et l’EBA ont mis en place des
La communauté des crypto-entrepreneurs attend avec impatience la future réglementation
européenne sur le bitcoin, l’etherum ou les jetons émis lors des ICO. Photo Shutterstock
groupes de travail qui ont réuni les
autorités nationales et les
régulateurs européens. Ces avis
s’inscrivent dans le cadre du plan
d’action fintech de la Commission
européenne.
« L’Esma écrit noir sur blanc le
fait que cet environnement est porteur et confirme qu’il ne crée pas de
risque sur la stabilité financière à
court terme », commente Frank
Guiader, responsable de l’innovation chez Gide Loyrette Nouel.
« Toutes ces propositions vont
dans le bon sens mais cela va sans
doute prendre un peu de temps
notamment du fait du changement
de Commission suite aux élections
européennes. Dans l’intervalle, il
e s t p ro b a b l e q u e d e s a c t e u rs
locaux, comme la France et Malte
par exemple, régulent les activités
crypto au niveau national, au risque d’adopter des approches divergentes, comme ce fut cas pour le
crowdfunding, par exemple entre
la France et la Grande Bretagne »,
commente Hubert de Vauplane,
associé chez Kramer Levin.
La position des autorités européennes s’inscrit dans le prolon-
« L’Esma écrit noir
sur blanc le fait que
cet environnement
est porteur et
confirme qu’il ne
crée pas de risque
sur la stabilité
financière à court
terme. »
FRANK GUIADER
Responsable de l’innovation
chez Gide Loyrette Nouel
gement de la loi Pacte, qui crée un
cadre adapté pour les ICO et
l’environnement blockchain, en
France.
Les américains attentifs
Ces futurs travaux de l’Union
européenne seront suivis avec
attention de l’autre côté de l’Atlantique. Si des commissaires de la
SEC (Securities Exchange Commission) ont pris des positions
assez radicales sur le sujet, la SEC
elle-même ne s’est pas exprimé
officiellement. Mais, elle a tendance à vouloir appliquer les
règles strictes des valeurs mobilières à de nombreux produits financiers, ce qui n’est pas incitatif.
Début janvier 2019, l’Etat de New
York a officiellement annoncé la
création d’une « task force » pour
mieux appréhender la cryptomonnaie et améliorer la réglementation existante. n
Rome envisage de nationaliser
Banca Carige
CYBER SÉCURITÉ : QUEL RÔLE
BANQUE
POUR LA DIRECTION FINANCIÈRE ?
Comment répondre aux nouvelles exigences en matière de protection
des données ? Comment s'adapter pour faire face aux cyber-risques
d'aujourd'hui et de demain ? Quelles sont les bonnes pratiques à mettre
en place pour limiter les risques ?
Débat animé par Cécile DESJARDINS, journaliste - Les Echos
Le gouvernement
italien estime que
la nationalisation
de Banca Carige
est une « hypothèse
concrète ».
La banque répond
toutefois que l’option
n’est pas sur la table.
Sharon Wajsbrot
@Sharonwaj
Jean BOUQUOT
Président - CNCC
Guillaume POUPARD
Directeur général - ANSSI
Nathalie MALICET
Vice-Présidente de
la Commission Numérique
et Innovation - CNCC
Bertrand GUEGUANO
Directeur Financier
Groupe - OCEANET
TECHNOLOGY
Lundi 28 janvier 2019 - 18h30 à 20h00
Auditorium, 10 bd de Grenelle 75015 Paris
En partenariat avec
Informations & inscription gratuite
01 87 39 85 33 - aairoldi@lesechos.fr
Nombre de places limité & réservé aux CFO/DAF
Un événement
Le gouvernement italien va un
peu plus loin dans le sauvetage
de Carige, au moins dans son vocabulaire. Mercredi, le secrétaire à la
présidence du conseil, Giancarlo
Giorgetti, membre de la Ligue, a
indiqué, lors d’une conférence de
presse, que la nationalisation de
Banca Carige – la dixième banque
du pays en grande difficulté après
l’échec d’une augmentation de
capital – constitue une « hypothèse
concrète » pour le gouvernement
de coalition italien. « L’objectif est
de la mettre sous le contrôle de
l’Etat », a confirmé Matteo Salvini.
Le secrétaire à la présidence du
conseil a toutefois précisé : « la
recapitalisation préventive passe
par d’autres institutions, Banque
centrale européenne et Commission
européenne. Donc ça ne dépend pas
seulement de nous. »
Ce projet marque un revirement
à 360 degrés puisque, lorsqu’ils
étaient dans l’opposition, la Ligue
et le M5S promettaient de ne pas
utiliser 1 euro d’argent public pour
venir au secours des banques.
Pas de consensus
Le projet est toutefois loin de faire
consensus. Le ministre des Finances, Giovanni Tria, a indiqué qu’il
n’était pas certain « que l’exigence
de réaliser cette intervention se matérialise », en notant que « la solution
du marché serait préférable ».
De son côté, Banca Carige avait
qualifié mardi « d’option résiduelle » l’éventualité d’une recapitalisation préventive de l’Etat.
Et, mercredi, l’un des trois administrateurs de la banque italienne
nommés par la Banque centrale
européenne n’a pas hésité à fermer la porte au projet de Rome :
« Une nationalisation n’est pas sur
la table, ce n’est pas nécessaire […],
ce n’est rien de moins qu’une idée
a b s t ra i t e » , a d é c l a r é P i e t r o
Modiano. Ce dernier était président de Banca Carige jusqu’à ce
que cette dernière échoue à boucler son augmentation de capital,
fin décembre.
Inquiet d’une possible contagion
d’une éventuelle faillite de Carige
sur le système bancaire, le gouvernement a mis en place un plan de
soutien à l’établissement génois.
Selon un décret-loi approuvé lors
d’une réunion de crise, lundi soir,
ce plan prévoit une garantie publique sur les nouvelles obligations
émises par la banque jusqu’à un
montant de 3 milliards d’euros et
une aide à une éventuelle recapitalisation préventive publique, d’un
montant maximal de 1 milliard
d’euros.
4
À NOTER
Dans une note publiée
mercredi, l’agence Standard &
Poor’s estime que la situation
de Carige n’aura pas d’impact
significatif sur le système
bancaire italien.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 31
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
euronext
SÉANCE DU 09 - 01 - 2019
CAC 40 : 4813,58 (0,84 %) NEXT 20 : 10724,13 (0,86 %)
CAC LARGE 60 : 5346,51 (0,85 %)
CAC ALL-TRADABLE : 3764,13 (0,90 %)
DATE DE PROROGATION : 28 JANVIER
CAC 40
SRD Suite
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV
ACCOR (AC) R
A
FR0000120404
AIR LIQUIDE (AI) R
11/05/18 1,05
A
FR0000120073
28/05/18 2,65
AIRBUS GROUP (AIR) R
A
NL0000235190
16/04/18 1,28
ARCELORMITTAL (MT)
A
LU1598757687
ATOS SE (ATO) R
FR0000051732
AXA (CS) R
17/05/18 0,09
A
31/05/18 1,7
A
FR0000120628
03/05/18 1,26
BNP PARIBAS (BNP) R
A
FR0000131104
BOUYGUES (EN) R
30/05/18 3,02
A
FR0000120503
CAP-GEMINI (CAP) R
02/05/18 1,7
A
FR0000125338
CARREFOUR (CA) R
04/06/18 1,7
A
FR0000120172
21/06/18 0,46
CREDIT AGRICOLE (ACA) R
A
FR0000045072
DANONE (BN) R
22/05/18 0,63
A
FR0000120644
04/05/18 1,9
DASSAULT SYSTEMES (DSY) R A
FR0000130650
ENGIE (ENGI) R
29/05/18 0,58
A
FR0010208488
10/10/18 0,37
ESSILORLUXOTTICA (EI) R
A
FR0000121667
26/04/18 1,53
HERMES INTL (RMS) R
A
FR0000052292
KERING (KER) R
07/06/18 7,6
A
FR0000121485
L.V.M.H. (MC) R
14/05/18 4
A
FR0000121014
LEGRAND (LR) R
04/12/18 2
A
FR0010307819
L'ORÉAL (OR) R
01/06/18 1,26
A
FR0000120321
25/04/18 3,55
OUV
VOL.
NB TITRES
37,3
786306
290.969.205
106,65
1054076
428.341.474
88,5
2365398
776.469.994
19,5
6897930
1.021.903.623
72,48
360560
106.884.219
19,292
7118240
2.424.908.275
41,165
3619123
1.249.798.561
30,42
1302108
371.977.875
88,06
1060497
167.293.730
15,835
3036816
789.252.839
9,85
5664381
2.866.437.156
61,47
1289887
685.055.200
104,55
340768
261.541.129
13,235
7596628
2.435.285.011
111,95
1232802
426.777.218
484,5
87659
105.569.412
415,9
382549
126.279.322
261,75
646844
505.028.789
50,4
678557
267.471.813
199,25
596193
560.341.550
CLOT
+ HAUT
+ BAS
37,54
38,05
37,3
105,15
107
105,15
89,68
90,54
87,68
19,632
20,15
19,406
73,48
73,9
72,06
19,346
19,55
19,182
40,775
41,365
40,605
30,09
30,5
29,77
90,8
91,4
87,92
15,85
15,995
15,805
9,799
9,979
9,767
61,56
61,94
61,27
106,15
107,25
104,45
13,235
13,39
13,22
111,7
112,3
111,7
491,2
498
484,5
420,1
429,8
415,9
261,55
266,2
261,35
51,18
51,18
50,28
197,05
199,75
195,05
% VEIL
% MOIS
% 52 S.
+ 1,21
- 0,27
- 16,67
- 1,36
- 0,28
- 4,32
+ 3,5
+ 0,68
+ 3,22
+ 2,29
+ 1,73
- 34,01
+ 2,31
+ 8,25
- 41,64
+ 0,65
- 1,9
- 25,69
- 0,27
- 1,97
- 37,68
- 0,69
- 8,79
- 32,86
+ 3,8
- 5,89
- 13,03
+ 0,96
+ 8,71
- 11,08
- 0,12
- 3,86
- 34,19
+ 0,39
- 3,51
- 13,5
+ 2,56
+ 1,34
+ 16,14
+ 0,57
+ 9,15
- 9,84
+ 0,45
+ 1,64
- 2,27
+ 2,36
+ 1,89
+ 9,42
+ 2,34
+ 6,27
+ 12,03
+ 1,16
+ 4,83
+ 6,28
+ 1,95
+ 1,39
- 22,5
- 0,81
- 4,34
+ 4,65
% AN
BPA
+ HAUT AN PER
+ BAS AN RDT
+ 1,16
38,05
36
2,8
- 3,04
107,95
104,15
2,52
+ 6,81
3,4
90,54 26,41
77,5
1,67
+ 8,22
20,15
17,056
+ 2,8
73,9
67,5
2,31
+ 2,59
19,55
18,428 6,51
+ 3,29
41,365
38,135
7,41
- 3,99
31,21
29,77
5,65
+ 4,61
91,4
79,8
1,87
+ 6,3
15,995
14,485
2,9
+ 3,91
9,979
9,095 6,43
+ 0,08
62,07
60,2
3,09
+ 2,36
107,25
96,02
0,55
+ 5,67
1,21
13,39 10,98
12,17
2,8
+ 1,13
112,3
108,95
1,37
+ 1,32
498
462,4
1,55
+ 2,07
429,8
380,7
0,95
+ 1,3
266,2
243,65
0,77
+ 3,81
51,18
47,91
2,46
- 2,06
201,2
195,05
1,8
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV
MICHELIN (ML) R
A
FR0000121261
ORANGE (ORA) R
22/05/18 3,55
A
FR0000133308
04/12/18 0,3
PERNOD-RICARD (RI) R
A
FR0000120693
PEUGEOT (UG) R
28/11/18 1,35
A
FR0000121501
02/05/18 0,53
PUBLICIS GROUPE (PUB) R
A
FR0000130577
RENAULT (RNO) R
FR0000131906
SAFRAN (SAF) R
06/06/18 2
A
21/06/18 3,55
A
FR0000073272
29/05/18 1,6
SAINT-GOBAIN (SGO) R
A
FR0000125007
SANOFI (SAN) R
11/06/18 1,3
A
FR0000120578
11/05/18 3,03
SCHNEIDER ELECTRIC (SU) R A
FR0000121972
02/05/18 2,2
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE) R A
FR0000130809
SODEXO (SW) R
30/05/18 2,2
A
FR0000121220
01/02/18 2,75
STMICROELETRONICS (STM) R A
NL0000226223
17/12/18 0,05
TECHNIPFMC (FTI) R
A
GB00BDSFG982
TOTAL (FP) R
19/11/18 0,13
A
FR0000120271
25/09/18 0,64
UNIBAIL-R/WFD (URW)
A
FR0013326246
VALEO (FR)
A
DIV 3 06/06/16
FR0013176526
04/06/18 1,25
VEOLIA ENV. (VIE) R
A
FR0000124141
VINCI (DG) R
14/05/18 0,84
A
FR0000125486
VIVENDI (VIV) R
06/11/18 0,75
A
FR0000127771
20/04/18 0,45
OUV
VOL.
NB TITRES
88,92
799922
179.750.453
13,8
11198833
2.660.056.599
139,55
552345
265.421.592
19,875
2997551
904.828.213
52,28
982673
235.249.801
56,51
1346933
295.722.284
107,05
820803
409.116.893
29,8
2188409
546.585.004
74,78
2477604
1.252.219.053
60,32
1472229
579.138.192
28,83
3707741
807.917.739
89,6
407584
147.454.887
11,515
4768308
911.156.920
19,67
1884198
450.480.680
47,66
6755539
2.640.602.007
141,76
686952
138.286.626
26,87
2386424
240.253.100
18,08
1519737
565.593.341
73,5
1264200
597.489.393
21,78
2758321
1.305.804.297
SRD
CLOT
+ HAUT
+ BAS
90,18
90,34
88,64
13,73
13,825
13,555
138,25
139,95
137,4
19,795
20,27
19,57
53,02
53,74
52,1
56,64
57,44
56,2
107,95
108,95
106,7
29,84
30,165
29,535
74,13
75,35
74,03
60,16
60,86
59,96
28,505
28,88
28,295
91,5
92,1
89,6
12,01
12,105
11,515
20,04
20,47
19,67
47,83
47,985
47,315
143,34
144,1
140,14
27,77
28,41
26,74
18,1
18,165
17,94
72,9
73,84
72,46
21,72
21,92
21,72
% VEIL
% MOIS
% 52 S.
+ 2,55
+ 4,62
- 30,52
- 0,36
- 6,34
- 6,69
- 0,32
+ 0,18
+ 3,64
+ 0,82
+10,49
+ 8,97
+ 2,71
+ 9,43
- 6,95
+ 1,23
- 1,62
- 36,76
+ 1,41
+ 2,18
+ 20,35
+ 0,56
- 0,33
- 38,52
- 0,39
- 3,16
- 0,15
+ 0,4
- 1,96
- 19,23
- 0,38
- 6,4
- 36,9
+ 2,56
+ 3,72
- 16,63
+ 5,63
+ 0,38
- 39,07
+ 3,09
+ 4,73
- 25,97
+ 1,34
- 0,7
- 0,97
+ 1,19
- 0,97
+ 5,79
+10,86
- 58,09
+ 0,75
+ 0,53
- 17,46
- 0,33
+ 0,3
- 17,68
+ 0,09
+ 2,21
- 12,42
% AN
BPA
+ HAUT AN PER
+ BAS AN RDT
+ 4,01
90,34
83,74
3,94
- 3
14,34
13,555
2,19
- 3,52
142,3
137,4
0,98
+ 6,17
20,27
17,87
2,68
+ 5,87
53,74
48,7
3,77
+ 3,83
57,44
51,98
6,27
+ 2,42
108,95
101,1
1,48
+ 2,31
30,165
28,275 4,36
- 2,02
75,68
72,75
4,09
+ 0,74
60,86
57,58
3,66
+ 2,46
29,01
26,88
7,72
+ 2,23
92,1
86,78
3,01
- 3,8
0,23
12,225 52,85
10,635 0,44
+ 13,54
20,47
16,6
+ 3,57
47,985
44,775
1,34
+ 5,86
144,1
130,18
+ 8,86
28,41
23,5
4,5
+ 0,81
18,17
17,51
4,64
+ 1,22
73,84
70,2
1,03
+ 2,07
21,97
20,8
2,07
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV
OUV
VOL.
NB TITRES
AB SCIENCE (AB) g
CLOT
% VEIL % AN
BPA
+ HAUT % MOIS + HAUT AN PER
+ BAS % 52 S. + BAS AN RDT
B 4,04
3,94
85547
4,128
40.789.901
3,8
B 6,16
6,21
35865
6,24
FR0004040608
27/11/18 0,2 58.512.053
6,16
ABIVAX (ABVX) g
B 11,6
10,66
35614
11,78
FR0012333284
10.024.182
10,6
ACANTHE DEV. (ACAN) g
C 0,516
0,51
13760
0,52
FR0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
0,499
ACTIA GROUP (ATI) g
C 3,32
3,495
104903
3,56
FR0000076655
13/06/18 0,12 20.099.941
3,32
ADOCIA (ADOC) g
B 16,02
16,18
27475
16,86
FR0011184241
6.916.753
15,92
AÉROPORTS DE PARIS (ADP) G
A 166
162,9
197513
166
FR0010340141
06/12/18 0,7 98.960.602
159,1
AIR FRANCE-KLM (AF) G
A 9,748
9,39
4180698
9,78
FR0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
9,276
AKKA TECHNOLOGIES (AKA) g
B 47,05
46,9
17756
48,2
FR0004180537
29/06/18 0,49 20.291.990
46,9
AKWEL (AKW) g
B 17,2
17,2
13468
17,6
FR0000053027
06/06/18 0,3 26.741.040
17,12
ALD (ALD)
A 11,09
11,31
111511
11,38
FR0013258662
30/05/18 0,55 404.103.640
11,05
ALPES (CIE DES ) (CDA) g
B 23,15
23,8
13973
24
FR0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
23,15
ALSTOM (ALO) LR
A 34,39
34,89
1174294
35,22
FR0010220475
20/07/18 0,35 223.256.020
33,88
ALTAREA (ALTA) g
A 170
169,8
2691
171,4
FR0000033219
22/05/18 12,5 16.061.329
169,4
ALTEN (ATE) G
A 76
78
81532
78,75
FR0000071946
25/06/18 1 33.829.958
76
ALTRAN TECHNOLOGIES (ALT) G A 7,345
7,72
1994097
7,79
FR0000034639
11/05/18 0,24 257.021.105
7,32
AMPLITUDE SURG. (AMPLI) g
2,86
2,92
88298
3,03
FR0012789667
47.804.841
2,86
AMUNDI (AMUN) G
A 48,29
48,85
EX-DS 15/03/17
174588
49,42
FR0004125920
22/05/18 2,5 201.704.354
48,01
APRIL GROUP (APR)
B 20,4
20,4
111076
20,5
FR0004037125
10/05/18 0,27 40.904.135
20,3
ARCHOS (JXR) g
C 0,349
0,339
735398
0,363
FR0000182479
57.851.743
0,333
ARKEMA (AKE) L
A 81,9
83,06
371700
83,8
FR0010313833
25/05/18 2,3 76.532.456
81,26
ARTPRICE.COM (PRC) g
C 14,98
14,48
8424
14,98
FR0000074783
6.651.515
14,36
ASSYSTEM (ASY) g
B 26,1
26,5
OPA 24/11/17
3843
26,75
FR0000074148
19/06/18 1 15.668.216
26,1
ATARI (ATA)
C 0,37
0,356
2945511
0,386
FR0010478248
255.105.360
0,354
AUBAY (AUB) g
C 28,9
29,5
17949
30,4
FR0000063737
08/11/18 0,27 13.136.796
28,9
AUREA (AURE)
C 5,98
5,84
5251
6,08
FR0000039232
27/06/18 0,15 12.017.008
5,7
AVENIR TELECOM (AVT) g
C 0,155
0,152
241473
0,156
FR0000066052
21/10/11 0,05 110.501.888
0,147
AXWAY SOFTWARE (AXW) g
B 12,56
12,5
6663
12,8
FR0011040500
02/07/18 0,2 21.210.546
12,24
BÉNÉTEAU (BEN)
A 12,5
12,56
134469
12,82
FR0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
12,4
BIC (BB) G
A 89,9
89,7
69466
90,45
FR0000120966
28/05/18 3,45 45.988.387
89,5
BIGBEN INT. (BIG) g
C 9,07
9,55
83059
9,55
FR0000074072
30/07/18 0,1 19.500.119
9,06
BIOMÉRIEUX (BIM)
A 57,6
58,6
97170
59,4
FR0013280286
05/06/18 0,34 118.361.220
57,5
BOIRON (BOI) g
A 51,8
53,4
11620
54,3
FR0000061129
31/05/18 1,6 17.565.560
51,6
BOLLORÉ (BOL) G
A 3,662
3,638
1429946
3,694
FR0000039299
07/09/18 0,02 2.927.197.152
3,62
BONDUELLE (BON) g
B 30,8
30,95
20923
31,45
FR0000063935
14/12/18 0,5 32.281.118
30,65
BUREAU VERITAS (BVI) L
A 18,045
18,245
825920
18,275
FR0006174348
18/05/18 0,56 442.216.000
17,955
BURELLE SA (BUR)
A 824
898
212
898
FR0000061137
05/06/18 16 1.853.315
824
CARMILA (CARM)
C 16,06
16,1
61541
16,1
FR0010828137
23/05/18 0,75 136.561.695
15,9
CASINO (CO) LR
A 36,1
35,87
558040
36,47
FR0000125585
03/12/18 1,56 109.729.416
35,52
CATANA GROUP (CATG) g
C 2,6
2,82
303420
2,82
FR0010193052
30.514.178
2,6
CGG (CGG) G
C 1,445
1,467
18421025
1,53
FR0013181864
709.944.398
1,381
CHARGEURS (CRI) g
C 18
18,59
66728
18,9
FR0000130692
12/09/18 0,3 23.551.755
17,92
CHRISTIAN DIOR (CDI)
A 348,8
349,6
EX D OP 08/06/17
20789
354,6
FR0000130403
04/12/18 2 180.507.516
347,2
CIE DU CAMBODGE (CBDG)
A
/101218
FR0010557264
ABC ARBITRAGE (ABCA) g
FR0000079659
A : Indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : Bénfice par action. PER : Price Earning Ratio. Les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. Les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres A pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et C pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : Valeurs de l’indice CACNext20. R : Valeurs de l’indice CACLarge60. G : Valeurs de l’indice CACMid60. g : Valeurs de l’indice
CACSmall. Les bénéfices par action : source FacSet JCF Estimates. Mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
07/06/18 180 559.735
- 1,01
+ 5,63
- 62,3
+ 0,49
+ 0,16
- 6,62
- 6,66
+ 7,68
+ 13,16
- 1,16
-10,84
- 36,88
+ 5,27
+ 0,43
- 54,9
+ 1,25
+35,51
- 1,46
- 4,57
- 0,43
- 0,49
- 2,65
+ 3,71
- 33,94
+ 0,64
- 4,29
- 5,54
+ 0,94
+ 4,62
- 50,07
+ 2,82
+ 1,07
- 18,75
+ 1,93
+ 0,42
- 32,48
+ 2,26
- 6,11
- 2,95
- 0,35
- 3,63
- 18,95
+ 4,28
+ 1,96
- 0,64
+ 6,12
+10,29
- 41,93
+ 2,1
+ 6,96
- 28,43
+ 0,74
- 0,71
- 32,53
+ 13,61
4,128
3,378
+ 2,14
6,24
5,98
- 9,97
12,8
10,6
+ 2,82
0,52
0,491
+ 3,4
3,56
3,24
- 2,18
17,08
15,2
- 1,57
171,3
159,1
- 0,95
9,78
9,014
+ 6,11
48,2
42,1
+ 6,83
17,6
15,3
+ 8,75
11,38
10,1
- 3,64
24,6
22,55
- 1,08
35,6
33,4
+ 2,41
175,4
163,4
+ 7,29
78,75
70,25
+ 10,21
7,79
6,51
+ 6,18
3,04
2,75
+ 5,83
49,42
44,59
+ 2,26
+21,07 20,5
+ 35,1
19,95
- 1,88 - 7,12
+ 2,73
0,397
- 54,12
0,333
+ 2,77 + 10,81
+ 3,49 83,8
- 20,55 72,88
- 1,36 + 0,84
+27,92 15,04
- 17,07 13,1
+ 0,38 - 2,03
- 5,02 27,3
- 12,25 25,75
- 4,18 + 4,41
+16,75
0,386
- 19,57
0,32
+ 2,79 + 4,8
- 1,67 30,4
- 13,62 25,8
- 2,67 + 6,18
- 6,11
6,08
- 28,78
5,18
- 1,94 - 1,3
-15,56
0,16
- 44,32
0,146
- 0,48 + 0,64
+ 5,57 12,8
- 45,89 11,9
+ 1,95 + 9,41
+ 2,11
12,82
- 41,58 10,72
+ 0,28 + 0,62
- 0,44 90,9
- 5,58 87,45
+ 6,35 + 19,23
9,55
- 35,47
7,8
+ 1,91 + 1,91
- 4,4
59,4
- 26,29 53,1
+ 3,29 + 9,09
+ 4,71 54,3
- 31,8
47,5
- 0,06 + 3,94
+ 0,11
3,694
- 24,02
3,412
+ 1,48 + 8,98
- 1,75 31,45
- 32,28 28,2
+ 1,96 + 2,53
- 0,73 18,275
- 23,92 16,99
+ 9,51 + 12,81
+ 9,78 898
- 32,48 730
- 0,37
- 4,73 16,32
- 33,47 15,76
- 0,33 - 1,29
- 0,5
36,81
- 30,48 34,01
+ 8,46 + 22,61
+14,87
2,82
- 13,71
2,115
+ 13,02 + 26,9
+14,07
1,53
- 28,46
1,081
+ 4,44 + 10,65
+17,81
18,9
- 29,58 16,18
+ 1,3 + 4,7
+ 5,81 354,6
+ 15
323,9
0,97
- 1,75
- 25,33
3,21
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV
CLARANOVA (CLA) g
C 0,641
4908798
393.613.788
A 18,8
372650
FR0000120222
03/05/18 0,84 686.618.477
COFACE (COFA) g
A 7,96
304762
FR0010667147
24/05/18 0,34 153.899.261
COLAS (RE)
A 137
794
FR0000121634
30/04/18 8,2 32.654.499
COVIVIO (COV) G
A 86
144508
FR0000064578
15/05/18 4,5 82.902.898
COVIVIO HOTELS (COVH)
A 24,8
812
FR0000060303
11/04/18 1,55 118.057.886
DASSAULT AV. (AM) G
A 1221
7991
FR0000121725
01/06/18 15,3 8.348.703
DASSAULT SYSTÈMES (DSY) R
A 104,55
340768
FR0000130650
29/05/18 0,58 261.541.129
DBV TECHNOLOGIES (DBV) G
B 13
371032
FR0010417345
30.137.977
DERICHEBOURG (DBG) g
B 4,16
569104
FR0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
DEVOTEAM (DVT) g
C 86,5
14215
FR0000073793
14/06/18 0,9 8.332.407
DNXCORP (DNX) g
C 5,02
2962
FR0010436584
10/07/18 0,6 2.834.575
EDENRED (EDEN) G
A 34,59
615674
FR0010908533
14/05/18 0,85 239.266.350
EDF (EDF) LR
A 13,69
EX-DS 7/03/17
2845693
FR0010242511
06/12/18 0,15 3.010.267.676
EIFFAGE (FGR) LR
A 75,68
395253
FR0000130452
22/05/18 2 98.000.000
EKINOPS (EKI) g
2,8
76357
FR0011466069
21.529.161
ELIOR (ELIOR) G
A 13,55
261446
FR0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
ELIS (ELIS) G
A 15,39
501020
FR0012435121
29/05/18 0,37 219.927.545
EOS IMAGING (EOSI)
C 2,995
17236
FR0011191766
26.237.907
ERAMET (ERA) Gg
A 62,85
88142
FR0000131757
29/05/18 2,3 26.633.660
ERYTECH PHARMA (ERYP) g
B 6,625
29137
FR0011471135
17.940.035
ESI GROUP (ESI) g
C 27,8
7641
FR0004110310
6.017.892
EURAZEO (RF) G
A 63,1
117168
FR0000121121
30/04/18 1,25 76.518.341
EURO RESSOURCES (EUR)
C 2,84
3269
FR0000054678
12/06/18 0,15 62.491.281
EUROFINS SCIENTIFIC (ERF) G
A 357,2
34622
FR0000038259
28/06/18 2,04 17.649.834
EUROPCAR GROUPE (EUCAR) G
A 8,18
295673
FR0012789949
29/05/18 0,15 161.030.883
EUTELSAT COM. (ETL) LG
A 17,955
412148
FR0010221234
20/11/18 1,27 232.774.635
EXEL INDUSTRIES (EXE) g
B 67
896
FR0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
FAURECIA (EO) G
A 35,62
1358152
FR0000121147
01/06/18 1,1 138.035.801
FFP (FFP) g
A 84
9620
FR0000064784
22/05/18 2 24.922.589
FIGEAC AERO (FGA) g
B 10,94
45924
FR0011665280
31.839.473
FIN. ODET (ODET)
A 796
114
FR0000062234
07/06/18 1 6.585.990
FNAC DARTY (FNAC)
A 60,75
67268
FR0011476928
26.792.938
FONCIÈRE LYONNAISE (FLY)
A 58,4
6436
FR0000033409
30/04/18 2,3 46.528.974
FROMAGERIES BEL (FBEL)
A 318
20
FR0000121857
18/05/18 7 6.872.335
FUTUREN (FTRN) g
B 1,13
N/P REGR.
1680
FR0011284991
277.776.587
GECI INTERNATIONAL (GECP) g
C 0,111
1689124
FR0000079634
01/10/01 0,1 163.325.030
GECINA (GFC) G
A 118,8
108444
FR0010040865
12/06/18 2,65 76.265.492
GEMALTO (GTO) L
A 50,72
196354
NL0000400653
22/05/17 0,43 90.920.356
GENFIT (GNFT) G
B 18,65
195735
FR0004163111
31.166.437
GENSIGHT (SIGHT)
C 3,21
771390
FR0013183985
24.766.723
GENTICEL (GTCL) g
1,27
118859
FR0011790542
79.347.621
GETLINK (GET) LR
A 11,875
615882
FR0010533075
22/05/18 0,3 550.000.000
GL EVENTS (GLO) g
B 17,5
30456
FR0000066672
13/06/18 0,65 29.982.787
FR0004026714
CNP ASSURANCES (CNP) GR
3,22
3,43
0,43
1,49
1,74
4,86
2,1
1
1,28
3,11
5,12
1,32
2,77
3,77
0,92
2,57
1,6
1,99
3,85
1,05
0,58
3
0,55
1,62
3,07
1,78
4,35
1,61
OUV
VOL.
NB TITRES
CLOT
% VEIL % AN
BPA
+ HAUT % MOIS + HAUT AN PER
+ BAS % 52 S. + BAS AN RDT
0,674
0,688
0,641
18,7
19,18
18,64
8
8,15
7,89
135,4
137
135,4
84,6
86,35
83,95
24,7
24,8
24,4
1203
1237
1192
106,15
107,25
104,45
13,27
13,36
12,83
4,23
4,298
4,154
93,5
94,1
86,5
5,08
5,18
5
34,8
35,32
34,28
13,765
13,785
13,65
73,78
75,68
73,3
2,86
3,045
2,8
13,5
13,6
13,3
15,09
15,4
15,01
2,955
3
2,93
63,9
65,45
62,7
6,62
6,73
6,61
28,75
28,75
27,45
63,4
63,75
63,05
3,01
3,01
2,84
353,8
361,2
351
8,355
8,395
8,145
17,85
18,1
17,765
72,2
73,6
67
37,21
38,84
35,38
85
86,1
84
12,04
12,34
10,94
794
796
794
58,65
62,25
58,45
60
60
58,4
318
318
318
1,13
1,13
1,13
0,114
0,12
0,11
117,4
118,8
116,6
50,72
50,76
50,7
18,45
18,94
18,32
2,99
3,25
2,89
1,222
1,288
1,222
11,835
11,945
11,785
17,7
17,88
17,46
+ 4,98 + 8,89
- 1,68
0,7
+ 16,61
0,563
- 1,27 + 0,97
- 1,84 19,18
- 7,24 17,92
+ 1,27 + 0,88
+ 1,65
8,37
- 16,14
7,73
- 1,17 - 3,29
- 0,44 139,8
- 26,81 135,4
- 1,4 + 0,48
- 2,31 86,35
- 9,28 81,95
+ 0,41 + 1,65
- 3,89 24,8
- 12,41 23,5
- 0,99 - 0,58
- 4,98 1237
- 11,87 1168
+ 2,56 + 2,36
+ 1,34 107,25
+ 16,14 96,02
+ 2
+ 25,07
-47,13
14,97
- 69,85 10,35
+ 3,27 + 5,8
+19,9
4,298
- 52,28
3,812
+ 8,22 + 13,33
+ 5,89 94,1
+ 16,88 76,5
+ 0,4 + 14,67
- 4,15
5,18
- 21,12
4,63
+ 1,46 + 8,38
+ 8,65 35,32
+ 40,21
31,44
+ 1,44 - 0,25
- 0,94 13,85
+ 29,43 13,55
- 2,25 + 1,12
- 4,8
75,68
- 22,06 71,04
+ 2,51 + 7,52
+ 2,51
3,045
- 42,8
2,535
+ 0,45 + 3,37
+12,69 13,74
- 23,08 12,52
- 1,76 + 3,71
- 0,59 15,41
- 36,11
13,99
+ 0,17 - 12,7
-14,35
3,46
- 40,9
2,87
+ 3,82 + 5,88
- 1,01 65,45
- 39,94 55,4
+ 0,3 + 5,92
+ 3,28
6,795
- 65,48
6,02
+ 1,95 + 3,6
- 4,17 28,75
- 37,64 26,2
+ 0,64 + 2,59
+ 0,4
63,75
- 19,01 60,55
+ 0,33 + 8,66
+ 7,5
3,01
- 13,26
2,69
+ 0,74 + 8,53
+ 8,59 361,2
- 33,62 313,2
+ 2,77 + 6,23
+ 3,85
8,395
- 23,98
7,53
- 0,45 + 3,75
+ 0,71
18,1
- 3,67 16,99
+ 7,76 + 6,18
- 0,82 73,6
- 39,58 65
+ 6,38 + 12,52
+17,94 38,84
- 47,41 30,12
+ 0,71 + 5,99
- 3,41 86,1
- 17,95 78,1
+ 9,46 + 9,45
+ 3,79 12,34
- 37,87 10,24
- 0,75 - 0,25
+ 7,59 802
- 24,38 764
- 2,98 + 2,71
+15,11
62,25
- 43,77 55
+ 2,74 - 1,32
- 5,06 60
+ 6,38 57,8
+ 11,19 + 8,9
+ 8,9 318
- 36,14 286
- 0,88
1,14
- 0,44
1,13
+ 2,25 + 12,38
- 5,02
0,124
+ 17,01
0,101
- 0,51 + 3,89
- 4,94 118,8
- 24,94 110,3
- 0,04 + 0,12
+ 0,24 50,76
+ 2,36 50,64
- 1,07 + 6,34
-16,06 19,18
- 27,25 16,55
- 9,39 - 10,21
-17,4
3,79
- 52,54
2,89
- 4,38 + 20,28
+19,34
1,288
- 29,12
0,98
- 0,21 + 0,9
+ 6,62 12,105
+ 6,43
11,615
+ 2,31 + 2,79
+ 4,24 17,88
- 32,94 15,92
4,49
4,25
6,06
1,27
0,55
3,31
0,96
27,56
1,09
2,71
3,11
2,45
3,6
1,97
4,98
0,68
1,82
7,12
2,19
2,96
2,35
0,13
2,2
4,21
12,04
2,54
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OUV
CLOT
OST
VOL.
+ HAUT
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES
+ BAS
GROUPE CRIT (CEN) g
B 53,5
55
2296
55,3
FR0000036675
27/06/18 4,4 11.250.000
53,5
GROUPE FLO (FLO) g
B 0,196
0,212
EX D S 13/06/17
13340
0,212
FR0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
0,196
GROUPE GORGÉ (GOE) g
B 9,46
9,93
11677
10,08
FR0000062671
19/06/18 0,32 13.502.843
9,4
GROUPE LDLC (LDL) g
C 6,24
7,23
NOM.
52818
7,48
FR0000075442
06/10/16 0,5 6.322.106
6,24
GROUPE PARTOUCHE (PARP)
19,3
19,45
REGR.
141
19,45
FR0012612646
11/09/17 0,31 9.627.034
19,1
GTT (GTT) Gg
A 68,75
68
45297
69
67,75
FR0011726835
26/09/18 1,33 37.028.800
HAULOTTE GROUP (PIG)
B 9,35
9,39
38742
9,48
FR0000066755
10/07/18 0,22 31.371.274
9,35
HIGH CO (HCO) g
C 4,6
4,7
33606
4,79
FR0000054231
01/06/18 0,14 22.421.332
4,51
HUBWOO (HBW) g
C 0,158
0,158
4999
0,158
FR0004052561
136.345.527
0,158
ICADE (ICAD) G
A 69,05
68,65
90287
69,2
FR0000035081
02/05/18 4,3 74.535.741
68,35
ID LOGISTIC (IDL) g
B 125
134,4
4386
135
FR0010929125
5.628.475
125
ILIAD (ILD) G
A 119,4
114,95
248260
120,05
FR0004035913
20/06/18 0,68 58.975.840
113,75
IMERYS (NK) G
A 44,42
45,8
157564
46,12
FR0000120859
11/05/18 2,08 79.604.285
44,3
INGENICO GROUP (ING) LR
A 51,8
52,16
260626
52,44
FR0000125346
23/05/18 1,6 63.144.527
51,2
INNATE PHARMA (IPH) g
B 7,945
7,635
217915
8,005
FR0010331421
63.932.655
7,58
INSIDE SECURE (INSD)
C 1,618
1,524
159114
1,63
FR0010291245
44.119.162
1,502
INTERPARFUMS (ITP) g
A 33,3
34,35
23464
34,6
FR0004024222
09/05/18 0,67 42.965.628
33,3
IPSEN (IPN) G
A 115,3
116,1
88758
117,75
FR0010259150
04/06/18 1 83.794.128
115,1
IPSOS (IPS) G
A 21,94
21,98
43721
22,42
FR0000073298
02/07/18 0,87 44.436.235
21,92
JACQUET METAL SERVICE (JCQ) g B 16,96
17,46
73547
17,96
FR0000033904
04/07/18 0,7 24.028.438
16,94
JCDECAUX (DEC) G
A 26,3
26,92
480521
27,2
FR0000077919
22/05/18 0,56 212.757.582
26,26
KAUFMAN & BROAD (KOF)
B 35,26
36,52
35999
36,86
FR0004007813
09/05/18 2,1 21.864.074
35,02
KLEPIERRE (LI) LR
A 28,14
28
765194
28,18
FR0000121964
26/04/18 1,96 314.356.063
27,67
KORIAN (KORI)
A 32,3
31,72
101712
32,3
FR0010386334
21/06/18 0,6 81.976.425
31,36
LAFARGEHOLCIM (LHN)
A 37,91
37,83
33999
38,76
CH0012214059
CHF 11/05/18 2 606.909.080
37,5
LAGARDÈRE (MMB) G
A 22,24
22,69
545184
22,8
FR0000130213
07/05/18 1,3 131.133.286
22,24
LATECOERE (LAT) g
C 2,76
3,02
544228
3,035
FR0000032278
29/06/07 0,75 94.744.952
2,76
LE BÉLIER (BELI) g
C 31,15
32,8
5785
32,8
FR0000072399
29/05/18 1,18 6.582.120
30,95
LNA SANTÉ (LNA) g
B 48
47,85
4225
48,3
FR0004170017
06/07/18 0,32 9.705.937
47,7
LECTRA (LSS)
B 18,66
19,18
12000
19,54
FR0000065484
02/05/18 0,38 31.577.881
18,66
LINEDATA SVICES (LIN) g
B 35,5
38
22064
38,3
FR0004156297
05/07/18 1,35 7.293.356
35,45
LISI (FII) g
A 24,8
24,6
30513
24,9
FR0000050353
02/05/18 0,48 54.114.317
24,15
LUMIBIRD (LBIRD) g
C 11,7
12,28
38230
12,8
FR0000038242
16.754.425
11,62
M6-MÉTROPOLE TV (MMT) G
A 14,05
13,99
196745
14,05
FR0000053225
16/05/18 0,95 126.414.248
13,81
MAISONS DU MONDE (MDM)
B 19,4
19,42
165867
19,98
FR0013153541
18/06/18 0,44 45.241.894
19,15
MAISONS FRANCE CONF. (MFC) g B 30,5
32,1
5769
32,1
30,45
FR0004159473
05/06/18 1,7 6.937.593
MANITOU (MTU) g
B 23,2
24,2
23394
24,4
FR0000038606
18/06/18 0,62 39.668.399
23,15
MARIE BRIZARD W & S (MBWS)
B 2,5
2,68
148290
2,68
FR0000060873
27/09/07 0,5 28.338.654
2,5
MAUNA KEA (MKEA)
C 2,35
2,355
157337
2,475
FR0010609263
23.147.338
2,305
MERCIALYS (MERY) g
A 12,78
12,33
200718
12,82
FR0010241638
19/10/18 0,5 92.049.169
12,3
MERSEN (MRN) g
B 26,45
26
43751
26,45
FR0000039620
03/07/18 0,75 20.636.663
25,45
METABOLIC EXPLORER (METEX) g C 1,65
1,644
47787
1,66
FR0004177046
23.261.500
1,64
NANOBIOTIX (NANO) g
B 12,87
13,54
284919
13,75
FR0011341205
19.633.373
12,8
NATIXIS (KN) LR
A 4,31
4,292
4186350
4,352
FR0000120685
28/05/18 0,37 3.150.288.592
4,267
NEOEN (NEOEN)
A 19,8
19,46
37899
20
FR0011675362
84.957.498
19,1
NETGEM (NTG) g
C 0,954
1,06
22928
1,07
FR0004154060
16/05/18 0,1 29.664.667
0,954
NEXANS (NEX) G
A 23,94
24,98
296599
25,12
FR0000044448
22/05/18 0,7 43.604.914
23,58
NEXITY (NXI) G
A 40,04
39,74
93900
40,5
FR0010112524
05/06/18 2,5 56.129.724
39,58
NICOX (COX)
B 6,63
6,25
377806
6,75
FR0013018124
22.869.669
6,19
NRJ GROUP (NRG) g
B 7,68
7,62
2890
7,7
FR0000121691
05/06/18 0,15 78.107.621
7,58
OENEO (SBT) g
B 9,77
9,66
20449
9,8
FR0000052680
31/07/18 0,15 64.103.519
9,48
ONXEO (ONXEO) g
B 1,02
1,03
185688
1,04
FR0010095596
50.892.509
1,02
ORPÉA (ORP) G
A 92,2
92,72
91820
94,1
FR0000184798
13/07/18 1,1 64.586.323
92,1
PARROT (PARRO) g
B 3,195
3,21
49303
3,215
FR0004038263
30.174.671
3,195
PHARMAGEST INT. (PHA)
53,6
56
16237
58,6
FR0012882389
02/07/18 0,75 15.174.125
53,1
PIERRE & VACANCES (VAC) g
B 16,34
17,3
22755
18,5
FR0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
16,24
PIXIUM VISION (PIX) g
C 1,78
1,742
97561
1,79
FR0011950641
21.606.363
1,722
PLASTIC OMNIUM (POM) G
A 21,45
23,25
769351
24,3
FR0000124570
02/05/18 0,67 148.566.107
21,45
PLASTIVALOIRE (PVL)
B 9,38
9,5
DIV 8 02/05/17
26941
9,69
FR0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
9,38
RALLYE (RAL)
A 9,18
9,105
41287
9,285
FR0000060618
30/05/18 1 53.738.266
9,075
RAMSAY GDS (GDS)
A 20,4
21,2
775
21,2
FR0000044471
02/12/14 1,4 75.957.095
20,4
RECYLEX SA (RX)
C 6,7
6,35
150893
6,84
FR0000120388
04/07/90 0,61 25.886.482
6,305
RÉMY COINTREAU (RCO) G
A 100,8
100,1
103644
101,5
FR0000130395
31/07/18 1,65 50.949.787
99,7
REXEL (RXL) G
A 9,4
9,778
1346318
9,79
FR0010451203
04/07/18 0,42 303.988.899
9,396
ROBERTET SA (CBE)
B
/061218
C.I.P.
FR0000045601
28/06/18 5,2 143.582
ROBERTET SA (CBR)
B
/040119
C.D.V. NOM.
FR0000045619
ROTHSCHILD & CO (ROTH) G
A 29,7
29,6
21960
29,8
FR0000031684
22/05/18 0,68 77.512.776
29,45
RUBIS (RUI)
A 49,58
49,5
DIV 2 28/07/17
197790
50,45
FR0013269123
08/06/18 1,5 96.811.004
49,16
SARTORIUS STED. BIO. (DIM)
A 89,1
89,55
DIV 6 10/05/16
76140
90,5
FR0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
88,45
SAVENCIA (BH)
B 58,8
60,2
561
60,2
FR0000120107
14/05/18 1,4 14.032.930
58,8
SCOR (SCR) LR
A 39,05
39,58
338968
39,96
FR0010411983
30/04/18 1,65 192.784.482
38,87
% VEIL % AN
BPA
% MOIS + HAUT AN PER
% 52 S. + BAS AN RDT
+ 2,61 + 3,77
+ 7,21 55,3
- 30,29 48,8
8
+ 0,71 + 8,46
+ 1,68
0,212
- 20,79
0,185
+ 5,19 + 18,07
+ 9,12
10,08
- 41,45
8,26
+ 16,8 + 25,09
+10,38
7,48
- 66,21
5,66
+ 1,04 - 2,75
- 5,12 20
- 43,46 19,1
+ 0,07 + 1,27
+ 1,34 69,1
1,96
+ 30,64 63,7
+ 1,51 + 6,34
+ 2,51
9,48
- 45,66
8,18
- 2,08 + 6,46
+15,62
4,8
- 7,3
4,305
2,98
+ 17,04
+ 0,64
0,158
- 1,25
0,138
- 0,15 + 3,23
+ 1,63 69,4
- 17,83 64,05
+ 8,39 + 16,87
+ 8,74 135
- 2,61 112,2
- 3,36 - 6,28
- 7,34 123,65
- 45,16 113,75
0,59
+ 4,28 + 9,1
- 3,42 46,12
- 45,35 40,6
4,53
+ 1,28 + 5,29
- 9,41 52,44
- 43,59 46,63
- 2,8 + 2,69
- 3,48
8,08
+ 35,98
7,18
- 5,81 + 10,76
- 9,93
1,66
- 49,2
1,302
+ 3,46 + 1,78
- 2,97 34,6
+ 6,89 32,05
1,95
+ 1,13 + 2,88
- 1,94 117,75
+ 9,32 107,65
0,86
+ 0,73 + 7,01
+ 7,53 22,42
- 32,7
20,08
3,96
+ 3,44 + 12,5
+20,91
17,96
- 39,38 15,08
4,01
+ 5,32 + 9,79
- 1,9
27,2
- 25,01 23,84
2,08
+ 3,11 + 9,34
+ 4,34 36,86
- 9,02 32,76
- 0,25 + 3,86
- 0,36 28,23
- 22,78 26,26
- 0,81 + 2,06
- 3,88 32,3
+ 5,17 30,08
+ 0,93 + 5,58
4
+ 1,72 38,76
- 24,91 35,21
+ 2,72 + 3,04
- 3,32 22,8
- 14,64 21,36
5,73
+ 10,42 + 8,63
+13,96
3,035
- 48,55
2,61
+ 5,3 + 8,43
+ 7,19 32,8
- 40,04 28,9
3,6
- 0,52 + 9,87
+ 6,22 48,7
- 19,44 43,2
+ 2,24 + 5,5
+ 6,08 19,54
- 24,19
17,84
1,98
+ 7,04 + 20,63
+24,59 38,3
+ 2,29 31,3
3,55
- 0,61 + 20
+ 3,36 24,9
- 40,58 20,2
1,95
+ 5,14 + 11,64
+14,77 12,8
+ 65,58 10,66
- 0,36
- 5,15
14,16
- 36
13,55
6,79
+ 1,94 + 16,22
+10,28 19,98
- 48,89 16,15
2,27
+ 5,25 + 0,16
+ 0,31 32,1
5,3
- 49,61 30
+ 5,45 + 8,04
+ 3,86 24,4
- 23,66 20,8
2,56
+ 8,94 + 1,9
-33,75
2,68
- 78,8
2,4
+ 0,21 + 17,16
+ 5,37
2,475
- 53,82
1,984
- 3,52 + 3,01
- 0,88 12,83
- 33,28
11,78
+ 0,19 + 10,64
+13,04 26,55
- 36,35 22,8
2,89
- 0,36 + 2,24
- 3,29
1,66
- 30,78
1,594
+ 5,95 + 16,32
+12,74 13,82
- 8,33
11,2
+ 0,28 + 4,2
- 5,67
4,352
- 38,63
4,06
8,62
- 0,21 + 2,75
+ 7,87 20
+ 17,94 18,8
+ 11,58 + 8,16
+ 6,64
1,07
- 57,94
0,94
47,17
+ 4,78 + 2,67
- 1,11
25,12
- 51,44 23,13
2,8
- 0,05 + 0,86
- 5,61 40,5
- 24,45 37,78
6,29
- 6,37 + 24,75
+33,72
7,145
- 42,18
4,96
- 1,04 + 2,7
+ 1,87
7,7
- 16,45
7,34
1,97
- 1,13 + 10,78
+11,16
9,93
- 7,65
8,58
+ 1,88 + 18,12
+12,02
1,045
- 55,22
0,871
+ 1,71 + 3,92
- 0,06 94,1
- 8,92 85,8
1,19
+ 0,16 + 0,47
- 0,16
3,305
- 64,33
3,19
+ 7,08 + 9,59
+11,78 58,6
+ 19,4
50
+ 5,88 + 8,13
+12,78 18,5
- 60,23 15,62
- 2,57 + 4,06
+ 6,87
1,978
- 37,19
1,652
+ 10,82 + 15,27
+13,97 24,3
- 42,05 19,1
+ 2,26 + 6,86
+24,51
9,69
- 50
8,17
+ 0,33 + 1,05
- 1,89
9,285
- 41,78
8,7
10,98
- 0,93
+ 8,72 21,6
+ 35,03 19,9
- 9,87 + 13,39
+ 3,84
7,47
- 56,02
5,47
+ 0,45 + 1,16
+ 0,6 101,5
- 12,04 94,15
1,65
+ 3,49 + 5,14
+ 2,17
9,79
- 36,88
8,752
4,3
+ 30,3
- 8,64
- 6,03
+ 0,24
+ 6,64
- 17,36
+ 1,99
+ 1,53
+ 38,09
+ 2,38
- 0,33
- 26,41
+ 1,83
- 2,27
+ 12,54
44
44
- 4,05
30,85
29,3
+ 5,59
50,45
45,8
+ 2,52
90,5
83
+ 7,89
60,2
55,4
+ 0,46
39,96
37,95
2,3
3,03
SRD Suite
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OUV
CLOT
OST
VOL.
+ HAUT
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES
+ BAS
SEB (SK) G
A 114,9
125,3
115490
125,7
FR0000121709
21/05/18 2 50.169.049
114,6
SEQUANA (SEQ)
C
/040119
FR0011352590
SES-IMAGOTAG (SESL) g
65.183.351
B 20
28689
FR0010282822
25/06/12 0,5 14.376.762
SHOWROOMPRIVÉ (SRP) g
B 2,76
335129
FR0013006558
34.623.503
SIPH (SIPH) g
B
FR0000036857
14/06/18 0,79 5.060.790
SOITEC (SOI) G
B 53,85
EX-DS 13/05/16 REGR.1P20
184710
FR0013227113
30.311.510
SOLOCAL GPE (LOCAL) g
B 0,53
REGR.
1801068
FR0012938884
583.630.365
SOMFY (SO)
A 65,6
7554
FR0013199916
01/06/18 1,3 37.000.000
SOPRA STERIA GP (SOP)
A 85
33986
FR0000050809
03/07/18 2,4 20.547.701
SPIE (SPIE) G
A 11,92
423819
FR0012757854
26/09/18 0,17 150.000.000
SQLI (SQI)
16,4
29722
FR0011289040
21/07/17 0,88 4.425.786
ST DUPONT (DPT) g
C 0,134
9625
FR0000054199
16/09/14 0 524.279.556
STEF (STF) g
B 76,2
3208
FR0000064271
04/05/18 2,45 13.165.649
STENTYS (STNT) g
C 0,448
162111
FR0010949404
26.824.657
SUEZ ENVIRONNEMENT (SEV) LR A 11,72
1477774
FR0010613471
22/05/18 0,65 621.362.579
SUPERSONIC IM. (SSI) g
C 1,314
32679
FR0010526814
23.209.127
SWORD GROUP (SWP) g
B 32,2
9277
FR0004180578
12/11/18 3,06 9.544.965
SYNERGIE (SDG) g
B 26,35
18617
FR0000032658
20/06/18 0,8 24.362.000
TARKETT (TKTT) G
A 19,18
91566
FR0004188670
03/07/18 0,6 63.722.696
TECHNICOLOR (TCH) G
A 0,944
2540260
FR0010918292
21/06/17 0,06 414.461.178
TELEPERFORMANCE (RCF) G
A 145,6
105144
FR0000051807
25/04/18 1,85 57.780.000
TERREIS (TER)
B 36,5
5825
FR0010407049
13/11/18 0,44 25.327.454
TF1 (TFI) G
A 7,12
444987
FR0000054900
30/04/18 0,35 209.912.140
THALES (HO) LR
A 101,95
287474
FR0000121329
04/12/18 0,5 213.097.001
THERMADOR GROUPE (THEP)
B 46,9
3325
FR0013333432
9.109.752
TIKEHAU CAPITAL (TKO)
A 19,95
EX D S 03/07/17
10585
FR0013230612
30/05/18 1 103.477.599
TOUAX (TOUP) g
C 4,9
5735
FR0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
TRANSGÈNE (TNG)
B 2,93
29301
FR0005175080
62.275.923
TRIGANO (TRI) g
B 75
133445
FR0005691656
11/01/18 1,3 19.336.269
UBISOFT ENTERTAINMENT (UBI) LRA 75,8
437293
FR0000054470
112.968.495
VALLOUREC (VK) G
A 1,877
9810892
FR0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
VALNEVA (VLA) g
B 3,41
59953
FR0004056851
92.106.952
VICAT (VCT) G
A 43,6
20264
FR0000031775
20/04/18 1,5 44.900.000
VILMORIN & CIE (RIN) G
A 56
5994
FR0000052516
12/12/18 1,35 20.833.902
VIRBAC (VIRP) g
A 120,4
3735
FR0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VRANKEN-POMMERY M. (VRAP)
B 23,5
1095
FR0000062796
06/07/18 0,8 8.937.085
WAVESTONE (WAVE)
B 27,15
15688
FR0013357621
20.196.492
WENDEL (MF) G
A 106,6
52666
FR0000121204
22/05/18 2,65 46.279.301
WORLDLINE (WLN) G
A 40,54
159702
FR0011981968
182.554.317
X-FAB SILICON (XFAB)
A 4,6
89785
BE0974310428
130.781.669
XPO LOGISTICS (XPO) g
A 314
25
FR0000052870
12/07/18 0,8 9.836.241
% VEIL
% MOIS
% 52 S.
+ 10,01
+ 5,74
- 25,24
- 9,79
- 72,54
22,45 + 14,54
22,5
+20,96
19,6
- 25,04
2,965 + 9,82
3,055 +20,28
2,75
- 52,66
+ 0,25
- 0,73
- 5,03
55,15
+ 4,16
56,1
+12,51
53,55
- 14,43
0,529 + 0,19
0,55
- 8,09
0,526 - 45,68
66
+ 0,61
66,2
+ 5,1
65,1
- 21,89
87,4
+ 3,92
88,7
+ 2,1
83,9
- 47,82
12,11
+ 2,19
12,32
+ 7,17
11,84
- 45,45
17,7
+ 7,8
17,8
+ 5,73
16,36
- 51,03
0,13
- 4,07
0,134
- 3,72
0,128 - 14,24
81
+ 6,3
81
+ 9,31
76,2
- 17,01
0,467 + 5,54
0,467 -10,54
0,442 - 72,91
11,705 + 0,04
11,755
- 7,32
11,67
- 19,61
1,356 + 3,2
1,356
- 2,16
1,3
- 30,1
32,15
32,55
+ 9,35
32,1
- 2,72
28,35
+ 7,59
29,5
+15,71
26,35
- 38,5
18,88
- 0,16
19,37
- 1,15
18,64
- 43,57
0,962 + 4
1
-14,34
0,944 - 69,77
144,9
+ 0,07
147
+ 2,55
143,6
+ 13,65
37
+ 1,37
37,1
+ 1,93
36,5
- 17,23
7,125 + 0,85
7,215
- 6,06
7,005 - 42,31
103,4
+ 1,87
105,2
- 0,67
101,6
+ 13,43
47,7
+ 1,92
48,8
+ 3,92
46,9
- 18,81
20
+ 1,52
20,7
- 9,5
19,7
- 8,26
4,88
4,9
-13,78
4,88
- 60
2,92
- 0,34
2,96
- 1,02
2,865 + 0,34
84,85 + 14,28
86,1
- 0,93
74,5
- 46,5
76,2
+ 1,17
78
+11,8
75,54
+ 9,08
1,93
+ 5,44
1,966
- 1,2
1,851 - 66,97
3,43
- 0,58
3,445 + 0,88
3,34
+ 8,54
43,24 + 0,05
43,68
+ 0,89
42,76
- 38,23
56,6
+ 0,71
56,8
+ 0,53
55,5
- 38,28
122,4
+ 2,17
123
120,4
+ 0,33
23,4
- 0,85
23,7
- 2,09
23,3
- 2,09
28,1
+ 5,84
29,55
- 1,75
27,15
- 33,1
108,5
+ 1,97
108,9
+ 4,33
106,6
- 25,94
42,8
+ 6,26
43,3
- 5,69
40,42
+ 0,14
4,9
+ 8,89
4,99
+ 0,72
4,59
- 53,24
316
- 1,25
316
- 4,24
310
+ 22,48
% AN
BPA
+ HAUT AN PER
+ BAS AN RDT
+ 11,08
125,7
107
+ 3,67
0,214
0,204
+ 23,49
22,5
16,84
+ 23,03
3,055
2,37
81,5
81
+ 8,99
56,1
48,6
+ 4,97
0,56
0,473
+ 4,76
66,2
61,7
+ 8,37
88,7
78,1
+ 4,49
12,32
10,99
+ 7,4
17,8
15,5
+ 3,19
0,135
0,125
+ 5,19
81
75
+ 7,6
0,467
0,416
+ 1,52
11,845
11,29
- 0,29
1,38
1,296
+ 10,86
32,6
28,35
+ 15,95
29,5
22,6
+ 7,76
19,37
16,96
+ 0,84
1
0,87
+ 3,8
147
133,7
+ 2,78
37,1
35,4
+ 0,64
7,215
6,7
+ 1,37
105,2
98,96
+ 7,19
48,8
43
+ 1,78
20,7
19
4,95
4,69
+ 6,96
3,01
2,695
+ 5,21
86,1
70,65
+ 8,12
78
65,8
+ 18,7
1,966
1,554
+ 8,2
3,465
3,1
+ 4,29
43,68
40,84
+ 0,18
58
53,5
+ 7,56
123
111,8
- 1,27
23,7
23,2
+ 21,38
29,55
23,45
+ 3,63
108,9
101,4
+ 1,42
43,3
38,44
+ 15,02
4,99
4,145
+ 1,28
320
306
2,75
3,3
3,03
5,55
11,2
2,82
3,18
1,28
4,91
0,48
5
1,53
3,47
2,39
2,44
0,25
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
GEMALTO (GTO) L
NL0000400653
NOKIA (NOKIA) R
FI0009000681
SES (SESG) LR
LU0088087324
A 50,72
196354
22/05/17 0,43 90.920.356
A 5,332
663629
31/05/18 0,13 5.635.922.159
17,495
1225973
23/04/18 0,68 360.037.272
50,72
- 0,04 + 0,12
50,76
+ 0,24 50,76
50,7
+ 2,36 50,64
5,332 + 1,37 + 5,29
5,366 + 8,82
5,366
5,3
+ 29,92
4,874
17,175
- 1,86 + 2,78
17,52
- 5,27
17,89
16,985 + 30,96 16,26
4,21
12,04
0,3
18,01
3,56
4,66
VALEURS ZONE INTERNATIONALE
GENERAL ELECTRIC (GNE)
7,6
31847
USD 19/12/18 0,01 8.698.115.000
7,239
19019
GB0005405286
USD 11/10/18 0,1 20.035.547.017
LAFARGEHOLCIM LTD (LHN)
A 37,91
33999
CH0012214059
CHF 11/05/18 2 606.909.080
SCHLUMBERGER (SLB)
A 36
3052
AN8068571086
USD 04/12/18 0,5 1.434.212.164
STALLERGENES GREER (STAGR) A 28,9
6555
GB00BZ21RF93
19.738.742
US3696041033
HSBC (HSB)
7,52
7,6
7,2
7,159
7,266
7,151
37,83
38,76
37,5
35,5
36,3
35,5
28,7
29,35
28,3
- 0,79
+18,61
- 51,36
- 1,09
- 0,14
- 17,38
+ 0,93
+ 1,72
- 24,91
+ 0,28
- 3,53
- 43,65
+ 0,7
- 5,44
- 30,84
+ 13,42
7,89
6,46
- 0,87
7,379
6,996
+ 5,58
38,76
35,21
+ 8,23
36,3
30,9
+ 1,41
29,85
27,15
1,29
52,19
4
3,45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos
euronext//taux&changes//matières premières
ACTIONS
FRANÇAISES
EURONEXT HORS SRD
ISIN
VALEUR
OUV
+HT +BS
FR0013341781 2CRSI
C 8,94 8,96
8,84
FR0000076887 A.S.T. GROUPEg
C 5,92 6,37
5,91
FR0013185857 ABEO
C 29,6
32,1
29,5
FR0000076861 ACTEOSg
C 1,405 1,545
1,405
BE0974269012 AD CAPITAL
FR0000062978 ADL PARTNERg
C 13,45 13,55
13,4
FR0012821890 ADUX (EX:HI MEDIA) C 3,1
3,1
3,01
FR0004152874 ADVENISg
C 1,295 1,33
1,295
FR0013296746 ADVICENNE
C 10,95 10,95 10,9
FR0000053043 ADVINI
C 28,2
28,2
28
FR0000044612 AFONE PART.
C 11,2
11,7
11,2
FR0000062804 ALPHA MOS
C
FR0000053837 ALTAMIRg
B 13,36 13,86
13,36
FR0000039216 ALTAREIT
B440 440
440
FR0011051598 AMOEBAg
C 2,24 2,57
2,1
FR0013258589 ANTALIS
B 0,92 0,92
0,91
FR0010481960 ARGANg
B 43,1
43,5
43
FR0012185536 ARTEA
C 15,1
15,8
14,5
FR0000076952 ARTOIS
A5150 5150
5150
FR0011992700 ATEME
C 11,18 11,5
11,12
FR0000061780 AUGROS CP
C
FR0013183589 AURES TECH.
C 30,4 32,6
30,4
FR0011800218 AWOXg
0,99
1,16
0,99
FR0000064123 BACCARAT
B222,7 222,7 222,7
MC0000031187 BAINS MONACO
B 47,6
47,6
46,8
FR0013258399 BALYO
C 3
3,12
2,98
FR0000062788 BARBARA BUI
C
FR0000035370 BASTIDE
C 30,1
31
30,1
FR0000062150 BLEECKER
C
FR0011592104 BLUE SOLUTIONSg
B 16,6
16,6
16,4
FR0004548873 BOURBONGg
A 3,665 3,76
3,665
FR0000074254 BOURSE DIRECT
C 1,14
1,15
1,14
FR0000078958 BUSINESS ET DEC.g
C 7,46
7,46
7,46
FR0010151589 CAFOM
C 5,45 5,5
5,45
FR0012969095 CAPELLI
31,8 32,6
31
FR0000064156 CARP.DE PARTIC.
C
FR0000072894 CASTg
C 3,8
3,82
3,8
FR0000064446 CATERING INTER.g
B 9,22
9,5
9,18
FR0010193979 CBO TERRITORIAg
C 3,28 3,32
3,28
FR0000078339 CCA INTERN.
C
FR0000053506 CEGEDIMg
B 22
22,4
22
FR0010309096 CEGEREALg
B 34,8 34,8
34
FR0012633360 CELLNOVOg
C 1,68
1,68
1,56
FR0012616852 CERENISg
B 0,494 0,504 0,473
FR0000037475 CFI
C
FR0000060907 CHAUSSERIA SA
C
FR0000054322 CIBOX INTER.g
C 0,12
0,122
0,117
FR0000060824 CLAYEUXg
C
FR0000053399 CNIMg
B 83,6 84,4
83,6
FR0013335742 COGELEC
C 6,849 6,85
6,8
FR0004031763 COHERISg
C 1,63
1,63
1,55
FR0000065393 COURTOIS
C 126
126
126
FR0000044323 CR ALPES PROV.
C 110,7 111,3
110,12
FR0000185506 CR ATL. VENDÉE
C 131
133
131
FR0010483768 CR BRIE PICARD.
B 25,4 25,62 25,4
FR0000045213 CR ILLE VILAINE
C102,02 102,74 101,74
FR0010461053 CR LANGUEDOC
C 75,01 75,01
75,01
FR0000045239 CR LOIRE HTE-LOIRE C 94,39 94,39 94,39
FR0000045551 CR MORBIHAN
C 86,13 86,13
84,5
FR0000185514 CR NORD FRANCE
B 22,25 22,4
22,25
FR0000044364 CR NORM. SEINE
C 129,9 130,74 129,8
FR0000045528 CR PARIS IDF
B 89,51 90
89,5
FR0000045346 CR RHÔNE-ALPES
C199,04 200,6
199,04
FR0000045544 CR TOULOUSE
C 112,64 113,4
112,62
FR0000045304 CR TOUR. POITOU
C 115
115
115
FR0000050395 CROSSWOOD
C
FR0007317813 CS-COM. ET SYST.g
C 4,03 4,36
4,03
FR0011026749 DALETg
C 11,7
11,9
11,7
FR0000036774 DANE-ELEC MEMORYg C
FR0010879056 DEINOVE
1,65
1,68
1,636
FR0013283108 DELTA PLUS GROUP B 34,8 39,4
34,8
FR0000035784 DIGIGRAM
C 0,8
0,8
0,8
FR0012202497 DMS
C 0,746 0,768 0,73
FR0000065260 DOCKS PÉTROLES A C466 466
466
FR0010099515 ECAg
B 10,75 12
10,75
FR0000072373 EGIDEg
C 1,42
1,525
1,42
FR0000031023 ELECT. STRASBOURG B100
104,5 100
FR0012650166 ELECTRO POWERg
C 13,5
13,6
13,35
FR0004030708 ENCRES DUBUITg
C 5,14
5,16
5,14
FR0000120669 ESSOg
B 35,05 35,5
35
FR0000061475 EURASIA FONC INV
C
FR0000075343 EUROMEDIS GROUPEg C 6,6
6,6
6,6
FR0010490920 EUROPACORPg
C 1,14
1,225
1,11
FR0000064164 EXACOMPTA CLAIREF. C100
100
100
FR0000037343 EXPL. PROD. CHIM.
C
FR0000039026 EXPL. PROD. CHIM.
C
FR0000062341 F.I.E.B.M.
C
FR0000062507 F.I.E.B.M.
C
FR0000038184 F.I.P.P.
C
FR0000063034 FAUVET-GIREL g
C
FR0011271600 FERMENTALGg
2,69 2,69
2,595
FR0000062101 FERMIÈRE CANNES
B
FR0000061418 FIDUCIAL OFFICE
C 28,4 28,4
28,4
FR0000060535 FIDUCIAL RE
B 168
168
168
FR0000076986 FIN. MONCEY
A
FR0000035123 FINATIS
B 41,2
41,2
41,2
FR0000074759 FLEURY MICHON
B 40,4 44,1
40,2
FR0000065930 FONCIÈRE 7 INV.
C
FR0000064362 FONCIÈRE ATLAND
C 112
112
112
FR0000038499 FONCIÈRE EURIS
B 29
29
29
FR0010341032 FONCIÈRE INEA
B 38,4 38,6
38,4
FR0011277391 FONCIÈRE PARIS NORD C 0,031 0,032 0,03
FR0000053944 FONCIÈRE VOLTA
C
FR0013030152 FRANÇAISE ENERGIE C 13
13,15
12,75
FR0010588079 FREY
B 27,4
27,4
27
FR0000031973 FSDV
C
FR0000030611 GALIMMO
C 24,6 24,6
24,6
FR0000034894 GAUMONT
B 123
123
112,5
FR0000053035 GEA
C 86,6 86,8
86,6
FR0010501692 GENERIXg
C 3,28 3,44
3,28
FR0011799907 GENOMIC VISIONg
0,383 0,383 0,345
FR0000061459 GÉRARD PERRIER
B 46,5
47,9
46,5
FR0000065971 GRAINES VOLTZ
C 36
36
36
FR0000124232 GROUPE IRD
C 24
24
23,4
FR0004010338 GROUPE JAJ
C
FR0004050300 GROUPE OPENg
C 20,1
20,9
20,1
FR0010214064 GROUPE PIZZORNO
C 14,4
14,5
14,15
FR0004155000 GROUPE SFPIg
C 2,2
2,27
2,19
FR0000032526 GUERBETg
B 51,5 56,4
51,5
FR0000066722 GUILLEMOT CORP.g
C 3,89 3,94
3,76
FR0004035061 GUY DEGRENNE
C 0,224 0,224 0,224
FR0000038531 HF COMPANYg
C 5,6
5,68
5,54
FR0012821916 HIPAY GROUP
C 7,8
8,1
7,78
FR0000065278 HOPSCOTCH GROUPEg C 6,74 6,8
6,7
FR0000051393 IDI
B 39,9 40
39,3
FR0000030827 IGE + XAOg
C 132
132
130
FR0000033243 IMMO. DASSAULT
B 51
54,2
51
FR0000036980 IMMO. HÔTELIÈRE
C
FR0000066219 IND. FIN. ENT.
C
FR0000071797 INFOTELg
C 40
43,55 40
FR0000064297 INNELEC MULT.g
C 4,61
5,1
4,61
FR0000060451 INSTALLUX SA
C324
324
324
FR0000064958 INTEXA
C
FR0013233012 INVENTIVA
B 6,06 6,2
6,06
FR0000072597 IT LINKg
C 7,04 7,28
7,04
FR0004026151 ITESOFTg
C 3,74
3,78
3,74
FR0000073843 ITS GROUPg
C 4,68 4,8
4,68
FR0012872141 JACQUES BOGART
C 6,2
6,24
6,1
FR0004029411 KEYRUSg
C 4,57 4,85
4,57
FR0000039638 LA FONCIÈREVERTE C
FR0000066607 LACROIX SA
C 20,5
21,9
20,5
FR0000035263 LAFUMA
C
FR0004027068 LANSON-BCC
B 29
29,8
29
FR0006864484 LAURENT-PERRIER
B 94,6
97,8
94,6
FR0000075673 LE TANNEURg
C
FR0000121295 LEBON
C 123
124
123
FR0004165801 LES HÔTELS DE PARIS C
FR0004023208 LES NX CONSTR.
B 35,2
35,6
35,2
FR0000033599 LEXIBOOKg
C 0,776 0,856 0,776
FR0000121352 LOCINDUS
B 26,4 26,5
26,4
FR0000030074 MALTERIES FR-B
C600 600
600
FR0000032302 MANUTAN INTER.g
B 62
66
62
FR0000051070 MAUREL & PROMG
A 3,395 3,585 3,38
FR0011742329 MCPHY ENERGYg
4
4,45
3,99
FR0000061244 MECELEC
C 1,27
1,29
1,27
FR0000052623 MEDASYSg
C 0,28 0,3
0,265
FR0000064404 MÉDIA 6
C 12,5
12,5
12,45
FR0004065605 MEDINCELL
C 6,85 6,85
6,8
FR0010298620 MEMSCAPg
C 1,945 2,06
1,93
FR0000077570 MICROPOLEg
C 1,05
1,15
1,05
FR0000064180 MOUL. STRASBOURG C
CLÔT ÉCART
8,96 + 0,45
6,1 + 3,39
32,1 + 11,85
1,54+ 10,39
VOL
41729
39448
4478
10050
0,1
13,5 + 0,37
3,09 - 1,28
1,33 + 3,1
10,9 - 0,46
28
11,5 + 2,68
1092
5278
103
421
350
1722
0,33
13,86 + 3,43
440
2,4 + 9,59
0,92 + 0,55
43,1
14,5 + 5,07
5150
+ 1,98
11,5 + 3,23
4019
1
176129
7707
1100
559
3
25263
4,6
32,5 + 5,35
1,05 + 7,14
222,7
46,8 - 1,68
3,12 + 3,65
3750
89402
483
201
32328
7
30,55 + 2,52
30549
105
16,6
3,76 + 1,9
1,15
7,46 + 1,22
5,5
32,2 + 2,22
4027
42821
1001
12
364
3054
45,6
3,81 - 1,04
9,36 + 1,52
3,32 + 1,22
6004
6792
5889
4,99
22,4 + 3,23
34
- 2,3
1,58 - 5,39
0,485- 0,41
1659
291
165109
148451
1,23
7,7
0,122 - 0,82
313421
0,22
84
+ 0,72
6,8 - 0,73
1,6 - 1,84
126
110,3 + 0,27
133
+ 1,53
25,55 + 0,59
101,84 - 0,16
75,01
94,39
84,51 + 0,01
22,4 + 0,67
129,82 - 0,06
89,76 + 0,29
200,6 + 0,78
112,76 + 0,12
115
66
379
7703
1
266
920
3881
241
1
33
342
1121
385
1159
43
263
117
4,8
4,36 + 9
11,8 + 1,72
9302
884
0,56
1,678+ 1,08
36,2 + 4,62
0,8 + 1,91
0,768+ 2,95
466
12 + 11,63
1,49 + 4,2
101,5 + 2,53
13,5 + 0,37
5,16 + 0,39
35,35 - 0,7
35783
3179
719
9549
10
1414
13496
2348
4724
10
1166
0,244
6,6
1,19 + 6,73
100
- 2,91
141
202722
100
860
+BS
7,66
1,4
CLÔT ÉCART VOL
7,74 + 1,04
326
1,41 + 1,44
7
64
12,8
1,76
25,28
18,8
87
0,71
2,75
5,3
0,496
2,49
18
3,42
15,5
13,14
34
5,29
175
9,4
2,83
0,42
32,8
13,54 + 5,95
1,825 - 3,42
25,62 - 0,54
19,1 + 1,6
90 + 3,45
0,745+ 0,68
2,8
5,36 - 1,11
0,5
2,6 + 4,42
18,52 + 2,89
73,5
- 1,34
3,42 - 0,58
15,7 + 0,64
13,6 + 2,56
34
5,32 + 1,92
175
+ 2,94
9,48
2,95 + 3,33
0,452+ 6,6
33,5
284919
19972
110942
17168
130
12611
65356
1318
41354
1001
632
3088
1308
1967
1
78875
14
1716
43674
361719
3275
18,8
2,105
2,21 + 5,74
520
528 + 2,33
17
17,4 + 2,96
136
137 + 0,74
21,6
21,6
6,5
6,5 - 0,76
29
30,4 + 7,04
86
86
5,82
5,96 + 1,36
12,8
13,1 + 2,34
21,1
22,3 + 5,19
14,702 15,15 + 2,68
18,94
18,94 - 0,84
61595
1129
354
11
336
1
21085
88
310
369
11223
144322
2047
1,93
16
0,835
183
24,4
22,6
2,61
183
+ 2,24
24,4
24,4 + 8,44
2,61 - 1,51
1
5601
5292
845
1,36
160
160 + 28
36,245 39,6 + 10
78
78
29,6
31,2 + 5,41
142040
3222
1
222
0,41
ISIN
FR0000039240
FR0000036816
FR0010127662
FR0000054215
FR0000034548
FR0000074197
FR0000062465
FR0004186856
FR0000066680
FR0000050049
FR0000035719
FR0000065765
FR0004183960
FR0011995588
FR0004034072
FR0011471291
VALEUR
TOUPARGEL GROUPE
TOUR EIFFEL
TXCELLg
UNIBEL
UNION FIN. FR. BQUE g
UTIg
VERNEUIL PART.
VETOQUINOLg
VIDELIO (EX:IEC)
VIEL ET CIEg
VIKTORIA INVESTg
VISIODENTg
VOLUNTIS
VOLTALIA
XILAM ANIMATIONg
YMAGISg
+ 5,63
32,2
2,65 - 1,49
11149
1400
- 0,59
1
9
5450
41,2
44,1 + 9,16
1
1877
OUV
C 2,4
B 35,3
+HT
2,4
35,9
+BS
2,12
35
GA0000121459 TOTAL GABON
US91912E1055 VALE SA
BMG9887P1068 ZCI LIMITED
ACTIONS
FRANÇAISES
EURONEXT HORS SRD Suite
126,5
12,55
125 + 0,4
12,55 + 1,7
125
12,5
509
120
0,02
2,58
A
B
C
C
B
C
C
C
C
C
B
C
735
22,5
0,54
23
0,55
22,8 + 1,33
0,55 + 1,85
22,3
0,54
2766
3401
EURONEXT GROWTH (Sélection)
1,89
47,1
1,83
4,2
47,7
1,84
4,3
47,7 + 2,14
1,84 + 0,55
4,3 + 3,61
47,1
1,83
4,2
229
272
1251
ISIN
FR0010641449
FR0010397760
FR0012788065
FR0012816825
FR0011053636
FR0011648716
FR0010907956
FR0000035818
FR0004166197
FR0000044810
FR0010342329
FR0012819381
FR0013204070
FR0000077562
FR0004153930
FR0010458729
FR0004155687
FR0011584549
FR0004032746
FR0004171346
FR0000064529
FR0000061608
FR0004197747
FR0013263878
FR0004155240
FR0004045847
3,38
2,52 + 0,8
5,02 + 0,41
8,93 + 8,11
44,55 + 7,22
1,895+ 21,47
2,3
2,52
2,3
5
5,02
4,999
8,5
8,93
8,5
42,9 46,55 42,35
1,58
1,895
1,58
155
22931
48704
28979
124256
APERAM
BENI STABILI
CELYAD
CNOVA NV
DEXIA
EURONEXT
MAINSTAY MEDICAL
MONTEA CVA
NOKIAR
RENTABILIWEB GPg
ROBECO NV
ROLINCO
A 24,86
25,97
24,74
25,92 + 4,47
19,92
3,6
3,7
50,7
4,28
58,4
5,3
20,24 - 5,86
3,6
3,74 - 0,27
51,8 + 2,17
4,28 + 0,47
58,6
5,332+ 1,37
36,48
36,87
36,48 + 1
36,87 + 1,74
0,66
C
A
C
A
21,32 21,5
3,62
3,62
3,7
3,93
50,7
51,95
4,9
4,9
58,6 58,8
A 5,332 5,366
C
36,48 36,48
36,87 36,87
64036
429
4993
78371
18
663629
8,98
VALEURS ZONE INTERNATIONALE
CH0008853209
SN0008626971
CM0000035113
US1491231015
SN0000033192
GB0002374006
US5324571083
CI0000053161
CH0308403085
US4282911084
US4567881085
MA0000011488
US58933Y1055
US7427181091
LU0934195610
US9098831004
CH0008175645
A 125,5
12,5
C
CLÔT ÉCART VOL
2,12 - 13,12
2942
35,9 + 1,7
9743
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
LU0569974404
IT0001389631
BE0974260896
NL0010949392
BE0974290224
NL0006294274
IE00BJYS1G50
BE0003853703
FI0009000681
BE0946620946
NL0000289783
NL0000289817
AGTA RECORD
BRAS. OUEST AFR.
BRASS. CAMEROUN
CATERPILLAR INC.
CFOA
DIAGEO
LILLY AND CO
FORESTIÈRE EQ.
GENEUROg
HEXCEL
INFOSYS
MAROC TELECOM
MERCK AND CO INC
PROCTER & GAMBLE
RORENTO CDH
RUSAL PLC
TELEVERBIER
B 63,5 64
C680 680
B
63,5
680
64
680
+ 0,79
+ 2,26
OUV
0,112
0,055
7,26
1,756
0,151
4,91
24,9
61,1
20,7
0,054
0,278
22,2
5,3
4,28
0,082
0,173
0,427
1,258
0,208
0,689
+HT
0,115
0,056
7,26
1,86
0,164
5,16
27,4
64,4
21,9
0,055
0,305
22,2
5,32
4,3
0,089
0,174
0,427
1,468
0,215
0,708
+BS
0,111
0,052
7,26
1,702
0,148
4,91
24,8
60,5
20,7
0,052
0,275
21,4
5,3
4,24
0,08
0,168
0,399
1,25
0,204
0,673
CLÔT ÉCART VOL
0,111 - 1,34 342869
0,054- 2,02 5302863
7,26 - 0,28
1
1,83 + 2,69
67570
0,154 - 0,39 261799
5,16 + 7,28
16625
27 + 8
56087
64,2 + 5,59
11105
21,9 + 6,31
1536
0,052- 2,8 3122966
0,288+ 5,69 4602222
21,95 + 0,23
29819
5,32 + 0,38
1101
4,3
343
0,08 - 4,76 831776
0,168 - 1,75 148326
0,423- 1,17
16961
1,39 + 11,02 305218
0,206- 0,72 564846
0,707+ 4,12
29115
78
12
12
0,87
0,9 + 2,27
8,32
8,4 + 0,96
0,226
0,255+ 7,84
115
126,5 + 10
12
12
0,89 0,9
8,36 8,46
0,239 0,26
115
126,5
CERTIFICAT/FONDS
97
6
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
INVESTIR PEA PALATINE
86,5
10
15643
4449
81118
4679
INVESTIR 10
112.95
84.53
I10GS - FR0011630474
FR0013284114
0,52
0,04
+ 3,64
112,5
C
VALEUR
AGROGENERATION
AUPLATA
BIOCORP
BIOPHYTIS
BLOCKCHAIN GROUP
CARBIO
CARMAT
ESKER
EVOLIS
EUROPLASMA
GAUSSIN
GROUPE GUILLIN
GROUPE PAROT
HIOLLE INDUSTRIES
HYBRIGENICS
IMPLANET
MASTRAD
MNDg
NEOVACS
NEXTEDIA
NSC GROUPE
PISCINES DESJOYAUX
THERADIAG
UMANIS
VERGNET
VOY. DU MONDE
4,02
30,53
30,755 30,24
30,755+ 0,84
924
100
C
B 3,47
750
3,58
3,47
3,58 + 3,17
413
47
C
15,2
12,95
66
81
13
67
81
12,85
66
81
13
66
81
+ 0,39
- 2,22
- 0,25
1511
841
10
59,13
19,91
C
48
TAUX ET CHANGES
VAR.
VEILLE
EN %
VAR.
ANNÉE
EN %
DOLLAR US
1,1525
LIVRE STERLING
0,9033
FRANC SUISSE
1,1257
COURONNE DANOISE
7,4655
COURONNE NORV.
9,7642
KUNA CROATE
7,425
COURONNE SUEDOISE
10,2397
DOLLAR CANADIEN
1,5227
YEN JAPONAIS
124,92
DOLLAR AUSTRALIEN
1,6066
ROUBLE RUSSE
76,865
ROUPIE INDIENNE
81,2317
DOLLAR NEO-ZELANDAIS 1,6962
COURONNE TCHEQUE
25,638
FORINT HONGROIS
321,325
ZLOTY POLONAIS
4,2985
LEV BULGARE
1,9552
DOLLAR HONG-KONG
9,0328
WON SUD COREEN
1288,9197
PESO MEXICAIN
22,1671
REAL
4,2431
DOLLAR SINGAPOUR
1,5604
RAND SUD-AFRICAIN
15,9948
LIVRE TURQUE
6,3174
RENMIBI YUAN
7,8618
RUPIAH
16281,1823
PESO PHILIPPIN
60,2554
RINGGIT MALAIS
4,7276
BATH THALANDAIS
36,8367
0,74
0,39
0,24
-0,02
-0,18
-0,10
0,28
0,24
0,36
0,28
0,45
0,92
-0,31
0,03
-0,14
0,04
-0,05
0,72
0,42
0,13
-0,14
0,45
0,17
0,79
0,25
0,60
0,14
0,34
0,51
0,52
0,26
-0,08
-0,01
-1,45
0,08
-0,04
-2,14
-1,71
-1,51
-3,27
1,64
-0,69
-0,28
0,08
0,15
-0,32
0,45
0,98
-1,74
-4,79
-0,15
-3,81
4,04
-0,27
-1,39
-0,04
-0,27
-0,45
TAUX DE RÉFÉRENCE
TAUX EN %
09-01-2019
EUR
USD
1
1,1525
0,9033
1,1257
10,2397
7,4655
1,2492
1,5227
EUR
USD
GBP
CHF
SEK
DKK
JPY
CAD
GBP
0,8677
1,107
1
1,2759
0,7838
1
0,9766
1,2462
8,8837
11,3355
6,4783
8,2652
1,0839 138,2871
1,3212
1,6859
MARCHÉ OBLIGATAIRE
TAUX MARCHÉS MONÉTAIRES ET EURODEVISES
COURS DE CHANGES CROISÉS
COURS
BCE
09-01-2019
1 EURO EN DEVISE
CHF
SEK
0,8883
1,024
0,8025
1
9,0962
6,6324
110,985
1,3529
0,0977
0,1126
0,0882
0,1099
1
0,7291
12,1995
0,1487
DKK
0,134
0,1544
0,121
0,1508
1,3716
1
0,1673
20,3978
JPY (100)
CAD
0,8005
0,9226
0,7231
0,901
0,082
5,9768
1
1,2194
0,6567
0,7569
0,5932
0,7392
6,7237
4,9025
0,8201
1
09-01-2019
MARCHÉS MONÉTAIRES
1 MOIS
3 MOIS
JOUR
6 MOIS
1 AN
ZONE EURO-0,35/-0,65-0,24/-0,54 -0,14/-0,44 -0,15/-0,45-0,06/-0,36
ECARTS DE TAUX AVEC L’ALLEMAGNE
09-01-2019
6 MOIS
ALLEMAGNE 100,27
PORTUGAL
-0,27
FRANCE
-0,04
ESPAGNE
-0,10
ITALIE
-0,29
2 ANS
5 ANS
7 ANS
10 ANS
-0,59
0,45
0,15
0,29
1,15
-0,26
0,84
0,29
0,53
1,81
-0,01
1,26
0,37
0,84
2,36
0,23
1,60
0,48
1,22
2,62
EUROMTS
INDICE
VAR %
FRANCE
1-3 ANS
5-7 ANS
10-15 ANS
PLUS 15 ANS
PLUS 25 ANS
EMTXI-BE
247,01
171,20
236,23
285,42
335,68
345,25
234,71
0.41
0.18
0.14
0.19
0.37
0.50
0.19
31/12 VAR %
245,87
171,32
236,50
287,33
337,19
346,89
235,28
0.05
-0.73
-0.25
-0.92
-0.82
-0.97
-0.44
COURS A TERME DE L’EURO CONTRE LES PRINCIPALES DEVISES
USD
GBP
CHF
SEK
DKK
JPY (100)
CAD
1,1525
1,1526
0,9033
0,9034
1,1257
1,1258
10,2385
10,2408
7,4641
7,4668
124,9000
124,9400
1,5211
1,5251
0,0036
0,0033
0,0033
0,0032
0,0034
0,0029
0,0163
0,0129
-0,0002
0,0018
0,1030
0,0988
0,0021
0,0049
-0,0023
-0,0025
0,0036
0,0013
0,0041
0,0036
0,0123
0,0093
0,0023
0,0028
0,0888
0,0754
-0,0036
-0,0008
-0,0113
-0,0117
-0,0017
-0,0019
0,0053
0,0046
0,0074
0,0017
0,0051
0,0049
0,0574 -0,0129
0,0300 -0,0101
-0,0302
-0,0306
-0,0084
-0,0089
0,0079
0,0069
-0,0070
-0,0163
0,0114
0,0106
0,0655
0,0435
09-01-2019
COMPTANT
ACHAT
VENTE
A 1 MOIS
ACHAT
VENTE
A 3 MOIS
ACHAT
VENTE
A 6 MOIS
ACHAT
VENTE
A 12 MOIS
ACHAT
VENTE
BCE
105
28,4
168
VALEUR
OUV
+HT
MR BRICOLAGE SA
B 7,66
7,74
MRM
C 1,4
1,41
MUSÉE GRÉVIN
C
NANOBIOTIXg
B 12,87 13,75
NAVYA
B 1,897 1,897
NEOPOSTG
A 25,9 26,36
NEURONESg
B 19,15 19,15
NEXTSTAGE
C 87
90
OFFICIIS PROPERTIESg C 0,74 0,755
OL GROUPEg
C 2,8
2,8
ORAPIg
C 5,44 5,44
ORCHESTRA-PRE.
C 0,5
0,51
OREGE
2,49 2,6
PARAGON ID
C 18
18,98
PAREFg
C
PASSAT
C 3,45 3,45
PATRIMOINE & COM
B 15,5
15,8
PCAS g
B 13,18 13,6
POUJOULAT
C 34
34
POXELg
C 5,33
5,38
PRECIA g
C 175
175
PRISMAFLEXg
C 9,48 9,88
PRODWAYS GROUP
B 2,88 2,97
PROLOGUEg
C 0,42 0,469
PSB INDUST.
B 35
35,2
QUOTIUM TECH.
C
RIBERg
C 2,105 2,3
ROBERTET SA
B520
538
ROCHE BOBOIS
B 17
17,4
S.A.M.S.E.
B 136
137
SABETON
C 21,6
21,6
SCBSMg
C 6,5
6,5
SÉCHÉ ENV.g
B 29,3 30,7
SELECTIRENTE
C 86
86
SERGEFERRARI GROUP C 5,88 5,96
SIGNAUX GIROD
C 12,8
13,1
SII
C 21,3
23
SMCP
A 14,77 15,192
SMTPCg
B 19,1
19,16
SOC. FR. CASINOS
C
SODIFRANCE
C
SODITECH ING.
C
SOFIBUS
C 183
183
SOFT COMPUTINGg C 24,4 24,4
SOGECLAIRg
C 22,6 24,8
SPIR COM.
C 2,7
2,7
TAYNINH
C
B 160,5 160,5
TESSIg
TFF GROUP
B 36,25 41,495
TIPIAK
C 78
78
TIVOLY
C 29,6
31,2
TONNA ELECT.
C
CHANGES : COURS AU COMPTANT
PAYS
5,3
0,289
ISIN
FR0004034320
FR0000060196
FR0000037970
FR0011341205
FR0013018041
FR0000120560
FR0004050250
FR0012789386
FR0010298901
FR0010428771
FR0000075392
FR0013190410
FR0010609206
FR0013318813
FR0010263202
FR0000038465
FR0011027135
FR0000053514
FR0000066441
FR0012432516
FR0000060832
FR0004044600
FR0012613610
FR0010380626
FR0000060329
FR0010211615
FR0000075954
FR0000039091
FR0013344173
FR0000060071
FR0000060121
FR0006239109
FR0000039109
FR0004175842
FR0011950682
FR0000060790
FR0000074122
FR0013214145
FR0004016699
FR0010209809
FR0000072563
FR0000078321
FR0000038804
FR0000075517
FR0000065864
FR0000131732
FR0000063307
FR0004529147
FR0013295789
FR0000066482
FR0000060949
FR0000064388
PRINCIPAUX TAUX DIRECTEURS
820
ACTIONS
FRANÇAISES
EURONEXT HORS SRD Suite
TAUX PRET MARGINAL 0.25 %
taux repO (refi)
0.00 %
taux depOt
-0.40 %
ROYAUME UNI TAUX JOUR LE JOUR
0.45 %
taux de base
0.75 %
USA
TAUX JOUR LE JOUR
2.34 %
fOnds federaux
2.50 %
2 ans
2.60 %
10 ans
2.77 %
JAPON
BOJ TOKYO
-0.10 %
taux JOur le JOur
-0.20 %
taux repO (refi)
-0.10 %
10 ans
0.01 %
-0,0326
-0,0302
TAUX BONS DU TRÉSOR
BTF
TAUX
1 MOIS
3 MOIS
6 MOIS
9 MOIS
1 AN
2 ANS
5 ANS
10 ANS
-0,56
-0,57
-0,57
-0,57
-0,56
-0,45
0,04
0,72
INDICES DE RÉFÉRENCE DES EMPRUNTS À TAUX VARIABLES
MOY.
MENS.
NOV. 16
DÉC. 16
JANV. 17
FÉV. 17
MARS 17
AVR. 17
MAI 17
JUIN 17
JUIL. 17
AOÛT 17
SEPT. 17
OCT. 17
NOV. 17
DÉC. 17
JANV. 18
FÉV. 18
MARS 18
AVR. 18
MAI 18
JUIN 18
JUIL. 18
AOÛT 18
SEPT. 18
OCT. 18
NOV. 18
DÉC. 18
TMM
EURIBOR
1 MOIS
3 MOIS
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,3648
-0,3628
-0,3614
-0,3636
-0,359
-0,3609
-0,3662
-0,3614
-0,3608
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,372
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,371
-0,37
-0,369
-0,367
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
-0,329
-0,326
-0,322
-0,321
-0,319
-0,319
-0,318
-0,316
-0,312
TME
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
0,80
0,83
0,83
0,68
0,73
0,79
0,86
0,81
0,74
SOURCE CDC IXIS
TMOR.
PUB. PRIV.
MOY.
EONIA
EURIBOR
TEC
HEBDO
1 MOIS 3 MOIS 10
THE
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
30-11
03-12
04-12
05-12
06-12
07-12
10-12
11-12
12-12
13-12
14-12
17-12
18-12
19-12
20-12
21-12
24-12
26-12
27-12
28-12
31-12
02-01
03-01
04-01
07-01
08-01
09-01
0,76
0,76
0,76
0,76
0,76
0,71
0,71
0,71
0,71
0,71
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,72
0,72
0,72
0,72
0,73
0,73
0,73
0,73
0,70
0,70
0,70
0,70
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
1,00
1,03
1,03
0,88
0,93
0,99
1,06
1,01
0,94
-0,365
-0,349
-0,349
-0,355
-0,369
-0,358
-0,359
-0,359
-0,358
-0,36
-0,36
-0,362
-0,362
-0,364
-0,366
-0,367
-0,374
-0,369
-0,369
-0,369
-0,355
-0,356
-0,356
-0,368
-0,365
-0,365
-0,365
-0,368
-0,368
-0,368
-0,367
-0,367
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,369
-0,369
-0,369
-0,367
-0,366
-0,365
-0,365
-0,364
-0,364
-0,363
-0,362
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,316
-0,315
-0,315
-0,314
-0,312
-0,312
-0,311
-0,311
-0,311
-0,311
-0,309
-0,31
-0,31
-0,309
-0,309
-0,309
-0,31
-0,309
-0,31
-0,309
-0,309
-0,31
-0,308
0,69
0,70
0,68
0,66
0,66
0,67
0,69
0,74
0,69
0,70
0,69
0,71
0,70
0,70
0,67
0,68
0,68
0,68
0,68
0,69
0,69
0,64
0,65
0,66
0,69
0,73
0,74
THOR.
PUB.
PRIV.
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,92
0,92
0,92
0,92
0,93
0,93
0,93
0,93
0,90
0,90
0,90
0,90
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,92
0,92
0,92
0,92
0,93
0,93
0,93
0,93
0,90
0,90
0,90
0,90
2
112
- 0,89
29
- 2,69
38,6
0,032+ 5,26
51
1679
99
100857
3,98
13,15 + 1,15
27
- 1,46
1840
551
30,2
24,6
1
114,5 - 1,72
765
86,8 + 0,46
53
3,39 + 3,35
23466
0,351 - 7,15 629868
47,3 + 1,72
359
36 + 4,05
360
23,4 - 2,5
231
1,45
20,55 + 2,24
14,15 + 2,17
2,27 + 4,61
55 + 7
3,94 + 2,07
0,224- 2,61
5,66 + 1,07
8,1 + 4,11
6,7 + 1,52
39,4 - 1,5
130
54,2 + 6,28
8411
1642
47797
15645
22604
3500
759
5081
432
1373
343
752
1,04
53
42,5 + 6,25
4,8 + 4,12
324
+ 1,89
7507
10694
32
2,3
6,14 + 1,99
7,28 + 3,41
3,78 + 1,07
4,7 + 0,43
6,1 - 1,61
4,79 + 5,04
3947
1391
971
7601
1493
10619
MATIÈRES PREMIÈRES
MÉTAUX PRÉCIEUX
MÉTAUX NON FERREUX
MÉTAUX STRATÉGIQUES
PRODUITS PÉTROLIERS
SUCRE
PARIS
OR (EUROS CPROR/*COURS HEBDO)
09/01
08/01
COURS PRIME PREC.
LINGOT
36270
0
36370
10 FLORINS
216
-1,56
216
5 DOLLARS*
325
19,16
325
10 DOLLARS
600
9,99
600
20 DOLLARS
1201
10,05
1230
5 ROUBLES*
0
-100
0
50 PESOS
1380
1,46
1390
LATINE
209
-0,75
209
NAPOLEON
219,7
4,33
221,9
1/2 NAPOLEON*
125,7
19,38
125,7
SOUVERAIN ELI I* 280
5,46
280
SOUVERAIN
272,2
2,52
272,2
1/2 SOUVERAIN* 140
5,46
140
SUISSE
219
4
214,9
TUNISIENNE*
213
1,15
213
MARK*
268
3,2
268
KRUGERRAND
1195
5,93
1200
LINGOTIN 500GRS 18660
2,89 18660
LINGOTIN 250GRS 9300
2,56
9300
LINGOTIN 100GRS 3740
3,12
3750
ARGENT C3E (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
526,24
526,24
CUIVRE (GIRM):
LONDRES
(EN DOLLARS)
ROTTERDAM
(BARGES - FOB) (EN $ PAR TONNE)
GAS OIL 0.1% SUL.
524,5
London Daily Price:
PALLADIUM (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
FIX1
37 565
36 559
FIX2
37 476
36 820
3879
22,6
29,8 + 2,76
97,8 + 3,82
335
1933
2,08
124
+ 0,81
104
2,74
35,6 + 1,14
281
0,8 - 6,76
165
26,4
1497
600
383
65
+ 4,84
1208
3,56 + 5,95 303024
4,45 + 11,67 105802
1,29
369
0,3 + 5,63
123117
12,45
17
6,8
355
2,04 + 4,62
11264
1,075 + 1,9
149179
645
AUTRES DEMI PRODUITS CUIVREUX :
BASE CUIVRE
618,4 DEPUIS LE 09/01
BASE LAMINÉ LAITON 1 TITRE 521,59 DEPUIS LE 09/01
BASE LAMINÉ LAITON 70/30
530,4 DEPUIS LE 09/01
BASE LAMINÉ LAITON 85/15
574,4 DEPUIS LE 09/01
BASE LAMINÉ BRONZE 94/6
712,86 DEPUIS LE 09/01
BASE LAMINÉ BRONZE 94/4
681,37 DEPUIS LE 09/01
LONDON METAL EXCHANGE
09/01
08/01
ALLIAGE D`ALUMIN. (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
1405-1410
1425-1435
10600
CASH
3 MOIS
VOL.
1836-1837
1858-1859
1283500
5904-5904,5
5920-5922
132350
LONDON BULLION MARKET
09/01
08/01
ARGENT (EN CENTS PAR OZ)
FIXAGE
1 568
1 563
ETAIN (EN $ PAR TONNE)
1 286
PALLADIUM (EN DOLLARS PAR ONCE TROY)
1 337
1 309
PLATINE (EN DOLLARS PAR ONCE TROY)
821
820
SETTLEMENT
SETTLEMENT
08/01
15,75
15,7
15,81
15,89
16
09/01
JANV. 19
15,68
MARS 19
15,71
MAI 19
15,81
JUIL. 19
15,88
SEPT. 19
16
OR (EN DOLLARS PAR ONCE)
SETTLEMENT
SETTLEMENT
09/01
823,8
822,6
827,4
832,4
835,2
08/01
1282
1292,8
1299
1305,1
1318,4
SETTLEMENT
08/01
822
821
823,3
828,3
838,1
19810-19820
19750-19775
1545
CASH
3 MOIS
VOL.
11050-11055
11130-11135
204852
19755-19765
19730-19740
1570
11035-11040
11100-11105
204852
1933,5-1934,5
1948-1950
107050
ZINC (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
2540-2541
2484-2485
127600
2530-2535
2461-2461,5
127925
NEW YORK
CUIVRE (EN CENTS PAR LB)
SETTLEMENT SETTLEMENT
JANV. 19
FÉV. 19
MARS 19
AVR. 19
09/01
2,66
2,67
2,67
2,66
08/01
2,65
2,65
2,65
2,65
VOL
55
103
54772
12
KUALA LUMPUR
ETAIN (EN DOLLARS PAR TONNE)
SETTLEMENT SETTLEMENT
JOU R
09/01
20050
08/01
19750
08/01
ICE
(EN GBP PAR MWH)
CLÔTURE
09/01
BASE
40,69
POINTE
46,28
ICE FUTURES
(EN GBP PAR MWH)
CLÔTURE
PLOMB (EN $ PAR TONNE)
1939-1940
1950-1952
107025
09/01
ANTIMOINE 99,65% (PAR TONNE)
8050
8050
BISMUTH 99,99% (PAR LB)
3,75
3,75
CADMIUM 99,95% (PAR LB)
1,35
1,35
COBALT (CATHODES) 99,80% (PAR LB)
33
33
EPONGE DE TITANE 99,60% (PAR KG)
6,8
6,8
FERRO MANGANESE (HC) (PAR TONNE)
975
975
FERRO MOLYBDENE (PAR KG)
28,3
28,3
GERMANIUM (PAR KG)
1300
1300
SELENIUM 99,50% (PAR LB)
14,5
14,5
SILICIUM (PAR TONNE)
1905
1905
ÉLECTRICITÉ
5889-5889,5
5912-5914
132350
NICKEL (EN $ PAR TONNE)
SETTLEMENT
09/01
JANV. 19
1289,3
AVR. 19
1297,7
JUIN 19
1303,3
AOUT 19
1310,2
DÉC. 19
1322,3
PLATINE (EN DOLLARS PAR ONCE)
JANV. 19
FÉV. 19
AVR. 19
JUIL. 19
OCT. 19
CASH
3 MOIS
VOL.
CASH
3 MOIS
VOL.
NEW YORK
ARGENT (EN CENTS PAR ONCE)
1857,5-1858
1873,5-1874
1276050
CUIVRE (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
STOCKS
OR (EN DOLLARS PAR OZ)
FIX
1 289
1410-1420
1435-1445
10880
ALUMINIUM (EN $ PAR TONNE)
PLATINE (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
FIX1
23 089
23 137
FIX2
23 013
23 065
57
21,3 + 3,9
CATHODES : 5400 A COMPTER DU 09/01/
VOL
09/01
BASE FEB 19 62,16
BASE MAR 19 59,72
POINTE FEB 19 68,27
POINTE MAR 19 63,52
CLÔTURE
08/01
40,69
46,28
CLÔTURE
VOL
364004
192492
VOL
08/01
62,16
59,72
68,27
63,52
373,5
348,5
362,5
337,5
SINGAPOUR
GASOLINE 97
GAS OIL
FUEL OIL (180)
FUEL OIL (380)
62,6
67,92
418,5
386,5
62,25
67,92
410,5
378,5
ÉMISSION CO2
NYMEX EMISSIONS (EN EUROS PAR TONNE)
SPOT
CLÔTURE
SETTLEMENT SETTLEMENT
JANV. 19
MAI 19
JUIN 19
AVR. 19
MAI 19
JUIN 19
JUIL. 19
AOUT 19
CLÔTURE
09/01
53,08
52,4
53,15
53,85
44,5
08/01
50,5
50,93
51,35
51,75
52,05
09/01
28,9
29,15
29,3
VOL
08/01
28,9
29,15
29,3
VOL
69
19
16
CLÔTURE
VOL
09/01
12,82
12,96
13,11
13,4
14,02
08/01
12,77
12,89
13,06
13,34
13,96
MARS 19
MAI 19
JUIL. 19
OCT. 19
MARS 10
CLÔTURE
CLÔTURE
09/01
3
2,86
2,72
08/01
3
2,87
2,72
09/01
DEC 2018 22,21
JAN 2019 21,97
FEV 2019 21,51
VOL
CLÔTURE
CLÔTURE
08/01
71,54
74,28
77,73
09/01
2362
2405
2442
2448
2476
08/01
2381
2425
2463
2464
2484
10479
5752
912
681
4
VOL
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
8541
1831
MARS 19
MAI 19
SEPT. 19
DÉC. 19
09/01
105,25
108,4
114,05
117,95
08/01
105,3
108,4
114,05
117,75
VOL
15838
6093
1412
756
CHICAGO (EN $ PAR 1000 BDFT)
SETTLEMENT SETTLEMENT
08/01
326,4
340,4
345,9
VOL
76892
18279
18511
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
09/01
08/01
JANV. 19 10,51
10,1
MARS 19 10,8
10,74
MAI 19
10,91
10,86
AVOINE À CHICAGO
(EN CENTS PAR BOISSEAU)
VOL
NEW YORK (CONT. NO2 - EN CENTS PAR LB)
SETTLEMENT SETTLEMENT
JOU R
09/01
08/01
112,45
115,7
VOL
112.45
364
11
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
156
34
1
SETTLEMENT SETTLEMENT
09/01
172
166,25
178,5
VOL
08/01
174
172,5
178,75
20
VEAU VIVANT - BRESIL - BRL :
152.1
LE 08/01//19
BETAIL VIVANT - CME - USD :
1.253
LE 08/01//19
BETAIL D'ENGRAIS - CME - USD : 1.47625
LE 08/01//19
PORC MAIGRE - CME - USD :
0.626
LE 08/01//19
PORC FRANCE E - EUR :
1.5
LE 02/03//17
INDICES
RJ CRB
JUS D’ORANGE
453
375
92
SETTLEMENT SETTLEMENT
BETAILS
CLÔTURE
VOL
09/01
08/01
MARS 19 382
380,25
MAI 19
390,25
388
JUIL. 19
397,75
395,5
RIZ À CHICAGO (EN CENTS PAR LB)
LONDRES-ROBUSTA (EN $ PAR TONNE)
CLÔTURE
88
1
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
09/01
08/01
JANV. 19 1517
1535
23
MARS 19 1542
1558
4073
MAI 19
1561
1575
1654
JUIL. 19
1577
1590
353
SEPT. 19
1596
1608
139
NEW YORK-ARABICA (EN CENTS PAR LB)
VOL
09/01
08/01
MARS 19 182
183
JUIN 19
185,25
185,75
AOUT 19 188
188,5
MAIS À CHICAGO (EN CENTS PAR
BOISSEAU)
JANV. 19
MARS 19
MAI 19
BOIS
09/01
326,5
340,2
346,1
SETTLEMENT SETTLEMENT
CAFÉ
08/01
21,62
21,49
20,94
SETTLEMENT SETTLEMENT
MARS 19
MAI 19
SEPT. 19
DÉC. 19
JUIL. 10
VOL
VOL
09/01
08/01
MARS 19 521,5
517,75
MAI 19
527,63
523,5
SEPT. 19
539
537,5
MAIS À PARIS (EN EUROS PAR TONNE)
Prix indicatif de l'Organisation internationale du
café (cents US/livre) :
Prix composé : 102.73
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
NEW YORK (CONT. N°2 - CENTS PAR LB)
JANV. 19
MARS 19
MAI 19
VOL
6854
2767
2568
1945
1168
SETTLEMENT SETTLEMENT
09/01
08/01
MARS 19 205,25
205,75
8394
MAI 19
206,25
207,25
5987
SEPT. 19
188,75
189,5
1239
BLÉ À CHICAGO (EN CENTS PAR BOISSEAU)
VOL
08/01
21,34
COTON
Mars 19
Juil. 19
Oct. 19
CLÔTURE
BLÉ DE MEUNERIE N°2 À PARIS
(EN EUROS PAR TONNE)
09/01
08/01
MARS 19 284,5
283
MAI 19
281,25
277,5
JUIL. 19
281
278,5
BLÉ FOURRAGER À LONDRES
(EN £ PAR TONNE)
INDICE COTLOOK A : 81,9, LE 09/01//19
09/01
72,82
75,35
71,57
51402
22115
10854
3223
2135
09/01
08/01
MARS 19 1715
1727
MAI 19
1744
1757
JUIL. 19
1755
1768
SEPT. 19
1764
1776
DÉC. 19
1766
1776
NEW YORK (EN $ PAR TONNE)
NYMEX ( EN $ PAR MBTU)
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
CLÔTURE
SETTLEMENT SETTLEMENT
POWERNEXT GAS FUTURES
VOL
VOL
6910
4350
1273
187
109
Prix indicatif de l'Organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 07/01/
Prix indicatif : 2330,72
LONDRES (EN £ PAR TONNE)
GAZ NATUREL
FÉV. 19
MARS 19
AVR. 19
CLÔTURE
CACAO
URANIUM
CLÔTURE
09/01
08/01
FÉV. 19
568
546,75
96112
MARS 19 568,25
547,25
71879
AVR. 19
568
546,75
23103
MAI 19
566,5
546,75
11561
JUIL. 19
570,5
551
5921
NEW YORK NYMEX WTI (EN $ PAR BARIL)
CLÔTURE
08/01
22,4
09/01
NORD DA 21,97
09/01
08/01
JOUR
61,43
58,72
MARS 19 61,43
58,72
223120
AVR. 19
61,55
58,89
95415
LONDRES-GAZOLE (EN $ PAR TONNE)
CLÔTURE
09/01
22,4
CLÔTURE
09/01
08/01
MARS 19 346,5
346,5
MAI 19
353,4
353,4
AOUT 19 359,2
359,2
OCT. 19
363,1
362,9
DÉC. 19
368,6
368,5
NEW YORK (EN CENTS PAR LB)
VOL
URANIUM NYMEX (EN $ PAR LB)
LONDRES-BRENT (EN $ PAR BARIL)
CLÔTURE
CLÔTURE
POWERNEXT GAS SPOT
PRODUITS PÉTROLIERS
CLÔTURE
LONDRES (EN DOLLARS PAR TONNE)
517
FUEL
FUEL OIL (HS 180)
FUEL OIL (HS 380)
CLÔTURE
CÉRÉALES
12,95 cts/lb
09/01
08/01
185,47
182,44
REUTERS COM. 2390,75
2381,29
MOODYS COM. 5749,31
5735,26
OR INDUSTRIEL 36225
36332
LMEX
2802
2811,8
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 33
Les Echos Jeudi 10 janvier 2019
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
Mirabaud Asset Management
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
CODE ISIN
DÉSIGNATION
DES VALEURS
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
CODE ISIN
DÉSIGNATION
DES VALEURS
307,66 08/01
LU0130729220 PICTET-EMERGING MKTS
507,1
LU0128490280 PICTET-EUR BONDS
546,47 09/01
LU0144509717 PICTET-EUROPEAN SUST. EQ.
235,43 08/01
LU0128467544 PICTET-GLOBAL EMERG.DEBT
362,91 09/01
LU0168449691 PICTET-GREATER CHINA
480,56 08/01
LU0188501257 PICTET-HEALTH
255,92 08/01
495,59 08/01
LU1048876350 RAM (L) SF GB SHLDR YLD EQ
LU0070964530 PICTET-INDIAN EQ.
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
CODE ISIN
DÉSIGNATION
DES VALEURS
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
08/01
SYNCHRONY (LU)
LU0935268721 RAM (L) SF EM MKT CORE EQ
93,86 08/01
LU1626130063 SWISS SMALL & MID CAPS (CHF)
LU0704154292 RAM (L) SF EM MKT EQ
163,07 08/01
LU1626129727 SWISS ALL CAPS (CHF)
97,28 08/01
LU0375629556 RAM (L) SF EUROPEAN EQ
403,21 08/01
LU1626130816 SILK ROAD ZONE STOCKS (USD)
93,97 08/01
116,6 08/01
LU0851564897 EUROPEAN EQUITY (EUR)
142,38 08/01
91,71 08/01
LU0176900511 PICTET-JAPANESE EQ. SEL.
13696,79 08/01
LU0705072691 RAM (L) SF L/S EM MKT EQ
118,75 08/01
LU1626130220 HIGH DIV. EUROPE STOCKS (EUR)
89,91 08/01
LU0217139020 PICTET-PREMIUM BRANDS
141,65 08/01
LU0705071701 RAM (L) SF L/S EUROPEAN EQ
148,2 04/01
LU0851564541 WORLD EQUITY (EUR)
139,25 08/01
126,44 08/01
LU0375630729 RAM (L) SF NORTH AM EQ
270,82 08/01
57,35 08/01
LU1074511459 RAM (L) TF CONV EUROPE
138,8 08/01
217,48 08/01
LU0419186167 RAM (L) TF GB BD TOT RET
141,44 08/01
LU0935723782 RAM (L) TF II ASIA BD TOT RET
137,19 08/01
228,05 08/01
LU1279334210 PICTET-ROBOTICS
LU0090689299 PICTET-BIOTECH
672,11 08/01
LU0338483075 PICTET-RUSSIAN EQUITIES
76,5
08/01
LU0256846139 PICTET-SECURITY
LU0340554913 PICTET-DIGITAL
286,7
08/01
LU0130732364 PICTET-SMALL CAP EUR.
LU0255798109 PICTET-EMERG LC DEBT
160,63 09/01
LU0104884860 PICTET-WATER
1052,07 08/01
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT.
DATE
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
LU0130728842 PICTET-EMERGING EUROPE
LU0155303323 PICTET-ASIAN EQ. JAPAN
LU0280430660 PICTET-CLEAN ENERGY
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
CLASSIFICATION
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
CLASSIFICATION
DÉSIGNATION
DES VALEURS
CLASSIFICATION
CODE ISIN
CLASSIFICATION
sicav//fcp
280,07 08/01
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DÉSIGNATION DES VALEURS».
carnet
fr
PORTRAIT
par Anaïs Moutot
@AnaisMoutot
— Correspondante
à San Francisco
DR
Manu Cornet,
le caricaturiste
de Google
A gauche, la sculpture du penseur de Rodin
symbolise le dilemme du philosophe. Au
milieu, une main se rapprochant du bouton
nucléaire, celle du président. Et à droite, un
trentenaire perdu devant l’embarras du
choix au rayon des snacks évoque celui du
« Googler ». Nourri par son amour de Gaston
Lagaffe, Astérix et Tintin, Manu Cornet croque avec humour la culture du géant du Web
et des autres entreprises de la Silicon Valley.
« C’est un monde propice à la moquerie, avec
ses salariés surpayés transportés dans des bus
équipés de wifi », raconte-t-il dans un café de
San Francisco.
Depuis 2010, l’ingénieur français, qui a
rejoint l’entreprise il y a onze ans, dessine des
planches satiriques le soir et le week-end et
les fait ensuite circuler en interne. Un regard
ironique qu’il dit façonné par « cette culture
française du dessin de presse et des “Guignols de
l’info” ». « Nous avons cette façon de mettre les
pieds dans le plat pour critiquer les puissants et
rabattre le caquet de ceux qui se prennent au
sérieux », estime-t-il. Si certains collègues lui
reprochent de n’être pas politiquement correct, de nombreux salariés raffolent de sa
« newsletter » hebdomadaire. 10 % du total
des effectifs de Google – soit près de
10.000 personnes – sont abonnés à sa liste de
diffusion. Le trentenaire discret est devenu
ENTREPRISES
EY
Joël Fusil
prend la responsabilité nationale
du département économie
sociale et solidaire du cabinet.
Joël Fusil, 53 ans, diplômé de
l’IAE de Poitiers, est expertcomptable et commissaire aux
comptes. En 1990, il a rejoint EY,
une petite célébrité dans les locaux de l’entreprise. « Les gens me reconnaissent parfois à
cause de mon double dans la BD, qui a un gros
nez et des cheveux en bataille », rigole-t-il. Ses
dessins sont même arrivés jusqu’au bureau
d’Eric Schmidt, l’ex-PDG du groupe, qui a affiché pendant un certain temps son illustration
se moquant des excuses de six PDG d’entreprises technologiques. On y voit Mark
Zuckerberg, chez Facebook, dire « Pardon »
dans une première bulle, avant de rajouter
« Mais nous avons toujours raison » dans la
seconde.
L’organigramme de Microsoft en BD
Un autre de ses dessins les plus célèbres, schématisant les structures organisationnelles des
géants du secteur, a été cité par Satya Nadella, le
PD G de Microsoft, dans son livre « Hit
Refresh » : « Un dessinateur a représenté l’organigramme de Microsoft en gangs se faisant la
guerre. [...] Le message de l’humoriste était impossible à ignorer », écrit-il. Cette planche, qui a été
publiée par le « New York Times » en 2013, est
l’une des rares qu’il ait diffusée au grand public
avant le mois de septembre, date de sortie d’un
livre regroupant les dessins produits entre 2010
et 2015. Une décision que le service juridique de
Google a combattue pendant un an, le conduisant à ne pas inclure les planches des trois
où il s’est spécialisé dans les organismes sans but lucratif. En 1998,
il fut le cofondateur du département organismes sans but lucratif du cabinet, rebaptisé « département économie sociale et
solidaire » en 2016 et dirigé jusqu’alors Philippe-Henri Dutheil.
Par ailleurs, il siège à la Commission associations/fondations de
la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC).
dernières années et à retirer cinq dessins. Face à
l’hostilité du groupe, il a embauché un avocat et
s’est préparé à l’éventualité d’un licenciement
en passant des entretiens ailleurs. Mais, depuis
la sortie de l’ouvrage, l’entreprise semble avoir
changé son fusil d’épaule. Elle a commandé
150 exemplaires pour qu’il les dédicace lors
d’une conférence sur son service cloud minovembre à Atlanta. Car si le livre se moque de
Google, il constitue aussi un manuel précieux,
expliquant de manière très pédagogique le
fonctionnement du groupe et ce qui fait ses
forces. « C’est une ressource très utilisée par les
candidats qui veulent postuler chez Google »,
explique Manu Cornet.
L’ingénieur reste très attaché à l’entreprise,
qui lui a permis de mettre fin à une longue
errance sur ce qu’il voulait faire de sa vie. Issu
d’une « famille standard de la classe moyenne
intello » – père architecte et mère journaliste –,
ce bon élève, qui parle mandarin, abandonne
sa classe préparatoire en mathématiques au
bout d’un an pour préparer les concours en
candidat libre. Il entre à l’ENS et prépare une
thèse en bio-informatique sans grand enthousiasme. Il s’inscrit alors à un programme d’été
créé par Google pour rémunérer des étudiants
souhaitant travailler deux mois chez des
acteurs du logiciel libre. L’expérience le passionne et convainc le groupe de l’embaucher
pour plancher sur la personnalisation de
l’interface Gmail. « La plupart des éléments que
vous voyez dans votre boîte de réception, je les ai
touchés à un moment ou un autre », raconte-t-il
avec fierté. Il apprécie l’impact direct sur la vie
des gens, mais aussi la flexibilité offerte par
l’entreprise, qui lui permet de travailler à distance et, ainsi, de s’occuper de sa fille de 5 ans,
qui vit à Shanghai avec sa mère.
A long terme, Manu Cornet espère vivre de
ses investissements immobiliers pour se consacrer à ses autres passions. Il prépare une
nouvelle BD sur les prix Nobel de physique et
voudrait se remettre au jazz et à l’écriture. En
2012, il a publié un livre sur son combat contre
un cancer de la langue, découvert juste après
son embauche chez Google. Toujours avec le
sens de l’humour. n
PwC
Pierre-Antoine Balu
a pris la tête des activités
conseil people & organisation
de PwC France et Afrique
francophone.
Pierre -Antoine Balu, 45 ans,
diplômé de l’ESC Toulouse et de
l’IAE et titulaire d’un MBA ESCP
Europe a travaillé comme consultant pour plusieurs cabinets, à
Paris et à Bruxelles. C’est en 2008
qu’il a intégré PwC France et Afrique francophone en conseil.
D e ve n u a s s o c i é e n 2 0 1 2 , i l a
contribué au développement des
activités conseil de la firme en
Afrique. Depuis quatre ans, il
pilotait l’industrie des services
financiers au sein des activités de
conseil de PwC en Afrique
du Nord et francophone, à
Casablanca.
HSBC
Antoine Giscard d’Estaing
rejoint HSBC France
en tant que vice-chairman,
banque de financement,
d’investissement et de marchés.
Antoine Giscard d’Estaing,
58 ans, diplômé de HEC Paris,
ancien élève de l’ENA, a d’abord
passé quatre ans au ministère
des Finances. A partir de 1990, il
a travaillé dans le groupe Lyonnaise des Eaux (qui sera bientôt
fusionné avec la Compagnie de
Suez) dont il a assuré la direction
financière. En 2000, il est devenu
directeur général adjoint
finance, contrôle, affaires juridiques de Schneider Electric,
puis, entre 2005 et 2007, il est
directeur général adjoint
finance, stratégie et systèmes
d’information chez Danone.
Passé partenaire au bureau parisien de Bain & Company en 2008,
il a rejoint, l’année suivante,
Casino en qualité de directeur
financier du groupe et membre
du comité exécutif. Il est administrateur de sociétés cotées et
ancien membre du collège de
l’Autorité des marchés financiers
(AMF).
LA POSTE
Gilles Maindrault
est nommé médiateur
du groupe La Poste
et médiateur de la Banque
Postale. Son mandat sera
exercé pour une durée
de trois ans renouvelable.
Gilles Maindrault, 61 ans, est
diplômé de HEC et de l’Ecole
nationale supérieure des postes
et télécommunications. Après
avoir été directeur général de
Sofipost (une filiale du groupe
La Poste) en 1989, il a créé et
piloté, dès 1992, la direction de
la planification stratégique. En
1995, il a assuré la direction de
la stratégie et du contrôle de
g e s t i o n d u c o u r r i e r, p u i s l a
direction des activités internationales du courrier en 1998.
Chargé de la gouvernance des
conventions de ser vice du
groupe en 2006, il a fondé, trois
ans plus tard, la direction des
risques du group e La Poste,
qu’il dirigeait depuis.
ASSOCIATION
PROFESSIONNELLE
DFCG
François Millo
est nommé délégué général
du Réseau des directeurs
financiers et de contrôle
de gestion.
François Millo, 47 ans, titulaire
d’un DEA de droit social de l’université de Paris-II, a débuté en 1999
comme chargé d’affaires juridiq u e s e t s o c i a l e s d e s ex p e r t s
comptables & commissaires aux
comptes de France. Il en devint
délégué général en 2003, puis a
dirigé jusqu’en 2011 le cabinet du
président du Conseil supérieur de
l’Ordre des experts-comptables. En
2012, il est devenu secrétaire
général de l’Ordre des expertscomptables de Paris – Ile-deFrance ainsi que de la Compagnie
des commissaires aux comptes de
Paris dès 2015.
ILS SONT NÉS
UN 10 JANVIER
Pat Benatar, chanteuse,
66 ans.
Dominique Bertinotti,
ancienne ministre déléguée,
65 ans.
Stéphane Bianchi, présidentdirecteur général du pôle
horloger du groupe LVMH,
54 ans.
Philippe Cayla, ancien
président d’Euronews
Dévelopment, 70 ans.
Philippe Courroye, magistrat,
60 ans.
Marie-Christine Dalloz,
députée du Jura, 61 ans.
Pierre Gadonneix, ancien PDG
d’EDF, président du conseil
d’administration de Latécoère,
76 ans.
Marina Hands, actrice, 44 ans.
Yasmina Khadra, écrivain,
64 ans.
Josef Koudelka, photographe,
81 ans.
Robert Lafont, PDG de Lafont
Presse-Entreprendre, 62 ans.
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
crible
Jeudi 10 janvier 2019
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
Record pas raccord
Air France-KLM n’a pas pu suivre le rythme
des leaders européens.
LA SÉANCE DU 9 JANVIER 2019
La Bourse de
Paris repasse
au-dessus des
4.800 points
Bourse de Paris a enregis•tréLaune
deuxième séance de
hausse d’affilée. Après avoir
gagné 1,15 % mardi, l’indice
CAC 40 s’est apprécié mercredi
de 0,84 %, terminant la journée
à 4.813,58 points, après avoir
gagné jusqu’à 1,47 % en séance.
Il est au plus haut depuis le
14 décembre. Les Bourses mondiales profitent de l’apaisement
des tensions commerciales
entre la Chine et les Etats-Unis.
Les volumes de transactions
restent toutefois relativement
modestes – 3,8 milliards d’euros
sur le CAC 40 –, signe d’une certaine prudence des investisseurs. Le marché n’a pas été
affecté par l’annonce de la forte
chute de la confiance des ménages en France en décembre.
Du côté des actions, les trois
quarts des titres du CAC 40 ont
t e r m i n é d a n s l e ve r t . L e s
valeurs massacrées fin 2018
retrouvent les faveurs des investisseurs dans un contexte de
réduction de l’aversion au
risque. Valeo a bondi de 5,79 %
et STMicroelectronics de
5,63 %. Capgemini a gagné
aussi 3,80 % et Dassault Systèmes 2,56 %. Par ailleurs TechnipFMC profite du rebond
du baril de pétrole. L’action a
gagné 3,09 %. Elle a aussi profité du bond de 13,02 % de CGG.
Le groupe parapétrolier a dit
s’attendre à un chiffre d’affaires
en hausse pour le quatrième
trimestre de l’exercice 2018.
Airbus reste dans une dynamique positive et gagne 3,50 %.
En revanche, les valeurs
défensives ont souffert. Air
Liquide a cédé 1,36 % et
L’Oréal 0,81 %. Air FranceKLM a cédé 2,65 %. Le groupe
a pour la première fois franchi
la barre des 100 millions de
passagers transportés en 2018.
Ses revenus du mois de décembre ont toutefois été affectés
par le mouvement des « gilets
jaunes » à hauteur d’environ
15 millions d’euros.
LES ENTREPRISES CITÉES
AbbVie 20
Abyss Ingrédients 26
Air France-KLM 17
Alstom 19
Amazon 22
Antoine et Lili 21
Apple 23
Aramco 29
Astorg 29
Banca Carige 30
BNP Paribas 29
Canal+ 22
CGG 19
Cisbio 20
Citi 29
Comcast 22
Crédit Foncier 28
Disney 22
E.Leclerc 15
Edgard Opticiens 26
Eli Lilly 20
Facebook 33
France Télévisions 22
Free 22
GE 20
Generous Branding 26
Google 33
HSBC 29
IBA Molecular 20
JP Morgan 29
Linxens 29
M6 22
Maif 21
Mallinckrodt Nuclear
Microsoft 33
NCB Capital 29
Netflix 22
New EAS 26
Northern Rock 30
Novartis 20
Café frappant
Réussir à décevoir son carré de fidèles avec un record espéré depuis longtemps, il fallait le faire. Air France-KLM relève ce défi improbable digne
d’une figure acrobatique dans un show aérien. Car son trafic record en 2018,
c’est à la fois trop peu et bien tard pour remonter le moral des investisseurs
embarqués dans son histoire boursière volatile. Les 101,5 millions de passagers – y compris Hop! et Transavia – auraient pu être plus nombreux sans
les mouvements sociaux dont la France a le secret. Pour une fois que les ailes
tricolores n’étaient pas les seules à subir des journées de grève en Europe,
il a fallu que le mois de décembre soit perturbé par le mouvement des « gilets
jaunes ». La progression d’une année sur l’autre (+2,8 %) ne réduira pas
l’écart par rapport à deux poids lourds européens qui avaient déjà franchi
depuis longtemps ce seuil psychologique – le troisième Lufthansa n’a pas
encore publié ses chiffres. Ryanair (139 millions de passagers, +8 %) et IAG
(113 millions, +7,7 %) ont en effet volé presque trois fois plus vite que le groupe
des ailes tricolores et presque deux fois plus vite que son activité néerlandaise KLM (+4,5 %). Et cela aurait pu être pire si la low cost irlandaise ne s’était
pas mis une bonne partie de ses pilotes à dos avec sa gestion des plannings.
Le nouveau pilote d’Air France-KLM, Ben Smith, n’aura pas bénéficié
de vents aussi porteurs qu’espéré pour ses débuts.
Alstom fera face à une équation difficile
en cas d’échec avec Siemens.
Il fallait, pour alimenter sa plume, des litres de café à Balzac qui comparait le
breuvage aux « bataillons de la Grande Armée […], [à] la cavalerie légère des
comparaisons et [à] l’artillerie de la logique ». En créateur prolifique de scènes
de la vie culinaire, Thierry de La Tour d’Artaise, le PDG de SEB, se laisse volontiers absorber par la puissance de la « liqueur divine » voltairienne sur le
marché professionnel, découverte il y a bientôt trois ans avec l’acquisition du
numéro un mondial du segment, l’allemand WMF. Les machines à expresso
sont toutefois loin d’avoir détrôné le café filtre, qui regagne des adeptes. C’est
logiquement dans la patrie du « long black coffee » que le propriétaire de
Moulinex et de Krups continue donc à moudre du grain. L’acquisition de
Wilbur Curtis, le numéro deux américain des cafetières filtre pour les torréfacteurs, les restaurants et les « coffee-shops » et de ses 90 millions de dollars
de revenus, soit à peine plus de 1 % du chiffre d’affaires consolidé du groupe,
n’est certes pas aussi transformatrice que son précédent germain, mais elle
est frappée au coin du bon sens. Sa signification stratégique n’a pas échappé
à des investisseurs qui ont subitement décidé de moins broyer du noir. Elle a
réanimé un titre (+9,5 % mercredi), qui a connu l’an dernier sa troisième pire
gueule de bois en vingt ans (–27 %, après – 44 % en 1998, et – 48 % en 2008)
malgré un résultat opérationnel qui devrait demeurer en progression d’environ 3 % par rapport à 2017, un peu moins qu’initialement prévu. Avec une
décote d’encore 12 % sur son multiple à 10 ans, voilà une valorisation
(13,5 fois le bénéfice net attendu en 2018) qui n’empêche pas de dormir…
EN VUE
Les Echos est une publication du
PRINCIPAL ASSOCIÉ UFIPAR (LVMH)
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Pierre Louette
DIRECTRICE GÉNÉRALE PÔLE LES ECHOS Bérénice Lajouanie
DIRECTEUR DÉLÉGUÉ Bernard Villeneuve
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Nicolas Barré
DIRECTEURS DÉLÉGUÉS DE LA RÉDACTION
Dominique Seux et François Vidal
RÉDACTEURS EN CHEF
David Barroux (Entreprises)
Laura Berny (Enquêtes)
Daniel Fortin (Magazine, Opinions, Innovation)
Arnaud Le Gal (Les Echos Entrepreneurs
et opérations spéciales)
Etienne Lefebvre (France et International)
Clémence Lemaistre (Information digitale)
Guillaume Maujean (Finance-Marchés)
Pascal Pogam (Information
et transformation digitale)
RÉDACTEUR EN CHEF TECHNIQUE Didier Boileau
DIRECTEUR DE CRÉATION Fabien Laborde
DIRECTRICE ARTISTIQUE ADJOINTE
Marion Moulin
EDITORIALISTES
Cécile Cornudet,
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
Sylvie Ramadier (Le Crible)
LES ECHOS EXECUTIVES
RÉDACTRICE EN CHEF Muriel Jasor
LES ECHOS WEEK-END
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Henri Gibier
RÉDACTEURS EN CHEF Gilles Denis,
Karl de Meyer et Lucie Robequain
DIRECTRICE ARTISTIQUE Cécile Texeraud
SÉRIE LIMITÉE
RÉDACTRICE EN CHEF Frédérique Dedet
DIRECTRICE ARTISTIQUE
Clarice Fensterseifer
DIRECTEUR DE LA DIFFUSION ET DU MARKETING CLIENTS Etienne Porteaux
DIRECTEUR STRATÉGIE ET COMMUNICATION Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media Tél. : 01 87 39 78 00.
PRÉSIDENTE Corinne Mrejen
DIRECTEUR GÉNÉRAL Philippe Pignol
DIRECTRICE PUBLICITÉ FINANCIÈRE Céline Vandromme
DIRECTRICE PUBLICITÉ COMMERCIALE Emmanuelle Denis
DIRECTRICE PUBLICITÉ LIFESTYLE Anne-Valérie Oesterlé
SERVICE ABONNEMENTS LES ECHOS 4, rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex
Tél. : 01 70 37 61 36. Fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
IMPRESSION L’Imprimerie (Tremblay-en-France), Midi Libre (Montpellier).
TIRAGE DU 09 JANVIER 2019 : 86.684 exemplaires
Origine du papier : Belgique. Taux de fibres recyclées : 100%.
Ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen
sous le numéro FI/37/002. Eutrophisation : Ptot 0.013kg/tonne de papier
Membre de membre ACPM OJD CPPAP : 0421 c 83015. Toute reproduction, même partielle, est
interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
Ce numéro comporte un 3e cahier de 16 pages « Les Echos Sociétés »
SEB continue à moudre du grain
dans le café professionnel.
Le dilemme du prisonnier
NTI 23
OctreoPharm 20
Omega 21
Orano 19
Philips 20
Proximus 23
Roche 20
Samsic 21
Samsung Electronics 23
Saudi Aramco 29
Schauinsland 21
Senior Assist 21
Sibuet 23
SNCF 15
Talentsoft 26
Tencent 23
TF1 22
Touch Point 24
Trescal 29
Zionexa 20
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION & PRÉSIDENT DE LA SAS LES ECHOS Pierre Louette
Edité par Les Echos, SAS au capital de 794.240 euros RCS 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
ÉDITRICE Capucine Marraud des Grottes
ÉDITRICE ADJOINTE Clémence Callies
DIRECTEUR DES DÉVELOPPEMENTS ÉDITORIAUX DU PÔLE LES ECHOS Henri Gibier
Transformer une malédiction en bénédiction n’est pas une sinécure.
Premier actionnaire d’Alstom, Bouygues et son chaperon étatique, qui avait
été à deux doigts de la nationalisation, espèrent avoir réussi cet exploit grâce
au mariage de raison du troisième équipementier ferroviaire mondial à
l’allemand Siemens. Mais l’éventuelle remise en question de cet adossement
d’ici à mi-février par Bruxelles n’éloigne guère les fantômes qui, d’Alcatel à
Nexans, hantent les héritiers de l’ex-Compagnie Générale d’Electricité. Un
rejet replacerait immédiatement Alstom dans ce « dilemme du prisonnier »
très bien décrit en avril dernier par la commission d’enquête parlementaire,
et qui l’a conduit à accepter la cession du contrôle à Siemens. Dans un jeu à
trois avec le canadien Bombardier, « le but était de se consolider », rappelait
l’un des acteurs auditionnés à huis-clos, et « celui qui n’y parviendrait pas
serait le pigeon de l’affaire ». Dans cette configuration, l’équation se
compliquerait d’une nouvelle inconnue : que faire de la manne des
2,6 milliards d’euros obtenus de la cession des coentreprises énergétiques
à General Electric ? Elle suffirait à racheter les deux acteurs espagnols (CAF
et Talgo) en payant une prime de 30 %, mais l’intérêt d’une telle opération
n’est guère évident. A l’inverse, elle serait insuffisante dans une prise de
contrôle de Bombardier. Le paradoxe serait alors qu’Alstom se retrouve à la
tête d’un bilan rempli de cash (2,4 milliards environ) qui en ferait une proie,
à moins que l’Etat n’entre au capital. Retour à la case départ ?
Thierry Mariani
l est étrange de vivre dans un pays
qui perd sa colonne vertébrale. Descend chaque jour une marche. Une
collecte hallucinante en faveur d’un
voyou rapporte 120.000 euros en cinq
minutes pendant que les recettes du
Téléthon accusent une chute libre. Bref,
tout le monde déraille, les hommes
politiques se ridiculisent, enfilant gilets
jaunes et pensées nauséeuses. Le dernier en date à s’illustrer se nomme
Thierry Mariani. Voilà que ce Républicain, ancien ministre des Transports,
estime que « Marine Le Pen représente la
seule véritable alternative ». Ce penseur
a sans doute attisé sa réflexion à la lecture du papier du « Figaro » ainsi titré :
« Le RN aborde les européennes en
favori ». Au sujet de ce transfert, un élu
provençal, cité par l’AFP, mange le morceau lorsqu’il dit : « Mariani, c’est une
sauvegarde alimentaire. Il a toujours été
I
nourri par le parti. » Bon appétit, Monsieur. Mariani a été élu 4 fois député du
Vaucluse en battant Jacques Bompard
du FN, avant, en 2012, de représenter les
Français de l’étranger. Cela tombe bien,
il aime les voyages et les dictateurs. Son
échec de 2017 signe la fin des réjouissances. Ce manque d’emploi justifie-t-il de
dire n’importe quoi pour se dédouaner ? « Le Rassemblement national
d’aujourd’hui, c’est le RPR d’hier »,
assure Mariani. Ah bon ? Très élégamment, l’homme de Valréas évoque au
passage le nom de Philippe Séguin.
Celui-ci doit se retourner dans sa
tombe. Il dit aussi : « Je ne me lève pas le
matin en me disant : “Mon Dieu, pourvu
que je ne mette pas mon slip du même
côté que Marine Le Pen !” »Toujours
l’élégance. Avec Marine, il a « parlé de
ses chats ». Ne sont-ce pas les rats qui
quittent les navires ?
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 JANVIER 2019 // CAHIER DES ANNONCES LÉGALES ET JUDICIAIRES AU NUMÉRO 22862 | ISSN 01534831 NE PEUT PAS Ê TRE VENDU SÉPARÉMENT
ANNLEGALWK
75 • PARIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
416398B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/01/2019 il a été constitué une SARL
nommée :
MIK
Objet social : Activité de restauration et
ses activités connexes
Siège social : 12 rue du Docteur Goujon, 75012 Paris Capital : 1000 € Gérance : M. Salim KHAN, 10 RUE CAIL,
75010 PARIS Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
416546B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
09/01/2019 il a été constitué une SAS
nommée :
STUDIO NOIRE
Objet social : Restauration Traditionnelle, caviste, debit de boissons alcoolisées à consommer sur place où à emporter ainsi que leur importation et
exportation.
Siège social : 4, boulevard Jules Ferry,
75011 PARIS Nom commercial : STUDIO NOIRE Capital : 1000 € Président :
M. Oliver Lomeli demeurant : 4, boulevard Jules Ferry, 75011 PARIS élu pour
une durée indéterminée Admission aux
assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord
du Président de la société. Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
416584B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
08/01/2019 il a été constitué une SCI
nommée :
JEREMARINE
Objet social : acquisition, construction,
propriété, gestion, administration, exploitation de biens et droits immobiliers
Siège social : 27 rue Pérignon, 75015
Paris Capital : 1000 € Gérant : M. JeanPhilippe ROUX, 33 rue de Fleury, 92140
Clamart Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
que sont libres. Admission aux AG et
exercice du droit de vote : Dans les
conditions statutaires et légales. Ont été
nommés : Président : M. Yann Olivier
VERNERIE 217, avenue Daumesnil
75012 Paris. La société sera immatriculée au RCS de Paris. Pour avis.
12131677-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 01/01/2019,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : UTM CONSULTING
Cession des actions : agrément en cas
de cession à un tiers, dont les modalités
sont fixées dans les statuts.
Admission aux assemblées et vote :
tout associé peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Présidente : Mme Tiziana MARTUSCIELLO, demeurant 87, boulevard Richard Lenoir 75011 Paris.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis.
Siège social : 64, rue de Monceau 75008
PARIS
12135982W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 18/12/2018, est
constituée pour 99 ans à compter de son
immatriculation par le RCS de Paris, la
S.A.S. PANAME TOURNAGE SERVICES (PTS), Objet : prestations tous services, location matériel, régie, installation, manutention pour cinéma, spectacle
et publicité, Capital : 1.200 €, Siège :
38, rue Servan 75544 PARIS Cedex 11.
A été nommé président pour une durée
illimitée : M. Soufien Sadek Ben-Haddou
8, rue de Vaucouleurs 75011 Paris.
Capital social : 1.000 €
Suivant acte SSP du 22/12/2018, il a été
constitué une SAS dénommée
12136386 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Président : M. Laurent UZAN demeurant
271, chemin de la Carrere 13730 SAINT
VICTORET.
12136146 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 2/1/2019, à Paris. Dénomination :
EDN Media Prod
Forme : S.A.S.U. Siège : 217, avenue
Daumesnil, 75012 PARIS.
Objet :
- vente et production de contenus multimédia, conseils en communication et
marketing, tenue de blogs avec revenus
publicitaires,
Objet : Le conseil et l’asistance opérationnelle apportés aux entreprises et autres
organismes en matière de système d’information, de gestion et d’organisation.
Durée : 99 ans
Cession des actions : Les actions de
l’associé unique sont librement cessibles.
Admission aux assemblées et vote :
Tout associé peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
12135967W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 28/12/2018,
il a été constitué une société par actions
simplifiée présentant les caractéristiques
suivantes :
Dénomination sociale : IMMOMART
- toutes opérations quelconques
contribuant à la réalisation de cet objet.
Siège social : 87, boulevard Richard Lenoir 75011 Paris
Durée de la société : 99 ans. Capital : 1.000 € divisé en 10 actions de
100 € chacune, réparties entre les actionnaires proportionnellement à leurs
apports respectifs. Cession d’actions et
agrément : Les cessions ou transmissions, sous quelque forme que ce soit,
des actions détenues par l’associé uni-
Objet : transactions sur immeubles et
fonds de commerce en qualité d’agent immobilier, d’intermédiaire ou de conseil ;
conseil, assistance, recherche et accompagnement dans la réalisation de transactions immobilières...
Capital social : 5.000 euros
Durée : 99 ans
DATANEXIONS
Siège social : 14 avenue d’Eylau - 75016
Paris. Capital social : 5.000 €. Objet social : Le conseil et prestations de services
auprès des entreprises et plus particulièrement dans les domaines suivants : Toutes activités de conseils - prestation de
services - vente dans le domaine informatique - Editions et vente de logiciels - Services professionnels sur les logiciels. Durée : 99 ans. Président : Mme Véronique
SEBAN demeurant 432 Sentier du Bord
de l’Eau - 78670 Villennes sur seine. Immatriculation au RCS de Paris.
12136050W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 24/12/2018, il a été constitué une
société par actions simplifiée présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : Wax Lyrical
SAS
Siège social : 13/15 rue Taitbout 75009
Paris
Capital social : 10.000 €
Objet : Fabrication, distribution et vente
de parfums d’intérieur, bougies d’ambiance, et articles de décoration.
Durée : 99 ans
Cession des actions : La cession des actions s’effectuent librement.
Admission aux assemblées et vote :
tout associé peut participer aux assemblées, quel que soit le nombre de ses ac-
tions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Mme Jacqueline GALE, demeurant 30 Big Brigs Way, Newtongrange, Edimbourg EH22 4DG, Royaume
Uni.
Directeur général : M. Michael KNAPPER, demeirant 30 Mustang Close, Tunstall, Stoke-on-Trent ST6 5XL, RoyaumeUni, et M. Michael RAYBOULD,
demeurant 50 Alderbrook Road, Solihull,
West Midlands B91 1NW, Royaume Uni.
Commissaires aux comptes : AlterEthic,
45 rue Anatole France 92300 Levallois
Perret, 537 612 327 RCS Nanterre.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
LE PRESIDENT
12136054W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 02/01/2019, il a été constitué une
société par actions simplifiée présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale :
ATERNO ADVANTAGE
Siège social : 12 Rond-Point des
Champs Elysées 75008 Paris
Capital social : 1.000 €
12136059W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 20/12/2018, il a été constitué une
société civile présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : HEWEIL KIDS
Siège social : 201 rue de Grenelle 75007
Paris
Capital social : 1.000 €
Objet : L’acquisition, la détention, la gestion, le nantissement, la cession, le transfert sous toutes ses formes ou la prise de
toute participation ou d’intérêt, de quelque
manière que ce soit, à titre minoritaire ou
majoritaire, dans le capital social et/ou les
droits de vote de sociétés et entreprises
commerciales industrielles, financières,
mobilières, immobilières, existantes ou à
créer
Durée : 99 ans
Cession des parts sociales : Il existe
des clauses d’agrément.
Gérance : Mme Deborah HESS WEIL et
M. Pierre-Emmanuel WEIL, demeurant
201 rue de Grenelle 75007 PARIS.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
LA GERANCE
Objet : Holding et prestations de services
12136076W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Durée : 99 ans
Par ASSP du 07/01/19 a été constituée :
Cession des actions : Les cessions d’actions sont libres.
Forme : SASU
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Durée : 99 ans
Président : M. Hervé FONTA, demeurant
203 Boulevard Pereire 75017 Paris.
Dénomination sociale : JMF
Siège social : 15 avenue du Président
Wilson Paris 16
Capital : 2000 €
Commissaires aux comptes : la société
Mazars, 131 Bd Bataille de Stalingrad "Le
Prémium" 69100 Villeurbanne, 351 497
649 RCS Lyon.
Objet : La production de films audiovisuels, publicitaires, corporate et événementiels ; la conception et la réalisation
d’œuvres audiovisuelles, cinématographiques, sonores, films publicitaires et de reportages ; le conseil.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS
Président : Muriel REUS, 15 av du Président Wilson Paris 16
LE PRESIDENT
Admission aux assemblées et droit de
vote : Tout associé a le droit de participer
aux décisions collectives.
Agrément : requis en cas pluralité associés sauf entre associés.
Immatriculation au RCS de Paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12136125W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136254W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136408W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136197 – LA VIE JUDICIAIRE
12136390 – LA VIE JUDICIAIRE
416063A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP du 21/12/2018,
il a été constitué une Société à responsabilité limitée :
Aux termes d’un acte SSP du 07/01/2019,
il a été constitué une Société civile :
Suivant acte SSP du 4/1/2019, constitution d’une SAS "PRÊT POUR TOIT
COURTAGE" ; Siège social : 112 av Ledru Rollin, 75011 Paris ; Capital social :
5.000 € ; Objet social : Le courtage en
prêt immobilier en assurance de prêt, en
opération de banque rachat de prêt à la
consommation conseil et gestion de patrimoines. Conseil en placements financiers
et en défiscalisation ; Durée : 99 ans ;
Président : Mme Carole DUMAS épouse
HUSSON demeurant 229, rue Diderot,
94300 Vincennes ; Directeur général :
Mme Laura BENEGMOS épouse BALLOUKA demeurant 22 av du Petit Parc,
94300 Vincennes. Immatriculation au
RCS de Paris.
Suivant acte reçu par Me Pierre BATIGNY, Notaire Associé de la SCP "PierreMarie BODIN et Pierre BATIGNY, Notaires associés", le 21/12/2018, a été
constituée une S.C.I. ayant les caractéristiques suivantes :
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 12/12/2018. Dénomination : SCI POMAO. Forme : S.C.I. Objet :
L’acquisition, l’administration et la gestion
par location de tous immeubles et biens
immobiliers. Durée de la société : 99 ans.
Capital : 1.000 € .Montant des apports
en numéraire : 1.000 €. Cession de
parts et agrément : statutaires. Siège :
3, rue de Nevers, 75006 PARIS. La société sera immatriculée au RCS de Paris.
Gérante : Mme Maria Alice Marques de
Oliveira, 3, rue de Nevers, 75006 Paris.
AVIS DE CONSTITUTION
Dénomination sociale : CHIARA ALESSION ARCHITECTE
Dénomination sociale : Tournelle Henri IV
Sigle : TH - IV
Siège social : 20, passage Saint Sébastien 75011 PARIS
Siège social : 65 avenue Marceau 75116
Paris
Capital social : : 50.000 €
Capital social : 1.000 €
Objet : profession d’architecte
Objet : La propriété, l’administration et la
gestion de tous biens et droits immobiliers
dont la société pourrait devenir propriétaire.
Durée : 99 ans
Gérant : Madame Chiara ALESSIO, 97,
rue Saint Antoine 75004 PARIS
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
Pour avis.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : libre entre
associés
Gérant : Monsieur Sylvain CORNON, 79
rue du temple 75003 Paris.
12136160W – LE PUBLICATEUR LEGAL
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Suivant acte SSP du 03.01.2019 a été
constituée une SAS dénommée :
Pour avis.
HTTL CAPITAL
Objet : La création, la diffusion d’informations, de conseils, de messages, d’annonces dans tous secteurs et sur tous supports ; le développement, la mise en place
et la gestion d’une application mobile et
d’un site Internet se rapportant à l’activité
ci-dessus.
Capital : 30.000 €. Siège social : 20, rue
Saint Fiacre 75002 Paris. Durée : 99 ans.
Admission aux assemblées – Vote : Les
associés peuvent se faire représenter par
toute personne de leur choix. Chaque action donne droit à une voix. Transmission
des actions : Les actions ne peuvent être
cédées à un tiers qu’avec l’agrément préalable de la collectivité des associés statuant à la majorité requise. Président : M.
Olivier TANNEVEAU demeurant 26, rue
Jacques Dulud 92200 Neuilly sur Seine.
Immatriculation : RCS de Paris.
12136163W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 14 décembre 2018,
il a été constitué une société présentant
les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : FINANCIERE
QUITO
Forme juridique : Société civile à capital
variable
Siège social : 5/7, rue de Monttessuy
75007 Paris
Capital social : 500 €
Capital en dessous duquel il ne peut
être réduit : 500 €
Objet : Acquérir, par voie de cession, de
souscription ou autrement, et de gérer toutes valeurs mobilières émises par la société QUITO COINVEST ES (RCS Lyon
843 222 373)
Durée : 50 ans.
12136324W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 31/12/2018, constitution SARL : « ILIACELSO » ; Siège social : 246 rue de Vaugirard - 75015 Paris ;
Capital social : 5.000 € ; Objet social :
Restauration salon de thé café bar débit
de boissons ; Durée : 99 ans ; Gérant :
Mr Mohammad MORADI dt 21 avenue
Edouard Branly - 93420 Villepinte. Immatriculation au RCS de PARIS
12136346W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 20/12/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : SAPHINE
Siège social : 68, avenue de la République 75011 PARIS
Capital social : 3.436.200 €
Objet : L’acquisition, la soucription, la
détention et la cession, sous toute
forme, de toutes parts sociales, et de
toutes valeurs mobilières dans toutes
sociétés ou entités juridiques...
12136458W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 8 janvier 2019, il a
été constitué une société présentant les
caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : YAGOBERT
Forme juridique : SCI
Siège social : 11, rue Arsène Houssaye
75008 Paris
Capital social : 1.000 €
Objet : L’acquisition, directement ou indirectement, par voie d’achat ou d’apport, la
propriété, la mise en valeur, la transformation, la construction, la rénovation, la réhabilitation, l’aménagement, l’administration, la location et la vente (exceptionnelle)
de tous biens et droits immobiliers, y
compris en l’état futur d’achèvement ou
par voie de crédit-bail, de tous biens et
droits pouvant constituer l’accessoire,
l’annexe ou le complément des biens et
droits immobiliers en question.
Durée : 99 ans.
Gérant : Mr. Florian SCHONHARTING
demeurant Oestergade 24 A fist floor c/o
NB Capital, Copenhague (Danemark)
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Durée : 99 ans
12136500W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Cession des actions : agrément
Aux termes d’un acte SSP du 7/1/2019, il
a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale :
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Madame Eve PELLIZZONI,
68, avenue de la République 75011 PARIS
Commissaires aux comptes : AFIREC AUDIT FINANCIER ET REVISION
COMPTABLE, 12, rue Victor Massé
75009 PARIS 388 857 930 RCS PARIS
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
OPS PARTNERS
Siège social : 38, avenue Hoche 75008
PARIS
Capital social : 10.000 €
Objet : l’exploitation et la mise en valeur,
de quelque manière que ce soit, de la publicité sous tout ses formes et quelle qu’en
soit la nature...
Durée : 99 ans
Gérant : FMTop, SAS dont le siège social
se situe 5/7, rue de Monttessuy 75007 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le
numéro 833 978 943.
Pour avis
Cession des actions : agrément
12136348W – LE PUBLICATEUR LEGAL
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Suivant acte SSP du 17/12/2018, il a été
constitué une SAS. Dénomination :
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
12136243W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 8/1/2019, il
a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : HEXAPRIME
INVEST
Siège social :6 Place de la Madeleine,
75008 Paris
Capital social : 1000 €
Objet :l’acquisition, la souscription, la détention, la cession, l’apport, l’échange, la
gestion, la location, l’exploitation de tous
biens et droits mobiliers et/ou immobiliers,
ainsi que de toutes valeurs mobilières émises ou à émettre par toute société ou entreprises industrielles, commerciales, financières, agricoles, civiles, immobilières
ou autres...
Durée : 99 ans
Cession des actions : les cessions d’actions consenties par l’associé unique sont
libres
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Madame danielle FREDJ demeurant route du Pont du Diable 14,
Crans-Montana (3963 Suisse)
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
KOBE PARTNERS
Président : Monsieur Maxime KERLEAU,
9, rue Marceau 92300 LEVALLOIS
Siège social : 11 bis rue de Moscou,
75008 Paris. Capital social : 10.000 €.
Objet social : Création et exploitation de
salles de sport, fourniture de cours collectifs ou individuels, organisation de manifestations et évènements sportifs ; vente
de tous de tous articles de sport. Durée :
99 ans. Président : Mr Jules BOUSCATEL demeurant 6 bld d’Avranche, Luxembourg ville L-1160 (Luxembourg). Immatriculation au RCS de Paris.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
12136361W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
du 07/01/2019 a été constituée une SAS
nommée :
La marmite en cavale
Objet : Fabrication artisanale associée à
la vente de plats pour consommation immédiate en magasins sédentaires ou sur
éventaires et marchés.
Capital : 500 €. Siège social : 15 rue
Achille Martinet, 75018 Paris. Durée :
99 ans. Admission aux assemblées Vote : Tout actionnaire peut participer aux
assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Transmission des actions : libre. Président : M. François Mockers,
15 rue Achille Martinet, 75018 Paris. Directeur général : Mme Constance de
Quatrebarbes, 15 rue Achille Martinet,
75018 Paris.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Objet : l’acquisition, en état futur
d’achèvement ou achevés, l’apport, la propriété, la mise en valeur, la transformation, la construction, l’aménagement, l’administration, la location et la vente
(exceptionnelle) de tous biens et droits immobiliers, ainsi que de tous biens et droits
pouvant constituer l’accessoire, l’annexe
ou le complément des biens et droits immobiliers en question.
Dénomination : SCI LA MIROITERIE.
Siège : 6, rue Jean-Pierre Timbaud 75011
PARIS. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS. Capital : 600 €.
Apports : exclusivement en numéraire.
Toutes les cessions de parts, quelle que
soit la qualité du ou des cessionnaires,
sont soumises à l’agrément préalable à
l’unanimité des associés. M. Régis BRUGNON à Villemomble (93250) 29, rue Circulaire Henri Jousseaume et Mme Laure
BRUGNON, épouse CATHELAIN, à Neuvillebourjonval (62124) 50, rue de Péronne, sont nommés premiers gérants
pour une durée illimitée. La société sera
immatriculée au RCS de Paris. Pour avis
Le notaire.
12136263 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris, du 5/12/2018, avis est donné de la
constitution d’une S.A.S. présentant les
caractéristiques ci-après : Dénomination : ART IMMOBILIER CONSULTING.
Objet : le conseil en immobilier, le conseil
en transaction immobilière, la gestion
d’actifs immobiliers, l’ingénierie financière,
l’investissement immobilier, la transaction
d’objet mobilier, l’achat et la vente d’oeuvres d’art, l’organisation d’exposition.
Siège : 31, avenue de Ségur 75007 PARIS. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris. Capital :
1.000 € .Transmission des actions : les
actions ne peuvent être cédées y compris
entre associés qu’avec l’agrément préalable de la collectivité des associés statuant
selon les règles définies par les statuts
avec prise en compte des voix du cédant.
Admission aux assemblée - droit de
vote : tout associé a le droit de participer
aux décisions collectives et d’y voter, personnellement ou par mandataire ou à distance, par correspondance ou par voie
électronique, dans les conditions prévues
par la loi et les présents statuts quel que
soit le nombre d’actions qu’il possède, sur
simple justification de son identité et de
l’inscription en compte de ses actions au
jour de la décision collective, trois jours
ouvrés au moins avant celle-ci à zéro h,
heure de Paris. Organe de gestion :
Mme Birgitte-Marja DILLAR-LIEGEOIS,
24C rue de la Fontaine Henri IV 92370
Chaville a été nommée Président pour une
durée indéterminée et Mme Annick RIVRAIN, 1, allée André le Notre 37200
TOURS a été nommée DG.
Pour avis
12136289 – LA VIE JUDICIAIRE
12136110 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP fait à Paris,
en date du 31/12/2018, il a été constitué
une société présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination : SURFACE-VOLUMEESPACE PARIS.
Forme : S.A.R.L. unipersonnelle. Siège :
17, rue Saussier-Leroy, 75017 Paris. Objet (énuméré succinctement) : la création, l’acquisition et l’exploitation de toutes
agences de transactions immobilières et
commerciales, toutes opérations se rattachant à la réalisation et à la négociation
de fonds de commerce, de cessions de
baux et d’immeubles, de gérance d’immeubles, courtage d’assurances de toute
nature, la création et l’exploitation de tout
fonds de commerce, de toutes agences et
représentation, courtage et placement de
tous produits, la gestion immobilière, le
syndic de copropriété et toutes opération
de marchand de biens. Durée : 99 ans à
compter de la date de l’immatriculation de
la société au RCS. Capital : 100 €. Gérante : Mme Michèle Madeleine Jeanne
LEMARINIER, 56, route de Trouville, à
Caen (14), née le 14/11/1950 à Bellengreville (14). Immatriculation de la société au
RCS de Paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à Paris en date du
2/1/2019, il a été institué une S.A.S.U. dénommée BELOUNIS IT, Capital : 300 €,
Siège : 65 rue Panoyaux 75020 PARIS,
Objet : Conseil en Systèmes et logiciels
informatiques. Durée de la société :
99 ans. Agrément : La cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : Meklouf Belounis, 65 rue Panoyaux 75020 Paris. RCS Paris.
12136304 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à PARIS en date du
2/1/2019, il a été institué une S.A.S.U. dénommée HILL CORP CONSULTING, Capital : 1.000 €, Siège : 31 avenue de Ségur 75007 PARIS, Objet : Conseil en
systèmes et logiciels informatiques. Durée de la société : 99 ans. Agrément : La
cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : Ayoub Hilali, 19
Boulevard Lannes 75016 Paris. RCS Paris.
12136311 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP le 2/1/2019 une S.C.M. a
été constituée selon les éléments suivants : Dénomination : SCM GROUPE
MEDICAL RIBOT, Capital : 1.000 €,
Siège : 5, rue Théodule Ribot 75017 PARIS, Objet : Mise en commun des moyens
utiles à l’exercice de la profession de médecin. Cogérants : Mme Barbara Andréini, née le 17/12/1982 à Paris 11ème
(75), 64, rue d’Hauteville 75010 Paris et
M. Dan Baruch, né le 16/1/1958 à Neuillysur-Seine (92) 20 cité Nollez 75018 Paris
sont nommés cogérants pour une durée
indéterminée. Durée de la société :
99 ans. La société sera immatriculée au
RCS de Paris.
12136406 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris du 2/1/2019, il a été constitué une
société présentant les caractéristiques
suivantes :
Forme : S.A.R.L. Dénomination : ADN
CSE. Siège : 8, rue Lemercier 75017 PARIS. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS. Capital : 5.000 €.
Objet : La formation professionnelle et
le conseil en entreprise.
Admission aux assemblées et droit
de vote : Tout associé peut participer aux
décisions collectives et dispose d’un nombre de voix égal à celui des parts qu’il possède. Agrément : Toute cession de parts,
excepté entre associés, est soumise à
l’agrément préalable donné par décision
collective des associés représentant au
moins la moitié du capital. Président :
M. Jean-Marie LEGOFF, 49, avenue Jean
Mermoz, villa Les OEillets 44500 La
Baule. La Société sera immatriculée au
RCS de Paris. Pour avis, le Président.
408648A – LES ECHOS
Par acte SSP, il a été constitué une EURL
dénommée Smart Agile Consulting Capital : 1000 € Siège social : 102 Rue du
Faubourg Saint-Denis 75010 PARIS Objet : Conseil pour les affaires et autres
conseils de gestion (hors activités réglementées). La formation non réglementée
dans les domaines précités. Gérant :
COURDIER Frédéric 102 Rue du Faubourg Saint-Denis 75010 PARIS Durée :
99 ans. Immatriculation au RCS PARIS
Suivant acte reçu par Maître Geoffroy
de l’ESTOURBEILLON, Notaire, associé
de la Société « Office Notarial Transatlantique, Société Civile Professionnelle, Titulaire d’un Office notarial » à SAINT NAZAIRE (Loire Atlantique) 50, avenue du
Général de Gaulle, le 21 décembre 2018,
a été constituée une société civile de patrimoine ayant les caractéristiques suivantes :
La société a pour objet : l’acquisition,
en état futur d’achèvement ou achevés,
l’apport, la propriété, la mise en valeur,
la transformation, la construction, l’aménagement, l’administration, la location et
la vente (exceptionnelle) de tous biens et
droits mobiliers et immobiliers, ainsi que
de tous biens et droits pouvant constituer
l’accessoire, l’annexe ou le complément
des biens et droits immobiliers en question.
La dénomination sociale est :
WEST HOME.
Le siège social est fixé à : PARIS
3ÈME ARRONDISSEMENT (75003), 2
rue Caffarelli.
La société est constituée pour une durée de 99 années.
Le capital social est fixé à la somme
de : SEPT CENT CINQUANTE-DEUX
MILLE EUROS (752.000,00 EUR).
Les apports sont en numéraire de
DEUX MILLE EUROS (2000 EUR) et en
nature des droits et biens immobiliers portant les numéros de lot 8 et 12 de l’ensemble immobilier sis à PARIS 3ÈME ARRONDISSEMENT (75003), 2 rue
Caffarelli pour une valeur de SEPT CENT
CINQUANTE MILLE EUROS (750.000
EUR).
toutes les cessions de parts, quelle
que soit la qualité du ou des cessionnaires, sont soumises à l’agrément préalable
à l’unanimité des associés.
Le premier gérant de la société est : Madame Sylvia RICHEUX, demeurant
LA BAULE-ESCOUBLAC (44500) 43 rue
alfred bruneau.
La société sera immatriculée au registre du commerce et des sociétés de PARIS.
Pour avis. Le notaire.
409736A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 05/12/2018 il a
été constitué une EURL denommée RG
POP-UP. Capital : 1000 euros. Siège Social : 22 rue Tourlaque, 75018 Paris. Objet
social : Activité de restauration et d’événementiel. Gérance : Rudy Guenaire, demeurant au 22 rue Tourlaque 75018 Paris.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris.
409750A – LES ECHOS
Par ASSP le 15/11/2018, il a été constitué
la SARL : MA TOITURE CONNECTÉE Sigle : MTC Capital : 10000 €. Objet : Tout
travail lié à la production et la distribution
d’accessoires de toitures, notamment capteurs d’humidité pour la détection d’infiltrations. Siège : 38 av Léon Gaumont , 75020
PARIS. Gérance : BERTHELEME Gildas,12 av de Longchamp , 92210 SaintCloud ; - OYER Guillaume, 14 Cour des
Petites Écuries , 75010 - ParisDurée : 99
ans. Au RCS de PARIS
409876A – LES ECHOS
Par acte SSP du 10/12/2018 constitution
de la SASU : CLUB 16. Capital : 100 euros. Siège social : 25 rue de longchamp,
75116 paris. Objet : Services aux particuliers, vente de vêtements, services administratifs pour les entreprises et distribution de boissons/denrées alimentaires.
Président : Corentine Seiss, 25 Rue De
Longchamp 75116 Paris. Durée : 99 ans
à compter de l’immatriculation au RCS de
Paris.
416093A – LES ECHOS
Par acte SSP du 22/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée : INSTAKASE
Nom commercial : INSTAKASE Siège social : 8 avenue simon bolivar 75019 PARIS Capital : 1.000 € Objet : L’achat, la
vente, la location, la location-vente, l’exploitation de tous appareils automatiques
ou non servant à la fabrication, au conditionnement et à la distribution de tous produits solides et liquides, ainsi que toutes
opérations et prestations de services
concernant l’automatisme ; Toutes prestations techniques, de maintenance et service après-vente ou location sur les appareils et automates commercialisés ;
Président : BENCHETRIT Avi 5 rue andré
danjon 75019 PARIS Transmission des
actions : Actions librement cessibles entre
associés uniquement. Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
416268A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/01/2019, il a été
constitué une SAS à capital variable dénommée Happyl and co. Objet :
commerce de détail alimentaire et prestations de services complémentaires. Capital : minimum 25 €, initial 100 €. Cessions
soumises à agrément. Siège social : 66
avenue des champs élysées 75008 Paris.
Président : Tarek Baouni, 8 t boulevard
joliot curie 34200 Sète. Durée : 99 ans.
Immatriculation : Rcs de Paris
415107A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée : GG PARIS.
Siège social : 12 rue Parrot 75012 PARIS.
Capital : 1.000 €. Objet : EPICERIE FINE,
CAVE A VINS. Président : M DEL ALAMO
Eric, 11 allée nicéphore niepce 94300
VINCENNES. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
415231A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
ASTRAPÉ
Siège social : 34 rue Félicien David
75016 PARIS. Capital : 5.000 €. Objet :
Conseil d’entreprise. Importation et Exportation de Produits. Intermédiation et opérations immobilières. Président : Mme
BELLOT DES MINIÈRES Anne-Sophie,
34 rue Félicien David 75016 PARIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
PARIS.
416361A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 07/01/2019, il a
été constitué une SC dénommée :
RUBOC
Capital : 5 000 €
Siège social : 56 rue de Lisbonne 75008
Paris
Objet social : La prise de participation
dans toutes sociétés et la gestion directe
ou indirecte de ces participations. L’acquisition et la gestion d’immeubles.
Gérance : Mr David Boccara demeurant
56 rue de Lisbonne 75008 Paris
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit
d’un associé. Toute cession à un tiers de
la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des associés
réunis en Assemblée Générale.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 10 janvier 2019
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 3
Les Echos Sociétés
416577A – LES ECHOS
416413B – LES ECHOS
416552B – LES ECHOS
12132707 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 09 01 2019 il est constitué une S.A.S.U. Dénomination : SRS
CONSULTING. Capital social : 3.000 €.
Siège social : 4 rue Botzaris 75019 PARIS. Durée : 99 ans. Objet : Services,
conseils et activités dans l’informatique et
la vente de tous produits non réglementés. Président : Mr AOUFI Sami demeurant 77 rue Julien Lacroix 75020 PARIS.
Chaque action donne droit à la participation aux assemblées et au vote, les cessions sont libres. Immatriculation au RCS
de PARIS
HOLLY
WAY TO BLUE
MMA IARD Assurances Mutuelles,
Société d’assurance mutuelle à cotisations fixes - RCS Le Mans 775 652 126,
Entreprise régie par le code des Assurances, 14 Bd Marie et Alexandre Oyon 72030 LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France /
Ile-de-France / Grand Est / Bourgogne
Franche-Comté (départements 25, 39, 70,
90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte.
Les sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9 octobre 2018 et à jour
de leur cotisation, peuvent adresser leurs
candidatures au plus tard le 1er février
2019 soit par courrier au siège social " Direction Vie Sociale", soit par mail à
l’adresse suivante : viesociale@groupemma.fr Les sociétaires intéressés sont
également invités à retirer un dossier pour
participer au vote.
416579A – LES ECHOS
Par ASSP du 07/01/19,il a été constitué
une SAS dénommée DEVOPS.Siège social :111/113 rue saint-charles 75015 Paris.Capital : 1 €. Objet :Entreprise de développement informatique.Président :M.
Brian ORTIZ,111/113 rue saint-charles
75015 Paris.Durée :99ans.Immatriculation au RCS de PARIS.
MODIFICATIONS
SCI au capital de 1000,00 €
45 rue saint placide, 75006 Paris
829167683 RCS Paris
Par décision en date du 07/01/2019 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 5 place des tilleuls, 45330
Augerville La Riviere à compter du
07/01/2019. La société sera immatriculée
au RCS de Orléans et sera radiée du RCS
de Paris
Société Civile au capital de 1000,00 €
34, Boulevard des Italiens, 75009 Paris
841648876 RCS Paris
Sigle : ANERZA
Par décision de L’AGE en date du
21/09/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
21/09/2018
Nouvel objet social : Les Associés, décident d’étendre l’objet social de la Société
avec effet à compter de ce jour pour y inclure les activités suivantes : Le conseil,
l’assistance et la fourniture de toutes prestations en matière administrative, financière, comptable, de stratégie ou de gestion, notamment dans le domaine de la
gestion et de l’administration de biens et
droits immobiliers. Mention en sera faite
au RCS de Paris
FORESENSING
SASU au capital de 6000,00 €
2 villa frederic mistral, 75015 Paris
753539741 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
07/01/2019 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 87 bd Murat,
75016 Paris à compter du 07/01/2019.
Mention en sera faite au RCS de Paris
416462B – LES ECHOS
FRANCE IMMOBILIER CAPITAL
SARL au capital de 7622,00 €
56 rue Galande, 75005 Paris
319060000 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
19/12/2018 il a été pris acte de la nomination de Gérant Mme Rabia Abid, épouse
Boni, demeurant 17 rue du Petit Pont,
75005 Paris à compter du 19/12/2018.
Mention en sera faite au RCS de Paris
416402B – LES ECHOS
TAGA
SARL au capital de 1000,00 €
39, rue poulet, 75018 PARIS
842944134 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
10/11/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Abdelhak KHIR, demeurant
159, boulevard Victor Hugo 92110 CLICHY en qualité de nouveau Gérant, à
compter du 10/11/2018 pour une durée illimitée, en remplacement de M. Ahmed
OULMAHMOUD, Gérant démissionnaire.
Mention en sera faite au RCS de Paris
416406B – LES ECHOS
PROPERTY BUSINESS
ACCELERATOR
SAS au capital de 1000,00 €
33 Avenue du Général SARRAIL, 75016
PARIS
834115453 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
22/10/2018 il a été pris acte de la démission du DG M. Jérôme BOUTIN, à
compter du 12/11/2018. M. Eric CALOSCI, Président, demeure seul dirigeant
à compter de cette même date. Mention
en sera faite au RCS de Paris
416412B – LES ECHOS
PARC INFORMATIQUE
SARL au capital de 190000,00 €
132 boulevard du Montparnasse, 75014
PARIS
413828872 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
03/12/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
03/12/2018
Nouvel objet social : La location de longue durée de voitures et véhicules automobiles légers.
Autres modifications :
- il a été pris acte de changer la dénomination de la société.
Ainsi, la dénomination sociale de la société est désormais :
PARC MOBILITY. Mention en sera faite
au RCS de Paris
LM&CO BUSINESS
CONSULTING SERVICES
SASU au capital de 1500,00 €
5 avenue Yvonne marcailloux,
94600 Choisy le roi
842979916 RCS Créteil
Par décision en date du 12/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 19 avenue d’Italie, 75013 Paris à compter du 12/12/2018.
Présidence : Monsieur Lamari Mohamed demeurant : 5 avenue Yvonne Marcailloux, 94600 Choisy le Roi
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Créteil
SAS au capital de 5000,00 €
24 RUE OCTAVE FEUILLET, 75116
PARIS
818678625 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
24/12/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
24/12/2018
Nouvel objet social : TOUTE OPERATION D’ACHAT ET DE VENTE DE BIENS
IMMOBILIERS ET MOBILIERS, TOUTE
TRANSACTION IMMOBILIERE, MOBILIERE ET/OU SUR FONDS DE
COMMERCE, TOUT CONSEIL EN INVESTISSEMENT, CONSEIL EN GESTION IMMOBILIERE ET GESTION DE
PATRIMOINE IMMOBILIER. Mention en
sera faite au RCS de Paris
416610B – LES ECHOS
SCI LJA
SCI au capital de 20000 €
70 rue Philippe de Girard, c/o Jérôme
Arpin-Pont, 75018 Paris
811904416 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
20/12/2018, il a été décidé de transformer
la société en SARL sans la création d’un
être moral nouveau, à compter du
20/12/2018.
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
Gérance : Jérôme ARPIN-PONT, 70 rue
Philippe de Girard, 75018 Paris
Autres modifications :
416397B – LES ECHOS
SARL LES TROIS MAILLETZ
Par décision du Gérant en date du
28/11/2018 il a été pris acte de la démission du Gérant M. Olly Swanton, à
compter du 28/11/2018. M. Adam RUBINS, Gérant, demeure seul dirigeant à
compter de cette même date. Mention en
sera faite au RCS de Paris
416555B – LES ECHOS
416416B – LES ECHOS
416316B – LES ECHOS
ANERZA
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
33 RUE LAFAYETTE, 75009 PARIS
510512957 RCS Paris
416501B – LES ECHOS
SCI P.P.M
Société Civile au capital de 198794,00 €
59 Rue Saint Fargeau, 75020 Paris
350162442 RCS Paris
Par décision en date du 01/09/2018 il a
été pris acte de la nomination de Mme Simone JOMEAU, demeurant 59 Rue Saint
Fargeau 75020 Paris en qualité de nouveau Gérant, à compter du 01/09/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. Bernard JOMEAU, décédé. Mention
en sera faite au RCS de Paris
416504B – LES ECHOS
INSTITUT PARISIEN DE
CHRURGIE REFRACTIVE
Société Civile De Moyens au capital de
6430,00 €
6 RUE CARDINET, 75017 PARIS
437537194 RCS Paris
Sigle : I.P.C.R
Par décision de L’AGE en date du
05/01/2019 il a été pris acte de la démission du Gérant M. DOMINIQUE
COMMEAU, à compter du 05/01/2019. M.
JEAN-PAUL LUMBROSO, Gérant, demeure seul dirigeant à compter de cette
même date. Mention en sera faite au RCS
de Paris
416512B – LES ECHOS
LES ENTREPRENEURS
REUNIS
SAS au capital de 21600,00 €
145 AVENUE DE FRANCE, 75013 PARIS
804721181 RCS Paris
- il a été pris acte de changer la dénomination de la société.
Ainsi, la dénomination sociale de la société est désormais :
12136375 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL FINANCIERE CSP
CYCLEEN
SAS au capital de 50000,00 €
54-56 avenue Hoche, 75008 Paris
834715807 RCS Paris
Par décision du Président en date du
03/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 81 rue Réaumur, 75002 Paris à compter du
03/12/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
12132699 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MMA Vie Assurances Mutuelles, Société d’assurance mutuelle à cotisations
fixes - RCS Le Mans 775 652 118 Entreprise régie par le code des Assurances,
14 Bd Marie et Alexandre Oyon - 72030
LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont
le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France / Ile-de-France /
Grand Est / Bourgogne Franche-Comté
(départements 25, 39, 70, 90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte. Les
sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9/10/2018 et à jour de leur
cotisation, peuvent adresser leurs candidatures au plus tard le 1er/2/2019 soit par
courrier au siège social "Direction Vie Sociale", soit par mail à l’adresse suivante :
viesociale@groupe-mma.fr Les sociétaires intéressés sont également invités à retirer un dossier pour participer au vote.
RINCICA
SARL au capital de 5000,00 €
3B Rue Taylor, 75010 PARIS
808902605 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
21/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 30 Rue de
Penthièvre, 75008 PARIS à compter du
01/01/2019. Mention en sera faite au RCS
de Paris
17 avenue de l’Opéra
75001 PARIS
794 462 754 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 17/12/2018,
l’Associé unique a décidé d’augmenter le
capital social de 9.510.648 € pour le porter à 17.436.188 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
MONTAIGNE B.E. S.A.S. au capital de
10.000 € Siège : 4, villa de Longchamp,
75116 PARIS 799 852 835 RCS Paris.
Aux termes d’une décision en date du
30/11/2018, l’associé unique a décidé de
transférer le siège 4, villa de Longchamp,
75116 PARIS au 55, avenue des Courlis
78110 LE VESINET à compter du même
jour et de modifier en conséquence l’article 3 des statuts. Pour avis, Le Président.
12131477W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ORCHESTRA
SA au capital de 580.217 €
Siège social :
34 rue Pasquier 75008 Paris
433 246 261 RCS PARIS
Le conseil d’administration en date du
26/11/2018, 8h00, a constaté la réalisation des augmentations de capital d’un
montant total de 18.000 € le portant ainsi
à 598.217 €.
841 267 842 RCS PARIS
Par décisions en date du 14/12/2018, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de co-gérant M. Thomas DE MEESTER,
demeurant Kerkstraat 46, 2840 Rumst,
Belgique, en remplacement de M. Emmanuel VANDER STICHELE.
12135803W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI au capital de 279.000 €
GEP Bonneuil Logistics
(France) SCI
Siège social
35 boulevard des Capucines
75002 Paris
Par décisions en date du 10/12/2018, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de gérant, M. Gavin GREEN, demeurant
106 Friern Road, London, SE22 0AX,
Royaume Uni, en remplacement de
M. Stanislas de Gabrielli de Gubbio.
DODECA
12136400 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social :
24 rue de Prony - 75017 Paris
SCI MEYER FRANCE
RCS de Paris : B 440 527 166
Par ordonnance en date à Paris du
29 novembre 2018, le Président du tribunal de commerce de Paris a désigné la
SELARL 2M&Associés, prise en la personne de Maître Carole Martinez, Administrateur judiciaire demeurant 22, rue
de l’Arcade 75008 PARIS, en qualité d’administrateur provisoire de la société et ce
pour une durée de 24 mois.
Société civile au capital de 1.000 €
12135789W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12135792W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SICAV
Siège social :
47 rue du Faubourg Saint Honoré
75008 Paris
Société civile au capital de 1.000 €
Siège social :
24 rue de Prony - 75017 Paris
830 080 768 RCS PARIS
Par décisions en date du 14/12/2018, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de co-gérant M. Thomas DE MEESTER,
demeurant Kerkstraat 46, 2840 Rumst,
Belgique, en remplacement de M. Emmanuel VANDER STICHELE.
12135875W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CONCEPT SARL
789 440 815 RCS PARIS
S.A.R.L. au capital de 7.620 €
L’AGO du 10/12/2018 a décidé de nommer en qualité d’administrateur, Mme Begona MICHELENA, demeurant 133 avenue Charles de Gaulle, 92200
Neuilly-sur-Seine, en remplacement de
M. Benoît DURAND.
38, rue Barbet de Jouy - 75007 PARIS
Le Conseil d’administration du 10/12/2018
a décidé de nommer en qualité de président du conseil d’administration, Mme Begona MICHELENA, sus-désignée, en
remplacement de M. Benoît DURAND.
12135794W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ILEO INVEST 11
SARL au capital de 500 €
Siège social :
2313 Route de Mouissagues
31620 Gargas
523 956 902 RCS TOULOUSE
Par décisions en date du 20/12/2018, l’Associé unique a décidé de :
- transférer le siège social au 20 rue
Quentin Bauchart 75008 Paris, à compter
de ce jour.
- nommer en qualité de gérant, M. Vianney de l’Estang du Rusquec, demeurant
4 rue Jean Nicot, 75007 Paris, en remplacement de M. Frédéric NAVALLON.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de PARIS.
407 671 882 RCS PARIS
Suivant acte en date du 31/12/2018, il a
été décidé de :
nommer en qualité de co-gérant, à
compter du 1/1/2019, Madame Cosima
UNGARO et Monsieur Austin FEILDERS,
72, rue d’Assas 75006 PARIS, en remplacement de Monsieur Emanuel UNGARO.
transférer le siège social qui sera désormais fixé 72, rue d’Assas 75006 PARIS
modifier l’objet social comme suit : l’assistance et le conseil pour tout secteur d’activité et de la création, notamment dans
les domaines suivants : tout contenu digital pour tout secteur d’activité et notamment les domaines ci dessous, tout ce qui
concerne le vêtement et le sous-vêtement
féminin et masculin y compris les vêtements pour enfants et de sport, notamment la couture, la haute-courture, la
confection, et tous leurs accessoires pris
dans leur acceptation la plus large...
Les statuts sont modifiés en conséquence.
Pour avis.
12135930W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MARACANA
S.A.S. au capital de 1.500 €
L’AGM en date du 26/11/2018, 14h, a :
- constaté les démissions de leur mandat
d’administrateur de M. Christophe BARRIOLADE, de M. Vincent LAJOUS, de
M. Pierre BONNET, et de la société ELAIA
PARTNERS.
12135799W – LE PUBLICATEUR LEGAL
18, rue de la Pépinière - 75008 PARIS
GELF Satolas Logistics
(France) SCI
Suivant acte en date du 17/12/2018, il a
été décidé :
- nommé en qualité d’administrateurs :
M. William HUGHES, demeurant 234
Vista Del Monte, Los Gatos, CA, 95030
ETATS UNIS, M. Bernard GUENANCIA,
demeurant 12 rue Dumont d’Urville 75116
Paris, M. Franck RADUREAU, demeurant
4 rue de Vertugadins 92190 Meudon.
Société civile au capital de 1.000 €
le Conseil d’administration en date du
26/11/2018, 15h00, a
- constaté la démission de M. Vincent LAJOUS et de M. Pierre BONNET de leur
mandat de directeur général délégué.
- constaté la démission de M. Christophe
BARRIOLADE de ses fonctions de président du conseil d’administration et de directeur général.
- nommer en qualité de président directeur
général, M. William HUGHES, sus-désigné.
- nommer en qualité de directeur général
délégué, M. Bernard GUENANCIA et
M. Franck RADUREAU, sus-désignés.
12132723W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COMPAGNIE FONCIERE
PARISIENNE
SA au capital de 571.845.613,50 €
416526B – LES ECHOS
GEP Senlis Logistics (France)
SCI
18, rue de la Grange Batelière
75009 PARIS
Sigle : LER
Par décision en date du 21/12/2018 il a
été décidé de modifier le capital de la société en le portant de 21600,00 € à
24000 €. Mention en sera faite au RCS de
Paris
RUE DE LA POMPE
SAS au capital de 7.925.540 €
S.A.R.L. au capital de 82.300 €
Mention en sera faite au RCS de Paris
416639B – LES ECHOS
12135802W – LE PUBLICATEUR LEGAL
488 448 192 RCS PARIS
LJA
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12134041W – LE PUBLICATEUR LEGAL
150 avenue des Champs Elysées
75008 PARIS
345 199 673 RCS PARIS
Aux termes d’un procès verbal du
7/12/2018, le Conseil d’administration a
constaté la réalisation de la réduction de
capital décidé par l’AGM du 5/11/2018. Le
capital a été réduit de 163.384.461 € pour
être ramené à 408.461.152,50 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
Siège social :
24 rue de Prony - 75017 Paris
815 252 309 RCS PARIS
Par décisions en date du 14/12/2018, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de co-gérant M. Thomas DE MEESTER,
demeurant Kerkstraat 46, 2840 Rumst,
Belgique, en remplacement de M. Emmanuel VANDER STICHELE.
844 290 841 RCS PARIS
d’augmenter le capital social d’un montant
de 600.000 € par apport en numéraire et
émission de préférence.
d’augmenter le capital social d’un montant
de 938.462 € par apport en nature.
Le capital social est fixé à la somme de
1.539.962 € divisé en 1.539.862 actions
de 1 € de nominal.
Les statuts sont modifés en conséquence.
Pour avis.
12135800W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GEP Saint-Priest Logistics
(France) SCI
12135958W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD043
Société civile au capital de 1.000 €
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social :
24 rue de Prony - 75017 Paris
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
825 062 805 RCS PARIS
788 949 378 RCS Paris
Par décisions en date du 14/12/2018, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de co-gérant M. Thomas DE MEESTER,
demeurant Kerkstraat 46, 2840 Rumst
Belgique, en remplacement de M. Emmanuel VANDER STICHELE.
En date du 26 novembre 2018, les associés ont désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12135801W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GEP Serris Logistics (France)
SCI
Société civile au capital de 1.000 €
Siège social :
24 rue de Prony 75017 Paris
12135959W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD051
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
841 267 834 RCS PARIS
788 999 829 RCS Paris
Par décisions en date du 14/12/2018, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de co-gérant M. Thomas DE MEESTER,
demeurant Kerkstraat 46, 2840 Rumst
Belgique, en remplacement de M. Emmanuel VANDER STICHELE.
En date du 26 novembre 2018, les associés ont désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12135960W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12135979W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136068W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136117W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136145W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD052
SolaireParc9304103
SOCIETE
D’APPROVISIONNEMENT EN
BIOMASSE ENERGIE DU
DOUBS - SABED
REPRODUCTIONS
TROUBETZKOY
NEXIMMO 12
UNIDEAL
S.A.S. au capital de 2.521.402 €
SAS au capital de 10.000 €
SARL au capital de 8.448 €
19, rue de Vienne TSA 50029
75801 PARIS CEDEX 08
65 Rue D’Anjou, - 75008 Paris
134 boulevard Haussmann et avenue
de Messine - 75008 PARIS
433 717 766 RCS PARIS
Aux termes d’une décision en date du
30/11/2018, les associés ont décidé de
nommer en qualité de Président EPSA
INTERNATIONAL SAS, sise 65 Rue D’Anjou, 75008 Paris et immatriculée au RCS
sous le numéro 830 529 574, en remplacement de M. Pascal Auclert.
SARL au capital de 1.000 euros
SARL au capital de 1 euro
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
788 999 894 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, les associés ont désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
510 927 825 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12135961W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD053
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
SolaireParcA117
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
513 688 747 RCS Paris
12135962W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD058
12135981W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
789 000 239 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, les associés ont désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12135963W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireD059
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
SolaireParcA120
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
513 689 075 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12135985W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EUROPACORP LA JOLIETTE
789 000 247 RCS Paris
S.A.S. au capital de 1.000 €
En date du 26 novembre 2018, les associés ont désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
2, rue Lamennais - 75008 PARIS
12135975W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParc05100
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
507 904 878 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12135976W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParc9134223
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
509 208 369 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12135977W – LE PUBLICATEUR LEGAL
793 051 285 RCS PARIS
Suivant acte en date du 18/12/2018, il a
été décidé :
- d’augmenter le capital social d’un montant de 1.153 € par émission d’actions
nouvelles.
- d’augmenter le capital social d’un montant de 2.996.645 € par émission d’actions
nouvelles.
- Le capital social est fixé à la somme de
2.998.798 € divisé en 2.998.798 actions
d’un euro chacune.
Les statuts sont modifiés en conséquence.
Pour avis.
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
509 208 815 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12135978W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParc9134227
SARL au capital de 1 euro
LUNIDIS
SARL au capital de 7500 euros
Siège social : 6 rue de la sablière
75014 PARIS
R.C.S. PARIS 829 484 864
Suivant un procès-verbal en date du 5 novembre 2018, l’associé unique décide à
compter du 07/11/2018
de modifier l’objet social qui se lit désormais comme suit : L’exploitation d’un
fonds de commerce de type supermarché
sis à PARIS (75012), 10-12 rue du Rendez-Vous, à l’enseigne CARREFOUR EXPRESS ou toute autre enseigne du
Groupe CARREFOUR, à l’exclusion de
toute autre,
de transférer le siège à PARIS (75012),
10-12 rue du rendez-Vous
Les articles 2 et 4 des statuts sont modifiés en conséquence.
Mention sera faite au R.C.S. de PARIS.
12136074W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GROUPE PANHARD
Société par actions simplifiée au
capital de 4.241.230 € porté à
4.968.730 €
Siège social : 10 rue Roquépine
75008 Paris
SARL à associé unique au capital de
10.000 €
PERCKO
Aux termes des décisions du 19/12/2018,
l’associé unique a nommé en qualité de
Commissaire aux comptes titulaire la société ERNST & YOUNG et AUTRES, 1-2,
place des Saisons 92400 COURBEVOIE
PARIS LA DEFENSE 1, 438 476 913 RCS
NANTERRE.
808 023 014 R.C.S. PARIS
Aux termes des décisions des associés du
17 décembre 2018 :
(i) le capital a été augmenté, d’un montant de 912 euros, par augmentation de la
valeur nominale des actions à 104 euros,
puis la valeur nominale des actions a été
réduite à 13 euros et 5.446 actions ont été
émises. Le capital social est désormais
fixé à la somme de 80.912 euros divisé
6.224 actions de 13 euros de valeur nominale chacune ;
(ii) le siège social est transféré au 178
rue du Faubourg Saint-Denis – 75010 Paris. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Modification au RCS de Paris.
12136094W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Consort Group
SAS au capital de 30 136 650 euros
Siège social :
52 boulevard Gouvion-Saint-Cyr
Immeuble Cap Etoile
75017 Paris
840 798 136 RCS Paris
SAS au capital de 7 000 €
Aux termes des décisions des associés en
date du 21 décembre 2018, il a été décidé
d’augmenter le capital social de
235.734,10 euros par l’émission de
336.763 actions de 0,70 euro de valeur
nominale. Le capital est désormais fixé à
30.372.384,70 euros divisé en
43.389.121 actions de 0,70 euro de valeur
nominale. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
Siège social :
5 bis, passage Geffroy Didelot
75017 PARIS
12136103W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136055W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ILMG
500 975 909 RCS PARIS
Le PV des décisions du président en date
du 02/01/2019 a décidé de transférer le
siège social au 198 boulevard Pereire
75017 PARIS. Les statuts ont été modifiés
en conséquence. Mention au RCS de PARIS.
AB2D2 Consultants
SARL à associé unique au capital de
1.000 €
529 241 895 RCS PARIS
2, rue Lamennais - 75008 PARIS
392 962 304 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du
13/12/2018 il a été pris acte de la démission de Madame Martine ODILLARD de
ses fonctions de membre du comité de direction et de président à effet du 1/1/2019.
Monsieur Aurélien BOSC demeurant 4,
rue de Commaille, 75007 Paris a été
coopté en qualité de membre du comité
de direction.. Monsieur Jérôme SEYDOUX FORNIER DE CLAUSONNE
(membre du comité de direction) a été
nommé en qualité de président à compter
du 1/1/2019.
Pour avis.
12136129W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GAMELOFT S.E.
Société Européenne au capital de
4.406.251,10 Euros porté à
4.421.551,10 Euros
Siège social : 14 rue Auber, 75009 Paris
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence.
Ancienne rédaction :
« Le capital social est fixé à quatre millions
quatre cent six mille deux cent cinquante
et un euros et dix cents (4.406.251,10 €).
Il est divisé en quatre-vingt-huit millions
cent vingt-cinq mille vingt-deux
(88.125.022) actions de cinq cents
(0,05 €) de nominal, chacune entièrement
libérée. »
Nouvelle Rédaction :
« Le capital social est fixé à quatre millions
quatre cent vingt et un mille cinq cent cinquante et un euros et dix cents
(4.421.551,10 €). Il est divisé en quatrevingt-huit millions quatre cent trente et un
mille vingt-deux (88.431.022) actions de
cinq cents (0,05 €) de nominal, chacune
entièrement libérée. »
L’inscription modificative sera portée au
R.C.S. de Paris.
Pour avis.
Le Conseil d’administration.
12136131W – LE PUBLICATEUR LEGAL
UNIVERS 42
La durée de la société, sa dénomination,
son siège social, son objet social et son
capital ne sont pas modifiés.
de nommer en qualité de Président,
Mr Alain ROCA, demeurant 34 rue de Provence 75009 Paris, mettant fin à ses fonctions de gérant.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Nexity Blue Office
S.A.S. au capital de 8.131.300 €
43/47 Avenue de la Grande Armée
75116 Paris
Aux termes du procès verbal du 29/6/2018
il a été décidé de ne pas renouveler le
mandat de la société KPMG AUDIT ID,
commissaire aux comptes suppléant.
Pour avis.
12136175W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EUROPEAN HOMES 103
SCCV au capital de 1.000 euros
Siège social :
10-12 Place Vendôme 75001 Paris
844 188 607 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale extraordianire du 07/01/2019, il a été décidé
de désigner en qualité de gérant la société EUROPEAN HOMES OUEST, SAS
dont le siège social se situe 10-12 Place
Vendôme 75001 Paris, 479 321 713 RCS
Paris, en remplacement de la société EUROPEAN HOMES FRANCE, démissionnaire.
Pour avis.
12136176W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EUROPEAN HOMES 102
SCCV au capital de 1.000 euros
Siège social :
10-12 Place Vendôme - 75001 Paris
843 231 671 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale extraordianire du 07/01/2019, il a été décidé
de désigner en qualité de gérant la société EUROPEAN HOMES OUEST, SAS
dont le siège social se situe 10-12 Place
Vendôme 75001 Paris, 479 321 713 RCS
Paris, en remplacement de la société EUROPEAN HOMES FRANCE, démissionnaire.
Pour avis.
12136256W – LE PUBLICATEUR LEGAL
QUATTRO
SAS au capital de 100 euros
Siège social :
22 avenue Franklin Roosevelt
75008 Paris
841 701 527 R.C.S. PARIS
Aux termes des décisions de l’associé unique du 22 novembre 2018, des décisions
du président du 22 novembre 2018 et des
décisions du comité de surveillance du 22
novembre 2018 :
(i) le capital social a été augmenté, en
numéraire, d’un montant de 2.770.875 euros, par émission de 2.770.875 actions ordinaires d’un euro de valeur nominale ;
puis d’un montant de 49.025 euros, par
émission de 49.025 actions P1 d’un euro
de valeur nominale. Le capital social est
désormais fixé à la somme de
2.820.000 euros divisé en 2.820.000 actions de différentes catégories ;
(ii) le siège social est transféré au 10/12
rue Domat – 75005 Paris ;
(iii) il a été décidé la création d’un comité
de surveillance dont les premiers membres sont : Olivier JARROUSSE demeurant 8 chemin de Vaujoyeuse – 78690 Les
Essarts le Roi, nommé membre et président du comité ; UI GESTION S.A., SA,
22 avenue Franklin D. Roosevelt – 75008
Paris, 417 810 538 R.C.S. PARIS ; Romain MISTRE demeurant 12 rue Louise
Michel – 92300 Levallois-Perret ; Neil ARPINO demeurant 55 rue de Montreuil –
75011 Paris ; et Angelo MORGILLO demeurant 96 rue de Garches – 92210 SaintCloud ;
(iv) la société EXELMANS AUDIT ET
CONSEIL, SELARL, 21 rue de Téhéran –
75008 Paris, 482 026 739 R.C.S. PARIS,
a été nommée en qualité de commissaire
aux comptes titulaire ;
(v) la société TG CONSEILS, SAS,
105 bis rue Guynemer – 85000 La Rochesur-Yon, 843 898 560 R.C.S. LA ROCHESUR-YON a été nommée en qualité de
président en remplacement d’Olivier
JARROUSSE. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12136266W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social :
21 boulevard Haussmann
75009 Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique et de l’assemblée générale du 6 décembre 2018, le siège social est transféré
au 118 route d’Espagne - Le Phenix 31100 Toulouse. La société sera immatriculée au greffe de Toulouse.
Pour avis.
12136140W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Radiation du RCS de Pontoise et immatriculation au RCS de Paris.
529 382 459 RCS Paris
Aux termes de l’acte unanime constatant
les décisions des associés du 15/07/2018,
il a été désigné en qualité de Président
la société TERRE DE HAUT CONSEIL,
SAS dont le siège social se situe 42 avenue de Wagram 75008 Paris, 812 940 559
RCS Paris en remplacement de Mr Laurent AGRECH.
AXA LM FUND MANAGEMENT
821 960 432 RCS PARIS
Objet : L’acquisition, la vente, location ou
autrement de tous biens immobiliers, Durée : 99 ans
Siège social :
5 Rue de Chazelles - 75017 Paris
12136183W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant décision en date du 12/11/2018,
l’associé unique a décidé de nommer
M. Pascal SALELLES (anciennement directeur général délégué) en qualité de directeur général, et M. Alain BERNARD de
LAVERNETTE (ancienement Directeur
général) en qualité de directeur général
délégué, et ce à compter du 1/10/2018.
827 456 450 RCS Pontoise
SAS au capital de 48.100 Euros
ANDROMEDE S.A.S
843 962 481 R.C.S. PARIS
Aux termes de l’AGE en date du
07/01/2019, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 71 Rue FONDARY, 75015 Paris, à compter du
07/01/2019.
PROCADRES INTERNATIONAL
Société par actions simplifiée au
capital de 23.351.817 euros
Siège social :
41 avenue de Friedland - 75008 Paris
SCI au capital de 800.000 €
510 255 607 RCS Paris
12136153W – LE PUBLICATEUR LEGAL
61, rue Mstislav Rostropovitch
75017 Paris
SCI ROSSI 5
12136211W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Pour avis.
S.A.S. à associé unique au capital de
775.000 euros
6 AVENUE DERONDEL, 95120 Ermont
de transformer la société en Société par
Actions Simplifiée, sans création d’une
personne morale nouvelle.
Pour avis.
SAS au capital de 1 euro
494 425 135 RCS Paris
Suivant décision de l’associé unique du
31 décembre 2018, il a été décidé :
Aux termes des décisions en date du
02/01/2019, l’associé unique a désigné
en qualité de Président, Monsieur Xavier JEGARD, 11 place Saint Germain
des Longs Prés, 92100 Boulogne-Billancourt, à compter du 01/01/2019, en remplacement de Monsieur Thomas DEVEDJIAN, demissionnaire au 31/12/2018.
488 285 834 RCS PARIS
Siège social :
34 rue de Provence 75009 Paris
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
Les Cinémas Pathé Gaumont
429 338 130 R.C.S. Paris
HUDSON ADVISORS
FRANCEHUDSON ADVISORS
FRANCE
12136148W – LE PUBLICATEUR LEGAL
10 boulevard de Grenelle
750158 Paris
S.A.S. au capital de 146.018.702,78 €
498 920 222 RCS Paris
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris.
SAS au capital de 1.540.000 €
Aux termes du procès-verbal du Conseil
d’administration du 17 décembre 2018, le
capital social de la société a été augmenté
de 15.300 Euros, prélevé sur le compte
primes d’émission, résultant de l’attribution définitive de 306.000 actions nouvelles gratuites aux salariés de la société
dont la liste a été déterminée par le
Conseil d’administration, conformément
aux dispositions de l’article 225-197-1 du
Code de commerce.
12136080W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Pour avis.
12136127W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes des décisions unanimes en
date du 18 décembre 2018, les associés
ont décidé d’augmenter le capital social
d’une somme de 727.500 €, pour le porter
de 4.241.230 € à 4.968.730 € et de modifier les articles 6 et 7 des statuts.
Pour avis.
Aux termes du procès verbal du 22/5/2018
il a été décidé de ne pas renouveler le
mandat de la société KPMG AUDIT ID,
commissaire aux comptes suppléant.
ERAMET SERVICES
482 000 510 R.C.S. PARIS
797 884 806 RCS PARIS
Siège social : 2 cité Condorcet
75009 Paris
Aux termes des décisions en date du
03/01/2019, l’assemblée générale a désigné, en qualité de gérant, Monsieur Vincenç CHOFFRUT, 22 rue Danton 93310
Le Pré Saint Gervais, en remplacement de
Monsieur Arnaud MARIE DE TROUBETZKOY.
12136073W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136022W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS au capital de 80.000 euros
308 598 564 RCS PARIS
Pour avis.
Siège social :
5, rue de Castiglione, 20 rue, du
Mont-Thabor 75001 PARIS
SolaireParc9134225
SARL au capital de 1 euro
799 928 213 RCS PARIS
Suivant actes en date du 26/12/2018, il a
été pris acte de la démission de Monsieur
Joseph Frédéric de ses fonctions de directeur général à compter du 31/12/2018.
SARL au capital de 1 euro
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
SARL au capital de 1.000 euros
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
12135980W – LE PUBLICATEUR LEGAL
788 999 985 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, les associés ont désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
S.A.S. au capital de 1.000 €
12136207W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136184W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LILAFLORE
S.A.S au capital de 1.000 €
174, boulevard Saint Germain
75006 PARIS
812 718 724 RCS PARIS
Suivant acte en date du 30/10/2018, les
associés, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, ont décidé qu’il n’y avait pas
lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
RCS Paris nº 310 072 194
Aux termes du procès-verbal de la réunion
du Conseil de surveillance du 18 décembre 2018, le Conseil de surveillance a désigné en qualité de membre du directoire
Monsieur Elie Hériard-Dubreuil, demeurant 15 quai de Bourbon - 75004 Paris, à
compter du 1er janvier 2019.
Pour avis.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 5
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12136278W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136326W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HALLUIN IMMOBILIER
LOGISTIQUE
S.C.I. INKERMANN
SARL au capital de 900.000 euros
Siège social :
Rue Jean Jaurès
Parc Europescaut
59410 Anzin
491 371 944 RCS Valenciennes
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 18 décembre 2018, il a été
décidé :
(i) Jean-Bruno Bes De Berc demeurant
au 88 avenue Charles de Gaulle - Nextdoor 3ème étage, 92200 Neuilly-sur-Seine
en qualité de gérant en remplacement
GRIMONPREZ Franck ;
(ii) de changer la dénomination en
Kheops Halluin ;
(iii) transférer le siège social de la Société au 35 avenue Victor Hugo, 75116
Paris. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12136288W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA NETSCOUADE
SASU au capital de 393.500 €
Siège social :
8 Passage Brulon - 75012 Paris
499 387 405 RCS Paris
Suivant décisions de l’associé unique du
20 décembre 2018, il a été décidé :
- de la poursuite de l’activité bien que les
capitaux propres soient inférieurs à la moitié du capital social,
- de réduire le capital de 293.500 € pour
le ramener de 393.500 € à 100.000 €
En conséquence, les capitaux propres de
la société sont reconstitués.
Société Civile au capital de 28.249 €
(Ancien capital 26.650 €)
Siège Social :
24, rue d’Armaillé - 75017 PARIS
421 177 254 RCS PARIS
L’AGE du 22 octobre 2018 a :
- agréé la société SARL LAVAL CONSEIL
(société à responsabilité limitée au capital
de 10.500 €, siège social 24, rue d’armaillé, 75017 - Paris, 414 098 368 RCS
PARIS)
- décidé de modifier le capital social en le
portant de 26.650 € à 28.249 €
Mention sera portée au registre du
commerce et des sociétés de Paris.
12136392W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CABIRIA FILMS
GROUPE SEGUR
MANAGEMENT
Société par actions simplifiée au
capital de 60.980 euros
Siège social : 75, avenue Parmentier
75011 Paris
SAS au capital de 60.000 €
383 709 995 RCS PARIS
RCS 412 836 009
Aux termes des décisions unanimes en
date du 27 novembre 2018, les associés
ont :
L’associée unique le 20/12/2018 a nommé
Etienne Gillet, 3A Bd Prince Henri, Luxembourg L1724 gérant en remplacement de
Marie-Antoinette Dain démissionnaire,
transféré le siège social 20 rue de Mogador à Paris 9, modifié article 4 des statuts.
- pris acte du décès de Monsieur Ilan
FLAMMER,
- pris acte de la démission de Mademoiselle Mona MAKOWSKI-FLAMMER de
ses fonctions de directeur général,
- nommé Mademoiselle Mona MAKOWSKI-FLAMMER demeurant 24 rue
Yvonne le Tac 75018 Paris, aux fonctions
de Président, à compter du 27 novembre
2018.
Pour avis.
18, rue Pasquier - PARIS 8
12136395W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Florent Haik EURL
SARLU au capital de 1.000 €
ALON
Société par actions simplifiée au
capital de 1.524,49 euros
de modifier la dénomination sociale
comme suit : Fleurus,
Siège social : 40 rue Louis Blanc
75010 Paris
de transférer le siège social au 5, place du
Panthéon 75005 Paris,
409 116 662 RCS PARIS
EVOLVIO
- pris acte de la démission de Monsieur
Daniel FLAMMER - MAKOWSKI de ses
fonctions de directeur général,
SAS au capital de 50.000 €
- nommé Monsieur Daniel FLAMMER-MAKOWSKI demeurant 95 rue Duhesme
75018 Paris aux fonctions de Président à
compter du 27 novembre 2018.
799 604 566 RCS PARIS
Pour avis.
LightOn
SAS au capital de 37.762,35 €
12136302W – LE PUBLICATEUR LEGAL
821 100 690 RCS Paris
NEXIMMO 115
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire du 7 décembre 2018 et des
décisions du Président en date du 27 décembre 2018, il a été décidé d’augmenter
le capital de 2.253,37 € puis de 8.384,61 €
pour le porter de 37.762,35 € à
48.400,33 €.
Aux termes du procès verbal en date du
17/12/2018 il a été décidé :
- d’augmenter le capital social d’une
somme de 102.935.715 € pour le porter à
126.935.715 € par émission de
102.935.715 actions nouvelles,
- d’augmenter le capital social d’une
somme de 48.064.285 € pour le porter à
175.000.000 € par émission de
48.064.285 actions nouvelles,
- de modifier la dénomination sociale en :
NEXITY RESIDENCES GEREES.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
12136303W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PERNOD RICARD
S.A au capital de 411.403.467,60 euros
12 place des Etats-Unis 75016 Paris
582 041 943 RCS PARIS
Suivant décisions en date du 13/12/2017,
le Comité de Groupe a pris acte de la fin
de mandat de Monsieur Sylvain Carré et
a désigné en qualité d’administrateur représentant les salariés : Monsieur Stéphane EMERY demeurant 2 chemin St Nicolas 60810 Barbery.
Suivant décisions en date du 05/12/2018,
le Comité Européen a pris acte de la fin
de mandat de Monsieur CHARKOFTAKIS
Manousos et a désigné en qualité d’administrateur représentant les salariés : Madame Maria Jesus CARRASCO LOPEZ
demeurant C/Guetaria, 112, 6ºA 28041
Madrid, Espagne.
Pour avis.
134 rue de Turenne
75003 PARIS
Par décision du 19/12/2018, l’associé unique a décidé d’étendre l’objet social aux
activités d’achat, vente, gestion de biens
immobiliers, et de modifier l’article 4 des
statuts.
12136349W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social :
2 rue de la Bourse - 75002 Paris
830 845 426 RCS PARIS
E WILD S.A.R.L. au capital de 1.000 €
19 rue de Domremy Bat C Apt 55, 75013
PARIS 809.063.688 RCS Paris. L’AGE en
date du 1/12/2018, a décidé le transfert
du siège au Bat C Boite 3105 42 quai
Alfred Sisley 92390 VILLENEUVE-LAGARENNE à compter du même jour. RCS
Paris.
RISS ET CIE ETABLISSEMENTS
CHANTECLAIR S.N.C. au capital de
3.048,98 € Siège : 61, boulevard Saint-Michel 75005 PARIS 552 131 153 RCS Paris. Aux termes d’un Procès-Verbal de
l’AGE du 5/12/2018, il a été pris acte de
la démission de Mme Paule CNIAMIS de
ses fonctions de gérante ; Mme Joëlle
KHALIFA épouse SABBATIER, 4, avenue Saint-Maurice du Valais 94410 SaintMaurice a été nommée gérante pour une
durée indéterminée à compter du
30/11/2018. Aux termes d’un acte SSP en
date à Paris, du 5/12/2018, enregistré au
SPFE de Vanves 2, le 18/12/2018, dossier
2018.00090082, référence 9224P2.2018
A 09181, 1. Mme Paule CNIAMIS, 39, rue
Jean-Jacques Rousseau 92150 SURESNES a cédé à La Société NYAM France,
S.A.S. au capital de 1.000 €, sise
106 bis, avenue Beaurepaire 94100
SAINT-MAUR DES FOSSES, 320 707
870 RCS Créteil, 398 parts qu’elle possédait dans la société. 2. M. Claude, Antoine,
MIRALLES, 37, rue du Montcel 95270
VIARMES a cédé à La Société CASHTEX,
S.A. au capital de 3.811.225,43 €, sise
72, avenue des Gobelins 75013 PARIS,
818 145 443 RCS Créteil, 2 parts qu’il possédait dans la société. Par suite, les 400
parts de 7,62245 € composant le capital
ont été réparties entre les associés
comme suit : - Société NYAM France :
398 parts sociales - Société CASHTEX :
2 parts sociales. L’inscription modificative sera effectuée au RCS de Paris.
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 3 janvier 2019, il a été décidé
BARAP
19, rue de Vienne - TSA 50029
75801 PARIS CEDEX 08
12136202 – LA VIE JUDICIAIRE
12136246 – LA VIE JUDICIAIRE
- pris acte du déces de Monsieur Ilan
FLAMMER,
S.A.S. au capital de 24.000.000 €
LEADE.RS FRANCE S.A.S. au capital
de 5.000 € Siège : 117, rue de Charenton,
75012 PARIS 819 810 128 RCS Paris.
Suite à l’annonce du 30/11/2018 parue
dans les Affiches Parisiennes 75, il y a lieu
d’annuler purement et simplement ladite
publication, la TUP de la société
LEADE.RS FRANCE n’ayant pas lieu finalement.
753 286 046 RCS PARIS
12136300W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 20 Décembre 2018, il a
été décidé de : (i) de transférer le siège
social au 8, avenue Daniel Lesueur 75007 Paris ; (ii) de transformer la Société
en société par actions simplifiée ; (iii)
Joanna Bissada-Bioch est désormais présidente de la société. Les statuts ont été
modifiés en conséquence.
I.S.W.T.
Siège social : 32, boulevard Henri IV
75004 Paris
12136449W – LE PUBLICATEUR LEGAL
788 884 559 RCS Paris
ILYCO VOYAGES S.A.R.L. au capital
de 200.000 €, Ancien siège : 28, rue de
Mogador 75009 PARIS, Nouveau siège :
5 et 17, rue de Corbusson ZA le Châtellier II 53940 SAINT-BERTHEVIN, 494
007 594 RCS Paris Aux termes d’une AGE
en date du 19/12/2018, il a été décidé de
transférer le siège de la société, à
compter du 1/1/2019, et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts. De
sorte que l’avis antérieurement publié se
trouve ainsi modifié : SIEGE (nouvelle
mention) : SAINT-BERTHEVIN (53940) 5
et 17, rue de Corbusson - ZA le Châtellier
II SIEGE (ancienne mention) : PARIS
(75009) 28, rue de Mogador. Pour avis.
12136363W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LeCiseau
SAS au capital de 195.050,60 €
Siège social : 15 rue Martel
75010 Paris
821 520 657 RCS PARIS
En date du 27 novembre 2018, le président a constaté la réalisation définitive de
l’augmentation du capital social d’une
somme de 100.000,10 € en numéraire décidée lors de l’AGE du 15/11/2018. Le capital est ainsi porté à 295.050,70 €. Les
articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés
en conséquence.
12136508W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par déci sions du 03/ 12/ 201 8, de
TURENNE CAPITAL PARTENAIRES,
SAS au capital de 547.520 €, siège social
9 rue de Téhéran 75008 Paris,
428 167 910 RCS Paris, l’Associé Unique
a décidé de nommer en qualité de membre du Comité Stratégique M. Christophe
Deldycke, demeurant 32 rue Gauthier de
Châtillon 59000 Lille, et, en qualité de Président M. Michel Cognet, demeurant 63 ter
rue des Tennerolles 92210 Saint Cloud,
en remplacement de M. François Lombard. Les Statuts ont été modifiés.
12136522W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ANTHEMIS INVEST
SASU au capital de 2.991.200 €
Siège social :
72 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
SCI LES PETITS MOULINS S.C. au capital de 750.000 € Siège : 15, rue du Puits
de L’Ermite 75005 PARIS 482 344 231
RCS Paris. Par AGE du 23/12/2017, le
siège a été transféré au 12, impasse
Forbin 56270 PLOEMEUR. Immatriculation au RCS de Lorient.
12136368W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136072 – LA VIE JUDICIAIRE
GAN PREVOYANCE
EURL SIMPLICITY 24, S.A.R.L. Au capital de 1 €, 81, rue Réaumur, 75002 PARIS, 509 259 727 RCS PARIS. Selon décision du 7/12/2018, l’associé unique a
décidé de transférer le siège social du 81,
rue Réaumur 75002 PARIS au 4, allée
des Roches 54000 NANCY à compter de
ce jour, et de modifier en conséquence
l’article 5 des statuts. Pour avis. La Gérance.
8/10, rue d’Astorg
75008 Paris
410 569 776 RCS PARIS
Suivant procès-verbal en date du
7/2/2018, le Conseil d’Administration a
pris acte du départ de M. Jean-Pierre
MONCHI de ses fonctions d’administrateur représentant les salariés.
12136258 – LA VIE JUDICIAIRE
MICHON S.A.R.L. au capital de
7.622,45 € Siège : 6, rue de Kabylie 75019
PARIS 572 179 406 RCS Paris Par Assemblée du 2/11/2018, les associés ont
décidé de transférer le siège du 6, rue
Kabylie 75019 PARIS au 13, rue Cormeilles 95370 MONTIGNY LES CORMEILLES et de modifier l’article 4 des statuts.
538 887 191 RCS Paris
Aux termes de la décision du Président en
date du 23 novembre 2018, il a été décidé
de transférer le siège social au 68 rue du
Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris, à
compter du 1er janvier 2019.
En date du 26 décembre 2018, le président a constaté la réalisation définitive de
l’augmentation du capital social d’une
somme de 26.000 € en numéraire décidée
par décisions du Président en date du
10/12/2018 faisant usage de la délégation
de compétence conformément à l’AGE du
15/11/2018. Le capital est ainsi porté de
295.050,70 € à 321.050,70 €. Les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés en
conséquence. Mention au RCS de Paris.
S.A. au capital de 13.800.000 €
S.A.R.L. au capital de 25.000 €
Siège social :
97, rue de Turenne
75003 PARIS
789 649 712 RCS PARIS
Aux termes d’une délibération en date
du 13/9/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 175, rue du Temple 75003 Paris, à compter du 13/9/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
12136430 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes des décisions unanimes en
date du 27 novembre 2018, les associés
ont :
Siège social :
54 rue de Miromesnil 75008 Paris
12136403 – LA VIE JUDICIAIRE
Pour avis.
12136334W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136291W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL au capital de 4000 euros
12136144 – LA VIE JUDICIAIRE
12136154 – LA VIE JUDICIAIRE
12136335W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décisions du 01/01/2019 de SAMADHI, SAS, capital 124.300,70 €,
siège : 38, rue Servan 75544 Paris Cedex
11, 495 405 789 RCS Paris, l’Associé unique a décidé de nommer Mme Gitte
BENDZULLA demeurant Danzigerstr. 75 10405 Berlin Allemagne, en remplacement de M Herbert SABLOTNY.
Suivant procès-verbal en date du
3/10/2018, le Conseil d’Administration a
décidé de coopter en qualité de nouveaux
administrateurs, en remplacement de
Mme Marie Lemarié et de M. Jean-François Garin démissionnaires, la société
CAISSE NATIONALE DE REASSURANCE MUTUELLE AGRICOLE GROUPAMA, ayant son siège social sis 8/10, rue
d’Astorg 75008 Paris, immatriculée sous
le nº 343 115 135 RCS PARIS, représentée par M. Jean-François GARIN, domicilié 205 Grande Rue 92380 Garches, et la
société GROUPAMA HOLDING FILIALES
ET PARTICIPATIONS, ayant son siège
social sis 8/10, rue d’Astorg 75008 Paris,
immatriculée sous le nº 822 131 579 RCS
PARIS, représentée par M. Mikaël COHEN, domicilié 42, rue Henri Cloppet
78110 Le Vésinet.
12135892 – LA VIE JUDICIAIRE
LOVIAN S.C.I. Capital : 150 € Siège :
3, rue René Boulanger 75010 PARIS
824.294.409 RCS Paris. Suivant PV d’AG
en date du 18/12/2018, il a été décidé à
compter de ce jour : - de transférer le
siège de ladite société à LAROQUES
DES ALBERES (66740), 15, rue du château, - de nommer gérant, M. Vianney
PARISOTGOLIVET 15, rue du Château à
Laroques Des Alberes (66740) en remplacement de M. Jean-Laurent PARISOTGOLIVET gérant décédé le 21/10/2017.
Les modifications statutaires seront publiées au RCS de Perpignan et de Paris.
Pour avis, le gérant.
409730A – LES ECHOS
E-PSO FRANCE SAS au capital :
1000 €.34 bld des Italiens 75009 PARIS
RCS : 797576170 de PARIS En date du
15/11/2018, L’Assemblée décide que le
capital devient : 51000 € ; Modification au
RCS de PARIS
409943A – LES ECHOS
baked box, SARL au capital de 1000 €
Siège social : 26, rue notre dame de nazareth 75003 paris 821172129 RCS paris.
Le 17/10/18, les associés ont : décidé de
transférer le siège social au 39, rue d’Alsace 75010 paris. Mention au RCS de paris
409972A – LES ECHOS
FP3 CONSEIL. SARL au capital de 187
000 euros. Siège social : 74 rue de Rome
75008 Paris. 493 431 126 RCS PARIS.
Par décision du 11/12/2018, le siège social est transféré au 8-10 rue de la Bienfaisance 75008 Paris. Modification au
RCS de Paris.
409985A – LES ECHOS
LENFULTERIE, SASU au capital de
10000 € Siège social : 57-59 RUE RAMEY
75018 PARIS 820500650 RCS PARIS. Le
10/12/18, l’associé unique a : décidé de
transférer le siège social au 88 RUE DAMREMONT 75018 PARIS. décidé de modifier l’objet social qui devient : travaux de
menuiserie, peinture et rénovation intérieure. montage et pose de cuisine et mobilier. fourniture et revente de petits matériels. Toutes prestations se rapportant au
design, décoration. Le débarras d’encombrants ou de gravats. L’entretien des espaces verts, jardins et sous-bois. décidé
de modifier la dénomination sociale de la
société qui devient PODAGO ; . Mention
au RCS de PARIS
414896A – LES ECHOS
Le 01/12/2018 l’actionnaire unique de la
SAS CITYLIFE capital 10 000 € dont le
siège social est 45 rue du Cardinal Lemoine 75005 PARIS, RCS Paris 841 865
397, a décidé de transférer le siège social
à 15/17 avenue de Ségur 75007 PARIS.
Les statuts sont modifiés en conséquence.
12136297 – LA VIE JUDICIAIRE
H.D.D.C. S.A.R.L. au capital de
41.625 € Siège : 21 - 23, boulevard
Haussmann 75009 PARIS 502.403.371
RCS Paris. Aux termes d’une délibération
en date du 15/11/2018, l’AGE a décidé, à
compter du 1/12/2018 : - de remplacer la
dénomination "H.D.D.C " par BATTLEAXE, - d’étendre l’objet à :
commerce international d’équipements et
de matériels divers, - de nommer gérant
M. Arnaud LABATI chemin de Banlive
41350 Vineuil en remplacement de M. Hubert BROSSON. Modification corrélative
des statuts. Mention sera faite au RCS de
Paris.
415418A – LES ECHOS
STLEV TRAINING
SASU au capital de 1.000 €. Siège social :
42 B AV GEORGES MANDEL 75016 PARIS. RCS 824 328 140 PARIS.
L’associé unique, en date du 15/11/2018,
a décidé de transférer le siège social au 9
RUE BREY 75017 PARIS. Mention au
RCS de PARIS.
415435A – LES ECHOS
BETTACH & DESJARDINS SAS
SAS au capital de 1.000 €. Siège social :
55 RUE DE CHABROL 75010 PARIS.
RCS 824 664 668 PARIS. L’AGE du
20/12/2018 a décidé à compter du
20/12/2018 de nommer Directeur Général : M POMMERET Nicolas, 256 bd Saint
Denis 92400 COURBEVOIE, ajouter le sigle : BDP Associés et de modifier la dénomination sociale qui devient : BETTACH - DESJARDINS - POMMERET
ASSOCIÉS. Mention au RCS de PARIS.
415993A – LES ECHOS
Dénomination : LANCEL SOGEDI, forme :
SA à conseil d’administration, siège social : 48-50 rue Ampère - 75017 PARIS au
capital de 20 000.000 €, RCS Paris
612 036 376.
Par PV du CA du 19/10/2018, il a été
constaté la réalisation définitive de l’augmentation de capital de 23.000.000 € puis
de la réduction de capital de 23 000.000 €.
Ancienne mention : 20 000.000 €. Nouvelle mention : 20 000.000 €. Mention sera
faite au RCS de Paris
416170A – LES ECHOS
Aux termes d’une AGE en date du
25/09/18, l’associé unique de la SELARL
MOKHBAT, RCS PARIS 833406325,
siège 97 rue Damremont 75018 PARIS, a
décidé de transférer le siège social au 126
rue Championnet 75018 PARIS, à cpter
de ce même jour.
416189A – LES ECHOS
IMMO DIGITAL SERVICES
SAS au capital de 40 215,94 €
7 rue du Faubourg Poissonnière 75009
PARIS
798 867 503 RCS Paris
Le 28/06/2018 l’AGM a changé la dénomination qui devient "Habiteo".
Le 18/12/2018 l’AGM a décidé d’augmenter le capital social pour le porter à 42
984,66 € et ratifié la nomination de la société EQUITIS GESTION, SAS au capital
de 751 014 €, 6 Place de la République
Dominicaine 75017 PARIS, 431 252 121
RCS Paris, en qualité de Membre du
Comité de suivi.
Le 21/12/2018 le Président a réalisé l’augmentation décidée par l’AGM du
18/12/2018 portant le capital à 42
984,66 €.
416335A – LES ECHOS
CAMPUS ROCQUENCOURT
SAS au capital de 153.200 euros
Siège social : 29, rue Marbeuf - 75008
PARIS
451 695 118 RCS PARIS
L’Assemblée Générale Extraordinaire du
21 Décembre 2018 a décidé d’augmenter
le capital social de 109.800 euros pour le
porter de 153.200 euros à 263.000 euros.
416374A – LES ECHOS
WH ARCHITECTURE
SARL au capital de 2 000 euros
Siège social : 65, rue d’Alésia 75014
PARIS
414952A – LES ECHOS
Nº 822 287 892 RCS PARIS
EASY RELAX
L’AGE du 01/12/2018 a décidé de transférer le siège social au 10 rue de Rome
75008 PARIS.
SARL au capital de 20.000 €. Siège social : 151 rue Montmartre, 75002 PARIS.
RCS 805 277 399 PARIS.
Modification au RCS de PARIS.
L’AGE du 31/12/2018 a décidé de transférer le siège social au 8 chemin aux
Boeufs, Le Cirolier 78340 LES CLAYES
SOUS BOIS, à compter du 01/01/2019.
Radiation du RCS de PARIS et immatriculation au RCS de VERSAILLES.
415253A – LES ECHOS
SCI LES DEMOISELLES
12136398 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : STREET PRESS.
Forme : S.A.S. Capital : 4.806 €. Siège :
68 rue Armand Carrel, 75019 PARIS.
522306505 RCS Paris. Aux termes d’une
décision en date du 20/12/2018, les associés ont pris acte de la modification de
la direction : à compter du 20/12/2018,
- DG : Mme Cecile GABIZON (partant)
Mention sera portée au RCS du Paris.
SCI au capital de 1.000 €. Siège social : 7
Rue du Fond de la Serre, Artonges 02330
ARTONGES. RCS 448 382 382 SOISSONS.
L’AGE du 24/12/2018 a décidé de transférer le siège social au 30 Rue Berthollet,
75005 PARIS. Durée de la société : Jusqu’au 29/04/2102. Objet : Acquisition de biens. Radiation du RCS de
SOISSONS et immatriculation au RCS de
PARIS.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
416377A – LES ECHOS
MARBEUF 9
Société en Nom Collectif
Au capital de 1.000 euros
Siège social : 3 boulevard de
Sébastopol 75001 PARIS
RCS PARIS 833 846 645
Aux termes du PV des Décisions extraordinaires du 28 décembre 2018, les Associés ont constaté la réalisation d’une augmentation du capital social d’un montant
de 1.999.000 euros, par la création de
19.990.000 parts sociales de 0,10 euro de
valeur nominale chacune, assorties d’une
prime d’émission globale de 11.000.000
euros.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Nouvelle mention : le capital social est fixé
à la somme de 2.000.000 euros, divisé en
20.000.000 actions de 0,10 euro de valeur
nominale chacune.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
416396A – LES ECHOS
La société dénommée « SCI LA PRADELLE » au capital social de 1.500 € dont
le siège social est à 141, rue Ordener
-75018- PARIS Immatriculé au RCS de
PARIS sous lenuméro 402 480 701.
Suivant décision collective des associés
en date du 24 juillet 2018, il résulte de la
nomination d’un nouveau gérant suite au
décès de Monsieur Bernard MOLLIER, le
gérant.
Nouveau gérant : Madame Nicole MOLLIER demeurant à 141, rue Ordener
-75018- PARIS.
En conséquence, l’article 19 des statuts a
été modifié comme suit :
MADAME NICOLE MOLLIER est nommée gérant de la société pour une durée
indéterminée.
Le reste est inchangé.
DISSOLUTIONS
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
SAS DES ARTISTES. S.A.S. en liquidation au capital de 8.000 €. Sise 48, rue
de la Folie Méricourt, 75011 PARIS, Siège
de liquidation : 15/17, rue Henri Ribière,
75019 PARIS. 442 957 940 RCS PARIS.
Suivant délibérations en date du
30/11/2018, l’assemblée générale extraordiniare a décidé la dissolution anticipée
de la société à compter du 31/12/2018,
et sa mise en liquidation amiable sous le
régime conventionnel, ce qui a mis fin aux
fonctions de cogérants. M. Patrick MARTINI (ancien cogérant), demeurant 36bis,
rue de la République 95160 Montmorency, a été nommé liquidateur. Le siège
de liquidation a été fixé au siège social
Aux termes d’une décision en date du
29/11/2018, l’associé unique a décidé la
dissolution anticipée de la Société à
compter du même jour et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel.
Suivant délibérations en date du
31/12/2018, l’assemblée générale ordinaire a décidé d’approuver les comptes de
liquidation, de donner quitus au liquidateur
de sa gestion, et de prononcer la clôture
de liquidation de la société, à compter
du 31/12/2018.
M. Jean-Jacques DUCHOSAL, associé
unique, exercera les fonctions de liquidateur pour réaliser les opérations de liquidation et parvenir à la clôture de celle-ci.
Les comptes de liquidation seront déposés au greffe du tribunal de commerce de
Paris.
12136071 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le siège de la liquidation est fixé
15/17, rue Henri Ribière, 75019 PARIS.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au
RCS de Paris.
Pour avis.
12134733W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TARA
SAS au capital de 1.000 €
Siège social : 6, place de la Madeleine
75008 PARIS
838 472 009 RCS PARIS
L’AGE du 30/11/2018 a décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise en
liquidation amiable à compter du même
jour, et nommé en qualité de Liquidateur
Mme Jessica ROUBEAUD demeurant
100, rue de Maubeuge 75010 PARIS.
Toute correspondance concernant la liquidation devra être adressée au domicile de
Liquidateur.
Modification au RCS de Paris.
Le notaire
ZATILI SOCIETY
416485A – LES ECHOS
416492A – LES ECHOS
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 30 juin 2018, il a été approuvé les
comptes de liquidation au 31/12/2017,
donné quitus au liquidateur et prononcé la
clôture de liquidation avec effet au
31/12/2017. Radiation au RCS de Paris.
12136030W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI JP BOULOGNE-EGLISE
Société civile au capital de
65.471 euros
SCI RESIDENCE SERVICES
SENIORS VICHY CUSSET
SCCV au capital de 1.000 €
42 avenue George V
75008 PARIS
Aux termes d’un procès verbal d’AGE du
30/11/2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur, M. Philippe NICOLET domicilié 42 avenue
George V, 75008 Paris. A été mis fin aux
fonctions de gérant de la société RESIDE
ETUDES.
Le siège de liquidation est fixé au siège
social.
416497A – LES ECHOS
Aux termes d’un procès verbal d’AGE du
30/11/2018, les Associés ont décidé d’approuver les comptes de liquidation, de
donner quitus au liquidateur de sa gestion
et de prononcer la clôture de liquidation
de la société.
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de Paris.
416505A – LES ECHOS
Siège social : 8 rue Halévy, 75009 Paris
12135205W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BDS IMPRESSIONS
532 941 606 RCS Paris
SARL au capital de 35.000 €
- L’AG du 3/04/2018 a donné pouvoir au
Président à l’effet de procéder à des augmentations de capital,
Siège social :
7, rue Jean Leclaire
75017 PARIS
- Le 31/12/2018, le Président a constaté
la réalisation d’augmentations de capital
de €.1.041.223,15 pour le porter
de €.11.563.915,55 à €.12.605.138,70.
324 105 998 RCS PARIS
- Les articles 6 et 7 des statuts ont été
corrélativement modifiés.
416529A – LES ECHOS
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE VARIETAL, SC au capital de 152,45 €, siège : 5
rue Obert Lindet, 75015 Paris, RCS Paris
338 686 512. Suivant PV AGE du
23/12/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social à Paris (75013),
39 rue Jenner, à compter de ce jour. Les
statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis
416569A – LES ECHOS
ALONE SCI. cap : 10000 €. Siege : 46 rue
Lafitte (75009). Par assp du 19/12/2018,
transfert du sie)ge au 24 rue de Clichy
(75009). Modification au RCS de Paris.
La société sera radiée du RCS de Paris.
Pour avis.
483 662 185 RCS PARIS
Siège social :
25, rue de Turin - 75008 PARIS
L’AGE du 20/12/2018 a approuvé le
compte définitif de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat,
donné quitus de sa gestion et constaté la
clôture de la liquidation au 30/11/2018.
12136191W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TCN
SARL en liquidation au capital de
10.000 €
L’AGE du 28/12/2018 a approuvé le
compte définitif de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat,
donné quitus de sa gestion et constaté la
clôture de la liquidation au 30/11/2018.
L’AGE du 30/11/2018 a décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise en
liquidation aimable à compter du même
jour, nommé en qualité de Liquidateur
Mme Christine BENOIST DU SABLON demeurant 7, rue Jean Leclaire 75017 PARIS, anciennement gérante, et fixé le
siège de liquidation à l’adresse de l’actuel
siège social.
L’Assemblée Générale du 15/12/2018 a
approuvé les comptes définitifs de liquidation, donné quitus de sa gestion au Liquidateur et prononcé la clôture définitive des
opérations de liquidation.
Radiation au RCS de Paris.
Siège social :
65 rue d’Hautpoul - 75019 Paris
509 289 609 RCS Paris
Suivant décisions unanimes de l’associé
unique du 31/12/2018, la société
TRADEINTERS CORP, Société de droit
étranger au capital de 1.000 $ dont le
siège social est situé 11345 NW 73 Terr,
Doral, Floride, Etats-Unis d’Amérique, immatriculée sous le Nº P12000086487, associée unique de la société MUST
TOURS, a décidé la dissolution anticipée de la société, sans qu’il y ait lieu à
liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du code civil, les
créanciers de la société MUST TOURS
peuvent former opposition à la dissolution
dans un délai de trente jours à compter de
la présente publication devant le Tribunal
de commerce de Paris.
Pour avis.
12136391W – LE PUBLICATEUR LEGAL
B.L.
539 933 473 RCS PARIS
L’Associé unique a décidé, aux termes
d’une délibération en date du 10 décembre 2018, la dissolution anticipée de la société à compter du 10 décembre 2018 suivie de sa mise en liquidation amiable en
application des dispositions statutaires.
A été nommé comme liquidateur, Caroline
LEGAL, demeurant 21, rue de Naples,
75008 Paris, à qui ont étés conférés les
pouvoirs les plus étendus pour terminer
les opérations sociales en cours, réaliser
l’actif et apurer le passif.
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social 25, rue de Turin, 75008 Paris,.
AUCELHA SARL
SARL en liquidation au capital de
153 500 euros
Siège social : 111 avenue Victor Hugo,
75784 Paris Cedex 16
797 861 994 RCS Paris
Par décision du 21/12/2018, l’associé unique de la Société a approuvé les comptes
de liquidation, donné quitus au liquidateur
de sa gestion, prononcé la clôture de liquidation de la Société. Les comptes de
liquidation sont déposés au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Pour avis.
Pour avis, le liquidateur.
12136513W – LE PUBLICATEUR LEGAL
NIVA
S.C. au capital de 3.050 €
44, rue de la Faisanderie
75116 PARIS
442 009 437 RCS PARIS
Aux termes d’un PV d’AGE du 21.12.2018
les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter de ce jour
et sa mise en liquidation. Le siège de liquidation est fixé au siège social.
M. Max BOURLA, 44, rue de la Faisanderie – 75116 PARIS a été nommé liquidateur.
Pour avis.
12136111 – LA VIE JUDICIAIRE
L’ATELIER JD S.A.R.L. société en liquidation au capital de 5.000 €, 50, rue
d’Orsel, 75018 Paris 18. 483 315 149 RCS
PARIS. Aux termes d’une décision en date
du 30/6/2018, les associés ont approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société. La société sera radiée du RCS du TC de Paris. Le liquidateur
S.C.I. TOUR DE CALVIN, Siège :
19, rue Valette 75005 PARIS, Capital :
1.524,49 €, 341.754.646 RCS Paris. Suivant délibération de l’AG en date du
7/12/2018, les comptes définitifs de liquidation arrêtés au 31/12/2017 sont approuvés, quitus est donné à M. Xavier MARCHAND qui est ainsi déchargé de son
mandat de liquidateur et la clôture des
opérations de liquidation est prononcée au
31/12/2017. Les formalités prévues par la
loi seront effectuées auprès du RCS Paris. Pour avis
ARNAUD CONSULTING
Sigle : AC
SASU au capital de 100 €
12136089W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Société civile au capital de 465.300 €
51 bis, rue de Miromesnil - 75008 PARIS
488 500 729 RCS PARIS
Suivant délibération de l’assemblée générale extraordinaire du 6/12/2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 6/12/2018
et sa mise en liquidation.
Siège social :
142 rue de Rivoli - 75001 Paris
827 718 040 RCS Paris
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire de dissolution en
date du 31 décembre 2017, il a été décidé
la dissolution anticipée de la société. Mr
Alexandre ARNAUD, demeurant 108 rue
de Clignancourt 75018 Paris, a été désigné en qualité de Liquidateur.
Le siège de la liquidation est fixé au
142 rue de Rivoli 75001 Paris.
A été nommé comme liquidateur Monsieur
Jean-Jacques VILLATTE, 3, allée des
Chataigniers 95840 BETHEMONT LA FORET, avec les pouvoirs les plus étendus
pour terminer les opérations sociales en
cours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
12136426W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le siège de liquidation est fixé 3, allée des
Chataigniers 95840 BETHEMONT LA FORET. C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les
actes et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
SASU au capital de 100 €
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Aux termes d’une AGE du 26/12/2018, il
a été a décidé :
12135966W – LE PUBLICATEUR LEGAL
- de donner quitus au liquidateur de sa
gestion,
DAUPHINE KLEBER
- de prononcer la clôture de liquidation de
la société.
Société civile au capital de
152,45 euros
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Pour avis.
429 360 704 RCS PARIS
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
ARNAUD CONSULTING
Sigle : AC
Siège social :
142 rue de Rivoli - 75001 Paris
827 718 040 RCS Paris
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire de liquidation en
date du 31 décembre 2017, il a été pris
acte de la clôture des opérations de liquidation. Quitus a été donné au liquidateur
de sa gestion et de son mandat. La société sera radiée du RCS de Paris.
75009 PARIS
482 464 492 RCS PARIS
Le 30 novembre 2018, les associes ont
décidé la dissolution anticipée de la société à compter de ce jour. La SAS LFPI
REIM sise 24-26 rue Ballu 75009 PARIS,
a été nommée Liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé à l’adresse du siège
social. Le Commissaire aux comptes est
conservé pour les besoins de la liquidation.
Société de placement
Par l’assemblée du 18/12/2018, il a été
prononcé la dissolution anticipée de la société. Mme HU Linyan demeurant 7, rue
Albert Camus, 75010 Paris, est nommée
liquidateur. Le siège de la liquidation est
fixé au siège social.
12136425W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 24-26 rue Ballu
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
12136244 – LA VIE JUDICIAIRE
Mention au RCS de Paris.
au capital minimum
de 245.945.900 euros
413684A – LES ECHOS
510 690 670 RCS PARIS
Par cette même assemblée du
18/12/2018, il a été prononcé la clôture de
liquidation.
à prépondérance immobilière
à capital variable sous forme SAS
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
7, rue Albert Camus - 75010 PARIS
12136086W – LE PUBLICATEUR LEGAL
- d’approuver les comptes de liquidation,
49, avenue Kléber
75116 Paris
SARL au capital de 7.700 euros
SCI au capital de 10.000 €
SOCIETE CIVILE DE
PLACEMENTS DANISE
Pour avis.
KYOTHERM
Au capital de 15.000 €
MUST TOURS
449 813 450 RCS PARIS
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
SAS au capital de €.11.563.915,55
10, rue du Colisée - 75008 PARIS
12136276W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant délibérations en date du
06/11/2018, l’AGO a décidé d’approuver
les comptes de liquidation, de donner quitus au liquidateur de sa gestion, de prononcer la clôture de liquidation de la société à compter du 06/11/2018.
SCI NT. cap : 1000 €. Siege : 46 RUE
LAFFITTE (75009). Par assp du 21/12/18,
transfert du siege au 24 rue de Clichy
75009. Modification au RCS de Paris.
SCI ETOILE 6 ROMILLY 1. cap :
237000 €. Siege : 29 RUE TAITBOUT
(75009). Par assp du 21/12/18, transfert
du siege au 24 rue de Clichy 75009. Modification au RCS de Paris.
Société de placement
819 936 568 RCS PARIS
12135109W – LE PUBLICATEUR LEGAL
818 111 163 RCS PARIS
SCI ALRO SCI. cap : 426858 €. Siege : 46
RUE LAFFITTE (75009). Par assp du
21/12/18, transfert du siege au 24 rue de
Clichy 75009. Modification au RCS de Paris.
FONCIERE LFPI
S.A.S.U en liquidation au capital de
2.000 €
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 30 juin 2017, il a été prononcé la
dissolution anticipée de la société. Liquidateur : Mme Alice ZAGURY demeurant
9 rue Villehardouin - 75003 Paris. Le siège
de liquidation est fixé au siège social.
37 rue La Pérouse - 75116 Paris
LAFRENCHCOM SASU. Cap : 1000 €.
Siège : 11 rue de rambouillet (75012). Par
assp du 09/01/2019, transfert du siège au
128 rue de la Boétie (75008). Modification
au RCS de Paris.
LEGAL AVOCATS
824 115 844 RCS PARIS
SAS au capital de 1.000 €
413681A – LES ECHOS
Société d’exercice libéral à
responsabilité limitée
21 rue de Turbigo - 75002 PARIS
12136026W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136476W – LE PUBLICATEUR LEGAL
JPA CONSEILS
Siège social : 9 rue Villehardouin
75003 Paris
Pour avis,
416474A – LES ECHOS
12136190W – LE PUBLICATEUR LEGAL
412675A – LES ECHOS
AEA, SAS au capital de 1000 €. Siège social : 114 rue de Crimée 75019 Paris.
830185740 RCS Paris. Le 19/08/18, les
associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M.
Erwann Le Guilcher, 15 allée du Bord de
l’eau 75016 Paris, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au
RCS de Paris.
FONCIERE LFPI
à prépondérance immobilière
à capital variable sous forme SAS
au capital minimum
de 245.945.900 euros
Siège social : 24-26 rue Ballu
75009 PARIS
482 464 492 RCS PARIS
Le 24 décembre 2018, les associés ont
approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus de sa gestion au liquidateur,
et prononcé la clôture des opérations de
liquidation. En conséquence, la société
sera radiée au RCS de PARIS.
415383A – LES ECHOS
3BIO
SAS au capital de 10.000 €. Siège social :
44 rue de Provence 75009 PARIS. RCS
814 060 141 PARIS.
L’AGE du 16/07/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable, nommé liquidateur Mme RENIER Valentyna, 260 avenue Daumesnil
75012 PARIS et fixé le siège de la liquidation chez le liquidateur. Mention au RCS
de PARIS.
416456A – LES ECHOS
LADIMA
Société à responsabilité limitée
au capital de 3 613,04 euros
Siège social : 99/103 rue de Sèvres
75279 PARIS CEDEX 06
353382633 RCS PARIS
Par AGE en date du 29/06/2018, l’associé
unique, AMINA FINANCE, SAS au capital
de 1 000 000 €, dont le siège social est
sis 10 rue de Stockholm 75008 PARIS
802 830 711 RCS PARIS représenté par
la société SOFINA VI INVESTISSMENT
ET GESTION, Présidente, elle-même représentée par Monsieur Louis GRANDCHAMP des RAUX, a décidé la dissolution sans liquidation de la société LADIMA,
par application de l’article 1844-5 al.3 du
Code Civil.
Les Créanciers peuvent former opposition
devant le Tribunal de commerce de Paris
dans les 30 jours de la présente publication.
416480A – LES ECHOS
OLHATS CONSULTANT
INTERNATIONAL
SARL au capital de 66.300 €
412681A – LES ECHOS
30/34 rue Claude Lorrain - 75016 PARIS
medica center 770, SASU au capital de
7000 €. Siège social : 30 av edison 75013
Par is. 827 6954 95 RCS Pa ris . Le
03/10/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. yossef its’hak khammous
abouzdid, 30 Av Edison 75013 Paris, et
fixé le siège de liquidation au siège social.
Modification au RCS de Paris.
Le 17/12/2018, l’Associé Unique a décidé
la dissolution anticipée de la société à
compter de ce même jour. Mr Patrice OLHATS demeurant 30/34 rue Claude Lorrain - 75016 PARIS, a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé au
30/34 rue Claude Lorrain - 75016 PARIS.
Modification au RCS de PARIS.
412878A – LES ECHOS
TUGAK, SAS au capital de
351720 €. Siège social : 89 rue truffaut
75017 Paris. 517631297 RCS PARIS. Le
30/11/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme Isabelle Proust, 89 rue
Truffaut 75017 PARIS, et fixé le siège de
liquidation au siège social. Modification au
RCS de PARIS.
413 225 046 RCS PARIS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 7
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
FUSION
12136083W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Codex 324 Holding
SAS au capital de 14.260.123 euros
8200471 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DEGROUX BRUGERE
Société civile Professionnelle
d’Avocats au capital de 1.404 € réduit à
1.248 €
Siège social : 83 rue Lauriston
75116 Paris
Siège social :
134, boulevard Haussmann
75008 Paris
832 074 017 RCS Paris
303 601 439 RCS PARIS
(Société absorbante)
Aux termes de l’assemblée Générale
Mixte du 17 décembre 2018 les associés
ont décidé de réduire le capital social à
effet du 1er janvier 2019 d’un montant de
156 € par annulation de 10 parts sociales
appartenant à un associé et de le ramener
à 1.248 €, ce qui entraîne la publication
des mentions suivantes :
OH & CO
SAS au capital de 247.500 euros
Siège social : 19 Boulevard de La
Gatinière Bagnoles-de-L’orne
61140 Bagnoles de l’Orne
510 188 378 RCS Alençon
(Société absorbée)
Aux termes d’un acte SPP et d’une déclaration de conformité en date du 8 novembre 2018, les sociétés Codex 324 Holding
et OH & CO ont établi le projet de fusion
par absorption de la société OH & CO
par la société Codex 324 Holding, lequel a été déposé le 11 Septembre 2018,
auprès du GTC d’Alençon et Paris pour
les deux sociétés. Conformément aux
nouvelles dispositions de l’article 64 de la
loi nº 2011-525 du 17 mai 2011 qui stipule
que si, depuis le dépôt au greffe du projet
de fusion jusqu’à la réalisation de l’opération, la société absorbante détient en permanence toutes les actions représentant
la totalité du capital de la société absorbée, il n’y a plus lieu à approbation de la
fusion par son assemblée générale extraordinaire.
La fusion n’a pas entraîné d’augmentation
de capital social et la société OH & CO,
absorbée, a du seul fait de la réalisation
définitive de ladite fusion, été immédiatement dissoute sans liquidation.
12136393W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décision du 28/11/2018, de la Société
6-24 LBA, SAS, au capital de 2.120.100 €,
siège : 68, rue Pierre Charron 75008 Paris, 834 080 285 RCS Paris. Le Président
a constaté la réalisation définitive de la
fusion par voie d’absorption de la Société
La Société REM 624, SAS, capital
2.000.000 €, siège : 68, rue Pierre Charron 75008 Paris, 834 107 120 RCS Paris.
La société absorbante détenant la totalité
des actions composant le capital de la société absorbée, la fusion n’a pas donné
lieu à augmentation de capital de la société 6-24 LBA. La Société absorbée, la
société REM 624 sera radiée du RCS de
Paris.
12136396W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décision du 28/11/2018, de la Société
REM 624, SAS, capital 2.000.000 €,
siège : 68, rue Pierre Charron 75008 Paris, 834 107 120 RCS Paris, le Président
a constaté la réalisation définitive de la fusion par voie d’absorption par la Société
6-24 LBA, SAS, au capital de 2.120.100 €,
siège : 68, rue Pierre Charron 75008 Paris, 834.080.285 RCS Paris. La Société
REM 624 sera radiée du RCS de Paris.
DIVERS
416272B – LES ECHOS
Additif à l’annonce parue dans Les Echos
(Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire),
le 02/10/2018, concernant la société 68
BARBER, lire Il a été nommé comme
Commissaire-aux-comptes le cabinet
Khadiri & Co, domicilié au 50 avenue des
champs élysées 75008 PARIS.
416287B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 08/01/2019, concernant la société LUNITAX SARL, lire 18/12/2018 en
lieu et place de 29/12/2018
416440B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 08/01/2019, concernant la société LUNITAX, lire 18/12/2018 en lieu et
place de 29/12/2018
Ancienne mention : capital social :
1.404 € divisé en 90 parts sociales de
15,60 € chacune.
Nouvelle mention : capital social :
1.248 € divisé en 80 parts sociales de
15,60 € chacune.
La même assemblée a prorogé la durée
de la SCP jusqu’au 31 décembre 2030, et
a modifié corrélativement l’article 6 des
statuts.
8200474 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Rectificatif à l’annonce parue le
13/12/2018 dans "Le Publicateur Légal",
concernant l’immatriculation la société
PLG Capital, 9 avenue Hoche - 75008 Paris, RCS PARIS ; il fallait prendre en
compte que les statuts ont été signés le
9 janvier 2019 et non le 6 décembre 2018
et que la société GRANT THORNTON,
SA, 29 rue du Pont, 92200 Neuilly-surSeine, 632 013 843 RCS NANTERRE a
été nommée en qualité de commissaire
aux comptes titulaire. Le reste demeure
inchangé.
12136048W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Additif à l’insertion parue dans "Le Publicateur Légal" du 31/12/2018, concernant
ISC PARIS CAMPUS ORLEANS, il a été
omis d’indiquer qu’en date du 26/12/2018,
il a été nommé en qualité de Directeur Général Exécutif, Mr. Pierre Barreaud demeurant 13, rue Paul Vaillant Couturier
92300 Levallois-Perret.
12136261W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Rectificatif à l’annonce parue dans "Le Publicateur Légal" du 24/12/2018, concernant la société ADIMEO, RCS Paris
480 980 358, il y a lieu de lire : Commissaire aux comptes : SAMOTHRACE EXPERTISE & STRATEGIE sise 12 rue Auber 75009 Paris immatriculée au RCS de
PARIS sous le numéro 802 951 228.
12136299W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ADDITIF à l’annonce parue dans "Le Publicateur Légal" du 31/12/2018 concernant
la cession de fonds de commerce 3F YOTTACOM/CMBZ, il y a lieu d’ajouter les
mentions suivantes : enregistré au SIE
Paris Saint Hyacinthe le 27/12/2018 bord e r e a u 2 0 1 8 0 0 6 2 8 5 0
case 7544P61 2018 A 28564.
VENTE DE FONDS GERANCE
12136061W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TAXI PARISIEN CONSTITUE DE L’AUTORISATION DE ST Nº8620 DELIVREE
PAR LE PREFET DE POLICE LE
03/01/1969 VEHICULE EQUIPE TAXI EXPLOITE EN ZONE TAXI PARISIEN RATTACHE AU SIEGE DE LA SOCIETE situé
4 RUE DE MONTHOLON, 75009 PARIS,
à compter du 01/01/2019 jusqu’au
31/12/2019
Par acte SSP en date du 31 décembre
2018 à Paris,
Le contrat est renouvelable par tacite reconduction d’une période de 12 mois
Enregistré à Paris St Lazare le 7 janvier
2019, dossier 2019 00000377, référence
7564P61 2019 A 00095,
Pour unique insertion
OPPOSITIONS
Marc FOUCHER-CRETEAU, né le 2 octobre 1951 à Boulogne-Billancourt (92) de
nationalité française, demeurant 61 boulevard Beauséjour 75016 Paris, inscrit au
registre du commerce et des sociétés de
Paris sous le numéro 309 739 134,
a cédé à :
LA MOTOCYCLETTE PARIS, société par
actions simplifiée au capital de
200.000 euros, située 16 avenue de la
Grande Armée 75017 Paris, 844 252 965
RCS PARIS.
LE FONDS DE COMMERCE de
commerce, importation, exportation de
motos, accessoires, pièces détachées et
moteurs marins, sis et exploité 22 avenue
de la Grande Armée 75017 Paris, moyennant le prix de 200.000 euros.
L’entrée en jouissance a été fixée au 31
décembre 2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, au cabinet Degroux Brugere 134 boulevard Haussmann
75008 Paris.
Pour avis.
8200469 – LA VIE JUDICIAIRE
416424A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
ECHOS sociétés le 02/11/2018, concernant la société DV GROUP, lire « SAS au
capital de 3000,00 euros 12 rue Anselme
- 93400 SAINT OUEN, 530938448 RCS
BOBIGNY » « Mention sera faite au registre du Commerce et des Sociétés de BOBIGNY » en lieu et place de « SAS au capital de 3000,00 euros 134 rue
d’Aubervilliers - 75019 PARIS, 530938448
RCS PARIS » « Mention sera faite au registre du Commerce et des Sociétés de
PARIS ».
Par acte SSP du 21 décembre 2017 à PARIS L’érable , Société par actions simplifiée au capital de 20.4480 €, ayant siege
social 92-98 Boulevard Victor Hugo 92115
CLICHY CEDEX, RCS NANTERRE
311 772 537 bailleur
a confié en location-gérance à
IMAX GESTION Société à responsabilité
limitée au capital de 160.000 € ayant siège
social 11 Rue du Marché Saint Honoré
75001 PARIS, RCS PARIS 552 821 404
Un fonds de commerce de gérance
d’immeubles de syndic de copropriété,
sis et exploité 92/98 boulevard Victor
Hugo 92115 CLICHY. Cette location-gérance a été consentie et acceptée pour
une durée de une année à compter du
01 Janvier 2018, renouvelable d’année en
année par tacite reconduction.
Pour avis.
12136122W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 02/01/2019,
12136170W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP en date du 20/12/2018,
enregistré au SDE de Paris ST-SULPICE,
le 28/12/2018, dossier 2019 00000345, référence 7584P61 2018 A 21088, Madame
Brigitte Marie Dominique GIERSCH,
Pharmacienne épouse de Monsieur JeanMarc, Pierre, Robert, Amédée PRUVOT,
avec lequel elle demeure à PARIS
(75016), 182 avenue de Versailles,
A CEDE A
la société « PHARMACIE JEANNE » SELARLU au capital de 10.000 €, sise à PARIS (75016), 182 avenue de Versailles,
RCS en cours,
Une officine de pharmacie exploitée à
PARIS (75016), 182 avenue de Versailles, pour laquelle Mme PRUVOT est immatriculée au RCS de PARIS sous le
nº 347 832 487, moyennant le prix principal de 370.000 €, stock en sus à reprendre par l’acquéreur à dires d’expert le jour
de l’entrée en jouissance, soit le 1er avril
2019.
Les oppositions visées par l’Art. L141-12
et suivants du Code de Commerce, doivent être formées par lettre recommandée
AR ou par acte extrajudiciaire, c’est-à-dire
par exploit d’huissier, et seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, pour la correspondance et pour la validité au siège de
la SELAFA FIDUCIAL SOFIRAL, sise à
Paris (4ème Arrdt.), 13 Boulevard Bourdon,
dépositaire amiable du prix où domicile a
été élu à cet effet.
12136113 – LA VIE JUDICIAIRE
Rectificatif. La société TYCOON a été
constituée par acte SSP en date du
12/12/2018 et non pas en date du
7/12/2018.
12135990W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris, du 14/12/2018, enregistré au SDE
de Paris ST HYACINTHE, le 7/1/2019,
dossier 2019 00000496, référence
7544P61.2019 A 00179, PARENTHESES, S.A.R.L. au capital de 7.614 €, 17,
rue Saint-Sébastien 75011 PARIS, 350
307 914 RCS PARIS, A CEDE A La Société MONDE PEDAGOGIQUE PROFESSIONNEL - MPP - S.A.S. au capital de
5.000 €, sise 23 mail des Houssières
92290 CHATENAY MALABRY, 837 817
873 RCS NANTERRE, Un fonds de
commerce de papeterie, librairie et activités connexes comme animation
culturelle, connu sous le nom " L’ENFANT LYRE " sis 17, rue Saint-Sébastien
75011 PARIS. Moyennant le prix de
55.000 €. Entrée en jouissance
14/12/2018. Les oppositions, s’il y a lieu,
seront reçues dans les dix jours de la dernière en date des publications légales au
Cabinet de Me David WINTER de la SARL
CABINET MONTMARTRE, Avocat à la
Cour, 65, rue Montmartre 75002 PARIS.
La société EF-CS, SARL au capital de
8.000 €, siège social 5, rue de Mirbel
75005 PARIS, 488 598 053 RCS PARIS
a confié en location-gérance à :
La société FNB, SAS au capital de
5.000 €, siège social 5, rue de Mirbel
75005 PARIS, 844 772 301 RCS PARIS,
Un fonds de commerce de CAFE, BAR,
BRASSERIE, connu sous l’enseigne LE
CENSIER sis et exploité 5, rue de Mirbel
à l’angle 101, rue Monge 75005 PARIS.
Cette location-gérance a été consentie et
acceptée pour une durée de 2 années à
compter du 01/01/2019 pour se terminer
le 31/12/2020, renouvelable d’année en
année par tacite reconduction.
Pour avis.
12136126W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 18 Décembre 2018, enregistré au Service Départemental de l’Enregistrement Paris St-Hyacinthe le 7 Janvier 2019, Dossier
201900000484, référence 7544P61 2019
A 00177.
la Société LE BEAUPRE, SAS au capital
de 43 200 €, 384 335 782 RCS Paris, dont
le siège social est à PARIS (75015) - 1,
Rue Desaix
a confié en location-gérance, par acte en
renouvellement, à :
la Société EIFFEL SUFFREN, SARL au
capital de 10 000 €, 752 422 931 RCS PARIS, dont le siège social est à PARIS
(75015) - 1, Rue Desaix
Un fonds de commerce de "Café, Bar,
Restaurant", connu sous l’enseigne
"FIRMIN" sis et exploité à PARIS (75015)
- 1, Rue Desaix
Cette location-gérance a été consentie et
acceptée pour une durée de 5 années à
compter du 1er Janvier 2019. Cette durée
ne pourra être reconduite une ou plusieurs
fois pour une nouvelle période que par un
acte signé par les deux parties.
Pour avis.
12136505W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte sous seing privé en date
du 5 novembre 2018.
Il a été mis fin au contrat de location
gérance consenti par la société CARREFOUR PROXIMITE FRANCE, Société par
Actions Simplifiée au capital de
47.547.008 euros, ayant son siège à
MONDEVILLE (14120), ZI Route de Paris,
immatriculée au Registre du Commerce et
Sociétés de CAEN sous le numéro
345 130 488
8200470 – LE PUBLICATEUR LEGAL
à
Rectificatif à l’annonce parue dans "Le
Publicateur Légal" du 13/11/2018 concernant la vente de fonds de commerce de
Pharmacie sis à PARIS (75010), 2, rue du
Faubourg Saint-Denis, entre la SELARL
BENHAMOU & FILS (le vendeur) et la
SELAS NL7518, (l’acquéreur), il faut lire :
SELAS NL7518 au capital de 10.000 €
et non 200.000 €.
la société CHABEL, Société A Responsabilité Limitée au capital de 7500 euros,
ayant son siège à PARIS (75015) 148 rue
du Théâtre, immatriculée au Registre du
Commerce et Sociétés de PARIS sous le
numéro 821 920 048.
UNIQUE GÉRANCE
416545B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 28/11/2018 enregistré le
04/12/2018 au SIE de ERMONT,
la société DES TAXIS CLICHOIS SARL,
au capital de 8000 €, immatriculée au
RCS de PARIS sous le numéro
692003890, domiciliée 4 RUE DE MONTHOLON 75009 PARIS représentée par
ALVES ANTONIO,
a donné en location gérance à
M. MODIBO N’DIAYE, 2 RUE GUSTAVE
FLAUBERT, 95220 HERBLAY
Pour un fonds de commerce d’alimentation générale de type supermarché, exploité à PARIS (75015) 148 rue du Théâtre sous l’enseigne CARREFOUR CITY et
cela à compter du 5 novembre 2018 à
16 heures.
12136315 – LA VIE JUDICIAIRE
409899A – LES ECHOS
Suivant acte SSP à PARIS en date du
4/1/2019, la S.A.S. LA GUEUZE 401 200
134 RCS Paris sise à PARIS (75005)
19, rue Soufflot a confié à titre de locationgérance : A la société SARL LEBAZ,
S.A.R.L. au capital de 1.000 €, sise à PARIS (75005) 19, rue Soufflot, En cours
d’immatriculation au RCS de Paris. L’exploitation d’un fonds de commerce de
Café Restaurant exploité à PARIS
(75005)19, rue Soufflot pour une durée de
1 an et 7 jours à compter du 1er/1/2019
renouvelable par tacite reconduction. La
société gérante exploitera ledit fonds à ses
risques et périls sous son entière responsabilité. Toutes les marchandises nécessaires à l’exploitation du fonds seront
achetées et payées par la société gérante
qui devra également acquitter toutes sommes dues à raison de cette exploitation, le
tout de manière que le bailleur ne puisse
être recherché ni inquiété à ce sujet. Pour
unique Insertion.
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée IT FOR FI Capital : 1000 €
Siège social : 16 Avenue Jean Moulin - A
223 78260 ACHERES Objet : L’activité de
consultant et développeur informatique ;
planification et conception de systèmes informatiques intégrant les technologies du
matériel, des logiciels et des communications ; La formation dans le domaine de
l’informatique. Président : NDIAYE Ibrahima 16 Avenue Jean Moulin - A
223 78260 ACHERES Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS VERSAILLES
12136517 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
21/12/2017 à Paris, le contrat de locationgérance consenti par : CAFE SHOW
S.A.R.L. au capital de 5.000 €, sise 1, rue
Blomet, 75015 Paris, immatriculé au
greffe du Paris sous le numéro 804067122
à : SBB E.U.R.L. au capital de 1000 €,
sise 7, rue de la Manutention, 75116 Paris
16 immatriculé au GTC de Parissous le
numéro 834744559. Portant sur un fonds
de commerce de restaurant, salon de
thé, glacier, restauration rapide, traiteur, plat à emporter exploité 1, rue Blomet, 75015 Paris a pris fin le 31/12/2018.
409919A – LES ECHOS
Par acte SSP du 10/12/2018 constitution
de l’EURL HOLLMS CAPITAL. Capital :
100 euros. Siège social : 3 avenue vergniaud, 78600 maisons-laffitte. Objet :
Gestion immobilière, conseil lié, courtage
en assurances et opérations de banque. Gérance : Alexandre Hollmann 3
avenue Vergniaud 78600 Maisons-Laffitte. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Versailles.
414019A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/11/2018 il a été constitué une SASU dénommée : HANIA
TRANS. Siège social : 2 square Paul Lang e v i n 7 8 1 9 0 T R A P P E S. C a p i t a l :
16.700 €. Objet : Transport routier de marchandises au moyen de véhicules de tout
tonnage. Déménagement. Président : M
MECHATE Abdlemjid, 2 square Paul Langevin 78190 TRAPPES. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
78 • YVELINES
415284A – LES ECHOS
SOCIETES
Par acte SSP du 03/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée :
CONSTITUTIONS
416588B – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/12/2018 il a été constitué une société :
EXPINT
Siège social : 2 rue hector guimard 78280
GUYANCOURT. Capital : 1.000 €. Objet : Conseils en systèmes et logiciels informatiques. Président : M AOUNE Redouane, 2 rue hector guimard 78280
GUYANCOURT. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
EXODE
Objet social : Création et pilotage de stratégies de référencement de sites web
Siège social : 16 sente la Guirlande de
Julie, 78120 Rambouillet Forme :
EURL Nom commercial : Exode Capital : 1 € Gérant : Benjamin BAR, 16 sente
la Guirlande de Julie, 78120 Rambouillet
Durée : 20 ans à compter de son immatriculation au RCS de Versailles
12136475W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Velizy Villacoublay du 29/12/2018 a été
constituée une SASU nommée :
Blue Asset Management
Objet : - Achat, vente, location et mise à
disposition de matériel de tous types,
- Prise de participations au capital social
de toutes sociétés , la gestion de portefeuille de valeurs mobilières pour son propre compte,
- Toute activité d’ingénierie, de missions
de veille stratégique, d’apporteur d’affaires, de management de sociétés et de
prestations de services,
- Le conseil et l’assistance de tous types
aux entreprises,
- Toutes prestations de services pouvant
se rattacher aux activités précitées.
Capital : 5.000 € Siège social : 8 rue des
frères Caudron, 78140 Vélizy-Villacoublay
Durée : 50 ans Président : M. Bruno
GAY, 7 rue Charles d’Orléans, 78370 Plaisir
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Versailles
416147A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/10/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
E.B.K TRANSPORTS
Siège social : 46 avenue des frères lumières 78190 TRAPPES
Capital : 9.900 €
Objet : Transport publics routiers de marchandises avec conducteur assurés à
l’aide de véhicules n’excédant pas 3,5 tonnes de poids
Gérant : M. KHELIFA Mourad 40 Square
Léo Lagrange 78190 TRAPPES
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de VERSAILLES
416343A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
ALLIANCE TRANSPORT
Siège social : 23 rue colbert 78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX
Capital : 500 €
Objet : Exploitation de véhicule de tourisme avec chauffeur
Président : M. ADRAS Kévin 27 impasse
buffon 78390 BOIS D ARCY
Directeur Général : M. BENMAAREF
GHOMRASNI Karim 17 rue du centre
78190 TRAPPES
Transmission des actions : Les cessions d’actions sont soumises à l’agrément des actionnaires
409814A – LES ECHOS
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de VERSAILLES
Creation de la sasu : Kerdo, 23 rue de
tourville, bat B 78100 St Germain en Laye.
Cap. : 100 €. Obj. : agent commercial.
Pdt : Edouard Martin, 23 rue de tourville,
bat B 78100 St Germain en Laye. 99 ans
au rcs de Versailles.
416562A – LES ECHOS
409830A – LES ECHOS
Par acte SSP du 06/12/2018 constitution
de la SASU : SPAD CHANNEL. Capital :
1000 euros. Siège social : 15 rue de
l’orient, 78000 versailles. Objet : Commerce de vélos et d’accessoires
et conseil lié au sport. Président : Mathieu
Mellinger, 15 Rue De L’orient, 78000 Versailles. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Versailles.
ADME
Constitution SSP du 02/01/2019 de
ADME, EURL au capital de 1000 euros.
Siège : 13 Rue De Montfort, 78770
MARCQ. Durée : 99 ans. Gérance : M.
FRANZESE Sébastien 13 Rue De Montfort, 78770 MARCQ. Objet : Couverture,
isolation, étanchéité. RCS : VERSAILLES
416565A – LES ECHOS
Par ASSP du 08/01/19,il a été constitué la
SCI dénommée NEWTEEM.Siège social : 10 av du grand pré 78960 Voisinsle-bretonneux.Capital :100 €.Objet :acquisition et gestion de biens mobiliers et
immobiliers. Gérance :M. Yohann Trichet,10 av du grand pré 78960 Voisins-lebretonneux.Cessions soumises à agrément.Durée :99ans.Immatriculation au
RCS de VERSAILLES.
un fonds de commerce de
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
8 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
MODIFICATIONS
416408B – LES ECHOS
SC RÉSIDENCE MA
CAMPAGNE
Société Civile au capital de 9000,00 €
88 RUE DE LA JUSTICE,
59000 LILLE
521939538 RCS Lille Metropole
Par décision de L’AGE en date du
31/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 20 RUE DU
MURGET, 78380 BOUGIVAL à compter
du 31/12/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : la propriété, la gestion et plus généralement l’exploitation de quelque nature que ce soit de biens meubles ou immeubles, de valeurs mobilières ou de
biens de nature civile.
Durée : 60 ans
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
OLIVIER MARTIN, demeurant 20 RUE
DU MURGET 78380 BOUGIVAL en qualité de nouveau Gérant, à compter du
31/12/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. DIDIER MARTIN, décédé
La société sera immatriculée au RCS de
Versailles et sera radiée du RCS de Lille
Metropole
12136102W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI LES ROSES
SCI au capital de 1.000 €
12 Rue du Général Exelmans,
78140 VELIZY-VILLACOUBLAY
833 512 544 RCS Versailles
Aux termes de l’AGO en date du
30/11/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 1 Rue Henri
Rabourdin, 78140 Vélizy-Villacoublay.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Versailles.
409718A – LES ECHOS
LOU STAR PIDA SCI au capital :
1 000 €.21 rue auguste rodin, 78370 PLAISIR RCS : 511997660 de VERSAILLES
En date du 16/11/2018, L’unanimité des
associés décide : - le transfert du siège social au 110 av des Sablons 78370 Plaisir,
à compter du 16/11/2018 ; -la fin des fonctions de gérant de VIVIEN Pierre à
compter du 16/11/2018 ; -la nomination en
tant que gérant de VIVIEN Stephanie domicilié 110 av des Sablons , 78370 Plaisir
à compter du 16/11/2018 ; Modification au
RCS de VERSAILLES
409818A – LES ECHOS
Les Zippocampes Influences, SAS au capital de 3000 € Siège social : 16 allée Jean
Baptiste Clément, Résd. Les Valois,
78570 Andrésy 829455930 RCS Versailles Le 07/12/18, les associés ont : décidé
de transférer le siège social au 5 rue aux
Cannes 78480 Verneuil-sur-Seine. décidé
de modifier la dénomination sociale de la
société qui devient Les Zippocampes Influences Mention au RCS de Versailles
Le 3 décembre 2018 l’associé unique a
décidé de transférer le siège social au 175
bd Anatole France – 93200 ST DENIS, à
compter du même jour. La société sera immatriculée au RCS de Bobigny et radiée
du RCS de Versailles.
En conséquence, la société a été dissoute sans liquidation, automatiquement et de plein droit, à l’issue des décisions de l’associé unique de la société
MSDENTAL (anciennement dénommée
MSD 3D-ILE-DE-FRANCE) en date du
20/12/2018, qui a constaté la réalisation
de la fusion.
416421A – LES ECHOS
La société sera radiée du RCS de Versailles.
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 91
PARTENAIR
Société par Actions Simplifiée
Au capital de 101 200 euros
Siège social : 15, rue du Buisson aux
Fraises
91300 MASSY
312 668 064 RCS EVRY
Le 31/12/2018, l’associée unique a décidé
de transférer le siège social 12 boulevard
Georges Marie Guynemer – 78210 SAINT
CYR L’ECOLE à compter du même jour.
En consèquence elle sera immatriculée au
RCS de VERSAILLES et elle sera radiée
au RCS d’EVRY.
La Société est présidée par la Société
H.E. GROUP, dont le siège social se situe
19, rue Wauthier, 78100 ST GERMAIN EN
LAYE.
Le même jour, l’associée unique a décidé
de nommer Monsieur François GENETAUD, domicilié 13BIS Avenue de la
Motte-Picquet - 75007 PARIS en qualité
de Commissaire Aux Comptes Titulaire en
remplacement de Monsieur Bernard Durand et la Société ARPEGE, domiciliée 69
rue Saint-Lazare 75009 PARIS, en qualité
de Commissaire Aux Comptes suppléant
en remplacement de Monsieur JeanClaude Chauland.
416484A – LES ECHOS
TALL TRANSPORTS
SASU au capital de 3 500 Euros
Siège social : 1 SQUARE MAURICE THOREZ 78190 TRAPPES
R.C.S : 812 922 730 VERSAILLES
POURSUITE DES ACTIVITES
Le 30/06/2018, l’associé unique et Président, après avoir constaté que l’actif net
est devenu inférieur à la moitié du capital
social, a décidé qu’il n’y avait pas lieu de
dissoudre la société, et décide également
la poursuite de ses activités, conformément aux dispositions de l’article : L223-42
du code de Commerce. Mentions au RCS
de VERSAILLES.
416559A – LES ECHOS
ParkNow France
Société par Actions Simplifiée au capital
de 100.000 €
Siège social : 2, Rue du Pont Colbert –
78000 VERSAILLES
RCS Versailles 477 858 807
Le 21.12.2018, l’associé unique a :
SARL au capital de 20.000 €. Siège social : 151 rue Montmartre, 75002 PARIS.
RCS 805 277 399 PARIS.
L’AGE du 31/12/2018 a décidé de transférer le siège social au 8 chemin aux
Boeufs, Le Cirolier 78340 LES CLAYES
SOUS BOIS, à compter du 01/01/2019.
Gérant : Mme AUGENDRE Chantal, 8
chemin aux Boeufs 78340 LES CLAYES
SOUS BOIS. Radiation du RCS de PARIS
et immatriculation au RCS de VERSAILLES.
416333A – LES ECHOS
FORMATION CONTINUE EN
INCENDIE ET SECURITE
FCIS
SAS au capital de 8 000 €
16 rue Grange Dame Rose
78140 VELIZY VILLACOUBLAY
RCS Versailles 530 872 571
414172A – LES ECHOS
fly commander, SARL au capital de
40000 €. Siège social : 706 rue du maréchal leclerc 78670 Villennes-sur-seine.
488336702 RCS VERSAILLES. Le
21/12/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. robert CABANEL, 706, rue
du Maréchal Leclerc 78670 Villennes Sur
Seine, et fixé le siège de liquidation au
siège social. Modification au RCS de VERSAILLES.
416507A – LES ECHOS
LA BOULANGERIE DE MAURECOURT
au capital de 7 623 euros
Siège social : 13 rue du Maréchal Leclerc,
78780 MAURECOURT
402466064 RCS VERSAILLES
L’AGE du 07/12/2018 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter de
ce jour et sa mise en liquidation amiable,
a nommé comme liquidateur Raphaël DAMIANI MONGREVILLE, Président de la
société, demeurant 4 impasse Boubou
Dado, 78780 MAURECOURT, et a fixé le
siège de la liquidation au domicile du liquidateur. Modification au RCS de VERSAILLES. Pour avis. Le Liquidateur
FUSION
12135811-5 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MSD 3D-ILE-DE-FRANCE
S.A.S. à associé unique au capital de
994.894,75 €
13, avenue Morane Saulnier
Bâtiment Le Ferber
78140 Vélizy-Villacoublay
423 438 084 RCS VERSAILLES
- décidé de réduire le capital social pour
le porter de 492.121 € à 100.000 € ;
- d’approuver dans toutes ses dispositions, le projet de fusion et ses annexes
en date du 7/11/2018, aux termes duquel
la société MS DISTRIBUTION SARL
(ayant son siège social sis 13, avenue Morane Saulnier, Bâtiment Le Ferber 78140
Vélizy-Villacoublay, immatriculée sous le
nº 539 501 346 RCS VERSAILLES) a fait
apport à la société, de la totalité de son
actif moyennant la prise en charge de son
passif ; en conséquence, le capital social
de la société a été augmenté de
2.137.440 euros, par création de
140.160 actions ordinaires de 15,25 euros
chacune, puis a été réduit de
994.894,75 euros, suite à annulation de
65.239 actions auto-détenues, le ramenant à 2.137.440 euros
Mention sera faite au RCS de Versailles,
Pour avis
L’ART COIFFURE
EASY RELAX
Foued transport 78, SASU au capital de
1000 €. Siège social : 19 rue de koprivnice
78190 Trappes. 840509186 RCS Paris.
Le 03/12/18, l’associé unique a décidé la
dissolution anticipée de la société, nommé
liquidateur M. Foued Mansour, 19 Rue de
Koprivnice 78190 Trappes , et fixé le siège
de liquidation au siège social. Modification
au RCS de Paris.
Suivant décisions en date du 20/12/2018,
l’associé unique a décidé :
SGMK
414954A – LES ECHOS
413011A – LES ECHOS
- décidé d’augmenter le capital social pour
le porter de 37.000 € à 492.121 € ;
416573A – LES ECHOS
Le Gérant, en date du 08/12/2018, a décidé de transférer le siège social au 29
Avenue Charles de Gaulle, 78800 HOUILLES, à compter du 08/12/2018. Gérant :
M KALLEL Mahdi, 29 Avenue Charles de
Gaulle 78800 HOUILLES. Radiation du
RCS de NANTERRE et immatriculation au
RCS de VERSAILLES.
Pour avis.
Société par actions simplifiée en
liquidation
414771A – LES ECHOS
EURL au capital de 100 €. Siège social :
6 rue des cailloux, 92110 CLICHY. RCS
832 905 558 NANTERRE.
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
SARL au capital de 500 €
Siège social :24 Rue Georges Herrewyn
78270 BONNIERES SUR SEINE
RCS VERSAILLES : B 788 740 835
L’AGE du 03/12/ 2018 a désigné Monsieur
BOULMIS Ahcène, emeurant 1, Avenue
Charlie Chaplin – 91260 SAINTE GENEVIEVE DES BOIS en qualité de gérant,
pour une durée illimitée en remplacement
de Monsieur BOUKELKOUL Abdelbassit,
démissionnaire. Mention au greffe du Tribunal de Commerce de VERSAILLES. Le
gérant
- de nommer en qualité de nouveau Président, en remplacement de la société MS
DISTRIBUTION SARL (dissoute sans liquidation), la société CIM CVBA, ayant
son siège social sis Acacialaan 28, 2020
Anvers (Belgique), enregistrée à la Banque-Carrefour des Entreprises de Belgique sous le nº 0536 666 059, à compter
du 20/12/2018.
DISSOLUTIONS
Suivant décisions en date du 20/12/2018,
l’associé unique a décidé d’adopter
comme nouvelle dénomination sociale
"MSDENTAL", à compter du 20/12/2018.
12135811-7 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
MS DISTRIBUTION
S.A.R.L. au capital de 2.336.000 euros
13, avenue Morane Saulnier
Bâtiment Le Ferber
78140 Vélizy-Villacoublay
539 501 346 RCS VERSAILLES
Suivant décisions en date du 20/12/2018,
l’associé unique a décidé d’approuver
dans toutes ses dispositions, le projet de
fusion et ses annexes en date du
7/11/2018, aux termes duquel la société a
fait apport à la société MSDENTAL (anciennement dénommée MSD 3D-ILE-DEFRANCE), ayant son siège social sis
13, avenue Morane Saulnier, Bâtiment Le
Ferber 78140 Vélizy-Villacoublay, immatriculée sous le nº 423 438 084 RCS VERSAILLES) de la totalité de son actif
moyennant la prise en charge de son passif.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12136064 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte reçu par Me Isabelle
CONUAUCHAUVIN, Notaire au sein de la
Société civile Professionnelle " Frédéric
AUJAY - Bertrand SOULAT - Fabienne
WENDLING-HILLION - Jean DELFAUD,
Notaires associés ", titulaire d’un Office
Notarial à POISSY, 11, boulevard DEVAUX, le 27/12/2018, a été reçu le changement partiel de régime matrimonial
avec ajout d’un avantage entre époux ne
prenant effet qu’en cas de décès de l’un
d’entre eux : PAR : M. Joël Denis Félix LE
BOULCH, cadre comptable, et Mme
Christine Renée QUESNEL, sans profession, son épouse, demeurant ensemble à
LE PECQ (78230) 12 rue de Seine.Monsieur est né à ERMONT (95120) le
29/7/1959, Madame est née à SAINTGERMAIN-EN-LAYE (78100) le 6/1/1959.
Mariés à la mairie de LE PECQ (78230) le
27/4/1996 sous le régime de la communauté d’acquêts à défaut de contrat de
mariage préalable. Ce régime matrimonial
n’a pas fait l’objet de modification. Monsieur est de nationalité française. Madame
est de nationalité française. Résidents au
sens de la réglementation fiscale. sont
présents à l’acte. Les oppositions des
créanciers à ce changement partiel, s’il y
a lieu, seront reçues dans les trois mois
de la présente insertion, en l’office notarial
où domicile a été élu à cet effet. Pour insertion. Le notaire.
408389A – LES ECHOS
416326A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP du 17/12/2018 il a été constitué une SARL dénommée : BDR 91 VIGNEUX 14 JUILLET Sigle : BDR91V14J
Nom commercial : BERCEAU DES ROIS
Siège social : 7 place du 14 juillet 91270
VIGNEUX SUR SEINE Capital : 10.000 €
Objet : Exploitation de crèches, structures
d’accueil de la petite enfance Gérant : M.
NTCHOUANGO LAMINSI Armel 5 Rue
DU LIMOUSIN 91220 BRETIGNY SUR
ORGE Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de EVRY
Par acte SSP, il a été constitué une EURL
dénommée TAKEITUP Capital : 100 €
Siège social : 53 Chemin du Dessous du
Luet 91230 MONTGERON Objet :
Conseil, services et ingénierie informatiques ; Administration et exploitation de
systèmes et réseaux informatiques ; Développement de logiciels, de sites web et
d’applications web et mobiles ; Conduite
de projets informatiques. Gérant : GRAVELEAU Rémi 53 Chemin du Dessous du
Luet 91230 MONTGERON Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS EVRY
409870A – LES ECHOS
Par ASSP du 07/12/18,il a été constitué
une EURL dénommée STEVENTS TEAM
TRAITEUR.Siège social :69 rue guynemer 91 360 Epinay-sur- orge. Capital :1000 €.Objet :fourniture de services
de restauration sur la base de dispositions
contractuelles conclues avec le client, à
l’endroit précisé par celui-ci et pour une
occasion particulière.Pas de vente d’alcool.Gérance :M.Steven SMITH,69 rue
guynemer 91360 Epinay-sur-orge.Durée :99ans. Immatriculation au RCS de
EVRY.
SOCIETES
CONSTITUTIONS
412224A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
OPTIME CONSULTING
Capital : 1.000 €
Objet : Programmation Informatique
Président : Mme ANDRIANTSOA. EP
RASOAMANALINTSALAMA Tahina 7 rue
pasteur 91310 LINAS
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de EVRY
414769A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
Par acte SSP du 14/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Objet social : Conseil en systèmes et logiciels informatiques. Programmation informatique
Siège social : 10 bis boulevard Dubreuil,
91400 Orsay Capital : 100 € Président :
M. Madjire Florent Pfouma demeurant : 10
bis boulevard Dubreuil, 91400 Orsay élu
pour une durée indéterminée Admission
aux assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
416417B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
PMSIT-SERVICES
Objet social : Conseil en système et logiciel informatique. Prestations de maintenance réseau, hébergement, Infogérance,
gestion de parc informatique et la vente
de matériel associé.
Siège social : 6, allée Giorgione, 91090
Lisses Capital : 200 € Président : M.
Paul Lumb’ala MUSENGA demeurant : 6,
allée Giorgione, 91090 LISSES élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
405950A – LES ECHOS
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
d é no m m é e D A T A P ER F C O N SU L TING Capital : 500 € Siège social : 34
Rue Danielle Casanova 91220 BRETIGNY SUR ORGE Objet : Conseil et services en systèmes et logiciels informatiques ; Développement, édition et vente de
logiciels, de sites web et d’applications
web et mobiles ; Formation dans les domaines précités. Président : HAMMICHE
Sofiane 34 Rue Danielle Casanova 91220
BRETIGNY SUR ORGE Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS EVRY Transmission des actions : cession libre des actions de l’associé unique. Admission aux
assemblées et droit de vote : chaque actionnaire est convoqué aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
SPARK RACING TECHNOLOGY – SRT
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 3.990.848 euros
Siège social : rue du Parc des Vergers
ZAC des Fossés Neufs 91250 TIGERY
RCS EVRY 788 630 457
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 17 décembre 2018, il a
été décidé de nommer la société BASC,
Société par Actions Simplifiée sise rue du
Parc des Vergers 91250 TIGERY, RCS
EVRY 843 621 392, en qualité de Président, en remplacement de Monsieur
Théophile GOUZIN, démissionnaire.
Mention en sera faite au RCS de EVRY
416415B – LES ECHOS
PMFC CONSEIL
416271A – LES ECHOS
EXATECH Société par actions simplifiée
au capital de 40.000 € Siège : 1 Rue CELINE 92160 ANTONY 401501283 RCS de
NANTERRE Par décision de l’associé unique du 08/01/2019, il a été décidé de
transférer le siège social à compter du
23/01/2019 au 18 Rue DES GARDES
91370 VERRIERES LE BUISSON. Président : M. EUROPEVENTS SAS 44 avenue George V 75008 PARIS Radiation au
RCS de NANTERRE et ré-immatriculation
au RCS de EVRY.
416554A – LES ECHOS
Siège social : 7 rue pasteur 91310 LINAS
91 • ESSONNE
MODIFICATIONS
PAKEEZA
Siège social : 8 rue du docteur oge 91310
MONTLHERY
Capital : 1.000 €
Objet : Nettoyage de chantier
Président : Mme RASHID RWZAN Kamal
8 rue du docteur oge 91310 MONTLHERY
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de EVRY
415478A – LES ECHOS
Par acte SSP du 21/12/2018 il a été constitué une SARL dénommée : GLOBAL
SPACE OF TOURISM. Siège social : 10
Place saint Médard 91800 BRUNOY. Capital : 500 €. Objet : Création et conception des documents de communication et
autres objets publicitaires ; Organisation
d’événementiels et toutes prestations de
services liées aux loisirs, à l’animation des
voyages et à la promotion du tourisme.
Gérant : Mme MALKI Nawal, 10 Place
Saint Médard 91800 BRUNOY. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de EVRY.
416075A – LES ECHOS
Par ASSP à MONTLHERY le 04/01/19 il
a été constitué une SASU dénommée
« AGENCEMENT POINT COM »
présentant les caractéristiques suivantes :
Siège : 34 rue des Noyers 91600 SAVIGNY SUR ORGE.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS.
Capital : 1.000 €.
Objet : Agencement d’intérieur.
Exercice du droit de vote : Tout associé
peut participer aux décisions collectives
sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions au jour
de la décision collective. Sous réserve des
dispositions légales, chaque associé dispose d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions.
Transmission des actions : Les cessions
d’actions, à l’exception des cessions aux
associés, sont soumises à l’agrément de
la collectivité des associés.
Président : M. Lawrence SCHWALLER
dmt 34 r des Noyers 91600 Savigny s/
Orge.
La Société sera immatriculée au RCS Evry
DISSOLUTIONS
416407B – LES ECHOS
LAN PRESTIGE
SAS au capital de 15000,00 €
29 A Boulevard Henri Dunant, 91100
CORBEIL-ESSONNES
812277101 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
22/12/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/12/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Noël
Vibol RIGAUX, 29 A Boulevard Henri Dunant, 91100 CORBEIL-ESSONNES et fixé
le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention en sera faite au RCS de Evry
416411B – LES ECHOS
LEAZOE
SCI au capital de 3000,00 €
9 AVENUE DU BOUTON D’OR, 91430
IGNY
809825128 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
08/01/2019 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 08/01/2019,
nommé en qualité de liquidateur Mme MARIE SEGER, 9 AVENUE DU BOUTON
D’OR, 91430 IGNY et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Evry
416414B – LES ECHOS
LEAZOE
SCI au capital de 3000 €
9 AVENUE DU BOUTON D’OR, 91430
IGNY
809825128 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
08/01/2019 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme SEGER MARIE 9 AVENUE DU BOUTON
D’OR, 91430 IGNY, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Evry
412416A – LES ECHOS
D.N.G CONTROLE AUTO, SARL au capital de 10000 €. Siège social : 4 av de la
baltique 91140 Villebon-sur-yvette.
509457438 RCS EVRY. Le 31-10-18, les
associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M.
José NOGUEIRA, 29 Rue de la Futaye
91390 Morsang-sur-Orge, et fixé le siège
de liquidation au siège social. Modification
au RCS de EVRY.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 9
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
412655A – LES ECHOS
HATHOR, SASU au capital de
52300 €. Siège social : 19 r du puits minard 91630 Leudeville. 507918563 RCS
EVRY. Le 18/12/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur Mme Corinne Le
Mouel Bouvy, 19 R du Puits Minard 91630
Leudeville, et fixé le siège de liquidation
au siège social. Modification au RCS de
EVRY.
416521A – LES ECHOS
PHP PARTNER Société à Responsabilitée à associé unique au capital de 3 000 €.
Siège social : 15 Rue des Roses Mousses
91390 MORSANG SUR ORGE. RCS
EVRY 752 031 682. Le 30.11.18 le PV des
décisions de l’associé unique a décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 30.11.18, Mr Philippe PERRIER demeurant 15 Rue des Roses
Mousses 91390 MORSANG SUR ORGE
a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé au siège social Modification au RCS d’EVRY
AVIS DIVERS
VENTES AUX
ENCHÈRES
92 • HAUTS-DE-SEINE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
Président : Madame Manuela TOULOUSE épouse FOUACHE D’HALLOY
demeurant 26, rue de Bellevue, 92100
Boulogne Billancourt
416532B – LES ECHOS
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Nanterre.
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/01/2019 il a été constitué une SARL
nommée :
GROUPE INTEGR’IT
Objet social : -Les activités de prestations de services informatiques -Le
conseil, la vente, la location, l’installation,
la maintenance mais aussi la formation et
l’assistance en matière de logiciels, matériels et périphériques informatiques et
télécoms. -La fourniture d’accès opérateur, d’hébergement, de contrôle et de sécurité.
Siège social : 46bis, Rue de la République, 92170 VANVES Capital : 191.293 €
Gérance : M. Mickaël THEODORE, 6, rue
de la Maison Blanche, 92140 CLAMART
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
416550B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/01/2019 il a été constitué une SARL
nommée :
12136115 – LA VIE JUDICIAIRE
DATA LINKS
Vente aux enchères publiques sur
liquidation judiciaire
Objet social : - Activités de prestations de
services dans le domaine des nouvelles
technologies et du numérique, de l’informatique, des télécoms et de la transformation digitale, - Audit, conseil, vente, location, installation, maintenance et
formation en matière de logiciels, d’informatique, et de télécoms. - Accompagnement des entreprises par le biais de partenariats. - Offres de services cloud et
solutions de télécommunication.
L’adjudication aura lieu le mercredi
13 février 2019 à 10 h 30 Au palais de
justice d’Evry (91), 9, rue des Mazières.
EN UN SEUL LOT
Les biens et droits immobiliers
à EVRY (91)
angle rue de l’Essonne
et de la rue de l’Orge
zone d’aménagement "Les Aunettes"
Cadastrés sections AZ nº 23 et plus précisément le :
Lot du volume 5 : UN LOCAL à usage
commercial, bureau de services compris
entre les cotes XA 80.90 NGD environ du
bâtiment E.
Et le droit à construire à l’intérieur de ce
volume, un immeuble à usage de commerces et de bureaux.
Lot du volume 6 : UN LOCAL à usage
de commerces et bureaux au service
compris entre les cotes XA 80.90 NGF environ pour partie du bâtiment E.
Et le droit à construire à l’intérieur de ce
volume un immeuble à usage de
commerce, bureau ou service.
Suivant PV de description dressé le
21 septembre 2017 par Maître Luc MICALLEF, huissier de justice associé à
EPINAY SOUS SENART (91), il s’agit d’un
emplacement totalement vide et non délimité au pied d’un immeuble.
Selon diagnostics établis par la société
HABITAT DIAGNOSTICS, la superficie
Loi Carrez est de 187 m2.
Cette vente a lieu à la requête de Maitre
Alain-François SOUCHON, Mandataire judiciaire au redressement et à la liquidation
des entreprises près du tribunal de
commerce d’Evry domicilié 1, rue des Mazières (91033) EVRY,
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Siège social : 4, Avenue Laurent Cely,
Parc d’affaires de la Tour d’Asnières,
92600 ASNIERES SUR SEINE Capital :
191.293 € Gérance : M. Michaël CHOUKROUN, 34 rue de l’Amiral, 95000
CERGY Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
416609B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
IDF EXPERTS
Objet social : Toutes prestations de diagnostics techniques, conseil, études et expertise de tout bien immobilier, toutes
prestations d’architecture d’intérieur.
Siège social : 65, rue des Trois Fontanot,
92000 Nanterre Capital : 2000 € Président : M. Nassre ID FOULANE demeurant : 17, Rue Louise Michel, 95870 BEZONS élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
416636B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/11/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
XPJ FINANCE
Pour avis.
Par acte SSP du 20/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Siège social : 37 rue Marcel Dassault,
92100 Boulogne Billancourt. Capital social : 40.000 €. Objet social : Les activités d’ingénierie, les activités d’études
techniques spécialisées pour l’industrie,
les activités de service dans le domaine
de l’informatique, les applications de cette
discipline, le développement des technologies et leurs applications.
Durée : 99 ans. Président : Mr Bertrand
BAILLY dt 60 rue de Cambronne 75015
Paris. Directeurs généraux : Mr Edouard
MANDELKERN dt 179 bd Pereire 75017
Paris ; Mr Paul BERNARDI dt 7 rue des
Huissiers - 92200 Neuilly sur seine.
Commissaires aux comptes titulaire et
suppléant : Mr Yves-Alain ACH domicilié
31 rue du Théâtre, 75015 Paris et le cabinet AUDIT CONSEIL HOLDING, 58 bis
rue de la Chaussée d’Antin, 75009 Paris.
Immatriculation au RCS de Nanterre.
12136161W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DAVIDSON NETWORKS
Siège social : 37 rue Marcel Dassault,
92100 Boulogne Billancourt. Capital social : 40.000 €. Objet social : Les activités d’ingénierie, les activités d’études
techniques spécialisées pour l’industrie,
les activités de service dans le domaine
de l’informatique, les applications de cette
discipline, le développement des technologies et leurs applications. Durée :
99 ans. Président : Mr Adrien LE REST
dt 105 rue Rivay, 92300 Levallois Perret.
Directeurs généraux : Mr Edouard MANDELKERN dt 179 bd Pereire 75017 Paris ;
Mr Bertrand BAILLY dt 60 rue de Cambronne 75015 Paris ; Mr Eric JEAN-JEAN
dt 17 rue Parmentier, 92800 Puteaux.
Commissaires aux comptes titulaire et
suppléant : Mr Yves-Alain ACH domicilié
31 rue du Théâtre, 75015 Paris et le cabinet AUDIT CONSEIL HOLDING, 58 bis
rue de la Chaussée d’Antin, 75009 Paris.
Immatriculation au RCS de Nanterre.
12136472W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Rueilmalmaison du 09/01/2019 a été constituée
une SAS nommée :
MAYKA Investment
12136075W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination sociale : MANUELA
D’HALLOY CONSEILS
Capital : 1.000 € Siège social : 15 place
des impressionnistes, 92500 Rueil-Malmaison Durée : 99 ans Président : M. Abdessamad KAMEL, 15 place des impressionnistes, 92500 Rueil-Malmaison
12136152 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à Nanterre en date
du 4/1/2019, il a été institué une S.A.S.U.
dénommée DEXTEROUS, Capital :
1.000 €, Siège : 10 rue de l’Orne 92600
ASNIERES-SUR-SEINE, Objet : développement de logiciels informatiques. Durée
de la société : 99 ans. Agrément : La
cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : Mohamed Ali
BRINI, 10 rue de l’Orne E 92600 Asnières-Sur-Seine. RCS Nanterre.
S’ADRESSER POUR TOUS RENSEIGNEMENTS :
Siège social : 26 Rue de Bellevue, 92100
Boulogne Billancourt
A Maître Michel MIORINI, membre de
la SELAS AVOCATS ASSOCIES MIORINI, avocat au barreau de l’Essonne, Résidence Le Féray, 4, rue Féray - (91101)
CORBEIL-ESSONNES, Tèl. 01 60 90 13
13, site Internet : miorini.com, dépositaire
d’une copie du cahier des conditions de
vente.
Capital social : initial : 20.000 €, minimum : 20.000 €, maximum : 200.000 €
12136339 – LA VIE JUDICIAIRE
Objet : Les prestations de conseils et de
services notamment dans les domaines
de la stratégie, de l’accélération de toutes
entreprises, d’incubateur d’entreprises,
d’innovation, de l’organisation d’entreprises, des nouvelles technologies, de la
gestion, du marketing et des ressources
humaines, de coaching, de formation, de
communication, de gestion et finances, de
management de transition...
Suivant acte SSP à Nanterre en date
du 5/1/2019, il a été institué une S.A.S.U.
dénommée BeInDIGITAL, Capital :
1.000 €, Siège : 25 avenue de la Division
Leclerc 92160 ANTONY, Objet : Développement, conception des logiciels informatiques. Durée de la société : 99 ans.
Agrément : La cession des actions de
l’actionnaire unique est libre. Président :
Ezzeddine Bouali, 25 avenue de la Division Leclerc 92160 Antony. RCS Nanterre.
Au greffe des criées du tribunal de
grande instance d’Evry, où le cahier des
conditions de vente est déposé.(NºRG
07/00049).
Sur INTERNET : www.vlimmo.fr
Durée : 99 ans
Cession des actions : libre entre associés, agrément pour les autres cas
MSL DRINK
Siège social : 35 rue des Cailloux 92110
CLICHY. Capital : 1.000 €. Objet : gestion de distributeurs automatiques de boissons. Président : M MOUSLI Nassim, 115
rue Charles Tillon 93300 AUBERVILLIERS. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de NANTERRE.
414987A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée : GSC
CONSULTING. Siège social : 1 RUE
ABRAHAM LINCOLM 92220 BAGNEUX.
Capital : 1.000 €. Objet : Le conseil et l’assistance opérationnelle aux entreprises et
aux services publics ; La formation. Président : M GACI SI CHRIF, 1 RUE ABRAHAM LINCOLM 92220 BAGNEUX. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
NANTERRE.
Suivant acte SSP du 06/12/2018, il a été
constitué une SAS. Dénomination
On ne peut porter des enchères qu’en
s’adressant à l’un des avocats postulant
près le tribunal de grande instance d’Evry.
Fait et rédigé à CORBEIL-ESSONNES,
le 26 décembre 2018 par l’avocat poursuivant, Signé Maître Michel MIORINI.
Siège social : 35 rue des Cailloux 92110
CLICHY. Capital : 2.000 €. Objet : transport de marchandises. Président : M REBOUH Aghiles, Rue Henri Gadeau de Kerville 76300 SOTTEVILLE LES ROUEN.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de NANTERRE.
DAVIDSON DIGITAL
Faculté de baisse d’un quart, puis de
moitié à défaut d’enchère
Aux termes d’un acte SSP du 7/1/2019, il
a été constitué une Société par actions
simplifiée à capital variable :
RBH LOGISTIQUE
414912A – LES ECHOS
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Nanterre
CONSIGNATION : 4.000 € (à l’ordre de
CARPA Séquestre)
Par acte SSP du 15/10/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Suivant acte SSP du 06/12/2018, il a été
constitué une SAS. Dénomination
Siège social : 4 Promenade du Millénaire,
92400 Courbevoie Capital : 10000 € Président : M. Antoine EVO demeurant : 4
Promenade du millenaire, 92400 Courbevoie élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
(QUARANTE MILLE EUROS)
414886A – LES ECHOS
12136159W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Objet : Achat revente de marchandises en
ligne
MISE A PRIX : 40.000 €
Par acte SSP du 14/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée : MH RESTO.
Siège social : 15 RUE DU MARCHE
92000 NANTERRE. Capital : 1.000 €. Objet : RESTAURATION DE TYPE TRADITIONNEL SUR PLACE ET A EMPORTER
GRILLADERIE PIZZERIA VIENNOISERIE PATISSERIE. Président : M HEMDANE mohamed, 3 AVENUE HENRI
MARTIN 92000 NANTERRE. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
12136099W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 26/10/2018, il a été
constitué une S.A.S. dénommée « AnastasIA » - Capital social : 1.500 € - Siège
social : 25 rue Louis Philippe - 92200
NEUILLY SUR SEINE - Objet social :
Prestations managériales - le conseil en
Intelligence Artificielle - Durée : 99 ans Président : Mr Joseph ASSOULINE demeurant 25 rue Louis Philippe - 92200
NEUILLY SUR SEINE - Immatriculation
au RCS de NANTERRE
Objet social : - XPJ FINANCE a pour objet l’exercice à titre exclusif du Conseil en
Finance et en Systèmes d’Information. La participation de la société par tous
moyens, à toutes entreprises ou sociétés
créées ou à créer, pouvant se rattacher à
l’objet social.
agissant en qualité de liquidateur du patrimoine de Monsieur SAID Samir, médecin, marié sous le régime de la séparation
de biens né à SOUSSE (Tunisie) le
19 mars 1955, ayant pour avocat Maître
Michel MIORINI, avocat au barreau de
l’Essonne.
414568A – LES ECHOS
415468A – LES ECHOS
Par acte SSP du 03/01/2019 il a été constitué une SAS dénommée :
MODIFICATIONS
416262B – LES ECHOS
SCI 39-41 SABATIER
Société Civile au capital de 1524,00 €
39/41 RUE ANDRE SABATIER, 92000
NANTERRE
380795658 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
01/10/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 4220 Route
St-Etienne d’Escattes, 30420 CALVISSON à compter du 01/10/2018. La société
sera immatriculée au RCS de Nîmes et
sera radiée du RCS de Nanterre
416531B – LES ECHOS
KING DRIVING
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
20 rue du Commandant Louis Bouchet,
92360 Meudon La Forêt
828304808 RCS Nanterre
Par décision du Gérant en date du
28/12/2018 il a été pris acte de la nomination de M. David BENGUIGUI, demeurant 20 rue du Commandant Louis Bouchet 92360 Meudon La Forêt en qualité de
nouveau Gérant, à compter du 01/01/2019
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. Louis Philippe BENGUIGUI, Gérant
démissionnaire. Mention en sera faite au
RCS de Nanterre
416367A – LES ECHOS
Par acte SSP du 20/12/2018 il a été constitué une SASU dénommée : ALEXANDRE
ELECTRICITE GENERALE Siège social :
13 impasse pierre dupont 92290 CHATENAY MALABRY Capital : 5.000 € Objet :
Travaux d’installation électriques haute et
basse tension chez les particuliers et les
professionnels Président : DA SILVA
Alexandre 7 mail des houssieres 92290
CHATENAY MALABRY Transmission des
actions : Les cessions sont toutes soumises à l’agrément préalable de la collectivté
des associés statuant à la majorité des
voix. Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Tout Actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Durée : 99 ans
à compter de l’immatriculation au RCS de
NANTERRE
416599A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 13/12/2018 constitution de la SASU AMJ PARTNER
Capital fixe : 1 € Siège social : 63 RUE
PERIER 92120 MONTROUGE Objet social : CONSEIL AUX ENTREPRISES, APPORTEUR D’AFFAIRES Président : Mr JORDAN TOUITOU demeurant
63 RUE PERIER 92120 MONTROUGE, la
société SASU AMJ PARTNER située 63
RUE PERIER 92120 MONTROUGE est
en cours d’immatriculation au RCS
de NANTERRE élu pour une durée illimitée Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de NANTERRE
LOCOMOIS, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, 176, avenue Charles de Gaulle,
92522 Neuilly-sur-Seine. 513 775 783
RCS NANTERRE. Aux termes de l’AGE
en date du 20/12/2018, à compter du
20/12/2018, les associés ont pris acte de
la modification de la gérance de la société : - M. Hervé TALLEC, 3, rue Pierre
Amys, 35000 RENNES en remplacement
de M. Pascal ROUX - M. Pascal ROUX
(partant). Mention sera portée au RCS de
Nanterre.
12134293W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BON PLAN
SARL au capital de 100.000 €
Siège social :
13, rue des Abondances
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
494 867 559 RCS NANTERRE
L’AGM du 14/12/2018 a décidé d’étendre
l’objte social aux activités d’agence de
voyage et de modifier en conséquence
l’article 2 des statuts.
Modification au RCS de Nanterre.
12135650W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
DU CHATELET
12132699-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI au capital de 3.000 euros
MMA Vie Assurances Mutuelles, Société d’assurance mutuelle à cotisations
fixes - RCS Le Mans 775 652 118, Entreprise régie par le code des Assurances,
14 Bd Marie et Alexandre Oyon - 72030
LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont
le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France / Ile-de-France /
Grand Est / Bourgogne Franche-Comté
(départements 25, 39, 70, 90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte. Les
sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9/10/2018 et à jour de leur
cotisation, peuvent adresser leurs candidatures au plus tard le 1er/2/2019 soit par
courrier au siège social " Direction Vie Sociale", soit par mail à l’adresse suivante :
viesociale@groupe-mma.fr Les sociétaires intéressés sont également invités à retirer un dossier pour participer au vote.
Siège social : 117 rue Moslard
92700 Colombes
SIDEROS
Siège social : 34 rue Victor Hugo 92300
LEVALLOIS PERRET. Capital : 1.000 €.
Objet : Biotechnologies et médicaments.
Président : M RIVATON Robin, 34 rue
Victor Hugo 92300 LEVALLOIS PERRET.
Admission aux assemblées et droits de
vote : Tout actionnaire est convoqué aux
assemblées. Chaque action donne un
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Actions cessibles après agrément de la
collectivité des associés statuant à la majorité des trois quarts. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
12136095 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12132707-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MMA IARD Assurances Mutuelles,
Société d’assurance mutuelle à cotisations fixes - RCS Le Mans 775 652 126,
Entreprise régie par le code des Assurances, 14 Bd Marie et Alexandre Oyon 72030 LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France /
Ile-de-France / Grand Est / Bourgogne
Franche-Comté (départements 25, 39, 70,
90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte.
Les sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9/10/2018 et à jour de
leur cotisation, peuvent adresser leurs
candidatures au plus tard le 1er/2/2019
soit par courrier au siège social " Direction
Vie Sociale", soit par mail à l’adresse suivante : viesociale@groupe-mma.fr Les
sociétaires intéressés sont également invités à retirer un dossier pour participer au
vote.
12135910 – LE PUBLICATEUR LEGAL
JPE INVESTISSEMENT S.C. au capital
de 1.000 € porté à 28.028 € siège : 17, rue
Michel de Lhospital 92130 ISSY-LESMOULINEAUX 543 516 071 RCS Nanterre. Aux termes d’une décision unanime
des associés en date du 15/12/2018, le
capital a été augmenté d’une somme de
27.028 € par la création de 27.028 parts
sociales nouvelles d’1 € en rémunération
d’un apport en nature de 99 titres de la
société "JPE CONSEIL" effectué par
M. Jean-Pierre ESCURE et d’un apport en
nature de 100 titres de la société "BASIC
SARL" effectués par Mme Monique ESCURE. Le capital est en conséquence fixé
à 28.028 € divisé en 28.028 parts sociales
d’une valeur nominale de 1 € chacune.
Les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés en conséquence. Pour avis Le Gérant.
444 807 028 RCS Nanterre
Aux termes de l’assemblée générale du
20 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 14 Impasse du Chatelet 22750 Saint Jacut de
la Mer.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Saint Malo.
Pour avis.
12135773-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PLACOPLATRE
SA au capital de 10.000.000 €
Siège social :
34, avenue Franklin Roosevelt
92150 Suresnes
SIREN 729 800 706 - RCS NANTERRE
Par courrier du 02/01/2019 et à effet du
même jour, SAINT-GOBAIN PLACO,
SAS, 34 avenue Franklin Roosevelt,
92282 Suresnes Cedex, SIREN
950 591 735 RCS NANTERRE, Administrateur, a désigné Mme Maryline MICHAUD 201, rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris en qualité de nouveau
représentant permanent au Conseil d’Administration, en remplacement de Mme
Marie-Pascale HUGODOT. Pour avis.
12135790W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RED HAT FRANCE
SARL au capital de 7.622,45 €
Siège social :
1 rue du Général Leclerc
Immeuble Le Linéa
92047 Paris La Défense Cedex
421 199 464 RCS NANTERRE
Par décisions en date du 07/12/2018, la
gérance a décidé de transférer le siège
social à Immeuble Défense Plaza, 23/25
rue Delarivière Lefoullon 92800 Puteaux,
à compter de 11/12/2018.
Pour avis.
12135793W – LE PUBLICATEUR LEGAL
THE RETAIL CONSULTING
GROUP
S.A.S. au capital de 6.000 €
Siège social :
20/24, rue Jacques Ibert
92300 Levallois-Perret
791 970 262 RCS NANTERRE
Par délibérations en date du 2/11/2018,
les associés ont décidé de relever M. Fabrice FUBERT de ses fonctions de directeur général, à compter du 2/12/2018.
12136060 – LE PUBLICATEUR LEGAL
ESI ONE S.A.R.L. au capital de
26.348.700 €, Tour Majunga - La Défense
9 - 6, place de la Pyramide, 92800 Puteaux, 799 050 943 RCS NANTERRE.
Aux termes du pv de décision du gérant
du 31/12/2018, il a été constaté la réduction du capital d’un montant de
12.522.600 € pour le ramener de
26.348.700 € à 13.826.100 € par annulation de 125.226 parts de 100 € de valeur
nominale chacune. Le capital est désormais de 13.826.100 € divisé en 138.261
parts de 100 € chacune. Les statuts sont
modifiés en conséquence. Pour avis.
12135950W – LE PUBLICATEUR LEGAL
YVYDY
SAS au capital de 37.000 euros
Siège social : 34 rue de Neuilly
92110 Clichy
497 609 081 RCS Nanterre
Aux termes des décisions du 21 décembre 2018 le siège social est transféré au
58 rue Perronet - 92200 Neuilly Sur Seine.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12136096W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136118W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ARCHE 2
ANTALIS
Société Civile au capital de 100 euros
SA au capital de 213.000.000 €
Siège social : 1, Villa Pasteur
92200 Neuilly-sur-Seine
Siège social : 8, rue de Seine
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
Transféré 1, rue Saint James 92200 Neuilly-sur-Seine
410 336 069 RCS NANTERRE
489 191 734 RCS Nanterre
(la « Société »)
Aux termes de décisions en date du
01/12/2018, le Gérant a transféré le siège
social de la Société du 1, Villa Pasteur 92200 Neuilly-sur-Seine au 1, rue Saint
James - 92200 Neuilly-sur-Seine et décidé
de ne conserver aucune activité à l’ancien
siège.
Par lettre du 18/12/2018, Monsieur Frédéric RICHARD demeurant 24, avenue de la
Commune de Paris 95140 GARGES LES
GONESSE a été nommé en qualité d’administrateur représentant les salariés.
Le dépôt légal sera effectué au Greffe du
Tribunal de Commerce de Nanterre.
SARL au capital de 6.000 €
65 RUE DE LA CROIX,
92000 NANTERRE
837 670 652 RCS NANTERRE
CATHERINE PETER SARL
Société à Responsabilité Limitée au
capital de 5.000 euros
Siège social :
1, Villa Pasteur 92200 Neuilly-sur-Seine
Transféré
1, rue Saint James 92200 Neuilly-sur-Seine
Société Civile au capital de
300.000 euros
Siège social :
1, Villa Pasteur 92200 Neuilly-sur-Seine
Transféré
1, rue Saint James 92200 Neuilly-sur-Seine
810 293 761 RCS Nanterre
(la « Société »)
Aux termes de décisions en date du
01/12/2018, le Gérant a transféré le siège
social de la Société du 1, Villa Pasteur 92200 Neuilly-sur-Seine au 1, rue Saint
James - 92200 Neuilly-sur-Seine et décidé
de ne conserver aucune activité à l’ancien
siège.
Les statuts de la Société ont été modifiés
en conséquence.
Le dépôt légal sera effectué au Greffe du
Tribunal de Commerce de Nanterre.
S.A.R.L au capital de 7.500 euros
1 rue Henri Poincaré
93270 Sevran
509 639 985 RCS BOBIGNY
Suivant décisions en date du 31/12/2018,
l’associé unique a décidé de transférer le
siège social au 22-28 rue Henri Barbusse
92110 Clichy à compter du 31/12/2018 et
de nommer en qualité de gérant Madame
Constance McKay demeurant au
22-28 rue Henri Barbusse 92110 Clichy,
en remplacement de Monsieur Pierre
CHASSIGNEUX, démissionnaire.
828 632 216 RCS Nanterre
Mention en sera faite au RCS de Nanterre.
Siège social :
57-59 rue Henri Barbusse
92 110 Clichy
Le 17 décembre 2018, les sociétés suivantes ont cédé leurs parts sociales à
d’autres associés de la société :
- Nortex SAS, 6, rue Castérès, Clichy
(92110), 552 036 121 RCS Nanterre.
Siège social :
98, boulevard de la République
92420 VAUCRESSON
Suivant décisions unanimes des associés
en date du 14 décembre 2018, il a été décidé de nommer en qualité de Président,
la société LEGRAND France, SA dont le
siège social se situe 128 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 8700 Limoges, immatriculée au RCS de Limoges
sous le Nº 758 501 001, en remplacement
de la société PACKET PARTNERS démissionnaire.
12136177W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE CIVILE R.F.E.
Société civile au capital de
1.723.175,99 euros
2, Allée de Longchamp
92150 Suresnes
442 782 660 RCS NANTERRE
Suivant procès-verbal en date du
3/5/2018, l’assemblée générale extraordinaire a décidé de proroger la durée de la
société de 99 années à compter du
3/5/2018, soit jusqu’au 2 mai 2117, et de
modifier l’article 5 des statuts.
Pour avis.
EC INVEST
Société à Responsabilité Limitée au
capital de 7.622,45 €uros
100 Avenue Charles de Gaulle
92200 NEUILLY SUR SEINE
Société Civile Immobilière
Au capital de 1.000 euros
Siège social : 3 rue Pierret
92200 Neuilly-Sur-Seine
RCS NANTERRE 520 184 490
Aux termes d’une délibération 8 janvier
2019, l’Assemblée Générale Extraordinaire de la SCI DOBEL a décidé de transférer son siège social du 3 rue Pierret
92200 Neuilly-Sur-Seine au 13 rue de la
Fontaine 14800 Saint-Arnoult à compter
du 8 janvier 2019 et de modifier l’article 4
des statuts en conséquence.
La société sera radiée du RCS de Nanterre.
12136367W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LAGARDERE PUBLICITE
SAS au capital de 15.895.782 €
Siège social :
10 rue Thierry le Luron
92300 Levallois Perret
345 404 040 RCS Nanterre
En date du 05 novembre 2018, l’associé
unique a décidé de transférer le siège social au 3/9 avenue André Malraux, Immeuble Sextant, 92300 Levallois Perret à
compter du 01/12/2018.
En date du 28 décembre 2018, la Présidente de la Société a constaté la réalisation définitive d’une réduction de capital
d’une somme de somme de
14.277.382 euros afin de le ramener à
1.618.400 euros.
Pour avis.
421 244 377 RCS NANTERRE
Le 29 Juin 2018, l’associé unique a décidé
de transférer le siège social à compter
du 1er Novembre 2018, au 7 Rue du Fossé
Blanc - Bât D2 - 92230 GENNEVILLIERS,
et de modifier l’article 4 des statuts en
conséquence.
12136481W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GF & CIE
S.A.S. au capital de 5.000 €
122, avenue Charles de Gaulle
92200 NEUILLY SUR SEINE
12136269W – LE PUBLICATEUR LEGAL
799 237 540 RCS NANTERRE
AURATEM
Suivant délibération en date du
30/11/2018, l’Associé unique, statuant
dans le cadre des dispositions de l’article
L 225-248 du Code de commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution
anticipée de la société.
821 474 012 RCS Nanterre
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 4 janvier 2019, il a été décidé de modifier la dénomination sociale
comme suit : AURATEM GROUPE.
Il a été décidé de réduire le capital social
d’un montant de 3.297 € puis de l’augmenter d’un montant de 2.000 € par émission
d’actions nouvelles.
Le capital social est fixé à la somme de
3.703 € divisé en 3.703 actions de 1 €
chacune.
TELITEM INFRASTRUCTURE
L’associé unique constate qu’en raison de
la réalisation de la réduction et de l’augmentation de capital, les capitaux propres
se trouvent reconstitués à hauteur de la
moitié au moins du capital social.
SAS au capital de 20.000 €
Mention en sera faite au RCS de Nanterre.
12136301W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social :
41-43, rue Camille Desmoulins
92130 Issy-les-Moulineaux
823 000 542 RCS NANTERRE
Aux termes des décisions de l’associée
unique en date du 4 janvier 2019, il a été
décidé
de modifier la dénomination sociale
comme suit : AURATEM,
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
12136293 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : Messages & Associés. Forme : S.A.R.L. Capital : 1.500 €.
Siège : 77, avenue Aristide Briand, 92120
Montrouge. 479 765 620 RCS Nanterre.
Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2018, les associés ont décidé de
transformer la société en S.A.S. Président : M. Vincent SCHLEGEL, 11, rue
Buot, 75013 Paris. Mention sera portée au
RCS de Nanterre.
SARL
au capital de 10 000 euros
Siège social : 25 Av de la République
92340 BOURG LA REINE
RCS NANTERRE 399 062 249
Aux termes d’une décision en date du 21
décembre 2018, l’associé unique a décidé :
- d’étendre l’objet social aux activités de
location et de gérance de biens immobiliers à compter de ce jour et de modifier
en conséquence l’article 2 des statuts.
- de transférer le siège social du 25 Avenue de la République, 92340 BOURG LA
REINE au 22 Boulevard de Stalingrad,
92320 CHATILLON à compter de ce jour,
et de modifier en conséquence l’article 4
des statuts.
Pour avis
La Gérance
479 494 379 RCS Nanterre
DOBEL
PATRIMOINE CONCEPT
Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 1er décembre 2018,
il a été décidé d’augmenter le capital social, par voie d’apport par les deux associés de deux biens immobiliers pour une
valeur de 467.900 euros, pour le porter de
108.100 € à 576.000 € et de modifier les
statuts en conséquence.
S.N.C. Etam Finances
Société en nom collectif au capital de
110 €
Suivant décision du Président en date du
14 décembre 2018, il a été décidé d’augmenter le capital de 311.250 € pour le porter de 4.305.591 € à 4.616.841 €.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Nanterre.
21, boulevard de la République
92210 Saint Cloud
SIREN 542 100 169 RCS NANTERRE
Aux termes des délibérations du Conseil
d’Administration du 04/12/2018 et avec effet au 01/01/2019, :
12136483W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SASU au capital de 7.500 €
Siège social :
10, rue Alfred Laurant
92100 Boulogne-Billancourt
SARL au capital de 108.100 Euros
Le capital social est fixé à la somme de
70.000 € divisé en 70.000 actions de 1 €
chacune.
12136359W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARLU au capital de 1.000 €
12136114W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social :
18, avenue d’Alsace - Les Miroirs
92400 Courbevoie
Siège social : 93 rue Nationale
92100 Boulogne-Billancourt
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
EVERITE SA
Suivant acte en date du 30/11/2018, il a
été décidé d’augmenter le capital social
d’un montant de 60.000 € par création
d’actions nouvelles.
532 501 848 RCS Nanterre
NETATMO
12136194W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SERVICES ET ASSISTANCE AU
TRANSPORT
12136353W – LE PUBLICATEUR LEGAL
812 802 387 RCS NANTERRE
- Etam SAS, 57/59 rue Henri Barbusse,
Clichy (92110), 552 015 307 RCS Nanterre
Pour avis,
12136109-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
122, avenue Charles de Gaulle
92200 NEUILLY SUR SEINE
S.A.S. au capital de 10.000 €
- M. Régis BLUGEON, 6, rue Raffaelli,
75016 Paris a été coopté en qualité de
nouvel administrateur ; il a été pris acte de
la démission de M. Jean-Dominique GREGOIRE de son mandat d’administrateur et
M. Philippe NOUAILHAC, 14, rue Louis
David, 75116 Paris a été coopté en qualité
d’administrateur. Le Conseil d’Administration a confimé la non-dissociation des
fonctions de Président du Conseil d’Administration et de Directeur Général. Pour
avis.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de NANTERRE.
SAS au capital de 4.305.591 €
FAMILLE PETER
MANIMMO
de nommer en qualité de Président,
Mr. Franck Guenan demeurant 10, rue Alfred Laurant 92100 Boulogne-Billancourt,
en remplacement de la société AURATEM
démissionnaire,
Dénomination : BSC CONSEILS.
Forme : E.U.R.L. Capital : 40.000 €.
Siège : 4, rue Beffroy, 92200 NEUILLYSUR-SEINE. 497 805 523 RCS Nanterre.
Aux termes d’une décision en date du
1/1/2019, l’associé unique a décidé de
transformer la société en S.A.S. Président : M. Bertrand Sciard, 5, chemin du
Haut du Village, 17670 La Couarde Sur
Mer. Mention sera portée au RCS de Nanterre.
- M. Aymon DE REYDELLET, administrateur, a été nommé en qualité de nouveau
Président-Directeur Général de la Société ;
Aux termes de décisions en date du
01/12/2018, le Gérant a transféré le siège
social de la Société du 1, Villa Pasteur –
92200 Neuilly-sur-Seine au 1, rue Saint
James - 92200 Neuilly-sur-Seine et décidé
de ne conserver aucune activité à l’ancien
siège.
12136100W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SGPA DEVELOPPEMENT
- M. Mahmoud Moustafa MOHAMED AHMED, demeurant chez M. LAVOREL
René 07 Rue de la Pompe, 75116 PARIS
en remplacement de Mme Rahma SI MOHAMED
12136165W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Pour avis,
416510A – LES ECHOS
Aux termes de l’AGE en date du
02/01/2019, les associés ont pris acte de
la modification de la gérance de la société
à compter du 02/01/2019 :
(la « Société »)
Le dépôt légal sera effectué au Greffe du
Tribunal de Commerce de Nanterre.
12136282 – LA VIE JUDICIAIRE
- il a été pris acte de la démission de M.
Gilles-Henri DUBOUILLON, de ses fonctions d’administrateur et de Président du
Conseil d’Administration, Directeur Général ;
502 965 510 RCS Nanterre
Les statuts de la Société ont été modifiés
en conséquence.
12136482W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SA au capital de 7.333.886 €
12136139W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SALMA ECHAFAUDAGE
12136098W – LE PUBLICATEUR LEGAL
de nommer en qualité de Directeur Général, Mr. Olivier CARPENTIER demeurant
3, impasse du Clos Boisseau 78220 Viroflay, en remplacement de Mr. Jean-Gabriel CHEVE démissionnaire,
Modification au RCS de Nanterre.
Les statuts de la Société ont été modifiés
en conséquence.
Pour avis,
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
- Etam Prêt-à-Porter SAS, 57/59 rue Henri
Barbusse, Clichy (92110), 337 598 866
RCS Nanterre
Les statuts ont été modifiés en conséquence. Pour avis.
12136502W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MERLINPINPIN
812 579 183 RCS NANTERRE
Aux termes d’une délibération en date du
27 décembre 2018, l’Actionnaire unique,
statuant en application de l’article
L. 223-42 du Code de commerce, a décidé
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la
société.
La présidence.
12136518W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décisions du 31/12/2018, le Président
de la société SRWK, SAS au capital de
8.961.537 €, siège : 215 rue Jean Jacques
Rousseau 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX, 830 321 923 RCS NANTERRE,
a constaté la réalisation définitive de l’augmentation du capital social d’un montant
total de 784.727 €, par apports en numéraire, pour le porter à 9.746.264 €, telle
que décidé par l’Assemblée générale des
associés du 27/12/2018. Les statuts ont
été modifiés en conséquence. Pour avis.
12136521W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CABINET DE STEFANI
SARL au capital de 64.000 €
Siège social : 85, rue d’Assas
75006 PARIS
552 147 290 RCS PARIS
Par AGM du 26 décembre 2018, il a été
décidé :
- de nommer en qualité de gérant, M. Ludovic DE STEFANI demeurant 5, avenue
du Général Leclerc, 92210 Saint-Cloud,
en remplacement de M. Victor DE STEFANI et de Mme Marie DE STEFANI,
- d’étendre l’objet social de la société à
l’activité « d’acquisition et administration
de biens et droits immobiliers »,
- de transférer le siège social au 5, avenue du Général Leclerc, 92210 SAINTCLOUD.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12136242 – LA VIE JUDICIAIRE
ES PAYMENT S.A.S.U. au capital de
500,00 € 95 Terrasses de l’Arche 92000
NANTERRE 830.339.214 RCS Nanterre.
Par décision de l’AGE en date du
7/12/2018, le siège est transféré au 176
avenue Charles de Gaulle 92522
NEUILLY-SUR-SEINE CEDEX à compter
du même jour.
12136245 – LA VIE JUDICIAIRE
E WILD S.A.R.L. au capital de 1.000 €
19 rue de Domremy Bat C Apt 55, 75013
PARIS 809.063.688 RCS Paris L’AGE en
date du 1/12/2018, a décidé le transfert
du siège au Bat C Boite 3105 42 quai
Alfred Sisley 92390 VILLENEUVE-LAGARENNE à compter du même jour. Président : Adam Ahmed Attarrouzi Bat C
Boite 3105 42 quai Alfred Sisley 92390 Villeneuve-La-Garenne. La société sera radiée du RCS de Paris et sera réimmatriculée au RCS de Nanterre.
409930A – LES ECHOS
416547A – LES ECHOS
cacaokfe, SAS au capital de 3000 € Siège
social : 4 rue de l’Alma 92400 courbevoie
819757816 RCS Nanterre. Le 18/10/18,
les associés ont décidé de transférer le
siège social au 163 Quai du Docteur Dervaux 92600 Asnieres-sur-seine à compter
du 03/12/18. Mention au RCS de Nanterre
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 93
409965A – LES ECHOS
Par décision du 14/12/2018, l’AG a décidé
de transférer le siège social au 63 ter Avenue Edouard Vaillant - 92100 Boulogne
Billancourt "et ce à compter du 1er janvier
2019, aucune activité n’étant maintenue à
l’ancien siège."
SMART INGENIERIE
SARL au capital de 6 000 euros
Siège social : 1 rue Achille Domart - 93300
AUBERVILLIERS
504 443 474 RCS BOBIGNY
Wezzar. SAS au capital de 10.000 euros.
Siège social : 12 Rue De La Melonnière
92500 Rueil-Malmaison. 823 592 902
RCS Nanterre. Le 30/10/2018, l’AGE a décidé d’augmenter le capital d’une somme
de 753 euros par émission d’actions nouvelles pour le porter à 10.753 euros et a
nommé Directeur Général, M. Raphaël
Von Aarburg, demeurant 84 route de Vandoeuvres 1253 Vandoeuvres, Genève,
Suisse. Modification au RCS de Nanterre.
414770A – LES ECHOS
SGMK
EURL au capital de 100 €. Siège social :
6 rue des cailloux, 92110 CLICHY. RCS
832 905 558 NANTERRE.
Le Gérant, en date du 08/12/2018, a décidé de transférer le siège social au 29
Avenue Charles de Gaulle, 78800 HOUILLES, à compter du 08/12/2018. Radiation
du RCS de NANTERRE et immatriculation
au RCS de VERSAILLES.
414895A – LES ECHOS
HTC CONCEPT
SASU au capital de 106.000 €. Siège social : 8 allée René cassin, 67540 OSTWALD. RCS 830 719 241 STRASBOURG.
L’AGE du 27/12/2018 a décidé, à compter
du 01/01/2019 de transférer le siège social au 64 rue Anatole France, 92300 LEVALLOIS PERRET et de nommer président : M ASCI Erkal, 38 blv maréchal foch
54520 LAXOU en remplacement de M
AVCU Ozgur. Radiation du RCS de
STRASBOURG et immatriculation au
RCS de NANTERRE.
415662A – LES ECHOS
SARL MELIFLO
SARL au capital de 66 900 ? €
réduit à 1 000 ? €
Siège social : 100 Avenue Charles De
Gaulle
Gérant : M. CHASSIN Jérôme demeurant 1 Rue Achille Domart - 93300 Aubervilliers. En consèquence elle sera immatriculée au RCS de Nanterre et elle sera
radiée au RCS de Bobigny.
DISSOLUTIONS
416425B – LES ECHOS
LES CARACTERES
SARL au capital de 75000,00 €
17 RUE DU MARECHAL JOFFRE, 92700
COLOMBES
499303378 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
31/12/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/12/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. PASCAL BIDAUD, 20 RUE EUGENE BESANCON, 92700 COLOMBES et fixé le siège
de liquidation et l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. PASCAL BIDAUD. Mention en sera faite au RCS de
Nanterre
12050479-130W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PHARMACCESS CONSULTING
S.A.S. au capital de 20.000 euros
9, rue Henri Martin
92772 Boulogne Billancourt Cedex
525 370 599 RCS NANTERRE
Suivant délibérations en date du
30/7/2018, l’assemblée générale ordinaire
a décidé d’approuver les comptes de liquidation, de donner quitus au liquidateur de
sa gestion, et de prononcer la clôture de
liquidation de la société à compter du
30/7/2018. Les comptes de liquidation seront déposés au greffe du tribunal de
commerce de Nanterre.
Pour avis.
92200 NEUILLY SUR SEINE
494 998 867 RCS NANTERRE
RÉDUCTION DE CAPITAL
L’AGE réunie le 28/11/2018 a décidé de
réduire le capital social de 66.900 €
à 1.000 € par voie de réduction du nombre des parts, ce qui rend nécessaire la
publication des mentions suivantes :
ARTICLE 7 - CAPITAL SOCIAL : Ancienne mention : Le capital social est fixé
à SOIXANTE-SIX MILLE NEUF CENTS
(66 900,00) euros ; Nouvelle mention :
Le capital social est fixé à MILLE (1
000,00) euros
416216A – LES ECHOS
LES TRITONS Société civile immobilière
au capital de 200 € Siège : 3 Boulevard
DES TRITONS 13008 MARSEILLE
440033637 RCS de MARSEILLE Par décision du gérant du 08/01/2019, il a été
décidé de transférer le siège social au 19
Rue des Roissys 92140 CLAMART. Gérant : M. ROYER Patrick Jean Eric 19 rue
des Roissys 92140 CLAMART Radiation
au RCS de MARSEILLE et ré-immatriculation au RCS de NANTERRE.
12135954W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EMEA Executive Search
Société à responsabilité limitée à
associé unique au capital de
1000 euros
61 rue Louis Rouquier
92300 LEVALLOIS PERRET
RCS NANTERRE 813 292 190
Par décision de l’associé unique du 31 octobre 2018, approbation des comptes de
liquidation, quitus au liquidateur de sa gestion, prononciation de la clôture de liquidation de la société.
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de
NANTERRE.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 10 janvier 2019
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Les Echos Sociétés
12136104W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.N.C. "HOTEL DU QUARTIER
NEUF"
au capital de 79.273,49 Euros
Siège social :
LEVALLOIS-PERRET (Hauts de Seine)
Rue Jules Guesde, nº 156
785 384 785 R.C.S. NANTERRE
Aux termes de décisions en date du 3 Décembre 2018, dont le procès-verbal a été
enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT VANVES 2, le 26 Décembre
2018, Dossier 2018 00092055, référence
9224P02 2018 A 094434, l’associé unique
a décidé la dissolution anticipée de la société, à compter du 3 Décembre 2018 et
sa mise en liquidation.
A été nommé comme liquidateur Monsieur
Didier VAZELLE, demeurant à LEVALLOIS-PERRET (Hauts de Seine) Rue Camille Pelletan, nº 23, avec les pouvoirs les
plus étendus pour terminer les opérations
sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de la liquidation reste fixé à LEVALLOIS-PERRET (Hauts de Seine) Rue
Jules Guesde, nº 156. La correspondance
et tous actes et documents concernant la
liquidation doivent être adressés à LEVALLOIS-PERRET (Hauts de Seine) Rue
Camille Pelletan, nº 23.
Les actes et pièces relatifs à la liquidation
seront déposés au Greffe du Tribunal de
Commerce de NANTERRE.
POUR AVIS Le liquidateur.
12136162W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.C.I. IMMOBILIERE DE LA
SABLIERE P.C
Au capital de 1.524,39 Euros
Siège social :
VILLENEUVE LA GARENNE 92390
(Hauts de Seine)
Quai d’Asnières, nº 41
314 101 247 R.C.S. NANTERRE
1º) Aux termes d’une assemblée générale
extraordinaire en date du 30 Novembre
2018, dont le procès-verbal a été enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT
VANVES 2, le 19 Décembre 2018, Dossier 2018 00090774, référence 9224P02 2018 A 09308, les associés ont décidé volontairement la
dissolution anticipée de la société, à
compter du même jour et nommé comme
liquidatrice : Madame Patricia DELATTRE, demeurant à LAGRAVE (Tarn) Chemin du Saut du Bruc, nº 55, avec les pouvoirs les plus étendus pour terminer les
opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de la liquidation reste fixé à VILLENEUVE LA GARENNE (Hauts de
Seine) Quai d’Asnières, nº 41. La correspondance et tous actes et documents
concernant la liquidation doivent être
adressés au domicile de la liquidatrice à
LAGRAVE (Tarn) Chemin du Saut du
Bruc, nº 55.
Les actes et pièces relatifs à la liquidation
seront déposés au Greffe du Tribunal de
Commerce de NANTERRE.
2º) Aux termes d’un procès-verbal d’assemblée générale ordinaire en date du
7 Décembre 2018, dont le procès-verbal
a été enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT VANVES 2, le 19 Décembre
2018,
Dossier 2018 00090889,
référence 9224P02 2018 A 09313,
les associés ont approuvé les comptes de
la liquidation, donné quitus de sa gestion
à la liquidatrice et prononcé la clôture de
la liquidation à compter dudit jour.
Les comptes de la liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce
de NANTERRE.
La société sera radiée du Registre du
Commerce et des Sociétés de NANTERRE.
POUR AVIS. Le liquidateur.
12136248W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.C.I. "IMMOBILIERE DES
PEUPLIERS"
Au capital de 19.818,37 Euros
Siège social :
92270 BOIS COLOMBES (Hauts de
Seine) - Rue des Peupliers, nº 29
381 965 169 R.C.S. NANTERRE
A été nommé comme liquidatrice, Madame Patricia DELATTRE, demeurant à
LAGRAVE (Tarn) Chemin du Saut du
Bruc, nº 55, avec les pouvoirs les plus
étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter
le passif.
Le siège de la liquidation reste fixé à BOIS
COLOMBES (Hauts de Seine) Rue des
Peupliers, nº 29. La correspondance et
tous actes et documents concernant la liquidation doivent être adressés au domicile de la liquidatrice à LAGRAVE (Tarn)
Chemin du Saut du Bruc, nº 55.
Les actes et pièces relatifs à la liquidation
seront déposés au Greffe du Tribunal de
Commerce de NANTERRE.
3º) Aux termes de décisions en date du
7 Décembre 2018, dont le procès-verbal
a été enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT VANVES 2, le 14 Décembre
2018,
Dossier 2018 00092380,
Référence 9224P02 2018 A 09451,
l’associé unique a constaté que les opérations de liquidation de la société étaient
terminées et a prononcé la clôture de la
liquidation de la société à compter dudit
jour.
Les comptes de la liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce
de NANTERRE.
La société sera radiée du Registre du
Commerce et des Sociétés de NANTERRE.
Madame Patricia DELATTRE, demeurant à LAGRAVE (Tarn) Chemin du Saut
du Bruc, nº 55, avec les pouvoirs les plus
étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter
le passif.
Le siège de la liquidation reste fixé à BOIS
COLOMBES (Hauts de Seine) Rue des
Peupliers, nº 29. La correspondance et
tous actes et documents concernant la liquidation doivent être adressés au domicile de la liquidatrice à LAGRAVE (Tarn)
Chemin du Saut du Bruc, nº 55.
Les actes et pièces relatifs à la liquidation
seront déposés au Greffe du Tribunal de
Commerce de NANTERRE.
Les comptes de la liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce
de NANTERRE.
FUSION
La société sera radiée du Registre du
Commerce et des Sociétés de NANTERRE.
416432A – LES ECHOS
POUR AVIS Le liquidateur.
402 540 348 R.C.S. NANTERRE
1º) Aux termes d’un procès-verbal de décisions en date du 15 Novembre 2018,
l’associé unique a constaté le décès de
Monsieur Claude GIBERGUES, co-gérant
non associé, survenu le 25 Mai 2014.
2º) Aux termes de décisions en date du
30 Novembre 2018, dont le procès-verbal
a été enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT VANVES 2, le 14 Décembre
2018, Dossier 2018 00090781, référence
9224P02 2018 A 09310, l’associé unique
a décidé volontairement la dissolution
anticipée de la société, à compter du
même jour.
A été nommé comme liquidatrice, Madame Patricia DELATTRE, demeurant à
LAGRAVE (Tarn) Chemin du Saut du
Bruc, nº 55, avec les pouvoirs les plus
étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter
le passif.
Le siège de la liquidation reste fixé à BOIS
COLOMBES (Hauts de Seine) Rue des
Peupliers, nº 29. La correspondance et
tous actes et documents concernant la liquidation doivent être adressés au domicile de la liquidatrice à LAGRAVE (Tarn)
Chemin du Saut du Bruc, nº 55.
Les actes et pièces relatifs à la liquidation
seront déposés au Greffe du Tribunal de
Commerce de NANTERRE.
3º) Aux termes de décisions en date du
7 Décembre 2018, dont le procès-verbal
a été enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT VANVES 2, le 14 Décembre
2018, Dossier 2018 00092380, référence
9224P02 2018 A 09451, l’associé unique
a constaté que les opérations de liquidation de la société étaient terminées et a
prononcé la clôture de la liquidation de la
société à compter dudit jour.
Les comptes de la liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce
de NANTERRE.
La société sera radiée du Registre du
Commerce et des Sociétés de NANTERRE.
1 rue Royale 92210 SAINT CLOUD
MEUBLELAND
S.A.R.L au capital 8.000 €
17 avenue Victor Hugo
92220 Bagneux
A été nommé comme liquidateur : Monsieur Jean-François XIA demeurant 25 rue
des Lilas 75019 Paris.
- augmenté le capital social en conséquence pour le porter à 306 520 €,
Le siège de liquidation est fixé au siège
social.
Pour avis.
409729A – LES ECHOS
Executive-Code, SARL au capital de
5000 €. Siège social : 310 av roger salengro 92370 Chaville. 827622994 RCS Nanterre. Le 31/10/18, les associés ont approuvé les comptes de liquidation,
déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de Nanterre.
Le dépôt légal pour la société ALTER
WAY MAKERS et la radiation de la société
ALTER WAY DIGITAL seront effectués au
RCS de Nanterre.
416604A – LES ECHOS
BERITA PARIS
Société par actions simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 38.112,25 Euros
Siège Social : 6 rue de Chartres
92200 NEUILLY SUR SEINE
382.410.645 RCS NANTERRE
AVIS DE DISSOLUTION
Le traité de fusion établi le 6 novembre
2018 avec la société BERITA PARIS, société par actions simplifiée au capital de
38.112,25 €, dont le siège social est situé
6 rue de Chartres - 92200 NEUILLY SUR
SEINE, et qui est immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de NANTERRE sous le numéro 382.410.645
comportant notamment description des
apports effectués par la société absorbée,
a été déposé au greffe du tribunal de
commerce de NANTERRE et a fait l’objet
d’une publication au BODACC en date du
22 novembre 2018.
La société BERITA PARIS EXPLOITATION, société par actions simplifiée au capital de 1.000 euros, dont le siège social
est 6 rue de Chartres - 92200 NEUILLY
SUR SEINE, immatriculée au Registre du
commerce et des sociétés de NANTERRE
sous le numéro 812.246.445, société absorbante, étant propriétaire de la totalité
des actions émises par la société BERITA
PARIS, société absorbée, depuis une date
antérieure à celle des dépôts du traité de
fusion au greffe du tribunal de commerce
de NANTERRE, la société BERITA PARIS a été dissoute sans liquidation du seul
fait de la réalisation définitive de la fusion.
VENTES AUX
ENCHÈRES
12136235 – LA VIE JUDICIAIRE
Vente aux enchères publiques
L’adjudication aura lieu le :
Salle B - rez-de-chaussée de l’annexe
du Tribunal
EN UN SEUL LOT
92200 NEUILLY SUR SEINE
TIKA CREATION. EURL au capital de
5000 euros. Siège social : 21 allée Saint
Paul 92390 Villeneuve-la-Garenne. RCS
498 116 318.
812.246.445 RCS NANTERRE
SURESNES (92150)
Driver’s VTC, SASU au capital de
100 €. Siège social : 1 allée camille saint
saens 92150 Suresnes. 828738013 RCS
Nanterre. Le 31/10/18, l’associé unique a
décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Julien Tassel,
6 Rue Thomas Dunot 14170 Saint-Pierresur-Dives , et fixé le siège de liquidation
au siège social. Modification au RCS de
Nanterre.
DROMOND
Siège social :
BOIS COLOMBES 92270 (Hauts de
Seine)
Rue des Peupliers, nº 29
Le 18/12/2018, l’AGE a approuvé les
comptes de liquidation, a donné quitus au
liquidateur et a constaté la clôture des
opérations de liquidation, à compter du
03/12/2018. Radiation au RCS de NANTERRE.
Société en nom collectif en cours de
liquidation au capital de 7.500 euros
416481A – LES ECHOS
SCI GERSON. SCI au capital de
226175 €. Siège social : 22 bd jean mermoz 92200 neuilly-sur-seine. 378 738 611
RCS nanterre. Le 12/12/2018, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société
à compter du 12/12/2018. M. Michel Roskis, 22 bd jean mermoz 92200 neuilly-surseine, a été nommé liquidateur. Le siège
de liquidation a été fixé au siège social.
Modification au RCS de nanterre.
AVIS DE FUSION
33, rue de la Tuilerie
1) Par acte sous seing privé du 6 novembre 2018, la société BERITA PARIS, société par actions simplifiée au capital de
38.112,25 €, dont le siège social est situé
6 rue de Chartres - 92200 NEUILLY SUR
SEINE, et qui est immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de NANTERRE sous le numéro 382.410.645 et la
société BERITA PARIS EXPLOITATION
ont établi un traité de fusion aux termes
duquel la société BERITA PARIS a fait apport, à titre de fusion à la société BERITA
PARIS EXPLOITATION, sous les garanties ordinaires de fait et de droit, de tous
les éléments d’actif et de passif constituant son patrimoine, sans exception ni réserve, y compris les éléments d’actif et de
passif résultant des opérations qui seraient effectuées jusqu’à la date de réalisation de la fusion, l’universalité de patrimoine de la société BERITA PARIS
devant être dévolue à la société BERITA
PARIS EXPLOITATION dans l’état où il se
trouve à la date de réalisation de la fusion.
Cadastrés section AG numéro 5, lieudit
"33, rue de la Tuilerie" pour 02a 16ca,
consistant en :
2) En application des dispositions de l’article L. 236-11 du Code de commerce, la
fusion n’a pas donné lieu à approbation
par l’associée unique des sociétés absorbante et absorbée.
Signé Maître Aurélia CORDANI.
1/ À Maître Aurélia CORDANI, Membre de la SCPA TOULLEC - CORDANI,
Avocat au Barreau des Hauts de Seine,
57, rue du Président Wilson - 92300 LEVALLOIS-PERRET - TEL. 01 56 05 76 46,
dépositaire du cahier des conditions de
vente.
2/ À Maître Myriam CALESTROUPAT,
Membre de la SCPA CALESTROUPAT THOMAS & Associés, Avocat Associé au
Barreau de la Seine Saint-Denis, 8 ter
boulevard Henri Barbusse - 93100 MONTREUIL, TEL. 01 48 58 17 06, mail : cabinet@fgtavocats.com et sur le site du Cabinet : www.fgtavocats.com.
3/ Au greffe du Juge de l’Exécution du
Tribunal de Grande Instance de Nanterre,
où le cahier des conditions de la vente est
déposé (Nº RG 18/00158)
4/ Sur les lieux pour visiter, le Lundi
4 février 2019 de 9h30 à 10h30
5/ Sur INTERNET : www.vlimmo.fr www.licitor.com
DIVERS
8200473 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Au palais de justice de Nanterre (92),
2-6, rue Pablo Neruda
Les biens et droits immobiliers sis à
412809A – LES ECHOS
CONSIGNATION : 10.000 €
à l’ordre du Bâtonnier Séquestre
S’adresser pour tous renseignements :
Siège Social : 6 rue de Chartres
Le 30/11/2018, l’AGE a approuvé les
comptes de liquidation au 30/09/2018, a
donné quitus au liquidateur et a constaté
la clôture des opérations de liquidation, à
compter du 30/11/2018. Radiation au RCS
de Nanterre.
(cent mille euros)
On ne peut porter des enchères qu’en
s’adressant à l’un des avocats postulant
près le tribunal de grande instance de
Nanterre.
Il n’a été formulé aucune opposition à
cette fusion dans les délais légaux. Elle a
donc pris effet le 22 décembre 2018.
416603A – LES ECHOS
Société par actions simplifiée
unipersonnelle
MISE À PRIX : 100.000 €
Fait et rédigé à LEVALLOIS-PERRET,
le 18 décembre 2018, par l’avocat poursuivant,
jeudi 14 février 2019 à 14h30
BERITA PARIS EXPLOITATION
12, rue James Watt - Immeuble Le Spallis
- 93200 SAINT-DENIS, agissant poursuites et diligences de ses représentants légaux, domiciliés en cette qualité audit
siège, venant aux droits du CRÉDIT IMMOBILIER DE FRANCE DÉVELOPPEMENT (CIFD), société anonyme au capital
de 124.821.703,00 €, immatriculée sous
le numéro 379 502 644 au registre du
commerce et des sociétés de Paris, dont
le siège social est sis 26/28, rue de Madrid
75008 PARIS, venant lui-même aux droits
du CRÉDIT IMMOBILIER DE FRANCE ÎLE DE FRANCE, en vertu d’un bordereau
de cession de créance en date du 28 décembre 2018 conforme aux dispositions
du Code monétaire et financier, ayant pour
avocat, Maître Aurélia CORDANI, avocat
au barreau de Nanterre.
En application des dispositions de l’article
L. 236-11 du Code de commerce, la fusion
n’a pas donné lieu à approbation par l’associée unique des sociétés absorbante et
absorbée.
409975A – LES ECHOS
RCS 338 897 523 NANTERRE
2º) Aux termes d’une assemblée générale
extraordinaire en date du 30 Novembre
2018, dont le procès-verbal a été enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT
VANVES 2, le 14 Décembre 2018, Dossier 2018 00090638, référence
9224P02 2018 A 09277, les associés ont
décidé volontairement la dissolution anticipée de la société, à compter du même
jour et nommé comme liquidatrice :
- pris acte de l’approbation de la fusion par
l’associé unique de la société ALTER
WAY DIGITAL et constaté la réalisation
définitive de la fusion, la société ALTER
WAY DIGITAL se trouve dissoute sans liquidation.
Au capital de 1.000 Euros
Au capital de 228.673,53 Euros
2º) Aux termes de décisions en date du
30 Novembre 2018, dont le procès-verbal
a été enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT VANVES 2, le 14 Décembre
2018,
Dossier 2018 00092373,
Référence 9224P02 2018 A 09447,
l’associé unique a décidé volontairement
la dissolution anticipée de la société, à
compter du même jour.
430 053 033 RCS Nanterre
- approuvé le traité de fusion du
09/11/2018 prévoyant la fusion absorption
de la société ALTER WAY DIGITAL par la
société ALTER WAY MAKERS,
Siège social : 8 rue de l’Hôtel de
Ville-92522 Neuilly Sur Seine Cedex
1º) Aux termes d’un procès-verbal de décisions en date du 15 Novembre 2018,
l’associé a constaté le décès de Monsieur
Claude GIBERGUES, co-gérant non associé, survenu le 25 Mai 2014.
1 rue Royale 92210 SAINT CLOUD
524 390 358 RCS NANTERRE
S.C.I. "SOCIETE CIVILE
IMMOBILIERE
JENNIFER-JESSICA"
381 960 889 R.C.S. NANTERRE
SAS au capital de 40 000 €
Suivant décisions en date du 31/12/2018,
les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
31/12/2018 et sa mise en liquidation.
416311A – LES ECHOS
1º) Aux termes d’un procès-verbal d’assemblée générale extraordinaire en date
du 15 Novembre 2018, les associés ont
pris acte du décès de Monsieur Claude GIBERGUES, co-gérant non associé, survenu le 25 Mai 2014.
438 725 632 RCS Nanterre
ALTER WAY DIGITAL
Le 31/12/2018 l’associé unique de la société ALTER WAY MAKERS a :
POUR AVIS, Le liquidateur.
12136252W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALTER WAY MAKERS
SAS au capital de 260 620 €
12136405W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social :
BOIS COLOMBES 92270 (Hauts de
Seine) - Rue des Peupliers, nº 29
416548A – LES ECHOS
SCI MONTANA SCI au capital de 1.000 €
Siège social : 21 ter boulevard de Stalingrad 92240 MALAKOFF, RCS NANTERRE 480 415 041. L’AGE du
04/01/2019 a approuvé les comptes définitifs de liquidation ; il a été donné quitus
au liquidateur de sa gestion ; l’a déchargé
de son mandat et a constaté la clôture de
liquidation au 04/01/2019. Radiation au
RCS de NANTERRE
12136251W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Au capital de 289.653,13 €
SCI MONTANA SCI au capital de 1.000 €
Siège social : 21 ter boulevard de Stalingrad 92240 MALAKOFF, RCS NANTERRE 480 415 041. Par l’AGE du
04/01/2019, il a été décidé la dissolution
anticipée de la société à compter du
04/01/2019 Mr Madjid BOUARROUDJ, 21
ter boulevard de Rosny 92240 MALAKOFF, a été nommé liquidateur. Le siège
de liquidation a été fixé au 21 ter boulevard de Rosny 92240 MALAKOFF. Notification au RCS de Nanterre
3º) Aux termes d’un procès-verbal d’assemblée générale ordinaire en date du
7 Décembre 2018, dont le procès-verbal
a été enregistré au SERVICE DE LA PUBLICITE FONCIERE ET DE L’ENREGISTREMENT VANVES 2, le 14 Décembre
2018, Dossier 2018 00090647, référence
9224P02 2018 A 09278, les associés ont
approuvé les comptes de la liquidation,
donné quitus de sa gestion à la liquidatrice
et prononcé la clôture de la liquidation à
compter dudit jour.
POUR AVIS, Le liquidateur.
S.C.I. "IMMOBILIERE DE LA
ROSERAIE"
416544A – LES ECHOS
Lot numéro (1) :
UN APPARTEMENT
dans le bâtiment A, au rez-de-chaussée, suivant procès-verbal de description
dressé par Maître TOMMASONE, Huissier de Justice Associé à NANTERRE
(92), en date du 11 juillet 2018, comprenant : pièce principale, cuisine, salle de
bains avec WC, deux chambres. Le tout
d’une superficie privative de 53,45 m2.
Une CAVE
Selon même PV, les lieux sont occupés
par les propriétaires.
Rectificatif à l’annonce parue dans "Le
Publicateur Légal" du 03/01/2019 concernant le transfert de siège social de la société LUX’AUTO SPORT. Il faut lire :
transfert au 4, avenue Laurent Cély,
92600 ASNIERES-SUR-SEINE et non
29, rue de la Paix - 92600 ASNIERESSUR-SEINE.
12136238W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RECTIFICATIF à l’insertion parue dans
"Le Publicateur Légal" du 27/11/2018,
concernant la société STAYKA. Annonce
AFL 75535.
Il y a lieu de lire SAS au lieu de SASU.
Il y a lieu de lire Président : Monsieur
M’Barek IDOUCHENE, 1 Passage Legrand à Boulogne-Billancourt (92) au
lieu de Monsieur Mustapha ABOUNASR.
415469A – LES ECHOS
Additif à l’annonce parue le 27/12/2018
concernant la société EVREST EVENTS :
changement de dénomination : EVREST
CLEAN.
À la requête du Fonds Commun de Titrisation CREDINVEST, Compartiment
CREDINVEST 2, représenté par sa société de gestion EUROTITRISATION, société anonyme au capital de 684.000,00 €,
immatriculée au registre du commerce et
des sociétés de Bobigny, sous le numéro
352 458 368, dont le siège social est sis
Il n’a été formulé aucune opposition à
cette fusion dans les délais légaux. Elle a
donc pris effet juridiquement le 22 décembre 2018.
3) Toutefois, fiscalement et comptablement, la fusion a pris effet rétroactivement
au 1er janvier 2018, de sorte que les résultats de toutes les opérations réalisées par
la société BERITA PARIS depuis le 1er janvier 2018 seront réputées réalisées, selon
le cas, au profit ou à la charge de la société BERITA PARIS EXPLOITATION et
considérées comme accomplies par la société BERITA PARIS EXPLOITATION depuis le 1er janvier 2018.
4) La société BERITA PARIS EXPLOITATION étant propriétaire de la totalité des
actions émises par la société BERITA PARIS depuis une date antérieure à celle du
dépôt du traité de fusion au greffe du tribunal de commerce de NANTERRE, il n’a
pas été procédé à une augmentation de
capital et la société BERITA PARIS a été
dissoute sans liquidation du seul fait de la
réalisation définitive de la fusion.
Le mali de fusion s’est élevé à 101.211 €.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12133929W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date à Paris du
19/11/2018, enregistré au Service de la
Publicité foncière et de l’Enregistrement
de VANVES 2 le 19/12/2018, dossier 2018
00090696, référence 9224P02 2018 A
09291,
Suez Eau France, S.A.S. au capital de
422.224.040 euros, ayant son siège social
sis Tour CB21, 16 Place de l’Iris 92040
Paris La Défense Cedex, immatriculée
sous le nº 410 034 607 RCS NANTERRE,
A cédé à :
Suez Eau Industrielle, S.A.S. à associé
unique au capital de 5.509.680 euros,
ayant son siège social sis Tour CB21, 16
Place de l’Iris 92040 Paris La Défense Cedex, immatriculée sous le nº 433 503 984
RCS NANTERRE,
Le fonds de commerce de "prestation de
service eau et assainissement auprès
d’industriels", sis et exploité à partir du site
de "Tour CB21, 16 Place de l’Iris 92040
Paris La Défense Cedex", moyennant le
prix de 3.427.552 euros.
L’entrée en jouissance a été fixée rétroactivement au 1/11/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, au siège social
de l’acquéreur sis Tour CB21, 16 Place de
l’Iris 92040 Paris La Défense Cedex.
Pour avis.
UNIQUE GÉRANCE
- Approbation des comptes et des résultats de l’exercice clos le 31/08/2018 et quitus aux membres du Conseil d’Administration et aux Commissaires aux comptes,
- Affectation des résultats,
- Conventions visées à l’article L 225-38
du Code du Commerce,
- Cessation des fonctions d’un Administrateur,
- Pouvoir pour l’accomplissement des formalités.
Dans l’hypothèse où vous serez empêché
d’assister personnellement à cette assemblée, nous pouvons vous adresser sur votre demande à l’adresse que vous nous
indiquez, une formule de procuration ou
de vote par correspondance qui vous permettra de vous faire représenter par un
mandataire à l’assemblée.
A condition que votre demande nous parvienne dans les 6 jours au moins avant la
date prévue pour la réunion de l’assemblée, vous recevrez par retour du courrier
ladite formule.
La demande de formulaire devra parvenir
AVANT LE 22 janvier 2019 à :
ALPHEGA - Direction juridique
222, rue des Caboeufs CS 50002 - 92622
GENNEVILLIERS Cedex
Les actionnaires remplissant les conditions prévues à l’article 128 du décret
nº 67-236 du 23 mars 1967 disposent d’un
délai de dix jours à compter de la publication du présent avis pour demander l’inscription de projets de résolutions à l’ordre
du jour de l’Assemblée. Ils devront préalablement justifier de la possession de la
représentation du capital exigé par l’inscription en compte de leurs titres.
Le présent avis de réunion vaudra avis de
convocation, sous réserve qu’aucune modification ne soit apportée à l’ordre du jour
du fait de demandes d’inscription de projets de résolutions présentées par les actionnaires.
Le Conseil d’Administration
12136369W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 20 décembre 2018, la société LAGARDERE MEDIA NEWS située 2 rue des Cévennes
75015 Paris (834 289 373 RCS Paris) en
qualité de Locataire-Gérant et la société
LAGARDERE DIGITAL FRANCE située
3/9 avenue André Malraux-Immeuble Sextant-92300 Levallois Perret (433 934 312
RCS Nanterre) en qualité de Sous-Locataire,
ont décidé d’un commun accord de
mettre fin, à compter du 31/12/2018 à la
sous-location-gérance de l’activité Internet de la publication du magazine "Le
Journal du Dimanche" et en particulier du
site Internet "lejdd.fr" conclue aux termes
d’un contrat du 01 février 2013.
Pour avis.
93 • SEINE-SAINT-DENIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
12136090W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 2/1/2019 ,
il a été constitué une Société civile :
Dénomination sociale : LA CLE DES
CHAMPS
Siège social : 10, rue Emile Fontaine
93220 GAGNY
12136370W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 20 décembre 2018, la société LAGARDERE MEDIA NEWS située 2 rue des Cévennes
75015 Paris (834 289 373 RCS Paris) en
qualité de Locataire-Gérant et la société
LAGARDERE DIGITAL FRANCE située
3/9 avenue André Malraux-Immeuble Sextant-92300 Levallois Perret (433 934 312
RCS Nanterre) en qualité de Sous-Locataire,
ont décidé d’un commun accord de
mettre fin, à compter du 31/12/2018 à la
sous-location-gérance de l’activité Internet de la publication du magazine "Paris
Match", et en particulier des sites Internet
"parismatch.com" et "match.fr", conclue
aux termes d’un contrat du 01 février
2013.
Pour avis.
La location-gérance que Berkane Moussa,
218 rue gabriel peri 92700 Colombes avait
consentie à Mouhoubi Azddine,
37837718800073, 98 rue jules ferry 92700
Colombes, le 01/01/2017, d’un fonds de
commerce de Taxi parisien sis et exploité
au 218 RUE GABRIEL PERI 92700 COLOMBES a pris fin le 31/12/2018.
DIVERS
CONVOCATIONS
12136320W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALPHEGA
Société Anonyme au capital de
301.274 €
Siège social :
222, rue des Caboeufs 92230 GENNEVILLIERS
RCS NANTERRE B 440 171 577
AVIS DE CONVOCATION
ASSEMBLEE GENERALE
ORDINAIRE
Les actionnaires sont convoqués en Assemblée Générale au siège social de la
société
222, rue des Caboeufs - 92230 GENNEVILLIERS
Le mardi 29 janvier 2019 à 10h30
12136371W – LE PUBLICATEUR LEGAL
409924A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date à Aubervilliers du 10/01/2019 a été constituée
une SAS nommée :
Creation de la sci à cap. variable : La
Gourmandise, 91 rue anatole france
93170 Bagnolet. Cap. : 1000 €. Cap. min :
1000 €. Obj. : immobilier. Grt : Khelifa
Sahnouni, 91 rue anatole france 93170
Bagnolet. 99 ans au rcs de Bobigny.
PACHAMAMA
IMPORT/EXPORT
Objet : mport/export/commercialisation
de café sous toutes ces formes de fruits,
de légumes et d’aliments exotiques.
Capital : 4.000 €. Siège social : 2 allée
Georges Braque, 93300 Aubervilliers. Durée : 99 ans. Président : M. Juan Manuel
Gutierrez, 2 allée Georges Braque, 93300
Aubervilliers. Directeur général : M. Sabogal Maurice, 9 rue des Oseraies, 93100
Montreuil.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny.
12136379W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Aulnay-sous-Bois du 28/12/2018 a été constituée une SARL nommée :
LE VOLAILLER DE LA
COURNEUVE
Objet : Achats vente de produits alimentaires divers sur eventaires et marchés,
les produits de volaille en particulier.
Capital : 2.000 € Siège social : 10, RUE
DES AULNES, 93600 Aulnay-sous-Bois.
Durée : 99 ans. Gérance : M. ABDENOUR HAMMAS, 10, rue des Aulnes,
93600 Aulnay-sous-Bois.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny.
12136388W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP en date à Bagnolet du
07.01.2019, il a été constitué une société
par actions simplifiée dont les caractéristiques sont :
Dénomination : MOZZA CAFE
Objet : exploitation de tout fonds de
commerce de boulangerie, petite restauration (sandwichs, salades, tartes salées
et sucrées, pizzas, etc. sur place et à emporter), boissons chaudes et froides (hors
licence IV).
Siège : Centre Commercial BEL EST, 28,
avenue du Général de Gaulle, 93541 BAGNOLET.
Durée : 99 années à compter de l’immatriculation au RCS.
Capital : 5.000 € par apports en numéraire, divisé en 500 actions de 100 € entièrement libérées.
Président : M. Patrick ZEMIRO demeurant 1, rue de Belgrade, 75007 Paris.
Immatriculation : RCS de Bobigny.
Capital social : 1.000 €
Objet : l’acquisition et la location de tous
biens immobiliers ou terrains construits, à
construire ou nus, de tous droits à
construire, l’administration, la gestion et
l’exploitation par bail...
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : agrément
Gérant : Madame Axelle GUIOT épouse
HUBERT, 10, rue Emile Fontaine 93220
GAGNY et Monsieur Michel HUBERT, 10,
rue Emile Fontaine 93220 GAGNY.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Bobigny.
12136389W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 22/12/2018, il a été
constitué une SAS : Dénomination :
FORTEM SOLUTIONS
Siège social : 22 avenue Emile Cossonneau 93160 NOISY LE GRAND. Objet :
Conseil en systèmes et logiciels informatiques. Capital : 5.000 €. Durée : 99 années à compter de son immatriculation au
RCS BOBIGNY. Président : M. Laurent
FLEIFEL demeurant 22 avenue Emile
Cossonneau 93160 NOISY LE GRAND.
Pour avis
409945A – LES ECHOS
Creation de la sci à cap. variable : La
Gourmandise, 91 rue anatole france
93170 Bagnolet. Cap. : 1000 €. Cap. min :
1000 €. Obj. : immobilier. Grt : Khelifa
Sahnouni, 91 rue anatole france 93170
Bagnolet. 99 ans au rcs de Bobigny.
414730A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/01/2019 il a été constitué une EURL dénommée : NIMAX
DATA. Siège social : 29 rue la bruyère
93800 EPINAY SUR SEINE. Capital :
5.000 €. Objet : Conseil en systèmes et logiciels informatiques. Gérant : M OFFROY
Fabien, 29 rue la bruyère 93800 EPINAY
SUR SEINE. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de BOBIGNY.
415458A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée : ATB DRIVER.
Siège social : 6 ALLEE DES GENETS
93220 GAGNY. Capital : 1.000 €. Objet :
Exploitant de véhicules de tourisme avec
et sans chauffeur, location de véhicules
avec et sans chauffeur, achat et vente de
véhicules. Président : M ABICHOU ABDELHADI, 6 ALLEE DES GENETS 93220
GAGNY. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de BOBIGNY.
416315A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 07/12/2018 constitution de la SASU BEST TRANSPORT
Capital fixe : 1500 € Siège social : 16
AVENUE EMILE COSSONNEAU 93160
NOISY LE GRAND Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES DE
TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR
(VTC) Président : Mr MAKRAM AYARI
demeurant 16 AVENUE EMILE COSSONNEAU 93160 NOISY LE GRAND, la société SASU BEST TRANSPORT située 16
AVENUE EMILE COSSONNEAU 93160
NOISY LE GRAND est en cours d’immatriculation au RCS de BOBIGNY élu pour
une durée illimitée Durée de la société :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de BOBIGNY
12136155W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte sous seing privé fait
à SAINT-GILLES-LES-BAINS en date du
04 janvier 2019 2018, il a été constitué une
Société à Responsabilité Limitée Unipersonnelle présentant les caractéristiques
suivantes :
DENOMINATION SOCIALE : OSLB
SIEGE SOCIAL : 33 rue André Joineau,
93310 Le Pré Saint Gervais
OBJET : la distribution d’optique de détail : la vente de tous articles de lunetteries
ainsi que de toutes prothéses et accessoires auditifs.
DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au Registre du Commerce et
des Sociétés.
CAPITAL : 1.000 euros divisé en
1.000 parts sociales correspondant à des
apports en numéraire, intégralement libérées de leur valeur nominale.
GERANT : Mme Leslie FOUQUET, demeurant 8 bis rue des Coraux, 97434 LA
SALINE LES BAINS.
Immatriculation de la Société au Registre du commerce et des sociétés de
BOBIGNY en cours.
LA GERANCE
Aux termes d’un acte SSP en date à ÎleSaint-Denis du 28/12/2018 a été constituée une SCI nommée :
LOC’IMMO
Objet : Acquisition, revente, location de
biens immobiliers
Capital : 120 € (apport en numéraire)
Siège social : 9 BLD MARCEL PAUL,
93450 Île-Saint-Denis Durée : 99 ans Gérance : Mme kandja camara, 9 BLD MARCEL PAUL, 93450 Île-Saint-Denis Immatriculation : RCS de Bobigny.
409802A – LES ECHOS
Constitution par ASSP le 26/11/2018 de la
SCI : 2T CAPITAL Capital : 1000 €.
Siège : 3 pl. du Dr Dupuytren , 93600 Aulnay-sous-Bois. Objet :L’acquisition et/ou
gestion de biens immobiliers en vue de location non-meublée et accessoirement
meublée.Gérance : TRAN Marcel - 15 av
Anatole France, 93500 Pantin ; TANG Patrice et TRINH Tuyet Na résidants au 3 pl.
du Dr Dupuytren, 93600 AULNAY-SOUSBOIS ; Durée : 99 ans. Au RCS de BOBIGNY
409879A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 26/11/2018 constitution de la SAS :
B.K.H TRANSPORTS
Capital fixe : 10.000 €. Siège social : 12
Bd Jean jaurès, 93400 St Ouen. Objet social : Transport de marchandises, déménagement, location, au moyen de véhicules de moins de 3.5 tonnes. Président : Mr
Mehdi SAIDI, 12 Bd Jean Jaurès, 93400
ST Ouen.Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de BOBIGNY.
sur l’ordre du jour suivant :
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
MODIFICATIONS
416295B – LES ECHOS
FRENCH FLAIR
ENTERTAINMENT
SARL au capital de 5000,00 €
52 QUAI DE JEMMAPES,
75010 PARIS
532064615 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
10/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 22 rue du
11/11/1918, 93500 Pantin à compter du
10/12/2018.
Gérance : M. Nicolas Voskoboinikoff, demeurant 116 rue Georges Delperier,
37000 Tours
Gérance : M. Fabrice Martinez, demeurant 22 rue du 11/11/1918, 93500 Pantin
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Paris
416549B – LES ECHOS
PLOMBERIE-CHAUFFAGEMAINTENACE-INDUSTRILLE
SARL au capital de 2000,00 €
47 rue Auguste Delaune, 93000 Bobigny
529981359 RCS Bobigny
Sigle : PCMI
Capital fixe : 1500 € Siège social : 28
RUE MAURICE LACHATRE 93700
DRANCY Objet social : EXPLOITATION
DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC
CHAUFFEUR (VTC) Président : Mr YANIS KABICHE demeurant 28 RUE MAURICE LACHATRE 93700 DRANCY, la société SASU YK TRANSPORT située 28
RUE MAURICE LACHATRE 93700
DRANCY est en cours d’immatriculation
au RCS de BOBIGNY élu pour une durée
illimitée Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de BOBIGNY
Objet : Consultant en informatique & finance et systèmes d’information, création
de développement de sites web ;
commerce de gros et de détail tant en
France qu’à l’étranger sur internet
(e-commerce) mais aussi en boutique
dans les domaines suivants : livres,
jouets, sports et loisirs, musique DVD et
Blu-ray, maison, bricolage, animalerie,
auto et moto, jeux vidéo et consoles,
commerce industrie et science, high-tech
et informatique, beauté, santé, épicerie,
handmade, vêtements, chaussures, bijoux ; la formation pour adultes, l’édition
de livres, l’organisation de tout évènement
public, privé ou associatif tels que, spectacles, concerts, fêtes, conventions, séminaires (en présentielle et sur internet),
l’édition de sites internet, la création de
produits d’informations numériques, la
vente de produits d’informations et numériques de tiers, l’édition de DVD/ Blu-ray.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Bobigny. Capital :
1.000 €. Admission aux assemblées et
droit de vote : Chaque associé a le droit
d’assister aux assemblées, sur justification de son identité et de l’inscription de
ses actions dans les comptes de la société. Chaque membre de l’assemblée a
autant de voix qu’il possède ou représente
d’actions. Cessions d’actions : En cas
de pluralité d’actionnaires, toutes les cessions d’actions, à titre onéreux ou gratuit,
sont soumises à l’agrément préalable de
la collectivité des actionnaires. Président : M. Mickaël KRIEF, demeurant à
ROMAINVILLE (93230) 8 rue Jean Jaurès. Pour avis.
MMA IARD Assurances Mutuelles,
Société d’assurance mutuelle à cotisations fixes - RCS Le Mans 775 652 126,
Entreprise régie par le code des Assurances, 14 Bd Marie et Alexandre Oyon 72030 LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France /
Ile-de-France / Grand Est / Bourgogne
Franche-Comté (départements 25, 39, 70,
90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte.
Les sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9/10/2018 et à jour de
leur cotisation, peuvent adresser leurs
candidatures au plus tard le 1er/2/2019
soit par courrier au siège social " Direction
Vie Sociale", soit par mail à l’adresse suivante : viesociale@groupe-mma.fr Les
sociétaires intéressés sont également invités à retirer un dossier pour participer au
vote.
12136157 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PHARMACIE ROBESPIERRE
S.A.R.L. au capital de 76.300 €
Siège :
62, rue Maximilien Robespierre
93600 AULNAY SOUS BOIS
441 906 161 RCS Bobigny.
Aux termes de l’AGE du 26/12/2018, les
associés ont décidé, à compter du
1/1/2019 :
- De transformer ladite société en société de participations financières de
profession libérale à responsabilité limitée sans création d’un être moral nouveau ;
416560B – LES ECHOS
- De modifier la dénomination de la
société qui sera dorénavant dénommée
ROBESPIERRE ;
DEXXYS SERVICES SAS
SAS au capital de 1000,00 €
3 rue d’Aurion, 93110 Rosny sous bois
809520562 RCS Bobigny
Par décision en date du 03/01/2019 il a
été pris acte de la démission pour ordre
de Mme Lise TCHAKOUNTEU NGAHANE, de ses fonctions de Président à
compter du 10/01/2019. M. Franklin
TCHAKOUNTEU NGAHANE, demeurant
3 rue d’Aurion 93110 Rosnys sous Bois,
est nommé Président à compter de cette
même date. Mention en sera faite au RCS
de Bobigny
416614B – LES ECHOS
FCE 59
SAS au capital de 500,00 €
7 RUE DU 11 NOVEMBRE 1918, 93000
BOBIGNY
828690800 RCS Bobigny
Par décision de L’AGE en date du
29/11/2018 il a été pris acte de la nomination de M. MIHAI AFILIPOAIE, demeurant 118 RUE DE LA MAIRIE 59500
DOUAI en qualité de nouveau Président,
à compter du 29/11/2018 pour une durée
illimitée, en remplacement de M. ARNAUD
FACON, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de Bobigny
416509A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date à ROMAINVILLE (93) du 27/12/2018, il a été
constitué une sas dénommée K-MASTER. Siège social : ROMAINVILLE
(93230) 8 rue Jean Jaurès.
12132707-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décision de L’AGO en date du
01/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 167 rue des
Vignerons, 77350 Le-Mée-Sur-Seine à
compter du 15/12/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Melun et sera radiée du RCS de Bobigny
416391A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 11/12/2018 constitution de la SASU YK TRANSPORT
12136397W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AVIS DE CONSTITUTION
415144A – LES ECHOS
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12132699-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MMA Vie Assurances Mutuelles, Société d’assurance mutuelle à cotisations
fixes - RCS Le Mans 775 652 118, Entreprise régie par le code des Assurances,
14 Bd Marie et Alexandre Oyon - 72030
LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont
le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France / Ile-de-France /
Grand Est / Bourgogne Franche-Comté
(départements 25, 39, 70, 90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte. Les
sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9/10/2018 et à jour de leur
cotisation, peuvent adresser leurs candidatures au plus tard le 1er/2/2019 soit par
courrier au siège social " Direction Vie Sociale", soit par mail à l’adresse suivante :
viesociale@groupe-mma.fr Les sociétaires intéressés sont également invités à retirer un dossier pour participer au vote.
- De modifier l’objet comme suit : La
détention de parts ou d’actions de sociétés d’exercice libéral mentionnées au premier alinéa de l’article 1 er de la loi
nº 90-1258 du 31/12/1990 ayant pour objet l’exercice de la profession de pharmacien d’officine ; Toutes activités accessoires en relation directe avec son objet et
destinées exclusivement aux sociétés
dont elle détient des participations par l’intermédiaire de son ou ses associés ou
certains d’entre eux.
- Il n’a pas été apporté de modification
ni à la durée ni au capital. Mesdames Sandrine PADIN, épouse DARGENCOURT, à
Coubron (93470), 57, avenue du Contrat
et Françoise CLASTRE à Bondy 93140 au
4, rue du Progrès ont été maintenues et
désignées Co-Gérantes pour une durée
indéterminée. Mention en sera faite au
RCS de Bobigny.
12136341 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PHARMACIE DE LA BASOCHE
S.E.L.A.S. au capital de 10.000 € Siège :
LES PAVILLONS SOUS BOIS (93320),
123, avenue Jean Jaurès 489 276 451
RCS Bobigny. Aux termes de l’AGE du
26/12/2018, les associés ont décidé, à
compter du 1/1/2019 : - De réduire le capital d’une somme de 6.220- € afin de
le ramener de 10.000- € à 3.780- € ; - De
nommer Présidente Mme Sandrine PADIN épouse DARGENCOURT, à Coubron
(93470), 57, avenue du Contrat en remplacement de M. Luc SALAMA démissionnaire ; - De nommer DG Mme Françoise
CLASTRE, à Bondy 93140 au 4, rue du
Progrès ; - De nommer DG M. Orhan
ÜNAL à Les Pavillons Sous Bois (93320),
47, avenue Georges Pompidou. Mention
en sera faite au RCS de Bobigny.
12136109W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SERVICES ET ASSISTANCE AU
TRANSPORT
S.A.R.L au capital de 7.500 euros
1 rue Henri Poincaré
93270 Sevran
509 639 985 RCS BOBIGNY
Suivant décisions en date du 31/12/2018,
l’associé unique a décidé de transférer le
siège social au 22-28 rue Henri Barbusse
92110 Clichy à compter du 31/12/2018.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Nanterre.
Pour avis.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 13
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12136134W – LE PUBLICATEUR LEGAL
416312A – LES ECHOS
415038A – LES ECHOS
AMBULANCE JADE 93
MAX
SRT. SARL au capital de 36.000 €. Siège
social : 95 Avenue du Président Wilson
93108 MONTREUIL CEDEX. RCS
805 331 253 BOBIGNY.
SAS au capital de 1.500 €
SARL au capital de 10.000 €
75 Boulevard de Strasbourg,
93600 Aulnay-sous-Bois
Siège : 68 RUE ANDRE KARMAN 93300
AUBERVILLIERS
538 405 176 RCS Bobigny
812553055 RCS de BOBIGNY
Aux termes de l’AGE en date du
02/01/2019, les associés ont décidé de
nommer à compter du 02/01/2019 en
qualité de Président M. Saïd MACALOU,
demeurant 33 Rue des Tulipiers, 93110
Rosny-sous-Bois en remplacement de M.
BENNACER Elyas.
Par décision de l’AGE du 10/12/2018, il a
été décidé de :
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Bobigny.
Mention au RCS de BOBIGNY
12136240 – LA VIE JUDICIAIRE
IV.SHOP S.A.S., capital 2.000 €, RCS
Bobigny 824 088 009. Aux termes de
l’AGE du 4/7/2018, le siège est transféré
du 31, avenue V. Hugo 93320 LES PAVILLONS-SOUS-BOIS, au 29, avenue
V.Hugo 93320 LES PAVILLONS-SOUSBOIS.
- nommer Gérant Mme SAYED Zahra 54
rue des sources 95200 SARCELLES en
remplacement de M. MOHAMMAD Waqar
Iqbal démissionnaire.
416330A – LES ECHOS
FORMATION CONTINUE EN
INCENDIE ET SECURITE
FCIS
SAS au capital de 8 000 €
16 rue Grange Dame Rose
78140 VELIZY VILLACOUBLAY
12136287 – LA VIE JUDICIAIRE
SCI LES PIERRAFEU S.C.I. au capital
de 20.000 € Siège : 16, rue de Candale
93500 PANTIN 827.845.181 RCS Bobigny. Aux termes d’une décision de l’AG du
15/11/2018, les associés ont décidé à
compter du même jour, de réduire le capital de 60.000 €, ce qui entraîne la publication des mentions suivantes : Capital : Ancienne mention : 80.000 €.
Nouvelle mention : 20.000 €. Mention en
sera faite au RCS de Bobigny. La gérance.
409810A – LES ECHOS
EMA SERVICES, EURL au capital de
7500 € Siège social : 36 RUE DU MOLINEL 59000 LILLE 499331445 RCS LILLE.
Le 16/11/18, l’associé unique a décidé de
transférer le siège social au 7 place du 11
novembre 1918 93000 BOBIGNY à
compter du 16/11/18. Objet : courtage en
assurances Gérance : Malachie LIMANI,
43 rue henri carette 59100 ROUBAIX. Radiation au RCS de LILLE METROPOLE.
Inscription au RCS de Bobigny
415145A – LES ECHOS
MC BUSINESS CONSEIL. SASU au capital de 7.500 €. Siège social : 1 rue de
l’Octroi 93200 ST DENIS. RCS
805 334 158 BOBIGNY. L’associé unique,
en date du 31/12/2018, a décidé de transférer le siège social au 19 rue Jules Mailly
93700 DRANCY. Mention au RCS de BOBIGNY.
416083A – LES ECHOS
COELIS
SAS au capital de 200.016 €
siège social : 27 rue du Vieux
RCS Versailles 530 872 571
Le 3 décembre 2018 l’associé unique a
décidé de transférer le siège social au 175
bd Anatole France – 93200 ST DENIS, à
compter du même jour.
Président : Johan MAHLMANN, demeurant 16 chemin de la Folie – 78117 CHATEAUFORT.
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et radiée du RCS de Versailles.
RCS STRASBOURG 434 481 925
Par PV de l’associé unique en date du
21/12/2018, il a été décidé de transférer
le siège social du 27 rue du Vieux Marchéaux Vins - 67000 STRASBOURG à
Les Borromées 2 - 1 avenue du Stade de
France - La Plaine St Denis - 93210
SAINT-DENIS, à compter du
01/01/2019. Président, M. Timothy Hampton : Effingham Leatherhead – Torluish Effingham Common road- Surrey KT
24 5 JG – Royaume Uni. En conséquence
elle sera immatriculée au RCS de Bobigny
416306A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 93 et 92
PERSONNE HABILITEE A ENGAGER LA
SOCIETE :
Monsieur Grégory DUPONT, Président,
demeurant 88, rue PERIER 92120 MONTROUGE.
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 02 novembre 2018, il résulte que :
Le siège social a été transféré au 35 bis,
avenue FAIDHERBE 93100 MONTREUIL, à compter du 02 NOVEMBRE
2018.
En conséquence, la Société qui est immatriculée au Registre du commerce et des
sociétés de NANTERRE sous le numéro
839.690.070 fera l’objet d’une nouvelle immatriculation au Registre du commerce et
des sociétés de BOBIGNY.
L’article « Siège social » des statuts a été
modifié en conséquence.
Pour avis,
L’AGE du 30/11/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 30/11/2018. Radiation au RCS
de BOBIGNY
CONSTITUTIONS
416435B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
THE GAME CLUB
Siège social : 27 RUE DU PONT DE
CRETEIL, 94100 Saint maur des fosses
Capital : 20000 € Président : M. sébastien CHARRETEUR demeurant : 1 RUE
DES ECOLES, 94140 Alfortville élu pour
une durée de 2 années Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Créteil
DV GROUP
SAS au capital de 3000,00 Euros
12 rue Anselme,93400 SAINT OUEN
SARL au capital de 10.000 €. 5 rue ernest
renan 93200 SAINT DENIS. 839364148
RCS BOBIGNY.
Mention en sera faite au Registre du
Commerce et des Sociétés de Bobigny
Par décision de l’AGE du 13/12/2018, la.
société CURRENT WORD LTD, limited
compagny au capital de 1GBP, sise. kemp
house, 160 city road LONDON,. EC1V
2NX, (ROYAUME-UNI), immatriculée
11715627 RCAE, associée unique de la.
société ILLOCHE, a décidé. la dissolution
sans liquidation de la société, par application de l’article 1844-5 al.3 du Code Civil.
DISSOLUTIONS
Les créanciers peuvent former opposition
devant le Tribunal de Commerce de BOBIGNY dans les 30 jours de la présente
publication.
530938448 R.C.S. Bobigny
Par décision de L’Assemblée Générale
Extraordinaire en date du 06/07/2018 il a
été décidé de modifier le capital de la société en le portant de 3000,00 Euros à
4124 Euros
VEOPI
Objet social : la prestation de services informatiques
Siège social : 18 RUE OLYMPE DE
GOUGES, 94140 ALFORTVILLE Capital : 1000 € Président : M. FERCHICHI
SAFOUEN demeurant : 18 RUE OLYMPE
DE GOUGES, 94140 ALFORTVILLE élu
pour une durée indéterminée Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Créteil
SARL IFAD au capital de 2.000 €,
4, avenue du Maréchal Foch 93380 PIERREFITTE-SUR-SEINE 803 780 477 RCS
Bobigny. Par l’AGE du 31/12/2018, il a été
décidé la dissolution de la SARL IFAD à
compter du 31/12/2018. M. Akkoyun Ali,
au 4, avenue du Maréchal Foch 93380
Pierrefitte S/Seine, a été nommé gérant
liquidateur à compter de la même date. Le
siège de la liquidation est au 4, avenue du
Maréchal Foch 93380 Pierrefitte Sur
Seine. RCS de Bobigny.
12136416W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KAM TRANS
SARL au capital de 40.000 €
Siège social :
64 avenue des Pinsons
93370 Montfermeil
823 734 033 RCS Bobigny
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire de dissolution en
date du 31 décembre 2017, il a été décidé
la dissolution anticipée de la société. Mme
Zahia LAIDANI, demeurant 64 avenue
des Pinsons 93370 Montfermeil, a été désigné en qualité de Liquidateur.
Le siège de la liquidation est fixé au 64
avenue des Pinsons 93370 Montfermeil.
SARL au capital de 40.000 €
Siège social :
64 avenue des Pinsons
93370 Montfermeil
823 734 033 RCS Bobigny
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire de liquidation en
date du 31 décembre 2017, il a été pris
acte de la clôture des opérations de liquidation. Quitus a été donné au liquidateur
de sa gestion et de son mandat. La société sera radiée du RCS de Bobigny.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
Par acte S.S.P du 28/11/2018, il a été
constitué une Société par actions simplifiée dénommée :
MK & EXCELLENCE
Siège social : Centre commercial
OKABE, 55-77 avenue de Fontainebleau,
94270 LE KREMLIN BICETRE.
Capital social : 10 000 €
12136105W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Durée : 99 années
Suivant acte SSP du 18 décembre 2018,
enregistré au SDE de BOBIGNY, le
03/01/2019, dossier 2019 00000014, référence 9304P61 2019 A 0000, la société
"LIRENN DIFFUSION", SAS au capital
de 10.000 €, sise à Aubervilliers (93300),
69-71 avenue Victor Hugo, 531 669 315
RCS BOBIGNY,
Objet social : Restauration sur place et à
emporter, préparation et vente de produits
alimentaires, plats chauds, sandwichs, salades, desserts, glaces, viennoiseries, pâtisseries et de boissons chaudes et froides.
A CEDE A
la société "ACTIV", SAS au capital de
10.000 €, sise 9 avenue Félix Eboué 93150 LE BLANC MESNIL, 843 657 693
RCS BOBIGNY, le droit au bail des locaux, pour le temps qui en reste à courir,
dépendant d’un immeuble sis 69-71 avenue Victor Hugo 93300 AUBERVILLIERS moyennant le prix de 100.000 €, le
jour de l’entrée en jouissance étant prévu
le 1er janvier 2019. La présente cession
exclut toute clientèle.
Les éventuelles oppositions s’il y a lieu seront reçues dans un délai de dix jours à
compter de la date de parution de la présente cession à l’adresse du droit au bail
cédé.
416596A – LES ECHOS
Suivant acte SSP en date du 21 décembre
2018, enregistré le 4 janvier 2019 au SDE
de Bobigny, dossier 2019 166 – référence
9304P61, 2019 A 68, la société
SNC HAIK PHARMACIE DE LA
GARE
SNC au capital de 320 142,94 €, ayant
son siège social 4 place Tavarnelle Val di
Pesa – 93220 GAGNY, immatriculée au
RCS de Bobigny sous le nº 331 206 466,
représentée par sa gérante, Mme Leslie
HAIK,
A cédé son fonds de commerce de
pharmacie, exploité au 4 Place Tavarnelle Val di Pesa – 93220 GAGNY,
à la
PHARMACIE DE LA GARE DU
CHENAY
SELAS au capital de 10.000 €, ayant son
siège 4 place Tavarnelle Val di Pesa –
93220 GAGNY, immatriculée au RCS de
Bobigny sous le nº 844 649 459, représentée par ses associés M. Walid BEN
ABDALLAH et Mme Amandine LAROZE.
416267A – LES ECHOS
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée ELISEO CONSULTING Capital : 1000 € Siège social : 5 Rue Henri Dunant 94170 LE PERREUX SUR MARNE
Objet : Conseil et services en systèmes et
logiciels informatiques ; développement,
édition de programmes informatiques (logiciels, applications, sites Web) ; Conseil
pour les affaires (hors activité réglementée) notamment dans le domaine des finances Président : CHEVALIER Nicolas 5
Rue Henri Dunant 94170 LE PERREUX
SUR MARNE Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS CRETEIL
Aux termes d’un acte SSP en date à
Champigny sur Marne le 5 décembre
2018, il a été constitué une SAS présentant les caractéristiques suivantes : Objet : la création, l’acquisition l’exploitation
de tous fonds de commerce se rapportant
à l’activité de teinturerie et de pressing et
à ses accessoires notamment la commercialisation de produits liés à cette activité.
L’acquisition l’installation l’aménagement
de tous terrains bâtis ou non bâtis, l’édification de toutes constructions nécessaires à la réalisation de l’objet ci-dessus.
409815A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/12/2018, il a été constitué
une SAS dénommée J.F CONSULTING
GROUP.Siège social : 92 avenue du général de gaulle 94160 Saint-mandé.Capital : 1000 €. Objet : activités d’intermédiaire en opération de banque et service
de paiement, et d’intermédiaire d’assurance, courtage en crédit immobilier.Président : M. Jonathan FITOUSSI , 92 avenue du général de gaulle 94160
Saint-mandé.Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de CRETEIL.
409925A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 05/12/2018 constitution de la SAS :
IMMO-LINKS
Capital fixe : 5 000 €
Siège social : 94 rue du Petit Chateau
94220 CHARENTON LE PONT
Objet social : Transaction et gestion immobilière, Viager, Achat Vente et Location
dans le domaine immobilier
Président : Mme SEBAOUN Valérie demeurant 24 Avenue de la Liberté 94220
CHARENTON LE PONT élue pour une
durée illimitée
Directeur Général : Mme FONTAINE
Stéphanie demeurant 94 Rue du Petit
Chateau 94220 CHARENTON LE PONT
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de CRETEIL.
415094A – LES ECHOS
12136465W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136150 – LE PUBLICATEUR LEGAL
409285A – LES ECHOS
Objet social : SALLE DE SPORT
416464B – LES ECHOS
KAM TRANS
839.690.070 RCS NANTERRE
L’AGE du 30/11/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 30/11/2018, nommé
liquidateur M MHAMDI KHALED, 59 RUE
COLBERT 93300 AUBERVILLIERS et
fixé le siège de la liquidation au siège social.
SOCIETES
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/12/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
Société par actions simplifiée
92210 MONTROUGE
KM SERVICES. SARL au capital de
1.500 €. Siège social : 59 RUE COLBERT
93300 AUBERVILLIERS. RCS
833 368 046 BOBIGNY
94 • VAL-DE-MARNE
ILLOCHE
12136417W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 88 rue PERIER
415104A – LES ECHOS
Pour avis
415255A – LES ECHOS
YENE MANAGEMENT
au capital de 3.000 euros
L’AGE du 31/12/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 31/12/2018. Radiation au RCS
de BOBIGNY.
Les oppositions s’il y a lieu seront reçues
dans les formes légales dans les 10 jours
de la dernière publication, pour la validité
auprès de la SCP KLEIN-SUISSA, 24
place Carnot – 93110 ROSNY SOUS
BOIS, et pour la correspondance par le séquestre, Maître Michaël BELHASSEN,
avocat, 7 rue Bernouilli – 75008 PARIS.
416386A – LES ECHOS
Marché aux Vins
67000 STRASBOURG
L’AGE du 31/12/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 31/12/2018, nommé
liquidateur M CALISKAN Hasan, 3 Avenue du 8 Mai 1945 95200 SARCELLES et
fixé le siège de la liquidation chez le liquidateur.
Cette vente a été consentie au prix de
475.000 €, et l’entrée en jouissance est
fixée au 1er janvier 2019.
Président : M. Mohamed KHOURI demeurant 3 rue des Deux Communes
91260 JUVISY SUR ORGE.
Admission aux Assemblées et vote :
Tout associé peut participer aux Assemblées quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Immatriculation au RCS de CRETEIL.
12136281 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 30/11/2018 il a été
constitué une S.A.R.L. présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination :
AEMDI. Siège : 94, avenue des Châtaigniers 94350 VILLIERS-SUR-MARNE.
Objet : L’acquisition, la détention, la gestion et la cession de tous titres en capital,
parts sociales, actions, ou autres de sociétés civiles ou commerciales ou autres
personnes morales. Durée de la Société :
99 ans. Capital : 2.000 €. Gérant : M Antoine MASSON, 94, avenue des Châtaigniers 94350 Villiers-Sur-Marne. Immatriculation au RCS de Créteil
12136294 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 28/12/2018, à NogentSur-Marne. Dénomination : JEFAS.
Forme : E.U.R.L. Siège : 1 bis, avenue
Kléber, 94130 NOGENT-SUR-MARNE.
Objet : Prestations de création, d’hébergements, de référencement et d’audits de
sites Internet, réseaux sociaux ; développement d’applications pour les nouvelles
technologies d’information et de communication ; achat, vente, location, maintenance et réparation de matériel informatique, audio, vidéo ; prestations de
communication, marketing et événementiel ; vente de matériels, logiciels, services
et formation. Durée de la société : 99
ans. Capital : 10.000 €. Gérant : M. Fabrice ZAPPALA, 1 bis, avenue Kléber,
94130 Nogent sur marne. La société sera
immatriculée au RCS de Créteil.
Par acte SSP du 01/10/2018 il a été constitué une SAS dénommée : TRANSEVO.
Siège social : 19 rue lamartine 94800 VILLEJUIF. Capital : 14.000 €. Objet : transport routier de marchandises. Président :
M KOURAR rachid, 19 rue lamartine
94800 VILLEJUIF. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de CRETEIL.
415096A – LES ECHOS
Par acte SSP du 07/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée : LES AQUAPONISTES. Siège social : 2 rue Ernest
Renan 94700 MAISONS ALFORT. Capital : 100 €. Objet : Développement de
l’aquaponie. Gérant : M MORIETTE Gilles, 2 rue Ernest Renan 94700 MAISONS
ALFORT. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de CRETEIL.
415324A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/01/2019 il a été constitué une SAS dénommée :
BONNEUIL MARKET
Siège social : 32 Avenue Georges Guynemer 94550 CHEVILLY LARUE. Capital : 10.000 €. Objet : Supermarchés.
Président : M ROTONDO Anthony, 2
Chemin de la Mère Dieu 91310 MONTLHERY. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de CRETEIL.
415462A – LES ECHOS
Par acte SSP du 10/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée : CORONNE
SERVICES. Siège social : 93 bis rue du
petit château 94220 CHARENTON LE
PONT. Capital : 500 €. Objet : Exploitant
de véhicule de tourisme avec chauffeur.
Président : Mme LOUMI Amira, 93 bis rue
du petit château 94220 CHARENTON LE
PONT. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de CRETEIL.
Dénomination sociale : GREEN PRESSING TREMBLAY. Siège social : 144,
avenue du Général de Gaulle 94500
Champigny sur Marne. Durée : 99 années. Capital social : 2.000,00 €uros.
Présidence : M. Claude MERRAN demeurant 3bis, rue du Maréchal Joffre
94130 Nogent sur Marne a été nommé
Président pour une durée indéterminée.
Agrément : Toutes cessions d’actions,
sauf entre associés, sont soumises à la
procédure d’agrément. La société sera immatriculée au Rcs de Créteil.
MODIFICATIONS
416511B – LES ECHOS
LM&CO BUSINESS
CONSULTING SERVICES
SASU au capital de 1500,00 €
5 avenue Yvonne marcailloux, 94600
Choisy le roi
842979916 RCS Créteil
Par décision en date du 12/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 19 avenue d’Italie, 75013 Paris à compter du 12/12/2018. La société
sera immatriculée au RCS de Paris et sera
radiée du RCS de Créteil
12132699-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MMA Vie Assurances Mutuelles, Société d’assurance mutuelle à cotisations
fixes - RCS Le Mans 775 652 118, Entreprise régie par le code des Assurances,
14 Bd Marie et Alexandre Oyon - 72030
LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont
le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France / Ile-de-France /
Grand Est / Bourgogne Franche-Comté
(départements 25, 39, 70, 90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte. Les
sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9/10/2018 et à jour de leur
cotisation, peuvent adresser leurs candidatures au plus tard le 1er/2/2019 soit par
courrier au siège social " Direction Vie Sociale", soit par mail à l’adresse suivante :
viesociale@groupe-mma.fr Les sociétaires intéressés sont également invités à retirer un dossier pour participer au vote.
12132707-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MMA IARD Assurances Mutuelles,
Société d’assurance mutuelle à cotisations fixes - RCS Le Mans 775 652 126,
Entreprise régie par le code des Assurances, 14 Bd Marie et Alexandre Oyon 72030 LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France /
Ile-de-France / Grand Est / Bourgogne
Franche-Comté (départements 25, 39, 70,
90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte.
Les sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9 octobre 2018 et à jour
de leur cotisation, peuvent adresser leurs
candidatures au plus tard le 1er février
2019 soit par courrier au siège social " Direction Vie Sociale", soit par mail à
l’adresse suivante : viesociale@groupemma.fr Les sociétaires intéressés sont
également invités à retirer un dossier pour
participer au vote.
12136069 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes du PV de l’AGE du
10/12/2018 de la S.A.S. MARCELLIN, au
capital de 4.000 €, 36, rue du Général Leclerc 94000 CRETEIL, 508 664 455 RCS
CRETEIL, il a été pris les décisions suivantes, à effet au 10/12/2018 : - Modification de la dénomination qui devient VLM
62. L’article 3 des statuts est modifié en
conséquence. - Transfert du siège au
11, rue du Centre 80500 BECQUIGNY.
L’article 4 des statuts est modifié en
conséquence. Mention sera faite au RCS :
Créteil et Amiens. Pour avis
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
DISSOLUTIONS
12136435 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136272W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TRIMBLE FRANCE
MONTMORENCY
S.A.S. au capital de 585.000 €
SCI au capital de 10.000 €
12136387 – LE PUBLICATEUR LEGAL
174, avenue Maréchal
de Lattre de Tassigny
94120 FONTENAY-SOUS-BOIS
13 rue du cap, 94000 Créteil
SCI DOMINGUES S.C.I. en liquidation
au capital de 152,45 € Siège : 44, avenue
de Garibaldi 94100 ST MAUR DES FOSSES (Val De Marne) 403758436 RCS Créteil. L’AGE des associés en date du
10/12/2018, a décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 10/12/2018,
constaté la fin des fonctions de gérant de
M. Jorge DOMINGUES à compter de la
même date, et nommé liquidateur, avec
effet de ladite date et pour la durée de la
liquidation, M. Jorge DOMINGUES, à
Saint-Maur Des Fosses (94100), 44, avenue de Garibaldi. Les pouvoirs les plus
étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter
le passif ont été conférés au liquidateur.
Le siège de la liquidation a été fixé au
siège actuel et c’est à cette adresse que
la correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents concernant la
liquidation devront être notifiés. Le dépôt
des actes et pièces relatifs à la liquidation
sera effectué au GTC de Créteil en annexe au RCS. Pour avis, Le liquidateur.
785 227 422 RCS Créteil
Par décisions en date du 13/12/2018 et
à compter de ce jour, l’associée unique :
- a pris acte de la fin du mandat de
Président de M. Christopher William GIBSON ;
- a nommé en tant que Président :
M. Robbert Hendrik Herman REEDER, Jenastraat 2 à 3401WJ IJsselstein (PaysBas) ;
- a nommé en tant que Directeurs Généraux : M. Jürgen KESPER, Lessingstrasse 1 à 65812 Bad Soden am Taunus
(Allemagne) et M. Wilhelmus Johannes
Adrianus van KOLLENBURG, Caddenbosch 11 à 5051VA Goirle (Pays-Bas).
Pour avis.
12136477 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : LEDRU ROLLIN.
Forme : S.C. Siège : 33-35, rue Ledru Rollin 94200 IVRY-SUR- SEINE 434156089
RCS Créteil. Aux termes de l’AGE en date
du 8/1/2019, les associés ont décidé de
modifier le capital en le portant de
189.036,78 € à 2.480 €. Aux termes de ladite AGE, il a été constaté la démission
de M. Michel COHEN de ses fonctions
de cogérant. M. Bruno LECLERCQ, à
Eaubonne (95600), 45, avenue Georges
V, demeure seul gérant. Mention sera portée au RCS de Créteil.
12135965W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CLINIQUE DE CHAMPIGNY
S.A.R.L. à associé unique au capital de
7.500 euros
34, rue de Verdun
94500 Champigny-sur-Marne
449 434 323 RCS CRETEIL
Suivant délibérations en date du
28/12/2018, l’assemblée générale ordinaire a pris acte du non renouvellement
du mandat du commissaire aux comptes
suppléant de la société KPMG AUDIT ID.
815 079 934 RCS Créteil
Aux termes de l’AGE en date du
07/01/2019, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 46 chemin de
Raoulet, 34820 ASSAS, à compter du
08/01/2019.
Radiation du RCS de Créteil et immatriculation au RCS de Montpellier.
12136273W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LES RAPHAELS
SCI au capital de 2.000 €
13 rue du cap, 94000 Créteil
810 836 643 RCS Créteil
Aux termes de l’AGE en date du
07/01/2019, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 46 chemin de
RAOULET, 34820 ASSAS, à compter du
08/01/2019.
Radiation du RCS de Créteil et immatriculation au RCS de Montpellier.
12136120W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12136286W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PHARMACIE BELLE EPINE
SELARL au capital de 225.000 €
Siège social :
Centre Commercial Régional Belle
Epine - 94320 THIAIS
98 983 284 RCS CRETEIL
Le 15/12/2018 a pris les décisions suivantes prenant effet au 15/12/2018 :
- Transformation de la société en société
d’exercice libéral par actions simplifiée
(SELAS), cette transformation n’entraînant pas la création d’une nouvelle personne morale, ni aucune modification
quant à l’objet, au siège, au capital et à la
durée de la société.
- Nomination de l’actuel gérant, M. JeanCharles IMBERT demeurant à Les Mesnuls (78490), 12, rue de Beauregard, en
qualité de président de la société.
12135996W – LE PUBLICATEUR LEGAL
NAEL
BLOPRIM PARTICIPATIONS
SCI au capital de 30.000 €
Au capital de 7.500 €
Siège social : 11, avenue du Lyonnais Bâtiment 2 Ouest - 94150 RUNGIS
444 623 250 R.C.S. CRETEIL
Le 4 janvier 2019, l’Associé unique de la
société a décidé de nommer Jérôme Desmettre demeurant 12, chemin des Coteaux de l’Etang, 91410 Roinville sous
Dourdan, en qualité de nouveau président
de la société pour une durée illimitée avec
effet à compter de cette même date, en
remplacement de Christophe Lyandier,
démissionnaire.
12136081W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LE JARDIN DE BUZENVAL
SNC au capital de 50.000 €
Siège social : 4, rue Bargue
75015 PARIS
13 rue du cap, 94000 Créteil
803 831 924 RCS Créteil
Aux termes de l’AGE en date du
07/01/2019, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 46 chemin de
Raoulet, 34820 ASSAS, à compter du
08/01/2019.
Radiation du RCS de Créteil et immatriculation au RCS de Montpellier.
Gérant - Associé en nom : M. Manuel PIRES demeurant 2, avenue Carnot 78500
SARTROUVILLE
Associé en nom : Mme Maria PIRES demeurant 2, avenue Carnot 78500 SARTROUVILLE
Radiation au RCS de Paris et immatriculation au RCS de Créteil.
12136528W – LE PUBLICATEUR LEGAL
POMMIER TREPIN COUSIN
SAS au capital de 1.406.652 €
Siège social : 29, rue des Déchargeurs
94525 RUNGIS CEDEX
562 048 314 RCS CRETEIL
Par décisions de l’associée unique du
29 novembre 2018, il a été pris acte de la
démission de M. Gérard MOUNISSENS
de ses fonctions de directeur général à effet du 31 décembre 2018.
12136237 – LA VIE JUDICIAIRE
ORIENTAL B.B.Q S.A.S. au capital de
1.000 € 78 bis, rue du Colonel Fabien
94460 VALENTON 834340168 RCS Créteil. Par PV d’AGE du 30/11/2018, M. Salim M’BAREK 38, rue de la Fraternité
94400 VITRY-SUR-SEINE a été nommé
Président en remplacement de M. Salim BENLAMRI démissionnaire, et ce à
compter du 30/11/2018. Mention au RCS
de Créteil
416630A – LES ECHOS
TRANS LAZAR
SASU au capital de 3600 Euros
12136121W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GEDEF - SARL - CAPITAL DE
50.000 EUROS - SIEGE SOCIAL : Centre
Commercial Les Quatre Temps - Parvis de
la Défense - 92092 Paris la Défense Cédex 25 - RCS Nanterre 491 096 160 - Aux
termes d’une assemblée générale extraordinaire en date du 13 décembre 2018, les
associés ont décidé, à compter de cette
date, le transfert du siège social au 21, 23
rue Léon Geffroy - 94400 Vitry sur Seine.
Et de modifier l’article 4 des statuts. GERANT : Claude Madar, demeurant 10 rue
de Franqueville - 75016 PARIS, La société
sera radiée au RCS de Nanterre et immatriculée au RCS de Créteil.
421 730 326 RCS CRETEIL
Suivant acte en date du 18/12/2018, l’AGE
a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31/12/2018 et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur : Monsieur Claude BAHIER, 23, rue Eugène
Pelletan 94100 SAINT MAUR DES FOSSES
Le siège de liquidation est fixé au siège
social
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis.
Dénomination : HANAMI. Forme :
S.A.S.U. société en liquidation. Capital :
4.000 €. Siège : 21, rue Aristide Briand,
94430 CHENNEVIERES-SUR-MARNE.
821175726 RCS Créteil. Aux termes de
l’AGE en date du 31/12/2017, l’associé
unique a décidé la dissolution anticipée de
la société. Mme Virginie MARTIN,
3 bis, rue des Morvrains 94350 Villiers sur
marne a été nommé liquidateur et lui a
conféré les pouvoirs les plus étendus. Le
siège de la liquidation est à l’adresse du
liquidateur, adresse où doit être envoyée
la correspondance.
12136309 – LA VIE JUDICIAIRE
451 454 060 RCS PARIS
L’AGE du 27/12/2018 a décidé de modifier
l’objet social comme suit : L’exploitation
d’un fonds de commerce de café, bar, restaurant, débit de boissons, vente de produits à emporter, journaux, tabletterie,
LOTO et PMU situé 49, avenue Lénine
94250 GENTILLY auquel est associée la
gérance d’un débit de tabac, et de transférer le siège social de la Société au 49,
avenue Lénine 94250 GENTILLY.
23, rue Eugène Pelletan
94100 SAINT MAUR DES FOSSES
12136307 – LA VIE JUDICIAIRE
12136290W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Siège social : 112 Avenue de Paris 94300
VINCENNES
415099A – LES ECHOS
TRANSPORT MGC. SASU au capital de
500 €. Siège social : 43 AV MARCEL DAVID 94600 CHOISY LE ROI. RCS
820 588 333 CRETEIL. L’AGE du
30/11/2018 a décidé la dissolution de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 30/11/2018, nommé liquidateur M CHAOUI ABDELHADI, 43 AV
MARCEL DAVID 94600 CHOISY LE ROI
et fixé le siège de la liquidation au siège
social. Mention au RCS de CRETEIL.
415423A – LES ECHOS
TODO LISTO
SAS au capital de 200,00 €. Siège social :
1 rue à Trait 94500 CHAMPIGNY SUR
MARNE. RCS 833 380 876 CRETEIL.
L’AGE du 20/11/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 20/11/2018, nommé
liquidateur M BELLANGER Charles, 1 rue
à Trait 94500 CHAMPIGNY SUR MARNE
et fixé le siège de la liquidation au siège
social. La correspondance sera adressée
au 1 rue à Trait 94500 CHAMPIGNY SUR
MARNE.
L’AGO du 20/11/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 20/11/2018. Radiation au RCS
de CRETEIL.
S.A.S. au capital de 100.320 €
Dépôt des pièces sera effectué au RCS
de Créteil.
Pour avis.
Société par actions simplifiée à associé
unique
C BAHIER IMMOBILIER
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
Dénomination : HANAMI. Forme :
S.A.S.U. société en liquidation. Capital :
4.000 €. Siège : 21, rue Aristide Briand,
94430 CHENNEVIERES-SUR-MARNE.
821175726 RCS Créteil. Aux termes de
l’AGE en date du 31/12/2017, l’associé
unique a approuvé les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société. La société sera radiée du RCS du
TC de Créteil. Le liquidateur.
409986A – LES ECHOS
Angora Studio, SAS au capital de
10000 €. Siège social : 28 av pasteur
94250 Gentilly. 819735580 RCS Créteil.
Le 08/12/18, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de Créteil.
413783A – LES ECHOS
Le Corbusier 15, SCI au capital de
1265 €. Siège social : 15-33 rue le corbusier 94440 Creteil. 381473164 RCS Créteil. Le 21/11/18, les associés ont décidé
la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. Maurice Thellier, 2
rue du Vallon 94440 Santeny, et fixé le
siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de Créteil.
R.C.S : 839 034 329 CRETEIL
AUGMENTATION DE CAPITAL SOCIAL
415090A – LES ECHOS
Suite à l’AGE du 07/12/2018, il a été décidé par l’associé unique d’augmenter le
capital social par un apport en numéraire.
Initialement le capital social était de
3600 €. Suite à l’augmentation de capital
par un apport en numéraire, le capital social de la société est de 10000 €. L’ARTICLE 7 « CAPITAL SOCIAL » des Statuts
ont été modifié en conséquence. Toutes
les démarches ont été faites à cet effet. RCS de CRETEIL.
AYA TRANSPORT. SASU au capital de
1.500 €. Siège social : 110 AVENUE D
ALFORTVILLE 94600 CHOISY LE ROI.
RCS 824 079 057 CRETEIL. L’AGE du
30/11/2018 a décidé la dissolution de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 30/11/2018, nommé liquidateur M ELLOUMI RANIA, 110 AVENUE D
ALFORTVILLE 94600 CHOISY LE ROI et
fixé le siège de la liquidation au siège social. Mention au RCS de CRETEIL.
416339A – LES ECHOS
VILLENEUVE AUTO PRO. Sarl au Capital
de 6.000 €. Siège social 10 rue de l’Orme
Sainte Marie 94190 VILLENEUVE-SAINTGEORGES. RCS CRETEIL 833 428 758.
Par AGE du 30 11 2018 à 10 heures il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société au 30 11 2018 ont nommé Monsieur AMAOUCHE Mohamed, Toufik demeurant 170 avenue Jean Jaurès 93000
BOBIGNY en qualité de liquidateur le
siège de la liquidation est fixé au siège social modification au RCS de CRETEIL.
416340A – LES ECHOS
VILLENEUVE AUTO PRO. Sarl au Capital
de 6.000 €. Siège social 10 rue de l’Orme
Sainte Marie 94190 VILLENEUVE-SAINTGEORGES. RCS CRETEIL
833 428 758. Par AGE du 30 11 2018
à 16 heures il a été approuvé les comptes
de liquidation ont donné quitus au à Monsieur AMAOUCHE Mohamed, Toufik liquidateur et le décharge de son mandat puis
ont prononcé la clôture des opérations de
liquidation au 30 11 2018 radiation au
RCS de CRETEIL.
Suivant délibération en date du
31/12/2018, l’AGM des actionnaires de la
société "JOHNE & REILHOFER
FRANCE" a décidé :
- de compléter et d’approuver le traité
en date du 14/11/2018 portant fusion par
voie d’absorption de la société "AM" par la
société "JOHNE & REILFOFER
FRANCE", aux termes duquel la société
"AM" a transmis la totalité de son patrimoine moyennant la création par la société absorbante de 8.880 actions nouvelles de dix 16 € de nominal chacune,
entièrement libérées ;
- en rémunération de cet apport,
d’augmenter son capital de 142.080 €,
pour le porter de 128.000 € à 270.080 €
par l’émission de 8.880 actions nouvelles
de 16 € de nominal chacune, entièrement
libérées, assorties d’une prime de fusion
de 273.880,92 €. Le montant de la provision pour perte de rétroactivité s’ajoute au
montant de la prime de fusion pour porter
celle-ci à 1.025.689,26 € ;
- que les actions nouvelles ont été attribuées aux associés de la société "AM"
à raison de 1 part sociale de la société
"AM" pour 3 actions de la société "JOHNE
ET REILHOFER FRANCE".
- que la société "AM" ayant été propriétaire de 7.965 actions de la société
"JOHNE & REILHOFER FRANCE", le capital de cette dernière a été réduit de
127.440 € et ramené de 270.080 € à
142.640 €. L’écart constaté entre la valeur
nominale des actions annulées et leur valeur figurant dans le traité d’apport, soit
533.406 €, a été imputé à concurrence de
273.880,92 € sur le compte "prime de fusion", lequel, à l’issue des opérations, a
été ramené à 751.808,34 € et à concurrence de 259.525,08 € sur le compte "Autres Réserves" figurant dans les comptes
de la société "JOHNE & REILHOFER",
dont le montant a été ramené à
71.784,98 €. Le projet de fusion a été approuvé et la fusion est devenue définitive
le 31/12/2018, ainsi qu’il résulte des décisions des AG des actionnaires et associés
des sociétés "JOHNE & REILHOFER
FRANCE" et "AM" en date du 31/12/2018.
Mention sera faite au RCS de Créteil Pour
avis.
DIVERS
416409B – LES ECHOS
416449A – LES ECHOS
BLANCHO – ACCESSOIRES DE MODE
SASU au capital de 1 000 Euros
Siège social : 17 Rue du Marechal Juin
94700 MAISONS ALFORT
R.C.S : 815 184 502 CRETEIL
DISSOLUTION
Le 31/12/2018, l’associée unique a décidé
de la dissolution anticipée de la société.
Elle a été nommée Madame Audrey
BLANCHO, demeurant au 15 Rue du Marechal Juin – 94700 MAISONS ALFORT,
en qualité de liquidatrice et lui a été
conféré les pouvoirs les plus étendus pour
terminer les opérations sociales encours,
réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de la dissolution et liquidation est
fixé au 15 Rue du Marechal Juin –
94700 MAISONS ALFORT. C’est à cette
adresse que la correspondance devra être
envoyée et que les actes et documents
concernant la liquidation doivent être notifiés. Mention sera faite au RCS de CRETEIL.
416454A – LES ECHOS
MESPETITSARTISTES. SAS au capital
de 1000 €. Siège social : 8 rue arthur honegger 94440 santeny. 832 764 849 RCS
créteil. Le 19/11/2018, l’AGE a décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 19/11/2018. M. Julien Lerpscher, 8 rue arthur honegger 94440 santeny, a été nommé liquidateur. Le siège
de liquidation a été fixé au siège social.
Modification au RCS de créteil.
APPORT
12136295 – LA VIE JUDICIAIRE
JOHNE & REILHOFER FRANCE S.A.
au Capital de 142.640 € (anciennement
128.000 €). Sise 112, avenue de Paris,
CS 60002, 94306 VINCENNES CEDEX.
RCS Créteil 313 621 138.
Suivant acte SSP en date à Longpont
Sur Orge du 14/11/2018, la société "AM",
S.A.R.L. au capital de 2.400.560 €, sise à
LONGPONT SUR ORGE (91310), 41 rue
de Paris, 494 263 882 RCS Evry,
a fait apport à
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
la société "JOHNE & REILHOFER
FRANCE" de la totalité de son actif, savoir
1.373.843,77 €, à charge pour la société
"JOHNE & REILHOFER FRANCE" de
payer, en l’acquit de la société "AM", la
totalité de son passif évalué à
206.074,51 €. Compte tenu de la constitution d’une perte de rétroactivité de
751.808,34 €, l’actif net apporté s’est
ainsi élevé à 415.960,92 €.
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 04/01/2019, concernant la société ASYM GOO SASU, lire élu pour une
durée illimité. en lieu et place de élu pour
une durée de 1 années.
12136327W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RECTIFICATIF à l’insertion parue dans
"LES ECHOS" du 08/01/2019, concernant
la société SAS VTC.COM. Il a lieu de lire
capital 25.000 euros et non 1.000 euros.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12136147 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris, du 20/12/2018, enregistré au SDE
de Créteil, le 28/12/2018, dossier
2018.00000066, référence 9404P61.
2018 A 12123, La Société JSA,
S.E.L.A.R.L. au capital de 1.100.000 €,
sise 20, avenue de l’Europe 78000 VERSAILLES, représentée par Me Jim SOHM,
Mandataire Judiciaire, en qualité de liquidateur de la société TOIT DU MONDE,
S.A.R.L. au capital de 6.000 €, sise
31, avenue du Pont Royal 94230 CACHAN, 822 559 779 RCS CRETEIL, a
cédé à La Société dénommée BUTCHER
SQUARE, S.A.R.L. en cours de constitution au capital de 8.000 €, sise 31, avenue
du Pont Royal 94230 CACHAN, Un fonds
de commerce de restauration, traiteur,
plats cuisinés, salon de thé sis 31, avenue du Pont Royal 94230 CACHAN,
moyennant le prix de 48.063 €. Entrée en
jouissance 20/12/2018. Il ne sera pas fait
élection de domicile pour la réception des
oppositions, les créanciers ayant déjà été
invités à faire connaître leur créance auprès du liquidateur en vertu des dispositions de l’article L.622-24 du Code de
commerce.
12136081-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 27/12/2018, enregistré à SERVICE DEPARTEMENTAL
DE L’ENREGISTREMENT CRETEIL le
28/12/2018, Dossier 2019 00000053, référence 9404P61 2018 A 12121
La société SILBAR, SNC au capital de
38.113 €, siège social 49, avenue Lénine
94250 GENTILLY, 421 687 146 RCS
CRETEIL a cédé à :
La société LE JARDIN DE BUZENVAL,
SNC au capital de 50.000 €, siège social
4, rue Bargue 75015 PARIS, 451 454 060
RCS PARIS
Son fonds de commerce de Bar Restaurant auquel sont annexés une gérance
nº94-00107C de débit de tabacs et un
point de vente Rapido, sis et exploité sous
l’enseigne LE RETRO au 49, avenue Lénine 94250 GENTILLY.
L’entrée en jouissance a été fixée au
02/01/2019.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, au fonds vendu
pour la validité et au Cabinet de Fabrice
TAIEB, Avocat à la Cour, 151, boulevard
Haussmann 75008 PARIS pour la correspondance.
Pour avis.
12136444 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
1/12/2018 à Champigny-Sur-Marne, enregistré le 10/12/2018 au SIE - Créteil - dossier 2018.00033056 / référence
9404P61.2018 A 11929 : SALVAT S.A.S,
sise 101 rue Alexandre Fourny, 94500
Champigny-Sur-Marne sous le numéro
304097744, immatriculé au greffe du Créteil a cédé à : DM2P SAS au capital de
10.000 €, sise 101 rue Alexandre Fourny,
94500 Champigny-Sur-Marne, immatriculée au greffe du Créteil sous le numéro
397952607. Moyennant le prix de 5.000 €
son fonds de commerce de Mécanique
De Précision exploité 101 rue Alexandre
Fourny, 94500 CHAMPIGNY. Entrée en
jouissance au 1/9/2018. Les oppositions,
s’il y a lieu, seront reçues dans les dix
jours de la dernière en date des publications légales, au fonds vendu.
416298A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date à
Champigny Sur Marne le 17 décembre
2018, enregistré le 07/01/2018 à Créteil
Dossier 2019 00000210 référence
9404P61 2019 A00043.
La société GREEN-PRESSING, Sarl, au
capital de 1.000,00 €uros dont le siège social est à Champigny sur Marne (94500)
144, avenue du Général de Gaulle, immatriculée au Rcs de Créteil sous le numéro
508.003.068 a cédé à la société GREENPRESSING TREMBLAY, SAS, au capital
de 2.000 € en cours d’immatriculation au
Rcs de Créteil, ayant son siège social à
Champigny sur Marne (94500) 144, avenue du Général de Gaulle, un fonds de
commerce de Teinturerie dit Pressing et
de ramaillage de bas, exploité 144 avenue
du Général de Gaulle 94500 Champigny
sur Marne. Moyennant un prix principal de
20.000,00 €uros. L’entrée en jouissance a
été fixée au 2 janvier 2019. Les oppositions s’il y a lieux seront reçues dans le
délai légal en l’Etude Notariale Scp Dupont-Cariot et Associés 5 avenue de Messine 75008 Paris et à l’adresse du fonds
cédé pour la validité. Pour avis.
UNIQUE GÉRANCE
12136323W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte ssp en date à RUNGIS du
21 décembre 2018, enregistré au SDE de
CRETEIL, le 27/12/2018, Dossier 2018
00033288, référence 9404P61 2018 A
12089,
La société ETABLISSEMENTS MONLOUP, SAS au capital de 400.000 €,
ayant son siège social 17, rue de Montpellier - MIN de Paris Rungis - 94150 Rungis, immatriculée au RCS de CRETEIL
sous le nº 572 195 089,
A vendu à :
La société KÔTÉ SAVEURS, SAS au capital de 20.000 €, ayant son siège social
17, rue de Montpellier - Bâtiment D2 94150 Rungis, immatriculée au RCS de
CRETEIL sous le nº 844 022 715,
Une branche autonome et complète d’activité de « vente en gros de fruits, légumes et primeurs hors place, exploitation, stockage, conditionnement et
livraison de ces mêmes produits » sis
et exploitée au 17, rue de Montpellier MIN de Paris Rungis - 94150 RUNGIS.
Moyennant le prix principal de 300.000 €.
La prise de possession réelle et effective
a été fixée au 31 décembre 2018 à minuit.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 15
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12136201 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte reçu par Me Stéphanie
JERPHANION, Notaire associé de la
S.E.L.A.R.L. STEPHANIE JERPHANION,
titulaire d’un Office Notarial à BELLEME
(61130) 23-25, rue Ville Close, le
30/7/2018, M. Abd, El-Krim, Mounir
REZ-KALLAH, sans profession, et
Mme Kahina CHIBOUT, stagiaire en coiffure, son épouse, à VILLENEUVE-LE-ROI
(94290) 17, route d’Orly. Mariés à la mairie de CHOISY-LE-ROI (94600) le
21/5/2016 sous le régime de la communauté d’acquêts à défaut de contrat de
mariage préalable, ont décidé d’adopter
le régime de la séparation de biens. Les
oppositions des créanciers à ce changement, s’il y a lieu, seront reçues dans les
trois mois de la présente insertion, en l’office notarial où domicile a été élu à cet
effet. Pour insertion Le notaire.
95 • VAL-D'OISE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
416404B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
24/12/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
ATF
Objet social : Restauration Rapide, Pizzeria, Sandwicherie
Siège social : 10 B RUE DE GENERAL
DE GAULLE, 95480 PIERRELAYE Capital : 1000 € Président : M. LAHCEN AIT
TAIFAUR demeurant : 24 Ave du Maréchal De Lattre De Tassigny, 92360 MEUDON élu pour une durée indéterminée
Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Pontoise
416420B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/12/2018 il a été constitué une SCI nommée :
MARTEL
Objet social : ACHAT ET LOCATION DE
BIENS IMMOBILIERS
Siège social : 2 BIS RUE MARTEL,
95290 ISLE ADAM Capital : 1000 € Gérant : M. JEROME MAIRESSE, 13
GRAND RUE, 95270 VIARMES Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un
Associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des Associés réunis en
Assemblée Générale Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
12136133W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte reçu par Me Marie-Christine
RIVAYRAND-BLANC, Notaire à RAMBOUILLET (78) 9 rue Sadi Carnot, le
26 décembre 2018, a été constituée une
société civile immobilière ayant les caractéristiques suivantes : objet l’acquisition
par voie d’achat ou d’apport, de tous biens
et droits immobiliers.
407716A – LES ECHOS
Capital : 3000 €.
414724A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 01 décembre
2018, il a été constitué une SASU Dénomination : AUTO PARTS95. Siège social :
427 bis Route de Conflans – 95220 HERBLAY. Capital : 5.000 €. Durée : 99 ans.
Objet : ACHAT VENTE TOUTES PIECES
DETACHEES AUTOMOBILES ET ACCESOIRES LUBRIFIANT EN GROS IMPORT EXPORT ET TOUTE ACTIVITEE
POUVANT CONTRIBUER AUX DEVELOPPEMENT DE LA SOCIETE. Président : Mr LAZAR Abdelmadjid demeurant
au 25 Rue des 3 Moulins – 95220 HERBLAY. Immatriculation au RCS de PONTOISE.
Durée : 99 ans.
Par Assp du 21.12.2018, il a été constitué
une SASU dénommée : CARLIER IMMOBILIER. Capital : 500 €. Siège : 21, place
de Verdun, 95880 Enghien Les Bains. Objet : Les transactions immobilières ; Le
conseil en investissement immobilier et la
réalisation d’investissements immobiliers.
Durée : 99 ans. Président : Mr CARLIER
Christophe, 23, rue du Chateau, 95170
Deuil La Barre, pour une durée indéterminée. Admission aux assemblées et droit
de vote : Chaque associé a le droit de participer aux décisions collectives. Chaque
action donne droit à une voix. Le droit de
vote attaché aux actions est proportionnel
au capital qu’elles représentent. Transmission des actions : Cessions libres
entre associés et soumises à l’agrément
préalable du Président de la société envers les tiers. Immatriculation au RCS de
Pontoise
409609A – LES ECHOS
Par acte SSP du 08/12/2018, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination : LD
SERVICES. Objet social : Vente de meubles. Siège social :13 Boulevard Édouard
Branly 95200 Sarcelles. Capital : 500 €.
Durée : 99 ans. Président : M. Benguira
David, demeurant 13 Boulevard Édouard
Branly, 95200 Sarcelles. Immatriculation
au RCS de Pontoise.
409708A – LES ECHOS
Par ASSP le 28/11/2018, il a été constitué
la SAS : L ATELIER DES HARMONIES
Sigle : L Capital : 4000 €. Objet : Concept
store : Prêt à porter hommes femmes enfants chaussures accessoires, salon de
thé , épicerie fine. Siège : 64 rue de Paris,
95270 VIARMES. Président : CAMUS
Laurence demeurant 3 ch. du Fond du
Bassin ,95560 Maffliers. Durée : 99 ans.
Au RCS de PONTOISE
409807A – LES ECHOS
Par ASSP du 11/12/18,il a été constitué
une SAS dénommée LA VIRGULE
VERTE.Siège social :2 rue ponsard 95190
Goussainville.Capital :50 €.Objet :Vente
de fleurs et plantes.Président :M.Abderahmane Demri,2 rue ponsard 95190 Goussainville.Tout actionnaire est convoqué
aux assemblées.Chaque action donne
droit à une voix.Durée :99ans.Immatriculation au RCS de PONTOISE.
409872A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/12/18,il a été constitué
une SAS dénommée TAS TRANSPORT.Siège social :2 allée maurice ravel
95390 Saint-prix.Capital :100 €.Objet :
VTC.Président :M.Ali Chilah,2 allée maurice ravel 95390 Saint-prix.Tout actionnaire est convoqué aux assemblées.Chaque action donne droit à une
voix.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de PONTOISE.
410951A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/12/2018, il a été
constitué une SAS ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination : GCFinity. Objet social : Conseil en communication. Siège social : 1 Rue Jean-Jacques
Rousseau 95220 Herblay. Capital :
1000 €. Durée : 99 ans. Président :
M.GRZESIK LUCJAN, demeurant 1 Rue
Jean-Jacques Rousseau, 95220 Herblay.
Directeur Général : M. CZERNIK MICHAL,
demeurant 506 Roznowo, 11-001 Dywity
(POLOGNE). Immatriculation au RCS de
Pontoise.
Immatriculation au RCS de Pontoise
413772A – LES ECHOS
Par acte SSP du 05/10/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
NA TRANSPORT
Siège social : 2 place d’alembert 95100
ARGENTEUIL
Capital : 8.000 €
Objet : Transports de marchandises-déménagement ou location de véhicules
avec conducteurs destines au transport de
marchandises a l’aide de véhicules n’excédant pas 3,5 tonnes.
Gérant : M. GUENTOUH FARID 10 rue
Marius Jacotot 92800 PUTEAUX
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
415454A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/12/2018 il a été constitué une SAS dénommée : CPA CERGY
PIECES AUTO. Siège social : 33 avenue
de Mondetour 95000 CERGY. Capital :
500 €. Objet : Vente de pièces détachées
automobiles, accessoires et véhicules.
Président : M TALHI Abdelkader, 2 rue de
la Justice Brunes 95000 CERGY. Durée :
99 ans. Immatriculation au RCS de PONTOISE.
415670A – LES ECHOS
414601A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/01/2019, il a été
constitué une EURL ayant les caractéristiques suivantes :
CARROSSE
Objet social : Exploitation de véhicules
de transports avec chauffeur (VTC), location de véhicules
Siège social : 5 Allée Claude Monet ,
Chez MELLAS 95870 Bezons.
Capital : 500 €
Durée : 99 ans
Gérance : M. MELLAS Lounes, demeurant 5 Allée Claude Monet , Chez MELLAS, 95870 Bezons
Immatriculation au RCS de Pontoise
Par Assp du 10.8.2018, il a été constitué
une SASU dénommée : SO EVENT. Capital : 1000 €. Siège : 21 Chemin du Bac
des Aubins, 95820 Bruyères sur Oise. Objet : Toutes prestations événementielles.
Durée : 99 ans. Président : Mr DOUHI
Sofiane, 21 Chemin du Bac des Aubins,
95820 Bruyères sur Oise, pour une durée
indéterminée. Immatriculation au RCS de
Pontoise
414642A – LES ECHOS
Aux termes d’un ASSP établi à MAGNYEN-VEXIN en date du 13/12/2018, il a été
constitué une SASU présentant les caractéristiques suivantes : DENOMINATION :
ELECTRICITE BONNET. SIEGE SOCIAL : 25 bis rue Eugène Blouin, 95420
MAGNY-EN-VEXIN. OBJET : Installations
électriques en logements résidentiels,
création et évolution d’installations électriques, mise en conformité et mise en sécurité d’installations électriques, création
de ligne de communication de type RJ 45,
installation de radiateurs électriques,
d’alarmes, de vidéo-surveillance, dépannage électrique, et toutes activités
connexes ou complémentaires dans le domaine de l’électricité. DUREE : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS.
CAPITAL : 1 €. PRESIDENT : M. Nicolas
BONNET, demeurant 25 bis rue Eugène
Blouin, 95420 MAGNY-EN-VEXIN.
AGREMENT : En cas de pluralité d’associés, toutes les cessions d’actions à des
tiers seront soumises à l’agrément des associés. IMMATRICULATION au RCS de
Pontoise. Pour avis, le Président
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
416137A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26 novembre 2018, il a
été constitué la société suivante :
Dénomination sociale : TLN & Associés
Forme : SASU
Capital : 5.000 euros
Siège social : 2 rue Kléber, 95870 BEZONS
Objet social : Exercice de la profession
d’expert-comptable dès son inscription au
Tableau de l’Ordre des experts-comptables ; exercice de la profession de
commissaire aux comptes dès son inscription sur la liste des commissaires aux
comptes
Durée : 99 ans
HYPHEN
Siège social : 96 avenue de verdun
95310 ST OUEN L AUMONE
présentant les caractéristiques suivantes :
Immatriculation au RCS de PONTOISE
- A PARIS (75019) 15 rue Mélingue cadastré section EB nº 44 Lieudit 15 rue Mélingue. Surface 00ha 02a 57ca : evalution
89.000 € ;
Transmission des actions : les actions
ne peuvent être cédées y compris entre
associés qu’avec l’agrément préalable de
la collectivité des associés
- A PARIS (75017) 32 bld des Batignolles,
2 et 4 rue des Batignolles, 13 rue Caroline,
rue Abel Truchet cadastré section CM
nº 23 lieudit 1 rue Abel Truchet. Surface
00ha 06a 44ca : évaluation : 153.000 € ;
Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout actionnaire peut participer aux assemblées
Président : M. MAUDET Laurent thomas
96 avenue de verdun 95310 ST OUEN L
AUMONE
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
413060A – LES ECHOS
Par acte SSP du 16/10/2018, il a été
constitué une SAS ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
SAS .TEN
Objet social : NETTOYAGE & services
associés.
Siège social : 4 RUE DEFRESNE BAST
95100 Argenteuil.
JAN TRANSPORTS
Siège Social : 2, allée Pontremoli, 95200
SARCELLES
Capital social : 2.000 €
Objet : VTC, achat, vente, location de voitures.
416150A – LES ECHOS
Par acte SSP du 23/11/2018 il a été constitué une SCI dénommée :
LAPY IMMO
Siège social : 23,square de la garenne
95500 GONESSE
Capital : 1.000 €
Transmission des actions : cession libre.
La société sera immatriculée au R.C.S.
PONTOISE.
Gérant : M. LAPY Jacques 23, Square de
la Garenne 95500 GONESSE
Pour avis, le président.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
Président : Harun YILMAZ, demeurant
Chez Mme Bilmez DILEK, 2, allée Pontremoli, 95200 SARCELLES.
- il a été pris acte de la nomination de M.
Jean, Steeve MERCAN, demeurant 18
rue André Dupuis 95500 Gonesse en qualité de nouveau Président, à compter du
26/12/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. David ERKAN, Président démissionnaire. Mention en sera
faite au RCS de Pontoise
416632B – LES ECHOS
12136093W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
MONTMARTRE
S.C.I. au capital de 30.489,80 €
9, rue Louis Armand
95600 EAUBONNE
308 341 502 RCS PONTOISE
Suivant acte en date du 21/12/2018, il a
été décidé de proroger la durée de la société de 99 ans à compter du 15/2/2023
de telle sorte qu’elle prendra fin le 15 février 2122 sauf dissolution anticipée ou
nouvelle prorogation et de modifier l’article 5 des statuts.
Il a été décidé de nommer en qualité de
gérant, à compter du 1/1/2019, Monsieur
Georges BLANCHARD, 160, rue de Longchamps 75016 Paris, en remplacement de
Madame Andrée BLANCHARD.
Pour avis.
12136185W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TMT DEMENAGEMENT
SASU au capital de 1800,00 €
3 rue de roncevaux, 95100 Argenteuil
843879990 RCS Pontoise
Par décision du Président en date du
08/01/2019 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
1800,00 € à 6000 €. Mention en sera faite
au RCS de Pontoise
12132699-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MMA IARD Assurances Mutuelles,
Société d’assurance mutuelle à cotisations fixes - RCS Le Mans 775 652 126,
Entreprise régie par le code des Assurances, 14 Bd Marie et Alexandre Oyon 72030 LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France /
Ile-de-France / Grand Est / Bourgogne
Franche-Comté (départements 25, 39, 70,
90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte.
Les sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9/10/2018 et à jour de
leur cotisation, peuvent adresser leurs
candidatures au plus tard le 1er/2/2019
soit par courrier au siège social " Direction
Vie Sociale", soit par mail à l’adresse suivante : viesociale@groupe-mma.fr Les
sociétaires intéressés sont également invités à retirer un dossier pour participer au
vote.
LOCA’LAV
S.A.R.L au capital de 60.000 €
25, rue Saint Hilaire
95310 SAINT OUEN L’AUMONE
418 492 518 RCS PONTOISE
Suivant AGE en date du 30/10/2018, l’associé unique statuant dans le cadre des
dispositions de l’article L 223-42 du code
de commerce, a décidé qu’il n’y avait pas
lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention en sera faite au RCS de Pontoise.
Pour avis.
12136377W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LAV’MARCK
SAS au capital de 8.000 €
Siège social
8, rue Victor Hugo
95130 LE PLESSIS-BOUCHARD
822 569 547 RCS PONTOISE
L’AGE du 07/01/2019 a décidé de transférer le siège social de la société 24, rue
de Gascogne, 95130 FRANCONVILLE,
à compter du 07/01/2019.
Mention au RCS de Pontoise.
12136479W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ISOLATION PARISIENNE
SAS au capital de 1.000 €
Siège social :
1 rue de Chauvry
95320 Saint-Leu-la-Fôret
808 452 783 RCS Pontoise
Suivant assemblée générale extraordinaire du 17 décembre 2018, il a été décidé :
de transférer le siège social au 2 rue Arthur Rimbaud 95400 Villiers le Bel
de modifier la dénomination sociale
comme suit : PRESTATION PARISIENNE
de modifier l’objet social comme suit : Directement ou indirectement, en France ou
hors de France, le secrétariat personnalisé et toutes activités d’études, de
conseils, de recherches, de conception,
de création et d’intermédiation en organisation des entreprises et en communication
de nommer en qualité de Président, Domingas TEIXEIRA VARELA TAVARES,
demeurant 2 rue Arthur Rimbaud 95400
Villiers le Bel.
12134570W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DISMO FRANCE
Objet : L’acquisition, la propriété, l’administration, l’exploitation et la gestion, par
voie de location ou autrement de tous
biens immobiliers de caractères purement
civil et toutes activités se rattachant directement ou indirectement à l’objet social,
tant en France qu’à l’international.
Durée : 20 années
Autres modifications :
12132707-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
ILM17
Siège social : 6 residence de la gare
95370 MONTIGNY LES CORMEILLES
Présidente : Mme Thérèse Léa NDIAYE
épouse DIALLO, 2 rue Kléber, 95870 BEZONS
Dénomination :
Par décision de L’AGE en date du
18/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 18 rue André
Dupuis, 95500 Gonesse à compter du
26/12/2018.
Gérant : M. SABRI Omar 6 residence de
la gare 95370 MONTIGNY LES CORMEILLES
Par acte SSP du 02/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée :
Par acte sous seing privé du 02/01/2019
il a été constitué une société
Objet : Toute activité de commerce et
e-commerce de gros et de détail : Habillement, casquettes, chaussures, maroquinerie, accessoires de mode, linge de maison, décoration, arts de table.
INNOGEN
SAS au capital de 1000,00 €
43 rue d’Aulnay, 95500 Gonesse
795261007 RCS Pontoise
Objet : DECORATION MACONNERIE
PLOMBERIE ELECTRICITE PEINTURE
NETTOYAGE TOUS TRAVAUX DE BATIMENTS
416084A – LES ECHOS
414707A – LES ECHOS
Forme : Société par actions simplifiée à
associé unique
416608B – LES ECHOS
MMA Vie Assurances Mutuelles, Société d’assurance mutuelle à cotisations
fixes - RCS Le Mans 775 652 118, Entreprise régie par le code des Assurances,
14 Bd Marie et Alexandre Oyon - 72030
LE MANS CEDEX 9. Les sociétaires dont
le(s) contrat(s) sont commercialement rattachés au groupement géographique suivant : Hauts de France / Ile-de-France /
Grand Est / Bourgogne Franche-Comté
(départements 25, 39, 70, 90) sont informés qu’une consultation visant au renouvellement de leurs représentants à l’assemblée générale est ouverte. Les
sociétaires titulaires d’un contrat d’assurance depuis le 9 octobre 2018 et à jour
de leur cotisation, peuvent adresser leurs
candidatures au plus tard le 1er février
2019 soit par courrier au siège social " Direction Vie Sociale", soit par mail à
l’adresse suivante : viesociale@groupemma.fr Les sociétaires intéressés sont
également invités à retirer un dossier pour
participer au vote.
Capital : 10.000 €
411731A – LES ECHOS
Siège social SAINT-LEU-LA-FORET
(95320), 25 rue Sophie-Donon. La société
est constituée pour une durée de 99 années. Capital social QUATRE CENT
QUATRE-VINGT-QUATRE MILLE EUROS (484.000 EUR). Les apports immobiliers sont : Mr Gérard MOTILLON dt à
VENTISERI (20) 4 lotissement Simonpoli
Pont du Travo, les biens sis
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PONTOISE.
Clause d’agrément : Les actions émises
par la Société sont librement cessibles et
transmissibles.
Par acte SSP du 29/11/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
Capital : 1.000 €
Le premier gérant est Monsieur Stéphane
MOTILLON dt à SAINT LEU LA FORET
(95) 25 rue Sophie Donon.
Admission aux assemblées et droits de
votes : Tout actionnaire peut participer
aux assemblées quel que soit le nombre
de ses actions, chaque action donnant
droit à une voix.
Dénomination :
Dénomination sociale : SCI MIGESTE
- Et Mme Michèle MOTILLON dt à VENTISERI (20) 4 lotissement Simonpoli Pont
du Travo, le bien sis à VITRY SUR SEINE
(94) 35 avenue Paul Vaillant Couturier et
3-5 avenue de l’Insurrection section K
nº 282 lieudit 35 avenue Paul Vaillant Couturier. Surface 00ha 02a 81ca : évalution :
242.000 €.
Président : M. LEONARDO ALVES JONATHAN, demeurant 18 RUE DES PEUPLIERS, 92270 Bois-Colombes.
MODIFICATIONS
SAS au capital de 3.664.392 euros
Siège social :
3 avenue de la Patelle - Bâtiment 2
Cellule 202 à 206 - Parc d’Activités des
Bellevues
95310 Saint Ouen l’Aumône
418 088 449 RCS Pontoise
En date du 20 décembre 2018, les associés ont pris acte de la démission de
M. Patrick Rayet de ses fonctions de Président et ont nommé M. Thomas Moreau
demeurant 3 avenue de la Patelle - Bâtiment 2 Cellule 202 à 206 - Parc d’Activités
des Bellevues - 95310 Saint Ouen l’Aumône en qualité de nouveau Président.
12136063 – LA VIE JUDICIAIRE
SCEA DES CARMELITES, 9, rue des
Carmélites - 95640 BREANÇON, S.C.E.A
au capital de 694.000 €, RCS Pontoise
831 545 926. Aux termes d’actes SSP en
date du 28/12/2018, les associés ont décidé des résolutions suivantes : 1º) L’AG
accepte la démission de gérance de M.
Claude RICHARD. M. Cédric PELLE est
le seul gérant de la société. 2º) L’AG de
transférer le siège de la société à l’adresse
suivante : 27 rue Pasteur - 95830 CORMEILLES EN VEXIN. Date d’effet :
28/12/2018. Pour avis et mention au RCS
de Pontoise, la gérance.
Pour avis.
409982A – LES ECHOS
12136062W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOGEBEZONS
Société à responsabilité limitée au
capital de 555.520 euros
Siège social : 1/13, rue de l’Agriculture
95870 Bezons
483 063 970 RCS Pontoise
Par décisions en date du 1er juin 2018, l’associé unique a décidé qu’il n’y avait pas
lieu de dissoudre la société par application
de l’article L. 223-42 du Code de
commerce.
SOLAIRCLIM. SAS au capital de 7500
Euros. Siège social : 2 Allée des Tuiliers
95400 ARNOUVILLE. RCS Nº :
498791078 de PONTOISE. L’AGE du 1er
août 2018 a décidé de transférer le siège
social au 1 Square les Jasmins 95470
SURVILLIERS à compter du 1 er août
2018. Il a été également décidé de nommer président Mr Dimitri, Lionel DARVIEUX sis 1 Square les Jasmins 95470
SURVILLIERS à compter du 1 er août
2018, en remplacement de Mme Ophélie,
Geneviève LEMONNIER démissionnaire.
Mention sera faite au RCS de PONTOISE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 10 janvier 2019 Les Echos Sociétés
413741A – LES ECHOS
416373A – LES ECHOS
12136142W – LE PUBLICATEUR LEGAL
416179A – LES ECHOS
DUAYEN FRANCE
B J Société civile immobilière au capital
de 1.000 € Siège : 3 Rue DE L’ECOLE
78250 OINVILLE SUR MONTCIENT
439954181 RCS de VERSAILLES Par décision de l’AGE du 01/01/2019, il a été décidé de transférer le siège social à
compter du 09/01/2019 au 19 Bis Chemin
DES CARRIERES 95450 SERAINCOURT. Gérant : Mme GUERARD PATRICIA 19 BIS CHEMIN DES CARRIERES 95450 SERAINCOURT Radiation au
RCS de VERSAILLES et ré-immatriculation au RCS de PONTOISE.
GARAGE DES OCCASIONS
APPSOLUCE Société à responsabilité limitée au capital de 10.000 € Siège : 27
Rue de Saint-Prix 95320 ST LEU LA FORET 751703059 RCS de PONTOISE Par
décision de l’AGO du 31/12/2017, il a été
décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné au liquidateur M. MALLOGGIA Audie 36 Rue la Croix des Marais
95110 SANNOIS, quitus de sa gestion et
décharge de son mandat et constaté la
clôture de liquidation au 31/12/2017. Radiation au RCS de PONTOISE.
SARL au capital de 10.000 €
Siège : ZONE ARTISANALE E TAVERNY
BESSANCOURT 10 RUE CONDORCET
95150 TAVERNY
831245840 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 26/12/2018, il a
été décidé de :
- nommer Gérant M. DAGOUX Umid 107
bis rue du général foch 95150 TAVERNY
en remplacement de M. BAYRAM Muhammet démissionnaire.
Mention au RCS de PONTOISE
414890A – LES ECHOS
H.A EVOLUTION
SASU au capital de 100 €
416426A – LES ECHOS
LNS FERMETURE
SARL au capital de 100000 €
Siège social : 14 Boulevard Pasteur
95210 Saint-Gratien
3 allée des Glycines
92260 FONTENAY-AUX-ROSES
RCS 834 181 257 NANTERRE
Suite AGE du 03/01/2019 et à compter de
ce jour :
Nouveau siège social : 7 rue Henri Dunant, 95240 CORMEILLES-EN-PARISIS
Nouveau Président : ARAB Mohamed,
chez Mme LITZELMANN, 7 rue Henri Dunant, 95240 CORMEILLES-EN-PARISIS,
en remplacement de DIAOUNE ABDOULAI démissionnaire.
Immatriculation : RCS PONTOISE.
415656A – LES ECHOS
AUTO 27, SARL au capital de 5.000 €, 1
rue du Bas Perreux, 95200 Sarcelles,
812 672 111 RCS Pontoise. L’AGO a décidé, le 4.1.2019, de transférer le siège social de la société au 86 rue Voltaire, Chez
Sofradom, 93100, Montreuil. La société
sera radiée du RCS de Pontoise et réimmatriculée au RCS de Bobigny
416146A – LES ECHOS
STRATEGIC CONSEILS Société par actions simplifiée au capital de 1.000 €
Siège : 20 BIS Avenue des Bonshommes
95290 L ISLE ADAM 789173028 RCS de
PONTOISE Par décision de l’AGM du
15/12/2018, il a été décidé de : - nommer
Président M. VESPIERRE Gerard 12 rue
des cytises 95660 CHAMPAGNE SUR
OISE en remplacement de VESPIERRE
ANNE MARIE démissionnaire.Mention au
RCS de PONTOISE
416239A – LES ECHOS
S.C.I. DUPONCHEL Société civile immobilière au capital de 10.000 € Siège : 397
rue Roger Lecerf 59840 PREMESQUES
452245392 RCS de LILLE METROPOLE
Par décision du gérant du 08/01/2019, il a
été décidé de transférer le siège social au
46 Rue DE LA REPUBLIQUE 95570
BOUFFEMONT. Gérant : M. DUPONCHEL DAVID 46 RUE DE LA REPUBLIQUE 95570 BOUFFEMONT Radiation au
RCS de LILLE METROPOLE et ré-immatriculation au RCS de PONTOISE.
416346A – LES ECHOS
LAKANAL Société civile immobilière au
capital de 1.000 € Siège : 8 ET 10 Rue Lakanal 93500 PANTIN 538986753 RCS de
BOBIGNY Par décision de l’AGO du
01/09/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 96 Rue de la REPUBLIQUE 95160 MONTMORENCY. Gérant :
M. HU SHOUHUA 96 RUE DE LA REPUBLIQUE 95160 MONTMORENCY Radiation au RCS de BOBIGNY et ré-immatriculation au RCS de PONTOISE.
529 519 761 RCS de Pontoise
L’AGE du 19/11/2018, a décidé de transformer la société en Société par Actions
Simplifiée, sans création d’un être moral
nouveau, à compter du 19/11/2018 et a
nommé en qualité de Président M. BENOUALI Hocine, demeurant 169, Avenue
de la Division Leclerc, 95880 Enghien-lesBains.
Du fait de la transformation, il est mis fin
aux fonctions de la Gérance.
Accès aux assemblées et vote : Tout actionnaire peut participer aux assemblées,
quel que soit le nombre de ses actions,
chaque action donnant droit à une voix.
Transmission des actions : Cession libre entre associés, ainsi qu’à leurs
conjoints, ascendants ou descendants, et
soumise à agrément dans les autres cas.
L’AGE du 19/11/2018 a décidé de modifier
la dénomination sociale de la société qui
devient : FENETRIO
Modification du RCS de Pontoise
DISSOLUTIONS
416428B – LES ECHOS
AGOMICHE
SASU au capital de 100,00 €
17 rue Arthur Rimbaud, 95280 JOUY LE
MOUTIER
822055646 RCS Pontoise
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/10/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/10/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Gafarou OMICHESSAN, 17 rue Arthur Rimbaud, 95280 JOUY LE MOUTIER et fixé
le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention en sera faite au RCS de Pontoise
12133459W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LES CHENES BJ
SCI au capital de 1000 euros
Siège social : 28 bis rue des Valées,
95450 SERAINCOURT
512 933 557 RCS PONTOISE
Par décision de l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 30/11/2018, il a été
décidé la dissolution anticipée de la Société à compter du 30/11/2018 et sa mise
en liquidation. Mme Béatrice JEAN, demeurant 28 bis rue des Valées, 95450 Seraincourt, a été nommé en qualité de liquidateur. Le siège de liquidation est fixé au
cabinet FEUGAS AVOCATS, 29 rue de
Lorraine, 78200 Mantes La Jolie.
S.A.S. au capital de 15.000 €
24 RUE ANDRE AMPERE,
95310 Saint-Ouen-l’Aumône
837 732 510 RCS PONTOISE
Aux termes de l’AGE en date du
30/11/2018, les associés ont décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 30/11/2018. M. MOHAMED
DERRAZ, demeurant 37 bis, AV DES MARONNIERS, 95250 Beauchamp a été
nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Pontoise.
12136143W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GARAGE DES OCCASIONS
SAS, société en liquidation au capital
de 15.000 €
24 RUE ANDRE AMPERE
95310 Saint-Ouen-l’Aumône
416225A – LES ECHOS
PRESTATIONS ENTREPRISES INFORMATIQUE Société à responsabilité limitée
au capital de 7.500 € Siège : 10 Rue DU
SAUSSERON 95760 VALMONDOIS
444918114 RCS de PONTOISE Par décision du gérant du 31/12/2018, il a été décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné au liquidateur M. TRONCHET
Guy 10 rue du sausseron 95760 VALMONDOIS, quitus de sa gestion et décharge de son mandat et constaté la clôture de liquidation au 31/12/2018.
Radiation au RCS de PONTOISE.
416535A – LES ECHOS
A.V
SARL au capital de 5.000 €
Siège social : 4, rue Charles de Gaulle 95410 Groslay
La société sera radiée du RCS de Pontoise
Le liquidateur.
12136338W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HD PARTNER
SASU au capital de 1.000 €
Siège social :
22 B AV DE LA RUCHE, 95200 Sarcelles
828 411 173 RCS de Pontoise
L’AGE du 05/11/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du même jour,
nommé en qualité de liquidateur M. SEHILI Abdesselam, demeurant 22 B AV DE
LA RUCHE, 95200 Sarcelles et fixé le
siège de liquidation au siège social.
L’AGO du 05/11/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur et l’a déchargé de son mandat
et constaté la clôture des opérations de
liquidation à compter du même jour.
Les comptes de clôture seront déposés au
greffe du tribunal de commerce de Pontoise.
Radiation du RCS de Pontoise.
415146A – LES ECHOS
CAMI-TRANSPORT. SASU au capital de
1.500 €. Siège social : 23 allee romain rolland 95100 ARGENTEUIL. RCS
817 733 108 PONTOISE.
L’associé unique, en date du 21/12/2018,
a décidé la dissolution de la société et sa
mise en liquidation amiable à compter du
21/12/2018, nommé liquidateur M FAHDI
marc, 23 allee romain rolland 95100 ARGENTEUIL et fixé le siège de la liquidation
au siège social.
L’associé unique, en date du 21/12/2018,
a approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus au liquidateur, l’a déchargé
de son mandat et prononcé la clôture de
liquidation, à compter du 21/12/2018. Radiation au RCS de PONTOISE.
Pour avis.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
416256A – LES ECHOS
MY SO DRIVE
Société A Responsabilité Limitée
531 537 710 RCS Pontoise
416422B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 17/12/2018 enregistré le
04/01/2019 au SDE de ERMONT,
Le 22/11/2018, l’assemblée générale a
approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur et a constaté
la clôture des opérations de liquidation, à
compter du 22/11/2018.
M. Mohamed KHIR, 198 avenue Elisée
Reclus, 93380 Pierrefitte-sur-Seine
Modification au RCS de Pontoise.
FUSION
12135013W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TELLIER GOBEL ET CIE
S.A.S. au capital de 6.360.000 euros
21, rue Guy Moquet
Z.I. du Val d’Argent
95100 Argenteuil
au Capital de 1.500 €uros
Siège Social : 5, cours des Chapiteaux –
95800 CERGY
RCS PONTOISE 818 902 249
L’AGE du 30/09/2018 a décidé la dissolution anticipée de la Société et sa mise en
liquidation amiable à compter du
30/09/2018, nommé Mr Nicolas CZARNECKI demeurant 46, rue de Cergy à
OSNY (95520) et Mr Chedli JELASSI demeurant 5 cours des Chapiteaux à
CERGY (95800) aux fonctions de liquidateur et fixé le siège de la liquidation au
siège social.
416297A – LES ECHOS
LAVERIE IZA SARL
SARL au capital de 7.800 €
Siège : 12 RUE HENRI BARBUSSE
95100 ARGENTEUIL
510365067 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGO du 31/12/2018, il a
été décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné au liquidateur M. BENELMOUDEN Lamine 5 rue Jean Jaurès
95130 FRANCONVILLE LA GARENNE,
quitus de sa gestion et décharge de son
mandat et constaté la clôture de liquidation au 31/12/2018. Radiation au RCS de
PONTOISE.
416434A – LES ECHOS
PROTECH DIFFUSION
Forme : Société à responsabilité limitée.
Siège social : 6 avenue Morère 95250
Beauchamp. Capital social : 8.100 €. Numéro SIREN :439 931 221 RCS PONTOISE. Aux termes d’une décision de l’associé unique du 18 décembre 2018,
celui-ci a décidé la dissolution anticipée de
la société à compter du 18 décembre 2018
et sa mise en liquidation amiable. Monsieur Gilles BOUDOU, demeurant au 6
avenue Morère- 95250 Beauchamp, a été
nommé en qualité de liquidateur. Les pouvoirs les plus étendus pour terminer les
opérations sociales en cours, réaliser l’actif, acquitter le passif lui ont été confiés.
Le siège de liquidation est fixé au 6 avenue Morère 95250 Beauchamp au même
titre que l’adresse de correspondance.
Mention sera faite au RCS de Pontoise.
Pour avis et mention.
UNIQUE GÉRANCE
Le 22/11/2018, l’assemblée générale a
décidé la dissolution anticipée de la société A.V à compter du 22/11/2018. Mme
Dominique AYGALENC demeurant 13,
rue de la Basse Boissière - 60730 Cauvigny, a été nommé liquidateur. Le siège de
liquidation a été fixé au 4, rue Charles de
Gaulle - 95410 Groslay et la correspondance est à adresser au 13, rue de la
Basse Boissière - 60730 Cauvigny.
837 732 510 RCS Pontoise
Aux termes de l’AGE en date du
30/11/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
VENTE DE FONDS GERANCE
492 599 386 RCS PONTOISE
Suivant décisions en date du 26/12/2018,
l’associé unique a décidé :
- d’approuver dans toutes ses dispositions, le projet de traité de fusion signé
le 12/11/2018, aux termes duquel la société BRON COUCKE, ayant son siège
social sis ZA Les Marquisats 74550 Orcier, immatriculée sous le nº 302 696 539
RCS THONON-LES-BAINS, a fait apport
à la société, de la totalité de l’actif à charge
de la totalité du passif ; la société détenant
la totalité des actions de la société BRON
COUCKE, la fusion n’a pas entraîné
d’augmentation du capital social, et est devenue définitive le 25/12/2018,
- d’étendre l’objet social aux activités
suivantes "l’exploitation d’un fonds de
commerce de fabrication et de vente de
tout matériel de cuisine et de restauration
utilisé tant par les professionnels de l’alimentation que par des particuliers ; la
vente et la représentation de tout matériel
similaire et l’exploitation des brevets et
marques qui seront acquis par la société".
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
DIVERS
8200475 – LA VIE JUDICIAIRE
Rectificatif à l’annonce parue dans "La
Vie Judiciaire" du 27/12/2018 concernant
la fusion société JJ OSNY LAVAGE/
MOULIN VERT, il y avait lieu de lire
"Cette fusion a pris effet rétroactivement au 1/1/2018 et non au 1/12/2018".
la société YAMOKA SARL, au capital de
7500 €, immatriculée au RCS de BOBIGNY sous le numéro 822086013, domiciliée 115 Boulevard Victor 93400 SAINT
OUEN représentée par M ZIDANI Yannis,
a donné en location gérance à
un fonds de commerce de
Commerce de gros et demi-gros, intermédiaire, importations-exportations, achatsventes, négoces en gros et demi-gros de
tous produits agroalimentaire (frais, sec,
surgelé) centrale d’achat vente import négoce de tous produits non-réglementés
alimentaires carnés (boucherie-charcuterie, volailler), import-export de bovins, volailles et ovins vivants. situé Route de Taverny, lieu-dit L’ÉPINE GUYON, 95130
FRANCONVILLE, à compter du
18/12/2018 jusqu’au 17/12/2019
Le contrat n’est pas renouvelable
Pour unique insertion
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12134692 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décision du TGI de PONTOISE en
date du 03/10/2018 le Directeur de la
DNID, Les Ellipses, 3 avenue du chemin
de Presles 94417 Saint-Maurice cedex, a
été nommé curateur de la succession vacante de Mme MATUSZCZAK Claudine
décédée le 11/11/2017 à SAINT DENIS
(93). Réf. 9938036305/GSI. Les créanciers doivent déclarer leur créance par lettre recommandée avec AR.
12136130 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 ave du chemin de Presles 94417 SaintMaurice Cedex, curateur de la succession
de M. BOUBERT Alain décédé le 8/9/2017
à Cormeilles-en-parisis (95) a établi l’inventaire, le projet de règlement du passif
et le compte rendu de la succession qui
sera adressé ultérieurement au TGI. Réf.
9938029436/CP.
12136316 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice cedex, curateur de la succession de M. ALEXIADE José décédé le
12/10/2017 à PONTOISE (95), a établi l’inventaire. Réf. 9938027187/GSI/JB.
12136342 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice cedex, curateur de la succession de M. LEVEQUE Georges décédé le 20/07/2017 à Le Plessis-Bouchard
(95) a établi le compte de la succession
qui sera adressé ultérieurement au TGI.
Réf. 9938028212/GSI.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
39
Размер файла
8 659 Кб
Теги
Les Echos
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа