close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Cosmopolitan N°543 – Février 2019-compressed

код для вставкиСкачать
SEXE
Au bout d’un an,
trois ans, dix ans,
QU’EST-CE
QUI CHANGE ?
COUPLE
J’ai décidé
de le laisser
s’occuper de tout
(et j’ai pas été déçue !)
SOCIÉTÉ
Ma nièce s’est radicalisée
CÉLIB
La Saint-Valentin
sans Valentin
FÉVRIER 2019 2,20 €
BEAUTÉ
MAKE-UP ARTISTS,
SPORTIFS,
DERMATOS…
25 astuces
de pros pour se
sentir au top
+L’œil graphique
LILY ALLEN
Sa vie n’est pas un
long fleuve tranquille
VOYAGE
Let’s go to Chicago
LAISSEZ-MOI VIVRE !
Comment se libérer des injonctions, du regard
des autres, et se recentrer sur ses désirs
M 01413 - 543 - F: 2,20 E - RD
3’:HIKLOB=XUWWU\:?a@p@o@d@a";
www.cosmopolitan.fr
Flashez ce code
pour tester du
rouge à lèvres !
B O U T IQ U E E N LIG N E DIO R .C O M
Photographie retouchée. Prix public conseillé. Le prix actuel peut varier. Plus de renseignements dans votre point de vente Swarovski. *Suivez votre cœur.
swarovski.com
#FollowYourHear t *
Nouvelle collection Saint-Valentin à partir de 89€
POUR LA 1RE FOIS, UN FOND DE TEINT LONGUE TENUE HAUTE PERFECTION ET SOIN HYDRATANT**
67 t e i n t e s s u b l i m a t r i c e s e n 2 f i n i s : m a t i c o n i q u e o u n o u ve a u S k i n G l ow.
YOUʼLL LOVE YOUR SKIN IN DIOR. FOREVER.***
* Test instrumental, 20 femmes.** Chez Dior / Hydratation mesurée par test instrumental, 10 femmes, Dior Forever Skin Glow.
*** Vous allez aimer votre peau en Dior. À l’infini. DISPONIBLE SUR DIOR.COM
LE NOUVEAU FOND DE TEINT TENUE 24H *
75
80
SOMMAIRE
Février
De la
personnalité
75 LAISSEZ-MOI VIVRE MA VIE !
Fais pas ci, fais pas ça !
Ça serait mieux si…
Faudrait que tu… Stop ! J’ai
une autre idée : et si je
m’écoutais ? Par Camille
Anseaume.
80 LA SAINT-VALENTIN
SANS VALENTIN
Ce n’est pas parce qu’on est
célibataire qu’on ne peut pas
marquer le coup. 14 façons
de célébrer le 14 février ! Par
Mathilde Effosse.
83 COSMOLISTE : J’IRAIS BIEN
AU SKI, MAIS…
Chaque année, je me pose
la question et, souvent, je
trouve une raison de renoncer.
Par Sophie Hénaff.
84 TEST : JUSQU’OÙ PORTEZ-VOUS
LA CHARGE ÉMOTIONNELLE ?
Oublier son bien-être pour
privilégier celui des autres,
ça arrive et tant mieux. Mais
quand ça devient une
habitude… Par Elsa Margot.
96 HISTOIRE VRAIE :
MA NIÈCE S’EST RADICALISÉE
Manon a 34 ans et elle ne
reconnaît plus sa nièce.
Témoignage recueilli par
Sophie Hénaff.
98 ÇA, JE L’AI APPRIS SUR LE NET
OK, je passe beaucoup
de temps devant mon écran
mais… Par Anna Taverla.
106 10 INFOS POUR SE COUCHER
MOINS BÊTE
Pas de beaucoup, mais
quand même. Par Sophie
Hénaff.
De l’amour
88 SI JE LE LAISSE (VRAIMENT)
FAIRE… IL SE PASSE QUOI ?
Le plus simple, pour le savoir,
c’est de lui lâcher la grappe
pour de bon. On commence
maintenant ? Par Chloé Plancoulaine.
92 T’EN PENSES QUOI DE CE
TEXTO ?
Quand il nous écrit, on saute
de joie. Et ensuite, on se
gratte la tête. Qu’est-ce qu’il a
voulu dire, hein ? Par Manon
Pibouleau.
102 APRÈS UN AN, TROIS ANS
OU DIX ANS… COMMENT
FAIT-ON L’AMOUR ?
Trois filles en couple nous
invitent sous leur couette,
sans tabous. Par Chloé
Plancoulaine.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
7
116
108
De la mode
108 HITS
Je veux du street, du chic
et du fun. Photos Marc Philbert.
Réalisation Isabelle Peyrut.
116 DESSOUS TATTOOS
134
La lingerie comme une seconde
peau. Photos Fred Aufray.
Réalisation Vanessa Coquet.
De la beauté
126 LES SECRETS DES PROS
Avoir les dents nickel, un teint de
pêche et le cheveu brillant, c’est
facile avec ces astuces d’experts.
Par Emmanuelle Lannes
et Valentine Pétry.
132 UN TRAIT, C’EST TOUT !
L’eye-liner revient en force
sur les défilés et dans nos
trousses. Quatre manières
de l’appliquer pour en mettre
plein la vue. Par Dominique
Évêque.
134 LE MIEL SUPERSTAR
Dans nos crèmes, sur nos lèvres
ou en parfum, le miel nous veut
du bien ! La preuve par huit.
Par Emmanuelle Lannes.
n
tio
ita
irr
pores
Créez votre
hydratant sur-mesure.
Hydratez + traitez.
15 combinaisons.
& gra
in de
Révolutionnaire.
peau
lier
irrégu
nt
© 2019 Clinique Laboratories, LLC
tei
r&
lie
gu
irré
rides
& ridu
les
s
he
tac
ue
fatig
Du sur-mesure, sans compromis.
Préoccupée par les irritations ? Les pores ? Le teint irrégulier ? La fatigue ?
Les rides & ridules ? Choisissez une des trois Bases Hydratantes, plongez une des cinq
Cartouches d’Actif Concentré dans votre base. Votre hydratant sur-mesure est prêt !
Délivre des résultats instantanés et optimisés à chaque utilisation.
Brevets internationaux déposés. Nouveau. Clinique iD.™ 125ml, 52€.*
clinique.fr
*prix public conseillé.
Sans parabènes. Sans phtalates. Sans parfum. Une peau heureuse, tout simplement.
Rubriques
54
69 SCOOPS BEAUTÉ
70 SOINS DE MOI
72 HEALTHY
139 COSMO+
140 ROADBOOK : CHICAGO
144 CUISINE : DES PÂTES
14 ÉDITO
16 MAKING OF
18 #CHERCOSMO
20 CONFESSIONS
22 RENCONTRE
24 À 30 ANS
26 AU FAIT…
27 GOOD NEWS
28 VIP : LILY ALLEN
32 COSMOSCOOPS
38 LIRE À TOUT PRIX
40 #CONNECTÉE
42 #8MARS
44 LE CHOUCHOU :
ZACHARIE
CHASSERIAUD
45 STYLE
46 BIJOUX
48 LA QUESTION MODE
50 ACCESSOIRES
52 MISS LINGERIE
54 HABILLEZ-VOUS
56 INSTAMARQUE
57 TENDANCE
58 COSMO BÉBÉ
60 SUCCÈS STORY
61 BEAUTÉ
62 LA RÉPONSE
64 MAKE-UP
67 PARFUMS
68 SCOOPS CHEVEUX
154
5 ÉTOILES
148 DÉCO : SAUVAGE
152 HOROSCOPE
154 PETITS PLAISIRS
156 GRANDS PLAISIRS
157 UN MOIS POUR OSER
158 TOURISME
160 JOUEZ ET GAGNEZ
162 MOI ET… LES LISTES
SEXE
Au bout d’un an,
trois ans, dix ans,
QU’EST-CE
QUI CHANGE ?
157
COUPLE
J’ai décidé
de le laisser
s’occuper de tout
(et j’ai pas été déçue !)
SOCIÉTÉ
Ma nièce s’est radicalisée
CÉLIB
La Saint-Valentin
sans Valentin
BEAUTÉ
25 astuces
de pros pour se
sentir au top
+L’œil graphique
LILY ALLEN
Sa vie n’est pas un
long fleuve tranquille
VOYAGE
Let’s go to Chicago
LAISSEZ-MOI VIVRE !
Comment se libérer des injonctions, du regard
des autres, et se recentrer sur ses désirs
M 01413 - 543 - F: 2,20 E - RD
3’:HIKLOB=XUWWU\:?a@p@o@d@a";
www.cosmopolitan.fr
50
JE M’ABONNE
54
À COSMO !
PAR INTERNET :
WWW.MAGAZINES.FR/COSMOPOLITAN
PAR TÉLÉPHONE :
01 84 888 222
(prix d’un appel local)
OFFRES D’ABONNEMENT
PAGES 138 ET 151.
FÉVRIER 2019 2,20 €
MAKE-UP ARTISTS,
SPORTIFS,
DERMATOS…
64
Flashez ce code
pour tester du
rouge à lèvres !
Notre
couverture
Lily Allen est photographiée
par Matthew Eades. Réalisation Amy Bannerman. Assistante stylisme Maddy Alford.
Coiffure Jake Gallagher avec
American English Haircare.
Maquillage Georgie Hamed
avec By Terry et avec l’Ultra
Facial Range de Kiehl’s.
Manucure Kim Treacy, agence
Stella Creative Artists, avec le
CND Vinylux Weekly Polish
« Skin Tease ». Robe Jonathan
Simkhai chez mytheresa.com,
sneakers Nike et bijoux perso.
AMOUR INTERDIT
Calder a grandi au sein d’une secte retirée du monde. Il ne s’est jamais posé de questions
jusqu’à l’arrivée d’Eden, une jeune fille magnifique promise à un grand avenir au sein
de la communauté. La relation qui se noue entre eux fera-t-elle tout basculer ? À lire dans
« Calder et Eden », tome 1, de Mia Sheridan, éd. Hugo Roman, 17 €. Vous êtes joueuse ?
50 livres sont à gagner ! Envoyez par SMS au 74400* le mot clé COSEDEN. Jeu par
Instants Gagnants ouvert du 04/02/2019 au 24/02/2019. *0,75 € par SMS + prix d’un
SMS x 4 maximum (extrait du règlement en page Jouez et gagnez).
HEARST MAGAZINES INTERNATIONAL
Senior Vice President/Managing Director Asia Paciic & Russia : Simon Horne. Director of International Licensing & Business Development : Richard Bean. Senior Vice President/Editorial and Brand Director : Kim St. Clair
Bodden. Deputy Brands Director : Chloe O’Brien. International Brands Editor : Jacquelyn Galgey. Editor-in-Chief, Cosmopolitan (1965-1997) : Helen Gurley Brown. Afrique du Sud : Holly Meadows. Allemagne : Anja Delastik.
Amérique latine : Lucia Sotelo Santos. Argentine. Australie : Lorna Gray. Bulgarie. Chili. Chine : Yvonne Liu. Corée : Hye Soo Park. Croatie : Aleksandra Orlic. Espagne : Cecilia Muzquiz Herrero. Finlande : Stina Mantyniemi.
France : Marie La Fonta. Grande-Bretagne : Farrah Storr. Hongrie : Johanna Sabjan. Hong Kong : Ruqiyah Law Kam Ying. Inde : Nandini Bhalla. Indonésie : Filisya Thunggawan. Italie : Francesca Delogu. Kazakhstan : Anel
Abdualiyeva. Lituanie : Violeta Kalikauskiene. Malaisie : Nisa Halid. Moyen-Orient : Kavita Srinivasan. Pays-Bas : Josephine Kay. Pologne. Rép. tchèque : Sabrina Karasova. Roumanie : Diana Colcer. Russie : Aliona Peneva.
Serbie : Nasja Veljkovic. Slovénie : Manca Campa Pavlin. Sri Lanka. Turquie : Ozlem Kotan. Ukraine : Oleksandra Burynska. USA : Jessica Pels.
The trademark and trade name Cosmopolitan is owned by Hearst Communications, Inc. This edition is published and distributed monthly by Inter-Edi by permission of the Hearst Communications, Inc., New York,
United States of America. © Copyright 2018 The Hearst Communications, inc.
Dans l’édition France métropolitaine, dans les formats classique et poche : p. 3, un latspray Dior Joy collé sur sa double page de publicité et un encart broché Kenzo Parfums entre les p. 66 et 67. Dans l’édition partielle
IDF du format classique, un encart broché Conseil Régional d’Ile-de-France entre les p.90 et 91. Pour les nouveaux abonnés France métropolitaine, un encart jeté Bienvenue. Pour la Suisse uniquement : un encart jeté
Edigroup dans le format classique et un encart jeté Dynapress dans le format poche.
10
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
“Des huîtres, des oursins
et un verre de bon vin.”
“Un long debrief de la
soirée de la veille avec
ma meilleure amie.”
“Un samedi.
J’aime pas
le dimanche.”
“Un dimanche
où on croit que
c’est déjà
le printemps.”
“Rester en pyjama et
manger du chocolat.”
“Une piste
avec de la
bonne neige
et du soleil.”
“Des séries au lit
avec mon chéri.”
C’EST QUOI,
UN BON DIMANCHE
D’HIVER ?
Directrice de la publication
Élisabeth Leurquin.
Rédactrice en chef
“Préparer des
Marie La Fonta.
Franck Sinatra
Directrice artistique
Meatballs avec
Laurence Marcy-Blanchard.
les potes et se
Isabel Alves, directrice artistique adjointe.
faire une
Rédactrice en chef adjointe
Elsa Margot.
bonne pasta.”
Rédaction
Sophie Billaud, chef de rubrique.
Mathilde Effosse, Sophie Hénaff, Manon Pibouleau.
Marie-Pierre Poincloux, assistante (87 29).
Beauté
Emmanuelle Lannes, directrice (81 52).
“Grasse mat,
Dominique Évêque, rédactrice (80 38).
brunch, sieste,
Mode
goûter, et
Corinne Nocella, directrice (87 76).
encore
sieste.”
Marion Carle, directrice adjointe (84 23).
Farida Saïbi, coordination (87 17).
Corinne Roubertou, shopping (87 93).
“Un bain chaud, avec
Directrice photo
Laurence Panelay (86 81).
du vin chaud. Oui, tout
Secrétariat de rédaction
en même temps !”
Nathalie Mouton-Debrabander,
secrétaire générale de la rédaction (88 95).
Premiers secrétaires de rédaction :
Karine Benhamou, Fabrice Moskoff, Julie Quénoi.
Maquette
Frédéric Engel, chef de studio.
Karin Roelsgaard, première rédactrice graphiste. “Un dimanche pluvieux,
pour rester chez moi
A collaboré à ce numéro
Hélène Mazières, casting (87 37).
sans culpabiliser.”
Cosmopolitan.fr
Séverine Péraud, éditrice Web.
Guillemette Deroy, responsable éditoriale Web.
Manuela Estel, Loïse Delacotte, Pauline Grisoni,
“Netflix & chill
Ludivine Olives, Gina Tarlayan, rédactrices.
(avec une assiette de
Sandie Combeau, responsable des partenariats (86 56).
Publicité : GMC Média.
Directrice exécutive régie :
Élodie Bretaudeau-Fonteilles.
Brand Developper : Anne-Charlotte Masseau.
Directrices de Clientèle :
Justine Belais, Alexandra Tondeur.
Responsable service planning :
Marie-Christine Sourimant.
Directrice Commerciale Trading :
Anne-Caroline de Stoppani.
Opérations spéciales : GMC Média Pôle OPS.
Directrice : Séverine Robert-Sellak (88 80).
Jouez et gagnez : Sophie Lebas (87 06).
Fabrication.
Benoît Carlier, directeur.
Emmanuel Dezert, directeur adjoint (89 07).
crêpes pas loin).”
Communication/Relations extérieures
Réalisées par l’agence Chupa Renié Communication
(chupa@chuparenie.com).
Export, Copyright et Diversiication
Directeur : Thierry Lamarre,
assisté de Yolande Boulanger (89 44).
Marie Claire Difusion
Dominique Darçon-Dubezin, directrice de la diffusion.
David Belkowski, responsable produit.
Service abonnements
Tél. : 01 84 888 222 du lundi au samedi (8 heures à 20 heures).
leserviceclient@magazines.fr
Événements et promotion :
Yvan Tran, directeur (88 24).
Perrine Dubost et Victoria Thiriez, responsables de promotion.
10, boulevard des Frères-Voisin, 92792 Issy-les-Moulineaux Cedex 9. Tél. : 01 41 46 88 88. Fax : 01 41 46 85 56. www.cosmopolitan.fr
12
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
ÉDITO
Retrouvez-nous
tous les mois
FÉVRIER 2019 2,20 €
SEXE
Au bout d’un an,
BEAUTÉ
trois ans, dix ans,
MAKE-UP ARTISTS,
SPORTIFS,
DERMATOS…
QU’EST-CE
QUI CHANGE ?
25 astuces
de pros pour se
sentir au top
COUPLE
J’ai décidé
de le laisser
s’occuper de tout
+L’œil graphique
(et j’ai pas été déçue !)
SOCIÉTÉ
Ma nièce s’est radicalisée
CÉLIB
La Saint-Valentin
sans Valentin
LILY ALLEN
Sa vie n’est pas un
long fleuve tranquille
VOYAGE
Let’s go to Chicago
LAISSEZ-MOI VIVRE !
#Cool
J’ai décidé
de le laisser
s’occuper de tout
(et j’ai pas été déçue !)
SOCIÉTÉ
Ma nièce s’est radicalisée
CÉLIB
La Saint-Valentin
sans Valentin
FÉVRIER 2019 2,20 €
BEAUTÉ
MAKE-UP ARTISTS,
SPORTIFS,
DERMATOS…
25 astuces
de pros pour se
sentir au top
+L’œil graphique
LILY ALLEN
Sa vie n’est pas un
long fleuve tranquille
VOYAGE
Let’s go to Chicago
Comment se libérer des injonctions, du regard
des autres, et se recentrer sur ses désirs
Flashez ce code
pour tester du
rouge à lèvres !
www.cosmopolitan.fr
www.cosmopolitan.fr
Flashez ce code
pour tester du
rouge à lèvres !
➔ Téléchargez l’appli
Cosmopolitan
Magazine France
@marielafonta
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
COUPLE
LAISSEZ-MOI VIVRE !
Je ne sais pas pourquoi mais je dis : OK j’y vais ! Où ? Dans un caisson de cryothérapie à -150 °C pendant deux minutes entières.
Utilisé par les athlètes pour récupérer, ce caisson me tend les bras.
Je ne suis obligée de rien, personne ne m’impose quoi que ce soit,
mais moi aussi j’ai besoin de récupérer. Voilà donc comment je me
retrouve en maillot de bain (parfaitement sec) avec une paire
de chaussettes, comme indiqué sur la brochure devant un maître
caisson qui prend ma tension (« 12-7, parfait Madame ») puis
me tend une paire de Crocs fourrées et des gants de ski. Je prie pour
ne croiser personne dans cette tenue et je monte dans la cabine. Il
appuie sur un bouton et le sol se surélève jusqu’à ce que ma tête
dépasse. Ouf ! La consigne est simple : « Tournez sur vous-même, il
y aura plusieurs injections de froid et si c’est trop, vous dites stop.
Vous êtes prête ? C’est parti ! »
À la première injection, je doute : c’est glacé. Je n’y arriverai jamais.
« N’arrêtez pas de tourner Madame, si c’est vraiment trop froid,
levez les bras. » Je tourne, je tourne sans trop comprendre ce qui
m’arrive, tout en regardant le compteur qui indique -110 °C,
-130 °C, -150 °C… « C’est bien Madame, vous atteignez la température de travail. » La vache, la vache, la vache ! Pu… J’ai fait les
deux minutes là, non ? « Non, une minute », il corrige l’air confiant.
D’accord, je vais y arriver. C’est froid, mes dents se transforment en
stalactites, mais je dois résister.
J’ai tenu bon. Quand je suis sortie, j’ai croisé mon mec – grand
sportif – qui prenait le relais, « Ça va, c’est cool », je lui ai dit, l’air
nonchalant, pendant que dans ma tête les drapeaux de la victoire
s’agitaient en tous sens.
Des petites satisfactions comme celle-ci, chères lectrices, je vous en
souhaite toute l’année. D’ici là, joyeux mois de février !
14
trois ans, dix ans,
Retrouvez-nous
tous les jours
➔ Sur l’appli :
Cosmopolitan France
➔ Sur le site :
cosmopolitan.fr
@cosmopolitan_fr
cosmopolitan
@cosmopolitan_fr
facebook.com/cosmopolitan.fr
pinterest.com/cosmopolitanfr
Expérience
Flashez ce code pour entrer dans la
Fabrique à Mantra Givenchy x Cosmopolitan et créez le vôtre !
Profitez-en pour
découvrir l’univers du
nouveau parfum Live
Irrésistible Rosy Crush
et du rouge à lèvres Rose
Perfecto de Givenchy.
THIERRY LEGAY
j
Comment se libérer des injonctions, du regard
des autres, et se recentrer sur ses désirs
SEXE
Au bout d’un an,
QU’EST-CE
QUI CHANGE ?
photo retouchée
MAKING OF
1
2
Il fait
show !
3
2
Le shooting mode de
l’équipe Cosmo est
100 % coloré... ouh là,
la température monte.
Par Manon Pibouleau
4
5
6
1. NE PAS SOURCILLER
Ariel, notre mannequin, est très
sage. Sinon, Phophie, la make-up
artist, lui met un coup de pinceau.
4. C’EST SON CHOIX
Alexandra, l’assistante styliste,
hésite : noirs ou dorés, les escarpins ?
5. UN, DEUX, TROIS, SOLEIL !
Marc, le photographe, et Mathieu,
le coiffeur, sont figés. À moins qu’ils
Un mouvement de tête, un regard
électrique et hop, c’est dans la boîte. ne travaillent….
2. SOURIRE COSMO
Si on tire les cheveux d’Ariel, bim,
elle gagne dix centimètres.
16
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
6. LES PIEDS SUR LA TABLE
On sélectionne les meilleures
photos, dans le calme du studio.
DR
3. ALLER PLUS HAUT
On aime vos histoires
Envoyez vos photos à chercosmo@gmc.tm.fr et postez-les sur Instagram #chercosmo.
L’une d’entre vous gagnera un abonnement d’un an à Cosmo… et un cadeau !
COSMO DU NORD
Cher Cosmo, partie découvrir la Corée du Nord,
j’ai décidé de t’emmener avec moi. Rien que
par ta présence, je suis sûre que tu as participé
à l’ouverture de ce pays, considéré comme l’un
des plus fermés du monde. Louise
Chère Louise, waouh ! On est trop contentes
d’avoir visité ce pays avec vous, ça devait
être impressionnant... Vu la foule sur
votre photo, on a bien compris
que vous vouliez nous lire au
calme, mais plus besoin d’aller
si loin, maintenant : ce mois-ci,
c’est vous qui gagnez un abonnement d’un an à Cosmo et ce
duo shampooing-conditionneur au doux parfum floral qui
nourrit et adoucit les cheveux.
www. aveda.eu/fr.
COSMO DA NS L ES N UAGES
COSMO DOLL
Cher Cosmo, je ne peux pas me passer
Cher Cosmo, tu m’as accompagnée
nous abandonnons maris et enfants
pour nos 40 ans... et nos 25 ans
d’amitié avec toi. Direction le sommet de l’Etna, pour poser avec notre
magazine préféré ! Estelle et Caroline
Chères Estelle et Caroline, quel super
trip entre copines (on se compte
dedans, bien sûr) ! Mais pourquoi on
n’a pas de casque, nous ?
de toi ! Cette fois-ci, nous voilà partis
sur les routes du Pérou. Le brouillard
du Machu Picchu s’est levé juste pour
nous… Un moment magique. Merci
pour ce super magazine. Lauriane
Chère Lauriane, vous nous avez fait
grimper au septième ciel. Laisseznous ici, avoir cette perspective à
l’infini, on n’est pas contre.
pour mon road trip de voyage
de noces de quatre semaines en
Californie. Bisous de Santa Monica,
où je me prends pour Barbie sur la
plage. Marion
Chère Marion, bravo, la ressemblance
est frappante ! Vous avez même
le cheveu au vent – et nous, la page
volante. « Californiaa dreamiiing… »
18
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
DR
C O S M O E S C A PA D E
Cher Cosmo, avec ma meilleure amie,
yslbeauty.com
LA NOUVELLE EAU DE PARFUM INTENSE
OAPLF – SNC – 14 rue Royale Paris 8ème – 314 428 186 RCS Paris.
CONFESSIONS
Il n’y a qu’à Cosmo
qu’on avoue ça.
Par Chloé Plancoulaine, Mathilde Effosse et Sophie Hénaff
AU SECOURS
Première mission comme intérimaire à l’accueil d’une grosse boîte
de téléphonie : j’ai la pression. Pauline, la fille qui partage le mi-temps
avec moi, m’a tout expliqué et,
même si j’ai des problèmes à gérer le
standard et tous ses numéros, je ne
m’en sors pas trop mal. J’espère
juste qu’il n’y a pas d’historiques et
que personne ne verra que trois fois
de suite, au lieu de passer le poste
115, j’ai appelé le Samu au 15.
William, 24 ans.
VIEILLE ÉCOLE
Y A QUELQU’UN QUI M’A DIT…
Dans l’open space, difficile de se concentrer avec mes deux
collègues qui bavardent toute la journée. Ils parlent boulot,
OK, mais beaucoup trop fort. Je me confie à Marie, du bureau
voisin, qui me conseille : « Glisse-le-leur dans un moment
détendu, tu déjeunes avec eux aujourd’hui, en plus. » Bonne
idée ! Quand Marie rentre de son propre déjeuner, l’ambiance
est calme et elle lance : « Je vois que la discussion a été constructive, hein, les deux pipelettes ? » Devant l’air interrogateur des
collègues et ma tête rouge tomate, elle capte : je me suis défilée.
Le message, lui, est passé. Erica, 31 ans
Avec ma pote d’enfance, on décide d’aller
à Lyon pour grossir les rangs de la manifestation contre les violences faites aux
femmes. Fervent militant pour l’égalité
des sexes, je connais la plupart des filles
vraiment engagées dans la région, mais
aujourd’hui mon amie me présente Marjorie, l’une des nouvelles bénévoles de son
association. Quand je la vois arriver, j’ai
l’impression que ma tête va exploser : elle
est canon. Très concentré pour ne pas
rougir, je prends mon air le plus cool et la
salue : « Bonjour ma jolie. » Marjorie a
répondu avec l’air de me prendre vraiment
pour un vieux… député. Gus, 26 ans
Après quelques verres, le beau Gabriel, avec qui je flirte depuis
trois semaines, rentre chez moi. Ça chauffe direct – un peu
alcoolisés, on est en mode fougueux. Waouh, je me sens belle,
sauvage, intense, je lui susurre des mots coquins, je veux agripper ses
cheveux, mais je vois légèrement double… et mon doigt s’enfonce dans
son œil. La température redescend immédiatement à -5 °C, celle de mon
paquet de petits pois surgelés contre son œil, pour le soulager. Léa, 27 ans
20
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
DR
MÉTÉO CHANGEANTE
FRESH
RECETTE LOCALE
On débarque jeudi à
minuit dans notre Airbnb
de Brighton et au réveil, on
improvise un petit déj avec
ce qu’on trouve : des
yaourts nature, un bocal
plein de céréales et du sirop
d’érable. Les trois mélangés, c’est pas mauvais : on
transforme la dépanne en
rituel tout le week-end.
Avant de partir, on passe au
supermarché racheter des
provisions, et hop ! l’affaire
est dans le sac. Texto du
proprio le lendemain :
« Thanks for the cereals,
but what about the cat
food in the jar ? » « Cat
food »… mais de quoi il
parle ? Fanny, 30 ans
Pour notre Pacs, tous se sont cotisés pour nous offrir dix jours
de rêve en Floride. La plage, la piscine, la chaleur : on profite de
chaque instant et notamment de
notre hôtel sur Ocean Drive à Miami.
Rien que de voir le lit king size en rentrant
de balade, on n’a qu’une envie : se jeter dessus. Les vêtements volent, les corps avec,
c’est hot hot hot. Enfin, pas si hot. Et même
c’est franchement cold, je n’arriverai à rien
comme ça… Impossible de régler la clim.
On appelle le room service ? Guillermo, 34 ans
BOULETTE
PIGEON
Je travaille pour une petite marque de surf de la côte vendéenne
et, aujourd’hui, on reçoit la responsable d’une franchise espagnole qui pourrait nous distribuer. Je lui fais visiter l’atelier, on
regarde tous les modèles dans le showroom, tout se passe merveilleusement bien et l’affaire est conclue. Maintenant qu’elle
est détendue, elle montre mon tee-shirt du doigt : « I love it ! Is it
a pelican ? » Ah ben non, c’est une mouette, comment on dit une
mouette, déjà ? Elle réfléchit : « Is it a cigale ? » Là je m’esclaffe :
non, c’est pas une cigale non plus. Comment on dit une
mouette bon sang, je cherche sur le Web : « seagull ». Ah ouais, ça
doit se prononcer « cigale », ça. Damien, 31 ans
Ma pote Julie est désespérée d’avoir
pris 5 kilos. Moi, je trouve qu’elle
exagère : elle est parfaite, enfin ! Je lui
fais une petite blague par texto :
« Comment tu vas éviter les obstacles
“raclette” ? » Elle me répond qu’elle se
sent vraiment mal, que ce n’est pas
drôle… OK, je n’avais pas réalisé
qu’elle le prenait tant à cœur. Vite, je
m’excuse. Mon correcteur automatique, lui, préfère m’enfoncer : avec
horreur, je réalise au moment de l’envoi qu’il a modifié mon « pardon ». Je
viens de lui répondre : « lardon ».
Kiara, 28 ans
PERFECTION
L’HEURE DES COMPTES
C’est le plus beau jour de ma vie : aujourd’hui,
j’épouse Gaël. On a opté pour un mariage
en petit comité, afin de s’offrir le meilleur
malgré un budget ric-rac. Mais une fois
à table, le traiteur vient vers nous, embêté :
« Vous êtes plus nombreux que prévu,
ça pose problème pour les pièces du boucher… » En comptant les convives,
on en avait oublié deux : nous. Esther, 34 ans
La tringle des voilages est tombée chez Alice et
comme j’ai un peu de temps ce matin, j’ai décidé de
la réparer. Je vais acheter un tube de Super Glue tout
neuf, j’installe l’escabeau, j’ai mon décimètre, mon
niveau à bulle, tout bien. Je fais hyper gaffe car Alice
est plutôt maniaque. Au millimètre près, je colle
donc les deux crochets. Puis, en attendant que ça
sèche, je donne un coup de fer aux rideaux. Au bout
de deux heures, je reviens dans la chambre pour
réinstaller : c’est ni-ckel. Sauf le tube de glue ouvert
sur la commode en noyer, il a coulé et là, lui aussi il
est bien fixé. Elyes, 29 ans
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
21
RENCONTRE
L’amour et le
hasard
Ils se rencontrent
à 19 ans sans
vraiment y croire. Huit ans
plus tard, ils sont plus amoureux
que jamais.Par Mathilde Effosse.
Juliette, 27 ans, directrice de
production, et Louis, 27 ans,
interne en ophtalmologie.
Photo Christophe Boulze.
Où, quand, comment ?
Juliette : Il y a sept ans, soirée d’anniversaire d’un copain.
J’habite à Tours, je m’apprête à étudier à Blois, pas du tout le
moment de me mettre en couple. Des mecs jouent au billard, je les rejoins… L’un d’eux est mignon, avec ses cheveux
bouclés. On se marre, on s’encourage : super team ! C’était
sympa, mais je ne le reverrai sans doute jamais. Il m’ajoute
sur Facebook, on discute de temps en temps, sans plus.
Louis : Soirée pour les 20 ans d’un copain à Orléans,
je remarque une petite blonde aux yeux bleus. On fait
un billard : elle est pétillante avec sa coupe très courte,
elle me fait rire. Elle me plaît, mais il y a un monde dingue
à cette soirée, on se perd vite de vue. J’aurais bien aimé
qu’il se passe un truc, mais je crois qu’elle n’a pas compris
qu’elle m’attirait… Tant pis.
Premier baiser ?
Quatre mois après notre rencontre, je vais voir ma mère à
Tours. Louis m’invite à « prendre le thé » chez lui – trop
fun ! On s’installe sur le lit et… il m’embrasse. Je suis toute
contente, mais j’ai 19 ans, je n’habite pas dans la même
ville, je me dis : « Allez, si ça dure un mois, c’est déjà cool. »
Juliette revient à Tours quelques mois plus tard, je lui
propose de passer chez moi. On regarde des photos
en écoutant de la musique, et on s’embrasse. C’est tout
naturel, je suis aux anges. Sur le coup, j’oublie qu’on ne
vit pas dans la même ville.
Et après ?
On se voit presque tous les week-ends à Tours ou à Blois.
C’est difficile mais notre couple est solide ! Cinq ans après,
mes études finies, je m’installe à Paris pour bosser. Louis
passe son concours de médecine et me rejoint.
La distance instaure parfois des tensions, je suis tout le
temps plongé dans mes cours, parfois même quand on se
voit, mais on gère. Quand je m’installe à Paris avec Juliette,
on met du temps à trouver notre rythme, mais ça marche.
Plus beau souvenir ?
Notre voyage au Portugal : on a 20 ans et un mini-budget.
Qu’est-ce qu’on se marre, avec notre tente sur le dos, à manger des pâtes pas cuites et boire du Porto comme du vin…
Nos vacances au Portugal, on n’a pas un sou, mais on n’a
besoin que de l’autre pour s’amuser. Un soir, elle me soutient qu’elle tient mieux l’alcool que moi. Pari perdu…
Plus belle qualité ?
Sa sensibilité. Il n’est pas très démonstratif, alors quand il
me dit ou m’écrit quelque chose, c’est vraiment fort.
Hyper empathique, elle fait toujours passer les autres avant
elle. Si quelqu’un a un problème, ça l’affecte vraiment.
Plus gros défaut ?
Il est à l’ouest ! Il lui arrive de se souvenir qu’il est
de garde la veille d’un départ en week-end.
Elle est trop spontanée. Parfois elle parle ou agit sans
réfléchir, et elle le regrette.
Des projets ?
Des travaux dans notre nouvel appart… et voyager.
22
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
On s’envole deux semaines au Sri Lanka le mois prochain !
O
yslbeauty.com
OAPLF – SNC – 14 rue Royale Paris 8ème – 314 428 186 RCS Paris.
VOLUPTÉ
PLUMP-IN-COLOUR
PLUMP IN COLOUR
LE NOUVEAU ROUGE À LÈVRES.
CŒUR NOIR, SENSATION LÈVRES REPULPÉES.
COULEUR, CONFORT & BRILLANCE.
À 30 ANS
Sophie
Elle quitte Tours pour travailler dans le luxe, elle
y revient par amour pour diriger un château.
Par Martine Tartour. Photo Julie Ansiau.
Petite, je veux être diplomate. On vit à Paris, je suis fille
unique, beaucoup de natation, des vacances en Bretagne
et en Touraine chez mes grands-parents.
À 10 ans, on quitte la France du jour au lendemain.
Direction l’Arabie Saoudite, où mon père vient d’être
muté. Je vis entourée d’enfants d’expat, j’apprends
l’arabe et l’anglais. À la place de la campagne bretonne,
c’est les dunes de sable. Inoubliable.
À 15 ans, retour à Tours. Je vise toujours la diplomatie.
Mais après mon bac L, ce sera la fac de Tours, où je
m’inscris en commerce international.
18 à 20 ans, je suis étudiante. On est un groupe d’amis
assez soudé, on voyage en Europe, je suis inscrite au club
théâtre. Mais l’envie de quitter Tours me démange.
21 ans, je prends un aller simple pour Londres. On
m’embauche en stage dans un cabinet de chasseurs
de tête, où je m’occupe du recrutement des Français.
Je bosse mon anglais à fond.
22 ans, après mon master 2, je décroche un stage chez
Richemont à Paris. On me propose un CDD, qui se
transforme en CDI. Je suis responsable des marques du
groupe à l’international, dont Chloé, Cartier, Piaget…
Je voyage tout le temps. Pas de temps libre.
25 ans, j’ai envie de prendre un peu de recul. J’ai fait le
tour de ce travail. Aller à Bangkok, à Tokyo,
c’est génial, mais je ne vois pas où ça va me mener.
26 ans, je rencontre les créateurs du magazine Clés, spécialisé dans le développement personnel. Je suis à des
kilomètres de l’hyperactivité qui règne chez Richemont !
Même s’ils m’engagent pour mes qualités de commerciale, j’adore, c’est encore une belle période pour la pub.
27 ans, je tente un truc de fou. Je m’inscris à l’Ensead,
une école de management mondialement reconnue. Je
me prépare avec un coach car il faut tout reprendre.
29 ans, je suis reçue. On est 104 élèves, dont 21 filles. Je
découvre le travail en groupe. Et je tombe amoureuse de
Marc. Passionné d’histoire et de vieilles pierres, il a
acheté à Amboise le Château Gaillard, où furent acclimatés les premiers orangers en France.
30 ans, on monte ensemble une start-up touristique. On
veut faire revivre le château. J’aurais pu décrocher un
poste dans une grande banque, à la place je me lève à
5 heures du matin, je fais visiter le château…
D’ici mes 40 ans. Développer davantage les produits du
château. Être heureuse. ●
Merci à l’hôtel The Hoxton, 30-32 rue du Sentier, Paris 2e.
AU FAIT...
Chéri, t’as un truc, là…
Par Chloé Plancoulaine. Illustration Marie Perron.
T’es là, en tête à tête avec Roméo sous
les lumières tamisées du restau. « On n’est
pas bien, là ? » il chuchote sous ses yeux
velours. Si, si, mais tu as du mal à te concentrer depuis que tu as repéré un tue-l’amour :
deux bons centimètres de poil dru, tendu
comme un sabre entre les sourcils de ton
mec. Tu bloques tellement que… « Il y a
un problème ? » s’inquiète Roméo. « Je
peux ? » tu demandes en approchant la
main de son front. Confiant, il avance son
visage vers toi et… « Aaaaa mais ça va pas,
t’es malade ? ! » Il s’attendait à ce que tu lui
époussettes amoureusement une miette
sur le front. Maintenant, tu as un double
problème : ton amoureux est remonté et le
poil est toujours là, pointant encore plus
droit qu’avant. Tu tentes de le raisonner :
sa vie sociale pourrait en pâtir s’il garde ça
au milieu du visage. Sauf que d’après lui,
ça ne dérange que toi. « Et ce que tu viens
de faire, c’est un viol ! » Ton lobe féministe
s’affole : comment ose-t-il détourner un
26
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
terme pareil ? « Tu ne m’as même pas laissé
le temps de dire non ! » il persiste. « Je fais
quand même ce que je veux de mon corps ! »
Tu lui rappelles qu’il n’avait pas l’air si
engagé dans la lutte contre le bodyshaming
le jour où il t’a offert un abonnement
Body Minute. « Tu ne vas pas comparer
un rendez-vous dans un centre de beauté
à un arrachage sauvage de poil ! » Ah, parce
que ce n’est pas violent de poser jambes
écartées devant une inconnue et une bande
de cire brûlante ? Ce n’est pas violent de
retenir ses cris parce que « vous allez faire
peur aux autres clientes, Madame » ? Ce
n’est pas violent de se faire talquer la raie des
fesses à 30 ans ? Et de dire « merci » à la fin ?
C’est noté, pour son prochain anniversaire,
tu lui offres une épilation des c… « OK,
OK, c’est bon, enlève-moi ce poil qu’on
n’en parle plus. » Le cri de Roméo manque
de faire lâcher son plateau au serveur.
Toi, tu respires de nouveau. Ahhh, alors, on
disait… Ah oui : on n’est pas bien, là ? ●
RÉALISATION AMY BANNERMAN. MANTEAU ET B. O. CHANEL. COIFFURE JAKE GALLAGHER POUR AMERICAN ENGLISH. MAQUILLAGE GEORGIE HAMED POUR BY TERRY
ET AVEC L’ULTRA FACIAL RANGE DE KIEHL’S. MANUCURE KIM TREACY, AGENCE STELLA CREATIVE ARTISTS, AVEC LE CND VINYLUX WEEKLY POLISH IN « SKIN TEASE ».
GOOD NEWS
À 33 ans, elle
se livre dans son
autobiographie.
Lily Allen,
La nouvelle
vie de Lily
VIP
Célébrité, fortune, amour... Elle a tout eu, tout perdu.
Et maintenant ? Elle se reconstruit.
ROBE, TOP ET CULOTTE STELLA M C CARTNEY. B. O. JENNIFER FISHER. COLLIERS, BAGUES ET MONTRE PERSO.
Par Katie Mulloy. Photos Matthew Eades. Traduction Mathilde Effosse.
Cheveux roses, ongles orange, grands yeux de
chats qui illuminent un petit visage : dans
son studio d’enregistrement londonien, Lily
Allen semble tout droit sortie d’un manga.
En allumant une cigarette, elle avoue qu’elle
a peur. Dans son autobiographie très personnelle, « My Thoughts Exactly », sortie fin
septembre 2018 en Angleterre, elle raconte
tout de sa vie, de ses frasques sexuelles à son
expérience avec les drogues en passant
par sa dépression… « Ça m’angoisse un peu.
Mais c’est le jeu. »
La chanteuse à la langue bien pendue assume.
« Pendant huit ans, la presse people m’a présentée comme “la princesse de la pop mal
élevée”. Les gens m’ont demandé de me taire
et d’arrêter de me plaindre. On me disait
que je n’avais pas le droit d’être triste parce
que j’étais riche et célèbre. » Aujourd’hui, elle
a 33 ans, elle est maman, compositrice,
business woman. Et elle dit ce qu’elle veut.
Il était une fois…
La fille de l’acteur Keith Allen et de la productrice de cinéma Alison Owen n’a pas eu une
enfance dorée. Son père est souvent absent, et
quand il est dans les parages, elle le voit peu :
« C’était des annulations, des excuses nulles et
des déceptions », se souvient Lily. Sa mère
quant à elle est occupée, travaille ou prend de
la drogue avec des amis. Lily ne compte plus
les fois où elle a été oubliée à la sortie de l’école.
À 18 ans, soit deux ans avant de sortir « Smile »,
le premier single qui la rendra célèbre, Lily
se fait hospitaliser au Priory (centre de rehab
pour stars) pour la première fois. C’est en
2004, la faute à une dépression et une overdose
de paracétamol après une rupture compliquée. Une fois là-bas, tout ce que je voulais,
c’était sortir. Ça ne m’a rien appris. Je n’avais
pas spécialement envie de devenir “clean”. »
JE CHERCHAIS DE
L’ATTENTION
DEPUIS
TOUJOURS,
ET QUAND
ON M’A
ENFIN REMARQUÉE...
C’ÉTAIT
TROP D’UN
COUP.
La phase célébrité
En 2006, « Smile » se propulse au top des
ventes, et son premier album, « Alright, Still »,
est applaudi par le monde entier. Depuis, il a
dépassé les deux millions de ventes. « Je cherchais de l’attention depuis toujours, et quand
on m’a enfin remarquée… c’était trop d’un
coup. » Considérée comme une “drama-queen
bourgeoise”, connue pour ses sautes d’humeur, la nouvelle star devient rapidement la
cible des tabloïds. Gros titres agressifs,
attaques sur le Net, paparazzis jour et nuit :
Lily n’arrive plus à gérer. « C’était oppressant,
mentalement et physiquement. Il y avait entre
vingt et trente mecs devant mon immeuble
tous les matins… J’avais l’impression d’être en
prison. J’ai commencé à boire et à me droguer
pour m’échapper. » Pendant quelques années,
elle arrive à conjuguer ce mode de vie et
son travail. « J’ai toujours honoré mes rendezvous, je n’ai jamais été en retard. Je faisais
la fête, mais si j’avais un avion à 7 heures, je ne
le loupais pas. »
En 2009, ça dérape. Pourtant, son deuxième
album, « It’s Not Me, It’s You » est numéro 1
des ventes… Mais les mois passent dans le flou
de l’alcool et des drogues. Les revers de la célébrité commencent à affecter Lily. Elle qui
n’a jamais aimé son corps s’enfonce dans l’autodestruction. « Pour la promo du deuxième
album, j’ai arrêté de manger. Je pensais aux
shootings photos, aux tapis rouges… Quand
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
29
VIP
ça allait, je prenais un repas par jour. Quand
ça n’allait pas, je me faisais vomir. Je me sentais
ridicule et énorme. »
La phase tabilité
Enfin, une lueur d’espoir. Il s’appelle Sam Cooper, il gère sa boîte de construction, il est
inconnu du grand public. « Je me suis dit : c’est
lui. On va se marier, vivre à la campagne et
avoir des enfants. » C’est la première fois que
Lily est avec un homme stable, en qui elle peut
avoir confiance. Quelque temps après, elle
annonce qu’elle arrête la musique. « En réalité
je n’ai jamais vraiment voulu arrêter. Mais je
pensais que si je le disais, on me laisserait au
moins avoir des enfants tranquille. » Le plan
semble parfait, mais la vie en décide autrement.
Un an après que Lily et Sam emménagent
ensemble, Lily perd son bébé à six mois de grossesse. Huit mois plus tard, ils se marient. Puis
leur fille, Ethel, voit le jour. En janvier 2013,
Lily accouche d’une deuxième fille, Marnie.
La phase folie
« Quand Ethel est née, il y a eu des complications. Elle avait des problèmes pour se nourrir
et respirer. J’ai tout de suite été terrorisée à
l’idée qu’elle meure, je ne pouvais pas revivre
ça. Je ne voulais pas m’attacher, j’ai mis une
barrière entre nous. » Lily commence alors une
tournée mondiale pour son album « Sheezus »,
qu’elle n’aime pas et qui a reçu un accueil
mitigé. « Je voulais partir faire le tour du
monde avec mes enfants, mais Sam a refusé. Il
disait que ce n’était pas un environnement sain
et stable pour eux. » Elle lui en veut : « C’était
égoïste de sa part. Il restait tranquille à la maison, avec mes enfants, et moi je devais partir
gagner de l’argent. Quand vous vous réveillez
dans un endroit où vous ne connaissez personne et que vous avez seize heures à tuer, vous
n’avez pas beaucoup de choix. » L’un d’eux,
c’est l’alcool. L’autre, le sexe. Lily commence à
tromper Sam, parfois avec des femmes qu’elle
paye pour venir dans sa chambre d’hôtel. Elle
vit une sorte de renaissance sexuelle… et son
premier orgasme. « Le sexe, c’est avant tout
une connexion avec l’autre et avec soi-même.
Je n’étais pas bien dans mon corps, et j’ai compris que c’était à moi que je devais faire plaisir
en premier. » S’est-elle posé des questions
sur sa sexualité ? « Avec les hommes, je ne
m’éclatais pas. J’avais l’impression d’attendre
30
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
IL FAUT
TROUVER
QUELQU’UN
AVEC QUI
ON EST EN
CONFIANCE,
ET À QUI
ON N’ESSAIE
PAS DE
FAIRE PLAISIR TOUT
LE TEMPS.
que ça se passe. Je ne me sentais pas attirée
par les femmes, mais j’étais en mission pour
réveiller ma libido, alors j’essayais tout. »
Aujourd’hui, tout va bien avec DJ Daniel
London, son copain depuis trois ans. Parce
qu’elle a compris : « Il faut trouver quelqu’un
avec qui on est en confiance, et à qui on
n’essaie pas de faire plaisir tout le temps. »
La phase déprime
Depuis « Sheezus », la vie de Lily n’est pas un
long fleuve tranquille. Juste après son divorce,
Alex Gray, un stalker, entre par effraction chez
elle alors qu’elle est au lit. Daniel London doit
lutter pour le faire sortir. En novembre 2016,
son ex-mari se met en couple, et Lily perd
les pédales. « C’est la goutte qui a fait déborder
le vase. » Pourtant, ils ne sont plus ensemble
depuis longtemps, et elle est amoureuse de
Daniel. Mais elle a l’impression que son ex lui
a menti. Elle part dans un délire psychotique
et est hospitalisée : « Le personnel me tenait au
sol. J’ai balancé une fontaine d’eau par la
fenêtre. Il a fallu six infirmières pour me tenir,
elles étaient prêtes à me mettre sous sédatifs.
Si ça arrive, on est interné direct. Daniel a dû
les convaincre de ne pas le faire. » Puis elle
prend un traitement antipsychotique. Mais
sa carrière, ses enfants et Daniel l’aident à
se relever. Aujourd’hui, elle consulte un thérapeute une fois par semaine, elle a arrêté les
antidépresseurs il y a moins d’un an… mais
elle est encore fragile. « J’ai fait une crise d’angoisse dans l’avion. Le clip de “Trigger Bang”
venait de sortir, et j’étais terrorisée à l’idée
de revenir dans le monde de la musique. »
La phase guérison
« Ma vie n’est pas comme les autres. La drogue
et l’alcool n’ont pas aidé. Mais peut-être que
tout ce que je suis a toujours été enfoui en moi,
et que si je n’avais pas pris tout ça, j’aurais
touché le fond un peu plus tard, c’est tout. »
Lily est honnête, Lily dit ce qu’elle pense. Dans
cette vie d’excès, d’erreurs, il y a une petite fille
fragile, pleine de failles, qui cherche le bonheur au mauvais endroit. Alors on veut lui
poser une dernière question : est-ce qu’elle est
heureuse, maintenant ? Elle reste silencieuse
un instant. « Je suis très heureuse dans mon
couple, j’aime mes enfants plus que tout, je
fais de la musique que j’adore… Je ne pourrais
pas demander plus. » Nous non plus, Lily. O
A L IE N
B R E V E T IT
ALESSIA ZECCHINI
26 ANS
CHAMPIONNE DU MONDE D’APNÉE
Cosmo
scoops
Du ciné, des livres, des expos, du son…
nos 36 bonnes idées du mois.
Par Sophie Billaud, avec Mathilde Bill, Marie Henrio, Elsa Margot,
Manon Pibouleau et Florence Trédez.
1
TOP
APPLIS
Sportive du
dimanche ou
confirmée, je télécharge Runnin’city pour jouer la touriste
pendant mon jogging. Dans
mes écouteurs, le GPS me
guide vocalement et l’appli
déroule l’histoire de la ville.
Plus de 450 parcours à travers
le monde !
Si je veux offrir un beau
cadeau ou profiter d’un
moment de détente, je clique
sur explorogy.com. Ce site propose un abonnement littéraire
sous forme de box. Chaque
mois, je reçois un roman, du
thé et plein d’autres surprises.
Allez zou, sous le plaid !
Pas envie de croiser une
copine qui porte la même
robe ? Le site Stibidik met en
vente des pièces uniques
et abordables, dénichées dans
des friperies, par des amoureuses du shopping. Parfait
pour cultiver mon style sans y
laisser un bras.
Rien ne se perd, tout se
donne. Sur l’appli Geev, je
consulte des annonces de particuliers qui font « don » d’objets. De la vaisselle en passant
par le mobilier, je trouve de tout
dans mon quartier. La solution
parfaite contre le gaspillage !
Je râle, j’ai l’esprit pollué
par des broutilles et je
dépense mon énergie n’importe comment. Y en a marre !
Pour me rendre l’existence plus
douce, je télécharge Fabulous.
Cette appli devient mon coach
et m’apprend de nouvelles routines bien-être : séances de
médiation, postures de yoga,
exercices de respiration pour
(re)voir la vie en rose.
2
3
4
EN VOITURE KYLIE.
LA SŒUR JENNER.
ENFILE SES FALCON ET.
MET LE TURBO POUR.
ADIDAS ORIGINALS..
ADIDAS ORIGINALS, IKEA, DR
5
COMME LES DAFT PUNK
JE ROULE DES
MÉCANIQUES. CASQUE
ORNÉ DE CRISTAUX
SWAROVSKI.
SHARK NANO, SHARK-HELMETS.COM, 270 €.
La quarantaine
épanouie
La Billy d’Ikea fête
ses 40 ans et elle
n’a pas pris une ride !
Bibliothèque,
39,90 €.
REINE DES NEIGES
DANS CETTE COMBI,
JE TUTOIE LES CIMES.
ASOS 4505, 109 €.
Objet d’exception
À porter ou exposer.
Solaires Drôles, Maison
Lafont, prix sur demande.
Black Mirror
Daisy est la nouvelle égérie
de Yoox, elle vogue entre
Milan et Hong Kong et fait
des selfies. Sauf que Daisy
n’existe pas. Créé par
le site, cet avatar a pris les
commandes de l’Insta
@Yoox. Sur l’appli YooxMirror, elle nous sert aussi
de modèle pour essayer
les tenues. Les influenceuses n’ont qu’à bien se
tenir. Dispo sur IOS.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
33
COSMOSCOOPS
1 € POU R
U N R E PA S
OF F E RT
On commande son
déjeuner ou ses
courses sur Frichti ?
On en profite pour
cliquer sur « Restos
du cœur » et offrir
un repas aux plus
nécessiteux pour
seulement un euro.
L’an passé, près
de 12 000 repas
ont été distribués,
on fait mieux cette
année ?
Tic-tac
C’est l’heure
de créer une
montre qui nous
ressemble
avec Swatch x
You, 110 €.
VOYAGE, VOYAGE
TROP CHIC POUR LA SOUTE.
VALISE LIPAULT X IZAK ZENOU, 195 €.
« LA FAVORITE » de Yorgos Lanthimos. Au début du
e siècle, Lady Malborough est à la fois la maîtresse
et la conseillère politique de la reine Anne, dernière
des Stuart. Elle accepte de prendre sous son aile une
lointaine et jolie cousine dans le besoin. Une élève bien
trop douée… La fausse ingénue Emma Stone
et l’indéboulonnable Rachel Weisz s’affrontent, avec
chacune leurs armes de séduction, dans une guerre
d’influence à la fois cruelle, drôle, et grotesque. Jubilatoire. Le 6 février.
« MY BEAUTIFUL BOY » de Felix Van Groeningen. Un
père ne sait plus que faire pour sauver de la drogue son
fils aîné, un brillant lycéen promis pourtant à un bel
avenir universitaire. N’oubliez pas votre paquet de
mouchoirs ! On est touché aux larmes par la confrontation poignante, mais jamais déprimante, entre ces
deux êtres qui s’aiment mais n’arrivent plus à se comprendre. Face à Steve Carell, sobre dans la douleur,
Timothée Chalamet, à fleur de peau, confirme qu’il a
tout d’un grand. Le 6 février.
« GRÂCE À DIEU » de François Ozon. En 1986,
Alexandre prend conscience qu’il a été abusé sexuellement par un prêtre lorsqu’il était enfant. Il se rend à
l’évêché de Lyon pour demander des comptes à Monseigneur Barbarin… François Ozon s’empare d’un
fait divers brûlant, et montre les blessures, aussi bien
physiques que morales, de plusieurs victimes qui ont
survécu, chacune à leur façon, au traumatisme. Sans
pathos ni haine. Bouleversant. Le 20 février. M.H.
34
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Prendre de la
bouteille
À déguster avec les
yeux et la bouche.
Cidre Sassy x Craig
& Karl, 30 €.
FRANÇOIS DUHAMEL/COURTESY OF AMAZON STUDIOS, STÉPHANE GRANGIER/SIMON TOUPET/CANAL+, DR
CINÉ
Future star
Repérée pour
Savage x Fenty
de Rihanna,
Tehya Elam est
la nouvelle égérie Chantelle.
SÉRIES
« ENGRENAGES », saison 7. Gilou
Fluo kids
On joue à fond la carte
des 90’s. Hoodies
Fluo Pack, Diadora,
90 € l’un, et sneakers
à partir de 110 €.
découvre que leur ancien commissaire a
été assassiné lors d’un braquage qui
semble avoir mal tourné. Laure, en pleine
dépression après la naissance de sa fille,
décide de reprendre du service… L’une
des meilleures séries policières françaises
réussit à se trouver de nouveaux enjeux
à chaque saison, notamment en explorant
la psychologie torturée de ses personnages.
Sans jamais oublier les rebondissements
de l’intrigue policière. À partir du 4 février
à 21 heures sur Canal+.
« SECRET MÉDICAL ». Parce qu’elle a
dénoncé les dérives de l’hôpital où elle est
infirmière, Cath est licenciée. Un soir,
elle récupère le diplôme de médecin de
sa meilleure amie en partance pour la
Nouvelle-Zélande. Une nouvelle vie
s’offre à elle aux urgences d’Édimbourg…
Va-t-elle réussir à ne pas faire d’erreur
médicale ? Doit-elle avouer la vérité à
son confrère qui l’aime ? On est immédiatement en empathie avec cette fille bien
qui recourt au mensonge uniquement par
nécessité. À partir du 7 février à 20 h 55
sur Arte. M.H.
Oh my gold !
Des bijoux qui
jouent avec les
codes de la société
de consommation.
In Gold We Trust,
250 €.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
35
LIS ENTREMET LIGNES
UN GÂTEAU QUI EN DIT LONG.
LA MAISON DU CHOCOLAT, 24 € LA PIÈCE DE 69 G.
C’est Norma
Norma est auteure-compositeureinterprète, toulousaine, et féministe.
Son premier album électro-pop-rock
en anglais témoigne d’un tempérament bien trempé et d’un vrai talent.
« Female Jungle », Shortcuts.
ALBUMS
36
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
CONCERT
L O M E PA L
DVD
« Halloween »
de David Gordon
Green. Quarante
ans après, Michael
Myers revient pour
régler ses comptes
avec sa sœur Laurie Strode. Tension,
hémoglobine,
frissons mais aussi
humour sont au
rendez-vous. Avec
une héroïne qui
s’érige en ambassadrice de #MeToo.
(Universal)
Un an à peine
après son premier
album, « Flip »,
il a étonné son
monde avec
« Jeannine ». Un
deuxième album
touchant en forme
d’introspection,
où il raconte la
folie de sa grandmère schizophrène, ses
amours, ou son
enfance. À retrouver d’urgence
sur scène le
14 février à Lyon,
le15 février à
Cournon, et le
20 février au
Zénith de Paris.
LOGAN WHITE, JULES FAURE, DR
AU RÉVEIL. Sa voix, qui
rappelle celle de Lykke Li,
est aussi fluide et ample qu’un
fleuve se jetant dans l’océan. Israélienne installée en France, Roni Alter
bouleverse avec un nouvel album de
pop en anglais teintée d’électro, de
folk ou de jazz. Un disque intimiste où
elle évoque son enfance et sa relation
heurtée avec sa mère. « Be her child
again » (Warner).
DANS LE BAIN. Lou y es-tu ? Troisième
album pour Miss Doillon qui, loin
du parrainage d’Étienne Daho ou de
Taylor Kirk, le leader du groupe
Timber Timbre, se lance toute seule.
Son folk est toujours aussi introspectif
mais se nourrit de rock sur des titres
produits par Dan Lévy ou Benjamin
Lebeau de The Shoes. Joliment varié.
« Soliloquy » (Barclay).
AU LIT. Mayra Andrade a bien changé.
La jeune chanteuse d’origine capverdienne revient, après cinq ans de
silence, avec un album qui fait la part
belle à l’afrobeat, aux beats urbains
et aux guitares traditionnelles de son
île. Un mélange glamour et métissé,
chanté en créole local et portugais, qui
donne irrésistiblement envie de bouger. « Manga » (Sony). F.T.
LIVRES
BIEN TAILLÉS
ET SURTOUT PARFUMÉS !
IMPRÉGNÉS DE LA
FRAGRANCE MÉMOIRE
D’ÉCOLIER, CES
CRAYONS SONT UNE
SIGNATURE OLFACTIVE.
LES COUPS DE CŒUR DE LA RÉDAC
Le huis clos tragi-comique
À quelques heures de dire « oui » à son
fiancé, Margui s’enferme dans sa chambre.
Malgré les supplications de la famille,
rien n’y fait : elle ne se mariera pas. Affolée,
sa mère appelle une psy spécialisée en
« échappées nuptiales » pour la raisonner…
On aime la subtilité, et un humour féroce :
l’histoire géniale d’une tentative de résistance.
« Et la mariée ferma la porte », de Ronit Matalon,
éditions Actes Sud, 15,80 €.
CARAN D’ACHE COFFRET N° 8 X MIZENSIR,
39,90 € LES 4.
Le drame intimiste
Le bébé d’Alice est né beaucoup trop tôt.
Avec son amoureux Vincent, elle va
devoir attendre que le minuscule César s’accroche à la vie dans sa couveuse de grand
prématuré. Comment apprivoiser le
quotidien quand la vie ne tient qu’à un fil ?
On aime cette expérience douloureuse, racontée
sans pathos et parsemée d’humour : chapeau.
« À nous regarder, ils s’habitueront », d’Elsa Flageul,
éditions Julliard, 18,50 €.
PA SSION
PA PI E R
Makkura, c’est une
nouvelle papeterie en
ligne qui propose des
carnets et papiers
à lettres japonais, au
design graphique et
épuré. Notre coup de
cœur ? L’encre bleue
Iroshizuku, qui donne
envie d’envoyer
valser le clavier pour
prendre la plume.
papeterie-makkura.fr
Le roman d’évasion
Direction le Brésil ! Au début du XXe siècle,
Johan, ambassadeur de Suède, s’installe
avec sa femme à Ipanema, bourgade
tranquille bordée de plages. Au fil des
années, ils en feront une station balnéaire
où la fête bat son plein…
On aime les péripéties en cascade et les portraits de
femmes ultra touchants : cette grande fresque nous
emporte loin. « Un château à Ipanema », de Martha
Batalha, éditions Denoël, 21 €.
DR
PHÉNOMÈNE
Dans son premier roman,
Jenny Zhang, 35 ans, raconte
l’arrivée d’une famille chinoise
à New York dans les années
1980. À travers le regard de
sept fillettes, elle décrit une
enfance dans les marges,
entre lits à punaises, racisme
et parents exclus du rêve
américain.
Un ton percutant. Zéro fioriture :
on suit le quotidien de ces
gamines délurées qui subissent
les marchands de sommeil, les
déménagements successifs et
les violences communautaires.
Mais leur énergie, leur soif
de vivre et leur langage cash
rendent le roman lumineux,
électrique et drôle.
Une dose d’autobiographie.
Née à Shanghai, Jenny Zhang
a émigré aux États-Unis à l’âge
de 4 ans, et de nombreuses
scènes du livre sont inspirées
de sa propre expérience. Un
réalisme qui fait valser les clichés sur l’immigration, et rend
ses héroïnes vivant au jour le
jour très attachantes.
Une auteure qui détonne.
Longtemps mal à l’aise avec la
langue, c’est l’écriture qui a
sauvé Jenny : sur le papier, personne ne pouvait se moquer de
son accent… Remarqué par
Lena Dunham, son livre crée
une onde de choc aux ÉtatsUnis, qui la consacre « nouvelle
voix de la littérature contemporaine ». « Âpre Cœur », de Jenny
Zhang, Éd. Picquier, 22 €.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
37
LIRE À TOUT PRIX
6 valeurs sûres pour se régaler sans se ruiner. Par Marinette Lévy
TOURBILLONNANT
LES DÉRAISONS
D’ODILE
D’OULTREMONT
Adrien est aussi sage
que Louise est fantasque. Ils s’aiment
d’un amour fou
quand tombe l’annonce de la maladie de Louise, un
méchant cancer des
poumons. C’est
alors Adrien qui se
transforme en agent
du bonheur pour sa
femme qui lutte
passionnément. Ce
très joli roman, véritable leçon de vie,
est une magnifique
ode à l’amour. (10/18,
240 p., 6,60 €)
ÉPIQUE
LE GRAND MARIN
DE CATHERINE
POULAIN
Lili fuit sa vie bien
rangée et part à
l’aventure. Direction
l’Alaska, pour embarquer sur un bateau
et devenir marin.
Confrontée à la dureté des conditions de
travail, seule femme
parmi des hommes
à la carapace solide
et au verbe rare, Lili
ne regrette pas son
choix. Mais quand
elle tombe amoureuse, elle comprend
que sa liberté a un
prix. Un grand roman
d’aventures. (Points,
384 p., 8,90 €)
VÉRIDIQUE
SEULE DANS
RAQQA D’HALA
KODMANI
À travers le fil des
posts Facebook de
Nissan Ibrahim, une
Syrienne de 30 ans
en 2015, la journaliste Hala Kodmani
retrace l’itinéraire
poignant d’une
femme libre et rebelle
qui sera finalement
assassinée par Daesh.
Ce drame contemporain, porté par son
admirable héroïne,
est un condensé
d’humanité. (Pocket, 128 p., 5,95 €)
VIVANT
NOS ÉTOILES
CONTRAIRES
DE JOHN GREEN
Hazel, 16 ans, est en
phase terminale d’un
cancer incurable.
Augustus, 17 ans, est
en rémission. Les
deux ados fracassés
par la vie se rencontrent dans un
groupe de parole. Il
vivra, elle pas. Ils
le savent. Et c’est
justement pour cela
qu’ils se lancent à
cœur perdu dans
l’aventure de l’amour,
le meilleur moyen
de ne rien regretter.
Une cure de jouvence.
(Pocket jeunesse,
384 p., 7,50 €)
TENDRE
LE LIVRE QUE
JE NE VOULAIS
PAS ÉCRIRE
D’ERWAN LARHER
Lui, c’est Erwan,
écrivain, amoureux
du rock, amoureux
tout court. Le
13 novembre 2015,
il est au Bataclan et
s’en sort miraculeusement avec une
balle… dans les
fesses. Après avoir
refusé d’écrire sur le
sujet, il se décide à
mettre des mots sur
cette terrible soirée.
Souvent avec tendresse, toujours avec
humour, il raconte
l’amitié, l’amour et
les rebondissements
que ce drame a provoqués dans sa vie.
(J’ai lu, 320 p., 7,40 €)
LE CLASSIQUE
38
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
DR
LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL
Julien Sorel, un ambitieux jeune homme, est engagé comme
précepteur chez le maire de sa petite ville de province.
Mais il tombe amoureux de sa femme, Madame de Rénal,
ce qui le mènera à sa perte… Un très grand livre sur
l’amour passionnel et ses limites. (Folio, 832 p., 6,80 €)
LA SÉRIE SEXY MÊME DANS
LES COULISSES DU POUVOIR
« Une saga inédite,
un savant
mélange entre
amour et affaires. »
CNEWS MATIN
« Un style direct
et épicé. »
CLOSER
TOME
#9
e
En librairriier
le 7 fév
#CONNECTÉE
Son dernier
achat geek…
Son dernier
texto…
« La Nintendo Switch,
uniquement pour
jouer à Mario Kart : je
suis le Yoshi rose et je
roule en Mercedes. »
culture.leclerc, 293 €.
« Trois pouces en l’air
à mon pote Julot Bandit : il vient à la release
party de l’album. »
Cosmo like le smartphone Pixel 3 Google
et son mode « vision de
nuit » pour immortaliser ses amis même la
nuit. store.google.com,
à partir de 850 €.
Sa playlist…
Nili
Hadida
Sa dernière
appli…
Mesures, pour mesurer la surface d’une
pièce. Je le fais
partout pour le plaisir.
On la verrait
bien avec…
Une batterie électronique compacte,
pour se défouler en
musique sans déranger ses voisins
parisiens. DTX402,
yamaha.fr, 454 €.
Pendant dix ans, la chanteuse grimpe les marches du succès avec
Ben, son binôme du groupe Lilly Wood and the Prick. Jusqu’au
sommet : leur titre « Prayer in C », remixé par Robin Schulz,
cumule 30 millions de vues sur YouTube. « Mais à 30 ans, après
une énième tournée internationale, j’ai eu besoin de me retrouver, de faire le point sur la femme que je devenais, de travailler
sur mes doutes et mes complexes. » Le résultat de cette réflexion ?
Un premier album solo éponyme, dans lequel elle reprend
son vrai nom et se livre sans filtres. Pour le plus grand
plaisir des oreilles et du cœur. @nilihadida.
Par Chloé Plancoulaine
La photo qu’elle tirerait
bien en poster…
« Ma quiche chèvre-épinards. »
Cosmo like l’imprimante wifi
reliée à une appli qui livre
des recharges d’encre en trois
clics. Tango, hp.fr, 150 €.
40
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Elle follow…
« @thefatjewish :
il est trop fort pour
dégoter le meilleur
du Web ! »
« @angele_vl : je
me marre à chacune
de ses stories. »
PHOTO NICOLAS PRADO, CAPTURES D’ÉCRAN INSTAGRAM.COM @THEFATJEWISH, INSTAGRAM@ANGELE_VL, DR.
« Castelmaure »
de Flavien Berger,
« Sundays » d’Aminé
et « Copines »
d’Aya Nakamura.
Cosmo like cette
bombe de platine, en
bambou. House Of
Marley Simmer Down,
darty.com, 200 €.
#8MARS
Encourager
DES ACTIONS,
DES IDÉES POUR
QUE LA JOURNÉE DES
DROITS DES FEMMES
DURE TOUTE L’ANNÉE.
À 36 ans, Audrey Tcherkoff est viceprésidente exécutive de la fondation Positive
Planet. Son combat ? Préserver l’environnement et lutter contre la pauvreté. Grâce
aux Positive Planet Awards, elle met en
lumière et aide financièrement des microentrepreneurs venus du monde entier. Elle
a également récolté 50 000 contributions
citoyennes pour une meilleure planète,
présentées sous forme de vingt propositions
au dernier G20, en Argentine. Une femme
en or, on vous dit !
Par Manon Pibouleau
JOUER
47%
LIRE
Dans ce livre hyperdocumenté, on (re)découvre
les mouvements féministes qui ont secoué le
monde depuis 1966.
Cosigné par Bonnie
J. Morris et D-M Withers,
spécialistes de l’histoire
des femmes, « La Révolution féministe » permet de
se souvenir des combats
qui ont été gagnés et de se
préparer à ceux qui nous
attendent. Éditions Hugo
Image, 35 €.
C’est, en pourcentage, la différence de tarif entre un forfait « shampoingcoupe-coiffage » masculin et féminin. Vous pensez qu’il s’agit d’une
histoire de longueur ? Pas du tout. Les femmes aux cheveux courts payent
quand même plus cher. Oh les coiffeurs, vous voulez qu’on se crêpe
le chignon ? (Étude réalisée par l’Association nationale de défense des
consommateurs et usagers CLCV, décembre 2018.)
ET BIM !
Pour la première fois dans l’histoire d’Air France, une femme, Anne Rigail,
a été nommée directrice générale de la compagnie. Ça plane pour nous !
42
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
ILLUSTRATION CHARLOTTE BRESLER, CLUB SÉRIE ; DR;
CLIQUER
Camille et Annabelle,
journalistes, ont réalisé
la Web série « XX » : une
enquête en trois épisodes
sur les enjeux du porno
féministe. Réalisatrices,
actrices, auteures
prennent la parole et
nous parlent de cette
tendance plus égalitaire,
où le plaisir de la femme
est inclus dans le scénario. Pour apprendre à se
faire du bien autrement,
en solo ou en duo. À voir
sur YouTube.
Du bois, du talent et de l’engagement, c’est la recette
de Zuzia Kozerska-Girard, créatrice du jeu « Who’s she ».
Dans cette version féministe du « Qui est-ce ? », on
s’amuse intelligemment avec les femmes qui ont changé
le monde. L’artiste Frida Kahlo, l’aviatrice Amelia
Earhart, la paléontologue Mary Anning… Chaque
portrait peint à l’aquarelle est accompagné d’une
autobiographie. Pour soutenir cette super idée et
commander le jeu, rendez-vous sur kickstarter.com.
ET
NOURRIR
SA
PEAU
DE
NATURE
Skin Food - Soins nourrissants intensifs
Votre peau a besoin d’un
soin intensif ?
Les plantes médicinales bio
comme la pensée sauvage,
le romarin, la camomille,
le calendula confèrent
à cette formule mythique
depuis 1926 un pouvoir
nourrissant intensif pour les
peaux sèches à très sèches.
Un soin multi-usage pour
une peau naturellement
apaisée.
UNE FORMULE MYTHIQUE
Intensément
nourrissante et
apaisante
Protège la peau du
dessèchement
Fragrance unique
100%
d‘origine
NATURELLE
NOUVEAU
LE CHOUCHOU
Son style :
« Là, j’ai le meilleur
style du monde : un pantalon vintage récupéré sur
un tournage, une chemise
à carreaux Lacoste, des
Air Max. Mais en général,
je suis en jogging… Je ne
suis pas très mode
parisienne. »
de famille, des alcoolos,
des anciens flics. Toutes
les psychologies
humaines sont réunies
en un même lieu, c’est
génial. » Côté acting,
même s’il n’a jamais pris
de cours, ce passionné de
tennis apprend vite à renvoyer
la balle. « Le plus important,
c’est le rapport du réalisateur
Sa femme
avec le comédien. Si le
idéale :
réalisateur te fait
« Chloé Jouannet (la fille
confiance, c’est simple
d’Alexandra Lamy, n.d.l.r.).
et tout se passe bien.
On s’est rencontrés sur un
Mais s’il ne te comtournage il y a trois ans
prend pas, tu te remets
et on ne s’est plus quittés.
En amour, je suis égoïste
en question. C’est très
et en même temps,
technique, tu as trois
je donne tout. »
prises, et à chacune, il faut
être prêt. Moi, en vrai, j’ai
arrêté de me prendre la tête
Ce jeune acteur plein de promesses
avec le cinéma, on me dit
s’est fait remarquer pour son rôle-clé
“Action” et j’y vais. » En
dans « Hippocrate », la série médicale
revanche, il sait pertinemSes
à succès de Canal+. Par Florence Trédez
modèles :
ment qu’il n’a pas droit
« Maximus dans “Glaà l’erreur. « Si je ne suis
diator”, Aragorn dans
What’s up, Doc ? Tout fou,
Lanners. À chaque
pas bon, je me fais
“Le Seigneur des Anneaux”,
sympathique et rigolard, il a
fois, c’est la même
engueuler. » Côté
Obi-Wan Kenobi dans
en commun avec son person- chose : « Je devais
études, c’est tout de suite
“Star Wars”. Au cinéma,
nage dans la série « Hippoprouver que j’avais
moins fluide. « Je n’ai
j’adorerais avoir
crate » sa jeunesse et son côté
assez de maturité
pas eu mon bac, j’ai arrêté
une épée et un
bouclier. »
« déconneur ». Comme Hugo pour discuter avec les
l’école à 16 ans lorsque le
Wagner, le fils de la cheffe
adultes. Sinon,
système éducatif a décrété que
de réanimation qu’on prend
je me retrouvais tout seul
je devais faire un CAP électrid’abord pour un enfant gâté
sans parler à personne.
cité. Mais si j’étais absent en
et un piètre médecin avant
Car aucun acteur n’a envie
cours, c’était à cause des tourde se raviser, Zacharie Chasse- d’échanger avec un ado
nages. » Zacharie se rattrape
Son actu :
riaud, 22 ans, a dû faire ses
idiot », plaisante-t-il.
aujourd’hui en enchaînant
Il joue dans « Hippopreuves au cinéma. À 6 ans,
Assez malin pour pasles projets (bientôt un
crate », la série réalisée
ce fils d’entrepreneur, né dans ser l’épreuve haut la
film de Nicolas Bary, où il
par Thomas Lilti
avec Louise Bourgoin
le 9-5, à Gonesse, accommain, Zacharie, que
devrait interpréter le rôle
(en replay sur Canal+
pagne par hasard sa sœur à un tout le monde surd’un jeune Européen parti
et en DVD).
premier casting. Pendant
nomme Zach, se sent
au Japon qui se retrouve
toute son enfance et son adorapidement comme un
dans une écurie de sumos…),
lescence, il enchaînera les
poisson dans l’eau sur les
et en envisageant de passer un
rôles : il joue Nicolas Duvauplateaux. « Sur un tournage,
jour à la réalisation. « J’ai des
chelle jeune dans « Poids
tu apprends plein de choses.
idées, ça, c’est sûr, il me reste
léger » de Jean-Pierre Améris, Tu croises de tout : des
à les écrire. Je suis un peu
ou un ado rebelle dans
bourgeois, des prolétaires,
feignant. » Tout foufou, tout
« Les Géants » du Belge Bouli
des punks, des bons pères
Zach, tout chouchou ! O
44
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
DENIS ROUVRE/CANAL+
ZACHARIE
CHASSERIAUD
STYLE
Chaîne et
ASSISTANTE STYLISME LINDA KHIRAT.
pendentif, Stella &
Dot, deux bagues
en or, Dinh Van,
une chevalière en
or et diamants,
Stone Paris, une
bague en or blanc,
Pomellato, deux
bagues en métal
et cristaux, Swarovski. Veste en
denim, Mister k.
Bagues
à gogo
Toutes les tendances de l’hiver sont là.
Photo Fred Aufray. Réalisation Vanessa Coquet.
BIJOUX
EN PLAQUÉ or rose, Maty, 35 €. En argent
et zircons, Histoire d’Or, 25 €. En plaqué
or 18k et cristal de roche, « Panama »,
Aurélie Bidermann, 400 €.*
EN MÉTAL doré et cristaux Swarovski,
Guess Bijoux, 39 €. En plaqué or rose
et zircons, Bijou Brigitte, 30 €. En
métal doré et cristaux, « No regrets »,
Swarovski, 79 €.*
EN PLAQUÉ OR, zircons et émail,
Agatha, 45 €. En or rose, résine
et diamants, Gigi Clozeau, 450 €.*
EN OR rose 18k et onyx, Ginette NY,
530 €. Doré à l’or fin et cristaux Swarovski, Caroline Najman, 69 €. En plaqué
or rose et zircons, Murat Paris, 55 €.*
Elles sont belles
ensemble,
ou séparément.
Par Marie Starek
EN OR jaune et quartz, « Soleil », Feidt
Paris, 600 €. En laiton doré à l’or fin,
« Paule », Lõu.Yetu, 30 €. En plaqué or
et strass, « Diana », Balzac Paris, 55 €.*
EN OR jaune 18k et prasiolite,
« Indrani », Poiray. En or rose, « Iconica », Pomellato. En or jaune 18k,
saphir, spinelle et diamant, Dorette
chez White Bird, 650 €.*
EN VERMEIL, « Amulette »,
Agnès de Verneuil, 105 €. En or,
citrine et diamants, Maty, 499 €.*
46
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
EN CUIVRE et laiton, « Œil de tigre »,
& Other Stories, 25 €. En vermeil
jaune et chrysoprase, « Lyo »,
Monsieur Paris, 325 €.*
*DE HAUT EN BAS. PRIX SUR DEMANDE AU 01 41 46 87 29. THIERRY LEGAY. ASSISTANTE STYLISME CORINE ROUBERTOU.
Au doigt
et
à l’œil
WWW.THOMASSABO.COM
#REBELATHEARTBYTS
FRANCE@THOMASSABO.COM
PHOTOGRAPHIES RETOUCHÉES
LA QUESTION MODE
Porter des
maxi-plateformes
sans ressembler à une
Spice Girl, c’est jouable ?
On profite de leur come-back pour se poser
cette question existentielle.
Par Sophie Billaud
Revival des années 90 oblige, les Spice Girls se reforment (mais sans
NOTRE SHOPPING
Veste Asos, 81 €.
48
Robe Asos, 61 €.
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Baskets Buffalo London,
zalando.fr, 170 €.
Doudoune
Boohoo, 39 €.
Bob Kangol,
zalando.fr, 45 €.
DÉFILÉS ALMEIDA ET JUNYA WATANABE. IMAXTREE, DR.
Posh et son sourire légendaire). L’occasion de célébrer le retour des
Buffalo et autres maxi-plateformes, en les interprétant façon 2019.
Lesquelles choisir ? Si un peu de Mel B. et Geri Halliwell coule dans nos
veines, on se jette sur les modèles flashy de 15 cm de haut. Sinon, on
commence avec une plateforme de 5 cm noire, blanche ou beige.
Comment les porter ? On évite la robe babydoll rose layette comme
Emma… Si on veut être connectée aux tendances, on mixe avec
un bas de survêt, un col roulé et une fausse fourrure. Ou,
pour les adeptes de la british touch, un savant mix
d’imprimés et de couleurs. Sur l’Insta @buffalolondon, on trouve une mine d’idées
de looks.
ACCESSOIRES
MASQUE
Louis Vuitton,
450 €.
ESCARPINS
Christian
Louboutin.
SAC SEAU
AGL, 350 €.
PETIT SAC
Fendi.
Plexi classe
L’élégance de
la transparence.
Par Marion Carle
Photos Thierry Legay
SHOPPING BAG
MM6 Maison
Margiela, 350 €.
SANDALES
Casadeï.
BRACELETS
Victoria Beckam, 105 € et
140 € pièce.
BOOTS
Lemon
Jelly,
80 €.
50
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
CEINTURE Maison
Boinet, 95 €.
B.O. Alexandrine Paris,
116 €.
SHOPPING
BAG Gucci &
Comme
des garçons.
VISIÈRE
Dior, 330 €.
DÉFILÉ
SAC avec
grande pochette
intérieure en
cuir, Essentiel
Antwerp, 155 €.
Fendi
printempsété 2019.
BOOTS
IMAXTREE. RENSEIGNEMENTS ET PRIX SUR DEMANDE AU 01 41 46 87 29.
Nicholas
Kirkwood.
PETIT SAC
Lollipops x
Smiley, 59 €.
BANANE
Levi’s,
30 €.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
51
MISS LINGERIE
Touches de rouge
À g. : Triangle en dentelle polyamide, Chantelle, 55 €.
Caleçon en coton, Celio, à partir de 8 €. À dr. : Soutiengorge à armature en tulle polyamide, Ysé, 45 €. Boxer
en viscose, Princesse Tam.Tam et Agathe Sorlet, 35 €.
Coquelicot
En haut : Soutien-gorge à
armature et culotte haute
en dentelle polyamide,
Yasmine Eslami,
110 € et 75 €.
En bas : Bustier
à armature et tanga en
dentelle de Calais,
Livy, 95 € et 60 €.
Celine
Rouge
baiser
Pour réchauffer le cœur de l’hiver.
Bois de rose
À g. : Soutien-gorge à armature et shorty en tulle
et dentelle, Darjeeling, 55 € et 35 €.
À dr. : Bustier et tanga en dentelle polyamide,
Freya, 57 € et 24 €.
52
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Rose poudré
À g. : Triangle et culotte en jersey éponge et dentelle
polyamide, Love Stories, 60 € et 35 €. À dr. : Bustier en
latex, Elissa Poppy sur Exposed, 170 €. Culotte en
résille et dentelle polyamide, Chantal Thomass, 70 €.
PHOTO DÉFILÉ IMAXTREE, NATURES MORTES THIERRY LEGAY.
Par Delphine Brossard
© Agence photo Urope.
RETROUVEZ EN EXCLUSIVITÉ LE SKI
FREE JOY
CHEZ SPORT 2000
Sport 2000 sélectionne des skis
spécifiquement conçus pour les femmes.
Stables et légers, ils vous procurent
un maximum de plaisir sur les pistes.
LOUEZ VOS SKIS EN LIGNE SUR
SPORT2000.FR
HABILLEZ-VOUS
1
2
3
4
6
5
Blousonnoir
7
8
9
10
11
14
13
15
1. ROBE LONGUE en coton, Swildens, 220 €. 2. PULL en laine mélangée et lurex, Ba&sh, 105 €. 3. CABAS en lin, Épice, 170 €.
4. SNEAKERS en cuir et mèche, Berenice, 195 €. 5. CEINTURE-CORSET en similicuir, Naf Naf, 26 €. 6. BLOUSON en cuir,
Naf Naf, 180 €. 7. SAUTOIR en résine et chaîne en métal doré, Nach,168 €. 8. SAC en cuir clouté, chaîne en métal, IKKS,
215 €. 9. SOLAIRES en métal et acétate, Paul & Joe Eyewear, 259 €. 10. TEE-SHIRT en jersey de coton enduit, Momonì, 119 €.
11. PORTE-MONNAIE en cuir, Lollipops, 19 €. 12. MONTRE boîtier en laiton, bracelet cuir, Cluse, 90 €. 13. BOOTS en cuir, Sessùn,
255 €. 14. BANDANA en soie, Ash, 55 €. 15. PANTALON en toile de coton, Essentiel Antwerp, 145 €.
54
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
THIERRY LEGAY.
12
1
2
4
3
5
6
7
Trench
8
11
10
9
12
13
16
14
THIERRY LEGAY
15
1. TRENCH en toile de coton, Benetton, 159 €. 2. BRACELET en métal doré, Essentiel Antwerp, 35 €. 3. TEE-SHIRT en jersey de coton,
Eleven Paris, 39 €. 4. PANTALON en coton et lin, Diega, 220 €. 5. CHAPEAU en feutre de laine, Fringe and Frange, 110 €.
6. SAC en métal, Mango, 70 €. 7. SOLAIRES en acétate, Persol, 215 €. 8. BOTTES en veau velours, Minelli, 209 €. 9. SAC en cuir,
Majestic Filatures, 295 €. 10. PULL en cachemire 2 fils, From Future, 69 €. 11. ÉCHARPE en coton et lin, Épice, 155 €.
12. SAUTOIR en métal doré, Essentiel Antwerp, 45 €. 13. JUPE en toile de coton, Claudie Pierlot, 155 €. 14. MONTRE en acier inoxydable, Thomas Sabo, 379 €. 15. CEINTURE en cuir, Caroll, 60 €. 16. MULES en cuir et chèvre, Melvin & Hamilton, 170 €.
Réalisation Marion Carle
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
55
INSTAMARQUE
Belle nature
Depuis 1853, Aigle nous aide à braver les éléments… tout en élégance ! Immersion dans
l’univers aussi nature que citadin de @aiglefr en six posts. Par Mathilde Effosse.
VOTRE POST LE PLUS FEEL GOOD ?
LE PLUS BACKSTAGE ? L’origine
CELUI QUI DONNE ENVIE DHIVER ?
Un grand sourire, une laine mérinos douillette, et on est parée pour
les longs week-ends.
même de la botte Aigle : ces objets,
appelés « formes », sont indispensables à la conception d’une paire.
Qu’il pleuve ou qu’il neige, on
profite à fond de la saison : Aigle
surveille nos arrières !
LE PLUS IMPERMÉABLE ? Indémo-
LE MANTRA DU MOIS ? Savoir bien
dable, la botte accompagne petits et
grands dans les intempéries de la vie.
s’équiper pour apprécier le froid,
c’est tout un art !
LE PLUS CONFORT CHIC ? Un jean
irréprochable et un pull tout doux.
L’équipe Aigle
56
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
DR
C’et quoi, l’ADN Inta Aigle ?
Aigle a l’âme vagabonde. Du bruissement de la forêt au tumulte
des métropoles… la curiosité et le meilleur défaut !
TENDANCE
BANDANA
PARKA
C&A, 7 €.
The
Kooples,
470 €.
SAC
Lollipops,
79 €.
SAUTOIR ET PENDENTIFS
Thomas Sabo, 248 €,
et 80 € à 90 € pièce.
CHEMISE
Sézane, 95 €.
PULL
Maje,
225 €.
CEINTURE
Essentiel
Antwerp,
45 €.
BASKETS
Meline, spartoo.com,
129 €.
La
parka
XXL
Comment
la porter H24.
Par Priscille d’Orgeval
JUPE
Valentine
Gauthier,
250 €.
SANDALES
THIERRY LEGAY, DÉFILÉ IMAXTREE.
Fericelli,
spartoo.
com,
119 €.
PANTALON
C&A,
20 €.
SAC SEAU
C&A,
25 €.
EN MODE
URBAIN…
LOOK P/E
2019
STELLA
MCCARTNEY.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
57
COSMO BÉBÉ
Du gros son
J’écoute « Frère Jacques » et
c’est du lourd. Casque sans fil,
HA-KD9BT, jvc.com, 45 €.
Point météo
Fermeture éclair
De la doudoune pour ne pas
attraper froid. Billybandit,
kidsaround.com, 75 €.
Mary à tout prix
Habillée par la plus magique
des nounous. Disney « Le Retour
de Mary Poppins » x Catimini,
catimini.com, à partir de 95 €.
Il apprend les
éléments naturels et je l’emmitoufle en
fonction. Ma
Station Météo,
Moon Picnic,
apiki.co, 54 €.
On a
toutes
un bébé
à gâter
Par Mathilde Bill
Pull-over the rainbow
Il était une fois…
Un enfant qui s’est
endormi après avoir
écouté les aventures
de Pinocchio. De
Carlo Collodi, illustrations Justine Brax,
albin-michel.fr, 25 €.
Bébé fait la pluie et le beau
temps. blune.fr, 68 €.
CARLO COLLODI & JUSTINE BRAX
LES
AVENTURES DE
Pinocchio
ALBIN MICHEL
On marche
mieux dans les
chaussures de
Minnie Mouse !
Authentic Gore,
Disney x Vans,
vans.fr, 50 €.
58
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Mon cœur balance
D’avant en arrière sur
son cheval à bascule.
camif.fr, 118 €.
DR. RENS AU 01 41 46 87 17.
Un pois
après l’autre
SERVICE
JUNIOR & Cie
DES ANIMATEURS
QUALIFIÉS
ACCOMPAGNENT
VOS ENFANTS*
VOYAGEZ AVEC VOTRE TEMPS
RENDEZ-VOUS SUR
ET PAR TÉLÉPHONE.
* D’ici 2020, la SNCF transforme les TGV en TGV INOUI. Télépaiement obligatoire sur Internet et par téléphone au 3635 (0,40 € TTC par minute + coût de la communication). Service proposé en complément du prix du billet de train. Disponible sur les trains
éligibles sur plus de 130 destinations pendant les vacances scolaires et plus de 20 destinations pendant les week-ends. Voir conditions sur https://juniorcie.oui.sncf/. TGV INOUI est une marque déposée de SNCF Mobilités. Tous droits de reproduction réservés.
SNCF Mobilités – 9, rue Jean-Philippe Rameau – CS 20012 – 93200 Saint-Denis Cedex – R.C.S. BOBIGNY B 552 049 447. © Lucky Comics – Achdé 2018 –
SUCCÈS STORY
Irache Martinez chez
ShowroomPrivé
Originaire de Madrid, Irache rêvait de vivre à Paris… c’est chose faite.
Depuis cinq ans, elle est directrice de ShowroomPrivé, une marque
qui a bouleversé nos habitudes shopping.
Par Manon Pibouleau
ASSOCIER LES TALENTS
« ShowroomPrivé, c’est avant tout l’histoire d’une
rencontre. Celle de deux entrepreneurs : Thierry Petit,
spécialisé dans le digital, et David Dayan, issu du
monde de la mode. En 2006, ils unissent leurs forces
et lancent un projet qui révolutionne le shopping :
une plateforme qui propose quinze ventes de grandes
marques chaque jour, à des prix imbattables. Bingo !
Aujourd’hui, l’entreprise est implantée dans neuf pays,
compte plus de 1200 employés et nous avons lancé
notre propre marque : la collection IRL, imaginée sur
mesure pour la femme d’aujourd’hui. »
ANTICIPER LES BESOINS
« Je connais notre cliente sur le bout des doigts parce que
je suis comme elle : une digital woman. Smartphone
greffé dans la main, on court toute la journée. À cent
à l’heure, difficile de conjuguer vie de famille et vie pro
tout en se faisant plaisir ! ShowroomPrivé répond à ces
exigences de temps. 80 % de nos connexions se font
depuis les portables et nous essayons de parer à tous les
besoins : mode, beauté, food et voyages. »
Les basiques du dressing et la
tendance léopard : trop stylés !
PARTAGER LA RECETTE DU SUCCÈS
Dress code du shooting ?
Couleurs et joie de vivre.
Le secret de la réussite ?
Conserver son âme d’enfant. Grâce à elle, on ose tout, on suit ses
envies et on s’émerveille des petits plaisirs de la vie.
60
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
SHOWROOMPRIVÉ, DR
La collection Curve IRL
s’adresse à toutes les femmes,
jusqu’à la taille 54.
« Diffuser le goût pour l’innovation fait aussi partie de
notre ADN. Nous avons ainsi créé une école de e-commerce pour les demandeurs d’emploi, à Roubaix.
Durant six mois, ils se forment gratuitement à tous les
métiers du secteur, et le reste de l’année, ils effectuent un
stage qui aboutit souvent à la signature d’un CDI. En
2015, nous avons également concrétisé le projet Look
Forward, un incubateur gratuit de start-up. Chaque
année, on accompagne vingt jeunes entrepreneurs qui
construisent le monde de demain. »
ASSISTANTE STYLISTE MARION RENOUX, TEE-SHIRT ZADIG & VOLTAIRE, SHORT LOVE STORIES, MASQUE DE NUIT SLIP CHEZ SEPHORA, BRACELET RIVKA NAHMIAS. COIFFURE RAYNALD, @ B-AGENCY. MAQUILLAGE LISA LEGRAND, @ AIRPORT.
BEAUTE
Faut-il
se méier
de la
lumière
bleue ?
Là est la question.
Par Emmanuelle Lannes.
Photo Bruno Juminer. Réalisation
visuelle Dominique Évêque.
LA RÉPONSE
une crème brevetée « antilumière bleue ».
De nuit : on débranche les
prises ou on cache les leds
avec un scotch occlusif
car les cellules de la peau
« voient » ! Cette détection
augmente la production
de radicaux libres et désynchronise le cycle naturel
protection le jour/correction la nuit. Côté soin,
on applique une crème qui
booste la réparation,
en insistant sur le contour
des yeux, la zone la plus
irritable.
automatiquement la luminosité de l’écran.
On lit un livre au lieu de
s’endormir devant la
télé, Netflix ou ses SMS.
On télécharge un logiciel
ELLE M’EMPÊCHE DE
(BIEN) DORMIR
Pourquoi ? 86 % des moins
de 30 ans ont un « temps
d’écran » supérieur à
3 heures par jour. Une sale
habitude, à laquelle
s’ajoute la pollution lumineuse des leds (appareils
électriques mis en veille,
prises…) qui troublent
l’obscurité. Être trop
exposé à la lumière bleue
donne l’illusion qu’il fait
encore jour et qu’il faut rester éveillé. Les chercheurs
ont d’ailleurs constaté que
nous avons retardé d’une
heure notre endormissement, avec en prime des
troubles du sommeil. À la
longue ? Fatigue et vieillissement nous guettent.
3 bons réflexes
On passe sur son portable
en mode « Ne pas déranger » ce qui permet tous les
soirs, de 22 heures à
7 heures, de diminuer
62
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
tel que f.lux (justgetflux.
com), qui modifie le
spectre lumineux émis
par l’ordi.
ELLE PERTURBE LES
CELLULES DE MA PEAU
Pourquoi ? Sur le spectre
lumineux, le bleu-violet se
situe à côté des UV, leurs
ondes sont courtes, très
énergétiques et pénètrent
plus profondément dans le
derme. La lumière bleue
est donc à l’origine de
stress oxydatifs, responsables d’inflammations et
de taches : 6 heures d’écran
par jour équivaudraient,
sur une année, à 3 mois
d’exposition solaire !
2 bons réflexes
De jour : on évite le téléphone collé sur l’oreille et
le bas du visage. On lui
préfère le casque, l’option
haut-parleur ou les écouteurs. Ensuite, côté soin,
l’idéal est de prévenir avec
ELLE FATIGUE MES
YEUX
Pourquoi ? Les leds, source
principale d’éclairage pour
les écrans d’ordi et de
smartphones, émettent
100 fois plus d’ondes
bleues que la lumière naturelle. Cette surexposition
crée vite une sensation
de fatigue oculaire : on
cligne moins des yeux,
ils deviennent secs, rouges
et/ou gonflés.
3 bons réflexes
On fait des pauses écran
toutes les 20 minutes,
car il est difficile d’y échapper : 90 % du travail
s’effectue aujourd’hui
devant un ordi.
PLUS POUR
LONGTEMPS !
Protection de jour
Un complexe breveté
autour de l’eau thermale, de la sève de
sang du dragon et de
l’acide hyaluronique.
Age Protect SPF30,
Uriage, 32 €.
Défense de nuit
Dans ce best-seller,
un complexe ChronoluxCB pour stimuler
la réparation nocturne. Advanced
Night Repair Eye,
Estée Lauder, 62 €.
Écran maxi
Une formule « shaka
shaka » pour bien
mélanger et nous
mettre à l’abri de toutes
les agressions. CityProtect 50, Matis, 42 €.
On essaye les lunettes filtrantes : équipées de verres
teintés orange, elles
contrecarrent les effets de
la lumière bleue.
On s’hydrate les yeux dès
que ça tire avec des gouttes
de sérum physiologique
ou les classiques Gouttes
Bleues, à base de
camomille, Innoxa. O
Merci à Nadine Pernodet, directrice
de Skin Biology, Recherche
et Développement Estée Lauder.
Filtre en verre trempé
Grâce à son système
anti Blu-Ray, il bloque
les rayons bleus,
Protection Écran
iPhone, ESR, amazon.fr, 9 €.
PHOTO BRUNO JUMINER, NATURES MORTES DR.
Oui, la lumière bleue des
écrans peut abîmer la
vue, la peau et altérer le
sommeil. Alors, comment
se protéger ?
J’AI LE
BLUE(S)
AHA
EFFET
PEELING
ACIDE
HYALURONIQUE
EFFET PEELING & COMBLEMENT DES RIDES
2 formules hautement efficaces combinées dans un sérum actif pendant la nuit :
- renouvellement cellulaire accéléré
- comblement des rides
96% des femmes trouvent que leur grain de peau est affiné.*
89% des femmes confirment que leurs rides sont comblées.*
DISPONIBLE EN PHARMACIE ET PAR APHARMACIE
*GFK, test d’usage, 150 femmes, résultats après 4 semaines d’utilisation.
MAKE-UP
Blushs, fards, lipsticks…
les bons atouts pour être belle.
À vous de jouer.
Par Dominique Évêque
1
5
LE STABILO GLOW
Ce serait dommage de
ne pas s’offrir une
double dose d’éclat ! Ce
stick n’hésite pas : d’un
côté, il propose un blush
crème mat, et de l’autre,
un highlighter à juxtaposer puis à fondre du bout
des doigts. Glowy2Go,
Duo Couleur & Lumière
Glowy Pink, Golden
Peach, Clarins, 35 €.
LA PALETTE QUI CLAQUE
On adore ces huit fards
aux couleurs chaudes
et intenses qui jouent
sur les effets de texture.
Avantage ? Ils peuvent
s’appliquer seuls ou en
millefeuille, sans jamais
se contrarier. Palette
Pure Color Envy, Amour
Amour, Collection
La Dangereuse, Estée
Lauder by Violette, 50 €.
4
2
LA POUDRE MYTHIQUE
Gainé de cuir et de
métal, ce stick a tout
du rose parfait : la
douceur d’un baume
repulpant, au karité et
à l’acide hyaluronique,
et un camaïeu de rose
à se damner. Sur les
lèvres, un effet frais et
sexy. Le Rose Perfecto,
Givenchy, 35 €.
64
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Mieux qu’un gâteau ! Pour fêter ses 190 ans, Guerlain
a la bonne idée de rééditer cette poudre universelle.
D’un coup de pinceau, elle matifie, lisse et laisse sur
les joues un sillage irrésistible de violette. Quant à son
boîtier, il est aussi précieux qu’un bijou… de peau.
Ladies In All Climates, Guerlain, 160 €.
3
LE CORRECTEUR INVISIBLE
Les cernes, c’est une
chose. La zone T, une
autre. Ce tube a le génie
de corriger les deux :
couvrance et transparence grâce à une formule hybride, légère et
correctrice. Il s’applique
par tapotis, là où l’on
veut. Infaillible 24H,
More Than Concealer,
L’Oréal Paris, 12 €.
IMAXTREE. NATURES MORTES THIERRY LEGAY. DR.
LA BOUCHE À CROQUER
LA BOX
UN BON PLAN COSMO À NE PAS RATER !
11
PRODUITS FULL SIZE À OFFRIR OU À S’OFFRIR
Edition limité
e
24 ,90€**
VALEUR :
1
166,88€
2
85 %
* Dingue de rose. ** Correspondant aux frais de gestion et de conditionnement. Hors frais de port. Photos non contractuelles.
de remise !
3
4
5
6
7
8
9
BOX
UNE AUTÉ
% BE
100
10
À COMMANDER SUR
11
C OS M OPOLI TA N B OX.FR
1. ZOË AYLA, Soft & Silky Sleeping Beauty Eye Mask, Masque de sommeil pour les yeux - 14,99 € 2. KADALYS, Contour Yeux Eclat
Lissant, Défatigue et illumine le regard, 15 ml - 39 € 3. TIMELESS TRUTH MASK, Masque Raffermissant, À l’extrait de rose et huile de
pépins de raisin, 30 ml - 5,99 € 4. MAVALA, Mavala Lip Gloss, Gloss-crème, 6 ml - 14,60 € 5. GRANADO, Exfoliant Pierre Ponce,
Soin exfoliant pieds, 80 g - 12 € 6. AFTERSPA, Mini Make-up Remover, Serviette magique démaquillante - 6,95 € 7. GIVENCHY, Live
Irrésistible Rosy Crush, Eau de parfum florale, 3 ml 8. MAKE UP FOR EVER, Artist Color Pencil, Crayon mat multi-usage rose, 1,41g -19 €
9. WUNDER2, Glitter Gelly Amethyst, gel pailleté visage, 1.5 ml - 15,95 € 10. ECLAÉ, Elixir de Soie, Huile sèche réparatrice, 100 ml - 24 €
11. INTERMÈDE PROFESSIONNEL, Crème de Jour Rose & Pivoine, Soin cheveux hydratant et prolongateur de couleur, 150 ml - 14,40 €
PLUS DE BOX SUR
Offre valable dans la limite des stocks disponibles sur cosmopolitanbox.fr
Ces produits ne sont pas
des échantillons
MODE
HITS
Happy
connexion!
JE VEUX DU STREET,
DU CHIC ET DU FUN.
Photos Marc Philbert
Réalisation Isabelle Peyrut
ARIEL porte une
veste en satin de
laine et soie, un
tee-shirt en jersey
de coton, un pantalon en coton
et des bottines en
cuir, le tout Louis
Vuitton.
ROBE en soie
SEXE
Au bout d’un an,
rebrodée de
sequins, The
Kooples, 548 €.
Escarpins en
cuir métallisé,
Christian Louboutin, 560 €.
trois ans, dix ans,
QU’EST-CE
QUI CHANGE ?
COUPLE
J’ai décidé
de le laisser
s’occuper de tout
(et j’ai pas été déçue !)
SOCIÉTÉ
Ma nièce s’est radicalisée
CÉLIB
La Saint-Valentin
sans Valentin
Retrouvez votre magazine
sur votre tablette,
smartphone ou ordinateur.
FÉVRIER 2019 2,20 €
BEAUTÉ
MAKE-UP ARTISTS,
SPORTIFS,
DERMATOS…
25 astuces
de pros pour se
sentir au top
+L’œil graphique
LILY ALLEN
Sa vie n’est pas un
long fleuve tranquille
VOYAGE
Let’s go to Chicago
LAISSEZ-MOI VIVRE !
Comment se libérer des injonctions, du regard
des autres, et se recentrer sur ses désirs
www.cosmopolitan.fr
Disponible sur PC ou Mac
www.magazines.fr
ABONNÉE AU MAGAZINE PAPIER ? L’ÉDITION DIGITALE EST INCLUSE DANS VOTRE ABONNEMENT.
Flashez ce code
pour tester du
rouge à lèvres !
PARFUMS
HER
Saturer un sillage de fruits
rouges pour nous donner
l’illusion que le printemps
est proche : on prend !
Eau de Parfum, Burberry,
59 € les 30 ml.
ROUGE SMOKING
À l’heure où les néons se
reflètent dans la nuit, le
parfum se fait couleurs : le
rouge noir des baies et
des cerises, le chocolaté
de la fève tonka. BDK Parfums, 150 € les 100 ml.
POUR LUI
Y
Fougère et oliban toujours,
bousculés par le croquant
d’une granny smith. Respirer
sur sa peau cet effluve
intense, c’est nous donner
envie de tout annuler.
YSL, 64 € les 40 ml.
MÛRE ET MUSC
Musc doux et frambinone,
cette molécule au parfum
régressif, sont le secret
de ce sillage fruité, à croquer à même la peau.
L’Artisan Parfumeur, 90 €
les 50 ml.
LOLITALAND
Ce jus rose milite pour le
végétal et le cruelty free,
tout en bousculant les
codes grâce à des notes
bellini, pêche, jasmin et
vanille. Lolita Lempicka,
69 € les 40 ml.
THIERRY LEGAY
ROSE KABUKI
Musc blanc, rose de cœur,
pincée poudrée, ce nouveau parfum agrandit la
Collection et semble sourire sur la peau. Dior Paris,
198 € les 125 ml.
Par Emmanuelle Lannes
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
67
SCOOPS CHEVEUX
JE M’OFFRE DU BON GRAS
Cette crème, fondante et aérienne
s’utilise aussi bien en après-shampooing
qu’en masque. La recette est simple :
huile de jojoba blindée d’acides gras
essentiels, et infusion de mauve hydratante, dans un tube éco-responsable.
Masque Hydratant, Phyto Joba,
Phyto, 20 €.
J’AJOUTE DU GLAM
JE DONNE DE
LA BRILLANCE
Ruban d’or façon néo-couronne, ce serre-tête en
métal rosé donne du style
aux petites têtes sages ou
aux longueurs bien lissées.
Bandeau Élégant, Asos, 11 €.
Design épuré,
formules allégées,
toute la gamme
Tecni Art a été
revue par les pros
des studios et des
effets spéciaux.
Et alors ? On craque
pour ce top coat
non gras, qui donne
un fini vinyle aux
longueurs, comme
le fameux ring
flash utilisé par
les photographes
de beauté. Ring
Light Pure, Tecni
Art, L’Oréal Professionnel, 20 €.
REPÉRÉ SUR LES PODIUMS
Qui a dit qu’on ne pouvait pas
jouer sur deux registres contradictoires ? La liberté des cheveux
longs et une certaine sophistication : boucles rebondies et couleur
intense, comme sur le défilé
Escada printemps/été 2019.
Je fais
ma star
Par Dominique Évêque
J’ADOPTE UN COIFFANT BLUFFANT
JE RÊVE D’UN SÈCHE-CHEVEUX SURDOUÉ
Ce bijou de technologie rend Natalie Portman et Blake
Lively dingues… Son secret ? Un générateur d’ions
négatifs qui réduit l’électricité statique, cinq vitesses
de chauffe et un booster de volume pour sécher
vite et mieux ! Sèche-Cheveux, Cura Luxe T3, 275 €.
Comment passer du brushing
Golden Globes à la crinière
Venice Beach sculptée par le
vent ? Avec cette lotion qui
se vaporise sur les longueurs,
sèches ou humides, puis les
texturise et les protège, sans
cartonner ! Universal Blowout
Lotion, & Other Stories, 15 €.
On a toutes connu ça : rentrer d’une soirée le cheveu destroy
et devoir assurer dès le lendemain matin. Le secret ? Foncer
sur le shampooing sec avant de se coucher : trois pschitts
répartis du bout des doigts sur le cuir chevelu, et au lit. Au réveil,
les cheveux sont frais, sans excès de sébum, et gainés.
Caroline Bufalini, agence Capsule.
68
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
THIERRY LEGAY ; DR; IMAXTREE.
L’ A S T U C E D E L A C O I F F E U S E
SCOOPS BEAUTÉ
Duo de choc
Le soin le plus inédit
du moment ? Une
capsule de vitamines
qui, au contact du
Concentré Activateur,
se transforme en soin
SOS. Masque Nuit
Énergisant et
Concentré, Ultimune,
Shiseido, exclu
Marionnaud, 40 €
(la plaquette de six)
et 140 €.
Cure de fruits
Huiles de mangue et d’onagre,
cellules souches de figue de
Barbarie… Cette short list
promet le glow ! Huile de Soin
Bi-Phasée, Revitalizing
Supreme, Estée Lauder, 75 €.
Notre
top 5
Avec ces nouveautés,
c’est sûr, on va
se faire du bien.
Le juste prix
Un actif best-seller testé et
approuvé par la communauté
dermato, à un prix défiant
toute concurrence : ce rétinol
dosé à 2 % nous fait le grain
de peau impec. Granactive,
The Ordinary, exclu Galeries
Lafayette, 15 €.
Par Emmanuelle Lannes
Belle nature
Avec plus de 97 % d’actifs
naturels, le premier fond de
teint éco-conçu signé Guerlain nous fait la peau healthy.
Les pigments fusionnent
pour un rendu idéal, et la
peau respire. Fond de Teint,
L’Essentiel, Guerlain, 55 €.
Rouge précieux
ALOÏS BEER
Quand un parfumeur décide de
créer un rouge à lèvres, tous les
codes du luxe sont là : un nuancier parfait décliné en satin ou en
mat, un étui couture, et un sillage
lait-noix de coco-néroli. Le Rouge
Parfum, by Kilian, 52 €.
FÉVRIER 2019 COSMOPOLITAN.FR
69
NUITS SANS RIDES
GREEN EN GRAND
Coup de cœur pour ce soin
à l’huile d’olive bio AOC
Provence, extraite dans les
24 heures après récolte, pour
faire le plein en vitamine E
et en polyphénols antioxydants. La Crème de Jouvence, La Provençale, 14 €.
CHIMIE VERTE
Condensé parfait de 100 %
naturel et de haute technologie, ce sérum Glow Boost
est blindé en actifs de plantes
fraîches. À mélanger à une
crème en flacon airless pour
un soin sur mesure. Ligne
Bio-Extracts, qvc.fr, 22 €.
4 PRODUITS DE SAISON
+ 1 SPOT BEAUTÉ :
5 FAÇONS DE RAYONNER.
BAUME DE CONFORT
Le corps, trop souvent oublié
sous les collants et le col
roulé, va aimer ce soin apaisant, à base de trois huiles
végétales et d’eau thermale.
Baume Fondant Hydratant,
Body, Avène, 19 €.
Par Emmanuelle Lannes.
Photo Bruno Juminer. Réalisation
visuelle Dominique Évêque.
Ç A , C ’ E S T PA L A C E !
PARCE QUE C’EST NOTRE ANNIVERSAIRE, PARCE
QU’ON A GAGNÉ AU LOTO… toutes les raisons sont
bonnes pour pousser la porte du Spa Akasha, situé dans
le fabuleux hôtel Lutetia rénové par l’architecte desi-
70
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
gner Jean-Michel Wilmotte. Au menu : un accueil
de rêve et surtout un soin Néomorphose resurfaçant,
comblant, régénérant, qui donne un teint de princesse.
Soin Carita, 195 € les 60 min, tél. : 01 49 54 46 00.
NATURES MORTES THIERRY LEGAY, DR. ASSISTANTE STYLISME MARION RENOUX. COIFFURE RAYNALD, B AGENCY. MAQUILLAGE LISA LEGRAND, AGENCE AIRPORT. B.O. AURORE HAVENNE, BODY WOLFORD.
La soie de mûrier, à l’épaisseur calibrée, permet d’éviter
les frictions, donc les rides.
En prime, à l’heure des leds
perturbatrices de sommeil,
ce masque nous plonge dans
le noir complet. Masque Slip,
exclu Sephora, 48 €.
un
nouveau médicament
homéopathique
contre les symptômes du
rhume des petits.
NOUVEAU
CORYZALIA
UNIDOSE BUVABLE
MÉDICAMENT HOMÉOPATHIQUE
Facile à donner
Format hygiénique
Pratique à transporter
www.coryzalia.fr
Coryzalia© solution buvable en récipient unidose - Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique du
rhume et des rhinites, aux 5 substances actives. A partir de 18 mois. Demandez conseil à votre pharmacien. Lire attentivement la notice. Si les
symptômes persistent après 7 jours, consultez votre médecin. Visa n°18/08/67141200/GP/003
HEALTHY
LA BONNE
TENUE
Je me
mets
au ski !
Casque
Jublo, 90 €.
Je n’ai pas ma
première étoile
mais une immense
envie de dévaler
les pentes, je tente ?
Masque
Izipizi,
80 €.
Par Sophie Billaud
J
Je ne suis jamais montée sur des skis,
trop tard ou pas ? Contrairement aux
idées reçues, on peut débuter à tout âge.
La seule différence est l’appréhension
face à la vitesse et aux chutes. Mon
conseil : faire des exercices de renforcement musculaire la semaine qui précède
le départ, notamment pour prévenir les
blessures aux genoux. Pour le reste, le
moniteur est là pour mettre en confiance.
Les cours pour adultes, ça existe ? Oui !
En solo ou en groupe, les cours sont nombreux. Grâce à un matériel plus maniable
et des pistes aménagées pour les débutants, on peut y aller les yeux fermés…
ou du moins sans avoir peur des skieurs
qui dévalent les pentes tels des bolides.
Comment se déroule une séance ? On
choisit sa formule : 1 h 30, 2 heures, ou un
forfait de plusieurs demi-journées.
Évidemment, plus on pratique, plus on
progresse. On commence par les bases :
chasse-neige, notions de sécurité,
remontées de pentes en canard… et le
fameux planté de bâton. On se familiarise
aussi avec les différents types de remontées mécaniques. Une fois que c’est bien
acquis, on prend du plaisir dans la glisse.
Les premières difficultés ? Quand on
contrôle mal son freinage, la prise
de vitesse peut surprendre. On tombe
beaucoup mais il faut persévérer.
On travaille quels muscles ? Essentiellement les ischio-jambiers, les quadriceps
et les fessiers, car les jambes sont en
permanence sollicitées. La ceinture abdominale est aussi beaucoup engagée. ●
Merci à Julien Lange, skieur freestyle de la team O’Neill.
Veste O’Neill,
230 €.
Moufles
Rossignol,
75 €.
Pantalon O’Neill,
130 €.
Plus besoin de s’encombrer d’une GoPro
pour filmer ses slaloms sur les pistes.
Grâce aux solaires Spectacles, équipées
de caméras pour photographier et filmer
ses exploits, on peut enregistrer jusqu’à
70 vidéos. En plus, elles sont résistantes à
l’eau et la neige. spectacles.com, 230 €.
72
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
OYSHO, DR.
IMMORTALISER SES DESCENTES
La nature fat bien les choses.
160 CALORIES PAR POIGNÉE.*
Rendez-vous sur Almonds.fr
*28g (soit 23 amandes).
**Valeurs nutritives pour 100g, conformément à la Directive (CE) 1924/2006.
© 2019 Almond Board of California. Tous droits réservés.
15 ESSENTIELS
NUTRIMENTS
RICHE EN MAGNÉSIUM**
CHEZ
NOS POMMES
ONT UNE HISTOIRE !
© Illustration : Eiko Ojala • Pink Lady®
Une pomme unique
La Pink Lady® est née du croisement naturel
de deux variétés de pommes : la Lady Williams
et la Golden Delicious, qui lui ont donné
sa saveur et sa couleur inimitables.
Issue de terroirs de qualité
Cultivée dans des régions adaptées à son
épanouissement, elle tire son goût de la terre
et du climat où elle est produite. Elle a besoin
de nuits fraîches et de journées chaudes
pour développer sa couleur et ses arômes uniques.
Val de Loire
Cultivée par un collectif
de producteurs passionnés
en France, en Italie et en Espagne,
elle participe à l’entretien des paysages
locaux et au maintien d’une activité
sociale et économique.
Sud-est
Sud-ouest
Pour plus d’informations, rejoignez-nous sur :
www.pinkladyeurope.com
Tellement plus qu’une pomme
COSMO MAG
Fais pas ci, fais pas ça !
Ça serait mieux si…
Faudrait que tu…
STOP ! J’ai une autre
idée : et si je m’écoutais ?
Par Camille Anseaume
Photo Dimitris Skoulos
TRUNK ARCHIVE/PHOTOSENSO
Laissez-moi
vivre ma vie !
FREEDOM
m
ajeure et vaccinée
depuis longtemps, j’ai pourtant parfois l’impression d’être plus
fliquée que quand j’avais 5 ans.
Et il se pourrait bien que ce soit le
cas. Selon le Larousse, une injonction, c’est l’« ordre formel d’obéir
sur-le-champ, sous menace de
sanction. » Dans l’enfance, l’ordre
est clair (« Finis ton assiette »),
la sanction explicite (« sinon pas
de dessert »), et la personne dont
ça vient, facilement identifiable,
avec une tête de papa, de maman,
ou de dame de cantine. Mais c’est
en grandissant que ça se complique :
arrive un moment où, sans bien
comprendre pourquoi, on a l’impression d’être à la hauteur nulle
part, alors qu’on se donne du mal
partout. Et quand le chauffeur
de Uber se met lui aussi à nous noter,
c’est la goutte d’eau.
« Mon burn-out, je l’ai fait pendant
une période de chômage, ironise
Kristel. Deux mois après mon licenciement économique, je suis rentrée tôt
d’une soirée où je ne m’étais pas sentie
bien. Je ne suis pas ressortie de chez
moi pendant trois semaines, passées
à dormir et à pleurer. C’est le temps
qu’il m’a fallu pour comprendre que,
parce que j’avais perdu mon boulot,
j’avais monté encore d’un cran mon
niveau d’exigence : en deux mois,
j’avais arrêté de fumer, je m’étais mise
à fond au running, j’avais perdu du
poids, envisagé une reconversion,
enchaîné les rendez-vous Tinder…
Tout ça pour tendre vers un “idéal”
qu’on attendait de moi… »
Ce « on » dont parle Kristel, c’est à la
fois les autres, la société, et elle-même.
Car le problème est que ces ordres
76
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
extérieurs sont intégrés comme étant
des normes à atteindre. Parfois
consciemment, parfois beaucoup
moins…
LÂCHEZ-MOI AVEC LES
INJONCTIONS SEXISTES !
Celles-ci, on les assimile souvent
sans même s’en rendre compte.
Léna, 32 ans, se souvient : « Alors
que notre bébé avait 2 mois,
pendant des vacances avec ma bellemère, je lui ai dit que j’avais de la
chance car son fils m’aidait beaucoup à la maison. Elle m’a répondu
gentiment mais du tac au tac :
“Il a de la chance aussi car sa femme
l’aide beaucoup à la maison.” J’ai
eu honte de réaliser que j’étais
imprégnée par l’idée selon laquelle,
de ma part, c’était normal, et de la
sienne, c’était sympa… » Pourquoi
j’ai intérêt à repérer les remarques
sexistes ? Parce que, quand je me
rends compte qu’elles le sont, ça me
donne déjà vachement moins envie
d’y obéir. Non seulement je me
déleste d’un sacré poids, mais en
plus j’évite de transmettre à mon
tour des stéréotypes de genre qui
collent une pression dingue sur
les épaules féminines, et ce jusque
dans l’attitude à avoir : oui, on
a le droit de tirer la tronche dans
le métro, exactement comme ont
le droit de le faire les hommes.
LE
PETIT
TRUC À
TESTER
J’UTILISE LE « ET SI
J’ÉTAIS UN HOMME ? ».
Dans la rue, quand
un type me demande si j’ai oublié
mon sourire à la maison, je me
demande : « Si j’étais un homme,
est-ce qu’il m’aurait fait cette
réflexion ? » (Attention, spoil :
« NON. ») Selon le contexte, je
peux garder cette question
pour moi, voire la partager avec
mon interlocuteur…
LÂCHEZ-MOI AVEC MON
PHYSIQUE !
Difficile de ne pas évoquer le fameux
« Sois belle et tais-toi ». Des cheveux
plus épais, une bouche plus pulpeuse,
un nez plus fin, une poitrine plus
ferme, des fesses plus rebondies…
On continue la liste ou vous voyez
l’idée ? Plus je m’éloigne des standards
CHRISTOPHE KUTNER/TRUNK ARCHIVE/PHOTOSENSO
de beauté (femme blanche, grande,
mince, féminine…), plus je m’expose
à des diktats violents. Gabrielle Deydier, auteure du livre « On ne naît pas
grosse », (éditions Goutte d’Or),
150 kilos pour 1,53 m, raconte qu’au
restaurant, un client l’a agressée en lui
disant de « faire un effort pour maigrir » car elle était « une aberration de
la nature ». Pour Chloé, 31 ans, les
remarques sont plus insidieuses : « Je
n’ai jamais été l’objet de moqueries sur
mon physique, pourtant je ne me suis
jamais trouvée suffisamment belle. Je
cherchais à approcher une perfection
impossible à atteindre. Quand Alicia
Keys, dont je suis fan, a parlé du no
make-up, j’ai décidé d’arrêter aussi de
me maquiller. Au début, ça m’a soulagée, mais peu à peu j’ai compris que
je renonçais à un vrai plaisir ; alors
j’ai remis ce mot, “plaisir”, au centre,
pour trouver un compromis. »
LE
PETIT
TRUC À
TESTER
JE ME DEMANDE SI
J’AIME MES RAISONS.
C’est le conseil de
Clotilde Dusoulier, coach de vie
et créatrice du génialissime podcast
Change ma vie (changemavie.com).
À chaque fois que je suis sur le point
d’accomplir un geste, un achat,
un rituel beauté, je me demande
pourquoi je le fais. Par exemple :
« Pourquoi je tiens à me maquiller
alors que je suis déjà en retard ? »
Si la réponse est : « Ce petit temps
que je m’accorde le matin, c’est un
cadeau que je me fais pour me donner de l’énergie », c’est une raison
qui sent l’amour et donne des ailes.
Si, en revanche, la réponse
est :« Parce que je n’oserai jamais
sortir avec cette tête », non.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
77
LAISSEZ-MOI VIVRE MA VIE !
LÂCHEZ-MOI AVEC
MES ENGAGEMENTS !
« L’enfer est pavé de bonnes intentions », dit le proverbe. Être une
citoyenne responsable, une consommatrice éclairée, au fond on sait que
c’est pour le bien de tout le monde.
Mais là où ça coince, c’est quand
le discours devient moralisateur et
culpabilisant. Or, c’est parfois
dans le cercle proche que ça se passe,
comme l’a constaté Inès, 33 ans :
« Quand j’ai commencé à manger
bio il y a dix ans, mes copains me
traitaient gentiment de bobo. Maintenant, ils s’y sont presque tous
mis, et certains sont devenus végétariens : cet été, on a eu une bonne
engueulade parce que j’ai commandé une entrecôte au resto. Ils
avaient décidé que nous, les carnassiers, on pouvait en consommer
de temps en temps à la maison, mais
pas au restaurant. Cette façon
d’ériger leur avis en principe universel, ça m’a agacée et déçue. Je ne
leur fais pas la guerre à cause de
leur empreinte carbone quand ils
partent en avion faire un trek au
Népal. » En fait, on peut se renvoyer
la balle longtemps comme ça, ou
faire le constat suivant : que celle ou
celui qui est complètement à l’abri
du moindre paradoxe ou écart de
conduite jette la première galette
de riz soufflé (bio, of course). Résister, ce n’est pas rompre avec tous
ses amis et le Biocoop le plus proche,
mais revenir au contraire à nos
valeurs, et assumer nos limites.
LE
PETIT
TRUC À
TESTER
JE ME DONNE LE DROIT
AU « MAIS » ET AU
« POUR L’INSTANT ».
Je les utilise dans trois phrases que
je formule par écrit, par exemple :
★ « J’aimerais ne manger que
bio, mais j’ai des contraintes de
budget. »
★ « Pour l’instant, je ne suis pas
prête à devenir végétarienne. »
78
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
★ « Je mange local, mais je m’autorise à acheter des vêtements fabriqués ailleurs. »
Ainsi, j’y vois plus clair sur mes
valeurs (agir en consommatrice
responsable), je hiérarchise mes
actions (pour l’instant, j’en suis là),
et je nuance l’objectif (je fais
ce que je peux, à mon rythme). Je
garde ces phrases pour moi, ou
je les sors en temps voulu à mes
interlocuteurs pour les inviter
gentiment à me lâcher avec leurs
modes d’emploi.
LÂCHEZ-MOI AVEC
VOTRE BONHEUR !
Bienvenue à l’ère de la tyrannie
du smiley ! Être heureux, ce n’est
plus seulement souhaitable, c’est
devenu une obligation morale.
Au départ, le discours, tout droit
venu de la psychologie positive,
était plutôt cool : le bonheur, c’est
dans la tête ! Mais alors, si être heureuse est une décision, être malheureuse, c’est aussi mon choix… Et
ma faute. Bingo, en plus de me
sentir malheureuse, je me sens coupable. Et désormais, je ne peux
même plus déprimer en paix ni me
faire plaindre au sujet de mon
boulot pourri (« Bah, change »),
mon mec relou (« Bah, change »),
ou mes parents chiants (« Bah, respire »), puisque si je veux voir les
choses en noir, après tout, c’est mon
problème. Une pression longtemps
ressentie par Clara, qui, chaque
début de mois, listait ses « objectifs
bonheur » à l’intérieur d’un joli
carnet offert par une copine dans
ce but : « À chaque fois, je constatais
que je n’avais pas réussi à atteindre
mon objectif, et ça s’ajoutait à la liste
de toutes les choses (faire du sport,
demander une augmentation…)
que je n’avais pas réussi à faire. Le
déclic, ça a été une phrase encadrée
dans la chambre de ma coloc américaine : « You are enough. » Littéralement, ça veut dire « Tu es assez »,
mais en anglais, ça me parle beaucoup plus. L’idée, c’est qu’on
n’est pas obligée d’être constamment
en coaching de soi-même. » Et
quand on l’intègre, c’est fou le bien
que ça fait.
LE
PETIT
TRUC À
TESTER
JE ME METS EN MODE
AVION. Autrement dit,
je désactive la fonction
« action » qui se met à clignoter
dans mon cerveau chaque fois que
ça ne va pas fort. Je ne peux être
heureuse que si parfois je ne le suis
pas. En ce moment, ce n’est pas le
top, et c’est comme ça… Pour
accepter cet état de fait, j’aimerais
entendre dans la bouche de mes
proches : « Fous-toi la paix. » Ce que
j’écris sur un Post-it près de ma
table de chevet. Un petit mot
d’amour de moi à moi qui m’aide
à me rappeler que je ne peux
pas toujours être dans la maîtrise
de ce que je ressens.
LÂCHEZ-MOI AVEC
MA SEXUALITÉ !
« Occupez-vous de vos fesses. » Il y a
des moments où l’expression est
à prendre au sens propre. Chacun
ses fesses, les miennes vont bien,
merci. Et d’ailleurs, si elles n’allaient
pas bien, ça me regarderait. Après
des siècles de jugement et de culpabilité, on a parfois l’impression que
le sexe, ce n’est (déjà) plus seulement
une question de plaisir gratuit.
À ce qu’il paraît, faire l’amour brûle
des calories, soulage les maux de
tête, aide à dormir, réduit le stress,
rend plus intelligent, prolonge la
durée de vie… Bref, si je ne baise
pas assez, je mourrai jeune et conne.
Et seule, aussi, j’oubliais, puisque
mon compagnon, qui a forcément
plus envie que moi, sera bien obligé
(sic) d’aller voir ailleurs si j’y suis
pas. Matilda a eu besoin de se retrouver dans le cabinet d’un sexologue
pour se rendre compte… qu’elle
n’en avait pas besoin : « Avec Xavier,
dès le début, on ne faisait pas beaucoup l’amour. Ça m’a inquiétée.
Pour un jeune couple, ça me semblait “mal parti”. Je suis allée consulter un sexologue toute seule, sans
lui dire, parce que la seule fois où
j’avais évoqué le sujet, il m’avait
répondu que pour lui, ce n’était pas
un problème. Le sexologue m’a
demandé si c’en était un pour moi.
En fait, c’était surtout une inquiétude de ne pas faire assez l’amour.
Mais “assez” par rapport à quoi ?
Moi, ça m’allait. Lui aussi. Alors si
on était en dessous de la moyenne
des autres couples, qu’est-ce que ça
pouvait bien faire ? »
LE
PETIT
TRUC À
TESTER
JE DEMANDE SON AVIS
À LA SEULE PERSONNE
QUI COMPTE… MOI.
Pour moins dépendre de l’avis
extérieur (celui des autres, de la
société), je m’entraîne à forger
mon propre avis grâce à ce petit
exercice inspiré du podcast
Change ma vie :
★ J’identifie mon opinion négative
principale. Par exemple : « J’ai
un rythme sexuel insuffisant. »
★ Je l’évalue en la faisant passer
par trois filtres, qui représentent
les trois piliers d’une relation
apaisée à moi-même. Est-ce qu’en
pensant cela, je fais preuve de
bienveillance, d’honnêteté et de
respect envers moi-même ? Dans
cet exemple, je me base sur des
faits purement subjectifs et soumis
à interprétations, et je ne me
témoigne ni bienveillance ni respect.
★ Je me demande si ma croyance
est utile : « Est-ce que penser que
je ne fais pas assez l’amour est un
moteur pour moi ? Est-ce que me
le répéter m’aide à me sentir mieux
dans ma sexualité, et à avoir plus
de plaisir ? »
★ Puisque la réponse est non,
j’essaye de trouver une « pensée
alternative » : il s’agit d’une phrase
plus positive à laquelle je peux
croire, ou presque. Autrement dit,
elle ne doit pas être trop éloignée
de la vérité – « Je suis insatiable
sexuellement », ça ne marchera
pas –, mais procurer un soulagement émotionnel : « Dans ma sexualité, je privilégie la qualité plutôt
que la quantité », c’est déjà mieux !
LÂCHEZ-MOI AVEC
LA PERFECTION !
Si l’idée c’était d’être plutôt heureuse,
de manger plutôt bien, de faire
un peu d’exercice, et d’avoir un
appartement à peu près décoré et
rangé. Mais non, ce qui est exigé, c’est
le top du top, la faute – en partie –
aux réseaux sociaux, avec lesquels
j’entretiens un drôle de rapport
d’attraction/répulsion. Je passe autant
de temps à pester sur les comptes
Instagram des « filles parfaites » qu’à
éplucher leurs photos d’enfants
bien coiffés, de maison-témoin,
de vacances en Grèce, de postures
de yoga improbables et de couple
bronzé et totalement fusionnel.
Même l’imperfection fait partie
de la stratégie et permet d’augmenter
le capital sympathie, avec un petit
côté « Regardez comme je suis
normale, moi aussi j’ai le vernis qui
s’écaille. » Mais tout bien considéré,
personne ne m’oblige à consulter
ces comptes, ni à tomber dans
l’aigreur… Pour prendre du recul,
j’ai toujours la possibilité de ne plus
suivre les Insta qui me font me sentir
« insuffisante ». Mais c’est aussi me
priver d’une alerte précieuse pour ma
propre vie…
LE
PETIT
TRUC À
TESTER
JE TRANSFORME L’ENVIE EN ASPIRATION.
Selon Clotilde Dusoulier, ce n’est pas ce qui se passe
dans la vie des autres qui compte
(d’ailleurs, on ne le sait jamais
vraiment) : « C’est votre histoire
à vous qu’il faut nourrir, votre scénario à vous qu’il faut enrichir. »
Et pour cela, elle propose un exercice très efficace :
★ Je me connecte sur les réseaux
sociaux et je porte mon attention
sur ce qui me fait éprouver du
manque ou de l’envie, comme :
« Sa maison est canon. »
★ Je me demande quelle émotion
la personne éprouve grâce à ce
post. De la satisfaction ? Du plaisir ?
De la reconnaissance ? Ici, je peux
imaginer le plaisir qu’elle a à
rentrer chez elle le soir, à y recevoir
des amis, à y vivre des moments
en famille…
★ Je me pose les questions suivantes : comment je peux commencer à générer cette émotion dans
ma propre vie ? Comment faire
grimper d’un cran les moments
passés chez moi et me sentir
en harmonie ? Et si on faisait une
grosse teuf, un de ces quatre ? ●
À LIRE
« HAPPYCRATIE, COMMENT L’INDUSTRIE DU BONHEUR A PRIS LE
CONTRÔLE DE NOS VIES », par Eva
Illouz et Edgar Cabanas (éditions
Premier Parallèle) : un essai qui
s’attaque à la psychologie positive et
se demande si la ruse ne serait pas
de nous faire croire que la pauvreté,
l’échec et la maladie sont de notre
responsabilité…
« HELP ME ! », par Marianne Power
(éd.Stock) : l’auteure met en pratique
les conseils d’un best-seller du développement personnel par mois, pendant un an. Alors, heureuse ?
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
79
PLAN B
LaSaint-Valentin
sansValentin
Q
Ce n’est pas
parce qu’on est
célibataire qu’on
ne peut pas
marquer le coup.
14 façons
de célébrer le
14 février !
Quand on est solo, la Saint-Valentin, soit on
s’en fiche, soit ça nous met en rogne. Entre
les copines dont le mec a prévu « un super
resto », les selfies romantiques sur Insta et les
couples qui s’enlacent et se bécotent dans la rue,
on sature. Pour nous, c’est plus comme un dossier urgent qu’on nous refile un vendredi à
18 h 30 : pas le moment. À moins qu’on fasse…
Un vide-dressing d’ex
« Une copine se plaint des fringues jamais récupérées par son ex. Moi, je n’arrive pas à me
débarrasser d’un bracelet en cuir du mien. Et
Par Mathilde Effosse
si on organisait un Valentine’s Ex vide-dressing ?
Photo Kinya
Je préviens une petite dizaine de potes, on se
retrouve tous chez moi. Chacun apporte ce
qu’il lui reste de son (ou ses) ex et une bouteille.
On a bien bu, bien ri, et je ne sais pas pour les
autres, mais je me suis réveillée dans un hoodie
XXL hyper confort dont je ne me séparerai pas
de si tôt. » Carla, 28 ans
« C’est plutôt la fête des non-amoureux et de la
drague : LE soir de l’année pour être solo ! Les
bars sont pleins de célibataires, et on sait très bien
que si on met le nez dehors ce soir, c’est pour ne
pas rester seule chez soi. On s’habille et on sort
comme si c’était le Nouvel An. Être en couple le
14 février, ce serait comme aller au McDo avec
un sandwich : trop con ! » Aline, 29 ans
80
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
THELICENSINGPROJECT.COM
Une chasse au trésor
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
81
LA SAINT-VALENTIN SANS VALENTIN
Un petit mytho
Un binge Netlix
« Avec Alex, mon meilleur pote gay, on fait seml’apéro offert dans un resto… » Elena, 27 ans
« Un compagnon facile à vivre, qui ne donne
pas son avis sur les films que je veux voir et
qui ne râle pas si je veux faire une pause pipi
en plein dénouement ? Le pied. Je me prépare
Un lit comme on se couche
une sélection de tous les films que mon ex
détestait et je passe ma soirée devant, avec une
blant d’être en couple et on profite des offres
Saint-Valentin : deux massages pour le prix d’un,
« Il fait froid, il fait gris, on est en semaine…
Non mais, sérieux : j’aurais vraiment eu la foi de
me pomponner pour sortir, là ? Il n’est pas beaucoup plus sexy que n’importe quel canon qui
me propose de glisser un escarpin dehors par
0°C, mon lit ? Je change les draps pour le kif
de me coucher dans un lit tout frais, et je m’étale
le plus possible. Histoire de profiter de toute
la place que les couples n’ont plus. » Léa, 26 ans
Un happy hour
« Il y a trois ans, je me fais larguer deux jours
avant la Saint-Valentin. Pour me remonter
le moral, mes potes célib organisent un apéro…
Depuis, c’est devenu une tradition : le verre
du 14. On fait des cocktails, on gossipe sur tous
nos potes en couple qui n’en peuvent plus, on
balance à tour de rôle sur nos ex... On se marre
tellement que cette année, même si j’ai un mec,
je passe la soirée avec eux ! » Laura, 30 ans
Une partie de main en l’air
« J’ai toujours mieux réussi à prendre mon pied
avec mon sex-toy – un amant à mon service
qui fait exactement ce que je veux au bon
moment et qui me connaît mieux que personne. Il est waterproof, alors je me fais couler
un bain à bulles, j’allume des bougies, et je
lance une playlist sexy. Ce soir, je célèbre mon
amour… pour moi-même ! » Cynthia, 29 ans
Une économie intelligente
« Vous voyez tous les chocolats dans les boîtes
en forme de cœur, ceux qui sont spécialement
conçus pour la fête des amoureux ? Dès le
15 février, ils sont en promo. » Juliette, 27 ans
Une séance de port VIP
« La salle de fitness en bas de chez moi, elle est
cool mais souvent remplie de gros lourds. Entre
celui qui me drague pendant que je sue sur
mon vélo elliptique et celui qui s’installe exprès
à côté de moi alors qu’il y a dix tapis dispos, pas
facile de rester de bonne humeur. Le 14 février,
c’est le soir parfait pour transpirer au calme. La
salle est à moi ce soir-là. J’adore. » Élisa, 31 ans
82
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
1 FRANÇAIS
SUR 4
PRÉFÈRE PASSER
LA NUIT AVEC
SON ANIMAL DE
COMPAGNIE PLUTÔT
QUE DE SORTIR
AVEC SON CONJOINT
LE SOIR DE LA
SAINT-VALENTIN…
... ET PLUS
DE 39%
DES
FRANÇAIS
INTERROGÉS
TROUVENT LEUR
ANIMAL DE
COMPAGNIE
PLUS DRÔLE QUE
LEUR MOITIÉ.
GROUPON ET OPINIUM
RESEARCH, 2018.
coupette de champagne en bonus. À la tienne,
Étienne ! » Natalie, 29 ans
Une virée mère-ille
« J’invite ma mère au théâtre, et on se fait
un bon restau après. Ça la changera de la
chaîne de golf qui hypnotise mon père tous
les soirs… » Eléonore, 28 ans
Une session inder
« Honnêtement, c’est THE place to be le soir
de la Saint-Valentin. Chaque fois que je suis
célibataire, c’est le moment où je matche
le plus ! Avec une copine, on prend un verre
dans un bar, on se géolocalise, on swipe… Puis
on va dans un autre coin, histoire de ratisser
un peu. Ce qui nous éclate, c’est de matcher
avec le plus de Valentin possible pour leur souhaiter une bonne fête. Une super façon de lancer la conversation. » Emma, 29 ans
Un karaoké cool
« On se la joue Taylor Swift avec mes copines
et on réserve une cabine. Moi, je réécris les
paroles de “Au soleil” de Jenifer, sur mon ex,
pour faire rire les autres : “Beau sommeil, m’étirer un peu plus au réveil...” C’est fou comme ça
défoule ! » Louise, 26 ans
Un dîner au poil
« J’ai pas de mec, mais j’ai un chat. Je lui
achète une boîte de pâtée ou de thon – Allez,
c’est la fête, ce soir – que je renverse sur
quelques feuilles de salade... Pour moi, je privilégie le thon plutôt que la pâtée, of course.
Et je commande en ligne une petite bouteille
de Pinot Meow pour lui, un vin pour félins,
à base de betteraves et d’herbes biologiques,
du pinot pour moi. Ça, c’est du #CoupleGoals. » Élodie, 29 ans
Un atelier d’écriture
« Cette année j’écris une lettre à mes trois meilleures potes. Histoire de leur dire que je les
aime à un autre moment qu’à 3 heures du mat
avec dix shots dans le sang. » Isa, 32 ans
COSMOLISTE
J’irais
bien
au ski,
mais…
Chaque année, je me
pose la question et,
souvent, je trouve une
raison de renoncer.
Par Sophie Hénaff.
Illustration Marie Perron.
★★ J’ai déjà un appareil à raclette et
6 kilos de trop.
★★ Si je compte la montée et la descente
du col de l’Alpe d’Huez, il ne me reste
que quatre heures de vacances sur ma
semaine.
★★ Avec les moufles, je rate tous mes
selfies.
★★ Dans le silence des cimes, je ne supporte plus la conversation de mes amis.
★★ En dessous de 28 °C, je deviens
grognon.
★★ C’est trop compliqué de faire pipi
avec une combinaison.
★★ Avec le système de zones, si je veux
éviter la cohue des vacances scolaires,
faut partir en juin.
★★ Dans le cours collectif l’an dernier,
j’étais la seule à ne pas avoir l’ourson.
★★ Tout ce sport, cet oxygène, ça me
détraque le système.
★★ Si les saisonniers des pistes en hiver
sont les mêmes que ceux des plages en
été, c’est dommage de repayer le train.
★★ L’idée de chausser du 138 me
déprime.
★★ L’année dernière, je me suis pointée
avec mon surf, y avait pas une vague.
★★ Non mais 30 € la paire de chaussettes
en station ! Et 40 € le bonnet, 35 € les
gants. Comme si on pouvait penser à
tout en partant.
★★ Tous les monos s’habillent pareils,
comment je repère ma cible ?
★★ Je ne refuse pas les baskets à scratchs
pour finir en boots à crochets.
★★ Je n’aime pas les lits superposés.
★★ Ça manque de palmiers dans cette
carte postale.
★★ Sur le plan, les pistes sont colorées,
mais une fois en haut, tout est blanc
et je me perds.
★★ Avec le bronzage au retour, plus
personne ne croira à l’arrêt maladie.
★★ Pour 80 €, je préfère tracer ParisMadrid en avion que Mélèzes-Chamois
en tire-fesses.
★★ Trop d’air pur, trop de ciel bleu, trop
d’espace : au bout d’une semaine, y a
plus moyen de me faire redescendre. O
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
83
TEST
Oublier son bien-être pour
privilégier celui des autres,
ça arrive, et tant mieux.
Mais quand ça devient une
habitude, il faut se poser
des questions.
JUSQU’OÙ
PORTEZ-VOUS
LA CHARGE
Par Elsa Margot
Q
Quèsaco, la charge émotionnelle ?
Dans sa nouvelle BD*, la dessinatrice
Emma illustre cette notion cousine de
la charge mentale : ici, il ne s’agit pas
d’organiser la bonne marche du quotidien (faire les courses, etc.), mais de
gérer le confort émotionnel de l’entourage. C’est un ressort plus psychologique : s’adapter pour satisfaire les
besoins de l’autre, afficher des émotions positives pour qu’il se sente bien.
Invisible et pourtant bien réelle, cette
charge émotionnelle se déploie dans la
sphère du couple, mais aussi au boulot
ou entre amis. Rire à une blague pas
drôle pour ne pas vexer, conforter son
homme pour éviter les tensions… On
fait tous des efforts pour être agréable
et vivre en société. Mais il semblerait
qu’à ce jeu-là, les femmes se démènent
bien davantage que les hommes. Et
vous, vous en êtes où ?
84
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Deux semaines que vous n’avez
pas fait l’amour, votre mec est
clairement en demande, mais ce
soir vous êtes crevée…
C Bon, allez, l’appétit vient en
mangeant.
A So what ? Il attendra.
B Vous faites semblant de dormir,
il n’osera pas vous réveiller.
À la boulangerie, il ne reste qu’une
seule baguette.
A « Pardon, pardon, je suis pressée »,
vous vous faufilez habilement
pour choper le sésame. Eh oui, la
vie est une jungle.
C Devant le regard suppliant d’un
père de famille, vous vous rabattez
sur le pain de campagne un peu
rabougri.
Vous
lâchez l’affaire et tentez votre
B
chance à l’autre boulangerie
300 mètres plus loin. Elle est
meilleure de toute façon.
Votre mec a passé une mauvaise
journée au boulot, il est d’une
humeur de chien.
A Eh oh, il va se calmer, c’est pas la fin
du monde non plus.
B Vous tombez tous les deux d’accord
pour une soirée Netflix-Deliveroo,
histoire de laisser passer l’orage.
Demain, ça ira mieux.
C Vous lui mitonnez son plat préféré,
tout en écoutant ses lamentations
et en notant intérieurement
de lui faire un massage pour le
détendre. Et de booker un ciné
pour lui changer les idées. Et
un apéro samedi avec ses potes.
On est dimanche et il est
malaaade…
A Alerte rouge ! Vous vous installez
chez votre meilleure amie
pour trois jours. Inutile de
choper sa crève.
ILLUSTRATION EMMA, « LA CHARGE ÉMOTIONNELLE ET AUTRE TRUCS INVISIBLES », MASSOT ÉDITIONS.
ÉMOTIONNELLE ?
C Alerte rouge ! To-do-list d’urgence : ajouter oreillers dans le lit
pour qu’il soit à l’aise, trouver
pharmacie de garde (il a le nez qui
coule), prendre RV Doctolib
(l’écran du téléphone lui fait mal
aux yeux), engueuler voisins du
dessus qui font du bruit…
Alerte
rouge ! Vous lui donnez
B
un paquet de mouchoirs, du
Doliprane, la télécommande,
et vous filez boire un verre avec
une copine.
J-3 avant les 60 ans de son père,
il vient de se souvenir en panique
que ça se passe chez vous.
C Tout est géré. Vous avez acheté le
cadeau, la pâte pour les amusebouches, prévenu les cousins, pris
un billet pour tante Suzanne qui
arrive du Perche… Ah zut, faut que
vous vous occupiez de la déco.
A C’est pas de bol, vous finirez tard
ce soir-là. Mais qu’il ne s’inquiète
pas, vous serez là pour le dessert.
B Ça tombe bien qu’il en parle, vous
avez une super recette de gâteau, et
si vous la tentiez ensemble ?
Vous faites l’amour, le plaisir
monte, il jouit mais vous restez sur
votre faim.
A Youhouh, on se bouge mon gars, le
job n’est pas fini !
C Il dort déjà comme un bébé. C’est
beau, un homme repu.
B J’y étais presque, et si tu me touchais, là ? Juste là, oui…
19 heures, vous rentrez du boulot,
il pleut et il fait froid.
C Si je cours, j’aurai pile le temps
de passer au pressing récupérer
sa doudoune. Il dit que son
manteau lui suffit, mais avec
ce temps de chien…
B Si je cours, je serai plus vite à la
maison pour monter le chauffage.
A Si je cours, j’arriverai avant lui
et je devrai vider le lave-vaisselle.
No way.
Ce matin, c’est la réunion que
vous préparez depuis deux
semaines avec Big Boss, et vous
avez 39 °C de ièvre…
A Vous lui envoyez un mail récapitulatif : il se débrouillera très bien
sans vous.
B Vous allez à la réunion, vous assurez comme vous pouvez, puis vous
rentrez vous mettre au lit.
C Vous vous bourrez de médocs et
arrivez tout sourire. « Oh, un petit
rhume de rien du tout. Oui, bien
sûr que je peux taper le compte
rendu cet après-midi. Et assurer la
réu de 18 heures, no problem. »
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
85
JUSQU’OÙ PORTEZ-VOUS LA CHARGE ÉMOTIONNELLE ?
Votre collègue est (encore) parti
à 17 heures en vous laissant un
max de taf.
B Vous faites le boulot, mais le lendemain vous lui demandez de vous
renvoyer l’ascenseur : aujourd’hui,
c’est vous qui partez plus tôt.
Vous
le coursez jusque dans le
A
parking : non mais pour qui il se
prend ?
C Pas de panique. En vous organisant bien, vous devriez avoir
terminé aux alentours de
21 heures, c’est pas la mort. Il
sera tellement soulagé.
Vous avez essayé la moitié des
fringues de la boutique : rien
ne vous va, et la vendeuse attend
devant la cabine.
C La pauvre, elle s’est démenée…
Vous prenez au moins la robe, au
pire vous reviendrez demain pour
l’échanger contre un bon d’achat.
B Elle vous prend vraiment pour
une cruche en vous disant
que « Madame, tout vous va
à merveille ».
A Vous attendez qu’elle regarde ailleurs, et vous partez ni vu ni connu
en laissant tout en tas.
A Vous vous faites belle, passez une
super soirée, et rentrez à l’aube avec
des croissants chauds.
Votre meilleure amie vous fait la
gueule sans raison.
A Pas question de faire le premier
pas !
B Oh, ça finira par retomber tout
seul, comme chaque fois.
C Vous n’en dormez pas pendant
trois nuits et ressassez tout ce que
vous avez pu faire de mal depuis la
maternelle. Vous finissez par lui
faire livrer un bouquet de roses
jaunes (ses préférées), avec un petit
mot « Et si on oubliait tout ça ? ».
Premier date Tinder : ce garçon
est très gentil, mais qu’est-ce qu’il
est chiant…
A Vous bâillez ostensiblement en
le prévenant que vous n’allez
pas tarder car demain vous avez
piscine.
C Gênée à l’idée de lui faire de la
peine, vous acceptez un troisième
verre.
B Vous prétextez qu’une amie a
besoin de vous et disparaissez illico.
Ce soir, c’est les 30 ans de votre
pote Mathias. Votre mec ne peut
pas le sentir, il ne viendra pas.
B Vous y allez seule, mais à minuit
vous vous éclipsez en vous
excusant : « Je sais que c’est presque
l’heure des bougies, mais là
c’est pas cool pour mon homme,
je préfère rentrer… »
C Vous n’y allez pas. « Non mais chéri,
je t’assure, de toute façon je suis
crevée, c’est mieux comme ça. »
Dans l’open space, tout le monde
a un petit moral en ce moment.
B Vous envoyez un mail collectif
pour organiser un pot la semaine
suivante.
A Vous demandez à votre boss de
faire davantage de télétravail.
Vous
apportez un kilo de chouC
quettes, une corbeille de
fruits, un thermos de thé fumé,
et un yucca pour faire joli.
RÉSULTATS
VOUS PORTEZ LA CHARGE ÉMOTIONNELLE…
MAJORITÉ DE RÉPONSES
… LE MOINS POSSIBLE
Naturellement ou au prix d’un travail
sur vous-même, vous faites passer vos
émotions avant celles des autres. C’est
vrai quoi, pourquoi le bien-être du
voisin aurait-il plus d’importance que
le vôtre ? Votre théorie : nous vivons
dans une société individualiste, c’est
triste mais c’est comme ça. Il faut se
blinder ! Votre expérience vous l’a
prouvé, c’est chacun pour soi, seuls les
plus endurants s’en sortent. Et vous
êtes bien décidée à en faire partie.
Attention : Certes, vous n’êtes pas
venue au monde pour prendre en
charge les soucis de couple de votre
collègue ou les bobos à l’âme de votre
86
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
homme. Mais un peu d’empathie ne
nuit à personne… Faites le tri entre ce
qui est réellement lourd à porter
et ce qui ne vous coûte pas trop. Sourire à la caissière qui n’a pas l’air dans
son assiette, ce n’est pas grand-chose
et ça lui fera probablement plus
de bien qu’une mine d’enterrement
parce que vous faites la queue depuis
dix minutes. Entamer la conversation
avec votre homme mutique après une
engueulade avec sa mère, plutôt que
vous carapater au lit avec un bouquin,
ça fait partie des petites attentions
qui renforcent la vie à deux. Pensez un
peu plus « collectif », ouvrez-vous
davantage aux émotions des autres,
on vous en sera reconnaissant, et au
final tout le monde sera content.
MAJORITÉ DE RÉPONSES
… RAISONNABLEMENT
Vous faites partie des élues qui réussissent à trouver le juste équilibre
entre sensibilité au monde et écoute
de soi. Vos limites, vous les connaissez
et vous n’hésitez pas à vous déconnecter quand vous sentez que vous en
avez assez fait. Mais de là à exprimer
clairement ce qui vous tracasse…
Attention : À rester vigilante pour ne
pas basculer dans la catégorie « trop
bonne, trop c… ». Veillez au partage
des émotions : verbalisez, ne gardez
pas vos petits soucis pour vous en
pensant que « bof, ça ne vaut pas la
peine d’embêter les autres pour ça ».
Vous avez galéré dans les embouteil-
lages ? Au lieu de ruminer dans votre
coin en attendant que ça passe (et
chez vous, ça passe vite), dites-le à
votre mec. Il n’a pas forcément le
mode d’emploi pour décrypter ce qui
se passe dans votre tête. Et vous
serez peut-être étonnée de sa réaction.
Lui aussi porte sa part de charge émotionnelle : celle de vous faire du
bien, vous rassurer, vous aider à relativiser, vous faire rire. Il vous l’a déjà
montré, alors faites-lui confiance.
MAJORITÉ DE RÉPONSES
ILLUSTRATION EMMA, « LA CHARGE ÉMOTIONNELLE ET AUTRE TRUCS INVISIBLES », MASSOT ÉDITIONS.
… BEAUCOUP TROP
Vous appartenez au contingent des
femmes qui, souvent sans s’en rendre
compte, se décarcassent pour le bienêtre émotionnel des autres. Vous
décryptez constamment leurs réactions pour mieux vous y adapter. En
permanence réceptive à leurs attentes,
vous avez pris le réflexe de les anticiper
avant même qu’ils ne les formulent.
Résultat : vous êtes épuisée, et paradoxalement flippée de ne pas être à la
hauteur. Penser à l’anniversaire
de votre meilleure amie, c’est bien.
Organiser toute seule la fête car vous
êtes persuadée que personne d’autre
n’a le temps de le faire, c’est trop.
Attention : Cette forme d’empathie
pure est tout à votre honneur, mais
elle est souvent à sens unique et peut
générer nombre de quiproquos et
autres frustrations. Exemple le plus
flagrant : le sexe – on rappelle que
31 % des Françaises admettent simuler « assez régulièrement » au lit**.
Quand, pour faire plaisir à votre partenaire, vous faites semblant ou minimisez votre insatisfaction (« je n’ai pas
joui mais c’était bien quand même, tu
veux un verre d’eau ? »), vous portez la
charge émotionnelle à 100 %. Et si
vous osiez bousculer un peu votre
chéri et vos habitudes pour privilégier
votre bien-être ? Il ne se passerait rien
de grave, juste la vérité, et la perspective d’un peu plus de plaisir pour
vous. Vous lui remplacez ses caleçons
usés jusqu’à l’os : lui faciliter la vie sans
qu’il ait besoin de demander, c’est
généreux, mais laissez-le au moins
faire l’effort de verbaliser ses attentes.
Vous verrez ensuite si vous y répondez
ou pas. Attention, on ne vous dit pas
de tout envoyer bouler et que chacun
se débrouille : se soucier d’autrui,
c’est une qualité. Mais à force de prévenir les désirs des autres, c’est vous
que vous oubliez. Avec vos amis ou au
travail, apprenez à exprimer votre
mécontentement, à afficher un regard
neutre plutôt qu’un sourire crispé,
dites à votre chef que cette fois-ci,
désolée, vous n’avez pas le temps de
gérer la cagnotte de départ. Respirez
un grand coup, ça va bien se passer
et on ne vous aimera pas moins pour
autant. Un espace va se libérer dans
votre tête, un espace… pour vous. O
*« La Charge émotionnelle et autres
trucs invisibles », série « Un autre regard »,
Massot éditions.
**Étude Ifop, novembre 2015.
L A C H A R G E É M O T I O N N E L L E , C ’ E S T PA S N O U V E A U !
La sociologue américaine du travail Arlie Russell Hochschild
a conceptualisé le « travail émotionnel » (« emotional
work ») dans son œuvre pionnière « Le Prix des sentiments »
(éd. La Découverte), publiée en 1983 mais traduite en français en 2017. D’après elle, ce n’est pas un hasard si les
métiers du soin (infirmière, aide-soignante, enseignante…)
et du service (vendeuse, coiffeuse…) sont en majorité assurés par des femmes. Pour certains boulots (comme l’hôtesse de l’air obligée de sourire à un client irascible), ça fait
partie du job. Mais la sociologue a remarqué que chez les
femmes, cette fonction de « lubrifiant social » s’étend bien
au-delà de la zone professionnelle. À cause d’une éducation
genrée, elles ont intériorisé cette capacité sacrificielle à soulager les autres jusqu’à s’oublier. « Depuis la plus tendre
enfance, on apprend aux petites filles à se taire, ne pas se
mettre en colère, être toujours mignonnes, tandis qu’on dit
aux garçons de ne pas être sensibles, et on bride leurs émotions », souligne la dessinatrice Emma. On s’attend encore
à ce que les femmes disposent de qualités humaines spécifiques : souriantes, polies, bienveillantes, bref le plus
agréables possible. Or afficher des émotions positives pour
que les autres se sentent bien, ce n’est pas naturel, ça
demande un effort. Cet effort ne doit pas disparaître, mais
être partagé à parts égales entre femmes et hommes.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
87
Le plus simple, pour le savoir, c’est de lui lâcher
la grappe pour de bon. On commence maintenant ?
SI JE
LE LAISSE
(VRAIMENT)
Par Chloé Plancoulaine. Photo David Matheson.
.
.
.
E
R
FAI
IL SE PASSE
QUOI ?
V
LÂCHER PRISE
« Vraiment, je n’en peux plus que tu me parles
comme une maîtresse d’école. » Cette phrase,
dans la bouche de notre mec, on n’en peut plus
de l’entendre. On aimerait bien changer de
rôle, mais pour ça, il faudrait qu’il se montre
un peu plus responsable, et qu’il n’attende pas
qu’on soit derrière son dos pour faire les
choses. Selon lui, c’est de notre faute : « Si tu
me laisses faire, je le ferai. » Oui, mais quand ?
Et est-ce qu’il le fera bien ? On a testé.
Lui : « On mange quoi, ce soir ?
Si tu veux, je m’en occupe… »
Moi, avant : « J’avais prévu des pommes
de terre au four et les steaks qu’il faut manger
avant demain. »
Je laisse faire…
On ouvre un magazine sur le canapé alors qu’il
lance fièrement : « Je vais préparer un gratin
de chou-fleur ! » Tant pis pour les patates qui
germent dans le frigo. « Tu peux m’aider à faire
un nœud à mon tablier ? » Il nous interrompt
alors qu’on cherche l’horoscope dans le sommaire. « Le chou-fleur, c’est combien de temps
à la cocotte ? » Huit minutes en mode vapeur.
C’était quelle page l’horoscope, déjà ? Ah oui,
84. « Et tu le coupes gros ou petit, avant de le
mettre ? » Moyen. Capricorne, capricorne…
« Ah, mais y a plus de crème fraîche ! » Ben,
remplace par du bouillon. « Tu mets un ou
deux cubes dans l’eau ? » Trois quarts d’heure
et vingt questions plus tard… « Alors, il est
bon, hein, mon gratin ? » On se retient de corriger (« NOTRE gratin ») : « Oui, délicieux. »
Sa fierté l’encourage à remettre ça plus souvent. Et nous, on suivra le conseil de notre
horoscope : « Plutôt que de ruminer, prenez
les décisions qui s’imposent. » Lui apprendre
l’existence de Marmiton et aller lire notre
magazine tranquille dans notre chambre.
Lui : « T’inquiète, je vais l’organiser,
ce week-end en amoureux. »
Moi, avant : « Bon, là, à deux semaines de la
date, si on ne s’y met pas, on va payer plein
pot. Regarde, cet hôtel a l’air pas mal, je
réserve ? Il ne reste que deux chambres dispos,
je réserve. Et hop, le billet de train, comme ça,
c’est fait. Sors ton agenda et note : 15 h 51,
départ de la gare de Lyon. »
GALLERY STOCK
Je laisse faire…
Jusqu’à J-10, on la boucle. À J-5, on mobilise
toute notre énergie pour ne pas lui glisser :
« C’est bon, tu gères toujours pour le weekend ? » Le vendredi soir, pas de limousine à la
sortie du bureau, on rentre à la maison…
où il nous attend sagement : « Alors, on fait
quoi de beau ce week-end, ma chérie ? » Deux
options : chialer avant d’ouvrir rageusement
lastminute.com, ou tenir bon : « Eh ben, tout
dépend de ce que tu nous as prévu… » Alors
qu’il tente de se justifier, on l’arrête : « Ça ne
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
89
SI JE LE LAISSE (VRAIMENT) FAIRE... IL SE PASSE QUOI ?
me dérange pas si on part demain matin. » Puis
on sort boire un verre avec une copine et on
lui laisse la soirée pour organiser. Le lendemain, dans notre quatre étoiles à Honfleur, on
savoure les retrouvailles entre le lit king size et
la baignoire jacuzzi. Les bons moments passés
ensemble, ça n’a pas de prix. Enfin si, la moitié
de son Livret A, mais c’est son problème à lui.
Lui : « Ça fait longtemps que je n’ai
pas vu mon pote Valentin. »
Moi, avant : « Appelle-le et propose-lui de pas-
ser avec Leila jeudi soir pour dîner. Alors, tu
l’as appelé ? Non ? Bon, j’appelle. C’est bon,
c’est calé, ils apportent le dessert ! De rien. »
Je laisse faire…
On lui rappelle qu’on a deux-trois trucs
prévus sans lui : « Vendredi je vois Cath. »
« Ah, je t’ai dit que j’ai un concert avec
Thibaut mardi prochain ? » On sent que nos
soirées titillent sa fibre sociale, il se plaint
même de ne pas voir grand-monde ces
temps-ci, mais après deux semaines, il passe
le cap : « Demain, je bois un verre avec
Valentin. » Enfin, la maison pour nous toute
seule ! C’est ce qu’on se dit jusqu’à 23 h 30...
S’endormir seule dans un lit tout froid,
c’est quand même beaucoup moins sympa.
Lui : « Dimanche, on fête
l’anniversaire de ma mère. »
Moi, avant : « T’as pensé à un cadeau ? Non ?
OK, je vais réfléchir… Tiens j’ai trouvé
une jolie chemise aux Galeries Lafayette, ça
devrait lui plaire. »
Je laisse faire…
Le jour J, il panique : « Merde, j’ai pas de
cadeau. » Puis il décide que ce n’est pas si
grave, qu’il le lui offrira plus tard. Nous, on
n’arrivera pas les mains vides. On achète un
joli bouquet sur la route et on le tend à bellemaman depuis le palier : « Joyeux anniversaire ! » Elle répond, toute jouasse : « Oh,
merci mes chéris. » Il ne corrige pas. Pire :
il dit « De rien. » Mais il redouble de bisous
dans le cou : il nous en doit une, et il le sait.
Lui : « Je vais faire le plein de
courses. »
Moi, avant : « OK, je te textote la liste. »
Je laisse faire…
Dans la montagne de ce qu’il a acheté, il y a de
l’insolite: trois énormes betteraves précuites,
90
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
des blettes, un gratin de courgettes surgelé
pour une personne… Et aussi des pistes pour
de nouvelles recettes alléchantes : pains à
burgers, galettes à fajitas, pâtes à pizza… Il y a
surtout notre démaquillant, le bon modèle
dans la bonne marque, et nos mousses au chocolat préférées. Son panier ne manque pas
d’amour, et pour accompagner le rôti de ce
soir ça nourrit plus encore que les pommes
dauphine qu’il a zappées.
Lui : « Il faut que je fasse une
lessive. »
Moi, avant : « Tu t’occupes toujours des draps,
comme promis ? Parce que là, ça fait un bon
gros mois qu’on nage dans le même bain
d’acariens. Bon… j’en pouvais plus, j’ai lavé
les draps. Tu fais le lit. »
Je laisse faire…
On enfile un gros pyjama en guise de bouclier
et on dort quelques jours de plus dans nos
draps vétérans, jusqu’à ce que… « J’ai plus de
caleçons ! » C’est le déclic : il vide un premier
bac de linge sale dans la machine. Puis il
enchaîne : les jeans, les pulls en mode « laine »,
les draps, et même les chiffons qui touchaient
le fond du bac à linge depuis 2012. Une fois
lancé, on ne l’arrête plus. Notre appart ressemble à un étendoir géant, mais cette odeur
de lessive fraîche en rentrant, huuumm.
Et comme il y a du rab de draps propres, on
n’aura aucun scrupule à les salir…
Lui : « Je vais refaire mon délicieux
gratin. »
Moi, avant : « Si c’est pour me redemander
mille trucs à la seconde, je préfère m’en
occuper. »
Je laisse faire…
« Tu peux m’aider pour le nœud du tablier ? »
Ça (re)commence mal… Après lui avoir
attaché, on sort notre joker « coup de fil à une
amie ». En raccrochant une heure plus tard,
on s’étonne de ne pas avoir été interrompue.
« Tu mets la table ? », demande-t-il en sortant
un gratin parfait du four. Il prend confiance,
ça nous donne une furieuse envie de lui
reprendre la cuillère en bois des mains. C’est
peut-être le moment de nous poser deuxtrois questions aussi sur notre fonctionnement. Ou de caler un nouveau week-end
en amoureux, pour ne pas laisser retomber
cette belle énergie. ●
Ç A , J ’AV O U E ,
I L L E FA I T M I E U X
QUE MOI…
S’habiller pour un
mariage. Je suis
encore à poil devant
le dressing quand il
ressemble déjà à
James Bond dans
sa chemise repassée
et ses chaussures
cirées.
Remplir l’avis d’imposition. Il a mis un
coup de latte à ma
phobie administrative. « Tu me dois
486 € », lâche-t-il,
entre le camembert
et la Danette, après
avoir calculé les
déductions fiscales,
passé trois coups
de fil au centre des
impôts et rempli
toutes les cases de
la déclaration.
Prendre une
mutuelle. S’il ne
m’avait pas mise
sur la sienne, je
serais encore sur
celle de ma mère.
Racheter des
capotes. Quand
j’ouvre le tiroir, au
pic du désir, il y a toujours à portée de
main des Skyn Original, mes préférées.
Prendre rendez-vous
avec un technicien
pour la box. Moi je ne
suis jamais assez
menaçante pour que
ça marche.
Dédramatiser. « Au
lieu de paniquer,
dis-toi toujours
une chose : dans
dix ans, on ne s’en
souviendra pas. »
sur
Instagram
E
S
O
TA D
R
U
E
H
N
O
B
E
N
E
D
I
D
TI
O
U
Q
AU
Rejoignez-nous
@COSMOPOLITAN_FR
T’EN PENSES QUOI
DE CE TEXTO ?
QUAND IL NOUS ÉCRIT, ON SAUTE DE JOIE. ET ENSUITE,
ON SE GRATTE LA TÊTE. QU’EST-CE QU’IL A VOULU DIRE, HEIN ?
GETTY IMAGES
Par Manon Pibouleau. Photo Dougal Waters.
92
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
BIP BIP
chère », une fin « Je pense à toi », de la
ponctuation, et parfois même
quelques dessins dans les marges.
Aujourd’hui ? Le monde s’est numérisé. On se textote, on se sextote et
on se demande si c’est le garçon ou
le correcteur automatique qui a
décidé d’écrire « file-moi ton gode »
plutôt que « ton code ». La rareté de
la virgule, l’écriture en abrégé ou
l’accumulation des smileys sont
autant d’indices à interpréter. On lit
et relit les messages qu’il nous a
envoyés, pas pour les déguster mais
pour les comprendre. Florilège des
plus grands casse-tête du e siècle.
SMS : « Salut, sa va ? »
Interprétation : Évidemment que l’on
Jadis, il y avait les lettres. Celles de
Victor Hugo adressées à Juliette
Drouet : « Lis donc ce qui est en moi,
et vois comme je t’aime », les échanges
entre Simone de Beauvoir et Sartre :
« Vous êtes mon horizon, mon univers, et tout ce qui m’arrive de plaisant se passe dans votre lumière ». Des
relations épistolaires où l’on prenait
le temps de rédiger et de se bécoter par
stylos interposés. Ce qui était pratique, c’est qu’il y avait un début « Très
est contente de recevoir un message.
Le garçon a réalisé que sa vie manquait de nos nouvelles et cette constatation l’a conduit à déplier ses pouces
sur l’écran tactile. On trouve cette
attention sympa, certes, mais on
n’était pas pressée… On lui accorde
volontiers deux minutes, histoire
de vérifier qu’il ne faut pas remplacer
une lettre quelque part et la cédille
qui va avec. Sans aucun jugement
(ou alors un chouia, rien de
méchant), on se demande si c’est une
faute d’inattention ou s’il a bossé ses
cours de français sur Twitter plutôt
qu’avec le Bescherelle. Si cette faute
d’orthographe provoque les mêmes
frissons que lorsqu’un individu prononce « ils croivent », poussons quand
même l’expérience plus loin. Parce
que merde, ce serait bête de passer à
côté d’un garçon super, génial, extra
IRL sous prétexte que l’amour, c’est
faire preuve d’intransigeance sur
l’accord du conditionnel passé. Cas
exceptionnel : si le correspondant
s’obstine et utilise un « k » à la place
du « qu », on zappe. On mérite des
verbes conjugués, voire de belles
métaphores et même une relecture.
La mauvaise réponse : « Tu voulait
dire “ça va”, non ? » Donner une
leçon et faire soi-même une faute
de conjugaison.
La bonne réponse : « Salut, ça va bien
et toi ? » Donner le bon exemple.
SMS : « Tu fais quoi ? »
Interprétation : Sans préambule, ce
SMS a de quoi désarçonner. Ça l’intéresse vraiment de savoir qu’on se
débat avec le film transparent pour
conserver un reste de blanquette ?
Quelles sont ses intentions ? A priori
que l’on se voit. Problème : les rendezvous proposés à la dernière minute
sèment un vent de panique qui s’engouffre dans notre pyjama et remonte
jusque dans nos cheveux ébouriffés.
Prise au dépourvu, on sait qu’entre
le moment où on se décide et le temps
de préparation, on en a pour deux
heures minimum. Le ton monte dans
notre tête : « Non, mais il s’est pris
pour qui, hein ? Il claque des doigts et
j’accours ? Alors là, le doigt dans l’œil,
mon coco. » Pour réaliser un rapide
diagnostic, on se tourne vers la pendule. Si le garçon nous contacte à
16 heures, on va prendre un café. S’il
est minuit passé, on va prendre notre
pied… On répond « occupée » ou
« libre » en fonction de la relation que
l’on accepte d’entretenir avec lui.
La mauvaise réponse : « Une moussaka. » On applaudit l’honnêteté,
une bien belle vertu. Mais comme
pour tout, il ne faut pas en abuser.
La bonne réponse : « Rien qui ne
puisse être reporté. Une proposition
à me faire ? » Ça, c’est une réponse
all inclusive : elle est sympa en plein
après-midi, et sexy après 19 heures.
SMS : « Salut, désolé
mais j’ai un imprévu
boulot. On peut
remettre le verre ? »
Interprétation : Le rendez-vous était
booké depuis une semaine, proprement noté, surligné, entouré
dans l’agenda. Et tout à coup, « un
imprévu ». Il est 18 heures et on trouve
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
93
T’EN PENSES QUOI DE CE TEXTO?
ça gonflé – ou dégonflé justement.
Une petite voix grinçante nous dit :
« Comme par hasard. Il te prend pour
une quiche en plus. » Ce manque
d’originalité dans l’excuse nous
déprime parce qu’on y a déjà eu droit,
à celle-là. Quitte à essuyer un lapin,
autant que ce soit du sensationnel :
« Mon ULM s’est coincé dans un
arbre, j’attends les secours. On
reporte ? Bises. » Une chose est certaine, qu’il ait eu un problème ou
un doute de dernière minute, ça ne
change rien à l’issue de la situation :
nous voilà avec une case de libre dans
l’emploi du temps. Plutôt que se
couper les cheveux en quatre des
fourches aux pointes, en constatant
que les mâles sont l’ennemi du bien,
mettons à profit ce temps bonus. Ce
qui compte, c’est de passer une bonne
soirée. Seule ou accompagnée,
à domicile ou en extérieur, jusqu’à
présent on s’est très bien débrouillée.
La mauvaise réponse : « J’aimerais
te dire qu’on ne me l’avait encore
jamais faite celle-là, mais j’aime pas
mentir, moi. » Les reproches imbibés
d’amertume et servis gelés, avant
même le premier rendez-vous, ça
reste sur l’estomac.
La bonne réponse : « Ah dommage,
je comprends. On verra une prochaine fois » Ce SMS est signé par
un adulte équilibré et indépendant
qui sait accorder le bénéfice du doute.
On se félicite chaudement.
SMS : « Oui, ça va, merci.
Je bosse beaucoup en
ce moment, c’et la
course et j’ai chopé la
crève en plus. »
Interprétation : À l’occasion d’un
précédent message, on lui a demandé
de ses nouvelles. D’ailleurs, il a très
bien compris la question puisqu’il
y a répondu en long, en large, et en
travers. En revanche, tourmenté par
ses problèmes quotidiens, le garçon
a oublié que la question « ça va ? »
relève de la politesse. Un bon moyen
d’accrocher le wagon pour lancer une
94
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
conversation. Et nous ? Ah ben, super,
tout va bien, c’est gentil de demander.
Messieurs qui pensez que la terre s’arrête après votre nombril, qui cherchez
une psy – prétexte pour parler de
vous – ou une mère – pour applaudir
vos « prouesses » –, allez donc voir
là-bas si on y est. Nous, on veut du réciproque, des échanges, un intérêt
mutuel. Bref, la définition de l’amour.
La mauvaise réponse : « Oh mon
pauvre bichounet, tu veux un bisou
magique sur le moral ? » Il serait foutu
de répondre oui.
La bonne réponse : « Toujours au top
de ta forme à ce que je vois, ça fait plaisir. » Pas sûr qu’il maîtrise l’ironie mais
tant pis. En revanche, grande chance
que le garçon réponde « Mais non,
t’as rien compris, c’est le contraire. Je
t’ai dit que j’allais pas bien. » Dans la
vie, il faut choisir. On ne peut pas être
égocentrique et couillon à la fois.
SMS : « OK »
Interprétation : Notre portable vibre.
On ouvre le message comme on
déballe un paquet cadeau, avec précipitation… Résultat ? La même tête
que celle de nos 8 ans, quand on avait
commandé une voiture téléguidée
et qu’on reçoit « le Petit Robert ».
Impossible de masquer la déception.
« OK » : clair, net, précis, pour ne pas
dire brutal. Pas même un smiley pour
lui donner des couleurs, ou un peu
de ponctuation pour apporter du
relief. Qu’est-ce qu’on répond à ça,
hein ? Rien, pardi. Surtout que ça
fatigue la créativité de tailler de nouvelles perches à lui tendre. Si depuis
le début de cette relation, c’est nous
qui abordons, questionnons, relançons… ce n’est pas rentable. Oui, il
existe des taciturnes du texto. Malheureusement, il existe aussi des garçons
indifférents à notre charme, humour,
intelligence, charisme… pauvres
d’eux. Et à ça, nous n’y pouvons rien.
Plutôt que s’entêter, fixer l’écran,
se demander si ça a vibré… Ah non.
Et là ? Non plus. On range les mains
au fond des poches. Ça lui laissera
le temps de réfléchir à une relance.
Si toujours aucun message, rien de
chez rien, on passe à autre chose.
La mauvaise réponse : « OK pour se
voir jeudi ? Ou OK pour le ciné ?
Cool dans tous les cas » On fait
preuve d’une capacité exceptionnelle
à tricoter sur du néant. + 2 points
pour la créativité et la volonté. Mais
tôt ou tard, rendons-nous à l’évidence.
Il faut du solide pour construire
une relation. Là, c’est que du vent.
La bonne réponse : Nada. Peanuts.
Que dalle.
SMS : « C’était sympa,
j’epère que tu es bien
rentrée. Bisous »
Interprétation : Nous venons de
partager notre premier verre et on se
demande si on va atteindre le level
« restaurant ». À peine trente minutes
qu’on a tourné les talons et déjà notre
smartphone vibre. D’abord, on sourit
bêtement. Puis l’euphorie retombe.
On fronce les sourcils et on analyse un
peu mieux ce message qui paraît beaucoup moins positif. « Sympa » n’est pas
« extraordinaire », « Bisous » n’est pas
« Je t’embrasse » et il n’y a aucune trace
de « on remet ça bientôt »… Mollo !
Un homme ne se force jamais à
recontacter s’il s’est ennuyé. En 2019
(mon Dieu, déjà !), on assume nos
envies et on les exprime. Passer sous
silence nos désirs, c’est attendre de
tomber amoureuse d’un extralucide
qui les devine. Comme celui qui se
trouve derrière l’écran nous a expliqué
être gestionnaire en patrimoine et pas
medium, on lui propose de se revoir,
au Pink Mama, 20 heures, samedi, je
passe te prendre, bisous.
La mauvaise réponse : « Yes, chez moi.
Bisous. » Je viens de lui servir le strict
minimum. Aucune question pour
relancer, aucune attention qui ne lui
soit destinée.
La bonne réponse : « Oui, bien rentrée
et toi ? Super soirée, à refaire… »
Conclure un chouette moment par
un message sympathique. Et s’endormir avec un très bon pressentiment. ●
HISTOIRE VRAIE
MA NIÈCE
S’EST
RADICALISÉE
L
Manon a 34 ans et elle ne reconnaît plus sa nièce.
souvent une crise identitaire pendant l’adolescence,
ces questions sont courantes et ses parents ne se
sont pas inquiétés. Puis les
propos se sont durcis.
Myriam décernait les bons
points, décrétait quels comportements étaient corrects
ou non. C’est là qu’elle a
traité son père de mécréant.
L’année suivante, elle rejetait la musique et portait
le voile, l’année d’après, le
jilbeb et les gants.
Témoignage recueilli par Sophie Hénaff
« Le préfet de police a
demandé à ma sœur s’ils
connaissaient quelqu’un
en Arabie saoudite. “Non,
absolument personne”,
a répondu Élise. “Parce
que d’après nos renseignements, là, elle est prête
à partir.” “Elle”, c’est ma
nièce, Myriam, elle n’a pas
encore 16 ans et ses parents
ne trouvent plus de solutions. Ils ont signé une interdiction de sortie du territoire, mais le préfet les
a prévenus : elle ne pourra
pas prendre l’avion bien
sûr, mais par voie de terre
en revanche, on ne peut pas
faire grand-chose.
À la maison, ses
valises sont prêtes
Il y a trois ans à peine,
Myriam était une jeune fille
qui avait 18 de moyenne
en classe, aimait Pharrell
Williams, le vernis semi-permanent, les films de dance
et les changements de coiffure. Le jour de sa naissance,
mes parents, mon frère, mon
copain et moi, on était tous
96
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
venus à la maternité, c’était
un événement : elle était
la première petite-fille, le
premier bébé de la nouvelle
génération. On était tout
excités. Ma sœur et mon
beau-frère étaient les plus
heureux du monde. Tellement heureux qu’ils ont eu
trois autres enfants. Ces trois
enfants aujourd’hui vivent
dans la peur depuis que leur
aînée a changé. Elle ne les
reconnaît plus comme sa
fratrie d’ailleurs, car ils ne
portent pas de nom arabe.
Ni ma sœur Élise, catholique, ni son mari Mehdi,
musulman, tous les deux
non-pratiquants et sereins
dans leur mariage mixte,
ne pouvaient s’y attendre :
Myriam a été embrigadée.
Ça a commencé
par un garçon
En 4e, Myriam est scolarisée
dans un collège du centre
de Rennes où, comme
ailleurs, le plus souvent les
filles ont le choix entre deux
modèles de femmes : hyper
sexuée à la Kardashian ou
voilée. L’adolescence n’est
pas une période propice à la
nuance et le groupe compte
plus que tout. Myriam
appartenait plutôt à la première catégorie, mais “elle
ne voulait pas coucher” et
ça la plaçait en porte-à-faux,
pensait-elle. Un garçon du
collège lui plaisait. Un jour,
elle a trouvé le courage de
l’aborder. “Je ne peux pas
te parler, tu n’es pas voilée.”
C’est là que l’idée a commencé à germer.
Au début, ce n’étaient
que des mots
Ma sœur ne m’en a pas parlé
tout de suite, c’est notre
père qui m’a mise au courant. D’abord, Élise n’est pas
du genre à partager ses soucis, et puis elle n’a pas vraiment pris la mesure du problème, elle ne pouvait pas
imaginer qu’un tel endoctrinement était possible dans
une famille aussi ouverte,
instruite, cultivée que la leur.
Myriam parlait de religion,
elle interrogeait son père sur
leurs origines. On traverse
Le lycée la signale,
elle est ichée S et,
très vite, renvoyée
Ma sœur et son mari ont
tout essayé. Ils l’ont d’abord
privée de sortie. Mais ça
lui était égal. Ses anciennes
copines allaient faire la fête,
boire des verres en terrasse,
mais justement la religion
l’avait sauvée de “ça”.
Myriam restait à la maison
et ne voyait personne.
Pourtant l’embrigadement
se resserrait. Pour à la fois
la rescolariser et la couper
de son environnement,
ils l’ont envoyée chez mon
frère dans le Sud, puis chez
sa grand-mère. À chaque
fois, il a fallu l’inscrire dans
un nouveau lycée, faire
des démarches. Mais aucun
isolement n’a fonctionné.
Tout passe par le Web et le
téléphone. “Confisque-lui
son portable”, je dis à ma
sœur. “J’ai essayé, mais ils
lui en redonnent un autre.”
Qui ça “ils” ? Difficile
à savoir. Mais, d’après les
Renseignements généraux,
ce “ils” qui s’adresse à
ma nièce compte plusieurs
éléments dangereux.
Cet été, on a passé
une semaine de
vacances ensemble
On s’est toujours bien
entendues elle et moi, et
cet été elle est venue nous
rejoindre chez ma mère.
J’avais posé une condition :
le foulard OK, mais le jilbeb,
pas question. Elle est
venue. On a passé de bons
moments à discuter, le naturel revenait. Il y avait des
écuries pas loin, je lui ai
proposé d’aller se promener.
Petite, elle adorait l’équitation, elle voulait même passer le galop 5. D’en reparler,
ça l’a enthousiasmée, elle
allait s’y remettre, etc. Et
le lendemain, c’était fini.
Elle avait reçu un SMS. Je lui
ai demandé : “C’est quoi
ces messages ? Qui t’écrit ?”
Soi-disant des copines.
Face à une situation, quelle
qu’elle soit, Myriam
demande conseil et obtient
un petit texte en retour.
Cinq lignes qui n’ont rien
à voir avec le Coran. Qui
décident juste qu’une jeune
fille ne peut pas faire d’équitation. Myriam me laisse
regarder son téléphone, je
vois des photos de filles, ses
anciennes copines. Je lui fais
remarquer qu’elles n’ont
pas de voile. “Oui, pour
elles, la religion, c’est juste
comme ça, mais moi je suis
à fond.”
Elle se maquille
en cachette
Un matin, on parle makeup, elle adorait ça avant.
Elle me confie qu’elle continue de s’entraîner, seule,
avec des tutos, pour le jour
où elle se mariera. Elle vou-
lait essayer de se teindre les
cheveux en platine aussi,
je lui demande : “Pour quoi
faire, on les voit pas.” Ça la
fait rire. On est bien et je
la prends de court : “Allez,
viens, je t’offre une manucure.” Dans le nail bar, elle
a les mains prises, elle ne
peut plus regarder son téléphone. Elle profite, elle
choisit un orange foncé.
C’est en sortant qu’elle
réalise qu’elle ne pourra pas
faire la prière avec des mains
pareilles. Mais elle ne me
réclame pas de dissolvant…
Pour son anniversaire, je lui
offre les talons qu’elle m’a
demandés. Elle ne les porte
pas, elle les garde pour le
jour de son mariage et ça me
fend le cœur. Je ne sais pas
ce qu’elle imagine quand
elle dit qu’Allah lui trouvera
la bonne personne, que ce
n’est pas grave si elle épouse
un homme qu’elle ne
connaît pas, un homme qui
pourra se comporter n’importe comment, ressembler
à n’importe quoi. Au
mieux, elle se voit prise en
charge, la paresse joue sûrement : elle n’a plus besoin
de faire des études, elle
restera à la maison, avec ses
enfants. “Comme toi !”,
dit-elle à ma sœur quand
elle est en colère.
Ma sœur est en larmes,
souvent. Ça trouble
Myriam : dans la religion
musulmane, la mère plane
au-dessus de tout, Myriam
n’a pas le droit de la faire
pleurer, elle la supplie d’arrêter. Ce n’est pas par empathie. Elle n’en éprouve
plus pour personne. L’embrigadement a remplacé
Une
écoute
*119 : ALLÔ ENFANCE
EN DANGER, APPEL
GRATUIT ET
CONFIDENTIEL TOUS
LES JOURS, 24 H/24.
■
Un film
« LE CIEL ATTENDRA »
DE MARIE-CASTILLE
MENTION-SCHAAR.
■
Un essai
« LES ÂMES
ERRANTES » DE TOBIE
NATHAN, ÉDITIONS
L’ICONOCLASTE.
■
Deux
romans
« ET MES YEUX SE SONT
FERMÉS » DE PATRICK
BARD, ÉDITIONS
POCKET JEUNESSE.
« LITTLE SISTER »
DE BENOÎT SÉVERAC,
ÉDITIONS SYROS.
■
Un
podcast
« MA FILLE SOUS
INFLUENCE »* : UNE
SÉRIE DOCUMENTAIRE
EN CINQ ÉPISODES QUI
DONNE LA PAROLE
À LA FAMILLE D’EMMA,
15 ANS, ENDOCTRINÉE
PAR LES RÉSEAUX DE
L’ÉTAT ISLAMIQUE.
* issue de l’émission « Les Pieds
sur terre » de France Culture.
toutes ses émotions. Elle
n’est plus que fureur, certitudes et indifférence aux
autres. La vie humaine n’a
plus de valeur, Myriam
peut me montrer sans ciller
une vidéo sur son téléphone
où un djihadiste décapite
un faux imam. Quand
elle apprend que sa grandmère adorée est atteinte
d’un cancer, elle réagit à
peine. Elle se fiche que son
frère, rongé de stress, développe une fibromyalgie.
« C’est une victime »,
rappelle le préfet
Oui, il faut s’en souvenir.
Quand je la vois ainsi
détruire sa famille, quand
j’ai peur que ma sœur
craque, quand je pense à
mes autres neveux, je lui en
veux à elle et à son effarant
égocentrisme, à sa rage
aveugle. Et puis je réalise
que c’est une ado à qui on
a lavé le cerveau, à qui on
a volé sa jeunesse, dont on
exploite les doutes et la
colère. “Ils” savent que c’est
l’âge idéal pour aspirer les
révoltés ou les idéalistes,
dans tous les milieux où ils
se trouvent. Les associations le constatent : depuis
“Charlie Hebdo” , la politique d’embrigadement se
répand. Les familles
s’épuisent mais il ne faut pas
perdre espoir, plusieurs
jeunes ont été rattrapés au
bord du gouffre. Myriam
elle-même a accepté plusieurs rendez-vous chez un
psy. Elle fait de la provoc,
mais elle a peur aussi. Elle
a même appelé le 119* pour
signaler son intention de
partir. » ●
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
97
TUTOS
Je joue de la guitare. « Mon
mec n’a jamais touché
à celle qu’on lui a offerte
pour ses 30 ans. Elle prend
la poussière et ça me met
en rogne. Jusqu’au jour où
je me dis : “Et pourquoi je
ne m’y mettrais pas, moi ?”
Un dimanche, je cherche
des sites pour apprendre
les bases. D’abord, maîtriser les accords. Ça fait mal
à la pulpe des doigts mais
au bout de deux semaines,
j’y arrive. Ma peau devient
plus dure, mes enchaînements sont plus souples,
je sais lire une tablature.
Ensuite, les barrés, puis
l’arpège. Maintenant,
besoin de personne pour
m’accompagner quand je
pousse la chansonnette.
Trop fière. » Cléo, 32 ans
Je maîtrise ma machine à coudre. « Des années qu’elle
était sous sa housse planquée derrière le canapé, mais je
me promettais qu’un jour… Et puis j’ai eu besoin d’une
paire de rideaux. J’ai trouvé sur YouTube et la chaîne
432Hz Couture, un programme d’entraînement top pour
débuter en couture. Dix-huit minutes après, je savais
coudre droit et suivre les lignes avec la machine. Trois mois
et quelques soirées studieuses plus tard, toujours grâce
à YouTube mais avec Mouna Sew cette fois, je pose des
fermetures à glissière cachées, je surfile, je surjette, bref, je
sais coudre à la machine. » Éloïse, 24 ans
ÇA, JE L’AI APPRIS
Je n’achète plus de chaussures sur
la Toile. « Elles ont l’air parfaites en
photo. J’ai un mariage dans deux jours,
et pas le temps de faire du shopping.
Hop, dans le panier, je reçois le paquet
le lendemain, timing parfait. Les escarpins sont un chouïa trop petits, mais
pas le choix… Allez, ça va le faire.
Eh ben non. Ampoules et souffrance
atroce durant toute la journée – interminaaable. » Caroline, 30 ans
98
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
ISTOCK BY GETTY IMAGES
JE SAIS FAIRE DISPARAÎTRE UNE CLOPE.
« J’AI ÉPATÉ L’INTÉGRALITÉ DE MES POTES
AVEC CE TOUR DE MAGIE. » Marion, 26 ans
J’AI RÉSOLU MES PROBLÈMES
D’ORDI. « JE NE PERDS PLUS DE
TEMPS À GALÉRER EN OUVRANT
TOUS LES ONGLETS, MAINTENANT
AU MOINDRE PROBLÈME, JE POSE
LA QUESTION À GOOGLE. 95 FOIS
SUR 100, J’OBTIENS UNE SOLUTION
SIMPLE ET RAPIDE. »
Marianne, 33 ans
Je procrastine. « Une petite pause entre deux dossiers ? Je fais un
tour sur la chaîne d’une youtubeuse lifestyle. Tiens, il a l’air pas
mal le poke bowl qu’elle se fait au déjeuner. Les graines de goji,
ça sert à quoi déjà ? Je regarde. Intéressant, on peut aussi en
mettre dans ses produits de beauté… Justement ça me fait penser que j’ai besoin d’une crème de nuit. Allez, je vais sur le site de
Sephora. Comment ça, c’est déjà l’heure du déj ? » Kenza, 30 ans
SUR LE NET
Je connais le prix d’une maison avec jardin à Toulouse.
« C’est-à-dire grosso modo
l’équivalent de mon deuxpièces à Paris. J’ai bavé sur
les photos des sites immobiliers pendant des jours, en
répétant à mon mari “mais
regarde, regaaarde !” On
n’a pas déménagé, mais ça
nous a fait réfléchir. Et rêver,
aussi. » Julie, 32 ans
OK, je passe beaucoup
de temps devant mon
écran mais…
Par Anna Taverla
J’ai refait les joints de ma salle de bains. « Ils étaient noirs
et plus du tout étanches. J’achète le matos chez Leroy
Merlin, et un vendeur me conseille de suivre les tutos du
site du magasin, clairs et accessibles. J’en ai quand
même combiné plusieurs pour être sûre de ne pas faire
de bêtise, mais en vingt minutes, mes joints étaient
changés, et sans désastre à déclarer. » Fanny, 32 ans
Je sais faire un chignon. « J’ai regardé tous les
tutos : ceux avec ou sans bun, les chignons de
danseuse, les relâchés, les stricts, les structurés,
avec ou sans laque. J’ai tout étudié, tout testé.
Au bout du compte et malgré tout le talent des
youtubeuses, je n’arrive toujours pas à voir suffisamment bien derrière ma tête pour un boulot
parfait. » Sophie, 31 ans
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
99
ÇA, JE L’AI APPRIS SUR LE NET
Je parle italien. « Marco est originaire de Rome, toute sa famille vit
là-bas. À chaque fois qu’on leur rend visite, ils nous accueillent
comme des rois. Mais je ne parle pas un mot d’italien, et eux pas un
mot de français. Je fais des grands sourires sans rien capter. Quand
je tombe enceinte, je décide de m’y mettre en secret. Je prends
un abonnement sur babbel.com : pour 5 € par mois, des cours pour
débutant, plutôt axés sur la vie de tous les jours. Il suffit de me
connecter à mon compte : je le fais au bureau pendant la pause
déjeuner. Puis à la maison durant mon congé mat, quand Marco est
au boulot. Quelques heures après la naissance de notre fille, à
la maternité, je dis à Marco : “Sei felice ? Nostra figlia è bella !” Il est
super touché. Trois mois plus tard, on présente le bébé à sa famille :
je comprends à peu près tout ce qu’on me dit – et j’arrive même à
placer une phrase entière de temps en temps. » Anne, 34 ans
J’ai changé l’écran de mon téléphone. « Chez Apple,
un nouvel écran, c’est 150 €… Et je ne fais pas
confiance aux petites boutiques de réparation. Alors
je me suis lancée seule : pour 60 €, j’ai acheté un kit
d’outils avec un écran. Puis j’ai regardé un tuto sur
brico-phone.com, et j’ai suivi les consignes à la lettre.
Il faut être patiente, très méticuleuse et faire attention aux excès de colle. Il m’a fallu une bonne heure
mais mon téléphone est nickel. » Sophie, 32 ans
Je vois le verre à
moitié plein. « Je
n’en peux plus
d’être inondée d’infos déprimantes sur
le monde qui va
mal. Alors je me
suis abonnée à des
newsletters qui
traitent – aussi – de
toutes les initiatives
positives qui sont
lancées aux quatre
coins de la planète,
comme positivr.fr.
C’est inspirant et ça
booste le moral. »
Élisa, 32 ans
JE SAIS CUIRE LE POTIMARRON. « UN JOUR, JE ME
RETROUVE AVEC UN POTIMARRON DANS MA CUISINE.
C’EST QUOI CE TRUC ? UNE PETITE COURGE AVEC UN
GOÛT DE CHÂTAIGNE. J’EN FAIS QUOI ? CUISINEAZ.COM
ME LE DIT : UN VELOUTÉ OU CUIT AU FOUR AVEC DE
L’AIL. JE FAIS LES DEUX : C’EST SUPER BON. » Jeanne, 28 ans
100
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
ISTOCK BY GETTY IMAGES
Je sais calculer la longueur
de l’hypoténuse. « Ma nièce
de 12 ans est chez moi pour
le week-end. Elle s’échine
sur son exercice de maths,
impossible de l’aider, je ne
capte rien. Avant que ça ne
dégénère, je tape l’énoncé
du problème dans Google,
puis « vidéo », et hop, un
gentil prof nous explique
tout ça tranquillement. On
peut mettre sur pause, revenir en arrière… “A y est, j’ai
compris !” Beaucoup moins
cher qu’un cours particulier. » Lisbeth, 34 ans
JE RÉSOUDS UN RUBIK’S CUBE.
« UN MEC AVEC UN ACCENT BELGE
À COUPER AU COUTEAU M’EXPLIQUE
LES DIFFÉRENTES ÉTAPES : EN FAIT,
C’EST UNE SUCCESSION DE
FIGURES, C’EST HYPER LOGIQUE.
ET JE PEUX EN METTRE PLEIN LA
VUE À MON PETIT NEVEU. » Anaïs, 28 ans
J’ouvre une bière sans décapsuleur. « Je reçois une
copine à l’apéro. Les bières sont fraîches, on est à deux
doigts de trinquer quand je réalise que je n’ai pas de
décapsuleur. Ni une ni deux, on scrute une vidéo qui
explique comment se débrouiller avec un briquet.
J’avais déjà vu des copains le faire, mais là c’est beaucoup mieux expliqué. Cinq minutes plus tard, tchin,
tchin ! » Manon, 28 ans
Je ne galère plus avec la housse
de couette. « À deux, ça va. Mais
depuis que je suis célib, c’est
une vraie tannée. Un soir, entre
rage et désespoir, je cherche sur
la Toile. Et je tombe sur cette
pépite : “Comment mettre une
housse de couette facilement
avec la technique du burrito.” Je
recommande cette vidéo à TOUT
LE MONDE. » Céline, 29 ans
Je gère mon budget. « Plus je suis dans le rouge, plus je stresse d’avoir la
banque au téléphone. Donc je ne réponds pas, je fais l’autruche. Bonjour
les agios… Lassée de m’entendre me lamenter, ma sœur me force à créer
un “espace personnalisé” sur le site de ma banque. Je grogne un peu pour
la forme, mais je découvre que je peux faire plein de trucs seule : augmenter mon plafond pendant mes vacances pour éviter que ma CB soit bloquée
(expérience vécue trois fois), faire des virements d’un compte à l’autre
pour anticiper les dépassements, et surtout voir où j’en suis sans ce témoin
qui me paralyse : mon banquier. Je reprends la main sur mon argent,
je fais moins de conneries. Je gère, et ça change tout. » Lauriane, 28 ans
Je me méfie des fake news. « Pendant
un dîner, je demande à mes amis,
inquiète : “Vous pensez que c’est possible, ce que Marine Le Pen a déclaré ?
Construire un mur entre nous et l’Algérie, et leur faire payer les travaux, en
plus !” Silence autour de la table. Puis :
“T’es sérieuse ? Tu le mettrais où ton
mur ?...” Sans même avoir réfléchi trois
minutes, je relayais une info bidon
issue du site LeGorafi. Mais je n’étais
pas la seule. Un quotidien algérien en
avait fait sa couverture… Avant de propager n’importe quoi, désormais je
réfléchis ou je consulte la rubrique Les
Décodeurs sur le monde.fr. Ça, c’est
une source fiable. » Maeva, 27 ans ●
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
101
SEPTIÈME CIEL
APRÈS UN AN,
TROIS ANS
OU DIX ANS…
COMMENT
FAIT-ON
L’AMOUR ?
Trois illes en couple nous invitent
sous leur couette, sans tabous.
Par Chloé Plancoulaine. Photo Fox Harvard.
MALLORY EST AVEC VINCENT
DEPUIS UN AN
THELICENSINGPROJECT.COM
Vous le faites… Dès qu’on dort ensemble, soit
trois fois par semaine en moyenne. On
le ferait plus si on n’avait pas des emplois du
temps boulot et amis si chargés.
C’est comment ? Alors qu’on se résume notre
journée, nos regards et nos mains se baladent
déjà sur le corps de l’autre. Vincent va éteindre
le feu sous le wok et il ouvre le canapé-lit. Je
l’aide à me déshabiller et il s’occupe de moi le
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
103
APRÈS UN AN, TROIS ANS OU DIX ANS… COMMENT FAIT-ON L’AMOUR ?
premier. Il s’assure par des
regards que sa langue me fait
de l’effet. J’ai envie de me
concentrer davantage sur mes
sensations : on peut éteindre la
lumière ? Il insiste pour laisser
une toute petite veilleuse
bleue, parce qu’il aime deviner
mon corps dans la pénombre.
O.K. Quand je me sens prête
pour la suite, c’est à mon tour
de l’embrasser partout. Mais il ne
faut pas longtemps pour qu’il ait
envie d’aller plus loin. Attends…
J’ai envie de le prendre dans ma
bouche. « Je ne vais pas tenir longtemps », il flippe. Alors je calme le
jeu, on s’embrasse, il me pose la
question habituelle du regard
et je confirme : j’ai pris ma
pilule. Je m’allonge et il vient
en moi. Il remonte mes jambes
sur ses épaules et le résultat
est immédiat : ma respiration
s’accélère… Il ajoute des
caresses et là, j’ai du mal à retenir mes cris. Au pic du plaisir,
je me retourne et il me prend
en levrette, en continuant
les caresses, jusqu’au bout.
Il y a encore de bonnes surprises… L’autre jour, il a acheté un lubrifiant
comestible. On a vidé le tube en un week-end
tellement ça nous a inspirés…
Et des ratés… Il y a deux semaines, je l’ai
attrapé par le cou pour l’embrasser : il était
agenouillé sur le lit et il a basculé en arrière,
tête la première sur le sol. Aïe.
Ce que vous osez désormais… Réclamer
des caresses au réveil quand je sors d’un beau
rêve érotique.
Ce que vous n’osez toujours pas… Faire
l’amour pendant mes règles. Et je ne pense pas
que ça change, même si Vincent n’y voit pas
d’inconvénients.
Vous en parlez… De se filmer, une fois, juste
pour voir.
ISIS EST AVEC GAËTAN
DEPUIS TROIS ANS
Vous le faites… Après l’emménagement ensem-
ble l’année dernière, on a mis la tendresse
au premier plan, enchaînant les séries plutôt
104
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
que les positions du Kama Sutra. Avant de
flipper : et si le désir disparaissait ? Maintenant, on se cale deux rendez-vous par semaine
et on prend le temps, même – et surtout –
quand on n’est pas trop dans le mood.
C’est comment ? C’est moi qui rappelle le rendez-vous à Gaëtan : « C’est ce soir… hi, hi ! »
J’ai une libido plus gourmande que la sienne,
mais je l’aide à déconnecter du boulot, en lui
laissant deviner un téton sous mon haut
transparent. On mange léger, on s’offre un
verre de vin et je l’entraîne sur le fauteuil
du salon. Je l’aide à retirer son jean et je m’assois sur son caleçon en culotte. J’adore sentir
son désir grimper à travers le tissu… Puis
il libère son sexe et j’écarte ma culotte pour le
laisser glisser en moi. On se connaît bien
maintenant : je bouge lentement, en gardant
un rythme régulier. Quand on perd les
pédales, on se déshabille pour de bon et on
accélère le rythme. « On finit sur le lit ? »
Je le suis. Face au miroir de l’armoire, on se
regarde monter dans les tours, lui sur moi,
puis l’inverse… Jusqu’à ce qu’il ne tienne plus.
Il se retire pour finir sur mon ventre. Quand
il reprend ses esprits, il revient s’occuper
de moi, avec les doigts et la langue, la route
directe vers l’orgasme.
Il y a encore des bonnes surprises… L’appel de
Gaëtan le mois dernier à l’heure du déj : « Je
suis en bas de ton bureau… » On a réservé une
chambre d’hôtel sur l’appli dayuse : une heure
pour se lâcher avant de retrouver les collègues
l’air de rien. « Bien mangé ? » Oui oui !
Et des ratés… Gaëtan aimerait réussir à me
donner un orgasme pendant la pénétration.
C’est peut-être une histoire de lâcher-prise, de
technique ou de temps, en tout cas ça n’a
jamais marché. Un challenge à relever.
Ce que vous osez désormais… M’offrir un
moment en solo quand il n’est pas chaud. Et
lui dire : interdiction de rentrer dans la
chambre les vingt prochaines minutes. S’il
rentre quand même, c’est qu’il a changé d’avis.
Ce que vous n’osez toujours pas… Lui dire
« encore plus fort » quand il me caresse. J’ai
peur qu’il trouve ça « violent ».
Vous en parlez… Après l’amour, il y a ce petit
doute : et si une goutte était partie trop tôt ? Je
ne prends plus la pilule, parce qu’on est d’accord sur le fond : on n’est pas tout à fait prêts,
mais l’idée d’un bébé « accident » nous plaît,
voire nous séduit de plus en plus…
ANNA EST AVEC YOANN
DEPUIS DIX ANS
CHRIS CLINTON
Vous le faites… Quand toutes les conditions
sont réunies. Les enfants dorment ou sont
gardés, on a notre quota de sommeil, pas trop
de stress au boulot, et envie tous les deux.
Deux fois par mois en moyenne, souvent le
même jour, parce que la première fois à
l’heure de la sieste relance le moteur et nous
donne envie de remettre ça le soir même.
C’est comment ? Nos corps se retrouvent avec
la passion de deux ados séparés par les vacances
d’été : on s’embrasse et on se débarrasse de nos
habits le plus vite possible, entre deux caresses
sous le caleçon ou la culotte de l’autre. Pas
besoin de préliminaires : le désir monte dès les
premiers baisers avec la langue. Yoann s’allonge, je lui enfile la capote et je m’assois sur lui
pour mener la danse, parce que j’adore ça. On
échange quand j’ai un début de crampe ou
quand Yoann est sur le point de jouir pour
ralentir. Après, on marche à l’impro, au plaisir
et à la voix pour se guider. Parfois, on se
retrouve dans des positions improbables, moi
allongée sur lui, ses jambes sur mes épaules
alors qu’il est raide comme un piquet, et on
se tape un fou rire entre deux gémissements.
Quand on fatigue et que le plaisir devient
ÀUn guide
lire
bourré
d’idées pour s’éclater
au lit (ou ailleurs) avec
le même mec pendant
au moins les vingt
prochaines années.
« Osez… pimenter la sexualité
de votre couple », de Marc
Dannam, éd. La Musardine
intense, on s’assoit l’un en face de l’autre : j’aime
le voir jouir. Il retire la capote, puis on se
touche et on se regarde monter ensemble
jusqu’à l’orgasme. Il n’est pas rare que la vision
du sien déclenche le mien. Puis on se retrouve,
ma tête contre son torse, pour une micro-sieste.
Il y a encore des bonnes surprises… Deux ou
trois fois par an, on fait remonter notre quota
de câlins en organisant des petits week-ends
en amoureux. Là, pendant deux jours, on
ne sort pas de l’hôtel et on ne compte plus le
temps passé l’un dans l’autre.
Et des ratés… Le mois dernier, la boîte de
capotes vides, on a fait les fonds de tiroir.
Jusqu’à en trouver une… qui m’a irritée au
bout de trois minutes.
Ce que vous osez désormais… Demander ce
que je veux, au moment précis où je le veux,
même quand c’est bizarre : « Mais vas-y, pincemoi le téton ! »
Ce que vous n’osez toujours pas… Lui dire que
les cunnis de mon ex me rendaient folle.
Lui dire aussi que mon ex, c’est Pauline, ma
meilleure amie.
Vous en parlez… On se le dit quand ce n’était
pas dingue. En se marrant : « Je nous donne 4
sur 10 ! » Mais on tombe toujours d’accord sur
un point : « Ça fait quand même du bien ! » O
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
105
C ’ E S T PA S V R A I ?
N O N , C ’ E S T PA S V R A I
« Y a un bug sur le site de Cosmo, à
chaque fois que tu cliques, Ryan Gosling vient te chanter la “Macarena”. »
« Non, sans déconner ? », « Si, je te
jure », « Attends, je partage. » Et voilà
pourquoi les fake news se propagent
six fois plus vite que les vraies d’après
une étude menée au Massachusetts
Institute of Technology : dès qu’un
truc nous paraît inédit et incroyable,
on ne peut pas s’empêcher d’aller
le répéter partout. Alors qu’une bonne
information bien véritable et vérifiée, on s’en fout complètement.
Jurassic
Bar
Au temps de la
préhistoire, on
buvait déjà des
binouzes au coin de la
grotte. Ça ressemblait plus
à du porridge qu’à de la bière
mais une toute récente découverte
archéologique le prouve: la plus
vieille bière du monde ne date
pas de 5 000 ans comme on
le croyait mais de 13 000 ans
et a été brassée en Israël.
106
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Et une courgette
à la fin du repas !
D’un point de vue botanique,
la courgette et la tomate ne
sont pas des légumes, mais des
fruits. Ça ne change rien, faut
quand même en manger
cinq par jour.
V A S - Y,
GEORGE !
Plusieurs études fort
sérieuses et publiées
dans des revues scientifiques fort honorables l’attestent : le café est bon pour la santé.
Les individus qui en boivent trois tasses par
jour, y compris déca, augmentent de façon
significative leur espérance de vie, avec la
réduction notamment des risques de diabète,
maladies du foie, démence, la prévention de
maladies cardio-vasculaires et de certains
cancers. Donc, descendre au distributeur,
au lieu de continuer à bosser, constitue une
attitude parfaitement responsable.
ISTOCK BY GETTY IMAGES
AH BON ?
Olé !
TRENTE MINUTES D’ACTIVITÉ
P H Y S I Q U E PA R J O U R ? O K .
Même si, avec notre manette, on ressemble à un mollusque avachi dans
le canapé, contrairement aux idées reçues, nous faisons du sport. En effet,
les jeux vidéo sont désormais reconnus comme tel car, au même titre
que la course automobile, ils permettent de développer les facultés de
concentration, tandis que les afflux de stress qu’ils génèrent nécessitent
une véritable endurance cardio-vasculaire. D’ici à ce que bingewatcher
« No Offence » brûle des calories, on n’est pas loin.
4 000 ans avant notre ère
Quand les Égyptiens sont parvenus
à construire les pyramides, tous les
mammouths n’avaient pas encore disparus.
On ne veut pas dire par là que les pachydermes les ont aidés, mais que leur génie
architectural date de plusieurs millénaires.
C’est Angela Ponce,
une candidate transgenre de 26 ans,
qui va représenter
l’Espagne à l’élection
de Miss Univers.
En 2015, la même
Espagne l’avait disqualifiée puisqu’elle
n’était pas une
femme. Moins de
trois ans pour
une ouverture d’esprit, c’est rapide.
10 INFOS POUR
SE COUCHER MOINS BÊTE
PAS DE BEAUCOUP, MAIS QUAND MÊME.
GIRL SALAMANDER
POWER
Depuis trois millions d’années,
elles ne donnent naissance qu’à
des femelles et ça marche très bien
comme ça – ceci dit sans vouloir
vexer personne, bien sûr. Qui sontelles ? Les salamandres unisexuelles
Ambystoma hybrides. Comment
font-elles ? Elles s’accouplent
brièvement avec les mâles d’autres
espèces, à qui, au passage, elles
piquent quelques gènes, mais elles
rejettent le spermatozoïde de la
cellule-œuf et procèdent ensuite par
clonage. La vraie question,c’est :
qui prend tous les boulots bien payés
dans leur société alors ?
Par Sophie Hénaff
Bravo Julie Genter
Pour son accouchement, la ministre néozélandaise des Femmes, élue écologiste,
s’est rendue à vélo à la maternité. C’est ce
qui s’appelle avoir la force de ses engagements. Et si ça se trouve, elle n’a même pas
réclamé trois péridurales en arrivant.
LES CORBEAUX VERTS
Dans le parc de loisirs du Puy du Fou, des corbeaux sont dressés
pour ramasser des mégots et les jeter à la poubelle. Un apprentissage
basé sur la récompense, une solution écologique et une façon
assez drôle de montrer aux humains incapables d’atteindre la poubelle qu’un piaf de 50 cm, lui, y parvient parfaitement.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
107
HITS
MODE
JE VEUX DU STREET,
DU CHIC ET DU FUN.
Photos Marc Philbert
Réalisation Isabelle Peyrut
ARIEL porte une
veste en satin de
laine et soie, un
tee-shirt en jersey
de coton, un pantalon en coton
et des bottines en
cuir, le tout Louis
Vuitton.
ROBE en soie
rebrodée de
sequins, The
Kooples, 548 €.
Escarpins en
cuir métallisé,
Christian Louboutin, 560 €.
ROBE volantée
en mousseline de
soie et dentelle.
B.o. en métal,
boots en suède
et caoutchouc, le
tout Coach.
VESTE en crêpe
de coton, Armani
Exchange,
280 €, tee-shirt
en jersey de
coton, Boohoo,
12 €, cycliste en
polyamide, Ash,
96 €. Banane
en cuir, Victoria/
Tomas x Nico
Giani, sneakers
en cuir, Essentiel
Antwerp, 235 €.
PULL en cachemire, Kujten,
225 €, chemise
en popeline de
coton, Polo Ralph
Lauren, 155 €,
short en coton,
Claudie Pierlot,
85 €. Clips
d’oreilles en
métal rhodié et
cristaux, Swarovski, 179 €,
sneakers en cuir
et caoutchouc,
Ash, 250 €.
CHEMISE en satin
de polyester, top
en coton crocheté, jupe portefeuille en viscose
et sandales en
cuir métallisé, le
tout Sandro,
265 €, 95 €,
195 € et 245 €.
B.o. perso.
PARKA en coton,
H&M Studio,
129 €, chemise
cropped et pantalon large en
coton, Sessùn,
145 € et 185 €.
Chapeau Louis
Vuitton, créoles
et manchette
Camille Enrico,
190 € et 190 €,
sautoir Sirconstance, 455 €,
sautoir en métal
et boîte à rouge
à lèvres en toile
monogrammée,
Louis Vuitton,
ceinture tressée
en viscose et lin,
et sandales en
cuir, Forte Forte,
175 € et 260 €.
ROBE en broderie
anglaise, short
en maille de viscose, ceinture en
cuir et sandales
en cuir clouté, le
tout Maison Alaïa
Assistante stylisme
Alexandra Nicolaïdis.
Mannequin Ariel,
agence Mademoiselle.
Assistant photographe
Aymeric Le Pesant.
Coiffure Mathieu
Guignaudeau, agence
Marie France.
Maquillage Phophie
Mathias, agence
Open Talent. Rens.
et prix sur demande
au 01 41 46 87 29.
MODE
La lingerie comme
une seconde peau.
Photos Fred Aufray
Réalisation Vanessa Coquet
ROXANE porte un
soutien-gorge
triangle en satin
de soie, Love Stories, 60 €, un
pantalon en coton,
H&M Studio,
70 €, et une ceinture en cuir, Maison Boinet, 125 €.
BODY en dentelle
de polyamide,
Maison Lejaby,
96 €, trench en
gabardine de
laine, La Petite
Française, 299 €,
veste en lin et
viscose, H&M
Studio, 129 €.
Bas Wolford,
33 €, sandales
en cuir, Minelli,
139 €.
BALCONNET
en dentelle et tulle,
Simone Pérèle,
79 €, culotte taille
haute en cachemire,
Eres, 280 €, bas
en polyamide,
Wolford, 31 €.
TRIANGLE en
dentelle et tulle,
Yasmine Eslami,
90 €, portejarretelles en
dentelle, Andrés
Sardá, 76 €,
string en tulle
de polyamide,
Triumph,
30 €, bas en
polyamide,
Wolford, 31€.
TRIANGLE en dentelle, Darjeeling,
40 €, culotte
en microfibre,
Hanro, 40 €. Bas
en polyamide,
Wolford, 31 €,
sandales en cuir,
Minelli, 139 €.
TRIANGLE en
dentelle de
polyamide,
Princesse Tam.
Tam, 39 €,
culotte en tulle,
Eres, 65 €, bas
en polyamide,
Wolford, 33 €.
SOUTIEN-GORGE
à armature en tulle,
Dim, 29 €, pull
en cachemire,
From Future, 59 €.
TRIANGLE en
tulle et dentelle,
Chantelle, 70 €,
shorty en satin
de soie et dentelle,
Carine Gilson,
bas en polyamide,
Wolford, 31 €.
Mannequin Roxane
@premium-models.
Assistante stylisme
Linda Khirat. Coiffure
Raynald @b-agency.
Maquillage Camille
Arnaud @backstageagency.
BEAUTÉ
LES SECRETS
DES PROS
AVOIR LES DENTS NICKEL, UN
TEINT DE PÊCHE ET LE CHEVEU
BRILLANT, C’EST TENTANT…
ET AVEC CES ASTUCES D’EXPERTS,
CE N’EST PAS SI COMPLIQUÉ.
Par Emmanuelle Lannes et Valentine Pétry. Photos Bruno
Juminer. Réalisation visuelle Dominique Évêque.
Le cheveu cachemire
En hiver, les contrastes de températures et l’usage régulier
du séchoir et des plaques agressent joyeusement
la fibre capillaire, jusqu’à la rendre aussi sexy qu’un fil
électrique…
L’astuce bonus de Raphaël, coloriste et fondateur de l’atelier Moment Couleur*:
« Je rince à peine mon soin. De beaux cheveux, un joli
balayage, ça passe avant tout par l’hydratation. Après
chaque shampooing, j’utilise un soin réhydratant
d’origine naturelle, sans silicone, que je rince mal exprès,
une fois seulement et sans m’attarder ! L’idée, c’est de
laisser un film protecteur sur la fibre, pour une hydratation longue durée. Dès les premières utilisations, le cheveu est plus élastique. »
Masque Réparateur, Structure Repair, Maria Nila ;
Intense Mask, Botanique, La Biosthetique (9) ; Botanic
Crème, By Biot (10).
*64, boulevard Saint-Germain, Paris 5e, tél. :
01 42 01 69 48, moment-couleur.fr.
126
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Assistante stylisme Marion
Renoux, pull Vanessa Bruno,
bagues Rivka Nahmias. Maquillage Lisa Legand, @ Airport.
Coiffure Raynald, B-agency.
Prises de vue réalisées à l’hôtel
Les Deux Girafes.
« J’aime les formules les plus simples. Les produits “2 en 1” ou “3 en 1” sont souvent bourrés d’actifs qui polluent les cheveux. Un shampooing n’a qu’un seul but : laver ! Le signe
que tout va bien ? Au rinçage, les cheveux
doivent paraître un peu « secs » sous les doigts.
A contrario, s’ils paraissent doux et soyeux
à peine rincés, c’est qu’ils sont enveloppés
de silicone, ce qui oblige à les laver toujours
plus. Enfin, un bon truc pour éviter l’usure
des pointes sur les cols de manteaux et les
écharpes : la noisette de crème de jour, à appliquer aussi souvent que son baume à lèvres. »
Shampooing Vitamino Color Soft Cleanser,
L’Oréal Professionnel + Crème de Jour Karité
Hydra, René Furterer ; Crème de Jour au
Bois de Santal, Christophe Robin (4) ; Éclat
Naturel, Leonor Greyl.
*13, rue Vivienne, Paris 2e, tél. :
01 42 39 62 70, latelierblanc.com.
La peau souple
La base, c’est le démaquillage ! En hiver, on
laisse de côté eau micellaire, savon ou gel : tout
ce qui mousse agresse l’épiderme, déjà malmené par l’alternance froid/chauffage. On
préfère un lait avec une liste courte d’ingrédients safe et apaisants, qu’on applique du
bout des doigts, sans oublier le cou. On peaufine avec une lotion coordonnée, à condition
de « tamponner » délicatement dans les vingt
secondes. Un mot d’ordre : on ne décape pas !
L’astuce bonus de Sarah Brown, fondatrice de
Pai Skincare :
« Je ne suis pas fan des lingettes démaquillantes…
et je fuis les nettoyants contenant de l’alcool,
des sulfates, etc. À la longue, ces produits
sensibilisent la peau : ils balayent tout sur leur
passage, y compris le film hydrolipidique, et
sont souvent à l’origine des irritations et rougeurs. Dès qu’il fait froid, j’enrichis mon rituel
démaquillant : deux gouttes d’huile de rosier
sauvage dans mon lait nettoyant, un pschitt de
tonique, puis je passe sur mon visage une
mousseline en coton bio imbibée d’eau tiède.
Si ma peau tire ou paraît sèche après nettoyage,
c’est le signe que j’en ai trop fait. Dans ce cas,
j’applique une ampoule de granions de sélénium pour réhydrater. »
Nettoyant Doux + Huile de Rosier Sauvage (3)
+ mousselines Bi-face, le tout Pai Skincare ;
128
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Fluide Lacté Exquis à la camomille et à l’huile
de camélia, Qiriness (8) + Huile d’Avocat,
lissant et apaisant, Melvita (6) ; Lait Démaquillant Végétal à l’Extrait d’Aloe, SkinActive,
Garnier (1) + Huile de Jojoba, RevelEssence.
DANS
LA SALLE
DE BAINS
L’astuce bonus d’Océane, esthéticienne au Spa
Givenchy de l’Hôtel Métropole Monte-Carlo :
« Je fais partie de celles qui aiment “effacer”
leur journée sous la fraîcheur de l’eau, même
en hiver. Pour compenser l’inconfort du calcaire : un gel nettoyant doux, fouetté énergiquement dans un bol jusqu’à obtenir une
mousse nuageuse et onctueuse. Je l’applique
au pinceau sur le visage, avant de rincer avec
une eau douce pour la peau. Ça demande un
peu de temps, mais ça transforme le démaquillage en vrai moment de plaisir. Comme au spa ! »
Ready-to-Cleanse, Givenchy ; Démaquillant
au Linge Chaud, Ren ; Eau cellulaire,
Esthederm (2).
1
2
Le plein d’énergie
Planches de charcuterie, canap et Netflix en
boucle… On amasse les toxines et le corps
tourne au ralenti. On s’offre un plan « reset ».
L’astuce bonus de Valérie Espinasse*,
micronutritionniste :
3
« Pendant l’hiver – surtout après les fêtes, j’ai
pris l’habitude de soulager mon foie avec une
cure de radis noir, artichaut, romarin, desmodium et charbon. Le plus simple ? En gélules
ou sous forme d’ampoules, matin et soir
pendant trois semaines. Très vite, ma peau
semble plus fraîche, et je remarque aussi une
vraie différence sur la qualité des ongles et des
cheveux. Bénéfices collatéraux : un regain
d’énergie pendant plusieurs mois. Pour accompagner cette cure, je mange une à deux fois
par semaine une salade de radis noir, assaisonnée avec du jus de citron et de l’huile d’olive. »
*valerieespinasse.fr.
4
6
5
L’astuce bonus de Vanessa Clavel*, professeure
de yoga et Pilates
« Un corps renforcé, c’est une plus jolie posture, moins de maux de dos, et un moral
au beau fixe. L’exercice facile : une minute de
gainage par jour, le minimum pour être en
bonne santé et muscler les transverses, cette
ceinture d’abdos sans laquelle on se transforme en poupée molle. B.a.-ba : se mettre en
position planche au sol, coudes au sol, mains
bien à plat et dos droit, avec un bâton posé
de l’arrière de la tête jusqu’aux fesses pour bien
7
9
8
CRÉDIT PHOTO
L’astuce bonus de Frédéric Mennetrier, coloriste
et fondateur de l’Atelier Blanc*:
10
Pull Vanessa Bruno,
bague Dodo.
contrôler sa posture. L’objectif ? Creuser le
ventre comme si l’on voulait scotcher le nombril à la colonne vertébrale ! Une fois l’exercice
fini, on ne laisse pas tomber à terre : on enroule
le dos et on pose les fesses sur les talons,
avant de se relever doucement pour protéger
les lombaires, qui sont très fragiles. »
*penseryoga.com.
NATURES MORTES THIERRY LEGAY
Le maxi-sourire
Mis K.-O. par le froid, notre sourire laisse
place à une grimace. Mais moins on sourit,
moins les autres nous sourient en retour.
Alors on fait un effort.
L’astuce bonus d’Arash Zarrinpour*, chirurgiendentiste à Paris :
« Des dents nickel, c’est la base d’un joli sourire. Mon conseil ? Passez à la brosse à dents
électrique. Investissez dans un modèle à ultrasons antibactériens, qui indique le temps à
passer sur chaque partie de la mâchoire… et
testez le dentifrice à l’aloe vera : effet astringent, cicatrisant, apaisant et aseptisant ! »
Oral-B, Braun ; Sonicare Protective Clean,
Philips + dentifrice, PurAloé.
*Cabinet Dentaire, 7, boulevard de la Madeleine, Paris 1er, tél. : 01 45 44 99 81,
selarl-zarrinpour-chirurgiens-dentistes.fr.
L’astuce bonus de Verena Tremel,
directrice du Studio Rituel*, professeure
de yoga, Pilates et Gyrotonic®:
« Je recommande à mes élèves de sourire quand
ils font du sport, ça modifie tous leurs mouvements, qui deviennent plus souples et déliés.
On sait aussi que ça conditionne le cerveau :
quand on sourit, on se sent mieux. Cela fait
MOINS DE
CA FÉ , PLUS
D’ÉNERGIE
« Trop de café perturbe la digestion
et nous énerve
au lieu de nous
booster. Un jour
sur deux, je le
remplace par une
infusion au thym,
gingembre, citron
et sucre de coco. »
Joffrey Bihin,
coach sportif et
fondateur du Studio 45, 45, avenue Parmentier,
Paris 11e, tél.: 06
16 41 45 90.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
129
L’Huile Stupéfiante, Ho Karan ; Maqui + Acai
Prickly Pear Goji, Youth to the People, chez
Sephora (7).
L’astuce bonus de Nina Roos*, dermatologue :
« Je me suis mise au sport d’endurance, celui qui
fait transpirer ! En transpirant, on relance la
microcirculation, on se débarrasse des cellules
mortes, des particules de pollution et des toxines
alimentaires. En prime, on booste la régénération des cellules, et on limite l’impact du stress
sur la peau. Je pratique trois fois par semaine
pendant une heure. Quand je ne parviens pas à
les caser dans mon agenda, je me déplace le plus
possible à vélo. » *docteurninaroos.fr.
La peau protégée
Ce n’est pas parce qu’il fait froid que les UVA
et UVB sont en mode hibernation !
L’astuce bonus de Katharine Mackenzie
Paterson, facialiste, fondatrice de l’institut
KMP Skin* à Londres :
Soutien-gorge Eres,
b. o. Rivka Nahmias,
rouleau de jade,
Roll-On Jade au
Drugstore Parisien.
DES PIERRES
POUR DOMPTER
NOS ÉMOTIONS
« J’aime avoir sur
moi une, deux ou
trois pierres :
l’amazonite calme
et me rend plus
sereine, l’agate
bleue favorise le
dialogue. Le quartz
rose, lui, cicatrise
les peurs, les
colères. Je les lave
à l’eau tiède le soir.
Pour mieux m’endormir ou méditer,
je place l’amazonite au centre de la
poitrine : j’oublie
ma journée et
ses contrariétés. »
Julia Boschiero,
fondatrice de
Lithosophia, école
de lithothérapie,
lithosophia.com.
130
écho à un mantra que j’aime beaucoup : “J’inspire, je regarde ; j’expire, je souris.” »
*16, rue de la Grande-Chaumière, Paris 6e,
tél.: 01 53 10 86 00.
Le teint glowy
Quand les températures baissent, il faut apporter à la peau des soins plus costauds. On oublie
les textures fluides et on adopte une crème
moelleuse, une huile, ou carrément un baume.
L’astuce bonus de Claire Nouy, fondatrice des
cures détox Nubio :
« Je ne me contente pas de poser deux lichettes
de crème et basta ! Je fais monter le glow avec
un automassage à l’huile végétale bio et pure,
qui active la microcirculation et nourrit en
profondeur. À chacune de choisir l’huile adaptée à son type de peau – personnellement je
suis fan de l’huile de chanvre, idéale pour les
épidermes sensibles. Avec des mouvements
doux et circulaires, je commence par masser
les joues, puis j’étire sur les contours du visage.
J’évite la zone médiane pour ne pas la surcharger en lipides. Pour que ce soit efficace,
je m’astreins à ce rituel trois minutes par jour. »
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
« Je ne sors jamais sans un SPF30 minimum,
même en hiver, même en ville. Pour préserver
la peau, anticiper taches et ridules et se
protéger de la pollution, il n’y a pas mieux ! J’ai
programmé une alarme sur mon smartphone
à la mi-journée pour ne pas oublier d’en
réappliquer une noisette, vite fait, sans insister.
Pourquoi ? Au bout de deux heures, le SPF
perd de son efficacité. »
Extraits de kigélia, baobab, marula, et SPF30,
ce soin hydratant est extra, aussi, en base
de make-up, Skin Cream 01, Dr Jackson’s ; en
retouche, Aqua Urban SPF50, Galénic (5).
*www.kmpskin.com.
L’astuce bonus de Marie Duhart,
make-up artist Lancôme :
« J’ai toujours une feuille d’aloe vera, achetée
en magasin bio et conservée au frigo. Ses propriétés apaisantes, cicatrisantes et hydratantes
sont fantastiques. Comment l’utiliser ? Le soir,
j’en coupe un petit bout en deux, cela libère
le suc de la plante, une sorte de gel que j’étale
en cataplasme sur la peau. Dix minutes de
calme, et je rince à l’eau tiède. Si je dois ressortir, je relance ma bonne mine en appliquant
un sérum nourrissant et exfoliant à l’acide
glycolique, que je masse avec un rouleau
de quartz rose : ça lisse, ça apaise et ça enlève
toutes les saletés ! »
Absolue Precious Celles Goutte de Rose,
Lancôme + Rose Quartz Facial Roller, herbivorebotanicals.com. O
FAITES CONFIANCE
À VOTRE TAMPON
C
omme beaucoup de femmes, vous vous posez des
questions sur la qualité des produits que vous utilisez.
Chez Tampax, ces questions nous tiennent à cœur !
LE SAVIEZ-VOUS ?
✓
Tampax Cotton Comfort, ainsi que Tampax Compak et Tampax Compak Pearl
sont testés par le label indépendant STANDARD 100 d’Oeko-Tex®
(contrôle des substances indésirables).
Notre fournisseur de coton est une entreprise familiale fondée en 1900. Leur coton est :
✓ Issu de filières responsables (membre de lʼassociation Cotton LEADS™)
✓ Testé par le label indépendant STANDARD 100 dʼOeko-Tex
✓ Hypoallergénique et de qualité pharmaceutique
®
Tampax sʼengage à communiquer de manière transparente sur la composition
de ses produits. Retrouvez l’ensemble des composants de tous les
tampons Tampax directement sur les paquets!
NOUVEAU
Tampons
100% COTON
Applicateur en plastique végétal
0%
fum
Sans parfum et colorant
Un trait,
c’est tout !
Version chic
Version rock
Remember Audrey Hepburn ! Ici, le liner joue
la carte de l’élégance. Pour structurer le regard,
on trace simplement une ligne fine au ras des
cils. Un conseil : adapter le dessin à la forme de
l’œil. S’il est en amande, c’est l’idéal, il suffit
de suivre le contour. S’il est rond, on étire le
trait pour corriger discrètement. Le fait d’avoir
noirci la racine des cils donne l’impression
qu’ils sont plus fournis. Un peu de mascara
allongeant, c’est parfait.
L’astuce : On dessine le trait en plusieurs fois.
On commence par le coin externe de l’œil
et on s’arrête au milieu de la paupière. Ensuite,
même chose, mais en partant du coin interne.
On raccorde les traits, c’est fait !
Amy Winehouse reste l’une des meilleures
icônes de ce trait épais, en haut et en bas,
comme une virgule accentuée. Pour que cette
audace ne s’efface pas au fil des heures, on
mise sur une formule longue durée. En prime,
on ajoute un max de mascara.
L’astuce : Ne pas trop corriger. Au contraire,
le côté too much permet de camoufler
ses erreurs en ajoutant encore de la matière.
Pour tracer une ligne nette, une pointe fine biseautée : Arch Liner Ink, Shibui Black 01, Shiseido.
Pour un tracé modulable, une pointe souple :
Stylo Long Wear Eyeliner, Kiko ; Eye-Liner
Feutre, Hyper Precise All Day, Maybelline.
132
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Pour un max de matière : Gel Eyeliner
Longue Tenue, Black Ink + pinceaux de pro,
Bobbi Brown.
Pour colorier à l’excès : Eye-Liner Pro Winged
Liner N° 37, Sephora + pinceau n° 11 NYX
PRO, by NYX.
PA S S Û R E D E
SON COUP
DE PINCE AU ?
On investit dans
une paire de
liners patchs
à coller, repositionnables
et réutilisables.
Tout devient
alors possible !
marbellaparis.fr
IMAXTREE, NATURES MORTES THIERRY LEGAY.
LES OUTILS :
LES OUTILS :
BEAUTÉ
L’EYE-LINER REVIENT EN FORCE SUR LES
DÉFILÉS ET DANS NOS TROUSSES.
QUATRE MANIÈRES DE L’APPLIQUER
POUR EN METTRE PLEIN LA VUE.
LES RÈGLES
D U P R Ê T-À T R ACER
Par Dominique Évêque
Version sexy
Version arty
L’œil de chat, c’est la signature des bombes qui
n’ont pas froid aux yeux : Penélope Cruz, Alexa
Chung… Pour faire comme elles, on étire la
ligne en remontant vers les tempes, et on accentue l’effet en ajoutant une couche de mascara
sur l’extrémité extérieure des cils. Encore plus
hot ? On monte en intensité avec un trait
dans les cils inférieurs, qui va ourler le regard.
L’astuce : Dessiner le cat-eye au pinceau avec
de l’ombre à paupières ou du khôl noir, puis
repasser avec le liner pour éviter les loupés.
Aplats de couleurs ultra dark, calligraphies,
lignes décalées… tout est permis ! Une condition, laisser le reste du visage sage comme une
image : teint parfait, no blush et mascara free.
L’astuce : Ne pas se prendre pour une make-up
artist, ce genre de maquillage n’obéit à aucune
règle. Il suffit d’être inspirée et spontanée,
l’idée étant de se lâcher le temps d’une soirée.
LES OUTILS :
Pour réussir une jolie virgule du premier coup,
un feutre avec un pochoir : Flash Cat Eye,
L’Oréal Paris.
Pour une symétrie parfaite, un tampon à
encrer : Vavavoom Kitten, The Vamp Stamp,
chez Sephora.
Pour l’intérieur de l’œil, un liner liquide : Lash
Liner Liquid Inner, Trooper Black, Kat Von D,
chez Sephora.
LES OUTILS :
Pour dessiner : Crayon Colorstay Crème Gel,
801 Caviar, Revlon.
Façon Stabilo : Ultra Graphique Eye-Liner
Artist, That’s The Point, NYX.
Comme un stylo-plume : Lacquered Eyeliner,
Eyes To Kill, Armani.
Inspiration calligraphie : 3 Way Lash Lining
Tool, Too Faced chez Sephora. ●
On prévoit un kit
retouche en cas
de loupé : un
coton-tige et de
l’eau micellaire
(Coton-tiges
Muji + Eau
Micellaire,
Embryolisse).
On nettoie ses
paupières : afin
d’absorber les
traces de crème
ou de fond de
teint qui pourraient gêner le
passage de l’eyeliner, on tapote
ses paupières
avec un mouchoir
ou une feuille
de papier matifiant (Papier
Matifiant Au Thé
Vert, NYX).
On s’installe : on
s’assied, on pose
le coude sur une
table pour être
bien stable, et on
se regarde dans
un petit miroir
inclinable. Le
meilleur angle,
c’est paupière
baissée, œil miclos et regard
dirigé vers le bas.
On pose les
bases : on trace
une ligne ultra
fine qui empiète
entre les cils,
pour combler les
espaces et donner une impression de profondeur. Cette ligne
servira de guide.
Selon l’effet souhaité, on la laisse
ainsi, on repasse
dessus, on épaissit, on étire.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
133
BEAUTÉ
Le miel
superstar
Dans nos crèmes, sur nos lèvres ou en parfum,
le miel nous veut du bien ! La preuve par huit.
Par Emmanuelle Lannes. Photo Fabrice Bouquet.
Réalisation visuelle Dominique Évêque.
Repulpant
Le pitch. Le miel est l’un des actifs naturels les
plus régénérants qui soient, à tel point qu’on
l’utilise en milieu hospitalier pour booster
la cicatrisation des grands brûlés… Les
cosmétologues parlant souvent de la ride
comme d’une cicatrice, le rapprochement est
évident : le miel est notre meilleur ami quand
on rêve d’un teint de bébé, lisse et ferme.
Cosmo+ : Coup de cœur pour ce bisérum
glowy que l’on peut aussi bien appliquer
le matin en primer lissant, que le soir pour
régénérer. Un film invisible et confortable
qui mixe acides de fruits, délivrés en goutte
à goutte, actifs du miel d’Ouessant et gelée
d’abeille noire, aux effets liftants et assouplissants. Addictif.
Quoi ? Sérum Double R, Abeille Royale,
Guerlain (3).
Engagé
Le pitch. En pot ou sur la peau, plus on en
consomme, plus les marques s’y intéressent…
et s’engagent pour assurer la préservation
des abeilles. Nuxe, depuis le lancement de
sa ligne Rêve de Miel, soutient Un Toit pour
les Abeilles (parrainage d’apiculteurs) dans
les Vosges, et devient mécène du Musée
du Louvre pour la sauvegarde de l’espèce, avec
la mise en place d’une prairie fleurie, de six
Dans une tasse d’eau chaude, le
jus d’un demi-citron, du ginseng,
du miel d’acacia, et un sachet de
thé infusé le double de son temps.
134
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
THIERRY LEGAY, DR.
UNE RECET TE POUR SE
RÉVEILLER DU BON PIED ?
LUNE DE MIEL
Un baume lèvres
cocoon pour
un sourire impec.
LE MIEL SUPERSTAR
2
ruches en plein Paris, et d’une apicultrice
dévouée exclusivement à leur bien-être. Guerlain
s’est engagé aux côtés du Conservatoire de
l’abeille noire, dont le sanctuaire se trouve sur
l’île d’Ouessant. En contrepartie, la marque
utilise quelques grammes de cet or liquide
dans sa gamme Abeille Royale, avec un credo :
ne jamais dilapider les stocks.
Cosmo+ : Dans l’assiette aussi, le miel est un
produit militant et super nature ! Pour se faire
du bien, on le préfère de couleur sombre
(plus riche en flavonoïdes), comme le miel
de châtaignier ou de bruyère. On lit l’étiquette
et on privilégie les miels français, chauffés à
moins de 60 °C, et sans la mention « Mélange
de miels UE et hors UE ». Si le numéro de l’apiculteur est sur le pot, c’est encore mieux !
Haut de gamme
Le pitch. Tous les miels ne se valent pas ! Pour
garantir l’efficacité de l’actif sur la peau, les
labos doivent examiner trois critères : la
pureté de l’environnement, sa biodiversité,
et l’espèce génétique de l’abeille. Les grandes
gagnantes de ce casting ? Les abeilles noires
d’Ouessant. Elles vivent à plus de 18 km
des côtes et de la pollution, se régalent de
bruyères roses à perte de vue, et supportent
sans ciller quatre saisons en une journée.
Résultat ? Abeille Royale de Guerlain, l’une
des gammes les plus précieuses du marché,
des plus lissantes aussi.
Cosmo + : À chaque changement de saison
ou en cas de grosse fatigue, on s’offre ce soin
atypique : un mix de gelée royale encapsulée
dans des microbilles, à tapoter sur la peau.
Au bout de sept jours, l’effet reset est incroyable,
surtout si on avale en même temps une
ampoule de gelée royale chaque matin.
Quoi ? Cure de La Reine, Abeille Royale,
Guerlain (11) + Arkoroyal Dynergie,
Arkopharma (10).
3
1
4
6
5
7
8
9
11
10
12
13
16
14
15
136
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
THIERRY LEGAY, DR.
U N E R E C E T T E P O S T- F I E S TA
Ce super bowl est excellent en breakfast après
un lendemain de fête. Dans un bol, mélanger :
1 pamplemousse + 1 kiwi + 1 poire + jus
de ½ citron + 1 cuillère à café de miel d’acacia
+ 1 poignée d’amandes effilées. Ce petit
déjeuner aide le foie à évacuer les toxines, et en
bonus évite le coup de barre de 11 heures.
Relaxant
Le pitch. À Palm Spring, stars et top modèles
Cosmo+ : Pour soigner ses baisers et résister
aux gerçures, on use et abuse de la propolis.
Mode d’emploi : assouplir les lèvres pendant
dix minutes sous une couche épaisse
d’Homéoplasmine, puis éliminer le surplus
et les peaux mortes en frottant doucement
avec une éponge konjac. Ensuite, appliquer
ce baume best-seller à base de miel d’acacia
et de cire d’abeille, aujourd’hui enrichi en
olé-actif de propolis.
Quoi ? Super Baume réparateur au miel, Nuxe
(8) ; Soin des lèvres, Apicia (14).
s’offrent une cure au Spa Golden Door pour
tester une méditation un peu spéciale, basée
sur l’observation des abeilles. La séance
consiste à écouter leur bourdonnement, celui
qui nous endort l’été en plein soleil – ou nous
fait paniquer, au choix. Une façon de prendre
confiance, de rester dans l’instant présent et,
paraît-il, de rendre grâce à cette espèce menacée et pourtant responsable, à plus de 95 %,
de la pollinisation de la planète.
Cosmo+ : On se rejoue la Californie chez soi,
pour une vingtaine de minutes ! D’un
côté, la bande-son à retrouver sur YouTube
(« abeilles-sauvages bruits-naturels »), de
l’autre, une salle de bains chauffée à bloc et
cette recette relaxante pour une peau douce
et tonifiée : mélanger une tasse d’huile
de sésame + deux cuillères à soupe de miel
liquide + 10 gouttes d’huile essentielle de
bois de rose, faire tiédir et verser directement
sur la peau, dans la douche. Masser pendant
10 minutes avec une brosse pour le corps
en mouvements circulaires.
noïdes, des antioxydants désensibilisants.
Extra pour les peaux sensibles.
Cosmo+ : Quand il fait froid dehors et chaud
dedans, on mise sur une crème visage à base
de miel pour calmer le jeu et recharger la peau
en lipides.
Quoi ? Crème de jour Elixir Royal, Fleurance
(1) ; Essential Queen’s Cream, Royal Honey,
Skinfood (5) ; Soin 3-en-1 Délice de Miel, Le
Petit Marseillais (2).
Détox
Parfumé
quand on fait attention à sa ligne, au contraire !
Pour les diététiciens, c’est un véritable antispleen qui aide à supporter une journée monodiète ou un jour sans sucre, ni pain blanc, ni
pâtes, ni viennoiseries.
Cosmo+ : Se détoxifier avec un super bowl
(voir recette ci-contre).
note miellée, c’est un peu tout ça à la fois, un
accord doux, voluptueux, et plus étonnant sur
la peau que la vanille. Un sillage gourmand
sans être sucré, qui flotte dans l’air.
Cosmo + : On change de routine en se parfumant façon « miel layering » : un gel douche +
une crème corps + un sillage pour mieux
encapsuler ce nouvel accord.
Quoi ? Douche Nutritive Miel de Fleurs, La
Provençale (16) + Lait Fondant Nectar de
Miels, Melvita (4) + Honeysuckle & Davana,
Jo Malone (13) ; Douche Huile, Jeanne
en Provence (6) + Gommage Gourmand,
Nuxe (15) + Angel, Thierry Mugler (12). ●
Le pitch. On ne raye pas le miel de sa wish list
Réparateur
Le pitch. La propolis, actif contenu dans le miel,
est un trésor bien gardé de la ruche. Fabriquée
par les abeilles butineuses à partir de résines
végétales, elle compte plus de 300 molécules
aux propriétés reconstituantes. On tente ?
Apaisant
Le pitch. Le miel est ultra concentré en flavo-
Le pitch. Boiseries, tabac blond, liqueurs… la
THIERRY LEGAY, DR.
UNE RECETTE BOOST
Mélanger dans un bol une cuillère à café de sa crème de jour avec
une cuillère à café de miel liquide, puis appliquer généreusement
en cataplasme sur le visage. Après cinq minutes de pose, retirer
l’excédent avec une lotion douce. En prévision de vacances à la
montagne, on teste ce protocole deux fois par semaine pour garder
une peau fraîche et rebondie. On commence quinze jours avant
le départ, puis trois fois par semaine pendant la durée du séjour.
5 coups
de cœur
Un tube :
Hyalomiel, Féret,
10 € (7). Pour
mettre pieds
et mains dans
un cocon
de douceur.
Une boutique :
miel, gelée,
royale, propolis…
Bien-être, gourmandise ou extraction de miel
pour le déguster
frais, cette enseigne n’a que de
jolies surprises
à offrir. famillemary.fr.
Un site : une sélection de produits bio et de
miels locaux. On
commande en
ligne et on récupère à l’adresse
de son choix. laruchequiditoui.fr.
Une collab :
entre un miel de
tilleul et la
marque de soins
cocooning,
Baïja x Hédène.
Une brume : ce
spray hydratant
coréen contient
50 % d’extrait de
propolis + des
huiles végétales.
Il fixe le make-up
et protège des
rayons grâce
à son SPF 50.
Propolis Mist,
PureHeals (9) sur
marionnaud.fr.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
137
Soyez sûr d’être gâtée
pour la Saint-Valentin,
Abonnez-vous
à Cosmo !
2 ANS
1 AN
D’ABONNEMENT À
D’ABONNEMENT À
=
=
24
14
€
€
,20
au lieu de 48,40€
au lieu de 24,20€
-50% de remise
JE M’ABONNE !
Par téléphone : 01 84 888 22 (prix d’un appel local)
Par courrier : en retournant ce bulletin avec votre règlement à :
Cosmopolitan - Libre réponse 92467 - 93509 Pantin cedex
Sur internet : www.magazines.fr/cosmopolitan
Code express : Grand format TCM170
MES COORDONNÉES :
Oui, je m’abonne à
2 ans pour 24,20€ au lieu 48,40€
E43A1
1 an pour 14€ au lieu de 24,20€
E43A2
JE RÈGLE PAR :
Chèque à l’ordre de Cosmopolitan Carte bancaire
no
Cryptogramme :
Expire fin :
3 derniers chifres au dos de la carte
Prénom :
Adresse :
Code Postal :
Tel :
Mme
Nom :
Mlle
M.
Ville :
E-mail :
J’accepte de recevoir les e-mail des
ofres promotionnelles de la part des
partenaires du groupe Marie Claire
Date et signature obligatoires :
Ofre valable 3 mois en France Métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles. Photo non contractuelle. Pour
l’étranger, veuillez nous consulter. Vous pouvez acheter séparément le magazine au prix de 2.20 € + 2.50 € de frais de
port. Vous recevrez votre abonnement dans un délai de 5 à 6 semaines à compter de la réception de votre règlement.
Ces informations sont destinées au Groupe Marie Claire, auquel la société Inter Edi SA appartient. Elles sont collectées
et utilisées à des fins de traitement de votre abonnement. Le cas échéant, votre adresse mail sera utilisée pour vous
envoyer les newsletters que vous avez demandées ou dont vous bénéficiez en tant que client ou abonné. En application de la réglementation en vigueur, vous disposez des droits d’accès, de rectification, d’efacement, d’opposition, à
la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi que de la possibilité de définir des directives relatives
au sort de vos données après votre décès. Pour exercer vos droits, contacter GMC par mail à dpo-cosmo@gmc.tm.fr
ou par courrier à Groupe Marie Claire-DPO - 10, boulevard des frères Voisin - 92130 Issy Les Moulineaux, en justifiant
de votre identité. Vos données postales sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux. Si vous
ne le souhaitez pas, merci de cocher cette case ou de nous en informer à l’adresse ci-dessus. Pour toute information
complémentaire, consulter notre Politique de Confidentialité sur le site www.magazines.fr
COSMO
Le métro
aérien
fait le tour
du Loop,
le centre-ville.
ADAM ALEXANDER PHOTOGRAPHY/COURTESY OF CHOOSE CHICAGO.
Chicago
Virgil Abloh y est né,
les West-Kardashian
s’y installent. Avec son
architecture à couper
le soufle et ses nouveaux
quartiers de West Loop
et Wicker Park, Chicago
est the town to be.
Par Martine Tartour
ROADBOOK
La Cloud
Gate
d’Anish
Kapoor.
Passer sous la Porte
des nuages
La Cloud Gate signée Anish
Kapoor est le symbole de
la ville depuis son installation au Millennium Park en
2006. À cause de sa forme,
on l’a surnommée The Bean,
« le haricot ». Pour garder
son aspect miroir, la sculpture est dépoussiérée deux
fois par jour. On s’y reflète,
on joue avec son image
déformée et on se prend en
140
photo : The Bean est le
monument le plus instagramé de Chicago.
Se promener le nez
en l’air
Marcher est la seule façon
de s’approprier la ville.
Le centre n’est pas immense
et regroupe le quartier du
Loop et Magnificent Mile.
Fin e, l’École de Chicago
a mis au point l’utilisation
de l’acier dans la construction des gratte-ciel, l’Art
déco a fait ensuite des merveilles sur les façades.
On n’hésite pas à pousser
la porte des buildings,
comme celle du Rookery
(209 South LaSalle St),
dont Frank Lloyd Wright
a redessiné le hall et la
superbe verrière en 1905.
Dormir dans un hôtel
mythique
Le Chicago Athletic Association, face au Bean, est un
ancien club de sport réservé
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
COMPRENDRE LA GENTRIFICATION
Ce phénomène pousse les défavorisés hors des
centres-villes pour voir s’installer des bobos. À
Chicago, West Loop a transformé ses usines et ses
abattoirs en restos étoilés, ou en clubs privés
comme le Soho House, une ex-usine de fabrication
de courroies. Cela dit, West Loop est encore accessible : le Soho House de Chicago, au contraire de
celui de New York ultra fermé, permet à tout un
chacun d’en profiter, avec trois restaurants : Chicken & Farm Shop, The Allis, et notre coup de cœur,
le très sympa Fox Bar. 113-125 N Green St.
aux hommes devenu hôtel,
avec un bon rapport qualitéprix pour les chambres (à
partir de 110 € la double).
En lieu et place des bains
turcs au rez-de-chaussée, un
Shake Shack où déguster un
bon burger. Et au dernier
étage, le restaurant Cindy’s
avec terrasse où l’on
embrasse d’un regard le lac
immense, le Millennium
Park et la skyline. L’eau,
le vert, l’acier. Chicago,
quoi ! 12 S Michigan Ave.
Monter au ciel
Deux gratte-ciel pour deux
expériences :
– Dominer le vide au Skydeck de la Willis Tower : si
on ose avancer dans la cage
CITY OF CHICAGO, COURTESY OF CHOOSE CHICAGO ; EWAN SHEEHAN.
Prendre le métro aérien
C’est un des plus filmés au
cinéma : « Ocean’s Eleven »,
« Matrix », « le Fugitif »…
Dans « les Visiteurs 3 », Jean
Reno s’y enfuit… à cheval !
En 2005, il est élu cinquième merveille de la ville
par ses habitants. Prendre la
ligne marron, et la parcourir tout du long pour 2 € :
on fait le tour du Loop, le
centre-ville, et ça vaut tous
les bus à impériale qui réclament 30 € par personne.
L’hôtel
Chicago
Athletic
Association.
TESTER LE MEILLEUR
BURGER AU MONDE
Les abattoirs légendaires de la
ville expliqueraient pour certains
historiens que le crime a sévi ici
plus qu’ailleurs. Pour les restaurateurs, c’est tout simplement la
raison pour laquelle, dans cette
ville, on aime la viande. Au Cheval, un « diner » aux allures rétro,
se targue d’être le top du burger
mondial. On a goûté, c’est vrai !
800 W Randolph St.
ROBERT AGRA ; THOMAS HART SHELBY/GOAT RODEEO PRODUCTIONS ; KEVIN J. MIYAZAKI.
La croisière sur le fleuve,
une autre façon de
découvrir les gratte-ciel.
de verre suspendue à 412 m
de haut. 233 S Wacker Dr.
– Admirer le sunset à la
John Hancock Tower : OK,
c’est plein à craquer car la
vue est magique, mais c’est
sympa de s’asseoir sur des
gradins, et on peut dîner
là avec ce qu’on a emporté.
875 N Michigan Ave.
Découvrir la plus belle
skyline des États-Unis
en bateau
Assis sur le pont, on sent la
puissance des gratte-ciel qui
enserrent le fleuve. On
retient : la Tribune Tower
(1925), du pur gothique
avec la totale gargouilles, la
façade de verre de la Trump
Tower (2009), le Carbide &
Carbon (1929), granit noir
et finitions en feuilles
d’or, et notre coup de cœur,
la tour Aqua (2010),
signée Jeanne Gang, avec
ses balcons en forme de
vagues qui s’alignent sur
82 étages, comme si la mer
montait au ciel. Chicago
architecture Foundation
Center, River cruise aboard
Chicago’s First Lady, 112 E.
Wacker Dr, 40 €.
Proiter du street art
– Wabash Arts Corridor
(démarrer au 635 S Wabash
Ave) : situé dans le quartier
des banques et comme un
pied de nez à la puissance de
l’argent. Ici, les murals sont
souvent signés par les étudiants artistes de Columbia
College, dont le fameux
Moose Bubblegum Bubble.
33 E Congress.
– Le quartier hispanique de
Pilsen : La Mecque du mouvement muraliste mexicain.
Ici les artistes mêlent leur
identité et leur culture pour
exprimer les injustices.
Ne pas manquer El Abrazo,
un projet sponsorisé par
la ville, et achevé en 2017.
944 W 21th St.
Dîner chic chez un petit
gars du Touquet
Emmanuel Nony est depuis
dix-huit ans un Français
inconditionnel de Chicago,
où l’on recense tout de
même 12 000 Frenchies.
« Les gens sont accueillants,
pas vantards, ils bossent. »
Dans une ancienne imprimerie de West Loop, il a
ouvert, il y a deux ans, un
resto gigantesque qui ne
désemplit pas : Proxi.
Superbe carte de seafood et
plats d’inspiration japonaise. Gwyneth Paltrow
adore. 565 W Randolph St.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
141
CHICAGO
RSVP
Gallery
de Virgil
Abloh.
RENDRE HOMMAGE À FRANK LLOYD WRIGHT
Pour continuer sur les traces du père de la Prairie School – mouvement né à Chicago qui
intègre la nature à l’habitat –, on visite sa maison et son studio à Oak Park, en banlieue
(951 Chicago Ave). Plus près du centre-ville, la
Robie House (5757 S Woodlawn Ave), une
de ses constructions les plus importantes. Si
Wright est reconnu comme un maître, il n’a pas
toujours eu les honneurs qu’il mérite. Mariage,
abandon, maîtresse… c’est un peu trop
pour l’Amérique puritaine des années 1920.
Se mettre au vert
On compte plus de 570 parcs
où les spectacles sont souvent gratuits. Des concerts
du Pritzker Pavillon dessiné
par Frank Gehry au Millennium Park, des lectures de
jeunes poètes du mouvement Louder Than a Bomb
142
au Lincoln Park… ou Barack
Obama qui passe manger
une glace. Repérez la grande
maison victorienne au
5046 S Greenwood Ave,
c’est chez lui, il doit y cogiter sur son projet de campus
bibliothèque dans le sud
de la ville, prévu pour 2021.
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Aller à la rencontre
de Virgil Abloh
À Wicker Park, ancien
quartier d’immigrés polonais, le troisième âge
côtoie les rapeurs, la cuisine
végane les steaks bars,
et le vintage les boutiques
branchées, dont RSVP
Gallery de Virgil Abloh. La
nouvelle star de la mode et
directeur artistique homme
de la maison Vuitton a
fondé ce concept store ultra
branché dans la cave d’un
immeuble ! On y trouve sa
marque Off-White, Yeezy
(celle de Kanye West), ou
Kaikai Kiki (celle de Takashi Murakami)… 1753 N
Damen Ave.
Revivre comme au
temps de la prohibition
De 1919 à 1933, le Twin
Anchors était un speakeasy : l’un de ces bars où,
derrière une porte dérobée,
on servait de l’alcool.
Aujourd’hui, même ambiance un peu dark,
musique country en fond
sonore, et bar kilométrique
où on s’assoit pour commander des ribs, les meilleurs du pays depuis 1932.
Dans les années 1970,
Frank Sinatra, de passage
à Chicago, s’installait au
Twin Anchors pour déguster
des ribs et passer des coups
de fil discrets. Le téléphone
sur pied est encore là.
1655 N Sedgwick St.
Chercher le vinyle rare
À Wicker Park, une seule
adresse, et sans doute la
plus géniale du monde pour
les amateurs de vinyles :
Dusty Groove. Des pièces
rares, comme cette édition
anglaise de l’album « Help ! »
des Beatles qui se vend
200 dollars ! Mais aussi une
collection de jazz, soul,
blues incroyable, et des petits
prix. 1120 N Ashland Ave.
●
Y ALLER
Avec United Airlines :
vol quotidien depuis Paris
à partir de 730 € A-R.
Y DORMIR
Hôtel JW Marriott Chicago.
Dans un bâtiment historique, au cœur du Loop,
donc idéalement situé
pour visiter. Env. 150 €
la chambre double. 151 W
Adams St.
CHICAGO ATHLETIC ASSOCIATION ; COURTESY OF THE FRANK LLOYD WRIGHT PRESERVATION TRUST ; DR.
Le Millennium
Park depuis
la terrasse du
Cindy’s.
Spaghettis à l’ail,
à l’huile d’olive et au
piment, poivron
confit et chapelure frite
5
DES PÂTES
e
Et si vous cuisiniez les pasta
comme un chef italien ?
Simone Zanoni est à la tête
du George, le restaurant
aux saveurs méditerranéennes du Four Seasons Hotel
George V. Après avoir été
formé auprès du célèbre
Gordon Ramsay, à Londres
puis à Versailles, il a obtenu
une étoile Michelin grâce
à sa maîtrise des produits et
du savoir-faire de son pays.
Dans son livre « Mon Italie »
(éd. de La Martinière),
il nous chuchote tous les
secrets de la gastronomie
italienne. Lui qui a grandi
dans une ferme décrit
les régions d’Italie, leurs
spécialités, puis propose
120 recettes – qui sont autant
d’interprétations de la cuisine de son pays. Une cuisine gourmande, qui transforme un plat de pâtes en
chef-d’œuvre culinaire. Ça
vous tente ? Suivez le guide.
AL DENTE
ÉTOILES
Débutante ou pro des fourneaux,
chacune trouvera son bonheur parmi
ces quatre recettes ultra-savoureuses
élaborées par un maestro étoilé.
Recettes Simone Zanoni. Photos Jean-Claude Amiel.
SPAGHETTIS À L’AIL,
À L’HUILE D’OLIVE
ET AU PIMENT,
POIVRON CONFIT ET
CHAPELURE FRITE
POUR 4 PERSONNES
Pour le poivron confit :
- 1 poivron rouge ou jaune
- 3 gousses d’ail entières
- 30 cl d’huile d’olive vierge
extra
Pour le pane sfritto :
- 2 filets d’anchois à l’huile
- 100 g de pain de la veille
Pour les pâtes et la sauce :
- 350 g de spaghettis de
Gragnano
- 200 g de petits calmars
- 1 beau piment rouge frais
- 10 feuilles de persil plat
- Gros sel, sel de Maldon
LE POIVRON CONFIT
Peler le poivron avec un
économe, retirer les pépins
et les côtes blanches.
Tailler la chair en julienne
de 3 à 4 mm d’épaisseur et
la glisser dans un sac pour
cuisson sous vide, avec un
peu de sel de Maldon et les
gousses d’ail. Couvrir
d’huile d’olive, sceller le sac
et le laisser pendant 3 heures
dans une casserole d’eau
juste frémissante, sans
jamais bouillir. Retirer le sac
de la casserole, égoutter le
poivron, réserver l’huile et
les gousses d’ail.
LE PANE SFRITTO
Dans une sauteuse, verser
2 c. à s. d’huile de cuisson
du poivron. Sur feu doux,
ajouter les anchois et les
faire fondre. Ajouter le pain
rassis émietté à la main et
faire sauter jusqu’à ce qu’il
soit très croustillant et qu’il
ait bien absorbé l’huile et
l’anchois. Il doit avoir pris
une couleur doré foncé.
Laisser refroidir, puis l’écraser en chapelure. Réserver.
LES PÂTES ET LA SAUCE
Éplucher sommairement
les petits calmars : retirer
seulement le cartilage central, mais garder tout le
reste. Réserver.
Dans une sauteuse, faire
blondir les gousses d’ail
confites dans le reste d’huile
du poivron.
Faire cuire les spaghettis à
l’eau bouillante salée. Les
égoutter et les jeter dans la
sauteuse contenant l’ail, en
ajoutant un peu d’eau de
cuisson. Couper en fine
julienne le piment et le persil
plat, les ajouter. Bien lier les
spaghettis avec leur sauce et,
au dernier moment, ajouter
les calmars et le poivron
confit. Laisser reposer
2 min en ajoutant un peu
d’eau de cuisson si nécessaire. Dès que la consistance
devient bien crémeuse,
dresser dans les assiettes et
terminer avec le pane sfritto
aux anchois et quelques
grains de sel de Maldon.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
145
DES PÂTES 5 ÉTOILES
LA CUISINE
ITALIENNE
S’OFFRE
SANS RETENUE, ET NE
SE CONSACRE QU’AU
GOÛT ET
AU PLAISIR.
MACCHERONCINIS
À LA CARBONARA
POUR 4 PERSONNES
- 400 g de maccheroncinis
- 200 g de guanciale
(charcuterie typiquement
italienne issue de la joue du
porc, séchée et aromatisée)
- 50 g de fond de blanc
de volaille
- 10 g de poivre concassé
- 5 cl de crème liquide
- 5 jaunes d’œufs
- 80 g de pecorino romano
râpé
- Sel
Tailler le guanciale en
julienne pas trop fine et le
faire revenir à la poêle,
à sec, jusqu’à ce qu’il commence à dorer. Dégraisser
et mouiller avec le fond de
blanc de volaille. Retirer
du feu, ajouter le poivre et
la crème, garder au chaud.
Monter les jaunes d’œufs
au fouet au bain-marie
avec 5 g de sel fin, jusqu’à
ce qu’ils deviennent mousseux et légers façon sabayon.
Faire cuire les maccheroncinis à l’eau bouillante
salée, les égoutter. Les
mélanger au guanciale dans
une casserole, et chauffer
pendant 1 minute pour
émulsionner. Retirer du
feu, laisser refroidir jusqu’à
ce que la température descende au-dessous de 84 °C
et incorporer le sabayon et
le pecorino. Les pâtes vont
chauffer la sauce et l’œuf.
C’est important que
le sabayon ne soit jamais
directement en contact
avec le feu. Servir.
146
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
Maccheroncinis à la carbonara
GNOCCHIS
À LA ROMAINE
POUR 4 PERSONNES
- 1 l de lait entier
- 250 g de semoule
de blé fine
- 3 jaunes d’œufs
- 40 g de parmigiano reggiano
- Huile de pépins de raisin
- 50 g de beurre
- Sel, poivre du moulin,
muscade râpée
Dans une casserole, porter
le lait à frémissement. Ajouter la semoule petit à petit
en remuant avec une spatule. Faire cuire environ
25 minutes sur feu doux en
continuant de remuer.
Saler, poivrer, saupoudrer
de noix de muscade.
Retirer du feu : la consistance doit commencer à
forcir, comme pour une
polenta. Ajouter les
jaunes d’œufs un par un,
puis le parmesan.
Verser la pâte encore chaude
sur un support en marbre,
légèrement enduit d’huile
de pépins de raisin. La
pâte doit faire env. 1,5 cm
d’épaisseur : pour l’égaliser,
s’aider d’un rouleau à
pâtisserie et d’une feuille
de papier sulfurisé.
Laisser refroidir complètement, puis tailler les gnocchis avec un emporte-pièce
rond (selon la taille désirée :
entre 5-6 cm et 10-12 cm).
Détacher les gnocchis et
les faire colorer à la poêle
avec le beurre, ou sous le gril
du four après les avoir
passés au beurre fondu avec
un pinceau.
Orecchiette aux cime di rapa
Gnocchis à la romaine
ORECCHIETTE
AUX CIME DI RAPA
POUR 4 PERSONNES
Pour la pâte :
- 150 g de semoule de
blé fine
- 50 g de farine
- 10 cl d’eau entre
26 °C et 37 °C
- Sel
Pour le pane sfritto :
- 100 g de pain de la veille
- 2 c. à s. d’huile d’olive
- 2 filets d’anchois à l’huile
Pour la sauce :
- 4 bottes de cime di rapa
(brocolis-rave)
- 2 gousses d’ail
- 50 g d’anchois à l’huile
- 1 piment rouge frais
- 30 cl de bouillon végétal
- 200 g d’huile d’olive
vierge extra
- Sel
LA PÂTE
Pétrir tous les ingrédients
jusqu’à l’obtention d’une
pâte lisse. La ramasser en
boule et la laisser reposer au
moins 2 heures à température ambiante sous un
torchon humide. Ensuite,
façonner la pâte en boudins
de 2 cm de diamètre et les
couper en tranches de
1 cm d’épaisseur. Par une
pression du pouce, confectionner les orecchiette
sur une planche, puis les
retourner sur le pouce
pour leur donner leur
forme de « petite oreille ».
LE PANE SFRITTO
Dans une sauteuse, verser
l’huile d’olive sur feu doux.
Ajouter les anchois et
les laisser fondre. Ajouter le
pain émietté à la main et
faire sauter jusqu’à ce qu’il
soit très croustillant et
qu’il ait bien absorbé l’huile
et l’anchois. Il doit avoir
pris une couleur doré foncé.
Laisser refroidir, puis écraser le pain pour obtenir une
chapelure. Réserver.
LA SAUCE
Trier les cime di rapa en ne
gardant que les fleurs.
Réserver les plus petites et
les plus belles, garder les
autres pour la sauce et les
couper en gros morceaux.
Éplucher et émincer les
gousses d’ail. Les faire revenir à l’huile d’olive, ajouter
les anchois et les laisser
fondre. Ajouter le piment
frais coupé en deux, mouiller avec le bouillon végétal,
puis ajouter les morceaux
de cime di rapa. Porter vite
à ébullition, garder les
légumes al dente et mixer
immédiatement. Faire
blanchir les jeunes pousses
de cime di rapa à l’eau
bouillante salée, les rafraîchir immédiatement dans
de l’eau glacée. Égoutter.
Faire cuire les orecchiette
à l’eau bouillante salée,
les égoutter quand elles
remontent à la surface.
Dans une grande casserole,
mélanger les orecchiette
et la sauce de cime di rapa.
Ajouter les jeunes pousses,
dresser et finir l’assiette avec
le pane sfritto. ●
« Mon Italie »,
de Simone
Zanoni, photos
Jean-Claude
Amiel, Éditions
de La Martinière.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
147
Sauvage
Julie Oili, artiste textile, nous fait partager
son amour pour le tissage et la laine
à travers son univers onirique.
Par Mathilde Bill. Photos Julien Fernandez.
GRANDS ESPACES
Couleurs et matières
plantent le décor.
148
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
DÉCO
Le meilleur lit du monde ?
Le nôtre, sous ses nombreux plaids et coussins.
Le canapé dans lequel vous
aimez vous enfoncer ?
L’immense canapé Vizir de
Caravane, en tissu malien
bleu indigo : 3 m de long,
3 m de bonheur !
La lumière la plus douce ?
Au-dessus de notre lit, on a
suspendu la Vertigo de
Petite Friture, on en est très
contents.
Le sol sur lequel vous aimez
marcher pieds nus ?
J’aime tous les parquets qui
craquent, mais le chêne
massif, avec ses irrégularités, reste mon préféré.
La table autour de laquelle
on discute le mieux ?
J’imagine que ce serait une
table ovale en marbre
Knoll, car j’en rêve.
Une chaise pour s’asseoir
plus d’une heure…
Une Eames ou une chaise
chinée, peu importe du
moment qu’elle est recouverte d’une peau de mouton de Jippi Design.
La boutique où vous pouvez
passer la journée ?
Noë à Vannes, sans hésiter.
Le linge dans lequel vous
aimez vous glisser ?
PRODUCTION AMANDINE & JULES
En coton, avec une touche
de couleur.
Un bon tapis sans y laisser
son héritage ?
Un tapis M’rirt bien
négocié dans le souk à
Marrakech.
On la retrouve sur
Instagram @julielindigo
BOHÈME
Le blanc immaculé
est bien habillé.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
149
SAUVAGE
1. MATIÈRES
BRUTES
Accord réussi dans
cette cuisine entre
papier, bois et cuir.
2. AJOURÉE
2
Suspension en
métal noir, Loup,
Alinéa, alinea.com,
à partir de 59 €.
3. PRATIQUE
Desserte, structure
en métal, Nordica,
but.fr, 70 €.
4. TERRACOTTA
3
Tapis en laine tufté,
120 cm x 170 cm,
Billie Blanket x La
Redoute Intérieurs,
laredoute.fr, 199 €.
5. TROPHÉE
Un bleu profond
pour faire ressortir
la bête.
6. PANTONE
Le tri des pelotes
tel un nuancier.
7. ZEN
Des teintes douces
pour bien dormir.
1
4
5
6
7
DR
SES BONS PLANS
AILLEURS PARIS, pour la vaisselle et
DÉMODÉ, pour la porcelaine et le linge
CARAVANE, pour les canapés, les cous-
les accessoires en tout genre, ailleursparis.com.
SMALLABLE, pour l’inspiration,
la déco et la mode des petits et des
grands, fr.smallable.com.
de lit, demode.fr.
sins, le linge de maison… caravane.fr.
MERCI, pour la déco, les meubles, les
fringues… merci-merci.com.
ASTIER DE VILLATTE, pour la vaisselle,
les bougies, astierdevillatte.com.
150
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
LE MONDE SAUVAGE, pour le linge de
lit, les coussins, les tapis… lemondesauvage.com.
Abonnez-vous 2 ans !
45
€
au lieu de 108€40
et recevez votre bracelet
Alizée
Paquita
Carytwin
22 numéros - valeur 48€40
Je m’abonne
Retrouvez cette offre en ligne sur
www.magazines.fr/cosmopolitan
(Code express TCM171)
U Oui, je m’abonne à Cosmopolitan :
CRAQUEZ POUR LES BRACELETS ICONIQUES
HIPANEMA qui accompagneront toutes vos
tenues hiver comme été ! Composée de
perles et de liens dorés ornée d’un fermoir bijou, chaque bracelet à sa personnalité, à vous
de choisir ! Taille M.(valeur 60€)
Par courrier en retournant ce bulletin avec votre
règlement dans une enveloppe non affranchie à
Cosmopolitan Libre réponse 92467 - 93509 Pantin cedex
Par téléphone
01 84 888 222
(prix d’un appel local)
E43B1
U 2 ans (48,40 €) + un bracelet
(60 €)
= 45 € au lieu de 108,40€
Je choisis mon bracelet : U Alizée U Carytwin U Paquita
Je règle par : U Chèque à l’ordre de COSMOPOLITAN
U Carte bancaire
Mes coordonnées U Mme U Mlle U M.
Prénom
Nom
Adresse
Code Postal
Tél.
Ville
E-mail
U J’accepte de recevoir par e-mail les offres des partenaires du groupe Marie Claire
N°
Signature :
Date d’expiration
Cryptogramme
Bloc de trois chiffres au verso de votre carte
Offre valable 3 mois en France Métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles. Photo non
contractuelle. Pour l’étranger, veuillez nous consulter. Vous pouvez acheter séparément le magazine
au prix de 2,20€ + 2.50€ de frais de port. Vous pouvez également acheter les bracelets Hipanema
au prix de 60€ pièce + 5€ de frais de port Vous recevrez votre abonnement dans un délai de 5 à 6
semaines à compter de la réception de votre règlement. Ces informations sont destinées au Groupe
Marie Claire, auquel la société Inter Edi SA appartient. Elles sont collectées et utilisées à des fins de
traitement de votre abonnement. Le cas échéant, votre adresse mail sera utilisée pour vous envoyer
les newsletters que vous avez demandées ou dont vous bénéficiez en tant que client ou abonné.
En application de la réglementation en vigueur, vous disposez des droits d’accès, de rectification,
d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi que de
la possibilité de définir des directives relatives au sort de vos données après votre décès. Pour exercer
vos droits, contacter GMC par mail à dpo-cosmo@gmc.tm.fr ou par courrier à Groupe Marie ClaireDPO - 10, boulevard des frères Voisin - 92130 Issy Les Moulineaux, en justifiant de votre identité. Vos
données postales sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux. Si vous ne le
souhaitez pas, merci de cocher cette case U ou de nous en informer à l’adresse ci-dessus. Pour toute
information complémentaire, consulter notre Politique de Confidentialité sur le site www.magazines.fr
BON ANNIVERSAIRE
MISS VERSEAU
Votre année solaire : Enin de l’air !
Le Verseau nouveau et arrivé.
Cette année, Jupiter et Uranus
vous tirent vers l’avenir, vous allez
repartir sur des bases neuves
et faire décoller vos projets.
Vos grands moments love : Vous
serez au top pour attirer l’amour
en mars et décembre, démarrer
un nouveau chapitre en avril, mai
et juin, vibrer passionnément en
août et otobre.
Vos heures de gloire : Misez sur vos
rencontres en janvier-février, soyez
créative et imposez votre signature
en avril-mai, visez haut et sortez
vos grifes en novembre-décembre.
Par Carole Vaillant. Illustration Samuel Eckert.
152
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
TAUREAU
21 mars-20 avril
21 avril-21 mai
Aimer : Possédée par Mars,
Aimer : Exit grisaille et rou-
vous profitez d’une aura
guerrière irrésistible. Une
place forte à conquérir ?
Facile ! Votre énergie fascine,
et votre charisme sexuel met
tout le monde d’accord. À
partir du 4, Vénus va apporter des éléments de réponse
très concrets à vos attentes.
Réussir : Vous avez le soutien
de votre entourage et de vos
relations pour porter vos
projets. En revanche, il va
falloir vous canaliser, dompter votre impulsivité et
adapter vos stratégies, car
la tendance est aux luttes
de pouvoir et la compétition
acharnée (jusqu’au 14).
Profiter : D’une énergie
combative extraordinaire.
tine ! L’amour reprend
des couleurs et du corps.
Dès le 4, Vénus va donner
plus d’espace au désir.
À deux, vous serez intimement connectés. Une
histoire balbutiante pourrait
prendre un essor fulgurant
(vers le 19).
Réussir : Le temps de vous
mettre en train, de préparer
le terrain et hop !, place
à l’action et aux prises
de risque. Dès le 15, Mars
inaugure une période
ultra tonique, qui va vous
aider à prendre de l’assurance et affirmer pleinement
votre autorité.
Profiter : D’une éclaircie
généralisée.
GÉMEAUX
CANCER
22 mai-21 juin
22 juin-22 juillet
Aimer : Ce mois-ci, ce sont
Aimer : Ah, le vertige de la
vos discussions, votre
réflexion, qui vont amener
des prises de conscience et
faire bouger votre vie amoureuse. À deux, des barrières
vont tomber et ouvrir la
porte à plus d’intimité. En
solo, vous aurez un instinct
infaillible pour repérer les
mauvais plans.
Réussir : Le Ciel vous offre
une belle palette de possibilités et met en valeur votre
sociabilité. C’est une bonne
période pour apprendre
des autres ou explorer de
nouvelles pistes. À partir du
11, Mercure va placer l’accent sur le monde des idées
et de la communication.
Profiter : D’une compréhension plus affûtée.
rencontre, les regards qui
se trouvent, l’ébauche d’une
connivence… Eh bien,
c’est ce qui vous attend, car
Vénus déploie ses talents
d’entremetteuse pour vous
dénicher un amoureux sur
mesure. Déjà en couple ?
Comptez sur une ambiance
ultra love.
Réussir : On dirait bien que
tout le monde veut vous
presser comme un citron.
Seule solution : organisation
et concentration. Faites le
tri, définissez vos priorités et
rappelez aux autres que vous
n’avez pas le don d’ubiquité.
Bonne nouvelle, à partir du
15, c’est vous qui ferez la loi.
Profiter : D’un Ciel ouvert
aux rencontres.
IAN WEST/PA WIRE/ABACA
Kerry
Washington,
née le 31 janvier 1977.
BÉLIER
HOROSCOPE
LION
VIERGE
BALANCE
SCORPION
23 juillet-23 août
24 août-23 septembre
24 septembre-23 otobre
24 otobre-22 novembre
Aimer : Ce mois-ci, votre
Aimer : Un peu de romance
Aimer : Adieu amours péri-
Aimer : Tout est si facile avec
énergie se libère et fait des
étincelles, vos désirs vont
passer avant ceux des
autres et la nouveauté est
aphrodisiaque. Égoïste ?
Que nenni, juste bien
vivante et ouverte à toutes
les options. En amour ?
Vive la liberté et le jeu…
Réussir : Le Ciel vous facilite
la tâche. Opportunités,
rencontres, projets sympas
vont apporter un nouvel
élan et vous donner l’occasion de briller. Tirez parti
de cette période facile pour
vous organiser ou vous
avancer, car à partir du 15,
le rythme sera plus soutenu.
Profiter : De nouvelles voies
à explorer.
dans ce monde de brutes ;
c’est l’offre alléchante
mais très sérieuse de Vénus
qui, dès le 4, fera battre votre
cœur plus vite, réveillera
vos sens et donnera forme
à vos désirs. C’est le moment
d’offrir un bon départ à une
histoire d’amour.
Réussir : À partir du 15,
Mars va vous faire bénéficier
de tout son savoir-faire.
Prévoyez une énergie galvanisée, des résultats probants,
mais aussi pas mal d’action
et de mouvement, avec des
possibilités de déplacements
fréquents ou des contacts
avec l’étranger.
Profiter : D’un climat aussi
romantique que concret.
mées et plans bien huilés.
Ce mois-ci, chaque instant
est à recréer car imprévus
et sensations fortes sont
au programme. En couple,
des situations inédites vont
vous réveiller. En solo ?
Rencontres explosives et
excitantes.
Réussir : Vous traversez une
période très créative, qui
valorise les idées nouvelles,
la diversité et la communication. En revanche, gare
à Mars qui, jusqu’au 14,
risque d’exacerber certaines
tensions relationnelles…
C’est le moment d’exploiter
votre sens du compromis.
Profiter : D’un élan de
renouveau audacieux.
le soutien de Vénus : aimer,
échanger, partager. À deux,
le dialogue aura une place
centrale et vous serez en
connexion à des niveaux très
subtils. En quête d’un
amoureux digne de ce nom ?
La deuxième quinzaine va
faire bouger les choses.
Réussir : Le Ciel vous a à
la bonne, mais gare à Mars
à partir du 15. À prévoir :
un risque de conflit
accentué, surtout du côté
des hommes, mais aussi
une plus grande motivation
à vous affirmer. Si vous
canalisez votre énergie,
vous ferez un bond en avant.
Profiter : D’un contexte
ouvert au dialogue.
SAGITTAIRE
CAPRICORNE
VERSEAU
POISSONS
23 novembre-21 décembre
22 décembre-20 janvier
21 janvier-18 février
19 février-20 mars
Aimer : Touchée par la grâce
Aimer : Chouette, Vénus
Aimer : Si le Soleil vous pare
Aimer : Vénus vous adore.
jupitérienne, vous rayonnez
et on vous adore. Avec l’aide
de Mars pour dynamiser le
secteur amoureux et booster
votre sex-appeal, il y a fort
à parier que l’amour sera
votre sport favori ce mois-ci.
Envie de rencontres ? La
première semaine pourrait
vous surprendre.
Réussir : Vous êtes toujours
en phase ascendante, avec
un début de mois particulièrement ouvert en termes
de progression, de chance
et d’affirmation personnelle.
Donc, si vous avez des idées,
c’est maintenant. À prévoir :
un risque d’embrouilles
en hausse à partir du 10.
Profiter : D’un début de
mois magique.
s’installe chez vous. Résultat : mise en beauté immédiate, confiance en vous
et charme charismatique.
Mais surtout, un climat
parfait pour roucouler en
harmonie. En solo ? Il y a
de la rencontre dans l’air,
alors plus question de jouer
les ermites.
Réussir : Allez, encore un
petit coup de collier ; dès
le 15, Mars arrêtera de vous
mettre la pression pour,
au contraire, booster votre
moral, votre énergie et vous
offrir des récompenses
bonnes pour l’ego. En
bonus, Mercure facilite vos
démarches et négociations.
Profiter : D’un vrai pouvoir
de séduction.
d’une aura lumineuse
qui attire les autres comme
un aimant, Vénus œuvre
en sourdine et fait bouillonner vos émotions. Une relation pourrait démarrer de
façon assez ambiguë, voire
clandestine. À deux, l’ambiance sera fusionnelle et
très romantique.
Réussir : Portée par Mercure
et Mars, vous jouerez sur
du velours toute la première
quinzaine. Vos atouts : une
force de conviction et une
énergie contagieuse. Mettez
cela à profit pour faire avancer vos projets et régler les
problèmes car à partir du 15,
le rythme va s’accélérer.
Profiter : D’un regain de
vitalité.
Ce mois-ci, vous serez
en phase avec vos désirs et
porterez un regard plus
réaliste sur vos sentiments.
Ce qui peut vous arriver
de pire ? Un boyfriend tout
neuf avec qui faire des
projets. Vous êtes heureuse
avec l’ancien ? Ça marche
aussi, rassurez-vous.
Réussir : Plus de mordant,
et des perspectives qui se
dessinent : voilà ce qui se
profile à l’horizon dès le 15.
Cette période de croissance
devrait donner un coup de
fouet à vos activités, et vous
permettre de vous positionner plus clairement sur les
projets qui vous motivent.
Profiter : D’un bel élan vers
l’avenir. O
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
153
PETITS PLAISIRS
1. PANIER tressé à la main en rotin,
39 cm x Ø 54 cm, Snidad, Ikea.
2. MASQUE perfecteur de peau à l’extrait
25 EUROS
MAXI !
de miel lissant pour un résultat visible
en 15 minutes, Sephora.
3. STYLO À BILLE en bois, existe en
plusieurs coloris, 107 Rivoli, boutique.
madparis.fr.
4. DISSOLVANT au blé, maïs et sucre de
canne, Green, Manucurist.
5. CACHE-POT en céramique à suspendre,
h 15 cm, Ø 13,5 cm, delamaison.fr.
6. BOUGEOIR en grès couleur terre,
11 cm x Ø 7 cm, Fleux’.
7. SAVON DE MARSEILLE (le vrai, le pur,
l’extra !), Fer à Cheval.
25 €
18 €
5€
1
2
18 €
5,95 € l’un
3
4
15,90 €
5
25 €
6
154
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
7
8
DR
5,90 €
8. PORTE-SAVON dont l’intégralité des
ventes sera reversée à l’association
Le Cœur d’Élise, Fragonard.
9. HUILE DE COCO vierge N° 1, elle apaise,
répare, démaquille et s’emporte partout
avec soi, Coco Bali, Camille Florès.
10. B.O. à clips, perles et acier chirurgical, Accessorize.
11. VASE en terre cuite, h 13 cm,
Ø 12 cm, Lignes, Jardiland.
12. CRÈME POUR LES MAINS anti-froid
15. COUSSIN imprimé palmiers,
45 cm x 45 cm, HK Living, Fleux’.
16. BOUGEOIR en bois, h 28,5 cm,
Ø 10 cm, Draper, Conforama.
aux notes solaires de mimosa,
Compagnie de Provence.
13. MIROIR en laiton, fait main,
15 cm, maison-emilienne.com.
14. SAC À MAIN en bois, Primark.
8€
16 €
10 €
9
10
11
25 €
15 €
14 €
12
13
20 €
14 €
14
15
16
Par Sophie Billaud et Emmanuelle Lannes
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
155
GRANDS PLAISIRS
15 €
Bandeau en
coton bio,Luz.
25 €
Brassière
en coton
bio,Luz.
29 €
29,99 €
Sweat-shirt
en coton,
Oysho.
Blouson en
polyester,
Boohoo.
9,99€
Banane en polyester, H&M.
HABILLÉE POUR
MOINS DE 100 € ?
C’EST FAIT.
Par Marie-Laure Soulé
19,90 €
Casquette en laine,
Uniqlo.
35€
19,99 €
15 €
22 €
Baskets en
toile, Tex de
Carrefour.
Tapis de yoga, PLT.
78,88 €
156
29,99 €
Leggings en
polyester,
Oysho.
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
97 €
Baskets en
toile, Primark.
94,88 €
THIERRY LEGAY
19,90 €
Leggings
Heattech,
Uniqlo et
Alexander
Wang.
Leggings
en coton
bio, Luz.
UN MOIS POUR OSER
10 bonnes
idées pour
s’émoustiller.
Par Emmanuelle Lannes
1
2
LE LOTO CHAUD
Ces trois boules effervescentes transforment
le bain en surprise-partie : l’une d’entre elles
libère un bracelet en plaqué argent (ou or) et
cristaux Swarovski… qu’il se fera un plaisir
de nous attacher. Bath Bombs, myjoliecandle.
com, à partir de 29,90 €.
5
4
3
LE ROSE POUDRÉ
En lui offrant
l’un de ces
produits :
un fluide
teinté transparent et
matifiant,
un baume à
lèvres longue
durée, ou un
stylo sourcils
pour distinguer le mâle de la
bête ! Boy, Chanel,
à partir de 38 €.
Le paillasson
de nos rêves en
fibre de coco :
rouge et plein d’amour. Selfeet obligatoire !
mathildecabanas.com, 39 €.
6
LA TROUSSE
POUR DÉCOUCHER
100 % éco-conçue, en format
mini ou XL, elle permet d’y
glisser l’utile et l’agréable pour
une nuit… ou plus. Trousse,
Oh My Cream accessoires, à
partir de 22 €.
7
8
Nos trois coachs
sont engagés par la
majestueuse
Monika pour une
campagne publicitaire d’un genre
très spécial… Quel
sera le prix à payer ?
À lire dans la saison 8 d’« International Guy, Berlin »,
d’Audrey Carlan,
éd. Hugo Roman,
9,95 €. 20 livres
et 5 parures Wonderbra sont à gagner
sur internationalguy-serie.com.
Cette brosse à picots en silicone,
à passer sur visage humide,
est équipée de capteurs qui surveillent notre taux d’hydratation
et personnalisent le nettoyage
(fréquence, intensité, durée).
Luna Fofo, Foreo, 89 €.
LE ROMAN HOT
THIERRY LEGAY, IMAXTREE, DR.
EMBRASSER
AVANT D’ENTRER
UPGRADER
SON MEC
Cette nuance est
la garantie d’une jolie
mine au cœur de
l’hiver, celle qu’on a
quand on est amoureuse. Pour rendre
tout ça follement
sexy ? Une touche de
résille. Une tendance
repérée sur le défilé
Dolce & Gabbana
automne-hiver 2019.
10
LE DÎNER LOVE
Verrière de 200 m2,
ambiance dolce vita :
une belle cantinetta
pour grignoter des antipasti du bout des
doigts, sans se quitter
des yeux. Cin Cin, 9, bd
Poissonnière, Paris 2e.
LA PEAU DOUCE
LA PASTA DE LA SAINT-VALENTIN
Inutile de faire de grands gestes, c’est marqué
dessus : « la famiglia, la pasta, l’Italie ! », et
c’est signé Dolce & Gabbana ! borgodelletovaglie.com, 5 € env.
9
LE SILLAGE
CRUSH
Le meilleur
des aphrodisiaques ? Ce
parfum aux
baies de Goji
et patchouli.
Rosy Crush,
Live Irrésistible, Givenchy, 65 € les
30 ml.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
157
TOURISME
COUP DE SOLEIL
À MADÈRE
D
Cette île-jardin posée sur l’Atlantique me promet un ciel
azur, des balades, des villages blancs… Au nouveau Club
Héliades, je découvre l’île sur le tempo qui me va.
… En mode farniente
Besoin de souffler ? J’opte pour un
séjour au nouveau Club Héliades
Pestana Ocean Bay Suites. Situé sur
l’une des plus belles baies de l’île,
au bord d’une plage de sable noir
et à 5 km du centre historique de
Funchal, mon Club 4 étoiles a les
pieds dans l’eau. Ici, tout est compris : les repas, les animations…
Aménagées dans un immeuble au
look sixties, dans un jardin exotique,
les 267 chambres et suites sont
toutes tournées vers la mer. Mention
spéciale pour les suites
de 60 m2, conçues comme de vrais
apparts, avec kitchenette, coin
repas/coin salon, grand balcon.
Au pied de mon « sweet home », je
profite de deux jolies piscines extérieures chauffées en hiver et d’un
centre de bien-être avec sauna, hammam, salle de fitness et carte de
soins/massages. À deux pas du Club,
je teste en option les sports nau-
158
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
tiques, la plongée sous-marine, le
golf, la location de vélos… Côté
restaurants, j’ai le choix entre le
grand buffet à thème ou des spécialités italiennes. Et pour l’ambiance,
l’équipe d’animateurs propose jeux,
spectacles, soirées dansantes…
Un vrai plus ? La navette gratuite
pour le centre historique de
Funchal, à dix minutes de là. À moi
les ruelles pavées de galets noirs,
les églises et les vieux palais, le beau
marché dos Lavradores et le
chouette jardin botanique, sur la
colline de Monte…
Séjour 8 jours/7 nuits au Club
Héliades Pestana Ocean Bay à partir
de 799 €/pers. formule tout compris
au départ de Paris, Lyon ou Nantes.
… En mode exploratrice
Je suis curieuse et j’ai la bougeotte :
je choisis plutôt le circuit Échappée
à Madère. Le principe ? Je pose mes
bagages au nouveau Club Héliades
Ocean Bay Suites, et j’explore l’île
grâce à des excursions avec un guidechauffeur francophone. Après la
découverte de la belle ville de
Funchal, je mets le cap à l’est. Du
belvédère du Pico do Arieiro, j’admire la vue sur les montagnes enrubannées de nuages et entaillées de
vallées sauvages. Au village de Santana, je photographie les drôles
de petites chaumières entourées
de jardins fleuris : agapanthes,
amaryllis, fuchsias, c’est un festival
en technicolor ! Des falaises déchiquetées de la pointe São Lourenço,
je guette les baleines au large…
Dans mon programme, il y a aussi
une rando à travers bois dans la
vallée des Fenouils, panoramique
au-dessus de la baie de Funchal ;
la falaise du cap Girão, réputée la
plus haute d’Europe, la vertigineuse
« route de l’or » autrefois construite
en corniche le long de la côte sud, les
piscines naturelles volcaniques
de Porto Moniz, le plateau de Paúl
da Serra, classé au patrimoine
mondial de l’Unesco… En prime,
j’ai deux journées libres pour chiller
et profiter de la piscine, des restaurants et des animations du Club !
Circuit Échappée à Madère, à partir
de 1 059 €/pers. formule tout compris au Club (+ 2 déjeuners pendant
les excursions) au départ de Paris,
Lyon ou Nantes. O
J E PA R S !
Renseignements et réservations sur
heliades.fr. Tél : 0 892 23 15 23.
DR
Des pics et des vallées vertigineuses,
des petits ports, des jardins en
technicolor, et un tout nouveau
Club Héliades 4 étoiles au bord
de l’Océan : à 3 h 30 de vol de Paris,
l’île portugaise de Madère est
calibrée pour une virée printanière !
TOURISME
Cosmopolitan est édité par INTER-EDI
S.A. expirant 31-12-2072.
Capital 40 000 euros.
Siège : 10, boulevard des Frères-Voisin,
92792 Issy-les-Moulineaux Cedex 9.
Actionnaires : Holding Evelyne Prouvost,
HMI France LLC
Présidente : Élisabeth Leurquin.
RÉDACTION et PUBLICITÉ
10, bd des Frères-Voisin,
92792 Issy-les-Moulineaux Cedex 9
Tél. 01 41 46 88 88 n° 300071115 R.C.S. Nanterre
Abonnements Cosmopolitan
Service abonnements : 26 bis rue des Pommiers,
CS30075, 93501 Pantin. Tél. 01 84 888 222 du lundi
au samedi de 8 h à 20 h. Adresse internet : magazines.fr/
cosmopolitan. Contact : leserviceclient@magazines.fr.
TARIFS ABONNEMENT
12 numéros TTC
France
21 €
Europe
43 €
États-Unis, Canada
41 €
Afrique, Océanie
62 €
Dom
45 €
Tom
73 €
Format poche, France
16 €
Règlement. Par chèque libellé en euros à l’ordre de Cosmopolitan. Par C.C.P. Par mandat ou espèces. Règlement
en provenance de l’étranger exclusivement par mandat
international libellé en euros. Aucun envoi n’est fait
contre-remboursement.
Vente au numéro et numéros anciens : s’adresser au service anciens numéros, Cosmopolitan, 26 bis rue des
Pommiers, CS30075, 93501 Pantin, en joignant à votre
courrier 2,30 € et 2,30 € pour frais d’envoi par numéro
demandé. Numéros disponibles sur les 18 derniers mois.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés », vous
bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification des données vous concernant. Sauf refus écrit de votre part
auprès du service Abonnements, ces informations pourront être utilisées par des tiers.
Prix de vente au numéro, France : 2,20 € TTC
Belgique : 2,85 €. Agence et Messageries de Presse,
1, rue de la Petite-Ile. Bruxelles, 7. C C P. Bruxelles 416-69.
SBPP s.a., Telecomlaan 5-7, 1831 Diegem.
Tél. 02/776 26 40. Fax : 02/776 23 30.
CCP 000.000.6624.
Luxembourg : 2,60 €. Messageries Paul Kraus,
11, rue C. Plantin, Case postale 2022, Luxembourg.
Suisse : FS 5,50. Le Kiosk. Hofackerstrasse 40,
Muttenz 4132. Naville, 38-42, av. Vibert CH- 1277.
Carouge-Genève Schmidt Agence S.A., Sevogelstr., 34,
Bâle 5.
Canada : $C 5,95. Messageries de Presse Internationale
Inc., 8155 rue Larrey, Montréal, H1J 2L5.
Autriche : 4,50 €. Morawa & Cie, Wollzeille 11, Vienne.
Portugal : 3,30 €. INP International News Portugal,
rua da Republica da Coreia, N° 34 – Ranholas –
2710 – 460 Sintra.
Cosmopolitan (USPS # 008-926) is published
monthly for $ 77 per year. Periodical postage paid at
Champlain, N.Y., and additional mailing offices.
Postmaster : send address changes to IMS of New York, PO
Box 1518, Champlain, N.Y., 12919-1518. For details,
call IMS 1 800 428 3003.
Publication mensuelle - Distribuée par Presstalis. Photogravure : Reproscan srl, Orio al Serio (Bg). Impression : Agir
Graphic, Laval (53). Imprimé en France / Printed in France.
Directrice de la publication
Élisabeth Leurquin
Cosmopolitan est édité par la Société Internationale
d’Edition et de Diffusion de revues et journaux
périodiques Inter-Edi, 10, boulevard des Frères-Voisin,
92792 Issy-les-Moulineaux Cedex 9. Cosmopolitan
décline toute responsabilité pour les documents qui sont
envoyés ; les manuscrits non insérés ne sont pas
rendus. La location à titre onéreux du présent numéro sous
quelque forme que ce soit est rigoureusement interdite.
La reproduction, même partielle, de tous les articles
et illustrations publiés dans Cosmopolitan est interdite.
La marque Cosmopolitan est enregistrée en France sous
le n° 1486096.N° ISSN 1161 - 2258
Numéro de commission paritaire 0319 K 84 386
(T.V.A. 2,10 %). Dépôt légal 1er trimestre 2019.
MON TICKET POUR MIAMI
La Floride cet été ? Avec les vols Paris-Miami de Corsair,
c’est dans la poche !
S
South Beach et ses kilomètres de
plage, le Art Deco District et
ses maisons aux couleurs sorbet,
les jardins de Coconut Grove, les
îles Keys, les alligators dans les
bayous… la Floride, ça me fait rêver.
Bonne nouvelle : à partir du 10 juin,
Corsair proposera toute l’année
quatre vols hebdomadaires vers
Miami. Les plus de la compagnie ?
+ de souplesse
Avec Corsair, je pars le lundi, le
mardi, le vendredi ou le samedi,
pour moduler librement la durée
de mon séjour en Floride. Je profite
aussi du nouveau service en ligne
« Un temps de réflexion ? ». Le
principe ? Avant de confirmer
mon achat en ligne, je peux poser
une option et garder ma réservation au prix indiqué jusqu’à six
jours, pour seulement 3 € par jour
de réflexion. Ça laisse le temps
de s’organiser avec les copines.
+ de plaisir
DR
Origine du papier : Italie.
Taux de fibres recyclées : 0 %.
Certification : PEFC.
Eutrophisation :
Ptot 0,007 kg/tonne.
HORS ENCARTS
actif, avec plus de 200 heures
de divertissements. Comme au
restaurant, je peux commander
en option un repas à thème Italien,
Marin, Terroir ou Gourmet,
à partir de 10 €. Ou carrément
m’offrir le Menu Prestige, pour
savourer cœur de saumon, tarama,
caviar Petrossian et champagne au
milieu des nuages. De 55 € à 75 €,
en fonction de la classe de voyage.
À bord, le temps passe vite : sur
toutes les classes, je profite d’un
écran individuel tactile et inter-
+ de confort
En classe Premium, Corsair me
chouchoute. Au départ d’Orly,
j’ai accès au salon privatif design
de 300 m2. Durant le vol, je me
détends vraiment : j’ai de l’espace
pour mes jambes, un siège qui
s’incline généreusement et une
couverture toute douce en
polaire… O
J ’ Y VA I S !
Je réserve mon vol A-R ParisMiami à partir de 400 € en Economy sur corsair.fr, ou mon
circuit Découverte de la Floride à
partir de 1 999 €, 8 jours/7 nuits
vol inclus, sur tui.fr.
FÉVRIER 2019 WWW.COSMOPOLITAN.FR
159
Envoyez le code du lot
pour lequel vous
souhaitez participer
par SMS au 74400
5 merveilleux rituels
visage bio Sanolore
Gardez un teint frais et lumineux tout
l’hiver ! La lotion peeling exfoliante
Aqua merveilleuse, régénérante et
antioxydante, lisse les ridules et gomme
la grisaille pour raviver l’éclat et uniformiser le teint. Le Masque de nuit
merveilleux aux huiles essentielles bio
favorise un sommeil réparateur et régénère la peau. Sa texture baume hydrate
et repulpe pour une peau plus lisse, plus
fraîche. Deux soins certifiés bio par Ecocert et labélisés Cosmébio. sanoflore.fr
(Valeur : 48 €). Code : COSSANOFLORE
0,75 € PAR SMS + PRIX D’UN SMS X 4 MAXIMUM
25 romans 10/18
20 kits Cassiopée et Osmose Elba
La nouvelle collection éphémère Elba, Cassiopée, propose une
envolée aux confins de l’univers. Son motif astral et rétro s’harmonise subtilement pour créer des accessoires – rose et vert
d’eau – indispensables pour organiser son sac à main. Par sa
sobriété et son grain moderne et résistant, à motif spirale,
Osmose* combine toutes les caractéristiques pour satisfaire
tous les usages. Ses cinq couleurs opaques et quatre couleurs
translucides vous rendront la gamme indispensable.
elba-fr.com (Valeur : 35 €). Code : COSOSMOSE
* gamme Osmose disponible en papeteries et magasins spécialisés.
Ce sérum gel ultra-frais, composé d’un duo
d’acides hyaluroniques et d’actifs apaisants
et réparateurs repulpe, restaure la barrière
d’hydratation de surface et active la régénération cutanée. Votre peau paraît plus
rebondie. Elle est plus souple. Enrichie en
pigments minéraux flouteurs pour un
résultat correcteur immédiat, la texture
légère de Hyalu B5 Yeux constitue une
excellente base de maquillage. Votre regard
est reposé, défatigué. laroche-posay.fr
(Valeur : 63,50 €). Code : COSB5
20 cofrets EiDerm®
Les cosmétiques EffiDerm®
visage et corps misent
sur les vertus des plantes,
ou actifs, 100 % d’origine
naturelle, sans paraben,
ni silicone, ni colorant.
Chouchoutez-vous avec
ces trois soins EffiDerm® :
l’Eau Micellaire, la Crème
Onctueuse et l’Exfoliant
doux. effiderm.com
Pour toute première commande,
(Valeur : 49,70 €).
un exfoliant doux OFFERT avec le
Code : COSEFFIDERM
code COS0119 sur effiderm.com.
Retrouvez les gagnants sur http://gagnants.marie.claire.fr/gagnants.html
Règlement disponible gratuitement sur demande par e-mail à jeuxgmc@gmc.tm.fr ou par courrier à GMC Media – Sophie Lebas, Cosmopolitan jeux février 2019, 10, bd des FrèresVoisin, 92130 Issy-les-Moulineaux. Gagnants déinis par Instants Gagnants ou par tirage au sort. Un seul gagnant par foyer, même nom, adresse, téléphone. Réclamation des lots dans un
délai d’un mois après la date de in du jeu. Remboursement sous forme de timbres postaux, au tarif maximum soit de 0,78 € (par SMS) ainsi que le timbre de la demande de remboursement (tarif lent en vigueur), sur demande écrite à l’adresse ci-dessus et expédiée au plus tard un mois après la participation et comportant obligatoirement : nom du jeu, code SMS, date et
heure de participation, numéro de mobile appelant, nom, prénom et adresse complète, copie de la pièce d’identité du participant, copie de la facture détaillée de l’opérateur de télécommunication (ou de la facture d’achat de la carte prépayée). Une seule demande de remboursement par personne, par foyer, et par jeu. Jeux par tirage au sort, sauf COSODILE jeu en Instants
gagnants ouverts du 04/02/2019 au 24/02/2019.
Par Sophie Lebas
160
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
DR. PHOTOS NON CONTRACTUELLES. PRIX DONNÉS À TITRE INDICATIF.
6 duos Hyalu B5 visage et yeux
La Roche-Posay
Lire « les Déraisons »
d’Odile d’Oultremont, c’est
à la fois rire et s’émouvoir.
Solaire et fantasque, Louise
fait danser la vie avec sa
propre musique et son imagination. Elle est un personnage inoubliable. On aimerait tous avoir une Louise
dans sa vie ! (Valeur :
6,60 €). Code : COSODILE
Les nouveaux rouges
Prête pour le grand froid
Pas envie de sortir de son lit quand il fait – 1
degré dehors ? On vous comprend et on a dégoté
la perle rare pour déier les températures négatives : la doudoune Virgo de Sud Express.
Chaude et chic, elle s’adapte à toutes les occasions.
On craque pour son coloris craie glacée. Existe aussi
en noir et bleu, 195 €, sudexpress.com
Forever nude
Complètement addict
Pendant des années on a tout misé
sur la lingerie noire, persuadée que
c’était la couleur qui nous mettait le
plus en valeur. On n’avait pas tort mais
on s’est aussi privée de charmantes
possibilités. On remédie à ça avec
le joli ambré de Darjeeling ? Une
teinte qui souligne nos courbes et
notre grain de peau tout en douceur.
Les collections vont du bonnet A à G.
Soutien-gorge triangle Naomi, 38 €,
slip Naomi, 25 €.
Yves Saint-Laurent crée Opium à
la in des années 70 et fait scandale
avec ce nom très provoc’ pour l’époque.
Pour la Saint-Valentin, Origines
Parfums réédite ce jus aux notes
orientales dans une édition collector
laquée rouge. Un cadeau fatal !
85 € sur origines-parfums.com
En toute transparence
Cette montre Pierre Lannier
ne nous cache rien et dévoile son
mécanisme avec rafinement.
Ses aiguilles en acier doré rose
et son bracelet en cuir poudré
remettent l’élégance au cœur
de notre style. 219 €, Collection
Automatic, disponible chez
les horlogers, bijoutiers, multimarques et sur pierre-lannier.fr
Aller plus haut
Maquette : Philippe Mollon-Deschamps
En tout, plus de 50 teintes au
ini mat, satiné, brillant ou laqué
pour nos lèvres ! On opte pour
le Rouge mat de Sephora si
on veut un ini velouté, le Rouge
satiné pour un côté séducteur, le
Rouge brillance pour une bouche
lumineuse, le Rouge laque pour
une allure glamour.
11,99 €, nouveautés lèvres
Sephora en boutiques et sur le
site sephora.fr
Chez Levi’s le jean taille haute
Ribcage prend encore de la
hauteur et passe la barre des
31 cm. Une allure qui rappelle
le style de l’actrice Katherine
Hepburn dans les années 30
et qui fait son come back cet
été dans nos penderies. Coupe
droite ou courte à plis, brut ou
noir, on ose ce nouvel iconique
de chez Levi’s.
Full metal perfect
Une crinière rose pâle ou
argenté, ça vous tente ? Les
pros de la coiffure Eugène
Perma lancent six nouvelles
nuances métalliques dans leur
référence Carmen pour colorer
nos cheveux en rose gold, gris
smocky, silver, soft pink… Enin
la promesse d’une couleur qui
tient et illumine notre style. Y’a
plus qu’à iler chez le coiffeur.
www.eugeneperma.com
Bye bye les rides
Un gros pic de stress et notre peau
en prend un coup. On a l’air fatigué,
on est plus marquée mais pas
de solution pour rectiier le tir ?
Lierac crée une formule gorgée
de micro-capsules en suspension
pour reconstituer notre peau.
À appliquer matin et soir pendant
28 jours. Premium la cure, Antiâge absolu, 119 € les 30 ml.
FÉVRIER 2019 COSMOPOLITAN 161
MOI ET...
... LES
LISTES
Todo or not todo ?
Par Manon Pibouleau
À faire…
Aujourd’hui, je suis cette adulte avec logement et factures, boulot et réunions, amis et happy hours. Pour
répartir les rendus de dossiers, les rendez-vous et les
gueules de bois sur sept petits jours, je liste frénétiquement. Grâce aux mémos, je n’encombre pas mon cerveau : « payer ça », « rappeler machine », « larguer pot
de colle ». Je couche toutes mes préoccupations sur
le papier avant de me coucher moi-même, déjà un peu
soulagée. Mais si je fais beaucoup d’efforts pour
m’organiser, je paume souvent mes todo listes parce
que je les note n’importe où : sur un Post-it qui s’envole,
un carnet qui s’égare ou sur mon bras qui n’est pas
waterproof. J’ai peur d’oublier ce à quoi je pense tout
de suite, là, maintenant, alors vite, viiite, jeune homme,
filez-moi votre bombe de peinture trente secondes et
voilà que je tague un mur « penser dessert dimanche ».
En plus de mon sérieux problème pour centraliser, j’ai
du mal à hiérarchiser. « Acheter bottines vernies noires.
URGENT » se trouve juste au-dessus de « payer impôts
hier dernier délai ». Et je sais lequel des deux je vais
162
WWW.COSMOPOLITAN.FR FÉVRIER 2019
m’empresser de régler en premier. La dernière fois,
quand une copine m’a rendu visite, elle a tiré la tronche
en tombant sur la liste aimantée au frigo. Le tiret qui
lui était réservé « dîner avec Caro » se trouvait coincé
entre « navets, miel, PQ ». D’ailleurs, cette liste de
courses, accrochée bien en évidence dans ma cuisine,
je l’oublie au pire moment : celui pour lequel elle a spécialement été créée. Ainsi, j’ère dans les rayons du supermarché, en secouant la tête et en marmonnant : « Elle
était là. Pas là-bas, non madame, juste là devant mes
yeux. » Ensuite, je m’arrête net, consciente qu’il faut faire
avec – ou plutôt sans – et plisse les yeux pour me rappeler : « Bon, j’avais besoin de quoi déjà ? » Finalement,
je rentre chez moi, les bras chargés et la tête haute, fière
d’avoir géré une telle situation de crise. Ce moment
de paix intérieure volera en éclats quand j’irai me brosser
les dents : « Eh merde, j’ai oublié le dentifrice. »
Ça, c’est fait
Je suis toujours gênée quand les gens tombent sur l’une
de mes todo. Même si on y écrit des trucs techniques
et en abrégé, ça reste intime. Une sorte de portrait-robot
avec les infos essentielles qui nous caractérisent. « Acheter pizza surgelée » ou « cueillir fraise balcon + acheter
boulgour » tracent deux profils différents. Entre
« donner démission à ce con de chef » et « prendre hélico
signature contrat à NY », il y a aussi un écart substantiel.
La liste trahit même ma vie sentimentale : « RV Tinder
ce soir + demain Happn ». Mais il existe une liste que
je ne perds jamais et sur laquelle personne ne peut tomber « par hasard ». Planquée au fond d’un tiroir, sur cellelà, je n’énumère pas « ce que j’ai à faire » mais « ce que
j’ai fait » et surtout « avec qui je l’ai fait ». Je fais tourner
mon crayon entre les dents, en fronçant les sourcils,
soucieuse de n’oublier aucun homme avec qui j’ai partagé une nuit. O
ISTOCK BY GETTY IMAGES
E
n matière de listes, j’ai déjà accumulé une certaine expérience. Il faut dire que j’ai commencé
très jeune à noter mes désirs. Attention. Je savais
y mettre les formes. Tous les ans, ça commençait
pareil : « Très cher Père Noël que j’aime de tout mon
cœur » (hop, on pommade), « … comme j’ai été très sage »
(hop, on argumente), « … voilà ce que j’aimerais en
cadeaux » (hop, énumération de 36 jouets références à
l’appui). Mais plus qu’être gâtée, ce qui me plaisait, c’était
d’aligner des petits tirets. Je faisais tourner le crayon entre
mes dents de lait, en fronçant les sourcils, soucieuse de
ne rien oublier. J’avais cette douce impression d’être face
à une grande responsabilité – celle de me satisfaire. Mieux
encore, je jouais à mon jeu préféré : faire l’adulte.
Sensualité
Une soirée en
amoureux ? Étape 1 :
lumières tamisées et
draps soyeux.
Étape 2 : ce gel de
massage chauffant aux
petits cœurs parfum
guimauve.
Étape 3 : à lui de jouer !
Gel de massage
chauffant, Au Moulin
Rose, 21 €,
aumoulinrose.com
Le meilleur soutien
La gamme Zéro Feel de Sloggi, on adore : initions sans coutures, confort au top, invisibilité
parfaite… Deux nouveautés cette saison : Zero Feel
Soft Bra, qui propose un soutien renforcé sous la poitrine et au niveau des bretelles. Et la ligne Zero Feel Natural, élaborée à partir
de ibres naturelles. Soutien-gorge 29,95 €, culotte 12,95 €, fr.sloggi.com
Les conseils de la plus belle
Dans ce livre, Iris Mittenaere nous
dit tout ! Son parcours jusqu’à sa
consécration, ses astuces beauté,
ses mantras… Mais aussi les valeurs
qui lui tiennent à cœur et lui
permettent de rester elle-même.
Merci Miss Univers !
« Iris Mittenaere,
toujours y croire »,
éd. HarperCollins, 19,90 €.
Rouler chic
Elle est trop belle !
L’iconique Fiat 500
s’associe à la maison
Repetto pour une
série limitée à la pointe
de l’élégance. Sur la
carrosserie bordeaux rutilante, un liseré reprend la silhouette
d’une danseuse. Et pour 500 heureux acheteurs, une box
contenant des ballerines Repetto, un porte-clés et un parfum
est offerte. Irrésistible.
Choco addict
Je croque !
Aussi gourmand que gourmet,
cet assortiment de chocolats pur
beurre de cacao a été élaboré à la main par des maîtres
chocolatiers. Un savoir-faire
artisanal au service du goût :
nos papilles nous disent merci !
Ballotin Les Chevaliers
d’Argouges, 175 g, 8,50 €,
les-chevaliers-dargouges.com
Maquette : Philippe Mollon-Deschamps
La Pink Lady, c’est ma pomme
préférée. Avec sa belle couleur rouge,
ses formes généreuses, sa chair ferme
et juteuse, elle me fait complètement
craquer. Normal, elle est cultivée sur
des terroirs de qualité, par le biais
d’une ilière associative soucieuse de
l’environnement et de la biodiversité.
Double miam ! pinkladyeurope.com
Bouleversant
Be my Valentine
Emma est une lycéenne
discrète que personne
ne parvient à cerner.
Jusqu’à l’arrivée d’Evan,
qui va tenter de percer
son mystère. Car derrière
la jeune ille lisse se
cache un drame : Emma
est maltraitée…
« Ma raison de vivre »,
tome 1, de Rebecca
Donovan, éd. Pocket
Jeunesse, 8,10 €.
Amour, je te soufle une
idée de cadeau pour
la Saint-Valentin : un
bijou de la collection
Rose Gold Dreams
signée Claire’s.
Je craque pour cette
paire de boucles
d’oreilles rose, avec
une lèche qui viendra
chatouiller mon cou…
B.O., 3,99 €,
claires.com
FÉVRIER 2019 COSMOPOLITAN 163
MA NOUVELLE
EAU DE PARFUM
VELOURS
DISPONIBLE SUR GUERLAIN.COM
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
15
Размер файла
84 652 Кб
Теги
cosmopolitan
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа