close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Rustica N°2562 Du 1er au 7 Février 2019-compressed

код для вставкиСкачать
VOTRE SEMAINE
AU JARDIN
✽ Semer les poivrons au chaud ✽ Planter les rosiers à racines nues
✽ Fabriquer des cache-pots en osier ✽ Monter une couche chaude
Le magazine n°1 du jardinage au naturel
REPORTAGE
Le potager
très fleuri de
Boschhoeve
LES B
BONS GESTES
S
FAIT MAISON
Transformer
une valise
en lit douillet
pour chien
RECETTES
Guide des
TAILLES
à faire en hiver
Pommiers, poiriers,
gojis, agrumes, arbustes d’été,
graminées, vivaces...
Cette semaine, cuisinez
le sarrasin, le lapin, le
pissenlit et les pommes
Du 1er au 7 février 2019
L 11850 - 2562 - F: 2,50 €
Belg. : 2,80 €
GNEZ
REJOI iers gourmands
ands.fr
es jardin
le Club d esjardiniersgourmettes...
sur www.l conseils, des rec
avec des
n° 2562 semaine du 1er au 7 février 2019
SOMMAIRE
4 ACTUALITÉS
4 LIVRES
8 RENDEZ-VOUS
AVEC L’EXCELLENCE
9 À FAIRE AU JARDIN
CETTE SEMAINE
B. PERDEREAU
Un potager
semé de bulbes p. 28
Potager l J’examine mon terreau
l Je sème sous abri le poivron
‘Esterel’ l Je monte une couche
chaude l Bricolage l Je fabrique
des cache-pots en brin de saule
En Hollande, le potager paysan
s’émaille des floraisons printanières
des narcisses, muscaris, tulipes…
19 DOSSIER : Je taille avant
que le bois ne s’éveille
l Les
pommiers, poiriers l Les
gojis et les agrumes l Les arbustes
d’été l Les plantes vivaces
D graines à
Des
moudre p. 32
28 JARDIN D’AILLEURS
À Boschhoeve, aux Pays-Bas,
admirez le fleurissement des bulbes.
La farine de sarrasin occupe une place
de choix dans la gastronomie bretonne.
Une céréale sans gluten à redécouvrir !
32 DE LA TERRE À LA TABLE
l Le
sarrasin
menus de la semaine
l 6 recettes de saison
SHUTTERSTOCK
l Vos
Nouvelles rubriques
38 VIE PRATIQUE
Choisir son téléphone mobile
Nettoyage hivernall
des vivaces p. 19
39 BIEN-ÊTRE
Sinus et eucalyptus
C’est le moment de rabattre les
variétées herbacées de phlomis : saugede-Jérusalem, et phlomis jouet-du-vent.
40 ANIMAUX
Le chat déménage sans stress
41 TERROIR
TOURISME@HAUT-VALLESPIR.FR/SP
BG/RUSTICA
Le Vallespir
42 FAIT MAISON
44 AGENDA
Le Vallespir p. 41
L
46 COURRIER
Remontez le Tech, gravissez les pentes du
Canigou et goûtez au grand air de ces terres
catalanes, dans les Pyrénées-Orientales.
48 CARNET D’ADRESSES
50 JEUX
ABONNEZ-VOUS VITE ! RENDEZ-VOUS p. 43
Photos couverture : BG/Rustica (taille) - P.-L. Viel/Syndicat des producteurs de rocamadour/Anicap (tarte). Ce numéro comporte un encart
abonnement dans les exemplaires destinés aux kiosques, et un marque-page en 3D sur une sélection d’exemplaires abonnés.
3
Vos actualités
Brûlé par la
foudre, ce chêneliège de Corse
a séduit le public.
UN CATALPA POUR
CHATEAUBRIAND
L’Arbre de l’année
P. HUCHETTE/SP
Pour célébrer le 250e anniversaire
de la naissance de François-René de
Chateaubriand, les départements
de l’Essonne et des Hauts-de-Seine ont
planté, en décembre, un catalpa dans
les jardins du domaine de Méréville (91).
C’est là que vécut au xixe siècle la
duchesse Nathalie de Laborde. Un joli
clin d’œil, car l’arbre venait du domaine
de la Vallée-aux-Loups (92), jadis
propriété de Chateaubriand. Une manière
de rappeler l’histoire d’amour passionnée
qui unit l’écrivain à la duchesse, qui lui
avait offert de nombreux arbres. Botaniste
averti, l’auteur des Mémoires d’outretombe a rapporté des essences du monde
entier : cyprès chauve de Louisiane,
laurier de Grenade, catalpa du Canada…
Le concours organisé par l’Office national des forêts et le
magazine Terre sauvage valorise notre patrimoine naturel.
Rose ‘Jazz Festival’.
F. MARRE/RUSTICA
L’EUROPE RÉÉVALUE
LES PESTICIDES
Le bulbe star de Noël
C’est la jacinthe qui s’impose lors des
fêtes de fin d’année, révèle un sondage.
Le bulbe séduit de plus en plus : il totalisait 40 % des ventes de fleurs en 2017.
Arrivent ensuite le poinsettia (22 %) et
l’orchidée (10 %). Ce marché représente, en France, 100 millions d’euros.
4
n° 2562 du 1er février 2019
Suite au tollé populaire, l’Europe
a fini par réagir. Le parlement
de Bruxelles a voté une proposition
de règlement visant à rendre plus
transparente l’évaluation des pesticides
et des plantes transgéniques,
avant leur autorisation de mise sur
le marché. Si la loi est définitivement
adoptée, l’Autorité européenne
de sécurité des aliments (Afsa) devra
publier tous les documents et tests
fournis par les industriels. Jusqu’à
présent, l’Afsa avait envers eux
un devoir de confidentialité. Les
documents pourraient désormais
être vérifiés par tout le monde.
Le corail, la couleur
de l’année 2019
Voilà une nouvelle qui va intéresser le
monde de la décoration – jardiniers, pépiniéristes et fleuristes compris. Pantone a
choisi la couleur Living Coral, un corail aux
nuances orangées, rosées et dorées.
C’est donc le coloris n° 16-1546 que la
référence mondiale des nuanciers a décidé
de mettre à l’honneur en 2019. Il succède
à l’utraviolet de l’an dernier et au greenery
(un vert printanier) de 2017. Inspiré des
récifs coralliens, Living Coral est, selon
l’entreprise américaine, une couleur rassurante qui évoque la familiarité et l’énergie de la nature. Ce qui est certain, c’est
qu’on l’a vu à plusieurs reprises sur les
podiums de haute couture l’an dernier…
DOUBLE M PRODUCTION/MEILLAND SP
E
n décembre dernier, ont été annoncés les résultats de la 7e édition du
concours “l’Arbre de l’année”. Parmi la centaine de sujets présentés par
le public, les jurés ont décerné le prix du jury au tilleul de la colline SainteHélène (60). Avec ses deux chapelles, l’arbre a été pendant longtemps un lieu
de pèlerinage et de procession. Autre arbre primé : le platane de La Bretesche,
à Missillac (44), dont la ramure couvre plus de 1 000 m2. Le prix du public
revient au chêne-liège de Ghisonaccia (20). Frappé par la foudre, il présente
une allure fantomatique. Site : www.arbredelannee.com
Un sol vivant !
Chez votre marchand de journaux
Actus livres
Faune de nos jardins
Nature urbaine
À New York (USA), la voie de
chemin de fer High Line est
abandonnée en 1980. Cette
friche est devenue en 2009
un jardin extraordinaire.
Les jardins de la High Line à New
York, Piet Oudolf et Rick Darke,
Ulmer, 319 p., 39,90 €.
Nul besoin d’aller à l’autre
bout du monde, il existe
dans nos villes et campagnes
une multitude d’animaux
en liberté. Ce beau livre les
recense et nous les décrit.
Observer la vie sauvage de nos
jardins, Christian Bouchardy,
De Borée, 206 p., 24,90 €.
Un grain de folie
Félicie Toczé nous plonge dans
l’univers du riz dans toute sa
variété et ses modes de cuisson.
Elle livre aussi 50 recettes
salées ou sucrées. Un délice !
Riz, Félicie Toczé, Gallimard,
144 p., 14,95 €.
Sans langue de bois !
Érudit et drôle, cet ouvrage
reprend nombre de proverbes,
d’expressions et de citations
tirées des arbres.
L’Arbre qui cache la forêt,
Marie et Hubert Deveaux,
Gerfaut, 144 p., 20 €.
MAGIE DES PREMIERS
PAPIERS PEINTS
À la fin du xviiie siècle, le papier peint
commence à se démocratiser. Quelques
manufactures décident de se protéger
de la contrefaçon en déposant leurs
créations. Christine Velut nous présente ici
une sélection de ces modèles datant
de 1798 à 1805. Une plongée dans un
univers de couleurs et de motifs
étonnants. Un art à part entière !
Murs de papier, Christine Velut, éditions de la
Bibliothèque nationale de France, 220 p., 39 €.
6
n° 2562 du 1er février 2019
Saine occupation
Comment occuper utilement
son temps quand il pleut ?
Il suffit de piocher dans les
multiples propositions de cet
ouvrage ! Cuisine, bien-être,
décoration… selon la saison,
il aborde tous les thèmes !
Une année pleine d’idées, Anna
Austruy, Larousse, 192 p., 22,95 €.
Le grand retour
Lynx, aigle, loup, cerf, ours…
Ces cinq espèces, en voie
d’extinction il y a deux
décennies, font leur retour
aujourd’hui. Découvrez
ces animaux au quotidien.
Big Five – le retour des
animaux sauvages, Marc
Giraud, Delachaux et Niestlé,
192 p., 29,90 €.
F. MARRE/RUSTICA
JUSQU’AU DERNIER RECOIN
Mat Pember et Dillon Seitchik-Reardon se sont
donné pour mission d’expliquer comment cultiver
des légumes partout, du plan de travail de la
cuisine jusqu’au grand espace, en passant par
la rambarde de fenêtre. Ces guides en profitent
pour revenir sur tous les gestes essentiels au
potager et dressent un portrait de 80 variétés de
légumes, ainsi que de 25 parasites et maladies.
Pratique et bien illustré, rédigé sur un ton plaisant,
c’est un livre parfait pour débuter le jardinage.
Mon potager superstar, Mat Pember et Dillon SeitchikReardon, Delachaux et Niestlé, 288 p., 29,90 €.
Nouveau
N°2
À découvrir chez votre Marchand de Journaux
Rendez-vous avec l'excellence
‘Estrella Gold’ (E. arborea).
‘Orient’ (E. carnea).
‘Melbury White’ (E. tetralix).
‘Fiddlestone’ (E. vagans).
‘Velvet Night’ (E. cinerea).
‘Errigal Dusk’ (E. mackaiana).
Des idées reçues
“Les jardiniers ont des a priori sur
les bruyères, constate Florian Dauguet.
Tout le monde pense que c’est une
plante d’ombre qui ne supporte pas
l’eau, ni les sols calcaires. C’est faux,
les bruyères apprécient au contraire les
emplacements ensoleillés et certaines
d’entre elles se développent même en
terrain calcaire ! Comme la bruyère de
Cornouailles (E. vagans), une espèce
tout terrain.” À privilégier lorsque vous
ne savez pas quoi planter. Le pépiniériste
rappelle aussi qu’une fois la plante
installée, elle ne demande guère d’autres
soins qu’une taille
légère, après la
floraison, un peu
comme on le fait
pour la lavande.
8
n° 2562 du 1er février 2019
BRUYÈRES DAUGUET,
UNE AFFAIRE DE FAMILLES
C
omment constitue-t-on une collection végétale ? Un peu par
hasard si l’on en croit Florian Dauguet :
“Mon père aimait bien le genre Erica.
Il était séduit par la durée et l’abondance de la floraison des bruyères, se
déclinant souvent en rouge, rose et
blanc.” Grâce aux échanges entre
passionnés, la sélection de la pépinière, reconnue par le Conservatoire
des collections végétales spécialisées, compte aujourd’hui 380 espèces
et variétés. Car cette famille est bien
plus importante que l’on pourrait
penser de prime abord. Elle compte
800 espèces d’arbustes persistants à
petites fleurs tubulaires. À l’instar de
la bruyère arborescente (E. arborea),
beaucoup d’espèces nous viennent
d’Afrique, notamment du Sud. Mais
il existe aussi de nombreuses plantes
européennes telle la bruyère des
neiges (E. carnea), celle des marais
(E. tetralix) ou la cendrée (E. cinerea).
“Pour chacune des 380 espèces et
variétés, la pépinière cultive 25 pieds
mères. C’est indispensable pour
conserver le patrimoine génétique”,
précise Florian Dauguet, qui avoue
que sa préférence va à E. mackaiana,
une espèce espagnole. Une double
collection puisque les amateurs
peuvent la retrouver à l’arboretum des
Grandes Bruyères, à Ingrannes (45).
PHOTOS PÉPINIÈRES DAUGUET
Les pépinières Dauguet conservent la collection nationale de bruyères, plantes trop souvent méconnues.
Potager
Arbres
& arbustes
10
13
Le coin du
bricoleur
Jardiner
autrement
Jardiner
avec
la lune
Fiches
à
conserver
14
16
17
18
p.
cette semaine
Pralinez les racines des arbustes
en les trempant dans un mélange
boueux d’eau, de terreau et de
compost. Creusez un trou assez
grand pour bien les étaler et
qu’elles ne soient pas recourbées
vers le haut. Comblez la fosse
en arrosant au fur et à mesure
afin de faire descendre la terre
et éviter les poches d’air. Tassez.
JASON INGRAM/BBC GARDENERS’ WORLD
PLANTER UNE HAIE
À RACINES NUES
9
Terreau et compost
bien mélangés
nourriront les semis.
Nous aimons
SEMER ‘ROSSIA’
BAUMAUX
C. HOCHET/RUSTICA
Craquante, douce en bouche,
la batavia ‘Rossia’ se remarque
grâce à sa couleur vert foncé,
brunissant selon les saisons.
De culture facile, résistante à la
sécheresse, cette variété monte
rarement à graines avant la
récolte. Les semis s’échelonnent
des mois de février à septembre.
Conseil de pro
UN TERREAU BOURRÉ DE QUALITÉS
Rétenteur d’eau, poreux, drainant, léger, fertile… n’en jetez plus !
Un bon terreau doit être un lit de germination idéal.
AMEUBLIR LE SOL
S’IL NE GÈLE PAS
Les sols ont besoin d’oxygène,
l’activité biologique en dépend
et, donc, la fertilité. La terre
se compactant après les pluies
automnales, la fourche-bêche
est l’outil idéal pour la soulever
et permettre à l’air de circuler. En
créant des mottes grossières, elle
assèche les sols trop humides.
C. HOCHET/RUSTICA
L
10
n° 2562 du 1er février 2019
e substrat destiné aux
cultures en terrine,
godet… (hors sol) est bien
plus qu’un terreau. Ce peut
être un mélange personnel,
réalisé après réflexion, avec
différents matériaux, pour
procurer aux semences un
lit de germination idéal.
La graine exige de l’humidité pour que les téguments ramollissent et
germent. La première qualité d’un terreau est donc
de retenir l’eau et paradoxalement d’être poreux
tout en étant drainant. Un
excès d’eau après germination est toujours dangereux. La granulométrie
influençant la pénétration
des jeunes racines et leur
développement, le substrat
devra aussi être léger car
des éléments trop grossiers
seraient une gêne.
Il doit également être fertile pour alimenter le développement des plantes.
Au départ, ce sont les réserves de la graine qui alimentent la croissance,
mais rapidement, des éléments nutritifs présents
dans la terre sont bienvenus. Les tourbes qui constituent les terreaux du
commerce sont pauvres
en nutriments, il faut leur
ajouter compost ou engrais pour compenser.
Autre élément augmentant la qualité d’un terreau : sa propreté. Afin qu’il
soit exempt de graines de
plantes adventices et de
spores de maladie, il
convient de le désinfecter.
Il est possible de réaliser
son propre substrat avec
des feuilles mortes décomposées. Ce terreau de
feuilles une fois tamisé a
des atouts intéressants, à
condition d’ajouter un peu
de terre sableuse.
Tourbe
en stock
Les terreaux à base de
tourbe évoluent très
lentement et se gardent
bien à condition d’être
stockés au sec et sans
contact avec l’air,
l’humidité activant la
dégradation des
matières organiques.
Les bons gestes
OPÉRATION
DÉNEIGEMENT
Dans un terreau léger et humide,
sous une serre chaude, déposez
les graines de poivron une à une
à l’aide d’une pince à épiler.
Libérez les tunnels de
cet encombrant manteau.
V. QUÉANT/RUSTICA
Lorsque la neige est
lourde, les structures
installées dans
nos potagers peuvent
en souffrir. Dès que
s’accumulent les
centimètres de manteau
blanc, les tunnels
recouverts de films
plastiques risquent de
plier sous ce poids. Les
plantes qui poussent
en dessous pourraient
être abîmées. Intervenez
le plus vite possible
et livrez-vous à une
opération de nettoyage
systématique. Le plus
simple est de donner
un coup de balai sur
le tunnel et de répandre
la neige sur le sol.
SEMIS DE POIVRON
AU CHAUD
Le poivron doux ‘Estérel’ est un
hybride F1, qui a été sélectionné
pour son excellente productivité.
À maturité, ce fruit en forme
de cône, large et très régulier,
revêt une splendide couleur rouge
foncé. Cette variété est résistante
aux maladies. Semez ce poivron
sous abri chauffé dès le mois
de février et repiquez-le en godet
dans un terreau fertile. Vous
le planterez en pleine terre à la
fin avril ou au début de mai
Planter les ails, échalotes, oignons dans des carrés sans fumier et sur
butte en terre lourde. Récolter les légumes comme les poireaux et les
choux de Milan si le sol n’est pas gelé. Travailler le sol de la serre et
apporter du compost. Blanchir les pissenlits. Butter les artichauts si
les températures baissent. Broyer et incorporer les engrais verts.
Arroser le sol des tunnels pour maintenir ou relancer la vie sous terre.
Textes : Jean-Yves Meignen, Karin Maucotel et Patricia Kadijevic (p. 9).
Quand les jeunes pousses
auront atteint le stade de deux feuilles, repiquez-les dans des
godets séparément.
E. BRENCKLÉ/RUSTICA
E. BRENCKLÉ/RUSTICA
UN DOUX CORNET
NOMMÉ ‘ESTÉREL’
Maintenez les plants sous abri
chaud, arrosez-les et fertilisez-les
jusqu’au printemps. Prélevezles avant de les mettre en place.
11
Bon à savoir
PLUS UN RADIS !
Conseil de pro
Recouvrez le
fumier d’une couche
de terreau de jardin.
COUP DE FEU DANS LES CHÂSSIS !
La couche chaude, amas de matières organiques,
est une alternative à la serre chauffée pour démarrer les semis.
COMPOST GRIFFÉ
Certains légumes sont plus
gourmands que d’autres. Le
compost mûr, quand on l’utilise
en engrais, s’étale à raison de
10 l/m2, soit un seau non tassé.
Griffez-le pour le répartir, mais
ne l’enfouissez pas. En sol
vivant, le compost n’est utile que
pour apporter des bactéries sur
une planche nouvellement créée.
T
echnique ancestrale, la culture sur cheval frais, qui n’a pas encore chauffé.
couche chaude permet de produire Son rapport carbone/azote est parfait.
efficacement les plants les plus sensibles Les fumiers de mouton ou de poule sont
au froid sans dépenser d’énergie fossile. trop riches et nécessitent un taux de paille
Au moins 1 m3 de fumier est nécessaire plus important. Le fumier de vache a
pour lancer le processus et conserver la l’inconvénient de ne pas chauffer aussi
chaleur pendant presque un mois.
longtemps. Vérifiez la température avec
Creusez une fosse et remplissez-la de un thermomètre. Au bout d’une semaine
fumier à ras. Mouillez-le, puis tassez-le environ, le pic de haute température dû
en le piétinant. Il descend de moitié, soit à la décomposition est passé et le gros
40 cm environ. Le châssis
de l’ammoniac est libéré.
est construit en fonction
Installez vos semis dans
des besoins et des matéune couche de terreau et
Commencez
riaux disponibles : quatre
de compost. Autre médès maintenant à
piquets d’angle, des
thode, placez-les sur des
confectionner une
couche chaude pour les
planches de bois ou plaques
plaques de plastique légèsemis prioritaires,
rement surélevées. Le coude Plexiglas, d’une hauteur
comme les aubergines,
de 80 cm, peuvent convevercle sera ouvert le jour et
poivrons et tomates. En
nir. Prévoyez un couvercle
entrouvert la nuit pour laisclimat très froid, vous
transparent. Pour la larser s’échapper l’humidité
pouvez reculer le début
geur, comptez l’équivalent
et l’ammoniac. Les nuits de
de cette culture jusqu’à
de deux caisses de semis.
gel, protégez la culture d’un
début mars
Utilisez du fumier de
voile d’hivernage.
A. PETZOLD/RUSTICA
Top départ
12
n° 2562 du 1er février 2019
Textes : Éric Costan.
C. HOCHET/RUSTICA/LES BRÛLÉS (27)
V. QUÉANT/RUSTICA
Si vous n’avez pas récolté vos
radis noirs, ne les laissez pas
sous la neige, ni exposés au gel,
ils pourriraient ou deviendraient
fibreux à la repousse des feuilles.
Arrachez-les et gardez-les au
frais sous un linge ou du sable
humide pour bien les conserver.
Consommez-les à mesure.
Équipez-vous
SORTEZ ARMÉ
CONTRE LES ÉPINES
E. BRENCKLÉ/RUSTICA/PÉPINIÈRES FABIEN DUCHER
ROSTAING
Reprise assurée
si les racines
n’ont pas séché.
BAIN D’ARGILE
POUR ROSIERS NUS
n rosier vendu à racines nues reprend
parfaitement moyennant un pralinage. Déballez le plant, libérez les racines
et coupez celles qui seraient pliées ou cassées. Trempez les racines dans un mélange
liquide d’argile et de compost mûr (le pralin), en les nappant généreusement. Plantez
aussitôt l’arbuste en laissant affleurer le
point de greffe. Repérez-le à son aspect
renflé. Arrosez légèrement pour tasser et
déposez un paillis de feuilles mortes. La
reprise est de 100 % si le plant n’a pas
séché en attendant sa plantation : n’entreposez surtout pas le sujet à l’intérieur !
Laissez affleurer
le point de greffe.
BG/RUSTICA
U
Les arbustes épineux sont
précieux au jardin et les rosiers,
incontournables. Taillez les haies
défensives, refuges pour les
oiseaux, avant qu’ils n’y nichent,
mais allez-y armé ! Des gants
classiques, même robustes,
suffisent rarement. Le cuir façon
velours de ceux-ci renforce
les parties les plus sollicitées et,
surtout, ils sont équipés
de longues manchettes pour
protéger les avant-bras des
griffures. Grâce à un traitement
hydrofuge, ils résistent bien
à l’humidité et conservent ainsi
toute leur souplesse.
Rostaing. Gants Roncier,
24 € environ.
ON AIME
• Ils existent en taille 7 à 11,
ce qui les destine également
aux femmes qui n’effectuent
pas que des travaux légers !
• La matière respirante de
ces gants améliore nettement
le confort surtout quand
on doit les porter longtemps.
Arroser les plantations si l’hiver est sec. Bouturer les saules et les
osiers. Nettoyer les écorces remarquables avec une brosse à chiendent.
Créer des haies vives pour toutes les saisons (floraisons, feuillages et
baies). Tailler les Cornus pour obtenir des bois très colorés et les grands
arbres. Apporter du compost au pied des sujets. Planter des
SP
arbustes et des arbres à racines nues en période hors gel.
Textes : Aline Lemeur, Annie Lagueyrie et Karin Maucotel.
13
15 € env. pour chaque contenant
Conseils pratiques
LE MATÉRIEL
Pour les tontines en osier,
il faut prévoir :
– des pots à yaourt en
verre.
– 20 à 25 brins fins de
saule.
– 1 rouleau de fil de fer de
fleuriste à 9 € env.
Pour les bouquets, il faut
prévoir :
– des renoncules, iris de
printemps, primevères,
mimosas et quelques
brins de persil.
TONTINES PRINTANIÈRES
Ces cache-pots un brin coquets sont faits pour émailler les tables
de fêtes de pimpants petits bouquets !
La préparation
Ces tontines en brin de saule de vanniers (Salix) sont aussi faciles à réaliser
qu’elles sont économiques. En effet, il
suffit de vous procurer de fins rameaux
d’osier de l’année ou, à défaut, des
branches de saule pleureur, d’un pot
à yaourt en verre et de fil de fer de fleuriste. Ensuite, à vous de jouer ! Et si
quelques imperfections apparaissent
sur les premiers exemplaires, il suffira
de les dissimuler sous le feuillage des
compositions florales.
1
2
3
4
OÙ LES INSTALLER ?
La taille réduite de ces tontines
permet de les glisser sur toutes
les tables entre les plats
et les couverts, dans la maison,
et à l’extérieur dès le retour
des beaux jours. Mais surtout,
ces petites compositions
sont faciles à emporter grâce
à leurs anses. Alors pourquoi
ne pas les offrir à vos convives
dès le repas terminé ?
14
n° 2562 du 1er février 2019
Les étapes
1. Création de l’ossature.
Procurez-vous 9 brins
d’osier assez fins de 40 cm
de longueur. Réunissez-les
en deux lots que vous disposerez en croix et à plat
sur une table. Au centre
de cet assemblage, placez
un pot de yaourt en verre
qui servira de gabarit autour duquel les brins
d’osier seront tressés ainsi
que de contenant pour accueillir l’eau ou la mousse
de la composition florale.
Répartissez les brins autour du pot et réunissezles en leur sommet par un
lien en fil de fer fin.
2. Tressage du paillon.
Munissez-vous de fins
brins d’osier et démarrez
le tressage par le bas en
alternant des rameaux
horizontaux entre ceux
verticaux.
3. Fabrication des anses
verticales. Détachez le
lien central et rassemblez
Textes : Pierre Nessmann.
ensuite la moitié des brins
entre eux d’un côté avant
de les attacher en leur
sommet par un lien en fil
de fer. Opérez de manière
identique pour les brins
restants. Vous pouvez enlever le pot en verre afin
de faciliter cette
opération.
4. Tressage des anses.
Procédez au tressage des
deux pattes latérales en
laissant des espaces vides
comme sur la photo.
F. STRAUSS/BIOSPHOTO
BON À SAVOIR
Les espèces utilisables sont
le saule des vanniers (Salix
viminalis), à l’écorce verte, le
saule doré (S. alba vitellina),
le saule ‘Noir de Villaines’
(S. triandra) et l’osier pourpre
(S. purpurea). À ces espèces,
s’ajoute le classique saule
pleureur (S. alba ‘Tristis’), qui
est commun à de nombreux
parcs et jardins et dont la
silhouette caractéristique est
facilement repérable.
Ses rameaux souples et fins
conviennent particulièrement
pour tresser de petits objets.
F. STRAUSS/BIOSPHOTO
COMBIEN DE TEMPS ?
Comptez 1 h par bouquet.
QUELQUES FLEURS…
Dans le pot en verre rempli
d’eau ou de mousse
de fleuriste, piquez quelques
fleurs typiques du printemps,
comme la renoncule double,
la primevère, l’iris bulbeux,
quelques brins de mimosa.
Selon les saisons, adaptez
votre assortiment. En guise
de feuillage, une constante :
choisissez du persil frisé, qui
est disponible toute l’année !
Réhydratez les brins
pour les garder frais
longtemps.
15
JARDINER
autrement
En trois étapes
Effectuez une analyse de sol
afin de connaître sa composition
exacte et adapter les futures
plantations et les apports.
Coupez les
épineux dans un
premier temps.
RÉFLÉCHIR AVANT DE DÉFRICHER
Avant de nettoyer un terrain en friche pour le transformer en jardin
nourricier ou d’ornement, une seule règle : l’observation !
C. HOCHET/RUSTICA
N
Ébranchez les arbres que vous
voulez garder. Cette taille de
régénération permettra aux vieux
fruitiers de fructifier à nouveau.
e vous lancez pas immédiatement fruitiers. Quant à l’ortie, au sureau noir
dans le défrichage de votre terrain, et aux ronces, ils poussent généralement
mais observez-le, car il pourrait vous ap- dans des sols de qualité, bons à tout faire !
prendre beaucoup de choses. Identifiez En outre, la diversité de ces précieuses
les sujets présents : arbres, résineux, ar- indicatrices, alliées du jardinier, est un
bustes, herbes, petits fruits peut-être aus- signe de bonne santé du sol.
si… Vous pourrez ainsi, dans un premier Une fois que vous aurez choisi les végétemps, faire le choix de ce que vous taux à conserver, supprimez les autres
conserverez. Et les plantes pourront vous et faites-en du BRF (uniquement dans le
donner une information sur la nature cas de plantes ligneuses saines). Taillez
du sol – celle-ci pouvant être confirmée les arbres et arbustes afin de les rajeunir
ensuite par une analyse plus poussée.
ou d’effectuer une petite toilette, souvent
L’ajonc et le genêt, par exemple, se dé- nécessaire. Gardez à l’esprit que le netveloppent en sol acide et plutôt pauvre. toyage d’un terrain en friche est fastiVous pourrez ainsi facilement mettre en dieux et peut parfois prendre plusieurs
saisons. La patience est le
place des plantes de terre
de bruyère, telles que les
maître mot de l’entreprise.
rhododendrons, les piéris
Ne retournez pas la terre,
ou les azalées. Mais si vous
mais afin d’éviter la multiLes élevages ovins ou
souhaitez créer un potager,
plication de racines indébovins compactent les
le sol devra être enrichi
sirables et ne pas perturber
sols principalement sur
avec du compost. Le sureau
la microfaune, couvrez le
les vingt à vingt-cinq
hièble, la sauge-des-prés
sol pour empêcher les derpremiers centimètres.
et la chicorée sauvage sinières levées non souhaiAérez les sols argileux
gnalent, quant à elles, que qui auraient souffert du
tées à l’aide d’un paillage
le terrain de la friche est à
bien épais. Il pourra être
piétinement à l’aide
tendance argilocalcaire,
maintenu en place avec des
d’une fourche-bêche.
parfait pour les arbres
plaques de carton ondulé.
BG/RUSTICA
Halte au
piétinement
Marcottez les arbustes comme
le cornouiller. Maintenez sous terre
une branche courbée, séparez-la
du pied mère une fois enracinée.
16
n° 2562 du 1er février 2019
Textes : Patricia Kadijevic.
C. HOCHET/RUSTICA
C
F. BOUCOURT/RUSTICA
ANALYSER, NETTOYER,
MULTIPLIER
JARDINER
avec la lune
Le bon geste
“À la Sainte-Agathe, sème ton oignon, même dans la glace”.
EN TERRINE,
SEMER DES FLEURS
Ne jardinez pas 5 h avant et 5 h après l’apogée
et le nœud lunaire descendant.
Vendredi
er
Samedi
Dimanche
Lundi
Mardi
Quand la lune est ascendante et
passe devant le Verseau, semez
des fleurs au chaud : bégonias
semperflorens, pélargoniums
et œillets Chabaud. Ces trois
annuelles ont besoin de
plusieurs mois avant de fleurir.
Bonnes dates : les 6 et 7 février,
les 5, 6 et 7 (avant 16 h 08) mars.
Comment faire ? Remplissez
une terrine jusqu’à 3 cm du
bord. Utilisez du terreau spécial
semis ou tamisez du terreau
universel. Tassez avec une
planchette et vaporisez d’eau
pour humidifier le substrat.
Répartissez les graines le mieux
possible, en les écartant un
peu. Délimitez des emplacements
si vous semez les trois fleurs
dans le même contenant.
Identifiez-les avec des étiquettes.
Couvrez les graines, sauf celles
des bégonias, qui germent
à la lumière. Tassez à nouveau.
Posez une vitre sur la terrine,
placez-la à la lumière, mais sans
soleil direct, à une température
comprise entre 20 et 22 °C.
Jeudi
Mercredi
2 3 4 5 6 7
1
Ste Ella
Chandeleur
✹
✹
St Blaise
✹
Ste Véronique
Ste Agathe
✹
✹
St Gaston
✹
Ste Eugénie
✹
lever 8 h 23
lever 8 h 21
lever 8 h 20
lever 8 h 19
lever 8 h 17
lever 8 h 16
lever 8 h 14
coucher 17 h 46 coucher 17 h 48 coucher 17 h 50 coucher 17 h 51 coucher 17 h 53 coucher 17 h 54 coucher 17 h 56
●
●
●
●
●
●
●
lever 6 h 03
lever 6 h 54
lever 7 h 39
lever 8 h 16
lever 8 h 48
lever 9 h 15
lever 9 h 39
coucher 14 h 44 coucher 15 h 33 coucher 16 h 29 coucher 17 h 28 coucher 18 h 29 coucher 19 h 32 coucher 20 h 35
E
NT
DA
EN
SC
DE
10 h 28
Apogée
NTE
MONTA
22 h 03
7 h 35
NOUVELLE LUNE
Jours-fleurs
Les heures sont données en heures légales.
Pour plus d’informations reportez-vous à Jardinez
avec la lune 2019 par Céleste, Rustica éditions,
ainsi qu’à notre calendrier paru le 18/01/2019.
Jours-fruits
Le 2, semer en terrine des piments,
aubergines, poivrons. Écarter
les graines, couvrir, tasser, arroser.
Poser une vitre, placer à 20 °C.
Jours-racines
En rangs, semer des oignons blancs
ou de couleurs. Ouvrir des sillons
profonds de 2 cm, les refermer sur
les graines. Tasser, arroser.
Jours-fleurs
En caissette, à 15-18 °C, semer des
choux-fleurs ‘Neckarperle’, ‘Sérac’.
Espacer les graines, les couvrir,
tasser et arroser en douceur.
Textes : Thérèse Trédoulat.
CI-CONTRE : F. MARRE/RUS
MARRE/RUSTICA
RR
- OIGNONS : SHUTTERSTOCK
NŒUD LUNAIRE
DESCENDANT
Jours-racines
20 h 31
Jours-fruits
13 h 45
1 h 45
Une bande
de papier rigide
pliée permet
d’espacer les graines.
17
Primevère
FICHES
DE
‘Striped Victorians’
culture
E. BRENCKLÉ/RUSTICA/TEXTES STÉPHAN CUZENIC
b
VIVACE À FLEURS
Primulacées
Primula polyanthus
Exposition : mi-ombre.
Hauteur : 20 à 30 cm.
Étalement : 30 cm.
Croissance : rapide.
Feuillage : vert, oblong
et nervuré, formant une
rosette dense en hiver.
Floraison : avril et mai.
Semis : mars et avril,
à une température
de 18 °C au maximum.
Plantation/repiquage :
printemps et automne.
Sol : frais
sans excès d’humidité,
sans calcaire actif.
Rusticité : – 20 °C.
Arrosage : une fois
par semaine en été
au jardin et deux fois
en pot ou jardinière.
Avec ses fleurs veinées de bleu,
cette variété ancienne est
d’une modernité étonnante.
UTILISATION Cette superbe primevère peut être cultivée aussi bien en pot
ou en jardinière sur une terrasse qu’en
massif ombragé. Les plantations groupées sont du plus bel effet.
PLANTATION Installez sans tarder les
sujets achetés en godet. Ainsi les
racines auront le temps nécessaire pour
se développer et vous préviendrez les
risques de chocs hydriques.
ENTRETIEN Supprimez soigneusement les feuilles trop anciennes, disgracieuses. Il est préférable de les couper
près de la base patiemment et sans tirer.
Arrosez régulièrement.
MULTIPLICATION Le semis est la
solution la plus rapide pour obtenir de
nombreux petits sujets.
Secret de jardinier
Pour le semis, pour ne pas brûler
les toutes jeunes plantes, utilisez
un terreau sans engrais ajouté.
Hamamélis
‘Aphrodite’
BG/RUSTICA/TEXTES STÉPHAN CUZENIC
b
ARBUSTE
À FLEURS D’HIVER
Hamamélidacées
Hamamelis x intermedia
Exposition : mi-ombre.
Hauteur : 3 à 4 m.
Étalement : 3 à 4 m.
Croissance : lente.
Feuillage : vert, feuilles
arrondies, caduc, rouge
et or à l’automne.
Floraison : février
et mars.
Semis : en hiver
à l’extérieur,
exposés au froid.
Plantation/repiquage :
toute l’année pour
les plantes en conteneur.
Sol : frais
et pas trop calcaire.
Rusticité : – 25 °C.
Arrosage : en cas
de sécheresse.
Il ouvre le bal du printemps
en annonçant un petit peu
en avance la fin de l’hiver.
UTILISATION Privilégiez une situation
où il sera visible, pour en profiter l’hiver.
Il aime les emplacements un peu protégés, ses fleurs pouvant être abîmées
quand les températures descendent en
dessous de – 10 °C.
PLANTATION Préparez un trou de
quatre fois le diamètre du pot. Mélangez
à la terre des engrais organiques à
décomposition lente, type corne
broyée. Tassez et arrosez.
ENTRETIEN S’il fait trop sec l’été, il faut
l’abreuver car c’est à cette période que
se forment les boutons floraux.
MULTIPLICATION On obtient des
porte-greffes à partir des graines. Quand
les jeunes plants ont 3 ans, ils reçoivent
un greffon en fente, au printemps.
Secret de jardinier
Les arbustes plantés trop à l’ombre
et trop au sec fleurissent peu. Vous
pouvez les déplacer sans risque.
DOSSIER
ailles d’hiver
Quand les tiges dorment,
C. HOCHET/RUSTICA
réveillez les cisailles !
Arbres fruitiers, agrumes, arbustes et plantes vivaces : toute la végétation est encore en repos,
mais pour quelques semaines seulement. Déjà, la sève commence à monter en pression dans les
tiges et les bourgeons. Profitez de ce moment pour tout tailler. ☙ Aline Lemeur
Pommiers :
coupe "dard-dard"
Identifier et retirer les pousses à bois constitue
l’essentiel, mais d’autres tailles sont à pratiquer.
PHOTOS RUSTICA : E. BRENCKLÉ/PÉPINIÈRE DELBARD, MALICORNE (03), SAUF 2. ET 4. F. MARRE
P
1
our tailler avec efficacité le pommier, il est impératif
que le jardinier soit capable de distinguer les deux
types de rameaux : stériles et fertiles. Prenez donc
quelques instants pour observer l’arbre et vous familiariser
avec les différents rameaux.
Le premier des éléments stériles à repérer est le gourmand.
Ce rameau est droit ; ses bourgeons sont espacés (de 5 cm,
voire plus) et il se termine par un ou plusieurs bourgeons de
petite taille. Tous les gourmands seront à supprimer.
L’œil à bois, ressemblant au gourmand, se repère à ses
bourgeons plus nombreux, surtout à la base (ces bourgeons
sont très petits !) et son extrémité légèrement renflée (5 mm
plus large). Il donne souvent un bouquet de fleurs à son
extrémité et, dans certains cas, on pourra le garder.
Sur les rameaux fertiles, le dard est le plus commun. C’est un
bourgeon pointu et large, porté par un rameau court (souvent
moins de 5 cm) et fréquemment ridé. À condition qu’il se trouve
en bout de branche, il donnera des fleurs et il faut donc le
conserver et l’alimenter en sève, quitte à couper la partie en aval.
3
1
2
4
Réduction. Limitez
la longueur des rameaux
fruitiers très ramifiés et se
terminant par des bourgeons
à fleurs, si le tout fait plus de
40 cm. Ces rameaux portent
de nombreux dards au bout
de petites tiges ridées.
Vous veillerez à réduire leur
longueur afin que les fruits se
développent au plus près de
la ramure et non pas au bout
de longs rameaux. Effectuez
cette opération capitale en
dernier (après celles décrites
ci-après), afin de ne pas
couper trop et de conserver
au sujet un port équilibré.
2
Rajeunissement. Ôtez
les vieilles bourses, ces
éléments renflés en forme de
massue, surtout si vous
cherchez à reprendre en main
un pommier palissé qui
n’a pas été régulièrement
20
n° 2562 du 1er février 2019
taillé. La bourse à retirer n’est
pas coupée tout à fait à ras
mais à sa base, au niveau où
la tige est déjà un peu enflée.
3
Rééquilibrage. Allégez
la ramure en retirant
les rameaux à port retombant,
ou très allongés et qui,
visiblement, déséquilibrent
le sujet. Coupez non pas à ras
mais à 1 cm après un bouton
à fleur, pour que la sève profite
à ce dernier.
4
Simplification. Enlevez
les grandes pousses
à bois redressées, qui
menacent de prendre le
dessus et de siphonner toute
la sève. Notez que le rameau
n’est pas coupé à ras, mais
au-dessus de bourgeons
très discrets situés à la base
du rameau, soit à 1,5 cm
de son point de naissance.
DOSSIER
ailles d’hiver
Poiriers :
la bourse ou la scie
Votre mission : lutter contre les pousses
qui filent à la verticale et dévitalisent la base.
PHOTOS RUSTICA : A. PETZOLD/ÉCOLE DU BREUIL (75), SAUF 1. ET 2. : E. BRENCKLÉ
L
e poirier, à l’origine, est un arbre des forêts claires. Il
va donc naturellement chercher à former une
ramure verticale pour capter la lumière. Ces pousses
à bois, qui peuvent s’allonger d’un mètre dans l’année,
dominent celles situées plus bas sur lesquelles reposent nos
espoirs de récolte. La taille du poirier consiste donc en une
coupe systématique de ces tiges vigoureuses et improductives,
pour favoriser les rameaux à fruit. Ces derniers sont faciles
à repérer, avec leur bourgeon très renflé à l’extrémité.
Outre cette coupe, la taille du poirier consiste à encourager
les structures ventrues, appelées “bourses”. Ces rameaux
dodus (d’une largeur de plus de 1 cm pour une longueur de
2 cm à peine) se situent à l’emplacement où des fruits ont été
portés l’an dernier. Ils sont susceptibles de former des fleurs,
cette année ou la prochaine.
Enfin sur le poirier, plus que sur le pommier, on va chercher
à ce que les bourgeons à fleurs se forment au plus près des
branches charpentières (les branches de structure). Cela
implique de réduire la longueur des rameaux fructifères.
3
1
1
Correction. Retirez les
rameaux inversés, ceux
qui se développent vers le
bas, parfois en courbe et, en
général, tous les rameaux qui
participent à l’enchevêtrement
de la ramure ou menacent
de le faire. S’il naît directement
sur une branche principale,
ce type de rameau devra être
coupé à ras, sans conserver
le moindre bourgeon à sa
base. Sinon, coupez-le juste
après un bourgeon à fleurs.
2
Allégement. Ce geste
de taille consiste
à éclaircir les bourgeons qui,
sinon, seraient trop nombreux
sur une tige. Cet éborgnage
vise à équilibrer le nombre de
fruits de façon globale, pour
que certaines tiges ne soient
pas plus chargées que
d’autres. Cette opération
équivaut à un éclaircissage
des fruits, mais possède un
impact plus fort sur l’évolution
fruitière de la branche.
3
Élagage. Retirez les
pousses à bois (droites et
aux bourgeons espacés, elles
sont facilement repérables). Si
elles naissent d’une branche
principale, ou juste au-dessus
d’un bourgeon pouvant
évoluer en fleur, comme un
dard, coupez-les à ras.
Attention : il faudra tailler les
repousses en cours d’année,
lors de la taille en vert.
4
2
4
Rectification. Au besoin,
rajeunissez la structure.
Ici, une bourse (en forme de
masse, au centre du “Y”) a
donné deux rameaux
à bois. Retirez le tout afin
d’inciter le dard (le bourgeon
situé en amont sur la branche)
à former un bourgeon à fleur.
21
1
Goji : baie difficile
à dompter
De végétation compliquée, cet arbuste réclame
une taille parfois sévère pour être canalisé.
U
n buisson touffu et désordonné est naturellement
le résultat du développement de Lycium barbarum,
le goji le plus cultivé (il en existe plusieurs). Et,
puisqu’il fructifie sur les pousses de l’année, il a tendance
à rapidement se dégarnir pour ne donner des baies qu’à
l’extrémité de ses branches.
L’opération de taille est donc destinée à lui garder un port
plus compact et à l’encourager à former plus de jeunes tiges,
donc plus de fruits. La coupe du goji en plein hiver est possible
mais pas conseillée. Elle n’est en outre pas nécessaire au cours
de sa première année. La meilleure époque de taille se situe
au mois de mars ou d’avril, avant qu’il ne démarre.
Si vous n’avez jamais taillé votre goji âgé, faites-le en
plusieurs étapes, d’abord en raccourcissant les branches
principales puis en étêtant les repousses très nombreuses
qui vont apparaître sur le bois conservé. Profitez-en pour le
palisser le long de fils tendus. La récolte sera plus accessible
et vous pourrez plus facilement la protéger contre les oiseaux.
22
n° 2562 du 1er février 2019
PHOTOS E. BRENCKLÉ/RUSTICA, SAUF 3. : J.SWITHINBANK/GAP PHOTOS
2
3
1
Étêtage. Raccourcissez
les rameaux lorsqu’ils
entrent en végétation, mais
avant que les fleurs ne
se forment. Si l’arbuste a été
taillé au cours de l’année
passée (comme sur le sujet
photographié), coupez les
repousses de moitié. Mais si
vous n’avez pas touché
à votre goji, coupez-le court
en gardant un quart
de la longueur des branches.
Intervenez rapidement
pour que des repousses
apparaissent précocement
et portent davantage de
boutons à fleur.
2
Coupe sombre. Ôtez
les vieilles branches qui
partent dans la mauvaise
direction, en les coupant
juste après une ramification.
La sève profitera au rameau
conservé. Il vaut la peine
également de retirer un tiers
des plus vieilles tiges chaque
année, afin de conserver un
plant de goji toujours
vigoureux et productif.
Coupez-les non pas à ras,
mais à 30 cm du sol et taillez
les repousses comme
indiqué précédemment.
Profitez-en pour retirer
le bois mort, les repousses
malingres naissant au pied
et les rejets que le goji peut
former jusqu’à 1 m du pied.
3
Palissage. Attachez les
tiges le long d’un fil tendu
derrière le sujet, en prenant
bien garde de ne pas casser
le bois, qui est très fragile.
Utilisez un lien souple, du
raphia ou, comme dans notre
exemple, avec un bout de
laine. Palissez les tiges jeunes
de l’arbuste : elles sont plus
souples que les anciennes.
DOSSIER
ailles d’hiver
Pour garder un sujet équilibré, la taille
des citronniers est simple, mais impérative !
A
rbustes de lisière, les agrumes ont une tendance
très naturelle à pousser en hauteur et à former ce
que les professionnels appellent des “flushes”, de
grandes pousses peu ramifiées et souvent épineuses.
Une taille insuffisante sur un agrume encourage un port
désordonné, peu attractif et qui produit mal. La taille, à la
différence de celle des arbres fruitiers classique, n’a rien de
technique. Elle consiste à garder un port arrondi à l’arbuste,
tout en respectant les principes de base : une ramure aérée,
avec des rameaux partant du centre vers la périphérie (et non
l’inverse). Supprimez aussi les rameaux qui se gênent.
Taillez avant que les nouvelles pousses n’apparaissent, en
mars. Il n’est pas nécessaire d’attendre la floraison, au
contraire. Une bonne taille encourage la formation de
rameaux courts, terminés par une fleur.
Résistez à l’envie de remettre l’opération à plus tard au
prétexte que quelques fleurs se trouvent en bout de branches
trop longues. L’arbuste finirait par devenir difforme !
Élimination. Retirez
impérativement
les repousses issues du
porte-greffe. Lorsque
l’agrume est greffé sur
Poncirus, ces mauvais
rejets sont facilement
reconnus car les pousses
ont des feuilles à 3 folioles.
FEIJOA
2
Réduction. Diminuez
le volume de la
ramure des agrumes très
poussants, même en pot,
comme les limequats,
l’oranger calamondin et
les citronniers, dès que
l’arbuste s’étale.
Comme les agrumes,
cet arbuste ne demande
pas de taille spécifique.
Raccourcissez les rameaux
qui prennent trop de place
ou qui poussent plus que
le reste. Taillez en mars et
avril afin de ne pas nuire
à la floraison. Laissez tout
de même l’arbuste
se développer, à moins que
vous n’ayez à le protéger
dans les régions où
les températures hivernales
descendent sous – 12 °C.
3
Élagage. Coupez les
longues pousses avec
régularité pour ne garder
que 1 ou 2 bourgeons. Le
mieux est encore de pincer
les pousses lorsqu’elles
sont encore souples.
3
F. MARRE/RUSTICA
1
1
Z. BRENCKLÉ/RUSTICA
Agrumes : ne pas
perdre la boule
PASSIFLORE
PHOTOS LAMONTAGNE
2
Qu’elle soit décorative
comme Passiflora coerulea
ou à fruits comme P. edulis,
la passiflore se taille en fin
d’hiver, lorsqu’elle entre
à nouveau en végétation.
Raccourcissez ses tiges de
moitié, voire plus si elles
ont gelé. Vous pouvez en
théorie tout rabattre au sol,
mais la floraison sera très
tardive. Mieux vaut donc
tailler avec parcimonie,
et pincer les nouvelles
pousses en cours d’année.
23
Arbustes d'été :
tailler précocement
Ils fleurissent sur le bois de l’année : mieux vaut
donc ne pas les tailler trop tard.
PHOTOS RUSTICA : F. MARRE, SAUF 1. : C. HOCHET
M
oins nombreux que les arbustes à floraison
printanière, les arbustes ornementaux qui
fleurissent au cours de l’été sont d’autant plus
précieux que c’est sur eux que repose tout l’attrait du jardin
pendant la saison chaude.
Une taille courte (sévère) entraînera une floraison plus
tardive mais souvent plus impressionnante, tandis qu’une
taille longue (légère) encouragera une floraison plus précoce
mais plus diluée au cours de l’été.
Il vous faudra donc trouver un compromis pour contrôler les
fleurissements. L’idéal étant, si vous avez plusieurs pieds,
d’effectuer une taille courte sur certains et une longue sur les
autres. En tout cas, n’oubliez pas de tailler : un arbuste d’été
laissé à lui-même ne fleurit plus qu’à 25 % de son potentiel.
1
1
Hydrangéas. Les
hortensias à grosses
têtes (H. macrophylla)
doivent être taillés au niveau
de la 2e ou 3e paire de
bourgeons situés sous les
vieilles inflorescences. Plus
vous les taillerez court et plus
leur floraison sera tardive.
Coupez à ras les tiges
malingres, qu’elles aient fleuri
ou non. En revanche, laissez
telles quelles les tiges fortes
qui n’ont pas porté de fleurs.
Elles sont terminées par de
gros bourgeons qui
donneront les plus belles
fleurs. Quant aux hydrangéas
à panicules (H. paniculata),
ils sont à couper plus court,
pour ne garder qu’un tiers
de la longueur des tiges
formées l’an passé. Les
hortensias grimpants ne se
taillent pas, sauf impératif
(travaux de façade…).
2
Cornouiller. Rabattez
très court les tiges, par
exemple en ne gardant que
les axes les plus forts, et
réduits à 50 cm de hauteur
24
n° 2562 du 1er février 2019
2
3
seulement. Vous pouvez
également retirer la moitié des
tiges, en coupant à ras les
plus vieilles, et en laissant les
autres. Si cette taille sur les
variétés à écorce décorative
est très efficace, elle est
à proscrire sur les cornouillers
à fleurs (C. kousa, C. florida…).
3
Glycine. Taillez les
longues tiges
sarmenteuses comme celles
de la vigne, c’est-à-dire au
4
niveau du 3e bourgeon en
partant de la base du
rameau. Attendez que le
reste des bourgeons
commence à grossir, à la fin
du mois de mars, pour tailler
davantage. Ainsi, vous ne
sacrifierez pas des grappes
de fleurs promises pour ce
printemps. Si la glycine ne
se décide pas à fleurir,
raccourcissez les pousses
de l’année passée pour n’en
garder que trois bourgeons.
DOSSIER
5
6
cisailles, car ces outils
produisent des résultats
affreux sur l’arbuste !
BG/RUSTICA
5
7
Et, passé la floraison, vous
pouvez écourter toutes les
pousses encombrantes.
Attention toutefois à tailler les
repousses qui se formeront
rapidement et jusqu’en
septembre, en leur gardant
deux feuilles seulement.
Coupez à ras toute repousse
issue de la base.
4
Lilas des Indes. Le
lagerstroemia se taille
toujours au même niveau,
année après année, un peu
comme on taille un saule en
têtard. Retirez ainsi tous les
rameaux à partir d’un même
point, chaque année. Le lilas
des Indes finit par former
des moignons renflés d’où
partent de vigoureuses tiges
et des panicules qui peuvent
atteindre 50 cm. Attendez
cependant qu’il commence
à débourrer pour le couper.
Attention : laissez de côté
votre taille-haie ou bien vos
F. MARRE/RUSTICA
C. HOCHET/RUSTICA
ailles d’hiver
Chèvrefeuille. Le
chèvrefeuille arbustif ne
se taille pas comme le
grimpant. Si ce dernier
s’élague à la cisaille,
simplement pour enlever ce
qui est en excès, le
chèvrefeuille arbustif
demande une coupe plus
sélective. Raccourcissez aux
deux tiers les rameaux
malingres et qui ont
tendance à retomber.
Enlevez entre un tiers et la
moitié des grands rameaux
droits, souvent inesthétiques
car peu ramifiés, mais très
vigoureux. Les rameaux
intermédiaires (qui prennent
une direction oblique – ce
sont les plus florifères) ne
sont à couper que s’ils
prennent trop d’ampleur.
Vous pouvez également
retirer la moitié des tiges en
les coupant à ras et en les
choisissant parmi les vieilles.
L’arbuste gagnera ainsi en
transparence et en élégance.
6
Buddléia. Impossible
de vous tromper de
méthode avec l’arbre-auxpapillons. Il supporte une en
effet taille courte ou longue,
à votre choix. La taille courte
(à l’issue de laquelle les tiges
sont rabattues de moitié) est
préférable dans les haies
d’arbres-aux-papillons, où les
panicules formées seront
plus voyantes et le port plus
érigé. La taille courte, où les
tiges ne sont raccourcies
que d’un tiers ou d’un quart,
vaut mieux pour les massifs,
le port de l’arbuste étant
préservé. Vous pouvez aussi
rabattre l’arbuste à 20 cm
de hauteur, une année sur
trois. Attention à ne pas le
tailler trop tôt : attendez qu’il
ait repris sa végétation,
surtout en région humide.
7
Althéa. L’hibiscus des
jardins (Hibiscus
syriacus) ne demande pas
une taille très sévère pour
remplir sa mission esthétique.
Écourtez simplement les
tiges très ramifiées afin de
favoriser les pousses plus
longues : ce sont elles qui se
couvriront le plus de grandes
fleurs mauves, blanches, etc.,
à la fin de l’été. Sélectionnez
les tiges à retirer de façon
à garder un port arrondi
à votre arbuste. L’althéa peut
être taillé très court, mais
il ne fleurira pas de l’année.
25
Plantes vivaces :
toilette vite faite
Certaines redémarrent très tôt et demandent
une intervention avant la fin du froid.
L
es plantes vivaces appartiennent pour leur grande
majorité à la catégorie des végétaux dont les
bourgeons se situent au ras du sol. Le nettoyage
consistera donc à retirer les parties aériennes comme les
tiges, les restes de feuilles et de fleurs de l’an passé. Agissez
avant le redémarrage.
Mais il existe des exceptions, comme les vivaces arbustives
et les vivaces à feuilles persistantes (toujours vertes). Taillez
les arbustives comme des petits arbustes, c’est-à-dire non pas
à ras, mais à peu près au niveau de la pousse de l’an passé.
Quant à celles à feuilles persistantes, contentez-vous de
retirer les feuilles abîmées ou flétries, et de laisser le reste en
place. Elles poussent de toute façon plus lentement.
1
Phlomis. Coupez à ras
les espèces de phlomis
dites herbacées, dont toute
la végétation est caduque,
comme la sauge de
Jérusalem (Phlomis russeliana)
et le phlomis jouet-du-vent
(P. herba-venti). Retirez
également les vieilles feuilles.
Les phlomis arbustifs se
contenteront, quant à eux,
d’un nettoyage des vieilles
hampes, en prenant garde
de ne pas couper les tiges.
26
n° 2562 du 1er février 2019
3
Pour limiter la végétation de
ces derniers, vous pouvez les
pincer en automne.
2
Gaura. Tombant dans la
catégorie des plantes
vivaces arbustives, les
gauras demandent à être
rabattus à 10 cm de hauteur.
À défaut de taille, la plante vit
moins longtemps (trois ans
au lieu de cinq). Taillez
également les variétés très
compactes.
PHOTOS BG/RUSTICA
1
2
3
Fuchsia. Taillez court
les fuchsias ordinaires
(F. magellanica et ses
variétés). En climat froid,
vous devrez les couper à ras
si la souche a dépéri
jusqu’au sol. Ailleurs, vous
pouvez vous contenter de
raccourcir les tiges les plus
petites, pour conserver
la stature de l’arbuste.
C’est également le moment
propice pour palisser les
tiges des fuchsias grimpants,
DOSSIER
5
C. HOCHET/RUSTICA
4
C. HOCHET/RUSTICA
BG/RUSTICA
ailles d’hiver
6
masse. Notez enfin que
le cortadéria n’a pas
impérativement besoin
d’être taillé. Vous pouvez
vous contenter de retirer les
hampes de l’an passé, avec
des gants anticoupures.
à tiges sarmenteuses.
Les faux fuchsias – comme
l’épilobe de Californie (sujet
en photo), appelé aussi
fuchsia de Californie –, se
taillent quant à eux de façon
plus radicale. Rabattez toute
végétation à 5 cm du sol
tout au plus. Le fuchsia du
Cap (Phygelius) doit être
ramené à 15 cm de hauteur.
7
Chrysanthèmes.
Retirez les tiges de l’an
passé, pour n’en garder que
5 cm. Mais pas moins, car
vous risqueriez d’abîmer les
jeunes pousses, déjà en
cours de formation. Profitezen pour diviser la touffe de
chrysanthème en prélevant
un éclat en périphérie, car
cette plante perd vite de sa
vigueur, même si vous lui
accordez une taille chaque
année. Une autre opération,
au mois de mai, consistera
à couper les tiges de moitié
afin que la floraison soit plus
fournie et que les tiges ne
s’affalent pas.
5
Pérovskia. La sauge de
Russie doit être rabattue
au niveau de la base des
tiges de l’an passé. Les
bourgeons vous indiquent
clairement l’endroit où couper,
F. MARRE/RUSTICA
4
puisque ce sont d’eux que
partiront les tiges à fleur de
cette année. Sectionnez les
pousses au milieu de cette
zone, soit
à 15 cm du sol à peu près.
Si vous coupez plus haut,
les épis floraux seront plus
nombreux mais plus petits,
en proportion.
6
Cortadéria. L’herbede-la-pampa est une
graminée difficile à nettoyer.
7
Vous pouvez choisir de
passer le taille-haie (comme
sur notre photo), afin de
rajeunir le feuillage. Procédez
par étage, en descendant
l’outil à chaque passe,
jusqu’à atteindre le point où
la coupe devient difficile.
Proscrivez absolument le
nettoyage par le feu, qui tue
les accenteurs ayant
commencé à nicher, les
hérissons et tous les hôtes
qui s’abritent dans cette
Miscanthus. Rabattez
toutes les tiges de
l’eulalie à ras. Vous pouvez
procéder à la cisaille comme
pour le cortadéria, c’est-àdire en plusieurs passes de
plus en plus basses. Cette
technique est utile lorsque
vous avez tardé à tailler et
que le sujet a déjà
commencé à former ses
nouvelles feuilles. Arrêtezvous alors au niveau de ces
dernières. Sinon, au moyen
d’un sécateur, coupez
directement toutes les tiges
à ras. Disposez les déchets
de taille en paillis, au pied,
afin de restituer au plant les
nutriments contenus dans
les tiges coupées. Le
miscanthus est, avec la
molinie et les panics
(Panicum), la seule graminée
demandant un nettoyage
à l’approche du printemps.
En revanche, toutes les
graminées à feuillage
persistant, ainsi que les
carex, redoutent la taille.
27
À BOSCHHOEVE,
une explosion de bulbes
En Hollande, fief de la tulipe, Dineke Logtenberg fait fleurir son potager. Au printemps,
celui-ci affiche de spectaculaires tapis multicolores. ☙ Stéphan Cuzenic
L
es “jardins paysans” tels qu’on
les observe dans les pays germaniques allient potager et jardin
fleuri. C’est le cas de ce grand espace
adossé à la ferme familiale de Dineke
Logtenberg, au centre-est des Pays-Bas.
Elle a réalisé son jardin dans la plus
pure tradition des potagers de la région,
en respectant tout d’abord un tracé
parfaitement géométrique. Dans la
succession de parcelles carrées
28
n° 2562 du 1er février 2019
entrecoupées d’allées pavées, s’épanouissent côte à côte les légumes, les
herbes et les fleurs.
Cadeau pour le jardin
Au printemps, le temps n’est pas au
travail mais à la contemplation. En effet,
contrairement à l’été où le jardin demande une attention constante partagée entre l’entretien et les récoltes,
le printemps est la période idéale pour
profiter des premiers rayons de soleil,
s’asseoir et flâner au milieu des jonquilles, tulipes, fritillaires… C’est après
avoir reçu quelques bulbes à fleur en
guise de cadeau que Dineke s’est passionnée pour ce type de plantes et a
découvert l’intérêt de cette saison souvent négligée dans les jardins. En
Hollande, pourtant premier producteur
mondial de bulbes, ces derniers sont
tombés dans une certaine désuétude
2
B. PERDEREAU
Jardin d’ailleurs
Plantes pour longtemps
Si les tulipes demandent à être replantées tous les ans, ce n’est pas le cas des
narcisses, muscaris ou perce-neige, qui
restent en place plusieurs années et se
contentent d’un minimum d’entretien.
Grâce au sol sablonneux et drainé, les
narcisses forment des touffes volumineuses, les muscaris se ressèment
d’eux-mêmes et les perce-neige se propagent à grande vitesse. Ainsi, aujourd’hui, le jardin bénéficie d’une
réputation telle que les visiteurs se
pressent pour venir le découvrir de plus
en plus tôt dans la saison pour ne rien
manquer du spectacle haut en couleur
qu’offrent les bulbes fleuris.
1
1. Océan de fleurs
Sous le cerisier, se succèdent
des variétés précoces
et tardives de narcisses.
2. Tapis bleuté
Prolifiques, les muscaris
sont des candidats parfaits
pour coloniser les terrains
ingrats, à l’ombre des arbres.
3. Bleu hollandais
La couleur locale, utilisée
pour les volets des maisons,
est aussi celle qui revêt
les ornements du jardin.
B. PERDEREAU
en raison du décalage important qui
existe entre leur plantation automnale
et leur floraison, au printemps suivant.
B. PERDEREAU
3
29
B. PERDEREAU
Jardin d’ailleurs
4
4. Liserés fleuris
L’explosion de couleurs
dans les bordures fait oublier
l’aspect chiche des légumes
ayant survécu à l’hiver.
5. Feuilles lumineuses
La rhubarbe, au sortir de sa
cloche à blanchir, arbore des
teintes presque fluorescentes.
7
''Il faut planter au jardin
ce que l'on aime pour qu'il
soit toujours beau.''
5
6. Tête couronnée
La fritillaire impériale
hisse ses clochettes de fleurs
orangées à plus de 1 m, au
cours du mois d’avril.
30
n° 2562 du 1er février 2019
B. PERDEREAU
8. Deux sentinelles
Fantaisistes ou rigoureuses,
les topiaires jalonnent
les allées, signalant les limites
des carrés de culture.
B. PERDEREAU
7. Foison de bulbes
En pleine terre comme
dans d’anciens pots en zinc,
jacinthes et muscaris
se mêlent aux pensées pour
annoncer la fin de l’hiver.
B. PERDEREAU
8
COMMENT LES CULTIVER
B. PERDEREAU
NARCISSE
6
• HIVER : ne vous inquiétez pas du gel ; les bulbes s’en accommodent et
adaptent leur croissance au froid. • PRINTEMPS : coupez les fleurs fanées,
mais pas la tige afin de reconstituer les réserves du bulbe. • ÉTÉ : rabattez le
feuillage uniquement quand il est entièrement sec. • AUTOMNE : plantez les
bulbes à 10 ou 15 cm de profondeur, en petits groupes et en nombre impair.
Notre conseil : les floraisons sont souvent de courte durée. Échelonnezles en associant des variétés hâtives, mi-tardives et tardives.
MUSCARI EN POT
• HIVER : en cas de fortes gelées, enveloppez les contenants qui isolent
peu les racines du froid. • PRINTEMPS : arrosez lorsque le substrat est sec,
coupez les fleurs fanées, mais conservez le feuillage jusqu’à son complet
jaunissement. • ÉTÉ : déterrez les bulbes pour les replanter au jardin ou bien
les placer en hivernage. • AUTOMNE : plantez les bulbes dans un mélange
de terreau et de sable, lui-même déposé sur une couche de gravier.
Notre conseil : associez-les à des pensées pour prolonger les fleurs.
RHUBARBE
• HIVER : au départ de la végétation, placez la cloche de blanchissement
sur le pied. • PRINTEMPS : récoltez selon vos besoins les tiges tendres et
moins amères. • ÉTÉ : découvrez la rhubarbe, laissez pousser les feuilles
et récoltez les tiges sans épuiser le sujet, dont vous conserverez 5 à 7 feuilles.
Paillez à son pied avec des tontes de gazon pour maintenir l’humidité.
• AUTOMNE : coupez les feuilles jaunes et couvrez la souche de paille.
Notre conseil : attention, n’apportez pas trop de fumier frais !
FRITILLAIRE IMPÉRIALE
• HIVER : pensez à protéger les jeunes pousses précoces en paillant le sol.
• PRINTEMPS : maintenez les tiges parfois lourdes à l’aide d’un tuteur discret.
• ÉTÉ : coupez les fleurs fanées et laissez le feuillage et la tige jaunir avant
de les couper. • AUTOMNE : dans un sol bien ameubli, plantez les bulbes à
25 cm de profondeur en les réunissant par 3 ou 5, espacés de 30 à 40 cm.
Notre conseil : la plante fleurit bien la première année, mais ses fleurs
sont beaucoup plus petites l’année suivante.
BUIS EN TOPIAIRE
• HIVER : ne touchez pas le feuillage lorsqu’il gèle, car les tissus gorgés
de glace risquent de rompre et d’endommager les feuilles. • PRINTEMPS :
fin avril, début mai, procédez à la première taille. Apportez un engrais
organique et surveillez l’apparition de la pyrale. • ÉTÉ : poursuivez votre
surveillance. Fin juillet ou début août, effectuez la seconde taille.
• AUTOMNE : coupez les pousses qui déséquilibrent la silhouette.
Notre conseil : de mars à octobre, posez des pièges à phéromones.
Voir notre carnet d’adresses
31
De la terre à la table
LE SARRASIN,
une graine à moudre
Appelé blé noir depuis la période
médiévale, il fut longtemps l’un des piliers
de notre alimentation, permettant
d’éviter les famines. Dépourvue de gluten,
sa farine connaît de nos jours
un regain d’intérêt. ☙ Corinne Vilder
Faux blé
Le sarrasin est une plante annuelle de la
famille des Polygonacées. Ce n’est donc pas,
contrairement à la plupart des céréales, une
Graminée. Originaire d’Asie du Nord-Est
(Mandchourie, Sibérie), on dit qu’elle fut
introduite en Europe au retour des croisades, d’où son nom qui fait référence au
“mil des Maures”. Au Moyen Âge, on appelait “blé” toutes les plantes à graines comestibles. En Bretagne, la production du sarrasin
fut encouragée par la duchesse Anne, mais
il fut aussi cultivé en Champagne, Picardie,
Normandie, Auvergne, Savoie…
Fleur des champs
Spécialiste des farines anciennes,
Philippe Guichard est paysan dans le
Lot-et-Garonne. Il cultive depuis peu le
sarrasin, pour répondre à une demande
croissante des clients : “Cette plante se
plaît dans des terres acides. Ses fleurs
produisent des graines tant que la tige
n’est pas coupée. Je la fauche avant la
récolte, ainsi les graines sèchent dans les
champs. Ensuite, je moissonne.”
32
n° 2562 du 1er février 2019
De la bouillie
à la galette-saucisse,
en passant par le kig ha farz,
sorte de pot-au-feu, le blé
noir, ou “gwinigh du”, du fait partie
des traditions bretonnes.
Cuisine du monde
Le sarrasin est, depuis le xviie siècle,
l’une des bases de l’alimentation japonaise : les nouilles soba sont préparées à
partir d’une pâte de sarrasin étalée et
coupée en fines lamelles. Dans les pays
de l’Est, le kasha désigne aussi bien des
graines de sarrasin grillées que la bouillie que l’on prépare en y ajoutant du lait.
Il se déguste donc comme une céréale,
ou même infusé dans l’eau bouillante.
Roi de la galette
Pour Benoît Castel, boulanger-pâtissier
à Paris (75), le sarrasin est indissociable
de la galette bretonne. “Dans ma famille
du pays de Redon (35), on prépare la pâte
avec un jaune d’œuf pour apporter du
moelleux et on sale toujours au gros sel.
Mon grand-père préparait une bouillie,
la mettait dans une assiette creuse puis
faisait glisser cette pâte dans une poêle
pour la cuire au beurre.”
‘PINK LADY’
RÂBLE DE LAPIN
PISSENLIT
Cette pomme est née
au début des années
1970, en Australie,
fruit du croisement
des variétés ‘Golden
Delicious’ et ‘Lady
Williams’. Produite en
France, en Espagne
et en Italie par près de
3 000 pomiculteurs,
elle se distingue
par sa couleur rouge
vif couronnée de
vert-jaune. Sa chair
est croquante, juteuse
et bien acidulée.
Ce morceau noble
correspond à la partie
charnue allant du bas
des côtes jusqu’à
la queue. Sa chair est
bien rosée, avec des
rognons entourés de
graisse. Cette viande
tendre et moelleuse
se cuisine en cocotte,
au four ou à la poêle.
Elle gagne à être
accompagnée d’une
sauce au cidre ou à la
moutarde, et peut être
farcie de champignons.
Répandues dans
les champs, au bord
des chemins et dans
les jardins, les feuilles
du pissenlit, cueillies
jeunes, sont tendres.
Légèrement amères
à ce stade, elles se
préparent en salade,
accompagnées
d’œufs et de croûtons
aillés. Plus elles
sont âgées, et donc
coriaces, plus elles
doivent être coupées
finement.
Par Corinne Vilder
SAVEUR SAVOYARDE
Doté d’une IGP, ce
fromage à raclette
est fabriqué avec
du lait cru bio et
affiné 8 semaines.
Sa pâte est souple
et fondante.
Laits plaisirs.
300 g, 8 € env.
Retour en grâce
MARIAGE HEUREUX
SHUTTERSTOCK
Après la moisson, les graines sont triées.
Selon le type de farine recherché, la
graine sera décortiquée pour en retirer
l’akène dur qui l’enveloppe, mais certains meuniers préfèrent le conserver
pour une farine de type pâtissière. Riche
en protéines et en acides aminés, très
digeste, elle est recommandée aux personnes intolérantes au gluten.
SHUTTERSTOCK - SP
Une pomme
mme croquante,
croqua te une
u viande
i
blanche
et une plante sauvage à déguster en salade.
Constituée de farine
d’épeautre (80 %)
et de farine de quinoa
(20 %), cette semoule
bio s’utilise dans un
couscous, en taboulé,
avec des légumes…
Markal. Couscous quinoa
farro, 500 g, 4 € env.
Voir notre carnet d’adresses
MACARONS MIGNONS
Ces petits biscuits
croquants et
fondants, à base
d’amandes, se
déclinent aux noix,
noisettes, oranges
et noix de coco.
La Meringaie.
12 macarons, 12 € env.
HUILE VÉGÉTALE
Cet assemblage d’huiles
de graines réunit colza,
tournesol, Oléisol
(tourneseol à haute teneur
en acide oléique) et lin
dans cette recette revisitée
en flacon stop-goutte.
Lesieur. Isio4 Bio, bouteille
de 67,5 cl, 4 € env.
33
À la fête de la Chandeleur, troquez la farine de froment pour le blé noir et faites
crépir crêpes et galettes ! Garnissez-les, présentez-les en millefeuilles, tagliatelles, lasagnes…
Flans
aux épinards
Boulettes
d’agneau à la
sauce tomate
Poires rôties aux
pralines roses
Macaronis aux
tomates séchées
Bricks de lapin
au comté et aux
pruneaux
Pannacottas
aux agrumes
Minigratins
de poireaux
Poulet rôti
en croûte de sel,
croquettes de
pommes de terre
Tarte
à l’orange
Trévise aux
pommes râpées
Tagliatelles
de blé noir aux
langoustines
Yaourts
aux fruits
Champignons
de Paris, sauce
au bleu
Rôti de porc au
romarin et purée
de carottes
Crème
aux poires
Velouté
de potimarron
et kasha
Beignets
de crevettes
Tartes fines
aux pommes et
rocamadour
Betteraves au
bleu d’Auvergne
Cuisses d’oie
braisées
aux pommes et
au cidre
Vin chaud aux
épices
Millefeuilles
d’ananas
et tourteaux
Cocotte de
légumes d’hiver
Mousse
au caramel au
beurre salé
Pommes de terre,
oignons rouges,
ciboulette
Tête de veau
aux pissenlits
Salade d’orange Mâche aux figues
aux kiwis
sèches
Gratin de céleri
branche au
parmesan
Galettes
de sarrasin
au beurre
et au sucre
Cappuccino
de carottes
au piment
d’Espelette
Nouilles sautées
au bœuf
Sorbets
au citron
Salade d’endives
aux noix de cajou
grillées
Boudins blancs
aux pommes
Plateau
de fromages
Chou rouge
lacto-fermenté
Harengs
à la poêle, riz
safrané
Gâteau au
chocolat et à la
mangue
Soupe
Salade de quinoa
de poireaux,
aux châtaignes et
pommes de terre
raisins secs
et panais
Infusion
à la badiane
Francis
Jourdan,
président de
l’AOC chinon.
34
“Première appellation de Loire,
Chinon est l’une des plus
importantes de France, comptant
2 400 ha en production. Une
grande partie de son vignoble est
classée au patrimoine mondial
de l’Unesco. On y produit des vins
blancs issus du cépage chenin et
du cabernet franc pour les rouges.”
n° 2562 du 1er février 2019
• Mystère 2014
Un rouge intense avec
des arômes de fruits
mûrs et une belle
sucrosité en finale.
Domaine Jourdan & Pichard.
10 € env. départ cave.
• Vieilles vignes 2017
Cette cuvée se distingue
par son goût fruité et
son excellent rapport
qualité-prix.
Domaine L’Arpenty.
6 € env. départ cave.
• Le Puy 2016
Ce grand vin de garde
racé gagne à être mis
en cave de 3 à 5 ans.
Domaine Raffault.
16 € env. départ cave.
SP
SP
Par Joëlle Pierrard
De la terre à la table
Bricks de lapin au comté et pruneaux
1. Désossez les râbles en partant du
milieu. À l’aide d’un petit couteau pointu,
ôtez la graisse et les rognons, puis dégagez
les chairs de chaque côté en suivant l’os
de la colonne vertébrale. Taillez chaque
râble en quatre morceaux. Salez, poivrez.
2. Dénoyautez les pruneaux, coupez-les
en quatre quartiers, et chaque feuille de
brick en quatre bandes.
3. Disposez chaque morceau de lapin à
la base d’une bande de brick, ajoutez un
bâtonnet de comté, ainsi qu’un quartier de
pruneau et un peu de persil ciselé, puis
roulez l’ensemble. Procédez ainsi jusqu’à
épuisement des ingrédients.
4. Versez un filet d’huile dans une poêle
antiadhésive. Faites cuire les bricks de lapin
au comté et pruneaux pendant 5 à 8 min,
en les retournant à mi-cuisson. Égouttezles sur du papier absorbant, placez-les sur
un plat, parsemez de persil et servez.
Variantes : remplacez les pruneaux
par d’autres fruits séchés tels que des
tomates, abricots, raisins ou figues.
CIGC IMAGE ET ASSOCIES
Préparation : 20 min – Cuisson : 5 à 8 min – Pour 4 personnes
✽ 3 râbles de lapin ✽ 12 bâtonnets de comté ✽ 3 pruneaux ✽ 3 feuilles de brick
✽ ½ bouquet de persil ✽ huile d’olive ✽ sel ✽ poivre du moulin
Tagliatelles de blé noir aux langoustines
1. Portez à ébullition 2 l d’eau dans un
grand faitout. Ajoutez une poignée de gros
sel, laissez reprendre l’ébullition puis plongez les langoustines. Lorsqu’elles remontent
à la surface, attendez 1 min avant de les
égoutter à l’aide d’une écumoire. Réservez.
2. Mélangez la farine et les œufs battus.
Ajoutez le lait en fouettant pour obtenir une
pâte homogène. Mettez une noisette de
beurre dans une poêle à feu moyen, versez
une louche de cette pâte et confectionnez
une galette un peu épaisse. Renouvelez
l’opération tant qu’il reste de la pâte.
Découpez ensuite en très fines lanières
ces galettes refroidies.
3. Décortiquez les langoustines. Détachez
les pinces et la tête, et sortez la chair en
pressant la queue. Faites dorer les queues
dans le beurre restant et flambez-les au
whisky. Ajoutez les tagliatelles, salez, poivrez, ajoutez une pincée de muscade et
servez aussitôt.
COOKLOOK/PAVILLON FRANCE
Préparation : 30 min – Cuisson : 20 min – Pour 4 personnes
✽ 24 langoustines fraîches ✽ 200 g de farine de blé noir ✽ 3 œufs
✽ 80 g beurre ✽ 40 cl de lait ✽ 4 cl de whisky ✽ noix de muscade râpée
✽ gros sel ✽ fleur de sel ✽ poivre du moulin
Tartes fines aux pommes et rocamadour
1. Préchauffez votre four à 180 °C. (th. 6).
2. Coupez les pommes en quatre, ôtez le
cœur et détaillez-les en fines lamelles.
Pelez les oignons et émincez-les.
3. Faites fondre le beurre dans une grande
poêle, puis faites suer les oignons pendant
quelques minutes avant de les réserver.
Dans la même poêle, dorez ensuite les
lamelles de pommes puis, à mi-cuisson,
ajoutez les oignons. Saupoudrez le tout de
sucre et laissez caraméliser.
4. Découpez, à l’aide d’un bol ou d’un
emporte-pièce, quatre ronds dans la pâte
feuilletée étalée. Répartissez en rosace les
pommes aux oignons, ajoutez quelques
brins de romarin et recouvrez chaque tartelette avec un cabécou de Rocamadour.
5. Enfournez 15 min et donnez un tour de
moulin à poivre avant de servir.
Conseil : vous pouvez agrémenter vos
tartelettes d’une tranche de magret
fumé et remplacer le sucre par du miel.
P-L VIEL/SYNDICAT DES PRODUCTEURS DE ROCAMADOUR/ANICAP
Préparation : 30 min – Cuisson : 20 min – Pour 4 personnes
1
pâte
feuilletée ✽ 2 pommes ✽ 2 oignons rouges ✽ 15 g de beurre
✽
4
cabécous
de Rocamadour ✽ 1 cuillerée à soupe de sucre en poudre
✽
✽ 1 branche de romarin ✽ poivre du moulin
35
De la terre à la table
Millefeuilles d’ananas et tourteaux
A. BEAUVAIS - C. HERLÉDAN / CERCLES CULINAIRES DE FRANCE
Préparation : 30 min – Repos : 1 h – Cuisson : 1 h 35 – Pour 4 personnes
✽ 2 tourteaux ✽ 1 ananas ✽ 4 galettes de blé noir ✽ 2 l de fumet de poisson
✽ 50 g de sucre roux ✽ 5 cl de vinaigre de cidre ✽ 1 cl d’extrait de vanille
✽ 15 cl de jus d’ananas ✽ 2 cl de sirop d’hibiscus ✽ huile ✽ sel ✽ poivre du moulin
1. Préchauffez votre four à 80 °C (th. 2-3).
2. Plongez les tourteaux dans le fumet
frémissant 20 min. Égouttez et rafraîchissez
à l’eau glacée. Cassez les pinces et le
coffre, récupérez les chairs dans un saladier, versez un filet d’huile, placez au frais.
3. Pelez l’ananas, ôtez le cœur et détaillez
la chair en fines rondelles. Déposez-les sur
la plaque du four couverte de papier sulfurisé et enfournez pour 45 min. Détaillez
des disques de galettes de blé noir du
même diamètre que l’ananas et enfournez-les 20 min sur du papier sulfurisé.
4. Mixez 10 cl d’huile (idéalement de
pépins de raisin), le vinaigre de cidre, l’extrait de vanille et 10 cl de jus d’ananas.
Salez, poivrez et réservez au frais 1 h.
Réalisez un caramel avec le sucre roux, le
sirop d’hibiscus et 5 cl de jus d’ananas.
5. Dressez les millefeuilles en alternant
l’ananas, le tourteau et une galette.
Agrémentez de vinaigrette et de caramel.
Tête de veau aux pissenlits
D JAPY-DAVID.JAPY@FREE.FR/LES PRODUITS TRIPIERS
Préparation : 15 min – Cuisson : 1 h 35 – Pour 6 personnes
✽ 1 tête de veau roulée de 1,200 kg env. ✽ 100 g de pissenlits ✽ 100 g de salades
amères type chicorée, trévise ou endives ✽ 1 oignon ✽ 1 bouquet garni
✽ 50 g d’amandes effilées ✽ 1 cuill. à c. de moutarde ✽ 2 cuill. à s. de vinaigre
de vin ✽ 4 cuill. à s. d’huile de tournesol ✽ 2 cuill. à s. d’huile de noix
✽ 1 pincée de sel ✽ 1 cuill. à c. de poivre en grains
1. Disposez la tête de veau dans une
grande marmite d’eau froide avec l’oignon
lavé, coupé en quatre avec sa peau, le
bouquet garni et le poivre en grains. Faites
cuire à petit feu pendant 1 h 30 environ,
jusqu’à ce que la tête soit bien tendre.
2. Lavez les salades et essorez-les. Dans
une poêle, torréfiez légèrement les
amandes dans une cuillerée à soupe
d’huile de tournesol, sans cesser de
remuer avec une spatule pendant 5 min.
3. Préparez la vinaigrette en mélangeant le
vinaigre avec le sel et la moutarde, ajoutez
petit à petit au fouet l’huile de tournesol
restante et l’huile de noix.
4. Tranchez la tête de veau. Servez-la
tiède sur la salade arrosée de la vinaigrette
et parsemée d’amandes torréfiées.
Gâteau au chocolat et à la mangue
A. BEAUVAIS - S.THOMMERET / CERCLES CULINAIRES DE FRANCE
Préparation : 20 min – Cuisson : 45 min – Pour 4 personnes
150 g
de chocolat noir ✽ 1 mangue ✽ 10 cl de lait ✽ 120 g de beurre
✽
✽ 2 cuill. à soupe de farine ✽ 130 g de sucre semoule
2 sachets
de sucre vanillé ✽ 4 œufs ✽ 90 g de poudre de noisettes
✽
36
n° 2562 du 1er février 2019
1. Préchauffez votre four à 180 °C (th. 6).
2. Pelez la mangue et détaillez-la en dés
que vous réserverez au frais. Beurrez un
moule à manqué rond à bord haut, saupoudrez-le d’un peu de farine et réservezle au réfigérateur.
3. Cassez le chocolat en morceaux, faites
fondre au bain-marie avec le beurre et le
lait, à feu très doux. Séparez les blancs
d’œufs des jaunes. Fouettez les jaunes
avec le sucre semoule jusqu’à ce que
l’appareil blanchisse. Sans cesser de
mélanger, ajoutez le chocolat fondu, la
farine, la poudre de noisettes et les sucres
vanillés. Battez les blancs en neige bien
ferme et incorporez-les délicatement à la
préparation à l’aide d’une spatule.
4. Versez la pâte dans le moule et enfournez 45 min. Vérifiez la cuisson avec la lame
d’un couteau : elle doit ressortir bien propre.
Laissez refroidir le gâteau, démoulez-le et
décorez-le avec les dès de mangue.
Enfin les fameux arbres à «colonne
de fruits» comme aux Jardins de
Buckingham à prix cadeau
••
•
POMME
COMMUNIQUE
POIRE
CERISE
IDÉAL POUR:
petits jardins
balcons
terrasses
“Des kilos de fruits mûrs et
aux saveurs d’antan à portée de
main pour le bonheur des
enfants et des parents”
Vous cueillerez de gros fruits mûrs
à porté de main, sans effort
Oui, vous pouvez cueillir tous ces fruits tranquillement chez
vous toute l’année. Ces arbustes fruitiers sont le résultat de
plus de 20 ans de recherches agronomiques. Ils vont donner
des fruits tout au long de l’année. Idéal pour les petits jardins,
balcons et terrasses.
Des fruits succulents au goût d’antan
Ces recherches agronomiques ont permis aussi de retrouver
des fruits au goût d’antan: fermes, croquants, juteux, sucrés et
parfumés. Ces fruits vous rappelleront sans aucun doute les
bons souvenirs de ceux cueillis directement sur l’arbre combinant douceur et saveur.
A la portée de tous
Il n’y aucune connaissance à avoir pour posséder ces arbustes
fruitiers et les planter. C’est un véritable jeux d’enfant. Cerise
sur le gâteau si je puis dire il n’y a aucun entretien. Bien sûr
vous pouvez limiter la hauteur de votre arbuste en le coupant
régulièrement.
Comment nous pouvons vous proposer un tel prix
cadeau (à partir de 8,30 euros) alors que ces même arbres
sont vendus en pépinières ou sur internet
jusqu’à 59 euros pièce !
La réponse est simple. Il y a de cela 2 ans nous avons enregistré un énorme succès avec ces arbres à colonnes de fruits mais
notre faible production ne nous a pas permis de satisfaire toutes
les demandes et nous avons vite interrompu notre campagne
publicitaire. Fort de cette expérience nous avons donc il y a
plus de 2 ans (le temps pour que nos arbres à colonne de fruits
arrivent à maturité et donnent très vite, de grosses récoltes) passé
une très grosse commande à notre pépiniériste. Nous avons bien
sûr obtenu un prix d’achat imbattable et c’est justement cette
économie que nous vous répercutons intégralement. Bien sûr
notre système de vente directe et sans intermédiaire nous permet aussi d’arriver à ce prix vraiment cadeau.
Ne perdez pas une seconde
La période de plantation va de octobre à mars. Alors ne perdez
pas de temps, achetez les aujourd’hui même pour pouvoir commencer à récolter vos fruits le plus vite possible.
Cueillez chez vous TOUS CES
FRUITS TOUTE L’ANNÉE
à même le tronc.
8€
30
,
Nos arbustes à colonne de poires “Conférence” (Pyrus communis
L.) donne des fruits juteux et sucrés avec une peau jaune verte,
elle devient rouge amende avec un incroyable parfum à maturité.
L’arbuste à colonne de pommes “Idared” (Malus domestica
Brokh) donne une pomme croquante juteuse, sucrée, très parfumée.
Nos arbustes à colonne de cerises “Bigarreau” (Prunus cerasus
L.) donne des cerises sucrées au gout de fruits rouges intense
d’une douceur incomparable.
GARANTIE À VIE
Si pour une raison quelconque vous n’étiez pas satisfait il vous suffi ra de
renvoyer vos arbustes accompagnés de votre facture. Dès réception nous
vous rembourserons du montant de vos arbustes par chèque à votre nom.
Vous ne prenez aucun risque fi nancier.
pièce*
Vu sur
Internet et
en magasin
59€
LES 10 AVANTAGES DE NOS FAMEUX
ARBRES À COLONNES DE FRUITS
 Vous cueillez des fruits toute l’année
 Des fruits au goût d’antan
 Une cueillette à portée de main
 De grosses récoltes très vite
 Pas de taille sauf si voulez limiter la
hauteur (livré à 70 cm)
 Résistant aux maladies
 Ne craint pas le gel
 Garantie à vie
 Jusqu’à 79% de rabais
 Prends peu de place (idéal pour balcons,
terrasses et petits jardins)
Bon pour recevoir mes arbustes fruitiers sans risquer un euro
À renvoyer à FRANCE DIRECT SHOP
MBE 327 - 83 Avenue de Nice
06805 CAGNES-SUR-MER Cedex
OUI, je veux recevoir mes arbustes fruitiers
Je dois pouvoir cueillir de délicieux fruits au goût d’antan tout au
long de l’année
Si je ne suis pas satisfait je dispose de tout mon temps pour vous
renvoyer mes arbustes et dès réception vous me rembourserez le
montant de mes arbustes par chèque à mon nom
Je vous demande de bien vouloir m’expédier :
 3 arbustes (cerises, poires, pommes)
39,90 €
au prix spécial de lancement
800002
01 86 65 00 05
www.FDSHOP.fr
JE PAYE LE MONTANT DE MA COMMANDE :
PAR CHEQUE À L’ORDRE DE FRANCE DIRECT SHOP
CARTE BANCAIRE : VISA MASTERCARD
EXPIRE FIN:
CODE CVV OBLIGATOIRE*:
SIGNATURE
DATE __/__/_____
* Le code CVV est un code de sécurité se trouvant au dos de votre
carte: les 3 dernier chiffres imprimés sur la partie signée de la carte.
 6 arbustes au prix spécial de lancement
69,90 €
(2 cerises, 2 poires, 2 pommes) 800003
J’indique ci-dessous mes coordonnées:
 12 arbustes* au prix spécial de lancement
99,90 €
(4 cerises, 4 poires, 4 pommes) 800004
No de la rue
FRAIS DE PRÉPARATION ET D’EXPÉDITION
Les informations personnelles font l’objet d’un traitement informatique, nécessaire à la gestion de votre commande et de nos
relations commerciales. Elles peuvent être communiquées à des sociétés tierces afin de vous permettre de recevoir leurs
offres par courrier ou téléphone. Si vous ne le souhaitez pas, vous pouvez vous opposer à l’utilisation de vos données personnelles en nous écrivant. Pour éviter de faire l’objet de démarchage téléphonique, inscrivez-vous sur http:/bloctel.gouv.fr
Conformément au RGPD du 25 avril 2016, vous disposez des droits de retrait, accès, rectification, effacement, opposition,
limitation et portabilité de vos données, et d’en définir le sort après votre décès. Pour cela, écrire à FRANCE DIRECT SHOP.
Vous bénéficiez d’un délai de rétractation de 14 jours à réception de votre commande.
Off re de
lancement :
à pa rtir de
10 €
TOTAL DE MA COMMANDE
CODE AF9121
RCS Paris 854 848 071 - 15 rue de Bruxelles 75009 PARIS
 Prénom 
 Rue 
Code postal  Ville 
Téléphone* 
E-mail* 
Nom
DON DE CONGÉS
Comme les salariés du privé,
les fonctionnaires peuvent
désormais renoncer
anonymement et sans
contrepartie à toute ou partie
de leurs jours de repos
non pris au bénéfice d’un
collègue aidant un proche
handicapé, gravement
malade ou dépendant. La
rémunération, les droits
et les avantages du salarié
bénéficiaire de ce don sont
maintenus durant sa période
d’absence. Il doit effectuer
sa demande auprès de sa
hiérarchie et l’accompagner
d’une attestation sur
l’honneur de l’aide
apportée et d’un certificat
médical détaillé remis
sous pli confidentiel par
le médecin qui suit la
personne qui est aidée.
Si vous passez
beaucoup de temps
sur votre téléphone
mobile, offrez-vous un
peu de high-tech !
CI-CONTRE : S AKNINE/PHOTONONSTOP - EN MÉDAILLON : C HAWKINS/CULTURA/PHOTONONSTOP
Vie pratique
CHOISIR SON MOBILE :
ni trop ni trop peu de technologie
En matière de téléphone mobile, de quoi avez-vous exactement
besoin : d’un modèle simple ou d’un smartphone dernier cri ?
A
SOL ET SERVITUDES
Si ce n’est pas spécifié
dans l’acte qui l’institue, une
servitude de passage ne
donne pas l’autorisation de
faire également passer des
canalisations. C’est ce que
précise une jurisprudence
du 14 juin 2018. Du fait que
les terrains enclavés devaient
accueillir des habitations, la
Cour d’appel avait estimé
que leur desserte s’étendait
aux besoins inhérents
à toute construction : la
circulation en surface et les
canalisations en sous-sol.
Mais la Cour de cassation
en a décidé autrement.
38
n° 2562 du 1er février 2019
vant tout, cernez vos
besoins. Si vous souhaitez un téléphone
mobile pour rester joignable
à tout moment, le coût reste
très abordable. Comptez de
20 à 50 € le modèle. Mais,
désormais, la plupart des
appareils proposés à la vente
sont des smartphones aux
fonctions multimédias.
Une meilleure qualité de la
caméra et du son est souvent
réservée aux appareils haut
de gamme. Un critère de choix,
si vous pensez vous servir de
votre “téléphone intelligent”
comme appareil photo.
Cartes à l’écran
Surveillez l’autonomie de la
batterie et la capacité de stockage. Si vous souhaitez utiliser
le GPS, surfer sur internet et
consulter vos courriels, tenez
compte de la taille de l’écran
pour la lisibilité et des possibilités de connexion (3G/4G,
Wifi). Mais les tarifs s’en ressentent… Pour utiliser votre
mobile avec un casque sans
fil ou un kit main libre, vérifiez
qu’il possède bien un module
Bluetooth. Quoi qu’il en soit,
le budget que vous allouez
à votre achat reste un des
principaux critères… Comptez
200 à 300 € pour le milieu de
gamme, mais les prix peuvent
dépasser 1 000 €… Profitez des
soldes et pensez à acheter une
coque de protection.
La sombre face des piles
En moyenne, chaque ménage utilise 48 piles
(et accus) par an. Une fois utilisées, elles
finissent encore bien souvent à la poubelle,
alors qu’elles contiennent des substances
nocives (plomb, nickel, cadmium, mercure,
lithium…). Pour respecter l’environnement
tout en réalisant des économies, optez pour
des modèles rechargeables. Cela revient à
payer son énergie près de 3 fois moins cher
par rapport à l’achat de piles jetables, soit
une économie estimée à 26 €/an. Il suffit de
s’équiper d’un chargeur, adapté à une large
gamme de piles, dont le coût à l’achat
est généralement amorti après seulement
dix utilisations. Plus vous en faites usage
et plus l’intérêt environnemental est
important ! Les piles rechargeables durent
3 ans en moyenne, quel que soit le nombre
de cycles de charge. Apportez celles qui
sont usées dans un lieu de collecte : tout
risque de pollution est écarté et les métaux
qu’elles recèlent sont recyclés à 80 %.
Textes : Marie-Caroline Durier, Frédéric Pigot et Nathalie Pasquier.
Bien-être
SINUSITE :
l’eucalyptus libérateur
Un rhume qui s’éternise, des sinus bouchés… pensez à l’eucalyptus.
La plante a une action reconnue sur les voies respiratoires.
des propriétés expectorantes
intéressantes pour dégager les
bronches et déboucher le nez.
C’est la plante des affections
respiratoires par essence.
Fermez les yeux
L
a sinusite est une affection inflammatoire des
sinus et de l’ethmoïde,
l’os à la base du crâne qui
forme le plafond des fosses
nasales. De 5 à 10 % des rhumes
mal soignés se compliquent
ainsi en sinusite aiguë, souvent limitée à un seul côté.
Riche en eucalyptol, l’huile
essentielle d’eucalyptus
(Eucalyptus smithii) possède
Dans une cuillère à café, mélangez 6 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus et
24 gouttes de Solubol (un
hydro dispersant). Versez
ensuite le mélange dans un
bol d’eau de source frémissante. Placez votre visage
15 cm au-dessus, les yeux fermés et la tête recouverte
d’une serviette puis respirez
calmement durant 10 à 15 min.
Renouvelez une fois par jour
pendant 5 jours. Vous pouvez
remplacer l’huile essentielle
par 5 belles feuilles d’eucalyptus. Une infusion de cette
plante complétera ce soin.
Par précaution, il est préférable de ne pas utiliser ce soin
pendant les trois premiers
mois de la grossesse et pendant l’allaitement, ni chez les
enfants de moins de 6 ans
(sauf sur avis médical).
ZEN AVEC LES SELS
Préparez des sels de bain
relaxants. Dans un bol,
transférez 50 g de sel
d’Epsom, élément riche en
magnésium. Ajoutez
1/2 cuillerée à café d’huile
d’abricot et 1 cuillerée à café
d’amidon de maïs, puis
mélangez. Terminez par
l’ajout de 10 gouttes
de chacune de ces huiles
essentielles : orange douce,
petit-grain, mandarine rouge
et litsée citronnée. Mélangez,
puis versez dans un pot
de 50 ml. Ajoutez 1 poignée
de sel dans le bain. Recette
contre-indiquée pour la
femme enceinte ou allaitante.
YOGA DES YEUX
Pendant la période hivernale, une alimentation plus
riche et le ralentissement de l’activité physique
génèrent un encrassement de l’organisme. Préparez dès
à présent votre détox ! Pour cela, optez pour la fameuse
sève de bouleau, aux propriétés diurétique et dépurative.
Dès le mois de février, réservez vos bidons auprès
d’un magasin bio : vous en aurez besoin d’environ 5 l.
En pratique, réalisez une cure de 21 jours en prenant
25 cl (un grand verre) tous les matins à jeun. La sève de
bouleau s’avère fortement reminéralisante et son action
douce s’accompagne d’une sensation de bien-être…
Textes : Sophie Macheteau et Adeline Gadenne.
PHOTOS SHUTTERSTOCK
Cure de sève de bouleau
La convergence est une
des caractéristiques de
notre vision. Mais, comme
nous sollicitons de nos
jours davantage la vue de
près, nous perdons de la
souplesse oculaire. Il existe
heureusement un exercice
à pratiquer pour récupérer
cette faculté. Suivez ce
protocole une fois par jour :
debout ou assis, prenez un
stylo bras tendu, à hauteur
des yeux. Fixez la pointe
et, petit à petit, rapprochez
le stylo de vos yeux. À 3 ou
4 cm des yeux, reculez le
stylo. Répétez cet exercice
trente fois de suite.
39
Animaux
DÉMÉNAGER ?
ÉTRANGE AXOLOTL
Endémique du Mexique où
cet amphibien est en danger
d’extinction, l’axolotl est une
espèce néoténique,
(il devient adulte tout en
conservant des caractères
larvaires). Autre particularité :
son extraordinaire faculté
à régénérer les parties
endommagées de son
corps – parfois, des organes
entiers. De quoi fasciner les
chercheurs et les amateurs
d’animaux insolites ! L’axolotl
sauvage est brun avec de
petites taches sombres. En
captivité, comme le sujet
en photo, des sélections
ont donné des animaux
leuciques (dépigmentés) :
albinos doré, mélanique,
cuivre, arlequin…
Tout ce que Minet déteste !
Un transfert représente un cauchemar pour tout chat ! Pour gérer un
changement de domicile sans trop le stresser, suivez nos conseils.
M
i net, c’est bien
connu, n’aime pas
que l’on bouscule
ses petites habitudes. Pour cet
animal très attaché à son territoire, un déménagement
constitue un bouleversement
et une source d’anxiété.
Pour minimiser son stress,
laissez-lui des cartons vides
dans lesquels il pourra se cacher et qui lui offriront un
terrain de jeu. Une semaine
avant le départ, ne laissez plus
votre chat sortir, sinon il risquerait de chercher à fuir un
environnement chamboulé
et préférer la clé des champs.
LOGER LE MOUTON
Rustique, le mouton n’a
pas de grandes exigences
en matière de logement. Il lui
suffit d’une simple bergerie
non bétonnée, mais placée
à l’abri de l’humidité et des
courants d’air. Autre besoin
à satisfaire impérativement :
la température, elle doit
atteindre de 12 à 14 °C.
L’abri n’a pas besoin d’être
immense : comptez une
surface de 1,50 à 2 m2 avec
un râtelier (de 30 à 40 cm)
par tête. En revanche,
pensez à cloisonner ce local.
Il est en effet indispensable
de séparer agneaux,
femelles gestantes, bélier…
40
n° 2562 du 1er février 2019
La soirée précédant le déménagement, enfermez Minou
dans une pièce avec sa litière,
sa nourriture, ses jouets, son
couchage et son panier de
transport. S’il est vraiment
effrayé, donnez-lui un complément alimentaire pour
l’apaiser. Le lendemain, durant
l’emménagement, utilisez un
diffuseur de phéromones
apaisantes et réservez-lui une
PHOTOS SHUTTERSTOCK
Un nouveau monde
pièce avec ses affaires le temps
de déballer vos cartons et
d’installer vos meubles. Puis,
laissez-le découvrir peu à peu
son nouvel environnement
(fenêtres fermées) et attendez
qu’il soit assez familiarisé et
à l’aise dans le logement avant
de lui laisser un accès à l’extérieur… Et s’il miaule désespérément la truffe collée à la
fenêtre : résistez-lui !
Le clapier face au froid
Comme les poules, les lapins supportent
bien les frimas. Leur épaisse fourrure d’hiver
les aide à passer sans risque la mauvaise
saison. À l’inverse, ils supportent mal les
périodes de canicule, tout comme les
volailles. Gardez néanmoins un coup d’œil
sur les prévisions météo en cas de vague
de froid. Il n’est alors pas inutile d’ajouter
une couche de paille pour que les animaux
puissent se constituer un nid douillet, voire
de poser une plaque isolante sur le clapier.
C’est d’autant plus important que
les lapins ne rechignent pas à grignoter la
paille, avec une petite préférence pour
les tiges de blé. Autre point à surveiller :
l’abreuvoir. L’eau risque de geler avec la
chute du thermomètre ! En outre, les lapins
ont besoin de plus d’eau en hiver car
la nourriture distribuée est souvent plus
sèche. Apportez au moins deux fois par
jour de l’eau tiède avec quelques carottes
fourragères pour qu’ils étanchent leur soif.
Textes : Sylvie Bézuel et David-Manuel Fouillé.
40
CI-CONTRE : TOURISME@HAUT-VALLESPIR.FR/SP - VIOLETTE : G LE SCANFF & AMP, J-C MAYER/BIOSPHOTO
Cernée de forêts de chênes, de
hêtres et d’érables, Prats-de-Mollola-Preste, dans le Haut Vallespir.
LE VALLESPIR :
respirer au pied du Canigou
FÊTER LA VIOLETTE
Dans les années 1850, la
violette double est devenue
l’emblème de Toulouse (31).
Cette fleur, haute sur tige,
de couleur parme avec un
cœur blanc, offre un parfum
suave, poudré, aux notes de
réglisse. Autrefois, elle était
présentée en bouquet,
caché dans une boîte ronde
en bois puis en carton. Fleur
du froid, elle sera la reine
de la place du Capitole
les 2 et 3 février prochains.
Malgré le net déclin des
surfaces cultivées,
on la retrouvera “dans tous
ses états” sur les stands
et autour de festivités
organisées par la Ville rose
et la maison de la Violette.
Cette terre catalane des Pyrénées-Orientales se déploie autour de
la vallée du Tech et gravit les pentes du massif du Canigou.
E
n venant de Perpignan
(66), après la station
thermale du Boulou,
le visiteur arrive à Céret. La
“Mecque du cubisme” – ne
manquez pas son musée d’Art
moderne – se blottit au pied
du massif des Albères. Picasso,
Matisse, Chagall ont eu pour
toile de fond les sommets
enneigés du Canigou (2 784 m).
Ce splendide panorama retient l’œil tout autant que ce
pont du Diable qui, d’une seule
arche, enjambe le Tech. Il mène
à d’anciennes portes fortifiées
impressionnantes.
Des ours au village
Le visiteur s’y promène dans
les collines couvertes de
chênes verts ou bien dans les
champs de cerisiers, et rejoint
la vivifiante Amélie-les-Bains.
À Maureillas-las-Illas, on admire les fresques romanes (du
xiie siècle) de la chapelle SaintMartin-de-Fenollar. Il faut
encore suivre le Tech, à partir
d’Arles-sur-Tech et son abbaye
romane, vers Saint-Laurentde-Cerdans, ancienne place
forte de l’espadrille, pour atteindre Prats-de-Mollo-laPreste. Dans ces trois villages
se tient la Fête de l’ours, du
23 au 25 février. Couverts de
peau de mouton, d’huile et de
suie, quelques hommes, les
“Ours”, coursent les dames
pour les barbouiller, mais ils
sont eux-mêmes chassés…
JÉROME GENEE/SP
La Percée du vin jaune
Les vins du Jura sont fêtés dans la capitale du
comté ! Le premier week-end de février, à Poligny
(39), s’arrête la “Percée”. Cette manifestation
a lieu chaque année dans un village différent de
Franche-Comté et réunit cinquante vignerons.
La pièce maîtresse de ces deux jours de festivités
(2 et 3 février) sera un tonneau de 228 l de vin
jaune millésime 2012. Un nectar particulier en
raison de son oxydation – on l’appelle également
“vin de voile” –, de ses arômes puissants de fruits
secs. Le tonneau sera percé après le défilé dominical.
Textes : Corinne Vilder.
VINS D’AUVERGNE
Le vignoble auvergnat
(400 ha) est localisé dans
le Puy-de-Dôme autour de la
vallée de l’Allier. L’ancienne
activité volcanique confère
à son terroir un relief
de coteaux protégés de
l’érosion par des basaltes
durs. On y produit des
AOC (côtes-d’auvergne) et
des IGP (puy-de-dôme).
Les vins rouges, frais et
fruités dans leur jeunesse,
sont élaborés à partir du
cépage gamay, parfois
assemblés avec du pinot
noir. Les vins blancs, issus de
chardonnay, développent
des notes subtiles d’agrumes
et de fruits blancs.
41
70 €
8h
R
OLEU
BRIC ERTI
AV
UNE VALISE
qui a du chien !
Pour les vacances ou pour rester au coin du feu, offrez à votre chien
le confort d’un vrai lit moelleux dans une valise. Une fois fermée, celle-ci transportera
tout son nécessaire. Suivez nos conseils pour la réaliser. ☙ Catherine Guerrier
LE MATÉRIEL
• 1 valise à la taille
de votre chien
• 1 planche en médium
• 4 pieds de lit H. 12 cm
• tissu Vichy petits
et grands carreaux
• bourre pour coussin
• feutrine, élastique
• apprêt et peinture
acrylique
• colle à bois et tissu
• 4 vis pour les pieds
• agrafeuse murale
Customisation
TISSU GRIFFÉ
HILDE FREY/BIOSPHOTO/FLORA PRESS
Afin de mettre la touche
finale et personnaliser
la valise, dessinez, puis
découpez l’initiale
de votre toutou dans la
feutrine et collez-la sur
l’envers du couvercle.
Consolidez la valise en collant la planche en dessous. Vissez les quatre pieds. Passez
l’apprêt sur les pieds et l’extérieur de la valise. Laissez sécher. Peignez par exemple les pieds
en bleu et la valise en blanc cassé. Collez le tissu sur le fond du couvercle. Pour la poche,
cousez un ourlet de 2 cm et glissez-y l’élastique. Agrafez dans le couvercle sur trois côtés.
Pliez le tissu en deux en un rectangle pour le coussin. Cousez sur l’envers à 2 cm des bords.
Retournez sur l’endroit. Remplissez de bourre. Fermez en cousant le dernier côté. Garnissez
l’intérieur de la valise en collant du tissu au fond et quatre bandes de tissu sur le pourtour.
42
n° 2562 du 1er février 2019
Abonnez-vous vite à
OFFRE
40
Découverte
69
€90
39
%
numéros
OFFRE
50
Plaisir
99
+
numéros
+ reliures
€90
OFFRE
149€90
40
%
U
EN CADEA
VOTRE
RÉDUCTION
U
EN CADEA
48
%
LE COFFRETT
DE 50
SACHETS DE
GRAINES
Par internet sur
abo.rustica.fr/PAP81
Par téléphone au
03 44 62 52 28
➚
vous abonner
@
+
+
numéros
Vous pouvez aussi
VOTRE
RÉDUCTION
12 SACHETS
DE GRAINES
100
Passion
✃
VOTRE
RÉDUCTION
du lundi au vendredi de 9h à 18h
BULLETIN D’ABONNEMENT
Complétez le bulletin ci-dessous et retournez-le accompagné de votre réglement dans une enveloppe
SANS L’AFFRANCHIR à : Rustica - Libre réponse 23102 - 60647 Chantilly Cedex
Oui, je m’abonne à
PAP8140
OFFRE découverte
40 numéros de Rustica*
PAP8150
OFFRE plaisir
69
€90
au lieu de 119 €90
(1)
50 numéros de Rustica* 99
10 SACHETS DE GRAINES
OFFRE passion
PAP81C
et je choisis mon offre :
100
numéros de Rustica*
1 COFFRET DE 50 SACHETS
DE GRAINES
€90
au lieu de 167,40 € (1)
Soit
15
NUMÉROS
OFFERTS
23
Soit
NUMÉROS
OFFERTS
48
149€90 NUMÉROS
Soit
au lieu de 219,80 €
(1)
OFFERTS
!
Prénom
Ville
Mobile
POUR ACCÉDER À LA VERSION NUMÉRIQUE GRATUITE et nous permettre
de mieux gérer votre abonnement veuillez renseigner votre e-mail ci-dessous
!
E-mail :
❑ Oui, je souhaite recevoir les newsletters du site Rustica.fr et les meilleures offres du moment RUSTICA.
❑ Oui, je souhaite recevoir les newsletters et les bons plans des partenaires de RUSTICA.
Mon réglement
Chèque bancaire à l’ordre de Rustica
Carte bancaire n°
Date et signature obligatoires :
Expire le :
Cryptogramme :
PAP81
Livraison du (des) cadeau(x) dans un délai de 6 semaines environ, dans la limite des stocks disponibles. (1) Prix de vente au numéro. Offre valable 1 mois en France métropolitaine.
Loi Informatique et Libertés du 06/01/78 et LCEN du 22/06/04 : les informations demandées sont indispensables au traitement de votre abonnement. Vous pouvez accéder aux
informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. * Version papier et numérique.
Mme
M
Nom
Adresse
Code postal
Date de naissance
Tél.
Agenda
vente de truffes noires suivie d’un
dîner de gala au prix de 70 €/pers.
Entrée libre. Tél. : 06 45 86 22 49.
Plougastel-Daoulas (29)
Colette et Dominique Barthélémy,
spécialistes bretons des orchidées,
vous convient à leurs journées
portes ouvertes à la Canopée, du
12 au 16 février, à l’occasion de la
Saint-Valentin. www.lacanopee.com
Argenton-sur-Creuse (36)
Antibes (06).
Antibes (06)
Les meilleurs artisans français
et italiens se retrouvent du 14 au
17 février pour partager leurs
productions de chocolats autour
du thème de l’Amour. Port Vauban.
Entrée libre. Tél. : 04 97 03 03 70.
Villeneuve-Minervois (11)
Pour clore les marchés aux truffes
de l’hiver dans l’Aude, se tient,
le 9 février, un marché et à 11 h, la
La Société d’aviculture de l’Indre
organise, les 9 et 10 février,
une exposition d’animaux de la
basse-cour ainsi que plusieurs
championnats régionaux. Hall des
expositions. Tél. : 06 08 00 30 99.
Boursay (41)
La Maison botanique propose,
les 15 et 16 février, sur une
ou deux journées, un stage
d’initiation à la technique
du plessage percheron, sous la
houlette de Dominique Mansion.
Tarif: 120 €/jour. Renseignements
au tél. : 02 54 80 92 01.
Paris (75)
La Grande Serre du jardin des
Plantes accueille la 7e édition de
Mille & Une Orchidées du
14 février au 11 mars. Vente
d’orchidées dont des variétés rares.
Tarif : 5 €. www.mnhn.fr
Paray-le-Monial (71)
La Société avicole du Charolais
organise, les 9 et 10 février, la
13e Exposition nationale d’aviculture
et de nature où de nombreux
concours récompenseront les plus
beaux spécimens de pigeons,
lapins et volailles. Renseignements
et tarif au tél. : 03 85 24 17 51.
Melun (77)
La collaboration entre les animaux
(cheval, chien…) et la gendarmerie
dévoile ses secrets jusqu’au
16 septembre 2019 au musée de la
Gendarmerie nationale. Entrée. : 7 €.
Tél. 01 64 14 54 64.
Gometz-le-Châtel (91)
Nicolas Bougourd ouvre les portes
de ses serres, du 12 au 14 février,
pour célébrer la Fête des
amoureux. La Cour des orchidées,
www.lacourdesorchidées.fr
© VACHEROT & LECOUFLE
St-Jean-de-Beauregard (91)
Tailler les rosiers est le thème du
cours du samedi 16 février dans le
domaine du château. De 9 h à 12 h.
Tarifs : 50 €. Tél. : 01 60 12 00 01
ORCHIDÉES
9 > 17 FÉVRIER
Affiche_Orléans 2019.indd 1
88
6
PARC
FLORAL
DE LA
SOURCE
Depu
is 1
ORLÉANS / LOIRET
Exposition vente
10h-18h ENTRÉE GRATUITE
(Parc & exposition)
Atelier de conseils GRATUIT (1h)
TOUS LES JOURS À 11H
01 45 69 10 42 / lorchidee.fr
25/09/2018 15:26
Orléans (45)
Le parc floral de la Source accueille,
du samedi 9 au dimanche 17 février, les
établissements Vacherot & Lecoufle.
Ils exposent dans la serre aux papillons et
animent tous les matins un atelier gratuit
de culture des orchidées. Entrée libre.
Renseignements au tél. : 02 38 49 30 00
ou www.parcfloraldelasource.com
Paris (75).
44
n° 2562 du 1er février 2019
Texte : Pierre Nessmann
Petites annonces
Olivier FLOT - Tél. : 01 44 84 84 53 - o.flot@cambium-media.com | Fax : 01 53 26 30 08 | Pascal DECLERCK - Tél. : 01 44 84 84 92 - p.declerck@cambium-media.com
VENDEZ/ACHETEZ
entre particuliers !!
Acheteurs, ALLEMANDS, ANGLAIS,
FRANCAIS, HOLLANDAIS, SUISSES, ...
Recherchent Maison, Villa, Appt.
VÉRITABLES FOURS À BOIS
Fabriqués en France
Faciles à monter
L’IMMOBILIER 100%
ENTRE PARTICULIERS
Photo : M.Laurent
0 800 14 11 60
GARANTIE 10 ANS
Régalez vos amis et votre famille
Pizzas ∙ Pains ∙ Grillades ∙ Plats mijotés...
03 29 65 20 53
fourgrandmere.com
Vends en perigord vert
ensemble batiments
comprenant 1 maison
d’habitation avec grange
attenante, 1 petite annexe
meublee, 1 atelier, 1 petite
bergerie sur ½ hectare de
terrain cultivable
tel. 06 76 12 42 97
33. Andernos. Loc villa 6 pers
prox com et bassin, tout
confort terrasse ombragee,
toutes saisons
tel. 06 82 86 11 82
mf.delord@orange.fr
Paris 01er.Collectionneur
achete fusils de chasse,
trophees et cornes
tel. 06 16 02 17 84
Paris 19e. Vend 1348 fiches
de Nicolas le jardinier,
répertoriées en 10 spécialités.
Etat neuf, 12 X 16 cm. Fiches
en couleurs, explications,
conseils
Rens. au tél. : 06 27 76 02 75
FILETS DE VOLIERES
Mailles 14, 22, 35, 60 et 125 mm
FILETS DE PROTECTION
Piscines, habitations, cultures, sports, chantiers
FILETS DE PECHE ET CHASSE
Tramails, sennes, pantes, reprise, nasses, cordages
LARRIEU FRERES Fabricant
Vente de serres de jardin, abris de
jardins en bois, accessoires pour serres.
Aménagement et décoration du jardin
Tél : 05 49 74 33 20
www.delavieaujardin.fr
51 rue Sainte Colombe BP 151
33036 BORDEAUX Cedex
Tél. 05 56 52 59 00
www.larrieufreres-filets.fr
Vente en ligne - Catalogue gratuit sur demande
29. Collectionneur de
pomme de terre cherche
6 tubercules. Des variétés
‘Pousse-debout’, ‘Belle
versaillaise’, ‘Ruban rose’.
Tél. : 09 51 74 44 79
(Vers midi ou 17h et 19 h)
82. Tarn et garonne. 20kms
montauban 40 kms toulouse
loue t5 a la campagne calme
vue imprenable, cloturé,
jardin potager
tel. 05 63 64 82 30 heures
repas
PARTICULIERS, votre petite annonce dans cette rubrique
POUR PASSER VOTRE ANNONCE
Par courrier à RUSTICA PETITES ANNONCES
57, rue Gaston-Tessier, CS 50061, 75166 Paris cedex 19.
Libeller votre annonce sur papier libre en écrivant
en majuscule (35 caractères par lignes, espaces compris).
TARIF (5 LIGNES)
1 PARUTION 45 € OU 2 PARUTIONS 75 €
Joindre à votre courrier
le règlement par chèque à l’ordre de Rustica
CONTACTEZ CÉDRIC TURPIN : TÉL. 01 53 26 34 69 • cedric.turpin@cambium-media.com
Alain
Delavie
Karin
Maucotel
Dipladénia en hiver
“J’ai placé mes dipladénias
dans une véranda non
chauffée. Survivront-ils ?”
Danielle S., Beaupont (01)
F. MARRE/RUSTICA
V
ous avez eu raison de
mettre vos plantes à l’abri
du gel. Mais si les températures
descendent en dessous de 0 °C
à l’intérieur de votre véranda,
il faudra les rentrer. Si le froid
dure, installez les potées devant
une fenêtre, de préférence au
sud. Que ce soit dans votre
véranda ou dans un intérieur
chauffé, laissez sécher la surface du substrat. La fréquence
des arrosages dépend de la
température de la pièce. Les
dipladénias n’apprécient pas
l’humidité stagnante, mais
supportent bien l’air sec d’un
appartement. Pendant leur
période de repos, ils n’ont pas
besoin d’engrais. À partir
d’avril, apportez-en un pour
Choux ‘Romanesco’ borgnes
“Mes choux ‘Romanesco’ donnent
uniquement des feuilles. Pour quelle
raison ?” Daniel T., Libercourt (62)
C
ela est dû à une attaque de
Contarinia nasturtii, une mouche
diptère également présente sur
les choux-fleurs. Les symptômes
commencent par des boursouflures
sur les feuilles centrales, mais il est
déjà trop tard. Le bourgeon au cœur
ne se développe pas. L’œil central
n’existe pas, d’où la dénomination de
chou borgne. L’adulte pond ses œufs
46
n° 2562 du 1er février 2019
F. MARRE - RUSTICA
F. MARRE/RUSTICA
F. MARRE/RUSTICA
Vous vous heurtez à un problème
jardinier, il vous manque une
information ? Vous voulez faire
connaître une de vos réussites, de
vos trouvailles ? N’attendez plus pour
échanger avec nous : écrivez-nous !
C. HOCHET/RUSTICA
Courrier des lecteurs
à l’aisselle des feuilles du centre.
Trois jours plus tard, naissent les larves
quasi invisibles qui empêchent le
bourgeon central de se former. Elles
descendent ensuite sur le sol pour se
transformer en mouches, s’accoupler et
recommencer le cycle. En fin d’été,
les pupes hibernent jusqu’au printemps
suivant. Leurs principaux prédateurs
sont des hyménoptères et des diptères,
les Empididées. Le meilleur moyen de
lutte est de respecter la rotation des
cultures et de déposer un filet antiinsecte dès la plantation des choux. HF
Hubert
Fontaine
Patricia
Kadijevic
tomates ou géraniums tous les
15 jours puis, après le 15 mai,
une fois par semaine. Bien alimentée, cette liane offre une
généreuse floraison jusqu’en
automne. Profitez des beaux
jours pour la rempoter dans un
plus grand contenant,empli d’un
terreau spécial géraniums. HF
Taille du figuier
“Comment et quand
dois-je tailler mon figuier
qui devient envahissant ?”
Jean-Bernard B. (courriel)
L’
hiver est le moment idéal
pour rajeunir votre
figuier. Sur un sujet âgé, qui a
beaucoup d’envergure, vous
aurez besoin d’une scie d’élagage car le sécateur risque de
ne pas suffire. Le plus important est de supprimer aussi
près que possible de la souche
les vieilles branches qui ont
fructifié pour laisser place aux
plus jeunes rameaux. Supprimez également ceux qui se
dirigent trop vers l’extérieur et,
à l’inverse, vers l’intérieur de
l’arbre. Coupez aussi les
branches qui se gênent entre
elles, en ne conservant que les
plus jeunes. Sur les sujets qui ont
tendance à se dégarnir à la base,
n’hésitez pas à rabattre la plupart des branches au plus près
du sol pour permettre la formation de nouveaux rameaux.
Dégagez un peu de terre au
niveau du collet pour aider les
rejets à apparaître. À l’aide d’un
pinceau, badigeonnez de mastic
cicatrisant les blessures pour
prévenir les maladies. PK
Travail du sol
“Je suis novice ; pouvez-vous m’indiquer
le meilleur moment pour retourner la terre
de mon potager ?” Simone L. (courriel)
T
PHOTO LECTEUR
out dépend de son état ! Si vous commencez
un potager, il faudra, dans un premier
temps, retourner la terre, surtout si celle-ci est
recouverte d’herbes, pour vous simplifier le
travail printanier. Si votre sol est nu, couvrez-le
de compost ou de fumier bien décomposé : il
est trop tard pour laisser la décomposition se
faire en place seule, vous le ferez l’automne
prochain. Attendez début mars pour travailler
le sol en surface, uniquement s’il n’est pas
gorgé d’eau – sinon, attendez encore. Passez
un coup de fourche-bêche pour assouplir
l’ensemble sans bousculer les organismes
vivants du sol, puis affinez au croc et au râteau
avant de planter ou de semer les premiers
légumes. Ne piétinez pas le sol ; pour cela,
pensez à installer des passe-pieds pour circuler
entre les rangs. Pendant toute la saison chaude,
n’hésitez pas à pailler le sol de tontes de gazon
entre les rangs de légumes. KM
“Pourriez-vous m’aider à identifier cette jolie
plante fleurie ?” Yannick P., Lèves (28)
Vous avez photographié une variété de primevère auricule, ou primevère oreille-d’ours (Primula auricula). Cette vivace de la famille des
Primulacées est issue d’une espèce alpine à fleurs simples, jaunes.
De nombreuses variétés ont été obtenues, notamment en Angleterre
et aux Pays-Bas. Cette primevère est parfaite en bordure et en pot,
à exposition mi-ombragée ou plus ensoleillée, mais non brûlante. AD
eu
t
c
e
l
PHOTO LECTEUR
o
hot
p
La des s
r
“Comment s’appelle cet
arbre photographié dans la
plaine du Forez ?” David S.,
Montagny (69)
Il s’agit d’un érable plane (Acer
platanoides), de la famille des
Aceracées. C’est une espèce
courante en France. Son feuillage ressemble beaucoup à
celui de l’érable à sucre, mais la
disposition des fruits, formant
pratiquement un angle de 180°,
permet de le reconnaître. C’est
une essence qui aime le soleil
et les sols riches. Son bois dur
peut être utilisé pour fabriquer
des manches d’outils, meubles
ou instruments de musique. AD
ADRESSEZ-NOUS VOS QUESTIONS,
VOS ASTUCES OU VOS PHOTOS :
PHOTO LECTEUR
1.Envoyez un courriel en
précisant vos nom, prénom et
lieu de résidence à :
courrier@rustica-info.fr
Thomas découvre la citrouille géante (26 kg) de
son papi François lors de ses vacances en Bretagne.
2.Ou adressez votre
courrier à :
Rustica rédaction,
57, rue Gaston-Tessier, CS 50061,
75166 Paris Cedex 19
Une sélection sera
publiée dans notre
magazine. Aucune réponse
personnelle ne vous sera
directement adressée.
Pour toute question
concernant votre
abonnement,
tél. : 03 44 62 52 28.
47
CARNET D’ADRESSES
POUR TOUT TROUVER...
Jacinthes
et muscaris à
Boschhoeve.
Chou-fleur ‘Neckarperle’ :
Graines-semences.com, rue
Domaine L’Arpenty, 11, rue
Germinance, 4, impasse
de l’Ermitage, 19, 4121 Neupré
de la Forêt, 37220 Panzoult.
de Gault, 49150 Baugé.
(Belgique). Tél. : (00 32) 493 08 40 32
Tél. : 02 47 95 22 86
Tél. : 02 41 82 73 23
ou www.graines-semences.com
ou www.larpenty.fr
ou www.germinance.com
JARDIN D’AILLEURS
59830 Cysoing. Tél. : 03 74 09 47 50
Jardin de Boschhoeve, Dineke
en-Véron. Tél. : 02 47 58 42 50 ou
ou www.magellan-bio.fr
Logtenberg, Boshoeve 3, 6874 NB
www.jean-maurice-raffault.com
Semailles, 16, rue du Sabotier,
Wolfheze (Pays-Bas).
5340 Faulx-les-Tombes (Belgique).
Tél. : (00 31) 264 821 231
TERROIR
Tél. : (00 32) 81 57 02 97
ou http://boschhoeve.nl ou
La maison de la Violette,
ou www.semailles.com
courriel : info@boschhoeve.nl
péniche sur le canal du Midi
Chou-fleur ‘Sérac’ :
Ouvert aux visites du 7 février
face au 3, boulevard Bonrepos,
Graines Baumaux, voir ci-contre.
au 1er octobre, les samedis
31000 Toulouse.
Fabre graines, 21, rue des
et dimanches de 10 h à 17 h.
Tél. : 05 61 99 01 30 ou
Drapiers, 57083 Metz Cedex 03.
Tél. : 03 87 74 07 65
B. PERDEREAU
ou www.fabre-graines.com
ACTUS
Rosier ‘Jazz Festival’ :
À FAIRE AU JARDIN
CETTE SEMAINE
Domaine Jean-Maurice Raffault,
Magellan, 300, rue de la Muque,
La Minotière, 37420 Savigny-
www.lamaisondelaviolette.com
DE LA TERRE
À LA TABLE
La Percée du vin jaune,
Les Ambassadeurs des vins
Œillet Chabaud :
Boulanger-pâtissier Benoît
Graines Baumaux, voir ci-contre.
Castel, 150, rue de Ménilmontant, 39600 Arbois. Tél. : 03 84 66 10 29
Graines Caillard, points de vente
75020 Paris. Tél. : 01 46 36 13 82
ou www.percee-du-vin-jaune.com
sur www.graines-caillard.com
ou http://benoitcastel.com
ou www.ontours.fr
Ferme de Sainte Marthe,
Fromage à raclette :
Office de tourisme
7, rue Lavoisier, 49800 Brain-sur-
Laits plaisirs, http://lait-plaisirs.fr
intercommunal du Vallespir,
l’Authion. Tél. : 02 41 44 11 77 ou
Disponible dans tous
5, rue Saint-Ferréol,
www.fermedesaintemarthe.com
les magasins bio.
66400 Céret.
Meilland-Richardier,
Macarons :
Tél. : 04 68 87 00 53
jaunes, château Pécauld,
Meilland-Richardier, 38790
Batavia ‘Rossia’ :
voir ci-contre.
La Meringaie, tél. : 01 44 71 94 16
ou www.vallespir-tourisme.fr
Diemoz. Tél. : 04 78 34 46 52
Graines Baumaux, BP 100,
ou www.lameringaie.com
Syndicat viticole AOC Côtes
ou www.meillandrichardier.com
88503 Mirecourt Cedex.
Primevère ‘Striped
Victorians’ :
Huile végétale :
d’Auvergne, 11, allée Pierre-
Tél. : 03 29 43 00 00
Barnhaven Primroses, 11, rue
Lesieur, www.lesieur.fr
de-Fermat, 63170 Aubière.
ou www.graines-baumaux.fr
du Pont-Blanc, 22310 Plestin-les-
Disponible dans les grandes
Tél. : 04 73 44 45 19.
Poivron doux ‘Esterel’ :
Grèves. Tél. : 02 96 35 68 41
et moyennes surfaces.
Arboretum des Grandes
Taugourdeau, JCT Plants SAS,
ou www.barnhaven.com
Couscous quinoa farro :
Bruyères, chemin de la Grande-
Taugourdeau Plantes et Plants,
Markal, www.markal.fr
Bruyère, 45450 Ingrannes.
49250 Beaufort-en-Vallée.
Bégonia semperflorens,
pélargonium :
Disponible dans tous
Planches, pieds de lit, vis,
colles, agrafeuse, tournevis :
Tél. : 02 38 57 28 24 ou www.
Site : www.taugourdeau.fr
Graines Baumaux, voir ci-contre.
les magasins bio.
Leroy-Merlin, tél. : 0 810 634 634
arboretumdesgrandesbruyeres.fr
Gants Roncier :
Ball Ducrettet, 14, rue
Vins :
ou www.leroymerlin.fr
Pépinières Dauguet, La Voisinière,
Rostaing, 17 avenue Charles-de-
René-Cassin, parc d’activités
Domaine Jourdan & Pichard,
Perceuse :
route de Saint-Ellier-du-Maine,
Gaulle, 01800 Villieu.
de la Châtelaine, 74240 Gaillard.
8, Le Puy, 37500 Cravant-les-
Bosch, www.bosch.fr
53220 Larchamp. Tél. : 02 43 05 32 20
Tél. : 04 74 46 07 18
Tél. : 04 50 95 01 23
Coteaux. Tél. : 02 47 58 66 73
Mousse, tissu, fil, élastique :
ou http://pepinieres-dauguet.com
ou www.rostaingshop.fr
ou www.ducrettet.com
ou www.domainejourdan.fr
Eurodif, www.eurodif.com
RENDEZ-VOUS
AVEC L’EXCELLENCE
Média Participations, Rustica SA,
57, rue Gaston-Tessier, CS 50061, 75166 Paris Cedex 19
Standard : 01 53 26 33 00
Internet : http://www.rustica.fr
Directeur des rédactions :
Alain Delavie.
Rédactrice en chef :
Corinne Beaudouin.
Chef de service maison : Nathalie Collin.
Chef de service jardin :
Karin Maucotel.
Chef de rubrique (actus, animaux, terroir,
bien-vivre) : David-Manuel Fouillé.
Chef de service (agenda, jardin d’ici,
coin du bricoleur, massif modèle) :
Pierre Nessmann.
Rédactrice : Patricia Kadijevic.
Directeur artistique : Xavier Peyrottes.
Rédacteurs-graphistes :
Aline Bahuchet (1re), Marc Béguin et
Gérard Bahuchet.
Secrétaire générale de la rédaction :
Véronique Gonzalez.
Secrétaires de rédaction :
Florence Blondel, Claude Bourdel,
Jérôme Verroust (1er).
Chef du Pôle Image : Isabelle Dalle.
Iconographes : Annie Hermans, Anne
Calvet, Stéphanie Chaillot.
Photographe : Frédéric Marre.
Assistante de la rédaction :
Muneerah Shamsudine.
Président directeur général
de la société Rustica SA
et directeur de la publication :
Vincent Montagne.
Directrice générale :
Caroline Thomas.
Service abonnements,
B 200, 60643 Chantilly Cedex.
Tél. : 03 44 62 52 28,
du lundi au vendredi de 9 h à 18 h.
Publicité et contents : Cambium Média
Solutions, tél. : 01 53 26 30 05
www.cambium-media.com/solutions
Directrice : Anne Clébant, tél. : 01 53 26 32 65.
A.Clebant@cambium-media.com
Directeur de publicité :
Pascal Declerck. Tél. : 01 44 84 84 92.
P.Declerck@cambium-media.com
Directeur de clientèle : Olivier Flot. Tél. :
01 44 84 84 53. O.Flot@cambium-media.com
FAIT MAISON
Écrivez - nous à l’adresse suivante :
abonnements@rustica.fr
Tarif abonnement France : 50 nos à 84,90 €.
Tarif abonnement Belgique : 50 nos à 95,40 €.
Responsable des ventes et contact
diffuseurs et dépôts de presse :
Rodolphe Durand. Tél. : 01 53 26 32 64.
R.Durand@cambium-media.com
Communication : Agence Think +,
tél. : 06 16 34 40 60. think@bourgarel.eu
Directeur de la fabrication :
Claude Pedrono. Tél. : 01 53 45 80 80.
Photogravure : Key Graphic,
Responsable administration des ventes : 4, allée Verte, 75011 Paris.Impression :
Cédric Turpin. Tél. : 01 53 26 34 69.
Maury - Malesherbes (45).
C.Turpin@cambium-media.com
Dépôt légal février 2019.
Directeur acquisition et fidélisation :
Vente au numéro MLP.
Benoit Fron. Tél. : 01 53 26 32 65.
Commission paritaire n° 0223 K 82753.
B.Fron@cambium-media.com
ISSN 2270-1915.
Papiers 100 % PEFC.
Provenance papier intérieur : Finlande.
Couverture : Italie.
Carnet abonnés, kiosque et poster :
Finlande. Taux de fibres recyclées : 0 %.
Impact sur l’eau : Ptot 0.004 kg/tonne
(kiosque) ; Ptot 0.007 kg/tonne (abonnés)
N° 2463 DU 8 FÉVRIER 2019
LA SEMAINE PROCHAINE
Dossier
A. PROTCAK/SHUTTERSTOCK
DÉMARRER
LES SEMIS
Semez au chaud les plantes
que vous aimez et celles que
vous voulez essayer. Les légumes
frileux : tomates, basilics,
thyms, piments, poivrons et
aubergines. Et des fleurs aussi :
torenias, mufliers, rudbeckias,
cosmos, cléomes et statices.
MA SEMAINE AU JARDIN
ET AUSSI…
BONS MARIAGES
Le lierre
DE LA TERRE
À LA TABLE
L’orange à jus
VIE PRATIQUE
Laver le lave-vaisselle
BIEN-ÊTRE
Lutter contre la gastro
ANIMAUX
Aboiements : que faire ?
TERROIR
Le Tricastin
POTAGER # Je prépare les planches # Je monte des carrés
potagers # Je piste la larve du hanneton # PLANTES # Je
bouture un dendrobium # FRUITS # Je taille les framboisiers
# JARDINER AUTREMENT # Je cultive sur butte
seulement
JEUX
MOTS FLÉCHÉS
Poison
Celui du Haut-
tonneau
Patrie
d’alfred
est dans
le bas-rHin
bête
Kœnigsbourg
végétal
florale
de jeu
bouquiner
dreyfus
Pour une de
ses sPéCialités
CirCons-
loterai
un bébé
volCan
jaPonais
balafre
ville de
la “Petite
venise”
ville
qui a donné
son nom à
un fromage
tanCe
symbole de
la région
aPPelle
qu’on
n’attend
donC Plus
en CHair
emmail-
à blanCHir
montagne
dans
son Paysage
était joyeux
flambée
Prête
Pour un
bronzage
intégral
sur de
nombreuses
maisons
guide
sur
la PlanCHette
souPle
et raPide
sur le
mauvais CHemin
forme
le trajet
CHimique
de l’argon
lieu de travail
ConjonCtion
rival
roi
fainéant
brillante
PréPosition
divinité
elle
Pieuses
initiales
assure Plus
de 60% de
la ProduCtion
nationale
maître
à bord du
Nautilus
objet
PréCieux
SUDOKU
DEVINETTE
En vous aidant des chiffres déjà placés, remplissez la grille de manière que :
- chaque ligne - chaque colonne - chaque carré de 3 par 3, ne contiennent qu’une seule
fois tous les chiffres de 1 à 9.
8
5
6
2 6
7
4
1 5
2
4 1
8
7
6 3
5 4
1
2
3 6
6
9 8
8
7
6 5
5
9
7
difficile
5 2 3 1
6
5 4
1
8 2
3
6 8
7
5 7
6 7
4 5
8
2 9
7
La fine couche noire que l’on trouve dans ce
fromage de Franche-Comté correspond à …
• du colorant
• du charbon végétal
• de la moisissure
2
9 2
5
5 8 9 1
BARMALINI/SHUTTERSTOCK
moyen
LE MORBIER
Réponse : du charbon végétal.
qu’on
Peut donC
réCiter
un lieu de
Pèlerinage
gros
sauCisson
du général
lee
Homme
dans un tiPi
sainteodile Pour
symbole
naissanCe du
Homme
aux arrêts
Paresseux
en train
dr sCHweitzer
teur
automobile
Hôte
de la
basse-Cour
trajet
1875 Pour la
ConstruC-
CHassée de Pouvoir
Pour avoir riesling
PéCHé
et sylvaner
fera
dans les
Héros
de breCHt
BRETZEL : FABRIKASIMF/SHUTTERSTOCK
la biCHe
elle fut
Passe à
strasbourg
il sert
Ceinture
serrée sur
un Kimono
PièCe
L’ALSACE
bien
Jouez avec
et testez vos connaissances
MOTS CROISÉS
Horizontalement : A. Autre nom pour les edelweiss (2 mots). B. Il permet de
planter les pieds en ligne. Ville du Loiret. C. Déchet organique. Sorties pour un
tour. Summum. D. Argile. Futur officier. Embusqué. E. Tellement. Réfection de
casserole. Quatre saisons. F. Voisin du sainbois. Roi des Ostrogoths.
G. Telles des terres très fertiles. Conspua. Pâté impérial. H. Sans effets. Virage
de skieur. Cobalt au labo. I. Effectua un retrait. Roi de Shakespeare. Roulé
dans la farine. Fleuve italien. J. Diapré. Versant à l’ombre. Oiseau de Bassan.
K. Gaude pour le teinturier. Enfant de classe.
1
PHOTOS-MYSTÈRES
4
5
6
7
8
9 10 11 12 13 14
COMBINAISONS GAGNANTES
Redonnez à chaque espèce sa famille botanique.
QUELS SONT CES CANARDS ?
2
PILET DES BAHAMAS
CAROLIN
MANDARIN
SIFFLEUR DU CHILI
É BRENCKLÉ/RUSTICA
4
1. Araucaria du Chili
2. Bigaradier
3. Bouleau blanc (photo)
4. Frêne commun
5. Mélèze d’Europe
6. Peuplier tremble
7. Thuya de Chine
A. Araucariacées
B. Bétulacées
C. Cupressacées
D. Oléacées
E. Pinacées
F. Rutacées
G. Salicacées
Réponses : 1-A. 2-F. 3-B. 4-D. 5-E. 6-G. 7-C.
3
ILLUSTRATIONS : I. FRANCES/RUSTICA
3
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
Verticalement : 1. Couteau pour les entes. 2. Portique de jardin japonais.
Offusqué. 3. Ville russe. Soldat américain. Planche de relieur. 4. Un poisson
rouge. Pas courant. Réfléchi. 5. Article. Fait vinaigre, à la cave. Diode.
6. Elle sort d’un sprinkler. Cogne le quai. 7. Arbre au bois léger. Bâton pastoral.
8. Bien de famille. Un brin de nature. 9. Composée à fleurs bleues. Actinium.
10. Surface de voile. État de l’Inde. Écrivain italien. 11. Terre, au ciel. Coupelle
de labo. Cuivre. 12. Risqua un œil. Divinité marine. Pouah ! 13. Une variété
d’agate. Écrivain américain. 14. Le légume des temps difficiles.
1
2
Réponses : 1- Carolin. 2- Siffleur du Chili. 3- Pilet des Bahamas. 4- Mandarin.
O T
R
BO
P
A
G
I N T R
T A R I
I R A S
N
I
E I N T
R F
R
A
A I
I A D
RME S
E I N E
E
G
A P H A E
S E
GR
L E S I
J E T
G
A
A V E
U E
O
N
S YM
E P I A I
T A G
R ME L
P
L
A S
N A
V
C
AM
BO
T
HU
A S
V
I L
S E
U
A R
V
A S
L E
AN
I T
S E
V EG
AGA
LO I
L I N
I NE
SE
N R
EPA
ROD
I I I
ESS
E T A
R I C
P E
A I R
S E
CAS
ER
T AS
E
T
MU
ENC
L I S
DO
T A L
E S
RG
S I S
E T I
EN
A
I
RE S
E A
A
L
E
A
S
T I ON
E
L A
PAR
L E C
OUC I
I R I S
ERS S
T E
F E
E V E
P I V E
CT E ES
sudoku
R
S A
S
BO
I
E R
les mots croisés
les mots fléchés
LES SOLUTIONS DU NUMÉRO 2561
1
9
4
3
6
8
5
7
2
5
7
3
1
2
4
9
6
8
2
6
8
5
9
7
1
3
4
3
8
6
7
5
1
2
4
9
4
2
7
8
3
9
6
5
1
9
5
1
2
4
6
7
8
3
7
4
5
9
8
2
3
1
6
moyen
8
1
2
6
7
3
4
9
5
6
3
9
4
1
5
8
2
7
2
1
4
6
5
8
7
9
3
7
8
6
9
3
1
4
5
2
5
3
9
7
2
4
1
8
6
1
6
2
5
4
9
8
3
7
3
7
8
1
6
2
5
4
9
4
9
5
3
8
7
6
2
1
difficile
9
2
7
8
1
5
3
6
4
6
5
1
4
9
3
2
7
8
8
4
3
2
7
6
9
1
5
.
CROISIÈRE
Patagonie et Terres australes
Rio de Janeiro - Buenos Aires - Ushuaia - Cap Horn - Valparaíso
Du 16 novembre au 6 décembre 2019
Le MS Zaandam****
Paris
BRÉSIL
Océan
Pacifique
Paris
1
Rio de Janeiro 2/3
Santos 4
21
Santiago du Chili URUGUAY 5/6
7 8
Valparaíso 20
19 Buenos Aires Montevideo
San Antonio
18
Embarquez à bord du magnifique MS Zaandam (700 cabines seulement) pour une croisière inoubliable
en Patagonie en compagnie de deux spécialistes passionnés, Emmanuel Le Bret (historien) et Luc Moreau
(glaciologue). Après une escale brésilienne à Rio de Janeiro, votre croisière vous conduira sur les traces
des plus grands navigateurs à la rencontre d’une faune et d’une flore grandioses. Vous vivrez l’émotion
incomparable de découvrir Ushuaia - ville la plus australe du monde - et de passer par le mythique détroit
de Magellan, entre Chili et Terre de Feu, pour admirer la beauté de ses sublimes fjords.
CHILI
17 ARGENTINE
Puerto Montt
Fjords
chiliens 16
9/10
Océan
Atlantique
(navigation)
Glacier 15
Port Stanley
Amalia Punta Arenas 11
Îles Malouines
14 Ushuaia
13
Détroit de
Magellan
12
(navigation)
Cap Horn (navigation)
* Se référer à la brochure pour le détail des prestations et les
conditions générales de vente. Licence n° IM075150063.
Création graphique : www.nuitdepleinelune.fr - Crédits photos :
© Shutterstock, © Holland America, © Croisières d’exception.
OFFRE SPÉCIALE - 200 €/pers. pour toute réservation avant le 28 février 2019 (code REVE),
soit la croisière à partir de 6 290 € 6 090 €/pers.* au départ de Paris à bord du MS Zaandam.
*
Vols en classe économique (Paris/Rio de Janeiro - Santiago du Chili/Paris), pension complète, conférences et taxes inclus.
Demandez la brochure au 01 75 77 87 48, par e-mail à contact@croisieres-exception.fr, ou sur
www.croisieres-exception.fr/brochures (code PATA2 à renseigner).
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
9
Размер файла
98 071 Кб
Теги
rustica
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа