close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Planète Cyclisme N°86 – Février-Mars 2019-compressed

код для вставкиСкачать
SPÉCIAL INTERVIEWS : ROHAN DENNIS + GERAINT THOMAS + ROMAIN BARDET
CADEAU : LE CALENDRIER COMPLET DES COURSES DÉTACHABLE
PLANÈTE
# 86|FÉVRIER|MARS|2019
LE GUIDE
DE LA
SAISON
2019
■ 18 ÉQUIPES WORLDTOUR
■ 25 ÉQUIPES CONTINENTALPRO
■ 450 COUREURS EN PORTRAIT
LEURS VICTOIRES, LEURS STATS, LEUR CV…
FERNANDO
LE POWER
SPRINTER
GAVIRIA
DECEUNINCK-QS NAIRO QUINTANA
LE WOLFPACK MORD
TOUJOURS
NEW GENERATION
« J’AI LES JAMBES POUR
EVENEPOEL
GAGNER LE TOUR »
ET LES DIX
STARS
DE
DEMAIN
PARTENAIRE OFFICIEL
HAVAS 360 – RCS NANTERRE 780 143 707 – Crédit photo : ASO/EVA/E.Vargiolu – 2015.
Derrière les 15 000 cyclistes
de l’Etape du Tour, il y aura Isostar.
14
nnnnnn ÉDITO - SOMMAIRE
Le Giro, c’est bien,
mais le Tour est une
autre planète…
Michal Kwiatkowski,
il jouera le Tour
au jour le jour.
18
Par la Rédaction
lors, tu as vu le Tour de Californie à la télévision aux États-Unis ?
A
- Pas une image. À moins d’être câblé avec NBC Sports. Les Américains
rejettent le cyclisme depuis l’affaire Armstrong.
- Rien ? Même sur ESPN ?
- Nothing Dude ! Armstrong, si on parle de lui, c’est dans un papier de USA
Today où son avocat tente de récupérer les dollars.
- Revenons en Europe, au Giro. C’est dommage que Richie Porte ne soit pas
allé au bout.
- Il était tellement loin à l’arrivée à Madonna di Campiglio qu’il était préférable qu’il arrête et récupère pour le Tour.
- Porte avait gagné Paris-Nice, le Catalogne et le Tour du Trentin avant le Giro.
C’était un bon leader pour ce Giro.
- Un leader à part. Le mec vit dans un motorhome en marge de l’équipe.
Bonjour la cohésion de groupe. Le côté all together, le mec s’en fout.
- En même temps, lui est Australien et le Team Sky anglais…
- Deux îles qui veulent t’imposer en plus les nouvelles règles de vie puisque
Brailsford, le manager, a dit que dans un proche avenir, les coureurs n’iraient plus
dans des hôtels, mais que toutes les équipes auraient leur motorhome.
- Je crois que je serai en retraite quand ce sera généralisé. Ceci étant, une équipe
française a été la première à se lancer dans sa propre restauration avec son truck
cantine…
- C’est différent.Toute l’équipe vient dîner ensemble justement dans le truck
Europcar. Porte, lui, vivait totalement en marge de l’équipe Sky, alors que ses
gars étaient dans un hôtel. Le meilleur D.S. était avec lui, le meilleur masseur…
- Ça n’a pas empêché Viviani et Kiryienka de gagner des étapes.
- Et Porte de quitter le Giro, parce qu’il était largué avec une pénalité et une
chute. Le cyclisme est un sport cruel selon lui.
- Il vient de s’en apercevoir à 30 ans.Va te retaper Richie, car Froome aura besoin de toi en juillet.
- On ne parle que des Quatre Fantastiques, mais quand tu vois le niveau d’un
Tour et celui d’un Giro en termes de concurrence, c’est le jour et la nuit.
- Surtout quand tu as Rigoberto Uran qui passe à côté des deux premières
semaines. Il te restait Aru pour ménager le suspens et basta.
- Le Tour, c’est une autre planète. C’est plus dense chez les sprinteurs,
les grimpeurs comme les puncheurs.
- En montagne, on aura Thibaut Pinot, Romain Bardet, J.C. Péraud, Rafal
Majka,Warren Barguil.
- Je te vois venir tout de suite avec les Français, après la victoire de Pinot sur
l’étape de montagne au Romandie.
- Il peut faire mal aux Quatre Fantastiques. Je le vois bien.
- Les ag2r La Mondiale ont bossé dur en altitude fin mai. Deux semaines
complètes de training camp aux abords du Lautaret. Ils étaient à six au début et
ils ont terminé le job à onze. Il y avait l’équipe du Tour.
- C’est plus glauque chez Démare et Bouhanni.
- Tu peux même ajouter Coquard. Les mecs se prennent des vents et des
bordures comme Bouhanni à la World Ports Classic.
- On est dans la dernière ligne droite. Les mecs vont devoir sortir de l’ombre. Le
problème, c’est que Kittel est dans le même cas de figure. Le gars, privé de tout
depuis des mois, va arriver comme un carnassier sur le Tour.
- Ouais ! Il aura une faim terrible. Écoute, on verra si nos gars ont le même
appétit à ce moment-là. Patience !
ABONNEZ-VOUS AUSSI EN LIGNE
http://www.bopresse.fr/planete-cyclisme.htm
Face-à-face,
Quintana-Nibali,
bagarre au sommet.
24
Alberto Contador,
un guerrier sur
la route du doublé.
29
Le Guide du Tour,
les 22 équipes
jugées par Jacky Durand.
100
Tony Gallopin,
interview et plongée
au cœur des Lotto-Soudal.
Et aussi…
Around Cycling
6-8
Plein les yeux
10
Mag ag2r : Romain Bardet est prêt
32
Mag FDJ : Steve Morabito super lieutenant
52
Mag MTN-Qhubeka : Le Tour passe en Afrique 114
Les stats et palmarès du Tour
124-126
Le journal des courses : histoires de
classiques et de petits tours avant les grands 129
Tous les résultats et classements 2015
134
Le calendrier des courses
137
Training course
140
Summer shopping
144
+
Le Guide des Étapes
pour mieux suivre le Tour
et la carte murale détachable
Photos de couverture : Agence Presse-Sports.
RETROUVEZ les PLUS BELLES HISTOIRES du CYCLISME
sur STAR STORY : www.starstory.fr
3_PLANÈTE CYCLISME_#59
Crédit : Pierre Boudon - COMM/MARKET51025081261290
WWW.VELODROME-NATIONAL.COM
VIVEZ L’EXPERIENCE VÉLODROME NATIONAL
nnnnnn AROUND CYCLING
TOUTES LES NEWS
DE LA PLANÈTE CYCLISME
À quelques semaines du départ du 102e Tour de France, le peloton est en ébullition. Courses,
prépas, repos, recos, ça grouille d’infos en tous genres.
Vu, entendu, recueilli, c’est pour vous et c’est maintenant. Dans Around Cycling.
n Kreuziger en famille
n Sylvain Chavanel = Giro +
Tour
Un des quatre Français de l’équipe IAM Cycling, Sylvain Chavanel, a un menu copieux
cette année avec son premier Tour d’Italie et,
en principe, le Tour de France (son 15e). Rik
Verbrugghe, son D.S., note le programme du
vétéran du team suisse : « Après le Giro, il va
récupérer et se préparer chez lui pour le Tour.
Il n’aura pas de course en dehors du championnat de France avant le Tour de France. »
Cool et décontracté quelques minutes avant le
départ de Liège-Bastogne-Liège, Roman
Kreuziger profite d’un moment agréable avec
Victoria, sa petite fille, qui vient de fêter son
premier anniversaire, et Michaela son épouse.
« Ça lui permet de se décontracter avant la course
en étant ainsi avec
Victoria » nous a
raconté à Liège la
femme de Roman,
le puncheur de
Tinkoff-Saxo.
Victoria, née le
5 mai 2014, est le
premier enfant du
couple Kreuziger.
n Au tour d’Alex Dowsett
B. Papon (x2) (Presse-Sports), Movistar Team, A. Le Bescon
Dans Planète Cyclisme n°58, le coureur de la BMC
Rohan Dennis, détenteur du “nouveau” record de l’heure,
se félicitait que la discipline revienne sur le devant de la
scène. Il savait aussi son record (52,491 km/h) fragile,
notamment à cause de la (future) tentative de Bradley
Wiggins ambitionnant les 54-55 km/h ! Mais avant le
jeune retraité de la Sky, c’est… l’Anglais Alex Dowsett,
ex-Sky devenu Movistar en 2013, qui a augmenté la
marque de Dennis ! Avec 52,937 km/h, Dowsett a réussi son challenge après des mois d’un
entraînement rude et intensif, fait aussi de séances de “wind tunnel” et de tours de piste et après surtout
s’être relevé d’une fracture de la clavicule mi-janvier à l’entraînement. Le travail a payé au Centre national
du cyclisme de Manchester pour ce coureur très peu vu en course cette année (8 jours jusqu’au Circuit de
la Sarthe) et qui a su revenir et concentrer son staff jusqu’à cette tentative victorieuse… le jour de la
naissance du second Royal Baby ! Good news avant de passer la main à Sir Bradley…
n Coppel, l’autre course
contre la montre !
Jérôme Coppel a repris l’entraînement le 28 avril
après une fracture du poignet en mars au Tour
du Pays Basque. Pour la recrue des IAM Cycling
(le 4e Français de l’effectif avec Sylvain
Chavanel, Clément Chevrier et Jérôme Pineau),
c’est une course contre la montre avec l’objectif
du Tour de France qui est engagée. Rik
Verbrugghe, le directeur sportif de l’équipe
suisse, rappelle : « Jérôme fera soit le Dauphiné
ou le Tour de Suisse, en fonction de son état de
forme. Mais on espère que ce sera suffisant pour
qu’il fasse le Tour. » Rik note également : « Il ne
fera pas le Dauphiné parce qu’il est Français,
mais c’est bien par rapport à son niveau de
forme et de l’avancement dans sa préparation. »
6_PLANÈTE CYCLISME_#59
n Les Suisses géolocalisés en
Romandie
Fidèle à sa volonté de participer à l’amélioration
du cyclisme dans sa diffusion et gardant à
l’esprit le désir de ses fans mais aussi des
passionnés de la petite reine de vibrer en direct
aux exploits des coureurs, la nouvelle équipe
WorldTour IAM Cycling s’est portée volontaire
pour effectuer un test grandeur nature au Tour
de Romandie avec l’entreprise GPST (Geo
Positioning Swiss Technology). Avec l’accord
de Chassot Concept, l’organisateur, l’équipe a
testé un système de géolocalisation. L’équipe a
ainsi équipé ses huit coureurs de modules de
géo-positionnement pour les étapes romandes.
Fixés au tube de selle, ces modules ou trackers
ont permis aux fans et aux médias de suivre en
direct mètre par mètre les coureurs. Persuadée
que ce genre d’évolution améliorera la diffusion
et la popularisation de son sport, IAM Cycling
espère que les enseignements de ce test
contribueront à l’avancée de ce type de
technologie pour l’avenir, alors que l’on avait vu
des mini-caméras embarquées de type “GoPro”
fleurir sur les cadres de vélos d’équipes
WorldTour comme la Giant en Californie, en
Suisse, puis au Tour de France sur dérogation
de l’UCI, car interdites en compétition ou encore
au Mondial sur piste de St-Quentin-en-Yvelines.
Enthousiasmé par les premiers essais effectués,
Michel Thétaz, le manager général des IAM
s’est réjoui de cette initiative, insistant sur le
besoin d’offrir au grand public encore plus
d’informations afin de l’encourager à regarder
les courses. « Fidèle aux valeurs de
performance et de recherche d’une amélioration
constante de notre sport et sa diffusion, IAM
Cycling se réjouit de pouvoir participer à toute
initiative visant à apporter une valeur ajoutée
pour les fans et les observa-teurs. Nous
adressons nos remerciements à tous et à la
société GPST dont le travail permettra, nous
l’espérons, de contribuer à avancer sur ces
sujets technologiques, essentiels pour le
développement du cyclisme professionnel. »
Conclusion du président de l’UCI, Brian
Cookson : « Je félicite IAM Cycling de cette
initiative qui va dans le sens d’une plus grande
attractivité de notre sport pour le public qui
cherche plus d’informations en temps réel.
Nous espérons que les fans puissent
prochainement profiter de ces innovations
importantes à l’avenir du cyclisme. »
OBJECTIF PERFORMANCE
avec notre
Nouvelle
Boisson ENERGIE
Progressive B.C.A.A.
www.fenioux-multisports.com
Nutrition Sportive
Boisson progressive avec B.C.A.A.
• Optimise et facilite les efforts
de plus de 2 heures
• Améliore la récupération
Testée, Mise au point et Approuvée
par nos partenaires
fournisseur officiel
Martin FOURCADE (biathlon)
5 titres de champion du monde
Jeux Olympiques 2 médailles d’or
2 médailles d’argent
fournisseur officiell
Laboratoires FENIOUX Département FENIOUX MULTISPORTS
9 av. Pierre de Coubertin 36024 CHÂTEAUROUX Cedex - Tél. : 02 54 27 16 94 - Fax : 02 54 34 62 03
www.fenioux-multisports.com
nnnnnn AROUND CYCLING
n C’est bon à lire
n 20 jours à la Toussuire pour
Pierre Rolland
L’équipe Europcar a quatre coureurs déjà sur le
roster pour le Tour de France. C’est le cas de Pierre
Rolland avec Bryan Coquard le sprinteur, Thomas
Voeckler et le Breton Cyril Gautier. Pierre Rolland,
après Liège-Bastogne-Liège, a breaké quelques
jours avant de partir en stage. « Un stage longue
durée à la Toussuire… pour 20 jours » nous dit-il.
« Mais ça va, j’aime bien travailler là-bas. Ensuite,
ce sera le Dauphiné Libéré et la Route du Sud, en
principe, avant le championnat de France (le 28
juin à Chantonnay en Vendée). »
n Un Vanmarcke peut en cacher un autre
Le frère ainé de Sep, Ken Vanmarcke, va devenir directeur sportif
des Lotto NL-Jumbo la saison prochaine. Terminé les années de
galère, quand, facteur en Flandres, il se levait à 4 heures du matin
pour préparer sa tournée. Courageux le garçon, car une fois rentré
de la distribution du courrier, il partait s’entraîner avec Sep ! Ken
aurait dû faire une carrière professionnelle après avoir remporté la
course des “Chats” à Ypres (la Kattekoers), où un mixe Élite-Espoirs
permet aux meilleurs de trouver une place dans les équipes
WorldTour. Ce ne sera pas le cas pour Ken, qui a décroché de la
course il y a 4 ans pour se former aux trainings tout en continuant
son métier de facteur. « Aujourd’hui, il apprend un nouveau métier
avec Frans Maassen notamment chez Lotto NL-Jumbo » selon
notre ami reporter Dries Béatse, de Grinta Magazine en Flandres.
L’Équipe (x2), S. Mantey B. Papon (x2) (Presse-Sports),Y. Perret (x2), Twitter K.Vanmarcke
n 49,408 km/h pour François
Lamiraud
Il aura fallu attendre 58 ans et toute la
volonté d’un coureur amateur stéphanois
pour que le record de France de l’heure,
jusqu’alors détenu par l’illustre Roger Rivière,
finisse par tomber. Le 11 avril dernier, au
Stab Vélodrome de Roubaix, François
Lamiraud améliorait d’un peu plus de deux
kilomètres les 47,346 km de son
prédécesseur, en date du… 23 septembre
1958. En portant le record à 49,408 km, il
réalise une performance « de l’ordre de ce
pour quoi je m’étais préparé durant six mois »
explique-t-il. « Ce challenge est également le
succès d’une équipe entière. » Un mois après
sa performance, le coureur de 32 ans a
repris les courses sur route au sein de sa
formation Vulco VC-Vaulx-en-Velin et
envisage « pourquoi pas » d’améliorer un
jour son propre chrono.
n Le chiffre du mois
1986
Sacrées perfs qui ont laissé de belles images à
chaque arrivée ! Fin mars et mi-avril, John
Degenkolb a réussi le plus gros exploit de sa jeune
carrière pro. Vainqueur de Milan-San Remo puis
sur Paris-Roubaix, le sprinteur-puncheur de la
Giant-Alpecin a non seulement remporté ses
premières classiques de printemps, mais a surtout
souligné en pleurs qu’il avait fait aussi bien que
son idole Sean Kelly. Déjà vainqueur de la Vattenfall
Cyclassics et de Paris-Tours en 2013, puis de
Gand-Wevelgem l’an passé, le coureur de Gera a
réalisé le doublé comme le coureur irlandais cher à
son cœur 30 ans auparavant. « Cela fait longtemps que personne n'avait fait cet enchaînement.
L'émotion prend le dessus. Je ne réalise pas
encore très bien. Je trouve ça énorme ce doublé »
a-t-il commenté avant d’ajouter : « Sean Kelly, une
de mes plus grandes idoles quand j’étais jeune, est
le dernier à l’avoir réussi. C’est d’autant plus
émouvant pour moi. » Quels prochains exploits
pour l’Allemand, du grand Sean ? Quatre maillots
verts sur le Tour ou la Vuelta, sept Paris-Nice, trois
Lombardie, deux Doyenne ?
8_PLANÈTE CYCLISME_#59
En plein cœur de la saison et à quelques
encablures du 102e TDF, il y a de place tout de
même pour un bon bouquin. En voici quelquesuns tous différents. Les Éditions Anne Carrière
présentent “Bernard, François, Paul et les
autres”. Un titre à la Claude Sautet où Bernard
Hinault est un fil conducteur qui tisse sa toile
dans le paysage d’une France en perte de
vitesse. Jean-Emmanuel Ducoin, rédac’ chef
de l’Humanité, réécrit l’histoire d’une France
qui gagne encore avec Hinault avant de se noyer
dans ses dernières illusions. La piqûre de rappel
est terrible, mais tellement vraie. Les nostalgiques
retrouveront le parfum des glaces à la crème
Miko, la casquette pour Monsieur et le parapluie
pour Madame vendus au cul de la camionnette
avec Pif Gadget. Le temps des copains
comme Bernard, François, Paul et les
autres… Autre livre, autre genre, découvrez
“Gregario” ! Charly Wegelius raconte onze
ans de métier et sa décision de devenir un
gregario, ses méthodes d’entraînement, la
diététique, mais aussi l’envers du décor, le
rythme effréné pour mener son équipe sur le
podium, la solitude et la pression que subissent
ceux qui doivent officiellement gagner. Drôle de
plongée dans le cyclisme vu de l’intérieur
aux Éditions Globe… Parlons stats. Voici
“Le Cyclisme en infographies” aux
éditions du Chêne E/P/A. Notre confrère
Jean-Luc Gatellier, grand spécialiste de
cyclisme, nous livre un ouvrage chiffré
dans lequel il retrace un siècle de cyclisme
à la base des stats les plus intéressantes, folles,
surprenantes… Autre nouveauté avec un trio
chargé de nous éduquer ou de réveiller nos plus
anciens souvenirs. Aux éditions du rocher, Jean
Cormier, Jacques Augendre et Symbad de Lassus,
le petit-fils du célèbre reporter Antoine Blondin
nous proposent “Antoine Blondin, la légende
du Tour”. Une ode à l’amitié et à l’amour d’un
homme pour son sport et le Tour de France.
On y retrouve toutes les anecdotes et révélations possibles au travers de quelques-unes
des 527 chroniques écrites durant ses 27
TDF. Ça donne envie… Finissons avec le
manager de la FDJ. Talent Sport publie “Marc
Madiot, parlons vélo”. Un livre d’entretiens avec
Mathieu Coureau dans lequel le personnage
Madiot se livre et n’élude aucun sujet de sa vie
dans le vélo. Ça dépote !… Allez, n’hésitez pas,
courez vite vous procurer ces livres si différents
et si intéressants !
• “Bernard, François, Paul et les autres…”
(J.E. Ducoin • Éditions Anne Carrière • 18 €)
• “Gregario”
(C. Wegelius, traduit de l’anglais par Sarah Tardy •
Éditions Globe • 22,50 €)
• “Le Cyclisme en infographies”
(J.L. Gatellier • Éditions du Chêne E/P/A • 19,90 €)
• “Antoine Blondin, la légende du Tour”
(J. Augendre, J. Cormier, S. de Lassus • Éditions
du Rocher • 19,50 €)
• “Marc Madiot, parlons vélo”
(M. Coureau • Éditions Talent Sport • 19 €).
PLEIN
T. de Waele (Presse-Sports)
LES YEUX
10_PLANÈTE CYCLISME_#59
Pinot, du grand art
pour larguer Zakarin,
Bardet et la meute
Mains en haut du guidon,
bras légèrement fléchis, bouche
grande ouverte pour reprendre
son souffle et respirer sous un
temps de chien à ne mettre
que les coureurs du Tour de
Suisse dehors, voici une image
symbole du Thibaut 2015 !
Après ses exploits du dernier
Tour, on se demandait quel
Pinot on allait retrouver cette
année sur la route du Tour de
la confirmation. Déjà 4e à
Tirreno, le Romandie (4e) a
confirmé l’impression laissée.
On découvre un autre coureur.
Ce qui a changé ? Tout, en
bien. Le leader de la FDJ, en
démonstration sur ces courses,
est prêt à relever les défis les
plus fous de juillet désormais.
11_PLANÈTE CYCLISME_#59
PLEIN
© Giro d’Italia 2015
LES YEUX
12_PLANÈTE CYCLISME_#59
Contador sur la route
du doublé : Fight for
pink, win in Yellow ?
Quel coureur cet Alberto !
Quoi qu’on en dise, c’est un
guerrier qui nous manquera
fin 2016 quand il aura pris
sa retraite. Il y tenait tellement
à son doublé Giro-Tour 2015
l’Espagnol, qu’il s’est battu en
Italie malgré les chutes, les
blessures, les remarques acerbes
de son patron et les vicissitudes
de son équipe en plein doute.
On connaissait les soucis de
l’équipe en coulisse. Mais
franchement, sur le Giro, il
nous a épatés. Jeté au sol et
blessé à l’épaule dès le début,
il s’est battu, a bluffé et fait
déjouer la concurrence des Aru,
Uran et Porte. Ça promet au
TDF avec Nibali, Quintana,
Froome et les Bleus !
13_PLANÈTE CYCLISME_#59
●n●n●n ONE-ON-ONE
Michal
KWIATKOWSKI
“Tous mes objectifs sont
sur les étapes du Tour”
●
14_PLANÈTE CYCLISME_#59
De notre envoyé spécial à Liège, Armel Le Bescon
Le champion du monde Michal Kwiatkowski ira sur le Tour de
France pour gagner des étapes. Il a ciblé la première semaine
comme un vrai objectif avec des pavés, du vent et le mur de Huy.
Interview d’un rainbow warrior.
15_PLANÈTE CYCLISME_#59
S. Boué, B. Papon,Y. Sunada (x2) (Presse-Sports), T. de Waele (Etixx-Quick•Step)
●n●n●n ONE-ON-ONE
•
Planète Cyclisme : La malédiction du
champion du monde qui ne gagne pas avec
le maillot arc-en-ciel est tombée grâce à toi
sur l’Amstel Gold Race…
Michal Kwiatkowski : J’avais déjà remporté
le prologue de Paris-Nice en début de saison. Mais disons que gagner une classique
avec ce maillot, c’est quand même assez
spécial.
Avec Martin et Alaphilippe, un sacré trio sur la Flèche Wallonne en plein Mur de Huy. À rendre fous ses fans !
autres arrivées à Liège et sur l’Amstel ne
sont pas au sommet. Alors on peut toujours
s’extraire d’un groupe ou s’imposer au
sprint. Ce sont les leçons que j’ai tirées des
années précédentes pour gagner cette année
après le Cauberg.
“Julian Alaphilippe
est un des meilleurs jeunes
talents aujourd’hui.”
Seuls Eddy Merckx, Jan Raas et Bernard
•Hinault
l’avaient fait avant toi en gagnant
l’Amstel avec ce maillot de champion du
monde sur les épaules ! Ce qui démontre
qu’il est lourd aussi à porter, non ?
On est vite repéré dans le peloton quand on
le porte et on est forcément ciblé. À chaque
attaque que tu fais, tu as un gars qui va te
chasser. Mais bon, j’ai remporté une grande
course, car l’Amstel est une très belle classique, même si ce n’est pas la plus importante dans le calendrier. Je regarde le résultat
et, quand j’ai su les noms qui avaient fait la
même chose avec le maillot de champion du
monde, j’ai été surpris quand même. Je pensais qu’il y avait plus de coureurs.
Tu réussis globalement bien sur les
•classiques
ardennaises, car en 2014, tu étais
sur le podium à Liège et sur la Flèche déjà.
Quel est ton feeling avec ces courses mythiques ?
Ce sont des courses très dures, mais les pourcentages en ascension me vont bien. On est
sur quelque chose de moyen où je peux passer. Le Mur de Huy sur la Flèche est sans
doute plus difficile pour moi, mais les deux
jeune coureur travailleur et à l’écoute de ce
que l’on dit dans l’équipe. Mais pour réussir
à se placer sur deux podiums de grandes
classiques, ce n’est pas suffisant. Il faut du talent et on peut dire que c’est un des meilleurs jeunes talents aujourd’hui.
moins performant après ta vic•toireTusuras étél’Amstel,
que ce soit sur la Flèche
ou à Liège. Comment l’expliques-tu ?
Il y a eu le contrecoup et le phénomène de
décompression qui a joué sur la Flèche. Et à
Liège, le train s’est brusquement accéléré
dans la côte de Saint-Nicolas (à 7 km de
l’arrivée) et j’ai manqué le bon wagon. Ensuite, notre équipe avait Julian Alaphilippe à
l’avant de la course. Je n’allais pas rouler pour
revenir sur lui, car j’avais confiance en lui
dans le final. Quel puncheur quand même !
parle-nous de ce jeune Fran•çaisJustement,
qui est dans ton équipe depuis 2014…
Je n’ai pas beaucoup couru avec lui pour
l’instant, mais on a eu des stages depuis deux
ans ensemble. Et c’est une évidence qu’il a
du talent pour réussir deux 2e place sur des
classiques d’un tel niveau. J’ai l’image d’un
16_PLANÈTE CYCLISME_#59
•
Par rapport à ta propre expérience chez
les OPQS et Etixx-Quick•Step, quels conseils lui donnerais-tu ?
Il doit continuer dans la voie qu’il s’est fixée
avec du travail et en se servant de la moindre expérience de ses propres courses. Son
prochain objectif doit être de gagner comme il l’avait déjà fait l’an passé (avec une
étape au Tour de l’Ain, son premier succès
chez Omega Pharma-Quick•Step). Il est dans
sa marge de progression. Mais il confirme au
plus haut niveau maintenant. Il doit rester
patient comme il l’a été jusqu’ici. Mais il
va gagner.
•
Y a-t-il un chemin similaire entre Alaphilippe et toi ?
Oui sûrement, dans la manière où on a débuté dans cette équipe pour arriver dans le
WorldTour. On a été repéré par Patrick Le-
“La première semaine
du Tour de France est
intéressante pour moi.
Je vais y travailler, car
il y a des étapes qui
me conviennent
parfaitement.”
févère qui fait toujours confiance à des
jeunes. La force de l’équipe, c’est de laisser
s’épanouir les plus jeunes pendant deux ans,
car à côté, il y a des top coureurs qui remportent des victoires et des points pour le
WorldTour. Au contact de ces top coureurs,
on apprend plus vite et mieux. Chez EtixxQuick•Step, les jeunes n’ont pas la pression.
Enfin, c’est ce que j’ai ressenti quand j’ai débuté dans l’équipe. C’est pour ça que je tentais souvent ma chance aussi sans gagner. Mais
au moins, j’essayais car on me laissait libre.
satisfait de ta moitié de saison ?
•Oui,Es-tumême
si j’espérais mieux sur les Ardennaises avec la Flèche Wallonne (33e) et
Liège-Bastogne-Liège (21e). Mais la victoire
à l’Amstel a été un grand moment de bon-
Michal a ouvert son Paris-Nice 2015 en remportant le prologue avant de porter cinq jours le maillot jaune.
heur. La 2e place sur Paris-Nice (derrière
Richie Porte) est aussi une bonne surprise
comme au Tour d’Algarve en février (derrière Geraint Thomas). Ce sont des résultats
significatifs pour moi dans la saison qui me
permettent de me projeter sur le Tour de
France avec de la confiance. Ce n’est pas simple de porter le maillot de champion du
monde comme on l’a dit tout à l’heure. J’ai
réduit un peu mon nombre de jours de
courses par rapport à l’an dernier et je pense
que j’étais mieux ainsi pour courir les Ardennaises.
va être la préparation avant le Tour ?
•J’aiQuel
pris quelques jours de vacances après les
classiques ardennaises pour aller voir ma famille en Pologne. Ensuite, j’ai eu un stage de
deux semaines en Sierra Nevada et après, ce
sera le Tour de Suisse et non pas le Dauphiné
Libéré contrairement à l’an dernier.
•
Quels seront tes objectifs sur ce Tour de
France 2015 ?
Je pense avoir fait une bonne préparation
pour la campagne des classiques. Je vais rester dans le même type de travail en vue du
Tour pour remporter une étape. Je n’ai aucune ambition au classement général (il avait
terminé 11e en 2013 pour sa première participation et 28e l’an passé) et je mets tous
mes objectifs sur les étapes, surtout en première semaine avec des tracés qui peuvent
me convenir. Toute la première semaine du
Tour est intéressante pour moi. Je vais y
travailler.
Kwiatkowski live 2015
17_PLANÈTE CYCLISME_#59
Course
Place
Tour de San Luis
Tour de l’Algarve
Paris-Nice
(vainqueur du prologue)
Milan-San Remo
À travers la Flandre
Tour du Pays Basque
Amstel Gold Race
La Flèche Wallonne
Liège-Bastogne-Liège
66e
2e
2e
67e
4e
8e
1er
33e
21e
Nairo VS
QUINTANA
Duel en
haute
altitude
n
Vincenzo Nibali, coureur complet,
est le vainqueur sortant du Tour de
France. Nairo Quintana, pur
grimpeur, à seulement 25 ans, a
déjà un Giro à son palmarès. Ce
face-à-face entre l’Italien et le
Colombien est le match des
challengers du Tour 2015.
B. Bade (Presse-Sports), Movistar Team
●n●n●n FACE-À-FACE
18_PLANÈTE CYCLISME_#59
Raison de plus pour se focaliser sur
leurs parcours, leurs profils et
leurs ambitions à un mois
du départ d’Utrecht.
Vincenzo
NIBALI
n EXPÉRIENCE
À 30 ans, Vincenzo Nibali a roulé sa bosse
sur les trois grands tours. Mieux, il les a remportés tous les trois. LaVuelta en 2010, le Giro
en 2013 et le Tour de France, après trois essais
infructueux, l’an dernier. Le Sicilien cumule
également deux places de deuxième sur le
Tour d’Italie 2011 et le Tour d’Espagne 2013,
mais aussi un podium avec la troisième marche
sur le Tour de France 2012.Alors question expérience sur les courses de trois semaines, Nibali n’a rien à envier à ses concurrents. Et
dans ce domaine, l’Italien est désormais au
sommet de son art pour défendre son titre en
juillet. Giuseppe Martinelli, son directeur sportif chez Astana, est conscient de l’avantage
qu’il peut en retirer sur ses principaux adversaires, à l’exception peut-être d’un Contador
qui opte pour le doublé cette saison : « Vincenzo sait comment appréhender l’événement. Il sait
ce qu’il doit faire et ne pas faire. C’est pour cette raison qu’il va sur le Dauphiné Libéré et non pas au
Tour de Suisse. Il reste sur les profils qui seront au
programme du Tour. » Ensuite, il y a la gestion du
Tour lui-même que le Sicilien maîtrise parfaitement après sa victoire l’an dernier à Paris.
Même si dans son entourage très proche, on
avoue qu’il ne s’attendait pas à autant de sollicitations l’hiver dernier.
Le Tour de Romandie terminé, Nibali s’est
mis dans une bulle. Plus de commentaires sur
l’affaire Astana (et sa licence WT maintenue
après enquête) pour se focaliser sur la préparation au Tour de France. Alors qu’on spéculait dans les médias sur son éventuelle participation au Giro, Martinelli avait vite démenti la
nouvelle pour dire que Nibali était déjà en
mode « Tour de France » dès le 4 mai et qu’il
n’était pas question de l’envoyer au casse-pipe
sur les routes italiennes.
Nairo Quintana est un gamin comparé à
Nibali. 25 ans seulement et forcément une balance déficitaire comparé àVincenzo Nibali en
termes d’expérience sur les grands tours. Si le
Colombien a couru les trois grands tours dont
deux Vuelta, il a abandonné cette dernière en
2014 après un méchant crash. Le coureur de
la Movistar avait terminé à la 36e place de son
premier GT, en Espagne, alors qu’il n’avait
que 22 ans ! Ensuite, tout s’est accéléré pour
le grimpeur colombien qui, lors de sa première
participation au Tour de France, terminait 2e
derrière Christopher Froome en 2013. L’effet
de surprise avait-il joué ? Réponse d’Eusebio
19_PLANÈTE CYCLISME_#59
Par Armel Le Bescon
●n●n●n FACE-À-FACE
Vincenzo Nibali
• Astana Pro Team
• 30 ans
• 12 Grands Tours…
- 3 victoires : Vuelta 2010, Giro 2013, Tour de
France 2014
- 4 podiums : Giro 2010 (3e), Giro 2011 (2e),
Tour 2012 (3e), Vuelta 2013 (2e)
F. Mons,Y. Sunada (Presse-Sports), Movistar Team (x2)
Unzue, le manager de l’équipe espagnole :
« Il arrivait sur le Tour avec son étiquette de grimpeur et une réputation déjà bien établie, car il avait
remporté en début de saison le Tour du Pays
Basque et il s’était classé 4e du Tour de Catalogne
avec à chaque fois, dans ces deux courses, une victoire sur l’étape la plus difficile. On se méfiait de
lui. » Dix mois plus tard, le Colombien remportait son premier grand tour en Italie. Depuis, Quintana a grandi et pris du poids sur le
WorldTour. Chaque course à étapes, plus ou
moins montagneuse, est un délice pour le
p’tit Colombien qui se nourrit d’ascensions
depuis sa jeunesse.
n LEADERSHIP
Si ça papote toujours autour du pullman,
l’équipe kazakhe parle d’une même voix autour de la star italienne. Nibali a obtenu les
renforts qu’il voulait à l’intersaison, avec Luis
Leon Sanchez, Lars Boom et Rein Taaramae,
sans oublier les deux Italiens Dario Cataldo et
Davide Malacarne qui étaient sur le Giro.Avec
Jakob Fuglsang,Tanel Kangert,Alessandro Vanotti et Michele Scarponi, le Sicilien a sa
garde rapprochée qui obéit au doigt et à
l’œil. Comme toute équipe, la formation kazakhe marche aussi au baromètre du leader. Les mots du manager, Alexandre Vinokourov,
sont toujours porteurs même si le clan des Italiens fait
la pluie et le beau temps
avec le duo manager-coureur Martinelli-Nibali en tête
de pont.
Lorsque la licence Astana a
été contestée par les instances
internationales, Nibali n’a pas
hésité à prendre la parole pour
défendre les intérêts de son
équipe et les siens évidemment.
« Tout cela est politique. On en a rien
à foutre des coureurs » disait-il à haute
voix. « Je n’ai pas peur, mais si notre
licence est suspendue, on se prendra en
main et on demandera des invitations
pour courir. Mon professionnalisme ne
souffre d’aucune discussion. » Le couperet est passé tout près, mais Astana est bien
restée dans le WorldTour… sous surveillance.
Nibali est prêt pour défendre sa couronne
avec l’équipe kazakhe.
Le message a longtemps été moins clair chez
Movistar avec une équipe puissante dans les
grands tours, mais aussi très forte dans la campagne des classiques. La casa espagnole est
toujours aux bottes deValverde, qui semble cependant avoir renoncé à 35 ans à toute ambition personnelle sur le Tour de France.Valverde
serait le premier « supporting cast » du Colombien sur un Tour taillé cette année pour un
pur grimpeur. Quintana doit s’imposer
comme un leader au sein d’une équipe qui n’a
pas toujours donné l’impression de comprendre les consignes de son manager, Eusebio
Unzue, par le passé.Avec le grimpeur colombien, la méthode doit changer, car il aura suffisamment d’adversaires dans les équipes
concurrentes pour ne pas avoir d’ennemis
dans son propre camp. Quintana pourra
compter sur Castroviejo, Erviti, Herrada et
l’aîné des Izagirre pour l’épauler dans la quête
de son premier Tour de France.
n SAISON 2015
Un printemps décevant pour Vincenzo Nibali. Que ce soit sur les Ardennaises ou sur les
20_PLANÈTE CYCLISME_#59
Nairo Quintana
• Movistar Team
• 25 ans
• 4 Grands Tours…
- 1 victoire : Giro 2014
- 1 podium : Tour 2013 (2e)
épreuves à étapes comme Tirreno-Adriatico
ou le Tour de Romandie, le Sicilien était toujours un ton plus bas que les cadors. Le test au
Romandie était intéressant, mais si l’on excepte le contre-la-montre sur 19,2 km qui arrivait à Juraparc le premier jour (5e), Nibali n’a
jamais été en position pour remporter une
étape ou peser sur le classement général. Paolo
Slongo, son directeur sportif qui dirigeait le
training camp à Teide en altitude avant les
classiques et les grandes manœuvres des courses à étapes, a son explication : « Il est arrivé au
stage un peu surchargé mentalement. Je l’ai perçu
ainsi.Tous les extras qui sont inhérents à la vie d’un
vainqueur du Tour de France sont lourds à porter.
J’ai retrouvé quelqu’un de stressé avant la campagne
des Ardennaises. Mais ce camp qu’on a fait avec Fabio Aru, qui se préparait au Tour d’Italie, aura été
bénéfique, car il lui a vidé la tête. Ça lui a permis
de se retrouver lui-même. » Après une chute
dans l’approche du final à Liège, Nibali terminera 13e de la Doyenne. Une 20e place sur
la Flèche Wallonne et une course sans ambition personnelle à l’Amstel Gold Race où il
retrouvait le peloton un mois après Milan-San
Remo, ont clôturé sa campagne de classiques.
Un Slongo rassurant avançait même que son
coureur aurait pu être prêt pour le Giro s’il
avait vraiment voulu courir l’épreuve italienne : « Rappelez vous en 2010 ! Il était au départ en dernière minute (en remplacement de
●n●n●n FACE-À-FACE
Franco Pellizotti) et il avait terminé 3e. »
Le Colombien a changé son programme
cette saison en raison du Tour. L’absence de
Giro l’a contraint de pédaler ailleurs. Surprenant, mais logique quelque part quand on
ambitionne de réussir un grand Tour de France
avec une étape consacrée aux pavés du Nord,
Quintana était au départ de classiques comme
À travers la Flandre et le G.P. E3 Harelbeke !
Il a fait également un retour sur la Flèche
Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, où il avait
déjà été présent en 2013. Les Flandriennes avec
l’esprit déjà au Tour de France ? « Exactement »
rappelle le Colombien. « C’était important pour
moi de faire un test sur les pavés. Je voulais surtout
voir ce que ça pouvait donner dans des conditions
de course. » Mais son coup de force cette saison, Quintana l’a démontré à Tirreno-Adriatico dans des conditions de course épouvantables. Une victoire au général, mais surtout
une fabuleuse victoire d’étape au sommet enneigé du Terminillo. Ce jour-là, le p’tit Colombien avait laissé Contador à 55’’ et Nibali
à 2’16’’ ! Une victoire aux forceps sous des rafales de neige et dans un froid glacial sur les
traces de Lucho Herrera qui avait remporté
une étape du Giro sur les mêmes lieux en
1992. Eusebio Unzue, le manager de la Movistar, rappelle souvent que Nairo est un coureur « courageux et volontaire. Si en plus il ajoute
le panache et l’histoire, il devient héroïque. » Quintana est resté plus discret au Romandie avec
une 8e place finale et une position de 2e au
classement de la montagne.
duo gagnant pour le Sicilien qui a confiance
dans ces deux hommes qui l’ont conduit à
la victoire sur les Champs-Élysées en 2014.
Le programme est un rituel désormais, mais
il est dur. Trois jours de travail gratinés durant lesquels Nibali doit avaler des kilomètres de montagne et un quatrième jour de
récupération totale où la machine est au repos. Pour rompre la monotonie du paysage,
l’Italien devait aller du côté de Sestrières, là
où Fabio Aru avait peaufiné sa préparation
en vue du Giro. Et pour la cinquième fois,
Vincenzo Nibali était prévu au départ du
Dauphiné le 7 juin après 2006, 2009, 2012
et 2014 sur un terrain qu’il maîtrise et qui
doit le mettre en confiance à un mois du
départ du Tour. L’Italien aimerait au minimum remporter une étape sur le Dauphiné.
Psychologiquement pour lui, ce serait bon,
car avant cet ultime rendez-vous (on exclut
le championnat d’Italie fin juin), le Sicilien
n’avait toujours rien gagné cette saison.
À l’inverse, le Colombien a choisi de passer par le Tour de Suisse et non le Dauphiné.
Une question de profils des étapes selon
Unzue qui permet aussi au Colombien
d’être dans un parfait timing à deux semaines du départ du Tour en conclusion du
Tour de Suisse. Quintana a travaillé longuement en montagne en mai-juin, mais on
sait qu’il est allé repéré « des étapes-clés »
dans l’optique du Tour. « Une préparation au
Tour de France est un long process » selon
Quintana. « En ce qui me concerne, elle avait
déjà commencé après ma chute à la Vuelta l’an
dernier. J’ai dû récupérer de cette mauvaise blessure à l’épaule et ensuite, j’ai travaillé ma condition physique tout au long de l’hiver. » On sait
que le Colombien n’hésite pas à s’entraîner
dans des conditions extrêmement difficiles
chez lui. « Je vis à près de 3.000 mètres d’altitude. Quand je pars m’entraîner tôt le matin,
il ne fait pas plus de 4° ou 5°. Mais ça ne me
dérange pas, je suis habitué à ça depuis longtemps. » Il n’y a rien de plus au calendrier de
Nairo Quintana avant d’embarquer pour
Utrecht au Pays-Bas. Il aura alors 41 jours de
courses dans les jambes. De quoi lui donner
envie de grimper ! Encore et toujours.
n VERDICT
L’Italien et le Colombien sont deux challengers sur le Tour. Tout simplement parce
que Froome et Contador seront au départ. Si
Nibali a été discret depuis le début de saison,
il y a un an, il l’était tout autant, avec aucune
victoire avant le championnat d’Italie disputé
à une semaine du Grand Départ. Pas de panique dans le clan du Sicilien cette année encore, même s’il y a urgence à montrer des
choses positives sur le Dauphiné.
Nairo Quintana est le challenger qui aura le
moins de pression sur le Tour. Il est jeune, brillant, pur grimpeur et dans un Tour de France
où cinq arrivées seront jugées en altitude, il a
un super terrain de jeu pour semer le trouble
parmi ses adversaires. Quintana n’est pas au départ pour se contenter du maillot à pois, même
si on fête ses 40 ans, encore moins du blanc. Il
est là pour gagner ! Le profil du Tour avec sept
grosses étapes de montagne est fait pour lui. À
condition de ne pas être piégé sur les pavés ou
sur le littoral aux Pays-Bas et en Normandie
par des bordures (la Movistar n’a jamais été un
modèle pour sentir ce type de course). S’il
passe ces pièges de course, Quintana est plus
fort que Nibali dans notre face à face.
Winner : Nairo Quintana !
n PRÉPARATION
L’île de Tenerife est le camp de base de la plupart des grimpeurs qui y trouvent un terrain
propice pour se préparer aux sommets du
Tour. Le volcan Teide a servi de rampe de
lancement à l’Italien sous des températures
clémentes entre 22° et 24° en mai. C’est
Paolo Slongo, qui prépare les blocs de travail
avec son assistant Maurizio Mazzoleni. Un
À Tirreno-Adriatico,Vincenzo Nibali et Alberto Contador n’ont pas vu Nairo Quintana… Trop loin devant ! À
moins que le Colombien n’était déjà parti apprivoiser les pavés sur À travers la Flandre !
22_PLANÈTE CYCLISME_#59
CYCLISME_#34
XEON TEAM GF I LE MARATHONIEN MULTI-TALENTS
dès 1.577,14 € I Modèle 3100 2.339,50 €
ASSEMBLAGE SUR MESURE I INDIVIDUEL I COMPÉTENT
NOUS MONTONS VOTRE VÉLO DE RÊVE.
BIKE & TEST
✪n✪n✪n DU CYCLISME ET DES HOMMES
Alberto Contador
Warm-up
sur un Giro !
●
24_PLANÈTE CYCLISME_#59
Par Armel Le Bescon
Alberto Contador a pris d’énormes risques en courant le Giro ! Deux chutes et une course
sous le mauvais temps en deuxième semaine ont entamé ses forces physiques et mentales
à moins d’un mois du Tour de France. Le Madrilène a-t-il déjà grillé ses cartouches
pour le Tour ? Éléments de réponse avec Julien Jurdie, le D.S. des ag2r La Mondiale et
Juan-Antonio Flecha, consultant pour la chaîne Eurosport.
A
lberto Contador n’a pas couru pour
une prime d’un million d’euros
qu’offrait généreusement Oleg
Tinkoff aux stars qui doubleraient Giro et
Tour de France en 2015. Non, pour lui, c’était
autre chose. Un défi personnel et un super
challenge que Froome, Nibali et Quintana
ont balayé d’une main par un refus. Le
vainqueur du Tour de France 2013 s’en est
expliqué : « Alberto Contador sait comment se
préparer pour une épreuve comme le Tour de
France. Il se connaît et connaît la course. Mais
pour moi personnellement, je sais aussi combien
c’est extrêmement dur de faire deux grands tours
successifs et d’y être pour la gagne à chaque fois.
Le Tour de France a toujours été ma priorité »
conclut Christopher Froome.
Contador a brillé sur les routes italiennes pendant trois semaines. Même sur le contre-lamontre de plus de 59 km entre Trévise et Valdobbiadene, puisqu’il terminait à seulement
14’’ du vainqueur, le coureur biélorusse de la
SkyVasil Kiryienka qu’a lancé chez les pros un
certain… Oleg Tinkoff il y a huit ans. JuanAntonio Flecha, qui commente désormais
pour Eurosport en anglais, a été impressionné
par l’Espagnol : « Oui, car il a maîtrisé ses adversaires en prenant des initiatives et en les mettant ainsi sous pression dès qu’il y avait un test
à faire. Une petite ascension dans un final par
exemple comme c’était le cas lors de l’étape qui
arrivait à Imola où dans le contre-la-montre la
Bien entouré par son équipe, Contador a commencé son drôle de challenge, en Italie d’une incroyable manière.
“C’était un Giro nerveux sur des routes difficiles.
Alberto Contador va sortir du Tour d’Italie
avec une grosse fatigue mentale.”
Julien Jurdie (directeur sportif des ag2r La Mondiale)
25_PLANÈTE CYCLISME_#59
Y. Sunada (x3) (Presse-Sports), J.Vidarte (Tinkoff-Saxo)
✪n✪n✪n DU CYCLISME ET DES HOMMES
Aru devant Contador, l’Italien et l’Espagnol ont livré une belle bagarre au Giro. Mais Porte n’a pas suivi.
veille d’attaquer la haute montagne à Madonna
di Campiglio. C’est toujours Alberto qui a pris les
initiatives. Il était en grande forme physique. »
Avant d’attaquer la dernière semaine de
course dans les Dolomites, Contador avait
fait le trou au classement général du Giro en
reléguant Fabio Aru à plus de 2’, alors qu’Andrey Amador de la Movistar était à plus de 3’
“Alberto a maîtrisé ses
adversaires sur le Giro
et il a contrôlé la course.
Je l’ai trouvé
impressionnant, car à
chaque fois, c’est lui qui
a pris des initiatives
pour tester ses
adversaires.”
Juan Antonio Flecha
(consultant pour Eurosport)
ou van den Broeck de la Lotto-Soudal encore
plus loin à 4’, malgré deux chutes intervenues
à chaque fois à l’approche du final d’une étape.
Pour Flecha, ces deux crashes sont le facteur
de la malchance seulement : « Ce n’est pas
comme s’il avait commis lui-même des fautes qui
le mettaient au sol. Il a été la victime de fautes
commises par les autres. Ça laisse des traces, mais
on a vu qu’il récupérait très vite. » Ces deux
crashes démontrent que l’Espagnol a quand
même pris beaucoup de risques en courant le
Tour d’Italie. Comme si la priorité n’était
plus forcément le Tour de France. Le consultant d’Eurosport y voit au contraire une source
de motivation supplémentaire : « Alberto avait
remporté le Giro en 2008, mais le fait d’avoir
été déclassé en 2011 l’a sûrement motivé pour
effacer cet échec qui remontait à 4 ans. On peut
voir les choses ainsi avec Alberto. C’est la même
chose avec le Tour de France qu’il n’a plus remporté depuis 2009. Ce sont des challenges qu’il
veut relever aujourd’hui en doublant Giro et
Tour de France. »
Alberto Contador avait déjà doublé Giro et
Tour de France une fois. C’était en 2011
quand sa victoire finale en Italie lui avait été
retiré pour dopage (l’affaire du Clenbutérol)
comme sa 5e place sur le Tour de France suivant. Mais il a toujours affirmé qu’il était possible de remporter ces deux grands tours la
même année. Julien Jurdie, le directeur spor-
26_PLANÈTE CYCLISME_59
tif des ag2r La Mondiale, a regardé le Giro de
Contador depuis la base d’entraînement de ses
coureurs dans les Alpes : « Il est toujours aussi
fort. Contador reste le grand coureur des années
2000 qu’il a été, mais déjà l’an dernier, il
avait réalisé une belle saison. » Julien n’est pas
étonné du rayonnement de l’Espagnol. « Il est
à son niveau là où il excelle, c’est-à-dire en montagne et sur le chronomètre. Et sur la durée, il
est le plus régulier. Il est pro depuis 11-12 ans
(depuis 2003) et il reste toujours performant. »
L’envie de l’Espagnol est intacte, c’est une
certitude, mais sur le Tour de France, il va se
confronter à une tout autre concurrence, qu’il
n’avait absolument pas en Italie au mois de
mai. Le plateau avec le jeune Fabio Aru, le Flamand van den Broeck, le coureur de la Sky
Richie Porte, le Colombien Rigoberto Uran
ou encore l’Italien Cataldo n’est pas du même
calibre que les Froome, Quintana, Nibali, Bardet, Pinot, Péraud, sans parler des outsiders
comme Majka ou des puncheurs comme
Gallopin et Kwiatkowski, le champion du
monde. Un autre facteur interpelle Julien Jurdie : « C’était un Giro nerveux sur des routes
difficiles sur ce que l’on a vu et je pense qu’il va
sortir de cette course avec une grosse fatigue
mentale. Il a de l’expérience pour gérer un
après-Tour d’Italie, mais quand même, il a
laissé de l’influx et ce n’est pas neutre à
quelques semaines du Tour de France. »
En 2011, après un Giro très dur où la bataille
avait été permanente avec Scarponi et Nibali
entre autres, Contador n’avait pas pesé sur le
Tour de France qui suivait, car il avait laissé
beaucoup trop de forces en Italie. Dans moins
d’un mois après “un décrassage” prévu sur la
Route du Sud, Contador devra être dans les
starts aux Pays-Bas avec la pression inhérente
aux favoris. Si mentalement, il n’a pas récupéré
du Giro, le Tour peut s’avérer très vite compliqué pour le coureur star de la TinkoffSaxo. Certes, l’Espagnol aura une grosse
équipe autour de lui pour le protéger comme
c’était déjà le cas en Italie. Des coureurs expérimentés comme Matteo Tosatto, Roman
Kreuziger et Ivan Basso ont été d’une précieuse aide à tout moment sur ce Giro (Tosatto lui donnera son vélo lors de sa deuxième
chute). Bjarne Riis n’est plus là, mais l’équipe
fait bloc toujours autour de son leader. Le panache de Contador peut-il être récompensé
d’un fabuleux doublé que Marco Pantani
avait réussi en 1998 ? « C’est un coureur talentueux avec beaucoup de panache justement,
mais il sait aussi qu’en montagne, ça se joue à
la pédale. C’est bon d’avoir un équipier pour le
moral à ses côtés, mais à un moment donné, c’est
à la pédale que se fait la différence. Contador
sera comme les autres, seul à ce moment-là »
conclut Julien Jurdie, le D.S. de Romain Bardet et J.C. Péraud. Alberto Contador va devoir récupérer d’un Giro toujours harassant.
C’est à ce prix et à cette seule condition qu’il
peut remporter ce qui serait un extraordinaire
doublé, dix-sept ans après un certain pirate !
DE
SE
NS
AT
IO
NS
GÉ
NÉ
RA
TE
UR
CHAMP DE VISION EXTRA LARGE
EN POSITION DE COURSE
E
//
// 6TH SENSE
A
JE
N
-C
H
S
RI
A
TE
M
PH M
LA
R
G2
TO
A
R
PÉ
AU
ON
D
DI
AL
E
• B-MAX champ de vision extra large
• B-CLEAR verres de précision optique
• Verres photochromiques
• Verres interchangeables
• Traitement anti-buée
• Traitement hydrophobe /oléophobe
• Plaquettes de nez ajustables
// DISPONIBLE EN VERRES CORRECTEURS
join us
on facebook
Bolle_Eyewear
BOLLE.COM
LE GUIDE
F. Mons (Presse-Sports)
des 22 équipes
du TOUR 2015
Après six mois d’une saison infernale marquée par le retour des classiques et le premier grand tour en
Italie, place à la 102e Grande Boucle. 198 coureurs et 22 équipes rêvent d’y jouer un rôle, de s’y imposer
ou de simplement y survivre. Des ag2r La Mondiale de Romain Bardet à Trek Factory Racing de
Bauke Mollema, en passant par les cinq teams ContinentalPro invitées, présentation des coureurs
présélectionnés et interviews en exclusivité des managers et D.S.. L’été sera chaud. Revue d’effectifs !
29_PLANÈTE CYCLISME_#59
*&$
*
'
0'
3
6
4&
4
*
/
63
0
'
NOUVEAUTÉ 2015*
PACK CYCLO PREMIUM
ANTIOXYDANT
-­52%
45,90€
au lieu
de
7 Gels
énergétiques
Augmente mes réserves d‘énergie
1 Maltodextrine Antioxydant
1 MixCake Antioxydant NOUVEAU
Diffuseur d‘énergie pendant l‘effort
1 MixDrink Longue Distance
7 Gels énergétiques
3 Barres énergétiques
+
Sélection d‘accessoires
1 Bidon Europcar 600ml
1 Mini Sacoche Vélo
ou{
1 Mini Pompe Vélo
Je retrouve cette offre exceptionnelle sur :
www.mx3.fr l www.nutrition-sportive.fr
L’ÉQUIPE
AG2R LA MONDIALE
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2000
• Licence UCI WT : fin 2016
• Abréviation UCI : ALM
• Sponsor principal :
ag2r La Mondiale,
assurances (partenariat
jusque fin 2018)
• Budget : 13 M€
• 28 coureurs (8 pays)
• Site Internet : cyclisme.
ag2rlamondiale.fr
• Vélos : Focus Izalco
Max et Izalco Chrono
Max (All.)
Le staff technique
• Manager général :
Vincent Lavenu
• Directeur sportif :
Julien Jurdie
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Julien Jurdie
• 1 victoire d’étape
(B. Kadri, 8e)
« Agressif, ce tracé 2015
correspond bien à Romain »
• J.C. Péraud (2e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
J.J. : Une dizaine de succès début mai, c’est une belle chose. Sachant
que l’on avait pris l’option de ne pas avoir de sprinteur en 2015, on
savait que ce serait plus dur de gagner. Mais on a trouvé un groupe dynamique et agressif. On reste partagé sur le classement WorldTour, où on
a mis la barre un peu haut. On a pris du retard sur des courses comme
Paris-Nice et au Pays Basque, où on n’a pas marqué de point et où on
avait l’habitude de le faire. C’est le seul point négatif. Car on a vu de
• S. Dumoulin (10e)
• J.C. Péraud (5e)
• R. Bardet (2e)
• Clt/équipes : 1re
ag2r
et le Tour
15
11
PARTICIPATIONS
2e
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(PÉRAUD, 2014)
8
JOURS EN JAUNE
1re
MEILLEUR
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2014)
Stats 2015 *
• 10 victoires (dont 1 WT)
• La perf’ : 1 étape du Tour
de Catalogne
1 WT
9
- Clt UCI/ind. WT : Pozzovivo (14e)
- Clt UCI/équ. : 11e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Trop belle pour être beaux ?
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●●●●
VERT
●
POIS
●●●●
BLANC
●●●●
ÉQUIPE
●●●●●
À tout jamais, il y aura un avant-Tour 2014 et un après. L’an
passé, l’équipe de Vincent Lavenu a placé la barre très haut. Une
victoire d’étape, un podium et un top 6 individuels et un succès
par équipes (après celui du Giro), difficile d’imaginer les Chambériens faire mieux cette saison. Pourtant, ce sera l’objectif du
staff secoué par l’affaire Mondory en fin d’hiver. Ses leaders doivent
confirmer et les autres coureurs élever encore plus leur niveau de
jeu. Pour autant, Vincent Lavenu et Julien Jurdie voudront avant
tout jouer la carte du collectif avant de penser à des ambitions individuelles toujours dépendentes des circonstances. Le tracé 2015
sera favorable au duo de leaders. Quelle sera la stratégie ag2r ?
30_PLANÈTE CYCLISME_#59
belles choses en Catalogne, à Tirreno, sur les Ardennaises, en Romandie.
À Liège enfin, on espérait mieux, mais le sentiment était partagé. C’est
la classique qui nous convient le mieux. C’est une perf’ de faire 6e et 8e.
Il nous a manqué peu de choses. On y a de bons espoirs à l’avenir.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
On sait qu’il est difficile de rééditer des exploits l’année suivante. Ce
que l’on a fait en 2014 en est un ! Maintenant, on reste sur des objectifs
élevés. On veut intégrer le top 5 invividuel avec Jean-Christophe et
Romain, remporter une étape, ce qui est prioritaire, et on ne lâche pas
notre marque de fabrique, le classement par équipes. Parader sur la plus
haute marche du podium est important pour une équipe, un sponsor.
• Quels seront vos atouts ?
On sait briller sur les grands tours. Ça aussi, c’est notre marque de fabrique. Gérer l’effort, le stress… Le Tour est une course d’attente et
d’usure. On va construire un groupe très fort dans ce domaine. Et on
devra faire face à la nouveauté du chrono par équipes qui sera important
pour le classement individuel. Notre approche de la course est la même
avec les stages et peu de courses pour les “9” de façon à arriver frais au
départ pour trois semaines très difficiles.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
C’est un tracé assez agressif qui convient bien à ag2r La Mondiale et à
Romain. Ce tracé lui correspond bien. Il est agressif en haute montagne.
Il y a des brèches de partout et ses qualités de “classiques man” l’aideront
à Huy et à Mûr de Bretagne. Et n’oublions pas Jean-Christophe.
• Comment situez-vous la concurrence ?
On entend de plus en plus dire que les Français sont favoris. Nibali le
dit souvent et place Thibaut et Romain au sommet de la hiérarchie. Les
choses ont changé depuis deux-trois ans. Tant mieux pour le cyclisme
français. Maintenant, la qualité sera très haute cet été et ce plateau très
dense pourra nous avantager. Ce sera très tactique sur certaines étapes.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe ag2r La Mondiale ?
Il faudra être présent chaque jour. On a découpé le tracé en trois périodes très difficiles pour des rouleurs, des puncheurs pour protéger les
leaders du vent et des pavés, et des grimpeurs. Après le chrono, des leaders seront éjectés. Alors, il faudra gérér les Pyrénées, Mende, les Alpes.
Ce Tour sera dense ! On n’attendra plus le sprint durant six heures.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Un duo qui doit confirmer
Péraud peut-il espérer mieux ? Bardet va-t-il accrocher le top 5 ?
Quintana dit se méfier de Romain, quand on se demande jusqu’où
peut aller le Toulousain et surtout s’il n’a pas atteint son top en
juillet dernier. Une fois encore, le staff des ag2r part sur la Grande
Boucle avec deux leaders. Pozzovivo et Betancur Giro-Vuelta compatibles, J.C., vainqueur étonnant du Critérium International devant
Pinot, et Romain, 5e de la Ruta del Sol mais hors-jeu en Catalogne,
se lancent un drôle de défi. Sans gros chrono au programme, Péraud va avoir 26 cols de 2e, 1re et hors catégorie à dompter, alors
que Bardet paraît suffisamment complet pour gérer un tel tracé cette
année. Alors que Contador, Froome, Quintana et Nibali seront là
avec des doutes, ce duo semble derrière Pinot pour le moment.
LA PRÉSÉLECTION
Jan
BAKELANTS
Romain
BARDET
Mikael
CHÉREL
Samuel
DUMOULIN
Ben
GASTAUER
Puncheur 1,77 m-67 kg
Né le 14.02.86 à Oudenaarde
(Bel.)
Pro depuis 2009
Chez ag2r depuis 2012
Parcours pro : Topsport, Omega Pharma-Lotto, RadioShack,
Omega Pharma-Quick•Step
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : 83e
Perf’ : 6e du Critérium
International
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 24e
Meilleur clt. : 18e (2013)
1 victoire d’étape
Grimpeur 1,84 m-65 kg
Né le 9.11.90 à Brioude (43)
Pro depuis 2012
Chez ag2r depuis 2012
Grimpeur 1,83 m-65 kg
Né le 17/03/1986 à St-Hilairedu-Harcouët (50)
Pro depuis 2011
Chez ag2r depuis 2011
Puncheur 1,59 m-57 kg
Né le 20/08/1980 à Vénissieux
(69)
Pro depuis 2002
Chez ag2r depuis 2013
Parcours pro : Jean Delatour,
ag2r, Cofidis
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 118e
Perf’ : Drôme Classic
TDF… Participations : 11
TDF 2014 : 90e
Meilleur clt. : 90e (2014)
1 victoire d’étape
Grimpeur 1,90 m-72 kg
Né le 14/11/1987 à Dudelange
(Lux.)
Pro depuis 2010
Chez ag2r depuis 2010
Damien
GAUDIN
Alexis
GOUGEARD
Patrick
GRETSCH
Blel
KADRI
Sébastien
MINARD
Rouleur 1,90 m-82 kg
Né le 20/08/1986 à Beaupréau
(49)
Pro depuis 2008
Chez ag2r depuis 2014
Parcours pro : Bouygues
Telecom, Europcar
Rouleur 1,76 m-66 kg
Né le 5/03/1993 à Rouen (76)
Pro depuis 2014
Chez ag2r depuis 2014
Rouleur 1,87 m-72 kg
Né le 7/04/1987 à Erfurt (All.)
Pro depuis 2010
Chez ag2r depuis 2014
Parcours pro : Columbia/HTC,
Skil/Argos/Shimano
Puncheur 1,76 m-65 kg
Né le 3/09/1986 à Bordeaux
(33)
Pro depuis 2009
Chez ag2r depuis 2009
Rouleur 1,77 m-63 kg
Né le 12/06/1982 à Senlis
(60)
Pro depuis 2005
Chez ag2r depuis 2011
Parcours pro : RAGT Semences,
Cofidis
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 4e du Tour de la Somme
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
132e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Classic Loire Atlantique
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 141e (2012)
Jean-Christophe
PÉRAUD
Christophe
RIBLON
Sébastien
TURGOT
Johan
VANSUMMEREN
Alexis
VUILLERMOZ
Polyvalent 1,72 m-63 kg
Né le 22.05.77 à Toulouse (31)
Pro depuis 2010
Chez ag2r depuis 2011
Parcours pro : Omega PharmaLotto
Puncheur 1,80 m-65 kg
Né le 17/01/1981 à Tremblayen-France (77)
Pro depuis 2005
Chez ag2r depuis 2005
Rouleur 1,79 m-73 kg
Né le 11/04/1984 à Limoges
(87)
Pro depuis 2008
Chez ag2r depuis 2014
Parcours pro : Bouygues
Telecom, Europcar
Rouleur 1,97 m-79 kg
Né le 4/02/77 à Lommel (Bel.)
Pro depuis 2004
Chez ag2r depuis 2015
Parcours pro : Relax-Bodysol,
Davitamon, Predictor-Lotto,
Silence-Lotto, Garmin-Sharp
Grimpeur 1,74 m-60 kg
Né le 1/06/1988 à Saint-Claude
(39)
Pro depuis 2013
Chez ag2r depuis 2013
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 113e (2010)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 8
TDF 2014 : 74e
Meilleur clt. : 30e (2010)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 59e
Perf’ : 6e de la Flèche Wallonne
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 46e (2013)
Bagdonas (Lit.), Bonnafond,
Daniel, Jauregui, Latour.
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
POZZOVIVO (Ita.), Bérard,
Betancur (Col.), Domont,
Dupont, Gretsch (All.), Houle
(Can.), Montaguti (Ita.),
Nocentini (Ita.).
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 7
TDF 2014 : 120e
Meilleur clt. : 37e (2013)
1 victoire d’étape
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 59e
Meilleur clt. : 59e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 84e (1 étape)
Meilleur clt. : 84e (2014)
1 victoire d’étape
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Romain, c’est l’avenir »
L’équipe ag2r La Mondiale est axée autour des grimpeurs. Ils veulent en choisir
4-5 dans le groupe pour être le mieux placés possible au classement par équipes et
afin d’accompagner le plus longtemps possible Péraud et Bardet en montagne. L’an
passé, un Gastauer avait fait un gros travail dans les Alpes par exemple. Cette année,
il sera peut-être difficile à Péraud de rééditer sa 2e place. Alors, il devrait aider Bardet
qui monte en puissance et veut briller sur les routes du Tour. Romain, c’est l’avenir !
Avec Pinot, il a le potentiel pour gagner un jour. En 2014, ils ont pris date.
31_PLANÈTE CYCLISME_#59
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Tour du Haut-Var
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 21e
Meilleur clt. : 21e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 99e
Meilleur clt. : 38e (2009)
F. Mons, B. Papon (x2), D. Fèvre (Presse-Sports), © ag2r La Mondiale, Le Coq Sportif
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Critérium International
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 2e
Meilleur clt. : 2e (2014)
2015… Victoire : 0
Clt. UCI : 38e
Perf’ : 6e de Liège-BastogneLiège
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 6e
Meilleur clt. : 6e (2014)
n✪n✪n✪n MAG AG2R LA MONDIALE
Romain BARDET
●
S. Boué (Presse-Sports)
“Je me sens plus fort
que l’an dernier”
32_PLANÈTE CYCLISME_#59
De notre envoyé spécial à Liège, Armel Le Bescon
C’est un Romain plus fort cette saison qui sera au départ de son
troisième Tour de France. Intéressant, même si le parcours est plus
dur et la concurrence plus puissante encore avec Nibali, Froome,
Contador et Quintana. À 24 ans, le coureur des ag2r La Mondiale
nous explique sereinement sa marge de progression.
Planète Cyclisme : Après une 6e place à
Liège-Bastogne-Liège, tu étais dans quel état
d’esprit ?
Romain Bardet : J’ai fait une belle course.
J’étais content de ma condition et les jambes
tournaient bien. C’est bon signe de pouvoir se
situer sur cette classique toujours extrêmement
difficile. Cela fait cinq ans que je la cours, si on
compte les Espoirs. Et même si je ne l’ai jamais
gagnée, je suis en progrès constants. J’ai toujours terminé dans les treize premiers. J’aime
cette course. Si je n’ai pas de problème, c’est
celle qui me convient le mieux dans l’année.
Tu avais modifié ton programme en allant
sur le Tour du Trentin avant Liège. C’était une
bonne indication ?
Oui, car je n’avais pas couru suffisamment
depuis le Tour de Catalogne fin mars, où j’avais
renoncé après une chute. Seule la Flèche
Brabançonne avait été à mon programme.
C’était un peu juste dans la perspective de
Liège-Bastogne-Liège. Je pensais que le Tour
du Trentin était une course intéressante pour
être bien à Liège et cela a été le cas. Ça m’a
donné raison pour la suite de cette première
partie de saison. Il faut écouter son corps à un
moment donné et ne pas forcer les choses
quand ce n’est pas nécessaire. La saison est
encore longue avec de gros objectifs pour
l’équipe notamment.
As-tu des regrets sur ta course à Liège,
alors que vous étiez deux ag2r La Mondiale
dans le final avec Domenico Pozzovivo ?
C’est vrai qu’on aurait pu jouer le coup peutêtre différemment, mais il y avait trois Katusha
et trois Astana également. Et même si c’est
Valverde qui a bouché le trou sur Moreno, il
restait le plus fort de toute façon. J’avais attaqué
5 km avant le final et c’est Katusha qui m’avait
pris en chasse. Mais déjà dans la Roche aux
Faucons, j’avais fait un effort avec Julian
Alaphilippe. Mais encore une fois, personne ne
voulait venir nous aider et, dans le final, j’ai
payé sûrement ces efforts. Si je veux gagner
cette classique un jour, il faudra courir de
“ J’ai la tête au Tour de
France depuis le stage au
Lautaret avec une partie
de notre équipe.”
33_PLANÈTE CYCLISME_#59
manière plus juste, en faisant un seul vrai effort,
mais le bon et au meilleur moment.
En comparaison avec l’année dernière, tu en
es où cette année ?
Je suis bien plus fort que l’an dernier. Je le sens
à l’entraînement comme sur certains faits de
course également. Maintenant, il faut concrétiser en course aussi pour être significatif dans
cette progression. Mais honnêtement, je me
sens mieux que la saison dernière. Le travail réalisé me permet de franchir un nouveau palier.
Si tu es plus fort que l’an passé, ça veut dire
que tu as gagné également au niveau de la
confiance ?
Assurément. Dans ce domaine-là, j’ai énormément progressé aussi. C’est un ensemble,
mais je vois que je suis bien plus confiant
cette saison. Je me sens bien mieux et plus
costaud. Donc mentalement, c’est mieux
également.
Qu’est-ce qu’il te manque encore cette
saison ?
Une victoire, mais il y a les aléas de la course,
comme cela a été le cas lors du Tour de
Catalogne où j’ai chuté. J’ai dû récupérer de
cette chute avant de reprendre la compétition
sur la Flèche Brabançonne. Mais le timing a
été bon.
Quel va être le programme d’ici le départ
du Tour à Utrecht ?
Après le Tour de Romandie, j’ai eu un p’tit
break, puis ensuite le stage avec une partie de
l’équipe au col du Lautaret à 2.000 mètres
d’altitude dans l’optique du Tour de France. En
juin, je fais le Dauphiné Libéré et le championnat de France, avant de partir sur le Tour.
J’ai la tête au Tour de France depuis le stage au
Lautaret.
Bardet live 2015
COURSE
PLACE
G.P. La Marseillaise
Clasica de Almeria (Esp.)
Tour d’Andalousie (Esp.)
Classic Sud-Ardèche
La Drôme Classic
Paris-Nice (WT)
Tour de Catalogne (WT, Esp.)
La Flèche Brabançonne (Bel.)
Tour du Trentin (Ita.)
Liège-Bastogne-Liège (WT, Bel.)
Tour de Romandie (WT, Sui.)
37e
40e
5e
47e
13e
14e
Abandon
20e
9e
6e
9e
L’ÉQUIPE
ASTANA PRO TEAM
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2006
• Licence UCI WT : fin 2015
• Abréviation UCI : AST
• Sponsor principal : Samruk
Kazyna, holding gouvernementale (partenariat jusque fin 2017)
• Budget : 15 M€
• 30 coureurs (10 pays)
• Site Internet :
proteam-astana.com
• Vélos : Specialized
Venge, Tarmac et Shiv
(chrono) (USA)
Le staff technique
• Directeur sportif :
Giuseppe Martinelli
• Directeurs sportifs adjoints :
Dmitriy Fofonov,
Alexander Schefer
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Giuseppe Martinelli
Rétro Tour 2014
« Vincenzo peut gagner, mais ce
sera les Français contre le reste »
• 4 victoires d’étapes
(V. Nibali, 2e, 10e, 13e, 17e)
• V. Nibali (1er)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
G.M. : Le début de saison est contrasté. Nous avons effectué de belles
courses, mais sans obtenir une grosse victoire. L’équipe a bien travaillé
sur Paris-Nice, à Tirreno et sur les classiques en Belgique. Mais il manque
LA victoire. Maintenant, comme l’an passé, avecVincenzo nous sommes
partis sur le même schéma de préparation.Alors, j’espère que les résultats
viendront plus tard et surtout qu’il sera très bien dès le départ. Car il
aura une forte pression en tant que tenant du titre. Nous sommes enfin
• V. Nibali (6e)
• V. Nibali (2e)
• Non participant
soulagés par la décision de l’UCI concernant notre licence WT. L’équipe
était très stressée depuis le début de saison. Le staff nous a toujours
rassurés, nous disait de bien travailler et de préparer les courses, dont le
Tour, très important pour nous. Mais c’était très difficile. Moi, je n’ai
pensé qu’à ça. Et désormais, on ne pense plus qu’à la course !
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Il va falloir confirmer avec notre leader.Vincenzo a pris le même chemin
qu’en 2014 et on a renforcé le groupe avec l’arrivée de Boom pour
l’aider en première semaine. Le Tour se gagnera en montagne etVincenzo
devra être à 100 % en dernière semaine. Donc, nos objectifs sont de le
placer dans les meilleures conditions possibles, comme sur le chrono
par équipes aussi. Et après, ce sera à lui de jouer.
• Quels seront vos atouts ?
Nous avons une équipe très forte et renforcée encore par rapport à
2014. Je pense que l’on peut envisager de remporter encore le Tour. Car
le recrutement est un de nos atouts. Boom sera là avec Taaramae autour
de Nibali. Et les huit coéquipiers seront préparés à la perfection pour
faciliter l’approche et la course de notre leader dans l’unique objectif.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Ce tracé est très difficile. Plus de montagne, beaucoup de transferts, il est
fait pour des coureurs comme Quintana,Vincenzo et les Français. Cette
année,Thibaut Pinot et Romain Bardet feront la différence. Ils changeront la stratégie de course sur un parcours qui leur convient.
• Comment situez-vous la concurrence ?
À mon avis, ce sont eux les favoris, les Français qui sont en bonne forme et qui étaient avec Nibali en 2014 ! Ils sont conscients qu’ils peuvent
gagner le Tour de France. Ils devraient monter une stratégie ensemble.
On aura les Français contre le reste ! Quintana, Froome et Contador
sont sur la même ligne que Vincenzo. Mais Alberto sera fatigué après le
Giro. Froome n’est pas le même, pour le moment. C’est fait pour Quintana et attention à Majka, un futur grand. Mais je répète, les Français…
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Astana ?
Il y aura des moments-clés en première semaine durant lesquelsVincenzo
devra répondre présent. Les pavés, comme en 2014, notamment décideront de certaines choses. Avec un tel parcours, le vainqueur à Paris
sera le plus frais à l’abord de la dernière semaine si difficile.
• Clt/équipes : 6e
astana
et le Tour
7
8
PARTICIPATIONS
1er
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(NIBALI, 2015)
26
JOURS EN JAUNE
1re
MEILLEUR
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2009)
Stats 2015 *
• 10 victoires (dont 2 WT)
• Les perfs : 1 étape du Tour
du Pays Basque et du Giro
2 WT
8
- Clt UCI/ind. WT : Boom (24e)
- Clt UCI/équ. : 10e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Stressée et libérée
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●●
JAUNE
●●●●●
VERT
POIS
●
●●●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●●●
Tout auréolée de son succès étouffant sur le Tour avec Nibali et de ses
belles 3e et 5e place avec Aru sur le Giro et la Vuelta, Astana comptait
se lancer tête basse, à l’image de son leader et de son mentor Giuseppe
Martinelli, sur la saison 2015 des petits et grands tours. Mais de
l’hiver au printemps, l’UCI a laissé planer la menace d’un retrait de la
licence WorldTour de l’équipe pour mensonges et manquement à différents critères d’attribution par la fédération internationale. Elle avait
hésité à l’intersaison, a voulu faire payer plus tard aux Kazakhs et à
leur manager encombrant un lourd passé de dopage, de nouvelles
suspicions et récentes suspensions. Maintenue en WorldTour et soulagée, dans quel état d’esprit sera la bande à Nibali à Utrecht ?
34_PLANÈTE CYCLISME_#59
DES HOMMES DANS LA COURSE
Nibali veut remettre ça
Et si les années se suivaient et se ressemblaient ? En 2014, le futur
vainqueur à Paris s’était montré incapable de remporter une course
avant de devenir champion de son pays en juin et de s’imposer un
mois plus tard à Paris, après avoir maîtrisé ce Tour 2014 comme au
bon vieux temps des cannibales de l’épreuve et signé quatre succès
d’étapes. Jusqu’aux Ardennaises, Vincenzo a suivi le même chemin.
Cette année encore, c’est “objectif Tour” pour le Requin de Messine
bien encadré par Fuglsang et les recrues Taaramae et Boom notamment. Dubai, Oman, Strade Bianche, Tirreno, San Remo, Ardennaises,
Dauphiné, stages, recos, son programme a été savament dosé. Il ne
fallait pas attendre de lui qu’il gagne avant l’heure. Tout juste est-il
arrivé sur le tryptique ardennais très motivé. Pas si loin du Tour…
LA PRÉSÉLECTION
Grimpeur 1,81 m-65 kg
Né le 3/07/1990 à San Gavino
Monreale (Ita.)
Pro depuis 2013
Chez Astana depuis 2013
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : 46e
Perf’ : 6e du Tour de Catalogne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
3e (Giro 2014)
Dmitriy
GRUZDEV
Lars
BOOM
Rouleur 1,91 m-75 kg
Né le 30/12/1985 à Vlijmen
(P.B.)
Pro depuis 2009
Chez Astana depuis 2015
Parcours pro : Rabobank
Blanco, Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 24e
Perf’ : 4e de Paris-Roubaix
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 97e (1 étape)
Meilleur clt. : 97e (2014)
1 victoire d’étape
Tanel
KANGERT
Rouleur 1,80 m-65 kg
Né le 13/03/1986 à Astana
Pro depuis 2006
Chez Astana depuis 2011
Parcours pro : Capec, Élite 2,
Ulan, Élite 2
Rouleur 1,78 m-65 kg
Né le 11/03/1987 à Vandra
(Est.)
Pro depuis 2008
Chez Astana depuis 2011
Parcours pro : ag2r
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 130e
Meilleur clt. : 130e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 20e
Meilleur clt. : 20e (2014)
Dario
CATALDO
Jakob
FUGLSANG
Andriy
GRIVKO
Puncheur 1,75 m-64 kg
Né le 17/03/1985 à Lanciano
(Ita.)
Pro depuis 2007
Chez Astana depuis 2015
Parcours pro : Liquigas,
Omega Pharma-Quick•Step,
Sky
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 4e du Tour du Trentin
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
12e (Giro 2012)
Grimpeur 1,82 m-70 kg
Né le 22/05/1985 à Genève
(Sui.)
Pro depuis 2006
Chez Astana depuis 2013
Parcours pro : Team Designa
Kokken, Saxo Bank, LeopardTrek, RadioShack
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 39e
Perf’ : 8e de la Flèche Wallonne
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 36e
Meilleur clt. : 7e (2013)
Rouleur 1,80 m-67 kg
Né le 7/08/1983 à Kiev (Ukr.)
Pro depuis 2005
Chez Astana depuis 2010
Parcours pro : Domina
Vacanze, Milram, ISD
Alexey
LUTSENKO
Vincenzo
NIBALI
Michele
SCARPONI
Grimpeur 1,80 m-64 kg
Né le 14/11/1984 à Messina
(Ita.)
Pro depuis 2005
Chez Astana depuis 2014
Parcours pro : Fassa Bortolo,
Liquigas, Cannondale
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 81e
Perf’ : 10e du Tour de Romandie
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 1er (4 étapes)
Meilleur clt. : 1er (2014)
4 victoires d’étapes
1 Maillot Jaune (2014)
Grimpeur 1,74 m-62 kg
Né le 25/09/1979 à Jesi (Ita.)
Pro depuis 2002
Chez Astana depuis 2014
Parcours pro : Acqua & Sapone,
Domina Vacanze, Liberty
Seguros, Astana, Acqua &
Sapone, Androni Giocattoli
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 50e
Perf’ : 6e du Tour du Pays
Basque
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 49e
Meilleur clt. : 24e (2012)
Polyvalent 1,65 m-58 kg
Né le 7/09/1992 à
Petropavlovsk
Pro depuis 2013
Chez Astana depuis 2013
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 14e des 3 Jours de la
Panne
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : Ab. (2013)
Rein
TAARAMAE
Alessandro
VANOTTI
Lieuwe
WESTRA
Polyvalent 1,84 m-66 kg
Né le 24/04/1987 à Tartu (Est.)
Pro depuis 2008
Chez Astana depuis 2015
Parcours pro : Cofidis
Rouleur 1,85 m-73 kg
Né le 16/09/1980 à Bergame
(Ita.)
Pro depuis 2002
Chez Astana depuis 2013
Parcours pro : De Nardi,
Domina Vacanze, Milram,
Liquigas
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 147e
Meilleur clt. : 120e (2009)
Rouleur 1,85 m-74 kg
Né le 11/09/1982 à Moleneind
(P.B.)
Pro depuis 2009
Chez Astana depuis 2014
Parcours pro : Vacansoleil-DCM
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 100e
Perf’ : Tour de Murcie
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 88e
Meilleur clt. : 11e (2011)
Agnoli (Ita.), Ayazbayev,
Bozic (Slo.), de Vreese
(Bel.), Dyachenko, Fominykh,
Guardini (Ita.), Kamyshev,
Kozhatayev, Lopez (Col.),
Tleubayev.
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
ARU (Ita.), Cataldo (Ita.),
Kangert (Est.), Landa (Esp.),
Malacarne (Ita.), Rosa (Ita.),
Sanchez (Esp.), Tiralongo
(Ita.), Zeits.
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 10e du Tour du Qatar
TDF… Participations : 7
TDF 2014 : 95e
Meilleur clt. : 43e (2012)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 84e
Perf’ : 17e du Tour d’Oman
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 79e
Meilleur clt. : 79e (2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Nibali et les “roule toujours” »
Voici une équipe qui possède beaucoup d’expérience, à la fois sur les grands tours
et sur les étapes piégeuses comme les pavés, avec un garçon très important comme
Boom. C’est l’équipe du tenant du titre, qui avait dominé en 2014. Elle aura plus
d’adversaires cette année, mais la course dépendra déjà des étapes de Zélande et
de Cambrai. Elle est le mieux armée pour rouler sur tous les terrains. Nibali y sera
constamment bien entouré. Ces Astana, ce sont des “roule toujours”. Ni néophyte, ni
sprinteur, à elle le rôle de favorite avec un leader italien… absent de son Giro.
35_PLANÈTE CYCLISME_#59
Cordon, D. Fèvre, F. Mons,Y. Sunada
(Presse-Sports), © Astana, Le Coq Sportif
Fabio
ARU
L’ÉQUIPE
BMC RACING TEAM
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2006
• Licence UCI WT : fin 2016
• Abréviation UCI : BMC
• Sponsor principal : BMC,
équipementier (durée
du partenariat non
cummuniquée)
• Budget : n.c.
• 28 coureurs (10 pays)
• Site Internet :
bmcracingteam.com
• Vélos : BMC Teammachine et Timemachine
(chrono) (USA)
Le staff technique
• Directeurs sportifs :
Yvon Ledanois,
Max Sciandri,
Jackson Stewart
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Yvon Ledanois
• Aucune victoire d’étape
« Tejay a les capacités pour
un top 3. Pas besoin de lui dire »
• T. van Garderen (5e)
• D. Oss (18e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
Y.L. : Positif, même si on voulait gagner à San Remo avec Philippe Gilbert puis le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Il y a cette chute dans le
final à San Remo, alors que Philippe était là ! Greg van Avermaet fait 3e
au Flandres et à Roubaix. Et il y a les paramètres de courses. Si Tejay
n’avait pas été pris dans une chute en Catalogne, où il n’y était pour
rien… Beaucoup de graves chutes nous ont aussi fait perdre des coureurs,
comme Stetina au Pays Basque… Mais on ne se cache pas derrière ça.
• T. van Garderen (10e)
• Non participant
• Clt/équipes : 4e
(1 abandon)
bmc
et le Tour
5
1
PARTICIPATIONS
VICTOIRES D’ÉTAPES
1er
1
3e
MEILLEUR
MAILLOT BLANC
(VAN GARDEREN,
2012)
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(EVANS, 2011)
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2012)
Stats 2015 *
• 9 victoires (dont 6 WT)
• Les perfs : Tour Down Under
et 1 étape du Giro
6 WT
3
- Clt UCI/ind. : van Avermaet (11e)
- Clt UCI/équ. : 5e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Un pour tous, tous pour un
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●●●●
VERT
POIS
●
●●●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●●●
Quand la BMC prend le départ d’une course, elle n’a qu’une chose en
tête : la victoire. Ben Hermans a concrétisé la domination des BMC
avec Gilbert sur la Flèche brabançonne avant les classiques. Après
quoi, van Avermaet et Gilbert n’ont pas su transformer leur bonne
forme en victoire. Alors, du coup, l’équipe d’Allan Peiper a reporté sa
faim de succès sur les grands tours avec un seul but en tête, le fameux classement final. Pas de lutte pour les maillots vert ou à pois et
encore moins de jeune, non, la BMC, c’est un leader et des hommes
à son service, à peine des garçons de coups chaque jour. Mais pas
plus. En avril, 13-14 hommes figuraient dans une présélection avec
TVG, Gilbert, Velits, Atapuma… La crême de la BMC !
36_PLANÈTE CYCLISME_#59
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
C’est l’objectif de l’année pour toutes les équipes. Personne ne doit se
cacher.Tout le monde veut faire quelque chose en fonction de son leader et de ses puncheurs. Nous, on a la double casquette pour briller la
première semaine avec des coureurs de classiques et avec Tejay au général.
On a vu l’an passé que le Tour reste alléatoire, exigeant pour tous et de
plus en plus nerveux en raison des enjeux. Pour les objectifs, il faudra
tirer un bilan après le chrono par équipes. Avec Tejay, on vise haut. Pas
besoin de lui rappeler les objectifs, car il est conscient des exigences de
son statut. Il peut réaliser un top 3. Il se l’impose par rapport à lui même.
• Quels seront vos atouts ?
Le fait déjà d’être bien armés. La connaissance de la course n’est pas le
point déterminant. Chacun connaît l’épreuve. Chez nous, on met la
bonne personne au bon poste. C’est là où on fait la différence. Tout le
monde ne joue pas à armes égales, heureusement. Ça fait les stratégies de
course. L’objectif n°1 pour BMC reste le Tour. Il faut être prêt et on a
cette chance d’avoir des coureurs pour “couvrir” la course. Mais attention,
avoir déjà gagné ne sert à rien. Ça fait longtemps que l’on n’a pas gagné.
Et on doit donc se remettre dans le sens du Tour.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Quel que soit le tracé, l’organisateur propose, les coureurs et les équipes
disposent. Des étapes de montagne très dures peuvent se transformer en
étapes de transition, car les coureurs n’y font rien.Tous les ans, le Tour est
bien fait. Et cette année, il est beau et difficile !
• Comment situez-vous la concurrence ?
Le niveau est tellement haut, que même des équipes out il y a dix ans ne
le sont plus. Le Tour est ouvert. On parlait de gouffres dans certains domaines, ce n’est plus le cas. Une nouvelle génération arrive. En France,
on a Pinot, Alaphilippe, Bardet ! Pour les sponsors et les équipes, c’est la
course de l’année. Les recrutements sont intelligents, le niveau très haut.
Il n’y a plus des équipes pour la première semaine, puis d’autres et celles
pour le général. Ce sont x équipes au départ avec de grandes ambitions.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe BMC ?
Il faudra être acteurs et non spectateurs. Si on impose sa force sur une
course, cela veut dire que l’on y joue un rôle. Et si on est spectateurs, que
l’on subit et que l’on n’est pas dans les résultats. Il faut dicter sa loi.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Van Garderen redresse le col
Cette fois, c’est bien terminé. Cadel Evans ayant remisé le vélo au
clou fin janvier après le Tour Down Under remporté par Rohan Dennis,
le patron du team se nomme définitivement sur la route des grands
tours Tejay van Garderen. À 26 ans, l’Américain monte, monte, mais
stagne. Depuis son maillot blanc en 2012, il a cumulé deux 5e place
et une… 45e ! Si on ôte ce trou en 2013, les top 5 décrochés en
2012 et 2014 attestent de la valeur de ce jeune leader. Cependant,
en fin d’édition 2014, il a montré des signes de faiblesse face à nos
héros Pinot et Bardet et un Péraud hors d’âge. Les limites sont là.
Face à un Tour pour grimpeurs, sans réel chrono, il va devoir redresser
le col et les manches s’il veut confirmer un top 5 ou monter sur le podium face à une concurrence de plus en plus imposante.
LA PRÉSÉLECTION
Brent
BOOKWALTER
Marcus
BURGHARDT
Alessandro
DE MARCHI
Rohan
DENNIS
Puncheur 1,78 m-70 kg
Né le 19/05/1986 à San
Daniele del Friuli (Ita.)
Pro depuis 2011
Chez BMC depuis 2015
Parcours pro : Androni Giocattoli, Cannondale
Rouleur 1,82 m-71 kg
Né le 28/05/1990 à Adelaïde
(Aus.)
Pro depuis 2013
Chez BMC depuis 2014
Parcours pro : Garmin-Sharp
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 52e (Supercombatif)
Meilleur clt. : 52e (2014)
2015… Victoires : 2 (2 WT)
Clt. UCI : 22e
Perf’ : Tour Down Under
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : N.p. 9e (2013)
Daniel
OSS
Manuel
QUINZIATO
Rouleur 1,80 m-70 kg
Né le 16/02/1984 à
Albuquerque
Pro depuis 2008
Chez BMC depuis 2008
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : 56e
Perf’ : 7e du Tour de Catalogne
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Ab. (7e)
Meilleur clt. : Ab. (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 7e du Trophée Laigueglia
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 91e (2013)
Rouleur 1,89 m-74 kg
Né le 30/06/1983 à Zschopau
(All.)
Pro depuis 2005
Chez BMC depuis 2010
Parcours pro : T-Mobile,
Columbia
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 16e du Tour des Flandres
TDF… Participations : 7
TDF 2014 : 154e
Meilleur clt. : 58e (2012)
1 victoire d’étape
Philippe
GILBERT
Ben
HERMANS
Amaël
MOINARD
Puncheur 1,79 m-69 kg
Né le 5/07/1982 à Verviers
(Bel.)
Pro depuis 2003
Chez BMC depuis 2012
Parcours pro : Française des J.,
Silence, Omega Pharma-Lotto
2015… Victoires : 1 (1 WT)
Clt. UCI : 86e
Perf’ : 1 étape du Giro
TDF… Participations : 7
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 38e (2011)
1 victoire d’étape
Rouleur 1,86 m-73 kg
Né le 8/08/1986 à Hasselt
(Bel.)
Pro depuis 2009
Chez BMC depuis 2013
Parcours pro : Topsport Vlaanderen, RadioShack
Rouleur 1,80 m-68 kg
Né le 2/02/1982 à Cherbourg
(50)
Pro depuis 2005
Chez BMC depuis 2011
Parcours pro : Cofidis
Puncheur 1,90 m-75 kg
Né le 13/01/1987 à Trente
(Ita.)
Pro depuis 2009
Chez BMC depuis 2013
Parcours pro : Liquigas
Rouleur 1,85 m-76 kg
Né le 30/10/1979 à Bolzano
(Ita.)
Pro depuis 2002
Chez BMC depuis 2011
Parcours pro : Lampre, Saunier
Duval, Liquigas
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Flèche Brabançonne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
61e (Vuelta 2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 7e de la Limburg Classic
TDF… Participations : 7
TDF 2014 : 45e
Meilleur clt. : 14e (2008)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 64e
Perf’ : 8e de Gand-Wevelgem
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 69e
Meilleur clt. : 69e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 8
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 80e (2006)
Samuel
SANCHEZ
Michaël
SCHÄR
Greg
VAN AVERMAET
Tejay
VAN GARDEREN
Grimpeur 1,75 m-65 kg
Né le 5/02/1978 à Oviedo
(Esp.)
Pro depuis 2001
Chez BMC depuis 2014
Parcours pro : Euskaltel-Euskadi
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 2e du Tour du Yorkshire
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 2e (2010-11)
1 victoire d’étape
1 maillot à pois (2011)
Rouleur 1,96 m-75 kg
Né le 29/09/1986 à Geuensee
(Sui.)
Pro depuis 2006
Chez BMC depuis 2010
Parcours pro : Phonak, Astana
Puncheur 1,81 m-74 kg
Né le 17/05/1985 à Lokeren
(Bel.)
Pro depuis 2007
Chez BMC depuis 2011
Parcours pro : Predictor,
Silence, Omega Pharma-Lotto
2015… Victoires : 1 (1 WT)
Clt. UCI : 11e
Perf’ : 1 étape de TirrenoAdriatico
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 38e
Meilleur clt. : 38e (2014)
Polyvalent 1,85 m-71 kg
Né le 12/08/1988 à Tacoma
Pro depuis 2010
Chez BMC depuis 2012
Parcours pro : HTC-Highroad
LES AUTRES COUREURS
Grimpeur 1,67 m-59 kg
Né le 15/01/1988 à Tuquerres
(Col.)
Pro depuis 2011
Chez BMC depuis 2013
Parcours pro : Team Colombia
Drucker (P.B.), Flakemore
(Aus.), Lodewyck (Bel.),
Phinney, Rosskopf, Senni
(Ita.), Stetina, Teuns (Bel.),
Velits (Svq.), Wyss (Sui.).
(Présélection non officielle mi-mai)
La sélection du Giro
GILBERT (Bel.), Atapuma
(Col.), Bookwalter, Burghardt
(All.), Caruso (Ita.), Dillier
(Sui.), Küng (Sui.), Moinard
(Fra.), Zabel (All.).
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 43e
Meilleur clt. : 43e (2014)
2015… Victoires : 1 (1 WT)
Clt. UCI : 73e
Perf’ : 1 étape du Tour de
Catalogne
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 5e
1 maillot blanc (2012)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Van Garderen entre dans ses années-clés »
La BMC a un leader unique désormais, Tejay van Garderen, qui, sur le papier, peut
viser un podium, mais qui a du mal à franchir le palier au-dessus. Le souci cette année pour lui, c’est que ce Tour comporte peu de chronos. Ensuite, l’équipe possède
de bons puncheurs et baroudeurs comme Gilbert, de Marchi, Oss. Sans sprinteur, elle
voudra dynamiter la course sur les étapes lui convenant, comme dans la première
semaine piégeuse ou en moyenne montagne. Et en fin de course, tout dépendra du
rendement de van Garderen qui entre dans ses années-clés, à 26 ans déjà.
37_PLANÈTE CYCLISME_#59
D. Fèvre,Y. Sunada (Presse-Sports),
© BMC Racing Team, Le Coq Sportif
Darwin
ATAPUMA
L’ÉQUIPE
BORA-ARGON 18
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2015
• Licence UCI Cont.Pro : 2015
• Abréviation UCI : BOA
• Sponsors principaux : Bora,
cuisines et Argon 18,
équipementier
(partenariats jusque fin
2019 et 2017)
• Budget : n.c.
• 20 coureurs (10 pays)
• Site Internet :
bora-argon18.com
• Vélos : Argon 18 Gallium
Pro et E-188 (chrono)
(Can.)
Le staff technique
• Manager général :
Ralph Denk
• Directeurs sportifs :
Christian Pömer,
Enrico Poitschke,
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Ralph Denk
(sous le nom NetApp-Endura)
« Des coureurs qui ont faim dans
une équipe savamment composée »
• Aucune victoire d’étape
• L. König (7e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
R.D. : Avec quatre succès fin mai, nous sommes très satisfaits au final.
Nous avons fait de notre mieux sur la campagne des classiques et
même obtenu des podiums à Nokere Koerse et sur les 3 Jours de la
Panne. Je suis enfin particulièrement satisfait par rapport à ces victoires
qui ont été obtenues au sprint (Tour du Qatar et de Bavière) et sur un
chrono par équipes (Tour du Trentin). Quand ce n’est pas un homme
seul qui s’impose, cela démontre le travail de toute l’équipe, notre
• L. König (40e)
• L. König (12e)
• Non participant
netappendura
et le Tour
• Clt/équipes : 13e
(1 abandon)
1
7e
13e
PARTICIPATION
MEILLEUR CLASSEMENT FINAL
(KÖNIG, 2014)
MEILLEUR CLASSEMENT
PAR ÉQUIPES (2014)
Stats 2015 *
• 4 victoires
• La perf’ : 1 étape du Tour
du Qatar
4
- Clt UCI/ind. Cont. : Thwaites (38e)
- Clt UCI/équ. Cont. : 10e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Nom de code : Allemagne 002
PLANÈTE
ÉTAPE
●
JAUNE
●●
VERT
●●
POIS
●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●
Une équipe sur le Tour pour la seconde année consécutive, des médias
de retour pour la couverture de la course, un public demandeur et des
courses locales qui reprennent de l’ampleur, l’Allemagne revit au cyclisme
et semble retrouver un sport qui l’a faite reine dans l’histoire, mais lui a
aussi causé les plus gros troubles à cause du dopage. Désormais, ces
troubles semblent derrière. “Allemagne an 2” aurait-on envie de dire…
Le pays champion du monde de foot attend les performances de son
équipe phare sur les routes du Tour 2015. Top 10, victoires d’étapes,
tout sera bon à prendre… en attendant peut-être, selon Christian Prudhomme, un G.D. de Münster en 2017, le 4e de l’histoire allemande
sur le Tour après Cologne (1965), Francfort (80) et Berlin (87).
38_PLANÈTE CYCLISME_#59
force collective et notre état d’esprit. Ça, c’est la philosophie de l’équipe.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Nous avons placé la barre si haut la saison passée pour notre premier
Tour de France (Leopold König, parti chez Sky en 2015, a terminé 7e)
qu’il sera très difficile de réaliser le même exploit. Mais nous espérons
un bon classement général avec notre leader Dominik Nerz. Cela me
satisferait particulièrement aussi si notre sprinteur, Sam (Bennett), se
mélait à la lutte pour les sprints sur les étapes de plaine.
• Quels seront vos atouts ?
Notre grande force réside dans le fait que l’équipe soit savamment
composée sur un grand tour, mais aussi que nos coureurs… ont faim !
Je ne possède pas de garçons ayant disputé plusieurs fois le Tour de
France. Nous allons venir une fois encore avec des débutants. Mais découvrir le Tour est certainement un avantage dans le regard des coureurs.
Il s’agit de la plus belle aventure dans une carrière et pas forcément la
torture que peut représenter, pour certains, une 15e participation !
Notre espoir repose sur notre motivation extrême.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Nous partons pour une belle mais difficile édition. Moins d’opportunités
pour les sprinteurs, moins de km de chronos, ce Tour se jouera en
haute montagne et je ne considère absolument pas que ce soit un
désavantage pour notre équipe.
• Comment situez-vous la concurrence ?
De mon point de vue, le favori 2015 se nomme Nairo Quintana avec
son équipe Movistar très forte. Le tracé me pousse vers cette conclusion.
Après, pour une équipe comme la nôtre, il faudra savoir jouer avec le
parcours et parvenir à trouver la bonne balance entre le fait d’aider
Sam sur les étapes de plaine et Dominik en haute montagne.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Bora-Argon 18 ?
Je pense qu’elle réside dans notre préparation et le fait que notre
équipe se soit focalisée et motivée uniquement sur le Tour de France
depuis le début de saison. Nous n’avons pas reçu beaucoup d’invitations,
ce qui nous a conduits à adopter ce type de préparation. Dans un
deuxième temps, je tiens à souligner une fois encore l’état d’esprit du
groupe. Cette équipe ressemble à une grande famille. Les coureurs s’y
sentent bien et cela leur donne une force énorme.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Bora change de patrons
Fini la rigolade ! Après une première participation en 2014 sous l’étiquette NetApp-Endura, les Allemands reviennent sur la course sous le
nom de Bora-Argon 18 et un projet renforcé. Des sponsors qui ont
signé pour cinq et trois ans, un nouveau leader (Nerz), un sprinteur en
forme (Bennett) et un staff ambitieux, il y a tout chez ces Bora pour
qu’ils soient une des surprises du Tour 2015. Sans bruit, König avait
réussi un top 10 l’an passé. Parti chez Sky, il a laissé son leadership
au très attendu Dominik Nerz. « C’est le meilleur coureur allemand
actuel » dit de lui son manager Ralph Denk. « Avec lui, nous voulons
réaliser un top dix à Paris et faire partager nos émotions à notre public.
Je vous promets que nous allons nous faire remarquer. » Voilà une
équipe qui ne se cache pas. Et si Nerz en avait l’intention…
Jan
BARTA
Cesare
BENEDETTI
Sam
BENNETT
Emanuel
BUCHMANN
Zakkari
DEMPSTER
Rouleur 1,84 m-75 kg
Né le 7/12/1984 à Kyjov
(R.Tc.)
Pro depuis 2006
Chez NetApp/Bora depuis 2010
Parcours pro : Elk Haus, Arbo,
KTM
2015… Victoires : 0
Clt. UCI Cont. * : 150e
Perf’ : 4e des 3 Jours des
Flandres occidentales
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 71e
Meilleur clt. : 71e (2014)
Polyvalent 1,70 m-63 kg
Né le 3/08/1987 à Rovereto
(Ita.)
Pro depuis 2010
Chez NetApp/Bora depuis 2010
Sprinteur 1,78 m-69 kg
Né le 16/10/1990 à Wervik
(Bel.)
Pro depuis 2011
Chez NetApp/Bora depuis 2014
Parcours pro : An Post-Sean
Kelly
Grimpeur 1,81 m-62 kg
Né le 18/11/1992 à Ravensburg
Pro depuis 2015
Chez Bora depuis 2015
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 236e
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
107e (Giro 2012)
2015… Victoires : 3
Clt. UCI : 148e
Perf’ : 1 étape du Tour du Qatar
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 391e
Perf’ : TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
Sprinteur 1,90 m-77 kg
Né le 27/09/1987 à Victoria
(Aus.)
Pro depuis 2006
Chez NetApp/Bora depuis 2015
Parcours pro : Drapac,
southaustralia.com, Rapha
Condor Sharp, HTC-Highroad
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 151e
Meilleur clt. : 151e (2014)
Bartosz
HUZARSKI
Patrick
KONRAD
José
MENDES
Dominik
NERZ
Cristiano
SALERNO
Polyvalent 1,83 m-69 kg
Né le 27/10/1980 à Swidnica
(Pol.)
Pro depuis 2002
Chez NetApp/Bora depuis 2011
Parcours pro : Mroz, Action,
Intel, Action, ISD
Grimpeur 1,80 m-65 kg
Né le 13/10/1991 à Mödling
(Aut.)
Pro depuis 2015
Chez Bora depuis 2015
Grimpeur 1,79 m-66 kg
Né le 25/08/1989 à Wangen
Pro depuis 2010
Chez Bora depuis 2015
Parcours pro : Milram, Liquigas,
BMC
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 68e
Meilleur clt. : 68e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 294e
Perf’ : 10e du Tour d’Oman
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
Grimpeur 1,81 m-64 kg
Né le 24/04/1985 à Guimaraes
(Por.)
Pro depuis 2008
Chez NetApp/Bora depuis 2013
Parcours pro : Benfica, Liberty
Seguros, CCC-Polsat,
LA Aluminios
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 84e
Perf’ : 6e du Tour du Trentin
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 124e
Meilleur clt. : 124e
Grimpeur 1,82 m-64 kg
Né le 18/02/1985 à Imperia
(Ita.)
Pro depuis 2006
Chez Bora depuis 2015
Parcours pro : Tenax, LPR
Brakes, De Rosa, Liquigas,
Cannondale
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
49e (Vuelta 2012)
2015… Victoires : O
Clt. UCI : 391e
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 47e (2012)
Daniel
SCHORN
Björn
THURAU
Scott
THWAITES
Paul
VOSS
Rouleur 1,88 m-71 kg
Né le 13/07/1983 à Amberg
Pro depuis 2007
Chez NetApp/Bora depuis 2010
Parcours pro : Team Sparkasse
Sprinteur 1,83 m-72 kg
Né le 21/10/1988 à Zell an See
(Aut.)
Pro depuis 2008
Chez NetApp/Bora depuis 2011
Parcours pro : Elk Haus
Rouleur 1,94 m-73 kg
Né le 23/07/1988 à Francfort
sur le Main
Pro depuis 2007
Chez Bora depuis 2015
Parcours pro : Atlas, Elk Haus,
Team NSP, Europcar
Sprinteur 1,78 m-69 kg
Né le 12/02/1990 à Burley in
Wharfedale (GBR)
Pro depuis 2010
Chez NetApp/Bora depuis 2013
Parcours pro : Endura Racing
Rouleur 1,78 m-66 kg
Né le 26/03/1986 à Rostock
Pro depuis 2007
Chez NetApp/Bora depuis 2013
Parcours pro : Team 3C
Gruppe, Milram, Endura Racing
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 16e de Paris-Roubaix
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 144e
Meilleur clt. : 144e
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
124e (Giro 2012)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
Ab. 16e (Giro 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 38e
Perf’ : 3e de Nokere Koerse
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 391e
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 50e
Meilleur clt. : 50e (2014)
LES AUTRES COUREURS
Andreas
SCHILLINGER
Archbold (N.-Z.), Bauhaus,
Matzka, Pfingsten,
Schwarzmann.
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
L’équipe n’a pas été
sélectionnée pour le Tour
d’Italie.
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« L’équipe invitée type, sans pression »
Bora-Argon 18 a beaucoup perdu cette année avec le départ chez Sky de König,
7e l’an passé pour une première participation. Voici l’équipe invitée type… Sam Bennett est un des sprinteurs en forme depuis le début de saison. Il faudra se méfier de
lui, même s’il risque de se retrouver esseulé dans la meute. Après, Dominik Nerz sera
leur leader et un garçon comme Jan Barta est un habitué des longues échappées.
À l’image des équipes invitées comme Bretagne et MTN, elle arrive sans trop de
pression et voudra, déjà, se glisser dans les échappées matinales.
39_PLANÈTE CYCLISME_#59
D. Fèvre,Y. Sunada (Presse-Sports), © Bora-Argon 18, Le Coq Sportif
LA PRÉSÉLECTION
L’ÉQUIPE
BRETAGNE-SÉCHÉ ENVIRONNEMENT
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2005
• Licence UCI Cont.Pro : 2015
• Abréviation UCI : BSE
• Sponsors principaux :
Bretagne, région et
Séché Environnement,
services à l’environnement (partenariat
jusque fin 2015)
• Budget : n.c.
• 20 coureurs (4 pays)
• Site Internet :
bretagne-secheenvironnement.fr
• Vélos : Look 795 Aerolight et 596 I-Pack
(chrono) (Fra.)
Le staff technique
• Manager général :
Emmanuel Hubert
• Directeurs sportifs :
Sébastien Hinault, Roger
Tréhin
Rétro Tour 2014
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Emmanuel Hubert
« Il faut être opportuniste et
savoir provoquer les choses »
• Aucune victoire d’étape
• B. Feillu (16e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
E.H. : Le bilan est bon, grâce notamment à des résultats probants. Je
note avant tout une bonne cohésion de groupe, une bonne mayonnaise
et les résultats, du coup, s’en ressentent. Pour notre style d’équipe, ce
sont même presque des résultats inespérés avec de grosses valeurs
sportives.Tout s’est bien déroulé et tout le staff technique est vraiment
satisfait. On sent une progression notamment depuis le Tour 2014, la
fin de saison et le recrutement. Il est dans ma philosophie de vouloir
• R. Feillu (16e)
• B. Feillu (54e)
• A. Delaplace (12e)
franchir un cap chaque année et de progresser régulièrement. Nous,
on veut se rendre indispensable. Cela passe par le fait d’obtenir des résultats, que l’équipe ait une bonne gueule, qu’elle plaise. Aujourd’hui,
on construit encore cette équipe. Et ce n’est pas fini.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Après notre Tour 2014, ramener notre collectif à neuf à Paris est vraiment sympa. C’est le signe avant tout d’une très belle cohésion et du
fait de savoir gérer la course et d’être épargné par les maladies et les
chutes. Sportivement, cette année on veut gagner une étape et placer
un coureur dans le top 15 afin de montrer que l’équipe grandit. Aussi
bien avec Eduardo Sepulveda qu’avec Brice Feillu, on en a la possibilité.
Ensuite, un coureur comme Fédrigo aura à cœur de briller.
• Quels seront vos atouts ?
Parmi nos atouts, on a voulu ajouter cette année un surplus d’expérience dans le recrutement. Pierrick s’inscrit dans cette philosophie
avec les jeunes et apporte de la sérénité et un vécu au groupe. Le
mixe entre les jeunes et les coureurs expérimentés est un atout, mais
cela ne fait pas tout. Il faut aussi la réussite sportive, qui passe dans certaines échappées et victoires par la chance qu’il faut savoir provoquer.
Si on n’essaie pas, on ne saura jamais. Il faudra faire comme on a su le
faire par le passé.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Chaque Tour reste compliqué. Alors sans chrono… La priorité sera
de remporter une étape avant de penser au général. Après, j’espère
qu’Eduardo, que je veux voir s’afficher dans les chronos un jour,
pourra et saura performer cette année sur un tel parcours. On aura
enfin à cœur d’effectuer un bon chrono sur le contre-la-montre par
équipes chez nous en Bretagne.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Le plateau est tous les ans très relevé. Et cette année, il le sera encore
plus. C’est idéal pour que l’on ait une belle course. Il faut que les
favoris soient présents et à 100 % !
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Bretagne-Séché Environnement ?
Il faut être opportuniste, savoir gérer ses efforts et le côté énigmatique
de la course tout en sachant provoquer les choses.
bretagne
et le Tour
• Clt/équipes : 18e
1
16e
18e
PARTICIPATION
MEILLEUR CLASSEMENT FINAL
(B. FEILLU, 2014)
MEILLEUR CLASSEMENT
PAR ÉQUIPES (2014)
Stats 2015 *
• 7 victoires
• Les perfs : Cholet-Pays de
Loire et Route Adélie de Vitré
7
- Clt UCI/ind. Cont. : Fédrigo (4e)
- Clt UCI/équ. Cont. : 1re
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Bretagne, une région te regarde
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●
VERT
●
POIS
●●
BLANC
●●
ÉQUIPE
●
La bouteille bretonne s’est considérablement remplie depuis juillet
2014. Forte d’une première participation et nantie d’un groupe intelligemment renforcé à l’intersaison, l’équipe Bretagne-Séché Environnement
revient plus forte et forcément plus ambitieuse. Emmanuel Hubert est
heureux que le premier cap ait été franchi l’an passé. Car cette année,
il va pouvoir passer au stade supérieur. Les MTN-Qhubeka endosseront
l’habit de cendrillon de la course, alors que les Bretagne, sous le
regard de toute une région, fera partie des cinq équipes françaises
rêvant de gloire chacune à son niveau. À ces fortes têtes-là de savoir
profiter de l’avantage du terrain, même s’il faudra plus les voir au jour
le jour que dans les classements finaux à Paris. Sauf révélation…
40_PLANÈTE CYCLISME_#59
DES HOMMES DANS LA COURSE
Sepulveda, tout petit déjà
En Bretagne, l’Argentin devrait atteindre son rêve… cet été : disputer le
Tour de France. « Quand j’étais petit, je regardais le Tour à la télé. Y
participer a toujours été mon rêve, ne pas le faire l’an passé (en raison
d’une douleur au plateau tibial) a été une grosse déception. J’espère
que cette année… » À 24 ans, ce pro depuis 2013 est comme un
gosse. On ne voit pas ce qui pourrait l’empêcher de découvrir cette
Grande Boucle en dehors d’une nouvelle blessure. Son physique et
ses qualités de rouleur-grimpeur lui permettent d’incarner l’avenir de
cette équipe aux talents multiples. Le recrutement de Fédrigo et Hutarovich sera un atout. L’an passé, l’équipe avait découvert l’épreuve,
osant mais semblant parfois écrasée. L’apport de ces garçons devrait
lui faire passer un nouveau cap, après celui de la découverte.
LA PRÉSÉLECTION
Jean-Marc
BIDEAU
Frédéric
BRUN
Anthony
DELAPLACE
Pierrick
FÉDRIGO
Brice
FEILLU
Rouleur 1,92 m-73 kg
Né le 8/08/1994 à Quimperlé
(29)
Pro depuis 2007
Chez Bretagne depuis 2009
Parcours pro : unibet.com,
Roubaix-Lille Métropole
Rouleur 1,89 m-73 kg
Né le 18/08/1988 à Belfort
(90)
Pro depuis 2014
Chez Bretagne depuis 2015
Parcours pro : BigMat-Auber 93
Rouleur 1,81 m-65 kg
Né le 11/09/1989 à Valognes
(50)
Pro depuis 2010
Chez Bretagne depuis 2014
Parcours pro : Sojasun
2015… Victoires : 0
Clt. UCI Cont. * : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 115e
Meilleur clt. : 115e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 15e du Tour de Langkawi
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 96e
Perf’ : 2e du G.P. de la Somme
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 78e
Meilleur clt. : 78e (2014)
Puncheur 1,72 m-66 kg
Né le 30/11/1978 à Marmande
(47)
Pro depuis 2000
Chez Bretagne depuis 2015
Parcours pro : Crédit Agricole,
Bouygues Telecom, fdj.fr
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 4e
Perf’ : Cholet-Pays de Loire
TDF… Participations : 10
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 29e (2006)
4 victoires d’étapes
Grimpeur 1,89 m-67 kg
Né le 26/07/1985 à Châteaudun (28)
Pro depuis 2009
Chez Bretagne depuis 2014
Parcours pro : Agritubel,
Leopard-Trek, Sojasun
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 9e des 4 Jours de
Dunkerque
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 16e
Meilleur clt. : 16e (2014)
1 victoire d’étape
Armindo
FONSECA
Arnaud
GÉRARD
Florian
GUILLOU
Yauheni
HUTAROVICH
Sprinteur 1,74 m-62 kg
Né le 16/04/1984 à
Châteaudun (28)
Pro depuis 2007
Chez Bretagne depuis 2014
Parcours pro : Agritubel,
Vacansoleil-DCM
Puncheur 1,68 m-58 kg
Né le 1/05/1989 à Rennes
(35)
Pro depuis 2011
Chez Bretagne depuis 2011
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 19e
Perf’ : Route Adélie de Vitré
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 150e
Meilleur clt. : 150e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 435e
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 138e
Meilleur clt. : 138e
Benoît
JARRIER
Christophe
LABORIE
Rouleur 1,82 m-67 kg
Né le 5/08/1986 à Aurillac
(18)
Pro depuis 2011
Chez Bretagne depuis 2014
Parcours pro : Sojasun
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 68e
Perf’ : 2e du Tro-Bro Léon
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 152e
Meilleur clt. : 152e
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 170e
Perf’ : 4e de la Route Adélie de
Vitré
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
LES AUTRES COUREURS
Rouleur 1,78 m-66 kg
Né le 1/02/1989 au Mans
(72)
Pro depuis 2012
Chez Bretagne depuis 2013
Parcours pro : Véranda Rideau
Puncheur 1,84 m-68 kg
Né le 6/10/1984 à Dinan (22)
Pro depuis 2005
Chez Bretagne depuis 2013
Parcours pro : Française des
Jeux
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 357e
Perf’ : 11e des 4 Jours de
Dunkerque
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 132e
Meilleur clt. : 132e (2008-14)
Grimpeur 1,95 m-72 kg
Né le 29/12/1982 à
Concarneau (29)
Pro depuis 2007
Chez Bretagne depuis 2010
Parcours pro : unibet.com,
Roubaix-Lille Métropole
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 62e
Meilleur clt. : 62e
Pierre-Luc
PÉRICHON
Éduardo
SEPULVEDA
Florian
VACHON
Puncheur 1,82 m-68 kg
Né le 4/01/1987 à Bourg-enBresse (01)
Pro depuis 2012
Chez Bretagne depuis 2013
Parcours pro : La Pomme
Marseille
Grimpeur 1,74 m-62 kg
Né le 13/06/1991 à Rawson
(Arg.)
Pro depuis 2013
Chez Bretagne depuis 2013
Puncheur 1,78 m-66 kg
Né le 2/01/1985 à Montluçon
(03)
Pro depuis 2007
Chez Bretagne depuis 2010
Parcours pro : Roubaix-Lille
Métropole
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 188e
Perf’ : 4e du Tour de Langkawi
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 27e
Perf’ : Classic Sud Ardèche
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 220e
Perf’ : 6e du Tro-Bro Léon
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 103e
Meilleur clt. : 103e (2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
Boulo, Cam, Hivert,
Ledanois, McLay (GBR).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
L’équipe n’a pas été
sélectionnée pour le Tour
d’Italie.
Sprinteur 1,79 m-71 kg
Né le 28/11/1983 à Minsk
(Bié.)
Pro depuis 2007
Chez Bretagne depuis 2015
Parcours pro : FDJ, ag2r La
Mondiale
2015… Victoires : 3
Clt. UCI : 82e
Perf’ : 3 étapes de la Tropicale
Amissa Bongo
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 156e (2009)
« Sepulveda peut être une des révélations »
En 2014, pour sa découverte du Tour, l’équipe a rarement manqué une échappée,
même si elle était un peu juste sur les fins d’étapes. Elle a globalement réussi donc
une bonne course en ramenant ses neuf coureurs à Paris. De plus, elle avait été
privée de son leader, l’Argentin Sepulveda qui pourrait être une des révélations cette
année. Il est capable d’atteindre le top 10 et Bretagne lui a concocté une préparation 100 % Tour de France, ce qui est rare pour une ContinentalPro. Enfin,
attention à Pierrick Fédrigo qui retrouve des couleurs avec sa nouvelle équipe.
41_PLANÈTE CYCLISME_#59
B. Bade, D. Fèvre, B. Papon (x2) (Presse-Sports), © Bretagne-Séché Environnement, Le Coq Sportif
Romain
FEILLU
L’ÉQUIPE
TEAM CANNONDALE-GARMIN
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2015
• Licence UCI WT : fin 2018
• Abréviation UCI : TCG
• Sponsors principaux : Cannondale, équipementier
et Garmin, GPS (partenariats jusque fin 2017)
• Budget : 10 M€
• 27 coureurs (14 pays)
• Site Internet :
slipstreamsports.com
• Vélos : Cannondale
Supersix Evo et Slice
(chrono) (USA)
Le staff technique
• Directeur sportif :
Robert Hunter
• Directeurs sportifs adjoints :
Andreas Klier,
Charly Wegelius
Rétro Tour 2014
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
cannondalegarmin
et le Tour
> Cannondale
• Aucune victoire d’étape
• A. de Marchi (52e)
• P. Sagan (1er)
• A. de Marchi (6e)
• P. Sagan (10e)
• Clt/équipes : 21e
> Garmin-Sharp
• 1 victoire d’étape
(R. Navardauskas, 19e)
• B. King (53e)
• R. Navardauskas (8e)
• T.J. Slagter (38e)
• B. King (8e)
• Clt/équipes : 19e
(1 abandon)
Charly Wegelius
« Sans grande étoile du cyclisme,
on s’appuiera sur notre collectif »
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
C.W. : Si on regarde les résultats des grandes courses, on s’aperçoit que
les victoires sont partagées entre Katusha, Sky et Etixx.. Il est très
difficile dans les grandes épreuves d’un jour de faire des résultats quand
on est dominé comme ça. De plus, dans les Ardennaises, courses plus
adaptées à nos caractéristiques, on a connu pas mal de malchance et de
chutes, comme avec Dan Martin et Tom Slagter. Quand on perd ses
coureurs de pointe, il est difficile d’obtenir des résultats. Maintenant,
DES HOMMES DANS LA COURSE
1re
Un duo de choc
PARTICIPATION
Si la fusion entre Cannondale et Garmin a profité numériquement au
team US, sans nul doute, dans le statut des coureurs en place, les
leaders de la Garmin sont restés, quand l’ancienne équipe drivée par
Roberto Amadio a perdu sa star, Peter Sagan. Sur les routes du Tour
de France, on va retrouver deux coureurs de petits et moyens tours,
Tom Jelte Slagter et Andrew Talansky. À 25 et 26 ans, le Néerlandais
et l’Américain vont tenter de glisser la fusion dans les hauteurs du
classement final de l’épreuve française. Vainqueur du Dauphiné 2014,
Talansky avait manqué de chance sur le Tour, mais pas de courage.
L’ex-Belkin, lui, avait brillé lors de Paris-Nice au point de faire naître
une certaine attente chez son staff d’alors. Avec une équipe remaniée,
Cannondale-Garmin a fière allure et repart avec ce duo de choc.
Stats 2015 *
• 3 victoires (dont 1 WT)
• La perf’ : vainqueur du
Circuit de la Sarthe
1
2
- Clt UCI/ind. : Bauer (65e)
- Clt UCI/équ. Cont. : 17e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
La vie sans Peter Sagan
PLANÈTE
ÉTAPE
●●
JAUNE
●●●
VERT
POIS
on conserve le moral et la force pour la suite. D’autant plus que nous
sommes vraiment satisfaits de la fusion de nos deux équipes. C’était un
projet difficile, à cause de la différence de culture entre une équipe
américaine et une européenne. On est très content pour le moment.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
La composition de l’équipe est très délicate à établir avec ce nouveau
groupe. Des garçons ont l’expérience des grands tours chez nous. Mais
personne n’est assuré d’avoir sa place. Nous voulons fonctionner ainsi
cette année et attendre le dernier moment pour composer le groupe.
Nos objectifs sont vagues. Bon,Andrew, avec son passé au Dauphiné et
sur Paris-Nice, peut désormais viser un top 10 par exemple.
• Quels seront vos atouts ?
La force de l’équipe réside dans le fait de posséder plusieurs groupes de
coureurs qui s’entendent bien. On fait confiance à nos leaders Martin,
Talansky et Hesjedal pour apporter leur expérience aux jeunes de
haut niveau. Ils doivent à la fois apporter des résultats, mais aussi aider
au processus de développement de l’équipe pour l’avenir.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Cette édition est vraiment très intéressante. Le long chrono en ouverture
puis les étapes de Huy, des pavés et de Mûr de Bretagne vont faire
bouger la course cette année et la rendre très ouverte.
• Comment situez-vous la concurrence ?
On a vu l’an dernier avec l’arrivée des coureurs français que même
ceux qui n’étaient pas les plus forts en chrono pouvaient réussir de
belles choses en étant agressif sur la course. Je pense que l’on va se retrouver avec le même type de course et de concurrence cette année
avec un plateau de favoris très large.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe CannondaleGarmin ?
La clé pour nous, c’est la même dans toutes les grandes courses. Quand
on n’a pas un Froome, un Nibali ou un Contador, cette grande étoile
du cyclisme, il faut faire confiance au collectif. On possède des coureurs
qui peuvent bouger ensemble et faire de grandes choses. Si on regarde
notre passé proche, on le constate avec des résultats obtenus par des
coureurs qui ne sont pas les plus forts du panorama cycliste ! Avec un
bon travail d’équipe et cet esprit-là, tu peux réussir partout…
●
●●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●●●
Est-ce un mal pour un bien ? De janvier à août 2014, la Cannondale
a vécu au rythme des bruits de transfert de sa star, le (futur) triple
tenant du maillot vert, Peter Sagan. Son ancien manager, Roberto
Amadio, savait qu’il ne pourrait pas conserver son leader. Alors, en
2015, Jonathan Vaughters, patron de ce regroupement d’équipes doit
faire sans le Slovaque, qui peine au sein de l’équipe Tinkoff-Saxo.
Mais, ça, c’était avant ! Car désormais, l’équipe américaine continue
d’avancer et de progresser. Si les résultats ne sont pas formidables, le
groupe progresse et a une belle gueule. Talansky, Slagter, les King,
Bettiol, Dombrowski, Formolo, Hansen, Martin, Mohoric, Moser, voici
de quoi espérer des jours meilleurs. Sur le Tour de France en juillet ?
42_PLANÈTE CYCLISME_#59
Janier
ACEVEDO
Jack
BAUER
Nate
BROWN
Nathan
HAAS
Ryder
HESJEDAL
Grimpeur 1,77 m-67 kg
Né le 6/12/1985 à Caramanta
(Col.)
Pro depuis 2011
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Gobernacion de
Antioquia, Jamis, Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Ab. (13e)
Meilleur clt. : Ab. 13e (2014)
Puncheur 1,89 m-70 kg
Né le 7/04/1985 à Takaka
(N.-Z.)
Pro depuis 2010
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Endura Racing,
Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 65e
Perf’ : 8e du G.P. E3
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 137e
Meilleur clt. : 137e (2014)
Rouleur 1,72 m-67 kg
Né le 7/07/1991 à Covington
Pro depuis 2010
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Trek-Livestrong,
Bontrager
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
85e (Vuelta 2014)
Rouleur 1,78 m-71 kg
Né le 13/03/1989 à Brisbane
(Aus.)
Pro depuis 2009
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 101e
Perf’ : 6e de la Flèche
Brabançonne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
104e (Giro 2014)
Polyvalent 1,90 m-72 kg
Né le 9/12/1980 à Victoria
(Can.)
Pro depuis 2004
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : US Postal, Discovery Channel, Phonak,
HealthNet, Slipstream, Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 14e du Tour du Trentin
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 6e (2010)
Alex
HOWES
Benjamin
KING
Edward
KING
Kristijan
KOREN
Sebastian
LANGEVELD
Rouleur 1,83 m-72 kg
Né le 25/11/1986 à Postojna
(Slo.)
Pro depuis 2010
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Liquigas,
Cannondale
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 135e
Meilleur clt. : 87e (2011)
Rouleur 1,78 m-67 kg
Né le 17/01/1985 à Leiden
(P.B.)
Pro depuis 2006
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Skil-Shimano,
Rabobank, Orica-GreenEDGE,
Garmin
2014… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 14e de Milan-San Remo
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 140e
Meilleur Clt. : 131e (2008)
Tom Jelte
SLAGTER
Andrew
TALANSKY
Grimpeur 1,69 m-57 kg
Né le 1/07/1989 à Groningen
(P.B.)
Pro depuis 2011
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
Blanco, Belkin, Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 74e
Perf’ : 9e de la Flèche Wallonne
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 56e
Meilleur clt. : 56e (2014)
Grimpeur 1,79 m-62 kg
Né le 23/11/1988 à Napa
Pro depuis 2008
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Toshiba, Amore
& Vita, Garmin
Grimpeur 1,80 m-61 kg
Né le 1/01/1988 à North
Pro depuis 2011
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Chipotle
Development, Garmin
Rouleur 1,81 m-69 kg
Né le 12/03/1989 à North
Pro depuis 2011
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : RadioShack,
Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 127e
Meilleur clt. : 127e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 17e du Tour de Californie
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 53e
Meilleur clt. : 53e (2014)
Rouleur 1,88 m-78 kg
Né le 31/01/1983 à Brentwood
Pro depuis 2006
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Priority Health
Cycling, Cervélo Test Team,
Liquigas, Cannondale
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Ab. (10e)
Meilleur clt. : Ab. 10e (2014)
Moreno
MOSER
Ramunas
NAVARDAUSKAS
Dan
MARTIN
LES AUTRES COUREURS
Grimpeur 1,76 m-62 kg
Né le 20/08/1986 à Birmingham (GBR)
Pro depuis 2008
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Slipstream,
Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 71e
Perf’ : 10e du Tour de Catalogne
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 33e (2013)
1 victoire d’étape
Bettiol (Ita.), Dombrowski,
Hansen (Dan.), Mohoric
(Slo.), Skjerping (Nor.),
van Baarle (P.B.), Zepuntke
(All.).
(Présélection non officielle mi-mai)
La sélection du Giro
HESJEDAL (Can.), Acevedo
(Col.), Brown, Cardoso
(Por.), Danielson, Formolo
(Ita.), Marangoni (Ita.),
Slagter (P.B.), Villella (Ita.).
Polyvalent 1,77 m-64 kg
Né le 25/12/1990 à Trente
(Ita.)
Pro depuis 2012
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Liquigas,
Cannondale
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 94e (2013)
Polyvalent 1,68 m-57 kg
Né le 30/01/1988 à Silate
(Lit.)
Pro depuis 2011
Chez Cannondale-Garmin
depuis 2015
Parcours pro : Garmin
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Circuit de la Sarthe
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 141e (1 étape)
Meilleur clt. : 120e (2013)
1 victoire d’étape
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Talansky a du mal à confirmer »
Le gros point d’interrogation dans cette équipe, c’est Andrew Talansky pour les classements généraux. Il a déjà brillé sur des courses par étapes de courte durée, mais sur
les grands tours, il a du mal à confirmer et enchaîne les soucis. Idem depuis le début
de saison. Il peut potentiellement réaliser un top 5. Il fait partie de cette nouvelle génération de coureurs américains qui grimpent et qui roulent, mais qui semblent fragiles
dans la tête pour jouer un grand rôle. Cette formation ne sera pas non plus bien
armée pour le protéger, même s’il elle possède des coureurs d’expérience.
43_PLANÈTE CYCLISME_#59
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : N.p. (12e)
Meilleur clt. : 10e (2013)
B. Bade, B. Papon (x2) (Presse-Sports), © Team Cannondale-Garmin, Le Coq Sportif
LA PRÉSÉLECTION
L’ÉQUIPE
COFIDIS, SOLUTIONS CRÉDITS
L’équipe en bref
• Année de fondation : 1996
• Licence UCI Cont.Pro : 2015
• Abréviation UCI : COF
• Sponsor principal :
Cofidis, Solutions
Crédits, crédits en ligne
(partenariat jusque fin
2016)
• Budget : 9,5 M€
• 25 coureurs (6 pays)
• Site Internet :
equipe-cofidis.com
• Vélos : Orbea Orca et
Ordu (chrono) (Esp.)
Le staff technique
• Manager général :
Yvon Sanquer
• Directeurs sportifs :
Stéphane Augé,
Didier Rous
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Yvon Sanquer
Rétro Tour 2014
« À nous d’oser et montrer de
l’envie sans faire n’importe quoi »
• Aucune victoire d’étape
• L.A. Mate (31e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
Y.S. : C’est un bilan constrasté avec de bonnes choses, notamment chez
les jeunes, Laporte, Sénéchal, Venturini, Chetout, très présents sur ce
début de saison et qui ont fait de belles performances, même s’il leur
manque une victoire. Car après, outre les victoires de Nacer et de Jonas,
on a encore beaucoup de places de 2e et 3e et peu de victoires. L’équipe
a été présente et régulière sur un programme de courses qui est aux
deux tiers celui d’une WorldTour. C’est exigeant pour nous, mais on
• N. Edet (39e)
• N. Edet (31e)
• R. Molard (7e)
• Clt/équipes : 16e
(2 abandons)
cofidis
et le Tour
18
10
PARTICIPATIONS
3e
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(JULICH, 1998)
1
MAILLOT À POIS
(RINERO, 1998)
1er
MEILLEUR
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (1998)
Stats 2015 *
• 4 victoires
• La perf’ : 2 étapes du Circuit
de la Sarthe
4
- Clt UCI/ind. Cont. : Bouhanni (3e)
- Clt UCI/équ. : 3e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Maintenant, il faut gagner
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●
VERT
●●●●
POIS
●●
BLANC
●●
ÉQUIPE
●
Le discours d’Yvon Sanquer à quelques semaines du 17e Tour de
France de la Cofidis n’a pas été suivi des faits. Le manager voulait
(re)gagner sur le Tour 2014. Mais Julien Simon et les autres ne lui ont
pas permis de sourire à nouveau au sortir d’une étape. Le Rennais est
souvent passé pas loin, mais son punch n’a pas délivré son team,
pas plus que les qualités de Taaramae désormais parti chez Astana
ou celles des prometteurs Edet et Molard. Cette année, le discours du
patron ne changera pas, mais la pression, elle, si… d’épaules. Simon,
le vainqueur en titre de la Coupe de France un peu relâché, c’est à
Bouhanni qu’il sera demandé de débloquer le compteur de la Cofidis.
Une victoire en première semaine lancerait le Tour de son team…
44_PLANÈTE CYCLISME_#59
n’est pas passé loin avec Nacer à San Remo (6e), le plus rapide dans les
cent derniers mètres ! Et à Paris-Nice, il avait les jambes pour gagner.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Ce qui nous motive au plus haut point, c’est de remporter cette victoire
qui nous échappe depuis 2008. Ça motive extrêmement Nacer qui est
l’homme par qui cela peut arriver. Même s’il n’y a pas que lui, on le
placera sur une bonne partie des étapes dans les meilleures conditions
pour satisfaire le groupe et le sponsor enfin. Pour le général, même sans
Rein et Jérôme, nos dernières places sont venues par Dani Navarro.
Cette saison, il a connu un début difficile et a repris fin mai, avec le
Dauphiné en point de mire. On verra si on s’axe sur le général ou une
étape de montagne avec lui. Le plus important est de réussir à nouveau
à gagner. Un sprinteur comme Nacer peut nous “débloquer”.
• Quels seront vos atouts ?
Notre force réside dans ce tout composant l’équipe. On progresse dans
le fait de fonder un collectif solide. Ça s’est retrouvé autour de Nacer
en avril. On est sur la bonne voie et nos jeunes apportent fraîcheur et
envie aux côtés des expérimentés Lemoine, Simon, Navarro, Maté.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Tous les Tour sont difficiles, mais ce parcours est taillé pour de belles batailles. Maintenant, avec Nacer, on aurait aimé plus de sprints, même s’il
peut aussi y arriver sur une course un peu en côte. Après, pour les étapes de puncheurs, on sera aussi là. Ce Tour nous donne une belle marge
de manœuvre. À nous de saisir les opportunités, oser, montrer de l’envie.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Le niveau est de plus en plus haut, partout. Face aux équipes avec un
gros sprinteur, je retiens que Nacer a… déjà battu tout le monde. Je
reste confiant, même si le niveau sera vraiment très haut. Pour le maillot
jaune, de nombreuses étapes constitueront un piège pour l’un ou l’autre.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Cofidis ?
Si on pouvait remporter une étape vite, ça donnerait de la confiance et
enleverait cette pression. Ce serait plus facile pour être à l’attaque à la
recherche de gros résultats. Si ce n’est pas le cas, il faudra savoir renforcer
le collectif pour saisir les opportunités, mais ne pas se précipiter et faire
n’importe quoi. On va avoir un mode de fonctionnement autour de
Nacer. Il faudra le respecter… avec cette grosse volonté de vaincre.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Bouhanni à la percution
Bon, les stats pourraient satisfaire les Cofidis 2015. Une victoire simplement en moins que l’an passé à pareille époque, il n’y a rien d’infamant. Problème, et on s’en doutait au sein de l’équipe nordiste, les
quatre victoires du team fin mai ont été obtenues en majorité par un
homme, le percutant Nacer Bouhanni ! L’ancien sprinteur de la fdj.fr a
été recruté pour son statut, mais aussi sa faculté à rapporter une quinzaine de victoires par an à son équipe. Alors, l’attente est énorme sur
les épaules du Spinalien depuis janvier. Il doit mettre son équipe sur
les bons rails. Même s’il a attendu le Circuit de la Sarthe pour s’imposer,
sans s’inquiéter mais parfois en s’énervant, il a dans la foulée claqué
trois bouquets. Le voici lancé vers son 2e Tour de France, où il devra
rapporter un succès aux Rouges dans l’attente depuis 2008 !
LA PRÉSÉLECTION
Puncheur 1,80 m-72 kg
Né le 16/02/1990 à Vasteras
(Suè.)
Pro depuis 2013
Chez Cofidis depuis 2015
Parcours pro : Argos/Shimano
2015… Victoires : 1
Clt. UCI Cont. * : n.c.
Perf’ : 1 étape des 4 Jours de
Dunkerque
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
Yohann
BAGOT
Nacer
BOUHANNI
Nicolas
EDET
Christophe
LAPORTE
Grimpeur 1,82 m-65 kg
Né le 6/09/1987 à Salon de
Provence (13)
Pro depuis 2011
Chez Cofidis depuis 2011
Sprinteur 1,75 m-66 kg
Né le 25/07/1990 à Épinal
(88)
Pro depuis 2011
Chez Cofidis depuis 2015
Parcours pro : fdj.fr
Grimpeur 1,76 m-60 kg
Né le 2/12/1987 à La Ferté
Bernard (73)
Pro depuis 2011
Chez Cofidis depuis 2011
Rouleur 1,89 m-76 kg
Né le 11/12/1992 à La Seynesur-mer (83)
Pro depuis 2014
Chez Cofidis depuis 2014
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 267e
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : Ab. 3e (2013)
2015… Victoires : 3
Clt. UCI : 3e
Perf’ : G.P. de Denain
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : Ab. 6e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 102e
Perf’ : 7e de la Ruta del Sol
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 77e
Meilleur clt. : 77e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 75e
Perf’ : 3e du Samyn
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
Luis Angel
MATE
Rouleur 1,82 m-73 kg
Né le 3/03/1983 à Tours (37)
Pro depuis 2005
Chez Cofidis depuis 2014
Parcours pro : Crédit Agricole,
Skil-Shimano, Sojasun
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 230e
Perf’ : 7e d’À travers la Flandre
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 110e
Meilleur clt. : 110e (2014)
Grimpeur 1,78 m-72 kg
Né le 23/03/1984 à Madrid
(Esp.)
Pro depuis 2008
Chez Cofidis depuis 2011
Parcours pro : Andalucia,
Serramenti PVC Diquigiovanni,
Androni Giocattoli
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 31e
Meilleur clt. : 31e (2014)
Dominique
ROLLIN
Florian
SÉNÉCHAL
Julien
SIMON
Sprinteur 1,88 m-86 kg
Né le 29/10/1982 à Greenfield
Park (Can.)
Pro depuis 2008
Chez Cofidis depuis 2015
Parcours pro : Kodak Galery,
Cervélo Test Team, FDJ
Grimpeur 1,79 m-75 kg
Né le 10/07/1993 à Cambrai
(59)
Pro depuis 2013
Chez Cofidis depuis 2014
Parcours pro : Etixx-ihned
Puncheur 1,76 m-65 kg
Né le 4/10/1985 à Rennes
(35)
Pro depuis 2008
Chez Cofidis depuis 2014
Parcours pro : Crédit Agricole,
Besson Chaussures, Sojasun
Sprinteur 1,80 m-70 kg
Né le 22/03/1988 à Viriat
(01)
Pro depuis 2011
Chez Cofidis depuis 2015
Parcours pro : fdj.fr
Sprinteur 1,84 m-73 kg
Né le 1/06/1990 à Herk de
Star (Bel.)
Pro depuis 2013
Chez Cofidis depuis 2015
Parcours pro : Topsport
Vlaanderen
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
75e (Giro 2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 135e
Perf’ : 3e du Tro-Bro Léon
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 136e
Perf’ : 3e du Tour du Finistère
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 109e
Meilleur clt. : 87e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
76e (Giro 2012)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 71e
Perf’ : 2e du G.P. La Marseillaise
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
LES AUTRES COUREURS
Cyril
LEMOINE
Chainel, Chetout, Hardy,
Joeaar (Est.), Rossetto,
Turgis, van Staeyen (Bel.),
Venturini, Verhelst (Bel.),
Zingle (Bel.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
L’équipe n’a pas été
sélectionnée pour le Tour
d’Italie.
Rudy
MOLARD
Puncheur 1,78 m-62 kg
Né le 17/09/1989 à Gleizé
(69)
Pro depuis 2012
Chez Cofidis depuis 2012
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 186e
Perf’ : 13e de la Flèche
Brabançonne
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 51e
Meilleur clt. : 51e (2014)
Daniel
NAVARRO
Grimpeur 1,75 m-60 kg
Né le 18/07/1983 à Gijon
(Esp.)
Pro depuis 2005
Chez Cofidis depuis 2013
Parcours pro : Liberty Seguros,
Astana, Saxo Bank
Sprinteur 1,88 m-80 kg
Né le 26/09/1990 à Arras
(62)
Pro depuis 2011
Chez Cofidis depuis 2011
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : Ab. 13e
Meilleur clt. : 9e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 156e
Meilleur clt. : 156e (2014)
Geoffrey
SOUPE
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Bouhanni change la donne chez Cofidis »
Avec l’engagement de Nacer à l’intersaison, la Cofidis a clairement pris le parti de
jouer les sprints. En embauchant Soupe et Rollin, elle a renforcé un train à son service.
Je pense que pour remporter une étape sur le Tour, c’est la meilleure solution. À lui de
prouver face aux meilleurs en France, après l’avoir fait au Giro, qu’il a le potentiel
pour rapporter une ou deux étapes ainsi. Il peut débloquer la situation pour une
équipe qui a délaissé le classement général, même si Navarro a déjà fait top 10.
L’Espagnol est une bonne carte, mais avec Bouhanni, elle possède un bel atout !
45_PLANÈTE CYCLISME_#59
Adrien
PETIT
Kenneth
VANBILSEN
B. Bade (x3), D. Fèvre (Presse-Sports), © Cofidis, Le Coq Sportif
Jonas
AHLSTRAND
L’ÉQUIPE
ETIXX-QUICK•STEP
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2015
• Licence UCI WT : fin 2015
• Abréviation UCI : EQS
• Sponsors principaux :
Etixx, nutrition et
Quick•Step, sols (partenariats jusque fin 2017)
• Budget : 13-14 M€
• 27 coureurs (12 pays)
• Site Internet :
etixx-quickstep.com
• Vélos : Specialized
Tarmac et Shiv (chrono)
(USA)
Le staff technique
• Manager général :
Patrick Lefévère
• Directeurs sportifs :
Davide Bramati,
Tom Steels
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
• 3 victoires d’étapes
(M. Trentin, 7e ; T. Martin,
9e, 20e)
• J. Bakelants (24e)
« Mettre des coups et bombarder le
peloton en première semaine »
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
P.L. : Exceptionnel ! Regardez notre bilan chiffré : combinez vingthuit victoires, vingt-sept places de 2e, treize de 3e sans oublier plus de
cent top 10, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Et même si nous avons
connu le malheur de perdre notre leader Tom Boonen pour les classiques, je ne suis pas quelqu’un qui regarde derrière, jamais. On a bien
préparé la saison, remporté une classique même sans Tom, on est n°1
UCI mi-mai et leader au C.Q. Ranking. Les chiffres ne mentent pas.
• M. Renshaw (5e)
• T. Martin (18e)
• M. Kwiatkowski (3e)
• Clt/équipes : 14e
(1 abandon)
12
quick•step
et le Tour
Patrick Lefévère
23
PARTICIPATIONS
11e
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(KWIATKOWSKI, 2013)
1
2
MAILLOT VERT
(BOONEN, 2007)
MAILLOT À POIS
(VIRENQUE,
2003-2004)
Stats 2015 *
• 28 victoires (dont 3 WT)
• La perf’ : Amstel Gold Race
3WT
25
- Clt UCI/ind. WT : Kwiatkowski (7e)
- Clt UCI/équ. : 1re
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Trop belle pour lui ?
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●●
JAUNE
●●
VERT
POIS
●●●●
●●
BLANC
●●●●
ÉQUIPE
●●
Près d’une trentaine de succès fin mai, des garçons titrés, d’autres bien
placés, la version Etixx de la Quick•Step marche sur les traces de ses
devancières Omega Pharma et Quick•Step. Mais, l’équipe belge traîne
ce début de saison quelques points noirs. Elle est repartie des classiques
flandriennes sans succès, mais aussi avec un Tom Boonen sur le
flanc. D’autre part, elle a aussi les défauts de sa richesse parfois. Et ce
sera le cas en France. Son champion du monde n’est pas encore au
niveau d’un podium en GT, alors qu’Uran a la plus haute marche à
franchir pour parvenir à ses fins. Cavendish, enfin, voit arriver à la
vitesse grand V une cohorte de sprinteurs à ses côtés ou… devant.
Cette ultra-polyvalence n’est-elle pas un frein sur le Tour de France ?
46_PLANÈTE CYCLISME_#59
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
On ne part pas dans l’idée de remporter le maillot vert cette année.
Mark Cavendish, Tony Martin et Michal Kwiatkowski partent avec
l’objectif de gagner simplement des étapes. Tony vise le chrono, déjà.
Ensuite, sur cette première semaine, Mark et Michal peuvent s’imposer,
notamment sur les pavés. Enfin, on verra si Uran Uran peut parvenir à
bien se placer au général après sa participation au Giro.
• Quels seront vos atouts ?
Depuis l’arrivée de monsieur Bakala en 2011 à la tête de l’équipe, on
a construit une équipe capable de s’imposer sur tous les terrains. Et
justement, les résultats sont arrivés dans tous les types de courses
comme on l’espérait. On a su prendre les bonnes décisions pour
l’équipe. L’arrivée de Uran Uran nous a apporté le coureur qui nous
manquait pour les grands tours au sein d’un groupe qui rajeunit
d’année en année. Mais attention, ça ne manque pas de ne pas gagner
un grand tour. Depuis 2003, on est bien gâté.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Je regrette l’absence d’un chrono long pour Tony. Je vais commencer à
croire qu’ils ont fait un Tour pour Thibaut Pinot et pour le suspense.
Pour mon équipe, on a les moyens de prendre le maillot jaune à
Utrecht. Sur la 2e étape vers Zélande, on espère un vent latéral favorable
pour bombarder le peloton avec des éventails ! Et sur la 4e, on espère
un nouveau coup d’état sur les pavés vers Cambrai. C’est comme en
boxe, si on peut déjà mettre des coups au départ et sonner l’adversaire.
On verra ensuite pour le général avec Uran Uran en montagne. Tout
le monde connaît la force de notre équipe.Alors, on doit profiter de ce
terrain de jeu favorable pour les Etixx-Quick•Step.
• Comment situez-vous la concurrence ?
On part sur le principe des quatre grands favoris. Mais on a vu à
chaque édition qu’ils ne sont jamais tous “présents”. Ça s’est vérifié
l’an passé avec des abandons prématurés. Alors, comme Rigoberto est
un bon outsider, nous verrons bien ce que nous pourrons faire.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Etixx-Quick•Step ?
La pointe de vitesse de Mark sera une des clés de notre réussite. S’il regagne vite après son Tour 2014 blanc, cela lancera l’équipe. Et on peut
aussi espérer dès le départ avec un de nos chronomen !
DES HOMMES DANS LA COURSE
Kwiatek-Cav’, les atouts
Combien de temps Patrick Lefévère va-t-il attendre pour atteindre son
rêve ? Comblé par ses coureurs sur toutes les courses d’un jour ou
presque, il manque à son palmarès de manager un grand tour. Rigoberto Uran, 2e deux années de suite au Giro, est celui qui présente le
plus d’assurances pour atteindre l’objectif. Pris par le Giro en mai, le
fait de doubler avec le Tour le freinera peut-être en France. Au départ
d’Utrecht, la pression sera plus sur le champion du monde et vainqueur
de l’Amstel, Michal Kwiatkowski à qui on prédit la 1re place d’un GT
d’ici quelques années sous conditions. Mais, c’est aussi un Cav’ revanchard que l’on va retrouver. L’Anglais n’avait même pas sprinté
une fois en 2014, lui l’homme aux 25 succès. Alors avec ces deux
stars, Lefévère a de quoi espérer. Pour aujourd’hui, comme demain.
LA PRÉSÉLECTION
Gianluca
BRAMBILLA
Mark
CAVENDISH
Michal
GOLAS
Michal
KWIATKOWSKI
Tony
MARTIN
Grimpeur 1,70 m-57 kg
Né le 22/08/1987 à Bellano
(Ita.)
Pro depuis 2010
Chez OPQS/Etixx depuis 2013
Parcours pro : Colnago
Sprinteur 1,75 m-70 kg
Né le 21/05/1985 sur l’Île de
Man (GBR)
Pro depuis 2007
Chez OPQS/Etixx depuis 2013
Parcours pro : T-Mobile, HTCHighroad, Sky
2015… Victoire : 13
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 4 étapes du Tour de
Californie
TDF… Participations : 8
TDF 2014 : Non partant (2e)
Meilleur clt. : 130e (2011)
25 victoires d’étapes
1 Maillot vert (2011)
Polyvalent 1,80 m-65 kg
Né le 29/04/1984 à Torun
(Pol.)
Pro depuis 2010
Chez OPQS/Etixx depuis 2012
Parcours pro : unibet.com,
Collstrop, Amica Chips,
Vacansoleil
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 55e
Meilleur clt. : 55e (2014)
Polyvalent 1,76 m-68 kg
Né le 2/06/1990 à Torun
(Pol.)
Pro depuis 2010
Chez OPQS/Etixx depuis 2012
Parcours pro : Caja Rural,
RadioShack
2015… Victoires : 2 (2 WT)
Clt. UCI : 7e
Perf’ : Amstel Gold Race
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 28e
Meilleur clt. : 11e (2013)
Rouleur 1,85 m-75 kg
Né le 23/04/1985 à Cottbus
(All.)
Pro depuis 2006
Chez OPQS/Etixx depuis 2012
Parcours pro : Thüringer
Energie, HTC
2015… Victoires : 2 (1 WT)
Clt. UCI : 67e
Perf’ : 1 étape du Tour de
Romandie
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 47e (2 étapes)
Meilleur clt. : 44e (2011)
4 victoires d’étapes
Mark
RENSHAW
Zdenek
STYBAR
Niki
TERPSTRA
Matteo
TRENTIN
Rigoberto
URAN URAN
Sprinteur 1,79 m-73 kg
Né le 22/10/1982 à Bathurst
(Aus.)
Pro depuis 2004
Chez OPQS/Etixx depuis 2014
Parcours pro : fdjeux.com,
Crédit Agricole, Columbia/HTC,
Rabobank, Blanco, Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 3e de la Clasica Almeria
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 142e
Meilleur clt. : 142e (2014)
Polyvalent 1,83 m-71 kg
Né le 11/12/1985 à Plana U
Marianskych (R.Tc.)
Pro depuis 2011
Chez OPQS/Etixx depuis 2011
Rouleur 1,86 m-74 kg
Né le 18/05/1984 à Beverwijk
(P.B.)
Pro depuis 2007
Chez OPQS/Etixx depuis 2011
Parcours pro : Milram
Puncheur 1,79 m-75 kg
Né le 2/08/1989 à Borgo
Valsugana (Ita.)
Pro depuis 2011
Chez OPQS/Etixx depuis 2011
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 15e
Perf’ : Strade Bianche
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
76e (Vuelta 2012)
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : 16e
Perf’ : Tour du Qatar
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 94e
Meilleur clt. : 94e (2014)
Grimpeur 1,73 m-63 kg
Né le 26/01/1987 à Urrao
(Col.)
Pro depuis 2006
Chez OPQS/Etixx depuis 2014
Parcours pro : Tenax,
unibet.com, Caisse d’Épargne,
Sky
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 10e
Perf’ : 3e de Tirreno-Adriatico
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 24e (2011)
Martin
VELITS
Julien
VERMOTE
Rouleur 1,85 m-72 kg
Né le 21/02/1985 à Bratislava
(Svq.)
Pro depuis 2005
Chez OPQS/Etixx depuis 2012
Parcours pro : Konica Minolta,
Wiesenhof, Milram, HTC
Polyvalent 1,79 m-71 kg
Né le 26/07/1989 à Courtrai
Pro depuis 2011
Chez OPQS/Etixx depuis 2011
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 88e (2012)
Alaphilippe (Fra.), Lampaert,
Maes, van Keirsbulck,
Vandenbergh, Verona (Esp.),
Wisniowski (Pol.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
URAN URAN (Col.), Boonen,
Bouet (Fra.), de la Cruz
(Esp.), Keisse, Meersman,
Sabatini (Ita.), Serry, Vakoc
(R.Tc.).
2015… Victoires : 5 (3 WT)
Clt. UCI : 41e
Perf’ : 3e du G.P. E3
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 93e (1 étape)
Meilleur clt. : 93e
2 victoires d’étapes
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 8e des 3 Jours de la
Panne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
88e (Giro 2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Etixx veut capitaliser en première semaine »
Voici l’équipe qui va chasser les étapes. Bien entendu, il y a Mark Cavendish, qui va
vouloir regagner au sprint très vite en début de course. Mais comme ils n’ont pas de
coureur qui fera particulièrement le classement général, à voir comment Uran sera
sorti du Giro, l’Anglais et d’autres ont les moyens de gagner sur la première semaine,
et les pavés notamment. Car après Plumelec, Etixx sait qu’en montagne, ce sera
plus dur, même si on attend un peu plus de Michal Kwiatkowski qui a connu un lourd
programme depuis janvier et est encore un peu juste en haute montagne.
47_PLANÈTE CYCLISME_#59
D. Fèvre,Y. Sunada (Presse-Sports),
© Etixx-Quick•Step, Le Coq Sportif
2015… Victoire : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
13e (Giro 2012)
L’ÉQUIPE
TEAM EUROPCAR
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2011
• Licence UCI Cont.Pro : 2015
• Abréviation UCI : EUC
• Sponsor principal :
Europcar, location de
véhicules (partenariat
jusque fin 2015)
• Budget : 9 M€
• 26 coureurs (4 pays)
• Site Internet :
teameuropcar.com
• Vélos : Colnago V1-r. et
K-Zero (chrono) (Ita.)
Le staff technique
• Manager général :
Jean-René
Bernaudeau
• Directeurs sportifs :
Andy Flickinger,
Lylian Lebreton
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Andy Flickinger
Rétro Tour 2014
« Une équipe très complète
sur un Tour fait pour Pierre »
• Aucune victoire d’étape
• P. Rolland (11e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
A.F. : Le bilan est mitigé, question performances déjà. On a été présent
depuis le début de saison. Le titre de Bryan Coquard sur la piste a été
une belle récompense.Après, question victoires, on en souhaiterait toujours plus. Mais on va s’en satisfaire. Il n’y a pas de regrets, mais on a obtenu pas mal de 2e place ! On aurait aimé les transformer en 1re à ParisNice, en Catalogne, dans le Yorkshire. Mais à chaque fois, on est tombé
sur un coureur plus fort que nous. Il y a mieux, donc, mais on n’est pas
• B. Coquard (3e)
• T. Voeckler (7e)
• B. Coquard (16e)
• Clt/équipes : 5e
europcar
et le Tour
4
4
PARTICIPATIONS
4e
VICTOIRES D’ÉTAPES
1
1
MEILLEUR
MAILLOT À POIS
MAILLOT BLANC
CLASSEMENT FINAL
(VOECKLER, 2011) (VOECKLER, 2012) (ROLLAND, 2011)
Stats 2015 *
• 7 victoires
• La perf’ : Tour de Castille
et Leon
7
- Clt UCI/ind. Cont. : Rolland (12e)
- Clt UCI/équ. : 7e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
La fin justifie les moyens
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●●●
VERT
●●●
POIS
●●●
BLANC
●●
ÉQUIPE
●●
Depuis l’arrivée dans le jeu du champion du monde sur piste à l’Américaine Bryan Coquard, l’équipe de Jean-René Bernaudeau a changé
de rythme et la vision de ses adversaires sur elle. Des coureurs pour
remporter des étapes, un leader pour le général, un sprinteur à emmener, avec des moyens renforcés, le staff est dans le dur à chaque
compo d’un groupe au sein duquel il faut trouver le bon dosage. Si la
perte de Réza pour Coquard laissera un vide chaque jour, la relégation
du team en ContinentalPro et son absence au Giro permettra à ses
leaders d’arriver plus frais que Rolland l’an passé après sa 4e place à
Milan. Europcar se présentera peut-être mieux préparée au départ,
mais certains résultats ne sont pas à la hauteur de son attente.
48_PLANÈTE CYCLISME_#59
malheureux. Enfin, concernant notre leader, Pierre Rolland a remporté
le Tour de Castille et Leon et il voulait être fort sur les Ardennaises. Mais
ensuite, il a chuté à Liège. C’est dommage pour nous et pour lui.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
On reste sur les même bases que les années précédentes. Avec Pierre
Rolland, on entre dans un Tour de France qui lui convient bien et sur
lequel on espère qu’il pourra se classer très haut au classement général.
Ensuite, avec Cyril Gautier, Romain Sicard et Thomas Voeckler, on
possède ces puncheurs qui seront là pour tenter des coups au quotidien.
Et enfin, on a Bryan Coquard qui fera, lui, la chasse aux sprints et au
maillot vert.
• Quels seront vos atouts ?
Nous, on a déjà gagné et remporté des maillots sur le Tour de France.
On a besoin d’y souffrir et d’y briller. On possède une équipe très
complète pour cela, qui peut être présente tous les jours. Mais cela fait
un moment qu’on ne le fait plus, qu’on ne se lâche plus, qu’on ne
gagne plus. Avec ce groupe, on peut et on doit y arriver. Remporter
une étape sera déjà exceptionnel pour nous.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Ce tracé convient parfaitement à Pierre Rolland ! Un chrono court et
un par équipes, c’est bien pour lui, car cela pourra limiter les écarts par
rapport à un long chrono. Pour la partie montagneuse, ce sont des endroits où Pierre a déjà bien performé. On va dessiner une équipe et des
stratégies pour qu’il fasse un grand résultat.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Le plateau est très relevé cette année. Mais, je trouve qu’il n’y a pas un
leader qui ressorte plus que les autres. Je pense que c’est assez homogêne,
même si on n’a pas vu certains en bonne condition depuis le début de
saison. Il y a les quatre… Mais Pinot, Bardet et ceux présents l’an passé,
comme Pierre, auront leur mot à dire. Pierre peut faire un top 5. Son
atout, c’est la récupération. Et en montagne, il aura de quoi s’exprimer.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Europcar ?
Il faudra éviter les pièges aux Pays-Bas. Ensuite à Huy, on l’a vu, c’est
très tendu.Après, certains endroits sont très difficiles, comme la Bretagne,
la Picardie. Il va falloir se sortir de tout cela, ces pièges, car, après la
journée de repos à Pau, un autre Tour commencera.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Jaune ou vert, gagner pour durer
L’équipe Europcar et ses leaders se lancent dans un drôle de Tour.
Car il pourrait s’agir de leur dernier sous les couleurs vertes du loueur
de voitures en fin de contrat le 31 décembre. Ils le savent depuis
longtemps, mais ne voient pour le moment rien venir du côté du staff.
Alors, Pierre Rolland, Thomas Voeckler et Bryan Coquard, notamment,
vont avoir l’objectif de briller et gagner pour mettre leurs couleurs sur
le devant de la scène, mais aussi de se montrer et se vendre… Drôle
d’ambiance. La quête d’un top 5 pour un Pierrot pas au top depuis
janvier, une victoire d’étape voire un maillot pour un Thomas effacé et
enfin un maillot vert pour le Coq’ heureux et “champion du monde”
sur piste, les leaders du team ont du pain sur la planche et de belles
choses à jouer. Si ça veut bien rigoler comme certaines années…
LA PRÉSÉLECTION
Puncheur 1,70 m-65 kg
Né le 22/09/1984 à Ishigaki
(Jap.)
Pro depuis 2008
Chez Europcar depuis 2011
Parcours pro : Meitan Hompo,
Bouygues Telecom
2015… Victoire : 0
Clt. UCI Cont. * : 106e
Perf’ : 5e de Paris-Camembert
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 65e
Meilleur clt. : 65e (2014)
Yohann
GENE
Bryan
COQUARD
Sprinteur 1,69 m-58 kg
Né le 25/04/1992 à SaintNazaire (44)
Pro depuis 2013
Chez Europcar depuis 2013
2015… Victoire : 2
Clt. UCI : 78e
Perf’ : 2e des 4 Jours de
Dunkerque
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 104e
Meilleur clt. : 104e (2014)
Tony
HUREL
Jérôme
COUSIN
Rouleur 1,80 m-74 kg
Né le 5/06/1989 à SaintSébastien-sur-Loire (44)
Pro depuis 2010
Chez Europcar depuis 2011
Parcours pro : Bouygues
Telecom
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abse
Meilleur clt. : 156e (2013)
Puncheur 1,70 m-63 kg
Né le 1/11/1987 à Lisieux
(14)
Pro depuis 2011
Chez Europcar depuis 2011
Rouleur 1,79 m-66 kg
Né le 4/12/1984 à Loudéac
(22)
Pro depuis 2009
Chez Europcar depuis 2014
Parcours pro : Besson
Chaussures, Sojasun
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 128e
Meilleur clt. : 128e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 295e
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
134e (Giro 2014)
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 54e (2012)
Rouleur 1,81 m-67 kg
Né le 26/04/1984 à
Landerneau (29)
Pro depuis 2008
Chez Europcar depuis 2011
Parcours pro : Bouygues
Telecom
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 83e
Meilleur clt. : 83e (2014)
Duchesne (Can.) et Nauleau
(Fra.) figuraient également
dans la présélection de
17 coureurs donnée par Andy
Flickinger.
Bernaudeau, Boudat, Craven
(Nam.), Guillemois, Jérôme,
Lamoisson, Martinez,
Morice, Thevenot.
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
L’équipe n’a pas été
sélectionnée pour le Tour
d’Italie.
Pierre
ROLLAND
Grimpeur 1,84 m-71 kg
Né le 10/10/1986 à Gien (46)
Pro depuis 2007
Chez Europcar depuis 2011
Parcours pro : Crédit Agricole,
Bouygues Telecom
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : 12e
Perf’ : Tour de Castille et Leon
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 11e
Meilleur clt. : 8e (2012)
2 victoires d’étapes
1 Maillot blanc (2011)
Cyril
GAUTIER
Rouleur 1,87 m-84 kg
Né le 7/12/1979 au Mans (72)
Pro depuis 2002
Chez Europcar depuis 2014
Parcours pro : Bonjour, Brioches
La Boulangère, Cofidis, Crédit
Agricole, Besson Chaussures,
Sojasun
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 168e
Perf’ : 4e du Tro-Bro Léon
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 138e (2004-08)
Puncheur 1,68 m-64 kg
Né le 26/09/1987 à Pabu (22)
Pro depuis 2007
Chez Europcar depuis 2011
Parcours pro : Bretagne-Armor
Lux, Bouygues Telecom
Maxime
MEDEREL
Alexandre
PICHOT
Grimpeur 1,73 m-58 kg
Né le 19/09/1980 à Limoges
(87)
Pro depuis 2008
Chez Europcar depuis 2014
Parcours pro : Crédit Agricole,
Auber 93, Sojasun
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 329e
Perf’ : 12e du Tour de Castille
et Leon
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 52e (2013)
Rouleur 1,83 m-72 kg
Né le 6/01/1983 à Caen (14)
Pro depuis 2006
Chez Europcar depuis 2011
Parcours pro : Bouygues
Telecom
Angelo
TULIK
Thomas
VOECKLER
Fabrice
JEANDESBOZ
Rouleur 1,75 m-67 kg
Né le 25/06/1981 à Pointe-àPitre (97)
Pro depuis 2005
Chez Europcar depuis 2011
Parcours pro : Bouygues
Telecom
Perrig
QUEMENEUR
Jimmy
ENGOULVENT
Romain
SICARD
Grimpeur 1,82 m-64 kg
Né le 1/01/1988 à Bayonne
(64)
Pro depuis 2009
Chez Europcar depuis 2014
Parcours pro : Orbea,
Euskaltel-Euskadi
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 195e
Perf’ : 6e du Tour de Castille
et Leon
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 122e (2013)
Sprinteur 1,76 m-64 kg
Né le 2/12/1990 à Moulins
(03)
Pro depuis 2012
Chez Europcar depuis 2012
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 151e
Perf’ : 6e du Trophée Laigueglia
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
123e (Giro 2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Trois têtes pour des atouts partout »
Voeckler-Rolland-Coquard, trois coureurs pour trois axes de travail. Bryan va essayer
de faire la course au maillot vert en accrochant les points, d’autant plus qu’il passe
bien les bosses. Je le considère comme un petit Peter Sagan, capable de gagner
n’importe où et pourquoi pas à Mûr de Bretagne. Pour le général final, Pierre arrivera
plus frais sans avoir fait le Giro et dans un Tour sans contre-la-montre, donc plus à son
avantage. Enfin, avec Thomas, mais aussi un Gautier, Europcar aura des chasseurs
d’étapes. Quant à Romain Sicard, il sera très très utile encore en montagne.
49_PLANÈTE CYCLISME_#59
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 97e
Perf’ : 4e de la Drôme Classic
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 25e
Meilleur clt. : 25e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 423e
Perf’ : 12e du Tour du Finistère
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 107e
Meilleur clt. : 107e (2014)
Puncheur 1,77 m-66 kg
Né le 22/06/1979 à
Schiltigheim (67)
Pro depuis 2001
Chez Europcar depuis 2011
Parcours pro : Bonjour, Brioches
La Boulangère, Bouygues
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 360e
Perf’ : 3e du Tour du Yorkshire
TDF… Participations : 12
TDF 2014 : 42e
Meilleur clt. : 4e (2011)
4 victoires d’étapes
1 Maillot à pois (2012)
B. Bade, D. Fèvre, É. Garnier (x2) (Presse-Sports), © Europcar, Le Coq Sportif
Yukiya
ARASHIRO
L’ÉQUIPE
FDJ
L’équipe en bref
• Année de fondation : 1997
• Licence UCI WT : fin 2016
• Abréviation UCI : FDJ
• Sponsor principal :
Française des Jeux,
loterie nationale
(partenariat jusque fin
2016)
• Budget : 12 M€
• 29 coureurs (4 pays)
• Site Internet :
equipecyclistefdj.fr
• Vélos : LapierreAirCode,
Pulsium et Aerostorm
(chrono) (Fra.)
Le staff technique
• Manager général :
Marc Madior
• Directeurs sportifs :
Thierry Bricaud,
Yvon Madiot
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Thierry Bricaud
Rétro Tour 2014
« Si Thibaut passe la première
semaine, après tout est possible »
• Aucune victoire d’étape
• T. Pinot (3e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
T.B. : Le bilan est contrasté. On a connu un début difficile question
résultats. On avait l’habitude de gagner plus souvent et plus rapidement.
Cette année, on a eu pas mal de petits bobos, qui ont fait que la spirale
ne s’est pas mise à tourner dans le bon sens. Jusqu’au début du Giro
même, on a eu beaucoup d’absents, ce qui nous a désorganisés dans
les compos d’équipes. On s’est en revanche bien repris depuis début
avril. Mais, on n’a jamais douté dans le déroulement de la saison, car
• T. Pinot (14e)
• T. Pinot (4e)
• T. Pinot (1er)
• Clt/équipes : 9e
(1 abandon)
fdj
et le Tour
18
9
PARTICIPATIONS
VICTOIRES D’ÉTAPES
3e
1
1
MEILLEUR
MAILLOT VERT
(COOKE, 2003)
MAILLOT BLANC
(PINOT, 2014)
CLASSEMENT FINAL
(PINOT, 2014)
Stats 2015 *
• 4 victoires (dont 1 WT)
• La perf’ : 4e de TirrenoAdriatico
1 WT
3
- Clt UCI/ind. WT : Pinot (20e)
- Clt UCI/équ. : 14e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
En ordre de bataille
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●●●●
VERT
POIS
●●●
●●●●
BLANC
●●●●●
ÉQUIPE
●●●
La FDJ a tout pour performer sur le Tour cette année. Un recrutement
judicieux avec la venue de Morabito, un choix enfin fait - par la force
des choses - entre Démare et Bouhanni et un leader renforcé dans ses
idées et sa volonté, l’équipe française arrive dans les meilleures conditions pour son 19e Tour de France. Des hommes pour Pinot, un train
pour Démare, des puncheurs pour le quotidien, le dosage est bien orchestré. Il ne reste plus aux FDJ boys qu’à transformer sur le terrain
cette belle compo sur le papier. Si Pinot lui a offert ses premiers podium
et maillot blanc l’an passé, en revanche, la victoire fuit les hommes de
Marc Madiot depuis le doublé Pinot-Fédrigo sur le Tour 2012. Bien ordonnée, cette FDJ peut répondre à toutes les attentes de son staff.
50_PLANÈTE CYCLISME_#59
on l’a abordée différement avec des objectifs bien identifiés. On a
peut-être sacrifié certaines épreuves au profit d’autres en WorldTour,
comme les courses par étapes avec nos trois leaders, Arthur Vichot,
Thibaut Pinot et Arnaud Démare dans des registres différents.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Bien évidemment, on voudrait faire au moins aussi bien qu’en 2014 !
Ce serait… plus que bien. On part dans cette idée du top 5-10 avec
Thibaut. Et si ça veut sourire… Remporter une étape serait aussi
génial.Thibaut est allée chercher sa place à la pédale. Et même si on a
bénéficié de circonstances de course, justement il faut faire avec. La
place de Thibaut est entre le pied du podium et le top 8, car le plateau
sera encore plus impressionnant cette année.
• Quels seront vos atouts ?
L’équipe est encore plus solide. On essaie d’améliorer le groupe tous
les ans et de le construire au plus juste. La venue de Morabito est un
plus. On va avoir un groupe solide autour de Thibaut et on aidera Arnaud dans les sprints. Notre équipe sera un bon mixe, je pense.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
La première semaine ne plaît pas à Thibaut, mais à Arnaud, oui. Puis,
inversement. Je crois que la première semaine ne plaît à aucun leader.
Elle est compliquée et dangereuse.Thibaut avait fait une belle première
semaine l’an passé. Après, cela avait été plus facile sur son terrain de
jeu. Donc, j’espère qu’il en sera de même.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Attention, certains placent les Français favoris. Mais on ne s’improvise
pas du jour au lendemain vainqueur d’un grand tour. Restons calme.
Dans la hiérarchie, il y a les quatre gros, puis les Français avec d’autres.
On peut aller les titiller comme Thibaut a fait en Romandie. Mais intrinsèquement, il n’y a pas photo. Après, oui, cela changera la donne
dans les stratégies si on rajoute Pinot, Bardet et Rolland dans le jeu. Ils
pourraient tirer partie du marquage entre les quatre favoris.
• Quelle sera la clé de la réussite pour la FDJ ?
C’est simple. Il va falloir que l’on ait un Thibaut qui soit dans une
forme ascendante, puis à 100 % en dernière semaine et surtout passe
au travers des bordures et des chutes en première semaine. Après, tout
sera possible ! On fera un bilan après le chrono par équipes.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Pour Thibaut
À l’instar d’une dizaine d’équipes, la FDJ a plusieurs atouts dans son
jeu. Mais sur la route du Tour, même si gagner est préférable, n’attendez
pas que le leader de la FDJ ait engrangé dix victoires. Ça, c’est le rôle
du sprinteur. Pour le 3e et maillot blanc de la Grande Boucle 2014,
l’important sur ces six premiers mois était « d’emmagasiner confiance
et assurance et de prendre de la caisse » comme le souligne son frère
Julien. Au regard de ses perfs, le Thibaut de 2014 s’est endurci dans
tous les sens du terme et a musclé son jeu. 4e à Tirreno au milieu des
stars et 10e au Pays Basque avant de gagner en Romandie, ce Pinot
2015 semble bien lancé. Les stages avant le Dauphiné Libéré devraient
confirmer la tendance. D’Utrecht à Paris, la FDJ voudra placer son leader sur les temps d’un 2e podium et maillot blanc. Rien de moins !
LA PRÉSÉLECTION
Mickaël
DELAGE
Arnaud
DÉMARE
Rouleur 1,80 m-73 kg
Né le 6/06/1985 à Libourne
(33)
Pro depuis 2005
À la FDJ depuis 2011
Parcours pro : Française des
Jeux, Silence-Lotto, Omega
Pharma-Lotto
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 15e du G.P. de l’Escaut
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 143e
Meilleur clt. : 101e (2009)
Sprinteur 1,82 m-76 kg
Né le 26/08/1991 à Beauvais
(60)
Pro depuis 2012
À la FDJ depuis 2012
Grimpeur 1,84 m-68 kg
Né le 16/04/1988 à Rodez
(12)
Pro depuis 2010
À la FDJ depuis 2013
Parcours pro : Skil/Argos
Grimpeur 1,83 m-66 kg
Né le 16/01/1986 à Paris
(75)
Pro depuis 2008
À la FDJ depuis 2011
Parcours pro : Auber 93,
Caisse d’Épargne
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 85e
Perf’ : 10e du Het Nieuwsblad
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 159e
Meilleur clt. : 159e (2014)
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Tro-Bro Leon
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 44e
Meilleur clt. : 44e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 30e
Meilleur clt. : 14e (2011)
Matthieu
LADAGNOUS
Steve
MORABITO
Laurent
PICHON
Cédric
PINEAU
Thibaut
PINOT
Rouleur 1,81 m-73 kg
Né le 12/12/1984 à Pau (64)
Pro depuis 2006
À la FDJ depuis 2006
Grimpeur 1,87 m-72 kg
Né le 30/01/1983 à Monthey
(Sui.)
Pro depuis 2006
À la FDJ depuis 2015
Parcours pro : Phonak, Astana,
BMC
Puncheur 1,78 m-69 kg
Né le 19/07/1986 à Quimper
(29)
Pro depuis 2010
À la FDJ depuis 2013
Parcours pro : BretagneSchuller
Puncheur 1,77 m-70 kg
Né le 8/05/1985 à Migennes
(89)
Pro depuis 2007
À la FDJ depuis 2007
Grimpeur 1,80 m-65 kg
Né le 29/05/1990 à Lure (90)
Pro depuis 2010
À la FDJ depuis 2010
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 4e du Tour du Haut-Var
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 76e
Meilleur clt. : 76e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 16e du Tour de Romandie
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 35e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 12e de la Route Adelie
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
129e (Giro 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 102e
Meilleur clt. : 102e (2014)
Kévin
RÉZA
Anthony
ROUX
Jérémy
ROY
Sprinteur 1,85 m-80 kg
Né le 25/06/1982 à SaintDoulchard (18)
Pro depuis 2005
À la FDJ depuis 2010
Parcours pro : Bouygues
Telecom
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 158e
Meilleur clt. : 102e (2008)
Alexandre
GENIEZ
Benoît
VAUGRENARD
Arnold
JEANNESSON
2015… Victoires : 1 (1 WT)
Clt. UCI : 20e
Perf’ : 4e du Tour de Romandie
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 3e (Maillot blanc)
Meilleur clt. : 3e (2014)
1 victoire d’étape
1 Maillot blanc (2014)
Arthur
VICHOT
Rouleur 1,89 m-70 kg
Né le 18/04/1987 à Verdun
(55)
Pro depuis 2008
À la FDJ depuis 2008
Polyvalent 1,86 m-70 kg
Né le 22/06/1983 à Tours
(37)
Pro depuis 2003
À la FDJ depuis 2003
Rouleur 1,85 m-72 kg
Né le 5/01/1982 à Vannes
(56)
Pro depuis 2003
À la FDJ depuis 2003
Polyvalent 1,84 m-70 kg
Né le 26/11/1988 à
Montbéliard (25)
Pro depuis 2010
À la FDJ depuis 2010
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 109e
Perf’ : 4e de la Classic SudArdèche
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 73e
Meilleur clt. : 73e (2014)
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 1 étape du Circuit de la
Sarthe
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 101e (2011)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 7
TDF 2014 : 57e
Meilleur clt. : 48e (2009)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 82e (2008)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 12e de Paris-Nice
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Ab. (13e)
Meilleur clt. : 66e (2013)
LES AUTRES COUREURS
Sprinteur 1,86 m-74 kg
Né le 18/05/1988 à Versailles
(78)
Pro depuis 2011
À la FDJ depuis 2015
Parcours pro : Europcar
Boucher (Bel.), Chavanel,
Geslin, Le Bon, Le Gac,
Lecuisinier, Manzin, Offredo,
Sarreau.
(Présélection non officielle mi-mai)
La sélection du Giro
GENIEZ, Courteille,
Elissonde, Fischer (Bré.),
Mourey, Pineau, Réza, Roux,
Veikkanen (Fin.).
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Aider Thibaut à monter sur le podium »
Le premier objectif de l’équipe sera le classement général avec Pinot, bien secondé
par le Suisse Steve Morabito. Le second axe de travail sera les performances au sprint
d’Arnaud Démare, qui aimerait remporter un premier succès en grand tour. Même s’il
est toujours jeune, il doit montrer qu’il est capable de battre les meilleurs sur les plus
grandes courses du monde. Cette FDJ est assez lisible… Thibaut veut monter sur le
podium et tout sera fait pour l’y aider. On le comprend au travers du discours de
Thierry Bricaud. Elle a franchi un cap et ne ressemble plus à nos équipes du passé.
51_PLANÈTE CYCLISME_#59
Cordon, B. Papon, D. Fèvre, S. Mantey (Presse-Sports), © FDJ, Le Coq Sportif
William
BONNET
n✪n✪n✪n MAG FDJ
Steve MORABITO
N. Götz (FDJ), Twitter @ChauveauEliseTP, @steve_morabito
●
“Avec Thibaut, il ne faut rien
s’interdire sur ce Tour de France”
●
52_PLANÈTE CYCLISME_#59
Interview réalisée par Frédéric Thoos
Le téléphone sonne. +41… Steve Morabito au bout du fil, le ton
clair et agréable, le verbe simple, dispo. « C’est gentil d’avoir
pensé à moi. On se tutoie, c’est plus sympa. » En route pour
30 minutes d’interview avec celui que le 3e du Tour 2014 a
exigé auprès de Marc Madiot pour l’accompagner dans son
rêve fou de remporter le Tour. Découverte d’un lieutenant qui a
gagné à Paris avec Contador et Evans. Avant Pinot ?
Planète Cyclisme : Raconte-nous ton
arrivée à la FDJ.
Steve Morabito : Je me posais des questions
sur la suite à donner à ma carrière. Avec
Thibaut, on a abandonné en même temps sur
la Vuelta et on est rentré ensemble. On se
connaissait depuis un moment. On a discuté
au début de la course et il m’a exposé son
projet et celui de la Française des Jeux à la fin
quand on a arrêté. Tout est allé très vite. J’ai
discuté avec Marc (Madiot) et David (Le Bourdiec), le responsable financier de l’équipe,
avant les membres de l’équipe, les mécaniciens. En un mois, c’était fait.
À 32 ans, tu disais réfléchir à la suite à
donner à ta carrière. Après Phonak, Astana,
BMC et la FDJ, tu te donnes combien de
temps dans le cyclisme ?
J’arrêterai quand je n’aurai plus le feu pour
aller à l’entraînement l’hiver.Tant que j’ai de
beaux projets, que le vélo me fait rêver, je
continuerai. Avec Thibaut et la FDJ, il y a un
beau projet, quelque chose de grand à faire, un
groupe de jeunes et moins jeunes très très
motivés. Et la motivation est contagieuse. J’en
ai pour les deux prochaines saisons. Après, on
verra les projets qui se présenteront entre la
vie cycliste et la vie personnelle.
Quel est ton rôle précis, être le dernier
homme avec lui ?
On peut résumer ça comme ça, le plus longtemps possible en montagne. Et lui amener un
petit peu d’expertise et d’expérience dans la
manière de courir pour viser le classement
général. Après, il y a l’avant objectif, depuis
l’hiver déjà : être en relation avec le groupe
53_PLANÈTE CYCLISME_#59
d’entraineurs, les directeurs sportifs, les kinés,
les mécaniciens et Lapierre pour le vélo pour
essayer d’optimiser tous les critères de performance qui tournent autour de lui dans son
objectif.
Tu es aussi féru de nutrition. Ces petits
détails font la différence aujourd’hui…
Je suis arrivé les yeux grands ouverts pour voir
où était l’équipe dans la préparation et la
vision du fait de préparer un objectif. Et j’ai
été, surpris en bien. Ils sont au clair sur
beaucoup de critères comme la nutrition,
l’entraînement, le matériel. Apporter un peu
Jour de stage entre amis, Steve, Cédric (Pineau) et
Thibaut en Espagne début mars, le Tour en tête !
d’eau au moulin sur la nutrition, la mécanique,
la psychologie, la tactique, c’est mon rôle. Je ne
vais rien révolutionner. Si Thibaut a fait 3e du
Tour, c’est qu’il connaît beaucoup de choses.
Aujourd’hui, il y a deux types de coureurs.
Ceux roulent juste et s’entraînent et ceux qui
s’intéressent à tout ce qui touche à leur métier.
C’est ma vision du métier, de la course. La
période de préparation des grands objectifs a
disparu. On arrive au Down Under pour
certains déjà à 110 % ! Cela laisse moins de
place aux erreurs.Alors, je me plais à dire que
l’on a plein de facteurs de performance et que
l’on doit les optimiser pour l’objectif n°1.
C’est mon rôle de canaliser ça.
Tu as travaillé pour Contador et Evans.
Qu’as-tu retenu auprès d’eux ?
J’ai eu la chance de travailler dans de grandes
✪n✪n✪n MAG FDJ
équipes, Phonak au début, puis Astana et
BMC. Je me suis fait tout petit dans un coin.
J’ai ouvert les yeux, vu comment ça se passait,
écouté, appris et vu comment il fallait faire
pour remporter le Giro 2008 avec Contador,
un Tour de France (avec Evans en 2011), faire
un podium avec Mazzoleni au Giro (2007),
gagner des Romandie, Dauphiné, Tour de
Suisse. Souvent un schéma est remis en place.
J’ai eu la chance d’apprendre. Et là, je vais
devoir le refaire avec un groupe et Thibaut.
Alors, comment et quand gagne-t-on un
Grand Tour ?
Bonne question ! Ma vision est claire, mais je
la garde pour Thibaut et moi (il se marre).
C’est un travail de longue haleine. Il y a des
facteurs de performance qui s’optimisent
depuis des années, d’autres depuis l’hiver et
certains juste mûrs le jour de la course.
Sur la Classica Corsica, Thibaut a fait bosser sa
garde rapprochée. Steve mène en montagne.
Pineau et Roy veille sur la plat… sur le duo.
moyens, ce sera plus dur”. En fait, il y a tout
pour bien faire ici : un vélo top, un encadrement top. C’est juste de l’autofrustration
créée par le Français en général.
F. Mons, B. Papon (x2),Y. Sunada (Presse-Sports)
Julien Pinot me disait que son frère avait
tenu à t’avoir absolument et qu’il est allé voir
Marc Madiot pour ton recrutement. Qu’astu de si spécial alors ?
J’ai été très touché par cette motivation. C’est
un grand moteur. J’ai eu la grande confiance
de Cadel Evans chez BMC. C’est énorme. Je
pense qu’il m’a pris pour mon œil extérieur,
le fait d’être passé dans des équipes anglosaxonnes, italiennes et d’avoir une vision
critique de l’extérieur.
N’as-tu jamais pensé travailler pour toi et
devenir un leader ?
J’ai eu le plaisir d’être leader sur un Tour de
Suisse et une ou deux courses. Je m’épanouis
dans ce contexte. Mais je le fais plus dans le
fait d’aider un leader qui peut réaliser de plus
grandes choses que moi. Je suis objectif, je sais
Le travail change-t-il selon ton leader ?
Oui, non seulement d’après le leader, mais
aussi selon la course, les adversaires présents et
les schémas de course, la météo. Mais le leader
est le point-clé.Thibaut préfère telle condition
météo, telles étapes ou parcours. Il faut
s’adapter au leader et à son environnement.
Quatre mois après ton arrivée, quel regard
portes-tu sur la FDJ ? Avais-tu un a priori
sur le fait de travailler pour des Français ?
De l’extérieur, des équipes italiennes, anglosaxonnes, espagnoles, on a l’impression que les
équipes françaises jouent les pleureuses. Moi,
j’ai grandi à la frontière avec la France, du côté
Suisse. Et j’ai une autre opinion du Français.
Ça fait dix ans que je suis dans le métier. Je
connais la plupart des coureurs. La majorité
ont un bon niveau scolaire, ont fait des études.
Il y a pas de mal de “Jérémy Roy” dans
l’équipe. Je savais où je mettais les pieds, dans
une équipe avec des gars sérieux. Là, où j’ai
été surpris, c’est que je ne les voyais pas aussi
“ De l’extérieur, des équipes italiennes, anglo-saxonnes,
espagnoles, on a l’impression que les françaises jouent les
pleureuses. Mais moi, je savais où je mettais les pieds…
Je pense même que sur certains points, ils sont
en avance par rapport à certaines.”
en avant question encadrement avec les mécaniciens par exemple, des entraîneurs, des directeurs sportifs. Je pense même que sur certains
points, ils sont en avance par rapport à
certaines équipes.
Les Français ont rattrapé leur retard ?
Non, ils se sont autofrustrés en pensant que les
Anglo-Saxons sont mieux et mieux structurés.
On me disait parfois “tu verras, c’est dur de
rouler avec un Lapierre” ou “on a moins de
54_PLANÈTE CYCLISME_#59
combien de watts je peux faire… J’ai plus de
satisfaction à aider un Contador, un Evans ou
un Pinot à gagner que d’essayer de me battre
pour faire un top 5 ou un top 10.
Tu connaissais Thibaut avant la Vuelta
2014 donc…
Je suis assez bavard. Dès qu’il est passé pro, on
a discuté régulièrement. Je parle beaucoup de
langues et j’aime aller au contact des gens. Je
connais une bonne partie des coureurs.
A-t-il changé, beaucoup progressé ?
J’ai tout de suite vu un gros potentiel en
montagne. Je l’ai vu s’affirmer dans son
équipe. Les premiers temps, il était assez
régulièrement malade et à l’offensive. On avait
l’impression qu’il allait gagner un grand tour
et tac, la minute d’après, il avait un petit souci,
alors que ça se voyait que c’est un gros moteur
ce jeune. Il a pris en maturité au niveau de son
positionnement stratégique dans le peloton et
dans l’équipe. Il est jeune, a eu beaucoup de
pression au moment de passer pro… Cela a
tué beaucoup de coureurs français ces trucslà. Lui, il l’a bien géré, tu sais, “c’est le futur
untel ou untel”.
Il est devenu un leader aussi…
Il pourrait se comporter encore plus en leader,
demander, réclamer, parler. Après, il a sa
manière de faire. Dans l’équipe, c’est un leader,
on l’a vu cette année. Il est allé chercher des
points WorldTour en Romandie et n’a pas eu
peur d’attaquer Froome, Quintana. Ça fait
plaisir de travailler avec un attaquant. Au
Critérium International, il a perdu en
attaquant et en Romandie, il a gagné en attaquant. C’est un jeune avec un fort potentiel
et qui possède une bonne marge de progression.
Allez, mouille-toi : jusqu’où peut-il aller
sur le Tour 2015 ?
Il y a trop de paramètres qui influencent le
résultat. Ce qui est sûr, c’est qu’il doit arriver
avec la même préparation et niveau physique
que l’an passé. Ce Tour ne ressemble pas aux
précédents, on verra. Il parle d’être derrière le
fameux top 4 ? Moi, j’aime bien l’idée pour
lui d’aller botter des culs de champions !
Thibaut est encore jeune et lutte pour le
maillot blanc. Bien d’autres leaders sont plus
vieux et ont d’autres responsabilités dans leurs
équipes. Il a l’avenir devant lui. Mais attention,
ça passe vite. Il doit prendre tout ce qu’il
peut. Des étapes, c’est sympa. Mais le général,
avant d’essayer de faire podium ou top 5, il
faut essayer de ne pas le perdre et sortir du jeu,
ce qui est très vite arrivé. Une étape gruppetto, un jour sans et on parle de fin de Tour
directement. Mais bon, avec Thibaut, il ne
faut rien s’interdire sur ce Tour de France.
Ton job sera de l’aider jusqu’en haut et
d’être présent quand il sera moins bien ?
La gestion des courses en somme. Parfois, il
suffit d’avoir un bon copain à ses côtés, un bon
coéquipier pour aider à le placer, anticiper. Il
faudra aussi garder des forces mentales, essayer
d’arriver sur les Pyrénées ou les Alpes avec le
plus de fraicheur mentale, le moins de cartouches dépensées par rapport à ses coéquipiers.
Mon travail, c’est sur et en dehors de la course.
Tu as signé pour deux ans. As-tu demandé
à avoir tes ambitions sur certaines courses ?
Non. J’ai surtout présenté mon projet de
travailler pour un leader. Cela les a séduits.
Après, je n’ai pas caché que si l’occasion se
présentait sur une étape, une course, je serais
là pour essayer de la saisir. Mais la priorité, c’est
Thibaut. Ça, ça passe après.
Ce qui me frappe chez toi, c’est ta modestie,
ta gentillesse, ta disponibilité.Yvon Ledanois,
ton ancien DS à la BMC, m’a dit que tu es
vraiment un mec bien…
Oui, je suis comme ça. Je donne beaucoup
d’énergie à m’occuper du petit monde qui
gravite autour de moi. Cela vient de mon
éducation. J’ai beaucoup d’émotion à être
comme ça pour les gens, me concentrer pour
eux, optimiser de façon à ce qu’ils fonctionnent bien et faire partie d’un groupe. Quand
Thibaut a gagné chez moi, sur mes routes au
Tour de Romandie, c’est comme si j’avais
gagné moi !
En intégrant une équipe française, tu as
changé de mode de fonctionnement ?
Non, j’habite toujours dans le Canton du
Valais (il est né à Monthey) en Suisse romande,
à côté d’un endroit qui se situe à plus de
2.000 mètres d’altitude. La FDJ me fait
55_PLANÈTE CYCLISME_#59
Steve a travaillé pour et gagné (le Giro et Tour de
France) avec Contador et Evans.
confiance. Je travaille avec Julien (Pinot), mais
j’ai gardé ma collaboration avec mon
entraîneur précédent. Je peux faire mes stages
en altitude comme toujours et on fait
beaucoup de stages de reconnaissances avec
Thibaut (au moment de l’interview, il partait
sur les pavés du Tour de France puis sur le
Mur de Huy, avant une semaine dans les
Pyrénées et les Alpes). Mon schéma entraînement-maison est toujours le même ! Après
ces stages avec la FDJ, je suis rentré pour deux
semaines en altitude à la maison !
Vous travaillez toujours avec le même
groupe à la FDJ autour de Thibaut ?
Tout le monde met en place un noyau dur
pour créer le plus d’automatismes possible.
Depuis le début de saison, on travaille à
quatre-cinq autour de Thibaut avec Jérémy
(Roy) et Arthur (Vichot) notamment (ou
Cédric Pineau). C’est important d’être en
harmonie. Et maintenant que l’on nous met
des contre-la-montre à tire-larigot, ce travail
compte encore plus.
L’ÉQUIPE
TEAM GIANT-ALPECIN
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2014
• Licence UCI WT : fin 2015
• Abréviation UCI : TGA
• Sponsors principaux :
Giant, équipementier et
Alpecin, shampooing
(partenariats jusque fin
2017 et 2018)
• Budget : n.c.
• 27 coureurs (9 pays)
• Site Internet :
teamgiantalpecin.com
• Vélos : Giant Propel, TCR
et Trinity (chrono) (Taï.)
Le staff technique
• Directeurs sportifs :
Christian Guiberteau,
Mark Reef
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Christian Guiberteau
• 4 victoires d’étapes
(Kittel, 1re, 3e, 4e, 21e)
« On a le luxe de pouvoir “mettre
au fond” chaque jour »
• T. Dumoulin (33e)
• M. Kittel (4e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
C.G. : Remporter deux grandes classiques comme Milan-San Remo
et Paris-Roubaix dans une saison est incroyable. C’est la première fois
que l’on réalise ce genre de résultats, même si John a déjà remporté des
classiques. C’est bien de mettre le nom de l’équipe sur ce genre d’épreuves dans son sport. On fait partie des “Coupe du monde” du cyclisme
désormais. A contrario, les soucis de Marcel et de Warren nous ont
beaucoup gênés. On a la qualité, mais pas la quantité. Une saison, ça ne
• T. Dumoulin (63e)
• T. Dumoulin (4e)
giant
et le Tour
• Clt/équipes : 22e
(1 abandon)
1
4
33e
1
PARTICIPATIONS
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(KITTEL, 2014)
JOURS EN JAUNE
Stats 2015 *
• 7 victoires (dont 3 WT)
• Les perfs : Milan-San Remo
et Paris-Roubaix
3 WT
4
- Clt UCI/ind. : Degenkolb (4e)
- Clt UCI/équ. : 9e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Chez Giant, tout est clair
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●●●
JAUNE
●
VERT
POIS
●●●●
●
BLANC
●●●
ÉQUIPE
●
Cette saison encore, la Giant ne va pas se mêler à la lutte pour le
maillot jaune. Le pourra-t-elle un jour ? Warren Barguil a une partie
de la réponse entre ses mains. Mais avec son début de saison cahotique, le futur débutant sur les routes du Tour va se contenter d’observer,
d’apprendre et d’en placer une petite s’il le peut et si la forme l’y autorise. Non, cette année encore, c’est dans les sprints en tous genres
qu’il faudra regarder le travail des Giant-Alpecin. On a rarement vu
une équipe fonctionner aussi bien avec deux sprinteurs de très haut
niveau et qui s’entendent bien. Pourquoi casser la dynamique… À
Kittel les sprints purs et plats, à un Degenkolb ingérable depuis 2015
ceux en montée. Déjà durs à battre ces Allemands-là, non ?
56_PLANÈTE CYCLISME_#59
tient pas à grand chose, être du mauvais côté aussi. Marcel Kittel
connaît une mauvaise saison et Warren Barguil est en dessous du niveau
auquel il espérait être. On pensait franchir un cap sur les Ardennaises.
Mais à chaque fois, quelque chose nous a gênés, comme sur ParisNice ou au Pays Basque. On peut connaître des saisons qui s’emmanchent mal, mais le Tour n’est qu’en juillet.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
On part avec beaucoup d’objectifs. Il y a les étapes avec Marcel et John
sur des terrains différents. On va voir comment se sentira Warren pour
sa première participation. Et on aimerait bien remporter la 1re étape et
porter le maillot jaune grâce à Tom Dumoulin chez lui aux Pays-Bas.
Tom est efficace sur ce genre de chrono. En revanche maintenant,
remporter le maillot vert ne sera pas possible. John pourrait presque
plus que Marcel en avoir la possibilité. Mais il faut vraiment beaucoup
d’étapes favorables et le maillot vert doit être une finalité, pas un objectif.
• Quels seront vos atouts ?
Chez Giant-Alpecin, on a le luxe de pouvoir compter sur de très bons
coureurs pour “mettre au fond” chaque jour. L’équipe paraît plus complète que les années précédentes. Marcel a fait notre succès. John s’affirme et va trouver l’ouverture. L’équipe est plus variée.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Ce Tour 2015 ressemble un peu à celui de l’an passé avec ce départ très
difficile, comme le Yorkshire en 2014. Après, il y a les pavés encore…
Il va y avoir un terrible enchaînement. Il faudra faire attention au vent
sur la côte normande. Tout est fait pour que ce Tour soit exigeant.
Enfin, la succession Pyrénées, étapes de transition, Alpes… dur dur !
• Comment situez-vous la concurrence ?
Le plateau va être très très relevé cette année, pour le maillot jaune
comme le maillot vert avec Kristoff et Sagan en plus. On a vu en Romandie et ailleurs que certains seront très durs à battre. Ce Tour peut
être très dynamique avec tout ce qu’ont montré certains depuis 2014.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Giant-Alpecin ?
J’aimerais que ce soit Tom Dumoulin qui lance notre Tour de France
sur ce chrono chez lui. Un maillot jaune, à l’image de ceux de Kittel
en 2013 et 2014, serait la clé de notre réussite cette année. Il donnerait
le ton et le moral à l’équipe.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Kittel ou Degenkolb vers le vert ?
Pas très causant lors de la présentation du Tour, le quadruple vainqueur
d’étapes en 2014 n’était pas sûr de lui. « Je ne peux pas affirmer que
je viserai le maillot vert. Je vais voir. » Discours de façade de la part
d’un Marcel invaincu sur les Champs depuis deux ans ? En tout cas, le
première semaine lui serait favorable pour atteindre l’objectif de rapporter
un premier maillot vert à Paris, alors que le nombre de neuf arrivées
seulement dédiées aux sprinteurs réduit leur champ d’action. Certainement le plus costaud du plateau, Kittel va devoir affronter une concurrence
très rude avec Cavendish, Kristoff, Sagan et notre trio français. Alors
qu’il sort d’un début de saison exécrable, il ne va pas pouvoir se défiler.
C’est peut-être lui le favori pour le maillot vert. « À moins qu’un certain
John Degenkolb… » rajoute Christian Guiberteau…
Niklas
ARNDT
Warren
BARGUIL
Roy
CURVERS
Bert
DE BACKER
Koen
DE KORT
Puncheur 1,85 m-75 kg
Né le 18/11/1991 à AnnabergBuchholz
Pro depuis 2013
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Argos
Grimpeur 1,83 m-60 kg
Né le 28/10/1991 à
Hennebont (56)
Pro depuis 2013
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Argos
Puncheur 1,88 m-74 kg
Né le 27/12/1979 à Haelen
(P.B.)
Pro depuis 2008
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Skil/1t4i/Argos
Puncheur 1,83 m-80 kg
Né le 2/04/1984 à Eeklo
(Bel.)
Pro depuis 2009
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Skil/1t4i/Argos
Polyvalent 1,81 m-70 kg
Né le 8/09/1982 à Gouda
(P.B.)
Pro depuis 2005
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Liberty Seguros,
Astana, Skil/1t4i/Argos
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
102e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 17e du Tour de Catalogne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
8e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 116e
Meilleur clt. : 116e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 12e de Paris-Roubaix
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
133e (Giro 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 92e
Meilleur clt. : 92e (2014)
John
DEGENKOLB
Tom
DUMOULIN
Puncheur 1,80 m-77 kg
Né le 7/11/1989 à Gera
Pro depuis 2011
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : HTC-Highroad,
1t4i/Argos
Rouleur 1,86 m-71 kg
Né le 11/11/1990 à Maastricht
(P.B.)
Pro depuis 2012
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : 1t4i/Argos
2015… Victoires : 5 (2 WT)
Clt. UCI : 4e
Perfs : Milan-San Remo, ParisRoubaix
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 123e
Meilleur clt. : 121e (2013)
2015… Victoires : 1 (1 WT)
Clt. UCI : 32e
Perf’ : 1 étape du Tour du Pays
Basque
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 33e
Meilleur clt. : 33e (2014)
Marcel
KITTEL
Georg
PREIDLER
Ramon
SINKELDAM
Albert
TIMMER
Tom
VEELERS
Sprinteur 1,89 m-86 kg
Né le 11/05/1988 à Erfurt
Pro depuis 2011
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Skil/1t4i/Argos
Grimpeur 1,89 m-69 kg
Né le 17/06/1990 à Waldstein
(Aut.)
Pro depuis 2012
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Team Type 1Sanofi, Argos
Puncheur 1,93 m-75 kg
Né le 9/02/1989 à Zaandam
(P.B.)
Pro depuis 2012
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : 1t4i/Argos
Polyvalent 1,86 m-76 kg
Né le 13/06/1985 à
Gramsbergen (P.B.)
Pro depuis 2007
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Skil/1t4i/Argos
Puncheur 1,88 m-82 kg
Né le 14/09/10984 à
Ootmarsum (P.B.)
Pro depuis 2008
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Skil/1t4i/Argos
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
27e (Giro 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
136e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 146e
Meilleur clt. : 130e (2009)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 155e
Meilleur clt. : 155e (2014)
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 161e (4 étapes)
Meilleur clt. : 161e (2014)
8 victoires d’étapes
Craddock (USA), Jones
(USA), F. Ludvigsson (Suè.),
Olivier (P.B.), van der Haar
(P.B.), Waeytens (Bel.).
(Présélection non officielle mi-mai)
La sélection du Giro
MEZGEC (Slo.), Arndt,
De Backer (Bel.), Fairly
(USA), Geschke, Haga (USA),
Ji (Chi.), T. Ludvigsson
(Suè.),Stamsnijder (P.B.).
Johannes
FRÖHLINGER
Simon
GESCHKE
Thierry
HUPOND
Polyvalent 1,73 m-62 kg
Né le 9/06/1985 à Fribourg
Pro depuis 2007
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Gerolsteiner,
Milram, Skil/1t4i/Argos
Grimpeur 1,70 m-64 kg
Né le 13/03/1986 à Berlin
Pro depuis 2009
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Skil/1t4i/Argos
Grimpeur 1,78 m-62 kg
Né le 10/11/1984 à Décines
(69)
Pro depuis 2008
Chez Giant depuis 2014
Parcours pro : Skli/1t4i/Argos
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 78e (2009)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 75e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 90e (2009)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Kittel-Degenkolb, quel duo improbable »
La Giant sera motivée… dès le départ. On commence à Utrecht par un chrono. Là,
c’est Tom Dumoulin qui entre en scène. Il rêve à domicile du maillot jaune. Ensuite, il y
a l’étape du Zélande avec du vent pour des gaillards comme Degenkolb, qui n’en
auront pas peur. Cette équipe va dynamiter le début. Pour le général en revanche, il
n’y a personne, même si Warren Barguil veut faire des coups. Cette équipe possède
enfin deux des cinq meilleurs sprinteurs du monde. Elle saura bien s’en servir. Mais pas
certain que l’improbable cohabitation Kittel-Degenkolb les mène au maillot vert.
57_PLANÈTE CYCLISME_#59
B. Bade, D. Fèvre, B. Papon,Y. Sunada (Presse-Sports), © Team Giant-Alpecin, Le Coq Sportif
LA PRÉSÉLECTION
L’ÉQUIPE
IAM CYCLING
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2012
• Licence UCI WT : fin 2016
• Abréviation UCI : IAM
• Sponsor principal :
IAM, société de fonds
de placement de
gestion (durée du
partenariat non
communiquée)
• Budget : 8-10 M€
• 29 coureurs (13 pays)
• Site Internet :
iamcycling.ch
• Vélos : Scott Addict, Foil
et Plasma (chrono) (Sui.)
Le staff technique
• Manager sportif :
Rik Verbrugghe
• Directeurs sportifs :
Mario Chiesa,
Eddy Seigneur
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Rik Verbrugghe
• Aucune victoire d’étape
« Être opportunistes… et
placer Frank dans le top 10 »
• S. Chavanel (34e)
• M. Elmiger (12e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
R.V. : C’est plutôt satisfaisant pour notre première saison en WorldTour.
Il faut en tenir compte sur un bilan. Le plus important, c’était de trouver
une cohésion de groupe. Elle a mis du temps à s’intaller. Maintenant, on
peut aller de l’avant. C’est primordial. Côté résultats, on a gagné dès le
début.Après, on savait que l’on n’était pas des protagonistes en classique
et sur certaines courses, même si on a réussi une belle 5e place avec Elmiger à Roubaix. On n’a pas à rougir par rapport à d’autres équipes.
• S. Chavanel (42e)
• S. Reichenbach (13e)
• Clt/équipes : 12e
(3 abandons)
iam
et le Tour
1
0
PARTICIPATION
DES HOMMES DANS LA COURSE
34e
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
Frank veut laisser son nom
CLASSEMENT FINAL
(CHAVANEL, 2014)
À 28 ans, le coureur de Roggliswil va tenter sa chance une 3e fois sur
les routes du Tour. Il faut lui souhaiter qu’il ira plus loin que ses
abandons en 2010 (dès la première étape avec la BMC) et qu’en
2014 durant lequel il n’avait pas dépassé la mi-course. Malheureux, le
leader sur les courses par étapes de l’équipe suisse, désormais à la
conquête du WorldTour, n’aura pas toujours cette poisse. Alors qu’il
aurait dû trouver en Jérôme Coppel un lieutement de choix, la chute du
Français au Pays Basque le laisse dans le doute sur sa présence à ses
côtés en France à Utrecht, mais pas sans illusion. Depuis janvier,
l’équipe a annoncé que le Tour « sera l’objectif 2015 de Mathias. »
Parviendra-t-il à rejoindre Paris bien placé, lui qui a abandonné trois
des six grands tours auxquels il a participé depuis la Vuelta 2008 ?
Stats 2015 *
• 4 victoires
• Les perfs : deux épreuves
du Challenge de Majorque
4
- Clt UCI/ind. : Elmiger (34e)
- Clt UCI/équ. : 15e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Le WorldTour pour apprendre
PLANÈTE
ÉTAPE
●●
JAUNE
●●
VERT
POIS
●
●●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Tout d’abord, nous aimerions réaliser un top 10 avec Mathias Frank.
Nous lui avons préparé un programme axé cette année sur le Tour. Un
coureur comme lui le mérite et nous avons établi des stages pour les
coureurs de grands tours. Après, on va essayer d’être opportuniste sur
trois semaines pour remporter au moins une étape. On a les moyens
d’axer notre Tour et l’équipe autour de Mathias et d’offrir des opportunités à des coureurs comme Chavanel et nos bons puncheurs.
• Quels seront vos atouts ?
On a la chance de posséder une équipe mixte composée de jeunes
prêts à saisir leur chance, de quelques-uns qui ont déjà connu la course
et d’avoir un capitaine de route comme Sylvain très expérimenté. Nous
avons donc su axer notre travail autour des grands tours et la volonté du
sponsor est de se diriger vers ces courses à étapes. Nous avons organisé
des stages. Je ne suis pas quelqu’un qui est pour le fait de faire courir les
coureurs à tort et à travers. Je veux des choses bien orchestrées, bien organisées. D’où la création de stages et de recos pour un groupe de coureurs (Arreger, Brändle, Elmiger, Frank, Hollenstein, Pantano, Reynes,
Tanner,Wyss) à La Bernina en mai avant quatre jours de reconnaissance
des étapes des Pyrénées, après un premier stage en Sierra Nevada en avril
(Clement, Degand, Frank, Holst Eger, Pantano, Pellaud, Pelucchi,Wyss).
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Si peu de chrono, c’est spécial au Tour de France. Ça laisse le champ
libre à d’autres coureurs. Mais je trouve qu’un long chrono est toujours
intéressant dans un grand tour. Il aurait eu sa place cette année. Cette
édition est bien balancée avec cette première semaine intéressante qui
va réserver des surprises ! On rentrera dans le vif du sujet après Plumelec.
J’aime bien aussi le passage dans le Massif Central.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Le plateau est toujours très relevé. Les Français ont des coureurs très talentueux, prêts pour le Tour. Ça donne un plus à la course. Des jeunes
arrivent de partout et avoir Froome, Contador et Quintana élève le niveau.Tous ces éléments vont changer la donne. Chacun aura sa chance.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe IAM Cycling ?
Il faut avoir une bonne atmosphère dans l’équipe avec des coureurs prêts
à tout pour l’autre d’une étape à l’autre, homogène. C’est ça la clé.
Onze arrivées pour six départs, la nouvelle a laissé des traces dans la
préparation 2015 de l’équipe suisse. Avec l’obtention de sa première
licence WorldTour, elle a dû revoir sa gestion du calendrier et ses objectifs pour l’année. Avec trois grands tours à gérer, toutes les classiques
et les petites courses par étapes, ces IAM ont eu du pain sur la planche
depuis janvier. Pour cela, certains ont dû s’adapter. Chavanel est parti
découvrir le Giro avant son 15e Tour, Coppel s’est remis en cause en
Suisse avant de chuter gravement en Espagne, Elmiger et Pineau
continuent à jouer les capitaines de route et grands frères parfois. Toute
l’expérience de ces coureurs ne sera pas de trop sur ce Tour montagneux
pour aider une équipe jeune sur les épreuves de trois semaines.
58_PLANÈTE CYCLISME_#59
Matthias
BRÄNDLE
Sylvain
CHAVANEL
Polyvalent 1,89 m-76 kg
Né le 7/12/1989 à Hohenems
(Aut.)
Pro depuis 2008
Chez IAM depuis 2013
Parcours pro : Team Ista, ELK
Haus-Simplon, Footon-Servetto,
Geox, Team NetApp
2015… Victoires : 1
Clt. UCI WT * : 104e
Perf’ : 1 étape du Tour du Qatar
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
90e (Giro 2010)
Puncheur 1,81 m-73 kg
Né le 30/06/1979 à Châtellerault (86)
Pro depuis 2000
Chez IAM depuis 2014
Parcours pro : Bonjour, Brioches
La Boulangère, Cofidis, Omega
Pharma-Quick•Step
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 11e de Paris-Nice
TDF… Participations : 14
TDF 2014 : 34e
Meilleur clt. : 19e (2009)
3 victoires d’étapes
Martin
ELMIGER
Mathias
FRANK
Reto
HOLLENSTEIN
Jarlinson
PANTANO
Jérôme
PINEAU
Polyvalent 1,82 m-73 kg
Né le 23/08/1978 à Römerswill
Pro depuis 2001
Chez IAM depuis 2013
Parcours pro : Post Swiss,
Phonak, ag2r La Mondiale
Polyvalent 1,76 m-64 kg
Né le 9/12/1986 à Roggliswil
Pro depuis 2008
Chez IAM depuis 2014
Parcours pro : Gerolsteiner,
BMC
Polyvalent 1,97 m-80 kg
Né le 22/08/1985 à Frauenland
Pro depuis 2009
Chez IAM depuis 2013
Parcours pro : Team VorarlbergCorratec, Team NetApp
Grimpeur 1,73 m-61 kg
Né le 19/11/1988 à Cali
(Col.)
Pro depuis 2007
Chez IAM depuis 2015
Parcours pro : Team Colombia
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 34e
Perf’ : 5e de Paris-Roubaix
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 75e
Meilleur clt. : 71e (2008)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 12e du Tour de Romandie
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : N.p. (8e)
Meilleur clt. : n.p. 8e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : N.p. (17e)
Meilleur clt. : n.p. 17e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 62e
Perf’ : 11e du Tour de Catalogne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
32e (Giro 2014)
Puncheur 1,76 m-65 kg
Né le 2/01/1980 au MontSaint-Aignan (76)
Pro depuis 2002
Chez IAM depuis 2014
Parcours pro : Bonjour, Brioches
La Boulangère, Bouygues
Telecom, Quick•Step, Omega
Pharma-Quick•Step
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 13
TDF 2014 : 58e
Meilleur clt. : 27e (2004)
Aleksejs
SARAMOTINS
David
TANNER
Jonas
VAN GENECHTEN
Larry
WARBASSE
Marcel
WYSS
Rouleur 1,85 m-75 kg
Né le 8/04/1982 à Riga (Let.)
Pro depuis 2004
Chez IAM depuis 2013
Parcours pro : Rietumu BankRiga, Designa Kokken, HTCColumbia, Cofidis
Puncheur 1,84 m-68 kg
Né le 30/09/1984 à
Melbourne (Aus.)
Pro depuis 2009
Chez IAM depuis 2015
Parcours pro : Rock Racing,
Fly V Australia, Saxo Bank,
Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 9e du G.P. de Lugano
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
106e (Vuelta 2013)
Polyvalent 1,77 m-63 kg
Né le 28/06/1990 à Dearborn
(USA)
Pro depuis 2013
Chez IAM depuis 2015
Parcours pro : BMC
Polyvalent 1,77 m-63 kg
Né le 25/06/1986 à Berne
Pro depuis 2007
Chez IAM depuis 2013
Parcours pro : Atlas Romer’s
Hausbäckerei, Cervélo Test Team,
Geox, Atlas Personel, Team
NetApp
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 32e
Meilleur clt. : 32e (2014)
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 13e de Paris-Roubaix
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
166e (Vuelta 2011)
Arreger, Degand (Bel.),
Denifl (Aut.), Fumeaux, Holst
Enger (Nor.), Lang, Pellaud,
Reynes (Esp.), Schelling.
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
CHAVANEL (Fra.), Chevrier
(Fra.), Clement (P.B.),
Haussler (Aus.), Kluge (All.),
Pelucchi (Ita.), Pineau
(Fra.), Reichenbach,
Saramotins (Let.).
Stef
CLEMENT
Rouleur 1,85 m-65 kg
Né le 24/09/1982 à Tilburg
(P.B.)
Pro depuis 2008
Chez IAM depuis 2015
Parcours pro : Bouygues
Telecom, Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 11e du Critérium
International
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Ab. (7e)
Meilleur clt. : 90e (2008)
Sprinteur 1,76 m-67 kg
Né le 16/09/1986 à Lobbes
(Bel.)
Pro depuis 2011
Chez IAM depuis 2015
Parcours pro : WallonieBruxelles
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 11e de KuurneBruxelles-Kuurne
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
Jérôme
COPPEL
Dries
DEVENYNS
Polyvalent 1,78 m-63 kg
Né le 6/08/1986 à Annemasse
(74)
Pro depuis 2008
Chez IAM depuis 2015
Parcours pro : Française des
Jeux, Saur-Sojasun, Cofidis
Rouleur 1,76 m-66 kg
Né le 22/07/1983 à Leuven
(Bel.)
Pro depuis 2007
Chez IAM depuis 2015
Parcours pro : Predictor, SilenceLotto, Quick•Step, Omega Pharma-Quick•Step, Giant-Shimano
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 10e de la Flèche
Brabançonne
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Ab. (14e)
Meilleur clt. : 46e (2011)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 13e (2011)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
74e (Vuelta 2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Une équipe à l’image de Sylvain Chavanel »
Après sa première participation en 2014, l’équipe suisse revient sur la course. Elle sera
une équipe de francs-tireurs, peut-être pas capable de jouer une place pour le général avec les cadors ni sur les sprints massifs. Mais elle est à l’image de son leader
emblématique, Sylvain Chavanel. Sur les étapes de transition et de moyenne montagne, elle essaiera de se glisser dans les échappées et de remporter une étape,
comme Sylvain a su écrire ses victoires passées. Il est en revanche très dur de capitaliser sur Mathias Frank, qui n’a pour le moment rien prouvé sur les grands tours.
91_PLANÈTE CYCLISME_#59
S. Boué, D. Fèvre, F. Mons (Presse-Sports), © IAM Cycling, Le Coq Sportif
LA PRÉSÉLECTION
L’ÉQUIPE
TEAM KATUSHA
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2009
• Licence UCI WT : fin 2015
• Abréviation UCI : KAT
• Sponsors principaux :
Itera, Rostec, Gazprom,
gaz russes (partenariats
jusque fin 2015)
• Budget : n.c.
• 29 coureurs (8 pays)
• Site Internet :
katushateam.com
• Vélos : Canyon Aeroad,
Ultimate et Speedmax
(chrono) (All.)
Le staff technique
• Directeur sportif :
José Azevedo
• Directeurs sportifs adjoints :
Dmitry Konyshev
Torsten Schmidt,
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
José Azevedo
• Deux victoires d’étapes
(Kristoff, 12e, 15e)
« Rodriguez doit être
au niveau du big four »
• Y. Trofimov (14e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
J.A. : Oh, oh ! Bien entendu, nous sommes plus qu’heureux avec
toutes les victoires que nous avons obtenues. Nous espérions faire un
peu mieux qu’en 2014 à pareille époque (6 succès dont Milan-San
Remo), mais l’équipe nous a réservé de belles surprises sur de grosses
courses WorldTour, les classiques comme les courses par étapes.
Alors… Je suis aussi satisfait de voir que nous pouvons gagner avec
différents coureurs cette année (Kristoff,Vorobyev, Chernetkii, Paolini,
• A. Kristoff (2e)
• J. Rodriguez (3e)
• A. Porsev (ab. 13e)
• Clt/équipes : 17e
(3 abandons)
katusha
et le Tour
6
4
PARTICIPATIONS
VICTOIRES D’ÉTAPES
3e
6e
MEILLEUR
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2003)
(RODRIGUEZ, 2013)
Stats 2015 *
• 22 victoires (dont 9 WT)
• Les perfs : Gand-Wevelgem,
Tour des Flandres et de Romandie
9 WT
13
- Clt UCI/ind. : Kristoff (3e)
- Clt UCI/équ. : 2e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Vieillissante, mais pas trop
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●●
JAUNE
●●●●
VERT
●●●●
POIS
●●●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●●●
À 28 ans de moyenne d’âge, la Katusha fait partie des équipes les plus
âgées du plateau WorldTour et le sera sur les routes de son 7e Tour de
France. Pour autant, cela ne signifie pas que les Russes forment une
équipe de vieillards. Si Rodriguez affichera 36 ans à Utrecht, Moreno
33 et Paolini 38, l’expérience de ces trois hommes, combinée à la
force de Kristoff déjà âgé de 28 ans, sera primordiale dans la course
aux maillots jaune et vert. Si on peut douter de leur force face à de
jeunes adversaires parfois, en revanche, leurs résultats cette saison encore prouvent que ces trentenaires sont largement dans le coup. Si le
Norvégien se chargera de claquer des étapes, le trio pourrait réserver
encore une belle surprise à son staff si comblé depuis janvier.
92_PLANÈTE CYCLISME_#59
Vicioso et Zakarin). Une nouvelle génération se met en place chez
nous et les jeunes Russes obtiennent des résultats.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Les ambitions sont multiples une fois encore.Avec Joaquim Rodriguez
tout d’abord, nous allons viser le podium. Avec notre équipe, nous
devons être ambitieux. En revanche, Purito ne se battra pas pour le
maillot à pois comme il l’a fait l’an passé. Il avait essayé, car il courait
le Tour en fonction de la Vuelta. À présent, toutes nos ambitions vont
vers les classements généraux. Par ailleurs, nous arrivons avec Alexander
Kristoff, qui veut comme l’an passé remporter une ou plusieurs
étapes. Ah… Le maillot vert ? Je pense qu’il sera difficile à atteindre,
car la seconde partie du Tour est trop montagneuse. Les neuf premiers
jours lui conviennent avec aussi le Mur de Huy et Mûr de Bretagne,
mais après, cela ne lui laisse que cinq étapes.
• Quels seront vos atouts ?
Le point fort de l’équipe est notre force collective. Le Team Katusha
possède un gros état d’esprit et au sein de cette équipe, chacun sait se
dévouver pour les autres.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Une fois encore, le parcours est tracé pour tous les types de coureurs,
les rouleurs, les sprinteurs, les grimpeurs et les coureurs de classiques.
L’étape des pavés est à mon sens très dangeureuse. On pourrait y
perdre le Tour. En seconde partie, la montagne prendra toute sa place
et devrait se révéler difficile. Ce sera un moment important, car cette
première partie cette année devrait encore être très dure, nerveuse et
donc dangereuse. Il n’y aura pas de respiration. De toutes façons,
quand tu veux remporter le Tour, tu ne dois jamais être relaxe. Il faut
courir devant du début à la fin.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Bien entendu, il y aura les quatre gros favoris que sont Froome,
Quintana, Nibali et Contador. Mais pour moi, Rodriguez est le 5e
homme. Il doit être capable de se hisser à leur niveau !
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Katusha ?
La clé pour nous sera de rester devant chaque jour. Sur ce genre de
Tour, tu n’as pas le droit à un seul mauvais jour. Et si tu veux gagner,
tu dois faire la différence sur certaines étapes.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Kristoff, acte 2
Àprès 18 mois formidables, le Norvégien se lance dans sa seconde
moitié de saison 2015. Principal pourvoyeur de succès de son team
(13 sur 22 fin mai), Alexander a encore fait fort cette année. Dans le
coup pour un doublé à San Remo mais devancé par Degenkolb, il
s’est vengé en remportant le Tour des Flandres de belle manière, avant
d’espérer en vain sur Paris-Roubaix. Sacré sprinteur et surtout gaillard
le coureur de Stavanger, voici un garçon qui a de plus en faim et qui
revient sur le Tour de France avec envie. Dans la course au maillot
vert, il faudra compter avec lui. Spécialiste puissant et rude, il passera
peut-être là où d’autres ne seront pas, ce qui pourrait être utile dans
une édition où moins de la moitié des étapes seront dédiées aux
sprinteurs. Et comme lui laisse rarement passer une occasion…
Giampaolo
CARUSO
Jacopo
GUARNIERI
Marco
HALLER
Vladimir
ISAYCHEV
Dmitriy
KOZONCHUK
Grimpeur 1,81 m-70 kg
Né le 15/08/1980 à Avola
(Ita.)
Pro depuis 2002
Chez Katusha depuis 2010
Parcours pro : ONCE, Liberty
Seguros, Astana, Lampre,
Ceramica Flaminia
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : 89e
Perf’ : 13e de l’Amstel Gold Race
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 37e (2012)
Sprinteur 1,89 m-80 kg
Né le 14/08/1987 à Vizzola
(Ita.)
Pro depuis 2009
Chez Katusha depuis 2015
Parcours pro : Liquigas, Astana
Sprinteur 1,78 m-72 kg
Né le 1/04/1991 à Sankt Veit
an der Glan (Aut.)
Pro depuis 2010
Chez Katusha depuis 2012
Parcours pro : Tyrol Team,
Adria Mobil
Rouleur 1,86 m-80 kg
Né le 21/04/1988 à Samara
Pro depuis 2008
Chez Katusha depuis 2011
Parcours pro : Xacobeo-Galicia
Rouleur 1,87 m-75 kg
Né le 5/04/1984 à Voronezh
Pro depuis 2007
Chez Katusha depuis 2013
Parcours pro : Rabobank,
Geox, RusVelo
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 19e du G.P. de l’Escaut
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. sur un Grand Tour :
149e (Vuelta 2010)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 3e du G.P. Rubinetterie
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 157e
Meilleur clt. : 157e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
54e (Vuelta 2008)
Alexander
KRISTOFF
Viacheslav
KUZNETSOV
Sprinteur 1,81 m-78 kg
Né le 5/07/1987 à Stavanger
(Nor.)
Pro depuis 2006
Chez Katusha depuis 2012
Parcours pro : Glud & Marstrand,
Team Maxbo, Team Joker, BMC
2015… Victoires : 13 (2 WT)
Clt. UCI : 3e
Perf’ : Tour des Flandres
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 125e (2 étapes)
Meilleur clt. : 125e (2014)
2 victoires d’étapes
Alberto
LOSADA
Tiago
MACHADO
Daniel
MORENO
Puncheur 1,84 m-70 kg
Né le 24/06/1989 à Tolyatti
Pro depuis 2013
Chez Katusha depuis 2013
Grimpeur 1,80 m-62 kg
Né le 28/02/1982 à Barcelone
(Esp.)
Pro depuis 2006
Chez Katusha depuis 2011
Parcours pro : Kaiku, Caisse
d’Épargne
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 8e du Tour d’Algarve
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 109e (2013)
Grimpeur 1,78 m-64 kg
Né le 18/10/1985 à Vila Nova
(Por.)
Pro depuis 2008
Chez Katusha depuis 2015
Parcours pro : MadeinoxBoavista, RadioShack, Team
NetApp
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 3e du Tour d’Algarve
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 72e
Meilleur clt. : 72e (2014)
Puncheur 1,73 m-59 kg
Né le 5/09/1981 à Madrid
(Esp.)
Pro depuis 2004
Chez Katusha depuis 2011
Parcours pro : Relax, Caisse
d’Épargne, Omega PharmaLotto
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 53e
Perf’ : 5e de la Flèche Wallonne
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 17e (2013)
Angel
VICIOSO
Eduard
VORGANOV
Puncheur 1,70 m-60 kg
Né le 13/04/1977 à Alhama
de Aragon (Esp.)
Pro depuis 1999
Chez Katusha depuis 2012
Parcours pro : Kelme, ONCE,
Liberty Seguros, Astana, Relax,
LA-MSS, Andalucia, Androni G.
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : G.P. Miguel Indurain
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 64e (2005)
Puncheur 1,77 m-65 kg
Né le 7/12/1982 à Voronezh
Pro depuis 2005
Chez Katusha depuis 2010
Parcours pro : Omnibike
Dynamo Moscou, Karpin,
Xacobeo
Luca
PAOLINI
Joaquim
RODRIGUEZ
Puncheur 1,74 m-66 kg
Né le 17/01/1977 à Milan
(Ita.)
Pro depuis 2000
Chez Katusha depuis 2011
Parcours pro : Mapei, Quick•
Step, Liquigas, Acqua & Sapone
Grimpeur 1,69 m-58 kg
Né le 12/05/1979 à Barcelone
(Esp.)
Pro depuis 2001
Chez Katusha depuis 2010
Parcours pro : ONCE, Saunier
Duval, Caisse d’épargne
2015… Victoires : 3 (3 WT)
Clt. UCI : 5e
Perf’ : Tour du Pays Basque
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 54e
Meilleur clt. : 3e (2013)
1 victoire d’étape
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 1 (1 WT)
Clt. UCI : 19e
Perf’ : Gand-Wevelgem
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 136e
Meilleur clt. : 69e (2003)
Byström (Nor.), Kolobnev,
Kuznetsov, Selig (All.), Silin,
Spilak (Slo.), Tsatevich.
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
PAOLINI (Ita.), Belkov,
Chernetckii, Kochetkov,
Lagutin, Porsev, Trofimov,
Vorobyev, Zakarin.
Gatis
SMUKULIS
Puncheur 1,88 m-81 kg
Né le 5/07/1987 à Valka
(Let.)
Pro depuis 2009
Chez Katusha depuis 2012
Parcours pro : ag2r, HTC
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 100e
Meilleur clt. : 100e (2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Sous conditions, Rodriguez visera le podium »
Depuis quelques mois, Alexander Kristoff a pris de l’ampleur. Au départ, on le disait
barré par des sprinteurs comme Cavendish, Sagan, Kittel. Cette année, il joue dans la
cour des grands et sait remporter des sprints massifs. C’est un coureur complet qui
peut viser le maillot vert. Malgré son fort gabarit, il grimpe pas mal. On retrouvera aussi
un groupe autour de Rodriguez pour qui il sera important d’avoir du soutien auprès de
rouleurs comme Kristoff pour le protéger sur les premières étapes. Car, attention au
temps perdu et qui ne revient pas. Il connaît le podium du Tour et la clé pour briller.
93_PLANÈTE CYCLISME_#59
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 19e (2012)
S. Boué, Cordon, D. Fèvre,Y. Sunada (Presse-Sports), © Team Katusha, Le Coq Sportif
LA PRÉSÉLECTION
L’ÉQUIPE
LAMPRE-MERIDA
L’équipe en bref
• Année de fondation : 1999
• Licence UCI WT : fin 2015
• Abréviation UCI : LAM
• Sponsors principaux :
Lampre, fabricant
d’acier laminé et
Merida, équipementier
(partenariats jusque fin
2015 et 2016)
• Budget : 9 M€
• 25 coureurs (12 pays)
• Site Internet :
teamlampremerida.com
• Vélos : Merida Reacto,
Scultura et Warp
(chrono) (Taï.)
Le staff technique
• Manager général :
Brent Copeland
• Directeurs sportifs :
Philippe Mauduit,
Simone Pedrazzini
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Brent Copeland
Rétro Tour 2014
« Être actifs et agressifs sur les
bonnes étapes au bon moment »
• Aucune victoire d’étape
• C. Horner (17e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
B.C. : À mi-saison, nous sommes satisfaits sur ce bilan, même s’il nous
a manqué quelques belles performances sur la première partie des classiques (avant trois étapes à mi-Giro). L’équipe Lampre-Merida a obtenu
de belles victoires avec des coureurs différents dans leur registre, mais
aussi en grand nombre (Grmay, Cimolai,Valls, Bonifazio, Modolo, Durasek, Polanc, Ulissi, Conti pour douze victoires mi-mai).Avoir cette richesse et posséder cette jeunesse qui brille est très important pour nous.
• J. Serpa (76e)
• J. Serpa (14e)
• N. Oliveira (14e)
• Clt/équipes : 10e
(4 abandons)
lampre
et le Tour
12
5
PARTICIPATIONS
3e
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(RUMSAS, 2002)
1
1
MAILLOT VERT
MAILLOT BLANC
(PETACCHI, 2010) (CUNEGO, 2006)
Stats 2015 *
• 12 victoires (dont 4 WT)
• Les perfs : 4e de l’Amstel
Gold Race et à Liège
4 WT
8
- Clt UCI/ind. : Faria da Costa (6e)
- Clt UCI/équ. : 8e
* Stats et classements arrêtés au 23.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Une Lampre si dure à déchiffrer
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●
VERT
●
POIS
●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●●
Équipe parmi les plus anciennes du plateau, mais qui a changé près
d’une dizaine de fois de cosponsor, la dernière italienne du WorldTour
a vécu des heures sombres entrecoupées de moments de gloire avec
son duo Cunego-Simoni. Mais, le team est retombé dans le dur. Une
vie difficile à déchiffrer, pas forcément à condamner. Toujours présente,
on va encore ouvrir les yeux pour voir ce dont celle où officie le D.S.
français Philippe Mauduit (ex-Tinkoff-Saxo) est capable de réaliser. Il
faudra plus attendre des coups avec l’ancien champion du monde portugais Faria da Costa, l’ex-espoir Valls, le sprinteur Cimolai et le grimpeur
Serpa. Notons enfin que les jeunes débarquent en nombre dans le
groupe (Bonifazio, Cattaneo, Conti…). Les verra-t-on sur le Tour ?
94_PLANÈTE CYCLISME_#59
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Le premier sera de rester entier durant la première semaine, à neuf et
ne pas connaître d’incidents graves.Alors, nous tenterons de réaliser un
beau chrono par équipes. Après, il sera temps de penser à des victoires
d’étapes et au fait d’être actifs et agressifs dans notre façon de courir et
nos stratégies sur les bonnes étapes au bon moment !
• Quels seront vos atouts ?
Notre principale force a un nom, Rui Costa, un coureur très classe qui
peut viser différents objectifs sur ce Tour ! Nous avons construit une
grosse équipe autour de lui. Un garçon comme Cimolai, aussi, a très
bien passé le début de saison, montré une grande forme et bossé très dur
pour réaliser un grand Tour. Nous avons toute confiance en nos hommes.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
On dit toujours que le Tour est difficile quel que soit son tracé. Ce
sont les coureurs qui rendent cette course vraiment spéciale ! La première semaine sera à la fois dure et nerveuse. Les équipes de sprinteurs
et celles de coureurs pour le général vont vouloir placer leurs hommes
aux avant-postes. Il faudra éviter tous les soucis, comme je le disais. Les
deux semaines suivantes présentent des étapes formidables dans les
Alpes comme les Pyrénées. On va avoir une course spectaculaire.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Cette année, on devrait avoir les meilleurs coureurs dans les meilleures
équipes, au top de leur condition. La compétition devrait ainsi être
d’un très haut niveau. Chez Lampre-Merida, face à cette concurrence
sévère, nous nous considérons comme une équipe compétitive. Il est
alors important de choisir nos coureurs les plus en condition pour
cette course à ce moment-là de l’année. Car il faut être compétitif le
plus de journées possibles sur les trois semaines d’un grand tour.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Lampre-Merida ?
Après 22 ans de sponsoring dans le cyclisme, la Lampre a toujours présenté une équipe bien organisée. À l’intérieur et à l’extérieur, il règne
une ambiance formidable entre les coureurs, le staff, tout le monde.
Sur une course toujours très importante pour nous comme le Tour de
France, nous tenons à présenter des coureurs compétitifs. Nos succès
proviennent d’un long travail et d’une organisation parfaite. Tout est
bien planifié et les résultats en découlent. Alors, il faut être présent.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Rui, Rafa, Davide têtes de liste
Avec douze victoires, les Lampre n’ont pas fait dans la démesure depuis le début de saison… avant un bon Giro. Cependant, les têtes de
liste de l’équipe se sont montrés à leur avantage. Rui Costa au pied
du podium en ouverture et en fermeture des Ardennaises, Rafael Valls
en tête au Tour d’Oman et Davide Cimolai à l’avant sur Paris-Nice, ce
trio en pleine force de l’âge a été plutôt efficace pour la dernière équipe
italienne du WorldTour. On connaît les qualités de puncheur du Portugais, celles en montagne de l’Espagnol et le jump au sprint de l’Italien, voici ce sur quoi reposeront les espoirs de cette Lampre qui disputera déjà sa 12e Grande Boucle. Une course où elle a rarement
brillé, mais où, sur la configuration 2015, on pourrait bien être surpris
par les garçons de Brent Copeland et de Philippe Mauduit.
LA PRÉSÉLECTION
Matteo
BONO
Mattia
CATTANEO
Davide
CIMOLAI
Valerio
CONTI
Sprinteur 1,72 m-68 kg
Né le 20/10/1993 à Cunéo
Pro depuis 2014
Chez Lampre depuis 2014
Puncheur 1,74 m-60 kg
Né le 11/11/1983 à Iseo
Pro depuis 2006
Chez Lampre depuis 2006
Grimpeur 1,82 m-60 kg
Né le 25/10/1990 à Izano
Lombardio
Pro depuis 2013
Chez Lampre depuis 2013
Rouleur 1,82 m-66 kg
Né le 13/08/1989 à Pardenone
Pro depuis 2010
Chez Lampre depuis 2012
Parcours pro : Liquigas
Polyvalent 1,72 m-60 kg
Né le 30/03/1993 à Rome
Pro depuis 2014
Chez Lampre depuis 2014
2015… Victoires : 1
Clt. UCI WT * : 40e
Perf’ : G.P. de Lugano
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 93e (2011)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
64e (Giro 2014)
2015… Victoires : 2 (1 WT)
Clt. UCI : 58e
Perf’ : 1 étape de Paris-Nice
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 163e
Meilleur clt. : 137e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
112e (Vuelta 2014)
Kristijan
DURASEK
Mario Jorge
FARIA DA COSTA
Rui Alberto
FARIA DA COSTA
Roberto
FERRARI
Ruben
PLAZA MOLINA
Rouleur 1,70 m-55 kg
Né le 16/07/1987 à Varazdin
(Cro.)
Pro depuis 2012
Chez Lampre depuis 2013
Parcours pro : Adria Mobil
Rouleur 1,82 m-68 kg
Né le 15/11/1985 à Povao de
Varzim (Por.)
Pro depuis 2008
Chez Lampre depuis 2015
Parcours pro : Benfica, Barbot,
OFM-Quinta da Lixa
Sprinteur 1,73 m-70 kg
Né le 9/03/1983 à Gavardo
Pro depuis 2007
Chez Lampre depuis 2013
Parcours pro : Tenax, De Rosa,
Androni Giocattoli
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Tour de Turquie
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 46e
Meilleur clt. : 46e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
Puncheur 1,83 m-69 kg
Né le 5/10/1986 à Povao de
Varzim (Por.)
Pro depuis 2007
Chez Lampre depuis 2014
Parcours pro : Benfica, Caisse
d’Épargne, Movistar
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 6e
Perf’ : 4e de l’Amstel Gold Race
et de Liège Bastogne-Liège
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : N.p. (16e)
Meilleur clt. : 18e (2012)
3 victoires d’étapes
Rouleur 1,90 m-77 kg
Né le 29/02/1980 à Ibi (Esp.)
Pro depuis 2001
Chez Lampre depuis 2015
Parcours pro : ibanesto.com,
Kelme, Comunidad Valenciana,
Caisse d’Épargne, Benfica, Liberty Seguros, Caisse d’Épargne
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 91e
Meilleur clt. : 11e (2010)
Nelson Felipe
SANTOS OLIVEIRA
José Rodolfo
SERPA PEREZ
Rafael
VALLS FERRI
Grimpeur 1,78 m-64 kg
Né le 17/04/1979 à Corozal
(Col.)
Pro depuis 2006
Chez Lampre depuis 2013
Parcours pro : Selle Italia,
Serramenti PVC Diquigiovanni,
Androni Giocattoli
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
9e (Giro 2009)
Polyvalent 1,71 m-59 kg
Né le 25/06/1987 à Cocentaina (Esp.)
Pro depuis 2008
Chez Lampre depuis 2014
Parcours pro : Scott, Burgos
Monumental, Geox, Vacansoleil
Maximiliano
RICHEZE
Puncheur 1,83 m-73 kg
Né le 10/09/1981 à Sandrigo
Pro depuis 2002
Chez Lampre depuis 2013
Parcours pro : Mapei, Fassa
Bortolo, Quick•Step, Liquigas,
Katusha, Farnese Vini
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 67e (2008)
2 victoires d’étapes
Sprinteur 1,75 m-68 kg
Né le 7/073/1983 à BuenosAires (Arg.)
Pro depuis 2006
Chez Lampre depuis 2013
Parcours pro : Ceramiche Panaria, CSF, D’Angelo AntenucciNippo, Team Nippo
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 114e
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : N.p. (6e)
Meilleur clt. : N.p. 6e (2014)
LES AUTRES COUREURS
Filippo
POZZATO
Feng (Taï.), Koshevoy (Bié.),
Pibernik (Slo.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
ULISSI, Ferrari, Grmay (Éth.),
Modolo, Mori, Niemiec
(Pol.), Polanc (Slo.),
Richeze (Arg.), Xu (Chi.).
Rouleur 1,80 m-72 kg
Né le 6/03/1989 à Vilarinho
do Bairro (Por.)
Pro depuis 2010
Chez Lampre depuis 2014
Parcours pro : Xacobeo,
RadioShack
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 87e
Meilleur clt. : 87e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 157e (2013)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Capable de gagner sur Paris-Nice et au Giro… »
À l’image des IAM Cycling, la Lampre est également une équipe de francs-tireurs qui
visera les victoires d’étapes, n’ayant pas de leader capable de jouer le général. Mais
elle peut jouer sur tous les terrains. Elle a été capable de remporter des étapes sur Paris-Nice et au Giro, pas forcément avec les coureurs les plus emblématiques. Un garçon
comme Valls peut gagner une grosse étape de montagne. Que va faire Pozzato ?
Lampre a aussi pas mal de jeunes intéressants. Enfin, Rui Costa est un coureur d’expérience qui sait remporter tous types d’étapes. Attention à sa première semaine !
95_PLANÈTE CYCLISME_#59
2015… Victoire : 2
Clt. UCI : 48e
Perf’ : Tour d’Oman
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Ab. (14e)
Meilleur clt. : 41e (2012)
Cordon, D. Fèvre, B. Papon,Y. Sunada (Presse-Sports), © Team Lampre-Merida, Le Coq Sportif
Niccolo
BONIZAFIO
L’ÉQUIPE
TEAM LOTTO NL-JUMBO
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2015
• Licence UCI WT : fin 2015
• Abréviation UCI : TLJ
• Sponsors principaux :
Lotto NL, loterie et
Jumbo, supermarchés
(partenariats jusque fin
2016, option fin 2018)
• Budget : n.c.
• 25 coureurs (4 pays)
• Site Internet :
teamlottojumbo.nl
• Vélos : Bianchi Oltre,
Infinito et Aquila
(chrono) (Ita.)
Le staff technique
• Responsable performance :
Louis Delahaije
• Directeurs sportifs :
Frans Maassen, Nico Verhoeven, Merijn Zeeman
Rétro Tour 2014
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Nico Verhoeven
(sous le nom de Belkin)
• 1 victoire d’étape
(Boom, 5e)
« Avec Gesink, Kelderman et ten
Dam, on ne se fixe aucune limite »
• L. ten Dam (9e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
N.V. : Si on se place simplement du côté des résultats, le bilan n’est pas
bon. Mais regardons du côté du groupe pour trouver une explication.
Nos principaux coureurs ont tous été malades ou blessés. Robert Gesink
a commencé sa saison sur la Flèche Wallonne en avril ! Notre sprinteur
Moreno Hofland a été malade et a lourdement chuté sur la Ruta del
Sol. Quand il a retrouvé la forme au Tour duYorkshire, il nous a rapporté
notre première victoire en 2015. Enfin, on est obligé de citer de la mal-
• S. Vanmarcke (28e)
• B. Mollema (16e)
• Non participant
• Clt/équipes : 2e
(1 abandon)
DES HOMMES DANS LA COURSE
lotto nl
et le Tour
1re
Kelderman, la carte très jeune
PARTICIPATION
Stats 2015 *
• 1 victoire
• La perf’ : 1 étape du Tour
du Yorkshire
1
- Clt UCI/ind. : Vanmarcke (36e)
- Clt UCI/équ. : 16e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
PLANÈTE
ÉTAPE
●●
JAUNE
●●
POIS
FORCES ET FAIBLESSES
La nouvelle histoire des Lotto
La cote de
VERT
chance à de nombreuses reprises avec SepVanmarcke au Het Nieuwblad,
au G.P. E3 et à Paris-Roubaix. Laurens ten Dam a, lui, connu une
sévère chute et est revenu en forme au Tour de Californie. Enfin, Paul
Martens, Bram Tankink et Tom van Asbroeck ont souffert de blessures
longue durée après des chutes. Enfin, je peux rajouter un sévère syndrome
grippal qui a frappé toute l’équipe…
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Ils sont très simples. Le but est réaliser un bon classement général à Paris
avec nos trois leaders, Robert Gesink,Wilco Kelderman, qui va découvrir
la course, et Laurens ten Dam.Avec eux, nous ne nous fixons aucune limite. Mais avec un tel tracé, cela passera par un bon déroulement de
l’épreuve et le fait de bien passer, déjà, cette fameuse première semaine.
• Quels seront vos atouts ?
Je veux retenir avant toute chose la mentalité qui anime nos coureurs et
leurs qualités propres. Sur ce Tour de France 2015, ils vont trouver des
routes propres à leurs qualités pures, comme les arrivées accidentées sur
le Mur de Huy et à Mûr de Bretagne et la fameuse étape des pavés, qui
revient après celle de l’an passé !
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Comme je le soulignais, nous partons pour un beau Tour qui colle parfaitement à nos qualités. Il offre à nos leaders les moyens de réaliser un
beau classement général. Par ailleurs, j’aimerais beaucoup que l’on remporte de nouveau l’étape des pavés comme l’an passé à Arenberg avec
Lars Boom. Ce sera une belle édition, intéressante.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Sans être original, je vais citer trois équipes et trois coureurs qui, pour
moi, sont au-dessus du lot. Les équipes Sky, Astana et Movistar sont des
équipes très complètes qui possèdent neuf coureurs de haut niveau.
Alors, grâce à elles, Froome, Nibali et Quintana sont les incontestables
favoris. Mais comme on l’a vu l’an passé, tout cela c’est au départ, car il
leur faudra survivre à un début de course très nerveux et en ressortir je
“sains et saufs” !
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Lotto NL-Jumbo ?
Croire en nous ! Sur le papier, l’équipe Lotto NL-Jumbo possède des
coureurs très complets et capables de se battre avec les meilleurs sur tous
les terrains, les pavés, les étapes accidentées et en haute montagne.
●
●●●
BLANC
●●●●
ÉQUIPE
●●●
Depuis la fin de l’histoire Rabobank, l’équipe néerlandaise vit une seconde jeunesse. Blanco, Belkin, Lotto NL-Jumbo, une nouvelle histoire
s’écrit maintenant. Les remous de l’ex-Rabo derrière, cette Lotto NL,
qui possède deux ans de contrat de sponsoring et deux années en
option, a enfin une visibilité à long terme. Alors, elle doit se servir de
ce confort de travail pour (bien) travailler. Si sa faiblesse est de ne
pas posséder de coureurs top 5, un rôle qui semble derrière le revenant
Robert Gesink, l’équipe détient dans son groupe des jeunes qui font
sa force aujourd’hui et le feront encore plus demain et après-demain.
Tout partira d’un travail bien fait. La parole est aux coureurs. Depuis
le début de saison, avec une petite victoire mi-mai, l’équipe peine,
mais n’a pas été épargnée par les blessures, maladies, virus. Il
reste à espérer que la souffrance de ces Lotto ne passera pas l’été.
96_PLANÈTE CYCLISME_#59
Qui dit nouvelle équipe, dit nouvelles têtes ou au moins du sang
neuf. Si des garçons comme Gesink, Vanmarcke ou ten Dam affichent
entre 26 et 34 ans, depuis le départ de Mollema, Boom, Bos ou Bobridge, l’avenir du club passera par les jeunes. À la tête d’entre eux,
parmi Hofland, Roosen, Teunissen ou van Asbroeck, on retrouve
Wilco ! À 24 ans à peine, le longiligne grimpeur monte, monte,
monte. Cet été, Kelderman va découvrir le Tour de France. “Jeune”
pourrait-on se dire, mais sa 7e place sur le Giro et sa 14e sur la
Vuelta 2014 et sa 17e en Italie 2013 démontrent les qualités du garçon et surtout que les espoirs que son staff place en lui sont fondés.
Garçon efficace, coureur bien géré, c’est lui le Néerlandais de demain,
surtout si Bauke Mollema, parti chez Trek, plafonne.
LA PRÉSÉLECTION
Robert
GESINK
Wilco
KELDERMAN
Grimpeur 1,87 m-68 kg
Né le 31/05/1986 à Varsseveld
Pro depuis 2007
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
Blanco, Belkin
Grimpeur 1,85 m-64 kg
Né le 25/03/1991 à Barneveld
Pro depuis 2012
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
Blanco, Belkin
Grimpeur 1,78 m-64 kg
Né le 7/06/1987 à Nuenen
Pro depuis 2010
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
Blanco, Belkin
Rouleur 1,84 m-70 kg
Né le 26/12/1985 à Den
Haag
Pro depuis 2008
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
Blanco, Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 15e du Tour de Romandie
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 5e (2010)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 63e
Perf’ : 10e de la Flèche Wallonne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
7e (Giro 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 15e
Meilleur clt. : 15e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 133e
Meilleur clt. : 133e (2014)
Paul
MARTENS
Bram
TANKINK
Laurens
TEN DAM
Maarten
TJALLINGII
Jos
VAN EMDEN
Rouleur 1,79 m-65 kg
Né le 26/10/1983 à Rostock
(All.)
Pro depuis 2006
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : T-Mobile, Skil,
Rabobank, Blanco, Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 11e de la Flèche
Brabançonne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
58e (Vuelta 2014)
Rouleur 1,81 m-78 kg
Né le 3/12/1978 à Haaksbergen
Pro depuis 2001
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Domo Farm
Frites, Rabobank, Blanco, Belkin
Rouleur 1,84 m-67 kg
Né le 13/11/1980 à Zuidwolde
Pro depuis 2004
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Bankgiroloterij,
Shimano, unibet.com,
Rabobank, Blanco, Belkin
Rouleur 1,88 m-81 kg
Né le 5/11/1977 à Leeuwarden
Pro depuis 2003
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Marco Polo,
Skil, Silence-Lotto, Rabobank,
Blanco, Belkin
Rouleur 1,83 m-72 kg
Né le 18/02/1985 à Schiedam
Pro depuis 2009
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
Blanco, Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 8
TDF 2014 : 40e
Meilleur clt. : 40e (2007-14)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 9e
Meilleur clt. : 9e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 99e (2011)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
107e (Giro 2014)
Sep
VANMARCKE
Maarten
WYNANTS
Puncheur 1,89 m-76 kg
Né le 28/07/1987 à Courtrai
(Bel.)
Pro depuis 2010
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Topsport Vlaanderen, Garmin-Sharp, Blanco,
Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 36e
Perf’ : 4e des Strade Bianche
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 106e
Meilleur clt. : 106e (2014)
Rouleur 1,90 m-72 kg
Né le 13/05/1982 à Hasselt
(Bel.)
Pro depuis 2004
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Chocolats
Jacques, Quick•Step,
Rabobank, Blanco, Belkin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 117e
Meilleur clt. : 117e (2010-14)
LES AUTRES COUREURS
Rouleur 1,82 m-70 kg
Né le 27/05/1982 à Duffel
(Bel.)
Pro depuis 2003
Chez Lotto NL depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
Quick•Step, Cofidis, Omega
Pharma-Quick•Step
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 12e (2011)
Bulgac, Goos, Markus,
Roosen, Teunissen, van
Asbroeck (Bel.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
KRUIJSWIJK, Bennett (N.-Z.),
Flens, Hofland, Keizer,
Lindeman, Tjallingii,
van der Lijke, Wagner (All.).
Steven
KRUIJSWIJK
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Très motivée à domicile »
Voici encore une équipe qui sera motivée par la première partie de la course, où
elle évoluera à domicile, sur des routes et dans des conditions que ses coureurs affectionnent. Après, son leader Robert Gesink a connu bien des soucis par le passé et
même un programme de courses allégé cette année. Il monte en puissance. La fraîcheur pourrait jouer en sa faveur. Attention également à un garçon comme Wilco
Kelderman que l’on pense bien connaître, car il a fait de belle perfs au Giro. Il va débuter en France et sera attendu dans le clan des jeunes, pour commencer.
97_PLANÈTE CYCLISME_#59
Tom
LEEZER
D. Fèvre, B. Papon (x2) (Presse-Sports),
© Team Lotto NL-Jumbo, Le Coq Sportif
Kevin
DE WEERT
L’ÉQUIPE
LOTTO-SOUDAL
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2012
• Licence UCI WT : fin 2015
• Abréviation UCI : LTS
• Sponsors principaux :
Lotto, loterie et Soudal,
produits d’étanchéité
(partenariats jusque fin
2020)
• Budget : 12 M€
• 28 coureurs (8 pays)
• Site Internet :
lottosoudal.be
• Vélos : Ridley Noah SL,
Helium SL et Dean Fast
(Bel.)
Le staff technique
• Manager général :
Marc Sergeant
• Directeurs sportifs : Herman Frison, Bart Leysen
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Marc Sergeant
• 2 victoires d’étapes
(A. Greipel, 8e,
T. Gallopin, 11e)
« Tony Gallopin et Tim Wellens
auront du terrain pour briller »
• J. van den Broeck (13e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
M.S. : Après la période des classiques, nous avions dix victoires.
Globalement, c’est mieux que l’an dernier. Je dois me montrer
satisfait. Nous avons fait des choix pour le printemps. Dans les
classiques flamandes, cela s'est bien déroulé. André Greipel était
très fort et Jürgen Roelandts a été régulier. Tiesj Benoot fut la
révélation. Pour les classiques wallonnes, nous avions des ambitions, mais on n’a pas concrétisé. Nous devons analyser ce prin-
• A. Greipel (13e)
• T. Gallopin (56e)
• Non participant
• Clt/équipes : 15e
(2 abandons)
lotto
et le Tour
3
PARTICIPATIONS
6
4e
11e
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(VAN DEN BROECK,
2012)
MEILLEUR
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2012)
Stats 2015 *
• 15 victoires (dont 4 WT)
• La perf’ : 2 étapes de ParisNice
4 WT
11
- Clt UCI/ind. WT : Gallopin (27e)
- Clt UCI/équ. : 12e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Une Lotto à surveiller de près
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●●
JAUNE
●
VERT
POIS
●●●●
●
BLANC
●●●
ÉQUIPE
●●
On le savait, mais on le redécouvre dans nos reportages sur les Ardennaises consacrés à Tony Gallopin et à son équipe. Voici une
sacrée bande de guerriers qui se présente au départ. Habile partout,
intelligente et bien structurée, l’équipe de Marc Sergeant sera à surveiller
de près cette année encore. Sans la présence de son leader en grand
tour Jürgen van den Broeck - mais est-ce un mal - le team pourra
jouer la gagne chaque jour ou presque. Greipel ne craint personne au
sprint et de nouveaux numéros, après ceux réalisés par Gallopin en
2014, sont espérés de sa part. Agencée différemment sur le papier
cette année, cette Lotto belge est à prendre très au sérieux. Le prix de
la combativité, du mérite et les bouquets de fleurs ne sont pas loin.
98_PLANÈTE CYCLISME_#59
temps et regarder s’il y a des adaptations à faire au niveau des
leaders pour les classiques ardennaises.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
On y va sans van den Broeck, qui était sur le Giro. On a pris le
goût de gagner des étapes avec Greipel et Tony (Gallopin). Alors
on va continuer sur cet objectif des étapes. On a des attaquants
pour ça dans l’équipe. On maîtrise mieux ce sujet.
• Quels seront vos atouts ?
N’ayant pas Jürgen van den Broeck dans l’équipe, on aura moins
de pression, car on ne joue pas le classement général. On va changer les plans en évitant d’avoir un train trop important. Ils ne seront pas cinq pour conduire André Greipel. On a vu que Kristoff
gagne des étapes avec un p’tit train efficace chez Katusha. On
peut opérer la même stratégie, sachant que Tony Gallopin aime
aussi ce travail pour André. Et puis nos deux attaquants, Tony et
Tim Wellens, auront du terrain pour briller.
• Quels sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
On a une équipe pour anticiper sur ce type de parcours avec
Tony et Tim justement. Je pense à l’étape des pavés qui arrive à
Cambrai. Il y aura du vent également quand on va descendre
d’Utrecht. C’est encore une étape intéressante, comme celle
qui arrivera aussi à Mûr de Bretagne. On devra saisir ces opportunités.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Comme toujours, il y a ceux qui vont faire le classement général
et ceux qui vont privilégier les étapes. Comme on se situe dans
la deuxième catégorie, il faut être prudent, car tout le monde en
réalité veut gagner une étape. On l’a fait par le passé avec McEwen qui n’était pas vraiment un leader. On peut gagner des étapes
sans un leader pour le général. C’est ce qu’on va tenter.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Lotto-Soudal ?
Les coureurs sont solidaires entre eux. Sans un leader sur le général, l’esprit est différent dans l’équipe. Les gars ont un bon feeling entre eux. Ceux sont tous des amis. Quand Tony parle du
groupe, tu vois son sourire sur son visage. Ça me plaît, cette attitude de Tony Gallopin.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Le sprint et les coup(e)s
Trois lettres, VDB, sont au cœur de la discussion avec Marc Sergeant
à propos de ce 102e Tour. Jürgen van den Broeck, absent en France,
est placé sur le Giro. Cela changera la donne pour l’équipe de celui
qui n’avait pas manqué le Tour depuis 2009. Pour pallier cette absence,
ou plutôt jouer différemment, le manager compte sur son Gorille au
sprint et ses hommes au nez creux chaque jour. André Greipel va venir
se mêler à la grande bagarre du sprint et la course au maillot vert attendues en raison du retour des bonifications et de la présence des
meilleurs spécialistes. Après, au quotidien, Sergeant compte sur le
punch et la hargne d’un Tony Gallopin qui le ravit toujours plus, lui qui
avait gagné en 2014 et porté le maillot jaune. Et il aura un œil attentif
sur la fraîcheur de Tim Wellens à l’assaut de son premier Tour.
LA PRÉSÉLECTION
Rouleur 1,90 m-76 kg
Né le 16/01/1980 à Silkeborg
(Dan.)
Pro depuis 2002
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : Fakta, Bankgiroloterij, CSC, Saxo Bank, HTC
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : 3 Jours de la Panne (6e)
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 82e
Meilleur clt. : 82e (2014)
Kris
BOECKMANS
Bart
DE CLERCQ
Thomas
DE GENDT
Jens
DEBUSSCHERE
Rouleur 1,82 m-74 kg
Né le 13/02/1987 à Malle
Pro depuis 2010
Chez Lotto depuis 2014
Parcours pro : TopsportVlaanderen, Vacansoleil-DCM
Grimpeur 1,84 m-66 kg
Né le 26/08/1986 à Zottegem
Pro depuis 2009
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : DavitamonLotto, Omega Pharma-Lotto
Sprinteur 1,80 m-73 kg
Né le 28/08/1989 à Roeselaere
Pro depuis 2010
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : Omega
Pharma-Lotto
2015… Victoires : 6
Clt. UCI : n.c.
Perfs : Le Samyn, NokereKoerse
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : abs.
Meilleur clt. : 115e (2012)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 84e
Perf’ : 3e d’étape au Tour de
Catalogne
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : ab. (8e)
Meilleur clt. : 38e (2013)
Rouleur 1,79 m-68 kg
Né le 6/11/1986 à St-Nicolas
Pro depuis 2006
Chez Lotto depuis 2015
Parcours pro : unibet.com,
Team Davo, Topsport, Vacansoleil, Omega Pharma-Quick•Step
Tony
GALLOPIN
André
GREIPEL
Polyvalent 1,80 m-70 kg
Né le 24/05/1988 à Dourdan
(91)
Pro depuis 2008
Chez Lotto depuis 2014
Parcours pro : Auber 93,
Cofidis, RadioShack
2015… Victoires : 2 (1 WT)
Clt. UCI : 23e
Perf’ : 1 étape de Paris-Nice
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 29e (1 étape)
Meilleur clt. : 29e (2014)
1 victoire d’étape
Sprinteur 1,84 m-75 kg
Né le 16/07/1982 à Rostock
(All.)
Pro depuis 2005
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : Wiesenhof,
T-Mobile, Highroad/Columbia/
HTC, Omega Pharma-Lotto
2015… Victoires : 4 (2 WT)
Clt. UCI : 73e
Perf’ : 1 étape de Paris-Nice
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 149e (1 étape)
Meilleur clt. : 129e (2013)
6 victoires d’étapes
Maxime
MONFORT
Jürgen
ROELANDTS
Sprinteur 1,84 m-74 kg
Né le 2/07/1985 à Asse
Pro depuis 2008
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : Silence-Lotto,
Omega Pharma-Lotto
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 8e de l’Étoile de Bessèges
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : abs.
Meilleur clt. : 14e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 41e
Perf’ : 8e du Tour des Flandres
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 111e
Meilleur clt. : 85e (2011)
LES AUTRES COUREURS
Rouleur 1,80 m-67 kg
Né le 14/01/1983 à Bastogne
Pro depuis 2004
Chez Lotto depuis 2014
Parcours pro : Landbouwkrediet, Cofidis, Columbia/HTC,
Leopard-Trek, RadioShack
Benoot, Breen (Nor.), de Bie,
de Buyst, Dehaes, Dockx,
van der Sande, Vallée,
D. Vanendert.
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
VAN DEN BROECK, Armée,
Bak (Dan.), Broeckx, Greipel
(All.), Hansen (Aus.),
Henderson (N.-Z.), Monfort,
Vervaeke.
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : abs.
Meilleur clt. : 96e (2013)
Adam
HANSEN
Rouleur 1,86 m-75 kg
Né le 11/05/1981 à Gold
Coast (Aus.)
Pro depuis 2003
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : Aposport,
T-Mobile, Columbia/HTC,
Omega Pharma-Lotto
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 64e
Meilleur clt. : 64e (2014)
Gregory
HENDERSON
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 40e
Perf’ : 1 étape de TirrenoAdriatico
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
107e (Vuelta 2014)
Pim
LIGTHART
Rouleur 1,80 m-74 kg
Né le 9/10/1976 à Dunedin
(N.-Z.)
Pro depuis 2006
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : HealthNet,
T-Mobile, Highroad/HTC, Sky
Sprinteur 1,80 m-68 kg
Né le 16/06/1988 à Hoom
(P.B.)
Pro depuis 2011
Chez Lotto depuis 2014
Parcours pro : Vacansoleil
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : ab. (4e)
Meilleur clt. : 124e (2012)
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : G.P. La Marseillaise
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
108e (Vuelta 2011)
Marcel
SIEBERG
Jelle
VANENDERT
Tim
WELLENS
Rouleur 1,98 m-80 kg
Né le 30/04/1982 à CastropRauxel (All.)
Pro depuis 2005
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : Team Lamonta,
Team Wiesenhof, Milram, Columbia/HTC, Omega Pharma-Lotto
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 145e
Meilleur clt. : 120e (2007)
Polyvalent 1,84 m-64 kg
Né le 19/02/1985 à Neerpelt
Pro depuis 2007
Chez Lotto depuis 2012
Parcours pro : Chocolats Jacques, Française des Jeux, Silence-Lotto, Omega Pharma-Lotto
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : abs.
Meilleur clt. : 19e (2011)
1 victoire d’étape
Puncheur 1,81 m-65 kg
Né le 10/05/1991 à St-Trond
Pro depuis 2012
Chez Lotto depuis 2012
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Tony peut gagner en puncheur et en grimpeur »
Sans van den Broeck, la Lotto oublie le général. Ses objectifs se tournent vers sa
volonté d’enchaîner des succès d’étapes. Greipel fait partie des meilleurs sprinteurs
du monde. Et le travail de l’équipe, qui met en place un train, commence à porter ses
fruits. Elle peut lutter avec la Giant et Etixx avec des rouleurs comme Hansen, Roelandts
et Tony qui aide aussi. Tony a trouvé la clé du succès sur son Tour. Il a fait de gros
progrès en haute montagne. Pourquoi pas le voir gagner en puncheur et en grim-peur
échappé, à Cauterets par exemple. Enfin, attention à de Gendt et Wellens.
99_PLANÈTE CYCLISME_#59
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 66e
Perf’ : 10e de Paris-Nice
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
54e (Giro 2014)
S. Boué, É. Garnier, B. Papon, D. Fèvre (Presse-Sports), © Lotto-Soudal, Le Coq Sportif
Lars Yitting
BAK
●n●n●n MAG LOTTO-SOUDAL
S. Boué, B. Papon (Presse-Sports)
Tony
GALLOPIN
“C’est mon cinquième Tour,
j’y vais plus relax !”
●
100_PLANÈTE CYCLISME_#59
De notre envoyé spécial à Maastricht, Armel Le Bescon
Régularité en course, lucidité dans
restes patient ?
•BienTu sûr.
Si je dois gagner ce que l’on ap-
l’analyse, Tony Gallopin ne déçoit jamais.
Tony le puncheur étudie le roadbook pour
mettre le feu au Tour de France comme il
y a un an où il gagnait une étape et portait le maillot jaune.
Mais des rêves à la réalité, le leader des Lotto-Soudal reste
prudent. Il nous dit pourquoi.
pelle un des monuments parmi les cinq
grandes classiques, ce sera par mon travail et
avec le temps. Ce sera peut-être à 27-28 ans,
30 ans ou 35 ans ! Je ne sais pas, mais c’est le
travail qui me permettra de gagner.
des regrets sur cette saison ?
•EnAs-tu
dehors de Liège-Bastogne-Liège, parce
que ça n’a pas fonctionné comme je le voulais, je dirais sur Paris-Nice pour la victoire
finale, car j’étais proche de réaliser un grand
truc. Si j’étais monté sur le podium, les regrets auraient été atténués. Mais tomber 6e,
c’était dur. Sur Milan-San Remo, aucun regret, car au final, il n’y avait que des sprinteurs et j’ai été faire ma place au courage.
Sur l’Amstel, c’était un peu la même chose
avec un groupe de sprinteurs où on tombe
dans les aléas de course. Alors aux Pays-Bas,
il n’y avait pas de regret particulier avec une
place de 6e.
Lotto-Soudal semble plus forte
•cetteL’équipe
saison. Est-ce oui ou non ton avis ?
Cyclisme : Quelle analyse fais-tu
•de Planète
ta saison pour l’instant ?
Tony Gallopin : J’ai été très déçu de mon
Liège-Bastogne-Liège, qui était mon objectif numéro 1. J’ai commis une erreur de placement au pied de la montée de SaintNicolas qui m’a été fatale ce jour-là. Après,
je n’ai jamais pu rentrer avec les trois ou
quatre coureurs qui m’accompagnaient.
Mais c’est clair que cette classique a été une
grosse déception à titre personnel, comme
pour notre équipe. Faire une bonne Flèche
Brabançonne et un bon Amstel n’est pas suffisant dans une campagne de classiques.
Sinon, je pense avoir été régulier sur la première partie de saison et les deux victoires
que j’ai obtenues sont plutôt bon signe (à
Bessèges et sur Paris-Nice). Paris-Nice a été
ma meilleure réussite notamment, mais que
ce soit au Tour du Pays Basque ou à MilanSan Remo comme sur l’Amstel, j’ai fait des
places qui permettent d’être en confiance. Si
l’on excepte Liège, j’ai répondu aux objectifs de début de saison.
Quand tu ne concrétises pas au final
•comme
sur Paris-Nice ou à Liège, qu’est-ce
que tu te dis ?
Je me dis que ce sont toujours des coureurs
extrêmement expérimentés qui gagnent et
que c’est ça aussi qui fait le plus souvent la
différence. Je relativise toujours un peu en
me disant que je n’ai que 26 ans et que le
meilleur est toujours à venir.
• Mais Michal Kwiatkowski, le champion
du monde vainqueur de l’Amstel, lui aussi
est encore plus jeune…
C’est vrai, mais Kwiatkowski a du talent.
Moi j’y suis arrivé avec énormément de travail durant les années qui ont égrené mon
parcours. Je ne me compare pas du tout avec
lui, car il avait déjà beaucoup gagné chez les
jeunes et il a continué en arrivant chez les
professionnels. C’est ma 8e année en professionnel et je mesure, saison après saison simplement, le chemin parcouru avec comme
objectif de faire mieux l’année suivante. J’en
suis là encore cette année.
On va dire que l’équipe dépend peut-être
moins d’un coureur comme André (Greipel) qui remportait la majorité des victoires
les autres années. Je pense que c’est différent
cette saison, même si on a manqué d’un podium sur les classiques. On a gagné sur Tirreno-Adriatico, Paris-Nice et on a toujours
été classé dans le top 10 des classiques (à part
sur la Doyenne). Cela démontre une vraie
régularité cette année. On voit qu’au classement WorldTour, on a un meilleur classement. C’est un signe.
qui a changé selon toi ?
•(Il Qu’est-ce
réfléchit) Peut être que l’équipe avait
moins de pression sur le Tour Down Under
en tout début de saison et que, par la suite,
on a pu profiter différemment du programme de courses. C’est peut-être une explication. On a fait cette course en Australie plus
tranquille et on a été plus présent, plus performant, à partir de Paris-Nice notamment
et tout au long du mois de mars.
que le fait d’avoir un sponsor
•surPenses-tu
six années (Soudal) a changé aussi la
mentalité, voire la philosophie de l’équipe ?
Non, je ne crois pas. En tout cas, ce n’est pas
“L’équipe a été plus relax en début d’année
sur le Tour Down Under. On a eu des stages
plus longs. La qualité de travail a été meilleure.
Je pense que ça explique en partie nos meilleurs
résultats en mars et avril.”
101_PLANÈTE CYCLISME_#59
●n●n●n MAG LOTTO-SOUDAL
•
B. Papon (x2),Y. Sunada (Presse-Sports), M. Dovic (x2) (Antargaz)
Est-ce que tu peux encore nous faire rêver
sur le Tour cette année ?
Honnêtement, je ne sais pas trop. En première semaine, le Mur de Huy comme Mûr
de Bretagne sont intéressants. Mais bon, ce
Tour, je ne le sens pas pour un puncheur
comme moi. Collectivement, on peut sûrement faire quelque chose sur les pavés notamment, mais pour mes ambitions personnelles, ça risque d’être bien plus difficile
à cause du profil. L’an dernier, il y avait des
bosses à 7-8 km de l’arrivée pour mettre en
avant mes qualités de puncheur, mais là, à
part les arrivées à Huy et à Mûr de Bretagne, ça m’inspire un peu moins. Il faut que
j’étudie la carte de plus près si je veux être
agréablement surpris.
étudies-tu vraiment le parcours ?
•Je Quand
commence à étudier les étapes lors du
stage en altitude. Et au mois de juin, j’achète
des Guide du Tour pour bien me renseigner
et être plus dans le détail (il rigole).
• Est-ce que tu peux nous réserver une sur-
Vainqueur d’étape sur Paris-Nice en mars face au leader Michal Kwiatkowski,Tony regrette d’avoir laissé filer
sinon la victoire finale, au moins le podium.
dans mon état d’esprit. Que ce soit avec un
an ou deux ans ou trois ans de contrat, je
cours toujours avec le même mental et la
même philosophie. Non, je pense, comme
je le disais précédemment, que l’équipe a été
plus relax au tout début de l’année notamment. Mais on a eu des stages plus longs
pour bien travailler. C’est plutôt de ce côtélà qu’on trouve l’explication à un meilleur
rendement de l’équipe. Et puis l’équipe n’a
pas beaucoup changé par rapport à l’année
dernière avec seulement quatre nouveaux
(de Gendt et les jeunes Benoot, de Buyst et
Vervaeke). On garde les mêmes automatismes en course.
•
Quelle est ta préparation pour ce Tour de
France ?
Je ne fais aucun changement par rapport à
2014. J’ai eu un stage à la mi-mai en Sierra
Nevada (en Espagne du 15 au 30 mai), puis
le Dauphiné Libéré et le Tour de France.
Et le championnat de France évidem•ment…
Difficile d’en faire un objectif en
étant le seul de la Lotto-Soudal en course,
non ?
Je ne suis pas dégoûté du championnat de
France, mais franchement, l’an dernier, c’est
une des courses de toute ma carrière sur laquelle j’ai pris le moins de plaisir ! Quand tu
tombes sur une équipe (la Française des Jeux)
qui bloque toute la course avec vingt coureurs, ça n’a aucun intérêt. Je n’ai rien contre
cette équipe, mais c’était ennuyeux. J’ai tenté
dans le dernier tour de sortir, mais même
Arthur Vichot avait interdiction de rouler
avec moi et Julien Simon (Cofidis). Alors
c’était vraiment très frustrant. Cette année à
Chantonnay, je crois savoir que c’est moins
plat. Donc, la course pourrait être un petit
peu plus animé. Mais si à l’avenir on revient
sur des parcours plats sur les championnats
de France, je réfléchirai avant de me
déplacer.
“Le Mur de Huy et l’arrivée à Mûr de Bretagne
sont intéressants. Mais malgré tout, ce Tour, je ne le
sens pas trop pour un puncheur comme moi.
Il faut voir le profil des étapes dans le détail.”
102_PLANÈTE CYCLISME_#59
Si le puncheur des Lotto sent moins le Tour 2015,
ses qualités correspondent à certaines étapes.
prise comme l’an dernier où tu avais étudié
un final d’étape et c’est là que tu avais
gagné ?
Je l’avais repéré après le Dauphiné Libéré,
car je sentais que j’avais encore besoin de
travailler pour être bien sur le Tour. J’y suis
allé par pur hasard en poussant un entraînement sur la fin du parcours de l’étape qui
n’était pas loin. Je m’étais dit que c’était pour
un puncheur et que je pouvais jouer un
coup là-dessus. Si j’avais vu un profil uniquement pour sprinteurs, je n’y serais pas
allé bien entendu.
pas pessimiste ! Ça peut ar•riverNeensoyons
étudiant le Guide de Planète Cyclisme en juin ?
Oui, ça peut arriver dans les Alpes comme
les Pyrénées ou ailleurs. Il faut regarder tout
ça de près en juin.
•
Alors, nouveauté aussi cette année, tu as
changé de machine en passant du Ridley
Helium au Noah SL de Ridley Bikes.
Pourquoi ce changement ?
À l’origine, le Helium était un vélo plus
pour la montagne pour moi. Mais en fait,
c’est un vélo complet. Mon mécano (Jeanick Verstraete dont nous vous parlons dans
le sujet sur l’équipe Lotto-Soudal) m’a
conseillé de passer sur le Noah SL qui est un
vélo différent, plus proche de mes qualités
d’attaquant et de puncheur. C’est aussi un
vélo complet et c’est la raison pour laquelle
je vais le garder toute l’année. Je ne vais pas
en changer sur le Tour de France. Il me
convient très bien.
•
Quels seront tes objectifs majeurs sur ce
Tour ?
Comme tous les coureurs, ce sera de remporter une étape. L’an passé, c’était magique.
Et j’aimerais au moins en gagner une pour
revivre ces instants de bonheur à l’arrivée.
Mais il faut de la réussite, être dans le bon
coup, avoir les bonnes jambes. Honnêtement, j’y vais relax, malgré tout, car je sais
comment ça se passe. Ce sera mon 5e Tour
de France et je vais l’aborder différemment
des autres années. Je veux gagner comme
tout le monde une autre étape. Mais je sais
comment ça se passe.
meilleurs sprinteurs du monde, est plutôt
valorisant. Et puis, c’est un super gars en dehors du cyclisme. Il a une super mentalité,
que ce soit en course comme en dehors.
Donc le courant passe super bien avec lui. Il
n’a jamais refusé de m’aider quand il en avait
l’occasion. Alors je fais la même chose pour
lui dans les sprints.
•
C’est ça justement la force de votre équipe
avec cet esprit de solidarité illustré par la
relation entre un puncheur comme toi et un
sprinteur comme lui, non ?
C’est amusant d’être dans une équipe internationale comme la nôtre. On trouve des
gars comme Lars Bak, Adam Hansen, André
Greipel qui ont une super mentalité. On l’a
vu sur le Tour de France l’an dernier. Et
Vainqueur à Oyonnax, maillot jaune à Mulhouse,
on lui souhaite la même réussite cette année.
cette année, c’est la même chose en terme
de feeling avec tous les gars. Travailler pour
les uns ou les autres n’est pas un problème
chez nous. Sur Paris-Nice en mars, on avait
d’ailleurs un peu la même équipe qu’au Tour
de France et nous nous sommes bien
amusés.
Quel est ton podium pour ce Tour 2015 ?
•Whaaaooowww…
On est loin du départ !
Bon, je mets Thibaut Pinot, Alejandro Valverde et 3e, Romain Bardet !
tu joues les Français !
•(Il Ah,
rigole) Oui oui, sérieusement..
« Chouette Marion, des pavés ! »
Reconnaissance obligée des pavés du Tour de France
pour Tony dès le 28 avril, deux jours après LiègeBastogne-Liège. Tout cela était prévu par Antargaz,
parrain depuis 20 ans du Prix de la combativité, qui
parrainera également les dossards des coureurs cette
année et va travailler pour la deuxième année
consécutive avec Marion Rousse-Gallopin, ambassadrice de ce Prix remis chaque jour d’étape en ligne
sur le Tour et au supercombatif en fin d’épreuve. Ainsi,
pendant deux bonnes heures, Tony et Marion ont roulé,
après une pause-déjeuner avec quelques médias, sur
les pavés de l’Enfer du Nord et ont reconnu les trois
derniers secteurs empruntés par les coureurs cet année
(ceux de Saint-Python, de Viesly à Quiévry et
d’Avesnes-les-Aubert à Carrières). Tony a bien chambré
Marion (qui court toujours chez Lotto-Soudal, comme
son mari), mais elle a surtout promis qu’elle serait
derrière Tony pour l’encourager début juillet lors de cette
fameuse étape entre Seraing et Cambrai. Alors, pas de
bêtise Tony !
seront tes priorités ?
•Je Quelles
vais aider André dans les sprints la première semaine. Mais si l’opportunité se présente pour moi également, je ne laisserai pas
passer l’occasion. J’ai une bonne expérience
sur le Tour maintenant. Alors, si j’ai les
jambes et que l’opportunité est là, je saisirai
ma chance.
•
Pourquoi travailles-tu dans le train pour
André Greipel ?
Ah ! Il y a deux choses. J’aime le vélo pour
le vélo et aider André Greipel, qui est un des
103_PLANÈTE CYCLISME_#59
●n●n●n INSIDE TEAM
Everybody loves
GALLOPIN
chez Lotto-Soudal
n
104_PLANÈTE
100_PLANÈTE
CYCLISME_#59
CY-
De notre envoyé spécial à Herentals, Armel Le Bescon
Portes ouvertes chez Lotto-Soudal dans les Flandres pour Planète Cyclisme ! L’équipe de
Tony Gallopin prépare le Tour de France telle une mécanique bien rôdée. On vous explique avec
Reportage photos : A. Le Bescon (Planète Cyclisme)
qui, comment et pourquoi ! « Live your dream », comme on dit chez les Flamands.
105_PLANÈTE CYCLISME_#59
●n●n●n INSIDE TEAM
Sharon, designer chez Ridley Bikes qui équipe les machines des coureurs.
Elle travaille sur les logos de la marque.
«
Bienvenue chez Lotto-Soudal. » Quelques mots d’accueil de Sarah van Dingenen chargée de la logistique de
l’équipe flamande depuis trois ans et « let’s
go » pour un tour d’horizon de la maison.
Nous sommes à une vingtaine de kilomètres
au Sud-Est d’Anvers, en bordure d’autoroute, pour plonger direct vers l’Europe du
WorldTour où les Lotto-Soudal sont au taquet chaque semaine. Jürgen van den
Broeck, le grimpeur de l’équipe, nous a
précédés d’une petite heure. Même si les
coureurs viennent rarement au H.Q. LottoSoudal, van den Broeck est passé prendre
quelques affaires avant son départ pour le
Tour d’Italie où il était entouré de Maxime
Monfort, Lars Bak, Sander Armée, Stig
Broeckx, André Greipel, Adam Hansen,
Louis Vervaeke et Greg Henderson. Le plus
assidu du quartier général Lotto-Soudal est
le directeur sportif, Herman Frison, qui aime
travailler sur les programmes de courses à
son bureau. Marc Sergeant, le manager, y
passe rarement, car il travaille depuis chez lui
et surtout, il est quasiment sur toutes les courses avec son équipe et le staff technique.
Un staff de directeurs sportifs où l’on retrouve des noms connus comme Mario
Aerts et Marc Wauters, qui ont été d’authentiques champions. Il y a également Bart
Leysen, Frederik Willems, Kurt van de Wouwer pour encadrer 28 coureurs dont le
Français Tony Gallopin. Gallopin est la star
de l’équipe. C’est son portrait grandeur nature qui placarde le bus des Lotto-Soudal.
Mario Meeuwssen, le chauffeur des Lotto
depuis dix ans, regarde la tête du Frenchy à
l’arrière de son bus en lâchant : « C’est un
bon gars Tony ! Il a toujours un mot gentil pour
tout le monde dans l’équipe. »
On continue la visite dans les pas de Sarah
van Dingenen, qui « vit » vélo quasiment
24 heures sur 24 ! « Je dois réserver les avions
et les trains des coureurs comme leurs hôtels.
Steve van Olmen prépare les Ridley Bikes à l’atelier de l’équipe
Lotto-Soudal.
“Un climat de confiance s’est noué entre Tony et moi.
Je l’ai connu chez RadioShack et, avec lui, je suis
revenu chez Lotto, parce que l’on a un bon feeling tous
les deux.” Jeanick Verstraete (mécanicien de Tony Gallopin)
Mais je dois surtout contacter chaque coureur
pour savoir d’où il part et comment il veut voyager. Cela demande une organisation rigoureuse,
car il faut tenir compte des horaires d’arrivée pour
le briefing à l’hôtel avec Marc Sergeant ou avec
les directeurs sportifs. » Mais Sarah est une
femme organisée. « Avec les moyens de communication modernes, nous travaillons rapidement aujourd’hui. » Quand elle a bouclé son
travail avec les riders, elle fait la même chose
avec les D.S. et tous les membres du staff de
l’équipe (mécanos, chauffeurs, attaché de
presse).
Un coureur comme Tony Gallopin a des
sponsors autres que ceux attachés à la LottoSoudal. Sarah van Dingenen doit en tenir
compte dans ses échanges avec le Français.
48 heures après Liège-Bastogne-Liège, Gallopin avait rendez-vous entre Seraing et
Cambrai sur les pavés du Nord avec Antargaz par exemple pour une reconnaissance de
pavés, en prélude au Tour de France. Une
action promotionnelle qui demandait une
organisation particulière pour la Lotto-Soudal, car les médias étaient conviés également à l’opération.
Jean-Pierre Christiaens est l’un des mécanos de l’équipe qui sera sur le Tour de France. Il est ici dans son
univers, le truck Lotto-Soudal, « mon atelier-bureau » comme il dit.
106_PLANÈTE CYCLISME_#59
Tony Gallopin a choisi le Noah SL cette saison. C’est ici chez Ridley que l’on fabrique ces machines. Tony
a trois Noah SL ajustés au millimètre pour lui sur chaque course.
Un Q.G. sous haute
surveillance
Le quartier général des Lotto-Soudal se
niche de manière discrète, car ici, les Ridley
Bikes se comptent par plusieurs dizaines et
le matériel professionnel et les composants,
sont tout aussi abondants. On y trouve des
cassettes, des selles, des boyaux, des roues, des
pédales, des shoes, des casques, enfin tout ce
ON THE ROAD
Un bus au garage, une voiture également en
attente, tout est prêt au cas où le bus principal ou
une voiture lâcherait sur une course. Bon ok , il
faut rapatrier les véhicules depuis Herentals !
« Allo Sarah… »
- Bus : 3
- Trucks : 2
- Voitures équipe : 7
- Voitures V.I.P. : 3
Toujours dans le truck, avec du
matériel et sur deux feuilles placardées
le réglage précis de chaque coureur.
qui fait la panoplie complète d’un coureur
du WorldTour. En termes d’euros, ça grimpe
très vite… Plus rapidement que Jürgen van
den Broeck. Il y a toujours un mécano au
Q.G. d’ailleurs pour ranger, nettoyer, astiquer. On n’est pas loin d’un atelier de Formule 1, car les mécaniques des Lotto-Soudal sont toujours bien huilées. Mais surtout,
il faut que ça brille. Steven van Olmen bricolait ici à deux jours de la Doyenne. « Entre les classiques, le Tour de Romandie et le
Giro, on a de quoi faire à l’atelier. Si on veut des
coureurs performants, on doit avoir des Ridley
Bikes parfaits. Alors je fais tourner la mécanique » rigolait Steven qui garde un œil sur
les stocks, car il faut passer les commandes à
Campagnolo qui équipe les superbes machines flamandes. Tony Gallopin possède
cinq Ridley Bikes. Trois sont immédiatement disponibles sur chaque course, mais il
en a deux également chez lui en région parisienne. Chez lui, il peut s’entrainer avec un
Noah SL, mais également passer au test du
Au siège de l’équipe à Herentals, deux maillots qui font
rêver les fans d’André Greipel, champion d’Allemagne,
et de Jens Debusschere, champion de Belgique.
107_PLANÈTE CYCLISME_#59
contre-la-montre avec un Ridley spécial
chrono (le Fast Dean).
Les coureurs Lotto-Soudal retrouvent leurs
vestiaires aussi au Q.G. ! Un nom, une case
avec un sac et un équipement complet et
quelques bricoles. C’est la musette du garage
en quelques sortes. On est loin du temps de
Petit-Breton qui devait se ravitailler au bistrot du coin et qui n’avait même pas de vestiaire dans sa propre équipe. Quand on sait
que les coureurs Lotto-Soudal délaissent ce
quartier général très fonctionnel, car ils ont
tout à portée de main dans leurs hôtels et
leur pullman, ça laisse rêveur ! C’est d’ailleurs un paradoxe. Les coureurs du WorldTour dorment dans des quatre étoiles, alors
qu’ils doivent se réveiller pour aller au mastic sur des routes dégueulasses par tous les
temps.Very Bad Trip et on comprend mieux
leurs grimaces au départ sous un ciel gris.
LOTTO-SOUDAL
COMPLÈTEMENT
CHIFFRÉE !
Chaque coureur a reçu en début de saison son
package. Les chiffres sont impressionnants. Ainsi,
chaque coureur a cinq Ridley Bikes pour lui et cinq
paires de roues. Deux vélos à son domicile pour
l’entraînement et trois dans le truck pour la course.
Au-delà des machines Ridley, il y a tout un équipement donné à chaque coureur. Voici les chiffres
dans le détail. Inutile de dire, que Tony Gallopin ne
manquera pas de tenue pour le Tour de France.
- Maillots de course : 15
- Shorts de course : 15
- Maillots manches longues : 3
- Vestes hiver : 3
- Vestes de pluie : 4
- Manchettes : 4 (paires)
- Jambières : 4 (paires)
- Paires de chaussettes : 4
- Casques : 5
- Gants hiver : 5
- Gants été : 5
- Vestes mi-saison : 2
- T-shirts : 8
Le vestiaire plus spartiate des coureurs toujours au siège LottoSoudal. Sacs de voyage et valises sont prêts pour un départ.
●n●n●n INSIDE TEAM
On est collectionneurs aussi chez les D.S..
Bandeaux d’un Giro et d’un Tour de
Lombardie placardés à l’atelier.
Pas toujours évident de se faire mal dans ces
conditions pour peu que l’on possède un
mental friable. Heureusement, notre Tony
Gallopin n’est pas de ceux-là. Peu importe
la gamelle, le Francilien a toujours faim. Et
le stock des Lotto-Soudal ne va pas s’évaporer du jour au lendemain. À l’opposé des
Ridley Bikes, on a vu des stocks de sodas et
des litres d’eau pour ravitailler des régiments ! C’est toujours Sarah qui gère jusqu’à
plus soif !
L’équipe flamande est toujours en mouvement. Arne Houtekier, l’attaché de presse,
envoie des communiqués, Sarah contacte
les coureurs, les garagistes (pour l’entretien
des véhicules) et Marc Sergeant, le manager
du team, contrôle en étant sur le terrain avec
l’équipe en permanence. Ancien coureur
(et patron de l’équipe depuis 2003, même si
elle a plusieurs fois vu son nom évoluer selon les partenaires), Sergeant aime toujours
le bitume et il connaît le métier même s’il
n’est pas sur Twitter. « Les réseaux sociaux, ce
n’est pas trop mon truc. On a des gens pour le
faire dans l’équipe. Mais je reste au courant de
tout » nous dit-il.
Un tweet du coureur Greg Henderson a à
ce propos mis le feu aux poudres juste avant
la Doyenne Liège-Bastogne-Liège. Le NéoZélandais accusait ouvertement Fabio Aru,
le jeune coureur Italien leader de l’équipe
Astana sur le Giro, de dopage. C’est évidemment le manager Marc Sergeant qui a
dû tenter d’éteindre l’incendie en demandant à son coureur néo-zélandais d’appeler
Carrera, un cadre du team kazakh ! « Ce sont
les aléas du boulot. Ce n’est pas toujours facile
à régler, car on ne maîtrise pas tout dans une
équipe, surtout avec les réseaux sociaux. Mais
bon, Greg a compris le message et il s’est excusé
de son tweet, même si ça n’a pas été accepté du
côté de Aru » concède Marc Sergeant. « On
a fait la démarche et c’était normal, car un coureur n’a pas à juger de la maladie d’un autre
coureur. » Un manager ne s’occupe pas uniquement du recrutement. Mais il doit également régler les conflits quand ils ont lieu
autour de son équipe, sous peine de laisser
s’instaurer un mauvais climat entre différentes équipes.
Un stock de sodas et d’eau déjà bien entamé avant
de partir sur le Tour de France.
Un esprit de solidarité dans
cette équipe
Un Français roi chez les Flamands ! Oui,
vous ne rêvez pas, c’est bien le cas. Et ça ne
pose aucun problème à cette équipe Lotto-
Cela fait dix ans que Mario a les clés du bus
Lotto-Soudal. Il sera aux commandes sur le
Tour de France en juillet.
coureurs, les D.S. seront réduits à leur juste
rôle, celui de l’ombre dans un peloton
enfin moins polluant. Et aussi moins dangereux.
Chez Lotto-Soudal, le Wallon Jean-Pierre
Christiaens et le Flamand Jeanick Verstraete
sont les orfèvres des Ridley Bikes. Deux
mécanos taillés sur mesure. Tony bosse de-
“Jeanick et Tony sont comme les doigts de la main.
Personne en dehors de Jeanick ne touche au vélo de Tony.”
Jean-Pierre Christiaens (mécanicien chez Lotto-Soudal)
Soudal. Lors de la présentation de Soudal,
nouveau cosponsor, à l’issue du Tour de
France 2014 à Paris, c’était bien la machine
de Tony Gallopin qui était à côté du P.D.G.
de Soudal au Hyatt Concorde ! Dix mois
plus tard, le Français ne rechigne jamais à
rouler pour André Greipel dans un sprint et
Tim Wellens, le jeune Flamand qui monte à
la vitesse grand V chez les Belges, n’a aucun
scrupule à faire le boulot pour Tony lorsque
les consignes doivent être appliquées. Quand
on demande à Marc Sergeant, quelle sera la
clé de la réussite sur le Tour de France chez
les Lotto-Soudal, il n’hésite pas une seule seconde : « C’est une équipe qui vit bien ensemble. On sent beaucoup d’affinités entre les
gars. Lorsque Tony (Gallopin) a découvert la
carte du Tour en octobre dernier, il est venu me
voir et m’a dit : “C’est super comme parcours.
On va avoir de quoi faire dans l’équipe”. Il y a
un super feeling entre les gars dans l’équipe. Ça
me fait plaisir, car je sais que chacun va faire son
boulot et aider un leader désigné. Il y a une vraie
solidarité entre tous. »
puis des lustres avec Jeanick. « Un climat de
confiance s’est noué entre Tony et moi » raconte
Jeanick, au profil d’un deuxième ligne de
rugby. « Je l’ai connu chez RadioShack et avec
lui, je suis revenu chez Lotto, parce qu’on a un
bon feeling tous les deux. » Le Français n’a rien
imposé à Marc Sergeant. Il a simplement
Tony Gallopin paie sa bière
Toujours dans un truck… des cassettes et des boyaux.
Après les coureurs, les mécanos sont les
pièces essentielles d’une équipe WorldTour.
Le jour où on enlèvera les oreillettes aux
108_PLANÈTE CYCLISME_#59
Marc Sergeant (à droite) le manager général de
l’équipe flamande en discussion avec Filip Heylesonne
qui travaille au service Relations chez Ridley Bikes.
suggéré et, comme RadioShack partait en
vrille à l’époque, Jeanick Verstraete n’a eu
aucune peine à glisser son C.V. chez Lotto,
l’équipe de son cœur. Jean-Pierre le Wallon,
qui s’occupe des autres coureurs de l’équipe,
confirme : « Jeanick et Tony sont comme les
doigts de la main. Personne en dehors de Jeanick
ne touche au vélo de Tony. Tous les deux ont
noué une relation de confiance au fil des années.
Alors personne ne va interférer entre eux. »
Discret, Jeanick confirme : « Pas de stress pour
Tony. Il m’appelle généralement deux jours après
une course pour débriefer. Un coureur fonctionne
sur la confiance par rapport à sa machine. Il a besoin d’être rassuré en permanence et c’est normal. »
Tony a changé de monture cette saison. Il a
abandonné le Helium de Ridley pour le
Noah SL (Super Light). Mais, c’est avec le
Ridley Fast Dean qu’il a joué la gagne le
dernier jour sur Paris-Nice dans un contrela-montre face à Richie Porte. Si Tony a
changé de machine, c’est sur les conseils de
Jeanick qui s’explique : « Je pense que le
Noah SL convient mieux à Tony avec son tempérament de coureur agressif. »
Chaque coureur se voit remettre cinq paires de roues en
début de saison.
Problème, et Jeanick comme Jean-Pierre le
reconnaissent, le Noah SL est plus lourd
que le Helium ! Funny quand on s’appelle
Super Light ! Jeanick a dû recomposer le
Ridley de Tony Gallopin pour rester sur la
norme UCI (6,8 kg) et gagner quelques
grammes ici et là pour permettre au Français de tirer le maximum de cette sublime
machine. Lorsque Tony passe au truck la
veille où l’avant-veille d’une course, c’est
avec des bières pour ces mécanos. « C’est un
gars vraiment gentil et droit » note Jeanick Verstraete. « Il apporte des bières, mais ne boit pas.
C’est normal. Bon, après Liège, c’était prévu de
se faire une p’tite bière ensemble ! » Comme
Tony, les mécanos sont désormais en mode
Tour de France pour l’événement de l’année. On s’attend à tout chez Lotto-Soudal.
L’équipe basée en Belgique et spécialement
chez Ridley avait été engagée dans une
course contre la montre pour préparer un
Ridley tout en jaune en l’espace d’une nuit
après la prise de pouvoir du Français du côté
d’Oyonnax. « C’était un vrai défi ici chez Ridley » nous disent Sharon et Dieter qui travaillent au service Design de la marque Flamande. « Mais on a réussi pour livrer en temps
et en heure un vélo superbe à Tony. On est heureux quand on voit les images dans les journaux,
les magazines et sur les réseaux sociaux le lendemain. Tout le monde a fait le boulot. C’est
aussi ça l’esprit d’une équipe. »
Esprit de solidarité, de convivialité, une évidence quand on partage l’hôtel des LottoSoudal lors d’un WorldTour. Marc Sergeant
convoque les coureurs la veille d’une course
à un horaire précis avant le dîner et tous sont
évidemment à l’heure. Le dîner terminé,
c’est le staff technique autour du manager
qui se retrouve pour un moment de détente
autour d’un verre. Pas étonnant que Ser-
Jeanick Verstraete est le mécano attitré de Tony Gallopin.
Un climat de confiance s’est noué entre les deux
hommes depuis leur rencontre chez RadioShack.
109_PLANÈTE CYCLISME_#59
UNE ÉQUIPE ET
DES HOMMES
La Lotto-Soudal ne connaît pas la crise avec
48 personnes au service de 28 coureurs sans
compter les 16 ladies et les 25 coureurs en
catégorie U23. Pour gérer l’ensemble, un seul
homme, Marc Sergeant, le manager qui s’appuie
néanmoins sur des cadres et un staff technique.
On a vu que Tony Gallopin travaillait étroitement
avec un D.S. (Herman Frison), un mécano
(Jeanick Verstraete) et Sarah van Dingenen au
service course pour la logistique.
- Président : 1
- Manager : 1
- Directeurs sportifs : 7
- Mécanicien : 10
- Soigneurs : 12
- Docteurs : 4
- Ostéopathes : 2
- Chauffeur de bus et mécaniciens : 3
- Personnel administratif : 4
- Coaches : 4 (3 Energy Lab et 1 coach mental).
geant insiste sur les qualités de convivialité
et de solidarité dans son équipe pour réussir un bon Tour de France. Ce que l’on ressent dans le staff transpire sur la route chez
les riders. « On avait dix victoires avant d’attaquer le Tour de Romandie fin avril, début
mai » rappelle Marc Sergeant. « Et on a vu
des gars toujours à l’attaque. Je dois me montrer
satisfait avec notre équipe cette saison, même si
on n’a pas encore eu la grande victoire que l’on
attend. »
Une attente meublée par les coups de fil de
Sarah van Dingenen, les coups de vis des clés
Allen de Jeanick le mécano, alors que Mario le chauffeur du bus a le roadbook du
Tour 2015 dans les mains ! La Lotto-Soudal
de Tony Gallopin est bien en ordre de
marche. « Keep riding », comme on dit chez
Ridley Bikes.
Le mécano Jean-Pierre Christiaens prépare le
rechargement des batteries la veille de LiègeBastogne-Liège.
L’ÉQUIPE
MOVISTAR TEAM
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2011
• Licence UCI WT : fin 2016
• Abréviation UCI : MOV
• Sponsor principal :
Telefonica, Telecom
espagnols (partenariat
jusque fin 2016)
• Budget : 7-8 M€
• 28 coureurs (8 pays)
• Site Internet :
movistarteam.com
• Vélos : Canyon Ultimate,
Aeroad et Speedmax
(chrono) (All.)
Le staff technique
• Manager général et
directeur sportif :
Eusebio Unzue
• Directeurs sportifs ajoints :
Chente Garcia Acosta,
José Luis Arrieta
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Eusebio Unzue
• Aucune victoire d’étape
« Une équipe très forte, deux
leaders incroyables… et un rêve »
• A. Valverde (4e)
• A. Valverde (30e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
E.U. : Avec près de 25 victoires, dont environ la moitié obtenues sur
les courses WorldTour de renom, nous sortons d’un début de saison
impressionnant, très certainement même le meilleur de toute l’histoire
de l’équipe, avec en plus une place de n°1 aux classements UCI pour
Alejandro Valverde et de n°4 pour l’équipe (fin mai). Je veux retenir
également ce grand nombre de victoires remportées par onze coureurs
différents, ce qui est énorme et conforté par une belle présence sur
• G. Visconti (8e)
• I. Izaguirre (5e)
• Clt/équipes : 3e
(1 abandon)
movistar
et le Tour
4
5
PARTICIPATIONS
2e
VICTOIRES D’ÉTAPES
1
1
MEILLEUR
MAILLOT À POIS
MAILLOT BLANC
CLASSEMENT FINAL
(QUINTANA, 2013) (QUINTANA, 2013) (QUINTANA, 2013)
Stats 2015 *
• 23 victoires (dont 10 WT)
• Les perfs : vainqueur de la
Flèche Wallonne et à Liège
10 WT
13
- Clt UCI/ind. Cont. : Valverde (1er)
- Clt UCI/équ. : 4e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Faites du bruit pour la n°1
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●●
JAUNE
●●●●
VERT
●
POIS
●●●●
BLANC
●●●●
ÉQUIPE
●●●●
Si le doublé de Valverde sur les Ardennaises lui a permis de sortir des
classiques avec le dossard UCI n°1, son équipe, n°1 en 2013-14,
n’a pas doublé au classement Etixx, Katusha et Sky. Pour autant, à la
vue de ses bilans depuis quelques années, elle apparaît comme la
n°1 dans l’exercice des GT. Elle détient certainement le meilleur grimpeur, le plus gros puncheur et une connaissance sans faille de la
course. Le seul souci de cette Movistar viendra du fait que ce Tour
semble trop montagneux pour un Valverde qui ne pourra peut-être
pas suivre son jeune équipier durant trois semaines, alors que la concurrence sera imposante avec nos Français et le célèbre trio étranger.
La seule équipe espagnole du WorldTour a du pain sur la planche.
110_PLANÈTE CYCLISME_#59
toutes les courses où nous avons été des acteurs de haut niveau. Enfin,
je tiens à souligner le record de l’heure réalisé par Alex Dowsett, qui
restera comme un moment spécial et émotionnel dans l’histoire de la
Movistar. Je pense vraiment qu’il y a de quoi être plus que satisfait.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Cette année, nous revenons sur le Tour de France avec nos deux
leaders, Nairo et Alejandro (comme en 2013, pour l’unique participation du Colombien qui avait terminé 2e, meilleur grimpeur et meilleur
jeune, alors que l’Espagnol avait pris la 8e place), et une très forte
équipe autour d’eux. Sur le papier, notre objectif sera de faire une
course très active et agressive. Mais il est un fait certain : nous serons
au départ d’Utrecht pour remporter le Tour. C’est notre rêve !
• Quels seront vos atouts ?
Nos atouts cette année résident dans deux facteurs complémentaires.
La Movistar est tout d’abord une équipe très forte, bien construite et
qui possède une grande expérience de la course et un savoir-faire
énorme (récompensés par deux places de n°1 au classement UCI par
équipes en 2013 et 2014). À côté de cela, nous possédons deux leaders
incroyables avec une formidable intelligence de course.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Cette saison, je peux parler de routes “compensatives”. Nous entrons
probablement dans le Tour de France le plus dur et le plus hétéroclite
de ces dernières années. La montagne y tient un rôle prédominant
avec dix étapes classées accidentées, en moyenne et en haute montagne.
Je dirais, sur le papier attention, que c’est une édition qui convient
parfaitement aux qualités de nos coureurs et à nos ambitions. Mais…
• Comment situez-vous la concurrence ?
Tinkoff-Saxo, Sky, Astana et Katusha sont avec la Movistar les plus
fortes équipes cette saison. Par chance (?), elles possèdent les favoris de
la course. Alors, si les chutes et blessures ne viennent pas contrarier
l’épreuve et son déroulement comme on l’a souvent vu, on va assister
à un Tour extraordinaire avec de sacrées bagarres entre ces équipes et
coureurs, ce que l’on n’a plus vu depuis bien des années.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Movistar ?
C’est très simple : faire notre course ! Si nous suivons notre stratégie
et que nous ne connaissons aucune malchance…
DES HOMMES DANS LA COURSE
Quintana, drôle de favori
Ce mois-ci dans Planète, nous avons choisi un face-à-face QuintanaNibali. Celui pour qui le 102e Tour semble dessiné contre le tenant du
titre. Froome en dessous (mais jusque quand), Contador dans le
doute, le Colombien apparaît comme le principal challenger de l’Italien.
À 25 ans, celui qui peut réaliser le triplé maillot jaune, maillot à pois et
maillot blanc veut marquer l’histoire. Déjà vainqueur du Giro, il s’attaque
à un Tour sans chrono avant d’espérer boucler la boucle par la Vuelta
avec cette Movistar qui compte réaliser le doublé France-Espagne en
2015. Pour cela, elle a placé le Colombien dans les meilleures dispositions avec un calendrier intelligent et construit un groupe sur mesure
avec le n°1 mondial comme lieutenant de luxe. Un sacré duo pour
taillé pour rêgner en maître sur les Champs et parader en jaune !
LA PRÉSÉLECTION
Alex
DOWSETT
Imanol
ERVITI
John
GADRET
José
HERRADA
Polyvalent 1,71 m-62 kg
Né le 27/04/1987 à Getxo
Pro depuis 2008
Chez Movistar depuis 2012
Parcours pro : Orbea,
Euskaltel-Euskadi
Rouleur 1,82 m-75 kg
Né le 3/10/1988 à Maldon
(GBR)
Pro depuis 2011
Chez Movistar depuis 2013
Parcours pro : Sky
Rouleur 1,89 m-82 kg
Né le 15/11/1983 à Pampelune
Pro depuis 2005
Chez Movistar depuis 2011
Parcours pro : Illes Balears,
Caisse d’Épargne
Grimpeur 1,70 m-58 kg
Né le 22/04/1979 à Épernay
(51)
Pro depuis 2004
Chez Movistar depuis 2014
Parcours pro : Chocolats
Jacques, Jartazi, ag2r
Puncheur 1,77 m-66 kg
Né le 1/10/1985 à Mota del
Cuervo
Pro depuis 2006
Chez Movistar depuis 2012
Parcours pro : Vina Magna,
Contentpolis, Caja Rural
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : 98e
Perf’ : 15e de Tirreno-Adriatico
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 24e
Meilleur clt. : 6e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Record de l’heure (piste)
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
148e (Giro 2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 81e
Meilleur clt. : 77e (2010)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 19e
Meilleur clt. : 18e (2010)
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Klasika Primavera
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
12e (Vuelta 2013)
Gorka
IZAGIRRE
Adriano
MALORI
Grimpeur 1,76 m-66 kg
Né le 7/10/1987 à Ormaiztegi
Pro depuis 2008
Chez Movistar depuis 2014
Parcours pro : NGC Medical,
Contentpolis, Euskaltel-Euskadi
Rouleur 1,82 m-68 kg
Né le 28/01/1988 à Parme
(Ita.)
Pro depuis 2010
Chez Movistar depuis 2014
Parcours pro : Lampre
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 54e
Perf’ : 9e de Paris-Nice
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 39e (2012)
2015… Victoires : 3 (1 WT)
Clt. UCI : 68e
Perf’ : 1 étape de TirrenoAdriatico
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 91e (2011)
Francisco
VENTOSO
Polyvalent 1,77 m-61 kg
Né le 25/04/1980 à Las
Lumbreras
Pro depuis 2002
Chez Movistar depuis 2011
Parcours pro : Kelme, Caisse
d’Épargne
2015… Victoires : 6 (5 WT)
Clt. UCI : 1er
Perfs : Flèche Wallonne, LiègeBastogne-Liège
TOUR… Participations : 7
TDF 2014 : 4e
Meilleur clt. : 4e (2014)
4 victoires d’étapes
Sprinteur 1,80 m-76 kg
Né le 6/05/1982 à Reinosa
Pro depuis 2004
Chez Movistar depuis 2011
Parcours pro : Saunier Duval,
Andalucia, Carmiooro
LES AUTRES COUREURS
Alejandro
VALVERDE
Anacona (Col.), Capecchi
(Ita.), Lastras, Moreno, Sanz,
Soler, Sütterlin (All.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
INTXAUSTI, Amador (C.R.),
Anton, Fernandez,
Jé. Herrada, I. Izagirre,
Lobato, D. Quintana (Col.),
Visconti (Ita.).
Nairo
QUINTANA
José Joaquin
ROJAS
Rory
SUTHERLAND
Grimpeur 1,67 m-59 kg
Né le 4/02/1990 à CombitaBoyaca (Col.)
Pro depuis 2009
Chez Movistar depuis 2012
Parcours pro : Boyaca, Colombia es Pasion-Cafe de Colombie
2015… Victoires : 2 (2 WT)
Clt. UCI : 8e
Perf’ : Tirreno-Adriatico
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. 2013 : 2e
1 victoire d’étape
1 Maillot à pois (2013)
1 Maillot blanc (2013)
Sprinteur 1,77 m-70 kg
Né le 8/06/1985 à CiezaMurcia
Pro depuis 2006
Chez Movistar depuis 2011
Parcours pro : Liberty Seguros,
Astana, Caisse d’Épargne
Rouleur 1,86 m-76 kg
Né le 8/02/1982 à Canberra
(Aus.)
Pro depuis 2005
Chez Movistar depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
HealthNet, Ouch, UnitedHealthCare, Saxo-Tinkoff
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TOUR… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
97e (Giro 2013)
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 72e
Perf’ : 1 étape du Tour du Qatar
TDF… Participations : 6
TDF 2014 : Exc. (18e)
Meilleur clt. : 68e (2010)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 78e (2006)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Quintana grandissime favori, mais… »
Deux leaders très forts, avec Valverde au service de Quintana ! C’est parti pour un
des grandissimes favoris. Ma seule restriction concernant Nairo est le fait de voir comment il passera les deux-trois étapes-clés de la première semaine. Il comptera sur
Valverde pour le protéger. Mais si le Colombien avait un problème, l’Espagnol pourrait
jouer le podium. C’est un énorme avantage pour l’équipe d’avoir ces deux favoris.
Derrière, il y a une belle équipe de rouleurs comme Castroviejo et Malori. Les leaders
seront bien encadrés par des coureurs qui pourraient intégrer le top 10.
111_PLANÈTE CYCLISME_#59
D. Fèvre (Presse-Sports),
© Movistar Team, Le Coq Sportif
Jonathan
CASTROVIEJO
L’ÉQUIPE
MTN-QHUBEKA
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2007
• Licence UCI Cont.Pro : 2015
• Abréviation UCI : MTN
• Sponsors principaux :
MTN, télécommunications et Qhubeka, aide
aux personnes (durée
des partenariats non
communiquées)
• Budget : 3,5 M€
• 22 coureurs (12 pays)
• Site Internet :
teammtnqhubeka.com
• Vélos : Cervélo S5, R5,
P5 (chrono) (Can.)
Le staff technique
• Directeur :
Douglas Ryder
• Manager général :
Brian Smith
• Directeurs sportifs :
Michel Cornelisse, Alex
Sans Vega, Jens Zemke
Rétro Tour 2014
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Douglas Ryder
« La force de notre jeunesse
et l’expérience de nos leaders »
• Équipe non sélectionnée
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
D.R. : Nous espérions réaliser une meilleure campagne de classiques qui était un des objectifs de notre saison.
Comme bon nombre d’équipes, nos coureurs n’ont pas été épargnés par les chutes. Nous avons par exemple
perdu Edvald Boasson Hagen juste avant le Tour des Flandres et Paris-Roubaix en raison d’une clavicule
cassée, alors qu’il était en pleine forme et avait un gros impact au sein de l’équipe. À côté de cela, notre
groupe de grimpeurs a bien travaillé. Louis Meintjes a terminé meilleur jeune du Tour d’Oman et remporté
la Semaine Coppi et Bartali,Youcef Reguigui le Tour de Malaisie et Merhawi Kudus a bien performé au Tour
du Trentin. Enfin, la 11e place de Louis à Liège est un formidable coup de projecteur sur l’équipe et démontre
DES HOMMES DANS LA COURSE
1re
mtn
et le Tour
ce qu’elle est devenue.Tout cela mis bout à bout nous donne un début
de saison très positif au cours duquel nous avons de plus élargi notre
calendrier, notamment avec des courses de haut niveau.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Notre but premier dans le cyclisme est humanitaire. Avec l’opération
#Bicyleschangelives.com, nous voulons mettre 5.000 enfants sur des
vélos. Pour atteindre ce but, il faut que l’équipe soit “visible” en course.
Alors, nous nous concentrerons sur les étapes. Nous possédons des
coureurs capables de s’imposer au sprint et en montagne et il faudra
être actifs et présents dans les échappées sur les étapes durant lesquelles
elles auront une chance d’aller au bout. Enfin, porter, ou remporter
même, un maillot de leader serait intéressant. Le maillot vert, le blanc ?
• Quels seront vos atouts ?
Nous avons la force de la jeunesse dans notre équipe. Le vélo a changé
la vie de nos jeunes coureurs et le Tour de France est leur rêve. Il va se
réaliser et ça va les booster comme jamais. D’un autre côté, si vous
ajouter cette force et le désir de performer à l’expérience de coureurs
comme Edvald qui a travaillé deux fois dans l’équipe qui a remporté le
Tour (en 2012 et 2013), vous obtenez une combinaison intéressante.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Il est très dur dans sa première partie, avec des étapes longues courues
dans des conditions climatiques incertaines et qui nécessitent plusieurs
types de coureurs dans un groupe. Puis les grimpeurs passeront à
l’action dans les Pyrénées en espérant ne pas avoir trop perdu depuis le
départ et dans Alpes sur des étapes courtes. Avec de bonnes jambes,
nous pouvons espérer de belles performances pour l’équipe.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Notre équipe est très différente des autres, en ce sens que nous ne nous
soucions pas de la compétition, mais que de nous, nos performances et
le fait de grandir en équipe. Maintenant, ce Tour sera d’un très haut niveau physique et intense. Nous aimerions, pour ses origines, voir Chris
Froome se battre pour une seconde victoire.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe MTN-Qhubeka ?
Il va falloir que les coureurs surpassent l’émotion de faire le Tour dans
la première équipe africaine, comme ils devront s’imposer dans ce peloton et courir devant, dans un sport de contact. Ça, ça va être grand !
Le bal des revenants
PARTICIPATION
ContinentalPro depuis 2013, l’équipe sud-africaine grandit chaque année. Alors qu’elle aurait pu briguer la place vacante en WorldTour cette
saison, elle a préféré continuer son apprentissage en Continental tout
en étoffant en quantité et en qualité son groupe avec un objectif de 20
succès. Au leader Ciolek, il a adjoint des coureurs de renommée mondiale comme Boasson Hagen, Farrar, Goss ou Cummings et fait revenir
le sprinteur africain van Rensburg. Avec ces garçons qui ont tous
quelque chose à prouver ou se faire pardonner, Douglas Ryder ne veut
pas passer à côté de ce premier Tour de France après une première
Vuelta en 2014. Il compte sur eux pour épauler les jeunes Africains
prometteurs (Meintjes, Kudus, Berhane…), excellents grimpeurs. Tous
franchiraient un cap qui pourrait mener l’équipe… en 1re division !
Stats 2015 *
• 7 victoires
• La perf : Tour de Langkawi
7
- Clt UCI/ind. Cont. : Meintjes (13e)
- Clt UCI/équ. : 13e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Une première, pas la dernière
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●
VERT
●●
POIS
●●
BLANC
●●
ÉQUIPE
●
On a déjà vu des débutantes bien plus mal fagotées. Depuis le début
de saison, les MTN-Qhubeka se frottent avec plus ou moins de bonheur
aux plus grands rendez-vous de la saison. Et après avoir participé à la
Vuelta, son premier grand tour, l’équipe deviendra à Utrecht la première
du continent africain et de marque à disputer la Grande Boucle. Pour
cette première, le staff ne compte pas se laisser impressionner. Être le
Petit Poucet ne signifie pas forcément être le dernier de la classe. Ses
coureurs haut de gamme seront son assurance tous risques sur cette
course, alors que sa petite faiblesse sera peut-être que l’on démarre
cette année par un Tour très montagneux. Il faudra donc voir comment
se comportent les grimpeurs africains, dont la perle Meintjes.
112_PLANÈTE CYCLISME_#59
Natnael
BERHANE
Grimpeur 1,82 m-66 kg
Né le 5/01/1991 à Asmara
(Éry.)
Pro depuis 2013
Chez MTN-Qhubeka depuis
2015
Parcours pro : Europcar
2015… Victoires : 1
Clt. UCI Cont. * : 473e
Perf’ : 14e du Tour de Langkawi
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
148e (Vuelta 2014)
Matthew
GOSS
Sprinteur 1,77 m-70 kg
Né le 5/11/1986 à Launceston
(Aus.)
Pro depuis 2006
Chez MTN-Qhubeka depuis
2015
Parcours pro :
southaustralia.com, CSC, Saxo
Bank, HTC, Orica-GreenEDGE
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 201e (2012)
Serge
PAUWELS
LES AUTRES COUREURS
Rouleur 1,78 m-65 kg
Né le 21/11/1983 à Lier (Bel.)
Pro depuis 2006
Chez MTN-Qhubeka depuis
2015
Parcours pro : Chocolats
Jacques, Topsport Vlaanderen,
Cervélo Test Team, Sky, Omega
Pharma-Quick•Step
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 5e du Tour de Turquie
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 107e (2010)
Bos (P.B.), Brammeier (Irl.),
Dougall, Jim, Niyonshuti
(Rwa), Sbaragli (Ita.), Stauff
(All.), Thomson, van Zyl,
Venter.
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
L’équipe n’a pas été
sélectionnée pour le Tour
d’Italie.
Edvald
BOASSON HAGEN
Gérald
CIOLEK
Steve
CUMMINGS
Tyler
FARRAR
Rouleur 1,81 m-74 kg
Né le 17/05/1987 à Lillehammer (Nor.)
Pro depuis 2008
Chez MTN-Qhubeka depuis
2015
Parcours pro : Highroad/
Columbia/HTC, Sky
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 53e (2011)
2 victoires d’étapes
Sprinteur 1,79 m-75 kg
Né le 19/09/1986 à Cologne
(All.)
Pro depuis 2005
Chez MTN-Qhubeka depuis
2013
Parcours pro : Akud, Wiesenhof,
T-Mobile, Highroad, Milram,
Quick•Step, Omega PharmaQuick•Step
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 106e (2008)
Rouleur 1,90 m-80 kg
Né le 19/03/1981 à Wirral
(GBR)
Pro depuis 2005
Chez MTN-Qhubeka depuis
2015
Parcours pro : Landbouwkrediet, Discovery-Channel, Barloworld, Sky, BMC
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 16e
Perf’ : 6e du Circuit de la Sarthe
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 95e
Sprinteur 1,83 m-74 kg
Né le 2/06/1984 à Wenatchee
(USA)
Pro depuis 2003
Chez MTN-Qhubeka depuis
2015
Parcours pro : Jelly-Belly, HealthNet, Cofidis, Slipstream/Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 199e
Perf’ : 9e du G.P. de l’Escaut
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 151e (2009-12)
1 victoire d’étape
Reinardt
Merhawi
KUDUS
Louis
MEINTJES
Jacques
JANSE VAN RENSBURG
JANSE VAN RENSBURG
Grimpeur 1,75 m-63 kg
Né le 6/09/1987 à Springs
Pro depuis 2006
Chez MTN-Qhubeka depuis
2012
Parcours pro : Team Neotel,
Trek, Burgos
Sprinteur 1,81 m-72 kg
Né le 3/02/1989 à Virginia
Pro depuis 2010
Chez MTN-Qhubeka depuis
2015
Parcours pro : MTN, Argos/
Giant-Shimano
Grimpeur 1,73 m-53 kg
Né le 23/01/1994 à Asmara
(Éry.)
Pro depuis 2014
Chez MTN-Qhubeka depuis
2014
Grimpeur 1,73 m-61 kg
Né le 21/02/1992 à Pretoria
Pro depuis 2013
Chez MTN-Qhubeka depuis
2013
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 432e
Perf’ : 9e du Tour de Langkawi
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
59e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 14e du Tour de Bavière
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
98e (Vuelta 2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 332e
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
92e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 3
Clt. UCI : 13e
Perf’ : Semaine Coppi et Bartali
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
55e (Vuelta 2014)
Youcef
REGUIGUI
Daniel
TEKLEHAIMANOT
Sprinteur 1,72 m-69 kg
Né le 9/01/1990 à Alger
(Alg.)
Pro depuis 2013
Chez MTN-Qhubeka depuis
2013
Grimpeur 1,88 m-70 kg
Né le 10/11/1988 à Debarwa
(Éry.)
Pro depuis 2012
Chez MTN-Qhubeka depuis
2014
Parcours pro : Orica-GreenEDGE
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Le Tour de Langkawi
TDF… Participations : 0
Aucune participation en
Grand Tour
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 473e
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
47e (Vuelta 2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Attention à Louis Meintjes »
L’équipe MTN-Qhubeka ne possède pas de leader pour le général. On va suivre ces
hommes au quotidien. Il y a tout d’abord de très bons grimpeurs comme Louis
Meintjes, très jeune et très impressionnant. Mais d’autres sont aussi très bons comme
Kudus et Berhane. Après, à leurs côtés, on retrouve des garçons très expérimentés
comme Edvald Boasson Hagen. Le Norvégien n’est plus l’équipier de la Sky, mais il
aura carte blanche sur les étapes et pourra jouer son rôle. Il a déjà gagné sur le Tour
et il peut s’imposer partout. À l’image des équipes invitées, on verra MTN souvent.
113_PLANÈTE CYCLISME_#59
B. Bade, S. Boué, D. Fèvre,Y. Sunada
(Presse-Sports), © MTN-Qhubeka, Le Coq Sportif
LA PRÉSÉLECTION
n✪n✪n✪n MAG MTN-QHUBEKA
MTN-QHUBEKA
veut écrire l’histoire avec
ses grimpeurs africains
S. Reix (Presse-Sports), © IAM Cycling
●
114_PLANÈTE CYCLISME_#59
Interview réalisée par Frédéric Thoos
Après Bretagne-Séché Environnement en 2014, l’équipe
ContinentalPro sud-africaine sera la néophyte en 2015. Sur le
papier, elle n’a pas grand chose à espérer. Mais avec des
coureurs européens comme Boasson Hagen et Farrar et des
jeunes Africains exceptionnels grimpeurs du nom de Berhane,
Kudus ou Meintjes, de la trempe des Colombiens dit-on, le
groupe de Douglas Ryder pourrait créer la surprise
Planète Cyclisme : Il y a quelques années,
vous nous parliez dans une interview de votre
premier Tour de France comme un objectif
important pour l’équipe.Vous y êtes. Comment
voyez-vous son évolution depuis sa création
en 2007 ?
Douglas Ryder : L’équipe a énormément
progressé. Après être monté au niveau
ContinentalPro en 2013 et après notre
victoire à San Remo, nous avons parcouru du
chemin ! En 2014, nous avons effectué une
belleVuelta et remporté de beaux succès. Nos
coureurs africains très talentueux comme
Louis Meintjes, Jacques Janse van Rensburg et
Merhawi Kudus, parmi d’autres (l’équipe
compte 13 coureurs africains et 9 européens)
ont franchi un sacré palier avec beaucoup de
beaux résultats. Bel exemple que la 11e place
de Louis à Liège fin avril (à 10’’ du groupe qui
s’est disputé la victoire). Cela confirme nos
progrès et récompense notre travail.
Vous nous parlez ce mois-ci d’une équipe
spéciale dans sa mentalité et ses objectifs.
Qu’est-ce qui vous guide ?
Nous tirons notre motivation dans notre
objectif de faire grandir de jeunes coureurs
africains et de… mettre les enfants sur des
vélos Buffalo au travers de la fondation
Qhubeka. Savoir que nos performances sont
une source d’inspiration pour les autres et
peuvent aider à changer des vies par la
sensibilisation et des dons au travers de notre
campagne #BicyclesChangeLives est vraiment spécial.
Vous entendez sans cesse que vous serez
la première équipe africaine à disputer le
Tour. N’avez-vous pas peur que cela écrase
vos ambitions ?
Non, pas du tout. Au contraire, nous venons
sur le Tour de France avec un grand respect
pour la course, mais aussi avec l’ambition de
nous montrer ! Nos résultats passés ont
montré que nous sommes prêts pour franchir
ce nouveau palier dans l’existence de l’équipe.
Depuis deux ans, vous opérez à chaque
intersaison un recrutement intelligemment
de coureurs européens d’expérience. Cela
démontre une fois encore la progression de
votre équipe…
Nous avons décidé d’effectuer ce recrutement
depuis que nous avons pris conscience que
cela pourrait accélérer la progression de nos
jeunes coureurs africains. Les résultats obtenus
depuis deux ans nous prouvent que nous ne
nous sommes pas trompés dans le sens que
nous donnons à l’équipe. Nos jeunes ont ainsi
énormément progressé et un beau futur
s’ouvre à eux ! Edvald Boasson Hagen et
Tyler Farrar, notamment, apportent beaucoup
à l’équipe et possède un rôle-clé sur le vélo
comme en dehors.
Quelle est la place des coureurs comme
Natnael Berhane, Merhawi Kudus, Jacques
Janse van Rensburg ou Louis Meintjes à
leurs côtés?
Nos leaders européens ont un rôle mental et
psychologique essentiel par rapport à leurs
jeunes coéquipiers africains.
de son âge et des adversaires présents sur la
course. Jacques a obtenu de grands résultats
également. Et avec Youcef, nous avons
remporté le Tour de Langkawi, la course la
plus importante sur le continent asiatique.
Enfin, Natnael et Merhawi progressent course
après course.
La vie de l’équipe est rythmée par des
paliers franchis et des étapes. Quelle sera la
prochaine ?
Nous voulons être efficaces quelle que soit la
course que l’équipe dispute. Remporter une
classique ou une étape sur un grand tour
serait remarquable pour nous. L’équipe a
énormément progressé ces dernières années.
Alors, il faut continuer dans ce sens en remportant ces grandes courses.
En qualité d’équipe africaine, l’objectif
est-il faire d’un coureur africain un des
meilleurs coureurs du monde ou résonnezvous en terme d’équipe dans un sport
européen qui se mondialise ?
Notre équipe restera à tout jamais africaine,
avec une majorité de coureurs africains. Nous
serions très fiers un jour de voir un de nos
jeunes coureurs débutant chez les pros y
obtenir de grands résultats après avoir
commencé le vélo sur un Buffalo Bike qu’il
aurait reçu grâce à la fondation Qhubeka.
Aujourd’hui, je pense que nous possédons
“Je ne sais pas
jusqu’où peuvent aller
nos grands espoirs
africains, Meintjes,
Berhane, Kudus, Janse
van Rensburg ou encore
Reguigui.”
Douglas Ryder (directeur de
l’équipe MTN-Qhubeka)
Jusqu’où pensez-vous qu’ils puissent
aller ?
Il est très difficile de dire quel niveau peuvent
atteindre Louis, Natnael, Merhawi, Jacques,
Youcef Reguigui et les autres. Mais je pense
en toute honnêteté qu’ils ont de belles choses
à vivre et un futur très intéressant devant eux.
Cette année, Louis (un excellent grimpeur) a
remporté le maillot blanc de meilleur jeune
du Tour d’Oman après une belle 8e place sur
l’étape reine et au Tour du Trentin et a disputé
sa première course en Europe. Il a terminé à
une magnifique 11e place à Liège-BastogneLiège. Un extraordinaire résultat compte tenu
115_PLANÈTE CYCLISME_#59
des garçons qui ont le potentiel et le talent
pour figurer parmi les meilleurs coureurs du
monde. Nous souhaitons les accompagner
dans cet objectif commun.
Que peut-on vous souhaiter pour ce
premier Tour de France ?
Que tout le monde reste en bonne santé
déjà et écrive l’histoire au travers de cette
expérience énorme qu’est le Tour de France.
J’aimerais par-dessus tout que l’on rejoigne
Paris avec nos neuf coureurs. Cela signifie
beaucoup de choses pour un directeur
d’équipe.
L’ÉQUIPE
ORICA-GREENEDGE
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2012
• Licence UCI WT : fin 2016
• Abréviation UCI : OGE
• Sponsors principaux :
Orica, explosifs et
produits chimiques pour
l’industrie minière, et
GreenEDGE, aide aux
entreprises dans
l’écologie (partenariats
jusque fin 2016)
• Budget : n.c.
• 26 coureurs (11 pays)
• Site Internet :
greenedgecycling.com
• Vélos : Scott Foil, Addict
et Plasma (chrono) (Sui.)
Le staff technique
• Directeur sportif :
Matthew White
• Directeur sportif adjoint :
Neil Stephens
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Shayne Bannan
Rétro Tour 2014
« On peut répondre partout, mais
nous avons ciblé trois étapes »
• Aucune victoire d’étape
• J. Keukeleire (67e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
S.B. : De l’Australie en janvier jusqu’au Giro en mai, il faut avouer
que nous sommes extrêmement satisfaits par cette première moitié
de saison. Sur Paris-Nice, au Tour du Pays Basque, sur le Tour de Romandie et au Tour d’Italie, en WorldTour notamment, nous avons
remporté de belles étapes. De plus, nous avons atteint des podiums sur
Milan-San Remo (Matthews), la Flèche Wallonne (Albasini) et l’Amstel
Gold Race (Matthews) avant de réaliser un très bon Giro. Alors, fran-
• M. Albasini (15e)
• S. Clarke (53e)
• L. Durbridge (17e)
• Clt/équipes : 20e
(3 abandons)
orica
et le Tour
3
2
PARTICIPATIONS
67e
VICTOIRES D’ÉTAPES
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
(KEUKELEIRE, 2014)
4
JOURS EN JAUNE
19e
MEILLEUR
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2013)
Stats 2015 *
• 15 victoires (dont 6 WT)
• Les perfs : 2 étapes au Tour
de Romandie
6 WT
9
- Clt UCI/ind. : Matthews (17e)
- Clt UCI/équ. : 6e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
“Just want to have fun”, mais…
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●
VERT
●●
POIS
●●
BLANC
●●●
ÉQUIPE
●
Elle marche au feeling cette équipe australienne, se fait plaisir, s’éclate
et gagne quand ça veut rigoler. Problème, face aux monstres du
peloton, elle présente ses limites. Pas de leader en grand tour, pas de
réel sprinteur sur le plat en dehors de Michaël Matthews, elle affiche
ainsi des moyens limités. Cependant, il est temps que cela change et
elle semble s’en apercevoir. Petit à petit, les jeunes vont prendre le
dessus, alors que Gerrans, Tuft, Mouris, Hayman ou Albasini ne seront
pas éternel. Ces garçons “rock’n’roule”, on les retrouvera sur le chrono
par équipes notamment, mais après, il faudra faire avec ces fameuses
limites, qui ont des stats : aucun coureur avant la 60e place à Paris
depuis 2012 et jamais dans le top 5 par équipes non plus !
116_PLANÈTE CYCLISME_#59
chement, oui nous sommes heureux pour le moment.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Les objectifs chez Orica-GreenEDGE sont les mêmes chaque année.
Nous allons chercher tout d’abord à accrocher des victoires d’étapes.
Après, il serait bien de porter le maillot jaune de leader. Nous avons
déjà atteint ces deux objectifs par le passé, j’espère que l’on pourra le
refaire en 2015.
• Quels seront vos atouts ?
Notre équipe a la chance de posséder des coureurs qui peuvent correspondre à beaucoup d’étapes différentes sur cette course ainsi tracée.
Nous pouvons dès lors avoir des objectifs précis et réguliers sur ces
trois semaines de course. Comme on dit, chez Orica-GreenEDGE, le
staff technique aura de nombreuses cartes à abattre chaque jour sur
tous les types de terrains.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Moi, je ne suis pas original. Le Tour de France reste pour moi toujours
difficile, excitant et motivant, quel que soit son parcours. Nous avons
identifiés trois étapes - mais je n’en dirai pas plus - qui sont des
objectifs pour nous, en incluant bien entendu le contre-la-montre
par équipes qui est toujours un moment particulier pour nous.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Au sein de l’équipe, nous ne jouons jamais le classement général final.
Nous n’avons pas l’équipe ni le coureur pour viser ce genre d’objectif.
Alors, nous devons nous concentrer à 100 % sur certains rendez-vous.
Notre équipe est relativement jeune, alors nous construisons tranquillement autour de ça. Bon, pour parler des aversaires, j’espère tout de
même que nous aurons droit à une belle course au cours de laquelle
les coureurs seront épargnés par les blessures et les chutes, contrairement
à l’an passé notamment.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Orica-GreenEDGE ?
Je pense que remporter une étape en début de course, comme cela
nous est arrivé certaines années, nous lancerait bien. Ça motive un
groupe et valide le travail quotidien. Le port du maillot jaune quelques
jours, comme cela s’est aussi produit, soude un groupe, même si nous
n’avons pas besoin de ça pour avoir un groupe soudé, solide.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Yates, la grande aventure II
Les Orica-GreenEDGE font partie des équipes chez qui s’opère lentement et sûrement un renouvellement des générations. Au sein de
l’équipe australienne, il semble temps de se pencher sur le dossier
“grand tour” ! Équipe rock qui veut avant tout se faire plaisir, on se
souvient de l’épopée du Tour 2013. Mais sans un leader pour les
classements généraux, il est difficile exister sur trois semaines. Avec
quelques jeunes, les Orica se prennent à espérer. On connaît Matthews,
Chaves et on découvre Ewan. Mais c’est du côté des frères Yates qu’il
va falloir regarder avec insistance. Si Adam a terminé la Vuelta 2014,
Simon a été lancé sur le Tour juste avant et, après avoir quitté la
course le 15e soir, il compte bien y revenir cette année. Objectif 2015 :
remporter une étape, rien que ça, à 22 ans seulement !
LA PRÉSÉLECTION
Esteban
CHAVES
Simon
CLARKE
Luke
DURBRIDGE
Simon
GERRANS
Puncheur 1,72 m-65 kg
Né le 20./12/1980 à Lanterswill
(Sui.)
Pro depuis 2002
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : Phonak,
Liquigas, HTC
2015… Victoires : 2 (2 WT)
Clt. UCI WT * : 33e
Perf’ : 2 étapes du Tour de
Romandie
TDF… Participations : 7
TDF 2014 : 70e
Meilleur clt. : 59e (2007)
Grimpeur 1,64 m-54 kg
Né le 17/01/1990 à Bogota
(Col.)
Pro depuis 2009
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2014
Parcours pro : Columbia
Rouleur 1,87 m-78 kg
Né le 9/04/1991 à Greenmount
Pro depuis 2010
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : Jayco
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 13e du Tour de Catalogne
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en grand Tour :
41e (Giro 2014)
Puncheur 1,75 m-63 kg
Né le 18/07/1986 à Melbourne
Pro depuis 2006
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro :
southaustralia.com, Amica
Chips, ISD, Astana
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 4e du Herald Sun Tour
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 113e
Meilleur clt. : 68e (2013)
Puncheur 1,70 m-64 kg
Né le 16/05/1980 à Melbourne
Pro depuis 2005
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : ag2r, Crédit
Agricole, Cervélo Test Team, Sky
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 105e
Perf’ : TDF… Participations : 9
TDF 2014 : N.p. (17e)
Meilleur clt. : 79e (2006-0812)
2 victoires d’étapes
Mathew
HAYMAN
Daryl
IMPEY
Jens
KEUKELEIRE
Brett
LANCASTER
Michael
MATTHEWS
Rouleur 1,90 m-78 kg
Né le 20/04/1978 à Camperdown
Pro depuis 2000
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : Rabobank, Sky
Puncheur 1,85 m-69 kg
Né le 23/11/1988 à Bruges
(Bel.)
Pro depuis 2010
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : Cofidis
Sprinteur 1,89 m-80 kg
Né le 15/11/1979 à Shepparton
Pro depuis 2002
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : iteamnova.com,
Panaria, Milram, Cervélo Test
Team, Garmin
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : Perf’ : TDF… Participations : 6
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 127e (2009)
Sprinteur 1,80 m-75 kg
Né le 26/09/1990 à Canberra
Pro depuis 2011
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2013
Parcours pro : Rabobank
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Ab. (10e)
Meilleur clt. : Ab. 10e (2014)
Rouleur 1,83 m-70 kg
Né le 6/12/1984 à Johannesbourg (Af.S.)
Pro depuis 2008
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : Barloworld,
RadioShack, MTN-Qhubeka
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 51e
Perf’ : 2e du Tour de la Rioja
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 74e (2013)
Christian
MEIER
Cameron
MEYER
Svein
TUFT
Adam
YATES
Simon
YATES
Polyvalent 1,71 m-60 kg
Né le 25/02/1985 à Sussex
(Can.)
Pro depuis 2006
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : Symmetrics,
Garmin, UnitedHealthCare
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 121e
Meilleur clt. : 121e (2014)
Polyvalent 1,81 m-70 kg
Né le 11/01/1988 à Viveash
Pro depuis 2009
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : Garmin
Rouleur 1,80 m-74 kg
Né le 9/05/1977 à Langley
(Can.)
Pro depuis 2002
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2012
Parcours pro : Prime Alliance,
Symmetrics, Garmin, Spidertech
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF : 131e (2014)
Meilleur clt. : 131e (2014)
Puncheur 1,70 m-59 kg
Né le 7/08/1992 à Bury
(GBR)
Pro depuis 2004
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2014
Rouleur 1,72 m-58 kg
Né le 7/08/1992 à Bury
(GBR)
Pro depuis 2004
Chez Orica-GreenEDGE depuis
2014
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 66e
Perf’ : 9e de Tirreno-Adriatico
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
82e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 25e
Perf’ : 6e du Tour de Romandie
TDF… Participations : 0
TDF : N.p. (16e)
Meilleur clt. : N.p. 16e (2014)
Blythe (GBR), Cort (Dan.),
Docker, Ewan, Howard,
Howson, Mouris (P.B.),
Santaromita (Ita.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
MATTHEWS, Bewley (N.-Z.),
Chaves (Col.), Clarke,
Durbridge, Gerrans, Hepburn,
Lancaster, Weening (P.B.).
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Herald Sun Tour
TDF… Participations : 1
TDF : 130e (2013)
Meilleur clt. : 130e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 45e
Perf’ : 6e de Paris-Roubaix
TDF… Participations : 1
TDF : 67e
Meilleur clt. : 67e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 93e
Perf’ : 7e des 3 Jours de la
Panne
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 122e
Meilleur clt. : 122e (2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« La culture du chrono et de la piste »
Le team Orica-GreenEDGE a déjà comme premier objectif de remporter le chrono
de Plumelec. On se souvient de leur numéro à Nice en 2013 avec 4 jours en jaune. Les
Australiens ont une grosse culture, grâce à la piste notamment, du chrono avec de
très bons rouleurs. Mais attention, car certains, comme Gerrans, sont de bons puncheurs. Simon peut gagner à Huy et à Mûr de Bretagne. Durbridge et Albasini sont
des clients. À surveiller si Matthews double après le Giro. Enfin, l’avenir dans les classements passera un jour par les Yates et Chaves, un bon grimpeur colombien.
117_PLANÈTE CYCLISME_#59
2015… Victoires : 3 (3 WT)
Clt. UCI : 17e
Perf’ : 3e de l’Amstel Gold Race
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
75e (Vuelta 2014)
D. Fèvre, S. Mantey, B. Papon, J. Prévost (Presse-Sports), © Orica-GreenEDGE, Le Coq Sportif
LES AUTRES COUREURS
Michael
ALBASINI
L’ÉQUIPE
TEAM SKY
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2010
• Licence UCI WT : fin 2016
• Abréviation UCI : SKY
• Sponsor principal :
Sky, télévision par
satellite (partenariat jusque fin 2020 minimum)
• Budget : n.c.
• 28 coureurs (13 pays)
• Site Internet :
teamsky.com
• Vélos : Pinarello Dogma
et Bolide (chrono) (Ita.)
Le staff technique
• Manager général :
Dave Brailsford
• Directeurs sportifs :
Nicolas Portal,
Servais Knaven
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Nicolas Portal
• Aucune victoire d’étape
« Fini le Tour 2014, la dynamique
est revenue sur la Vuelta »
• M. Nieve (18e)
• B. Eisel (50e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
N.P. : Il s’agit globalement d’un très bon début. Cet hiver, on a pas mal
bossé pour repartir sur d’autres bases, en ne faisant parfois que des ajustements. Et cela a pas mal fonctionné. De plus, on a réussi à éviter les
grosses chutes et les ennuis de santé, qui nous ont beaucoup gênés par
le passé. Le projet des classiques a bien fonctionné, même si nous n’avons
pas remporté de course majeure. Mais les performances étaient là et ça
s’est ressenti au niveau du staff. Depuis 2010, on voulait marcher sur ces
• M. Nieve (15e)
• Non participant
• Clt/équipes : 7e
(2 abandons)
sky
et le Tour
5
PARTICIPATIONS
11
2
VICTOIRES D’ÉTAPES
MAILLOT JAUNE
(WIGGINS, 2012 ;
FROOME, 2013)
26
JOURS EN JAUNE
2e
MEILLEUR
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2011)
Stats 2015 *
• 23 victoires (dont 8 WT)
• Les perfs : Paris-Nice, G.P. E3 et
Tour de Catalogne
8 WT
15
- Clt UCI/ind. WT : Porte (2e)
- Clt UCI/équ. : 3e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
En ordre de bataille
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●●
JAUNE
●●●●
VERT
POIS
●
●●●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●●●●
Le Tour d’Algarve, l’Andalousie, le Het Nieuwsblad, Paris-Nice, le E3, la
Catalogne, le Trentin, Porte, Froome, Thomas, un chrono par équipes
même, en Romandie… Le début de saison de la Sky n’est pas pourri.
Ajoutez-y 23 succès (8 en WorldTour) et on peut dire que le bilan est
bon. Pour sa sixième saison, elle se présentera en ordre de bataille à
Utrecht. Sauf que la sérénité n’a pas toujours été là en 2015. Des “soucis” en course et de gestion avec le leader Froome sont venus mettre le
doute sur l’état de forme et de préparation du vainqueur du Tour 2013.
En toute logique, après sa fin de prépa entre les courses suisses et les
stages, il sera prêt. Mais le lieutenant Porte se sera fatigué à tenter de
remporter le Giro et Thomas est à l’affût. Alors Sky devra jouer serré.
118_PLANÈTE CYCLISME_#59
courses.Thomas et Stannard ont bien roulé et Rowe a franchi un cap.
Et sur le front des courses par étapes, on a bien gazé avec Chris Froome
sur la Ruta del Sol. Même s’il aurait aimé connaître un meilleur début
de saison, il est revenu en Romandie après un bon stage à Tenerife.
Enfin, Richie Porte avait à cœur de revenir de sa saison 2014 manquée
et il a été terrible. Il fait partie des meilleurs mondiaux. On lui a offert
l’opportunité d’aller sur le Giro en qualité de leader et il sera là pour
aider Chris au Tour de France. Pour nous, c’est tout bon !
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
L’objectif est clair, la gagne ! Maintenant, après le Tour 2014 manqué,
comme l’équipe est jeune, cela nous a fait c.... de ne pas être bon et on
s’est rattrapé sur la Vuelta. Depuis, on est sur une spirale positive, avec le
travail de l’hiver notamment. Il n’y a pas l’idée de revanche. Ça c’est
quand on se fait battre et il n’y a pas eu de bagarre. On aurait préféré
que Nibali nous écrase… Le goût d’inachevé est toujours là.
• Quels seront vos atouts ?
Chez Sky, même si on est une équipe jeune, on se moque de nous sans
comprendre nos méthodes. Mais les coureurs qui gagnent sont ceux
qui sont là depuis le début. La culture vélo prend forme. On s’est créé
une culture qui porte ses fruits. Elle arrive dans le groupe de classiques.
Sereins, on est prêts à y aller. Et le vainqueur du Tour sera le plus fort,
pas forcément celui qui aura la meilleure équipe, juste une équipe solide.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Pour un Tour de grimpeurs, il y a les grimpeurs-puncheurs et les grimpeurs-rouleurs. Chris est au milieu. Et face à Rodriguez ou Quintana,
sans chrono on s’expose. Il faudra matcher avec Quintana qui aime
quand c’est long et prendre les bonifs, bien les gérer.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Le Tour 2014 était déjà ouvert, mais on n’a pas vu de bagarre. Là, Pinot,
en Romandie, était le plus fort. C’était lui contre Froomey et les autres.
Il est difficile d’établir les forces en présence sans savoir l’état de forme
le jour J. Mais avec Pinot, Bardet, Péraud et les autres, ça va tirer le niveau
vers le haut. De plus, quand un leader craque, quelqu’un prend sa place.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Sky ?
On devient plus sereins. À tous les niveaux. L’expérience des quatre
dernières années va payer. Elle va être primordiale.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Tout pour Froomey, sauf si…
Après le gros couac du Tour 2014, la Sky revient pour tenter le triplé.
On pensait le vainqueur du Tour 2013 à l’abri en 2014, mais il avait
prévenu que s’il rêvait de remporter autant de fois le Tour qu’il pourrait,
il ne le gagnerait peut-être qu’une fois. Après ses chutes l’an passé,
c’est ce scénario qui se produit pour le moment. Et à 30 ans déjà,
Chris n’a plus de temps à perdre. Après une début de saison bizarre
durant lequel il a su gagner le Tour d’Andalousie puis se perdre jusqu’aux Ardennaises avant de refaire surface en Romandie, on ne retrouve plus le Froomey dominateur des années précédentes. Un mauvais signe ? Faut-il le laisser bosser tranquille avec son équipe renforcée par la venue de Roche et qui semble avoir retrouvé un Porte
volant ? En tout cas, le Chris 2015 a faim. Attendons le 4 juillet.
LA PRÉSÉLECTION
Bernhard
EISEL
Christopher
FROOME
Sergio
HENAO
Peter
KENNAUGH
Vasil
KIRYIENKA
Rouleur 1,80 m-75 kg
Né le 17/02/1981 à Voitsberg
(Aut.)
Pro depuis 2001
Chez Sky depuis 2012
Parcours pro : Mapei, Française des Jeux, T-Mobile, HTC
Grimpeur 1,86 m-72 kg
Né le 20/05/1985 à Nairobi
(Ken.)
Pro depuis 2007
Chez Sky depuis 2010
Parcours pro : Konica-Minolta,
Barloworld
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : 31e
Perf’ : Ruta del Sol
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Ab. (5e)
Meilleur clt. : 1er (2013)
4 victoires d’étapes
1 Maillot jaune (2013)
Grimpeur 1,68 m-56 kg
Né le 10/12/1987 à Rionegro
(Col.)
Pro depuis 2007
Chez Sky depuis 2012
Parcours pro : Colombia es Pasion, Gobernacion de Antioquia
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 19e
Perf’ : 2e du Tour du Pays
Basque
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
9e (Giro 2012)
Rouleur 1,73 m-62 kg
Né le 15/06/1989 sur l’Ile-deMan
Pro depuis 2010
Chez Sky depuis 2010
Polyvalent 1,82 m-69 kg
Né le 28/06/1981 à Richeza
(Bié.)
Pro depuis 2006
Chez Sky depuis 2013
Parcours pro : Rietumu Bank,
Tinkoff Credit Systems, Caisse
d’Épargne, Movistar
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 92e
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 86e
Meilleur clt. : 18e (2010)
Leopold
KÖNIG
David
LOPEZ GARCIA
Mikel
NIEVE
Wouter
POELS
Rouleur 1,94 m-81 kg
Né le 5/03/1981 à Cologne
(All.)
Pro depuis 2004
Chez Sky depuis 2011
Parcours pro : Wiesenhof,
Milram
Grimpeur 1,78 m-62 kg
Né le 15/11/1987 à Moravska
(R.Tc.)
Pro depuis 2006
Chez Sky depuis 2011
Parcours pro : PSK-Whirlpool,
Team NetApp-Endura
Grimpeur 1,73 m-62 kg
Né le 26/05/1984 à Pampelune
(Esp.)
Pro depuis 2008
Chez Sky depuis 2014
Parcours pro : Orbea, EuskaltelEuskadi
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 7
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 20e (2009)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 3e du Tour du Trentin
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 7e
Meilleur clt. : 7e (2014)
Rouleur 1,79 m-68 kg
Né le 13/05/1981 à Bilbao
(Esp.)
Pro depuis 2003
Chez Sky depuis 2013
Parcours pro : Labarca 2, Euskal-Euskadi, Caisse d’Épargne,
Movistar
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 13e du Tour du Yorkshire
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 105e
Meilleur clt. : 51e (2008)
Grimpeur 1,83 m-65 kg
Né le 1/10/1987 à Venray
(P.B.)
Pro depuis 2006
Chez Sky depuis 2015
Parcours pro : Fondas P3
Transfer Team, Vacansoleil,
Omega Pharma-Quick•Step
2015… Victoires : 1 (1 WT)
Clt. UCI : 52e
Perf’ : 7e de Tirreno-Adriatico
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 28e (2013)
Christian
KNEES
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 77e (2013)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 4e de la Ruta del Sol
TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 18e
Meilleur clt. : 12e (2013)
Luke
ROWE
Richie
PORTE
Nicolas
ROCHE
Puncheur 1,72 m-62 kg
Né le 30/01/1985 à Lauceston
(Aus.)
Pro depuis 2010
Chez Sky depuis 2012
Parcours pro : Saxo Bank
Rouleur 1,78 m-70 kg
Né le 3/07/1984 à ConflansSainte-Honorine (78)
Pro depuis 2006
Chez Sky depuis 2015
Parcours pro : Cofidis, Crédit
Agricole, ag2r
Rouleur 1,83 m-71 kg
Né le 10/03/1990 à Cardiff
Pro depuis 2012
Chez Sky depuis 2012
Rouleur 1,89 m-80 kg
Né le 25/05/1987 à Chelmsford
Pro depuis 2008
Chez Sky depuis 2010
Parcours pro : Landbouwkrediet,
ISD
Rouleur 1,83 m-71 kg
Né le 25/05/1986 à Cardiff
Pro depuis 2007
Chez Sky depuis 2010
Parcours pro : Barloworld
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 6
TDF 2014 : 39e
Meilleur clt. : 12e (2012)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 61e
Perf’ : 8e de Paris-Roubaix
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
141e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Het Nieuwsblad
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 135e (2013)
2015… Victoires : 3 (1 WT)
Clt. UCI : 9e
Perf’ : G.P. E3
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 22e
Meilleur clt. : 22e (2014)
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 9 (5 WT)
Clt. UCI : 2e
Perfs : Paris-Nice, Tour de
Catalogne
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 23e
Meilleur clt. : 19e (2013)
Boswell (USA), Deignan
(Irl.), Earle (Aus.), Fenn,
Nordhaug (Nor.), Pate (USA),
Sutton (Aus.), Swift, Zandio
(Esp.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
PORTE (Aus.), Eisel (Aut.),
Seb. Henao (Col.), Kiryienka
(Bié.), König (R.Tc.), Nieve
(Esp.), Puccio (Ita.), Siutsou
(Bié.), Viviani (Ita.).
Ian
STANNARD
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Froome est moins serein qu’en 2013 »
C’est très clair au sein de la Sky. Cette année encore, ce sera tout pour Chris Froome,
qui aura peut-être encore le Tour 2014 en tête. Après, il y a Richie Porte et Geraint Thomas, qui peut être bien plus qu’un n°3 ! Froome va revenir sur les pavés avec inquiétude, car il n’est pas le coureur le plus adroit du peloton. Il devra être bien protégé.
Depuis janvier, il a été malheureux, alors qu’en 2013, l’année avait été parfaite. Il
aborde le Tour moins serein, mais il reste un des grands favoris. Et sans l’étiquette de
n°1, ce sera mieux. D’autant plus que l’équipe a été sérieusement renforcée.
119_PLANÈTE CYCLISME_#59
Geraint
THOMAS
D. Fèvre, B. Papon (x2),Y. Sunada (Presse-Sports), © Team Sky, Le Coq Sportif
2015… Victoire : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 2
TDF 2014 : 24e
Meilleur clt. : 6e (2014)
L’ÉQUIPE
TINKOFF-SAXO
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2012
• Licence UCI WT : fin 2015
• Abréviation UCI : TCS
• Sponsors principaux :
Oleg Tinkov, propriétaire
et Saxo Bank, banque
(Saxo Bank, partenariat
jusque fin 2015)
• Budget : n.c.
• 30 coureurs (12 pays)
• Site Internet :
tinkoffsaxo.com
• Vélos : Specialized
Venge, Tarmac et Shiv
(chrono) (USA)
Le staff technique
• Manager général :
Steven de Jongh
• Directeur sportif :
Sean Yates
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Rétro Tour 2014
Sean Yates
• 3 victoires d’étapes
(Majka, 14e, 17e),
Rogers (16e)
« Alberto a le doublé Giro-Tour
dans la tête… et les jambes »
• M. Rogers (26e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
S.Y. : Au départ du Giro, il était mauvais. Une équipe comme la nôtre,
de ce niveau et avec les coureurs qui la composent, ne peut se permettre
d’obtenir de tels résultats. Sept victoires, c’était trop peu. Il y a un minimum. Ce qui est gênant, c’est autant certains comportements en course
que la faillite de leaders et semi-leaders qui n’ont pas été au niveau
auquel on aurait aimé les voir et n’ont pas su “renverser” certaines
courses. Certains peuvent ne pas gagner beaucoup, mais ils doivent
• R. Majka (22e)
• R. Majka (1er)
• R. Majka (6e)
• Clt/équipes : 11e
(2 abandons)
tinkoff
et le Tour
3
3
PARTICIPATIONS
4e
VICTOIRES D’ÉTAPES
1
MEILLEUR
MAILLOT À POIS
CLASSEMENT FINAL
(CONTADOR, 2013) (MAJKA, 2014)
1
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2013)
Stats 2015 *
• 7 victoires (dont 1 WT)
• La perf’ : Tour de Californie
1 WT
6
- Clt UCI/ind. WT : P. Sagan (18e)
- Clt UCI/équ. : 7e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Tinkoff, le virage du mois doute
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●●
JAUNE
●●●●
VERT
●●●●●
POIS
●●●●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●●●●
Sale début de saison pour les Russes… jusqu’au Giro. Avec un Contador
surmotivé et le futur meilleur coureur sur les classiques recruté avec
deux lieutenants utiles, la Tinkoff-Saxo s’annonçait comme LA WorldTour
team des années à venir. Mais un manque de résultats et la fameuse
crise de l’hiver l’ont fait basculer dans le camp du doute. Un manager
(Riis) viré, un sponsor (Saxo Bank) qui décide de ne pas poursuivre
au-delà de 2015 et un patron (Oleg Tinkoff) détonnant qui n’arrête pas
de parler de crise financière en Russie, et l’équipe se met à douter et se
pose des questions. Pour le moment, ça tient ! Contador confirme qu’il
a resigné un an (pour finir sa carrière) « dans l’équipe qui lui offre les
meilleures conditions pour atteindre ses objectifs. » Jusqu’à quand ?
120_PLANÈTE CYCLISME_#59
s’imposer. Nos objectifs étaient lointains cette saison avec les classiques
et les grands tours, mais cela n’a pas été à la hauteur des attentes du staff.
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
La première place avec Alberto ! Quand vous avez un coureur comme
lui et une équipe comme Tinkoff-Saxo, il ne peut y avoir d’autres objectifs, même si on possède un coureur comme Peter Sagan qui veut remporter des étapes et un quatrième maillot vert. Tout sera axé autour
d’Alberto. Le voir tenter le doublé Giro-Tour n’est pas un problème. Il
l’a dans la tête et, malgré le rapprochement des courses, dans les jambes.
Quand vous êtes leader, vous ne faites pas les courses à fond. Parfois,
vous vous battez dans le top 3, parfois vous êtes protégés toute la journée
et travaillé sur les derniers km. Ce doublé est psychologique. Un grand
Tour, ce sont 25 jours d’une immense concentration, ne rien laisser au
hasard ! Et pour lui, ce n’est pas un souci, car il est fort mentalement,
physiquement, à la fois décontracté et précis. Il n’est même pas du genre
à s’inquiéter d’une attaque d’une équipe un jour. Il réfléchit sur 25 !
• Quels seront vos atouts ?
Nous avons une équipe très expérimentée. Mais notre force, c’est l’attitude d’un groupe qui ne fait qu’un ! Avec Alberto, chacun augmente
son niveau de 2-3 paliers pour être à la hauteur du km 0 jusqu’à la fin.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Très difficile, mais tout le groupe doit être bien préparé à tout. Il le faut,
car l’an passé, il y a eu trop de chutes. Après Plumelec, nous entrerons
dans une nouvelle course.Tous les leaders seront dans cette attitude.
• Comment situez-vous la concurrence ?
On ne peut jamais savoir. Regardez l’an passé avec ces chutes. Quelle
visage aurait eu ce Tour avec Froome et Alberto ? Ce qu’il faut souhaiter,
c’est que tout le monde soit en forme et ne subisse pas ces accidents.
On peut avoir une bagarre de très haut niveau. La question, c’est Froome.
Que se passe-t-il ? Porte peut être le leader des Sky. Peut-il gagner ? Les
dix premiers jours décideront de la suite. Deux gars peuvent vite sortir
du jeu ou on peut retrouver un Nibali qui écrase tout dès le départ !
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Tinkoff-Saxo ?
Le leader ! S’il n’est pas bien, tout le reste va mal, même si on peut
compenser. Certains coureurs peuvent s’imposer et réaliser de belles
performances. Mais la clé, c’est la forme de votre leader.
DES HOMMES DANS LA COURSE
Contador et Sagan en (r)appel
Bon endroit pour une revanche ! Le 102e Tour arrive à point nommé
pour les leaders de l’équipe Tinkoff, Alberto Contador et Peter Sagan.
L’Espagnol n’a jamais réussi à retrouver la victoire, voire un podium (il
a fini 4e en 2013), sur le Tour depuis son maillot jaune retiré en 2010
et le Slovaque, triple maillot vert en titre, a peiné à revenir sur le chemin
de la victoire - à Tirreno en mars - après neuf mois de disette suite à
son titre national fin juin 2014. Après le début de saison cahotique en
coulisse et sur la route de l’équipe russe, Sagan et son maillot vert et
Contador et son Giro voudront démontrer que l’enjeu est plus fort que
certaines paroles. Même s’ils ont déjà gagné tous deux, le Tour est le
bon endroit pour faire taire les détracteurs. Seul problème pour l’Espagnol,
qui a resigné un an, cet usant doublé Giro-Tour retenté cet année.
LA PRÉSÉLECTION
Polyvalent 1,83 m-70 kg
Né le 26/11/1977 à Gallarate
(Ita.)
Pro depuis 1999
Chez Tinkoff depuis 2015
Parcours pro : Asics, R. Scotti,
A. Chips, Fassa Bortolo, CSC, D.
Channel, Liquigas, Cannondale
2015… Victoire : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 8
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 2e (2005)
1 victoire d’étape
1 Maillot blanc (2002)
Daniele
BENNATI
Sprinteur 1,84 m-75 kg
Né le 24/09/1980 à Arezzo
(Ita.)
Pro depuis 2002
Chez Tinkoff depuis 2013
Parcours pro : Acqua &
Sapone, Domina Vacanze,
Phonak, Lampre, Liquigas,
Leopard-Trek, RadioShack
2015… Victoire : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 5
TDF 2014 : 96e
Meilleur clt. : 75e (2007)
2 victoires d’étapes
Maciej
BODNAR
Matti
BRESCHEL
Alberto
CONTADOR
Rouleur 1,86 m-74 kg
Né le 7/03/1985 à Olawa
(Pol.)
Pro depuis 2006
Chez Tinkoff depuis 2015
Parcours pro : Team Moser,
Liquigas, Cannondale
Rouleur 1,81 m-68 kg
Né le 31/08/1984 à Ballerup
(Dan.)
Pro depuis 2005
Chez Saxo/Tinkoff depuis 2011
Parcours pro : CSC, Saxo
Bank, Rabobank
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 94e
Perf’ : 2e du Tour du Qatar
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 112e
Meilleur clt. : 112e (2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 60e
Perf’ : 6e du G.P. E3
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 142e (2010)
Grimpeur 1,76 m-72 kg
Né le 6/12/1982 à Madrid (Esp.)
Pro depuis 2003
Chez Saxo/Tinkoff depuis 2011
Parcours pro : ONCE, L. Seguros, Astana, D. Channel, Astana
2015… Victoires : 1
Clt. UCI : 23e
Perf’ : 4e du Tour de Catalogne
TDF… Participations : 7
TDF 2014 : Ab. (10e)
Meilleur clt. : 1er (2007-09)
3 victoires d’étapes
2 Maillot jaune (2007-09)
1 Maillot blanc (2007)
Roman
KREUZIGER
Rafal
MAJKA
Michaël
ROGERS
Peter
SAGAN
Chris Anker
SORENSEN
Polyvalent 1,83 m-68 kg
Né le 6/05/1986 à Mravska
(TR.Tc.)
Pro depuis 2006
Chez Tinkoff depuis 2013
Parcours pro : Liquigas, Astana
Grimpeur 1,73 m-62 kg
Né le 12/09/1989 à Zegartowice (Pol.)
Pro depuis 2011
Chez Saxo/Tinkoff depuis 2011
Rouleur 1,85 m-75 kg
Né le 20/12/1979 à Barhan
(Aus.)
Pro depuis 2001
Chez Tinkoff depuis 2013
Parcours pro : Mapei,
Quick•Step, T-Mobile,
Highroad/HTC, Sky
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 116e
Perf’ : 14e du Tour Down Under
TDF… Participations : 10
TDF 2014 : 26e (1 étape)
Meilleur clt. : 9e (2006)
1 victoire d’étape
Puncheur 1,84 m-73 kg
Né le 26/01/1990 à Zilina (Svq.)
Pro depuis 2010
Chez Tinkoff depuis 2015
Parcours pro : Liquigas,
Cannondale
2015… Victoires : 2 (1 WT)
Clt. UCI : 18e
Perf’ : 4e du Tour des Flandres
TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 60e (Maillot Vert)
Meilleur clt. : 42e (2012)
4 victoires d’étapes
3 Maillot vert (2012-13-14)
Grimpeur 1,85 m-64 kg
Né le 5/09/1984 à Hammel
(Dan.)
Pro depuis 2005
Chez Saxo/Tinkoff depuis 2009
Parcours pro : Team Designa
Kokken, CSC
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 55e
Perf’ : 7e du Tour de Romandie
TDF… Participations : 1
TDF 2014 : 44e (2 étapes)
Meilleur clt. : 44e
2 victoires d’étapes
1 Maillot à pois (2014)
Matteo
TOSATTO
Michaël
VALGREN
Rouleur 1,81 m-74 kg
Né le 14/05/1974 à Castelfranco (Ita.)
Pro depuis 1997
Chez Saxo/Tinkoff depuis 2011
Parcours pro : MG Maglifico,
Ballan, Fassa Bortolo,
Quick•Step
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 10
TDF 2014 : 119e
Meilleur clt. : 60e (2001)
1 victoire d’étape
Puncheur 1,80 m-70 kg
Né le 7/02/1992 à Copenhague
(Dan.)
Pro depuis 2011
Chez Tinkoff depuis 2014
Parcours pro : Glud & Marstrand, Cult Energy
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 35e
Perf’ : 5e de Liège-BastogneLiège
TDF… Participations : 5
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 5e (2013)
Beltran (Col.), Brutt, Hansen
(Dan.), Hernandez (Esp.), Kiserlovski (Cro.), Kolar (Svq.),
McCarthy (Aus.), Morkov
(Dan.), Petrov (Rus.), Pires
(Por.), Poljanski (Pol.),
J. Sagan (Svq.), Trusov, Zaugg
(Sui.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
CONTADOR (Esp.), Basso (Ita.),
Boaro (Ita.), Jull-Jansen
(Dan.), Kreuziger (R.Tc.),
Paulinho (Por.), Rogers (Aus.),
Rovny, Tosatto (Ita.).
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 15e du Tour de Dubai
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
128e (Vuelta 2014)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Contador peut tout faire oublier »
Tout pour Contador, même si Peter Sagan visera les étapes et le maillot vert ! Attention,
car le Slovaque ne sera pas placé dans les mêmes conditions que chez Cannondale,
où il était bien entouré. Il va devoir se débrouiller un peu seul. L’Espagnol est un des
grands favoris du Tour et, du même coup, il va être bien protégé, d’autant plus qu’il
sort du Giro ! S’il remporte le Tour, les déboires du début de saison seront oubliés. Avec
Bodnar, Tosatto et Bennati, il sera bien accompagné en plaine. Majka prendra la
suite en montagne. S’il a voulu tenter le doublé, c’est qu’il s’en sentait capable.
121_PLANÈTE CYCLISME_#59
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 4
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 14e (2012)
D. Fèvre, B. Papon,Y. Sunada (x2)
(Presse-Sports), © Tinkoff-Saxo, Le Coq Sportif
Ivan
BASSO
L’ÉQUIPE
TREK FACTORY RACING
L’équipe en bref
• Année de fondation : 2014
• Licence UCI WT : 2016
• Abréviation UCI : TFR
• Sponsor principal :
Trek, équipementier
(partenariat à durée
indéterminée)
• Budget : n.c.
• 27 coureurs (13 pays)
• Site Internet :
trekfactoryracing.com
• Vélos : Trek Madone,
Domane et Speed
Concept (chrono) (USA)
Le staff technique
• Manager général :
Luca Guercilena
• Directeurs sportifs :
Kim Andersen,
Alain Gallopin
STRATÉGIE & OBJECTIFS PAR…
Luca Guercilena
Rétro Tour 2014
« Face à Sky, Astana, Tinkoff et
Movistar, on va faire le boulot »
• Aucune victoire d’étape
• H. Zubeldia (8e)
• P.C. : Quel bilan dressez-vous de votre début de saison ?
L.G. : Nous étions très bien jusqu’à Milan-San Remo. Après la chute
au G.P. E3 de Fabian, notre leader pour les classiques, on a vu une belle
réaction au Pays Basque, en Flandres, sur La Panne. Mais on a connu
beaucoup de chutes et de la malchance et on n’a pas su réagir avec d’autres coureurs. La saison n’est pas fabuleuse, le niveau moyen, les résultats
insuffisants. 8 victoires, 22 podiums (fin mai), ce n’est pas assez pour une
équipe comme la nôtre. Les classiques sont notre objectif, on n’y est pas.
• J. Voigt (38e)
• F. Schleck (22e)
• Non participant
• Clt/équipes : 8e
(3 abandons)
trek
et le Tour
1
0
PARTICIPATION
VICTOIRES D’ÉTAPES
8e
8e
MEILLEUR
MEILLEUR
CLASSEMENT FINAL
CLASSEMENT PAR
ÉQUIPES (2014)
(ZUBELDIA, 2014)
Stats 2015 *
• 8 victoires (dont 2 WT)
• Perfs : 1 étape à TirrenoAdriatico et au Tour du Pays
Basque
2 WT
6
- Clt UCI/ind. WT : Mollema (26e)
- Clt UCI/équ. : 13e
* Stats et classements arrêtés au 21.05
FORCES ET FAIBLESSES
La cote de
Le saut dans l’inconnu
PLANÈTE
ÉTAPE
●●●
JAUNE
●●●
VERT
POIS
●
●●●
BLANC
●
ÉQUIPE
●●●
Des stars vieillissantes, des “nouveaux” qui doivent prouver et, enfin,
une histoire à effacer définitivement, la Trek Factory Racing dispute
sous ce nom son deuxième Tour de France après sa période ex-US
Postal et Leopard/RadioShack. Après une première édition qui a vu
l’équipe bizarrement placer à la fois deux coureurs dans le top 12
(Zubeldia et Schleck) et rejoindre Paris à six coureurs (après les
abandons d’Andy, de Cancellara et de van Poppel), elle va tenter
cette fois de performer à la fois au quotidien sur tous les types d’étapes
et au général à Paris. L’ambition conjointe d’Arredondo qui veut « découvrir et gagner sur le Tour de France » et de Mollema qui veut
« monter sur le podium » pourrait la porter haut. Ou pas…
122_PLANÈTE CYCLISME_#59
• Quels sont vos objectifs sur ce Tour ?
Cette année, l’idée première est de faire les étapes. Nous possédons un
bon groupe de coureurs complémentaires et très volontaires. Bauke
Mollema, notre leader, vise, lui, un bon classement général et veut se
rapprocher de son meilleur niveau (une 6e place sur le Tour 2013, après
une 4e sur la Vuelta 2011). On a aussi Haimar Zubeldia et Frank
Schleck sur qui nous comptons. Enfin, j’espère que le Colombien Julian
Arredondo, meilleur grimpeur du Giro 2014, aura le même niveau
cette année en montagne, pourra ainsi jouer sa carte et aider Mollema.
• Quels seront vos atouts ?
Des garçons comme Zubeldia et Schleck nous apportent leur grande
expérience. Mollema, lui, veut franchir un cap et a cette envie et cette
volonté. Enfin, nous avons la volonté de mettre des jeunes qui n’ont
pas la connaissance du Tour de France, mais qui, avec le temps et leur
talent, seront bons, j’en suis sûr.
• Quelles sont vos conclusions après l’analyse du tracé ?
Il y a vraiment beaucoup de montagne. Pour notre équipe, c’est une
bonne chose. Même si Mollema a bien travaillé et évolué sur les
chronos, cette configuration lui plaît, comme à Schleck et Zubeldia
qui ne sont pas très bons sur l’exercice en solitaire.
• Comment situez-vous la concurrence ?
Chaque année, le niveau est très haut sur le Tour de France. On a tout
d’abord un bouquet de favoris, puis un gros paquet de coureurs qui
peuvent légitimement viser un top 10. On doit se situer au moins là.
On l’a vu sur les courses de préparation qui sont le reflet du niveau du
Tour, pour moi, Pinot, Bardet et Péraud sont plus forts que l’an passé,
alors qu’un coureur comme Frank revient au plus haut niveau. Il ne
faut pas non plus oublier les Colombiens, toujours plus nombreux et
costauds. Ce Tour va être difficile à gérer, mais on est prêt à faire notre
boulot ! Car Sky, Astana, Tinkoff et Movistar seront prêtes et armées.
• Quelle sera la clé de la réussite pour l’équipe Trek Factory Racing ?
La clé chez nous sera de savoir composer un groupe complet à tous les
niveaux, un savant mixe derrière notre leader. Il y aura 2-3 coureurs
comme Zubeldia, Schleck et Arredondo pour la montagne. Enfin, les
jeunes feront les étapes. Avec un groupe comme celui-là, on doit être
top 5-top 8 et remporter au moins une étape !
DES HOMMES DANS LA COURSE
Les nouvelles têtes
À l’instar d’autres équipes, la Trek traîne un conflit de génération. Ainsi,
à l’intersaison, elle a vu arriver Bauke Mollema (ex-Belkin) qui veut
être le leader sur les grands tours de l’équipe US. À 28 ans, le coureur
de Groningen a de l’ambition, mais plafonne et avait besoin d’un nouveau challenge. Il lui sera tout simplement demandé de mener aussi
haut que possible Trek Factory Racing en mal de leaders sur ces fameuses épreuves comme celles d’une semaine. Alors que la succession
de Fabian Cancellara se posera également en temps voulu et que des
baroudeurs encore en place n’en ont plus pour très longtemps, l’équipe
a vu débarquer et briller le Colombien Julian David Arredondo. Vainqueur
d’étape, meilleur grimpeur et supercombatif du Giro 2014, il est attendu
pour son premier Tour de France. Celui du renouveau pour la Trek ?
LA PRÉSÉLECTION
Fumiyuki
BEPPU
Fabian
CANCELLARA
Laurent
DIDIER
2015… Victoires : 0
Clt. UCI WT * : n.c.
Perf’ : 8e du Critérium
International
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
61e (2014)
Polyvalent 1,80 m-67 kg
Né le 10/04/1983 à Chigasoki
(Jap.)
Pro depuis 2005
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : Discovery
Channel, Skil-Shimano,
RadioShack, Orica-GreenEDGE
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 112e (2009)
Rouleur 1,86 m-82 kg
Né le 18/03/1981 à Berne (Sui.)
Pro depuis 2001
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : Mapei, Fassa
Bortolo, CSC, Saxo Bank,
Leopard, RadioShack
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : 47e
Perf’ : 7e de Milan-San Remo
TDF… Participations : 9
TDF 2014 : N.p. (11e)
Meilleur clt. : 64e (2008)
8 victoires d’étapes
Rouleur 1,89 m-69 kg
Né le 19/07/1984 à Dippach
(Lux.)
Pro depuis 2006
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : Team Regiostorm,
Team Kuota, Team Designa
Kokken, Saxo Bank, RadioShack
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 53e (2013)
Bob
JUNGELS
Bauke
MOLLEMA
Yaroslav
POPOVYCH
Grégory
RAST
Grimpeur 1,89 m-70 kg
Né le 22/09/1992 à Rollingen
(Lux.)
Pro depuis 2013
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : RadioShack
Polyvalent 1,81 m-64 kg
Né le 26/11/1986 à Groningen (P.B.)
Pro depuis 2008
Chez Trek depuis 2015
Parcours pro : Rabobank,
Blanco, Belkin
2015… Victoires : 2
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : Étoile de Bessèges
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
N.p. 19e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : 26e
Perf’ : 2e de Tirreno-Adriatico
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 10e
Meilleur clt. : 6e (2013)
Rouleur 1,75 m-68 kg
Né le 4/01/1980 à Drogobic
(Ukr.)
Pro depuis 2002
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : Landkouwkrediet,
Discovery Channel, SilenceLotto, Astana, RadioShack
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 8
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 8e (2007)
3 victoires d’étapes
1 Maillot blanc (2005)
Grimpeur 1,64 m-58 kg
Né le 30/12/1988 à Ciudad
Bolivar (Col.)
Pro depuis 2012
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : Team Nippo
Frank
SCHLECK
Grimpeur 1,86 m-65 kg
Né le 15/04/1980 à Luxembourg (Lux.)
Pro depuis 2003
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : CSC, Saxo Bank,
Leopard-Trek, RadioShack
LES AUTRES COUREURS
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : Perf’ : TDF… Participations : 8
TDF 2014 : 12e
Meilleur clt. : 3e (2011)
2 victoires d’étapes
Busche, Devolder (Bel.),
Steegmans (Bel.),
D. van Poppel (P.B.).
(Présélection mi-mai)
La sélection du Giro
NIZZOLO (Ita.), Alafaci (Ita.),
Beppu (Jap.), Coledan (Ita.),
Felline (Ita.), Silvestre (Por.),
B. van Poppel (P.B.),
Vandewalle (Bel.),
Watson (Aus.).
Jesse
SERGENT
Rouleur 1,89 m-77 kg
Né le 8/07/1988 à Feilding
Pro depuis 2011
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : RadioShack
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 3e des 3 Jours de
Flandre Occidentale
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
131e (Vuelta 2014)
Rouleur 1,86 m-80 kg
Né le 17/01/1980 à Ebikon
(Sui.)
Pro depuis 2001
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : Post Swiss,
Phonak, Astana, RadioShack
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 20e de Paris-Roubaix
TDF… Participations : 4
TDF 2014 : 101e
Meilleur clt. : 101e (2014)
Markel
IRIZAR
Rouleur 1,82 m-76 kg
Né le 5/02/1980 à Onati
(Esp.)
Pro depuis 2002
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : EuskaltelEuskadi-RadioShack
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 3
TDF 2014 : 63e
Meilleur clt. : 63e (2014)
Hayden
ROULSTON
Rouleur 1,86 m-78 kg
Né le 10/01/1981 à Ashburton
(N.-Z.)
Pro depuis 2003
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : Cofidis,
Discovery Channel, HealthNet,
Trek, Cervélo Test Team, HTC
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 1
TDF 2014 : Abs.
Meilleur clt. : 79e (2009)
Jasper
STUYVEN
Riccardo
ZOIDL
Haimar
ZUBELDIA
Puncheur 1,88 m-75 kg
Né le 17/04/1992 à Louvain
(Bel.)
Pro depuis 2012
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : Bontrager
Livestrong
Grimpeur 1,77 m-61 kg
Né le 8/04/1988 à Linz (Aut.)
Pro depuis 2004
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : RC Arbo Wels
Gourmetfein
Grimpeur 1,84 m-67 kg
Né le 1/04/1977 à Usurbil
(Esp.)
Pro depuis 1998
Chez Trek depuis 2014
Parcours pro : EuskaltelEuskadi, Astana, RadioShack
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : 12e du Tour du Qatar
TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
88e (Vuelta 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 0
Meilleur clt. en Grand Tour :
40e (Giro 2014)
2015… Victoires : 0
Clt. UCI : n.c.
Perf’ : TDF… Participations : 13
TDF 2014 : 8e
Meilleur clt. : 5e (2003-07)
L’AVIS DE……………… JACKY DURAND
« Arredondo peut remporter le maillot à pois »
Dans sa nouvelle équipe, Mollema, de plus en plus expérimenté, représente l’avenir
de Trek sur les grands tours. Un podium serait une surprise, mais une place entre la 5e et
la 10e me paraît plus logique. En montagne, j’attends de voir le Colombien Arredondo,
meilleur grimpeur du Giro 2014. Il peut dynamiter la course dans les Pyrénées et les
Alpes et remporter le maillot à pois. On espère enfin voir un grand Cancellara, décevant
l’an passé. Il aura carte blanche sur certaines étapes. La Trek jouera certainement
une course de mouvement sur des étapes de transition et en montagne.
123_PLANÈTE CYCLISME_#59
B. Bade, D. Fèvre,Y. Sunada (x2) (Presse-Sports), © Trek Factory Racing, Le Coq Sportif
Julian David
ARREDONDO
nnnnn PREVIEW
TOUS LES VAINQUEURS ET
TOUS LES RECORDS DU TOUR
n
De Maurice Garin à Vincenzo Nibali, les plus beaux coureurs, les meilleures équipes et les pires escrocs ont
écrit l’histoire de la Grande Boucle en cent-une éditions. Voici les plus marquant(e)s d’une époque épique.
1
Et le gagnant sera… le dossard 1 ! 25 vainqueurs à
Paris portaient le n°1. 4 avaient le n°51 (Merckx,
Ocana, Thévenet et Hinault) et 4 le n°21. Enfin, le 11
a été porté par 5 futurs vainqueurs.
1
Les rouleurs vont-ils finir par fuir le Tour de France ?
Cette année, 14 km petits km de contre-la-montre
individuel sont au programme, dès le premier jour. Il
faut remonter au Tour… 1936 pour retrouver la trace
d’un Tour de France avec moins de kilométrage
puncheurs et sept aux purs grimpeurs, la gageure
semble impossible en 2015, à moins d’un sans faute.
8
Le Tour 1989 est celui ayant connu le plus petit écart
entre le vainqueur et le 2e. Greg LeMond a devancé Laurent Fignon pour 8’’ après 3.285 km.
8
Se dirige-t-on vers un Tour à 9 maillots jaunes
différents au moins ou le vainqueur à Utrecht peutil le garder jusqu’à Paris ? 8 porteurs différents sur
une édition (1958-87) ou 1 seul (1924-28-35), ce sont
les extrémités en la matière dans l’histoire. L’an
passé, seuls Kittel, Nibali et Gallopin ont porté la
tunique de leader. Pas si mal…
10
L’affaire Armstrong passée par là, depuis 1996, le Tour
a été à dix reprises privé de son vainqueur à Paris,
soit rayé des stats (Armstrong, Riis) ou rempla-cé par
son second (Landis et Contador).
13
B. Bade (Presse-Sports)
La Grande-Bretagne (Wiggins) est devenue en 2012
le 13e pays vainqueur du Tour. Un 14e peut-il le faire
cette année ? Quintana avec la Colombie ?
17
encore. Ainsi, la course remportée par Sylvaire Maes
comportait cette année-là cinq chronos… par
équipes, mais aucun en solitaire !
5
Qui battra les quintuples vainqueurs du Tour, Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain ? Parmi les tenants
encore en activité, Contador (2 titres), Froome et
Nibali (1) auraient l’âge…
6
Ça va commencer à faire beaucoup. Mark
Cavendish et Marcel Kittel monopolisent les succès
sur les Champs-Élysées. L’Anglais a dominé de 2009
à 2012. L’Allemand a pris le relais en 2013 et 2014.
8
Raymond Poulidor a cumulé durant sa carrière
8 podiums. Le Français a terminé 3 fois 2e (1964-6574) et 5 fois 3e (1962-66-69-72-76) sans jamais gagner.
8
Remporter 8 étapes, c’est l’exploit réalisé par Charles Pélissier (1930), Merckx (1970-74) et Maertens
(1976). Un sprinteur passe-partout peut-il dire mieux ?
Avec neuf étapes “réservées” aux sprinteurs, trois aux
Joop Zoetemelk (16) battu au sprint par George
Hincapie ? L’Américain, avant d’arrêter sa carrière,
a disputé sa 17e Grande Boucle en 2012, record du
nombre de participations. Mais contrairement à
Joop (0), George a abandonné une fois en 1996.
vieux vainqueur du Tour à 36 ans. Cadel Evans, en
2011, en affichait 34 sur les Champs-Élysées.
36
S’il y a bien un record que l’on ne risque par d’ôter
aux Français, c’est celui-là. Depuis 1903, la France a
remporté 36 fois le Tour, pour 29 2e place et 31 3e. Elle
devance la Belgique de 18 victoires. L’Espagne est
3e avec 12 succès. Grâce à Nibali en 2014, l’Italie en
compte 10.
36
Si chez les deux grands pays historiques du Tour on
attend un vainqueur depuis des décennies, la
France (1985, Hinault) attend depuis moins longtemps que la Belgique (1976, van Impe), 30 ans
contre 39 ! Qui sera le prochain soulagé ?
96
La Grande Boucle est (presque) bouclée. Le Tour
passé par la Corse en 2013, il a parcouru les
96 départements de France métropolitaine. Il lui
reste à traverser désormais les cinq d’outre-mer !
111
Il aurait pu rester, au cumulé, ses cinq tours victorieux en jaune. Merckx a porté ce maillot durant 111
jours. Hinault (79), Indurain (60), Anquetil (52) sont loin.
1975
Jusqu’à son départ, le Tour 2015 va pouvoir fêter des
quarante ans ! Il faut remonter à 1975 pour assister
à la première arrivée de la course sur les Champs-
20
L’Équipe (Presse-Sports)
0
Depuis la fin de l’ère Indurain, suite à l’histoire
Armstrong et à l’attribution du Tour 2010 à Schleck,
aucun coureur n’a remporté le Tour deux fois de
suite. Ni Pereiro, Contador, Sastre, Schleck, Evans,
Wiggins et Froome ont bissé. Nibali va s’y essayer.
Chiche Vincenzo ?
Là, on peut parler de record imbattable. Henri
Cornet a été et restera imbattable. En 1904, suite au
déclassement des 4 premiers notamment, le jeune
Français de 20 ans a été déclaré vainqueur sur tapis
vert, devenant le plus jeune n°1 de l’histoire du Tour.
25
Mark Cavendish (25) battra-t-il Eddy Merckx (34) ?
Au rythme d’enfer mené par l’Anglais, et malgré un
Tour sans l’an passé (son premier sans succès depuis
2007, sa première participation), on peut dire oui. Le
Manxman, meilleur scoreur actuel sur la Grande
Boucle, a remporté 25 étapes depuis son 2e Tour en
2008. Encore 9 victoires et monsieur Eddy sera égalé.
34
Le quintuple vainqueur, Eddy Merckx, a remporté 34
étapes en 7 participations. Il devance le trio Hinault
(28), Leducq et Cavendish (25).
36
En 1922, le Belge Firmin Lambot est devenu le plus
124_PLANÈTE CYCLISME_#59
Élysées. Mais il faut remonter également à 1975 pour
voir la création du maillot blanc.
5.745
Depuis quelques années, on se prépare pour une
distance de 3.400 km sur un grand tour. En 1926, le
peloton a couru la plus longue édition sur 5.745 km.
10.185
Après les 8’’ de l’écart LeMond-Fignon en 89, voici
en secondes le plus gros écart entre le vainqueur et
son dauphin. En 1903, Maurice Garin avait creusé
un gouffre de 2h49’45’’ sur Lucien Pothier. En 2014,
c’est l’écart qui séparait Nibali de Roy, 57e à Paris.
Photo: Markus Greber
www.dtswiss.com
Dépassez vos limites – Roues DT Swiss
nnnnn PREVIEW
ANNÉE
1903
1904
1905
1906
1907
1908
1909
1910
1911
1912
1913
1914
1919
1920
1921
1922
1923
1924
1925
1926
1927
1928
1929
1930
1931
1932
1933
1934
1935
1936
1937
1938
1939
1947
1948
1949
1950
1951
1952
1953
1954
1955
1956
1957
1958
1959
1960
1961
1962
1963
1964
1965
1966
1967
1968
1969
1970
1971
1972
1973
1974
1975
1976
1977
1978
1979
1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
VAINQUEUR
Garin (Fra.)
Cornet (Fra.)
Trousselier (Fra.)
Pottier (Fra.)
Petit-Breton (Fra.)
Petit-Breton (Fra.)
Faber (Lux.)
Lapize (Fra.)
Garrigou (Fra.)
Defraye (Bel.)
Thys (Bel.)
Thys (Bel.)
Lambot (Bel.)
Thys (Bel.)
Scieur (Bel.)
Lambot (Bel.)
Pélissier (Fra.)
Bottecchia (Ita.)
Bottecchia (Ita.)
Buysse (Bel.)
Frantz (Lux.)
Frantz (Lux.)
Dewaele (Bel.)
Leducq (Fra.)
Magne (Fra.)
Leducq (Fra.)
Speicher (Fra.)
Magne (Fra.)
Maes (Bel.)
Maes (Bel.)
Lapébie (Fra.)
Bartali (Ita.)
Maes (Bel.)
Robic (Fra.)
Bartali (Ita.)
Coppi (Ita.)
Kubler (Sui.)
Koblet (Sui.)
Coppi (Ita.)
Bobet (Fra.)
Bobet (Fra.)
Bobet (Fra.)
Walkowiak (Fra.)
Anquetil (Fra.)
Gaul (Lux.)
Bahamontès (Esp.)
Nencini (Ita.)
Anquetil (Fra.)
Anquetil (Fra.)
Anquetil (Fra.)
Anquetil (Fra.)
Gimondi (Ita.)
Aimar (Fra.)
Pingeon (Fra.)
Janssen (P.B.)
Merckx (Bel.)
Merckx (Bel.)
Merckx (Bel.)
Merckx (Bel.)
Ocana (Esp.)
Merckx (Bel.)
Thévenet (Fra.)
van Impe (Bel.)
Thévenet (Fra.)
Hinault (Fra.)
Hinault (Fra.)
Zoetemelk (P.B.)
Hinault (Fra.)
Hinault (Fra.)
Fignon (Fra.)
Fignon (Fra.)
Hinault (Fra.)
LeMond (USA)
Roche (Irl.)
Delgado (Esp.)
LeMond (USA)
LeMond (USA)
Indurain (Esp.)
Indurain (Esp.)
Indurain (Esp.)
Indurain (Esp.)
Indurain (Esp.)
Ullrich (All.)
Pantani (Ita.)
Pereiro (Esp.)
Contador (Esp.)
Sastre (Esp.)
Contador (Esp.)
Schleck (Lux.)
Evans (Aus.)
Wiggins (GBR)
Froome (GBR)
Nibali (Ita.)
2e
Pothier (Fra.)
Dortignacq (Fra.)
Aucouturier (Fra.)
Passerieu (Fra.)
Garrigou (Fra.)
Faber (Lux.)
Garrigou (Fra.)
Faber (Lux.)
Duboc (Fra.)
Christophe (Fra.)
Garrigou (Fra.)
Pélissier (Fra.)
Alavoine (Fra.)
Heusghem (Bel.)
Heusghem (Bel.)
Alavoine (Fra.)
Bottecchia (Ita.)
Frantz (Lux.)
Buysse (Bel.)
Frantz (Lux.)
Dewaele (Bel.)
Leducq (Fra.)
Pancera (Ita.)
Guerra (Ita.)
Demuysere (Bel.)
Stoepel (All.)
Guerra (Ita.)
Martano (Ita.)
Morelli (Ita.)
Magne (Fra.)
Vicini (Ita.)
Vervaecke (Bel.)
Vietto (Fra.)
Fachleitner (Fra.)
Schotte (Bel.)
Bartali (Ita.)
Ockers (Bel.)
Geminiani (Fra.)
Ockers (Bel.)
Mallejac (Fra.)
Kubler (Sui.)
Brankart (Bel.)
Bauvin (Fra.)
Janssens (Bel.)
Favero (Ita.)
Anglade (Fra.)
Battistini (Ita.)
Carlesi (Ita.)
Planckaert (Bel.)
Bahamontès (Esp.)
Poulidor (Fra.)
Poulidor (Fra.)
Janssen (P.B.)
Jimenez (Esp.)
van Springel (Bel.)
Pingeon (Fra.)
Zoetemelk (P.B.)
Zoetemelk (P.B.)
Gimondi (Ita.)
Thévenet (Fra.)
Poulidor (Fra.)
Merckx (Bel.)
Zoetemelk (P.B.)
Kuiper (P.B.)
Zoetemelk (P.B.)
Zoetemelk (P.B.)
Kuiper (P.B.)
van Impe (Bel.)
Zoetemelk (P.B.)
Arroyo (Esp.)
Hinault (Fra.)
LeMond (USA)
Hinault (Fra.)
Delgado (Esp.)
Rooks (P.B.)
Fignon (Fra.)
Chiappucci (Ita.)
Bugno (Ita.)
Chiappucci (Ita.)
Rominger (Sui.)
Ugrumov (Rus.)
Zülle (Sui.)
Ullrich (All.)
Virenque (Fra.)
Ullrich (All.)
Zülle (Sui.)
Ullrich (All.)
Ullrich (All.)
Beloki (Esp.)
Ullrich (All.)
Klöden (All.)
Basso (Ita.)
Evans (Aus.)
Evans (Aus.)
Schleck (Lux.)
A. Schleck (Lux.)
Froome (GBR)
Quintana (Col.)
Péraud (Fra.)
3e
Augereau (Fra.)
Catteau (Bel.)
Dortignacq (Fra.)
Trousselier (Fra.)
Georget (Fra.)
Passerieu (Fra.)
Alavoine (Fra.)
Garrigou (Fra.)
Georget (Fra.)
Garrigou (Fra.)
Buysse (Bel)
Alavoine (Fra.)
Christophe (Fra.)
Lambot (Bel.)
Barthélémy (Fra.)
Sellier (Bel.)
Bellenger (Fra.)
Buysse (Bel.)
Aimo (Ita.)
Aimo (Ita.)
Vervaecke (Bel.)
Dewaele (Bel.)
Demuysere (Bel.)
Magne (Fra.)
Pesenti (Ita.)
Camusso (Ita.)
Martano (Ita.)
Lapébie (Fra.)
Vervaecke (Bel.)
Vervaecke (Bel.)
Amberg (Sui.)
Cosson (Fra.)
Vlaemynck (Bel.)
Brambilla (Ita.)
Lapébie (Fra.)
Marinelli (Fra.)
Bobet (Fra.)
Lazaridès (Fra.)
Ruiz (Esp.)
Astrua (Ita.)
Schaer (Sui.)
Gaul (Lux.)
Adriaenssens (Bel.)
Christian (Aut.)
Geminiani (Fra.)
Anquetil (Fra.)
Adriaenssens (Bel.)
Gaul (Lux.)
Poulidor (Fra.)
Perez-Frances (Esp.)
Bahamontès (Esp.)
Motta (Ita.)
Poulidor (Fra.)
Balmanion (Ita.)
Bracke (Bel.)
Poulidor (Fra.)
Pettersson (Suè.)
van Impe (Bel.)
Poulidor (Fra.)
Fuente (Esp.)
Lopez-Carril (Esp.)
van Impe (Bel.)
Poulidor (Fra.)
van Impe (Bel.)
Agostinho (Por.)
Agostinho (Por.)
Martin (Fra.)
Alban (Fra.)
van der Velde (P.B.)
Winnen (P.B.)
LeMond (USA)
Roche (Irl.)
Zimmermann (Sui.)
Bernard (Fra.)
Parra (Col.)
Delgado (Esp.)
Breukink (P.B.)
Chiappucci (Ita.)
Bugno (Ita.)
Jaskula (Pol.)
Pantani (Ita.)
Riis (Dan.)
Virenque (Fra.)
Pantani (Ita.)
Julich (USA)
Escartin (Esp.)
Beloki (Esp.)
Beloki (Esp.)
Rumsas (Lit.)
Vinokourov (Kaz.)
Basso (Ita.)
Ullrich (All.)
Klöden (All.)
Leipheimer (USA)
Menchov (P.B.)
F. Schleck (Lux.)
Nibali (Ita.)
Rodriguez (Esp.)
Pinot (Fra.)
MAILLOT VERT
Schaer (Sui.)
Kubler (Sui.)
Ockers (Bel.)
Ockers (Bel.)
Forestier (Fra.)
Graczyk (Fra.)
Darrigade (Fra.)
Graczyk (Fra.)
Darrigade (Fra.)
Altig (All.)
van Looy (Bel.)
Janssen (P.B.)
Janssen (P.B.)
Planckaert (Bel.)
Janssen (P.B.)
Bitossi (Ita.)
Merckx (Bel.)
Godefroot (Bel.)
Merckx (Bel.)
Merckx (Bel.)
van Springel (Bel.)
Sercu (Bel.)
van Linden (Bel.)
Maertens (Bel.)
Esclassan (Fra.)
Maertens (Bel.)
Hinault (Fra.)
Pevenage (Bel.)
Maertens (Bel.)
Kelly (Irl.)
Kelly (Irl.)
Hoste (Bel.)
Kelly (Irl.)
Vandaerden (Bel.)
van Poppel (P.B.)
Planckaert (Bel.)
Kelly (Irl.)
Ludwig (All.)
Abdoujaparov (Ouz.)
Jalabert (Fra.)
Abdoujaparov (Ouz.)
Abdoujaparov (Ouz.)
Jalabert (Fra.)
Zabel (All.)
Zabel (All.)
Zabel (All.)
Zabel (All.)
Zabel (All.)
Zabel (All.)
McEwen (Aus.)
Cooke (Aus.)
McEwen (Aus.)
Hushovd (Nor.)
McEwen (Aus.)
Boonen (Bel.)
Freire (Esp.)
Hushovd (Nor.)
Petacchi (Ita.)
Cavendish (GBR)
Sagan (Svq.)
Sagan (Svq.)
Sagan (Svq.)
MAILLOT À POIS
Trueba (Esp.)
Vietto (Fra.)
Vervaecke (Bel.)
Berrendero (Esp.)
Vervaecke (Bel.)
Bartali (Ita.)
Maes (Bel.)
Brambilla (Ita.)
Bartali (Ita.)
Coppi (Ita.)
Bobet (Fra.)
Geminiani (Fra.)
Coppi (Ita.)
Lorono (Esp.)
Bahamontès (Esp.)
Gaul (Lux.)
Gaul (Lux.)
Nencini (Ita.)
Bahamontès (Esp.)
Bahamontès (Esp.)
Massignan (Ita.)
Massignan (Ita.)
Bahamontès (Esp.)
Bahamontès (Esp.)
Bahamontès (Esp.)
Jimenez (Esp.)
Jimenez (Esp.)
Jimenez (Esp.)
Gonzales (Esp.)
Merckx (Bel.)
Merckx (Bel.)
van Impe (Bel.)
van Impe (Bel.)
Torres (Esp.)
Perurena (Esp.)
van Impe (Bel.)
Bellini (Ita.)
van Impe (Bel.)
Martinez (Fra.)
Battaglin (Ita.)
Martin (Fra.)
van Impe (Bel.)
Vallet (Fra.)
van Impe (Bel.)
Millar (GBR)
Herrera (Col.)
Hinault (Fra.)
Herrera (Col.)
Rooks (P.B.)
Theunisse (P.B.)
Claveyrolat (Fra.)
Chiappucci (Ita.)
Chiappucci (Ita.)
Rominger (Sui.)
Virenque (Fra.)
Virenque (Fra.)
Virenque (Fra.)
Virenque (Fra.)
Rinero (Fra.)
Virenque (Fra.)
Botero (Col.)
Jalabert (Fra.)
Jalabert (Fra.)
Virenque (Fra.)
Virenque (Fra.)
Rasmussen (Dan.)
Rasmussen (Dan.)
Soler (Col.)
Sastre (Esp.)
Charteau (Fra.)
Sanchez (Esp.)
Voeckler (Fra.)
Quintana (Col.)
Majka (Pol.)
126_PLANÈTE CYCLISME_#59
MAILLOT BLANC
Moser (Ita.)
Martinez Heredia (Esp.)
Thurau (All.)
Lubberding (P.B.)
Bernaudeau (Fra.)
van der Velde (P.B.)
Winnen (P.B.)
Anderson (Aus.)
Fignon (Fra.)
LeMond (USA)
Parra (Col.)
Hampsten (USA)
Alcala (Mex.)
Breukink (P.B.)
Philipot (Fra.)
Delion (Fra.)
Mejia (Col.)
Bouwmans (P.B.)
Martin Velasco (Esp.)
Pantani (Ita.)
Pantani (Ita.)
Ullrich (All.)
Ullrich (All.)
Ullrich (All.)
Salmon (Fra.)
Mancebo (Esp.)
Sevilla (Esp.)
Basso (Ita.)
Menchov (Rus.)
Karpets (Rus.)
Popovych (Ukr.)
Cunego (Ita.)
Contador (Esp.)
Schleck (Lux.)
Schleck (Lux.)
Schleck (Lux.)
Rolland (Fra.)
van Garderen (USA)
Quintana (Col.)
Pinot (Fra.)
MEILLEURE ÉQUIPE
France
Belgique
Italie
France
France
Belgique
Belgique
France
Belgique
Belgique
Italie
Belgique
Italie
Belgique
France
Italie
Pays-Bas
Suisse
France
Belgique
France
Belgique
Belgique
France
France
ACBB-St-Raphaël-Helyett (Fra.)
St-Raphaël-Geminiani (Fra.)
Pelforth-Sauvage-Lejeune (Fra.)
Kas (Esp.)
Kas (Esp.)
France
Espagne
Faema (Bel.)
Salvarani (Ita.)
Bic (Fra.)
Gan-Mercier (Fra.)
Bic (Fra.)
Kas (Esp.)
Gan-Mercier (Fra.)
Kas (Esp.)
Ti-Raleigh (P.B.)
Miko-Mercier (Fra.)
Renault-Gitane (Fra.)
Miko-Mercier (Fra.)
Peugeot (Fra.)
Coop-Mercier (Fra.)
Ti-Raleigh (P.B.)
Renault France (Fra.)
La Vie Claire (Fra.)
La Vie Claire (Fra.)
Système U (Fra.)
PDM (P.B.)
PDM (P.B.)
Z (Fra.)
Banesto (Esp.)
Carrera (Ita.)
Carrera (Ita.)
Festina (And.)
ONCE (Esp.)
Festina (Fra.)
Telekom (All.)
Cofidis (Fra.)
Banesto (Esp.)
Kelme (Esp.)
Kelme (Esp.)
ONCE-Eroski (Esp.)
Team CSC (Dan.)
T-Mobile (All.)
T-Mobile (All.)
T-Mobile (All.)
Discovery Channel (USA)
Team CSC-Saxo Bank (Dan.)
Astana (Kaz.)
RadioShack (USA)
Garmin-Cervélo (USA)
RadioShack-Nissan (USA)
Team Saxo-Tinkoff (Dan.)
ag2r La Mondiale (Fra.)
DJ CYCLES
VIVEZ UNE EXPÉRIENCE D’ACHAT
MODERNE AVEC UNE ÉQUIPE QUALIFIÉE
À L’ÉCOUTE DES NOUVELLES
TENDANCES DU MARCHÉ ET DES
BESOINS DE CHAQUE PRATIQUANT.
MOUNTAINBIKER PARIS
DJ CYCLES
14 PLACE DE RUNGIS
75013 PARIS
+33-1-45-65-49-89
MOUNTAINBIKERPARIS
JOURNAL
TOUR DES FLANDRES, PARIS ROUBAIX
130
S. Boué (Presse-Sports)
DES COURSES
Movistar Team
AMSTEL GOLD RACE, FLÈCHE WALLONNE,
LIÈGE-BASTOGNE-LIÈGE
131
Cordon (Presse-Sports)
TOUR DE CATALOGNE, TOUR DU PAYS BASQUE,
TOUR DE ROMANDIE
132
RÉSULTATS-CLASSEMENTS
CALENDRIER
129_PLANÈTE CYCLISME_#59
134
137
JOURNAL ● FLANDRES-ROUBAIX
DES COURSES
Kristoff enchaîne,
Degenkolb réécrit l’histoire
ROUBAIX
UN A
ques WT,
r toutes les classi
rte
EUR… Rempo
f.
CTE FONDAT
o, face à Kristof
SAN REMO, L’A
sson à San Rem
mmencé sa moi
Degenkolb a co
A
près la Kolossal arrivée de San
Remo et le 2e succès allemand en
trois ans avec John Degenkolb sur
la première classique de la saison
après le titre de Gerald Ciolek (2013), le peloton des classiques avait rendez-vous au
printemps pour quatre dimanche, un mercredi et cinq courses de folie en avril.
Les deux premières étapes des classiques de
printemps, dans le Nord pour le doublé
Ronde-Roubaix, se sont offertes à des sprinteurs puncheurs, les hommes des derniers
100 les plus en forme et bancable de la saison. Ainsi, alors que l’on pensait se diriger
vers une explication entre vieux avec le sempiternel - et gagnant ! - duo Fabian Cancellara-Tom Boonen, mais le sort et les blessures
en ont décidé autrement, c’est tout d’abord
le vainqueur de San Remo un an plus tôt, et
candidat de plus en plus évident au maillot
vert sur le Tour cette année, Alexander Kristoff, qui a grillé la politesse au Ronde à des
Etixx, BMC, Tinkoff, Astana, Giant et Lotto
frustrés, alors que chacun (Terpstra, van Avermaet, Sagan, Boom, Degenkolb, Roelandts)
se disait légitimement capable de succéder au
palmarès aux six succès du Suisse et du Belge
en 10 ans en Belgique et en France. Mais à
la malice, le coureur de la Katusha s’est offert
un instant norvégien loin de chez lui, en
Belgique, son troisième sacre sur une classique à 27 ans et en treize mois seulement.
Devançant Niki Terpstra, tenant du titre à
UN NORVÉGIEN EN FLANDRES… À l’image de Degenkolb, Alexander Kristoff a lui aussi
écrit l’histoire au Ronde en devenant le premier Norvégien à y lever les bras.
Roubaix, il a remporté sa deuxième victoire
sur les classiques mythiques, sa 3e en comptant la Cyclassics 2014. En cette année 2013,
A.K. enchaîne les succès comme jamais,
13 depuis le Qatar en février (jusqu’au Tour
de Norvège) parmi les meilleurs totaux du
peloton WorldTour. Et on peut se demander
où pourrait le mener sa prochaine conquête.
Kristoff et Degenkolb pèsent
six classiques en trois ans à
eux deux
Pas à Roubaix cette année en tout cas. Car
l’Enfer du Nord 2015 s’est offert lui aussi à
un homme de la même caste que le Tour des
Flandres une semaine auparavant, un des
sprinteurs (puncheurs) les plus en forme de
la saison (5 succès de Dubaï début février au
Tour de Bavière). Cette fois, c’est un autre
vainqueur à San Remo (comme on se retrouve), en 2015, qui l’a emporté. L’Allemand John Degenkolb a dégainé plus vite
que les favoris van Avermaet, Gilbert ou Sa130_PLANÈTE CYCLISME_#59
S. Boué, S. Mantey,Y. Sunada (Presse-Sports)
franchi le pa N APRÈS… 2e derrière
Te
lier qui men
ait à la victoi rpstra en 2014, l’Allem
re dans l’Enf
and a
er !
gan, mais est venu rappeler que ce succès, le
premier d’un coureur allemand en 113 rendez-vous et 120 ans, était tout sauf un hasard
pour celui qui avait terminé 2e un an auparavant derrière Cancellara et qui a fait des Reines
d’un jour, toutes, son objectif de carrière. Et de
trois donc, comme Kristoff, pour le coureur de
Gera, après les titres sur la Vattenfall Cyclassics
et à San Remo sans oublier une semi-classique
(Gand-Wevelgem) et une classique déclassée,
Paris-Tours. L’anecdote roubaisienne retiendra
que Degenkolb a levé les bras sur le vélodrome
29 ans après le dernier succès ici de son idole
Sean Kelly et est devenu le 3e coureur seulement à remporter les deux courses la même
saison bien après donc… l’Irlandais et le Belge
Cyrille van Hauwaert en 1908 !
Des anecdotes et des chiffres qui façonnent
une légende. En 2015, la semaine RondeRoubaix a tenu toutes ses promesses. On en
reprendrait bien une couche en 2016, avec
un Peter Sagan revanchard et les vieux Cancellara et Boonen de retour qui n’ont pas dit
leur dernier mot. Ou pas… Car cette nouvelle génération de vainqueurs nous va bien
aussi. Non ?
A
près les épisodes Flandres-Roubaix, un autre peloton a pris la
route des classiques pour les Ardennaises cette fois dans ce mois
d’avril fou. Exit les favoris des courses pavées, bonjour les candidats au… Tour de
France et les puncheurs sur ces courses d’un
autre genre, des petits monts, pavés ou non,
mais plus propices à ces garçons qui se rêveront en jaune sur les routes du Tour de
France en juillet ou en simples vainqueurs
d’étapes. Parmi les puncheurs en vogue, on
a retrouvé au départ un Philippe Gilbert en
recherche de succès passés, un Tony Gallopin qui avait fait de Liège son rendez-vous
du début de saison, Michal Kwiatkowski, un
champion du monde en quête de gloire
arc-en-ciel et surtout très proche de ces
courses d’un jour avant de s’attaquer à un
grand tour, mais aussi pêle-mêle Gerrans,
Rui Costa, Moreno, Martin, mais aussi et
surtout Nairo Quintana, Vincenzo Nibali,
deux des grands favoris de juillet, Alejandro
Valverde, lieutenant de luxe du Colombien,
toujours très à l’aise sur ces épreuves pour les
avoir déjà remportées à quatre reprises (deux
Flèche et deux Liège) ou encore Joaquim
Rodriguez, récent vainqueur du Tour du
Pays Basque. Bref, rencontres d’un autre
genre, ces Ardennaises 2015 nous ont gratifiés de belles épreuves, mais au final assez similaires dans leur dénouement respectif.
Pour Valverde,
ça fait deux et demie
EN FLÈCHE… Et de trois ! 9 ans après son premier succès sur la Flèche Wallonne qui avait ouvert le palmarès du
Murcian en classiques, Alejandro Valverde a claqué ici son troisième succès à Huy après celui de 2014 également.
Valverde engrange,
Alaphilippe prend date
UNE BON
NE
La semaine a donc commencé sur l’Amstel
Gold Race où un groupe de 17 hommes
s’est disputé la victoire. Matthews, Costa,
van Avermaet, Gallopin, Gilbert, Moreno,
tous ces puncheurs ont été battus à l’issue
d’une course où toutes les offensives auront
été vaines avec 129 coureurs seulement à
l’arrivée, dont 65 se tenant sous la minute au
classement. Devant ce groupe de puncheurs,
on a retrouvé un Valverde en grande forme,
au 2e rang et devancé par le champion du
monde 2014, auteur d’un 2e succès avec ce
maillot sur les épaules après le prologue de
Paris-Nice. Michal Kwiatkowski apparaît
aujourd’hui de plus en plus comme un candidat sérieux en classiques, en attendant d’y
voir débarquer… John Degenkolb, avide
d’écrire l’histoire comme le Polonais. Cette
première en est la preuve. Tout autant que
l’on devrait retrouver, ces jours, un Julian
Alaphilippe très en forme en cette période
et qui grimpe, grimpe, grimpe.
Grimper au mieux était le leitmotiv du ren-
el sprint
titre ici.
Qu
HON A SAUTÉ…
À LIÈGE, LE BOUC
é son 3e
Valv’ a arrach
sur cette Doyenne !
dez-vous du mercredi, une Flèche Wallonne
traditionnelle course de côte du milieu de
semaine ardennais. Et là, on a retrouvé à
l’identique une course qui s’est décantée
dans la dernière ascension. D’excellents
grimpeurs-puncheurs ont tenté de mettre
leur grain de sel. Albasini, Rodriguez, Moreno, traditionnellement placés et/ou vainqueurs ici, ont tous été battus par le puncheur en forme de la semaine, le Movistar
Valverde inarrêtable et par Julian, l’Etixx
intenable.Tenant du titre et vainqueur ici en
2006, l’Espagnol connaît la semaine la plus
prolifique de sa carrière.
Car le show Valv’ va se poursuivre à Liège.
Cette Doyenne, dont rêvent (encore) Gilbert,
Gerrans, Gallopin, Martin, Costa et les ag2r
131_PLANÈTE CYCLISME_#59
BIÈ
RE POUR
ardennaise
a débuté pa UN BEAU PODIUM…
r une 2e plac
La semaine
e sur l’Am
stel avec le
s jeunes.
Pozzovivo et Bardet, va encore s’offrir aux
plus vieux encadrant un plus jeune.Valverde
1er et Rodriguez 3e, 71 ans à eux deux autour d’un gamin de 22 ans, quel podium !
Le leader bis de la Movistar était l’homme
de la semaine, engrangeant les 7e et 8e succès en classiques de sa carrière. La surprise
n’est autre que Julian Alaphilippe, dans sa 2e
année seulement au plus haut niveau, mais
qui a montré qu’il sera certainement notre
Français sur ces classiques à l’avenir avec
Tony Gallopin. « Il ira loin dans la vie » dira
de lui son coéquipier Mark Cavendish au Tour
de Californie. À raison.Valverde, lui, c’est le
présent et un triplé presque réussi, un doublé surtout suffisant à son bonheur de trentenaire avoué « en plein cœur de sa 2e carrière ! »
Y. Sunada (Presse-Sports), Movistazr Team (x2)
JOURNAL ● AMSTEL-FLÈCHE-LIÈGE
DES COURSES
JOURNAL ● CATALOGNE-PAYS BASQUE-ROMANDIE
DES COURSES
Les favoris
mettent les choses au point
étapes et du général au Pays
it compter avec lui cet été.
faudra
qu’il
lé
rappe
a
iguez
Basque, Rodr
Cordon, Freshfocus (x2) (Pre
sse-Sports), D.R.
E VIVA ESPANA… Vainqueur de deux
S
EN CATALOGN
E PAR LA
GRANDE PORT
E… Sur la route
Richie le Sky a vo
du Giro,
ulu montrer qu’il
méritait un leadersh
ip en Italie.
DE ROMAND
IE À UTRECHT… Vain
queur de la Ruta del Sol
puis “absent”,
Froomey a terminé à une
belle 3e place en Suisse. Ch
ris is back !
ur la route des grands tours, on
cherche chaque année sur les “petits” des indices de forme pour
l’avenir plus ou moins immédiat
des favoris sur les rendez-vous printempsété-automne italien, français et espagnol du
calendrier pour neuf semaines de courses
éprouvantes, stratégiques, incertaines et renouvelées chaque année ou presque dans ces
années 2010 ! Les rendez-vous sur Paris-Nice,
puis en Catalogne, au Pays Basque et en Romandie ont toujours par le passé révélé des indices forts. En 2012-2013, la Sky avait fait le
doublé Paris-Nice-Tour de Romandie avant
de remporter le Tour de France, alors qu’en
Espagne, le Tour de Catalogne s’était offert
aux puncheurs des Ardennaises (Albasini,
Martin) et celui du Pays Basque au local Sanchez et à Quintana. L’an passé, Betancur
(Nice), Rodriguez (Catalogne), Contador
(Pays Basque) et Froome (Romandie) ont
démontré qu’il faudrait compter avec eux sur
les routes du Giro et du Tour déjà. Indice troublant, contrairement à 2012-2013, en 2014,
aucun vainqueur de ces épreuves ne s’est imposé au Giro et au Tour. Seul Contador a remporté saVuelta en fin de saison.Alors cette année, on a guetté encore les indices.
courir et de
IL FAIT MONTER LA PRESSION… À force de
gagner,Thibaut va devenir un rude challenger au Tour.
Sky remet la gomme,
Pinot se montre
À l’image d’une période de classiques sans
grande victoire mais au cours de laquelle elle
s’est montrée à son avantage, la Sky a récupéré
deux titres sur quatre avec le futur leader en
détresse des Sky au Giro, Richie Porte, au
Tour de Catalogne après Paris-Nice. Sur les
deux courses suivantes, les Tour du Pays
Basque et de Romandie, on a assisté à la
confirmation que Joaquim Rodriguez sera un
client au Tour de France après sa campagne de
classiques ardennaises et que Froome, 2e en
Romandie et Pinot surtout, beau vainqueur
d’étape en Suisse, étaient en forme.
On avait de quoi s’enthousiasmer avec le retour en grâce de Porte sur ces courses d’une
semaine, mais le Giro remettra plus tard l’Australien face aux doutes quant à ses capacités à
être leader. On verra ses performances au
Tour de France comme on attend désormais,
chez Sky, celles de Froome qui a fait un grand
écart entre la Ruta del Sol qui l’a vu dominer Contador en février et la Suisse qui a assisté à son retour au haut niveau. Mais le Tour
132_PLANÈTE CYCLISME_#59
de Romandie a surtout démontré que Nairo
Quintana serait prêt, que Vincenzo Nibali
était sur sa lignée de 2014, que Romain Bardet serait très intelligent en France et qu’il faudra compter avec le punch d’un Thibaut Pinot transfiguré et qui s’est payé le luxe de battre
en montagne, sur le relevé rendez-vous romand
cette année des clients de la Grande Boucle.
Pour toutes ces raisons, on a surveillé et aimé
ces courses par étapes du printemps. Dans
beaucoup de commentaires de notre Guide
du Tour, des directeurs sportifs voulaient déceler des indices de forme de certains des favoris dans leur prépa estivale. Avant les stages
et les ultimes rendez-vous au Dauphiné Libéré et au Tour de Suisse, on savait désormais
dans quel sens se dirigeaient les Quintana,
Froome, Nibali, Contador, Porte, Rodriguez,
Pinot, Bardet, mais aussi Uran, Talansky, tous
visibles ou pas, dans le doute ou victorieux en
cette période. Ce n’est pas Alberto Contador
à la recherche d’un succès sur le Tour depuis
2009 qui dira le contraire ou unVincenzo Nibali, tenant du titre français, mais invisible en
ce début de saison quand son jeune coéquipier Fabio Aru s’éclatait au Giro, également…
À méditer avant que les cartes ne soient rabattues en juillet !
SIMPLY PROFESSIONAL
’
L EQUIPE
EUROPCAR
ET DAN GRAVEN
utilisent le ROX 10.0 GPS
BIKE COMPUTER
GPS
Team Europcar
Video:
01/2015
www.sigma-rox.com
TRACK
NAVI
COMPATIBLE
BAROMETRIC
TRAINING
ANALYSIS
nnnnnnnn RÉSULTATS
PALMARÈS
TOUS LES CLASSEMENTS 2015
De San Remo à Milan, de la Primavera au Giro, le peloton a tourné tout autour de l’Italie dans le monde
entier. WorldTour, circuits continentaux, courses d’un jour ou par étapes, bilan stats printanier.
n MARS
• TOUR INTERNATIONAL D'ANNABA
(21 au 24, Alg., 2.2, AfricaTour)
Vainqueurs d’étapes : Azzedine LAGAB (GSP), Abdelbaset HANNACHI (GSP), Abdelbaset HANNACHI (GSP), Hichem CHAABANE (Alg.)
Classement : 1. Hichem CHAABANE (Alg.), en 11h55’…
• TOUR DE TAIWAN
(22 au 26, Tai., 2.1, AsiaTour)
Vainqueurs d’étapes : Wouter WIPPERT (DPC), Patrick BEVIN (ART), Wouter WIPPERT (DPC), Mirsamad POURSEYEDIGOLAKHOUR (TPT),Tino THÖMEL (RTS)
Classement : 1. Mirsamad POURSEYEDIGOLAKHOUR
(TPT), en 14h10’34’’…
• TOUR DE CATALOGNE
(23 au 29, Esp., WorldTour #5)
Vainqueurs d’étapes : Maciej PATERSKI (CCC),
Alejandro VALVERDE (MOV), Domenico
POZZOVIVO (ALM), Tejay VAN GARDEREN (BMC), Alejandro VALVERDE (MOV), Sergei CHERNETCKII (KAT),
Alejandro VALVERDE (MOV)
Classement : 1. Richie PORTE (SKY), en 30h30’30’’ ;
2. Alejandro VALVERDE (MOV), à 4’’ ; 3. Domenico
POZZOVIVO (ALM), à 5’’ ; 4. Alberto CONTADOR (TCS),
à 7’’ ; 5. Rigoberto URAN (EQS), à 18’’… 17. Warren
BARGUIL (TGA), à 3’38’’…
• TOUR DE NORMANDIE
(23 au 29, Fra., 2.2, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Tom BOHLI (Sui., P), Lucas DESTANG (Fra.), Dimitri CLAEYS (WIL), Daniel HOELGAARD
(TJO), Nicolas VEREECKEN (MMM), Bjorn Tore NILSEN
HOEM (TJO), Floris GERFS (P.B.)
Classement : 1. Dimitri CLAEYS (WIL), en 25h3’27’’…
5. Jeremy CORNU (Fra.), à 13’’…
• TOUR OF CANAKKALE
(24 au 27, Tur., 2.2, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Ahmet AKDYLEK (TRK, P), Onur
BALKAN (Tur.), Recep ÜNALAN (Tur.), Ismail AKSOY (TRK)
Classement : 1. Ahmet AKDYLEK (TRK, P), en 10h49’…
• VOLTA AO ALENTEJO/LIBERTY SEGUROS
(25 au 29, Por., 2.2, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : James ORAM (BDT), Manuel Antonio Leal CARDOSO (TAV), Johim ARIESEN (MET), Pawel BERNAS (AJT), Johim ARIESEN (MET)
Classement : 1. Pawel BERNAS (AJT), en 18h31’53’’…
• CLASSICA CORSICA
(26, Fra., 1.1, EuropaTour)
Classement : 1. Thomas BOUDAT (EUC), en 4h56’7’’…
• SETTIMANA INTERNAZIONALE COPPI E BARTALI
(26 au 29, Ita., 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Manuel BELLETTI (STH), CCC
SPRANDI POLKOWICE (CCC, clm équ.), Ben SWIFT (SKY),
Francesco CHICCHI (AND), Louis MEINTJES (MTN)
Classement : 1. Louis MEINTJES (MTN), en 14h31’42’’…
• VUELTA CICLISTA DEL URUGUAY (IN PROGRESS)
(27 au 5.04, Uru., 2.2, AmericaTour)
Vainqueurs d’étapes : William CHIARELLO (Bré.), Francisco CHAMORRO (FUN), Francisco CHAMORRO (FUN),
Laureano ROSAS (SEP), Alan PRESA (Uru.), Francisco
CHAMORRO (FUN), Hector Fabian AGUILAR FIGUEIRAS
(Uru.), Francisco CHAMORRO (FUN), Carlos Ivan OYARSUN GUINEZ (Chi., clm), Alan PRESA (Uru.)
Classement : 1. Carlos Ivan OYARSUN GUINEZ (Chi.), en
33h48’33’’…
• E3 HARELBEKE
(27, Bel., WorldTour #6)
Classement : 1. Geraint THOMAS (SKY), en
5h15’ ; 2. Zdenek STYBAR (EQS), à 25’’ ;
3. Matteo TRENTIN (EQS), à 38’’ ; 4. Alexander KRISTOFF (KAT) ; 5. Sep VANMARCKE (TLJ)… 16. Yoann
OFFREDO (FDJ), tmt…
• CRITÉRIUM INTERNATIONAL
(28 au 29, Fra., 2.HC)
Vainqueurs d’étapes : Benjamin KING (TCG), Fabio
FELLINE (TFR, clm ind.), Jean-Christophe PÉRAUD (ALM)
Classement : 1. Jean-Christophe PÉRAUD (ALM), en
7h35’45’’ ; 2. Thibaut PINOT (FDJ), à 10’’ ; 3. Fabio FELLINE (TFR), à 18’’…
• TOUR INTERNATIONAL DE CONSTANTINE
(25 au 27, Alg., 2.2, AfricaTour)
Vainqueurs d’étapes : Abdelmalek MADANI (GSP), Abderrahmane MANSOURI (VCS), Salim KEDDAH (Alg.)
Classement : 1. Amanuel GEBREZGABIHIER (Éry.)…
• CIRCUIT INTERNATIONAL DE CONSTANTINE
(28, Alg., 1.2, AfricaTour)
Classement : 1. Hichem CHAABANE (Alg.), en
2h33’14’’…
• À TRAVERS LA FLANDRE
(25, Bel., 1.HC)
Classement : 1. Jelle WALLAYS (TSV), en 4h35’59’’ ; 2. Edward THEUNS (TSV), à 2’’ ; 3. Dylan VAN BAARLE (TCG),
mt… 7. Cyril LEMOINE (COF), à 1’29’’…
• GAND-WEVELGEM
(29, Bel., WorldTour #7)
Classement : 1. Luca PAOLINI (KAT), en
6h20’55’’… 2. Niki TERPSTRA (EQS), à
11’’ ; 3. Geraint THOMAS (SKY), mt ; 4. Stijn VANDEN-
134_PLANÈTE CYCLISME_59
BERGH (EQS),
à 18’’ ; 5. Jens DEBUSSCHERE
26’’… 15. Arnaud DÉMARE (FDJ), à 6’54’’…
• CIRCUIT INTERNATIONAL DE BLIDA
(30, Alg., 1.2, AfricaTour)
Classement : 1. Abdelbaset HANNACHI
1h52’5’’…
(LTS),
(GSP),
à
en
• TROIS JOURS DE LA PANNE-COXYDE
(31 au 2.04, Bel., 2.HC)
Vainqueurs d’étapes : Alexander KRISTOFF (KAT),
Alexander KRISTOFF (KAT), Alexander KRISTOFF
(KAT), Bradley WIGGINS (SKY, clm ind.)
Classement : 1. Alexander KRISTOFF (KAT), en
12h19’10’’ ; 2. Stijn DEVOLDER (TFR), à 23’’ ; 3. Bradley WIGGINS (SKY), à 42’’… 16. Matthieu LADAGNOUS (FDJ), à 1’34’’…
n AVRIL
• KRASNODAR-ANAPA
(1, Rus., 1.2, EuropaTour)
Classement : 1. Andrei SOLOMENNIKOV (RVL), en 4h4’…
• THE MAHA CHACKRI SIRINDHON’S CUP TOUR OF THAILAND
(1 au 6, Tha., 2.2, AsiaTour)
Vainqueurs d’étapes : Kohei UCHIMA (BGT), Ma
GUANGTONG (HEN), Stephen HALL (Aus.), Ying Hon
YEUNG (ATG), Sung Baek PARK (KSP), Sung Baek PARK
(KSP)
Classement : 1.Yasuharu Nakajima (AIS), en 21h29’43’’…
• TOUR OF KUBAN
(2 au 5, Rus., 2.2, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Maxim POKIDOV (TIK, P), Ivan Savitskiy (Rus.), Dimitry SAMOKHVALOV (TIK), Roman MAIKIN (RVL)
Classement : 1. Dimitry SAMOKHVALOV
10h22’2’’…
(TIK),
en
• ROUTE ADÉLIE DE VITRÉ
(3, Fra. 1.1, EuropaTour, Coupe de France #4)
Classement : 1. Romain FEILLU (BSE), en 4h58’55’’ ;
2. Nacer BOUHANNI (COF) ; 3.Timothy DUPONT (RLM),
tmt…
• LE TRIPTYQUE DES MONTS ET CHÂTEAUX
(3 au 6, Bel., 2.2, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Marc FOURNIER (Fra.), Lilian CALMEJANE (Fra.), Steven LAMMERTINK (SEG), Maxime FARAZIJN (Bel.)
Classement : 1. Lilian CALMEJANE (Fra.), en 14h23’56’’…
• TOUR DU MAROC
(3 au 12, Mar., 2.2, AfricaTour)
Vainqueurs d’étapes : Tomasz MARCZYNSKI (TRK),Ahmet ORKEN (TRK), Edgar Miguel LEMOS PINTO (SKD),
Tomasz MARCZYNSKI (TRK),Vladimir GUSEV (SKD), Filip EIDSHEIM (FIX), Filip EIDSHEIM (FIX)
Classement : 1. Tomasz MARCZYNSKI (TRK), en
33h22’49’’…
• VOLTA LIMBURG CLASSIC
(4, P.B., 1.1, EuropaTour)
Classement : 1. Stefan KUENG (BMC), en 5h2’30’’ ;
7. Amaël MOINARD (BMC), à 29’’…
• G.P. MIGUEL INDURAIN
(4, Esp., 1.1, EuropaTour)
Classement : 1. Angel VICIOSO ARCOS
4h56’42’’…
(KAT),
en
• CIRCUIT DES ARDENNES INTERNATIONAL
(10 au 12, Fra., 2.2, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Rudy BARBIER (RLM), Steven
TRONET (AUB), TEAM MARSEILLE 13 KTM (M13), Antoine DEMOITIE (WBC)
Classement : 1. Evaldas SISKEVICIUS (M13), en 11h44’…
• TROFEO EDIL C
(11, Ita., 1.2, EuropaTour)
Classement : 1. Francesco REDA (IDE), en 3h38’…
• PARIS-ROUBAIX
(12, Fra., WorldTour #10)
Classement : 1. John DEGENKOLB (TGA), en
5h49’51’’ ;2. Zdnek STYBAR (EQS) ; 3. Greg
VAN AVERMAET (BMC) ; 4. Lars BOOM (AST) ; 5. Martin ELMIGER (IAM), tmt… 17. Florian SÉNÉCHAL (COF),
à 31’’…
• G.P. ADRIA MOBIL
(5, Slo., 1.2, EuropaTour)
Classement : 1. Marko KUMP (ADR), en 4h8’23’’…
• CHAMPIONNAT D'ARGENTINE
(12, Arg., CN)
Course en ligne : 1. Daniel JUAREZ (Arg.), en 4h13’12’’…
• TOUR DES FLANDRES
(5, Bel., WorldTour #8)
Classement : 1. Alexander KRISTOFF (KAT),
en 4h8’23’’ ; 2. Niki TERPSTRA (EQS), mt ;
3. Greg VAN AVERMAET (BMC), à 7’’ ; 4. Peter SAGAN
(TCS), à 16’’ ; 5. Tiesj BENOOT (LTS), à 36’’… 23. Arnaud DÉMARE (FDJ), à 3’23’’…
• KLASIKA PRIMAVERA DE AMOREBIETA
(12, Esp., 1.1, EuropaTour)
Classement : 1. José HERRADA (MOV), en 3h56’20’’…
• PARIS-CAMEMBERT
(5, Fra., 1.1, EuropaTour, Coupe de France #5)
Classement : 1. Julien LOUBET (M13), en 4h51’46’’ ;
2. Pierrick FÉDRIGO (BSE), mt ; 3. Samuel DUMOULIN
(ALM), à 9’’…
• VUELTA CICLISTA A LA RIOJA
(5, Esp., Esp., 1.1, EuropaTour)
Classement : 1. Caleb Ewan (OGE), en 3h52’42’’… 24.
Charles PLANET (TNN), à 5’’…
• Vuelta Ciclista al Pais Vasco
(6 au 11, Esp., WorldTour #9)
Vainqueurs d’étapes : Michaël Matthews
(OGE), Fabio FELLINE (TFR), Joaquim RODRIGUEZ (KAT), Joaquim RODRIGUEZ (KAT), Mikel
LANDA (AST), Tom DUMOULIN (GIA, clm)
Classement : 1. Joaquim RODRIGUEZ (KAT), 21h49’ ;
2. Sergio HENAO (SKY), à 13’’ ; 3. Jon IZAGUIRRE
(MOV), à 29’’ ; 4. Nairo QUINTANA (MOV), à 38’’ ; 5. Simon YATES (OGE), 46’’… 10. Thibaut PINOT (FDJ), à
1’33’’…
• CIRCUIT CYCLISTE SARTHE-PAYS DE LA LOIRE
(7 au 10, Fra., 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Nacer BOUHANNI (COF), Anthony
ROUX (FDJ), Adriano MALORI (MOV, clm), Manuele
BOARO (TCS), Nacer BOUHANNI (COF)
Classement : 1. Ramunas NAVARDAUSKAS (TCG), en
15h47’13’’…
• G.P. DE L’ESCAUT
(8, Bel. 1.HC)
Classement : 1. Alexander KRISTOFF (KAT), en
4h30’… ; 2. Edward THEUNS (TSV) ; 3. Yauheni HUTAROVICH (BSE) ; 4. Marc SARREAU (FDJ), tmt…
• LA FLÈCHE BRABANÇONNE
(15, Bel., 1.HC)
Classement : 1. Ben HERMANS (BMC), en 4h45’14’’ ;
2. Michael MATTHEWS (OGE), à 2’’ ; 3. Philippe GILBERT (BMC) ; 4. Tony GALLOPIN (LTS), tmt…
• TOUR DU LOIR ET CHER E PROVOST
(15 au 19, Fra., 2.2)
Vainqueurs d’étapes : Willi WILLWOHL (All.), Romain
CARDIS (Fra.),Yann GUYOT (ADT), Romain CARDIS (Fra.),
Asbjorn KRAGH ANDERSEN (TBW)
Classement : 1. Romain CARDIS (Fra.), en 20h10’54’’…
• GP DE DENAIN PORTE DU HAINAUT
(16, Fra., 1.1, EuropaTour, Coupe de France #6)
Classement : 1. Nacer BOUHANNI (COF), en 4h29’25’’ ;
2. Boris VALLÉE (LTS) ; 3. Rudy BARBIER (RLM), tmt…
• VUELTA A CASTILLA Y LEON
(17 au 19, Esp., 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Pello BILBAO LOPEZ DE ARMENTIA (CJR), Sergey SHILOV (LOK), Pierre ROLLAND (EUC)
Classement : 1. Pierre ROLLAND (EUC), en 13h18’36’’…
• TOUR DU FINISTÈRE
(18, Fra., 1.1, EuropaTour, Coupe de France #7)
Classement : 1. Tim DE TROYER (WGG), en 4h48’ ; 2. Jérôme BAUGNIES (WGG), à 9’’ ; 3. Julien SIMON (COF), mt…
• TRO-BRO LÉON
(19, Fra., 1.1, EuropaTour, Coupe de France #8)
Classement : 1. Alexandre GENIEZ (FDJ), en 5h7’10’’ ;
2. Benoit Jarrier (BSE) ; 3. Florian Sénéchal (COF), tmt…
• AMSTEL GOLD RACE
(19, P.B., WorldTour #11)
Classement : 1. Michal KWIATKOWSKI
(EQS), en 6h31’49’’ ; 2. Alejandro VALVERDE
(MOV) ; 3. Michael MATTHEWS (OGE) ; 4. Rui Alberto
FARIA DA COSTA (LAM) ; 5. Greg VAN AVERMAET
135_PLANÈTE
135_PLANÈTE CYCLISME_59
(BMC)
; 6. Tony GALLOPIN (LTS), tmt…
• GIRO DEL TRENTINO
(21 au 24, Ita., 2.HC)
Vainqueurs d’étapes : BORA-ARGON 18 (BOA, clm/équ.), Richie PORTE (SKY), Domenico POZZOVIVO (ALM),
Paolo TIRALONGO (AST)
Classement : 1. Richie PORTE (SKY), en 13h43’41’’ ;
2. Mikel LANDA (AST), à 22’’ ; 3. Leopold KÖNIG
(SKY), à 58’’… 9. Romain BARDET (ALM), à 1’34’’…
• LA FLÈCHE WALLONNE
(22, Bel., WorldTour #12)
Classement : 1. Alejandro VALVERDE
(MOV), en 5h8’22’’ ; 2. Julian ALAPHILIPPE
(EQS) ; 3. Michael ALBASINI (OGE) ; 4. Joaquim ROJAS
(KAT) ; 5. Daniel MORENO (KAT), tmt…
• TOUR OF CROATIA
(22 au 26, Cro., 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Grega BOLE (CCC), Marko KUMP
(ADR), Maciej PATERSKI (CCC), Dimitri CLAEYS (WIL), Maciej PATERSKI (CCC)
Classement : 1. Maciej PATERSKI (CCC), en 22h5’16’’…
• LIÈGE-BASTOGNE-LIÈGE
(26, Bel., WorldTour #13)
Classement : 1. Alejandro VALVERDE
(MOV), en 6h14’20’’ ; 2. Julian ALAPHILIPPE
(EQS) ; 3. Joaquim RODRIGUEZ (KAT) ;
4. Rui Alberto FARIA DA COSTA (LAM) ; 5. Roman
KREUZIGER (TCS), tmt…
• LA ROUE TOURANGELLE RÉGION CENTRE
(26, Fra., 1.1, EuropaTour, Coupe de France #9)
Classement : 1. Lorenzo MANZIN (FDJ), en 4h3’’9’’ ;
2. Clément VENTURINI (COF) ; 3. Jan DIETEREN (LDT),
tmt…
• GIRO DELL'APPENNINO
(26, Ita., 1.1, EuropaTour)
Classement : 1. Omar FRAILE MATARRANZ
4h42’13’’…
(CJR),
en
• PRESIDENTIAL CYCLING TOUR OF TURKEY
(26 au 3.03, Tur., 2.HC)
Vainqueurs d’étapes : Mark CAVENDISH (EQS), Mark
CAVENDISH (EQS), Davide Rebellin (CCC), André GREIPEL (LTS), Sacha MODOLO (LAM), Pello BILBAO LOPEZ
DE ARMENTIA (CJR), Mark CAVENDISH (EQS), Luis MAS
BONET (CJR)
Classement : 1. Kristijan DURASEK (LAM), en
31h6’44’’ ; 2. Eduardo SEPULVEDA (BSE), à 32’’ ; 3. Jay
MCCARTHY (TCS), 56’’…
• TOUR DE ROMANDIE
(28 au 3.05, Sui., WorldTour #14)
Vainqueurs d’étapes : TEAM SKY (SKY,
clm/équ.), Michael ALBASINI (OGE), Michael
ALBASINI (OGE), Stefan KUENG (BMC), Thibaut PINOT
(FDJ), Tony MARTIN (EQS, clm)
Classement : 1. Ilnur ZAKARIN (KAT), 18h36’30’’ ;
2. Simon SPILAK (LAM), à 17’’ ; 3. Christopher FROOME
(SKY), à 35’’ ; 4. Thibaut PINOT (FDJ), 49’’ ; 5. Rigoberto
URAN (EQS), à 1’20’’…
nnnnnnnn RÉSULTATS
n MAI
• DESTINATION THY
(1, Dan., 1.2, EuropaTour)
Classement : 1. Oscar LANDA (COH), en 4h28’58’’…
• BAYERN RUNDFAHRT
(13 au 17, All., 2.HC)
Vainqueurs d’étapes : Sam BENNETT (BOA), John DEGENKOLB (TGA), Sam BENNETT (BOA), Alex DOWSETT
(MOV, clm), John DEGENKOLB (TGA)
Classement : 1. Alex DOWSETT (MOV), en 20h7’29’’ ;
2. Tiago MACHADO (KAT), à 2’’ ; 3. Jan BARTA (BOA), à
18’’… 28. Christophe LAPORTE (COF), à 2’10’’…
• ASO/WTY-YORKSHIRE 3 DAY
(1 au 3, GBR, 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Lars Petter NORDHAUG (SKY),
Moreno HOFLAND (TLJ), Ben HERMANS (BMC)
Classement : 1. Lars Petter NORDHAUG (SKY), en
12h47’56’’…
• RHÔNE-ALPES ISÈRE TOUR
(14 au 17, Fra., 2.2, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Sam OOMEN (RDT), Marco
D’URBANO (GMC), Fabrice JEANDESBOZ (EUC), David
BELDA GARCIA (BUR)
Classement : 1. Sam OOMEN (RDT), en 15h31’57’’…
• VUELTA ASTURIAS JULIO ALVAREZ MENDO
(2 au 3, Esp., 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Igor ANTON (MOV), Jesus HER-
• TOUR DE PICARDIE
(15 au 17, Fra., 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Kris BOECKMANS (LTS), Andrea
GUARDINI (AST), Kris BOECKMANS (LTS)
Classement : 1. Kris BOECKMANS (LTS), en 12h55’44’’…
• MOSCOW CUP
(1, Rus., 1.2, EuropaTour)
Classement : 1. Sergiy LAGKUTI (KLS), en 3h31’42’’…
RADA (MOV)
Classement : 1. Igor ANTON
(MOV),
en 8h51’56’’…
• GRAND PRIX DE LA SOMME
(3, Fra., 1.1, EuropaTour)
Classement : 1. Quentin JAUREGUI
4h37’26’’…
(ALM),
en
• TOUR D'AZERBAÏDJAN
(6 au 10, Aze., 2.1, AsiaTour)
Vainqueurs d’étapes : Mario KUMP (ADR), Primoz ROGLIC (ADR), Joshua EDMONDSON (SKT), Daniel TUREK
(CAT), Sergey FIRSANOV (RVL)
Classement : 1. Primoz ROGLIC (ADR), en 20h14’42’’…
• 4 JOURS DE DUNKERQUE
(6 au 10, Fra., 2.HC)
Vainqueurs d’étapes : Bryan COQUARD (EUC), Jonas
AHLSTRAND (COF), Alexis GOUGEARD (ALM), Omar
FRAILE MATARRANZ (CJR), Edward THEUNS (TSV)
Classement : 1. Ignatas KONOVALOVAS (M13), en
21h25’3’’ ; 2. Bryan COQUARD (EUC), à 14’’ ; 3.Alo Jakin
(AUB), à 31’’…
• CHAMPIONNAT PANAMÉRICAIN
(7 au 10, Mex., CC)
Clm : 1. Carlos Ivan OYARZUN (Chi.), en 51’56’’…
Course en ligne : 1. Bayron GUAMA DE LA CRUZ (Equ.),
en 4h12’46’’…
• VUELTA A LA COMUNIDAD DE MADRID
(9 au 10, Esp., 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Evgeny SHALUNOV (LOK), Carlos
BARBERO CUESTA (CJR)
Classement : 1. Evgeny SHALUNOV (LOK), en 7h9’23’’…
• AMGEN TOUR OF CALIFORNIA
(10 au 17, USA, 2.HC)
Vainqueurs d’étapes : Mark CAVENDISH (EQS), Mark
CAVENDISH (EQS), Toms SKUJINS (HSD), Peter SAGAN
(TCS), Mark CAVENDISH (EQS), Peter SAGAN (TCS, clm),
Julian ALAPHILIPPE (EQS), Mark CAVENDISH (EQS)
Classement : 1. Peter SAGAN (TCS), en 28h13’12’’ ; 2. Julian ALAPHILIPPE (EQS), à 3’’ ; 3. Sergio HENAO (SKY),
à 37’’…
Le plus grand ch
choix,
hoix,
les prix du net
et
148 marques
35000 produits
en stock
• TOUR OF JAPAN
(17 au 24, Jap., 2.1, AsiaTour)
Vainqueurs d’étapes : Brenton JONES (DPC, clm), Rafaa
CHTIOUI (SKD), Nicolas MARINI (NIP), Benjamin
PRADES (MTR), Rahim EMAMI (PKY), Valerio CONTI
(LAM), Niccolo BONIFAZIO (LAM)
Classement : 1. Mirsamad POURSEYEDIGOLAKHOUR
(TPT), en 16h17’53’’…
• AN POST RÁS
(17 au 24, Irl. 2.2, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Aidis KRUOPIS (SKT), Francesco
REDA (IDE),Aaron GATE (SKT), Matteo MALUCELLI (IDE),
Aidis KRUOPIS (SKT),Aaron GATE (SKT), Ian BIBBY (NPC),
Andreas MUELLER (HAC)
Classement : 1. Lukas PÖSTLBERGER (TIR), en 27h38’…
• TOUR OF NORWAY
(20 au 24, Nor., 2.HC)
Vainqueurs d’étapes : Alexander KRISTOFF (KAT),
Alexander KRISTOFF (KAT), Jesper HANSEN (TCS),
Amets TXURRUKA (CJR), Andreas VANGSTAD (TSS)
Classement : 1. Jesper HANSEN (TCS), en 23h14’57’’ ;
2. Edvald BOASSON HAGEN (MTN), à 47’’ ; 3. David LOPEZ GARCIA (SKY), à 1’5’’…
• WORLD PORTS CLASSIC
(23 au 24, P.B., 2.1, EuropaTour)
Vainqueurs d’étapes : Andrea GUARDINI (AST), Kris
BOECKMANS (LTS)
Classement : 1. Kris BOECKMANS (LTS), en 7h32’48’’…
• CHAMPIONNAT DES USA
(23, USA, CN)
Clm : 1. Andrew TALANSKY (TCG), en 38’48’’…
Course en ligne : 1. Matthew BUSCHE (TFR), en 4h35’…
• N.B. : Nos classements sont arrêtés le 25 mai.
• En raison de nos délais de bouclage, nous publierons les résultats du
Giro dans notre prochain numéro.
• En Gras, retrouvez les résultats des coureurs du WorldTour. En Italique, les ContinentalPro. En Rouge sont notées les courses du WorldTour, en violet la Coupe de France, en jaune les championnats nationaux, en gris foncé les courses de l’AmericaTour, en orange celles de
l’EuropaTour, en vert de l’AsiaTour, en Bleu l’AfricaTour et en gris clair
l’Oceania Tour.
136_PLANÈTE CYCLISME_59
PARTENAIRE TECHNIQUE DE
www.cycletyres.fr
Livraison gra
gratuite
tuite
dès 49 euros d’acha
cha
att*
*En Mondial Relayy France,, Belgique,
LLuxembourg,
b
Espagne
E
nnnnnnnn CALENDRIER
CALENDRIER
2015
Le Tour d’Italie a marqué le début de la
“saison” des grands tours. Sur la route
du Tour de France, le peloton du
WorldTour a rendez-vous avec le
Dauphiné Libéré et le Tour de Suisse
avant les traditionnels championnats
nationaux. Demandez le programme…
light de juin !
LES COURSES DE JUIN
3) Tour du Luxembourg
(Lux. • 2.1 • Jusqu’au 7)
4) Boucles de la Mayenne
LAISSEZ VOS
V
JAMBES
DÉCI
CIDER
R
Nous savons que les plateaux
ovales
amélioreront votrre
rendement Essayez
rendement.
yez-les
les pendant 30 jo
ours
ours,
vous ne voud
drez pas les retournerr.
(Fra. • 2.1 • Jusqu’au 7)
7) Critérium du Dauphiné Libéré
(Fra • WorldTour #16 • Jusqu’au 14)
11) G.P. du Canton d’Argovie
(Sui. • 1.HC)
13) Tour de Suisse
(Sui • WorldTour #17 • Jusqu’au 21)
14) Tour de Cologne
(All. • 1.1)
17) Ster ZLM Toer-G.P. Jan van Heeswijk
(P.B. • 2.1 • Jusqu’au 21)
18) Tour du Slovaquie
(Svq. • 2.1 • Jusqu’au 21)
18) Route du Sud
(Fra. • 2.1 • Jusqu’au 21)
24) Halle Ingooigem
(Bel. • 1.1)
24) Championnats nationaux du contre-la-montre
et en ligne
contact@rotorfrance.com 03.61.51.19.72
www.rotorfrance.com
(Jusqu’au 28)
nn
137_PLANÈTE CYCLISME_59
_PC#59
Abonnez-vous et choisissez
OFFRE N°1
NOUVEAU
1 paire de lunettes
ENDURA
45,90 €
ABONNEMENT
6 N° + 2 H.S.
Prix de la Paire de lunettes : 75€
CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT…
- Verres photochromiques haute définition
- Verres photochromiques s'adaptant à la luminosité ambiante
- Traitement anti-buée sur la face intérieure du verre
- Armature TR90 légère
- Plaquette nasale en caoutchouc s'adaptant à votre morphologie
- Fournies avec un étui rigide et une housse souple en microfibre
- Protection UV 100% conformément à la norme EN1836
- Choix des coloris dans l’abonnement : blanc ou noir
OFFRE N°2
PRIX EN
BAISSE
1 veste Pakajak
ENDURA
39,90€
ABONNEMENT
6 N° + 2 H.S.
CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT…
- Veste ultra-légère, déperlante et résistante
- Rabat-tempête avec protection de la fermeture Éclair
- Deux couches de tissu découpé et collé au laser
- Liserés réfléchissants sur les manches, les épaules et le dos
- Aérations en mesh aux aisselles pour une respirabilité optimale
- Poignets, col et taille élastiques
- Prix public : 47,99€ TTC
- Choix des coloris : noir, rouge, vert
- Taille : M, L ou XL
Magazine PLANÈTE CYCLISME Juin-Juillet 2015
Photos non contractuelles. Dans la limite des stocks disponibles.
Prix public : 47,99€
votre cadeau
OFFRE N°3
29,90 €
1 an d’abonnement
SANS CADEAU
ABONNEMENT
6 N° + 2 H.S.
30 % de
réduction
Prix de vente conseillé au numéro en 2014 : 41,80 €
ard
XPF
• TOM/S
: 850
XPF
!"#$
et
*+", %&''%()
*%#-) %
",."
•S
&/%#
0,% print
3%#-4#1"2"))%
'&%
#
: 1.220
(1
(Champ
Nancy
13
10
• TOM
CHF
SUISS
E : 11,20
ۥ
: 6,80
DOM/S
ۥ
: 7,90
• DOM/A
$ can.
10,20
# 55
|O
ct ob
re |N
ovem
br e|
juillet
PROFITEZ DE VOTRE ABONNEMENT,
SANS CADEAU, ET OFFREZ-VOUS UN AN DE
LECTURE À PLANÈTE CYCLISME,
AVEC 6 NUMÉROS ET 2 HORS-SÉRIES…
20 14
juillet
(170
km)
Mulhouse
14
(161,5
juillet
km)
13
juillet
Chamrouss
(177 14
km)
Tallard
e
km)
! "#
: 850
• TOM/S
XPF
: 1.220
• TOM/A
CHF
SUISS
E : 10,6
ۥ
: 6,4
DOM/S
ۥ
• DOM/A
$ CAN.
: 9,5
• CANA
DA/S
$ CAN.
: 10,95
• CANA
DA/A
6,4 €
BEL-L
UX :
ۥ
(cont.
) : 6,8
ALL-E
SP-GR
-ITA-P
ORT.
nvie r 2015
ÈTE
!"#$%&'!"!#$!"!%&!%('# E!"!'(
’:HIKQPJ=]UZ]UV:?a@k@a@h@p";
Ses amis, ses ennemis,
ses patrons, ses successeurs
•
: 1.220 XPF
• TOM/A
10,6 CHF
SUISSE :
: 9,5
CAN. • CANADA/S
: 10,95 $
CANADA/A
: 6,4 € •
BILAN S ET
LES TOP PS 2014
LES FLO
ILS
OTON
LE PEL
-ITA-PORT.
ALL-ESP-GR
&'()*+,-
!"#$%
1
0$,"(-.)
(9
,#)(-#.',"
(-*)"(0#
()$($*)+ 0",11,"(,$%*", *$8,(1)"(-'16,
!"#$%&'"
)(7
/"*
. /'0!& )5!06'14$ 6",(%&#7-'*$(8 "1
)41
(16#
,)4(5
. 12*3
%*)"'"(.,1
PISTE , OBJECTIF
6 2(3,(+
$6(
13
NCE
(+*
78
FRA
L
9 :;
. %!
MONIER
MONDIA
69)&!83RAITE
SA VIE TINENTAL
10
23
.
RET
NT
EN CON
QUITTE
BEL-LUX
!
. 2'3BBCHC)
)JAEG)>@N
4@'G<?HA?A>)MAH??AEC>
6,8 € •
83
. &! C>O)
2CHMFAE AC
A)QNE
P)JNE>)D
(cont.) :
'9$
. %3 >MA)
4A)KLK?H
A)B<KA
DNHG)B<HC
6,4 € •
CFCA
DE)9EFADA)2<JACA
DOM/S :
99
!;%3!=BAC
. %:%4 6<=>)?@A>GHI
A
: 7,5 € •
PLAN
!)*#+),&--#+.%/0+
1#)+2)%2((34(#
Un champion hors-norme
2014 |Ja
VÉLO
emb re
DR
VISIT
# 56| Déc
FRAN E GUOME
ÇO IDÉE
IS
PERVPAR
IS
! "#$%&$'(#
Un homme dans la légende
&$BC
==
3?@>.++./>
A=3A0 ,
;
*.,E. B3D3 (%B
/,3/,? 0,?
3>=F.1,
@
67H
# 7H|Janvier|Février|2015
« J’ai eu la vie dont je rêvais »
!):3+'&3(#
! %(
:&( ! 9
&
<.,+/';(; $
$
: 7,5
G#
$')
&<,5
!I
J
! : )&%I
&
! J <<#K)$#JBI
)
! C; )::)$B !"-.)/%$!"#$%"&'
((& !"0+(
$
$'LK %3*+,$+("0%1"2 '()*+,$
"%$",
-%#1
(;9
"4
(
#%!" +,
BO
-%"5
TO UHAN
US
NI
LE
)+--,*
CH SOUS
ARM
"0%"
MAT
E
1)"/
BLIN THEW
+%
ET G-BL S
BA
L’A RGUIL
AU MBITI
CO ON
RPS
!"#$%#&'
()$%*+,
Des équipes sur-mesure
XPF
$
)*+,-.%&'
/*.0 #(
+3,4.
3/,.0 1,12/+,
,5678
Numéro Spécial
! 53'2$#6)"#$27/'6)
*2)83#)9/23(#
Risoul
DOM/A
$ CAN. •
):
(cont.
ORT.
-ITA-P
SP-GR
ALL-E
@s@a"
)## E
!"!'(
UUY:?a@k@f
!"!%&!(
'!"!#$
’:HIKRTD=YUZ
!"#$%&
km) 12
Gérardmer
9
Besançon
16
(187,5
juillet
km)
juillet
850 XPF
TOM/S :
$ CAN.
8 (161
Belles
Filles
11
Oyonnax
km) e
GAGN IN
E G
!"#$%&'!"!#$!"!%&!()(# E!"!'(
DA/S
• CANA
LES 10 CLÉS
D’UNE SAISON
FORMIDABLE
DA/A
• CANA
: 10,95
Tomblaine
La Gérardmer
Mauselaine
des
15 à Besançon
juillet
resse
km)
12
Saint-Étienn
juillet
(197,5
Grenoble
60
ANS
!);3<)=&&-
7
km)
Planche
Repos
17 Bourg-en-B
juillet
(185,5
18
19
ALL-ESP-GR-ITA-PORT. (cont.) : 7,6 € • BEL-LUX : 7,2 € • CANADA/A : 12,5 $ CAN. • CANADA/S : 10,95 $ CAN. • DOM/A : 8,3 € • DOM/S : 7,2 € • SUISSE : 12 CHF • TOM/A : 1.320 XPF • TOM/S : 950 XPF
MO
N RE TE
N-SA B MA
MILA NKOL
DEGE OFF
KRIST
RIA,
NES GAVI T
JEU
IS, ULEN
DENN
E
DÉBO
TERR
ILS
E DEDE LA VÉLO
M
ARMÉ
NO ET DU
AU
CE
FRAN
TE
PIS FRANCE
LA
RIO
VERS
(234,5
La
Périgueux
km)
15
6,4 €
L- /65
,GL5-&C/OO2=
E
FONC
juillet
(222
UX :
BEL-L
"
VE%1
&N-L &15;JI
,,E &53;&45
11
km)
20
PLANÈTE
•
6,8 €
.M
,&D9 I1
+ @E 775335
E9."02O
65&3I
@E%N /66J
9%C& P&N
+ M O;5&"JO
1/7J
&@?Q J35& 3
9M ;15&7R &;JI1
+ "E 665&/I I205&45
;B5
53 TIO5&US
SI
Reims
Épernay
juillet
(137,5
Nîmes
ALL/ESP/GR/ITA/PORT (Cont.) : 7,20 € • BEL/LUX : 6,80 € • Canada : 10,20 $ can. • DOM/A : 7,90 € • DOM/S : 6,80 € • SUISSE : 11,20 CHF • TOM : 1.270 XPF
XPF
XPF
: 1.220
CHF
E : 10,6
SUISS
ۥ
: 6,4
DOM/S
ۥ
: 7,5
• DOM/A
: 9,5
$ CAN.
J.O. ET MONDIAL JEUNES
LA PRÉPARATION ILS SONT PRÊTS
À MORDRE
DES BLEUS
Arenberg
orte
du
Hainaut
6
Évry
27
20
•
des coureurs
• FDJ, ag2r La Mondiale, Movistar, Tinkoff, Sky…
Les 17 équipes passées au crible
• Europcar, Bretagne-Séché Environnement,
Cofidis… Les 20 équipes ContinentalPro
• Toutes les équipes Continental
PINOT
FRANCHIR UN
PALIER EN 2015
L&
KC-9 $E@
! @,9@@-8
E
9%C?
CL
10 Arras
(194 juillet
km)
21
Bergerac
!3#45673#89:;!3<#
73#!=#>=6>9?
/012
WorldTour, les 400 portraits
• TOM/S
9
/&0123
."9.115
+8$&=/>/
&<&6/
AB
01:;
@"#A GH&
+?%- .F-@ 43
C9DE&7J3;/I
&45
4I56
km)
s)
26
(clm juillet
ind.,
54
3’:HIKRTD=YUZZU^:?a@k@f@h@k";
&45&6/
: 850
()*
$%&' .#"
! "# + ,-&7/
2335
TE
3,
&'
s-Élysée
19
|2 01
• TOM/A
PL
È
AN
: 1.270
!
8 ju
()*+, "##$%
CANA
DA :
•T
OU
S
EN LES
PO COU
•L
RT
AC
RA REUR
DÉARTE
S
TAC DU IT
22• LES
HA TO
DIR IN
BLE UR
E TE
• L’
AN CTEURVIE
P
ALY
RS WS
SP DE L A N
PARET D SE D
S
ÈT
ES !ORTIF
JACES ÉTA
E
É
QU ! S
KY
DUPES IPES!
RA
ND
Maubourgue
Pays
du
Val t
d’Adour
5
M ai
XPF
!"#$
%&'
'%#(
"#
+,-).%*#
NA UIPE S
ASTA
E ÉQ TÊTE
UN UX
À DE
il|
|Avr
# 58
014
ۥ
*+,
PLANÈTE
let |2
BEL/LU
X : 6,80
%&'(
L !"#$
+$J
"K# '0%
34(
-!I0 #&/#
!"ALNUE À
DI
!#7
+$J )-)!#).( %
MON ON#$
!%)6
%DA
I,
5
!
-#*.
ERRA &'"#
L’INC
"
12
'"(
)*+,
)134
PONF /0#12
-#!2
#)
1 H2/ &$L !# !#)(%$#&33-L !%
ELTA E
0#7. 0#34.5 *+,"(
VU SOND UR
JL%' I$"#
610
4864
1 +M $!"#$
ÉLIS N TO
+#%&!
20#9
SO
)*")#
2/
N
À
&"'(
2#38
H &"# # 57|FÉVRIER|MARS|2015
"$-%.
1 H *!"#$%
ELLE
KA
008:
MAJNOUV
+ *(+,%/012
2
M
LA OILE
1
ÉT
R
|J uil
ۥ
6,4 €
UX :
BEL-L
ۥ
()
$%&' /0!"#-*%.$+
# 53
|J uin
ALL/ES
P/GR/
ITA/PO
RT (cont.
) : 7,20
: 10,95
$ CAN.
DA/S
• CANA
: 9,5
$ CAN.
• DOM/A
: 7,5
ۥ
DOM/S
: 6,4
!$
;<
,+$ =#
"(
•B
3%
1 *-!3
-$%;G696
+/3. F<
*4%7<
ÈTE
(Pl.Cy.)
H!"2@8593#"$%&'$"($')
2@8593#"$%&'$"($')
H!"$75A5B3C#"$'"*+,')-".'/"012
$75A5B3C#"$'"*+,')-".'/"012
H!"D59E6FC#"+&3'4,56"7)'$,%
D59E6FC#"+&3'4,56"7)'$,%
H!"&96#"$%"-898$%,5+:"5,%$5'::'
&96#"$%"-898$%,5+:"5,%$5'::'
H!"?F9G#"$'",+)-".'/";-%:<%5/
?F9G#"$'",+)-".'/";-%:<%5/
%DE
%<C
B8><
AN
Vuadelle
> ,="*,)&?=!
2
+*87<
1 /;<2,
%=8>9?
A
C
1 3@
<>98?
7894:
34%56
) : 6,8
(cont.
R
;,**<=
PL
ORT.
-ITA-P
SP-GR
ALL-E
'3(456473859(:3
E
20 14
br e|
DA/A
• CANA
$*1)&2*,
ÈT
em
• TOM/A
ALL-ESP-GR-ITA-PORT. (cont.) : 6,8 € • BEL-LUX : 6,4 € • CANADA/A : 10,95 $ CAN. • CANADA/S : 9,5 $ CAN. • DOM/A : 7,5 € • DOM/S : 6,4 € • SUISSE : 10,6 CHF • TOM/A : 1.220 XPF • TOM/S : 850 XPF
HH(*I(AGF9(C3(J3CGKGB
HH('5(CFLK3(GMMF4F3CC3(
:3L(/NO(4G69369L
HH('3L(/.(4C@L(:6()G69
H '3L(M5AG9FL(J59(85FCCGK
P
N
LA
Se pt
CHF
!"#$%&'(
)*+,(-./0
•
oû t|
E : 10,6
SUISS
|A
# 54
ۥ
PLANÈTE
- LE GUIDE DE LA SAISON (fin janvier)
- SPÉCIAL CLASSIQUES (fin mars)
- LE GUIDE DU TOUR (début juin)
- L’AVANT-TOUR (fin juin)
- L’APRÈS-TOUR (fin juillet)
- SPÉCIAL MONDIAL (fin septembre)
- SPÉCIAL FIN DE SAISON (mi-novembre)
- HS FIN D’ANNÉE (fin décembre)
Retournez votre bulletin d’abonnement à : Back-Office Press, Planète Cyclisme,
Oui, je profite de cette offre et je m’abonne un an à Planète Cyclisme
OFFRE VALABLE JUSQU'À ÉPUISEMENT DES STOCKS
Pour l’UE, rajouter 15€ de frais de port pour un abonnement d’un an et 30€ pour un abonnement de deux ans. Autres pays, nous consulter.
NOM ___________________________________________________________________________
PRÉNOM _________________________________________ ÂGE ___________________________
ADRESSE _______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________
CODE POSTAL |___|___|___|___|___| VILLE__________________ PAYS _________________________
E-MAIL __________________________________________ TÉL. __________________________
Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit
d’accès et de rectification pour les informations vous concernant. Par
notre intermédiaire, vous pouvez être amenés à recevoir des propositions
d’autres sociétés. Si vous ne le souhaitez pas, il vous suffit de nous le
signaler en écrivant à l’adresse ci-dessus.
Je choisis mon offre…
o n°1 (49,90 € + Paire de lunettes Endura) / Coloris : o Noir, o Blanc
o n°2 (39,90 € + Veste Endura) / Coloris : o Noir, o Rouge, o Vert / Taille : o M, o L, o XL
o n°3 (29,90 € - Offre sans cadeau - 6 N° + 2.H.S.)
PLANÈTE
CYCLISME
59
Service clients, 12350 Privezac • Téléphone : 05.65.81.54.86 - Fax : 05.65.81.55.07 • Email : contact@bopress.fr
MODE DE PAIEMENT
Ci-joint mon règlement…
o Chèque bancaire/postal à l’ordre
des Éditions Duchateau-Voisin
o Carte bancaire
o Visa Eurocard
N° |__|__|__|__| |__|__|__|__| |__|__|__|__|
|__|__|__|__|
Date d’expiration : |__|__| / |__|__|
Cryptogramme : |__|__|__| obligatoire
(3 derniers chiffres du cryptogramme au dos de la carte)
Montant : …...... €
Signature obligatoire :
Pour la Suisse (offre sans cadeau), contacter : EDIGROUP, Case postale 393, CH-1225 Chêne-Bourg. Tél. : 00 41 (0)22 348 44 28. Fax : 00 41 (0)22 348 44 82.
Magazine PLANÈTE CYCLISME Juin-Juillet 2015
TRAINING
COURSE
L’apport
de la montagne
pour le coursier
É. Garnier, S. Mantey (Presse-Sports), J.Vidarte (Tinkoff-Saxo)
La montagne reste la destination préférée des cyclistes dès lors que se profilent quelques jours de
congés ou les vacances d’été. Attirés par les cimes et les cols mythiques empruntés notamment
par le Tour de France, vous êtes nombreux à rejoindre ces routes aux beaux jours. Qu’apporte la
montagne en vue des “vire-vire” ? Est-ce compatible ou au contraire incompatible ?
140_PLANÈTE CYCLISME_#59
Par Benoît Valque - www.velotraining.net
> UN ÉTAT DES LIEUX
Tout d’abord, il convient de s’intéresser aux durées d’effort. Qui dit séjour en montagne (weekend prolongé, stage, congés) dit bien souvent
sorties longues avec une accumulation de dénivelé. Or, ces sorties peuvent très vite engendrer un
état de fatigue à réduire à votre retour.
Par ailleurs, si ces sorties confèrent une amélioration
de votre capacité foncière, vous n’en manquez
pas à ce stade de la saison comme les premières
courses vous ont rassurés dans ce domaine. Aussi,
aligner les kilomètres en montagne sans s’intéresser
aux contenus, cadences de pédalage et intensités
ne permet pas de tirer un plein profit des séances
d’entraînement réalisées. C’est en allant plus loin
que vous optimisez ces sorties sans perte de plaisir.
> LA NOTION DE COUPLE
Dans une ascension, vous appliquez une pression supérieure sur les pédales pour vaincre la
pente et déplacer votre masse corporelle et celle
de votre vélo au sommet. La force appliquée sur
les pédales se nomme le couple et est exprimée
en Newton. Pour un effort donné (x km/h au sein
d’une pente à y %), plus vous êtes léger plus le
couple sera faible. Et inversement. On bascule ici
vers la notion de rapport poids/puissance. Pour
simplifier, dans une ascension, il faut appuyer
plus fort sur les pédales pour vaincre la pente,
tout comme il faut appuyer plus fort face au
vent sur le plat. On touche ici à l’essence même
de la montagne. Le couple de force appliqué sur
les pédales est supérieur dans une ascension. C’est
ce qui explique qu’on peut difficilement se promener dans un col, alors que c’est facile sur le plat.
À partir de là, la montagne va offrir un terrain de jeu
intéressant pour travailler deux domaines…
- l’endurance de force
- la résistance (terme englobant, pour vulgariser,
toutes les intensités comprises entre la zone d’endurance et la PMA).
> UN TRAVAIL DE RÉSISTANCE NATUREL
Nous allons faire en sorte de ne pas sombrer dans
trop de théorie afin que chacun de vous puisse suivre la logique sans avoir de notions approfondies
en physiologique de l’exercice. Pour vaincre la
pente dans un col, vous appliquez une puissance
qui se rapproche de celle qui est la vôtre durant
une course fédérale. Dès lors, votre fréquence cardiaque dans les ascensions est proche de celle qui
est la vôtre sur une course de fédération, si tant est
qu’on ne s’intéresse qu’à la fréquence cardiaque
moyenne de la dite épreuve.
Aussi, même à 15 km/h voire parfois moins (10-12
km/h), vous travaillez dans une zone d’intensité
course dans un col. Il suffit d’adopter une vitesse ascensionnelle qui correspondra à la fréquence cardiaque qui est la vôtre en course, en jouant du dérailleur, pour travailler à la bonne intensité.
> UN TRAVAIL DE FORCE PRÉCIEUX
Vous êtes capable de gravir un col présentant
des pourcentages moyens de 6, 7, 8 % ou plus à
une cadence de pédalage proche des
90 tpm ? Bien entendu c’est hautement improbable. En général, la cadence de pédalage en
col se situe idéalement entre 50 et 80 tpm. Elle
dépend de plusieurs facteurs : le pourcentage de
pente, les qualités intrinsèques du coureur et son
profil physiologique et le braquet employé. Conséquence immédiate, en montagne, vous allez travailler la force, ce qui sera forcément bénéfique
une fois revenu sur le plat. Malgré tout, et comme
toujours dans le milieu de l’entraînement, il n’y a pas
de méthode miracle et tout protocole d’entraînement a ses limites, la montagne aussi.
> UN POSSIBLE MANQUE D’EXPLOSIVITÉ
Gravir des cols confère donc une meilleure résistance (là encore, nous employons un terme généraliste et facilement compréhensible) et davantage de force. Mais cela se fait souvent au
détriment de l’explosivité. En effet, les ascensions
sont réalisées à une fréquence cardiaque et à une
cadence de pédalage qui restent relativement
constantes. Dès lors, c’est l’explosivité, qualité qu’on
peut définir comme la capacité à développer un
maximum de puissance en un minimum de temps,
qui en pâtit.
- Solution : inclure un sprint sur 5 à 10’’ toutes les
2 à 5’ (selon votre niveau). Bien entendu, ce
contenu s’adressera aux grimpeurs. Si vous avez
le sentiment de subir les pentes, cela s’avérera
trop difficile
> DES CHANGEMENTS DE RYTHME ABSENTS
Les courses fédérales se caractérisent par des
changements de direction, des relances, des attaques, des côtes courtes. Ainsi, la puissance
moyenne et la fréquence cardiaque moyenne affichées à l’arrivée sont rarement représentatives
de l’effort fourni. En montagne, c’est la régularité
dans l’effort qui va compter : c’est celui qui réalisera la meilleure moyenne possible qui parviendra
le premier au sommet, à l’image d’un contre-lamontre. Un séjour à la montagne va donc à l’en-
141_PLANÈTE CYCLISME_#59
contre des changements de rythme qui caractérisent une course de fédération.
- Solution : si effectuer une séance de PMA ou un
modèle de Gimenez en col ne s’adresse qu’aux
coureurs les plus avertis, et aux grimpeurs habitués
à dompter les forts pourcentages, il est possible de
limiter cet effet négatif de la montagne en vous
obligeant à effectuer des changements de
rythme : relance en danseuse dans les virages pentus, introduction de séquences plus rapides quand
la pente le permet, PMA revisitée sur un ratio 30’’
d’effort-1’ de récupération active…
> UN GAIN DE FORCE… À MOYEN TERME
Qui a déjà séjourné en montagne avec sa monture a déjà connu cette mésaventure à son retour.
Alors, qu’un gain de force est attendu, celui-ci ne se
manifeste pas tout de suite. Pire, les premières sorties donnent l’impression d’une perte de force. En
effet, toutes les ascensions sont passées petit plateau. Autre piste d’explication : le coup de pédale
dans les ascensions est très spécifique, et différent
de la plaine. Sur le plat, face au vent, vous pourriez,
dans un premier temps, vous sentir désar-mé. Ne
vous inquiétez pas, vous retrouverez votre coup de
pédale ultérieurement. Le temps d’a-daptation
entre plaine et montagne est également valable dans l’autre sens.
> LA MONTAGNE, ÇA VOUS GAGNE ?
Dans le milieu de la préparation sportive au sens
large du terme, il n’y a pas de méthode miracle
ni de méthode infaillible. Chacune possède ses
propres limites. La méthode ne déroge pas à
cette règle. Toutefois, un séjour en montagne
vous sera nécessairement bénéfique, surtout si
vous manquez de force, si vous souffrez d’un effet diesel (difficultés à maintenir un haut niveau
d’intensité) ou encore si vous n’êtes pas à l’aise
techniquement (trajectoires) car vous travaillerez
également ce domaine dans les descentes.
N’oubliez pas que ce séjour paiera à moyen
terme. D’une part parce qu’il faudra laisser le
temps à votre organisme de récupérer et de
surcompenser des efforts fournis, d’autre part,
car il faudra retrouver le coup de pédale.
Par Benoît Valque - www.velotraining.net
TRAINING
COURSE
Que penser des
chaussettes de
compression…
Les chaussettes de compression, également appelées manchons, ont fait une entrée remarquée
dans le milieu cycliste, même si elles restent pour l’heure plus courantes dans d’autres disciplines
comme la course à pied, le trail ou le triathlon. À quoi servent-elles ?
Peuvent-elles être utiles pour les coursiers ? Réponses…
> ATTENTION À NE PAS TOUT CONFONDRE
Une fois n’est pas coutume, débutons par une
mise en garde. Il ne faut pas confondre les bas de
compression médicaux des chaussettes/manchons à destination des sportifs d’endurance. Les
bas de compression médicaux (on parle aussi
de bas de contention) sont prescrits par les médecins, et plus particulièrement les médecins spécialisés (angiologues), pour réduire les problèmes
de circulation sanguine chez les personnes souffrant d’une pathologie précise comme les phlébites ou les varices. Les bas de compression pour
sportifs n’ont pas pour but de soigner une pathologie, mais plutôt de permettre une meilleure
récupération des efforts physiques par une accélération du retour veineux. Les toxines sont drainées en direction du cœur et ainsi plus facilement
éliminées.
à rester longtemps debout, voire assis toute la
journée. Elles évitent ce phénomène des grosses
cuisses, car les jambes sont plus légères et peu
gonflées, même en fin de journée. C’est particulièrement vrai l’été, lors des fortes chaleurs, les
jours où il est programmé un entraînement en fin
de journée. Les jambes moins gonflées et activées, la séance sera plus bénéfique. De même,
l’efficacité est prouvée lors des longs déplacements en voiture, en train ou même en avion.
Faites le test, leur effet est indéniable.
- Pendant l’effort… Nous l’avons vu, l’objectif,
avec une compression optimale au niveau des
mollets, est d’éviter la stagnation des toxines et
des déchets lactiques. La compression active la
circulation sanguine, donc leur élimination. Nous
n’irons pas jusqu’à dire que cela vous préserve
des crampes, mais à état de forme égal, la fatigue musculaire interviendra plus tard.
- Après l’effort… Le principe reste le même. Leur
port poursuit l’effet d’activation de la circulation
sanguine et accélère la récupération musculaire.
> LE PRINCIPE DE BASE
La compression met en action un mécanisme
relativement simple : elle stimule la circulation
sanguine et favorise la remontée du sang vers le
cœur. Ainsi, elle évite une accumulation des
toxines dans les mollets, là où leur concentration
est maximale, favorisant ainsi leur élimination. La
fatigue musculaire est ainsi retardée. Bien évidemment, plus l’effort est intense plus leur utilité
augmente.
> POURQUOI UNE COMPRESSION
DES MOLLETS ?
Il n’y a bien entendu ici aucun hasard. Les toxines
stagnent dans le bas de la jambe (du moins en
cyclisme), si bien que c’est à cet endroit précis
qu’il faut stimuler le retour veineux. Il existe des
manchons pour les quadriceps, mais leur efficacité est moindre, car l’accumulation des toxines
est inférieure à ce niveau. La longueur idéale
d’une chaussette de compression est celle qui
englobe le galbe du mollet pour s’arrêter juste en
dessous du genou sans couper la circulation à ce
niveau.
> AVANT, PENDANT OU APRÈS L’EFFORT ?
Les trois ! Certains produits sont conçus uniquement pendant l’effort, d’autres indifféremment
pendant l’effort et en dehors de l’effort et, enfin,
une gamme concerne uniquement la récupération. Difficile de s’y retrouver, surtout si vous n’avez
jamais utilisé ces produits. Pourtant, la logique est
relativement simple.
- Avant l’effort… Les chaussettes de compression
sont intéressantes pour ceux que le travail oblige
142_PLANÈTE CYCLISME_#59
> THÉORIQUEMENT INDISPENSABLES
Démonstration faite, l’utilité des chaussettes/bas
de compression est indéniable en cyclisme. Tout
comme en course à pied, c’est dans les mollets
que la concentration des toxines est maximale,
même si le retour veineux se fait plus facilement
en pédalant qu’en courant.
Les chaussettes/bas de compression vous offriront
donc un confort supplémentaire pour multiplier
les relances, accélérations, attaques… qui sont
légion en course fédérale. Par ailleurs, avec une
fatigue musculaire retardée, elles pourraient vous
offrir, à entraînement et état de forme égal, le
petit plus qui vous manque pour le sprint final, la
dernière bosse ou pour produire un effort au kilomètre. Mais plus que tout discours, un essai en
situation vous convaincra. Ne perdez pas de
vue, à ce sujet, que l’investissement financier
sera vraiment modeste en comparaison avec le
prix du matos traditionnel. Enfin, une mise en
garde s’impose quant aux produits non reconnus avec des compressions non maîtrisées. Faîtes
confiance aux quelques marques qui se partagent le marché.
En kiosque actuellement
SUMMER-SHOPPING
Test live
L’été, on change de produits, de matière,
de coloris grâce à GripGrab et Tacx !
Soyons fou ! On adopte des shoes
Gaerne avec le dernier modèle de la
marque Italienne. Ciao ciao…
TEST : G-STILO ITALIA
SPÉCIAL GAERNE !
Papier Siou plaît…
Nom : Gaerne
Nationalité : Italienne
Année de naissance : 1962
Top produit : chaussures
Stars d’hier : Claudio Chiappucci, Marco Pantani,
Cadel Evans
Stars d’aujourd’hui : Tony Gallopin, Alexander Kristoff,
Fabian Cancellara, André Greipel
Prix : 349 €
> Alors ?
La G-Stilo est une parfaite combinaison entre confort et légèreté.
Elle fait 260 grammes ! Le velcro straps à la pointe de la chaussure
est une réussite et la fermeture est facilitée par le système BOA.
> Nom de code : IP-1. Cet innovant système de fermeture
Diagonal Closure System utilise deux mollettes microréglables et
une bande de serrage velcro. Ces trois éléments, indépendants l’un
de l’autre, sont positionnés latéralement pour éviter les points de
pression sur le cou de pied. La combinaison des trois serrages
permet d’obtenir une fermeture rapide et efficace.
> Bonus : La nouvelle semelle carbone garantit à la fois la
légèreté et la rigidité. L’épaisseur ultrafine du carbone permet au
pied d’être au plus près de la pédale. Pas de perte de puissance
donc avec une énergie directement transmise. Cette semelle est
compatible avec toutes les pédales automatiques. Personnellement,
nous l’avons utilisée avec des Speedplay.
> Super bonus : Vous pouvez choisir parmi les coloris, vert,
orange, blanc et noir, tout en sachant que la G-Stilo Kristoff
comme la G-Stilo Greipel sont aussi sur le marché avec la G-Stilo
Italia.
SPÉCIAL GRIPGRAB !
CASQUETTE ET BANDANA
TENDANCE !
Cinq produits comme autant de points
forts de la gamme GripGrab pour les
cyclistes exigeants et passionnés qui se
retrouvent avec le même feeling que
les pros du WorldTour à l’image des
stars de la Lotto-Soudal qui utilisent
GribGrab. La marque danoise est
jeune sur le marché (l’entreprise a été
fondée en 2000 par trois frères, la
famille Krøyer, Kristian, Martin et
Bjørn). Mais elle s’est rapidement
imposée comme un leader sur son
marché avec désormais 1.200 magasins
en Europe. Une gamme de produits de
qualité que l’on trouve en France pour
les plus grands fans de la marque.
Raison de plus pour vous présenter les
nouveautés avec quatre produits testés
sur le parcours de Liège-BastogneLiège et le partenaire, Ridley Bikes.
Eva Synnestvedt Hansen est ravissante
avec sa casquette GripGrab qu’elle
enfile sur sa chevelure blonde avant de
mettre son casque. Danny Sørensen, le
roi du BMX au Danemark, opte plus
souvent pour le bandana sous le
casque. Mais le résultat est le même.
C’est le confort qui permet aux riders
de se protéger du froid sous le casque
en altitude ou lorsque le temps
devient mauvais aussi sur la route.
Comme Eva, on avait opté pour la
casquette sous le casque Lazer Lotto
lors de notre racing dans les côtes de
Wanne et de Stockeu, hauts lieux de la
Doyenne Liège-Bastogne-Liège.
> Résultat : Un confort total qui
nous a fait oublier le sublime casque
des pros du team Lotto-Soudal.
144_PLANÈTE CYCLISME_#59
Par Oscar de la Garenne
SPÉCIAL TACX ! NO TAX
On innove et on développe d’excellents produits chez
Tacx. Une soixantaine de pays vendent désormais cette
marque néerlandaise.Vincenzo Nibali, le dernier
vainqueur du Tour de France, et Tony Martin, de
l’équipe Etixx-Quick•Step, sont des adeptes de Tacx
sous toutes ses formes, comme Thomas Voeckler chez
Europcar.
BIDON SHANTI
PORTE-BIDON
Jérôme Coppel en plein effort d’un chrono longue distance sur
le Tour de France qui ne peut retirer son bidon coincé sur son
cadre de vélo, c’est une image inimaginable chez Tacx grâce au
Deva ! Le système de fixation optimalisé reste souple grâce au
carbone et la fibre de verre pour retirer facilement le Shanti.
Enfin, la forme cylindrique du Deva réduit le risque que le bidon
remonte et finisse par tomber.
Le bidon Shanti a un bouchon à membrane qui s’ouvre et se ferme rapidement d’un
mouvement tournant. L’innovation tient au fait que même ouvert, le couvercle à membrane
supprime tout risque d’écoulement du liquide tant que vous n’exercez pas une pression sur le
bidon.
> Résultat : Une sécurité optimale d’un bidon mis dans la valise sans être refermé. On aime
aussi le design du Shanti transparent où en couleur pour être harmonisé à votre cadre de vélo.
> Bonus : On aime le système de fermeture hygiénique avec un nouveau couvercle à
membrane facile à laver. Enfin, le dosage de votre boisson énergétique est facile à obtenir avec la
graduation sur le Shanti transparent.
SUR-CHAUSSURES
FOOT LOVE
Une nouvelle gamme de
chaussettes appelées Foot Love
pour avoir les pieds dans un
total confort. Un seul design
(franchement rigolo) devant les
potes riders au vestiaire, mais
deux couleurs disponibles
(blanc ou noir) et un choix
plus large entre les chaussettes
courtes et normales.
La météo peut vite changer en été ! Surtout en montagne. La sur-chaussure
GripGrab est l’indispensable pour garder les pieds au sec dès qu’il pleut ou
si le temps devient humide.
> Bonus : La souplesse du textile (nylon et polyuréthane) permet de
régler ou resserrer votre système de fermeture chaussure très facilement.
Lors du test, nous utilisions le système BOA par exemple, sans aucune
difficulté pour resserrer les deux mollettes tout en étant au taquet à rouler.
> Autre bonus : Facile d’entretien. Même la couleur blanche n’a pas pris
une ride après de multiples lavages.
GANTS ÉTÉ
Le système DoctorGel permet un degré de confort sans égal sur le marché. Ce
système a été contrôlé par un des frères Krøyer qui est docteur à la base, avant d’avoir
suivi la route de ses frères dans le cyclisme. Le gel inséré au niveau de la paume de la
main à l’opposé du pouce permet de maîtriser le contrôle au niveau du guidon tout
en assurant un meilleur confort quand vous exercez une forte pression sur la potence.
Les risques d’ampoules disparaissent pour les débutants aux mains tendres par exemple.
À l’achat de ces gants haute performance, vous avez le choix entre 2 mm, 4 mm et
6 mm de DoctorGel en fonction du degré de confort souhaité. Nous avons testé des
gants avec 4 mm de gel qui est une bonne moyenne pour assurer confort et contrôle.
145_PLANÈTE CYCLISME_#59
nnnnnn PROCHAINEMENT
Retrouvez le prochain numéro de
●
PLANÈTE
L’Avant-Tour
2015 # 8H
En vente chez votre marchand de
4
juillet.
B Papon (Presse-Sports)
journaux dès le
PLANÈTE CYCLISME
• Mag. de la SARL Blue Ride, au capital de 1.000 €
(RCS en cours), 9, rue F. Ferrer, 93100 Montreuil.
Tél. : 0141586141. Fax : 0143636775.
• N° de commission paritaire : 0712 K 88226
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION
• Jean-Jacques VOISIN
RÉDACTEUR EN CHEF
• Frédéric THOOS (ligne directe : 6141)
E-mail : fredthoos@editions-dv.com
REPORTERS
• Armel LE BESCON (ld : 6141)
E-mail : armellebescon@hotmail.fr
• Oscar DE LA GARENNE (ld : 6141)
CRÉATION GRAPHIQUE
• Guillaume LAJARIGE
• Claire PHILLIPS-VUADELLE
PUBLICITÉ
• Directeur de la publicité : Christophe LAPORTE
(ld : 6144)
E-mail : pubvtt@editions-dv.com
• Assistante : Christine DUFOIX (ld : 6142)
E-mail : cdufoix@editions-dv.com
• Chef de publicité : Édouard CAMILE (ld : 6142)
E-mail : edouard@editions-dv.com
ADMINISTRATION
• Responsable de gestion : Georges FONSECA
• Comptabilité fournisseurs : José MARTINEZ
PAGES ENTRAÎNEMENT
• Benoît VALQUE (www.velotraining.net)
SERVICE ABONNEMENTS
• Planète Cyclisme-Service abonnements,
12350 Privezac. Tél. : 0565815486. Fax : 0565815507.
E-mail : contact@bopress.fr
NOUVEAU : CONTACTS LECTEURS
• E-mail courriers, réclamations, demandes, infos :
contact@planetecyclisme.fr
• E-mail jeux concours :
concours@planetecyclisme.fr
FABRICATION
• Impression : LÉONCE DEPREZ
• Ventes et réassort : MERCURI PRESSE 9 et 11 bis,
rue Léopold Bellan, 75002 Paris.
Tél. : 0800348420 (n° vert)
© BLUE RIDE
146_PLANÈTE CYCLISME_#59
Printed in France
EXTREME
TECH
PLUS
SYSTEME DE FERMETURE
SLW 2
EMPEIGNE UNE PIÈCE
THERMO SOUDÉE SANS COUTURES
SEMELLE 100% CARBONE
ULTRALÉGÈRE ET UNIDIRECTIONNELLE
COMPATIBLE SPEEDPLAY
BRYAN COQUARD
CHAMPION DU MONDE 2015
POIDS 245 g
EXTRÊME LÉGÈRETÉ
SHARE YOUR RIDE
#builtforglory
NEW Noah SL
excel at everything
you do!
Visit us at: www.ridley-bikes.com
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
1
Размер файла
79 393 Кб
Теги
Planète Cyclisme
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа