close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 24.01.2019

код для вставкиСкачать
Start-up
Investissements
record dans les
jeunes pousses
américaines // P. 24
L’ESSENTIEL
LES FAILLITES ATTENDUES
À LA HAUSSE CETTE ANNÉE
Après avoir légèrement reculé en
2018, le nombre de défaillances
d’entreprises devrait grimper de
près de 3 % en 2019, avec le ralentissement de la croissance.
// P. 2 ET L’ÉDITORIAL
D’ÉTIENNE LEFEBVRE P. 9
ÉTATS-UNIS : COURSE
À LA PRIMAIRE DÉMOCRATE
Huit candidats se sont déjà déclarés et ambitionnent de barrer la
route à Trump en 2020. Une bonne
dizaine d’autres pourraient suivre.
// P. 7
ENTREPRISES
& MARCHÉS
RNT : PEU DE PLACES POUR
LES NOUVEAUX ENTRANTS
Quarante candidats postulent pour
les 24 fréquences de radio numérique terrestre offrant une couverture nationale. // P. 22
LES MANDATAIRES
IMMOBILIERS SÉDUISENT
Digit RE, qui compte 3.500 mandataires, a été racheté. Ces nouveaux
intermédiaires entre acheteurs et
vendeurs grignotent des parts de
marché. // P. 25
BOURSE : LES ACQUISITIONS
DOPENT LES PME COTÉES
Sur le marché Euronext Growth,
les PME réalisant des acquisitions
affichent une performance économique et boursière supérieure aux
autres. // P. 27
NOUVEAU DÉRAPAGE
BOURSIER POUR INGENICO
Le spécialiste français des paiements a encore revu à la baisse ses
objectifs financiers pour 2018. De
quoi relancer les interrogations
sur sa stratégie. // P. 28
CARNET // P. 33
Enseignement
Premier bilan
pour les classes
dédoublées // P. 5
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // JEUDI 24 JANVIER 2019 // LESECHOS.FR
Renault : un nouveau tandem
face à une lourde succession
l Les administrateurs devraient choisir le duo Senard-Bolloré pour diriger l’ex-Régie.
l Le tandem va devoir gérer l’héritage de quatorze ans de règne de Carlos Ghosn.
eux mois après l’arrestation de son PDG au Japon,
le premier constructeur
automobile français s’apprête à
entrer dans une nouvelle ère. Convoqué ce jeudi matin, le conseil
d’administration de l’ex-Régie va
désigner une nouvelle gouvernance, qui devrait être composée
de Jean-Dominique Senard, à la
présidence, et Thierry Bolloré, à la
direction générale. Après quatorze ans de règne sans partage de
Carlos Ghosn, les défis du nouveau duo seront nombreux. Si le
Losange est plutôt en bonne
forme, il n’en sera pas moins crucial de renouer les liens avec
le partenaire Nissan, au moment
où l’industrie automobile doit
affronter un avenir incertain. Une
tâche pour le moins compliquée,
tant Carlos Ghosn s’était rendu
incontournable dans la gestion de
l’attelage.
D
// PAGES 16-17 ET L’ÉDITORIAL
DE DAVID BARROUX PAGE 9
Photomontage Dirk Waem/AFP – Eric Feferberg/AFP – Thomas Samson/AFP
Shutterstock
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Thierry Bolloré et Jean-Dominique Senard.
Pouvoir d’achat : les
gagnants du plan Macron
Le rêve brisé
d’une France
puissante
BUDGET Les mesures « gilets jaunes » changent les effets
redistributifs de la politique fiscale du gouvernement.
Après les mesures « gilets jaunes » de décembre, quels sont
les gagnants et les perdants de la
politique fiscale et budgétaire
du gouvernement ? L’Institut
des politiques publiques (IPP) a
publié mercredi une étude calculant les effets de l’ensemble
des mesures touchant le pouvoir d’achat des ménages prises
par l’exécutif depuis son arrivée
au pouvoir. Il en ressort que le
revenu disponible des Français
devrait augmenter de 1 % en
moyenne en 2018 et en 2019,
bien plus que le +0,2 % prévu à
l’automne avant les 10 milliards
d’euros de dépenses nouvelles.
Surtout, ces nouvelles mesures
changent en profondeur les
effets redistributifs de la politique fiscale et budgétaire de l’exé-
cutif. Si les « super-riches » restent les grands gagnants, les
classes moyennes inférieures
vont enregistrer un net gain de
pouvoir d’achat. Les principaux
perdants sont les retraités aisés,
tandis que les 10 % les moins
riches sont pénalisés par le fait
de ne pas être beaucoup concernés par la revalorisation de la
prime d’activité. // PAGE 3
L’analyse de
Jacques Hubert-Rodier
Après des débuts en fanfare, la politique
étrangère d’Emmanuel Macron déçoit.
Sa volonté de s’imposer sur la scène internationale a été contrariée par l’évolution d’un monde « sans maîtres »,
la crise européenne et, plus récemment,
par le mouvement des « gilets jaunes »,
écrit Jacques-Hubert Rodier. La montée
du populisme dans de nombreux pays
de l’Union européenne vient heurter les
rêves fédéralistes du président français.
// PAGE 9
Jérôme Mars/Sipa
La Commission
européenne en
guerre contre les
« visas dorés »
TRANSPARENCE La Commis-
pilotes d’Air France, le SNPL AF, au sujet du projet d’accord sur
les salaires, le nouveau patron du groupe, Benjamin Smith, a
précisé sa stratégie pour améliorer les performances de la compagnie. Elle doit aussi combler son retard sur ses concurrents.
sion européenne a dévoilé,
mercredi, un rapp ort qui
dénonce les dispositifs permettant d’acquérir des visas ou des
passeports dans un pays de
l’Union européenne contre des
investissements. Premier du
genre pour l ’exécutif européen,
ce rapport souligne que ces dispositifs présentent des « risques » pour la « sécurité », le
« blanchiment d’argent » et
l’« évasion fiscale. » Si 20 des
28 pays de l’UE ont recours à
cette pratique, sous une forme
ou sous une autre, Chypre,
Malte et la Bulgarie sont particulièrement pointés du doigt.
Les moyens d’agir de la commissaire à la Justice, Věra Jourová, sont néanmoins très limités car les politiques de
résidence et de nationalité sont
la chasse gardée des Etats.
// PAGE 19
// PAGE 6
SUR
Benjamin Smith, le directeur général d’Air France-KLM.
Photo GIR/Air France-Grégoire/RÉA
NICOLAS BARRÉ
À 7H12 DU LUNDI AU VENDREDI
DANS LE 7H-9H DE NIKOS ALIAGAS
Pourquoi Air France fait
le choix du premium
Benjamin Smith veut améliorer
la rentabilité de la compagnie.
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22872
110e ANNÉE
34PAGES
Antilles Réunion 4 €. Guyane-St Martin
5,20 €. Belgique 3,40 €. Espagne 4,30 €.
Grande-Bretagne 3£70. Grèce 4 €. Italie
4,30 €. Luxembourg 3,70 €. Maroc 30 DH.
Suisse 5,70 FS. Tunisie 4,8 TND. Zone CFA
3000 CFA.
AÉRIEN Dans l’attente de la position du principal syndicat de
The Maserati of SUVs
(1) La Maserati des SUV.
(1)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 //
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
FRANCE
Réformes : le vent tourne
Les voix de la gauche macronienne semblent désormais
dominer. La loi anticasseurs est édulcorée, les réformes
sont reportées, les partenaires sociaux pourraient
être invités à se saisir des conclusions du grand débat.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
uand on navigue,
le vent peut changer
d’un jour à l’autre.
Depuis deux jours, il semble
avoir tourné. La phrase
mantra « le cap est maintenu »
a disparu des bouches
exécutives. L’ont remplacée
les mots « inégalités »,
« confiance », « cohésion », etc.
Alors que le débat national
semble trouver prise dans le
pays, les macronistes ouvrent
grands les bras et grandes
les possibilités aux Français
qui y participeront d’influer
sur le quinquennat. L’homme
raide de Matignon ne l’est plus.
« Je fais confiance aux Français
pour dire ce qu’ils veulent […],
confiance aux corps
intermédiaires pour participer
à la construction des solutions.
C’est ensemble que nous allons
dessiner la ligne qui a été
évoquée par le président »,
décline Edouard Philippe
à l’Assemblée. La bienveillance
est de retour. Emmanuel
Macron reçoit Laurent
Wauquiez en tête-à-tête ;
Brigitte Macron, Carla Bruni et
Valérie Trierweiler à déjeuner ;
La République En marche
boude la manifestation
de dimanche contre les « gilets
jaunes » pour « ne pas prendre
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »
Q
le risque d’avoir un camp contre
un autre ». Même les
provocations italiennes sont
accueillies avec philosophie.
Les jeux d’influence battent
leur plein en coulisse. Les
vœux et la lettre plutôt classés
« à droite » d’Emmanuel
Macron (réformes, ordre
public, immigration) ont
suscité des remous dans ses
troupes, chez les députés et
chez certains visiteurs du soir.
Lorsque le président fait
un tour de table en Conseil
des ministres pour tester son
gouvernement sur le rythme
des réformes, la prudence
domine. Si le cap à droite
est porteur électoralement,
permettra-t-il de recoudre
les déchirures du pays ? Le
discours officiel est inchangé
mais, incidemment, le
calendrier des réformes vient
de se déporter, celle de la
fonction publique notamment.
Motif invoqué : l’enrichir des
idées qui naîtront du débat.
« Même le discours sur l’islam
va être édulcoré », note
un conseiller dépité. Celui
sur les violences dans les
manifestations l’est déjà.
En commission à l’Assemblée,
les députés LREM ont
largement réécrit la loi
anticasseurs, supprimant la
création d’un fichier national
des casseurs. Le vent souffle
à gauche. Est-ce antinomique
avec la réforme et le
mouvement qu’Emmanuel
Macron portaient en
étendard ? A suivre.
ccornudet@lesechos.fr
en bref
Rencontre Macron-Wauquiez avant
le troisième grand débat dans la Drôme
POLITIQUE Emmanuel Macron doit rencontrer ce jeudi Laurent Wauquiez, pendant une demi-heure, avant un troisième
grand débat à Valence, avec des maires d’Auvergne-Rhône-Alpes – région présidée par le patron de LR –, a indiqué l’Elysée. Ce
sera le premier entretien en tête-à-tête entre le chef de l’Etat et le
leader de la droite. Laurent Wauquiez a dit s’y rendre pour éviter que soient « mis sous le tapis les sujets qui ont abouti aux grandes tensions dans lesquelles est tombé le pays », comme « la situation des retraités », « le poids des impôts » et « les territoires ».
Européennes : dépôt d’une liste
« gilets jaunes », LREM en hausse
POLITIQUE Selon « Le Figaro », une liste « gilets jaunes »,
emmenée par une figure du mouvement, Ingrid Levavasseur, a
été déposée en vue des élections européennes. Les dix premiers
candidats ont été choisis, les 69 places restantes sont ouvertes.
Cette liste serait créditée d’un score de 13 %, selon un sondage
Elabe (réalisé avant l’annonce de cette liste). La liste LREM est
créditée de 22,5 % des intentions de vote, suivie par le Rassemblement national (17,5 %). Les listes RN et LFI seraient les principales victimes de cette liste « gilets jaunes ».
SUR
RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ECO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
Les défaillances d’entreprises
attendues en hausse en 2019
l Après une légère baisse en 2018, le nombre de défaillances devrait grimper de
2,6 % cette année, selon le cabinet Altares, du fait d’une conjoncture dégradée.
l L’endettement important des entreprises est sous surveillance.
CONJONCTURE
Guillaume de Calignon
@gcalignon
A l’heure des comptes, l’année 2018
n’a été pas aussi bonne qu’espéré
sur le front des défaillances d’entreprises. Selon le décompte effectué
par la société Altares, 54.600 entreprises ont fait faillite l’an passé, un
chiffre en baisse de 1 % par rapport à
l’année précédente. Mais cette statistique cache une inflexion en
cours d’année, avec le ralentissement de la croissance. « La tendance
s’est retournée au début de l’été
2018 », selon Thierry Millon, directeur des études d’Altares.
Après un bon premier semestre,
les défaillances globales ont affiché
une hausse de 2,3 % sur la
deuxième moitié de l’année. Une
progression particulièrement notable dans la construction, les services aux particuliers et l’automobile.
Et, sur l’ensemble de l’année, la quasi-stabilité du nombre de défaillances masque aussi une forte aug-
mentation des sinistres concernant
les grandes PME, selon Altares.
Alors que les entreprises de plus
de 100 salariés avaient été 122 à faire
faillite en 2017, leur nombre a bondi
de 11,5 % en 2018, dont plus de 24 %
sur le seul dernier trimestre. Conséquence, sur l’année, les difficultés
rencontrées par les grosses PME ont
fait grimper à 171.000 le nombre
d’emplois menacés par les défaillances d’entreprises globalement. Les
économistes d’Euler Hermes craignent un « effet domino » dû aux
faillites d’entreprises d’une certaine
« Les “gilets jaunes”
n’ont pas été
un déclencheur,
mais plutôt
un accélérateur
des difficultés. »
THIERRY MILLON
Directeur des études d’Altares
taille, pouvant entraîner dans leur
chute des petits fournisseurs.
Une mauvaise fin d’année
« Le quatrième trimestre n’a pas été
bon, indique Thierry Millon. Le
mouvement des “gilets jaunes” est
arrivé au mauvais moment pour certaines entreprises, déjà fragilisées,
notamment dans l’habillement. Les
“gilets jaunes” n’ont pas été un
déclencheur, mais plutôt un accélérateur des difficultés », explique-t-il.
Pour beaucoup de magasins ou
de chaînes d’habillement, « l’objectif est désormais de réussir la saison
des soldes pour pouvoir payer la collection printemps-été. Nous saurons
au mois de mars ce qu’il en est ».
Dans d’autres secteurs, comme la
restauration, l’hébergement ou le
tourisme, « l’activité perdue en
novembre et décembre ne sera pas
retrouvée par la suite ».
Alors à quoi l’année 2019 va-t-elle
ressembler ? La baisse du prix du
pétrole et les mesures du gouvernement telles que la hausse de la prime
d’activité ou encore la prime exceptionnelle défiscalisée vont redonner
du pouvoir d’achat. Mais « les ménages sont en plein doute et donc les arbitrages ne se font pas en faveur de la
consommation immédiate », pointe
Thierry Millon. Il craint donc que les
défaillances augmentent de 2,6 %
cette année, avec 56.000 entreprises
touchées par une procédure collective. Avec un autre risque : « Environ
44 % de l’endettement des entreprises
françaises est aujourd’hui à taux
variable. Demain, si les taux d’intérêt
augmentent, la charge de la dette va
mécaniquement grimper et donc
affaiblir les entreprises les plus fragiles », prévient le directeur des études
d’Altares.
Coface est un peu moins pessimiste et table sur une hausse de 1 %
des faillites en 2019. Mais note tout
de même que le cycle du secteur de
la construction s’est retourné l’an
passé. Or, ce domaine d’activité
représente à lui seul environ un
quart des défaillances totales en
moyenne.
(
L’éditorial
d’Etienne Lefebvre
Page 9
Les industriels inquiets pour leurs exportations
Le climat des affaires s’est
stabilisé en janvier un peu
au-dessus de sa moyenne
de long terme, a indiqué
l’Insee mercredi. Mais
l’environnement international inquiète les industriels.
Est-ce le signe que le gros de la chute
est derrière nous ? Après avoir lentement mais sûrement baissé tout au
long de 2018, le climat des affaires
s’est stabilisé en France en janvier,
à 102 points, c’est-à-dire un peu audessus de sa moyenne de long terme,
a indiqué mercredi l’Insee. Malheureusement, l’affaire est un peu plus
compliquée que la simple constatation d’une absence de dégradation
du moral des chefs d’entreprise. Certes, ce niveau du climat des affaires
est compatible avec une croissance
du PIB de l’ordre de 0,3 à 0,4 % par
trimestre dans la première moitié
de 2019. Mais « le message envoyé
par les indicateurs est ambivalent, un
peu en demi-teinte », souligne Julien
Pouget, chef du département de la
conjoncture à l’Insee.
Si le mouvement des « gilets jaunes » a beaucoup pesé sur le climat
des affaires en décembre dernier,
particulièrement dans le commerce
de détail, l’environnement international se dégrade lui aussi petit à
petit. Ce qui se ressent chez les industriels, qui « sont nettement moins
aussi de peser sur la croissance.
Coface table sur une croissance de
1,4 % cette année, un chiffre un peu
inférieur à la prévision du FMI
(1,5 %). Le surcroît de pouvoir
d’achat obtenu par les « gilets jaunes », la baisse du prix du pétrole
Coface table sur
une croissance de 1,4 %
en 2019, un peu moins
que le FMI (1,5 %).
optimistes sur les perspectives générales d’exportation : après avoir atteint
en janvier 2018 un sommet depuis
octobre 2000, le solde associé chute à
son plus bas niveau depuis décembre 2014, au-dessous de sa moyenne
de longue période », note l’Insee.
Il est vrai que, comme l’a indiqué
le directeur général de l’Insee,
Jean-Luc Tavernier, auditionné
mercredi matin par la commission
des Finances de l’Assemblée nationale, « le ralentissement se confirme
au fil des indicateurs publiés, notamment en Allemagne et en Italie », qui
comptent parmi les principaux
partenaires commerciaux de
l’Hexagone. Le patron de l’Insee
s’est aussi inquiété du fait que « les
indices de production industrielle de
novembre dernier, cruciaux pour la
croissance du quatrième trimestre
2018, ont été mauvais dans la plupart
des grands pays développés ».
Montée des incertitudes
« Un des principaux déterminants
de la conjoncture cette année, ce sera
l’ampleur du ralentissement aux
Etats-Unis et en Chine », estime pour
sa part Denis Ferrand, le directeur
général de l’institut Rexecode. La
montée des incertitudes, du Brexit
aux tensions commerciales, risque
depuis trois mois et les taux d’intérêt qui restent très bas n’empêcheraient donc pas le ralentissement
de l’activité économique en France.
Il est aussi possible que les difficultés à embaucher freinent les
entreprises françaises, incapables
pour certaines de répondre à une
hausse de la demande. Pas moins de
44 % des industriels français éprouvent des difficultés de recrutement.
Cette part est quasi stable depuis
l’été 2018 et « se maintient à un niveau
élevé, bien supérieur à sa moyenne de
longue période », remarque l’Insee.
Selon une étude de Patrick Artus,
le chef économiste de la banque
Natixis, « quand on compare la
demande, le PIB et les importations
depuis 2014, on voit que 70 % de la
hausse de la demande se transforme
en PIB en moyenne ». — G. C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 03
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
Les mesures « gilets jaunes » dopent et
redistribuent les gains de pouvoir d’achat
l Le revenu disponible des ménages devrait s’accroître de 1 % sur 2018 et 2019, selon l’Institut des politiques publiques.
l Les retraités aisés sont désormais les principaux perdants de la politique de l’exécutif.
SOCIAL
Renaud Honoré
@r_honore
« Nous ne reprendrons pas le cours
normal de nos vies [… ] sans que rien
n’ait changé », avait assuré Emmanuel Macron le 10 décembre, lors de
l’annonce des mesures pour répondre à la crise des « gilets jaunes ». De
fait, les 10 milliards d’euros de
mesures annoncées ce soir-là
rebattent en partie les cartes entre
gagnants et perdants de la politique
fiscale et budgétaire de l’exécutif
depuis le début du quinquennat.
C’est ce qui ressort de l’étude
publiée mercredi par l’Institut des
politiques publiques (IPP), la première à évaluer l’impact de ce virage
de décembre sur le pouvoir d’achat
selon les catégories sociales. Tout le
monde devrait y gagner puisque
l’organisme estime que le revenu
disponible des ménages devrait
grimper de 1 % à la fin des deux premières années (2018 et 2019) des
« Macronomics », alors que l’estimation était beaucoup plus modeste
à l’automne (+0,2 % seulement).
Effets redistributifs modifiés
Surtout, la lecture de la politique fiscale et budgétaire de l’exécutif s’en
trouve renouvelée. « Les dispositions
prises par le gouvernement au cours
de l’automne ont modifié de façon
importante les effets redistributifs du
budget 2019 », est-il écrit dans le
document. « Les perdants sont moins
nombreux et les gains des gagnants
sont plus forts » par rapport à ce qui
était prévu avant la crise des « gilets
jaunes », complète Claire Leroy, une
des économistes auteurs du rapport.
A grands traits, si les « super-riches » restent – et de loin – les principaux bénéficiaires du début du
quinquennat Macron, la classe
moyenne est bien plus choyée que
prévu. Les plus grands perdants
sont désormais les retraités les plus
aisés, fortement mis à contribution.
Pour obtenir ce tableau, l’IPP a
agrégé toutes les mesures prises par
l’exécutif depuis son arrivée au pouvoir, au plan fiscal comme au plan
+17,5 %
LE GAIN SUR DEUX ANS
de revenu disponible
pour le 0,1 % le plus riche.
des prestations sociales. Déjà réalisé à l’automne dernier, l’exercice
est donc actualisé avec les mesures
« gilets jaunes » (revalorisation de la
prime d’activité, heures sup défiscalisées, annulation de la hausse de
CSG pour certains retraités, annulation de la hausse de taxe carbone).
Classe moyenne choyée
Première leçon : le nombre de perdants diminue. A l’automne, les
20 % de Français les moins riches
devaient s’attendre à perdre du pouvoir d’achat, mais cela devrait finalement être restreint aux 10 % les plus
pauvres, dans des proportions
moindres. Cette baisse persistante
du revenu disponible chez les plus
modestes s’explique par la plus
grande part d’inactifs dans cette
catégorie de population, qui bénéficiera donc moins de la forte hausse
de la prime d’activité. A l’autre bout
de l’échelle des revenus, les 20 % les
plus aisés restent les autres perdants de la politique gouvernementale (–0,3 % en moyenne), à l’exception notable des plus riches : le 0,1 %
le plus aisé verra son revenu disponible augmenter de 17,5 % sur deux
ans.
Le deuxième enseignement à
tirer concerne la classe moyenne.
Les effets des mesures « gilets jaunes » sont nettement plus forts pour
les Français classés entre le 15e centile et le 49e centile (le premier centile regroupe le 1 % de Français le
plus pauvre, le centième le 1 % le plus
riche). Le gain pour cette classe
moyenne va quasiment être doublé
par rapport aux prévisions de
l’automne, avec un gain supérieur à
2 % pour le 40e centile.
Mais ces leçons peuvent varier
selon le statut des individus. Clairement, les actifs sortent renforcés de
la crise de l’automne. Leur pouvoir
d’achat devrait progresser sur deux
ans de +2,3 % en moyenne, avec une
hausse marquée pour les classes
moyennes (+4,2 % pour le 40e centile), particulièrement représentées
sur les ronds-points. De quoi conforter le gouvernement, qui veut que
« le travail paie ».
Concernant les retraités, la situation évolue aussi. Alors qu’ils figuraient tous parmi les perdants à
l’automne, désormais l’effort est plus
ciblé : la baisse du revenu disponible
ne touchera que les 50 % des retraités
les plus aisés, et notamment les 20 %
les plus riches (–3 % de revenu disponible). Sans doute un moins mauvais
calcul pour l’exécutif à l’approche
des échéances électorales. n
Ruée sur la prime d’activité revalorisée
Avec 7 millions de simulations de droits réalisées et
400.000 dossiers traités en
trois semaines, les caisses
d’allocations familiales sont
assaillies de demandes de
prime d’activité.
Solveig Godeluck
@solwii
Le succès était annoncé. Pendant
les trois premières semaines de
l’année, 7 millions de Français ont
utilisé le simulateur en ligne de la
Caisse nationale d’allocations familiales pour voir s’ils avaient droit à la
prime d’activité : dix fois plus qu’en
temps normal et presque deux fois
plus que lors de la création de cette
prestation sociale, en janvier 2016.
Pendant cette courte période, les
agents des CAF ont déjà traité
400.000 demandes d’attribution, et
ceux de la Mutualité sociale agricole (MSA), qui gère cette allocation
pour les exploitants et salariés agricoles, 9.000.
5 millions de foyers
La revalorisation expresse et massive de ce complément de revenu
pour les travailleurs pauvres et
modestes, annoncée le 10 décembre
par Emmanuel Macron, a accru de
35 % le nombre de ménages qui
pourront en bénéficier : potentiellement 5 millions de foyers. En bout
de chaîne, 7,6 millions de personnes sont concernées, en comptant
les conjoints et les enfants.
Les nouveaux bénéficiaires ont
jusqu’au 25 janvier pour demander
la prime s’ils veulent bénéficier d’un
versement au titre du mois de janvier, le 5 février. En moyenne, un
foyer allocataire touchait jusqu’à
présent 160 euros par mois auprès
de la CAF, et 178 euros auprès de la
Les nouveaux
bénéficiaires ont
jusqu’au 25 janvier
pour demander
la prime.
Cela leur permettra
de bénéficier d’un
versement au titre
de janvier, le 5 février.
MSA (ce montant est plus élevé en
raison des salaires en moyenne plus
faibles des agriculteurs). La revalorisation en cours va permettre aux
travailleurs isolés gagnant le SMIC
de passer de 150 à 240 euros de
prime d’activité chaque mois.
Automatisation
d’ici à 2020
Au passage, la prime d’activité a
accédé à un nouveau degré de notoriété, achevant de boucler le cercle
vertueux qui s’est enclenché ces
dernières années. Le taux de
recours n’a cessé de s’élever :
attendu à 50 % dans le projet de loi
de 2015, il atteint désormais 78 % de
la population éligible et devrait continuer de grimper.
La secrétaire d’Etat auprès de la
ministre des Solidarités, Christelle
Dubos, a d’ailleurs annoncé mercredi sur Public Sénat l’ouverture
d’un chantier en vue d’automatiser
le versement de la prime dès
2020. n
Face à la crise sociale, les employeurs ont eu recours au chômage partiel
Très vite après le démarrage du mouvement des
« gilets jaunes », le ministère du Travail a ouvert
la possibilité de mettre les
salariés en chômage partiel
aux entreprises dont
l’activité a été touchée.
Leïla de Comarmond
@leiladeco
L’aide à la rémunération des personnels pour limiter les conséquences
d’un trou d’air conjoncturel sur
l’emploi a été relancée en 2008 au
moment de la crise financière et a
contribué alors à limiter l’envolée du
chômage. Les « gilets jaunes »
auront fait redécouvrir une autre
fonction du chômage partiel ou
technique, rebaptisé il y a dix ans
« activité partielle » : absorber le
choc d’un mouvement social. « Au
4 janvier, ce sont 58.000 salariés qui
sont touchés [par du chômage partiel]. J’ai débloqué l’argent nécessaire
il y a quelques semaines. Aujourd’hui,
on en est à 32 millions d’euros gagés »,
a indiqué la ministre du Travail,
Muriel Pénicaud, au début du mois.
Le précédent de 1968
Cet usage n’est pas nouveau. La possibilité pour l’Etat de verser une
aide financière aux employeurs
pour rémunérer leurs salariés temporairement sans travail à la suite
d’une baisse ponctuelle d’activité a
été instituée en février 1968. Aussi
sa première utilisation significative
a-t-elle eu lieu… en mai et juin de
cette année-là. On en a moins parlé
évidemment, mais à l’époque, si la
majeure partie de la France salariée
s’est retrouvée en grève, une autre
partie a vu son activité interrompue
et a été mise en chômage partiel.
Le mouvement des « gilets jaunes » constitue de fait une « circonstance de caractère exceptionnel »
comme il en est prévu par les textes,
au côté des autres motifs explicitement mentionnés que sont : « La
Des « gilets jaunes » filtrent l’entrée d’un centre commercial
aux abords de Grenoble.Photo Francois Henry/RÉA
conjoncture économique, des difficultés d’approvisionnement, un
sinistre ou des intempéries à caractère exceptionnel [ou encore] la
transformation, restructuration ou
modernisation de l’entreprise. »
Mais le ministère du Travail a
décidé d’en faciliter considérablement l’usage en créant sur le site où
se fait la demande un cas spécifique
mouvement des « gilets jaunes ».
C’est ce qui explique que Muriel
Pénicaud ait disposé de chiffres précis si rapidement. D’autres demandes se sont ajoutées depuis :
64.218 salariés de 4.409 établissements étaient concernés au 18 janvier pour un montant total de quelque 35 millions d’euros.
Ce chiffre doit cependant être
considéré avec prudence car tous
n’ont pas forcément été effectivement en chômage partiel. C’est en
effet toute la force du dispositif légal
que d’instaurer une forme de droit
de tirage que l’employeur peut utiliser selon ses besoins effectifs. La
souplesse est renforcée par la possibilité de l’utiliser a posteriori. Sur les
près de 4,5 millions d’heures autorisées, 469.160, soit 10,7 %, ont été
consommées et donc indemnisées
au 18 janvier.
Poids exceptionnel
du commerce
Spécificité : le poids exceptionnel
du commerce. Au total, 32 % des
demandes ont concerné ce secteur
d’ordinaire peu consommateur
d’activité partielle. Des magasins de
centre-ville sont concernés, mais
aussi des centres commerciaux
dont les accès ont été bloqués les
samedis ou encore des plates-formes logistiques, comme celles
d’Auchan aux environs de Nîmes,
cibles des « gilets jaunes »… La
construction vient ensuite (14 % des
autorisations), puis les hôtels, cafésrestaurants (10,9 %). L’industrie
manufacturière arrive en quatrième position, avec 9,3 % des
demandes. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // FRANCE
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
INTERVIEW // GABRIEL ATTAL Secrétaire d’Etat chargé du secteur associatif
« Nous devons inventer
une philanthropie à la française »
l Gabriel Attal lance une mission parlementaire sur la réserve héréditaire.
l Il veut inciter les Français les plus aisés à léguer une part plus importante
de leur fortune à des fondations ou des œuvres philanthropiques.
Propos recueillis par
Marie Bellan
@mbellan1
Les associations s’inquiètent
d’une baisse des dons en 2018
à la suite des réformes fiscales
du quinquennat. Faites-vous
ce constat ?
En prenant un peu de recul, il faut
d’abord rappeler le constat inverse
d’une explosion des dons. Depuis
2006, les dons au titre de l’impôt
sur le revenu ont augmenté de
70 %. Le mécénat d’entreprise a, de
son côté, doublé en cinq ans. Et
cette tendance devrait se confirmer dans la durée, car les consommateurs – qui sont aussi des
citoyens – attendent que les entreprises s’engagent davantage dans
la société.
En 2018, il est vrai que plusieurs
réformes fiscales d’ampleur se
sont succédé, celle de l’impôt sur
la fortune puis celle du prélèvement à la source qui se concrétise
ce mois-ci. Les contribuables ont
pu avoir des incertitudes autour
des crédits d’impôts, dont 60 % du
montant annuel vient de leur être
versé ces derniers jours précisément car nous avons voulu lever
ces inquiétudes.
La réforme de l’ISF n’a-t-elle
pas eu un gros impact ?
Si le mécanisme ISF-Don (réduction de 75 % dans la limite de
50.000 euros) a été maintenu et
transformé en IFI-Don, la transformation de l’ISF en impôt sur la fortune immobilière a fait sortir de
l’assiette une partie des contribuables. Néanmoins, les fondations,
qui connaissent bien leurs donateurs ISF, ont pu aussi les inciter à se
reporter sur l’impôt sur le revenu
afin de déclarer leurs dons. Il faudra
donc attendre le mois de mars pour
avoir les chiffres consolidés des
dons de l’année 2018. En 2017, on
craignait déjà une baisse, or, même
si le nombre de donateurs a baissé
cette année-là, le total des dons a
augmenté en valeur.
Comment comptez-vous
relancer la dynamique
des dons ?
Nous devons inventer une philanthropie à la française et développer
une véritable culture du don. Plusieurs pistes existent, notamment le
modèle du « giving pledge » américain. Notre droit ne permet pas
actuellement de donner la plus
grande partie de sa fortune à une
fondation ou une association du fait
de la réserve héréditaire. Mais,
aujourd’hui, la nouvelle économie
fait surgir de nouvelles fortunes en
seulement quelques années. Ce n’est
pas le même rapport, ni au patrimoine familial ni à la société qui
vous a donné les moyens de réussir.
« La nouvelle
économie fait surgir
de nouvelles fortunes
en seulement
quelques années. »
« Ce n’est pas le même
rapport, ni au
patrimoine familial
ni à la société. »
Pensez-vous que les Français
les plus aisés seraient prêts
à donner l’essentiel de leur
fortune à des fondations ?
C’est un changement culturel, mais
plusieurs personnalités nous ont
déjà fait savoir qu’elles y seraient
prêtes. Par exemple, Xavier Niel a dit
publiquement qu’il y songeait très
sérieusement. Pour y parvenir, les
règles de la réserve héréditaire doi-
vent être modifiées. J’ai donc
demandé à deux parlementaires,
Sarah El Haïry et Naïma Moutchou,
de travailler sur le sujet, autour de
trois questions prioritaires : de nouvelles modalités successorales
pourraient-elles être plus favorables
au développement de la philanthropie ? Le cas échéant, lesquelles ?
Quel cadre juridique pourrait alors
être imaginé ? Et, apparaît-il nécessaire de développer un statut de fondation familiale spécifique dans
cette optique d’accroître les dons ?
Leurs conclusions seront rendues
publiques en mai, lors d’un « Printemps de la philanthropie » que
nous organiserons.
Développer ce genre
de philanthropie, n’est-ce pas
une forme de désengagement
de l’Etat ?
Avec la défiscalisation, un don de
particulier ou d’entreprise dans le
cadre du mécénat, c’est aussi un
coût, et donc un engagement, pour
l’Etat. La dépense fiscale sur les
dons des particuliers, via les réductions de l’impôt sur le revenu, est
ainsi passée de 1,14 milliard en 2003
à 2,6 milliards en 2015. Il serait,
d’ailleurs, utile d’être plus transparent sur ces chiffres et de dire à cha-
Pour Gabriel Attal, le secrétaire d’Etat chargé du secteur associatif, « il n’est pas question d’augmenter les droits de succession »
avec une réforme sur la réserve héréditaire. Photo Sipa
que association, par exemple,
quelle est la part du financement de
l’Etat dans les dons qu’elle reçoit.
Par ailleurs, nous sommes dans
un moment qui montre que beaucoup de Français ont envie de décider par eux-mêmes des causes
qu’ils soutiennent ; ce qui déclenche l’acte du don, c’est souvent une
sensibilité personnelle à une cause.
La philanthropie, c’est une dynamique complémentaire à celle de la
subvention publique et essentielle à
la vitalité des projets portés par les
associations et fondations.
En touchant à la réserve héréditaire, vous touchez au droit
des successions. N’est-ce pas
un sujet trop sensible ?
Les Français sont attachés à l’idée
que quelqu’un qui a travaillé toute
sa vie et a réussi à constituer un
patrimoine, sur lequel il a déjà été
taxé au cours de sa vie, puisse le
transmettre sans frais excessifs à
ses héritiers. Il n’est donc pas question d’augmenter les droits de succession avec cette réforme, ni de
pouvoir déshériter ses ayants droit.
En dehors des associations et
des fondations, qui pourraient
être les bénéficiaires des dons
via cette réforme ?
Des écoles, des universités, des
hôpitaux… je ne souhaite pas borner le travail de la mission. Mais il
faudra définir un cadre précis pour
éviter tout abus. Faut-il limiter les
dons aux seules fondations reconnues d’utilité publique ? C’est désormais à la mission parlementaire de
formuler des propositions. n
La France toujours championne
de la dépense sociale
di
Vendre
avec
os
Les Ech
SOCIAL
Les dépenses sociales
représentent près
d’un tiers du PIB
dans l’Hexagone, selon
une étude de l’OCDE
publiée mercredi.
La majeure partie
va aux retraites
et à la santé.
Solveig Godeluck
@Solwii
Videz-vous la tête avec
un magazine qui la remplit
Première sur le podium, une fois
de plus. En 2018, la France a gardé
son titre de championne des
dépenses sociales parmi les pays
de l’Organisation de coopération
et de développement économiques (OCDE), toutes catégories
confondues. Les dépenses sociales
publiques brutes y représentent
32 % du PIB contre 25 % en Allemagne et 20 % en moyenne dans
les pays développés.
Le score de l’Hexagone est quasiment le même, à 31,7 % du PIB, en
termes de dépenses sociales nettes.
Ce pourcentage se calcule en retranchant les effets de la fiscalité (les
impôts et cotisations sur les prestations l’emportent sur le quotient
familial et les crédits d’impôt), et en
additionnant les dépenses privées
non obligatoires (plans d’épargne
retraite, assurances surcomplémentaires sur la santé…).
Réduction des prestations
en Hongrie et en Irlande
Le poids des dépenses sociales
publiques dans le PIB a baissé dans
près des deux tiers des pays depuis
2009, rappelle l’OCDE dans une
note publiée mercredi, notamment
en Hongrie et en Irlande, sous l’effet
conjugué de réduction des allocations chômage (ou autres soutiens
aux revenus pour la population
d’âge actif) et de la croissance de
l’activité économique.
Comme tous les pays de l’OCDE,
la France consacre la plus grosse
part de sa dépense publique aux
retraites et à la santé, soit près de
23 % du PIB. Les retraites représentent à elles seules 13,9 % du PIB,
mais ce n’est pas un record puisque
l’Italie et la Grèce dépassent 16 %.
Les dépenses de retraite ont crû en
moyenne de 1 % par an au cours
des dix dernières années, du fait du
vieillissement et de l’allongement
de l’espérance de vie, ainsi que
d’une amélioration des carrières
notamment féminines qui renchérit les pensions. C’est en France que
la dépense publique de santé est la
plus élevée, à 8,8 %, mais l’Hexagone est talonné par les Etats-Unis
(8,5 %) et l’Allemagne (8,1 %).
L’impact de l’Obamacare
A noter, le poids des dépenses
publiques aux Etats-Unis a brusquement augmenté avec l’Obamacare, faisant chuter le poids des
contrats privés facultatifs de 6,5 %
du PIB en 2013 à 1,2 % en 2015. En
termes de dépenses sociales nettes,
les Etats-Unis remontent le classement et passent de la 21e place à la
2e place des pays les plus dépensiers, juste derrière la France. Cela
tient à « la conjugaison d’un effet fiscal net limité et de dépenses sociales
Comme tous les pays
de l’OCDE, la France
consacre la plus
grosse part de sa
dépense publique
aux retraites
et à la santé, soit
près de 23 % du PIB.
privées importantes », mais « ne se
traduit pas nécessairement par des
résultats plus égalitaires », met en
garde l’OCDE. En effet, les travailleurs à faibles revenus n’ont
souvent pas accès aux prestations
sociales privées et ne peuvent par
exemple pas se soigner. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 05
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
Classes de CP à douze élèves :
des premiers résultats encore modestes
ÉDUCATION
Selon le ministère de
l’Education, la proportion d’élèves en très
grandes difficultés
dans les classes de CP
les plus défavorisées
a baissé de 7,8 % pour
le français et de 12,5 %
en mathématiques.
Marie-Christine Corbier
@mccorbier
Les élèves sont « beaucoup plus
attentifs, concentrés, efficaces » et les
enseignants, plus satisfaits : pour le
ministère de l’Education, les premiers résultats du dédoublement
des petites classes dans les quartiers
défavorisés sont « positifs ». Cette
politique, au cœur du programme
présidentiel d’Emmanuel Macron et
brandie comme la grande mesure
sociale du gouvernement, a été mise
en place dès septembre 2017, pour
60.000 élèves de CP issus des
milieux les plus en difficulté de l’éducation prioritaire (en « REP + »). Elle
profitera à 300.000 élèves en 2020,
soit 20 % d’une classe d’âge. Le
ministère de l’Education a publié
mercredi une première évaluation
de cette politique. L’étude a comparé
les résultats des 60.000 élèves avec
d’autres, ayant le même profil socioéconomique mais qui ne bénéficiaient pas du dédoublement.
Marge de progression
importante
Sur ces 60.000 élèves, 40 % étaient
en très grande difficulté en mathématiques et en français, soit
24.000 élèves. Le dédoublement a
permis « une baisse de cette proportion d’élèves en très grande difficulté
de 7,8 % pour le français et de 12,5 %
en mathématiques ». Soit, au total,
2.000 élèves de moins en très grande
difficulté en français et 3.000 élèves
de moins en très grande difficulté en
mathématiques. « C’est un beau
résultat, très positif, mais qui reste un
petit résultat, commente Laurent
Cros, délégué général de l’association Agir pour l’école et proche du
ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer. En un an, on est donc
passé de 40 à 37 % d’élèves en très
grande difficulté en français, et de 40 à
34 % en mathématiques. »
Il faut, selon lui, « des leviers plus
forts » pour réduire l’écart entre les
élèves relevant de l’éducation prioritaire, et les autres où il y a quand
même « 20 % d’élèves en difficulté » :
autrement dit, il faut « passer de
40 % à 20 % » dans les REP et REP +.
La marge de progression reste donc
importante, même si le ministère
assure qu’il faudra trois ans pour
évaluer véritablement la mesure.
« Les résultats sont très décevants,
estime de son côté Roland Goigoux,
p r o f e s s e u r à l ’u n i ve r s i t é d e
Clermont-Auvergne, et très critique à
Le gouvernement
entend aussi étendre
le dédoublement,
en commençant par
les grandes sections
de maternelle.
l’égard de la politique de Jean-Michel
Blanquer. « Les enseignants qui ont
des CP dédoublés sont naturellement
contents, mais cela ne veut pas dire que
le dédoublement est efficace », juge-t-il.
Fabienne Rosenwald, à la tête de la
Direction de la prospective du ministère, qui a piloté l’évaluation, admet
d’ailleurs que les résultats sont « plutôt dans la fourchette basse » par rapport aux attentes. « La question qui se
pose est celle du coût du dispositif
– très fort – rapporté à l’efficacité
– modeste », reprend Roland Goigoux, qui déplore que le ministère
n’ait pas publié les résultats de l’évaluation du dispositif du « plus de maîtres que de classes », lancé sous le
quinquennat précédent. Ce dispositif
consistait à mettre en place un maître
en plus dans certaines écoles.
« Des transformations pédagogiques plus importantes devront accompagner le déploiement et l’approfondissement du dispositif dans les années
à venir pour donner sa pleine efficacité
à la mesure de dédoublement », affirme-t-on au ministère. Autrement dit,
pour avoir des résultats plus significatifs, il faudra que les enseignants
changent leurs pratiques pédagogiques. Le ministère cite en exemple les
expérimentations menées par Alain
Bentolila, professeur à l’université
Paris-Descartes, et celles d’Agir pour
l’école. « Ce changement pédagogique
n’a pour l’instant pas eu lieu, déplore
Laurent Cros. C’est vraiment le point
majeur. » Pour accélérer, le gouvernement entend aussi étendre le dédoublement, en commençant par les
grandes sections de maternelle, conformément aux souhaits du chef de
l’Etat de « généraliser » la mesure à
toutes les petites classes. n
Le dédoublement des petites classes dans les quartiers défavorisés devrait profiter
à 300.000 élèves en 2020, soit 20 % d’une classe d’âge. Photo Sipa
L’AVENIR,
C’EST VOUS
QUI L’IMAGINEZ
EN GRAND
Élue Banque Conseil de l’année 2018,
Société Générale accompagne ses clients dans
la réalisation de leurs projets d’infrastructures.
Contrôle des chômeurs :
la mise au point
de Pôle emploi
SOCIAL
Le directeur général
de l’opérateur public
défend la nouvelle
définition des offres
raisonnables d’emploi.
Alain Ruello
@AlainRuello
Exercice traditionnel, la présentation, mercredi, des vœux de Pôle
emploi à la presse a été l’occasion
pour son directeur général, Jean
Bassères, de présenter les résultats
de l’opérateur public pour l’année
passée. En l’espèce, le millésime 2018
s’est terminé avec 13 objectifs sur 14
atteints. C’est le cas notamment du
taux de satisfaction des chômeurs,
ressorti à 73,2 %, en hausse de
2,4 points sur un an. Seul son pendant pour les entreprises a loupé le
coche, bien qu’il ait, lui aussi, progressé pour atteindre 71,2 %.
« Un système intelligent »
Les vœux ont aussi été l’occasion de
mettre les points sur les i sur un sujet
qui a fait couler beaucoup d’encre, la
nouvelle définition de l’offre raisonnable d’emploi (ORE) portée par la
loi Pénicaud et dont le refus, à deux
reprises, entraîne sanction.
Pour Jean Bassères, « la définition d’une ORE n’a pas changé ». La
loi garantit toujours le respect
des souhaits du chômeur sur les
mêmes trois paramètres : qualification, durée (temps partiel ou
complet), salaire. Elle fait disparaître en revanche leur modulation
automatique en fonction de la
durée de chômage.
Auparavant par exemple, ne
pouvait être refusée une offre
rémunérée au moins 85 % de
l’ancien salaire après six mois d’inscription. Désormais, la loi renvoie à
un « salaire normalement pratiqué
dans la région et pour la profession
concernée ». En clair, ce sera au
conseiller, en bonne intelligence
avec le chômeur, d’arrêter le curseur. « Il faut faire confiance au
conseiller », a plaidé le patron de
Pôle emploi, défendant « un système intelligent ».
Chercheur associé à l’OFCE et
spécialiste du sujet, Bruno Coquet,
lui, voit plutôt une « révolution dans
la nature de l’assurance-chômage ».
Avant, c’était le montant de l’allocation qui guidait la stratégie de
recherche d’emploi, argumente-t-il.
Demain, ce sera un salaire moyen,
qui par exemple devrait différer
selon qu’on est débutant ou senior.
« Le conseiller n’est pas malveillant.
Mais renvoyer à son appréciation est
inédit. Sans norme, il y aura des inégalités, de l’incertitude, rien n’interdisant par exemple de fixer le salaire
raisonnable en dessous de l’allocation », pointe-t-il. n
Source : Project Finance International - Récompenses 2018.
Société Générale, S.A. au capital de 1009897173,75 € – 552120222 RCS PARIS – Siège social : 29, bd Haussmann, 75009 PARIS. Crédit photo : Getty Images – Janvier 2019.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 //
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
MONDE
en
chiffres
LE JAPON RENOUE AVEC
UN DÉFICIT COMMERCIAL
RUSSIE : PRODUCTION
EN HAUSSE EN 2018
Le Japon a accusé en 2018
son premier déficit
commercial depuis 2015,
affecté par la hausse en
valeur des importations de
pétrole et des exportations
moins dynamiques. Le solde
des échanges de
marchandises s’est établi à
– 1.203,3 milliards de yens
contre un excédent de
2.907 milliards en 2017.
La production industrielle
de la Russie a enregistré
une croissance de 2,9 % en
2018, tirée par
le secteur minier, avec
toutefois un ralentissement
en fin d’année dans
un contexte de craintes
de nouvelles sanctions
américaines. En 2017,
cet indicateur
avait augmenté de 2,1 %.
7, 5 %
LA HAUSSE DES VENTES
DE DÉTAIL EN CHINE
Les ventes de détail
chinoises devraient atteindre
les 5.636 milliards de dollars,
en hausse de 7,5 % sur un an
en 2019, contre 5.529 milliards pour les Etats-Unis,
en progression de 3,3 %,
selon le cabinet eMarketer.
La Commission européenne repart
en guerre contre les « visas dorés »
EUROPE
L’octroi de visas ou
de passeports contre
des investissements
facilite la fraude fiscale
et le blanchiment,
selon la Commission
européenne.
Derek Perrotte
@DereckPerrotte
— Bureau de Bruxelles
Comme souvent à Bruxelles, c’est
avant tout un travail de sape. Mercredi, la Commission européenne
est repartie en guerre contre les
« visas et passeports dorés », ces
dispositifs nationaux, très controversés, permettant à de riches
investisseurs d’acquérir des permis
de séjour, voire la citoyenneté nationale et par extension européenne.
Le rapport dévoilé par l’exécutif
européen, premier du genre après la
multiplication de scandales, tire la
sonnette d’alarme : cette pratique,
présente sous une forme ou une
autre dans plus de 20 Etats membres sur 28, présente des « risques »
pour la « sécurité », le « blanchiment
d’argent » et l’« évasion fiscale. » La
Commission dénonce le laxisme de
certains Etats dans le contrôle des
candidats et le manque de transparence sur les procédures d’octroi.
« Les visas touristiques sont souvent
plus contrôlés que ceux qui achètent
leur nationalité ! », s’étrangle en
privé un haut fonctionnaire européen. « Corrompus et criminels peu-
vent facilement trouver refuge en
Europe », dénonce un rapport
publié fin 2018 par l’ONG Transparency International, selon qui
« l’opacité et le manque d’encadrement » des dispositifs favorisent
« la prise de décision discrétionnaire
et la corruption ».
POLITIQUE
MONÉTAIRE
Chypre, Malte et la Bulgarie
Pauline Houédé
@Pauline_H
— Correspondante à Francfort
Malte, Chypre et la Bulgarie sont
particulièrement visées. Leurs dispositifs, très prisés des Chinois ou
des Russes, permettent en effet aux
investisseurs d’acquérir une nationalité permanente et complète,
avec la libre circulation dans l’UE
qui l’accompagne, à des conditions
plus simples qu’une naturalisation
classique. Il n’y a par exemple
aucune obligation de résidence
physique dans le pays.
Une vingtaine d’autres Etats de
l’UE, dont la France, ont des dispositifs se limitant à accorder des visas
de séjour, dans des conditions très
variables. Le Portugal permet par
exemple d’obtenir une autorisation
de résidence à des candidats prêts à
débourser au moins 500.000 euros
en immobilier, à investir au moins
un million d’euros ou à créer dix
emplois. En Grèce, l’autorisation de
résidence peut atteindre jusqu’à
cinq ans. En Bulgarie, il faut investir
au moins un million d’euros pour
accéder à la procédure accélérée de
naturalisation. C’est un peu plus
qu’à Malte, où 650.000 euros font
l’affaire, mais deux fois moins qu’à
Chypre, dont les portes s’ouvrent
pour deux millions.
Le phénomène est apparu au
début des années 2000 puis s’est
La Banque centrale
européenne devrait
peu modifier
son message.
développé à la faveur de la crise de
2007, en vue d’attirer des capitaux.
Il est difficile à quantifier faute de
transparence. Le rapport de Transparency international estime qu’au
moins 6.000 passeports et près de
100.000 permis de séjour ont été
« vendus » dans l’UE ces dix dernières années.
Contrôles entre Etats
« On ne peut plus se permettre de
“points faibles”. Quand un Etat vend
sa nationalité, il vend aussi la nationalité européenne. Les autres Etats
doivent pouvoir vérifier et contrô-
ler », insiste la commissaire à la Justice, Věra Jourová, pointant nomm é m e n t M a l t e , C hy p r e e t l a
Bulgarie.
Ses moyens d’action n’en sont pas
moins très réduits. Les politiques de
résidence et de nationalité sont la
chasse gardée des Etats, comme l’a
récemment et sèchement rappelé
le gouvernement maltais à la commissaire Jourová. La Commission
ne peut dès lors que répéter qu’elle
restera très vigilante quant au respect des règles antiblanchiment et
se tourner pour le reste vers les
Etats membres. Elle les appelle à
constituer un groupe d’experts
chargé de travailler au renforcement de la transparence, de la gouvernance et la sécurité des programmes de visas dorés.
La démarche a reçu le soutien de
Manfred Weber, leader du PPE
(droite, premier parti du Parlement
européen), pour qui « la nationalité
européenne n’est pas à vendre ! ». L’eurodéputée écologiste
Eva Joly regrette toutefois « la faiblesse des recommandations » et
craint un « enfumage politique »
pour « retarder de véritables solutions ». n
Le Parlement européen
s’oppose à une baisse
de la politique de cohésion
EUROPE
Contrairement
au projet de la Commission européenne,
les parlementaires
veulent la stabilité
des fonds d’aide
aux régions.
Ils soutiennent
les nouvelles modalités
de contrôle.
Gabriel Grésillon
@Ggresillon
— Bureau de Bruxelles
avec Matthieu Quiret
@MQuiret
Dans la foulée du rapport qu’il avait
approuvé, à l’automne, sur l’avenir
du budget européen, le Parlement
européen a confirmé, mardi, son
souhait de sanctuariser la politique
de cohésion de l’Union européenne.
Alors que la Commission européenne, qui doit composer avec la
sortie du Royaume-Uni de l’Union
La BCE
entame
2019 avec
patience
européenne et le financement de
nouvelles politiques (sécurité, etc.),
proposait une diminution de 10 % de
l’enveloppe (en euros constants) sur
la période 2021-2027, la Commission du développement régional a
approuvé un texte qui fixe comme
objectif le maintien de celle-ci.
Deuxième pilier du budget européen après la Politique agricole
commune, avec un peu plus d’un
tiers des dépenses (350 milliards
d’euros), la politique de cohésion
cible les régions européennes les
moins développées. En se fixant
pour objectif de ne pas diminuer
ces financements, le Parlement
européen sait qu’il risque de se
heurter à l’intransigeance des Etats
membres : ce sont eux qui paient la
facture européenne. Préserver les
budgets européens impliquerait de
leur part une augmentation de leur
contribution nationale.
Plus de régions concernées
Au-delà de la question du montant,
ce sont surtout les modalités de
financement qui étaient en question. Le Parlement européen a fait le
choix de préserver en l’état les propositions de la Commission euro-
péenne. Le but : « Ne pas ouvrir la
boîte de Pandore », résume Benjamin Descamps, assistant parlementaire de l’eurodéputé Marc Joulaud, membre de la Commission du
développement régional. La France
peut donc se satisfaire, dans ce scénario, de voir s’élargir le champ des
régions au statut de développement
en transition et pouvant donc prétendre à des financements européens. Si le texte était adopté en
l’état, seuls l’Ile-de-France et le territoire de Rhône-Alpes ne figureraient pas, en France métropolitaine, sur la liste de ces régions
intermédiaires. Dans l’autre cas,
l’Etat et les régions françaises (qui
gèrent la distribution de ces fonds
depuis 2014) depuis ont calculé que
la moitié d’entre elles risqueraient
de ne plus être prises en compte.
Par rapport à la Commission
européenne, le Parlement européen propose malgré tout quelques
modifications. La gauche de l’hémicycle s’est mobilisée pour atténuer
les « conditionnalités macroéconomiques », conçues pour diminuer
les financements dans les Etats ne
respectant pas les règles du jeu de
l’Union européenne en matière de
Coup de froid sur la croissance
européenne, ralentissement
chinois, tensions commerciales et incertitudes liées au
Brexit… Le ciel se couvre, mais
la Banque centrale européenne
(BCE) ne devrait pas modifier
son cap ce jeudi lors de sa réunion de politique monétaire.
La BCE, qui a mis un terme en
décembre à ses rachats d’actifs
massifs, avait annoncé en juin
qu’elle maintiendrait ses taux
d’intérêt historiquement bas
« au moins jusqu’à l’été 2019 ».
L’institution francfortoise ne
devrait pas amender ce message, ce jeudi. « La BCE a le
temps de voir venir, explique Sylvain Broyer, chef économiste
Emea chez S&P Global
Ratings. Le ralentissement de la
croissance en zone euro comporte des éléments largement
temporaires. La reprise reste
intacte, on n’attend pas de récession cette année. »
L’expert voit même plusieurs
facteurs susceptibles de tirer la
croissance à la hausse, avec la
production automobile en train
de repartir, la vigueur du marché du travail, qui dope les salaires, un petit stimulus fiscal en
Chine avec des mesures de
relance, ou encore la baisse des
prix du pétrole, qui va libérer du
pouvoir d’achat. « Au lieu d’attiser les craintes sur une récession
imminente en zone euro, la BCE
se préfère en bastion de quiétude,
souligne dans une note Florian
Hense, économiste de la banque Berenberg. Encore une fois,
la BCE pourrait donc se montrer
très prudente et n’ajuster que
modestement la formulation de
son communiqué. »
Incertitudes
Les fonds de cohésion européens servent à financer des projets
de développement économiques ou sociaux pour réduire
les écarts entre régions. Photo Richard Damoret/RÉA
finances publiques et de réformes
économiques. Ce ne seraient plus
les versements, mais les promesses
de versements qui seraient concernées, et les conditions pour enclencher un tel mécanisme de sanction
seraient durcies.
Principe de différenciation
Enfin, les parlementaires poussent
la logique de la simplification – les
financements européens tournant
souvent au casse-tête pour les
régions. Il propose de mettre fin à la
pratique selon laquelle des contrôles
peuvent être effectués a posteriori
en se référant à de nouvelles règles
qui n’étaient pas en vigueur à l’épo-
que de la mise en œuvre d’un projet.
Et il apporte son soutien à un principe de différenciation, afin que les
contrôles financiers puissent être
plus rigoureux sur certains projets
(en fonction du montant et du contexte géographique notamment).
L’association Régions de France
confirme aux « Echos » que la proposition actuelle est favorable à la
France, puisque les deux fonds
Feder et FSE lui apporteraient
18 milliards d’euros. Reste à savoir
comment ce travail préparatoire
évoluera dans l’intense négociation
qui interviendra entre les Etats
membres et le parlement renouvelé
par les élections du printemps. n
L’inflation en zone euro, que la
BCE veut porter à un niveau proche de 2 %, n’a progressé que de
1,6 % en décembre, contre 1,9 %
un mois plus tôt. En décembre,
le Conseil des gouverneurs avait
continué de considérer les risques pesant sur les perspectives
de croissance en zone euro
comme « globalement équilibrés », en dépit d’une évolution
de la balance « à la baisse ». Frederik Ducrozet, économiste
chez Pictet, estime dans une
note que la BCE pourrait se garder de modifier à ce stade cette
analyse, même si la situation
macroéconomique le justifie,
« ne fût-ce que pour des raisons
tactiques, dans l’attente d’éclaircissements sur les fronts politique et économique ». Qu’il
s’agisse des modalités du Brexit,
après le rejet de l’accord négocié
par Theresa May par les députés britanniques, ou de l’état de
la croissance chinoise. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Demain avec Les Echos
SUPPLÉMENT
GRATUIT
PLACEMENTS
TOUTES LES BONNES
DÉCISIONS POUR 2019
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 // MONDE
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
Etats-Unis : la course à l’investiture
démocrate a déjà commencé
l Huit candidats se sont officiellement déclarés
et ambitionnent de barrer la route à Trump.
l Une bonne dizaine d’autres pourraient suivre.
Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York
Il ne se passe plus un jour ou presque sans qu’un nouveau candidat
démocrate apparaisse dans la
course à la présidence américaine.
Mercredi, c’était le maire de South
Bend, une commune de l’Indiana,
qui annonçait qu’il se lançait. Vétéran d’Afghanistan, homosexuel,
plus jeune candidat en lice (il a
37 ans), Pete Buttigieg est persuadé
qu’il peut faire barrage à Donald
Trump, lui qui vient d’un Etat qui a
fortement penché vers le candidat
républicain en 2016.
Il est déjà le huitième à avoir formellement déposé sa candidature
et monté un comité de soutien,
après Elizabeth Warren, John Delaney, Richard Ojeda, Tulsi Gabbard,
Julián Castro, Kirsten Gillibrand et
Kamala Harris. Au final, ils pour-
raient être une vingtaine, alors que
les premiers Etats ne voteront pour
les primaires que dans un an. « Les
candidats les moins bien placés partent le plus tôt possible pour tenter de
rattraper leur retard. Mais il faudra
sans doute attendre la fin du mois
de mars pour que tous les candidats
se déclarent », opine William
Galston, professeur de sciences
politiques à la Brookings Institution et ancien membre de l’administration Clinton.
Virage à gauche
Cette semaine a en tout cas marqué
un tournant dans la campagne
démocrate. Les principaux ténors
du parti ont profité du jour de commémoration de Martin Luther
King, lundi, pour avancer leurs
pions. Comme prévu, la sénatrice
de Californie Kamala Harris a officialisé sa candidature, se montrant
particulièrement offensive. Elle a
sévèrement critiqué le bilan à mimandat de Donald Trump, ajoutant qu’elle était « prête à combattre,
pour le peuple américain et non
pour des intérêts personnels ». En
une journée, son comité de soutien
a déjà levé 1,5 million de dollars.
Kamala Harris symbolise un
début de campagne où les femmes
occupent le premier plan. Parmi
les huit candidats, elle, Elizabeth
Warren et Kirsten Gillibrand semblent les mieux placées. Elle illustre
aussi un glissement vers la gauche,
déjà esquissé par Bernie Sanders
en 2016 et qui semble, depuis, se
confirmer avec la montée en puissance d’une nouvelle génération.
Selon un récent sondage de l’institut Gallup, la part des électeurs
démocrates se définissant comme
« libéraux » (l’aile gauche aux
Etats-Unis) est passée de 30 % en
2001 à 50 % en 2018. Et, dans le
même temps, ceux se décrivant
comme modérés ont baissé, de
44 à 35 %, tandis que les « conservateurs » ont pratiquement disparu, passant de 25 % de l’électorat
démocrate en 2001 à 13 % en 2018.
Une polarisation à l’œuvre aussi
Chase Stevens/AP/Sipa
ÉTATS-UNIS
Un sondage publié par l’université de Quinnipiac, il y a un mois, faisait de Joe Biden, l’ancien
vice-président de Barack Obama, la personnalité préférée des Américains côté démocrate.
chez les républicains. « Personne ne
peut dire que le parti démocrate
s’ancre réellement à gauche, tempère William Galston. Le parti a
remporté les élections de mi-mandat
grâce à une trentaine de candidats
modérés, même si l’on a davantage
parlé des candidats marqués à gauche. Il est vrai que de plus en plus de
démocrates se définissent comme
libéraux, mais le choix final dépen-
dra aussi de l’offre des candidats. »
Les alliances pourraient rebattre
les cartes, d’autant que des incertitudes demeurent sur l’attitude des
figures les plus populaires.
Un sondage publié par l’université de Quinnipiac, il y a un mois, faisait de Joe Biden, l’ancien vice-président de Barack Obama, la
personnalité préférée des Américains côté démocrate, devant Ber-
nie Sanders et Beto O’Rourke, candidat malheureux au Texas lors des
midterms. Trois personnalités qui
n’ont pas encore dévoilé leurs intentions. « Joe Biden a le profil pour réunir les différents courants du parti,
mais d’autres pourraient y arriver,
explique William Galston. Au final,
les électeurs démocrates se poseront
la question : quel est le meilleur candidat pour battre Donald Trump ? » n
Suzanne Cordeiro/AFP
Angela Weiss/AFP
Eva Hambach/AFP
Joseph Prezioso / AFP
Quatre candidats déjà en haut de l’affiche
Elizabeth Warren,
la bête noire de Wall Street
Kamala Harris,
l’étoile montante
Kirsten Gillibrand,
la figure féministe
Julián Castro,
le Sudiste latino
Elle a été la première à se déclarer, parmi les têtes
d’affiche du Parti démocrate. Elle a lancé sa
campagne dès le 31 décembre dernier,
enchaînant depuis les apparitions publiques. Cette juriste de formation s’est fait connaître du grand public par ses engagements en
faveur d’une « justice économique », notamment
lors de la crise de 2008, où elle a prôné la régulation bancaire et dénoncé les abus de la finance.
Elle a ainsi contribué à créer le Bureau de protection financière des consommateurs (CFPB).
Devenue sénatrice du Massachusetts en 2012,
elle s’est montrée proche d’Hillary Clinton puis
est devenue l’une des plus farouches opposantes
à Donald Trump depuis deux ans. S’il a lieu,
leur duel serait d’ailleurs explosif : elle est l’une
des cibles privilégiées du président américain,
qui l’a surnommée « Pocahontas » et a raillé
son ascendance amérindienne.
La sénatrice de Californie ne cachait plus ses ambitions présidentielles. Elle a officialisé sa candidature
lundi. Procureure générale dans son Etat, elle a
démarré sa carrière politique sur le tard, en étant
élue sénatrice en 2016, à l’âge de 52 ans. Une trajectoire fulgurante, puisqu’elle est aujourd’hui l’une des
mieux placées dans l’optique de 2020. D’une mère
indienne et d’un père jamaïcain, elle serait la première femme afro-américaine élue à la MaisonBlanche. Comme Barack Obama avant elle, elle est la
cible de l’extrême droite, qui remet en cause sa
nationalité américaine. Avant même d’annoncer sa
candidature, elle était l’une des démocrates les plus
actives sur Internet. Ces derniers jours, elle a travaillé
sa capacité de rassemblement, en faisant campagne
sur la « couverture sociale pour tous » et en tendant
la main vers l’aile gauche du parti. Elle a ainsi
défendu Alexandria Ocasio-Cortez, la jeune députée
de New York attaquée par la majorité présidentielle.
A cinquante-deux ans, la sénatrice de l’Etat de
New York, avocate de formation, est une figure
féministe, en première ligne dans le mouvement
#MeToo. Elue au Congrès depuis 2006, elle est
une disciple d’Hillary Clinton, qu’elle a remplacée
au Sénat et pour qui elle s’est engagée lors de la
dernière campagne présidentielle. Elle a démarré
sa campagne en insistant sur la justice sociale et
sa volonté d’améliorer le système éducatif. Ses
adversaires n’ont toutefois pas manqué de souligner ses ambiguïtés : elle a commencé sa carrière
en défendant les intérêts de Philip Morris, s’est
opposée par le passé à la régulation des armes à
feu et a tenu des propos anti-immigration, votant
pour la suppression des fonds fédéraux envers les
« villes sanctuaires ». Elle répond qu’en tant que
représentante de l’Etat de New York, elle devait
prendre en compte l’avis d’électeurs très différents
les uns des autres.
Elevé dans une famille modeste de militants d’origine mexicaine, Julián Castro est peut-être le candidat latino que les observateurs attendent depuis des
années. A 44 ans, l’ancien maire de San Antonio, au
Texas, diplômé de Stanford et de Harvard, symbolise ce Sud qui change, multiculturel même si lui ne
parle pas couramment espagnol. Il a déjà une
carrière politique bien remplie : élu dès l’âge de
vingt-six ans, il a aussi occupé le poste de secrétaire
au logement, sous la présidence de Barack
Obama. Julián Castro fait campagne avec son frère
jumeau, Joaquín, député local au Texas, en promettant la hausse du salaire minimum et la protection
des minorités. Il doit toutefois lutter contre une
image trop lisse, certains le jugeant léger pour une
campagne où les coups risquent de pleuvoir… Et il
pourrait souffrir d’une autre candidature texane,
celle de Beto O’Rourke, de la même génération que
lui. Il reconnaît d’ailleurs qu’il n’est pas favori.
Davos s’empare de la réglementation des données
SOMMET
L’encadrement des
milliards de données
produites chaque
jour : un enjeu majeur
pour la croissance
mondiale.
Nicolas Barré
@nicolasbarre
Jean-Marc Vittori
@jmvittori
— Envoyés spéciaux à Davos
C’est la mine d’or qui excite tout le
monde ou presque à Davos. « Chaque jour, plus de 2,5 millions de mil-
liards de données sont produites, a
souligné ce mercredi Shinzō Abe, le
Premier ministre du Japon, qui a
choisi d’en faire l’un des axes de son
discours au 49e Forum économique
mondial. C’est 250.000 fois ce que
contient la bibliothèque du Congrès
américain », réputée pour être l’une
des plus grandes du monde.
Ces montagnes vertigineuses
d’informations sont devenues un
enjeu majeur. « Le moteur de la croissance n’est plus le pétrole, mais les
données numériques », estime le chef
du gouvernement nippon, qui veut
faire de la réglementation des données l’un des thèmes essentiels du
prochain sommet du G20 en juin à
Osaka. Il veut créer un système pour
assurer la « libre circulation des don-
nées en toute confiance » (« data free
flow with trust », ou DFFT). Les missions de l’Organisation mondiale du
commerce s’étendraient ainsi aux
données. Le sujet nourrit beaucoup
de conversations à Davos, où les
géants du numérique font face à une
levée de boucliers, un « tech clash »
contre leurs pratiques parfois opaques sur les données recueillies sur
leurs utilisateurs.
Le scandale Cambridge Analytica
a laissé des traces. « Ceux qui vivent
en dictature nous conjurent de ne pas
créer un ministère de la Vérité, explique Marietje Schaake, députée
européenne néerlandaise
(Alde). Mais peut-on accepter que
Mark Zuckerberg devienne le ministre de la Vérité et que Facebook déter-
mine ce que l’on peut faire ou non avec
les données de chaque individu ? »
L’exemple de l’industrie
automobile
Pour Angela Merkel « il y a deux
modèles extrêmes : les Etats-Unis où
les données sont détenues par les
entreprises, et la Chine où l’Etat a accès
à beaucoup de données. Ce n’est pas en
ligne avec l’économie sociale de marché, où les droits des individus doivent
être protégés. » Pour la chancelière
allemande, c’est l’un des terrains où il
est urgent de construire une nouvelle
architecture mondiale en y introduisant de l’éthique (Merkel s’est référée
à Max Weber). Elle a cité l’exemple de
l’industrie automobile, où la production et l’usage des données devien-
« Ceux qui vivent
en dictature nous
conjurent de ne pas
créer un ministère
de la Vérité. »
MARIETJE SCHAAKE
Députée européenne
néerlandaise
nent un enjeu crucial. « A qui appartiennent ces données ? Aux platesformes, aux constructeurs ? »
Ginni Rometty, la PDG du géant
américain IBM, a relativisé le risque
de monopole associé à la détention
de ces données. « Les grosses platesformes récoltent 20 % des données. Ce
qui veut dire que les autres entreprises
en détiennent 80 %. » Pour David
Taylor, le patron du leader américain de la grande consommation
Procter & Gamble, l’enjeu est
d’abord commercial. « Le client veut
la transparence sur l’usage que nous
faisons de ses données, et il veut avoir
la liberté de décider si nous pouvons
utiliser ces données ou non. » Un
enjeu vital pour une firme qui touche… 5 milliards de clients par an. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 09
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
SOMMAIRE
idées&débats
Le meilleur du Cercle BCE : la difficile recomposition du directoire
des Echos
La Chronique
Tout n’est pas perdu pour la croissance
mondiale en 2019
Le Point de vue
Le gâchis des baisses de charges
sur les bas salaires
Art et culture
L’envolée cosmique de Galin Stoev
Prospective
Illumina, moteur de la révolution génétique
LES ÉDITORIAUX DES « ÉCHOS »
Vive la crise
Boll pour « Les Echos »
Macron et le rêve brisé
d’une France influente
Jacques Hubert-Rodier
— Editorialiste de politique
internationale
En Europe, Emmanuel Macron
devait reprendre l’initiative en dépit
d’une Angela Merkel affaiblie. Sur
la scène internationale, le chef de
l’Etat, qui se rend le 29 janvier en
Egypte, devait relancer la machine
grippée du multilatéralisme et réaffirmer le rôle de la France dans les
conflits au Moyen-Orient face au
retrait de l’Amérique de Barack
Obama puis de Donald Trump.
Rarement dans l’histoire de la
Ve République, un président à son
arrivée à l’Elysée n’avait suscité
autant d’espoir dans le monde.
Deux ans plus tard, force est de le
constater, rarement de tels espoirs
ont été aussi vite déçus. Alors que la
France a repris, le 1er janvier, le flambeau de la présidence tournante du
G7, son image à l’étranger a été ternie par la mobilisation des « gilets
jaunes ». Ce qui rend plus difficile
encore la tâche du président français à la tête de ce groupe (EtatsUnis, Allemagne, Japon, RoyaumeUni, France, Canada et Italie). La
contestation sans précédent que
connaît la France depuis les événements de 1968 renvoie en effet au
rayon des mirages l’objectif de la
lutte contre les inégalités mondiales
qui était celui de la France au G7.
Mais le mouvement des « gilets
jaunes » n’est pas le seul coupable de
ce que certains perçoivent désormais comme un manque de crédibilité global d’Emmanuel Macron. Il
n’est pas le premier dirigeant à être
la victime d’une telle déception. A la
fin 2009, le monde se disait déjà
déçu d’un Barack Obama qui avait
été pourtant couronné quelques
mois plus tôt d’un prix Nobel de la
paix.
D’où vient ce sentiment ? D’abord
de l’épaisseur du monde, de sa « viscosité », selon l’expression de François Heisbourg, conseiller à la FRS et
l’IISS. Un monde « sans maître » qui
est aujourd’hui l’enjeu des rivalités
entre les Etats-Unis, de moins en
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
Après des débuts en
fanfare, la politique
étrangère d’Emmanuel Macron déçoit.
Sa volonté de s’imposer sur la scène
internationale a été
contrariée par l’évolution d’un monde
« sans maîtres »,
la crise européenne
et le mouvement
des « gilets jaunes ».
D
Les points à retenir
Les bientôt deux premières
•années
d’Emmanuel Macron
à la tête du pays sont jugées
décevantes sur la scène
internationale.
Accrochée à son siège et à
son droit de veto au Conseil de
sécurité de l’ONU, la France
n’est l’arbitre d’aucun conflit,
ni en Syrie, ni en Ukraine.
La montée du populisme
dans de nombreux pays de
l’Union européenne vient
heurter les rêves fédéralistes
d’Emmanuel Macron.
S’appuyant sur la puissance
de la francophonie, la
présidence tente désormais de
trouver des appuis en Afrique.
•
•
•
moins superpuissance, et la Chine,
qui représente désormais la puissance montante. Sans oublier le rôle
particulier de nations comme la
Russie, qui a repris une place importante dans les relations internationales, ou encore de l’Iran, de plus en
plus enclin à se réaffirmer comme
une puissance régionale. Ce passage
d’un « moment américain » à un
monde sans maître est aussi le signe
du basculement de la puissance
d’ouest en est, de l’Amérique et de
l’Europe vers l’Asie et particulièrement la Chine, voire demain l’Inde.
Emmanuel Macron avait pourtant lancé en juillet dernier devant le
Parlement réuni en Congrès à Versailles cette ambitieuse idée d’une
France « qui a les moyens de devenir
de nouveau une puissance au
XXI e siècle » en appelant à en
finir avec le « renoncement où nous
nous sommes enfermés depuis quarante ans qui voudrait que la France
ne soit qu’une puissance moyenne ».
Certes, la France a encore des
points forts. Puissance nucléaire,
elle est l’un des seuls pays en Europe
avec le Royaume-Uni à avoir encore
une capacité de projection de ses
forces militaires à l’extérieur. De
même, elle a conservé jalousement
son droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies. Mais est-ce
aujourd’hui suffisant pour s’affirmer comme une puissance décidée
à défendre l’ordre multilatéral, si
jamais il a réellement existé ?
« La France parle à tout le monde
aux Etats-Unis, à la Russie, à la Turquie, à l’Iran », répète-t-on à l’Elysée
pour défendre cet esprit du multilatérisme. Mais cela n’en fait pas l’arbitre des conflits comme en Syrie pour
trouver une solution qui, reconnaît-on, ne peut se faire sans la présence de la Russie et de l’Iran. Deux
pays qui ont été les soutiens sans
faille du régime de Bachar Al
Assad. « Ceux qui ont un avantage
sur le plan militaire ont un avantage
sur le plan politique », dit-on encore
à Paris.
Mais ce n’est pas la seule difficulté. L’ambitieux projet du prési-
dent Macron de réforme de l’Union
européenne se heurte à la réalité :
celle d’une Europe en pleine crise
politique. Non seulement celle-ci
doit faire face à l’échec flagrant d’un
Brexit ordonné mais elle affronte
également la montée populiste en
Allemagne après la crise migratoire
de 2015. En Italie, la victoire électorale de la Ligue de Matteo Salvini et
du Mouvement 5 étoiles de Luigi Di
Maio est un signe avant-coureur
d’un retournement de trajectoire de
l’Union européenne, déjà lancé en
Hongrie ou encore en Autriche.
Reste aussi que la diplomatie
macronienne a ses propres limites. « Emmanuel Macron, s’inscrit
dans la continuité de la politique
étrangère de la Ve République tout en
essayant de s’adapter aux nouveaux
rapports de force internationaux et à
imposer son style », écrit le directeur
de l’Ifri Thomas Gomart dans son
dernier ouvrage « l’Affolement du
monde ». Sa politique de la « câlinothérapie » avec Donald Trump, selon
l’expression de Pascal Boniface, le
directeur de l’Iris, n’a pas réussi à
changer le cours des décisions du
président américain, qui a retiré les
Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le
climat ou de celui visant à limiter la
capacité de l’Iran à devenir une puissance nucléaire militaire.
La réception en grande pompe de
Vladimir Poutine à Versailles en
mai 2017, l’un des tout premiers
actes du jeune chef de l’Etat français,
n’a pas, non plus, débouché sur un
réel dégel des relations avec la Russie. Le maître du Kremlin n’a pas
changé d’options vis-à-vis de
l’Ukraine après l’annexion de la Crimée en 2014.
C’est en Afrique que la France
espère désormais trouver des alliés
pour défendre les organisations
multilatérales face aux attaques.
Mais est-ce suffisant ? L’un des
atouts que veut utiliser Paris porte
sur la francophonie mais aussi sur la
diplomatie d’influence, le « soft
power » français. Mais c’était avant
les « gilets jaunes » et leur impact
sur l’image de notre pays. n
Personne n’aime les crises. Mais tout le
monde devrait en tirer les leçons. Dans le
sillage d’une arrestation de Carlos Ghosn
ayant provoqué un séisme, toutes les
entreprises doivent de ce fait se demander en
quoi ce qui s’est passé chez Renault et Nissan
mérite de nourrir leur propre réflexion. La
première
leçon est que sur un plan
Par David
managérial, une entreprise doit toujours se
Barroux
préparer à la disparition imprévisible de son
PDG. La seconde est qu’une société ne peut
Une société pas accepter que son numéro un soit un
ne peut pas monarque absolu entouré de courtisans.
Pour qu’un patron soit efficace sur la durée, il
accepter
faut lui opposer des contre-pouvoirs osant
que son
émettre des doutes, poser des questions et le
numéro un pousser à justifier ou à amender parfois ses
choix stratégiques.
soit un
On ne pourra jamais retirer à Carlos
monarque
Ghosn le sauvetage de Nissan ou le
absolu.
redressement de Renault. Le manager
franco-libanais n’était pas non plus un tyran.
Mais force est de constater qu’il n’a pas assez préparé l’Alliance
franco-japonaise à son départ et qu’il avait fini par exercer un
pouvoir trop poussé sur la destinée des deux constructeurs. Renault
et Nissan n’étaient certes pas des dictatures et on ne peut attendre
d’une entreprise qu’elle soit gérée comme une démocratie
participative mais cette crise, qui est avant tout une crise de
gouvernance, aurait pu, sans doute, être évitée si les conseils
d’administration de Nissan et de Renault avaient joué leur rôle. S’ils
avaient surveillé la rémunération de Carlos Ghosn et mis sur la table
des questions taboues comme celle de sa succession ou de l’évolution
des relations franco-japonaise, l’Alliance se serait épargnée bien des
soucis et serait beaucoup mieux armée pour traverser la tempête.
La vérité est que les puissants n’aiment guère qu’on conteste un
tant soit peu leur autorité. Mais un conseil d’administration ne peut
pas être qu’une chambre d’enregistrement. Les administrateurs
doivent appuyer les choix mais aussi appuyer là ou cela peut faire
mal. Et pour qu’un conseil soit efficace et pertinent il semble évident
que le doter d’une poignée d’administrateurs indépendants ne suffit
pas. Une dissociation des fonctions – avec un président non exécutif
du conseil qui soit légitime – doit être la nouvelle norme. Et pour
que l’héritage du management précédent puisse être interrogé, il
importe que le président du conseil ne soit pas un PDG cherchant à
prolonger son mandat en restant dans le même groupe dans une
forme de pré-retraite. Si les entreprises françaises ne s’appliquent
pas d’elles-mêmes ces règles de bon sens, les activistes seront de
toutes les façons de plus en plus nombreux à leur rappeler qu’ils ne
sont souvent que les salariés d’entreprises qui ne leur
appartiennent pas.
(
Lire nos informations
Pages 16-17
Le signal des défaillances
Par Etienne Lefebvre
L’effet « gilets jaunes » sur les défaillances d’entreprises reste limité
à ce stade, et c’est tant mieux. Le fait que les ronds-points ne soient
plus bloqués depuis la fin décembre a nettement réduit les
nuisances économiques du mouvement. Le bilan 2018 des
défaillances d’entreprises envoie néanmoins un signal d’alarme
important. Alors que le grand débat fiscal se focalise sur les baisses
d’impôts pour les ménages (et les hausses pour les plus aisés), et
que les « cadeaux » aux entreprises sont souvent pointés du doigt,
la remontée du nombre d’entreprises qui font faillite observée
depuis l’été dernier montre à quel point le tissu des PME françaises
reste fragile. Beaucoup d’entreprises en mauvaise santé ont
survécu depuis la crise financière mais sont en réalité sous
perfusion, grâce à la faiblesse des taux d’intérêt sur leur dette.
Il est logique que certaines mettent un genou à terre, et elles sont
remplacées par d’autres plus fringantes et plus innovantes, selon le
principe schumpétérien de destruction créatrice. Mais il y a aussi
dans le lot des grosses PME qui auraient une capacité de rebond,
et qui risquent de laisser beaucoup de salariés sur le carreau,
générant un vrai gâchis économique et humain.
Dans ce contexte, la politique de compétitivité et de réduction
des prélèvements pesant sur les entreprises ne doit surtout pas être
interrompue. Le fait que la transformation du crédit d’impôt
compétitivité emploi (CICE) en baisses directes de charges se
traduise par une double année en termes de gains de trésorerie
tombe à point nommé. Un rappel utile quand de nombreuses voix
se sont élevées, et s’élèvent encore, pour remettre en cause les
modalités de cette réforme. Le plan de 10 milliards d’euros en faveur
du pouvoir d’achat, en partie financé par un report de mesures
fiscales en faveur des entreprises, a par ailleurs déjà rebattu
nettement les cartes entre gagnants et perdants de la politique
du gouvernement. Des nouveaux équilibres qui devront
être pris en compte à l’issue du grand débat.
(
Lire nos informations
Page 2
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // IDEES & DEBATS
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR
opinions
1. Nouvelle attaque en règle de Salvini contre Macron
2. Un an après, Carrefour a pris le virage Bompard
3. Les actionnaires chinois veulent se retirer de l'aéroport de Toulouse
4. Le britannique Dyson déménage à Singapour
5. Européennes : l'hypothèse Bellamy suscite de fortes inquiétudes à droite
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
BCE : la difficile
recomposition du directoire
Pourquoi un second
référendum sur le Brexit ?
Le directoire de la Banque centrale
européenne (BCE) sera renouvelé pour
moitié en 2019. Comme l’explique Bastien
Drut, stratégiste chez CPR Asset
Management, de nombreux paramètres
interviendront dans le choix de ses futurs
membres.
NATIONALITÉ « Plusieurs équilibres sont à
respecter pour la recomposition du directoire
de la BCE (6 membres, dont le président),
notamment en ce qui concerne les
nationalités. Une règle implicite voudrait que
les quatre grands pays de la zone euro soient
presque toujours représentés. [...] Après les
départs de 2019, les trois membres restants
seront luxembourgeois (Mersch), allemand
(Lautenschläger) et espagnol (De Guindos),
ce qui favorise notamment la désignation
d’un Français. »
EXPÉRIENCE « Se pose la question
des compétences et de l’expérience. [...]
Jusqu’ici, les trois présidents de l'institution
francfortoise avaient tous une expérience
de banquier central significative. [...] En plus
du CV, une adhésion aux politiques menées
par la BCE et des qualités de communication
exceptionnelles semblent requises pour
la présidence de l’institution. »
FAVORIS « Même si des candidats
“surprises” pourraient évidemment
apparaître, quatre personnes semblent avoir
une longueur d’avance pour la présidence de
la BCE: Erkki Liikanen, Benoît Cœuré,
François Villeroy de Galhau et Jens
Weidmann. [...] Il faudra vraisemblablement
attendre les élections européennes de mai
pour que la décision soit prise, notamment
car Angela Merkel préférerait s’assurer qu’un
Allemand prenne la tête de la Commission
européenne plutôt que de la BCE. »
a
A lire en intégralité sur Le Cercle :
lesechos.fr/idees-debats/cercle
« Si le Parlement britannique n’est pas
•capable
de résoudre le Brexit, un nouveau
référendum est nécessaire. » Dans un éditorial exceptionnellement long, le
« Financial Times », qui répugne en
général aux formes plébiscitaires de la
démocratie, s’engage alors que « le
navire britannique est en train de se précipiter vers un iceberg : celui d’un Brexit
sans accord ». Pour le journal, les 27 partenaires européens semblent prêts à
accepter un report. Ce qui pourrait permettre au gouvernement de Theresa
May de prolonger le déclenchement de
l’article 50 jusqu’à la fin de l’année.
Sans épargner la Première ministre
conservatrice après l’échec retentissant
à Westminster de son projet de Brexit, le
quotidien lance ses plus dures attaques
contre les deux « bolcheviques du
Brexit », Boris Johnson et Jacob ReesMogg, qui ont défendu un « divorce
pur » d’avec l’Union européenne.
Mais si aucun projet n’est accepté, il
sera nécessaire de demander au peuple
s’il souhaite ou non encore que le
royaume sorte de l’Union européenne.
Le journal reconnaît qu’un tel scrutin
est à haut risque. Il peut aussi échouer à
clarifier la situation ou encore répéter le
résultat du référendum du 23 juin 2016,
voire renforcer le camp des Brexiters.
Sans oublier que les plus déterminés
des Britanniques hostiles à l’Europe risquent de se sentir trahis par une remise
en cause du résultat de 2016. La démocratie représentative demeure aux yeux
du « Financial Times » le meilleur système. « Mais si votre représentant à
Westminster ne peut pas résoudre la plus
importante question politique en une
génération, le peuple doit reprendre la
parole. » Le journal saumon ne revêt
cependant pas un gilet jaune pour
réclamer un « RIC ». — J. H.-R.
Aidez-nous à divorcer
des Américains !
LA THÈSE Le « monde occidental »
L’INTÉRÊT Plus qu’un requiem,
il s’agit de relancer une idée : celle
de créer une autonomie stratégique
de l’Europe et, au-delà, de « bâtir
une alliance » des nations
multilatéralistes. Un débat s’ouvre
qui doit concerner l’Europe.
Pour l’auteur, la menace russe est
Tout n’est pas perdu pour
la croissance mondiale en 2019
Le risque de remontée des taux, le ralentissement chinois et la montée des
populismes font peser une menace sur l’économie. Le pire n’est pourtant
pas sûr, car certaines tendances de fond autorisent encore l’optimisme.
LA
CHRONIQUE
de Kenneth
Rogoff
urant l’année qui commence et
celle qui suivra, les plus grands
risques économiques surviendront dans les domaines dont les investisseurs pensent qu’ils suivent des
modèles peu susceptibles de changer.
Ils peuvent provenir, par exemple, d’un
ralentissement de la croissance chinoise. Celui-là est peut-être déjà en train
de se produire.
La guerre économique du président
américain Donald Trump a, en effet,
porté un coup supplémentaire à une
économie qui avait commencé son
atterrissage, alors qu’elle tente de passer
d’une croissance tirée par les exportations et l’investissement à une prospérité
plus soutenable, tirée par la consommation intérieure. Quelle sera l’ampleur de
ce ralentissement ? La question reste
ouverte. Mais, si l’on considère la contradiction entre un système politique toujours plus centralisé sous l’égide du Parti
et la nécessité d’un système économique
plus décentralisé pour qu’il puisse être
tiré par la consommation, on comprendra que la croissance à long terme pourrait en être durement affectée. Un ralentissement significatif de la croissance
chinoise frapperait de plein fouet le
reste de l’Asie, mais aussi les économies
exportatrices de produits de base des
pays en développement ou émergents.
L’Europe – et plus particulièrement
l’Allemagne – ne serait pas non plus
épargnée. Si les Etats-Unis sont moins
dépendants de la Chine, le choc sur les
marchés financiers et sur des exportations politiquement sensibles rendrait
un ralentissement chinois beaucoup
plus pénible que les dirigeants américains ne semblent l’imaginer.
Un autre risque extérieur moins probable mais encore plus traumatisant se
matérialiserait si, après une longue tendance à la baisse, les taux d’intérêt réels
D
LE LIVRE
DU JOUR
a perdu « le monopole de la
puissance », comme le dit l’ancien
ministre des Affaires étrangères
Hubert Védrine. Et pourtant
l’Europe reste viscéralement
attachée à ce concept. Ce que
Pascal Boniface propose dans son
dernier ouvrage est de s’interroger
sur la dépendance qui nous lie
encore à l’Organisation du traité de
l’Atlantique nord et aux Etats-Unis.
Une interrogation pertinente alors
que l’Union soviétique n’existe plus.
Avec l’arrivée à la Maison-Blanche
de Donald Trump, l’Europe
a une opportunité pour entamer
un divorce des Etats-Unis.
Pour l’auteur, qui fut également
conseiller au ministère
de la Défense de Jean-Pierre
Chevènement et de Pierre Joxe,
un moment de l’histoire a pris fin,
il s’agit maintenant de se réinventer.
La croissance mondiale connaîtra de nombreuses résistances cette année et ses sursauts risquent de mettre
nos nerfs à rude épreuve. Photo Mark Schiefelbein/AP/Sipa
Requiem pour le monde
occidental
Par Pascal Boniface,
Eyrolles, 158 pages, 16 euros.
largement exagérée, car il s’agit
moins d’une menace militaire que
d’un défi stratégique. Une « fable »
qui selon l’auteur permet en fait
à l’Otan de justifier sa survie
et son élargissement à l’est. « Il faut
s’émanciper du “monde occidental”
défendu par de trop nombreux
responsables politiques et
intellectuels dans un mélange
d’intérêts, de paresse intellectuelle,
de conformisme et d’absence
de réflexion ouverte et à long terme »,
écrit Pascal Boniface. —J. H.-R.
mondiaux à long terme changeaient de
cap et s’appréciaient notablement. Je ne
veux pas simplement évoquer un resserrement vraiment excessif que déciderait la Réserve fédérale des EtatsUnis en 2019. Un tel mouvement
créerait des problèmes mais n’affecterait que les taux d’intérêt réels à court
terme et, en principe, pourrait, avec le
temps, s’inverser. En revanche, le risque
d’un choc sur les taux d’intérêt réels à
très long terme est beaucoup plus préoccupant, ceux-ci n’ayant jamais été
aussi bas sur toute l’époque contemporaine (si l’on excepte la période de
répression financière qui a suivi la
Seconde Guerre mondiale).
Le scénario de référence
pour les Etats-Unis
est toujours celui
d’une croissance forte.
L’Europe pourrait elle
aussi faire mieux que
la tendance mondiale.
S’il est peu probable que nous assistions à une hausse soutenue des taux
d’intérêt réels à long terme, celle-ci n’est
pas pour autant impossible. L’un des
facteurs, relativement bénin, susceptible de pousser en ce sens serait une
flambée de la productivité, si, par exemple, ce qu’on appelle la quatrième révolution industrielle commençait à favoriser la croissance plus rapidement
qu’on ne le prévoit actuellement.
Ce serait bien sûr une bonne nouvelle
dans l’ensemble pour l’économie mondiale, mais ce genre d’accélération mettrait à rude épreuve les régions ou les
groupes qui resteraient à la traîne. Une
nette tendance à la baisse de la croissance asiatique (que déclencherait, par
exemple, un ralentissement prolongé
en Chine) créerait sur les taux mondiaux une pression haussière, nettement moins anodine, qui aurait tôt fait
de transformer en déficits les excédents
extérieurs auxquels la région est depuis
longtemps habituée.
Mais la cause la plus probable d’une
hausse des taux d’intérêt réels mondiaux est peut-être l’explosion, un peu
partout, du populisme. Dans la mesure
où les populistes pourraient réduire à
néant les politiques favorables aux marchés menées ces dernières années, ils
sèmeraient le doute sur le niveau de
sécurité réel de la dette des pays avancés.
Les primes de risque et les taux d’intérêt
seraient alors poussés à augmenter.
La plupart des analystes conviennent
que de faibles taux d’intérêt à long
terme, tels qu’ils sont aujourd’hui pratiqués, permettent aux économies avancées de supporter un endettement
significativement plus lourd qu’elles
n’en auraient, sinon, la force. Mais c’est
une folie de penser que l’augmentation
de la dette est une table ouverte. Plus les
niveaux d’endettements seront élevés,
moins les Etats pourront répondre activement aux chocs.
Certes, de nombreux autres périls
menacent la croissance mondiale, au
nombre desquels il faut compter le
chaos politique toujours plus profond
aux Etats-Unis, un Brexit qui pourrait
s’effectuer dans le désordre, la fragilité
des banques italiennes et la recrudescence des tensions géopolitiques.
Pour autant, tous ces risques extérieurs ne dessinent pas nécessairement
de sombres perspectives pour la croissance économique mondiale. Le scénario de référence pour les Etats-Unis est
toujours celui d’une croissance forte.
Dans une Europe qui poursuit son lent
redressement depuis la crise de la dette,
au début de la décennie, la croissance
pourrait aussi excéder la tendance. Et
l’économie chinoise dément depuis de
longues années les sceptiques.
Ainsi 2019 peut-elle s’avérer une
autre année de croissance mondiale
solide. Malheureusement, elle pourrait
aussi bien mettre nos nerfs à rude
épreuve.
Kenneth Rogoff est professeur
d’économie et de sciences politiques
à Harvard.
Cet article est publié en collaboration
avec Project Syndicate 2019.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 11
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
art&culture
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LESECHOS.FR
1. Au Japon, Carlos Ghosn n'est pas encore jugé mais déjà condamné
2. L'exécutif veut faire voter la réforme de la fonction publique avant l'été
3. Buzyn ne vise plus l'équilibre de la Sécurité sociale en 2019
4. Les « jeunes schnocks » de la droite
5. General Electric envisage jusqu'à 470 suppressions de postes en France
LE POINT
DE VUE
de Pierre Cahuc
et André Zylberberg
Le gâchis des
baisses de charges
sur les bas salaires
a dernière note du Conseil d’analyse économique* confirme un
consensus bien établi chez les
économistes : les allégements de cotisations sociales permettent de sauvegarder ou de créer des emplois lorsqu’ils se
concentrent sur les salaires proches du
SMIC. Au-delà (en pratique au-dessus
de 1,6 SMIC environ), ils se traduisent
par des hausses de salaires pratiquement sans effet sur l’emploi.
Malgré ce consensus, jamais démenti
par aucune étude sérieuse, la politique
mise en place sous le quinquennat de
François Hollande a étendu les baisses
de charges au-delà de 1,6 SMIC, jusqu’à
3,5 SMIC, via divers dispositifs engendrant un surcoût d’au moins 12 milliards
d’euros par an. Cette gabegie budgétaire
est le résultat du lobbying très efficace
de quelques grands patrons de l’industrie, secteur où les salariés payés au-dessus de 1,6 SMIC sont très nombreux.
En 2012, Louis Gallois, alors président
du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën, a remis au Premier ministre de l’époque, Jean-Marc Ayrault, un
rapport intitulé « Pacte pour la compétitivité de l’industrie française », plus
connu sous le nom de « rapport Gallois », qui préconisait justement d’abaisser fortement les cotisations sociales
pesant sur les salaires jusqu’à 3,5 SMIC
afin de créer un « choc de compétitivité ». Par étapes successives, cette préconisation fut mise en œuvre et continue
de s’appliquer aujourd’hui.
Pour convaincre les autorités publiques, les grands patrons de l’industrie se
sont appuyés sur un think tank maison, la
Fabrique de l’Industrie, qui a financé une
longue étude « scientifique » dont les conclusions allaient à l’encontre du consensus des économistes et « prouvaient » au
contraire l’efficacité des préconisations
du rapport Gallois. A la suite de cette
publication, des grands patrons de
l’industrie se sont répandus dans les
médias pour dénoncer le « consensus
mou » des économistes et vanter les vertus des allégements de charges sur les
hauts et moyens salaires.
LE POINT
DE VUE
Et si le deuxième porteavions était allemand ?
L
d’ Alain Bloch
En allégeant
les cotisations sociales
au-dessus de 1,6 SMIC,
l’Etat a gaspillé,
et continue de gaspiller,
des ressources
financières considérables
sans créer d’emploi.
En février 2018, la Fabrique de l’Industrie a récidivé en publiant une autre étude
intitulée « Allégements des charges
sociales : comprendre le débat en cours »
affirmant qu’« une grande incertitude
prévaut toujours sur l’efficacité de nouveaux allégements sur les bas salaires » et
recommandant toujours d’étendre les
allégements de charges jusqu’à 3,5 SMIC.
S’il en était besoin, la dernière note du
CAE leur inflige un démenti cinglant
puisqu’elle conclut que les allégements de
charges au-delà de 1,6 SMIC n’améliorent
ni l’emploi ni la compétitivité.
Dès lors qu’ils heurtent leurs intérêts, il est habituel de voir les lobbys
nier les résultats établis par les scientifiques. Les fabricants de tabac ont su
instiller le doute sur la nocivité de leur
produit et les grandes compagnies
pétrolières ont financé des pseudo-études scientifiques niant l’impact des
activités humaines sur le réchauffement climatique.
Pour ce qui concerne les mesures de
politique économique, de tous ces épisodes il faut retenir que l’Etat ne devrait
pas s’appuyer aveuglément sur les opinions d’acteurs ayant intérêt à orienter
ces mesures à leurs avantages. En suivant les préconisations du rapport Gallois et de la Fabrique de l’Industrie au
lieu de celles du consensus des économistes, l’Etat a gaspillé, et continue de
gaspiller, des ressources financières
considérables sans créer d’emploi. Un
vrai gâchis. L’Etat se doit de connaître
l’opinion des acteurs de la vie économique, mais l’évaluation des politiques
publiques doit relever d’instances indépendantes pourvues de moyens importants et dont les membres ne sont pas
en situation de conflit d’intérêts. Une
leçon à retenir pour le grand débat
national qui vient de s’ouvrir.
L’envolée cosmique de Galin Stoev
Vincent Bouquet
@VincentBouquet
THÉÂTRE
Leur récit de vie n’a, théâtralement, rien de classique. Plutôt que d’incarner
Ivan Viripaev est sans doute
d’Ivan Viripaev,
ces quatre personnages,
l’un des dramaturges les
mise en scène Galin Stoev.
Pauline Desmet, Marie
plus singuliers de sa généParis, théâtre de la Colline
Kauffmann, S ébastien
ration. L’âme russe che(01 44 62 52 52),
Eveno et Nicolas Gonzales
villée à la plume, ce prolixe
jusqu’au 10 février.
sont dépositaires de leurs
quadragénaire tente
Durée : 1 h 45.
histoires, racontées à la troide trouver, au fil de ses
sième personne. Un temps
œuvres, des issues de secours individuelles
déstabilisant, ce parti pris, qui permet à Ivan
pour échapper à la déréliction collective de
Viripaev de valoriser les parcours plutôt que
nos sociétés. Après ses délirants « Eniles sentiments, est remarquablement
vrés », récemment montés par Clément
endossé par Galin Stoev et ses comédiens.
Poirée au théâtre de la Tempête, l’auteur
Face public, dans un élégant décor en forme
propose un texte dramaturgiquement plus
d’antichambre spatiale à mi-chemin entre
mature par l’intermédiaire de son compala vie et la mort, ils parviennent à donner
gnon de route le plus fidèle, Galin Stoev.
relief et sensibilité à leurs courses éperdues.
D’abord quotidien, voire cru, le langage
Epiphanies sous acide
se laisse peu à peu coloniser par des envoPour sa première création en tant que
lées métaphysico-lyriques qui amorcent un
directeur du ThéâtredelaCité de Touvirage cosmique. Dans un mélange d’expélouse, le metteur en scène bulgare pénèriences de mort imminente et de contre dans l’âme errante de quatre personnexions cérébrales à la « Sense8 », les pernages en quête de sens. Tous trentenaires,
sonnages se laissent guider par une voix
respectivement originaires d’ex-Yougosintérieure, celle de l’univers, comme substilavie, de Pologne, de République tchèque
tut contemporain d’un Dieu disparu. Etiet des Etats-Unis, Amy, Monica, Christorées, parfois fumeuses, ces épiphanies sous
pher et Charlie vivotent dans une exisacide pourraient nous perdre dans leur
tence new-yorkaise devenue trop fade.
grandiloquence, mais Galin Stoev parvient
Perdus sur le chemin d’un plaisir durable
à temporiser, sans pour autant sacrifier
qui leur paraît inatteignable, ils s’abîment
l’univers d’Ivan Viripaev. Grâce à un jeu disdans des expériences – drogue, sexe, avortancié, il prend suffisamment de recul pour
tement, tentative de suicide – vectrices de
n’extraire que la beauté de ce carrefour des
paradis artificiels ou d’enfers véritables.
âmes, dont les étreintes sont la clef. n
Insoutenables
longues étreintes
(*) Yannick L’Horty, Philippe Martin et
Thierry Mayer, « Baisses de charges : stop ou
encore ? » Les Notes du Ccnseil d’analyse économique, n° 49, janvier 2019.
Pierre Cahuc est professeur
d’économie à Sciences Po.
André Zylberberg est directeur
de recherche émérite au CNRS,
Centre d’économie de la Sorbonne.
Galin Stoev pénètre dans l’âme errante de quatre trentenaires en quête de sens.
Photo François Passerini
e débat sur la défense européenne a été spectaculairement
relancé par les déclarations du
président de la République au cours de
son « itinérance mémorielle ». La réaction courroucée du président des EtatsUnis, mais surtout la prise de position
de la chancelière allemande ont donné
une consistance politique de premier
plan à ce qui n’aurait pu constituer
qu’une simple déclaration d’intention,
inspirée par les circonstances.
Dans ces colonnes, l’économiste Jacques Delpla, prenant la balle au bond, a
franchi fort opportunément une étape
supplémentaire en imaginant, non
sans audace, quelles pourraient être la
substance et la gouvernance d’un tel
projet : son idée repose sur le parallèle
intéressant qu’il établit avec les institutions monétaires de la Communauté
européenne. Les experts militaires
objecteront à coup sûr que la conduite
de la guerre est peu comparable à la gestion d’une monnaie, fût-ce en cas de
crise : qu’importe, car le mérite reste
immense de déplacer ainsi le débat des
simples intentions à la mise en œuvre,
sans quoi la défense européenne restera éternellement le serpent de mer
qu’elle est devenue peu ou prou depuis
l’échec cinglant de la CED en 1954.
Notre proposition est différente. Elle
consiste à s’inscrire dans la lignée des
initiatives concrètes, souvent mal connues du grand public, qui ont été matérialisées par la France et l’Allemagne, et
à leur suite la Belgique (1993), l’Espagne
(1994), et le Luxembourg (1996), en
L
créant l’Eurocorps, devenu le corps de
réaction rapide européen, fort
aujourd’hui de 60.000 hommes sous
commandement intégré (le général
allemand Jürgen Weigt depuis 2017). Il
s’agirait ainsi d’étendre l’accord de
Petersberg aux forces aéronavales en
constituant une « Euroflotte », où s’intégreraient notre porte-avions nucléaire
« Charles-de-Gaulle » et un futur porteavions (« Konrad-Adenauer » ?) de la
même classe, que l’Allemagne déciderait d’apporter au dispositif.
On imagine l’impact
sur les consciences
européennes
et mondiales d’un
« Charles-de-Gaulle »
croisant aux côtés d’un
« Konrad-Adenauer »
sous pavillon
de l’Euroflotte !
Cette proposition nous paraît avoir
de multiples avantages. Symbolique,
d’abord : l’axe du monde reste une épée,
et on imagine l’impact sur les consciences européennes et mondiales d’un
« Charles-de-Gaulle » croisant aux
côtés d’un « Konrad-Adenauer » sous
pavillon de l’Euroflotte ! Quel spectaculaire grand projet qui redonnerait ce
souffle, qui lui manque tant, à la construction européenne !
Politique ensuite : le cadre juridique
existe, il respecte les souverainetés
nationales, c’est un point essentiel dans
ce domaine, et il a convenablement
fonctionné jusqu’à présent, notamment dans le cadre de la KFOR dans
l’ex-Yougoslavie.
Stratégique : cette initiative aéronavale donnerait à l’Europe une capacité
de projection de forces qui lui fait
aujourd’hui cruellement défaut et que,
au demeurant on sait que la France,
seule, perd à chaque mise en carénage
de son unique plate-forme.
Economique : il permettrait à l’Allemagne, par un engagement fort et lourd de
sens, de reprendre dans un cadre européen un effort de défense permettant de
partager plus équitablement le « fardeau
militaire » avec la première puissance
économique du Vieux Continent.
Industrielle enfin : la construction
du porte-avions nucléaire allemand
serait un enjeu fédérateur pour cette
hypothétique industrie européenne
de défense, où, au passage, Naval
Group (ex-DCNS) serait en situation
de devenir le noyau dur et le fer de
lance d’une sorte d’« Airbus naval » de
défense.
« Last but not least » : le difficile débat
budgétaire ouvert en France par le
ministère des Armées et l’état-major
des armées sur le deuxième porte-avions pourrait trouver ainsi une heureuse
sortie par le haut…
Alain Bloch est directeur du master
HEC Entrepreneurs.
Le Sabre et le Dindon
Thierry Gandillot
@thgandillot
ROMAN FRANÇAIS
ble une soucoupe volante
survoler la région. On est en
de Richard Morgiève
pleine guerre froide et un
Panguitch, chef-lieu de
Joëlle Losfeld Editions,
spectre rouge hante l’Amécomté de Garfield, Utah,
467 pages, 24 euros.
rique de Dwight D. Eisen1954. « Mille âmes à peu près
hower. Cette même nuit,
vivantes et pas mal de fantômes », prévient
Nick Corey qui patrouille dans le coin
d’emblée Richard Morgiève. C’est un peu
découvre une Hudson Sedan verte de 1950
moins que chez Jim Thomson – 1.280 âmes
immatriculée au Nouveau-Mexique abandans la version américaine et, de façon
donnée à proximité d’un cimetière et dans
assez inexplicable, 1.275 dans la Série Noire.
le coffre de laquelle plane un parfum de
L a r é f é r e n c e n’e s t p a s a n o d i n e . L e
femme. Au moment où les neurones de
chef-d’œuvre de Jim Thomson, traduit par
Corey se mettent en marche, un chasseur
Marcel Duhamel, porte le numéro 1000 de
Sabre lui passe au-dessus de la tête en rasela Série Noire. Le shérif de Panguitch (Utah)
mottes avant d’aller se poser un peu plus
s’appelle Nick Corey comme celui de Potsloin. Pour corser le tout, le Sabre s’est posé
ville (Texas). Et, dans les deux cas, il s’agit
sans pilote, est recouvert d’une bizarre suie
d’une affaire de tueur en série.
noire, ses pneus portent des traces verdâUne fois ces prolégomènes posés, on est
tres, et il dégage une bizarre odeur d’acide
en droit de se demander ce qui a bien pu
formique. Serait-ce un coup des cocos ?
pousser Nick Corey, héros de la guerre du
Cette nuit de septembre donne le signal
Pacifique, à venir s’enterrer dans ce bled
d’une traque sanglante qui vise à coincer un
paumé planté sur un haut plateau désertitueur en série surnommé « le Dindon », en
que des « Four Corners », territoire mythiraison de la façon ignoble de glousser selon
que qui réunit les quatre coins des Etats de
ceux qui ont croisé sa route, à sauver la
l’Arizona, du Nouveau-Mexique, du Colodémocratie américaine et à empêcher une
rado et de l’Utah ?
guerre nucléaire. Pour enrayer ces mécaniques infernales, Nick Corey devra affronter
Traque sanglante
ses propres démons et fantasmes. C’est bruLe 26 septembre 1954, les standards télétal, cruel et cocasse, anxiogène et speedé.
phoniques de la région explosent sous les
Richard Morgiève, vingt-huit romans au
appels d’honorables citoyens qui ont vu en
compteur, n’est pas du genre à lambiner en
toute bonne foi et sans contestation possiroute. Le Sabre et « le Dindon » non plus. n
Le Cherokee
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // IDEES & DEBATS
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
stratégie
Les choix d’hier se
paient aujourd’hui
LA
CHRONIQUE
de Xavier Fontanet
SUR
LE WEB
AMAZON TROP GROS
POUR ÊTRE BON
A force d’être un magasin
qui vend tout, partout
et à toute vitesse, Amazon offre
une expérience de plus en plus
absurde, note « The Atlantic ».
bit.ly/2FNphKz
35
milliards de
dollars
VISION DE MARS
Grant Reid, PDG de Mars,
explique à « Businessweek »
comment il veut doubler
le chiffre d’affaires en dix ans
à partir de ses trois marchés :
nourriture, sucreries et animaux.
bloom.bg/2HtGEm1
BIOTECHNOLOGIES // En vingt ans, la biotech de San Diego s’est imposée comme le numéro un
mondial du séquençage ADN, avec 90 % de part de marché.
Illumina, moteur de la révolution génétique
LE
DÉCRYPTAGE
d’Anaïs Moutot
es « gilets jaunes » disent tout haut ce que
les Français pensent tout bas : le pouvoir
d’achat chute ou stagne depuis dix ans à
cause de la montée des prélèvements de toute
sorte. La publication des comptes de l’Etat
confirme année après année la croissance
continue des dépenses publiques, en particulier
celle des frais liés aux retraites, qui représentent
à eux seuls 15 % du PIB. Dans une chronique
récente, j’avais expliqué que le prélèvement lié au
financement de la retraite, sur les feuilles de paie
françaises, est de 27 %, alors qu’en NouvelleZélande il est de 6 %. Cette différence n’est pas
due au fait que les Néo-Zélandais ont de petites
retraites, c’est parce qu’ils effectuent environ
45 ans de carrière et 45 heures par semaine, alors
que nous tendons plutôt vers les 35/35. Se rajoute
le mode de financement par capitalisation
infiniment moins chère que la répartition. Si on
tient coûte que coûte à la répartition, il n’y a pas
de solution autre que de travailler plus
longtemps pour réduire les dépenses et
augmenter les recettes. Partir à la retraite à 6768 ans, c’est ce que pratiquent ou envisagent nos
collègues européens. Pensons aussi à la
compétitivité des entreprises. Imaginez une
activité où les salaires représentent 65 % du prix
de revient. Le produit néo-zélandais sera 14 %
moins cher que son concurrent français. Face à
un client chinois, qui gagnera ? Dans un système
de répartition, la compétitivité d’aujourd’hui
conditionne l’emploi de demain et la retraite
d’après-demain. Les choix politiques (retraite à
60 ans, 35 heures pour plus de temps libre), cela
pouvait sembler « sympa » à l’époque où ils ont
été pris, sauf que la durée de vie va encore
augmenter et la concurrence mondiale se faire
encore plus vive. Le déséquilibre financier ne
peut que s’aggraver et fragiliser les entreprises.
Le déclic, c’est quand on comprendra sur les
ronds-points (et pas uniquement !) que pour
augmenter ce qui reste en bas de la feuille de
paie, et pour garder une retraite digne, il faut
travailler plus longtemps !
L
Xavier Fontanet est professeur de stratégie à HEC.
o
L’ÉTUDE
Compétences digitales : pas
d’adaptation sans formation
a transformation numérique va obliger
les salariés à acquérir des compétences
digitales plus pointues. Afin de mesurer
la réalité de ces besoins, le Boston Consulting
Group a réalisé, en partenariat avec Adecco, une
étude intitulée « Future Proofing the Workforce »
auprès de 4.700 cadres dans 9 pays, dont la
France. lssus des secteurs finance-assurance et
grande distribution, ces managers ont aussi
expliqué leurs attentes en matière de formation.
L’impact de la transformation numérique sur les
métiers d’aujourd’hui est pressenti par tous.
Si deux tiers des sondés estiment que leur travail
va profondément changer d’ici à cinq ans,
un tiers des actifs pensent même que leur métier
risque de disparaître. Quels que soient le pays
et la profession, l’enjeu crucial consiste à adapter
ses compétences afin de se familiariser
avec ce nouvel environnement numérique.
Mais qui doit s’en charger ? Dans tous les pays
étudiés, l’entreprise est systématiquement
désignée comme celle qui se doit d’apporter
des propositions de formation à ses salariés.
Un défi pour nombre des sociétés, qui doivent
développer davantage l’apprentissage
de compétences numériques, statistiques,
opérationnelles et collaboratives. — T. A.
L
a
A lire en intégralité sur « Les Echos Executives »
business.lesechos.fr/
e loin, on hésite entre une imprimante et un frigo. Le colosse en plastique blanc surmonté d’un écran
trône dans le laboratoire d’Illumina, au nord
de San Diego. Avec un simple échantillon de
sang, le supercalculateur peut lire l’intégralité des 3 milliards de lettres du génome
humain pour 1.000 dollars. Le modèle dernier cri, situé à sa droite, offre un débit
trois fois plus élevé : « il peut reconstituer
quarante-huit génomes en deux jours », indique Susan Tousi, la vice-présidente chargée
du développement produit. Pour saisir la
performance, il faut se rappeler du premier
séquençage du génome humain, effectué
en 2003 par le Human Genome Project. Il
avait englouti un budget de 2,7 milliards de
dollars sur treize ans, et nécessité la collaboration de vingt centres de recherche. Depuis,
Illumina a diminué drastiquement les
coûts, avec un génome à 10.000 dollars
en 2007, puis à 1.000 en 2014. Et la société
californienne promet d’atteindre 100 dollars
au cours de la prochaine décennie.
La baisse est si drastique que certains
parlent d’une « Flatley’s law » – le nom du
patron qui a dirigé la société de 1999 à 2016.
« Nous battons à plates coutures la loi de
Moore », estime Susan Tousi, qui la connaît
bien pour avoir travaillé une décennie chez
HP. Cette règle selon laquelle le nombre de
transistors logés sur un microprocesseur
est multiplié par 2 tous les dix-huit mois a
ouvert la voie aux ordinateurs personnels
en baissant fortement les coûts. De la même
manière, « Illumina démocratise l’accès au
génome », estime Luke Sergott, vice-président de la recherche santé pour la banque
d’investissement Evercore.
En quatre ans, le nombre de cartographies plus ou moins complètes du génome a
été multiplié par 4, pour atteindre 900.000,
selon une récente note de la banque d’affaires Canaccord Genuity. Quasiment tous
sont passés par les machines d’Illumina. La
société possède 90 % de part de marché,
condamnant ses concurrents Thermo Fischer, Agilent, Roche et BGI à se partager des
miettes. Personne n’aurait parié sur ce quasi-monopole lors de la création de la société,
il y a vingt ans. Deux ans après son introduction en Bourse, en 2000, le cours de l’entreprise est divisé par presque 20, tandis que
ses concurrents Applied Biosystems et Affymetrix sont au sommet. La société rebondit
en 2007 grâce au rachat de Solexa, un spinoff de l’université de Cambridge, pour
600 millions de dollars – le triple de son chiffre d’affaires. « L’une des plus belles opérations de M&A de toute l’histoire des fusionsacquisitions », estime Mark Massaro,
analyste chez Canaccord Genuity.
D
« L’innovation est notre ADN »
A l’époque, les sociétés de séquençage
s’appuient sur la méthode de Sanger, du
nom du co-prix Nobel de chimie en 1980, qui
consiste à lire chaque nucléotide séparément… ce qui prend un temps fou. Solexa a
une autre solution : fragmenter les 3 milliards de paires de base en minuscules morceaux puis reconstituer le puzzle. Des
rayons laser bombardent la lame de verre à
laquelle les fragments adhèrent. Les quatre
lettres composant l’ADN – A, G, T, C – renvoient chacune une lumière différente. Des
caméras captent leur longueur d’onde et un
logiciel nourri d’algorithmes réagence le
tout. Pour protéger l’invention, Illumina a
adopté une stratégie agressive de défense de
sa propriété intellectuelle. Une petite sélection des 709 brevets américains de la firme
est d’ailleurs fièrement affichée sur l’un des
murs de la cantine du siège, en dessous du
slogan « L’innovation est notre ADN ».
En 2009, ce procédé permet à Illumina de
D
Chiffres clefs
d’affaires :
•3,3Chiffre
milliards de dollars
en 2018, en hausse
de 21 % sur un an.
En 2019, il devrait
atteindre entre
3,76 et 3,8 milliards
(+ 13 à 14 %).
Bénéfice :
678 millions de dollars
en 2017, en hausse
de 58 % sur un an.
Effectifs :
7.800 salariés.
Capitalisation :
45 milliards de dollars.
Elle a doublé
en deux ans.
Activités : la société
a trois divisions.
Les « consommables »
(produits chimiques,
puces à ADN…)
ont représenté 64 %
de ses revenus en 2017 ;
les instruments
de séquençage 19 % ;
les services et autres
revenus 17 %.
En 2017, 45 %
du chiffre d’affaires
a été réalisé
hors des Etats-Unis
(23 % en Europe,
10 % en Chine,
8 % en Asie-Pacifique
et 4 % ailleurs).
1,2 milliard
de dollars : le prix
de l’offre de rachat
en novembre
de Pacific Biosciences,
un spécialiste
de la lecture
de fragments longs.
Les autorités n’ont
pas encore validé
l’opération.
•
•
•
•
•
•
séquencer pour la première fois un génome
entier, celui de son PDG… qui découvre ainsi
qu’il est atteint de l’hyperthermie maligne,
une maladie augmentant le risque de décès
lors d’une anesthésie générale. L’exploit suscite l’intérêt du géant pharmaceutique
suisse Roche, qui tente sans succès de racheter la société en 2012.
1 million de dollars par machine
Deux ans plus tard, Illumina franchit une
nouvelle étape avec l’HiSeq X Ten, la première machine capable de séquencer un
génome entier pour 1.000 dollars. Seuls les
grands centres de recherche et les laboratoires pharmaceutiques peuvent cependant se
la procurer : elle coûte 1 million de dollars
pièce… et doit être achetée par lots de dix.
Une règle que la société brise avec le nouveau modèle dévoilé en janvier 2017, qui
coûte le même prix mais peut être acheté à
l’unité. Illumina diversifie aussi son portfolio pour inclure le séquençage de l’exome, la
partie du génome codée en protéines, plus
facile à actionner cliniquement, et de la cellule unique. Celle-ci donne une vue complète du micro-environnement de la cellule,
dont les molécules à sa surface, qui peuvent
exprimer certaines anomalies génétiques.
Résultat : les ventes explosent pour atteindre 13.000 séquenceurs chez 6.300 clients
dans 90 pays au début de l’année. Une base
d’utilisateurs dont la société tire des revenus
réguliers en vendant des services de maintenance et le matériel pour faire fonctionner
les machines – cartouches de produits chimiques, puces à ADN… « C’est le même
modèle que Gilette, qui fait son beurre sur le
rachat régulier de lames pour ses rasoirs »,
résume Mark Massaro. Les centres de
recherche restent aujourd’hui ses premiers
clients, d’autant plus que les projets gouvernementaux de séquençage de la population
se multiplient – Illumina en recense une cinquantaine. Le Royaume-Uni est le plus
ambitieux : il a récemment achevé le séquençage de 100.000 citoyens et veut en rajouter
5 millions sur les cinq prochaines années.
La société bénéfice aussi du boom des
tests génétiques en vente libre, fabriqués par
des entreprises comme 23andme ou Ancestry, qui permettent de mieux connaître ses
origines ethniques et s’aventurent de plus en
plus sur le terrain médical.
Les applications cliniques, via des tests
prescrits par les médecins, se développent
également dans trois domaines clefs. Le
d é p i s t a g e p r é n a t a l n o n i nva s i f e s t
aujourd’hui le plus important. Il permet de
remplacer l’amniocentèse des femmes
enceintes par une simple prise de sang pour
détecter les trisomies chez le fœtus. En
oncologie, plusieurs sociétés parient sur la
lecture de l’ADN via des biopsies liquides
pour détecter les tumeurs à un stade précoce. La mesure de la charge mutationnelle
tumorale via le génome se développe également pour prédire l’efficacité des nouveaux
traitements d’immunothérapie. Dernier
axe : la détection des maladies génétiques
rares chez les bébés, qui représentent 3 %
des naissances.
Les applications cliniques
se développent dans des
domaines clefs, notamment
le dépistage prénatal.
Pour accélérer l’adoption, la société muscle son activité de lobbying auprès des assurances-santé afin de les convaincre de rembourser ces nouveaux outils de diagnostic.
En Pennsylvanie, Geisinger a annoncé
l’année dernière vouloir offrir un séquençage de l’exome à ses 3 millions de membres.
Il a démarré un pilote avec 1.000 patients.
La croissance d’Illumina est également
liée à « son soutien à des sociétés qui vont lui
manger dans la main », estime Mark Massaro. Elle crée des spin-off qui ont besoin de
ses machines, comme Grail, un fabricant de
biopsies liquides, et Helix, un fabricant de
tests grand public. C’est également l’entreprise la plus active en nombre d’investissements dans des start-up du secteur génétique, selon les données de CB Insights
entre 2013 et 2017. La société sait cependant
qu’avec la baisse des coûts, le remplacement
de ses machines va devenir moins attractif…
et que la valeur à long terme se situe dans
l’interprétation de la montagne de données
qui en sortent. « 100 petabytes de données ont
été générées sur nos systèmes en 2019, soit
25 fois le catalogue de Netflix », a récemment
révélé Francis deSouza, le PDG de l’entreprise depuis 2016. La société a commencé à
construire une solution cloud sur laquelle
peuvent se brancher des développeurs
informatiques. Prochaine étape : « créer les
Safari, Google Mail et Apple Music » de la
génétique, dixit Ryan Taft, le directeur de la
recherche scientifique. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 13
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
enquête
Fin 2018, la France comptera donc toujours peu ou
prou 6 millions d’inscrits à
Pôle emploi, qu’ils soient
sans travail ou en activité
réduite. Photo AFP
Alain Ruello
@AlainRuello
reprise de travail dans un contexte où le
CDD est devenu la norme, notamment
parce qu’il sert de période d’essai. « Sans
elles, le nombre d’emplois non pourvus augmenterait », juge Marie, conseillère placement dans une agence du Centre, qui
compte plus de 8.000 inscrits. « Elles évitent
de tomber dans la précarité. Parfois, cela se
joue à quelques dizaines d’euros près », ajoute
sa collègue Cécile, conseillère qui travaille
exclusivement pour un grand industriel.
ffet « gilets jaunes » oblige, les chiffres du chômage publiés vendredi
par le ministère du Travail pour le
mois de décembre risquent de remettre les
compteurs à zéro pour l’année – au mieux –
alors que fin novembre la tendance était
enfin à la baisse. Fin 2018, la France comptera donc toujours peu ou prou 6 millions
d’inscrits à Pôle emploi, qu’ils soient sans
travail ou en activité réduite. Pourquoi ce
chômage de masse persiste-t-il alors que
l’économie a créé 800.000 emplois depuis
2014, selon l’Insee, et que plusieurs de nos
voisins européens connaissent le plein-emploi ? Pour les économistes, les raisons sont
multiples : croissance toujours soutenue de
la population active, manque de compétences, multiplication des CDD courts, voire
très courts… Loin des considérations
macroéconomiques, les conseillers de Pôle
emploi sondés par « Les Echos » décrivent,
eux, une réalité plus complexe.
E
DE PÔLE EMPLOI :
•LAEFFECTIFS
QUADRATURE DU CERCLE
Diagnostiquer les besoins de tous les chômeurs deux semaines au maximum après
leur inscription, démarrer l’accompagnement au cours du premier mois, mettre le
paquet trois mois plus tard si besoin : ces
propositions, qui émanent des syndicats et
du patronat, les conseillers de Pôle emploi
rêveraient de pouvoir les appliquer. Las,
elles demanderaient d’augmenter fortement les effectifs de l’opérateur, ce qui
n’est pas d’actualité. « Plus tôt on prend une
personne en charge, plus on limite la durée du
chômage », assure pourtant Cécile. Avant
d’ajouter, sans cynisme : « En gros, si un
demandeur d’emploi ne demande pas de rendez-vous, il peut rester aux oubliettes un certain temps. »
•OUCOMPÉTENTS
INCOMPÉTENTS ?
S’il est un domaine où le diagnostic des économistes et celui des conseillers se rejoignent, c’est bien celui du décalage des compétences. A un bémol près : le diplôme n’est
pas toujours la solution. « Beaucoup de jeunes affichent des diplômes avec des noms à
rallonge mais, quand on leur demande ce
qu’ils peuvent faire avec comme métier, ils
répondent : je ne sais pas », constate Isabelle,
conseillère dans l’un des services contrôle.
La faute, selon elle, d’un système éducatif
pas assez professionnalisant. Et quand il
l’est, il arrive trop souvent que les formations débouchent sur des métiers en perte
de vitesse. Ceux en activité depuis longtemps expérimentent aussi un décalage : un
usineur doit désormais apprendre à programmer une machine ; une serveuse doit
se servir d’une tablette, etc. Tout le monde
ne peut pas suivre.
Pour résoudre le problème, le gouvernement met 15 milliards sur la table pour former les jeunes décrocheurs ou les chômeurs de longue durée. De l’argent et du
temps long : la formule plaît. A condition de
ne pas se perdre dans l’administratif...
« Monter un dossier de formation ? C’est
Tchernobyl ! Entre les devis à fournir et les
questions, c’est compliqué pour les non-qualifiés ou ceux qui travaillent depuis longtemps », déplore Isabelle. Attention aussi à
bien viser, souligne Gérard, conseiller placement : former, comme Pôle emploi le fait,
pour des emplois précaires (aide à la personne par exemple), c’est retrouver assurément la personne plus tard.
LA RECHERCHE DU MOUTON
•À 5ÀPATTES
Conséquence collatérale du manque de
compétences, des milliers d’offres d’emplois
ne trouvent pas preneur – une incongruité
au pays du chômage de masse. Sauf qu’il y a
emploi non pourvu et emploi non pourvu :
d’un côté, on manque de personnes qualifiées comme les informaticiens parce qu’on
n’en forme tout simplement pas assez ; de
l’autre, ce sont les conditions de travail ou le
salaire qui manquent d’attractivité. « “Je ne
trouve personne” : c’est le discours classique
dans le bâtiment ou l’hôtellerie-restauration.
Mais qui va vers ces métiers sauf à y être
contraint ? » demande Guillaume, qui dirige
une agence dans le centre de la France. Julie,
conseillère entreprise dans un bassin
d’emploi industriel, en convient : « Dans
l’hôtellerie-restauration, beaucoup de salariés se mettent à leur compte par manque de
reconnaissance. Ce faisant, leurs conditions
sont plus mauvaises et l’ex-employeur galère
pour réembaucher. »
Paul, conseiller en recrutement par
simulation (MRS), va plus loin. Les secteurs
en tension ? « Une tarte à la crème ! C’est du
cas-par-cas. Les employeurs doivent changer
d’approche. » Changer d’approche ? Oublier
le CV et penser capacités – ce que les Anglo-
« Plutôt que de chercher
le mouton à 5 pattes,
mieux vaut trouver
le mouton à 3 pattes
quitte à construire
la 4e. »
Au pays du chômage
de masse
REPORTAGE // Pôle emploi publie vendredi les chiffres du chômage pour 2018.
« Les Echos » en ont profité pour sonder ses conseillers sur les raisons
de la persistance du nombre élevé de demandeurs d’emploi en France.
Verdict sans fard.
Saxons font depuis longtemps. « Plutôt que
de chercher le mouton à 5 pattes, mieux vaut
trouver le mouton à 3 pattes quitte à construire la 4e », estime-t-il, en mettant en avant
les résultats positifs de la méthode
MRS. « C’est un vrai levier pour [faire] baisser le chômage. Il faut que les entreprises
aillent sur ce terrain, d’autant que les chômeurs ont du mal à se projeter sur d’autres
métiers », abonde Julie.
•
CHÔMEURS OU INSCRITS, PAS
(TOUJOURS) LA MÊME CHOSE
Attention, sujet politiquement incorrect !
Fin septembre 2018, plus de 6,6 millions de
personnes étaient inscrites à Pôle emploi.
Tous demandeurs d’emploi ? « Non », assurent les conseillers, sans stigmatiser. Au
plus près des réalités, ils sont bien placés
pour souligner les « incohérences » du système. Un jeune, par exemple, peut s’inscrire
pour bénéficier d’une carte de transport,
alors qu’il ne recherche pas de travail. « On
demande à beaucoup [de monde] de s’inscrire pour de fausses raisons. Combien de personnes cela concerne-t-il ? Difficile à dire,
mais dans l’agence du Sud-Ouest que je dirigeais, c’était au moins 10 % », confirme JeanPaul. « Une partie non négligeable des personnes pensent que c’est mieux de rester
inscrit. Ceux qui ont repris un CDI notam-
ment, parce qu’ils continuent de chercher
mieux. Et ceux-là, on ne va pas les chercher »,
abonde Guillaume. Isabelle pense qu’il
faut « mettre les vrais mots en face de chaque
réalité ». Cela n’enlèverait rien d’une certaine misère sociale, mais « on aurait une
autre réalité du chômage, plus optimiste »,
plaide-t-elle. D’autant que certains s’inscrivent pour bénéficier d’un… statut social, ou
le restent de peur de perdre certains droits,
souvent à tort. Sans parler des « cassés » du
travail, ceux qui attendent la retraite ou qui
souffrent de maladies ou de problèmes psychologiques.
« L’exemple type, c’est le maçon qui a travaillé pendant quarante ans. Ou la femme
seule avec trois enfants qui habite loin : son
urgence ce n’est pas de trouver un travail. Et
puis, qui embauche au-delà de 58 ans ? Personne ! » tranche Isabelle. « Toutes ces personnes, on nous demande de les accompagner
alors qu’on sait très bien qu’on ne le fera pas.
Elles restent dans nos fichiers dix ou quinze
ans », abonde Michel, conseiller placement. « On ne considère pas le chômage de
longue durée comme un handicap. Or, c’en est
un », estime Guillaume, qui plaide pour des
réponses adaptées, comme les entreprises à
but d’emploi dans le cadre des expérimentations « territoire zéro chômeur de longue
durée ».
•
RÈGLES D’INDEMNISATION : PERFECTIBLES MAIS PAS COUPABLES
Parce qu’il les accuse de favoriser les
embauches sur de très courtes durées et
donc la précarité, le ministère du Travail les
a placées au cœur de la réforme de l’assurance-chômage. Il s’agit principalement des
règles donnant la possibilité de cumuler
revenu d’un travail et allocation et, ce faisant, de prolonger ses droits. Verdict des
agents interrogés ? Ces règles sont très
complexes, clament-ils tous à l’unanimité.
D’ailleurs, seuls les conseillers indemnisation les maîtrisent…
Deuxième constat, elles ne sont pas
exemptes de certains effets pervers, comme
le reconnaît Paul. Le bâtiment est souvent
cité. Des salariés sont « poussés » à devenir
indépendants après avoir été licenciés.
Entre deux chantiers avec leur ex-futur
employeur, ils passent par la case Pôle
emploi, multipliant les périodes activitéchômage. La « perversion » peut aussi être
de la responsabilité du demandeur
d’emploi, chez certains saisonniers dans le
tourisme, par exemple. Pour autant, s’ils
existent, ces cas restent limités, voire extrêmes. « Peu de chômeurs savent jouer du système », assure Marie, conseillère placement.
Tous l’affirment : les règles sont perfectibles,
même si elles sont plutôt incitatives à la
Marie enfonce le clou : « Quand on fait de
l’accompagnement spécifique et qu’on voit les
personnes régulièrement, on obtient des
super résultats. Quand on a 300 personnes
dans son portefeuille et qu’on ne peut consacrer que dix demi-journées par mois pour les
recevoir on fait de l’abattage. » Contrainte de
faire avec son budget, la direction met le
paquet sur le numérique, mais la plupart
des agents en conviennent : cela ne peut pas
être l’alpha et l’oméga de la lutte contre le
chômage. « Il n’y a plus que le numérique qui
compte », critique Isabelle.
• MOBILITÉ : LE « CERCLE VICIEUX »
C’est la nouvelle réalité brandie par tous les
experts « ès marché du travail » : la carrière
au long cours dans une même société laisse
la place au « parcours professionnel »,
jalonné de rebonds, d’échecs, de reconversions, de périodes en salariat, d’autres en
indépendant, dans une logique de responsabilité individuelle assumée. Pour Laurence, conseillère placement dans l’Est, le
résultat de cette « révolution sociologique »
est palpable : tout le monde passe par Pôle
emploi entre deux jobs. « Aujourd’hui, je
vois des profils qu’on ne voyait pas il y a dix
ans : ingénieurs, ancien d’EDF, même un
polytechnicien ! » Tout cela, disent les agents
de l’opérateur, traduit une relation
employeur-employé de plus en plus dure,
où l’on remplace une personne par une
autre et à laquelle même les plus qualifiés
n’échappent plus. Conséquence, un boom
des ruptures conventionnelles et des burnout. Et, aussi, une perte d’investissement
des travailleurs qui nourrit, à son tour, une
perte de confiance des employeurs. « C’est
un cercle vicieux », résume Laurence.
Un cercle vicieux qui n’exonère pas, bien
sûr, certains chômeurs de leurs responsabilités quand, après avoir été sélectionnés
pour des postes, après avoir réussi les tests,
ils ne se présentent pas aux entretiens
d’embauche. « Souvent ils sont passés à autre
chose. C’est la génération Y. Mais, c’est aussi
lié au discours ambiant du changement permanent », renchérit Marie.
Tous les prénoms ont été changés,
les fonctions ont été conservées.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 //
Jeudi 24 janvier 2019Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 390,8 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.420 milliards d’euros courants
// Plafond Sécurité sociale : 3.377 euros/mois à partir du 01-01-2019 // SMIC horaire : 10,03 euros
à partir du 01-01-2019 // Capitalisation boursière de Paris : 1.406,33 milliards d’euros (au 28-12-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 103,45 en novembre 2018 // Taux de chômage (BIT) : 9,1 %
au 3e trimestre 2018 // Dette publique : 2.322,3 milliards d’euros au 3e trimestre 2018
Les chiffres
de l'économie
EN FRANCE
À L’ÉTRANGER
NOTRE-DAME-DES-LANDES DES
INTERPELLATIONS SUR LA ZAD
SYRIE MOSCOU DEMANDE
À ISRAËL DE STOPPER LES TIRS
Cinq personnes ont été interpellées
sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) lundi et mardi
à l’issue d’une enquête préliminaire
qui a relevé des faits d’enlèvement et
séquestration survenus à l’automne
2018, a-t-on appris mercredi de
source judiciaire. Les cinq personnes, quatre hommes et une femme,
ont été placées en garde à vue pour
48 heures, elles prennent fin jeudi.
Moscou a appelé, mercredi, Israël à cesser de mener des frappes en Syrie, où
l’aviation israélienne bombarde régulièrement des positions des gardiens de
la révolution iraniens ou de leurs alliés
du Hezbollah libanais. « Les frappes
arbitraires sur le territoire d’un Etat souverain, en l’occurrence on parle ici de la
Syrie, devraient être proscrites », a
déclaré la porte-parole du ministère
russe des Affaires étrangères, Maria
Zakharova.
FOOTBALL BALOTELLI REJOINT
L’OLYMPIQUE DE MARSEILLE
LA PHOTO DU JOUR
Au Venezuela, pro et anti-Maduro dans la rue
AFP
PANAMA LE PAPE ATTENDU
AUX JMJ
L’Olympique de Marseille a officialisé
mercredi le recrutement de l’Italien
Mario Balotelli, présenté au centre
d’entraînement de la Commanderie.
Libéré par Nice, où il jouait depuis
deux ans et demi, « Super Mario » a
signé au moins jusqu’à la fin de la saison. Il vient renforcer une attaque en
difficulté : Valère Germain et Kostas
Mitroglou n’ont marqué que 3 buts
chacun cette saison.
Le pape François est arrivé en fin de
journée au Panama où l’attendaient
quelque 200.000 jeunes catholiques de
150 pays, pour une nouvelle édition des
Journées mondiales de la jeunesse
(JMJ) axées sur les crises migratoires
qui déchirent la région. Le thème des
migrants a été évoqué en vol à bord de
l’avion dans de courtes conversations
avec des journalistes. « C’est la peur qui
nous rend fous », a-t-il commenté.
INDE UNE NOUVELLE GANDHI
EN POLITIQUE
Des dizaines de milliers d’opposants et de partisans du président Maduro ont manifesté mercredi à Caracas. Pendant ce
temps, Trump a accentué sa pression sur le régime en reconnaissant Juan Guaidó, opposant et président du Parlement.
SANTÉ L’ÉPIDÉMIE DE GRIPPE
BIEN INSTALLÉE
PAS-DE-CALAIS LE MAIRE
D’HESDIN EN GARDE À VUE POUR
DÉTOURNEMENT DE FONDS
Le jeune maire divers droite d’Hesdin
(une petite commune du Pas-deCalais), Stéphane Sieczkowski-Samier, a
été placé en garde à vue mercredi dans le
cadre d’une enquête pour « détournement de fonds publics », avec sa mère,
conseillère municipale. Il était déjà visé
par d’autres enquêtes, pour « acquisition
d’armes de troisième catégorie », « prise
illégale d’intérêt » et « complicité de faux
et usage de faux en écriture publique ».
VIOL SUR MINEURS UN ANCIEN
CHAMPION CONDAMNÉ
À 12 ANS DE RÉCLUSION
Un ex-champion de France de natation
et ex-manager du Rouen Hockey Club,
Vincent Leroyer, jugé à Bordeaux pour
viol et agressions sexuelles entre 1986
et 1996 sur cinq jeunes hockeyeurs, a
été condamné mercredi à 12 ans de
réclusion. Agé de 61 ans, l’accusé a
reconnu l’« extrême gravité » des faits,
affirmant ne pas avoir « d’explication
rationnelle ».
AFP
L’épidémie de grippe s’est installée dans
toutes les régions de France métropolitaine, excepté en Normandie, qui reste
en phase préépidémique, a indiqué
mercredi l’agence sanitaire Santé publique France. Partie de l’Occitanie, l’épidémie s’est quasi généralisée la semaine
dernière, suscitant plus de 5.000 passages aux urgences hospitalières, contre
3.000 la semaine précédente. 643 personnes ont été hospitalisées.
Crédit photo : Federico Para/AFP
Priyanka Gandhi Vadra, membre du
célèbre clan politique indien des NehruGandhi, a officiellement fait mercredi
son entrée en politique, au sein du Parti
du Congrès (opposition), dirigé par son
frère aîné, Rahul, à quelques mois des
législatives en Inde. Son père, sa grandmère et son arrière-grand-père ont tous
été Premier ministre du pays.
THAÏLANDE NOUVEAU REPORT
DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES
Prévues le 24 février après avoir déjà
été repoussées à de nombreuses reprises, les élections législatives en
Thaïlande ont été de nouveau retardées et sont désormais fixées au
24 mars. Le scrutin est très attendu
puisqu’il s’agit du premier organisé
depuis le coup d’Etat qui a porté la junte
militaire au pouvoir en 2014.
IRAN L’UNION EUROPÉENNE
VEUT CONTINUER À COMMERCER
Le « véhicule spécial » préparé par
l’Union européenne afin de pouvoir
continuer à commercer avec l’Iran malgré le rétablissement des sanctions
américaines devrait être lancé dans les
prochains jours, a déclaré mercredi le
ministre français des Affaires étrangères. Ce dispositif, dit SPV, ne serait toutefois pas effectif avant plusieurs mois.
Reste aussi à savoir s’il concernerait les
hydrocarbures ou seulement les produits agricoles et pharmaceutiques.
ON EN PARLE À MOSCOU
Le « Russiagate » et la mystérieuse call-girl biélorusse
« Nastya Rybka » qui prétendait avoir des confidences à faire sur le « Russiagate »,
a été libérée après une arrestation spectaculaire à l’aéroport de Moscou.
Benjamin Quénelle
— Correspondant à Moscou
puzzle des jeux d’influence russe
dans la présidentielle américaine de 2016 : elle devait en dire
plus sur des heures d’enregistrement de conversations concernant la possible ingérence via le
milliardaire Oleg Deripaska, exassocié de Paul Manafort,
ancien directeur de campagne
de Donald Trump. Paul Manafort est au centre du « Russiagate » sur lequel le procureur
spécial Robert Mueller continue
d’enquêter à Washington.
Mais mercredi, Nastya Rybka
n’a finalement rien dévoilé. Elle
n’est tout simplement pas venue
à la conférence de presse où seul
son avocat autodéclaré a fait
bien pâle figure. « Nastya est fatiguée. Imaginez-vous à sa
place… », s’est défendu Dmitri
our le moment, elle s’est
défilée. Anastasia
Vachoukevitch, la callgirl biélorusse qui aurait fait
tourner la tête au puissant oligarque Oleg Deripaska et à
l’influent vice-Premier ministre
russe Sergueï Prikhodko, tous
deux proches du chef du
Kremlin, devait révéler ses
secrets.
Sa première conférence de
presse, annoncée pour mercredi
à Moscou, était d’autant plus
attendue que la jeune femme de
27 ans, connue sous son surnom
« Nastya Rybka », a pendant un
temps affirmé détenir certaines
des pièces manquantes au
P
Zatsarinski. Le mannequin, qui
après ses révélations en février
sur Oleg Deripaska et Sergueï
Prikhodko, s’était rendu en
Thaïlande pour des « séminaires
de formation aux techniques de
séduction », sort en effet de plusieurs mois de prison dans ce
pays où elle était poursuivie pour
racolage et « coaching sexuel ».
Nastya Rybka à Moscou
Condamnée finalement la
semaine dernière à une simple
amende, elle a été expulsée et
conduite à l’aéroport de Bangkok. Pour un vol direction…
Moscou. Nastya Rybka pensait
alors pouvoir passer en transit
avant de rejoindre sa Biélorussie natale. Mais dans l’aéroport
moscovite, jeudi dernier, elle a
été aussitôt interpellée, poussée
sur une chaise roulante et dans
un ascenseur vers la zone russe.
Poursuivie désormais pour une
soudaine nouvelle enquête de
proxénétisme, elle a tout de
suite été mise en garde à vue et
longuement interrogée. Jusqu’à
un nouveau coup de théâtre : sa
libération mardi.
Maître Dmitri Zatsarinski a
affirmé que sa cliente restait
pour le moment à Moscou.
Mais il s’est bien gardé de révéler de nouveaux faits sur les
affaires russes ou américaines.
« Nastya a peut-être été utilisée
dans les jeux entre gouvernements », a-t-il suggéré. Sans
vouloir en dire plus. « A elle de
vous en parler plus tard… » Le
mystère reste entier. n
3
4
5
1
7
VENDREDI
DREDI
-2/2
2/2
1
3
10
0
-4/0
6/9
0
8
1
1
0
6
5/8
1
2
-0/7
0/7
5
3/6
2
2
0
-3/2
3/2
6/9
4
2
SAMEDI
7
4
3/7
5/9
3/10
1
11
7
5
8
1/3
6
7
8
-0/1
/
4/6
DIMANCHE
1/5
11
5/7
-2/0
4/6
10/14
10/13
8/12
-5/-3
-5/-3
-5/0
-2/2
-2/0
1/4
18/25
18/26
20/277
-3/0
-7/-1
-2/2
14/21
14/24
15/22
9/13
8/15
9/15
-2/5
-3/6
6/8
7/13
8/13
6/14
0/7
-1/7
-1/6
-17/-11
-20/-14
4
-21/-14
6/13
-1/2
-6/-2
27/39
27/35
26/35
11/17
11/16
12/17
7/13
8/12
5/7
24/31
23/31
24/32
22/31
24/35
25/35
5/9
3/8
3/8
-1/1
-7/-5
-11/-8
-3/0
-5/-1
-6/3
VENDREDI
1/3
4
7
SAMEDI
MEDI
-2/1
6/9
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le manufacturier
clermontois acquiert
80 % du producteur
indonésien de pneus
Multistrada.
Jeudi 24 janvier 2019
www.lesechos.fr
// P. 18 ET « CRIBLE »
P. 34
DEVISES EUR/GBP 0,8715 EUR/JPY 1,2469 EUR/CHF 1,133 GBP/USD 1,307 USD/JPY 1,0945 USD/CHF 0,9946 TAUX EONIA -0,369 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,308 OAT 10 ANS 0,6055 T-BONDS 10 ANS 2,8205
INDUSTRIE & SERVICES
RENAULT
DERNIÈRE HEURE
Confiance, gouvernance,
performance : les défis du nouveau
duo Senard-Bolloré.
Bruxelles promet d’aider
les pêcheurs en cas de Brexit dur
// PP. 16-17, L’ÉDITORIAL
DE DAVID BARROUX P. 9
ET « CRIBLE » P. 34
AIR FRANCE
Le nouveau patron fait le pari
du premium. // P. 19
BIOTECH
Maladie du foie gras : un marché
de 22 milliards de dollars. // P. 20
Le fondateur
de Zynga lance
un fonds
de 700 millions
de dollars
Raphaël Bloch
@Bloch_R
THÉÂTRES PRIVÉS
Emilie Brouchon
Mark Pincus a de nouveaux projets. Le
charismatique et très médiatique fondateur de Zynga, la société de développement à l’origine du jeu vidéo à succès
FarmVille, est en train de créer un fonds
d’investissement doté d’une force de
frappe financière importante. A l’heure
où les levées de fonds atteignent des
montants record dans la Silicon Valley,
la structure, baptisée « Reinvent Capital », sera bien évidemment dédiée à des
investissements dans la tech. Selon
Axios, qui a révélé l’information, Mark
Pincus a vu grand. L’Américain a levé
700 millions de dollars (616 millions
d’euros). Il cible les groupes technologiques cotés en Bourse « qui ont besoin
d’une restructuration stratégique »,
explique le site spécialisé.
Un public stable malgré une offre
florissante. // P. 21
HIGH-TECH & MÉDIAS
RADIO
Les places seront chères
pour les nouveaux entrants.
// P. 22
TÉLÉVISION SUR LE WEB
Le français Molotov au pied du
mur. // P. 23
Figure de la tech
START-UP
INTERNET
Investissements record dans
les start-up américaines depuis
le boom des « dot com ». // P. 24
Les pêcheurs continentaux ont bien plus à perdre que leurs homologues d’outre-Manche : les eaux britanniques sont de loin
les plus poissonneuses et les flottes françaises, belges ou néerlandaises y attrapent de 35 à 50 % de leurs prises. Photo RÉA
Shutterstock
PME & RÉGIONS
IMMOBILIER
Les réseaux de mandataires
aiguisent les appétits. // P. 25
NOUVELLE AQUITAINE
Le distributeur Cofaq agrandit
son jardin avec Amarante. // P. 26
FINANCE & MARCHÉS
BOURSE
La croissance externe des PME
rime avec performance. // P. 27
INGENICO
La crédibilité du spécialiste
des paiements en question après
un nouveau dérapage financier.
// P. 28 ET « CRIBLE » P. 34
Les pêcheurs continentaux
seront soutenus financièrement si le Royaume-Uni
leur coupe l’accès
à ses eaux territoriales.
Derek Perrotte
@DerekPerotte
— Bureau de Bruxelles
La Commission européenne n’abandonnera pas les pêcheurs en haute mer. Mercredi, l’exécutif continental a dévoilé des
mesures d’urgence visant à les préserver
des conséquences potentielles d’un Brexit
« dur ». L’enjeu est énorme. Sans accord de
sortie, le Royaume-Uni redeviendra un
pays tiers à part entière et les pêcheurs britanniques perdront de ce fait l’accès aux
eaux européennes et les pêcheurs continentaux perdront eux l’accès aux eaux
entourant les îles britanniques.
Or, ces derniers ont bien plus à y perdre
que leurs homologues d’outre-Manche : les
eaux britanniques sont de loin les plus pois-
sonneuses et les flottes françaises, belges ou
néerlandaises y attrapent de 35 à 50 % de
leurs prises. En 2015, les continentaux
avaient ainsi pêché 683.000 tonnes dans les
eaux du Royaume-Uni quand les Britanniques avaient quant à eux pêché 110.000 tonnes dans les eaux des 27. Dans ce contexte,
l’exécutif européen promet d’abord de voler
au secours des professionnels continentaux en cas de scénario noir : ils bénéficieront du soutien du Fonds européen pour les
affaires maritimes et la pêche en cas de
« fermeture soudaine » des eaux britanniques.
Des négociations ardues
L’objectif principal de Bruxelles reste toutefois de ne pas en arriver là. C’est pourquoi
l’exécutif européen prend les devants en
proposant dans ses mesures d’urgence au
Royaume-Uni un système garantissant un
statu quo jusqu’à fin 2019, avec des accès
réciproques aux eaux territoriales et le respect des quotas pour 2019 en Atlantique et
en mer du Nord négociés à 28, comme chaque année, au cours d’un conseil des ministres de la Pêche en décembre dernier.
L’exécutif européen souhaite aussi maintenir la flexibilité offerte aux différents Etats
membres d’échanger des quotas au cas par
cas en cours d’année. « Environ 1.000 échanges de quotas sont enregistrés chaque année
entre le Royaume-Uni et les Etats membres »,
y précise-t-on. Cela reviendrait à préserver
pour 2019 le statu quo que prévoit (jusqu’à
fin 2020) l’accord de sortie rejetée la
semaine passée par le Parlement britannique. L’idée est de se donner ainsi le temps de
négocier un nouvel accord commercial sur
la pêche, ou l’incluant, pour la suite.
Qu’elle intervienne à court ou moyen
terme, cette négociation sera complexe.
Londres se sait en position de force sur ce
pan du Brexit et est décidé à négocier durement l’accès à ses eaux, en « rééquilibrant
les quotas en faveur des Britanniques »,
selon les termes des partisans du Brexit,
massivement soutenus par les pêcheurs
lors du référendum de 2016. Bruxelles mettrait en réponse dans la balance l’accès des
produits de la mer britanniques au marché
européen, où les pécheurs du RoyaumeUni écoulent aujourd’hui l’essentiel de leurs
prises. n
Avec son fonds, Mark Pincus, qui n’est
plus « que » directeur non exécutif de
Zynga, veut prendre des participations
dans une quinzaine d’entreprises,
essentiellement dans le logiciel et les
médias, des secteurs qu’il connaît particulièrement bien. Diplômé de Harvard,
Mark Pincus est une figure de la tech.
Avant de créer Zynga en 2007, le patron
de cinquante-deux ans avait déjà réalisé
quelques beaux coups dans l’univers
des start-up et des nouvelles technologies. Il a notamment été l’un des premiers à investir dans Facebook. En
2008, il avait mis 40.000 dollars dans la
société fondée par Mark Zuckerberg
qui s’est, depuis, imposée comme l’un
des acteurs les plus puissants de la révolution digitale.
Quatre ans plus tard, en 2012, il avait
d’ailleurs récupéré 35 millions de dollars lors de l’introduction en Bourse du
réseau social. Le tout, juste en vendant
20 % de sa participation, valorisée plus
de 150 millions de dollars. Depuis il a
investi dans plusieurs start-up, comme
Spatial, une société spécialisée dans la
réalité augmentée. Son fonds prendra
essentiellement des participations dans
des entreprises déjà introduites en
Bourse. Il sera accompagné dans cette
aventure par des vétérans de l’industrie
financière de Wall Street. n
DEUTSCHE BANK
Scandale Danske : la Fed se penche
sur le rôle de la banque allemande
// P. 29
CAPITAL-INVESTISSEMENT
AXA croit plus que jamais
dans les fonds de dette. // P. 30
CARNET
La France va pouvoir produire
plus de cognac
Marie-Josée Cougard
@CougardMarie
// P. 33
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 13H ET 17H30
DU LUNDI AU VENDREDI
L’industrie du cognac a été entendue. FranceAgriMer a rendu un avis favorable sur la
plantation de 3.474 hectares de vignes de
plus dans la région qui produit le précieux
alcool. L’argumentation des grands acteurs,
dont Hennessy (LVMH), Martell (Pernod
Ricard) et Rémy Martin (Rémy Cointreau),
qui font le pari de la croissance durable de la
demande mondiale, a été jugée recevable
malgré les réticences et les inquiétudes de
ceux qui redoutent un éventuel retournement de marché. « Il y a eu quelques discussions mais pas d’opposition violente. Les
interventions tenaient plus de la mise en
garde et de l’incitation à la prudence », selon
une source proche du dossier. Le ministre
de l’Agriculture, Didier Guillaume, devrait
donc signer un arrêté dans ce sens d’ici le
1er mars, qui permettra pour 2019 d’accroître le vignoble du cognaçais. Le ministre a la
possibilité de ne pas suivre un avis de FranceAgriMer mais c’est « rarissime », disent
les experts de ces questions.
Marché favorable
Ce sera donc la quatrième fois que les viticulteurs de la région profitent de la possibilité
donnée chaque année par la Commission
européenne d’augmenter les plantations de
vigne à toutes les régions viticoles depuis
2016. La première année, ils l’ont mise à profit sur 250 hectares, la deuxième année sur
800 hectares, la troisième sur 1.500 hectares.
Cette fois pour 2019, ce sera plus de deux fois
plus qu’en 2018. Le marché est là, qui fait
souffler une quasi-euphorie dans cette
industrie extrêmement profitable. Les
records s’enchaînent sans faillir depuis quatre ans avec une hausse des expéditions. En
2018, elles ont totalisé 3,21 milliards d’euros
(+2 %) pour 204,2 millions de bouteilles
(+3,5 %). L’engouement des Américains se
confirme, celui des Asiatiques aussi. Le marché français n’existe plus que pour 2 % des
volumes. Les grands groupes ont défini un
business plan qui, estiment-ils, leur permet
de prévoir les évolutions de marché. Tous
disent être conscients de possibles fluctuations. Le cognac a subi des revers et plusieurs
crises. Le vignoble au début des années 1970
était deux fois plus grand. n
Mark Pincus, fondateur de Zynga,
cible les groupes technologiques
cotés en Bourse « qui ont besoin
d’une restructuration stratégique ».
Photo AFP
Shutterstock
Michelin renforce sa présence
en Indonésie
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 //
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES
à suivre
L’AFFAIRE GHOSN
Confiance, gouvernance,
les défis du duo Senardl Le nouveau président devra rétablir la confiance avec Nissan et conforter les
l Il faudra aussi maintenir la position du Losange au moment où l’industrie auto
Eric Piermont/AFP
Anne Feitz
@afeitz
Pernod Ricard : Patricia Barbizet
devient administratrice référente
AGROALIMENTAIRE Pernod Ricard a annoncé que son conseil
d’administration avait désigné Patricia Barbizet comme administratrice référente, une fonction nouvellement créée dans une
démarche « d’amélioration continue » de sa gouvernance. Patricia Barbizet, ancienne dirigeante d’Artemis, holding de la famille
Pinault, avait été nommée administratrice du groupe en novembre. Parallèlement, Pierre Pringuet, ancien directeur général de
Pernod Ricard, démissionnera de sa fonction de vice-président
tout en demeurant membre du conseil. Cette annonce intervient
alors que le numéro deux mondial des spiritueux est visé par le
fonds activiste Elliott, qui a pris plus de 2,5 % de son capital.
•LARESTAURER
CONFIANCE AVEC NISSAN
Le premier chantier, et non le moindre, sera de restaurer la confiance
avec les partenaires nippons Nissan
et Mitsubishi. « On ne peut pas dire
que la confiance est rompue, mais elle
semble bien abîmée », relève un
familier du siège. « Il va falloir du
temps, mais on n’a pas le choix : un
divorce d’avec Nissan coûterait une
fortune. On ne peut pas se le permettre, compte tenu des besoins d’investissement dans le secteur en ce
moment ! »
Il faudra renouer les liens,
s’accorder sur la gouvernance non
seulement à la tête de l’Alliance,
mais aussi de Nissan. « Ce sera le rôle
du président, et l’un de ses grands
enjeux », explique un proche du
groupe. Dans un deuxième temps,
Jean-Dominique Senard devra
reprendre les réflexions entamées
Ardian sort du capital
de Spie Batignolles
BTP La société d’investissement française Ardian a annoncé
mercredi céder sa participation minoritaire de 18 % dans Spie
Batignolles. « Désormais, 360 collaborateurs de Spie Batignolles
détiennent majoritairement le capital de l’entreprise, accompagnés par de nouveaux investisseurs financiers », a indiqué le
fonds dans un communiqué, citant notamment EMZ Partners,
Tikehau Investment Management, Société Générale Capital
Partenaires, Idia Capital Investissement et Socadif Capital
Investissement. Ardian est entré au capital du spécialiste du
bâtiment, des infrastructures et des services en 2014 en rachetant au fonds Equistone Partners une participation de 20 %.
SEB a enregistré une solide croissance
des ventes en 2018
ÉLECTROMÉNAGER SEB a enregistré une hausse de 7,8 % de
son chiffre d’affaires en 2018, à 6,8 milliards d’euros (+5,1 % en
publié). Des ventes tirées notamment par l’Asie et ses machines
à café professionnelles, un nouveau segment de marché pour le
géant mondial du petit électroménager. « En dépit d’un environnement qui s’est durci, la croissance organique est pour la quatrième année consécutive supérieure à 6 % », a indiqué son PDG,
Thierry de la Tour d’Artaise.
TRANSPORT La consolidation se
DE RENAULT AU CARRÉ
Le duo devra également rétablir la
sérénité en interne. « On en a bien
beso in » , insi s t e u n s yndi caliste. Beaucoup s’attendent à ce que
Thierry Bolloré, qui a déjà commencé à remodeler le comité exécutif à sa main, poursuive sur cette
voie. En fonction du résultat des
enquêtes internes, mais pas seulement. Des dirigeants proches de
l’ancien PDG pourraient être les
« Il va falloir
du temps, mais
on n’a pas le choix :
un divorce
d’avec Nissan
coûterait
une fortune. »
UN FAMILIER DU SIÈGE
Le futur président
de Renault est réputé
pour sa vision humaniste
de l’entreprise. Il doit être
nommé, ce jeudi, par le
conseil d’administration
de la marque au losange.
COMMUNIQUÉ
LA COMPAGNIE FINANCIERE KEPLER
Société anonyme au capital de 6 590 000 euros
Siège social : 75 rue de Courcelles 75008 PARIS
622 041 101 RCS PARIS
Suivant délibération en date du 28/12/2018, le
Conseil d’administration a décidé de recourir aux
dispositions de l’article L.228-6-3 du Code de
commerce lui permettant de procéder à la vente
forcée de 3 actions en déshérence. Les ayants-droits
sont mis en demeure de faire valoir leurs droits dans
un délai d’un an à compter de cet avis. A l’expiration
de ce délai, il sera procédé à la vente des titres et le
produit net de leur vente sera tenu à la disposition
des ayants-droits pendants 10 ans sur un compte
bloqué.
Autant l’un est « bling-bling » et
amateur de faste, autant l’autre est
modeste et pas vraiment connu
pour ses frasques. Choisi par le
comité des nominations de Renault
pour remplacer Carlos Ghosn à la
présidence du Losange, Jean-Dominique Senard n’a pas grandchose en commun avec son prédécesseur. « C’est quelqu’un qui paiera
son ticket de métro ! » relève un dirigeant du secteur.
Sa réputation de manageur
humaniste le précède chez Renault.
« C’est un grand industriel. Il a une
conception sociale de l’entreprise et il
l’a démontré à plusieurs reprises »,
a commenté le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, la semaine
dernière. Issu de la noblesse pontificale et comte de son état, l’actuel
président de Michelin se distingue
par une extrême courtoisie – dont il
fait preuve en toutes circonstances,
dit-on. Il est aussi jugé parfaitement
« Bolloré-compatible », un atout
essentiel pour chapeauter le nouveau directeur général de Renault,
lui-même ancien de Michelin. Les
deux hommes se connaissent déjà.
« Ils ont les mêmes réseaux catholiques », dit une source au sein du
Losange.
Entré chez Michelin en 2005
candidat à la présidence du Medef
l’an dernier. Il a rédigé au printemps
avec Nicole Notat un rapport sur la
façon d’intégrer le social et l’environnement dans les entreprises.
Sa silhouette longiligne et son
allure de gentleman anglais sont
familières au monde des affaires de
l’Hexagone. Témoin, la brochette
de grands patrons qu’il a réussi à
attirer à Montréal en juin dernier,
pour le « Davos de la mobilité » que
Michelin tente d’installer.
Marc Bertrand/Challenges-RÉA
poursuit sur le marché de l’autopartage. Zip car, la filiale du
groupe Avis, a annoncé mercredi
à ses clients l’arrêt de ses activités
à Paris le 28 février. Elle va également se retirer de Barcelone et
Bruxelles. Le 11 décembre, « Les
Echos » avait évoqué l’hypothèse
d’un retrait de Zipcar de la plupart des marchés européens pour
se concentrer sur le RoyaumeUni et l’Amérique du Nord. Le
groupe avait à l’époque démenti
« tout retrait du marché français ».
•LAREMETTRE
GOUVERNANCE
Jean-Dominique Senard, un anti-Ghosn
pour sortir de la crise par le haut
Thierry Roge/AFP
Zipcar se retire
de plusieurs
pays européens
A Boulogne-Billancourt, on va enfin
pouvoir passer à l’étape suivante :
après deux mois d’incertitude et de
flottement, Renault devrait se doter
jeudi d’une nouvelle gouvernance
« pérenne », selon le terme du
ministre de l’Economie, Bruno Le
Maire. Sauf coup de théâtre, c’est le
duo Jean-Dominique Senard, à la
présidence, et Thierry Bolloré, à la
direction générale, qui prendra
donc le volant du Losange en remplacement du PDG emprisonné
au Jap on, Carlos Ghosn. Les
deux hommes qui vont devoir
apprendre à travailler ensemble
de façon complémentaire ne
devraient pas chômer, tant les défis
à relever seront nombreux. Voici
les trois principaux.
par son prédécesseur, et trouver le
schéma juridique qui permettra de
rendre l’Alliance irréversible.
Un casse-tête : chez Nissan, beaucoup vivent mal la prépondérance
de Renault dans le capital (43 %),
alors que le constructeur nippon est
deux fois plus gros que le Losange et
n’en détient que 15 %, sans droits de
vote. « Les travaux devront démarrer
assez vite, mais il faudra sans doute
plusieurs mois avant d’aboutir »,
relève la même source. La tâche
sera d’autant plus compliquée que
l’ex-président de Michelin va devoir
se familiariser avec les arcanes de
Nissan.
Jean-Dominique Senard, l’actuel président de Michelin,
n’a pas grand-chose en commun avec son prédécesseur.
comme directeur financier, il en a
pris la tête en 2011, devenant alors le
premier dirigeant de Bibendum à
n’être pas membre de la famille. Ce
diplômé d’HEC, titulaire d’une maîtrise de droit, avait fait ses armes
chez Total, Saint-Gobain et Pechiney. Il raconte volontiers avoir vécu
l’enfer lors de la fusion entre Pechiney et Alcan, lorqu’il a dû se séparer
de centaines de salariés. « J’ai
mesuré ce que certaines décisions de
court terme pouvaient provoquer
comme dégâts », déclarait-il alors
aux « Echos ».
Gestionnaire rigoureux
Rompu à la gestion des multinationales, ce fils d’ambassadeur, luimême père de trois enfants, est profondément attaché à la France, et
n’hésite pas à donner de son temps
pour l’intérêt collectif. Eliminé pour
une question d’âge, il n’a pu être
Le futur président du
Losange se distingue
par une extrême
courtoisie – dont il fait
preuve en toutes
circonstances.
Gestionnaire rigoureux, il sait
aussi, lorsqu’il le faut, faire preuve
de fermeté. Il n’a pas hésité ces dernières années à adapter l’outil
industriel de Michelin en France.
Mais il l’a fait sans heurts, grâce à un
dialogue social salué par la plupart
des partenaires sociaux. Approchant les soixante-six ans (qu’il
fêtera le 7 mars), il avait aussi soigneusement préparé sa succession
en vue de son départ de Michelin,
programmé pour mai prochain. Ce
ne sera donc finalement pas pour
aller s’occuper de ses vignes dans la
propriété familiale de Lagoy, près
de Saint-Rémy-de -Provence.
— A. F.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 17
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
performance :
Bolloré chez Renault
l’heure où l’automobile mondiale commence à affronter des
vents contraires. Tensions commerciales, Brexit, durcissement des
normes antipollution, ralentissement de marchés importants
comme la Turquie ou l’Argentine,
mais aussi la Chine (devenue quatrième marché de Renault depuis
son partenariat avec Brillance)…
Autant de nuages qui ont sans doute
pesé sur la marge dès l’an dernier.
« Confrontée aux mêmes revers que
l’ensemble de l’industrie, la profitabilité de Renault devrait avoir baissé en
2018 », estime Thomas Besson, analyste chez Kepler Cheuvreux.
A la manœuvre sur l’opérationnel, Thierry Bolloré aura aussi à
mener cette année le lancement de
plusieurs nouveaux modèles essentiels, comme ceux de la nouvelle
Clio (son best-seller depuis plusieurs années), de son SUV Captur
ou encore de son petit véhicule électrique dédié à la Chine, la K-ZE (prononcer kazi). « Il y a un enjeu d’exécution sur ces lancements, qui auront
un impact positif principalement au
deuxième semestre et en 2020 »,
poursuit Thomas Besson.
Enfin, Renault devra affronter la
révolution engagée dans le secteur,
vers l’électricité, la connectivité et
l’autonomie. Il faudra maintenir
l’avance de l’Alliance sur le véhicule
électrique, réussir le pari de
l’hybride. Il y aura encore des choix
à effectuer, de lourds investissements à engager. « Dans ce cadre,
renouer le lien avec Nissan est vraiment crucial », insiste un cadre maison. Et ce, sans perdre davantage de
temps.
« Confrontée
aux mêmes revers
que l’ensemble
de l’industrie,
la profitabilité
de Renault devrait
avoir baissé
en 2018. »
THOMAS BESSON
Analyste chez Kepler
Cheuvreux
premiers sur la liste. Une partie du
conseil d’administration devrait
aussi être renouvelée.
Rétablir de véritables contrepouvoirs est devenu une priorité.
« Le conseil n’a pas exercé son devoir
de contrôle », juge un bon connaisseur du dossier. La mise en place
d’une gouvernance dissociée entre
présidence et direction générale,
chère à l’Etat, constitue une première étape, mais elle ne suffira pas.
Le mandat de Philippe Lagayette
arrive à échéance cette année, mais
d’autres seront sans doute remis en
jeu avant leur échéance.
RÉUSSIR LES PARIS
•INDUSTRIELS
À VENIR
Maintenir Renault sur sa trajectoire
en évitant les plaques de verglas
sera tout aussi compliqué. Car le
Losange vient d’enregistrer des
résultats historiques. Ventes à
3,89 millions d’unités en 2018,
marge opérationnelle de 6,6 % en
2017 (et de 6,4 % sur les six premiers
mois de 2018…). Il sera difficile de
continuer sur la même pente, à
Lire l’éditorial de
(
David Barroux page 9
et « Crible » page 34
Thierry Bolloré, un homme de consensus
pour le volant opérationnel
Le nouveau directeur
général du constructeur
est le seul numéro deux
de Carlos Ghosn qui ait su
tirer son épingle du jeu.
Tavares ayant été contraint de trouver refuge et oxygène chez PSA, la
maison d’en face.
Diplômé en gestion à Dauphine,
Thierry Bolloré est arrivé à Boulogne-Billancourt en 2012. De l’avis de
tous « accessible », « pas arrogant »
et « à l’écoute », ce père de cinq ans
enfants avait commencé sa carrière
en 1990 dans une usine de pneus
pour camions au sein du Bibendum, où il a grimpé quatre à quatre
les étages jusqu’à devenir, en 2003,
vice-président monde de la branche avion.
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
et A. F.
« Accessible » et « à l’écoute »
« Il veut que tout soit robuste.
Robuste, c’est vraiment son mot »,
confie l’un de ses collaborateurs.
Pas étonnant donc que cet ancien
de Faurecia et de Michelin ait été
plus d’une fois effaré, par les révélations distillées jour après jour, sur
son ancien patron. Si certains en
interne regrettent que le grand Breton aux yeux bleus perçants n’ait
Pas le cousin de Vincent
Gilles Rolle/RÉA
Il pensait avoir le temps de faire son
trou avant de postuler à la succession de Carlos Ghosn. L’histoire et la
justice japonaise en ont décidé
autrement. Thierry Bolloré, 55 ans,
a été jeté dans le grand bain un beau
matin de novembre, alors qu’il était
dans le taxi pour Roissy. Celui qui
devrait devenir directeur général
du Losange – poste qui lui avait été
promis par son ancien patron
déchu – a tenté de faire bonne
figure en tant que directeur général
délégué intérimaire pendant
ces deux mois de crise, période
explosive pendant laquelle il a préféré manœuvrer en coulisse, plutôt
que prendre le risque de jeter de
l’huile sur le feu en s’exprimant
publiquement.
Arrivé chez Renault en 2012, Thierry Bolloré aura désormais
le loisir d’agir sans l’ombre de Carlos Ghosn.
pas tapé du poing sur la table face
aux événements, Thierry Bolloré a
été défendu bec et ongles par les
syndicalistes de la Maison Renault.
« Ce n’est pas non plus le perdreau de
l’année », sourit l’un d’eux.
Mine de rien, Thierry Bolloré
aura été le seul numéro deux de
Carlos Ghosn qui ait réussi à tirer
son épingle du jeu – Patrick Pélata
ayant été passé par pertes et profits
après l’affaire des espions et Carlos
Pendant ces deux mois
de crise, l’ancien de
Michelin et de Faurecia
a tenté de faire bonne
figure en tant que
directeur général
délégué intérimaire.
Chez Michelin, il croisa de loin dans
les années 1990 la comète Carlos
Ghosn, mais pas son nouveau président, Jean-Dominique Senard,
arrivé à Clermont-Ferrand en 2005.
Soit l’année où il rejoint Faurecia
pour chapeauter les affaires chinoises. Pour autant, les deux hommes
se connaissent. Tous deux cultivent
les réseaux catholiques. Au passage, pour les curieux, l’intéressé a
toujours déclaré ne pas être de la
famille de Vincent, un autre Bolloré
originaire de la région de Quimper.
Au volant op érationnel de
Renault, où il a atterri en 2012,
Thierry Bolloré aura désormais le
loisir d’agir sans l’ombre de Carlos
Ghosn. A lui de démontrer, ces prochaines années, qu’il est capable de
se faire politique et de défendre les
intérêts et les positions du constructeur dans la période délicate que
s’apprête à affronter l’industrie
automobile. n
Fabrice Coffrini/AFP
contre-pouvoirs chez Renault.
mobile affronte des vents contraires.
Le PDG déchu
de l’Alliance
Renault-Nissan,
Carlos Ghosn.
Les deux faces
de l’héritage Ghosn
ANALYSE
Anne Feitz
ne page se tourne chez
Renault. Deux mois
après son partenaire Nissan, le groupe au losange
s’apprête ce jeudi à clore l’époque
Ghosn après quatorze ans de
règne. Juste au moment où,
après avoir longtemps soupçonné son PDG de privilégier
Nissan, dont il était aussi patron,
les équipes de Boulogne-Billancourt commençaient à pouvoir
enfin s’enorgueillir de résultats
historiques.
Nommé directeur général de
Renault en 2005, sous la présidence de Louis Schweitzer, Carlos Ghosn en était devenu PDG en
2009 – auréolé du redressement
spectaculaire opéré chez Nissan
entre 1999 et 2004. Une longue
période au cours de laquelle
Renault s’est profondément
transformé. « Le groupe s’est
internationalisé, a diversifié ses
modèles, a lancé avec succès le concept du low cost : une belle réussite ! » avance Gaëtan Toulemonde, analyste financier à la
Deutsche Bank.
U
Rentabilité record
Entre 2005 et 2018, les ventes du
groupe ont bondi de près de 60 %,
de 2,5 à 3,9 millions d’unités. En
2005, plus de 50 % de son profit
d é p e n d a i t d ’u n m o d è l e , l a
Mégane, et d’un pays, la France.
L’Europe représentait 73 % des
ventes. Depuis, Renault a intégré
le roumain Dacia (qui cartonne
avec la Logan, la Sandero et le
Duster), puis le russe AvtoVAZ
(Lada a vendu 385.000 véhicules
l’an dernier), a lancé d’autres
véhicules à succès (Captur, Kadjar…), et a développé les ventes en
Amérique latine comme en Inde.
L’an dernier, la part de l’Europe
est tombée à moins de 50 % et
Renault comptait au moins
10 modèles phares dans son portefeuille. Surtout, la rentabilité
du Losange a atteint en 2017 un
niveau record, avec une marge
opérationnelle à 6,6 % – le double
de 2005 (les chiffres 2018 n’ont
pas encore été publiés).
« Renault a aussi bénéficié de
son association, même imparfaite,
avec Nissan », souligne Thomas
Besson, analyste chez Kepler
Cheuvreux. L’attelage a permis
au groupe hexagonal de bénéficier de synergies sur les achats,
sur les plates-formes communes… Avec 10,6 millions de véhicules vendus en 2017, l’Alliance
s’est même propulsée au premier
rang mondial des constructeurs
auto. « Une obsession pour Carlos
Ghosn ! » sourit un ancien.
Enfin, le PDG ne manquait pas
de rappeler l’avance prise par
l’Alliance dans le véhicule électrique, lancé dès la fin des années
2000 à coups de milliards
d’investissements, à un moment
où personne n’y croyait.
Absence d’empathie
Un certain nombre des grands
virages stratégiques de Renault,
avaient certes été pris par Louis
Schweitzer, qui a notamment
conclu l’Alliance avec Nissan et
racheté Dacia. Mais Carlos
Ghosn a su faire fructifier et consolider l’héritage, se bâtissant en
quinze ans une image de grand
capitaine d’industrie dans le
monde entier.
Vu de France, le bilan de Carlos
Ghosn chez Renault n’est toutefois pas totalement idyllique. Au
nom de la compétitivité, les délocalisations industrielles, d’abord,
ont fait fondre l’effectif des usines
hexagonales. « Renault a perdu
22.500 salariés en France depuis
2005 ! » rappelle Fabien Gâche,
délégué CGT. La crise des suicides au Technocentre en 2008, ou
l’affaire des espions en 2011, ont
aussi laissé des traces profondes
chez les ingénieurs, toujours
sidérés aujourd’hui par l’absence
d’empathie et de considération
dont le PDG a fait preuve à l’égard
de cadres dirigeants pourtant
extrêmement loyaux.
Mais le plus grand passif de
Carlos Ghosn est sans doute
d’avoir bien trop tardé à engager la préparation de sa succession, conservant tous les pouvoirs non seulement à BoulogneBillancourt mais aussi au sein de
l’Alliance Renault-Nissan. Au
mépris des règles de bonne gouvernance et malgré les demandes
répétées de l’Etat français (qui
détient 15 % de l’ex-Régie), le dirigeant franco-brésilien restait le
pivot incontournable de ce partenariat baroque – qui a fait ses
preuves tant qu’il était dirigé par
ce PDG tout-puissant, mais qui
ne s’était guère préparé à vivre
sans lui. Reste à voir si Renault,
dont le destin reste terriblement
lié à son Alliance avec Nissan,
sera capable de digérer la crise
provoquée par l’arrestation de
son président. n
SUR
DANS « C’EST MON ARGENT »
À 5H53 ET 11H23 LE VENDREDI
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
Michelin renforce
sa présence en Indonésie
PNEUMATIQUE
Le manufacturier
clermontois acquiert
80 % du producteur
indonésien de pneus
Multistrada.
Airbus Helicopters
revigoré par
les commandes
militaires
AÉRONAUTIQUE
Le groupe a pu
regonfler son carnet
de commandes
en 2018, grâce à la
reprise des commandes militaires.
Une société valorisée
plus de 600 millions
d’euros.
Anne Feitz
@afeitz
Bruno Trévidic
@BrunoTrevidic
Chez Michelin les affaires continuent. Alors que son président
Jean-Dominique Senard s’apprête à
prendre la présidence de Renault, le
manufacturier de ClermontFerrand a annoncé mardi soir avoir
signé un accord pour l’acquisition
de 80 % du producteur de pneumatiques indonésien Multistrada. Une
société valorisée 700 millions de
dollars (616 millions d’euros), y
compris les 20 % qu’elle possède
dans le distributeur Penta, bien
implanté en Indonésie.
Pour son premier bilan commercial à la tête d’Airbus Helicopters, Bruno Even est plutôt
bien servi. L’année 2018 a non
seulement permis à Airbus Helicopters d’atteindre ses objectifs,
avec 356 appareils livrés, mais
elle s’est également traduite par
une reprise des commandes, au
nombre de 413 l’an dernier, hors
annulations (381 commandes
nettes) contre 350 en 2017.
De quoi permettre à Airbus
Helicopters de maintenir sa
place de numéro un mondial
des hélicoptères civils, avec 54 %
de parts de marché, tout en progressant sur celui des hélicoptères militaires, dominé par ses
concurrents américains Bell et
Sikorsky. Car c’est la reprise de
commandes militaires, qui a
permis à Airbus Helicopters de
compenser l’érosion de son carnet de commandes civiles, grâce
notamment à une commande
de 28 NH90 par le Qatar, de
23 NH90 supplémentaires pour
l’Espagne et de 50 hélicoptères
légers Lakota pour l’armée américaine. Et 2019 laisse entrevoir
de nouvelles perspectives
encourageantes avec le lancement de l’appel d’offres de la
marine américaine pour
Montée en gamme
« Multistrada constitue pour le
groupe l’opportunité de se développer en Indonésie, pays le plus peuplé
d’Asie du Sud-Est, et de se doter
immédiatement de capacités industrielles compétitives et de qualité,
tout en évitant de créer de nouvelles
implantations industrielles », a
c o m m e n t é Je a n - D o m i n i q u e
Senard. Les synergies potentielles
Le manufacturier clermontois s’est lancé dans une politique de croissance externe volontariste
depuis le début de 2018. Photo Jean-Sébastien Evrard/AFP
sont estimées à 70 millions de dollars par an d’ici à trois ans.
Le manufacturier indonésien
possède notamment une usine produisant 11 millions de pneus tourisme, 9 millions de pneus deux
roues et 250.000 pneus poids lourds,
donnant accès à Michelin à
des capacités de production existantes dans un pays à bas coûts.
Aujourd’hui de moindre qualité (dits
« Tier 3 »), les pneus produits seront
progressivement montés en gamme
(en « Tier 2 ») et convertis aux marques du groupe qui a, lui, produit
190 millions de pneus en 2017. « Ce
deal permet à Michelin de satisfaire
son ambition de longue date, d’étendre ses capacités en Asie du Sud-Est ou
en Chine », relève Thomas Besson,
analyste chez Kepler Cheuvreux. « Il
est clairement plus opportun de fabriquer des pneus Tier 2 ou 3 dans des
pays à bas coût et les exporter partiellement dans des pays matures que le
contraire. »
Pour acquérir Multistrada, qui a
réalisé en 2017 un chiffre d’affaires
de 281 millions de dollars, Michelin va dans un premier temps
débourser 439 millions de dollars,
puis lancer une offre publique
d’achat sur le capital flottant. Le
rachat sera financé sur « ressources internes ». C’est la quatrième
opération de croissance externe
d’envergure réalisée depuis le
début de l’an dernier par le manufacturier, qui a créé une coentreprise avec Sumitomo, puis racheté
le britannique Fenner et le canadien Camso.
(
Lire également « Crible »
Page 34
Google va ouvrir un atelier à Detroit
pour ses voitures autonomes
AUTOMOBILE
Waymo, la filiale
d’Alphabet, va installer
son système de conduite
dans le berceau historique de l’automobile
aux Etats-Unis.
Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York
Malgré les récents déboires qui ont
touché les voitures autonomes,
Google continue d’y croire.
Waymo, la filiale d’Alphabet (maison mère de Google), a annoncé
qu’elle allait ouvrir un nouvel atelier
dans la capitale de l’automobile
Detroit, entièrement consacrée aux
véhicules autonomes.
Celle-ci a obtenu l’aval des autorités locales pour implanter au sud-
est du Michigan ce qu’elle présente
comme la « première usine 100 %
consacrée à la production de masse
de véhicules autonomes de niveau 4
[des véhicules entièrement autonomes mais qui n’intègrent pas tous
les scénarios de conduite, NDLR] ».
General Motors utilise, pour sa
part, une ligne d’assemblage de son
usine d’Orion, pour nourrir sa flotte
de véhicules autonomes.
400 emplois à terme
« Waymo va d’abord identifier un site
dans la région et, au cours des prochaines années, créer des centaines
d’emplois localement, a affirmé la
société dans un communiqué publié
sur son blog. Nous rechercherons des
ingénieurs, des chefs d’opération et des
coordinateurs de flotte pour rejoindre
notre équipe, aider à assembler et à
déployer nos voitures autonomes. »
Le site sera choisi parmi plusieurs qui existent déjà et qu’il
s’agira de reconvertir. Dans cette
usine, Waymo intégrera ses composants aux véhicules fournis par ses
partenaires, Fiat Chrysler et Jaguar
Land Rover. L’agence pour le développement économique du Michigan parle de 100 emplois créés dans
un premier temps, et de 400 à
terme. L’investissement est chiffré à
13,6 millions de dollars, avec une
subvention des pouvoirs publics
pouvant aller jusqu’à 8 millions.
« Avec les récentes annonces de
KLA-Tencor, Samsung et Waymo,
nous continuons de voir un intérêt
accru de la part des entreprises de la
13,6
MILLIONS DE DOLLARS
L’investissement de Waymo,
avec une subvention des
pouvoirs publics pouvant aller
jusqu’à 8 millions.
Silicon Valley, qui cherchent à
s’implanter ou à s’étendre dans le
Michigan », s’est félicité le patron
du bras économique de l’Etat du
Michigan, Jeff Mason. Selon la
presse américaine, le site pourrait
être opérationnel fin 2021. Waymo
est déjà présent dans la région de
Detroit, dans la ville de Novi, où
une vingtaine de ses employés sont
installés.
Si Waymo doute de la possibilité
d’atteindre une autonomie à 100 %,
l’entreprise a commencé à commercialiser en fin d’année dernière
un service de taxis autonomes près
de Phoenix. Les clients peuvent
commander un véhicule à partir de
leur téléphone, dans une zone de
250 kilomètres carrés. Pour ce service, Waymo transforme des
monospaces Chrysler Pacifica
Hybrid et des SUV électriques
I-Pace, de Jaguar Land Rover. La
société collabore pour cela avec
l’équipementier Magna. n
7h-9h
Deux heures d’info avec
Nikos Aliagas sur Europe 1
Avec Audrey Crespo-Mara, Nicolas Canteloup,
Jean-Michel Aphatie et toute la rédaction.
130 hélicoptères d’entraînement. Dans le domaine civil,
l’année 2018 fut néanmoins marquée par un événement prometteur : la livraison à Qingdao du
premier des 100 H135 destinés à
la Chine, qui seront produits sur
la première chaîne d’assemblage d’Airbus Helicopters dans
l’empire du Milieu. Airbus Helicopters a aussi commencé à
engranger les premières commandes (15 fermes et des engagements d’achats) pour son dernier-né : le H160. Le premier
exemplaire de série a débuté ses
essais en vol en décembre, en
vue d’une certification fin 2019,
pour de premières livraisons
début 2020. Au total, l’avionneur
revendique 54 % des parts de
marché sur le segment civil et
parapublic, loin devant ses concurrents Leonardo et Bell.
Un marché civil
toujours déprimé
Cependant, ces résultats satisfaisants ne doivent pas masquer les difficultés persistantes
d’un environnement commercial toujours déprimé dans le
domaine civil. Si les objectifs de
livraisons ont été atteints, Airbus Helicopters reste loin des
scores de 2017 (409) et 2016
(418). Le chiffre d’affaires d’Airbus Helicopters a reculé de 11 %
sur les neuf premiers mois de
l’année, à 3,7 milliards d’euros,
pour un excédent brut de seulement 179 millions. En attendant
la reprise, Airbus Helicopters
devra donc poursuivre ses
efforts de réorganisation industrielle et de réduction des coûts,
après avoir déjà mené deux
plans de départs volontaires
(800 postes au total). n
Le champion du drone
DJI empêtré dans une
affaire de corruption
AÉRONAUTIQUE
Des employés
du groupe chinois
auraient surfacturé
certaines pièces.
Frédéric Schaeffer
— Correspondant à Pékin
Chez DJI, il n’y a pas que les drones qui s’envolent. Certains
employés sont aussi capables
de faire monter très vite les prix.
La start-up de Shenzhen, devenue en dix ans le numéro un
mondial des drones de loisirs,
est, depuis quelques jours, au
cœur de l’une des plus grandes
affaires de corruption touchant
la tech chinoise.
130 millions de préjudice
Après des révélations dans la
presse locale, l’entreprise a
reconnu, cette semaine, avoir
été victime d’une malversation
présumée qui lui aurait fait perdre plus d’un milliard de yuans
(130 millions d’euros). « Lors
d’une récente enquête, DJI a constaté que certains employés
avaient gonflé le coût de certains
composants et matériaux utilisés
dans nos produits pour en tirer
un gain financier personnel »,
indique la société privée.
Selon ce rapport d’enquête
interne, 45 employés sont impliqués : 16 sont actuellement
entendus par la police tandis
que 29 autres ont déjà été licen-
ciés. La plupart faisaient partie
du service des achats et s’étaient
entendus avec des fournisseurs
pour surfacturer certaines pièces et composants et empocher
la différence. Le prix des composants de DJI aurait ainsi été gonflé de plus de 20 % l’an dernier.
L’affaire pourrait ne pas
s’arrêter là. Les premières investigations n’ont fait apparaître
que « la partie émergée de l’iceberg », selon un porte-parole.
Une centaine de personnes
pourraient être compromises
dans l’histoire, mise au jour
alors que la compagnie revoyait
ses procédures de gestion en
2018. « Nous avons aussitôt renforcé nos contrôles et mis en place
un système afin que nos employés
puissent signaler de manière confidentielle ce type d’événements »,
précise DJI, qui emploie
14.000 personnes, essentiellement en Chine.
Ce genre d’affaire de corruption en lien avec les fournisseurs
est un problème endémique
dans l’industrie chinoise. Au
cours des derniers mois, des cas
ont été révélés chez Alibaba,
ByteDance, Tencent, Baidu,
Meituan et JD.com, recense
l’agence Bloomberg. Ainsi, chez
ByteDance, célèbre pour son
application de partage de vidéos
TikTok, un employé avait
accepté 4,3 millions de yuans de
pot-de-vin d’une agence de
publicité. Et l’an dernier, Didi,
l’« Uber chinois », a découvert
plus de 60 cas de corruption au
sein de son personnel. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 19
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
Pourquoi le nouveau patron d’Air France
fait le pari du premium
res » s’est réduite de 15 % sur les avions équipés des nouvelles cabines
et elle a continué à perdre des parts
de marché, au profit des compagnies du Golfe, mais aussi de
Lufthansa et de British Airways en
Europe.
AÉRIEN
La stratégie annoncée
par Benjamin Smith
pour améliorer
la rentabilité d’Air
France est censée
combler le retard
avec ses concurrents.
Succès du « Premium eco »
Mais le développement
du segment premium
n’a pas empêché la
montée en puissance
des long-courrier
low cost.
Bruno Trévidic
@BrunoTrevidic
Pour gagner plus d’argent, mieux
vaut transporter plus de voyageurs
d’affaires payant le prix fort et
moins de passagers à tarif réduit.
Telle est l’idée générale derrière la
stratégie de montée en gamme voulue par Benjamin Smith pour Air
France. Du « gros bon sens »,
comme disent ses compatriotes
québécois, surtout quand on est
aux commandes d’une compagnie
aérienne obligée de supporter des
charges sociales et fiscales plus
lourdes que tous ses concurrents
internationaux.
Une montée en gamme
inachevée
De nombreuses compagnies se
sont engouffrées dans cette stratégie. Au point de susciter une véritable course aux armements dans le
domaine des équipements de bord.
En une décennie, le standard de la
classe affaires est ainsi passé du
fauteuil inclinable, par rangée de
sept sièges (2x3x2) avec un écran
vidéo de la taille d’une tablette, aux
sièges couchettes disposés par rangée de quatre (1x2x1) afin de ne plus
avoir à enjamber le voisin, avec un
écran de la taille d’un téléviseur, des
centaines de films et l’accès à Internet en vol. Ceci au prix d’investissements colossaux, sachant que le
coût moyen d’un fauteuil « affaires » et de son équipement tourne
autour de 50.000 euros.
Comme tous ses concurrents, Air
Benjamin Smith, le directeur général d’Air France-KLM, dévoile peu à peu ses projets pour Air France. Photo GIR/Air France-Grégoire/RÉA
France s’est engagé dans cette
course au confort, avec le lancement, en 2014, du programme
BEST. A l’époque, son PDG, Alexandre de Juniac, ambitionnait déjà de
ramener Air France au niveau des
meilleurs mondiaux, avec un plan
d’investissement de 750 millions
d’euros sur trois ans. Mais si cette
montée en gamme a permis d’éviter
le décrochage, elle est restée incomplète. Moins de la moitié des
105 appareils long-courriers d’Air
France (48 Boeing 777 et 6 Boeing
787) offrent aujourd’hui des sièges
couchettes, contre 75 % à 80 % chez
les principaux concurrents. « Nous
sommes actuellement la seule compagnie major qui n’offre pas encore
de produits cohérents ou de sièges
Feu vert du SNPL AF au projet
d’accord salarial pour les pilotes
Au terme d’une journée de débats, le conseil du SNPL AF,
le principal syndicat de pilotes d’Air France, a donné son
feu vert, mercredi soir, à la signature du projet d’accord
salarial négocié avec la direction durant six semaines.
Les 96 représentants des pilotes d’Air France ont adopté
le texte, qui ouvre notamment la voie à la stratégie de
montée en gamme voulue par Benjamin Smith. Le projet
d’accord sera néanmoins soumis par référendum
aux pilotes d’Air France adhérents du SNPL. Toutefois,
il est rare qu’un texte voté soit rejeté par les adhérents.
“full flat” en business », reconnaît
Benjamin Smith dans sa lettre aux
salariés.
Cinq modèles de sièges
affaires
Air France est aussi l’une des compagnies où la variété des sièges est la
plus grande : pas moins de cinq
modèles de fauteuils affaires
coexistent dans la flotte long-courrier, dont les Nev 3 et 4 surnommés
les « toboggans », présents sur les
A380, les A330 et des B777, certains
depuis plus de dix ans. En outre,
seulement six Boeing 767 et un « triple 7 » offrent actuellement une
connexion Internet en vol, même si
Air France a prévu d’en équiper
tous ses B777 et A330.
Résultat, non seulement Air
France n’est pas revenu au niveau
des meilleurs dans l’esprit des passagers « premium » − la compagnie
se classe au 13e du classement Flight-report − mais son offre « affai-
Le seul véritable
succès d’Air France
est l’invention de
la classe « Premium
economy »,
intermédiaire
entre la classe affaires
et la classe éco.
Lancée en 2008-2009,
elle a été copiée,
depuis, partout
dans le monde.
Au final, le seul véritable succès
d’Air France est l’invention de la
classe « Premium economy », intermédiaire entre la classe affaires et la
classe éco. Lancée en 2008-2009
lors de la crise financière pour éviter le glissement de la clientèle affaires vers l’arrière de l’appareil, elle a
été copiée, depuis, partout dans le
monde. Car si cette classe n’offre pas
le niveau de confort d’une « business », elle correspond le mieux
aux évolutions du marché, en attirant à la fois la clientèle d’affaires
soucieuse de son budget et une partie de la clientèle touristique.
Pour sa défense, Air France ne
peut compter sur un vivier de clientèle « affaires » national aussi
important que ceux de British
Airways et Lufthansa. Sur les
15 millions de passagers long-courrier d’Air France, 1,6 million seulement voyagent en classe affaires.
En tant que compagnie de la première destination touristique
mondiale, l’essentiel de son trafic
reste composé de clientèles « loisirs » et affinitaires. Et si la clientèle
affaires demeure la plus rentable,
générant à elle seule un tiers du
chiffre d’affaires long-courrier, le
meilleur trimestre de l’année reste
les mois d’été, durant lesquels le
remplissage des classes affaires est
au plus bas et celui des classes éco
au plus haut.
Mais cela est vrai de toutes les
compagnies internationales, dont
les énormes investissements n’ont
pas empêché l’émergence du
modèle low cost long-courrier, qui a
capté le plus gros de la croissance
du trafic. En moins de cinq ans,
Norwegian est même devenue la
première compagnie transatlantique en nombre de dessertes. Et
même si sa survie est aujourd’hui
en jeu, toutes les compagnies traditionnelles ont dû s’aligner sur les
pratiques et les prix d’appel du low
cost long-courrier. n
Le géant allemand TUI reprend en main sa filiale française
TOURISME
Le PDG de TUI France
a démissionné mercredi pour se consacrer à la compagnie
aérienne Corsair,
dont TUI s’apprête
à céder le contrôle.
La maison mère
allemande veut
accélérer l’intégration
de sa filiale et la sortie
du rouge.
Christophe Palierse
@cpalierse
Coup de tonnerre chez TUI France !
La filiale française du géant allemand du tourisme fait l’objet d’une
reprise en main par sa maison mère.
Le premier tour-opérateur tricolore,
connu, entre autres, pour ses marques Marmara, Lookéa ou encore
Nouvelles Frontières, annonçait
mercredi un changement surprise
de son management, prélude à une
intégration toujours plus prononcée
au sein du groupe TUI.
A sa tête depuis bientôt huit ans, le
PDG de TUI France, Pascal de Izaguirre, a démissionné mercredi
pour se consacrer à la seule direction de la compagnie aérienne du
groupe, Corsair, qu’il supervisait par
ailleurs. Le numéro un européen du
tourisme (27 millions de clients
pour 19,5 milliards d’euros de revenus au cours de l’exercice 2017-2018)
s’apprête à céder le contrôle de la
compagnie, et Pascal de Izaguirre a,
dit-on, répondu aux sollicitations de
son futur actionnaire majoritaire
(lire ci-dessous). S on départ
s’accompagne du parachutage de
cadres du pôle Europe de l’Ouest de
TUI auquel est rattachée la France.
Intégration plus marquée
Dans un premier temps, la fonction
de PDG de TUI France est assurée par
le directeur financier de TUI Europe
de l’Ouest, Wim Van Besien. Il s’en
voit également confier la direction
financière. Par la suite, l’actuel patron
de TUI Europe de l’Ouest, Elie Bruyninckx, qui est aussi administrateur
de TUI France, prendra les rênes de la
filiale française. En parallèle, ses activités de tour-opérateur sont confiées
à Dirk Van Holsbeke, dirigeant de
TUI Belgique. Le « TO » était piloté
depuis 2016 par un Néerlandais,
Hans van de Velde, lequel conserve la
responsabilité de la distribution.
Cette intégration encore plus
marquée de TUI France dans l’écosystème du groupe TUI a tout d’une
reprise en main. De fait, la maison
mère allemande court après la rentabilité dans l’Hexagone depuis sa
prise de contrôle de l’ex-groupe Nouvelles Frontières au début des
années 2000. « Il faut repenser le
modèle économique et l’organisation
de TUI France, notamment en accélérant l’intégration à Western Region
[le pôle Europe de l’Ouest de TUI,
NDLR] pour plus d’efficacité et de
synergies », indique le groupe dans
un communiqué, tout en affichant
sa volonté de « consolider » la position de leader de sa filiale.
De fait, Pascal de Izaguirre, porté à
la tête de Corsair en juin 2010, s’était
vu confier les pleins pouvoirs en
mai 2011 afin d’apurer le foyer de pertes et, pour ce faire, mettre en œuvre
la fusion entre Nouvelles Frontières
et Marmara, société sœur depuis
2007, et le rapprochement entre le
pôle tourisme de TUI – groupe alors
diversifié – et le britannique First
Choice. Au 1 e r janvier 2012, au
moment où la fusion était mise en
œuvre, TUI avait déjà englouti quasiment 1 milliard d’euros dans Nouvelles Frontières.
Approche agressive
Depuis, l’engagement du géant allemand n’a pas faibli. Mais TUI France,
dont les comptes ne sont pas divulgués depuis plusieurs années, n’est
toujours pas rentable. Il a d’abord
fallu assumer le lourd plan social de
Cession
en vue pour
la compagnie
Corsair
Le numéro un européen du tourisme court après la rentabilité
dans l’Hexagone. Photo Shutterstock
la fusion de 2012, soit près de
500 postes supprimés ou environ
30 % de l’effectif. Par ailleurs, la
France n’a pas échappé au déploiement mondial de la marque TUI,
d’où la rénovation du réseau de
points de vente et le lancement d’un
nouveau concept d’agence. Afin de
consolider sa filiale française, le
géant allemand n’a pas hésité non
plus à financer l’acquisition en 2016
des voyagistes Look Voyages et
Vacances Transat, avec, à la clef, une
seconde réorganisation.
Manifestement, l’approche très
agressive du marché français de
TUI n’a pas eu les effets escomptés
dans un contexte, il est vrai, longtemps déprimé avec la conjonction de la crise et des incidences
du printemps arabe. Pour autant,
la reprise du voyage à forfait, qui
s’est installée depuis bientôt deux
ans, ne s’est pas traduite par un
retour à bonne fortune, en dépit
d’importantes capacités mises sur
le marché pour répondre à la
demande. n
Evoquée depuis des
années, la vente de la
compagnie aérienne
Corsair, actif emblématique de l’ex-groupe
Nouvelles Frontières
de Jacques Maillot,
paraît désormais en
vue. Le groupe allemand
Intro Aviation s’apprête
à prendre 53 % du capital mais sans le soutien,
initialement prévu,
de la société d’investissement américaine
Crestline Investors.
TUI s’est engagé à
conserver une part de
27 %, le solde du capital
étant détenu par le
personnel via une
fondation. Ce changement de contrôle doit
s’accompagner du
renouvellement de
la flotte de Corsair
avec la commande de
trois Airbus A330Neo en
remplacement de deux
vieux Boeing 747.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
Maladie du foie gras : des biotech
à l’orée d’un marché très porteur
OBÉSITÉ
Deux produits,
dont celui du français
Genfit, sont sur
la dernière étape avant
la commercialisation.
ÉNERGIE
Les régulateurs
jugent qu’une
nouvelle interconnexion gazière
de part et d’autre
des Pyrénées
« ne répond pas aux
besoins du marché ».
L’américain Gilead
vient, lui, d’essuyer
un revers.
Catherine Ducruet
@CDucruet
De même que 2013 a été l’année clé
pour les traitements de l’hépatite C,
2019 sera « l’année de la NASH »
(stéatohépatite non alcoolique) ou
maladie du foie gras. C’est ce qui ressortait des présentations faites lors
de la conférence JP Morgan de
début janvier à San Francisco. Mais
pas forcément pour toutes les
entreprises lancées à l’assaut de ce
marché potentiel de 22 milliards de
dollars à l’horizon de 2025.
Ainsi Allergan a, décidé de reporter de plus d’un an l’annonce des
résultats sur son essai de Phase III.
Dans ce contexte, seules trois entreprises restent dans la dernière ligne
droite menant à un lancement
commercial potentiel en 2020, le
français Genfit et les américains
Intercept et Gilead.
Gilead a choisi comme critère
d’efficacité la réduction de la fibrose
– stade précédent la cirrhose – qui
s’ajoute à l’accumulation de graisse
des phases précoces de la maladie.
Intercept et surtout Genfit ont eux
visé la résolution de la NASH.
« D’après les données présentées au
début du mois lors de la Paris Hepatology Conference, un quart des hommes adultes souffriraient de NASH,
dont 3 % de NASH sévère », rapporte
Philippe Bonnard, directeur médical de Gilead en France. Ce sont ces
patients les plus graves que visent
Le projet
de gazoduc
franco-espagnol
retoqué
Vincent Collen
@VincentCollen
La maladie représente un marché potentiel de 22 milliards de dollars à l’horizon de 2025. Photo AFP
tous les traitements. En supposant
concluants les résultats des essais
de Phase III des trois concurrents,
c’est la date de leur lancement et
l’importance des effets secondaires
qui détermineront la part de marché qu’ils réussiront à s’adjuger.
L’Ocaliva d’Intercept, dont l’essai
sera présenté avant la fin du premier trimestre, devrait obtenir le
feu vert des autorités américaines le
premier, l’Elafibranor de Genfit
devrait suivre avec le Selonsertib de
Gilead.
Mais l’Ocaliva sera handicapé
par des effets secondaires déjà
identifiés : augmentation du
« mauvais » cholestérol chez des
patients qui en ont déjà trop et
démangeaisons importantes.
S’agissant de traitements destinés à
être pris à vie, contre une affection
sans symptômes, c’est un problème
dont Intercept est tellement conscient qu’il vient de racheter une
molécule (de la même famille que le
produit de Genfit) pour la combiner
avec l’Ocaliva et neutraliser ses
effets secondaires.
Test sanguin
L’Elafibranor de Genfit devrait arriver sur le marché plus tard, après
publication des résultats de Phase
III fin 2019 mais avec pas mal
d’avantages additionnels. Outre,
son effet sur la NASH, il réduit également le taux de « mauvais » cholestérol et le taux de sucre dans le
sang et il augmente le « bon » cholestérol.
Atout supplémentaire de Genfit,
le test sanguin qu’il a mis au point,
moins invasif que les biopsies du
foie. Réclamé par les autorités américaines, il a fait l’objet d’une première licence à LabCorp, spécialiste
des examens biologiques dont la
filiale Covance va d’ab ord le
déployer dans des essais cliniques.
« Notre objectif, explique Jean-François Mouney, le patron de Genfit, est
de faire de ce test, basé sur plusieurs
biomarqueurs, un test universel de
diagnostic et de suivi de la NASH,
indépendamment du traitement
prescrit. » Soit un marché potentiel
supplémentaire de 1 à 2 milliards de
dollars.
Le Selonsertib de Gilead, dont les
résultats en Phase III sont attendus
au premier semestre 2019, ne peut
se prévaloir des mêmes effets positifs cardiométaboliques et les investisseurs se montrent un peu dubitatifs en raison du mécanisme
d’action du produit. Mais quoi qu’il
en soit Gilead, qui dispose de plusieurs autres molécules à des stades
plus précoces, devrait figurer dans
le futur paysage de la NASH, au
moins dans le cadre des combinaisons de produits vers lesquelles
s’orientent vraisemblablement les
traitements. n
Couches pour bébés : le gouvernement
met en garde les industriels
SÉCURITÉ
SANITAIRE
Certaines substances
chimiques détectées
dans les couches
jetables peuvent
à long terme présenter
des « risques » pour
la santé des bébés.
Les industriels
se veulent rassurants.
Jusqu’à l’âge de trois ans, les
bébés utilisent 4.000 couches.
Dominique Chapuis
Photo Shutterstock
Alerte bébés. Le gouvernement a
donné rendez-vous dans quinze
jours aux fabricants et aux distributeurs de couches-culottes jetables
pour voir comment limiter la présence de certaines substances toxiques dans ces produits. C’est un rapport de l’Anses, l’Agence nationale
de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, qui a mis le feu aux poudres.
« Il n’y a pas de risque immédiat
pour la santé des enfants », a tenu à
rassurer la ministre de la Santé,
Agnès Buzyn, à l’issue d’une réunion mercredi à Bercy.
« L’inaction n’est pas une option »,
a souligné de son côté François de
Rugy, le ministre de la Transition
écologique, qui participait à cette
rencontre aux côtés du ministre de
l’Economie Bruno Le Maire et
d’industriels du secteur.
Les bébés ont un usage intensif de
couches jetables. Jusqu’à l’âge de
trois ans, ils en utilisent 4.000. D’où
la nécessité de s’assurer qu’elles ne
présentent pas de risques. En
France, le marché, dominé
par Pampers (Procter & Gamble),
avec une forte présence des marques de distributeurs, s’élève à
2,6 milliards de couches par an.
Substances parfumantes
et hydrocarbures
Après avoir testé 23 marques,
l’Anses a mis en évidence chez certaines des dépassements de seuils
sanitaires pour plusieurs substances chimiques. Elle a ainsi retrouvé
des pesticides, dont certains interdits en France, et du glyphosate. Une
présence liée aux matières premières utilisées. Certaines substances
parfumantes ajoutées sont aussi
pointées du doigt (butylphényl
méthyle propional ou lilial…), ainsi
que des dyoxines, liées, elles, au processus de fabrication.
L’utilisation de dérivés chlorés
par exemple pour blanchir la cellulose. Le rembourrage des couchesculottes est généralement composé
de cellulose et de matières plastiques. Les températures élevées
nécessaires à leur assemblage génèrent, de plus, des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).
Alors qu’il n’existe aucun cadre
réglementaire spécifique pour les
couches-culottes, l’Anses recommande donc de « supprimer l’utilisation de toutes substances parfumantes, de mieux maîtriser l’origine des
matières premières naturelles qui
peuvent être contaminées, d’améliorer les procédés de fabrication ».
De leur côté, les industriels
se disent prêts à coopérer pour améliorer les choses. Ils veulent surtout
rassurer les parents. Group’Hygiène
(85 % des fabricants), qui regroupe
notamment P&G et Essity (Lotus,
ex-SCA), souligne ainsi « qu’aucune
couche fabriquée par ses entreprises
« J’ai bon espoir
que le marché
soit tiré vers le haut
et que d’ici à deux
à trois ans, on ait un
marché totalement
transparent. »
CAROLE JUGE-LLEWELLYN
Fondatrice de la marque Joone
n’utilise de substances parfumantes ». Elle précise aussi que les fabricants réalisent régulièrement des
tests sur la chaîne de fabrication.
« Nos couches sont produites dans
nos propres usines où 2.000 vérifications par jour et par ligne de production sont effectuées. En 2018, nous
avons testé les substances plus de
100.000 fois », souligne Pampers.
Chez Lotus (Essity), l’inventeur de la
couche jetable il y a plus de cinquante ans, la sécurité est aussi une
priorité. « Il y a une nécessité d’avoir
des méthodes d’analyses harmonisées, indique-t-on dans le groupe.
Sinon ce sera la parole d’un labo contre un autre. »
Les marques écologiques comme
Love & Green, reçue a Bercy, espèrent tirer parti de cette polémique.
« Depuis un an, nous affichons la
liste des ingrédients dans nos couches, souligne Céline Couteau, sa
cofondatrice avec son époux. Elles
sont aujourd’hui composées à un
peu plus de 50 % de matériaux naturels. Nous voulons aller plus loin. »
La fondatrice de Joone, Carole JugeLlewellyn, s’est elle dite « extrêmement satisfaite » du rapport de
l’Anses. « J’ai bon espoir que le marché soit tiré vers le haut et que d’ici à
deux à trois ans, on ait un marché
totalement transparent. »
La qualité de certains produits
sous marques distributeurs poserait, elle, question. En attendant, le
gouvernement a demandé de renforcer les contrôles. La France va
porter le dossier au niveau européen pour demander de définir des
seuils de toxicité. n
Le gazoduc reliant la France à
l’Espagne ne verra pas le jour.
Les régulateurs de l’énergie des
deux côtés des Pyrénées ont
rejeté mardi un projet d’interconnexion gazière porté par les
transporteurs de gaz français
Teréga (ex-TIGF) et espagnol
Enagás. Baptisé « STEP » (pour
South Transit East Pyrenees),
ce projet « ne répond pas aux
besoins du marché et ne présente
pas une maturité suffisante »,
ont annoncé la Commission de
régulation de l’énergie (CRE) et
son homologue espagnole dans
un communiqué. Les régulateurs soulignent que « la capacité actuelle d’interconnexion
entre la France et l’Espagne n’est
pas saturée ».
Un coût supérieur
aux bénéfices
Le coût du gazoduc de 230 km
qui devait relier Barbaira
(Aude) à la frontière, à l’est des
Pyrénées, puis à Figueras, près
de Barcelone, était évalué à
442 millions d’euros. Il devait
créer des capacités d’échange
additionnelles, à hauteur de 180
gigawattheures par jour de la
France vers l’Espagne et de 230
gigawattheures par jour dans
l’autre direction. Soit presque le
triple des capacités actuelles,
qui sont assurées par deux
autres interconnexions entre
les deux pays. « Le projet n’était
pas pertinent car il présentait un
coût largement supérieur aux
bénéfices qu’il aurait apportés,
explique Domitille Bonnefoi,
directrice des réseaux à la Commission de régulation de l’énergie. Il ne permettait pas de faire
baisser les coûts d’approvisionnement. »
Teréga et Enagás avaient soumis leur demande d’investissement en juillet dernier. Le projet de gazoduc était soutenu par
la Commission européenne qui
l’avait inscrit sur sa liste de
« projets d’intérêt commun ». Teréga s’est déclaré
« surpris » par la décision des
régulateurs, estimant que son
projet aurait apporté « sécurité » et « fluidité » au marché
du gaz en Europe. L’opérateur
du transport de gaz pour le sudouest de la France n’a pas indiqué s’il ferait appel ou non de la
décision.
La demande
n’augmente pas
L’association de défense de
l’environnement Les Amis de la
Terre s’est réjouie du rejet d’un
projet qui aurait eu selon elle
« des impacts environnementaux
désastreux ». « L’Europe n’avait
pas besoin de ce gazoduc qui
aurait accru notre dépendance
aux énergies fossiles alors que la
demande n’est pas là », estime
Cécile Marchand, chargée de
campagne pour cette ONG.
L’abandon de STEP devrait,
« en toute logique », faire tomber le projet plus vaste d’interconnexion entre la France et la
péninsule ibérique, baptisé
« Midcat », ajoute-elle.
« La tendance actuelle est à
une plus grande prudence sur
ce type d’investissements, alors
que la demande de gaz n’augmente pas en Europe de
l’Ouest », reconnaît un bon connaisseur du secteur. n
Le projet de gazoduc était soutenu par la Commission
européenne qui l’avait inscrit sur sa liste de « projets
d’intérêt commun ». Photo Shutterstock
en bref
Fessenheim : l’énergie solaire
pour préparer l’après-nucléaire
ÉNERGIE Le ministère de la Transition écologique a lancé un
appel d’offres pour développer 300 mégawatts de capacité
solaire dans le Haut-Rhin dans le cadre de la reconversion du
territoire de Fessenheim après la fermeture de sa centrale
nucléaire. « Limité aux projets situés dans le département du HautRhin, cet appel d’offres permettra de développer 200 MW par des centrales au sol, 75 MW par des grandes installations sur toiture et 25 MW
par des petites », détaille le ministère. Cet appel d’offres validé par
Bruxelles va mobiliser 250 millions d’euros de soutien sur une
période de vingt ans. Il s’inscrit dans le plan de reconversion élaboré entre l’Etat et les collectivités pour préparer le territoire à
la fermeture de la centrale, prévue à l’été 2020.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 21
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
Théâtres privés : un public stable
malgré une offre florissante
SPECTACLE
Christofle
remet le couvert
Les patrons de salles
diversifient
les solutions face
à la montée des coûts
et à la baisse
des prix des billets.
STRATÉGIE
L’orfèvre remet l’accent
sur son cœur de métier,
le travail du métal appliqué
à toutes les occasions
de partage et de convivialité.
Martine Robert
@martiRD
Finalement, l’année 2018 n’aura pas
été si bonne qu’attendue pour les
théâtres privés parisiens. Malgré
une offre de spectacles florissante,
« les recettes n’ont crû que de 3 % et le
nombre de billets vendus de 1 % », a
déclaré Bernard Murat, président
du Syndicat national du théâtre
privé (SNDTP) et directeur artistique d’Edouard VII, en en dressant le
bilan. « Le prix moyen d’une place,
de l’ordre de 26 euros, s’est dangereusement dégradé et le mouvement des
“gilets jaunes” a entraîné pour une
grande partie de nos adhérents une
forte baisse d’activité sur les weekends de décembre et janvier », a-t-il
souligné.
Charges alourdies
La soixantaine de théâtres privés parisiens a accueilli l’an dernier
plus de 4,1 millions de spectateurs
pour 30.400 représentations, un
nombre atteint grâce à une multiplication des propositions, un élargissement des horaires et de
l’amplitude annuelle d’ouverture.
Ce foisonnement est destiné à faire
face à des charges alourdies par les
surcoûts liés à la sécurité et à
l’accueil des handicapés. Face au
modèle initial bâti sur des exploitations longues, les salles alternent les
spectacles sur des périodes resserrées, ce qui résout les contraintes de
disponibilité des têtes d’affiche.
Il y a bien sûr des exceptions,
comme « Edmond » au Palais Royal
avec plus de 700 représentations
dans la capitale, sans compter 250
autres en régions. La création
d’Alexis Michalik, jouée déjà devant
marketing
Valérie Leboucq
@vleboucq
Une exception nommée « Edmond ». La création d’Alexis Michalik totalise plus de 700 représentations à Paris et 250 en régions devant plus de 700.000 spectateurs. Elle a même fait l’objet d’un film
qui a comptabilisé 250.000 entrées en première semaine d’exploitation. Photo Emilie Brouchon
plus de 700.000 spectateurs, fait
même l’objet d’un film qui, sorti le
9 janvier, a comptabilisé 250.000
entrées la première semaine.
La relève est là
Cette réussite bénéficie à l’ensemble
du théâtre privé, qui a constitué un
fonds de soutien abondé par une
taxe de 3,5 % sur la billetterie (et par
des subventions de la ville et de
l’Etat). Elle a aussi permis aux propriétaires du Palais Royal de s’offrir
le Théâtre Michel, qui a fait un très
4,1
MILLIONS
pour 30.400 représentations,
c’est le nombre de spectateurs
accueillis l’an dernier
dans la soixantaine de théâtres
privés parisiens.
bon démarrage, notamment avec
« La Machine de Turing ». Le secteur s’inquiète aussi de la renégociation du régime spécifique de l’assurance chômage des intermittents, et
de la concentration dans la billetterie (la FNAC a racheté BilletReduc)
pouvant les déposséder de leurs
données clients. Mais la relève est là.
Une nouvelle génération s’investit. D’Arthur Jugnot, aux Béliers
Parisiens, à Salomé Lelouch qui a
transformé l’ex-Ciné XIII en Théâtre Lepic. Rouverte avec la comédie
d’un jeune auteur, « J’aime Valentine mais b on », cette salle a
d’emblée rencontré son public. De
même le Poche-Montparnasse, que
dirigent Charlotte Rondelez et Stéphanie Tesson, a créé son « Cabaret
Liberté » la saison passée : un
exemple de diversification destiné à
élargir l’audience.
Une initiative saluée par Bernard
Murat. Il s’est lui-même rapproché
d’autres organisations du spectacle
vivant, comme le Prodiss (syndicat
des producteurs de musiques) ou le
Camulc (celui des cabarets et
music-halls), pour mieux défendre
le secteur. « Il faut unir toutes les
composantes ; les petits ont besoin
des gros et inversement, les esthétiques se mêlent : théâtre, humour,
musique, cirque, cabaret », poursuit
le patron d’Edouard VII. Les montages de projets associent eux aussi de
plus en plus souvent plusieurs sources de financement : coproductions
public privé, soutien de fondations,
crowdfunding…
Depuis 2015, Bernard Murat a
doublé les adhérents du SNDTP
pour atteindre une centaine de
membres (salles, producteurs,
tourneurs), ouvrant le syndicat à
des théâtres de Lyon, Bordeaux,
Avignon, Nantes. Bien lui en a pris :
« avec une progression de 22 % du
nombre de spectateurs, la création et
la diffusion en région affichent une
belle vitalité », s’est-il félicité. n
Diversification et recentrage, la
vie des entreprises oscille de
l’une à l’autre au gré de la stratégie de leurs dirigeants. Illustration chez Christofle depuis
l’arrivée aux commandes de
Nathalie Remy en avril dernier.
Cette pro du conseil, (ex-McKinsey) a été choisie par la famille
Chalhoub, propriétaire de la
maison, pour relancer sa dynamique. Il faut dire qu’au fil de ses
incursions dans des domaines
assez éloignées du métier
d’orfèvre, comme l’édition de
meubles et d’objets déco, Christofle avait fini par diluer son
identité. Sans vraiment convaincre : de 80 millions d’euros
il y a cinq ans, le chiffre d’affaires
a fondu à 70 millions en 2017.
Mais l’export reste son point fort
(80 % des ventes) et les EtatsUnis ont ravi à la France la place
de premier marché.
En consultante chevronnée,
la nouvelle PDG qui connaît
vocation à devenir porcelainier
ou cristallier, la marque continuera à proposer de la vaisselle
tout en revoyant le format de
certaines pièces, comme les
saladiers qui se feront plus
généreux pour accompagner
les grandes tablées.
Autre univers appelé à s’étoffer, la mixologie, les accessoires
de préparation des cocktails,
plateaux, gobelets, seaux à
champagne, coupelles à apéritif, pailles en métal argenté ou
boîtes pour collectionner les
bouchons de bouteilles mémorables… « On va aussi refaire des
shakers, indispensable pour une
marque dont les Etats-Unis sont
le premier marché ». Les vins et
spiritueux offrent d’ailleurs une
clé d’entrée dans le cadeau
d’affaires, activité nouvelle
pour Christofle qui compte
développer des partenariats
avec des marques de champagne et de parfums, « deux univers bien accordés au nôtre ».
Tirelire et baguette de fée
Les accessoires de décoration
seront recentrés sur la photographie (cadres connectés) et
tout ce qui tourne autour de
la lumière, « avec moins de
chandeliers et plus de photophores », promet Nathalie Remy.
Exit en revanche les boîtes en
laque et le petit mobilier design.
Coffret
de 24 couverts
Mood. Photo Christofle
Le rugby féminin amorce
sa professionnalisation
Au niveau national, une élite à
16 clubs a été constituée cette année
par la FFR et les clubs. Demi-finaliste lors de la dernière Coupe du
monde en Irlande, l’équipe de
France s’est aussi distinguée en
remportant l’édition 2018 du tournoi des Six-Nations invaincue, et en
battant les Silver Ferns (« fougères
argentées ») néo-zélandaises en
novembre dernier à Grenoble.
SPORT
Depuis le mois
de novembre,
24 joueuses du groupe
France bénéficient
d’un statut
semi-professionnel.
Fort de l’engouement
que suscite
le XV féminin, la FFR
entend structurer
la féminisation
du rugby.
Modifier le calendrier
international
Hubert Vialatte
— Correspondant à Montpellier
C’est au GGL Stadium, où évolue le
club du Montpellier Hérault Rugby,
présidé par Mohed Altrad et figure
de proue du rugby féminin national
avec 7 titres de champion de France
depuis 1998, que la Fédération française de rugby (FFR) a posé les bases
de la structuration de ce sport que
les exploits du XV de France féminin rendent de plus en plus populaire. De fait, en proie à des difficultés sportives côté masculin, le
rugby français pourrait voir son
avenir passer par ces joueuses.
« Ce qui pourra faire grandir le
rugby, dans sa pratique et son économie, c’est la pratique féminine », a
La Française Gaëlle Hermet, ballon en main, durant un match
opposant les Bleues à leurs homologues néo-zélandaises,
les Silver Ferns, en novembre dernier. Photo Jean-Pierre Clatot / AFP
déclaré Serge Simon, vice-président de la FFR, dans ce stade qui
accueillera le premier match de
l’équipe de France du tournoi des
Six-Nations féminin, contre le pays
de Galles, le 2 février. La FFR
compte 21.000 licenciées, en augmentation de 86 % depuis 2014…
mais elles ne représentent que 8 %
de l’ensemble, quand ce pourcentage peut atteindre 50 % dans certains pays. Depuis le mois de
novembre, 24 joueuses du groupe
France bénéficient d’un contrat
fédéral à mi-temps, un statut semiprofessionnel. Le professionnalisme dans le rugby masculin a, lui,
été reconnu par les instances internationales en 1995.
Académies mixtes
En outre, la FFR souhaite développer la pratique féminine du sport, à
travers des académies mixtes, réunissant la filière fédérale et celle des
clubs professionnels. Ouvertes en
septembre, ces 20 académies
comptent 340 garçons et 88 filles.
Serge Simon voit dans l’expansion
du rugby féminin une « formidable
opportunité. On part d’une page
blanche, même si le rugby féminin
n’est pas tout à fait au début de son
histoire ». Il évoque, par exemple, la
possibilité de modifier le calendrier
international, pour que les féminines jouent le tournoi des SixNations à un autre moment que les
hommes, afin d’attirer davantage
l’attention des médias.
S’il s’agit naturellement du même
sport, Samuel Cherouk, entraîneur
France féminines, pointe quelques
différences intrinsèques entre
rugby masculin et féminin. « La
dimension physique est moins omniprésente dans le rugby féminin. Les
joueuses recherchent plus de solutions dans le mouvement, l’évitement
et l’espace, avec une intelligence
situationnelle et une prise de décision
rapide, ce qui rappelle le rugby masculin des années 1970. » n
bien la maison, est partie de ses
fondamentaux. « Christofle est
une maison de luxe française
basée sur un savoir-faire d’orfèvre dont la vocation est de rendre
la vie plus belle autour des
moments de partage et de convivialité », résume-t-elle. « Le
repas et tout ce qui s’y rapporte, à
commencer par les couverts, restent notre cœur de métier avec
plus de la moitié de nos ventes.
Nous allons les remettre à l’honneur », dit-elle. Bien sûr, les usages ont changé. On se marie
moins et quand on le fait, on
met moins de vaisselle et
d’argenterie sur sa liste de
cadeaux. Mais si le déjeuner
dominical en famille a moins la
cote, le brunch et l’apéro se portent bien. « Jamais l’univers du
repas et la convivialité n’ont suscité autant d’intérêt, à nous de
suivre le mode de vie et les envies
de nos clients avec une offre
adaptée à chaque circonstance ».
Cuisine et bar
Comme Degrenne ou Puiforcat,
Christofle va donc s’intéresser à
l’office et la cuisine. Au programme, une collection de couteaux de chef, des accessoires
de table, huilier, vinaigrier,
moulin à poivre et à épices,
bocaux… Si la maison n’a pas
« Nous n’avons pas vocation à
devenir éditeur », dit-elle. Côté
bijoux, diversification majeure
depuis une dizaine d’années, on
poursuit avec l’arrivée d’une
ligne masculine et des accessoires porte-clefs, pinces à billet,
porte-cartes de visite et pour les
femmes, des bijoux de sac, pince
à cheveux… Mais la collection se
recentre sur l’argent et sur les
best-sellers, ceux d’Andrée Putman en particulier.
Au total sur les quelque 4.500
références, toutes catégories de
produits confondues, 300 sont
sortis du catalogue (objets et
boîtes en laque notamment).
En revanche, l’enfant devrait
prendre de l’ampleur « au-delà
des timbales et cadeaux de naissance que nous voulons moderniser, nous allons accompagner
les grandes étapes, anniversaires, communion, bar mitzvah,
entrée au collège… » assure
Nathalie Remy qui a prévu la
sortie de jolies tires lires et de
baguettes de fée ! Côté distribution, les ventes en ligne (encore
moins de 10 % des ventes détail)
vont monter en puissance avec
le lancement du nouveau site.
Nathalie Remy veut aussi se
faire une place sur les platesformes agrégateurs du luxe,
Farfetch et Net-A-Porter. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 //
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
HIGH-TECH
&MEDIAS
Shutterstock
en
pixels
La durée d’écoute de la
télévision a baissé en 2018
(à 3 h 36), mais les nouveaux
usages, eux, progressent.
Au quotidien, les Français
ont regardé pendant 3 h 46
au total des programmes
sur le petit écran,
les smartphones, les tablettes,
les ordinateurs ou à l’extérieur.
Condé Nast : tous
les sites en payant
Condé nast
Presque quatre
heures par jour
devant la télévision
L’éditeur américain Condé Nast
a annoncé qu’il passerait la
totalité des sites de ses titres
dont Vogue, GQ, Glamour ou
Bon Apétit derrière un paywall
d’ici la fin de l’année 2019. Le
« New Yorker », « Vanity Fair »
sont déjà payants. L’idée est de
générer de nouvelles sources
de revenus alors que le contexte
publicitaire est délicat.
34
MILLIONS DE DOLLARS
Les dépenses de lobbying
cumulées de Google
(21 millions de dollars)
et Facebook (13 millions)
à Washington ont atteint des
sommets en 2018, en hausse
respectivement de 17 %
et 13 %, alors que la tech est
dans le viseur des autorités.
Radio numérique terrestre : les places
seront chères pour les nouveaux entrants
l Quarante candidats postulent pour les 24 fréquences offrant une couverture nationale en jeu.
l Le gendarme de l’audiovisuel prévoit de se prononcer le 20 février.
RADIO
Nicolas Madelaine
@NLMadelaine
Si les radios françaises ont mis
des années à se lancer sur le projet
de radio numérique terrestre,
rebaptisé « DAB+ », du nom de la
technologie utilisée, elles se bousculent désormais pour répondre
à l’appel d’offres pour une couverture nationale en France métropolitaine lancé le 21 novembre.
Et la crainte formulée par les grandes radios historiques de dépenser de l’argent inutilement dans un
nouveau mode de réception, alors
qu’il y a déjà la FM, a fait place à la
crainte chez les potentiels nouveaux entrants et les indépendants qu’aucune place ne leur soit
faite dans les deux multiplexes qui
devraient être lancés début 2020.
Ces deux multiplexes contiennent chacun 12 places pour des
radios, ainsi qu’une autre utilisée
pour des services particuliers
comme la météo, qui pourrait être
remplacée par une radio mais seulement dans un second temps.
Or, comme l’a fait savoir le Conseil
supérieur de l’audiovisuel (CSA) midécembre, 40 radios ont fait acte
de candidature.
Le CSA, moteur pour la France de
la mise en place de cette technologie
lentement et diversement adoptée
de par le monde, choisira en tenant
compte des présélections préconisées par des entités régionales, et
d’abord celle de Dijon, pilote sur ce
dossier et qui vient de rendre sa
copie en classant les 40 candidats.
Le gendarme de l’audiovisuel prévoit de se prononcer le 20 février,
après sa réunion plénière du mercredi, même si le changement de
collège et de présidence peut entraîner un léger retard.
« Une Arche de Noé
avec toutes les espèces »
« Contrairement au cas des appels à
candidatures de la télévision numérique terrestre (TNT), il n’y a pas, pour
les attributions d’autorisations en
DAB+, de critères de priorité. La loi
dispose en revanche que la sélection
soit opérée de manière à favoriser la
diversité des programmes, la pluralité
des opérateurs et tienne compte également de la solidité des projets, notamment financière, explique Nicolas
Curien, chargé du dossier au CSA.
Nous nous fixons comme objectif que
l’échantillon retenu, tel l’Arche de
Noé, embarque toutes les espèces
d’une manière équilibrée. »
Cela dit, beaucoup s’attendent à
ce qu’il n’y ait qu’une place très limitée pour les nouveaux entrants.
Ainsi que pour les radios indépendantes, qui se sont souvent lancées
avant les autres dans le DAB+ sur les
multiplexes locaux ou régionaux.
Elles risquent d’être déçues dans la
compétition pour une fréquence
métropolitaine. « Il y aura une priorité aux gros, selon un patron de
radio. Déjà parce qu’il faut mobiliser du capital en attendant que cela
marche, et, ensuite, parce qu’il faut
avoir les reins solides une fois engagé
dans la copropriété que représente un
multiplexe : cette mini-communauté
doit en effet prendre à sa charge les
problèmes d’un de ses membres le cas
échéant. » Alain Liberty, du Syndicat
des radios indépendantes (Sirti),
se veut « optimiste » : « Je ne peux pas
croire que le CSA ne va pas prendre en
compte l’intérêt des auditeurs et les
radios indépendantes sont solides
financièrement. »
Des appels d’offres locaux
Tous les grands groupes de radios
privés (Europe 1, RTL, RMC, NRJ)
ont demandé une fréquence pour
chacune de leur station. Selon nos
informations, Radio France souhaiterait exercer son droit de préemption pour 6 de ses 7 stations (France
Bleu ne peut avoir de licence
nationale). Reste à savoir si l’Etat, sa
tutelle, lui donnera les budgets pour
chacune. Si c’est le cas, au total – avec
les autres grandes radios d’envergure nationale telles Radio Classique (société sœur des « Echos »),
Skyrock, etc. – 20 places pourraient
vite être occupées sur 40. Parmi les
nouveaux entrants, seuls deux groupes n’émettent pas déjà en FM ou en
DAB+ régional, dont celui de Charles
Beigbeder et Bayard, associé, lui, à
deux radios déjà existantes pour le
projet Radio fraternité.
Cela dit, le CSA organise aussi
des appels d’offres locaux (pour
les agglomérations de plus de
175.000 habitants) et régionaux
(17 zones étendues émettront au
premier semestre 2020, si tout se
passe bien). « Plusieurs stations,
dans la limite de treize, pourraient
donc obtenir une couverture de tout le
territoire en DAB+, dans l’hypothèse
où elles seraient retenues sur tous les
appels à candidature régionaux »,
explique Nicolas Curien. Au risque
d’avoir à régler des problèmes de
copropriété multiples, répond toutefois un spécialiste du secteur. n
Les radios françaises ont mis plusieurs années à se lancer dans la technologie DAB+. Photo Romuald Meigneux/Sipa
Les chiffres clefs
24
FRÉQUENCES
Sous l’égide du CSA,
deux multiplexes de 12 radios
vont être ouverts pour une
émission nationale en France
métropolitaine.
4
RADIOS
parmi les candidats sont
présentes en DAB + dans
certaines régions mais pas
en FM (Crooner Radio, Radio
Maria, Radio Pitchoun,
Melody).
10
2
PROJETS
de radios sont nouveaux.
GROUPES
non présents dans la radio
sont candidats : Bayard, avec
d’autres radios, et Gravitation
(Charles Beigbeder).
Charles Beigbeder veut bousculer
le secteur
Le « serial entrepreneur »
a identifié une nouvelle
configuration de défaut
d’offre et de rupture technologique. Il est prêt à dépenser plusieurs millions pour
lancer une radio s’il obtient
une fréquence nationale.
Le « serial entrepreneur » Charles
Beigbeder pense que ce vieux
média qu’est la radio est mûr pour
être bousculé et veut saisir l’occasion de l’attribution de fréquences
de radio numérique terrestre en
DAB + pour se lancer. « J’aime bien
identifier la conjonction d’un défaut
d’offre – en France, elle est stable
depuis trente ans alors que les
audiences baissent – et de l’arrivée
d’une nouvelle technologie qui
change la donne », explique aux
« Echos » celui qui participe à
l’appel d’offres lancé par le Conseil
supérieur de l’audiovisuel (CSA)
pour des fréquences nationales en
DAB +. Et de rappeler ses initiatives
dans le trading avec Selftrade (1997)
ou dans l’énergie avec Poweo
(2002). « Les cartes peuvent être
redistribuées », ajoute-t-il.
Les places seront chères et certains ne cachent pas leur scepticisme sur ses chances d’obtenir une
fréquence. Mais, selon lui, « l’attribution de celles-ci ne doit pas être
conçue pour renforcer l’oligopole
existant, dont les membres se lancent
sur le DAB + plutôt dans une approche défensive ». En attendant, pour
lui, le DAB + « est une dernière occasion de créer une antenne nouvelle de
référence nationale avant l’arrivée de
la 5G ». Lorsque cette technologie
s’imposera, le Web devrait être le
moyen privilégié d’écouter la radio
et se distinguer sera plus difficile.
Passionné de radio – « les
“Radioscopies” de Jacques Chancel,
c’est indémodable, inouï » –, Charles
Beigbeder veut lancer une antenne
se situant entre Franceinfo et
« [Le DAB +] est une
dernière occasion
de créer une
antenne nouvelle
de référence
nationale avant
l’arrivée de la 5G. »
CHARLES BEIGBEDER
France Culture. Son projet est baptisé « Radio, débats et nouvelles »
dans sa candidature. Il y aura moins
d’informations que sur Franceinfo
et il souhaite des débats plus abordables que sur France Culture.
« Des débats politiques, économiques
et sociaux où on s’écoute et on progresse tous », ajoute-t-il. Face aux
lourds investissements des concurrents sur les matinales, le prime
time de la radio, l’idée est de réussir
à créer d’autres rendez-vous.
Modèle de sponsoring
Charles Beigbeder, aujourd’hui
principalement actif dans sa société
de private equity Audacia et ayant
mis ses activités politiques en sourdine, veut investir plusieurs millions sur ses fonds personnels. Il a
avec lui « une “task force” de sept à
huit personnes, dont trois “Tontons
flingueurs” expérimentés de la radio :
François Desnoyers, Albino Pedroia
et Sylvain Anichini », explique-t-il.
Le modèle doit être publicitaire,
avec l’accent mis sur le sponsoring
en entrée et sortie de programmes
pour mettre en valeur les marques
sans gêner l’auditeur. Tous les
détails ne sont pas connus, mais les
podcasts pourraient fournir un
complément de revenus. — N. M.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HIGH-TECH & MEDIAS // 23
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
Télévision par le Web : le français
Molotov au pied du mur
Timidement,
IBM retrouve
la croissance
AUDIOVISUEL
INFORMATIQUE
Selon nos informations,
l’interface ne parvient
pas à lever des fonds.
Pour la première
fois depuis 2011,
le groupe centenaire
enregistre un chiffre
d’affaires annuel
en croissance.
Elle s’est trouvée en
négociations exclusives
avec France Télévisions
mais, depuis, d’autres
acteurs envisagent une
prise de participation.
Florian Dèbes
@FL_Debes
Nicolas Madelaine
@NLMadelaine
et Marina Alcaraz
@marina_alcaraz
Les actionnaires de Molotov, l’interface de télévision par le Web reconnue pour son ergonomie, devraient
être obligés de céder le contrôle de
leur start-up, selon nos informations. Alors que Jean-David Blanc,
directeur général et cofondateur,
avait expliqué en janvier 2018 que la
société cherchait à lever « plusieurs
dizaines de millions d’euros » pour se
développer à l’international lors
d’une rencontre organisée par
l’Association des journalistes
médias (AJM), cette opération n’a
toujours pas été menée à bien et le
groupe va bientôt avoir besoin
d’argent. Il y aurait plusieurs
options sur la table. Molotov était
entré en négociations exclusives
avec France Télévisions, selon
deux sources bien informées. L’idée
était pour le service public audiovisuel d’acquérir pour un peu moins
de 40 millions d’euros la technologie de cette plate-forme de visionnage de la télévision afin de mettre à
la page son offre numérique
France.tv. Le groupe est en train de
refaire cette plate-forme, pour une
refonte en septembre prochain.
Salto, le portail commun monté
par le service public avec TF1 et M6
toujours en attente du feu vert de
l’Autorité de la concurrence,
n’aurait pas été concerné. En tout
cas, Molotov aurait alors cessé
C’est la fin de sept ans de malheur ! Pour la première fois
depuis 2011 et depuis que Ginni
Rometty en a pris la tête, le
groupe informatique américain
IBM a enregistré en 2018 un
chiffre d’affaires annuel en
croissance (+1 %) par rapport à
l’année précédente. Mieux
encore, ses perspectives d’amélioration du profit pour 2019
dépassent celles des analystes.
D’après les résultats publiés
mardi soir, Big Blue, en 2018, a
vendu pour 79,6 milliards de
dollars de serveurs, d’ordinateurs centraux, de services de
consulting, d’hébergement en
ligne de données (cloud computing) et de logiciels d’analyse
informatique dits « Big Data »
ou d’« intelligence artificielle ».
Le bénéfice par action s’améliore également de 1 % également, à 13,81 dollars.
L’interface Molotov a été utilisée par 7 millions de Français. Photo Eric Piermont/AFP
d’exister en tant que service commercial, disent plusieurs sources, le
service public pouvant difficilement aujourd’hui devenir propriétaire d’un distributeur de chaînes
comme l’est Molotov.
Mais l’affaire serait plus compliquée que cela et la période de négociations exclusives se serait terminée sans conclusion récemment,
selon une autre source. Entretemps, d’autres opérateurs seraient
revenus sur le dossier : peut-être
Orange, Altice et Canal+, qui pourraient s’intéresser à la plate-forme
dans sa version actuelle pour conquérir d’autres clients dans la télévision, notamment à l’international.
Canal+ ne commente pas, tout
comme Altice et Orange. « Nous
démentons catégoriquement toute
opération d’achat et nous annoncerons prochainement un investisseur
majeur dans Molotov », affirme
quant à lui Jean-David Blanc.
Molotov a revendiqué le
18 décembre dernier plus de 7 millions d’utilisateurs. « Ainsi, ce sont
plus de 3 millions d’utilisateurs qui
ont rejoint Molotov en 2018, confirmant la rapidité de sa croissance et le
plébiscite massif du public », expliquait la plate-forme. Mais ses critiques lui reprochent de ne pas avoir
trouvé de modèle économique ou
de ne pas l’avoir mis en place assez
vite. Molotov veut se servir de sa
forte présence dans les ménages
français pour ensuite faire payer
l’accès à des options de stockage
améliorées ou à des bouquets de
chaînes payantes. Jean-David Blanc
et Jean-Marc Denoual, un autre
cofondateur, sont en procès aux
prud’hommes sur fonds de désaccord stratégique.
Modèle économique
« L’Express » avait révélé en décembre que France Télévisions était
entrée en négociations avec Molotov en vue d’un partenariat et peutêtre, dans un second temps, d’une
prise de participation.
Une source proche de France
Télévisions confirme que ce dernier
a regardé le dossier. « Ce sont des
gens malins, sans doute les meilleurs
du marché, qui ont une technologie
performante », affirme cette source.
Toutefois, elle relativise : « France
Télévisions discute, certes, avec Molotov, mais la forme n’est pas décidée et
rien n’est fait. Plusieurs voies sont
possibles, allant de la licence au
rachat de la société en entier, en passant par l’acquisition de la technologie et le partenariat stratégique. »
Une acquisition de Molotov risque de faire grincer les dents en
interne, chez France Télévisions. Il
signifierait que le groupe n’a pas
réussi à développer sa propre technologie, aussi bien que Molotov du
moins, alors même qu’il cherche à
investir dans le numérique.
Surtout, une telle emplette arriverait à un moment délicat pour le
groupe en pleine négociation avec
les syndicats pour des suppressions
d’emplois d’envergure, dans le cadre
d’une rupture conventionnelle collective. France Télévisions n’a pas
souhaité faire de commentaire. n
L’entreprise à l’origine
d’AlphaGo doit présenter, ce jeudi, les progrès de son intelligence artificielle.
Le nouveau défi
à surmonter : le jeu
vidéo de stratégie en
temps réel StarCraft II.
Benoît Georges
@bengeorges
Le jeu de go, les échecs, et maintenant… StarCraft ! L’entreprise britannique d’intelligence artificielle
DeepMind, filiale d’Alphabet (Google), était devenue mondialement
célèbre après la victoire de son système AlphaGo sur le champion de
jeu de go Lee Sedol, en mars 2016. Ce
jeudi en fin de journée, elle présentera ses dernières avancées dans ce
qui est devenu la nouvelle frontière
des compétitions entre humains et
machines : le jeu vidéo StarCraft.
Ce titre de l’éditeur américain
Blizzard, sorti en 1998 et mis à jour
avec StarCraft II en 2010, est un jeu
de stratégie temps réel situé dans un
univers de science-fiction. Pour
l’emporter, le joueur doit récolter
des ressources, construire des bases
et conquérir celles de l’adversaire,
sans connaître précisément la situa-
Les chercheurs en intelligence artificielle voient dans StarCraft
un des derniers jeux trop complexes pour les machines. Photo DR
tion de celui-ci, et dans un espace
dont il ne connaît pas les caractéristiques. Cela oblige à développer des
stratégies très différentes des jeux
comme les échecs ou le go, pour lesquels la machine est désormais
supérieure aux meilleurs humains.
Apprentissage
par renforcement
Très pratiqués dans les compétitions d’e-sport depuis une quinzaine
d’années, StarCraft et StarCraft II
sont également devenus populaires
chez les chercheurs en intelligence
artificielle, qui y voient un des derniers jeux trop complexes pour les
machines. En novembre 2017, l’une
des premières rencontres opposant
un joueur professionnel et les logiciels de quatre laboratoires différents, dont ceux de Facebook et
Samsung, s’était soldée par quatre
victoires à zéro pour l’humain.
L’arrivée de DeepMind dans
l’arène de StarCraft pourrait changer la donne. Cofondée par un
ancien développeur de jeux vidéo et
docteur en neurosciences, Demis
Hassabis, l’entreprise est en effet
devenue experte dans l’art d’apprendre aux machines à jouer : en utilisant différentes technologies d’IA,
notamment l’apprentissage par renforcement, les algorithmes de DeepMind se sont d’abord imposés dans
des jeux vidéo Atari des années 1980,
avant de gagner au jeu de go.
Son dernier exploit, qui lui a valu
en décembre 2018 la couverture de
la prestigieuse revue « Science »,
s’appelle AlphaZero : un système à
la fois champion de go, d’échecs et
de shogi (variante japonaise des
échecs), dont la particularité est
d’avoir appris tous ces jeux en
jouant seul, sans avoir été entraîné à
partir de parties humaines.
Dans le cas de StarCraft, DeepMind collabore depuis 2016 avec
Blizzard en développant un outil
d’intelligence artificielle open
source. En novembre dernier, lors
de la conférence BlizzCon, un chercheur de DeepMind avait indiqué
que leur système avait commencé à
développer des stratégies relativement simples. La démonstration de
ce jeudi, qui sera retransmise sur
YouTube et sur la plate-forme de
streaming de jeux Twitch, devrait
montrer des avancées significatives.
Mais les ambitions de l’entreprise, rachetée en 2014 par Google
pour 600 millions de dollars, vont
bien au-delà du jeu vidéo. L’entreprise a récemment présenté AlphaFold, un système d’IA capable de
prédire la structure en 3D d’une protéine à partir de son séquençage
ADN. Et, comme Demis Hassabis l’a
rappelé lors d’une conférence au
Collège de France en novembre dernier, l’objectif ultime de DeepMind
n’est autre que de parvenir à développer une « intelligence artificielle
générale », capable de s’attaquer par
la suite à une multitude de problèmes scientifiques. n
Réussir l’intégration
de Red Hat
IBM retrouve des couleurs alors
que l’entreprise va aborder une
nouvelle étape de son histoire
centenaire. Payée 34 milliards
de dollars, l’acquisition du
numéro un mondial de l’open
source Red Hat devrait être finalisée dans la seconde partie de
2019. La combinaison de son
offre avec celle de Big Blue est
censée permettre au groupe de
profiter de l’engouement pour
une informatique « hybride »,
en partie en ligne dans le cloud
et son royaume de l’open source,
en partie dans des centres de
données traditionnels.
Reste à IBM à réussir l’intégration entre deux sociétés très
Ginni Rometty est PDG d’IBM depuis le 1er janvier 2012.
Après le jeu de go, DeepMind
veut battre les humains à StarCraft
INTELLIGENCE
ARTIFICIELLE
tion (+6 %) ou la vente de logiciels (+2 %). « Dans les services,
les revenus progressent et la
marge s’accroît », a souligné Jim
Kavanaugh, le directeur financier.
L’opérateur télécoms anglais
Vodafone va verser 500 millions
de dollars à IBM dans un jointventure autour de la connectivité en 5G des centres de données. La banque française
BNP Paribas a souscrit pour
huit ans au service d’informatique en ligne d’IBM, via un contrat estimé par Bloomberg à
2 milliards de dollars.
Photo Koppelmann Stefan/Actio/Sipa
IBM revient dans le vert en
dépit d’une deuxième partie de
l’année décevante sur le plan
comptable. Entre octobre et
décembre, par exemple, les
revenus ont chuté de 3 % par
rapport aux dernières ventes de
2017. Mais celles-ci étaient alors
portées par le lancement d’une
nouvelle version de très coûteux
ordinateurs centraux. La direction préfère retenir les bonnes
nouvelles, notamment en ce qui
concerne le chiffre d’affaires des
services de conseil et d’intégra-
différentes. « Son expérience
ratée avec Lotus pourrait lui servir d’antimodèle », note un dirigeant français du secteur. Après
avoir acheté pour 3,5 milliards
de dollars cette « Rolls » de la
messagerie en 1995, IBM n’a pas
su la faire grandir, s’est fait
dépasser par Microsoft et Google et a finalement revendu
Lotus en décembre dernier
pour 1,8 milliard de dollars.
(
Lire « Crible »
Page 34
ANNLEGALECH
annonces judiciaires & légales
COMMUNE DU PLESSIS-ROBINSON
RAPPEL - AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
Par arrêté en date du 21 décembre 2018, Monsieur Jacques PERRIN, Maire du
Plessis-Robinson, a ouvert une enquête publique préalable au déclassement de
la voie Jacques Ange Gabriel.
L’enquête publique se déroulera du 22 janvier 2019 au 5 février
2019 inclus, au Service de l’Urbanisme – Centre Administratif Municipal –
3 place de la Mairie, aux jours et heures habituels d’ouverture au public.
Le public pourra prendre connaissance du dossier au Service Urbanisme ou sur
le site internet de la Ville www.plessis-robinson.com.
Les observations du public pourront être :
- consignées sur le registre d’enquête,
- adressées par écrit à Monsieur le Commissaire-Enquêteur
à l’adresse de l’Hôtel de Ville - 92351 Le Plessis-Robinson
cedex, réceptionnées au plus tard le 5 février 2019,
- adressées par mail à urbanisme@plessis-robinson.com au plus
tard le 5 février 2019 à 19 h 30 (les pièces jointes ne devront pas
dépasser 4 Mo)
Monsieur André GOUTAL, a été désigné comme Commissaire-Enquêteur. Il
recevra le public les :
mardi 22 janvier 2019 de
9h00 à 12h00
mardi
5 février
2019 de 16h30 à 19h30
La présente enquête est organisée en application du Code de l’Urbanisme, du
Code Général des Collectivités Territoriales, du Code de la Voirie Routière et du
Code des Relations Publiques avec l’Administration.
EP18-619
enquete-publique@publilegal.fr
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 //
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
START
UP
REBOND
U
Après s’être distinguée à plusieurs
reprises, Audrey Sovignet vient de
recevoir le prix ESSpoir décerné par le
Boston Consulting Group pour I Wheel Share, une
start-up qui facilite l’accès des personnes en situation de handicap aux espaces publics.
a Les Echos Start ont dressé son portrait :
bit.ly/2U9RJdf
LE RDV
3
y
MILLIONS D’EUROS
Sublimed vient de boucler un tour de table
p o ur se déployer à l ’ i nt ernat i o nal .
La start-up créée en 2015 a développé un
traitement antidouleur non médicamenteux, notamment à destination des
patients victimes de douleurs chroniques.
Du 4 au 15 mars prochains, l’association
100.000 entrepreneurs va sensibiliser les
jeunes à l’entrepreneuriat féminin. Cet événement permet de démontrer que des femmes ont
réussi dans cette voie et aider à lever les freins qui les
empêchent de se lancer. A destination des 13-25 ans,
cette initiative vise à la fois jeunes filles et les jeunes
hommes pour agir dans un cadre le plus large possible.
Investissements record
dans les start-up
américaines depuis
le boom des « dot com »
INTERNET
Les tours de table
des jeunes pousses
américaines sont
de moins en moins
nombreux mais de plus
en plus importants.
Anaïs Moutot
— Correspondante à San Francisco.
Les start-up américaines peuvent
remercier Softbank. Avec ses tours
de table aux montants inégalés, le
fonds de la banque japonaise a tiré
l’ensemble du secteur du capital-risque vers le haut en 2018. Selon deux
rapports publiés la semaine dernière par la National Venture Capital Association (NVCA) et PitchBook
d’un côté, CB Insights et PwC de
l’autre, les investissements dans les
start-up américaines n’ont jamais
été aussi élevés depuis le boom des
« dot com » au début du millénaire.
Si les chiffres diffèrent légère-
ment d’une étude à l’autre, les deux
soulignent les mêmes tendances.
Selon la première, 130 milliards de
dollars ont été investis dans les jeunes pousses américaines en 2018,
une augmentation de 23 % par rapport au record de l’année 2000.
Cette hausse est alimentée par
des tours de table de moins en
moins nombreux mais de plus en
plus conséquents, se concentrant
sur les entreprises les plus matures. Les licornes, ces entreprises
valorisées plus d’un milliard de
dollars, accaparent plus du tiers
du total.
Les tours dépassant les 100 millions de dollars ont quasiment doublé en un an et montent parfois très
haut : 12,8 milliards de dollars pour
le fabricant de cigarettes électroniques Juul, 3,35 milliards pour le
spécialiste de la conduite autonome
Cruise, 1,1 milliard de dollars pour le
fabricant de verre intelligent View…
L’augmentation de la taille ne se
résume pas aux séries D, mais concerne l’ensemble du spectre des
levées. « La série A est la nouvelle
série B », murmure-t-on désormais
dans la Silicon Valley.
L’environnement se durcit pour
les entrepreneurs qui démarrent
juste leurs projets : les investissements en dessous d’un million de
dollars représentent désormais
moins de 30 % du total, une baisse de
10 points en cinq ans. Les business
angels font un nombre restreint de
paris, en mettant de plus en plus en
commun leurs ressources, avec des
modèles se rapprochant des VC traditionnels. Résultat : les jeunes pousses doivent faire preuve d’inventivité
pour « bootstrapper leurs opérations
et sécuriser des fonds à travers des
moyens alternatifs, comme les accélérateurs », estime la NVCA.
Les 100 milliards
de Softbank
La compétition pour monter au capital d’un nombre restreint de pépites
se traduit par des valorisations qui ne
cessent de grimper… avec en toile de
fond le risque de créer une bulle artificielle. Le niveau médian d’une
série D est désormais de 325 mil-
130 milliards de dollars ont été investis dans les jeunes pousses américaines en 2018,
soit une augmentation de 23 % par rapport au record de l’année 2000. Photo Shutterstock
liards de dollars, un chiffre qui a plus
que doublé depuis 2015. Cette course
à la taille est en grande partie alimentée par le fonds de 100 milliards de
dollars créé par Softbank en 2017.
Les VC américains ne voulant pas se
laisser dépasser, ils multiplient eux
aussi les « mega fonds » : 8 milliards
de dollars pour Sequoia, 3,8 milliards pour Tiger Global…
D’autant plus qu’ils sont aussi
confrontés à la compétition des
fonds de pension et des « family
offices », qui ne se contentent plus
d’un rôle de « limited partners »
mais investissent en direct.
Ils sont attirés par la hausse de
33 % de la valeur des « exits » des
start-up américaines. Celle-ci est
notamment liée à un retour des
introductions en Bourse, avec
85 start-up ayant fait leur IPO en
2018, le chiffre le plus élevé depuis
2014. Celles-ci représentent plus de
la moitié de la valeur totale des
« exits » pour la deuxième année de
suite, talonnant les acquisitions.
Les « décacornes »
sortent du bois
Du côté des sociétés technologiques, les sommes levées en Bourse
sont de plus en plus conséquentes
– 192 millions de dollars en
moyenne en 2018, contre 76 millions de dollars il y a huit ans, indique Bob Blee, directeur du groupe
corporate finance de la Silicon Val-
ley Bank. Le résultat notamment
d’un recours aux marchés à un
stade de maturité plus élevé – les
revenus dans les douze mois avant
l’IPO sont en moyenne de 182 millions de dollars contre 92 millions
en 2010. La prédominance des
modèles d’abonnements mensuels,
type SaaS (« software as a service »),
permet aussi d’avoir « des résultats
financiers plus présivisibles et durables, qui attirent les investisseurs et
augmentent les valorisations », indique la NVCA dans son rapport.
La tendance devrait se poursuivre
cette année, avec plusieurs « décacornes » – Uber, Lyft, Airbnb, Palantir, Slack… – envisageant de faire leur
IPO dans les prochains mois. n
La potion entrepreneuriale de Schoolab fait recette
FORMATION
Ce pionnier de
la French Tech lève
10 millions d’euros pour
répandre son modèle
de collaboration entre
startuppeurs, étudiants
et grands groupes.
Guillaume Bregeras
@gbregeras
Niché rue de Cléry à Paris, Schoolab a vu naître et grandir autour de
lui l’écosystème du Silicon Sentier.
Jusque-là très discret avec une
croissance exclusivement organique et une bonne rentabilité, cet
accélérateur d’innovation fondé
par Jean-Claude Charlet, Olivier
Cotinat et Julien Fayet en 2014 marche désormais dans les traces de
ses plus jeunes pairs en levant
10 millions d’euros. Une opération
d’envergure puisqu’elle a été réalisée uniquement avec des personnes, et non des fonds traditionnels,
bpifrance mis à part.
Difficile à définir, Schoolab
est à la fois un lieu où se croisent
des étudiants, des startuppeurs
qui viennent chercher des ressources, et des cadres de grands groupes
déportés pour mener un projet
innovant, mais aussi un opérateur pour les corporate. Sur les
10.000 mètres carrés que la structure dirige, 4.000 le sont en propre,
et le reste par les grandes entreprises françaises auxquelles Schoolab
infuse la culture de l’entrepreneuriat, détaille Olivier Cotinat : « Notre
mission est de fédérer l’écosystème
innovant et de briser les silos pour
qu’un maximum de personnes
puissent avoir une chance de mener
à bien leur projet. »
de rejoindre la Californie pour
développer sa technologie Bluetooth. Ou Kronos Care, une solution logicielle qui vient d’être rachetée par l’américain Narvar.
« Transformation des gens »
Depuis sa création, Schoolab a formé 4.000 personnes aux codes
de l’entrepreneuriat et de l’innovation. Photo Schoolab
Au sein de l’un des plus grands
bâtiments du Sentier occupé par
un acteur de la French Tech, on
peut donc aussi bien croiser une
équipe d’une grande banque en
train de plancher sur un nouveau
service, qu’un fondateur de start-up
qui vient piocher des bonnes pratiques et des outils pour faire décoller son activité. En quelques
années, plusieurs succès ont
façonné ce concept sans équivalent. Côté start-up, Tempow est par
exemple né entre ses murs, avant
Côté grands groupes, certains services ont également été développés
sous l’ombrelle de S choolab,
comme l’appli qui permet aux
conseillers banque de BNP Paribas
de recevoir et de gérer leurs clients.
« La transformation digitale est
avant tout une histoire de transformation des gens », assure Julien
Fayet. Au total, 480 start-up ont été
accélérées par l’organisme parisien,
plus de 500 projets d’innovation ont
vu le jour chez ses clients grands
comptes, dont les deux tiers sont
toujours en cours, et 4.000 personnes ont été formées.
Schoolab ne veut pas s’arrêter là
et, avec ses nouveaux fonds, veut
exporter son modèle. Ce sera le cas
en régions, mais aussi au Vietnam,
et à San Francisco où un local est
sur le point d’être validé. Car Schoolab entretient des programmes
communs avec les universités Stanford et de Berkeley, et veut donner
à ses clients l’opportunité de s’y
immerger. Pour assurer cette croissance, une centaine de personnes
devraient être recrutées dans les
trois ans à venir. Un moyen de passer de l’ombre à la lumière et d’infuser les valeurs de l’entrepreneuriat
bien au-delà de ses frontières.
4
À NOTER
Parmi les investisseurs,
on retrouve Michael Benabou,
Clara Gaymard, Gonzague
de Blignières, ainsi que des
PDG du CAC 40 ou des sportifs
champions olympiques.
Nok Boards ouvre le marché du skateboard écoresponsable
SPORT
Deux ingénieurs ont
lancé une activité de
skateboards fabriqués
à partir de snowboards en fin de vie.
Bruno Askenazi
@brunoaskenazi
L’économie circulaire attire de plus
en plus d’entrepreneurs. Mais ces
projets, bons pour la planète, peinent à attirer des investisseurs, peu
convaincus par leur modèle économique. Vincent Gélin et Adrien
Réguis, les fondateurs de Nok
Boards, seraient ravis de casser
cette image ! Anciens ingénieurs
R&D chez Rossignol à Grenoble, le
grand dessein de ces deux trentenaires est de « contribuer à réduire
l’empreinte écologique de l’industrie
du sport ». Leur premier projet s’est
concrétisé avec la création en
décembre 2017 de cette activité de
skateboards « écoresponsables »,
fabriqués à partir de snowboards
en fin de vie.
Experts en matériaux
C’est leur ancien employeur qui fournit gratuitement des planches non
conformes ou défectueuses. Selon
Nok Boards, 1 % de déchets sont générés par les lignes de production, sans
compter les invendus. Une matière
première récurrente que les deux
compères, experts en matériaux,
savent analyser pour en vérifier
notamment la souplesse. Les snowboards sont ensuite envoyés chez un
sous-traitant local, une petite usine
de découpe de précision. Puis les
planches sont vernies et équipées de
roues avant leur commercialisation
entre 159 et 249 euros selon leur taille
sur le site d’e-commerce de l’entreprise et dans quelques magasins de
sport partenaires à Grenoble et au
Pays basque. On trouve également
ces planches sur deux plates-formes
en ligne spécialisées dans les sports
de glisse et les produits éthiques,
Good et La Green Session.
Une campagne de financement
participatif sur Ulule a permis de
collecter plus de 21.000 euros pour
assurer le démarrage de l’activité.
D’ores et déjà, plus de 90 % des précommandes passées en juin dernier sur la plate-forme ont été
livrées. « La récupération de la
matière première ne nous coûte rien,
explique Adrien Réguis. Plus que
l’aspect coût de revient, c’est plutôt la
recherche et la mise en œuvre de process originaux de fabrication qui ont
été le principal défi. »
Reste à présent à démontrer la
« scalabilité » du projet. Pour absorber la montée en puissance des com-
mandes, l’assemblage devrait être
prochainement confié à une entreprise locale adaptée employant des
handicapés. L’objectif est d’atteindre
à terme une production « de 2.000 à
3.000 planches par an ». Au-delà
des passionnées de skate, l’enjeu
sera de toucher un public sensibilisé
aux questions environnementales.
Du reste, la start-up a pour projet
d’utiliser toutes les « chutes » produites lors de la fabrication des skateboards pour concevoir des objets
design ou des petits meubles. Objectif zéro déchet ! n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 25
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
en
direct
Renault Trucks
investit à Lyon
HAUTS-DE-FRANCE Le maire
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES
écologiste de Grande-Synthe
(Nord) a saisi le Conseil d’Etat
pour « inaction climatique » du
gouvernement, estimant sa
commune menacée de submersion. Il espère « obtenir des juges
des injonctions contre l’impuissance, l’inaction ou l’action
insuffisante de l’Etat » face à la
montée des eaux.
Le constructeur de camions
Renault-Trucks dans le groupe
suédois Volvo depuis 2001 se
dote d’un centre de Recherche à
Saint Priest. Deuxième plus gros
centre de recherche du groupe,
et dans le top dix des centres
français, le bâtiment éco-conçu,
certifié HQE, s’étendra sur
11.300 m2 à Saint-Priest et
Philippe Huguen/AFP
PME
&REGIONS
Climat : un maire
attaque l’Etat
ouvrira ses portes en 2021.
Il permettra de regrouper sous
un même toit 1.000 experts
de différents métiers sur les
1.400 ingénieurs que compte
l’entreprise dans la région lyonnaise, disséminée dans plusieurs
sites. Dans cette logique de
transversalité, les chercheurs y
côtoieront les équipes du département Achats pour « accélérer
les processus de validation et de
concrétisation » des futurs
véhicules.
Les réseaux de mandataires immobiliers
aiguisent les appétits
l Digit RE qui compte 3.500 mandataires vient d’être vendu par Artemis à LFPI, Citya a pris 90 % du réseau
de mandataires Le Bon Agent.
l Ce segment des mandataires prend des parts de marché dans les transactions immobilières.
Le pionnier IAD franchit
les frontières
IMMOBILIER
Stéphane Frachet
— Correspondant à Tours
La nouvelle est tombée fin décembre, Digit RE, leader des réseaux de
conseillers en immobilier indépendants avec les marques Capifrance,
OptimHome, Refleximmo et Immobilier Neuf (plus de 3.700 mandataires), a été vendu par Artemis à la
société de gestion d’actifs LFPI, le
holding de Pinault restant minoritaire au capital. L’ensemble représente un chiffre d’affaires de 159 millions d’euros réalisé avec des agents
dont c’est le métier principal.
Plus modeste, début janvier, le
groupe immobilier Citya s’est offert
90 % du réseau de mandataires
indépendants Le Bon Agent. Le fondateur de ce réseau, Claude-Olivier
Bonnet, conserve la direction générale de la nouvelle marque Citya Le
Bon Agent, dont le siège est transféré de Paris à Tours, avec une
dizaine de salariés. Ancien de Foncia, Claude-Olivier Bonnet a constitué depuis 2010 une société qui
comprend environ 200 mandataires dans toute la France, y compris
outre-mer. Citya envisage d’en agréger 500 à court terme.
Carte professionnelle
L’immobilier étant un secteur très
encadré, un mandataire est un professionnel agissant sous le contrôle
d’un agent immobilier qui, lui, dispose de la carte professionnelle. Ils
sont chargés de négocier et éventuellement conclure les ventes, mais travaillent en indépendant et n’ont pas
de lien de subordination avec l’agent
immobilier. Comme IAD, le leader et
pionnier depuis 2008, Safti son challenger, qui vient d’accueillir Qualium à son capital (voir ci dessous),
Le Bon Agent accompagne ses indépendants qui s’installent comme
agent commercial en immobilier, le
plus souvent en télétravail.
Dans l’Hexagone, on estime que
25.000 entrepreneurs individuels
IAD, numéro 1 français des
mandataires immobiliers,
s’est développé en Europe
du Sud.
Dans l’Hexagone, on estime que 25.000 entrepreneurs individuels ont pris le statut de mandataire
et réalisent autour de 100.000 ventes par an. Photo Laurent Grandguillot/RÉA
ont pris le statut de mandataire et
réalisent autour de 100.000 ventes
par an, en mordant petit à petit sur
les ventes en agence, mais aussi sur
les ventes de particulier à particulier, qui représentent encore un
tiers des transactions.
Pourquoi un acteur « classique »
comme Citya, qui compte
3.500 salariés et 170 agences spécialisées dans l’administration de
biens, le syndic de copropriété et la
gérance locative, la location et les
transactions, s’aventure-t-il dans ce
secteur ? « Nous allons élargir leur
réservoir de biens à vendre tout en
conservant la force d’un groupe
national, avec plus de communication dans les médias, des ventes additionnelles pour nos mandataires sur
la gérance et nos autres produits »,
liste Philippe Briand, PDG du holding Arche, propriétaire de Citya
Immobilier qui croit à un modèle
mixte associant Internet et réseau
physique. Si l’on ajoute les agences
Laforêt, le groupe revendique
43.000 ventes en 2018, soit 12 % de
part de marché dit « intermédié »,
c’est-à-dire via une agence, soit
10 fois plus qu’en 2016.
Développement
de la « proptech »
Ce jeune marché répond à « la vague
de fond de particuliers qui rêvent
d’entrepreneuriat », considère de
son côté Roland Tripard, président
d’IAD. Les fonds d’investissement
lorgnent ce segment encore atomisé. « La profession d’agent immobilier n’a pas évolué depuis trente ans,
avec des réseaux nationaux et des
agences de quartier. Or, la population
croît, les Français ont la culture de la
propriété, et la demande de logements
ne se tarit pas », analyse Laurent
Sallé, directeur du fonds Naxicap,
qui est entré dès 2012 au capital
d’IAD. « Les réseaux de mandataires
connaissent une croissance significative. Ils offrent une rémunération
supérieure et plus d’autonomie, et
surtout des outils pour travailler en
réseau », explique Olivier Lange,
directeur général de LFPI, qui vient
de reprendre Digit RE.
Ces mouvements de capitaux sur
le segment des mandataires interviennent dans un mouvement plus
large de développement de ce que
les spécialistes ont appelé « prop
tech ». En France, un mouvement
fédérant ces acteurs s’est déjà créé
alors que la Grande-Bretagne a vu
arriver le « bébé » d’easyJet, easyProperty, et la montée en puissance
de sites comme PurpleBriks ou
Emoov, qui proposent un forfait
pour estimer un bien, le mettre sur
les portails, et être aidé par téléphone pour la transaction. n
En dix ans, le pionnier des mandataires immobiliers a pris de
l’ampleur. Créée en 2008 dans un
garage de Seine-et-Marne par Malik
B enrejdal, Jérôme Chabin et
Sébastien Caille, IAD est
aujourd’hui le 1er réseau français
avec 7.200 conseillers. Il réalise 154 millions d’euros de chiffre
d’affaires et compte 200 salariés.
En 2012, il a ouvert une première
fois son capital, puis il a mis le cap
sur le Portugal en 2015. En 2016,
nouvelle levée de fonds avec le britannique IK et Five Arrows, le fonds
LBO de Rothschild. Elle a permis
l’ouverture de l’Espagne et l’Italie
l’an passé. « Notre fonctionnement
repose sur la capillarité. 4 % des
500 conseillers au Portugal ont un
lien familial ou amical avec un parrain français », explique Roland Tripard, président d’IAD, qui envisage
de devenir leader européen.
300 par mois actuellement, qui, à
leur tour, contribuent à hauteur de
165 euros d’abonnement mensuel
au réseau. « Ce n’est pas un système
pyramidal, où les nouveaux rembourseraient l’investissement des
anciens, défend Roland Tripard.
Les rémunérations des parrains se
font sur cinq niveaux et uniquement
sur 1 % des commissions des transactions des parrainé. » Ce mode de
rémunération, est « très fréquent en
Allemagne, en Grande-Bretagne et
aux Etats-Unis », selon le dirigeant.
Ces agents commerciaux indépendants, en majorité des femmes,
IAD assure avoir
enregistré 3.000
compromis par mois
sur le dernier
trimestre.
Son chiffre d’affaires
2019 devrait atteindre
200 millions d’euros.
Spirale du parrainage
En suivant la même logique, IAD,
dont le siège social se trouve en Seine-et-Marne, compte ouvrir le Brésil et sans doute le Maroc. En attendant, ses objectifs à plus court
terme sont l’Allemagne en 2020 et
sans doute la Croatie. Ce concurrent frontal des agences immobilières physiques, dites « vitrées »,
doit son succès à plusieurs facteurs. D’abord un coût moindre des
commissions pour les clients, puisque les étapes de la transaction
sont dématérialisées, et que les
mandataires travaillent chez eux,
avec des coûts réduits.
Autre raison, le parrainage. Chaque mandataire peut introniser
des nouveaux. IAD en recrute
souvent sous le statut de la
microentreprise, enregistrent un
revenu moyen entre 30.000 et
35.000 euros. Plus de trois cents
ont touché plus de 100.000 euros.
Plus de 7 % ne sont pas issus de
l’immobilier. Le réseau est ouvert à
tout le monde, c’est une machine à
rebondir. Nous formons les mandataires par un cursus très exigeant »,
décrit Roland Tripard.
Si l’activité de ce début d’année
est plutôt calme, IAD assure avoir
enregistré trois mille compromis
par mois sur le dernier trimestre.
Ce qui lui permet d’envisager un
chiffre d’affaires en hausse de 3 %
en 2019, autour de 200 millions
d’euros.— S. F.
Safti passe la barre des 3.000 conseillers
Le deuxième réseau
d’indépendants a recruté
un millier de conseillers
en 2018. Le fonds Qualium
Investissement vient de
prendre 30 % du capital.
Laurent Marcaillou
— Correspondant à Toulouse
La société Safti a vu son chiffre d’affaires progresser
de 47 à 72 millions d’euros en 2018. Photo Safti
Nouvelle étape pour Safti. En
décembre, le fonds Qualium
Investissement (CDC) a pris 30 %
de New Immo Group à Toulouse,
qui détient les réseaux immobiliers sans agence Safti et megAgence, composés de 3.100 et 800
mandataires indépendants, et
emploie 100 salariés au siège. Cet
apport de « plusieurs millions
d’euros » permettra au groupe de
développer le mandat de vente
numérique et de s’internationaliser. Créé en 2010 par son président
Gabriel Pacheco qui avait fondé la
franchise de services à la personne Merci +, sa collègue Sandra
Françonnet et Marc Brimeux,
ancien responsable du réseau
immobilier Re/Max, Safti s’est
étendu rapidement. En 2018, il est
passé de 2.000 à 3.100 conseillers
et de 47 à 72 millions d’euros de
chiffre d’affaires.
Multipliant les campagnes de
publicité télévisée, il est devenu le
deuxième réseau immobilier sans
agence en nombre de conseillers,
derrière IAD. Pour recruter des
mandataires indépendants, Safti
leur laisse de 70 % à 99 % des
honoraires de vente : 70 % sous un
c h i f f r e d ’a f f a i r e s a n n u e l d e
38.000 euros et jusqu’à 99 % à partir de 180.000 euros. L’absence
d’agences permet au réseau de
fixer des honoraires de vente de
4 %, 20 % plus bas que le marché.
Espagne et Portugal
Les nouveaux mandataires, dont
80 % sont en reconversion professionnelle, suivent deux formations
de trois jours et des modules sur
Internet. Ils ont accès au logiciel du
réseau et à la diffusion de leurs
annonces sur une centaine de sites.
En contrepartie, ils paient un forfait
de 199 euros par mois à Safti. « Nos
mandataires gagnent en moyenne
45.000 euros par an mais les quatre
premiers ont dépassé 400.000 euros,
assure Marc Brimeux, directeur du
réseau. Beaucoup démarrent avec le
statut d’autoentrepreneur puis certains deviennent agent commercial,
voire entrepreneur individuel. »
Pour grandir plus vite, News
Immo Group a racheté en 2017 le
réseau megAgence au Mans et
porté son effectif de 300 à
800 mandataires. Le groupe se
développe dans le Nord et veut se
renforcer à Nice, Paris, Lyon et
Marseille, où il est peu implanté. Il
souhaite aussi constituer un
réseau européen. Safti a créé au
printemps 2018 une filiale en Espagne qui compte 100 conseillers et
s’implantera au Portugal à
l’automne. News Immo Group a
atteint un chiffre d’affaires de
84 millions d’euros en 2018, avec
un Ebitda de plus de 12 millions. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 // PME & REGIONS
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
2,5
NOUVELLE-AQUITAINE Devenue illégale après une volte-face
de l’Etat, la construction par des
agriculteurs d’un lac de retenue
destiné à stocker 920.000 mètres
cubes d’eau d’irrigation prélevés
sur le Tolzac déchaîne les passions dans le Lot-et-Garonne.
Les gendarmes chargés d’arrêter
les travaux – fort avancés – ont
été bloqués par 300 agriculteurs.
MILLIONS DE VISITEURS
C’est l’objectif que se fixe le Jardin
d’Acclimatation d’ici à 2020 ce qui le
placerait au même niveau que des
parcs d’attractions comme le Puy
du Fou ou le Parc Astérix. Ce poumon vert de 18 hectares dans l’ouest
parisien, né en 1860 sous l’impul-
innovateurs
Situation tendue
autour d’un barrage
sion de Napoléon III et qui propose
aujourd’hui quarante attractions
(manèges, grand huit, etc.), a rouvert en juin après neuf mois de travaux et des investissements de
60 millions d’euros. Il a totalisé
1,85 million de visiteurs en 2018.
Mobile learning : Teach
on Mars propose du
coaching personnalisé
monde. Cofaq crée une direction
taillée sur mesure pour cette activité
marchés agricoles, sous la houlette
de Benoît Barron, ancien directeur
général d’Amarante. Elle englobe
une vingtaine de salariés, notamment ceux de l’entrepôt logistique
d’Erbray (Loire-Atlantique). Ce bâtiment de 5.000 mètres carrés sera
rénové dès cette année. Et une extension de 3.000 mètres carrés est à
l’étude pour 2020, un investissement de 1,5 million d’euros.
NOUVELLEAQUITAINE
La coopérative Cofaq,
qui fédère les enseignes Brico Pro et
Master Pro, reprend
une consœur nantaise
qui chapeaute les
magasins Epagri.
Stéphane Frachet
— Correspondant à Tours
Sélectionner une bonne perceuse
ne diffère pas tant que ça du choix
d’une tondeuse à gazon. Afin de se
renforcer dans l’univers du jardinage et de la motoculture, Cofaq –
coopérative des magasins Master
Pro et Brico Pro, entre autres – vient
d’absorber Amarante, une chaîne
de 59 adhérents et 123 points de
vente sous l’enseigne Epagri. « Notre
pouvoir de négociation auprès des
fournisseurs de matériels se renforce », indique Thierry Anselin,
directeur général de Cofaq, qui
ambitionne d’approcher les 10.000
machines et outils vendus par an.
L’opération prend la forme d’une
DR
Le distributeur Cofaq agrandit
son jardin avec Amarante
LA LEVÉE DE FONDS
TEACH ON MARS
Date de création : 2013
Président : Vincent Desnot
Montant : 7 millions d’euros
Effectif : 60 personnes
Secteur : e-learning
Clientèle de particuliers
et de professionnels
Un magasin Brico Pro. La coopérative Cofaq chapeaute désormais
730 magasins. Photo Cofaq
fusion-absorption des actifs et du
passif d’Amarante, doté d’un entrepôt près de Nantes, et qui dispose
d’une situation financière à l’équilibre, selon Cofaq.
Les boutiques Epagri diffusaient
leur propre marque de motoculture
en marque de distributeur, Edena.
Elle est conservée, bien que Cofaq ait
déjà les siennes, Atis-Green et Profac. D’un point de vue géographique,
les enseignes Amarante sont en
zone rurale, surtout dans l’ouest de
la France, et celles de Cofaq dans les
périphéries des villes. Il y a
bien « trois ou quatre emplacements
très proches », admet Thierry Anselin, mais comme souvent dans les
coopératives, qui sont gouvernées
par des assemblées d’adhérents,
aucune décision n’est prise en
urgence, l’idée étant de garder tout le
Le siège social de Cofaq à Poitiers
vient de s’agrandir pour 1,2 million
d’euros. Cofaq a lancé deux nouvelles enseignes. Securom pour les
équipements de protection individuelle (EPI), sur les chantiers.
32 points de vente sont déjà en activité. Et Le Carré du Bricolage, que les
négociants en matériaux peuvent
accoler à leurs vastes magasins
ciblant les professionnels, afin de
séduire aussi les particuliers.
Cofaq affiche un chiffre d’affaires
de 1,2 milliard d’euros et chapeaute
désormais 730 magasins, propriétés de 345 commerçants coopérateurs. n
Christiane Navas
— Correspondante à Nice
La formation tout au long de la
vie est devenue un enjeu sociétal. Pionnier du e-learning sur
téléphone portable, grâce à sa
technologie « mobile first »,
Teach on Mars compte bien
contribuer à relever ce défi.
Pour s’en donner les moyens, la
jeune entreprise innovante,
basée à S ophia Antipolis,
annonce ce jeudi avoir bouclé
sa troisième levée de fonds à
7 millions d’euros auprès
d’Omnes, de Région Sud Investissement et de ses actionnaires
historiques.
Matériel informatique : Cybertek rachète
Grosbill et sa notoriété
En mettant la main sur
une marque iconique
de la high-tech, le
fabricant et distributeur de PC veut doper
la fréquentation de
ses vingt boutiques et
ses ventes sur le Web.
Frank Niedercorn
— Correspondant à Bordeaux
Si Grosbill est une enseigne de distribution de produits high-tech
connue, Cybertek l’est beaucoup
moins. C’est pourtant la deuxième
qui a racheté la première, fin
décembre. Le tribunal de commerce de Paris a choisi Cybertek,
contre des concurrents plus gros
comme le lyonnais LDLC ou le francilien Dray Electroménager, pour
reprendre certains actifs de Grosbill placé en liquidation judiciaire :
la marque, le site de vente en ligne,
le principal magasin situé à Paris et
14 salariés sur 35.
Car si les deux entreprises sont
nées il y a une vingtaine d’années,
elles n’ont pas eu le même parcours.
Grosbill, pionnier du e-commerce,
a été racheté en 2005 par Auchan
pour concurrencer Surcouf et, surtout, Casino qui avait racheté Cdiscount cinq ans plus tôt. La greffe n’a
pas pris. Grosbill, qui a compté jusqu’à 50 magasins, a été revendu en
2015 à l’allemand Mutares qui n’a
pas fait beaucoup mieux qu’avec
Pixmania, un autre pionnier du
Web qui a, lui, disparu. Puis, sur le
tard, Grosbill a été repris par un de
ses fondateurs qui a réussi à redresser partiellement l’entreprise.
L’un des seuls fabricants
de PC
Cybertek, créé à Bordeaux, est en
revanche resté une entreprise familiale désormais à la tête de vingt
magasins répartis dans le grand
Sud-Ouest pour un chiffre d’affaires
de 52 millions d’euros l’an dernier.
Un chiffre qui intègre une activité
de grossiste effectuée sous la marque Picata. Cybertek est l’un des
seuls fabricants français de PC avec
40.000 unités produites et vendues
sous ses marques Cybertek ou Dust
pour d’autres enseignes. « Nous
avons démarré seulement en 2015
sur le Web avec une croissance forte
depuis trois ans et des ventes qui sont
celles d’un gros magasin », explique
Xavier Sourroubille, l’un des cofondateurs. Les deux enseignes vont
rester distinctes, mais mutualiser
les ressources. L’enjeu pour Cybertek est de s’appuyer sur son savoirfaire logistique, grâce à sa base de
Bacalan, au nord de Bordeaux, et
sur la notoriété de la marque Grosbill. « Nous voulons nous développer
sur le Web car cela constitue la
meilleure publicité pour nos magasins. Dans notre domaine, les utilisateurs ont arrêté la chasse aux prix
cassés. Ils sont aussi contents d’avoir
en face d’eux un technicien quand ils
ont un problème », insiste Xavier
Sourroubille. Cybertek ouvre
d’ailleurs, ces jours-ci, son premier
magasin dans le centre de Paris. n
Les motos Sherco à la « conquête de l’Ouest »
LA PME À SUIVRE
OCCITANIE
Effectif : 90 salariés
Chiffre d’affaires : 33 millions
Activité : industrie mécanique
7.000 motos dans 66 pays. Une évolution que le directeur général, Thomas Teissier, explique par « un bon
rapport poids/puissance/maniabilité » des modèles, le succès du
moteur « 300 4T » lancé en 2014 et la
montée en puissance d’un pôle R&D
important, investissant environ
2 millions d’euros par an.
Hubert Vialatte
— Correspondant à Montpellier
Clientèle aisée
Créé en 1998, le constructeur de
motos d’enduro et de trial Sherco, à
Nîmes (Gard), a vu son chiffre
d’affaires bondir de 9 millions
d’euros, en 2010, à 33 millions
d’euros l’an dernier dont 70 % à
l’export. Sherco a commercialisé
l ’a n n é e d e r n i è r e q u e l q u e
Ce bureau d’études d’une dizaine de
personnes planche sur les nouveaux moteurs ou encore sur les
systèmes d’injection des moteurs
deux temps. « Nous sommes chaque
année sur le Dakar. Cela représente
un gros budget, mais c’est important
en termes de communication », indique Thomas Teissier. Sherco s’affi-
che aussi en enduro, enduro
extrême, trial et rallye.
L’assemblage des motos est réalisé à Nîmes et à Barcelone. La clientèle est composée de particuliers
aisés prêts à dépenser entre 7.500 et
11.000 euros pour leur passion.
Sherco propose aussi des modèles
50 cm3 pour les jeunes. Cette année,
le constructeur part à la conquête de
l’Amérique du Nord qui devrait
représenter « entre 30 et 40 % du
chiffre d’affaires à terme, selon le dirigeant. C’est notre dernier marché à
conquérir. Avant, nous avons attaqué
l’Allemagne, l’Italie ou l’Angleterre.
Sherco a procédé par phases. Et nous
avions un gros déficit de volumes de
ventes. A présent, nous disposons à
Nîmes de l’outil de production pour
investir le marché nord-américain. »
Dans un premier temps, il passera
par un importateur pour les EtatsUnis et le Canada, qui achètera les
motos et les revendra à son réseau
de distribution, et bénéficiera de
l’appui promotionnel de la marque.
A terme, Sherco pourrait se doter
d’une filiale locale.
Particularité de cette PME familiale, créée par Marc Teissier, père de
Thomas Teissier et toujours président, les dirigeants et bon nombre
des 90 salariés sont des passionnés
de moto. Les projets avancent avec
des binômes ingénieur-technicien,
l’important étant le partage d’expérience. Le dirigeant y voit l’une des
clefs de la réussite, dans un secteur
où peu de Français ont percé. n
Partenariat avec l’Inria
Les fonds levés vont lui permettre de poursuivre son programme de R&D auquel se consacrent une trentaine de
personnes, soit la moitié de
l’effectif, afin de maintenir son
avance technologique. La
société a noué un partenariat
avec l’Inria Sophia Antipolis
autour de l’intelligence artificielle. « Nous avons aussi besoin
d’accélérer notre déploiement
commercial en Europe », analyse Vincent Desnot.
Il revendique près d’un million d’utilisateurs dans une
soixantaine de pays et une centaine de clients, pour l’essentiel
des grands comptes dans le secteur bancaire, le luxe et l’assurance. L’entreprise vient de
signer de nouveaux contrats
avec Amundi et Bulgari. Après
Paris, elle a ouvert un bureau à
Londres et à Milan. n
Tesalys lève 6 millions pour
ses machines qui traitent
les déchets médicaux
Image & communication
NOUVELLEAQUITAINE
Plus que la facilité d’accès à
des applications de formation
sur mobile, c’est aujourd’hui un
véritable coaching personnalisé
que Teach on Mars a l’ambition
de proposer. « Grâce au Big Data
et à l’intelligence artificielle, nous
pouvons à partir de l’analyse
sémantique des besoins de chaque utilisateur et des progrès réalisés en temps réel, construire de
façon automatique des programmes de formation personnalisés », explique Vincent Desnot,
son président et cofondateur.
LA LEVÉE DE FONDS
TESALYS
Date de création : 2012
Président : Miquel Lozano
Montant : 6 millions d’euros
Effectif : 15 personnes
Secteur : santé
Laurent Marcaillou
— Correspondant à Toulouse
Quatrième tour de table
pour Tesalys. Le fabricant toulousain de machines de traitement des déchets médicaux
vient de lever 6 millions d’euros
auprès d’iXO Private Equity,
chef de file, et de Sigma Gestion,
remboursant au passage une
partie des obligations convertibles du fonds Entrepreneur
Venture qui a injecté 3 millions
depuis 2014. Les fondateurs,
Miquel Lozano, Jean-Michel
Rodriguez et Emmanuel Hengl,
ne sont plus majoritaires. Avec
cet apport, Tesalys va développer son propre atelier d’assemblage des machines les plus ven-
dues – capacité de 10 à 20 kilos –
ouvert fin 2018, se renforcer à
l’international et recruter 5 à
10 personnes cette année.
L’entreprise a mis au point
des machines mobiles qui
broient les déchets médicaux
(bandages, seringues…) et les
désinfectent à la vapeur à 135 °C
pour les convertir en déchets
ménagers compactés, ce qui
évite de les transporter dans des
centres d’incinération spécialisés. L’innovation réside dans le
procédé de broyage des matériaux. Tesalys a développé cinq
machines d’une capacité de 4 à
100 kg/heure pour les laboratoires d’analyse, les centres médicaux et les cliniques.
95 % à l’exportation
« Mais nous avons aussi sorti en
d é c e m b re u n e m a ch i n e d e
100 kg/heure à chargement automatique qui correspond aux
besoins hospitaliers », précise
Miquel Lozano, qui préside
Tesalys. Avec ces machines qui
conviennent aux pays peu équipés de centres spécialisés, le
fabricant réalise 95 % de ses
ventes à l’exportation, principalement en Asie, au MoyenOrient et en Afrique. Il a installé
300 machines, dont une
dizaine en France. Les fonds
levés lui permettront d’implanter des antennes en Asie du
Sud-Est, en Amérique latine et
au Moyen-Orient, mais il espère
aussi accroître ses ventes en
Europe, en Amérique du Nord
et en Chine. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 27
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
LA LIVRE STERLING REBONDIT
FINANCE
&MARCHES
La livre se rapproche du seuil de
1,15 euro, au plus haut depuis
novembre dernier, sur des
espoirs de nouveau délai pour
parvenir à un accord sur le
Brexit. Un amendement, soutenu par le Labour, sera présenté
à la Chambre des communes le
29 janvier. Il propose de repousser la date butoir du 29 mars au
31 décembre 2019. La devise
britannique gagne 3,45 % cette
année face à la monnaie unique.
les
indices
Bourse : la croissance externe des PME
rime avec performance
Trois sociétés friandes d’acquisitions
Solutions 30
Champion des acquisitions (21 depuis 2008),
le luxembourgeois
(278 millions de chiffre
d’affaires) se présente en
consolidateur du marché
fragmenté des technologies de l’information.
Son action a bondi de
2.062 % depuis juin 2008.
Visiativ
La société pèse 55 millions d’euros et a pris
122 % depuis son IPO
en 2014. Elle a réalisé
16 acquisitions depuis
2015, son modèle reposant notamment sur
l’association des dirigeants des sociétés
rachetées.
BOURSE
Les valeurs cotées
sur Euronext Growth
menant des acquisitions enregistrent de
meilleures performances, économiques
et boursières.
Leur capitalisation
boursière a progressé
beaucoup plus vite.
Pierrick Fay
@pierrickfay
C’est un compartiment de la cote qui
se retrouve assez rarement sous les
feux de la rampe : Euronext Growth
(ex-Alternext). Si certaines valeurs
sont proches de la radiation,
d’autres se montrent en revanche
particulièrement actives. C’est ce
que dévoile une étude réalisée par
Societex, une société de conseil
auprès des PME. Il apparaît
qu’entre 2008 et 2018 elles ont réalisé pas moins de 367 opérations de
fusion-acquisition. « L’idée de ce
baromètre est de voir si les opérations
de croissance externe apportent de la
valeur aux entreprises et à leurs
actionnaires », explique Emmanuel
Dampoux, associé chez Societex,
qui s’est penché sur un échantillon
de 192 sociétés cotées sur Euronext
Growth (sur 237 valeurs). Parmi
elles, une majorité, 121, a mené au
moins une opération au cours des
dix dernières années. Une pratique
qui s’est avérée profitable pour leurs
actionnaires sur le long terme. En
moyenne, entre 2008 et 2018, les
sociétés « acquisitive » ont surperformé de 5 % celles qui n’ont pas utilisé le levier de la croissance
externe. Et sur les trois dernières
années, la surperformance atteint
même 16 %. « Poussées par leurs
actionnaires, ces entreprises prennent du risque, aidées par un contexte de taux bas, par l’effet de levier,
mais aussi par un sentiment eupho-
rique sur les marchés », poursuit
Emmanuel Dampoux. « Cela crée
un effet vertueux, bénéfique pour les
entreprises et leur valorisation boursière, car les investisseurs mettent
une prime sur les sociétés qui font de
la croissance externe. Ils se fixent en
effet des objectifs en termes de valeur
d’entreprise, or, cette croissance
externe accélère le processus de création de valeur. »
Il y a aussi l’aspect relutif des
acquisitions. « Les dirigeants
essaient d’acheter sur la base de multiples inférieurs [en termes de capitalisation des fonds propres, des
bénéfices ou du chiffre d’affaires par
exemple, NDLR] à ceux de leur entreprise cotée et, une fois que les sociétés
acquises sont consolidées, cela crée
mécaniquement de la valeur. » En
moyenne, sur la période, leur capitalisation boursière a été multipliée
par 1,4 fois contre 0,8 fois pour les
autres (dont la capitalisation boursière est passée en moyenne de
35 millions d’euros lors de l’IPO
pour retomber à 28 millions d’euros
fin 2018). L’écart était même plus
important (1,8 fois contre 0,9 fois),
avant la correction de fin 2018, qui
D
Euronext Growth
Alternext – rebaptisé
•« Euronext
Growth » en 2017 –
a été créé en 2005.
Objectif : favoriser
•l’acclimatation
boursière
des PME et ETI avec des règles
allégées pour les IPO.
Euronext recense
237 sociétés cotées, comme
1000mercis, ADA, Cellectis,
Voyageurs du Monde,
Bricorama ou Damartex.
Depuis fin juin 2008, l’indice
Euronext Growth All Share
affiche un gain de 27,8 %,
contre une hausse de 86 %
pour le CAC Mid & Small
et de 10 % pour l’indice CAC 40.
•
•
a particulièrement touché les
valeurs petites et moyennes. En
revanche, la surperformance n’a
pas été uniforme. « On a constaté
que, lors des périodes économiques
tendues, comme en 2007-2008, marquée par un “credit crunch” [resserrement du crédit par les banques,
NDLR], les entreprises friandes
d’acquisition ne faisaient pas mieux
que les autres. » Ces stratégies
d’acquisition ont aussi eu des conséquences, logiques, sur la perfor-
Entre leur date
d’entrée en Bourse et
la fin 2018, le chiffre
d’affaires des sociétés
acquisitives a
progressé en moyenne
de 48 %, contre une
croissance moyenne
de 14 % pour les autres.
mance économique de ces entreprises. « C’est un accélérateur de
croissance », constate Emmanuel
Dampoux. Entre leur date d’entrée
en Bourse et la fin 2018, le chiffre
d’affaires des sociétés acquisitives a
progressé en moyenne de 48 %,
contre une croissance moyenne de
14 % pour les autres. En revanche, il
n’y a pas d’indication sur l’amélioration ou non de leur profitabilité.
En moyenne, ces entreprises ont
réalisé 3 acquisitions en dix ans, la
première se déroulant en général 1,2
an après l’entrée en Bourse (durée
médiane). La deuxième acquisition
intervient, en médiane, 2,8 années
après l’IPO. Avant, ensuite, de
s’intensifier, pour celles qui en réalisent le plus. « Les entreprises qui ont
mené 10 acquisitions depuis leur IPO
mettent deux fois moins de temps
entre chaque opération. Il y a un effet
vertueux dans leur capacité d’intégration et dans leur savoir-faire »,
même si, reconnaît Emmanuel
Dampoux, « toutes les acquisitions
ne créent pas de la valeur. Il peut y
avoir de vraies déceptions, malgré les
analyses qui peuvent être menées
en amont ».
Quoi qu’il en soit, Euronext
Growth témoigne de sa capacité à
attirer des entreprises en quête de
visibilité, mais aussi de financement pour accélérer leur développement. En 2018, sur les 17 IPO réalisées sur Euronext Paris, 10 l’ont été
sur ce marché non réglementé. n
Herige
Coté en Bourse depuis
1990 et transférée
sur Euronext Growth
en 2018, l’ex-VM Materiaux a réalisé 21 acquisitions. Malmené durant
la crise (-55 % en 2008),
le titre a rebondi de 70 %
depuis son point bas
de 2012.
Ils nous ont fait l’honneur de participer aux conférences.
Merci.
alexandre ricard
Sébastien Bazin
Jean-Paul Agon
Pierre-Yves Calloc’h
Maud Bailly
Lubomira Rochet
ACCORHOTELS
GROUPE L’ORÉAL
Président-directeur général
Directeur de la Transformation
Digitale
Pernod Ricard
Président-directeur général
Chief Digital Officer
@clublesechos #clublesechos
Président-directeur général
Chief Digital Officer
linkedin.com/company/clublesechos
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
La crédibilité d’Ingenico en question après
un nouveau dérapage financier
ment permettre à Ingenico de
surfer sur le développement rapide
du commerce en ligne. Ce marché
aiguise cependant l’appétit de nouveaux acteurs comme Stripe,
Adyen ou Wirecard, tous valorisés
plus de 20 milliards de dollars. Dans
PAIEMENT
Le spécialiste français
des paiements a
décroché en Bourse
après avoir annoncé
une nouvelle baisse
de ses objectifs
financiers.
Pesant pour plus
de la moitié du chiffre
d’affaires en 2017,
sa division historique
centrée sur la vente
de terminaux
de paiements a vu
ses ventes reculer
de 4 % en 2018.
Il a promis une réduction des coûts et une
relance de sa division
centrée sur les terminaux de paiements.
Solenn Poullennec
@SolennMorgan
inattendues. L’an dernier, le groupe
a étudié puis décliné une offre de
rapprochement avec la banque
Natixis, lancé puis abandonné une
r e m i s e à p l a t d e s a s t r a t é gi e
et remercié son patron après plus
de dix ans de service. Ces rebondissements entretiennent les interrogations sur la crédibilité des objec-
tifs avancés et les spéculations sur
un possible remaniement en profondeur du groupe, dont le cours de
Bourse a été divisé par deux en un
an.
Très peu de visibilité
« Je peux entendre qu’effectivement
ils aient eu une mauvaise surprise en
ANNLEGALECH
annonces judiciaires & légales
REPUBLIQUE FRANCAISE
PREFECTURE DES YVELINES
Direction de la Réglementation et des Elections - Bureau de l'environnement et des enquêtes publiques -
RAPPEL - AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
Demande d’autorisation environnementale concernant l’épandage des boues de la station
d’épuration de Carré de Réunion sise CD7 avenue de Villepreux
78210 SAINT-CYR-L’ECOLE, sur 55 communes du département des Yvelines.
Présentée par le syndicat HYDREAULYS sis 12 rue Mansart 78000 VERSAILLES
Le préfet des Yvelines a prescrit par arrêté une enquête publique sur le projet susvisé, d’une durée
de 33 jours consécutifs est prescrite du jeudi 24 janvier 2019 au lundi 25 février 2019 inclus sur les
55 communes suivantes :
Adainville, Arnouville-les-Mantes, Blaru, Boissy-Mauvoisin, Bourdonne, Breval, Chaufour- les Bonnieres, Conde-surVesgres, Cravent, Dammartin-en-Serve, Elancourt, Favrieux, Feucherolles, Flacourt, Fontenay-le-Fleury, FontenayMauvoisin, Gazeran, Goussonville, Grandchamp, Gressey, Hargeville, Hermeray, Jeufosse, Jouars-Pontchartrain,
Jumeauville, La Boissiere Ecole, La Hauteville, Villeneuve-en-Chevrie, Le Tartre-Gaudran, Le Tertre-Saint-Denis,
Lommoye,Longnes,Magnanville,Mareil-sur-Mauldre,Maule,Maurepas,Menerville,Mittainville,Mondreville,Montainville,
Neauphlette, Orgeval, Perdreauville, Poigny-la-Foret, Poissy, Port-Villez, Raizeux, Rennemoulin, Richebourg,
Rosny-sur-Seine, Saint-Cyr-L’ecole, Saint-Illiers-La-Ville, Saint-Illiers-le Bois, Soindres, Villepreux.
Une commission d’enquête est désignée constitué de
Président : Monsieur Jean CULDAUT, architecte urbaniste,
Membres
:
Monsieur
Patrick
GAMACHE,
cadre
administratif,
conseiller
prud’hommes
honoraire,
Monsieur Olivier SOULERES, ingénieur général des eaux et forêts (en retraite).
Pendant la durée de l’enquête, le dossier d’enquête publique est consultable :
• sur internet à l’adresse suivante : www.yvelines.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/Eau.
Le public pourra formuler ses observations, propositions et contre-propositions sur le registre dématérialisé disponible à
l’adresse suivante :
• http://epandage-reunion-hydreaulys.enquetepublique.net/
Les observations et propositions peuvent également être transmises à l’adresse électronique suivante :
• epandage-reunion-hydreaulys@enquetepublique.net
Le dossier est égalemement consultable :
• sur support papier dans les mairies de Blaru, Longnes, Perdreauville, Hargeville, Condé-sur-Vesgre, Hermeray et
Saint-Cyr-l’Ecole désignées comme lieu de permanence,et à la préfecture des Yvelines, bureau de l’environnement et
des enquêtes publiques (1, avenue de l’Europe à Versailles (78000).
Le public pourra consigner ses observations et propositions directement sur le registre d’enquête à feuillets non
mobiles, coté et paraphé par le président de la commission d’enquête, déposé dans les mairies précitées.
• sur un poste informatique, situé au bureau de l’environnement et des enquêtes publiques de la préfecture des Yvelines
du lundi au vendredi, de 09 heures à 12 heures et de 14 heures à 15 heures 45.
Un dossier simplifié sous format papier et un CD Rom de l’intégralité du dossier seront tenus à disposition du public dans
les autres communes du périmètre du plan d’épandange non désignées comme lieu d’enquête, aux jours et heures habituelles
d’ouverture au public.
Le dossier d’enquête publique comprend notamment une étude sur les incidences environnementales relatives au projet.
Les observations et propositions écrites sur ce projet peuvent également être adressées par voie postale à l’adresse suivante :
mairie de SAINT-CYR-L’ECOLE – Square de l’Hôtel de Ville - BP 106 78210 SAINT-CYR-L’ECOLE , à l’attention de Monsieur
Jean CULDAUT, président de la commission d’enquête, avant la date de clôture fixée au lundi 25 février 2019, mentionnée à
l’article 1er.
Les observations formulées par voie postale seront alors annexées aux registres d’enquête tenus à disposition dans les
mairies et consultables sur place pendant toute la durée de l’enquête.
Un membre de la commission d’enquête recevra personnellement les personnes qui le souhaitent, dans les mairies lors des
permanences suivantes :
SAINT CYR L’ECOLE
HARGEVILLE
Square de l’hôtel de Ville 78210
Place de l’Église 78790
- Jeudi
24 janvier 2019 de
17h00 à 20h00
- Samedi
9 février 2019 de
9h00 à 12h00
- Samedi 16 février 2019 de
9h00 à 12h00
- Mardi
19 février 2019 de
9h00 à 12h00
- Lundi
25 février 2019 de
14h00 à 17h15
CONDÉ-SUR-VESGRE
BLARU
367 rue de la Vesgre 78113
8 rue de Vernon 78270
- Mercredi 6 février 2019 de
9h00 à 12h00
- Lundi
4 février 2019 de
14h00 à 17h00
- Mercredi 20 février 2019 de
9h00 à 12h00
- Vendredi 22 février 2019 de
9h00 à 12h00
HERMERAY
LONGNES
4 rue de la Mairies 78125
2 rue des Tourelles 78980
- Mercredi 30 janvier 2019 de
16h00 à 19h00
- Jeudi
24 janvier 2019 de
14h00 à 17h00
- Mercredi 13 février 2019 de
16h00 à 19h00
- Vendredi 22 février 2019 de
14h00 à 17h00
PERDREAUVILLE
1 rue des Ecoles 78200
- Mardi
5 février 2019 de
15h00 à 18h00
- Mardi
19 février 2019 de
14h00 à 17h00
Le rapport et les conclusions du président de la commission d’enquête seront tenus à disposition du public à la préfecture et
dans les mairies concernées aux heures normales d’ouverture des bureaux, et sur internet à l’adresse suivante www.yvelines.
gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/Eau, à réception et pendant un an à compter de la clôture de l’enquête.
Des informations sur le projet peuvent être demandées à :
• Mme Sandrine MESSAGER- Ingénieur assainissement – HYDREAULYS -12 rue Mansart - 78000 Versailles- Tel.
01.39.23.22.67 – courriel : s.messager@etaso.fr
Au terme de la procédure, une autorisation environnementale au titre du code de l’environnement, ou un refus, pourra être
adopté par arrêté préfectoral.
EP18-591
enquête-publique@publilegal.fr
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
décembre, mais la conclusion c’est
que la société a très peu de visibilité »,
estime Maxime Dubreil, analyste
chez Invest Securities.
Après avoir évoqué en juillet son
retrait contraint d’Iran, puis en
octobre son « mix géographique
défavorable », Ingenico justifie son
dernier dérapage par la « non-concrétisation de contrats prévus » en
fin d’année.
Au cœur des difficultés du
groupe de 8.000 salariés dirigé
depuis novembre par Nicolas
Huss : sa division historique centrée sur la vente de terminaux de
paiements aux banques et autres
spécialistes. Pesant pour plus de la
moitié du chiffre d’affaires en 2017,
celle-ci a vu ses ventes reculer de
4 % en 2018. Les difficultés de la division ne datent cependant pas d’hier.
Porté pendant des années par l’ins-
tallation de lecteurs de cartes bancaires dans des grands pays tels que
les Etats-Unis ou la Chine, ce marché tourne désormais au rythme –
plus lent – des renouvellements de
terminaux. Aux yeux de certains
observateurs, ces éléments plaideraient pour une scission d’Ingenico
et une vente de ses activités de terminaux. Pour l’heure, la direction réaffirme sa volonté de relancer cette division et d’en réduire les
coûts. Elle met par ailleurs l’accent
sur les performances de son autre
moteur de croissance centré sur les
services de paiements aux marchands. « La division retail a enregistré une croissance soutenue, qui s’est
accélérée au second semestre », a
insisté Nicolas Huss, mardi dans un
communiqué. Développée ces dernières années à coûts d’acquisitions, cette division doit notam-
un univers en pleine consolidation,
Ingenico, qui ne pèse plus que
2,84 milliards d’euros en Bourse,
cherche sa place. En attendant, « les
performances de la division retail
sont médiocres quand on les compare avec celles d’autres concurrents », estime Maxime Dubreil
chez Invest Securities. « Dans les
services il faut être gros. En s’adossant à un autre acteur, Ingenico pourrait avoir la taille suffisante pour
générer de la marge », avance
Richard-Maxime Beaudoux, analyste chez Bryan, Garnier & Co.
Avant de dévoiler un nouveau
plan stratégique au printemps, la
direction doit présenter les perspectives financières du groupe
pour 2019 le 12 février. Elle détaillera
à cette occasion les « plans d’actions
qui ont été engagés ».
(
Lire « Crible »
Page 34
Metro Bank jette un froid
sur le secteur des nouvelles
banques britanniques
BANQUE
La banque a choqué
les marchés, mercredi,
en annonçant qu’elle
s’était trompée
dans ses obligations
prudentielles.
Son cours a dévissé
de 39 %.
LNP/Shutterstock/Sipa
Nouvelle journée noire pour Ingenico. A la Bourse de Paris, le titre du
spécialiste des paiements a dévissé
de plus de 13,5 % mercredi. La veille,
le groupe français, longtemps considéré comme une « star de la
cote », avait prévenu qu’il n’atteindrait pas les objectifs de performance financière qu’il s’était fixés.
Cette mise en garde, la troisième
pour l’exercice 2018, intervient
après une succession d’annonces
Alexandre Counis
— Correspondant à Londres
Au Royaume-Uni, on les appelle les
« challenger banks ». Ces petites
banques, nées après la crise financière de 2008, n’ont pas hésité à
défier les quatre grands acteurs historiques, HSBC, Barclays, RBS et
Lloyds Banking Group.
Parmi elles, Metro Bank a ouvert
66 agences depuis sa création en
2010. Elle était alors le premier
réseau bancaire à se lancer depuis
cent cinquante ans. Elle a dégagé en
2017 son premier profit annuel, à
10,8 millions de livres, même si sa
croissance soutenue a entamé ses
ratios de solvabilité. La nouvelle
banque a néanmoins jeté un froid,
mercredi, sur l’ensemble du secteur
en annonçant qu’elle s’était trompée dans ses obligations réglementaires : elle a mis trop peu de capital
en face de ses risques. Le cours de
Bourse a immédiatement réagi,
dévissant de 38,9 %, soit la plus forte
chute depuis l’introduction en
Bourse de mars 2016. D’autant que
Metro Bank a aussi émis un avertissement sur résultats, prévenant que
Au lieu de « pondérer » ses crédits hypothécaires commerciaux
à 100 %, la banque a découvert qu’elle ne les pondérait qu’à 50 %.
ses profits pour l’année écoulée
seraient inférieurs aux prévisions
en raison d’une fin d’année plus
« molle » que prévu, à environ
50 millions de livres avant impôt
contre 59 millions. Ses déboires ont
tiré à la baisse les titres d’autres
« challenger banks » comme CYBG
(–1,97 %) ou encore OneSavings
Bank (–0,93 %). Au lieu de « pondérer » ses crédits hypothécaires commerciaux à hauteur de 100 %
comme le veut la réglementation
prudentielle, la banque a découvert
qu’elle ne les pondérait qu’à 50 %.
Idem sur les crédits immobiliers
destinés aux achats pour mises en
location, où elle pondérait à hauteur de 35 % au lieu de 100 %.
« Mauvaise interprétation
des règles »
« C’était une mauvaise interprétation des règles », a expliqué mer-
credi le directeur général de Metro
Bank, Craig Donaldson, qui n’a pas
su dire à quand remontait exactement la pratique. Seule certitude :
elle a été mise au jour à l’occasion
d’une enquête interne et un grand
cabinet d’audit a été embauché
pour examiner le problème. Plusieurs analystes s’étaient étonnés de
la faible pondération des risques
sur le portefeuille de crédits immobiliers commerciaux dès la fin 2018.
La banque dit en tout cas avoir
corrigé le tir. Ses actifs pondérés des
risques ont bondi de 7,4 milliards
de livres fin septembre à 8,9 milliards de livres, soit 900 millions de
plus que les estimations des analystes. Alors qu’elle a déjà levé 300 millions de livres via un placement
d’actions fin juillet, certains redoutent désormais qu’elle ne soit de
nouveau contrainte de faire appel
au marché. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 29
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
Scandale Danske : la Fed se penche
sur le rôle de Deutsche Bank
l La Réserve fédérale examine le rôle que la banque allemande a joué
dans l’affaire de blanchiment d’argent éclaboussant l’établissement danois.
l Deutsche Bank assure qu’il n’y a pas d’enquête, mais confirme avoir reçu
des demandes d’informations de la part du régulateur.
BANQUE
Etienne Goetz
@etiennegoetz
Le dossier Danske Bank devient de
plus en plus embarrassant pour
Deutsche Bank. Aux Etats-Unis, la
Réserve fédérale examine le rôle
que la première banque allemande
a joué dans le vaste scandale de
blanchiment d’argent éclaboussant
l’établissement danois, rapporte
l’agence Bloomberg, qui ne cite pas
ses sources. Plus précisément, la
banque centrale américaine s’intéresse aux transactions que Deutsche Bank, en tant que banque correspondante, a réalisées avec la
filiale estonienne de Danske pour
transférer de l’argent à l’étranger,
notamment aux Etats-Unis.
Une plaque tournante
Le régulateur essaie ainsi de déterminer si Deutsche Bank a effectué
les contrôles nécessaires sur l’origine des fonds venus du pays balte,
réputé pour être devenu la plaque
tournante de l’argent sale des pays
de l’ex-URSS. La Fed exige que l’établissement lui signale toute opération suspecte. « Il n’y a pas d’enquêtes, a réagi Deutsche Bank. La
banque a reçu des demandes d’informations des régulateurs et des autorités judiciaires… Deutsche Bank
continue d’apporter les informa-
tions et de coopérer avec les autorités
compétentes. »
Le ministère de la Justice américain (DoJ) mène actuellement sa
propre enquête sur Danske. Selon
la presse américaine, il se serait
aussi adressé au leader bancaire
allemand pour établir sa responsabilité dans l’affaire. Les autorités
estonienne, danoise, britannique et
française suivent aussi le dossier.
Le scandale a éclaté après qu’un
ancien cadre de la filiale estonienne
de Danske a mis en garde contre des
flux d’argent d’origine douteuse via
des clients non-résidents. Lors
d’une enquête interne, la banque a
révélé que près de 230 milliards de
dollars ont transité via la filiale estonienne entre 2007 et 2015 et qu’une
majorité de cet argent était suspect.
Le lanceur d’alerte, Howard Wilkinson, a par la suite dans une audition devant le Parlement danois
souligné qu’environ 150 milliards
de dollars ont été traités par la
filiale américaine d’une banque
européenne, à savoir Deutsche
Bank. Bank of America et JP Morgan ont aussi été banques correspondantes de Danske. Le patron de
l’établissement francfortois a
assuré la semaine dernière avoir
élargi une enquête interne sur le
rôle de Deutsche Bank en tant que
banque correspondante. Christian
Sewing affirme toutefois ne pas
avoir vu le début d’une preuve des
faits reprochés.
La réputation du
Danemark « abîmée »
Dans un rapport, le superviseur financier du pays
juge que la réputation
du Danemark « a subi
un dommage important ».
Thibaut Madelin
@ThibautMadelin
En tant que patron de PME, Sven
Ravn n’est pas du genre à lyncher les
banques. Mais le scandale de blanchiment de Danske Bank, soupçonné d’avoir fait transiter l’équivalent de 230 milliards de dollars de
fonds d’origine suspecte via sa filiale
estonienne, a secoué les convictions
de l’entrepreneur danois. « Avant,
on respectait les banques, déclare le
patron de Rødding Bogtrykkeri, une
société d’impression basée dans le
Sud du pays. C’était comme les médecins, on croyait ce qu’elles disaient.
Maintenant c’est fini, je suis déçu »,
dit-il, rappelant que l’Etat avait volé
au secours des banques durant la
crise financière.
Signe de la colère grandissante, le
Parti social-démocrate danois a
proposé mardi de punir le secteur
avec des prélèvements destinés à
financer un plan de préretraite. Le
parti d’opposition, en tête des sondages avant les élections prévues
d’ici juin, veut alourdir de 1,5 milliard de couronnes (200 millions
d’euros) les taxes sur le secteur.
Affaire politique
L’effet du scandale qui éclabousse
Deutsche Bank dépasse la société et
la politique danoise. La réputation
du Danemark « comme étant un des
pays les moins corrompus au monde
a subi un dommage important », a
reconnu mardi l’Autorité nationale
de supervision financière (FSA)
dans un rapport sur la stabilité
financière. Danske Bank, dont les
actifs pèsent environ une fois et
demie le PIB du Danemark,
fait notamment l’objet d’enquêtes
aux Etats-Unis, où il risque une
amende de plusieurs milliards de
dollars. L’affaire a fait tomber en
septembre son directeur général
Thomas Borgen et fait chuter son
cours de près de 50 % en douze
mois. « Si un nouveau scandale de
blanchiment apparaissait au Danemark, ceci représenterait un risque
pour la stabilité financière, déclare
aux « Echos » Niki Saabye, directeur du secrétariat économique à la
FSA. Cela pourrait affecter les établissements bancaires danois et leurs
coûts de financement. »
Danske Bank, qui déplore une
perte de clients, en souffre déjà.
Bien qu’il dispose d’un matelas de
fonds propres important, le groupe
aurait vu ses coûts de financement
plus que doubler lors d’un placement obligataire en dollars émis ce
mois-ci, par rapport à une émission
de titres comparables en juin 2018,
avant le scandale.
Jusqu’à présent, le superviseur
n’observe pas d’effet de contagion.
Au contraire, observe l’auteur du
rapport sur la stabilité financière.
« Les risques concernant le blanchiment d’argent ont diminué car, à
cause du cas Danske Bank, l’attention des autorités et des établissements financiers sur ce sujet a augmenté », dit Niki Saabye. n
« Si un nouveau
scandale de
blanchiment
apparaissait au
Danemark, ceci
représenterait un
risque pour la
stabilité
financière. »
NIKI SAABYE
Directeur du secrétariat
économique à la FSA
Ce n’est pas la première fois que
la Fed se penche sur le cas Deutsche Bank. En 2017, l’établissement
avait accepté de verser 41 millions
de dollars pour mettre fin à des
poursuites pour manquement
dans la lutte contre le blanchiment
d’argent.
Des parlementaires américains,
dont la bête noire de Wall Street Elizabeth Warren, appellent la commission bancaire du Sénat présidée
par Mike Crapo à enquêter sur les
activités de banque correspondante de la Deutsche Bank.
Le Qatar pour remplacer
le chinois HNA ?
En raison de ces déboires, le titre de
la première banque allemande
enfonce régulièrement de nouveaux planchers historiques. Pour
sortir la tête de l’eau, une fusion
avec Commerzbank est envisagée.
Deutsche Bank pourrait également
bénéficier d’un apport de capital du
fonds souverain qatari.
Le président de la Qatar Investment Authority Sheikh, Mohammed bin Abdulrahman Al Thani, a
déclaré mercredi dans une interview à Davos que Deutsche Bank
faisait partie des entreprises avec
lesquelles le fonds souverain est en
discussion en vue d’une possible
prise de participation. Une bouffée
d’air alors que le chinois HNA, un
temps principal actionnaire,
compte sortir du capital de la banque allemande. n
Le président-directeur général de Deutsche Bank, Christian
Sewing, affirme ne pas avoir vu le début d’une preuve des faits
reprochés (ici, le siège de la banque à Francfort). Photo Shutterstock
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 // FINANCE & MARCHES
en bref
L’AFG renforce ses recommandations
GOUVERNANCE L’Association française de la gestion financière (AFG) renforce ses recommandations en matière de gouvernement d’entreprise. Elle demande au conseil d’administration un « examen attentif » de toute résolution ayant rencontrée
une « opposition significative » lors de son vote. L’AFG réclame
aussi que le conseil d’administration élabore et rende public sa
politique de surveillance et d’approbation des conventions
réglementées.
140
FERMETURES
D’AGENCES
La filiale britannique de la banque
espagnole Santander a annoncé
mercredi qu’elle allait fermer une
agence sur cinq pour faire face à
l’usage croissant des services bancaires en ligne. Elle ne conservera
plus que 614 agences au RoyaumeUni. Cette décision va toucher
1.270 postes. La banque espère pouvoir redéployer « environ un tiers »
des salariés concernés. Elle explique que le nombre de transactions
réalisées dans ses agences a baissé
de 23 % ces trois dernières années.
Saul Loeb/AFP
Tikehau recrute un ancien
ambassadeur britannique
G E ST I O N Tikehau, la
société de gestion fondée
par Antoine Flamarion et
Mathieu Chabran a
recruté Peter Westmacott. L’ancien ambassadeur britannique aux
Etats-Unis, en France et
en Turquie présidera le
conseil stratégique international. D’autres personnalités ont été nommés au
conseil, où siège déjà l’Italien Enrico Letta. Tikehau, qui gère 16 milliards
d ’e u r o s , a e m b a u c h é
François Fillon en 2017.
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
AXA croit plus que jamais
dans les fonds de dette
l’automne 2017, sa présidente du
directoire, Virginie Morgon, s’est
attelée au rachat d’Idinvest, actif
également dans la dette et la tech.
« Certains de nos investisseurs nous
ont alors demandé de clarifier notre
position et nous avons choisi de renforcer notre partenariat avec AXA et
lancer de nouveaux fonds ensemble »,
explique Christophe Karvelis, président et cofondateur de Capzanine.
CAPITALINVESTISSEMENT
L’assureur rachète
les parts d’Eurazeo
et monte à 46 % dans
le vétéran du secteur
Capzanine.
Un mouvement qui
illustre la dynamique
d’un secteur en pleine
croissance.
Boom des fonds de dette
Anne Drif
@Anndrif
AXA parie plus que jamais sur le
marché du crédit. Allié à sa société
de gestion AXA IM, l’assureur français annonce ce jeudi monter à 46 %
au capital du vétéran européen des
fonds de dette Capzanine à l’occasion de la sortie du tour de table
d’Eurazeo, dont il reprend les 22 %.
« Le marché du crédit aux petites
et moyennes entreprises est une catégorie d’investissement de plus en
plus significative pour nous, ainsi
que nos investisseurs institutionnels. La désintermédiation bancaire
est en marche en Europe, mais
encore loin des niveaux américains », notent Pascal Christory,
directeur des investissements du
groupe AXA, et Deborah Shire,
directrice de la finance structurée
d’AXA IM. La société de gestion
gère déjà quelque 55 milliards
d’euros dans les différents sousjacents du crédit alternatif.
Le siège d’AXA à Bruxelles. Photo Nicolas Maeterlinck/AFP
Avec les taux planchers, les assureurs et les fonds de pension peinent
à trouver des supports d’investissement servant du rendement à la fois
attractif et stable. En resserrant ainsi
les liens avec Capzanine et ses
2,5 milliards d’euros d’actifs, l’assureur s’offre un canal privilégié à une
source d’investissement qui rapporte de 8 à 8,5 % brut annuels, contre moins de 2 % pour des obligations
notées « BBB ». Les coûts en fonds
propres sont par ailleurs moindres
que pour le capital-investissement,
notent les deux responsables.
En trois ans, Capzanine a plus
que doublé de taille dans les crédits
de PME en Europe. Avec AXA
comme seul partenaire, le gérant va
accélérer encore sa croissance,
puisqu’il n’entrera plus en concurrence avec des lignes d’investissement développées ou envisagées
par Eurazeo.
AXA va investir 650 millions
d’euros dans le nouveau fonds de
dette de 1,5 milliard d’euros que
Capzanine lève dans les obligations
d’entreprises, ainsi que dans les
autres stratégies. Un vrai coup de
fouet. En trois ans avec Eurazeo, ils
avaient déployé ensemble 380 millions d’euros dans le gérant.
L’opportunité de monter au capital s’est présentée à l’assureur quand
Eurazeo a mis le cap sur la gestion
pour compte de tiers. Après avoir
envisagé de racheter Capzanine à
Les fonds de dette privés ont enregistré une forte croissance ces dernières années sur fond de plus grande
sélectivité des banques. Selon Preqin, en 2018 le marché a connu son
deuxième plus haut historique avec
un total de capitaux levés dans le
monde de 112 milliards de dollars,
dont 37 milliards en Europe. Fortress et Goldman Sachs sont ainsi en
train de lever chacun deux fonds de
5 milliards de dollars dans la dette
d’entreprises en difficultés.
« Depuis la crise financière, les
fonds en capital préfèrent traiter
avec des fonds de dette avec qui ils
partagent la même approche du risque, qu’avec les banques », note
Christophe Karvelis. Selon lui, les
fonds offrent des crédits plus souples que les banques, tout en étant
plus réactifs pour approuver des
stratégies d’acquisitions car ils siègent au conseil des entreprises.
Enfin, les ratios de fonds propres
des banques les pénalisent. « On est
en train de vivre en Europe la même
désintermédiation qu’ont connu les
Etats-Unis il y a trente ans », assure
le patron de Capzanine. n
Auchan paie le prix pour séduire
les investisseurs obligataires
DETTE
Le groupe
de distribution a attiré
3,5 milliards d’euros
de demande pour
ses obligations à 5 ans.
Mais au prix d’un
rendement important.
Guillaume Benoit
@gb_eco
Forte affluence à la caisse ! Les
investisseurs ont été nombreux à
se présenter pour acheter des obligations Auchan. Le groupe de distribution, qui a levé 1 milliard
d’euros sur le marché mardi, a ainsi
attiré 3,4 milliards de demandes
sur son livre d’ordres. Un appétit
qui a permis de réduire de façon
significative le rendement offert. Le
« spread », c’est-à-dire la prime
payée par Auchan au-delà du taux
sans risque, est ainsi passé de 280 à
250 points de base (pb).
Malgré cette amélioration des
conditions, le nordiste a tout de
même payé bien cher. Lors de sa dernière émission similaire – 600 millions d’euros à 5 ans – en janvier 2017,
cette prime de risque était inférieure
à 45 pb. Depuis, plusieurs facteurs
ont eu un effet défavorable sur le
marché européen du crédit. Notamment la fin du programme d’achats
de dettes d’entreprise mené par la
Banque centrale européenne, qui a
eu pour effet de faire remonter les
« spreads » à leurs niveaux de 2016.
Mais cette hausse globale n’explique pas tout. Auchan a sollicité les
investisseurs dans une situation
moins favorable qu’il y a deux ans.
Entre-temps, S&P a dégradé sa note
de BBB + à BBB, assortie d’une perspective négative. Mais même si l’on
compare avec d’autres entreprises
qui affichent une qualité de crédit
similaire à celle d’Auchan et qui ont
Auchan a sollicité les investisseurs dans une situation
moins favorable qu’il y a deux ans. Photo Shutterstock
émis récemment, la différence
reste importante. Edenred, en
novembre dernier, avait concédé
un « spread » de 130 pb et Veolia de
93 pb, début janvier.
Un contraste qui s’explique par la
période difficile que traverse le secteur. « Les acteurs de la distribution
doivent réinventer leur business
model, en particulier face à l’incursion
d’Amazon dans le secteur alimentaire », souligne une analyste. De
plus, les difficultés de Casino et de sa
maison mère Rallye – qui tiennent
pour beaucoup à la situation spécifique des deux groupes très endettés –
ont eu des répercussions sur
l’ensemble des acteurs. « L’inquiétude des investisseurs a touché par
ricochet, même si c’est dans une
moindre mesure, ses concurrents »,
confirme un banquier.
« Gilets jaunes »
Le mouvement des « gilets jaunes »
en fin d’année a lui aussi fortement
pesé. Les blocages ont eu des conséquences lourdes pour l’activité des
grands hypermarchés situés en
périphérie des villes. Or ces « mastodontes » représentent une forte
part de l’offre d’Auchan, et affichaient déjà un ralentissement de
leur activité. Le groupe nordiste
peut moins compter sur des
enseignes de proximité, comme le
font Casino ou Carrefour, pour
compenser. n
La pression se relâche sur Casino
Dans le collimateur des investisseurs depuis le début
de l’automne dernier, les obligations émises par Casino
bénéficient d’une petite bouffée d’oxygène, après
l’annonce de nouvelles cessions de murs. Le groupe
stéphanois a vu son CDS, un produit dérivé utilisé par
les investisseurs pour se protéger contre un risque
de défaut de l’emprunteur, repasser sous 600 points
de base. Et les obligations elles-mêmes comptaient
parmi celles qui avaient le plus progressé lundi dans
le segment de la dette d’entreprise classée « spéculative ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 31
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
euronext
SÉANCE DU 23 - 01 - 2019
CAC 40 : 4840,38 (-0,15 %) NEXT 20 : 10821,06 (-0,77 %)
CAC LARGE 60 : 5378,08 (-0,21 %)
CAC ALL-TRADABLE : 3788,61 (-0,23 %)
DATE DE PROROGATION : 28 JANVIER
CAC 40
SRD Suite
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV
ACCOR (AC) R
A
FR0000120404
AIR LIQUIDE (AI) R
11/05/18 1,05
A
FR0000120073
28/05/18 2,65
AIRBUS GROUP (AIR) R
A
NL0000235190
16/04/18 1,28
ARCELORMITTAL (MT)
A
LU1598757687
ATOS SE (ATO) R
FR0000051732
AXA (CS) R
17/05/18 0,09
A
31/05/18 1,7
A
FR0000120628
03/05/18 1,26
BNP PARIBAS (BNP) R
A
FR0000131104
BOUYGUES (EN) R
30/05/18 3,02
A
FR0000120503
CAP-GEMINI (CAP) R
02/05/18 1,7
A
FR0000125338
CARREFOUR (CA) R
04/06/18 1,7
A
FR0000120172
21/06/18 0,46
CREDIT AGRICOLE (ACA) R
A
FR0000045072
DANONE (BN) R
22/05/18 0,63
A
FR0000120644
04/05/18 1,9
DASSAULT SYSTEMES (DSY) R A
FR0000130650
ENGIE (ENGI) R
29/05/18 0,58
A
FR0010208488
10/10/18 0,37
ESSILORLUXOTTICA (EI) R
A
FR0000121667
26/04/18 1,53
HERMES INTL (RMS) R
A
FR0000052292
KERING (KER) R
07/06/18 7,6
A
FR0000121485
L.V.M.H. (MC) R
15/01/19 3,5
A
FR0000121014
LEGRAND (LR) R
04/12/18 2
A
FR0010307819
L'ORÉAL (OR) R
01/06/18 1,26
A
FR0000120321
25/04/18 3,55
OUV
VOL.
NB TITRES
38,86
494779
290.969.205
104,45
732973
429.423.434
93,97
1265183
776.469.994
18,88
4767224
1.021.903.623
72,32
324570
106.884.219
20,25
5978131
2.424.916.626
41,25
3582775
1.249.798.561
29,62
931013
372.377.939
95,2
592300
167.293.730
16,9
7894906
789.252.839
10,002
5981144
2.866.437.156
62,56
1172328
685.055.200
110
267633
261.541.129
13,645
4777014
2.435.285.011
111,7
835310
426.777.218
496,8
36090
105.569.412
405
220465
126.279.322
255,1
544760
505.028.789
51,5
775103
267.471.813
198,6
508359
560.341.550
CLOT
+ HAUT
+ BAS
38,69
39,09
38,65
105,05
105,65
104,1
93,81
95,28
93,31
18,67
19,084
18,576
72,84
74,8
71,84
20,27
20,42
20,175
41,575
42,085
41,25
29,68
29,92
29,02
95,52
96,66
94,72
17,465
17,58
16,855
10,108
10,158
9,89
62,68
63,26
62,5
110,5
111,9
109,1
13,805
13,87
13,635
111,75
112,3
111,35
499,8
502,8
496,2
412,7
416,3
402
257,35
259,45
254,35
50,58
51,5
50,46
200,5
202,1
196,55
% VEIL
% MOIS
% 52 S.
- 0,67
+ 8,28
- 16,33
+ 0,14
- 2,37
- 3,27
- 0,99
+12,89
+ 1,86
- 1,45
+ 1,16
- 36,24
+ 0,08
+ 4,06
- 44,1
- 0,61
+ 7,84
- 25,64
+ 0,15
+ 5,25
- 38,48
- 0,07
- 3,76
- 34,8
- 0,5
+11,07
- 11,27
+ 6,92
+17,77
- 8,37
+ 0,38
+ 7,13
- 34,04
- 0,21
+ 0,72
- 11,72
+ 0,27
+10,33
+ 16,93
+ 0,8
+10,35
- 4,2
- 0,31
+ 1,27
- 1,41
+ 0,2
+ 5,13
+ 11,89
+ 0,66
+ 4,19
+ 8,05
+ 0,1
+ 1,54
+ 5,21
- 1,02
+ 4,22
- 24,08
+ 0,91
- 0,1
+ 7,65
% AN
BPA
+ HAUT AN PER
+ BAS AN RDT
+ 4,26
39,15
36
2,71
- 3,14
107,95
102,05
2,52
+ 11,73
3,4
95,28 27,63
77,5
1,6
+ 2,92
20,25
17,056
+ 1,9
75,14
67,5
2,33
+ 7,49
20,61
18,428 6,22
+ 5,32
43,08
38,135
7,26
- 5,3
31,21
29,02
5,73
+ 10,05
96,66
79,8
1,78
+ 17,14
17,58
14,485 2,63
+ 7,19
10,424
9,095 6,23
+ 1,9
63,66
60,2
3,03
+ 6,56
112,15
96,02
0,53
+ 10,22
1,21
13,89
11,45
12,17
2,68
+ 1,18
112,85
108,95
1,37
+ 3,09
503,6
462,4
1,52
+ 0,27
429,8
380,7
0,85
- 0,33
266,2
243,65
0,78
+ 2,6
51,5
47,91
2,49
- 0,35
202,1
194,55
1,77
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV
MICHELIN (ML) R
A
FR0000121261
ORANGE (ORA) R
22/05/18 3,55
A
FR0000133308
04/12/18 0,3
PERNOD-RICARD (RI) R
A
FR0000120693
PEUGEOT (UG) R
28/11/18 1,35
A
FR0000121501
02/05/18 0,53
PUBLICIS GROUPE (PUB) R
A
FR0000130577
RENAULT (RNO) R
FR0000131906
SAFRAN (SAF) R
06/06/18 2
A
21/06/18 3,55
A
FR0000073272
29/05/18 1,6
SAINT-GOBAIN (SGO) R
A
FR0000125007
SANOFI (SAN) R
11/06/18 1,3
A
FR0000120578
11/05/18 3,03
SCHNEIDER ELECTRIC (SU) R A
FR0000121972
02/05/18 2,2
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE) R A
FR0000130809
SODEXO (SW) R
30/05/18 2,2
A
FR0000121220
01/02/18 2,75
STMICROELETRONICS (STM) R A
NL0000226223
17/12/18 0,05
TECHNIPFMC (FTI) R
A
GB00BDSFG982
TOTAL (FP) R
19/11/18 0,13
A
FR0000120271
25/09/18 0,64
UNIBAIL-R/WFD (URW)
A
FR0013326246
VALEO (FR)
A
DIV 3 06/06/16
FR0013176526
04/06/18 1,25
VEOLIA ENV. (VIE) R
A
FR0000124141
VINCI (DG) R
14/05/18 0,84
A
FR0000125486
VIVENDI (VIV) R
06/11/18 0,75
A
FR0000127771
20/04/18 0,45
OUV
VOL.
NB TITRES
92
524724
179.750.453
13,315
4974352
2.660.056.599
140,35
526683
265.421.592
21,24
3242209
904.828.213
52,88
647891
235.249.801
56,35
1341793
295.722.284
108,8
925107
435.767.951
29,945
1659622
546.585.004
73,21
2604333
1.247.395.472
59,72
1394203
579.138.192
27,595
5383239
807.917.739
95,78
356462
147.454.887
12,155
3680133
911.156.920
20,25
1333385
450.145.880
47,055
4556479
2.641.814.774
148
409635
138.286.626
25,95
1063336
240.253.100
18,025
1418813
565.593.341
74,4
1089614
597.515.984
21,64
1995783
1.305.804.297
SRD
CLOT
+ HAUT
+ BAS
93,14
93,72
92
13,38
13,47
13,255
142
142,9
139,75
21
21,28
20,89
53,14
53,96
52,68
57,41
58,15
55,84
109,75
111,2
108,4
29,71
30,11
29,66
72,99
73,97
72,99
59,18
59,92
58,96
27,565
27,95
27,425
94,28
95,78
94,18
12,5
12,55
12,06
19,905
20,49
19,885
46,605
47,325
46,605
149,1
149,8
147,86
25,68
25,98
25,47
18,1
18,235
18
74,84
75,1
73,16
21,49
21,81
21,49
% VEIL
% MOIS
% 52 S.
+ 0,15
+10,22
- 26,78
+ 0,15
- 5,61
- 9,23
+ 1,43
- 0,21
+ 8,11
- 1,59
+12,9
+ 12,03
- 0,19
+ 6,37
- 7,16
+ 1,11
+ 4,12
- 36,79
+ 0,5
+ 6,92
+ 21,27
- 1,36
+ 3,88
- 38,08
- 0,23
- 3,55
+ 2,54
- 1,63
+ 1,93
- 22,42
- 0,92
- 1,87
- 40,22
- 0,4
+ 6,24
- 12,7
+ 0,16
+ 3,91
- 37,66
- 2,19
+17,16
- 28,91
- 0,86
+ 1,22
- 1,78
+ 0,4
+ 8,12
- 1,99
+ 2,8
- 60,44
+ 0,08
+ 0,03
- 15,22
+ 0,27
+ 4,79
- 14,62
- 1,1
+ 1,27
- 9,4
% AN
BPA
+ HAUT AN PER
+ BAS AN RDT
+ 7,43
93,72
83,74
3,81
- 5,48
14,34
13,255 2,24
- 0,91
142,9
136
0,95
+ 12,63
21,59
17,87
2,52
+ 6,11
53,96
48,7
3,76
+ 5,24
58,15
51,98
6,18
+ 4,13
111,2
101,1
1,46
+ 1,87
30,165
28,275 4,38
- 3,53
75,68
72,59
4,15
- 0,9
60,98
57,58
3,72
- 0,92
30,385
26,88
7,98
+ 5,34
95,8
86,78
2,92
+ 0,12
0,23
13,02 55,00
10,635 0,42
+ 12,78
21,04
16,6
+ 0,92
48,075
44,775
1,37
+ 10,12
151,5
130,18
+ 0,67
28,41
23,5
4,87
+ 0,81
18,4
17,5
4,64
+ 3,92
75,96
70,2
1
+ 0,99
22,1
20,8
2,09
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV
OUV
VOL.
NB TITRES
AB SCIENCE (AB) g
CLOT
% VEIL % AN
BPA
+ HAUT % MOIS + HAUT AN PER
+ BAS % 52 S. + BAS AN RDT
B 3,8
3,86
19459
3,91
40.789.901
3,8
B 6,19
6,15
17582
6,19
FR0004040608
27/11/18 0,2 58.512.053
6,12
ABIVAX (ABVX) g
B 9,8
10,28
31566
10,4
FR0012333284
10.024.182
9,68
ACANTHE DEV. (ACAN) g
C 0,506
0,506
3982
0,512
FR0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
0,506
ACTIA GROUP (ATI) g
C 3,44
3,41
15537
3,44
FR0000076655
13/06/18 0,12 20.099.941
3,37
ADOCIA (ADOC) g
B 15
14,68
7102
15
FR0011184241
6.916.753
14,2
AÉROPORTS DE PARIS (ADP) G
A 166,1
166
48135
168
FR0010340141
06/12/18 0,7 98.960.602
165,4
AIR FRANCE-KLM (AF) G
A 10,645
11,06
5649929
11,2
FR0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
10,54
AKKA TECHNOLOGIES (AKA) g
B 51,5
51,2
16823
51,5
FR0004180537
29/06/18 0,49 20.291.990
50,6
AKWEL (AKW) g
B 15,98
16,16
4537
16,18
FR0000053027
06/06/18 0,3 26.741.040
15,96
ALD (ALD)
A 11,94
11,78
71844
11,98
FR0013258662
30/05/18 0,55 404.103.640
11,67
ALPES (CIE DES ) (CDA) g
B 23,85
23,35
12125
23,85
FR0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
23,2
ALSTOM (ALO) LR
A 34,42
34,2
768579
34,75
FR0010220475
20/07/18 0,35 223.256.020
34,2
ALTAREA (ALTA) g
A 175,2
175
2984
178
FR0000033219
22/05/18 12,5 16.061.329
173,4
ALTEN (ATE) G
A 78,25
77,85
51533
78,5
FR0000071946
25/06/18 1 33.829.958
77,2
ALTRAN TECHNOLOGIES (ALT) G A 8,165
8,21
851949
8,41
FR0000034639
11/05/18 0,24 257.021.105
8,125
AMPLITUDE SURG. (AMPLI) g
3,21
3,16
10194
3,21
FR0012789667
47.804.841
3,1
AMUNDI (AMUN) G
A 49,04
49,02
EX-DS 15/03/17
115495
49,75
FR0004125920
22/05/18 2,5 201.704.354
48,42
APRIL GROUP (APR)
B 20,8
20,8
11999
20,9
FR0004037125
10/05/18 0,27 40.904.135
20,7
ARCHOS (JXR) g
C 0,324
0,32
391199
0,33
FR0000182479
57.851.743
0,31
ARKEMA (AKE) L
A 82,5
81,74
257087
82,52
FR0010313833
25/05/18 2,3 76.532.456
81,1
ARTPRICE.COM (PRC) g
C 14,64
14,54
8665
14,88
FR0000074783
6.651.515
14,54
ASSYSTEM (ASY) g
B 29,3
29,4
OPA 24/11/17
1191
29,4
FR0000074148
19/06/18 1 15.668.216
29
ATARI (ATA)
C 0,343
0,335
177997
0,344
FR0010478248
255.105.360
0,334
AUBAY (AUB) g
C 32,25
32,95
12075
33
FR0000063737
08/11/18 0,27 13.136.796
32,05
AUREA (AURE)
C 5,7
5,48
1475
5,7
FR0000039232
27/06/18 0,15 12.017.008
5,48
AVENIR TELECOM (AVT) g
C 0,159
0,156
130016
0,159
FR0000066052
21/10/11 0,05 112.001.888
0,15
AXWAY SOFTWARE (AXW) g
B 12,24
12,12
3826
12,4
FR0011040500
02/07/18 0,2 21.210.546
12,12
BÉNÉTEAU (BEN)
A 13,32
12,96
57713
13,32
FR0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
12,96
BIC (BB) G
A 90,35
90,1
65041
90,6
FR0000120966
28/05/18 3,45 45.988.387
89,8
BIGBEN INT. (BIG) g
C 9,5
9,49
110113
9,74
FR0000074072
30/07/18 0,1 19.500.119
9,43
BIOMÉRIEUX (BIM)
A 61,1
61,4
40220
61,7
FR0013280286
05/06/18 0,34 118.361.220
60,9
BOIRON (BOI) g
A 50
49,75
3712
50,1
FR0000061129
31/05/18 1,6 17.565.560
49,5
BOLLORÉ (BOL) G
A 3,584
3,576
897466
3,626
FR0000039299
07/09/18 0,02 2.927.197.152
3,57
BONDUELLE (BON) g
B 31,3
31,5
14795
31,7
FR0000063935
14/12/18 0,5 32.538.340
31,1
BUREAU VERITAS (BVI) L
A 19,02
19,11
476000
19,15
FR0006174348
18/05/18 0,56 442.216.000
18,99
BURELLE SA (BUR)
A 960
962
141
962
FR0000061137
05/06/18 16 1.853.315
944
CARMILA (CARM)
C 16,48
16,76
33990
16,8
FR0010828137
23/05/18 0,75 136.561.695
16,38
CASINO (CO) LR
A 39,08
39,71
768221
40,18
FR0000125585
03/12/18 1,56 109.729.416
39,01
CATANA GROUP (CATG) g
C 2,585
2,545
52851
2,585
FR0010193052
30.514.178
2,535
CGG (CGG) G
C 1,47
1,511
3888701
1,526
FR0013181864
709.944.398
1,46
CHARGEURS (CRI) g
C 19,14
19,3
37315
19,45
FR0000130692
12/09/18 0,3 23.551.755
19,14
CHRISTIAN DIOR (CDI)
A 352,6
354,3
EX D OP 08/06/17
13763
355,2
FR0000130403
04/12/18 2 180.507.516
349,5
CIE DU CAMBODGE (CBDG)
A
/170119
FR0010557264
ABC ARBITRAGE (ABCA) g
FR0000079659
A : Indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : Bénfice par action. PER : Price Earning Ratio. Les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. Les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres A pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et C pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : Valeurs de l’indice CACNext20. R : Valeurs de l’indice CACLarge60. G : Valeurs de l’indice CACMid60. g : Valeurs de l’indice
CACSmall. Les bénéfices par action : source FacSet JCF Estimates. Mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
07/06/18 180 559.735
+ 0,42 + 11,3
+14,81
4,128
- 57,02
3,378
+ 0,33 + 1,15
+ 4,77
6,27
- 8,89
5,98
+ 7,08 - 13,18
- 7,39 12,8
+ 14,86
9,51
+ 2,02
- 2,32
0,52
- 38,59
0,491
- 0,87 + 0,89
+15,2
3,61
- 56,28
3,24
- 1,08 - 11,25
+17,44 17,08
- 11,88 14,2
- 0,12 + 0,3
+ 2,34 171,3
+ 1,72 159,1
+ 3,46 + 16,67
+17,84 11,2
- 12,57
8,68
- 0,58 + 15,84
+19,77 52,3
- 1,54 42,1
+ 1,25 + 0,37
+ 9,34 17,6
- 55,85 15,3
- 1,59 + 13,27
+14,81
12,04
- 17,16 10,1
- 0,85 - 5,47
+ 7,11
24,8
- 33,85 22,55
- 1,13 - 3,03
- 3,12 36,1
- 6,38 33,4
- 1,13 + 5,55
+ 7,1
178
- 17,26 163,4
- 0,83 + 7,08
+ 8,65 79,15
- 0,57 70,25
- 0,55 + 17,2
+25,73
8,575
- 39,11
6,51
- 1,56 + 14,91
+20,61
3,29
- 16,84
2,75
- 0,39 + 6,2
+ 5,35 49,86
- 32,03 44,59
- 0,48 + 4,26
+32,06 21
+ 31,23 19,95
- 2,29 - 12,33
+11,11
0,397
- 54,88
0,294
- 1,35 + 9,04
+10,31 84,12
- 23,5
72,88
- 1,36 + 1,25
+33,15
15,48
- 13,35 13,1
+ 0,34 + 8,69
+10,94 29,8
- 2,49 25,75
- 1,18 - 1,62
+ 4,69
0,386
- 41,02
0,32
+ 2,17 + 17,05
+27,22 33,3
- 10,95 25,8
- 1,44 - 0,36
+ 3,4
6,08
- 33,17
5,18
- 1,27 + 1,3
- 2,19
0,188
- 45,83
0,146
- 0,82 - 2,42
+ 0,33 13,52
- 46,13
11,8
- 2,41 + 12,89
+20,45 13,48
- 41,88 10,72
- 0,17 + 1,07
+ 1,58 92,45
- 6,1
85,35
+ 1,61 + 18,48
+18,18
9,74
- 31,53
7,8
+ 0,33 + 6,78
+10,63 62,3
- 18,89 53,1
- 0,5 + 1,63
+ 3,65 54,3
- 34,63 47,5
- 0,33 + 2,17
+ 4,2
3,714
- 23,23
3,412
+ 0,96 + 10,92
+12,5
31,75
- 25,88 28,2
- 0,05 + 7,39
+10,88 19,36
- 19,97 16,99
+ 0,84 + 20,85
+25,92 962
- 31,04 730
+ 2,07 + 3,71
+ 2,44 16,8
- 31,03 15,76
+ 2,11 + 9,27
+11,61 40,18
- 16,51 34,01
- 1,55 + 10,65
+33,53
2,965
- 23,9
2,115
+ 1,75 + 30,71
+42,95
1,549
- 53,34
1,081
+ 0,05 + 14,88
+22
19,47
- 31,56 16,18
+ 0,4 + 6,11
+ 6,78 355,2
+ 17,01 323,9
+ 7,14
+ 7,14 6000
- 20 5700
VALEURS MNÉMO / INFO /
OST
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV
CLARANOVA (CLA) g
3,52
0,42
1,37
1,86
4,67
2,14
1,02
1,29
2,92
5,1
1,3
2,81
3,4
0,82
2,74
1,65
1,93
3,83
1,05
0,55
3,22
0,56
1,59
2,93
1,66
3,93
1,55
0,96
3
CLOT
% VEIL % AN
BPA
+ HAUT % MOIS + HAUT AN PER
+ BAS % 52 S. + BAS AN RDT
C 0,635
0,649
1787516
0,657
393.613.788
0,625
A 19,81
19,88
223104
20,06
FR0000120222
03/05/18 0,84 686.618.477
19,72
COFACE (COFA) g
A 8,04
8,04
78447
8,11
FR0010667147
24/05/18 0,34 153.899.261
7,96
COLAS (RE)
A 135,4
136
1677
136
FR0000121634
30/04/18 8,2 32.654.499
134
COVIVIO (COV) G
A 87,3
87,65
128095
88,4
FR0000064578
15/05/18 4,5 82.902.898
86,85
COVIVIO HOTELS (COVH)
A 24,9
25,1
1894
25,2
FR0000060303
11/04/18 1,55 118.057.886
24,9
DASSAULT AV. (AM) G
A 1271
1282
4121
1283
FR0000121725
01/06/18 15,3 8.348.703
1265
DASSAULT SYSTÈMES (DSY) R
A 110
110,5
267633
111,9
FR0000130650
29/05/18 0,58 261.541.129
109,1
DBV TECHNOLOGIES (DBV) G
B 11,06
10,1
932575
11,1
FR0010417345
30.137.977
10,05
DERICHEBOURG (DBG) g
B 3,934
3,97
385878
4,014
FR0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
3,89
DEVOTEAM (DVT) g
C 94,4
94,2
4876
95,2
FR0000073793
14/06/18 0,9 8.332.407
93,8
DNXCORP (DNX) g
C 5,7
5,74
627
5,74
FR0010436584
10/07/18 0,6 2.834.575
5,68
EDENRED (EDEN) G
A 36,5
36,07
413543
36,54
FR0010908533
14/05/18 0,85 239.266.350
35,98
EDF (EDF) LR
A 14,025
14,045
EX-DS 7/03/17
1668769
14,275
FR0010242511
06/12/18 0,15 3.010.267.676
14,005
EIFFAGE (FGR) LR
A 78,56
78,42
297412
79,24
FR0000130452
22/05/18 2 98.000.000
78,26
EKINOPS (EKI) g
2,81
2,935
30805
2,96
FR0011466069
21.529.161
2,81
ELIOR (ELIOR) G
A 12,34
12,2
330373
12,45
FR0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
12,2
ELIS (ELIS) G
A 13,56
13,71
372636
13,85
FR0012435121
29/05/18 0,37 219.927.545
13,55
EOS IMAGING (EOSI)
C 2,615
2,61
18519
2,64
FR0011191766
26.237.907
2,59
ERAMET (ERA) Gg
A 63,8
55,35
272658
63,8
FR0000131757
29/05/18 2,3 26.633.660
55,1
ERYTECH PHARMA (ERYP) g
B 6,9
7,025
32338
7,145
FR0011471135
17.940.035
6,9
ESI GROUP (ESI) g
C 26,5
26,6
6384
26,6
FR0004110310
6.017.892
25,75
EURAZEO (RF) G
A 64,4
64,45
76316
64,8
FR0000121121
30/04/18 1,25 76.518.341
64,1
EURO RESSOURCES (EUR)
C 2,95
3,04
7109
3,04
FR0000054678
12/06/18 0,15 62.491.281
2,94
EUROFINS SCIENTIFIC (ERF) G
A 363
357,8
33308
373,4
FR0000038259
28/06/18 2,04 17.649.834
357
EUROPCAR GROUPE (EUCAR) G
A 7,72
7,6
316934
7,755
FR0012789949
29/05/18 0,15 161.030.883
7,585
EUTELSAT COM. (ETL) LG
A 18,35
18,295
396542
18,475
FR0010221234
20/11/18 1,27 232.774.635
18,135
EXEL INDUSTRIES (EXE) g
B 75
75,2
45
75,2
FR0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
74,6
FAURECIA (EO) G
A 36,76
36,04
608397
36,76
FR0000121147
01/06/18 1,1 138.035.801
35,45
FFP (FFP) g
A 88,5
87,7
2061
88,5
FR0000064784
22/05/18 2 24.922.589
87,6
FIGEAC AERO (FGA) g
B 12,5
12,7
9660
12,78
FR0011665280
31.839.473
12,5
FIN. ODET (ODET)
A 790
778
356
794
FR0000062234
07/06/18 1 6.585.990
778
FNAC DARTY (FNAC)
A 62,7
63,55
45206
63,6
FR0011476928
26.605.439
62,5
FONCIÈRE LYONNAISE (FLY)
A 62,8
62,8
2390
63
FR0000033409
30/04/18 2,3 46.528.974
62,6
FROMAGERIES BEL (FBEL)
A 322
338
101
338
FR0000121857
18/05/18 7 6.872.335
322
FUTUREN (FTRN) g
B 1,13
1,135
N/P REGR.
5446
1,135
FR0011284991
277.776.587
1,13
GECI INTERNATIONAL (GECP) g
C 0,109
0,107
310406
0,109
FR0000079634
01/10/01 0,1 163.325.030
0,107
GECINA (GFC) G
A 119,5
121,1
101754
122
FR0010040865
12/06/18 2,65 76.265.492
118,8
GEMALTO (GTO) L
A 50,68
50,64
181023
50,7
NL0000400653
22/05/17 0,43 90.920.356
50,64
GENFIT (GNFT) G
B 17,7
17,94
177692
18,2
FR0004163111
31.166.437
17,6
GENSIGHT (SIGHT)
C 2,85
2,71
115284
2,9
FR0013183985
24.766.723
2,71
GENTICEL (GTCL) g
1,03
1,02
83923
1,068
FR0011790542
79.347.621
1
GETLINK (GET) LR
A 12,395
12,63
719751
12,635
FR0010533075
22/05/18 0,3 550.000.000
12,395
GL EVENTS (GLO) g
B 17,54
17,52
13496
17,62
FR0000066672
13/06/18 0,65 29.982.787
17,4
FR0004026714
CNP ASSURANCES (CNP) GR
3,25
OUV
VOL.
NB TITRES
+ 1,17 + 4,77
+24,71
0,7
- 30,42
0,563
+ 0,1 + 7,34
+ 8,63 20,06
- 1,58 17,92
+ 0,13 + 1,39
+ 9,84
8,37
- 13,17
7,73
+ 0,59 - 2,86
+ 1,49 139,8
- 27,35 133,6
+ 0,46 + 4,1
+ 4,66 88,4
- 2,56 81,95
+ 0,4 + 3,29
+ 4,58 25,2
- 13,75 23,5
+ 0,08 + 5,95
+ 8,37 1303
- 5,67 1168
+ 0,27 + 6,56
+10,33 112,15
+ 16,93 96,02
- 10,7 - 4,81
+14,77 14,97
- 76,08 10,05
+ 0,66 - 0,7
+ 2,9
4,298
- 51,29
3,812
- 0,84 + 14,18
+17,31 97,5
+ 18,05 76,5
+ 29,57
+27,27
5,78
- 13,03
4,63
- 1,23 + 12,33
+14,36 37,05
+ 38,31
31,44
- 0,07 + 1,78
+ 3,61 14,42
+ 25,46 13,55
- 0,78 + 7,48
+ 8,55 79,66
- 19,12
71,04
+ 4,64 + 10,34
+23,84
3,045
- 38,28
2,535
- 1,77 - 6,58
- 3,56 13,74
- 35,79 12,2
+ 0,59 - 5,77
- 3,65 15,41
- 42,25 13,26
+ 0,39 - 22,9
-20,91
3,46
- 54,84
2,525
- 14,58 - 8,29
- 5,38 71,4
- 53,25 55,1
+ 1,81 + 12,4
+21,65
7,2
- 62,71
6,02
+ 0,38 - 4,14
- 1,48 28,75
- 40,95 25,75
+ 0,08 + 4,29
+ 6,35 65,65
- 20,9
60,55
+ 1,67 + 9,75
+29,36
3,18
- 11,37
2,69
- 1,6 + 9,75
+13,08 373,4
- 34,17 313,2
- 2,56 - 3,37
+ 2,91
8,395
- 34,2
7,53
- 0,33 + 6,34
+ 4,81
18,68
- 6,03 16,99
+ 1,35 + 10,59
+19,37 79,2
- 37,07 65
- 1,88 + 8,98
+12,17 38,84
- 50,66 30,12
- 1,46 + 9,35
+10,87 90,1
- 16,16 78,1
+ 0,63 + 15,45
+17,16
13,1
- 32,95 10,24
- 1,52 - 2,26
+ 1,83 802
- 25,19 764
+ 1,19 + 11,3
+24,49 65,5
- 31,3
55
+ 3,29
+ 3,63 63
+ 6,8
57,8
+ 4,97 + 15,75
+13,42 342
- 30,45 286
+ 0,44 + 0,44
+ 0,44
1,14
+ 0,44
1,13
- 1,84 + 5,45
- 0,93
0,124
- 58,72
0,101
+ 1,25 + 7,17
+ 2,37 122,2
- 24,78 110,3
- 0,08 - 0,04
+ 0,32 50,76
+ 2,28 50,64
+ 0,84 + 3,4
+10,2
19,18
- 34,76 16,55
- 3,21 - 18,62
-24,51
3,79
- 53,91
2,7
+ 0,39
+ 3,13
1,288
- 44,86
0,98
+ 1,86 + 7,67
+10,07 12,635
+ 13,38
11,615
- 0,23 + 1,74
+ 8,82 18,5
- 32,25 15,92
4,23
4,23
6,03
1,19
0,53
3,53
0,96
24,39
1,07
2,55
3,44
2,7
4,16
1,94
4,93
0,67
2
6,94
2,1
3,05
2,28
0,13
2,07
4,21
12,02
2,38
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OUV
OST
VOL.
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES
GROUPE CRIT (CEN) g
B 53,3
894
FR0000036675
27/06/18 4,4 11.250.000
GROUPE FLO (FLO) g
B 0,201
EX D S 13/06/17
2000
FR0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
GROUPE GORGÉ (GOE) g
B 9,71
8897
FR0000062671
19/06/18 0,32 13.502.843
GROUPE LDLC (LDL) g
C 6,95
NOM.
9538
FR0000075442
06/10/16 0,5 6.322.106
GROUPE PARTOUCHE (PARP)
21
REGR.
1679
FR0012612646
11/09/17 0,31 9.627.034
GTT (GTT) Gg
A 72,5
39252
26/09/18 1,33 37.028.800
FR0011726835
HAULOTTE GROUP (PIG)
B 8,83
6220
FR0000066755
10/07/18 0,22 31.371.274
HIGH CO (HCO) g
C 5,36
35321
FR0000054231
01/06/18 0,14 22.421.332
HUBWOO (HBW) g
C
FR0004052561
ICADE (ICAD) G
CLOT
+ HAUT
+ BAS
53,5
53,7
52,8
0,201
0,201
0,201
9,41
9,71
9,36
6,95
7,24
6,85
19,9
21
19,7
70,5
72,55
69,75
8,9
8,97
8,83
5,47
5,5
5,36
% VEIL % AN
BPA
% MOIS + HAUT AN PER
% 52 S. + BAS AN RDT
+ 1,13 + 0,94
+10,42 55,8
- 28,86 48,8
8,22
- 4,52 + 2,82
- 0,74
0,212
- 27,62
0,185
- 5,14 + 11,89
+18,66 10,5
- 47,25
8,26
- 0,86 + 20,24
+20,66
8,9
- 65,04
5,66
- 5,24 - 0,5
+ 3,65 21,2
- 43,47 18,55
- 2,69 + 4,99
+ 8,05 73,15
+ 33,02 63,7
1,89
+ 0,34 + 0,79
+10,15
9,65
- 52,15
8,18
+ 1,67 + 23,9
+22,1
5,56
+ 1,11
4,305
2,56
- 3,45 + 24,44
+20
0,175
+ 5
0,138
+ 1,61 + 9,02
+12,14 72,55
- 17
64,05
- 0,29 + 18,09
+17,07 137,4
- 6,34 112,2
- 1,31 - 13,7
-11,35 123,65
- 50,09 101,8
0,64
- 1,12 + 5,38
+ 4,98 46,74
- 46,89 40,6
4,69
- 13,59 - 9,16
- 8,72 53,14
- 50,85 44,41
+ 0,22 - 6,46
+ 0,22
8,08
+ 25,32
6,855
- 2,7 + 15,26
+33,73
1,986
- 47,05
1,302
+ 25,93
+29,18 43,35
+ 26,35 32,05
1,58
+ 0,33 + 6,38
+ 8,99 121,4
+ 3,49 107,65
0,83
- 2,81 + 1,07
+ 3,59 22,42
- 37,05 20,08
4,19
- 2,42 + 3,74
+10,27
17,96
- 49,29 15,08
4,35
- 0,78 + 4,4
+ 4,66 27,2
- 29,44 23,84
2,19
+ 0,18 + 0,78
+ 1,88 37
- 17,9
32,76
+ 1,36 + 5,42
+ 5,03 28,58
- 21,56 26,26
- 2,69 + 4,83
+ 9,7
34,28
+ 22,85 30,08
- 1,86 + 13,17
4
+13,87 41,98
- 20,24 35,21
- 0,61 + 3,36
+ 4,84 23,11
- 11,82 21,36
5,71
- 2,6 + 1,26
+16,8
3,035
- 49,91
2,61
- 1,11 + 17,69
+25,57 36,8
- 40,17 28,9
3,32
- 0,86 + 6,54
+ 1,98 48,7
- 15,79 43,2
- 0,24 + 13,59
+18,81
21,5
- 16,73
17,84
1,84
- 0,28 + 12,54
+17,58 38,3
- 3,54 31,3
3,81
- 1,99 + 20
+30,57 25,85
- 39,33 20,2
1,95
+ 1,87 + 18,73
+19,6
13,46
+103,66 10,66
+ 0,07 - 3,92
- 2,46 14,27
- 38,96 12,76
7,04
+ 7,6 + 33,93
+41,83 22,96
- 41,81 16,15
1,97
+ 0,14 + 8,89
+15,75 35,65
- 42,69 30
4,87
- 2,77 + 1,79
+12,04 25,2
- 27,85 20,8
2,72
+ 2,85
-26,59
2,89
- 77,64
2,4
- 1,71 + 14,43
+15,93
2,59
- 52,08
1,984
+ 1,17 + 8,77
+ 4,16
13,19
- 30,41
11,78
- 1,51 + 11,28
+12,23 27,35
- 35,19 22,8
2,87
- 0,5 - 1,74
- 1,13
1,66
- 30,09
1,56
- 2,16 + 1,03
+10,01
13,82
- 20,49 11,2
+ 0,4 + 10,22
+12,24
4,61
- 38,86
4,06
8,15
+ 8,24
+ 9,28 20,5
+ 24,24 18,8
- 3,25 + 21,43
+36,78
1,26
- 56,41
0,94
42,02
- 1,33 + 0,37
+ 5,26 25,95
- 51,34 23,13
2,87
- 0,2 + 3,35
+ 3,72 41,18
- 19,21 37,78
6,14
- 1,92 + 17,27
+18,83
7,145
- 42,96
4,96
- 0,78 + 2,43
+ 9,83
7,7
- 15,74
7,26
1,97
- 0,19 + 17,89
+24,46 10,5
- 5,34
8,58
- 1,92 + 5,73
+ 5,67
1,045
- 48,72
0,871
- 1,41 + 0,02
+ 1,18 94,1
- 11,77 84,82
1,23
+ 0,59 + 6,1
+ 5,94
3,49
- 58,61
3,19
- 1,38 + 11,55
+ 9,62 60,3
+ 25,27 50
- 0,87 + 13,38
+13,8
19,38
- 57,86 15,62
- 1,89 + 5,73
+12,03
1,978
- 35,52
1,652
- 1,94 + 15,47
+16,86 24,3
- 43,13
19,1
- 2,33 - 1,01
- 1,9
9,77
- 52,84
8,17
+ 2,58 + 3,77
+ 7,41
9,38
- 37,08
8,7
10,7
- 3,06 - 11,21
- 7,77 22
+ 14,46 18,9
+ 0,15 + 16,25
+17,72
7,47
- 52,17
5,47
+ 2,1 + 2,98
+ 4,84 105
- 5,3
94,15
1,62
- 0,6 + 6,6
+ 5,31 10,1
- 33,06
8,752
4,24
- 6,98
- 6,98 410
+ 21,21 400
136.345.527
A 71,35
72,5
58664
72,55
FR0000035081
02/05/18 4,3 74.535.741
70,85
ID LOGISTIC (IDL) g
B 136,2
135,8
367
136,6
FR0010929125
5.628.475
135,8
ILIAD (ILD) G
A 106,65
105,85
132392
107,7
FR0004035913
20/06/18 0,68 58.975.840
104,85
IMERYS (NK) G
A 44,68
44,24
73265
44,78
FR0000120859
11/05/18 2,08 79.604.285
44,16
INGENICO GROUP (ING) LR
A 45,8
45
1433249
46,75
FR0000125346
23/05/18 1,6 63.144.527
44,41
INNATE PHARMA (IPH) g
B 6,9
6,955
134197
7,03
FR0010331421
63.932.655
6,875
INSIDE SECURE (INSD)
C 1,64
1,586
105640
1,64
FR0010291245
44.119.162
1,53
INTERPARFUMS (ITP) g
A 42,65
42,5
27987
42,95
FR0004024222
09/05/18 0,67 42.965.628
42,15
IPSEN (IPN) G
A 119,7
120,05
66801
120,8
FR0010259150
04/06/18 1 83.794.128
117,9
IPSOS (IPS) G
A 21,3
20,76
45332
21,38
FR0000073298
02/07/18 0,87 44.436.235
20,76
JACQUET METAL SERVICE (JCQ) g B 16,3
16,1
38200
16,44
FR0000033904
04/07/18 0,7 24.028.438
16,1
JCDECAUX (DEC) G
A 25,8
25,6
100691
26,02
FR0000077919
22/05/18 0,56 212.810.350
25,4
KAUFMAN & BROAD (KOF)
B 33,74
33,66
21742
34,02
FR0004007813
09/05/18 2,1 21.864.074
33,28
KLEPIERRE (LI) LR
A 28
28,42
503397
28,44
FR0000121964
26/04/18 1,96 314.356.063
27,92
KORIAN (KORI)
A 33,6
32,58
117835
33,6
FR0010386334
21/06/18 0,6 81.976.425
32,38
LAFARGEHOLCIM (LHN)
A 41,42
40,55
35643
41,42
CH0012214059
CHF 11/05/18 2 606.909.080
40,42
LAGARDÈRE (MMB) G
A 22,91
22,76
171261
22,95
FR0000130213
07/05/18 1,3 131.133.286
22,69
LATECOERE (LAT) g
C 2,89
2,815
148276
2,89
FR0000032278
29/06/07 0,75 94.744.952
2,775
LE BÉLIER (BELI) g
C 36
35,6
1289
36,2
FR0000072399
29/05/18 1,18 6.582.120
35,6
LNA SANTÉ (LNA) g
B 46,8
46,4
4266
46,9
FR0004170017
06/07/18 0,32 9.705.937
46,05
LECTRA (LSS)
B 20,8
20,65
8112
20,9
FR0000065484
02/05/18 0,38 31.577.881
20,4
LINEDATA SVICES (LIN) g
B 35,4
35,45
1391
35,6
FR0004156297
05/07/18 1,35 7.132.856
35,25
LISI (FII) g
A 24,8
24,6
4812
25
FR0000050353
02/05/18 0,48 54.114.317
24,45
LUMIBIRD (LBIRD) g
C 12,5
13,06
10740
13,18
FR0000038242
16.754.425
12,5
M6-MÉTROPOLE TV (MMT) G
A 13,48
13,49
79722
13,58
FR0000053225
16/05/18 0,95 126.414.248
13,37
MAISONS DU MONDE (MDM)
B 21,26
22,38
293159
22,96
FR0013153541
18/06/18 0,44 45.241.894
21,26
MAISONS FRANCE CONF. (MFC) g B 34,9
34,9
1676
35,65
FR0004159473
05/06/18 1,7 6.937.593
34,85
MANITOU (MTU) g
B 23,45
22,8
8282
23,5
FR0000038606
18/06/18 0,62 39.668.399
22,65
MARIE BRIZARD W & S (MBWS)
B 2,755
2,705
19261
2,76
FR0000060873
27/09/07 0,5 28.338.654
2,705
MAUNA KEA (MKEA)
C 2,36
2,3
12080
2,36
FR0010609263
23.147.338
2,295
MERCIALYS (MERY) g
A 12,83
13,02
69987
13,12
FR0010241638
19/10/18 0,5 92.049.169
12,82
MERSEN (MRN) g
B 26,55
26,15
27383
26,55
FR0000039620
03/07/18 0,75 20.636.663
26,05
METABOLIC EXPLORER (METEX) g C 1,588
1,58
6832
1,606
FR0004177046
23.261.500
1,58
NANOBIOTIX (NANO) g
B 12,04
11,76
38847
12,08
FR0011341205
19.633.373
11,72
NATIXIS (KN) LR
A 4,519
4,54
4412505
4,563
FR0000120685
28/05/18 0,37 3.150.288.592
4,463
NEOEN (NEOEN)
A 20,5
20,5
5927
20,5
FR0011675362
84.957.498
20,4
NETGEM (NTG) g
C 1,225
1,19
6019
1,225
FR0004154060
16/05/18 0,1 29.664.667
1,19
NEXANS (NEX) G
A 24,62
24,42
74778
24,87
FR0000044448
22/05/18 0,7 43.604.914
24,27
NEXITY (NXI) G
A 40,74
40,72
64274
41,14
FR0010112524
05/06/18 2,5 56.129.724
40,5
NICOX (COX)
B 5,93
5,875
126441
6,05
FR0013018124
22.869.669
5,76
NRJ GROUP (NRG) g
B 7,66
7,6
1853
7,7
FR0000121691
05/06/18 0,15 78.107.621
7,56
OENEO (SBT) g
B 10,24
10,28
28476
10,36
FR0000052680
31/07/18 0,15 64.103.519
10,1
ONXEO (ONXEO) g
B 0,94
0,922
68962
0,94
FR0010095596
53.376.375
0,922
ORPÉA (ORP) G
A 90,58
89,24
138202
90,62
FR0000184798
13/07/18 1,1 64.586.323
88,36
PARROT (PARRO) g
B 3,39
3,39
3377
3,39
FR0004038263
30.174.671
3,32
PHARMAGEST INT. (PHA)
57,9
57
2580
57,9
FR0012882389
02/07/18 0,75 15.174.125
56,8
PIERRE & VACANCES (VAC) g
B 18,3
18,14
3285
18,46
FR0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
18,1
PIXIUM VISION (PIX) g
C 1,81
1,77
29307
1,81
FR0011950641
21.606.363
1,77
PLASTIC OMNIUM (POM) G
A 23,58
23,29
162630
23,75
FR0000124570
02/05/18 0,67 148.566.107
23,22
PLASTIVALOIRE (PVL)
B 9,2
8,8
DIV 8 02/05/17
52949
9,2
FR0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
8,76
RALLYE (RAL)
A 9,2
9,35
37957
9,38
FR0000060618
30/05/18 1 53.738.266
9,125
RAMSAY GDS (GDS)
A 19,7
19
25444
19,7
FR0000044471
02/12/14 1,4 75.957.095
18,9
RECYLEX SA (RX)
C 6,5
6,51
10277
6,625
FR0000120388
04/07/90 0,61 25.886.482
6,41
RÉMY COINTREAU (RCO) G
A 100
101,9
148208
102,6
FR0000130395
31/07/18 1,65 50.949.787
99,5
REXEL (RXL) G
A 9,95
9,914
653111
10,01
FR0010451203
04/07/18 0,42 303.988.899
9,82
ROBERTET SA (CBE)
B
/210119
C.I.P.
FR0000045601
28/06/18 5,2 143.582
ROBERTET SA (CBR)
B
/040119
C.D.V. NOM.
44
FR0000045619
44
ROTHSCHILD & CO (ROTH) G
A 29,75
29,35
- 1,68 - 4,86
11124
29,85
30,85
FR0000031684
22/05/18 0,68 77.512.776
29,3
- 6,83 29,05
RUBIS (RUI)
A 51,85
51,8
- 0,48 + 10,49
DIV 2 28/07/17
151460
52,15
+15,32 52,4
FR0013269123
08/06/18 1,5 96.811.004
51,3
- 14,66 45,8
SARTORIUS STED. BIO. (DIM)
A 89,3
88,55
- 0,84 + 1,37
DIV 6 10/05/16
29981
89,75
+ 7,33 91,5
FR0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
88,35
+ 37,61 83
SAVENCIA (BH)
B 59
58,4
- 0,34 + 4,66
3675
59,2
+ 1,39 62,6
FR0000120107
14/05/18 1,4 14.032.930
58,4
- 27,36 55,4
SCOR (SCR) LR
A 41,51
41,42
- 0,65 + 5,13
439129
41,77
+ 9,35 42,2
FR0010411983
30/04/18 1,65 192.784.482
41,33
+ 14,1
37,95
2,32
2,9
SRD Suite
VALEURS FRANÇAISES
VALEURS MNÉMO / INFO /
OUV
OST
VOL.
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES
SEB (SK) G
A 126,5
49144
FR0000121709
21/05/18 2 50.169.049
SEQUANA (SEQ)
C 0,211
48411
FR0011352590
65.183.351
SES-IMAGOTAG (SESL) g
B 24,3
8367
FR0010282822
25/06/12 0,5 14.376.762
SHOWROOMPRIVÉ (SRP) g
B 2,615
153537
FR0013006558
34.623.503
SIPH (SIPH) g
B
FR0000036857
14/06/18 0,79 5.060.790
B 65,4
SOITEC (SOI) G
EX-DS 13/05/16 REGR.1P20
173672
FR0013227113
30.311.510
SOLOCAL GPE (LOCAL) g
B 0,51
REGR.
2348503
FR0012938884
583.630.365
SOMFY (SO)
A 68
1838
FR0013199916
01/06/18 1,3 37.000.000
SOPRA STERIA GP (SOP)
A 88,95
23078
FR0000050809
03/07/18 2,4 20.547.701
SPIE (SPIE) G
A 13,84
270373
FR0012757854
26/09/18 0,17 150.000.000
SQLI (SQI)
17,44
11595
FR0011289040
21/07/17 0,88 4.426.597
ST DUPONT (DPT) g
C 0,129
12500
FR0000054199
16/09/14 0 524.279.556
B 80
STEF (STF) g
2944
FR0000064271
04/05/18 2,45 13.165.649
STENTYS (STNT) g
C 0,45
54599
FR0010949404
26.824.657
SUEZ ENVIRONNEMENT (SEV) LR A 11,33
1400927
FR0010613471
22/05/18 0,65 621.362.579
SUPERSONIC IM. (SSI) g
C 1,404
25482
FR0010526814
23.209.127
SWORD GROUP (SWP) g
B 33
14011
FR0004180578
12/11/18 3,06 9.544.965
SYNERGIE (SDG) g
B 27,5
8520
FR0000032658
20/06/18 0,8 24.362.000
TARKETT (TKTT) G
A 19,4
50365
FR0004188670
03/07/18 0,6 63.722.696
A 0,998
TECHNICOLOR (TCH) G
947308
FR0010918292
21/06/17 0,06 414.461.178
A 144,3
TELEPERFORMANCE (RCF) G
118825
FR0000051807
25/04/18 1,85 57.780.000
TERREIS (TER)
B 37,7
2883
FR0010407049
13/11/18 0,44 25.327.454
TF1 (TFI) G
A 6,9
394525
FR0000054900
30/04/18 0,35 209.912.140
TFF GROUP (TFF)
B 42,5
864
FR0013295789
06/11/18 0,35 21.680.000
THALES (HO) LR
A 98,36
408841
FR0000121329
04/12/18 0,5 213.104.081
THERMADOR GROUPE (THEP)
B 50,2
7192
FR0013333432
9.109.752
TIKEHAU CAPITAL (TKO)
A 19,05
EX D S 03/07/17
2280
FR0013230612
30/05/18 1 103.477.599
C 5,18
TOUAX (TOUP) g
871
FR0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
TRANSGÈNE (TNG)
B 2,81
41537
FR0005175080
62.275.923
TRIGANO (TRI) g
B 81,2
31010
FR0005691656
11/01/19 2 19.336.269
UBISOFT ENTERTAINMENT (UBI) LRA 77,04
264663
FR0000054470
112.968.495
VALLOUREC (VK) G
A 1,7
3545834
FR0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
VALNEVA (VLA) g
B 3,455
34572
FR0004056851
92.106.952
VICAT (VCT) G
A 44,58
10648
FR0000031775
20/04/18 1,5 44.900.000
A 57,9
VILMORIN & CIE (RIN) G
4742
FR0000052516
12/12/18 1,35 22.917.292
VIRBAC (VIRP) g
A 116,8
7633
FR0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VRANKEN-POMMERY M. (VRAP)
B 23,6
135
FR0000062796
06/07/18 0,8 8.937.085
WAVESTONE (WAVE)
B 25,7
12354
FR0013357621
20.196.492
WENDEL (MF) G
A 107
53136
FR0000121204
22/05/18 2,65 46.279.301
WORLDLINE (WLN) G
A 45,6
127150
FR0011981968
182.554.317
X-FAB SILICON (XFAB)
A 4,9
42299
BE0974310428
130.781.669
A 304
XPO LOGISTICS (XPO) g
24
FR0000052870
12/07/18 0,8 9.836.241
CLOT
+ HAUT
+ BAS
125
126,7
120,7
0,211
0,212
0,211
24
24,95
24
2,75
2,88
2,61
% VEIL % AN
BPA
% MOIS + HAUT AN PER
% 52 S. + BAS AN RDT
- 1,19 + 10,82
+15,21 130,5
- 26,47 107
- 1,4 + 3,18
+ 2,93
0,26
- 73,39
0,195
- 1,03 + 32,01
+37,14 26,9
- 19,87 16,84
+ 4,96 + 14,11
+17,27
3,055
- 74,23
2,37
+ 2,7 + 3,08
+ 2,95 84,3
- 1,88 81
63,75
- 3,99 + 25,99
66,15
+29,73 68,35
63,55
- 3,63 48,6
0,494 - 3,14 - 1,89
0,51
+ 5,78
0,562
0,493 - 52,36
0,473
68,9
+ 1,32 + 9,37
68,9
+11,67 70
67,8
- 13,66 61,7
88,75
- 0,34 + 10,04
89,4
+13,93 89,4
87,6
- 47,08 78,1
2,7
13,67
- 1,01 + 17,95
13,84
+19,18
14,23
13,65
- 37,18
10,99
2,93
17,9
+ 1,36 + 8,62
18,08
+16,54 18,2
17,3
- 53,55 15,5
0,133 + 3,11 + 5,58
0,133
+ 5,16
0,135
0,129
- 19,21
0,12
79,7
- 0,25 + 3,51
80
+12,25 81
79,5
- 20,78 75
3,07
0,439 - 2,44 + 1,15
0,45
+ 3,05
0,586
0,438 - 74,31
0,416
11,35
- 0,22 - 1,56
11,46
- 3,57
11,845
11,27
- 19,36
11,185
5,73
1,426 + 1,57 + 4,85
1,44
+14,81
1,5
1,392 - 29,75
1,296
32,6
- 1,21 + 12,41
33,05
+11,64 33,3
32,55
- 5,23 28,35
11,04
26,8
- 3,07 + 9,61
27,6
+13,08 29,5
26,3
- 48,16 22,6
2,99
19,39 + 0,05 + 10,67
19,6
+10,11
19,6
19,21
- 38,83 16,96
3,09
0,971 - 3,19 + 1,78
1,019
+ 7,17
1,058
0,971 - 69,39
0,87
145,7
+ 0,97 + 4,37
146,2
+ 7,61 148,7
143,6
+ 18,65 133,7
1,27
37,9
+ 0,53 + 5,28
37,9
+ 5,28 37,9
37,6
- 18,49 35,4
7,075 + 2,98 - 0,07
7,25
+ 4,12
7,25
6,82
- 42,81
6,435
4,95
42
- 1,18 + 20,02
42,5
+21,04 43,6
41,22
- 7,08 34
0,83
98,12
- 2,8 - 3,8
99,94
- 2,85 105,2
98
+ 8,61 98
0,51
51,4
+ 2,8 + 15,51
52
+18,16 52
49,7
- 20,62 43
19,1
+ 0,53 - 2,8
19,35
- 2,05 20,7
19,05
- 16,59 18,6
5,24
5,26
+ 1,54 + 7,79
5,26
+ 8,68
5,46
5,18
- 56,71
4,69
2,96 + 5,34 + 8,42
2,96
+11,7
3,01
2,78
- 9,76
2,695
81
- 0,37 + 0,43
82
+ 5,13 86,1
78,8
- 48,41 70,65
2,47
78,38 + 0,13 + 11,21
79,36
+16,15 79,96
76,54
+ 13,79 65,8
1,68
- 1,24 + 3,35
1,733 + 6,43
1,966
1,674 - 71,38
1,554
3,4
- 1,88 + 7,26
3,47
+12,96
3,78
3,4
- 0,73
3,1
44
- 0,68 + 6,13
44,58
+ 5,01 44,74
43,86
- 33,23 40,84
3,41
57,8
+ 12,53
58,5
+18,84 60
57,7
- 28,4
48,636
2,34
120,6
+ 2,73 + 5,98
121,2
+ 5,6 126
116,8
- 4,29 111,8
23,7
+ 0,85
23,7
- 0,42 23,8
23,6
+ 3,04 23,2
25,45
- 0,59 + 9,94
25,8
+ 3,46 29,55
25,3
- 39,4
23,45
106,9
- 0,56 + 2,1
107,7
+ 5,53 109,7
106,5
- 28,73 101,4
2,48
47
+ 2,17 + 11,37
47,28
+15,76 47,28
45,5
+ 1,95 38,44
4,935 + 0,71 + 15,85
4,99
+18,35
5,27
4,79
- 51,71
4,145
300
- 2,6 - 3,85
306
- 1,96 320
300
+ 13,64 300
0,27
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
GEMALTO (GTO) L
NL0000400653
NOKIA (NOKIA) R
FI0009000681
SES (SESG) LR
LU0088087324
A 50,68
181023
22/05/17 0,43 90.920.356
A 5,21
253132
31/05/18 0,13 5.635.945.159
17,395
870477
23/04/18 0,68 360.037.272
50,64
- 0,08 - 0,04
50,7
+ 0,32 50,76
50,64
+ 2,28 50,64
5,318 + 0,76 + 5,02
5,36
+ 6,15
5,366
5,2
+ 32,45
4,874
17,145
- 1,32 + 2,6
17,41
+ 5,74 17,89
17,1
+ 26,53 16,26
4,21
12,02
0,3
17,96
3,57
4,67
VALEURS ZONE INTERNATIONALE
GENERAL ELECTRIC (GNE)
7,65
7,72
15051
7,76
USD 19/12/18 0,01 8.698.115.000
7,58
7,301
7,313
16951
7,341
GB0005405286
USD 11/10/18 0,1 20.035.547.017
7,245
LAFARGEHOLCIM LTD (LHN)
A 41,42
40,55
35643
41,42
CH0012214059
CHF 11/05/18 2 606.909.080
40,42
SCHLUMBERGER (SLB)
A 38,6
38,1
3561
39,4
AN8068571086
USD 04/12/18 0,5 1.434.212.164
38
STALLERGENES GREER (STAGR) A 29,5
29,55
1412
29,75
GB00BZ21RF93
19.738.742
29,5
US3696041033
HSBC (HSB)
+ 0,39
+21,38
- 43,15
+ 0,18
+ 1,09
- 17,88
- 1,86
+13,87
- 20,24
- 1,3
+19,81
- 40,84
+ 16,44
8,11
6,46
+ 1,26
7,407
6,996
+ 13,17
41,98
35,21
+ 16,16
40,2
30,9
+ 4,42
+ 2,43 29,9
- 24,71
27,15
1,29
52,19
4
3,45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos
euronext//taux&changes//matières premières
EURONEXT HORS SRD
ACTIONS
FRANÇAISES
ISIN
VALEUR
OUV
+HT +BS
CLÔT ÉCART VOL
FR0013341781 2CRSI
C 9
9
8,92
8,92 - 0,89
4098
C 5,44 5,49
5,05
5,17 - 4,44
67034
FR0000076887 A.S.T. GROUPEg
FR0013185857 ABEO
C 31
31
30
30,4 - 1,94
961
FR0000076861 ACTEOSg
C 2,1
2,3
2,06
2,3 + 13,3
24635
BE0974269012 AD CAPITAL
0,095 0,095 0,095
0,095
10
FR0000062978 ADL PARTNERg
C 14,3
14,3
14,2
14,2 - 1,39
428
FR0012821890 ADUX (EX:HI MEDIA) C 3,19
3,35
3,04
3,04 - 4,7
2865
FR0004152874 ADVENISg
C 1,445 1,445 1,445
1,445- 0,35
39
FR0013296746 ADVICENNE
C 10,622 10,898 10,622 10,898+ 2,6
27754
28,4 - 2,1
FR0000053043 ADVINI
C
FR0000044612 AFONE PART.
C 11,6
11,8
11,6
11,8 + 1,72
440
FR0000062804 ALPHA MOS
C 0,342 0,39
0,342
0,38 - 7,09
9335
B 15,1
15,1
14,8
15,02
3038
FR0000053837 ALTAMIRg
FR0000039216 ALTAREIT
B436 436
436
436
1
FR0011051598 AMOEBAg
C 2,28 2,3
2,26
2,26 - 0,66
6133
FR0013258589 ANTALIS
B 0,939 0,939 0,925
0,935- 0,32
7923
FR0010481960 ARGANg
B 47,4 48,5
47,4
48
+ 2,35
2733
FR0012185536 ARTEA
C 14,6
14,6
14,6
14,6 + 0,69
1
FR0000076952 ARTOIS
A5000 5000 5000
5000
- 0,99
4
FR0011992700 ATEME
C 12,62 12,62
12,3
12,3 - 2,38
8961
FR0000061780 AUGROS CP
C 5,65
5,65
5,65
5,65 + 0,89
95
FR0013183589 AURES TECH.
C 35,05 35,5
35,05
35,5 + 1,43
4464
1,53
1,65
1,395
1,615 + 8,75 154883
FR0011800218 AWOXg
FR0000064123 BACCARAT
B
200
MC0000031187 BAINS MONACO
B 47,9 48
46,6
46,6 - 3,72
914
FR0013258399 BALYO
C 3,925 3,965 3,615
3,75 - 3,35
80677
FR0000062788 BARBARA BUI
C
7
FR0000035370 BASTIDE
C 30
30,5
29,75
30,4 + 1,33
2332
FR0000062150 BLEECKER
C
105
FR0011592104 BLUE SOLUTIONSg
B 16,55 16,65
16,45
16,45 - 0,6
1905
FR0004548873 BOURBONGg
A 3,475 3,475 3,39
3,39 - 1,02
53141
FR0000074254 BOURSE DIRECT
C 1,16
1,17
1,14
1,17 + 0,86
2329
C 7,6
7,65
7,6
7,65 + 1,86
868
FR0000078958 BUSINESS ET DEC.g
FR0010151589 CAFOM
C 6,4
6,4
6,4
6,4 - 0,78
1
FR0012969095 CAPELLI
36,7
36,7
34
36
- 3,49
5873
FR0000064156 CARP.DE PARTIC.
C
45,6
FR0000072894 CASTg
C 3,9
3,95
3,86
3,9
5035
FR0000064446 CATERING INTER.g
B 11
11,15
10,7
10,85 + 1,4
6937
FR0010193979 CBO TERRITORIAg
C 3,23
3,25
3,23
3,24 + 0,62
4789
FR0000078339 CCA INTERN.
C
4,99
FR0000053506 CEGEDIMg
B 22,9
23,1
22,8
23,1 + 0,87
1396
FR0010309096 CEGEREALg
B 34,8 34,8
34,8
34,8 + 0,58
10
FR0012633360 CELLNOVOg
C 1,344 1,344 1,306
1,312 - 2,67
64631
B 0,515 0,533 0,5
0,509- 2,86 152185
FR0012616852 CERENISg
FR0000037475 CFI
C
0,81
FR0000060907 CHAUSSERIA SA
C
7,7
FR0000054322 CIBOX INTER.g
C 0,11
0,116
0,109
0,111 + 0,46 155053
FR0000060824 CLAYEUXg
C
0,216
FR0000053399 CNIMg
B 84,6 85
84,6
84,8 + 0,47
62
FR0013335742 COGELEC
C 6,999 7,02
6,95
7,02 + 0,29
481
FR0004031763 COHERISg
C 1,59
1,59
1,56
1,59
2471
FR0000065393 COURTOIS
C 126
126
126
126
1
FR0000044323 CR ALPES PROV.
C109,5 110,98 107
107
- 1,85
314
FR0000185506 CR ATL. VENDÉE
C134
134,98 129,62 129,62 - 3,27
1091
FR0010483768 CR BRIE PICARD.
B 25,255 25,595 25,25
25,405+ 0,61
6446
FR0000045213 CR ILLE VILAINE
C 101,04 101,04 101,02 101,02
84
FR0010461053 CR LANGUEDOC
C 75,01 75,75
75,01
75,06 + 0,08
242
FR0000045239 CR LOIRE HTE-LOIRE C 93,51 93,6
93,51
93,52 + 0,12
70
FR0000045551 CR MORBIHAN
C 83
83
83
83
6
FR0000185514 CR NORD FRANCE
B 22,5
22,6
22,5
22,5
649
FR0000044364 CR NORM. SEINE
C 129,52 130,14 129,52 129,8 + 0,23
63
FR0000045528 CR PARIS IDF
B 90,6
91,98 90,6
91,5 - 1,15
1145
FR0000045346 CR RHÔNE-ALPES
C205,1 205,1
205,05 205,05
29
FR0000045544 CR TOULOUSE
C 114,5 115,5
114,1
114,4 - 1,75
283
FR0000045304 CR TOUR. POITOU
C 115
115
115
115
13
4,8
FR0000050395 CROSSWOOD
C
FR0007317813 CS-COM. ET SYST.g
C 3,95 4
3,89
3,89 - 1,52
1234
FR0011026749 DALETg
C 12,4
12,4
12,4
12,4
1
FR0000036774 DANE-ELEC MEMORYg C
0,56
FR0010879056 DEINOVE
1,668 1,668 1,6
1,62 - 2,88
32257
FR0013283108 DELTA PLUS GROUP B 38,2 39
37,8
38
+ 0,53
471
0,9
FR0000035784 DIGIGRAM
C
FR0012202497 DMS
C 1,18
1,2
1,14
1,165 - 0,43 43335
480
FR0000065260 DOCKS PÉTROLES A C
B 12,75 12,75
12,75
12,75
1334
FR0010099515 ECAg
FR0000072373 EGIDEg
C 1,32
1,335
1,275
1,335 + 1,14
20390
FR0000031023 ELECT. STRASBOURG B 103,5 104,5 103,5
104,5 + 1,95
475
FR0012650166 ELECTRO POWERg
C 14,1
14,1
13,7
13,85 + 0,73
748
FR0004030708 ENCRES DUBUITg
C 5,14
5,14
5,14
5,14
221
FR0000120669 ESSOg
B 33,05 33,3
33,05
33,15 - 0,3
418
FR0000061475 EURASIA FONC INV
C
0,244
FR0000075343 EUROMEDIS GROUPEg C 6,6
6,6
6,6
6,6
1
FR0010490920 EUROPACORPg
C 1,145 1,145
1,11
1,11 - 3,06
23604
FR0000064164 EXACOMPTA CLAIREF. C 115
115
115
115
- 5,74
32
860
FR0000037343 EXPL. PROD. CHIM.
C
FR0000039026 EXPL. PROD. CHIM.
C
820
FR0000062341 F.I.E.B.M.
C
5,75
FR0000062507 F.I.E.B.M.
C
105
FR0000038184 F.I.P.P.
C 0,299 0,309 0,28
0,309+ 3
2480
FR0000063034 FAUVET-GIREL g
C
32,2
FR0011271600 FERMENTALGg
2,825 2,825 2,8
2,81 - 0,36
2186
FR0000062101 FERMIÈRE CANNES
B
1380
FR0000061418 FIDUCIAL OFFICE
C 28,4 28,4
28,4
28,4
1
FR0000060535 FIDUCIAL RE
B 171
171
171
171
1
5450
FR0000076986 FIN. MONCEY
A
FR0000035123 FINATIS
B 39,8 39,8
39,4
39,4 - 1,5
78
FR0000074759 FLEURY MICHON
B 45,2 45,2
44,2
45,2
232
FR0000065930 FONCIÈRE 7 INV.
C 1,97
1,97
1,97
1,97 + 9,44
1
FR0000064362 FONCIÈRE ATLAND
C 112
112
112
112
1
FR0000038499 FONCIÈRE EURIS
B 29,4 29,4
29,4
29,4
1016
FR0010341032 FONCIÈRE INEA
B 39,3
39,6
38,8
38,8 - 0,26
212
FR0011277391 FONCIÈRE PARIS NORD C 0,032 0,032 0,031
0,032+ 1,25
39918
3,98
FR0000053944 FONCIÈRE VOLTA
C
FR0013030152 FRANÇAISE ENERGIE C 12,85 12,85
12,8
12,85 + 0,39
606
FR0010588079 FREY
B 28
28
28
28
36
36,2
FR0000031973 FSDV
C
FR0000030611 GALIMMO
C 24,6 24,6
24,6
24,6
1
FR0000034894 GAUMONT
B 117,5 118
117
117,5
304
FR0000053035 GEA
C 85,8 88
85,8
88
+ 2,8
77
C 3,48 3,49
3,48
3,48 - 0,57
32889
FR0010501692 GENERIXg
FR0011799907 GENOMIC VISIONg
0,31
0,312
0,298
0,309 - 1,12 430428
FR0000061459 GÉRARD PERRIER
B 54
54
53,8
54
1429
36
FR0000065971 GRAINES VOLTZ
C
FR0000124232 GROUPE IRD
C 24,8 24,8
24,8
24,8 + 0,81
61
1,45
FR0004010338 GROUPE JAJ
C
C 17,66 17,66
17,1
17,12 - 3,28 19806
FR0004050300 GROUPE OPENg
FR0010214064 GROUPE PIZZORNO
C 14,7
14,7
14,7
14,7
1
FR0004155000 GROUPE SFPIg
C 2,44 2,44
2,38
2,4 - 2,44
24519
FR0000032526 GUERBETg
B 53,3
53,9
52,7
52,7 - 1,86
911
FR0000066722 GUILLEMOT CORP.g
C 4,03 4,03
3,89
3,92 - 2
4128
FR0004035061 GUY DEGRENNE
C
0,23
FR0000038531 HF COMPANYg
C 5,78
5,92
5,78
5,92 + 2,42
696
FR0012821916 HIPAY GROUP
C 8,9
9,1
8,84
8,98 + 0,9
5785
6,9
6,82
6,9
214
FR0000065278 HOPSCOTCH GROUPEg C 6,9
FR0000051393 IDI
B 41,5
41,5
41
41
- 1,21
26
C134,5 134,5
134
134
- 0,37
79
FR0000030827 IGE + XAOg
FR0000033243 IMMO. DASSAULT
B 56,2 56,2
54,4
56
- 0,71
603
FR0000036980 IMMO. HÔTELIÈRE
C
1,04
FR0000066219 IND. FIN. ENT.
C
53
FR0000071797 INFOTELg
C 43,6 45
43,2
44,2 + 1,38
4304
FR0000064297 INNELEC MULT.g
C 4,58 4,68
4,58
4,68 + 2,41
1077
FR0000060451 INSTALLUX SA
C334 334
334
334
20
FR0000064958 INTEXA
C
2,3
FR0013233012 INVENTIVA
B 5,82 6
5,72
5,9 + 1,72
7508
C 7,06 7,06
6,9
6,9 - 2,27
555
FR0000072597 IT LINKg
C 3,7
3,7
3,66
3,68 - 0,54
1373
FR0004026151 ITESOFTg
C 4,91
4,91
4,8
4,86 - 1,02
706
FR0000073843 ITS GROUPg
FR0012872141 JACQUES BOGART
C 6,18
6,18
6,18
6,18 - 0,32
2
FR0004029411 KEYRUSg
C 5,22
5,38
5,22
5,26 + 0,77
1573
FR0000039638 LA FONCIÈREVERTE C
57
FR0000066607 LACROIX SA
C 21,6
22
21,5
21,8 + 0,93
1864
FR0000035263 LAFUMA
C 22,6
22,6
22,6
22,6
70
FR0004027068 LANSON-BCC
B 29,2
29,2
29,2
29,2
1
FR0006864484 LAURENT-PERRIER
B 92
92,2
91,2
92,2 - 0,22
139
C
2,06
FR0000075673 LE TANNEURg
FR0000121295 LEBON
C 139
139
139
139
+ 2,58
138
FR0004165801 LES HÔTELS DE PARIS C 2,88 2,88
2,88
2,88+ 14,29
3000
FR0004023208 LES NX CONSTR.
B 39,9 43,8
39,8
43
+ 8,86
4482
FR0000033599 LEXIBOOKg
C 0,822 0,904 0,822
0,904- 0,66
6639
FR0000121352 LOCINDUS
B 26,5 26,6
26,5
26,6 + 0,38
660
FR0000030074 MALTERIES FR-B
C605 605
605
605
1005
FR0000032302 MANUTAN INTER.g
B 62,2 63,6
61,2
61,6 - 0,97
421
FR0000051070 MAUREL & PROMG
A 3,45 3,495 3,385
3,455+ 0,58 130832
FR0011742329 MCPHY ENERGYg
4,74 4,745 4,465
4,605 - 2,85
21212
FR0000061244 MECELEC
C 1,49
1,75
1,48
1,73 + 16,11
14986
C 0,31
0,318 0,293
0,318+ 6
23721
FR0000052623 MEDASYSg
FR0000064404 MÉDIA 6
C 12,3
12,3
12
12
- 2,44
51
ACTIONS
FRANÇAISES
EURONEXT HORS SRD Suite
ISIN
FR0004065605
FR0010298620
FR0000077570
FR0000064180
FR0004034320
FR0000060196
FR0000037970
FR0011341205
FR0013018041
FR0000120560
FR0004050250
FR0012789386
FR0010298901
FR0010428771
FR0000075392
FR0013190410
FR0010609206
FR0013318813
FR0010263202
FR0000038465
FR0011027135
FR0000053514
FR0000066441
FR0012432516
FR0000060832
FR0004044600
FR0012613610
FR0010380626
FR0000060329
FR0010211615
FR0000075954
FR0000039091
FR0013344173
FR0000060071
FR0000060121
FR0006239109
FR0000039109
FR0004175842
FR0011950682
FR0000060790
FR0000074122
FR0013214145
FR0004016699
FR0010209809
FR0000072563
FR0000078321
FR0000038804
FR0000075517
FR0000065864
FR0000131732
FR0000063307
VALEUR
OUV
+HT
MEDINCELL
C 6,5
6,5
MEMSCAPg
C 2,18
2,19
MICROPOLEg
C 1,115 1,115
MOUL. STRASBOURG C
MR BRICOLAGE SA
B 7,48
7,48
MRM
C 1,41
1,41
MUSÉE GRÉVIN
C
NANOBIOTIXg
B 12,04 12,08
NAVYA
B 1,81
1,81
NEOPOSTG
A 26,1
26,26
NEURONESg
B 19,1
20,4
NEXTSTAGE
C 89
90
OFFICIIS PROPERTIESg C 0,74 0,74
OL GROUPEg
C 2,78
2,78
ORAPIg
C 5,46 5,66
ORCHESTRA-PRE.
C
OREGE
2,49 2,49
PARAGON ID
C 20
20,5
PAREFg
C
PASSAT
C 3,53
3,53
PATRIMOINE & COM
B 15,8
16
PCAS g
B 14
14,12
POUJOULAT
C 34
34
POXELg
C 5,22
5,22
PRECIA g
C 172
172
PRISMAFLEXg
C 7,6
8
PRODWAYS GROUP
B 2,935 2,965
PROLOGUEg
C 0,437 0,445
PSB INDUST.
B 33,2
33,2
QUOTIUM TECH.
C
RIBERg
C 1,862 1,884
ROBERTET SA
B552
558
ROCHE BOBOIS
B 16
16,3
S.A.M.S.E.
B 138
138
SABETON
C 21,6
21,6
SCBSMg
C 6,45 6,5
SÉCHÉ ENV.g
B 30
30
SELECTIRENTE
C 86
86
SERGEFERRARI GROUP C 6,02 6,14
SIGNAUX GIROD
C 12,8
12,8
SII
C 22
22,2
SMCP
A 15,3
16,03
SMTPCg
B 18,64 18,64
SOC. FR. CASINOS
C 1,6
1,6
SODIFRANCE
C
SODITECH ING.
C 0,97 0,97
SOFIBUS
C
SOFT COMPUTINGg C
SOGECLAIRg
C 24,2 24,2
SPIR COM.
C 2,65 2,65
TAYNINH
C
+BS
6,2
2,13
1,08
CLÔT ÉCART VOL
6,2 - 4,62
2017
2,13 - 2,74
4579
1,095 - 1,35 20093
645
7,48 + 0,27
1,38 - 2,13
7,48
1,38
12
15751
67
11,72
1,72
21,24
19,05
87
0,74
2,74
5,46
11,76
1,76
21,46
20
87
0,74
2,78
5,52
- 2,16
- 2,22
- 17,21
+ 4,99
- 2,25
38847
15610
612456
19303
366
1117
525
2406
+ 0,36
0,538
2,49
20
3,46
15,8
14
34
5,14
171
5,9
2,905
0,437
32,9
2,49
20,5 + 2,5
76
+ 1,32
3,46
15,9 + 1,27
14,12 + 3,82
34
5,16 - 0,77
171
- 1,72
6,38 - 31,84
2,93 - 1,35
0,437- 0,11
32,9 - 0,6
141
183
143
451
20
42
19777
20
32808
25895
19634
241
18,8
1,846
1,866
552
554
16
16,3 + 1,88
136
136
- 1,45
21,6
21,6
6,45
6,5 + 0,78
29,6
29,6 - 1,33
86
86
- 0,58
6,02
6,02
12,6
12,75 - 0,39
21,6
21,6 - 0,92
15,164
16 + 4,92
18,16
18,46 + 0,33
1,6
1,6 + 5,96
8423
310
182
94
100
21
3161
29
525
462
988
122470
1829
19
16,6
0,97 + 1,57
0,97
120
180
24,4
23,8
2,65
24
+ 1,27
2,65 - 1,85
335
4100
1,36
ISIN
FR0004529147
FR0000066482
FR0000060949
FR0000064388
FR0000039240
FR0000036816
FR0010127662
FR0000054215
FR0000034548
FR0000074197
FR0000062465
FR0004186856
FR0000066680
FR0000050049
FR0000035719
FR0000065765
FR0004183960
FR0011995588
FR0004034072
FR0011471291
VALEUR
TESSIg
TIPIAK
TIVOLY
TONNA ELECT.
TOUPARGEL GROUPE
TOUR EIFFEL
TXCELLg
UNIBEL
UNION FIN. FR. BQUE g
UTIg
VERNEUIL PART.
VETOQUINOLg
VIDELIO (EX:IEC)
VIEL ET CIEg
VIKTORIA INVESTg
VISIODENTg
VOLUNTIS
VOLTALIA
XILAM ANIMATIONg
YMAGISg
OUV
B160
C 79
C 32,2
C
C 2,04
B 39
+HT
160,5
79
32,2
+BS
160
79
32
US7427181091
LU0934195610
US9098831004
CH0008175645
GA0000121459
US91912E1055
BMG9887P1068
ACTIONS
FRANÇAISES
EURONEXT HORS SRD Suite
CLÔT ÉCART VOL
160
2298
79
60
32
- 0,62
91
2,04
39
2,04
38,8
235
3320
APERAM
CELYAD
CNOVA NV
DEXIA
EURONEXT
MAINSTAY MEDICAL
MONTEA CVA
NOKIAR
RENTABILIWEB GPg
ROBECO NV
ROLINCO
22,1
22,4
0,512 0,53
22,1
0,512
22,4
0,53
49,1
49,9
1,85
1,85
4,75
4,95
2,8
2,8
48,2
1,85
4,62
2,8
48,2 - 1,63
1,85
4,95 + 4,21
2,8 - 0,71
5,02 5,02
9,58 9,74
36,55
36
2,03 2,04
4,95
9,55
35,4
2
5
9,55
36
2,01
958
106
1,89
581
1
10811
292
2,4
- 0,4
+ 0,53
- 4,13
- 0,5
132
9647
24074
4980
A
C
A
C
A
25,23 25,93
19,94 20,06
3,62
3,62
3,6
3,61
52,75 52,85
4,14
4,14
59,6 60
A 5,21
5,36
C
37,49 37,49
38,46 38,46
25,75 + 2,14
19,75 - 0,75
3,62
3,61 - 0,28
52,6 - 0,28
4,14 + 0,49
60
+ 0,33
5,318+ 0,76
24,89
19,7
3,62
3,6
52,5
4,14
59,6
5,2
10305
1
150
72040
34
AGTA RECORD
BRAS. OUEST AFR.
BRASS. CAMEROUN
CATERPILLAR INC.
CFOA
DIAGEO
LILLY AND CO
FORESTIÈRE EQ.
GENEUROg
HEXCEL
INFOSYS
MAROC TELECOM
MERCK AND CO INC
B 66,5
C
B 92
84
82
+ 4,48
315
59,13
19,91
C
A 124,5
43,4
125,5
124
123,5
371
+ 4,98
12,6
C
0,02
VALEUR
AGROGENERATION
AUPLATA
BIOCORP
BIOPHYTIS
BLOCKCHAIN GROUP
CARBIO
CARMAT
ESKER
EVOLIS
EUROPLASMA
GAUSSIN
GROUPE GUILLIN
GROUPE PAROT
HIOLLE INDUSTRIES
HYBRIGENICS
IMPLANET
MASTRAD
MNDg
NEOVACS
NEXTEDIA
NSC GROUPE
PISCINES DESJOYAUX
THERADIAG
UMANIS
VERGNET
VOY. DU MONDE
OUV
0,122
0,048
9
1,69
0,161
5,17
23,2
69,8
21,8
+HT
0,142
0,05
9,28
1,72
0,165
5,2
23,85
70,5
22,1
+BS
0,122
0,047
8,98
1,682
0,152
5,11
22,9
69
21,8
CLÔT ÉCART VOL
0,125+ 5,04 1568336
0,048- 0,62 4408583
9,28 + 5,46
10062
1,708+ 1,07
11513
0,159 - 1,61
114014
5,14 - 0,58
4974
23,8 + 3,48
5419
69,9 + 1,01
1738
21,9 - 0,46
130
0,283
20,25
5,38
4,28
0,157
0,148
0,486
1,35
0,197
0,702
0,299 0,276
20,25 20
5,4
5,38
4,28
4,28
0,162
0,15
0,16
0,146
0,486 0,455
1,382
1,32
0,198 0,191
0,73
0,702
0,28 - 1,06 1767928
20,25
4652
5,4
71
4,28
1
0,152+ 0,93 1194518
0,151
762715
0,482+ 0,84
41718
1,35 + 3,85
39970
0,194 - 1,32 507564
0,73 + 0,14
2698
0,038
78
11,7
11,7
11,7
1,18
1,195
1,15
8,5
8,5
8,38
0,242 0,242 0,235
122,5 122,5
118,5
11,7
1,195+ 1,27
8,5 + 0,47
0,237
119
- 2,86
96
2349
2195
31243
1490
253132
8,98
37,49 - 1,16
38,46 - 0,88
37,49
38,46
CERTIFICAT/FONDS
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
INVESTIR PEA PALATINE
VALEURS ZONE INTERNATIONALE
CH0008853209
SN0008626971
CM0000035113
US1491231015
SN0000033192
GB0002374006
US5324571083
CI0000053161
CH0308403085
US4282911084
US4567881085
MA0000011488
US58933Y1055
84,4
EURONEXT GROWTH (Sélection)
ISIN
FR0010641449
FR0010397760
FR0012788065
FR0012816825
FR0011053636
FR0011648716
FR0010907956
FR0000035818
FR0004166197
FR0000044810
FR0010342329
FR0012819381
FR0013204070
FR0000077562
FR0004153930
FR0010458729
FR0004155687
FR0011584549
FR0004032746
FR0004171346
FR0000064529
FR0000061608
FR0004197747
FR0013263878
FR0004155240
FR0004045847
735
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
LU0569974404
BE0974260896
NL0010949392
BE0974290224
NL0006294274
IE00BJYS1G50
BE0003853703
FI0009000681
BE0946620946
NL0000289783
NL0000289817
82
0,41
2,04
39,3
2,58
A
B
C
C
B
C
C
C
C
C
B
C
PROCTER & GAMBLE
RORENTO CDH
RUSAL PLC
TELEVERBIER
TOTAL GABON
VALE SA
ZCI LIMITED
66,5
66,5
66,5
INVESTIR 10
113.7
87.2
I10GS - FR0011630474
FR0013284114
-0,02
-0,25
236
680
92
92
92
200
+ 3,03
114,5
C
4,02
31,5
31,5
31,5
31,5 + 1,43
+ 4,17
100
101
C
B 3,1
750
3,1
3,04
3,09 + 6,55
- 13,79
3100
50
C
15,2
13,5
66
13,6
66
13
65,5
13,45 - 0,37
65,5 - 2,24
2323
60
TAUX ET CHANGES
CHANGES : COURS AU COMPTANT
VAR.
VEILLE
EN %
VAR.
ANNÉE
EN %
DOLLAR US
1,1392
LIVRE STERLING
0,8714
FRANC SUISSE
1,133
COURONNE DANOISE
7,4669
COURONNE NORV.
9,7768
KUNA CROATE
7,4333
COURONNE SUEDOISE
10,2648
DOLLAR CANADIEN
1,5221
YEN JAPONAIS
124,68
DOLLAR AUSTRALIEN
1,5966
ROUBLE RUSSE
75,3752
ROUPIE INDIENNE
81,1367
DOLLAR NEO-ZELANDAIS 1,6777
COURONNE TCHEQUE
25,695
FORINT HONGROIS
318,13
ZLOTY POLONAIS
4,2911
LEV BULGARE
1,9559
DOLLAR HONG-KONG
8,9374
WON SUD COREEN
1286,3564
PESO MEXICAIN
21,7436
REAL
4,3284
DOLLAR SINGAPOUR
1,5484
RAND SUD-AFRICAIN
15,7664
LIVRE TURQUE
6,0302
RENMIBI YUAN
7,7381
RUPIAH
16154,5661
PESO PHILIPPIN
60,0574
RINGGIT MALAIS
4,7114
BATH THALANDAIS
36,1448
0,26
-0,63
-0,04
0,00
0,04
0,10
0,09
0,31
0,33
0,08
-0,26
0,23
-0,30
0,24
-0,03
0,12
-0,04
0,25
0,01
-0,18
-0,20
0,21
-0,69
-0,66
-0,07
0,01
-0,03
0,29
0,04
-0,65
-3,29
0,56
0,01
-1,33
0,19
0,20
-2,17
-1,90
-2,12
-5,14
1,52
-1,78
-0,06
-0,92
-0,02
-0,29
-0,61
0,78
-3,61
-2,87
-0,92
-5,18
-0,69
-1,84
-2,16
-0,37
-0,61
-2,32
PRINCIPAUX TAUX DIRECTEURS
PAYS
TAUX DE RÉFÉRENCE
TAUX EN %
23-01-2019
EUR
EUR
USD
GBP
CHF
SEK
DKK
JPY
CAD
USD
1
1,1392
0,8714
1,133
10,2648
7,4669
1,2468
1,5221
GBP
0,8778
1,1476
1
1,3074
0,7649
1
0,9946
1,3005
9,0122
11,7826
6,5544
8,5691
1,0945 143,091
1,3362
1,747
CHF
0,8826
1,0055
0,769
1
9,0602
6,5892
110,06
1,3434
MARCHÉ OBLIGATAIRE
TAUX MARCHÉS MONÉTAIRES ET EURODEVISES
COURS DE CHANGES CROISÉS
COURS
BCE
23-01-2019
1 EURO EN DEVISE
SEK
DKK
0,0974
0,111
0,0849
0,1104
1
0,7273
12,1443
0,1483
0,1339
0,1526
0,1167
0,1518
1,375
1
0,167
20,3874
JPY (100)
CAD
0,8021
0,9136
0,6989
0,9086
0,0823
5,9886
1
1,2213
0,657
0,7484
0,5724
0,7444
6,7444
4,905
0,8188
1
23-01-2019
MARCHÉS MONÉTAIRES
1 MOIS
3 MOIS
JOUR
6 MOIS
1 AN
ZONE EURO -0,31/-0,61 -0,24/-0,54 -0,14/-0,44 -0,13/-0,43-0,04/-0,34
ECARTS DE TAUX AVEC L’ALLEMAGNE
23-01-2019
6 MOIS
ALLEMAGNE 100,23
PORTUGAL
-0,23
FRANCE
-0,03
ESPAGNE
-0,05
ITALIE
-0,22
2 ANS
5 ANS
7 ANS
10 ANS
-0,59
0,47
0,11
0,31
0,93
-0,30
0,71
0,24
0,46
1,50
-0,04
1,07
0,31
0,76
2,09
0,18
1,42
0,43
1,11
2,46
EUROMTS
INDICE
VAR %
FRANCE
1-3 ANS
5-7 ANS
10-15 ANS
PLUS 15 ANS
PLUS 25 ANS
EMTXI-BE
247,16
171,36
237,79
288,84
340,04
350,36
236,34
0.09
0.12
0.00
0.09
0.15
0.20
0.02
31/12 VAR %
245,87
171,32
236,50
287,33
337,19
346,89
235,28
0.44
0.63
0.54
0.43
0.69
0.80
0.43
COURS A TERME DE L’EURO CONTRE LES PRINCIPALES DEVISES
USD
GBP
CHF
SEK
DKK
JPY (100)
CAD
1,1391
1,1392
0,8713
0,8714
1,1330
1,1330
10,2616
10,2716
7,4665
7,4672
124,6800
124,7000
1,5221
1,5222
0,0006
0,0006
-0,0039
-0,0042
-0,0001
-0,0005
0,0080
0,0171
0,0014
0,0012
0,1193
0,0864
0,0074
0,0064
-0,0052
-0,0052
-0,0036
-0,0061
0,0006
0,0002
0,0043
0,0132
0,0041
0,0027
0,0982
0,0640
0,0017
0,0007
-0,0141
-0,0142
-0,0087
-0,0091
0,0019
0,0012
-0,0011
0,0066
0,0084
0,0055
0,0856
0,0335
-0,0072
-0,0083
-0,0331
-0,0334
-0,0155
-0,0159
0,0043
0,0036
-0,0176
-0,0131
0,0155
0,0106
0,0847
0,0127
-0,0271
-0,0285
23-01-2019
COMPTANT
ACHAT
VENTE
A 1 MOIS
ACHAT
VENTE
A 3 MOIS
ACHAT
VENTE
A 6 MOIS
ACHAT
VENTE
A 12 MOIS
ACHAT
VENTE
BCE
TAUX PRET MARGINAL 0.25 %
taux repO (refi)
0.00 %
taux depOt
-0.40 %
ROYAUME UNI TAUX JOUR LE JOUR
0.45 %
taux de base
0.75 %
USA
TAUX JOUR LE JOUR
2.35 %
fOnds federaux
2.50 %
2 ans
2.64 %
10 ans
2.82 %
JAPON
BOJ TOKYO
-0.10 %
taux JOur le JOur
-0.40 %
taux repO (refi)
-0.10 %
10 ans
-0.01 %
TAUX BONS DU TRÉSOR
BTF
TAUX
1 MOIS
3 MOIS
6 MOIS
9 MOIS
1 AN
2 ANS
5 ANS
10 ANS
-0,56
-0,57
-0,57
-0,56
-0,54
-0,48
-0,03
0,66
INDICES DE RÉFÉRENCE DES EMPRUNTS À TAUX VARIABLES
MOY.
MENS.
NOV. 16
DÉC. 16
JANV. 17
FÉV. 17
MARS 17
AVR. 17
MAI 17
JUIN 17
JUIL. 17
AOÛT 17
SEPT. 17
OCT. 17
NOV. 17
DÉC. 17
JANV. 18
FÉV. 18
MARS 18
AVR. 18
MAI 18
JUIN 18
JUIL. 18
AOÛT 18
SEPT. 18
OCT. 18
NOV. 18
DÉC. 18
TMM
EURIBOR
1 MOIS
3 MOIS
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,3648
-0,3628
-0,3614
-0,3636
-0,359
-0,3609
-0,3662
-0,3614
-0,3608
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,372
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,371
-0,37
-0,369
-0,367
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
-0,329
-0,326
-0,322
-0,321
-0,319
-0,319
-0,318
-0,316
-0,312
TME
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
0,80
0,83
0,83
0,68
0,73
0,79
0,86
0,81
0,74
SOURCE CDC IXIS
TMOR.
PUB. PRIV.
MOY.
EONIA
EURIBOR
TEC
HEBDO
1 MOIS 3 MOIS 10
THE
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
14-12
17-12
18-12
19-12
20-12
21-12
24-12
26-12
27-12
28-12
31-12
02-01
03-01
04-01
07-01
08-01
09-01
10-01
11-01
14-01
15-01
16-01
17-01
18-01
21-01
22-01
23-01
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,72
0,72
0,72
0,72
0,73
0,73
0,73
0,73
0,70
0,70
0,70
0,70
0,70
0,73
0,73
0,73
0,73
0,73
0,67
0,67
0,67
0,67
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
1,00
1,03
1,03
0,88
0,93
0,99
1,06
1,01
0,94
-0,36
-0,362
-0,362
-0,364
-0,366
-0,367
-0,374
-0,369
-0,369
-0,369
-0,355
-0,356
-0,356
-0,368
-0,365
-0,365
-0,365
-0,362
-0,365
-0,366
-0,366
-0,366
-0,369
-0,37
-0,371
-0,371
-0,369
-0,368
-0,368
-0,369
-0,369
-0,369
-0,367
-0,366
-0,365
-0,365
-0,364
-0,364
-0,363
-0,362
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,364
-0,364
-0,365
-0,368
-0,369
-0,369
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,311
-0,311
-0,311
-0,311
-0,309
-0,31
-0,31
-0,309
-0,309
-0,309
-0,31
-0,309
-0,31
-0,309
-0,309
-0,31
-0,308
-0,308
-0,308
-0,308
-0,308
-0,308
-0,308
-0,308
-0,308
-0,308
-0,308
0,69
0,71
0,70
0,70
0,67
0,68
0,68
0,68
0,68
0,69
0,69
0,64
0,65
0,66
0,69
0,73
0,74
0,68
0,65
0,63
0,61
0,62
0,62
0,65
0,63
0,64
0,63
THOR.
PUB.
PRIV.
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,92
0,92
0,92
0,92
0,93
0,93
0,93
0,93
0,90
0,90
0,90
0,90
0,90
0,93
0,93
0,93
0,93
0,93
0,87
0,87
0,87
0,87
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,92
0,92
0,92
0,92
0,93
0,93
0,93
0,93
0,90
0,90
0,90
0,90
0,90
0,93
0,93
0,93
0,93
0,93
0,87
0,87
0,87
0,87
MATIÈRES PREMIÈRES
MÉTAUX PRÉCIEUX
MÉTAUX NON FERREUX
MÉTAUX STRATÉGIQUES
PARIS
OR (EUROS CPROR/*COURS HEBDO)
23/01
22/01
COURS PRIME PREC.
LINGOT
36210
0
36880
10 FLORINS
224
2,25
224
5 DOLLARS*
310
13,85
310
10 DOLLARS
630
15,68
648
20 DOLLARS
1260
15,64
1250
5 ROUBLES*
0
-100
0
50 PESOS
1393
2,59
1392,5
LATINE
212
0,84
212
NAPOLEON
223,2
6,17
222,5
1/2 NAPOLEON* 125,5
19,39
125,5
SOUVERAIN ELI I* 279,9
5,6
279,9
SOUVERAIN
276,5
4,32
275,5
1/2 SOUVERAIN* 140
5,64
140
SUISSE
221
5,12
219,2
TUNISIENNE*
215
2,27
215
MARK*
275
6,07
275
KRUGERRAND
1208
7,26
1208
LINGOTIN 500GRS 18850
4,11
18800
LINGOTIN 250GRS 9400
3,84
9400
LINGOTIN 100GRS 3810
5,22
3800
ARGENT C3E (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
522,38
518,53
CUIVRE (GIRM):
LONDRES
(EN DOLLARS)
PALLADIUM (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
FIX1
38 139
37 698
FIX2
38 167
37 906
PLATINE (EURO PAR KILO) (CSFANMP)
FIX1
22 396
22 443
FIX2
22 368
22 483
LONDON BULLION MARKET
23/01
22/01
ARGENT (EN CENTS PAR OZ)
FIXAGE
1 528
1 526
OR (EN DOLLARS PAR OZ)
FIX
1 280
1 282
PALLADIUM (EN DOLLARS PAR ONCE TROY)
1 348
1 337
PLATINE (EN DOLLARS PAR ONCE TROY)
790
793
SETTLEMENT
23/01
JANV. 19
15,28
MARS 19
15,37
MAI 19
15,46
JUIL. 19
15,54
SEPT. 19
15,63
OR (EN DOLLARS PAR ONCE)
SETTLEMENT
22/01
15,3
15,36
15,45
15,52
15,61
JANV. 19
FÉV. 19
AVR. 19
JUIL. 19
OCT. 19
23/01
790
791,3
795,4
800,3
804,5
22/01
1283,2
1290,7
1295,8
1303,2
1315,3
SETTLEMENT
22/01
787,6
800,9
792,8
796,3
800
618,7 DEPUIS LE 23/01
BASE CUIVRE
BASE LAMINÉ LAITON 1 TITRE 524,99 DEPUIS LE 23/01
533,52 DEPUIS LE 23/01
BASE LAMINÉ LAITON 70/30
BASE LAMINÉ LAITON 85/15
576,1 DEPUIS LE 23/01
BASE LAMINÉ BRONZE 94/6
717,35 DEPUIS LE 23/01
BASE LAMINÉ BRONZE 94/4
684,47 DEPUIS LE 23/01
LONDON METAL EXCHANGE
23/01
22/01
ALLIAGE D`ALUMIN. (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
1465-1470
1485-1495
9860
1400-1400,5
1430-1440
9940
ALUMINIUM (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
1867-1867,5
1867,5-1868
1301625
1842-1842,5
1855-1856
1301650
CUIVRE (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
STOCKS
5926-5926,5
5961-5962
145025
CASH
3 MOIS
VOL.
20850-20890
20650-20700
1090
5951-5951,5
5983-5985
145025
20785-20790
20600-20650
1090
11610-11615
11655-11660
202668
11665-11670
11750-11755
200466
PLOMB (EN $ PAR TONNE)
2002-2002,5
2011-2013
88550
2001-2003
2008-2010
91750
ZINC (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
2600-2602
2586-2587
118825
2568-2569
2565-2566
119925
NEW YORK
CUIVRE (EN CENTS PAR LB)
SETTLEMENT SETTLEMENT
JANV. 19
FÉV. 19
MARS 19
AVR. 19
23/01
2,69
2,66
2,66
2,66
22/01
2,69
2,67
2,66
2,67
VOL
17
101
48683
148
KUALA LUMPUR
ETAIN (EN DOLLARS PAR TONNE)
SETTLEMENT SETTLEMENT
JOU R
23/01
20550
22/01
20600
ANTIMOINE 99,65% (PAR TONNE)
7950
7950
BISMUTH 99,99% (PAR LB)
3,75
3,75
CADMIUM 99,95% (PAR LB)
1,25
1,25
COBALT (CATHODES) 99,80% (PAR LB)
25,5
25,5
EPONGE DE TITANE 99,60% (PAR KG)
6,95
6,95
FERRO MANGANESE (HC) (PAR TONNE)
975
975
FERRO MOLYBDENE (PAR KG)
27,25
27,25
GERMANIUM (PAR KG)
1350
1350
SELENIUM 99,50% (PAR LB)
14,5
14,5
SILICIUM (PAR TONNE)
1910
1910
ICE
(EN GBP PAR MWH)
CLÔTURE
23/01
BASE
40,69
POINTE
46,28
ICE FUTURES
(EN GBP PAR MWH)
CLÔTURE
NICKEL (EN $ PAR TONNE)
CASH
3 MOIS
VOL.
22/01
ÉLECTRICITÉ
ETAIN (EN $ PAR TONNE)
SETTLEMENT
23/01
JANV. 19
1283,2
AVR. 19
1290,2
JUIN 19
1296
AOUT 19
1302,7
DÉC. 19
1311,1
PLATINE (EN DOLLARS PAR ONCE)
SETTLEMENT
AUTRES DEMI PRODUITS CUIVREUX :
CASH
3 MOIS
VOL.
NEW YORK
ARGENT (EN CENTS PAR ONCE)
SETTLEMENT
CATHODES : 5401 A COMPTER DU 23/01/
23/01
VOL
23/01
BASE FEB 19 62,11
BASE MAR 19 58,92
POINTE FEB 19 68,5
POINTE MAR 19 62,68
CLÔTURE
22/01
40,69
46,28
CLÔTURE
VOL
364004
192492
VOL
22/01
62,11
58,92
68,5
62,68
PRODUITS PÉTROLIERS
SUCRE
ROTTERDAM
(BARGES - FOB) (EN $ PAR TONNE)
GAS OIL 0.1% SUL.
543
London Daily Price:
FUEL
FUEL OIL (HS 180)
FUEL OIL (HS 380)
392
367
SINGAPOUR
GASOLINE 97
GAS OIL
FUEL OIL (180)
FUEL OIL (380)
63,05
72,01
438,5
406,5
CLÔTURE
23/01
28,9
29,2
29,35
VOL
22/01
28,9
29,2
29,35
CLÔTURE
CLÔTURE
VOL
23/01
52,58
52,95
54,28
54,7
53,85
22/01
53,3
53,7
54,1
54,45
54,68
240
12
8
1
CLÔTURE
VOL
23/01
12,94
13,06
13,17
13,46
14,13
22/01
12,96
13,08
13,2
13,5
14,15
MARS 19
MAI 19
JUIL. 19
OCT. 19
MARS 10
CLÔTURE
23/01
3,1
3,02
2,85
22/01
3,06
2,99
2,83
23/01
FEV 2018 22,18
MARS 2019 21,92
AVR 2019 21,94
VOL
CLÔTURE
CLÔTURE
23/01
22/01
MARS 19 1624
1636
MAI 19
1637
1652
JUIL. 19
1645
1662
SEPT. 19
1652
1670
DÉC. 19
1660
1678
NEW YORK (EN $ PAR TONNE)
VOL
12030
12460
9675
2614
1694
22/01
2249
2283
2310
2325
2343
VOL
17975
13995
1600
1618
VOL
23/01
22/01
JANV. 19 1499
1525
32
MARS 19 1519
1512
4096
MAI 19
1542
1537
3042
JUIL. 19
1561
1557
2033
SEPT. 19
1579
1576
465
NEW YORK-ARABICA (EN CENTS PAR LB)
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
MARS 19
MAI 19
SEPT. 19
DÉC. 19
23/01
103,4
106,65
112,2
116
22/01
103
106,15
111,75
115,65
VOL
12825
5904
1194
605
JUS D’ORANGE
CHICAGO (EN $ PAR 1000 BDFT)
NEW YORK (CONT. NO2 - EN CENTS PAR LB)
SETTLEMENT SETTLEMENT
23/01
363,4
369
375,4
22/01
363,4
369
375,4
VOL
57459
13040
10155
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
23/01
22/01
MARS 19 10,73
10,68
MAI 19
10,92
10,89
JUIL. 19
11,03
11,09
AVOINE À CHICAGO
(EN CENTS PAR BOISSEAU)
VOL
SETTLEMENT SETTLEMENT
JOU R
23/01
22/01
112,45
115,7
209
32
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
203
43
9
SETTLEMENT SETTLEMENT
23/01
170,5
173
177
VOL
22/01
172
173,25
179
206
VEAU VIVANT - BRESIL - BRL :
151.45
LE 22/01//19
BETAIL VIVANT - CME - USD : 1.25125
LE 22/01//19
BETAIL D'ENGRAIS - CME - USD : 1.4105
LE 22/01//19
PORC MAIGRE - CME - USD :
0.61475
LE 22/01//19
PORC FRANCE E - EUR :
1.5
LE 02/03//17
INDICES
23/01
RJ CRB
BOIS
MARS 19
MAI 19
JUIL. 19
SETTLEMENT SETTLEMENT
BETAILS
LONDRES-ROBUSTA (EN $ PAR TONNE)
8796
1086
1
VOL
1472
253
215
23/01
22/01
MARS 19 379
379,25
MAI 19
387,25
387,5
JUIL. 19
395
395
RIZ À CHICAGO (EN CENTS PAR LB)
VOL
CLÔTURE
82
3
2
SETTLEMENT SETTLEMENT
MARS 19
MAI 19
JUIL. 19
CLÔTURE
VOL
23/01
22/01
MARS 19 182,25
182,25
JUIN 19
185
184,75
AOUT 19 187,75
187,75
MAIS À CHICAGO (EN CENTS PAR
BOISSEAU)
CAFÉ
NEW YORK (CONT. N°2 - CENTS PAR LB)
22/01
73,07
75,82
74,73
23/01
2249
2282
2317
2330
2351
SETTLEMENT SETTLEMENT
Prix indicatif de l'Organisation internationale du
café (cents US/livre) :
Prix composé : 100.96
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
22/01
22,05
21,98
21,86
SETTLEMENT SETTLEMENT
MARS 19
MAI 19
SEPT. 19
DÉC. 19
JUIL. 10
VOL
23/01
22/01
MARS 19 522,75
521,25
MAI 19
530,5
527
SEPT. 19
542,75
541,25
MAIS À PARIS (EN EUROS PAR TONNE)
VOL
22/01
22,06
COTON
23/01
73,8
76,48
74,96
CLÔTURE
SETTLEMENT SETTLEMENT
23/01
22/01
MARS 19 205,75
205,75
15977
MAI 19
206,75
206,75
8745
SEPT. 19
188,5
188,75
2443
BLÉ À CHICAGO (EN CENTS PAR BOISSEAU)
23/01
22/01
MARS 19 295,5
296,75
MAI 19
294
294,5
JUIL. 19
290
291,25
BLÉ FOURRAGER À LONDRES
(EN £ PAR TONNE)
INDICE COTLOOK A : 83,3, LE 23/01//19
Mars 19
Juil. 19
Oct. 19
29522
16836
13404
8603
3609
SETTLEMENT SETTLEMENT
CLÔTURE
SETTLEMENT SETTLEMENT
VOL
CLÔTURE
NYMEX ( EN $ PAR MBTU)
POWERNEXT GAS FUTURES
VOL
VOL
2640
1709
589
202
109
CACAO
GAZ NATUREL
FÉV. 19
MARS 19
AVR. 19
CLÔTURE
Prix indicatif de l'Organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 21/01/
Prix indicatif : 2213,45
LONDRES (EN £ PAR TONNE)
SETTLEMENT SETTLEMENT
JANV. 19
MAI 19
JUIN 19
CLÔTURE
23/01
22/01
MARS 19 350,2
349
MAI 19
358,9
357,5
AOUT 19 364,4
362,8
OCT. 19
367,7
366,3
DÉC. 19
373
371,6
NEW YORK (EN CENTS PAR LB)
VOL
URANIUM
CLÔTURE
23/01
22/01
FÉV. 19
564,75
565,25
32732
MARS 19 565,5
565,75
51781
AVR. 19
565,25
565,5
25785
MAI 19
565
565,25
15247
JUIL. 19
568,25
568,25
3904
NEW YORK NYMEX WTI (EN $ PAR BARIL)
AVR. 19
MAI 19
JUIN 19
JUIL. 19
AOUT 19
CLÔTURE
22/01
24,42
23/01
NORD DA 22,24
23/01
22/01
JOUR
60,64
61,5
MARS 19 60,64
61,5
221761
AVR. 19
60,56
61,38
163137
LONDRES-GAZOLE (EN $ PAR TONNE)
CLÔTURE
64,65
72,02
439,5
407,5
URANIUM NYMEX (EN $ PAR LB)
LONDRES-BRENT (EN $ PAR BARIL)
CLÔTURE
392
367
POWERNEXT GAS SPOT
PRODUITS PÉTROLIERS
CLÔTURE
CLÔTURE
23/01
24,42
BLÉ DE MEUNERIE N°2 À PARIS
(EN EUROS PAR TONNE)
LONDRES (EN DOLLARS PAR TONNE)
541,5
ÉMISSION CO2
NYMEX EMISSIONS (EN EUROS PAR TONNE)
SPOT
CÉRÉALES
13,14 cts/lb
VOL
112.45
185,19
22/01
185,75
REUTERS COM. 2389,66
2389,74
MOODYS COM. 5788,55
5755,14
OR INDUSTRIEL 36659
36621
2843,5
2850
LMEX
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 33
Les Echos Jeudi 24 janvier 2019
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
Mirabaud Asset Management
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
CODE ISIN
DÉSIGNATION
DES VALEURS
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
LU0130728842 PICTET-EMERGING EUROPE
324,59 22/01
LU0130729220 PICTET-EMERGING MKTS
533,35 22/01
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
CODE ISIN
DÉSIGNATION
DES VALEURS
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
DÉSIGNATION
DES VALEURS
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
LU0128490280 PICTET-EUR BONDS
551,85 23/01
LU0144509717 PICTET-EUROPEAN SUST. EQ.
240,69 22/01
LU0128467544 PICTET-GLOBAL EMERG.DEBT
369,72 23/01
LU0935268721 RAM (L) SF EM MKT CORE EQ
96,72 22/01
LU1626130063 SWISS SMALL & MID CAPS (CHF)
96,52 22/01
LU0168449691 PICTET-GREATER CHINA
506,05 22/01
LU0704154292 RAM (L) SF EM MKT EQ
166,77 22/01
LU1626129727 SWISS ALL CAPS (CHF)
102,12 22/01
LU0188501257 PICTET-HEALTH
267,01 22/01
LU0375629556 RAM (L) SF EUROPEAN EQ
413,61 22/01
LU1626130816 SILK ROAD ZONE STOCKS (USD)
96,56 22/01
494,45 22/01
LU1048876350 RAM (L) SF GB SHLDR YLD EQ
119,46 22/01
LU0851564897 EUROPEAN EQUITY (EUR)
147,65 22/01
LU0070964530 PICTET-INDIAN EQ.
LU0176900511 PICTET-JAPANESE EQ. SEL.
13998,21 22/01
LU0705072691 RAM (L) SF L/S EM MKT EQ
118,44 22/01
LU1626130220 HIGH DIV. EUROPE STOCKS (EUR)
LU0217139020 PICTET-PREMIUM BRANDS
144,21 22/01
LU0705071701 RAM (L) SF L/S EUROPEAN EQ
148,68 18/01
LU0851564541 WORLD EQUITY (EUR)
238,36 22/01
LU1279334210 PICTET-ROBOTICS
131,77 22/01
LU0375630729 RAM (L) SF NORTH AM EQ
276,34 22/01
692,46 22/01
LU0338483075 PICTET-RUSSIAN EQUITIES
60,38 22/01
LU1074511459 RAM (L) TF CONV EUROPE
139,72 22/01
224,08 22/01
LU0419186167 RAM (L) TF GB BD TOT RET
141,88 22/01
LU0935723782 RAM (L) TF II ASIA BD TOT RET
137,94 22/01
LU0256846139 PICTET-SECURITY
LU0340554913 PICTET-DIGITAL
298,47 22/01
LU0130732364 PICTET-SMALL CAP EUR.
LU0255798109 PICTET-EMERG LC DEBT
160,72 23/01
LU0104884860 PICTET-WATER
1086,41 22/01
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT.
DATE
SYNCHRONY (LU)
LU0090689299 PICTET-BIOTECH
77,97 22/01
CODE ISIN
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
LU0155303323 PICTET-ASIAN EQ. JAPAN
LU0280430660 PICTET-CLEAN ENERGY
DERNIER
DIVIDENDE NET
EN EUROS**
MONT. DATE
CLASSIFICATION
VAL. UNIT DATE
HORS FRAIS DE LA
EN EUROS** VALOR.
CLASSIFICATION
DÉSIGNATION
DES VALEURS
CODE ISIN
CLASSIFICATION
CLASSIFICATION
sicav//fcp
91,86 22/01
145,14 22/01
292,08 22/01
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DÉSIGNATION DES VALEURS».
carnet
fr
PORTRAIT
par Vincent Bouquet
@VincentBouquet
Olivier Marrache
François Millo,
un juriste au
service du chiffre
En ce frais matin de janvier, entre les murs tout
aussi froids des nouveaux locaux de la Maison
de la finance, qui abrite les associations professionnelles des « credit managers » (AFDCC), des
directeurs comptabilité (APDC) et des directeurs
financiers et de contrôle de gestion (DFCG),
François Millo n’est pas vraiment à son aise. Tout
juste nommé délégué général de la dernière,
l’homme de 47 ans ne fait pas partie de ces pros
du marketing personnel, rompus à l’exercice
médiatique, souvent au prix de l’authenticité.
Sa carrière, ce juriste de formation, qui semble
ne se départir ni de son humilité ni de son large
sourire, l’a construite dans les coulisses, à l’abri
des tambours et des trompettes. Biberonné à la
douceur angevine, chère à Joachim du Bellay,
François Millo n’est pas un homme du sérail. Originaire de Saint-Augustin-des-Bois, ce fils d’ingénieur a pu observer de très près les mutations de
l’économie et de la population françaises.
Dans ce petit village de Maine-et-Loire, avec, à
l’époque, moins de 1.000 habitants au compteur,
il a vu disparaître les agriculteurs, peu à peu remplacés par des ouvriers et des employés. « Tous
mes copains venaient à pied à l’école et, le soir,
quand ils rentraient, ils devaient, en plus de leurs
devoirs, filer un coup de main à la ferme, racontet-il. C’est à cet âge que j’ai pu mesurer le sens de
GROUPEMENT
UDA
Franck Gervais
a été élu président de l’Union
des annonceurs pour deux ans.
Franck Gervais, 42 ans, ancien
élève de l’Ecole Polytechnique,
ingénieur du corps des Ponts, est
d i r e c t eu r g é n é r al Eu rop e et
m e m b r e d u c o m i t é exé c u t i f
d’Accorhotels depuis 2017. Il
devint conseiller du ministre de
l’Equipement, des Transports et
l’effort des autres, et je sais, aujourd’hui, que je leur
dois beaucoup. »
Après des années de lycée chaotiques et un
bac obtenu au rattrapage, le jeune homme se
dirige vers la fac de droit d’Angers, qui le prépare
au DEA de droit social de l’université Paris-II
Panthéon-Assas. Malgré quelques jobs alimentaires qui le conduisent à livrer des pizzas, travailler à la chaîne chez Valeo, gérer un rayon
chez Carrefour ou vendre des vélos durant les
grèves de 1995 – « autant d’expériences qui m’ont
permis de comprendre ce que vivent certaines personnes au quotidien et d’appréhender le sens de la
solidarité au travail », reconnaît-il –, l’étudiant
termine cinquième de sa promotion. Une place
honorable, mais insuffisante pour bénéficier
d’une bourse de thèse.
Stratégie de conquête
En parallèle de son poste de chargé de TD en
droit social à Assas, où, pendant une dizaine
d’années, il enseigne les relations individuelles
de travail et se découvre un intérêt pour la pédagogie, il accepte un mi-temps de chargé des affaires juridiques et sociales des Experts-comptables et commissaires aux comptes de France
(ECF) dans un contexte de négociation sur la formation professionnelle et la mise en place des
du Tourisme en 2004 avant de
rejoindre en 2006, la SNCF pour y
être directeur du cabinet du président puis directeur de la ligne H
du transilien. Dès 2011, il a mené
la transformation de Thalys en
entreprise ferroviaire de plein
exercice, avant de prendre la
direction générale de VoyagesSNCF.com en 2014.
UPF
Jean-Pierre Chalus
est nommé délégué général
de l’Union des Ports de France.
35 heures. Au côté des adhérents, qui représentent environ 140.000 salariés, il découvre l’art du
dialogue social. Fort de cette expérience concluante, le voilà propulsé délégué général du
syndicat en 2003, juste avant l’arrivée de Joseph
Zorgniotti en tant que chef de file.
Encore fasciné par celui qu’il décrit
comme « un ovni », François Millo est embarqué
dans une stratégie de conquête. Alors qu’ECF n’a
jamais, en soixante ans, remporté les élections
du Conseil supérieur de l’Ordre des expertscomptables, Zorgniotti compte bien empocher
la victoire en 2008. « Au service de cette ambition,
je l’ai vu manœuvré pour regrouper les personnes
de bonne volonté et avancer avec tout le monde. J’ai
constaté, en mouvement, le pouvoir de la pédagogie et de l’empathie. J’ai acquis la ferme conviction
qu’il faut accepter qu’on puisse confronter des
idées, mais qu’il faut aussi savoir trancher », note
François Millo.
Directeur de cabinet de son mentor, puis
d’Agnès Bricard, lorsque ceux-ci président à la
destinée de l’Ordre des experts-comptables, il
participe notamment aux négociations avec
Bercy lors de la transposition de la directive Services, ou directive Bolkestein, qui inquiète certains cabinets. « Cette expérience m’a appris l’art
du compromis, qui me sera bien utile dans mes
fonctions de secrétaire général de l’Ordre des
experts-comptables de Paris - Ile-de-France et de la
Compagnie des commissaires aux comptes de
Paris », ajoute-t-il.
Désormais délégué général de la DFCG, le
juriste amorce un nouveau tournant. « Après
vingt ans passés auprès des experts-comptables, je
me suis dit qu’il était temps d’évoluer pour ne pas
risquer de devenir conservateur et rétif à tout
changement », explique-t-il. Sous le contrôle de
son président, Bruno de Laigue, il se fixe un
ambitieux programme de multiplication des
lieux d’échange, d’accroissement du nombre
d’adhérents et de développement régional du
réseau. Pour ce provincial de naissance, régulièrement entre Paris et Lyon, où sa femme réside,
le défi semble à portée de main. n
Jean-Pierre Chalus, 53 ans, ingénieur général des Ponts, des Eaux
et des Forêts, a travaillé dans des
directions départementales de
l’équipement avant d’oeuvrer dès
2003 au sein des Autoroutes du
Sud de la France. En 2006, il a mis
en place la direction interdépartementale des routes du Massif
Central, puis a piloté, dès 2008, le
Grand Port Maritime de La
Rochelle. Depuis 2010, il était président du directoire du Grand
Port Maritime de Nantes SaintNazaire.
ENTREPRISES
KANTAR
Sylvie Gassmann
occupe désormais le poste
nouvellement créé de directrice
générale, chargée des études
qualitatives de Kantar TNS
et Kantar Millward Brown.
Elle intègre le comité exécutif
de Kantar TNS et de Kantar
Millward Brown.
Sylvie Gassmann, 55 ans, est titulaire d’une maîtrise de gestion
marketing de l’université ParisDauphine. Elle a d’abord travaillé
en agence de publicité durant dixhuit ans. Après avoir créé l’entreprise KidsPatners, elle a intégré,
en 2010, Ipsos France en qualité
de directrice de département
qualitatif.
À L’ETRANGER
GROUPAMA ASSICURAZIONI
Pierre Cordier
a été nommé directeur général
et administrateur délégué de
Groupama Assicurazioni, filiale
italienne de Groupama.
DELTA DORE
Stéphane Lemerle
est nommé directeur services et
innovation. A ce titre, il entre au
conseil de direction du groupe.
Stéphane Lemerle, 49 ans, ingénieur diplômé de Télécom ParisTech a effectué un master 2, suivi
d’une thèse en physique des solides. Après des débuts chez
Groupe PSA, il a rejoint en 2001,
chez Nokia Networks, où il a coordonné une équipe sur toute
l’Europe de l’Ouest en 2007. Cette
même année, il est devenu directeur des opérations au sein de la
division TV sur IP, vidéo à la
demande et voix sur IP de Technicolor. Il a ensuite intégré la division connect du groupe où il a été
chargé des programmes telco
dans le monde, avant de créer
l’équipe d’avant-vente et business
développement, d’abord sur des
comptes stratégiques et globaux,
puis sur la région EMEA. Plus
récemment, il œuvrait à la direction stratégique et technique.
DELOITTE
Pascale Ponroy
est promue directrice
de la communication
et de la marque de Deloitte
France et Afrique francophone.
Pascale Ponroy, 59 ans, est titulaire d’un DEA de droit privé
international. En 2001, elle a
rejoint Taj (entité du réseau
Deloitte) pour y être directrice
marketing et communication,
membre du comité exécutif et
membre du comité digital.
Depuis mars dernier, elle était
directrice adjointe de la communication de Deloitte, chargée de la
communication et de la marque.
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
Pierre Cordier, 53 ans, ancien
élève de l’ENS, titulaire d’un doctorat d’histoire, diplômé du Centre des hautes études en assurance (CHEA), est agrégé de
lettres classiques. D’abord professeur d’histoire ancienne, il a
intégré, en 2006, le directoire de
SMACL Assurances. C’est en 2009
qu’il a rejoint le groupe à la fonction de directeur financier de
Groupama Centre Atlantique.
Nommé directeur financier de
Groupama Assicurazioni deux
ans plus tard, il avait pris la direction générale de Groupama Centre Atlantique en 2012.
ILS SONT NÉS
UN 24 JANVIER
Daniel Auteuil, acteur, 69 ans.
Pierre Bellon, fondateur
de Sodexo, 89 ans.
Bernard Bigot, physicien,
directeur général d’Iter
Organization, 69 ans.
Neil Diamond, musicien
et chanteur américain, 78 ans.
Raymond Domenech,
ancien joueur et entraîneur
de football, 67 ans.
Jean-Marie Dru, chairman
de TBWA Worldwide, président
de l’Unicef France, 72 ans.
Guillaume Hannezo, banquier,
fondateur de FDR Finance,
58 ans.
Moon Jae-in, avocat, président
de la République de Corée du
Sud, 66 ans.
Nastassja Kinski,
actrice, 58 ans.
Guillaume Larrivé, avocat,
député de l’Yonne, 42 ans.
Chiheb Mahjoub, ancien PDG
monde de Kurt Salmon, 55 ans.
Carole Merle,
championne de ski, 55 ans.
Christophe Ono-Dit-Biot,
écrivain, 44 ans.
Karin Viard, actrice, 53 ans.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
crible
Jeudi 24 janvier 2019
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
Etoile clermontoise
Jean-Dominique Senard a placé Michelin
dans le Top 5 boursier de l’automobile.
LA SÉANCE DU 23 JANVIER 2019
La Bourse de
Paris hésitante
avant la
réunion
de la BCE
La Bourse de Paris a fini en
•léger
reflux (–0,15 %) mercredi.
L’indice CAC 40 a reculé à
4.840,38 points, dans un
volume d’échanges moyen de
3 milliards d’euros. La veille, il
avait fini en repli de 0,42 %. Les
investisseurs ont surveillé principalement les développements dans les discussions
commerciales sino-américaines, à la veille d’une réunion de
la Banque centrale européenne.
La Maison-Blanche a apporté
un démenti officiel aux informations de presse faisant état
d’un refus de l’administration
américaine de tenir des réunions avec des émissaires chin o i s à Wa s h i n g t o n c e t t e
semaine. Ailleurs en Europe, la
Bourse de Francfort a fini en
baisse mercredi, le DAX cédant
0,17 %. La Bourse de Londres a
perdu davantage (0,85 %),
affectée par la fermeté de la
livre dans un contexte toujours
marqué par les craintes sur la
croissance mondiale.
Du côté des valeurs, Carrefour a fini en tête de l’indice
CAC 40, avec un bond de 6,92 %.
Les investisseurs ont salué la
bonne résistance des ventes du
groupe au quatrième trimestre
en France, malgré le mouvement des « gilets jaunes ». Dans
son sillage, Casino a pris 2,11 %.
Maisons du Monde a décollé
de 7,60 %, grâce à un chiffre
d’affaires en hausse au quatrième trimestre 2018. Ingenico
s’est écroulé (–13,59 %), pénalisé
par l’annonce d’une rentabilité
2018 inférieure aux prévisions
en raison notamment de la division « banque et acquéreurs ».
Ne o p o s t a a u s s i p e r d u
17,21 %. Confronté au déclin de
son marché traditionnel des
solutions pour le courrier physique, le groupe a annoncé qu’il
allait se recentrer sur certaines
activités et deux zones géographiques au cours de la période
2019-2022.
Attente attendue
Le changement dans la continuité ne signifie pas la continuité sans changement. Carlos Ghosn, chez Renault, se serait volontiers contenté de la seconde. Chez Michelin, Jean-Dominique Senard, lui, a depuis longtemps préparé
le premier. Le destin lui remet les clefs de la pièce maîtresse de l’automobile
tricolore à un moment tellement critique pour l’ex-Régie qu’il fait miroiter
dans un reflet inversé la situation renforcée qu’il laisse à l’entreprise clermontoise. L’ancien de Pechiney en avait pris le volant il y a sept ans à la sortie
d’un bénéfice net record, il la quittera sur un profit très proche du pic historique de l’an dernier. De 2011 à 2017, le résultat d’exploitation courant a grimpé
de 40 %, la marge est passée de 9,4 % à 12,5 % et le groupe dégage plus de 1
milliard d’euros de cash-flow annuel. La Bourse a validé sa stratégie d’innovation en plaçant le titre dans le Top 5 du secteur européen (+120 % dividendes inclus, soit un quart de mieux que le CAC 40). L’ultime emplette signée en
Indonésie est à l’image de toutes les pierres méthodiquement retournées
pour aplanir la route du pneumaticien, en étendant ses savoir-faire aux services, à la distribution, au digital et à des métiers annexes (tapis roulants, chenilles de motoneiges). L’acquisition de 615 millions, dans un pays à plus faibles coûts que la Chine et sans épée de Damoclès douanière, le rendant plus
compétitif face aux Asiatiques, illustre une habileté qui lui sera indispensable dans ses futures relations avec Nissan. En attendant, nunc est bibendum.
IBM 23
Ingenico 28
Kronos Care 24
Lufthansa 19
M6 23
Metro Bank 28
Michelin 18
Molotov 23
Multistrada 18
Nissan 17
Norwegian 19
NRJ 22
Orange 23
Radio France 22
Renault 16, 17
Red Hat 23
RMC 22
RTL 22
Safti 25
Le pari gagné d’IBM est une victoire
à la Pyrrhus.
Une file trop longue au guichet, c’est le cauchemar du commerçant. Ingenico a donc un peu avancé la présentation de ses résultats annuels le
mois prochain, pour ménager un peu mieux son public d’investisseurs
déprimés par son troisième « profit warning ». Une dégringolade boursière de 50 %, telle est la facture qui n’a rien d’une facturette de l’amputation de 13 % en un an de son excédent brut d’exploitation prévisionnel
pour 2018. Les gérants de portefeuille, qui ont l’embarras du choix dans
les paiements électroniques, attendent désormais, afin d’y voir plus clair
sur la suite, le plan d’action détaillé du nouveau directeur général
Nicolas Huss pour redresser les terminaux de paiement. L’ex-star mondiale incontestée de la monétique va probablement devoir faire face à
des coûts de réorganisation tout en continuant d’investir pour ne pas
brider ses autres activités. Sa marge brute d’exploitation consolidée est
restée solide mais les pronostiqueurs ont remarqué son endettement
net un peu supérieur au plafond avancé (3,15 fois et 3 fois l’ebitda). Et
certains d’entre eux espéraient encore mieux des services aux commerçants, le pôle dynamique. Le multiple de capitalisation (9 fois l’ebitda de
2018), plus modéré que celui des nouvelles stars des transactions en ligne reste plus élevé que celui du chinois Pax Global Technology, versé
lui aussi dans les TPE. Même les fans des situations spéciales ou des paris contrariants ont besoin du nouveau code stratégique pour pouvoir
composer leurs prévisions pour 2019 et mettre à jour leurs objectifs.
Samsung 23
Societex 27
Teach on Mars 26
Tempow 24
Tesalys 26
TF1 23
Vodafone 23
Waymo 18
Zynga 15
EN VUE
Les Echos est une publication du
PRINCIPAL ASSOCIÉ UFIPAR (LVMH)
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Pierre Louette
DIRECTRICE GÉNÉRALE PÔLE LES ECHOS Bérénice Lajouanie
DIRECTEUR DÉLÉGUÉ Bernard Villeneuve
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION & PRÉSIDENT DE LA SAS LES ECHOS Pierre Louette
Edité par Les Echos, SAS au capital de 794.240 euros RCS 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
ÉDITRICE Capucine Marraud des Grottes
ÉDITRICE ADJOINTE Clémence Callies
DIRECTEUR DES DÉVELOPPEMENTS ÉDITORIAUX DU PÔLE LES ECHOS Henri Gibier
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Nicolas Barré
DIRECTEURS DÉLÉGUÉS DE LA RÉDACTION
Dominique Seux et François Vidal
RÉDACTEURS EN CHEF
David Barroux (Entreprises)
Laura Berny (Enquêtes)
Daniel Fortin (Magazine, Opinions, Innovation)
Arnaud Le Gal (Les Echos Entrepreneurs
et opérations spéciales)
Etienne Lefebvre (France et International)
Clémence Lemaistre (Information digitale)
Guillaume Maujean (Finance-Marchés)
Pascal Pogam (Information
et transformation digitale)
RÉDACTEUR EN CHEF TECHNIQUE Didier Boileau
DIRECTEUR DE CRÉATION Fabien Laborde
DIRECTRICE ARTISTIQUE ADJOINTE
Marion Moulin
EDITORIALISTES
Cécile Cornudet,
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
Sylvie Ramadier (Le Crible)
LES ECHOS EXECUTIVES
RÉDACTRICE EN CHEF Muriel Jasor
LES ECHOS WEEK-END
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Henri Gibier
RÉDACTEURS EN CHEF Gilles Denis,
Karl de Meyer et Lucie Robequain
DIRECTRICE ARTISTIQUE Cécile Texeraud
SÉRIE LIMITÉE
RÉDACTRICE EN CHEF Frédérique Dedet
DIRECTRICE ARTISTIQUE
Clarice Fensterseifer
DIRECTEUR DE LA DIFFUSION ET DU MARKETING CLIENTS Etienne Porteaux
DIRECTEUR STRATÉGIE ET COMMUNICATION Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media Tél. : 01 87 39 78 00.
PRÉSIDENTE Corinne Mrejen
DIRECTEUR GÉNÉRAL Philippe Pignol
DIRECTRICE PUBLICITÉ FINANCIÈRE Céline Vandromme
DIRECTRICE PUBLICITÉ COMMERCIALE Emmanuelle Denis
DIRECTRICE PUBLICITÉ LIFESTYLE Anne-Valérie Oesterlé
SERVICE ABONNEMENTS LES ECHOS 4, rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex
Tél. : 01 70 37 61 36. Fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
IMPRESSION L’Imprimerie (Tremblay-en-France), Midi Libre (Montpellier).
TIRAGE DU 23 JANVIER 2019 : 88.123 exemplaires
Origine du papier : Belgique. Taux de fibres recyclées : 100%.
Ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen
sous le numéro FI/37/002. Eutrophisation : Ptot 0.013kg/tonne de papier
Membre de membre ACPM OJD CPPAP : 0421 c 83015. Toute reproduction, même partielle, est
interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
Ce numéro comporte un 3e cahier de 16 pages « Les Echos Sociétés »
Ingenico va enfin présenter un plan d’action,
le mois prochain.
L’éléphant trompe énormément
LES ENTREPRISES CITÉES
Airbus Helicopters 18
Air France 19
Alphabet 23
Altice 23
Auchan 30
Blizzard 23
BNP Paribas 23
British Airways 19
Canal+ 23
Casino 30
DeepMind 23
Deutsche Bank 29
DJI 18
Euronext 27
Europe 1 22
Facebook 23
France Télévisions 23
Google 18
IAD 25
Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais heureusement pour IBM, les
investisseurs ont depuis longtemps perdu le sens des saisons. La plus forte
hausse de « Big Blue » à Wall Street depuis une décennie (plus de 10 %
à l’ouverture de mercredi) voulait voir l’avenir en rose en saluant un triple
exploit : une fin d’exercice 2018 plus soutenue qu’attendu, le retour à la
croissance du chiffre d’affaires annuel pour la première fois depuis l’arrivée de Ginni Rometty il y a six ans (+0,6 %) et la réussite du pari qu’elle
s’était lancée il y a trois ans. Les « impératifs stratégiques » comme elle désigne les activités du cloud, de l’intelligence artificielle, du mobile, de la sécurité et des réseaux sociaux ont en effet approché comme prévu le seuil des
40 milliards de revenus, soit la moitié du chiffre d’affaires consolidé. L’apparence est sauve, mais ce succès a la saveur d’un « Canada Dry ». La relative stabilité de l’activité l’an dernier tient aussi aux métiers historiques
d’IBM, et à un recul limité à 2 % dans les serveurs. En outre, seuls le cloud et
la sécurité connaissent des croissances à deux chiffres, d’ailleurs en net ralentissement par rapport à celles de 2017. Malgré un objectif de bénéfice
net par action pour cette année plus élevé d’un petit pourcent comparé aux
attentes des analystes (et qui progresserait ainsi de 0,6 % par rapport à
2018), la cible d’une stabilité de cash-flow libre, autour de 12 milliards de
dollars, sous les estimations, prouve la difficulté de l’équation de celui qui
augmentait son dividende depuis vingt-trois ans. Si du rose il doit y avoir, ce
sera celui que procurera Red Hat, le spécialiste du logiciel libre en cours
d’acquisition.
Amélie Mauresmo
a au moins, c’est pas de la pipe !
Enfin une victoire française sur
le court, ou plutôt, ne nous
emballons pas, une bonne performance. Lucas Pouille est en effet
qualifié pour la demi-finale de l’Open
d’Australie. Pour Lucas, c’est la première fois qu’il atteint ce niveau en
Grand Chelem, et, cela fait, de toute
façon, un moment qu’un de nos compatriotes n’avait tutoyé ce sommet, Monfils à l’US Open en 2016, Tsonga à Melbourne en 2010. A McEnroe, Pouille a
confié qu’à 24 ans, il vivait le plus beau
moment de sa carrière. Il a intérêt à en
profiter vu qu’en demie il tombe sur
Djokovic. Bref, après un début de saison aussi calamiteux qu’un discours de
Dupont-Aignan le voilà encensé en
« joueur libre et conquérant ». Finalement, pour régénérer le tennis masculin, il suffisait de faire appel à une
Ç
femme. Là non plus, il n’y avait pas tellement l’embarras du choix. Suzanne
Lenglen n’était pas libre et, depuis,
Amélie Mauresmo est la seule à avoir
occupé la place de numéro un mondiale en simple. Elle dispose de trois
armes fatales, son service, son sourire
et son franc-parler. Quand on l’embête
elle coupe les ponts comme on coupe
des balles. Pas d’accord avec la réforme
du tennis, elle a envoyé paître le capitanat de l’équipe de France. Elle ne s’est
pas contentée d’être la meilleure Française de l’ère moderne. En entraînant
Andy Murray, un très grand mondial,
elle a, dans son survêt de coach, ouvert
une nouvelle porte. Peut-être moins
difficile à pousser que celle qu’elle a
délibérément franchie en mars 1999 en
posant en une de « Match » avec sa
compagne Sylvie : « Nous sommes heureuses, nous ne nous cachons plus ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 24 JANVIER 2019 // CAHIER DES ANNONCES LÉGALES ET JUDICIAIRES AU NUMÉRO 22872 | ISSN 01534831 NE PEUT PAS Ê TRE VENDU SÉPARÉMENT
75 • PARIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
420461B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/01/2019 il a été constitué une SAS
nommée :
POKE ME 14
Objet social : La Société a pour objet en
France et à l’étranger :- Traiteur, vente
au comptoir d’aliments et de boissons
sans alcool à consommer sur place, à
emporter ou livré, présentés dans des
conditionnements jetables dans une salle
sur place ou dans des équipements mobiles, organisation de réception événements sans spectacles vivants- La vente
et la fabrication d’objets, d’ustensiles, de
produits alimentaires et de vêtements- La
participation de la Société, par tous
moyens, directement ou indirectement,
dans toutes opérations pouvant se rattacher à son objet par voie de création de
sociétés nouvelles, d’apport, de souscription ou d’achat de titres ou droits sociaux de fusion ou autrement, de création, d’acquisition, de location, de prise
en location-gérance de tous fonds de
commerce ou établissements ; la prise,
l’acquisition, l’exploitation ou la cession
de tous procédés et brevets concernant
ces activités
Siège social : 1, rue Boyer Barret, 75014
PARIS Nom commercial : POKE ME
Capital : 2000 € Président : Mme
LAURE PARTOUCHE demeurant : 26
ter, boulevard de l’Est, 93340 LE
RAINCY élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont
librement cessibles entre actionnaires
uniquement avec accord du Président de
la société. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
420591B – LES ECHOS
12138546 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/01/2019 il a été constitué une SARL
nommée :
Suivant acte SSP du 18/1/2019, il a été
constitué entre les soussignés :
- la société "QUADRATO", S.A.S. au
capital de 500.000 €, dont le siège social
est fixé 22-24, rue Dumont D’Urville 75116 Paris, 829 806 199 RCS PARIS.
- la société "MAJJ INVEST" SARL au
capital de 1.000 euros, dont le siège social est fixé au 5, rue du Général Leclerc
- 92800 Rueil-Malmaison, 839 172 533
RCS NANTERRE.
- Une SNC dont les caractéristiques
sont les suivantes :
Dénomination : SNC PUTEAUX - FELIX FAURE. Siège social : 22/24, rue
Dumont d’Urville, 5116 PARIS. Capital
social : 1.000 €. Objet social : La promotion immobilière, l’acquisition de tous
terrains en vue d’édifier des constructions sur lesdits terrains. L’activité de
marchand de biens, l’acquisition de tous
biens immobiliers en vue de la revente.
Durée : 99 années. Gérant : M. Alexandre HAZOUT demeurant 5, rue du Général Leclerc, 92800 Rueil-Malmaison. Immatriculation au RCS de Paris.
RED BATI
Objet social : Peinture intérieure et extérieure, ravalement, plomberie, électricité et bâtiment tous corps d’états
Siège social : 27 RUE PAJOL, 75018
PARIS Capital : 5000 € Gérance : M.
Mohamed ABDELDAYEM, 27 RUE PAJOL, 75018 PARIS Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
420606B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
YOSEMITE ADVISORS
Objet social : Le conseil et l’assistance
opérationnelle apportés aux particuliers,
aux entreprises et autres organisations
en matière de finance, de gestion, de
marketing et de comptabilité.
Siège social : 45 rue dutot, 75015 Paris
Capital : 1000 € Président : M. Youssef
Benabdallah demeurant : 45, rue Dutot,
75015 Paris élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
420683B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
23/01/2019 il a été constitué une SCI
nommée :
BRAXTON COIGNIÈRES
Objet social : l’acquisition, la propriété,
la gestion technique et locative et plus
généralement l’exploitation par bail, location ou tout autre forme d’immeubles
Siège social : 4 rue de la pompe, 75016
Paris Capital : 1000 € Gérant : la société Braxton Asset Management, au capital de 10000 €, immatriculée au RCS
de Paris sous le numéro 822424339, domiciliée 4 rue de la pompe 75016 Paris
représentée par Charles Duclert Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Paris
12137821W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 16/01/2019,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : VANEAU DIGITAL NEUF
Nom Commercial : LA PREUVE PAR 9
Siège social : 50, rue de Châteaudun
75009 PARIS.
Capital social : 1.000 €
Objet : directement ou indirectement,
en France :
- Vente directe de biens immobiliers neufs,
- Centralisation de programmes neufs de
promotion immobilière,
- Transaction sur immeubles neufs,
- Conseil d’entreprises, études, analyses,
réalisation de toutes actions concernant
l’organisation et la prestation de services
aux entreprises et aux particuliers directement ou en qualité d’intermédiaire, dans
le secteur de l’immobilier...
Durée : 99 ans. Cession des actions :
Les actions ne peuvent être cédées y
compris entre associés qu’avec l’agrément préalable de la collectivité des associés. Admission aux assemblées et
vote : tout actionnaire peut participer aux
assemblées quel que soit le nombre de
ses actions, chaque action donnant droit
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
à une voix au moins. Membres du Comité
de Direction : M. Michel Pelege, 1, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris ; Mme
Ariane MALTEZEANU, 50 rue de Châteaudun, 75009 Paris ; Mme Zhen Li, 3 rue
de l’Agent Bailly 75009 PARIS. Président : M. Michel Pelege. Commissaire
aux comptes titulaire : SCP CAUCHY
CHAUMONT ET ASSOCIES, 12, rue Pernelle 75004 PARIS - SIREN 394 613 418
- RCS PARIS.
La société sera immatriculée au RCS DE
PARIS. Pour avis
12137829W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 10 janvier
2019, il a été constitué une Société par
actions simplifiée :
Dénomination sociale : GAHALOTH
CONSEIL
Siège social : 3 rue Paul Escudier
75009 Paris
Capital social : 100 €
Objet : Conseils aux entreprises at aux
particuliers en matière de communication, dans le secteur plus particulier de
la production audiovisuelle ou cinématographique.
Durée : 99 ans
Cession des actions : libre
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : M. Gabriel, Philppe, Gérard
GARCIN demeurant 3 rue Paul Escudier 75009 Paris.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
Paris, immatriculée au R.C.S. de Paris
sous le nº 792 763 773
Objet :
- L’Administration, la mise en valeur, l’exploitation par bail ou sous quelque forme
que ce soit, la location de tous biens immobiliers bâtis ou non bâtis qui seront apportés à la Société au cours de la vie sociale ou acquis par elle.
- La prise de participations financières,
l’acquisition de parts ou actions de tous
types de sociétés, civiles ou commerciales, cotées ou non, pourvu que lesdites
parts ou actions puissent en droit des sociétés être acquises par une Société civile
immobilière sans remettre en cause son
caractère civil, valeurs mobilières de toute
nature, organismes de placements collectifs en valeurs mobilières.
- Accessoirement, la Société pourra procéder aux cessions des parts, actions ou
valeurs mobilières acquises, pourvu que
ces cessions aient un caractère exceptionnel et ne remettent pas en cause le
caractère civil de ladite société.
Dénomination sociale : « SCI ALFRED
78 »
Siège social : 90, avenue de Wagram
75017 PARIS.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au registre du commerce et des
sociétés.
Capital social : mille euros (1.000 €) divisé en 100 parts de dix euros (10 €) chacune.
Gérant : Monsieur Daniel GUERIN, domicilié 90, avenue de Wagram 75017 Paris,
est nommé gérant pour une durée indéterminée aux termes de l’article 50 des
statuts
La société sera immatriculée au Registre
du Commerce et des Sociétés de Paris.
12137913W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12137837W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé à Paris le
17/1/2019, il a été constitué une SAS
ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : ONLY FAIR
Capital : 1 € divisé en 1 action de 1 Euro
chacune
Siège social : 66 rue de la chaussée
d’Antin, 75009 Paris
Objet : la prise de toute participation dans
FAIR HOLDING, par voie d’acquisition, de
souscription, d’apport ou autrement de titres de Fair Holding ; ou toute Entité venant se substituer à Fair Holding, par voie
d’apport, de fusion, de scission ou autrement ; la gestion et la disposition de sa
participation.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS
Admission aux assemblées – Vote : tout
associé peut participer aux décisions collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix. Transmission des actions : libre.
Président : Arnaud CREPUT demeurant
13 avenue de Fouilleuse-92210 SaintCloud.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12137869W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 18/01/2019, il a été constitué une
société par actions simplifiée présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : HR Partners
Siège social : 62/64 rue de Lisbonne
75008 Paris
Capital social : 1.000 €
Objet : Holding
Durée : 99 ans
Cession des actions : Les cessions d’actions sont libres.
Admission aux assemblées et vote :
tout associé peut participer aux assemblées, quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : M. Bertrand TISSOT, demeurant 21 rue du Colonel Moll 75017 Paris.
Commissaires aux comptes : Deloitte &
Associés, Tour Majunga, 6 Place de la Pyramide 92908 Paris la Défense Cedex,
572 028 041 RCS NANTERRE.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
LE PRESIDENT
12137894W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date à Paris du 18/01/2019, il a été constitué une société civile immobilière, entre :
* La Société Civile « VALDA » ayant son
siège social 35-37-rue Beaubourg, 75003
Paris, immatriculée au R.C.S. de Paris
sous le nº 802 948 786
* La Société Civile « S.M.S. » ayant son
siège social 90 avenue de Wagram, 75017
Suivant acte SSP du 15/01/2019, constitution SCI
IMMOCRECHE
Siège social : 111 rue de Longchamp,
75116 Paris. Capital social :1.000 €. Objet social : L’acquisition la mise en valeur
par tous moyens l’administration la gestion la vente de tous biens immobiliers.
Durée : 99 ans. Gérant : Mr Samuel GELRUBIN dt 111, rue de Longchamp, 75116
Paris. Immatriculation au RCS de Paris.
12137949W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 19/12/2018, il a été
constitué une SCI dénommée
PELICAN SAINTONGE
Siège social : 5 Place du Général Catroux, 75017 Paris. Capital social :
2.000 €. Objet social : Acquisition, gestion, vente et gestion de biens immobiliers.
Durée : 99 ans. Gérant : Mr Rubin
DERHY demeurant 1 Square du Capitaine
Claude Barres, 92200 Neuilly sur seine.
Immatriculation au RCS de Paris.
12138117W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 01.01.2019 a été
constituée une SAS dénommée : PHIM
Objet : le nettoyage, l’entretien, l’hygiène
de surface, la petite maintenance, le petit
bricolage. Capital : 500 € Siège social :
88, avenue des Ternes 75017 Paris. Durée : 99 ans Admission aux assemblées
- Vote : Les associés peuvent se faire représenter aux délibérations de l’assemblée par un autre associé ou par un tiers.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : Soumis à un
droit de préemption statutaire Président :
M. Pierre BALAGUER demeurant 79, rue
du Théâtre 75015 Paris. Immatriculation : RCS de Paris.
12138139W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 7/1/2019 ,
il a été constitué une Société civile immobilière :
Dénomination sociale : SCI FONCIERE
SENIORS 2
Siège social : 42 avenue George V,
75008 Paris
Capital social : 100.000 €
Objet : L’acquisition, l’aménagement, la
construction de tous immeubles, terrains
à usage d’habitation, de commerces ou
d’industries, leur exploitation, leur gestion
par voie de location ou autrement, l’acquisition de tous droits immobiliers, parts de
SCI, etc...
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : il existe
une clause d’agrément statutaire.
Gérant : FONCIERE PARIS OPERA,
SARL, 42 avenue George V, 75008 Paris,
382 268 613 RCS Paris.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Pour avis.
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12138140W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138309W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 7/1/2019 ,
il a été constitué une Société civile immobilière :
Dénomination sociale : SCI ACADEMIE
DE VINCENNES
Siège social : 42 avenue George V,
75008 Paris
Capital social : 100.000 €
Objet : L’acquisition, l’aménagement, la
construction de tous immeubles, terrains
à usage d’habitation, de commerces ou
d’industries, leur exploitation, leur gestion
par voie de location ou autrement, l’acquisition de tous droits immobiliers, parts de
SCI, etc...
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : il existe
une clause d’agrément statutaire
Gérant : FONCIERE PARIS OPERA,
SARL, 42 avenue George V, 75008 Paris,
382 268 613 RCS Paris.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Pour avis
Suivant acte s.s.p. en date à Paris du
11.01.2019, il a été constitué une société
à responsabilité limitée présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : EV.L Prod
Capital : 50.000 €
Siège social : 61 rue Meslay – 75003 PARIS
Objet : la production, la réalisation, la distribution, l’édition, l’exportation et l’importation, et plus généralement l’exploitation
et la diffusion sur tous supports et par tous
moyens, d’œuvres cinématographiques
et/ou d’œuvres audiovisuelles.
Durée : 99 ans
cogérants : Florent STEINER - 12 rue
Vauvilliers – 75001 PARIS et Guillaume
CARADEC 12 rue Vauvilliers – 75001 PARIS.
La société sera immatriculée au RCS de
PARIS.
12138158W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé à Paris, le 12
janvier 2019, il a été constitué une SAS
ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : AVOIR
Capital : 5.000 euros divisé en 5.000 actions d’un euro chacune.
Siège social : 148 rue du Faubourg Poissonnière - 75010 Paris.
Objet : L’importation, l’exportation, la fourniture de services telles que la location,
vente en gros, demi-gros et détail d’articles et d’objets, produits et accessoires divers destinés à des professionnels ou des
particuliers, comprenant des objets du
quotidien comme des meubles, des vêtements, de l’art de la table, des accessoires
de rangement de bureau, fournitures de
bureau, bijouterie, décoration et autres
produits et accessoires divers.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au R.C.S.
Admission aux assemblées - Vote :
Tout associé peut participer aux décisions
collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix au moins.
Transmission des actions : Libre.
Président : Arthur Van Peteghem demeurant 148 rue du Faubourg Poissonnière 75010 Paris.
La société sera immatriculée au R.C.S. de
PARIS.
12138186W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
du 16/01/2019 a été constituée une SASU
nommée :
YOU DIG IT
Objet : Production de films institutionnels
et publicitaires
Capital : 500 € Siège social : 73 rue dulong, 75017 Paris Durée : 99 ans Admission aux assemblées - Vote : Tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : il existe des
clauses statutaires d’agrément à l’égard
des tiers Président : M. LOIC PADILLA,
73 rue Dulong, 75017 Paris
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris
12138253W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 5/1/2019, il
a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : DragonShark
Wine & Spirits
Siège social : 9, rue Mayet 75006 PARIS
Capital social : 1.000 €
Objet : l’achat, le stockage et la conservation de vins, champagnes et spiritueux
et tout autre bien de consommation
connexe- selon les licences dont elle dispose - en vue de commercialiser sur internet, en gros et au détail, sans possibilité
de dégustations ou de ventes sur place et
sans accès à un quelconque local pour la
clientèle...
Durée : 99 ans
Cession des actions : agrément
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Monsieur Edouard- Clément
PIQUET, 29th Harbour Road, Huada Building, Zhifu District, 17th Floor, Suite 1705,
Yantai, 264000, Shandong Chine
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
12138323W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 21 janvier 2019, il a
été constitué une société présentant les
caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : EUROPEAN
HOMES 115
Forme juridique : Société Civile de
Construction vente
Siège social : 10-12, Place Vendôme
75001 Paris
Durée : 30 ans.
Capital social : 1.000 €
Objet : Au moyen soit de capitaux propres, soit de capitaux d’emprunt l’acquisition de tous terrains ou droits immobiliers
comprenant le droit de construire, la
construction, sur ces terrains ou droits immobiliers, de tous immeubles, de toutes
destinations et usages, la vente, en totalité ou par fractions, des immeubles
construits, avant ou après leur achèvement, accessoirement, la location desdits
immeubles.
Gérant : EUROPEAN HOMES CENTRE,
SAS dont le siège social se situe 10, Place
Vendôme 75001 Paris, immatriculée au
RCS de Paris sous le nº 479 322 562.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12138329W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 14 janvier 2019 à Paris,
il a été constitué une SARL, ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination :
Linvest SARL
Objet : D’être associé commanditée et, le
cas échéant, gérant de la société en
commandite par actions H.A.H. ; De détenir une participation dans H.A.H. SCA ou
toute autre société faisant partie du
groupe dont H.A.H SCA fait partie.
Siège social : 78 rue de Rivoli – 75004
Paris.
Capital social : 1.000 euros divisé en
10 parts sociales de 100 euros chacune.
Durée : 99 ans.
Gérant : Robert LINDEMANN demeurant
The Closes, Edgeworth, Glos GL6 7JG
(Royaume-Uni).
Immatriculation : RCS de Paris.
12138343W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP en date du 21 janvier
2019, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : Lokalis Gestion et Services
Forme juridique : SASU
Durée : 99 ans
Siège social : 15 rue Beaujon 75008 Paris
Capital : 1.000 €
Objet social : L’exploitation d’un cabinet
d’administrateur de biens ainsi que toutes
transactions commerciales, mobilières et
immobilières se rattachant à l’objet social
ou pouvant le faciliter, plus particulièrement, la gérance d’immeubles, les fonctions de syndic de copropriété, les opérations de courtage sur immeubles, fonds de
commerce et terrains, le courtage ou
agences d’assurances.
Président : Lokalis, SAS ayant son siège
social situé au 15 rue Beaujon 75008 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le
Nº 840 530 737
Directeur Général : Mr Yann COLLANDRE, demeurant 6 Square Desaix 75015
Paris
Directeur Général Délégué : Mr YvesEmilien PAMART, demeurant 7 rue Jean
Leclaire 75017 Paris
Commissaire aux comptes titulaire :
DELOITTE & ASSOCIES, SAS ayant son
siège social situé 6 Place de la Pyramide
92908 Paris La Défense Cedex, immatriculée au RCS de Nanterre sous le
Nº 572 028 041.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Gérant : George LINDEMANN demeurant
1455 Ocean Drive, Suite 406, Miami
Beach, Florida 33139 (USA).
Immatriculation : RCS de Paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 22/01/2019 , il a été
constitué une Société civile immobilière :
Dénomination sociale : SCI PEx
12138362W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 21 janvier 2019, il a
été constitué une société présentant les
caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : Lokalis Ventures
Forme juridique : SASU
Siège social : 15, rue Beaujon 75008 Paris
Capital social : 1.000 €
Objet : Toutes prises d’intérêts ou de participations, directs ou indirects, dans toutes sociétés ou entreprises, françaises ou
étrangères, créées ou à créer, financières,
commerciales, industrielles, civiles ou autres.
Durée : 99 ans
Président : LOKALIS, SAS dont le siège
social se situe 15, rue Beaujon 75008 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le
numéro 840 530 737,
Directeur général : Mr. Yann Collandre
demeurant 6, square Desaix 75015 Paris,
et Mr. Yves-Emilien Pamart demeurant 7,
rue Jean Leclaire 75017 Paris,
Commissaires aux comptes titulaire :
Deloitte & Associés, SA dont le siège social se situe 6, place de la Pyramide 92908
Paris la Défense Cedex, immatriculée au
RCS de Nanterre sous le numéro
572 028 041,
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12138380W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis est donné de la constitution d’une société présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : société civile
Dénomination : MAGVINUM
Siège social :7, boulevard Malesherbes,
75008 PARIS
Capital social : 1.050.000 €
Durée : 99 ans
Objet : la souscription, l’acquisition, la détention et la cession sous toutes formes
d’intérêts et participations dans toutes sociétés, entreprises ou fonds d’investissements dans des sociétés non cotées,
exerçant leur activité dans l’univers du vin.
Gérance : Monsieur Matthieu DUMAS,
66 rue la Condamine, 75017 Paris.
Immatriculation au RCS de PARIS.
12138389W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 18 Janvier
2019, il a été constitué une Société par
actions simplifiée :
Dénomination sociale : ANDRALMIG
Siège social : 2, Rue Danton - 75006 Paris
Capital social : 3 000 €
Objet : l’achat, l’exploitation, la création,
la prise à bail, la prise ou la mise en location-gérance et l’aliénation de tous fonds
de commerce ou établissements industriels ou commerciaux se rapportant aux
activité de Café, Bar, Brasserie, Restaurant, Vente à Emporter, Traiteur. Et plus
particulièrement, la prise en location-gérance du fonds de commerce de Café,
Restaurant, sis 2, Rue Danton-75006 PARIS
Durée : 99 ans
Cession des actions : agrément
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : M. Miguel MARTINS - 46 Avenue Faidherbe 92 600 Asnières sur Seine
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris
Pour avis
12138406W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
du 22/01/2019 a été constituée une SAS
nommée :
Solutions et Développement
Objet : Commerce Général Import-Export, conseil en investirent et les prestations de services. Et, plus généralement,
toutes opérations, de quelque nature
qu’elles soient, juridiques, économiques et
financières, civiles et commerciales, se
rattachant à l’objet sus indiqué.
Capital : 1.000 €, Capital variable minimum : 1.000 € Siège social : Espaces
Les Halles 40 rue de Louvre 75001 Paris
Durée : 99 ans Président : Mme Blessing
Chinyere, Madame OKENWA, Lomé,
Quartier Adidogomé Soviépé, 55788
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris.
12138349W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 14 janvier 2019 à Paris,
il a été constitué une SARL, ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : Lincom SARL
Objet : D’être associé commanditée et, le
cas échéant, gérant de la société en
commandite par actions Etam Développement ; De détenir une participation dans
Etam Développement SCA ou toute autre
société faisant partie du groupe dont Etam
Développement SCA fait partie.
Siège social : 78 rue de Rivoli - 75004
Paris.
Capital social : 1.000 euros divisé en
10 parts sociales de 100 euros chacune.
Durée : 99 ans.
12138471W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138431W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 15/11/2018 a été constituée une
SARL nommée :
B.R. BAT
Objet : BATIMENT TOUT CORPS
D’ETAT
Capital : 10.000 €. Siège social : 11, rue
du Capitaine MADON, 75018 Paris. Durée : 99 ans. Gérance : M. BOUBKER
RAHMANI, 33, rue du MAR. LECLERC,
78780 Maurecourt.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Siège social : 39 rue de la Bienfaisance
75008 PARIS
Capital social : 200 €
Objet : l’acquisition, la cession, la gestion, l’administration, l’entretien et la mise
en valeur par tous moyens, la location en
totalité ou en fractions de tous immeubles,
biens et droits immobiliers.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : agrément
Gérant : FDC PEx ,Société par actions
simplifiée au capital de 200 € ayant
siège social 39 Rue de la Bienfaisance
75008 PARIS RCS PARIS 842 271 645
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
12138035 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 15/1/2019, à Paris. Dénomination : BG TRANSPORT TAXI.
Forme : S.A.S. Siège : 88, rue Bobillot,
75013 Paris. Objet : Le transport de voyageurs par taxis, le transport de voyageurs
par VTC, l’achat et la revente de licence
de taxi. Durée : 99 année(s). Capital
fixe : 2.000 € divisé en 2.000 actions de
1 € chacune, réparties entre les actionnaires proportionnellement à leurs apports
respectifs. Cession d’actions et agrément : statutaires. Admission aux assemblées générales et exercice du
droit de vote : Dans les conditions statutaires et légales. Président : M. Garry BOGAVATZ, 88 rue Bobillot 75013 Paris. La
société sera immatriculée au RCS de Paris.
12138262 – LA VIE JUDICIAIRE
En application des dispositions législatives et réglementaires relatives à la profession d’avocats, il a été constitué le
5/11/2018, entre les avocats suivants du
barreau de Paris : - M. Laurent Allam M. Hugo Rocard, Une association d’avocats dénommée Achille Avocats sise fixé
au 10, rue de Sèze 75009 PARIS, dont les
statuts ont été soumis sans opposition au
bâtonnier de l’ordre des avocats au barreau de Paris. Cette association, sur décision unanime des associés, a adopté le
statut "d’association à responsabilité professionnelle individuelle", ou AARPI
conformément aux dispositions des articles 124 et 125 du décret 91-1197 du
27/11/1991 tels que modifiés par le décret
2007/932 du 15/5/2007.
12138266 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte en date du
11/1/2019 à Paris il a été constitué une
société ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination : AZARIA Conseil.
Nom commercial : SUP IN USA
Forme : S.A.S.U. Siège : 25-27, rue
Rennequin 75015 PARIS.
Objet : La Société a pour objet, en
France et dans tout autre pays, soit pour
son compte, soit pour le compte de tiers
ou en participation avec des tiers : L’accompagnement et le conseil aux particuliers, dans le cadre de la recherche, du
placement et de la sélection d’écoles ou
universités ; L’activité de conseil et de
consultant en organisation, management
et coaching La réalisation de toutes prestations de services et la formation dans les
domaines susvisés La prise de participation ou d’intérêt dans toutes sociétés ou
entreprises civiles ou commerciales, industrielles, artisanales, agricoles ou immobilière et la gestion de ces participations ou de ces prises d’intérêts ainsi que
la revente éventuelle de tous titres correspondants ; La participation de la société,
par tous moyens, dans toutes opérations
pouvant se rapporter à son objet par voie
de création de sociétés nouvelles, de
souscription ou d’achat de titres ou droits
sociaux, de fusion ou autrement ; Et généralement, toutes opérations quelles
qu’elles soient se rattachant directement
ou indirectement à l’objet ci-dessus ou à
tous objets similaires ou annexes et susceptibles de faciliter le développement de
la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS.
Capital : 1.000 €.
Admission aux assemblées - Vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Transmission des actions : les actions ne peuvent être cédées qu’avec
l’agrément de la collectivité des associés.
Président de la Société : M. Michel
Azaria 25-27, rue Rennequin 75015 Paris.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 24 janvier 2019
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 3
Les Echos Sociétés
12138356 – LA VIE JUDICIAIRE
12138505 – LA VIE JUDICIAIRE
418204A – LES ECHOS
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 17/1/2019, à Paris. Dénomination : ADEC Innovations.
Forme : E.U.R.L. Objet : La production, le
développement, la mise en place, le
consulting et management de solutions de
"business management" et de solutions de
développement durable utilisant technologie, données, analyse scientifique et solutions techniques et d’information, et, plus
généralement, toutes opérations, de quelque nature qu’elles soient, industrielles,
commerciales, financières, civiles, mobilières ou immobilières pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet ou à tout objet similaire ou connexe ou
susceptible d’en faciliter l’extension ou le
développement. Durée de la société :
99 ans. Capital : 1.000 €. Siège :
17-21, rue Saint-Fiacre, 75002 PARIS. La
société sera immatriculée au RCS de Paris. Gérant : M. Benjamin Wilde, 39 Dedmere Road, Marlow, Buckinghamshire,
SL7 1PE United Kingdom, Royaume-Uni.
Gérant : M. Simone Targetti Ferri, 70, rue
Saint-André des Arts, 75006 Paris. Pour
avis. La Gérance.
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris du 2/1/2019, il a été constitué une
société par actions simplifiée présentant
les caractéristiques suivantes :
Par acte SSP du 14/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée :
12138372 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP en date du 21/1/2019, est
constituée la Société présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination :
"Alliance Consorts". Forme : S.A.S. Capital : 100 €. Siege : 124, boulevard
Saint-Germain, 75006 PARIS. Objet :
Courtage en matière de finance, d’industrie, de construction, de luxe et de développement web ; conseil en matière
commerciale et mercatique ; commerce
en matière de produit de luxe ; événementiel ; fourniture de prestation en matière de
communication, d’audiovisuel, de publicité, de développement web et de mercatique ; Tout acte se rapportant à cet objet.
Durée : 99 ans. Admission aux assemblées et droit de vote : Tout associé peut
participer aux assemblées sur justification
de son identité et de l’inscription en
compte de ses actions. Chaque associé
dispose d’autant de voix qu’il possède ou
représente d’actions. Agrément : Les
cessions d’actions sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés statuant selon les règles définies au Titre VIII
"Décision collectives des associés" des
statuts, avec prise en compte des voix du
cédant. Président : M. Karl-Alexandre Lapointe, 124, boulevard Saint-Germain,
75006 Paris. Immatriculation au RCS de
Paris. Pour avis.
12138464 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à PARIS en date du
16/1/2019, il a été institué une S.A.S. dénommée FISMA Computing, Capital :
500 €, Siège : 182 rue du Château des
Rentiers 75013 PARIS, Objet : Développement, conception des logiciels informatiques. Durée de la société : 99 ans.
Agrément : La cession des actions de
l’actionnaire unique est libre. Président :
Ismail Hnida, 182 rue du Château des
Rentiers 75013 Paris. RCS Paris.
12138466 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à PARIS en date du
22/1/2019, il a été institué une S.A.S.U.
dénommée GA CONSULTING, Capital :
1.000 €, Siège : 103 rue de Miromesnil
75008 PARIS, Objet : bureaux d’études.
Durée de la société : 99 ans. Agrément :
La cession des actions de l’actionnaire
unique est libre. Président : Ghaith
Alaoui, 103 rue de Miromesnil 75008 Paris. RCS Paris.
12138485 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 21/1/2019, il a été
constitué une EURL présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination :
Audio City. Sigle : AC. Capital :
10.000 €. Siège : 74, boulevard Soult
75012 PARIS. Objet : Commercialisation
et adaptation d’appareils auditifs et de
leurs accessoires ; Toute prestation de
service et activité en lien direct, ou indirect, avec les appareils auditifs ; La mise
en place et le développement de réseaux
de distributeurs ou de franchisés ; L’activité de centrale d’achat d’appareils auditifs et de leurs accessoires. Durée :
99 ans. Gérante : Mme Diana, Ruth
Ohayon, au 137, avenue Achille Peretti
92200 Neuilly-Sur-Seine. Immatriculation : RCS Paris. La gérance.
12138489 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP du
16/1/2019, la S.A.S. CBELART a été
constituée : Siège : 7, rue de Vézelay
75008 PARIS. Durée : 99 ans. Capital :
2.500 €. Objet : achat et vente d’objets et
d’oeuvres d’art, conseil à l’achat et à la
vente d’objets et d’oeuvres d’art auprès de
particuliers et de professionnels ; courtage
d’objets et d’oeuvres d’art ; conseil et recherche de mobilier d’art pour aménagement d’intérieur ; organisation d’expositions d’art et d’objets ; conseil auprès
d’universités, d’étudiants, ainsi que participation à tout colloque, salon, congrès se
rapportant à l’art Agrément des cessions
aux tiers. Président : Charlotte Bouyer,
7, rue du Vézelay 75008 Paris. RCS Paris.
Dénomination sociale :
BRAO
Sigle : BRAO
Siège social : 51, rue des Mathurins,
75008 Paris.
Capital social : 10.000 €.
Objet : directement ou indirectement en
France ou à l’étranger l’exploitation d’un
fonds de commerce de restaurant, restauration rapide, sur place ou à emporter...
Durée : 99 ans.
Cession des actions : La cession des
actions à un tiers ou au profit d’associés
est soumise au respect du droit de
préemption des associés.
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Madame Valérie BALARD
demeurant130, quai Louis Blériot, 75016
Paris.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
LUX DRIVER
Siège social : 80 rue de lagny 75020 PARIS
Capital : 1 €
Objet : EXPLOITANT DE VEHICULE DE
TOURISME AVEC CHAUFFEUR N’EXCEDANT PAS 9 PERSONNES ET
ACHAT VENTE LOCATION ENTRETIEN
ET REPARATION DE VEHICULES
Président : M. BEN ABDALLAH Naceur 2
rue des loriettes 93170 BAGNOLET
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
418788A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée : GO AND
COME. Siège social : 16 RUE DE
BERCY 75012 PARIS. Capital : 1.500 €.
Objet : Transport de personnes sur
commande. Achat, vente et location de véhicules. Tous services s’y rattachant. Gérant : M BARGACH Mansor, 16 RUE DE
BERCY 75012 PARIS. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
MODIFICATIONS
420325B – LES ECHOS
ALYSTECH
SAS au capital de 24000,00 €
16, bd Saint-Germain, CS70514, 75237
PARIS
823023940 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
31/12/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
24000,00 € à 39000 €. Mention en sera
faite au RCS de Paris
420462B – LES ECHOS
LEBRETON ET ASSOCIÉS
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
33 RUE LA FAYETTE, 75009 PARIS
833142763 RCS Paris
Sigle : L&A
Par décision en date du 01/01/2019 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 92 AVENUE DES CHAMPSELYSEES, 75008 PARIS à compter du
01/01/2019. Mention en sera faite au RCS
de Paris
420319A – LES ECHOS
410817A – LES ECHOS
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée SPO.PRO Capital : 1000 €
Siège social : 35 Rue Berger 75001 PARIS Objet : Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion (hors activité réglementée). Président : POGNON
Sandrine 35 Rue Berger 75001 PARIS
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
PARIS
414053A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 10/12/2018 à Paris
constitution de la SASU :
GRADIMO
Capital fixe : 5 000 €
Siège social : 34, rue La Bruyére 75009
PARIS
Objet social : Tous travaux de maçonnerie
Président : Mr STAYKOVICH Vladitsa
demeurant 34, rue La Bruyére 75009 PARIS.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
417240A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 19/12/2018 constitution d’une SARLU : AEBO ; Capital social : 500 € ; Siège social : 169 boulevard
Saint Germain 75006 PARIS Objet : Conseils pour les affaires et autres
conseils de gestion, et plus généralement
toutes opérations de quelque nature qu’elles soient civiles, commerciales, financières, mobilières ou immobilières Président : Mme Aldara ECHEVARRIA
BENITO demeurant au 169 boulevard
Saint Germain 75006 PARIS, élu pour une
durée illimitée ; Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque
actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une
voix. Clauses d’agrément : Les actions
sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président
de la société. Durée de la société : 99 ans
à compter de son immatriculation au RCS
de PARIS.
417419A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 26/12/2018 constitution d’une SARL : LES EDITIONS DU SEREIN ; Capital social : 1000 € ; Siège social : 6 boulevard Jourdan 75014
PARIS Objet : Edition de livres en ligne,
projet internet et plus généralement toutes
opérations industrielles, commerciales, financières, civiles, mobilières ou immobilières Président : Mr Didier ZOETE demeurant au 6 boulevard Jourdan 75014
PARIS, élu pour une durée illimitée ; Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de PARIS.
418195A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/01/2019 il a été constitué une SCI dénommée :
EL NOUR
Siège social : 80 rue de lagny 75020 PARIS
Capital : 10.000 €
Objet : L’acquisition, l’administration et la
gestion de tous terrains ou immeubles à
usages d’habitation, professionnelle,
commerciale ou autre
Gérant : M. BEN ABDALLAH NACEUR 2
RUE DES LORIETTES 93170 BAGNOLET
Co-Gérant : Mme BEN ALAYA EP BEN
ABDALLAH SONIA 2 RUE DES LORIETTES 93170 BAGNOLET
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
Par acte SSP du 18/01/2019, il a été
constitué une SAS à capital variable dénommée norbert delavillardiere france
services. Objet : commerce de gros en
plomberie chauffage electricite. Capital :
minimum 25 €, initial 100 €. Cessions soumises à agrément. Siège social : 16 boulevard saint germain 75005 Paris. Président : Norbert haddad, 71 boulevard
richard lenoir 75011 Paris. Durée : 99 ans.
Immatriculation : RCS de Paris
420349A – LES ECHOS
Par acte SSP du 22/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée : AD HOC
COACHING Siège social : 86 rue du faubourg saint-denis 75010 PARIS Capital :
1.000 € Objet : Coaching, Formation,
Conseil, Événementiel Gérant : Mme DUJARDIN Nathalie 86 Rue du Faubourg
Saint-Denis 75010 PARIS Durée : 99 ans
à compter de l’immatriculation au RCS de
PARIS
420357A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 13/11/2018 constitution de la SASU ZE ASTRONAUT. Capital fixe : 1000 €. Siège social : 46 RUE
SEDAINE 75011 PARIS. Objet social :
Réalisation et animation de site internet,
Création de contenus, Community management, Veille, Formation, e- lobbying,
Conseil. Président : Mr ZENASNI
ADYL demeurant 46 RUE SEDAINE
75011 PARIS élu pour une durée illimitée.
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué au Assemblée. Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : les actions sont
librement cessibles uniquement entre
actionnaires. Cession à un tiers soumise à agrément. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
420368A – LES ECHOS
Par ASSP du 21/01/2019, il a été constitué
une SAS dénommée VISUALFORENSIC.Siège social :124 rue réaumur 75002
Paris.Capital :1000 €.Objet :production de
contenu digital de tout type (3D, vidéos,
infographies, etc).Président : M. Philippe
FROESCH, 12 rue du chant des oiseaux
68310 Wittelsheim.Durée :99ans.Immatriculation au RCS de PARIS.
420413A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 02/01/2019 constitution de la SAS : JAMONT Capital fixe :
2000 € Siège social : 66-68 RUE DE JAVEL 75015 PARIS Objet social : Réflexologie plantaire, techniques naturelles de
bien être, tui na, relaxation, vente de produit de bien être. Président : Mme CHEN
Zhufeng demeurant 22 Av de Choisy
75013 Paris pour une durée illimitée Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de PARIS.
420529A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/12/2018 il a été constitué une SELARL dénommée : R2X AVOCATS Siège social : 4 rue brunel 75017
PARIS Capital : 1.000 € Objet : L’exercice
de la profession d’avocat Gérant : M.
ROUX Richard 4 Rue BRUNEL 75017 PARIS Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
420700A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 11/12/18, il a été
constitué une SARL :
ISTANBUL
Capital : 500 €. Siège Social : 7, Rue des
Lavandière Saint-Opportune, 75001 Paris. Objet social : Snack, Restauration rapide. Gérance : M. Ibrahim CETINTAS,
demeurant 123 Avenue du Général Leclerc 94500 Champigny sur Marne. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
420469B – LES ECHOS
JDZ CONSULTING
SARL Unipersonnelle au capital de
500,00 €
28 Bis de LACORDAIRE, 75015 PARIS
818462640 RCS Paris
Par décision du Gérant en date du
20/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 52 rue du
Point du Jour, 92100 Boulogne Billancourt
à compter du 20/11/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Nanterre et sera
radiée du RCS de Paris
420478B – LES ECHOS
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
DE LA NATION
SCI au capital de 152,00 €
11 BIS RUE PORTALIS, 75008 PARIS
349262824 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
06/01/2019 il a été pris acte de proroger
la durée de la société de 99 années, ce
qui aura pour conséquence de porter cette
durée jusqu’au 23/01/2118, sauf nouvelle
prorogation ou dissolution anticipée. Mention en sera faite au RCS de Paris
12138338 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12133814W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MO2A EXPORT S.A.S. au capital de
5.000 € Sise : 14, rue Charles V 75004
PARIS 811.351.188 RCS Paris. Aux termes d’une délibération en date du
12/12/2018, la collectivité des actionnaires a décidé, à compter du même jour : de transférer le siège qui était au 14, rue
Charles V 75004 PARIS, au 1, allée des
Tilleuls Ecoparc Le Satellite 27400
LOUVIERS. En conséquence, la société
qui est 811 351 188 RCS Paris, fera l’objet
d’une nouvelle immatriculation au GTC
d’Evreux désormais compétent à son
égard - de modifier la dénomination qui
devient "IMEX-GAIL". Les statuts seront
modifiés en conséquence.
SNC MANDELIEU RIVIERA
12138340 – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA GOLCONDE S.A.R.L. à associé
unique au capital de 8.000 € Siège : 8, rue
Degas 75016 PARIS 494 757 875 RCS
Paris. Aux termes d’un PV de l’AGE du
7/1/2019, enregistré à Paris St Sulpice le
14/1/2019 dossier 2019. 00001611 réf
7584P61.2019A00546. Il a été décidé de
transformer la S.A.R.L. en S.A.S. à
compter de ce jour sans création d’un être
morale nouveau. Sous sa nouvelle forme,
son objet, sa durée, ne sont pas modifiés.
Il a été pris acte de la fin de gérance de
Mme Bernadette de Rubercy et M. Olivier Baroin 19, rue du Mont Cenis(75018
Paris a été désigné Président pour une
durée indéterminée. Aux termes du même
acte, Il a été décidé de transférer le
siège au 9, place de la Madeleine 75008
PARIS. Mention au RCS de Paris.
12138395 – LE PUBLICATEUR LEGAL
AXMIND S.A.S. au capital de 50.000 €
Siège : 75, boulevard Haussmann 75008
PARIS 519.360.226 RCS Paris. Aux termes d’une décision collective, en date du
19/1/2019, M. Nicolas Perrois, 15, rue
Philippe Lebon 35000 Rennes, a été
nommé Président de la Société pour
une durée indéterminée, à compter du
19/1/2019 en remplacement de M. Vincent
Pronier, Président démissionnaire. Pour
avis, Le Président.
SAS YESS
SAS au capital de 500 €
81 RUE NOLLET, 75017 PARIS
834216624 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
28/12/2018, il a été décidé de transformer
la société en SARL sans la création d’un
être moral nouveau, à compter du
28/12/2018.
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
Gérance : Sandrine FOUCHER, 81 rue
Nollet 75017 PARIS
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Paris
420706B – LES ECHOS
IMMONET
SAS au capital de 10000,00 €
41 rue de Prony, 75017 Paris
539593319 RCS Paris
Par décision du Président en date du
03/01/2019 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 62 rue blanche, 75009 Paris à compter du
07/01/2019. Mention en sera faite au RCS
de Paris
12138249 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PHARMACIE OKOU
INTERNATIONALE
S.E.L.A.R.L. au capital de 1.000 €
Siège :
64, boulevard Barbès
75018 PARIS
495 390 676 RCS Paris
Aux termes de l’AGO du 16/11/2018, il
a été décidé de nommer CAC titulaire la
société AUDIT BUGEAUD, S.A.S. au capital de 50.000 €, 418 234 274 RCS Paris,
sise à Paris (16ème) - 18, rue Spontini,
représentée par son gérant M. Benoit Berthou. Inscription modificative au RCS de
Paris.
12133815W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DVB INVEST
SAR au capital de 5.000 euros
Siège social :
33 rue Raffet - 75016 Paris
530 018 233 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
12133818W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE PATRIMONIALE BHS
INVEST
Société Civile au capital de 5.710 euros
Siège social :
33 rue Raffet - 75016 Paris
483 346 367 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
12133820W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC ALPES
12138469 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : LA PARISIENNE.
Forme : S.A.R.L. Siège : 51, rue Jouffroy
d’Abbans, 75017 PARIS. 530 510 619
RCS Paris. Aux termes de l’AGE en date
du 12/12/2018, les associés ont décidé de
modifier le capital en le portant de
7.500 € à 200.000 €. Les articles 6 et 7
des statuts ont été modifiés en conséquence. Mention sera portée au RCS de
Paris.
12131504W – LE PUBLICATEUR LEGAL
420523B – LES ECHOS
SNC au capital de 1.000 euros
Siège social :
33 rue Raffet - 75016 Paris
490 899 606 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
ORCHESTRA
SA au capital de 598.217 €
Siège social :
34 rue Pasquier - 75008 Paris
433 246 261 RCS PARIS
Aux termes du procès-verbal en date du
28/11/2018, l’assemblée mixte, a décidé
de :
- transformer la société en société par actions simplifiée à compter de ce jour.
- pris acte des démissions de M. William
HUGHES de ses fonctions d’administrateur, président directeur général, de M.
Bernard GUENANCIA et M. Franck RADUREAU, de leur fonction d’administrateur et de directeur général délégué.
- nommer en qualité de Président, M. William HUGHES, sus-désigné,
- nommer en qualité de directeur général,
M. Alexander KOLAR, demeurant 3732
Red Oak Way, Redwood City, CA 94061,
Etats-Unis, et Mme Nicole JANSON-EBELING, demeurant Elisabethstrasse 7, Munich 80796, Allemagne
Le commissaire aux comptes, Constantin
Associés, est maintenu dans ses fonctions.
Pour avis,
LE PRESIDENT.
SNC au capital de 3.000 euros
Siège social :
33 rue Raffet - 75016 Paris
820 308 476 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
12133822W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Compagnie de Promotion
Immobilière et Hôtelière
CIPH
SARL au capital de 10.366,53 euros
Siège social :
33 rue Raffet - 75016 Paris
413 361 635 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
12133826W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI COUBERTIN
INVESTISSEMENT
12132425W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI au capital de 152,45 euros
Siège social :
33 rue Raffet - 75016 Paris
378 207 120 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
HTLS INVESTISSEMENTS
12135236W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL au capital de 10.000 €
Siège social :
23 rue Danielle Casanova
75001 Paris
752 125 120 RCS PARIS
Par délibérations en date du 28/11/2018,
les associés ont décidé d’augmenter le capital social d’un montant de 35.614 € pour
le porter à 45.614 €. Les statuts ont été
modifiés en conséquence.
12133811W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE BVS
Société Civile au capital de
27.136,05 euros
Siège social :
33 rue Raffet - 75016 Paris
422 609 891 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
ROOSLAND
S.A. au capital de 152.500 euros
72, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
352 949 887 RCS PARIS
Suivant délibérations en date du
14/12/2018, l’assemblée générale extraordinaire a décidé la transformation de la société en société par actions simplifiée,
sans création d’un être moral nouveau, à
compter du 14/12/2018, ce qui a mis fin
aux fonctions de l’ensemble des membres
du Conseil d’Administration. La société
AVOBONE HOLDING SA, ayant son
siège social sis Grafenaustrasse 5, 6300
ZUG (Suisse), enregistrée au RC du Canton de ZUG sous le nº CHE-113-316-418,
a été nommée Présidente. Les fonctions
de la société SACOR AUDIT et de M. Régis REVEL, respectivement commissaire
aux comptes titulaire et suppléant, se
poursuivent.
Admission aux assemblées : tout associé peut participer aux assemblées, chaque action donnant droit à une voix.
Transmission des actions : libre.
Pour avis.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12136529W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LEGBA
SARL au capital de 1.000 €
46 rue Pierre Charron
75008 Paris
537 878 084 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 7/1/2019,
l’associé unique a décidé :
- d’augmenter le capital de 1.500.000 €
pour le porter à 1.501.000 €.
- de réduire le capital de 1.300.000 € pour
le ramener à 201.000 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis
12136906W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EVOLUTIO
SAS au capital de 10.000 €
87 bis rue Fondary
75015 Paris
818 090 680 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal en date du
31/12/2018, l’assemblée générale a décidé de transférer le siège social au 4 Villa
des Entrepreneurs 75015 Paris et de modifier l’article 4 des statuts.
Pour avis.
12137744W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CABINET LACHEZE &
ASSOCIES
SAS au capital de 38 112,25 €
Siège social : 1 avenue Niel
75017 PARIS
692 049 547 RCS PARIS
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire du 28 septembre 2018, les associés ont décidé d’étendre l’objet social
aux activités suivantes :
L’exercice de la profession d’Expert-Comptable depuis son inscriptrion au
Tableau de l’Ordre des Experts-Comptables ; et plus généralement, toutes opérations commerciales, financières, mobilières et immobilières ; la participation de la
société, par tous moyens, à toutes entreprises ou sociétés créées ou à créer, pouvant se rattacher à l’objet social, notamment par voie de création de sociétés
nouvelles, d’apport, commandite, souscription ou rachat de titres ou droits sociaux, fusion, alliance ou association en
participation ou groupement d’intérêt économique ou de location gérance.
Larticle 3 des statuts a été modifié.
Pour avis.
12137430W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PGIM REAL ESTATE France
SAS
SAS au capital de 100.000 €
15 avenue de Matignon
75008 Paris
421 264 961 RCS PARIS
Aux termes des décisions en date du
28/12/2018, le président a décidé d’augmenter le capital social d’une somme de
1.500.000 €, pour le porter à 1.600.000 €
et de modifier les articles 6 et 7 des statuts.
Pour avis.
12137585W – LE PUBLICATEUR LEGAL
XVéo
SAS au capital de 200.000 €
Siège social :
62 rue Henry Farman - 75015 PARIS
515 180 065 : RCS PARIS
Suivant acte en date du 3 décembre 2018
il a été décidé :
- La nomination de Didier COURBOILLET en qualité de Président à compter du
3 décembre 2018 en remplacement de la
société OZON.
- La nomination de Jérôme AMAR en
qualité de Directeur Général Délégué, à
compter du 3 décembre 2018.
Pour avis.
12137742W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Nimaelis Consulting
SAS au capital de 5.000 euros
Siège social : 127 rue Saint Martin
75004 Paris
838 842 722 RCS Paris
En date du 30 novembre 2018, le Président de la Société a décidé de transférer
le siège social au 32 rue des Archives
75004 Paris et ce à compter du 01 décembre 2018.
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence.
Pour avis.
12137743W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HPFFS
Société Civile au capital de 4.000 euros
Siège social : 18 rue Ledion 75014 Paris
844 371 054 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
29 décembre 2018, les associés ont décidé d’augmenter le capital social d’une
somme de 9.117.793 €, pour le porter de
4.000 € à 9.121.793 €.
Pour avis.
12137873W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Ginkgo
AREITEC
Société civile au capital de 4.000 euros
Siège social :
9 Boulevard de la Tour Maubourg
75007 Paris
844 286 245 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire du 29 décembre 2018, les associés ont décidé d’augmenter le capital
social d’une somme de 9.351.806 €, pour
le porter de 4.000 € à 9.355.806 €.
Pour avis.
SAS au capital de 40.000 Euros
60, rue de Javel - 75015 Paris
328 789 094 RCS Paris
Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 18 janvier 2019, il
a été décidé de nommer en qualité de Président la société RM FIVE, SAS au capital
de 1.500 Euros, sise 9, rue de la Villeuneuve 78970 Mezières-sur-Seine, en remplacement de Monsieur Michel Pierre démissionnaire.
ABYLON
SAS au capital de 37.000 €
28 rue de Londres
75008 PARIS
810 495 077 RCS PARIS
Aux termes des décisions en date du
02/01/2019, le président a décidé de
transférer le siège social au 12 rue de l’Isly
75008 Paris et a modifié corrélativement
l’article 4 des statuts.
Pour avis.
PAYBOOST
SAS au capital de 697.000 €
15 rue Le Sueur
75116 PARIS
524 309 200 RCS PARIS
Aux termes d’une lettre en date du
20/11/2018, NOVA VEOLIA a désigné, en
qualité de membre du conseil de surveillance, Madame Véronique LEPRIVEY, 6
rue du Blavet 78711 Mantes la Jolie, en
remplacement de Madame Claire FALZONE, demission actée par le PV du
conseil de Surveillance du 20/11/2018.
Pour avis.
JOLA (FRANCE) SAS
S.A.S. au capital de 100.000 €
43, rue de Liège - 75008 PARIS
831 402 243 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du
20/12/2018 il a été décidé d’augmenter le
capital social d’une somme de 285.000 €
pour le porter à 385.000 € par élévation
de la valeur nominale de l’action.
Pour avis.
12137831W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LINEUP 7
SAS au capital de 20.000 €
Siège social :
9, rue du Quatre Septembre
75002 PARIS
810 386 110 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 31/12/2018,
le Président a constaté que le capital a été
augmenté d’une somme de 202 € pour
être porté à la somme de 20.202 € par la
création de 202 actions nouvelles de 1 €
chacune, entièrement libérées en numéraire.
Modification au RCS de Paris.
12137838W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Livelihoods Fund for Family
Farming
Société par actions simplifiée
A capital variable au capital minimum
de 1.030.000 €
Siège social :
17, boulevard Haussmann
75009 PARIS
812 795 896 RCS PARIS
Par décision du 7 décembre 2018, les Associés ont décidé de :
- nommer Monsieur Emmanuel Faber, demeurant 27, avenue Thierry, 92410 Villed’Avray, aux fonctions de président de la
société, et aux fonctions de président du
conseil d’administration de la société, en
remplacement de Madame Victoria Mars,
démissionnaire.
Ces décisions prennent effet le 1er janvier
2019.
Mention sera faite au RCS de Paris.
12137841W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KHWA
SAS au capital de 100.000 €
Siège social :
10 avenue de la Paix
92190 Meudon
535 059 646 RCS Nanterre
Suivant assemblée générale des associés
en date du 15 janvier 2019, il a été décidé
de transférer le siège social au 61 rue
Pierre Charron 75008 Paris.
Président : KARLIM, SARL à capital variable ayant son siège social au 10 avenue
de la Paix, 92190 Meudon, immatriculée
au RCS de Nanterre sous le
Nº 518 649 058.
La société sera ré-immatriculée au RCS
de Paris.
12137957W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MANBISCO 1
SOCIETE DE L’HOTEL DU
LEMAN
S.A.S. au capital de 7.462.979 euros
22, avenue Victoria
75001 Paris
802 673 574 RCS PARIS
Par lettre en date du 29/6/2018, M. Bart
HULSMAN a démissionné de ses fonctions de Directeur Général de la société,
avec effet au 31/8/2018.
Pour avis.
12137940W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12137893W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
514 145 929 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
Capital Viager Management
S.A.R.L. au capital de 1.000 €
Siège social :
4, rue Léon Bonnat - 75016 Paris
750 390 965 RCS PARIS
Suivant assemblée générale mixte du
27 juin 2016, il a été décidé :
- de transférer le siège social au 17, rue
du Colisée 75008 Paris,
SolaireParcA121
- de nommer en qualité de cogérante,
Mme Florence ROCHON née FOSSORIER, demeurant 19, rue de Chaillot
75116 Paris.
12137941W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant assemblée générale extraordinaire du 11 juillet 2016, il a été pris acte
de la démission de M. Nicolas ROCHON
de sa fonction de gérant.
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
514 145 986 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12137896W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS LEVALLOIS
41-43 CAMILLE PELLETAN
SAS au capital de 37 000 Euros
Siège social :
8 avenue Delcassé 75008 PARIS
489 473 249 RCS PARIS
12137830W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12137931W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Mention en sera faite au RCS de Paris.
12137800W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12137803W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12137046W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
Suite au PV des DAU en date du
15/06/2018, il a été décidé de ne pas renouveller le mandat de AUDITEX,
commissaire aux comptes suppléant.
Mention au RCS de PARIS.
12137923W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALTHING
SolaireParcA124
12137942W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcA129
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
514 146 141 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
S.A.S. au capital de 2.436.350 euros
44, rue Chanzy
75011 Paris
12137943W – LE PUBLICATEUR LEGAL
821 317 021 RCS PARIS
SolaireParcA131
Suivant décisions collectives en date du
4/12/2018, les associés ont constaté la démission de M. Jan TAVART de son mandat de Directeur Général Délégué, avec
effet au 28/11/2018.
Pour avis.
12137924W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BGX
S.A.R.L. à associé unique au capital de
15.000 euros
10, rue Mesnil
75016 Paris
521 585 950 RCS PARIS
Suivant décisions en date du 31/12/2018,
l’associé unique a décidé :
- d’étendre l’objet social aux activités suivantes "l’acquisition, la souscription et la
gestion de toutes valeurs mobilières et de
tous droits de propriétés industrielles...",
- de transormer la société en société par
actions simplifiée, à compter du
31/12/2018, sans création d’un être moral.
M. Xavier GOTTI (ancien gérant) a été
nommé Président, et Mme Brigitte NOGRETTE-GOTTI, demeurant 23, rue Benjamin Franklin 75116 Paris, a été nommée
Directeur Général.
Admission aux assemblées : tout associé peut participer aux assemblées, chaque action donnant droit à une voix.
Transmission des actions : Il existe des
clauses statutaires d’agrément à l’égard
des tiers, dont les modalités sont fixées
dans les statuts.
Pour avis.
12137930-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
JMS REUILLY
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
517 872 438 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12137944W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcA140
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
517 898 870 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12137954W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SELECTION IMMOBILIERE
COURCELLES
SARL au capital de 7.623 €
Siège social :
101 rue de Courcelles
75017 Paris
672 021 508 RCS PARIS
Suite à l’AGO du 10 janvier 2019, il a été
décidé de nommer Mme Lydia SIRON demeurant 50 rue Escudier - 92100 Boulogne Billancourt, en qualité de cogérante.
Mention au RCS de Paris.
S.C.I. au capital de 1.000 euros
Le Pressoir
37510 Ballan Mire
12137956W – LE PUBLICATEUR LEGAL
838 872 307 RCS TOURS
PREMIERE FOIS GROUPE
Suivant décisions collectives extraordinaires en date du 3/12/2018, les associés ont
décidé de transférer le siège social au
111-113, rue de Reuilly 75012 Paris, à
compter du 3/12/2018. Les statuts ont été
modifiés en conséquence.
Objet : l’acquisition par voie d’achat ou
d’apport, la propriété, la mise en valeur, la
transformation, la construction, l’aménagement, l’administration et la location de
tous biens et droits immobiliers...
Durée : 99 années
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Paris.
Pour avis.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
SAS au capital de 10.000 €
Siège social :
33 rue du Fbg Saint Antoine
75011 Paris
837 900 257 RCS PARIS
Suite à l’AGE du 17 décembre 2018, il a
été décidé d’augmenter le capital social
d’une somme de 2.000.000 € constitué
d’apports en nature, pour le porter ainsi à
2.010.000 €. L’assemblée a également
nommé le cabinet "CONTROLE AUDIT
CONSEIL SAS" sis 148 avenue de Wagram - 75017 Paris, en qualité de commissaire aux comptes titulaire. Les articles 6
et 7 des statuts ont été modifiés en conséquence. Mention au RCS de Paris.
12138001W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA HALLE
S.A.S. à associé unique au capital de
40.000 euros
20, rue de Trévise
75009 Paris
333 353 787 RCS PARIS
Suivant procès-verbal en date du
7/12/2018, l’assemblée générale extraordinaire a décidé de nommer en qualité de
nouveau Président, en remplacement de
M. Mathieu MOLINARI démissionnaire, M.
Hamimi BENMAAMAR, demeurant 1, rue
Pétion 75011 Paris.
Pour avis.
S.A.S. au capital de 44.801.660 €
28, avenue de Flandre
75019 PARIS
413 151 739 RCS PARIS
Aux termes de l’AGO du 19/11/2018 il a
été décidé de nommer en qualité de
co-commissaire aux comptes :
- titulaire : KPMG SA, 2 Avenue Gambetta Tour Eqho, 92066 Paris la Défense
cedex, 775 726 417 RCS NANTERRE,
- suppléant : SALUSTRO REYDEL, 2
Avenue Gambetta, Tour Eqho, 92066 Paris la Défense cedex, 652 044 371 RCS
NANTERRE.
Pour avis.
12137959W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138012W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SELAS IPSO NATION
ARTAMEC
Société d’exercice libéral par actions
simplifiée, au capital de 80.000 euros
73 rue de Montreuil
75011 PARIS
RCS PARIS 842 646 606
Par décision du Président du 13 décembre 2018, constatation de la réalisation définitive de l’augmentation du capital social
d’un montant de 26.666 €, portant le nouveau capital social à 106.666 € et de modifier les articles 6.1 et 7 des statuts.
Pour avis.
SAS à associé unique au capital de
10.000 €
Siège social : 41, rue Michel-Ange
75015 Paris
823 779 434 RCS Paris
Suivant PV des décisions de l’associé unique du 20/12/2018, il a été décidé de nommer M. Pascal JAN, 150 rue Championnet, 75018 Paris et M. Stéphane
BROUSSE, 5 rue Lavoisier, 78140 Vélizy,
respectivement en qualité de Commissaire aux comptes titulaire et Commissaire
aux Comptes suppléant. Pour avis.
12137960W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138015W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcA154
SARL au capital de 1.000 euro
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
537 981 672 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12137961W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcBRR1
SARL au capital de 1 euro
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
503 785 123 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12137962W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcERU1
SARL au capital de 1 euro
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
503 710 105 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12137963W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcLPT1
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
502 545 395 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12137964W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcMP064
SARL au capital de 1 euro
Siège social : 52 rue de la Victoire
75002 Paris
514 728 898 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12137965W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcMP066
SARL au capital de 1 euro
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
514 728 559 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
Le 21 décembre 2018, l’Associée unique
de STREET GROUP, SAS au capital de
1.694 €, dont le siège est fixé 3 rue Eugène Varlin, 75010 PARIS, immatriculée
808 977 821 RCS PARIS, a nommé :
- STREET EMPIRE, SAS, dont le siège
est situé 3, rue Eugène Varlin (75010) Paris, immatriculée 844 410 027 RCS PARIS, représentée par NK Conseil, ellemême représentée par son gérant
Monsieur Norman KOLTON, en qualité de
président, pour une durée indéterminée,
en remplacement de Monsieur Norman
KOLTON, démissionnaire ;
- FINEXSI-AUDIT, SA, dont le siège est
situé 14, rue de Bassano (75016) Paris,
immatriculée 412 029 357 RCS PARIS, représentée par Monsieur Olivier Peronnet,
en qualité de commissaire aux comptes
titulaire pour une durée de 6 exercices,
soit jusqu’à l’assemblée appelée à statuer
sur les comptes de l’exercice clos le
31 décembre 2023.
Mention au RCS Paris.
Pour avis, le président.
12138017W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le 21 décembre 2018, l’Associé unique de
STREET EMPIRE, SAS au capital de 1 €,
dont le siège est fixé à PARIS (75010) 3,
rue Eugène Varlin, immatriculée
844 410 027 RCS PARIS, a constaté la
réalisation définitive de l’apport des
1.694 actions de la société STREET
GROUP, située à Paris (75010) 3, rue Eugène Varlin, immatriculée 808 977 821
RCS PARIS, au profit de la société
STREET EMPIRE pour un montant de
3.079.692 €.
En rémunération de cet apport, l’associé
unique de STREET EMPIRE a procédé à
une augmentation de capital de
3.079.692 €, pour le porter de 1 € à
3.079.693 €, au moyen de la création de
3.079.692 actions nouvelles d’un euro de
valeur nominale, entièrement libérées.
Le 21 décembre 2018, le capital social de
STREET EMPIRE a ensuite été augmenté
de 400.000 € pour le porter de
3.079.693 € à 3.479.693 €.
A cette même date, les Associés de
STREET EMPIRE ont nommé :
- NK Conseil, SARL, dont le siège est situé
à Paris (75011) 11, rue du Général Blaise,
immatriculée 834 309 668 RCS PARIS, représentée par son gérant, Monsieur Norman Kolton, en qualité de président, pour
une durée indéterminée, en remplacement de Monsieur Norman KOLTON, démissionnaire ;
- FINEXSI-AUDIT, SA, dont le siège est
situé à Paris (75016) 14, rue de Bassano,
immatriculée 412 029 357 RCS PARIS, représentée par Monsieur Olivier Peronnet,
en qualité de commissaire aux comptes
titulaire pour une durée de 6 exercices,
soit jusqu’à l’assemblée appelée à statuer
sur les comptes de l’exercice clos le
31 décembre 2023.
Les statuts de la société ont été refondus.
Mention au RCS Paris.
Pour avis, le président
12138019W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décisions du 30/06/2018, de PETITE
FRITURE, SARL au capital de 85.778 €,
siège social : 83, boulevard Richard Lenoir 75011 Paris, 513 649 343 RCS Paris,
les Associés ont décidé
- de transformer la société en Société par
actions simplifiée,
- de mettre fin aux fonctions des Gérants
Mme Amélie du Passage,
- de nommer la Société TOAST, SAS sise
45, rue Sedaine 75011 Paris,
810 .024 901 RCS Paris, en qualité de
Président, et, la société AMBELI, SARL
sise 42, quai de Jemmapes 75010 Paris,
788 621 589 RCS Paris, en qualité de Directeur Général.
Les commissaires aux comptes Titulaire,
la Société d’Etudes Financières et d’Audit
comptables – SEFAC Société d’expertise
comptable et de Commissariat aux
comptes, et Suppléant M. Serge Meheust
ont été confirmés dans leur fonctions respective. Transmission des actions : Les
cessions ou transmission d’actions entre
associés sont libres. Dans tous les autres
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 5
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
cas, les actions ne peuvent être cédées à
des tiers qu’avec l’agrément préalable de
la collectivité des associés. Admission
aux assemblées et droit de vote : Un associé ne peut se faire représenter que par
un autre associé justifiant d’un mandat.
Chaque action donne droit à une voix. Les
statuts ont été modifiés en conséquence.
12138021W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI SGEG
SCI au capital 500 €
4, Villa Monceau
75017 PARIS
514 118 801 RCS PARIS
Suivant PV de l’AGE du 20/12/2018, la société ADATIS, SARL au capital de
48.000 € , 24, rue d’Anjou 75008 Paris,
480 960 582 RCS PARIS, représentée par
M. Antoine GRIMBER, a été nommée gérante en remplacement de M. Antoine
GRIMBERT.
Pour avis.
12138023W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI PWL
SCI au capital 500 €
96 bis, rue Pierre Demours
75017 PARIS
843 965 401 RCS PARIS
Suivant PV de l’AGE du 04/01/2019, la société ADATIS, SARL au capital de
48.000 €, 24, rue d’Anjou 75008 Paris,
480 960 582 RCS PARIS, représentée par
M. Antoine GRIMBERT, a été nommée
gérante en remplacement de Mme Delphine GRIMBERT.
Pour avis.
12138025W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALTERABITA
SAS au capital 20.000 €
22, rue Rambuteau
75003 PARIS
794 470 294 RCS PARIS
Suivant PV de l’AGE du 23/10/2018, Mme
Laure CARPREAU-TOURBET LEROY,
17 rue Mathis, 75019 Paris, est nommé
président en remplacement de M. Jérôme
MONTOILLE.
Pour avis.
12138031W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CLOCHETTE
Société par actions simplifiée au
capital de 1.000 €
Siège social :
16, Avenue Richerand
75010 PARIS
508 481 397 R.C.S. PARIS
Le 14/1/2019, l’Associée unique a nommé
présidente la société SOM SAS, au capital
de 75.000 euros, 4 Rue Bellart, 75015 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le
nº 843 241 969, en remplacement de Monsieur Hervé Pronier, président démissionnaire.
12138034W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI PCBT
Société civile au capital de 50.000 €
Siège social :
71 rue Albert Dhalenn
93400 SAINT-OUEN
798 449 286 RCS BOBIGNY
Par décision de l’AGE du 20 août 2018, le
siège social a été transféré au 103, rue
Jouffroy d’Abbans, 75017 PARIS, à
compter de cette date. L’article 4 des statuts a été modifié en conséquence.
Objet : acquisition et location de tous
biens et droits immobiliers.
Durée : 99 ans.
Gérant : Mme Chloé CANTELLI, 66, boulevard d’Ornano, 75018 Paris.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12138063W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALLIANCE SERVICES PLUS AS+
S.A.S. au capital de 45.000 €
37-39, rue Boissière - 75116 PARIS
451 150 353 RCS PARIS
Suivant acte en date du 28/9/2017, il a été
pris acte de la fin des mandats du commissaire aux comptes titulaire Monsieur Guillaume PROUST et du commissaire aux
comptes suppléant Monsieur Richard
QUILIN.
Pour avis.
12138064W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TEAM SOLUTIONS FINANCE
SARL au capital de 1.000 €
87 bis rue Fondary
75015 PARIS
839 614 195 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal en date du
31/12/2018, l’assemblée générale a décidé de transférer le siège social au 4 Villa
des Entrepreneurs 75015 Paris et de modifier corrélativement ls statuts.
Pour avis.
12138113W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCCV ATLAND ARGENTEUIL
MONTMORENCY
SCCV au capital de 1.000 Euros
Siège social : 10 avenue George V
75008 PARIS
819 401 019 RCS PARIS
Aux termes du PV d’AGE en date du
09/01/2019, il a été décidé de transférer
le siège social au 40 avenue George V
75008 PARIS ; et il a été pris acte du changement des adresses des sociétés
ATLAND DEVELOPPEMENT et FRG INVESTISSEMENTS respectivement associé-gérant et associé, désormais le 40
avenue George V 75008 PARIS. Mention
en sera faite au RCS de PARIS.
de la nomination en qualité de Président,
de Mr Chien-Ting CHIU, demeurant
Zhongzheng Dist 4F-11 No 59, SEC1, Heping W Rd Taipei City 100 Taiwan (Taiwan), en remplacement de Mr Emmanuel
MARQUEZ démissionnaire.
12138169W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KELDOC
12138116W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS au capital de 249.452,80 euros
Siège social :
185 rue de Bercy - Tour de Lyon
75012 Paris
752 344 986 R.C.S. PARIS
Aux termes des décisions des associés du
10 janvier 2019, Frédéric SEREIN demeurant 2 chemin du Pont du Moulin, 60550
Verneuil-en-Halatte, a été nommé en qualité de directeur général en remplacement
de Philippe GARCIA.
UP TODAY SARL
12138171W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A.R.L. au capital de 12.600 €
1 PLACE PAUL VERLAINE,
92100 Boulogne-Billancourt
429 000 102 RCS NANTERRE
Aux termes de l’AGE en date du
21/1/2019, le Gérant a décidé de transférer le siège social à 36 RUE SCHEFFER
CO SOFRADOM, 75016 Paris, à compter
du 1er/2/2019.
Gérant : M. GILLES KELAIDITES, 5 RUE
MALADRERIE, 78490 MERE.
Radiation du RCS de Nanterre et immatriculation au RCS de Paris.
12138134W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ATLAND ARGENTEUIL
JEAN JAURES
SCCV au capital de 1 000 Euros
Siège social :
103 rue de Grenelle 75007 PARIS
819 780 750 RCS PARIS
Aux termes du PV d’AGE en date du
09/01/2019, il a été décidé de transférer
le siège social au 40 avenue George V
75008 PARIS ; et il a été pris acte du changement des adresses des sociétés
ATLAND DEVELOPPEMENT et FRG INVESTISSEMENTS respectivement associé-gérant et associé, désormais le 40
avenue George V 75008 PARIS. Mention
en sera faite au RCS de PARIS.
12138147W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE BANQUE ET
D’EXPANSION
Société anonyme à Directoire et
conseil de surveillance au capital de
31.000.000 euros
Siège social :
22, rue de Courcelles
75008 PARIS
482 656 147 R.C.S. PARIS
Le Conseil de Surveillance du 20 décembre 2018 a pris acte du changement de
représentant permanent de Banque Populaire Val de France, Madame Eléonore
MOUTON demeurant 92 rue Anatole
France à LEVALLOIS PERRET, remplaçant Philippe LE REST.
Pour avis.
SIMONOP’l
SCI au capital de 13.883.768 euros
Siège social : 14-16 rue Marc Bloch,
92110 Clichy
814 409 975 RCS Nanterre
Aux termes des décisions des associés du
26/12/2018, il a été décidé de modifier la
dénomination sociale qui sera désormais
« SCI Placement Ciloger 6 ». Les statuts
ont été modifiés en conséquence.
Aux termes des décisions des associés du
27/12/2018,
(i) la société AEW CILOGER, SAS, 22 rue
du Docteur Lancereaux à Paris (75008),
329 255 046 RCS Paris, a été nommé en
qualité de gérant, en remplacement de la
société MONOPRIX ;
(ii) le siège social est transféré au 22 rue
du Docteur Lancereaux à Paris (75008).
Les statuts ont été modifiés en conséquence. La société sera immatriculée au
RCS de Paris.
12138172W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HEXAGON DIGITAL
PERFORMANCE
SAS au capital de 40.500 €
Siège social :
6 Cité Thuré - 75015 Paris
819 549 494 RCS Paris
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire et décision du Président en dates du 31 décembre 2018, il a
été décidé d’augmenter le capital de
7.372,60 € pour le porter de 40.500 € à
47.872,60 €.
12138179W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI LUCAD
SCI au capital de 330.000 €
Siège social : 39 rue des Bourdonnais
75001 PARIS
RCS PARIS 494 614 761
Aux termes des décisions de l’AGO du
21/12/2018 Mme Lucie NEVADO demeurant 39 rue des Bourdonnais 75001 PARIS a été nommée gérante de la société
à compter du 21/12/2018 en remplacement de Mr Luis AFONSO gérant démissionnaire.
Pour avis. La gérance
12138153W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décision du 17.01.2019 de SE FAIRE
AIDER - S.F.A., SAS, capital
285.545,20 €, siège : 15, rue de l’Innovation 83110 Sanary-sur-Mer, 751 044 264
RCS Toulon, l’associé unique a décidé de
transférer le siège social au 10, place des
Etats-Unis 75116 Paris. Président : CHALUMEAU Denys demeurant 31, rue des
Cordeliers 13100 Aix-en-Provence. Les
statuts ont été modifiés en conséquence.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12138166W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCCV BRIGNAIS CHARLES DE
GAULLE
SCCV au capital de 1.000 Euros
Siège social :
103 rue de Grenelle 75007 PARIS
797 947 447 RCS PARIS
Aux termes du PV d’AGE en date du
09/01/2019, il a été décidé de transférer
le siège social au 40 avenue George V
75008 PARIS ; et il a été pris acte du changement de dénomination de l’associé-gérant, désormais ATLAND DEVELOPPEMENT, et des adresses des deux
associés, désormais le 40 avenue
George V 75008 PARIS. Mention en sera
faite au RCS de PARIS.
12138167W – LE PUBLICATEUR LEGAL
StarVR France
SASU au capital de 10.000 €
Siège social :
63 avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
843 058 363 RCS Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 15 janvier 2019, il a été
pris acte :
de la fin des fonctions d’administrateurs
de :
Mr Emmanuel MARQUEZ, mettant fin à
son mandat de Président du conseil d’administration
Mr Shu-Kuo KAO
Mr Chien-Ting CHIU
12138184W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GROUPE SEGUR
SAS au capital de 2.000.000 €
18, rue Pasquier 75008 PARIS
RCS 311 414 064
L’associée unique le 17/01/19 a nommé
GROUPE SEGUR MANAGEMENT 20,
rue Mogador à Paris 9 gérant en remplacement de Marie-Antoinette Dain démissionnaire, transféré le siège social 20 rue
de Mogador à Paris 9, modifié article 4 des
statuts.
12138196W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LNG
SCI au capital de 100 €
125 et 127 rue Sébastien Gryphe
37 et 39 rue Jaboulay
69007 LYON
801 491 812 RCS LYON
Aux termes du procès verbal du
21/1/2019,les associés ont décidé
- de transférer le siège social au 6, avenue Daniel Lesueur, 75007 Paris à
compter du 21/1/2019
- et de nommer en qualité de gérant
Monsieur Olivier LAURENT demeurant
6, avenue Daniel Lesueur, 75007 Paris,
en remplacement de Monsieur Gilles LAURENT.
L’article 5 des statuts a été modifié.
Objet : Détention et gestion de biens immobiliers
Durée : jusqu’au 4/4/2113.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Paris.
Pour avis.
12138241W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AWA
S.A.S. au capital de 1.500 €
52, rue de Chateaudun - 75009 PARIS
841 287 378 RCS PARIS
Suivant acte en date du 10/1/2019, il a été
décidé de nommer en qualité de commissaire aux comptes titulaire SALVAN & ASSOCIES SAS, 9, rue de la Lombardie
03100 MONTLUCON 380 437 764 RCS
MONTLUCON.
12138250W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AU36
SCI au capital de 2.000 €
11, rue du Clos de l’Abbaye
92160 ANTONY
843 967 563 RCS NANTERRE
Aux termes du procès verbal du
16/1/2019, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 36, avenue
Reille, 75014 Paris à compter du
16/1/2019.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Objet : Acquisition, administration, gestion par location ou autrement de tous immeubles et biens immobiliers
Durée : jusqu’au 20/11/2117.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Paris.
Pour avis.
12138274W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOPACHA
Société civile au capital de 10.000 €
11, rue du Clos de l’Abbaye
92160 ANTONY
789 899 929 RCS NANTERRE
Aux termes du procès verbal du
16/1/2019, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 36, avenue
Reille, 75014 Paris à compter du
16/1/2019.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Objet : L’Acquisition, la propriété, l’administration et l’exploitation de quelque
forme que ce soit de biens immobiliers ; la
mise à disposition gratuite à ses associés
desdits biens immobiliers.
Durée : jusqu’au 12/12/2111.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Paris.
Pour avis.
12138292W – LE PUBLICATEUR LEGAL
UFIPAR
SAS au capital de 522.991.560 €
24-32 rue Jean Goujon
75008 PARIS
475 484 689 RCS PARIS
Il résulte des décisions de l’associé unique du 19 décembre 2018 et du certificat
de la banque dépositaire des fonds établi
le 20 décembre 2018 :
- que le capital social a été augmenté d’un
montant de 439.999.995 €, pour le porter
de 520.960.005 € à 960.960.000 €, par
l’émission au pair de 29.333.333 actions
nouvelles de 15 € de valeur nominale chacune
- puis réduit d’un montant de
437.968.440 € par voie d’annulation de
29.197.896 actions de 15 € pour le mener
de 960.960.000 €, après augmentation, à
522.991.560 €
ce qui entraîne la publication des mentions suivantes :
Ancienne mention : Capital social :
520.960.005 €
Nouvelle mention : Capital social :
522.991.560 €
A l’issue de ces opérations les capitaux
propres se trouvent reconstitués.
12138297W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AVITECH
S.A.S. au capital de 100.000 €
37, rue de la Victoire - 75009 PARIS
491 757 415 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du 5/2/2018
l’associé unique a nommé en qualité de :
Commissaire aux comptes titulaire :
DELOITTE & ASSOCIES, 185 C avenue
Charles de Gaulle, 92200 Neuilly sur
Seine, 572 028 041 RCS NANTERRE, en
remplacement de Monsieur Renaud DE
SAINT-SEINE
et en qualité de commissaire aux
comptes suppléant : BEAS, 6 Place de
la Pyramide, 92908 Paris la Défense cedex, 315 172 445 RCS NANTERRE, en
remplacement de la société DI AUDIT.
Pour avis.
12138299W – LE PUBLICATEUR LEGAL
3W ACADEMY
Société par actions simplifiée à associé
unique au capital de 7.841 euros
46, rue René Clair
75018 PARIS
754 047 702 RCS PARIS
Par décision de l’associé unique du
28 septembre 2018, nomination de Madame DULIEU Valérie demeurant 16, rue
Saint-Maur 75011 PARIS en qualité de directrice générale, à compter du 1er octobre
2018.
Pour avis.
12138301W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138368W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CENTRE INTER ENTREPRISES COMPAGNIE FINANCIERE DES
DE FORMATION EN
CHAMPS ELYSEES
société
civile au capital de 1.536.750 €
ALTERNANCE
Sigle : CIEFA
SA au capital de 1.492.512 €
Siège social :
12, rue Alexandre Parodi
75010 Paris
332 641 463 RCS PARIS
Aux termes des déliberations de l’assemblée générale extraordinaire en date du
8 janvier 2019, il a été décidé de modifier
l’objet social comme suit : En France et
dans tous les pays, de réaliser des actions
concourant au développement des
compétences qui relèvent de la formation
professionnelle, notamment des actions
de formation par la voie de l’alternance ou
en apprentissage. À ce titre, elle est susceptible de procéder aux opérations suivantes : études et réalisation de seminaires, d’actions d’information, d’actions de
formation (y compris en apprentissage) au
bénéfice des individus et d’entreprises privées ou d’organismes à but non lucratif,
et plus généralement toutes études ou
conseils utiles au développpement desdits
organismes.
102 avenue des Champs-Elysées,
75008 Paris
813 123 221 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
21/01/2019, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 231 rue SaintHonoré, 75001 Paris.
Transformer la société en Société à Responsabilité Limitée, sans création d’un
être moral nouveau et d’adopter le texte
des statuts qui régiront désormais la Société. Son capital, sa durée et les dates
d’ouverture et de clôture de son exercice
social demeurent inchangés.
Changer l’objet social qui devient : "La recherche et exploitation des gisements miniers sous toutes leurs formes, le raffinage, la transformation, le commerce et le
stockage de ces matières ainsi que leurs
dérivés". Et changer la dénomination sociale qui devient : METALLION.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12138369W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138308W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KALLISTE H
SAS au capital de 7.500 €
Siège social :
11 rue Jean Mermoz - 75008 PARIS
825 027 725 RCS PARIS
Suivant AGE du 23/10/2018, il a été décidé de poursuivre l’activité sociale conformément à l’article L.225-248 du Code de
Commerce. Mention au RCS de PARIS.
JET HOME SNC
100.000 €
18, rue Pasquier 75008 PARIS
RCS 750 635 294
AGE du 17/01/19 a transféré le siège à
PARIS 9, 20 rue Mogador, nommé
GROUPE SEGUR MANAGEMENT 20,
rue Mogador PARIS 9, RCS 412 836 009
gérant en remplacement de Marie-Antoinette DAIN démissionnaire et modifié Art
4 statuts.
12138325W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA MONTALBANAISE
SAS au capital de 8.000 €
Siège social :
135 rue Saint-Dominique
75007 PARIS
403 728 728 RCS PARIS
Par décisions de l’associée unique du 03
janvier 2019, il a été de nommer, à
compter du 1er janvier 2019, en qualité de :
- Président, la société GARONNE GOURMANDE, SAS ayant son siège à Paris
(75007) 135 rue Saint Dominique, en remplacement de M. Christian CONSTANT,
- Directeur Général, M. Bertrand BLUY
demeurant à Paris (75008) 165, rue du
Faubourg Saint-Honoré.
12138371W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SEGUR FBO SNC au capital de
100.000 €, 18, rue Pasquier PARIS 8,
RCS 750 672 958
AGE du 17/01/19 a transféré le siège à
PARIS 9, 20 rue Mogador, nommé
GROUPE SEGUR MANAGEMENT 20,
rue Mogador PARIS 9, RCS 412 836 009
gérant en remplacement de Marie-Antoinette DAIN démissionnaire et modifié Art 4
statuts.
12138374W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PROGERIM
SAS au capital de 10.000 €
12138326W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Lokalis
SAS au capital de 196.293 €
Siège social :
15 rue Beaujon - 75008 Paris
840 530 737 RCS Paris
Suivant décisions unanimes des associés
en date du 21 janvier 2019, il a été décidé
d’étendre l’objet social de la société, à titre
accessoire, à l’activité de fourniture
d’équipements et matériels facilitant les
activités des utilisateurs ou locataires des
biens appartenant à la société.
18, rue Pasquier PARIS 8
RCS 302 067 657
L’associée unique le 17/01/19 a nommé
GROUPE SEGUR MANAGEMENT 20,
rue Mogador à Paris 9 gérant en remplacement de Marie-Antoinette Dain démissionnaire, transféré le siège social 20 rue
de Mogador à Paris 9, modifié article 4 des
statuts.
12138383W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCCV ANTONY PAJEAUD 1
SCCV au capital de 1.000 Euros
12138330W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LES COCOTTES
SAS au capital de 10.000 €
Siège social :
135, rue Saint-Dominique
75007 PARIS
494 980 618 RCS PARIS
Par décisions de l’associée unique du 03
janvier 2019, il a été de nommer, à
compter du 1er janvier 2019, en qualité de :
- Président, la société GARONNE GOURMANDE, SAS ayant son siège à Paris
(75007) 135, rue Saint Dominique, en
remplacement de Mme Catherine
CONSTANT,
- Directeur Général, M. Bertrand BLUY
demeurant à Paris (75008) 165, rue du
Faubourg Saint-Honoré.
12138364W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC HOCHE PATRIMOINE
1.000 €
18 rue Pasquier 75008 Paris
RCS 438 541 955
AGE du 17/01/19 a transféré le siège à
PARIS 9, 20 rue Mogador, nommé
GROUPE SEGUR MANAGEMENT 20,
rue Mogador PARIS 9, RCS 412 836 009
gérant en remplacement de Marie-Antoinette DAIN démissionnaire et modifié Art
4 statuts.
Siège social :
6 rue de Penthièvre
75008 PARIS
793 768 490 RCS PARIS
Aux termes de l’AGOA en date du
27/06/2018, il a été décidé de nommer en
qualité de Commissaires aux comptes :
ERNST & YOUNG ET AUTRES sise Tour
First, 1 place des Saisons 92400 COURBEVOIE immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 438 476 913 et
AUDITEX sise Tour First, 1 place des Saisons 92400 COURBEVOIE immatriculée
au RCS de NANTERRE sous le numéro
377 652 938 respectivement commissaires aux comptes titulaire et suppléant.
Mention en sera faite au RCS de PARIS.
12138390W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS GROUP SUCCESS
SAS au capital de 100 €
6, rue de Musset, 75016 Paris
833 493 166 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du
18/01/2019, les associés ont pris acte de
la modification de la direction à compter
du 18/01/2019 :
- Directeur général : M. Thuraï ARULRAJ,
demeurant 69 avenue des droits de
l’homme, 77176 Savigny le Temple en
remplacement de Monsieur Younes Soufiane IKADARNE
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12138365W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC AERO REAL ESTATE
1.000 €
18, rue Pasquier 75008 PARIS
RCS 798 111 668
AGE du 17/01/19 a transféré le siège à
PARIS 9, 20 rue Mogador, nommé
GROUPE SEGUR MANAGEMENT 20,
rue Mogador PARIS 9, RCS 412 836 009
gérant en remplacement de Marie-Antoinette DAIN démissionnaire et modifié Art
4 statuts.
12138393W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EVA Partners
SAS au capital de 5.000 euros
Siège social :
62-64 rue de Lisbonne
75008 Paris
844 424 432 R.C.S. PARIS
Aux termes des décisions de l’associé unique et de l’assemblée générale du 20 décembre 2018 et des décisions du comité
de surveillance du 20 décembre 2018 :
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
(i) Le capital social a été augmenté, en numéraire, d’un montant de 6.795.000 euros, par émission de 6.795.000 actions ordinaires d’un euro de valeur nominale ;
puis d’un montant de 52.000 euros, par
émission de 52.000 ADP d’un euro de valeur nominale ; et, en nature, d’un montant
de 9.601.820 euros, par émission de
9.406.112 actions ordinaires et
195.708 ADP d’un euro de valeur nominale. Le capital social est désormais fixé
à la somme de 16.453.820 euros divisé en
16.453.820 actions de différentes catégories ;
(ii) Le siège social est transféré au 71 rue
de Provence, 75009 Paris ;
(iii) La société a désormais pour objet :
L’investissement et la prise de toutes participations dans toutes entreprises ou sociétés, quel qu’en soit la nature juridique
ou l’objet, par voie d’acquisition ou de
souscription de titres, prêts ou autrement ;
(iv) Il a été décidé la création d’un comité
de surveillance dont les premiers membres sont : Philippe ZURAWSKI demeurant 16 avenue des Etats-Unis, 78000 Versailles, nommé membre et président ;
Mikaël SCHALLER demeurant 13 square
Gabriel Fauré, 75017 Paris et RB CAPITAL, SAS, 62-64 rue de Lisbonne – 75008
Paris, 821 868 205 R.C.S. PARIS ;
(v) Jean-Victor GARNIER demeurant
108 rue Pierre Brossolette, 92140 Clamart
a été nommé en qualité de président en
remplacement de Philippe ZURAWSKI ;
(vi) Robert TRAN VAN LIEU a été nommé
en qualité de directeur général. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12138423W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138491W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CINEFEEL 5
SOCIETE CIVILE
PATRIMONIALE BERTHEAU
Société par actions simplifiée au
capital de 65.000 euros
250 bis boulevard Saint-Germain
75007 Paris
RCS Paris nº 838 917 235
Aux termes des décisions du Président du
31 décembre 2018, le Président a décidé
d’augmenter le capital social d’une
somme de cent trente quatre mille euros
(134.000 €), pour le porter de soixante
cinq mille euros (65.000 €) à cent quatrevingt-dix-neuf mille euros (199.000 €) et
de modifier les articles 7 et 8 des statuts.
Pour avis.
ROMAINVILLE NEO PARC
SCCV au capital de 1.000 Euros
Siège social :
6 rue de Penthièvre
75008 PARIS
798 508 263 RCS PARIS
Aux termes de l’AGOA en date du
27/06/2018, il a été décidé de nommer en
qualité de Commissaires aux comptes :
ERNST & YOUNG ET AUTRES sise Tour
First, 1 place des Saisons 92400 COURBEVOIE immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 438 476 913 et
AUDITEX sise Tour First, 1 place des Saisons 92400 COURBEVOIE immatriculée
au RCS de NANTERRE sous le numéro
377 652 938 respectivement commissaires aux comptes titulaire et suppléant.
Mention en sera faite au RCS de PARIS.
12138398W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LAFFITTE 54
Société en commandite simple à
capital variable de 1.000 euros
Siège social :
1, rue Mornay - 75004 Paris
833 758 907 RCS PARIS
Par décision de la gérance, du 21 décembre 2018 il a été décidé de transférer le
siège social au 54 rue Laffitte, 75009 Paris
et de modifier en conséquence l’article 4
des statuts.
Pour avis.
12138402W – LE PUBLICATEUR LEGAL
INCO INVESTISSEMENT
SAS au capital de 100.000 €
102C rue Amelot, 75011 Paris
534 107 115 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
07/12/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 3 boulevard
Saint-Martin, 75003 Paris, à compter du
07/12/2018.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12138404W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Institut Artline
SARL au capital de 11.000 €
69-71 boulevard Poniatowski,
75012 Paris
793 501 750 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
18/01/2019, le CA a décidé de transférer
le siège social à 117 rue de Charenton,
75012 Paris, à compter du 18/01/2019.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
SNC au capital de 1.000 €
Siège social :
95, rue La Boétie - 75008 Paris
844 717 603 RCS PARIS
Aux termes des décisions unanimes des
associés en date du 3 janvier 2019 et du
16 janvier 2019,
- il a été pris acte de cession de parts sociales,
- il a été pris acte de la cession de neufcent quatre-vingt-dix-neuf (999) parts sociales détenues par la société EOIV
Luxembourg SCSp à la société EOIV
FRANCE INVEST, SICAV dont le siège
social est situé 14, place Vendôme 75001
Paris, immatriculée au RCS de Paris sous
le nº 843 847 633. En conséquence, EOIV
FRANCE INVEST devient associé en lieu
et place de EOIV Luxembourg SCSp,
- décidé d’augmenter le capital de
6.798.000 € pour le porter de 1.000 € à
6.799.000 €.
Siège social : 33 rue Raffet 75016 Paris
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
SolaireParcMP072
SCI PARIS CHABRIERES
SARL au capital de 100 euros
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
518 534 151 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
SolaireParcMP074
SARL au capital de 100 euros
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
518 412 333 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12138429W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SolaireParcMP075
SARL au capital de 100 euros
Siège social :
52 rue de la Victoire
75002 Paris
518 412 424 RCS Paris
En date du 26 novembre 2018, l’associé
unique a désigné M. Jean-François Chargois demeurant 1 Villa de la Tourelle
94160 Saint Mandé en qualité de gérant
en remplacement de M. Jean-Pascal
Pham-Ba.
12138457W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DISTRIBUTION DE MATERIAUX
POUR LES TRAVAUX PUBLICS
DMTP
SAS au capital de 6.030.000 €
13/15 rue Germaine Tailleferre
75019 PARIS
500 168 463 RCS PARIS
Aux termes d’un procès verbal du
31/12/2018, les associés ont décidé de
nommer, à compter du 1er/1/2019, en
qualité de directeur général, M. Hervé
BIANCARELLI demeurant 77 rue de
Rome, 75017 Paris, en remplacement de
M. Pierre-Emmanuel THIARD, démissionnaire.
Pour avis.
12138463W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ARCHIPEL DUROC
S.A.S. au capital de 288.000 €
135, rue de Sèvres - 75006 PARIS
503 029 951 RCS PARIS
Suivant acte en date du 27/12/2018, il a
été décidé de
transférer le siège social au 16, rue
Claude Tillier 75012 PARIS à compter du
28/12/2018.
nommer en qualité de président C2R, SAS
au capital de 1.000 €, 26, avenue de Saxe
75007 PARIS 838 162 683 RCS PARIS,
en remplacement de Madame MariePierre LEVALLOIS.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
12138487W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ASTON INVEST
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social : 33 rue Raffet 75016 Paris
484 085 428 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
Par délibérations en date du 18 décembre
2018, l’Assemblée Générale mixte de la
Société a décidé d’augmenter le capital
social de la Société de 149.985 euros par
émission de 149.985 actions d’un (1) euro
de valeur nominale chacune. Le capital
social est fixé à 1.218.486 euros. Il est divisé en 1.218.486 actions de un euro (1 €)
chacune de valeur nominale.
440 888 329 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
17 décembre 2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 78 rue
d’Assas 75006 Paris.
12138427W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138420W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC GPE 1513
Société Civile au capital de
2.320.000 euros
12138500W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138428W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138396W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
SCI au capital de 1 000 Euros
Siège social : 103 rue de Grenelle
75007 PARIS
448 743 948 RCS PARIS
Aux termes du PV d’AGE en date du
09/01/2019, il a été décidé de transférer
le siège social au 40 avenue George V
75008 PARIS ; et il a été pris acte du changement de dénomination de l’associé-gérant, désormais ATLAND DEVELOPPEMENT, et des adresses des deux
associés, désormais le 40 avenue
George V 75008 PARIS. Mention en sera
faite au RCS de PARIS.
12138507W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FINANCIERE ELEX
PARIS ILE DE FRANCE
Société par actions simplifiée au
capital de 16.296.984,20 €
Siège social : 3 rue de Stockholm
75008 PARIS
810 728 402 RCS PARIS
L’AGE du 20/12/2018 a décidé le transfert
du siège social au 18, rue Hélène et François Missoffe - CS 26825 - 75809 PARIS
CEDEX 17, et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts.
12138520W – LE PUBLICATEUR LEGAL
2A SOFTWARE
SAS au capital de 14.133.567 euros
Siège social :
8 avenue Hoche 75008 Paris
828 341 917 RCS Paris
Par délibérations en date du 18 décembre
2018, l’Assemblée Générale mixte de la
Société a décidé d’augmenter en numéraire le capital social de 47.436 euros, par
émission de 47.436 Actions d’un (1) euro
de valeur nominale chacune. Le capital est
désormais fixé à 14.181.003 euros divisé
en 14.181.003 actions d’un euro de valeur
nominale. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12138521W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FINANCIERE DE
PARTICIPATIONS
12138067 – LA VIE JUDICIAIRE
SEL BRAHAMI S.E.L.A.R.L. de chirurgiens-dentistes Au capital de 200.000 €,
1 bis, place de Valois, 75001 PARIS, 489
279 976 RCS PARIS. Aux termes d’une
délibération en date du 10/12/2018, l’AGE
a décidé : - de remplacer à compter du
1er/1/2019 la dénomination "SEL BRAHAMI" par "SELARL GEORGES BIZET"
et de modifier en conséquence l’article 2
des statuts. - de transférer à compter du
1er/1/2019 le siège du 1 bis, place de Valois, 75001 PARIS au 15, rue Georges BIZET, 75016 PARIS et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts. Pour
avis. La Gérance
12138075 – LA VIE JUDICIAIRE
DIFRAN S.A.S. Au capital de 40.000 €,
53, boulevard de Reuilly 75012 PARIS,
512 923 434 RCS PARIS. Par décision du
2/1/2019, l’associé unique prend acte de
la démission de M. Didier MORICET, de
son mandat de président et décide de
nommer la société SIAG représentée par
M. Fabrice GENOVESE, 214, rue des Pyrénées - 75020 PARIS, en qualité de Présidente, à compter de ce jour.
12138120 – LA VIE JUDICIAIRE
AUTOMOBILE SUFFREN S.A. transformée en S.A.S. au capital de
9.094.452 €, 40 ter avenue de Suffren
75015 PARIS, 421 389 453 RCS PARIS.
Aux termes du PV du 17/1/2019, l’AG, statuant dans les conditions prévues par l’article L.227-3 du Code de commerce, a décidé la transformation de la Société en
S.A.S. à compter du même jour, sans
création d’un être moral nouveau et a
adopté le texte des statuts qui régiront désormais la société. Ses dénomination, objet, siège, durée et dates d’ouverture et de
clôture d’exercice demeurent inchangés.
Le capital reste fixé à 9.094.452 €. Droit
de vote : A chaque action est attaché un
droit de vote. Transmission des actions : agrément hors cas de transfert libre Sous sa forme anonyme, la Société
était dirigée par : Administrateurs : Jacky
DOINET, 10 rue Curnonsky 75008 Paris,
Eric NEUBAUER, 44 avenue Edouard
Vaillant 92100 Boulogne-Billancourt,
Hervé NEUBAUER, 40 ter avenue de Suffren 75015 Paris, Sous sa nouvelle forme,
la Société est dirigée par : Président :
Groupe Neubauer, S.A.S. au capital de
43.057.600 €, 162, rue Lamarck 75018
Paris, 450 897 558 RCS PARIS, représentée par Jean- Marc WILMOTTE, 40 ter
avenue de Suffren 75015 Paris. CAC
confirmés dans leurs fonctions : RSM PARIS, titulaire, Jacques ZAKS, suppléant. Il
a également été décidé de remanier l’objet sans changer l’activité déclarée au
RCS, et de modifier l’article correspondant.
SARL au capital de 7.622,45 €
Siège social :
10 avenue George V 75008 PARIS
415 272 418 RCS PARIS
Le PV en date du 08/01/2019 a décidé de
transférer le siège social au 40 avenue
George V 75008 PARIS. Les statuts ont
été modifiés en conséquence. Mention au
RCS de PARIS.
12138527W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MANSOFT 2
Société par actions simplifiée au
capital de 118.543 euros
Siège social :
8, avenue Hoche - 75008 Paris
830 820 205 RCS Paris
Par délibérations en date du 18 décembre
2018, l’Assemblée Générale mixte de la
Société a décidé d’augmenter de
47.436 euros par émission de 47.436 actions ordinaires d’un (1) euro de valeur nominale chacune. Le capital est désormais
fixé à 165.979 euros divisé en (165.979)
actions d’un (1) euro chacune de valeur
nominale. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12138528W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par Assemblée Générale du 18/12/2018,
les associés de la société UNIVERSAL
TECHNOLOGIES, SAS au capital de
5.000 €, siège social à PARIS (75002),
26-28, rue Danielle Casanova,
821 198 710 RCS PARIS, ont décidé de
modifier la dénomination sociale de la Société pour adopter la suivante : ASSET
MEDIA.
12138127 – LA VIE JUDICIAIRE
SBP FRANCE SARL à associé unique
au capital de 20.000 €, Siège social :
3, rue d’Alexandrie 75002 PARIS, 808 945
877 RCS PARIS. Selon décisions de l’associée unique du 19/1/2019, le siège social est transféré, à compter de ce jour, au
lieu suivant : 25, rue du Général Foy
75008 PARIS. L’article 4 des statuts a été
modifié en conséquence. Dépôts légaux
au RCS PARIS.
12138280 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : LA GICLAIS. Forme :
S.C.I. Siège : 123, rue de la Pompe 75016
PARIS. 817470750 RCS Paris. Aux termes de l’AGE en date du 17/7/2018, les
associés ont décidé de modifier le capital en le portant de 50.000 € à 56.000 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence. Mention sera portée au RCS de
Paris.
12138382 – LA VIE JUDICIAIRE
ORGAKIDDY S.A.R.L. au capital de
30.000 € Siège : 17, rue Gustave Courbet
75116 PARIS 752575100 RCS Paris. Aux
termes d’une délibération en date du
16/10/2018, l’AGE des associés de la
SARL ORGAKIDDY a décidé de transférer le siège du 17, rue Gustave Courbet
75116 PARIS au 46, avenue du Président Wilson 75116 PARIS à compter de
ce jour, et de modifier en conséquence
l’article 4 des statuts. Pour avis La Gérance.
12138517 – LA VIE JUDICIAIRE
BEAUVAU Capital S.A.S. Au capital de
684.975 € Siège : 7, rue D’Artois 75008
PARIS 539.802.173 RCS Paris. Par une
lettre de démission en date du 21/1/2019
notifiée au Président de la société, M. Stéphen BAZIRE, né le 29/7/1970 à 94440
Villecresnes, de nationalité française,
72, boulevard Beaumarchais à 75011 Paris a démissionné de ses fonctions de
DG de la société à compter du même
jour. Mention sera faite au RCS de Paris
Pour avis.
412722A – LES ECHOS
le 17.12.2018, dimitri aboulker, dg de la
sas lecabou, capital 194250 €, siège social 3 r des mauvais garçons 75004 paris,
rcs paris 818087819, transfère le siège social au 47 r richer 75009 paris. rcs paris.
MANSOFT 1
Société par actions simplifiée au
capital de 1.068.501 euros
Siège social :
8, avenue Hoche - 75008 Paris
831 043 518 RCS Paris
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
SCI au capital de 4 210 026 €
36 rue du Louvre 75001 PARIS
498 171 503 RCS Paris
Le 21/01/2019 l’AGO a nommé Gérant M.
Patrick MABRY, demeurant 2 avenue
Charles de Gaulle L-1653 Luxembourg,
en remplacement de M. Jérôme LEON.
420322A – LES ECHOS
LES HERBES HAUTES SARL au capital
de 2.000 € Siège : 249 RUE DU FAUBOURG SAINT ANTOINE 75011 PARIS
823975529 RCS de PARIS Par décision
de l’AGE du 18/01/2019, il a été décidé de
transférer le siège social au 85, boulevard
Voltaire 75011 PARIS. Mention au RCS
de PARIS.
420398A – LES ECHOS
le 17.12.2018, dimitri aboulker, dg de la
sas aboulec, capital 195840 €, siège social 3 r des mauvais garçons 75004 paris,
rcs paris 834503625, transfère le siège social au 51 bd voltaire 75011 paris. rcs paris.
DENTALON Société par actions simplifiée
au capital de 5.000 € Siège : 95 rue de la
Roquette 75011 PARIS 792697005 RCS
de PARIS Par décision de l’AGE du
22/01/2019, il a été décidé de changer la
dénomination sociale qui devient FSB INNOVATION. Mention au RCS de PARIS
414005A – LES ECHOS
420405A – LES ECHOS
Le 18.12.2018,l’associe unique de l’eurl
llevant,capital 1000 €,20 r de naples
75008 paris,rcs paris 803933043,decide
d’ajouter une activite secondaire a l’objet
social existant : activites courtage et ingenierie en assurance.rcs paris
EPROSEED FRANCE Société par actions
simplifiée au capital de 10 € Siège : 9 bis
Chemin des Valllées 91620 LA VILLE DU
BOIS 835323551 RCS de EVRY Par décision de l’AGM du 30/11/2018, il a été décidé de transférer le siège social à
compter du 18/01/2019 au 34 Avenue des
Champs Elysées 75008 PARIS. Gérant :
M. DE LAMALLE Geoffroy 13 rue de l’industrie L8399 WINDHOF LUXEMBOURG
Radiation au RCS de EVRY et ré-immatriculation au RCS de PARIS.
418983A – LES ECHOS
SRD MOISE
SARL au capital de 8.000 €. Siège social :
54, Avenue philippe auguste 75011 PARIS. RCS 518 975 206 PARIS.
L’AGE du 16/01/2019 a transformé la société en SAS, sans création d’un être moral nouveau, à compter du 17/01/2019 et
a nommé Président M MOUSSA Rafat, 67
rue du maréchal leclerc 95440 ECOUEN.
Le reste demeure inchangé. Mention au
RCS de PARIS.
419498A – LES ECHOS
420440A – LES ECHOS
DCJ PERMIS Société à responsabilité limitée au capital de 100 € Siège : 187 boulevard Voltaire 75011 PARIS 828277418
RCS de PARIS Par décision de l’AGE du
25/11/2018, il a été décidé de transférer
le siège social à compter du 31/12/2018
au 101 GENERAL LECLERC C/O ABC
LIVE 75685 PARIS CEDEX 14. Mention
au RCS de PARIS.
POISSONNERIE G LEDREUX
SA au capital de 38,189 €
Siège social : 67 AVENUE DU GENERAL
LECLERC
75014 PARIS
420441A – LES ECHOS
INVESTIMURS
Société à Responsabilité Limitée
unipersonnelle
RCS 582 141 198 PARIS
Au capital de 1.000 euros
Le CA du 16/01/2019 a nommé à compter
du 16/01/2019 :
Siège social : 78 avenue Raymond
Poincaré 75116 PARIS
- président-directeur général : Mr LORENZO GIOVANNI, 449 AVENUE DU
GENERAL DE GAULLE,92140 CLAMART en remplacement de Mr
VERGIN JEREMY.
- directeur général délégué : Mr REBERGUE MATHIEU, 12 BOULEVARD BESSIERES ESC9 75017 PARIS en remplacement de Mr LORENZO GIOVANNI .
- administratrice : Madame LABAS JULIE,
449 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE
92140 CLAMART en remplacement de
Mr MICHEL LUCAS DE LEYSSAC.
Mention au RCS de PARIS
419505A – LES ECHOS
SCI FLI-FLOUT. SCI au capital de
228.750 €. Siège social : 51 RUE DE
MAUBEUGE 75009 PARIS. RCS
433 897 360 PARIS. L’AGE du 28/11/2018
a nommé gérant M GABISON Jacques
Isaac Henry, 26 Rue Saint Louis en l’Iles
75004 PARIS en remplacement de M ALLALI MOISE BICHI RICHARD, à compter
du 28/11/2018. Mention au RCS de PARIS.
419570A – LES ECHOS
CRD
SAS au capital de 10.000 €. Siège social :
1925, RUE DE L’AVIATION 21600
OUGES. RCS 838 478 360 DIJON
L’AGE du 21/01/2019 a décidé de transférer le siège social au 15 RUE DU RENDEZ VOUS, 75012 PARIS, à compter du
21/01/2019. Président : M LIN NICOLAS,
30 AVENUE EDMOND 94500 CHAMPIGNY SUR MARNE. Radiation du RCS de
DIJON et immatriculation au RCS de PARIS.
420090A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
SCI CHATELLERAULT
Siège social : 20bis rue Louis Philippe
12138536W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Ech 2 (Cachan II) SCI
412732A – LES ECHOS
SCI au capital de 152.45 euros
Pour avis.
420198A – LES ECHOS
12138467 – LA VIE JUDICIAIRE
92200 NEUILLY SUR SEINE
NORMANDIE SINISTRES S.A.R.L. au
capital de 3.000 € Siège : 38, rue de Berri
75008 PARIS 825 285 117 RCS Paris.
Suivant PV de l’AGE du 27/12/2018 il résulte que le siège qui était fixé au 38, rue
de Berri 75008 PARIS a été transféré au
138, boulevard Pereire 75017 PARIS. Le
Gérant : Gérard GOSNET.
413 933 920 RCS NANTERRE
Le 17 janvier 2019, l’AGE de cette SCI
ayant pour objet « Location à usage de supermarché » et pour durée 99 ans
jusqu’au 2 octobre 2096 a décidé de transférer le siège social au 1 avenue Niel
75017 PARIS. En conséquence, la société
sera immatriculée au RCS de PARIS.
RCS PARIS 814 665 964
Aux termes du PV de l’Assemblée Générale extraordinaire du 8 janvier 2019, il a
été décidé de transférer le siège social du
78 avenue Raymond Poincaré 75116 PARIS à Immeuble le Canéopole 11-13 chemin de l’Industrie 06110 LE CANNET.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
420442A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 93
LOC ACTIONS SASU au Capital de
1 000 € Siège social : 6-8 Chemin des
Groux 93130 NOISY-LE-SEC RCS BOBIGNY 839 373 065. Par AGE du
2101 2019 il a été décidé le transfert du
siège social au 49/51, rue de Ponthieu immeuble D 75008 PARIS président Mr
DIAW Oussoumane demeurant 13
SQUARE Yves Farge 78190 TRAPPES. Radiation au RCS de BOBIGNY immatriculation au RCS de PARIS
420450A – LES ECHOS
SOCIAL CALLING
SAS au capital de 500 €
53 rue Réaumur 75002 PARIS
840 537 245 RCS Paris
Le 27/11/2018 le Président a transféré le
siège social au 54 rue Monsieur le Prince
75006 PARIS.
420452A – LES ECHOS
TELERESSOURCES SAS
SAS au capital de 120 000 euros
Siège social : 13 avenue de la
Bourdonnais 75007 Paris
RCS 479 474 686 PARIS
L’AGO du 31 décembre 2018 a pris acte
et a ratifié la démission de ses fonctions
de Directeur général de la société de M.
Loïc GUILHE LA COMBE DE VILLERS ,
qui ne sera pas remplacé dans ses fonctions.
Mention au RCS de PARIS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 24 janvier 2019
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 7
Les Echos Sociétés
420454A – LES ECHOS
ORIA FINANCES
DISSOLUTIONS
Société par actions simplifiée
420307B – LES ECHOS
au capital de 15 000 euros
CCDR IMMOBILIER
Siège social : 18 Chemin de la Ferlatière
69370 SAINT DIDIER AU MONT D’OR
829 325 901 R.C.S LYON
Aux termes d’une décision en date du 17
Décembre 2018, l’associé unique a décidé
de transférer le siège social du 18 Chemin
de la Ferlatière, 69370 SAINT DIDIER AU
MONT D’OR au 81 rue Amsterdam, 75008
PARIS à compter de ce jour et de modifier
en conséquence l’article 4 des statuts.
La Société, immatriculée au Registre du
commerce et des sociétés de LYON sous
le numéro 829 325 901 fera l’objet d’une
nouvelle immatriculation auprès du Registre du commerce et des sociétés de PARIS.
SARL au capital de 1000,00 €
112 boulevard Exelmans, 75016 PARIS
801812785 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
22/01/2019 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 22/01/2019,
nommé en qualité de liquidateur Mme Caroline Champetier de Ribes, 112 boulevard Exelmans, 75016 Paris et fixé le
siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention
en sera faite au RCS de Paris
Monsieur Diego MIGNOT, demeurant
Castello 11 4b 28001 Madrid (Espagne)
BLACK ROCK
SASU au capital de 1000,00 €
14 rue de la Cure, 75016 Paris
803750298 RCS Paris
POUR AVIS
420483A – LES ECHOS
FINANCIERE VAUBAN
SAS au capital de 1.000 €
Siège social : 37-41 rue du Rocher - 75008
PARIS
RCS PARIS 844 464 388
Le 08/12/2018, par décisions écrites, l’associé unique a nommé :
- la Société HEK PARTNERS, Sarl unipersonnelle au capital de 111.890 €, siège
social 28 rue Cambacérès 75008 Paris,
RCS Paris 800 635 476 représentée par
son Gérnt Monsieur Hervé KRISSI, aux
fonctions de Commissaire aux Comptes titulaire pour une durée de six exercices,
- la Société NS ASSOCIES, sarl unipersonnelle au capital de 50.000 €, siège social 92 rue Jouffroy d’Abbans 75017 Paris,
RCS Paris 484 262 597 représentée par
son Gérant Monsieur Laurent Naïm, aux
fonctions de Commissaire aux Comptes
suppléant pour une durée de six exercices.
Modification au RCS de PARIS.
420507A – LES ECHOS
D.A.G TRANSPORT
Par décision de L’Associé Unique en date
du 29/12/2017 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/12/2017,
nommé en qualité de liquidateur M. Malik
KINDE, 108 rue de Montmartre, 75002 Paris et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. Malik KINDE. Mention en sera
faite au RCS de Paris
420468B – LES ECHOS
R.C.S : 828 237 255 PARIS
AJOUT D’ACTIVITE DANS L’OBJET
SOCIAL
Par décision de l’associé unique du
22/01/2019, a décidé d’insérer la nouvelle
activité dans l’objet social de la Société
« TAXI ». L’article 2 « OBJET » des Statuts a été modifié en conséquence. Toutes
les démarches ont été faites à cet effet. Le
dépôt légal sera effectué au RCS de PARIS. Pour avis et mention.
420520A – LES ECHOS
IBEL CONSULTING
SASU au capital de 1000 Euros
Siège social : 79 AVENUE NIEL 75017
PARIS
Par décision de L’AGO en date du
31/12/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Pascal
SCHOMANN 6 rue Mouzaia, 75019 Paris,
pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
420482B – LES ECHOS
JAHERALY CONSULTING
SASU au capital de 100 €
7 RUE THEOPHILE ROUSSEL, 75012
PARIS
833309578 RCS Paris
Par décision de l’Associé unique en date
du 27/12/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. MINKESH JAHERALY 7 RUE THEOPHILE
ROUSSEL, 75012 PARIS, pour sa gestion
et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
R.C.S : 828 405 167 PARIS
TRANSFERT DE SIEGE
Par décision de l’associé unique du
21/01/2019, il a été décidé le transfert du
siège de la Société, domiciliée au « 79
AVENUE NIEL 75017 PARIS », elle sera
désormais domiciliée au « 126 BOULEVARD HAUSSMANN 75008 PARIS ».
L’article 4 « SIEGE SOCIAL » des Statuts
a été modifié en conséquence. Toutes les
démarches ont été faites à cet effet. Le
dépôt légal sera effectué au RCS de PARIS.
420595A – LES ECHOS
T.P. ASSISTANCE
SAS au capital de 38 200,00 €
39 avenue d’Iéna 75016 PARIS
420492B – LES ECHOS
ANROVA
SCI au capital de 152.45 €
45 rue de Lancry, 75010 PARIS
399347517 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
15/01/2019 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. DELVAL
Christophe 26 rue de l’Eglise, 48800 VILLEFORT, pour sa gestion et décharge de
son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
439 254 236 RCS PARIS
Suivant Ordonnance du Président du Tribunal de Commerce de Paris en date du
03/01/2019 la SCP THEVENOT PARTNERS, Administrateurs judiciaires, en la
personne de Maître Jonathan EL BAZE,
Administrateur Judiciaire, demeurant 42
rue de Lisbonne 75008 PARIS a été nommée en qualité d’administrateur provisoire
pour une durée de six mois de la société
susvisée, avec pour mission de gérer et
administrer la société, conformément aux
statuts et aux lois et usages du commerce.
420681A – LES ECHOS
DAYTONA
Société à responsabilité limitée au capital
de 5 000 €
Siège social : 8 rue Edouard
Fournier-75016 Paris
RCS 483 139 044 PARIS
Le 30/10/2018, l’AGE a décidé qu’il n’y
avait pas lieu à dissolution de la société
malgré les pertes constatées, en application de l’art. L223-42 du Code de
commerce. Modification au RCS de PARIS.
MARYSE DESERT
CONSULTING
NUTRATLETIC S.A.S. au capital de
160.000 € Siège : 10 bis, rue Crillon 75004
PARIS 439 444 175 RCS Paris. Par AG
du 14/12/2018, il a été donné quitus au
liquidateur et décharge de son mandat, et
constaté la clôture de la liquidation de la
société, dont la personnalité morale cesse
d’exister à compter de ce jour. Radiation
au RCS de Paris.
SASU au capital de 1000,00 €
20 AV DU GAL CLAVERY, 75016 PARIS
820703868 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 18/01/2019 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 18/01/2019,
nommé en qualité de liquidateur Mme
BERNADETTE MARYSE DESERT, 20
AV DU GAL CLAVERY, 75016 PARIS et
fixé le siège de liquidation et l’adresse de
correspondance au siège de la société.
Mention en sera faite au RCS de Paris
420493B – LES ECHOS
VEGA LANCRY
SCI au capital de 1000 €
45 RUE DE LANCRY, 75010 PARIS
494757545 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
15/01/2019 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. DELVAL
Christophe 26 rue de l’Eglise, 48800 VILLEFORT, pour sa gestion et décharge de
son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
12137926-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SUITEKI PARTNERS
S.A.S. au capital de 1.000 euros
5, rue des Suisses
75014 Paris
833 521 784 RCS PARIS
VISTA CORPORATION LC S.A.S. au
capital de 1.000 €, 28 bis, rue de TerreNeuve 75020 PARIS, 808 092 621 RCS
PARIS. Par décision du 31/12/2018, la collectivité des associés a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter de
ce jour et sa mise en liquidation. A été
nommé Liquidateurs M. COLCHER Rémi,
28 bis, rue de Terre-Neuve 75020 PARIS
et M. Maxime LEFRESNE, 45, avenue Ardouin 94420 LE PLESSIS TREVISE, avec
les pouvoirs les plus étendus pour réaliser
les opérations de liquidation et parvenir à
la clôture de celle-ci. Le siège de la liquidation est fixé au 28 bis, rue de TerreNeuve 75020 PARIS, adresse à laquelle
toute correspondance devra être envoyée,
et, actes et documents relatifs à la liquidation devront être notifiés. Le dépôt des
actes et pièces relatifs à la liquidation sera
effectué au GTC de Paris. Mention sera
faite au RCS de Paris.
NRGYM
SARL au capital de 5000 €
340 rue des Pyrénées, 75020 Paris
493046429 RCS Paris
SASU au capital de 1500 Euros
Siège social : 22 RUE JULES ROMAINS
75019 PARIS
12138462 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138101 – LE PUBLICATEUR LEGAL
420354B – LES ECHOS
Président :
420609B – LES ECHOS
L’assemblée générale du 31/12/2018 a
décidé la dissolution anticipée de la société, à compter du 31/12/2018, et sa mise
en liquidation amiable sous le régime
conventionnel. M. Didier PIRONI (ancien
Président) a été nommé liquidateur, et le
siège de liquidation a été fixé au siège social.
L’assemblée générale du 31/12/2018 a
décidé d’approuver les comptes de liquidation, de donner quitus au liquidateur de
sa gestion, et de prononcer la clôture de
liquidation de la société, à compter du
31/12/2018.
Les comptes de liquidation seront déposés au greffe du tribunal de commerce de
Paris.
Pour avis.
12137955W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC 43/45 COQUILLIERE
SNC au capital de 1.000 €
12138103 – LE PUBLICATEUR LEGAL
VISTA CORPORATION LC S.A.S. en
liquidation au capital de 1.000 €,
28 bis, rue de Terre-Neuve 75020 PARIS,
808 092 621 RCS PARIS. Par décision du
9/1/2019, la collectivité des associés, statuant au vu du rapport du Liquidateur a : approuvé les comptes de liquidation au
31/12/2018 ; - donné quitus aux Liquidateurs M. COLCHER Rémi, 8 bis, rue de
Terre-Neuve 75020 PARIS et M. Maxime
LEFRESNE, 45, avenue Ardouin 94420
LE PLESSIS TREVISE et l’a déchargé de
son mandat ; - décidé la répartition du produit net et de la liquidation ; - prononcé la
clôture des opérations de liquidation au
31/12/2018. Les comptes de liquidation
seront déposés au greffe du tribunal de
commerce de Paris. Mention sera faite au
RCS de Paris.
Siège social :
17 avenue Victor Hugo
75116 Paris
528 438 294 RCS PARIS
Suite à l’AGE du 28/11/2018, il a été prononcé la dissolution anticipée de la société. Liquidateur : Mr Nathanaël BOKOBZA demeurant 9 rue de Prony - 75017
Paris. Le siège de liquidation est fixé au
siège social.
Suivant à l’AGO du 13/12/2018, il a été
approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus au liquidateur et prononcé la
clôture de liquidation. Radiation au RCS
de Paris.
12138182W – LE PUBLICATEUR LEGAL
OPCI LOGIZOLA
SPPICAV SOUS LA Forme SAS
12138129 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Y PARIS S.A.R.L. en liquidation au capital de 1 000 €, 237-239 boulevard Voltaire 75011 PARIS, Siège de liquidation :
chez M. Antony KATZ, 32, avenue Pasteur 94420 LE PLESSIS TREVISE, 483
023 818 RCS PARIS. L’AGE du
31/12/2018 a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter du
31/12/2018 et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel dans les
conditions prévues par les statuts et les
délibérations de ladite assemblée. Elle a
nommé comme liquidateur M. Antony
KATZ, 32 avenue Pasteur 94420 LE
PLESSIS TREVISE, pour toute la durée
de la liquidation, avec les pouvoirs les plus
étendus tels que déterminés par la loi et
les statuts pour procéder aux opérations
de liquidation, réaliser l’actif, acquitter le
passif, et l’a autorisé à continuer les affaires en cours et à en engager de nouvelles
pour les besoins de la liquidation. Le siège
de la liquidation est fixé chez M. Antony
KATZ 32 avenue Pasteur 94420 LE PLESSIS TREVISE. C’est à cette adresse que
la correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents concernant la
liquidation devront être notifiés. Les actes
et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de commerce
de PARIS en annexe au RCS. Pour avis
12138251 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : F. Investors. Forme :
S.A.S. société en liquidation. Capital :
115.000 €. Siège : 23, rue du Roule,
75001 PARIS. 799 604 236 RCS Paris.
Aux termes de l’AGE en date du
30/4/2018, les actionnaires ont décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 30/4/2018. M. Axel Bouvier,
124, rue Pasteur 59370 Mons En Baroeul
a été nommé liquidateur et lui a conféré
les pouvoirs les plus étendus. Le siège de
la liquidation est à l’adresse du liquidateur,
adresse où doit être envoyée la correspondance. Le mandat des CAC ne se
poursuit pas. Pour avis.
12138298 – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A.S. en liquidation COSINUS au capital de 10.000 €, siège 98, rue Haxo,
75020 PARIS, 524111499 RCS Paris. Aux
termes des décisions en date du
28/12/2018, l’associée unique a décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 28/12/2018. Mme Cécile
Broussard 19, avenue Lelièvre 93600 Aulnay-sous-Bois a été nommée liquidateur
et les pouvoirs les plus étendus lui ont été
conférés. Le siège de la liquidation est à
l’adresse du liquidateur, adresse où doit
être envoyée la correspondance.
Siège social :
35 Bd des Capucines
75002 Paris
792 357 725 RCS PARIS
Aux termes d’une décision en date du
11/1/2019, la société CBRE Global Investment Partners European Co-Investment
Fund 2 Sàrl, SARL de droit luxembourgeois, sise 26/28, rue Edward Steichen,
L-2540 Luxembourg, B 199790 RCS
Luxembourg, a, en sa qualité d’associée
unique, décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour, sans qu’il
y ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du Code civil, les
créanciers de la société OPCI LOGIZOLA
peuvent former opposition à la dissolution
dans un délai de trente jours à compter de
la présente publication, devant le tribunal
de commerce de Paris.
L’ASSOCIEE UNIQUE
12138188W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DBAN CONSULTING
Société par actions simplifiée à associé
unique au capital de 3.500 euros
73 rue Laugier - 75017 PARIS
12138243W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI du 21 rue des Archives
12138190W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI HERITAGE PROPERTY
HOLDINGS
SCI, société en liquidation au capital de
1.000 €
4, rue de Mariveaux, 75002 Paris
832 951 982 RCS Paris
SCCV DES ROTOIRS
SCI en liquidation au capital de 1.000 €
Siège social :
4 rue Christophe Colomb,
75008 Paris
811 162 023 RCS PARIS
L’Assemblée Générale Extraordinaire du
30.11.2018 a approuvé les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur de
sa gestion, prononcé la clôture de liquidation de la société. Les comptes de liquidation sont déposés au greffe du tribunal de
commerce de Paris.
Société civile de construction vente en
liquidation au capital de 1.000 €
234 boulevard Pereire 75017 PARIS
713 425 790 RCS PARIS
L’assemblée générale réunie le 10 janvier
2019 a approuvé les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur, déchargé de son mandat et a prononcé la
clôture des opérations de liquidation.
Les comptes de liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce.
12138275W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138033 – LA VIE JUDICIAIRE
NAVIRES FUELS
SOCIETE D’EXPLOITATION
DES TERRES DE LA CATUSSE
SAS au capital de 500.000 euros
Siège social :
C/o Tmf France
52 rue de la Victoire
75009 Paris
534 746 953 RCS Paris
Aux termes du procès verbal en date du
14/01/2018, les associés ont
(i) décidé la dissolution anticipée de la société ;
(ii) désigné, en qualité de liquidateur Monsieur Thomas lan Simpson, demeurant
Blasford Hill Little Wlatham Thorleys Malting Chelmdford Essex (Royaume-Uni)
(iii) fixé le lieu où la correspondance doit
être adressée et celui où les actes et documents concernant la liquidation doivent
être notifiés au siège social de la société.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué au GTC de Paris.
12138288W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HOSPITALITY INVEST
Société par actions simplifiée au
capital de 173.700 €
Siège social : 128 rue de la Boétie
75008 PARIS
522 969 047 RCS PARIS
L’A.G.E. du 18/01/2019 a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter du
18/01/2019 et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel dans les
conditions prévues par les statuts et les
délibérations de ladite assemblée.
Elle a nommé comme liquidateur, Monsieur Laurent BALAYRE demeurant 9 bis,
chemin de la Cour de l’Orme, 78490 Grosrouvre, pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les plus étendus.
Le siège de la liquidation est fixé à PARIS
(75008), 128 rue de la Boétie, 75008 PARIS.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
12138415W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FRANCE HOSPITALITY
HOLDING 1
SPPICAV SOUS LA FORME SAS
Siège social :
35 Bd des Capucines 75002 Paris
828 565 333 RCS PARIS
Aux termes d’une décision en date du
15/01/2019, la société Belleville Investments Sàrl, SARL de droit luxembourgeois, sise 20 boulevard Emmanuel Servais L-2535 Luxrmbourg, B 212575 RCS
Luxembourg, a, en sa qualité d’associée
unique, décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour, sans qu’il
y ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du Code civil, les
créanciers de la société FRANCE HOSPITALITY HOLDING 1 peuvent former opposition à la dissolution dans un délai de
trente jours à compter de la présente publication, devant le tribunal de commerce
de PARIS.
L’ASSOCIEE UNIQUE
RCS PARIS 823 164 603
Par décision de l’associé unique du 30 novembre 2018, dissolution anticipée de la
société à compter du même jour et sa mise
en liquidation. A été nommé comme liquidateur : Monsieur DAGNET Benoît
demeurant 73 rue Laugier 75017 PARIS.
Le siège de liquidation est fixé au siège
social. C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que
les actes et documents concernant la liquidation devront être notifiés. Par décision de l’associé unique du 21 décembre
2018, approbation des comptes de liquidation, quitus au liquidateur de sa gestion,
prononciation de la clôture de liquidation
de la société. Les comptes de liquidation
sont déposés au greffe du Tribunal de
commerce de PARIS.
12138511W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138509W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCCV DES ROTOIRS
Société civile de construction vente au
capital de 1.000 €
234 boulevard Pereire 75017 PARIS
713 425 790 RCS PARIS
Le 30 juin 2018, l’Assemblée Générale Extraordinaire a décidé, à compter du même
jour :
la dissolution anticipée de la société et sa
liquidation amiable sous le régime
conventionnel ;
de nommer Mme Michaëlla DRIGUES, demeurant 6 rue Milne Edwards 75017 Paris, en qualité de liquidateur et lui a conféré
les pouvoirs les plus étendus pour réaliser
les opérations de liquidation et parvenir à
la clôture de celle-ci.
Le lieu où la correspondance doit être
adressée et où les actes et documents
concernant la liquidation doivent être notifiés a été fixé au siège social, siège de
la liquidation.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué au Tribunal de
Commerce de PARIS.
S.A.R.L. au capital de 1000 €
Siège social :
41, rue Saint-Ferdinand
75017 PARIS
844 550 194 RCS PARIS
Aux termes d’une décision en date du
17/1/2019, La société MJ IMMO AGRI,
S.A.R.L. au capital de 102.304 €, 41, rue
Saint-Ferdinand, 75017 Paris,
321 338 550 RCS PARIS a, en sa qualité
d’associé unique de la société, décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 17/1/2019, sans qu’il y ait lieu
à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du Code civil, les
créanciers de la SOCIETE D’EXPLOITATION DES TERRES DE LA CATUSSE
peuvent former opposition à la dissolution
dans un délai de trente jours à compter de
la présente publication, devant le tribunal
de commerce de Paris.
L’ASSOCIE UNIQUE.
12138334 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : MUR DE CARENTOIR.
Forme : S.C.I. société en liquidation. Capital : 382.524 €. Siège : 75 rue des Archives, 75003 PARIS. 433284957 RCS Paris. Aux termes de l’AGE en date du
28/12/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 28/12/2018. M. Christian Du Mur,
20, rue Jean Baptiste Pigalle 75009 Paris
a été nommé liquidateur et lui a conféré
les pouvoirs les plus étendus. Le siège de
la liquidation est au siège, adresse où doit
être envoyée la correspondance. Pour
avis.
12138386 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : MUR DE CARENTOIR.
Forme : S.C.I. société en liquidation. Capital : 382.524 €. Siège : 75 rue des Archives, 75003 PARIS. 433284957 RCS Paris. Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2019, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur et décharge de son mandat,
prononcé la clôture de liquidation de la société. La société sera radiée du RCS de
Paris. Le liquidateur.
12138474 – LA VIE JUDICIAIRE
Cabinet d’osteopathie Galilée, S.C.M.
en liquidation au capital de 150 €. Sise
59, rue Galilée 75008 PARIS. RCS Paris
530 401 900. Suivant délibération de
l’AGE du 14/12/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société
à compter du 15/12/2018 et sa mise en
liquidation. L’AG a nommé comme liquidateur M. Philippe Elbaz, 59, rue Galilée
75008 Paris et lui a conféré les pouvoirs
les plus étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et
acquitter le passif. Le siège de liquidation
est fixé au 59, rue Galilée 75008 Paris.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés. Le dépôt des actes et
pièces relatifs à la liquidation sera effectué
au GTC de Paris. Pour avis, le liquidateur.
12138498 – LA VIE JUDICIAIRE
SCI TY SIECK S.C. en liquidation au
capital de 100.000 € Siège : 3, rue Magellan 75008 PARIS 513 046 011 RCS Paris.
L’AGE du 19/12/2018 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
même jour et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel dans les
conditions prévues par les statuts et les
délibérations de ladite assemblée. Elle a
nommé comme liquidateur M. Laurent
GAD, 12, avenue Montaigne, 75008 Paris,
pour toute la durée de la liquidation, avec
les pouvoirs les plus étendus tels que déterminés par la loi et les statuts pour procéder aux opérations de liquidation. Le
siège de la liquidation est fixé 3, rue Magellan, 75008 Paris. C’est à cette adresse
que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au GTC de Paris,
en annexe au RCS. Pour avis, Le liquidateur.
Aux termes de l’AGE en date du
28/12/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de Paris
Le liquidateur.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
8 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12138503 – LA VIE JUDICIAIRE
420560A – LES ECHOS
SCI KASTELL MOR S.C. en liquidation
au capital de 150.000 € Siège : 3, rue Magellan 75008 PARIS 503 165 193 RCS
Paris. L’AGE du 19/12/2018 a décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du même jour et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel dans les conditions prévues par les
statuts et les délibérations de ladite assemblée. Elle a nommé comme liquidateur M. Laurent GAD, 12, avenue Montaigne, 75008 PARIS, pour toute la durée de
la liquidation, avec les pouvoirs les plus
étendus tels que déterminés par la loi et
les statuts pour procéder aux opérations
de liquidation. Le siège de la liquidation
est fixé 3, rue Magellan, 75008 PARIS.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au
GTC de Paris, en annexe au RCS. Pour
avis, Le liquidateur.
SCI MAZENAY
12138548 – LA VIE JUDICIAIRE
INTECS FRANCE S.A.R.L. en liquidation au capital de 10.000 €. Sise 23/25 rue
Jean Jacques Rousseau 75001 PARIS.
533 844 569 RCS Paris. L’associée unique a décidé aux termes d’une délibération en date du 28/12/2018 la dissolution
anticipée de la société à compter du
28/12/2018 suivie de sa mise en liquidation amiable en application des dispositions statutaires.
- A été nommé comme liquidateur :
Massimo MICANGELI, à ROME 91 Viale
Cortina d’Ampezzo, a qui ont étés conférés les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales en cours,
réaliser l’actif et apurer le passif.
- Le siège de la liquidation est fixé au
siège à PARIS (Ville de Paris) 23/25 rue
Jean Jacques Rousseau.
- C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les
actes et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
- Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au GTC de Paris. Pour avis, le liquidateur.
415690A – LES ECHOS
LA LOC, SASU au capital de
1000 €. Siège social : 60 rue de la fontaine au roi 75011 Paris. 832257372 RCS
Paris. Le 29/11/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. Ulysse de Wilde, 60
Rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris, et
fixé le siège de liquidation au siège social.
Modification au RCS de Paris.
415916A – LES ECHOS
La Clef des Bois, SAS au capital de
5000 €. Siège social : 6 rue robert et sonia
delaunay 75011 Paris. 832347132 RCS
Paris. Le 28/07/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. sylvain serougne, 6
rue robert et sonia delaunay 75011 Paris,
et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de Paris.
415923A – LES ECHOS
Pegase Stem Cells, SAS au capital de
3000 €. Siège social : 62 bv arago 75013
Par is. 840 6640 56 RCS Pa ris . Le
02/11/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Pascal Surugue, 34 bv de
Clichy 75018 Paris, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au
RCS de Paris.
416132A – LES ECHOS
CELESTE ROSE, EURL au capital de
5000 €. Siège social : 175 rue du temple
75003 Paris. 840535868 RCS PARIS. Le
05/12/20, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme Céleste Boiteau, 175 rue
du temple 75003 Paris , et fixé le siège de
liquidation au siège social. Modification au
RCS de PARIS.
416175A – LES ECHOS
brick & Mortar beaute, SASU au capital de
10000 €. Siège social : 23 rue taitbout
75009 Paris. 532456480 RCS Paris. Le
03/12/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Gilles NOUAILHETAS, 8a
portman mansions porter street w1u6de
londres, et fixé le siège de liquidation au
siège social. Modification au RCS de Paris.
416334A – LES ECHOS
ParkRow, SARL au capital de
3800 €. Siège social : 37 rue de la chapelle 75018 Paris. 803878453 RCS ParkRow. Le 31/10/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. Thomas Legal, 37
Rue de la Chapelle 75018 Paris, et fixé le
siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de ParkRow.
Société civile au capital de 3.000,00 Euros
Siège social : PARIS (75008)
C/o SAS EXPERIENCE
154 Boulevard Haussmann
RCS PARIS 797 703 402
Aux termes d’un procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 15
juin 2018, enregistré au Service départemental de l’Enregistrement PARIS ST-LAZARE le 31/08/2018, dossier 2018/49204,
référence 2018N04465, il a été décidé de
la dissolution anticipée de la société cidessus énoncée et en conséquence sa
mise en liquidation amiable à compter du
15 juin 2018, et il a été nommé en qualité
de liquidateur M. Torben JENSEN, demeurant à SONDERBORG (Danemark),
Sundquistgade 41 et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance en
l’office notarial de Lorgues (83510), 1, le
Verger des Ferrages.
Mention en sera faite au RCS de PARIS.
Pour avis, le liquidateur.
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12138366W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELEX BRETAGNE
Société par actions simplifiée au
capital de 120.000 €
Siège social :
14, rue Gertrude Bell - 56000 VANNES
453 839 912 RCS VANNES
ELEX NORD NORMANDIE
Société par actions simplifiée au
capital de 850.000 €
Siège social :
78, rue de Saint Quentin 59540 CAUDRY
513 980 995 RCS DOUAI
ELEX RHONE ALPES
AUVERGNE
Société par actions simplifiée au
capital de 7.500.000 €
Siège social :
Tour de la Part Dieu - 25ème étage
129, rue Servient,
69326 LYON CEDEX 03
523 931 939 RCS LYON
ADENES P.P.E.
FUSION
12138337W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CEFLO
S.A.S. au capital de 522.000 €
Siège social :
24-26, rue de la Pépinière
75008 Paris
434 427 837 RCS PARIS
SOLIGNY
SAS à associé unique au capital de
37.000 €
Siège social :
24-26, rue de la Pépinière
75008 Paris
442 252 698 RCS PARIS
S.C.I. TAKSAN
Société civile immobilière au capital de
1.500 €
Siège social :
24-26, rue de la Pépinière
75008 Paris
434 691 150 RCS PARIS
Aux termes d’un acte SSP du 22/11/2018,
les sociétés CEFLO et SOLIGNY ont établi un projet de fusion simplifiée relatif
à l’absorption de la société SOLIGNY
par la société CEFLO. Le dépôt du projet
de fusion a été effectué le 23/11/2018 au
greffe du tribunal de commerce de Paris.
Le projet de fusion a été publié au Bulletin
Officiel des Annonces civiles et Commerciales du 26-27/11/2018 pour le compte
des sociétés CEFLO et SOLIGNY.
Conformément aux dispositions de l’article L.236-11 du Code de commerce qui
stipule que si, depuis le dépôt au greffe du
projet de fusion jusqu’à la réalisation de
l’opération, la société absorbante détient
en permanence toutes les actions représentant la totalité du capital de la société
absorbée, il n’y a plus lieu à approbation
de la fusion par son assemblée générale
extraordinaire.
La fusion n’a pas entraîné d’augmentation
de capital social.
Suivant déclaration de régularité et de
conformité établie entre les sociétés CEFLO et SOLIGNY du 24/1/2018, il a été
constaté la réalisation définitive de l’opération de fusion simplifiée et la dissolution
immédiate et de plein droit, sans liquidation, de la société SOLIGNY en date du
31/12/2018 par le seul fait de la réalisation
définitive de la fusion. La fusion a un effet
rétroactif au 1er février 2018.
Aux termes d’un acte SSP du 23/11/2018/,
les sociétés CEFLO et S.C.I. TAKSAN ont
établi un projet de fusion simplifiée relatif
à l’absorption de la société S.C.I. TAKSAN par la société CEFLO. Le dépôt du
projet de fusion a été effectué le
23/11/2018 au greffe du tribunal de
commerce de Paris. L’absorption par voie
de fusion de la société S.C.I TAKSAN par
la société CEFLO est devenue définitive
au 31/12/2018, ainsi qu’il résulte du procès-verbal des décisions de l’associé unique de la société S.C.I. TAKSAN du
28/12/2018 et du procès-verbal des décisions de l’associé unique de la société CEFLO au 28/12/2018, aux termes desquels,
il a été approuvé le projet de fusion.
Société par actions simplifiée au
capital de 855.640,30 €
Siège social :
18, rue Helene et François Missoffe
CS 26825 - 75809 PARIS CEDEX 17
342 294 956 RCS PARIS
Aux termes de la consultation écrite du
30 novembre 2018 constatée par le Président en date du 17/12/2018, la Collectivité des associés de la société ADENES
PPE a décidé le transfert du siège social
de la Société au 18, rue Hélène et François Missoffe CS 26825 75809 PARIS CEDEX 17
Un projet de traité de fusion a été signé :
- Suivant acte sous seing privé en date du
27 juin 2018 et modifié par avenant le
16 novembre 2018, entre ELEX BRETAGNE, société absorbée et ADENES PPE,
société absorbante ;
- Suivant acte sous seing privé en date du
16 novembre 2018, entre ELEX NORD
NORMANDIE, société absorbée et ADENES PPE, société absorbante ;
- Suivant acte sous seing privé en date du
19 novembre 2018, entre ELEX RHONE
ALPES AUVERGNE, société absorbée, et
ADENES PPE, société absorbante ;
L’AGE de ELEX BRETAGNE du
31/12/2018, l’AGE de ELEX NORD NORMANDIE du 31/12/2018 et l’AGE de ELEX
RHONE ALPES AUVERGNE du
31/12/2018 ont approuvé dans toutes
leurs dispositions les projets de traités de
fusion par absorption desdites sociétés
par ADENES PPE.
Puis, l’AGE du 31/12/2018 de la société
ADENES P.P.E a :
- Approuvé les trois opérations de fusion,
- Augmenté son capital pour le porter à
1.137.793,30 €, en rémunération des apports, et mis à jour l’article 7 des statuts,
- Le capital social s’élève désormais à
1.137.793,30 €, divisé en 155.881 actions
de 7,3 € chacune,
- Constaté la dissolution sans liquidation
au 31/12/2018 des sociétés ELEX BRETAGNE, ELEX NORD NORMANDIE et
ELEX RHONE ALPES AUVERGNE,
- Adopté la dénomination sociale suivante : ELEX FRANCE, et modifié l’article
3 des statuts ;
- Modifié les articles 19,23,24 et 28 des
statuts et procédé à une refonte des statuts tenant compte de ces modifications,
- Supprimé le comité de direction et mis
en place un conseil d’administration,
- Nommé en qualité de :
* Président de la société, la société VEX,
8, villa Spontini, 75116 PARIS,
501 817 977 RCS PARIS
* Directeur général, la société CONSILIUM XXIV, 518, chemin du Fumeou
83160 La Valette-du-Var, 822 150 942
RCS TOULON,
* Directeur général adjoint, l’Eurl GLOUX,
2, rue Violette Leduc, 69800 Saint-Priest,
799 315 387 RCS LYON.
En conséquence, il a été mis fin aux mandats de directeurs généraux des sociétés :
* RB FINANCE (420 170 441 RCS PARIS)
- BASCOULERGUE & TARDY
(430 240 317 RCS PARIS)
* AVX (Vice présidente et directeur général) (384 299 285 RCS TOULON) - EMMA
(488 726 084 RCS NIMES) - XERIS SUD
(492 536 412 RCS MARSEILLE).
La fusion n’a pas entraîné d’augmentation
de capital social.
12138499W – LE PUBLICATEUR LEGAL
En conséquence, l’article 6 des statuts relatif au capital social a été modifié. La fusion a un effet rétroactif au 1er février
2018.
SOCIETE EUROPEENNE DE
PLACEMENTS ET DE
GESTION-S.E.P.G
Aux termes du procès-verbal des décisions de l’associé unique de la société CEFLO au 28/12/2018, l’objet social a été
étendu aux opérations suivantes : L’acquisition, la construction, la location de tous
immeubles à usage d’habitation ou
commerciaux en vue de leur location.
En conséquence l’article 3 des statuts relatif à l’objet social a été modifié.
Pour avis.
SA au capital de 712.000 euros
Siège social :
11 rue Auber, 75009 Paris
347 556 011 RCS Paris
Suivant une délibération en date du
02/01/2019 , l’Assemblée Générale de la
société EUTHENI, SAS au capital de
5.483.317 euros, dont le siège social est
situé 11 rue Auber, 75009 Paris,
831 262 456 RCS Paris, a approuvé le
projet de fusion signé avec la société SOCIETE EUROPEENNE DE PLACEMENTS ET DE GESTION-S.E.P.G, les
apports effectués ainsi que leur évaluation. La société absorbante étant propriétaire de la totalité des actions de la société
SOCIETE EUROPEENNE DE PLACEMENTS ET DE GESTION-S.E.P.G depuis
une date antérieure à celle du dépôt du
projet de fusion au GTC de Paris, la société SOCIETE EUROPEENNE DE PLACEMENTS ET DE GESTION-S.E.P.G a,
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
du seul fait de la réalisation définitive de
ladite fusion, été immédiatement dissoute,
sans liquidation.
UNIQUE GÉRANCE
12138020W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DIVERS
420710B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 15/01/2019, concernant la société PENNY LANE RIVE GAUCHE, lire
"Mr Christophe Castille demeurant au 18
rue Eugène Varlin, 75010 Paris 10 est
nommé gérant à compter du 1er janvier
2019" en lieu et place de "à compter du
02/02/2019. M. CHRISTOPHE CASTILLE, Gérant, demeure seul dirigeant à
compter de cette même date. "
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12137395W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 31/12/2018, enregistré à
Service Départemental de l’Enregistrement Paris St-Hyacinthe le 09/01/2019
Dossier 2019 00001334, Réf. 7544P61
2019 A 00437
PALMAIR, Sarl au capital de 180.000 €,
34 rue de Clignancourt, 75018 Paris, SIREN 400 477 956 RCS Paris
a cédé à
ABU LOUBABA VOYAGES, Sas au capital de 100.000 €, 6 rue Roger Salengro,
9 4 27 0 L e K r e ml i n - B ic ê t re S I R EN
827 624 313 RCS CRETEIL,
le fonds de commerce d’Agence de
Voyages, Organisation et ventes de
prestations touristiques, sis et exploité
au 34/36, rue d’Avron, 75020 Paris au prix
de 100.000 €. L’entrée en jouissance a été
fixée au 31/12/2018. Les oppositions, s’il
y a lieu, seront reçues dans les dix jours
de la dernière en date des publications légales, pour la validité et la correspondance au fonds cédé. Pour avis.
12138187W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/01/2019, enregistré au SDE de PARIS
ST-HYACINTHE, le 21/01/2019,
Dossier 2019 00003472
Référence : 7544P61 2019 A 01203,
la SARL HOLMS SOFT, au capital de
16.000 € sise 65 rue Louis Blanc, 75010
PARIS - 431 441 310 RCS PARIS
a cédé à
la SARL EURO BANGLA MULTISERVICES, au capital de 1.000 €, sise 65 rue
Louis Blanc, 75010 PARIS - 845 104 934
RCS PARIS,
un fonds de commerce de « Création,
conception, vente de matériels informatiques, conception, réalisation, vente, formation de logiciels, vente de matériels informatiques, import, export de matériel
informatique ou bureautique, service en
informatique, distribution, vente, grossiste
et demi grossiste téléphonie fixe et mobile, multimédia » sis et exploité au
65 rue Louis Blanc, 75010 PARIS. La
SARL EURO BANGLA MULTISERVICES
sera propriétaire du fonds à compter du
17/01/2019, l’entrée en jouissance ayant
été fixée au 10/02/2019, moyennant le prix
principal de 150.000 €.
Les oppositions s’il y a lieu seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales au Cabinet de
Maître Cédric LAHMI, Avocat, 67 Bd de
Picpus, 75012 PARIS.
12138391 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/12/2018 enregistré au Service Départemental de l’enregistrement Paris StHyacinthe le 28/12/2018 Dossier 2019.
0002845 Référence 7544P61.2018 A
29396, la Société HAMMAMI ET CIE,
SNC au capital de 4.573,47 € sise à PARIS (75009) - 24, rue de Caumartin, 784
402 059 RCS Paris, a cédé à la société
SELAS PHARMACIE CAUMARTIN, SELAS au capital de 100.000- €, sise à Paris
(75.009), 24 rue de Caumartin 844 571
836 RCS Paris, un fonds de commerce
d’officine de pharmacie situé et exploité
à PARIS (75009), 24, rue de Caumartin,
moyennant le prix de 2.000.000- €. La
date d’entrée en jouissance est fixée au
1/1/2019. Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues dans les dix jours de la dernière en date des publications légales au
séquestre juridique de l’Ordre des avocats, 11, place Dauphine 75053 Paris Cedex 01.
419167A – LES ECHOS
Par acte SSP du 21/12/2018 enregistré au
SIE de Paris le 10/01/2019, bord.
nº 2019000011532584P612019A, case
nº 00374, Christine Boutard, ENP 1 rue
de Varenne 75007 Paris. Rcs 512120593
a vendu à : L’Encadreur du Chateau,
SARL 75 le clos du Puits 78830 Bullion.
Rcs 810674846, un fonds de commerce
d’Encadrement, vente oeuvres d’art et tableaux sis au 1 rue de varenne 75007 PARIS au prix de 125.000 €. L’entrée en
jouissance a été fixée au 21/12/2018. Les
oppositions seront reçues dans les 10
jours de la dernière en date des publications légales pour la validité et la correspondance au 1 rue de Varenne 75007 Paris.
CLOCHETTE
Société par actions simplifiée
Au capital de 1.000 €
Siège social :
16, avenue Richerand
75010 PARIS
508 481 397 R.C.S. PARIS
La location-gérance du fonds de
commerce de CAFE RESTAURANT sis et
exploité 16, avenue Richerand, 75010 PARIS, consentie en son temps par la société CLOCHETTE, société par actions
simplifiée à associé unique au capital de
1.000 €, 16 avenue Richerand, 75010 Paris, 508 481 397 R.C.S. PARIS, au profit
de la société LES MARINS au capital de
1.000 €, 16, avenue Richerand, 75010 Paris, 808 699 706 R.C.S. PARIS, a pris fin
le 31 décembre 2018.
Sigle : EMCO Capital : 1.000 € Siège social : 65-67 rue Aristide Briand, 78130 Mureaux Durée : 99 ans Président : M. Ilyas
Sonmez, 18 rue jacques Prévert, 78480
Verneuil-sur-Seine
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Versailles
12138339W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Les
Mureaux du 04/12/2018 a été constituée
une SARL nommée :
Miami
Objet : Boulangerie, alimentation générale
Capital : 1.200 € Siège social : 6 rue
Louis Bleriot, 78130 Les Mureaux Durée :
99 ans Gérance : M. Lahoucine Marzougui, 7 rue Utrillo, 78130 Les Mureaux.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Versailles
12138279W – LE PUBLICATEUR LEGAL
418957A – LES ECHOS
Suivant un acte sous seing privé en date
du 14 Janvier 2019.
Il a été mis fin au contrat de location gérance consenti par la société CARREFOUR PROXIMITE FRANCE, Société par
Actions Simplifiée au capital de
47 547 008 euros, ayant son siège à MONDEVILLE (14120), ZI Route de Paris, immatriculée au Registre du Commerce et
Sociétés de CAEN sous le numéro
345 130 488 ;
à
la société NAMOADIS, Société A Responsabilité Limitée au capital de 7.500 euros, ayant son siège à PARIS (75015)
62/64 avenue Emile Zola, immatriculée au
Registre du Commerce et Sociétés de PARIS sous le numéro 831 245 188 ;
Pour un fonds de commerce d’alimentation générale de type supermarché,
exploité à PARIS (75015) 62/64 avenue
Emile Zola sous l’enseigne CARREFOUR
CITY et cela à compter du 14 janvier 2019
à 16 heures.
Par acte SSP du 17/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée :
KOSMOS SARL
Siège social : 13 rue Saint Honoré 78000
VERSAILLES. Sigle : KOSMOS. Capital :
2.000 €. Objet : Commercialisation des
produits cosmétiques et d’hygiène. Gérant : Mme DGHOUGHI Imane, 5 rue Paul
Dautier 78140 VELIZY VILLACOUBLAY.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de VERSAILLES.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12138077 – LA VIE JUDICIAIRE
Par testament olographe du 10/3/2011,
Mlle Hélène RUDZ, née à DUSBOURG, le
19/3/1922, demeurant à PARIS 16ème
arr. (75016), 2, square de la Bresse, célibataire, décédée à PARIS 12ème arr., le
1er/7/2018, a institué un ou plusieurs légataires universels. Ce testament a été
déposé au rang des minutes de Me PierreEdouard ALZON, suivant PV en date du
8/1/2019, dont une copie authentique a
été reçue par le TGI de Paris, le
16/1/2019. Dans le mois suivant cette réception, les oppositions sont à former en
l’étude de Me Pierre-Edouard ALZON, Notaire à ROUEN, Notaire chargé du règlement de la succession.
78 • YVELINES
SOCIETES
CONSTITUTIONS
420687B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
LEGRANDSHOW SASU
Objet social : Conseil en gestion, production, financement et distribution de contenus (films, series, émissions tous formats)
Siège social : 20 rue Molière, 78150 Le
chesnay Nom commercial : Sandrine Legrand Capital : 1500 € Président : Mme
Sandrine Legrand demeurant : 20 rue Molière, 78150 Le Chesnay élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Versailles
12138162 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
16/1/2019, il a été constituée une S.A.S.
ayant pour : - Dénomination : PLAIZ. Siège : 14, rue Sully 78180 Montigny le
Bretonneux. - Durée : 99 ans. - Capital :
100 €. - Objet : Développement d’une plateforme de mise en relation. Conseil aux
entreprises. - Président : M. Boukar
SALL, 14, rue Sully 78180 Montigny-leBretonneux. - Actions et droits de vote :
Chaque action donne droit à une voix.
-Agrément : Les cessions d’actions sont
soumises à agrément. La société sera immatriculée au RCS de Versailles.
12138271W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Les
Mureaux du 23/01/2019 a été constituée
une SASU nommée :
EMCO
Objet : Entreprise Générale du Bâtiment
419164A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/01/2019 il a été constitué une EURL dénommée :
LES IMPRÉVUS DE CÉCILOU
Siège social : 2 Rue Maurice Poncelet
78270 BONNIERES SUR SEINE. Sigle :
LES IMPRÉVUS DE CÉCILOU. Capital :
100 €. Objet : Traiteur sur les marchés.
Gérant : Mme DERUELLE Cécile, 2 Rue
Maurice Poncelet 78270 BONNIERES
SUR SEINE. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
420411A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/01/2019 il a été constitué une SCI dénommée : S.C.I THEBAULT DU BOULEVARD SAINT ANTOINE
Siège social : 18 rue de quiberon 78180
MONTIGNY LE BRETONNEUX. Capital :
1.000 €.
Objet :
- l’acquisition de biens immobiliers, - la
gestion et l’administration desdits biens
ainsi que de tous biens et droits immobiliers dont la société sera propriétaire,
- La location de biens immobiliers pour les
gérer et les louer même si la société n’en
est pas directement propriétaire
- l’emprunt des fonds nécessaires aux acquisitions susrelatées et la constitution
des garanties y relatives,
- et généralement toutes opérations quelconques, mobilières, immobilières ou financières, se rapportant directement ou
indirectement à l’objet de la présente société et susceptible d’en faciliter la réalisation dès lors qu’elles conservent un caractère civil et ne sont pas contraires au
Code de la Construction ou tout autre
texte du droit positif Gérant : Mme COSLIN-PROUX Christel 18 Rue de Quiberon
78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX
Cession des parts sociales : La session
peut se faire par agrément, les parts sociales ne peuvent être cédées même entre associés ou entre ascendants et descendants qu’à l’unanimité des associés.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de VERSAILLES.
420636A – LES ECHOS
Avis est donné de la constitution de la société dont les caractéristiques suivent :
Dénomination :
SCM GHL
Forme : société civile de moyens de masseurs kinésithérapeutes
Capital : 1.500 € composé uniquement
d’apports en numéraire.
Siège Social : 1, avenue Molière – 78600
MAISONS-LAFFITTE.
Objet Social : faciliter l’exercice des activités professionnelles des associés, tous
masseurs kinésithérapeutes, par la mise
en commun de tous moyens matériels utiles ou nécessaires à l’exercice de leur profession, sans pouvoir par elle-même,
exercer aucune mission de cette profession.
Durée : 99 années
Gérants : Thomas GANNERIE, demeurant à 78600 LE MESNIL LE ROI, 47 bis
rue Jules Rein, Grégory HAMONIC, demeurant à 78570 ANDRESY, 27 bis, avenue Maurice Berteaux, et Erwan LOREAL,
demeurant à 78100 SAINT GERMAIN EN
LAYE, 41, avenue de la Vieille Butte, lesquels disposent du pouvoir général d’engager la société envers les tiers.
Cession de parts : les cessions à titre
onéreux ou gratuit, sont libres entre associés, mais n’interviennent au profit d’un
autre cessionnaire masseur kinésithérapeute, qu’avec l’agrément des associés,
donné par décision extraordinaire.
RCS : VERSAILLES
Pour avis
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 9
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
MODIFICATIONS
420514A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 75
420543B – LES ECHOS
QSE RECRUTEMENT
SARL au capital de 1000,00 €
11 B RUE VOLTAIRE, 78390 BOIS
D’ARCY
838271138 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
06/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 29 BIS RUE
ARISTIDE BRIAND, 91400 ORSAY à
compter du 10/12/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Evry et sera radiée du RCS de Versailles
420726B – LES ECHOS
RT SOPHRONATURO
SASU au capital de 1500,00 €
9 RUE HENRI PENON, 78400 CHATOU
834692865 RCS Versailles
Par décision en date du 23/01/2019 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 27 RUE LAMARTINE, 78500
SARTROUVILLE à compter du
23/01/2019.
Autres modifications : - STATUTS : l’article 4 des statuts a été modifié, en conséquence : le siège social est fixé à 27 rue
Lamartine 78500 Sartrouville. Le reste de
l’article demeure inchangé.
Présidence : Mme Régine THOMET, née
LEONARD, demeurant 9 rue Henri Penon
78400 Chatou. Mention en sera faite au
RCS de Versailles.
12138296W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CS RENOVATIONS
SAS au capital de 2.000 €
673 AVENUE DES SABLONS,
78370 Plaisir
827 900 622 RCS Versailles
Aux termes de l’AGE en date du
01/12/2018, les actionnaires ont décidé de
transférer le siège social à 1 RUE DE VILLANCY, 78640 Neauphle-le-Château, à
compter du 01/12/2018.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Versailles
414232A – LES ECHOS
le 21.12.2018 l’age de la sc sci propolis,
capital 220000 €, siège social 8 bis r de
rochefort 78120 clairefontaine-en-yvelines, 450036900 rcs versailles, transfère le
siège au domicile du gérant nathalie chauvin sis 42 r de rochefort 78120 clairefontaine-en-yvelines 78120. rcs versailles.
FINANCIERE VAUBAN
SPRINT INVEST. SARL au capital de
65.000 €. Siège social : 4, route de Gisy,
Parc Burospace nº22 91570 BIEVRES. RCS 452 241 805 EVRY. Le Gérant, en date du 15/01/2019, a décidé de
transférer le siège social au 2, avenue Jules Massenet, 78530 BUC, à compter du
15/01/2019. Co-Gérant : M GRASSET
Stéphane, 2 avenue Jules Massenet
78530 BUC. Co-Gérant : M GRÉZAUD
Jacques, 13 avenue Clodoald 92210 ST
CLOUD. Radiation du RCS de EVRY et
immatriculation au RCS de VERSAILLES
420500A – LES ECHOS
SASU
DY DISCOVERY ASSURANCE
Au capital social de 888 €
Siège social : 4 RUE DES SABLONS 78440 ISSOU
RCS : 844 843 326 VERSAILLES
MODIFICATION OBJET SOCIAL ET
DENOMINATION SOCIALE
Suite aux décisions de l’Associé unique du
17/01/2019, il a été décidé la modification
de l’objet social de la Société, anciennement « PROGRAMMATION INFORMATIQUE ET PORTAIL INTERNET »
en « COURTIER EN ASSURANCE » et
de la dénomination sociale de la Société,
anciennement « DY DISCOVERY » en
« DY DISCOVERY ASSURANCE ». L’article 2 « OBJET SOCIAL » et l’article
3 « DENOMINATION » des Statuts ont été
modifiés en conséquence. Le dépôt légal
sera effectué au RCS de VERSAILLES. Pour avis et mention.
Siège social : 37-41 rue du Rocher 75008
PARIS
RCS PARIS 844 464 388
Le 20/12/2018, l’associé unique a décidé :
- de nommer Monsieur Vincent Coënt
demeurant 74 rue de la République
95100 ARGENTEUIL en qualité de nouveau Président à compter du 20 décembre 2018, pour une durée indéterminée,
en remplacement de Monsieur Frédéric
MIMOUN, démissionnaire,
- d’augmenter le capital d’une somme de
1.277.541 € par apport en numéraire pour
le porter de 1.000 € à 1.278.541 €,
Puis,
L’Assemblée Générale Mixte du
20/12/2018 a décidé :
- d’augmenter le capital d’une somme de
602.160 € par apport en nature pour le
porter de 1.278.541 € à 1.880.701 €,
- d’augmenter le capital d’une somme de
9.879.000 € par apport en numéraire pour
le porter de 1.880.701 € à 11.759.701 €,
- d’augmenter le capital d’une somme de
420.301 € par apport en numéraire pour
le porter de 11.759.701 € à 12.180.002 €
- d’adopter une nouvelle organisation de
la direction générale de la Société par
création d’un Comité Stratégique dont les
premiers membres ordinaires sont :
- Monsieur Frédéric Mimoun demeurant
9 rue Roquépine 75008 PARIS,
- Monsieur Victor Versmée demeurant
11 rue de l’université 75007 PARIS,
- Monsieur Vincent Coënt demeurant 74
rue de la République 95100 ARGENTEUIL
- de nommer la SA DELOITTE ET ASSOCIES, 6 Place de la Pyramide 92208 PARIS LA DEFENSE CEDEX, RCS NANTERRE 572 028 041 en qualité de
Co-Commissaire aux Comptes titulaire à
compter du 20 décembre 2018 pour une
durée de six exercices,
- de changer la dénomination sociale qui
devient FINANCIERE ABMI, à compter du
20 décembre 2018,
- de transférer le siège social au 33-37
Boulevard Vauban 78280 GUYANCOURT à compter du 20 décembre
2018.
En conséquence la société sera immatriculée au RCS de VERSAILLES
Mention en sera faite au RCS de PARIS
420611A – LES ECHOS
ABMI CONSULTING
SASU au capital de 38 112,25 euros
33-37 Boulevard Vauban
78280 GUYANCOURT
RCS VERSAILLES 410 045 181
Le 20/12/2018, l’Associé unique a :
- nommé en qualité de Président la Société FINANCIERE ABMI, SAS au capital
de 12 180 002 €, siège social 33/37 Boulevard Vauban 78280 GUYANCOURT,
RCS VERSAILLES 844 464 388 en remplacement de la Société ABMI GROUPE,
démissionnaire,
- et décidé de ne pas pourvoir au remplacement du Directeur Général Délégué,
Monsieur Dominique BAUJARD, également démissionnaire.
Modification au RCS de VERSAILLES.
Siège social : 5 Rue du 19 Mars 1962
78260 ACHERES
R.C.S : 839 263 589 VERSAILLES
CHANGEMENT DU NOM COMMERCIAL
Par décision de l’associé unique du
15/10/2018, il a été décidé de changer le
nom commercial de la société, anciennement « A.M.G INCENDIE », en « A.M.G
BATIMENT ». L’article 3 « DENOMINATION » des statuts a été modifié en conséquence ; Toutes les démarches ont été faites à cet effet. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de VERSAILLES.
ICCI CONSULTING
SARL Unipersonnelle au capital de 20
000 €
Siège social : Immeuble Espace Vauban
33-37 Boulevard Vauban
78280 GUYANCOURT
RCS VERSAILLES 491 582 946
Le 20/12/2018, l’Associé unique a nommé
en qualité de Gérant Monsieur Vincent
Coënt, né le 11 février 1975 à NANTES
(44), demeurant 74 rue de la République
- 95100 ARGENTEUIL en remplacement
de Monsieur Philippe CHATRON-LEFEBVRE, démissionnaire.
Modification au RCS de VERSAILLES.
78280 GUYANCOURT
RCS VERSAILLES 448 647 867
Le 20/12/2018, l’Associé unique a :
-nommé en qualité de Président la Société FINANCIERE ABMI, SAS au capital
de 12 180 002 €, siège social 33/37 Boulevard Vauban 78280 GUYANCOURT,
RCS VERSAILLES 844 464 388 en remplacement de Monsieur Philippe CHATRON-LEFEBVRE, démissionnaire,
-et décidé de ne pas pourvoir au remplacement de la personne ayant le pouvoir
d’engager à titre habituel la Société, Monsieur Dominique BAUJARD, également
démissionnaire.
420640A – LES ECHOS
ABMI INSTITUTE
SARL unipersonnelle au capital de 24
000 €
Siège social : Immeuble Espace Vauban
33-37 Boulevard Vauban
78280 GUYANCOURT
RCS VERSAILLES 950 573 857
Le 20/12/2018, l’associée unique a :
- nommé en qualité de Gérant Monsieur
Vincent Coënt, né le 11 février 1975 à
NANTES (44), demeurant 74 rue de la République -95100 ARGENTEUIL en remplacement de Monsieur Philippe CHATRON-LEFEBVRE, démissionnaire,
420255A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue le
22/01/2019, concernant la société M. ET
MME YANNICK FABRY, il y avait lieu de
lire : Avocat au 20 boulevard Montmartre
75009 PARIS
SAS au capital de 1 532 862,12 euros
Siège social : Immeuble Espace Vauban –
3-37 Boulevard Vauban
78280 GUYANCOURT
RCS VERSAILLES 391 027 620
Le 20/12/2018, l’Associée unique a :
- nommé en qualité de Président la Société FINANCIERE ABMI, SAS au capital
de 12 180 002 €, siège social 33/37 Boulevard Vauban 78280 GUYANCOURT,
RCS VERSAILLES 844 464 388 en remplacement de MonsieurPhilippe CHATRON-LEFEBVRE, démissionnaire,
-et décidé de ne pas pourvoir au remplacement du Directeur Général, Monsieur
Dominique BAUJARD, également démissionnaire.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
Modification au RCS de VERSAILLES
420682A – LES ECHOS
ABMI GRAND OUEST
SAS au capital de 85.200 €
Siège social : Immeuble Espace Vauban –
3-37 Boulevard Vauban
91 • ESSONNE
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
LD COLORS SASU
Objet social : prestations de services
non-réglementées
Siège social : 6, résidence Galliéni,
91120 PALAISEAU Capital : 200 € Président : M. LEOPOLD DIOUNKOU demeurant : 6, résidence Galliéni, 91120 PALAISEAU élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Evry
420688A – LES ECHOS
420718B – LES ECHOS
ABMI ILE DE FRANCE
Aux termes d’un acte SSP en date du
15/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
SAS au capital de 3 700.000 €
78280 GUYANCOURT
- décidé de ne pas pourvoir au remplacement du Directeur Général Délégué, Monsieur Dominique BAUJARD, également
démissionnaire.
- et décidé de ne pas pourvoir au remplacement du Directeur Général Délégué, la
Société ABMI GROUPE, également démissionnaire.
Modification au RCS de VERSAILLES
DISSOLUTIONS
420692B – LES ECHOS
EARL DES NOVALES
EARL au capital de 15244.90 €
136 RUE DES NOVALES, 78950
GAMBAIS
403466634 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
31/12/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. POULAYER MICHEL 136 RUE DES NOVALES, 78950 GAMBAIS, pour sa gestion et
décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Versailles
Dénomination : ZAELO
Forme : Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Objet : la prestation de conseils en analyse, management, organisation, gestion
et stratégie des entreprises, en particulier
dans leurs relations avec le milieu bancaire et financier et les organismes étatiques et l’apport d’affaires dans les domaines susvisés.
Siège social : 20 rue du Poirier 91800
BRUNOY
Durée : 99 ans
Président : Monsieur Serge BOULON,
demeurant 20 rue du Poirier 91800 BRUNOY
Droit de vote : chaque action donne droit
à une voix lors des décisions collectives
Transmission des actions : les cessions
d’actions sont soumises à l’agrément et au
droit de préemption, tels que prévus à l’article 5 des statuts.
La société sera immatriculée au RCS de
EVRY
OTO VITRAGE
Objet social : Entretien et réparations de
véhicules legers
Par acte SSP en date du 14/01/2019, il a
été constitué une SARL denommée FARANDOLE DU BIO. Capital : 1000 euros.
Siège Social : 97 avenue Gabriel Péri
91700 SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS.
Objet social : Achat et vente de produits
bio : alcools, vins, boissons non alcoolisées, fromages, charcuteries, fruits et légumes, épicerie. Achat et vente d’accessoires de cadeaux / gadgets, bar à tapas.
Gérance : M. Luc PERONDI demeurant
48 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny
91700 SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS d’EVRY
MODIFICATIONS
BRANDIS
Par décision en date du 27/12/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 12 rue gutenberg, 91620 NOZAY à compter du 27/12/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la démission du Gérant Mme CARTAL Nathalie, à compter du
27/12/2018. M. Thami JAZOULI ALAOUI,
Gérant, demeure seul dirigeant à compter
de cette même date.
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : Vente à distance sur
catalogue général
Gérance : M. THAMI JAZOULI ALAOUI,
demeurant 66 VOIE DES POSTES, 91620
LA VILLE DU BOIS. Mention en sera faite
au RCS de Evry
420548B – LES ECHOS
QSE RECRUTEMENT
SARL au capital de 1000,00 €
11 B RUE VOLTAIRE,
78390 BOIS D’ARCY
838271138 RCS Versailles
Siège social : LES MESANGES B3 RESIDENCE MIRGAUDON, 91530 SAINTCHERON Capital : 2000 € Président : M.
MONSSIF JABRI demeurant : LES MESANGES B3 RESIDENCE MIRGAUDON,
91530 SAINT-CHERON élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
Par décision de L’AGE en date du
06/12/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 29 BIS RUE
ARISTIDE BRIAND, 91400 ORSAY à
compter du 10/12/2018.
417322A – LES ECHOS
La société sera immatriculée au RCS de
Evry et sera radiée du RCS de Versailles
Par acte SSP du 17/12/18 il a été constitué une SCI : SCI PAUL Capital : 100 €
Siège social : 23 rue du Petit Bois 91200
ATHIS MONS Objet social : La prise de
participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre moyen, et la
gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi
que l’acquisition de tous biens mobiliers
ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mr Vincent PAUL demeurant au 23 rue du Petit Bois 91200 ATHIS
MONS Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles au
profit d’un associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de EVRY.
418783A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée : AMZE. Siège
social : 2 BOULEVARD DE L’EUROPE
91000 EVRY. Capital : 6.000 €. Objet :
Achat et vente en gros, demi gros, détail
prêt à porter hommes, femmes, enfants et
accessoires de mode. Gérant : M TROLEZE AURELIEN, 6 Rue Saint Martin
94290 VILLENEUVE LE ROI. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de EVRY.
413856A – LES ECHOS
Le 01.11.2018,l’associe unique de la sasu
sas yannalex,18 av de la gare 91570 bievres,capital 1500 €,rcs evry
529821415,transfert le siege au domicile
du president alexandra guyon sis 4 r bellevue 92160 antony. rad evry immat nanterre
418711A – LES ECHOS
SPRINT INVEST. SARL au capital de
65.000 €. Siège social : 4, route de Gisy,
Parc Burospace nº22 91570 BIEVRES.
RCS 452 241 805 EVRY. Le Gérant, en
date du 15/01/2019, a décidé de transférer le siège social au 2, avenue Jules Massenet, 78530 BUC, à compter du
15/01/2019. Radiation du RCS de EVRY
et immatriculation au RCS de VERSAILLES.
420618A – LES ECHOS
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
31 rue du pont aux pins, 91310 Montlhery
821262847 RCS Evry
420637B – LES ECHOS
Siège social : Immeuble Espace Vauban –
3-37 Boulevard Vauban
le 17.12.2018, l’age de la sarl accalys, capital 20000 €, siège social 7 r montespan
le magellan evry 91024 évry cedex, rcs
evry 492155445, transfère le siège social
au domicile du gérant jacques barbier sis
ld 16 a chez porcq 17500 réaux sur trèfle
à compter du 01.01.2019. rad evry, immat
saintes.
CONSTITUTIONS
Le 20/12/2018, les associés ont, par acte
SSP :
Modificationau RCS de VERSAILLES
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date, à Brunoy du 21 janvier 2019, il a été
constitué la société suivante :
420475B – LES ECHOS
78280 GUYANCOURT
-et décidé de ne pas pourvoir au remplacement du Directeur Général, Monsieur
Dominique BAUJARD, également démissionnaire.
412862A – LES ECHOS
SOCIETES
RCS VERSAILLES 449 843 994
- nommé en qualité de Président la Société FINANCIERE ABMI, SAS au capital
de 12 180 002 €, siège social 33/37 Boulevard Vauban 78280 GUYANCOURT,
RCS VERSAILLES 844 464 388 en remplacement de la Société ABMI GROUPE,
démissionnaire,
420343A – LES ECHOS
Capital : 5.000 euros
ABMI GROUPE
- nommé en qualité de Président la Société FINANCIERE ABMI, SAS au capital
de 12 180 002 €, siège social 33/37 Boulevard Vauban 78280 GUYANCOURT,
RCS VERSAILLES 844 464 388 en remplacement de Monsieur Philippe CHATRON-LEFEBVRE, démissionnaire,
33-37 Boulevard Vauban
RECTIFICATIF à l’insertion parue dans
"Les Echos" du 27/11/2018, concernant la
société SOAPP. AFL75640. Il y a lieu de
lire : Josselin de La Rochefoucauld, et
non pas : Josselin La Rochefoucauld.
12138336W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ABMI CORPORATE
SASU au capital de 40 000 €
12138114W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Les
Mureaux du 04/12/2018, enregistré le
11/12/2018 au SIE - Versailles - bordereau 2018 00009961 / case A03306 :
HebraSARL au capital de 1.500 €, sise
5 square du nouveau Belleville, 76020 PARIS, immatriculée sous le numéro
822763264
a cédé à
MIAMI SARL au capital de 1.200 €, sise
6 rue Louis Bleriot, 78130 Les Mureaux,
en cours d’immatriculation ;
Moyennant le prix de 40.000 euros son
fonds de commerce de Boulangerie,
alimentation générale exploité 6 rue
Louis Bleriot, 78130 LES Mureaux.
Entrée en jouissance par la prise de possession réelle fixée au 10/12/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, au fonds vendu.
Le 20/12/2018, les associés ont, par acte
SSP :
Siège social : Immeuble Espace Vauban
DIVERS
420669A – LES ECHOS
420630A – LES ECHOS
420501A – LES ECHOS
SASU au capital de 50 Euros
420647A – LES ECHOS
RCS VERSAILLES 333 385 375
Modification au RCS de VERSAILLES.
A.M.G
Modification au RCS de VERSAILLES .
SASU au capital de 1.000 euros
Siège social : Immeuble Espace Vauban
418713A – LES ECHOS
-et décidé de ne pas pourvoir au remplacement du Co-Gérant, Monsieur Dominique BAUJARD, également démissionnaire.
Gérance : M. SYLVAIN FEUILLOLAY, demeurant 29 BIS RUE ARISTIDE BRIAND,
91400 ORSAY
418790A – LES ECHOS
A.H.S TRANS
SASU au capital de 1.000 €. Siège social :
37 rue du labyrinthe 91350 GRIGNY. RCS
823 156 971 EVRY.
Le Président, en date du 16/01/2019, a décidé de transférer le siège social au 17 rue
du labyrinthe 91350 GRIGNY, à compter
du 18/01/2019. Mention au RCS de EVRY.
419007A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 91 et 93
ACJD
SAS au capital de 1.500 €. Siège social :
22 rue Danton, 93310 LE PRE ST GERVAIS. RCS 829 098 391 BOBIGNY.
L’AGE du 26/12/2018 a décidé, à compter
du 01/01/2019 de transférer le siège social au 2 rue du Baron Fain, 91220 BRETIGNY SUR ORGE, nommer président :
Mme JOVIAL Christelle, 2 rue du Baron
Fain 91220 BRETIGNY SUR ORGE en
remplacement de Mme JOVIAL Ophélie et
modifier l’objet social comme suit : Activité
principale : 70.22Z. Autres activités :
70.22.20 - 70.22.13 - 74.10Z - 69.20Z. Radiation du RCS de BOBIGNY et immatriculation au RCS de EVRY.
DISSOLUTIONS
420355B – LES ECHOS
SCI RELEC
SCI au capital de 1524,00 €
59 rue du Petit Mennecy, 91540
MENNECY
349694125 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
02/10/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 02/10/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Alain
LE COEUR, 4 rue des noues, 91810
VERT LE GRAND et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance
chez le liquidateur M. Alain LE COEUR.
Mention en sera faite au RCS de Evry
420182A – LES ECHOS
CYCLES JACKY
SAS au capital de 48006 €
Siège social : 24 avenue de Montjay
91400 Orsay
301 688 677 RCS d’Evry
420621B – LES ECHOS
NCBI
SARL au capital de 42122,00 €
2, rue du Cantal, 91090 LISSES
514028778 RCS Evry
L’AGE du 05/11/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 30/09/2018, nommé
en qualité de liquidateur M. VOET Thierry,
demeurant 24 avenue de Montjay, 91400
Orsay et fixé le siège de liquidation au
siège social.
Par décision de L’AGE en date du
22/01/2019 il a été pris acte de la démission pour ordre de M. Yan BOHUON, de
ses fonctions de Gérant à compter du
22/01/2019. M. Xavier BARBIER, demeurant 29 cours Monseigneur Romero 91000
EVRY, est nommé Gérant à compter de
cette même date. Mention en sera faite au
RCS de Evry
L’AGE du 05/11/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur et l’a déchargé de son mandat
et constaté la clôture des opérations de
liquidation à compter du 30/09/2018.
420631B – LES ECHOS
420605A – LES ECHOS
U2BD
SARL au capital de 5000,00 €
3 RUE DE MAINVILLE, 91210 DRAVEIL
802909887 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
24/09/2018 il a été pris acte de la nomination de Gérant M. ANTOINE PUISEUX,
demeurant 36 RUE MICHEL ANGE,
75016 PARIS à compter du 24/09/2018.
Mention en sera faite au RCS de Evry
Les comptes de clôture seront déposés au
greffe du tribunal de commerce d’Evry.
Radiation du RCS d’Evry
Marketing And Businesses
SAS en liquidation au capital de 5000 € siège social et siège de liquidation : 11 rue
des Marais -91380 CHILLY MAZARIN 798078911 RCS EVRY
Le 20/12/2018 l’associé unique a approuvé les comptes de liquidation, donné
quitus au liquidateur et constaté la clôture
des opérations de liquidation, à compter
du même jour. Radiation au RCS d’EVRY.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
DIVERS
420472B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 15/01/2019, concernant la société COSUMA, lire Siège social : 6 VILLA
JEAN BAPTISTE DUMAY, 91000 EVRYCOURCOURONNES Président : M.
RENE BORIES demeurant : 6 VILLA
JEAN BAPTISTE DUMAY, 91000 EVRYCOURCOURONNES immatriculation au
RCS de Evry-Courcouronnes en lieu et
place de Siège social : 6 VILLA JEAN
BAPTISTE DUMAY, 91000 EVRY Président : M. RENE BORIES demeurant : 6
VILLA JEAN BAPTISTE DUMAY, 91000
EVRY immatriculation au RCS de Evry
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
420589B – LES ECHOS
12138044W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
23/01/2019 il a été constitué une SAS
nommée :
Suivant acte SSP du 11/01/2019, constitution SCI "PEPPERFLAT" Siège social :
14 rue de Lorraine, 92600 Asnières sur
Seine. Capital social : 1.000 €. Objet social : L’acquisition de biens immobiliers
notamment aux moyens d’emprunts. L’administration la location la gestion et la cession des biens immobiliers lui appartenant. Durée : 99 ans. Gérants : Mr
Michael HAMON et Mme Joy FANT son
épouse dt ensemble 14 rue de Lorraine,
92600 Asnières sur Seine et Mr Clément
ROZANT et Mme Marie-Pierre WEISS son
épouse dt ensemble 30 rue des Dames,
75017 Paris. Immatriculation au RCS de
Nanterre.
SH CHARONNE
Objet social : toutes activités de marchand de biens, à savoir l’achat de biens
immobiliers ou de terrains en vue de leur
revente
Siège social : 9 boulevard Bineau, 92300
LEVALLOIS-PERRET Capital : 5000 €
Président : M. Philippe SITBON demeurant : 9 boulevard Bineau, 92300 LEVALLOIS-PERRET élu pour une durée indéterminée DG : M. Michel HANOUNA
demeurant : 31 place Georges Pompidou,
92300 LEVALLOIS-PERRET Admission
aux assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
12138060 – LE PUBLICATEUR LEGAL
420504B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 30/11/2018 enregistré le
27/12/2018 au SDE de ETAMPES, dossier numéro 2019 00000583, reference
numéro 9104P61 2018 A 02947, M. Christophe VACAVANT, 10 rue Victor GRIFFUELHES, 91690 SACLAS
a cédé à
la société ARAUESPACESVERTS
EURL, au capital de 2.000 Euros, immatriculée au RCS de EVRY sous le numéro
821463205, domiciliée 9 rue des Hautes
Prasles 91580 ETRECHY représentée par
Christophe VACAVANT,
un fonds de commerce de Elagage,
abattage d’espaces verts, vente de bois,
copeaux produits biologiques de piégeage
à insecte
sis et exploité 9 rue des Hautes Prasles,
91580 ETRECHY, comprenant Nom
commercial "AURAUCARIA", clientèle,
achalandage, fichier de la clientèle, droit
au bail des locaux dans lesquels le fonds
exploité, mobilier commercial, matériel et
outillage, agencements et installations et
droit à la jouissance des contrats souscrit
servant à l’exploitation du fonds, les
contrats en cours, tous les éléments corporels et incorporels composant le fonds.
L’entrée en jouissance a été fixée au
30/11/2018.
La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix principal de
165000 €.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours suivant la dernière en
date des publications légales.
Pour la réception des oppositions élection
de domicile est faite tant pour la correspondance et le renvoi des pièces que pour
la validité à 9 rue des Hautes Prasles
91580 ETRECHY.
Pour unique insertion
92 • HAUTS-DE-SEINE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
420335B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte authentique en date
du 22/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
BA DIGITAL CONSULTING
Objet social : Conseil et services en systèmes et logiciels informatiques, Développement, édition et vente de logiciels, sites
web et d’applications web et mobiles
transformation digitale
Siège social : 92 Avenue Gabriel Péri,
92230 Gennevilliers Capital : 300 € Président : M. Boualem ABDELLI demeurant : 92 Avenue Gabriel Péri, 92230 Gennevilliers élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
420457B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
21/01/2019 il a été constitué une SCI nommée :
SCI IMMO COUDRAY
Objet social : Location et acquisitions de
tous bien immobiliers
Siège social : 41 rue Racine, 92120 Montrouge Capital : 999 € Gérant : M. Frédéric MASSON, 41 rue Racine, 92120 Montrouge Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles au
profit d’un Associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
Il a été constitué une société par acte
authentique reçu par Me Pierre-Edouard
ALZON, notaire à ROUEN, en date du
12/1/2019. Dénomination : C.T.C.A.
Forme : S.C.I. Objet : La propriété, l’administration et la gestion, à titre civil, de
tous biens ou droits mobiliers et immobiliers. Durée : 99 ans. Capital fixe :
1.000 €. Montant des apports en numéraire : 1.000 €. Cession de parts et agrément : Cessions de parts soumises à
l’agrément de la collectivité des associés
se prononçant par décision extraordinaire.
Siège : 45, rue des Chapelles, 92310 SEVRES. La société sera immatriculée au
RCS de NANTERRE. Gérante : Madame
Céline TOUSSAINT, 4, avenue du 11 Novembre, 92400 COURBEVOIE. Gérant :
M. Cédric AUBERT, 4, avenue du 11 Novembre, 92400 COURBEVOIE. Pour avis.
12138160 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte sous signature
privée en date du 20/1/2019 fait à LE
PLESSIS ROBINSON, il a été constitué
une société présentant les caractéristiques suivantes : Forme : S.A.S.U. Dénomination : GK DEVELOPPEMENT.
Siège : 15, rue du bois des vallées, 92350
LE PLESSIS-ROBINSON. Objet : - la
prise de participations dans toutes sociétés françaises ou étrangères, quelles que
soient leur objet social et leurs activités ; la gestion de titres et de valeurs mobilières, l’investissement pour son compte ou
pour celui de tiers par tous procédés que
ce soit, et notamment par voie d’acquisition, d’augmentation de capital, d’absorption ou fusion ; - la gestion de son propre
patrimoine, tant immobilier que mobilier, et
de tout patrimoine, quelle que soit sa
composition, appartenant à toute personne physique et morale ; - l’exécution
de toutes prestations administratives,
techniques, commerciales, financières au
profit des sociétés et entreprises membres
du groupe ainsi constitué ; - l’animation du
groupe ainsi constitué. Transmission des
actions : La cession des actions de l’associé unique est libre. Durée : 99 ans à
compter de la date de l’immatriculation de
la société au RCS. Capital : 1.000 €. Président : M. Gregory KAMYSZ, 15, rue du
bois des vallées 92350 LE PLESSIS ROBINSON, assure la gérance. Immatriculation de la société au RCS de Nanterre.
Pour avis. Le Président
12138095W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé en date du
16 janvier 2019, il a été constitué une société par actions simplifiée dont les caractéristiques sont les suivantes :
Objet : La société a pour objet, en France
et à l’étranger, directement ou indirectement : la prise de participations directes
ou indirectes par tous moyens, dans toutes entreprises, sociétés françaises ou
étrangères, par voie de création de sociétés nouvelles, d’apports, de souscriptions
d’actions ou d’acquisitions de titres, droits
ou bien sociaux, de fusions, d’alliances,
de sociétés en participation, de groupements d’intérêt économique ou autrement ; la gestion de ces participations ; la
participation de la société dans toutes
opérations commerciales, financières ou
industrielles, mobilières ou immobilières ;
toutes opérations quelconques contribuant à la réalisation de cet objet.
Dénomination : Alenia Group.
Siège social : Le Belvédère - 1-7 Cours
Valmy à Puteaux (92800).
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation.
Capital social : 10.000 €, divisé en
10.000 actions de 1 € de valeur nominale,
intégralement libéré.
Transmission des actions : droit de
préemption et agrément de l’assemblée
générale Ordinaire.
Président : pour une durée indéterminée,
Madame Marjane Mabrouk, née le 7 février 1980 à Lille, de nationalité française,
demeurant à Paris (75116) 59 boulevard
Lannes.
Commissaire aux Comptes : sont nommés pour une durée de six exercices, en
qualité de Commissaire aux Comptes titulaire : la SARL Fiduciaire Saint-Martin,
dont le siège social est à Paris (75002)
111 boulevard Sébastopol, SIREN
400 109 435 RCS Paris.
Le dépôt sera fait au RCS de Nanterre.
12138137W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par Acte Notarié en date du 18/01/2019,
reçu par Mtre Julien LACOTTE, Notaire
Associé de la SELARL dénommée "LACOTTE MASSUELLE et Associés" - Notaires, 4 rue Perrault 75001 PARIS, il a été
constituée une Société Civile présentant
les caractéristiques suivantes : Objet :
l’acquisition, en état futur d’achèvement
ou achevés, l’apport, la propriété, la mise
en valeur, la transformation, la construction, l’aménagement, l’administration, la
location et la vente (exceptionnelle) de
tous biens et droits immobiliers, ainsi que
de tous biens et droits pouvant constituer
l’accessoire, l’annexe ou le complément
des biens et droits immobiliers en question. Dénomination : SARAUDE LMB 56,
Siège : 39 Ave Emile Zola 92100 Boulogne Durée : 99 années Capital :
10.000 €. Gérant : Mr Thierry LEDOUXMITTELETTE et Mme Louisette BATTAIS
son épouse, demeurant ensemble 39 Avenue Emile Zola 92100 Boulogne. Immatriculation RCS Nanterre.
12137950W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 15/01/2019, il a été
constitué une SAS
Dénomination :
WF IMMOBILIER
Siège social : 12 Villa Marie Justine,
92100 Boulogne Billancourt. Capital social : 1.000 €. Objet social : Toutes activités de marchande de biens en immobilier, à savoir l’achat de biens immobiliers
en vue de leur vente. Durée : 99 ans. Président : Mr Thomas WAITZENEGGER
demeurant 12 Villa Marie Justine, 92100
Boulogne Billancourt. Immatriculation au
RCS de Nanterre.
12137951W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 17/01/2019, il a été
constitué une SAS
Dénomination :
EH4B
Siège social : 59 rue d’Aguesseau, 92100
Boulogne Billancourt. Capital social :
3.000 €. Objet social : Le conseil en organisation, le conseil dans le domaine
marketing et commercial, la planification
stratégique et l’assistance opérationnelle
aux entreprises. Durée : 99 ans. Président : Mr Eric HENRY demeurant 59 rue
d’Aguesseau, 92100 Boulogne Billancourt. Immatriculation au RCS de Nanterre.
12138152W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé en date du
16 janvier 2019, il a été constitué une société par actions simplifiée dont les caractéristiques sont les suivantes :
Objet : La société a pour objet, en France
et à l’étranger, directement ou indirectement : le conseil, notamment en systèmes
d’information et en informatique, au profit
de toute personne physique ou entité publique ou privée, français ou étrangers ; le
développement informatique et l’édition de
logiciels et solutions informatiques ; le négoce de matériel informatique ; l’édition et
la formation sur tous supports ; l’organisation de séminaires et évènements professionnels ; la participation de la société
dans toutes opérations commerciales, financières ou industrielles, mobilières ou
immobilières ; toutes opérations quelconques contribuant à la réalisation de cet objet.
Dénomination : Alenia Consulting.
Siège social : Le Belvédère - 1-7 Cours
Valmy à Puteaux (92800).
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation.
Capital social : 50.000 €, divisé en
50.000 actions de 1 € de valeur nominale,
intégralement libéré.
Transmission des actions : droit de
préemption et agrément de l’assemblée
générale Ordinaire.
Président : pour une durée indéterminée,
la société Alenia Group, SAS en formation
au capital de 10.000 €, dont le siège social
est à Puteaux (92800), Le Belvédère - 1-7
Cours Valmy, SIREN en cours d’attribution au RCS de Nanterre ; représentée par
sa Présidente Madame Marjane Mabrouk,
Commissaire aux Comptes : est nommée pour une durée de six exercices, en
qualité de Commissaire aux Comptes titulaire : la SARL Fiduciaire Saint-Martin,
dont le siège social est à Paris (75002)
111 boulevard Sébastopol, SIREN
400 109 435 RCS Paris.
Le dépôt sera fait au RCS de Nanterre.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12138373W – LE PUBLICATEUR LEGAL
419111A – LES ECHOS
Par acte en date du 21 janvier 2019, il a
été constitué une société par actions
simplifiée :
Par acte SSP du 22/11/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Dénomination : GLUP !
Siège social : 5 Boulevard GALLIENI
92390 VILLENEUVE LA GARENNE. Capital : 1.000 €. Objet : Conseils et assistance aux entreprises. Président : M
AGLEGALE Hicham, 7 Allée Erik SATIE
95440 ECOUEN. Admission aux assemblées et droits de vote : Tout actionnaire
est convoqué aux assemblées. Chaque
action donne un droit à une voix. Clauses
d’agrément : Actions librement cessibles
entre les associés uniquement. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
Siège : 73, rue du Château, 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
Capital : 3.000 €
Objet : conseil, étude, création, développement, production, édition, promotion etdistribution de produits et services culturels ou de divertissement, représentation
etpromotion d’artistes, holding
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation
Président : Frédéric DELAHAIS, 29 bis,
rue du Président Roosevelt, 92140 Clamart
Chaque associé a le droit de participer aux
décisions collectives des associés, le cas
échéant par mandataire. Chaque action
donne droit à une voix.
Les cessions d’actions à des tiers requièrent l’agrément de la collectivité des associés.
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre.
RED-01 CONSULTING
419507A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée : CREPIER
GOURMET. Siège social : 6, rue Madame
de Sanzillon 92110 CLICHY. Capital :
5.000 €. Objet : Crêperie sur place et à
emporter, salon de thé. Gérant : M VANGAH GUY, 26, rue Alexandre Antonini
92110 CLICHY. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
420344A – LES ECHOS
Suivant acte SSP à NANTERRE en
date du 18/01/2019, il a été institué une
S.A.S.U. dénommée B4CLICK, au capital de 1000,00 euros, siège : 294 avenue
des Grésillons 92600 ASNIERES-SURSEINE, objet : développement, conception des logiciels informatiques et bases
de données. Durée : 99 ans. Agrément :
La cession des actions de l’actionnaire
unique est libre. Président : SOFIANE
OUZIAN, 294 AVENUE DES GRESILLONS 92600 ASNIERES SUR SEINE.
RCS NANTERRE.
Par acte SSP en date du 19/11/2018, il a
été constitué la société suivante
12138344 – LA VIE JUDICIAIRE
12138387 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : MAG IMMOBILIER.
Forme : S.A.S. Siège : 214 bd jean Jaurès, 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT.
Objet : L’acquisition et la revente marchands de biens. Durée de la société :
99 ans. Capital : 3.000 €. Cession d’actions et agrément : Les actions ne peuvent être cédées entre associés ou à des
tiers étrangers à la sté qu’avec l’agrément
de la collectivité des associés statuant à
la majorité des deux tiers. Admission aux
AG et exercice du droit de vote : Dans
les conditions statutaires et légales. Ont
été nommés : Président : M. Emmanuel
Alexanian 1 av de Celle 92360 Meudon La
Foret. La société sera immatriculée au
RCS de Nanterre.
SAS SILLY GOURMET
Forme : SAS
Capital : 8 000 € en 100 actions de 80 €
chacune
Siège social : 105 rue de Silly 92100
BOULOGNE-BILLANCOURT
Objet : Restauration rapide.
Présidence : Madame SUN Xiaojing
épouse QU, Née le 15 novembre
1975 à Wenzhou Zhejiang, Chine, demeurant au 129, Rue de Silly 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de NANTERRE
420394A – LES ECHOS
Par ASSP du 14/12/2018, il a été constitué
une SAS dénommée A&G IMMOBILIER.Siège social : 22 rue de belfort
92400 Courbevoie.Capital : 1234 €. Objet : l’achat et la vente de biens immobiliers (activités de marchand de biens).Président : M. Augustin de Grandry, 22 rue de
belfort 92400 Courbevoie. DG : M. Grégoire Berruer, 6 rue michelet 18000 Bourges.Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de NANTERRE.
420397A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 02/01/2019, il a
été constitué une SAS au capital de
2 000 € dénommée : SAS AIRELAV TIPE
Siège social : 18 rue Pierre Brossolette
92260 FONTENAY-AUX-ROSES
Objet : Isolation, électricité, plomberie et
transport de matériel
Présidence : Monsieur PIDGHIRNEA
GHENNADII né le 17/08/1985 à LOC. TABANI (MOLDAVIE) demeurant au 18 rue
Pierre Brossolette 92260 FONTENAY
AUX ROSES
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Nanterre.
412653A – LES ECHOS
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée THE BRAND EDITION Capital : 1000 € Siège social : 55 BIS Route
des Puits 92420 VAUCRESSON Objet :
Conseil en Relations Publiques, Image,
Evènementiel et Communication. Président : DE FORCEVILLE Albane 55 BIS
Route des Puits 92420 VAUCRESSON
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
NANTERRE
420498A – LES ECHOS
Par ASSP du 22/01/2019, il a été constitué
une SAS dénommée CAP-WILSON.Siège
social : 83 rue du président wilson 92300
Levallois-perret.Capital : 1000 €. Objet : le
conseil et l’assistance opérationnelle apportés aux entreprises et autres organisations en matière de management, stratégie et organisation.Président : M. Philippe
Gommard, 83 rue du président wilson
92300 Levallois-perret.Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
418659A – LES ECHOS
Par acte SSP du 16/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée :
SOUTH & SOUTH
CONSULTING
Siège social : 4 avenue Mederic 92360
MEUDON LA FORET. Sigle : S & S. Capital : 2.000 €. Objet : Exercice de la profession d’expert-comptable. Président :
Mme SOUTH Emilienne, 4 avenue Mederic 92360 MEUDON LA FORET. Admission aux assemblées et droits de vote :
Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une
voix. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de NANTERRE.
418672A – LES ECHOS
Par acte SSP du 16/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée :
SIMBOLA CONSULTING
Siège social : 192, Avenue Pierre Brossolette 92240 MALAKOFF. Capital :
1.000 €. Objet : Conseil en Informatique.
Président : M RAKOTOASIMBOLA Naivosoa, 192, Avenue Pierre Brossolette
92240 MALAKOFF. Durée : 99 ans. Immmatriculation au RCS de NANTERRE.
D ET S
SARL au capital de 76224,00 €
20 rue Touzet, 92110 CLICHY
408651206 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
15/12/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
76224,00 € à 38112 €. Mention en sera
faite au RCS de Nanterre
420488B – LES ECHOS
THE AUTOMOBILE PARTNERS
SAS au capital de 1000,00 €
30/32 Avenue du Vieux chemin de Saint
Denis, 92390 Villeneuve la Garenne
847515541 RCS Nanterre
Par décision en date du 22/01/2019 il a
été décidé de modifier le capital de la société en le portant de 1000,00 € à
100000 € . Mention en sera faite au RCS
de Nanterre
420528B – LES ECHOS
12138030 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à Nanterre en date
du 21/1/2019, il a été institué une S.A.S.U.
dénommée AZ-Soft Consulting, Capital : 1.000 €, Siège : 5 Allée des Glycines
92500 RUEIL-MALMAISON, Objet : Développement, conception des logiciels informatiques. Durée de la société :
99 ans. Agrément : La cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : Mohamed Ali Ben Taher, 5 Allée
des Glycines 92500 Rueil-Malmaison.
RCS Nanterre.
420485B – LES ECHOS
420652A – LES ECHOS
Par ASSP du 21/01/19, il a été constitué
une EURL dénommée EVOLOG
CONSULTING.Siège social :1 rue pierre
expert 92700 Colombes.Capital :1000 €.Objet conseil et l’assistance
opérationnelle apportés aux entreprises et
autres organisations en matière de systèmes informatiques et réseaux.Gérance :M. Thomas RANSY,1 rue pierre expert 92700 Colombes. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de NANTERRE.
MODIFICATIONS
LMB IMMO - 6
SARL au capital de 1,00 €
148-152 Route de la Reine, 92100
Boulogne-Billancourt
799196373 RCS Nanterre
Par délibération en date du 29/06/2018,
de L’Associé Unique statuant en application de l’article L.223.42 du Code de
Commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution malgré un actif net inférieur
à la moitié du capital social. Mention en
sera faite au RCS de Nanterre
420539B – LES ECHOS
NATIONAL MARKET
SASU au capital de 1500,00 €
3 rue Pau Casals, 92100
BOULOGNE-BILLANCOURT
821836723 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
18/01/2019 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 2 route du
Pré du Four, 88530 LE THOLY à compter
du 18/01/2019. La société sera immatriculée au RCS de Epinal et sera radiée du
RCS de Nanterre
420540B – LES ECHOS
EVOLIS AMARIS
SAS au capital de 100000,00 €
2 bis rue de Villiers, 92300 LEVALLOIS
PERRET
493108369 RCS Nanterre
Par décision en date du 09/01/2019 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 28 rue Jacques Ibert, 92300
LEVALLOIS-PERRET à compter du
09/01/2019.
Présidence : M. Jean-François THUNET,
demeurant 6 rue de la Pecherie, 69250
Fleurieu sur Saone. Mention en sera faite
au RCS de Nanterre
420691B – LES ECHOS
A.C.
SARL au capital de 500,00 €
8 avenue Etienne Aubert, 92700
COLOMBES
841986144 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
15/01/2019 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 7 rue Jean
Baptiste Hyacinthe Lafolie, 92250 LA GARENNE COLOMBES à compter du
01/02/2019. Mention en sera faite au RCS
de Nanterre
12138345 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : RECTICEL. Forme :
S.A.S. Capital : 10.729.442,50 €. Siège :
7, rue du Fossé Blanc - Bâtiment C2,
92622 GENNEVILLIERS Cedex. 702 001
785 RCS Nanterre. Aux termes d’une décision en date du 9/1/2019, le président a
décidé de transférer le siège au 71, avenue de Verdun 77470 TRILPORT à
compter du 1/3/2019. Radiation du RCS
de Nanterre et immatriculation au RCS de
Meaux. Président : M. Olivier Chapelle,
28, avenue de la Sapinière, B-1180 Uccle
(Belgique). Le Président.
420470B – LES ECHOS
JDZ CONSULTING
SARL Unipersonnelle au capital de
500,00 €
28 Bis de LACORDAIRE,
75015 PARIS
818462640 RCS Paris
Par décision du Gérant en date du
20/11/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 52 rue du
Point du Jour , 92100 Boulogne Billancourt
à compter du 20/11/2018.
Gérance : M. Jérome DELBASSEZ, demeurant 52 rue du Point du Jour , 92100
Boulogne Billancourt
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre et sera radiée du RCS de Paris
12138399 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : RECTICEL INSULATION. Forme : S.A.S. Capital :
2.066.427 €. Siège : 7, rue du Fossé Blanc
- Bâtiment C2, 92622 Cedex GENNEVILLIERS. 789 395 951 RCS Nanterre. Aux
termes d’une délibération en date du
9/1/2019, l’associé unique a décidé de
transférer le siège à ZAC du Parc de la
Voie Romaine - 1, rue Ferdinand de
Lesseps 18000 BOURGES, à compter du
1/3/2019 . Radiation du RCS de Nanterre
et immatriculation au RCS de Bourges.
Président : M. Ralf Becker, 11, rue Félix
Terlinden, B-1040 Bruxelles (Belgique) Le
Président.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12138526 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12137843W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TOTAL ENERGY VENTURES EMERGING MARKETS S.A.S. au capital de
58.330 € 2, place Jean Millier - La Défense
92400 COURBEVOIE 538 612 391 RCS
Nanterre. Aux termes du PV des décisions
de l’actionnaire unique du 20/12/2018, il a
été décidé de nommer CAC Titulaire
KPMG S.A., S.A. sise Tour Eqho 2, avenue Gambetta 92066 Paris-La Défense
Cedex 775.726.417 RCS Nanterre, en
remplacement d’ERNST & YOUNG AUDIT démissionnaire. Pour avis.
AREAS OPERATIONS DE
RESTAURATION
12138550 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DAJA 154 S.A.S. au capital de
50.000 €. Sise Tour CBX, 1 passerelle des
Reflets 92400 COURBEVOIE.
538 612 367 RCS Nanterre. Aux termes
du PV des décisions de l’actionnaire unique du 20/12/2018, il a été décidé de
nommer CAC Titulaire KPMG S.A., S.A.
sise Tour Eqho 2, avenue Gambetta
92066 Paris-La Défense Cedex
775.726.417 RCS Nanterre en remplacement d’ERNST & YOUNG AUDIT démissionnaire. Pour avis.
12138564 – LE PUBLICATEUR LEGAL
TOTAL SOLAR MIDDLE EAST. SAS
au capital de 58.330 €. Sise Tour CBX, 1
passerelle des Reflets 92400 Courbevoie.
RCS NANTERRE 538 612 235. Aux termes du pv des décisions de l’actionnaire
unique du 20/12/2018, il a été décidé de
nommer en qualité de CAC Titulaire
KPMG S.A, S.A. sise Tour Eqho 2 avenue
Gambetta 92066 Paris La Défense cedex.
RCS Nanterre 775 726 417 en remplacement d’ERNST & YOUNG AUDIT démissionnaire. Pour avis.
12136164W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DIGITAL ACCESS
SAS au capital de 6.000 €
Siège social :
9-11, allée de l’Arche
92032 PARIS LA DEFENSE CEDEX
410 188 825 RCS NANTERRE
Aux termes des décisions du 20/12/2018,
l’associé unique a nommé en qualité de
Président la société CONCESSIONS AEROPORTS FRANCE, SAS, siège social
9-11, allée de l’Arche, 92032 PARIS LA
DEFENSE CEDEX, 750 348 179 RCS
NANTERRE, en remplacement de M. Lionel VAZZOLER, démissionnaire.
Modification au RCS de Nanterre.
12137844W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CONCESSIONS AEROPORTS
FRANCE
SAS au capital de 2.224.727 €
Siège social :
9-11, allée de l’Arche
92032 PARIS LA DEFENSE CEDEX
750 348 179 RCS NANTERRE
Aux termes des décisions du 20/12/2018,
l’associé unique a nommé en qualité de
Président la société HOLDING DE RESTAURATION CONCEDEE, SAS, siège
social 9-11 allée de l’Arche, 92032 PARIS
LA DEFENSE CEDEX, 379 455 231 RCS
NANTERRE, en remplacement de M. Lionel VAZZOLER, démissionnaire.
Modification au RCS de NANTERRE.
12137845W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELIOR CONCESSIONS GARES
SAS au capital de 66.670 euros
Siège social :
4 avenue Laurent Cély,
La Tour d’Asnières
92600 Asnières sur Seine
491 543 435 RCS Nanterre
En date du 26 décembre 2018, l’associé
unique a décidé de transférer le siège social au 36 rue Marcel Dassault 92100 Boulogne Billancourt.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
SAS au capital de 2.831.112,40 €
Siège social :
9-11, allée de l’Arche
92032 PARIS LA DEFENSE CEDEX
524 959 236 RCS NANTERRE
Aux termes des décisions du 20/12/2018,
l’associé unique a nommé en qualité de
Président la société HOLDING DE RESTAURATION CONCEDEE, SAS, siège
social 9-11, allée de l’Arche, 92032 PARIS
LA DEFENSE CEDEX, 379 455 231 RCS
NANTERRE, en remplacement de M. Lionel VAZZOLER, démissionnaire.
Modification au RCS de NANTERRE.
12137746W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12137920W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PYCTORIA
SARL au capital de 600.000 euros
Siège social :
11 avenue Ferdinand Buisson
92100 Boulogne Billancourt
517 745 667 RCS Nanterre
En date du 21 décembre 2018, l’associé
unique a nommé en qualité de
co-Commissaires aux comptes titulaire : la société Expertise et Audit Lafarge
située 16 rue Amelot, 75011 Paris et la
société Recci Audit située 25 rue de la
Plaine, 75020 Paris.
Pour avis.
12137839W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CLINIQUE L’AMANDIER
S.A.R.L. au capital de 7.622,45 euros
57, avenue de la Division Leclerc
92290 Châtenay-Malabry
411 473 929 RCS NANTERRE
Suivant délibérations en date du
19/12/2018, l’assemblée générale ordinaire a pris acte du non renouvellement
des mandats des sociétés KPMG AUDIT
IS et DELOITTE & ASSOCIES, respectivement commissaires aux comptes titulaire et suppléant, et a décidé de nommer
en qualité de nouveau commissaire aux
comptes titulaire, la société DELOITTE &
ASSOCIES (anciennement suppléant).
Pour avis.
Société de Restauration
d’Aéroport, Congrès Tourisme
et Affaires - ACTAIR
12137925W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SA au capital de 80.000 €
Siège social :
9-11, allée de l’Arche
92032 PARIS LA DEFENSE CEDEX
958 804 494 RCS NANTERRE
Le Conseil d’administration du 20/12/2018
a pris acte de la démission de M. Lionel
VAZZOLER de ses fonctions d’administrateur et de Président Directeur Général,
coopté en qualité d’administrateur
M. Yves LACHERET demeurant 4, rue Perignon 75007 PARIS, et nommé en qualté
de Président Directeur Général M. Yves
LACHERET.
Modification au RCS de Nanterre.
S.C.I. au capital de 1.000 euros
22/28, rue Henri Barbusse
92110 Clichy
790 191 423 RCS NANTERRE
Suivant délibérations en date du 4/1/2019,
l’assemblée générale extraordinaire a décidé d’adopter, à compter du 4/1/2019,
comme nouvelle dénomination sociale
"SCI G IMMO TOULON CENTRE", et de
modifier les statuts en conséquence.
Pour avis.
12137840W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELIOR RETAIL GARES
SNC au capital de 15.500 €
Siège social :
9-11, allée de l’Arche
92032 PARIS LA DEFENSE CEDEX
813 722 527 RCS NANTERRE
L’AGE du 20/12/2018 a nommé en qualité
de gérant M. Yves LACHERET demeurant
4, rue Perignon 75007 PARIS en remplacement de M. Lionel VAZZOLER, démissionnaire.
Modification au RCS de Nanterre.
12137842W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELIOR ROISSY
SARL au capital de 7.500 €
Siège social :
9-11, allée de l’Arche
92032 PARIS LA DEFENSE CEDEX
413 736 521 RCS NANTERRE
Aux termes des décisions du 20/12/2018,
l’associé unique a nommé en qualité de
cogérant M. Yves LACHERET demeurant
4, rue Perignon 75007 PARIS en remplacement de M. Lionel VAZZOLER, démissionnaire.
Modification au RCS de Nanterre.
SCI G IMMO PUGET SUR
ARGENS
12137948W – LE PUBLICATEUR LEGAL
JCM International Média
SAS au capital de 10.000 €
Siège social :
16 rue Adolphe Chérioux
92130 Issy les Moulineaux
813 904 331 RCS NANTERRE
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 27 décembre 2018, il a été décidé
de transformer la société en S.A.R.L à
compter du 10 janvier 2019, sans création
d’une personne morale nouvelle. Sa dénomination, son objet, sa durée , son
siège et date de clôture restent inchangés.
Mr Jérôme CALLU MERITE demeurant 16
rue Adolphe Chérioux - 92130 Issy les
Moulineaux, actuel gérant, est nommé en
qualité de gérant. Les statuts ont été modifiés en conséquence. Mention au RCS
de Nanterre.
teur Général pour une durée expirant le
10 janvier 2019,
iii) de transférer le siège social au 11 rue
Louis Philippe, 92200 Neuilly sur Seine à
compter du 1er janvier 2019,
iv) de modifier la durée de la Société pour
la passer de 50 ans à 99 ans, et ce à
compter du 1er janvier 2019,
v) de nommer M. Karoly T6th, en qualité
de nouveau Président, à compter du 10
janvier 2019 en remplacement de M. Gary
Kimber. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12138073W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCHNEIDER LUCIBEL
MANAGED SERVICES SAS
SAS au capital de 500.000 Euros
Siège social :
35 Rue Joseph Monier
92500 Rueil-Malmaison
812 221 711 RCS Nanterre
Aux termes du procès-verbal du conseil
d’administration du 17/01/2019, il a été ont
désigné en qualité de administrateur Mme
Séverine JACQUET demeurant 6 Rue
Beaumarchais 92500 Rueil Malmaison en
remplacement de Mr Pierre SAVIGNY.
En date du 11 janvier 2019, l’associé unique a pris acte de la démission de M. Sébastien Cottu de ses fonctions de Gérant
et a nommé M. Rahman MOUHAMAD BILAL demeurant 64 rue du Colonel Rochebrune 92380 Garches en qualité de nouveau Gérant.
12138284W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CPK
SAS au capital de 22.935.050,60 €
Siège social : 9, rue Maurice Mallet
92130 Issy-les-Moulineaux
819 157 660 RCS Nanterre
Aux termes du procès-verbal du comité de
surveillance en date du 27 novembre
2018, il a été
pris acte de la fin des fonctions de VicePrésident du Comité de Surveillance de
Mme. Virginie Morgon, maintenu en qualité de membre du Comité de Surveillance,
à compter du 27 juillet 2018,
décidé de nommer en qualité de Vice-Président du Comité de Surveillance, Mr.
Francesco Orsi demeurant 22, rue de Tocqueville 75017 Paris, déjà membre du
Comité de Surveillance, à compter du 27
juillet 2018,
12138312W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Pour avis.
12138082W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décision du 11/01/2019 des associés de 99 GROUP, Société par actions
simplifiée au capital de 3.349.806 €,
Siège social : Paris (75008), 130 boulevard Haussmann, 821 098 316 RCS Paris, le siège social a été transféré à
Neuilly sur Seine (92200), 92 avenue
Charles de Gaulle, avec effet rétroactif au
1er janvier 2019. Les statuts ont été modifiés en conséquence. Président : AGAEL
SARL, 1 chemin de la Mare des Metz
78350 Jouy en Josas, 819 515 107 RCS
Versailles. La société sera immatriculée
au Rcs de Nanterre.
12138083W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décision du 11/01/2019 des associés de 99 Advisory, Société par actions
simplifiée au capital de 42.951 €, Siège
social : Paris (75008) - 130, boulevard
Haussmann, 518 455 738 RCS Paris, le
siège social a été transféré à Neuilly sur
Seine (92200) - 92, avenue Charles de
Gaulle, avec effet rétroactif au 1er janvier
2019. Les statuts ont été modifiés en
conséquence. Président : 9 Capital Management, Sarl, 25 rue La Boëtie 75008 Paris, 514 435 301 Rcs Paris. La société sera
immatriculée au Rcs de Nanterre.
12138096W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PRIMEXIS CONSULTANTS
ALLANO ; SAS au capital de 3.000 € ;
Siège social : 10 rue Gérard Philipe –
95190 Goussainville ; 844 579 870 RCS
PONTOISE.
Suivant décision en date du 18/01/2019 le
siège social a été transféré au 90 rue Victor Hugo 92300 Levallois Perret à compter
du 07/01/2019. Président : Mr Gezal
AYIK dt 10 rue Gérard Philipe – 95190
Goussainville. La société sera radiée au
RCS de Pontoise et Immatriculée au RCS
de Nanterre.
12138405W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décision du 31/12/2018 de STELIAU
GROUP, SA, capital 6.979.240 €, siège :
Ecopole, Zac le Charme, 245, avenue de
Rio 77550 Moissy-Cramayel, 815 229 281
RCS Melun, l’AGE a décidé de transférer
le siège social au 41/43, rue Perier 92120
Montrouge.
PDG : M. Stéphane JOUANNAUD demeurant 77, avenue Marcelin Berthelot
91210 Draveil. Les statuts ont été modifiés en conséquence. La société sera désormais immatriculée au RCS de Nanterre.
12138412W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par Décision du Président du 05/12/2018
de NORGINE SAS, SAS, capital
2.825.099,74 €, siège : 2 rue Jacques Daguerre 92500 RUEIL MALMAISON,
552 019 689 RCS NANTERRE, Il a été
pris acte de la fin de mandat de Mme Arbia
Elmenif de ses fonctions de Pharmacien
Responsable, à effet au 24/08/2018.
12138062 – LA VIE JUDICIAIRE
FMPG OPTIC S.A.R.L. au capital de
142.500 €, 611, avenue Roger Salengro 92370 CHAVILLE, 499 260 578 RCS
NANTERRE. Par AGE du 22/11/2018, il a
été décidé une réduction de capital d’une
somme de 35.100 € par voie de rachat et
annulation de 1.170 parts sociales de 30 €
de nominal appartenant à un associé.
Cette réduction du capital, est devenue
définitive le 25/12/2018, ainsi que le
constate le PV de la Gérance du
28/12/2018. Les articles 6 et 7 des statuts
ont été modifiés en conséquence : Ancienne mention : 142.500 €. Nouvelle
mention : 107.400 €. Mention sera faite
au RCS NANTERRE.
12138081 – LA VIE JUDICIAIRE
GESTION ET ADMINISTRATION
DE BIENS
S.A.R.L. au capital de 113.135,77 €
Siège social :
25, rue Rousselle
92800 PUTEAUX
309 552 214 RCS NANTERRE
Suivant procès de l’associé unique en
date du 18/1/2019 il a été pris acte de la
démission de Monsieur Jean-Pierre JOUBERT de ses fonctions de gérant.
12138342 – LA VIE JUDICIAIRE
GILAND S.A.R.L. Capital 350.000 €
Siège : 36, rue Fenelon 92120 MONTROUGE 423 090 703 RCS Nanterre. Aux
termes de l’AGE du 31/12/2018, la société a été transformée en S.A.S. à
compter du même jour, sans création d’un
être moral nouveau et le texte des statuts
qui régit désormais la société a été
adopté. La dénomination, l’objet, la durée
et le siège sont inchangés. Le capital reste
fixé à 350.000 €, divisé en 500 actions de
700 € chacune. Admission aux assemblées et droit de vote : Tout associé, quel
que soit le nombre d’action qu’il possède,
a le droit de participer aux décisions collectives, d’y voter, pat tout moyens, sur
justification de son identité et de l’inscription de ses actions au compte de la société au jour de la décision collective.
Transmission des actions : Toutes les cessions d’actions sont soumises à agrément
préalable de la collectivité des associés.
Direction de la société : Sous sa forme de
S.A.R.L., la société était dirigée par M. Gilbert Hemeury, M. Alexandre Hemeury et
Mme Colette Hemeury, cogérants associés. Sous sa nouvelle forme la société est
dirigée par : *un président : M. Alexandre
Hemeury, Prospekt Marshala Zhukova 41
Dom 90 KV RU Moscou (Russie), *deux
directeurs généraux : Mme Colette Hemeury et M. Gilbert Hemeury, ensemble
18, rue Paul Doumer 78140 Velizy Villacoublay. Pour avis.
SAS au capital de 38.113 €
Siège social :
77 Esplanade du Général de Gaulle Tour Opus 12 - La Défense 9 92914 Paris La Défense Cedex
394 733 224 RCS Nanterre
Suivant décisions du Président en date du
20 novembre 2018, il a été décidé de
transférer le siège social à Immeuble Pacific - 11-13 Cours Valmy 92977 Paris La
Défense.
12138115W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DYNARMOR
SAS au capital de 304.800 €
Siège social :
22, rue Edouard Nieuport
92150 SURESNES
381 160 654 RCS NANTERRE
Par AG du 15 novembre 2018, il a été décidé de réduire le capital social d’un montant de 60.960 € par voie de rachat et
d’annulation de 4.000 actions.
Par décisions du Président du 18 décembre 2018, il a été constaté que la réduction
de capital est définitivement réalisée et
que le capital a été ramené à 243.840 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12138165W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MEDIBASE SYSTEMES
SAS au capital de 216.000 euros
Siège social :
16 rue du Moulin des Bruyères 92400 Courbevoie
410 632 368 R.C.S. NANTERRE
Aux termes des décisions de l’associé unique du 10 janvier 2019, Frédéric SEREIN
demeurant 2 chemin du Pont du Moulin 60550 Verneuil-en-Halatte a été nommé
en qualité de directeur général en remplacement de Philippe GARCIA.
12138039W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138189W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions de l’associé unique du
08/01/2019 de GE LIGHTING, Société par
actions simplifiée au capital de
20.801.150,08 €. Siège social : 204
Rond-Point du Pont de Sèvres, Citylights,
92100 Boulogne-Billancourt. 351 782 750
RCS NANTERRE , il a été décidé :
i) d’adopter la nouvelle dénomination
"Tungsram Lighting SAS",
ii) de prendre acte de la démission de
Mme Lauren Mierley de ses fonctions de
Président et de nommer en son remplacement M. Gary Kimber, actuellement Direc-
SC LAVERIE
SARL au capital de 7.500 euros
Siège social :
7 rue Edmond Rostand
92700 Colombes
794 145 185 RCS Nanterre
En date du 31/12/2017, l’associé unique
statuant dans le cadre des dispositions de
l’article L 223-42 du code de commerce,
a décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution anticipée de la société.
12138488W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138524 – LA VIE JUDICIAIRE
COMPAGNIE INDUSTRIELLE
DE LA MATIERE VEGETALE
CIMV
Dénomination : SORRY WE ARE
FRENCH. Forme : S.A.S. Capital :
5.000 €. Siège : 7 bis, rue André Theuriet,
92340 BOURG-LA-REINE. 828 281 980
RCS Nanterre. Aux termes d’une décision
en date du 1/11/2018, l’associé unique a
décidé, à compter du 1/11/2018, de transférer le siège à 34, avenue Jules Gravereaux, 94240 L HAY LES ROSES. Radiation du RCS de Nanterre et
immatriculation au RCS de Créteil.
SA au capital de 918.967 euros
Siège social :
14 rue d’Orléans CS 60016
92573 Neuilly-sur-Seine Cedex
419 334 008 R.C.S. PARIS
Aux termes des décisions du directoire du
27 novembre 2018 et des décisions du directoire du 9 janvier 2019, le capital social
a été augmenté, d’un montant de de
27.500 euros, par émission de 27.500 actions d’un euro de valeur nominale. Le capital social est désormais fixé à la somme
de 946.467 euros divisé en 946.467 actions d’un euro de valeur nominale chacune. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12138496W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COFIGOR
Société anonyme à directoire et conseil
de surveillance
au capital de 2.480.000 €
Siège social :
18/22 rue d’Arras - 92000 NANTERRE
387 904 048 RCS NANTERRE
Le 31/12/2018, l’associée unique a modifié, à compter du 01/01/2019, la dénomination sociale qui est devenue OMNIVEST et l’article 3 des statuts. Le même
jour, le président a transféré, à compter du
01/01/2019, le siège social à NEUILLYSUR-SEINE (92200), 143 avenue Charles
de Gaulle, et modifié l’article 4 des statuts.
12138530W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ASTELLAS PHARMA
Société par actions simplifiée au
capital de 4.022.143 €
Siège social :
26, quai Charles Pasqua et
158 rue Danton
92300 LEVALLOIS-PERRET
542 060 694 R.C.S. NANTERRE
Le 19/12/2018, l’Associé unique a
constaté la démission de M. José Maria
Sanz de ses fonctions de président et, en
remplacement, a nommé président,
M. Dirk Armin Kosche, domicilié en
Suisse, à Ennetbürgen (6373), dans le
canton de Nidwald, Schlegelsmattli 14.
Pour avis, le président
12138529 – LA VIE JUDICIAIRE
Par AGE du 19/12/2018, les associés
de la S.A.S. MAESTERRE, au capital de
306.200 €, 437 984 040 RCS Nanterre,
ont décidé de transférer le siège du 88
T avenue Général Leclerc 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, au 1, place Paul
Verlaine 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, à compter du 1/1/2019, et de modifier les statuts en conséquence. Le Président.
413999A – LES ECHOS
le 01.12.2018 l’age de la sarl maava
consulting, capital 7500 €, siège social 72
r marcel dassault 92100 boulogne-billancourt, rcs nanterre 499103646, transfère
le siège social au domicile du gérant sarah
arfi épouse ouaknine sis 100 r de sèvres
92100 boulogne-billancourt. rcs nanterre.
418755A – LES ECHOS
FCP
SARL au capital de 15.000 €. Siège social : 65 Rue De La Croix 92000 NANTERRE. RCS 531 041 291 NANTERRE.
L’AGE du 01/01/2019 a nommé gérant : M
ABOU EL QUASSIM Yacine, 2 Allée MOZART 95100 ARGENTEUIL en remplacement de M MAZI MEHDI. Mention au RCS
de NANTERRE.
Par Décision de la Gérance du
02/01/2019, il a été décidé de transférer
le siège social au 2T Villa de la Martinique
- 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, à
compter rétroactivement du 01/01/2019.
Gérant : M. GALLIENNE Guillaume demeurant 2T Villa de la Martinique - 92100
BOULOGNE-BILLANCOURT. En consèquence elle sera immatriculée au RCS
de NANTERRE et elle sera radiée au RCS
de PARIS.
420329A – LES ECHOS
EDYEVENT
SARL au capital de 7 622 euros
Siège social : 7 RUE BARBES - 92300
LEVALLOIS PERRET
420013765 RCS NANTERRE
Le 31/10/2018, l’Assemblée générale extraordinaire a nommé Gérant, Madame
Alexandra FRANTZ demeurant 4 RUE DE
LA FERME - 92250 LA GARENNE COLOMBES en remplacement de Mr Patrice
GUINOT démissionnaire et a décidé de
transférer le siège social au 4 RUE DE LA
FERME - 92250 LA GARENNE COLOMBES à COMPTER DU 31/10/2018.
Modification au RCS de NANTERRE.
420455A – LES ECHOS
CM MARKETING
TECHNOLOGY PARTNERS
FRANCE
Société à responsabilité limitée au capital
de 7.500 euros
Siège social : 63 ter avenue Edouard
Vaillant-92100 Boulogne-Billancourt
RCS Nanterre 830 566 873
Le 31/10/2018, l’associe unique a pris acte
de la démission de M. William RAZZINO
de ses fonctions de co-gérant et a décidé
de ne pas le remplacer. Modification au
RCS de NANTERRE.
420494A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 75
COSMOPOLITIS
PRODUCTIONS
SARL au capital de 7.622 euros
Siège social : 109, boulevard Pereire 75017 Paris
342.025.897 RCS PARIS
Par décision de l’Associé Unique du
21/09/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 105, rue Thiers - 92100
Boulogne-Billancourt.
Gérant : M. Jean-Philippe SERRANO,
deumeurant 14, allée de Saint Cucufa 92420 Vaucresson. En conséquence elle
sera immatriculée au RCS de Nanterre et
radiée du RCS de Paris.
420503A – LES ECHOS
IFORINOV
SAS au capital de 3000 Euros
Siège social : 21 RUE GUSTAVE CHARPENTIER ETG 4 APP 03 92500 RUEILMALMAISON
R.C.S : 842 984 114 NANTERRE
TRANSFERT DE SIEGE
L’Assemblée générale du 01/02/2019, a
décidé du transfert du siège de la Société,
domiciliée au « 21 RUE GUSTAVE
CHARPENTIER ETG 4 APP
03 92500 RUEIL-MALMAISON », elle
sera désormais domiciliée à l’adresse « 2
ALLEE SOULEZARD 8 EME ETAGE,
APT Nº358 95100 ARGENTEUIL ». L’article 4 « SIEGE SOCIAL » des Statuts a
été modifié en conséquence. Toutes les
démarches ont été faites à cet effet. Le
dépôt légal sera effectué au RCS de NANTERRE. Pour avis et mention.
420508A – LES ECHOS
SLIKARS
SASU au capital de 1500 Euros
Siège social : 22 PLACE DES MAITRES
VIGNERONS 92500 RUEIL-MALMAISON
R.C.S : 818 616 047 NANTERRE
TRANSFERT DE SIEGE
Par décision de l’associé unique du
21/01/2019, il a été décidé le transfert du
siège de la Société, domiciliée au « 22
PLACE DES MAITRES VIGNERONS
92500 RUEIL-MALMAISON », elle sera
désormais domiciliée au « 20 AVENUE
DE LATTRE DE TASSIGNY LOG
0010 92500 RUEIL-MALMAISON ». L’article 4 « SIEGE SOCIAL » des Statuts a
été modifié en conséquence. Toutes les
démarches ont été faites à cet effet. Le
dépôt légal sera effectué au RCS de NANTERRE.
420311A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 75
DON’T BE SHY PRODUCTIONS
Société à responsabilité limitée au capital
de 45 000 euros
Siège social : 67 boulevard de Courcelles
- 75008 PARIS
493 049 175 RCS PARIS
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
420521A – LES ECHOS
12138481 – LA VIE JUDICIAIRE
PAYE ET ADMINISTRATION DU
PERSONNEL, GESTION
Gapebel S.C.M. en liquidation au capital de 1.000 € Siège : 18, rue des plaideurs 92000 NANTERRE, B 828 352 898
RCS Nanterre. Suivant délibération de
l’AGE du 14/12/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société
à compter du 14/12/2018 et sa mise en
liquidation. L’AG a nommé comme liquidateur Mme Katia Ouamara, 21 bis, rue de
Chateaudun 92250 La Garenne-Colombes et lui a conféré les pouvoirs les plus
étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter
le passif. Le siège de liquidation est fixé à
Nanterre, 18, rue des plaideurs. C’est à
cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la liquidation devront
être notifiés. Le dépôt des actes et pièces
relatifs à la liquidation sera effectué au
GTC de Nanterre. Pour avis, le liquidateur.
P.A.P GESTION
SAS à Associé Unique au capital de 7.700
euros
Siège social : 63 ter, avenue Edouard
Vaillant
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
422 312 959 RCS NANTERRE
Le 30/11/2017, L’Associé unique a
nommé en qualité de commissaire aux
comptes titulaires la COMPAGNIE FRANÇAISE DE CONTROLE ET D’EXPERTISE SA au capital de 37.000 euros, dont
le siège est situé au 112 bis rue Cardinet
- 75017 PARIS sous le RCS PARIS Nº 602
006 116 en remplacement de Mr Albert
ABEHSSERA, dont le mandat arrive à expiration. Il a été décidé également de ne
pas renouveler le mandat du Commissaire
aux comptes suppléant (CECA) et de ne
pas pourvoir à son remplacement ". Modification au RCS de NANTERRE.
DISSOLUTIONS
420497B – LES ECHOS
A&F
SCI au capital de 61000 €
148 rue des Bourguignons, 92600
Asnières-sur-Seine
803156579 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
08/01/2019 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Alban
VIAS 4 rue Charles de Gaulle, 95420
Omerville, pour sa gestion et décharge de
son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
12138047W – LE PUBLICATEUR LEGAL
METHANEO ENR
Société par actions simplifiée au
capital de 37.000 €
Tour Opus 12,
77 Esplanade du Général de Gaulle
92081 PARIS LA DÉFENSE CEDEX
533 567 830 RCS Nanterre
Aux termes des décisions de la collectivité
des associés du 24 décembre 2018, les
associés ont décidé :
- d’approuver les comptes de liquidation,
- de constater la clôture de liquidation de
la société,
- de donner quitus au liquidateur de sa
gestion.
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de
Nanterre.
Pour avis.
12138080W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par AGO du 30/09/2018 de FLEUR DE
VANILLE, SARL, capital 7.622,45 €,
siège : 29 Ave de la Div Leclerc 92160 ANTONY, 402 682 082 RCS NANTERRE, il
a été décidé d’approuver les comptes de
liquidation, de donner quitus de sa mission au liquidateur et de prononcer la clôture définitive de liquidation.
12138459 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : PADTHAÏ. Forme :
E.U.R.L. société en liquidation. Capital :
1.000 €. Siège : 176, avenue Charles de
Gaulle, 92200 NEUILLY-SUR-SEINE.
817576846 RCS Nanterre. Aux termes de
l’AGE en date du 30/11/2018, l’associé
unique a décidé la dissolution anticipée de
la société . Mme Chalida Tournoux,
34, rue du Départ 95880 Enghien Les
Bains a été nommé liquidateur et lui a
conféré les pouvoirs les plus étendus. Le
siège de la liquidation est au siège,
adresse où doit être envoyée la correspondance.
12138480 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : SCI HEDDI. Forme :
S.C.I. société en liquidation. Capital :
100 €. Siège : 17, rue Raymond Barbet,
92000 NANTERRE. 534 010 608 RCS
Nanterre. Aux termes de l’AGE en date du
12/1/2019, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 12/1/2019. M. Youcef Allali, 17, rue
Raymond Barbet 92000 Nanterre a été
nommé liquidateur et lui a conféré les pouvoirs les plus étendus. Le siège de la liquidation est au siège, adresse où doit
être envoyée la correspondance. Le liquidateur.
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
Les déclarations de créances seront reçues dans les dix jours en date de la dernière des publications prescrites par la loi,
au Greffe du Tribunal de commerce de
Nanterre.
DIVERS
12138098W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ADDITIF à l’annonce parue dans « Le Publicateur Légal » du 20/11/2018 concernant la société AXA PARTNERS, il y a
lieu d’ajouter : Par une décision en date
du 24 octobre 2018, l’Associé unique,
prend acte de la démission de Monsieur
Yves Masson, de son mandat de membre
du Conseil de surveillance de la Société
avec effet en date de ce jour.
12138300W – LE PUBLICATEUR LEGAL
414237A – LES ECHOS
Le 30.11.2018,l’age de la sas sandevoir et
associes, capital 10000 €,127 av jean
baptiste clement 92100 boulogne billancourt,rcs nanterre 398379511,decide de la
dissolution de la societe a compter du
30.11.2018,est nomme liquidateur etienne
sandevoir sis 127 av jean baptiste clement
92100 boulogne billancourt et fixe le siege
de la liquidation au siege.rcs nanterre
420571A – LES ECHOS
HOCQUARD
SARL au capital de 38.359,22 €
Siège social : 10 Avenue Réaumur –
92140 Clamart
329 518 906 RCS NANTERRE
L’AGE du 07/12/2018 a décidé d’approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur et prononcé la clôture de liquidation. Radiation au RCS de NANTERRE
FUSION
12138130W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SICAVONLINE SA
SA au capital de 4.285.068 €
50 Place de l’Ellipse - Village 5 CS
50053
92985 PARIS LA DEFENSE CEDEX
423 973 494 RCS NANTERRE
Aux termes du procès-verbal en date du
28/12/2018, l’assemblée générale a approuvé dans toutes ses dispositions le
projet de traité de fusion-absorption de
la société SICAVONLINE PARTENAIRES, Le Village 5 - 50 place de l’Ellipse
CS 50053 92985 Paris La Défense cedex
(789 918 521 RCS NANTERRE) par SICAVONLINE SA et a constaté sa réalisation définitive.
Du fait de la réalisation de la fusion, la société SICAVONLINE SA a augmenté son
capital de 16.740 € pour le porter à
4.301.808 € et a ajouté à l’objet social : la
conception, la réalisation, la production et
la publication, sous tous formats et par
tous moyens non soumis à autorisation
préalable, et notamment par voie électronique, de films audiovisuels ; la rédaction,
la production et la publication, sous tous
formats et par tous moyens non soumis à
autorisation préalable, et notamment par
voie électronique, d’article et de communications ; la conception, le développement et l’animation de sites Internet ; la
commercialisation d’espaces publicitaires
sur Internet". Les statuts ont été modifiés
corrélativement.
En conséquence, de la réalisation définitive de la fusion par SICAVONLINE SA, la
société SICAVONLINE PARTENAIRES
se trouve dissoute de plein droit, sans liquidation.
Pour avis
APPORT
420105A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 01/11/2018 soumis
au droit suisse, enregistré au SPFE de
Vanves 2 le 20/11/2018, Dossier 2018
00082197, Référence 9224P02 2018 A
08198 ;
General Electric International Inc., société de droit américain, immatriculée au
Corporation Trust Center, 1209 Orange
Street, Wilmington (États-Unis) et dont le
siège principal est situé 191 Rosa Parks
Street, Cincinnati, Ohio 45202 (ÉtatsUnis),
A fait apport à
General Electric Global Services
GmbH, société de droit suisse, dont le
siège est situé Brown Boveri Strasse 7,
5400 Baden, Suisse,
De sa branche d’activité« Power Services
France », exploitée principalement au
204, Rond-Point du Pont de Sèvres 92100 Boulogne-Billancourt, dont l’activité
consiste en des prestations de services
d’ingénierie, de maintenance, d’installation, de commission et de réparation auprès des centrales de production d’électricité et autres
ADDITIF à l’annonce parue dans "Le Publicateur Légal" du 8/01/2019 concernant
la société AXA ASSISTANCE FRANCE
ASSURANCES.
Le Conseil d’administration du 12/12/2018
nommant Mme Julie LESNE, en qualité de
présidente du conseil d’administration, a
acté à compter de ce jour, la démission de
M. Yves MASSON de ses mandats de président du conseil et d’administrateur.
Pour avis.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12136640W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 31.12.2018 à
Boulogne-Billancourt, Enregistré au Service de la Publicité Foncière et de l’Enregistrement de VANVES 2 le 14.01.2019,
Dossier 2019 00003676,
référence 9224P02 2019 A 00241,
La société SCG, SARL au capital de
3.000 €, située à 8 rue de l’Est, 92100
Boulogne-Billancourt, inscrite au RCS de
Nanterre sous le nº 791 078 413
a cédé à :
La société NEED CARS, SARL au capital
de 2.000 €, située à 117 avenue Victor
Hugo, 92100 Boulogne-Billancourt, inscrite au RCS de Nanterre sous le
nº 505 129 999
La branche complète d’activité liée à
l’exploitation du site internet www.service-cartegrise.fr exploitée à partir de
8 rue de l’Est, 92100 Boulogne-Billancourt, moyennant le prix de 200.000 €.
L’entrée en jouissance a été fixée au
31.12.2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, pour la validité à
l’adresse du fonds cédé 8 rue de l’Est,
92100 Boulogne-Billancourt, et pour la
correspondance auprès de Cabinet FEUGAS AVOCATS, 29 rue de Lorraine,
78200 Mantes La Jolie, désigné en qualité
de Séquestre.
12137879W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 2 janvier 2019, enregistré à la Recette des Impôts de VANVES, le 9 janvier 2019,
dossier 2019 00004197
référence 9224P02 2019 A 00293 ;
Monsieur Gérard BOUVIER, demeurant
8, sentier des Jardins 91160 Longjumeau,
immatriculé au RCS de NANTERRE sous
le numéro 352 240 089,
A CEDE à
La société N20 SCOOTER, SARL au capital de 10.000 € dont le siège social est
15 boulevard du Maréchal Joffre, 92340
Bourg-la-Reine, immatriculée au RCS de
NANTERRE sous le numéro 843 640 525,
Son fonds de commerce de vente et réparation de scooters sis et exploité
15, boulevard du Maréchal Joffre, 92340
BOURG-LA-REINE, comprenant :
- l’enseigne, le nom commercial « N20
SCOOTER » ;
- la clientèle, l’achalandage et le fichier
clientèle ;
- le mobilier commercial, le matériel et outillage, les agencements et les installations servant à son exploitation, décrits
dans un état annexé à l’acte ;
- le droit à l’usage de la ligne téléphonique
01 46 60 53 .37 ;
- le droit pour le temps qui reste à courir
au bail ainsi que le droit au renouvellement dudit bail.
Moyennant le prix de 120.000 € dont
100.031 € pour les éléments incorporels
et 19.969 € pour les éléments corporels.
Le transfert de propriété est fixé au 2 janvier 2019 et la jouissance au 1er janvier
2019.
Les oppositions seront reçues dans les dix
jours de la dernière en date des publicités
légales, au fonds cédé pour la validité des
oppositions 15, boulevard du Maréchal
Joffre, 92340 BOURG-LA-REINE et pour
la réception des oppositions, chez Me Céline PELCAT, avocat, 45 boulevard Gouvion Saint Cyr, 75017 PARIS, séquestre.
Pour avis.
En rémunération de son apport, un montant de 43 011 000 USD correspondant à
36 998 000 € a été comptabilisé dans le
compte « Prime d’émission » de la bénéficiaire.
L’entrée en jouissance a été fixée au
01/11/2018.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
420615A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/01/2019 à Courbevoie enregistré le 22/01/2019 au SIE de
Nanterre dossier 2019 00004220 réf
9214P03 2019 A 00629, la SARL PAIR UP
au capital de 10 000 € dont le siège social
est sis 11 rue du Château – 92500 RUEIL
MALMAISON, immatriculée au Registre
du Commerce et des Sociétés de Nanterre sous le numéro 524 591 104 RCS
NANTERRE a cédé à la SARL à associée
unique LPDS RUEIL au capital de 2 000 €
dont le siège est 10, 12 et 14 boulevard
Gambetta – 78300 POISSY, immatriculée
au Registre du Commerce et des Sociétés
de Versailles sous le numéro 844 846 204
RCS VERSAILLES, le droit au bail du local sis 11 rue du Château – 92500 RUEIL
MALMAISON moyennant le prix de
149 000 € avec entrée en jouissance le
18/01/2019.
Les oppositions seront reçues dans les dix
jours de la présente publication au Cabinet d’Avocats FIDUCIAL SOFIRAL – Me
Véronique VIAUD – 41 rue du Capitaine
Guynemer – 92925 LA DEFENSE Cedex
où domicile a été élu à cet effet.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12138016W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Envoi en possession en l’absence
d’héritiers réservataires
(Article1378-1 nouveau CPC)
Par testament olographe en date à PARIS
(75006) du 23/05/2016 révoquant toutes
dispositions testamentaires antérieures et
en conséquence révoquant purement et
simplement le testament du 20/10/2003,
Madame Jeannine Renée DECOTTIGNIES, née le 26/04/1928 à Draveil
(91210), célibataire, en son vivant retraitée, demeurant à BAGNEUX (92220), 2
rue des Mathurins Korian – Les Mathurins
2,
A institué plusieurs légataires universels.
Ce testament a été déposé au rang des
minutes de Maître Christian VINCENT, Titulaire de l’Office notarial situé à DRAVEIL
(91210), 110 boulevard du Général de
Gaulle, suivant procès-verbal dressé par
ce dernier en date du 16/01/2019 dont une
expédition a été adressée le 18/01/2019
au greffe du tribunal de Grande d’instance
de NANTERRE.
Les oppositions pourront être formées auprès de Maître Christian VINCENT, notaire susnommé, chargé du règlement de
la succession. CRPCEN Nº91040.
Pour avis.
12138317W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AVIS DE SAISINE
DE LEGATAIRE UNIVERSEL
Défunt : Monsieur François-Régis Claude
Alfred COLARD, né à BOULOGNE-BILLANCOURT (92100), le 19 février 1932.
Notaire chargé de la succession : Maître Pierre-Irénée PERRIN, notaire à ISSYLES-MOULINEAUX (92130), 6 rue André
Chénier.
Téléphone : 01 46 44 57 35.
Le défunt a institué un légataire universel.
419470A – LES ECHOS
ENVOI EN POSSESSION
Nom du défunt : CHARLET
Prénom : Ginette
Date et lieu de naissance : 04/02/1929 à
PARIS(75014)
Domicile : 38 rue des Meuniers, BAGNEUX (92)
Décès : 01/10/2018 à ANTONY (92)
Date du testament : 12/02/2018
93 • SEINE-SAINT-DENIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
420463B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/01/2019 il a été constitué une SAS
nommée :
Legs universels : Anne CHARLET, demeurant à LEGE CAP FERRET, 25 Allée
des Colverts
Cet envoi en possession a lieu en l’absence de l’existence d’héritiers réservataires.
Me QUANCARD
Durée : 99 ans
MJC SOLUTION
Cession des actions : il existe une
clause d’agrément.
Objet social : PRESTATIONS DE
CONSEIL ET DE SERVICES EN INFORMATIQUE, MANAGEMENT, ORGANISATION, GESTION DES RESSOURCES
HUMAINES ET ADMINISTRATIVE, GESTION DE LA RELATION CLIENTS
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Siège social : 9 RUE DE BREMENT,
93130 NOISY LE SEC Capital : 1000 €
Président : M. MOHAMMED CHERIF demeurant : 9 RUE DE BREMENT, 93130
NOISY LE SEC élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Bobigny
Président : Monsieur James NAUFFRAY,
16 chemin du Jarlot 1242 SATIGNY
(Suisse)
Commissaires aux comptes Titulaire et
Suppléant : SOFIDEEC, 138 bd Haussmann 75008 Paris (652 059 213 RCS PARIS), et Monsieur Brice ROGIR, 138 bd
Haussmann 75008 Paris.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de BOBIGNY.
Pour avis.
12138107W – LE PUBLICATEUR LEGAL
420467B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
20/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
LC BATIMENT
Objet social : toutes prestations dans le
domaine du bâtiment, tous revêtements
sol et mur, rénovation, et plus généralement, toutes opérations industrielles,
commerciales et financières, mobilières et
immobilières pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet social et à
tous objets similaires ou connexes pouvant favoriser son extension ou son développement
Siège social : 8, avenue de Bobigny,
93130 Noisy Le Sec Capital : 10000 €
Président : M. Abdelhafid Bouabdalloui
demeurant : 70, avenue des Tulipes,
93370 Montfermeil élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Bobigny
Aux termes d’un acte authentique en date
à VILLIERS SUR MARNE du 21/01/2019
a été constituée une SAS nommée :
FINANTO
Objet : Activité de courtage en opérations
de banque et en services de paiement et
activités de courtage d’assurance, tant en
France qu’à l étranger.
Sigle : FINANTO Capital : 10.000 €
Siège social : 28 RUE DU DOCTEUR
JEAN VAQUIER, 93160 Noisy-le-Grand
Durée : 99 ans Admission aux assemblées - Vote : Tout actionnaire peut participer aux assemblées. Chaque action
donne droit à une voix. Transmission des
actions : libre Président : M. MORAD
JERBOUH, 28 RUE DU DOCTEUR JEAN
VAQUIER, 93160 Noisy-le-Grand
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny.
12138181W – LE PUBLICATEUR LEGAL
420549B – LES ECHOS
Par acte SSP du 23/01/2019 il a été constitué une société :
RDA
Objet social : la publicité et l’affichage
sous toutes ses formes Siège social : 53
av. Jean Jaurès, 93220 Gagny Forme :
EURL Capital : 100 € Gérant : Damien
RODRIGUES NEVES, 53 av. Jean Jaurès, 93220 Gagny Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
Aux termes d’un acte SSP en date à noisy
le grand du 04/01/2019 a été constituée
une SASU nommée :
SIMURACE
Objet : LOCATION, VENTE, CONCEPTION, REALISATION ET FABRICATION
DE SIMULATEUR, ANIMATION EVENEMENTIELLE
Capital : 5.000 € Siège social : 4 BIS ALLEE DES BELLES VUES, 93160 Noisyle-Grand Durée : 50 ans Président :
M. PHILIPPE TRIPOT, 4 BIS ALLEE DES
BELLES VUES, 93160 Noisy-le-Grand
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
420617B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
M.L.B
Objet social : Achat, Vente, Location de
Matériel, Négoce de tous produit non réglementés, Travaux de bâtiment.
Siège social : 72 Rue Paul Vaillant Couturier, 93130 NOISY LE SEC Capital :
8000 € Président : Mme Rukiye CANARSLAN demeurant : 4 Rue Grosperrin,
93700 DRANCY élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Bobigny
Date de dépôt : 04/01/2019
Notaire chargé de la succession : Me
QUANCARD, 78 Avenue de la Presqu’île
33950 LEGE CAP FERRET, o.quancard@notaires.fr
Objet : la distribution de tous services à
valeur ajoutée autour des écosystèmes digitaux, du traitement et de la distribution
de données ; la commercialisation de
prestations d’évaluation, d’accompagnement, de formation, de représentation, de
supervision des entreprises de tous secteurs et de toutes tailles, quant à leurs
stratégies informatique, opérationnelle et
de données ; la représentation des responsables de traitements ou des soustraitants auprès des autorités de contrôle
dans l’Union européenne pour l’application du règlement général sur la protection
des données.
420719B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
SAGA LINKS
Objet social : ISOLATION PLAQUISTE
ET PEINTURE
Siège social : 18 rue de la nouvelle
france, 93300 Aubervilliers Capital :
1000 € Président : M. BABAR ZUBAIR
demeurant : 37 AVE JEAN JAURES,
93300 AUBERVILIERS élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux
Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
12132438W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 29/11/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
12138244W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous seing privé en date à
Paris du 17 janvier 2019, il a été constitué
une société par actions simplifiée régie par
les dispositions légales et réglementaires
en vigueur notamment les dispositions
des articles L.227-1 à L.227-20 du Code
de commerce ainsi que par ses statuts et
présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : Tarot Analytics
Siège social : 7 rue du Progrès – 93100
Montreuil
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS
Objet social :-Amélioration de l’efficacité
des flux et processus logistiques grâce à
la technologie.
Capital social : Le capital a été fixé à
mille euros (1.000 €).
Président : Simon Webb demeurant
38 rue des Gravilliers – 75003 Paris.
Les décisions collectives sont prises en
assemblées générales, par consultations
écrites ou résultent du consentement unanime des associés exprimé dans un acte
sous seing privé. Chaque action donne
droit à une (1) voix.
Conformément aux dispositions des statuts, tout transfert de titres à un tiers sera
soumis à l’agrément préalable des associés.
La Société sera immatriculée au RCS de
Bobigny. Pour avis.
12138306W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à VILLEPINTE du 03/01/2019 a été constituée
une SASU nommée :
MY PERMIS
Objet : AUTO ECOLE
Dénomination sociale : Techagency
France
Capital : 5.000 € Siège social : 52 AVENUE EMILE DAMBEL, 93420 Villepinte
Durée : 99 ans Président : M. KARIM EL
GHARBI, 34 AVENUE DU GENERAL DE
GAULLE, 77270 Villeparisis
Siège social : 21 rue des Bretons 93210
La Plaine Saint Denis
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
Capital social : 1.000 €
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 24 janvier 2019
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 13
Les Echos Sociétés
12138376W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à MONTREUIL du 28/12/2018 a été constituée
une SAS nommée :
BATISERVICES
Objet : Prestation de services dont maintenance et travaux dans le domaine génie
climatique et plomberie
Capital : 10.000 € Siège social : 97 Rue
de Stalingrad, 93100 Montreuil Durée : 99
ans Président : M. Romain HAVET, 6
Rue Louis Nicolas Clémenceau, 75020
Paris Directeur général : M. Aurélien
SANDOZ, 45 Square de la Salamandre,
75020 Paris
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
12138026 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à BAGNOLET en
date du 09/01/2019, il a été institué une
S.A.S.U. dénommée ATS-IT, au capital
de 500 €. Siège : 1 RUE DE LA NOUE
BAT 7B 93170 BAGNOLET, objet : Développement, conception des logiciels informatiques. Durée : 99 ans. Agrément : La
cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : ALAA SAKHRIA, demeurant 5 CITE POTTIER 75019
PARIS. RCS BAGNOLET
12138159 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 1er/1/2019, à Neuilly sur
Marne. Dénomination : KM DECOR
EVENTS. Forme : S.A.S. Objet : La décoration de vitrines commerçants ; La décoration d’événements professionnels et
particuliers : anniversaires, baptêmes,
baby shower, fêtes de fin d’année... ; Opérations promotionnelles, publicitaires et
événementielles. Siège : 5 bis, avenue de
Chelles 93330 Neuilly-sur-Marne. Durée :
99 ans. Capital fixe :1.000 euros divisé
en 1.000 actions de 1 € chacune. Cession d’actions et agrément : Agrément
dans tous les cas, obtenu à la majorité des
voix des associés ayant le droit de vote.
Admission aux assemblées générales
et exercice du droit de vote : Tout associé peut participer aux assemblées sur justification de son identité et de l’inscription
en compte de ses actions. Chaque action
donne droit à une voix. Présidente :
Mme Kim BOUSSION-GIACCHI, 5 bis allée de Chelles 93330 Neuilly-sur-Marne.
Directrice générale : Mme Marine ROLAND, 11 avenue des Chasseurs 94350
Villiers-sur-Marne. Immatriculation au
RCS de Bobigny.
Gérant : M. EL AABD Mohamed 7 rue
konrad adenauer 77600 BUSSY ST
GEORGES
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de BOBIGNY
418644A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/11/2018 il a été constitué une SASU dénommée : ANB SOCIETY. Siège social : 111 Rue De Paris
93100 MONTREUIL. Capital : 1.000 €.
Objet : Restauration rapide, sans vente de
boissons alcoolisés. Président : GENCO
INVEST, RCS 839 521 556 BOBIGNY,
SASU au capital de 300.000 €, 9-11 Avenue Michelet 93400 ST OUEN représentée par M HIDRI Billel. Admission aux assemblées et droits de vote : Tout
actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une
voix. Clauses d’agrément : Actions librement cessibles entre les associés uniquement. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de BOBIGNY.
418774A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/01/2019 il a été constitué une SAS dénommée :
PLANETE CONNEXION
AROBASE FRANCE
Siège social : 4 AVENUE PABLO PICASSO 93420 VILLEPINTE. Sigle :
PC@F. Capital : 1.000 €. Objet : Dépannage, installation, raccordement de
matériel réseau informatique et télécommunication. Câblage fibre optique. Conseil
sécurité informatique, réparation, restauration et installation de système d’exploitation, logiciel et application. Conception
Développement et Modification des applications. Président : M PABU MPENYI
ROBERTO, 4 AVENUE PABLO PICASSO
93420 VILLEPINTE. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de BOBIGNY
12138460 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 14/1/2019, à Montreuil.
Dénomination : BAM DESIGN. Forme :
S.A.S.U. Siège : 58 bis, avenue Pasteur,
93100 MONTREUIL. Objet : Travaux de
menuiserie intérieures et extérieures. Durée de la société : 99 ans. Capital :
1.000 € divisé en 100 actions de 10 € chacune, réparties entre les actionnaires proportionnellement à leurs apports respectifs. Cession d’actions et agrément :
Libre. Admission aux AG et exercice du
droit de vote : Dans les conditions statutaires et légales. Ont été nommés : Président : M. Andrei Boldurescu 58 bis, avenue Pasteur 93100 Montreuil. La société
sera immatriculée au RCS de Bobigny.
12138551 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à Bobigny en date du
23/1/2019, il a été institué une S.A.S.U.
dénommée LINKA TECH. Capital :
1.000 €. Siège : 99 rue Alfred Kastler
93330 NEUILLY-SUR-MARNE. Objet :
Développements informatiques. Durée :
99 ans. Agrément : La cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : Mokhtar Kadi, 99 rue Alfred Kastler 93330 Neuilly-Sur-Marne. RCS
Bobigny.
416292A – LES ECHOS
Par acte SSP du 08/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée :
CTM
Siège social : 74 rue du docteur bauer
93400 ST OUEN
Capital : 1.000 €
Objet : La restauration rapide sur place ou
à emporter avec livraison sans vente de
boissons alcoolisées
420296B – LES ECHOS
LES SAVEURS DE TUNIS
SARL au capital de 1000,00 €
74B Rue du Moutier, 93300 Aubervillier
805278884 RCS Bobigny
Par décision de L’AGO en date du
02/01/2019 il a été pris acte de la nomination de M. MOKTAR BEN DHAOU, demeurant 18B Rue de l’échange 93300 AUBERVILLIER en qualité de nouveau
Gérant, à compter du 02/01/2019 pour une
durée illimitée, en remplacement de Mme
MARIAM MAJZOUB, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Bobigny
419139A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée :
MT 4 SERVICES
Siège social : 37 BIS, RUE DU PROGRES 93200 ST DENIS. Capital :
1.000 €. Objet : échafaudage, plomberie,
chauffage, nettoyage général. Gérant : M
NDONDA TSHIBANGU SNC, 31, square
Jean Morlet 91390 MORSANG SUR
ORGE. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de BOBIGNY.
419514A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée : TRANS SEDDIKI. Siège social : 27 avenue Dumont
93600 AULNAY SOUS BOIS. Capital :
1.500 €. Objet : Transport de voyageurs
avec chauffeur ayant carte vtc.vente
achats et location de véhicule et transport
marchandise ainsi que toutes activités
connexes se rapportant à ces objets. Président : M SEDDIKI Brahim, 27avenue Dumont 93600 AULNAY SOUS BOIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
BOBIGNY.
SCP WUILQUE BOSQUE
TAOUIL BARANIACK
DEWINNE
EDITIONS M31
SCP au capital de 3.110,22 €
2, place de la République
93600 AULNAY SOUS BOIS
330 066 465 RCS BOBIGNY
Suivant acte en date du 10/12/2018, il a
été pris acte de la démission de Monsieur
Manuel BOSQUE de ses fonctions de cogérant à compter du 1/1/2019.
Pour avis.
799 764 766 : RCS BOBIGNY
Suivant acte en date du 3 décembre 2018
il a été décidé :
Pour avis.
12137909W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PIERRE ET CIEL
Siège social :
282 avenue du Bois de la Pie
93290 Tremblay en France
LE PLASTIDAL
Pour avis.
12137911W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE GESTION ET
D’INVESTISSEMENT
SOGI
Société Civile au capital de 1.000 euros
Siège social :
282 avenue du Bois de la Pie
93290 Tremblay en France
513 598 839 RCS Bobigny
En date du 18 décembre 2018, les associés ont désigné en qualité de co-gérante
Mme Agnès GUYOT demeurant 17 allée
Saint Gilles 92420 Vaucresson.
Pour avis.
Par acte SSP du 14/12/2018 il a été constitué une SAS dénommée : SPI PARIS
GAMBETTA Siège social : 165 avenue de
la dhuys 93170 BAGNOLET Capital :
10.000 € Objet : Transaction sur immeuble et fonds de commerce, location immobilière, gérance immobilière, syndic de copropriété et toutes prestations de services
se rattachant directement ou indirectement à l’objet social. Président : MARTINACHE Frédéric 54 rue de la bienfaisance
75008 PARIS Transmission des actions :
Actions librement cessibles entre associés
uniquement. Admission aux assemblées
et exercice du droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Durée :
99 ans à compter de l’immatriculation au
RCS de BOBIGNY
IMMONANTEUIL
SCI au capital de 188 euros
Siège social :
282 avejue du Bois de la Pie
93290 Tremblay en France
487 446 437 RCS Bobigny
En date du 18 décembre 2018, les associés ont désigné en qualité de co-gérante
Mme Agnès Guyot demeurant 17 allée
Saint Gilles 92420 Vaucresson.
Pour avis.
12137952W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SHINE
SAS au capital de 1.938,70 €
Siège social : 12 rue Anselme
93400 Saint-Ouen
828 701 557 RCS BOBIGNY
Suivant décisions des associés en date du
10 août 2018, il a été décidé de nommer
en qualité de commissaire aux comptes
titulaire et suppléant : Le cabinet « FOC
AUDIT » 19 avenue Victor Hugo, 75116
Paris et Mr Christophe MONTAZEAUD
domicilié 7 rue Pierre Le Grand, 75008 Paris. Mention au RCS de Bobigny.
12138183W – LE PUBLICATEUR LEGAL
420561A – LES ECHOS
AD INVEST
Suivant acte SSP du 13/12/2018 constitution de la SASU NESAYEM
Société à responsabilité limitée au
capital de 310.000 €
Capital fixe : 100 € Siège social : 4 CHEMIN DES POSTES BATIMENT A 93390
CLICHY SOUS BOIS Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES DE
TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR (VTC)
ET LOCATION DE VEHICULES SANS
CHAUFFEUR Président : Mr NEJM EDDIN KERBOUB demeurant 4 CHEMIN
DES POSTES BATIMENT A 93390 CLICHY SOUS BOIS élu pour une durée illimitée Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de BOBIGNY
Siège social :
327, boulevard de la Boissière
93110 Rosny-Sous-Bois
808 353 320 RCS BOBIGNY
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire en date du
28 décembre 2018, il a été décidé de ne
pas procéder au remplacement de Monsieur Ammar SMAÏL demeurant 93190 LIVRY-GARGAN - 1, Allée Emile Marais, cogérant démissionnaire ; l’article 18 des
statuts relatif à la gérance a été modifié
en conséquence. Pour avis.
823 563 291 RCS Bobigny
Aux termes d’une décision en date du
15/01/2019, l’associé unique a décidé la
dissolution anticipée de la société.
M. MUSTAFA SUNA, demeurant 18 RUE
LOUIS DAVID, 93170 BAGNOLET a été
nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
SARL CHEZ SCHMITT ET FAYE
SARL au capital de 3.000 €. Siège social :
20, chemin de la Madeleine 93000 BOBIGNY. RCS 793 834 946 BOBIGNY.
L’AGE du 23/10/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 23/10/2018, nommé
liquidateur Mme FAYE MAREME, 11, av
de l’acacia 93700 DRANCY et fixé le siège
de la liquidation chez le liquidateur.
L’AGE du 23/10/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 23/10/2018. Radiation au RCS
de BOBIGNY.
12138121W – LE PUBLICATEUR LEGAL
420308A – LES ECHOS
Z Y Distribution
SASU ALAS VTC
S.A.R.L au capital de 5.000 €
Au capital de 1500 €
39, rue Henri Gautier - 93000 BOBIGNY
Siège social : 16 rue Dumas
828 720 946 RCS BOBIGNY
93800 EPINAY SUR SEINE
Par assemblée du 31/12/2018, il a été prononcé la dissolution anticipée de la société. Mme ZHENG Yuanyuan demeurant
3, allée Marcel Dassault 93350 Le Bourget, est nommée liquidateur. Le siège de
la liquidation est fixé au siège social.
RCS BOBIGNY 831 485 131
Par cette même assemblée du
31/12/2018, il a été prononcé la clôture de
liquidation de la société.
l’AGE en date du 31/12/2018, a approuvé
les comptes définitifs de liquidation ; il a
été donné quitus au liquidateur de sa gestion ; l’a déchargé de son mandat et a
constaté la clôture de liquidation au
31/12/2018. Radiation au RCS de BOBIGNY
Mention au RCS de Bobigny.
420513A – LES ECHOS
ALFA TRANSPORT SASU au capital de
24000 €. Siège social : 86 rue de Voltaire
93100 MONTREUIL. 819373374 RCS de
BOBIGNY. Par AGE du 06/07/2018, il a
été décidé à compter de ce même jour, de
nommer nouveau président : Mr MNASRI
Amine en remplacement de Mr SADAOUI
Hamid démissionnaire. De modifier l’objet
social comme suit : entreposage et stockage non frigorifique. Statuts modifiés en
conséquence Mention au RCS de Bobigny.
433 910 296 RCS Bobigny
En date du 18 décembre 2018, les associés ont désigné en qualité de co-gérante
Mme Agnès GUYOT demeurant 17 allée
Saint Gilles 92420 Vaucresson.
18 RUE LOUIS DAVID,
93170 BAGNOLET
RCS de Bobigny.
412495A – LES ECHOS
Siège social :
24 rue Henri Becquerel
93270 SEVRAN
SASU au capital de 10.000 €
419143A – LES ECHOS
12138458W – LE PUBLICATEUR LEGAL
- La nomination de Jérôme AMAR en
qualité de Directeur Général Délégué, à
compter du 3 décembre 2018.
SAS au capital de 200.000 €
12137912W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
14/01/2019, il a été constitué une SARL
dénommée : ANASA au capital de 1000 €
. Siège social : 3 rue Gilbert Hanot 93000
Bobigny. Objet : Négoce de fruits et légumes, Alimentation générale et vente de
boissons non alcoolisées. de BOBIGNY.
Gérant : Monsieur Hasan Rumel AHMED
demeurant au 8 allée Ambroise Thomas
93110 Rosny-Sous-Bois. Durée : 99 ans
à compter de l’immatriculation au RCS de
Bobigny
12138099W – LE PUBLICATEUR LEGAL
- La nomination de Didier COURBOILLET en qualité de Président à compter du
3 décembre 2018 en remplacement de la
société OZON.
TRINEO
420410A – LES ECHOS
420446A – LES ECHOS
12138453W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Société par actions simplifiée au
capital de 40.000 euros
Siège social :
47 Rue des Entrepôts
93400 SAINT-OUEN
542 079 165 RCS BOBIGNY
Aux termes de la décision de l’associée
unique du 2 Janvier 2019, il résulte que :
- Le siège social a été transféré au 47 Rue
des Entrepôts 93400 SAINT-OUEN, à
compter de ce jour.
- L’article « Siège social » des statuts a été
modifié en conséquence.
Mention sera faite au RCS de Bobigny.
Pour avis.
12137584W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Société Civile au capital de 1.000 euros
12138263 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 18/1/2019, à Paris. Dénomination : HB UROLOGIE. Forme :
S.E.L.A.S. Siège : 49, avenue Thiers
93340 LE RAINCY. Objet : Exercice de la
profession de médecin. Durée de la société : 99 ans. Capital : 1.000 € divisé en
10 actions de 100 € chacune, réparties entre les actionnaires proportionnellement à
leurs apports respectifs. Cession d’actions et agrément : Clause d’agrément
même entre associés. Admission aux
AG et exercice du droit de vote : Dans
les conditions statutaires et légales. Ont
été nommés : Président : M. Haider Hadjadj 2, allée Lucie Aubrac 77420 Champs
sur marne. En qualité de membres d’un
Comité direction : M. Haider Hadjadj
2, allée Lucie Aubrac 77420 Champs sur
marne. Mme Souraya Benammar 2, allée
Lucie Aubrac 77420 Champs sur marne.
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny. Pour avis.
MODIFICATIONS
418961A – LES ECHOS
PBA SECURITE
SARL au capital variable de 1.000 €.
Siège social : 20 , Henri Spaak, 77400 ST
THIBAULT DES VIGNES. RCS
814 126 462 MEAUX.
L’AGE du 02/01/2019 a décidé, à compter
du 02/01/2019 de transférer le siège social au 12,Place Carnot, 93110 ROSNY
SOUS BOIS et de nommer gérant : M
CUCI Mesut, 168,rue de Paris 95500 LE
THILLAY en remplacement de M CUCI
Haci. Radiation du RCS de MEAUX et immatriculation au RCS de BOBIGNY.
12138513W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DEBLAIS LOGISTIQUE
MATERIEL
SARL au capital de 7.622,45 €
4 Rue Frédéric Juliot Curie,
93270 Sevran
428 998 587 RCS Bobigny
Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 31/12/2018. M. Messaoud LEULMI, demeurant 7 Avenue de La Paix, 93290
Tremblay-en-France a été nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Bobigny
12138514W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DEBLAIS LOGISTIQUE
MATERIEL
SARL, société en liquidation au capital
de 7.622,45 €
DISSOLUTIONS
4 Rue Frederic Joliot Curie,
93270 Sevran
12138014W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
Selon AGE du 03/12/2018 de "ATALCA",
Société à Responsabilité Limitée en liquidation au capital de 600 €. Siège de liquidation : ROSNY SOUS BOIS (93110) 15-17 rue des Frères Montgolfier,
517 843 991 RCS Bobigny, il a été prononcé la clôture de la liquidation et donné
quitus au liquidateur. La société sera radiée du Rcs de Bobigny.
428 998 587 RCS Bobigny
La société sera radiée du RCS de Bobigny
Le liquidateur.
12138516W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HSB
12138074W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MAROQUINERIE BU GAO
S.A.R.L.au capital de 7.624 €
12, Allée de la Fosse-Maussoin
93390 Clichy-sous-Bois
449 077 361 RCS BOBIGNY
Par assemblée du 31/12/2018, il a été prononcé la dissolution anticipée de la société. M. GUO Jinshun, le gérant, demeurant 25, boulevard du Temple, 93390
Clichy-sous-Bois, est nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social.
Par cette même assemblée du
31/12/2018, il a été prononcé la clôture de
liquidation de la société.
Mention au RCS de Bobigny.
SAS au capital de 1.000 €
29 Avenue Paul Vaillant Couturier,
93150 Blanc-Mesnil
CARO & CO
SARL au capital de 8000 Euros
Siège social : 14 Rue Philippe Lalouette
93700 DRANCY
R.C.S : 821 279 486 BOBIGNY
DISSOLUTION
Le 31/12/2018, l’Assemblée générale a
décidé de la dissolution anticipée de la société. Elle a été nommée Madame Thi
ROULETTE-LETINTURIER, demeurant
au 14 Rue Philippe Lalouette – 93700
DRANCY en qualité de liquidatrice et lui a
été conférée les pouvoirs les plus étendus
pour terminer les opérations sociales en
cours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de la dissolution et liquidation est
fixé au 14 Rue Philippe Lalouette –
93700 DRANCY. C’est à cette adresse
que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la liquidation doivent
être notifiés. Mention sera faite au RCS de
BOBIGNY.
420515A – LES ECHOS
CARO & CO
SARL au capital de 8000 Euros
Siège social : 14 Rue Philippe Lalouette
93700 DRANCY
R.C.S : 821 279 486 BOBIGNY
CLÔTURE DE LIQUIDATION
Par l’Assemblée générale extraordinaire
du 31/12/2018, les associés ont approuvés les comptes définitifs de liquidation au
31/12/2018, donnés quitus à la liquidatrice
pour sa gestion, l’ont déchargé de son
mandat et constate la clôture de la liquidation. Les comptes de la liquidatrice ont
été déposés au greffe du tribunal de
commerce de BOBIGNY. Mention sera
faite au RCS de BOBIGNY.
FUSION
800 165 557 RCS Bobigny
12138320 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 31/12/2018. M. Brahim HAMED, demeurant Place de Picardie, 93150 BlancMesnil a été nommé liquidateur.
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS S.A.S.U. au capital de
12.574.534 € Siège 26-30, boulevard Biron 93400 SAINT-OUEN 530 642 719
RCS Bobigny. La société SCORE SVBM
(411 795 701 RCS Bobigny) a conclu avec
la société GROUPE L’ATELIER DES
COMPAGNONS le 20/9/2018 un projet de
fusion aux termes duquel la société
SCORE SVBM a transmis à la société
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS tout son patrimoine. La publicité
du projet de fusion a été faite au BODACC
A nº 806 en date des 6 et 7/10/2018 pour
la société SCORE SVBM (411 795 701,
26-30 bd Biron à Saint Ouen (93400),
ayant un capital de 250.000 €) et au BODACC A nº 802 en date des 6 et 7/10/2018
pour la société GROUPE L’ATELIER DES
COMPAGNONS. La société GROUPE
L’ATELIER DES COMPAGNONS prend
acte qu’elle a toujours détenu depuis la
date du dépôt au greffe du projet de fusion, la totalité des actions représentant le
capital de la société SCORE SVBM.
Conformément aux dispositions de l’article L.236-3 du Code de commerce, il n’a
pas été procédé à l’échange d’actions de
la société SCORE SVBM contre des actions de la société GROUPE L’ATELIER
DES COMPAGNONS en rémunération de
cette fusion, et en conséquence il n’y a
pas eu lieu à augmentation du capital de
la société GROUPE L’ATELIER DES
COMPAGNONS, L’AG de la société
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS a approuvé le 31/12/2018 le projet de fusion et a constaté que la fusion
des sociétés GROUPE L’ATELIER DES
COMPAGNONS et SCORE SVBM est devenue définitive au 31/12/2018, la société
SCORE SVBM se trouvant dissoute de
plein droit ce même jour, sans qu’il soit
procédé à aucune opération de liquidation.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Bobigny
12138518W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12138097W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HSB
EDITIONS M31
SAS, société en liquidation au capital
de 1.000 €
SASU au capital de 10.000 €
18 RUE LOUIS DAVID,
93170 Bagnolet
823 563 291 RCS Bobigny
Aux termes d’une décision en date du
15/01/2019, l’associé unique a décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 15/01/2019. M. MUSTAFA
SUNA, demeurant 18 RUE LOUIS DAVID,
93170 Bagnolet a été nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Bobigny.
29 Avenue Paul Vaillant Couturier,
93150 Blanc-Mesnil
800 165 557 RCS Bobigny
Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de Bobigny
Le liquidateur.
417127A – LES ECHOS
SIPA
SARL au capital de 1.000 €. Siège social :
7,place du 11 novembre 1918 93000 BOBIGNY. RCS 823 582 309 BOBIGNY.
L’AGE du 31/12/2017 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 31/12/2017. Radiation au RCS
de BOBIGNY.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12138359 – LA VIE JUDICIAIRE
SCORE SVBM S.A.S.U. au capital de
250.000 €. Sise 26-30, boulevard Biron,
93400 SAINT-OUEN. 411 795 701 RCS
Bobigny.
La société SCORE SVBM a conclu
avec la société GROUPE L’ATELIER
DES COMPAGNONS (530 642 719 RCS
Bobigny, 26-30, boulevard Biron à SaintOuen (93400), ayant un capital de
12.574.534 €) le 20/9/2018 un projet de
fusion aux termes duquel la société
SCORE SVBM a transmis à la société
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS tout son patrimoine.
La publicité du projet de fusion a été
faite au BODACCA nº 806 en date des 6
et 7/10/2018 pour la société SCORE
SVBM et au BODACCA nº 802 en date
des 6 et 7/10/2018 pour la société
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS.
La société GROUPE L’ATELIER DES
COMPAGNONS prend acte qu’elle a toujours détenu depuis la date du dépôt au
greffe du projet de fusion, la totalité des
actions représentant le capital de la société SCORE SVBM. Conformément aux
dispositions de l’article L.236-3 du Code
de commerce, il n’a pas été procédé à
l’échange d’actions de la société SCORE
SVBM contre des actions de la société
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS en rémunération de cette fusion,
et en conséquence il n’y a pas eu lieu à
augmentation du capital de la société
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS.
L’AG de la société GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS a approuvé le
31/12/2018 le projet de fusion et a
constaté que la fusion des sociétés
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS et SCORE SVBM est devenue
définitive au 31/12/2018, la société
SCORE SVBM se trouvant dissoute de
plein droit ce même jour, sans qu’il soit
procédé à aucune opération de liquidation.
Nouvelle rédaction : Le capital libéré intégralement est fixé à 315.000 €.
- a décidé de nommer président à
compter du 31/12/2018 la société BMF
CONSEIL, S.A.R.L. au capital de
5.000.000 €, sise 26-30, boulevard Biron
à Saint-Ouen (93400), immatriculée au
RCS sous le numéro 499 855 740 RCS
Bobigny, en remplacement de la société
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS (530 642 719).
VENTES
IMMOBILIÈRES
12138495 – LE PUBLICATEUR LEGAL
CDC Habitat Social (SA D’HLM) Vend
1 studio de 37,55 m2 situé au 3ème étage
sis 2, avenue Pablo Picasso - Résidence
La Fauconnière - Villepinte (93420) UG
052017 Lot 25 DPE : D. Prix locataire du
département : 58.300 € hors frais de notaire et bancaires. Renseignements et
Ventes : CDC HABITAT - Ventes - Madame Schnirer - TEL : 09 79 99 02 15
anne-caroline.schnirer@cdc-habitat.fr.
Pas de procédure en cours. Copropriété
en cours de constitution. Nombre de lots
dans la copropriété : 36 Quote-part de
charges annuelles : 1.740 €. Offre réservée exclusivement aux locataires de CDC
Habitat Social du dépt 93 ainsi qu’aux gardiens de CDC Habitat Social pendant
deux mois à compter de la présente publication conformément aux dispositions
de l’article R-443-12 du CCH relatif aux
ventes de logements sociaux. Les locataires d’un logement déjà proposé à la vente
pourront bénéficier, sous certaines conditions, d’un prix d’acquisition inférieur soit
51.400 €.
419873A – LES ECHOS
1001 VIES HABITAT
Réf. : 5023 01 0029
VEND à BONDY (93140)
12138532 – LA VIE JUDICIAIRE
4 allée Delacroix
GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS S.A.S.U. au capital de
12.574.534 € Siège 26-30, boulevard Biron 93400 SAINT-OUEN 530 642 719
RCS Bobigny. L’AGE du 31/12/2018 a décidé :
Pavillon T4 - 83,38 m2
- d’approuver le projet de fusion signé
avec la société L’ATELIER DES COMPAGNONS, S.A.S. au capital de 263.250 €,
sise 26-30, boulevard Biron à Saint-Ouen
(93400), immatriculée au RCS sous le numéro 332 035 690 RCS Bobigny, aux termes duquel la société GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS a transmis à
la société L’ATELIER DES COMPAGNONS la totalité de son patrimoine,
moyennant la création par la société absorbante de 31.436.332 actions de 0,01 €
de valeur nominale chacune, entièrement
libérées ;
- que par le seul fait et à partir de la
réalisation définitive de l’augmentation de
capital destinée à rémunérer la transmission à la société L’ATELIER DES
COMPAGNONS du patrimoine de la société GROUPE L’ATELIER DES COMPAGNONS, cette dernière se trouvera dissoute de plein droit, sans qu’il soit procédé
à aucune opération de liquidation. La fusion et corrélativement la dissolution de la
société GROUPE L’ATELIER DES
COMPAGNONS sont devenues définitives le 31/12/2018 ainsi qu’il résulte des
résolutions de l’AGE de la société L’ATELIER DES COMPAGNONS en date du
31/12/2018.
12138533 – LA VIE JUDICIAIRE
L’ATELIER DES COMPAGNONS
S.A.S. au capital de 315.000 € Siège :
26-30, boulevard Biron 93400 SAINTOUEN 332 035 690 RCS Bobigny.
L’AGE du 31/12/2018 :
- a approuvé le projet de fusion signé
avec la société GROUPE L’ATELIER
DES COMPAGNONS, S.A.S. au capital
de 12.574.534 €, sise 26-30, boulevard Biron à Saint-Ouen (93400), immatriculée
au RCS sous le numéro 530 642 719 RCS
Bobigny, la transmission universelle du
patrimoine ainsi effectuée, son évaluation,
ainsi que sa rémunération. Ce projet de
fusion a été en effet approuvé préalablement par l’AGE en date du 31/12/2018 des
actionnaires de la société GROUPE
L’ATELIER DES COMPAGNONS, ladite
société se trouvant dissoute à cette date
de plein droit du fait de la fusion ;
- a décidé d’augmenter le capital de la
société L’ATELIER DES COMPAGNONS
d’une somme de 314.363,32 € par la création de 31.436.332 actions de 0,01 € de
valeur nominale chacune, entièrement libérées, le capital étant porté de 263.250 €
à 577.613,32 € ; le montant de la prime de
fusion est de 27.305.924,32 € ;
- a décidé de réduire le capital de la
société L’ATELIER DES COMPAGNONS
d’une somme de 263.250 € par annulation
des 26.325.000 propres actions de la société reçues par elle au titre de sa fusion
avec la société GROUPE L’ATELIER DES
COMPAGNONS, le capital étant ainsi réduit de 577.613,32 € à 314.363,32 €,
- a décidé d’augmenter le capital de
la société L’ATELIER DES COMPAGNONS d’une somme de 636,68 € par
élévation de la valeur nominale des actons, le capital étant porté de
314.363,32 € à 315.000 € ;
- a décidé de modifier l’article 6 des
statuts comme conséquence des décisions d’augmentations et réduction de capital ; Ancienne rédaction : Le capital libéré intégralement est fixé à 263.250 €.
DPE : E - Pavillon avec jardin
Prix résident : 162.500 € FAI(1)
Prix locataire groupe : 175.000 € FAI(2)
Prix extérieur : 200.100 € FAI(3)
Frais de notaire en sus
Charges de copropriété : 185 €/mois environ.
Taxe foncière : 1.625 €/an environ.
(1) Offre réservée exclusivement aux locataires de la Résidence concernée.
(2) Offre réservée pour les locataires de
1001 Vies Habitat du département
concerné pendant un délai de 2 mois à
compter du présent avis conformément
aux dispositions de l’article L 443-11 du
C.C.H relatif aux ventes de logements sociaux sous réserve de libération effective
des lieux.
(3) Au-delà de ce délai de 2 mois, et selon
des conditions tarifaires différentes, cette
offre s’ouvre à toute personne physique.
INOVEFA ACCESSION
Contact : Mme SARRAZIN Ghislaine
06 27 93 70 29
gsarrazin@inovefa.com
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12138307W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à VILLEPINTE du 20/01/2019, enregistré le
22/01/2019 au SIE - BOBIGNY - bordereau 2019 00002038 / case 9304P61 2019
A 01077 :
SASU B18 AUTO ECOLE SASU au capital de 5.000 €, sise 52 AVENUE EMILE
DAMBEL, 93420 Villepinte, immatriculée
sous le numéro 799 132 147
a cédé à
MY PERMIS SASU au capital de 5.000 €,
sise 52 AVENUE EMILE DAMBEL, 93420
Villepinte, en cours d’immatriculation
Moyennant le prix de 60.000 euros son
fonds de commerce de AUTO ECOLE
exploité 52 AVENUE EMILE DAMBEL,
93420 Villepinte
Entrée en jouissance par la prise de possession réelle fixée au 01/04/2019.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, au fonds vendu.
UNIQUE GÉRANCE
12138432W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date du 21/1/2019, la société McDonald’s France (ayant son siège social est
sis 1 rue Gustave Eiffel 78280 Guyancourt, immatriculée sous le nº 722 003 936
RCS VERSAILLES)
a donné en location-gérance
à M. Hervé CLEMENT, l’exploitation
d’un fonds de commerce de restaurant
à enseigne McDonald’s, situé Boulevard
d’Alsace Lorraine 93110 Rosny-sousBois, pour une durée courant du
29/1/2019 au 28/1/2039, lequel a été
transféré le même jour, par avenant à la
société CLEMENT ROSNY VILLEMOMBLE (ayant son siège social sis 112 allée
des Erables - Zone d’Aménagement Paris
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
Nord II, 93420 Villepinte, immatriculée
sous le nº 844 443 028 RCS BOBIGNY.
Pour avis.
12138055W – LE PUBLICATEUR LEGAL
420490A – LES ECHOS
12138131 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte s.s.p. à CHARENTON LE PONT
le 17/01/2019 , il a été constitué une société civile présentant les caractéristiques
suivantes :
Par acte SSP du 14/01/2019 il a été constitué une SARL dénommée : N.Y DESIGN
Siège social : 194 rue diderot rdc magasin
porte marron 94300 VINCENNES Capital :
2.000 € Objet : La création, l’achat,
commercialisation, vente, en gros et en
détail, l’importation et l’exportation de produits finis, de vêtement, d’habillement, de
textiles, chapellerie, chaussure et d’accessoires . Gérant : M. IANNIELLO Matteo
194 Rue Diderot RDC Magasin Porte Marron 94300 VINCENNES Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
CRETEIL
NICOLAS ET YVES S.A.R.L. au capital
de 8.000 €, 26, avenue de la République
94100 SAINT-MAUR DES FOSSES, 432
462 075 RCS CRETEIL. L’AGM du
31/12/2018 a pris acte de la démission de
M. Yves KATZ de ses fonctions de cogérant à compter du 31/12/2018 et a décidé
de ne pas procéder à son remplacement.
M. Jean-Gérard BOURGUIGNON reste
seul gérant. Pour avis
12138433W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : Société Civile N.D.L.D.
Le contrat de location-gérance du fonds
de commerce de restaurant à enseigne
« McDonald’s » sis 158 avenue Victor
Hugo 93300 Aubervilliers,
conclu entre
la société McDonald’s France (ayant
son siège social sis 1, rue Gustave Eiffel
78280 Guyancourt, immatriculée sous le
nº 722 003 936 RCS VERSAILLES),
et Monsieur Nasser MOKRANE, lequel a
été transféré le même jour par avenant à
la société A2R (ayant son siège social sis
158 avenue Victor Hugo 93300 Aubervilliers, immatriculée sous le nº 409 546 389
RCS BOBIGNY) a pris fin le 31/12/2018.
Un nouveau contrat a été consenti à effet
du 1/1/2019, entre la société McDonald’s
France, et Monsieur Nasser MOKRANE,
lequel a été transféré le même jour par
avenant à la société A2R, pour une durée
courant du 1/1/2019 au 31/12/2038.
Pour avis.
Capital : 1.000 €
94 • VAL-DE-MARNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
Siège social : 6, rue Paul Bert – 94100
SAINT-MAUR-DES-FOSSES
Objet : la gestion d’un portefeuille de valeurs mobilières, l’acquisition de tous
droits sociaux sous toutes leurs formes,
de tous biens corporels ou incorporels,
meubles ou immeubles, en totalité ou en
partie, le tout pour son propre compte.
Durée : 99 ans
M. Julien DUTHEIL, 14 rue Arthur Croquette – 94220 CHARENTON LE PONT
a été nommé gérant pour une durée non
limitée.
L’immatriculation sera faite au R.C.S. de
CRETEIL.
12138327W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 18.01.2019, il a été
constitué une SARL dénommée :
LAMY EXPERTS PARIS EST
Objet : L’exercice de la profession d’expert-comptable. Capital : 10.000 €. Siège
social : 7 bis, avenue Balzac 94210 La
Varenne Saint-Hilaire. Durée : 99 ans.
Gérant : M. Frédéric LAMY, demeurant
111, avenue de Lattre de Tassigny 94100
Saint Maur des Fossés. Immatriculation :
RCS de Créteil.
420369B – LES ECHOS
12138264 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/01/2019 il a été constitué une SCI nommée :
Suivant acte reçu par Me Geoffroy de
l’Estourbeillon, Notaire, associé de la Société "Office Notarial Transatlantique,
S.C.P., Titulaire d’un Office notarial" à
Saint-Nazaire (Loire Atlantique) 50, avenue du Général de Gaulle, le 11/1/2019,
a été constituée une S.C.I. ayant les caractéristiques suivantes : Objet : l’acquisition, en état futur d’achèvement ou achevés, l’apport, la propriété, la mise en
valeur, la transformation, la construction,
l’aménagement, l’administration, la location et la vente (exceptionnelle) de tous
biens et droits immobiliers, ainsi que de
tous biens et droits pouvant constituer l’accessoire, l’annexe ou le complément des
biens et droits immobiliers en question.
Dénomination : VALDAUMES. Siège :
15, rue Daumesnil 94300 VINCENNES.
Durée : 99 ans. Capital : 960.000 €. Les
apports sont en numéraire de 960.000 €.
Toutes les cessions de parts, quelle que
soit la qualité du ou des cessionnaires,
sont soumises à l’agrément préalable à
l’unanimité des associés. Le premier gérant de la société est : Mme Danièle Guiheneuf, à Vincennes, 15, rue Daumesnil.
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil. Pour avis, Le notaire.
SCI FONCIÈRE PALLOY
D’ALSACE
Objet social : Acquisition, administration,
et gestion de biens immobilliers.
Siège social : 5 Villa Marcès, 94160
SAINT MANDE Sigle : SCI FPA Capital :
100 € Gérant : M. Alexandre Jacob HADDAD, 5 Villa Marcès, 94160 SAINT
MANDE Cessions de parts sociales :
Toute cession de parts sociales de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des Associés réunis en
Assemblée Générale Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Créteil
420542B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/12/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
SMB
Objet social : toutes prestations et travaux de plomberie, d’electricite, de peinture ainsi qu’autres travaux de finition tout
corps d’etat, de commerce de detail, ainsi
que toutes activites annexes ou conne xes
a l’objet social.
Siège social : 34 rue de paris, 94190 Villeneuve saint georges Nom commercial :
moise sadekaly Capital : 500 € Président : M. moise sadekaly demeurant : 34
rue de paris, 94190 VILLENEUVE ST
GEORGES élu pour une durée de 99 années Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Créteil
420562B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
23/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
BOTTON & LIADAMSO S.A.S.
415620A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/12/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
VIRGIL MISTER CLEANER
Siège social : 61 rue robert degert 94400
VITRY SUR SEINE
Capital : 10.050 €
Objet : Conciergerie, services aux entreprises
Président : M. NDIAYE Assane 61 rue robert degert 94400 VITRY SUR SEINE
Transmission des actions : les cessions
y comprises entre associés sont soumises
à agrément
Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix.
Objet social : Prises d’intérêts et conseils
en stratégie de sociétés, réalisation de
prestations de direction, placements financiers, apport d’affaires & intermédiation,
acquisition et gestion de sociétés industrielles.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de CRETEIL
Siège social : 3, rue de la réunion, 94120
Fontenay-sous-Bois Sigle : B&L Capital :
10000 € Président : M. Emmanuel Botton
demeurant : 3, rue de la réunion, 94120
Fontenay-sous-Bois élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Créteil
Acte SSP du 11/01/2019 : Constitution
d’une Société d’Exercice Libéral à Responsabilité Limitée
12138287 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 2/1/2019, à Champignysur-Marne. Dénomination : KARKEL.
Forme : E.U.R.L. Siège : 15 sentiers des
Pendants 94500 CHAMPIGNY-SURMARNE. Objet : Toute activité de service
d’aide à la personne au domicile ou à partir du domicile regroupant principalement
les activités d’entretien de la maison et travaux ménagers, travaux de jardinage, bricolage, garde d’enfants de plus de 3 ans
à domicile, soutien scolaire, cours à domicile (dessin, gymnastique, cuisine, couture, langue étrangère, etc.), préparation
de repas à domicile, collecte et livraison à
domicile de linge repassé, livraison de
courses à domicile, soins et promenades
d’animaux de compagnie, maintenance,
entretien et vigilance dans la résidence
principale et/ou secondaire, assistance
administrative à domicile. Durée de la société : 99 ans. Capital : 1.000 €. Gérante : Mme Karine Tavignot, 15 sentiers
des Pendants, 94500 Champigny-SurMarne. La société sera immatriculée au
RCS de Créteil. Pour avis. La Gérance.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
417576A – LES ECHOS
Objet : L’exercice de la profession de chirurgien-dentiste, telle que définie par les
dispositions légales et réglementaires en
vigueur
Dénomination :BENISTY BOUAZIZ & Associés
Siège : Centre Commercial Périval Aushopping, 12 Rue de la Mare à Guillaume
94120 Fontenay-sous-Bois
Gérants : Mr Yoan BENISTY demeurant
10 rue Guynemer 94160 Saint-Mandé et
Mr Romain BOUAZIZ demeurant 21 rue
Ernest Deloison 92200 Neuilly-sur-Seine
Capital : 1.000 € - Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS du
TC Créteil.
420418A – LES ECHOS
Par acte SSP du 22/01/2019 il a été constitué une SCI dénommée : SCI GOLD AND
YO Siège social : 35 avenue de gravelle
94220 CHARENTON LE PONT Capital :
1.000 € Objet : L’acquisition, l’administration et la gestion par bail, location au autrement de tous immeubles et biens immobiliers. Gérant : M. ANCONINA Yoni 35
Avenue DE GRAVELLE 94220 CHARENTON LE PONT Cession des parts sociales : LIBRE Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de CRETEIL
420555A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 16/01/2019 constitution de la SASU DK TRANSPLUS
Capital fixe : 4000 € Siège social : 3
RUE PIERRE CURIE 94500 CHAMPIGNY SUR MARNE Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES DE
TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR
(VTC) ; TRANSPORT DE PERSONNES A
MOBILITE REDUITE ; TRANSPORTS
PUBLICS ROUTIERS DE MARCHANDISES ETOU DE LOCATION DE VEHICULES AVEC CONDUCTEUR AU MOYEN
DE VEHICULES N’EXCEDANT PAS 3,5
TONNES DE POIDS MAXIMAL AUTORISE ; LOCATION DE VEHICULES
SANS CHAUFFEUR ; NETTOYAGE DE
VEHICULES Président : Mr ABDOU
DIALLO demeurant 3 RUE PIERRE CURIE 94500 CHAMPIGNY SUR MARNE
élu pour une durée illimitée Durée de la
société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de CRETEIL
12138155 – LE PUBLICATEUR LEGAL
RENOVA-TIHON S.A.S. au capital de
1.000 €, SOFRADOM - 24, rue Garnier
Pagès - 94100 SAINT-MAUR DES FOSSES, 808 486 039 RCS CRETEIL. Aux
termes d’une décision du 27/6/2018, l’associé unique, statuant en application de
l’article L.225-248 du Code de commerce,
a décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la société. Pour avis
12138358 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le 15/1/2019, l’actionnaire unique de la
S.A.S.U. SOCIETE 3C, capital 3.000 €,
siège 870, rue Denis Papin, Quartier des
Entrepreneurs 54715 LUDRES,
814389706 RCS Nancy, a décidé de
transférer le siège au 75, rue Albert
Garry 94450 LIMEIL BREVANNES à
compter du 1/2/2019. Le président
M. Quentin Dominique Manceau 7 bis,
avenue du Bout de la Ville 94150 Rungis
est maintenu dans ses fonctions. Mentions faites au RCS de Nancy pour radiation et Créteil pour immatriculation.
12138252W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MODIFICATIONS
420707B – LES ECHOS
SODIAM
SARL au capital de 83000,00 €
7 AVENUE MOZART, 94470 BOISSY
SAINT LEGER
478214729 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
30/11/2018 il a été pris acte de la nomination de M. MALIKE SEBBAR, demeurant 56 AVENUE FRANCOIS MITTERRAND 94000 CRETEIL en qualité de
nouveau Gérant, à compter du 01/12/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. SALIM SEBBAR, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Créteil
12138027 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SEMHACH Société Publique Locale
d’Energie et Maintenance à L’Hay Les
Rose, Chevilly-Larue et Villejuif, Société
Publique Locale au capital de 200.000 €,
9, rue du Lieutenant Le Coz 94550 CHEVILLY-LARUE, 345 250 278 RCS CRETEIL. Le Conseil d’administration du
06/12/2017 a constaté que la " VILLE DE
CHEVILLY-LARUE ", administrateur de la
société SEMHACH, a désigné lors de la
séance de son conseil municipal du
22/6/2017, comme l’un de ses représentants en qualité d’administrateur M. Patrick BLAS, 44, rue Henri Cretté 94550
CHEVILLY LARUE, en remplacement de
M. Christian HERVY, décédé. Pour avis.
12138029 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SEMHACH Société Publique Locale
d’Energie et Maintenance à L’Hay Les
Rose, Chevilly-Larue et Villejuif, Société
Publique Locale au capital de 200.000 €,
9, rue du Lieutenant Le Coz 94550 CHEVILLY-LARUE, 345 250 278 RCS CRETEIL. L’AGO du 27/6/2018 a nommé : M. Alexandre BORY, 33, rue Massenet
92310 SEVRES, en qualité de CAC titulaire, en remplacement de M. Bernard DEVIRGILLE, - la SARL " CABINET SK ", au
capital de 10.000 €, 10, rue de la Maison
Blanche 75013 PARIS, 798 227 815 RCS
PARIS, en qualité de CAC suppléant, en
remplacement de la société " LEGRIS et
ASSOCIES ", pour une période de six
exercices, soit jusqu’à l’issue de la réunion de l’AGO des actionnaires appelée à
statuer sur les comptes de l’exercice clos
le 31/12/2023. Pour avis
12138118 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Hamache Kheir Eddine Architecture.
Sigle : HKA. E.U.R.L. au capital de
8.000 €, 34 avenue Henri Barbusse,
92220 Bagneux. 801 205 345 RCS Nanterre. Aux termes de l’AGE du 01/01/2019,
l’associé unique a décidé à compter du
01/01/2019 de modifier la dénomination et
d’adopter la dénomination HKA Architecture. Le sigle restera HKA. Mention sera
portée au RCS du Nanterre. Aux termes
de cette même AGE du 01/01/2019, la société susvisé, dont le gérant est " M. Kheir
Eddine HAMACHE, 10, rue Chevreul
94240 L’Hay Les Roses ", a décidé de
transférer son siège du 34 avenue Henri
Barbusse 92220 Bagneux au 10 rue Chevreul 94240 L’Hay Les Roses, à compter
du 01/01/2019. Les statuts seront modifiés en conséquence et la société qui était
immatriculée au RCS de Nanterre sous le
nº 801 205 345, fera l’objet d’une nouvelle
immatriculation au RCS de Créteil. Pour
avis, La gérance
Par décision du 08/01/2019 de CENTRE
DE FORMATION ROUTIERE, SAS au capital de 38.112,25 €, siège : 11 rue du
Pont de Créteil 94100 Saint-Maur-desFossés, 333 802 635 RCS CRETEIL, l’associé unique a décidé de nommer en qualité de Directeur Général M. Olivier
MEESCHAERT demeurant 4, impasse
Camille Desmoulins 91120 Palaiseau en
remplacement de M. Eric Georges partant
au 07/01/2019.
12138255W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions du 16/01/2019 de, La
Pause Baskets, Société par actions simplifiée au capital de 154.000 € ; Siège social : Paris (75002), 25 rue du Caire ;
834 090 607 RCS Paris, le Président a décidé de transférer le siège social à SaintMandé (94160), 5 avenue du Général de
Gaulle. Les statuts ont été modifiés en
conséquence. Président : Mme Morgane
Renault, demeurant 25 rue du Caire
75002 Paris. La société sera immatriculée
au RCS de Créteil.
12138283W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI MANDARINE
Société civile immobilière au capital de
5.000 €
Siège social : 16, rue du 10-Juillet-1940
94400 VITRY SUR SEINE
749 935 045 RCS CRETEIL
L’AGE du 28 décembre 2018 a décidé de :
- changer la dénomination sociale qui devient « SCI MARGAB »,
- prendre acte du départ de l’associé gérant, Mme Jacqueline EZOLD, démissionnaire.
En conséquence, les articles 3, 6 et 7 des
statuts ont été modifiés.
12138354W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CLINIQUE MEDICO
CHIRURGICALE
GASTON METIVET
S.A. au capital de 2.893.422 €
Siège social :
48 rue d’Alsace Lorraine
94100 St Maur des Fosses
552 057 390 RCS Créteil
Suivant assemblée générale extraordinaire du 18 octobre 208 et Conseil d’administration du 15 novembre 2018, il a été
pris acte de l’augmentation de capital de
1.085.168 € pour le porter de 2.893.422 €
à 3.978.590 €.
12138409W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Priene CFO
SAS au capital de 10.000 €
14 rue Jules Vanzuppe,
94200 Ivry-sur-Seine
829 887 439 RCS Créteil
Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2018, les associés ont décidé malgré la perte de plus de la moitié du capital
social, qu’il n’y avait pas lieu de prononcer
la dissolution de la société.
12138056 – LA VIE JUDICIAIRE
PROTEC PISCINE S.A.R.L. Capital :
50.000 €, 3, rue des Frères Lumières - ZI
La Croix St Nicolas 94510 La Queue-enBrie. 512 539 727 RCS CRETEIL. Aux termes de l’AGE en date du 29/11/2018, les
associés ont nommé pour une durée illimitée, à compter du 29/11/2018, M. Bruno
HENCKES, 135, rue de Verdun 94520
Mandres-les-Roses, en remplacement de
M. Marc GEORGELIN, démissionnaire.
Mention sera portée au RCS de Créteil.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 15
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
12138125 – LA VIE JUDICIAIRE
"MONAHT" SAS au capital de 5.000 €,
41-43, avenue Le Foll 94290 VILLENEUVE-LE-ROI. RCS CRETEIL 814 389
904. Par AGE du 11/10/2018, les associés
ont décidé : - de donner quitus au Président démissionnaire M. OUZANE Mokrane ; - de donner quitus à la Directrice
Générale démissionnaire Mme OUZANE
Tassadit ; - de nommer en remplacement
pour une durée illimitée M. OUZANE Ahmed, 77, avenue Georges Clemenceau
94310 Orly en qualité de président. - en
statuant conformément à l’article
L.225-248 du Code de commerce, de ne
pas dissoudre la société. Mention sera
faite au RCS de Créteil.
12138261 – LA VIE JUDICIAIRE
RENOUARD BATI CONSEIL S.A.S. Au
capital de 6.000 € Siège : 20, rue de l’Insurrection Parisienne 94600 CHOISY-LEROI 810 767 285 RCS Créteil. Décision
en date du 10/1/2019, l’associé unique a
décidé de remplacer à compter du
1/1/2019 la dénomination RENOUARD
BATI CONSEIL par LES AGENCEURS
PARISIENS et de modifier en conséquence l’article 3 des statuts. Pour avis,
Le Président.
420092A – LES ECHOS
SCI ROUVRE CECILE
société civile au capital de 2286,74 €,
25 RUE RAYMOND LEFEBVRE 94250
GENTILLY
414493957 RCS CRETEIL
Suivant acte reçu par Me FOURTEAU, notaire à BIGANOS (33380),
le 29/03/2018, il a été décidé de transférer le siège de la société à MIOS (33380)
24 rue du Maréchal Leclerc, à compter
du 29/03/2018. Désormais la société
sera immatriculée au RCS de BORDEAUX.
Pour avis, le notaire
420506A – LES ECHOS
SCI 26 AVENUE DE LA DAME
BLANCHE
Société Civile au capital de 975 673,71 €
26 avenue de la Dame Blanche
94120 Fontenay-Sous-Bois
349 818 971 RCS CRETEIL
Suivant l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 23 mai 2018, il a été décidé de nommer en qualité de gérant Monsieur Anthony VAN HAGEN, demeurant 6
rue de l’Université 75007 PARIS en remplacement de Monsieur Charles AVAMPATO.
Suivant l’ordonnance du Président du Tribunal de Grande Instance de Créteil en
date du 18/12/2018, vu la désignation de
Monsieur Anthony VAN HAGEN en qualité de nouveau gérant constatons la fin de
mission de Maître Aurélia PERDEREAU
en qualité d’administrateur provisoire.
420524A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 94 et 93
L’AGE du 31/12/2018 a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter
du 31/12/2018 et sa mise en liquidation
amiable sous le régime conventionnel
dans les conditions prévues par les statuts
et les délibérations de ladite assemblée.
Elle a nommé comme liquidateur M. Gilles
COULOMBE, 11, rue Pierre Brossolette,
94370 SUCY-EN-BRIE, pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les
plus étendus tels que déterminés par la loi
et les statuts pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser l’actif, acquitter le passif, et l’a autorisé à continuer les
affaires en cours et à en engager de nouvelles pour les besoins de la liquidation.
Le siège de la liquidation est fixé chez
M. Gilles COULOMBE 11, rue Pierre Brossolette 94370 SUCY-EN-BRIE. C’est à
cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la liquidation devront
être notifiés. Les actes et pièces relatifs à
la liquidation seront déposés au GTC de
CRETEIL en annexe au RCS. Pour avis
Siège social : 9 rue Bara 93100
MONTREUIL
841 279 078 RCS BOBIGNY
Par décisions du 22/01/2019 l’Associé unique a décidé de transférer le siège social
au 7 rue Georges Lamouret 94300 VINCENNES à compter du 25/01/2019. Gérant : M. Patrick MIDY demeurant 7 rue
Georges Lamouret 94300 VINCENNES.
En consèquence elle sera immatriculée au
RCS de CRETEIL et elle sera radiée au
RCS de BOBIGNY.
DISSOLUTIONS
12138157 – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.C.I. 3 GRANDE RUE
S.C.I. en liquidation
Au capital de 1.524,49 €
3 Grande rue
94360 BRY SUR MARNE
Siège de liquidation :
Chez M. Yves KATZ
16 bis, avenue de Coeuilly
94420 LE PLESSIS TREVISE
344 697 503 RCS CRETEIL
L’AGE du 31/12/2018 a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter
du 31/12/2018 et sa mise en liquidation
amiable sous le régime conventionnel
dans les conditions prévues par les statuts
et les délibérations de ladite assemblée.
Elle a nommé comme liquidateur M. Yves
KATZ, 16 bis, avenue de Coeuilly 94420
LE PLESSIS TREVISE, pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les
plus étendus tels que déterminés par la loi
et les statuts pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser l’actif, acquitter le passif, et l’a autorisé à continuer les
affaires en cours et à en engager de nouvelles pour les besoins de la liquidation.
Le siège de la liquidation est fixé chez M.
Yves KATZ 16 bis, avenue de Coeuilly
94420 LE PLESSIS TREVISE. C’est à
cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes et documents concernant la
liquidation devront être notifiés. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront
déposés au GTC de CRETEIL en annexe
au RCS. Pour avis
12138058 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes de l’AGO en date du
22/11/2018 de la S.A.R.L. AUDITION
GUERLAIS, société en liquidation, au capital de 1 200 € sise 14 Avenue des Bordes à LA QUEUE EN BRIE (94510), RCS
CRETEIL 829 116 557. Il a été approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur, qui a été déchargé de son
mandat et prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du
30/09/2018. Les actes, pièces et comptes
définitifs de la liquidation sont déposés au
GTC de CRETEIL. Pour avis
SAS au capital de 10000 €
21 rue Léon Blum, 94270 Le
Kremlin-Bicêtre
813934023 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
22/01/2019 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Nicolas
Delrue 21 rue Léon Blum, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, pour sa gestion et décharge
de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Créteil
12138132 – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.C.I. JOINVILLE GALLIENI 26
S.C.I. en liquidation
Au capital de 1.524,49 €
6, allée Raymond Nègre
94340 JOINVILLE-LE-PONT
Siège de liquidation :
Chez M. Gilles COULOMBE
11, rue Pierre Brossolette
94370 SUCY-EN-BRIE
349 885 871 RCS CRETEIL
Vente aux enchères
publiques
L’adjudication aura lieu le :
jeudi 28 février 2019 à 9h30
Au palais de justice de Créteil (94), rue
Pasteur Vallery Radot,
Salle A - Rez-de-Chaussée - Bâtiment
Nord
EN UN SEUL LOT
Dans un ensemble immobilier sis à
CRÉTEIL (94)
Cadastré section AQ nº 2, lieudit
"1, avenue de la Habette"
pour 87 a 44 ca
Au 9, avenue de la Habette (94) CRETEIL
Lot numéro quatre cent vingt-trois
(423) :
UN APPARTEMENT
de trois pièces, dans le bâtiment E, au
rez-de-chaussée, dit porte gauche, droite
après le hall, comprenant suivant procèsverbal de description dressé par Maître
SADOUN, Huissier de Justice Associé à
CRETEIL (94), en date du 11 JUIN 2018 :
SAS d’entrée avec placard, séjour avec
cuisine ouverte, couloir avec placard, WC,
salle de bain, deux chambres. Le tout
d’une superficie privative de 34,07 m2.
JARDIN privatif.
Selon même PV, les lieux sont occupés
par les propriétaires
Lot numéro quatre cent treize (413) :
UNE CAVE
au sous-sol portant le nº 13, dans le bâtiment E.
Lot numéro mille trente neuf (1.039) :
UN EMPLACEMENT
pour voiture automobile portant le nº 13,
au premier niveau.
À la requête du CREDIT INDUSTRIEL
ET COMMERCIAL (ci-après CIC), Société
anonyme à conseil d’administration au capital de 608.439.888 €, ayant son siège
social au 6, avenue de Provence (75009)
PARIS et immatriculée sous le
nº 542 016 381 au RCS de Paris, représenté par ses représentants légaux domiciliés en cette qualité audit siège, ayant
pour avocat Maître Florence CHOPIN,
avocat au barreau du Val de Marne.
MISE À PRIX : 30.000 €
(trente mille euros)
Les enchères ne peuvent être reçues
que par ministère d’avocat postulant près
le tribunal de grande instance de Créteil.
CONSIGNATION : 3.000 €
à l’ordre du Bâtonnier Ventes
Fait et rédigé à CRETEIL, le 10 janvier
2019, par l’avocat poursuivant,
Signé Maître Florence CHOPIN.
12138367 – LA VIE JUDICIAIRE
VOTEN S.A.R.L. au capital de 7.500 €
8 rue Paul Eluard 94120 FONTENAY
SOUS BOIS 802 279 950 RCS Créteil.
Aux termes d’une assemblée en date du
31/10/2018, la collectivité des associés a
décidé la dissolution de la société à
compter du 31/10/2018 et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel légal. Elle a nommé comme liquidateur, M. VO Phan Tien Thuan, gérant,
au 8 rue Paul Eluard à Fontenay Sous
Bois (94120) et lui a conféré les pouvoirs
les plus étendus. Le siège de la liquidation
est fixé au 8 rue Paul Eluard à Fontenay
Sous Bois (94120). Le dépôt des actes et
pièces est effectué au GTC et des sociétés de Créteil. Le liquidateur.
S’adresser pour tous renseignements :
A Maître Florence CHOPIN, avocat au
barreau du Val de Marne, membre de la
SCP LANGLAIS CHOPIN, 1-5, avenue
Pierre Brossolette (94) CRETEIL, TEL.
01.42.07.29.56, dépositaire d’une copie
du cahier des conditions de vente.
Au greffe du juge de l’exécution du tribunal de grande instance de Créteil, où le
cahier des conditions de vente est déposé
les lundi et mardi (Nº RG 18/00107)
Sur les lieux pour visiter, le : Mardi
19 février 2019 de 9h45 à 10h45
Sur INTERNET : www.vlimmo.fr
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12138071 – LA VIE JUDICIAIRE
Par SSP DU 19/12/2018 enregistré le
10/1/2019 auprès du SERVICE DEPARTEMENTAL DE L’ENREGISTREMENT
CRETEIL
Dossier 2019 00000682, référence
9404P61.2019 A 00170, la société RF
COIFFURE, S.A.R.L. au capital de
8.000 euros 28, avenue Victor Hugo
94600 CHOISY LE ROI, 484 126 693 RCS
CRETEIL a cédée à la société BROTHER
CUT, S.A.S. au capital de 10.000 euros
28, avenue Victor Hugo 94600 CHOISY
LE ROI, 845 021 781 RCS CRETEIL le
fonds de commerce de coiffure sis et
exploité 28, avenue Victor Hugo 94600
CHOISY-LE-ROI et moyennant le prix de
15.000 euros. Transfert de propriété et
jouissance : 19/12/2018. Oppositions :
dans les 10 jours de la dernière publication légale au fonds cédé soit au 28, avenue Victor Hugo, 94600 CHOISY-LE-ROI.
12138100 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 28/12/2018 enregistré
le 15/01/2019 auprès du SERVICE DEPARTEMENTAL DE L’ENREGISTREMENT CRETEIL Dossier 2019.00001221,
réf. 9404P61.2019 A 00344, la société
LINA COIFFURE, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, 6, Rue Marcel Risser 94290 VILLENEUVE-LE-ROI 789 739 786 RCS
CRETEIL, a cédé à la société ALOUDIAGUE COIFFURE, S.A.S. au capital de
2.500 €, 6, rue Marcel Risser 94290 VILLENEUVE-LE-ROI, 842 254 468 RCS
CRETEIL, le fonds de commerce de salon de coiffure sis et exploité sous l’enseigne LINA COIFFURE au 6, rue Marcel
Risser 94290 VILLENEUVE-LE-ROI et
moyennant le prix de 25.000 €. Transfert
de propriété : 28/12/2018. Transfert de
jouissance : 7/12/2018. Oppositions :
Dans les 10 jours de la dernière publication légale chez Me Philippe LOUIS, Avocat, 1 bis, avenue de Lattre de Tassigny
94120 FONTENAY SOUS BOIS.
UNIQUE GÉRANCE
Suivant avenant nº 2 au contrat de location-gérance signé SSP à CESSON SEVIGNE du 2/1/2019, la société K2 PROPRETE S.A.S.U. au capital de 60.585 €,
sise 6, rue de Chatillon - La Rigourdière
35510 CESSON SEVIGNE, RCS RENNES 488 488 305. A transféré partiellement à La société AAF LA PROVIDENCE
II S.A.S.U. au capital de 500.000 €, sise
6, rue de Chatillon - La Rigourdière 35510
CESSON SEVIGNE, RCS RENNES
518 515 416 au droit de l’occupation des
locaux de 56, rue des Hautes Patûres 92000 NANTERRE, le droit à l’occupation
de nouveaux locaux sis au 131, chemin
des Bassins - Bâtiment D - 94000 CRETEIL et ce, à compter du 1er/2/2019. Pour
unique Insertion,
95 • VAL-D'OISE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
420293B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
ELEASEA FINANCEMENT
DIVERS
420445A – LES ECHOS
8200491 – LA VIE JUDICIAIRE
LES BOUQUETS DE VALERIE
Rectificatif à l’insertion parue le
17/1/2019 dans "LA VIE JUDICIAIRE /
LES ECHOS 94" sur l’avis de transfert de
siège de la SAS A.B.C. CONDUITE. Il y
a lieu de lire que le siège est transféré au
1, quai des Carrières 94220 CHARENTON-LE-PONT. Pour avis.
Siège social : 5 RUE DES ENTREPRENEURS, 95150 TAVERNY Nom
commercial : ELEASEA FINANCEMENT
Capital : 10000 € Président : EURL TDS,
au capital de 12000 €, immatriculée au
RCS de PONTOISE sous le numéro 520
563 065, domiciliée 5 RUE DES ENTREPRENEURS - 95150 TAVERNY représentée par M. DELAHOUSSE DAMIEN élu
pour une durée indéterminée Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Pontoise
Société par actions simplifiée au capital de
2 000 euros
Siège social : 11 Rue Jean Moulin 94880 NOISEAU
800 164 303 RCS CRETEIL
Le 31/03/2018, l’AGE des associés a décidé la dissolution anticipée de la société
à compter du 31/03/2018. Madame Valérie BENICHOU demeurant 11 rue Jean
Moulin - 94880 NOISEAU, a été nommée
liquidateur. Le siège de liquidation a été
fixé au 11 rue Jean Moulin - 94880 NOISEAU et la correspondance est à adresser à la même adresse. Modification au
RCS de CRETEIL.
418779A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue le
17/01/2019 concernant QANBIO
FRANCE, il fallait lire : Capital : 2.500 €.
420460B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
BELLEVILLE CONSTRUCTION
Objet social : Tous travaux de maçonnerie. Gros oeuvre. Enduits. Terrassement.
Électricité générale. Plomberie. Ascenseurs. Monte-charges
Siège social : 11 Rue jean jaures, 95400
ARNOUVILLE Nom commercial : MINI
LIFT Capital : 10 000 € Président : M. Joseph KALCAN demeurant : 4 Rue Des
Fleurs, 93240 Stains élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Pontoise
420479B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
16/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
JLG CONSULTING
Objet social : ASSISTANCE ET
CONSEIL EN MANAGEMENT
Siège social : 100 RUE DE GENICOURT, 95520 ONY Capital : 500 € Président : M. JEAN-LUC GILSON demeurant : 100 RUE DE GENICOURT, 95520
OSNY élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
420610B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/01/2019 il a été constitué une SASU
nommée :
PLUS CONSEILS
Objet social : CONSEIL D’ENTREPRISE
EN GESTION ET ASSISTANCE FISCALE, SOCIAL INFORMATIQUE,
COMMERCIALE FINANCIÈRE. TOUS
SERVICE RENDUS AUX ENTREPRISES
FRANÇAISES ET ÉTRANGÈRES
Siège social : 30 AVENUE DU 8 MAI
1945, 95200 SARCELLES Capital :
1000 € Président : M. OSMAN KOCAOGLU demeurant : 41 AVENUE FERNAND
FOURCADE, 95560 MONTSOULT élu
pour une durée indéterminée Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Pontoise
420663B – LES ECHOS
12138128 – LA VIE JUDICIAIRE
Objet social : AUTRES ACTIVITÉS
AUXILIAIRES DE SERVICES FINANCIERS, HORS ASSURANCE ET CAISSE
DE RETRAITE
420480B – LES ECHOS
ANTECIME STUDIOS
12138328 – LA VIE JUDICIAIRE
57, chemin de Mesly
et 1 à 13, avenue de la Habette
PEAM EXECUTIVE
SARL au capital de 262 934 €
VENTES AUX
ENCHÈRES
420326B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/01/2019 il a été constitué une SARL
nommée :
NP2R
Objet social : Vente de burger et pizza
sur place et à emporter
Siège social : 155 boulevard pontoise,
95530 La Frette sur Seine Nom commercial : Big Ralf Capital : 200 € Gérance :
M. Nabil SAADAOUI, 2 rue lamartine,
95220 Herblay Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Pontoise
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/01/2019 il a été constitué une SAS
nommée :
CONTRÔLE TECHNIQUE
ERMONT
Objet social : contrôle technique de véhicules (lourds de moins de 3 tonnes 5)
Siège social : 64 route de saint leu, 95120
ERMONT Capital : 1000 € Président : M.
SOUFIANE M’BARKI demeurant : 4 bis
rue sainte agnès, 95310 Saint Ouen l’Aumône élu pour une durée indéterminée
Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
12138379 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/1/2019, il a été constituée une S.A.S.
ayant pour : Dénomination : GYMKEE,
Siège : 80, rue des Barentins 95870 BEZONS, Durée : 99 ans, Capital : 500 €,
Objet : réalisation de solutions informations dans le domaine du sport, du coaching et de la mise en relation. Conseil aux
particuliers et aux entreprises. Réalisation
événements sportifs. Président : M. Mohamed ALAOUI 80, rue des Barentins
95870 Bezons. Actions et droits de
vote : Chaque action donne droit à une
voix. Agrément : Les cessions d’actions
sont soumises à agrément. La société
sera immatriculée au RCS de Pontoise.
12138072W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 21 janvier
2019, il a été constitué une Société civile :
Dénomination sociale : CONSORTS FM
Siège social : 5, rue de l’Ermitage 95160 Montmorency
Capital social : 4.000 €
Objet : l’acquisition et la détention d’immeubles, biens immobiliers et ou droits immobiliers de toute nature ; la gestion et
l’administration des immeubles et droits
immobiliers appartenant à la Société, et
notamment la mise en location de tout ou
partie de ses immeubles et droits immobiliers, notamment par voie de fermage, de
métayage ou autrement ; et généralement, toutes opérations civiles se rattachant directement ou indirectement à l’objet social ci-dessus défini ou à tous autres
objets similaires ou connexes ou encore
susceptibles d’en favoriser la réalisation
ou le développement, pourvu qu’elles ne
modifient en rien le caractère civil, dont
notamment, à titre accessoire, la vente de
bouteilles reçues au titre de la règle dite
du « tiercement »
Durée : 99 ans
Cession des parts sociales : Une clause
d’agrément est prévue à l’article 12 des
statuts de la Société
Gérant : Antoine MERCIER, domicilié
5, rue de l’Ermitage, 95160 Montmorency
- La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Pontoise.
Pour avis.
12138094W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte S.S.P. en date à Sarcelles du
17 janvier 2019, il a été constitué une
S.A.S.
Capital : 1.000 €
Dénomination : "SPEC INGENIERIE"
Siège social : SARCELLES (95200) 28
bis, avenue du 8-Mai-1945.
Objet : les études, métrés, vérifications
tous corps d’état relatifs à des projets de
construction, assistance à maîtrise d’ouvrage, réalisation d’études de maîtrise
d’œuvre, réalisation de missions d’assistance technique.
Durée : 99 ans à/c de son immatriculation
au R.C.S. de PONTOISE.
Président : Monsieur Bruno, Henri BOKOBZA, demeurant à Villiers-le-Bel
(95400) 11, allée des Cerisiers, a été
nommé sans limitation de durée.
Cessions d’actions : sont soumises à
l’agrément de la collectivité des associés.
12138272W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Persan du 15/12/2018 a été constituée une
EURL nommée :
Holding Dijano
Objet : Holding & activités annexes
Capital : 1.000 € Siège social : 20 rue du
colonel Fabien, 95340 Persan Durée :
99 ans Gérance : M. Akwasi Osei, 20 rue
du colonel Fabien, 95340 Persan.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Pontoise
12138483W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Deuil
La Barre du 02/01/2019 a été constituée
une SASU nommée :
PRO MENUISERIE
Objet : Travaux de menuiserie bois et
PVC et achats vente import export
conception fabrication réparation modification et maintenance de tous ouvrage articles et produits lies à l’objet
Capital : 3.000 € Siège social : 30 Route
de Saint Denis, 95170 Deuil-la-Barre Durée : 99 ans Admission aux assemblées
- Vote : Tout actionnaire peut participer
aux assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Président : Mme Agnès
CEVIK, 30 route de Saint Denis, 95170
Deuil-la-Barre
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Pontoise
415861A – LES ECHOS
Par acte SSP du 06/01/2019 il a été constitué une SASU dénommée :
HM PRESTIGE CARS
Siège social : 42 rue de paris 95350 ST
BRICE SOUS FORET
Capital : 1.500 €
Objet : Location de véhicules, achats et
ventes de véhicules,
Président : M. CHATER Heïddy 42 rue de
paris 95350 ST BRICE SOUS FORET
Transmission des actions : les cessions
y comprises entre associés sont soumises
à agrément
Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
418231A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/01/2019, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
FLASHNEZ
Objet social : Exploitation de véhicules
de transports avec chauffeur (VTC), location de véhicules
Siège social : 37 Boulevard Jean Allemane 95100 Argenteuil.
Capital : 500 €
Durée : 99 ans
Président : M. EL KERDAWY NÉE JABAR Nezha, demeurant 63 Rue de Clos
des Moines, 95100 Argenteuil
Admission aux assemblées et droits de
votes : 1 action représente 1 voix
Clause d’agrément : Les actions sont librement négociables
Immatriculation au RCS de Pontoise
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 24 janvier 2019 Les Echos Sociétés
418903A – LES ECHOS
420258A – LES ECHOS
12138151W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Acte SSP du 02/01/2019, constitution SELEURL dénommée SELARL ACHOMKO
ET ASSOCIES. Siège social : 17 rue Auguste Renoir 95580 MARGENCY. Capital : 5.000 €. Objet : L’exercice en
commun de la profession de ChirurgiensDentistes. Gérance : Mme Catherine
ACHOMKO, 6 Allée des Seigneurs Verduc 95230 SOISY-SOUS-MONTMORENCY. Durée : 99 ans. RCS PONTOISE
Par acte SSP du 21/12/2018 il a été constitué une SARL à associé unique dénommée : GTC Siège social : 19 rue berthie
albrecht 95210 ST GRATIEN Capital :
1.000 € Objet : Conseil informatique Gérant : M. TREISSER Gregory 19 Rue Berthie Albrecht 95210 ST GRATIEN Durée :
99 ans à compter de l’immatriculation au
RCS de PONTOISE
ROUXEL INFORMATIQUE
418926A – LES ECHOS
Acte SSP du 16/01/2019, constitution
SCI dénommée B.S.A. Capital : 1.000 €.
Siège : 66 ROUTE DE MONTLIGNON
95600 EAUBONNE. Objet : location immobilière. Gérance : M. Saïd BEN-KIR, 66
ROUTE DE MONTLIGNON 95600 EAUBONNE. Cession de parts : Toute cession
de parts doit être constatée par un acte
notarié ou sous seing privés. Durée : 99 ans. RCS PONTOISE
418950A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/01/2019, il a été
constitué une SARL ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
420435A – LES ECHOS
Par acte SSP du 19/11/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
MB’RENOV
Siège social : 3 résidence du clos st
pierre 95480 PIERRELAYE
Capital : 2.000 €
Objet : Peinture, plâtrerie, électricité, fibre, prestations de services divers
Président : M. MEBARKI Toufik, de nationalité algérienne, 3 résidence du clos st
pierre 95480 PIERRELAYE
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
MEHDI SERVICES
MODIFICATIONS
Objet social : Exploitation de véhicules
de transports avec chauffeur (VTC), location de véhicules
420459B – LES ECHOS
Siège social : 35 Rue du Bouteiller
95380 Chennevières-lès-Louvres.
Capital : 500 €
Durée : 99 ans
Gérance : M. TRAORE Lassana, demeurant 35 Rue du Bouteiller, 95380 Chennevières-lès-Louvres
Immatriculation au RCS de Pontoise
419166A – LES ECHOS
Par acte SSP du 11/01/2019 il a été constitué une SAS à capital variable dénommée :
LES TERROIRS DU MEXIQUE
TRANSAC IMMO
SARL Unipersonnelle au capital de
7600,00 €
15 avenue du Général de Gaulle, 95230
SOISY SOUS MONTMORENCY
479785172 RCS Pontoise
Par décision en date du 21/01/2019 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 12 avenue Jeanne d’Arc,
95210 SAINT GRATIEN à compter du
21/01/2019. Mention en sera faite au RCS
de Pontoise
12135054W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VANLIER INVEST
Siège social : 37 Rue de Paris 95150 TAVERNY. Sigle : LTDM IMPORT. Capital
minimum : 3.000 €. Capital initial :
8.000 €. Capital maximum : 50.000 €. Objet : Import/Export et commerce non spécialisé de denrées et boissons. Président : M DREVELLE jerome, 37 Rue de
Paris 95150 TAVERNY. Directeur Général : M POTEY aurélien, 13 rue des Boulets 75011 PARIS. Admission aux assemblées et droits de vote : Tout actionnaire
est convoqué aux assemblées. Chaque
action donne un droit à une voix. Clauses
d’agrément : Actions librement cessibles
entre les associés uniquement. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PONTOISE.
Aux termes d’un procès verbal d’AGE du
19/12/2018, les Associés ont décidé de
transformer la société en société civile,
sans création d’un être moral nouveau.
419384A – LES ECHOS
Gérance : M. Gilles CHARLIER demeurant 1 chemin du Val de Gaillon, 95220
Herblay
Par acte SSP du 15/01/2019, a été constitué une SAS, dénommée :
RCE
SARL au capital de 5.000 €
1 chemin du Val de Gaillon
95220 HERBLAY
Capital : 8.000 €
Durée : 99 ans
Président : M. ALTIKARA Ferthat Ali,
26b, rue Barnold, 93380 PIERREFITTESUR-SEINE.
Immatriculation : RCS PONTOISE.
419509A – LES ECHOS
Par acte SSP du 28/12/2018 il a été constitué une SARL dénommée : M.B.I BATIMENT. Siège social : 131 av. Jean Jaurès 95100 ARGENTEUIL. Capital :
1.000 €. Objet : Rénovation,décoration.
Gérant : M BOUZIANI ILYAS, 131 AV
Jean Jaurès 95100 ARGENTEUIL. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
PONTOISE.
420044A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/01/2019, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
FAST TRACK
Objet social : TOUS TRAVAUX DE
PEINTURE TOUS CORPS D’ETAT
Siège social : 1 BOULEVARD SALVADOR ALLENDE 95400 Villiers-le-Bel.
Capital : 5000 €.
Durée : 99 ans.
Président : M. SHEIKH HUSSAIN MOHAMMAD, demeurant 1 BOULEVARD
SALVADOR ALLENDE, 95400 Villiers-leBel.
Le siège social, la durée et le capital social
restent inchangés.
Toutefois, son objet devient : la détention
par achat, apport ou tout autre moyen, de
tous titres émis par des sociétés ou tous
organismes ayant notamment pouor objet
l’étude et la réalisation d’équipements de
production industrielle...
Cession des parts sociales : il existe
une clause d’agrément statutaire.
Pour avis.
12137915W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ACER COMPUTER FRANCE
SAS au capital de 13.608.899,31 €
Siège social :
Parc des Reflets Paris Nord 2 Bât K
165 avenue du Bois de la Pie BP 51301
Roissy en France
95940 ROISSY CHARLES DE GAULLE
CEDEX
378 955 207 RCS PONTOISE
Par décisions en date du 21/12/2018, l’associé unique a décidé d’étendre l’objet social aux activités de prestations de réparation d’appareils électriques et
électromécaniques.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
SCI VATNA INVESTISSEMENT
SCI au capital de 1.000 €
Siège social :
16, rue Maurice Ravel
92230 GENNEVILLIERS
840 799 126 RCS NANTERRE
Par AGE en date du 31/12/2018, les Associés ont décidé de transférer le siège
social au 65, rue du Général Leclerc,
95410 GROSLAY, à compter du
01/01/2019 et de modifier l’article 4 des
statuts en conséquence.
Objet : acquisition, construction et gestion
de tous biens immobiliers.
Durée : 99 ans.
Radiation au RCS de Nanterre,immatriculation au RCS de PONTOISE.
12138256W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HOKI INVESTISSEMENT
SARL au capital de 20.000 €
Siège social :
138, avenue Jean Jaurès
93320 LES PAVILLONS SOUS BOIS
834 040 123 RCS BOBIGNY
Par AGE en date du 31/12/2018, les Associés ont décidé de transférer le siège
social au 65, rue du Général Leclerc,
95410 GROSLAY, à compter du
01/01/2019 et de modifier l’article 4 des
statuts en conséquence.
Gérant : M. SHI Songhua demeurant 65,
rue du Général Leclerc, 95410 Groslay.
Radiadion au RCS de Bobigny,Immatriculée au RCS de Pontoise.
12138259W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VATNA
Société à responsabilité limitée
Au capital de 8.000 €
Siège social :
138, avenue Jean Jaurès
93320 LES PAVILLONS SOUS BOIS
400 874 921 RCS BOBIGNY
Par décisions en date du 31/12/2018, l’Associée unique a transféré le siège social
au 65, rue du Général Leclerc, 95410
GROSLAY, à compter du 01/01/2019 et
modifié l’article 5 des statuts en conséquence.
Gérant : M. ZHENG Xinhuang demeurant
65, rue du Général Leclerc, 95410 Groslay.
Radiation au RCS de Bobigny, immatriculation au RCS de Pontoise.
12138277W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA SAINT CHRISTOPHE
S.A.R.L capital de 8.000 €
Siège social :
7, place du Marché
95800 CERGY SAINT CHRISTOPHE
804 466 829 RCS PONTOISE
Assemblée extraordinaire du 19/11/2018,
Décision : démission de ses fonctions de
gérant de M. El Hassan ABOU EL KACEM
Nomination en remplacement de Monsieur Mohamed BAHSSOUNE, 8 rue du
Haut Lieu 95800 Cergy.
Date d’effet : 19/11/2018.
Mention en sera faite au RCS de Pontoise.
12137958W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CONECTIS SANTE
S.A.S. au capital de 100.000 euros
1, rue de la Croix des Maheux
Boulevard de l’Hautil
95000 Cergy
498 594 746 RCS PONTOISE
Suivant délibérations en date du
29/11/2018, le Comité de Direction a pris
acte de la démission de M. Arnaud JEUDY
de ses mandats de Membre et Président
dudit Comité avec effet au 28/11/2018, et
a décidé de nommer en remplacement, en
qualité de nouveau membre et de Président dudit Comité, M. Philippe HERAULT,
demeurant 2, rue du Moulin 60240 Chambors, à compter du 28/11/2018.
Clause d’agrément : Les Actions sont librement cessibles entre Actionnaires uniquement avec accord du Président de la
Société.
Suivant délibérations en date du
17/12/2018, l’assemblée générale ordinaire a pris acte du non renouvellement
des mandats des sociétés KPMG AUDIT
IS et DELOITTE & ASSOCIES, respectivement commissaires aux comptes titulaire et suppléant, et a décidé de nommer
en qualité de nouveau commissaire aux
comptes titulaire, la société ERNST &
YOUNG Audit, ayant son siège social sis
1-2, Place des Saisons, Paris La Défense
1, 92400 Courbevoie, immatriculée sous
le nº 344 366 315 RCS NANTERRE.
Immatriculation au RCS de Pontoise
Pour avis.
Admission aux assemblées et droits de
votes : Chaque Actionnaire est convoqué
aux Assemblées.Chaque Action donne
droit à une voix.
12138254W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Sous sa forme anonyme, la Société était
dirigée par :
Administrateurs : Mme. Françoise DUFOUR, demeurant 25 Allée des Champs
LAMORLAYE 60260 et M. Fernand GRAMONT, demeurant Les VIGNAUDS LA
DOUZE 24330.
Président du Conseil d’Administration et
Directeur Général : M. Frédéric GRAMONT, demeurant Place du Patis, 95290
L’ISLE ADAM.
Sous sa nouvelle forme de société par actions simplifiée, la Société est dirigée par :
Président de la Société : M.Franck GRAMONT, demeurant Place du Patis, 95290
L’ISLE ADAM.
Commissaires aux comptes confirmés
dans leurs fonctions : Société anonyme
EFICO, titulaire, M. Michel STALLIVIERI,
suppléant. Pour avis. Le Président.
L’Assemblée générale du 01/02/2019, a
décidé du transfert du siège de la Société,
domiciliée au « 21 RUE GUSTAVE
CHARPENTIER ETG 4 APP
03 92500 RUEIL-MALMAISON », elle
sera désormais domiciliée à l’adresse « 2
ALLEE SOULEZARD 8 EME ETAGE,
APT Nº358 95100 ARGENTEUIL ». L’article 4 « SIEGE SOCIAL » des Statuts a
été modifié en conséquence. Toutes les
démarches ont été faites à cet effet. Le
dépôt légal sera effectué au RCS de PONTOISE. Pour avis et mention.
DISSOLUTIONS
MIMI S.C. FASHION
SARL au capital de 5.000 €
6, rue du Général Leclerc
95210 SAINT-GRATIEN
418541A – LES ECHOS
519 457 295 RCS PONTOISE
SCEA DES DOMAINES, SCEA au capital
de 4.353,47 €. Siège social : 74 rue d’Ombreval 95330 DOMONT,
388 385 155 RCS PONTOISE. L’AGE du 10/01/2019 a décidé de
transférer le siège au Chemin d’Englesqueville nº 5645 Le Lieu Mancel - 14340 CAMBREMER. Radiation au
RCS de PONTOISE et ré-immatriculation
au RCS de LISIEUX
Par assemblée du 31/12/2018, il a été prononcé la dissolution anticipée de la société. Mme SONG Shaoyan, la gérante,
demeurant 11, rue de Romainville, 75019
Paris, est nommée liquidateur. Le siège
de la liquidation est fixé au siège social.
Mention au RCS de Pontoise.
418645A – LES ECHOS
RTCE RENOVATION TOUT CORPS
D’ETAT. SARL au capital de 40.000 €.
Siège social : 5 Allée Emile 95120 ERMONT. RCS 493 921 027 PONTOISE.
L’AGE du 26/10/2018 a décidé de modifier
le capital social pour le porter à 60.000 €.
Mention au RCS de PONTOISE
418782A – LES ECHOS
MB TRANSPORT. SASU au capital de
15.000 €. Siège social : 11 Place Georges Braque, 95100 ARGENTEUIL. RCS
813 730 678 PONTOISE. L’AGE du
15/01/2019 a décidé de transférer le siège
social au 44 Rue Favart d’Herbigny, 51100
REIMS. Radiation du RCS de PONTOISE
et immatriculation au RCS de REIMS.
AU MIEL D’ORIENT
SAS au capital de 1.000 €
146 B Avenue Jean-Jaurès,
Résidence Hélène Boucher,
95100 Argenteuil
813 468 311 RCS Pontoise
Aux termes de l’AGE en date du
28/12/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société. M. Ahmed
LAHZAR AMINE-KHODJA, demeurant 58
BOULEVARD GENERAL LECLERC,
95100 Argenteuil a été nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Pontoise.
12138276W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LUXO CAB
418855A – LES ECHOS
KRI SERVICES
Siège social :
66 rue de Montmorency
95410 GROSLAY (Val d’Oise)
419699A – LES ECHOS
AVIS DE TRANSFERT DE SIEGE
Par AGE du 01/04/18, il a été décidé de
transférer le siège social de la SARL IRISSOU SERRURERIE, au capital de 7600 €,
RCS PONTOISE 441 773 157, du 25 rue
Kleinpeter, 95270 Viarmes à Lieu dit du
trou aux navets, 45 route de Giez, 95270
Viarmes, à compter du 01/04/18.
Pour avis,
420152A – LES ECHOS
MALAURO INVEST Société à responsabilité limitée au capital de 1.332.000 €
Siège : 21 Rue de la Bourgogne 95590
PRESLES 813881752 RCS de PONTOISE Par décision de l’AGE du
28/12/2018, il a été décidé de transférer
le siège social à compter du 01/01/2019
au 31 Rue DU FER A CHEVAL 95200
SARCELLES. Mention au RCS de PONTOISE.
416595A – LES ECHOS
SPECTA
420235A – LES ECHOS
PK INVEST
SA transformée en SAS
au capital de 50.000 €
Siège social : Place du Pâtis
95290 L’ISLE ADAM
548 201 508 RCS PONTOISE
Aux termes d’une délibération en date du
19/09/2018, l’AGE des actionnaires, statuant dans les conditions prévues par l’article L. 227-3 du Code de commerce, a
décidé la transformation de la Société en
société par actions simplifiée à compter du
même jour, sans création d’un être moral
nouveau et a adopté le texte des statuts
qui régiront désormais la Société.
La dénomination de la Société, son objet,
son siège, sa durée et les dates d’ouverture et de clôture de son exercice social
demeurent inchangées.
Le capital social reste fixé à la somme de
50.000 €. ADMISSION AUX ASSEMBLEES ET DROIT DE VOTE : Tout associé peut participer aux assemblées sur justification de son identité et de l’inscription
en compte de ses actions. Chaque associé a autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. TRANSMISSION DES
ACTIONS : La cession d’actions, à l’ex-
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
829 078 567 RCS PONTOISE
Par AGE du 31/12/2018, le président a décidé la dissolution anticipée de la société
du même jour suivie de sa mise en liquidation. A été nommé liquidateur :
M. Marco Paulo EXPOSTO, demeurant à
GROSLAY (95410) 66 rue de Montmorency. Le siège de la liquidation est fixé
au siège social à GROSLAY (95410)
66 rue de Montmorency.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation au RC de PONTOISE.
Pour avis,
le représentant légal.
Mention sera faite au RCS de Pontoise
Le Représentant Légal.
SCI au capital de 2.000 €
Siège : 9 AVENUE DU 8 MAI
1945 95200 SARCELLES
Dénomination : AUDIO CRAFT. Sigle :
AC. Forme : S.A.R.L. société en liquidation. Capital : 100 €. Siège : 6, rue Albert
Schweitzer, 95630 MERIEL. 838 147 189
RCS Pontoise. Aux termes de l’AGE en
date du 20/1/2019, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société
à compter du 3/1/2019. M. Alex Chevolleau, 3, rue Huchette 87000 Limoges a été
nommé liquidateur et lui a conféré les pouvoirs les plus étendus. Le siège de la liquidation est au siège, adresse où doit
être envoyée la correspondance. Alex
Chevolleau.
420509A – LES ECHOS
EVENTENA
SASU au capital de 1 Euros
Siège social : 13 Avenue André 95130
FRANCOVILLE LA GARENNE
CLÔTURE DE LIQUIDATION
Aux termes du Procès-verbal de décisions
du 31/12/2018, l’associée unique a approuvé les comptes définitifs de liquidation, donné quitus à la liquidatrice pour sa
gestion, l’a déchargé de son mandat et
constate la clôture de la liquidation. Les
comptes de la liquidatrice ont été déposés
au greffe du tribunal de commerce
de PONTOISE. Mention sera faite au RCS
de PONTOISE.
420505A – LES ECHOS
IFORINOV
SAS au capital de 3000 Euros
Siège social : 21 RUE GUSTAVE CHARPENTIER ETG 4 APP 03 92500 RUEILMALMAISON
R.C.S : 842 984 114 NANTERRE
TRANSFERT DE SIEGE
Siège social : 5 CHEMIN DU RU D’AVRIL
95130 FRANCOVILLE LA GARENNE
R.C.S : 809 531 320 PONTOISE
CLÔTURE DE LIQUIDATION
Aux termes du Procès-verbal de décisions
du 30/11/2018, l’associée unique a approuvé les comptes définitifs de liquidation, donné quitus à la liquidatrice pour sa
gestion, l’a déchargé de son mandat et
constate la clôture de la liquidation. Les
comptes de la liquidatrice ont été déposés
au greffe du tribunal de commerce
de PONTOISE. Mention sera faite au RCS
de PONTOISE.
420518A – LES ECHOS
AKKELA
SASU au capital de 1000 Euros
Siège social : 5 CHEMIN DU RU D’AVRIL
95130 FRANCOVILLE LA GARENNE
R.C.S : 809 531 320 PONTOISE
DISSOLUTION
Le 30/11/2018, l’associée unique a décidé
de la dissolution anticipée de la société. Il
a été nommé Madame Marion COURTAILLIER, demeurant au 5 CHEMIN DU
RU D’AVRIL, 95130 FRANCOVILLE LA
GARENNE, en qualité de liquidatrice et lui
a été conféré les pouvoirs les plus étendus
pour terminer les opérations sociales encours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de la dissolution et liquidation est
fixé au 5 CHEMIN DU RU D’AVRIL,
95130 FRANCOVILLE LA GARENNE. C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que
les actes et documents concernant la liquidation doivent être notifiés. Mention
sera faite au RCS de PONTOISE.
DIVERS
8200492 – LE PUBLICATEUR LEGAL
ADDITIF à l’insertion parue dans "Le
Publicateur Légal" du 10/01/2019, concernant la société ISOLATION PARISIENNE
(devenue PRESTATION PARISIENNE), il
a été omis d’indiquer que l’assemblée générale extraordinaire du 17 décembre
2018 a pris acte de la démission de Mr Ermelindo MONTEIRO VARELA de ses
fonctions de Président.
419048A – LES ECHOS
RECTIFICATIFDans l’annonce parue le
27/12/2018 dans LES ECHOS concernant :SASU JMF, lire : " Pour la dissolution : AGE du 31/12/2017".
419117A – LES ECHOS
RECTIFICATIF Dans l’annonce parue le
27/12/2018 dans LES ECHOS concernant :SASU JMF, lire : " Pour la liquidation : AGE du 31/12/2017".
420645A – LES ECHOS
Rectificatif à l’avis paru le 16/01/2019,
dans le journal Les Echos Sociétés, relatif
à la cession de fonds de commerce entre
la SA PADME CAPITAL et la SAS MAGELEC, il fallait lire : les oppositions s’il y
a lieu, seront reçues dans les dix jours de
la dernière en date des publications légales à l’adresse du fonds de commerce
cédé et pour la correspondance à
l’adresse du Séquestre juridique de l’ordre
des Avocats de PARIS – 11, place Dauphiné – 75053 PARIS CEDEX 01.
R.C.S : 831 451 976 PONTOISE
Par décision de l’AGE du 13/12/2018, il a
été décidé de :
Mention au RCS de PONTOISE
SASU au capital de 1000 Euros
12138482 – LA VIE JUDICIAIRE
843227299 RCS de PONTOISE
- nommer Gérant Mme ORCUN ÉP KARACAN Myriam 11 allée de la cour baleine 95500 GONESSE en remplacement
de M. PIRATHEEB Krisnasamy démissionnaire.
AKKELA
12138112W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A.S en liquidation au capital de
1.500 €
EURL au capital de 1.000 €. Siège social :
24 Rue des Noisetiers 95140 GARGES
LES GONESSE. RCS 830 649 240 PONTOISE. Le Gérant, en date du 07/01/2019,
a décidé d’étendre l’objet social aux activités de, à compter du 07/01/2019 : Voit u r e d e t r a n s po r t a v ec c h a uf f e u r
(VTC). Location de voitures. Mention au
RCS de PONTOISE.
Le 31/12/2018, l’associée unique a décidé
de la dissolution anticipée de la société. Il
a été nommé Madame Mathilde TRAHARD, demeurant au 13 Avenue André,
95130 FRANCOVILLE LA GARENNE, en
qualité de liquidatrice et lui a été conféré
les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales encours, réaliser l’actif et acquitter le passif. Le siège
de la dissolution et liquidation est fixé au
13 Avenue André, 95130 FRANCOVILLE
LA GARENNE. C’est à cette adresse que
la correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents concernant la
liquidation doivent être notifiés. Mention
sera faite au RCS de PONTOISE.
420517A – LES ECHOS
12138061W – LE PUBLICATEUR LEGAL
799 107 891 RCS PONTOISE
Objet : Maçonnerie générale, étanchéité,
terrassement.
Siège social : 6 rue du Bas Perreux,
95200 SARCELLES
SARL au capital de 95.420 €
69, rue de la Belle Etoile BAT G
95700 ROISSY EN FRANCE
418 475 398 RCS PONTOISE
Aux termes du procès verbal en date du
23/11/2018 il a été décidé de réduire le
capital social d’une somme de 38.168 €
pour le ramener à 57.252 €. Le procès verbal de gérance en date du 27/12/2018 a
constaté le caratère définitif de la réduction de capital.
Les articles 6,7 et 8 des statuts ont été
modifiés en conséquence.
Pour avis.
ception de la cession aux associés, doit
être autorisée par la Société.
420511A – LES ECHOS
EVENTENA
SASU au capital de 1 Euros
Siège social : 13 Avenue André 95130
FRANCOVILLE LA GARENNE
R.C.S : 831 451 976 PONTOISE
DISSOLUTION
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12138303 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décision du TGI de GERGY-PONTOISE en date du 18/10/2018 le Directeur
de la DNID, Les Ellipses, 3 avenue du chemin de Presles, 94417 Saint-Maurice cedex, a été nommé curateur de la succession vacante de M. MARTIN Arnaud
décédé le 18/11/2017 à Sarcelles (95).
Réf. 9938036430/GDE. Les créanciers
doivent déclarer leur créance par lettre recommandée avec AR.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
27
Размер файла
10 225 Кб
Теги
Les Echos
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа