close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Trofimova p2

код для вставкиСкачать
МИНИСТЕРСТВО ОБРАЗОВАНИЯ И НАУКИ РОССИЙСКОЙ ФЕДЕРАЦИИ
Федеральное государственное автономное образовательное учреждение
высшего профессионального образования
САНКТ-ПЕТЕРБУРГСКИЙ ГОСУДАРСТВЕННЫЙ УНИВЕРСИТЕТ
АЭРОКОСМИЧЕСКОГО ПРИБОРОСТРОЕНИЯ
А. Е. Трофимова
ENTREPRISE
Учебное пособие по французскому языку
Часть 2
Санкт-Петербург
2012
УДК 811.133.1
ББК 81.2(Фр)
Т76
Рецензенты:
доктор педагогических наук, профессор Л. И. Харченкова (СПбГУП);
кандидат филологических наук, ст. преп. Е. А. Ухина (ГУАП)
Утверждено
редакционно-издательским советом университета
в качестве учебного пособия
Трофимова, А. Е.
Т76 ENTREPRISE: учеб. пособие по французскому языку: в 2 ч. / А. Е.
Трофимова. – СПб.: ГУАП, 2012. Ч. 2. – 60 с.
ISBN 978-5-8088-0764-8
Учебное пособие является второй частью изданного ранее пособия
«ENTREPRISE» и предназначено для студентов экономических вузов и
факультетов, а также для специалистов в области экономики и менеджмента,
владеющих базовыми знаниями французского языка.
Цель пособия – способствовать развитию общекультурных и
профессиональных компетенций в области владения французским языком.
Учебный материал, построенный на основе конкретных значимых целей и
задач, что выражается в соответствующей методике его подбора,
организации,
помогает развитию определенных навыков и умений,
необходимых для будущей профессиональной деятельности.
В пособии широко использованы аутентичные документы,
заимствованные из прессы и Интернет-ресурсов.
УДК 811.133.1
ББК 81.2(Фр)
ISBN 978-5-8088-0764-8
© А. Е. Трофимова, 2012
© Санкт­Петербургский государственный
университет аэрокосмического
приборостроения (ГУАП), 2012
ОГЛАВЛЕНИЕ
Table de matiéres
Предисловие.................................................................................................................... 4
Unité 1 : La distribution ................................................................................................... 5
La leçon 1 ...................................................................................................................... 5
La leçon 2 ...................................................................................................................... 8
Unité 2: Publicité ............................................................................................................ 12
Leçon 1 ........................................................................................................................ 12
Leçon 2 ........................................................................................................................ 16
Leçon 3 ........................................................................................................................ 17
Leçon 4 ........................................................................................................................ 19
Unité 3: Communication dans le monde des affaires .................................................... 24
Leçon 1 ........................................................................................................................ 24
Leçon 2 ........................................................................................................................ 26
Leçon 3 ........................................................................................................................ 29
Leçon 4 ........................................................................................................................ 33
Unité 4 : Textes supplémentaires ................................................................................... 37
Texte 1.......................................................................................................................... 37
Texte 2.......................................................................................................................... 38
Texte 3.......................................................................................................................... 42
Texte 4.......................................................................................................................... 44
Texte 5 ......................................................................................................................... 47
Texte 6.......................................................................................................................... 49
Texte 7 ......................................................................................................................... 51
Texte 8.......................................................................................................................... 54
Texte 9.......................................................................................................................... 56
3
ПРЕДИСЛОВИЕ
Развитие навыков и умений в области владения иностранным языком,
необходимых для выполнения будущей профессиональной деятельности, можно с
полным правом отнести к наиболее актуальным задачам высшего образования,
поскольку уровень подготовки студентов в этом плане, как показывает практика,
чаще всего бывает очень низким. Поэтому сближение содержания и методов
обучения иностранному языку с практическими нуждами обучающихся становится
главным требованием современности.
Учебное пособие состоит из четырех разделов. В первых трех
рассматриваются важные для студентов с профессиональной и практической точек
зрения темы: «Сбыт», «Реклама», «Деловое общение в профессиональной сфере».
Каждый раздел содержит тексты, раскрывающие содержание указанных тем,
упражнения и проблемные ситуации по данным темам, направленные на освоение
и закрепление лексики и
развитие навыков общения в ситуациях
профессионального характера ( например, работа с аутентичными документами по
данной тематике, ведение переговоров, подготовка докладов и выступлений).
В четвертом, заключительном, разделе даны материалы для самостоятельной
работы студентов, которые помогают им расширить свое представление о
пройденных темах.
Пособие преследует практические, образовательные и развивающие цели.
Научить работать с текстами экономического характера, обогатить словарный запас
обучающихся базовыми экономическими терминами, привить им некоторые
профессионально-ориентированные умения и навыки, в частности: умение
использовать различные формы передачи содержания текста, умение вести беседу
по предлагаемым в пособии темам и выполнять двусторонний перевод специальных
текстов – можно отнести к практическим целям. Тогда как использование
материалов французских изданий, позволяющих получить сведения об
экономическом, социальном и правовом аспектах деятельности французских
предприятий, несомненно, расширит кругозор обучающихся и их знания о стране
изучаемого языка. В свою очередь совершенствование логического мышления,
навыков анализа и синтеза, обучение различным видам чтения (ознакомительному,
изучающему, поисковому) направлено на реализацию целей развивающего
обучения.
4
Unité 1 : La distribution
La leçon 1
Задание 1
Texte
Lisez et répondez aux questions suivantes :
- Quel est le role de la distribution ?
- Quelles sont les principales fonctions de la distribution?
- De quoi dépand la longueur du circuit de la distibution?
- Donnez les carectéristiques principales du circuit direct, court et long.
- Expliquez les termes: commerce intégré, grands magasins, maisons à succursales,
magasins populaires. Donnez-en des exemples dans votre pays.
La distribution est la mise à la disposition des consommateurs des produits dont ils ont
besoin à l'endroit, en quantité, au moment et avec l'assortiment qu'ils désirent. On appelle
circuit ou canal de distribution les chemins parcourus par un produit depuis le producteur
pour atteindre les consommateurs ou utilisateurs.
Les roles de la distribution:
- Transport
- Fractionnement (allotissement)
- Stockage
- Assortiment
- Service
La distribution doit résoudre trois problèmes:
- un problème de temps. Le problème de temps résulte du décalage entre la production et
la consommation. Pour consommer il faut que le produit ait déja été fabriqué.
- un problème de lieu. Le problème de lieu traduit l’éloignement du producteur et du
consommateur.
- un problème de quantité . Le problème de quantité provient de la disproportion entre les
quantités offertes et les quantités demandés.
La distribution regroupe deux grandes fonctions: la fonction de gros et la fonction de
détails.
- La fonction de gros consiste à stocker des produits d’une facon continue en quantités
importantes pour assurer un approvisionnement régulier de commenrçants.
- La fonction de détail satisfait les besoins des consommateurs ou utilisateurs finals en
leur vendant les produits en petites quantités.
5
La longueur du circuit.
Entre le producteur et le consommateur, un nombre plus ou moins important
d'intermédiaires peuvent s'intercaler. Le nombre d'intermédiaires définit la longueur du
circuit.
Le circuit direct
- S'il n'y a aucun intermédiaire entre le producteur et le consommateur, on parle de
circuit direct; par exemple, l'agriculteur qui vend ses fruits, ses légumes «à la ferme»
utilise un circuit direct.
Le circuit court
- Si le produit transite par un détaillant avant de parvenir au consommateur, on parle de
circuit court; c'est le cas pour les automobiles vendues par les concessionnaires d'une
marque.
Le circuit long
- S'il y a plus d'un intermédiaire entre le fabricant et l'utilisateur final, on parle alors de
circuit long: le produit est acheté en grande quantité par un grossiste ou une centrale
d'achat, stocké dans ses entrepots et revendu en plus petite quantité à un demi-grossiste
qui se charge d'approvisionner réguliérement des détaillants. C'est l'usage pour la
plupart des produits textiles.
Le commerce intégré:
Le commerce intégré regroupe les fonctions de gros et de détails. La fonction de gros est
assuré par une centrale d’ achat que se charge de l’étude des produits, de la recherche des
fournisseurs, de la négociation et de la livraison.
Les grands magasins:
Réunissent sous un même toit (en principe plus de 2 500m2) la quasi-totalité des biens de
consommation et certain services (ex. Une agence de voyage) dans un ensemble de rayons
dont chacun offre d’articles aussi large qu’un magasin spécialisé (ex.: Printemps, Galeries
Lafayette)
Les magasins populaires:
Ils sont appelés ainsi car, à l'origine, ils offraient un assortiment limité à prix unique
généralement bas. Ils proposent des articles liés aux besoins courants et disposent d'une
partie alimentaire en libre service (ex.: Monoprix, Prisunic).
Les maisons à succursales:
(M.A.S.) possèdent, sous une même enseigne, un grand nombre de magasins de petite ou
moyenne surface dirigés par des gérants (ex.: André - articles chaussants, Lissac - lunettes
et optique... )
Les sociétés spécialisées en grandes surfaces gèrent des magasins en libre service
généralement de plus de 400 m2 (ex. : Carrefour, Cora, Genty).
Parmis les commerces indépendentes (cela concerne les commercants qui agissent seuls
dans l’organisation, la gestion, l’approvisionnement de leurs commerces) on distingue en
6
France selon leurs tailles:
- petite surface jusqu'à 250 m2 de surface de vente
- moyenne surface de 250 m2 à 1 000 m2
- grande surface au-delа de 1 000 m2
Dans le cas du libre-service à dominante alimentaire, on parle alors de:
- supérettes d'une surface de 120 m2 à 400 m2
- supermarchés d'une surface de 400 m2 à 2 500 m2
- hypermarchés d'une surface supérieure à 2 500 m2
Задание 2
Lorsque vous faîtes vos courses dans une grande surface, vous ne devez pas oublier que
tout a été scientifiquement pensé et agencé pour vous inciter à acheter plus.
А partir des dix conseils suivants, élaborez un plan pour dépenser moins dans les grandes
surfaces :
1. Les produits les moins chers sont toujours placés tout en haut ou tout en bas des rayons.
Quant aux plus chers, ils sont à la portée de vos yeux et de vos... mains.
2. А qualité souvent égale, les produits vendus sans marque sont de 20 à 30 % moins
chers.
3. Les emballages séduisants ne servent souvent qu' à augmenter les prix des produits.
4. Aller au supermarché tous les jours ne fait que multiplier les tentations d'achats.
5. Les fruits et les légumes de saison sont toujours les moins chers de l'étalage.
6. Le meilleur élément de comparaison est le prix au kilo ou au litre.
7. Les promotions exceptionnelles ont pour but de vous pousser à la consommation.
8. Les produits vendus en vrac sont de 10 à 15 % moins chers que ceux vendus en sachet,
pour une qualité souvent équivalente.
9. Il est prouvé que les états euphoriques ou dépressifs favorisent les achats impulsifs.
Задание 3
А vous de retrouver le nom de la fonction commerciale correspondant à chacune des
définitions suivantes:
agent commercial - commissionnaire - concessionnaire - courtier - mandataire représentant (VRP)
1 ................................... : commerсant qui achète ou vend sous son propre nom pour le
compte soit d'un producteur, soit d'un acheteur.
2.................................... : personne à laquelle on a donné le droit d'agir en son nom.
3 ..................................... : commerсant qui met en rapport un achteur et un vendeur, mais
qui n'agit pas en son propre nom.
4 ..................................... : personne rémunérée sur le montant de ce qu'elle achète ou vend
au nom et pour le compte d'un industriel ou d'un commercant.
5 ..................................... : personne qui a le droit exclusif de vendre les marchandises d'un
producteur dans une zone déterminée.
6 ..................................... : salarié d'un industriel, d'un grossiste, dont il visite la clientèle.
7
Задание 4
Le secteur de la distribution s'est profondément transformé avec l'apparition des
grandes surfaces de vente du commerce intégré, en opposition au commerce indépendant
isolé ou associé.
A vous de retrouver la définition de chacun des établissements du commerce intégré
suivants :
grand magasin - hypermarché - magasin populaire - supérette - supermarché
l ......................................... : installés à la périphérie des villes, ces magasins de vente en
libre-service offrent un vaste assortiment de produits essentiellement alimentaires à bas
prix, sur des surfaces supérieures à 2500 m2. Il en existe 800, actuellement, en France
sous les enseignes Carrefour, Auchan...
2 ........................................ : le premier d'entre eux fut créé à Paris en 1852, sous l'enseigne
Au Bon Marché. Ces établissements offrent en libre-service une gamme étendue de
produits et de services, allant des produits de consommation courante aux produits de luxe.
Très souvent, les rayons sont de véritables petits magasins spécialisés. Les plus connus
sont Les Galeries Latayette, Le Printemps, La Samaritaine...
3....................................... : d'une taille allant de 400 à 2 500 m', ces établissements peuvent
être intégrés dans le centre des villes ; ils offrent des produits alimentaires et de grande
consommation en libre service. Il en existe près de 7 000, dont les principaux sont
Intermarché, Promodes, Docks de France...
4
............................. : d'une surface inférieure à 400 m2, ces magasins sont bien
adaptés pour répondre aux besoins courants d'une clientèle de quartier.
5 .................................. : variante des grands magasins, ces établissements ont vu le jour
dans les années 30 pour répondre aux besoins d'une clientèle durement touchée par la crise
économique. Les magasins Prisunic font partie du groupe des Galeries Lafayette et les
Monoprix de celui du Printemps.
La leçon 2
Задание 1
Texte
Retrouvez les mots omis :
La distribution est la mise à la disposition des .......................du produit dont ils ont besoin,
à
l'endroit, au moment, en quantité et avec l'....................qu'ils désirent. Les
................................... sont le transport, le fractionnement (ou allotissement), le stockage,
l'assortissement et le service.
On distingue la ............................(achat de marchandises en grandes quantités, stockage, et
revente aux ........................... ou utilisateurs professionnels) et la fonction de détail (achat
de marchandises destinées à être revendues directement aux consommateurs). Un circuit
de distribution est le chemin parcouru par un produit entre sa .................... et son .............
par le consommateur. En fonction du nombre d'............................qui s'intercalent entre le
producteur et le consommateur, on distingue le circuit ......................., court, long
traditionnel, intégré et associé.
8
Leur statut .......................... permet de distinguer trois formes de commerce : le commerce
indépendant, le commerce ............................. (grands magasins, magasins populaires,
M.A.S. et Coop) et le commerce ........................... (groupements d'achats ou coopératives
de détaillants, chaines volontaires et franchises).
Les principales méthodes de vente sont la vente en ........................... (la vente traditionnelle
ou vente en libre-service), la vente par correspondance, la vente par distributeurs
automatiques, la vente à domicile, la vente par tournées, la vente par téléphone, la vente
par délégués, la vente en magasins d'usines.
Parmi les magasins de vente en ..........................., on distingue les ...................
(alimentaires d'une surface de 120 m2 à 400 m2), les ............................. ( à prédominance
alimentaire, d'une surface comprise entre 400 m2 et 2 500 m2) et les hypermarchés (d'une
surface supérieure à 2 500 m2).
Le ................... de distribution est constitué par l'ensemble des circuits (ou canaux) de
distribution utilisé par une ...................... pour un produit donné. Le choix des canaux de
distribution dépend :
- des contraintes relatives au ..................... (nombre de clients, dispersion géographique des
clients, fréquence d'achat...) ;
- des contraintes relatives au produit (valeur du produit, caractéristiques techniques,
étendue de la ......................).
La couverture du marché pourra être plus ou moins large :
- distribution intensive (c'est- à -dire recherche du plus grand nombre possible de
distributeurs) ;
- distribution sélective (le producteur sélectionne des détaillants spécialisés) ;
- distribution exclusive (seuls certains détaillants peuvent vendre le produit).
Direct, supermarchés, assortissement, fonction de gros, intégré, production, achat,
intermédiaires, juridique, , fonctions de la distribution, associé, magasin, consommateurs,
superettes, réseau, marché, gamme, libre service, entreprise
Задание 2
Retrouvez le terme correspondant à chacune des définitions suivantes :
escompte - rabais - remise – ristourne
1................. : réduction accordée sur une somme déjа payée et, plus généralement, sur le
montant total des achats auprés d'un même fournisseur effectués au cours de l'année.
2 .................... : réduction accordée lorsque la vente porte sur une- quantité importante de
marchandises ou en raison de la qualité de l'acheteur.
3.................................... : réduction accordée lorsque le paiement se fait au comptant ou
avant la date d'échéance.
4 ................................... : réduction accordée sur des articles démodés ou en compensation
d'un problème (défaut de fabrication, retard de livraison...).
Задание 3
Texte
Lisez le texte et expliquez en quelles situation le client a le droit de rétracter dans votre
pays
9
Vente sur Internet: les clients ont le droit de rétracter
Notre société vend des produits de consommation aux particuliers et, dans le cadre de nos
projets de développement, nous venons de lancer un site Internet qui nous permet de
vendre directement aux clients. Seulement, l'un de ces clients vient de nous retourner
purement et simplement un article qu'il avait commandé sur Internet trois jours plus tôt: il
prétend que la loi sur la vente par correspondance lui donne le droit de se rétracter. Est-ce
vrai ?
La vente sur Internet est régie par toutes les lois applicables au commerce. Lorsque les
clients sont des personnes physiques n'agissant pas dans le cadre d'une activité
professionnelle, toute vente est soumise aux lois de protection des consommateurs. Dans le
cas présent, vous devez respecter l'article L. 121-16 du Code de la consommation. Il
anonce que, pour toute vente à distance, l'acheteur d'un produit dispose d'un délai de sept
jours francs, à compter de la livraison, s'il souhaite retourner ce produit au vendeur pour
échange ou remboursement. Aucune pénalité ne peut lui être réclamée, frais de retour
exceptés. L'acheteur bénéficie donc bien d'un droit de rétractation, auquel vous ne pouvez
pas vous opposer. Vous ne pouvez même pas prétendre ignorer cette réglementation, car
légalement votre site Web doit mentionner le droit de rétractation parmi les informations
préalables à toute commande. Ce droit de rétractation apparait d'ailleurs dans les
catalogues de vente par correspondance. Si votre site Internet vend hors de France et à
l'intérieur de l'Union européenne, vous n'échapperez pas à ces obligations.
Задание 4
Donnez la définition des notions suivantes:
- circuit de distribution
- fonction de gros par rapport à la distribution
- fonction de détail à la distribution
- fractionnement
- assortissement
- grossiste
- détaillant
- commerce intégré
- grands magasins
- magasins populaires
- maisons à succursales
- hypermarché
- supermarché
Задание 5
Traduisez du russe en français :
- Канал сбыта – это путь, по которому движется товар от производителя к
потребителю.
- Система сбыта решает три основные задачи: время, место, количество
поставляемого товара потребителю.
- Оптовая торговля подразумевает регулярное снабжение товаром мелкооптовых
10
торговцев в необходимых количествах.
- Между производителем и потребителем товара находится некоторое количество
посредников
- Длинная цепочка сбыта: товар закупается оптовиком, складируется на оптовых
базах, перепродается мелкому оптовому торговцу, который в свою очередь
поставляет товар розничным торговцам.
- Торговая база изучает предложение на рынке товаров, ищет поставщиков,
проводит переговоры по закупкам и поставкам.
- Когда вы делаете покупки в супермаркете, помните, что наиболее дорогие
покупки располагаются на уровне ваших глаз.
- Соблазнительные упаковки часто способствуют лишь увеличению стоимости
товаров.
11
Unité 2: Publicité
Leçon 1
Задание 1
Lisez le texte et relevez les étapes les plus importantes dans l’histoire de la publicité.
Quelle est la date de naissance de la publicité média? Comment pouvez-vous expliquer
pourquoi la publicité joue le rôle si important dans la vie de l’entreprise?
Texte: «Un peu d’histoire»
Il est difficile de déterminer avec certitude la naissance de la publicité.
Sur le plan de la pratique:
- Des archéologues ont retrouvé des fresques datant de l'Antiquité et annonçant des
combats de gladiateurs.
- Au Moyen Âge - la plupart des gens étaient analphabètes- la communication se fait
par voie orale. On peut y voir des formes de publicité lorsque les crieurs vantent les
produits d'un marchand ou encore font part aux citoyens des ordonnances royales.
Sur le plan des institutions:
- En 1628 que Théophraste Renaudot crée "Le bureau de rencontre et d'adresse", un
service chargé de diffuser diverses annonces.
- Jusqu'en 1745, la seule forme de publicité est la distribution de tracts et l'affichage
mural.
- Au XIXe siècle, lors de la révolution industrielle, les progrès techniques vont
permettre à la publicité de communiquer à travers plusieurs médias. Le 16 juin
1836, Emile de Girardin fait insérer pour la première fois dans son journal, La
Presse, des annonces commerciales, ce qui lui permet d’en abaisser le prix, étendre
le lectorat et optimiser la rentabilité. La formule, révolutionnaire est immédiatement
copiée. La publicité média est née.
- L'affiche donne au début du XX siècle des réalisations qui atteignent l'état d'œuvre
d'art avec Jules Chérert, Henri de Toulouse-Lautrec etc.
- En octobre 1898, à Paris au 8 boulevard Montmartre, a lieu la première projection
d'un film publicitaire, réalisé pour le compte de la Société Ripolin, grâce à
l'utilisation d'une caméra-projecteur inventée par les Frères Lumière.
- Avec la radio en 1920, ensuite la télévision en 1968, la publicité exploite le
répertoire de la chanson et met au point l'association entre un slogan oral et un
visuel. Le XXe siècle ouvre également l'ère de campagnes publicitaires coûteuses,
que seuls des groupes importants peuvent se payer (spots radios puis, surtout, spots
télé) et qui leur donne un avantage important sur des concurrents plus petits (car,
même si son coût est très élevé, la publicité de masse est infiniment moins chère par
contact avec le consommateur). La publicité devient un élément crucial de la
compétitivité; une bonne publicité peut assurer la fortune de l'entreprise tandis
qu'une campagne ratée met en jeu sa survie.
12
- Jusque dans les anneés 1970, le marketing, est peu impliqué dans la stratégie
publicitaire, laissant libre cours à la création, avec parfois des dérives. C'est dans
cette décennie que se recentre la publicité autour du produit ou service qu'elle
promeut, avec le développement d'idées comme le positionnement ou la notoriété et
l'apparition d'outils fiables pour mesurer les retombées publicitaires.
Задание 2
a) Lisez le texte, retrouvez la définition des termes suivants :
- publicité
- annonceur
- cible
- média
- support
- plan média
- audience
- calendrier des actions
- positionnement du produit
- axe
- thème
- publicité directe
- publicité sur le lieu de vente
b) Répondez aux questions:
- Expliquez la phrase : « Le meilleur des produits (...) ne se vendra pas sans publicité ».
- Qu'est-ce qu'une image de marque ?
- Pourquoi la publicité est-elle un investissement ?
- Quels élements permettent de caractériser un cible ?
- Qu’appelle-t-on le positionnement d’un produit?
Texte: «Publicité»
Définition et objectifs
On définit la publicité comme « l'ensemble des moyens destinés à informer le public et à le
convaincre d'acheter un produit ».
La publicité est une communication unilatérale d'un annonceur (entreprise qui a un
produit à vendre) vers une cible (ensemble des consommateurs potentiels que
l'entreprise cherche à atteindre), transmise par un média (presse, télévision, cinéma,
radio, affichage).
«La publicité est un in-ves-tis-se-ment, souligne Robert Elhadad, directeur de la
communication de la Compagnie francaise Philips, un investissement pour inciter à
l'achat! » [...]
De tels investissements répondent évidemment à une stratégie rigoureuse : pour vendre,
une entreprise doit positionner sa marque, informer le public sur ses produits, séduire et
convaincre de nouveaux clients. Trois objectifs atteints notamment grace à la pub. Le
meilleur des produits, s'il n'est pas frappé du sceau d'une marque reconnue, s'il se contente
13
simplement de figurer dans un étalage sans l'appui d'une communication concrète, ne se
vendra pas».
Médias et supports
On distingue traditionnellement cinq grands médias : la télévision, la presse (le média
presse peut être subdivisé en presse quotidienne, presse périodique et presse
professionnelle), la radio, l'affichage et le cinéma. Un média est un groupe de supports de
même nature. Un support est un véhicule de publicité considéré isolément : R.T.L....
Chaque média a des caractéristiques qui lui sont propres. Selon le problème posé, on
s'orientera vers des médias dits d'attitude (ils travaillent lentement, mais en profondeur. Ce
sont des champions pour construire une image) ou vers des médias dits de comportement
(ils travaillent, vite, mais plus superficiellement. Leur force, c'est de faire agir les
consommateurs). Aucun des médias n'est totalement un média d'attitude ou de
comportement. Ce serait trop simple. Ainsi, si le cinéma et la presse magazine sont plus
orientés vers le changement des attitudes, la radio et la presse quotidienne le sont
davantage vers le changement des comportements.
Le plan média ou média planning établit pour un budget donné un choix entre les
différents médias puis, parmi les médias retenus, il propose une sélection entre les
supports et enfin il définit les modalités d'utilisation de ces supports.
Un plan média, c'est un système de transport de messages vers des personnes-cibles. Un
bon plan média présente donc les mêmes caractéristiques qu'un bon moyen de transport :
livrer la bonne quantité de marchandises à la bonne adresse, au bon moment. Avec un plus
si possible améliorer la qualité de la marchandise. » Faire un plan média, c'est donc avant
tout choisir. Choisir des médias, choisir des supports, choisir des emplacements (dans
l'espace et dans le temps).
Le choix des médias s'effectue en fonction du budget (la télévision est un média qui n'est
accessible qu'aux budgets importants), en fonction du produit (si le produit doit être
montré on ne retiendra pas la radio), en fonction de la cible (tous les consommateurs n'ont
pas les mêmes habitudes de fréquentation des médias).
Ce choix tient compte également des contraintes législatives et réglementaires : la publicité
pour le tabac ou l'alcool sont interdites.
Le choix des supports s'effectue à partir de renseignements concernant l'audience des
supports.
L'audience
L'audience d'un support est le nombre de personnes qui ont été en contact avec ce support
au cours d'une période de référence et qui ont donc eu la possibilité de voir, lire ou
entendre la publicité véhiculée par ce support.
Le Centre d'études des supports publicitaires (C.E.S.P.) effectue régulié- rement des
enquêtes d'audience qui fournissent des renseignements sur :
- l'audience totale ;
- la structure de cette audience, c'est-à-dire sa composition par âge, sexe, catégorie
socioprofessionnelle, région, habitat, niveau d'instruction, nombre d'enfants, etc;
- le taux de pénétration selon les différents critères, c'est-à-dire le pourcentage de chaque
catégorie de population touchée par ce support ;
14
- la duplication d'audience, c'est- à -dire l'audience commune à deux supports ou plus.
Le calendrier des actions
Le calendrier des actions définit les modalités d'utilisation des supports. Il précise pour
chaque support retenu les dates et les formats (taille de l'annonce, temps d'antenne) des
messages.
La création publicitaire
- Définition de la cible et positionnement du produit.
La création publicitaire débute par la définition de la cible et le positionnement du produit.
La cible est le public visé par le message. Elle est définie par des caractéristiques d'âge, de
sexe, de style de vie, etc. Le positionnement (positionner un produit), c'est lui donner un
caractère propre, le distinguer de la concurrence, le rendre original.
- Choix d’un axe et d’un thème.
La création publicitaire traduit les objectifs de la campagne publicitaire en définissant:
- l'axe ou argument central du message (il peut concerner le produit, ses effets ou l'univers
qu'il représente : pour le café instantané Maxwell, l'axe est l'arome puissant) ;
- le thème ou traduction publicitaire de l'axe (cette traduction peut-être une image, un
slogan: le thème de Maxwell est « Ce n'est pas la peine d'en mettre un max!»).
Le controle de l’action publicitaire.
Le controle s'exerce avant la campagne publicitaire (pré-test) et après (post-test). Ces tests
s'appuient sur des études quantitatives et qualitatives ; ils permettent de vérifier si le
message est bien recu et comment il est recu.
La publicité hors média
La publicité hors médias comprend la publicité directe, la publicité par l'objet et la
publicité sur le lieu de vente (P.L.V).
La publicité directe
La publicité directe crée une relation de personne à personne dans le but d'obtenir une
réponse (commande, renvoi de coupon réponse, demande de documentation, appel
téléphonique...) en s'adressant directement et individuellement de facon sélective à une
cible identifiée par un fichier de prospects.
La publicité directe utilise le publipostage (mailing), le téléphone (phoning), l'asile colis
(encart contenu dans un colis de livraison de marchandises d'une entreprise de vente par
correspondance), les annonces de presse avec coupon réponse (couponning), la radio avec
des messages suivis d'un numéro d'appel (numéro vert: appel gratuit) la télévision avec
appel d'un numéro vert.
La publicité sur le lieu de vente.
La publicité sur le lieu de vente (P.L.V.) est souvent considérée comme un média à part
entière (« le 6e média »), elle comporte toutes les formes de communication sur le lieu de
vente. Elle intervient au moment décisif du face à face produit/acheteur potentiel. Un but
triple: elle constitue le dernier rappel ( à l'intérieur du magasin) de toute la publicité
15
effectuée par ailleurs, elle informe le client sur les nouveautés et elle cherche à déclencher
l'achat d'impulsion. Des moyens variés: présentoirs, enseignes, affichettes, adhésifs,
pancartes, mobiles, etc.
Leçon 2
Задание 1
Lisez le texte et répondez aux questions:
- Avant de répondre à cette question rappelez-vous ce que ça veut dire «positionner
le produit». En quoi le choix du nom Pacific correspond au positionnement du
produit?
Texte: Un «cible» et le message publicitaire
«Le premier commandement est de savoir précisément à qui on s'adresse», estime
Christine Fildier, directeur du marketing pour l'ensemble du groupe. Il s'agit de définir la
cible, en allant bien au-delа de la simple différence homme-femme ou de l'âge. Il faut
cerner le consommateur potentiel en fonction de son habitat ou encore de sa catégorie
socioprofessionnelle et de ses habitudes de consommation. Il faut également tenir compte
du profil psychologique car on ne peut pas communiquer de la même facon pour une
voiture et un alcool.
Deuxième commandement : bien délimiter le positionnement, le territoire du produit, face
à ses concurrents, et observer une règle d'or, la différence. « Pacific, poursuit Jean-Paul
Richard, volue sur un marché qui ne compte pas moins de 23 marques se présentant
comme des pastis sans alcool. Mais, à la différence des produits concurrents, il possède un
positionnement trés sophistiqué, complétement sorti de l'univers marseillais. Son territoire
est celui des soft-drinks. Ce qu'on met en avant est son coté rafréchissant, pas le fait d' être
un pastis sans alcool»
Задание 2
Lisez et rétablissez l’ordre logique du texte ci-dessous.
Texte: «Promotion»
a) Ces outils seront choisis en fonction de l'objectif recherché. S'il s'agit, par exemple,
d'accroitre la notoriété d'un nouveau produit l'essai du produit est à recommander. Si
l'on veut faire acheter plus, c'est le rabais sur quantité qui convient le mieux.
b) Pour parvenir à ses fins, la promotion dispose d'une large palette d'outils. Les plus
utilisés sont les réductions de prix, la distribution de coupons de réduction, le
remboursement sur présentation de preuves d'achat, les rabais sur quantité (4 tablettes
de chocolat pour le prix de 3), les primes et cadeaux, les jeux et concours, les
dégustations gratuites, les ventes jumelées (achat de deux ou plusieurs produits à un
prix plus attractif que l'achat séparé des mêmes produits)
16
c) Depuis une quinzaine d'années, les budgets promotionnels des entreprises sont en
hausse régulière, au détriment de ceux consacrés à la publicité. Crise de la
consommation, abondance de l'offre, banalisation des produits et pression de la grande
distribution sont les principaux facteurs explicatifs de cette tendance : par ses
retombées immédiates sur les ventes, la promotion séduit fabricants et distributeurs.
Arme efficace, elle doit cependant être employée à bon moment avec modération.
Car, à terme, elle peut avoir un impact négatif sur l'image du produit ou de la marque,
en la dévalorisant aux yeux des consommateurs
d) La promotion des ventes désigne un ensemble de techniques destinées à provoquer une
augmentation rapide mais provisoire des ventes, en associant au produit un avantage.
En langage marketing, la promotion est une technique dite «push», qui pousse le
produit vers l'acheteur, contrairement à la technique dite «pull», qui tire le
consommateur vers le produit. Une opération de promotion est donc conçue pour
produire des effets rapides, voire immédiats, mais limités dans le temps, alors que la
technique dite «pull» se charge de construire une image, une identité, sur les moyens et
longs termes.
e) Les promotions réservées aux distributeurs visent, elles, d'autres objectifs: incitation à
référencer un produit ou à lui accorder davantage de place. Elles utilisent
essentiellement l'arme des remises ou des primes et cadeaux.
f) L'efficacité d'une opération promotionnelle se mesure par le taux de remontée
indiquant la participation des consommateurs : nombre de coupons présentés, bulletins
de participation à un concours... On peut aussi effectuer une mesure directe par
rapport aux objectifs fixés : augmentation de la rotation du produit en rayon, de la
notoriété, etc. Puis il est possible d'évaluer la rentabilité financière de l'opération:
rapport entre la marge brute dégagée par le chiffre d'affaires supplémentaire engagé et
le coût global de l'opération.
g)
Leçon 3
Задание 1
Retrouvez la place des mots omis dans le texte.
Texte: Ce qu’il faut retenir...
La publicité média.
La publicité est l'ensemble des moyens ................à informer le public et à le
................d'acheter un produit ou un service, puis à définir la place de ce produit ou
service sur le ..................
Il s'agit donc de la communication d'un ...............avec un objectif bien déterminé : faire
..................
Le message publicitaire est transmis à la cible visée par le canal de médias, de supports et
17
d'autres véhicules de .......................
On distingue cinq médias : affichage, télévision, radio, presse (presse quotidienne, presse
périodique, presse professionnelle, presse gratuite). Un média regroupe des .................. de
même nature.
Un support est un véhicule de publicité considéré isolément.
En fonction du ........................ qui est alloué, le plan média :
- fait un choix entre les différents ....................,
- sélectionne un certain nombre de supports dans chaque média retenu,
- recherche .................... optimale de chacun des supports choisis.
La création des messages publicitaires a pour objectif de communiquer au consommateur
l'................. choisie pour la campagne à travers le .................. publicitaire.
Elle débute par la définition de la ............... et du positionnement du produit.
La copie stratégie précise la promesse (« bénéfice consommateur ») et justifie cette
promesse.
• La publicité hors média.
La publicité hors médias comprend la publicité ................ (publipostage, téléphone...),
la P.L.V. (publicité sur le lieu de vente) et la participation à des ................, salons et
expositions.
• La promotion des ventes.
Alors que la publicité essaie d'attirer le .......................vers le produit, la promotion
pousse le produit vers le consommateur.
La promotion des ventes a pour cible la force de vente, les distributeurs et les
consommateurs. Les principales actions de promotion sont l'........................., l'offre de
remboursement, l'essai, le coupon de réduction, la démonstration, la prime, les
........................... de prix, les jeux concours et loteries, vente par lot.
• Les relations publiques.
Les relations publiques sont les activités émployées par une entreprise en vue d'établir,
de ........................ et de développer de bonnes relations entre cette ......................... et les
différents
secteurs de l'opinion publique.
L'objectif n'est pas de vendre (au moins dans l'immédiat) mais de créer des
........................... positives entre l'entreprise et son environnement (image favorable,
bonnes relations avec cet environnement, information sur la firme et ses produits).
Les différents moyens utilisés par les R.P. sont les conférences de presse, visites
d'entreprise, séminaires, colloques, films, réceptions, dossiers de presse, lettres
d'information, parrainage (sponsoring) et mécénat.
Le parrainage cherche des retombées médiatiques directes alors que le mécénat ne
cherche pas de rentabilité directe.
communication, budget, réductions,convaincre, marché, message, vendre, cible, supports,
destinés, médias, cible, utilisation, directe, relations, idée, foires, consommateur,
échantillonnage, maintenir, entreprise, thème.
18
Задание 2
Lisez et traduisez ce texte.
Texte: «Le nouveau langage de la publicité»
L'avarice, l'orgueil, la colère, la paresse, la gourmandise et surtout le sexe sont de très bons
arguments de vente. Mais, déjа, les «créatifs» parient sur un retour de valeurs plus
«morales». Fini le temps des réclames «rêves et bons sentiments». La pub, aujourd'hui,
c'est «la transgression de l'interdit», comme diraient les psy.
L'orgueil est flatté dans de nombreux spots. Dans les pubs pour automobiles, par exemple,
qui encouragent très souvent le sens de l'élitisme et du privilège.
Curiosité typiquement française, l'immoralité s'attaque particuliérement au rayon
alimentaire. Les créatifs font de l'avarice un principe. La règle est de ne jamais partager ses
bonbons: «Un Lutti de donné, c'est un Lutti de perdu», enseigne un petit garcon sur les
affiches du métro parisien. Et mieux vaut tuer son voisin que partager son camembert: un
récent spot T.V. pour le fromage «Caprice des dieux» montre un couple qui éjecte d'un
téléphérique tous les autres passagers. Le slogan: «Un fromage si doux, si tendre qu'on ne
veut le partager qu'à deux». La paresse, c'est le réflexe de base sur laquel le publicitaires
s'appuient pour vendre l'ensemble de l'électroménager.
Le sexe: II faudrait une encyclopédie pour rendre compte de l'omniprésence dans la pub
d'un «Deus Sexus». Le sexe est dans tout!
La colère est exploitée par Findus qui montre à l'affiche un gamin raleur avec pour slogan:
«Plus croustillant ou je boude». Tant pis pour les mamans.
«La publicité se moque aujourd'hui de l'ensemble des valeurs traditionnelles, estime
Blanche Grung, auteur du premier ouvrage sur les slogans publicitaires Les limites des
tabous sont chaque jour reculées.»
Les créatifs ne vont-ils pas trop loin dans leur cynisme? La plupart d'entre eux expliquent
ce choix de la manière suivante: «La forte concurrence entre agences de publicité rend
l'effort de différenciation de plus en plus difficile. А quoi s'ajoute une constante: le gout de
l'interdit, du fruit défendu, reste le meilleur moyen pour faire acheter. »
Leçon 4
Задание 1
Lisez et traduisez le texte. Retrouvez les ideés principales.
Texte: «Critique radicale de la publicité»
Des mouvements antipub considèrent que la publicité est néfaste en tant que telle. La
publicité est dans cette optique une distraction qui fait perdre de vue des choses plus
importantes, au profit du futile. Pour Jaques Ellul, la publicité est le principal moyen de
faire définitivement entrer l'homme dans le «système technicien» de la société moderne,
que d'«agent annexe de la vente, elle est devenue le moteur de tout le système», et qu'elle
apparaît finalement comme « la dictature invisible de notre société » en modifiant
radicalement les comportements des individus. C'est également la position de Jean-Claude
Michea qui affirme que le « dressage capitaliste des humains resterait un vain mot » sans
«cette omniprésente propagande publicitaire». Martelant des messages d'importance
19
mineure, elle conduit inconsciemment à percevoir comme mineurs les sujets qui ne sont
pas martelés. La publicité participe selon eux à un système économique vicieux, érigeant
en norme sociale la consommation de biens inutiles, et des comportements compulsifs et
sédentaires nuisibles en général à la santé physique et mentale des populations (qui doit
être ensuite prise en charge par de nouveaux produits ou par des services sociaux).
La publicité cherche à manipuler l’esprit de celui qui la regarde ou l’écoute. Le dessinateur
de presse Willem emploie l’expression «coloniser notre cerveau». Cet argument est tout
particulièrement dirigé contre les campagnes de positionnement des marques, dont le but
est de graver une marque dans l'esprit du consommateur, plutôt que de décrire les qualités
du produit.
Le propos du PDG de la chaîne privée française TF1, fait date: «Mon travail est de vendre
du temps de cerveau disponible à Coca-Cola».
La publicité donne l'avantage au commanditaire sur le consommateur: le consommateur
reçoit passivement une information biaisée (la publicité), qui peut flatter ses intérêts et ses
goûts, mais qui le fait en fonction des intérêts du commanditaire, alors que grâce à des
sondages et études de marché (ou par son expérience), le vendeur détient une information
claire et objective sur le comportement du consommateur, ses désirs, ses critères de choix,
etc.
Afin de faire passer leur message antipub, ces mouvements utilisent des méthodes
publicitaires classiques: usage de stéréotypes et slogans, affichage, mobilisation par
internet (publicité «virale»), propos et actions provocantes visant à obtenir du temps média
offert gratuitement par des journalistes à la recherche de sensationnel, etc. Ces
mouvements sont suivis avec intérêt par les agences de publicité elles-mêmes, toujours
promptes à récupérer ce qui permet de véhiculer une image de fronde et de liberté. On a vu
ainsi apparaître des affiches pré-recouvertes de faux graffiti anti-pub afin de solliciter
l'attention.
La critique selon laquelle la publicité provoque peu à peu des modifications irrationnelles
de la vision du monde se voit opposer par eux la critique inverse: modifier la vision du
spectateur est également l'ambition normale de tout artiste. Mais comme il est bien souvent
répété aux étudiants en école de publicité, la publicité n'est pas un art et le publicitaire n'est
pas un artiste.
Des actions illégales, conduisant à des poursuites et des procès, ont lieu. Il s’agit
principalement de la destruction d’affiches et du détournement des messages publicitaires,
dans le métro à Paris. De telles actions ont également lieu en France à Marseille,
Montpellier , Grenoble, Lyon...
La publicité est partout
Non, ce n'est pas l'effet de votre imagination. Le nombre de publicité à laquelle sont
exposés chaque jour les Nord-Américains a explosé au cours de la dernière décennie. Les
études démontrent que nous voyons en moyenne 3 000 annonces par jour. La publicité est
omniprésente que ce soit à la station-service, au cinéma, dans les toilettes ou au cours
d'événements sportifs.
Même l'espace n'est pas à l'abri de la commercialisation. Le programme spatial russe a
lancé une fusée sur laquelle on avait peint un logo de 30 pieds de Pizza Hut, et certaines
20
entreprises ont exploré la possibilité de placer dans l'espace des pubs qu'on pourrait voir de
la terre.
Le défi dans l'avenir sera peut-être de trouver des endroits publics et privés sans publicité.
Dans un monde encombré par la publicité, les spécialistes du marketing doivent redoubler
d'imagination et de créativité pour contrer la lassitude des consommateurs. Voici quelques
exemples des stratégies utilisées pour capter notre attention:
La publicité d'ambiance
Cette forme de publicité fait référence à la présence d'annonces dans les lieux publics. Le
coût d'achat de la publicité traditionnelle ayant atteint des sommets inégalés et le nombre
croissant de publicités rivalisant pour attirer l'attention des consommateurs forcent les
spécialistes à trouver de nouveaux « véhicules ». Automobiles, vélos, taxis et autobus
deviennent ainsi de véritables annonces mobiles. La publicité d'ambiance envahit
planchers de magasins, pompes à essence, cabines de toilettes, murs d'ascenseurs, bancs de
parcs, téléphones, fruits, etc. Certaines sont même estampillées sur le sable des plages.
Certains professionnels de l'industrie en viennent à critiquer cette tendance consistant à
étaler des pubs sur tout. Bob Garfield, chroniqueur pour le magazine Advertising Age,
appelle cette pléthore de messages des «polluants environnementaux». D'autres
s'inquiètent des répercussions possibles de ce déluge sur les consommateurs.
Le porte-parole furtif
Les spécialistes du marketing délaissent l'utilisation traditionnelle des célébrités pour faire
la promotion de leurs produits. Le public commence à douter que les vedettes utilisent
vraiment les produits dont elles font la promotion. Donc la tendance actuelle associe plutôt
des célébrités à certains produits afin qu'elles les portent lors de leurs apparitions publiques
ou au cours d'entrevues avec les médias. Ceci sans indiquer clairement qu'elles sont des
porte-parole rémunérés.
Les droits de nom
Les grandes entreprises transforment les lieux publics en marchandise en achetant les
droits de nom d'arénas, de théâtres, de parcs, d'écoles, de musées et même de lignes de
métro. Les municipalités aux prises avec des problèmes de financement considèrent
l'octroi de droits de nom comme une source de financement.
La publicité ciblée
La publicité ciblée constitue une forme de marketing en ligne. Par le biais des technologies
de collecte d'information, les sites Web associent les renseignements personnels d'un
internaute à ses préférences de navigation pour créer des publicités spécialement conçues à
son intention.
Le marketing croisé
La vague de fusions observée dans les médias au cours de la dernière décennie a donné
naissance à de puissants conglomérats qui possèdent tous les principaux studios de
cinéma, réseaux de télévision, postes de radio et de télé, canaux par câble, sites Internet,
maisons d'édition de même que les compagnies de musique. Ces géants utilisent leurs
21
propriétés pour faire la promotion de leurs produits et de leurs artistes par le biais de
campagnes de promotion croisées.
Par exemple, pour le lancement du film Harry Potter à l'école des sorciers, AOL Time
Warner, le plus gros conglomérat de l'industrie du spectacle, a utilisé toutes ses divisions câble, canaux spécialisés, réseaux de télévision, magazines et entreprises Internet - pour
soutenir une campagne de marketing de masse du film et des produits dérivés.
Invité à commenter le succès phénoménal de cette stratégie de marketing croisé dans la
promotion du film (Harry Potter a pulvérisé tous les records en récoltant 90 millions de
dollars au cours de son premier week-end de diffusion), Richard Parsons, dirigeant de
Time Warner, a déclaré: «La synergie a été bidirectionnelle. Non seulement nous avons
utilisé nos plates-formes promotionnelles et publicitaires pour sensibiliser le public, mais
nous avons utilisé le film pour générer de l'achalandage vers ces véhicules».
Le placement de produits
L'avenir du placement de produits en tant que stratégie publicitaire efficace a été confirmé,
en 1982, avec la scène cruciale du film E.T. l'extraterrestre qui montrait les friandises
Reese's Pieces. Les ventes du produit ont bondi de 65 %. Depuis, le placement de produits
dans les films, à la télé et de plus en plus dans les jeux vidéo est une technique courante de
marketing.
Sur son site Internet, la firme américaine de marketing FeatureThis prône les vertus du
placement de produits: «Effectuez une percée dans le monde saturé du divertissement, à
peu de frais». «Le placement de produits au cinéma et à la télé atteint des millions de
consommateurs».
Avec l'émergence des récepteurs vidéo personnels (comme le TiVo), lesquels permettent
aux consommateurs de retrancher les annonces des émissions qu'ils enregistrent, le
placement de produits revêt encore plus d'importance. Les producteurs d'émissions sont à
la recherche de nouvelles façons d'intégrer la publicité aux contenus. Par exemple, ils
peuvent construire une émission autour d'un produit unique, ou encore donner aux
téléspectateurs la possibilité d'acheter immédiatement le produit.
Par exemple, après avoir diffusé une séquence de Will and Grace, une comédie de
situation dans laquelle l'un des personnages portait un polo rose, le réseau américain NBC
a diffusé un clip de 10 secondes invitant les téléspectateurs à faire l'achat du même polo
sur le site poloweb.com (détenu à 50 % par NBC). Au cours des cinq jours qui ont suivi, le
site a vendu pour 3 000 $ US en polos. Dans un avenir rapproché, la télé interactive
permettra de commander le pantalon que porte votre vedette préférée simplement en
cliquant dessus.
La publicité numérique ou «virtuelle»
La publicité numérique va plus loin encore que le placement de produits : elle utilise une
technologie informatisée pour ajouter des produits à des scènes qui n'y étaient pas au
départ. Cette technique est courante dans la couverture d'événements sportifs, où des
annonces sont insérées de façon numérique sur les panneaux-réclames, les bandes et les
surfaces de jeu dans les arénas et les stades.
Alors que les publicités numériques sont surtout utilisées dans la couverture d'événements
sportifs, la publicité virtuelle commence à envahir l'industrie du spectacle au fur et à
22
mesure que les producteurs peuvent insérer des produits à même des émissions déjà
tournées en utilisant des images numérisées. Cette technologie permet même de modifier
le nom d'un produit à l'intérieur des séquences filmées, ce qui ouvre la voie à de nouveaux
revenus publicitaires lorsque les émissions sont mises en souscription.
Задание 2
Traduisez des frases du russe en français:
- Реклама – это совокупность средств, направленных на то, чтобы
проинформировать потребителя о существующем товаре и убедить его приобрести
этот товар.
- Целевая аудитория – это группа потенциальных потребителей.
- Традиционно принято выделять 5медиасредств: телевидение, радио, пресса,
наружная реклама, кино.
- Медиапланирование подразумевает выбор наиболее подходящего для данного
товара рекламного носителя из имеющихся медиасредств и определяет способы
использования этого носителя.
- Аудитория – это группа лиц, имеющих контакт с выбранным рекламным
носителем, а значит имеющая возможность прочитать, увидеть, услышать
рекламную информацию, передаваемую этим носителем.
- Позиционировать товар – это значит выделить его из ряда подобных ему товаров,
наделить его индивидуальностью и оригинальностью.
- Промоакции – это способ временно увеличить количество продаж.
23
Unité 3: Communication dans le monde des affaires
Leçon1
Задание 1
Lisez et traduisez le texte.
Il existe plusieurs types de communication interene:
Orale: face-à-face, interphone, téléphone, réunion
Ecrit: boite à lettres, journal d’entreprise, message téléphonique, affichage, note de service,
rapport, compte-rendu, procés verbal
Des consignes pour écrire une note de service.
La note est un document interne à l'entreprise, elle a pour objectif:
d'informer, de proposer, d'organiser.
Elle peut être destinée à des collègues de bureau, à des directeurs voire le président
directeur général ou le président.
Elle pourra donc être collective ou individuelle.
Dans tous les cas, elle va précéder une action future.
Il existe deux types de note:
La note d'information répond à différents objectifs et concerne tout le monde :
transmettre des informations (annonce d'une nouvelle organisation, un changement
d'horaire, etc.),
demander une information,
ou formuler une proposition.
La note de service, quant à elle, est rédigée par le supérieur qui adresse des instructions ou
des recommandations à ses collaborateurs.
Le contenu de la note
Optez pour un titre accrocheur pour attirer l'attention du lecteur : il sera percutant.
Commencez par l'information la plus importante et terminez par celle qui l'est moins.
Séparez vos informations les unes des autres par un paragraphe. N'oubliez pas de les
hiérarchiser.
Précisez si votre note est : pour information, pour avis, pour exécution, pour classement,
etc.
Задание 2
Connaître les nottes de services
Prenez connaissance des trois notes de service ci-dessous, puis indiquez pour chacune
d'elles si elles répondent aux caractéristiques qui suivent en mettant une croix dans la
bonne colonne
Note № 1
Société / BRANE
Service de la direction
24
Objet: Déjeuner du personnel
А partir du 3 janvier, une cantine fonctionnera entre 12 heures et 14 heures. Les tickets
seront dlivrés à la caisse.
Destinataires : ensemble du personnel Le Chef du personnel
Diffusion par affichage
Note № 2
Hypermarché Casseprix
Service emétteur: Personnel
Destinataire : Mme et MM chefs de département
Objet : Congés annuels
Je vous prie de bien vouloir me faire connaitre pour le 20 avril au plus tard les voeux du
personnel de votre département.
Le chef du personnel
Note № 3
Entreprise INOXI
Service de la sécurité
Paris le 15 septembre 20...
Objet : Manipulation de fil d’acier
Destinataire : Chefs d’atelier, ouvriers des ateliers
Un ouvrier de l’atelier s’est blessé récemment en coupant du fil d’acier. Il est rappelé que
pour toute manipulation de fil d’ acier, le porte lunettes de protection est obligatoire. Les
chefs d’atelier doivent faire respecter scrupuleusement cette prescription. La présente note
sera affiché dans tous les atelier. Elle sera également diffusé aux chefs d’atelier qui
devront la retourner signé au service de la sécurité.
Le chef de la sécurité
Elle contient:
- le nom de l'entreprise .......................………………….
-un objet ................................................………………….
- un titre de civilité ...............................………………….
- des références .....................................………………….
- une conclusion (expression d'un espoir, d'un souhait)…………
- une fоrmule de politesse....................………………….
-un ordre ...............................................…………………
- une demande ......................................………………….
- une information..................................………………….
- le nom du service émetteur ...............………………….
- le nom de la personne émettrice ......………………….
- le nom du (ou des) destinataire(s)……………………….
- la fonction du (ou des) destinataire(s)…………………………
25
Задание 2
Lisez le message que Monsieur Brion, chef du département alimentation de l'hypermarché
Cassepri, a enregistré à l'attention de sa secrètaire, puis répondez aux questions qui
suivent. Apres avoir répondre aux questions retrouvez les idées principales énoncés dans le
message et qui pourraient figurer dans la note de service. Ensuite regroupez-les de facon
logique : -transmettre des informations, donnez des instructions, précisez les
reponsabilités. Enfin rédiger cette note à la place de Francoise.
Bonjour, Françoise. J'ai appris que des marchandises disparaissaient réguliérement des
réserves et je viens d'avoir une discussion avec Gontier, le chef manutentionnaire. Il est le
seul, avec moi, à avoir la clé des réserves. Il ouvrira maintenant à 8 heures précises et il
fermera à 18 heures. C'est lui qui sera responsable des r éserves pendant qu'elles sont
ouvertes. ça veut dire qu'il sera en particulier responsable de toutes les disparitions de
marchandises. Quand les gars de la manutention trouvent des marchandises en mauvais
état, ils doivent mettre ces marchandises comme ils les ont trouvées dans le chariot prévu
pour ça. En plus, il faut obligatoirement qu'ils notent ça dans un cahier qui se trouve dans
le bureau de Gontier. S'il y a de la casse pendant la manutention, il faut aussi le signaler
dans le cahier. Tout le monde doit suivre cette procédure. On considérera ceux qui ne le
font pas comme ayant volé la marchandise ou du moins, ils engageront aussi leur
responsabilité, comme Gontier. C'est peut-être mieux de l'écrire comme ça. Voilа. J'espère
que ce système aura quelques résultats. Il faudrait préparer une note que je signerai en fin
d'aprés-midi pour annoncer tout ça. C'est pour les manutentionnaires. On va l'afficher dans
les réserves. А bientôt. Merci.
- De quoi il s’agit dans le message?
- Qui détient les cles?
- Quels sont les horaires d’ouverture des réserves?
- Quelle est la procédure à suivre quand des marchandise sont trouvées avariées ou
cassées ?
- Qui assume la responsabilité en cas de disparition des marchandise?
Leçon 2: Savoir rédiger des rapports et des comtes-rendus
Задание 1
Ananliser un rapport.
Un rapport est plus souvent transmis à un supérieur hiérarchique, l'objectif étant d'aider à
la prise de décision. А la suite de la réunion du 18 mars Madame Bruneteau a rédigé le
rapport ci-contre. Lisez-le attentivement et cherchez à découvrir les caractéristiques de ce
type d'écrit en relevant dans ce rapport les éléments suivants.
En en-tête sont indiqués:
1. le nom de la société
2. l'auteur ou l'émetteur : nom et qualité
3. le destinataire : nom et qualité
4. la date de création
5. le titre "RAPPORT"
6. l'objet du rapport
26
L'introduction est précédée d'un titre de civilité, ensuite on rappelle la demande du
supérieur, précise l'objet du rapport
Le développement:
1. présente les faits
2. expose les problèmes
3. propose des solutions
Le style est impersonnel pour la relation des faits; mais peut être personnel pour la
présentation de la solution.
La présentation est soignée. Un rapport n'est jamais manusccrit, sa lecture est facilitée par
des titres de paragraphes et par la mise en relief d'informations importantes.
La signature est inscrite en bas du rapport.
HYPERMARCHE CASSEPRIX
103, avenue de Maine - 35000 RENNES
Emetteur :
Madame BRUNETEAU
Chef de caisse
Destinataire:
Monsieur BERNARD
Directeur
Rennes, le 30 mars 21....
RAPPORT SUR LE TRAVAIL DES CAISSIèRES
Monsieur le Directeur,
А la suite de votre demande du 20 mars, je vous présente mes observations sur le travail
de la caisse et ses implications sur l'accueil de la clientèle.
Importance de la fonction
Le poste est à la fois stratégique et sans qualification. En effet, nos caissières, au nombre
de 63 à ce jour, effectuent un travail très simple, mais elles interviennent pour une grande
part dans l'opinion que se font les clients sur le magasin.
Profils
Dans leur grande majorité, nos caissières sont de jeunes femmes sans qualification. Plus
de la moitié sont mères de famille et occupent leur emploi à temps partiel.
Ancienneté - Salaire
La rotation du personnel est très importante : 80 % de nos caissières ont été embauchées
depuis moins de 2 ans et touchent le SMIC.
Nature du travail
Grace au nouveau système d'encaissement par lecteur optique, les caissières sont plus
disponibles avec les clients. L'accueil est ainsi devenu une part importante de leur travail.
Pourtant de nombreux clients se plaignent réguliérement de l'accueil qui leur est réservé
aux caisses. Des insultes sont même souvent échangées entre clients et caissières.
Propositions
Elles sont au nombre de deux.
27
Un effort de formation
Afin de pouvoir remplir efficacement leur nouveau rôle, les caissières doivent améliorer
leur comportement et leurs réactions face aux clients. Une formation en ce sens me paraît
bénéfique.
Un meilleur salaire
Afin de fidéliser les caissières au magasin et de valoriser la fonction, je propose qu'а
l'issue de cette formation, leur salaire soit augmenté de l'ordre de 20%.
Je reste à votre disposition, Monsieur le Directeur, pour tout renseignement
complémentaire
Germaine BRUNETEAU
Задание 2
Rediger un rapport
Supposons que le directeur de l'hypermarché Casseprix ait suivi les propositions de
Germaine Bruneteau: les caissières ont été augmentées et toutes ont reçu pendant quatre
mois, à raison de 3 heures par semaine, une formation à l'accueil. Trois mois après cette
formation, Madame Bruneteau doit rédiger à l'intention du directeur un nouveau rapport.
Elle y présente notamment les résultats obtenus et elle y fait de nouvelles propositions.
Mettez-vous а la place de Germaine Bruneteau et rédigez ce rapport.
Задание 3
Lisez le texte présenté ci-dessous concernant les principes de la rédaction du compterendu.
Texte
Le compte-rendu est un document de suivi d’une réunion. Il est très utilisé dans de
nombreux domaines d’activité, et notamment par les équipes commerciales, financières et
le management. Il permet de synthétiser la réunion afin de garder une trace de ce qui a été
revu, et de voir rapidement les points traités pour la planification d’une prochaine réunion.
Un compte-rendu de réunion pour être efficace doit être structuré. Il doit mentionner
certains points. Il s’agit de :
•
la date et l’ordre du jour,
•
les intervenants présents et leurs fonctions,
•
les sujets traités,
•
les conclusions,
•
les points en suspens.
Les différents sujets traités doivent être regroupés par sous catégories. On organise sa
conclusion en éclairant et en répondant aux différentes problématiques traitées et en
reprenant les mêmes sous parties.
Les points en suspens doivent être facilement identifiables, car ils feront probablement
l’objet d’une réunion ultérieure. Il est intéressant de noter pourquoi ces points n’ont pu être
abordés, il peut s’agir d’un manque de données ou de l’absence d’un intervenant.
Afin de rédiger un compte-rendu, il faut au préalable se tenir informé du sujet traité
pendant la réunion. Il s’agit souvent d’un junior ou d’un stagiaire qui est responsable de la
28
rédaction du compte rendu. Il est important de noter rapidement les idées développées,
ainsi que les données comme des locations ou des montants chiffrés s’y référant.
Pendant la réunion, il faut prendre des notes rapidement. L’idéal est de disposer d’un bloc de
feuilles, afin de noter les points clés de manière espacée. Il est préférable de rédiger son
compte rendu rapidement après la réunion, afin que les idées soient encore fraîches et
claires.
Il est également préférable de toujours adopter la même structure de compte rendu, afin de
voir rapidement les avancements de projets. Une fois rédigé, le compte-rendu doit être
soumis aux différents intervenants qui ont participé à la réunion.
Il y a des éléments indispensables qui doivent figurer nécessairement sur chaque compterendu de réunion :
-En-tête complet de l'entreprise
-Date de la rédaction du compte rendu
-Ttitre de la réunion et du compte rendu
-Ordre du jour de la réunion et du compte rendu
-Noms et fonctions des personnes présentes
-Noms et fonctions des personnes absentes
-Signature du rédacteur du compte rendu
-Nom et fonction du rédacteur du compte rendu
Contenu d’un compte-rendu:
-Introduction: cette phrase doit indiquier l'heure de la réunion, ainsi que l'ordre du jour, et
les différents thèmes abordés au cours de la réunion.
-Développement: il doit exposer les faits, restituer les débats de façon chronologique et
fidèle à ce qui a été dit. Il faut reformuler et synthètiser les échanges qui ont eu lieu entre
les intervenants.
-Conclusion: elle doit relater les décisions ou les votes qui ont été faits. Il faut également y
préciser l'heure de fin de la réunion, ainsi, le cas échéant, la date, l'heure et le lieu de la
prochaine réunion.
Leçon 3
Задание 1
Lisez et traduisez:
Comment agir si je fais un faux numéro :
- Allô ! Puis-je parler à Monsieur Bertin ?
- Je crois que vous faites erreur. Il n'y a personne de ce nom dans notre société.
- C'est bien le 23.32.48.50?
- Non, ici c'est le 23.32.49.50. Etes-vous sûr que vous avez le bon numéro ? Vous devez
avoir un faux.
- Oh ! Excusez-moi, je me suis trompé. Je suis mal orienté.
- Vous êtes bien Monsieur Niel ?
- Je regrette son numéro a changé. Vous pouvez le joindre (l'appeler) ayu 34.42.13.69.
29
Comment agir si mon correspondant est absent :
- Allô! Carole Morel?
- Non, ici Françoise Comerre. Un instant, je vais la chercher. Elle se trouve dans le bureau
voisin.
- Pensez-vous que je pourrai la rappeler un peu plus tard ?
- Oui, elle sera dаns son bureau cet aprés-midi.
- Je voudrais parler а Madame Annick Dupuy.
-Madame Dupuy est absente pour la journée. Désirez-vous parler à quelqu'un du service ?
-Oui, passez-moi son adjointe, Madame Sarda.
Comment agir si mon correspondant n'est pas disponible:
- Madame Sarda, bonjour.
- Excusez-moi, Monsieur, je suis en communication sur une autre ligne. Pouvez-vous
patienter (rester en ligne) quelques instants ?
- Allô ! Madame Lugol ?
- J'ai quelqu'un dans mon bureau. Je peux vous rappeler d'ici un quart d'heure ?
- Pourrais-je parler au directeur technique ?
-Madame Grenade, la directrice technique, est en réunion. Voulez-vous laisser un message
ou rappeler plus tard ?
- Dites-moi à quelle heure je peux la joindre.
Comment agir si j'entends ou je comprends mal mon correspondant :
- Je ne parle pas très bien français. Pouvez-vous répéter plus lentement ?
- Je vous prie de m'excuser, Monsieur, je reprends plus lentement. Bien volontiers.
- Pourriez-vous parler un peu plus fort ? Je ne vous entends pas très bien.
- Vous m'entendez mieux maintenant ?
- Je regrette, la ligne est très mauvaise et j'ai du mal à vous entendre. Pouvez- vous
répéter s'il vous plaît ?
-Vous m'entendez ? Pour ma part, je vous reçois très bien. Je disais que...
- Allô ! Je ne sais pas ce qui est arrivé, mais nous avons été coupés.
- Ce n'est pas grave. Ou en éions-nous ?
Задание 2
Préparer un voyage à l’étranger.
Danielle Martelle est chargé d’organiser un voyage d’affaire de son patron à l’étranger.
Françoise Fertet travaille dans une agence de voyage « Belair » , elle reçoit un appel
téléphonique de Danielle Martelle. Lisez l’entretien téléphonique. Changez les dates, la
30
destination, le nombre de billets et préparez la conversation de Daniel avec l’agence pour
son voyage d’ été.
Danielle Martelle : Allô !
Françoise Fertet : Allô ! agence « Belair » , je vous écoute.
Danielle Martelle : Bonjours, Mademoiselle ! ici la société « XXX » , je voudrais réserver
une place en classes affaires sur le vol Paris-Florence pour après demain , le dimanche 20
mai.
Françoise Fertet : Vous préférez le matin ou l’après-midi ?
Danielle Martelle : Je voudrais le dimanche soir autour de 18 heures.
Françoise Fertet : Un instant s’il vous plaît je vais voir les possibilités. Attendez, je vais
consulter les horaires d’Alitalia. En effet, il y a un vol direct de Paris à 17.40, le vol
AZ135, départ de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.
Danielle Martelle : et il arrive à Florence à.... ?
Françoise Fertet : à 19h35.....
Danielle Martelle : oui, ça va, réservez-moi une place sur ce vol s’il vous plaît.
Françoise Fertet : je réserve à quel nom.
Danielle Martelle : Au nom de Monsieur Taravant, Paul Taravant.
Françoise Fertet : A quel numéro peut-on vous joindre.
Danielle Martelle : Au 54.32.49.67.
Françoise Fertet : Vous m’avez bien dit classe affaires ?
Danielle Martelle : Oui, mais il me faudrait aussi une place pour le retour à Paris
Françoise Fertet : Pour le lendemain ?
Danielle Martelle : Pour le mercredi 23 après 15 heures
Françoise Fertet : Alitalia vous propose le vol AZ 232 qui part à 16h 45 qui arrive à 19
heures.
Danielle Martelle : C’est parfait.
Françoise Fertet : Bien , c’est enregistré, vous pouvez retirer votre billet à notre guichet à
partir d’ aujourdhui
Danielle Martelle : Une dernière question quel est le prix du voyage ?
Françoise Fertet : En classe affaires ça nous fait ... pour l’aller retour 893 euros
-Imaginez que Danielle Martelle avez telefoné à l’agence après 17h. Les bureaux ont été
déjâ fermé, elle avez laissé un message. Quelle message aurait-elle pu laisser ?
-Monsieur Taravant doit rester un jour de plus en Italie, il adresse le telex suivant à
Danielle. Ecrivez cette lettre.
RESTERAI 24 HEURES DE PLUS A NAPLES POUR NEGOCIATION
IMPORTANTE. PRIERE ANNULER RENDEZ-VOUS AVEC MADAME HELGA
BULHER, DIRECTRICE MARKETING SOCIETE GOTWEIN, DE HAMBOURG.
ADRESSER] D'URGENCE PAR TELECOPIE LETTRE D'EXCUSES. MERCI. P.
TARAVANT.
31
Задание 3
A partir des conversations suivantes complétez la fiche téléphonique.
- Allo, les Pepinières du Sud-Ouest?
- Oui, j’ écoute.
- Bonjours madame, ici Michel Rougier, fleuriste à Muret. Il y a un problème dnas
votre dernière livraison. Je vous ai commandé 150 pots de cyclamens de trois couleurs
différentes et vous ne m’en avez livre que des roses et des blancs. J’ai absolument
besoin de cyclamens rouges car nous sommes à quatre jours de la Toussaint.
- Excusez-nous, il y a du y avoir une erreur de notre part, mais à cette époque de
l’année nous sommes absolument débordés.
- Je comprends très bien, mais j’ai moi-même de nombreuses commandes de
cyclamens rouges. Pouvez – vous m’en faire livrer 50 pots demain matin à la première
heure et reprendre les 50 pots de cyclamens balncs et roses que vous m’avez livrés en
trop?
- Nous allons faire tout notre possible pour vous satisfaire, mais ne pourriez – vous pas
garder ces 50 pots? Je pense que nous pourrions vous consentir une remise de 10%.
- Bon bon, c’est bien parce que c’est la première fois qu’une telle erreur se produit. Je
compte donc sur mes cyclames rouges demain matin à 7 heures!
- Oui oui soyez sans crainte, je préviens immédiatement madame Ramage qui fera le
necessaire. Excusez- nous encore. Au revoir, Monsieur Raugier, et merci!
- Au revoir madame.
APPEL POUR.......................................
DE LA PART........................................
SOCIéTé..............................................
TéLéPHONE.......................................................
..... rappelera
..... demande à être rappelé
..... urgent
A
LAISSé
LE
MESSAGE
SUIVANT..............................................................................................................................
.......................................................................
REçU PAR
DATE................................... HEURE..............................................
- Allo, ici les Assurance Lagarde.
- Bonjour, mademoiselle, ici Christophe Manthe, je suis assuré chez vous depuis 5 ans
et c’est la premiere fois que je fais appel à vos services.
- Oui, je vous écoute, quel est le numéro de votre police?
- Attendez, je vais voir... Voila, c’est le numéro 68741257.
- De quoi s’agit-il?
- Eh bien, ça c’est passé ce matin dans la patisserie. Une cliente, en se rendant à la
caisse, a glissé et a heurté une vitrine. Comme elle souffrait d’un bras, nous l’avons
32
conduite à l’hopital ou on lui a diagnostiqué une fracture du poignet. Je suis très
ennuyé, que dois – je faire?
- Ne vous inquietez pas, vous êtes couvert par votre assurance. Donnez-moi le nom et
l’adresse de votre cliente et nous prendrons directement contact avec elle.
- Il s’agit de Madame Bardet Sylvie, 15 rue des Etats-Unis au Lavandou.
- Avez-vous remarqué si le sol etait glissant ou si quelque chose a pu provoquer sa
chute?
- Non, personne n’a compris pourquoi elle a pu tomber.
- Bien, nous sommes vendredi 4 avril , vous recevrez en début de semaine prochaine la
visite de l’inspecteur de zone. C’est tout pour le moment.
- Entendu, merci beaucoup. Au revoir, mademoiselle.
- Au revoir, monsieur
Assurence Lagarde
Appel pour qui ......................
Reçu par ...............................
Date ....................................
Heure .......................................
Assuré .......................................
N. Police .........................................
Circonstances du sinistre .................................
Cause ...................................................
Victime ........................................................
Dommages .......................................................
Leçon 4
Задание 1
Lisez les letters suivantes et remplissez les questionnaires correspondants.
Commande
A. Chevalier
Orfevre
24, rue du Charolais
75012 Paris
Nos ref. : AC/PC/10
Vos. : Objet : commande
Porcelaines Pyrovair
98, route de Bordeaux
37000 Limoges
Paris, le 15 octobre 19....
Monsieur,
Veullez me faire parvenir dans les meilleures délais et dans les conditions habituelles de
vente (emballage compris et livraison franco de port par le Sernam) :
- Serie Louis XV Decor Fleury :
33
- 40 assiettes creuses à 60 F.
- 80
assiettes plates à 60 F.
- 40 assiettes a dessert à 45 F.
- 10 services a cafe complets à 875F.
- Serie Madame Pompadour Decor Derby :
- 10 soupieres à 355 F
- 5 saladiers à 225F
Etant donné l’importance de ma commande et l’ancienneté de nos relations, je vous
demanderai, exceptionnellement, de me permettre de regler votre facture à 90 jours.
Veuilez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.
A. Chevalier
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Nom du client ................................
Nom du fournisseur ........................................
Emballage à la charge ...............................................
Frais de transport à la charge ..........................................
Conditions de paiement souhaitées ......................................
Arguments invoqués .....................................................
Demande de renseignements
M. Blanchard
Carnot-Luminaires
12, Bd Carnot
05000 Gap
Tel. : 92.53.87.12.
Lumitel S.A.
Z.I. de Thau
13270 Fos/Mer
Gap, le 22 novembre 20...
Messieurs,
J’ai l’intention de vous commander sous peu :
- Huits lampes halogènes mod.143;
- Trois paires d’appliques mod. 456;
- Duex lustres mod. Versailes;
- Six lampes de chevet junior mod.567
En raison de la proximité des fêtes de fin d’année, je souhaiterais recevoir ces articles dans
les plus brefs délais.
Je vous demande s’il vous est possible de me les livrer sous huitaine au lieu de délai
habituel de quinze jours. Je suis prêt à prendre à ma charge les frais de transport
supplémentaires. Je vous confirmerais cette commande des que j’aurai reçue votre accord.
Je vous prie de recevoir, Messieurs, l’expression de mes sentiments distingués.
M. Blanchard
34
1.
2.
3.
4.
5.
Nom du client ........................
Nom du fournissuer ...............................
A quelle condition la commande est-elle soumise? .........................
S’agit-il d’une première commande? ..................................
Justifiez votre réponse .............................................
Réclamation
Patisserie-Cofiserie Joubert
18, bd. De la République
16000 Angoulème
Nos ref. : TJ/VF/37
Vos ref. : Objet : réclamation
Confiserie Réunies
de l’Isere
46, av. Général de Gaulle
38000 Grenoble
Angouleme,
Le 4 decembre 20.....
Monsieur le Directeur,
Nous avons commandé le 10 novembre dérnier par l’ intermédiaire de votre représentant
M.C. Martelli :
- 100 boîtes de 250 g de marrons glaces
- 50 boîtes de 500 g de chocolats à la crème
- 100 boîtes de 500 g de chocolats assortis
Ces articles, selaon les accords avec Mrtelli, devaient nous parvenir avant le 30 novembre.
Nous sommes déja le 4 décembre et nous n’avons toujours rien reçu.
Vous pouvez imaginer combien un tel retard peut nous être préjudiciable en cette période
de fête.
Si le 10 décembre, dérnier délai, nous n’étions pas en posséssion de la marchandise, nous
nous trouverions dans l’obligation de mettre en cause votre responsabilité et de vous
réclamer un dédommagement.
Dans cette attente, recevez, Monsieur, l’ expression de nos sentiments distingués.
T. Joubert
1.
2.
3.
4.
5.
S’agit-il d’une commande directe ....................................
Objete détaille de la lettre ....................................................
Conséquences éventuelle de ce retard ................................
Y a-t-il une annulation de la commande? .....................................
Ton de la lettre ..........................................................................
35
Задание 2
Remmettez en ordre les différentes parties de la lettre suivante.
Demande de report de paiement
1. Nous espérons que vous serez satisafait de cette solution car il nous est difficile de
faire plus, en raison de nos engagements envers nos propre fournisseurs.
2. Monsieur,
3. Les papéteris du Centre – Vente en gros – 15, rue Guillaume Apollinaire – 87000
Limoges
4. Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments devoués.
5. Marcel Letournel – Librairie-Papétrie – 20 square des Diables-Bleus – 87000
Limoges
6. Limoges, le 3 fevrier 20....
7. Compte tenu de l’anciennete de nos relations, la regularité de vos reglements et
l’importance de la commande, nous acceptons à titre exceptionnel de réporter au 31
mars prochain, sans intêret de retard, la totalité de votre échéance, soit 1120 euros
8. Paul Martigues
9. Nous accusons réception de vottre lettre du 27 janvier nous demandant de repousser
d’un mois le réglement de notre facture S3456 d’un montant de 1120 euros, que
vous deviez nous régler le 28 fevrier prochain.
36
Unité 4 : Textes supplémentaires
Texte 1
Sujet : “Circuit économique »
Un exemple de circuit économique
I – Le circuit économique
A – Circuit économique ?
La vision du circuit montre les interdépendances entre les agents, étudie les liaisons et les
fonctions économiques. Le circuit propose une vision d’ensemble (macro-économie). La
macro-économie est la partie de la science économique qui analyse l’ensemble des
phénomènes économiques au niveau d’un pays. On s’intéresse aux quantités globales et on
se situe au niveau de la nation. La micro-économie est la partie de la science économique
qui analyse le comportement des unités économiques individuelles. On se situe au niveau
de la plus petite unité possible.
B – Les opérations économiques
Se traduisent par des flux : mouvements de biens, de services ou de monnaie échangés
entre des agents à l’occasion d’une opération et pendant une période donnée. Il existe deux
types de flux :
le flux réel ou physique : biens et services échangés.
le flux monétaire : monnaie échangée.
37
Les opérations économiques se déroulent sur des marchés : par exemple, le marché des
biens de consommation, le marché des biens de production, le marché du travail, le
marché des capitaux… L’activité économique consiste à produire des biens et des services
pour satisfaire des besoins. La participation à l’activité économique donne lieu à
la distribution de revenus et ces revenus sont destinés à être dépensés afin d’acheter des
biens et services.
II – Les secteurs institutionnels
Un secteur institutionnel est l’ensemble d’unités institutionnelles qui ont un comportement
économique analogue. Pour caractériser ce comportement économique on utilise :
la fonction économique principale
les ressources principales
L’ensemble des unités institutionnelles résidentes est regroupé en plusieurs secteurs
institutionnels :
les ménages et entreprises individuelles : familles, communautés, entreprises individuelles
les entreprises : sociétés et quasi-sociétés non financières
les institutions financières : les institutions de crédit (banques) et les entreprises
d’assurance (compagnies d’assurance, mutuelles)
les administrations : publiques (Etat, collectivités locales) ou privées (partis politiques,
associations)
l’Extérieur : le reste du monde
Texte 2
Sujet : « Formes juridiques des entreprises françaises »
Choisir la forme juridique de l'entreprise
Faire le bon choix au départ est d’autant plus important que le changement de statut en
cours d’activité est assez coûteux.
Aucune structure juridique n’est idéale. Il vous faut déterminer celle qui vous paraît la
mieux adaptée à vos objectifs et vos priorités. En tout état de cause, il ne faut pas hésiter à
prendre conseil auprès d’un notaire ou d’un avocat.
Vous avez le choix entre l’entreprise individuelle et la société.
La plupart des commerces et des activités artisanales sont exercées en entreprise
individuelle parce que c’est la solution la plus simple. Cette forme juridique ne répond pas,
toutefois, à toutes les situations et toutes les préoccupations des chefs d’entreprises.
La décision pourra être prise en fonction des éléments suivants :
- activité réglementée ou non (certaines réglementations imposent une forme juridique
particulière) ;
- importance des frais de constitution et de fonctionnement (la société est plus onéreuse
que l’entreprise individuelle) ;
- étendue de la responsabilité des participants (certaines sociétés, comme la SARL,
limitent la responsabilité du chef d’entreprise) ;
- régime d’imposition des bénéfices ;
38
- modalités et coûts de transmission (la transmission est parfois plus aisée dans le cas
d’une société) ;
- nature, composition et importance du patrimoine engagé ;
- protection sociale de l’exploitant ou du dirigeant ;
- situation du conjoint et du contexte familial ;
- recherche de capitaux.
1 L’entreprise individuelle
Si vous choisissez l’entreprise individuelle, appelée aussi " entreprise en nom personnel ",
sachez qu’aucun capital minimal n’est exigé à la création et que les frais de constitution
sont réduits.
Vous devez avoir la capacité commerciale ou la capacité civile en ce qui concerne
l’activité artisanale, c’est-à-dire, être majeur et n’être frappé d’aucune mesure
d’interdiction et d’incompatibilité.
Par ailleurs, vous devez être inscrit au registre du commerce et des sociétés ou au
répertoire des métiers.
Les bénéfices dégagés de l’exploitation de votre entreprise sont intégrés dans votre
déclaration de revenus dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC),
ou des bénéfices non commerciaux (BNC) en fonction de l'activité exercée.
Vous ne pouvez pas être salarié de votre entreprise. En matière de protection sociale, vous
bénéficiez du régime particulier des commerçants, artisans et professions libérales.
Vous êtes responsable sur vos biens personnels des dettes de l’entreprise. Il n’y a pas la
possibilité de distinguer les biens personnels des biens professionnels.
Toutefois, vous avez la possibilitй au terme d'une procйdure nйcessitant notamment un
acte notariй, de dйclarer insaisissable votre rйsidence principale par vos crйanciers pour
les dettes constituйes а l'occasion de votre activitй professionnelle.
2 La société
La forme sociale de l’entreprise présente l’avantage de limiter la prise de risque du chef
d’entreprise. En effet, la société reçoit un patrimoine distinct constitué avec les apports qui
lui sont faits par le chef d’entreprise lui-même et ses associés. Désormais, les risques de
l’affaire sont supportés par la société sur le patrimoine qui lui est affecté. Il faut cependant
rappeler qu’en cas de faillite, la responsabilité du chef d’entreprise gérant de la société peut
être appelée par le juge de la liquidation judiciaire dans le cas d’erreur de gestion ou encore
dans la circonstance d’une faillite frauduleuse, principalement lorsque le chef d’entreprise a
dissimulé la situation de cessation des paiements de la société pour la maintenir en activité
au détriment de la sécurité juridique des tiers en relation d’affaire avec la société.
Si vous décidez de créer une société, plusieurs solutions s’offrent à vous. Les formes
juridiques les plus rencontrées dans les petites entreprises sont la SNC, l’EURL et la
SARL.
La société en nom collectif - SNC
Aucun capital minimum n’est exigé. Il faut 2 associés au moins. Chaque associé a la
qualité de commerçant.
39
C'est la société qui est inscrite au registre du commerce et des sociétés.
Les frais de constitution sont plus importants que dans le cas d’une entreprise individuelle.
Tous les associés sont indéfiniment et solidairement responsables des dettes de
l’entreprise sur leur patrimoine personnel. Attention à votre régime matrimonial.
Toutes les décisions importantes sont prises à l’unanimité des associés. Sauf clauses
statutaires contraires, tous les associés sont gérants. Dans les rapports avec les tiers, le
gérant engage la société par les actes entrant dans l'objet social. Il est donc très important
de bien rédiger cet objet dans les statuts.
Vous bénéficiez du régime de protection sociale des artisans et des commerçants, et vos
bénéfices sont imposables au titre des BIC, proportionnellement aux droits que vous
détenez dans la société. Sachez toutefois que la SNC peut opter pour l’impôt sur les
sociétés.
L'entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée - EURL
L’EURL a été créée en 1985 pour les petites entreprises. Ce n'est pas une nouvelle forme
de société mais une variante de la SARL. Elle est parfaitement adaptée aux besoins des
petites entreprises.
Elle ne comprend qu’un seul associé. Les statuts fixent librement le montant du capital
social. L’associé unique n’a pas la qualité de commerçant.
La société doit être inscrite au registre du commerce et des sociétés. Elle a la personnalité
morale. Les frais de constitution sont plus importants que pour une entreprise individuelle.
Le chef d’entreprise n’est pas responsable sur ses biens propres des dettes de la société. Sa
responsabilité est, limitée au montant du capital.
Attention à votre régime matrimonial et à la nature des biens apportés à la société.
Si vous êtes mariés sous le régime de la séparation des biens ou de la participation aux
acquêts, chacun des époux disposant librement de ses biens, vous pouvez apporter tout ou
partie de vos biens à une EURL pour en devenir l'associé unique.
Si vous êtes mariés sous le régime de la communauté, le problème se posera si vous avez
l'intention d'apporter à la société des biens commun. Pour conserver votre qualité d'associé
unique, vous devrez informer votre conjoint de cet apport. Celui-ci devra donner son
consentement s'il s'agit d'immeubles ou de fonds de commerce. Par ailleurs, votre conjoint
doit déclarer ne pas vouloir être personnellement associé. Dans le cas contraire, vous n'êtes
plus associé unique et l'EURL devient une SARL.
En ce qui concerne la protection sociale, vous bénéficiez du régime particulier des
commerçants, artisans et professions libérales. Lorsque l’associé unique est une personne
morale le bénéfice est imposé à l’impôt sur les sociétés. Toutefois, il existe une possibilité
pour l’associé unique personne physique d’opter pour l’impôt sur les sociétés. Cette option
doit être expresse.
La société à responsabilité limitée -SARL
La SARL, principalement à caractère familial (société constituée entre parents, grandsparents, enfants et petits enfants, frères et sњurs et leurs conjoints), est la forme sociale la
mieux adaptée à la petite et moyenne entreprise.
Elle est constituée de 2 associés au moins. Les statuts fixent librement le montant du
capital social. Les associés ne sont pas commerçants. Ils n’ont donc pas besoin d’avoir la
40
capacité de faire du commerce. Ils doivent, en revanche, avoir la capacité civile.
La société a la personnalité morale et elle doit faire l’objet d’une inscription au registre du
commerce et des sociétés.
Les frais de constitution sont plus élevés que dans le cas d’une entreprise individuelle.
Les associés ne sont responsables du passif social que dans la limite du montant de leurs
apports. Mais ils ne doivent agir ni en droit ni en fait comme des dirigeants.
Les bénéfices de la société sont soumis à l’impôt sur les sociétés avec une exception, la
SARL de famille, qui peut opter, si certaines conditions sont réunies, pour la catégorie
fiscale du BIC.
Créer une société revient à donner naissance à une nouvelle personne :
Qui dispose de son propre patrimoine (distinction patrimoine de la société de celui des
dirigeants, sauf en SNC).
Qui a un nom (dénomination sociale), un domicile (siège social), ...
Qui est représentée par un dirigeant, qui n'agit pas pour son propre compte mais au nom de
la société qu'il represente. Il doit donc régulièrement rendre des comptes sur la gestion aux
autres associés.
Qui est imposée au titre de l'Impôt sur les sociétés (IS).
Les formalités de création sont plus lourdes qu'en entreprise individuelle (rédaction de
statut, publicité d'annonce légale,...)
Tableau comparatif des principales formes de sociétés
Entreprise
individuelle
Nombre
d'associés
Montant
capital
du
L'entrepreneur
individuel seul
Toutes activités
Pas de notion
: commerciales, Entrepreneur
de
capital
libérales,
Individuel
social
artisanales...
Objet/activité
Dirigeants
Responsabilité
Totale
et
indéfinie sur
ses
biens
personnel
Entre 2 et 100
SARL (Société à associés
Capital
Responsabilité (personnes
librement
Limitée)
physiques ou fixé
morales)
Toutes activités,
sauf : assurances,
débits de tabac,
pharmacies,
entreprises
de
capitalisation et
d'épargne,...
Gérant(s)
obligatoirement
une
personne Limitée
physique,
apports
associé(s) ou un
tiers
EURL
(Entreprise
Unipersonnelle à 1 seul associé
Responsabilité
Limitée)
Toutes activité,
sauf : assurances,
débits de tabac,
pharmacies,
entreprises
de
capitalisation et
d'épargne,...
Gérant
obligatoirement
Limitée
personne
apports
physique, l'associé
unique ou un tiers
Capital
librement
fixé
aux
aux
41
Minimum
SA
(Société personnes
Anonyme)
physiques
morales
37
000€
minimum (la
moitié
7 pouvant être
versée lors de
ou la
constitution
et le solde
dans les 5
ans)
Minimum
2
personnes
physiques ou
SNC (Société en
morales,
les
Nom Collectif)
associés
ont
tous la capacité
de commerçant
Pas
de
minimum,
pas
d'obligation
de libération
immédiate
Toutes
les
activités, sauf :
débits de tabac,
agences
de
placement
des
artistes
du
spectacles,...
Conseil
d'Administration
(entre 3 et 24
Limitée
membres), dont un
apports
Président
personne physique
obligatoirement
activités
indéfinie
et
uniquement
Gérant(s)
solidaire sur
commerciales,
personne physique
les
biens
artisanales
et ou morale
personnels
industrielles
37
000€
minimum (la
moitié
pouvant être
2 versée lors de
la
constitution
et le solde
dans les 5
ans)
Toutes activités,
sauf : débits de
tabac, agences de
placements,
artistes,...
Président
personne physique Limitée
ou
morale, apports
actionnaire ou non
37
000€
minimum
(la
moitié
SASU (Société
pouvant être
par
Actions
versée lors de
Associé unique
Simplifiées
la
Unipersonnelle)
constitution
et le solde
dans les 5
ans)
Toutes activités,
sauf : débits de
tabacs, agences
de
placement,
artistes,...
Président
personne physique Limitée
ou morale, associé apports
ou non
SAS
(Société
Minimum
par
Actions
actionnaires
Simplifiée)
aux
aux
aux
Texte 3
Sujet: “Créer sa propre enterprise”(1)
Ronan Pelloux : “Il faut être capable de se serrer la ceinture”
Ronan Pelloux et Julien Mechin ont créé il y a 4 ans la première agence française qui
sollicite les internautes sur des projets de création. Aujourd'hui, ils se félicitent d'avoir
tenté l'aventure du crowdsourcing.
42
Bonjour Ronan,
Vous avez créé votre entreprise dans un domaine encore méconnu : le crowdsourcing.
Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise
?
j’ai fondél’agence Creads en 2008 avec Julien Mechin.
Creads est la première agence française qui sollicite les
internautes sur des projets de création. Concrètement,
plus de 40 000 créatifs inscrits sur creads.org participent
des concours pour répondre toutes les problématiques de communication des marques :
création de noms, logos, webdesign, mascottes, éditions, etc.
Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?
Avec Julien, nous nous sommes rendus compte de la très grande créativité dont font part
les graphistes sur Internet. Malheureusement, cette créativité est peu canalisée et porte sur
des sujets improvisés.
Nous avons donc voulu centraliser ces savoir-faire et les challenger sur une plateforme
dédiée. Aujourd’hui, il est possible pour n’importe quel graphiste, professionnel ou
amateur, de participer des projets concrets allant des grands comptes au créateur
d’entreprise.
Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à
quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?
• Se lancer sur internet. Cela permet de toucher un marché mondial avec un minimum
d’apport financier au départ.
• Apporter une importance votre image. La qualité graphique de votre logo, votre site,
vos cartes de visites va vous permettre de rassurer vos clients même si vous êtes un
petit acteur du marché.
•
S’associer. Pour réunir les compétences que vous n’avez pas.
•
Se renseigner sur toutes les aides pour les entreprises innovantes.
Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous
lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?
Les sacrifices sont nombreux pour un entrepreneur, notamment pour la rémunération
puisqu’il faut être capable de se serrer la ceinture et ne pas se rémunérer les premiers
temps.Nous préférons d’ailleurs financer la croissance de notre entreprise et recruter de
nouveaux profils plutôt que de revoir nos rémunérations la hausse.
Difficile en étant entrepreneur de totalement lâcher prise en week-end et en vacances.
Mais puisqu’il s’agit d’une passion et d’une aventure extraordinaire, cela ne pose pas de
soucis.
Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?
La liberté de décider, d’organiser mon temps, de faire quelque chose qui me passionne
dans un milieu en innovation constante.
L’entrepreneuriat m’a aussi permis d’étendre mon réseau professionnel et d’échanger avec
les acteurs influents du milieu.
Enfin, l’entreprise permet de se créer une identité professionnelle dans laquelle on se
reconnaît puisqu’elle est faite sur mesure !
Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?
43
Une croissance permanente et rester précurseur pour tous les services que nous proposons
à nos clients.
Nous cherchons à faire connaître le crowdsourcing au monde entier et à convaincre les
entreprises des opportunités extraordinaires que cela peut leur apporter. Il s’agit d’un
concept émergeant qui séduit des acteurs de plus en plus nombreux, mais comme toute
nouveauté, il souffre encore d’un mal de reconnaissance alors que sa puissance est infinie.
Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière
d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?
Être entrepreneur relève plus de la rigueur et du besoin d’inventer avec un grain de folie
qu’ à un talent artistique.
Finalement nous devons plus le talent artistique à notre communauté qu’ à nous même.
Alors merci à eux !
Merci Ronan !
Texte 4
Sujet : “Créer sa propre enterprise”(2)
Jean-Micheean-Michel Prudent est un créateur photographe qui a fondé son entreprise en
Meurthe et Moselle. A plus de 50 ans, convaincu de son projet, il n'a pas hésité à se lancer!
Bonjour Jean-Michel,
Vous avez créé votre entreprise il y a un peu moins d’un an et pourtant vous avez une
solide expérience professionnelle derrière vous !
Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?
Bonjour, je suis Jean Michel PRUDENT, j’ai 51 ans, je suis originaire de la région
Lyonnaise et je suis Créateur Photographique.
Je me suis installé en Meurthe et Moselle, il y a un an et demi et suis devenue auto
entrepreneur le 22 juillet 2011. Je travaille seul, à mon domicile.
Je propose mes services de Créateur Photographique aux particuliers, professionnels,
institutions et à toute personne ayant un projet photographique.
Mon concept est simple : faire que mes clients aient entre les mains une œuvre
entièrement personnalisée et donc unique. D’où le terme de Créateur Photographique.
Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?
L’idée m’est venu par le constat que la photographie en terme de support artistique et
culturel n’évoluait pas vraiment.
Elle restait majoritairement figée sur du papier en simple reproduction du regard de
l’auteur. C’est bien, mais le spectateur ne pouvait pas s’identifier à elle, car il n’intervenait
pas dessus, ci ce n’est dans le choix du cadre qui renfermait l’œuvre.
Puis il y a eu le scrap-booking qui a apporté une note de création par la personnalisation
illimitée des albums photos par l’ajout d’innombrables accessoires, achetés ou fabriqués,
que l’on colle dessus. On personnalise le support.
Alors pourquoi ne pas aussi personnaliser la photographie ? En faire une œuvre unique,
totalement remaniée pour la faire correspondre aux goûts du client. En personnaliser le
fond, le cadre, le support, les couleurs, les matières… Chacun de nous adhère entièrement
44
à la personnalisation des intérieurs, des véhicules, du mobilier, pourquoi pas des
photographies ???
La motivation de mon projet est double :
C’est avant tout ma passion de la photographie, née en 1980, le jour où mon père m’a
prêté son appareil photo un dimanche où je me rendais une exposition canine. Le virus
était pris et ne m’a jamais quitté depuis.
L’autre motivation était celle de rejoindre ma compagne, puisque nous ne vivions pas
ensemble. J’ai donc du même coup quitté un emploi de presque 30 ans qui aurait pu
m’amener la retraite, une région, ma famille, mes amis et une vie de « célibataire », pour
me retrouver en Lorraine, pacsé et sans emploi avec la ferme intention de devenir chef
d’entreprise.
J’ai initié ce projet en 2000, celui de devenir photographe professionnel, mais les cahots de
la vie m’ont obligés à le stopper. J’ai travaillé huit saisons en tant que photographe de
mariage pour divers studios, et le fait d’avoir toujours eu des compliments des clients pour
qui j’avais œuvré m’a conforté dans l’idée que c’était ma voie.J’apportais du plaisir en me
faisant plaisir.
C’était vraiment ma vision du travail. Faire un travail que l’on aime avec lequel on donne
du bonheur aux autres.
Donc quand j’ai su que je pouvais choisir d’ être licencié d’un travail qui ne m’apportait
plus vraiment de joies, naturellement l’idée a refait surface et tout a été repensé autour
d’elle.
Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à
quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?
Mes conseils sont simples et même si je ne les ais pas tous suivi, je vous engage à le faire,
vraiment:
Être sûr de sa motivation car la route est longue et consommatrice d’énergie et de moyens
Savoir utiliser tous les moyens d’information pour être sûr de connaître et pouvoir profiter
de tout ce qui peut nous aider dans la construction et l’avancement de notre projet.
Être certain d’avoir l’aval, la compréhension et l’appui de son conjoint, éventuellement de
ses enfants, pour éviter les déconvenues futures au moment où le projet vous accaparera
entièrement.
Prendre le temps de la réflexion, la structurer et essayer de ne rien oublier dans celle-ci
Faire quand cela est possible une réelle étude de marché avant de tout entreprendre,
commencer, pour savoir si le projet que l’on a des chances d’aboutir et s’il répond un
besoin décelé.
Savoir s’entourer de personnes performantes, même si cela demande certaines fois un
investissement. Mieux vaut quelquefois mettre la main au portefeuille que d’attendre et
perdre du temps, parce que l’on avait mis ses espoirs dans quelqu’un qui finalement ne
saura pas ou ne pourra pas répondre vos exigences. Pendant ce temps la roue tourne et le
temps perdu ne se rattrape jamais.
Ne pas s’isoler, pour ne pas se perdre dans ses pensées, ne pas se croire seul face ses
problèmes et savoir que quelque part quelqu’un d’autre est certainement en train de vivre
la même chose, pour pouvoir profiter des retours d’expériences des autres.
45
Accepter de se faire accompagner et « manager » sans jamais perdre de vue son objectif
initial.
Ne négliger aucune piste, information, conseil, être l’écoute.
Utiliser les réseaux, tous les réseaux. Et si comme moi vous n’en avez pas, ne pas attendre
pour s’exposer et se faire connaître, sortir et se montrer, car si l’on ne nous connait pas, qui
fera appel nous.
Cette liste n’est en aucun cas exhaustive, ces conseils font partie de mon expérience. Juste
la mienne.
Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… Avez-vous dû faire des sacrifices pour vous
lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?
Oui j’ai du faire des sacrifices. Enfin sacrifices est peut être un bien grand mot, choix
serait peut être plus adapté, puisque c’est à la base un choix personnel destiné réunir deux
projets, un professionnel et un de vie commune.
J’ai sacrifié la sécurité de mon emploi et les revenus qui en découlaient. J’ai sacrifié ma
famille, car mon fils avec qui je vivais n’a, finalement, pas accepté de me suivre.
J’ai laissé sur place toute ma famille et mes amis.
A plus de 50 ans j’ai pris le risque de tout recommencer car je croyais en mon projet.
Aujourd’hui, je fais d’autres sacrifices, au quotidien, car je n’ai aucun revenu découlant de
mon activité. Nous ne vivons que sur le salaire de ma compagne. Je sacrifie aussi du
temps, celui que nous pourrions passer ensemble. Mais nous le savions elle et moi et c’est
parce que j’ai son soutien que cela est possible. Nous sacrifions, notre temps libre, nos
loisirs, nos envies et nos besoins que nous minimisons.
Le dernier sacrifice, pour ma part est le sommeil. Car les journées sont si courtes, qu’il faut
trouver des solutions pour se dégager du temps. Pour ma part je le dégage sur le sommeil.
Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?
L’entreprise m’a apporté la preuve que je pouvais moi-même entreprendre quelque chose.
Que j’en étais capable.
L’entreprise m’a apporté l’indépendance et la possibilité de faire un métier que j’aime.
Cela m’a prouvé également que vouloir et pouvoir ne sont pas si éloignés si l’on accepte
de s’en donner les moyens.
Cela m’a prouvé aussi que nous portons en nous des ressources insoupçonnées que nous
utilisons rarement pour les autres, quand on est salarié.
Cela m’a prouvé finalement que j’aurais du le faire beaucoup plus tôt, car c’est une aventure
part entière. Avec ses joies, ses déconvenues, ses peurs, ses craintes, ses appréhensions, ses
efforts, ses échecs, ses rencontres… cela ressemble étrangement la vie, non ?
Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?
Ce que je recherche aujourd’hui pour mon entreprise est primordialement des clients. Car
sans eux, il n’y a pas d’entreprise.
Ce sont eux qui me permettront de me développer et d’atteindre mon autre objectif
: passer en société et avoir pignon sur rue.
Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière
d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien voir avec l’art ?
Pour ma part, bien sûr, oui entreprendre est une manière d’exercer des talents artistiques,
puisque c’est l’essence même de mon métier.Mais je pouvais exercer ce talent aussi sans
entreprendre.
46
Fondamentalement, si entreprendre a le sens de créer une entreprise, cela n’est pas du tout
artistique. C’est tout fait factuel. Toutes les entreprises sont fondées sur les mêmes bases et
répondent aux mêmes règles, générer du chiffre et du profit.
Est- ce que cela est artistique ? Je ne le pense pas.
Merci Jean-Michel !
Texte 5
Sujet : « Trouver un emploi »
Entretien d’embauche
Vous êtes parvenu à obtenir un entretien d’embauche, c’est une première étape. A présent,
il va falloir réussir l’entretien. En général, les entreprises font passer plusieurs entretiens
aux candidats, ceci permet de confronter les avis de différentes personnes, de soumettre le
candidat à des techniques de recrutement différentes et de tester différents aspects du
candidat.
En général, cela commence par un entretien classique avec une chargée de recrutement ou
un cabinet de recrutement lorsque le recrutement est externalisé. Cette première barrière
est souvent relativement facile à franchir car c’est surtout la personnalité qui est sondée en
profondeur et pas forcément les compétences ou l’adéquation par rapport aux postes. Par
conséquent, si vous n’êtes pas trop éloigné du poste en terme de compétences et que vous
faites bonne figure, vous passerez à la seconde étape qui est souvent déterminante et bien
plus complexe. Donc la seconde étape est constituée des entretiens avec les opérationnels,
ceux qui avec qui vous travaillerez au quotidien si vous intégrez l’entreprise. Là c’est en
général beaucoup plus compliqué car ils savent ce qu’ils veulent et ils vont être très
attentifs à vos moindres compétences. C’est le regard du spécialiste qui se pose sur vous.
Cette seconde étape peut se limiter à un ou plusieurs entretiens. Je sais que certaines
entreprises vont jusqu’à 7 entretiens au total.
A présent, je vais vous donner les clés essentielles pour réussir votre entretien :
Préparez votre entretien!
Renseignez vous au maximum sur l’entreprise, sur sa santé financière, son secteur
d’activité, sa position sur le marché, ses concurrents, ses forces et ses faiblesses. Tout cela
peut se trouver en recherchant sur Internet. Essayez de trouver deux ou trois informations
récentes relatives à l’entreprise (la sortie d’un nouveau produit, l’intervention du patron sur
un sujet particulier, le gain d’un gros contrat, etc…).
Soyez à l’heure!
C’est essentiel. Le retard est très mal vu et c’est bien normal, c’est une question de respect.
En cas de retard, appelez pour prévenir votre interlocuteur et ayez une bonne excuse.
Ayez une apparence irréprochable
Il faut être propre, sentir bon, être bien rasé. Il faut être bien habillé, éviter les cravates
« mickey » ou les décolletés plongeant qui feront sourire ou mettront mal à l’aise
47
l’interlocuteur. Bref, donnez une bonne image de vous et songez que le recruteur doit être
en mesure de vous imaginer dans son entreprise. Si vous avez une mauvaise image, il
n’aura pas envie de vous croiser ensuite dans les couloirs.
Soyez bien élevé!
Pour cela, ne passez pas devant votre interlocuteur, attendez qu’on vous invite à vous
asseoir, ne regardez pas votre montre ou le plafond si l’entretien vous semble long et enfin
coupez votre téléphone portable.
Ayez la positive attitude!
C’est super important mais il faut montrer que vous êtes un gagnant et non un looser!
Montrez votre motivation pour le poste. Si vous sentez des limites, retournez les
positivement en voies d’amélioration. N’en faites pas trop non plus car cela semblerait
louche mais montrez que vous êtes heureux de vivre et que vous êtes très motivé pour
rejoindre l’entreprise.
Soyez honnête!
Lorsque vous allez présenter votre parcours, n’embellissez pas la réalité. Le recruteur a fait
des milliers d’entretiens et donc le coup du gros contrat de 5 M€ signé le 30 décembre à
20h grâce à un coup de fil miraculeux de votre part, il le connaît par coeur. Par conséquent,
adoptez un ton relativement neutre par rapport à votre parcours. Ne vous dévalorisez pas
lorsque vous parlez de vos échecs mais ne survendez pas vos réussites. Ne tirez pas la
couverture à vous lorsqu’un projet impliquant plusieurs personnes a été une grande
réussite, cela dénoterait un piètre esprit d’équipe. Enfin, n’inventez pas des expériences ou
des projets, il est relativement aisé pour le recruteur de faire une vérification auprès
d’éventuelles connaissances ou références.
Posez des questions!
Mais pas des questions bidons! Préparez avant l’entretien une liste de questions et posez
les à la fin de l’entretien. Ne posez pas trop de questions sur les avantages, le CE, les
primes et les congés, cela pourrait laisser penser que vous êtes un touriste à la recherche
d’un hôtel sympa. On choisit un job pour son intérêt, pas pour les prestations associées.
Donc intéressez vous plutôt à l’organisation de l’entreprise, à sa position sur le marché, sa
stratégie de développement et ses innovations.
Soyez clair et concis
Il n’y a rien de plus énervant qu’un candidat qui se perd dans des explications sans queue
ni tête. Donc parlez peu mais parlez bien. Il faut que vous démontriez un esprit de synthèse
capable de formuler rapidement des phrases qui tiennent debout et répondent à la question
de manière précise.
Attention à la double relance
C’est une technique de pointe pratiquée par quelques recruteurs chevronnés. Le recruteur
pose une question, par exemple : « qu’avez vous fait dans ce projet? ». Vous répondez. Le
48
recruteur vous relance : « oui mais encore, pouvez vous m’en dire plus? ». En général, les
personnes mal préparées ou connaissant mal leur sujet sèchent. Les moyens et les bons
arrivent à répondre quelque chose qui sera souvent assez bref et limité. Et là, coup de
grâce, le recruteur fait la double relance : « d’accord, avez vous d’autres points à
mentionner à propos de ce projet? ». Là en général, 95% des candidats sèchent, sauf ceux
qui connaissent la technique et auront pris le soin de segmenter leur réponse. Je n’aime pas
trop cette technique car elle peut être très déstabilisante, notamment lorsqu’elle est utilisée
de manière répétée dans le même entretien.
Concluez en beauté
En fin d’entretien, résumez brièvement ce que sont les attentes du recruteur par rapport au
poste et vos atouts pour réussir. Demandez à votre interlocuteur sa carte, questionnez le sur
la suite du processus de recrutement et renouvelez votre intérêt pour le poste en le quittant.
Relancez sans harceler
Un petit mail quelques jours après l’entretien au recruteur pour lui résumer votre entretien,
lui renouveler votre motivation et demandez des nouvelles par rapport à la suite des
événements sera du plus bon effet. En l’absence de réponse, vous pouvez appeler mais ne
harcelez pas, cela serait mal vécu.
Enfin, ne perdez jamais de vue l’objectif de l’entretien. Il s’agit de convaincre votre
interlocuteur que non seulement, vous avez les compétences pour réussir mais en plus,
vous êtes le meilleur de ceux qu’il va avoir rencontré. Il faut faire la différence par rapport
aux autres candidats.
Texte 6
Sujet : « Trouver un emploi »
Le curriculum vitae
L'entrée dans la vie professionnelle, la recherche d'un nouvel emploi supposent différentes
démarches: rédiger un curriculum vitae, dépouiller les offres d'emploi, se présenter aux
employeurs.
Il n'existe pas de « bonne » méthode pour rédiger un curriculum vitae et une lettre de
candidature. Certaines sont plus utilisées que d'autres, encore faut-il tenir compte du ou
des interlocuteurs.
L'objet de ces pages n'est pas l'exhaustivité dans le domaine de la recherche d'emploi. Des
livres plus complets existent en librairie et dans les bibliothèques publiques.
Il s'agit ici de fournir des bases minimum pour celle ou celui qui s'attaque à la recherche
d'emploi pour la première fois.
« Curriculum vitae » est un mot signifiant en latin « carrière de la vie », il reprend donc en
détails tout votre parcours mais sans raconter votre vie de « A à Z ».
Le curriculum vitae (C.V.) est la présentation de l'ensemble des formations et des acquis
professionnels d'un candidat à la recherche d'un emploi. Il constitue sa première
présentation. Il permet à l'employeur d'avoir une idée des capacités de la personne qui
propose ses services.
49
Ce document est un élément essentiel dans les démarches de recherche d'emploi : une
première sélection des candidats sera opérée à partir du C.V. Il sera également très utile
lors de la deuxième étape de sélection : l'entretien avec l'employeur. Celui-ci posera ses
questions notamment à partir des informations recueillies dans le curriculum vitae.
Caractéristiques
Pour chaque emploi disponible, un employeur est susceptible de recevoir plusieurs
dizaines de curriculum vitae.
Face à cet afflux, l'employeur procède le plus souvent par élimination: lecture sommaire
(2, 3 minutes) de chaque curriculum vitae et rejet de tous ceux qui :
- ne répondent pas à certains critères de sélection indispensables;
- indisposent le lecteur.
Beaucoup des candidatures peuvent ainsi être éliminées sans que le curriculum vitae ait
fait l'objet d'un examen attentif. Les curriculum vitae sélectionnés seront alors étudiés plus
en profondeur, pour en dégager les candidats qui se verront convoqués à un rendez-vous.
Il faut donc que votre C.V. soit rédigé adroitement, de manière personnalisée. Un bon
curriculum vitae doit présenter des qualités dans sa forme et dans son fond.
Les contraintes du C.V. sont qu'il doit être, en même temps, personnalisé et obéir à
différentes règles. Une pointe d'originalité est possible lorsque vous postulez dans les
métiers où la créativité est appréciée mais, attention à s'adapter à l'entreprise visée et à le
faire avec brio.
Conclusions
Le but de la lettre de motivation et du C.V. est d'obtenir un entretien. Vous devez donc
donner à votre lecteur l'envie de vous rencontrer : soignez le contenu et évitez toutes les
erreurs grossières qui pourraient l'indisposer. Vos textes rédigés sont les premiers éléments
permettant au recruteur d'imaginer qui vous êtes. Avant d'être jugé sur votre prestance et
votre éloquence, vous êtes jugé sur votre capacité de présenter, par écrit, votre personne et
vos idées.
Le curriculum vitae n'est pas destiné à celui qui l'écrit et il ne doit donc pas satisfaire le
candidat mais bien intéresser un futur employeur. Certains éléments qui vous paraissent
indispensables peuvent être jugés sans intérêt par d'autres. Dès lors, avant de l'envoyer,
faites lire votre document par votre entourage, et, si possible, par des personnes qui ont
une certaine pratique du curriculum vitae. Et suivez leurs conseils...
Enfin, si vous ne recevez aucune nouvelle de l'entreprise, ne désespérez pas ! Un
petit coup de téléphone est parfois utile pour vérifier que votre lettre est bien arrivée à
destination mais faites un suivi de vos appels téléphoniques afin de ne pas rappeler le
même employeur, deux fois la même semaine. Il y verrait un manque de
professionnalisme.
Si vous obtenez un entretien d'embauche, préparez-le
- avant l'entretien, essayez d'anticiper les questions et vos réponses.
- mettez vous en valeur sans vantardise, placer vos points forts dans la discussion le plus
naturellement possible. Une parfaite connaissance de votre C.V. est évidemment
indispensable.
50
- défendez vos points faibles: transformez les en points forts ou en éléments qui vous ont
fait avancer,
- soyez précis dans vos réponses, n'hésitez pas à poser des questions pertinentes. Informezvous sur les activités de l'entreprise, son historique, etc... avant l'entretien. Cet entretien
vous permettra, aussi, de vérifier que le poste correspond à vos compétences et à votre
projet professionnel.
- soyez ponctuel au rendez-vous, n'oubliez pas que la première impression que
l'employeur aura de vous sera déterminante (poignée de main, regard, posture, etc...).
Durant nos permanences, notre atelier multimédia vous permet de taper vos documents sur
ordinateur si vous n'en possédez pas, nous vous conseillons pour la rédaction de votre
curriculum vitae et mettons à votre disposition différents documents pouvant vous
apporter une aide pour le curriculum vitae même et pour la préparation à l'entretien
d'embauche.
La recherche d'un emploi
Plusieurs pistes peuvent être suivies pour la recherche d'un emploi:
- les services emplois
- les Arae: ateliers de recherche active d'emploi peuvent également aider les
demandeurs à effectuer un bilan: orientation professionnelle et/ou cv et/ou lettre et/ou
téléphone et/ou préparation d'entretien et/ou recherche active d'emploi (espace de
recherche).
- les Missions locales sont des opérateurs d'insertion socioprofessionnelle (OISP),
elles offrent un service d'accueil, de conseils et d'informations en matière d'orientation
professionnelle, d'emploi et de formation.
- les sites internet qui proposent des offres ou sur lesquels il y a possibilité d'encoder
son curriculum vitae.
Autres pistes:
les candidatures spontanées dans différentes entreprises, les quotidiens, les revues
professionnelles qui publient des offres d'emploi, certaines émissions de radio diffusent
des offres d'emploi, les agences d'intérim
Texte 7
Sujet : « Mercatique»
Le marketing, dont le nom francophone officiel est la mercatique, est une discipline de
la gestion qui cherche à déterminer les offres debiens, de services ou d'idées en fonction
des attitudes et de la motivation des consommateurs, du public ou de la société en général.
Il favorise leur commercialisation (ou leur diffusion pour des activités non lucratives). Il
comporte un ensemble de méthodes et de moyens dont dispose une organisation pour
s'adapter aux publics auxquels elle s'intéresse, leur offrir des satisfactions si possible
répétitives et durables. Il suscite donc par son aspect créatif des innovations sources de
croissance d'activité. Ainsi l'ensemble des actions menées par l'organisation peut prévoir,
influencer et satisfaire les besoins du consommateur et adapter ses produits ainsi que sa
51
politique commerciale aux besoins cernés.
Après avoir, en principe, réalisé des études de marché, il est d'usage de segmenter par
types de clientèles l'approche marketing, au niveau opérationnel dans le cadre de
la stratégie marketing, et d'appliquer à chaque segment la "règle des 4 P"2 (voir mixmarketing, d'autres répartitions sont possibles) :
Produit (en anglais : product) : ou la modélisation de l'offre,(produit, service ou idée)
afin qu'elle réponde aux attitudes et motivations des consommateurs ou usagers
Promotion / Publicité (communication) : ou les méthodes pour rendre publics l'existence,
l'intérêt et la disponibilité de l'offre. Elle sert aussi à accroître le désir des consommateurs
envers le produit/service.
Prix (en anglais : price) : ou les conditions d'obtention (leurs niveaux par rapport aux
autres offres).
Place / Distribution : ou les modèles, moyens et infrastructures de mise à disposition de
l'offre.
Histoire du marketing
Les
premières
notions
apparaissent
au XVIIe siècle et XVIIIe siècle en France et
au Royaume-Uni. L'activité publicitaire connait déjà un fort développement: Les grands
industriels ont, dès le début du siècle, conçu le projet de favoriser la mentalité
consumériste comme relai nécessaire à la production de masse. Mais la crise de 1929
affecte particulièrement cette période et intensifie la concurrence.
Dans ce contexte, le marketing « moderne » prétend résoudre les défis que posent la
nouvelle société et les nouveaux marchés:
L'amélioration de la circulation d'information générale et commerciale par l'organisation
des espaces publicitaires et les divers progrès techniques.
Besoin et utilisation d'études de marché à partir de 1910 pour s'informer sur les
opportunités du marché.
Besoin d'une professionnalisation de la publicité support de l'approche commerciale
traditionnelle.
Besoin d'une approche scientifique (market research) au sein des entreprises afin
d'améliorer la rationalité des prises de décision relativement aux ventes.
Dans une approche taylorienne du concept de marketing, certains auteurs se sont assez tôt
consacrés au sujet. Charles Hoyt publie en 1912 La gestion scientifique de la force de
vente généralisé par Percival White en 1927.
Dans la foulée du New Deal -en 1937- nait l'American marketing association (AMA) et
le Journal of marketing.
Cependant le concept de marketing est surtout né de l'idée de placer le consommateur au
centre des affaires. Entre 1944 et 1957, certains auteurs ont enrichi ce concept comme : J.
McKitterick, P. Drucker, F. Borch, R. Keith et Th. Levitt, Alderson (1957).
Le marketing devient une discipline de management en 1960 par l'application
systématique des outils dans une optique managériale à cette époque 8.
Idée de Neil Borden mise en application par Jerome McCarthy, le marketing mix constitue
une évolution complémentaire par sa recherche de segmentation des difficultés théoriques
relatives au marketing.
Durant les trente dernières années, de nombreuses autres écoles de pensée de marketing se
52
sont distinguées de cette approche, notamment l'école du consumer research (représentée
par Morris B. Holbrook, notamment), l'école postmoderne (Stephen Brown), ou encore
l'école de la modélisation (DeSarbo), voire de l'échange ([Richard Bagozzi]). Récemment
est apparu le courant alternatif de la Théorie Culturelle du Consommateur (Consumer
Culture Theory). La démarche n'est pas positiviste mais interprétativiste. L’approche
positiviste vise à établir puis valider empiriquement des lois universelles les plus
objectives possibles. L’approche interprétativiste laisse place à l’expérience de l'individu.
Chaque groupe culturel définit pour ses relations des sens et des symboliques différents
qu'il convient d'interpréter. On trouve la source et les méthodes d'investigations de cette
démarche en sociologie.
Études de marché.
Les études de marché permettent de recueillir des informations afin de mieux connaître la
cible convoitée et l'environnement (juridique, politique, social, règlementaire, économique,
culturel...) de cette cible. Ceci permettra d'adapter les méthodes de marketing opérationnel
et stratégique en conséquence.
Il existe plusieurs techniques permettant la réalisation d'études marketing. Par exemple, au
cours du lancement d'un produit, plusieurs phases peuvent être identifiées : recherche,
conception et développement, commercialisation. Pour chacune de ces phases, différentes
techniques d'études de marché ou d'opinion (EMO) pourront être utilisées en fonction du
types d'information nécessaire9 :
En fonction du type de données recueillies, l'étude sera dite quantitative ou
qualitative.Toutes ces études reposent sur la même démarche : analyse de la
problématique, analyse de la cible, élaboration du cahier des charges, mise en place de
l'action, recueil des informations, traitement des informations, analyse des informations,
préconisations.
Les techniques du marketing se fondent sur l'étude du comportement du consommateur.
Des outils pluridisciplinaires se complètent afin de former une base solide, empiriquement
fiable. La psychologie, la sociologie et la microéconomie forment un triangle en
interrelation. La validité théorique des concepts utilisés importe moins que la validité de
leur prédiction sur le terrain. La psychologie du marketing est multiforme.
Les publications les plus prestigieuses de ce domaine (le Journal of Consumer
Research notamment) se définissent en général comme des publications interdisciplinaires
et les articles qu'on y trouve servent souvent de base à d'autres recherches de sciences
sociales pures.
Il semble qu'actuellement l'un des sujets les plus à la pointe soit l'étude des phénomènes
inconscients modifiant l'humeur et les émotions. Les facteurs qui régulent la formation
d'une intention chez le consommateur sont le sujet de nombreuses études.
Sans oublier le fait qu'avec l'arrivée d'internet on travaille directement sur la population
totale et moins sur des panels. Toutefois, l'erreur d'échantillonnage doit être étroitement
surveillée, en effet, la population adepte d'internet n'est pas représentative dans de
nombreuses études.
53
Texte 8
Sujet : «Publicité» (1)
L’influence de la publicité sur la consommation
Dans de nombreux pays, les gouvernements ont de plus en plus tendance à réglementer
l’industrie publicitaire. Que ce soit au nom de la protection des consommateurs ou de
préoccupations de santé, la publicité de produits pourtant légaux doit se conformer à des
règles de plus en plus contraignantes.
On peut penser à l’alcool, a tabac ou à la restauration rapide, par exemple. Cette tendance
mondiale était récemment soulignée par le directeur d’une agence publicitaire réputée dans
l’hebdomadaire britannique
The Observer. Il y prédisait que les gouvernements, faute de bannir l’achat de certains
produits, en interdiraient de plus en plus la publicité.
Dans le même ordre d’idées, un regroupement américain de spécialistes de la santé vient
d’exigerle retrait de la mascotte Ronald McDonald en raison de sesliens avec ce qu’ils
considèrent comme de la «malbouffe ». Le même groupe avait fait campagne contre la
mascotte Joe Camel dans les années 1990. L’insistance à protéger le consommateur contre
lui-même repose sur la croyance voulant que la publicité sert à créer une demande pour un
produit. Par conséquent, réglementer ou interdire la publicité est considéré comme une
façon efficace de réduire la consommation de ce produit. Comme nous le verrons, les
recherches scientifiques n’appuient généralement pas cette perception.
Cette Note économique est la première d’une série de deux qui traiteront de la tendance
croissante à réglementer l’industrie publicitaire. Elle examine la question générale de
l’influence de la publicité sur la consommation. La valeur de la publicité pour le
consommateur
Les dépenses de publicité s’élèvent à près de six milliards de dollars chaque année au
Canada. Il s’agit d’une industrie importante qui représente environ un demi-pour cent du
produit intérieur brut. La publicité est utile pour le consommateur, car elle lu fournit de
l’information qui l’aide à choisir entre les produits et services de diverses entreprises en
fonction de ses besoins, que ce soit une automobile, un cellulaire, etc. Bien sûr, la publicité
n’est pas la seule source utile pour effectuer des choix : on a aussi recours à des
magazines, à l’avis de ses proches, etc. Reste que la publicité a une valeur, car elle permet
au consommateur de connaître les options disponibles. Si les consommateurs
n’accordaient aucune importance à la publicité, elle serait éliminée par l’effet de la
concurrence, puisque les entreprises ne faisant pas de publicité pourraient offrir des prix
plus faibles pour leurs produits et services sans nuire à leurs ventes. Toutefois, la publicité
est loin d’être une garantie de popularité : plusieurs cas ont démontré qu’une grande
compagnie ayant un budget publicitaire astronomique a échoué à vendre un produitrejeté
parles consommateurs.On n’a qu’à penser aux boissons New Coke ou Crystal Pepsi, à
l’automobile de marque Edsel ou au site Pets.com, par exemple. L’influence de la
publicité De plus, il y a de bonnes raisons de douter que la publicité soit nécessaire pour
créer ou maintenir la demande envers un produit. Si cette perception était vraie, la
consommation de drogues illicites, par exemple, ne serait pas si répandue. De même, la
54
consommation d’alcool n’a pas diminué substantiellement pendant la Prohibition
américaine (1920-1933)4 . Deux catégories de produits ont été particulièrement analysées
par les chercheurs : l’alcool et le tabac. Ces cas montrent que l’impact de la publicité sur la
consommation est négligeable, ou du moins très mineur, comparativement à d’autres
facteurs sociaux et culturels. Des études ont souligné l’importance de l’opinion de la
famille et des pairs d’une personne dans ses choix de consommation .
L’alcool
En effet, dans le marché de l’alcool par exemple, des recherches scientifiques ont conclu
que la publicité n’influence pas la consommation totale en analysant des expériences
survenues aux États-Unis, au Canada, en France, au Royaume-Uni, aux
Pays-Bas et en Suède. Par exemple, la légalisation de la publicité liée à l’alcool en
Saskatchewan en 1983 n’a pas mené à une consommation supérieure. Dans les cas où la
consommation semble augmenter parallèlement à la publicité, la véritable cause pourrait
être en fait le contraire de ce que l’on croit. Comme le souligne un article publié par
l’Organisation mondiale de la santé , quand une étude du marché laisse croire à une
tendance à la hausse de la popularité d’un produit, plusieurs entreprises « sautent dans le
train en marche ». Elles font davantage de publicité lorsqu’elles constatent que la
consommation d’un produit est en croissance afin d’obtenir la plus grande part de marché
possible provenant de cette nouvelle manne.Autrement dit, le volume de publicité pourrait
très bien s’accroître en réaction à l’augmentation de la demande et non l’inverse.
Par ailleurs, si la publicité augmentait la consommation, le fait de l’interdire devrait rendre
le produit moins populaire. Pourtant, ce n’est pas ce que nous observons en pratique dans
le cas de l’alcool. À titre d’exemple, l’interdiction des publicités de bière en 1974 au
Manitoba n’a pas diminué la consommation dans cette province par rapport à la
consommation en Alberta, où la publicité est restée légale .
Le tabac
Le cas du tabac a aussi été étudié abondamment. Pendant les 60 dernières années, quelque
50 articles ont été publiés au sujet de l’impact de l’interdiction totale ou partielle de la
publicité liée à la cigarette dans divers pays. Des chercheurs ont publié une analyse sans
précédent regroupant les conclusions de 27 études et couvrant des données provenant
d’une quarantaine de pays. Leurs résultats indiquent que l’interdiction de la publicité liée à
la cigarette, qu’elle soit totale ou partielle, n’a pas d’impact substantiel sur la
consommation de ce produit. La proportion de fumeurs est en baisse quasi constante
depuis le milieu des années 1960.
Cette tendance s’explique par plusieurs facteurs, dont les préoccupations liées à la santé et
une panoplie de politiques publiques y compris les taxes sur le tabac, l’interdiction de
fumer dans plusieurs lieux, la « dénormalisation » des fumeurs, etc. Les limites imposées à
la publicité ont joué un rôle négligeable,sinon inexistant. Bien qu’il existe certaines études
de santé publique qui font un lien entre la publicité et la consommation de tabac chez les
jeunes, un article d’un prix Nobel d’économie a conclu qu’elles ne respectaient pas les
critères nécessaires à l’établissement d’une relation de cause à effet.
La réglementation de la publicité du tabac s’est poursuivie récemment avec l’interdiction
de l’affichage des produits du tabac dans quatre pays : le Canada, l’Islande, l’Irlande et la
55
Thaïlande. Là encore, les faits démontrent que l’interdiction d’affichage n’a pas modifié
les habitudes de consommation et constitue une politique « hautement inefficace».
Texte 9
Sujet : «Publicité»(2)
Les ados sous l’influence des publicitaires
Les adolescents d’aujourd’hui son les plus riches et les plus dépensiers de l'histoire. Les
14-18 ans sont devenus une cible de choix pour les publicitaires. Dans le langage des
professionnels de la publicité, ces « prescripteurs d’achats » d’aujourd’hui sont aussi «les
clients de l’avenir». Il importe de les fidéliser au plus vite! Depuis quelques années,
certaines agences de publicité québécoises, comme Virus 1334 (pour 13 à 34 ans), ont
décidé de se spécialiser en ciblant particulièrement la clientèle jeunesse. Si la loi protège
les moins de 13 ans, interdisant la pub directe aux enfants en bas âge, les publicitaires ont
le feu vert pour courtiser votre jeune ado à partir de l’âge de 14 ans. Légitime dépense fait
le tour de la question et vous dit comment les publicitaires s'y prennent pour séduire vos
jeunes.
Jeunes sous influence
Difficile de percer la coquille des adolescents? Pas vraiment! Pour les publicitaires, ce sont
des consommateurs parfaits… et riches en plus!
«Les adolescents d'aujourd'hui sont les plus riches et les plus dépensiers de l'histoire. En
conséquence, ils sont très sollicités par les entreprises parce qu'ils représentent un marché
avec un pouvoir d'achat très important», dit Myriam Chagnon, conseillère au Volet
jeunesse chez Option consommateurs.
«Les ados québécois dépensent à peu près 2 milliards de dollars par année et
influenceraient les achats de leurs parents pour une valeur d’environ 4 milliards de
dollars», ajoute Patrice Lagarde, président et chef de la propagation chez Virus 1334, une
agence publicitaire qui s’intéresse particulièrement au marché des adolescents. «C'est sûr
que l'ado n'a pas les mêmes dépenses qu'un adulte, dit-il. Un adulte a peut-être une
hypothèque, une voiture, des comptes à payer …Mais les ados, eux, dépensent leurs
revenus en divertissements, en loisirs et en biens de consommation.» Des chiffres récents
fournis par le département des sciences de la consommation de l’Université Laval
montrent en effet que 63% des 15-18 ans ont un travail et dépensent la presque totalité de
leurs revenus.
Plus de protection légale pour les 13 ans et plus . Si la loi protège les moins de 13 ans en
interdisant la publicité directe aux enfants en bas âge, les publicitaires ont le champ libre
pour séduire les adolescents… Mais les jeunes y sont-ils préparés?
« Chose certaine, les adolescents cherchent tout d'abord un plaisir à travers tout ce qu'ils
font et ils aiment tout ce qui est extrême... », met en garde Myriam Chagnon.
«Une pub va me marquer si elle me fait vivre une émotion!», confie un jeune à
l’entraînement sur une rampe de BMX du Taz, l’un des plus grand centre sportif intérieur
56
au Canada consacré à la pratique de sports acrobatiques. «Si le produit a un lien avec moi,
il a plus de chance premièrement que ça capte mon attention.».
Option consommateurs, grâce au volet jeunesse, offre des ateliers qui ont pour but
d’inciter les adolescents à poser un regard critique sur la consommation et sur la publicité.
À cette occasion, on leur demande de réfléchir à quelques questions très concrètes comme
celles-ci: Que peut-on faire si on se laisse influencer par une publicité et qu’on achète un
produit dont on n'est pas satisfait? Quels sont nos droits en tant que
consommateur? Myriam Chagnon a pu constater que, règle générale, les jeunes restent
sans réponse. « Il sont conscients des risques de la publicité, mais ils manquent de
connaissances pratiques lorsque vient le temps de faire valoir leurs droits de
consommateurs », explique Mme Chagnon.
Les publicitaires savent comment et surtout où séduire les jeunes
Internet est désormais en tête de liste des médiums les plus efficaces pour rejoindre les
jeunes, plus sollicités que jamais par la publicité. Pourtant, même si le médium a changé,
cet engouement publicitaire pour cette clientèle ne date pas d’hier. Il s’amorçait dans les
années 70 pour exploser dans les années 80… ce qui a mené à la création d’agences
publicitaires spécialisées auprès des adolescents et des jeunes, comme Virus 1334 par
exemple.
Pour attirer la jeune clientèle, les publicitaires ont vite compris que les adolescents sont
très sensibles à l’humour.
«Moi, la campagne qui m'a vraiment touchée, c’est celle des téléphones Koodo mobile. Ils
ont réussi à attirer mon attention parce que c’est comique», nous dit Maude, une
adolescente branchée.
Patrice Lagarde de l’agence Virus 1334 fait remarquer effectivement que Koodo est une
marque affiliée à Telus mais développée spécifiquement pour une clientèle jeune. «Les
utilisateurs réguliers de Telus, comme les gens d'affaire avec leur Blackberry, ne font pas
le lien entre Koodo et Telus! Cette entreprise a réussi à créer une identité propre à chacune
des marques… et ça ne froisse pas les adultes et la clientèle d’affaires.».
Pour mieux cibler et attirer l’attention des jeunes, certaines publicités affichent un humour
grinçant, comme celle de l’Agence Bos, montrant un clown qu’on découpe en morceaux
pour fabriquer de la sloche vendue chez Couche-Tard.
«Moi, on pourrait dire que je suis un fidèle de la sloche chez Couche-Tard, nous dit un
ado. Je tripe là-dessus et quand je vois une nouvelle publicité, j’ai envie d’aller goûter à la
nouvelle saveur!»
Les experts consultés par Légitime dépense sont unanimes. L'humour est un puissant outil
de vente auprès des adolescents. Les publicités qui font rire sont souvent des publicités qui
remportent un grand succès auprès d’eux.
«Les jeunes aiment beaucoup la publicité irrévérencieuse, ajoute Patrice Lagarde. Sloche a
bien utilisé la carte de l'humour irrévérencieux, mais si vous demandez à des adultes ce
qu'ils pensent des clowns décapités, ils vous diront qu’ils n'apprécient pas du tout ces
publicités-là. Pourtant elles connaissent un succès phénoménal auprès des jeunes.»
Les pubs de Sloche, comme celle ou on voit un ado boire le liquide d’une liposuccion (!)
ont une diffusion restreinte et sont surtout vues sur le web. Et c’est généralement au bout
de leur clavier que se trouvent les jeunes!
57
«Les ados deviennent aussi des relayeurs pour les entreprises, ajoute Patrice Lagarde. Ils
vont envoyer la publicité à leurs amis par courriel ou sur You Tube; ils vont influencer les
autres et les marques vont prendre de l’importance. S’ils accrochent, ils deviendront des
ambassadeurs et il n’y a rien de mieux qu’un jeune convaincu pour en convaincre un autre!»
Les marques développent sans cesse leur image pour répondre au goût des jeunes
consommateurs… qui évolue au même rythme effréné. Les jeunes finissent-ils par croire
que pour bien paraître aux yeux des autres, il faut se conformer à une marque? Mine de
rien, c’est ce que nous confirme une adolescente qui a acceptée de donner son point de vu
sur la consommation et sur l’impact que la publicité peut avoir sur elle. «Ce qui compte
dans le fond, c'est de ce qu'on a l'air pis ce que les autres pensent de nous… c'est aussi
niaiseux que ça des fois!»
«La pub sait tirer profit du sentiment d’insécurité propre à l’adolescence»Pour Myriam
Chagnon d’Option consommateurs, les publicités vont souvent tirer profit du sentiment
d'insécurité et d'insatisfaction des consommateurs et elle ajoute que les adolescents sont
souvent à la recherche d’estime personnelle ou de confiance en soi. «Les publicitaires
tentent de nous convaincre qu’en achetant leurs produits, on va se sentir mieux, on va se
sentir meilleur ou on va se sentir plus beau ou plus belle.» Elle cite la publicité du savon
Dove, où l’on voit en accéléré la métamorphose d’une jeune fille ordinaire en un modèle
de beauté et ou on fait le lien entre l’utilisation de ce savon et l’estime de soi.
«Y a eu Dove qui a eu un impact touchant, ça c’est sûr… nous confie une adolescente qui
a participé au concours Ado Zoom sur la consommation organisé par Option
consommateurs auprès des élèves de secondaire 5. Ils devaient réaliser un documentaire
sur la publicité et les jeunes… «Je crois que même si cette campagne là ne vend pas plus
de savon, ça touche les jeunes quand même, » ajoute-t-elle.
Myriam Chagnon constate que cette publicité est allée chercher une émotion tout en
donnant l'impression qu'en consommant ce produits là on appuie une bonne cause, ou du
moins, un bon principe de vie.
«Les jeunes apprécient la bonne publicité… mais ils détestent la mauvaise publicité,
souligne le publicitaire Patrice Lagarde de l’agence Virus 1334. Les jeunes demandent aux
entreprises de faire preuve de transparence. Ils ne veulent pas se faire berner et ils ne
veulent pas se faire traiter en bébé ou en jeune… Un constat : il ne faut surtout pas essayer
d’utiliser des mots cool ou de parler leur langage pour mieux les rejoindre. Ca ne
fonctionne pas en publicité.»
Selon Myriam Chagnon d’Option consommateurs, les jeunes sont conscients de
l’omniprésence de la publicité dans leur quotidien. «Par contre, ils demeurent très
vulnérables de par leur manque de connaissances et de compétences pour prendre des
décisions éclairées en matière de consommation.»
Des trucs pour les parents…
Et les parents, qu’est ce qu’ils peuvent faire pour aider les jeunes à mieux se défendre
contre l’omniprésence de la pub?
«Ce serait d'en parler dit Myriam Chagnon! Il faut aborder le sujet avec votre ado, sans
prendre un ton moralisateur. Il faut tout simplement discuter des différentes publicités et
lui demander de les commenter pour voir comment il réagit par rapport aux publicités et
par rapport aux produits.».
58
«Il est important de prendre conscience que les parents sont les modèles de leurs enfants,
conclue Myriam Chagnon. Si un parent est un consommateur qui va acheter sous le coup
d’une impulsion, ou par compensation, ou qui va avoir tendance à surconsommer … ou à
céder facilement à l'influence de la publicité, ses enfants peuvent avoir tendance à calquer
le même modèle!».
59
Учебное издание
Трофимова Александра Евгеньевна
ENTREPRISE
Учебное пособие по французскому языку
Часть 2
В авторской редакции
Подготовка к печати А. Н. Колешко
Подписано к печати 09.10.12. Формат 60 × 84 1/16.
Бумага офсетная. Усл. печ. л. 3,48. Тираж 100 экз. Заказ № 548.
Редакционно­издательский центр ГУАП
190000, Санкт­Петербург, Б. Морская ул., 67
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
412 Кб
Теги
trofimov
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа